Page 1

Université du Havre Lettres et sciences humaines Master 2 aménagement du territoire Etude de cas n°1

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine Analyse des flux pendulaires

MICROSOFT 01 décembre 2009 Marine BRUANDET;Amandine DUBOC;Pauline VERON


REMERCIEMENTS

Pour cette étude, nous souhaiterions remercier l’ensemble des personnes qui nous ont aidés dans nos démarches à savoir : M. Rousseau, M.Chabert, M.Munez, et M. Lenormand. Nous voudrions, par ailleurs, remercier M. Vidal, Maitre de conférences a l’Université du Havre et responsable de cette étude de cas qui nous a guidés dans notre démarche. Pour terminer un grand merci a l’ensemble des élèves de master 2 géographies et

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

aménagement de l’année 2009-2010 pour leur collaboration.

1


SOMMAIRE SOMMAIRE ....................................................................................................................... 2 INTRODUCTION ............................................................................................................. 3 PREMIERE PARTIE :6 ETAT DES LIEUX DU TERRITOIRE DE L’ESTUAIRE DE LA SEINE............................................................ 6 DEUXIEME PARTIE : FACE A DE NOMBREUX PROBLEMES IDENTIFIES, DES ENJEUX SE DESSINENT.......................................... 19 TROISIEME PARTIE : DE NOMBREUSES PRECONISATIONS NECESSAIRES A L’AMELIORATION DES FLUX PENDULAIRES ..................

29

45 TABLE DES ILLUSTRATIONS .................................................................................................. 47 TABLE DES MATIERES ......................................................................................................... 48 BIBLIOGRAPHIE................................................................................................................ 50 TABLE DES ANNEXES .......................................................................................................... 51

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

CONCLUSION ..................................................................................................................

2


Introduction L’Agence d’Urbanisme de la région du Havre et de l’Estuaire de la Seine et l’Université du Havre ont confié aux étudiants de Master 2 géographie et Aménagement une étude portant sur un territoire commun : L’estuaire de la Seine. Une réflexion sur l’intermodalité et les déplacements en transports collectifs à l’échelle de l’estuaire apparaît comme une thématique essentielle pour organiser l’aménagement de ce territoire. Le territoire de l’estuaire est marqué par une identité particulière de par sa nature physique mais aussi politique. En effet, l’aménagement d’un espace estuarien est difficile à réaliser. Notre espace d’étude rassemble trois départements : la Seine Maritime et l’Eure situé dans la région de la Haute Normandie et le Calvados appartenant à la Basse-Normandie. Ce morcellement complexifie l’aménagement du territoire de l’estuaire. Un comité des élus de l’estuaire de la Seine a été créée en 1995 après l’ouverture du pont de Normandie avec pour but « d’initier et mieux coordonner les projets communs, dans les domaines économiques, environnementaux et touristiques. Il contribue à renforcer autour d’initiatives partagées, l’identité commune des territoires de l’estuaire de la Seine. » Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

« Le 29 septembre et le 3 Novembre derniers, le comité des élus a décidé l’organisation du grenelle de l’Estuaire et arrêté ses modalités avec l’objectif de faciliter l’émergence de nouveaux projets qui devraient être des leviers de croissance pour l’estuaire de la Seine. » Ce grenelle du développement durable se fixe cinq grandes thématiques dont celle des transports. Notre étude s’inscrit donc pleinement dans la démarche du Grenelle et apportera des éléments nécessaires a la mise en place de nouveaux projets fédérateurs du territoire. L’évolution récente (années 70) par l’implantation d’emplois en banlieue a des effets positifs car elle rééquilibre le trafic aux heures de pointe, mais aussi des effets négatifs car elle entraine plus de déplacements en automobiles.

3


Ainsi, une meilleure organisation des transports apparaît inévitable pour faciliter les trafics et fluidifier les flux pendulaires. Comment améliorer les connections domicile-travail dans l’estuaire de la Seine ? Par quels moyens les transports en communs vont répondre aux nouveaux enjeux des flux alternants ? Quelles actions peuvent êtes engagés en matière de transports pour gérer et encadrer les liaisons domicile-travail ? Pour répondre à ces interrogations, nous avons choisi dans un premier temps de faire un état des lieux de notre espace d’étude, dans le but de dégager par la suite les enjeux et les problématiques qui se jouent sur le territoire en matière de transports. Enfin, nous proposerons différentes préconisations adaptées à ce flux pendulaires pour permettre un aménagement durable du territoire, répondant au mieux aux attentes des

F IGURE 1 L E TERRITOIRE

DE L ' ESTUAIRE DE LA S EINE DANS LA

F RANCE

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

migrants.

4


Méthodologie Notre méthode de travail s’est appuyée dans un premier temps sur une étude approfondie des transports en communs qui parcouraient notre territoire d’étude. Nous avons tout d’abord consulté les divers travaux et parutions fait par l’AURH , puis nous avons examinés précisément toutes les lignes de bus interurbaines du territoire de l’estuaire que nous avons ensuite analysés par l’intermédiaire d’un tableau selon des aspects divers : tarifs, horaires, compagnies,… Nous nous sommes toutefois heurtés à des limites. Tout d’abord, nous n’avons pas eu accès aux chiffres de fréquentations des bus, malgré un déplacement au siège de Veolia Transport Normandie Interurbain, auprès de M. Philippe Lenormand, responsable Etudes et Développement Commercial. Par ailleurs, nous avons choisis de ne pas traiter des bus scolaires en raison de la multiplicité des acteurs qui ont en charge ce service, mais aussi du laps de temps trop court pour traiter cette question de façon sérieuse et aboutie. Nous avons donc décidé de concentrer cette étude sur les actifs résidents. Il en est de même pour le questionnaire destiné à connaître les habitudes des migrants alternants que nous avons établis mais pas exploité en raison du délai d’étude trop restreint. Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Les informations auxquelles nous avons eu accès (INSEE, AURH, Entreprises…..) ont été mises en commun et analysées. Nous avons donc étudiés les zones d’emplois et les zones de vies. Puis nous nous sommes intéressés aux défaillances des systèmes de transports pour le déplacement pendulaire en vue de dégager par la suite les problématiques qui se jouaient sur le territoire. Nous avons ensuite cherché a répondre aux enjeux du territoire en matière de flux migratoires, en employant la technique du benchmark pour mener a des préconisations en accord avec les mobilités qui s’effectuaient sur l’espace estuarien, tout en employant la technique du benchmark.

5


PREMIERE PARTIE :

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

ETAT DES LIEUX DU TERRITOIRE DE L’ESTUAIRE DE LA SEINE

6


1.1

Présentation du territoire

Notre territoire s’articule à l’échelle de l’Estuaire de la Seine. Il se compose de deux régions : la Basse-Normandie et la Haute Normandie et de trois départements : le Calvados, la Seine-Maritime et l’Eure. Cinq pays existent sur cet espace : le pays d’Auge (Lisieux et Honfleur), le pays de Caux Vallée de Seine (Lillebonne, Notre-Dame de Gravenchon, Bolbec et Caudebec-en-Caux), le pays des Hautes Falaises (Fécamp), le pays le Havre-Pointe de Caux-estuaire (Le Havre) et le pays Risle-estuaire (Pont-Audemer).Ce territoire occupe une place stratégique ; situé entre les deux métropoles Normandes : Caen et Rouen, il compte 600000 habitants et 450 communes.

Le 29 septembre 2009, le comité des élus de l’estuaire a décidé l’organisation du Grenelle de l’estuaire dans l’objectif de créer une véritable identité de l’estuaire par la mise en

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

place de projets fédérateurs.

FIGURE 2 LES PAYS DE L 'E STUAIRE DE LA S EINE Ces agglomérations accueillent un très grand nombre d’habitants grâce à leurs grandes envergures économique. L’ensemble des cinq pays de l’estuaire accueille prés de 220 000 emplois. Ils se concentrent dans les principaux bassins d’emplois : Le havre et la zone industrialo-portuaire,

7


l’agglomération de Lisieux, l’agglomération de Fécamp, Pont-Audemer et

la vallée du

commerce (Notre-Dame de Gravenchon, Lillebonne, Bolbec). Le pays du havre-Pointe de Caux concentre a lui seul la moitié des emplois du territoire de l’estuaire. S’ajoute à cela les bassins d’emplois périphériques de Caen, Yvetot, Rouen et Dieppe. On peut observer des différences certaines entre la haute et la Basse-Normandie.

