Page 1

Si je ferme les yeux…

par les élèves de 4º ESO, 2017-18

Maria Gago


La femme que j’aime Fern a l u Pa

ado g l a S z ánde

Si je ferme les yeux, je vois ma grand-mère Amelia. Elle est la femme la plus gaie et la plus bonne du monde. Quand j’étais petite, ma grand-mère m’emmenait au parc. Elle jouait tout l’après-midi avec moi et elle chantait pour moi de belles chansons. Après, elle me préparait des délicieux goûters. Le soir, avant de dormir, elle me racontait toujours des histoires. Elle me parlait d’elle et de son enfance, mais normalement, elle me racontait de belles histoires qu’elle inventait. Je me souviens parfaitement du jour où Bigotes, un chat adorable, est venu chez nous. C’était un après-midi d’été. Ma grand-mère et moi revenions du parc. Sur le chemin, nous avons entendu un bruit entre certaines branches.


Ma grand-mère voulait se rapprocher pour voir de quoi il s’agissait. Bientôt elle revint avec un joli chaton gris dans ses bras. Quand je l’ai vu, j’ai commencé à sauter. Bigotes et moi avons passé un bon moment à jouer ensemble, mais ce qu’il aimait vraiment était de blottir sur les genoux de ma grand-mère. Même aujourd’hui, Bigotes aime dormir sur les jambes de ma grand-mère quand elle s’assied sur le canapé. Ma grand-mère caresse ses cheveux et quelques minutes plus tard ils s’endorment.


La femme que j’aime Si je ferme les yeux, je vois ma chère grand-mère. Elle est la personne la plus merveilleuse du monde.Quand j’étais petite, ma grand-mère et moi sortions et nous fassions une promenade à l’interieur de la forêt, et après, quand nous arrivIons à la maison, elle me donnait un délicieux morceau de pain avec du chocolat, hmmmm!!


Je remémore le jour de son anniversaire: mon père et moi lui offrions un petit chien, et elle était très heureuse! En été, ma meilleure amie et moi, sortions avec ma grand-mère et Patuco, le petit chien, et elle nous racontait les histories qu’il se passait à son époque, et après, mon amie et moi jouions avec Patuco dans le rivière. Il me manque, ces soirées d’été!! Carmela Iglesias Balboa


Quand j’étais petite, j’ai eu beaucoup de poupées mais j’en avais une favorite.! Ma mère a lavé la poupée. J’étais très triste parce que je n’avais pas ma poupée. Quand la poupée est sortie de la machine à laver, je voulais qu’elle sèche rapidement. Ma mère l’a mise à sécher dehors et je suis allée la chercher. Je pensais que ça séchait plus vite si je le mettais dans la cuisinière et je l’ai fait. Ma mère l’a découverte, elle l’a sortie rapidement. La poupée était déjà très brûlée. Et j’étais très triste. Un final tragique pour la poupée et pour moi. Mes parents m’ont acheté une autre poupée pareille. Au debut, je pensais que c’était ma poupée, mais après je me suis rendue compte et je me suis énervée! Uxía Ledo Rodríguez


QUAND J’ÉTAIS PETITE Quand j’étais petite, je pensais qu’il n’y avait aucune personne au monde qui portait le même prénom que moi. Un jour, quand j’avais quatre ans, les amis de mes parents sont venus à la maison avec leurs enfants. Ils vivaient à Málaga et sûrement, ils nous avaient déjà visité d’autres fois, mais j’étais très petite et je ne me souvenais pas. Quand on a fait les présentations, ma mère m’a dit: “Elle s’appelle Paula, comme toi”. Moi, je ne lui ai pas dit bonjour, je suis partie, en pleurant. J’étais contrariée parce que j’avais perdu ma chère identité,mon prénom. Longtems aprés,mes parentes m’ont dit que personne ne pourrait voler mon identité. Voilà comment j’ai compris qu’il y a beacoup de gens qui ont le même prénom que moi! Paula Recarey Frías


La Grande Savane Un des meilleurs souvenirs de mon enfance c’est quand je suis allée avec mes parents et mon frère à la Gran Savana. La Gran Savana, que signifie littéralement en français « Grande Savane » est une formation végétale s’étendant sur une superficie de 10800km2, principalement dans le Sud-Est de Venezuela et débordant dans l’Ouest du Guyana. Au cours de ce voyage, nous avons pu observer de nombreuses espèces menacées telles que le fourmilier géante la loutre amazonienne.


