Page 1

Rapport d’activité

2018-2019


Table des matières Présentation de l’association 3 Objectifs et missions 3 Les antennes 3 Organisation 4

Bilan de l’année 6

Calendrier des temps fort de l’année 6 Chiffres clés de l’année 7

Les actions d’Osez le Féminisme !

8

Décryptage de l’actualité & du monde qui nous entoure 8 Informer et donner envie d’agir 12 Mobiliser et appeler (les pouvoirs et l’opinion publiques) à l’action 14 Se mettre au service des femmes et de leurs droits 19

Communication Médias

2

22 22


Présentation de l’association Objectifs et missions

Osez le Féminisme ! est créée en juin 2009 par des militant.e.s mobilisé.e.s pour défendre le Mouvement Français pour le Planning Familial dont les crédits budgétaires étaient menacés de suppression. Osez le Féminisme ! est une association militante qui a pour objectif de mobiliser la société autour des droits des femmes, afin de faire évoluer les mentalités et progresser l’égalité entre les femmes et les hommes. Osez le Féminisme ! est une association mixte, composée de bénévoles avec une moyenne d’âge de 25-30 ans. C’est une association généraliste qui s’attaque à tous les sujets : des violences patriarcales jusqu’au plaisir féminin, l’association n’a peur d’aucun tabou. Si nous décryptons des thèmes inédits voire inattendus, c’est parce que nous savons que le patriarcat se cache dans tous les coins et recoins de notre société. Notre présence nationale est une force : de Lille à Toulouse, de Rennes à Strasbourg, partout des militant.e.s s’engagent pour faire vivre l’égalité. L’association a pour principales activités l’écriture d’un journal bimestriel, la conception et l’organisation de campagnes de sensibilisation sur différents sujets concernant les droits des femmes, l’organisation de rencontres-débats, conférences et formations ouvertes à toutes et tous.

Les antennes

Osez le Féminisme ! est présente sur tout le territoire français avec à ce jour 29 antennes.

3


Organisation

Les membres au Conseil d’Administration Marie ALLIBERT Marie AQUILI Claire BESNÉ Alix CHAZEAU-GUIBERT Margaux COLLET Jean-Marie COQUARD Marion GEORGEL Astrid LERAY Emmanuelle MISSLIN Céline PIQUES Paul POUSSARD Raphaëlle REMY-LELEU Lucie SABAU Pauline SPINAZZE Cécile WEREY

Antennes Marie-Paule GROSSETETE (OLF 13) Daniéla LEVY (OLF 13) Séverine LELONG (OLF 14) Sophie BURLIER (OLF 17) Zélia LECOMPTE (OLF 17) Laura CRAVE (OLF 25) Alyssa AHRABARE (OLF 31) Charlotte COHADON (OLF 31) Marion CARCELES (OLF 34) Valérie FIGUIERE (OLF 34) Marine ARIGASCI (OLF 35) Manuela SPINELLI (OLF 35) Mélanie GOYEAU (OLF 37) Anne-Sophie RABIER (OLF 37) Marine GIROT (OLF 38) Nathalie GUYOT (OLF 39) Raphaëlle MANIERE (OLF 39) Mathilde CAILLON (OLF 44) Harmony GOURET (OLF 44) Anne-Lise HEROLD (OLF 54) Catherine STOTZKY (OLF 57) Juliette TIRABASSO (OLF 57) Nathalie NIEDZWIALOWSKA (OLF 59) Amandine CHARLEY (OLF 59) Leïla CHETIH (OLF 63) Gaëlle ROUZEAU (OLF 63) Barbara RIMLINGER (OLF 67) Judith RIMLINGER (OLF 67) Morgane LATRY (OLF 74) Anouchka KUHNI (OLF Suisse)

Ces membres du Conseil d’Administration ont été élu.e.s lors de l’AG du 3 juin 2018. D’autres femmes ont rejoint la belle aventure en cours d’année, et nous les remercions toutes pour leur implication dans l’association ! 4


Le réseau d’Osez le Féminisme ! L’association est représentée au Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes par Claire Serre Combe qui en est membre. Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes contribue à l’évaluation des politiques publiques qui concernent l’égalité entre les femmes et les hommes en assurant l’évaluation des études d’impact des lois, en recueillant et diffusant les analyses liées à l’égalité et en formulant des recommandations, des avis au Premier ministre.

