Page 1

ARCHITECTE DIPLOMEE D’ETAT

Portfolio | Marie Labro

Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Malaquais.


Curriculum vitae | Marie Labro Architecte ADE HMONP diplômée de l’ENSA Paris Malaquais. Née le 12 août 1985 | 14 rue Mercoeur 75011 Paris 06.13.43.64.82 | mlabro@gmail.com

+ Logiciels maîtrisés + Autocad Photoshop Rhino Sketch’ up Indesign Excel Word Power point

+ Connaissances de + 3DS max Illustrator V-ray Archicad

Formations 2012-13 2011 2010 2009

CAP Charpentier Bois pour adultes chez les Compagnons du Devoir de Rouen Formation 3D au logiciel 3DS MAX par la mairie de Paris HMONP, (habilitation à la maîtrise d’oeuvre) chez Sirvin Guerrier Associés à Boulogne Diplôme d’Etat d’architecture, Mention Très Bien à l’ENSA Paris Malaquais

Compétences professionnelles Charpente bois - ossature bois - construction en bois massif Perspectives intérieures et extérieures, insertions dans le paysage Maquette carton et modélisation 3D Graphisme, infographisme, mise en page

+ Langues L + Espagnol courant Anglais courant Bases d’Italien

+ Loisirs + Sculpture sur terre (12 ans) Hockey en compétition Chantiers de reconstruction du patrimoine


Expériences professionnelles En charpente : 2013 6 mois

BOISEA, aide charpentier. Surélévation en bois massif préfabriqué, maison à cinq niveaux ossature bois, extensions de maison ossature bois.

2012 6 mois

LOISEAU DES BOIS, aide charpentier. Extension bois, terrasse surélevées, aménagements bois, préfabrication en atelier.

2012 2013

CHANTIER de reconstruction au Pérou CHANTIER de constrcution bois en Roumanie

En architecture : 2012

COHEN ET POUILLARD ARCHITECTES, DCE école élémentaire et maternelle

2011

ATELIER CHOISEUL, responsable d’un immeuble dans le cadre du DCE d’une opéraion de 5 immeubles de logements sociaux à Drancy puis en charge d’un concours d’école maternelle et primaire. ATELIER CHOISEUL, responsable d’un concours de logements sociaux pour jeunes actifs à Paris 5ème.

2011

BENOIST ARCHITECTURE & INGÉNIERIE, DCE d’un immeuble de logement

2010

BENOIST ARCHITECTURE & INGÉNIERIE, suivi de chantier de bureaux puis contrat pour le DCE d’un immeuble de logement

2010

BELUS & HENOCQ ARCHITECTES, Paris, travail sur le concours de 3 opérations de logements sociaux à Montreuil - conception et dessin des pièces du concours.

2009-10

SGA - SIRVIN GUERRIER ASSOCIÉS, Boulogne, HMONP - travail sur une maison neuve en bois à Sèvres depuis l’esquisse jusqu’au DCE.

2008

RCR ARQUITECTES - Espagne, concours sur un palace

2007

REPERAGES, Muséographie pour le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

2007

CENTRE GEORGES POMPIDOU, Muséographie d’exposition

2006

ARCHITECTURE CONSULTANT, Réhabilitation d’immeubles parisiens


3ème année | Projet urbain

Projet de lotissement dans la banlieue parisienne à Maurecourt.

Analyse du territoire retranscrite sous forme de collage. Création de «fragments» de maquettes intuitives et conceptuelles comme «auto-référentiel» générateurs du projet. Le plan masse du lotissement découle du travail en maquette. L’organisation des logements est définie selon la mise en tension d’un noyau dur hors-eaux et d’un espace périphérique ouvert sur l’Oise et inondable.

Ce projet a été l’occasion d’un questionnement sur le développement urbain de la ville de Maurecourt suite à la déviation de l’autoroute A104 et a débouché sur un projet de lotissement au bord de la l’Oise.


PROJET URBAIN 2006

Maurecourt, Yvelynes

5


3ème année | Logements étudiants

Projet de logements étudiants et d’un centre de recherche sur le développement durable dans la lagune de Venise.

Ilot de San Giorgio in Alga en l’état actuel. Conception de la stratégie d’occupation en plan de l’île. L’occupation de l’île est pensée pour laisser suffisamment de place au vergers, potagers, éoliennes, et cuves de récupérations des eaux pluviales qui doivent permettre une certaine autonomie en énergie et alimentation de l’île.

L’île de San Giorgio in Alga, mesure environ 110 m par 110 m et une surface d’1,2 ha. Le programme matérialise l’occupation de l’île par une communauté de 50 personnes dédiées à la promotion du développement durable local.


