Page 1

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

MAI - JUIN 2010 • N°231 • 12€

SERVICE

SERVICE

DOSSIER P. 32

LE TEMPS DES SERVICES LE NOUVEAU CHAMP DE BATAILLE DE LA COMPÉTITION INNOVATION

EVENEMENT

REPORTAGE

Le « lenticulaire sélectif » de Popims LensPrinter

FESPA 2010 : 3 halls sur 5 entièrement numériques

Le point de vente en 3D avec Loftus

P. 12

P. 24

P. 40


ÉDITO

Peut-on faire une analogie entre les beaux jours actuels et l’activité qui, de l’avis d’une grande majorité d’entre vous, reprend, elle aussi, des couleurs ? Des visites d’entreprises effectuées ici et là, il ressort que la tendance est bien meilleure en cette période que l’an passé. Attention toutefois à un effet de simple rattrapage toujours possible et à une crise monétaire que certains prédisent. Quoi qu’il en soit, profitons de ces beaux jours, et passons-en quelques uns, par exemple, à Munich, fin juin, pour la Fespa. L’occasion pour nous de vous rencontrer puisque Sign Info Seri sera présent sur le salon, dans le hall B, stand 581. Je profite également de l’occasion pour vous donner un autre rendez-vous. En ligne cette

Gildas Rondepierre gildas@canalexpo.9pass.net

fois-ci, sur www.signinfoseri.com. À partir de juin, vous pourrez en effet nous retrouver sur le web et vous inscrire à notre nouvelle newsletter. Une évolution naturelle qui fait suite aux nombreux changements déjà opérés depuis 18 mois pour faire de votre magazine le référent de la profession. Notre but : vous informer en temps réel des dernières nouveautés du marché et devenir le partenaire privilégié de votre activité.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 3


MAI - JUIN 2010 • N° 231

A DÉCOUVRIR 6 - 20

ACTUS

ÉVÉNEMENT

Cette édition munichoise reflète l’évolution du marché et le boom de l’impression numérique. À noter: le fort développement des animations satellites destinées à aider le visiteur à renouer avec la croissance.

FESPA 2010 :

EN PHASE AVEC 24 LE MARCHÉ

Par Cécile Jarry

Entrée nord.

24 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010

MAI - JUIN 2010

Les dernières nouveautés de la profession

24 - 31

ÉVÉNEMENT

FESPA 2010 : EN PHASE AVEC LE MARCHÉ • Au cœur des marchés européens • Interview : FRAZER CHESTERMAN Directeur général de la FESPA

SIGN INFO SERI N° 231 • 25

32 - 39

DOSSIER

DOSSIER

LE TEMPS DES SERVICES ICES

LE TEMPS DES SERVICES • Interview : ERIC BOUET Directeur de l’organisation Large Accounts de Xerox France

LE NOUVEAU CHAMP DE BATAILLE DE LA COMPÉTITION EST CELUI DES SERVICES. DES SERVICES QUI DONNENT LA POSSIBILITÉ AUX ENTREPRISES DE SE DIFFÉRENCIER ET D’AJUSTER LEURS OFFRES AUX EXIGENCES DE LEURS CLIENTS.

32

UN ATOUT COMPÉTITIF MAJEUR QUI DEVIENT INDISPENSABLE EN TEMPS DE CRISE.

PLUS ?

OBJECTIF : CONQUÉRIR

32 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 33

LOFTUS CHANGE DE DÉCOR

LOFTUS CHANGE DE DÉCOR

Les projets sont d’abord visualisés en 3D, puis réalisés grandeur nature. Tout est ensuite installé sous le contrôle exclusif de Loftus.

42

Derrière des décors en béton et polystyrène : un vrai savoir-faire. Tous les corps de métier sont mis à contribution pour le chantier.

䉴䉴 Loftus peut ainsi proposer une solution complète clé en main, incluant toutes les variables d’un projet : conception, réalisation, définition des matières premières, sélection des différents métiers et des sous-traitants, budgétisation des coûts de fabrication, durée et délai de fabrication… Grâce à son expérience, Loftus peut aussi aider ses clients dans la réalisation de leur business plan et leur recherche d’investisseurs. « En 2009, nous avons réalisé le parc d’attraction de Parkantep Harikalar Diyari en Turquie, d’une superficie de 8 hectares. De l’appel d’offres à l’ouverture du parc, cela a nécessité deux ans et demi de travail. En tant que maître d’œuvre sur ce projet, nous devions gérer plusieurs dizaines de corps de métiers (électriciens, peintres, plom-

biers, ingénieurs, terrassiers, jardiniers, metteurs en scène, etc.). Malgré cela, notre client n’avait qu’un seul interlocuteur : Loftus », précise ainsi Cyril Treuillet.

DES MARCHÉS INTERNATIONAUX Aujourd’hui, les principaux clients de Loftus se situent à l’étranger, dans des pays émergents et/ou à fort revenu, comme les pays du Golfe. Ces pays font face à une forte demande de divertissement de leur population. Et contrairement aux pays occidentaux, ils sont encore sous-équipés en parc d’attraction. Pour Cyril Treuillet, le plus gros du marché est très clairement hors de nos frontières. « Nous sommes en

phase de finalisation sur plusieurs projets en Turquie, Syrie et Afrique du Nord. En ce qui concerne la France, nous sommes plus sur l’évolution et la modernisation d’attractions déjà existantes afin de les dynamiser et les rendre plus ludiques pour les visiteurs. Nous sommes par exemple en train de réaliser deux décors d’attractions pour deux projets différents, l’un dans la Vienne (Domaine de Dienné) et l’autre à Béziers ».

DES PARCS D’ATTRACTION AUX POINTS DE VENTE Nouvelle diversification, Loftus met aujourd’hui à profit son savoir-faire pour attaquer le marché très important

42 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010

de la communication visuelle et de la théâtralisation des lieux de ventes. La mise en scène de points de vente, la promotion de nouveaux produits, le lettrage d’enseignes, la fabrication de stands sont autant de débouchés possibles pour la création d’ambiance en 3D. La demande de communication est importante mais le souhait de se démarquer de la concurrence en proposant des concepts innovants l’est encore plus. « Lors du lancement d’un produit, il est important de marquer les esprits. Pour cela, la théâtralisation des points de vente et la communication par l’objet à travers l’exposition de produits en 3D sont de formidables vecteurs promotionnels. Nous sommes ainsi complémentaires et partenaires d’opé-

rations classiques sur les lieux de vente en apportant une originalité aux solutions d’impressions traditionnelles comme les kakémonos, stands parapluie, PLV… » argumente Cyril Treuillet. Observant ce qui se fait déjà avec succès dans le domaine du divertissement, notamment lors des sorties promotionnelles de films – on a tous en mémoire les reproductions géantes de personnages comme Shrek ou le T-Rex de Jurassic Parc, Loftus part donc à la conquête d’un nouveau marché. « Nous sommes en effet convaincus que la théâtralisation innovante du point de vente est en plein essor, affichant un potentiel de développement très important et sur lequel nous fondons de gros espoirs », conclut Cyril ■ Treuillet.

MAI - JUIN 2010

Partie du showroom présentant les solutions grand format.

FORMAT AVEC SA GAMME D’IMPRIMANTES NUMÉRIQUES DESTINÉES AUX MARCHÉS DU CAD/SIG, DES ARTS GRAPHIQUES ET DES APPLICATIONS TECHNIQUES. SUCCESS STORY. Par Xavier Flauzac

DECAPUB fait confiance à la V8 de CALDERA

FOCUS FABRICANT

54 - 57

CANON

Philippe Pelletier, Directeur adjoint marketing Canon

CANON LE MARCHÉ DU GRAND

52 - 53

J’UTILISE

SIGN INFO SERI N° 231 • 43

Nous avons une grande marge de manœuvre dans le développement spécifique à chaque pays…”

GROUPE JAPONAIS BOUSCULE

Lors du lancement d’un produit, il est important de marquer les esprits.”

• LOFTUS change de décor • AD PUB PRODUCTION élargit ses compétences • CAIRE INDUSTRIE s’impose sur le marché de l’affiche

FOCUS FABRICANT : CANON

FOCUS FABRICANT

DEPUIS 2006, LE GRAND

40 - 51

REPORTAGES

LA FIDÉLITÉ. Par Cécile Jarry

Créé en 1937, Canon est un des principaux acteurs mondial dans les solutions de gestion de l’image et du document pour les particuliers et les professionnels. Avec un chiffre d’affaires global de 24,3 milliards d’euros, Canon figure en 33e position au classement des meilleures marques mondiales en 2009 et au 6e rang des sociétés les plus admirées (domaine informatique). La France est le 3e pays mondial pour l’ensemble des activités de Canon derrière le Japon et les États-Unis. Pour la seule activité « print », le CA 2009 France a été de 400M€, 50 % provenant de la vente de matériels et de logiciels et 50 % pour la partie services. A l’intérieur de l’activité « print », la partie Grand Format est relativement récente, puisqu’elle ne débute réellement qu’à partir de 2006 avec le lancement

54 • SIGN INFO SERI N° 231

de sa gamme d’imprimantes IPF. Canon atteint aujourd’hui 17,6 % de parts de marché sur ce marché et 20 % pour le seul second semestre 2009. En unité, cela représente 1700 imprimantes (CAD et imagerie confondus). Comme nous le confirme Philippe Pelletier, directeur adjoint marketing de Canon Business Solutions: « Il s’est vendu sur le marché français du grand format environ 10000 unités en 2009, 70 % dans le CAD et 30 % pour les Arts Graphiques. Canon a vu, sur cette période, ses parts de marché progresser de 4,5 points. Ce succès, nous le devons en grande partie à notre capacité d’innovation et un budget en R&D représentant 9 % du CA. Les imprimantes 36’’ sont le format le plus vendu chez Canon. Après une deuxième partie d’année réussie,

MAI - JUIN 2010

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

MAI - JUIN 2010

nous ambitionnons 22/23 % de parts de marché pour 2010 ». Cette recherche permanente d’innovation est caractéristique de la marque, quel que soit son domaine d’activités. En effet, Canon a été le premier constructeur à introduire sur le marché des imprimantes 12 couleurs, incluant des couleurs additionnelles comme le rouge, le vert ou le bleu, sans baisse de productivité, ce que nous confirme Philippe Pelletier: « Le positionnement de Canon est de proposer des imprimantes très qualitatives sans compromis de vitesse ».

aqueuses dans le temps et la pression écologique confortent Canon dans ses choix. « Nous constatons, comme partout, un intérêt de plus en plus important

UNE GAMME COMPLÈTE EXCLUSIVEMENT AQUEUSE Toutes les imprimantes Canon fonctionnent avec des encres à base d’eau. L’amélioration de la tenue des encres

MAI - JUIN 2010

Didier Séjourné, chef produit Arts Graphiques.

pour des solutions écologiques. Existe t-il des encres plus écologiques que celles conçues à base d’eau? Non. Nous disposons de quatre gammes d’imprimantes : les gammes « bureautique et CAD », dont les imprimantes utilisent des encres Dye pour les couleurs et des encres pigmentées pour le noir mat; et les gammes « Production et Arts Graphiques », qui utilisent respectivement 8 et 12 couleurs et dont les encres sont pigmentées et plus résistantes dans le temps » explique Didier Séjourné, chef produit Arts Graphiques. « Chacune de nos imprimantes est adaptée à sa cible: traçage de plan, architectes, bâtiments pour la gamme « CAD », imprimeurs, reprographes, standistes, copyshop pour la gamme « production » et les labos photos, l’épreuvage, la reproduc-

SIGN INFO SERI N° 231 • 55

LES NOUVEAUTÉS PRODUITS

58 - 63

54

䉴䉴

Agenda des salons Annuaire des sites internet Coupon d’annonces classées Bulletin d’abonnement

Directeur de la publication : Gildas RONDEPIERRE : gildas@canalexpo.9pass.net • Rédactrice en chef : Cécile JARRY : infoseri@canalexpo.9pass.net • Chef de publicité: Xavier FLAUZAC: xavier@canalexpo.9pass.net • Maquette et SR: Martine SAVINA • Imprimé par PRINTCORP 01 55 28 87 09 • Toute reproduction (même partielle) des articles publiés dans Sign Info Séri est interdite sans accord de la société d’édition conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique • ISSN N° 1768 - 3 947 • N° CPPAP en cours.

63 64 65 66

Édité par :

5, bd des Bouvets 92000 NANTERRE Tél. : 01 71 11 37 50 Fax : 01 47 29 02 13 infoseri@canalexpo.9pass.net

SIGN INFO SERI N° 231 • 5


ACTUS

Xerox revient sur le marché français [STRATÉGIE] Le géant mondial des solutions monochromes pour les marchés de la CAO/DAO part à la reconquête du marché

français. Son objectif : atteindre dans l’année le niveau européen des 10 % de parts de marché. Sa solution : un catalogue de produits innovants et complémentaires et une reprise en mains de sa distribution.

3 QUESTIONS À… Jean-François Maumy Chef de produits Xerox Office et Grand Format ■ Quelle place occupe aujourd’hui Xerox sur le marché du grand format ?

Chez Xerox, le marché du grand format se scinde en deux grandes activités, avec d’un côté le marché du CAD monochrome et de l’autre celui de la communication graphique. Sur le marché du CAD, Xerox est leader mondial avec 24 % de parts de marché. Les États-Unis sont en tête. L’Europe est à 10 %, et en France, nous en sommes à 7 %. En ce qui concerne la communication graphique, il s’agit avant tout pour nous d’un marché d’opportunités. Nous avons une offre pour répondre à la demande de nos clients mais cela s’arrête là. ■ Pourquoi un tel décalage entre les États-Unis et l’Europe et a fortiori entre l’Europe et la France ?

L’Europe est un marché beaucoup plus compétitif que les États-Unis, ce qui explique un tel écart. En ce qui concerne le marché français, l’explication est aussi à chercher au niveau de notre politique de distribution. Le rachat d’E2S par KIP en 2009 a quelque peu compliqué notre situation commerciale

6 • SIGN INFO SERI N° 231

formation a d’ailleurs eu lieu en avril dans notre centre de formation de Villepinte. Elle a réuni près de 100 leaders européens. Pour le marché SMB (Small and Medium Business), nous avons préféré nous appuyer sur notre réseau de concessionnaires avec une trentaine de concessionnaires sur les cent que nous avons aujourd’hui, qui proposeront notre offre grand format en plus de notre offre production. ■ Quels sont vos objectifs ?

Notre objectif principal est d’atteindre le niveau européen des 10 %. Nous nous appuyons AU CATALOGUE 2010 pour cela sur une offre • 5 CAD mono : solide qui comprend six Xerox 6204, 6604, produits CAD mono6605, 6279, 6622 • 1 CAD couleur : chrome et des machines Xerox 7142 Epson et Mutoh pour la • 2 SIG/CAD couleur : couleur. Notre offre de puisqu’il faisait de Epson 7700, 9700 services est également notre concurrent • 2 couleur éco-solvant : Xerox 8254E, 8264E un atout avec par exemdirect notre principal ple pour le CAD mono, revendeur… Nous un forfait mensuel facturé au m2 avons donc décidé de reprendre en imprimé qui comprend tout, même mains nos grands comptes avec la le toner, le client n’ayant plus qu’à mise en place d’un réseau de payer l’électricité et le papier. ■ « commerciaux leaders » formés aux spécificités du grand PROPOS RECUEILLIS PAR CÉCILE JARRY format. Une première session de

MAI - JUIN 2010


du grand format

La Xerox 6622 :

la dernière nouveauté Cette nouvelle imprimante grand

l’impression afin de vérifier la

format est la dernière née du

qualité de l’image, d’éviter les

constructeur. Intégrant des fonc-

erreurs et ainsi de réduire le

tions de copie, d’impression

gaspillage de papier.

et de numérisation, elle a spé-

Équipée de la suite logicielle

cialement été conçue pour les

Q-Series et du contrôleur Xerox

services de reprographie interne

FreeFlow Accxes, la Xerox

des cabinets d’architectes et

6 622 s’intègre facilement au

d’ingénierie ainsi que pour les

workflow existant et permet

entreprises de construction où

d’imprimer, copier et numéri-

il est nécessaire de réaliser et

ser simultanément assurant ainsi

de reproduire des documents

une meilleure productivité.

techniques rapidement.

Xerox FreeFlow Accxes garan-

Elle imprime 22 pages A1 par

tit également la calibration des

minute avec une résolution d’im-

couleurs avec les autres impri-

pression de 600 x 1 800 ppp

mantes du réseau, optimise la

et de numérisation de 600 x

gestion des files d’impression

600 ppp en option.

afin de reproduire facilement

Le scanner couleur intégré amé-

certains travaux, et numérise

liore la qualité des documents :

directement les documents vers

la suppression automatique de

une boîte e-mail, un serveur

l’arrière-plan atténue les taches

FTP ou encore une imprimante

et les plis, et optimise la lisibi-

à distance.

lité des documents déchirés.

La Xerox 6 622 est disponible

Un écran tactile couleur per-

depuis mai 2010 auprès des

met de consulter et visualiser

commerciaux et partenaires

les documents numérisés avant

Xerox.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 7


ACTUS

Ferrari s’expose à Shanghai [STRATÉGIE] Du 1er mai au

du bâtiment (Batyline Mesh

31 octobre se tient, à Shan-

7 000), de filtrer la luminosité

ghai, l’Exposition Universelle.

naturelle au niveau des au-

Ferrari s’y met en scène en

vents extérieurs et sur les ter-

habillant une douzaine de

rasses (Précontraint 502S), et

bâtiments et pavillons ainsi

de créer de l’opacité et de la

que les allées piétonnes et

légèreté avec des stores d’oc-

autres corridors de l’exposi-

cultation intérieurs destinés à

tion. Au total : près de

être une barrière efficace

140 000 m² de textiles tech-

contre la chaleur (Soltis B99).

niques imprimés.

UNE BELLE VITRINE

RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

Ferrari poursuit sa stratégie en

Connue pour son engagement

faveur d’un développement

dans le développement dura-

éco-responsable et respec-

Avec de telles réalisations,

ble, l’entreprise a proposé des

tueux

produits respectant les normes

Contrairement aux autres bâti-

et réglementations environne-

ments de l’Exposition Univer-

mentales en vigueur.

selle, ce bâtiment éco-construit

de

l’environnement.

Pour le pavillon Rhône-Alpes

est en effet appelé à rester

par exemple, elle a imaginé,

pérenne durant une bonne

en collaboration avec ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International), un projet représentant le modèle urbain du futur. Le choix de matériaux 100 % naturels et recyclables a ainsi pour vocation d’être exemplaire en matière de dévelop-

dizaine d’années. Ci-dessus, une mise en scène en forme de vague pour un des plafonds du pavillon Rhône-Alpes (3 123 m²). Mais d’autres ne sont pas en reste : les pavillons allemand (21 000 m²), mexicain (6 300 m²), roumain (1 000 m²), estonien (2 700 m²), ceux de Madrid (1 560 m²), de Macao (2 540 m²) ou encore divers bâtiments à thème comme le pavillon Météo (2 400 m²), de l’Aéronautique (4 000 m²), l’Expo Center (2 000 m²), les allées piétonnes et les corridors (87 500 m²) profitent aussi du savoir-faire de l’industriel rhônalpin.

cité énergétique au bâtiment.

tiles techniques qui permettent

en

Aux tiges de bambou en fa-

de donner de la fluidité et de

garantissant une bonne effica-

çade s’ajoutent différents tex-

la légèreté au plafond intérieur

pement

durable

tout

REPÈRES UNE PRÉSENCE INTERNATIONALE • Effectif : 630 salariés • CA 2009 : 130 M€ (dont 80 % à l’export) • Une présence dans 80 pays, dont la Chine

Des cours de Total Covering chez MACtac [FORMATION] MACtac ouvre tous les

peur thermique. Plusieurs types de vinyles

mois une session de formation à la pose

imprimés de la gamme numérique IMA-

du vinyle en Total Covering.

Gin JT 5000 seront utilisés.

Le stage dure deux jours et se compose

Ce stage peut entrer dans le cadre de la

d’un module théorique (en salle) et d’un

formation professionnelle continue et une

module pratique dans une concession au-

convention de stage est envoyée.

tomobile. Le formateur, un spécialiste, dé-

Des démonstrations en vidéos sont dispo-

voile à travers une série d’exercices toutes

nibles sur www.mactac.fr/ et pour le ca-

les techniques de maniement du déca-

lendrier, appelez le 01 64 54 78 00. ■

8 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


ACTUS B&P Graphics lance des encres à base de résine [INNOVATION] Présentée

soulagés d’apprendre qu’il

sur le salon Sign&Digital UK,

existe désormais une alterna-

les encres AquaRes du groupe

tive rentable. »

B&P Graphics sont à base de

La société anglaise indique

résine. Et entendent révolution-

ainsi que ses encres sont les

ner le marché, avec une fiabi-

premières à combiner l’inno-

lité digne des meilleures encres

cuité des encres à base d’eau

solvants. Andrew Wilson, dg

avec la durabilité et la fiabilité

du groupe B&P Graphics, ne

des encres à solvants ou des

mâche pas ses mots : « À une

encres UV. « La gamme d’en-

époque où tant d’entreprises

cres AquaRes offre tous les

spécialisées dans la produc-

avantages des encres à sol-

Après la technologie latex d’HP, la technologie résine du groupe B&P Graphics entend révolutionner le marché.

tion d’encres se déclarent in-

vant, sans problème de santé

novantes, tout en ne proposant

ni de sécurité, et sans les coûts

apporter. En outre, elles ont

souvent qu’un produit recondi-

d’investissement élevés la tech-

une bonne adhérence, résistent

duits.

tionné, il est signifiant de voir

nologie latex » ajoute encore

à l’abrasion et se révèlent ex-

Disponibles en six couleurs

médias ne doivent pas être en-

apparaître un produit qui ré-

le responsable. L’entreprise af-

cellentes dans l’étanchéité sur

(CMJN et c/m) avec une dura-

ponde réellement aux besoins

firme également que ses encres

la bannière PVC, polyester,

bilité semblable à celle des en-

de la clientèle. Il y a beaucoup

fonctionnent sur les machines

Tyvek (sans revêtement) ou

cres solvants mais sans odeur,

d’enseignistes et d’imprimeurs

solvants existantes de techno-

même standard de papier off-

les encres AquaRes sont ven-

numériques qui ont de l’argent

logie piézo, avec un processus

set et de papier d’aluminium.

dues pour être utilisées aussi

de côté pour l’achat de tech-

de basculement simple et au-

Les coûts au mètre carré sont

bien pour des applications in-

nologies UV ou latex - ils seront

cune modification majeure à

potentiellement réduits car les

térieures qu’extérieures.


