Page 1

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009 • N°228 • 12€

SYMPHONIE VISUELLE 2010 UNE STRATÉGIE DE CHOC ! INTERVIEW

DOSSIER

PRODUITS

Elisabeth Vilar-Bothin, chef de produits Arts Graphiques d’Epson

L’avenir d’un métier en question : la sérigraphie

Toutes les nouveautés des derniers salons

P. 30

P. 32

P. 57


ÉDITO

Quoi de plus important que la formation des jeunes ? Rien sans doute. À l’heure où la valeur des diplômes n’a pas d’égal, selon une étude récente du Credoc, la formation professionnelle reste la pierre angulaire pour le développement d’un jeune. C’est pourquoi il semblait important de consacrer notre dossier à l’avenir du métier de sérigraphe. Également dans l’actualité, le salon Viscom qui s’est tenu dans un contexte économique favorable de bon augure pour notre salon Symphonie Visuelle. À ce propos, et au-delà du changement de dates - du 24 au 26 mars j’ai le plaisir de vous annoncer l’accord tripartite que nous avons conclu entre Canal Expo, le GPSF et la Fespa pour l’organisation d’un sommet qui regroupera les grands acteurs de la sérigraphie et de l’imagerie numérique

Gildas Rondepierre gildas@canalexpo.9pass.net

pour le plus grand bénéfice des exposants présents. Tous les détails sont à découvrir dans ce numéro. J’annonce également un partenariat fort et pertinent avec le syndicat des enseignistes, le Synafel. Enfin, depuis plusieurs mois, nous travaillons à une nouvelle maquette de votre magazine, elle est désormais prête et n’attend plus que votre lecture…

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 3


Le salon de l’expression visuelle

Symphonie Visuelle, c’est l’événement de ce début d’année à ne pas manquer! Au programme: un sommet exceptionnel organisé en collaboration avec la FESPA et le GPSF, et un partenariat exclusif avec le SYNAFEL. A votre disposition: les dernières études et informations capitales du marché.

Plus d’informations sur notre site : www.symphonie-visuelle.fr

Symphonie Visuelle 2010, c’est un plateau unique du marché de la communication visuelle et la présence garantie des plus importants donneurs d’ordre du secteur!

Porte de Versailles

Hall 3.1

24-25-26 mars 2010 Votre contact : Gildas Rondepierre • 01 71 11 37 52 gildas@canalexpo.9pass.net


NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2009 • N° 228

A DÉCOUVRIR 6 à 20

ACTUS Les dernières nouveautés de la profession

22

ÉVÉNEMENT 16

SYMPHONIE VISUELLE : une stratégie de choc !

30

L’INTERVIEW ELISABETH VILAR-BOTHIN, Chef de produits Arts Graphiques d’EPSON

ÉVÉNEMENT

LE SALON FRANÇAIS ANNONCE

SYMPHONIE VISUELLE 2010 :

DE NOUVELLES DATES ET UN PARTENARIAT EXCLUSIF AVEC LA FESPA ET LE GPSF*. UN SOMMET REGROUPANT LES PLUS GROS ACTEURS FRANÇAIS

AVEC LES DEUX ASSOCIATIONS

UNE STRATÉGIE DE CHOC

LE SYNAFEL EST ÉGALEMENT ASSOCIÉ À L’ÉVÉNEMENT. REGARDS CROISÉS AVEC

COMMISSAIRE DU SALON,

DIRECTEUR DE LA FESPA ET JEAN-PIERRE ROUSSEAU, PRÉSIDENT DU SYNAFEL.

22 • SIGN INFO SERI N° 228

L’AVENIR D’UN MÉTIER EN QUESTION : la sérigraphie

GILDAS RONDEPIERRE,

FRAZER CHESTERMAN,

22

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

CARPENTIER SÉRIGRAPHIE, l’Histoire au présent KATANGA croit en son avenir BIFI investit dans le marquage textile SEFA regarde outre-Atlantique

SIGN INFO SERI N°228 • 23

ELISABETH VILAR-BOTHIN CHEF DE PRODUITS ARTS GRAPHIQUES EPSON

Une productivité sans compromis ! Voilà le nouveau cheval de bataille d’Epson.” Vous avez présenté sur Viscom Paris, et en avant-première européenne, deux nouvelles Stylus Pro, la 7 700 et la 9 700. Quelle est leur valeur ajoutée ?

sion de 360 buses avec nettoyage

L’Epson Stylus Pro 7 700 (24’’, soit 61 cm)

automatisé, un cutter qui permet une

des prestataires de services. Nous nous

volumes d’impression d’étiquettes en très

photo sont embarquées simultanément.

avec un bon rendement.

recherchent avant tout, ce sont des

battons aujourd’hui sur des spécifications

haute qualité et bénéficie d’un nouveau

machines qualitatives, productives et

comme notre label technique d’impression

système de finition en mode autonome.

Nous avons également 10 têtes d’impresCes nouvelles machines ont donc tout pour

polyvalentes afin de répondre à un

d’art par exemple mais aussi sur la

Notre gamme d’imprimantes grand format

plaire… Mais à quel prix ?

maximum de demandes et diversifier

polyvalence de nos machines. La GS6000

était présentée pour les industriels de

Leur lancement coïncide avec l’opération

leurs clients.

par exemple remporte un véritable succès

l’emballage. En complément, nous

car elle répond à cette attente. C’est la

présentions également avec EFI, l’Epson

imprimantes grand format. La Stylus Pro

Une stratégie de la diversification qu’Epson

seule 8 couleurs en écosolvants mais c’est

nous sommes connus et reconnus par les

papier très ergonomique car sans man-

GS6000 est ainsi proposée à 21 995 €

a faite sienne depuis près de deux ans

aussi une machine qui permet de multiplier

professionnels pour proposer des qualités

drin. Rendement optimal garanti donc.

contre 29 995 € précédemment, la Stylus

génération de nos imprimantes. Alors que

par couleur et un système d’alimentation

les applications spécifiques, la dernière en

XF. L’Epson Stylus Pro WT7900 est en fait

Depuis deux ans, Epson parie en effet sur

date étant la personnalisation de papiers

la première imprimante au monde à

et les Stylus Pro 7 450 et 9 450 à respecti-

une stratégie de la diversification. Comme

peints avec un niveau de définition

bénéficier d’une encre blanche à base

l’image ?

vement 2 195 € au lieu de 2 695 € et

je vous le disais, nous sommes leader sur

incroyable. Pour ce faire, nous avons

d’eau, conçue pour l’épreuvage d’embal-

une vraie productivité.

Chez Epson, la qualité est un critère

3 995 € au lieu de 5 495 €.

le marché de la photo qui est un marché

travaillé en partenariat avec Filmolux qui

lages et l’impression d’échantillons sur un

absolu. C’est sur elle que repose d’ailleurs

Nouvelles dans la gamme, les deux

très qualitatif mais aussi très difficile. Il

a validé quatre textures différentes

éventail de films souples, de papiers et de

aujourd’hui commercialisées.

supports métalliques. Les solutions XF d’EFI

toute notre image et qui explique que nous

nouvelles Stylus Pro ne subissent pas

nous fallait donc trouver de nouveaux

ayons près de 95 % de parts de

d’augmentation et sont proposées au prix

leviers de croissance. Avec nos nouvelles

marché dans le secteur de la photo.

de 5 495 € pour la 44 pouces et 2 695 €

Stylus Pro, nous visons évidemment

pour la 24 pouces.

d’autres cœurs de cible comme les

de répondre aux exigences du secteur de l’impression d’emballages. En fonction de

fidèles à cette stratégie et sont toutes les

prestataires de services, les centres de

Nous sommes de plus en plus concernés

l’application, elles peuvent également

tique de secteurs comme le plan ou

deux dotées de l’encre UltraChrome K3

Le prix est certes intéressant mais pensez-

reprographie intégrés et bien sûr le

par les marchés de niche. Nous étions

automatiser les différentes étapes de

l’affichage où les exigences de réactivité

Vivid Magenta afin de garantir des

vous vraiment que les nouveaux marchés

marché du POS. Sur le marché dit

d’ailleurs présents au salon Label Expo à

mesure des couleurs, de la linéarisation au

sont de plus en plus fortes. Les Stylus Pro

couleurs plus saturées et permettre des

que vous ciblez aient besoin d’un tel

« technique », nous n’avons que 10 %

Bruxelles qui s’est tenu quasiment aux

calibrage, en passant par la création de

7 700 et 9 700 affichent ainsi des vitesses

tirages qui auront plus d’intensité et

niveau de qualité ?

de parts de marché, nos marges de

mêmes dates que Viscom. A cette occa-

profils, la vérification et l’optimisation.

qui peuvent aller jusqu’à 50 m2 par heure.

d’impact. La résolution proposée, qui est

Absolument. La qualité est ce qui va

progression sont donc grandes. La Stylus

sion, Epson a présenté ses dernières inno-

Encore et toujours de la qualité donc !

Les innovations éprouvées et plébiscités de

de 1 400 x 1 400 dpi, permet par ailleurs

permettre aujourd’hui aux prestataires de

Pro couleurs 11 880 et ses 64’’ de laize

vations en matière d’impression numérique

Nos deux nouvelles machines sont donc

nos autres imprimantes se retrouvent bien

l’impression de traits et de petits carac-

services de se différencier par rapport à

ainsi que notre modèle GS6000 et ses

d’étiquettes et d’épreuve d’emballage.

sûr également dans cette nouvelle généra-

tères de façon très fine et très précise.

leurs concurrents. Les professionnels nous

encres écosolvants participent de la même

Notre produit phare était l’Epson Digital

tion de machines avec des imprimantes

Bref, tout est réuni pour permettre à nos

le disent tous : ils ne veulent absolument

stratégie et s’adressent déjà au marché

Label Press qui permet d’effectuer de forts

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

2. Une caméra est fixée sur la tête de découpe (système i-cut) et identifie les marques de repérage positionnées sur le support.

ESKOARTWORK

WORK PROPOSE AUJOURD’HUI UNE GAMME COMPLÈTE DE PRODUITS ASSOCIANT HARDWARE ET SOFTWARE PARTICULIÈREMENT ADAPTÉE AUX MARCHÉS DU SIGN & DISPLAY.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

Présent sur l’ensemble des continents, EskoArtwork compte 900 collaborateurs et a réalisé en 2008 un CA global de 165M€. Chaque année, la société dégage des profits lui permettant de consacrer une part importante de ses ressources (1/3 des effectifs) à la recherche et développement. Cette stratégie d’investissements lui permet d’adresser de nouveaux marchés avec des solutions globales adaptées.

OBJECTIF : LE MARCHÉ DU SIGN & DISPLAY Historiquement présent sur le marché de l’emballage à travers ses tables Kongsberg (plus de 200 installées en France et 2 000 dans le monde), ou par l’intermédiaire de ses logiciels ArtPro et PackEdge (80 % des packagings présents en grande surface), EskoArtwork diversifie depuis trois ans son activité,

54 • SIGN INFO SERI N° 228

suite notamment à la demande de ses clients, en s’intéressant au marché du Sign et du Display. Avec un certain succès d’ailleurs, puisque 50 machines ont d’ores et déjà été vendues en France. Le succès de cette stratégie tient à plusieurs facteurs. Le marché du Sign & Display dispose tout d’abord d’un fort potentiel de développement, boosté par l’arrivée des Flatbed UV. Quel intérêt en effet pour un imprimeur de posséder une imprimante à plat UV sans table de découpe associée ? Pour surfer sur la vague, EskoArtwork a noué des partenariats commerciaux et techniques avec des fabricants tels que Durst, Fuji, HP ou encore Vutek. La société s’est attachée ensuite à développer une offre logicielle adaptée aux problématiques de ce nouveau marché. À la différence du marché de l’emballage, les produits destinés au Sign &

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

Display sont en effet déjà imprimés, ce qui suppose une très grande précision de coupe mais aussi une parfaite cohérence dans le processus de production (de la création des fichiers, à l’impression, puis à la découpe). Enfin, EskoArtwork a décidé de s’appuyer sur l’expérience de ses clients installés pour développer un véritable partenariat avec eux, dans le but d’adapter et optimiser ses propres produits. Olivier Moeyersoms, directeur France d’EskoArtwork, explique : « Nous travaillons avec des clients qui sont aussi des partenaires. Par exemple, la société All Print, spécialisée sur le marché de la signalétique point de vente et qui dispose de deux tables à plat Kongsberg, collabore au développement et au perfectionnement d’une partie spécifique de notre logiciel Sign Up Auto ».

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

UNE OFFRE GLOBALE : MACHINES ET LOGICIELS

des matières durables

FOCUS FABRICANT

54 ondulé, le plexi, le Dibond, le Re-board ou encore la mousse. En complément de cette offre Hardware, une série de logiciels d’aide à la conception (logiciels Artios CAD, Desk Pack, Vizualiser, Sign Up) est également proposée. Avec un double objectif : un gain de temps et d’argent. L’opérateur peut concevoir, visualiser et contrôler en 3D le produit fini à partir d’un seul écran d’ordinateur et sans préproduction. Il peut également optimiser le graphisme présent sur l’objet 3D. À la fin du processus, une simulation présente la mise en situation de l’objet sans avoir à le créer. Enfin, avant la mise en production, l’opérateur peut aussi optimiser la surface d’impression et de découpe en positionnant les objets de façon à laisser le moins possible de surface vide et éviter les gâches de matières très coûteuses.

SIGN INFO SERI N°228 • 55

䉴䉴

54

ESKOARTWORK

57

Retour sur les lancements des derniers grands salons Annuaire des www Coupon d’annonces classées Bulletin d’abonnement

Directeur de la publication : Gildas RONDEPIERRE : gildas@canalexpo.9pass.net • Rédactrice en chef : Cécile JARRY : infoseri@canalexpo.9pass.net • Chef de publicité: Xavier FLAUZAC: xavier@canalexpo.9pass.net • Maquette et SR: Martine SAVINA • Imprimerie BARNEOUD - 2, rue Pierre Lemonnier - BP44 - 53960 Bonchamp-lès-Laval • Toute reproduction (même partielle) des articles publiés dans Sign Info Séri est interdite sans accord de la société d’édition conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique • ISSN N° 1768 - 3 947 • N° CPPAP en cours.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

52

FAITS D’IMAGES ET JM TEXTILES

LES NOUVEAUTÉS PRODUITS

2

La mise en place de solutions globales d’optimisation des flux de production incluant harware et software constitue un autre levier de croissance majeur pour EskoArtwork. C’est, par exemple, une caméra fixée sur la tête de découpe (Système i-cut), qui identifie les marques de repérage positionnées sur le support. Cette caméra est également capable de tester l’épaisseur du support et d’identifier, grâce à une lecture de code-barres (brevet EskoArtwork), le bon outil de coupe, et d’éviter ainsi les erreurs de manipulation. Avec une gamme très complète de cutters et de fraises, il est alors possible de découper tout type de support, allant du papier au textile, en passant par le Forex, l’alu, le carton

Propos recueillis par Cécile Jarry

SIGN INFO SERI N°228 • 31

1

1. Table de découpe Kongsberg XP24.

FOCUS FABRICANT

J’UTILISE…

accentuent la qualité de l’imprimante, afin Quels sont les autres leviers de croissance d’Epson ?

été conçues pour répondre à la probléma-

PLUS QUE DES PRODUITS DE DÉCOUPE, UNE OFFRE GLOBALE OPTIMISANT LES FLUX DE PRODUCTION

DE L’EMBALLAGE, ESKOART-

Stylus Pro WT7900 couplée avec les solutions XF d’EFI, Fiery XF et Colorproof

maintenant ?

Pro 11 880 à 9 995 € contre 13 995 €, Et du point de vue de la qualité de

nouvelle corde à notre arc en garantissant

30 • SIGN INFO SERI N° 228

À L’ORIGINE SUR LE MARCHÉ

POUVANT ATTEINDRE 50 M2 PAR HEURE.

pas transiger sur la qualité. Et ce qu’ils

« Nouveaux prix » qui concerne nos

d’Epson. Nos nouvelles imprimantes ont

TABLES KONGSBERG. PRÉSENT

FIN D’ANNÉE, AFFICHENT DES VITESSES

clients de réaliser de l’affichage qualitatif

coupe franche en 4 secondes, une autono-

Sans compromis ?

DANS LE MONDE AVEC SES

COMMERCIALISÉES À PARTIR DE CETTE

mie d’encre pouvant aller jusqu’à 700 ml

effet le nouveau cheval de bataille

EST UN DES FABRICANTS DE

SES DEUX NOUVELLES STYLUS PRO,

118 cm) représentent la toute nouvelle

Une productivité sans compromis ! Voilà en

TABLES DE DÉCOUPE LEADER

SUR LE MARCHÉ DE LA PHOTO POURSUIT

S’ATTAQUANT AU CRITÈRE DE PRODUCTIVITÉ POUR LES MARCHÉS TECHNIQUE ET DE SIGNALÉTIQUE.

et l’Epson Stylus Pro 9 700 (44’’, soit

marché, nous ajoutons cette saison une

BELGE BASÉE À GAND,

LE CHAMPION DE LA QUALITÉ, LEADER

SA POLITIQUE DE DIVERSIFICATION EN

5 couleurs dont l’encre noire mate et noire

d’impression parmi les meilleures du

ESKOARTWORK, SOCIÉTÉ

38 à 51

REPORTAGES *Groupement Professionnel de la Sérigraphie Française et de l’Imagerie numérique

INTERVIEW

30

32

DOSSIER

EST ORGANISÉ LORS DU SALON

PROFESSIONNELLES.

64 65 66

Édité par :

5, bd des Bouvets 92000 NANTERRE Tél. : 01 71 11 37 50 Fax : 01 47 29 02 13 infoseri@canalexpo.9pass.net

SIGN INFO SERI N°228 • 5


ACTUS

Regard optimiste des imprimeurs grand qué que leur entreprise a stagné ou connu un impact minimal, la majorité a vu son chiffre d’affaires reculer, avec 27 % de répondants citant une chute de 25 % ou plus. L’optimisme reste cependant de rigueur.

UN COURANT D’OPTIMISME Ainsi, dans le monde entier, imprimeurs et fournisseurs s’annoncent confiants quant aux chances de retrouver, dans les 12 prochains mois, un courant d’affaires équivalent à celui de l’avant crise. Près de 14 % des personnes qui ont répondu à l’enquête rapportent déjà des signes de reprise, tandis que 23 % attendent un retour marqué des affaires pour la deuxième [CHIFFRES] Fespa a délivré

par email pendant le mois de

C’est un outil formidable.

moitié de 2009.

les conclusions d’une enquête

juillet 2009, avait pour but de

Nous avons ainsi interrogé

25,6 % de l’échantillon voient

particulièrement intéressante

détecter

des

venir la reprise au début de

les

grandes

ten-

imprimeurs

dans

le

réalisée auprès de profession-

dances d’évolution de l’im-

monde entier, ce qui nous a

l’année 2010 et 25 % prévoient

nels du grand format du

pression grand format et

permis d’évaluer la façon

le retour de la croissance plu-

monde entier. Elle révèle qu’un

d’offrir aux professionnels une

dont ils gèrent l’impact du ra-

tôt pour la fin 2010. Seuls moins

tiers des sondés anticipe la

vision, à un instant T, de leur

lentissement

économique

de 12 % pensent que la situa-

reprise pour le second semes-

marché. « Cette étude repré-

mondial et les mesures qu’ils

tion n’évoluera pas d’ici 2011.

tre 2010. Au total, ce ne sont

sente un avantage concurren-

mettent en place pour

pas moins de 400 personnes,

tiel certain pour nous et nos

passer ce cap diffi-

imprimeurs,

exposants, explique Marcus

cile et s’assu-

fabricants

et

Enfin, 83 % des sondés affirment être bien positionnés pour profiter de bonnes

revendeurs, qui ont été son-

Timson, directeur marketing

rer un avenir

dées par la Fespa, en parte-

de la Fespa. Dans le contexte

positif. »

conditions

nariat avec l’organisme de

actuel, de tels résultats sont en

Si un quart

de marché,

recherche InfoTrends, afin de

effet précieux car ils permet-

des

per-

au moindre

prendre le pouls du marché.

tent à nos exposants de mieux

sonnes inter-

rebond de

L’enquête, qui s’est déroulée

appréhender leur marché.

rogées a indi-

celui-ci.

