__MAIN_TEXT__

Page 1

PORT FOLIO MARIA PALOMA SANCHEZ ARCHITECTE | URBANISTE | DESIGNER | ACTIVISTE

201

7


CONTACT PRÉSENTATION NOM : SANCHEZ PRÉNOM : Maria Paloma DATE DE NAISSANCE : 24/09/1992 ADRESSE : 7 rue de la Somme, 67000 Strasbourg EMAIL : mariapa.sanchez@hotmail.com TÉL : 0650688986

2


PROJETS SELECTION PROJETS ACADEMIQUES 1 POSTCONFLICTOPIES [ Espaces pour la paix territoriale ] Urabá - COLOMBIE

p. 8

2 FAVELA HIGH-TECH [ Centre de production et formation ] Rio de Janeiro - BRÉSIL

p. 16

3 COLLAR DE PERLAS [ Aménagement et parc énérgétique ] La Havane - CUBA

p. 22

4 CULTURE UNDERGROUND [ Centre de culture et loisirs ] Bâle - SUISSE

p. 28

5 BALADE ASCENDENTE [ Bibliothèque et résidence d’artistes ] Strasbourg - FRANCE

p. 32

AUTRES PROJETS 6 UNE PEINTURE DANS LA NATURE [ Land’Art dans les Vosges ] Les Vosges - FRANCE

p. 38

7 APPARTEMENT À MADRID [ Rénovation d’un appartement ] Madrid - ESPAGNE

p. 39

8 PARQUE RIO MEDELLIN [ Concours d’aménagement urbain ] Medellin - COLOMBIE

p. 40

9 HOTEL TEKENDAMA [ Concours rénovation d’un hotel ] Bogotá - COLOMBIE

p. 41

3


5 6 4 7

3 1

8 9

2

4


5


PROJETS ACADEMIQUES 2011 - 2017


POSTCONFLICTOPIES ESPACES POUR LA PAIX TERRITORIALE URABÁ - COLOMBIE ANNÉE : Septembre 2017 [ projet individuel de fin d’études] UNIVERSITÉ : ENSAS PROFESSEUR ENCADRANT : ZIEGLER Volker AUTRES PROFESSEURS : MAZZONI Cristiana, JAUREGUIEBERRY Anne Le projet s’inscrit dans la région tropicale de Urabá (Colombie), une région qui a souffert par le passé de la domination exercée par la United Fruit Company et le conflit interne armé. La municipalité de Turbo fut l’épicentre d’un conflit provocant le déplacement de nombreuses personnes à cause de la violence et de l’insécurité qui toucha le territoire, c’est donc dans ce lieu que le prototype du projet Postconflictopies prend place. Maintenant que le conflit armé a pris fin, nous nous demandons comment mettre en place une réconciliation du territoire au travers d’un mariage entre le rural et l’urbain. Pour cela, le projet devra fabriquer un réseau de hameaux hybrides, connectés par une infrastructure de metro-câble, qui récupérera l’identité de la vie rurale tout en assurant les avantages de la vie urbaine afin de générer un nouvel équilibre sur le territoire. Chaque hameau sera articulé autour d’un bâtiment dit Lieu A-tinne où différents pôles de services et un tissu résidentiel viennent se greffer, tout en s’entrelaçant avec la nature environnante constituée de plantations de bananes et autres cultures. Cette agriculture constituera l’élément de production et le moyen de survie du hameau. Par le biais de ce projet, l’enjeu serait de développer un nouveau regard sur ce lieu, sublimer la réalité ordinaire de la campagne urabeña. Tout comme le courant littéraire du « réalisme magique » qui est propre à ce lieu et traverse les récits de Gabriel García Márquez, le projet met en place de façon similaire une esthétique de la réconciliation, qui permet une réappropriation cathartique de l’histoire du lieu ainsi que de son identité culturelle.

