Page 1

s om e on e n e w


En ce vendredi 7 décembre 2012, les Trans Musicales seront brassées par le souffle puissant des Von Pariahs. Une énergie libérée par le groupe au sortir de deux jours de résidence à La Sirène, La Rochelle. De cette jeunesse dédiée au rock, ils affichent fougue et pertinence. Balayant d’un revers toute suffisance. Les Von Pariahs s’affirment dans la géométrie fixe. Dans l’unicité. Six tempéraments tournés vers un but ultime : créer un son hors du temps. Car, si les influences se bousculent aux portes de leurs compositions, leur répertoire impose une profondeur musicale à laquelle peu de groupes peuvent prétendre. Ce sextet est définitivement someone new ! talking ‘bout their generation

Ils ont 60 ans mais ils ne font pas leur âge. Emportés par six décennies de rythmes et de sons, les Von Pariahs recrachent une copie rock aux accents prononcés. Cold wave, post-punk et shoegaze sortent de leurs corps agités. Tant en studio, en résidence ou en concert, emportés, ils se contorsionnent, se tordent et gesticulent. Cette énergie ne peut pas être mise uniquement au crédit de la jeunesse. Pendant que certains traînent la vingtaine comme un fardeau, criant à l’hostilité de la société, les garçons la transcendent dans une maturité de chaque instant. Sans notion de génération. Entendre les Von Pariahs ne suffit plus. Il faut les écouter.

LUZ

(illustrateur adepte)


“Von Pariahs, ce sont six Nantais qui font du rock et de la cold-wave comme on pratique le football total” Longueur d’Ondes n°64 – été 2012 “Von Pariahs, le groupe qui fait la nique à tous ceux qui ont un site internet avant d’avoir des morceaux” Pulsomatic – été 2012 “Mais c’est tout le groupe qui joue en conquérant, crâneur et sans accent, un rock aussi sophistiqué que fulminant” Les Inrockuptibles – sept. 2011

La première fois où vous avez croisé le nom des “Von Pariahs” ? “C’est la seule et unique fois que Myspace m’a vraiment servi à quelque chose.” Votre rencontre avec le groupe ? “Quand au final Sam est descendu de l’estrade, roulé en boule autour du micro, et a titubé à reculons contre un public médusé tel un bousier ivre mort pendant que le reste de l’équipe martelait inlassablement sa cold puissante, j’ai compris que ce n’était pas la scène qui était trop petite, mais les Von Pariahs qui étaient énormes.” Les termes que vous utiliseriez pour décrire la musique des Von Pariahs ? “Ténébreux ET jouissif, intimiste ET ample, carré ET ergonomique, tendu comme un slip ET généreux comme un Wonderbra.” La couleur qui correspond à l’univers des Von Pariahs ? “Noir flamboyant.”


Sam : chant - auteur Théo : guitariste - compositeur Romain : claviériste Marc-Antoine : guitariste Guillaume : batteur Hugo : bassiste le son et l’image

L’identité des Von Pariahs s’exprime en scène comme à l’écran. À toutva. Un modelage qui passe par le travail réalisé par Michaël Declerck sur le son. Une personnalité qui s’illustre également en image. Le logo et les clips du groupe, créés par Adrien Gaillard (Mac Néma sous son nom de graphiste et vidéaste), placent le groupe dans un univers propre. Un tout en cohérence.

Von Pariahs en résidence à La Sirène, La Rochelle / 04 décembre 2012

“Normal : leur son est revigorant, plein d’une énergie qui rappellera aux plus vieux leurs années punk et new wave tandis qu’il fera danser à outrance les plus jeunes” Obsession – septembre 2012


Management

Benoît Benazet 0033 (0)6 86 74 97 46 - benoit@vonpariahs.com

Presse

Jennifer Lambert 0033 (0)6 72 01 15 87 - jenni@vonpariahs.com

Radical Production - René

00 33(0)2 41 88 62 62 - bigrene@radical-production.fr

Net www.vonpariahs.com

“C’est une quête musicale permanente. Un besoin de ressentir de nouvelles sensations pour apprendre à vivre” Kostar – été 2012


Le groupe occupe tout l’espace. Leur son claque. Leur image frappe. Les Von Pariahs sont d’actualité. Résolument au devant de la scène. Disques et clips sont là pour nous en convaincre.

l’album en apothéose

Après le double single “Someone New” / “Skywalking” sorti en avril 2012, le premier album des Von Pariahs se profile à l’horizon 2013. Enregistré à l’automne au studio Black Box, ce LP marque les débuts discographiques longue durée du groupe. Produite par David Odlum, qui a tiré le meilleur du son des Von Pariahs au terme de 19 jours de travail, une dizaine de titres prend désormais le chemin d’un pressage CD et vinyle (en série limitée). En route pour la gloire ! l’expérience en deux titres

