Page 1

Tendances, la méthode de français

qui fait bouger l’apprentissage !

EN SAVOIR PLUS

Avec Tendances, le français est pratiqué activement, on partage des savoirs, on découvre des modes de vie… grâce à des outils efficaces au service d’un enseignement facile à mettre en œuvre.

Un enseignement simple et efficace grâce à une organisation en double-page « prête à l’emploi » et à un déroulement des leçons linéaire et transparent pour l’enseignant et pour l’apprenant.

Un apprentissage ancré à la vie pour un apprenant soucieux d’apprendre tout ce qui est utile, rien que ce qui est utile.

Un parcours d’évaluation bien balisé et une préparation graduée au DELF.

Une méthodologie résolument pratique : on poursuit des buts, on accomplit des tâches, on réalise des projets.

C1 / C2

Une équipe d’auteurs très expérimentés et des tests réels menés dans des classes du monde entier.

Tendances c’est encore beaucoup PLUS : • Une démarche actionnelle innovante autour de scénarios actionnels en lien avec la vraie vie. • Une prise en compte des nouvelles pratiques sociales dans le choix des documents et supports de la classe. • Un environnement culturel francophone, riche et motivant, reflet de toutes les « tendances ». • Une offre numérique construite à partir des usages des enseignants, des apprenants et des institutions.

© CLE international, 2018.

0938537_000_CV.indd Todas las páginas

A1 A2 B1 B2 C1/C2

LIVRE DE L’ÉLÈVE CAHIER D’ACTIVITÉS LIVRE DU PROFESSEUR 9782090385250 9782090385267 9782090385274 9782090385281 9782090385298 9782090385304 9782090385311 9782090385328 9782090385335 9782090385342 9782090385359 9782090385366 978209385373 9782090385380 9782090385397

Denis Liakin - Natallia Liakina Gabriel Michaud - Fabien Olivry

27/4/18 14:26


La méthode qui fait bouger l’apprentissage

NOUV

• Une mise en œuvre totalement nouvelle et innovante de l’approche actionnelle. • Des objectifs formulés de manière pratique. • Une pédagogie orientée vers le projet. • Une présentation simple de chaque leçon, en double page. • Un déroulement linéaire de la leçon. • Des encadrés, post-it, points infos qui balisent le travail des apprenants. • Des séquences vidéo intégrées au déroulement de la leçon.

C1 / C2

C1_C

2_000_

www.cle-international.com

CLE_TND1_220x285.indd 1

E AU

CV.ind

d 2

Denis Lia Gabrie kin - Natall l Mich ia Liak aud - F ina abien Olivry 26/4/1

8 09: 58

27/4/18 15:21


Avant-Propos

Mieux s'exprimer à l'oral - Leçon 1 - Unité 0

• Tendances C1/C2 : une grande diversité et richesse de contenus. Y sont offerts en effet toute une gamme de documents authentiques : vidéos, émissions radio, articles et documents de provenance variée, reproductions artistiques, infographies... en faisant figurer la Francophonie dans son ensemble. • Si l’organisation en scénarios actionnels est conservée, ce qu’on appelle « action » ne recouvre cependant plus des actions de la vie quotidienne comme aux niveaux A1 jusqu’à B1, mais des tâches verbales écrites ou orales. L’étudiant apprend à se documenter, à développer une idée, à raconter une anecdote, etc. • Chaque scénario actionnel se déroule sur 6 pages. Il est structuré en tâches intermédiaires mais, pour mieux s’adapter aux besoins de ce niveau, chaque tâche n’est pas calée sur une double page. En effet, une synthèse de documents, par exemple, nécessite plus de 2 pages. Par ailleurs, certains scénarios peuvent comporter plus de 3 étapes. Cet ensemble de 6 pages est appelé « Leçon ». Il y a donc 18 leçons donc 18 scénarios actionnels. Chaque leçon est indépendante. Elle ne doit pas forcément suivre la précédente. Pour une meilleure visibilité de l’ensemble, ces 18 leçons ou scénarios actionnels sont regroupés en 6 unités. Mais les leçons peuvent être appréhendées dans n’importe quel ordre en fonction des besoins. • Des points de grammaire et de vocabulaire continuent à être travaillés mais ne font pas l’objet de doubles pages spécifiques. Tendances C1/C2 ne propose pas de grandes révisions comme « l’expression de la cause » mais travaille des points plus précis qui posent des problèmes au niveau supérieur. Ils sont vus en contexte dans des documents retenus pour leur qualité, leur adéquation avec les niveaux C1/C2, etc. Ces documents font état des questionnements socioculturels actuels, des grandes problématiques qui traversent la société française et les sociétés francophones, ainsi que des pistes de réflexion sur leur avenir. • Les « Points Infos » développent des sujets très précis ou offrent une ouverture sur des œuvres contemporaines en relation avec le contenu afin d’étayer les connaissances de l’apprenant sur les sociétés et cultures francophones.


