Issuu on Google+

Ne pas jeter sur la voie publique

tte lo û r B e d l a n r u o J Le Février 2012 Année 1, n°2

Téléthon du collège Le vendredi 16 décembre 2011, les élèves du collège de Fayence ont participé au traditionnel Téléthon.

Dans ce numéro : Interview de M Martron

2

Intouchables

3

Foté Foré

3

Mary Higgins Clark

4

Micro Trottoir : Orientation

4

Marché de Noël de Fayence

5

Interview de M Meurat

5

Métier : Masseur

6

Micro Trottoir : Lecture

6

Métier : Architecte

7

Ils ont dit…

7

Jeux

8

Depuis plusieurs années maintenant, il est organisé par les professeurs d’EPS, et a pour but de faire parcourir par les élèves volontaires, un maximum de kilomètres, en VTT, roller, marche, ou course à pied. Il y avait donc quatre parcours, que les élèves pouvaient venir pratiquer, entre 9h30 et 15h50, ou pendant leurs cours d’EPS. Cette action de solidarité organisée par le collège, appelée « Le Méga-Défi », a pour objectif d’accumuler au minimum 1000 kilomètres. Cette année, cet objectif a largement été atteint, avec 2408kms et 900m, ce qui est un peu moins que l’année précédente.

récolter des fonds pour la recherche contre les maladies génétiques ; la participation, symbolique, était de 1 euro. Ainsi, 418,70 € ont été récoltés, ainsi que des promesses de don à venir. Quelques chiffres : VTT : 246kms parcourus Course : 343kms et 400m parcourus Roller : 720kms parcourus Marche : 1099kms et 500m parcourus

Ce Téléthon est aussi l’occasion de Bravo, et merci à tous les participants !

Défi « Ca vole » Vendredi 20 janvier 2012 a eu lieu le troisième défi « Ca vole ! ». Reporté à diverses reprises en raison de la météo agitée, le défi a finalement eu lieu au gymnase du collège. Depuis le début de l’année, Coralie Courtois, surveillante et animatrice du foyer est à l’initiative de ce projet. Une vingtaine d’élèves s’y sont inscrits, dans le but de créer un engin volant. Ils pouvaient concourir seul ou en équipe dans trois catégories

différentes : les objets avec moteur, sans moteur, et les montgolfières. Sous le regard d’une centaine d’élèves-spectateurs, et du jury*, le défi a commencé par les engins non-motorisés lancés du balcon du gymnase. Puis deux équipes ont présenté leurs montgolfières, et finalement le spectacle s’est terminé par l’envol plus ou moins réussi des engins motorisés. Après la présentation des engins fabriqués par les élèves, M. Leguere, gérant d’une boutique de modélisme à Callian et passionné d’aviation, a fait une démonstration très réussie de deux avions, qu’il avait lui-même fabriqués. (Suite en page 2)


PORTRAIT Page 2

Le Journal de Brûlotte

Le mardi 24 janvier, le jury a rendu son verdict : ils ont sont Antoine Vilato (3ème2) et Antony Schmitt (3ème5), ainsi récompensé les élèves suivants : qui remportent des maquettes d’avion et d’hélicoptère - Catégorie avec moteur, remportée par Mathieu Toc- avec leur montgolfière à hélium et à moteur. quer et Flavien Roeckel (3ème3), qui ont donc gagné un Tous les élèves participant au concours ont également baptême de l’air en ULM, grâce à leur planeur à mo- gagné un après-midi avec M. Leguere, pour parler moteur. délisme, construire des avions et assister à des démons- Catégorie sans moteur, remportée par Laure Giaime trations ! (3ème4) et Annabelle Champreux (3ème3) avec leur del- *Jury composé de Mme Dufor, professeure d’espagnol et secrétaplane, qui auront la chance de sillonner le ciel en taire du Foyer, M. Henry, professeur de Technologie et président du Foyer, Mme Touaibia, CPE, Mme Lamblé, principale, M. planeur - Et enfin, dans la catégorie montgolfière, les gagnants

Leguere, modéliste et Anna Mugot-Walter, élève.