…notre communauté est solide et fondamentalement optimiste.” 6 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

Marcus Timson, directeur marketing de la Fespa


format sur leur avenir jours une variable d’ajustement

UNE STRATÉGIE DE RÉDUCTION DES FRAIS GÉNÉRAUX

remises et des promotions. Près

L’enquête montre également

d’un tiers des interrogés men-

que les prestataires de services

tionne ainsi avoir mis en place

sont toujours à la recherche de

des modalités de paiement flexi-

l’optimisation de leur produc-

bles comme un moyen d’attirer

tion comme solution à la baisse

les clients, et plus d’un quart a

pour réaliser les ventes, tout comme le fait de recourir à des

des revenus. 76 % des impri-

indiqué que la stratégie de fixa-

meurs ont ainsi développé des

tion des prix a été dictée par

stratégies de production en

celle des concurrents.

réaction à la situation écono-

DES STRATÉGIES DE DIVERSIFICATION

mique. Beaucoup ont cherché à réduire les frais généraux, à acheter moins cher les consom-

Heureusement, de nombreux

mables (35,2 %) avec des prix

imprimeurs ont répondu posi-

plus bas pour les encres (28,7 %).

tivement aux défis rencontrés

D’autres ont même sacrifié les

en optimisant leurs portefeuilles

programmes de maintenance

de produits ou en portant de

de matériels (18,5 %).

plus en plus leur attention à différentes applications telles que le textile afin d’augmenter leurs marges (15,7 %). 23,9 % des interrogés ont mis en place des stratégies marketing et 12,2 % ont diversifié leur activité pour faire face au ralentissement de l’activité. « Bien que l’enquête offre une preuve évidente de l’impact du

Les coûts de gestion des déchets

ralentissement économique sur

ont également été resserrés pour

les membres Fespa, elle démon-

46 % des sondés. Seule la

tre également que notre com-

technologie d’impression à plat

munauté est solide et fonda-

a tiré son épingle du jeu avec

mentalement optimiste. Elle met

22,2 % des prestataires de

également en avant la néces-

services qui y ont vu un moyen

sité de continuer à innover et

de maîtriser les coûts de

à créer de la valeur ajoutée et

production.

de la rentabilité », conclut

LE PRIX COMME VARIABLE D’AJUSTEMENT

Marcus Timson, avant d’annoncer la mise en place de nouvelles enquêtes de ce type d’ici la prochaine Fespa qui se tien-

Malheureusement, pour 41,3 %

dra à Munich, en Allemagne,

des répondants le prix est tou-

du 22 au 26 juin 2010.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009



SIGN INFO SERI N°228 • 7


ACTUS

Pixart.it donne la parole aux fabricants [TRIBUNE] La crise, le marché de la

 PIXART.IT

 ROLAND

communication visuelle et l’état de ses

Pas mal, le marché est reparti mieux

Le marché se reconstitue jour après jour,

acteurs, tels sont les trois thèmes majeurs

qu’attendu en septembre et nous nous

cela prend du temps. Il faudra attendre la

sur lesquels Pixart.it, le leader européen

trouvons même en difficulté pour répondre

fin 2009 et probablement jusqu’au printemps

de l’impression professionnelle en ligne,

à toutes les demandes. Toutes les équipes

prochain pour que le manque à gagner

a souhaité faire réagir ses fournisseurs.

travaillent en 3 roulements, y compris le

du début de l’année soit recouvert. Autre

Un jeu de questions/réponses intéressant

weekend, et nous avons même projeté

aspect à considérer : les clients vont porter

dans lequel fabricants mais aussi l’utilisa-

comme mesure extrême d’élever nos prix

désormais encore plus d’attention à leurs

teur final donnent leur avis. Morceaux

pour freiner les commandes !

besoins réels. C’est une évolution importante

choisis.

Quelle projection du marché faites-vous

à prendre en compte dans la relation clientèle.

 PIXART.IT

Comment décririez-vous la santé du

pour fin 2009 et pour 2010 ?

marché en septembre 2009 ?  OCÉ

 OCÉ

Il est difficile de faire des prévisions ces

L’évolution du marché de la communication

temps-ci, mais nous estimons pour le trimestre

L’état actuel du marché résulte de la situation

visuelle dépend de plusieurs facteurs. Une

prochain une augmentation du chiffre

économique et nous observons un évident

reprise de l’économie est bien sûr le premier

d’affaires de 40 % par rapport à la même

ralentissement. Nos clients sont d’abord

facteur de relance. Reprise signifie besoin

période l’an passé, ce qui signifie que la

préoccupés par le souci de contenir la

de communication et de promotions pour

fin d’année ne devrait pas être si difficile.

diminution de la demande de leurs propres

revenir au rythme initial d’activités. La

clients.

pleine santé du marché va revenir. Cela

Selon vous, quelles sont les technologies

 ZUND

vaut la peine de considérer les technologies

Le marché est statique, en attente de reprise.

numériques qui se révèlent encore plus

Une bonne nouvelle serait un effort sur la

attractives lorsque les volumes de commande

pression fiscale des entreprises au niveau

baissent. Elles peuvent être utilisées de

 OCÉ

européen (pour le troisième trimestre).

manière innovante, couplées avec de

L’impression UV est en croissance et s’avère

nouvelles applications qui permettent de

une technologie qui permet de réaliser des

ne plus être dépendant de la communication

travaux de manière différente, avec une

 DURST

Le marché de l’art graphique traverse une

d’impression et les marchés émergents susceptibles de tirer vers le haut l’ensemble du marché ?

période difficile. Cela ne tient pas au

commerciale, qui, elle, est clairement

marge commerciale meilleure. Cette

manque de commandes mais plutôt à

tributaire de l’état du marché.

technologie résiste bien dans la tempête

l’allongement des délais de paiement et à

 ZUND

la diminution des prix de vente, particulièrement

Nous renforçons notre attention sur les

en ce qui concerne l’impression roll-to-roll.

solutions complètement automatisées. Nous

Pour Océ, en termes de stratégie, la

introduisons progressivement le traitement

technologie du futur est le jet d’encre, sur

 ROLAND

Septembre a été un mois très important pour le marché car on voit les résultats des

des tissus.  DURST

actuelle. Autre élément porteur, les technologies propres sont parmi les plus recherchées.

lequel Océ a investi. Les raisons sont doubles : la très haute qualité des détails

actions engagées dans les mois précédents

Ce sont les sociétés clairvoyantes, qui ont

pour des applications d’impression particulières

prendre forme et se dévoiler. Par ailleurs,

planifié au mieux leur consolidation, qui

et la possibilité d’imprimer sur des cartes,

le premier semestre 2009 a été l’occasion

seront les chefs de file pour les prochains

sur des superficies variables, sur du tissu,

de redéfinir les stratégies et de raffermir

mois. Dès le début 2010, une tendance

du métal, et de répondre au pied levé et

les relations. De cette façon, septembre a

positive de légère croissance donnera un

avec souplesse à de nouveaux besoins et

été un mois clé pour vérifier les nouvelles

terreau favorable pour repartir. Les entreprises

de nouvelles applications.

configurations. Les compagnies qui ont

qui ont géré la crise comme une opportunité

 ZUND

fait l’effort décrit ci-avant ont des résultats

en investissant dans de nouvelles technologies

Nous penchons pour les technologies simples

manifestement très positifs et sont mieux

et en contrôlant au plus près leurs coûts

d’utilisation et respectueuses de l’environnement.

préparées pour promouvoir leurs produits

de production seront les plus à même de

Nous retenons également les technologies

et services avec une énergie nouvelle.

tirer leur épingle du jeu.

d’impression UV sur base aqueuse.

8 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


ACTUS

Pixart.it donne la parole aux fabricants  DURST

qui doit dans le même temps s’atteler à

approfondis, le nombre de visiteurs est

La technologie d’impression numérique

maintenir son chiffre d’affaires et étirer les

toujours important en salon et le potentiel

UV grâce à sa polyvalence attire sans

paiements, prolonger les délais de

d’appels commerciaux positifs demeure

conteste l’attention pour son respect de

remboursement. Océ a par bonheur les

inchangé.

l’environnement ainsi que pour son potentiel

capacités financières pour répondre à ce

 ZUND

encore à se développer. Elle sera sans

type d’exigences.

Les signes auxquels nous croyons :

réelle concurrence pour les années à venir.

 ROLAND

La technologie UV est idéalement positionnée

 ZUND

l’augmentation du nombre de contacts

La plus grande part de nos clients souhaitent

commerciaux avec une visite gratuite offerte.

bénéficier d’un leasing pour louer notre

Néanmoins, la route vers la reprise est encore longue.

pour se démarquer, spécialement pour les

matériel, ce qui cependant n’est pas facile

combinaisons qu’elle ouvre en association

à obtenir, et cela nous demande d’évaluer

avec d’autres technologies. Je peux dire

encore plus notre clientèle.

 DURST

Pour l’instant il n’y en a pas beaucoup, si

que l’alliance entre P&C et UV par exemple

 DURST

nous permet de développer avec déjà du

Notre capacité rapide - dans la limite du

de nouvelles valeurs comme le sens du

succès de nouveaux marchés de niche.

possible - de flexibilité, permet d’être mieux

concret, la fiabilité, la recherche de qualité

ce n’est un changement dans la perception

 PIXART.IT

armé pour négocier avec les clients d’un

et l’efficacité. La crise aide à redimensionner,

Il doit y avoir une réflexion sur l’offset et

côté et les sociétés de crédit de l’autre,

à nettoyer et à rénover le marché, en

le numérique: maintenant c’est le numérique

lesquelles sont au cœur des responsabilités

qui s’assied trop sur ses lauriers et croit

sur la situation économique mondiale. Bien

 ROLAND

apportant en outre de nouvelles opportunités.

comme dans la fable Le Lièvre et la Tortue

qu’elles aient accepté des financements des

Il n’y a pas de signe particulier, à vrai dire.

que la course est gagnée d’avance. Pendant

états, elles ne satisfont pas les demandes

Ce qui est essentiel, c’est d’aller sur le

que le numérique prétend à la gloire, les

de financement d’entreprises saines.

terrain quotidiennement et de sentir l’humeur

acteurs de l’offset ont travaillé ferme et je

 ROLAND

dois dire que l’offset de Komori chez nous

Nous travaillons en relation avec un circuit

rend très facile une impression même pour

de revendeurs spécialisés. Ils proposent le

 PIXART.IT

les non-experts de cette technologie, avec

leasing et la location de tous les produits

Comme je le disais, nous sommes à trois

des écarts très bas, un démarrage en

Roland. Roland a par ailleurs mis en place

roulements d’équipes et pour l’heure c’est

quelques minutes et une qualité irréprochable.

des services financiers via les revendeurs

bien suffisant. Nous considérons le marché

Je peux donc à nouveau tester la rentabilité

depuis le mois de mars 2009.

déjà en reprise et nous souhaitons qu’elle

du jour du marché. Et en fonction, d’adapter son offre aux besoins réels des clients.

des petits volumes entre l’offset et le

 PIXART.IT

numérique.

Nous offrons le paiement à la livraison.

En ce qui concerne le grand format et sa

Nous trouvons toujours des solutions qui

partie plus intéressante, l’impression sur

facilitent leurs paiements. Nous n’ignorons

rigide, les technologies ne sont pas encore

pas que les crédits ne jouissent pas de bonne

mûres mais le seront à courte échéance.

réputation aujourd’hui. Dans notre cas et

• Vittorio Negro : Imaging Supplies and

La qualité demandée par le client est plus

avec notre modèle, c’est heureusement très

Display Graphics Business Operation

haute que celle réalisable actuellement.

rare que quelqu’un ne paie pas.

Manager d’OCE

Crédits, délais de paiement, location…

Quels sont les signes qui selon vous

revendeur de la marque ZUND

Quels sont les services commerciaux

annoncent une reprise du marché

• Alberto Bassanello : Directeur des

plébiscités par vos clients ?

à court terme ?

 OCÉ

 OCÉ

ventes DURST Italie

Pour ceux qui veulent investir, le problème

Les délais de décision se sont un peu

Europe de ROLAND

principal demeure l’accès au crédit et à

allongés mais l’intérêt des clients pour les

• Matteo Rigamonti : Fondateur et

la richesse. Cela a un impact direct bien

évolutions technologiques n’a pas diminué.

directeur de PIXART.IT

sûr sur les propres finances du fournisseur,

Les contacts sont toujours nombreux et

soit plus graduelle pour éviter des chocs productifs difficiles à gérer.



Ont été interviewés :

• Gianluca Bondioli : Pdg de Sign Tronic,

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

• Vittorio Neri: Manager Communication

SIGN INFO SERI N°228 • 9


ACTUS De nouveaux investissements chez Pixart.it

RGI conforte son développement

Objectif qualité chez Pixart.it qui muscle une nouvelle fois ses outils de production. L’entreprise vient d’acquérir un second traceur à encres UV Rho 320R de Durst, uneseconde KIP Color 80 et l’Arizona 350 XT qui va renforcer son département impression rigide à plat, en complément de ses Durst Rho 700 et Rho 800. Pixart.it annonce également l’installation de deux autres systèmes de découpe G3 de marque Zund, qui viennent

L’imprimante Agfa Anapurna M4F

s’ajouter aux 6 déjà installés pour la finition en petit et en grand format.

FESPA étend son influence en Asie… et en Amérique du Sud Les associations des imprimeurs du Sri Lanka et celle du Népal rejoignent la FESPA. Implantée dans la région depuis 2005, l’organisation internationale conforte ainsi son influence en AsiePacifique. En décembre, elle organise la troisième

[STRATÉGIE] Ce spécialiste

succès jusqu’à présent. C’est

Serge Coissin se porte acqué-

de l’offset depuis ses origines,

pour cela que les deux nou-

reur d’une Anapurna M4F de

en 1984, a pris le virage du

velles presses Komori, 2 X 6

chez Agfa, lors d’une vente

numérique en 2006. Un choix

couleurs et vernis acrylique

aux enchères organisée sur le

stratégique qui porte au-

Komori Lithrone S40 ont rem-

salon Drupa en 2008. « J’ai

jourd’hui ses fruits. Avec de

placé du matériel plus ancien.

juste levé la main » s’amuse-t-

nouveaux investissements en

D’une capacité de 16 000

il à raconter. L’objectif est alors

prévision. Lorsqu’il s’agit de

feuilles par heure et d’un

d’apporter aux clients un ser-

prendre des initiatives et

format allant jusqu’à 72x103

vice global et de réaliser en

d’aller de l’avant, RGI répond

centimètres, ces presses assu-

interne les commandes de

présent. Son dirigeant, Serge

rent le cœur du métier d’im-

PLV et d’affiches.

Coissin, est ainsi le premier

primeur offset de RGI.

Pari gagné puisque RGI par-

utilisateur en France de la vernisseuse sélective numérique JETvarnish de MGI au format

UN VIRAGE RÉUSSI VERS LE NUMÉRIQUE

vient à faire tourner sa machine avec ses clients existants. « Il a quand même fallu

52x74 cm. Ce matériel per-

La visite des locaux révèle une

que je montre les applications

met une mise en route immé-

nouvelle presse numérique

que l’on pouvait réaliser à

diate sans calage ni plaque

haut volume multi supports pa-

partir de l’Anapurna à mes

ou écran et offre des possibili-

pier et plastique DP 60 Pro de

clients » précise Serge Coissin.

tés de production de une à

MGI, pour les impressions de

Les communes environnantes

Amerografics qui rejoint

plusieurs milliers de feuilles

petites séries et la personnali-

comprennent rapidement l’in-

par heure en vernis sélectif ou

sation.

térêt qu’elles ont à désormais

l’organisation suite à la tenue

pleine page.

Le spécialiste de l’offset a pris

imprimer des bâches pour leur

du sommet FESPA en juillet à

Partant du principe « qu’il ne

le virage du numérique en

communication

Mexico et de la FESPA Mexico

faut jamais dire non à un

2006 avec comme objectif de

Elles

du mois d’août qui avait

client », l’investissement a tou-

se diversifier sur les marchés

aujourd’hui parmi les clients

drainé 8 500 visiteurs.

jours été un facteur de déve-

des arts graphiques et du

réguliers de la société.

loppement de la société. Avec

grand format. A l’époque,

La laize de 1,60 m de l’Agfa,

édition de son salon indien, en attendant 2010 et la Fespa Digital India. Côté Amérique du Sud, c’est l’association mexicaine

10 • SIGN INFO SERI N° 228

figurent

extérieure. d’ailleurs

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


dans le grand format sa résolution de 1 440 dpi

tie du personnel opère désor-

ainsi que sa taille de gouttes

mais sur la machine sans que

d’encre de 14pl permettent à

cela n’ait posé de problème

l’entreprise d’imprimer sur tous

quelconque, au vu de la sim-

les types de supports rigides

plicité d’utilisation », souligne

jusqu’à 4,5 cm d’épaisseur et

Serge Coissin.

souples avec une qualité re-

Avec le tableau de simulation

marquable. Les papiers cou-

d’analyse financière mis en

chés, cartons, bâche, plas-

ligne sur le site d’Agfa, il est

tique, métal, PVC, Forex,

désormais possible à toute so-

Akilux, adhésif, vinyl, cd, dvd,

ciété désireuse d’acquérir une

etc., tous les types de supports

flatbed UV Anapurna de calculer son retour sur investissement. Calculer les taux de marge et la quantité de m² à imprimer, telles sont les données à définir pour rentabiliser l’investissement dans un tel produit. Grâce à cet outil, RGI envisage aujourd’hui l’acquisition d’une deuxième flatbed, certaine d’avoir le nombre suffisant de m² pour rentabiliser l’achat. D’ici deux ans, Serge Coissin estime par ailleurs que 50 % de son CA seront réalisés par le numérique.

DES CLIENTS FIDÈLES La clientèle de RGI est compoSerge Coissin, dirigeant de RGI.

sée principalement d’agences de communication, d’éditeurs,

sont pris en charge par la ma-

de studios graphique et de

chine. L’occasion pour RGI de

PMI-PME. Une quarantaine de

séduire une nouvelle clientèle

clients très réguliers a assuré à

pour des impressions sur du

la société un chiffre d’affaires

carrelage, du bois ou du

de 5,5 millions d’euros en

verre, d’autant qu’Agfa assure

2008, un chiffre qui reste sta-

à ses consommables UV une

ble même si Serge Coissin

garantie de 3 ans à l’extérieur

déplore

sans protection avec une pos-

marges. Quelques noms pres-

sibilité de laminé d’aspect bril-

tigieux figurent parmi les

lant pour des durées plus

clients de l’entreprise, « Lacoste

longues. « Notre virage vers le

par exemple qui fabrique ici

numérique s’est fait en dou-

ses plans de collections tous

ceur. Le travail de PAO étant

les six mois » précise ainsi le

devenu moins lourd, une par-

dirigeant.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

une

baisse

des

G.R.

SIGN INFO SERI N°228 • 11


ACTUS

SIHL, producteur responsable [ENGAGEMENT] Présent

Changement de direction chez Océ-France

sur le stand de son partenaire

Quelques mois à peine après celle de Jan Verschaeren,

Diatrace sur le salon Viscom,

Océ annonce la nomination

le producteur industriel de

du néerlandais Servio

supports d’impression a profité de l’événement pour faire

Notermans au poste de

le point sur son engagement

directeur général d’Océ-

en matière de développement

France. Jan Verschaeren est

durable. Il a annoncé que ses

quant à lui nommé Executive

6 supports optimisés pour la HP Latex ont été développés par SIHL cette année.

deux sites de production de Düren en Allemagne et de

Vice President de la Business Unit Document Printing du groupe néerlandais.

Diatechnologies à Châteauroux étaient désormais certi-

14 001, norme internationale

papiers d’imagerie jet d’encre

C’est en 1994 que Servio

fiés FSC, Düren bénéficiant de

pour la protection de l’envi-

et support spéciaux jet d’encre.

Notermans rejoint le groupe

la double certification FSC et

ronnement. La certification de

À l’occasion du salon Viscom,

où il occupe alors plusieurs

PEFC, deux labels certifiant

ces deux unités spécialisées

l’industriel a également mis

postes à responsabilités en

une gestion durable de la res-

dans le couchage du papier

l’accent sur six supports opti-

tant que Business Unit

source forestière.

implique que Sihl veille à obte-

misés pour l’impression latex et

Manager WFPS au Portugal,

Dans l’optique d’une démarche

nir sa base papier à partir de

destinés à la HP Designjet

puis directeur général d’Océ

qualité durable, le groupe a

papier FSC ou PEFC.

L65500. Dans un premier temps,

Brésil pendant six années.

également mis en œuvre des

A ce jour, le portefeuille du

trois films PP blancs, deux films

processus de certification spé-

groupe Diatec ne comprend

Baklit et une toile Canvas sont proposés.

cifique avec pour ses deux sites

pas moins de 16 références de

de Dürhen et de Berne, la mise

papiers certifiés FSC dans les

en place de la norme ISO

catégories jet d’encre CAD/GIS,



Plus d’informations dans notre rubrique Les Nouveaux Produits.

Kip/E2S rationnalise son catalogue Il prend ensuite la direction

[DÉVELOPPEMENT]

distribue également Xerox et

(Système

Quelques mois seulement au-

HP pour lequel elle devient le

Géographique), les métiers de

d’Arkwright Europe au sein

ront été nécessaires à la nou-

premier distributeur en France.

la communication et les arts

du siège social d’Océ, à Venlo,

d’Information

velle entité Kip/E2S créée en

Pour cette fin d’année, trois nou-

graphiques.

aux Pays-Bas, en tant que

avril dernier pour se constituer

veautés sont attendues avec la

Mécaniquement, depuis le

directeur général. Avant de

un nouveau catalogue de

74S et la 104S de chez Seiko,

rachat, l’entreprise possède

rejoindre la France, Servio

machines

de

et la nouvelle table à plat et sur

d’ores et déjà 30 % de parts

Notermans, 49 ans, a égale-

répondre aux demandes de

rouleaux de chez Oryx. Fabriquée

de placement sur le marché

ment assuré, de 2004 à 2009,

différents marchés. Logique-

en Suisse par la société

français. Un chiffre qu’elle

la fonction de directeur géné-

susceptibles

ment, les équipes d’E2S, qui

SwissQPrint, l’Oryx est une

entend bien sûr conforter et

ral de la filiale australienne

avaient déjà dans leur porte-

exclusivité du nouveau cata-

faire croître. Sur le marché euro-

du groupe. Interrogé sur ses

feuille quelques produits Kip,

logue.

péen, ses objectifs sont de 20 %

motivations, il a affirmé qu’il

commercialisent donc désor-

Rationnalisée, l’offre de Kip/E2S

de parts de placements. Rappelons

était « très enthousiaste de sa

mais toute la gamme du

vise à développer l’implantation

qu’aux Etats-Unis, où la filiale

nomination, à un moment

constructeur avec la KIP3100,

du distributeur sur quatre mar-

est implantée depuis dix ans,

crucial pour le marché, où les

la KIP5000, la KIP7000, la

chés principaux : le CAD pour

Kip est n° 1 sur le marché laser

évolutions n’ont jamais été

KIP9000 et la KIP Color 80.

le plan monochrome et couleur

grand format avec 37 % de

aussi rapides et décisives. »

En grand format, l’entreprise

via les bureaux d’études, le SIG

parts de marché.