8


9


10


11


12


13


14


15


FAVELA HIGH-TECH CENTRE DE PRODUCTION ET FORMATION RIO DE JANEIRO - BRÉSIL ANNÉE : Janvier 2016 [ projet individuel] UNIVERSITÉ : ENSAS PROFESSEUR ENCADRANT : COULON Dominique AUTRES PROFESSEURS : FINKWILLER Simon, DEBS Lionel Je suis partie de l’idée de “l’Autoroute” et comment cette infrastructure surélevée est perçue au Brésil. On constate que l’autoroute est d’abord mise au service des plus riches et qu’elle offre une perspective sur l’intimité des favelas comme s’il s’agissait d’un safari. À l’origine de la création de ce quartier, au milieu du XXe siècle, le terrain dans lequel se situe le projet était occupé par des maisons sur pilotis au bord de l’eau qui appartenaient en grande partie aux pêcheurs de la favela. Mais ce lien entre favela et eau s’est perdu lors de la consturction de l’autoroute qui a entraîné la destructions des logements de pêcheurs. Aujourd’hui, les pêcheurs font face à ce geste et s’approprient l’espace sous l’autoroute pour amarrer leurs bateaux au sein d’un port improvisé. Néanmoins cet espace constitue un vide urbain remarquable avec des fortes potentialités. Il constitue un espace tampon entre la favela et l’eau. Mon but est donc de rendre à nouveau cet espace aux habitants des favelas pour qu’ils puissent recoudre leur relation avec l’eau. Je m’appui donc sur un programme qui vise à relancer la production propre au lieu. Ce bâtiment public va constituer non seulement un endroit de rencontre pour ses habitants mais aussi une plateforme de production et de formation. Le bâtiment sera capable de se transformer et de s’adapter aux changements et nécessités futures de la favela. Une architecture qui est toujours en mouvement et qui s’agrandit avec l’addition de modules, créant une forme apparemment anarchique mais justifiée par sa fonction. Une structure formellement dynamique qui nous évoque les favelas mais qui fait évoluer le modèle en termes de qualité de l’espace et de nouvelles technologies. On inverse les rôles, les habitants des favelas peuvent à présent gagner de la hauteur ce qui leur permet de contrôler le territoire et de retrouver les points de vue dont ils étaient privés auparavant. Les favelas renouvelleront leur image face à un long passé de stigmatisation. 16


AXONOMETRIC VIEW GROUD FLOOR 10 17


GROUD FLOOR PLAN 11 18


PLANS 12 19


diagrams / section 13 20


diagrams 14 21


COLLAR DE PERLAS AMÉNAGEMENT ET PARC ÉNÉRGÉTIQUE LA HAvANe - CUBA ANNÉE : Juillet 2015 [ avec RICCETTI Alessandra ] UNIVERSITÉ : FADU PROFESSEUR ENCADRANT : PINTO DA MOTA Nicolas AUTRES PROFESSEURS : PEÑA Julian, MICHATECK Matias, CASSINELLI Lolo, PETELLA Guido

La baie de La Havane se caractérise par une asymétrie importante, dont le centre ville comporte une densité disproportionnée par rapport au reste de la baie aujourd’hui en friche. Dans le passé, le port de chargement ainsi que l’industrie de raffinerie de pétrole se situaient à cet endroit de la baie. Mais de nos jours, les industries se sont délocalisées vers d’autres points, laissant des vides territoriaux considérables. Cuba ne produit que 40% de l’énergie qu’il consomme, ce qui nous a amené à concevoir un projet qui vise à aménager une partie de ce territoire incertain sous forme d’un parc énergétique qui puisse répondre à lui seul aux besoins énergétiques de la nouvelle intervention ainsi que du centre ville de La Havane. L’objectif est de faire de la ville de La Havane une mise en scène non seulement de son passé mais aussi de son avenir avec l’intégration d’énergies renouvelables. Le projet renforcera les connexions à l’échelle de la baie avec un nouveau tracé d’infrastructures légères et d’infrastructures maritimes accompagnées d’échangeurs et de stations intelligentes. À l’intérieur du parc, certaines structures de silos et des friches seront conservées pour abriter des activités éphémères, ainsi que de nouvelles installations qui seront destinées à la recherche, l’experimentation et la production d’energies solaire, marine, de biomasse et éolienne. Puis un tissu de densification en forme de « U » permettra d’agir comme conteneur et de financer le parc énergétique.

22


axonometric view / uses 23 16


0 100

200

400

masterplan 18 24


Etapa I -Conexión a escala de la bahía. -Revalorización del manglar.

Etapa II partir de un nuevo tejido ( ) y del parque de amortiguación. -Comienzo del saneamiento.

Etapa III borde preexistente -comienzo de la actividad de las áreas 2 y 3. -Comienzo producción energía renovable.

Etapa IV -Reconversión del área industrial en centro de investigación universitario . -Finalización del parque energetico.

GESTION PHASING 22 25


CONEXIONES A ESCALA DE LA BAHÍA

HABANA VIEJA - HABANA NUEVA

CONEXIONES

TRATAMIENTO DE LA REFINERIA

diagrams 19 26


AUTOSUFICIENCIA ENERGETICA

ENERGIA EN LA PROVINCIA DE LA HABANA

ZONAS VERDES

PARQUE ENERGETICO

diagramS 20 27


CULTURE UNDERGROUND CENTRE CULTUREL ET DE LOISIRS BÂLE - SUISSE ANNÉE : Juin 2014 [ projet individuel ] UNIVERSITÉ : ENSAS PROFESSEUR ENCADRANT : VALENTE Gaston