Achille Martin

Interview de M. Martron, professeur de Provençal M. Martron, professeur de Proven çal e t d'Histoire Géographie, a bien voulu répondre à quelques questions sur l'enseignement du Provençal, au collège. Achille : Comment avezvous appris le provençal ? M. Martron : Je l’ai appris avec mon père et au lycée. Quelle est votre formation? J’ai une formation d’historien d’Histoire Romaine. Et pour le provençal ? Avez-vous un diplôme particulier pour l'apprendre aux élèves ? J'ai passé un Capes, c'est un concours pour être professeur. Et j'en ai obtenu un d'HistoireGéographie et de Provençal. Quelle est votre implication dans l'enseignement du Provençal dans l'académie, et dans la région en général ? Mon implication ? Chaque année je peux être convoqué pour être correcteur au Bac, et avant, pour le concours de l'IUFM. L'IUFM, c'était une formation pour devenir professeur des écoles ou lycée – collège (ndlr : cette formation n’existe plus depuis un an). Puis, j'ai aussi enseigné le provençal à l'école primaire de Saint-Paul, parce que le professeur qui le faisait est devenu directeur de l'école, et il ne pouvait plus le faire.

j'ai passé le concours de Provençal et d'HistoireGéographie. Mais les deux me plaisent beaucoup. Maintenant, je fais plus de Provençal que d'Histoire-Géographie. Que faites-vous avec les élèves, et quel est le programme par niveaux ? Alors le programme, c'est le programme européen des langues (ndlr: CECR: Cadre européen commun de référence pour les langues) , qui s'applique à l’enseignement de toutes les l a n g u e s v i v a n t e s . Ce que je fais avec les élèves ? On apprend à communiquer, à dire où on est, à savoir se présenter, à savoir demander où l'on va, plus des traits culturels. Alors, les traits culturels chez nous, c'est l'Europe des troubadours, le Moyen Age... Et c'est l'Histoire de notre région. Faites-vous des sorties ? Les sorties qu'avait mises en place Mr Chabaud, le professeur de Mathématiques, c'est-à-dire, en 6ème, trois sorties pour découvrir le canton, et en 5ème, un séjour à St Etienne de Tinée. Et en 4ème, on va à Nice. Parlez-nous du voyage à St Etienne de Tinée ; pour quelles classes l’organisez-vous, quand partez-vous et quel est son but ? Le voyage à St Etienne de Tinée se fait avec les 5èmes, dans la continuité de ce qu'on fait en 6ème. En 6ème, on découvre la Basse-Provence, et en 5ème, on découvre la Haute-Provence. Le séjour aura lieu le 14, le 15 et le 16 mai prochain.

Pourquoi avez-vous choisi de l’enseigner aux Aimez-vous votre métier ? élèves ? Parce que cela me plaît, et au départ, je ne voulais pas partir dans le Nord, je voulais rester chez moi, pour faire de l'Histoire-Géographie, et

Oh oui ! (rire) Achille Martin


ACTU CANTON Année 1, n°2

Page 3

Marché de Noël à Fayence Tous les ans, un marché de Noël est organisé à FAYENCE par l'Office de tourisme de FAYENCE le 2ème dimanche du mois de décembre - il se tient habituellement à l'Espace culturel dans 2 salles et sur les terrasses en extérieur – il y a en moyenne 50 exposants qui sont triés sur le volet. Il existe un règlement afin que ce marché de Noël ne ressemble pas aux marchés habituels - ainsi ne sont présentés sur ce marché que des produits ayant trait à la fête de Noël : idées de cadeaux et spécialités culinaires des fêtes de fin d'année, décorations pour les sapins, santons, crèches, roses de noël, foie gras, champagne, etc.... Certains exposants viennent chaque année et de nouveaux s'inscrivent également tous les ans - l'équipe de l'Office de tourisme va visiter d'autres marchés de Noël afin de trouver de nouveaux exposants. Les 13 desserts du Noël provençal sont offerts sous les coups de midi aux visiteurs mais également aux exposants, c'est une tradition qui est maintenue maintenant depuis près de 20 ans.... Laura Stalenq

Interview de M. Meurat, président du Rugby Club du Pays de Fayence Depuis combien de temps existe votre association ?

ans seulement.