12 • SIGN INFO SERI N° 228



NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


L’impression numérique UV écologique Imprimantes SUN à lampe LED ECO

Découvrez la NEO ECO 1.6 4 couleurs + option blanc (existe aussi en 4, 6, 2x6, + 1 ou 2 blancs)

OFFRE SPÉCIALE NEO ECO 1.6 Pour toute commande signée avant le 31 décembre 2009

PAS DE CHALEUR PAS D’ODEUR PAS D’OZONE

49 500 €

990 € DE LOYER SUR 60 MOIS Capacité d’impression : 200mm - 80kg - format 1,60m ou 2,50 m de large. Sans options, équipée d’un dérouleur / enrouleur et de deux plateaux pour impression sur supports rigides. Imprime sur bâche, papier, vinyle, forex, dibon, porte, verre, miroir, meuble, radiateur, bois, carrelage, stylo, briquet, et tous autres supports grâce aux encres SUNFLOWER qui permettent une accroche sur une très grande gamme.

Portes ouvertes du 14 au 19 décembre 2009

CRM-PYGMALION 307, rue Jean-Jaurès • 59161 ESCAUDOEUVRES • Tél. : 03.277.277.03 • Fax : 03.277.087.94

DECOUVREZ LA GAMME SUN SUR NOTRE SITE WWW.CRM-PYGMALION.COM


ACTUS

Visiance investit dans une nouvelle ligne 5 couleurs Thieme Pour

[STRATÉGIE]

ID Numérique : perspectives 2010 Depuis 1997, ID Numérique conforte sa position d’expert en numérique dans le domaine des arts graphiques et de la grande distribution.

la

société Visiance, qui compte

Partenaire de grandes

parmi les plus importants opé-

marques d’imprimantes,

rateurs

l’entreprise basée à Vannes

domaine

français de

dans

le

est distributeur agréé HP,

l’impression

sérigraphique et numérique,

Epson, Mimaki et Teckwin.

l’année 2009 a été marquée

Depuis janvier 2008, elle est

par une forte volonté d’inno-

également centre de mainte-

vation afin de proposer à ses

nance HP ASDP pour les

clients de nouvelles solutions

technologies solvants et latex.

d’impression. Cette année,

• Une expertise « durable »

elle a renouvelé sa confiance en Thieme par un nouvel in-

Une nouvelle ligne 5 couleurs THIEME 5000 chez Visiance

Pour 2010, le distributeur conforte son positionnement

vestissement. L’imprimeur fait

ayant fait l’objet cette année d’une

mise en route début 2009 et a

« durable » en jouant la carte

partie des clients de longue

extension à 5 couleurs avec un

été complétée d’un massicot

de l’innovation avec un parti

date du fabricant, acteur du

minimum d’arrêt de production.

de 3,4 m d’ouverture et d’une

marché reconnu pour son sa-

Aujourd’hui, l’entreprise passe

presse à découper grand format.

à la vitesse supérieure

Pour marquer l’événement et

et se dote d’une

remercier Visiance de sa fidélité,

nouvelle ligne

Frank Thieme, Pdg du groupe,

2600 x 1600

voir-faire dans le domaine des machines de sérigraphie.

Visiance

s’est ainsi équipée d’une

première

ligne multicouleurs de modèle Thieme 5 000 il y a plus de dix

mm

5

couleurs

est venu visiter le site de production

Thieme 5 000

et rencontrer ses dirigeants,

pris fort autour du développe-

grand format.

Laurent Guichard et Marc Giry.

ment durable : entre technolo-

Cette acquisition

Visiance est désormais le seul

gies latex et UV Led, en

lui permet d’intégrer

imprimeur français à posséder

passant par des technologies

le cercle des rares

trois lignes multicouleurs Thieme.

d’impression avec des encres

gaillardement plus de 20 mil-

imprimeurs capables de produire

Avec cette nouvelle acquisition,

à base d’eau, des supports

lions d’impressions au comp-

des impressions jusqu’à

elle démontre que la sérigraphie

recyclés ou encore une

teur et fournit encore son lot

2600x1600 mm et de proposer

est une technologie à part entière

politique de recyclage des

de travail quotidien.

à ses clients de la PLV grand

et complémentaire des autres

cartouches et des supports.

Visiance possède également

format, de grands volumes en

techniques d’impression. Tout

• Une proximité client

une deuxième ligne 4 couleurs

sérigraphie. Cette ligne a été

est une question de quantité.

Après l’ouverture d’une

ans. Cette dernière affiche

agence commerciale et technique en région parisienne, à Voisins-le-Bretonneux, le distributeur poursuit également son développement avec une présence sur Bordeaux. Pour être plus réactif et au plus près de ses clients et de leurs attentes. De g. à d. : Christophe Bauer (Thieme), Yves Colombet (Visiance), Frank Thieme, Marc Giry et Laurent Guichard (Visiance).

14 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


Caldera Graphics s’allie avec Fortex [PARTENARIAT] L’éditeur de logiciels spécialisé dans les solutions de gestion colorimétrique, d’impression et de pilotage pour périphériques grand format étend son champ d’action en s’alliant avec Fortex, le spécialiste des textiles à imprimer du groupe Chargeurs. Pour l’éditeur, c’est l’occasion d’ajouter une nouvelle corde à son arc en apportant à ses clients une offre complémentaire intéressante, en plus de ses autres partenaires médias que sont DHJ International, Hexis et Mactac. Spécialiste textile, Fortex propose en effet dans son catalogue une multitude d’applications avec des produits standards, des produits « verts », des solutions

posés par Caldera dans ses solutions. Pour

adhésives et des propositions pour l’outdoor.

Fortex, un tel partenariat représente une chance

Au total, ce sont ainsi près d’une trentaine

de bénéficier des milliers de clients de

de références textiles spécialement traitées

Caldera Graphics qui prendra également

pour l’impression sur imprimantes jet

en charge le marketing et le développement

d’encre UV, solvant et éco-solvant qui sont

commercial de la gamme avec d’ores et

disponibles, toutes ayant fait l’objet de tests

déjà le développement de bobines en 75 cm,

spécifiques pour répondre aux profils pro-

102 cm et 150 cm.



SDAG Adhésifs inaugure de nouveaux locaux [DÉVELOPPEMENT] Afin de répondre

ses clients en 24 heures pour toutes com-

au mieux à ses clients, SDAG Adhésifs

mandes passées avant 13 heures.

accroît sa capacité de livraison en triplant

Divisée en six activités distinctes - découpe,

sa surface de stockage pour atteindre

numérique, films spécifiques, marquage

3000 m². Grâce à cet agrandissement, la

textile, outillage et signalétique, SDAG

société basée à Weyersheim, dans le Bas-

Adhésifs dispose d’un catalogue produits

Rhin, souhaite réduire ses délais d’appro-

de 8400 références et expédie en moyenne

visionnement et répondre à l’un de ses

250 colis chaque jour.

principaux objectifs : livrer l’ensemble de

Créé en 1995, la société composée aujourd’hui de 23 personnes devrait réaliser en 2009 un CA de 8 M€, confirmant ainsi sa croissance constante depuis 15 ans.



Conjointement à l’inauguration de ses nouveaux locaux, SDAG Adhésifs lançait la nouvelle version de son site internet : www.sdag.net

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 15


ACTUS

Que des supports « verts » pour Mètre Carré Distribution [STRATÉGIE] Nouveau venu

français et européens. Au moment

sur le marché des distributeurs

du lancement du film Home de

de consommables, Mètre Carré

Yann Arthus-Bertrand par exemple,

Distribution revendique un

la Fnac des Ternes, à Paris,

positionnement clair, celui de ne

était recouverte par un film

vendre que des supports verts.

adhésif Regulus vendu par

Créée par Clarissa Kaiser et

Mètre Carré. Idem pour la

Une 2e entreprise : Mètre Linéaire

Stéphane Lamoure, deux anciens

campagne 2009 de Solidays

d’Océ, la nouvelle société ne

réalisée sur de la bâche Bioflex.

propose en effet dans son

« Nos supports sont certes plus

À peine créée, Mètre Carré Distribution s’étoffe d’une nouvelle structure : Mètre Linéaire. Son objectif : jouer les intermédiaires entre l’usine Freudenberg, fabricant d’Evolon, et les prestataires, pour de la découpe à la demande. Pour ce faire, Mètre Linéaire s’est équipée d’une machine de la marque Asco dont les prestations peuvent aller jusqu’à 3,20 m de laize.

catalogue que des supports

chers que des produits de base

sans PVC, hormis ses bâches

mais ils sont proposés au même

oxodégradables mais qui

prix que des produits de qualité

peuvent faire l’objet d’un

avec les mêmes niveaux de

compostage. « Films recyclables

prestations, j’entends par là

en polyester, papiers issus de

qu’ils ne génèrent pas de

forêts durablement gérées,

problèmes de profils par exemple.

carton certifié, textiles PES

Ils trouvent donc leur marché

/polyamide non tissés répondant

même si les processus de décision

à la norme Oeko-Tex, toiles

restent plus longs que sur un

organiques, etc., nous disposons

segment classique », précise

désormais d’assez de supports

Stéphane Lamoure.

responsables pour satisfaire

Soucieux de proposer un vrai

aux demandes des imprimeurs

accompagnement à ses clients,

qui souhaitent s’engager dans

Mètre Carré Distribution a mis

une démarche de développement

en place un service payant de

durable », expliquent les deux

recyclage et de récupération des

fondateurs.

supports après usage, la prochaine

Un positionnement qui a séduit

étape étant le renvoi direct au

des grands noms du marché tels

fabricant.

qu’Evolon, JM Textiles, Ultraflex,

En veille permanente sur les

Friedrich, Regulus, Dufaylite ou

toutes dernières innovations, le

encore Madico qui font aujourd’hui

distributeur devrait également

confiance à Mètre Carré pour

étoffer prochainement son

distribuer leurs produits.

catalogue avec du papier peint

De son côté, la jeune entreprise

et

suscite déjà l’intérêt de clients

écologiques.

du

papier

transfert

Depuis le 1er octobre, Mètre Carré Distribution a intégré de nouveaux locaux au 8, rue du Gaz à Corbeil-Essonnes. Plus d’informations sur www.metre2.fr

16 • SIGN INFO SERI N° 228

Clarissa Kaiser et Stéphane Lamoure, les deux fondateurs de Mètre Carré Distribution ne comptent pas s’arrêter là...



Exemple d’une plaque de la marque Dufaylite pour impression directe recyclable et recyclée.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


ACTUS

3 questions à Judith Aremon Chiffres directrice commerciale du salon Viscom Paris retour de la part de nos exposants et leur ressenti est unanime: ils ont vu plus de professionnels, davantage qualifiés et ont ainsi pu multiplier le nombre de contacts de qualité. Nous avons également avancé la tenue du salon d’un jour dans la semaine, ce qui permet d’optimiser le flux de visite sur les trois jours du salon grâce à une dernière journée plus animée (N.D.L.R. : le jeudi au lieu du vendredi). Que pouvez-vous d’ores et déjà nous annoncer pour 2010? En 2010, le salon Viscom Paris se tiendra du mardi 21 septembre au jeudi 23 septembre au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, dans le hall 8. [BILAN] Le salon Viscom

avec les dernières techniques

Nous maintenons le salon du

s’est tenu à Paris, porte de

utilisées en communication

mardi au jeudi pour les raisons

Versailles, du 22 au 24

visuelle, tout simplement parce

évoquées précédemment et

septembre. Judith Aremon, sa

qu’ils interviennent de plus en

bénéficions d’un nouveau hall

directrice commerciale, revient

plus directement dans le pro-

qui répond aux ambitions et

sur l’événement.

cessus de création et de

aux besoins des exposants sou-

décision. Afin de répondre à

cieux de mieux exprimer leur

Vous faites des visiteurs utilisateurs finaux une cible prioritaire pour le salon Viscom.

leurs attentes, nous avons d’ail-

savoir-faire. Le hall sera en effet

leurs lancé cette année, « Imag’in

plus lumineux, plus haut de pla-

by Viscom », une galerie des

fond et également moins contrai-

La présence des utilisateurs

applications qui a pour fonc-

gnant en termes de construction.

finaux sur le salon Viscom Paris

tion principale de sensibiliser

Pour les visiteurs également,

est une évolution naturelle qui

les utilisateurs finaux aux

Paris Nord Villepinte est plus

s’est opérée depuis six ans

textures et procédés existants

facile d’accès, notamment pour

maintenant. Ils sont d’abord

en communication visuelle.

ceux qui viennent de province

venus accompagnés de prescripteurs tels que les agences de communication, les architectes ou les maîtres d’ouvrage.

Quel bilan faites-vous de ce salon ?

ou de l’étranger. La présence de nombreuses infrastructures de transport comme la gare

Les chiffres parlent d’eux-mêmes:

RER face au hall, l’aéroport

Aujourd’hui, ils visitent de façon

la fréquentation a augmenté

Roissy Charles de Gaulle et de

spontanée le salon, viennent à

cette année de 15 %. D’autre

sa gare TGV sont en effet de

la source pour se familiariser

part, nous avons un très bon

véritables atouts.

18 • SIGN INFO SERI N° 228



clés

Avec une fréquentation en hausse de près de 15 % et 11 982 professionnels, la 21e édition du salon Viscom Paris a lancé avec succès la rentrée du marché de la communication visuelle. Le salon a accueilli 154 exposants dont 31 % de nouveaux. Plus de 400 marques étaient représentées avec une répartition de l’offre quasi identique à celle de la dernière session : 37 % pour les enseignes et la signalétique, 27 % pour l’impression numérique, 14 % pour la découpe, la gravure et le marquage, 12 % pour l’affichage numérique dynamique et enfin, 10 % pour la finition et la sérigraphie. Dans chacun de ces secteurs, les constructeurs de machines et de matériels divers ont côtoyé aussi bien les fournisseurs et intégrateurs de logiciels que les fabricants et distributeurs de supports susceptibles d’accueillir des impressions, des gravures et tout autre marquage sur papiers, bois, bâches, adhésifs, verre… Autre point fort du salon, la représentativité internationale qui a bondi de 60 % avec 27 % d’étrangers (contre 16 % en 2007). 14 pays étaient présents avec notamment l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Chine, la Corée, le Danemark, l’Espagne, la Grèce, les Pays-Bas, l’Italie et le Royaume-Uni. AGE ! DÉMÉN IS R A P vous : VISCOM rendezin a h c Pro bre 2010 septem 3 2 u a pinte, du 21 ord Ville N is r a àP Hall 8. .com om-paris c is .v w ww

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


ACTUS

Succès pour Labelexpo Europe 2009

AGENDA 2010 JANVIER

Intergraphic Paris – Palais des Congrès

Du 12 au 14 janvier www.intergraphic.biz

Sign & Graphic Imaging Du 25 au 27 janvier Dubaï www.signmiddleeast.com FÉVRIER

Photo d’archive

la présence d’un bon courant d’affaires avec la signature de

Communiquez Textile

nombreux contrats pendant et

Lyon – Eurexpo

Du 2 au 4 février

www.communiqueztextile.com

après l’événement. « Labelexpo Europe 2009 a été un salon [BILAN] Labelexpo Europe

vraiment incroyable étant donné

2009 n’a pas fait mentir son

la conjoncture actuelle. Le numé-

slogan qui le présente comme

rique est maintenant devenu

« le plus grand show d’éti-

une réalité et il a été intéres-

quettes sur Terre ». 24 169

sant cette année de voir com-

visiteurs venus de 125 pays,

ment les compagnies établies

soit le plus large plateau inter-

ont adopté ces nouvelles tech-

national jamais réuni pour

nologies » a tenu à souligner

l’événement, ont ainsi parti-

Roger Pellow, directeur géné-

cipé au salon cette année.

ral du Labelexpo.

En raison d’une augmentation

Prochain rendez-vous… dans

du nombre d’exposants (544

deux ans. Labelexpo Europe

contre 511 en 2007), Labelexpo

2011 a déjà annoncé ses dates.

Europe avait choisi d’investir un

Le salon se tiendra du 27 au

sixième hall pour présenter au

30 septembre 2011, du mardi

mieux les dernières avancées

au vendredi, pour satisfaire la

technologiques numériques de

demande des visiteurs qui pré-

l’industrie de l’étiquette. Un

fèrent les jours de semaine. Plus

choix stratégique qui a séduit

de 80 % d’espace d’exposition

les exposants qui ont confirmé

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

auraient déjà été réservés. 

MARS

Symphonie Visuelle Du 24 au 26 mars Paris - Porte de Versailles www.symphonie-visuelle.fr Expositions (Hall 3.1) JUIN Fespa 2010 Du 22 au 26 juin Munich – Messe Munich www.fespa2010.com Vous souhaitez annoncer vos événements dans notre agenda ? Rien de plus simple. Envoyez-nous vos informations à l’adresse suivante : infoseri@canalexpo.9pass.net

SIGN INFO SERI N°228 • 19


ACTUS

ATC Group emballe la Biennale d’Art Contemporain de Lyon [PORTFOLIO] Ce ne sont pas moins de 900 m² d’adhésifs imprimés qui auront été utilisés par ATC Groupe pour recouvrir les murs en béton de l’entrée principale de la 10e Biennale d’Art Contemporain de Lyon. ATC Groupe est fournisseur des Biennales de Lyon depuis six ans. Cette année encore, la société lyonnaise a mis son savoir-faire à la disposition en plus de la signalétique tra-

Avant...

ditionnelle (panneaux, mar-

nécessitait une très grande pré-

quage des abribus, vitropha-

cision dans sa réalisation, chaque

nie) un marquage adhésif

mot de chaque motif floral devant

unique : l’impression et la pose

être parfaitement visible. Une EFI

du silo central de la Sucrière,

Vutek QS3200R, une EFI Vutek

lieu emblématique de l’événe-

QS200 ainsi qu’une machine

ment et entrée principale des vi-

de sérigraphie ont ainsi été mobi-

siteurs. Le marquage s’étend

lisées près de sept heures durant.

sur une hauteur de 17 mètres et

Pour la pose des adhésifs du sol

sur 12 mètres de diamètre. Il re-

en lino et du plafond, qui se pré-

présente l’œuvre de l’artiste

sente sous la forme d’une bâche

chinois Tsang Kin Wah bapti-

tendue dans un cadre, 4 poseurs

sée Le Spectacle du quotidien.

plutôt musclés ont été sollicités

Au programme : une combi-

pendant près de 10 jours. D’une

naison de mots qui apparais-

laize de 1,23 m, le film adhé-

sent sous la forme de motifs flo-

sif utilisé pour cette réalisation

raux. Le silo se pare ainsi d’une

est le nouveau film WW 100

« nouvelle peau » le temps de

imprimable, capable de recou-

l’exposition.

vrir les murs en béton, briques,

Cette opération exceptionnelle

pierres, parpaings ou ciment

de par son envergure et sa tech-

grâce à une conformabilité adé-

nicité a été rendue possible

quate et une parfaite adhésion

grâce au partenariat mis en

sur ce type de surfaces.

place entre ATC Groupe et le

Il offre des possibilités de com-

fabricant de solutions adhésives

munication ou de décoration

Mactac et son distributeur, la

aussi originales qu’inattendues

Cotonnière Lyonnaise.