Situé en aval de la Seine, la haute Normandie est à la limite du bassin parisien. Le relief et l’Hydrographie, ont favorisé l’implantation de .plusieurs raffineries (Total, Esso, Exxon) entre Rouen et le Havre pendant la période de l’avant guerre. Dans les années soixante, l’industrie automobile (Renault) s’est installée, suivi par d’autres industries (électronique, parfumeries, pharmacie) développant ainsi un restau important de sous traitance.

Un pole pétrochimique considérable s’est crée le long de la Seine, alimenté par la construction de deux centrales nucléaires (Paluel et Penly) produisant un dixième de l’électricité en France. La Haute Normandie est donc un lieu privilégié pour les grands

Par ailleurs, les Ports autonomes du Havre et de Rouen occupent les deuxièmes et sixièmes rangs parmi les ports français. L’ensemble du secteur tertiaire dans cette région est moins développé que la moyenne nationale : il regroupe 70% des emplois contre 73%.

A la différence de la haute Normandie, la Basse Normandie est marqué par une activité agricole importante : 6,5% des emplois relèvent du secteur primaire (3,5% pour la France).

L’atout majeur de la Basse-Normandie réside dans son industrie agro-alimentaire notamment autour du lait et de la viande. Cependant, contrairement à l’industrie pétrochimique de la Haute Normandie, cette industrie agroalimentaire produit peu de valeur ajoutée, elle conserve toutefois un rôle important dans la région.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

groupes industriels.

8


Bassin d'emploi Le havre Fecamp Lillebonne

Nombre Emploi Nombre Emplois Nombre Emploi Nombre d'emplois secteur industriel secteur agriculture secteur tertiaire total 28269 2864 102533 142955 1718 608 8987 12225 6830 791 16909 26864

Pont-audemer Lisieux Caen Bernay Rouen Dieppe

2994 8585

874 3123

9266 35887

14646 50924

30429 5237 52165 8782

7160 1370 5011 1639

156224 12719 221808 25785

206533 21249 299214 38689

Part des emplois par secteur dans la Vallée du commerce (Lillebone, Bolbec,ND de Gravenchon)

28%

69%

3%

Part des emplois par secteur au Havre

Nbre Emploi secteur industriel Nbre Emplois secteur agriculture Nbre Emploi secteur tertiaire

21% 77%

2%

Nbre Emploi secteur industriel Nbre Emplois secteur agriculture Nbre Emploi secteur tertiaire

2_ L’offre de transports

15%

5%

Nbre Emploi secteur industriel

L’estuaire de la Seine, est Nbredoté Emploisd’un secteurréseau 80%

agriculture

routier, fluvial) mais qui reste peu développé. Nbre Emploi secteur tertiaire

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Part des emplois par secteur à Pont-audemer

Part des emplois par secteur à Fécamp

Nbre Emploi secteur industriel multimodal de23% communication varié (ferré, 7% Nbre Emplois secteur 70% agriculture Nbre Emploi secteur tertiaire

Le morcellement du territoire de l’estuaire sur deux régions et trois départements entraine la multiplicité des autorités gestionnaires de transports, car les déplacements sont gérés à Part des emplois par secteur à Lisieux Pour une meilleure cohérence des réseaux, 18% il sera nécessaire de travailler sur la gouvernance. l’échelle des départements.

7% 75%

Nbre Emploi secteur industriel

Nbre Emplois secteur agriculture Nbre Emploi secteur tertiaire

9


COMMENTAIRE

FIGURE 3 CARTE CARACTERISANT LES EMPLOIS PAR BASSIN DONNEES INSEE 2006

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

L’offre en transport

10


Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

FIGURE 4 CARTE DES MIGRATIONS JOURNALIERES DONNEES INSEE - DADS 2004 

Les axes routiers

Un réseau routier important parcourt le territoire de l’estuaire : autoroutes, nationales et départementales gérés par différents acteurs selon l’échelle concernée. Le franchissement de l’estuaire de la Seine peut s’effectuer de trois manières : par les ponts de Normandie et de Tancarville entre le calvados et la seine maritime (administrés par la chambre de commerce et d’industrie du Havre).

11


Le bac de Quillebeuf, franchissement secondaire dessert majoritairement la vallée du commerce et la région de Pont Audemer.

FIGURE 5 HTTP :// IMAGES . LESECHOS . SDV . FR / ARCHIVES /2005/LES E CHOS /ECH19334023_1. JPG

Par ailleurs, on observe des axes structurants sur ce territoire.

havrais, mais les cantons de Goderville et Valmont ont tiré parti de l’accessibilité améliorée a l’agglomération havraise par la RN15 et l’A29.

Compte tenu de l’accessibilité (A13) aux pôles d’emplois de la zone industrialoportuaire et de la ville d’Honfleur mais aussi du marché foncier attractif, le bassin de vie du havre s’est fortement étendu ces dernières années sur la rive sud de l’estuaire, s’ancrant ainsi dans le Nord Ouest de l’Eure et dans le canton de Honfleur, augmentant ainsi les usages domestiques (déplacement domicile-travail) du pont de Normandie. Ainsi, on observe un accroissement de l’attractivité résidentielle des cantons du pays Risle estuaire et du canton d’Honfleur

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Sur la rive Nord, le littoral pointe de Caux voit se réduire l’arrivée des ménages

12


Suite a cela on voit que la frontière de la Seine commence peu a peu à s’effacer mais il reste encore beaucoup d’efforts à fournir pour annihiler les barrières physiques,

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

psychologiques et économiques que représente l’estuaire.

FIGURE 6 C ARTE DES RESEAUX ROUTIERS DE L 'E STUAIRE

13


L’offre de transports en commun :

Les bus sont gérés par les départements et délégués a des entreprises privées, ce qui participe au morcellement du territoire de l’estuaire.

En effet, les horaires, les tarifs ou encore les fréquences

ne s’articulent pas

correctement, et empiètent quant a l’harmonisation des transports sur l’estuaire. 

Veolia Normandie Transport interurbain (VNTI) est le principal gestionnaire de l’offre de bus sur le département de la Seine-Maritime.

Ce groupe rassemble les entreprises de transports de : o la CNA (Compagnie normande des autobus) qui gère 3 des 4 lignes « busrégions »

du

réseau

TER

de

Haute-Normandie

(Rouen-Evreux,

Dieppe/Serqueux/Gisors et Rouen-Bourg Achard-Pont- Audemer o la CFTI (compagnie française de transport interurbain) Normandie avec le réseau Transsestuaire o le TVS (Transport du Val de Seine) 

Keolis Calvados pour ce département avec les bus verts du calvados

Keolis Seine-Maritime

Bus océane pour le transport urbain de l’agglomération du havre.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

o la CFTI béneult

14


Réseau de bus interurbains principaux :

FIGURE 7 C ARTES DES LIGNES INTERURBAINES Il existe par ailleurs, une desserte de bus spécifique destinées aux employés de la zone industrialo-portuaire du Havre, mise en place par la CODAH et géré par la compagnie bus

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

océane.

FIGURE 8 C ARTE DE LA DESSERTE DE LA ZONE INDUSTRIELLE DU HAVRE – V EOLIA

15


L’offre ferroviaire

FIGURE 9 C ARTE DES VOIES FERREES - S OURCE SNCF

Une desserte ferroviaire importante parcourt le territoire. Certaines lignes de transport Fret et voyageurs ont été désaffectées car elles n’étaient pas économiquement viables.

