Page 1

Trassg y la Música Xose Ramón Martín Ardines

Trassg et la musique Lucía Fernández Suárez


Trassg taba aburríu, caleyando pente la ciudá arrodiáu de coches y ruíu, muncho ruíu.Voces, sirenes, tubos d’escape… Ensin saber qué facer, vió un edificiu perguapu. Con una fachada que-y llamo l’atención.Tanto-y prestó qu’adientró nél. TRASSG était ennuyé, il se promenait dans la ville, entouré des voitures et du bruit, beaucoup de bruit. Des voix, des sirènes des voitures, des tuyaux d'échappement... Ne sachant pas quoi faire, il voit alors un beau bâtiment : sa façade attire son attention. Il aime tellement cette façade … donc, il y rentre.


Yera un muséu.El Muséu de los Istrumentos Musicales y, anque paeza mentira, nesti muséu de la música, lo qu’había yera silenciu…un gran silenciu que como un airín frescu de veranu pasaba per tolos cuartos del edificiu, como mandando callar. Et voilá, c'est un Musée, le Musée des instruments musicaux. Dedans, un silence incroyable ... Un silence qui parcourrait chacune des salles du bâtiment comme un air frais d’été. Un silence qui exigeait de se taire …


Y mandaba callar per una importante razón, porque gracies a esi silenciu y al pasar xunto a los estremaos istrumentos qu’ellí había, producíase la maxa. Una maxa que facía posible escuchar el soníu de caún de los estraños artiluxos colos que Trassg diba topándose y asina, casi ensin querer, anició un viaxe musical que lu llevó per diferentes países . De les percusiones d’África a les de la India. Et ce silence était très important … Grâce à lui, quand on passait à côté des instruments qu'il y avait là-bas, la magie surgissait .... Une magie qui faisait possible écouter le son des engins bizarres que Trassg trouvait à chaque pas. Presque sans le vouloir, il commence un voyage musical par des nombreux pays : des percussions de l' Afrique aux percussions de l'Inde.


Llegando a Asia, onde los istrumentos del Tíbet ficiéronlu imaxinar altes montañes cubiertes cola ñeve onde ‘l gong resonaba como un ecu d’esquilones repitiendo ensin fin un tilín, tilón, tilín. Il arrive ainsi à l'Asie, où les instruments du Tibet lui font imaginer des hautes montagnes couvertes de neige. Là, les gongs retentissaient comme l'écho de clochettes qui répètent sans fin: tilin, tilón, tilín...


Como pequeñes campanes que suenen nel valle, nos valles d’Asturies ente montañes o nes grandes llanures de la meseta. Repicando puntuales, anunciando la nueva hora. Tin…Tin…Tin…Tin…Tin…les cinco. Marcando’l pasu del tiempu, convirtiéndose en compañeres, amigues, vecines qu’adientren pente les puertes y les ventanes. Comme de petites cloches qui sonnent dans la vallée, dans les vallées des Asturies, entre les montagnes ou dans les grandes plaines du plateau... Elles carillonnaient toujours à l'heure, en annonçant la nouvelle heure : tin, tin, tin, tin, tin..."cinq heures". En marquant le passage du temps elles deviennent partenaires, amies, voisines … qui rentrent par les portes et les fenêtres.


Y lleguen hasta la sala, onde alcuentren al so hermanu pequeñu, el reló de paré que ruempe’l silenciu y que coles sos campanaes tin…tin…tin…tin…tin… respuende que sí ,que son les cinco .Y sigue pasando’l tiempu. Et elles arrivent jusqu' à la salle où se trouve son petit frère : l' horloge murale qui craque le silence et qui répond avec ses ......... Tin, tin, tin, tin, tin ..." Oui il est cinq heures" , et le temps continue à filer.


Entós Trassg tien un sobresaltu, escucha ‘l soníu de les cuerdes movíes peles tecles del clavecín y entama un viaxe nel tiempu nel que va probando unos grandes istrumentos, qu’al tocalos van dexando colar al aire una prestosa melodía,din,don,dan,don. Alors Trassg sursaute, il écoute le son des cordes qui sont déplacées par les touches du clavecin … Il commence alors un voyage dans le temps en essayant d'autres grands instruments qui laissent échapper une mélodie merveilleuse : din, don, din , don...


Un tres otru va tanteando los teclaos, moviendo åxiles los deos entes les tecles que convierten en notes les vibraciones de les cuerdes nel aire: do,si, la, sol ,fa ,mi re, do. Il essaye, l'un après l'autre, tous les claviers, en mouvant ses doigts agiles entre les touches qui transforment en notes musicales les vibrations des cordes: do, rÊ, mi fa, sol, la ,si....


Y per un momentu, Trassg siéntese un gran concertista, en mediu d’un auditoriu onde’l públicu ta atentu a les sos manes, que mueve acariciando l’aire enantes de posase con cuidáu sobre les tecles del pianu. Et, pour un moment, Trassg se croit un grand concertiste au milieu d' une audience ne regardant que ses mains qu' il déplace en caressant l'air avant de les poser avec douceur sur les touches du piano.