L’association est membre du Centre Hubertine Auclert. Raphaëlle Rémy-Leleu en est la trésorière. Le Centre Hubertine Auclert est le centre francilien pour l’égalité femmes-hommes. Il a pour principaux objectifs la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les violences faites aux femmes.

L’association est membre de la Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF). Marie-Paule Grossetete en est la vice-présidente. La CLEF est une ONG de plaidoyer qui anime un réseau de près de soixante-dix associations pour l’égalité et les droits des femmes en France, en Europe et à l’international.

Osez le Féminisme ! participe activement à des collectifs unitaires féministes : Collectif Abolition de la prostitution, Collectif Avortement Les femmes décident et le Collectif #8mars15h40

5


Bilan de l’année Calendrier des temps fort de l’année

1 juillet : entrée de Simone Veil au Panthéon 20 septembre : sortie du livre Beyoncé est-elle féministe ?

23 novembre : soirée #Metoo & prostitution 8 et 9 décembre : Féministcamp à Rambouillet

22 janvier : Audience au Conseil Constitutionnel #Nabrogezpas 8 mars : Lancement de la campagne ANotreSantée

6


Chiffres clés de l’année

1248

adhérent.e.s

118 787 26

j’aime sur Facebook

communiqués de presse

29 2009-2019

10 ans d’Osez le Féminisme !

92 215

publications sur le site et le webzine

événements organisés en France

488

7

antennes en France

passages presse/TV/radio


Les actions d’Osez le Féminisme ! Décryptage de l’actualité & du monde qui nous entoure Osez le Féminisme ! décide des actions coups de poing en réaction à l’actualité, pour dénoncer le sexisme au quotidien. Les mots d’ordre de ce genre de mobilisation : une action rapide et percutante, dans le feu de l’actualité.

Juillet 2018 : Simone Veil au Panthéon

Osez le Féminisme ! est très impliquée dans la valorisation du matrimoine, la visibilisation des femmes qui ont fait et font l’Histoire. Les militant.e.s ont donc salué l’entrée de Simone Veil au Panthéon le 1er juillet lors d’un rassemblement.

Juillet 2018 : Dénonciation d’une publicité sexiste d’un barbier

Osez le Féminisme ! a dénoncé le sexisme et la culture du viol dans la publicité d’un barbier à Aix en Provence qui a choisi de représenter le corps dénudé, et menacé, d’une femme sans tête et sans jambes pour vendre à des clients exclusivement masculins.

Aout 2018 : Soutien aux femmes argentines pour le droit à l’avortement Osez le Féminisme ! a exprimé son soutien aux femmes Argentines lors du vote du projet de loi légalisant l’avortement. Malgré l’échec au sénat, l’association a rappelé que le libre accès à l’avortement est un droit fondamental et universel des femmes.

28 septembre 2018 : Journée mondiale du droit à l’avortement Le droit à l’avortement n’est jamais acquis et il faut continuer à le défendre, en France et partout dans le monde. Vendredi 28 septembre, Journée mondiale du droit à l’avortement, Osez le Féminisme ! s’est mobilisée dans toute la France, avec le collectif « Avortement les femmes décident » pour exiger que l’ensemble des pays européens garantisse ce droit fondamental pour toutes les femmes. 8


