Page 1

MAGAZINE BILINGUE SOCIO-CULTUREL

2 0 17

LE POUVOIR DU MOMENT PRÉSENT BD

Calendrier 2017 AMERICA LATINA CANADA-QUEBEC EUROPA

N˚31


http://www.oviedovega.com/cvbio-francais Rodolfo Oviedo Vega nace en San Salvador, inicia desde temprana edad estudios en diferentes talleres libres en la capital de El Salvador, donde posteriormente se gradúa en Artes Plásticas del CENAR (Centro Nacional de Artes) en 1998, realizando su primera exposición en solo el mismo año; comienza a trabajar como ilustrador para la revista Alkimia y como diagramador-ilustrador para el suplemento cultural 3000 del diario Co-Latino. En 2001 se asocia para abrir un Centro Cultural-Café en el centro de San Salvador donde promueve música, pintura, escultura y poesía. En 2002 realiza varios viajes por Centro y Sur América donde exhibe su trabajo y posteriormente decide trasladarse a Europa, llega al sur de Francia a mediados del 2003 .

RODOLFO OVIEDO VEGA

Né au Salvador, Rodolfo Oviedo Vega débute sa pratique artistique dès son plus jeune âge dans différents ateliers de San Salvador. En 1998, il obtient son diplôme d'Arts Plastiques au CENAR (Centre National des Arts) et réalise sa première exposition individuelle. Il devient ensuite illustrateur pour la revue culturelle Alkimia et infographiste pour le Suplemento cultural 3000 de l'hebdomadaire Co-Latino. En 2001, il s’associe avec des amis et ouvre un café culturel afin de promouvoir la musique, la peinture, la sculpture et la poésie. En 2002, après plusieurs voyages et expositions en Amérique Latine, il décide de s’installer en Europe, et plus précisément dans le sud-ouest de la France.

2

3


2-3 Artiste: Rodolfo Oviedo Vega

p. 8-11

6-7 Jour et Nuit Interview 8-11 La multinationale qui voulait déplacer les montagnes Noémie Simon et Victor Arnaud 12-15 Le pouvoir du moment présent Eckhart Tolle 16-17 L’Année France-Colombie 2017 Interview 18-19 Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes

p. 16-17

20-21 La troisième silhouette, VOUS Pilar Mata Solano 22-23 AREPA 24-25 CALENDRIER 2017 26-29 Pura vida! Escritores costarricenses a la conquinta de Paris

p. 18-19 p. 20-21

Editorial

Éditorial

MAGAZINE BILINGUE: ESPAÑOL - FRANÇAIS

SIRET 813662186 00010

sommaire

w w w. e lc a f e l a t i n o . o rg

p. 2-3

Delia Arrunátegui 30-31 La double virginité de Sarita Jaime Barrio

p. 34-35

32-33 BANDE DESSINÉE Lisette Morales

YO, LA NATURALEZA Y LA MADUREZ

MOI, LA NATURE ET LA MATURITÉ

Las persona humanas estamos tomando conciencia que hacemos parte de la naturaleza, es más, que somos la naturaleza misma, que la naturaleza no es una enemiga a la que hay que combatir porque este combate produce enfermedades, inundaciones, sequías y un suicidio colectivo.

Nous, les humains, nous sommes en train de prendre conscience que nous faisons partie de la nature, et c’est même plus que cela, nous sommes la nature même, celle-ci n’est pas une ennemie que nous devons combattre, car ce combat a pour conséquences des maladies, des inondations, des sécheresses et un suicide collectif.

Antes de buscar el desarrollo económico, la humanidad debe buscar la madurez personal. Con la madurez conseguida se producirá un desarrollo equilibrado en cada uno de nosotros que traerá el equilibrio en la naturaleza para todos. Cuando cambia el individuo cambia la sociedad.

Avant de chercher à atteindre le développement économique, l’humanité doit chercher sa maturité personnelle. Une fois la maturité atteinte, chacun de nous se développera de manière équilibrée, ce qui amènera l’équilibre dans la nature, au bénéfice de tous. Quand l’individu change, la société change aussi.

Debemos ser egoístas con nosotros mismos, actuar por nuestro propio interés; no puedo contaminar el agua que necesito para vivir porque después tendré que comprarla y de baja calidad. Este egoísmo me beneficia a mí y a los míos porque soy uno y soy todos.

Nous devons être égoïstes avec nous-mêmes, agir pour notre propre intérêt ; je ne dois pas polluer l’eau dont j’ai besoin pour vivre, car après je devrai l’acheter, et de qualité moindre. Cet égoïsme est bénéfique pour moi et pour les miens car je suis un et je suis tous. Est immature une société qui trouve en la guerre une solution à ses problèmes, une société qui crée des maladies, une société qui empoisonne l’air qu’elle respire et l’eau qu’elle boit. Atteindre la maturité, c’est pouvoir décider ; c’est pourquoi une société est mature quand les membres qui la composent savent décider.

No es madura una sociedad que busca la guerra como solución, una sociedad que crea enfermedades, una sociedad que envenena el aire que respira y el agua que bebe. Madurar es decidir; por eso una sociedad es madura cuando sus miembros saben decidir. En el mundo todo cambió. Las nuevas tecnologías van más rápido que las nuevas generaciones; el ser humano también puede renovarse a sí mismo. La forma de hacer política está cambiando, la economía debe cambiar, estamos en un mundo en movimiento exterior y para seguirlo debemos hacer un cambio interior de madurez. La falta de madurez nos ha llevado a una vida complicada, llena de miedos, guerras y enfermedades. Somos inmaduros cuando pensamos que no somos responsables de nuestros actos y del mundo que nos rodea.

34-35 Cinéma brésilien 36 MINGA 38-39 MARIMBA Unesco 40 PHOTOGRAPHIE 42 Astronomie

Nos conformamos con la incapacidad del miedo. Lo contrario del miedo es actuar, actuar libremente y no esperar que otra bomba atómica nos caiga en la cabeza mientras soñamos.

44 El Café Cultural

Dans le monde, tout a changé. Les nouvelles technologies sont plus rapides que les nouvelles générations ; l’être humain peut se renouveler lui-même. La manière de faire de la politique est en train de changer, l’économie doit changer, nous sommes dans une monde en perpétuel mouvement extérieur, et, pour suivre sa course, nous devons mûrir intérieurement. Le manque de maturité nous a amené à vivre une vie compliquée, pleine de peurs, de guerres et de maladies. Nous sommes immatures quand nous oublions que nous sommes responsables de nos actes et du monde qui nous entoure. Nous nous confortons dans notre incapacité à agir, générée par la peur. Le contraire de la peur c’est l’action, agir librement et non pas attendre qu’une autre bombe atomique ne nous tombe sur la tête alors que nous sommes en train de rêver.

Nom, prénom (association): Adresse: Ville:

Pays:

Date: Adresse e-mail: Commentaires:

ABONNEMENT

PHOTO COUVERTURE © KALEN EMSLEY

PARTICIPEZ AU DEVELOPPEMENT DU MAGAZINE RECEVEZ

EL CAFE LATINO PENDANT UN AN

4

POUR 40€

Signature

El Café Latino 63 rue du Maréchal Leclerc 94410 Saint-Maurice France E-mail: edition@elcafelatino.org Téléphone: 33 (0)664732284


Asociación Cultural

Association Culturelle

Jour et Nuit www.jouretnuitculture.org

ENVÍOS DE DINERO A TODA LATINOAMÉRICA Interview à Rodolfo Oviedo Vega Salut Rodolfo, depuis quand te trouves-tu en France et pourquoi as-tu quitté le Salvador ? Salut, eh bien je vis en France depuis la fin de l’année 2003, quand je suis arrivé, presque à l’improviste, après un voyage en Amérique Centrale et du Sud. À cette époque, j’étais propriétaire d’un bar à San Salvador, le « Guajira cafe », que nous avions monté avec deux amis. On y faisait la promotion de jeunes artistes, et c’était aussi un espace où venaient beaucoup d’étudiants, du fait de sa proximité avec l’Université Nationale d’ El Salvador. Dans cette même période, je travaillais dans deux journaux différents et je commençais à vivre de la vente de mes œuvres.

Entrevista a Rodolfo Oviedo Vega

Actualmente el Espace Jour et Nuit Culture, cuenta con un espacio más reducido, pero hemos sabido diversificar e investirnos en los proyectos "hors murs". Nos hemos asociado con diversos actores del barrio y hemos podido generar empleos. Nuestro programa de residencia acoge más de 15 artistas en simultáneo por períodos de 4 meses, un programa de cine "images nomades" que organiza junto a la Filmotheque y las salas independientes del barrio; festivales de cine y promoción de películas de directores poco conocidos. Nuestro espacio de exposiciones recibe alrededor de 100 artistas anualmente así 6

como contamos con 7 cursos diferentes, entre ellos guitarra, yoga, teatro burlesco...etc. Lo que ha distinguido nuestro colectivo en los últimos años ha sido la acción que mantenemos como gestores culturales en coordinación con las diferentes embajadas de los artistas que se presentan y poder servirles como vitrina de todos estos variados países; El Salvador, Palestina, Ukrania, Brasil, Chile... La presencia de nuestra gestión activa en la Semana de América Latina en Francia, nos ha sido igualmente reconocida por el Senado y el Ministerio de Relaciones Exteriores de Francia. La asociación dedica un 30% de sus actividades a la América Latina pero es plural. De esta manera continuamos nuestra primera motivación, intentando ser un actor y trampolín cultural en París. ¿Qué puede hacer un artista para obtener una residencia en Jour et Nuit Culture? Cualquier artista de cualquier nacionalidad, edad y campo artístico puedo aplicar a una residencia, exposición o proyecto en nuestro espacio, sólo deben consultar nuestro sitio Internet el cual presenta con más detalle lo que solicitamos.

© jour et nuit

Encontrar un espacio cultural para los artistas no es fácil, ¿Cómo lograron que la alcaldía de París se uniera a este proyecto? En 2010 nace “Jour et Nuit Culture”, con una idea clara, nosotros tres fundadores de la asociación, Morgane Planchais, Alejandro Saga y yo, teníamos una experiencia con diversos colectivos de artistas de París como artistas residentes; así continuamos nuestra motivación primera que reivindica la falta de espacios de creación y defender el derecho de tener un lugar donde trabajar, esa ha sido la motivación hasta hoy día.

El proyecto se presentó en justicia por un local abandonado por la EDF desde hacia más de 6 años en el barrio 15 de París, en el cual la alcaldía tuvo función de intermediaria. El proyecto tuvo tal aceptación por parte de la alcaldía y de los vecinos que se nos permitió al final de nuestro contrato y de los primero tres años de gestión en los cuales pudimos beneficiar a más de 500 artistas expositores, residentes, profesores, asociaciones y proyectos, de poder obtener un traslado a nuestros locales actuales en Saint Michel.

© jour et nuit

Hola Rodolfo, ¿Desde cuándo estás en Francia y Por qué viniste de El Salvador? Hola, pues vivo en Francia desde finales de 2003, llegué casi de improvisto después de un viaje por América Central y del Sur. En aquel tiempo, yo era propietario de un bar en San Salvador "Guajira Café" que habíamos fundado con un grupo de 2 amigos, el cual promovía artistas jóvenes y de igual manera era un espacio estudiantil en las cercanías de la Universidad Nacional de El Salvador, y simultáneamente trabajaba en 2 periódicos y comenzaba a vivir de la venta de mis obras de pintura.

Trouver un espace culturel pour les artistes n’est pas chose facile, comment avez-vous réussi à ce que la mairie de Paris s’unisse à ce projet ? En 2010 est née l’association Jour et Nuit Culture, avec une idée claire. Les trois fondateurs de l’association, Morgane Planchais, Alejandro Saga et moi-même, nous avions une expérience en tant qu’artistes résidents dans divers collectifs d’artistes à Paris, nous avons poursuivi notre engagement originel, qui revendiquait plus d’espaces de création et défendait le droit d’avoir un lieu où travailler, et cela a été l’objectif jusqu’à ce jour. Nous avons négocié avec la mairie de Paris pour bénéficier de l’usage d’un bâtiment ayant appartenu à EDF, abandonné depuis plus de 6 ans, dans le XVe arrondissement. Le projet a été accepté par la mairie ainsi que par le voisinage, et, à l’échéance de notre contrat et des trois premières années de gestion, pendant lesquelles nous avons pu soutenir plus de 500 artistes exposants et en résidence, des professeurs, des associations et des projets, nous avons pu emménager dans nos locaux actuels. L’Espace Jour et Nuit Culture dispose

maintenant d’un espace plus réduit que par le passé, mais nous avons su nous diversifier et nous avons investi dans les projets « hors murs ». Nous nous sommes associés avec divers acteurs du quartier et nous avons pu générer des emplois, et notre programme de résidence accueille plus de 15 artistes simultanément pour des périodes de 4 mois, mais aussi un collectif de cinéma « Images nomades », qui organise avec la Filmothèque et les salles indépendantes du quartier des festivals de cinéma et fait la promotion de films ou de directeurs peu connus. Notre espace d’exposition reçoit près de 100 artistes chaque année, et des professeurs ou artistes enseignent sept disciplines variées, parmi lesquelles on peut trouver la guitare, le yoga, le théâtre burlesque… Ce qui a distingué notre collectif ces dernières années est son action constante de gestion culturelle en lien avec les différentes ambassades des artistes présentés, et nous sommes pour eux comme une vitrine de tous ces différents pays : Le Salvador, la Palestine, l’Ukraine, le Brésil, le Chili... Notre participation active à la gestion de la semaine de l’Amérique Latine en France a également été reconnue par le Sénat et le Ministère des Affaires Étrangères de France. 30 % des activités de l’association sont dédiées à l’Amérique Latine, mais elle est avant tout une association plurielle. C’est ainsi que nous poursuivons notre premier objectif, celui d’être un acteur et tremplin culturel à Paris. Que peut faire un artiste pour obtenir une résidence à Jour et Nuit ? N’importe quel artiste, de quelque nationalité, âge et champ artistique que ce soit, peut demander à faire une résidence, une exposition ou un projet dans notre espace. Ils peuvent consulter notre site internet qui présente avec plus de détails les modalités.

7

Ecuador

Colombia

Brasil

México

¡Visítenos usted se sentirá como en su casa!

www.latinomarket.fr latinomarketparis@gmail.com


La multinationale qui voulait déplacer LES MONTAGNES

En los Andes chilenos, Barrick Gold, una multinacional canadiense, tiene el proyecto de desplazar los glaciares para poder acceder a recursos mineros valiosos. Un espectacular proyecto que es objeto de controversia en las poblaciones locales.

La multinacional que quería mover LAS MONTAÑAS

Dans les Andes chiliennes, Barrick Gold, multinationale canadienne, a le projet de déplacer des glaciers afin de pouvoir accéder à de précieuses ressources minières. Un projet spectaculaire qui suscite la controverse chez les populations locales.

D

por noémie simon y victor arnaud noemie.simon@sciencespo-grenoble.fr victor.arnaud@etu-iepg.fr

Esta amplia empresa ha conocido numerosos imprevistos desde su inicio. El último es un recurso jurídico registrado en octubre por Juan Guillermo Torres, abogado de la firma Mountainstar Gold Inc. Este recurso involucra al ex-presidente Ricardo Lagos de Chile y pone en duda el convenio minero confirmado por los dos países. Algunas semanas antes, el Tribunal del medio ambiente de Santiago había confirmado el recurso para las

De hecho, el proyecto de Barrick Gold esta parado desde hace dos años luego delrecurso en apelación del Tribunal de Chile que había decidido la suspensión total de la explotación de la mina de oro al aire libre más grande de la región. Una sanción que finaliza con los diferentes informes que habían investigado las consecuencias ecológicas de este colosal proyecto que tiene la ambición de mover montañas para sacar los preciosos tesoros; enterrados a sus pies. Aparentemente, no es una época favorable para las empresas mineras. Después del fracaso sin precedente de la compañía minera brasilera Samarco, a la cual se le derrumbó una represa que contenía materias tóxicas, no hay duda de que todos los proyectos que ya están en procedimiento judicial van a estar severamente atacados. Un potencial desastre ecológico... Una explotación minera es, en si mismo, una actividad que consume muchos recursos ; en este proyecto el agua representa el punto mas problemático. 8

Las comunidades locales necesitan agua, no solamente para sus cultivos sino para su consumo personal. La región del Valle de Huasco, donde está ubicado el proyecto, ya conoce un estrés hídrico natural porque la zona es árida, semidesértica y montañosa. El inicio de una actividad minera en la región aumenta las dificultades diarias sufridas por las poblaciones de cada lado de los Andes. Los glaciares son reservas de agua naturales y su destrucción provoca inevitablemente el agotamiento de este elemento vital, para los hombres como para la actividad minera. De hecho, se necesitan 370 litros de agua por segundo para poder sacar y limpiar los minerales. En esas condiciones, es difícil no poner en duda los intentos de Barrick Gold para que su proyecto sea recibido. Sobre todo su discurso que atribuye exclusivamente el deshielo de los glaciares al calentamiento climático. Varios informes han demostrado que tres de los glaciares explotados por la empresa (Toro 1, Toro 2 y Esperanza) son los únicos que han perdido mas de 70% de su volumen, contra 14% para los otros glaciares.