Sommaire Unité 1 - Leçon 1 - Mieux s'exprimer à l'oral Unité 1 : S’informer et étudier 1 – SE DOCUMENTER a - Connaître les sources de documentation b - Juger un document. Repérer le point de vue de l’auteur c - Prendre des notes

2 – SYNTHÉTISER DES INFORMATIONS a – Repérer des idées convergentes ou divergentes b – Résumer une idée c – Produire une synthèse cohérente

3 – FAIRE UN EXPOSÉ SUR UN SUJET DOCUMENTAIRE a - Faire un plan b - Rechercher et noter des informations c - Présenter et commenter une diapositive d - Présenter l’exposé (enchaînement des parties)

Unité 2 : Comprendre et expliquer le monde 4 – RACONTER UNE SUITE D’ÉVÉNEMENTS a - Faire une chronologie b - Organiser un récit à partir d’un point de vue c - Enchaîner les moments du récit

5 – DÉVELOPPER UNE IDÉE a - Annoncer une idée b - Donner des exemples c - Faire des objections d - Reformuler l’idée

6 – PRÉPARER UN DÉBAT a - Analyser le sujet du débat et prendre position b - Préparer ses propres arguments c - Prévoir les arguments opposés et les réfuter

Unité 3 : Réfléchir aux réalités politiques et sociales 7 – ANIMER UN DÉBAT a - Introduire un débat – Poser un problème b - Intervenir comme meneur du débat c - Intervenir comme participant au débat d - Conclure

8 – FAIRE UN COMPTE-RENDU DE DÉBAT a - Présenter le but du débat et ses étapes b - Détailler le contenu et citer les intervenants c - Faire la synthèse du débat

9 – DÉFENDRE OU CRITIQUER UN PROJET a - Faire l’historique d’un projet b - Présenter des arguments pour ou contre c - Réfuter un argument

2 deux

Sans titre-2.indd 2

27/04/2018 17:08:11


Mieux s'exprimer à l'oral - Leçon 1 - Unité 0

Unité 4 : Consommer responsable 10 – DÉNONCER a - Analyser des données b - Dénoncer des inégalités c - Alerter l’opinion publique

11 – PROTESTER a - Faire réagir b - Écrire pour protester c - Argumenter et s’indigner

12 – S’IMPLIQUER a - Repenser son rapport au monde b - Se regrouper c - Suggérer des solutions

Unité 5 : Entrer dans le monde du travail 13 – CHERCHER UN EMPLOI a - Rédiger une lettre de motivation b - Mettre en valeur ses compétences c - Rédiger un curriculum vitae

14 – PASSER UN ENTRETIEN D’EMBAUCHE a - Se préparer à un entretien d’embauche b - Déjouer les pièges c - S’exprimer efficacement

15 – FAIRE UN RAPPORT DE STAGE OU UN BILAN a - Décrire les circonstances (lieu, intervenants…) du stage b - Présenter les points positifs et les points négatifs c - Suggérer des perspectives

Unité 6 : S’intéresser aux réalisations culturelles 16 – COMMENTER UNE FICTION (roman, film, téléfilm, pièce de théâtre) a - Présenter un personnage b - Raconter l’intrigue c - Dégager la thèse ou la morale de l’œuvre

17 – COMMENTER UNE ŒUVRE D’ART (art plastique, photos, architecture, jardins, vêtements…) a - Décrire une œuvre d’art b - Mettre en relation avec d’autres œuvres ou avec une réalité extérieure c - Dégager les caractéristiques de l’œuvre