ACTUS

FESPA : l’optimisme reste de rigueur [ÉTUDE] Malgré une baisse

pour l’ensemble de l’industrie de

12 mois qui viennent. D’un

pour maintenir son niveau

d’activité évidente, les milieux

l’impression. Mieux, les 582

point de vue conjoncturel,

d’activités. Être capable de

d’affaires restent optimistes

imprimeurs interrogés pensent

les demandes croissantes

proposer des offres complètes

quant à la reprise de l’activité

que les revenus provenant de

pour des délais de fabri-

de solutions marketing, du

grand format numérique en

leur activité numérique aug-

cation de plus en plus courts

versioning ainsi que la pos-

2010. Dans sa dernière étude*,

menteront dans les deux ans à

boostent à coup sûr le sec-

sibilité de passer ses com-

la FESPA nous indique ainsi qu’à

venir, à hauteur de 50 % de leur

teur, et ce, dans le monde

mandes en ligne seront aussi

la question « Sur une échelle de

chiffre d’affaires. De quoi dyna-

entier. Près de 70 % des pro-

des atouts qu’il ne faudra

1 à 10, quelle note mettriez-vous

miser les ventes de machines :

fessionnels interrogés préci-

surtout pas négliger pour

à la conjoncture actuelle ? »

37,4 % des personnes inter-

sent d’ailleurs que le phéno-

l’avenir.

-10 correspondant à « très opti-

viewées estiment en effet vou-

mène ne cesse de s’accélérer.

miste » - les imprimeurs répon-

loir acheter une nouvelle impri-

Pour 81,5 %, il s’agit même d’une

dent en moyenne 7,6, contre 6,9

mante grand format dans les

condition sine qua non exigée

*L’étude s’intitule Fespa Worldwide Survey 3.

JCDecaux vise toujours plus haut… PLUS

83 % des passagers apprécient la publicité dans les aéroports. [PUBLICITÉ] Dans sa nouvelle étude AirportStories,

l’on peut voir partout ailleurs. Quoi qu’il en soit,

le géant de la communication JCDecaux nous

si vous souhaitez mettre toutes les chances de

présente l’aéroport comme un accélérateur des

votre côté pour séduire cette clientèle de voya-

stratégies de communication des marques. Parmi

geurs, sachez que votre publicité doit avant tout

les chiffres les plus intéressants, on retiendra

faire rêver (83 %), surprendre (83 %), être unique

celui-ci : 81 % des passagers aériens citent

(82 %) et porter sur un produit disponible dans

comme occupation préférée en aéroport le fait

l’aéroport (80 %). Avec 163 concessions dont

de regarder les boutiques, les vitrines et la com-

7 des 10 plus grandes plates-formes aéropor-

munication des marques. Mieux : 83 % d’entre

tuaires, JCDecaux est aujourd’hui le N° 1 mon-

eux vont même jusqu’à apprécier la publicité

dial du secteur, avec une activité « transport »

car elle leur semble différente de tout ce que

en progression qui génère 30 % de son CA.■

10 • SIGN INFO SERI N° 231

Cinquième plus grande plate-forme mondiale aéroportuaire, Paris a accueilli 83 millions de passagers en 2009, ce qui a généré 250,7 M€ de redevances à Aéroports de Paris (ADP) pour son activité « retail ». Un chiffre qui ne devrait qu’augmenter, ADP étant dans une stratégie de conquête et de création de surfaces. Près de 50 000 m2 vont ainsi sortir de terre dans les 4 ans pour un investissement de 2,5 Mds d’euros. Premiers projets en lice : le regroupement des terminaux A et C (ouverture prévue mars 2012) et création du S4 (ouverture prévue en juillet 2012). En attendant le doublement du trafic aérien mondial prévu pour 2027. Source : ACI

MAI - JUIN 2010


ACTUS Elva se lance dans la distribution de machines La société

Seiko, HP, Onyx et apporteur

créée en février 2007 s’est, au

d’affaires sur les tables de

départ, spécialisée dans la

découpe Esko.

prestation de services de

Autant de nouveautés que la

[STRATÉGIE]

maintenance et dans la vente

société se propose de faire

d’encres et de consommables.

découvrir à ses clients dans ses

Forte d’un CA en hausse de

nouveaux locaux situés à

30 % chaque année, elle pour-

Neuilly-Plaisance.

suit aujourd’hui son dévelop-

« Nous avons embauché deux

pement et propose désormais

techniciens, un commercial ter-

dans son catalogue tous les

rain et une télévendeuse pour

matériels intervenant sur le

faire face à l’accroissement de

marché de la communication visuelle grand format, des im-

besoin à la fois de plus de

« Nous n’étions jusqu’à pré-

Point co-gérant d’Elva. Cette

face de stockage plus importante.

primantes aux flatbeds en passant par les logiciels, les

notre activité. Nous avions donc

Toute l’équipe vous propose de retrouver les produits et les marques distribuées par la société sur le nouveau site d’Elva : www.elva-inks.com.

bureaux mais aussi d’une sur-

traceurs, les tables de dé-

sent qu’apporteur d’affaires sur

nouvelle carte de distribution

Avec ces nouveaux locaux qui

coupe et les laminateurs.

l’imprimante Epson éco-solvant

vient s’ajouter à celles déjà en

nous offrent 400 m2 supplé-

La société vient ainsi d’intégrer

GS6000. Devant nos bons

sa possession : Dilli et D. Gen

mentaires, nous disposons éga-

officiellement le club Pro Focus

résultats, Epson a décidé de

pour les solutions flatbed et tex-

lement d’un showroom qui nous

d’Epson, ce qui lui permet de

nous nommer revendeurs. Cela

tile, Caldera pour le RIP et

permet d’accueillir dans les meil-

vendre l’ensemble de la gamme

démontre la qualité de notre

Graphtec pour les traceurs de

leures conditions nos clients pour

d’imprimantes Arts Graphiques

travail effectué depuis mainte-

découpes. Elva est également

des démonstrations », précise

grand format du constructeur.

nant trois ans » explique Michael

revendeur des marques Mutoh,

Michael Point.

■ XF


ACTUS

Popims LensPrinter invente le « lenticulaire sélectif »

AnaJet s’installe en Grèce et dans les Balkans AnaJet étend sa présence internationale en ouvrant un bu-

préserver le savoir-faire de l’en-

reau à Athènes et en signant

treprise. L’imprimeur met ses

des accords de distribution

images sur un serveur et récu-

avec les pays voisins. Sont

père ensuite son fichier prêt à

concernés : Chypre, la Macé-

l’emploi dans un délai de

doine, l’Albanie, la Bulgarie, la

48 heures maximum. La factu-

Serbie, le Monténégro, la Bos-

ration de ce service ressemble

nie-Herzégovine, la Croatie, le

aux abonnements téléphoniques

Kosovo et la Slovénie.

sauf qu’elle est indexée sur le

Côté grand format, Popims pose

GMG et Roland emballent ensemble

également ses jalons. Le construc-

GMG a signé un accord de par-

nombre de méga pixels des fichiers CMJN finaux fournis.

Pour Pierre Guigan, directeur commercial de Popims, « Le marché du lenticulaire connaît aujourd’hui un vrai renouveau grâce au boom de la 3D ».

teur Océ vient de faire appel

tenariat global avec Roland DG

à ses services pour proposer,

pour la production de ma-

avec ses tables à plat Arizona,

quettes de haute qualité et les

une solution innovante capa-

applications d’épreuvage dans

ble d’imprimer directement sur

l’emballage. Le partenariat stra-

les réseaux lenticulaires. Le logi-

tégique concerne le développe-

[INNOVATION] Le boom de

lioration globale de la qualité.

ciel Popims Animator a été spé-

ment d’un pilote GMG pour

la 3D a donné des ailes au mar-

Son offre se compose d’un nou-

cialement conçu pour répon-

l’imprimante VersaUV LEC-330

ché du lenticulaire.

veau RIP propriétaire capable

dre à ces besoins et permet de

de Roland, prise en charge par

Créée en 2008, la société

d’entrelacer les images à la

créer tous les types d’animations

la solution d’épreuvage GMG Co-

Popims Lensprinter fait partie

définition du CTP pour un rendu

possibles, des flips à partir de

lorProof. GMG ColorProof et

de ceux qui surfent sur la vague.

optimal. Trois ans de dévelop-

deux images à la création d’ani-

GMG FlexoProof / DotProof se-

Et qui font bouger les choses.

pement à plein-temps ont été

mations plus complexes en pas-

ront disponibles sous peu pour

Impliquée depuis une dizaine

nécessaires pour toucher au

sant par la création d’images

l’imprimante Roland VersaUV

d’années dans la recherche et

but. Destinée aux offsettistes

en relief. Clef d’entrée : 750 €

LEC-330, qui pourra ainsi être

le développement, cette jeune

(90 % des images lenticulaires

puis une rémunération de 5 %

mise à profit pour la production

société a commencé par géné-

dans le monde), cette offre fonc-

sur le chiffre d’affaires réalisé

d’épreuves demi-tons et tra-

rer de nombreux brevets inter-

tionne par abonnement afin de

en lenticulaire.

mées. Le pilote d’imprimante

■ CJ

nationaux liés au procédé d’im-

GMG fait bénéficier le marché

pression lenticulaire dans son

POPIMS RÉVOLUTIONNE LE MARCHÉ

de l’emballage d’une excellente

ensemble. Elle intervient main-

La dernière innovation de Popims représente une petite révolution pour le marché. Il ne s’agit ni d’un logiciel, ni d’un RIP, mais de plusieurs vernis nouvelle génération capables de rendre « lenticulaire » n’importe quel support translucide. Véritable alternative aux feuilles lenticulaires actuelles, très coûteuses, ils ont été développés en partenariat avec Sun Chemical et devraient bientôt être mis sur le marché.Compatible pour l’instant avec la flexographie et le jet d’encre, ce procédé répond aux problématiques du grand format ainsi qu’à celles du packaging classique (étiquettes, étuis…). Bonne nouvelle pour les imprimeurs qui entendent profiter des retombées de la tendance 3D !

précision et répétabilité de cou-

tenant sur les différents marchés pour valoriser son savoirfaire. Sur le marché du « petit lenticulaire » (alias les cartes postales et les jeux que l’on trouve dans les paquets de corn-flakes, et qui ne pèse quand même pas moins de 300 millions de

leurs, sur un large éventail de supports. Les clients GMG peuvent intégrer facilement la LEC330 dans leur flux d’épreuvage existant sous GMG ColorProof. Les clients Roland, de leur côté, peuvent optimiser les performances de leur imprimante grand format.

dollars), son objectif est l’amé-

12 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


Nokia : un écran LED grand format à 35 mètres du sol

[PUBLICITÉ] Prouesse tech-

passants qui étaient invités à

nique pour Nokia qui pendant

envoyer un SMS, lequel était

deux semaines a assuré la pro-

ensuite affiché à l’écran avec

motion de ses téléphones por-

la distance de l’expéditeur cal-

tables via un écran LED grand

culée par la technologie de

format de 14 m x 4 m suspendu

positionnement Ovi Maps. La

à une grue dans le parc de

grue se mettait alors à pivoter

Potters Fields en Angleterre.

et pointait la flèche dans la

Conçue sous la forme d’une

direction dudit expéditeur.

flèche géante, l’opération a

Pour info, le poids combiné de

fourni une forme unique de

l’image flèche et de l’écran était

divertissement interactif aux

quand même de 6 tonnes ! ■

Commander malin avec Pixart.it [DÉVELOPPEMENT] Pour gérer

workflow et l’administratif en

ses 1 500 commandes quoti-

un seul ensemble. Il permet éga-

diennes, Pixart.it a investi

lement à Pixart.it de proposer

400 000 euros pour créer une

à ses clients, en plus de la pos-

nouvelle plate-forme de gestion

sibilité de choisir la meilleure

capable de coordonner les

solution de livraison pour leurs

commandes à chaque étape

commandes, d’étirer par exem-

de leur traitement. Entièrement

ple le délai de livraison possi-

fait maison, le système s’appuie

ble de 48 heures à 7 jours ouvrés

sur un logiciel open source, mul-

et de bénéficier ainsi jusqu’à

tiplate-forme, capable de gérer

50 % de réduction sur le prix

les devis, les commandes, le

total de la commande.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 13


ACTUS

Symphonie Visuelle 2010 voit se conclure Que retenez-vous de l’édition

qui prend la décision finale d’in-

chiffre d’affaires. Il faut en

2010?

vestissement. En cela, notre posi-

revanche faire davantage pour

Le salon Symphonie Visuelle est

tionnement est excellent car nous

accueillir plus de visiteurs tout

reconnu pour la haute qualification

répondons parfaitement à leur

en maintenant égale leur qua-

de ses visiteurs. Cette année n’a

demande.

pas fait exception à la règle. Le

Organisé les 24, 25 et 26 mars dernier, le salon s’est tenu dans une ambiance positive, preuve si l’en est que les projets d’investissements restent une réalité. Des détails avec son organisateur, Gildas Rondepierre.

14 • SIGN INFO SERI N° 231

lification. C’est un fait constaté par tous les organisateurs de

retour enthousiaste de bon nom-

De nombreuses affaires ont

salon : beaucoup de visiteurs

bre d’exposants a posteriori du

été conclues sur le salon ?

attendent le dernier moment

salon, est un signe qui ne trompe

Oui, c’est certain. Il est clair qu’à

pour se déplacer… Il y a tou-

pas. Il est clair que j’accorde plus

ce jour, les exposants ont pour

jours une bonne raison pour

d’importance à la pertinence

la majorité fait du business. Les

ne pas venir, une commande

des cibles visiteurs touchées qu’à

entreprises ne souhaitent évi-

qui vient de tomber, une urgence

l’arithmétique sur laquelle on

demment pas communiquer sur

évidemment prioritaire. Notre

juge encore trop, à tort, la qua-

ce point mais je peux vous dire

travail cette année a été d’ac-

lité d’un salon. Symphonie Visuelle

que les avis sont positifs. De gros

compagner le visiteur avec d’im-

a accueilli cette année près de

matériels ont été vendus, des

portantes campagnes de pro-

3400 visiteurs, essentiellement

plus petits également. Cela

motion. Le résultat a été satis-

des décideurs. Les exposants

signifie que le média salon reste

faisant. Il faudra faire encore

voulaient rencontrer la personne

un élément clé pour générer du

plus l’an prochain.

MAI - JUIN 2010


de belles affaires Des pistes de réflexion pour

ver. Nous serons sur le stand

2011 ?

581 dans le hall B2 du salon

Oui, mais pour le moment rien

Fespa à Munich pour la pro-

ne peut être divulgué. Je peux

motion de notre magazine Sign

simplement vous dire que deux

Info Seri et du prochain salon.

pistes principales sont à l’étude

Et j’espère que d’ici là, Canal

et que j’ai pleinement conscience

Expo sera en mesure d’annoncer

de la nécessité vitale d’inno-

ses projets.

Collection privée Eric Seydoux

La sérigraphie était à l’honneur avec une exposition exceptionnelle sur les affiches de Mai 68, organisée en partenariat avec le GPSF.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 15


ACTUS

Fespa traverse l’Atlantique

AV FLEXOLOGIC distribue Screen au Benelux

[SALON] La Fespa confirme Le prochain salon Fespa sera organisé aux États-Unis et devrait se tenir à Orlando, dans l’Orange Convention Center.

son intention de lancer son premier événement de l’année prochaine, aux États-Unis, les

Screen a choisi AV Flexologic pour la vente et l’assistance de sa gamme de produits flexo-

24, 25 et 26 février 2011.

graphiques au Benelux (no-

Le projet est en attente de

tamment pour les nouveaux

confirmation définitive d’un

PlateRite FX870II, FX1524 et

accord avec le comité de l’im-

Flexodot 4 800). Avec 40 ans

pression de la Floride, mais le

d’expérience dans l’industrie

lieu de la première manifesta-

de la flexographie, AV Flexolo-

tion sera très certainement

gic se classe comme leader de

l’Orange County Convention

la technologie flexo haut de

Center à Orlando. La pre-

gamme.

mière exposition de l’associaformat. « Nous croyons que

gement dans la façon dont le

teurs des États-Unis et d’Amé-

par la collaboration avec des

produit final est livré. Les pres-

Objectif Asie et Canada pour Caldera

rique du Sud un événement

organisations aux vues simi-

tataires de services d’impres-

Caldera, le développeur fran-

novateur qui mettra en valeur

laires, nous sommes capables

sion doivent comprendre ces

çais de software pour l’impres-

les

de produire un événement à

changements afin de continuer

sion grand format, renforce sa

tion sur le sol américain est conçue pour offrir aux visi-

principaux

fabricants

d’imprimantes numériques et

grande échelle qui offre

à fournir un ser-

structure commerciale avec

textile du monde entier.

une plus-value pour les

vice de qualité »,

deux nouveaux responsables

Selon Frazer Chesterman, le

visiteurs et exposants »,

ajoute Marcus

commerciaux. La Chinoise Nan

directeur général de la Fespa,

ajoute le directeur géné-

Timson, directeur

elle offrira aux exposants

ral de la Fespa.

marketing de la

« une occasion unique pour at-

« L’impression a toujours

Fespa.

teindre un public diversifié ».

une place forte dans le

Ce nouvel événement s’appuie

mix de communication, mais le

Reste à savoir si la promesse d’un nouveau salon

sur le succès de la Fespa Mexique

sommet a souligné que les struc-

organisé par Fespa sur un mar-

qui a réuni tous les grands lea-

tures commerciales tradition-

ché déjà quadrillé par deux

ders du monde de l’impression

nelles ont changé à jamais, et

puissantes associations améri-

autour d’un même temps, celui

que les techniques et tendances

caines (ISA et SGIA), obtiendra

de l’avenir des métiers du grand

nouvelles ont provoqué un chan-

le succès escompté.

Jin rejoint l’équipe pour la zone Pacifique/Asie tandis que Mickael Trens, prend en

Inca Digital régionalise son SAV européen [SAV] Inca Digital renforce son réseau d’as-

les presses numériques à plat Inca Onset,

sistance technique afin d’améliorer son ser-

Turbo et Spyder. « Une assistance directe du

vice

fabricant sur des marchés clés est importante

auprès

des

utilisateurs

français,

charge le Canada. Leur tâche

allemands et anglais. Plusieurs techniciens

et ces dernières nominations représentent un

seront ainsi basés dans des sites clés en Alle-

investissement important pour nous. Notre ob-

magne, en France et en Angleterre d’où ils

jectif est de continuer à fournir une assistance

travailleront de concert avec le centre euro-

hors pair pour maximiser la productivité des

principale : identifier et maxi-

péen du service à la clientèle d’Inca situé au

clients et minimiser les temps d’arrêt », sou-

miser les possibilités de crois-

Royaume-Uni. Leurs prestations concerneront

ligne Linda Bell, CEO d’Inca Digital.

sance à travers le territoire.

16 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


ACTUS

Epson en pointe sur l’épreuvage [PARTENARIAT STRATÉ-

gamme d’imprimantes numé-

tions essentielles à une épreuve

modèles d’imprimantes Stylus

GIQUE ] Présent sur le salon

riques jet d’encre Stylus Pro –

packaging contractuelle. L’im-

Pro 7900 et Stylus Pro 9900.

IPEX pour présenter sa techno-

et plus précisément sur le nou-

primante est en effet dotée de

Leur force : la production

logie d’impression jet d’encre

veau système d’épreuvage

9 couleurs issues de la techno-

d’épreuves précises, y compris

Micro Piezo Stylus Pro et mettre

pour packaging Stylus Pro WT

logie UltraChrome HDR White

pour les épreuves en demi-

en avant ses nouvelles solu-

7900, l’A2 Stylus Pro 7900,

afin de reproduire un très large

teinte.

tions pour l’épreuvage et l’im-

l’A0 Stylus Pro 9900 ou en-

gamut de couleurs et des cou-

Le logiciel Signature de Shiraz

pression grand format, Epson

core la Stylus Pro GS 6000

leurs d’accompagnement d’une

était, lui, présenté sur un large

avait choisi de présenter son

64 pouces.

grande précision, le tout sur un

éventail de supports : posters

offre avec ses partenaires, les

Les RIP dédiés à l’épreuvage

large éventail de supports flexi-

et affiches rétro-éclairées sur

éditeurs de logiciels RIP CGS,

packaging comme CGS ORIS

bles – film, papier et métal –

l’imprimante

Compose, EFI, GMG, Graphic

Color Tuner, EFI Color-XF, Gra-

lancés également à l’Ipex.

WT7900 ; impressions d’art

Republik et Shiraz.

phic Republik/ISI Graphic Sys-

Les RIP CGS ORIS Colour

sur toile avec la Stylus Pro

Au programme : des démons-

tem MaxPro et StarProof, et

Tuner, Compose/ISI Graphic

9900 ; et signalétique respec-

Stylus

Pro

trations de solutions d’épreu-

GMG ColourProof, FlexoProof

System Star Proof, EFI Colour-

tueuse

vage local ou distant pour

XG et Dotproof XG étaient pré-

XF and GMG ColourProof,

grâce aux nouveaux consom-

de

l’environnement

l’impression offset, flexo, et

sentés sur la Stylus Pro WT

Dotproof XG ont illustré quant

mables écologiques BioMedia

gravure, ainsi que l’impression

7900, conçue spécialement

à eux les capacités d’épreu-

d’Epson compatibles avec la

grand format sur la dernière

pour intégrer toutes les fonc-

vage local et à distance sur les

Stylus Pro GS 6000.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 17


ACTUS

Salon MPV : 15 000 pros au rendez-vous

[POINT MARCHÉ] Comme chaque année, le POPAI, en partenariat avec Sereho et le SNPLV (Syndicat National de la Publicité sur le Lieu de Vente), nous livre les résultats de son étude concernant le marché de la PLV en France. 452 entreprises ont été contactées cette année et 71 ont répondu. Les résultats mettent en lumière un double effet sur le marché : la réduction drastique des dépenses de communication des annonceurs associée à la volonté de maintenir une pression

matériels étaient ainsi exposés

publicitaire importante pour rester au plus près des consom-

sur la zone Awards, avec pas

mateurs. Depuis 2005, les investissements en PLV sont en effet

moins de 45 catégories de pro-

fluctuants : l’année 2007 a été marquée par une progression

duits et 13 pays représentés.

très importante du marché français de la PLV alors que celui

« Pour refléter l’évolution du

de la communication en général stagnait. Si 2008 se carac-

marché et mettre en relief les

térisait par de faibles variations, la PLV affichait une progres-

nouvelles tendances en matière

sion sur un marché global en léger recul.

de PLV, nous avons créé trois [BILAN] En réunissant en un

nouvelles catégories, détaille

même lieu quatre pôles de

Eric Carabajal, directeur Popai

compétences – PLV/Marketing

France. Au sein de l’entité

terrain, Digital Media/Techno-

“Digital media”, nous avons

logies interactives, Agence-

désormais une entrée “Contenu ”.

ment/Retail design, Matériaux

Côté matières, c’est le carton

et Composants – le salon

qui a été mis en avant avec

Marketing Point de Vente

“Expérience carton”. Et enfin,

poursuit sa stratégie de diver-

pour répondre aux attentes en

sification afin de s’imposer

matière de développement

comme le rendez-vous phare

durable, nous avons un sec-

des experts du marketing ap-

teur “Eco conception”. »

pliqué au point de vente.

Avec sa Galerie de l’Innovation

Après 3 jours d’échanges, les

et du Développement Durable

30, 31 mars et 1 avril dernier,

qui permettait aux visiteurs de

le salon a fermé ses portes sur

découvrir une sélection de pro-

un bilan encourageant, même

jets novateurs en phase avec

si ses organisateurs ne donnent

les problématiques actuelles et

pas le chiffre exact du visitorat

les tendances à venir en matière

mais préfèrent communiquer

de technologies et de déve-

er

sur le nombre de « profession-

loppement durable, le salon

nels » présents.