© olga stalska, jairo bochi, marcelo quinan, paula porto

El proyecto no le gusta a todo el mundo. La compañía quiere cavar una mina de oro al aire libre en medio de los Andes chilenos y argentinos. Un proyecto ambicioso y costoso (8.500 millones de dolares) anunciado por la compañía en 2001, después de varios años de exploración, y autorizado por el tratado bi-nacional firmado por Chile y Argentina en 1980.

filiales locales de la multinacional canadiense.

© ©crédit olga stalska, jairo bochi, marcelo quinan, paula porto

¿Puentes suspendidos de varios kilómetros ? Sabemos hacerlo. ¿Gigantescas torres con aspecto de obras de arte ? Ya se ha visto. ¿Mover glaciares? !Porqué no! Es lo que propone Barrick Gold, empresa canadiense que quiere explotar la enorme mina de oro y plata “Pascua Lama”, ubicada al Norte de Chile y de Argentina y que quiere acceder a los valiosos recursos situados debajo de... !un glaciar !

es ponts suspendus mesurant plusieurs kilomètres ? On sait faire. Des tours gigantesques aux allures d’œuvres d’art ? Déjà vu. Déplacer des glaciers ? Pourquoi pas! C’est ce que propose Barrick Gold, entreprise canadienne qui entend exploiter l’immense mine d’or et d’argent « Pascua Lama », au nord du Chili et de l’Argentine, et qui souhaite désormais accéder aux précieuses ressources situées…sous un glacier ! Or, une exploitation minière de cette envergure est loin d’enchanter tout le monde. La compagnie souhaiterait en effet creuser une mine d’or à ciel ouvert en plein milieu des Andes chiliennes et argentines, un projet ambitieux et extrêmement coûteux (8,5 milliards de dollars ont été annoncés pour sa réalisation) lancé par la compagnie en 2001, après plusieurs années d’exploration, et permis par le Traité binational Minier signé par le Chili et l’Argentine dans les années 1980. Cette vaste entreprise a connu de multiples rebondissements depuis son lancement. Le dernier en date étant le recours déposé en octobre dernier par Juan Guillermo Torres, avocat de la firme Mountainstar Gold Inc., mettant non seulement en cause l’ancien président Ricardo Lagos, mais surtout le protocole minier passé entre les deux pays. Il suit de quelques semaines, la réception favorable par le Tribunal Environnemental de Santiago du recours en appel formulé par les filiales locales de la multinationale canadienne. Le projet de Barrick Gold était en effet à l’arrêt forcé depuis maintenant deux ans,

por noémie simon y victor arnaud noemie.simon@sciencespo-grenoble.fr victor.arnaud@etu-iepg.fr

Articles publiés dans le cadre du partenariat avec l'Atelier médias du Master Amérique Latine de l'Institut d'Etudes Politiques de Grenoble, animé par Pedro Lima, journaliste.

après que la Cour d’Appel du Chili ait décidé la suspension totale de l’exploitation de la mine d’or à ciel ouvert la plus importante de la région. Une sanction qui vient parachever les différents rapports rendus sur l’impact écologique sans précédent de ce projet colossal qui ambitionnait de déplacer des montagnes, pour révéler leurs précieux trésors, enfouis sous leurs pieds. Or il ne fait visiblement pas bon être une entreprise minière par les temps qui courent. Après le fiasco sans précédent que connaît la compagnie minière Samarco au Brésil suite à l’effondrement d’un barrage qui retenait des matières toxiques, nulle doute que tous les projets déjà en instance de rejet pour risques écologiques vont se voir de nouveau sévèrement attaqués, les questions environnementales étant désormais au cœur des préoccupations mondiales. Une potentielle catastrophe écologique… En effet, l’exploitation minière est dans son essence même une activité qui consomme énormément de ressources, et dans ce projet l’eau représente un élément particulièrement problématique. Les communautés locales en ont besoin pour faire vivre leurs cultures mais aussi pour leur consommation personnelle. Or la région du Valle de Huasco, dans laquelle se situe l’ouvrage, est déjà soumise à un stress hydrique naturel, et située dans un milieu aride, semi-désertique et montagneux. Le démarrage d’une activité minière dans la région signe un 9


renforcement des difficultés quotidiennes auxquelles devaient déjà faire face les populations de chaque côté des Andes. Les glaciers représentent des réservoirs d’eau naturels or leur destruction cause fatalement la raréfaction de cet élément vital, pour les hommes comme pour l’activité minière. En effet les procédés d’extraction des minerais précieux sont gourmands : il faut 370 litres d’eau par seconde pour pouvoir traiter les prélèvements. Difficile dans ces conditions, difficile de ne pas revenir sur les tentatives de Barrick Gold pour faire accepter son projet, en prétextant par exemple que cette fonte des glaciers était surtout due au réchauffement climatique. Or des études ont démontré que les trois glaciers qu’a commencé à exploiter la compagnie (Toro 1, Toro 2 et Esperanza) sont les trois seuls à avoir connu une perte de plus de 70% de leur volume, là où les autres glaciers n’enregistrent « qu »’une fonte de 14%. L’impact sur l’écosystème de la région d’un tel projet donne le vertige : logistiquement, l’exploitation de ces glaciers nécessite la mobilisation de véhicules lourds, qui effectueraient des allers-retours incessants, pour déplacer la glace, mais aussi pour transporter tous les produits chimiques hautement toxiques, nécessaires au processus de traitement des minerais. Non seulement les gaz émis en quantité par ces véhicules risquent d’affecter l’air ambiant, mais en plus les routes empruntées par ce ballet infernal ne sont pas adaptées et augmentent le risque d’un accident qui causerait le déversement de ces matières toxiques dans la nature.

El efecto ecológico de este proyecto da vértigo: logísticamente, la explotación de los glaciares necesita vehículos pesados, que circularan incesantemente para mover el hielo y llevar productos químicos muy tóxicos que son necesarios para el tratamiento de los minerales. No solamente los gases emitidos van a contaminar el medio ambiente sino las rutas, que no son aptas para tales transportes y aumentan la posibilidad de que esas materias tóxicas sean esparcidas en la naturaleza.

Barrick Gold y Minera Nevada, su filial local, supieron persuadir a los diferentes actores locales (electos, comunidades indígenas, “diaguitas”) al momento de la presentación del proyecto, pero hoy en día ellos mismos están preocupados. Lobbying, cooptacion, presiones, amenazas ; Barrick Gold usa todas la maneras. La compañía vendió también su proyecto a los habitantes de la región prometiéndoles que el proyecto iba a generar miles de empleos (5.000 solamente para la construcción de la mina). Otra vez, Barrick Gold no respeto sus promesas y contrató empresas extranjeras y mano de obra calificada, descalificando las candidaturas de la gente del pueblo.

Una lucha para toda la comunidad “El agua es mas importante que el oro”, frase entonada en todas las movilizaciones que juntan gente del pueblo, asociaciones, ONG, políticos, artistas, científicos, religiosos.La comunidad “diaguita” , huascoaltinos que fueron reconocidos por el estado chileno como pueblo indio en 2006, está también en contra del proyecto y denuncia la expropiación de sus tierras y el peligro para la conservación y organización de la comunidad. La gente del pueblo tiene también el soporte de varias organizaciones, como el Observatorio

Latinoamericano de Conflictos Ambientales (OLCA), el Instituto de Ecología Política, el Programa Chile Sustentable, la Coordinadora No a Pascua Lama y el Observatorio de Derechos ciudadanos. La Iglesia católica, representada por el obispado de Copiapo, tanto como otras congregaciones religiosas de la región, también se han opuesto a Barrick Gold y a sus métodos y denuncia las consecuencias y los conflictos generados por el proyecto en la comunidad. Una lucha que une los habitantes de los dos lados del muro de piedras y de hielo que forman los Andes. La justicia chilena ha encontrado las diferentes fallas y las infracciones de la firma norte -americana pero la empresa ha apelado la decisión. ¿Cúal va a ser la estrategia de Barrick Gold?¿Logrará fundir el corazón de los indígenas y no el hielo bajo sus pies?

Quid également du traitement des eaux prélevées pour le traitement des minerais, devenues usées et toxiques ? Quid toujours des cas de pollutions avérées des nappes phréatiques par les fuites de pétrole en provenance de l’exploitation ? Autant d’éléments qui ont fini par mener en 2010 la Commission régionale de l’environnement du Chili à ouvrir un dossier et envisager d’éventuelles sanctions contre la multinationale canadienne, à la suite des plaintes reçues par la Direction Régionale des eaux et la Direction Régionale de la Santé.

10

© olga stalska, jairo bochi, marcelo quinan, paula porto

Hábiles maniobras comerciales

Las protestas aumentaron estos últimos 10 años denunciando las condiciones de trabajo (horarios extremos, sueldos precarios, despidos abusivos, accidentes frecuentes...) y la falta de tacto de la empresa que niega las dificultades generadas por el proyecto.

© olga stalska, jairo bochi, marcelo quinan, paula porto

Además, ¿cómo las aguas sucias serían tratadas ? ¿Cómo evitar la contaminación de las aguas subterráneas por las fugas de petroleo? Tantas preguntas que han llevado a la Comisión Regional del medio ambiente chileno a abrir en 2010 un informe y a considerar eventuales sanciones contra la empresa canadiense, después de dos denuncias por parte de la Dirección Regional de las Aguas y de la Dirección Regional de la Salud.

…mais d’habiles manœuvres commerciales ! Mais Barrick Gold, et Minera Nevada sa filiale locale, ont su user de persuasion en présentant leur projet aux différents acteurs locaux (élus, communautés indigènes « diaguitas ») qui aujourd’hui manifestent leurs inquiétudes. Lobbying, cooptation, pressions, menaces, Barrick Gold était sur tous les fronts. La compagnie a même su en premier lieu vendre le projet aux habitants de la région, en promettant qu’un tel ouvrage engendrerait à coup sûr la création de milliers d’emplois

rien que 5000 pour la phase de construction de la mine). Mais là encore Barrick Gold n’a pas tenu ses promesses et s’est surtout entouré de contractants extérieurs, à la région ou au pays, et de main-d‘œuvre qualifiée, disqualifiant de fait les candidatures des locaux. Les protestations se sont faites nombreuses depuis ces 10 dernières années, qu’elles s’attachent à mettre en lumière les conditions de travail inadéquates sur le chantier (horaires extrêmes, salaires précaires, licenciements abusifs, accidents du travail fréquents, etc), ou à dénoncer le manque d’égard de la firme envers les acteurs concernés au vu des difficultés provoquées par ce projet. Une lutte pour toute la communauté « L’eau est plus importante que l’or » scande-t-on dans les mobilisations, rassemblant toutes les forces disponibles : locaux, associations, ONG, politiques, chercheurs, artistes, religieux. En effet la communauté « diaguita » des huascoaltinos reconnu comme peuple indien depuis 2006 par l’Etat chilien, rejette également le projet, dénonçant l’expropriation de ses terres et la mise en danger de la pérennité et de l’organisation ancestrale de la communauté. Plusieurs organisations citoyennes et environnementales comme l’Observatoire Latinoaméricain des Conflits Environnementaux (Observatorio Latinoamericano de Conflictos Ambientales, OLCA), l’Institut d’Ecologie Politique (Instituto de Ecología Política), le Programme Chili Durable (Programa Chile Sustentable), la Coordination Non à Pascua Lama (Coordinadora No a Pascua Lama) et l’Observatoire des Droits Citoyens (Observatorio de Derechos Ciudadanos) soutiennent également les locaux. L’Église catholique qui est, dans cette affaire, représentée par lÉvêché de Copiapó, ainsi que d’autres congrégations religieuses de la région, ont également choisi de faire entendre leur voix en s’opposant à Barrick Gold et à ses méthodes et en dénonçant les dommages et les conflits que provoque le projet au sein des communautés. Une lutte qui unit les habitants des deux côtés du mur de pierre et de glace que forment les Andes, une porosité symbolique, créée par un combat devenu quotidien. Manifestement la justice chilienne a mis le doigt sur les différents manquements et infractions de la firme nord-américaine mais cette dernière a fait appel. Alors sur quel pied choisira de danser Barrick Gold ? Parviendra-t-elle à faire fondre le cœur des indigènes et non la glace sous leurs pieds ? 11


Le pouvoir du

MOMENT PRÉSENT

http://passeurs-de-lumiere.hautetfort.com/media/01/02/1087866870.pdf

texto de eckhart tolle

texte par eckhart tolle

El PODER del MOMENTO PRESENTE

COMMENT SE LIBÉRER DU MENTAL Qu'entendez-vous exactement par « observer le penseur » ?

LIBERARSE DE SU MENTE ¿Qué quiere usted decir exactamente con "observar al que piensa"?

12

que llamo "observar al que piensa", que es otra forma de decir: escuche la voz de su cabeza, esté allí como si fuese un testigo. Cuando usted escuche esta voz hágalo imparcialmente. Es decir,. no juzgue. No juzgue o condene lo que oye, porque hacerlo significaría que la misma voz ha vuelto a entrar por la puerta trasera. Pronto empezará a darse cuenta de esto: está la voz y estoy yo escuchándola, observándola. Esta comprensión del Yo soy, esta sensación de su propia presencia, no es un pensamiento. Surge de más allá de la mente. Así pues, cuando usted escucha un pensamiento, usted es consciente no sólo del pensamiento, sino de usted mismo como testigo de él. Ha aparecido una nueva dimensión de conciencia. Mientras oye al pensamiento usted siente una presencia consciente_su ser más profundo - más allá o

© eckhart crédit tolle

el pasado. Esto se debe a que la voz pertenece a su mente condicionada, que es el resultado de toda su historia pasada así como del escenario mental de la cultura colec tiva que usted heredó. Así, usted ve y juzga el presente con los ojos del pasado y obtiene una visión de él totalmente distorsionada. No es raro que esa voz sea el peor enemigo de la persona. Muchos viven con un torturador en la cabeza que continuamente los ataca y los castiga y les drena la energía vital. Esto causa sufrimiento e infelicidad así como enfermedad. Lo bueno es que usted puede liberarse de su mente. Esa es la única liberación verdadera. Usted puede dar el primer paso ahora mismo. Empiece por oír la voz de su cabeza tan a menudo como pueda. Preste atención especial a cualquier patrón de pensamiento repetitivo, esos viejos discos que han sonado en su cabeza quizá durante años. Eso es a lo

© eckhart crédit tolle

Cuando alguien va al médico y dice: "Oigo una voz en mi cabeza" probablemente lo remitirán a un psiquiatra. El hecho es que, de forma muy similar, prácticamente todo el mundo oye una voz, o varias voces, en su cabeza, todo el tiempo: los procesos involuntarios de pensamiento que usted no se da cuenta que puede detener. Los monólogos o diálogos continuos. Usted probablemente se ha cruzado en la calle con "locos" que hablan o murmuran para sí mismos incesantemente. Bueno, esto no es muy diferente de lo que usted y otras personas "normales" hacen, excepto por el hecho de que usted no lo hace en voz alta. La voz comenta, especula, juzga, compara, se queja, acepta, rechaza, y así sucesivamente. La voz no es necesariamente relevante para la situación en la que usted se encuentra en ese momento; puede estar revisando el pasado reciente o lejano o ensayando o imaginando posibles situaciones futuras. En este caso, frecuentemente imagina resultados negativos o problemas; este proceso se llama "preocuparse". A veces esta pista de sonido va acompañada por imágenes visuales o "películas mentales". Incluso si la voz es relevante para la situación del momento, la interpretará de acuerdo con