à l’intérieur ou à l’extérieur (par-

Chez ATC Groupe, trois machines

king, murs, etc.). Pour un effet

différentes ont été réquisition-

visuel garanti ! À découvrir

nées pour réaliser la fresque qui

20 • SIGN INFO SERI N° 228

Après... Une nacelle, un décapeur thermique et les bras de 4 poseurs ont été nécessaires pour poser les 900 m2 d’adhésifs de cette fresque. Baptisée Le Spectacle du quotidien, l’œuvre éphémère de l’artiste chinois Tsang Kin Wah s’étend sur une hauteur de 17 m et sur 12 m de diamètre. Prenez vos jumelles quand même…

Photos © Blaise Adilon

de cet événement et a réalisé,

jusqu’au 3 janvier 2 010… 

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


La tribune du GPSF Le GPSF en sa qualité de Groupement

contre officielle a été le point de départ

Professionnel National de la Sérigraphie

de notre collaboration.

et de l’Impression Numérique en France

En octobre 2009, dans le cadre de cette

a pour rôle de promouvoir et défendre

collaboration, la direction du GPSF a

ces deux secteurs d’activité complé-

été invitée à un séminaire technique de

mentaires ainsi que de relier, à travers

deux jours organisé par l’Association

la Fespa, ses professionnels nationaux

Slovaque, avec des intervenants inter-

à ceux des autres associations euro-

nationaux de grande qualité. Ce sémi-

péennes et mondiales par des échanges

naire a été un vrai succès.

et des manifestations communes qui ont

Quelques jours après, du 15 au 18 octo-

lieu en France ou ailleurs.

bre d’une façon plus informelle, un

Le GPSF aide ses membres à sortir de

groupe d’entreprises françaises, sous

l’isolement, à combattre l’inertie et la

l’égide du GPSF, a aussi fait le voyage

tendance corporative réductrice, à s’ou-

à Bratislava afin de renforcer les liens

vrir aux différents types de développe-

déjà créés. Il a été accueilli dans la meil-

ments et technologies que le monde peut

leure tradition de l’hospitalité slovaque,

offrir par le biais de la Fédération

gastronomie et chaleur amicale com-

Européenne qui soutient ses associa-

prises. Les sujets évoqués étaient com-

tions.

muns. Au programme : innovation, envi-

Le Groupement commence à prendre toute

ronnement, social, rémunérations, prix

sa force aux côtés de ses voisins, proches

du marché, textile et numérique, doming,

ou plus éloignés, tant sur des plans

dalles tactiles etc. Chacun a expliqué

culturels, géographiques, économiques,

sa méthode et ses moyens.

sociaux, que linguistiques, par des pro-

Avec pudeur et amitié les Slovaques ont

grammes de rencontres ciblés afin de

parlé des conditions de vie et d’entre-

NOS FUTURS RENDEZ-VOUS 25 NOVEMBRE 2009 Une journée technique exceptionnelle SPÉCIAL ENCRES à l’école des Gobelins, Paris 5e. • Les principaux fournisseurs du secteur seront présents : DUBUIT, SERICOL, BUISINE, MARABU, TIFLEX, MANOUKIAN, APCIS, MISTRAL GRAPHIC, WILFLEX, MUST TECHNOLOGIES, BROTHER, KORNIT, etc. • 3 grands débats : applications textiles, applications industrielles, applications graphiques. • Thèmes abordés : REACH : composition des encres en question, encres UV universelles ?, Imprimer propre du coton bio, les matières à imprimer les plus inattendues, impression numérique et applications industrielles, etc.

réfléchir ensemble sur le marché et la

prise dans le bloc de l’Est d’il y a tout

crise internationale et trouver des réponses

juste 20 ans. Le langage adopté pen-

et des solutions communes et concertées.

dant cette visite était à la fois slovaque,

2 au 4 FÉVRIER 2010

Le partage des expériences de chacun,

tchèque, anglais, français, et le langage

dans des pays inégaux face aux avan-

des mains pour renforcer l’expression.

COMMUNIQUEZ TEXTILE ! COMMUNIQUEZ OBJET ! à Eurexpo Lyon.

cées économiques, culturelles, sociales

Dans ces lieux cosmopolites, il faut se

et techniques est fondamental et donne

débrouiller.

24 au 26 MARS 2010

une grande ouverture de choix quant

Le groupe a visité des entreprises : Texo,

aux stratégies à adopter et quant à la

Esko, Lt plus (textile numérique, sublimation,

façon de s’entre-aider.

objet publicitaire, doming, plv), des châ-

SYMPHONIE VISUELLE qui se tiendra du 24 au 26 mars 2010, à la Porte de Versailles à Paris. • Assemblée Générale du GPSF • Grand débat : Le numérique est-il le nouvel Eldorado promis ?

Les membres du GPSF ont déjà beau-

teaux (Trencin, Devin, Bratislava, l’école

coup appris de l’Allemagne, des Pays-

d’Art de Trencin) et des lieux symboliques

Bas, de la Belgique, de la Suisse, de la

tels que l’ancienne frontière Est-Ouest.

Slovaquie, de la République Tchèque,

Les difficultés liées à la crise n’ont pas

MARS 2010/JUIN 2010

de l’Inde et de la Chine à la suite de

permis à certaines entreprises françaises

rencontres sur des thèmes choisis et

de faire ce voyage de quatre jours riche

Sommet PRINT’INNOVATION. • Collaboration avec FESPA et CANAL EXPO. • Conférences et ateliers dédiés à l’investissement et aux opportunités de croissance dans un marché globalisé. • Deux rendez-vous : en mars, durant le salon Symphonie Visuelle, et en juin, durant la FESPA Munich 2010.

variés. Ils ont su également apporter

en découvertes professionnelles et

leur propre expertise.

humaines. Le GPSF souhaite en faire

En janvier 2009, Secrétaire et Président

profiter un plus grand nombre en invi-

de l’association slovaque pour la séri-

tant en France, en mars ou avril 2010,

graphie et l’impression numérique (SZSR)

une délégation slovaque. Il en sera de

étaient les invités d’honneur de l’Assemblée

même avec d’autres associations mem-

Générale annuelle du GPSF. Cette ren-

bres du GPSF.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009



SIGN INFO SERI N°228 • 21


ÉVÉNEMENT

SYMPHONIE VISUELLE 2010 : UNE STRATÉGIE DE CHOC

22 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


LE SALON FRANÇAIS ANNONCE DE NOUVELLES DATES ET UN PARTENARIAT EXCLUSIF AVEC LA FESPA ET LE GPSF*. UN SOMMET REGROUPANT LES PLUS GROS ACTEURS FRANÇAIS EST ORGANISÉ LORS DU SALON AVEC LES DEUX ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES. LE SYNAFEL EST ÉGALEMENT ASSOCIÉ À L’ÉVÉNEMENT. REGARDS CROISÉS AVEC GILDAS RONDEPIERRE, COMMISSAIRE DU SALON, FRAZER CHESTERMAN, DIRECTEUR DE LA FESPA ET JEAN-PIERRE ROUSSEAU, PRÉSIDENT DU SYNAFEL.

*Groupement Professionnel de la Sérigraphie Française et de l’Imagerie numérique

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 23


ÉVÉNEMENT

QUESTIONS À GILDAS RONDEPIERRE COMMISSAIRE DU SALON SYMPHONIE VISUELLE

SIGN INFO SERI : Pour quelles raisons le salon Symphonie Visuelle change-t-il ses dates ?

Gildas Rondepierre : Auparavant, le salon se tenait plus tôt dans l’année, aux alentours du 10 février. Lorsque Canal Expo a repris l’événement il y a un an, il est apparu comme une nécessité d’éloigner ce rendez-vous à la fin mars, une période plus propice à l’activité économique et qui laisse de côté les problématiques de congés scolaires, entre autres. Vous avez également noué de nouveaux partenariats avec la FESPA et le GPSF. Ce sera une des nouveautés du salon 2010. Quelques précisions à ce sujet?

SYMPHONIE VISUELLE 24 • SIGN INFO SERI N° 228

Il s’agit en fait de concordances d’intérêts et de mutualisation de nos forces. Ainsi, de mon côté, je suis parti du constat qu’il fallait donner aux exposants présents sur Symphonie Visuelle l’assurance de recevoir les plus gros imprimeurs et sérigraphes français. Le tout était de savoir comment? De son côté, Frazer Chesterman, directeur général de la Fespa, souhaitait accueillir plus de visiteurs français sur ses salons, ses statistiques visiteurs ayant montré l’absence des Français sur la dernière édition d’Amsterdam. Nous avons donc très logiquement décidé de nous rapprocher pour remplir nos objectifs communs.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


SYMPHONIE VISUELLE 2010 : UNE STRATÉGIE DE CHOC

Symphonie Visuelle sera l’événement français majeur du début de l’année 2010.” Concrètement, comment cela va-t-il se passer?

Nous travaillons ensemble pour organiser, sur le salon Symphonie Visuelle, un sommet au cours duquel nous invitons les plus gros faiseurs français. Je peux déjà vous dévoiler que nous aborderons les questions de la concurrence de l’Europe de l’Est dans les arts graphiques et les problématiques écologiques. Il s’agira également de savoir pourquoi les imprimeurs français sont isolés du reste du monde, parfois même les uns des autres, et d’y apporter des solutions. Des intervenants de tout premier ordre seront présents pour donner aux imprimeurs les dernières tendances du marché ainsi que les clefs concernant son avenir proche. Je remercie également Frazer Chesterman pour sa volonté de participer au sommet et d’apporter le contenu des dernières études réalisées par la Fespa. Cela n’est que la première partie du projet, la deuxième se déroulera en juin lors du salon Fespa Munich. L’ensemble apporte une plus-value incontestable au salon Symphonie Visuelle. Quelle est la nature de votre rapprochement avec le GPSF?

Le GPSF regroupe les sérigraphes français et les imprimeurs numériques. J’ai souhaité dans le cadre de notre partenariat donner une tribune à l’association dans le magazine Sign Info Seri

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

Digital. Parallèlement, nous travaillons de concert pour l’organisation du sommet sur Symphonie Visuelle.

national est un chiffre significatif. Il ne faudra pas manquer Symphonie Visuelle 2010!

Le Synafel s’est également rapproché

Comment percevez-vous l’activité dans

de Canal Expo pour Symphonie Visuelle

l’industrie graphique?

2010…

Nous avons eu un bon indicateur récemment lors du salon Viscom à Paris fin septembre. À l’évidence, les exposants du salon étaient plutôt satisfaits de l’ambiance générale et de la quantité des visiteurs. Le contexte économique a évolué dans le bon sens ces derniers mois. Sans pour autant dire que nous sommes revenus à une situation économique stable, il est en revanche certain que l’activité globale reprend, ce qui est de très bon augure.

Avec Jean-Pierre Rousseau le président du Synafel, nous avons convenu d’un accord qui lie le salon Symphonie Visuelle, le magazine Sign Info Seri et le Synafel. L’objectif est de donner une place plus importante aux métiers de l’enseigne et de la signalétique au sein du salon et du magazine. C’est une demande de nos visiteurs. Parmi nos exposants, il y a d’ailleurs déjà des adhérents du Synafel. L’enjeu est donc d’accroître cette présence. Avec bien sûr un recrutement visiteur adéquat ! Nous avons toutes les ressources pour cela. Quid du recrutement visiteurs?

Notre marketing visiteur se fait non seulement à partir de nos propres bases mais aussi sur les bases francophones de la Fespa (Afrique du Nord, Benelux, Suisse et France). Les moyens déployés sont considérables et permettent un recrutement visiteurs optimum. C’est une vraie mise en commun des moyens et des compétences pour faire du salon le lieu où les exposants rencontreront le marché. Nous n’attendons pas moins de 5000 visiteurs, ce qui pour un salon

Vous êtes donc plutôt optimiste?

Tous les indicateurs sont au vert : la conjoncture redevient positive, une coopération quadripartite CANAL EXPO / FESPA / GPSF et SYNAFEL, un sommet qui rassemble les plus gros acheteurs de matériels, et des exposants leaders qui nous ont déjà suivis, puisqu’à ce jour, nous avons déjà la moitié de la surface globale de réservée! Je tiens d’ailleurs à remercier ceux qui reviennent sur le salon après quelques années d’absence, cela valide nos actions de développement. Symphonie Visuelle sera l’événement français majeur du début de l’année 2010. 

SIGN INFO SERI N°228 • 25


ÉVÉNEMENT

QUESTIONS À FRAZER CHESTERMAN DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FESPA

SIGN INFO SERI : Comment voyez-vous le marché du numérique aujourd’hui ?

Je pose la question : récession ou révolution ? À la FESPA, nous croyons qu’il y a une redéfinition de l’environnement des Print Service Providers (PSPs’). Quelle que soit l’incertitude économique actuelle, il existe des tendances mondiales sous-jacentes qui influencent notre industrie. Commençons à reconnaître celles-ci et attachons-nous à faire quelque chose ! Les mentalités ont changé. Il y a encore quelques années, on était dans le « Faites ce que vous avez toujours fait et obtenez ce que vous avez toujours eu », « Le temps de l’argent facile à gagner est révolu ». Aujourd’hui, les imprimeurs ne vendent plus seulement une marchandise, ils vendent une solution ! Notre leitmotiv à la FESPA est donc « Adapte-toi ou meurs ». Nous devons donc tous nous adapter et modifier notre approche pour survivre.

Frazer

Chesterman

:

Vous souhaitez apporter aux imprimeurs français une expertise lors du sommet

FESPA 26 • SIGN INFO SERI N° 228

organisé sur le salon.

Toutes les recherches réalisées lors des crises économiques précédentes mon-

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


SYMPHONIE VISUELLE 2010 : UNE STRATÉGIE DE CHOC

Quand les temps sont difficiles, une communauté se tourne vers ses leaders pour écouter, découvrir et partager de nouvelles idées.* ” trent que les plus petites entreprises absorbent la pression en réduisant leurs bénéfices et leurs coûts et en s’adaptant aux conditions du marché. Ce sont ces tendances et les façons dont les entreprises se sont adaptées à ces tendances dans l’industrie graphique qui seront abordées lors du sommet de mars 2010 organisé sur le salon Symphonie Visuelle, sommet soutenu par la Fespa et le GPSF. Nous sommes heureux d’apporter notre contribution au salon pour apporter aux plus gros acheteurs français de matériels des informations capitales pour leurs activités. Quel est l’objectif du sommet ?

Notre objectif est de rassembler les imprimeurs grand format français pour échanger nos connaissances et nos expériences et nouer des liens forts pour développer des stratégies de changements. Il s’agit de la première phase d’une série de deux rendez-vous pour le marché français. Ce marché est l’un des plus dynamiques, innovateurs et dynamiques des marchés en Europe. Et pourtant, paradoxalement, les imprimeurs français sont isolés du reste de l’Europe et parfois même les uns des autres. Nous voulons changer cela. La

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

Fespa s’appuiera ainsi sur Symphonie Visuelle à Paris en mars et conduira la deuxième partie du sommet à la Fespa 2010 à Munich les 22 et 23 juin 2010 avec un programme entièrement dédié aux Français. Nous vivons dans une industrie passionnante aux changements rapides et créatifs où les gagnants pourront travailler ensemble, partager informations, idées et meilleures expériences. Quand les temps sont difficiles, une communauté se tourne vers ses leaders pour écouter, découvrir et partager de nouvelles idées. Pour les imprimeurs grand format, qui choisissent la diversification, le sommet de Paris lors du salon Symphonie Visuelle, réunira ces leaders. J’ai hâte de vous voir à Paris en mars 2010. 

*When times get tougher a community looks to its leaders – to hear, discover and share new ideas.

SIGN INFO SERI N°228 • 27


ÉVÉNEMENT

QUESTIONS À

JEAN-PIERRE ROUSSEAU PRÉSIDENT DU SYNAFEL

profession. Quel est votre état d’esprit pour le salon 2010 ? Nous partageons cette idée. Nous voulons en effet renforcer nos relations avec des confrères qui évoluent dans des métiers proches des nôtres pour développer des idées communes en matière de communication visuelle : ce secteur est en évolution permanente. D’ores et déjà, nous collaborons avec le GPSF en matière d’éducation et de formation de notre personnel.

SIGN INFO SERI : Comment percevezvous les nouveautés annoncées sur le salon en 2010 ? Jean-Pierre Rousseau : Les nouveautés du

salon correspondent à l’évolution de notre profession. L’impression numérique devient incontournable chez tous les enseignistes car la qualité des travaux a atteint un niveau de définition surprenant. Vous êtes partenaire du salon en 2010. Quels sont vos objectifs ? Les objectifs du Synafel sont les suivants : mieux se faire connaître, des fournisseurs notamment, qui sont peu nombreux dans notre organisation (une cinquantaine sur les 450 membres du

28 • SIGN INFO SERI N° 228

syndicat). Nous travaillons d’ailleurs actuellement sur une charte qui leur permettra de mieux les respecter et d’assurer une meilleure protection de leurs fabrications. Ce sera également l’occasion pour nous d’expliquer nos grands combats : nos démarches contre l’application de la nouvelle taxe locale sur les enseignes et nos propositions constructives en matière de réglementation de nuisance lumineuse et de réduction de la consommation énergétique. Nous organiserons d’ailleurs une conférence sur ce sujet lors du salon. Canal Expo souhaite faire de Symphonie Visuelle le lieu de rencontre de votre

Votre action ne se limite pas à la France, vous êtes également président de l’European Sign Federation (ESF). Cette fonction complète-t-elle votre mission au Synafel ? La présidence de l’ESF s’inscrit totalement dans la même démarche. L’ESF est en pleine expansion et constitue aujourd’hui un réseau de plus de vingt membres. Elle relaye en outre les travaux de l’ISA, le syndicat nord américain. Elle a besoin de mieux communiquer sur ses objectifs notamment dans le domaine technique, pour la défense de cette industrie, qui génère en Europe un chiffre d’affaires de plus de dix milliards d’euros. Il est à noter que l’ESF se penche actuellement sur l’organisation d’un congrès en 2010, celui-ci constituera un événement majeur dans le métier et donnera un élan nouveau à l’ensemble de la profession. 

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


ILS ONT DIT OUI, ILS TÉMOIGNENT…  Stéphanie NOYELLE Chargée de Communication Océ France Les changements proposés cette année par Symphonie Visuelle ne pourront avoir qu’un effet positif sur le salon et ses visiteurs. Ils seront très certainement porteurs en termes d’image et permettront de redynamiser l’événement qui était en perte de vitesse ces dernières années. L’édition précédente avait déjà montré des signes précurseurs intéressants. Idéalement placé en début d’année, Symphonie Visuelle nous permet de lancer l’activité et de présenter nos nouveautés en avant-première. Le visitorat a en outre toujours été qualitatif, ce qui nous permet de générer un taux de contacts qualifiés supérieur aux autres moyens de prospections. Nous souhaitons aussi affirmer notre présence comme acteur majeur et démontrer notre savoir-faire. Nous espérons que cette édition sera un temps fort de l’année 2010 et un excellent support pour assurer une belle année commerciale. Nous comptons sur une campagne publicitaire plus intensive, une couverture presse plus étendue et une base de contacts directement liée à notre métier et à nos cibles clients et prospects. L’organisation tripartite du salon attirera en plus très certainement les plus gros imprimeurs français. Nous pourrons donc échanger directement avec eux afin de mieux comprendre leurs contraintes et apporter ainsi les solu

tions les plus adaptées.”  Patrick Salhofer Directeur de TMT Labels TMT Digital

La technologie numérique évolue tellement vite qu’il est utile d’avoir plus d’une option tous les ans pour présenter nos nouveautés. Le timing du mois de mars choisi par Symphonie Visuelle complète intelligemment le cycle annuel de salons. Les professionnels de la sérigraphie se sont aujourd’hui très largement ouverts sur le numérique. Symphonie Visuelle a toujours été un trait d’union entre les deux technologies. En s’associant au GPSF aujourd’hui, Symphonie Visuelle jouera un rôle encore plus fort sur ce marché. TMT Digital et ses partenaires (Gerber, Agfa, IP & I) participeront à Symphonie Visuelle 2 010. En 2009 nous avions présenté l’incroyable Gerber Ion, pour la prochaine édition nous réservons une nouvelle surprise aux visiteurs qui se rendront au salon.”

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009



SIGN INFO SERI N°228 • 29


INTERV ELISABETH VILAR-BOTHIN CHEF DE PRODUITS ARTS GRAPHIQUES EPSON

Une productivité sans compromis ! Voilà le nouveau cheval de bataille d’Epson.” Vous avez présenté sur Viscom Paris, et en avant-première européenne, deux nouvelles Stylus Pro, la 7 700 et la 9 700. Quelle est leur valeur ajoutée ?

sion de 360 buses avec nettoyage

5 couleurs dont l’encre noire mate et noire

clients de réaliser de l’affichage qualitatif

photo sont embarquées simultanément.

avec un bon rendement.

Nous avons également 10 têtes d’impresCes nouvelles machines ont donc tout pour

L’Epson Stylus Pro 7 700 (24’’, soit 61 cm)

automatisé, un cutter qui permet une

plaire… Mais à quel prix ?

et l’Epson Stylus Pro 9 700 (44’’, soit

coupe franche en 4 secondes, une autono-

Leur lancement coïncide avec l’opération

118 cm) représentent la toute nouvelle

mie d’encre pouvant aller jusqu’à 700 ml

« Nouveaux prix » qui concerne nos

génération de nos imprimantes. Alors que

par couleur et un système d’alimentation

imprimantes grand format. La Stylus Pro

nous sommes connus et reconnus par les

papier très ergonomique car sans man-

GS6000 est ainsi proposée à 21 995 €

professionnels pour proposer des qualités

drin. Rendement optimal garanti donc.

contre 29 995 € précédemment, la Stylus

marché, nous ajoutons cette saison une

Et du point de vue de la qualité de

et les Stylus Pro 7 450 et 9 450 à respecti-

nouvelle corde à notre arc en garantissant

l’image ?

vement 2 195 € au lieu de 2 695 € et

une vraie productivité.