De nombreuses actions ont été organisées dans toute la France : - A Paris, OLF 75 a appelé au rassemblement avec le Collectif « Avortement les femmes décident » - A Rennes, OLF 35 a appelé au rassemblement avec le Planning Familial et les Effronté-e-s, place de la Mairie - A Metz, OLF 57 et la commission Femmes de Solidaire ont investi les rues (tracts, quizz…) - A Toulouse, OLF 31 et le Collectif « Avortement les femmes décident » ont appelé à une manifestation - A Nancy, OLF 54 a organisé une projection-débat du film « L’une chante l’autre pas » d’Agnès Varda - A Lyon, OLF 69 a été présente à la manifestation - A Strasbourg, OLF 67 a été présente au rassemblement - A Clermont-Ferrand, OLF 63 a appelé au rassemblement avec l’UNEF, la CGT, Solidaires et Nuit Debout - A Besançon, OLF 25 a accroché des cintres et des affiches dans le centre-ville - A Tours, OLF 37 a appelé au rassemblement organisé par le Réseau Féministe 37 le vendredi 28 - A Montpellier, OLF 34 a organisé le 29 septembre des tractages

Novembre 2018 : Affiches sexistes et violentes à la Mairie de Béziers

Ménard, maire de Béziers, a lancé des campagnes de communication avec des affiches sexistes et violentes. Ces affiches placardées sur les murs de la ville de Béziers contribuent à banaliser la violence contre les femmes. Osez le Féminisme  !, le Collectif National pour les Droits des Femmes, Les Chiennes de Garde, les Effronté-es, le mouvement Citoyennes Maintenant de Montpellier et Le Collectif 13 Droits des Femmes, ont déposé un référé liberté qui a conduit la mairie, par crainte de la sanction du juge,  à retirer les affiches à peine 48h après leur disposition dans l’espace public.

Novembre 2018 : Acquittement de Georges Tron et Brigitte Gruel

Osez le Féminisme ! s’est exprimée suite à l’acquittement de Georges Tron et Brigitte Gruel et a tenu à remercier Virginie Ettel et Eva Loubrieu pour le courage qu’elles ont déployé.

Décembre 2018 : Commémoration du féminicide de l’École Polytechnique de Montréal

Osez le Féminisme ! a organisé un rassemblement le 6 décembre pour commémorer la mémoire de ces 14 femmes qu’un terroriste masculiniste a assassiné le 6 décembre 1989 à l’École Polytechnique de Montréal.

9


Février 2019 : Destitution maire de Cabourg

Tristan Duval, maire de Cabourg, a été reconnu coupable de violences contre son épouse et condamné à une peine de trois mois de prison avec sursis. En revanche, pas de peine d’inéligibilité à l’encontre de ce dernier, le tribunal considérant que l’infraction n’a aucun lien avec son statut d’élu. Osez le Féminisme ! a vivement réagi et demandé la destitution du maire de Cabourg avec #PasMonElu sur les réseaux sociaux.

Février 2019 : Signalement de Jean-Marie Bigard au CSA

Osez le Féminisme ! a invité à signaler Jean-Marie Bigard chez Touche Pas A Mon Poste au CSA via un formulaire pré-rempli. Jean-Marie Bigard avait tenté de faire rire le public en racontant le viol d’un médecin contre patiente.

Février 2019 : Un bar aux noms de cocktails pornographiques à Strasbourg

Osez le Féminisme ! a dénoncé un bar à Strasbourg qui banalise la pornographie et les violences sexuelles contre les femmes. Le Bar l’Idéal proposait sur sa carte des noms de cocktail à caractère pornographique et pour certain faisant clairement l’apologie du viol (« esclave sexuel forcé à sucer » sic). Ce sont ainsi près d’une trentaine de cocktails qui sont proposés avec des titres violents et dégradants. OLF s’est mobilisée pour la suppression de cette carte qui n’a rien d’humoristique, mais qui banalise voire légitime des actes de torture.