Lorsque quelqu'un va chez le médecin et lui dit qu'il entend des voix, celui-ci l'enverra fort probablement consulter un psychiatre. Le fait est que, de façon très similaire, presque tout le monde entend en permanence une ou plusieurs voix dans sa tête et qu'il s'agit du phénomène involontaire de la pensée que vous ne réalisez pas avoir le pouvoir d'arrêter. Ce ne sont que monologues ou dialogues continuels. Il vous est certainement déjà arrivé de croiser dans la rue des déments qui parlent sans arrêt tout haut ou tout bas. En réalité, ce n'est pas très différent de ce que vous et tous les gens « normaux » faites, sauf que vous le faites en silence. La voix passe des commentaires, fait des spéculations, émet des jugements, compare, se plaint, aime, n'aime pas, et ainsi de suite. Ce que cette voix énonce ne correspond pas automatiquement à la situation dans laquelle vous vous trouvez dans le moment. Elle ravive peut-être un passé proche ou lointain ou bien alors imagine et rejoue d'éventuelles situations futures. Dans ces moments-là, la voix imagine souvent que les choses tournent mal et envisage des résultats négatifs. C'est ce que l'on appelle l'inquiétude. Cette bande sonore s'accompagne parfois d'images visuelles ou de « films mentaux ». Et même si ce que la voix dit correspond à la situation du moment, elle l'interprétera en fonction du passé. Pourquoi ? Parce que cette voix appartient au conditionnement mental, qui est le fruit de toute votre histoire personnelle et celui de l'état d'esprit collectif et culturel dont vous avez hérité. Ainsi, vous voyez et jugez dorénavant le présent à travers les yeux du passé et vous en avez une vision totalement déformée. Il est fréquent que, chez une personne, cette voix intérieure soit son pire ennemi. Nombreux sont les gens qui vivent

avec un bourreau dans leur tête qui les attaque et les punit sans cesse, leur siphonnant ainsi leur énergie vitale. Ce tyran est à l'origine des innombrables tourments et malheurs, ainsi que de toute maladie. Mais la bonne nouvelle dans tout cela, c'est que vous pouvez effectivement vous libérer du mental. Et c'est là la seule véritable libération. Vous pouvez même commencer dès maintenant. Écoutez aussi souvent que possible cette voix. Prêtez particulièrement attention aux schémas de pensée répétitifs, à ces vieux disques qui jouent et rejouent les mêmes chansons peut-être depuis des années. C'est ce que j'entends quand je vous suggère « d'observer le penseur ». C'est une autre façon de vous dire d'écouter cette voix dans votre tête, d'être la présence qui joue le rôle de témoin. Lorsque vous écoutez cette voix, faites-le objectivement, c'est-à-dire sans juger. Ne condamnez pas ce que vous entendez, car si vous le faites, cela signifie que cette même voix est revenue par la porte de service. Vous prendrez bientôt conscience qu'il y a la voix et qu'il y a quelqu'un qui l'écoute et qui l'observe. Cette prise de conscience que quelqu'un surveille, ce sens de votre propre présence, n'est pas une pensée. Cette réalisation trouve son origine au-delà du « mental ». Ainsi, quand vous observez une pensée, vous êtes non seulement conscient de celle-ci, mais aussi de vous-même en tant que témoin de la pensée. À ce moment-là, une nouvelle dimension entre en jeu. Pendant que vous observez cette pensée, vous sentez pour ainsi dire une présence, votre moi profond, derrière elle ou sous elle. Elle perd alors son pouvoir sur vous et bat rapidement en retraite du fait que, en ne vous identifiant plus à elle, vous n'alimentez plus le mental. Ceci est le début de la fin de la pensée involontaire et compulsive. Lorsqu'une pensée s'efface, il se produit

13


une discontinuité dans le flux mental, un intervalle de « non-mental ».

aparta la conciencia de la actividad desu mente y crea una brecha de no-mente en la que usted está muy alerta y consciente, pero no pensando. Esa es la esencia de la meditación.

Según profundiza en este reino de la no -mente, como es llamado a veces en Oriente, usted crea un estado de conciencia pura. En ese estado usted siente su propia presencia con tal intensidad y gozo, que todo el pensamiento, todas las emociones, su cuerpo físico, así como el mundo exterior, se vuelven relativamente in-significantes en comparación con ello. Y sin embargo no es un estado egoísta sino un estado sin ego. Lo lleva a usted más allá de lo que antes consideraba "su propio ser". Esta presencia es esencialmente usted y al mismo tiempo inconcebiblemente mayor que usted. Lo que trato de expresar aquí puede sonar paradójico o incluso contradictorio, pero no puedo expresarlo de otra manera.

Il ne s'agit pas du tout d'un état de transe, car il n'y a aucune perte de conscience. Bien au contraire. Si la paix devait se payer par une réduction de la conscience et le calme, par un manque de vitalité et de vigilance, elle n'en vaudrait pas la peine. Dans cet état d'unité avec l'Être, vous êtes beaucoup plus alerte, beaucoup plus éveillé que dans l'état d'identification au mental. Vous êtes en fait totalement présent. Et cette condition élève les fréquences vibratoires du champ énergétique qui transmet la vie au corps physique. Lorsque vous pénétrez de plus en plus profondément dans cet état de vide mental ou de « non-mental », comme on le nomme parfois en Orient, vous atteignez la conscience pure.

Así pues el único paso vital en su camino hacia la iluminación es este: aprenda a dejar de identificarse con su mente. Cada vez que usted crea una brecha en el fluir de la mente, la luz de su conciencia se vuelve más fuerte. Un día puede que se sorprenda a sí mismo sonriendo a la voz de su cabeza, como sonreiría ante las travesuras de un niño. Esto significa que ya no se toma tan en serio el contenido de su mente, puesto que el sentido de usted mismo no depende de él.

Et dans cette situation, vous ressentez votre propre présence avec une intensité et une joie telles que toute pensée, toute émotion, votre corps physique ainsi que le monde extérieur deviennent relativement insignifiants en comparaison. Cependant, il ne s'agit pas d'un état d'égoïsme mais plutôt d'un état d'absence d'ego. Vous êtes transporté au-delà de ce que vous preniez auparavant pour « votre moi ». Cette présence, c'est vous en essence, mais c'est en même temps quelque chose d'inconcevablement plus vaste que vous. Ce que j'essaie de transmettre dans cette explication peut sembler paradoxal ou même contradictoire, mais je ne peux l'exprimer d'aucune autre façon.

En lugar de "observar al que piensa" usted puede crear también una brecha en la corriente de la mente simplemente dirigiendo el foco de su atención hacia el Ahora. Vuélvase intensamente consciente del momento presente. Esto es algo profundamente satisfactorio. De esa forma usted

14

© eckhart crédit tolle - illustation: lisette morales

Al principio las brechas serán cortas, unos segundos tal vez, pero gradualmente se harán más largas. Cuando ocurren esas rupturas usted experimenta cierta quietud y paz dentro de usted. Es el comienzo de su estado natural de percepción de la unidad con el Ser, que generalmente está oscurecida por la mente. Con la práctica, la sensación de quietud y paz se hará más profunda. De hecho, esta profundidad no tiene fin. También sentirá una sutil emanación de gozo que surge de lo profundo de su interior: el gozo de Ser. No se trata de un estado de trance, en absoluto. Aquí no hay pérdida de conciencia, es todo lo contrario. Si el precio de la paz fuera una disminución de su conciencia y el precio de la quietud una falta de vitalidad y estado de alerta, no valdría la pena tenerlas. En este estado de unión interior, usted está

mucho más alerta, más despierto que en el estado de identificación con la mente. Usted está completamente presente. También aumenta la frecuencia de vibraciones del campo de energía que da vida al cuerpo físico.

En su vida diaria, usted puede practicar esto tomando una actividad rutinaria que normalmente es sólo un medio para un fin y préstele su más completa atención, de modo que se convierta en un fin en sí misma. Por ejemplo, cada vez que usted suba y baje las escaleras en su casa o en su lugar de trabajo, ponga mucha atención a cada paso, a cada movimiento, incluso a su respiración. Esté totalmente presente. O cuando se lave las manos,preste atención a todas las percepciones sensoriales asociadas con la actividad: el sonido y tacto del agua, el movimiento de sus manos, el aroma del jabón y así sucesivamente. O cuando suba a su automóvil, después de cerrar la puerta haga una pausa de unos segundos y observe al flujo de su respiración. Hágase consciente de una sensación de presencia silenciosa pero poderosa, Hay cierto criterio por el que puede medir su éxito en esta práctica: el grado de paz que siente interiormente.

© eckhart crédit tolle

debajo del pensamiento, como quien dice. El pensamiento entonces pierde su poder sobre usted y rápidamente se calma porque usted ya no le da energía a la mente por medio de la identificación con ella. Este es el comienzo del fin del pensamiento involuntario y compulsivo. Cuando un pensamiento pierde fuerza, usted experimenta una discontinuidad en la corriente mental, una brecha de "no mente".

Au début, ces hiatus seront courts, peut-être de quelques secondes, mais ils deviendront peu à peu de plus en plus longs. Lorsque ces décalages dans la pensée se produisent, vous ressentez un certain calme et une certaine paix. C'est le début de votre état naturel de fusion consciente avec l'Être qui est, généralement, obscurcie par le mental. Avec le temps et l'expérience, la sensation de calme et de paix s'approfondira et se poursuivra ainsi sans fin. Vous sentirez également une joie délicate émaner du plus profond de vous, celle de l'Être.

quelle activité routinière, qui n'est normalement qu'un moyen d'arriver à une fin, en lui accordant votre totale attention afin qu'elle devienne une fin en soi. Par exemple, chaque fois que vous montez ou descendez une volée de marches chez vous ou au travail, portez attention à chacune des marches, à chaque mouvement et même à votre respiration. Soyez totalement présent. Ou bien lorsque vous vous lavez les mains, prenez plaisir à toutes les perceptions sensuelles qui accompagnent ce geste : le bruit et la sensation de l'eau sur la peau, le mouvement de vos mains, l'odeur du savon, ainsi de suite. Ou bien encore, une fois monté dans votre voiture et la portière fermée, faites une pause de quelques secondes pour observer le mouvement de votre respiration. Remarquez la silencieuse mais puissante sensation de présence qui se manifeste en vous. Un critère certain vous permet d'évaluer si vous réussissez ou non dans cette entreprise : le degré de paix que vous ressentez alors intérieurement. Ainsi, le seul pas crucial à faire dans le périple qui conduit à l'éveil est d'apprendre à se dissocier du mental. Chaque fois que vous créez une discontinuité dans le courant des pensées, la lumière de la conscience s'intensifie. Il se peut même que vous vous surpreniez un jour à sourire en entendant la voix qui parle dans votre tête, comme vous souririez devant les pitreries d'un enfant. Ceci veut dire que vous ne prenez plus autant au sérieux le contenu de votre mental et que le sens que vous avez de votre moi n'en dépend pas.

Au lieu « d'observer le penseur », vous pouvez également créer un hiatus dans le mental en reportant simplement toute votre attention sur le moment présent. Devenez juste intensément conscient de cet instant. Vous en tirerez une profonde satisfaction. De cette façon, vous écartez la conscience de l'activité mentale et créez un vide mental où vous devenez extrêmement vigilant et conscient mais où vous ne pensez pas. Ceci est l'essence même de la méditation. Dans votre vie quotidienne, vous pouvez vous y exercer durant n'importe

15


IN TERVIEW

ANA PIEDAD JARAMILLO

www.alepal.com

ANA PIEDAD JARAMILLO est en charge de la culture à l’ambassade de Colombie en France et à cette occasion, elle coordonne depuis l’a m b a s s a d e, t o ut c e qu i e s t e n r e l at i o n av e c l’A n n é e F r a n c e C o l o mb i e 2017. E l l e a o c c up é p lu s i e u r s p o s t e s d a n s l e s e c t e u r culturel, parmi eux, la direction du Théâtre Jorge Eliecer Gaitan à Bogota ainsi qu’au musée d’Antioquia à Medellin.

La relación entre los dos países ha sido profundamente cultural; ¿con este evento se buscan incrementar otros puntos en común? Es verdad que en la relación entre los dos países la cultura ha jugado un papel muy importante lo mismo que la educación. Hoy tenemos aproximadamente 3400 estudiantes colombianos en Francia y esto ya es

contundente. Pero el 2017 se desarrollará en diversas ciudades de ambos países, y abarcará todos los campos de la relación bilateral: económico, científico, académico, cultural, turístico, deportivo y gastronómico, entre otros. La cantidad de proyectos que han llegado a los comisarios de estas temporadas es muy diciente y pertenecen a todos los rangos. En estos momentos hay casi 400 proyectos para los dos países. Seguramente habrá también proyectos privados y espontáneos que se desarrollarán durante el año y todo esto ayudará a mostrar otra cara de nuestras naciones. Los proyectos incluyen todas las áreas y hacen énfasis especial en la formación y en la creación.

¿Cómo ha sido la selección de la programación? Para la selección de la programación fue constituido un Comité Mixto Binacional, liderado por los comisarios de cada país, por Francia Anne Louyot y por Colombia Fabián Sanabria, apoyados por los gobiernos y embajadas de ambos países. Este comité ha trabajado para elaborar proyectos conjuntos y seleccionar las múltiples iniciativas teniendo en cuenta su viabilidad y pertinencia. El Año Colombia Francia 2017 se inauguró con un maravilloso espectáculo de la Fiesta de Las Luces de la ciudad de Lyon en la Plaza de Bolívar en Bogotá con la presencia del ministro de Relaciones Exteriores francés, Jean-Marc Ayrault y una gran delegación de empresarios. El primer semestre estará dedicado a la programación de Francia en Colombia y el segundo semestre de Colombia

16

en Francia. El evento inaugural tendrá lugar el 23 de junio en la Filarmónica de París con la presentación de una orquesta conformada por niños de diversas regiones de Colombia y de Francia. Cuando se termine el año de Colombia en Francia y Francia en Colombia ¿cuál será el beneficio esperado para ambos países? Esperamos que al terminar el 2017 los intercambios culturales, académicos y comerciales se hayan incrementado lo mismo que el turismo en las dos direcciones. El intercambio de ideas es muy enriquecedor y estoy segura que se verá reflejado en los numerosos proyectos que surgirán de este año cruzado entre artistas, académicos y estudiantes. Esperamos que las inversiones aumenten y estrechar aún más los lazos que existen entre ambos países. Ana Piedad, ¿desea usted hacerle una invitación especial a los latinoamericanos que viven en Francia? Sí claro, invitarlos a que nos acompañen en toda nuestra programación. Colombia hace parte de esa maravillosa región que es Latinoamérica y no se puede concebir sola pues nuestra cultura es común. Los invito también a consultar la programación y a seguirnos en la página www.colombiafrancia2017.com y en la de la Embajada: francia.embajada.gov.co

© crédit

¿En qué momento y porqué se toma la decisión de hacer el Año de Colombia en Francia? En enero del 2015 durante una visita oficial del presidente Juan Manuel Santos a Francia, el presidente François Hollande invitó a Colombia a participar en el 2017 en el programa “Temporadas Cruzadas”, teniendo en cuenta la coyuntura especial de Colombia y el proceso de paz. El gobierno colombiano tomó la decisión de aceptar esta propuesta por considerarla una gran oportunidad para mostrar en Francia una Colombia diversa y contemporánea, más acorde con lo que está pasando en nuestro país. Asimismo, estrechar los lazos entre los dos países e incrementar los intercambios no solo a nivel de los gobiernos, los empresarios y los artistas sino de todos los ciudadanos. El hecho de que Colombia sea el segundo país latinoamericano en estar durante seis meses como invitado especial es un gran honor para nosotros. Brasil fue el primero y ese intercambio les significó un aumento del 15% en el turismo, un crecimiento en las inversiones de Francia en Brasil y una mayor presencia de turistas y de productos brasileros en Francia. En nuestro caso, Colombia es el primer país de habla hispana que participa. Esperamos con esto proyectar los mejores modos de sentir, pensar y actuar de la nueva Colombia, conocer los de Francia y trabajar juntos con mira al futuro.

ANA PIEDAD JARAMILLO se ocupa de la cultura en la Embajada de Colombia en Francia y en esta oportunidad es quien coordina desde la Emb aja d a lo rel at ivo a l A ño F ra nc i a C olombi a 2 0 17. H a o c u p a d o v a r i o s c a r g o s e n e l s e c t o r cultural entre ellos la dirección del Teatro Jorge Eliecer Gaitán en Bogotá y del Museo de Antioquia en Medellín.

