Page 1

couv 244_Mise en page 1 25/02/13 17:05 Page1

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

MARS - AVRIL 2013 • N° 244 • 12€

DOSSIER P. 24

2013, BON CRU POUR LE GRAND FORMAT ?

REPORTAGE

SALON INCOM À NANTES

J'UTILISE

SERY OUEST mise toujours sur la sérigraphie

Le rendez-vous de la profession les 20 et 21 mars 2013

DODEKA s'appuie sur la qualité de l'impression latex

P. 36

P. 21

P. 40


couv 244_Mise en page 1 25/02/13 17:05 Page2


ÉDITO

•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:47 Page3

Les perspectives pour les imprimeurs numériques sont loin d’être pessimistes ! Au travers des rencontres avec beaucoup d’entre eux, la rédaction du magazine constate que si la prudence et l’attentisme sont de mise, sans doute trop, il n’y a pas non plus une crainte majeure à avoir sur la pérennisation de l’activité du métier. Il convient peut-être de prendre le discours défaitiste ambiant avec un peu de recul. Dans ces circonstances, on ne peut que se réjouir du prochain salon inCOM. En effet, les nouveautés sur un marché sont toujours de nature à stimuler ses acteurs. Le Grand Ouest de la France accueillera les 20 et 21 mars prochains le salon inCOM à Nantes, parc de la Beaujoire. Il s’agit d’accueillir les professionnels de la

Gildas Rondepierre Directeur de la Publication gildas@signinfoseri.com

Communication Visuelle sur un rendez-vous de proximité sur lequel les acteurs régionaux pourront se déplacer facilement. Ce magazine est d’ailleurs spécifiquement envoyé pour l’occasion à bon nombre d’acteurs économiques liés à la communication dans les régions mitoyennes des Pays de la Loire. Vous pouvez prendre votre badge de visite gratuit sur www.in-com.fr Très bonne visite !

MARS - AVRIL 2013

SIGN INFO SERI N° 244 • 3


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:47 Page4


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 23:03 Page5

MARS - AVRIL 2013 • N° 244

A DÉCOUVRIR ACTUS

DOSSIER

2013 BON CRU POUR LE GRAND FORMAT ?

SERVICES A VALEUR AJOUTÉE, NOUVELLES TECHNOLOGIES (PANNEAUX LED, PANNEAUX SOLAIRES, WEB-TO-PRINT, INDUSTRIALISATION DES

24

PROCESSUS…), MAIS AUSSI CERTAINES APPLICATIONS ÉMERGENTES COMME LA COMMUNICATION SUR POINTS DE VENTE ET LES PRODUITS A FAIBLE IMPACT ENVIRONNEMENTAL : LES PROJECTIONS 2013 OPTIMISTES DES IMPRIMEURS FRANÇAIS, QUI PENSENT AVOIR FAIT LES BONS INVESTISSEMENTS.

Réalisation Exhibit pour l’exposition « Jean Cocteau, sur les pas d’un magicien » qui s’est déroulée dans le cadre d’une rétrospective à Evian. (Impression sur voile fin en sublimation, panneau suspendu à une arche murale.)

24 • SIGN INFO SERI N° 244

MARS - AVRIL 2013

MARS - AVRIL 2013

SIGN INFO SERI N° 244 • 25

FOCUS ÉDITEUR

SAi Dean Derhak

est Product Director chez SA International (SAi, fournisseur de solutions professionnelles de signalétique). Il dispose de 17 ans d’expérience dans les technologies logicielles de RIP, acquise à travers des fonctions dans la gestion des produits, le marketing, les ventes, l’ingénierie et le support technique.

UNE GESTION PLUS RENTABLE DES ENCRES

Connaître la surface imprimée est aisé à partir des RIPs utilisés, ou à l’aide d’une application dédiée, proposée dans de nombreuses imprimantes ou s’exécutant sur terminaux mobiles. SAi propose une application sur mobile (iPhone et Android) qui donne la surface d’impression totale par tâche.

32

REPÈRES

DEAN DERHAK (SAi) EXPLIQUE COMMENT UNE GESTION INTELLIGENTE DES COULEURS, ASSOCIÉE À UN PROFILAGE SYSTÉMATIQUE DES SUPPORTS, PEUT AIDER LES FOURNISSEURS D’ENSEIGNES ET LES IMPRIMEURS GRAND FORMAT À RÉDUIRE LEURS COÛTS D’ENCRES, DONC À AMÉLIORER LEURS MARGES. TOUT EN MAINTENANT UN BON NIVEAU DE SATISFACTION CLIENTS.

« Quant j’ai cherché à connaître quels outils les fabricants d’enseignes et imprimeurs grand format mettaient en oeuvre pour améliorer leur profitabilité, j’ai commencé par leur demander quel était leur niveau de dépense en encre par unité de surface. Deux sur trois ne le connaissaient pas ! Je leur ai demandé également s’ils savaient quelle quantité d’encre était gaspillée. Peu d’entre eux le savent réellement, certains admettant même qu’ils préfèraient ne pas le savoir. Connaître vos coûts d’encre est un élément fondamental des bonnes pratiques de gestion, cela peut vous permettre de mieux évaluer vos travaux et à réduire votre consommation dans des proportions importantes. Par exemple, un atelier d’imprimerie dépensant 35 000 $ par an en encre, qui apprendrait à économiser 15 % d’encre, ferait

plus de 5 000 $ de bénéfice supplémentaire par an. Mais une gestion vraiment intelligente de la couleur peut vous faire économiser encore plus ».

UN SUIVI COMPLET DES COÛTS D’ENCRE « Le calcul du coût moyen d’encre par unité de surface sur une période donnée est facile : il suffit de prendre la superficie totale réellement imprimée chaque mois, et de la diviser par le total des dépenses d’encre. La plupart des logiciels RIP comportent un journal des tâches, que vous pouvez utiliser pour obtenir votre quantité totale de substrat utilisé : certains RIP affichent la surface d’impression totale par tâche, tandis que d’autres donnent une largeur et une longueur, ce qui vous permet d’obtenir la superficie totale imprimée.

32 • SIGN INFO SERI N° 244

MARS - AVRIL 2013

Il y a d’autres façons de déterminer ce chiffre : sur des imprimantes comme les HP Latex, une application intégrée indique la surface imprimée correspondant à chaque tâche. SAi propose également une application mobile (pour iPhone et appareils Android) qui donne la surface d’impression totale par tâche. Pour un calcul complet des coûts d’encre, il faut ajouter au nombre de cartouches utilisées dans le mois les coûts associés, comme ceux liés au nettoyage et à la purge de la tête d’encre. Car ce qui importe est de savoir combien vous avez dépensé globalement pour l’encre et quelle surface utile vous avez imprimée. Certains ateliers évaluent les travaux en n’utilisant que le coût d’encre par surface. Mais tous les travaux d’impression n’utilisant pas le même

type d’encre, pour maîtriser le niveau de marge lié à chaque tâche, il faut prendre en compte tous les coûts d’encre. Ce qui permettra d’évaluer chaque tâche en fonction d’une consommation d’encre basse, moyenne ou élevée, et de maximiser les profits pour chaque tâche ».

Profil ICC

MAÎTRISER LA GESTION DES COULEURS PAR LES PROFILS ICC

Fichier numérique particulier (format défini par l’International Color Consortium, alias ICC) décrivant la manière dont un périphérique informatique restitue les couleurs. Il peut caractériser une imprimante, un traceur, une presse offset (profil CMJN), mais aussi un écran, un scanner, ou un appareil photographique numérique (profil RVB).

« Si vous enclenchez une démarche de maîtrise de vos coûts d’encre, il est essentiel d’obtenir les bons profils ICC des supports. De nombreux ateliers d’impression utilisent à tort un profil générique pour tous les supports, et quand se pose un problème d’encre, ils ajustent les débits en utilisant la correction des couleurs. Cette méthode présente le double

inconvénient de générer un énorme gaspillage d’encre et de rendre beaucoup plus difficile le travail d’étalonnage des couleurs. Donc la première étape est de se procurer les bons profils ICC pour chaque imprimante et support utilisés, puis de sélectionner le profil correspondant à chaque fois que l’on change de sup-

MARS - AVRIL 2013

䉴䉴

SIGN INFO SERI N° 244 • 33

SÉRIGRAPHIE : SERY OUEST PERSISTE ET SIGNE

• • • •

Deux imprimantes à sublimation EPSON Nouveaux films Cast et Flex chez HEXIS Un papier magnétique chez ANTALIS La FESPA 2013 affirme la suprématie à long terme du numérique • SAi lance la Guilde internationale des professionnels de la signalétique et de l’impression • GUANDONG entre dans le monde du Latex • IPEX 2014 consacrera la convergence entre l’Imprimerie et le Multicanal • Trois nouveaux films SIHL pour affichage rétro éclairé • MIMAKI revendique pour 2012 un bilan très positif • Le SIN s’alarme de l’allongement des délais de paiement des clients • Le SIN publie la synthèse de son étude de marché • MEDIA XL met Lyon en toile de fond • OCE renforce sa gamme de tables à plat Arizona

6 8 9 10

10 12 12 14 15 16 16 18 19

SALON inCOM Des autocollants, sur matières adhésives, aux impressions spéciales sur supports très techniques et avec des encres adaptées… un échantillon d’une production en grandes séries et très diversifiée.

L’impression numérique coûte beaucoup plus cher que la sérigraphie, notamment en encre et en changement des têtes qui ont une durée de vie plutôt courte ». des engagements beaucoup plus exigeants. « Cette presse grand format est ultra-performante et a réellement dynamisé notre productivité », analyse Pascal Genty. « Elle assure un gain de temps de manipulation et de production grâce à l’impression 4 couleurs à la suite, et un meilleur délai pour le client. Avec cette presse multi couleurs, nous sommes passés à un stade supérieur et affirmons toujours notre volonté, audelà de nos équipements numériques, de persévérer dans l’impression sérigraphique de qualité ». Les marchés les plus adaptés à la sérigraphie sont ceux où il faut pouvoir produire très vite et en volume : pan-

neaux, autocollants, vitrophanies rectoverso, etc. Il faut, en outre, être capable d’imprimer sur des supports très divers: panneaux, autocollants, textiles variés… Y compris des objets assez techniques comme certains produits plastiques, ou des pièces usinées, fraisées, pliées à chaud, pour la petite PLV. Sur ces marchés, l’imprimerie a encore beaucoup de demande, notamment pour les autocollants.

LA SOCIÉTÉ Sery Ouest a été créée en juin 1989 par quatre personnes, parmi lesquelles Pascal Genty, à l’époque spécialisé dans

• Impression numérique de produits destinés à la PLV, au marquage au sol, à des panneaux de stands, des vitrines, des véhicules et même des affiches.

• Marquage des pièces industrielles, concernant des « faces avant », modes d’emploi, des consignes de sécurité, des références produits, des stickers techniques, des plaques « constructeur ».

• Impressions spéciales, vernis, encres à gratter, encres odorantes (encapsulées et libérant une odeur au grattage), dômage, encres thermochromiques (qui changent de couleur à une certaine température), encres luminescentes, rétro-réfléchissantes et phosphorescentes, ardoisines, encres métalliques (or, argent, cuivre…).