10


Mars 2019 : Menace de grève des IVG du SYNGOF

Début mars, le SYNGOF (Syndicat National des Gynécologues-Obstréticiens) a menacé de faire la grève des IVG. Osez le Féminisme ! a riposté pour dénoncer ce délit d’entrave à l’IVG auprès de L’Ordre des Médecins.

19 avril : Le procès dit Baupin

Osez le Féminisme ! a lancé un communiqué de presse et a réagi suite à la victoire du procès dit Baupin. Ce dernier a tenté d’inverser la culpabilité des victimes en portant plainte contre elles pour diffamation. C’est un échec car en plus d’être débouté de toutes ses demandes, Denis Baupin est condamné à payer 500€ à chaque « prévenue  » pour la reconnaissance du coût moral et financier que cette procédure a fait peser sur les victimes.

11


Informer et donner envie d’agir

Pour sensibiliser le grand public à différentes thématiques du féminisme et donner envie d’agir, Osez le Féminisme ! organise de nombreux événements durant l’année à travers toute la France.

Projections-débats

Osez le Féminisme ! a organisé plusieurs cinés-débats sur le documentaire Le Phallus et Néant, réalisé par Sophie Robert, où elle explore le caractère sexiste des théories psychanalytiques. Ce documentaire a également été projeté par des antennes locales, comme à Clermont Ferrand, Besançon et Marseille. L’association a organisé d’autres cinés-débats dans toute la France autours de divers films tels que : Working Woman, Ouaga Girls, Female Pleasure ou encore Les femmes du bus 678.

Débats-rencontres

Les militant.e.s organisent également des débats-rencontre sur divers thématiques telles que la grossesse et l’accouchement chez OLF 35, le sexisme ordinaire chez OLF 13 ou encore l’éco-féminisme chez OLF 57. L’antenne de Rouen organise des soirée Blabla pour échanger autour de différents sujets. Elles et ils ont eu l’occasion de discuter de la place des femmes dans le sport, des poils ou encore de l’espace public.

Caféministes

Sur le même principe que les débats-rencontre, des militant.e.s organisent des Caféministes pour discuter autour de sujets féministes. De nombreuses antennes d’Osez le Féminisme ! en organisent, tout comme OLF 67, sur les mots et le langage, OLF 69 sur le droit des femmes, OLF 44 pour une contre Saint-Valentin, ou encore OLF 25 et 90 sur la prostitution, et la PMA pour toutes.

Feministalk

Les Feministalks sont des rendez-vous importants de l’association. Les Feministalks sont des réunions mensuelles où les militant.e.s décortiquent l’actualité avec un regard féministe, où elles et ils brainstorment sur des actions à mener, et échangent sur une thématique féministe à approfondir en vue d’une campagne ou d’une autre mobilisation.

Les Féministalks ont lieu tous les mois à : - Paris : cette année nous avons eu l’occasion de parler de la pédocriminalité, des violences sexistes et sexuelles ou encore de la PMA pour toutes - Marseille : nous avons parlé de Flass cliff, ou falaise de verre professionnelle, des « missing women » 100 millions de femmes disparues ou encore de l’intégration des femmes dans l’armée américaine

12


Spectacles

Durant l’année, Osez le Féminisme ! a été partenaire de plusieurs spectacles féministes : - Des pas et des voix est un spectable amateur écrit et mis en scène par Alyssa Ahrabare et présenté plusieurs fois dans l’année. Ce spectacle aborde et dénonce l’ensemble des violences masculines contre les filles et les femmes. Du matrimoine aux féminicides, en passant par les jouets genrés et l’Hymne des femmes chanté : un véritable outil de conscientisation féministe !

- Contes à Rebours et La Pérille Mortelle, spectacles de Typhaine D, autrice, comédienne et metteuse en scène féministe. Typhaine D donne la parole aux héroïnes de notre enfance et elle (ré)invente une langue, la féminine universelle, où tous les mots et tous les accords qui n’ont aucune raison valable d’être masculins deviennent féminines.