© crédit

ENTREVISTA

À quel moment et pour quelle raison, fut prise la décision de faire l’Année de Colombie en France ? En janvier 2015 pendant une visite officielle du président Juan Manuel Santos en France, le président François Hollande invita la Colombie à participer en 2017 au programme « Saisons Croisées », en tenant compte de la conjoncture spécifique de la Colombie et le processus de paix. Le gouvernement colombien prit la décision d’accepter cette proposition car elle représentait une grande opportunité pour montrer en France une Colombie diversifiée et contemporaine, plus en accord avec ce qui se passe dans notre pays. De la même manière, pour renforcer des liens entre les deux pays et augmenter les échanges, non seulement au niveau gouvernemental, des chefs d’entreprises et artistes mais aussi de tous les citoyens. Le fait que la Colombie soit le deuxième pays latino-américain à être présent durant six mois comme invité spécial est un grand honneur pour nous. Le Brésil fut le premier et cet échange s’est traduit par une croissance de 15% du tourisme, et une augmentation des investissements de la France au Brésil et une présence importante de touristes et de produits brésiliens en France. Dans notre cas, la Colombie est le premier pays hispanophone qu’y participe. Nous espérons avec ceci projeter les meilleures expressions de sentiments, de pensées et d’actions de la nouvelle Colombie, connaître ceux de la France et collaborer ensemble vers une perspective future. La relation entre les deux pays a été profondément culturelle ; avec cet événement, cherchez-vous à développer d’autres points en commun ? Il est vrai que dans la relation entre les deux pays, la culture a joué un rôle très important ainsi que l’éducation. Aujourd’hui, il y a environ 3400 étudiants colombiens en France et ceci est déjà important. Mais en 2017, il y aura un développement dans plusieurs villes des deux pays, en incluant tous les champs de la relation bilatéral : économique, scientifique, académique, culturelle, touristique, sportive et gastronomique, entre autres. La quantité de projets qui sont arrivés aux commissaires de ces saisons est très parlant et appartiennent à tous les rangs. Actuellement, il y a presque 400 projets pour les deux pays. Il y aura sûrement des projets privés et spontanés qui vont se développer pendant l’année et tout ceci va aider

à montrer une autre facette de nos deux nations. Les projets incluent tous les domaines et mettent l’accent sur la formation et la création. Comment s'est fait le choix du programme ? Pour le choix de la programmation, un Comité mixte binational a été constitué, dirigé par deux commissaires de chaque pays, en France par Anne Louyot et en Colombie par Fabian Sanabria, avec l’appui de gouvernements et ambassades de deux pays. Ce comité a travaillé pour élaborer des projets conjoints et sélectionner les multiples initiatives en tenant compte leurs viabilités et pertinences. L’Année Colombie France 2017 a été inauguré avec un merveilleux spectacle, la Fête des lumières de la ville de Lyon sur la Plaza Bolivar à Bogota avec la présence du ministre des Relations Extérieures, Jean-Marc Ayrault et une grande délégation de chefs d’entreprises. Le premier semestre est dédié au programme de la France en Colombie et le deuxième semestre au programme de la Colombie en France. Lorsque l’année Colombie en France et France en Colombie s’achèvera, quel sera le bénéfice attendu par les deux pays ? Nous espérons qu’au terme de l’année 2017, les échanges culturels, académiques et commerciaux aient pu croître ainsi que le tourisme pour les deux destinations. L’échange d’idées est très enrichissant et je suis sure que ce sera reflété dans les nombreux projets qui surgiront de cette année entre artistes, académiciens et étudiants. Nous espérons que les investissements vont augmenter et vont renforcer davantage les liens existants entre les deux pays. Ana Piedad, souhaitez-vous faire une invitation spéciale aux latino-américains qui vivent en France ? Oui bien sûr, je vous invite pour que vous nous accompagniez dans tout notre programme. La Colombie fait partie de cette merveilleuse région qui est l’Amérique Latine et ne peut se concevoir seule puisque notre culture est commune. Je vous invite à consulter le programme et à nous suivre sur la page : http://www.colombiafrancia2017.com/fr et sur celle de l’ambassade : francia.embajada.gov.co

17

alepal@alepal.com


e m è 4 29 mai – 9 juin 2017

A

melia Torres vous propose sa sélection d’une trentaine de grands crus, purs arabicas du monde, fraîchement torrefiés.

U

ne soixantaine de thés bio et parfumés : blancs, rouges, noirs et verts.

CUARTA SEMANA DE AMÉRICA LATINA Y DEL CARIBE

L

29 de mayo – 9 de junio 2017

Momentos institucionales fuertes

La Semana 2017 ilustrará una vez más cada uno de los componentes de la relación tan rica y diversa que Francia entretiene con América Latina y el Caribe. La economía tendrá un papel importante, con el Foro sobre América Latina y el Caribe, co-organizado por el Centro de Desarrollo de l’OCDE, los ministerios de economía y de finanzas y el Banco interamericano de desarrollo. Este evento atrajo en el pasado varios jefes de Estado, ministros de economía y finanzas y también directores de empresas que vinieron de esta región del mundo. El mundo académico se reunirá igualmente durante esta Semana, alrededor de varias conferencias y mesas redondas, que 18

hablarán sobre todo del lugar del Caribe en la relación UE-ALC, la juventud, las desigualdades, el cambio climático y la biodiversidad. En cuanto a la cultura, está se presentará en todas sus formas: artes plásticas, música y danzas; literatura, arquitectura, urbanismo y patrimonio. Por último, las asociaciones se implicarán en todas las actividades del programa y contribuirán particularmente, a poner en alto los bailes y músicas tradicionales, también la gastronomía y las artesanías para que esta Semana sea lo que debe de ser. Estos eventos serán transmitidos y amplificados gracias a una colaboración con varios medios, en particular los de France Médias Monde (France 24 y RFI), y también por una política de comunicación reforzada por Internet y en las redes sociales.

© SEMAINE DE L’AMÉRIQUE LATINE ET DES CARAÏBES

Las precedentes ediciones han tenido la participación de las más altas autoridades del Estado, de las embajadas de América Latina y del Caribe, al igual que varios colaboradores públicos, privados o asociativos que tuvieron una cálida acogida por parte del público.

marcarán, como en el 2016, la Semana 2017: una bienvenida en la “Maison de l’Amérique Latine”, un almuerzo ofrecido por el Presidente del Senado y recepción en el Elíseo.

© SEMAINE DE L’AMÉRIQUE LATINE ET DES CARAÏBES

E

n Francia se celebrará, del 29 de mayo al 9 de junio 2017, por cuarta vez consecutiva, la Semana de América Latina y del Caribe. Solicitada por el presidente de la República, en la prolongación de una iniciativa acordada por el Senado Francés en el 2011. Este evento tiene por objetivo celebrar y reforzar las relaciones entre Francia y América Latina y el Caribe a través de diversas manifestaciones en todo el territorio francés. Este evento está coordinado por el ministerio de Extranjería y de desarrollo internacional.

a France célèbrera, du 29 mai au 9 juin 2017, pour la quatrième année consécutive, la Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes. Voulu par le président de la République, dans le prolongement d’une initiative prise par le Sénat en 2011, cet événement a pour but de célébrer et de renforcer les relations de la France avec l’Amérique latine et les Caraïbes à travers des manifestations de tous ordres sur l’ensemble du territoire national. Il est coordonné par le ministère des Affaires étrangères et du développement international. Les précédentes éditions ont bénéficié de la participation des plus hautes autorités de l’Etat, des ambassades d’Amérique latine et des Caraïbes, ainsi que de nombreux partenaires publics, privés ou associatifs et ont reçu un accueil chaleureux de la part du public.

développement de l’OCDE, les ministères de l’économie et des finances et la Banque interaméricaine de développement. Cet évènement a attiré par le passé plusieurs chefs d’État, des ministres de l’économie et des finances, ainsi que des dirigeants d’entreprises venus de cette région du monde.

Des moments institutionnels forts marqueront, comme en 2016, la Semaine 2017 : réception à la Maison de l’Amérique Latine, déjeuner offert par le Président du Sénat et réception à l’Elysée.

Le monde académique se rassemblera également lors de cette Semaine, autour de plusieurs colloques et tables rondes, qui aborderont notamment la place des Caraïbes dans la relation UE-ALC, la jeunesse, les inégalités, le changement climatique et la biodiversité. La culture quant à elle se déclinera sous toutes ses formes : arts plastiques, musique et danse, littérature, architecture, urbanisme et patrimoine. Enfin, les associations s’impliqueront dans toutes les activités du programme et contribueront en particulier à mettre en valeur les danses et musiques traditionnelles, comme la gastronomie et l’artisanat et faire ainsi de cette « Semaine » la fête qu’elle doit être.

La Semaine 2017 illustrera à nouveau chacune des composantes de la relation si riche et si diverse que la France entretient avec l’Amérique latine et les Caraïbes. L’économie y occupera une place visible, avec le Forum sur l’Amérique latine et les Caraïbes, co-organisé par le Centre de

Ces événements seront relayés et amplifiés grâce à un partenariat avec plusieurs médias, en particulier ceux de de France Médias Monde (France 24 et RFI), et aussi par une politique de communication renforcée sur le web et les réseaux sociaux. 19

www.lacampina.fr

1 Rue du poteau 75018 Paris 01 46 06 51 75 / 06 99 76 12 76 lacampina.francia@gmail.com


La tercera figura,

USTED

La troisième silhouette,

VOUS par pilar mata solano

por pilar mata solano ilustración por álvaro lombarte

/ illustration par álvaro lombarte

C

’était une nuit à ne pas mettre un chien dehors, il n’y avait âme qui vive dans les rues, il faisait froid, le plein hiver. À la terrasse déserte se détachaient deux silhouettes solitaires, assises à des tables séparées. N’importe quel observateur se serait demandé ce qu’elles faisaient là. Que faisaient, réunis par le hasard en une nuit si inhospitalière, cette femme en manteau au col de fourrure, en gants et au chapeau au large bord, fumant avec un fume-cigarette, et cet autre individu roulant des cigarettes, accompagnées d’une coupe de champagne ?

L

a noche era de perros, no había un alma en la calle, hacia frío, puro invierno. En la terraza desierta destacaban dos figuras solitarias en mesas separadas. Cualquier observador podía preguntarse qué hacían. Qué hacía aquella mujer de abrigo de cuello de pieles que fumaba en boquilla, guantes, sombrero de ala ancha y aquel individuo que, la casualidad, había reunido en una noche tan inhóspita, que se liaba cigarrillos acompañados de una copa de champagne. Dos almas solitarias, cabe imaginarse, que la proximidad de las mesas les proporcionaba un diálogo de cortesía, matar las horas. Es cierto que, en las grandes ciudades siempre existe, en alguna parte, esa curiosa gente que son un secreto. La pregunta es inevitable, qué hacen, de dónde han salido, cuáles son sus vidas, cuando la mayoría de los mortales están calentitos en sus casas o, a aquellas horas, durmiendo. Por el contrario, los noctámbulos, así los podríamos definir, suelen tener un día oscuro, sólo la madrugada los despabila y, a partir de medianoche, son seres de verdad. Hemos dado por seuntado que la mujer del abrigo y el tipo de la copa eran dos particularidades, aunque no sabemos si son noctámbulos o no, pero seguro que alguna circunstancia los había reunido por diferentes caminos. Si ambos tenían misterio, la mujer era más

enigmática. ¿Quién era? ¿Esperaba a alguien? ¿Un hombre que era qué, su amante? Pues qué ganas, pensaría cualquiera, qué ganas, con semejante noche de perros. Además, hoy en día, que no hay más que recurrir al móvil. No, no era evidente que esperara a un amante, ni a un amigo, ni a una mujer. Esa mujer no esperaba nada ni nadie. Esperaba a Godot. Y ¿el tipo? qué hacía el tipo. Podríamos aventurar que lo mismo. Ambos consumieran la noche en general sin hacer nada en concreto. Tenían la hora desplazada, en desacorde con el resto, para ellos eran las ocho de la tarde y no la una de la madrugada. Se supo, a través de la conversación, que él era coleccionista y, coleccionista, de pintura; ella, refiriéndonos al diálogo, afirmó que era poeta. No dijo poeta de la noche, que la hubiéramos podido ubicar en 20

un marco con causa, sólo afirmó que era poeta y no le dio más importancia. Es obvio que ninguno de los dos tuvo la indelicadeza de preguntar cuál era la razón de estar allí porque, entre otras cuestiones, esa pregunta, a quienes comparten el mismo espacio, entra en la indiscreción. Sea cual fuera la respuesta, estaban unidos por la intemperie, que es singular, chocante. La extravagancia es excluyente y los convertía en únicos, a la vez que los reunía. Nadie, en el resto de la velada, los interrumpió. Estuvieron a solas con los camareros resguardados en el bistrot. Pero, la razón oculta, que se reveló sin saberlo, era que una tercera figura, en el interior del bistrot de enfrente, leía una revista que decía : “La noche era de perros, no había un alma en la calle, hacia frío, puro invierno…”

Deux âmes solitaires, pouvons-nous imaginer, que la proximité des tables poussait à un dialogue courtois, pour tuer les heures. Il est certain que dans les grandes villes existent toujours, ici ou là, de curieuses personnes qui sont un mystère pour les autres. L'on ne peut éviter de se questionner : quelles sont leurs vies, d’où sortent-elles, que fontelles, lorsque le commun des mortels est au chaud dans son foyer ou déjà en train de dormir ? Au contraire, les noctambules — nous pourrions les nommer ainsi — ont l’habitude de vivre des jours nocturnes, seule la pleine nuit les réveille et ils ne deviennent de vrais êtres qu’à partir de minuit. Nous avons supposé que la femme au manteau et l’homme à la coupe de champagne étaient deux êtres singuliers, sans savoir si ce sont réellement des noctambules. Il est cependant certain que des circonstances particulières avaient dû réunir leurs chemins. Tous deux étaient mystérieux, mais la femme était la plus énigmatique. Qui était-elle ? Attendait-elle quelqu’un ? Son amant ? Eh bien quelle motivation,

penserait tout un chacun, quelle motivation pour être dehors par une nuit pareille ! Surtout de nos jours, quand il est si simple d’utiliser son téléphone portable. Non, il était évident qu’elle n’attendait ni son amant, ni un homme, ni une femme. Cette femme n’attendait rien ni personne. Elle attendait Godot… Et l’homme ? Que faisait l’homme ? Nous pourrions nous aventurer à dire la même chose. Les deux passeraient la nuit sans ne rien faire de concret. Ils vivaient un temps décalé, en désaccord avec le reste du monde. Pour eux il était huit heures du soir et non pas une heure du matin. On apprit, au cours de la conversation, qu’il était collectionneur, collectionneur de peintures, et qu’elle était poète. Elle ne dit pas “poète de la nuit”, ce qui nous eût permis de lui donner un cadre, elle dit seulement “poète” et n’accorda plus d’importance à ça. Il est évident qu’aucun des deux n’eut l’indélicatesse de demander pour quelle raison l’autre était ici, car cette question, pour ceux qui partagent le même espace, est indiscrète. Quelle qu’eût été la réponse, ils étaient unis par le fait d’être dehors comme ça, situation singulière, choquante. L’extravagance exclut, et elle les convertit en êtres uniques en même temps qu’elle les réunit. Personne, durant toute la soirée, ne les interrompit. Ils restèrent seuls, les serveurs bien à l’abri dans le bistrot. Mais la raison cachée, qui se révéla sans qu’on la sût, était qu’une troisième silhouette, à l’intérieur du bistrot d’en face, était en train de lire une revue qui disait : “C’était une nuit à ne pas mettre un chien dehors, il n’y avait âme qui vive dans la rue, il faisait froid, le plein hiver…”

21

Mansaya vous accueille du Mardi au Samedi de 11h à 19h30

L’élégance ethnique au cœur de Paris 49 rue Léon Frot 75011 Métro Charonne L.9

01 71 26 71 73 www.mansaya.com


Le pagne a un nom

100% Créateur Prêt-à-Porter Féminin

Du Mardi au Samedi: de 11:30–14:30 & 19:00–22:00 Adresse : 19 Rue Notre Dame de Lorette, 75009 Paris

Téléphone : 06 48 72 57 81

L

‘Arepa’ l’un des plats le plus représentatif des caractéristiques vénézuéliennes.On retrouve dans l’Arepa, une histoire, une vitrine de la société.

AREPA

Anteriormente, la Arepa se hacía de harina de maíz pilado y por ende su comercialización era más complicada, las abuelas complacían a sus nietos preparando éste plato exquisito, lleno de simplicidad y cultura. Ya alrededor de los años 60-70 Las Empresas Polar, industrializan la materia prima y crean la Harina Pan, harina de maíz pre cocida, democratizando, en cierta manera, el consumo de la Arepa convirtiéndose en el plato popular venezolano por excelencia. No es taco ni burritos, se puede decir que es una espacie de sándwich de harina de maíz pre cocido, relleno de sabores variopintos, carne roja o pollo, pescado o vegetales, quesos frescos. En Venezuela se come a cualquier hora del día, se sirve en el desayuno y con el almuerzo o después de salir de fiesta.

Hoy día, éste plato venezolano cruza fronteras gracias a la diáspora tan importante de venezolanos que emigran por primera vez en la historia por la situación actual del país. La arepa comienza a conquistar paladares de varias nacionalidades gracias a emprendedores venezolanos. En Francia, en dos de las ciudades más representativas del país Galo: París y Lyon, encontramos dos restaurantes venezolanos donde se pueden degustar las deliciosas Arepas. En París, dos jóvenes Daniela y Luis, se lanzaron hace tres años con el primer Food Truck venezolano “ AJI DULCE” y ahora pudieron instalarse en su primer restaurante en 19 rue Notre Dame de Lorette en el distrito 9 de París, un ambiente urbano, cálido, relajado, dibujando en uno de sus muros del restaurante la silueta de la tan apreciada montaña caraqueña “El Avila” en un mural realizado por Dalia Ferreira una artista visual venezolana donde muestra los iconos de la capital venezolana con mucho 22

sentido del humor venezolano. Tienen recetas clásicas como el Pabellón y también recetas del día fusionando la gastronomía francesa con la venezolana, autoría del chef Luis Alfredo Machado de la escuela Cordon Bleu de París. En Lyon está AREPADO, la primera arepería venezolana en ésta ciudad, creada por dos jóvenes un venezolano y un Francés; César González y Lionel Caillot quienes tuvieron la idea de especializarse en la comida latina, incluyendo la venezolana y la colombiana. Ambos trabajaron durante un año en el proyecto y finalmente llegaron a su objetivo: montar la primera areperia de Lyon. Un rincón cálido, buen ambiente y un servicio amable. Sus recetas clásicas de la comida venezolana comienzan a conquistar los paladares de los habitantes de Lyon, una ciudad ícono de la gastronomía francesa. AREPADO se encuentra en 246, cours Lafayette 69003 Lyon.

