Page 1

PORTFOLIO Marianne Lafontaine-Chicha


3 TABLE DES MATIÈRES

4

OXYMORE

Résidentiel unifamilial

6

BENNU

Développement résidentiel

8

PAYSAGES MANUFACTURÉS Design urbain

12 SEMÉS À TOUT VENT

Design urbain

16

RE-BAPTISÉ

Charrette multidisciplinaire

18

RETOUR AUX ÎLETTES aménagement régional

22

SCÉNOGRAPHIE Jardin arctique

23

LOGICIELS Revit Autocad


4 RÉSIDENTIEL UNIFAMILIAL

OXYMORE RAPPROCHEMENT DE DEUX TERMES OU ÉLÉMENTS, QUE LEUR SENS DEVRAIT ÉLOIGNER, D’APPARENCE CONTRADICTOIRE Échelle Petite Site 64 Avenue Dobie, Montréal Cadre Scolaire, collégial Execution Individuel Année 2012 Logiciels Autocad, InDesign, Photoshop

e

R

Ville Mont-royal, toute

ll

à

la complexité du projet réside dans l’aménage-

Le projet était dédié à Paule, Vincent astonome, tous deux héritier de Pierre Dansereu selon une situation fictive. On joue donc sur l’opposition de leurs deux professions et leur rapport aux éléments. dans l’aile de Paule, le contact avec la nature se fait sentir, et le rez-de-chaussée très ouvert invite la nature à s’amalgamer au bâti. Au contraire, la section de Vincent est en synergie avec les étoiles puisqu’un observatoire est aménagé au toit afin de faciliter l’observation des cieux.

ment du site très restreint et de forme irrégulière.

Vincent

Ruelle

horticultrice, et

Paule

ue

Situé


RÉSIDENTIEL UNIFAMILIAL Oxymore

Le défi était d’aménager l’espace afin de s’assurer que chacun ait sont espace personnel, mais qu’une communication puisse tout de même être possible. L’avancement dans le bâtiment est également un parcours en soi, puisque plus on s’y avance, plus on se rapproche de l’élément favorisé. Les deux sections s’emboitent, telles le Ying et le Yang et forment un tout, avec un section centrale commune dédiée à l’étude des ouvrages et des recherches de Pierre Dansereau.


6 DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL

BENNU Échelle Petite Site Espace riverain, développement résidentiel Cadre Scolaire, universitaire Execution Équipe de deux Année 2013

Le projet consiste à aménager un nouveau développement résidentiel sur un terrain vague à Pointe-aux-trembles, tout en étant particulièrement sensible au contexte socio-économique du quartier, ainsi qu’en incluant nombre de principes de développement durable. Afin d’être en continuité avec la volonté de démocratisation des berges de la Ville de Montréal et considérant qu’il s’agit d’un des seuls espaces libres à Pointe-aux-Trembles, il fallait apporter une attention particulière au lien avec les rives.

Incendie

Post-incendie

Retour à l’équilibre


DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL BENNU L’idée

phare du projet se centralise autour du passé

de pointe-aux-trembles et sur les nombreux incendies qui ont ravagé le quartier. Le terrain vient donc s’articuler en trois mouvements en lieu avec ce souvenir, soit au moment de l’incendie, quand le chaos et la confusion règnent, le post-incendie, alors que tranquillement la nature reprend le dessus sur les ruines et finalement le retour à l’équilibre, lorsque l’ordre est rétabli et l’homme réimpose sa volonté.

Ces

es-

paces sont répartis à travers les site et sont empreints de l’atmosphère et de l’esthétique d’une des phases, phase que l’on ressent à travers les matériaux, les végétaux et la nature de l’espace.

PLAN D’ENSEMBLE Stationnement vélo Bornes voitures électriques

Stationnement

Terrasse

Dalles alvéolées

récupéré

Voie piétonne Dalles alvéolées avec insertion

Acier

en bois

corten en

pergola

Serres avec bacs potagers

d’ardoise

Muret de briques en ruine

Jeux d’enfants Jardin secret

Jardin privé Potager


8L’eau, DESIGN URBAIN lien territorial Pollution des sols Surcharge des conduites d’eau

Paysage banal, paysage d’intérêt "Si l'on cesse de regarder le paysage comme une industrie, on découvre subitement une quantité d'espaces indécis, dépourvus de fonctions sur lesquels il est difficile de porter un nom. En ville cet ensemble se situe aux marges, dans les espaces délaissés par l'aménagement. Entre les fragments de paysage, le seul point commun est de constituer un refuge à la diversité. Cela justifie de les rassembler sous le terme unique de Tiers Paysage". Gilles Clément, Manifeste pour le tiers paysage.