13


Mobiliser et appeler (les pouvoirs et l’opinion publiques) à l’action Osez le Féminisme ! mène des campagnes, mobilisations et interpellations à destination de l’opinion publique et des pouvoirs publics. Ces actions traitent de thèmes variés, permettent à l’association de se positionner par rapport aux grands événements de l’actualité, et appellent à l’action.

Juin 2018 : Mobilisation pour la PMA pour toutes

Osez le Féminisme ! s’est beaucoup mobilisée cette année en faveur de la PMA pour toutes pour la rendre accessible aux femmes célibataires et aux couples de femmes lesbiennes. La restriction actuelle de la PMA aux couples hétérosexuels est une discrimination injustifiable, car basée sur l’orientation sexuelle ou le sexe. Les militant.e.s ont lancé une pétition en ligne, des brochures, des tags de rue, des soirées dédiées à ce thème. Pour la journée mondiale de visibilité lesbienne  le 26 avril, OLF a mis en place une action de renommage de rue et un rassemblement à République. OLF a organisé un renommage des rues avec des noms de femmes lesbiennes ainsi que, pour la première fois à Paris, un rassemblement place de la République. Les associations CQFD Lesbiennes Féministes, Les lesbiennes dépassent les frontières et Stop Homophobie ont été invité à prendre la parole, afin d’unir nos revendications.

Septembre 2018 : Journée du matrimoine

Osez le Féminisme ! continue de visibiliser les femmes et notre matrimoine en organisant divers événements dans la cadre de la journée du matrimoine : jeu de piste pour les enfants à Aix en Provence, ou encore action collage et renommage de rue à Marseille.

Septembre 2018 : Sortie du livre Beyoncé est-elle féministe ?

En septembre 2018, le livre Beyoncé est-elle féministe ? est enfin sorti : le manifeste d’Osez le Féminisme ! Pourquoi y a-t-il des femmes nues partout ? Que faire si j’ai été harcelé.e en ligne ? Où sont les femmes dans les livres d’histoire ? C’est quoi des trucs de meufs, c’est quoi des trucs de mecs ? Amour, désir, sexe, tout pareil ? Pourquoi n’y a-t-il jamais eu de femme présidente de la République en France ? Osez le Féminisme !  répond dans ce livre engagé et sans tabou, à 10 questions autour de l’égalité entre les femmes et les hommes pour lutter contre le sexisme, permettre à chacun.e de se réaliser sans injonction, et encourager la réussite des filles et des femmes. Et montre qu’il est possible de construire un monde juste et libre pour toutes et tous. 14


35 rencontres avec les autrices Margaux Collet et Raphaëlle Remy-Leleu et dédicaces dans des librairies ont eu lieu au cours de l’année.

Octobre 2018 : Suite à l’appel lancé par la comédienne Muriel Robin

Suite à la pétition lancée par Muriel Robin en soutien aux victimes de violences conjugales, une manifestation avec Osez le Féminisme ! et le CFCV a été organisée à Paris, et un rassemblement contre les violences conjugales a eu lieu à Toulouse.

25 Novembre : Mobilisations Stop aux violences masculines

Le 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences masculines sert de point de ralliement à la mobilisation féministe. Cette année encore, Osez le Féminisme ! a organisé des événements et a manifesté partout en France le week-end du 24 et 25 novembre.