Chez Epson, la qualité est un critère

3 995 € au lieu de 5 495 €.

d’impression parmi les meilleures du

Pro 11 880 à 9 995 € contre 13 995 €,

absolu. C’est sur elle que repose d’ailleurs

Nouvelles dans la gamme, les deux

Sans compromis ?

toute notre image et qui explique que nous

nouvelles Stylus Pro ne subissent pas

Une productivité sans compromis ! Voilà en

ayons près de 95 % de parts de

d’augmentation et sont proposées au prix

effet le nouveau cheval de bataille

marché dans le secteur de la photo.

de 5 495 € pour la 44 pouces et 2 695 €

d’Epson. Nos nouvelles imprimantes ont

Nos deux nouvelles machines sont donc

pour la 24 pouces.

été conçues pour répondre à la probléma-

fidèles à cette stratégie et sont toutes les

tique de secteurs comme le plan ou

deux dotées de l’encre UltraChrome K3

Le prix est certes intéressant mais pensez-

l’affichage où les exigences de réactivité

Vivid Magenta afin de garantir des

vous vraiment que les nouveaux marchés

sont de plus en plus fortes. Les Stylus Pro

couleurs plus saturées et permettre des

que vous ciblez aient besoin d’un tel

7 700 et 9 700 affichent ainsi des vitesses

tirages qui auront plus d’intensité et

niveau de qualité ?

qui peuvent aller jusqu’à 50 m par heure.

d’impact. La résolution proposée, qui est

Absolument. La qualité est ce qui va

Les innovations éprouvées et plébiscités de

de 1 400 x 1 400 dpi, permet par ailleurs

permettre aujourd’hui aux prestataires de

nos autres imprimantes se retrouvent bien

l’impression de traits et de petits carac-

services de se différencier par rapport à

sûr également dans cette nouvelle généra-

tères de façon très fine et très précise.

leurs concurrents. Les professionnels nous

tion de machines avec des imprimantes

Bref, tout est réuni pour permettre à nos

le disent tous : ils ne veulent absolument

2

30 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


VIEW LE CHAMPION DE LA QUALITÉ, LEADER

SUR LE MARCHÉ DE LA PHOTO POURSUIT SA POLITIQUE DE DIVERSIFICATION EN S’ATTAQUANT AU CRITÈRE DE PRODUCTIVITÉ POUR LES MARCHÉS TECHNIQUE ET DE SIGNALÉTIQUE. SES DEUX NOUVELLES STYLUS PRO, COMMERCIALISÉES À PARTIR DE CETTE FIN D’ANNÉE, AFFICHENT DES VITESSES POUVANT ATTEINDRE 50 M2 PAR HEURE.

pas transiger sur la qualité. Et ce qu’ils

des prestataires de services. Nous nous

volumes d’impression d’étiquettes en très

recherchent avant tout, ce sont des

battons aujourd’hui sur des spécifications

haute qualité et bénéficie d’un nouveau

machines qualitatives, productives et

comme notre label technique d’impression

système de finition en mode autonome.

polyvalentes afin de répondre à un

d’art par exemple mais aussi sur la

Notre gamme d’imprimantes grand format

maximum de demandes et diversifier

polyvalence de nos machines. La GS6000

était présentée pour les industriels de

leurs clients.

par exemple remporte un véritable succès

l’emballage. En complément, nous

car elle répond à cette attente. C’est la

présentions également avec EFI, l’Epson

Une stratégie de la diversification qu’Epson

seule 8 couleurs en écosolvants mais c’est

Stylus Pro WT7900 couplée avec les

a faite sienne depuis près de deux ans

aussi une machine qui permet de multiplier

solutions XF d’EFI, Fiery XF et Colorproof

maintenant ?

les applications spécifiques, la dernière en

XF. L’Epson Stylus Pro WT7900 est en fait

Depuis deux ans, Epson parie en effet sur

date étant la personnalisation de papiers

la première imprimante au monde à

une stratégie de la diversification. Comme

peints avec un niveau de définition

bénéficier d’une encre blanche à base

je vous le disais, nous sommes leader sur

incroyable. Pour ce faire, nous avons

d’eau, conçue pour l’épreuvage d’embal-

le marché de la photo qui est un marché

travaillé en partenariat avec Filmolux qui

lages et l’impression d’échantillons sur un

très qualitatif mais aussi très difficile. Il

a validé quatre textures différentes

éventail de films souples, de papiers et de

nous fallait donc trouver de nouveaux

aujourd’hui commercialisées.

supports métalliques. Les solutions XF d’EFI

Stylus Pro, nous visons évidemment

Quels sont les autres leviers de croissance

de répondre aux exigences du secteur de

d’autres cœurs de cible comme les

d’Epson ?

l’impression d’emballages. En fonction de

prestataires de services, les centres de

Nous sommes de plus en plus concernés

l’application, elles peuvent également

reprographie intégrés et bien sûr le

par les marchés de niche. Nous étions

automatiser les différentes étapes de

marché du POS. Sur le marché dit

d’ailleurs présents au salon Label Expo à

mesure des couleurs, de la linéarisation au

« technique », nous n’avons que 10 %

Bruxelles qui s’est tenu quasiment aux

calibrage, en passant par la création de

de parts de marché, nos marges de

mêmes dates que Viscom. A cette occa-

profils, la vérification et l’optimisation.

progression sont donc grandes. La Stylus

sion, Epson a présenté ses dernières inno-

Encore et toujours de la qualité donc !

Pro couleurs 11 880 et ses 64’’ de laize

vations en matière d’impression numérique

ainsi que notre modèle GS6000 et ses

d’étiquettes et d’épreuve d’emballage.

encres écosolvants participent de la même

Notre produit phare était l’Epson Digital

stratégie et s’adressent déjà au marché

Label Press qui permet d’effectuer de forts

leviers de croissance. Avec nos nouvelles

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

accentuent la qualité de l’imprimante, afin

Propos recueillis par Cécile Jarry

SIGN INFO SERI N°228 • 31


DOSSIER

L’AVENIR D’UN M

LA SÉRIGRAPHIE : UNE TECHNIQUE, PLUSIEURS MÉTIERS La sérigraphie est une technique d’impression qui permet d’imprimer sur presque tous les supports. De nombreux secteurs d’activité bénéficient aujourd’hui de ses applications. On trouve ainsi des sérigraphes dans : • l’industrie textile sur vêtements montés (écrans plats) et sur métrage de tissus (écrans cylindriques) • la sérigraphie industrielle (verre, électronique, jouets, automobiles, CD et DVD) • la sérigraphie graphique (PLV, grandes affiches, emballage, étiquettes) • la sérigraphie artistique (portfolio, livres) • quelques applications particulières (pâtisserie, chaussures, etc.)

32 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


L’AVENIR D’UN MÉTIER EN QUESTION : LA SÉRIGRAPHIE

ÉTIER EN QUESTION A L’HEURE OÙ LES ENFANTS DU BABY-BOOM PARTENT À LA RETRAITE, OÙ LES OUVRIERS LES PLUS QUALIFIÉS QUITTENT LEURS ATELIERS, ET QUE SE POSE L’INÉVITABLE QUESTION DU RENOUVELLEMENT DES GÉNÉRATIONS, LA PERTE D’UN SAVOIR-FAIRE PRÉCIEUX EN SÉRIGRAPHIE EST UN VRAI SOUCI POUR LA PROFESSION. CERTAINS PROFESSIONNELS S’Y TROUVENT D’ORES ET DÉJÀ CONFRONTÉS. Par Cécile Jarry

« Trouver un bon chef d’atelier en sérigraphie relève du parcours du combattant », confie un industriel qui, après avoir passé plusieurs petites annonces sans succès, a finalement décidé de former quelqu’un, en interne. L’entreprise fait pourtant partie du top 20 des plus gros imprimeurs sérigraphes français. Quant à la fiche de poste, elle avait tout pour plaire, y compris le salaire, autour de 42K€ par an. Crise de vocations, problème de compétences… le phénomène s’explique par plusieurs raisons.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

UNE CRISE DES VOCATIONS Patrick Salvaire a longtemps été enseignant-formateur en sérigraphie aux Gobelins, à Paris. En 2008, la prestigieuse école a fermé son CAP sérigraphie. Quelques années auparavant, en 2004, le brevet monté en collaboration avec le GPSF (Groupement Professionnel de la Sérigraphie Française et de l’impression numérique) était également arrêté. « Nous avons dû faire face à une défection forte de la part de nos

SIGN INFO SERI N°228 • 33


L’AVENIR D’UN MÉTIER EN QUESTION : LA SÉRIGRAPHIE

Dans les ateliers de Carpentier Sérigraphie.

étudiants, explique Patrick Salvaire. Le seul CAP ne suffisait plus à les séduire et ils ne voyaient pas de suite d’études très claires pour eux. Les perspectives de carrière également étaient plutôt floues, malgré une formation basée sur l’alternance ». En 2008, seuls sept étudiants ont ainsi passé l’examen, contre les douze requis pour rendre la filière rentable. Un an plus tard, la Chambre de Commerce de Paris a tenté de les joindre pour effectuer un suivi. Seuls trois ont répondu. Parmi eux, un seul travaillait dans le secteur de l’imprimerie, et il n’était pas sérigraphe.

UN MÉTIER EN PLEINE ÉVOLUTION Le développement de l’impression numérique avec l’arrivée, il y a cinq ans, des premières tables à plat a changé la donne : la sérigraphie n’était plus la seule alternative possible pour imprimer des supports rigides… Beaucoup de

34 • SIGN INFO SERI N° 228

grands sérigraphes français ont ainsi investi dans du matériel numérique, mais sans pour autant brûler ce qu’ils avaient adoré la veille. « Avec l’arrivée du numérique, le métier de sérigraphe a en effet changé mais il n’a pas pour autant disparu, confirme Stéphanie Ferial, directrice de l’Association pour la Formation dans l’Imprimerie. Les sérigraphes ont certes fait évoluer leur parc mais ont conservé une partie de leur production en sérigraphie. Nous constatons également que des imprimeurs offset s’équipent en sérigraphie pour répondre aux nouvelles demandes de leurs clients ». Bien que réelle, la concurrence des machines numériques haut de gamme n’a donc pas gommé toutes les spécificités de la sérigraphie. Les grands imprimeurs-sérigraphes français continuent d’ailleurs à investir dans cette technique, à l’instar de Visiance qui vient d’acquérir une nouvelle ligne 5 couleurs de chez Thieme pour répon-

dre aux commandes de ses clients PLV grand format (NDLR : lire notre article page 14). Il faut dire que l’entreprise réalise près de 65 % de son CA avec des impressions sérigraphiques. Dans le domaine textile également, la sérigraphie est encore une technique très largement utilisée (NDLR : lire notre reportage page 42). Les célèbres carrés Hermès en sont d’ailleurs l’un des plus beaux fleurons. Au sein de son pôle grand format, le groupe Bergame fait cohabiter offset, sérigraphie et impression numérique. « Grâce à ces trois techniques, nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer à nos clients un panel de solutions plus large qui nous donne la possibilité de réaliser un produit fini de qualité et au meilleur rapport qualité-prix. Pour une même campagne PLV par exemple, nous pourrons utiliser les trois techniques alternativement pour obtenir un résultat optimal, et au niveau du rendu, et au niveau

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


L’AVENIR D’UN MÉTIER EN QUESTION : LA SÉRIGRAPHIE

Dans la classe de sérigraphie du CFA Victor Hugo de Carpentras où enseigne Serge Renoud.

du prix ! », explique ainsi Guillaume Beaufort, fabricant-deviseur chez Sérilor, une entreprise du groupe. Tout est une histoire de calculs… Avant de lancer la production, une machine de sérigraphie nécessitera ainsi près de deux heures de préparation alors qu’une table à plat ne demandera que 20 minutes. En termes de coût, il faudra aussi considérer le prix des encres, jusqu’à dix fois plus cher pour le numérique. Autre paramètre à prendre en compte : la restitution des couleurs, plus vive en sérigraphie, quand une impression numérique sera, elle, plus qualitative au niveau de la finesse de l’image. Pour obtenir des tons directs également, la sérigraphie sera la méthode la plus adaptée, etc.

RECRÉER DES COMPÉTENCES « Dans ce contexte, les sérigraphes de demain seront donc sans conteste ceux

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

qui auront su prendre le virage du numérique et qui se seront adaptés aux nouvelles attentes du marché. Pour les jeunes qui restent motivés par ce métier, il faut donc absolument leur conseiller de compléter leur formation en CAP par une autre formation Bac ou CQP et les encourager à aller vers ces formations. », conseille Stéphanie Ferial. Et de mettre en garde les étudiants contre le chant des sirènes de la PAO qui les attire beaucoup mais pour laquelle les débouchés sont finalement moins nombreux. Le 14 janvier dernier, le référentiel du Bac pro « Production imprimée » a été modifié pour permettre la mise en place d’épreuves de sérigraphie. Serge Renoud, président de la Commission Formation du GPSF et membre à ce titre de la 12e Commission Professionnelle Consultative en a été l’un des principaux artisans, prenant ainsi en compte les évolutions de la profession. Connaître les différents procédés d’impression,

LE POIDS DE LA SÉRIGRAPHIE AUJOURD’HUI EN FRANCE On compte environ 2500 entreprises de sérigraphie aujourd’hui en France et 3000 ateliers intégrés dans les entreprises industrielles. Dans le domaine de la sérigraphie graphique, les professionnels estiment que l’on compte une vingtaine seulement de « gros faiseurs », c’est-à-dire qui emploient plus de 10 personnes. En termes d’emploi, ces deux secteurs occupent environ 30000 salariés directement impliqués dans la mise en œuvre du processus. (source: Serge Renoud/GPSF)

concevoir la préparation et l’organisation de la production, conduire et réaliser des impressions en sérigraphie, assurer le contrôle qualité au niveau du processus d’impression et au niveau des imprimés, connaître le matériel de façon-

SIGN INFO SERI N°228 • 35


L’AVENIR D’UN MÉTIER EN QUESTION : LA SÉRIGRAPHIE

Mieux appréhender l’évolution du métier pour mieux s’y adapter…”

nage de proximité afin d’être capable de communiquer et échanger sur des données techniques, réaliser la maintenance et l’entretien des matériels, connaître les métiers du prépresse et enfin connaître son environnement professionnel (économie, réglementations, développement durable, etc.) sont parmi les compétences retenues de ce nouveau diplôme. « Recréer des compétences et permettre aux étudiants de mieux appréhender l’évolution du métier pour mieux s’y adapter », tel est en effet l’objectif de cette formation saluée par les professionnels, confirme Serge Renoud. Professeur de sérigraphie au lycée Paul Cornu de Lisieux, Jérôme Tillard a suivi l’évolution des formations en sérigraphie. « Dans cette discipline, la formation n’a cessé de monter en qualifications au fil des ans. Il y a plus de 20 ans, on formait un sérigraphe en un an. Il poursuivait ensuite sa formation en entreprise, sur le terrain. Il y a 15 ans, le CAP est passé sur deux ans, et main-

36 • SIGN INFO SERI N° 228

tenant, nous inaugurons un nouveau Bac Pro, en 3 ans, ce qui montre que le métier se complexifie et qu’il nous faut sans cesse nous adapter. Cette dernière étape était d’ailleurs très attendue par les professionnels et par nos étudiants car le CAP seul ne leur donnait plus forcément les compétences nécessaires pour faire carrière chez de grands imprimeurs sérigraphes, très demandeurs en personnel qualifié et polyvalent ». Côté professionnels, le discours est sensiblement le même. « Il est clair que le contexte a changé et que les formations doivent s’adapter. Nous composons aujourd’hui avec toutes les techniques mises à notre disposition pour proposer des solutions globales à nos clients. Notre personnel doit donc être polyvalent et ouvert. Un étudiant doit absolument avoir d’autres qualités que la simple maîtrise de la technique pour faire carrière. Il doit connaître l’impression numérique et le prépresse. Ce que l’on attend des écoles aujourd’hui, c’est

Serge Renoud, président de la Commission Formation du GPSF et membre de la 12e Commission Professionnelle Consultative

qu’elles apprennent aux futurs imprimeurs tout l’environnement de leur métier, plus finalement que la technique. Et c’est en cela que l’avènement du Bac Pro va dans le bon sens », analyse ainsi Patrick Rabet, président de Rabet l’Image qui réalise 20 % de son CA en sérigraphie.

SANS OUBLIER L’EXPÉRIENCE TERRAIN « Le métier d’imprimeur reste quand même un métier où l’expérience terrain prime », préviennent néanmoins les professionnels. « Une vraie passion que l’on apprend aussi sur le tas… », « Un métier de compagnon… ». Si elle est indispensable, cette montée en compétences ne doit donc pas faire oublier une autre composante essentielle de la formation du futur imprimeur, à savoir l’expérience en entreprise via l’apprentissage ou l’alternance. Les industriels interviewés se disent en tout cas prêts à jouer le jeu. 

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


L’AVENIR D’UN MÉTIER EN QUESTION

LES FORMATIONS LE CAP SÉRIGRAPHIE INDUSTRIELLE (FORMATION INITIALE)

• sécurité et environnement (règles et mise en œuvre)

Les titulaires du CAP Sérigraphie industrielle se positionnent comme agents

Mathématiques, chimie, physique, informatique, français, langue vivante,

ou opérateurs dans les métiers de l’impression, ils peuvent devenir impri-

arts appliqués, histoire géographie, éducation physique et sportive.

 Métier

meurs sérigraphes, clicheurs sérigraphes, etc.

 Durée de la formation

La formation dure normalement 2 ans.  Contenu de la formation

Cette formation intègre une alternance d’enseignements pratiques, technologiques et généraux. Son contenu doit assurer une connaissance générale de la chaîne graphique sérigraphique ainsi que les pré-requis nécessaires pour faire face aux évolutions nombreuses du métier d’impri-

• décomposition technique des équipements, entretien et maintenance  Enseignement général

 Enseignement facultatif

• deuxième langue vivante  Épreuves facultatives

• deuxième langue vivante, hygiène-prévention-secourisme

LES CQP, CERTIFICATS DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE (FORMATION CONTINUE)

meur-sérigraphe.

 Objectif

Elle s’appuie sur:

Reconnaître les savoir-faire et les qualifications professionnelles.

• une bonne connaissance du processus de fabrication d’un imprimé,

Les CQP permettent de certifier les compétences acquises par la formation

• la maîtrise du vocabulaire spécifique du métier,

ou l’expérience (VAE) et de développer les compétences par des forma-

• une bonne connaissance des matériels et des matières d’œuvres extrêmement variées

 Qui est concerné?

• une bonne connaissance des encres

Le CQP est accessible aux jeunes en formation initiale, aux demandeurs

tions professionnelles adaptées pour les métiers spécifiques.

• une bonne maîtrise et communication au sujet des contraintes techniques

d’emploi et aux salariés ayant une expérience minimale de trois ans, dans

liées à l’impression,

le cadre de la formation continue ou de la VAE. La durée de formation est

• une méthodologie de travail rationnelle et la capacité à contrôler la qua-

évaluée en fonction de la formation initiale, de l’expérience et des acquis

lité d’une production en fonction d’un cahier des charges, et

professionnels du candidat.

• un enseignement général: français, mathématiques, sciences physiques.

Les certificats sont ensuite décernés dans le cadre d’un examen pratique

3 ou niveau équivalent (le diplôme CAP Sérigraphie industrielle peut être

trois professionnels (un salarié, un employeur et un enseignant).

 Niveau requis pour intégrer la formation e

suivi par la voie de la formation continue).

et théorique basé sur les compétences techniques. Le jury est composé de  Comment les préparer?

Les CQP peuvent être préparés dans le cadre du contrat de profession-

LE BAC PRO SÉRIGRAPHIE (FORMATION INITIALE)

nalisation, du plan de formation, du congé individuel de formation. Les référentiels des CQP sont définis sous forme de modules afin de per-

Durée de la formation

mettre la possibilité, pour des personnels déjà en activité, d’obtenir la va-

Le baccalauréat professionnel se prépare en deux ans dans un lycée pro-

lidation totale ou partielle par la voie de la validation des acquis de

fessionnel, dans un centre de formation d’apprentis (C.F.A.) ou par la voie

l’expérience (VAE).

de la formation professionnelle continue, après un certificat d’aptitude pro-

 Où les préparer?

fessionnelle (C.A.P). Depuis la rentrée 2009, l’accès au bac pro en 3 ans

Les CQP peuvent se préparer dans divers organismes de formation et cen-

est généralisé.

tres agréés de la branche.

Contenu de la formation

 Quels CQP en sérigraphie?

Cette formation intègre une alternance d’enseignements pratiques, tech-

Il existe pour l’instant quatre CQP en sérigraphie:

niques et généraux.