LE PARC MACHINES Sérigraphie 1 THIEME 5040 4 couleurs en ligne, format 120 x 160 cm 1 THIEME 3030 1 couleur format 100 x 140 cm 1 SVECIA SM 3/4 format 80 x 120 cm Impression numérique grand format Epson Pro 9600 1 DURST Flatbed 700 PRESTO 2 ROLAND XJ 640 laize 160 cm n

38 • SIGN INFO SERI N° 244

MARS - AVRIL 2013

MARS - AVRIL 2013

SIGN INFO SERI N° 244 • 39

DODEKA : LA QUALITÉ DE L’IMPRESSION LATEX

DÉBUT 2011, L’IMPRIMEUR NUMERIQUE DODEKA, UN

L’UTILISATEUR

L’ÉVÉNEMENTIEL, RÉCEPTION-

DODEKA

NAIT UNE IMPRIMANTE HP DESIGNJET L26500, SA

LE PRODUIT

DEUXIÈME MACHINE LATEX,

L’IMPRIMANTE HP DESIGNJET L26500

VENUE S’AJOUTER A UNE HP SCITEX EN FONCTIONNEMENT DEPUIS UN AN DANS L’ENTREPRISE. UNE CONFIRMATION DE CHOIX QUI S’EXPLIQUE PAR LA HAUTE QUALITÉ DE L’IMPRESSION ET PAR LA FIABILITE DE CES MACHINES. Par Jenny de MONTAIGNE

L’imprimante Designjet L26500, acquise en janvier 2012, fait partie d’une série de traceurs numériques latex de HP. Elle est la deuxième machine latex actuellement opérationnelle chez Dodeka, aux côtés d’un modèle plus gros, de la famille Scitex LX800, arrivé mi-2010 dans l’entreprise. La technologie latex a été choisie en 2010 pour remplacer les grosses imprimantes à solvant (lourd) utilisées à l’époque, technologie non seulement vieillissante, mais présentant de nombreux inconvénients comme les encres toxiques, corrosives et dégageant une mauvaise odeur. Il a donc été décidé de les remplacer soit par des machines UV, soit par des latex. L’imprimante latex a été choisie parce que moins volumineuse et en raison de son côté écologique, très réclamé à ce moment-là par les clients. L’arrivée de la L26500 est donc une confirmation de choix du latex, mais pour

le remplacement d’un autre type de machine, un petit traceur numérique utilisant de l’encre dye (à l’eau, machines Novajet Encad). Là aussi, le latex a été préféré à l’éco-solvant, un peu pour des raisons écologiques, mais aussi et surtout pour des raisons de coût (machine + consommables) et de fiabilité. D’autant que les dernières Designjet L26500 utilisent les nouvelles encres HP, meilleures que les précédentes en termes de densité de noir et le cyan, et aussi qu’elles ont la capacité à faire du recto verso. À noter que la L26500 a été testée pendant 6 mois avant son acquisition, entre juillet et décembre 2011. Dodeka est bêta-testeur depuis le début pour les imprimantes latex HP. Il avait aussi été parmi les tout premiers utilisateurs de la machine LX 800 en juillet 2010, soit six mois avant son lancement européen. Les machines latex ont été livrées, installées par ID Numérique, distributeur de HP, et devenu partenaire de Dodeka depuis l’arrivée du latex, en raison de la qualité du service et de l’accompagnement, répondant aux niveaux d’exigence de l’imprimeur, y compris sur la durée. n

40 • SIGN INFO SERI N° 244

MARS - AVRIL 2013

SIGNINFOSERI

Dodeka se revendique comme un leader dans l’impression numérique grand format. En termes quantitatifs, avec un chiffre d’affaires d’environ 10 M€ et une quarantaine d’employés. Mais aussi en termes plus qualitatifs, la société se définissant comme un Créateur d’impressions numériques grand format, ciblant essentiellement les grands comptes. Elle peut, en effet, se prévaloir de références aussi prestigieuses que Sephora, Les Galeries Lafayette, Eres, Vuitton, GAP, Samsung… Tous des clients stables, attachés à la qualité et au service, les deux maîtres mots qui sous-tendent le fonctionnement de l’entreprise. Qualité globale d’une part, parce que tous les employés sont spécialisés et très qualifiés dans leurs domaines d’intervention. Nombre d’entre aux viennent de l’univers de la photo, et l’équipe intègre des designers, des stylistes, des productrices (photo), des activités studio, ainsi que, en aval, les activités de production, contre-collage, découpe, finitions, pose. L’axe Service est l’autre pilier stratégique de l’entreprise. Son mode opératoire est le One Stop Shopping, c’est-à-dire la prise en charge globale d’un projet, qui

MARS - AVRIL 2013

• inCOM cible les professionnels des Arts Graphiques de l’ouest de la France

DOSSIER • 2013, bon cru pour le grand format ?

MARS - AVRIL 2013

24

peut être un stand entier ou un mini-magasin, depuis la création jusqu’à l’installation, y compris donc la conception, la pose, la photo, etc. en répondant complètement aux exigences de ses interlocuteurs, à savoir les directions marketing ou commerciales des grands comptes, dont la demande glisse inexorablement vers le « produire mieux, plus rapidement, à moindre coût… et plus intelligemment » ! C’est-à-dire en réfléchissant en permanence à de nouveaux concepts, des choix plus écologiques, en intégrant au produit, dès le début du projet, ses finalités, sa vie après la pose, la manière dont il va être utilisé, comment il va devoir vivre au milieu des gens… La société a été créée il y a une quinzaine d’années à Paris. Positionnée sur quatre secteurs, PLV et Signalétique, Vitrines et Stands, Supports Événementiels et Catalogues, elle revendique une expertise affirmée dans l’événementiel à moyen et long terme, segment qui donne la part belle aujourd’hui à la décoration personnalisée de grands espaces, reposant sur des imprimés en exemplaires uniques. Elle a été la première en France à avoir une imprimante à UV (Durst) et travaille aujourd’hui avec deux technologies d’impression, UV et latex. n

40

䉴䉴

SIGN INFO SERI N° 244 • 41

FOCUS EDITEUR • SAi, une gestion plus rentable des encres

32

REPORTAGE • SERY OUEST persiste dans la sérigraphie

36

J’UTILISE • DODEKA : la qualité de l’impression latex

40

Agenda des salons Petites annonces classées Coupon d’annonces classées Bulletin d’abonnement

44 44 45 46

Directeur de la publication : Gildas RONDEPIERRE - gildas@signinfoseri.com • Rédactrice en chef : Jenny de MONTAIGNE - jenny@signinfoseri.com • Maquette: Martine SAVINA - martine@signinfoseri.com • Publicité: 0174534505 • Imprimé par PRINTCORP 0155288709 • Toute reproduction (même partielle) des articles publiés dans Sign Info Séri est interdite sans accord de la société d’édition conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique • ISSN N° 1768 - 3 947 • N° CPPAP en cours. Photo de couverture : Exhibit (exposition Dior à Moscou) LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

21

• PLV et signalétique, décors fixes ou provisoires sur plusieurs types de supports (panneaux, banderoles, véhicules, vitrines…).

J’utilise

GRAND ACTEUR FRANÇAIS DE

Sery Ouest déploie ses activités selon cinq types de produits ou technologies.

• Autocollants (toutes formes et toutes dimensions) pouvant être réalisés sur toutes les matières adhésives disponibles sur le marché.

la production d’étiquettes adhésives industrielles pour de grands comptes, et Thierry Ferrey, qui dirigeait alors un atelier de sérigraphie. Deux ans après son démarrage, l’entreprise regroupait 15 salariés. Elle en compte aujourd’hui 25. La société, qui dispose aujourd’hui d’un site de 1700 m², a réalisé sur son dernier exercice fiscal un chiffre d’affaires de plus de 3 millions d’euros.

J’utilise

36

Édité par :

1, rue Paul Vaillant Couturier 92300 LEVALLOIS-PERRET Tél. : 01 74 53 45 05 contact@signinfoseri.com

SIGN INFO SERI N° 244 • 5


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:48 Page6

ACTUS

Deux imprimantes à sublimation Epson

SC - F7000

SC - F6000

[IMPRIMANTES] Epson

de départ pour Epson, qui se

souples, de vêtements, plus

En outre, l’enrouleur automatique,

aborde le marché de l’impression

dit décidé à véritablement

particulièrement de sport,

qui est standard pour la SC-

investir le marché de la sublimation.

d’accessoires,

d’articles

F7000 et en option pour la SC-

à sublimation, avec deux imprimantes SureColor SC-F de

promotionnels personnalisés et

F6000, garantit des cycles

de gadgets décorés de qualité.

d’impression continus, avec un

Elles sont faciles à configurer

temps d’indisponibilité pour

et à utiliser, grâce à des

maintenance réduit au minimum.

par le constructeur japonais.

DES IMPRIMANTES « MADE IN EPSON », DURABLES ET ROBUSTES

fonctionnalités de chargement

La tête d’impression MicroPiezo

Dévoilées en avant-première à

Ces nouvelles imprimantes

des supports via un seul opérateur,

TFP d’Epson, technologie reconnue

l’occasion du Salon C ! Print à

SureColor SC-F sont alimentées

et aussi grâce à des éléments

dans le secteur de la sublimation,

Lyon début février, les imprimantes

par rouleau de type CMJN, et

de configuration intuitifs, tels

garantit des performances

SureColor SC-F ne sont pas

ciblent une vaste gamme

que la mise en tension automatique

précises et reproductibles, ainsi

seulement les premiers modèles

d’applications.

et un panneau de contrôle LCD.

qu’une longévité optimale des

à sublimation d’Epson. Elles

Les SC-F7000 en 64 pouces,

Ces deux modèles offrent des

impressions.

sont aussi et surtout présentées

pour moyens et grands volumes,

vitesses d’impression comprises

Associée à la nouvelle encre

comme les premiers produits du

et SC-F6000 en 44 pouces

entre 16 et 57 m /heure, en

aqueuse Epson UltraChrome

marché dont tous les composants

pour bas et moyens volumes,

fonction de l’application utilisée,

DS, elle permet de produire

sont conçus et fabriqués par le

sont développées spécifiquement

et sont dotés d’un système

des images aux couleurs

même constructeur : de l’encre

pour la production efficace de

d’encre grande capacité de

éclatantes, aux noirs intenses,

à la tête d’impression, en passant

matériaux de signalétique

1,5 litre facilement rechargeable.

aux contours nets et aux dégradés

44 et 64 pouces, la SC-F6000 et la SC-F7000. Des machines entièrement conçues et fabriquées

2

par le châssis de l’imprimante.

subtils. L’impression sur textile

Ce contrôle de la chaîne de

offerte par les imprimantes de

production, permet, selon Epson,

Selon Elisabeth Vilar-Bothin, Responsable

la série SureColor SC-F garantit

d’optimiser la performance et

des Marchés Arts Graphiques chez Epson

également une excellente

la fiabilité des modèles, qui

France : « La numérisation de l’impression

résistance à la lumière et à

offrent une impression de haute

sur textile représente encore moins de 2 %

l’eau, ainsi qu’à l’abrasion et

qualité, pouvant atteindre 720

du marché, mais cette application se développe

à la transpiration.

x 1 440 dpi sur l’ensemble des

rapidement. Notre stratégie consiste à

Ces nouvelles imprimantes

papiers de transfert du marché.

augmenter ce pourcentage, en fournissant

seront disponibles à partir de

Le constructeur garantit ainsi une

les solutions de production les plus fiables

mai 2013, à un prix approchant

productivité maximale et un

et rentables aux professionnels de l’impression

les 20 k€ (incluant RIP Ergosoft)

coût total d’exploitation réduit.

de tirages courts, secteur actuellement en

pour la SureColor F6000, et

Ces premiers lancements de

augmentation ».

produits ne sont qu’un point

6 • SIGN INFO SERI N° 244

les 6 k€ (hors RIP) pour la SureColor F7000.

n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:48 Page7


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:48 Page8

ACTUS Impression en ligne écologique Onlineprinters GmbH (en France Onlineprinters.fr), un

Nouveaux films Cast et Flex chez Hexis

imprimeur en ligne d’envergure européenne, propose à ses clients, en coopération avec ClimatePartner, spécialiste en protection du climat, la possibilité d’imprimer ses produits d’impression sans impact sur l’environnement. La société informera des émissions en CO2 de chaque impression et pourra, sur demande, compenser l’empreinte carbone en soutenant des projets internationaux pour la protection de l’environnement. Ce service certifié (TÜV Austria) est disponible depuis début 2013 pour les clients de l’imprimerie en ligne.

Le nouveau film Cast HX30000, en finition cuir « petit grain », couleur gris taupe. A droite : une finition alligator utilisée en covering automobile.

Germain Gaschet nommé D.G. de Mercuri

[CONSOMMABLES] Hexis,

Quant aux Cast de la série

Hexis a également présenté, à

fabricant français de films PVC

HX20000, ils conviennent plus

C !print une nouvelle gamme

adhésivés et de supports pour

particulièrement aux marquages

de films pour le marquage sur

Germain Gaschet, 35 ans,

impression numérique, a

intérieurs et extérieurs, sur des

textile (série FLEX, imprimable

prend la direction générale du

présenté, à l’occasion du salon

substrats à forte déformation et

UFLEX6P pour coton, polyester,

Groupe Mercuri, acteur impor-

C !Print à Lyon, les nouveautés

des surfaces ondulées. Ils sont

lycra.), ainsi que de films anti-

tant de la communication In-

de sa gamme de films texturés

recommandés pour des formes

microbiens (AM) ciblant toutes

door et Outdoor en centre-ville.

Cast. Étaient ainsi exposés, sur

et des surfaces complexes tels

les applications où l’hygiène

Il a pour mission d’accompa-

l’espace de démo Covering, les

que des objets Design, le

est primordiale.

gner le développement straté-

nouveaux effets (ou finitions) de

recouvrement et la décoration

gique de l’entreprise,

la famille HX30000 (super-

de murs et de fenêtres, et bien

historiquement leader de la pro-

pailletés, cuir, etc.) et une

sûr le Wrapping d’objets comme

motion et de la diffusion

nouvelle gamme de 38 nouveaux

des ordinateurs, du mobilier et

presse, structurée aujourd’hui

coloris de sa série HX20000

même de l’électroménager.

autour de 5 pôles d’activités

(nacrés, irisés, pailletés etc.).

Tous les films Cast des gammes

dont l’affichage. Diplômé de

Concernant la série de films Cast

HX portent un adhésif structuré

l’Ecole Centrale de Paris et

HX30000, la finition cuir « petit

à base de micro-canaux. Grâce

d’un Executive MBA à HEC,

grain » a été conçue pour

à ce système d’évacuation d’air,

Germain Gaschet a rejoint le

donner un aspect valorisant et

le film reste facilement

groupe en 2001 et a occupé les

mélioratif aux objets sur lesquels

repositionnable pendant la

fonctions de contrôleur de ges-

ils sont appliqués, à travers un

pose et l’élimination des bulles

tion, de Directeur Général Délé-

grand réalisme et un toucher

et des plis est grandement

gué et de Gérant de la société

soyeux. Le cuir petit grain est

facilitée.