Actions menées par Osez le Féminisme ! les 24 et 25 novembre

15


Novembre 2018 : Soirée #Metoo & prostitution

Les associations CAP International, SPACE international, Mouvement du Nid et Osez le Féminisme ! ont organisé à Paris en première mondiale, une soirée consacrée à “Me Too et la prostitution”, lors de laquelle les survivantes de la prostitution ont brisé le silence à propos des violences du système prostitutionnel. Un événement soutenu par le collectif Abolition 2012. Etaient invitées et sont intervenues : - Ashley Judd  : Actrice américaine et activiste féministe, figure de #METOO, personnalité de l’année 2017 selon le Time Magazine. - Rachel Moran : Féministe et activiste abolitionniste, Fondatrice de SPACE international (Survivors of Prostitution Abuse Calling for Enlightment) autrice de “Paid For – My Journey Through prostitution”. - Mickey Meji  : Leader abolitionniste et fondatrice de KWANELE, premier mouvement de survivantes de la prostitution sud-africaines, Directrice du plaidoyer à Embrace Dignity. - Rosen Hicher  : Activiste abolitionniste. Initiatrice de la Marche de Rosen pour l’abolition de la prostitution. Co-fondatrice du Mouvement français des survivantes de la prostitution. Intervenante dans les stages de responsabilisation des clients de la prostitution. - Anne Darbes :  Autrice  du roman autobiographique « Le visage de l’autre », Anne Darbes a connu la prostitution en tant qu’homme puis en tant que femme. - Ruchira Gupta :  Journaliste primée et activiste féministe et abolitionniste. Fondatrice et présidente du mouvement indien abolitionniste Apne Aap. Membre du comité directeur de CAP International. - Emmanuelle Piet  : Médecin et gynécologue, féministe engagée, présidente du CFCV (Collectif féministe contre le viol) qui gère la ligne nationale d’écoute « Viols Femmes Infos » 0800 05 95 95.

Décembre 2018 : Campagne Marre du Rose 

Malgré de nombreuses actions militantes et quelques victoires féministes, les magasins de jouets continuent à véhiculer des stéréotypes sexistes qui révèlent l’ampleur de la discrimination que subissent les enfants et la manière dont se construisent les carcans du masculin et du féminin au travers des jouets et de leurs usages. Nouveau partenariat dans le cadre de cette campagne, qui continue de se développer, cette année avec l’aide de Pépite Sexiste qui a rejoint Osez le Féminisme ! et les Chiennes de garde pour organiser un classement des catalogues. Aussi, à l’occasion des fêtes de Noël, Osez le Féminisme ! a organisé des tractages et des événements de sensibilisation au sexisme dans les magasins de jouets (Caféministe chez OLF 25 et 90).

16


Janvier 2019 : Audience au Conseil Constitutionnel sur la QPC demandant l’abrogation de la pénalisation des « clients »

Le 22 janvier s’est ouverte l’audience au Conseil Constitutionnel sur la Question Prioritaire de Constitutionnalité demandant l’abrogation de la pénalisation des “clients” prostitueurs. Osez le Féminisme ! a rappelé la nécessité de maintenir la loi pour l’abolition de la prostitution. Représentée par  l’avocate Lorraine Questiaux, l’association était partie civile, aux côtés de treize autres associations. Ce fut une victoire car le Conseil constitutionnel a validé la loi abolitionniste. Après 4 ans de débats législatifs qui ont mené à l’adoption de la loi par le Parlement, après la décision du Conseil Constitutionnel qui entérine cette loi définitivement, après l’engagement du gouvernement à la soutenir, la voie est désormais libre pour son application pleine et entière.

Mars 2019 : Campagne A Notre Santée 

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Osez le Féminisme ! a lancé sa campagne A Notre Santée, pour une santé féministe des filles et des femmes. En effet, les filles et les femmes ne sont pas soignées de la même manière que les hommes et les garçons, elles sont moins prises au sérieux, et leurs douleurs sont moins bien prises en charge. Dans le cadre de cette campagne, un site internet spécifique a été créé où l’on retrouve : - les résultats de l’enquête d’OLF sur la prise en charge médicale des filles et des femmes, du point de vue des soignées ainsi que de celui des soignant·es - une série d’articles pour approfondir ce diagnostic féministe de la santé des filles et des femmes  - des podcasts pour relayer la parole des soignées - une vidéo qui compile de nombreux témoignages de femmes  Pour le lancement de la campagne le 8 mars, une soirée a été organisée avec 2 tables rondes : Prise en compte des spécificités des filles et des femmes en termes de santé, et Lutte contre les agresseurs parmi les professionnel.le.s de santé. Etaient présentes notamment l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, la Fédération Nationale Solidarité Femmes, ADSF – Agir pour la santé des femmes, et Endofrance.