La lézarde express régionale est une ligne de TER exploité par la CTPO (compagnie de transport de la porte océane) et la SNCF. Cette ligne assure la desserte de 7 gares situées sur le territoire de la CODAH reliant ainsi Le havre-Montivilliers-Rolleville par 25 allersretours quotidiens.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

16


Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

F IGURE 10 CARTE DES VOIES FERREES ZOOM SUR LA LER

1.2 Etat des lieux de l’offre de lignes de bus interurbaines Lorsqu’on observe les différents services proposés par les compagnies de bus, on se rend compte qu’il existe de grandes différences de prestations au sein du territoire au niveau des tarifs, fréquentations, cadencements...

L’estuaire de la Seine comptait début 2008 24 lignes de bus interurbaines desservant les principaux pôles urbains ou ruraux du territoire. Cependant la desserte des lignes et les fréquentations sont très inégales.

17


En effet, elles dépendent fortement des flux migratoires, liées aux bassins d’emplois et aux bassins de vie.

Lorsqu’on analyse les liaisons, certaines sont très efficaces comme la desserte la havre-Caen express ou la ligne le havre-Caudebec-en-Caux. D’autres lignes sont peu attractives comme…

En analysant l’offre de transports de bus en fonction des horaires de travail (de 6 heures à 9 heures et de 16 heures a 19 heures), nous avons pu nous apercevoir qu’il y’avait un manque certain d’offres de transports autant pour les lignes peu utilisées que pour les liaisons très fréquentées.

Par exemple, sur cette grille, on peut remarquer que pour la liaison Caen-Deauville-Le Havre, il n’y a pas de bus proposés aux horaires des travailleurs. De même, la ligne Caen-Le Havre express, pourtant très fréquentée ne fait que deux allers-retours par jours. Le territoire de l’estuaire de la Seine présente une grande originalité du fait de sa composition : estuaire, deux régions distinctes, trois départements…

pendulaires sont de plus en plus croissants

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

L’harmonisation de ce territoire est un véritable enjeu en matière de transport car les flux

18


DEUXIEME PARTIE : FACE A DE NOMBREUX PROBLEMES IDENTIFIES, DES

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

ENJEUX SE DESSINENT

19


Cette partie présentera les problématiques et les enjeux liés au territoire en matière de transports interurbains de l’estuaire de la seine.

Des défaillances en termes de transports s’observent sur le territoire de l’estuaire. Nous en avons identifiés quatre : 

Une desserte lacunaire importante et des problèmes de fréquence

Des correspondances défaillantes

Des tarifs dissemblables (offre désordonnée sans cohérence)

La gouvernance

2.1 Une desserte lacunaire et des problèmes de cadencements Des disparités certaines en matière de desserte s’opèrent sur notre territoire d’étude.

Ce problème présente un véritable obstacle pour les usagers, comme le montre cette étude établie par l’INSEE en septembre 2007 relative aux déplacements domicile-travail dans le territoire de l’estuaire. « Sur la rive sud, le pays d’Auge apparait comme relativement autonome entretenant très peu d’échanges avec la rive Nord (haut normande), seulement 2% flux vers la rive nord sont insignifiants). Ces déplacements sont essentiellement le fait d’actifs résidents dans la communauté de commune du pays d’Honfleur (…). Cette communauté de commune est elle-même assez autonome 60% de ses actifs travaillent sur place et les liens avec les territoires voisins sont très limités. L’agglomération de Lisieux constitue le principal pôle d’emploi du pays d’Auge. Ce document permet de montrer comment s’organisent aujourd’hui les flux pendulaires dans l’Estuaire. Ainsi cette étude peut nous aider à mettre en place la politique d’amélioration de la structuration des cars interurbains dans l’Estuaire de la Seine.

Par ailleurs, il est nécessaire d’analyser de façon plus précise les flux domicile-travail qui s’opèrent sur le territoire.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

de ses actifs résidents travaillent dans le pays Le Havre Pointe de Caux Estuaire (les autres

20


F IGURE 11 TABLEAU SUR LES FLUX PENDULAIRES SOURCE INSEE - DADS 2004

D’après ce tableau, On constate des liaisons très fortes entre le pays des Hautes Falaises et Le Havre Pointe de Caux – Estuaire. Il est à noter que la ligne le Havre-Caudebec est une des liaisons les plus fréquenté. En effet il y avait en 2006, 2346 personnes par jours qui empruntaient la ligne 20 reliant ces deux communes.1

Les flux s’opérant entre les autres pays apparaissent moins importants, comme nous l’avons démontré auparavant pour le pays d’Auge. On peut supposer que les liaisons entre ces diverses régions ne sont pas assez développées.

On observe sur le tableau qu’entre le pays Pointe de Caux Estuaire et les pays de « l’autre coté de l’eau » (Pays d’Auge et Pays Risle-Estuaire) il y a peu de passages : 290 Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

véhicules par jours ce qui est faible comparé aux 67620 déplacements qui s’effectuent sur la rive droite (Pays Le Havre-pointe de Caux-estuaire, Pays des Hautes Falaises et le Pays de Caux-Vallée de Seine).

Par ailleurs, il apparaît nécessaire de faciliter les échanges entre la Haute et la Basse Normandie. La Seine apparaît toujours comme un obstacle entre les deux rives. Il faudrait repenser la desserte sur cet espace de façon à unifier le territoire et dynamiser les pôles qui l’entourent. Cependant les tarifs prohibitifs dispensés par les franchissements des deux ponts restent une barrière tangible et réelle : le coût du Pont de Normandie (5 euros pour un passage ponctuel) et celui du Pont de Tancarville (2.30 euros) n’incite pas les travailleurs à les emprunter de façon quotidienne. 1

L’état des lieux et l’analyse de l’offre de transports à l’échelle globale de la région, ITER CV1 - Plan de Déplacement Régional de Haute-Normandie – Rapport diagnostic – Avril 2006

21


La question de la distance joue aussi un rôle primordial. En effet, il n’est pas envisageable pour beaucoup d’actifs résidents venant d’Honfleur de faire un détour par le pont de Tancarville (certes moins cher) pour rejoindre le Havre. L’amélioration de la desserte reste ainsi une priorité dans la gestion des flux pendulaires.

Les lignes hors scolaires restent très faibles et ne correspondent pas aux horaires des migrants pendulaires.

Cette carte montre le réseau de bus du Calvados : il est géré par la compagnie des bus verts du calvados. La carte est réduite afin de montrer la zone qui nous intéresse

précisément :

les

régions de Deauville, Lisieux et Pont-l’Evêque.

Ici,

sont

présentées les lignes régulières mais aussi les lignes scolaires.

liaisons se font vers ou à partir de Lisieux. Cette ville se présente donc comme le point central de cette région attirant les flux les plus nombreux. Les flux pendulaires de la région devraient donc être déconcentrés et s’ouvrir beaucoup plus vers la Seine Maritime.

FIGURE 12 R ESEAU DES BUS VERTS

DANS LE

C ALVADOS

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

On s’aperçoit que la plupart des

22


2.2 Des correspondances défaillantes Des déficiences non négligeables en matière de correspondances s’observent sur ce territoire.

Le manque de relais entre les divers moyens de transports est particulièrement incommodant pour les usagers. Les lignes interurbaines de cars ne peuvent fonctionner que si ces dernières sont en correspondance et en liaison avec d’autres moyens de transports adaptés pour mener aux lieux désirés. On constate donc des problèmes en matière d’inter modalité. Par ailleurs, Les ruptures de charges et autres délais d’attentes sont particulièrement dissuasifs pour les voyageurs qui veulent changer de moyens de transports. Les problèmes de

FIGURE 13 B US VERTS

PLAQUETTE HORAIRES BUS

C AEN - D EAUVILLE - LE HAVRE

HIVER

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

cadencements sont donc eux aussi à régler.

2009 -

23


Sur cette plaquette sont indiqués les horaires de correspondance entre les trains et les cars sur la ligne Caen – Deauville – Le Havre. C’est une des rares lignes qui propose des trains et des navettes pour se rendre à la gare et par conséquent rejoindre Paris. Cependant on constate un manque certain de liaisons en partance de Deauville.

Un travail devra être effectué pour renforcer l’attractivité des bus interurbains.