A comer arepas !

© AREPADO

a « AREPA » uno de los platos más representativos de la idiosincrasia venezolana. En ella se refleja, una historia, una vitrina de la sociedad.

© AREPADO

L

Autrefois, l’Arepa se faisait avec de la farine de maïs pillé, par conséquent, sa commercialisation était plus compliquée. Les grands-mères rendaient heureux leurs petits-enfants en préparant ce délicieux plat, empli de simplicité et de culture. Puis, aux alentours des années 60-70 les entreprises Polar, industrialisent la matière première en créant la Harina Pan, farine de maïs précuite, ce qui démocratisa d’une certaine façon la consommation de l’Arepa en la transformant dans le plat typique vénézuélien par excellence. Ce n’est pas un tacos ni un burritos, on peut dire que c’est une sorte de sandwich à base de farine de maïs précuite, gorgées de saveurs bigarrées, de viande rouge, de poulet, de poisson ou de divers légumes et de fromage frais. Au Venezuela cela se mange à toute heure, au petit déjeuner, au déjeuner, au dîner et en soirée. De nos jours, ce plat vénézuélien traverse les frontières grâce à l’importante diaspora de Vénézuéliens qui émigrent pour la première fois de l’histoire, en cause la situation actuelle du pays. Grâce aux entrepreneurs vénézuéliens qui s'installent en France, L’Arepa commence à conquérir les palais de plusieurs nationalités. Citons par exemple deux des plus grandes villes du pays Gallois : Paris et Lyon, avec deux restaurants vénézuéliens où l’on peut déguster de délicieuses Arepas. À Paris il y a 3 ans, deux jeunes Daniela et Luis, se sont lancé un défi, ouvrir le

premier Food Truck vénézuélien ‘Aji Dulce’ cela leur a permis ensuite d'ouvrir un premier restaurant au 19 rue Notre Dame de Lorette dans le IXè arrondissement de la capitale, une ambiance urbaine chaleureuse, détendue, un dessin orne l’un des murs du restaurant il représente la montagne de Caracas ‘El Avila’ c’est un mural réalisé par Dalia Ferreira une artiste qui vous fait découvrir des icônes de la capitale avec le sens de l’humour vénézuélien.

ají dulce food truck @ajidulceparis @ajidulceparis www.ajidulce.fr

Différentes recettes classiques comme ‘le pabellon’ et inventives sont proposées, elles fusionnent parfaitement avec la gastronomie française, créations du chef Luis Alfredo Machado de l'école cordon bleu de paris. À Lyon s'est ouverte la première arepera vénézuélienne (boutique de vente d'arepas et restauration sur place) du nom d’Arepado. Elle fut créée par un jeune vénézuélien César Gonzalez et un jeune français Lionel Caillot, désireux de se spécialiser dans la gastronomie Latino-américaine, incluant la cuisine vénézuélienne et colombienne. Ils ont travaillé ce projet durant un an. Ils ont atteint leur objectif en ouvrant cette arepera à Lyon. Une ambiance chaleureuse, conviviale, pourvue d'un service aimable.

Livraison en France Commandez sur: Arepado.com Ou sur place au 246 Cours Lafayette 69003 Lyon Du Lundi au Samedi Tél: 09 84 08 62 77

Les recettes classiques de la gastronomie vénézuélienne partent à la conquête des fins gourmets, habitants de Lyon, ville icône de la gastronomie française. ‘Arepado’ est situé au : 246 cours Lafayette 69003 Lyon.

Allons-y pour manger des Arepas ! 23

L’équipe Mansaya vous attend en BOUTIQUE 49 rue Léon Frot 75011 arepado Métro Charonne L.9 @arepado 01 71 26 71 73 @arepado www.mansaya.com www.arepado.com


Di Di 21 98 15 16 22 23 29 30

TE

Di Di Di 453 10 11 12 17 18 19 24 25 26

E N S

57 14 12 21 19 28 26

Di Di

AI R

1 8 15 22 29

Di

R

3 10 17 24 31

2 9 16 23 30

4 11 18 25

Me

Ma Me Ma Me 2 3 1 9 10 7 8 16 17 14 15 23 24 21 30 22 31 28

5 76 12 13 14 19 20 21 26 27 28

16 87 13 14 15 20 21 22 27 28 29

Ma Me Ma Me Me Ma

217 98 14 15 16 21 22 23 28 29 30

Je Je Je

Je Je 4 2 11 9 18 16 25 23

5 12 19 26

Je

Di Di 7 5 14 12 21 19 28 26

Ve Ve 1 328 9 10 15 16 17 22 23 24 29 30 31

Sa Sa 2 439 10 11 16 17 18 23 24 25 30

Di Di 3 4 5 10 11 12 17 18 19 24 25 26

3 10 17 24 31

4 11 18 25

Je

MAI

5 12 19 26

Ve 6 13 20 27

Sa 7 14 21 28

Di

7 14 21 28

1 8 15 22

Me

5 12 19 26

Lu 6 13 20 27

Ma 7 14 21 28

Me

06

6 13 20 27

1 8 15 22 29

Ma 4 11 18 25

Sa 5 12 19 26

Di 6 13 20 27

Lu 7 14 21 28

Ma

Je 2 9 16 23 30

Me 1 8 15 22 29

3 10 17 24 31

Ve 4 11 18 25

Sa

Ve

2 9 16 23 30

1 8 15 22 29

3 10 17 24

Sa

4 11 18 25

Di

2017

JUIN

4 3 11 10 18 17 25 24 31

3 2 10 9 17 16 24 23 31 30

5 4 12 11 19 18 26 25

Ma Me Ma Me

Lu Lu

07 01 6 5 13 12 20 19 27 26

Je Je

7 6 14 13 21 20 28 27

Ve Ve

Sa Sa 1 8 7 15 14 22 21 29 28

Di Di 2 1 9 8 16 15 23 22 30 29

2017 2017

JUILLET JANVIER

5 12 19 26

Di

2017

2017

3 10 17 24

Ve

Je

2 9 16 23

Je

03 34 10 11 17 18 24 25 31

Sa Ve 14 11 8 18 15 25 22

29

Ve Je 3 10 7 17 14 24 21

28

3 10 6 17 13 24 20 27

Di Lu

Me Me Ma 17 8 314 15 21 10 22 28 17 29 24 31

Je Je Me 1 28 9 415 16 22 11 23 29 18 30 25

Di Di Sa4 5 11 12 718 19 25 14 26 21 28

Lu Lu

17 22 24 24 29 31

Di

Lu Ma Lu Lu Ma Ma Lu 2 13 339 44 810 10 11 10 11 16 15 17 17 18 17 18 23 22 24 24 25 24 25 30 29 31 31

Me Me Me Ma 24 55 911 12 12 18 16 19 19 25 23 26 26 30

Ma Ma Lu Lu 14 4 8 611 11 15 18 13 18 22 25 20 25 29 27

Lu Lu Lu 1 87 6 15 14 13 22 21 20 29 28 27

Me Me Ma Ma 1 28 9 5615 16 12 22 13 23 19 29 20 30 26 27

Me Me Ma Ma 25 5 7912 12 16 19 14 19 23 26 21 26 30 28

Di Di Sa Sa 2 2 6 49 9 13 16 11 16 20 23 18 23 27 30 25 30

Di Di 57 14 12 21 19 28 26

Je Ve Je Je Ve Me Me Je3 2 39 4 110 11 610 7 16 17 7 8 17 18 13 23 14 24 14 15 24 25 20 21 30 21 22 31 27 28 28 29

Sa Di Sa Sa Di Ve Ve 4 Sa 5 5 6 1 2 11 12 2 3 12 913 8 19 918 10 19 20 15 16 25 26 16 17 26 23 27 22 23 24 29 30 30

Di Di 43 10 11 17 18 24 25

NOVEMBRE AOÛT SEPTEMBRE JUIN

Sa Sa Ve Ve 1 1 5 38 8 12 15 10 15 19 22 17 22 26 29 24 29

4 11 18 25

Lu

7 14 21 28

Lu

Ma Lu Lu 5 2 12 3 919 10 16 26 17 23 24 30 31

Ma Lu Lu Lu 1 8 4 6515 11 12 22 13 18 19 29 20 25 26 27

Di Di Lu Ma Lu Sa Lu Sa5 Di Lu 1 14 18 3 12 6 7 8 7 19 815 10 613 11 14 15 14 26 15 18 20 21 22 17 13 22 21 22 25 27 28 29 24 20 29 28 29 27

JUILLET AVRIL MAI FÉVRIER

Sa Ve Ve4 11 6 6 18 13 13 25 20 20 27 27

MARS OCTOBRE JANVIER

Me Ma Ma 6 3 13 4 10 20 11 17 27 18 24 25 31

Me Ma Ma Ma 2 9 5 7616 12 13 23 14 19 20 30 21 26 27 28

Me Ma Ma Ma 25 7 912 7 14 16 14 19 21 23 21 26 28 30 28

Je Me Me 7 4 14 5 11 21 12 18 28 19 25 26

Je Me Me Me 3 10 1 6 8717 13 14 24 15 20 21 31 22 27 28 29

Je Me Me Me 1 1386 10 813 15 17 15 20 22 24 22 27 29 31

Ve Je Je Je 2 2497 11 914 16 18 16 21 23 25 23 28 30

Di Sa Sa Sa 42 469 11 13 11 16 18 20 18 23 25 27 25 30

Di Di Di 5 57 12 14 12 19 21 19 26 28 26

Di Di Di 435 10 11 12 17 18 19 24 25 26

Je1 Je 8 5 15 6 12 22 13 19 29 20 26 27

Ve

Ve 2 Ve 9 6 16 7 13 23 14 20 30 21 27 28

Sa

Sa 3 Sa 10 1 7 17 8 14 24 15 21 31 22 28 29

Di

Di Di 1 2 89 15 16 22 23 29 30

DÉCEMBRE OCTOBRE JUILLET

Ve Sa Di Je Ve Ve Sa Sa Je Je4 Ve Sa 5 6 1 1211 2312 324 13 718 9819 10 920 8 9 10 11 14 15 16 15 25 16 26 17 27 16 17 18 21 23 22 23 22 23 24 24 25 28 29 30 29 30 30 31

AOÛT SEPTEMBRE JUIN MARS

Sa Ve Ve Ve 31 358 10 12 10 15 17 19 17 22 24 26 24 29

AVRIL NOVEMBRE MAI FÉVRIER

76 13 14 20 21 27 28

Lu Lu

32 3 9 10 10 16 17 17 23 24 24 30 31

Lu Lu

44 65 11 11 12 13 18 18 19 20 25 25 26 27

Lu Lu Lu Lu

Lu Lu 1 8 76 13 15 14 20 22 21 27 29 28

Ma Ma 12 7 89 14 16 15 21 23 22 28 30 29

LuMe Me 1 31 2 810 98 1515 17 16 2222 24 23 2929 31 30

166 87 13 13 14 15 20 20 21 22 27 27 28 29

1 87 14 15 21 22 28 29

Ma Ma

3 4 4 10 11 11 17 18 18 24 25 25 31

Lu MeVe Ma JeSa Me VeDi Je Lu DiMe MaJe Ma Me Je Ve Sa 5 1 2 1 2 3 4 12 3 5 4 63 5 74 6 85 7 96 7 8 9 10 11 1912 1113 10 1214 11 1315 12 1416 13 10 14 15 16 17 18 2619 1820 17 1921 18 2022 19 2123 20 17 21 22 23 24 25 26 2830 27 24 2628 25 2729 2426 2527 28 29 30

Sa Ve Di 1 5 8 7 12 15 14 19 22 21 26 29 28

25

Di Sa Lu 2 1 9 8 4 16 15 11 23 22 18 30 29

26

Di Ma 2 9 5 16 12 23 19 30

DiMe Lu 7 56 14 7 1213 21 14 1920 28 21 2627 28

MAI

Lu MeVe Ma JeSa Me VeDi Je Sa VeLuDi SaMa MaJe Je Ve Sa Di 2 421 3 352 4 463 5 574 6 5 7 6 3 4 5 6 10 1212 11 13 124 911 514 135 6 129 1112 13 14 98 1011 10 11 10 13 15 1717 16 1818 17 1919 18 20 1911 1616 1221 2012 13 18 19 20 21 17 18 19 20 22 2424 23 2525 24 2626 25 27 2618 2323 1928 2719 20 25 26 27 28 24 25 26 27 29 31 30 31 3030 26 26 27 25 31

MAI

JUIN

DiMe Lu 4 11 35 18 1012 25 1719 2426 31

JUIN

Lu MeVe Ma JeSa Me VeDiJe Sa VeLuDi SaMa MaJe 1 2 1 13 2 24 31 3 2 4 3 67 85 7 9 108 10 9 311 10 4 86 810 97 911 12 1416 13 1517 14 1618 15 17 1610 1314 18 1711 15 15 16 17 19 20 21 22 23 2021 21 22 23 24 25 2418 22 23 17 22 24 23 25 24 26 27 28 29 30 2728 28 29 30 29 29 30 30 31 24 25 31

JUIN DÉCEMBRE

Lu MeVe Ma JeSa Me VeDi Je Sa VeLuDi SaMa MaJe 2 11 1 2 1 3 4 5 6 7 4 6 5 7 6 8 7 9 8 7 9 88 10 1214 11 1315 12 1416 13 15 141416 1515 1113 17 1921 18 2022 19 2123 20 22 212123 2222 1820 24 2628 25 2729 26 2830 27 29 282830 2929 2527 31

DiMe Lu 22 79 9 1616 14 2323 21 3030 28

JUILLET JUILLETJUILLET

AOÛT AOÛT

7 14 21 28

6 13 20 27

Di Di Di 76 5 14 13 12 21 20 19 28 27 26

Di Di Di 3 45 10 11 12 17 18 19 24 25 26 31

Di Di 212 8 9 9 15 16 16 22 23 23 29 30 30

Sa Sa 4 5 11 12 18 19 25 26

Di Di 56 12 13 19 20 26 27

Sa 2 9 16 23 30

Ve 1 8 15 22 29

3 10 17 24 31

Di

2017

DÉCEMBRE

Ve Ve 34 10 11 17 18 24 25

2017

Sa Sa 11 878 14 15 15 21 22 22 28 29 29

NOVEMBRE AOÛT

6 77 13 14 14 20 21 21 27 28 28

Ve Ve

2017

Sa Sa Sa 2 34 9 10 11 16 17 18 23 24 25 30

OCTOBRE JUILLET AVRIL

Ve Ve Ve Ve 11 23 88 9 10 15 15 16 17 22 22 23 24 29 29 30 31

2017 2017

Sa Sa Sa 65 4 13 12 11 20 19 18 27 26 25

SEPTEMBRE DÉCEMBRE JUIN MARS

Ve Ve Ve 54 3 12 11 10 19 18 17 26 25 24

6

27

13 edition@elcafelatino.org 20

Lu MeVe Ma JeSa Me VeDi Je Sa Ve Di Sa MaJe 1 3 2 41 3 52 4 63 5 4 6 5 10 12 11 13 12 8107 9118 10129 1113 14 1618 15 1719 16 1820 17 19 18 20 19 1517 21 2325 22 2426 23 2527 24 26 25 27 26 2224 28 30 29 31 30 31 2931

4 11 18 25

Lu

76 13 14 20 21 27 28

Lu Lu

2 339 10 10 16 17 17 23 24 24 30 31

Lu Lu

5 6 12 13 19 20 26 27

Lu Lu

6 13 20 27

12 89 15 16 22 23 29 30

1 78 14 15 21 22 28 29

MAI AOÛT FÉVRIER

Lu

Di Di

Sa Sa

2017 2017

67 13 14 20 21 27 28

Ve Ve

2017

JANVIER AVRIL

www.elcafelatino.com Di

AOÛT

Je

Je Je 23 9 10 16 17 23 24 30 31

665 12 13 13 19 20 20 26 27 27

Je Je

Je Je Je Je 12 77 98 14 14 15 16 21 21 22 23 28 28 29 30

Me

12

Me Me 12 98 15 16 22 23 29 30

554 11 12 12 18 19 19 25 26 26

Ma Me Me Ma

55 76 12 12 13 14 19 19 20 21 26 26 27 28

Ma Ma Me Me Ma Me Me Ma

2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 05 06 2017 070707 080808 2017 110505 120606 08