Nous avons vu aussi beaucoup de belles plantes exotiques comme la « Bonetias Roraimae », la « Catopsis Berteriorana »et la « Droseras Roraimae », uniques à la région. Nous avons visité des sites comme le « Salto Wakí », un très bel endroit avec une cascade qui forme un lagon profond et très agréable pour se baigner ; les « Rideaux de la rivière Yuruaní » où bous avons apprécié un beau paysage d’un lac avec des pierres rouges dans le fond. C’est un voyage que je n’oublierai jamais parce que j’ai vu beaucoup de choses magnifiques qui seront conservées pour toujours dans ma mémoire.

Sofía Isabella De Rogatis Díaz


Quand j'étais petite Quand ma soeur et moi étions petites nous aimions jouer ensemble, et un jour nous jouions dans la chambre de nos parents, Sara s’est jetée du lit, et moi pour l’aider, je l’ai prise par le bras en faisant tellement de force, je l’ai disloquée! Cela lui a fait très mal, et mes parents l’ont amenée rapidement chez le médecin. J’étais très inquiète, mais quand j’ai vu que quand elle est retournée du médecin elle allait bien, j’étais très contente, surtout parce que, après qu’elle s’est récupérée, nous pouvions rejouer, mais cette fois avec un peu plus de soin. María Novelle Simón


L’HOMME QUE J’AIME

L’homme que j’aime le plus est mon père. C’est le meilleur papa du monde ! Il est joyeux, affectueux, travailleur. Il a beaucoup d’ excellentes qualités. Quand je pense à lui, je me rappelle des moments merveilleux vecus ensemble. Surtout quand j’étais petite. Un de mes meilleurs moments avec lui, a été quand j’avais plus ou moins 6 ans.


Je suis allée avec mon père et ma mère à la plage en vacances. Là, nous sommes allés visiter des lieux magnifiques , beaucoup de plages , visiter le village … Un jour , ma famille et moi sommes allés à la plage. Ce jour, j’ai joué tout le temps avec mon père dans le sable avec les jouets , dans l’eau , il m’a acheté tout les bonbons et les glaces que je voulais … Sans doute , c’est l’un des souvenirs que je voudrais recommencer à vivre avec lui.

Martina Regal Fernández


Chaque fois que j’ouvre le coffre de mes souvenirs il vient à ma mémoire mon premier voyage à Paris. Si je suis sincère je ne me souviens pas très bien des ces jours-là , mais je me souviens parfaitement bien de ma première fois à Disneyland. J’avais attendu toute ma vie ce moment-là: arriver au parc où se trouvaient tous mes personnages préférés. De ce jour-là je pourrais racpnter beaucoup d’anecdotes, mais il y en a une à laquelle j’y tiens surtout! À l’heure de manger nous avons eu une visite inattendue, la socière de Blancheneige est arrivée. Comme j’avais cinq ans j’ai commencé à pleurer beaucoup, parce que je savais qu’elle était très mauvaise. J’ai neussi que cette femme enlève sa masque pour que je finisse de pleurer. Quand j’ai vu que c’était une femme normale j’ai resté calme, mais toute ma famille a passé un mouvais moment. Sauf cet incident ça, le jour à Disneyland a été un des meilleurs jours de ma vie. Alejandro Lojo Taboada