Les horaires des bus et l’inter modalité devront être améliorés, en vue de correspondre aux nouveaux flux pendulaires. Ce changement devra faire l’objet d’une enquête pour adapter au mieux l’offre aux nouveaux modes de vies des usagers (horaires de travail, …)

2.3 Des tarifs discordants Une offre désordonnée de tarification s’opère sur le territoire. Il n’y a pas de cohérence au niveau des prix.

La différence entre le Calvados, l’Eure et la Seine Maritime est importante puisque ces interurbaines du territoire de l’estuaire hormis le calvados. Cette tarification unique a pour but principal d’inciter les Sein marins à utiliser les transports en communs. Ainsi, chacun peut acheter son billet 2 euros quelque soit son trajet sur toutes les lignes de bus interurbaines (hormis Evreux et Rouen).Cette opération connaît un véritable succès en raison du faible cout du ticket.

Par ailleurs, le réseau de bus océane a mit en place une tarification unique (1,50 euros) sur les 17 communes de la CODAH avec la création de cartes d’abonnements mensuelles pour les usagers réguliers : « carte dell'arte », qui sert aussi pour la régional(LER).

Lézarde express

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

deux dernières ont décidé de mettre en place une tarification unique sur toutes les lignes

24


Les bus verts du calvados utilisent une autre méthode de tarification, relative au nombre de zones traversées par l’intermédiaire de tickets ou cartes mensuelles

En plus des tarifs réservés aux scolaires, les départements ont mis en place des abonnements permettant aux voyageurs réguliers de réduire leurs dépenses dans les transports par une tarification restant abordable.

Ce tableau montre les recettes des compagnies Keolis Seine-Maritime pour le trajet Fécamp-Yvetot. On peut voir que les tarifs attribués restent raisonnables. On note qu’il n’y a pas de cartes d’abonnement mais des tarifications différentes adaptées aux usages des voyageurs. Ainsi les pass mensuel et trimestriel sont surtout réservés à la clientèle quotidienne comme les salariés des entreprises publiques ou privées. Les tarifications « sociales » sont plutôt réservées aux personnes âgées et aux chômeurs. Les scolaires bénéficient de leurs propres tarifs.

28

25

Fécamp 120,00 224,00 Yvetot € €

- €

- €

- €

5,00 €

18,00 €

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

cartes 10 Cartes billets Pass Pass Tarification trajets LOT LIBELLE 10 1€ billets Mensuel Trimestriel Sociale 10 moins TOTAL Trajets (15 N° LIGNES LIGNES 2€ 40€ 100€ voyages 2€ de 15 12€ min) Min 6€ 367,00 €

FIGURE 14 KEOLIS SEINE MARITIME 55/57 C HEMIN DU N ID DE VERDIER 76400 FECAMP

25


Comment calculer le nombre de zones pour votre déplacement : Les tarifs Bus Verts sont établis sur le principe zonal : les lignes sont découpées en sections kilométriques. Les zones sont indiquées sur toutes les fiches horaires. Pour connaître le nombre de zones dues pour votre déplacement, il suffit de soustraire la plus petite zone de la plus grande et d'ajouter une zone (zone de prise en charge).

F IGURE 15 CALCUL DE LA TARIFICATION POUR LES BUS VERTS DANS LE C ALVADOS HTTP :// WWW . BUSVERTS . FR /_ HIVER / TARIFS . ASP ? ID =10

En ce qui concerne la tarification des lignes du calvados, elle s’appuie sur une autre technique, celle du zonage. Cependant, là aussi des cartes d’abonnements mensuelles ou annuelles sont délivrées. La politique des prix doit faire l’objet d’un des grands enjeux de la politique sur ce territoire. Un pass’ estuaire pourrait être envisagé dans ce cadre.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Ligne 20 : Deauville (zone 10) vers Cabourg (zone 6) = (10-6) +1 = 4+1, soit 5 zones

26


2.4 La gouvernance Les transports sont gérés à l’échelle départementale. Il est donc difficile de mener une stratégie commune sur le territoire de l’estuaire car il est composé de trois départements. A cette difficulté s’ajoute les identités variées de ces espaces : urbaines, industrielles, agricoles. Un travail de concertation au niveau organisationnelle devra s’effectuer pour mener des actions communes en matière de transports.

De plus, on constate la présence d’une multiplicité de compagnies de transports sur notre territoire. Cette diversité empêche une gestion adaptée et approprié aux besoins des usagers car il n’y a pas de d’échanges entre les divers operateurs sur la desserte des lignes ou encore sur les horaires. Pour exemple, il n’existe pas de cartes rassemblant toutes les lignes de bus parcourant l’estuaire de la Seine.

Ainsi, la gouvernance se présente comme un véritable enjeu sur ce territoire du fait de la multiplicité des échelles : acteurs, espaces… La carte suivante montre combien il est complexe de mettre en œuvre cette stratégie : Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

en Seine Maritime les transports sont gérés tous très différemment par plusieurs compagnies. Finalement la meilleure gouvernance que l’on puisse trouver est celle des Bus Verts du Calvados qui dirige non seulement les bus interurbains mais aussi les lignes scolaires.

Ainsi, de nombreuses problématiques touchent notre territoire... De ce fait nous nous heurtons à des aspects encore plus compliqués : il faut identifier sur le territoire les différentes lignes présentes et les optimiser au maximum. Cela s’avère complexe surtout pour les scolaires car on ne bénéfice pas de cartes à jour exceptés pour le calvados où les bus verts gèrent lignes régulières et lignes scolaires. C’est pourquoi nous avons sciemment décidé de ne pas traiter les transports scolaires. Outre le fait que leur nombre important entraine une étude plus longue et que nous n’avons

27


pas toutes les données, il apparaît difficile de bien s’imprégner de cette problématique dans sa globalité. Enfin, trouver des alternatives à la voiture reste une priorité dans le cadre du développement

durable. Des moyens de transports doivent être mis en parallèle et en

continuité des cars interurbains pour pallier l’utilisation de la voiture.

La gouvernance est donc un réel enjeu pour tous les territoires, il est prioritaire mais surtout indispensable à une véritable politique de mise en commune des transports. Il deviendra aussi un élément indispensable dans le choix de la durabilité des territoires à long terme.

Pour conclure sur cette partie : il y a quatre grands enjeux qui se dessinent au travers des problématiques étudiées : 

La desserte : manque de répartition sur le territoire

Les correspondances : manque de fluidité et rupture de charges

Les tarifs : manque de cohérence

La gouvernance : pas de responsable commun entre les pays et départements

Les préconisations de la partie suivante montre bien cette volonté.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Tous ces aspects montrent les grands enjeux sur lesquels agir.

28


TROISIEME PARTIE :

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

DE NOMBREUSES PRECONISATIONS NECESSAIRES A L’AMELIORATION DES FLUX PENDULAIRES

29


3.1 Une tarification spécifique permettant d’améliorer l’utilisation des transports en communs 

Partenariat public privé (PPP) Nombre de grosses entreprises réalisent un ramassage de leurs employés dans l’aire

urbaine du Havre mais également dans le département. Cette offre de transport inégalement répartie sur l’ensemble du territoire entraine des clivages et oblige les personnes à l’utiliser. De plus, les petites entreprises n’ont pas les moyens d’organiser une telle action. C’est pourquoi un réel enjeu existe afin de desservir toutes les entreprises et tout l’Estuaire de la Seine. Un partenariat public-privé est donc à créer pour permettre l’accès financier de ce dispositif à tous et notamment les employés du secteur industriel.

L’entreprise EXXON, située à Notre dame de Gravenchon illustre ces propos. Ce territoire est très vaste et très peu desservi par les transports en commun. EXXON a instauré une prime au transport afin de faciliter les déplacements de ses employés. Beaucoup d’entre eux ne voudrons pas y renoncer même si des navettes sont mises à disposition. nt installées se voir supprimer cet avantage. Il est cependant nécessaire de spécifier que ce partenariat n’est pas applicable à toutes

Il faut préciser également que les entreprises de la zone industrielle (notamment TOTAL) ont leurs propres lignes de bus mais elles sont en sursis si les employés ne les utilisent pas. De plus les voitures de fonctions sont nombreuses et n’encouragent pas l’usage des moyens de transports en commun. A l’inverse de TOTAL, l’entreprise EXXON accorde des primes aux transports pour ses employés ce qui ne les incitent pas à se déplacer en transports en communs. 

