Page 1

MANIFESTE DE PROJET

En complément du mémoire L’enfant, le numérique et l’école de demain.


L’enfant et les écrans L’Éducation Nationale a décidé de mettre en place un plan numérique d’un milliard d’Euros, sur trois ans, afin d’équiper les établissements scolaires (3). Générations X, Y, Z », « enfant du numérique » ou « digital natives »(1), nombreux sont les qualificatifs pour désigner ces enfants nés dans la culture numérique. Nous sommes de plus en plus connectés aux outils numériques, aux smartphones et plus récemment aux tablettes qui ont littéralement envahi notre quotidien (2). Ainsi, ce n’est pas seulement notre quotidien d’adulte qui se retrouve surexposé mais également celui des enfants et ce, dès le plus jeune âge. Face à l’invasion des outils numériques, les institutions pédagogiques tentent de répondre en les intégrant au plus vite. Pourtant, les vertus pédagogiques sont encore mal maîtrisées car ces outils n’ont pas été créés dans un but pédagogique à l’origine. Le dispositif que je souhaite créer nous amène donc à réfléchir sur de nouveaux usages afin de créer un environnement favorisant une utilisation pédagogique des outils numériques, souvent réduits aux seules interfaces à écran.

Les collèges sont les principaux établissements concernés. Viennent ensuite les écoles primaires et les lycées. Concernant les écoles maternelles, les outils numériques ont été inclus depuis la rentrée 2015 dans le programme officiel, même si en réalité, ils y sont très peu utilisés. Si ce plan prévoit majoritairement l’équipement des établissements en tablettes numériques et tactiles, l’écran devient l’interface privilégiée des programmes éducatifs. Or, une étude publiée en 2013 intitulée «L’enfant et les écrans»(4) nous sensibilise à l’utilisation parfois excessive des écrans par les enfants. En effet, ces derniers passeraient en moyenne, trois heures par jour devant des écrans. Pourquoi le jeune enfant ? L’âge du jeune enfant correspond à la période de développement la plus rapide mais aussi la plus complexe, au regard de notre existence en tant qu’être humain. Il est aujourd’hui prouvé que ce que nous réalisons à cet âge, a une influence sur notre vie d’adulte (5).


En sensibilisant les enfants dès le plus jeune âge à l’utilisation des outils numériques dans un environnement pédagogique, nous influençons leurs regards sur ces outils. Nous les encourageons par là à devenir de futurs usagers responsables et intelligents face au numérique.

Vers une nouvelle pédagogie du numérique... Les outils numériques permettent de mettre en avant des capacités peu explorées par les outils actuels. On peut notamment penser à l’interaction entre geste, son et toucher mais aussi aux enjeux sociologiques portés par la photographie entre autres. Concernant les apprentissages de la lecture et de l’écriture, l’outil numérique permet de favoriser l’autonomie de l’enfant lors de cette étape, souvent considérée comme des plus délicates dans l’éducation du jeune enfant. Aujourd’hui, le propos n’est pas d’aliéner les outils et méthodes d’apprentissage du système éducatif actuel par l’introduction des outils numériques en milieu scolaire. Il s’agit plutôt d’enrichir les enseignements en générant de nouvelles pratiques du numérique. (6)

...entraînée par la création d’un nouveau dispositif Les outils numériques ne se réduisent pas aux écrans-interfaces. Ils permettent avant tout une interactivité à exploiter pour que le jeune enfant passe d’un statut passif à une attitude active. L’idée de ce dispositif n’est donc pas de favoriser l’usage des écrans et d’entretenir une passivité face à l’outil déjà existante. Il s’agit plutôt de transformer la perception des enfants face à la technologie et de générer des interactions avec le numérique où le corps serait directement impliqué : par nos actions, nos mouvements, nos gestes. En retour, la technologie ferait appel à nos sens, elle permettrait d’éduquer notre perception. Au delà d’une simple relation avec l’outil numérique, on favorise par là, le rapport au corps par le mouvement, le rapport aux autres par la socialisation et l’écoute ainsi que le développement des capacités cognitives et sensori-motrices. Si par un dispositif, nous engageons le corps dans son intégralité devant l’outil numérique, nous détournons le rapport de l’enfant au numérique. Ce détournement passe le développement d’une certaine intelligence face à l’outil numérique dès le plus jeune âge. Cette intelligence génère de nouvelles perceptions et de nouveaux usages du numérique.


4 scénarios d’usage... Le dispositif s’articule autour de quatre scénarii d’usage : - L’enfant photographe - Les univers sonores - Graphisme et motricité fine - Matérialités, formes, volumes Ces scénarii ont été sélectionnés d’après des problématiques soulevées par les professionnels de la petite enfance concernant l’utilisation des outils numériques par le jeune enfant. Ces scénarios s’appuient également sur les cinq domaines d’apprentissage de l’école maternelle (7). Le dispositif créé autour de ces scénarii a donc pour objectif de sensibiliser le jeune enfant à une utilisation pédagogique de l’outil numérique et de créer des usages pour lequel ce dernier n’avait pas été pensé à la base. Mais surtout ce dispositif a pour ambition d’enrichir la pédagogie actuelle en remettant le corps et les sens au cœur des apprentissages par le numérique.

1 2 3

4


resSOURCES (1) Terme inventé par Marc Prensky au début des années 2000, pour qualifier ces enfants nés dans la culture numérique, depuis les années 1980. (2) «Les ventes mondiales de smartphones ont progressé en 2015» Publié sur le site des Echos, le 23 mars 2016

http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021783266480-les- ventesmondiales-de-smartphones-ont-progresse-en-2015-1208608.php

(3) «Refonder l’école - L’école numérique» Publié sur le site du Gouvernement, mis à jour le 12 mai 2016 Projet porté par Najat Vallaud-Belkacem http://www.gouvernement.fr/action/l-ecole-numerique

(4) “L’enfant et les écrans”, Jean-François Bach, Olivier Houdé, Pierre Léna et Serge Tisseron. Avis de l’Académie des Sciences remis le 17 janvier 2013. (5) «Importance du développement des jeunes enfants» Publié sur le site de l’Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants, mis à jour en mars 2011

http://www.enfant-encyclopedie.com/importance-du-developpement-desjeunes-enfants

6) «Ecole : apprendre grâce au numérique c’est possible» Publié sur le site de l’Obs-Le Plus, le 3 septembre 2015 par Joël Chevrier http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1414234-ecole-apprendre-graceau-numerique-c-est-possible-les-frontieres-bougent.html

(7) D’après le Bulletin officiel spécial n°2 du 26 mars 2015 : “Programme d’enseignement de l’école maternelle”, les cinq domaines d’apprentissages sont les suivants : 1. Mobiliser le langage 2. Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique 3. Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activi- tés artistiques 4. Construire les premiers outils pour structurer sa pensée 5. Explorer le monde :


Manifeste de projet.  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you