18 – FAIRE LE COMPTE-RENDU D’UNE INTERVENTION ORALE OU ÉCRITE (article, intervention radio, conférence, etc.) a - Repérer et formuler l’intention de l’auteur b - Noter l’enchaînement des interventions (faits, idées, exemples) c - Rapporter le contenu de l’intervention

trois

Sans titre-2.indd 3

3

27/04/2018 17:08:11


Unité 4 - Leçon 1 - Dénoncer 1. En sous-groupes, posez-vous les questions suivantes. a. À quelle fréquence remplacez-vous vos petits électroménagers, votre ordinateur ou votre portable ? Pour quelles raisons ? b. Pensez-vous que les produits électroménagers et technologiques soient volontairement conçus pour ne pas durer ? c. Avez-vous entendu parler de l’obsolescence programmée ?

Apple visé par une enquête en France pour « obsolescence programmée »

L

e parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire contre Apple pour « tromperie » et « obsolescence programmée », vendredi 5 janvier, indiquent l’Agence France-Presse et Reuters ce lundi. Le géant américain est accusé d’avoir volontairement ralenti certains anciens modèles d’iPhone en vue d’augmenter ses ventes. Apple a-t-il volontairement ralenti certains modèles d’iPhone pour doper ses ventes ? La marque à la pomme a en tout cas récemment reconnu ralentir certains anciens modèles à travers son système de mise à jour. Non pas pour inciter ses clients à changer plus souvent de modèle, mais plutôt pour éviter d’endommager des appareils dont la batterie serait en fin de vie, assure le géant californien. Pas de quoi convaincre l’association française « Halte à l’obsolescence programmée (HOP) » qui a déposé une plainte le 27 décembre, estimant que ce ralentissement volontaire de certains modèles vise avant tout à accélérer leur remplacement. Ce lundi, la justice française lui a donc emboîté le pas en ouvrant une enquête pour « obsolescence programmée » et « tromperie ». Pour Émile Meunier, avocat de l’association HOP joint par RFI, cette décision est un « succès », d’autant plus que l’enquête a été ouverte en moins de huit jours. Une preuve selon lui que les éléments apportés par l’association « étaient suffisamment convaincants et tangibles ». L’enquête est désormais entre les mains de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRS). Une instance qui a des pouvoirs de police judiciaire en ce qui concerne les délits du code de la consommation, et « l’obsolescence programmée est un délit du code de la consommation », souligne Me Meunier. Pour lui, cette enquête est en tout cas le signe que « la France bouge et de nombreux autres pays ont bougé ou vont bouger » et pourrait pousser Apple à revoir sa manière de construire ses appareils pour s’adapter à des consommateurs « qui ont envie de produits durables et réparables ». www.rfi.fr, 09/01/2018.

Obsolescence programmée : la justice française ouvre une enquête contre Epson Après Apple, c’est au tour d’Epson d’être accusé de « tromper » les consommateurs en « programmant » la durée de vie de ses cartouches d’encre. Une enquête préliminaire a été ouverte le 24 novembre dernier pour « obsolescence programmée » contre le fabricant d’imprimantes par le tribunal de Nanterre, a-t-on appris jeudi. Une première en France. L’enquête a été confiée à la DGCCRF, le service en charge de la répression des fraudes en France. À l’origine de la plainte, déposée en septembre dernier, l’association HOP, « Halte à l’obsolescence programmée  », accuse Epson de bloquer les impressions alors que les réserves d’encre de ses imprimantes ne sont pas vides.

Laetitia Vasseur, déléguée générale et co-fondatrice de l’association, est fatiguée de changer sans arrêt les cartouches. « Vous avez une puce qui prévient que la cartouche est vide. Or ce calcul est mal calibré puisqu’on peut constater qu’il reste parfois jusqu’à 20 à 50 % d’encre. Sachant que le litre d’encre coûte plus de 2 000 euros, soit plus qu’un parfum de luxe, c’est complètement aberrant », s’indigne-t-elle. Une aberration pénalement répréhensible. Depuis deux ans, l’obsolescence programmée peut constituer un délit en France. « C’est une première dans le monde puisqu’il n’y a pas de délit d’obsolescence dans les autres pays. Cela fait plusieurs années que je travaille sur ces questions et les mentalités ont changé. Le tout jetable devient insupportable pour de plus en plus de personnes », note Émile Meunier, l’avocat de l’association HOP. www.rfi.fr, 29/12/2017.