2007

San Giorgio in Alga, Venezia

7

LOGEMENTS ETUDIANTS ET CENTRE DE RECHERCHE


4ème année | Espace public socio-sportif Projet d’aménagement d’une parcelle bordant le périphérique de la porte de Montreuil.

Park + Jog, un concept permettant d’allier un parking-relais aux portes de Paris avec une piste de course à pied reliant les bureaux bordant le périphérique.

Le programme est un parking-relais couvrant la totalité du site surmonté d’une couverture végétalisée, elle-même agrémentée d’activité de commerces et de restaurants.

Les territoires qui bordent le périphérique extérieur sont fragmentés, manquent d’identité et souffrent d’un partage conflictuel des espaces. Ce projet ambitionne de donner un espace de «respiration» qui rassemble Paris et sa banlieue.


AMENAGEMENT URBAIN 2007

Porte de Montreuil, Paris 20ème

9


4ème année | Espace public socio-sportif Projet d’aménagement du territoire bordant le périphérique de la porte de Montreuil.

Comment franchir le périphérique et ainsi désenclaver le site? Il est prévu une citerne pour collecter les eaux de ruissellements sur l’ensemble du parc. 750 places de parking, 5740m² de commerces en RDC, 2050m² d’espaces végétalisés, 1430m² de restaurant et 3000m² de bureaux.


AMENAGEMENT URBAIN 2007

Porte de Montreuil, Paris 20ème

11


4ème année | Passerelle sur l’Ile Saint-Denis

Projet de construction d’une passerelle piétonne pour relier Epinay-sur-Seine à l’Ile saint-Denis.

En référence aux carcasses de bateaux, ce franchissement rappelle, par l’emploi de l’acier autopatinable, les temps du port industriel de Saint-Denis. La répétition de bandes de hauteur variable forment une allure «d’épine dorsale» et scande le paysage du promeneur.

Franchissement - flâneur, franchissement - gastronome, telles étaient les intentions de départ pour cette passerelle dédiée à la détente et à la promenade.


PASSERELLE PIETONNE 2008

Ile Saint-Denis , Epinay-sur-Seine

13 13


Détails de construction. La passerelle est double afin de permettre des trajectoires fluides et linéaires pour les marcheurs. Le restaurant est situé à l’intersection des deux passerelles, selon le même mode de construction que les passerelles, abrité sous des bandes d’acier et de verre.


PASSERELLE PIETONNE 2008

Ile Saint-Denis , Epinay-sur-Seine

155


5ème année | Une maison pour la vie... Exercice de recherche sur de l’habitat individuel dense en milieu urbain.

C’est la recherche de l’intimité dans un contexte dense qui a été la source d’inspiration du projet. Parallèlement, l’objectif était de créer une plus grande porosité entre les logements et leurs prolongements extérieurs. Chaque logement jouit d’un jardin individuel qui l’isole du jardin collectif formé par une «dune» centrale. Cet espace vert a été défini avec un mouvement, une colline centrale faisant office de promenade - d’espace collectif unificateur.

A Saint-Denis, sur une ancienne parcelle de la SNCF en bordure des voies ferrées, il s’agissait de réfléchir à des maisons «pour la vie» dans la ville, transformables, et assurément «écologiques».


17 17

2008

HABITATS INTERMEDIAIRES DENSES


L’exercice de la densité m’a conduit à «plisser» l’alignement des maisons pour en augmenter le nombre tout en conservant la perspective dégagée du site. En complément, j’ai imaginé une densification éventuelle de la parcelle répondant au caractère adaptable du programme.


HABITATS INTERMEDIAIRES DENSES 2008

Porte de la Chapelle , Saint-Denis

19 19


Stage Master | Agence RCR à Olot en Espagne Workshop The Edge

Vue d’ensemble de la Dubaï Business Bay. Vue depuis la rue. Vues dans les villas particulières qui couronnent le bâtiment.

Lors de mon expérience au sein de RCR nous avons travaillé à la réalisation d’images d’ambiance et au développent des différents programmes du projet dont le concours venait d’être remporté.


TRAVAIL EN AGENCE 2008

Duba誰, Emirats.Arabes

21


Mémoire de recherche | Des «architectures-sols». Des «architectures-sols», formes de paysages artificiels.

Mémoire encadré par François Chaslin et Anne Debarre dans le département «Stratégie De Projet» rendu en janvier 2009.