VIP, filiale dédiée à la distribu-

disponible en noir charbon,

L’application est plus aisée,

tion de presse.

gris taupe, marron brun et

résultant en une économie de

orange voyageur.

temps considérable.

8 • SIGN INFO SERI N° 244

n

Hexis est sponsor principal du Sign Award 2013, concours pour la conception de l’Enseigne de l’An 2020 organisé par la European Sign Federation (ESF) au cours de la manifestation European Sign Show qui aura lieu à Londres du 26 au 29 juin 2013, en même temps que (et en association avec) le salon FESPA. Le principe de ce concours est d’inciter les Designers, enseignistes et les professionnels de la signalétique et du marquage, qu’ils soient en exercice ou en formation, à concrétiser leurs idées et leur vision de l’enseigne de l’an 2020.

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:48 Page9

Un papier magnétique chez Antalis

[INNOVATION] Antalis ajoute

ménagers, cadres photo

à son offre d’impression

magnétiques et calendriers…

spécialisée un produit original,

MagneCote

qui s’imprime comme un papier

« machinabilité » et des résultats

mais qui agit comme un aimant,

d’impression excellents. Il peut

appelé MagneCote. Composé

être utilisé de manière flexible :

d’un mélange de papier couché

perforé, découpé, gaufré ou

de première qualité (20 %) et

gravé en relief.

d’une couche magnétique (80 %),

De plus, le produit est adapté

ce papier magnétique est adapté

à tous les types de technologies

à la fois aux techniques

d’impression numérique (toner

d’impression offset et numérique,

sec et HP Indigo) : il est donc

sans nécessiter d’encres spéciales

possible d’augmenter l’impact

ou d’équipement supplémentaire.

et l’efficacité des campagnes

Certifié FSC, il est recyclable

de marketing en intégrant des

et biodégradable, assurant ainsi

informations personnalisées et

un

ciblées provenant de bases de

impact

minimal

sur

offre

une

l’environnement.

données.

Les propriétés magnétiques de

La gamme de produits MagneCote

MagneCote, associées au « look

comprend trois catégories,

and feel » du papier, en font

destinées respectivement à la

un matériau optimal pour des

lithographie, l’impression

applications visant à ancrer

numérique (HP Indigo et presses

une image de marque auprès

à toner sec) et l’impression jet

des consommateurs: des dépliants

d’encre utilisant des encres

publicitaires ou des cartes de

aqueuses. Elle est produite par

visite pouvant être fixés sur un

Magnet Notes Inc., leader dans

réfrigérateur, aux notes et mémos

les

à disposer de manière stratégique,

imprimables, qui dispose d’un

en passant par des solutions

procédé breveté pour la couche

décoratives pour les appareils

magnétique de MagneCote.n

MARS - AVRIL 2013

supports

magnétisés

SIGN INFO SERI N° 244 • 9


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page10

ACTUS Prismaflex engage un 3e partenariat avec Chaussea

La Fespa 2013 affirme la suprématie a long terme du numérique

Prismaflex est à nouveau le

[SALON] La FESPA 2013, qui va

Autre point fort traditionnel de

Print Inspiration Runway, Allée de

partenaire de l’enseigne de

se dérouler à Londres du 25 au29

l’événement, l’impression textile,

l’impression créative, ou la Print

chaussures Chaussea, pour

juin, affiche l’ambition d’égaler

avec plus de 102 exposants et le

Shop Live! une plate-forme consacrée

l’agencement de ses magasins

(voire dépasser) l’édition de 2010

show FESPA Fabric. Ce dernier

aux technologies d’impression petit

sur un nouveau marché en

de Munich. L’espace d’exposition,

s’étend sur plus de 6 500 m², avec

et grand formats, ou encore le stand

2013 : celui des caissons

qui atteint 30 000 m² et le nombre

une surface d’exposition spécialement

Wrap Cup Masters « World Cup

lumineux de faible épaisseur

de participants, à quelques mois

conçue pour accueillir les réalisations

Final », rassemblant les spécialistes

en très grand format pour

de l’ouverture, ont déjà rempli cet

des imprimeurs et des décorateurs

de l’emballage de véhicules venus

l’intérieur. Suite à la réalisa-

objectif. Parmi les noms prestigieux

textiles.

du monde entier.

tion de tests pour des produits

ayant confirmé leur présence : HP,

Citons aussi une nouveauté de la

A noter également, le Creative

d’arrière de caisses lumineux,

Canon (incluant Océ), Agfa, Durst,

FESPA 2013, la Promotional Products

Corner, destinés aux designers,

Prismaflex a remporté le

EFI, Fujifilm, Orafol, Mimaki, Kornit

Business Academy (PPBA), organisée

aux créatifs et aux directeurs de marque,

marché Chaussea en raison

et M&R. On note, cette année, une

en partenariat avec le CTCO, qui

ainsi que la Pilots Briefing Zone,

des qualités de réalisation et

forte poussée du numérique, à la

s’efforcera de montrer les potentialités

qui hébergera des sessions dédiées

d’impression visuelle, ainsi

fois en nombre et en surface de stands,

du marché des articles promotionnels,

à la décoration de vêtements, et

que par sa capacité à proposer

même si la sérigraphie reste encore

à travers une présentation sectorielle

enfin le Hall of Fame, « Galerie

bien présente, avec de nombreux

des produits promotionnels, et une

d’honneur » des plus grands

exposants de renom, parmi lesquels

série d’Études de cas consacrées

imprimeurs, où seront récompensés

M&R, Saati, Kiian, Demak, Sun

à diverses réussites dans le domaine.

l’Imprimeur global de l’année ainsi

Chemical, Sefar, Macdermid Autotype

La manifestation sera rythmée par

que les cinq imprimeurs les plus

et Encres Dubuit.

plusieurs animations, comme la

importants de chaque pays.

différentes solutions et notamment plusieurs formats, allant de 5 m à plus de 10 m². En plus de concevoir des caissons lumineux « Matrix » avec éclairage LED de faible épaisseur pour Chaussea, Prismaflex fournira également des caissons non éclairés, en frise murale, utilisant la maille sublimation. Enfin, Prismaflex vient de se doter d’une nouvelle machine d’impression en sublimation : une technologie qui séduit déjà Chaussea et qui offre de nouvelles opportunités de développement à Prismaflex sur le marché de l’agencement intérieur des points de vente dans le secteur de la grande distribution.

10 • SIGN INFO SERI N° 244

n

SAi lance une place de marché de la signalétique et de l’impression SAi met en oeuvre une plate-forme proposant une vitrine mutualisée pour les offres des acteurs du domaine. SA International (SAi), fournisseur de solutions professionnelles de signalétique, d’impression numérique grand format et de CFAO pour l’industrie de l’usinage mécanique CNC, vient de lancer la Guilde internationale des professionnels de la signalétique et de l’impression (International Sign & Printmakers Guild), organisme d’adhérents conçu pour aider les prestataires de services d’impression et de signalétique à développer leur activité tout en réduisant leurs coûts. Élément clé de cette initiative, la plate-forme centrale sign.com, mise en place par SAi, vise à procurer de nouveaux marchés aux professionnels locaux. Elle permettra aux acheteurs de concevoir et d’acheter rapidement et en toute simplicité des panneaux personnalisés. Concrètement, tous les travaux commandés via sign.com seront transférés à des adhérents locaux de la Guilde, qui produiront et livreront directement

au client le panneau ou l’impression commandée. L’adhésion à la Guilde donne également la possibilité de créer gratuitement sa vitrine Web, c’est-à-dire son « micro-site », à l’effigie de son entreprise individuelle, en s’appuyant sur le modèle et contenu proposés dans sign.com. Les membres de la Guilde peuvent aussi bénéficier d’un système gratuit d’approbation des travaux, conçu pour faciliter l’étape de fin de travail et d’approbation des travaux par le client, parfois délicate, avec pour objectif de réduire les temps de traitement et les réimpressions coûteuses. Les adhérents peuvent aussi rediriger leurs clients directs vers un site Web privé dédié, sur lequel ils peuvent consulter, commenter, ajuster et approuver une œuvre, en conservant un historique du processus, journalisé pour chaque travail.

Le formulaire en ligne est disponible à l’adresse http://signprintguild.org/

n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page11


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page12

ACTUS

Graphitec 2013 sous le signe du décloisonnement

Guandong entre dans le monde du Latex en termes de rendu des couleurs et de stabilité. Il répond aux

Graphitec, le salon de la

besoins de ceux qui veulent

filière graphique qui doit se

créer des applications à fort impact

tenir du 11 au 14 juin

émotionnel à travers la décoration

prochains à Paris, a

de verre statique et dynamique :

construit cette année sa

construction de magasins, de

communication autour d’un

centres commerciaux, fenêtres

mot-clé : le décloisonnement.

de bus, de taxis et de trains.

Décloisonnement des

One Way Vision 18660 Polymère

pratiques, des services, des

est caractérisé par une surface

médias, de la formation…

en PVC sans cadmium. Une

grâce auquel tout devient

formulation développée pour

possible pour la filière.

[SUPPORT] Guandong enrichit

de durée de 3 ans, ce nouveau

assurer une excellente qualité,

Cet axe de campagne, qui se

sa gamme Window Graphics

vinyle micro perforé a été créé

des impressions durables,

concrétisera par la bannière

Collection avec un nouveau

spécialement pour être imprimé

inodores et résistant aux rayures

« NO LIMIT », est issu des

vinyle perforé, baptisé One Way

avec la technologie Latex. Il

et aux taches. Il est disponible

réflexions du comité

Vision 18660 polymère.

peut être utilisé par différentes

en format 137 x 50 cm, avec

d’experts de la manifesta-

Destiné aux applications en

machines Latex (Mimaki et HP),

trous de 1,6 mm et 60 % de

tion, Graphitec’Experts,

extérieur, avec une garantie

et assure de bonnes performances

surface imprimable.

n

composé de 15 grands professionnels des industries graphiques, imprimeurs, donneurs d’ordres, acheteurs de l’état, éditeurs ou agences de communication. Une réunion a eu lieu fin 2012, animée par Patrick Cahuet, expert en flux et technologies Print & Web et consultant pour le salon, autour de l’avenir de la communication imprimée et du cross media. Cette idée majeure du décloisonnement implique, selon Graphitec’Experts, des évolutions dans les comportements et nécessite de communiquer de manière soutenue auprès des donneurs d’ordres sur cette nouvelle convergence.

12 • SIGN INFO SERI N° 244

Ipex 2014 consacrera la convergence entre l’Imprimerie et le Multicanal Le salon Ipex 2014 se positionnera comme un événement mondial sur la « communication marketing multicanal centrée sur l’imprimerie ». Il sera incorporé à Cross Media, autre salon organisé par le même groupe, sur la communication marketing multi-canal, afin de présenter à la fois les nouveautés en imprimerie et communication pour campagnes de publication et marketing. L’objectif est de faire de cet événement un rendez-vous international rassemblant toute la chaîne logistique média et imprimerie. Il intègrera le Sommet mondial de l’imprimerie, suivant le thème de « Stratégies et pratiques de leadership de qualité dans l’activité remplie de défis du marketing online et offline », au cours duquel des dirigeants du secteur de l’imprimerie (et des secteurs périphériques) aborderont les problèmes et les opportunités auxquels ils font face. Cette réorientation est fondée sur les résultats d’une étude de marché mondiale et indépendante, conduite au dernier trimestre 2012 par AMR International. Les résultats de cette enquête ont clairement mis en évidence sept tendances

principales ayant un impact sur le secteur de la communication visuelle : • consolidation de la communauté de fournisseurs de services d’imprimerie dans les économies développées, • évolution de l’impression offset, • montée fulgurante du numérique, • commercialisation par les imprimeurs de services non liés à l’imprimerie, • croissance dans les emballages imprimés, • croissance dans les marchés émergents , • intérêt pour la communication marketing multicanal. Informa Exhibitions (anciennement IIR Exhibitions), organisateur de l’Ipex, a utilisé ces résultats pour mettre au point un Livre blanc, apportant un résumé analytique et un aperçu détaillé des conclusions de l’enquête, ses résultats et la future direction d’Ipex. Rappelons que la précédente édition d’Ipex s’est déroulé en mai 2010 à Birmingham au Royaume Uni. Elle a attiré 95 000 visiteurs provenant de 135 pays. n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page13

MAI - JUIN 2010

SIGN INFO SERI N°229 • 13


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page14

ACTUS Sign Expo Europe acquiert Screenmedia Expo Sign Expo Europe (25-27

Trois nouveaux films Sihl pour affichage rétro éclairé

Juin 2013 à Londres) a acquis Screenmedia Expo (salon spécialisé dans

[BACKLITS] Sihl, producteur

l’affichage numérique, qui se

allemand de papier et de films, lance

tenait traditionnellementen

trois nouveaux films pour l’affichage

mai à Londres), et a prévu

rétro éclairé, référencés DuraCURE

de l’intégrer à l’événement

Backlit 130 g et 170 g, et LightCURE

en juin.