4 quatre

Sans titre-2.indd 4

27/04/2018 17:08:15


Dénoncer - Leçon 1 - Unité 4

Repérer des informations et des opinions 1. Lisez les deux articles. a. Cherchez dans les articles les mots associés aux termes juridiques suivants : 1. un délit 2. une enquête 3. la justice 4. une plainte 5. répréhensible

e Le reportag

vidéo

b. Retrouvez dans les articles les synonymes de :

1. augmenter 2. concret 3. suivre 4. un abus de confiance

c. Les deux articles portent sur la même thématique. Faites-en la synthèse en 150 mots.

iPhone : Apple en accusation.

La marque a-t-elle programmé son obsolescence ?

2. Regardez la vidéo et répondez. a. Comment comprenez-vous les expressions « stratégie de conception » et « pousser le machiavélisme jusque-là » dans le contexte de l’émission ? b. Les journalistes emploient quelques anglicismes lors de leur échange. Repérez-les et donnez leur équivalent en français. c. Pourquoi la journaliste affirme-t-elle que tout le monde dit vrai dans cette histoire ? d. Quel reproche principal fait-on à Apple ?

3. Travaillez en petit groupe. a. Quels autres produits vous font penser à l’obsolescence programmée ? Mettez en commun vos connaissances. b. L’obsolescence programmée est un sujet qui fâche. Expliquez pourquoi. c. Vous êtes membres de l’association « Halte à l’obsolescence programmée ». Vous vous voyez offrir deux minutes de temps d’antenne à la radio et vous souhaitez inciter les gens à joindre un recours collectif visant un produit sujet à l’obsolescence programmée. Évoquez les raisons du recours collectif, en expliquant le problème de base et les doléances des consommateurs.

Point infos DEUX EXEMPLES EMBLÉMATIQUES D’OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE Les bas nylon de Dupont de Nemours. Dans les années 1940, Dupont lance sur le marché les premiers bas en nylon qui étaient réputés par leur extrême solidité et avaient un succès assuré auprès des femmes de l’époque. Cependant, cette solidité a eu un impact direct sur les ventes qui ont commencé à stagner. La formule originale du bas nylon a dû être révisée, afin de réduire la solidité des bas et pousser les consommatrices à acheter des produits neufs. Les ampoules à incandescence. Les premières ampoules à incandescence, commercialisées en 1881, ont eu une durée de vie

d’environ 1 500 heures. En décembre 1924, quand leur durée de vie moyenne atteint 2 300 heures, les principaux fabricants d’ampoules créent une entreprise commune, Phoëbus, qui forme un « comité des 1 000 heures », dont la mission sera de modeler la production d’ampoules et dont l’objectif se fixe à ce que le filament de tungstène ne dépasse pas la durée de vie décidée par le groupement d’entreprises. Ce comité des 1 000 heures constitue la première initiative industrielle connue d’obsolescence programmée.

cinq

Sans titre-2.indd 5

5

27/04/2018 17:08:23


Unité 4 - Leçon 1 - Dénoncer Analyser des données 1. Observez les deux graphiques. a. Selon vous, que démontrent-ils ? Résumez la problématique. b. Analysez les données de ces deux graphiques en vous servant des expressions de l’encadré. 2. Lisez l’article et ajoutez à votre première analyse le vocabulaire de l’opposition et de la comparaison repéré dans l’article.

Ce graphique montre / indique / révèle ... Selon ces statistiques, on peut constater / remarquer ... D’après ces chiffres, on peut observer / noter / relever ... En examinant attentivement les chiffres, on s’aperçoit ... En analysant dans le détail le graphique, on se rend compte ...

www.lefigaro.fr, 16/02/2015.