Lu MeVe Ma JeSa Me VeDi Je Sa VeLuDi SaMa Lu MeVe Ma JeSa Me Je Sa VeLu DiMe Lu MeVe Ma JeSa Me VeDi Je Sa VeLu DiMe Di SaMa Di SaMa Lu Ma Lu Me MaJe Je Ve Sa Di Lu Ma Lu Me MaJe Je Lu Ma Ma LuMe Me MaJe Je Ve Sa VeDi Di Ma Me Lu Sa Di Je Ve Lu Lu Ma Me Je Ve Sa Di Lu Ma Me Je Ve Sa Di 1 2 4 3 5 4 1 2 3 1 1 1 2 3 4 5 1 2 3 4 5 1 2 3 4 5 1 2 3 1 1 2 3 4 5 1 1 2 3 4 5 1 2 1 2 3 4 5 6 1 2 1 1 2 3 6 86 7 976 810 2 454 3 5652 4 6763 5 7874 6 8985 7 6 6768 7 787 68 898 7 10 7 911 8 1012 9 11 106412 11 75 12 109 11 10312 114 10 11 12 87 911 98 1012 996 810 11 12 13 9 3322 4343 5 6 7 8 6 2 3 4 5 6 7 8 10 4 5 6 7 8 9 9 1113 10 1214 11 1315 12 14 1313 1515 13 1517 14 1618 15 1719 16 18 171019 1811 15 1414 1315 13 1517 14 1618 15 1719 16 18 1713 19 1814 11 12 19 13 1416 14 15 16 17 13 14 13 15 1416 16 17 18 19 10 911 11 1012 12 13 14 15 99 11 10 10 11 12 13 14 15 16 14 15 16 17 18 19 20 10 12 13 14 15 16 13 9 10 11 12 13 14 15 11 12 13 14 15 16 17 16 1820 17 1921 18 2022 19 21 2020 2222 20 2224 21 2325 22 2426 23 25 241726 2518 22 2121 2022 20 2224 21 2325 22 2426 23 25 2420 26 2521 18 19 26 20 2123 21 22 23 24 20 21 20 22 2123 23 24 25 26 16 17 17 1618 18 1719 19 20 21 22 16 17 18 19 20 21 22 23 21 22 23 24 25 26 27 17 18 19 20 21 22 23 20 16 17 18 19 20 21 22 18 19 20 21 22 23 24 23 24 25 26 27 28 29 23 24 25 26 27 28 29 27 28 29 30 3124 25 27 28 29 30 31 27 28 27 28 25 26 27 28 29 30 31 27 28 29 30 23 24 25 26 27 28 29 23 24 25 26 27 28 29 27 28 29 30 31 27 28 24 25 25 26 26 27 27 28 28 29 29 30 30 28 25 29 26 30 27 31 28 29 30 24 27 23 24 25 26 27 28 29 30 31 31 30 31 30 31 30 31 30 31

NOVEMBRE FÉVRIER AOÛT FÉVRIERFÉVRIER SEPTEMBRE

56 12 13 19 20 26 27

Je Je

Ma Ma Me Me Je Je Ma Me Je 21 32 43 1 2 98 10 11 9 10 7 8 9 16 15 17 16 18 17 14 15 16 23 22 24 23 25 24 21 22 23 30 29 31 30 31 28

NOUS DÉCEMBRE ÉDITONS MARS MARS AVRIL AVRIL AVRIL MARS OCTOBRE NOVEMBRE VOS MAGAZINES, 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 2017 BROCHURES ET LIVRES

Lu Ma Je Ve Sa Di Je Ve Sa Di Lu Lu Ma Lu Me Je Ve Sa1 Di 1 2 17 7 6 35 46 57 68 9 6 7 8 7 8 4 13 14 12 13 14 15 5 10 11 12 13 14 13 14 15 16 14 15 21 19 18 20 19 21 20 22 21 20 11 12 17 20 21 22 23 21 22 20 18 27 28 26 27 28 29 19 24 25 26 27 28 27 28 29 30 28 25 29 26 31

OCTOBRE JUILLET AVRIL MAI

Ve Sa Ve Sa Je2 Ve3 3 4 9 10 10 11 516 617 17 18 23 13 24 12 24 25 30 20 19 31 26 27

Je Ve Je Je Ve Me Me Je 136 247 6 7 10 813 11 914 13 14 17 18 20 16 21 15 20 21 24 25 27 23 28 22 27 28 31

Ma Ma Me Me Je Je Ve Lu Lu Ma Me Je 1 2 3 7 8 9 10 2 3 4 5 214 315 11 416 12 517 9 10 921 10 22 11 23 12 24 16 17 18 19 16 17 18 28 24 29 25 30 19 31 23 26 23 30 24 31 25 26 30 31

REDÉCOUVREZ 1 3 3 8 10 10 L’AMÉRIQUE LATINE 15 17

Ma Ma Lu 6 7 13 2 14 920 21 27 16 28 23 30

JANVIER

30

Di Sa 25 12 9 19 16 26 23

FÉVRIER SEPTEMBRE

JUIN MAGAZINEMARS BILINGUE

Ma Me Me Je Lu Ma 1 2 7 8 4 5 69 14 12 15 13 16 11 21 19 22 20 23 18 28 26 27 25

OCTOBRE JANVIERJANVIER JANVIER JUILLET AVRIL

MAI NOVEMBRE AOÛT

45 11 12 18 19 25 26

Ma Me Me Ma

05 08 02

23 9 10 16 17 23 24 30

Lu

01 04

2017 08 2017 10 11 07 04 2017 11 2017 12 10 05 2017 06 2017 07 2017 08 2017 09

5 6 12 13 19 20 26 27

Lu Lu

6 13 20 27

1 8 15 22 29

2017 2017

Sa Sa 6 4 13 11 20 18 27 25

2 9 16 23 30

1 8 15 22 29

Me

7 14 21 28

Lu

Di

2017

6 13 20 27

Sa

2017

2017 06 2017LATINO 07 EL 09 10 03 2017 05 06 2017 07 2017 08 04 01CAFÉ 02 2017 03 2017 2017 04

Lu

SEPTEMBRE JUIN MARS

Ve Ve 5 3 12 10 19 17 26 24

Ma

Lu

5 12 19 26

Ve

02 MARS

02 2017 04 2017 09 2017 03 09 2017 10 2017 11 2017 12 05 06 01 02 03 2017 2017

Di

MAI FÉVRIER

7 14 21 28

Sa

2017 2017

6 13 20 27

Ve

2017

4 11 18 25

Je

2017

FÉVRIER

2017 0404 0202 03 0303 04 2017 100101 11 12 01 02 2017 07 08 04 09 10 11

4 65 11 12 13 18 19 20 25 26 27

Lu Lu Lu

09 06 03

Lu Lu 1 8 6 15 13 22 20 29 27

05 02

Ma

Lu

01 JANVIER

3 10 17 24 31

2 9 16 23 30

Me

05

Ma

Lu

01 JANVIER


¡Pura Vida!

Pura Vida!

Ecrivains costariciens à la conquête de Paris

Escritores Costarricenses a la conquista de París

L

@arrunategui22

Lo que pocos conocen; es que este país centroamericano cuenta con una extensa y variada producción literaria, a la cual, desafortunadamente, no se le ha otorgado una buena difusión, sin embargo esta situación puede comenzar a revertirse; recientemente París ha sido sede de la presentación de 3 novelas de autores costarricenses, las cuales se destacaron por tener cada una, un estilo diferente y por abordar temas que despiertan un gran interés en el público. El Café Latino, tuvo el agrado de asistir a las presentaciones de estas obras literarias y entrevistar a sus autores. AZULEJOS BLANCOS, Autora: Aída Faingezicht

Su novela nos transporta a un pequeño pueblo polaco de nombre Żelechów; la historia comienza en los años previos a la Segunda Guerra Mundial, y gracias al testimonio de una de las voces narradoras, podemos ingresar en el cotidiano de su familia, donde ella, Rachel, nos habla de sus sueños, de la entrega que siente con su rol de madre, esposa y ejemplo para su comunidad. Luego a través de la voz de su hija, Rina; nos advierte que no se debe bajar la guardia ni dar por adquirido algo, ya que hasta la vida más prometedora puede truncarse, cuando el odio y la locura colectiva asechan. Aída Faingezicht, es una destacada psicóloga y periodista, que ha ocupado diversos cargos públicos en Costa Rica, como: Ex Ministra de Cultura y ex Diputada, también ha sido consultora en temas de libertad de expresión y prensa. ENTREVISTA El Café Latino: Señora Faingezicht, su novela Azulejos blancos nos sitúa en un período muy difícil de la historia, la segunda guerra mundial vivida desde Polonia; un país que fue devastado por la guerra y donde la comunidad judía sufrió la locura del régimen Nazi, de la forma más cruda y violenta. ¿Cómo fue para usted escribir sobre este tema, que la toca de una forma tan directa? Aída Faingezicht: Fue duro, muy duro pero lo asumí como un compromiso con la historia y con la memoria de esa mujer tan valerosa y ejemplar que fue Rina, (uno de los personajes principales del libro). 26

Récemment Paris a accueilli la présentation de trois romans de trois écrivains différents du Costa Rica, qui se sont fait remarquer, car chaque œuvre présent avec un style différent et chacune aborde des sujets qui suscitent un grand intérêt auprès du public.

E.C.L: Es difícil de imaginar cómo la vida apacible de un pequeño pueblo, pudo cambiar y volverse un lugar totalmente hostil y lleno de peligros para una parte de su comunidad. ¿Piensa usted que en Europa ese nivel de intolerancia y violencia colectiva podría volver a repetirse? A.F: Sí, creo que nunca dejaron de perseguir a las minorías, de luchar unos contra otros por razones de dominio territorial. Creo que la realidad actual con 65 millones de migrantes y desplazados que buscan un sitio donde poder asentarse (en particular en Europa), nos presenta los albores de algo que puede ser explosivo y humanitariamente desolador. E.C.L: ¿Una vez finalizado el libro, con qué mensaje le gustaría que se quedaran sus lectores? A.F: Con el mensaje que transmite Rina en su vida; renacer confiando en lo bueno que hay en el ser humano, con esperanza, fe en la vida, en Dios, encaminada a recordar en el amor y no en el odio o la venganza, sembrando ese sentimiento de justicia y vida en su entorno, el mejor mensaje del libro, aun en sus capítulos más crudos, es que si se sale de esa tragedia humana, la única manera de superarlo, es honrar la vida en forma constructiva.

Le Café Latino a eu le plaisir d'assister à ces 3 événements littéraires.

© elmundo.cr / nacion.com / sanjosevolando.com / mal217.org / literofilia.com

C

osta Rica es reconocida mundialmente, por ser un lugar de ensueño, donde existen parajes de una belleza natural exuberante, con una enorme variedad de vida silvestre; también se sabe, que es un país donde su gente demuestra un marcado respeto por la paz y un profundo amor por la naturaleza.

@arrunategui22

e Costa Rica est mondialement reconnu pour être un lieu de rêve, où il y a des paysages d'une beauté naturelle luxuriante, avec une grande variété de flore et de faune; il est également connu pour être un pays où ses habitants montrent un respect marqué pour la paix et un profond amour pour la nature. Mais peu de gens savent que ce pays d'Amérique centrale a une production littéraire assez riche et variée, qui, malheureusement, n’a pas profité d’une large diffusion, mais cette situation peut être inversée.

© elmundo.cr / nacion.com / sanjosevolando.com / mal217.org / literofilia.com

por delia arrinategui

par delia arrinategui

AZULEJOS BLANCOS, auteur Aída Faingezicht Son roman nous mène au cœur d'un petit village polonais du nom de ‘Delechów’. L'histoire commence dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale ; grâce au témoignage d'un narrateur, nous entrons dans la vie quotidienne de la famille de Rachel, qui nous parle de ses rêves, de l’importance qu’elle donne à ses rôles de mère, d’épouse et d’exemple pour sa communauté. Puis, à travers la voix de sa fille, Rina; elle nous met en garde contre le conformisme, elle nous conseille de rester attentifs de ne pas baisser la garde en prenant nos droits comme acquis, car la vie la plus prometteuse peut être brisée lorsque la haine et la folie collective s’acharnent sur quelqu’un. Aída Faingezicht, est une psychologue et journaliste de renom, elle a occupé plusieurs fonctions publiques au Costa Rica, en tant qu'ancien ministre de la Culture et ancien membre du Congrès;

elle a également été consultante sur des questions de liberté de la presse. INTERVIEW: El Café Latino: Madame Faingezicht, votre roman nous mène dans une période très difficile de l'histoire, la Seconde Guerre mondiale, vécue par la Pologne, un pays qui a été dévasté par la guerre et où la communauté juive a subi la folie du régime nazi, de la manière la plus brutale. Comment avez-vous vécu l’expérience d'écrire sur ce sujet qui vous touche si directement? Aída Faingezicht: Il m’a été difficile, très difficile ce travail d’écriture, mais je l'ai pris comme un devoir envers l'histoire et la mémoire de cette femme si courageuse et exemplaire qu’était Rina, (l'un des principaux personnages du livre). E.C.L: Il est difficile d'imaginer comment la vie tranquille d'une petite ville, pourrait changer au point de devenir pleine de dangers pour une partie de sa communauté. Pensez-vous qu’en Europe ce même niveau d'intolérance et de violence collective pourrait se produire à nouveau? A.F: Oui, je pense que les persécutions envers les minorités n’ont jamais cessé en Europe, les gens se battent les uns envers les autres pour des raisons territoriales. Je pense que la situation actuelle avec plus de 65 millions de migrants et de personnes déplacées qui cherchent un endroit pour s’installer (surtout en Europe), présente quelque chose qui peut être explosive pour l’humanité. E.C.L: Quel message aimeriez-vous que les lecteurs retiennent de la lecture de votre livre? A.F: J’aimerais qu’ils gardent le message que Rina a transmis dans sa vie; celui de renaître avec de l’espoir, avoir de nouveau confiance dans l’humanité, croire en la vie, en Dieu, son propos de vivre dans l'amour et non dans la haine ou la vengeance.

27

semillerosdecolombia@hotmail.fr


ENTREVISTA El Café Latino: ¿Señora Pinto, de dónde surgió el personaje de Anadí, esa joven artista que se encuentra en una constante búsqueda? ¿Fue difícil para usted escribir sobre el mundo bohemio parisino? Roxana Pinto: Fue muy difícil ponerme en los zapatos de una mujer tan joven, en el

Paris convulso del 2005. Para escribir Ida y vuelta, tuve que hacer un trabajo de búsqueda exhaustivo, puse mucha atención en los detalles, como por ejemplo, saber qué lugares serían los que Anadí frecuentaría en la ciudad, que características tendrían sus amigos, etc. E.C.L: ¿Usted cree que el país donde una persona nació y vivió una parte de su vida,

R.P: Pienso que sí; uno lleva consigo su cultura, las costumbres del país y las familiares, es algo que suele estar muy enraizado. Claro que si la persona decide viajar y vivir en otro país, luego se da un proceso de apertura, para aprender los códigos del país de residencia, este proceso es fundamental para que la persona se sienta cómoda y se integre a su nuevo “hogar”.

traducidas al francés).

Autour de sa famille, elle a mis en valeur le sentiment de justice. Le message le plus important de mon livre, même dans les chapitres les plus tristes, c’est que Rina réussit à surmonter cette tragédie humaine, grâce à sa ferme volonté de continuer sa vie avec une vision constructive.

ENTREVISTA El Café Latino: ¿Señor Quirós, Por qué eligió el género de Novela Negra? Daniel Quirós: El género de La Literatura Negra o Novela Policial, pienso que es una forma interesante para abordar y representar nuestra realidad socio económica y la problemática social que existe en Sudamérica. Este género me ayuda a

IDA Y VUELTA Auteur:Roxana Pinto Son roman nous entraîne à Paris au cours de l’année 2005; la protagoniste est une jeune peintre du Costa Rica, elle se nomme Anadí, 33 ans, libre et passionnée; elle nous plonge dans sa vie quotidienne. Nous partagerons, sa recherche d'expériences et d'émotions dans cette ville dynamique et turbulente. Elle découvre les charmes de cette ville, qui la place au rôle de simple visiteuse, bien que celle-ci y ait vécu 13 ans . Paradoxe d'une société cosmopolite, qui refuse d'accepter les «nouveaux venus ». Roxana Pinto est psychologue et diplomate de carrière, elle a obtenu une maîtrise en littérature, et a occupé le poste d'ambassadrice du Costa Rica en France (20102015). Ses romans publiés sont: Ida y Vuelta , Donde ellas; L’essai: Frida Khalo: una experiencia de límites y et le Recueil de poèmes : Noticia de silencio.

E.C.L: ¿De qué forma piensa usted que su experiencia como diplomática, y en particular como Embajadora, ha influido en su forma de escribir? R.P: Cuando uno es Embajador, todas las puertas se te abren, todos los lugares se vuelven accesibles, se puede conversar con los más altos representantes de cada país; presidentes, políticos, artistas, deportistas; ello propicia que haya una flexibilidad en la palabra y en los temas que se tratan; para mí han sido experiencias muy enriquecedoras, en particular para mi perfil de escritora. LLUVIA DEL NORTE, Autor Daniel Quirós Una novela negra, que nos presenta el lado oscuro de Costa Rica; entramos a este mundo lleno de peligros y delincuencia a través de Don Chepe, un ex revolucionario sandinista “tico”, un poco desencantado de la vida, antítesis de héroe, que hace uso de su experiencia para trabajar de manera esporádica, como detective. El será el encargado de investigar una muerte, que a pocos interesa, debido a que el fallecido es un inmigrante ilegal, venido de Nicaragua, los policías sospechan un ajuste de cuentas entre narcotraficantes, pero Don Chepe sabe que el joven asesinado no estaba involucrado a ese mundo; un misterio que él, junto con su fiel amigo El Gato, trataran de resolver. Daniel Quirós tiene una maestría en estudios latinoamericanos y un doctorado en literatura, ha publicado la colección de cuentos A los cuatro vientos y las novelas: Verano rojo (Premio Nacional Aquileo J. Echeverría 2010), Lluvia del norte y Mazunte (Sus tres novelas han sido 28

INTERVIEW:

tratar diferentes temas y exponerlos de forma directa.