185. Pourvus d’une surface spéciale,

La manifestation résultant

ils garantissent une planéité

de cette fusion ciblera les

exceptionnelle, ainsi qu’un traitement

enseignistes et les acheteurs

simple (montage sûr et simple sur

/ prescripteurs de solutions

place). Ils conviennent à différentes

de signalisation à la fois

techniques d’impression: UV, encres

imprimées et digitales.

compactes (Oce Color wave

L’événement cohabitera avec

600/650), offset et laser pour le

la FESPA 2013 (25-29 juin

LightCURE.

2013). La conjonction de ces

Les DuraCURE Backlit sont constitués

deux événements créera une

d’une combinaison de papier et

vitrine unique des technolo-

de film de polyolefine. Avec une

gies de communications

proportion élevée de papier, Sihl

visuelles, des applications et

utilise la quantité de film nécessaire

des meilleures pratiques de ce domaine élargi. Elle s’emploiera à démontrer que l’affichage numérique extérieur s’avère de plus en plus complémentaire de l’image imprimée, et que les deux domaines technologiques peuvent être fusionnés pour concevoir des campagnes marketing complètes. Les prestataires de services d’impression (PSP) désireux d’offrir des solutions marketing plus complètes à leurs clients pourront alimenter leur réflexion sur les technologies, les modèles économiques alternatifs et l’adaptation de contenus numériques aux écrans .

14 • SIGN INFO SERI N° 244

pour obtenir une rigidité et une forte résistance à la déchirure. Ce type de structure offre un rapport prix/performances optimal, tout

de 65 %, le DuraCURE offre un

Les deux matages produisent une

en préservant l’environnement. Il

éclairage homogène en transmission

diffusion de lumière de meilleure

garantit une grande durabilité,

et en réflexion de l’impression.

qualité, et surtout plus homogène.

notamment avec une surface résistante aux rayures. Les résultats sont également de bonne qualité pour les applications en extérieur à long terme. La structure spéciale

LE BACKLIT LIGHTCURE, IMPRIMABLE EN RECTO VERSO

De sorte que le LightCURE est aussi convaincant en réflexion pure qu’en transmission. Ce produit convient donc aussi aux caissons lumineux dans lesquels le rétro éclairage n’est pas allumé

et la surface garantissent une grande vitesse d’impression ainsi

Le film backlit LightCURE est un

pendant 24 heures.

qu’une adhérence complète des

film polyester couché mat des deux

En France, ces produits sont distribués

couleurs. La surface mate permet

côtés, conçu pour la publicité dans

notamment

une impression brillante et riche

les caissons lumineux.

(www.diatrace.com).

par

Diatrace n

en contrastes, la structure semblable

Grâce au procédé de couchage

à du papier crépon conférant au

spécial, ce film peut être imprimé

produit un caractère décoratif

des deux côtés. Il est possible ainsi

différent des autres backlits. Le

d’obtenir des résultats optimaux

traitement de surface mat diffuse

pour l’application en réflexion et

DuraCURE 130 g

4,62 €/m²

de la lumière et empêche de voir

en transmission lorsque par exemple

DuraCURE 170 g

5,56 €/m²

les sources lumineuses en arrière-

une image augmentant le contraste

LightCURE 145 g

est imprimée sur le verso.

6,28 €/m²

plan. Avec un degré de transparence

REPÈRES

TARIFS PUBLICS HT

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page15

ACTUS

Mimaki revendique pour 2012 un bilan très positif Mike Horsten, responsable marketing de Mimaki EMEA envisage une année 2013 aussi porteuse que 2012.

[CONSTRUCTEUR] L’année 2012

nouveaux marchés : depuis le

encre latex et la JV400 à encre

aura été une année particulièrement

1 octobre 2012, sa zone d’activité

SUV, qui ont contribué à conforter

active pour Mimaki Europe, marquée

n’est plus seulement l’Europe et la

sa réputation en tant que créateur

par le lancement de plus de douze

Russie, mais aussi l’Afrique et le

de produits plus écologiques et

LED UV à plat de petit format. Les

nouveaux produits, affirme Mike

Moyen-Orient. Ce changement

écoresponsables.

deux solutions ont été développées

Horsten, responsable marketing de

consacre la mise en place d’une

L’imprimante latex, première

comme une réponse directe aux

Mimaki EMEA. Ces annonces

nouvelle région Mimaki EMOA.

concurrente directe du système

réactions des clients et aux besoins

concernaient les presses, notamment

L’impression sur textiles et vêtements

latex d’entrée de gamme de Hewlett

évolutifs du marché.

une première imprimante latex,

(division TA) a constitué un axe de

Packard, propose, parmi un ensemble

S’agissant des encres, Mimaki

mais pas seulement : le fournisseur

croissance important, avec notamment

de fonctionnalités requises sur les

revendique une offre quasiment

japonais a également présenté de

le lancement de deux nouvelles

marchés de la signalétique

exhaustive : au latex ou au solvant,

nouvelles encres spéciales, notamment

imprimantes et trois nouvelles encres

graphique, la première encre latex

à pigments pour textiles ou séchables

au latex et à solvant UV (SUV),

en 2012.

blanche, et des vitesses d’impression

par LED UV.

mises au point grâce à une technologie

Le fabricant prévoit de continuer

plus élevées, générant un coût au

Pour 2013, Mike Horsten affirme

exclusive, ainsi que des RIPs, comme

d’investir dans ce secteur clé au cours

mètre carré inférieur.

des perspectives encore meilleures,

le Rasterlink, ou encore un nouveau

des prochaines années.

L’offre de produits industriels a aussi

grâce à une position forte dans

RIP conçu pour l’impression sur

Sur le marché de la signalétique

été étoffée en 2012, avec la JFX-

l’impression jet d’encre, non seulement

textiles, référencé TX-LINK.

graphique, Mimaki a lancé deux

500-2131, nouveau système à LED

sur le secteur de l’entrée de gamme,

En termes de couverture géographique,

nouveaux types d’encre et deux

UV à plat de haute qualité et grande

mais aussi sur les marchés industriels

Mimaki Europe B.V. a pénétré de

nouvelles imprimantes : la JV400 à

vitesse, et la UJF6042, machine à

plus larges.

er

n


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page16

ACTUS

Le SIN s’alarme de l’allongement des délais de paiement des clients raccourcissement des délais de

aussi longs qu’avant la réforme

indemnité forfaitaire due en cas

paiement, afin d’améliorer la

LME. Ces pratiques concernent

de retard de paiement. Sa mention

trésorerie des PME-PMI et des

tous types de clients, aussi bien

et son montant de 40 euros

TPE. Le SIN constate que cette

des grandes entreprises que des

devant obligatoirement figurer

loi a, au contraire, contribué à

administrations et des collectivités

dans les conditions générales

vider un peu plus les trésoreries

territoriales qui ne respectent

de vente et dans les factures.

de ces entreprises. Dans la filière

pas la loi. Pour les clients de plus

Ce dispositif a certes pour objet

des arts graphiques, ce problème

petite taille, la tentation existe

de décourager les mauvaises

se pose de façon criante, tant

également.

pratiques, mais il est à craindre

pour les imprimeurs numériques

« Nous devons faire face à des

qu’il soit contre-productif et sa

que pour les imprimeurs

paiements à 90 jours net, 90

mise en application impossible.

[PROFESSION] Le Syndicat

traditionnels. Aujourd’hui, ces

jours fin de mois et certains

Le SIN vient d’alerter le ministère

de l’Impression Numérique et des

entreprises règlent en temps et

clients vont même jusqu’à 120

du Redressement Productif sur

services graphiques (SIN), par

en heure les factures de leurs

jours » s’inquiète Pierre Picard,

l’ensemble de ces problématiques.

la voix de son président, Pierre

fournisseurs, avec lesquels elles

« avec de lourdes conséquences:

Selon lui, « l’Etat méconnaît

Picard, a exprimé ses inquiétudes

entretiennent des relations de

nos trésoreries sont dégradées ».

trop souvent la réalité du

au sujet des délais de paiement.

confiance.

Un nouveau dispositif a été mis

fonctionnement de nos entreprises.

Applicable depuis 2009, la loi

Pour leurs clients, il en va tout

en place depuis le 1 janvier

Il doit prendre ses responsabilités:

LME reposait sur le principe du

autrement! Les délais sont toujours

2013, sous la forme d’une

contrôler et sanctionner ! » n

Pierre Picard

er

Le SIN publie la synthèse de son étude de marché Le SIN (Syndicat de l’Impression Numérique et des services graphiques) vient de publier la synthèse de l’étude sur Le marché de l’impression numérique et des services graphiques. Cette synthèse de 71 pages a été établie sur la base de l’étude de marché publiée par le SIN fin 2012 (225 pages). Cette étude, initiée par le SIN et réalisée par Interquest, analyse l’état actuel du marché, la situation des acteurs concernés (imprimeurs numériques, ateliers intégrés, imprimeurs, sérigraphes) et le futur de l’impression numérique et des services graphiques en France. Elle établit une photographie comparée de l’état de ces entreprises à 10 ans d’écart, détaille l’évolution de leurs métiers et de leurs pratiques sur cette même période (l’étude précédente du SIN datant de 2002). Elle inclut également un comparatif entre les vues des fournisseurs (de matériels, d’applications et de services, de papiers…) et des imprimeurs numériques et des centres intégrés.

16 • SIGN INFO SERI N° 244

Les perspectives et projections à quatre ans, à la lumière des évolutions en cours dans d’autres pays européens, fournissent, de surcroît, les éléments d’informations utiles pour optimiser une réflexion stratégique à court, moyen et long termes. Cette étude intéresse au premier chef les responsables des : • entreprises d’impression numérique et de services graphiques, • imprimeurs offset ayant investi ou désirant investir dans du matériel d’impression numérique, • ateliers intégrés, services achats, services généraux et directions financières, • constructeurs de matériels, • revendeurs et distributeurs de matériels, • vendeurs d’applications logiciels et d’outils/ solutions, • fabricants et distributeurs de papier et de consommables, • sociétés de maintenance. n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:49 Page17

MARS - AVRIL 2013

SIGN INFO SERI N° 244 • 17


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page18

ACTUS

Media XL met Lyon en toile de fond

[AFFICHAGE ÉPHÉMÈRE]

ancien garage Citroën, pour la

des coûts des travaux, souvent

Premium Média XL est l’association

Premium Media XL, régie

marque Samsung. Le coréen

très élevés et imposés légalement

de deux sociétés lyonnaises :

publicitaire spécialisée dans

Hyundai lui a succédé en janvier

du fait du caractère historique

Light Air, spécialisée dans

l’affichage éphémère grand

pour une campagne d’affichage

de l’immeuble concerné, mais

l’application de communication

format sur les bâtiments, s’est

grand format d’un mois.

également de préserver un

grand format et Premium Média

mise au service des bâtiments

Cette toile publicitaire grand

environnement visuel de meilleure

Régie, régie publicitaire.

en rénovation de la ville de

format sur échafaudage permet

qualité pour le grand public.

L’impression sur toile microperforée,

Lyon. Après la pose en 2010

le financement partiel des travaux

de la première bâche (au 68

de rénovation du bâtiment sur

rue de la République), valorisant

lequel elle est apposée.

IMPRESSION ULTRALARGE (5 M)

le nouveau maillot Adidas de

« La toile publicitaire permet

Depuis juillet 2012, une nouvelle

de Light Air. L’affichage éphémère

l’Olympique Lyonnais, une

aux annonceurs d’avoir une

législation prévoit que les bâches

grand format nécessite des

dizaine d’annonceurs se sont

excellente visibilité avec un fort

de chantier puissent, sous certaines

techniques de fabrication et de

succédés, confirmant l’intérêt

impact commercial et d’image,

conditions, être utilisées comme

pose particulières. « Nous

pour ce support, parmi lesquels

et permet aux propriétaires

espaces publicitaires. Alors

imprimons en 5 m de large, la

Google, Coca-Cola, Heineken.

d’amortir le coût des travaux »,

qu’auparavant, la publicité sur

plus grande taille qui existe au

Un second dispositif d’affichage

ajoute Julien Aguetttant, gérant

les

temporaires

monde, puis nous soudons les

grand format sur échafaudage

de Premium Media XL. En effet,

d’échafaudage était possible

laizes entre elles », précise Jean-

a été mis en place, d’octobre

ce type de campagne de

seulement pour les travaux de

Baptiste Aguettant, chargé de

à fin décembre 2012, place le

communication permet non

restauration des monuments

projet, co-fondateur de la société

Viste, sur l’emplacement d’un

seulement la diminution significative

historiques.