Pass estuaire Suite à la périurbanisation, de nombreuses personnes travaillant dans le bassin

d’emploi du Havre se sont installées en Basse Normandie (notamment dans le secteur de

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

les entreprises puisque beaucoup accordent une prime au transport à leurs employés.

30


Lisieux et Honfleur) en raison principalement du faible cout d’accès au foncier. La part de leur budget destiné au transport est conséquente en raison notamment du franchissement du Pont de Normandie de façon quotidienne. En créant un pass Estuaire les tarifs seront uniformisés et des abonnements (plus avantageux que ceux actuels) destinés aux travailleurs franchissant le pont devront être instaurés.

F IGURE 16 C ARTE DE LA DESSERTE DE LA ZONE INDUSTRIELLE

Tarif unique

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Les déplacements en Normandie ne sont pas simples de part l’hétérogénéité de l’offre de transports en commun et la carence du réseau ferroviaire. De plus la durée des trajets et l’insuffisance de fréquences n’incitent pas à l’utilisation de ces transports.

Afin d’encourager les habitants à se déplacer, à se rendre sur des lieux stratégiques (grandes villes, bassins d’emploi…), de nombreux départements ont instauré une politique tarifaire attractive en permettant tous les déplacements dans leur territoire à deux euros.

31


Au cœur de l’estuaire de la seine, cette politique est partiellement appliquée puisque deux des trois départements l’appliquent. Il est par conséquent aisé de se déplacer tant en Seine Maritime et dans l’Eure qu’entre ces deux territoires puisque le tarif est le même. En revanche le cas du département du Calvados est problématique aujourd’hui puisqu’il applique des tarifs différentiels ne simplifiant pas le passage entre ces trois départements.

Enjeu majeur pour la gouvernance de ces territoires : la réalisation d’un tarif unique permettrait une homogénéisation au niveau de l’organisation des transports entre les diverses compagnies et simplifierait également le déplacement des voyageurs.

Un tarif unique est également un atout en ce qui concerne les flux pendulaires. En effet, par cette politique, les prix se verront diminués puisque quelque soit la distance un travailleur ne dépensera que deux euros. On peut donc supposer que de nombreux travailleurs utilisant leur véhicule personnel seront enclins à utiliser les transports en commun. Il est important de signaler que les transports interurbains sont très peu utilisés et très faiblement subventionnés. Cet aménagement tarifaire conduira à une dépense supplémentaire

Ce billet est en élaboration entre le Havre-Rouen et Paris mais il pourrait être étendu sur l’ensemble de l’estuaire de la Seine. Cependant les diverses gouvernances en ne trouvant pas d’accords freinent ce projet.

Ticket unique A l’instar des réalisations présentes dans l’aire urbaine de Caen, il serait avantageux de

créer un ticket unique dans l’Estuaire de la Seine. Ce ticket permettrait de réunir en un seul achat différents modes de transports tels que les cars, les bus, le train… Il serait possible alors pour un salarié de se rendre sur son lieu de travail en utilisant plusieurs mode de transports sans perdre de temps en achetant continuellement divers titres de transports.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

pour le département Calvados.

32


L’avantage est par conséquent double pour les employés : il évite une perte de temps et réduit le cout total de titres achetés séparément. Des cartes et des abonnements pourront également être instaurés. Exemple : Carte Pastel à Toulouse : un pass unique pour le train, l'autocar et le métro.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

F IGURE 17 HTTP :// IMAGES . GOOGLE . FR / IMGRES ? IMGURL = HTTP :// WWW . LADEPECHE . FR / CONTENT / PHOTO / BIZ /2009/02/25/20090225 1755_ W 350. JPG & IMGREFURL = HTTP :// WWW . LADEPECHE . FR / ARTICLE /2009/02/25/564369-C ARTE -P ASTEL - UN - PASS UNIQUE - POUR - LE - TRAIN - L - AUTOCAR - ET - LE - METRO . HTML & USG =__ A S C 5 D

Afin de créer une réelle cohésion dans l’Estuaire de la Seine et de faciliter les échanges, il apparait nécessaire que le département du Calvados adopte la même politique tarifaire que ceux de la Seine Maritime et de l’Eure : « j’y vais dans deux euros ».

Technologie d’information et de communication La tarification et les modes de paiement sont divers et peu adaptés les uns aux autres. Par exemple un voyageur venant du Havre voulant se rendre à Rouen doit

obligatoirement acheter deux titres de transports intra-urbains étant donné l’incompatibilité des deux fonctionnements de pointage. Une carte électronique à l’instar du transport en commun d’Ile de France (pass navigo) simplifiera ces transports. C’est pourquoi, en outre du

33


prix du billet, une adaptation et une facilitation de paiement sont à créer. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) permettent de répondre à cette demande. Une carte unique de paiement

faciliterait les déplacements (billet unique) et

permettrait d’adapter les abonnements suivant les profils des usagers : les étudiants, utilisant moins les transports en commun durant les vacances scolaires pourront ajuster leurs dépenses. De plus, les paiements étant informatisés, il serait plus aisé de connaître les fréquentations aux heures de pointes et pendant les vacances scolaires, de réaliser des études précises afin de pouvoir adapter l’offre à la demande. Ex : Carte Pastel à Toulouse cité ci-dessus Le paiement sans contact (near fear communication) facilitera également les déplacements quotidiens. Les passagers n’auront plus à valider manuellement leurs billets puisqu’en entrant dans un bus ou un car, leur trajet sera automatiquement comptabilisé.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Amélioration des résea ux

34


Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

F IGURE 18 S CHEMA SUR L ' INTERMODALITE

L’Estuaire de la Seine est un vaste territoire inégalement desservi en transport en commun. En effet peu de lignes interurbaines utilisées pour les flux pendulaires sont présente dans le département de l’Eure. Cet Estuaire insuffisamment maillé rend l’utilisation des transports long et contraignant. Une nouvelle ligne est proposée reliant Pont-Audemer à Notre Dame de Gravenchon permettant ainsi aux travailleurs des deux bassins d’emplois de relier leur domicile à leur travail.

35


Des navettes internes aux bassins d’emplois peuvent être crées permettant aux travailleurs habitant proche de leur lieu de travail de le rejoindre quotidiennement. De plus ces lignes permettront aux travailleurs désirant se déplacer dans leur bassin d’emplois sans utiliser leur véhicule personnel.

- Création d’une nouvelle ligne : Pont Audemer/Notre Dame de Gravenchon - Instaurer des lignes interurbaines au sein de chaque bassin d’emploi

Fr équence La fréquence est une notion majeure dans l’analyse des transports et principalement

concernant les flux pendulaires. Même si aujourd’hui cette notion à légèrement évoluée suite à l’aménagement des 35h et aux RTT, la majorité des salariés se rendent sur leur lieu de travail entre 6h et 9h puis rentrent entre 16h et 19h. Sur ces plages horaires se regroupent de nombreuses personnes désirant utiliser les transports en commun. Il est important d’augmenter le nombre de navette à ces périodes sur plusieurs lignes principalement : L39 Caudebec en Caux-Le Havre…

- Augmenter le nombre de cars express - Augmenter le nombre de cars aux heures de pointe (la ligne 20 à destination de Caudebec en Caux est souvent saturée obligeant les voyageurs à attendre le car suivant). - Réaliser une étude utilisant les cars pour se rendre sur leur lieu de travail permettrai une connaissance précise de la demande et ce quelque soit la période (scolaire ou vacances). - Un questionnaire a été établie par nos soins afin d’identifier les flux pendulaires qui parcourent le territoire, il serait utile de l’utiliser en vue de proposer une offre adaptée aux nouveaux usages des migrants.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Caen-Le Havre express (un seul passage actuellement a ces tranches d’horaires), L20

36


Correspondance Doter le territoire de nombreux moyens de transports en commun apparaît vain s’ils ne

correspondent pas les uns avec les autres. En effet, comment favoriser l’utilisation du car si les travailleurs doivent attendre 1heure leurs correspondances ? Hormis les navettes SNCF, les trains, la ligne 20 Le Havre-Caudebec en Caux et la ligne 30 Caudebec en Caux-Rouen, les autres liaisons parcourant le territoire ne coïncident pas entre elles. Il est primordial d’améliorer les correspondances avant de prévoir un remaniement de la desserte et/ou la Fréquence.