Gracies a la maxa del muséu Trassg va daprendiendo a tocar caún de los istrumentos que se-y apaecen peles sales. Y per mui raros que sean y mui vieyos que ten, Trassg ye quien a facelos sonar.

Grâce à la magie du Musée, Trass joue chaque instrument qui apparaît dans chaque salle. N’importe qu'ils soient bizarres ou très anciennes, Trassg parvient toujours à les faire sonner.


Dándo-y al rabil o pasando l’arcu peles cuerdes de la viola o del violín. En mouvant la poignée ou en passant la sornette sur les cordes de l'alto ou du violon.


Nel violonchelu o cola guitarra rompiendo’l silenciu con rasgaes notes . En jouant le violoncelle ou la guitare, brisant le silence avec des notes déchirées qui le conduisent jusqu' à la harpe.


Que lu lleven hasta l’arpa onde la maxa de la música vuélvese más maxa, llevándolu a lexanos tiempos nos qu’abulten bailar les fades alredor de la so canción. Avec la harpe, la magie devient encore plus magique et lui emmène à un temps lointain où il imagine des fées qui dansent avec sa musique.


De repente’l soníu suena a metal que taraza l’aire,moviéndolu con violencia.¡Tantararán! Tout d'un coup, un son métallique retentit, coupe l'air et se déplace violemment: tantarantán...


Convirtiendo los pulmones en máquines de facer música , fuerte, sonora,ronca, que se torna dulce y harmoniosa al pasar pela madera de les flautes. Et ses poumons deviennent des machines qui font de la musique, une musique forte, sonore et roque qui tourne douce et harmonieuse quand il passe par la bois des flûtes.


Tantu cambiu de soníu ,de diseñu y material lleven a Trassg a investigar na fabricación de los istrumentos.Intentando alcontrar ente los llibros el so preferíu. La mêlée des sons, des conceptions et des matériaux réveille sur Trassg le désire de connaître les façons de fabriquer ces instruments. Il essaye de trouver parmi les livres son instrument préféré.


La so búsqueda llévalu a manipular unos oxetos raros de los que sal música, como si pequeños maestros istrumentistes tuvieren metíos dientro d’ellos. Pero non, sólo son los oríxenes de la música grabada. Cette recherche l'emmène à manipuler quelques machines rares qui jettent de la musique comme si une armée des virtuoses habitait à l'intérieur. Mais bien sur que non, ces engins sont les origines de la musique enregistrée.


Maquinaries estravagantes qu’al poneles en funcionamientu suenen como una orquesta. Quand ces machines bizarres commencent à fonctionner, Trassg Êcoute un grand orchestre, avec ses musiciens et ces solistes.


Y como toles músiques, interpreataes per solistes o conxuntos, inviten al baile. Son como pequeñes discoteques pero mui grandes si se comparen coles pequeñes dimensiones de les actuales mp2,mp3,mp4 . Sigles, que non singles, que se repiten como un estribillu hasta l’infinitu mp2,mp3,mp4… Et comme toute la musique, interprétée par des solistes ou des ensembles, elle entraîne à danser . Elles ressemblent des petites boîtes, mais très grandes par rapport aux actuelles mp2, mp3, mp 4; des acronimes qu' on peut répéter comme une refrain jusqu' à l' infini: mp2, mp 3, mp 4, mp 5...


Animáu per esi estribillu Trassg intenta cantar, pues la voz ye un istrumentu importante de modalidaes de la música como la coral, el pop, el jazz,el rock y la música tradicional interpretada con dalgunos de los istrumentos qu’acaba d’escuchar. Ce refrain encourage Trassg et il essaie de chanter, maintenant il sait que la voix est aussi un instrument essentiel à beaucoup des styles musicales : le rock, le jazz, la musique choral traditionnelle et actuelle et qui peut être interprétée avec les instruments qu'il vient d' écouter.


Trassg nun se decide, nun sabe cual ye’l so istrumentu preferíu.Piensa que tampocu tien muncha prisa pa decidilo y que nesti momentu, lo meyor, ye escuchar bona música, interpretada per grandes maestros. Y pesllando los güeyos déxase llevar pelos paisaxes imaxinarios onde lu tresporten los acordes que suenen con harmonía. Trassg n’arrive pas à choisir son instrument préféré; il pense , "je ne suis pas pressé " et il décide alors d’écouter de la bonne musique joueé par des grandes maîtres. Il ferme ses yeux et il est emporté par des accordes harmoniques, aux endroits imaginaires .


Esti cuentu fízose especialmente pa los neños y neñes de les escueles infantiles de Samartín del Rei Aurelio ‘l 27 d’abril de 2011, pa celebrar con ellos el Día del Llibru. Cette histoire a été spécialement écrite pour les enfants des écoles maternelles de S.M.R.A. le 27 avril de 2017, pour fêter la journée du Livre.


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.