était sur la même longueur

Avec 215 exposants, le salon

d’ondes. Prochaine édition :

ché français de la PLV a ainsi été évalué à 900 millions d’eu-

a ainsi enregistré une pro-

avril 2012.

ros en 2009, cette baisse s’inscrivant dans un marché de la

Après une régression de 11,8 % par rapport à 2008, le mar-

gression de 20 % par rapport

communication affecté par une baisse globale d’environ 9 %.

en 2008, tandis que côté tra-

Néanmoins depuis 2007, la part de la PLV sur l’ensemble des

fic, les organisateurs donnent

investissements publicitaires est restée stable à un niveau d’en-

le chiffre de 15 800 profes-

viron 3 %, démontrant l’impact de la PLV pour les profession-

sionnels à + 5 %.

nels du marketing at retail. Ainsi, le matériel de PLV représente

Les Popai Awards et leurs 300

plus de la moitié (53 %) du chiffre d’affaires total du marché

matériels de PLV ont également

publicitaire en 2009, estimé à 1,7 milliard d’euros toutes acti-

contribué à créer l’événement

vités confondues.

dans l’événement. Près de 350

18 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


ACTUS

LES CHIFFRES DE LA PLV 2009 ■ INTÉGRATION DE LA CRÉATION ET DES ÉTUDES TECHNIQUES DANS LES PRIX DE VENTE En % du CA

Toujours Ça dépend Facturation spécifique

■ MATÉRIAUX UTILISES En % du CA

2 005

2006

2007

2008

2009

59 34 7

36 49 15

61 34 5

64 29 7

23 43 34

 « La chronique des réponses sur 5 ans semble montrer qu’en année de crise, la facturation spécifique constitue une réponse aux difficultés. » ■ RÉPARTITION DU CA SELON LE TYPE DE CLIENT FINAL En % du CA

Agence de publicité ou de promotion Annonceurs en direct Autres

2005

2006

2007

2008

2009

9 80 11

6 91 2

15 81 4

9 79 12

9 89 2

Objets complexes Matières plastiques Papiers, cartons Métal Bois Digital média Autres

2005

2006

2007

2008

2009

11 40 21 18 8 2

37 26 23 10 4 n

22 28 32 12 5 1

26 36 20 12 5 1

18 21 36 15 7 1 2

 « L’effondrement de la cosmétologie et la crise publicitaire concourent à ramener la PLV vers des objets plus simples fabriqués avec des matériaux de base, le papier carton revenant au 1er rang. Le digital média apparaît timidement avec 1 % des volumes. » Sources : POPAI, Sereho et SNPLV

 « Les agences de communication restent très minoritaires dans le CA des entreprises. Rappelons que la catégorie « autres » non détaillée dans l’étude peut correspondre à de la sous-traitance interentreprises, elle s’effondre en 2009, comme en 2006. » ■ RÉPARTITION DU CA PLV PAR TYPE DE CLIENT En % du CA

Hygiène, beauté Boissons, alimentation Santé, parapharmacie Automobiles, cycles, produits pétroliers Édition, papeterie Électronique, Hi Fi, informatique Services (banques, assurance…) Textile, mode, sports, accessoires Équipement de la maison Tabac

2005

2006

2007

2008

2009

47 12 10

47 15 10

40 20 7

58 10 6

28 11 6

6 4

6 4

5 5

3 4

2 4

8

4

7

4

6

4

4

5

3

2

5

4

7

9

35

2 2

3 3

4 n

1 1

5 1

 « La cosmétologie s’effondre au profit du secteur de la mode et des accessoires ! Tous les autres secteurs restent stables. Cet effondrement de la cosmétologie est corrélé à celui de l’estimation des exportations indirectes, ce secteur étant pratiquement le seul à pratiquer de la sorte pour des volumes considérables. »

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 19


ACTUS GRANDS PRIX EDP European Digital Press Association

GMG récompensé GMG, développeur et fournisseur

Partenariat mondial entre GMG et X-Rite

de solutions d’épreuvage et de

l’épreuve contractuelle jusqu’à

gestion de la couleur haut de

la livraison finale, afin de s’as-

gamme, a reçu le prix de la “Meil-

surer de la cohérence des cou-

leure solution de ripping pour le

leurs et de leur conformité aux

grand format de l’année 2010”.

standards.

La distinction a été accordée à

Ces solutions prendront en charge

GMG ColorProof 5.1 et récom-

l’ensemble des instruments

pense différentes fonctionnalités

X-Rite utilisés au stade prépresse

techniques et améliorations de

et en salle des machines et seront

performances qui permettent à

proposées exclusivement via le

ce produit de garantir la plus

réseau mondial de partenaires

haute fiabilité en production et la plus grande précision de cou-

[COULEUR] GMG, dévelop-

graphique. Les deux sociétés

leurs à ce jour.

peur et fournisseur de solutions

ont œuvré ensemble au déve-

d’épreuvage et de gestion des

loppement d’une nouvelle gamme

3 prix pour EFI

couleurs haut de gamme, a signé

de solutions automatisées de

Les

d’impression

un accord de partenariat glo-

contrôle-qualité et de standar-

grand format, de jet d’encre in-

bal avec X-Rite, numéro un mon-

disation des couleurs pour l’in-

dustriel et RIP d’EFI ont été

dial des technologies de ges-

dustrie des arts graphiques, sous

aussi récompensées pour l’inno-

tion des couleurs, de colorimé-

la marque X-Rite.

vation et les nouvelles technolo-

trie et de communication sur la

Les quatre nouvelles solutions

gies qu’elles intègrent.

couleur, autour du développe-

permettront aux conducteurs des

• La VUTEk GS3200 a reçu le

ment de nouvelles solutions de

presses et aux donneurs d’or-

prix de la “Meilleure imprimante

standardisation pour l’industrie

dre de suivre un travail, de

solutions

commerciaux de X-Rite. La nouvelle gamme se déclinera en quatre progiciels conçus sur mesure pour répondre aux besoins stricts de contrôle-qualité et de standardisation des donneurs d’ordre et des professionnels de l’impression.

grand format jusqu’à 3,5 m”. • La Jetrion 4830, celui de la “Meilleure solution d’impression industrielle spécialisée”. •La Fiery XF a obtenu le prix de la “Meilleure solution RIP pour

EFI s’apprête à acquérir Radius Solutions

grand format”.

[EMBALLAGE] Opération

SIG pour le marché de l’em-

Pace et Monarch qui ciblent les

Cette sélection a été effectuée

de croissance externe pour EFI

ballage, l’un des plus impor-

marchés de l’impression d’affi-

par un comité de consultants,

qui, le 29 avril dernier, a an-

tants marchés de l’impression

chage et de labeur », a précisé

d’éditeurs et d’ingénieurs indé-

noncé être parvenu à un ac-

au monde. « EFI a pour objec-

Marc Olin, directeur général

pendants ainsi que d’autres pro-

cord en vue de l’acquisition de

tif d’offrir à ses clients une

de la division des logiciels

fessionnels du secteur, dont les

Radius Solutions, un fournis-

gamme complète de produits

avancés d’impression profes-

principaux critères d’évaluation

seur de premier plan de solu-

qui les aide de la création à la

sionnelle (APPS) d’EFI dans

sont l’innovation et la valeur ap-

tions SIG d’impression pour

production d’un travail, tout en

laquelle sera intégré Radius

portée par les nouvelles techno-

l’industrie de l’emballage.

leur permettant de gagner en

Solutions.

logies, notamment en ce qui

Le géant de l’impression ren-

efficacité et en rentabilité.

EFI prévoit également d’inté-

concerne la vitesse, la qualité, la

force ainsi sa gamme de pro-

Radius nous permet d’offrir ce

grer un certain nombre de ses

convivialité mais aussi la réduc-

duits qui comprend ses outils

concept sur le marché de l’em-

produits primés, Fiery, VUTEk,

tion de l’impact sur l’environne-

logiciels,

ses

ballage qui constitue un domaine

Jetrion, Digital StoreFront, Print-

ment et le coût pour l’utilisateur.

presses numériques jet d’encre

de focalisation stratégique pour

Flow et Auto-Count à la

UV, et désormais ses solutions

EFI. Il rejoint nos systèmes SIG

gamme de produits Radius. ■

20 • SIGN INFO SERI N° 231

ses

encres,

MAI - JUIN 2010


le centre de formation de l'enseigne, la signalétique et la gravure

NOUVEAU pour votre entreprise

-10% pour le 2ème inscrit dans l’année -15% pour le 3ème inscrit et suivants

Technique / Sécurité Réglementation et TLPE Certification qualité Environnement Gestion de l’entreprise Management / Commercial

Elaborez votre palette de compétences

dans toute la France

prise en charge du dossier de financement

www.synafel.fr

Paris

Katia Tenenbaum 17, rue de l'Amiral Hamelin 75783 Paris Cedex 16 Tél. : 01.53.65.67.37 Fax : 01.53.65.12.89 contact@developpement.synafel.fr

C on ta c t

Formation

Efficacité pro

290 € HT


événEmEnt

FESPA 2010 :

EN PHASE AVEC LE MARCHÉ

24 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


Cette édition munichoise reflète l’évolution du marché et le boom de l’impression numérique. À noter: le fort développement des animations satellites destinées à aider le visiteur à renouer avec la croissance. Par Cécile Jarry

Entrée nord du Centre des Expositions de Munich.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 25


événEmEnt

Cette édition munichoise reflète l’évolution du marché et le boom de l’impresion numérique. Trois des cinq halls du salon accueilleront les technologies d’impression numérique sur une superficie de 18 000 m2, soit une augmentation de 30 % par rapport au Fespa Digital 2009 d’Amsterdam qui était consacré entièrement à ce type de technologie. Les trois halls restant seront réservés à l’impression textile et à la sérigraphie. De taille plus réduite qu’en 2005, la partie sérigraphie mettra l’accent sur l’évolution de cette technique comme solution des applications niches industrielles à rendement important devant faire face à la migration rapide vers l’impression numérique. Malgré cette mutation inéluctable du marché, la zone

26 • SIGN INFO SERI N° 231

La FESPA 2010 sera répartie sur 5 halls pour une superficie totale de 66 000 m2, soit 25 % de plus que par rapport à la Fespa 2005 qui s’était tenue au même endroit, mais seulement sur 4 halls.

reste importante, les salons FESPA n’ayant de cesse d’attirer comme un aimant les sérigraphes du monde entier. La sérigraphie et l’impression numérique seront présentées côte à côte dans un même lieu, la FESPA voulant également montrer aux visiteurs comment les prestataires de services d’impression peuvent combiner avec succès les procédés analogique et numérique, et offrir à leurs clients un éventail encore plus vaste de solutions, tout en maximisant leur productivité et rentabilité. La tendance vers les supports textiles pour toute une gamme d’applications signalétiques, graphiques et industrielles sera

Photo d’archives

AU CŒUR DES MAR

également mise en évidence à travers la mise en place d’un salon dans le salon, estampillé FESPA Fabric. Ce dernier mettra en lumière les toutes dernières évolutions et tendances en matière d’impression et de décoration sur textile, et couvrira les deux procédés de l’impression numérique et de la sérigraphie. Le salon verra enfin l’aménagement d’une zone FESPA Finishing, consacrée aux procédés postprint. Sur une durée de cinq jours, l’édition 2007 à Berlin avait accueilli 24 220 visiteurs venus de 125 pays du monde entier. Pour cette nouvelle édition allemande, les organisateurs entendent évidemment faire mieux et parient notamment sur l’enthousiasme croissant des imprimeurs issus des économies émergentes d’Europe centrale et de l’Est. ■

MAI - JUIN 2010


AU CŒUR DES MARCHÉS EUROPÉENS

RCHÉS EUROPÉENS DES ÉVÉNEMENTS À NE PAS MANQUER ■ Le Sommet Européen de la Signalétique Ce segment de marché ne cesse de gagner du terrain, notamment au sein du secteur de l’impression numérique. Il sera donc mis à l’honneur par la Fespa, en collaboration avec la Fédération de la signalétique européenne. La signalétique sera également la thématique retenue par le sommet de Planet Friendly, un événement concomitant à la parution du guide du même nom édité par la Fespa. ■ Les Amphithéâtres de l’Innovation Cette année, la Fespa accueillera deux amphithéâtres de l’innovation, dans les halls A1 et B3. Chacun présentera un programme complet de conférences informatives et stimulantes animées par des spécialistes du secteur qui se déplaceront des quatre coins du globe.

UN APERÇU DE CE QUE VOUS TROUVEREZ À MUNICH •FUJIFILM Hall B1, Stand 220 La nouvelle Acuity Advance HS est le modèle phare présenté par Fujifilm sur la Fespa 2010. Elle a été spécialement développée pour combler les demandes en termes de coût, de qualité et de productivité. Tout en gardant les principales caractéristiques des modèles précédents, la nouvelle tête d’impression double pratiquement la vitesse d’impression. Des images de qualité

■ Les défilés Fabric Live ! Événement inédit, Fabric Live est une série de défilés où vous pourrez découvrir tous les jours dans le hall A2 le talent de création des cinq principaux fabricants de textiles. ■ La FESPA’s Wrap Cup Parrainée par Avery Dennison, cette manifestation a pour but de présenter de nouvelles solutions en matière de décoration de véhicules. Les entreprises concurrentes viendront se mesurer au fabricant américain le dernier jour du salon, en dévoilant leurs propres solutions. ■ Les FESPA Awards Cette année, les travaux des lauréats du concours d’impression seront exposés dans le hall d’entrée du parc d’exposition de Munich. Pour cet événement férocement disputé, la sélection des travaux jugés les meilleurs aura lieu avant l’ouverture du salon et le nom des vainqueurs annoncé le jour de son inauguration.

MAI - JUIN 2010

photographique sont obtenues avec une productivité de 40 m²/heure. Le nouveau mode « express » permet quant à lui d’imprimer à la vitesse de 65 m²/heure pour des images destinées à être regardées de loin.

• MIMAKI

Hall B2, Stand 270 Mimaki présentera l’ensemble de ses solutions d’impression jet d’encre et de découpe pour les marchés de la signalétique, du textile et de l’impression spécialisée, avec notamment les nouvelles imprimantes à plat à séchage UV en version compacte (A3) et moyen format de la gamme UJF, ainsi que les deux nouveaux modèles pour impression directe sur textile, la Tx400-1800D et la JV5-320DS super grand format.

Seront également présentes les imprimantes à solvant de la gamme JV33. Associées à un traceur de découpe de la gamme CG, elles donneront aux visiteurs l’occasion d’assister à la découpe précise et à grande vitesse de vitrophanies et de marquages au sol, d’autocollants et d’étiquettes.

Mimaki proposera aussi sa gamme CJV30 de systèmes intégrés d’impression à solvant et de découpe, qui offre aux enseignistes disposant de peu d’espace une solution fiable pour une production haute qualité de graphismes, d’autocollants, d’étiquettes, etc.

• EPSON Hall B2, Stand 360 La « créativité inspirée » est le thème d’Epson pour le salon. Le constructeur y démontrera la capacité de sa technologie numérique jet d’encre Micro Piezo

à produire des affiches innovantes pour les marchés de la signalétique, des arts décoratifs et de l’agencement intérieur

SIGN INFO SERI N° 231 • 27


événEmEnt

sur une variété de papiers souples, de supports plastiques et textiles. Les nouvelles imprimantes jet d’encre Epson Stylus Pro 9 700 et Stylus Pro 7 700 seront en démonstration autour de leurs applications cibles, à savoir les affiches, les panneaux rétro éclairés et les bannières textiles pour les points de vente, mais aussi les applications CAO/SIG, en association avec les éditeurs de logiciels partenaires. L’Epson Stylus Pro GS6000 64” dotée des encres éco-solvant UltraChrome GS, sera également au cœur du salon, avec la présentation de ses applications phares, aussi bien extérieures qu’intérieures, telle que la décoration. Epson mettra également l’accent sur les technologies respectueuses de l’environnement et présentera BioMedia, une marque de supports d’impression biodégradables et recyclables, associée à l’Epson Stylus Pro GS6000, pour des applications d’affichage biodégradables en 5 ans.

• SUMMA

Hall B3, Stand 260 F Series, le nouveau développement de Summa sera présenté pour la première fois en Europe sur la Fespa 2010. Summa exposera le modèle F1612 : sa première table de découpe qui offre la possibilité de monter 3 modules de dé-

coupe en différents outils. Ceci garantit la meilleure qualité de découpe ainsi qu’une multiplicité d’usages. L’autre nouveauté est le S75T4. OPOSCAM, une option qui a déjà connu un grand succès sur le S Class S140T et le S160T, sera dorénavant aussi disponible sur le S Class S75T. Ce système optique d’alignement est notamment intéressant pour les applications de feuille dans la sérigraphie.

28 • SIGN INFO SERI N° 231

• XAAR

Hall B2, Stand 475 Xaar présentera en avant-première européenne sa tête Xaar Proton 60. Cette tête robuste et économique a été

conçue pour offrir une large couverture et une densité couleur accrue, en plus d’une productivité élevée pour la réalisation de graphismes extérieurs. Elle s’ajoute en complément de la tête d’impression Xaar Proton 35, qui projette de plus petites gouttes et convient aux graphismes de plus haute résolution.

• HP Hall B2, Stand 120 HP exposera sur le salon une sélection exhaustive de son portefeuille de solutions d’impression numérique en grand et très grand format, via son “Village des applications” conçu pour refléter les demandes du marché dans différents secteurs. Parmi ceux mis à l’honneur, on retrouvera l’emballage et la PLV, les banderoles et drapeaux, la décoration intérieure, les affiches et posters et l’habillage de véhicules. Sur son stand, HP montrera également des produits capables d’assurer la transition entre l’analogique et le numérique et reviendra bien sûr sur sa technologie Latex. En plus de ces nouveautés, on découvrira aussi le logiciel HP SmartStream

Designer 4.0, qui traite les données d’impression variable destinées à des applications grand format localisées.

Productivité accrue, réduction des coûts internes et immédiateté sont au nombre de ses principaux avantages.Des délégués HP se tiendront également à disposition pour discuter du programme Print Care qui aide les clients à optimiser la disponibilité de leurs machines et à mettre en place un flux d’impression virtuellement continu grâce à des outils de diagnostic et d’assistance qualité. Seront exposées sur le stand : la Designjet L25500, la Scitex FB7500, la Scitex XP5300 et la Scitex XP2750.

• ROLAND

Hall B2, Stand 340 Encres métalliques, nouvelles applications et formation en direct pour les visiteurs : voilà le programme de Roland pour cette nouvelle Fespa. Parmi les produits présentés, on retrouvera la VersaCAMM VS-640 (160 cm) qui imprime et découpe avec de l’encre métallique. Pour mémoire, 512 couleurs métallisées sont ainsi disponibles et accessibles via la bibliothèque couleurs Roland VersaWorks.

Roland DG consacrera également un espace d’excellence à la formation professionnelle de haut niveau avec des formations interactives et démonstrations pratiques qui montrent aux visiteurs le potentiel des machines Roland dans différents marchés. Dans les espaces Roland Academy, les visiteurs pourront ainsi suivre un atelier dédié à l’encre ECO-SOL MAX métallique. L’accent sera mis ici sur les apports de cette encre et sur ses applications. Le personnel spécialisé Roland démontrera aussi comment gérer, sans aucune difficulté, les couleurs métalliques dans un projet graphique.

MAI - JUIN 2010


AU CŒUR DES MARCHÉS EUROPÉENS Outre cet atelier, Roland DG présentera les fonctions de base de son logiciel RIP, VersaWorks ainsi que les nouvelles fonctions de la version 4.0, qui vient d’être lancée. Une grande attention sera accordée aux « Tips & Tricks » où les intéressés auront la possibilité de poser des questions. Le cœur du stand, enfin, sera dédié au Creative Center qui donnera la possibilité au visiteur de voir de près les applications les plus surprenantes obtenues grâce aux machines Roland.

l’emballage, panneaux de plafond en plâtre, en plastique, etc.), jusqu’à une épaisseur de 3 mm et une largeur de 63 cm. L’imprimante utilise 50 buses à jet d’encre piézo-électrique par couleur pour un total combiné de 25 600 buses. Elle imprime directement sur les supports, y compris ceux avec une surface lisse ou profilée. Conçue au départ pour imprimer des tuiles avec de l’encre en céramique, elle s’adresse aujourd’hui à une cible élargie de marchés, comme celui de l’ameublement et celui de l’emballage.

• DURST

Hall B1, Stand 260 Durst lance la Rho SP 60 (Single Pass) à jet d’encre avec une vitesse d’impression de 1 050 m²/ h. Cette imprimante industrielle est capable d’imprimer à des vitesses allant jusqu’à 35 m²/min en mode CMJN sur une gamme élargie de matériaux (liège, carreaux de céramique, carton pour

• HEXIS Hall B1, Stand 325 Pour la Fespa 2010, le fabricant français fait le mur… son nouveau vinyle imprimable a en effet été conçu pour le graphisme Wall. Le film VCSR100WG1 est constitué d’un PVC coulé de 50 microns et est enduit d’un adhésif super renforcé, lui per-

mettant une parfaite adhésion sur surfaces irrégulières (murs de briques, béton, aggloméré…). Sa flexibilité lui permet de s’appliquer sur des surfaces

planes, ondulées, convexes, rivetées et structurées. Il peut être posé directement sur des murs de brique et permettre ainsi des effets visuels des plus spectaculaires. Le produit est livré en rouleaux de 1 370 mm de large et 45 m de long et est adapté pour les imprimantes jet d’encre solvant et éco-solvant. Hexis fournit également un ensemble de brosses dédié à la préparation de surface pour une application efficace. ■


INTERV FRAZER CHESTERMAN

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FESPA

Il faut stimuler la discussion, le débat et la créativité pour inspirer des idées nouvelles.” Comment le salon est-il susceptible de redonner confiance à la sérigraphie et au marché de l’impression numérique, deux secteurs qui ont souffert avec la crise économique ?

En dehors de l’exposition elle-même, nous

Au cours d’une période de ralentissement

voyons aussi le rôle fédérateur d’un

économique, la confiance des entrepre-

inspirer des idées nouvelles. C’est la rai-

pourquoi nous avons donné le coup d’en-

Le marché connaît des signes de reprise et

son même de notre programme Fespa

voi de la campagne de commercialisation

d’optimisme. Nous avons un nombre

Innovate avec ses événements satellites.