De nos jours nous vivons dans l’ère du «Star Architect», où l’architecture spectacle aux formes purement gratuites trouve sa place dans un marché globalisé. Un modèle désiré tantôt par les élites des grandes entreprises comme par l’industrie de la culture. C’est ainsi que les architectes se permettent de concevoir le bâtiment de leurs rêves, ce que Rem Koolhaas appelle : «la culture du ¥€$», où architecte et client assouvissent leurs fantasmes les plus démesurés. Cependant, pour ce projet de centre culturel à Bâle, le but est de renverser l’idée du «bâtiment icône» ou de «l’effet Guggenheim». L’intervention urbaine et architecturale cherchera à se camoufler dans le paysage et à devenir une couture entre les différents éléments. De cette façon, le projet sera un mariage entre la ville et la nature, la route et la rivière, l’aveugle et le visible, le bruit et le silence. Un grand volume en béton s’enterre afin d’avoir le moins d’impact possible sur la ville. Ce dernier donne naissance à un jardin qui s’étend et prolonge la trame verte du parc adjacent. Seuls deux caissons lumineux émergent de la terre pour indiquer aux passants que quelque chose à lieu sous terre. L’accès au bâtiment se fait tout comme dans une fourmilière, où des fentes perforent la terre pour pouvoir entrer et découvrir l’intérieur. Dedans, un monde se déroule, abrité et isolé de la ville, où un grand nombre d’activités au caractère plus alternatif ont lieu. Le bâtiment est donc une boîte enterrée, un contenant de culture, un trésor enfoui.

28


AXONOMETRIC VIEW 30 29


1

0

2

5

10

30 33

LANS


3

4

3th and 4th floor plan 31 34


BALADE ASCENDENTE

BIBLIOTHÈQUE ET RÉSIDENCE D'ARTISTES STRASBOURG - FRANCE ANNÉE : Décembre 2013 [ projet individuel ] UNIVERSITÉ : ENSAS PROFESSEUR ENCADRANT : KEILING Pierre AUTRES PROFESSEURS : WEBER Patrick Le bâtiment s’implante dans le site comme un bloc aligné avec les bâtiments voisins pour créer une seule façade uniforme. Il s’agit d’un bloc monolithique visuellement lourd qui flotte dans l’air. Sa couverture en acier Corten rappelle la voirie du train dont il est voisin. Le bâtiment se ferme vers la ville et s’ouvre vers la voie ferrée pour s’intégrer dans un paysage industriel constitué de réseaux. Le long de la rue, la façade entièrement aveugle, présente le volume comme une masse intrigante. Alors que depuis les rails du train, le bâtiment ouvre sa façade pour révéler sa fonction (en montrant clairement l’espace du livre et la cafeteria/librairie/magasin à travers une grande baie vitrée) de façon à ce que les voyageurs qui arrivent à la gare de Strasbourg puissent facilement repérer l’organisation spatiale de ce lieu. De cette façon, le bâtiment offre à la ville une nouvelle adresse culturelle ainsi qu’un lieu d’attente pour les correspondances de train, ce qui pourrait revaloriser le quartier de la gare. L’accès au bâtiment se fait en traversant intuitivement une place couverte aménagée. Les pas du visiteur son amenés à pénétrer dans le bâtiment à travers une grande rampe, tout comme l’entrée d’un vaisseau spatial. Une sensation de découverte se fait sentir dès le premier instant, le visiteur se balade dans une topographie où il va mener un parcours ascensionnel au sein du bâtiment en montant au fur et à mesure les étages sans même s’en rendre compte. Il n’y a pas de circulation réservée aux handicapés, mais une seule et même circulation qui ne se limite plus seulement à la desserte des espaces, mais qui constitue elle même l’ensemble des espaces. J’ai voulu mettre en place le concept de dislocation ; où les espaces ne sont pas définis par des parois clairement marquées mais par des subtilités tels qu’une légère dénivellation du sol ou une paroi vitrée.

32


SECTION B-B’

SECTION A-A’

ELEVATION 0

5

10

SECTIONS / DIAGRAMS 37

33


Les lieux bougent, flottent, ne restent pas stables. Les espaces sont transformables, les meubles de la bibliothèque se déplacent à l’aide d’un rail au sol. Il y a cependant des espaces bulles qu’on retrouve ponctuellement dans le trajet, ces espaces parfois fermés par des parois vitrées peuvent se refermer pour une isolation acoustique et un gain d ‘intimité. La façade principale fonctionne comme un mur trombe qui filtre la lumière et contrôle la température intérieure. are still areas of the bubble to be found occasionally in Le bâtiment There est constitué d’une trame de structure métallique. the path, these areas often closed by glass walls or which Le cube métallique repose sur an deux points à insulation compressionand (situés au centre de la superficie du cube), contain no for acoustic privacy. The residences are located on the top floor, following the same tandis que deux points à traction s’ajoutent afin de tenir en équilibre la structure. concept of the library there is a stable core wet and one Naturellement la structure va se déformer vers les côtés. Les façades fonctionnent donc sur le principe convertible space in the workplace, dormitory, dining room ... de grandes fermes chacuneresulting contreventée une croix de saint from a métalliques, mechanism drawer in apar storage cabinet, bed,André entre les deux chairs, etc. appuis centraux à compression, et par une diagonale qui agit comme un tirant pour les porte-à-faux The main façade works as a solar wall that filters the light and de chaque coté. control the internal temperature. Naturellement une fondation en béton est mise en oeuvre afin de mieux supporter le bâtiment.