Sara Novelle Simón Je vais raconter une histoire qui est arrivée à ma sœur María et moi quand nous étions petites. À l’âge de cinq ans, nous avons eu des dalmatiens en peluche que nous avons amenés partout, même à l’école. Un vendredi nous les oublions en classe, et pour que María et moi cessions de pleurer, nos parents furent à l’école, mais il était fermé et ils ne leur ont donné pas nos peluches. Puis ils sont allés au magasin où ils les avaient achetés pour voir s’il y en avait encore. Ils ont acheté un chien en peluche identique mais en gris, sans taches. Ils devaient nous dire que le chien empaillé gris qu’ils avaient acheté était le frère de nos dalmatiens, et qu’ils étaient en vacances. Lundi, après avoir passé tout le week-end sans nos animaux en peluche, nous ne voulions pas prendre le petit déjeuner pour être les premières à arriver en classe et être en mesure de les récupérer.


UN JOUR TRÉS ACCIDENTÉ Quand j'étais petit et j'avais environ sept ans, j'ai vécu un jour très accidenté : La nuit avait déjà mal commencée : j’étais tombé du lit à minuit, et je n’ ai pas pu me rendormir, je suis resté à la maison tout le jour, pour me reposer. Ainsi, le matin je suis tombé, et j’ai heurté le visage contre le coin d'une table (aujourd'hui j'ai la marque encore!) et je me suis fait très mal. L'après-midi, quand je montais les escaliers, je suis tombé deux fois dans la même montée, bien que cette fois la chute a été moindre. Je voulais que le jour termine déjà, je suis parti au lit, mais mon doigt a été coincé avec la porte de ma chambre… C'était un jour épouvantable duquel aujourd'hui je me rappelle encore en riant, bien que j'espère que mes rires ne soient pas basés sur ces maladresses!! Raúl Ledo Fernández


Quand j´étais petite je cuisinais avec ma grand-mère. Nous avons fait des macarronis, du riz, de la soupe… Et beaucoup d ´autres choses! Un jour nous avons cuisiné des madeleines, mais elles n ´étaient pas bonnes. Ma grand-mère m’avait passé les ingrédients. Elle avait laissé un moment la cuisine, et j´aivais commencé à mélanger les ingrédients. Quand elle est revenue, elle a mis les madeleines au four. Quand nous avons fini, nous avons goûté les madeleines. Elles savaient très mal. Ensuite, nous avons fait une blague. Nous avons donné des madeleines à mon grand-père, à ma mère, à mon père, à mes cousins et à mes oncles. Ils ne les aimaient pas et ma grand-mère et moi avons fait d´autres madeleines plus bonnes. Ma grand-mère et moi avons passé un bon moment!

Rodríguez Sálamo, Maria


Quand j’étais petite j’adorais dormir avec deux petits ours et un singe que mes parents m’avaient donné. Un ours était blanc, l’autre était bleu et le singe était marron. Tous les matins quend je me reveillais, et je me lavais, je les laissais couverts un peu plus au lit, jusqu’à ce que ma m ère allait ranger ma chambre. J’aimais voir les trois petits peluches couverts dans le lit. Encore je les ai dans ma chambre, je les aime beaucoup, ils m’ont acompagné tout le long de mon enfance. Diéguez González, Melina


Souvenirs d’enfance

Fdez.Salgado, PAULA Iglesias Balboa, CARMELA Ledo Rodríguez, UXIA Lojo Taboada, ALEJANDRO Novelle Simón, SARA Recarey Frías, PAULA Regal Fdez., MARTINA Rguez. Sálamo, MARIA De Rogatis Díaz, SOFÍA ISABELLA Diéguez González, MELINA Ledo Fdez., RAUL Novelle Simón, MARÍA

Cours de Français Année scolaire 2017-18 Maria Gago

Souvenirs d'enfance  

Devoirs de élèves de 4º ESO pour pratiquer le passé. IES Lama das Quendas, Chantada.

Souvenirs d'enfance  

Devoirs de élèves de 4º ESO pour pratiquer le passé. IES Lama das Quendas, Chantada.

Advertisement