http://wir2018.wid.world

Dans le monde, près de 850 millions d’individus, survivent dans l’extrême pauvreté avec moins de 1,9 $ par jour, sans accès à l’eau potable, à l’éducation, à la santé, et sans opportunité d’un avenir meilleur. À l’extrême opposé, depuis une dizaine d’années, une élite d’ultrariches a émergé. L’année 2017 a battu un record alarmant : le nombre de milliardaires dans le monde a connu sa plus forte hausse de l’histoire. Leur fortune a augmenté de 762 milliards de dollars, soit sept fois le montant nécessaire par an, pour sortir de l’extrême pauvreté les personnes qui en sont touchées. Le constat que nous faisons est sans appel : si la société est globalement plus riche, elle est pourtant incapable d’offrir une vie meilleure au plus grand nombre. En 2017, 82 % de la croissance a profité aux 1 % les plus riches alors que les 50 % les plus pauvres n’en ont récupéré que des miettes. En France, les inégalités se creusent aussi : les 10 % les plus riches détiennent plus de la moitié des richesses nationales quand les 50 % les plus pauvres se partagent seulement 5 % du gâteau. L’extrême richesse qui s’est accumulée sur les comptes bancaires des 1 % les plus riches, sans entraves et sans règles, alors qu’elle est aussi le produit du travail des 99 % restants de la population, n’a pas fait l’objet d’un partage équitable. Des scandales d’évasion fiscale tels que les Paradise Papers, les écarts de rémunérations au sein de grandes entreprises ou la réforme fiscale d’Emmanuel Macron, montrent que les responsables économiques et politiques ne sont pour l’instant pas décidé.e.s à s’attaquer sérieusement à cette injustice.

Contre les inégalités : pesons de tout notre poids ! Pour lutter contre les inégalités, des solutions existent pourtant et demandent une forte volonté, certes de la part des entreprises, mais surtout, des responsables politiques. Sans mesures fortes, les pays pauvres et riches resteront privés de leurs recettes fiscales, tandis que les personnes les plus vulnérables, souvent des femmes payées à des salaires indécents resteront enfermées dans la pauvreté. Sans mesures fortes, la France verra ses citoyen.ne.s et petites entreprises payer la facture des pratiques irresponsables de grandes entreprises, dans un climat d’injustice et de stigmatisation des plus pauvres. Sans mesures fortes, comme le reconnaissent de plus en plus d’institutions comme le Fonds monétaire international (FMI) ou l’OCDE, cet accroissement continu des inégalités, in fine, portera atteinte à la croissance et à la prospérité économique de tou.te.s. Face à l’indignation contre les inégalités, il est temps d’agir de tout notre poids pour peser et ré-équilibrer les choses. Pour cela, Oxfam s’adressera aux grandes entreprises pour leur demander de tourner le dos à des pratiques nocives : évasion fiscale, grands écarts salariaux, versement record de dividendes, et d’emprunter la voie d’une économie plus humaine et inclusive. Mais des mesures volontaristes ne suffiront pas à gagner le combat contre les inégalités. Des mesures publiques ambitieuses doivent être adoptées et s’imposer aux entreprises et aux contribuables. https://actions.oxfam.org/, 2018.

6 six

Sans titre-2.indd 6

27/04/2018 17:08:26


Dénoncer - Leçon 1 - Unité 4

Dénoncer des inégalités

Point infos

1. L’article de la page précédente utilise de nombreuses expressions afin de dénoncer les inégalités. Relevez-les. 2. Expliquez la signification de l’expression « peser de tout son poids » dans le contexte de cet article. 3. Oxfam évoque quelques pistes pour lutter contre ces inégalités. Laquelle vous semble la plus pertinente ? En voyez-vous d’autres ? 4. Quel titre donneriez-vous à cet article ?

LES INÉGALITÉS DE SALAIRE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES

Les inégalités de salaire entre les hommes et les femmes est l’une des injustices les plus criantes et visibles qui soient. D’ailleurs, personne ne conteste leur existence. Alors, pourquoi les autorités ne prennent-elles pas ce problème à bras le corps ? En Islande, une nouvelle loi prévoit désormais d’interdire formellement les écarts de salaires injustifiés entre les hommes et les femmes. Avec ce nouveau texte, les entreprises, qu’elles soient publiques ou privées, seront tenues de prouver qu’elles ne se rendent coupables d’aucune discrimination. En France aussi ce type de discrimination est interdit. Encore heureux. Seulement voilà, aucune mesure de contrôle n’est prévue par la loi. Résultat : les hommes gagnent toujours 23 % de plus que les femmes… Axel Leclecq, https://positiv.fr/, 27/11/2017.

es vidéo

g Les reporta

Les injustices salariales

D’un pays à l’autre, la situation varie, mais le problème persiste.

