Page 1

Portfolio


Marine Le Moal 08/03/1989

4, Pont Mary 22140 PLUZUNET 06 26 36 83 17 le.moal.marine@gmail.com www.lesgallinules.fr

Expériences Professionnelles 2012

Jardins Jardin aux Tuileries (Paris, 75) Lauréate du Concours de l’innovation,

2011

Direction des jardins de la ville de Rennes (Parc Oberthür, 35)

projet de lombricomposteur d’appartement, Lombric&Co, (projet en binôme)

Création et installation de nichoirs flottants à poules d’eau, Refuges, (projet en binôme)

Les Tombées de la Nuit (Rennes, 35) Carte-blanche (inter-école) Conception et réalisation d’une installation, Les voleurs de nuit, présentée lors du festival sur la place Hoche

Formations

L.D.L.V (Rennes, 35) Stage en agence d’architecture

Participation aux recherches en matière d’environnement. Espaces publics en Chine et centre de prévention aux catastrophes naturelles à Istanbul

2012

Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique

2010

Diplôme National d’Arts Plastique

Ecole Européenne d’Art de Bretagne (Rennes, 35)

Commissariat, conception et réalisation collective de la scénographie de l’exposition « Made in Light»

Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne - site de Rennes, 35

Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne - site de Rennes, 35

2007 Baccalauréat Economique et Social spécialité Anglais, Arts Plastiques

Permis B

2010

Les Tombées de la Nuit (Rennes, 35) Stage au sein de l’équipe de Spectaculaire, Les Allumeurs d’image. Suivi de création de l’installation « Une nuit au jardin »

2009

MDI Ligne Roset (Montgermont, 35)

Création de deux objets lumineux, Lumière sous clé, présentés lors de l’exposition « On n’y voit rien » Conception et réalisation collective de la scénographie de l’exposition

Outils informatiques

Compétences

Langues

Loisirs / Intérêts

Photoshop - Illustrator - Indesign Word - Powerpoint - Excel AutoCAD - 3Ds MAX

Travail du bois, du papier, de la résine, des végétaux, du textile

Anglais, courant. Espagnol, niveau scolaire

Botanique - Origami Natation synchronisée (niveau compétition, 6 ans) Faible particulier pour les bovins ...


«J’ai souvent l’impression d’être la seule à m’arrêter dans la rue pour prendre le temps de regarder une plante au milieu des pavés… Regarder cette plante et me soucier de son état, de son devenir. Peut-être que les gens ne sont pas assez curieux ; voir une toute petite plante qui réussit à pousser au milieu de tout ce béton, cela les laisse de marbre.» (extrait de mon mémoire, Vagabondes urbaines, 2012)

Mais ce n’est pas tout, je m’assois aussi dans l’herbe, je grimpe aux arbres, je regarde des graines germer sur mon bureau, je joue avec des vers de terre et je regarde nager des poules d’eau... Je me proméne dans mon univers avec la même poésie que lorsqu’on se balade en pleine nature. Un univers qui se compose d’éléments simples et qui tend à se rapprocher de l’écologie. Je vous laisse le découvrir à votre guise...


Punaise Un tabouret à l’image de la punaise. Une assise proche du sol permettant d’être au sec tout en étant au contact de la nature. Une punaise que l’on vient planter dans le sol le temps d’un instant. Une façon ludique de s’assoir durant les spectacles estivaux de plein air.

Tabouret Punaise, 2010

Matériaux : pin. hauteur : 18 cm, diamètre : 20 cm.


Seed Scene

La fleur, dans son milieu naturel, n’est jamais seule. Elle fait partie d’un paysage qui lui permet d’être mise en valeur. Ce soliflore fait aussi office de germoir. Les jeunes pousses reconstituent un nouveau paysage pour cette fleur unique. Les scènes peuvent être modifiées à l’infinie, il suffit juste de changer de graines ou de fleurs. Elles évoluent aussi avec les différents stades de croissance des graines. Ce mini monde recréé sur un coin de bureau ou un centre de table nous replonge au jardin.

Seed Scene, 2011

Matériaux : faïence, émail, graines à germer Diamètre : 12 cm Hauteur : 10 cm


Liane

Qui n’a jamais passé des heures dans un arbre étant petit. Mais les branches ne sont pas adaptées au corps de l’Homme. L’assise devient périlleuse. Mon but a été de résoudre cet inconfort en rajoutant le moins de matière possible dans l’arbre. Cette bande de Lycra n’est pas large, mais elle suffit à maintenir le dos tout en étant assis sur une branche. Cette installation n’abîme pas l’arbre car cette liane se maintient toute seule grâce au poids de la personne assise dessus.

Liane, 2010

installée dans un chêne Matériaux : lycra blanc L. 400 cm x l. 20 cm


Recherches DNSEP 2012 J’ai souvent l’impression d’être la seule à m’arrêter dans la rue pour prendre le temps de regarder une plante au milieu des pavés… Regarder cette plante et me soucier de son état, de son devenir. Peut-être que les gens ne sont pas assez curieux ; voir une toute petite plante qui réussit à pousser au milieu de tout ce béton, cela les laisse de marbre. Le triste sort des plantes vagabondes est donc d’être délaissées. Pourtant, la présence de telles plantes en ville nous rappelle que malgré les apparences, nous sommes bien en pleine nature. En réalisant cela, j’ai voulu connaître les réelles conditions de vie de ces herbes. Comment, malgré tout ce que les gens pensent d’elles, ces plantes vagabondes urbaines arrivent encore à pousser parmi nous, les citadins.