Fespa 2010 avec un slogan demandant

d’exposants important - 600 répartis sur

Nous pensons que la combinaison d’un

aux imprimeurs de « Suivre la nouvelle

cinq halls -, ce qui fait de la Fespa 2010

show de classe mondiale et d’un calen-

vague de l’innovation ». Il rappelle

l’une de nos expositions la plus complète.

drier d’événements riches en enseigne-

aux imprimeurs que l’innovation est la

événement Fespa. Il faut stimuler la

neurs est entamée. Tout cela conduit trop

discussion, le débat et la créativité pour

souvent à l’inertie et l’inaction, et c’est

Les visiteurs y trouveront trois expositions

ments garantit que chaque visiteur aura,

clé pour débloquer la crispation et créer

ciblées sur la sérigraphie, le numérique et

en quittant la Fespa, une confiance

les possibilités de croissance.

la décoration de vêtements. Les trois halls

renouvelée dans sa capacité à

L’innovation n’est pas seulement une

numériques constituent le plus grand

rentabiliser son commerce.

affaire d’investissements dans les nouvelles

dépasse largement notre propre salon en

Quel message la Fespa souhaite-t-elle

nouveaux créneaux, en explorant des

2009. Les visiteurs apprécieront égale-

faire passer au marché cette année ?

applications inhabituelles, l’élaboration de

ment la présence de la sérigraphie dans

Les résultats de l’enquête FESPA Economic

nouvelles approches quant aux anciens

espace jamais montré en Europe, qui

technologies. Il s’agit aussi de créer de

un hall dédié et une animation pour la

Survey récemment publiée ont été exami-

procédés, ou le développement de nou-

partie « vêtement ».

nés. Ils apportent la preuve d’un réel opti-

veaux modèles d’affaires, de stratégies de

Les salons sont un moment privilégié pour

misme, après plus de 18 mois de morosité

go to market. Les imprimeurs ont besoin

faire valoir l’optimisme du marché.

économique. Les signes positifs sont là.

d’écouter les clients et de connaître leurs

Se réunir avec ses pairs et partager des

Après une année vue par plus de 50 %

besoins. Nous devons apprendre à être

idées d’applications nouvelles, parler à

des répondants comme « la pire année

créatifs, à vendre des idées et des

ses fournisseurs qui ont des solutions aux

jamais vue », plus de 20 % ont vu une

produits, et non des processus.

questions de production… Les imprimeurs

preuve de la reprise du marché. Le signe

Fournissons des concepts et des solutions

repartent avec une vision plus claire de

le plus fort pour constater que le vent

uniques qui permettent d’améliorer l’effica-

leur avenir économique, une vision plus

tourne est le recentrage sur l’innovation

cité et de réduire les coûts inutiles, les

optimiste pour faire face aux défis à venir.

marqué dans les réponses de l’enquête.

déchets et les délais de commercialisation.

30 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


VIEW

événEmEnt

FRAZER CHESTERMAN, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FESPA, LIVRE POUR SIGN INFO SERI SA VISION DU MARCHÉ ET APPELLE LES FRANÇAIS À VENIR VISITER LE SALON FESPA.

Qu’est-ce qui rend cet événement spécial

l’impression numérique des textiles. Dans

nouveaux marchés. Un show comme Fespa

et unique par rapport à d’autres shows

le dernier rapport international Pira, une

2010 est souvent le tremplin pour l’évolu-

dans le secteur ?

augmentation entre 2009 et 2014 de

tion de notre industrie. En 2005, le salon

En tant que leader reconnu du marché

114 M € à un peu moins d’1 Md € est

Fespa avait défini le point à partir duquel

dans notre secteur, la Fespa a une réputa-

prévue. Par ailleurs, d’après une étude

le numérique a commencé à devenir une

tion mondiale pour le développement et la

menée en 2006 par IT Strategies sur un

technologie dominante : qui sait ce que

stimulation d’événements multifacettes qui

segment de marché spécifique – la décora-

seront les tendances lorsque nous pren-

vont bien au-delà d’une simple exposition.

tion textile – il apparaît que la valeur au

drons du recul et qu’il s’agira d’analyser

Fespa 2010 est l’exposition la plus grande

détail de vêtements numériquement impri-

la Fespa 2010 ?

et la plus complète pour notre secteur.

més serait de 12 milliards de dollars cette

C’est l’endroit où les imprimeurs cherchent

année, largement alimentée par l’usage

Qu’avez-vous à dire aux visiteurs

de nouvelles informations, trouvent l’inspi-

plus large de l’impression directe sur

français ?

ration et découvrent la passion de l’innova-

textile. Ajoutez à cette conclusion les

Les visiteurs français voudront certainement

tion. Avec plus de 600 exposants, les

résultats de l’enquête menée par Fespa qui

être sur la Fespa le mercredi 23 juin pour

visiteurs seront parmi les premiers à être

a montré que la production de l’impression

assister à une interview exclusive du « père

témoins des derniers produits présentés

numérique grand format représenterait

fondateur français » de la Fespa, Michel

par le marché. Et avec une série d’événe-

50 % du chiffre d’affaires dans les deux

Caza. Michel dirigera également la ses-

ments live dans le Programme Fespa

ans, on peut imaginer l’intérêt des visiteurs

sion « Print Gourou » sur le stand de la

Innove ! les visiteurs en auront pour leur

de Fespa 2010 !

Fespa le jeudi 24 juin. Les fabricants fran-

déplacement. Il y aura des sommets, des

Les imprimeurs accélèrent le rythme de

çais d’enseignes devraient également

ateliers, des présentations d’experts, des

l’innovation en créant de nouvelles niches,

s’inscrire pour le sommet du Sign organisé

concours et des prix.

en devenant plus proactifs et en faisant en

par la Fespa en partenariat avec la

sorte d’améliorer le processus de vente

Fédération européenne. Inscrivez-vous, la

Quelles sont les grandes tendances

opérationnelle. Les résultats de notre

traduction simultanée en français est dispo-

du marché ?

dernière enquête ont montré que 70 % des

nible sur demande. Les imprimeurs qui ont

Le marché migre vers le numérique. Au

répondants utilisent des nouveaux produits

un intérêt dans le développement durable

cours des deux dernières années, un cer-

ou nouveaux procédés dans leurs tâches,

et la production respectueuse de l’environ-

tain nombre de rapports ont prédit une

61 % ajoutent des produits à leur porte-

nement, ne devraient pas, quant à eux,

croissance dynamique dans le marché de

feuille, et 60 % tentent la pénétration de

manquer le sommet Planet Friendly.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 31


DOSSIER / tEnDanCE

LE TEMPS DES SERV

PLUS ?

32 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


ICES LE NOUVEAU CHAMP DE BATAILLE DE LA COMPÉTITION EST CELUI DES SERVICES. DES SERVICES QUI DONNENT LA POSSIBILITÉ AUX ENTREPRISES DE SE DIFFÉRENCIER ET D’AJUSTER LEURS OFFRES AUX EXIGENCES DE LEURS CLIENTS. UN ATOUT COMPÉTITIF MAJEUR QUI DEVIENT INDISPENSABLE EN TEMPS DE CRISE. OBJECTIF : CONQUÉRIR LA FIDÉLITÉ. Par Cécile Jarry

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 33


DOSSIER / tEnDanCE

PARMI LES CHANGEMENTS DE FOND GÉNÉRÉS PAR LA CRISE ÉCONOMIQUE, IL EN EST UN QUI SE CONFIRME NETTEMENT, CELUI D’UNE DEMANDE CROISSANTE DE « SERVICES ».

La bataille fait rage entre les prestataires. Qui gagnera ? En final, c’est toujours le client qui choisit.

Le marché est en train de se transformer. Il est plus sophistiqué et marqué par des clients toujours plus exigeants. Il se caractérise aussi par une ambiance extrêmement compétitive, instable et imprévisible. Les clients hésitent plus, les décisions sont retardées et l’on pèse davantage les pour et les contre pour investir. Et la crise n’arrange rien à l’affaire… L’enjeu pour les entreprises et les industriels n’est donc plus tant de gagner de nouveaux clients que de les fidéliser. Le modèle classique qui consiste à compter sur les marques et les images corporatives est en train de se périmer. Dans le tourbillon actuel, ce ne sont plus seulement les produits performants et les prix compétitifs qui séduisent mais bel et bien des « seuils de services ».

34 • SIGN INFO SERI N° 231

Le SAV, l’assistance technique ou le respect des délais sont autant de choses déjà connues. Le conseil avant-vente ou la capacité d’une entreprise à ajuster son offre aux exigences de ses clients sont en revanche des comportements plus nouveaux. Sans oublier la dimension humaine.

DES STRATÉGIES PERFORMANTES ET LUCRATIVES Dans l’univers de la bureautique, le constat a déjà été fait depuis de nombreuses années avec la mise en place de stratégies performantes et lucratives de gestion déléguée des imprimés. Xerox a été pionnier en la matière via sa division Xerox Global Services et ses Managed

MAI - JUIN 2010


DOSSIER / TENDANCE : LE TEMPS DES SERVICES

20 Mds $ Le marché mondial des MPS (Managed Print Services) a atteint en 2009 un peu plus des 20 milliards de dollars Print Services (MPS) qui s’adressent aux PME comme aux grandes entreprises. Et l’acquisition récente du leader mondial du Business Process Outsourcing (BPO) - en français : externalisation des processus d’affaires - n’a fait que conforter sa stratégie et son leadership sur un marché de plus en plus disputé (lire notre interview). De son côté, HP a mis également l’accent sur les services et étendu son partenariat avec Canon en mutualisant ses services. Près de 42 % des contrats d’impression signés HP ont déjà une composante MPS mais le constructeur veut aller beaucoup plus loin. L’idée de base est maintenant d’orienter la vente d’imprimantes vers les services, et pour cela, d’insister sur l’analyse financière des coûts d’impression via des outils d’analyse comptable des parcs d’imprimantes. Ce système fonctionne d’ailleurs déjà aux États-Unis. HP va également pousser ses partenaires à proposer d’abord des offres de services et à vendre aussi de nouvelles solutions logicielles, dans le workflow et la sécurisation via un programme partenaire renouvelé. Parallèlement, une division grands comptes a été créée pour vendre de nouvelles solutions d’impression en direct. HP vend ainsi des MFP Canon. Il en commercialisait déjà, mais en OEM.

de chiffre d’affaires, en croissance de près de 50 % alors que celui des équipements d’impression et de reproduction recule de 7 %, à environ 50 milliards de dollars. Source : Wall Street Journal

de boîtes » disparaissent au profit de « vendeurs de solutions globales de marché ». Canon, encore lui, propose ainsi des offres packagées (logiciels, matériels, consommables, services) destinées à différentes cibles. Cela passe par des partenariats spécifiques signés avec des acteurs compétents qui apportent leur savoirfaire et leur connaissance métiers au constructeur. Parmi les applications majeures proposées, on retrouve l’épreuvage contractuel, avec l’iPF6200 équipé du RIP EFI ColorProof XF ; la production, avec l’iPF 9000S et le RIP Caldera ; la

reproduction de plan, avec l’iPF820 fournie avec le logiciel SCP, un scanner et une plieuse ; la communication point de vente, avec l’iPF8000S et le logiciel l’Afficheur et enfin la bureautique, avec la LP17 et le logiciel Poster Artist. Chez Océ, le programme Océ ProCut participe du même mouvement. Il s’agit d’une solution numérique complète conçue pour automatiser et organiser les étapes du flux de travaux d’imagerie, du prépresse à la finition. Elle comprend une gamme de tables de découpe numérique et un package logiciel pour préparer et interpréter les données de découpe dans un flux de travaux direct et continu. Elle est proposée avec des services de conseil et de supports clients à chaque étape de la mise en œuvre, aux prestataires de services de réduire leurs coûts de main-d’œuvre et d’utilisation de supports, de maintenir un haut

DES « SOLUTIONS » PLUS QUE DES PRODUITS Du côté du grand format, on ne saurait également rester en dehors du coup. Et là aussi, l’évolution de la terminologie est importante - les simples « vendeurs

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 35




DOSSIER / tEnDanCE

L’ATOUT DU WEB  niveau de productivité ainsi que des marges bénéficiaires. Elle leur offre également la possibilité de s’ouvrir à de nouveaux marchés en élargissant les opportunités de prestations. Autre solution packagée proposée par Océ cette année : celle mise en place avec la société Popims LensPrinter pour le développement de la 3D. Le constructeur s’est en effet associé à cette jeune société pour proposer à ses clients une solution innovante pour capter des marchés à forte valeur ajoutée. Pour tout achat d’une table à plat Arizona, Océ offre ainsi trois mois d’utilisation du logiciel proposé par Popims.

DU CLEF EN MAIN À l’autre bout de la chaîne, du côté des prestataires de services, les stratégies de développement répondent à la même logique. Seule condition pour rester dans la course… Interviewé dans ces colonnes au début de la crise, Marc Giry, directeur de Visiance, ne disait pas autre chose : « Nous restons optimistes car nous allons pouvoir saisir de nouvelles opportunités du fait de l’élargissement de notre offre. Nos produits sont de qualité, nous avons amélioré notre productivité et nous proposons un vrai service à nos clients en allant plus loin que la simple impression. Nous avons notre bureau d’études mais aussi notre unité de façonnage, de colisage et de logistique. Autant d’atouts qui nous permettent de fournir des solutions clefs en main à nos clients ». Autre témoignage, celui de Renate Hosp, directrice générale de l’ancien groupe France Impression très justement rebaptisé après son rachat « Impression &

36 • SIGN INFO SERI N° 231

Maintenir le lien avec ses clients via internet représente également un bon moyen de générer du service. Un exemple avec Roland. Le constructeur japonais mène en effet une politique web ultra-dynamique avec un site internet qui permet d’accéder très facilement aux produits et à leurs applications dès la page d’accueil. Une visite virtuelle du showroom Roland est également disponible. Graphique, elle se veut aussi didactique avec des contenus associés à chacune des images pour permettre à l’utilisateur de se former et d’enrichir son savoir-faire. Une politique d’e-learning que Roland complète par des vidéos postées sur You Tube et dans lesquelles il montre comment installer, régler et utiliser différentes de ses machines. Un blog institutionnel, rolandblog. fr, complète le processus et permet aux clients - voire futurs clients - Roland de partager des informations et générer des échanges d’une autre nature avec le constructeur.

Services ». « L’imprimerie n’existe pas, c’est le produit qui existe, argumente ainsi la dirigeante. Le plus important dans notre métier est en effet de comprendre que la fabrication vient après le produit, et que ce que nous vendons avant tout à nos clients, ce sont des solutions et une vue d’ensemble de leur communication. »

UNE DIMENSION HUMAINE En matière de services, il est important d’investir à tous les niveaux, y compris dans l’homme. Les spécialistes du « mar-

keting de rapports » le disent bien : « Les clients ne veulent pas être traités comme des cibles qu’il faut atteindre. Ils désirent au contraire être reçus comme des individus ». Le traitement que l’on dispense serait donc presque plus important encore que le service proprement dit ? « Les diverses politiques de RH adoptées par les entreprises de services doivent objectiver le développement des compétences nécessaires au succès des stratégies de marketing de rapports », répondent en tout cas les experts.

MAI - JUIN 2010


SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

Le média français de référence, leader historique auprès des pros des arts graphiques. Tous les 2 mois. ACTUS

Visiance investit dans une nouvelle ligne 5 couleurs Thieme Pour

[STRATÉGIE]

Depuis 1997, ID Numérique conforte sa position d’expert

rateurs

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 37

de

dans

Depuis janvier 2008, elle est

par une forte volonté d’inno-

également centre de mainte-

vation afin de proposer à ses

nance HP ASDP pour les

« durable » en jouant la carte

été complétée d’un massicot

de l’innovation avec un parti

partie des clients de longue

extension à 5 couleurs avec un

date du fabricant, acteur du

minimum d’arrêt de production.

marché reconnu pour son sa-

Aujourd’hui, l’entreprise passe

presse à découper grand format.

à la vitesse supérieure

Pour marquer l’événement et

et se dote d’une

remercier Visiance de sa fidélité,

2600 x 1600

voir-faire dans le domaine

d’une

Visiance première

ligne multicouleurs de modèle Thieme

mm

5 000 il y a plus de dix

Fortex, un tel partenariat représente une chance

adhésives et des propositions pour l’outdoor.

de bénéficier des milliers de clients de

Au total, ce sont ainsi près d’une trentaine

Caldera Graphics qui prendra également

de références textiles spécialement traitées

ÉVÉNEMENT

en charge le marketing et le développement

pour l’impression sur imprimantes jet

commercial de la gamme avec d’ores et

d’encre UV, solvant et éco-solvant qui sont

Frank Thieme, Pdg du groupe, est venu visiter le site de production et rencontrer ses dirigeants,

posés par Caldera dans ses solutions. Pour

dards, des produits « verts », des solutions

de 3,4 m d’ouverture et d’une

couleurs

Thieme 5 000

5

et Mactac. Spécialiste textile, Fortex protitude d’applications avec des produits stan-

disponibles, toutes ayant fait l’objet de tests

déjà le développement de bobines en 75 cm,

spécifiques pour répondre aux profils pro-

102 cm et 150 cm.

Laurent Guichard et Marc Giry.

ment durable : entre technolo-

Visiance est désormais le seul

gies latex et UV Led, en

lui permet d’intégrer

imprimeur français à posséder

passant par des technologies

trois lignes multicouleurs Thieme.

d’impression avec des encres

imprimeurs capables de produire

Avec cette nouvelle acquisition,

à base d’eau, des supports

SDAG Adhésifs inaugure de nouveaux locaux

lions d’impressions au comp-

des impressions jusqu’à

elle démontre que la sérigraphie

recyclés ou encore une

[DÉVELOPPEMENT] Afin de répondre

ses clients en 24 heures pour toutes com-

teur et fournit encore son lot

2600x1600 mm et de proposer

est une technologie à part entière

politique de recyclage des

au mieux à ses clients, SDAG Adhésifs

mandes passées avant 13 heures.

de travail quotidien.

à ses clients de la PLV grand

et complémentaire des autres

cartouches et des supports.

accroît sa capacité de livraison en triplant

Divisée en six activités distinctes - découpe,

Visiance possède également

format, de grands volumes en

techniques d’impression. Tout

• Une proximité client

sa surface de stockage pour atteindre

numérique, films spécifiques, marquage

une deuxième ligne 4 couleurs

sérigraphie. Cette ligne a été

est une question de quantité.■

Après l’ouverture d’une

3000 m². Grâce à cet agrandissement, la

textile, outillage et signalétique, SDAG

agence commerciale et tech-

société basée à Weyersheim, dans le Bas-

Adhésifs dispose d’un catalogue produits

nique en région parisienne,

Rhin, souhaite réduire ses délais d’appro-

de 8400 références et expédie en moyenne

à Voisins-le-Bretonneux,

visionnement et répondre à l’un de ses

le distributeur poursuit

principaux objectifs : livrer l’ensemble de

Créé en 1995, la société composée aujourd’hui de 23 personnes devrait réaliser en 2009 un CA de 8 M€, confirmant ainsi sa croissance constante depuis 15 ans.

réactif et au plus près de ses Conjointement à l’inauguration de ses nouveaux locaux, SDAG Adhésifs lançait la nouvelle version de son site internet : www.sdag.net

clients et de leurs attentes.

14 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

DE NOUVELLES DATES ET UN PARTENARIAT EXCLUSIF AVEC LA FESPA ET LE GPSF*. UN SOMMET REGROUPANT LES PLUS GROS ACTEURS FRANÇAIS EST ORGANISÉ LORS DU SALON AVEC LES DEUX ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES.

UNE STRATÉGIE DE CHOC

250 colis chaque jour.

également son développement avec une présence sur Bordeaux. Pour être plus

De g. à d. : Christophe Bauer (Thieme), Yves Colombet (Visiance), Frank Thieme, Marc Giry et Laurent Guichard (Visiance).

LE SALON FRANÇAIS ANNONCE

SYMPHONIE VISUELLE 2010 :

pris fort autour du développe-

grand format. Cette acquisition

le cercle des rares

ans. Cette dernière affiche gaillardement plus de 20 mil-

nouvelle ligne

médias que sont DHJ International, Hexis pose en effet dans son catalogue une mul-

conforte son positionnement

mise en route début 2009 et a

ayant fait l’objet cette année d’une

s’est ainsi équipée

ressante, en plus de ses autres partenaires

Pour 2010, le distributeur

Une nouvelle ligne 5 couleurs THIEME 5000 chez Visiance

en Thieme par un nouvel in-

graphie.

ses clients une offre complémentaire inté-

• Une expertise « durable »

d’impression. Cette année,

vestissement. L’imprimeur fait

les actualités et indicateurs

Fortex, le spécialiste des textiles à impriPour l’éditeur, c’est l’occasion d’ajouter une nouvelle corde à son arc en apportant à

technologies solvants et latex.

clients de nouvelles solutions elle a renouvelé sa confiance

des machines de séri-

pour périphériques grand format étend son champ d’action en s’alliant avec mer du groupe Chargeurs.

est distributeur agréé HP, Epson, Mimaki et Teckwin.

 Les Actus

spécialisé dans les solutions de gestion colorimétrique, d’impression et de pilotage

marques d’imprimantes, l’entreprise basée à Vannes

le

l’impression

sérigraphique et numérique, l’année 2009 a été marquée

LE SYNAFEL EST ÉGALEMENT ASSOCIÉ À L’ÉVÉNEMENT. REGARDS CROISÉS AVEC GILDAS RONDEPIERRE, COMMISSAIRE DU SALON, FRAZER CHESTERMAN, DIRECTEUR DE LA FESPA ET

SIGN INFO SERI N°228 • 15

JEAN-PIERRE ROUSSEAU, PRÉSIDENT DU SYNAFEL.

L’Evénement 

le décryptage des grands rendez-vous

*Groupement Professionnel de la Sérigraphie Française et de l’Imagerie Numérique

22 • SIGN INFO SERI N° 228

INTERVIEW CHEF DE PRODUITS ARTS GRAPHIQUES EPSON

LE CHAMPION DE LA QUALITÉ, LEADER

SA POLITIQUE DE DIVERSIFICATION EN S’ATTAQUANT AU CRITÈRE DE PRODUCTIVITÉ POUR

SES DEUX NOUVELLES STYLUS PRO, COMMERCIALISÉES À PARTIR DE CETTE FIN D’ANNÉE, AFFICHENT DES VITESSES POUVANT ATTEINDRE 50 M2 PAR HEURE.

5 couleurs dont l’encre noire mate et noire

clients de réaliser de l’affichage qualitatif

pas transiger sur la qualité. Et ce qu’ils

des prestataires de services. Nous nous

volumes d’impression d’étiquettes en très

photo sont embarquées simultanément.

avec un bon rendement.

recherchent avant tout, ce sont des

battons aujourd’hui sur des spécifications

haute qualité et bénéficie d’un nouveau

machines qualitatives, productives et

comme notre label technique d’impression

système de finition en mode autonome.

Ces nouvelles machines ont donc tout pour

polyvalentes afin de répondre à un

d’art par exemple mais aussi sur la

Notre gamme d’imprimantes grand format

automatisé, un cutter qui permet une

plaire… Mais à quel prix ?

maximum de demandes et diversifier

polyvalence de nos machines. La GS6000

était présentée pour les industriels de

et l’Epson Stylus Pro 9 700 (44’’, soit

coupe franche en 4 secondes, une autono-

Leur lancement coïncide avec l’opération

leurs clients.

par exemple remporte un véritable succès

l’emballage. En complément, nous

118 cm) représentent la toute nouvelle

mie d’encre pouvant aller jusqu’à 700 ml

« Nouveaux prix » qui concerne nos

car elle répond à cette attente. C’est la

présentions également avec EFI, l’Epson

génération de nos imprimantes. Alors que

par couleur et un système d’alimentation

imprimantes grand format. La Stylus Pro

Une stratégie de la diversification qu’Epson

seule 8 couleurs en écosolvants mais c’est

Stylus Pro WT7900 couplée avec les

nous sommes connus et reconnus par les

papier très ergonomique car sans man-

GS6000 est ainsi proposée à 21 995 €

a faite sienne depuis près de deux ans

aussi une machine qui permet de multiplier

solutions XF d’EFI, Fiery XF et Colorproof

professionnels pour proposer des qualités

drin. Rendement optimal garanti donc.

contre 29 995 € précédemment, la Stylus

maintenant ?

les applications spécifiques, la dernière en

XF. L’Epson Stylus Pro WT7900 est en fait

Nous avons également 10 têtes d’impres-

Pro 11 880 à 9 995 € contre 13 995 €,

Depuis deux ans, Epson parie en effet sur

date étant la personnalisation de papiers

la première imprimante au monde à

Et du point de vue de la qualité de

et les Stylus Pro 7 450 et 9 450 à respecti-

une stratégie de la diversification. Comme

peints avec un niveau de définition

bénéficier d’une encre blanche à base

nouvelle corde à notre arc en garantissant

l’image ?

vement 2 195 € au lieu de 2 695 € et

une vraie productivité.