Light Air.

bâches

la pose sur échafaudage, la création d’un fond de façade ont été réalisées par les équipes

n

NE CHERCHEZ PLUS L’INFO ELLE EST DANS VOTRE DERNIER SIGNINFOSERI SIGNINFOSERI, c’est l’actualité de votre secteur d’activité, des dossiers thématiques, des reportages chez les grands acteurs du marché, des points de vue de dirigeants et une rubrique “J’utilise” qui privilégie l’utilisateur final…

Abonnez-vous ! 18 • SIGN INFO SERI N° 244

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page19

ACTUS

Oce renforce sa gamme de tables à plat Arizona [MATÉRIEL] Oce a procédé

plus de 3 000 unités livrées dans

Le principal apport des deux

les deux modes d’impression

à la mi-novembre au lancement

le monde, dont 225 placements

nouvelles tables à plat est qu’elles

proposés grâce aux canaux

officiel des deux derniers-nés

en France.

sont dotées de 8 canaux d’encres

Cyan et Magenta supplémentaires:

de sa famille de tables

Océ revendique la place de

indépendants: les quatre premiers

le mode « Production Smooth »,

d’impression UV Arizona, les

leader sur le segment occupé

configurés classiquement pour

avec des images plus lisses, et

modèles 480 GT et 480 XT.

par ce type d’imprimantes, avec

l’impression CMJN, les 5 et 6

e

le mode « Production Squared »

Rappelons que cette famille

une part de marchés d’environ

correspondant à un doublement

(aspect graineux, avec des points

Arizona, née en 2006, est l’une

25 %.

des canaux C et M (permettant

plus visibles), à une vitesse

des plus dynamiques de l’offre

Comme les autres modèles de

une accélération de l’impression)

d’impression 20 % plus rapide.

Oce, avec l’arrivée chaque

la famille AZ, les deux dernières

et les deux derniers apportant,

Positionnées comme des machines

année de nouveaux produits

se caractérisent par une grande

selon le paramétrage, soit une

haut de gamme, ciblant les

(250GT, 350GT/XT, 550GT/XT,

polyvalence (enseignes, PLV,

couche de vernis et une de

prestataires imprimant des volumes

360GT/XT, 318GL), et l’intégration

signalétique…), une très bonne

blanc, soit une double couche

avoisinant les 7 500 m²/an, et

de nombreuses innovations :

qualité d’image, une compatibilité

de blanc si le vernis n’est pas

recherchant à la fois une production

RMO, encre blanche, modes

avec une large gamme de

nécessaire. Le passage d’une

qualitative et quantitative, elles

d’impression haute vitesse &

supports rigides, ou souples

configuration à l’autre s’effectue

sont proposées aux prix de

haute définition, vernis…

(grâce à des rouleaux optionnels),

à l’aide d’un Kit de Flush.

175 000 € (GT) et 215 000 €

De fait, elle connaît un succès

un faible coût de fonctionnement,

L’autre nouveauté intéressante

(XT), tarif clé-en-main, formation

et une utilisation facile et sécurisée.

de cette nouvelle série réside dans

comprise.

commercial indéniable, avec

n


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page20

E TEXTIL S E U MÉRIQ , U N S R APHES U R E G I M I R IMPR AT, SÉ M R TRE, T O E F L D N AN TRES E N ET GR I E P ISTES, N G I E URS, ENS E D O RS, BR U E V A GR E PLV D S T AN FABRIC OUR

T P S E LON A S E C

! S U O V

NANTES 20 • 21 Mars 2013

MARSEILLE 29 • 30 Mai 2013

PARC DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS CHANOT HALL 8

Un événement Partenaires

4 000 VISITEURS PROFESSIONNELS, 170 MARQUES ET EXPOSANTS • WWW.IN-COM.FR


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page21

ACTUS inCOM CIBLE LES PROFESSIONNELS DES ARTS GRAPHIQUES DE L’OUEST DE LA FRANCE Le salon inCOM 2013, dédié à la communication visuelle et aux arts graphiques, ouvrira ses portes les 20 et 21 mars à Nantes, Parc de la Beaujoire. Une manifestation qui se positionne comme un rendezvous important des professionnels de la communication visuelle de la région Ouest. Les exposants, imprimeurs numériques textile et grand format, sérigraphes, peintres en lettre, graveurs, brodeurs, enseignistes, agences de communication et autres y présenteront leurs dernières nouveautés en matière de systèmes et solutions d’impression numérique.

Le Parc de la Beaujoire de Nantes accueillera la prochaine édition du salon inCOM.

La région Grand Ouest est un territoire particulièrement dynamique, et elle présente un tissu assez dense de professionnels de la communication, au sens générique du terme. Le fait de positionner un salon dédié Arts Graphiques est de nature à fédérer bon nombre de ces intervenants. L’intérêt de visiter ce salon réside dans la découverte des nouvelles applications, rendues possibles par l’évolution des technologies des systèmes d’impressions numériques et des supports d’impression. Dans le secteur des arts graphiques, où le marché demeure particulièrement disputé, les

imprimeurs continuent à investir et à tirer le marché par le haut. Certains investissent dans des matériels innovants, d’autres dans une politique de services innovants, d’autres encore deviennent des professionnels de l’impression durable. Les possibilités sont diverses et multiples. En se positionnant comme salon de la Communication Visuelle, inCOM entend aider ces professionnels à faire leur choix, en leur proposant de découvrir les nouveautés du secteur. Sur inCOM, le visiteur pourra rencontrer à la fois des spécialistes du consommable, des constructeurs et distribu-

MARS - AVRIL 2013

teurs de machines d’impression et des experts de la finition. Un ensemble d’informations sur un même plateau, qui permet au décideur d’y voir plus clair dans ses possibilités d’investissement. n

Une autre édition de ce salon se déroulera à Marseille les 29 et 30 mai prochains. Ce sera la 2e fois qu’inCOM fait étape à la cité phocéenne, après un premier rendez-vous réussi fin mai 2012.

SIGN INFO SERI N° 244 • 21

䉴䉴


inCOM QUESTIONS RÉPONSES

•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page22

Le rendez-vous dédié aux professionnels de la Communication Visuelle mise sur la carte de la proximité et de la spécialisation métier pour accueillir visiteurs et exposants dans une ambiance conviviale. Questions réponses avec le commissaire du salon Gildas Rondepierre. Le salon inCOM s’est déjà déroulé

Ce projet de développement en

est au cœur d’une région très dyna-

à Marseille en 2012, vous avez choisi

régions répond à une demande des

mique dans ces métiers. Exposer

cette fois Nantes en 2013. Pourquoi?

exposants ?

à Nantes, c’est se donner la pos-

À l’origine, le salon se tenait à Paris

Indéniablement. Il répond en tous

sibilité de recevoir des profes-

depuis plusieurs années et il est

cas à des logiques propres à

sionnels de la Communication

apparu que nombre de visiteurs

chaque société. Il y a celles qui

Visuelle de Bretagne, des pays de

de régions ne peuvent plus pren-

n’ont pas de force de vente suffi-

Loire, du Poitou-Charente, de la Basse

dre le temps de se déplacer en masse

sante pour couvrir l’ensemble du

Normandie, du Centre. Le vivier

sur un salon parisien. Nous avons

territoire et profitent donc d’évé-

est important, les exposants inscrits

alors mené une réflexion avec un

nements comme inCOM pour mener

l’ont bien compris.

panel de visiteurs pour compren-

une action commerciale spécifique.

dre les réticences à se déplacer à

Celles pour qui exposer dans une

Que pourront voir les visiteurs sur

Paris, et évaluer l’impact d’un ren-

région donnée permet de se faire

le salon ?

dez-vous organisé sur deux jours

connaître localement lorsqu’elles

Les marques de systèmes d’im-

en régions. Les réponses du panel

n’y sont pas présentes. Enfin, il y

pression numérique, Mimaki, HP,

ont conforté l’idée qu’un salon de

a les locales de l’étape qui profi-

Roland, SwissQprint, Epson, Mutoh,

proximité et spécialisé Arts Graphiques

tent du salon pour, à domicile,

les supports d’impression, les maté-

avait toutes les chances de rencontrer

montrer leur implantation et savoir-

riels de finition, les encres, les

son public dans un contexte plus

faire. Dans chaque situation inCOM

machines à broder, à graver, les

convivial et de proximité.

répond à un besoin identifié de

fraiseuses…

C’est dans cette optique qu’inCOM

développement des entreprises

L’utilisateur y trouvera une source

Marseille s’est tenu en mai 2012.

concernées.

d’information riche pour son acti-

Ce rendez-vous constituait un vrai

vité, et les prescripteurs y trouve-

test en grandeur nature, et devait

Parlons visiteurs, qui attendez-

ront une source d’inspiration utile

permettre la validation de notre stra-

vous à Nantes ?

pour leurs projets de communica-

tégie de développement en régions.

Nous attendons sur le salon les impri-

tion.

Cette première édition s’est dérou-

meurs numériques, sérigraphes,

Je n’oublie pas les décorateurs, qui

lée dans de bonnes conditions,

enseignistes, signaléticiens, agences

voient d’un œil de plus en plus averti

avec un parterre spécialisé de pro-

de communication et graphistes

les possibilités de décoration

fessionnels de la Communication

de la région Grand Ouest. La ville

intérieure et extérieure des vinyls

Visuelle réunis autour des exposants.

de Nantes a été choisie car elle

existants.

22 • SIGN INFO SERI N° 244

n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page23


•sis 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page24

Dossier

2013 BON CRU POUR L

24 • SIGN INFO SERI N° 244

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:50 Page25

R LE GRAND FORMAT ?

SERVICES A VALEUR AJOUTÉE, NOUVELLES TECHNOLOGIES (PANNEAUX LED, PANNEAUX SOLAIRES, WEB-TO-PRINT, INDUSTRIALISATION DES PROCESSUS…), MAIS AUSSI CERTAINES APPLICATIONS ÉMERGENTES COMME LA COMMUNICATION SUR POINTS DE VENTE ET LES PRODUITS A FAIBLE IMPACT ENVIRONNEMENTAL : LES PROJECTIONS 2013 OPTIMISTES DES IMPRIMEURS FRANÇAIS, QUI PENSENT AVOIR FAIT LES BONS INVESTISSEMENTS.

Réalisation Exhibit pour l’exposition « Jean Cocteau, sur les pas d’un magicien » qui s’est déroulée dans le cadre d’une rétrospective à Evian. (Impression sur voile fin en sublimation, panneau suspendu à une arche murale.)

MARS - AVRIL 2013

SIGN INFO SERI N° 244 • 25


•sis 244_Mise en page 1 25/02/13 22:51 Page26

dossier

2013 S’ANNONCE COMME UNE BONNE ANNÉE POUR LES ACTEURS FRANÇAIS DU GRAND FORMAT.

L

es imprimeurs interrogés estiment Quant à la montée de la concurrence que pour leurs clients, l’identificamondialisée, oui, elle est bien là tion visuelle reste une nécessité comme partout, mais en l’occurrence, absolue, malgré la dureté du contexte la mondialisation et les délocalisations économique. « Même en temps de induites ne semblent pas constituer à crise, les entreprises ont obligatoireleurs yeux un obstacle infranchissament besoin d’être présentes là où sont ble… du moins pour ceux qui auront su leurs clients, notammettre en face une Quid de la montée ment pour montrer palette de services de la concurrence leurs nouveaux prode qualité autour mondialisée ? duits », affirme Jeande l’impression. Bernard Rivaton (PDG de Exhibit). Il « La concurrence est de plus en plus précise que même quand les entreprises forte », admet Gérard Jouin (PDG de sont amenées à couper dans certains Publidécor). « Mais avec le numérique, budgets, publicitaires notamment, elles si l’on a du bon matériel, il est facile de ne peuvent pas trop se le permettre en se différencier avec un service de quace qui concerne leurs moyens d’identifi- lité autour de l’impression : le sérieux cation et de communication visuelle. de l’entreprise, le respect des délais,

26 • SIGN INFO SERI N° 244

des finitions soignées, un emballage garantissant que l’image arrivera dans un état impeccable ». Le focus sur les services haut de gamme est une orientation prise par de nombreux imprimeurs. Réalisaprint, par exemple, mise sur une qualité de service reposant sur une grande rapidité de production et de livraison. L’imprimeur vient de lancer un nouveau service baptisé Urgence, reposant sur la mise en œuvre de moyens importants : « Notre objectif est de proposer la gamme la plus large de France en « livraison express », c’est-à-dire en 24 heures n’importe où en France », déclare Rafael Mari, fondateur et gén rant de Realisaprint.

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:51 Page27

2013, BON CRU POUR LE GRAND FORMAT ?

LA COMMUNICATION SUR POINT DE VENTE, UNE ACTIVITE PORTEUSE.

S

i la signalétique événementielle

fic supplémentaire. Pour cela, la décora-

continue de représenter une acti-

tion met l’accent sur des thèmes particu-

vité porteuse pour l’impression nu-

liers, afin d’établir une corrélation entre

mérique, l’année 2013 confirmera la

l’ambiance et les produits ».

poussée de la communication sur points

Ce type de communication est générale-

de vente, enclenchée en 2012. La partie

ment liée à des événements (promotion-

la plus visible de ce segment est destinée

nel), mais on observe qu’il s’agit de plus

à l’intérieur, à la frontière de la décora-

en plus souvent de mettre en place une

tion commerciale. Cette activité intéresse

communication pérenne.

beaucoup les grandes chaînes et tous

En outre, cette « communication / déco-

ceux qui sont très pointus en communica-

ration » plus ou moins pérenne ne

tion et marketing, comme les grands ré-

concerne plus seulement les points de

seaux de franchise. « Ils ont besoin de

vente : elle a abordé de nouveaux terri-

« théâtraliser » les points de vente »,ana-

toires comme les hôtels (halls, chambres),

lyse Jean-Bernard Rivaton (Exhibit).

les entreprises (halls, bureaux) et même

« L’objectif est de créer une ambiance

les maisons.

stimulante, destinée à favoriser les achats

Là encore, les « décors » sont le plus sou-

sur les points de vente, à générer du tra-

vent imprimés en numérique.