Elle existe depuis 2002.

C’était de permettre au club de se développer et aux enfants de pratiquer cette activité dans le canton.

Quelle est son histoire ? 4 bonnes années et 3 ans moins bons. Depuis 3 ans cela va mieux. Votre association participe-t-elle à des tournois régionaux / locaux ? Elle participe à des tournois départementaux au ¾ et à des tournois régionaux pour le reste. Quelles sont vos responsabilités au sein de l’association RCPF (Rugby Club du Pays de Fayence) ?

Quelles étaient vos motivations pour prendre la tête du RCPF ?

Quel métier faites-vous en dehors ? Je suis ingénieur en aérospatiale. Pour quelles raisons préférez-vous ce sport à un autre ? Pour les valeurs qu’il défend. Avez-vous déjà pratiqué le rugby dans votre jeunesse ? Si oui, à partir de quel âge ? Oui, j’ai commencé à pratiquer le rugby à 8 ans et pendant 4 ans.

Je suis le président. Depuis quand êtes-vous membre du RCPF ? Et président ? Je suis membre depuis 3 ans et président depuis 2

Mathieu Tocquer


CULTURE Page 4

Le Journal de Brûlotte

Mary Higgins Clark Mary Higgins Clark, n é e l e 24 décembre 1927 à New York dans une famille d’origine Irlandaise. Son père meurt lorsqu’elle a neuf ans et sa mère doit l’élever seule, ainsi que ses deux frères. Elle s’est mariée avec Warren Clark qu’elle connaissait depuis l’âge de seize ans, elle a eu une fille, Carol, elle-même écrivain sous le nom de Carol Higgins Clark, tandis que sa belle-fille Mary Jane Clark est elle aussi auteur de romans policiers et de comédies romantiques. Elle commence à écrire des nouvelles et, après avoir subi pendant six ans de très nombreux refus auprès de multiples éditeurs, elle vend enfin son

premier récit sous forme de nouvelles en 1956 à Extension Magazine pour 100 dollars !» Son premier livre, « La maison du guet Son mari meurt en 1964 d’une crise cardiaque et elle se retrouve comme sa mère, seule avec ses cinq enfants. Elle a écrit en tout 57 livres, tous ces livres parlent de meurtres, d’enquêtes, il y a beaucoup de mystères. Mary Higgins Clark est mon auteur préféré ! Ses livres me passionnent! Mon livre préféré, « Je t’ai donné mon cœur » elle l’a écrit en 2009. Camille Jeannot

Micro-Trottoir : Comment votre professeur(e) principal(e) s’occupe-t-il de votre orientation ?

Anaïs Martelli 3e3 :

Emilie Meurat 3e6 :

Davy Andre 3e6 :

Antoine Vilato 3e2 :

Mme Sonnois s'occupe beaucoup de notre orientation, elle nous a donné des exemples de lettre de stage et nous a fait utiliser des sites d'informations sur les métiers.

Mme Cobian nous a intéressé à l’orientation après le collège en nous montrant un diaporama.

Mme Cobian nous donne beaucoup de travail sur notre orientation.