Il est difficile aujourd’hui d’utiliser le car pour se rendre de Lillebonne, à Rouen ou au Havre. Le trajet en car est très long et pour prendre le train, un voyageur doit utiliser la ligne 20 et attendre 30min la navette SNCF à Bolbec. Cette utilisation est par conséquent réservée aux loisirs puisqu’elle est peu adaptée aux flux pendulaires.

Amélioration des zones d’intermodalité

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Les zones d’intermodalité regroupant de nombreux moyens de transports sont importantes sur l’Estuaire de la Seine. Elles concentrent généralement plusieurs lignes de car, des zones de stationnement, une ligne SNCF.

37


Sur cette carte on observe de nombreuses zones d’intermodalité dispersées sur l’Estuaire de la Seine. La majorité d’entre elles regroupent plusieurs lignes de car et une ligne ferroviaire. Cependant de nombreux nœuds ne sont pas aménagés aujourd’hui. C’est pourquoi il est nécessaire d’instaurer ces zones à chaque croisement majeur en augmentant créant un parc de covoiturage et d’auto partage.

Ces zones sont souvent mal étudiées et mal organiser. En effet, l’espace de ces zones étant restreint, ces différents modes ne peuvent être pleinement utilisés. Les places de stationnement limitées sur ces zones ne permettent pas aux travailleurs d’utiliser plusieurs

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

F IGURE 19 C ARTE DE L ' INTERMODALITE

38


systèmes de transport. De plus l’absence de concordance entre ces divers modes ne rend pas ces zones attractives.

Un territoire intermodal allant de la gare de Bréauté-Beuzeville à Notre Dame de Gravenchon est à créer afin de rendre cette zone plus attractive et plus compétitive (desserte de l’arrière pays).

Ex : Un habitant de Bolbec voulant utiliser le train pour se rendre au Havre à d’importantes difficultés à se garer à la gare de Bréauté-Beuzeville suite au nombre minime de place existantes.

3.3 Vers des transports plus durables 

Covoi turage Le covoiturage est aujourd’hui bien ancré dans de multiples sociétés où de nombreux

aménagements ont été crées. En effet des voies de circulation réservées au covoiturage ou bien des parcs relais sont présents dans différentes villes. En France ce mode de transport tend Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

à s’étendre mais n’égale pas les pays du Nord. Quelques parcs sont crées dans les grandes villes mais des aménagements spécifiques (voies réservées sur les autoroutes par exemple) ne sont pas réalisés. Le covoiturage est très peu utilisé par les travailleurs pour diverses raisons : 

Beaucoup d’employés n’ont pas d’horaires fixes, par conséquent ils ne veulent pas dépendre d’autres personnes. Ils refusent donc le covoiturage.

Le confort de sa voiture personnelle

La mobilité et la liberté qu’on a grâce a son véhicule particulier (bassins de vie, bassins de loisirs, bassins de commerces….)

Peu d’entreprises ont aménagés des espaces et n’encouragent pas leurs employés à faire du covoiturage (prime au transport).

39


Plusieurs solutions sont possibles : 

Créer des sites internet de covoiturage à l’intérieur des entreprises afin d’inciter les salariés se rendant au même endroit et ayant les mêmes horaires à partager leurs déplacements.

Les entreprises peuvent diminuer la prime au transport et apporter une aide financière aux utilisateurs du covoiturage.

Créer des parcs stratégiques de covoiturage dans chaque bassins d’emplois (zones industrielles, grandes villes), dans les zones d’intermodalités (gare de BréautéBeuzeville ou du Havre…). Un parc de covoiturage de chaque coté des ponts faciliterai les déplacements, le covoiturage entrainant ainsi la diminution du coût des déplacements.

F IGURE 20 U N TERRITOIRE INTERMO DAL

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

40


-

Création d’un site de covoiturage dans les entreprises

-

Favoriser économiquement le covoiturage

-

Aménager des espaces de covoiturages dans les zones industrielles, les villes et aux endroits stratégiques.

Auto par tage

La journée, les véhicules utilisés pour se rendre au travail ne servent généralement pas. C’est pourquoi, mettre à disposition des véhicules sur les diverses zones d’emplois permettrai aux personnes (désirant venir travailler en transports en commun) d’effectuer un déplacement ponctuel sur leurs zones de travail.

Une grande partie des entreprises ou des collectivités possèdent des voitures de fonction qui sont, pour la plupart du temps, peu utilisés. On peut donc proposer que ces voitures soient mises à la disposition des employés pour augmenter leurs mobilités et favoriser le covoiturage.

- Utiliser les voitures de fonctions pour réaliser des déplacements locaux et ponctuels

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

- Mise à disposition des véhicules de fonctions pour le covoiturage

Une navette « pass pont » Il est difficile et très onéreux de relier la Basse à la Haute Normandie. Une solution

existe à Quillebeuf-Port Jérome : le bac. Cependant cette solution n’est pas applicable ni viable entre Honfleur et Le Havre suite à l’importance de l’estuaire de la Seine, aux marées et aux divers bancs de sables. Les travailleurs sont par conséquent obligés d’utiliser les ponts de Normandie ou de Tancarville.

41


Instaurer une navette traversant le pont de Normandie permettrai de réduire les coûts de transports et de limiter le nombre de passage de véhicules personnels. Celle-ci relirait deux zones d’intermodalités aux extrémités du pont facilitant ainsi le covoiturage et l’utilisation des transports en commun.

-

Un gain économique

-

Un gain environnemental

Réouverture ligne train De nombreuses lignes anciennement destinées au fret ou au transport de voyageurs

sont actuellement abandonnées ou cantonnées au transport de marchandises. La réouverture des lignes est encore peu développée dans l’Estuaire de la Seine, territoire mal desservi en transport ferré de voyageurs. Certains territoires sont aujourd’hui enclavés par une absence de lignes SNCF et une saturation ou une mauvaise desserte en car. Deux solutions sont possibles actuellement :

Réouvrir d’anciennes lignes permettant de relier des bassins d’emplois et des grandes villes à des territoires en retrait (Le Havre- Etretat et Pont AudemerHonfleur)

Aménager certaines lignes réservées au fret afin d’y accueillir des voyageurs (aménagement d’une ligne Bréauté-Notre Dame de Gravenchon)

Il est néanmoins important de signaler que ces lignes ne pourront fonctionner que si les prix ne sont pas trop élevés (concurrence du car) et que si des correspondances sont instaurées (Le havre-Paris)

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

42


F IGURE 21 L ES NOUVELLES LIGNES

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

FERREES

43


 Développer les partenariats publics privés  Créer un pass estuaire  Instaurer un tarif unique  Instaurer un ticket unique  L’apport des TIC pour les transports en commun  Allonger la navette SNCF de bréauté jusqu’à Notre Dame de Gravenchon  Améliorer les correspondances entre les divers cars  Favoriser le covoiturage sur les bassins d’emplois (site dans les entreprises ou dans chaque ville)  Création d’une navette « pass pont »  Réouvrir deux lignes SNCF : Pont audemer-Honfleur et Le havre-Etretat

 Favoriser l’autopartage

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

 Créer des parcs relais de chaque coté des ponts et dans les entreprises

44


CONCLUSION Suite a cette étude, nous avons pu constater qu’il exister de réels enjeux en matière de connections domicile-travail dans l’estuaire de la Seine.

Nous avons du faire face a un territoire complexe de part sa taille, sa composition physique, administrative et économique. Les espaces qui composent notre territoire d’études sont très différents les uns des autres, et ont chacun une identité particulière. Certains sont plus marqués par des activités économiques et notamment industrielles avec la présence de gros bassins d’emplois et l’affluence de nombreuses migrations quotidiennes. D’autres ont une tendance plus touristique, notamment le la cote fleurie, où les navettes pendulaires sont beaucoup moins importantes.