MARS - AVRIL 2013

Exhibit Jean-Bernard Rivaton, PDG La communication sur points de vente, aux frontières de la décoration intérieure, se confirme comme une activité très porteuse. Photos : réalisations Exhibit, de gauche à droite: Stand Chopard au Printemps, exposition Dior à Moscou et décor pour le restaurant Le Nautic.

n

SIGN INFO SERI N° 244 • 27


•sis 244_Mise en page 1 25/02/13 22:51 Page28

dossier

Prismaflex Jean-Philippe Delmotte, PDG « Le panneau à LED (ci-dessus) est un produit stratégique, sur lequel nous investissons beaucoup ». Ci-contre, à gauche, un panneau imprimé pour les magasins Z sur du Graph’IT, support léger destiné à une pose tendue, conçu par Prismaflex. Au centre, un arrière de caisse réalisé pour les points de vente Eram.

LE PARI DE L’AFFICHAGE DYNAMIQUE.

P

armi les nouvelles technologies pro-

ploiter. Par exemple, suggère Jean-Phi-

c’est une grosse évolution du marché ».

metteuses, l’affichage dynamique

lippe Delmotte, « contrairement à ce que

A noter que Prismaflex mise également sur

(panneaux LED) a fait l’objet d’in-

font les panneaux déroulants, qui affi-

le panneau solaire : la firme va lancer

vestissements importants, qui débouche-

chent trois images toujours dans le même

cette année un panneau déroulant (à dé-

ront de façon visible en 2013. « C’est un

ordre, on pourrait fractionner la journée

filement) rétro-éclairé autonome, équipé

produit stratégique, sur lequel nous inves-

en plusieurs créneaux, et afficher cer-

d’un capteur solaire. Elle a pris pour cela

tissons beaucoup et qui va se déployer et

taines images à certaines heures ».

la licence (exclusive) d’un brevet (Wysips),

devenir un standard, comme en Amérique

Ce qui implique une façon différente de

qui permet d’intégrer (et de cacher) les

du Nord », prévient Jean-Philippe Del-

commercialiser ces panneaux, donc une

panneaux photo-voltaïques dans les pan-

motte, (DG de Prismaflex). Certes, il s’agit

remise en cause des modèles traditionnels

neaux publicitaires. L’intérêt du procédé

de produits encore assez chers, et pour fa-

d’affichage : « il faudrait refaire un mo-

est de pouvoir cacher les panneaux so-

voriser leur développement, il faudrait

dèle différent de business plan pour

laires par une image (sur la tranche, la

imaginer de nouvelles façons de les ex-

l’amortissement de ce type de panneau ;

face arrière… ).

28 • SIGN INFO SERI N° 244

n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:51 Page29

2013, BON CRU POUR LE GRAND FORMAT ?

Réalisaprint Rémi Barelli et Rafael Mari, fondateurs et gérants. « Avec notre nouveau service « Urgence », nous avons pour objectif d’avoir la gamme la plus large en « livraisons express », c’est-à-dire en 24 heures n’importe où en France ». Visuel imprimé en urgence pour un concert de Johnny Halliday. Ci-dessous l’atelier d’urgence de Réalisaprint.

PROGRESSER DANS L’INDUSTRIALISATION DE LA PRODUCTION.

A

méliorer en interne l’organisation

parition des épreuves papier pour les vali-

« Nous misons beaucoup sur l’automatisa-

de sa production est un souhait

dations, au profit d’écrans ISO ».

tion de tout le processus de production, de-

partagé par pratiquement toute

puis le lancement de la commande jusqu’à

la profession. Objectifs déclarés : une plus

la livraison », affirme Rafael Mari (Réalisa-

grande automatisation des flux de produc-

print). « A chaque étape de ce processus,

tion, des tâches, et surtout de la suppres-

le client est tenu au courant de l’avance-

sion de la circulation des dossiers papier,

ment, depuis la réception et le contrôle du

afin d’accélérer la production, d’améliorer

fichier. En cas de retard, le client est in-

la qualité du travail et de supprimer (ou ré-

formé immédiatement et des mesures sont

duire) les erreurs.

prises pour livrer quand même dans les

Ainsi, Gérard Jouin (Publidécor) déclare

meilleurs délais, quitte à emprunter un

miser sur « des dossiers de fabrication entièrement automatisés, ainsi que sur la dis-

MARS - AVRIL 2013

Publidécor

Gérard Jouin, PDG mise sur l’automatisation complète des dossiers de fabrication.

autre moyen de transport. L’objectif prioritaire est de fidéliser les clients ».

n

SIGN INFO SERI N° 244 • 29


•sis 244_Mise en page 1 25/02/13 22:51 Page30

dossier

2013, BON CRU POUR LE GRAND FORMAT ?

LE WEB-TO-PRINT SE BANALISE.

A

u chapitre des améliorations

début 2013 », indique Bernard Ma-

des processus, vis-à-vis de l’ex-

riaz, PDG de Signs-Europa (distributeur

terne, le web-to-print (W2P)

de consommables & accessoires, et im-

confirme sa percée dans les modalités

primeur). « Nous misons sur le W2P

de commercialisation. Il s’agit d’une vé-

parce que cela nécessite moins de

ritable lame de fond, puisque pour bon

commerciaux. C’est une évolution ac-

nombre d’imprimeurs, l’objectif est de

tuelle, qui permet de travailler et de

passer au 100% W2P dans l’année. «

transmettre davantage sur Internet, ce

Nous allons intégrer le W2P dès le

qui fait baisser les coûts ».

n

QUELQUES RÉSERVES ET DES ATTENTES FORTES On l’a vu, l’optimisme est de rigueur dans

ment, par exemple, passent en second

les projections 2013 de la profession. Mais

plan derrière le critère du prix… la crise

il ne s’agit pas de ne voir la vie qu’en rose,

est passée par là !

c’est-à-dire d’occulter complètement la

Plusieurs imprimeurs se sont déclarés

crise et ses conséquences.

déçus que seuls quelques grands comptes jouent encore le jeu.

Ainsi, certaines réserves sont émises sur l’aggravation du manque de visibilité et de

Le coût du transport

l’instabilité qui règnent sur les marchés de-

En augmentation constante, il constitue

puis ces dernières années. Ainsi que sur

également un sujet d’inquiétude évoqué. Il

les problèmes de trésorerie que connais-

peut représenter le tiers du coût total,

sent de nombreux imprimeurs numériques

s’alarment certains imprimeurs, qui redou-

(80 à 90 % seraient en cessation de paie-

tent l’alignement de la « taxe gaz-oil ».

ment virtuel), notamment en raison du paiement tardif de leurs clients.

L’environnement C’est aussi un sujet de relative déception

Le coût des consommables et des services de maintenance

Signs Europa Bernard Mariaz, PDG s’inquiète de la quasi absence de concurrence dans le latex et souhaite que les prix des consommables et de l’encre baissent.

dans la profession, qui souhaiterait une

Autre coût dont l’augmentation est obser-

meilleure prise en compte des enjeux as-

vée de près, celle des consommables et

sociés par l’ensemble de la chaine. Les ef-

des services de maintenance des ma-

plore Bernard Mariaz (Signs Europa), il se-

forts des imprimeurs pour aller vers des

chines.

rait souhaitable, que « les prix des consom-

processus de fabrication et des produits

Dans le domaine du latex, par exemple,

mables et de l’encre, qui constituent encore

moins « impactants » pour l’environne-

où la concurrence est quasi-inexistante, dé-

un énorme frein, baissent ».

30 • SIGN INFO SERI N° 244

n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 27/02/13 12:41 Page31


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:57 Page32

FOCUS ÉDITEUR

SAi UNE GESTION PLUS RENTABLE DES ENCRES DEAN DERHAK (SAi) EXPLIQUE COMMENT UNE GESTION INTELLIGENTE DES COULEURS, ASSOCIÉE À UN PROFILAGE SYSTÉMATIQUE DES SUPPORTS, PEUT AIDER LES FOURNISSEURS D’ENSEIGNES ET LES IMPRIMEURS GRAND FORMAT À RÉDUIRE LEURS COÛTS D’ENCRES, DONC À AMÉLIORER LEURS MARGES. TOUT EN MAINTENANT UN BON NIVEAU DE SATISFACTION CLIENTS.

32 • SIGN INFO SERI N° 244

« Quant j’ai cherché à connaître quels outils les fabricants d’enseignes et imprimeurs grand format mettaient en oeuvre pour améliorer leur profitabilité, j’ai commencé par leur demander quel était leur niveau de dépense en encre par unité de surface. Deux sur trois ne le connaissaient pas ! Je leur ai demandé également s’ils savaient quelle quantité d’encre était gaspillée. Peu d’entre eux le savent réellement, certains admettant même qu’ils préfèraient ne pas le savoir. Connaître vos coûts d’encre est un élément fondamental des bonnes pratiques de gestion, cela peut vous permettre de mieux évaluer vos travaux et à réduire votre consommation dans des proportions importantes. Par exemple, un atelier d’imprimerie dépensant 35 000 $ par an en encre, qui apprendrait à économiser 15 % d’encre, ferait

plus de 5 000 $ de bénéfice supplémentaire par an. Mais une gestion vraiment intelligente de la couleur peut vous faire économiser encore plus ».

UN SUIVI COMPLET DES COÛTS D’ENCRE « Le calcul du coût moyen d’encre par unité de surface sur une période donnée est facile : il suffit de prendre la superficie totale réellement imprimée chaque mois, et de la diviser par le total des dépenses d’encre. La plupart des logiciels RIP comportent un journal des tâches, que vous pouvez utiliser pour obtenir votre quantité totale de substrat utilisé : certains RIP affichent la surface d’impression totale par tâche, tandis que d’autres donnent une largeur et une longueur, ce qui vous permet d’obtenir la superficie totale imprimée.

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:59 Page33

Dean Derhak

est Product Director chez SA International (SAi, fournisseur de solutions professionnelles de signalétique). Il dispose de 17 ans d’expérience dans les technologies logicielles de RIP, acquise à travers des fonctions dans la gestion des produits, le marketing, les ventes, l’ingénierie et le support technique.

Connaître la surface imprimée est aisé à partir des RIPs utilisés, ou à l’aide d’une application dédiée, proposée dans de nombreuses imprimantes ou s’exécutant sur terminaux mobiles. SAi propose une application sur mobile (iPhone et Android) qui donne la surface d’impression totale par tâche.

REPÈRES

Il y a d’autres façons de déterminer ce chiffre : sur des imprimantes comme les HP Latex, une application intégrée indique la surface imprimée correspondant à chaque tâche. SAi propose également une application mobile (pour iPhone et appareils Android) qui donne la surface d’impression totale par tâche. Pour un calcul complet des coûts d’encre, il faut ajouter au nombre de cartouches utilisées dans le mois les coûts associés, comme ceux liés au nettoyage et à la purge de la tête d’encre. Car ce qui importe est de savoir combien vous avez dépensé globalement pour l’encre et quelle surface utile vous avez imprimée. Certains ateliers évaluent les travaux en n’utilisant que le coût d’encre par surface. Mais tous les travaux d’impression n’utilisant pas le même

MARS - AVRIL 2013

type d’encre, pour maîtriser le niveau de marge lié à chaque tâche, il faut prendre en compte tous les coûts d’encre. Ce qui permettra d’évaluer chaque tâche en fonction d’une consommation d’encre basse, moyenne ou élevée, et de maximiser les profits pour chaque tâche ».

Profil ICC

MAÎTRISER LA GESTION DES COULEURS PAR LES PROFILS ICC

Fichier numérique particulier (format défini par l’International Color Consortium, alias ICC) décrivant la manière dont un périphérique informatique restitue les couleurs. Il peut caractériser une imprimante, un traceur, une presse offset (profil CMJN), mais aussi un écran, un scanner, ou un appareil photographique numérique (profil RVB).

« Si vous enclenchez une démarche de maîtrise de vos coûts d’encre, il est essentiel d’obtenir les bons profils ICC des supports. De nombreux ateliers d’impression utilisent à tort un profil générique pour tous les supports, et quand se pose un problème d’encre, ils ajustent les débits en utilisant la correction des couleurs. Cette méthode présente le double

inconvénient de générer un énorme gaspillage d’encre et de rendre beaucoup plus difficile le travail d’étalonnage des couleurs. Donc la première étape est de se procurer les bons profils ICC pour chaque imprimante et support utilisés, puis de sélectionner le profil correspondant à chaque fois que l’on change de sup-

SIGN INFO SERI N° 244 • 33

䉴䉴


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:52 Page34

FOCUS ÉDITEUR

La plupart des RIPs proposent des outils permettant d’optimiser l’utilisation des encres light.