Je me suis tout d’abord intéressée à énumérer et hiérarchiser tous les modes de création de sols existant dans la production architecturale contemporaine. Le sol y est tour à tour modelé, découpé, plié, étiré, suturé, collé, animé, mouvementé. J’ai classé les résultats de mes recherches selon deux grandes catégories : les modelages de sols qui s’inscrivent dans la continuité du site existant (qui s’y enfouissent ou le prolongent) et ceux qui se démarquent clairement de leur contexte et créant un paysage nouveau. Je me suis ensuite attachée à comprendre les raisons de cet engouement pour parer l’architecture de sols naturels. Cette tendance s’explique par bien des raisons allant de raisons conceptuelles, afin de permettre au sol de ‘refaire surface’ et de le percevoir comme un élément actif du projet, à des raisons formelles qui poussent les architectes à imiter et réinterpréter les formes de la nature, en passant par des raisons environnementales correspondant au rêve écologique perpétué par l’architecte de ne pas dénaturer un site. Faire émerger le sol sur les bâtiments sous forme de jardins plantés recouvrant les toitures, et parfois même les parois des bâtiments est une constante dans bien des concours d’architecture tel que les Najap ou l’Europan de ces dernières années. Cette tendance va en s’émancipant care elle correspond aux aspirations actuelles et à l’éthique contemporaine du développement soutenable. L’architecture s’enfouit sous des espaces verts en jouant avec la topographie. Les architectures-sols sont elles une façade qui camoufle les travers de notre société pour nous déculpabiliser ou bien sont-elles des réponses architecturales respectueuses de la Nature ?

Des «architectures-sols», formes de paysages artificiels.

2008

MEMOIRE DE RECHERCHE

J’ai effectué mes recherches sur : «L’architecture sol, comme forme de paysage artificiel», c’est-à-dire sur l’ensemble de la production architecturale de ces trente dernières années qui s’est employée à imiter, copier, prolonger ou déformer le paysage naturel. Une architecture qui invite à être escaladée, arpentée, qui développe des surface naturelles, qui se plie, se gondole, ondulent pour former ou recomposer un sol. Ce sujet à entrainer de nombreuse questions : Comment définir cette architecture pour l’heure peu théorisée ? Quels rapports entretient-elle avec la terre ferme ? Comment le sol naturel s’intègre à un bâtiment artificiel ? Je réponds à ces questions en supposant que l’architecture modèle le sol, et qu’à l’inverse, le sol agit sur elle grâce à un rôle nouveau qui lui est donné.

23


Projet de fin d’étude | Le trait d’union

La requalification des liaisons entre la gare d’Austerlitz et son contexte urbain au service d’une intermodalité renouvelée.

«Coupe fragmentée sur la trajectoire gare de Lyon - gare d’Austerlitz. Etude des flux : ils longent la gare, très peu de liaisons lui sont perpendiculaires. Trois éléments se percutent devant la gare : les quais d’Austerlitz, le pont Charles-de-Gaulles et la dalle Masséna. De nombreux obstacles jalonnent le parcours du voyageur.

La transformation d’infrastructure de transport permet-elle de lier divers fragments urbains ? Mon projet consiste à résoudre l’accessibilité de la gare et ses questions d’intermodalité. Cette ambition se traduit par la création de deux extensions sur les flancs de la grande halle unies par le réaménagement de l’interface avec les trains. Deux extensions latérales créent l’interface ville/ gare et une passerelle qui traverse la gare est l’élément de liaison entre les deux.


25

2008

PROJET DE FIN D’ETUDE


Une salle de restaurant couronne l’aile d’entrée côté Seine, il remplace l’ancien restaurant du Buffet. Au RDC, la halle se compose en trois séquences : espace privé, espace du personnel et de l’administration, espace des trains et des voyageurs.


27

2008

PROJET DE FIN D’ETUDE


Les trois étapes de la conception : l’existant, les liaisons créées puis l’enveloppe protectrice. Les places créées : la cour des arrivées et le parvis au niveau de la ville, comme espace d’intersection de deux entités : la ville et la gare.


29

2008

PROJET DE FIN D’ETUDE


Le bâtiment se veut très transparent pour laisser passer la vue et la lumière et apercevoir les trains depuis la cour. La liaison haute permet de traverser la gare en restant constamment au niveau de la ville côté Seine. Elle permet en outre de flâner dans la gare en jouissant d’une vue dégagée sur les trains et d’éviter les flux de voyageurs pressés.


31

2008

PROJET DE FIN D’ETUDE


Mise en situation professionnelle | SGA Sirvin Guerrier Associés - Une maison individuelle en bois à Sèvres.

Vues sur le séjour, la chambre des parents et le bureau en double hauteur. Vue extérieure depuis la rue coté Seine. Plan de masse et plan d’étage courant (R+1).

Le travail de l’esquisse a été fait en collaboration avec les propriétaires du terrain en vue de leur projet de maison en bois à basse consommation d’énergie, d’une superficie de 180 m² Shon, sur les hauteurs de Sèvres.