0

25

50

location plan 34 36


0

1

A'

B

B'

A

2

0

3

5

10

plans 38

35


PROJETS AUTRES 2012 - 2015


LANDART WORKSHOP

UNE PEINTURE DANS LA NATURE

LAND'ART DANS LES VOSGES les vosges - france LES VOSGES - FRANCE Year: 2014, JUNE ; WITH MITROPAPA A. / RUDNIDKA M.

ANNÉE : Juin 2014 [ avecUniversity: MITROPAPAENSAS Aspassia et RUDNIKA Monika] Professor: REYNES l. UNIVERSITÉ : ENSAS PROFESSEUR ENCADRANT : REYNES Laurent

view 38

40


RENOVATION APPARTMENT APARTAMENTO MADRID

RENOVATION D'UNmadrid APPARTEMENT À MADRID - spain Year: 2015, september ; PRIVATE CLIENT ARCHITECTURE FIRM: COMUN PROJECT TUTOR ARCHITECT: DIAZ a.

MADRID - ESPAGNE

This is the renovation of an apartment in Madrid. It aims the reorganization of spaces around a nucleus paneled in wood. Private client.

ANNÉE : Septembre 2015 [ Client privé ] agence d'architecture : COMUNPROJECT ARCHITECTE ENCADRANT : DIAZ Angela

VIEW 41

39

axonometric VIEW


RIVER PARK MEDELLIN - COLOMBIA

Year: 2013, JUNE ; INTERNATIONAL COMPETITION ARCHITECTURE FIRM: ANDRES PEREA TUTOR ARCHITECTS: de frias p. / hortal f.

PARQUE RIO MEDELLIN Competition for the second phase of project planning, landscape architecture for the design of the Medellin River Park (Colombia) to level draft. Medellin is one of the most important cities in Colombia. Characterized by its river running through the city and into which reflects social reality. Slums, mansions, and office buildings make up the skyline of the Medellin - colombie city. So the project idea is to create a link between the neighboring districts,ANNÉE enable friendliness in [this space, customs and upgrade : Juin 2013 Concours international ] the river as a geographical accident (canalize and allow the agence d'architecture ANDRES PEREA ARQUITECTO flow of water) Which will give rise :to activities aimed at creating links between man and nature and between men ARCHITECTEs ENCADRANTs : DE FRIAS Paloma,themselves. HORTAL Felix

CONCOURS D'AMENAGEMENT URBAIN

project 43

40


HOTEL TEKENDAMA

CONCOURS RENOVATION HOTEL bogotá - colombie ANNÉE : Juin 2014 [ Concours privé ] agence d'architecture : COMUNPROJECT ARCHITECTE ENCADRANT : SANCHEZ Jaime

TEQUENDAMA RENOVATION BOGOTÁ - COLOMBIA

Year: 2014, JUNE ; PRIVATE COMPETITION ARCHITECTURE FIRM: COMUN PROJECT TUTOR ARCHITECT: SANCHEZ j.

Fase II Competition "CUBIERTA Y ESCALERA SHT SUITES TORRE CROWNE Tequendama" for the renovation of interior spaces of TEKENDAMA Hotel in Bogotá, Colombia. - Execution of glazed gateways Tequendama suites. - Implementation of the basement and lobby traffic system. - Terraces of development on multipurpose use of space. Project ideas: -Create an activity that revitalizes course. -Create continuity and relationship building with the city. -Create flexible multifunctional spaces which allow different events (fashion show, festivals, indoor sports . . with support facilities for the restaurant.) -To recover flows and architectural concepts inside and outside which have been modified. -Phases by allowing intervention the amplification through the use of constructive systems removable and materials that differentiate those used in the initial project.

plans / sections / diagrams 46

45

41


MARIA PALOMA SANCHEZ ARCHITECTE | URBANISTE | DESIGNER | ACTIVISTE

201

7

Profile for Maria Paloma Sanchez

Maria Paloma SANCHEZ Portfolio 2017 pdf  

Maria Paloma SANCHEZ Portfolio 2017 pdf  

Advertisement