Chez Epson, la qualité est un critère

marché, nous ajoutons cette saison une

je vous le disais, nous sommes leader sur

incroyable. Pour ce faire, nous avons

d’eau, conçue pour l’épreuvage d’embal-

3 995 € au lieu de 5 495 €.

le marché de la photo qui est un marché

travaillé en partenariat avec Filmolux qui

lages et l’impression d’échantillons sur un

absolu. C’est sur elle que repose d’ailleurs

Nouvelles dans la gamme, les deux

très qualitatif mais aussi très difficile. Il

a validé quatre textures différentes

éventail de films souples, de papiers et de

Sans compromis ?

toute notre image et qui explique que nous

nouvelles Stylus Pro ne subissent pas

nous fallait donc trouver de nouveaux

aujourd’hui commercialisées.

supports métalliques. Les solutions XF d’EFI

Une productivité sans compromis ! Voilà en

ayons près de 95 % de parts de

d’augmentation et sont proposées au prix

leviers de croissance. Avec nos nouvelles

effet le nouveau cheval de bataille

marché dans le secteur de la photo.

de 5 495 € pour la 44 pouces et 2 695 €

Stylus Pro, nous visons évidemment

Quels sont les autres leviers de croissance

de répondre aux exigences du secteur de

d’Epson. Nos nouvelles imprimantes ont

Nos deux nouvelles machines sont donc

pour la 24 pouces.

d’autres cœurs de cible comme les

d’Epson ?

l’impression d’emballages. En fonction de

été conçues pour répondre à la probléma-

fidèles à cette stratégie et sont toutes les

prestataires de services, les centres de

Nous sommes de plus en plus concernés

l’application, elles peuvent également

tique de secteurs comme le plan ou

deux dotées de l’encre UltraChrome K3

Le prix est certes intéressant mais pensez-

reprographie intégrés et bien sûr le

par les marchés de niche. Nous étions

automatiser les différentes étapes de

l’affichage où les exigences de réactivité

Vivid Magenta afin de garantir des

vous vraiment que les nouveaux marchés

marché du POS. Sur le marché dit

d’ailleurs présents au salon Label Expo à

mesure des couleurs, de la linéarisation au

sont de plus en plus fortes. Les Stylus Pro

couleurs plus saturées et permettre des

que vous ciblez aient besoin d’un tel

« technique », nous n’avons que 10 %

Bruxelles qui s’est tenu quasiment aux

calibrage, en passant par la création de

7 700 et 9 700 affichent ainsi des vitesses

de parts de marché, nos marges de

mêmes dates que Viscom. A cette occa-

profils, la vérification et l’optimisation.

progression sont donc grandes. La Stylus

sion, Epson a présenté ses dernières inno-

Encore et toujours de la qualité donc !

Pro couleurs 11 880 et ses 64’’ de laize

vations en matière d’impression numérique

ainsi que notre modèle GS6000 et ses

d’étiquettes et d’épreuve d’emballage.

encres écosolvants participent de la même

Notre produit phare était l’Epson Digital

stratégie et s’adressent déjà au marché

Label Press qui permet d’effectuer de forts

tirages qui auront plus d’intensité et

niveau de qualité ?

qui peuvent aller jusqu’à 50 m2 par heure.

d’impact. La résolution proposée, qui est

Absolument. La qualité est ce qui va

Les innovations éprouvées et plébiscités de

de 1 400 x 1 400 dpi, permet par ailleurs

permettre aujourd’hui aux prestataires de

nos autres imprimantes se retrouvent bien

l’impression de traits et de petits carac-

services de se différencier par rapport à

sûr également dans cette nouvelle généra-

tères de façon très fine et très précise.

leurs concurrents. Les professionnels nous

tion de machines avec des imprimantes

Bref, tout est réuni pour permettre à nos

le disent tous : ils ne veulent absolument

30 • SIGN INFO SERI N° 228

SIGN INFO SERI N°228 • 23

LES MARCHÉS TECHNIQUE ET DE SIGNALÉTIQUE.

L’Epson Stylus Pro 7 700 (24’’, soit 61 cm)

d’impression parmi les meilleures du

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

le point de vue des décideurs

SUR LE MARCHÉ DE LA PHOTO POURSUIT

Vous avez présenté sur Viscom Paris, et en avant-première européenne, deux nouvelles Stylus Pro, la 7 700 et la 9 700. Quelle est leur valeur ajoutée ?

sion de 360 buses avec nettoyage

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

 L’Interview

ELISABETH VILAR-BOTHIN

Une productivité sans compromis ! Voilà le nouveau cheval de bataille d’Epson.”

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

L’AVENIR D’UN MÉTIER EN QUESTION : LA SÉRIGRAPHIE

DOSSIER

L’AVENIR D’UN M ÉTIER EN QUESTION A L’HEURE OÙ LES ENFANTS DU BABY-BOOM PARTENT À LA RETRAITE, OÙ LES OUVRIERS LES PLUS QUALIFIÉS QUITTENT LEURS ATELIERS, ET QUE SE POSE L’INÉVITABLE QUESTION DU RENOUVELLEMENT DES GÉNÉRATIONS, LA PERTE D’UN SAVOIR-FAIRE PRÉCIEUX EN SÉRIGRAPHIE EST UN VRAI SOUCI POUR LA PROFESSION. CERTAINS PROFESSIONNELS S’Y TROUVENT D’ORES ET DÉJÀ CONFRONTÉS.

accentuent la qualité de l’imprimante, afin

Propos recueillis par Cécile Jarry

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 31

Par Cécile Jarry

LA SÉRIGRAPHIE : UNE TECHNIQUE, PLUSIEURS MÉTIERS La sérigraphie est une technique d’impression qui permet d’imprimer sur presque tous les supports. De nombreux secteurs d’activité bénéficient aujourd’hui de ses applications. On trouve ainsi des sérigraphes dans : • l’industrie textile sur vêtements montés (écrans plats) et sur

Le Dossier 

métrage de tissus (écrans cylindriques) • la sérigraphie industrielle (verre, électronique, jouets, automo-

« Trouver un bon chef d’atelier en sérigraphie relève du parcours du combattant », confie un industriel qui, après avoir passé plusieurs petites annonces sans succès, a finalement décidé de former quelqu’un, en interne. L’entreprise fait pourtant partie du top 20 des plus gros imprimeurs sérigraphes français. Quant à la fiche de poste, elle avait tout pour plaire, y compris le salaire, autour de 42K€ par an. Crise de vocations, problème de compétences… le phénomène s’explique par plusieurs raisons.

biles, CD et DVD) • la sérigraphie graphique (PLV, grandes affiches, emballage, étiquettes) • la sérigraphie artistique (portfolio, livres) • quelques applications particulières (pâtisserie, chaussures, etc.)

les enquêtes sectorielles

Reportage

32 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

UNE CRISE DES VOCATIONS Patrick Salvaire a longtemps été enseignant-formateur en sérigraphie aux Gobelins, à Paris. En 2008, la prestigieuse école a fermé son CAP sérigraphie. Quelques années auparavant, en 2004, le brevet monté en collaboration avec le GPSF (Groupement Professionnel de la Sérigraphie Française et de l’impression numérique) était également arrêté. « Nous avons dû faire face à une défection forte de la part de nos

SIGN INFO SERI N°228 • 33

BIFI INVESTIT DANS LE MARQUAGE TEXTILE

BIFI INVESTIT DANS LE MARQUAGE TEXTILE

 Les Reportages les rencontres avec les entreprises

LA SOCIÉTÉ SITUÉE PRÈS DE DIJON FÊTE SES VINGT ANS CETTE ANNÉE. DEPUIS SES ORIGINES, ELLE DÉMONTRE UN SAVOIR FAIRE INDÉNIABLE DANS LA TAMPOGRAPHIE. AUJOURD’HUI, SON PDG, PHILIPPE RABAUX, A CHOISI LA DIVERSIFICATION DANS LA SÉRIGRAPHIE TEXTILE ET LUTTE CONTRE LA DÉLOCALISATION DU TRAVAIL. Depuis trois ans, Bifi a développé une activité de marquage textile pour diversifier son activité et assurer son avenir.

Par Gildas Rondepierre Avec un sourire, Philippe Rabaux, le dirigeant de la société, se remémore les débuts de l’aventure Bifi, quand l’entreprise ne se limitait qu’à une seule machine de tampographie dans un garage. Ancien salarié de Schneider Electric, où il faisait déjà ses preuves dans le marquage, Philippe Rabaux franchit le pas en 1989 et crée la société Bifi (Bourgogne Impression et Finition Industrielle) pour répondre à un besoin de marquage sur les objets industriels et publicitaires. Ce n’est qu’en 1997 qu’il quitte Schneider Electrique pour développer Bifi. Aujourd’hui, la société compte neuf salariés et approche les 450 000 € de chiffre d’affaires dont 80 % pour la tampographie, son métier originel.

Philippe Rabaux, Pdg de BIFI

LE DUEL AVEC LES PAYS DE L’EST « Nous avons fait un très bon dernier exercice jusqu’en septembre, puis nous avons connu une chute d’activité importante jusqu’en mars, après quoi les commandes sont revenues » explique, perplexe, Philippe Rabaux. « Nos clients sont multiples, on les trouve dans l’industrie, principalement des transformateurs de plastique », ajoute-t-il. Un coup d’œil aux vitrines de présentation des produits finis pour se rendre effectivement compte que le marquage sur les moulages en plastique représente une part significative des commandes clients parmi lesquels… Schneider Electrique ! On retrouve aussi le marquage Bifi sur des produits grand

public tels que les skis « Look Rossignol » ou encore les autocuiseurs Téfal. Lors du passage à l’euro, ce sont des milliers de convertisseurs Bifi qui ont été mis sur le marché. « L’activité est cependant rendue plus difficile depuis trois ou quatre ans par la concurrence étrangère », poursuit Philippe Rabaux. En clair, le phénomène des délocalisations, notamment au sein de l’Union Européenne, lui donne un motif d’inquiétude. C’est d’ailleurs en Europe de l’Est que la société connait ses plus gros concurrents alors que ses clients sont principalement issus de la région. « Il est fréquent qu’un donneur d’ordre s’adresse à nous et à d’autres acteurs, en Bulgarie et Roumanie notamment, pour passer un marché », constate Philippe Rabaux.

PLUS QUE DES PRODUITS DE DÉCOUPE, UNE OFFRE GLOBALE OPTIMISANT LES FLUX DE PRODUCTION

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

1. Table de découpe Kongsberg XP24.

SIGN INFO SERI N°228 • 47

2. Une caméra est fixée sur la tête de découpe (système i-cut) et identifie les marques de repérage positionnées sur le support.

ESKOARTWORK ESKOARTWORK, SOCIÉTÉ BELGE BASÉE À GAND,

Le Focus 

le zoom sur une stratégie

EST UN DES FABRICANTS DE TABLES DE DÉCOUPE LEADER DANS LE MONDE AVEC SES TABLES KONGSBERG. PRÉSENT À L’ORIGINE SUR LE MARCHÉ DE L’EMBALLAGE, ESKOARTWORK PROPOSE AUJOURD’HUI UNE GAMME COMPLÈTE DE PRODUITS ASSOCIANT HARDWARE ET SOFTWARE PARTICULIÈREMENT ADAPTÉE AUX MARCHÉS DU SIGN & DISPLAY.

Présent sur l’ensemble des continents, EskoArtwork compte 900 collaborateurs et a réalisé en 2008 un CA global de 165M€. Chaque année, la société dégage des profits lui permettant de consacrer une part importante de ses ressources (1/3 des effectifs) à la recherche et développement. Cette stratégie d’investissements lui permet d’adresser de nouveaux marchés avec des solutions globales adaptées.

OBJECTIF : LE MARCHÉ DU SIGN & DISPLAY Historiquement présent sur le marché de l’emballage à travers ses tables Kongsberg (plus de 200 installées en France et 2 000 dans le monde), ou par l’intermédiaire de ses logiciels ArtPro et PackEdge (80 % des packagings présents en grande surface), EskoArtwork diversifie depuis trois ans son activité,

FAITS D’IMAGES A CHOISI JM TEXTILES LE TEMOIGNAGE

ERIC DAHIREL

© Faits d’Images

LE JEUNE IMPRIMEUR DE

LES PRODUITS

L’UTILISATEUR

CLICHY AIME TRAVAILLER

LES « TOILES DIFFUSANTES » DE JM TEXTILES

FAITS D’IMAGES

LES SUPPORTS INNOVANTS. LES « TOILES DIFFUSANTES » PVC FREE DE L’ALLEMAND JM TEXTILES EN FONT PARTIE. UN CHOIX QUI RESPECTE BIEN SÛR L’ENVIRONNEMENT, MAIS AUSSI LE PORTEFEUILLE DE SES CLIENTS. EXPLICATIONS. Cécile Jarry

52 • SIGN INFO SERI N° 228

JM Technical Textiles, alias Junkers & Müllers Technical Textiles, est une entreprise allemande dont le savoir-faire dans la création de textiles techniques est reconnue depuis près de 50 ans. Sa gamme de produits se décline en trois catégories : les textiles intérieurs pour se protéger du soleil et qui sont destinés à des usages privés et professionnels ; les textiles réservés au display et qui répondent à toutes les normes anti feu ; et enfin, les textiles dédiés à l’impression numérique avec la ligne Mediatex qui compte 12 références. Développée en partenariat avec les industriels de l’impression numérique, cette dernière propose des produits sans PVC qui répondent à la norme Oeko-Tex Standard, avec des toiles qui peuvent être imprimées avec des encres UV, solvants, éco solvants, aqueuses ou alors par sublimation.

■ Peut-on tout faire avec des supports « verts » ? Nous sommes beaucoup moins limités qu’auparavant. Les industriels ont fait beaucoup de progrès et proposent désormais des medias d’excellente qualité utilisables dans de nombreuses applications. JM Textiles, 3M ou encore Mactac par exemple ont des matériaux recyclables qui répondent à toutes nos attentes et contraintes techniques.

Faits d’Images est une jeune entreprise spécialisée dans l’impression numérique pour les marchés de la communication visuelle et de la signalétique. Créée par Eric Dahirel il y a 4 ans, elle n’en est pas moins expérimentée avec, au poste de chef d’atelier, un ancien sérigraphe de 25 ans de métier et, côté infographie, des experts... « L’important pour nous, explique Eric Dahirel, est d’être capable de répondre à toutes les attentes de nos clients et d’assurer une prise en charge complète de leurs projets, du fichier de départ jusqu’à la pose ». Equipée de 2 machines Seiko, une 100S et une 64S, la société basée à Clichy répond à des appels d’offre variés qui vont de la vitrine aux réalisations grand format en extérieur en passant par des opérations purement événementielles. Pour le très grand format, elle travaille avec un partenaire. Vinci Park, L’Occitane, la BNF, Alain Afflelou, Dim ou encore Aquamondo lui font aujourd’hui confiance, pour un chiffre d’affaires donné pour 2008 de 518000 €.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

■ Le prix de ces medias reste cependant équivalent à celui d’un produit premium. Quels sont vos arguments pour convaincre vos clients de les choisir plutôt que d’autres ? Si l’on reste fixé sur le prix du media, on peut craindre une facture en effet plus importante. Mais on se trompe de raisonnement… Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’il faut penser « global ». Nous venons de réaliser une campagne vitrines pour l’enseigne Aquamondo et nous avons choisi d’imprimer ses visuels sur des « toiles diffusantes » de JM Textiles, la demande du client étant plus d’ordre économique qu’écologique. Ce type de matière nécessite moins d’encre qu’une matière classique, avec un rendu plus éclatant. Nous avons donc une meilleure qualité d’impression pour un coût diminué. Ensuite, il s’agit d’une toile, c’est donc un matériau léger, facile à transporter. On peut même l’envoyer par la poste, le coût est moins important et pour le porte-monnaie et pour l’environnement. Dernier point : la pose des produits. Inutile en effet pour ce genre de toiles de mobiliser des poseurs, le personnel des magasins est tout à fait capable de les installer. Ce qui réduit encore la facture ! ■ Morale de l’histoire, on peut donc à la fois « être et avoir » avec une campagne écologique et économique… Exactement. Il ne faut pas oublier que le développement durable repose en effet sur trois piliers majeurs qui sont : l’écologie, le social et l’économie. Et que seule cette approche triple est source d’avenir pour les entreprises. Nous l’avons compris et nos clients également. Après Aquamondo, la marque Dim a ainsi fait appel à nous pour le même type d’opérations.

Il faut penser « global »… Eric Dahirel DIRECTEUR

FONDATEUR DE FAITS D’IMAGES

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

© JM Textiles

DIRECTEUR FONDATEUR DE FAITS D’IMAGES

■ Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à travailler avec les toiles PVC free de JM Textiles ? La demande particulière d’un client engagé ? En matière de protection de l’environnement, nous sommes plutôt proactifs vis-à-vis de nos clients. La recherche de supports innovants fait partie de notre mission, a fortiori lorsqu’il s’agit de trouver des medias plus écologiques. Nous proposons donc systématiquement cette alternative à nos clients. A eux ensuite d’accepter ou pas.

J’utilise

54 • SIGN INFO SERI N° 228

J’UTILISE

1

䉴䉴

FOCUS FABRICANT 46 • SIGN INFO SERI N° 228

© JM Textiles

Message reçu par les grands constructeurs qui multiplient les sessions de formation auprès de leurs forces commerciales pour les aider à bien percevoir les tenants et les aboutissants de leur marché. Xerox mais aussi Canon, dont les stratégies de développement sur le grand format se font de plus en plus offensives, sont dans cette approche. Le constructeur japonais Roland investit également dans la formation de ses revendeurs au sein de sa Roland Academy située à Saint-Thibault-des-Vignes, en Seine-et-Marne. « Nous sommes conscients que pour continuer à vendre nos produits, nos revendeurs doivent être en mesure de comprendre les exigences du client final. C’est pour cela que nous voulons créer une culture grâce à nos cours de formation. Nous avons établi notre stratégie de vente sur la formation offerte à nos clients ; mais il ne s’agit pas seulement d’une formation technologique sur la machine, mais plutôt d’une formation propédeutique qui sert à donner une approche de l’impression numérique grand format, à comprendre les bases techniques et commerciales nécessaires pour servir au mieux son client et valoriser son activité. La vente pure et simple de produit n’est plus profitable aux opérateurs de nos marchés. Il faut, en effet, que l’opérateur intéressé sache qu’à son tour il devra savoir offrir cette « satisfaction client » de façon à ce que lui-même devienne une opportunité de profit pour son client. C’est le concept même de la philosophie du « SavoirFaire Technologique », conclut ainsi Mario Picchio, président de Roland DG Corporation. ■

français

[PARTENARIAT] L’éditeur de logiciels

en numérique dans le et de la grande distribution. Partenaire de grandes

parmi les plus importants opédomaine

Caldera Graphics s’allie avec Fortex

ID Numérique : perspectives 2010

domaine des arts graphiques

la

société Visiance, qui compte

les derniers lancements

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

Display sont en effet déjà imprimés, ce qui suppose une très grande précision de coupe mais aussi une parfaite cohérence dans le processus de production (de la création des fichiers, à l’impression, puis à la découpe). Enfin, EskoArtwork a décidé de s’appuyer sur l’expérience de ses clients installés pour développer un véritable partenariat avec eux, dans le but d’adapter et optimiser ses propres produits. Olivier Moeyersoms, directeur France d’EskoArtwork, explique : « Nous travaillons avec des clients qui sont aussi des partenaires. Par exemple, la société All Print, spécialisée sur le marché de la signalétique point de vente et qui dispose de deux tables à plat Kongsberg, collabore au développement et au perfectionnement d’une partie spécifique de notre logiciel Sign Up Auto ».

2

UNE OFFRE GLOBALE : MACHINES ET LOGICIELS La mise en place de solutions globales d’optimisation des flux de production incluant harware et software constitue un autre levier de croissance majeur pour EskoArtwork. C’est, par exemple, une caméra fixée sur la tête de découpe (Système i-cut), qui identifie les marques de repérage positionnées sur le support. Cette caméra est également capable de tester l’épaisseur du support et d’identifier, grâce à une lecture de code-barres (brevet EskoArtwork), le bon outil de coupe, et d’éviter ainsi les erreurs de manipulation. Avec une gamme très complète de cutters et de fraises, il est alors possible de découper tout type de support, allant du papier au textile, en passant par le Forex, l’alu, le carton

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

ondulé, le plexi, le Dibond, le Re-board ou encore la mousse. En complément de cette offre Hardware, une série de logiciels d’aide à la conception (logiciels Artios CAD, Desk Pack, Vizualiser, Sign Up) est également proposée. Avec un double objectif : un gain de temps et d’argent. L’opérateur peut concevoir, visualiser et contrôler en 3D le produit fini à partir d’un seul écran d’ordinateur et sans préproduction. Il peut également optimiser le graphisme présent sur l’objet 3D. À la fin du processus, une simulation présente la mise en situation de l’objet sans avoir à le créer. Enfin, avant la mise en production, l’opérateur peut aussi optimiser la surface d’impression et de découpe en positionnant les objets de façon à laisser le moins possible de surface vide et éviter les gâches de matières très coûteuses.

䉴䉴

SIGN INFO SERI N°228 • 55

 J’Utilise

le témoignage pratique d’un utilisateur

SPANDEX

ROLAND

PROMATTEX

Gamme ImagePerfect

FPG2 : des encres à base eau

Une presse horizontale pour mug

Exclusivement distribuée en Europe, la gamme ImagePerfect de Spandex s’étoffe de nouveaux matériaux environnementaux sans PVC, sans chlore et sans plastifiants. Ces matériaux spécialement conçus pour les imprimantes numériques à jet d’encre sont compatibles avec les encres à base éco-solvants, solvants et les encres à séchage UV. Ils ont été conçus pour des applications intérieures et extérieures de courte durée. Leur couchage de surface spécifique assure des qualités d’impression excellentes. La gamme des produits environnementaux ImagePerfect est aujourd’hui composée de: • la bâche Frontlit IP 2120, une matière couchée de grande qualité donnant l’impression d’un matériau avec plastifiants et qui, comme pour une bâche traditionnelle, peut être soudée ou cousue;

Roland enrichit sa gamme d’encres avec les FPG2, une nouvelle gamme d’encres à base eau qui peut être installée sur les séries VersaART RS-640, VersaCAMM VP-300 et VP-54. Sa nouvelle formule lui permet d’imprimer sur une grande variété de matériaux. Les composants ne contiennent pas de solvants, ce qui les rend plus sûrs pour l’opérateur et pour l’environnement de travail. Les FPG2 peuvent être utilisées pour la photo, les posters, la promotion et la communication visuelle intérieure et extérieure. Elles sont supportées directement par le RIP Roland Versaworks grâce aux profils dédiés.