33


En parallèle un travail de coordination a été fait avec les futurs acquéreurs des deux parcelles voisines, décidés à bâtir un ensemble homogène composé d’architecture de terrasses orientés vers la Seine.

Détails des interfaces : toiture - cloison, toiture - châssis vitré et photos du chantier. Coupe sur les boites vitrées en saillie. Vue depuis la rue, façades et coupe longitudinale.


2009

Maison à ossature bois, Sèvres.

35

HABILITATION A LA MAITRISE D’OEUVRE


Expérience professionnelle | Belus & Hénocq - Concours pour 3 opérations de logements sociaux à Montreuil.

Première opération de 8 logements en R+3. Seconde opération de 2 grand logements T6-T7. Troisième opération, 13 logements sur un immeuble en R+5 et une maison de ville en fond de parcelle.


EXPERIENCE PROFESSIONELLE 2010

Logements sociaux, Montreuil.

37


Expérience professionnelle | Atelier Choiseul - Concours de logements pour jeunes actifs à Paris 5ème.

Vue sur cour, plan d’étage courant et détail d’un appartement. Vue sur rue. Plan de masse, RDC, étage d’attique et coupe d’ensemble.

Ce concours de logements pour jeunes actifs proposait de reconvertir un immeuble de bureaux désafecté en foyers social pour jeunes actifs dans le 5ème arrondissement de Paris.


EXPERIENCE PROFESSIONELLE 2010

Logements pour jeunes actifs, Paris 5ème.

39


Expérience professionnelle | Atelier Choiseul - Concours pour un groupe scolaire maternelle et primaire.

Esquisse d’implantation dans la parcelle, vue du hall depuis la rue, maquette de recherche des volumes et des toitures. Vue depuis la rue. Plan de RDC, vue depuis le croisement, ambiance intérieure, couloir, réfectoire, façade sud sur cour élémentaire.

Ce concours d’école maternelle et élémentaire au Perray-en-Yvelines est esquissé tout en bois. L’école est implantée en forme d’équerre pour faire bénéficier des meilleures orientations aux classes qui tirent également profit de l’accès de plain pied aux cours. Un jeu de toitures et des pentes orientées du nord au sud crée une volumétrie douce.


EXPERIENCE PROFESSIONELLE 2011

Groupe scolaire, Le Perray-en-Yvelines.

41


Expérience humanitaire | Pisco Sin Fronteras - Chantier humanitaire de reconstruction d’urgence de la ville de Pisco au Pérou.

Préparation du béton, finition d’une chappe, montage des murs composés de earthbags.

Coulage de la dalle en béton, montage des panneaux de bois, assemblage de la charpente, installation des fers, coulage de fondation et peinture.

Pisco sin fronteras affectue une mission de reconstruction d’urgence pour des comunautés dans le besoin au coeur d’une ville détruite par un séisme en 2007 au Sud de Lima. Nous construisions des maisons en panneaux de bois de récupération que nous fabriquions en atelier et que nous installions sur une chappe de béton. D’autres projets étaient faits en sacs de sables, dits earthbags, qui sont un moyen résistant et économique de construire dans un désert en zone sismique. J’y ai beaucoup appris.


EXPERIENCE HUMANITAIRE 2012

Projet earthbag de centre comunautaire.

43


CAP Charpentier bois | Compagnons du devoir - Année de CAP de charpente bois en alternance et en contrat de profesionnalisation

Apprentissage de la coupe en sifflet à l’égoïne. Dessins : assemblage par moisement et arêtier avec coupe de panne et empannons. Mansarde avec terrasson en fermette et brisis en ossature bois goujonné sur une dalle en KLH (bois massif).

Après avoir travaillé plusieurs années en agences, il m’est apparu comme nécéssaire de revenir au travail manuel, au concret. Apprendre à magner une égoïne, un marteau, une circulaire, une dégauchisseuse et l’apprentissage du trait de charpente a été une expérience passionnante et très enrichissante. Après 6 ans d’école et 3 ans en agence, je me sentais toujours assez dépourvue de réalités constructives et je voulais m’imprégner de ce bon sens commun qui fait loi sur le chantier et permet de résoudre des situations parfois difficiles à anticiper et à visualiser depuis le bureau d’étude. Ma conviction étant que l’architecte avisé se doit de se mêler au monde de l’artisanat de manière à ce que sa pensé renoue avec le monde réel. Mais c’est surtout un goût prononcé pour le travail du bois et pour la fabrication qui m’a menée à faire ce CAP de charpente.


EXPERIENCE CHARPENTE 2013

Chantiers de charpente et exercices du CAP.

45


Portfolio | mlabro@gmail.com

Marie Labro - Architecte  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you