PAYSAGES MANUFACTURÉS Terrain Échanges et palimpsestes

Surimperméabilisation

Échelle Moyenne Site Secteur Beaumont, Nouveau campus universitaire Cadre Scolaire, universitaire Execution Équipes de deux, puis individuel Année 2013

Le projet consiste à repenser l’avenue Beaumont, qui se situe à l’ouest du nouveau campus de l’Université de Montréal à Outremont. Sa situation géographique, en fait un lieu au potentiel de rayonnement local autant que pan-montréalais qui pourrait rapidement se transformer en l’épicentre du campus universitaire. Il nous était demandé de produire un plan d’ensemble du

Clairière Interstices Jardin

Friche

projet ainsi que de travailler de façon plus détaillée un site sélectionné, soit le viaduc

Rockland.

«Si l’on cesse de regarder le paysage comme une industrie, on découvre subitement une quantité d’espaces indécis, dépourvus de fonctions sur lesquels il est difficile de porter un nom. En ville cet ensemble se situe aux marges, dans les espaces délaissés par l’aménagement. Entre les fragments de paysage, le seul point commun est de constituer un refuge à la diversité. Cela justifie de les rassembler sous le terme unique de Tiers Paysage». Gilles Clément, Manifeste pour le tiers paysage.


DESIGN URBAIN Paysages manufacturés 1

2

3

5

4

Végétation Jardin-forêt Parc ludique Friches gérées Toit-terrasse Bâti Bâti proposé Bâti à usage mixte

1 Promenade

Inspiration

Actuellement

beaumont

2

Jardin d’en haut

3 Place

insolite

4

Parc passerelle

5

Liens Passerelle Dialogue Piste cyclable Gestion de l’eau Place minérale Système de bassins

Parcelles partagées

Avenue Beaumont actuelle

Viaduc Rockland

Centre de transformation électrique

Le site existant aux abords de la voie

Arrières de parcelles disponibles

Blooming city center, Nieuwegein

Centre commercial de la vache noire, Arcueil, Val de Marnes.

Sulzer-Areal, Winterthur, Suisse.

Jardin des Grands Moulins, Paris 13e

Franklin Wharf project, Hobart, Tasmanie


DESIGN URBAIN Paysages manufacturés

L’idée génératrice de ce projet consiste à

L’usager

remettre en question les présuppositions

préconcues sur le viaduc, un site considéré

des

Montréalais et à les amener à repen-

ser leur environnement bâti. L’usager est amené à voir autrement les paysages de son quotidien et à revoir ses idées préconcues sur le

Beau en milieu urbain.

est invité à reconsidérer ses idées

PAYSAGE DÉNIGRÉS

PAYSAGES EMBLÉMATIQUES

dans l’imaginaire populaire comme étant dan-

PAYSAGES IGNORÉS

PAYSAGES RECONSIDÉRÉS

gereux, malpropre, bruyant et betonné.

NUISANCES SOURCES D’INSPIRATION

Par

contre, celui-ci a la possibilité de devenir un lieu empreint de poésie et le vecteur d’une

VISUELLE ET SONORE

nouvelle vitalité commerciale et résidentielle.

Circulation piétonne niveau belvédère Piste cyclable niveau belvédère

Voies

de circulation

restructurées

et

ré-

duites

Promenade aérienne et entrée dynamique sur un espace vivifiant


DESIGN URBAIN Paysages manufacturés Câbles train

tirés réagissant au passage du

Mise Commerces

installés au

RDC

en

en valeur de l’aspect

brute mais lumineux du béton

dessous du viaduc

Mobilier

intégré

aux câbles tirés

Jeux d’eau insérés au pavage

Espace hétéroclite avec insertions de jeux d’eau et de cables


12 DESIGN URBAIN

SEMÉS À TOUT VENT FRONTIÈRE OUVERTE

Échelle Moyenne Site Secteur Beaumont, Nouveau campus universitaire Cadre Scolaire, universitaire Execution Équipes de deux, puis individuel Année 2013

Le projet se concentre sur la reconfiguration de l’espace vacant laissé par le recouvrement de l’autoroute Ville-Marie. Le viaduc ferroviaire se trouve à la limite de Griffintown et du quartier multi-média. Le quartier connait un développement exponentiel depuis plusieurs années, et le développement communautaire et commerical des environs est lacunaire. L’infrastructure ferroviaire se présentdonc comme un occasion unique de réunifier les deux quartiers tout en y comblant ses manques.

Exemple d’aménagement de site satellite

Existant

Proposé


DESIGN URBAIN Semés à tout vent Une

stratégie végétale identitaire a été développée comme élément

Bonaventure. Dans une optique de développement durable, le projet est considéré à l’échelle du quartier, et nombre de sites présentement désaffectés pouvant potentiellement être développés en suite au projet ont été repérés. Le signature de la nouvelle promenade

PRODUCTION Type de production

Modes de production

Stratégies de propagation

but visé est donc de venir revitaliser un quartier déficitaire en terme d’espaces verts et d’assurer un continuité de corridors et de noyaux verts pour une biodiversité foisonnante.