La PromaMug MG-170ME se veut être une des presses les plus fonctionnelles du marché. Sa résistance horizontale permet d’enfiler des articles de grandes tailles (bouteille, etc.) tout en centrant le marquage. Avec ses 4 résistances en option, elle peut également imprimer une tasse à café, une choppe ainsi que tout produit cylindrique d’un diamètre de 56 à 100 mm et de 140 mm de hauteur maximale. Ses deux poignées amovibles conviennent aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers, tout en offrant la possibilité d’avoir son objet de face ou de profil.

ROLAND

• la bâche multi-usages IP 2413 résistante aux rayures et à la déchirure et développée pour des applications extérieures et intérieures; • le film adhésif blanc brillant pour impression numérique IP 2522 et le film adhésif transparent brillant pour impression numérique IP 2523. IP 2522 et IP 2523 sont des films en polyoléfine et permettent une excellente qualité d’impression grâce à leur traitement de surface. • le film de lamination brillant IP 2830-103, avec adhésif à base d’eau est également proposé pour la lamination des films IP 2522 et IP 2523.

ROLAND

Le strass économique Idéal pour débuter dans le strass à moindre coût, le kit « Alphabet » de Promattex ne nécessite aucun matériel spécifique pour la fabrication des gabarits. Un lot complet de lettres et de chiffres prêts à l’emploi sert à composer très rapidement et facilement un marquage personnalisé pour le textile. Livré avec sa boîte de rangement et ses intercalaires, il se compose de 175 gabarits et de plusieurs accessoires (plateau, brosse à strass, etc.). Le pochoir pour strass, alias un vinyle adhésif épais conditionné en rouleau, est également proposé en complément.

Stylus Pro 7700 et 9700 : une productivité accrue Les innovations éprouvées des dernières imprimantes Epson se retrouvent dans les nouvelles Stylus Pro du fabricant qui y ajoute en plus la productivité avec une vitesse qui va jusqu’à 50 m² /h. Dotées simultanément de cartouches noir mat et noir photo, elles impriment sur différents supports sans avoir à changer l’encre et tout en optimisant la qualité. Avec leurs 5 couleurs et leur encre Vivid Magenta, elles conviennent pour des tracés filaires précis, des cartes nuancées ou des posters promotionnels. Un driver intuitif, simple d’utilisation et compatible avec l’interface HDI d’AutoCAD permet d’accéder à de nouvelles fonctionnalités comme l’imbrication des images afin d’optimiser le remplissage de la page et d’économiser du papier.

ANAJET SPRINT Sont inclus également : le sécheur additionnel, le ré-enrouleur, un cours technique et applicatif à la Roland DG Academy et la garantie Roland DG Care. Un système de récupération des encres en fait par ailleurs une machine très économique avec une réduction des coûts allant jusqu’à 80 %.

Versa UV LEC-330 La nouvelle imprimante à polymérisation UV de Roland intègre la fonction de découpe. Sa laize de 76,2 cm permet l’impression en quadrichromie et en blanc simultanément et elle utilise les nouvelles encres Roland EcoUV à 220cc, de même qu’un vernis transparent pour des effets particuliers. Son système de roll to roll découpe parfaitement le contour de l’image imprimée. Points forts : sa vitesse

EPSON

PROMATTEX

Un plotter impression et découpe avec encres métalliques Conçu pour le prototypage de packaging, d’étiquettes adhésives et le Fine Art, le plotter XC-540MT offre une combinaison unique d’encres en quadrichromie, blanche et métalliques. Comme le modèle précédent XC-540, il est doté du RIP Roland Versaworks et du système de gestion Roland Intelligent Pass Control.

SIGN INFO SERI N°228 • 53

Les Nouveaux Produits 

suite notamment à la demande de ses clients, en s’intéressant au marché du Sign et du Display. Avec un certain succès d’ailleurs, puisque 50 machines ont d’ores et déjà été vendues en France. Le succès de cette stratégie tient à plusieurs facteurs. Le marché du Sign & Display dispose tout d’abord d’un fort potentiel de développement, boosté par l’arrivée des Flatbed UV. Quel intérêt en effet pour un imprimeur de posséder une imprimante à plat UV sans table de découpe associée ? Pour surfer sur la vague, EskoArtwork a noué des partenariats commerciaux et techniques avec des fabricants tels que Durst, Fuji, HP ou encore Vutek. La société s’est attachée ensuite à développer une offre logicielle adaptée aux problématiques de ce nouveau marché. À la différence du marché de l’emballage, les produits destinés au Sign &

Productivité et résolution améliorées L’Anajet Sprint a été mise sur le marché en avril 2009 aux Etats-Unis. En Europe, c’est à Viscom qu’elle a été présentée pour la 1re fois, sur le stand d’Ankersmit. Par rapport au modèle précédent, elle présente une nouvelle tête d'impression et des drivers Windows et RIP qui améliorent les résolutions et les performances de la machine pour une productivité supérieure de 30 à 40 % par rapport au modèle

ROLAND VersaCAMM SP-300i et SP-540i Cette nouvelle série de plotters d’entrée de gamme est destinée à ceux qui veulent faire leurs premiers pas dans le monde de l’impression numérique. La série SPi est disponible en deux modèles: la SP-300i avec une laize à 76,2 cm et la SP-540i à 134,6 cm.

d’impression améliorée par rapport à la version précédente et sa qualité d’impression, jusqu’à 1440 x 1440 dpi en mode “artistique”. Elle est également équipée d’un logiciel de gestion en français.

60 • SIGN INFO SERI N° 228

Les deux modèles sont équipés de toutes les fonctionnalités pour la gestion de l’impression et de la découpe du vinyle et de la technologie Roland Intelligent Pass Control pour la gestion optimale des gouttes. Ils sont également certifiés Eco Label et disposent de la certification Energy Star qui garantit des économies d’énergie.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

précédent. Pour l'impression sur textiles foncés, le RIP peut-être lancé depuis le logiciel graphique de conception, ce qui évite de sauver/recharger le fichier. Les marchés ciblés sont les enseignistes, le marquage sur textiles et les brodeurs.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 61

Des rendez-vous incontournables. Abonnez-vous !


INTERV ERIC BOUET

DIRECTEUR DE L’ORGANISATION LARGE ACCOUNTS DE XEROX FRANCE

[BENCHMARKING] LA NOTION DE « SERVICE » FAIT PARTIE DE L’ADN DE XEROX. FACE À UN RECUL DE LA DEMANDE DES ENTREPRISES POUR LES IMPRIMANTES, ACTIVITÉ HISTORIQUE DU GROUPE, LE SECTEUR PREND DE L’AMPLEUR. L’ARRIVÉE D’ACS EN 2010 NE FAIT QUE RENFORCER CETTE STRATÉGIE. LE POINT AVEC ERIC BOUET, DIRECTEUR DE L’ORGANISATION LARGE ACCOUNTS DE XEROX FRANCE. Comment définiriez-vous la culture « services » chez Xerox ? Xerox n’a jamais eu vocation à vendre une technologie et partir. La force de notre entreprise est en effet de proposer avant tout une couche de services autour d’une technologie. Tout a commencé avec les Xerox Business Services. Nous aidions alors les entreprises à externaliser leurs centres de reprographie. Progressivement, nous sommes entrés dans le processus métier de nos clients avec une chaîne de valeurs plus fortes. Les Managed Print Services ont vu le jour et ont fait de Xerox le leader de la gestion déléguée des imprimés. En novembre 2009, nous avons franchi une nouvelle étape avec les Enterprise Print Services qui nous ont permis de renforcer notre position. Avec cette offre, nous pouvons accompagner les entreprises dans l’optimisation de leur gestion documentaire à l’échelle mondiale. Comment procédez-vous pour détecter les besoins ? Nous avons des experts spécialisés dans le conseil avant vente qui montent des dossiers pour aider le consultant d’affaires à bâtir son offre, à partir des remontées terrain de nos commerciaux. Différentes

38 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


VIEW

DOSSIER / TENDANCE : LE TEMPS DES SERVICES

options sont alors proposées au client en

de notre chiffre d’affaires. Au niveau

domaine est essentielle car elle complète

fonction de ses besoins et de ses ambi-

humain, l’entité XGS France compte

notre offre de services. Nous avions déjà

tions. La force de Xerox réside dans sa

1 200 collaborateurs et nous prévoyons

les niveaux infrastructures et applications,

capacité à mobiliser des compétences au

une croissance de nos effectifs sur 2010,

nous gagnons aujourd’hui les business

niveau paneuropéen, voire mondial,

de l’ordre de 6 à 7 %. Nous recrutons

process. L’autre intérêt d’ACS est son

avec une direction de gestion de projet

d’ailleurs actuellement différents types de

réseau international, près de 74 000

basée à Londres qui possède toutes les

profil : opérateurs de production, chefs de

personnes au niveau mondial, ce qui va

ressources nécessaires.

production, responsables et directeurs de

nous permettre de proposer des coûts

Notre équipe d’ingénieurs technico-com-

projets, directeurs artistiques, ingénieurs

de prestation avantageux à nos clients.

merciaux représente une autre dimension

développement informatique. Les entreprises françaises sont-elles prêtes

de notre approche « services ». Ils ont pour mission d’aider les imprimeurs à

L’acquisition du leader mondial du

à de tels projets d’externalisation ?

mieux appréhender leur marché. Pour les

business process outsourcing (BPO) - en

La France, il est vrai, était un peu en retard

imprimeurs de labeur par exemple, notre

français « externalisation des processus

dans ce domaine, mais cela était essentiel-

intérêt, et celui de nos clients, n’est pas de

d’affaires » - conforte aujourd’hui votre

lement dû au poids de son secteur public.

transférer les volumes faits en offset en

stratégie. De quelle manière ?

Aujourd’hui, on observe au contraire une

numérique mais plutôt de proposer des

Avec ACS, nous franchissons une nouvelle

tendance forte en la matière. Depuis

services nouveaux pour gagner des parts

étape en intégrant la notion de délégation

l’acquisition d’ACS, nous avons d’ailleurs

de marché. Cela passe par la mise en

de services, laquelle contribue à simplifier

déjà conclu des accords avec plusieurs

place de logiciels de personnalisation,

les tâches qui découlent des documents.

sociétés du CAC 40. Le Groupe Michelin

de l’impression sur de nouveaux supports,

Grâce à ACS, Xerox est aujourd’hui en

par exemple fait appel aux services d’ACS

etc. Nous pouvons aussi les aider à

mesure d’offrir des technologies et des

en matière de finance et de comptabilité

organiser des portes ouvertes, à monter

services qui aident ses clients à se

pour la gestion et le traitement des factures

un dossier de presse… bref, à rentabiliser

concentrer sur l’essentiel : leur propre

fournisseurs.

leur entreprise.

ajoutée. L’expertise d’ACS dans ce

Comment vous rémunérez-vous ? Via les contrats d’entretien et les consommables. D’où l’intérêt pour nous d’avoir des clients qui ont une entreprise qui marche. Vendre une machine pour vendre une machine n’est intéressant pour personne. Il faut valider avec le client la pertinence de l’achat, seule condition pour qu’ensuite tout le monde gagne sa vie. C’est tout l’enjeu d’ailleurs de notre programme « Profit Accelerator ». Que représente aujourd’hui l’activité « services » de Xerox en France ? D’un point de vue strictement comptable, les services représentent aujourd’hui 60 %

MAI - JUIN 2010

secteur d’activité avec des tâches à valeur Propos recueillis par Cécile Jarry

Nous n’avons pas vocation à vendre une technologie et partir…” Eric Bouet DIRECTEUR DE L’ORGANISATION LARGE ACCOUNTS DE XEROX FRANCE

SIGN INFO SERI N° 231 • 39


Reportage

LOFTUS CHANGE DE DÉCOR LA COMMUNICATION VISUELLE PEUT PRENDRE PLUSIEURS FORMES. LES SOLUTIONS DE MODÉLISATION D’OBJET EN 3D PROPOSÉES PAR LOFTUS SONT UNE DE CES VARIANTES POUR LE MOINS SPECTACULAIRE. APRÈS LES PARCS D’ATTRACTION, LA SOCIÉTÉ S’ATTAQUE À LA THÉÂTRALISATION DES POINTS DE VENTE. Par Xavier Flauzac

PME française de 5 personnes, Loftus est spécialisée dans la communication visuelle et la thématisation d’espaces modélisés en 3D. Créée il y a plus de 5 ans, elle était à l’origine un bureau d’études chargé de la conception et de la théâtralisation des thèmes des parcs d’attraction. Au fil des ans, elle a étoffé son offre pour devenir un prestataire global et incontournable spécialisé dans la réalisation de parcs à thème.

UNE SPÉCIALITÉ : LE POLYSTYRÈNE Aujourd’hui, Loftus ne se contente plus de concevoir des décors, elle les

40 • SIGN INFO SERI N° 231

fabrique également avec comme spécialité le travail du polystyrène, principale matière utilisée dans ce genre de projets. « La grande majorité des décors que nous réalisons sont en polystyrène. C’est une matière qui comporte de nombreux avantages. Elle est légère, facile à travailler et à modeler, répond aux indispensables normes M1 contre le feu et est surtout très résistante » explique ainsi Arnaud Delatour, sculpteur et superviseur des chantiers chez Loftus. Le processus de modélisation d’éléments décoratifs est immuable : conception des éléments assistée par ordinateur via des logiciels 2D

MAI - JUIN 2010


LOFTUS CHANGE DE DÉCOR

Pour des éléments de décor relativement simples, une machine de découpe à fil chaud permet de travailler le polystyrène en rotation et sur les deux axes X et Y.

(comme Autocad) ou 3D, découpe et sculpture du polystyrène, mise en couleur et assemblage des décors. Loftus a investi dans une machine de découpe à fil chaud, ce qui lui permet de travailler le polystyrène en rotation et sur les deux axes X et Y. « Nous recevons le polystyrène sous forme de blocs de 4 à 5 m3. La machine de découpe nous permet de dégrossir les blocs et de concevoir des éléments de décor relativement simples. Pour des objets plus complexes, nous sommes obligés de les sculpter et les finir à la main », poursuit Arnaud Delatour. Ce travail nécessite un véritable savoirfaire mais aussi une parfaite entente les deux pôles conception et réalisation,

MAI - JUIN 2010

entre l’architecte et le maquettiste qui conçoit les thèmes et le sculpteur qui valide la faisabilité et la réalisation technique du projet.

MAÎTRE D’ŒUVRE ET D’OUVRAGE

Les objets plus complexes sont sculptés et finis à la main par de vrais artistes.

Concepteur et réalisateur à la fois, Loftus gère les projets de A à Z. Et c’est là son point fort. « Ce que nous proposons, nous savons que nous pouvons le réaliser » explique Cyril Treuillet, ingénieur commercial chez Loftus. « C’est un avantage pour nous, mais aussi pour notre client. Il n’a qu’un seul interlocuteur et dispose d’une parfaite lisibilité sur le budget pré-établi ». 

SIGN INFO SERI N° 231 • 41


LOFTUS CHANGE DE DÉCOR

Les projets sont d’abord visualisés en 3D, puis réalisés grandeur nature. Tout est ensuite installé sous le contrôle exclusif de Loftus.

 Loftus peut ainsi proposer une solution complète clé en main, incluant toutes les variables d’un projet : conception, réalisation, définition des matières premières, sélection des différents métiers et des sous-traitants, budgétisation des coûts de fabrication, durée et délai de fabrication… Grâce à son expérience, Loftus peut aussi aider ses clients dans la réalisation de leur business plan et leur recherche d’investisseurs. « En 2009, nous avons réalisé le parc d’attraction de Parkantep Harikalar Diyari en Turquie, d’une superficie de 8 hectares. De l’appel d’offres à l’ouverture du parc, cela a nécessité deux ans et demi de travail. En tant que maître d’œuvre sur ce projet, nous devions gérer plusieurs dizaines de corps de métiers (électriciens, peintres, plom-

42 • SIGN INFO SERI N° 231

biers, ingénieurs, terrassiers, jardiniers, metteurs en scène, etc.). Malgré cela, notre client n’avait qu’un seul interlocuteur : Loftus », précise ainsi Cyril Treuillet.

DES MARCHÉS INTERNATIONAUX Aujourd’hui, les principaux clients de Loftus se situent à l’étranger, dans des pays émergents et/ou à fort revenu, comme les pays du Golfe. Ces pays font face à une forte demande de divertissement de leur population. Et contrairement aux pays occidentaux, ils sont encore sous-équipés en parc d’attraction. Pour Cyril Treuillet, le plus gros du marché est très clairement hors de nos frontières. « Nous sommes en

phase de finalisation sur plusieurs projets en Turquie, Syrie et Afrique du Nord. En ce qui concerne la France, nous sommes plus sur l’évolution et la modernisation d’attractions déjà existantes afin de les dynamiser et les rendre plus ludiques pour les visiteurs. Nous sommes par exemple en train de réaliser deux décors d’attractions pour deux projets différents, l’un dans la Vienne (Domaine de Dienné) et l’autre à Béziers ».

DES PARCS D’ATTRACTION AUX POINTS DE VENTE Nouvelle diversification, Loftus met aujourd’hui à profit son savoir-faire pour attaquer le marché très important

MAI - JUIN 2010


LOFTUS CHANGE DE DÉCOR

Derrière des décors en béton et polystyrène : un vrai savoir-faire. Tous les corps de métier sont mis à contribution pour le chantier.

de la communication visuelle et de la théâtralisation des lieux de ventes. La mise en scène de points de vente, la promotion de nouveaux produits, le lettrage d’enseignes, la fabrication de stands sont autant de débouchés possibles pour la création d’ambiance en 3D. La demande de communication est importante mais le souhait de se démarquer de la concurrence en proposant des concepts innovants l’est encore plus. « Lors du lancement d’un produit, il est important de marquer les esprits. Pour cela, la théâtralisation des points de vente et la communication par l’objet à travers l’exposition de produits en 3D sont de formidables vecteurs promotionnels. Nous sommes ainsicomplémentaires et partenaires d’opérations classiques sur les lieux de

MAI - JUIN 2010

vente en apportant une originalité aux solutions d’impressions traditionnelles comme les kakémonos, stands parapluie, PLV… » argumente l’ingénieur commercial. Observant ce qui se fait déjà avec succès dans le domaine du divertissement, notamment lors des sorties promotionnelles de films – on a tous en mémoire les reproductions géantes de personnages comme Shrek ou le T-Rex de Jurassic Park, Loftus part donc à la conquête d’un nouveau marché. « Nous sommes en effet convaincus que la théâtralisation innovante du point de vente est en plein essor, affichant un potentiel de développement très important et sur lequel nous fondons de gros espoirs », conclut Cyril Treuillet. ■

Lors du lancement d’un produit, il est important de marquer les esprits.”

SIGN INFO SERI N° 231 • 43


Reportage

AD PUB PRODUCTION ÉLARGIT SES COMPÉTENCES SPÉCIALISÉE DANS L’ENSEIGNE, LA SIGNALÉTIQUE ET L’IMPRESSION NUMÉRIQUE, LA SOCIÉTÉ ANGEVINE SE DÉVELOPPE AVEC SUCCÈS. SA RECETTE : UNE POLITIQUE QUALITÉ ET UNE BONNE ADAPTABILITÉ AU MARCHÉ. Par Gildas Rondepierre

Rien ne prédestinait au départ Bruno Levard, fondateur d’AD Pub Production, aux métiers de la communication visuelle. Pour ce sculpteur-graveur de formation, il faudra en effet attendre une opportunité pour passer du monde de la sculpture sur pierre à celui de l’enseigne et de la signalétique. En 1992, il fonde AD Pub Production. Près de 20 ans plus tard, le succès est au rendez-vous. Avec dans les cartons, un projet d’investissement dans une table à plat UV.

44 • SIGN INFO SERI N° 231

UNE POLITIQUE QUALITÉ Si le virage dans le métier de la communication visuelle répond à une opportunité soudaine, la réputation d’Ad Pub Production n’est en revanche en rien due au hasard. La société de quinze personnes est, en effet, bien connue en France pour ses prestations de qualité et son engagement auprès de sa clientèle. « S’il y a la moindre malfaçon dans le produit final » assure Bruno Levard, « je refais la pièce entièrement ». Un engagement qui lui permet de bénéficier d’une crédibilité auprès de ses clients et de présenter une caractéristique

MAI - JUIN 2010


AD PUB PRODUCTION ÉLARGIT SES COMPÉTENCES

REPÈRES AD PUB PRODUCTION

Le “E” de l’enseigne des hypermarchés Leclerc prêt à la mise sous tension.

étonnante : pas de force commerciale au sein de l’entreprise ! Pourquoi d’ailleurs recourir à la fonction commerciale lorsque la société refuse aujourd’hui des commandes ? Un choix assumé par Bruno Levard : « Il ne s’agit pas de s’agrandir trop lourdement car il est difficile aujourd’hui d’avoir ensuite des résultats équivalents à ceux que nous avons aujourd’hui. Les conditions socioéconomiques ne sont pas réunies pour cela actuellement ». Ad Pub Production préfère donc jouer la carte du conseil et du service plutôt que de courir après les commandes. Une stratégie qui lui a permis d’atteindre 1,5 M€ de chiffre d’affaires en 2009. Les clients de la société sont nationaux,

MAI - JUIN 2010

• CA 2009 :1,5 M€ dont : 30 % dans l’enseigne, 45 % dans l’adhésif et le marquage, 25 % dans la gravure. • Effectif : 15 personnes

même si 30 % du chiffre d’affaires sont réalisés dans la région. Les enseignes telles que Mr. Bricolage, Sogal, Motobis et Point.P font figures de moteur pour la structure.

UNE ADAPTABILITÉ AU MARCHÉ

Le travail du néon, une réelle expertise technique.