• clicheur en sérigraphie

 Formation technique

• coloriste en sérigraphie

• étude de la chaîne graphique

• conducteur en sérigraphie

• fonctionnement et réglages des machines d’impression

• façonnier en sérigraphie

• technologie: bases techniques de l’impression, vocabulaire spécifique

2 autres référentiels sont en développement:

• travaux pratiques sur machines de sérigraphie

• conducteur de machines d’impression numérique grand format

• production de produits imprimés

• assistant technico-commercial en sérigraphie

• étude des matières premières

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

(source: www.gpsf.fr)

SIGN INFO SERI N°228 • 37


Reportage

CARPENTIER SERIGRAPHIE L’HISTOIRE AU PRÉSENT LE GROUPE CARPENTIER FIGURE DANS LE PELOTON DE TÊTE DES DIX PLUS GRANDS SÉRIGRAPHES FRANÇAIS. AUJOURD’HUI, CE NE SONT PAS MOINS DE VINGTQUATRE PERSONNES QUI TRAVAILLENT AU SERVICE DES CLIENTS DE CETTE SOCIÉTÉ RECONNUE POUR SON SAVOIR-FAIRE DANS L’AFFICHE ET LA PLV. RENCONTRE. Par Gildas Rondepierre

Carpentier Sérigraphie est implantée à Toulouse et à Bordeaux. L’entreprise familiale existe depuis 1967, date à laquelle Jacky Carpentier s’est engagé dans le métier de sérigraphe et a gardé cet esprit pionnier qui caractérisait les premiers sérigraphes du début des années 1960. La sérigraphie d’alors : un tissu de soie tendu sur un cadre de bois, de l’encre et une raclette pour exécuter les tâches répétitives. En trente ans de parcours professionnel, des enseignes peintes aux affiches 4 par 3 “en quadri”, les Carpentier ont connu toutes les étapes du développement technique de la sérigraphie, depuis le bricolage des débuts jusqu’au stade industriel utilisant les procédés les plus sophistiqués.

38 • SIGN INFO SERI N° 228

UNE PRÉSENCE FORTE SUR L’AFFICHE « La sérigraphie s’adapte et se joue de tous les matériaux. Les applications du procédé sont quasiment sans limite » lance Jacky Carpentier. Depuis 1962, l’entreprise réalise des affiches de tous formats et dans tous les domaines d’activités. Les résultats ont suivi et les chiffres ont grossi avec la demande croissante des clients. « Nous pouvons constater que la clientèle “affiche” n’a fait qu’augmenter et multiplier ses quantités ». Pourquoi ? Parce que ce média reste le seul média gratuit pour le public qui le regarde contrairement à toutes les autres formes de publicité. Grâce à lui, il est possible

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


CARPENTIER SÉRIGRAPHIE L’HISTOIRE AU PRÉSENT

Jacky Carpentier, un passionné de sérigraphie.

de promouvoir un produit, mais aussi informer (spectacles, manifestations). Enfin, par rapport à la surface imprimée, les coûts sont minimes. « C’est aussi une typologie de clientèle », poursuit Jacky Carpentier, celle qui ne lit ni les journaux ni les magazines, qui écoute peu ou pas la radio et qui zappe les publicités à la télévision. Aujourd’hui, ce sont en moyenne entre 1 000 et 1 500 panneaux 4x3 qui sortent des lignes de sérigraphie de Jacky Carpentier. « Nous pouvons imprimer des affiches garanties lumière pour les pays chauds ou la montagne. Pour les caissons lumineux, il est préconisé de mettre une couleur au dos. Nous pouvons réaliser aussi des effets jour et nuit, c’est-à-dire

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

une affiche avec un visuel de jour qui se transforme lorsqu’elle est éclairée la nuit » précise le dirigeant. Sur ce marché, la notion de territoire est importante car la société réalise plus d’un tiers de son CA dans la région Midi-Pyrénées, et ce malgré une concurrence nationale très forte. D’autant plus qu’aujourd’hui, « les clients passent systématiquement des appels d’offres ». La PLV (Publicité sur le Lieu de Vente) représente également un autre débouché pour l’entreprise. PLV de comptoir, PLV de sols, kakémonos ou pantalons sont ainsi autant de réalisations que l’imprimeur propose aujourd’hui à ses clients, pour un marché qui reste florissant.

DES INVESTISSEMENTS EN LIGNE DE MIRE Pour répondre aux besoins de la production, Jacky Carpentier s’oriente vers un investissement « entre une 4 couleurs et une numérique haut volume ». Si la Turbojet d’HP recueille toute l’attention du gérant, le choix final se fera en fonction de la situation économique du moment. Quid des matériels hybrides ? « Rien ne sert d’investir dans une conjoncture délicate » estime Jacky Carpentier. Cependant, l’utilisation de certains matériels hauts volumes numériques actuels permet un retour sur investissement intéressant tout en baissant les prix de vente du mètre carré. Mais si le 䉴䉴

SIGN INFO SERI N°228 • 39


CARPENTIER SÉRIGRAPHIE L’HISTOIRE AU PRÉSENT

Dans les ateliers de Carpentier Sérigraphie, à Toulouse.

䉴䉴 numérique attire bon nombre de sérigraphes, il apparaît en revanche encore trop cher « pour ce que c’est » affirme Jacky Carpentier. Et de considérer que les machines de sérigraphie constituent toutes des prototypes, ce qui n’est pas le cas des numériques, dont la production en volume est bien plus importante. Faut-il alors regretter cette situation ? « Les Chinois vont bientôt pénétrer le marché européen avec des matériels de très bonne facture pour un prix plus attractif » se persuade Jacky Carpentier. En effet, l’ombre chinoise plane depuis plusieurs années sur l’industrie de la production d’imprimante grand format, sans pour autant avoir fait ses preuves au niveau de la technologie utilisée.

40 • SIGN INFO SERI N° 228

ET LA CRISE ? Jacky Carpentier voit des aspects positifs à la situation économique particulière de l’année 2009. Les professionnels qui proposaient des tarifs trop bas sont obligés de s’adapter à la baisse des commandes pour certains. C’est une autorégulation du marché que prévoit le sérigraphe, un écrémage salvateur qui va « favoriser les restants ». Carpentier Sérigraphie a réussi le pari de qualité du travail et du service client, ce qui lui permet de se passer de service communication et de commerciaux… une caractéristique pour le moins étonnante ! 

REPÈRES LES EQUIPEMENTS DE CARPENTIER SÉRIGRAPHIE, TOULOUSE • Deux lignes cylindre SVECIA, complètement automatiques avec margeur, tunnels et auto pile. • Une ligne 4 pinces, SIAS 140x180, complètement automatique avec margeur, tunnels et auto pile. • Une ligne SVECIA, 4 pinces, 200x150, complètement automatique avec margeur, tunnels et auto pile.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


Reportage

KATANGA CROIT EN SON AVENIR LE SPÉCIALISTE DE L’OBJET ET DU TEXTILE PUBLICITAIRE EST IMPLANTÉ DANS LA BANLIEUE DE TOULOUSE DEPUIS ONZE ANS. LA RENCONTRE AVEC SON PDG, ALAIN PÉLISSIER, NOUS MONTRE QUE LE MARCHÉ DE LA SÉRIGRAPHIE TEXTILE A DE BEAUX JOURS DEVANT LUI, À CONDITION D’EN FAIRE UNE LECTURE APPROPRIÉE. Par Gildas Rondepierre

Alain Pélissier, Pdg de Katanga

42 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


KATANGA CROIT EN SON AVENIR

Katanga est aujourd'hui le plus gros faiseur de textile marqué pour Nike.

Katanga, c’est d’abord un Pdg volontariste issu de la sérigraphie textile qui a su développer son entreprise sur un marché réputé difficile en s’adaptant à ses contraintes. L’idée de créer l’atelier de sérigraphie est venue il y a onze ans avec la volonté de ne plus dépendre du planning imposé par les sérigraphes pour la réalisation de ses produits. Aujourd’hui, Katanga maîtrise le marquage textile grâce à du matériel adapté. Le chiffre d’affaires est réparti de façon à peu près égale entre l’objet textile et le vêtement sportif qui tend à prendre une place de plus en plus importante.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

LE CRÉNEAU DU VÊTEMENT SPORTIF La confiance en l’avenir est de mise avec le développement du marché du vêtement sportif. Les marges devenaient trop faibles pour fonder l’activité uniquement sur l’objet textile, Katanga a donc pris le virage du vêtement sportif et en particulier du sport collectif depuis trois ans. Aujourd’hui, l’entreprise est le plus gros faiseur de textile marqué pour Nike. Elle a également pour client les marques Puma et Canterbury. « Les clubs ont de gros besoins auxquels Katanga répond en respectant un calendrier serré. Il est

impératif de livrer les clubs et associations sportives lors du renouvellement des licences en septembre. Juillet et août sont donc des mois très actifs » explique Alain Pélissier.

DES MARGES TOUJOURS PLUS FAIBLES C’est une problématique récurrente dans ce secteur. Il y a vingt ans, un teeshirt 120 grammes marqué se vendait 3 € HT. Le prix pratiqué aujourd’hui tourne autour de 1, 40 € HT pour un tee-shirt 150 grammes. Là où le séri-

SIGN INFO SERI N°228 • 43

䉴䉴


KATANGA CROIT EN SON AVENIR

Pour répondre aux nouvelles exigences de rapidité du marché, Katanga s'est équipée d'un carrousel Shenk 8 couleurs.

䉴䉴 graphe réalisait un chiffre d’affaires de 3 000 euros dans le premier cas pour 1 000 pièces, il ne réalise plus que 1 400 euros aujourd’hui. Il faut donc multiplier les volumes pour assurer un niveau de marge acceptable. Une situation qui déstabilise les acteurs les plus fragiles et favorise les faillites. « On a vu quatre dépôts de bilan de sérigraphes textile rien qu’en Haute-Garonne » soupire Alain Pélissier. La raison ? Des prix trop bas pour assurer la viabilité des entreprises. C’est aussi un savoir-faire qui s’échappe pour toujours, « d’autant plus que la relève n’est pas au rendezvous » déplore le Pdg qui s’attriste de voir les jeunes sérigraphes à peine formés quitter le métier pour « 30 % d’entre eux ». Le marché a récemment fait face à une conjoncture à priori favorable avec

44 • SIGN INFO SERI N° 228

l’augmentation du coût des matières premières, pétrole et coton notamment. Les sérigraphes auraient pu croire que l’industrie textile allait bénéficier d’une augmentation de ses prix de vente. L’effritement de la demande en a décidé autrement et le marché est resté pour quelques mois atone. Il est aujourd’hui reparti mais reste encore à la merci d’une conjoncture structurellement incertaine.

UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE PARADOXAL Alain Pélissier est un passionné de sérigraphie textile. Il est aussi optimiste… et il y a de quoi. Dans un marché du marquage textile aux marges toujours plus réduites, le Pdg

de Katanga constate une évolution récente qui lui donne le sourire. Tout est affaire de tactique. « La fabrication des grosses séries n’a plus sa place en Europe Occidentale. En revanche, les petites séries qu’il faut réaliser souvent dans l’urgence sont légion et assurent une activité régulière. Nous jouons aujourd’hui la carte du service » s’enthousiasme-t-il. Finies les délocalisations en Chine ou au Maghreb ? De plus en plus de devis sur lesquels le temps de réaction est très court parviennent sur le bureau d’Alain Pélissier. « Le volume n’est plus notre métier, aujourd’hui il faut livrer en dix jours quelles que soient les contraintes. C’est un peu comme si le marché du textile revenait aux sérigraphes textile ! » confie Alain Pélissier. Afin de répondre à ces nouvelles exigences de rapidité, l’entreprise s’est

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


KATANGA CROIT EN SON AVENIR

Bien équipés, les ateliers de l'entreprise Katanga sont aujourd'hui en mesure de sortir 5000 à 6000 pièces / jour.

équipée d’un nouveau carrousel 8 couleurs de marque Shenk qui vient compléter une 10 et une 6 couleurs Anatole, permettant une production de 5000 à 6000 pièces jours. « Je souhaite toucher de nouveaux clients institutionnels qui généralement ont un volume de commande intéressant et qui sont toujours exigeants quant aux délais », continue Alain Pélissier. Le Pdg se réjouit également d’une prise de conscience du marché face aux tensions économiques qui touchent les entreprises. A l’heure du chômage partiel et des licenciements, Alain Pélissier milite pour une politique volontariste de l’ensemble de la chaîne textile pour produire autant que faire se peut en France. « Forçons-nous à produire en France ! Une série qui coûte à la production 3 centimes d’euros de plus par

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

unité, ne peut-elle pas se faire en France quitte à payer un léger surcoût ? » s’interroge le dirigeant. Cette réflexion est, semble-t-il, en train de se généraliser à beaucoup de secteurs d’activités. Une réponse à la politique de dérégulation mise en place par Bruxelles ? 

REPÈRES

KATANGA EN CHIFFRES • Salariés : 10 • CA 2008 : 1,4 million d’euros (en croissance de 20 % par an depuis 3 ans)

SIGN INFO SERI N°228 • 45


Reportage

BIFI INVESTIT DANS LE MARQUAGE TEXTILE LA SOCIÉTÉ SITUÉE PRÈS DE DIJON FÊTE SES VINGT ANS CETTE ANNÉE. DEPUIS SES ORIGINES, ELLE DÉMONTRE UN SAVOIR FAIRE INDÉNIABLE DANS LA TAMPOGRAPHIE. AUJOURD’HUI, SON PDG, PHILIPPE RABAUX, A CHOISI LA DIVERSIFICATION DANS LA SÉRIGRAPHIE TEXTILE ET LUTTE CONTRE LA DÉLOCALISATION DU TRAVAIL. Par Gildas Rondepierre

Philippe Rabaux, Pdg de BIFI

46 • SIGN INFO SERI N° 228

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


BIFI INVESTIT DANS LE MARQUAGE TEXTILE

Depuis trois ans, Bifi a développé une activité de marquage textile pour diversifier son activité et assurer son avenir.

Avec un sourire, Philippe Rabaux, le dirigeant de la société, se remémore les débuts de l’aventure Bifi, quand l’entreprise ne se limitait qu’à une seule machine de tampographie dans un garage. Ancien salarié de Schneider Electric, où il faisait déjà ses preuves dans le marquage, Philippe Rabaux franchit le pas en 1989 et crée la société Bifi (Bourgogne Impression et Finition Industrielle) pour répondre à un besoin de marquage sur les objets industriels et publicitaires. Ce n’est qu’en 1997 qu’il quitte Schneider Electrique pour développer Bifi. Aujourd’hui, la société compte neuf salariés et approche les 450 000 € de chiffre d’affaires dont 80 % pour la tampographie, son métier originel.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

LE DUEL AVEC LES PAYS DE L’EST « Nous avons fait un très bon dernier exercice jusqu’en septembre, puis nous avons connu une chute d’activité importante jusqu’en mars, après quoi les commandes sont revenues » explique, perplexe, Philippe Rabaux. « Nos clients sont multiples, on les trouve dans l’industrie, principalement des transformateurs de plastique », ajoute-t-il. Un coup d’œil aux vitrines de présentation des produits finis pour se rendre effectivement compte que le marquage sur les moulages en plastique représente une part significative des commandes clients parmi lesquels… Schneider Electrique ! On retrouve aussi le marquage Bifi sur des produits grand

public tels que les skis « Look Rossignol » ou encore les autocuiseurs Téfal. Lors du passage à l’euro, ce sont des milliers de convertisseurs Bifi qui ont été mis sur le marché. « L’activité est cependant rendue plus difficile depuis trois ou quatre ans par la concurrence étrangère », poursuit Philippe Rabaux. En clair, le phénomène des délocalisations, notamment au sein de l’Union Européenne, lui donne un motif d’inquiétude. C’est d’ailleurs en Europe de l’Est que la société connait ses plus gros concurrents alors que ses clients sont principalement issus de la région. « Il est fréquent qu’un donneur d’ordre s’adresse à nous et à d’autres acteurs, en Bulgarie et Roumanie notamment, pour passer un marché », constate Philippe Rabaux.

SIGN INFO SERI N°228 • 47

䉴䉴


BIFI INVESTIT DANS LE MARQUAGE TEXTILE

䉴䉴

RIPOSTE ? LA RAPIDITÉ D’EXÉCUTION… S’il est parfois difficile de rivaliser avec les coûts de production dans l’Est de l’Europe, Bifi remporte ses succès en misant sur sa capacité à répondre très rapidement aux commandes. Il n’a fallu que 15 jours entre la commande et la livraison de 9 000 ballons marqués avec le logo de la région Nord-Pas-de-Calais. Une performance coutumière tout à fait dans l’esprit Bifi. « L’ensemble des moyens de production est mis en œuvre pour assurer au client des délais de réalisation très courts », confirme le PDG. La région Poitou-Charentes a elle aussi bénéficié de cet atout pour le marquage de milliers de souris d’ordinateurs destinées à ses lycées. La rapidité d’exécution est donc un élément déterminant lorsque le donneur d’ordre est lui-même pris par le temps et qu’il a besoin de réponses immédiates. C’est aussi grâce à son parc machines que Bifi peut répondre aux attentes de sa clientèle. A l’atelier de fabrication, le marquage de stylos ou de pièces en plastique moulé se fait sur des machines Madag, Tampoprint, Printing et Tecaprint. Un matériel de marquage à chaud CER vient s’ajouter à la liste.

UN MÉTIER DE SOUS-TRAITANT La question du matériel est centrale. Aujourd’hui, le risque pour le tampographe est de voir son client intégrer la production en interne. « Nous sommes des soustraitants de deuxième ou troisième niveau, nous ne vendons pas de produits en réalité, juste notre plus-value. Il arrive

48 • SIGN INFO SERI N° 228

Objectif rapidité pour le textile avec la nouvelle M&R Dubuit 8 couleurs. À l'atelier, le marquage de pièces en plastique moulé se fait sur des machines Madag, Tampoprint, Printing, Tecaprint et CER.

que les grandes séries soient faites en interne, au sein d’un département dédié », confie Philippe Rabaux. La tendance pour la sous-traitance est donc difficile malgré une récurrence observée dans les commandes. « Le mouleur peut s’équiper et là est le risque », ajoute-il.

LA SÉRIGRAPHIE TEXTILE EN APPOINT Philippe Rabaux a pris la mesure du risque et a développé depuis trois ans une activité de marquage textile qui a connu cette dernière année des résultats excellents. « Nous avons imprimé 100000 gilets jaunes pour la sécurité routière, et encore récemment 17 000 tee-shirts pour le Tour de France en 4 couleurs d’un côté et 5 de l’autre en moins de deux semaines ». Plus qu’un complément, le marquage textile est pour la société une manière d’assurer son avenir à

travers un marché en développement et en jouant sur le même atout que pour la tampographie : la rapidité d’exécution. Cela est rendu possible grâce à un outil de production fiable, une M & R de Dubuit 8 couleurs, et son tunnel de séchage, achetés il y a trois ans. « La première en Côte-d’Or », insiste Philippe Rabaux dont l’objectif est de multiplier ses clients locaux (associations, clubs de sport, et autres). Bifi est sur le point d’ajouter une troisième corde à son arc avec la sérigraphie industrielle. « J’envisage un investissement à court terme dans un matériel de sérigraphie industrielle pour la réalisation de faces avant », affirme-t-il. « Le devis est en cours ». 

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


NE CHERCHEZ PLUS L’INFO ELLE EST DANS VOTRE DERNIER

SIGNINFOSERI

I R E S O F SIGNIN CE BRE - DÉ NOVEM

DE AZINE LE MAG

L’EXPRE

VISU SSION

09 MBRE 20

€ 8 • 12 • N°22

ELLE

HONIE SYMP E 2010 LL E VISU GIE TRATÉ UNE S C ! O DE CH

SIGNINFOSERI, c’est les actualités de votre secteur d’activité, des dossiers thématiques, des reportages chez les grands acteurs du marché, des points de vue de dirigeants et une rubrique “J’utilise” qui privilégie l’utilisateur final…

UITS

W TERVIE

de IN hin, chef ON PS Vilar-Bot Elisabeth ts Graphiques d’E Ar produits

P. 30

ER DOSSI tiers ur les mé

enir po Quel av sérigraphie ? de la

PROD és nouveaut Toutes les iers salons des dern P. 57

P. 32

Abonnez-vous !


Reportage

SEFA REGARDE OUTRE-ATLANTIQUE C’EST SOUS LE NOM DE SOCIÉTÉ D’ÉTUDES ET DE FABRICATION D’AUTOMATISMES QUE LA SEFA SPÉCIALISÉE DANS LA FABRICATION DE PRESSE À TRANSFERT DÉBUTE SON ACTIVITÉ EN 1969. LA SOCIÉTÉ REGROUPE 20 PERSONNES DONT 14 À LA PRODUCTION ET EST AUJOURD’HUI LE SEUL FABRICANT FRANÇAIS DE CE TYPE DE MATÉRIEL. Par Gildas Rondepierre

La première presse à transfert Sefa est sortie de l'usine en 1973. Depuis, l’offre de l’entreprise s’est développée et est riche de trois gammes de produits. En premier lieu, les presses manuelles, les plus simples. La gamme Clam permet aux utilisateurs débutants de se familiariser avec un outil facile d’utilisation et robuste. Mais, comme l’explique Dominique Droit, gérant de la Sefa, « Nous tendons à diminuer la vente de ces matériels du fait de la concurrence asiatique. L’objectif est de reprendre la main sur l’entrée de gamme auprès des revendeurs. Il faut donner par la suite aux clients la possibilité de rentrer sur d’autres matériels plus performants et plus durables. » La société mise surtout sur la gamme supérieure avec les presses électromagnétiques et pneumatiques. Ces dernières apportent une descente et une remontée du plateau chauffant automatique permettant une productivité allant jusqu’à 2000 marquages par jour.