Culturel

Gourmand

Ludique

Bâti public

Fabriques

Friches

Train

Usager

Faune


DESIGN URBAIN Semés à tout vent


DESIGN URBAIN Semés à tout vent

STRATÉGIE VÉGÉTALE

Acer rubrum

Betula nigra

STRATÉGIE LUMINEUSE

Prunus virginiana Amelanchier canadensis Rhus typhina

Malus domestica

Cornus stolonifera


16 CHARRETTE MULTIDISCIPLINAIRE

RE-BAPTISÉ Échelle Moyenne Site Campus université de Montréal Cadre Charrette, universitaire Execution Équipes de cinq Année 2014

Projet Lauréat Le 1420 Mont-Royal représente un immeuble d’attrait pour l’université de Montréal, tant par son positionnement sur le campus que par son poids patrimonial. L’enjeu de ce bâtiment réside dans son incorporation dans la trame universitaire et non à son expropriation. Nonobstant le passé religieux, la requalification vise à reconvertir les usages de l’édifice tout en valorisant l’hérédité architecturale.Les plans de Viau et Venne prennent parti du contexte en adossant le couvent au Mont, afin de l’articuler autour du panorama.


CHARRETTE MULTIDISCIPLINAIRE RE-BAPTISÉ

Les deux cours ne font plus qu’une grâce à l’ouverture des deux étages en deçà de la chapelle, qui participe à simuler l’impression de flottement de cette dernière. Le déversement de la montagne dans les cours s’effectue au travers de monticules auxquels s’ajoutent des arborescents, créant un lieu incliné et respirant. De plus, les tracés au sol étirés à partir des sentiers du Mont-Royal, sont en adéquation avec les orifices architecturaux et invitent l’étudiant à l’exploration.


18 AMÉNAGEMENT RÉGIONAL

RETOUR AUX ÎLETTES 1995-2015 2015-2035

Échelle Régionale Site Îlettes, ville de Verchères Cadre Scolaire, universitaire Execution Équipes de trois Année 2014

«Une îlette désigne tout regroupement d’arbres qui jaillit de la plaine agricole.» (Moliera 2014) Tel

est le terme qui fut intercepté au travers d’entrevues en

1995, lors du projet Philippe Poullaouec-Gonidec et Peter Jacobs. Aujourd’hui, le concept est encore bien ancré dans le paysage Verchèrois, les îlettes constituent des émanations arborescentes uniques en leur genre. Insulaires et privés, ces espaces s’apparentent à des enclaves. De fait, les attraits propres à ces boisés, qui mériteraient une mise en valeur, sont ignorés de la population ou du moins sous-estimés. de paysage mené par

Intérêts Historique Écologique Récréatif Visuel Afin d’assurer son appropriation, le projet se façonne à travers le temps. En s’échelonnant sur quatre phases, la population est successivement amenée à reprendre contact avec ces espaces de proximité et de qualité, le tout en supposant qu’en découle un engouement local.


AMÉNAGEMENT RÉGIONAL Retour aux îlettes

PHASES PHASE 1 - Premiers pas La

première phase aurait pour vocation

de donner vie aux îlettes de manière succincte et emblématique.

Profitant

du caractère exceptionnel du solstice d’été, un festival de

Land Art

serait

organisé pour sensibiliser la population aux intérêts multiples de ces espaces boisés. Après cette première familiarisation, un exercice de nomination serait organisé pour que la population soit à l’origine du baptême des îlettes.

PHASE 2 - Îlette témoin Pour

poursuivre, la seconde phase

s’articulerait autour de l’aménagement d’une îlette publique, appartenant à la municipalité.

L’enjeu

consisterait à l’implantation d’une première déclinaison des modules afin d’instituer une

Si

on considère

«îlette type».

«la

cour arrière»,

le module pourrait s’apparenter à un module de jeu pour enfants composé de plans inclinés.

L’idée

serait d’amener une activité récréative au sein même de l’ensemble boisé pour démontrer le potentiel de ces espaces.


AMÉNAGEMENT RÉGIONAL Retour aux îlettes

PHASE 3 - Saisonnalité

Le

potentiel étant maintenant reconnu et inscrit

dans l’imaginaire, la troisième phase consisterait en une série d’évènements dans l’ensemble des îlettes. Ces derniers s’appuieraient sur les attraits des boisés et leurs conditions propres.