5. a. Visionnez la première vidéo et synthétisez les causes de la différence entre les données sur les salaires des hommes et des femmes en Allemagne. b. Visionnez à nouveau cette vidéo et relevez tous les connecteurs logiques. 6. Visionnez la seconde vidéo et lisez le Point Info. Expliquez pourquoi, encore aujourd’hui, un écart entre les salaires des hommes et des femmes perdure. Travaillez en petit groupe.

7. Votre groupe souhaite organiser une campagne de sensibilisation aux inégalités de salaire entre les hommes et les femmes ou les plus riches et les plus pauvres. Envisagez chaque aspect du problème, imaginez un slogan et un message percutants que vous pourriez publier sur les réseaux sociaux pour lancer votre campagne.

sept

Sans titre-2.indd 7

7

27/04/2018 17:08:26


Est-il vrai qu’il existe un « continent de plastique » dans l’océan ?

P

artout où les courants océaniques charrient de la matière, les débris de plastique s’accumulent, finissant dans l’estomac des poissons. Ils viennent des déchets, mais aussi des fragments qui s’échappent des vêtements synthétiques et des pneus ! C’est hélas vrai ! En 1997, le marin américain Charles Moore découvre dans l’océan Pacifique un immense amas de déchets de plastique flottant et stagnant à la surface de l’eau sur plus de 3,4 millions de kilomètres carrés, soit six fois la superficie de la France ! Une incroyable et triste découverte. Ce continent est celui de la honte. Imaginez : une décharge en pleine mer qui, selon les estimations, pourrait contenir quelque 750 000 débris plastique par km2. Et s’il n’y avait que lui... Cinq autres zones du même acabit ont depuis été repérées, dans les grands tourbillons (ou gyres) présents au cœur de chaque océan, là où tous les courants font converger les eaux. Dans l’Atlantique Nord, à environ 3 000 km des côtes françaises, cette étendue de détritus atteint deux fois la superficie de l’Hexagone. À elles toutes, ces masses de plastique forment ce qu’on appelle le « 7e continent ».

www.futura-sciences.com

Une alerte à la pollution qui dure depuis 20 ans Depuis vingt ans, les scientifiques alertent sur cette vaste pollution des mers. D’abord parce que sa taille ne fait que croître : chaque année, des millions de tonnes de plastique issues de nos déchets quotidiens terminent, sont poussées par le

www.biolaune.com

Unité 4 - Leçon 1 - Dénoncer

vent et transportées par les fleuves et les rivières, dans les cinq gyres de la planète, faute d’être correctement collectées et recyclées ! Ensuite, parce que les matières plastiques se décomposent sous l’effet de la houle en de minuscules fragments ou filaments impossibles à récupérer en l’état actuel. En 2016, des chercheurs membres de l’Expédition 7e continent, qui étudie depuis 2013 les vortex océaniques, ont montré que les rayons solaires et l’oxygène démultiplient cette pollution. À tel point qu’un débris de quelques millimètres produit 1 000 milliards de nanoparticules ! Les substances qui polluent déjà l’eau (tels les PCB ou pyralènes, issus des industries) viennent se coller aux déchets, s’ajoutant aux toxiques que le plastique contient déjà (phtalates, bisphénol A). Quand les poissons et autres animaux marins les avalent par inadvertance, c’est toute la chaîne alimentaire qui est contaminée! Les déchets ne sont pas les seuls responsables Et les chiffres les plus récents noircissent le tableau. En avril 2017, l’équipe scientifique de l’expédition Tara a révélé que la pollution au plastique a gagné l’océan Arctique, emportée par le courant. Un mois plus tôt, une autre étude accablante dévoilait toute l’étendue du problème. Loin de se limiter aux déchets, les sources de microplastiques proviennent pour deux tiers du lavage des fibres synthétiques (en particulier les microfibres) de nos vêtements et de l’usure des pneus ! Alors, que faire contre ces poubelles flottantes  ? Les gyres se trouvant dans des zones situées hors des eaux territoriales, aucun État ne se sent responsable. Des projets ont bien été envisagés, tels que les immenses barrages flottants du jeune Néerlandais Boyan Slat, conçus pour épurer les zones d’accumulation — sauf qu’ils sont inefficaces face aux nanoparticules. Désespérant. Pour l’heure, le plus urgent semble de réduire les emballages plastiques, d’intensifier le recyclage... d’éviter les fibres synthétiques. www.science-et-vie.com, 17/10/2017.