50 • SIGN INFO SERI N° 228

UN EXEMPLE DE PRODUCTIVITÉ La « Duplex Auto » est le matériel véritablement dédié à la production avec son double plateau. Son utilisation est souple avec trois cycles possibles : en mode automatique, l’opérateur paramètre la minuterie en fonction du temps nécessaire au chargement et au déchargement. Il peut également débrayer l’automatisme et procède luimême à la rotation de la tête à l’aide d’une pédale.Le système permet de ne presser qu'un seul plateau sur les deux.

UN RÉEL SAVOIRFAIRE INDUSTRIEL « Les machines à transfert représentent 100 % du chiffre d’affaire réalisé en 2008 », affirme Dominique Droit. La fabrication des presses est entièrement réalisée sur le site d’Esperaza. Et pour maîtriser

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


SEFA REGARDE OUTRE-ATLANTIQUE 1. Le bureau d’études s’assure de la conformité des pièces 2. Pièces en attente d’assemblage 3. Les pièces usinées passent au four 4. L’entreprise Sefa à Esperaza

1

l’intégralité de sa production, Dominique Droit n’a pas hésité à investir en 2000 dans du matériel performant. Du bureau d’études à l’expédition, la Sefa maîtrise désormais l’ensemble des étapes de fabrication. Il s’agit d’abord de fabriquer le châssis de la presse, puis de « plier » les plaques en métal pour obtenir la pièce dessinée par le bureau d’étude.Viennent ensuite les étapes de peinture et de séchage avant que n’interviennent les équipes d’assemblage. Si la période récente est plus difficile avec une contraction des ventes sur les derniers mois, Sefa a tout de même placé près

2

3

de 1 000 machines auprès de ses revendeurs, dont 60 % à l’export. Le développement de l’activité à l’étranger est d’ailleurs une priorité pour le Pdg qui multiplie les contacts sur le continent américain pour trouver un distributeur.

précise Dominique Droit. Ce rapprochement permet à la Sefa d’approcher différemment ses clients en proposant en plus des presses, le consommable. Une importante différence de nature à élargir les contacts auprès d’une cible de clients plus large. Grâce au rapprochement des deux entités, la Sefa peut s’appuyer sur le réseau de distribution de Chemica aux États-Unis et s’assurer ainsi un développement plus rapide. 

UN PARTENARIAT STRATÉGIQUE La réalisation des objectifs de croissance internationale passe par le rapprochement récent de Sefa avec le fabricant Chemica. « Nous proposons les presses, Chemica propose le flex »,

4

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 51


J’UTILISE

© Faits d’Images

FAITS D’IMAGES A CHOISI

LE JEUNE IMPRIMEUR DE

LES PRODUITS

L’UTILISATEUR

CLICHY AIME TRAVAILLER

LES « TOILES DIFFUSANTES » DE JM TEXTILES

FAITS D’IMAGES

LES SUPPORTS INNOVANTS. LES « TOILES DIFFUSANTES » PVC FREE DE L’ALLEMAND JM TEXTILES EN FONT PARTIE. UN CHOIX QUI RESPECTE BIEN SÛR L’ENVIRONNEMENT, MAIS AUSSI LE PORTEFEUILLE DE SES CLIENTS. EXPLICATIONS.

© JM Textiles

Cécile Jarry

52 • SIGN INFO SERI N° 228

JM Technical Textiles, alias Junkers & Müllers Technical Textiles, est une entreprise allemande dont le savoir-faire dans la création de textiles techniques est reconnue depuis près de 50 ans. Sa gamme de produits se décline en trois catégories : les textiles intérieurs pour se protéger du soleil et qui sont destinés à des usages privés et professionnels ; les textiles réservés au display et qui répondent à toutes les normes anti feu ; et enfin, les textiles dédiés à l’impression numérique avec la ligne Mediatex qui compte 12 références. Développée en partenariat avec les industriels de l’impression numérique, cette dernière propose des produits sans PVC qui répondent à la norme Oeko-Tex Standard, avec des toiles qui peuvent être imprimées avec des encres UV, solvants, éco solvants, aqueuses ou alors par sublimation.

Faits d’Images est une jeune entreprise spécialisée dans l’impression numérique pour les marchés de la communication visuelle et de la signalétique. Créée par Eric Dahirel il y a 4 ans, elle n’en est pas moins expérimentée avec, au poste de chef d’atelier, un ancien sérigraphe de 25 ans de métier et, côté infographie, des experts... « L’important pour nous, explique Eric Dahirel, est d’être capable de répondre à toutes les attentes de nos clients et d’assurer une prise en charge complète de leurs projets, du fichier de départ jusqu’à la pose ». Equipée de 2 machines Seiko, une 100S et une 64S, la société basée à Clichy répond à des appels d’offre variés qui vont de la vitrine aux réalisations grand format en extérieur en passant par des opérations purement événementielles. Pour le très grand format, elle travaille avec un partenaire. Vinci Park, L’Occitane, la BNF, Alain Afflelou, Dim ou encore Aquamondo lui font aujourd’hui confiance, pour un chiffre d’affaires donné pour 2008 de 518000 €.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


LE TEMOIGNAGE

ERIC DAHIREL  Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à travailler avec les toiles PVC free de JM Textiles ? La demande particulière d’un client engagé ? En matière de protection de l’environnement, nous sommes plutôt proactifs vis-à-vis de nos clients. La recherche de supports innovants fait partie de notre mission, a fortiori lorsqu’il s’agit de trouver des medias plus écologiques. Nous proposons donc systématiquement cette alternative à nos clients. A eux ensuite d’accepter ou pas.

 Peut-on tout faire avec des supports « verts » ? Nous sommes beaucoup moins limités qu’auparavant. Les industriels ont fait beaucoup de progrès et proposent désormais des medias d’excellente qualité utilisables dans de nombreuses applications. JM Textiles, 3M ou encore Mactac par exemple ont des matériaux recyclables qui répondent à toutes nos attentes et contraintes techniques.  Le prix de ces medias reste cependant équivalent à celui d’un produit premium. Quels sont vos arguments pour convaincre vos clients de les choisir plutôt que d’autres ? Si l’on reste fixé sur le prix du media, on peut craindre une facture en effet plus importante. Mais on se trompe de raisonnement… Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’il faut penser « global ». Nous venons de réaliser une campagne vitrines pour l’enseigne Aquamondo et nous avons choisi d’imprimer ses visuels sur des « toiles diffusantes » de JM Textiles, la demande du client étant plus d’ordre économique qu’écologique. Ce type de matière nécessite moins d’encre qu’une matière classique, avec un rendu plus éclatant. Nous avons donc une meilleure qualité d’impression pour un coût diminué. Ensuite, il s’agit d’une toile, c’est donc un matériau léger, facile à transporter. On peut même l’envoyer par la poste, le coût est moins important et pour le porte-monnaie et pour l’environnement. Dernier point : la pose des produits. Inutile en effet pour ce genre de toiles de mobiliser des poseurs, le personnel des magasins est tout à fait capable de les installer. Ce qui réduit encore la facture !  Morale de l’histoire, on peut donc à la fois « être et avoir » avec une campagne écologique et économique… Exactement. Il ne faut pas oublier que le développement durable repose en effet sur trois piliers majeurs qui sont : l’écologie, le social et l’économie. Et que seule cette approche triple est source d’avenir pour les entreprises. Nous l’avons compris et nos clients également. Après Aquamondo, la marque Dim a ainsi fait appel à nous pour le même type d’opérations.

Il faut penser « global »… Eric Dahirel DIRECTEUR FONDATEUR DE FAITS D’IMAGES

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

© JM Textiles

DIRECTEUR FONDATEUR DE FAITS D’IMAGES

J’utilise

JM TEXTILES

SIGN INFO SERI N°228 • 53


FOCUS FABRICANT

ESKOARTWORK ESKOARTWORK, SOCIÉTÉ BELGE BASÉE À GAND, EST UN DES FABRICANTS DE TABLES DE DÉCOUPE LEADER DANS LE MONDE AVEC SES TABLES KONGSBERG. PRÉSENT À L’ORIGINE SUR LE MARCHÉ DE L’EMBALLAGE, ESKOARTWORK PROPOSE AUJOURD’HUI UNE GAMME COMPLÈTE DE PRODUITS ASSOCIANT HARDWARE ET SOFTWARE PARTICULIÈREMENT ADAPTÉE AUX MARCHÉS DU SIGN & DISPLAY. 54 • SIGN INFO SERI N° 228

Présent sur l’ensemble des continents, EskoArtwork compte 900 collaborateurs et a réalisé en 2008 un CA global de 165M€. Chaque année, la société dégage des profits lui permettant de consacrer une part importante de ses ressources (1/3 des effectifs) à la recherche et développement. Cette stratégie d’investissements lui permet d’adresser de nouveaux marchés avec des solutions globales adaptées.

OBJECTIF : LE MARCHÉ DU SIGN & DISPLAY Historiquement présent sur le marché de l’emballage à travers ses tables Kongsberg (plus de 200 installées en France et 2 000 dans le monde), ou par l’intermédiaire de ses logiciels ArtPro et PackEdge (80 % des packagings présents en grande surface), EskoArtwork diversifie depuis trois ans son activité,

suite notamment à la demande de ses clients, en s’intéressant au marché du Sign et du Display. Avec un certain succès d’ailleurs, puisque 50 machines ont d’ores et déjà été vendues en France. Le succès de cette stratégie tient à plusieurs facteurs. Le marché du Sign & Display dispose tout d’abord d’un fort potentiel de développement, boosté par l’arrivée des Flatbed UV. Quel intérêt en effet pour un imprimeur de posséder une imprimante à plat UV sans table de découpe associée ? Pour surfer sur la vague, EskoArtwork a noué des partenariats commerciaux et techniques avec des fabricants tels que Durst, Fuji, HP ou encore Vutek. La société s’est attachée ensuite à développer une offre logicielle adaptée aux problématiques de ce nouveau marché. À la différence du marché de l’emballage, les produits destinés au Sign &

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


PLUS QUE DES PRODUITS DE DÉCOUPE, UNE OFFRE GLOBALE OPTIMISANT LES FLUX DE PRODUCTION

1

1. Table de découpe Kongsberg XP24. 2. Une caméra est fixée sur la tête de découpe (système i-cut) et identifie les marques de repérage positionnées sur le support.

Display sont en effet déjà imprimés, ce qui suppose une très grande précision de coupe mais aussi une parfaite cohérence dans le processus de production (de la création des fichiers, à l’impression, puis à la découpe). Enfin, EskoArtwork a décidé de s’appuyer sur l’expérience de ses clients installés pour développer un véritable partenariat avec eux, dans le but d’adapter et optimiser ses propres produits. Olivier Moeyersoms, directeur France d’EskoArtwork, explique : « Nous travaillons avec des clients qui sont aussi des partenaires. Par exemple, la société All Print, spécialisée sur le marché de la signalétique point de vente et qui dispose de deux tables à plat Kongsberg, collabore au développement et au perfectionnement d’une partie spécifique de notre logiciel Sign Up Auto ».

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

2

UNE OFFRE GLOBALE : MACHINES ET LOGICIELS La mise en place de solutions globales d’optimisation des flux de production incluant harware et software constitue un autre levier de croissance majeur pour EskoArtwork. C’est, par exemple, une caméra fixée sur la tête de découpe (Système i-cut), qui identifie les marques de repérage positionnées sur le support. Cette caméra est également capable de tester l’épaisseur du support et d’identifier, grâce à une lecture de code-barres (brevet EskoArtwork), le bon outil de coupe, et d’éviter ainsi les erreurs de manipulation. Avec une gamme très complète de cutters et de fraises, il est alors possible de découper tout type de support, allant du papier au textile, en passant par le Forex, l’alu, le carton

ondulé, le plexi, le Dibond, le Re-board ou encore la mousse. En complément de cette offre Hardware, une série de logiciels d’aide à la conception (logiciels Artios CAD, Desk Pack, Vizualiser, Sign Up) est également proposée. Avec un double objectif : un gain de temps et d’argent. L’opérateur peut concevoir, visualiser et contrôler en 3D le produit fini à partir d’un seul écran d’ordinateur et sans préproduction. Il peut également optimiser le graphisme présent sur l’objet 3D. À la fin du processus, une simulation présente la mise en situation de l’objet sans avoir à le créer. Enfin, avant la mise en production, l’opérateur peut aussi optimiser la surface d’impression et de découpe en positionnant les objets de façon à laisser le moins possible de surface vide et éviter les gâches de matières très coûteuses.

SIGN INFO SERI N°228 • 55

䉴䉴


REPÈRES

3

EskoArtwork : une distribution mondiale

3. Conception en 2D et 3D grâce au logiciel Artios CAD. 4. Visualisation 3D avec le logiciel Vizualiser.

䉴䉴

ÉTAPE SUIVANTE : OPTIMISATION ET CALIBRATION DES COULEURS Les axes de développement futurs de la société concernent aujourd’hui l’optimisation et la calibration des couleurs d’impression afin d’obtenir une uniformisation et une centralisation de la colorimétrie. Cette problématique est présente chez beaucoup de prestataires de services équipés d’imprimantes de différentes marques et où la concordance des couleurs est difficile à obtenir. Le développement d’un logiciel de colorimétrie et d’un RIP permettant à la fois de concevoir les profils mais aussi de calculer les coûts de production (grâce à une interface avec les logiciels de GPAO) constitue donc une étape supplémentaire indispensable dans la gestion des flux de production. Xavier Flauzac

56 • SIGN INFO SERI N° 228

4

Dans l’ensemble des pays, EskoArtwork commercialise ses produits en direct, sauf en Europe de l’Est où la société s’appuie sur un réseau de revendeurs. Aujourd’hui, les régions en fort développement sont l’Asie et l’Amérique du Sud, alors que l’Europe et l’Amérique du Nord sont stables. La filiale française dispose de deux agences, à Villepinte où se trouve le siège, et à Limoges. Les effectifs sont de 40 personnes (10 pour la partie commerciale et 20 pour la partie technique).

A propos de la gamme Kongsberg La gamme des tables de découpe Kongsberg est composée de six machines divisées en deux familles distinctes : la série i-XL pouvant atteindre une vitesse de découpe de 50 m/min et la série XP, véritable machine de production proposant une vitesse de coupe doublée (soit 100m/min) et l’intégration de systèmes d’alimentation et de déchargement automatiques. La gamme couvre également l’ensemble des besoins exprimés en termes de dimension puisque les surfaces de travail vont de 0,88 m² pour la plus petite machine à 7 m² pour la plus grande. Avec des tarifs compris entre 50 000 € et 250 000 €, les tables de découpe Kongsberg répondent à l’ensemble des besoins du marché. C’est aussi l’assurance d’un retour sur investissement garanti, notamment en remplacement des presses portefeuilles. En effet, il n’est plus nécessaire d’acheter des formes de découpe pour chaque travail. Ici, c’est le logiciel qui calcule les formes et gabarits avant la découpe des supports.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


LES NOUVEAUX PRODUITS

3M

Scotchcal 85 CW

Controltac IJ380

3M

GRAVURE SÉRIGRAPHIE TAMPOGRAPHIE NUMÉRIQUE CONSOMMABLES TRANSFERT

3M

Ce film teinté masse étudié pour les remplacements de peinture automobile propose un rendu très réaliste. Facile à poser, il garantit une brillance extrêmement semblable, avec un résultat durable. Conçu en plusieurs couches, il est pourvu d’une colle acrylique grise permanente. Sa durée de vie oscille entre 5 et 8 ans selon les applications. Décliné en 22 couleurs métallisées ou non, sa couche de protection réduit la visibilité des rayures.

TEXTILE

Voici un film vinyle ultraconformable pour l’habillage intégral ou partiel des véhicules. Conçu pour s’adapter aux carrosseries les plus complexes, il vient compléter la gamme de films 3M pour impression numérique bénéficiant des technologies phares de la marque (Controltactm et Complytm). Compatible avec tous les types de machines, le Controltac IJ380 offre une grande imprimabilité en sérigraphie comme en numérique et une durabilité sans altération de 10 ans.

APIS Scotchcal IJ 1229

Une banque d’accueil lumineuse à monter en 3 minutes

3M étoffe sa gamme de films microperforés avec le Scotchcal IJ 1229. Conçu pour des applications de court terme, ce film est destiné à des communications promotionnelles sur vitrage, véhicules, immeubles ou points de vente. Les entreprises peuvent y afficher leurs messages d’un côté sans gêner la vue de l’autre côté. Selon les conditions d’exposition, 3M garantit une durée de vie de six mois.

Son design simple offre un écran de communication intéressant. Le visuel est interchangeable, ce qui donne au client la possibilité de réutiliser le matériel au gré de sa communication. Elle présente également l’avantage d’offrir des espaces de rangements, utiles lorsqu’il s’agit de stocker de la documentation, notamment sur des salons.

CALDERA

SIHL

Flow + Mobility

Satin 300 Durasol M1

Solution mobile matérielle et logicielle pour piloter et surveiller votre worlflow à distance, Flow+ Mobility vous permet de rester connecté à votre production en utilisant les réseaux de données mobiles ou Wi-Fi. Vous pouvez générer des devis à distance, assurer le suivi des jobs ou prévoir votre planification commerciale. Son prix : 350€ environ.

Grâce à sa classification M1 anti-feu, le nouveau film PVC Satin 300 DURASOL M1 de Sihl est un produit parfaitement adapté pour les supports POS à solvants. Le couchage étanche pour encres à solvants garantit une haute définition des images. Résistant au déchirement, ce produit convient aux présentoirs rigides ou déroulants. Son revêtement spécial permet également des temps de séchage courts, même à température réduite.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 57


SIHL

HP

Bâche M1 360 POLYSOL

Designjet L25500

La bâche M1 360 POLYSOL est en polyester avec un couchage spécifique résistant à l’eau pour les encres à solvants/écosolvants. Elle est destinée principalement à des applications de présentoirs déroulants ou des kakémonos. Résistante, elle convient à l’impression d’images de qualité. Bien que destinée principalement aux encres à solvants/éco-solvants, elle peut également être utilisée avec des encres à séchage UV.

Présentée au salon Viscom Düsseldorf, la Designjet L25500 est la nouvelle venue de la gamme Latex d’HP. Proposée en 42 et 60 pouces, elle était très attendue car elle offre un large éventail d’applications de haute qualité, tout en satisfaisant les besoins des clients soucieux de l’environnement. En plus de ses encres Latex non polluantes, la Designjet L25500 dispose d’un

EFI Une machine plus large et plus rapide pour les étiquettes Dévoilée sur Labelexpo 2009, la Jetrion 4 830 se distingue de la 4 000 de par sa largeur d’impression et sa vitesse. Avec ses 21 cm, elle est idéale pour l’impression d’étiquettes de 10 cm en deux poses, avec une vitesse avoisinant les 36,6 m/min. À l’instar de la 4000, elle a été conçue pour fournir aux utilisateurs des options de

système OMAS qui corrige l’avancement des supports et évite le banding, d’un spectrophotomètre embarqué et d’un massicot automatique. Elle est proposée en 6 couleurs (cyan, magenta, jaune, noir, cyan light, magenta light) avec une vitesse d’impression pouvant aller jusqu’à 22,8m²/h et une résolution pouvant aller jusqu’à 1200 x 1200 dpi.

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

COMMUNIQUEZ SUR VOS PRODUITS

OCE Du nouveau dans la technologie couleur

sortie flexibles comme l’impression directe sur des bobines préimprimées ou des étiquettes prédécoupées. Côté encres, elle propose des encres U.V., de l’encre blanche mais aussi des encres personnalisées aux teintes fluorescentes et des nanomarqueurs dans ses formulations.

SIHL TRANSVIEW UV Le film polyester adhésif TRANSVIEW UV pour encres séchant aux UV est revêtu d’un adhésif spécial repositionnable qui lui confère des propriétés similaires à celles d’un film étirable statique. Sa transparence en fait un produit tout indiqué pour les publicités d’intérieur, la signalétique, etc. Convenant parfaitement aux imprimantes UV standards grâce à sa limite d’encrage élevée et à sa bonne saturation, le film présente une opacité supérieure à 5 % et peut être facilement mis en œuvre à des températures comprises entre 10 et 30 °C.

58 • SIGN INFO SERI N° 228

Océ continue à gagner du terrain sur le marché du grand format couleur. En combinant le meilleur des technologies toner et jet d’encre, son nouveau procédé Océ CrystalPoint change en effet radicalement le mode d’impression des documents grand format. Il utilise le toner Océ TonerPearls qui se présente sous la forme de petites perles compactes qui se transforment ensuite en gel. Le toner gélifié est alors déposé sur le support et se cristallise au point précis de contact. Les impressions ainsi produites sont très nettes et imperméables. L’Océ ColorWave 600 est le premier système d’impression intégrant cette nouvelle technologie. Elle peut imprimer aussi bien en couleur qu’en noir et blanc, sur du papier ordinaire ou recyclé - sans exiger du papier couché comme la plupart des imprimantes couleur actuelles -, ce qui permet de réaliser d’importantes économies. Ce système imprime en outre à la vitesse optimale de 30 secondes par format A0 (1 m²), soit au minimum deux fois plus rapidement que les systèmes classiques. Les documents sont secs dès qu’ils sont imprimés et peuvent être aussitôt manipulés. La technologie Océ CrystalPoint offre également des avantages concernant la protection de l’environnement. Le toner Océ TonerPearls en perles compactes ne dégage en effet ni ozone, ni odeurs, ni particules.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


OCE Entrée de gamme : l’Arizona 300 GT Dédiée à la production bas volume, cette table à plat offre la même qualité d’image que la 350 GT. Ce modèle d’entrée de gamme a été développé pour les prestataires opérant sur de petites séries. Livrée en 4 couleurs, elle a en effet été conçue pour aider les imprimeurs à passer sur des supports rigides et est donc proposée à un prix avoisinant les 80 000€, soit près de 40 000€ de moins que sa grande sœur. Elle peut produire des images d’un rendu quasi photographique à une vitesse de 12,3 m2/h. Pour une machine qui peut évoluer sur site et bénéficier d’une meilleure productivité (22,2 m2/h) et de l’option « encre blanche ».