« Le marché demande une totale réactivité vis-à-vis du client. Le délai entre la commande d’enseigne et sa livraison est généralement de l’ordre de 15 jours, il faut donc savoir se montrer hyper réactif pour obtenir le contrat », poursuit Bruno Levard. À l’heure de la TLPE (Taxe Locale sur la Publicité Extérieure), les enseignistes se 

SIGN INFO SERI N° 231 • 45


AD PUB PRODUCTION ÉLARGIT SES COMPÉTENCES

AD Pub peut réaliser tous les visuels possibles avec des diamètres de tube variant de 6 mm à 20 mm.Le soin apporté à la fabrication est un des atouts de l’entreprise. « S’il y a la moindre malfaçon dans le produit final » assure Bruno Levard, « je refais la pièce entièrement ». Un néoniste souffleur de verre est aussi en permanence dans leurs ateliers.

 voient obligés d’innover et d’apporter des solutions à leurs clients pour contrer les effets potentiellement néfastes de la loi sur le métier. Ad Pub Production, de son côté, a choisi de sensibiliser ses clients à l’usage de la LED qui permet une réduction drastique de la consommation électrique, et élabore des enseignes plus petites mais au design plus affiné, ce qui a pour effet de contrer la nouvelle dépense liée à la TLPE. « Au final », souligne le dirigeant, « on arrive à soulager le client du coût de la loi par un meilleur conseil et un matériel plus adapté ». Là où pendant des années, les acteurs cherchaient avant tout un prix, la qualité fait également son grand retour. « On est revenu du prix le plus bas, acheter pas cher n’est plus la panacée » analyse Bruno Levard. Les clients veulent aujourd’hui de la qualité avant tout. Une tendance intéressante pour la filière ! »

46 • SIGN INFO SERI N° 231

L’IMPRESSION NUMÉRIQUE EN COMPLÉMENT

L’avenir d’AD Pub Production est également tourné vers la production numérique. L’activité est « saine » et un projet est en cours avec ERDF pour des panneaux de signalisation. L’investissement dans un matériel à plat en UV est sérieusement envisagé, avec pour objectif d’augmenter les marges en offrant une qualité de production supérieure. L’entreprise, un peu à l’étroit il est vrai, doit pour cela se réorganiser et agrandir sa surface d’ici 2011 pour permettre l’ajout de matériels. Un challenge qui tient à cœur à Bruno Levard. ■

Le marquage numérique va nous permettre de retrouver la fantaisie du peintre en lettres, par le jeu sur les matières, les transparences, les couleurs. ”

MAI - JUIN 2010


Reportage

CAIRE INDUSTRIE S’IMPOSE SUR LE MARCHÉ DE L’AFFICHE SOCIÉTÉ SPÉCIALISÉE À L’ORIGINE DANS L’INGÉNIERIE D’ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS, CAIRE INDUSTRIE A DEPUIS 2007 DIVERSIFIÉ AVEC SUCCÈS SON ACTIVITÉ EN PROPOSANT DES MACHINES D’ASSEMBLAGE D’AFFICHES POUR LE SEGMENT DE LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE. Par Xavier Flauzac

Opération de diversification réussie pour Caire Industrie qui, plus de vingt ans après sa création, s’impose sur un nouveau marché, celui de l’affiche. Créée en 1987 à Vendôme, dans le Loir-et-Cher, Caire Industrie était à l’origine spécialisée dans l’ingénierie d’équipements industriels pour des secteurs aussi différents que la cosmétique, les biens d’équipements ou le nucléaire. En 2007, elle choisit de se lancer dans le développement de machines d’assemblage d’affiches pour le segment de la publicité extérieure. Résultat : 20 % de son CA - estimé aujourd’hui à 4,5 millions d’euros -

48 • SIGN INFO SERI N° 231

sont aujourd’hui générés par cette nouvelle activité. Sous l’impulsion de son chargé d’affaires, Bruno Dreux, et le rachat du fonds de commerce de la société Pélissier Ingénierie en mars 2008, Caire Industrie a rapidement compris que les principaux goulots d’étranglement lors des processus de production d’affiches se situaient surtout au niveau des finitions. Elle a donc décidé d’intervenir sur ce maillon de la chaîne de production en rendant possible la confection de trains d’affiches destinés aux mobiliers urbains déroulants. « Avec nos machines, nous rassemblons plusieurs opéra-

MAI - JUIN 2010


CAIRE INDUSTRIE S’IMPOSE SUR LE MARCHÉ DE L’AFFICHE

Caire Industrie, créée en 1987 à Vendôme, s’est lancée en 2007 dans le segment de la publicité extérieure.

tions dispersées ou inexistantes comme la présentation et la sélection d’affiches, le zippage et/ou l’adhésivage, la dépose de repères de positionnement et l’enroulage des trains » explique Patrice Loriot, pdg de Caire Industrie.

1 400 AFFICHES ASSEMBLÉES PAR HEURE Les gains en productivité et en flexibilité sont considérables puisqu’il est possible de réaliser 300 trains/jour avec un seul opérateur. Confrontés à de nouvelles évolutions du marché avec des campagnes moins longues et des temps

MAI - JUIN 2010

courts de réalisation, les afficheurs comme Decaux, Clear Channel et CBS sont enthousiastes. Les machines de Caire Industrie répondent en effet parfaitement à leur besoin de réactivité puisqu’il est aujourd’hui possible d’assembler jusqu’à 1 400 affiches imprimées brutes par heure. Conçue, développée et fabriquée en interne, la gamme dispose de vingt-cinq machines différentes. « Nous possédons des machines manuelles, semi-automatiques ou entièrement automatisées, avec comme modèle phare, la Vendôme One. Avec cette machine unique au monde, nos clients peuvent confectionner des trains d’affiche de 2 m² à

8 m², et équiper jusqu’à 900 mobiliers urbains par semaine » précise Bruno Dreux.

LE LEADERSHIP EUROPÉEN COMME OBJECTIF Les principaux clients de Caire Industrie sont aujourd’hui les grands acteurs du secteur comme Decaux, Clear Channel ou CBS. Mais de plus en plus de prestataires de services, imprimeurs numériques et sérigraphes s’intéressent à ces nouvelles machines pour obtenir une parfaite maîtrise de leur process de production et ne plus avoir à faire appel

SIGN INFO SERI N° 231 • 49




CAIRE INDUSTRIE S’IMPOSE SUR LE MARCHÉ DE L’AFFICHE

LE MODÈLE PHARE : LA VENDÔME ONE Entièrement automatique, la Vendôme One est présentée comme étant un



modèle de productivité, de fonction-

à des sous-traitants. Ces nouveaux clients, c’est aussi l’occasion pour Caire Industrie de perfectionner ses machines en testant et ajoutant de nouvelles fonctionnalités. « Nous développons actuellement un système de tension et d’enroulage automatique des affiches sans mandrin pour un de nos clients. Une fois validée techniquement, cette option pourra être généralisée et incorporée à l’ensemble de nos machines » explique Patricia Vallet, responsable des ventes à l’export. « Grâce à notre large gamme de modèles, nous répondons à l’ensemble des besoins du marché, avec des tarifs compris entre 5 000 € et 190 000 €. Aujourd’hui en France, la réglementation nous limite à des affichages de

nalité et de polyvalence. Outre ses fonctions de base que sont le zippage, l’adhésivage et l’enroulage, elle offre aussi la possibilité de choisir automatiquement les paramètres de fabrication d’un train (tri, ordre et nombre de visuels parmi 20 tiroirs), d’éditer des étiquettes d’identification des trains, de connecter la machine sur réseau Ethernet, de piloter en automatique la production depuis son PC et d’avoir une traçabilité des travaux.

50 • SIGN INFO SERI N° 231

8 m² pour le mobilier urbain déroulant. Mais nous sommes capables de proposer des tables de plus de 3 mètres de laize pour des trains d’affichage de 36 m². Ces modèles sont surtout conçus pour l’étranger ». Et c’est là justement le deuxième axe de développement de Caire Industrie avec comme objectif de devenir leader en Europe d’ici trois ans. Et Patricia Vallet de poursuivre : « Même si nous réalisons, aujourd’hui, les trois quarts de notre chiffre d’affaires à l’étranger, notre volonté est le développement des ventes en Europe ». Il y a donc fort à parier que le nombre de 15 machines vendues pour l’ensemble de l’année 2009 sera largement dépassé en 2010. ■

MAI - JUIN 2010


CAIRE INDUSTRIE S’IMPOSE SUR LE MARCHÉ DE L’AFFICHE

Machine d’assemblage d’affiches semi-automatique.

Sabot servant au zippage des affiches.

Avec nos machines, nous rassemblons plusieurs opérations dispersées ou inexistantes. ” PATRICE LORIOT, PDG DE CAIRE INDUSTRIE

Rails de précison pour l’entraînement des sabots d’adhésivage.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 51


J’utIlISE

DECAPUB FAIT CONFIANCE

Lalique et Chantelle font partie des clients prestigieux auprès desquels Decapub officie.

POUVOIR TRAITER SES FICHIERS

LE PRODUIT

L’UTILISATEUR

PDF NATIVEMENT, SANS

LA SOLUTION V8 DE CALDERA

DECAPUB

PASSER PAR UN MOTEUR DE CONVERSION, C’EST CE QUE PROPOSE LA NOUVELLE VERSION LOGICIELLE V8 DE CALDERA. ET C’EST CE QUI A SÉDUIT L’ENTREPRISE DECAPUB. MAIS PAS SEULEMENT. EXPLICATIONS. Par Cécile Jarry

52 • SIGN INFO SERI N° 231

Depuis 19 ans, Caldera fait partie des éditeurs de logiciels qui comptent. Plusieurs fois primée, la société basée à Eckbolsheim près de Strasbourg est spécialisée dans la conception de solutions de pilotages pour périphériques grand format et est présente dans le monde entier. Elle lance aujourd’hui sa nouvelle version logicielle V8 dont la particularité principale est d’intégrer le célèbre moteur PDF d’Adobe. Ce moteur permet de traiter les fichiers PDF nativement, sans conversion vers du Postscript, assurant ainsi la reproduction parfaite de tous les fichiers, y compris la bête noire du graphiste et de l’imprimeur: la transparence. Finie la roulette russe, avec la version V8, les transparences apparues dans les dernières suites Adobe CS sont désormais parfaitement prises en charge, ce qui n’était pas toujours le cas des RIP classiques.

Créée en 1936, Decapub est spécialisée dans la création, la fabrication et l’installation de solutions visuelles diverses et variées qui vont des revêtements muraux aux revêtements de sols en passant par les adhésifs décoratifs. Située à Bagnolet, près de Paris, la société maîtrise l’ensemble de la chaîne graphique avec un équipement de production complet qui comprend trois machines Seiko - dont les nouvelles 74S et 104S et une petite 64 -, une machine WP Digital et trois tables de découpe avec deux Zünd et une Esko. En termes de RIP, elle travaille avec Caldera et sa solution Flow+. Parmi ses clients, de nombreuses enseignes de luxe dont Lalique, avec laquelle elle a obtenu un MACtac en 2008. En 2009, elle a également été retenue pour décorer le nouveau siège de Microsoft en France, soit un bâtiment découpé en 3 pointes de bateaux - 3 ailes avec 8 étages par aile - et qui ne comprend pas moins de 4 000 m² de surfaces de bureaux.

MAI - JUIN 2010


J’utilise

À LA V8 DE CALDERA LE TÉMOIGNAGE

STÉPHANE BRONDY DIRECTEUR DE LA PRODUCTION CHEZ DECAPUB

■ Vous travaillez déjà avec Caldera et sa solution Flow+. Qu’est-ce qui a guidé votre choix ? Nous avons pu tester les produits avant de faire notre choix et nous avons vite constaté que le RIP Caldera était beaucoup plus rapide, notamment en ce qui concerne la gestion des profils et de la colorimétrie. L’autre intérêt de cette solution était sa facilité d’accès. Nous disposons en effet d’une vraie visibilité sur tous les paramètres, ce qui nous permet d’intervenir plus rapidement lorsqu’il y a un problème. Le troisième point concerne la qualité des réalisations. Nous travaillons beaucoup pour l’univers du luxe et nous devons donc produire des impressions parfaites, proches de la qualité cromalin. Grâce à Caldera, nous pouvons relever ce défi. Dernier point enfin, Caldera est une entreprise à taille humaine, ce qui fait que lorsque l’on rencontre un problème, on a quelqu’un au bout du fil qui peut nous aider. Le client n’est pas un numéro, ce qui est très appréciable. ■ Qu’attendez-vous de la nouvelle V8 ? La V8 est leur nouvelle version logicielle. Elle propose une interface simplifiée et plus conviviale, ainsi que des moteurs encore plus rapides. Pour nous, il était important de l’acquérir pour rester performants, notamment en ce qui concerne les impressions grand format. Maintenant, notre objectif est de réussir son intégration dans notre système Flow+ afin de linéariser au maximum notre production. ■ Quid de l’intégration du moteur PDF ? C’est évidemment un argument fort qui a fait, aussi, que nous avons choisi cette solution. En termes de certification, cela correspond en effet parfaitement à nos attentes. Actuellement, nous travaillons avec des moteurs d’interprétation de PDF qui ne sont pas fiables à 100 % et pour lesquels nous devons multiplier les épreuves de contrôle. Avec la V8, ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir, ce qui va nous faire gagner un temps précieux.

‘‘

Nous allons gagner un temps précieux…” Stéphane Brondy, DIRECTEUR DE LA PRODUCTION

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 53


FOCUS FABRICANT

CANON DEPUIS 2006, LE GRAND GROUPE JAPONAIS BOUSCULE LE MARCHÉ DU GRAND FORMAT AVEC SA GAMME D’IMPRIMANTES NUMÉRIQUES DESTINÉES AUX MARCHÉS DU CAD/SIG, DES ARTS GRAPHIQUES ET DES APPLICATIONS TECHNIQUES. SUCCESS STORY. Par Xavier Flauzac

54 • SIGN INFO SERI N° 231

Créé en 1937, Canon est un des principaux acteurs mondiaux dans les solutions de gestion de l’image et du document pour les particuliers et les professionnels. Avec un chiffre d’affaires global de 24,3 milliards d’euros, Canon figure en 33e position au classement des meilleures marques mondiales en 2009 et au 6e rang des sociétés les plus admirées (domaine informatique). La France est le 3e pays mondial pour l’ensemble des activités de Canon derrière le Japon et les États-Unis. Pour la seule activité print, le CA 2009 France a été de 400 M€, 50 % provenant de la vente de matériels et de logiciels et 50 % pour la partie services. A l’intérieur cette activité, la partie Grand Format est relativement récente, puisqu’elle ne débute réellement qu’à partir de 2006 avec le

Le showroom Canon

lancement de sa gamme d’imprimantes IPF. Canon atteint aujourd’hui 17,6 % de parts de marché sur ce marché et 20 % pour le seul second semestre 2009. En unité, cela représente 1700 imprimantes (CAD et imagerie confondus). Comme nous le confirme Philippe Pelletier, directeur adjoint marketing de Canon Business Solutions: « Il s’est vendu sur le marché français du grand format environ 10000 unités en 2009, 70 % dans le CAD et 30 % pour les Arts Graphiques. Canon a vu, sur cette période, ses parts de marché progresser de 4,5 points. Ce succès, nous le devons en grande partie à notre capacité d’innovation et un budget en R&D représentant 9 % du CA. Les imprimantes 36’’ sont le format le plus vendu chez Canon. Après

MAI - JUIN 2010


FOCUS FABRICANT : CANON

Nous avons une grande marge de manœuvre dans le développement spécifique à chaque pays…” Philippe Pelletier DIRECTEUR ADJOINT MARKETING CANON

une deuxième partie d’année réussie, nous visons 22/23 % de parts de marché pour 2010 ». Cette recherche permanente d’innovation est caractéristique de la marque, quel que soit son domaine d’activités. En effet, Canon a été le premier constructeur à introduire sur le marché des imprimantes 12 couleurs, incluant des couleurs additionnelles sans baisse de productivité, ce que nous confirme Philippe Pelletier: « Le positionnement de Canon est de proposer des imprimantes très qualitatives sans compromis de vitesse ».

L’amélioration de la tenue des encres aqueuses dans le temps et la pression écologique confortent Canon dans ses choix. « Nous constatons, comme par-

UNE GAMME COMPLÈTE EXCLUSIVEMENT AQUEUSE Toutes les imprimantes Canon fonctionnent avec des encres à base d’eau.

MAI - JUIN 2010

Didier Séjourné, chef produit Arts Graphiques.

tout, un intérêt de plus en plus important pour des solutions écologiques. Existe t-il des encres plus écologiques que celles conçues à base d’eau? Non. Nous disposons de quatre gammes d’imprimantes : les gammes « bureautique et CAD », dont les imprimantes utilisent des encres Dye pour les couleurs et des encres pigmentées pour le noir mat; et les gammes « Production et Arts Graphiques », qui utilisent respectivement 8 et 12 couleurs et dont les encres sont pigmentées et plus résistantes dans le temps » explique Didier Séjourné, chef produit Arts Graphiques. « Chacune de nos imprimantes est adaptée à sa cible: traçage de plan, architectes, bâtiments pour la gamme « CAD », imprimeurs, reprographes, standistes, copyshop pour la gamme « production » et les

SIGN INFO SERI N° 231 • 55




FOCUS FABRICANT : CANON

Nouvelle imprimante 12 couleurs IPF8300

 labos photos, l’épreuvage, la reproduction d’art, les agence de communication pour la gamme « Arts Graphiques ». Canon développe ses propres technologies, que ce soit aux niveaux des têtes d’impression (technologie thermique BubbleJet), des encres (4e génération d’encres depuis 2006) ou des périphériques de l’imprimante (cutter rotatif, serveur Web services, système de calibration intégré, plug-in logiciel). « Nous lançons actuellement une nouvelle gamme d’imprimantes 12 couleurs en 24’’ et 44’’ pour le marché très qualitatif de la photo, des Beaux Arts et de l’épreuvage : les IPF 6300, 6 350 et 8 300 », poursuit Didier Séjourné. Ces imprimantes, équipées de nouvelles têtes d’impression et d’encres nouvelles générations (les encres LUCIA EX) permettent d’obtenir de très bons résultats. « Avec cette nouvelle gamme, nous obtenons une amélioration de la qualité d’impression dans de nombreux

56 • SIGN INFO SERI N° 231

domaines : un gamut encore plus étendu, une richesse dans les ombres, une profondeur de noir, un métamérisme non visible, une finesse de point permettant d’imprimer des textes en corps 3, une stabilité des couleurs dans le temps et une résistance à l’abrasion encore supérieure », poursuit le responsable.

UNE POLITIQUE ORIENTÉE « SOLUTIONS MÉTIERS » La politique de distribution de Canon pour les solutions grands format s’articule autour de 2 canaux : un réseau direct (35 % du CA) et un réseau indirect (65 % du CA). Le réseau direct compte 400 commerciaux « généralistes » (surtout en bureautique) et 16 commerciaux spécialisés dans des domaines spécifiques (reprographes, imprimeurs, routages, etc.). « Grâce à notre offre très diversifiée, nous disposons d’un maillage du territoire important qui nous permet d’avoir

une bonne vision du marché. Nos commerciaux peuvent proposer du matériel bureautique, mais aussi des imprimantes grand format en cas de besoins détectés. Cette organisation commerciale nous permet ainsi d’établir dans certains cas des passerelles entre les différents services d’une même société ». Le réseau de ventes indirectes est quant à lui constitué de revendeurs spécialisés Arts Graphiques ou copieurs (qui achètent les produits chez les grossistes) et de distributeurs qui bénéficient de conditions d’achat plus avantageuses en contrepartie de volumes de vente minimum chaque année. Mais l’efficacité de cette politique de distribution réside surtout dans le fait qu’elle s’accompagne d’une politique « produits » orientée « solutions métiers ». Aujourd’hui, Canon a une approche très verticale du marché en apportant des solutions globales (logiciels, matériels, consommables, services) en fonction des

MAI - JUIN 2010


FOCUS FABRICANT : CANON

métiers. « Nous construisons des offres packagées adaptées à des types de marchés spécifiques. Pour cela, nous savons nouer des partenariats avec des acteurs pouvant nous apporter leur savoir-faire et leurs connaissances métiers » explique Philippe Pelletier. Par exemple, sur le marché spécifique du balisage des points de vente dans la grande distribution (POS), Canon a su conclure un accord de partenariat avec un éditeur de logiciel spécialisé dans ce domaine, pour créer une offre packagée incluant imprimante, logiciel et service. La dimension humaine n’est pas mise de côté puisque des commerciaux spécifiques sont nommés pour animer un réseau de revendeurs spécialisés et formés à ces marchés, ou adresser les grands comptes lors des validations techniques dans les centrales d’achat. Cette sectorisation verticale concerne également le bâtiment (imprimante CAD), le domaine de l’imagerie (photo, reproduc-

MAI - JUIN 2010

tion d’art), et l’imprimerie (épreuvage). « Aujourd’hui, nos imprimantes sont parfaitement adaptées aux marchés de la photo, de la reproduction d’Art, de l’épreuvage et les dessins techniques. Mais la plus grande force de Canon, c’est la grande autonomie de ses filiales nationales par rapport à la maison mère au Japon ainsi que les passerelles existant entre chaque pays. Nous avons une grande marge de manœuvre dans le développement de solutions spécifiques à chaque pays, ces offres pouvant être par la suite reproductibles dans les autres pays si le besoin est identifié. C’est le cas par exemple de l’offre POS mise en place en France. (…) Cette politique d’échanges permet à Canon de profiter d’une expertise sans équivalent à travers le monde et surtout de constituer des solutions verticales répondant aux besoins du marché avec Canon dans le rôle d’intégrateurs proposant des solutions globales » conclut Philippe Pelletier. ■

LA FRANCE EST LE 3E PAYS MONDIAL POUR L’ENSEMBLE DES ACTIVITÉS DE CANON DERRIÈRE LE JAPON ET LES ÉTATS-UNIS.

SIGN INFO SERI N° 231 • 57


LES NOUVEAUX PRODUITS

TEXTILE GRAVURE SÉRIGRAPHIE TAMPOGRAPHIE NUMÉRIQUE CONSOMMABLES TRANSFERT SOFTWARE

VISTA SYSTEM

FOTOBA

Des pictogrammes pour les enseignes

La découpe de supports imprimés en vitesse accélérée

Le leader mondial de la technologie de profilés galbés modulables a récemment présenté un nouveau concept pour l’industrie de l’enseigne : des pictogrammes découpés au laser qui s’attachent aux capuchons. Cette nouvelle série est un exemple de la souplesse des profilés galbés modulables MCFT (Modular Curved Frame Technology). Le client choisit une icône ou un logo à mettre en valeur. Le projet est ensuite découpé au laser dans une feuille d’aluminium et attaché au profilé approprié. L’image ci-jointe montre les possibilités de pictogrammes reliés à un capuchon en format V150X250mm (10 ").

DELCAM Un ArtCAM 2010 au service des enseignistes Conçue pour permettre une transition en douceur de la conception à l’article fini, la gamme du nouvel ArtCAM de Delcam comprend plusieurs niveaux d’utilisation : une entrée de gamme, ArtCAM Express, pour les nouveaux utilisateurs d’usinage CNC, ArtCAM Insignia pour l’usinage de production et ArtCAM Pro pour la conception complexe. Les enseignistes peuvent commencer leur dessin à plat ou en 3D directement dans ArtCAM ou alors esquissent un croquis sur papier ou CAD, lequel pourra ensuite être scanné ou importé directement dans le logiciel. Côté sculpture, les outils permettent à l’utilisateur des conceptions plus subtiles, avec la possibilité de lisser le relief mais aussi d’ajouter ou d’enlever de la matière. Côté usinage, le développeur a également amélioré sa technologie en intégrant le système CAM PowerMILL. ArtCAM permet enfin la visualisation de la pièce avant que les données ne soient envoyées à la machine CNC, économisant ainsi du temps et de l’argent.