L’identification des bassins d’emplois et des bassins de vie nous a permis de connaitre les difficultés auxquels pouvaient être confrontés les travailleurs pour rejoindre leurs lieu d’emploi. Compte tenu des problèmes identifiés nous avons donc envisagés un certain nombre Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

de préconisations.

L’amélioration des réseaux de transports et le redéploiement d’une offre adaptée aux nouvelles mobilités et horaires de travail variables apparaît essentielle en vue de composer un territoire harmonieux

et en adéquation avec les modes de vie

des migrants.

Par ailleurs, des projets d’interopérabilité par l’intermédiaire des TICS pourront être envisagés de façon a faciliter et intensifier l’utilisation des transports, par la mise en place par exemple

d’une

tarification

adaptée

aux

usages

des

migrants.

En raison des politiques actuelles de développement durable, nous avons privilégié au mieux les modes de transports doux, tel le covoiturage ou encore la réouverture de lignes ferroviaires désaffectées.

45


Ainsi, le remaniement de l’offre de transports dans l’estuaire reposera sur des principes d’inter modalités et d’accessibilités en accord avec les navettes domiciles-travail tout en privilégiant des déplacements respectant au mieux l’environnement. Cette amélioration des transports ne pourra se réaliser que par un effort sérieux de concertation de la part de la gouvernance. En effet de nombreuses autorités organisatrices occupent et dirigent ce territoire. Des déficits organisationnels et informationnels persisteront si un travail de consultations et de négociations émanant de la gouvernance n’est pas envisagé.

Ainsi, la politique du territoire apparaît comme l’enjeu fédérateur et porteur de ce projet. Nous pouvons supposer que le lancement du grenelle de l’estuaire lèvera les barrières institutionnelles et permettra des aménagements concertés entres les différents acteurs du

F IGURE 22 C ARTE FINALE DU DOSSIER : ENSEMBLE DES PRECONI SATIONS

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

territoire.

46


TABLE DES ILLUSTRATIONS Figure 1 Le territoire de l'estuaire de la Seine dans la France _________________________________________________ 4 Figure 2 les pays de l'Estuaire de la Seine _______________________________________________________ 7 Figure 3 carte caractérisant les emplois par bassin données INSEE 2006 _____________________________ 10 Figure 4 carte des migrations journalières données INSEE - DADS 2004 _____________________________ 11 Figure 5 http://images.lesechos.sdv.fr/archives/2005/LesEchos/ECH19334023_1.jpg ___________________ 12 Figure 6 Carte des réseaux routiers de l'Estuaire ________________________________________________ 13 Figure 7 Cartes des lignes interurbaines _______________________________________________________ 15 Figure 8 Carte de la desserte de la zone industrielle du Havre – Véoli _______________________________ 15 Figure 9 Carte des voies ferrées - Source SNCF _________________________________________________ 16 Figure 10 CARTE DES VOIES FERREES ZOOM SUR LA LER ______________________________________________ 17 Figure 11 TABLEAU SUR LES FLUX PENDULAIRES SOURCE INSEE - DADS 2004 _______________________________ 21 Figure 12 Réseau des bus verts dans le Calvados________________________________________________ 22 Figure 13 plaquette horaires bus Caen - Deauville - Le Havre hiver 2009 - Bus verts ___________________ 23 Figure 14 KEOLIS SEINE MARITIME 55/57 Chemin du Nid de Verdier 76400 FECAMP ________________ 25 Figure 15 calcul de la tarification pour les bus verts dans le Calvados - http://www.busverts.fr/_hiver/tarifs.asp?id=10 _________ 26 Figure 16 http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/2009/02/25/200902251755_w350.jpg&imgr efurl=http://www.ladepeche.fr/article/2009/02/25/564369-Carte-Pastel-un-pass-unique-pour-le-train-l-autocar-et-lemetro.html&usg=__aSc5d ______________________________________________________________________ 33 Figure 17 Schéma sur l'intermodalité _______________________________________________________________ 35 Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Figure 18 Carte de l'intermodalité _________________________________________________________________ 38 Figure 19 Un territoire intermodal _________________________________________________________________ 40 Figure 20 Les nouvelles lignes ferrées ________________________________________________________________ 43

47


TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS ................................................................................................................ 1

SOMMAIRE ....................................................................................................................... 2 INTRODUCTION ............................................................................................................. 3 METHODOLOGIE ........................................................................................................ 5 PREMIERE PARTIE :6 ETAT DES LIEUX DU TERRITOIRE DE L’ESTUAIRE DE LA SEINE............................................................ 6 1.1 PRESENTATION DU TERRITOIRE ................................................................................ 7 L’OFFRE EN TRANSPORT .............................................................................................. 10 

LES AXES ROUTIERS.......................................................................................... 11

L’OFFRE DE TRANSPORTS EN COMMUN : ................................................................ 14

 L’OFFRE FERROVIAIRE ...................................................................................... 16 1.2 ETAT DES LIEUX DE L’OFFRE DE LIGNES DE BUS INTERURBAINES .............................................. 17

PARTENARIAT PUBLIC PRIVE (PPP) ....................................................................... 30

PASS ESTUAIRE ............................................................................................... 30

TARIF UNIQUE................................................................................................ 31

TICKET UNIQUE .............................................................................................. 32

TECHNOLOGIE D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION ........................................... 33 AMELIORATION DES RESEAUX ....................................................................................... 34 

FREQUENCE .................................................................................................. 36

CORRESPONDANCE ......................................................................................... 37

 AMELIORATION DES ZONES D’INTERMODALITE ........................................................ 37 3.3 VERS DES TRANSPORTS PLUS DURABLES ...................................................................... 39 

COVOITURAGE............................................................................................... 39

AUTO PARTAGE .............................................................................................. 41

UNE NAVETTE « PASS PONT » .............................................................................. 41

REOUVERTURE LIGNE TRAIN............................................................................... 42 CONCLUSION .................................................................................................................. 45 TABLE DES ILLUSTRATIONS .................................................................................................. 47 TABLE DES MATIERES ......................................................................................................... 48 BIBLIOGRAPHIE................................................................................................................ 50 TABLE DES ANNEXES .......................................................................................................... 51 ANNEXE N°1 .................................................................................................................. 52

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

DEUXIEME PARTIE FACE A DE NOMBREUX PROBLEMES IDENTIFIES, DES ENJEUX SE DESSINENT.......................................... 19 2.1 UNE DESSERTE LACUNAIRE ET DES PROBLEMES DE CADENCEMENTS ......................................... 20 2.2 DES CORRESPONDANCES DEFAILLANTES ........................................................................ 23 2.3 DES TARIFS DISCORDANTS........................................................................................... 24 2.4 LA GOUVERNANCE ................................................................................................... 27 TROISIEME PARTIE : DE NOMBREUSES PRECONISATIONS NECESSAIRES A L’AMELIORATION DES FLUX PENDULAIRES .................. 29 3.1 UNE TARIFICATION SPECIFIQUE PERMETTANT D’AMELIORER L’UTILISATION DES TRANSPORTS EN COMMUNS ............................................................................................................................... 30

48


Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

ANNEXE N° 2 .................................................................................................................. 56 ANNEXE N°3................................................................................................................... 59

49


BIBLIOGRAPHIE Sites généraux sur les transports en commun : www.carsperriers.fr www.bus-oceane.com www.busverts.fr www.mobiregions.net www.veolia-transports.com http://www.harfleur.fr/Harfleur-pratique/Mairie-pratique/Transports-La-LER---Lezarde-Express-Regionale13.htm

Sites relatifs au territoire : www.seinemaritime.net www.agglo-lehavre.fr http://fr.wikipedia.org/wiki/Haute-Normandie www.cr-basse-normandie.fr www.insee.fr/fr/regions/basse-normandie/default.asp?page=faitsetchiffres/presentation/presentation.htm www.insee.fr/fr/regions/haute-normandie/default.asp?page=publications/publications.htm

Sites en lien avec la thématique des flux pendulaires fr.wikipedia.org/wiki/Migration_pendulaire http://www.insee.fr/fr/regions/nord-pas-decalais/default.asp?page=themes/ouvrages/dev_durable/DVA1M01_03.htm http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique.asp?lang=FR&nivgeo=REG

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

www.grenelle-estuaire.fr

50


TABLE DES ANNEXES Annexe 1 : Questionnaire

Annexe 2 : Tableau des fréquences des cars interurbains et des justifications de choix des lignes.