OCE ProCut : du prépresse à la finition Océ ProCut est une solution numérique complète conçue pour automatiser toutes les étapes du flux de travaux d’imagerie. Elle optimise les opérations de mise au format sur supports souples et rigides et s’utilise pour exécuter des travaux plus

complexes comme le détourage de signalétique. Exclusive à Océ, elle permet de réduire les coûts de main-d’œuvre et d’utilisation de supports, de maintenir un haut niveau de productivité et des marges bénéficiaires. Elle intègre enfin les tables de découpe Océ ProCut conçues par la société Zünd.

SWISSQPRINT Oryx L’Oryx est une nouvelle solution d’impression à plat et sur rouleaux haut de gamme. Sa conception robuste lui permet de supporter des panneaux de 400 kg, de 5 cm d’épaisseur et 4 m de longueur et en mode roll-to-roll, des rouleaux de 36 cm de diamètre et de 80 kg pour des formats allant jusqu’à 2,5 mètres de large. Qu’il s’agisse de supports rigides ou flexibles, elle imprime à 38 m2/h en mode affiches et 18 m2 en mode impression. Le CMJN standard est extensible jusqu’à 8 couleurs. Un brassage permanent de l’encre blanche est également garanti pour éviter les traditionnels formations de sédiments. En France, l’Oryx est distribuée exclusivement par Kip/E2S.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 59


SPANDEX

ROLAND

Gamme ImagePerfect

FPG2 : des encres à base eau

Exclusivement distribuée en Europe, la gamme ImagePerfect de Spandex s’étoffe de nouveaux matériaux environnementaux sans PVC, sans chlore et sans plastifiants. Ces matériaux spécialement conçus pour les imprimantes numériques à jet d’encre sont compatibles avec les encres à base éco-solvants, solvants et les encres à séchage UV. Ils ont été conçus pour des applications intérieures et extérieures de courte durée. Leur couchage de surface spécifique assure des qualités d’impression excellentes. La gamme des produits environnementaux ImagePerfect est aujourd’hui composée de: • la bâche Frontlit IP 2120, une matière couchée de grande qualité donnant l’impression d’un matériau avec plastifiants et qui, comme pour une bâche traditionnelle, peut être soudée ou cousue;

Roland enrichit sa gamme d’encres avec les FPG2, une nouvelle gamme d’encres à base eau qui peut être installée sur les séries VersaART RS-640, VersaCAMM VP-300 et VP-54. Sa nouvelle formule lui permet d’imprimer sur une grande variété de matériaux. Les composants ne contiennent pas de solvants, ce qui les rend plus sûrs pour l’opérateur et pour l’environnement de travail. Les FPG2 peuvent être utilisées pour la photo, les posters, la promotion et la communication visuelle intérieure et extérieure. Elles sont supportées directement par le RIP Roland Versaworks grâce aux profils dédiés.

ROLAND Un plotter impression et découpe avec encres métalliques Conçu pour le prototypage de packaging, d’étiquettes adhésives et le Fine Art, le plotter XC-540MT offre une combinaison unique d’encres en quadrichromie, blanche et métalliques. Comme le modèle précédent XC-540, il est doté du RIP Roland Versaworks et du système de gestion Roland Intelligent Pass Control.

• la bâche multi-usages IP 2413 résistante aux rayures et à la déchirure et développée pour des applications extérieures et intérieures; • le film adhésif blanc brillant pour impression numérique IP 2522 et le film adhésif transparent brillant pour impression numérique IP 2523. IP 2522 et IP 2523 sont des films en polyoléfine et permettent une excellente qualité d’impression grâce à leur traitement de surface. • le film de lamination brillant IP 2830-103, avec adhésif à base d’eau est également proposé pour la lamination des films IP 2522 et IP 2523.

ROLAND

Sont inclus également : le sécheur additionnel, le ré-enrouleur, un cours technique et applicatif à la Roland DG Academy et la garantie Roland DG Care. Un système de récupération des encres en fait par ailleurs une machine très économique avec une réduction des coûts allant jusqu’à 80 %.

Versa UV LEC-330 La nouvelle imprimante à polymérisation UV de Roland intègre la fonction de découpe. Sa laize de 76,2 cm permet l’impression en quadrichromie et en blanc simultanément et elle utilise les nouvelles encres Roland EcoUV à 220cc, de même qu’un vernis transparent pour des effets particuliers. Son système de roll to roll découpe parfaitement le contour de l’image imprimée. Points forts : sa vitesse

ROLAND VersaCAMM SP-300i et SP-540i Cette nouvelle série de plotters d’entrée de gamme est destinée à ceux qui veulent faire leurs premiers pas dans le monde de l’impression numérique. La série SPi est disponible en deux modèles: la SP-300i avec une laize à 76,2 cm et la SP-540i à 134,6 cm.

d’impression améliorée par rapport à la version précédente et sa qualité d’impression, jusqu’à 1440 x 1440 dpi en mode “artistique”. Elle est également équipée d’un logiciel de gestion en français.

60 • SIGN INFO SERI N° 228

Les deux modèles sont équipés de toutes les fonctionnalités pour la gestion de l’impression et de la découpe du vinyle et de la technologie Roland Intelligent Pass Control pour la gestion optimale des gouttes. Ils sont également certifiés Eco Label et disposent de la certification Energy Star qui garantit des économies d’énergie.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


PROMATTEX

EPSON

Une presse horizontale pour mug La PromaMug MG-170ME se veut être une des presses les plus fonctionnelles du marché. Sa résistance horizontale permet d’enfiler des articles de grandes tailles (bouteille, etc.) tout en centrant le marquage. Avec ses 4 résistances en option, elle peut également imprimer une tasse à café, une choppe ainsi que tout produit cylindrique d’un diamètre de 56 à 100 mm et de 140 mm de hauteur maximale. Ses deux poignées amovibles conviennent aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers, tout en offrant la possibilité d’avoir son objet de face ou de profil.

PROMATTEX Le strass économique Idéal pour débuter dans le strass à moindre coût, le kit « Alphabet » de Promattex ne nécessite aucun matériel spécifique pour la fabrication des gabarits. Un lot complet de lettres et de chiffres prêts à l’emploi sert à composer très rapidement et facilement un marquage personnalisé pour le textile. Livré avec sa boîte de rangement et ses intercalaires, il se compose de 175 gabarits et de plusieurs accessoires (plateau, brosse à strass, etc.). Le pochoir pour strass, alias un vinyle adhésif épais conditionné en rouleau, est également proposé en complément.

Stylus Pro 7700 et 9700 : une productivité accrue Les innovations éprouvées des dernières imprimantes Epson se retrouvent dans les nouvelles Stylus Pro du fabricant qui y ajoute en plus la productivité avec une vitesse qui va jusqu’à 50 m² /h. Dotées simultanément de cartouches noir mat et noir photo, elles impriment sur différents supports sans avoir à changer l’encre et tout en optimisant la qualité. Avec leurs 5 couleurs et leur encre Vivid Magenta, elles conviennent pour des tracés filaires précis, des cartes nuancées ou des posters promotionnels. Un driver intuitif, simple d’utilisation et compatible avec l’interface HDI d’AutoCAD permet d’accéder à de nouvelles fonctionnalités comme l’imbrication des images afin d’optimiser le remplissage de la page et d’économiser du papier.

ANAJET SPRINT Productivité et résolution améliorées L’Anajet Sprint a été mise sur le marché en avril 2009 aux Etats-Unis. En Europe, c’est à Viscom qu’elle a été présentée pour la 1re fois, sur le stand d’Ankersmit. Par rapport au modèle précédent, elle présente une nouvelle tête d'impression et des drivers Windows et RIP qui améliorent les résolutions et les performances de la machine pour une productivité supérieure de 30 à 40 % par rapport au modèle

précédent. Pour l'impression sur textiles foncés, le RIP peut-être lancé depuis le logiciel graphique de conception, ce qui évite de sauver/recharger le fichier. Les marchés ciblés sont les enseignistes, le marquage sur textiles et les brodeurs.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 61


OCE Color Painter V-64 s Entrée de gamme de chez Seiko La ColorPainter V-64s est une imprimante solvant medium de 64 pouces proposée en 6 couleurs et qui s’adresse au secteur de la production d’affiches numériques en moyen volume. Parmi ses caractéristiques majeures: une résolution de 720 x 720 dpi et une nouvelle tête d’impression qui assure une vitesse de 16 m²/h, ce qui est rapide pour le prix. L’encre à solvant medium utilisée, l’EG-Outdoor EX est inodore

et permet un large choix de media et de couleurs, un temps de séchage rapide, une brillance accrue et une bonne résistance au soleil. Il est aussi possible d’utiliser l’encre EG-Outdoor GX, 20 % plus économique.

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

CES PAGES SONT À VOUS ! Pour apparaître dans notre rubrique “Nouveaux produits”, n’hésitez pas à nous faire parvenir les communiqués de presse de vos dernières nouveautés, accompagnés de photos en haute définition

infoseri@canalexpo.9pass.net MONBLASON Presse électrique Transmatic

RABET L’IMAGE Trois supports high-tech Les derniers développements de Rabet l’Image ont été présentés au salon Viscom. L’Asphalt’Art est un film aluminium imprimé en numérique longue durée, résolution 600 dpi, avec un système direct sans lamination, pour un usage extérieur en décor de sol. Le Totem Light Bluetooth est réalisé en Priplak Backlit carbon neutral avec une résolution de 1200 dpi à goutte variable, et permet l’utilisation de visuels interchangeables. Enfin, le papier ferreux est un papier qui adhère à toutes les surfaces magnétiques. Facile à poser et à reposer, il est destiné aux marchés de la promotion et de la signalisation.

DURST Une Rho 900 très productive

Partenaire de Transmatic depuis près de dix ans, la société Monblason propose cette saison dans son catalogue la nouvelle PTE 20, soit une presse à transfert électrique qui présente tous les avantages d’une presse pneumatique mais sans compresseur. Proposée avec un tiroir ou avec une tête pivotable, elle est facile d’utilisation. Quant à son prix, il est équivalent à celui d’une pneumatique, car il est inutile d’acheter un compresseur pour la faire fonctionner. Comptez 2450 € environ.

62 • SIGN INFO SERI N° 228

Cette jet d’encre UV de Durst dispose d’une largeur d’impression de 2,5 m et combine un système de transport automatisé des plaques et un process colorimétrique à haute capacité. Elle simplifie le transport média grâce à un système de feeder automatique et reproduit parfaitement les couleurs grâce à un process colorimétrique utilisant de l’orange et du vert ou de l’orange et du violet. Equipée de la technologie Durst’s Quadro® 30D Array, elle garantit par ailleurs une haute vitesse d’impression et une très bonne qualité d’image. Elle peut également imprimer le blanc, le vernis ou les couleurs light sans perte de vitesse. Sa vitesse maxi 6 couleurs est de 216 plaques (125 x 80cm) à l’heure.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


GUYENNE PAPIER

KORNIT

Une gamme de media éco-solvant/solvant pour impression grand format

La 921 Breeze Présentée au salon SGIA, la Kornit 921 Breeze est une imprimante textile qui combine à la fois un prix avantageux et une grande qualité d’exécution. Cette nouvelle unité digitale a été conçue pour imprimer sur les vêtements foncés et légers et inclut un système automatique de traitement préparatoire des supports. Elle fonctionne sans compresseur avec un RIP Kornit et des encres conçues en partenariat avec Spectra. Commercialisation prévue : début 2010.

SPANDEX Un guide produits à télécharger

Issu de la transformation papetière, Guyenne Papier est un des spécialistes du traitement de surface sur papier et autres matières alternatives issues du bois. Sa nouvelle gamme éco-solvant / solvant se compose, pour l’intérieur, de papier blanc résistant au feu (norme M1) pour l’affichage grand format, de l’intissé ignifugé M1 et de papier fluorescent. Pour l’extérieur, il propose du dos bleu et de l’intissé travaillé pour résister à la déchirure.

Depuis peu, Spandex propose une nouvelle brochure produits ultra pratique à télécharger. Ce guide contient une large palette de solutions destinées aux réalisateurs de publicité et imprimeurs numériques. Il comporte un portfolio complet qui va des logiciels aux imprimantes en passant par les machines à laminer, les plotters de découpe et les machines à fraiser, et peut être téléchargé à partir du site de la marque (www.spandex.com). Il est disponible en neuf langues dont le français.

ALLEN DATAGRAPH SYSTEMS

FUJIFILM SERICOL

Etiquetage numérique : l’iTech Axxis

La série Uvistar

Conçu aux Etats-Unis, le système d’impression numérique d’étiquettes iTech AXXIS est composé de l’imprimante numérique iTech AXXIS, d’un moteur d’impression haute résolution (5760 x 1440 dpi) à bobines CMJN équipé de la technologie à gouttes d’encres variables et d’un agent de finition qui lamine et intègre des formes découpées à la presse. En imprimant sur des surfaces d’une largeur de 100 mm à 220 mm avec un diamètre extérieur de la bobine allant jusqu’à 280 mm, le système produit des impressions jusqu’à 100 mm/sec. ou 6 m/min. Peu encombrant, le système complet peut être installé sur une table de bureau et est adapté pour une production de haut débit.

Le dernier SGIA a été l’occasion pour FUJIFILM Sericol de présenter sa dernière série d'imprimantes à jet d'encre UV UVISTAR développée en partenariat avec Matan Digital. Cette ligne a été conçue pour les marchés du POS et de l’affichage et propose des réalisations à la fois qualitatives et productives, à une vitesse pouvant atteindre, selon le constructeur, plus de 1 000 m2/h. La série inclut actuellement des imprimantes de 3,5 m et 5 m de laize, ce qui lui permet de traiter un large éventail de médias.

EFI Productivité et qualité photo pour le très grand format L’imprimante UV à plat et roll-to-roll Vutek GS3200 d’EFI souhaite révolutionner l’impression très grand format en combinant qualité photo et haute productivité. Son éventail d’applications est des plus vastes : affiches événementielles, reproductions d’art et photographiques, PLV, signalétique, bannières, affiches ou encore images commerciales. Parmi les points forts avancés par le constructeur : une résolution 1 000 dpi, une technologie de gouttelettes douze picolitres pour toutes les couleurs y compris le blanc, une impression avancée en trois couches pour des PLV percutantes, une impression à quatre points pour des textes nets et des tirages commercialisables de qualité jusqu’à 223 cm²/h.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 63


ANNUAIRE N°228 http:/ / Page

Page

3M

www.solutions.3mfrance.fr

57

KATANGA

www.katanga.fr

42

ADSEAT

www.adseat.com

57

KIP

www.kipeurope.com

12

AGFA

www.agfa.com

10

KORNIT

www.kornit-digital.com

63

ALLEN DATAGRAPH

LABELEXPO

www.labelexpo-europe.com

19

www.adsi-usa.com

63

MACTAC

www.mactac.fr

20

ANAJET

www.anajet.com

61

ANKERSMIT

www.ankersmit.fr

63

METRE CARRÉ DISTRIBUTION

www.metre2.fr

16

ATC GROUPE

www.atc-groupe.com

20

MONBLASON

www.monblason.com

BIFI

www.bifiseri.com

46

OCÉ

www.oce.com

CALDERA

www.caldera.fr

PIXART

www.pixart.it

CARPENTIER SERIGRAPHIE

PROMATTEX

www.promattex.com

61

www.serigraphie-carpentier.com

38

RABET L'IMAGE

www.rabet-image.com

62

DUFAYLITE

www.dufaylite.com

16

REGULUS

www.regulus.de

16

DURST

www.durst.fr

8, 62

RGI

www.rgi-pomp.com

10

EFI

www.efi.com

58, 63

ROLAND

www.rolanddga.com

EPSON

www.epson.fr

30, 61

SDAG

www.sdag.net

ESKOARTWORK

www.esko.com

54

SEFA

www.sefa.fr

EVOLON

www.evolon.fr

16

SIHL

www.sihl.com

FAITS D'IMAGES

www.faitsdimages.fr

52

SPANDEX

www.spandex.com

FESPA

www.fespa.com

SWISSQPRINT

www.swissqprint.com

59

FORTEX

www.4tex.biz

15

SYNAFEL

www.synafel.fr

28

FUJIFILM SERICOL

www.fujifilmsericol.com

63

THIEME

www.thieme.com

14

GPSF

www.gpsf.fr

TMT

www.tmt-digital.fr

29

ULTRAFLEX

www.ultraflexx.com

16

VISCOM

www.viscom-paris.com

18

VISIANCE

www.visiance.fr

14

ZUND

www.zund.com

8

15, 57

6, 10, 26

21, 32

GUYENNE PAPIER www.guyennepapier.fr

63

HP

www.hp.com

58

ID NUMÉRIQUE

www.idnumerique.com

14

JM TEXTILES

www.jm-textile.com

16, 52

ANNONCES CLASSÉES • VENTE DE MATÉRIEL

Vends flasheuse + RIP + PC Screen Tanto 6120 format 10 x1 120 sup. film – plaque souple faible encombrement. Résolution 4000 dpi. Prix 12 000 € HT. Contact : stv-France@stv-group.com Vends imp. numérique éco-solvant HP9000. Laize 1600 mm. Année 2006, très bon état général. Dispo au 01/2010. Prix sans RIP : 10 000 € HT. Contact : SERIJET au 0240320773

Précision Contrairement à ce qui était indiqué dans notre magazine Sign Info Seri n° 227, la gamme PromaFlex PU commercialisée par Promattex ne dispose pas de la norme Oeko-Tex. La société entend néanmoins préciser que ses produits répondent à des critères écologiques.

64 • SIGN INFO SERI N° 228

60, 62

8, 12, 29, 58, 59, 62, 63 8, 10

8, 60 15 50 12, 57, 58 60, 63

Tout le matériel de sérigraphie neuf et occasion

S’Technologie

Tél. : 05 57 46 45 78 • Fax : 05 57 46 45 81 stechnologie@orange.fr www.stechnologie.com NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009


LES ANNONCES CLASSÉES  SÉLECTIONNEZ LA RUBRIQUE DANS LAQUELLE VOUS VOULEZ APPARAÎTRE

DE DE D’EMPLOI D’EMPLOI MATÉRIEL SOCIÉTÉ  OFFRE  DEMANDE  VENTE  VENTE  DIVERS  REMPLISSEZ LA GRILLE LISIBLEMENT EN CAPITALES (Laissez une case libre entre chaque mot. Les virgules et les points sont considérés comme des lettres)

 VOS COORDONNÉES

 TARIFS €  560LIGNES

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

€  550LIGNES

Code Postal

Journal + site internet

Adresse

Journal seul

 10 €

Tél

Ligne supplémentaire

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

...............................................................................................

...........................

.........................................

Email

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

...................................................................................................

Tampon de la société

Date

...........................

Merci d’envoyer votre coupon et votre règlement par chèque à :

Canal Expo : 5, bd des Bouvets, 92000 NANTERRE Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2009

SIGN INFO SERI N°228 • 65


OUI, JE M’ABONNE ! Vous êtes un acteur sur le marché de la communication et de l’expression visuelle moyen et grand format. Restez connecté à l’actualité de votre secteur d’activité en vous abonnant à Sign Info Seri, magazine professionnel, référence sur ce marché depuis maintenant vingt ans.

SIGNINFOSERI

Votre domaine d’activités :

 Tampographie

 Impression numérique

 Gravure

 Textile/Broderie/Transfert

......................................................................................................

 Agence de pub

 Sérigraphie

 Autre (à préciser)

 Signalétique

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Contact

................................................................................................

Adresse

...............................................................................................

LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

FRANCE

 

1 a n (6 n °)

2 a n s (1 2 n ° )

ETRANGER

 

1 a n (6 n °)

2 a n s (1 2 n ° )

............................................................................................................

60 € TTC 1 10 € TTC 95 € TTC 18 0 €TTC

 Règlement par chèque à l’ordre de :

Code Postal E-mail Tél

...........................

..................................................................................................

.........................................

Code APE

Canal Expo SARL N° IBAN : FR76 3000 3030 2000 0217 6335 986 Code BIC : SOGEFRPP Domiciliation : Société Générale Paris Bourse (03020), 134, rue Réaumur, 75065 PARIS

Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.............................................

Canal Expo : 5, bd des Bouvets, 92000 NANTERRE

 Règlement par virement bancaire :

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Nombre de salariés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tampon de la société

Date : ...................................

Signature :


SIS_228_NOV_DEC_2009  

magazine SIS novembre/décembre 2009

SIS_228_NOV_DEC_2009  

magazine SIS novembre/décembre 2009

Advertisement