M. Respaud ne nous a pas encore fait commencer notre travail sur l'orientation. Flavien Roeckel


CULTURE Année 1, n°2

Page 5

Film « Intouchables »

Film « Chronicle »

Deux personnes complètement différentes vont se rencontrer et vivre une aventure qui n’est pas banale : Un riche handicapé, Philippe, s’étant blessé en parapente (sa passion) a besoin d’une personne qui l’aide et qui l’accompagne à chaque déplacement. Cette personne, Driss, va être un jeune homme des banlieues. Tout à fait à l’opposé, il s n’ont qu’un seul point commun : l’envie de s’amuser dans la vie. Le jeune homme va faire découvrir à Philippe l’humour et le bonheur de vivre. Le handicapé va à son tour l’initier à l’art et la musique classique. Mais malgré leurs différences, ils vont se lier d’une profonde amitié. C’est un film touchant, à voir absolument et qui laisse une grande place à l’humour. Il fait d’ailleurs fureur partout où il passe (17 576 053 entrées au box-office). Ce long-métrage est réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache et inspiré d’une histoire vraie. Les acteurs principaux sont : Omar Sy et François Cluzet. Eva Dor

D es jeunes a dos possèdent des super pouvoirs à la suite d'un phénomène inexpliqué, ils manipulent les objets, les êtres humains, ils n’ont pas de limite. Lors d’un trajet, Andrew, fait une erreur et pousse la voiture dans une mare ! Andrew est devenu incontrôlable et prend la vie comme un jeu. Ils découvrent un passage s e c r e t . Malheureusement, c’est à ce moment là que s’arrête la bande annonce ! Je vous conseille vivement d’aller le voir. Ce film sortira au cinéma le 22 février 2012 en France.

Foté Foré Les classes théâtre de 5è1 et 6è6 sont allées voir le spectacle Foté Foré le mardi 3 décembre. Ce spectacle est dansé du début à la fin. On assiste à des acrobaties hors du commun, sans aucun dialogue entre les personnages. On voit au début du spectacle, un personnage de peau blanche qui se rend vers un pays africain. Les villageois l’accueillent et lui montrent des danses typiques et des chansons locales, rythmées et vives, accompagnées de tambours. Le visiteur de peau blanche montre une danse apparemment de son pays d’origine: la danse du robot ! Les habitants du pays, étonnés, se moquent de sa danse, ridicule à leurs yeux, car la danse des personnes aborigènes est extrêmement différente et bien plus spectaculaire... Leurs acrobaties et leurs figures s’exécutent si vite qu’il est impossible de les décrire : ils faisaient des arbres droits, des roues et d’autres figures acrobatiques. Leurs costumes, colorés, étaient simples pour ne pas gêner les comédiens durant leur représentation. Ce spectacle très impressionnant racontait tout de même une histoire qui laissait place à plusieurs interprétations. Eléonore Jardin et Eva Dor


FICHES METIERS Page 6

Le Journal de Brûlotte

Masseur(euse) kinésithérapeute Définition de ce métier et les activités : Le masseurkinésithérapeute intervient souvent à la suite d'une entorse, d'une scoliose, de difficultés respiratoires... D'abord, il étudie le dossier médical (radiographies, ordonnances du médecin référent...) du patient et pratique un examen clinique pour définir les méthodes et les moyens à mettre en œuvre. Le kiné fait ensuite appel à de nombreuses techniques : massages répétés, mouvements de gymnastique à l'aide d'appareils, de poids... Il peut aussi utiliser l'eau, la chaleur ou les ultrasons. Qualités requises pour ce métier : Une bonne santé physique est requise pour manipuler les patients, répéter les exercices et réaliser les massages... tout en restant debout une bonne partie de la journée. L'écoute et la patience sont également indispensables ainsi qu’un bon équilibre personnel pour travailler efficacement avec des personnes parfois lourdement handicapées, des enfants... Le masseur-kinésithérapeute doit donner confiance au

patient, le rassurer et le soutenir en cas de démotivation. Les horaires et le salaire : Leur emploi du temps s'adapte aux disponibilités de leurs patients, les horaires sont donc souvent décalés : tard le soir, tôt le matin avant les heures de bureau... Le salaire du débutant est de 1700 euros brut par mois dans le secteur public hospitalier. Lieux d'exercice de ce métier : Il travaille généralement dans un cabinet en collaboration avec d’autres kinés mais il peut aussi être dans une clinique ou dans des hôpitaux Les études que l'on doit faire pour ce métier : Pour avoir le droit d'exercer ce métier, il faut obligatoirement être titulaire du diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute. Il se prépare en 3 ans après un bac scientifique dans l'un des 39 établissements agréés. Il n'est reconnu qu'à bac + 2. Laura Stalenq

Micro-Trottoir : Quel est ton livre préféré ?