8 huit

Sans titre-2.indd 8

27/04/2018 17:08:29


Dénoncer - Leçon 1 - Unité 4

e Le reportag

vidéo

La pollution marine aux hydrocarbures

La pollution des océans par le pétrole est un fléau qui affecte profondément la faune et la flore maritimes.

Alerter l’opinion publique 1. Regardez la vidéo sans le son. Faites la liste des conséquences de la pollution marine aux hydrocarbures. 2. Lisez l’article de la page précédente et regardez la vidéo avec le son. Relevez dans les documents : a. les problèmes de pollution que nos océans subissent ; b. les conséquences de la pollution sur la flore et la faune maritimes. 3. Travaillez par groupe de trois. Listez le vocabulaire que vous pouvez employer pour dénoncer un problème. Faites attention à l’emploi éventuel du subjonctif dans le cas des connecteurs, des verbes et des adjectifs.

4. En vous basant sur données présentées dans les deux infographies, mettez en évidence les dangers de la pollution des océans. 5. Vous désirez alerter l’opinion publique d’une manière plus rigoureuse. Récrivez certaines des phrases de l’article pour leur donner plus d’emphase. Par exemple : – Depuis vingt ans, les scientifiques ne cessent d’alerter sur cette vaste pollution des mers. – Les déchets ne sont malheureusement pas les seuls responsables.

Projet collaboratif Vous souhaitez lancer une pétition en ligne pour dénoncer un scandale. 1. Choisissez votre cause. 2. Sélectionnez un titre court qui met l’accent sur le scandale que vous voulez dénoncer. Soyez concis et direct.

3. Faites un historique de la situation et donnez

des arguments pour alerter l’opinion publique. 4. Expliquez ce qui doit changer et quels sont les acteurs impliqués ou à impliquer. 5. Respectez les autres. neuf

Sans titre-2.indd 9

9

27/04/2018 17:08:33


Tendances, la méthode de français

qui fait bouger l’apprentissage !

EN SAVOIR PLUS

Avec Tendances, le français est pratiqué activement, on partage des savoirs, on découvre des modes de vie… grâce à des outils efficaces au service d’un enseignement facile à mettre en œuvre.

Un enseignement simple et efficace grâce à une organisation en double-page « prête à l’emploi » et à un déroulement des leçons linéaire et transparent pour l’enseignant et pour l’apprenant.

Un apprentissage ancré à la vie pour un apprenant soucieux d’apprendre tout ce qui est utile, rien que ce qui est utile.

Un parcours d’évaluation bien balisé et une préparation graduée au DELF.

Une méthodologie résolument pratique : on poursuit des buts, on accomplit des tâches, on réalise des projets.

C1 / C2

Une équipe d’auteurs très expérimentés et des tests réels menés dans des classes du monde entier.

Tendances c’est encore beaucoup PLUS : • Une démarche actionnelle innovante autour de scénarios actionnels en lien avec la vraie vie. • Une prise en compte des nouvelles pratiques sociales dans le choix des documents et supports de la classe. • Un environnement culturel francophone, riche et motivant, reflet de toutes les « tendances ». • Une offre numérique construite à partir des usages des enseignants, des apprenants et des institutions.

© CLE international, 2018.

0938537_000_CV.indd Todas las páginas

A1 A2 B1 B2 C1/C2

LIVRE DE L’ÉLÈVE CAHIER D’ACTIVITÉS LIVRE DU PROFESSEUR 9782090385250 9782090385267 9782090385274 9782090385281 9782090385298 9782090385304 9782090385311 9782090385328 9782090385335 9782090385342 9782090385359 9782090385366 978209385373 9782090385380 9782090385397

Denis Liakin - Natallia Liakina Gabriel Michaud - Fabien Olivry

27/4/18 14:26

Extrait Tendances C1/C2  

Extrait Tendances C1/C2

Extrait Tendances C1/C2  

Extrait Tendances C1/C2