AMÉNAGEMENT RÉGIONAL Retour aux îlettes

PHASE 4 - Reconquête La dernière phase viserait l’avènement des îlettes en tant qu’espaces, non seulement accessibles en tout temps, mais attrayants de par la nature du lieu. L’installation des modules au sein de celles-ci permettrait de magnifier les lieux de prédilection qu’elles recèlent. A l’horizon 2035, si la volonté de la municipalité se poursuit, la voie ferrée aura été L’ancien sciage serait transformé en ruban vert, servant à la fois de liaison physique aux îlettes, et de support de qualité à la valorisation des paysages de Verchères et de Calixa-Lavallée. déplacée.

OBJECTIFS ULTIMES

Révéler

Préserver

Lier

Attirer

Concilier

Transformons les îlettes!


22 JARDIN ARCTIQUE

SCÉNOGRAPHIE 1995-2015 2015-2035

Échelle Territoriale Site Arctique Cadre Scolaire, universitaire Execution Individuel Année 2015

Contexte Il était demandé pour cet exercice de concevoir un jardin arctique, avec comme support une maquette. Le projet «Scénographie» travaillait sur la temporalité et le mode de vie innu et était donc présenté sous forme théatrale. Telle en était la narration. «Il est dit de l’inuit qu’il n’a aucune illusion de permanence. Il émane de son mode de vie, et de ses pratiques traditionnelles un profond respect de la terre. Sa survie dépend de sa capacité à tirer de la terre les ressources nécessaires à son alimentation, son habillement et son déplacement.

L’inuit arpente donc la terre à la recherche de son jardin. C’est là où il installera son abri pour un temps donné, et c’est ses environs qui seront source de subsistance. Le territoire devient le jardin au moment où l’igloo, point d’ancrage, est construit. Ce jardin sera nourricier, puisqu’il correspond à l’étendue nécessaire à sa survie, soit son territoire de chasse, de pêche et de cueillette. Ce jardin n’est qu’éphémère, puisque quand viendra le temps, l’inuit Au fil du temps, les scènes se défileront, gardant comme seul souvenir du passage humain cet igloo qui est lui aussi appelé à disparaître.» lèvera le camp, et reprendra sa recherche d’un nouveau jardin.


23 LOGICIELS - REVIT

L’HIRONDELLE Échelle PETITE Site Chalet de villégiature Cadre Scolaire, collégial Execution Individuel Année 2011

CONTEXTE Ce projet a été réalisé dans le but de nous familiariser avec le logiciel Revit. Il était exigé de réaliser un panneau de présentation ainsi qu’un video présentant une étude d’ensoleillement ainsi qu’une visite virtuelle

L’hirondelle

est un espace de villégiature sous-loué par des familles

souhaitant s’éloigner pour quelques temps de leur vie quotidienne et profiter du bois de

Saint-Constantin

entourant le chalet.

 L’hirondelle est un espace de villégiature sous-loué par des familles souhaitant s’éloigner pour quelques temps de leur vie quotidienne et profiter du bois de Saint-Constantin entourant le chalet. Celui-ci peut accueillir jusqu’à quatre personnes confortablement, leur promettant un séjour mémorable. Son toit monumental permet une grande entrée de lumière, et sa mezzanine, conduisant jusqu’à une terrasse au 2ème étage, permet un espace ouvert de taille considérable. .

Celui-ci

peut accueillir jusqu’à quatre personnes confortablement, leur promettant un séjour mémorable.

Son

toit monumental assure une

grande entrée de lumière, et sa mezzanine, conduisant jusqu’à une terrasse au

2ème

étage, permet un espace ouvert de taille considé-

rable.

 

L’hirondelle est u

souhaitant s’éloign L’hirondelle est un espace de villégiature sous-loué par des profiter du bois de accueillir jusqu’à souhaitant s’éloigner pour quelques temps de leur vie quotid un séjour mémor profiter du bois de Saint-Constantin entourant le trée chalet. Celu de lumière, e 2ème étage, accueillir jusqu’à quatre personnes confortablement, leurperm pro un séjour mémorable. Son toit monumental permet une gr trée de lumière, et sa mezzanine, conduisant jusqu’à une ter 2ème étage, permet un espace ouvert de taille considérable




24 LOGICIELS - AUTOCAD


25 LOGICIELS - AUTOCAD


26 CRÉDITS OXYMORE Individuel

BENNU

Coéquipier: Alexis Gambey

PAYSAGES MANUFACTURÉS Coéquipière: Camille de Chaunac

SEMÉS À TOUT VENT

Coéquipières: Marie-Michèle Perron, Josiane Tremblay

RE-BAPTISÉ

Coéquipiers: Audrey-Anne Belleau, Andréanne Dumont, Émilie Julien, Julien Moliera

RETOUR AUX ÎLETTES

Coéquipiers: Arnaud De Colnet, Julien Moliera

SCÉNOGRAPHIE Individuel

Portfolio  

Travail étudiant, baccalauréat en architecture de paysage - Student work, landscape architecture bachelor

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you