8 mars : Journée internationale des droits des femmes

A l’occasion du 8 mars, Osez le Féminisme ! s’est mobilisée partout en France : ciné-débats à Metz, Lille et Marseille, manifestations dans toute la France, rassemblement des soeurcières à Toulouse, marche militante à Montpellier, forum féministe à Paris, Montpellier et Tours, des débats à Nantes, La Rochelle, Lyon, Rouen, un atelier d’auto-défense à Paris...

17


Evénements organisés par Osez le Féminisme ! dans le cadre de la journée du 8 mars

Mars 2019 : IVG : Pour la suppression de la double clause de conscience dans la loi de 1975

La clause de conscience spécifique sur l’avortement a été instaurée par la loi de 1975, qui stipule qu’« un médecin n’est jamais tenu de pratiquer une interruption volontaire de grossesse, mais il doit informer, sans délai, l’intéressée de son refus et lui communiquer immédiatement le nom de praticiens susceptibles de réaliser cette intervention ». Il existe aussi en plus une clause de conscience générale à tous les médecins : « Hors le cas d’urgence et celui où il manquerait à ses devoirs d’humanité, un médecin a le droit de refuser ses soins pour des raisons professionnelles ou personnelles. ». Osez le Féminisme ! a demandé la suppression de la double clause de conscience spécifique sur l’avortement, tout en maintenant l’obligation de communiquer le nom d’autres praticien.ne.s. Les militant.e.s ont relayé un communiqué de presse du Collectif « Avortement en Europe, les femmes décident », dont OLF est membre.

18


Se mettre au service des femmes Osez le Féminisme ! a pour ambition de parler à toutes les femmes, afin de leur donner envie de s’engager et de leur donner le pouvoir d’agir. Nous pensons que le féminisme doit permettre à toutes les femmes de s’épanouir et de s’émanciper.

Journal et webzine

Depuis la naissance de l’association, en 2009, Osez le Féminisme ! publie un journal bimestriel. Avant tout destiné aux adhérent.e.s, le journal témoigne de l’actualité de l’association (campagnes, thématiques abordées en réunion, événements…), et plus globalement de la situation des femmes dans tous les domaines de la société. Le journal fait aussi la part belle à des militantes, des professionnelles, des artistes, des collectifs, des associations, qui portent des initiatives féministes, en France et ailleurs. Tou.te.s les militant.e.s de l’association peuvent participer au journal, qui est entièrement réalisé par des bénévoles. Dans l’année (et au mois de juin 2019), 4 journaux sont sortis avec des dossiers sur : le feminisme radical, la santé des femmes, la pédocriminalité et un numéro spécial pour l’anniversaire des 10 ans d’OLF.

FeministCamp

Osez le Féminisme ! a pour ambition de former ses militantes en continu, de sorte que nos campagnes, nos savoir-faire, nos argumentaires, nos connaissances ne se perdent pas, mais constituent le matrimoine de l’association. Pour cela, nous disposons d’un outil majeur et récurrent : les week-ends de formation, appelés FeministCamp. Ces week-ends ont lieu deux fois par an et sont ouverts à tou.te.s nos adhérent.e.s. Le FeministCamp, c’est bien sûr l’occasion de se retrouver entre militant.e.s, autour de valeurs communes et d’un projet de société commun. Cette année, les deux FeministCamp ont eu lieu les 8 et 9 décembre, et 30 et 31 mars.