L’EP “Someone New” / “Skywalking” des Von Pariahs sonne comme un avertissement. Le son que distille aujourd’hui le groupe est brut et puissant. Derrière Théo, le compositeur, et Sam, l’auteur, se révèlent quatre personnalités qui scellent, ensemble, la force de cet édifice rock. La voix profonde rejoint les guitares rageuses, tandis que la basse obnubilante se joue d’une batterie survoltée et les claviers caverneux se lient aux chœurs scandés. Les Von Pariahs communient à chaque instant avec les esprits du son et de la réverbe. http://vonpariahs.bandcamp.com la vidéo comme mise au point

Les Vons Pariahs ne posent pas. Quand ils décident de travailler à la mise en image de leur titre “Someone New”, ils cherchent à prolonger l’univers sobre de leurs créations. Réalisé par Mac Néma, compagnon réalisateur et graphiste de longue date du groupe, le clip de cet extrait de l’EP est un modèle d’ambiance épurée et de puissance esthétique. http://vimeo.com/39974755

“Iggy Pop peut demander une reconnaissance de paternité pour ces punks vendéens” lexpress.fr – décembre 2010


Donner de la profondeur

Les Von Pariahs ne laissent rien au hasard. Perfectionnistes. Jusqu’au-boutistes. Le groupe passe près de 15 heures à répéter chaque semaine. Et pour prolonger ce travail en intensité, il se regroupe régulièrement en résidence. Sous l’impulsion de Benoît Benazet, leur manager, les six membres ont enchaîné plusieurs séjours à huis clos. Passant par le Fuzz’Yon puis le Chabada, les Von Pariahs ont posé leurs amplis à La Sirène de La Rochelle à quelques jours des Trans Musicales. Avec un objectif clair : profiter de cet outil pour donner de la puissance au son et affiner le placement sur une grande scène.

Résidents de l’Atlantique

Depuis sa création, en avril 2011, La Sirène accueille en résidence des artistes confirmés et d’autres prêts à envahir les scènes. La structure inaugure à chaque séjour une nouvelle aventure avec les groupes et leurs équipes techniques. Préparation d’un album avec Dominique A. Création d’un spectacle en configuration « Extended » avec Ez3kiel. Ou échauffement en conditions réelles avant une date d’importance pour les Von Pariahs. Mais expertise ou qualité des équipements ne suffisent pas à qualifier ce lieu rochelais. La Sirène a créé une atmosphère. Une façon de travailler alliant l’accompagnement de tous les instants et la discrétion due aux artistes en cours de création. Cette ambiance ressurgit immanquablement sur le confort des résidents qui peuvent se concentrer intégralement sur leur travail. Elle permet de tisser des liens privilégiés au détour des loges confortables ou de la table accueillante du catering. Des moments de rencontre et de partage. Avec vue sur mer. www.la-sirene.fr “Comme c’était super et qu’on est restés longtemps, on prend de la place : merci mille fois pour cet accueil indépassable ! Four stars, au moins. Merci à tous ici-rène.” Dominique A en résidence à la Sirène – décembre 2011

Résidences 2011/2012 : Coup D’Marron - Meltones - Les Ogres de Barback - General Elektrik - Didier Wampas - Dominique A - Microfilm - Pony Pony Run Run - Anaïs - Robot Orchestra - Ez3kiel - Eiffel - Von Pariahs Résidences 2013 : M - Fritz the Cat...


Depuis plusieurs mois, les Von Pariahs se produisent sur toutes les scènes du pays. Ils peuvent prétendre, en 3 ans d’existence, à près de 200 concerts. Pour boucler ce cycle de groupe émergeant, après avoir créé la sensation aux Trans Musicales en 2009, ils reviennent en 2012 sur la grande scène du célèbre festival de Rennes. Le 7 décembre, à 1h15, le sextet sera donc au complet pour un set de 45 minutes. Cette performance donnera à un public averti l’occasion de découvrir l’énergie live des Von Pariahs et les titres de l’album attendu impatiemment. www.lestrans.com

jouer aux trans : un aboutissement ou un commencement ?

“Dire que c’est un aboutissement, ce serait tirer un trait sur toutes les très
belles choses qui seraient susceptibles de nous arriver après. Mais c’est
vrai que c’est un festival très prestigieux et reconnu pour sa qualité de
programmation. On a hâte d’y être, mais on espère surtout pouvoir continuer à
jouer pendant longtemps encore !” (Blog des Trans Musicales – novembre 2012)

(Lic. 1- 1044674 / 2- 1036834 / 3- 1036835) - Tirage : 3000 exemplaires - Impression : IRO Rédaction : Pierre Labardant - Photos/graphisme : Martin Masmontet - Encore merci au Kamarade Luz.

Someone New  

Von Pariahs en résidence à La Sirène, La Rochelle

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you