El Café Latino: Madame Pinto, d’où vient le personnage d’Anadí, cette jeune artiste qui est dans une constante recherche de soi-même? Est-ce qu’il a été difficile pour vous d'écrire sur le monde bohème parisien?

E.C.L: ¿Sus novelas están basadas en la ficción o se inspiran de historias reales? D.Q: Normalmente mis novelas son basadas en hechos reales, pero pasadas por el pincel de la ficción. E.C.L: ¿Qué mensaje le gustaría transmitirle al público francés, que por primera vez va a leer su obra? D.Q: Me gustaría que mi obra sea un motivo para que los lectores franceses exploren mi país, que mi novela sirva de puerta para despertar un interés más profundo en nuestra literatura. nota: a las personas interesadas en adquirir las novelas azulejos blancos de aída faingezicht e ida y vuelta de roxana

pinto, puede hacerlo a través de la asociación de costarricenses en francia:

http://www.acrf.fr/

también pueden comunicarse con ellos vía mail:

info@acrf.fr

las novelas de daniel quirós, traducidas al francés, ya están disponibles en la mayoría de las librerías de francia.

Roxana Pinto: Il m ' a été très difficile d'entrer dans la peau d'une telle jeune femme, dans le Paris troublé de 2005. J’ai dû faire une recherche approfondie, j’ai mis beaucoup d'attention aux détails, m’informer par exemple sur les lieux qu’Anadí fréquenterait à Paris, le type d’amis qu’elle rencontrerait, etc. © elmundo.cr / nacion.com / sanjosevolando.com / mal217.org / literofilia.com

Nos sitúa en París en el año 2005; la protagonista es una joven pintora costarricense, de nombre Anadí, de 33 años, libre y apasionada; ella nos sumergirá en su vida cotidiana; nos hará vivir con ella, su búsqueda de experiencias y emociones, en una ciudad vibrante y convulsa, dispuesta a debelarle sus encantos, pero limitando su rol al de visitante (a pesar de haber vivido 13 años en la ciudad), la paradoja de una sociedad sumamente cosmopolita, que se niega a aceptar a los “nuevos” llegados. Roxana Pinto es Psicología y diplomática de carrera, cuenta con una Maestría en Literatura, tuvo el cargo de Embajadora de Costa Rica en Francia (2010-2015). Sus novelas publicadas son: Ida y vuelta, Donde ellas, El ensayo: Frida Khalo: una experiencia de límites y El poemario Noticia de silencio.

la condiciona en su vida de forma indefectible?

© elmundo.cr / nacion.com / sanjosevolando.com / mal217.org / literofilia.com

IDA Y VUELTA, Autora: Roxana Pinto

E.C.L: Pensez-vous que le pays où une personne est née et a vécu une partie de sa vie, conditionne sa manière de vivre? R.P: Oui; habituellement, on garde en soi une culture, des coutumes du pays d’origine et de sa famille, ce sont des choses souvent profondément enracinées. Bien sûr, si la personne décide de voyager et de vivre dans un autre pays, à un moment donné se met alors en marche, un processus d'ouverture qui l’amènera à apprendre les codes du pays de résidence, ce processus est essentiel pour que la personne se sente à l'aise et s’intègre correctement dans sa nouvelle «maison». E.C.L: Pensez-vous que votre expérience en tant que diplomate, notamment comme ambassadrice, ait influencé votre écriture? R.P: Quand on est ambassadeur, toutes les portes vous sont ouvertes, tous les lieux

deviennent accessibles, vous pouvez discuter avec les plus hauts représentants de chaque pays; présidents, politiciens, artistes, athlètes; Cela favorise l’ouverture de la parole; pour moi, cela a été une expérience très enrichissante. PLUIE DES OMBRES (LLUVIA DEL NORTE) Auteur: Daniel Quirós C’est un roman policier, qui nous présente la partie cachée du Costa Rica, nous parcourons un monde chargé de dangers et de délinquance avec les yeux de “Don Chepe”, un ancien révolutionnaire Sandiniste, *“Tico”, un peu désenchanté de la vie, un anti-héros, il se sert de son expérience de vie pour travailler de façon sporadique comme détective. Il va être en charge d’une enquête criminelle, qui n’intéresse personne, car la victime est un sans papier venu du Nicaragua. Les policiers suspectent un règlement de compte de Narcotrafiquants, mais “Don Chepe” sait que le jeune homme assassiné n’appartenait pas à ce milieu. Un mystère qu’il devra dévoiler avec son Fidèle ami “El Gato”. Daniel Quirós a un Master en études Latino-Américaines et un doctorat en littérature. Il a publié la collection des histoires courtes: A LOS CUATRO VIENTOS et les romans: ETE ROUGE (Verano Rojo), Prix National Aquileno J. Echevarria 2010, PLUIE DES OMBRES (Lluvia del Norte) et MAZUNTE ; ses trois romans ont été traduits en français. INTERVIEW : El Café Latino : Monsieur Quirós, pourquoi avoir choisi d'écrire des romans policiers? Daniel Quirós: C'est pour moi un moyen de présenter la réalité socio-économique et la problématique sociale qui existe en Amérique du sud. Le Polar m’aide à traiter de différents sujets. E.C.L: Quel message aimeriez-vous transmettre à vos lecteurs ? D.Q : J’aimerais que mes livres soient perçu par les lecteurs français comme une découverte de mon pays, une manière de réveiller un intérêt profond de notre littérature.

Note: Pour ceux qui sont intéressés à acquérir les romans d’Aída Faingezicht « Azulejos Blancos » et de Roxana Pinto, « Ida y Vuelta » ils peuvent le faire à travers le site web de l'Association des Costariciens en France ACRF: http://www.acrf.fr/

ou prendre contact avec eux par courrier:

info@acrf.fr

Les romans de Daniel Quirós, ils ont été déjà traduits en français et ils sont désormais disponibles dans la plupart des librairies en France.

29


La doble virginidad de Sarita

La double virginité de Sarita – Au lieu de nous demander s’il y a une vie après la mort, pourquoi ne pas nous demander s’il y a une vie AVANT la mort ?

– En lugar de preguntarnos si hay vida después de la muerte, ¿por qué no preguntarnos si hay vida ANTES de la muerte?

L

a escritora guatemalteca Luz de María Avendaño, residente en París, nos sorprende en su debut como novelista con un controversial tema que parece tanto milenario, dentro de los marcos del patriarcado musulmán, como sumamente actual. La doble virginidad de Sarita es la historia de una joven mujer emigrante, hija de padre guatemalteco y madre argelina. Sarita vive en París donde realiza estudios y vive su apasionada relación con Gary, escritor y hombre casado con tres hijos y amigo de la familia. Gary llega a París para laborar editorial y dar una cátedra de literatura en la Universidad de Nanterre. Pero lo más relevante es que es primo de Omar, el futuro esposo de Sarita que está punto de terminar sus estudios de medicina en Canadá. Omar fue escogido por los padres de esta sin haber contado con la voluntad y la libre elección de la Sarita. La novela, edición bilingüe, toca estructuras de interpretación sensible donde el etnocentrismo se combina con una visión patriarcal del mundo. Sarita tiene que moverse en esos estrechos y delimitados andamios culturales para conservar la

2016

tradición de la virginidad hasta el matrimonio y la potestad de los padres de elegir el esposo de su hija. El dilema entre pasión y apariencias impregna todo el texto. Con una enjundia literaria que no excluye el uso intertextual de inteligentes y bien puestas citas literarias, diálogos envolventes a veces en forma de chateos digitales y un sutil sentido del humor, expresado por ejemplo en el uso de fotografías comentadas del catálogo de lencería Aubade, la trama nos lleva a presenciar la condición humana de dos seres que están atrapados por las convenciones morales y a la vez atados a una fogosa aventura erótica que no considera tabúes ni barreras. Luz de María Avendaño nos conduce con su texto envolvente a la reflexión del sinsentido de la doble moral y a una opresión cultural que en pleno siglo XXI continúa haciendo estragos existenciales en la posición de la mujer como ser subalterno. Sarita es el personaje que se rebela y que sin lograr plenamente salir de los marcos autoritarios y patriarcales pone en sus actos íntimos y en sus pensamientos el germen de la libertad y una vía conductual en la lucha por la igualdad de género. 30

© ilustración/ illustration : torotumbo, gouache.jacobo rodríguez padilla, peintre et sculpteur,guatemala - août 1923, paris - octobre 2015.

por jaime barrios carrillo. estocolmo, otoño de

par jaime barrios carrillo. stockholm, automne

L

’écrivain Guatémaltèque Luz de María Avendaño, résidant en France, nous surprend dans ses débuts en tant que romancière avec un sujet controversé qui parait autant millénaire, dans le cadre du patriarcat musulman, qu’extrêmement actuel. La double virginité de Sarita est l’histoire d’une jeune femme immigrée, fille d’un père Guatémaltèque et d’une mère Algérienne. Sarita vit à Paris où elle fait ses études, vit un amour passionné avec Gary, écrivain, homme marié avec trois enfants et ami de la famille. Gary arrive à Paris pour travailler dans un journal et donner un cours de littérature à l’Université de Nanterre. Mais le plus important est qu’il est cousin d’Omar, futur époux de Sarita, qui est sur le point de terminer ses études de médecine au Canada. Omar a été choisi par les parents de celle-ci sans qu'ils n'aient pris en compte la volonté et le libre choix de leur fille. Cette nouvelle, en édition bilingue, touche à des structures d’interprétation délicate où l’ethnocentrisme se combine avec une conception patriarcale du monde. Sarita doit se mouvoir dans ces chemins culturels étroits et délimités, consistant à conserver la tradition de la virginité jusqu’au mariage et le pouvoir des parents de choisir l’époux de leur fille.

2016

dans le texte de citations intelligentes et bien à propos, ni les dialogues enveloppants quelquefois sous forme de messages digitaux, ni un subtil sens de l’humour exprimé par exemple par l’usage de photos commentées du catalogue de lingerie Aubade, l’intrigue nous amène à être témoins de la condition humaine de deux êtres pris au piège par les conventions morales et en même temps liés par une ardente aventure érotique ignorant tabous et obstacles. Luz de María Avendaño nous amène avec son texte enveloppant à la réflexion sur le non-sens de la double morale et sur l’oppression culturelle qui en plein XXIème siècle continue de faire des ravages existentiels dans la position de la femme comme être subalterne. Sarita est le personnage qui se rebelle et qui, sans réussir complètement à sortir des cadres autoritaires et patriarcaux, sème en ses actes intimes et par ses pensées, le germe de la liberté et un chemin de lutte pour l’égalité des sexes.

Le dilemme entre la passion et les apparences imprègne tout le texte. Avec une puissance littéraire n’excluant pas l’usage 31

http://www.restaurant-chez-lucie.fr


32

33


Cinéma brésilien BIOGRAPHIE

Rafael

ANITA ROCHA DA SILVEIRA

© ANITA ROCHA DA SILVEIRA

a fait des études à la Pontifícia Universidade Católica de Rio de Janeiro, avec une spécialisation dans les métiers du cinéma en 2008. Elle est scénariste, monteuse et réalisatrice de trois courtsmétrages.

Distributeur : Wayna Pitch Attaché de presse : Gilles Lyon-Caen gilleslyoncaen.ap@gmail.com / 06 64 35 57 58

34

Site Internet : waynapitch.com/mate-me-por-favor

LA MORT SECRÈTE DES JEUNES Critique de Gregory Coutaut / Film de Culte

LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE par l’Institut Français

Mate-me por favor, premier long métrage de la réalisatrice brésilienne Anita Rocha da Silveira, ne s’embarrasse de rien, et surtout pas des attentes des spectateurs. Un tueur qui rôde... des jeunes filles sauvagement assassinées... une héroïne à la sexualité bourgeonnante qui sent le danger autour d'elle... vous croyez pouvoir relier les points entre eux ? Probablement pas, car Mate-me por favor est un improbable kaléidoscope fluo et barré, dont l’énergie et l'imagination absurde rappellent moins ses compatriotes brésiliens qu'un certain imaginaire japonais, notamment certains mangas les plus régressifs. Comme si le tueur de Scream s’égarait un moment dans Un collège fou, fou, fou. Entre deux meurtres, le film collectionne les vignettes hilarantes - comme cette jeune femme pasteur ultra-maquillée, qui prêche sur de l'Eurodance en fichier midi - puis vire le temps d'une séquence à la comédie musicale, grâce un morceau de hip-hop old school qui ne s'achève qu'avec la chute d'un pot de fleurs sur les danseurs. Porté par une bienveillance kitsch, le film évite néanmoins l’écueil de la parodie stérile. Adolescent, le film l'est moins par l'utilisation de codes cinématographiques liés à l'horreur (la vie au lycée, la sexualité...) que par un regard à la fois pop et punk, c'est à dire ludique et cynique à la fois. Sérieux et surtout pas sérieux à la fois. De fait, on pourrait reprocher à la réalisatrice de faire tanguer un peu trop la barque à force de faux semblants, sans lui donner de direction claire. Mate-me por favor offre pourtant plus d'un moment fort.

Mate-me por favor, de la réalisatrice brésilienne Anita Rocha da Silveira, participante de La Fabrique des Cinémas du Monde en 2012, est sélectionné à la Mostra de Venise. Le film est présenté dans la section Orizzonti, compétition dédiée aux films qui représentent les nouvelles tendances esthétiques et expressives du cinéma mondial. Mate-me por favor est le premier long-métrage d’Anita Rocha da Silveira. La réalisatrice et sa productrice, Vania Catani de Bananeira Filmes, avaient participé avec le projet en développement à La Fabrique des Cinémas du Monde en 2012. Conçue par l’Institut français, La Fabrique des Cinémas du Monde est un programme professionnel qui contribue à l’émergence de la jeune création des pays du Sud sur le marché international. Ce programme permet chaque année de sélectionner dix tandems réalisateurs / producteurs développant leur premier ou deuxième long-métrage. Invités pendant le Festival de Cannes, ils vont pouvoir bénéficier d’un accompagnement personnalisé, apprendre à se positionner sur le marché international et compléter leur tour de table financier à travers des coproductions internationales. source : institutfrancais.com

Consultas con cita previa Centre de thérapies douces Paris 15

Cabinet Léger - Paris 5 35

e

e

www.rafaelvalderrama.com


AGRICULTURE ET ALIMENTATION

produire une Alimentation de qualité accessible à tous !

Ê

tre paysan est un choix de travailler avec la nature, les saisons, les animaux, de participer à la vie d’un territoire, d’être fier de ce qui sort de la ferme, de ce qu’on fournit à ses concitoyens pour les nourrir. Pourtant, l’agriculture est devenue essentiellement productrice de matières premières agricoles, objet de compétition et de spéculation, engendrant une industrialisation qui la coupe de sa finalité alimentaire. Conséquences, les prix et les revenus dégringolent, les crises s’enchaînent, le nombre de paysans est en chute libre, et le métier est dévalorisé.

d’accès à une alimentation de qualité sont de plus en plus forts : c’est notre sécurité alimentaire qui est en danger. On voit se profiler un monde où nous serions nourris par des machines aux mains d’une poignée de grands groupes. Pourtant, le dérèglement climatique, la raréfaction des ressources et de l’énergie devraient aussi nous conduire à déconcentrer et désindustrialiser l’agriculture, pour répartir la production alimentaire sur les territoires.

Avec une diminution constante du nombre de paysannes et de paysans, les enjeux

Chaque jour, institutions, syndicat majoritaire et presse agricole enjoignent les paysans à quitter un statut prétendument dévalorisé pour devenir 'agri-managers'. En réalité, ils poussent à la concentration des productions, à l’accaparement des terres, à l’endettement des paysans. Ils les soumettent à la volatilité des marchés mondiaux, avec pour conséquences des revenus toujours plus bas et des crises qui s’installent. Les paysans n’ont pas choisis d’être victimes de ce système, de devenir une profession au taux de suicide record.