19


Le FéministCamp pour moi c’est une expérience unique et (trop) rare. La première fois que j’y ai participé, j’étais subjuguée. Des centaines de femmes réunies ensemble, qui parlent le même langage, dans une lutte commune et salvatrice : woaw ! Enfin j’avais trouvé un havre de paix, où règnent bienveillance et sororité, des pratiques que je ne retrouve nulle part ailleurs ! Prise dans un tourbillon d’ateliers, de discussions et de jeux de déconstructions, ça a été une de mes plus belles découvertes féministes. On est ressourcée, rechargée à bloc contre le patriarcat (même si je préférais parfois qu’on reste entre nous pour toujours ! On est si bien entre femmes...). Que ça ne cesse jamais ! Pauline

Evénements conviviaux entre militant.e.s

Les différentes antennes d’Osez le Féminisme ! organisent régulièrement des événements conviviaux entre militant.e.s, comme des picnic ou des afterworks.

Expériences de militantes Pour moi le féminisme ça a été une vraie révélation dans ma construction personnelle, ça a été une ouverture sur plein de choses et notamment sur ma compréhension, la compréhension des autres, la compréhension de comment le monde fonctionne. Devenir féministe c’est se libérer de chaînes dont on ignorait l’existence. Et ça a vraiment été ça pour moi. Ça a changé ma vie. Ça a changé la personne que je suis. Ca m’a permis de m’affirmer dans ce que j’étais, dans ce que je voulais, et dans ce que je voulais devenir aussi parce qu’on est en construction permanente. Ça m’a fait rencontré des gens formidables. J’ai découvert une sororité, de la réelle empathie et de la réelle solidarité dans cette association. C’est des gens qui me font du bien, c’est des combats qui me font du bien. Léa

Interventions en milieu scolaire

Ça fait 2 ans que je milite, 5 ans que je suis sympathisante. Le militantisme est un milieu que j’ai découvert et que je connaissais pas du tout. C’est très prenant en fait. Plus on apprend, plus on a envie d’en faire. C’est beaucoup de rencontres, beaucoup d’échanges. Et beaucoup de soutien car c’est un combat qui est quand même assez dévalorisé. Charlotte

Osez le Féminisme ! a organisé des interventions sur mesure en milieu scolaire sous forme de dix modules permettant d’éduquer à l’égalité filles-garçons et de prévenir les discriminations sexistes et les violences sexuelles. Ces interventions ont lieu au collège, lycée, université et à l’IRTS (institut de formation des travailleurs sociaux). Basés sur des références actuelles (séries, films, chansons…), ces dix modules interactifs de sensibilisation visent à favoriser les échanges avec les élèves et étudiant.e.s autour de thèmes tels que : le cybersexisme, la place des femmes dans l’histoire, les relations filles-garçons, les inégalités dans le sport, la parité en politique, le harcèlement scolaire, etc. Ces dix modules sont inspirés du livre Beyoncé est-elle féministe, qui est un formidable outil auprès des jeunes.

20


Site web

Communication

217 091 visites/an

598

visites/jour en moyenne

Article phare de l’année : Communiqué de presse sur le sexisme dans les publicités, la barbe !

15 264

visites

Newsletter

12 711 inscrit.e.s à la newsletter nationale 1 966 inscrit.e.s à la newsletter francilienne Réseaux sociaux

118 787 abonné.e.s

40 newsletter envoyées 12 newsletter envoyées

Contact

osezlefeminisme.fr contact@osezlefeminisme.fr

10 432 abonné.e.s 904 abonné.e.s 43 312 abonné.e.s 21

Tous les chiffres sont à la date du 15 juin


Medias

290 passages dans la presse

22

188 passages TV et radio

Profile for margaux.collet

Rapport d'activité 2018-2019 Osez le Féminisme !  

Retrouvez le bilan des actions menées par Osez le Féminisme ! en 2018-2019 dans toute la France.

Rapport d'activité 2018-2019 Osez le Féminisme !  

Retrouvez le bilan des actions menées par Osez le Féminisme ! en 2018-2019 dans toute la France.

Advertisement