Après

Avant 䉴䉴 port d’impression. Faute de quoi, vous gaspillez beaucoup d’encre sans vous en rendre compte, ce qui augmentera inutilement vos coûts associés. Obtenir des profils ICC est très facile, soit à partir du site Web du fournisseur de votre RIP, soit depuis ceux des fabricants d’imprimantes et des fournisseurs de médias. Toutefois, pour un contrôle plus complet, je recommande d’élaborer vous-même vos propres profils ICC, parce que, malgré le coût et la formation nécessaires pour acquérir ce savoir-faire, l’investissement sera rentable à terme ».

ECONOMISER JUSQU’À 25 % DES COÛTS ANNUELS D’ENCRE « Si l’on cherche à maintenir ou augmenter le niveau de satisfaction des clients, tout en réduisant sensiblement les coûts d’encre, alors il faut aussi

34 • SIGN INFO SERI N° 244

regarder de près l’utilisation des encres dites « light ». Ceci concerne essentiellement le cyan et le magenta light, qui comportent plus de liquide clair et moins de pigment. Les imprimantes utilisent beaucoup ces encres, même quand ce n’est pas nécessaire, le principal intérêt des encres light étant d’améliorer la régularité des images, pour une visualisation de près. Réduire la consommation d’encres light peut faire économiser jusqu’à 25 % des coûts annuels d’encre. Mais il faut prendre garde au fait que, bien que la palette de couleurs ne soit pas énormément affectée (les couleurs sombres restent très sombres, la balance des gris est toujours effective), l’image produite semblera moins lisse de près. En conséquence, l’utilisation efficace de cette technique dépend de l’application et de la distance d’observation prévue ».

UNE BONNE UTILISATION DES NOIRS « Explorer différentes façons de produire des gris ou noir est un autre moyen de réduire les coûts d’encre. La plupart des profils ICC par défaut utilisent beaucoup d’encre CMJ pour imprimer les gris, les noir et les ombres, 0mais celà aboutit, en pratique, à utiliser jusqu’à deux tiers d’encre en plus. Bien que cela dépende souvent des supports (les backlits, par exemple, absorbent beaucoup d’encre) l’utilisation des paramètres de type « courbe de noir GCR », technique consistant à remplacer l’encre CMJ par de l’encre noire, peut radicalement réduire vos coûts d’encre, avec peu d’impact sur la qualité. Cela est particulièrement vrai dans les zones sombres, et vous pouvez trouver la courbe GCR dans votre logiciel de construction de profil ICC. L’option de remplacer l’encre CMJ par

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:52 Page35

PROFILER LE SUPPORT EN FONCTION DE L’UTILISATION FINALE « Pour assurer à la fois une bonne qualité d’impression et une réduction de la consommation d’encre, on peut établir des profils de manière plus élaborée qu’avec des valeurs “par défaut”, quels que soient les supports. Utiliser un seul profil pour un mode d’impression, quelle que soit la distance d’observation prévue, aboutit à un gaspillage important d’encre et, dans certains cas, à augmenter inutilement le temps d’impression. »

de l’encre noire est vraiment pertinente à examiner, dans la mesure où elle peut vous permettre d’obtenir de bonnes couleurs avec moins d’encre. Et même avec une certaine perte au niveau des détails, elle produira des noirs plus riches. Certains moteurs de profil ICC comportent même des réglages appelés « Max K », qui remplacent les encres CMJ par du noir. Cette technique, à elle seule, peut potentiellement permettre une économie supplémentaire de 20 % sur votre consommation d’encre par tâche. Le seul véritable inconvénient, c’est qu’en cas de visualisation en gros plan, de petits points d’encre noire dits « émaillants » peuvent être visibles dans les zones claires et en demiteintes. En outre, en cas de sur-utilisation de ce type de réglage, les couleurs peuvent paraître « soufflées », avec une perte de certains détails dans les parties ombrées.

MARS - AVRIL 2013

Certes, il est nécessaire de faire des essais et de tenir compte de la distance d’observation prévue lorsque vous paramétrez une tâche, mais le remplacement du CMJ par ces réglages « K » est une alternative intéressante à évaluer car permettant potentiellement de réduire sensiblement les coûts d’encre ». « Bien sûr, certaines des techniques que j’ai présentées nécessitent un peu de pratique, et des facteurs tels que les caractéristiques des différents supports, ou encore des paramètres comme la température de l’imprimante doivent aussi être pris en considération. Mais, au final, la maîtrise de ces variables et la mise en oeuvre d’une gestion vraiment intelligente des couleurs présente un intérêt économique indiscutable… Et vous n’êtes pas obligé de répercuter les économies réalisées grâce à ces techniques à vos clients ». n

L’approche « par les coûts » consiste à profiler le même mode d’impression de différentes manières, selon l’objectif. Si vous établissez un profil pour une haute qualité, par exemple (donc vitesse généralement plus lente et grosse consommation d’encre), il est courant de « sur-encrer ». L’image produite sera de très bonne qualité, mais le même résultat aurait pu être atteint avec moins d’encre (- 20 %). Cela est particulièrement vrai avec les supports couchés, qui absorbent beaucoup l’encre (et qui absorbent aussi vos marges). La plupart des imprimantes à jet d’encre proposent par défaut un mode d’impression « qualité » comme profil ICC, mais vous pouvez aussi paramétrer vos propres profils, en mode « rapide » ou « économique » si vous voulez économiser l’encre et réduire les temps d’exécution. En mode « rapide », il s’agit de réduire l’utilisation d’encres light et de paramétrer le profil GCR en « Max K », d’imprimer en mode unidirectionnel, de réduire la densité d’impression (exprimée en dpi, ou ppp) et de diminuer le nombre de passages. C’est le mode choisi pour les tâches où la dimension « temps » est critique et pour une vision de loin. Le mode « économique », indépendemment de la quantité d’encre absorbée par le support, réduit arbitrairement la quantité d’encre de 20 %. Il réduit les encres claires et foncées, de sorte qu’il aboutit à des résultats difficiles à distinguer des réglages du mode « rapide ».

SIGN INFO SERI N° 244 • 35


Reportage

•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:52 Page36

SÉRIGRAPHIE: SERY OUEST PERSISTE ET SIGNE L’IMPRIMEUR ROUENNAIS RÉSISTE A LA VAGUE DU TOUT-NUMÉRIQUE. IL A RÉCEMMENT DOUBLÉ SON PARC DE MACHINES SÉRIGRAPHIQUES EN S’ÉQUIPANT D’UNE PRESSE GRAND FORMAT 4 COULEURS ULTRAPERFORMANTE. POUR PASCAL GENTY, LE PRÉSIDENT DE SERY OUEST, LA SÉRIGRAPHIE RESTE UNE TECHNOLOGIE 6 A 7 FOIS PLUS RAPIDE QUE LE NUMÉRIQUE. ELLE SEULE LUI PERMET DE RÉPONDRE, RAPIDEMENT ET AU BON PRIX, À CERTAINES GROSSES COMMANDES.

« Nous avons toujours des gros clients, qui exigent à la fois du savoir-faire et de la fiabilité, c’est-àdire des produits de qualité et la certitude d’être livrés en temps et en heure. La sérigraphie représente 70 % de notre activité et ce pourcentage aurait plutôt tendance à augmenter », affirme Pascal Genty. Le président de Sery Ouest continue de croire à la sérigraphie, une position quelque peu décalée par rapport à la vague du tout-numérique sur laquelle surfe le monde de l’impression. Mais qui repose sur des conclusions chiffrées et des retours d’expérience, dans le contexte de qualité de service “clé en main” qui constitue le pilier fondateur de l’entreprise depuis sa création il y a près de 24 ans. Le principal critère ayant forgé cette conviction est la rapidité de l’impres-

36 • SIGN INFO SERI N° 244

sion sérigraphique, comparée à l’impression numérique. L’imprimeur dispose d’un parc de machines numériques grand format, qu’il réserve à certaines taches : les petites séries (jusqu’à 20 ou 50 pièces), et le très grand format. Par exemple, pour une impression de 2 m de large, sur 3, 4 ou 5 m de long en une seule pièce: il n’est pas possible de le faire en sérigraphie, qui limite le format à 120 ou 160 cm. Mais il n’a pu tout miser sur le numérique, pour des raisons de productivité et de coût. Quand l’imprimeur a acheté sa grosse imprimante numérique (une Durst, il y a environ quatre ans), c’était dans l’optique de faire passer toute sa production dessus. Mais la “faible” vitesse d’impression de ces machines, 6 ou 7 fois moindre qu’en sérigraphie malgré des progrès

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:52 Page37

SÉRIGRAPHIE : SERY OUEST PERSISTE ET SIGNE

en performance, a eu pour conséquence que pour les gros dossiers, malgré le passage en mode “3 x 8” de la machine, le travail “bloquait” toujours : « On consommait de l’encre et on n’arrivait pas à imposer les prix correspondant au traitement. C’est comme cela que nous nous sommes tournés vers une presse sérigraphique à 4 couleurs », explique Thierry Ferrey, cofondateur de l’imprimerie. « Une première dans les imprimeries de Haute Normandie et une étape significative pour notre entreprise, qui était équipée de 4 presses sérigraphiques mono-couleur », se souvient Pascal Genty. L’avantage du numérique, reconnaissent les deux dirigeants, c’est le confort qu’il apporte : il y a moins d’opérations de nettoyage, moins de dépôts, pas d’écran à faire, ni de film. C’est pratique, rapide, il suffit d’appuyer sur un bouton pour

MARS - AVRIL 2013

Thierry Ferey et Pascal Genty : « Les gros clients ne font confiance qu’à des fournisseurs équipés. Si l’on n’a pas les moyens de produire, de faire les finitions et les expéditions, ils s’adressent ailleurs. Nous avons augmenté le capital social pour pouvoir aller chez des clients importants ».

que ça marche. Cela permet donc d’être très réactif, et l’impression est de qualité. Mais il y a des contreparties : outre la productivité inférieure, il y a l’inconvénient du coût de fonctionnement. « Cela

coûte beaucoup plus cher (que la sérigraphie), notamment en encre et en changement des têtes (qui ont une durée de vie plutôt courte) ». Tandis que la sérigraphie permet de tenir

SIGN INFO SERI N° 244 • 37


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:52 Page38

L’impression numérique coûte beaucoup plus cher que la sérigraphie, notamment en encre et en changement des têtes qui ont une durée de vie plutôt courte ». des engagements beaucoup plus exigeants. « Cette presse grand format est ultra-performante et a réellement dynamisé notre productivité », analyse Pascal Genty. « Elle assure un gain de temps de manipulation et de production grâce à l’impression 4 couleurs à la suite, et un meilleur délai pour le client. Avec cette presse multi couleurs, nous sommes passés à un stade supérieur et affirmons toujours notre volonté, audelà de nos équipements numériques, de persévérer dans l’impression sérigraphique de qualité ». Les marchés les plus adaptés à la sérigraphie sont ceux où il faut pouvoir produire très vite et en volume : pan-

38 • SIGN INFO SERI N° 244

neaux, autocollants, vitrophanies rectoverso, etc. Il faut, en outre, être capable d’imprimer sur des supports très divers: panneaux, autocollants, textiles variés… Y compris des objets assez techniques comme certains produits plastiques, ou des pièces usinées, fraisées, pliées à chaud, pour la petite PLV. Sur ces marchés, l’imprimerie a encore beaucoup de demande, notamment pour les autocollants.

LA SOCIÉTÉ Sery Ouest a été créée en juin 1989 par quatre personnes, parmi lesquelles Pascal Genty, à l’époque spécialisé dans

la production d’étiquettes adhésives industrielles pour de grands comptes, et Thierry Ferrey, qui dirigeait alors un atelier de sérigraphie. Deux ans après son démarrage, l’entreprise regroupait 15 salariés. Elle en compte aujourd’hui 25. La société, qui dispose aujourd’hui d’un site de 1700 m², a réalisé sur son dernier exercice fiscal un chiffre d’affaires de plus de 3 millions d’euros.

LE PARC MACHINES Sérigraphie 1 THIEME 5040 4 couleurs en ligne, format 120 x 160 cm 1 THIEME 3030 1 couleur format 100 x 140 cm 1 SVECIA SM 3/4 format 80 x 120 cm Impression numérique grand format Epson Pro 9600 1 DURST Flatbed 700 PRESTO 2 ROLAND XJ 640 laize 160 cm n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:52 Page39

SÉRIGRAPHIE : SERY OUEST PERSISTE ET SIGNE

Des autocollants, sur matières adhésives, aux impressions spéciales sur supports très techniques et avec des encres adaptées… un échantillon d’une production en grandes séries et très diversifiée.

Sery Ouest déploie ses activités selon cinq types de produits ou technologies • Autocollants (toutes formes et toutes dimensions) pouvant être réalisés sur toutes les matières adhésives disponibles sur le marché. • Impression numérique de produits destinés à la PLV, au marquage au sol, à des panneaux de stands, des vitrines, des véhicules et même des affiches. • Marquage des pièces industrielles, concernant des « faces avant », modes d’emploi, des consignes de sécurité, des références produits, des stickers techniques, des plaques « constructeur ». • Impressions spéciales, vernis, encres à gratter, encres odorantes (encapsulées et libérant une odeur au grattage), dômage, encres thermochromiques (qui changent de couleur à une certaine température), encres luminescentes, rétro-réfléchissantes et phosphorescentes, ardoisines, encres métalliques (or, argent, cuivre…). • PLV et signalétique, décors fixes ou provisoires sur plusieurs types de supports (panneaux, banderoles, véhicules, vitrines…).