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Annexe 3 : Tableau des horaires des lignes de cars interurbains

51


Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

ANNEXE N°1

52


ANNEXE I: Enquête transport auprès des travailleurs dans le cadre d’une amélioration aaaaaaaaaades flux pendulaires dan s l’Estuaire de la Seine. tre situation

personnelle 1- Age

moins de 20ans

20 à 39 ans

Homme

Femme

2- Sexe

3- Situation familiale

Célibataire

40 à 59 ans

Union libre

60 à 69ans

Marié

70 ans et +

Divorcé/Séparé

4- Dans quel secteur habitez-vous (ou de quelle ville vous rapprochez vous) ? Le Havre

Fécamp

Lillebonne

Lisieux

Pont Audemer

Honfleur

Autre (précisez)

5- Dans quel secteur travaillez-vous (ou de quelle ville vous rapprochez vous) Le Havre

Fécamp

Lillebonne

Lisieux

Pont Audemer

Honfleur

Autre (précisez)

6- Dans quelle entreprise travaillez vous ? 7- Depuis combien de temps résidez-vous dans ce quartier ? + de 10 ans

8- Catégorie socioprofessionnelle

Entre 1 et 10 ans Etudiants

9- Combien d’enfants à charge avez-vous ?

- d’ 1 an

Sans emploi 0

1

Salarié 2

3

Retraité Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Toujours

Plus de 3

10- Avez-vous, une ou plusieurs voitures dans votre ménage ? OUI

NON

11- Si oui, combien en possédez-vous ?

Votre travail 12- Votre lieu de travail se situe à combien de minutes de votre lieu de résidence (en voiture)? moins de 5 min à plus d’1 h

de 6 à 15min

de 16 à 30 min

de 31 à 45min

de 46 min à 1h

13- Un véhicule de transport en commun dessert il votre domicile ? -

Un bus : Un car :

OUI OUI

NON NON

53


-

Un train : OUI NON Une navette entreprise : OUI

NON

14- Un véhicule de transport en commun dessert il votre domicile ? -

Un bus : OUI NON Un car : OUI NON Un train : OUI NON Une navette entreprise : OUI

NON

15- Il y a-t-il un parc de covoiturage sur votre lieu de travail ? OUI

NON

16- Il y a-t-il un site de covoiturage interne à votre entreprise ? OUI

NON

17- Votre entreprise propose t elle des navettes pour amener ces employés au travail ? OUI

NON

Vos déplacements 18- Utilisez-vous votre véhicule pour aller travailler ? 19- Si oui à quelle fréquence ? toujours

fréquemment

de temps en temps

OUI

NON

très rarement

20- Que faites vous lorsque vous quittez votre travail ? je vais faire des courses/sport

je vais chercher mes enfants

autres (précisez) :

21- Pratiquez-vous le covoiturage ? OUI

NON

22- Si OUI à quelle fréquence ? toujours

fréquemment

de temps en temps

très rarement

23- Si NON pourquoi ? La tarification

24- Combien estimez vous dépensez par mois pour vous rendre sur votre lieu de travail dans votre budget total ? 0 à 30 euros

31 à 60 euros

61 à 100

101 à 150 euros

25- Si le tarif des transports en commun diminuait, les utiliseriez vous d’avantage? OUI

NON

151 euros +

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

je rentre chez moi

54


26- Votre entreprise participe t-elle à vos frais de déplacements ? OUI

NON

Les problèmes rencontrés 27- Quels points négatifs associez-vous aux transports en commun ? Les tarifs

horaires

contraintes de mobilités

desserte (arret)

manque de correspondance

insécurité

Autres

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

28- Pouvez vous justifier vos réponses ? 29- Que proposeriez vous afin d’améliorer vos déplacements domicile-travail ?

55


Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

ANNEXE N° 2

56


ligne interurbaines de l'estuaire

Horaires Horaires matin 6- SOIR 169h 19h

56 ORBEC LISIEUX

4

Compagnies/AOT

Tarifs

Bus verts du calvados

3,2

56 LISIEUX ORBEC

5

10 YVETOT CAUDEBEC

4

Cie des cars hangard

2

1

VTNI (cars degardin)

2

Cars perriers

2

Cars perriers

2

Cars perriers

2

Keolis seine maritime

2

VTNI

2

VTNI

2

1

60 FECAMP ST VALERY 60 ST VALERY FECAMP

2

22 BOLBEC FECAMP

3

1

22 FECAMP BOLBEC

2

2

23 LE HAVRE GODERVILLE FECAMP

1

2 ?

23 FECAMP GODERVILLE LE HAVRE

2

2

24 LE HAVRE ETRETAT FECAMP

0

2 ?

24 FECAMP ETRETAT LE HAVRE

2

2

20 LE HAVRE CAUDEBEC EN CAUX

4 2+3

20 CAUDEBEC EN CAUX LE HAVRE

3+1

Gravenchon 2 Gravenchon

380 EVREUX PONT AUDEMER HONFLEUR

2

3 Pont-Audemer

380 HONFLEUR PONT AUDEMER EVREUX

3

2 Pont-Audemer

560B LISIEUX PONT AUDEMER

2

1

560B PONT AUDEMER LISIEUX

1

1

53 LISIEUX VIMOUTIERS

1

4

53 VIMOUTIERS LISIEUX

4

1

50 LISIEUX LE HAVRE

0

Ne va pas jusqu'au havre aux horaires de travail mais arrets 0 intermediaires

50 LE HAVRE LISIEUX

0

0

56 LISIEUX ORBEC

1

5

56 ORBEC LISIEUX

4

1

25 FECAMP YVETOT

1

1

25 YVETOT FECAMP

1

1

30 CAUDEBEC EN CAUX ROUEN

6

4

30 ROUEN CAUDEBEC EN CAUX

3

6

20 LE HAVRE DEAUVILLE CAEN

Dessert le havre/deauville/honfleur

36 PONT LEVEQUE CAEN

2+3

4 1+1

Bus verts du calvados

8,55

Bus verts du calvados

3,2

VTNI

Ne va pas jusqu'au havre aux horaires de travail mais arrets intermediaires

1

4,25

Keolis seine maritime

20 CAEN DEAUVILLE LE HAVRE

36 CAEN PONT LEVEQUE

Bus verts du calvados

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

10 CAUDEBEC YVETOT

Bus verts du calvados

Bus verts du calvados Troarn

LIGNE 39 CAEN LE HAVRE

1

1

LIGNE 39 LE HAVRE CAEN

1

Ligne express importante en 1 raison des flux pendulaires

LIGNE 420 BERNAY PONT AUDEMER

2

1

Bus verts du calvados

VTNI

?

57

2

2

10,6

5,3

14,85


LIGNE 420 PONT AUDEMER BERNAY

2

1

NAVETTE BREAUTE Gare SNCF/BOLBEC

3

3

NAVETTE BOLBEC /BREAUTE GARE SNCF

3

3

NAVETTE BREAUTE Gare SNCF/BOLBEC LIGNE 17 NAVETTE BREAUTE ETRETAT

Keolis seine maritime

2

Cars perriers

2

3 en cours

encours

Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

LIGNE 17 NAVETTE ETRETAT BREAUTE

58


Les déplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

ANNEXE N°3

59


60

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


61

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


62

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


63

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


64

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


65

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


66

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


67

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


68

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


69

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


70

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


71

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009


72

Les dÊplacements dans l’Estuaire de la Seine | 01/12/2009

Les déplacements dans l'Estuaire de la Seine  

Les déplacements à l'échelle d'un Estuaire

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you