58 • SIGN INFO SERI N° 231

La XLD 170 est la nouvelle machine de découpe automatique de Fotoba distribuée par Signa France. Son atout majeur : sa vitesse d’exécution. Pour 50 affiches, format 0,75 m x 2,00 m, imprimées sur de la bâche 500 gr, soit une bobine complète de 1,60 m x 50 m, il faut à un opérateur environ 2 heures 30 à la main et une bonne heure à la rogneuse électrique. Avec la XLD 170, moins de 10 minutes sont nécessaires, calage compris ! Dès lors que les traits de coupe sont imprimés, la XLD 170 découpe aussi bien les bobines imprimées avec des séries que des formats avec visuels amalgamés. Le matériel coupe des longueurs de plusieurs mètres ou des largeurs de quelques centimètres, et corrige automatiquement les rouleaux embobinés en sifflet, et ce jusqu’à 9 cm. En ajoutant des cutters, la machine peut aussi couper des séries par multiples. Le concept réside dans la lecture et l’interprétation des traits de coupe. Deux cellules lisent les traits imprimés dans la largeur et vont orienter l’ensemble lame et contre-lame - pour les aligner sur ces marques et donc réaliser une coupe parallèle. Les amalgames et les impressions unitaires sont en charge et toujours en auto-équerrage. L’utilisation est facile, il suffit de présenter la feuille sur la partie supérieure et toutes les coupes dans le sens de la largeur sont réalisées automatiquement. L’opérateur reprend ensuite les formats découpés, et les repasse dans l’autre sens pour finaliser l’opération de découpe. À noter : la machine n’intègre pas le compresseur, il est donc nécessaire d’avoir de l’air comprimé à disposition. Signa France est aujourd’hui le distributeur exclusif de ce produit.

MAI - JUIN 2010


MACTAC Des impressions plus vraies que nature Mactac complète sa gamme dédiée à la décoration avec les films de plastification Permafun à effet matière. Ces films texturés permettent de créer des décors imprimés plus vrais que nature en leur offrant un aspect soyeux, brossé ou pailleté. Il est également possible de reproduire des effets de bois rainurés, de bois fins et de cuir. Les Permafun s’appliquent au laminateur sur les films adhésifs d’impression numérique de la gamme IMAGin JT 5000, les films adhésifs de marquage de la gamme MACal ou directement sur panneaux rigides imprimés. L’effet bois, par exemple, est obtenu par l’impression d’une image « bois » sur un film adhésif JT 5 000 plastifié avec le Permafun Bois Rainuré. Mactac garantie une utilisation des films Permafun en intérieur ou en extérieur avec une durabilité de 5 ans.

MACTAC Une gamme de plastification spéciale UV Développés pour l’impression UV, les films LUV 3 898 (mat) et LUV 3 899 (brillant) protègent aussi bien les supports rigides imprimés UV que les impressions solvants et éco-solvants. Ils ont une épaisseur de 80 µ et sont polyvalents. Leur principal atout : un adhésif High Tack haute performance, doté d’un fort pouvoir « mouillant » qui épouse toutes les irrégularités de surface liées à la technique d’impression UV. Garanties 2 ans en extérieur, ces nouvelles plastifications LUV retardent le ternissement des couleurs et donnent un aspect lisse et mat aux impressions UV. Elles ont été récemment utilisées pour protéger les images du photographe Stephan Vanfleteren lors d’une exposition à Gand (notre photo).

MACTAC Un écran de rétroprojection avec GlassMovie GlassMovie est un film adhésif qui transforme toute surface transparente en écran de rétro-projection capable de diffuser du contenu vidéo. Le principe est simpe : GlassMovie diffuse un contenu vidéo à travers un film pour le rendre visible de l’autre côté de la surface. Les possibilités de découpes qu’offre la construction du film permettent d’accroître l’impact du message. Le film peut ainsi facilement être découpé pour lui donner n’importe quelle forme. Par exemple, appliqué en vitrine, le film permet de capter le regard du passant vers la boutique en lui adressant un message promotionnel ou institutionnel.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 59


SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

COMMUNIQUEZ ICI SUR VOS PRODUITS

XEROX Deux solutions monochromes pour le CAD/DAO

FUJIFILM Lancement du système de gestion des couleurs Pro-File Fujifilm annonce le lancement d’un système de gestion des couleurs convergent baptisé Pro-File. Ce système a été conçu pour permettre aux sérigraphes de produire des couleurs stables et d’optimiser leur efficacité de traitement tant en sérigraphie qu’en impression jet d’encre. Le système ProFile permet d’aligner les couleurs dans les deux modes d’impression et de répondre aux exigences de convergence de couleurs des annonceurs. Il combine 3 composants : les encres sérigraphiques Fujifilm Sericol, les imprimantes numériques Fujifilm Acuity et le logiciel ColorGATE. Cette combinaison permet aux sérigraphes de livrer des couleurs et une qualité d’impression constantes en épreuvage, sérigraphie et impression numérique, grâce à un système de gestion des couleurs indépendant. Cette solution permet également la reproduction de petites réimpressions mais aussi de maquettes et d’épreuves, toutes aux normes FOGRA.

TIFLEX Une solution « entrée de gamme » Afin d’offrir un carrousel « entrée de gamme » aux sérigraphes, l’entreprise a conçu le carrousel LC. Plus compact que le carrousel S, il se décline en 3 versions : 4.4 LC, 4.6 LC et 6.6 LC (le premier chiffre indiquant le nombre de jeannettes, le second le nombre d’écrans). Avec un piètement démontable, son installation est facilitée dans les ateliers les plus exigus. Il intègre une vis d’ajustement pour un réglage parfait du parallélisme de l’écran et de la jeannette quelle que soit la hauteur du hors-contact. Il garde sinon les caractéristiques qui ont fait le succès de son grand frère le carrousel S, à savoir le bras de maintien en « U » à l’arrière de l’écran et des jeannettes et bras porte-écrans mobiles en rotation, indépendamment les uns des autres.

Très compacts et simples à utiliser, les Xerox 6605 et 6604 ont été conçues pour les cabinets d’architectes et d’ingénieurs, les entreprises de construction et tous les professionnels de l’impression ayant besoin de produire des documents techniques en noir et blanc. Leur résolution de 600 x 600 ppp assure une parfaite exactitude des fichiers complexes. Un scanner couleur intégré permet de numériser ou de copier des documents jusqu’à 15 mètres de long. Les Xerox 6605 et 6604 produisent respectivement 5 et 4 images A1/min et acceptent une alimentation papier de 2 bobines pour une meilleure autonomie. Le contrôleur FreeFlow Accxes permet aux utilisateurs d’imprimer, copier et numériser simultanément, avec une visualisation en temps réel et la possibilité de gérer sa file d’attente et modifier ainsi les priorités d’impression. Le pliage en ligne est proposé en option.

COLOR CONFIDENCE 2 nouvelles références pour les nuanciers DCS Le modèle de référence du nuancier DCS a bénéficié d’une amélioration de sa précision et est désormais imprimé dans le strict respect du standard Fogra 39L. En outre, la gamme a été complétée par l’ajout de deux nouvelles références à petits prix, le typomètre et le lithomètre DCS. Ces deux nouveaux entrants servent à mesurer les trames et les polices de caractère dans des documents. Les nuanciers DCS CMJN ont été créés spécifiquement pour les graphistes, les agences de publicité, les éditeurs et les imprimeurs. Tous ces professionnels peuvent s’appuyer sur ces guides pour réussir leurs impressions en fonction des types de papier de référence que sont le couché, le non couché, le papier journal et aussi le recyclé.

ROLAND La VersaUV LEC-330 La particularité ce nouveau modèle est qu’il intègre les fonctions d’impression et de découpe en laize de 76,2 cm. L’imprimante fonctionne sinon avec des encres à polymérisation UV en quatre couleurs + blanc et propose un vernis transparent qui permet d’imprimer en mat/brillant et de jouer sur les textures, les effets de relief et le doming lenticulaire. La Versa UV LEC-330 fonctionne en roll-to-roll et découpe parfaitement les contours des images imprimées. Elle permet également la semi-découpe pour le pliage de prototypage de packaging. Sa qualité d’impression donnée est de 1440 x 1440 dpi.

60 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


INCA DIGITAL

IPEX

MADICO

L’Onset S20 élargit ses options couleur

Une gamme de pellicules de montage renforcée

Présente au dernier salon Ipex, sur le stand Fujifilm, Inca Digital a dévoilé les nouvelles possibilités de l’Onset S20 qui utilise l’encre Uvijet Ultratone pour accroître la perception de la qualité. Une nouveauté qui, en association avec les têtes d’impression projetant des gouttes de 28 picolitres, permet à la machine de pro-

Caractérisée par la présence d’un adhésif permanent d’un côté et d’un adhésif à détachement rapide « easy-peel » de l’autre, la pellicule de montage est un produit avant tout destinée aux applications graphiques provisoires. Grâce à son faible pouvoir collant, le nouveau produit à détachement rapide de Madico (code produit E-338R C) peut être appliqué et ré-appliqué, à plusieurs reprises, ce jusqu’à ce que l’objet soit positionné correctement. Les caractéristiques de cette nouvelle pellicule en font donc un produit parfaitement adapté pour l’application des messages promotionnels, les graphiques pour fenêtres, la publicité...

duire des transitions de couleurs douces, réduisant le grain des couleurs pâles et offrant des tons chair harmonieux. Un critère d’impression important pour la publicité sur le lieu de vente qui doit être vue de près, surtout pour les produits de beauté et de mode haut de gamme. Après un franc succès sur le marché européen, les Inca Onset S20 n’hésitent pas à s’attaquer au marché mondial.

Vos infos ? infoseri@canalexpo.9pass.net

MAI - JUIN 2010

Ses caractéristiques de détachement rapide et net en font également un produit idéal pour des projets de boîtes à lumière rétroéclairées et d’écrans lenticulaires tridimensionnels.

SIGN INFO SERI N°231 • 61


SIHL

CANON

Supports d’impression jet d’encre à revêtement microporeux

3 imagePROGRAF hautes en couleurs

L’impression grand format encres aqueuses se tournant de plus en plus vers des systèmes à pigments, Sihl ajoute à son offre de nouveaux supports aux textures de surface compatibles. Avec son modèle Vinyl Premium Brillant SA 270, le fabricant lance sur le marché un produit vinyle auto-adhésif à couchage brillant résistant à l’eau, tandis que le modèle Fortuna Artist Canvas Brillant 350 est la première toile d’artiste brillante de Sihl. Pour compléter sa gamme Roll-up et Popup, Sihl lance également 2 films polyester dotés du revêtement SOL pour encres à solvants, déjà présent sur ses autres produits. Les PolySOL Roll-up 180 satin 3 516 (180 µm) et PolySOL Pop-up 310 satin 3 515 (310 µm) présentent des propriétés impressionnantes de planéité qui les rendent particulièrement utiles pour les applications de PLV.

Présentées fin mars sur le salon Symphonie Visuelle, les trois nouvelles imprimantes imagePROGRAF (iPF8300, 44 pouces, iPF6350 et iPF6300, 24’’) du géant japonais veulent donner une nouvelle dimension à la qualité d’impression. Destinées à la photographie, aux beaux-arts professionnels et à l’épreuvage, elles s’appuient sur les nouvelles encres pigmentées LUCIA EX en système 12 couleurs et sur une technologie d’impression innovante pour produire des impressions plus précises, notamment au niveau des ombres, et restituer une plus large gamme de couleurs (+20 %). Affichant une compatibilité étendue au niveau du RIP, les nouveaux modèles s’interfacent facilement avec les grands fabricants tels que EFI, Caldera, GMG, CGS, ColorGATE, ONYX Graphics et SCP, entre autres. Dans le même souci de compatibilité et pour faire face à la multiplication des supports, Canon a également mis au point le Media Configuration Tool. Cet outil logiciel permet d’utiliser les supports Canon et ceux d’autres marques. Les profils ICC compatibles de supports courants commercialisés par Hahnemühle, Ilford et Sihl peuvent ainsi être téléIPF 6350 chargés. Canon a également collaboré avec les constructeurs de matériels Colortrac et Contex au développement d’une solution « scan-to-print » complète. Pour exploiter au mieux l’espace couleur dynamique des encres, chaque nouveau modèle est équipé de 2 têtes d’impression de 2,54 cm de haut, totalisant 30 720 buses, soit 2 560 buses par couleur, produisant de très fines gouttelettes de quatre picolitres dans une résolution maximale de 2 400 x 1 200 points par pouce. Pour s’adapter aux grands volumes d’impression et contribuer à la rationalisation des flux, les modèles iPF8300 et iPF6350 de Canon sont équipés d’un disque dur de 80 Go qui accélère le processus de spoule des fichiers volumineux et permet le retirage de tâches directement depuis l’imprimante. Pour optimiser la productivité et écourter les cycles d’impression, tous les nouveaux modèles intègrent également une carte d’interface réseau Gigabit Ethernet standard et un massicot automatique à double lame. Les iPF8300, iPF6350 et iPF6300 sont commercialisés en Europe depuis le 1er avril 2010 par les structures de vente directe de Canon et par son réseau de revendeurs agréés.

ROLAND Des bibliothèques couleur avec CorelDRAW

Disponibles uniquement jusqu’ici dans le RIP Versaworks, les bibliothèques de couleur Roland sont aujourd’hui accessibles via la nouvelle version de la suite CorelDRAW X5. Une fonctionnalité qui facilitera à coup sûr le travail des utilisateurs Roland puisqu’il sera désormais possible d’assigner le tracé destiné au contour du graphique réalisé avec un périphérique d’impression et découpe du constructeur. Le choix de la couleur peut être fait directement sur CorelDRAW X5 et ne nécessite l’installation d’aucun plug-in. Gain de temps garanti.

NE CHERCHEZ PLUS L’INFO ELLE EST DANS VOTRE DERNIER

SIGNINFOSERI SIGNINFOSERI, c’est l’actualité de votre secteur d’activité, des dossiers thématiques, des reportages chez les grands acteurs du marché, des points de vue de dirigeants et une rubrique “J’utilise” qui privilégie l’utilisateur final…

Abonnez-vous ! Voir p. 66 62 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


DURST Pictocer : impression sur céramique La Pictocer se destine à l’impression sur carreaux de faïence ou de céramique, en 600 dpi. Son niveau de performances serait équivalent à celui des presses industrielles de la gamme Gamma du même constructeur, utilisant d’ailleurs les mêmes encres. Après leur dépôt, les encres sont fixées lors d’une cuisson des céramiques dans des fours dont la température est de 1200 degrés. À la résolution maximale,

AGENDA 2010 JUIN 10e ÉDITION DU SYMPOSIUM DE L’IMPRESSION NUMÉRIQUE MARDI 8 JUIN PARIS (HÔTEL IBIS PARIS BERTHIER, PORTE DE CLICHY) Au programme : • Nouveautés et tendances de l’IPEX 2010 • Numérique et communication imprimée : point marché, évolutions technologiques, etc. • Gros plan sur le grand format INSCRIPTION : WWW.SIN.FR

la productivité peut atteindre 3,5 à 5 m2/h. Pictocer offre à des sociétés n’opérant pas dans le secteur industriel des carreaux de céramique de très nombreuses possibilités de “décoration” dans le secteur graphique. Si cette imprimante ne se destine pas en effet à la production lourde, elle est un bon compromis pour se lancer sur le marché à moindre coût.

DURST Impression sur panneaux routiers La Rho 162TS vient en complément de la 161TS développée avec 3M. Cette imprimante roll to roll imprime sur des supports réfléchissants 3M avec de l’encre 3M UV 8800 à une vitesse de 12 m2/h sur une laize de 1220mm. Une option permet d’imprimer à plat des panneaux métalliques déjà laminés.

ROADSHOW KIP-E2S À l’occasion de son premier tour de France, KIP-E2S se rend dans différentes villes de France pour faire découvrir ses solutions grand format.

JEUDI 3 JUIN : MERCREDI 9 JUIN : JEUDI 17 JUIN : JEUDI 24 JUIN : JEUDI 1ER JUILLET :

TOULOUSE MARSEILLE BORDEAUX PARIS NANTES

INSCRIPTION : WWW.ROADSHOWKIP.COM/FORMULAIRE

FESPA DU 22 AU 26 JUIN MUNICH – MESSE MUNICH WWW.FESPA2010.COM

SEPTEMBRE VISCOM PARIS DU 21 AU 23 SEPTEMBRE PARIS – PARC DES EXPOSITIONS PARIS-NORD VILLEPINTE (HALL 8)

PANTONE La nouvelle génération de couleurs Pantone Plus La version moderne de Pantone Matching System propose de nouvelles couleurs, une nouvelle disposition chromatique et de nouveaux outils numériques afin d’encourager la créativité des utilisateurs. Les améliorations comprennent notamment la disposition chromatique des couleurs pour une sélection plus intuitive, une palette de couleurs étendue, l’ajout de nouvelles couleurs métalliques premium et une gamme de couleurs fluorescentes plus large. Le logiciel Pantone Color Manager, disponible gratuitement pour tout achat de la gamme Plus Series, permet aux concepteurs de mettre à jour leurs applications de conception préférées à l’aide des nouvelles bibliothèques de couleurs. Une fonctionnalité supplémentaire permet aux utilisateurs de convertir les couleurs en simulations CMYK basées sur les profils ICC chargés.

MAI - JUIN 2010

WWW.VISCOM-PARIS.COM

NOVEMBRE EMBALLAGE DU 22 AU 25 NOVEMBRE PARIS – PARC DES EXPOSITIONS PARIS-NORD VILLEPINTE (HALLS 4, 5A ET 6) WWW.EMBALLAGEWEB.COM Envoyez vos informations à :

infoseri@canalexpo.9pass.net

SIGN INFO SERI N° 231 • 63


LES ADRESSES DU N° 231 Pages

Pages

AD PUB PRODUCTION

www.adpub-production.com

ALCAN

www.alcanpackaging.com

14

AV FLEXOLOGIC

www.flexologic.nl

16

B&P GRAPHICS

www.bpgraphics.co.uk

BROTHER

www.brother.com

CAIRE INDUSTRIE

www.caire.fr

CALDERA

www.caldera.fr

CANON

www.canon.fr

COLOR CONFIDENCE

www.colorconfidence.com

DECAPUB

www.decapub.fr

DELCAM

www.delcam.com

44 à 46

9 61 48 à 51 4, 16, 52, 53 21, 62 60 52, 53 58

KALA

www.kala.fr

LA COTONNIERE LYONNAISE

www.cotonniere.fr

LOFTUS

www.loftus.fr

MACTAC

www.mactac.fr

59 3e de couv. 40 à 43 8, 47, 59

MADICO

www.madicofrance.com

MARKETING POINT DE VENTE

www.marketingpointdevente.com

MIMAKI

www.mimakieurope.com

NOKIA

www.nokia.fr

OCE

www.oce.fr

21

PANTONE

www.pantone-france.com

63

PIXART

www.pixart.it

POPAI

www.popai.fr

18, 19

POPIMS LENSPRINTER

www.popims.com

12, 36

ROLAND

www.rolanddg.com

SIHL

www.sihl.ch

SUMMA

www.summa.be

SYMPHONIE VISUELLE

www.symphonie-visuelle.fr

SYNAFEL

www.synafel.fr

21

THIEME

www.thieme.eu

17 60

61 18, 19

27, 2e de couv. 13

DURST

www.durst-online.com

EFI

www.efi.com

ELVA

www.elva-inks.com

EPSON

www.epson.fr

ESKO

www.esko.com

FERRARI

www.ferrari-textiles.com

FESPA

www.fespa.com

FOTOBA

www.fotoba.com

FUJIFILM

www.fujifilmgraphic.fr

GMG

www.gmgcolor.com

20

TIFLEX

www.tiflex.fr

GSF

www.gsfrance.fr

15

TRIPETTE&RENAUD

www.tripette.com

HEXIS

www.hexisgroup.com

VISIANCE

www.visiance.fr

36

HP

www.hp.com

29, 63 11, 20, 21 11 17, 27 31 8 10,16, 24 à 31 58 27, 60

29, 4e de couv.

IMPRESSION&SERVICES www.impression-services.fr INCA DIGITAL JCDECAUX

www.incadigital.com www.jcdecaux.fr

13, 22, 23

7, 28, 36, 37, 60, 62 62 28 14, 15

9

VISTA SYSTEM

www.vistasystem.com

58

36

X-RITE

www.xrite.com

20

16, 61

XAAR

www.xaar.com

XEROX

www.xerox.com

21, 28

10

Retrouvez bientôt votre magazine en ligne

www.

signinfoseri.com Abonnez-vous, gratuitement, à notre newsletter SIGN INFO SERI, AU COEUR DE L’INFORMATION

28 6, 7, 34, 35,38, 39, 60

VENTE DE MATÉRIEL

Imprimante

EFI Vutek 5 330 8 couleurs, avec RIP Fiery XF. Laize de 5 mètres, encres solvants. Année 2007 ayant peu servi.

85 000 € HT Société JP Concept Tél. : 01 39 15 03 72

24,25,26 mars 2010 64 • SIGN INFO SERI N° 231

MAI - JUIN 2010


LES ANNONCES CLASSÉES ■ SÉLECTIONNEZ LA RUBRIQUE DANS LAQUELLE VOUS VOULEZ APPARAÎTRE D’EMPLOI ■ OFFRE

DE DE D’EMPLOI MATÉRIEL SOCIÉTÉ ■ DEMANDE ■ VENTE ■ VENTE ■ DIVERS

■ REMPLISSEZ LA GRILLE LISIBLEMENT EN CAPITALES (Laissez une case libre entre chaque mot. Les virgules et les points sont considérés comme des lettres)

■ VOS COORDONNÉES

■ TARIFS Journal + site internet

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

€ ■ 560LIGNES

Adresse

...............................................................................................

Code Postal

Journal seul € ■ 550LIGNES

Tél

Ligne supplémentaire

............................

.........................................

Email

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

...................................................................................................

tampon de la société

■ 10 € SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

Date

...........................

Merci d’envoyer votre coupon et votre règlement par chèque à :

Canal Expo : 5, bd des Bouvets, 92000 NANTERRE Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N° 231 • 65


OUI, JE M’ABONNE !

Vous êtes un acteur sur le marché de la communication et de l’expression visuelle moyen et grand format. Restez connecté à l’actualité de votre secteur d’activité en vous abonnant à Sign Info Seri, magazine professionnel, référence sur ce marché depuis maintenant vingt ans.

SIGNINFOSERI

Votre domaine d’activités :

❑ Tampographie

❑ Sérigraphie

❑ Agence de pub

❑ Impression numérique

❑ Gravure

❑ Signalétique

❑ Autre (à préciser)

❑ Textile/Broderie/Transfert

......................................................................................................

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Contact

................................................................................................

Adresse

...............................................................................................

LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

France

■ ■

1 an (6 n°) 2 ans (12 n°)

............................................................................................................

72 € TTC 132 € TTC

etranger

■ ■

1 an (6 n°) 2 ans (12 n°)

95 € TTC 180 €TTC

Code Postal E-mail Tél

............................

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..................................................................................................

.........................................

Code APE

Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.............................................

Nombre de salariés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

❑ Règlement par chèque à l’ordre de : Canal Expo : 5, bd des Bouvets, 92000 NANTERRE

❑ Règlement par virement bancaire : Canal Expo SARL N° IBAN : FR76 3000 3030 2000 0217 6335 986 Code BIC : SOGEFRPP Domiciliation : Société Générale Paris Bourse (03020), 134, rue Réaumur, 75065 PARIS Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

tampon de la société

Date : ...................................

Signature :


SIS_231  

magazine signalétique infographie sérigraphie

SIS_231  

magazine signalétique infographie sérigraphie

Advertisement