Vagabondes urbaines, 2012

inventaire photographique de plantes vagabondes, Rennes.


Vagabondes urbaines, 2012

Recherches sur la forme de l’Êtiquetage des plantes vagabondes, Rennes


Vagabondes urbaines Que pense une personne en croisant une «mauvaise herbe» au coin de la rue ? Pour beaucoup, pas grand-chose… Voir l’ignorance induisant le piétinement. J’ai réalisé mon projet de diplôme en cherchant à revaloriser ces plantes vagabondes aux yeux des passants. Délocaliser le jardin botanique sur les trajets quotidiens des citadins. Donner aux plantes hasardeuses le statut que peuvent avoir les espèces placées dans ces jardins clos. Mettre sous les yeux des passants une connaissance végétale peu connue de tous, leur permettrait de revoir leurs idées reçues, sur la présence du végétal au milieu de notre béton. Ce cheminement aboutissant à une curiosité jouissive qui peut mener au partage et à l’enseignement. Mon installation se situe entre l’affichage sauvage, éphémère et aléatoire à l’image de ces plantes vagabondes, et l’étiquetage botanique amenant savoir et culture. Des anciennes planches botaniques mises en parallèle aux plantes nomades pour confronter nature spontanée et recueils bien rangés.

Vagabondes urbaines, 2012

impressions couleurs A4, étiquettes en papier de couleur, colle à papier peint, graines.


Graine d'avenir Ce trophée réalisé pour récompenser la lauréate internationale du prix « Terre de Femmes », représente la terre pour laquelle toutes ces femmes se battent. Une terre abîmée, en grande souffrance et asservie par l’Homme. Je voulais que ce trophée laisse apparaître un espoir, une renaissance. De cette sphère de béton une plante réussit à croître. Cette plante représente un futur de bon augure pour notre environnement et notre planète. Une plante fragile, certes mais une terre qui redevient fertile et cela grâce à ces femmes qui luttent pour cette renaissance. Ce trophée symbolise ce futur qu’elles rendent possible tous les jours en agissant pour nous tous.

(Ce projet a été réalisé lors d’un concours interne à l’EESAB de Rennes, mais n’a pas été retenu pour la récompense).

Graine d avenir, 2011

Béton, plastique, feuilles d’or Diamètre : 15 cm Hauteur : 25 cm


Lumière sous clé Lumière sous clé est un journal intime lumineux. Le fait d’avoir sa source de lumière à l’intérieur même de son journal, développe une atmosphère très particulière et propice à l’écriture. L’auteur du journal se retrouve enveloppé de lumière comme dans un cocon. Chaque feuille est de couleur et matière différente ce qui transforme l’ambiance au fil des pages. Pour rappeler ces vieux journaux intimes que l’on refermait avec un cadenas, la source de lumière s’allume à l’aide d’un interrupteur à clé. Ce journal a été réalisé en deux exemplaires, un multicolor et de différentes matières, un autre dans les tons clairs et toujours de différentes matières.

Lumière sous clé, 2010

Papiers, carton gris, capsule en plastique thermoformé, L.E.D, intérupteur à clé 25 x 25 cm


On n'y voit rien Réalisation de la scénographie de l’exposition « On n’y voit rien » qui fut accueillie dans l’espace de vente MDI Ligne Roset à Mongermont (35). Une exposition présentant une quinzaine d’objets lumineux réalisés par des étudiants des Beaux-arts en option Design. Cette scénographie réalisée dans un espace restrinct devait mettre en évidence chaque objet tout en montrant l’unité entre tous ces petits objets lumineux portatifs. (Scénographie réalisée en groupe).

On n y voit rien, 2010

matériaux : médium, tiges de hètre, peinture.


Made in Light En prenant la place de commissaire d’exposition et de scénographe, nous avons présenté douze oeuvres de la collection du CNAP. Des pièces des frères Bouroullec, d’Arik Levy, d’Ingo Maurer, de Iona Vautrin et de Mathilde Brétillot. « La scénographie à été voulue épurée et intimiste : elle veut offrir au visiteur en priorité une expérience et des sensations liées à la lumière, en laissant chacun des objets se mettre en valeur de manière autonome. Une nuit artificielle installée dans les espaces environnants annonce l’exposition en créant un besoin implicite de trouver la lumière...» (extrait du communiqué de presse de l’EESAB-Rennes)

Made in Light, 2011 matériaux : Drop paper, médium, peinture. Photo d’Aline brugel

Photo d’Aline brugel


Les voleurs de nuit Performance lumineuse réalisée durant le festival des Tombées de la nuit 2011, place Hoche. Cette installation réalisée par 21 étudiants de l’EESAB, de l’ENSAB et de l’ESIR se transforme en un laboratoire de recherches où à la nuit tombée, apparaissent différentes ambiances lumineuses. Chaque étudiant était acteur de cette transformation de l’espace en devenant voleur de nuit.

Les voleurs de nuit, 2011

une dizaine d’installations sur la place Hoche, Rennes.


le.moal.marine@gmail.com 06 26 36 83 17

Portfolio Marine Le Moal  

Portfolio - Marine Le Moal - Mars 2013 Site internet Les Gallinules

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you