Guillaume Miralles 6e6 : Marie Boumeriche et e « L’île au trésor » parce Lisa-Marie Ferreri 5 5 :

Clément Bagur 4e3 :

Kevin Rivière 3e3 :

« Le Dome »… parce « Les Légendaires » (ndlr : que c’est un livre La collection « Back and que l’auteur sait faire ce sont des BD) parce que d’aventure avec des love ! » C’est bien stresser les lecteurs et c’est très distrayant ! pirates. parce que ça parle ménage le suspense. d’ados, c’est l’actualité. Eva Dor


FICHES METIERS Année 1, n°2

Page 7

Architecte Ce métier consiste à dessiner une esquisse puis des plans d'une maison ou d'un bâtiment à construire. Il fait aussi une étude approfondie du projet, de la règlementation, des choix des matériaux, des caractéristiques du terrain et s’il est en plus maître d’œuvre, il devra contrôler les étapes de réalisation du chantier. 70% des architectes exercent leur métier dans le secteur libéral. Pour l’exercer, ils doivent être inscrits au tableau régional de l’ordre des architectes et sortir d’une des trois grandes écoles d’architecture. Les 30 autres % se répartissent comme salariés de cabinet d’architecture ou passent un concours pour devenir fonctionnaire. Pour exercer ce métier il faut avoir entre bac + 5 et bac + 6. L’architecte a la responsabilité de l’ouvrage pendant les travaux de construction mais aussi pendant la « garantie décennale » qui dure 10 ans. Pendant les travaux, l’architecte travaille aussi bien sur le chantier que dans une agence. Le salaire varie entre 1300€ et 3100€, ou plus selon la renommée. L’architecte doit être rigoureux tout en étant créatif, tel que Paul Andreu et son terminal en forme d’aile à Roissy, et arriver à gérer le

budget, se plier aux contraintes et maitriser la conception artistique par ordinateur. C’est un métier d’équipe car il faut collaborer avec d’autres entreprises dans le domaine du bâtiment. Il faut parfois prendre des décisions à la dernière minute. Les études pour devenir architecte sont très longues environ 6 ans- pour obtenir un diplôme d’architecte DPLG. Il faut avoir autant de connaissances en dessin qu’en sciences. Le titre d’architecte est délivré par l’une des vingt écoles d’architecture dépendant du ministère de la culture après le bac. Mathieu Tocquer

La BD de Brûlotte… par Eva


JEUX Année 1, n°2

Page 8

Ils ont dit….

Le Journal de Brûlotte

n pri o i t a Un professeur anonyme, parlant u à un cit o udenesport, t n z e e p professeur le jour du Téléthon: um [Ta e doc l ssas a n p a d n se se d'u è h t n Vous y fait rien aque . t n la«sCa les élèves ress é t zone n i a l e g r fassent duz p roller lacesans casque e te où v r u o o p p parce que, s’ils en'im font aussiUbien tixte n . e t t n e e d que moi... m docu » tils de e l s u dan glet O n o ' l lisez

Directrice de Publication Marie-Odile LAMBLE, principale

du collège

Rédactrice en chef

Collège Marie Mauron 851, Route de Fréjus 83440 Fayence 04.94.60.64.80 www.mariemauron.fr http://lebrulot.mariemauron.fr

Marie VALET, professeure docum entaliste Rédacteurs Eva DOR, Flavien ROECKEL, Achill e MARTIN, Mathieu TOCQUER, Laura STALEN Q, Camille JEANNOT, Eléonore JARDIN, Ga briel MARTEL, Clément BAGUR Mise en page Achille MARTIN Relecture M. Battaglia


Le journal de Brulotte - 2