MARS - AVRIL 2013

SIGN INFO SERI N° 244 • 39


•sis 244_Mise en page 1 26/02/13 19:35 Page40

J’utilise

DODEKA : LA QUALITÉ DE L’ IM

DÉBUT 2012, L’IMPRIMEUR NUMERIQUE DODEKA, UN GRAND ACTEUR FRANÇAIS DE L’ÉVÉNEMENTIEL, RÉCEPTIONNAIT UNE IMPRIMANTE HP DESIGNJET L26500, SA

LE PRODUIT

DEUXIÈME MACHINE LATEX,

L’IMPRIMANTE HP DESIGNJET L26500

VENUE S’AJOUTER A UNE HP SCITEX EN FONCTIONNEMENT DEPUIS UN AN DANS L’ENTREPRISE. UNE CONFIRMATION DE CHOIX QUI S’EXPLIQUE PAR LA HAUTE QUALITÉ DE L’IMPRESSION ET PAR LA FIABILITE DE CES MACHINES. Par Jenny de MONTAIGNE

40 • SIGN INFO SERI N° 244

L’imprimante Designjet L26500, acquise en janvier 2012, fait partie d’une série de traceurs numériques latex de HP. Elle est la deuxième machine latex actuellement opérationnelle chez Dodeka, aux côtés d’un modèle plus gros, de la famille Scitex LX800, arrivé mi-2010 dans l’entreprise. La technologie latex a été choisie en 2010 pour remplacer les grosses imprimantes à solvant (lourd) utilisées à l’époque, technologie non seulement vieillissante, mais présentant de nombreux inconvénients comme les encres toxiques, corrosives et dégageant une mauvaise odeur. Il a donc été décidé de les remplacer soit par des machines UV, soit par des latex. L’imprimante latex a été choisie parce que moins volumineuse et en raison de son côté écologique, très réclamé à ce moment-là par les clients. L’arrivée de la L26500 est donc une confirmation de choix du latex, mais pour

le remplacement d’un autre type de machine, un petit traceur numérique utilisant de l’encre dye (à l’eau, machines Novajet Encad). Là aussi, le latex a été préféré à l’éco-solvant, un peu pour des raisons écologiques, mais aussi et surtout pour des raisons de coût (machine + consommables) et de fiabilité. D’autant que les dernières Designjet L26500 utilisent les nouvelles encres HP, meilleures que les précédentes en termes de densité de noir et le cyan, et aussi qu’elles ont la capacité à faire du recto verso. À noter que la L26500 a été testée pendant 6 mois avant son acquisition, entre juillet et décembre 2011. Dodeka est bêta-testeur depuis le début pour les imprimantes latex HP. Il avait aussi été parmi les tout premiers utilisateurs de la machine LX 800 en juillet 2010, soit six mois avant son lancement européen. Les machines latex ont été livrées, installées par ID Numérique, distributeur de HP, et devenu partenaire de Dodeka depuis l’arrivée du latex, en raison de la qualité du service et de l’accompagnement, répondant aux niveaux d’exigence de l’imprimeur, y compris sur la durée. n

MARS - AVRIL 2013


L’ IMPRESSION LATEX

L’UTILISATEUR

DODEKA Dodeka se revendique comme un leader dans l’impression numérique grand format. En termes quantitatifs, avec un chiffre d’affaires d’environ 10 M€ et une quarantaine d’employés. Mais aussi en termes plus qualitatifs, la société se définissant comme un Créateur d’impressions numériques grand format, ciblant essentiellement les grands comptes. Elle peut, en effet, se prévaloir de références aussi prestigieuses que Sephora, Les Galeries Lafayette, Eres, Vuitton, GAP, Samsung… Tous des clients stables, attachés à la qualité et au service, les deux maîtres mots qui sous-tendent le fonctionnement de l’entreprise. Qualité globale d’une part, parce que tous les employés sont spécialisés et très qualifiés dans leurs domaines d’intervention. Nombre d’entre aux viennent de l’univers de la photo, et l’équipe intègre des designers, des stylistes, des productrices (photo), des activités studio, ainsi que, en aval, les activités de production, contre-collage, découpe, finitions, pose. L’axe Service est l’autre pilier stratégique de l’entreprise. Son mode opératoire est le One Stop Shopping, c’est-à-dire la prise en charge globale d’un projet, qui

MARS - AVRIL 2013

peut être un stand entier ou un mini-magasin, depuis la création jusqu’à l’installation, y compris donc la conception, la pose, la photo, etc. en répondant complètement aux exigences de ses interlocuteurs, à savoir les directions marketing ou commerciales des grands comptes, dont la demande glisse inexorablement vers le « produire mieux, plus rapidement, à moindre coût… et plus intelligemment » ! C’est-à-dire en réfléchissant en permanence à de nouveaux concepts, des choix plus écologiques, en intégrant au produit, dès le début du projet, ses finalités, sa vie après la pose, la manière dont il va être utilisé, comment il va devoir vivre au milieu des gens… La société a été créée il y a une quinzaine d’années à Paris. Positionnée sur quatre secteurs, PLV et Signalétique, Vitrines et Stands, Supports Événementiels et Catalogues, elle revendique une expertise affirmée dans l’événementiel à moyen et long terme, segment qui donne la part belle aujourd’hui à la décoration personnalisée de grands espaces, reposant sur des imprimés en exemplaires uniques. Elle a été la première en France à avoir une imprimante à UV (Durst) et travaille aujourd’hui avec deux technologies d’impression, UV et latex. n

䉴䉴

J’utilise

•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:53 Page41

SIGN INFO SERI N° 244 • 41


J’utilise

•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:53 Page42

42 • SIGN INFO SERI N° 244

LE TÉMOIGNAGE

ALDRIC NICKEL DIRECTEUR TECHNIQUE ET DE PRODUCTION DODEKA

n A quelles attentes particulières a répondu ce traceur latex? Il répond à l’exigence de qualité de nos clients, à travers une impression haute résolution, même pour du grand format. Nous obtenons réellement une qualité photo, sur cette machine comme sur la LX800. Il y a eu une vraie montée en qualité avec ces imprimantes, par rapport à ce que nous avions auparavant (solvant, encre dye). Il y a également leur grande fiabilité, alliée à une facilité d’utilisation et d’entretien. Ce sont des machines très fiables, que nous laissons tourner toutes seules, même le soir, la nuit, les week-ends. Elles se nettoient toutes seules, se mettent en stand-by quand la tâche est achevée. Ces imprimantes demandent vraiment peu d’entretien (aussi bien les grandes que les petites). Enfin, l’utilisation d’encres latex nous permet de répondre à la norme écologique attendue par nos clients. n Vous a-t-il ouvert de nouvelles applications ? Le latex nous a permis d’imprimer sur du vinyle, ce que nous ne pouvions pas faire avant, en plus du papier photo et du Duratrans (film avec un dos translucide, destiné à être mis devant une source lumineuse) que nous utilisions déjà auparavant. Maintenant nous imprimons principalement sur du vinyle, pour le covering de murs, de vitrines et accessoirement de véhicules. Un peu aussi sur de la bâche. n Cette qualité visuelle a-t-elle des contreparties, au niveau de la productivité, ou de la résistance, par exemple ? Nous avons pu garder les mêmes cadences de production et les encres latex présentent presque les mêmes caractéristiques de résistance que le solvant lourd. Mais ces traceurs restent assez lents : environ 15 m²/h (45 m² pour la grande), on ne peut pas parler de débit industriel… Et la technologie latex est un peu plus chère que le solvant lourd. À la fois en consommables et en termes de consommation d’énergie, ce qu’on oublie souvent de dire. n Vos perspectives pour 2013 ou les années à venir ? Nous allons pouvoir imprimer du beach flag, sur de la maille traversée… tout ce qui touche à la structure et que nous ne pouvions pas imprimer auparavant. Cette imprimante Designjet est utilisée chez nous de façon intensive. Nous imprimons « un peu trop » sur cette machine, selon les quotas de HP. Il faut donc la doubler et nous allons racheter en ce début d’année une nouvelle machine identique. n

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:53 Page43


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:53 Page44

ANNONCE CLASSéE

OFFRE D’EMPLOI

AGENDA 2013 MARS inCOM NANTES LES 20 ET 21 MARS PARC DE LA BEAUJOIRE WWW.IN-COM.FR

06371 MOUANS-SARTOUX MAI

recherche

inCOM MARSEILLE LES 29 ET 30 MAI PARC CHANOT (HALL 8) WWW.IN-COM.FR

serigraphe confirmé

JUIN

autonome et polyvalent

GRAPHITEC DU 11 AU 14 JUIN PARIS, PORTE DE VERSAILLES WWW.GRAPHITEC.COM

FESPA DU 25 AU 29 JUIN LONDRES, CENTRE DES EXPOSITIONS EXCEL LONDON (QUARTIER DES DOCKLANDS) WWW.FESPA.COM

EUROPEAN SIGN EXPO DU 25 AU 27 JUIN EXCEL LONDON

SEPTEMBRE VISCOM 24-26 SEPTEMBRE 2013 PARIS NORD VILLEPINTE (HALL 8) 25E ANNIVERSAIRE DU SALON

Marquage sur textile, transferts et sérigraphie à plat Envoyer CV et lettre de motivation à

office@dca-france.com ANNONCE CLASSéE

VENTE

GERANT VEND PARTS SOCIALES

ANNONCEZ VOS ÉVÉNEMENTS DANS NOTRE AGENDA. ENVOYEZ-NOUS VOS INFORMATIONS : CONTACT@SIGNINFOSERI.COM

RETROUVEZ VOTRE MAGAZINE EN LIGNE Abonnez-vous, gratuitement, à notre newsletter : contact@signinfoseri.com

www.signinfoseri.com 44 • SIGN INFO SERI N° 244

CAUSE RETRAITE POUR NOUVEAU GERANT FIN 2013 uu Société INSTALL ENSEIGN 2 RUE CASIMIR BEUGNET 59187 DECHY uu Tél. 03 27 87 59 49

MARS - AVRIL 2013


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:54 Page45

LES ANNONCES CLASSÉES n SÉLECTIONNEZ LA RUBRIQUE DANS LAQUELLE VOUS VOULEZ APPARAÎTRE DE DE n OFFRE n DEMANDE n VENTE n VENTE n DIVERS D’EMPLOI D’EMPLOI MATÉRIEL SOCIÉTÉ n REMPLISSEZ LA GRILLE LISIBLEMENT EN CAPITALES. (Laissez une case libre entre chaque mot). Les logos ou photos sont à envoyer à : contact@signinfoseri.com

TARIF UNIQUE

70 € Une double visibilité le journal + le site internet

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

n VOS COORDONNÉES Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse

...............................................................................................

Code Postal Tél

............................

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..........................................

Email

...................................................................................................

Tampon de la société

Date

...........................

Merci d’envoyer votre coupon et votre règlement par chèque à :

Canal Expo : 1, rue Paul Vaillant Couturier, 92300 LEVALLOIS-PERRET Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

MARS - AVRIL 2013

SIGN INFO SERI N° 244 • 45


•SIS 244_Mise en page 1 25/02/13 22:54 Page46

OUI, JE M’ABONNE !

Vous êtes un acteur sur le marché de la communication et de l’expression visuelle moyen et grand format. Restez connecté à l’actualité de votre secteur d’activité en vous abonnant à Sign Info Seri, magazine professionnel, référence sur ce marché depuis maintenant vingt ans.

SIGNINFOSERI

Votre domaine d’activités :

q Tampographie

q Sérigraphie

q Agence de pub

q Impression numérique

q Gravure

q Signalétique

q Autre (à préciser)

q Textile/Broderie/Transfert

......................................................................................................

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Contact

................................................................................................

Adresse

...............................................................................................

LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

France

n n

............................................................................................................

1 an (5 n°) 2 ans (10 n°)

72 € TTC 132 € TTC

etranger

n n

1 an (5 n°) 2 ans (10 n°)

95 € TTC 180 €TTC

Code Postal E-mail Tél

............................

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..................................................................................................

Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..........................................

Code APE

Nombre de salariés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.............................................

q Règlement par chèque à l’ordre de : Canal Expo : 1, rue Paul Vaillant Couturier - 92300 LEVALLOIS-PERRET

q Règlement par virement bancaire : Canal Expo SARL N° IBAN : FR76 3000 3030 2000 0217 6335 986 Code BIC : SOGEFRPP Domiciliation : Société Générale Paris Bourse (03020), 134, rue Réaumur, 75065 PARIS

Tampon de la société

Date : ...................................

Signature :

Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

46 • SIGN INFO SERI N° 244

MARS - AVRIL 2013


couv 244_Mise en page 1 25/02/13 17:05 Page55


couv 244_Mise en page 1 25/02/13 17:05 Page56

SIS_244  

magazine signaletique infographie serigraphie

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you