En parallèle, les citoyens aspirent à pouvoir choisir leur alimentation, à être certains qu’elle n’aura pas d’impact négatif sur leur santé, qu’elle sera nutritive et aura du goût… D’ailleurs, la préoccupation pour l’alimentation est partout, depuis les émissions télévisées jusqu’à l’Unesco. Mais la réalité quotidienne est toute autre : le temps, le budget, l’habitude et la publicité envoient la plupart des consommateurs au supermarché où s’écoulent chaque jour des dizaines de milliers de tonnes de produits issus de l’industrie agroalimentaire à des prix attractifs. L’industrie agroalimentaire, l’agrochimie et la grande distribution tirent profit de cette situation, bâtissant un empire économique sur le dos de l’ensemble de la société et de l’environnement, en externalisant une partie des coûts de production : derrière des prix artificiellement bas, les impacts de ce mode de production sont ruineux pour la collectivité. Les réactions paysannes et citoyennes, au-delà de leur poids symbolique, restent économiquement très marginales, coincées dans des niches de production et de consommation.

production agricole, réduisant toujours plus la place des paysans. Aujourd’hui, c’est la production elle-même qui s’industrialise, cause et conséquence d’une course sans fin à la « compétitivité », c’est-à-dire aux prix bas. C’est ce qu’on appelle la « modernisation » depuis plus de 50 ans.

Le nombre de paysans s’effondre et les politiques agricoles, au lieu de tenter d’inverser la tendance, ne font que l’accentuer. La première d’entre elles, la Politique agricole commune (PAC), a très vite perdu son objectif premier d’assurer la sécurité alimentaire de l’Europe. Comment en est-on arrivé là ? Comment faire pour dépasser cette situation ensemble, pour l’avenir des paysans et l’assurance d’une alimentation de qualité pour tous ?

En instaurant des primes liées au nombre d’hectares ou d’animaux, elle soutient clairement les plus grosses exploitations, et pousse les paysans à s’agrandir et à spécialiser leurs productions.

AGROBUSINESS CONTRE PAYSANS ET QUALITÉ DES PRODUITS L’AGROBUSINESS LICENCIE

Malgré les affichages politiques, le second pilier de la PAC, censé rattraper ses dégâts sociaux et environnementaux n’a qu’un effet très limité.

LES PAYSANS... L’industrie agroalimentaire a progressivement accaparé l’amont et l’aval de la 36

En réalité la PAC laisse surtout le champ libre à l’agro-industrie qui use et abuse du lobbying pour imposer une production standardisée et à bas coût.

PING DÉCO BONJOUR MICHAEL, PARLE NOUS DE PING DÉCO, POUR QUOI CE NOM? Bonjour, Ping Déco est un site internet consacré à la décoration d'intérieur et gadgets pour la Maison. Nous sommes trois cofondateurs, Vincent, Benoît et moimême. Au-delà de notre amitié qui constitue un socle solide, nous sommes des entrepreneurs avisés et des professionnels confirmés. Disposant de compétences larges et complémentaires, nous avons décidé de les réunir pour donner naissance à Ping Déco, Le Manchot Décorateur. Ping est un petit manchot sympathique, la véritable mascotte de notre société. Vous le trouverez un peu partout sur la boutique et les réseaux sociaux. Il vous guidera et vous présentera nos produits. Grâce à notre structure légère et bien gérée, le "Manchot Décorateur" connaît déjà une croissance rapide doublée d’une bonne rentabilité. Il faut dire que le Marché de la Décoration intérieure est particulièrement actif et en permanence demandeur de nouveautés ! Nous voulons devenir un acteur majeur du monde de la "Déco", nous positionnant sur une offre design, high-tech et insolite comme les objets en lévitation, les fontaines d'intérieur, les produits sous licence (Star Wars, Nintendo, DC Comics) ou en surfant sur les tendances actuelles avec une excellente réactivité (comme Noël dernier, avec des objets à l'effigie des Licornes). DIT NOUS EN DAVANTAGE SUR TES PRODUITS EN LÉVITATION, DESIGN, PRIX, DÉRIVÉS. J'ai proposé ce type de produit après la rencontre avec Thierry CHARGUERAUD, président de Magneticland, société conceptrice et revendeur exclusif de ce type d'objet en France. Cette gamme de produits regroupe des produits qui ont une partie qui flotte dans les airs de façon stable et permanente grâce à un aimant. Insolites, ils utilisent la technique de la sustentation électromagnétique conçue et déposée via un brevet par Magneticland et ses partenaires. Ils sont également très fiables puisque cette technologie est éprouvée et maîtrisée depuis plusieurs années. Ce sont des produits innovants qui apportent une nouvelle ambiance dans nos maisons. Sur les lampes, le résultat est spectaculaire et l'installation est très facile grâce au kit d'assistance fourni. Enfin, comme la

lumière est obtenue grâce à des LEDs (blanches ou multicolores selon les modèles), la consommation énergétique est réduite au minimum. Nous avons plusieurs gammes de lampes : Althuria, Pureline, CityLine, déclinées en plusieurs couleurs ou finitions. A partir de 79 euros à peine, vous pouvez acquérir cette lampe magique qui impressionnera votre entourage ! La tendance pour ce début d'année 2017 tourne autour des enceintes en lévitation. Ces objets musicaux en apesanteur et sans fil sont de véritables petits trésors technologiques. Le fonctionnement est identique aux lampes. L'enceinte se repose sur l'aimant, ce qui lui permet de tournoyer dans l'air tout en se rechargeant grâce à un phénomène d'induction électrique. Elle peut se connecter à tous les appareils électroniques équipés du Bluetooth (smartphones, tablettes, ordinateurs, etc...). Il est possible d'y écouter ses musiques préférées mais également de répondre à des appels ! QUE PROPOSES-TU DE DIFFÈRENT PAR RAPPORT À TES CONCURRENTS? Ping Déco a toujours eu pour but de présenter les produits de façon à ce que les clients n'aient pas de mauvaises surprises à la réception du colis. Nous prenons le temps de rédiger des descriptifs détaillés, mettre en avant les produits par des photos en situation et des vidéos pouvant les montrer sous tous les angles possibles. La satisfaction client est clairement notre priorité. Nous restons toujours à son écoute et disposition, avant, pendant et après l'achat. QUELS SONT TES PROJETS POUR L'ANNÉE 2017? L'année 2017 est dans la continuité de 2016 avec un phénomène d'accélération ! Nous allons renforcer notre offre Catalogue par le référencement de nouveaux produits et objets "tendance", en explorant de nouveaux segments du marché. Des améliorations techniques et marketing sont prévues sur notre boutique en ligne et nous ambitionnons de nous développer encore plus à l'International. Nous allons de plus ouvrir un point de vente physique sur la capitale d'ici quelques semaines. LA BOUTIQUE SE TROUVERA AU 12 RUE JEAN COTTIN 75018 PARIS Voici le site Internet : www.boutique.ping-deco.fr/

37


UNESCO

Música de marimba y cantos y bailes tradicionales de la región colombiana del Pacífico Sur y de la provincia ecuatoriana de Esmeraldas

Les musiques de marimba, les chants et les danses traditionnels de la région du Pacifique Sud colombien et de la province d'Esmeraldas d'Équateur

COLOMBIA Y ECUADOR Inscrito en 2015 (10.COM) en la Lista Representativa del Patrimonio Cultural Inmaterial de la Humanidad La música de marimba y los cantos y bailes tradicionales son expresiones musicales que forman parte integrante del tejido social –familiar y comunitario– de la población descendiente de africanos asentada en la región colombiana del Pacífico Sur, así como en la provincia ecuatoriana de Esmeraldas. Los hombres y mujeres de esta comunidad cantan relatos y poemas, acompañando sus interpretaciones con movimientos rítmicos del cuerpo, en diversos eventos de carácter ritual, religioso o festivo para celebrar la vida, rendir culto a los santos o despedirse de los difuntos. La música de marimba se toca con un xilófono de madera de palma, equipado con tubos resonadores de bambú, y se acompaña con sones de tambores y maracas. Este elemento del patrimonio cultural inmaterial está profundamente arraigado en las familias, así como en las actividades de la vida diaria. Por eso, se considera que sus practicantes y depositarios son los miembros de la comunidad en su conjunto, sin distinción de sexo o edad. Las personas de mayor edad de la comunidad desempeñan el papel esencial de transmisores de las leyendas y narraciones de la tradición oral a las generaciones más jóvenes, mientras que los profesores de música supervisan la transmisión de los conocimientos musicales. La música de marimba y los cantos y danzas tradicionales propician los intercambios simbólicos, comprendidos los de alimentos y bebidas. También fomentan la integración a nivel familiar y colectivo, gracias a prácticas ancestrales que fortalecen el sentimiento de pertenencia a un grupo humano específico vinculado a un territorio y un pasado histórico comunes.

COLOMBIE ET ÉQUATEUR Inscrit en 2015 (10.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité Les musiques de marimba, les chants et les danses traditionnels sont des expressions musicales intégrantes du tissu de la famille et de la communauté des afro-descendants dans la région du Pacifique Sud colombien et de la province d’Esmeraldas en Équateur. Les histoires et les poèmes chantés sont déclamés par des hommes et des femmes lors d’événements rituels, religieux et festifs comme une célébration de la vie, une forme de culte des saints ou un adieu au défunt, et sont souvent accompagnés de mouvements rythmiques du corps. Les musiques de marimba se jouent sur un xylophone en bois de palmier avec des tubes résonateurs en bambou, accompagnés par des tambours et des maracas. L’élément est enraciné dans la famille et les activités quotidiennes, et la communauté dans son ensemble est considérée comme étant le détenteur et le praticien, sans discrimination liée à l’âge ou au genre. Les anciens jouent un rôle crucial dans la transmission des légendes et des histoires de la tradition orale, tandis que les professeurs de musique supervisent la transmission des connaissances musicales aux nouvelles générations. Les musiques de marimba, les chants et les danses traditionnels favorisent les échanges symboliques qui comprennent la nourriture et les boissons, et forgent des alliances sociales qui renforcent le travail, la politique et la solidarité. Chacune de ces expressions facilite l’intégration familiale et collective au travers de pratiques ancestrales qui rehaussent le sentiment d’appartenance à un groupe ethnique particulier connecté à un territoire et à une histoire partagés.

© unesco

38

UNESCO

Marimba Marimba

39


BOLIVIE

40

41


ASTRONOMÍA - ASTRONOMIE

Envolez-vous vers l’Amérique Latine avec LATAM AIRLINES.

CIELO Y ESPACIO, EL ENIGMA SIRIO Sirio se encuentra enla constelaciónn del Gran Can por eso es conocida como la estrella del can. Es veinte vecesmás brillante que nuestro sol. Sirio es la estrella más brillante del cielo. La estrella anuncia la venida del calor en julio y agosto por eso el termino popular de canicular del latin « canis », el perro. Es igualmente una de las estrella muy cercana a nosotros, solamente 8,6 años-luz.

Vol direct Paris - São Paulo et connexions vers 115 destinations en Amérique du Sud.

CIEL ET ESPACE, L'ÉNIGME SIRIUS

Née de la fusion des illustres compagnies aériennes LAN et TAM, LATAM est la compagnie de référence de la région avec son réseau desservant plus de 138 destinations dans 25 pays. Envolez-vous au départ de Paris, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Strasbourg ou Toulouse.

Retrouvez nos dernières offres sur :

© jacob dyer

www.latam.com

42

43

Crédit photo : ©Latam Airlines Group. aressy.com - 05/16 - 10392

Sirius se trouve dans la constellation du Grand Chien et est de ce fait connue comme ''l'étoile du chien''. Il est vingt fois plus brillant que notre soleil . La nuit, Sirius est l'étoile la plus brillante du ciel avec un éclat bleu clair. L'étoile du chien annonçait la venue de la chaleur de juillet et d'août, donc le terme populaire était la ''canicule'' du latin ''canis'', le chien. C'est également une étoile très proche de nous à seulement 8,6 années-lumière.


E L

C A F É

27E CINEMOVIDA

OTROS TÍTULOS DE LA COLECCIÓN ANAQUEL DE POESÍA

FESTIVAL DES CULTURES HISPANIQUES

Pilar Mata Solano • ABRASADORAS HORAS

Pilar Mata Solano

ENÉSIMA HOJA -Films en V.O. POETAS CONTEMPORÁNEAS Antología -Expositions TU OSCURO NOMBRE Alfredo Piquer Garzón -Conférences LA FERTILIDAD DE LOS VOCABLOS Jesús Hilario Tundidor -Concerts DOBLE JUEGO -Dégustations Enrique Gracia Trinidad y Raquel Lanseros -Animations ...Y MÁS ALLÁ DE MI VIDA Jaime Alejandre

VISIBLES E INVISIBLES Jesús Urceloy DEJAR ÁFRICA Paloma Serra CONTRA VIENTO Y MAREA Mills Fox Edgerton LOS VIAJES INÚTILES Montserrat Cano

ABRASADORAS HORAS

ATLAS POÉTICO VIAJERAS DEL SIGLO XXI Antología

ABRASADORAS HORAS condensa la poesía amorosa y erótica en una partitura literaria, en un juego sugerente y abismal que reúne el verbo con esa red, repleta de mariposas, que es el inconsciente. A través de sus páginas, el lector se sumergirá en historias prohibidas, ráfagas surrealistas, cuerpos ansiados y una delicada sutileza cargada de pasión; siempre con la mordedura precisa del deseo sobrevolando la palabra, cada verso.

ABRASADORAS HORAS

Pilar Mata Solano

Organisé par MANCHA

C U L T U R A L

Pilar Mata Solano invoca el delicioso extravío de la pasión amorosa para reflejar la psique femenina en un escenario poético henchido de lujo, exotismo y elegancia.

Pilar Mata Solano Nació en Aragón, en la villa de Binéfar (Huesca), un sábado 12 de octubre sobre la dos de la tarde. Se matriculó en periodismo en la Universidad de Bellaterra, pero se licencia en la Escuela Superior de Arte de Dramático de Barcelona (ESAC). Vivió la movida bajo el nombre de Nadja y reside en París.

AMOR Poesía amorosa contemporánea

Dramaturga, directora escénica, escri‐ tora y poeta. Ganadora del IV Premio Incontinentes de Literatura Erótica con abeXedario. Ha publicado en versión bilingüe Reflexiones presentada en fran‐ cés en la Cartoucherie de Vincennes, París. Ha participado en las antologías Enésima hoja, Atlas Poético, Amor, Cien relatos geniales, Mujeres en la historia y Tras las huellas de Arsenio Lupin. En la actualidad colabora en El Café Latino, magazine bilingüe socio‐cultural, París.

EL LIBRO DE LOS DONES María José Cortés RIMAS Gustavo Adolfo Bécquer

LAS SALINAS DEL ALIENTO Manuel Guerrreo Cabrera GRATIA PLENA Luis García Arés CROSSING THE BAR Alfred Tennyson

I.S.B.N: 978‐84‐946262‐9‐6

BIC: DCF

www.cuadernosdelaberinto.com

ANAQUEL DE POESÍA

ANÓNIMOS Carlos Tejero

CUADERNOS DEL LABERINTO

— Anaquel de poesía —

http://www.cuadernosdelaberinto.com/Poesia/

CHERBOURG en CONTENTIN 23 JANVIER AU 11 FÉVRIER 2017

abrasadoras_horas_pilar_mata_solano.html lomo de mms para interior sobre papel ahuesado de 90 g.Cubiertas laminadas mate. Solapas de 8 cm.

PILAR MATA invoca el deliCartulina grafica SOLANO de 300, impresa 4/0. cioso extravío de la pasión amorosa para reflejar la psique femenina en un escenario poético henchido de lujo, exotismo y elegancia.

Retrouvez le programme complet sur www.associationlamancha.fr www,facebook.com/manchacherbourg

Michel BERTRAND, Jean-Michel BLANQUER, Antoine COPPOLANI, Isabelle VAGNOUX

LES AMÉRIQUES COFFRET

Jeudi 19 janvier 2017 à 19h00

Concert Robert Laffont, Julliard, NiL, Seghers 30, Place d’Italie, 75013 Paris 01.53.67.14.00 www.bouquins.tm.fr/collectionbouquins

VOLCO & GIGNOLI http://www.volcogignoli.com/

AMBASSADE D' ARGENTINE 6, rue Cimarosa, 75116 Paris

Attachées de presse : Gwenaëlle Dréan 01 53 67 14 12

www.efran.mrecic.gov.ar

gwenaelle.drean@robert-laffont.com

44

E x p o s i t i o n COSAS DE LA MENTE

1 5 d é c e m b re 2 0 1 6 - 2 3 m a r s 2 0 1 7 Un colectivo de artistas, un mes para realizar una obra, y una sola frase: “el arte es una cosa mental”. El resultado es la exposición “Cosas de la Mente”, que agrupa a 40 artistas contemporáneos .

MAISON DE L'ARGENTINE Cité Internationale Universitaire de Paris

2 7 Bo ul e va rd J o urdan , 7 5 0 1 4 Pa r i s RER B & T RA M 3 A C i té Uni ve r si ta i re 45


MAGAZINE SOCIOCULTUREL ESPAGNOL-FRANÇAIS

Orientação, Informação e Serviço Especializado de Mudança Excesso de Bagagem e Muito Mais...

AMERICA LATINA-CANADA-QUEBEC-EUROPA

COORDINATION: PARTENARIATS: ÉDITEUR: RÉDACTION: COLLABORATEURS: Contact avec les collaborateurs : Argentine: Bolivie: Chili: Colombie: El Salvador: Guatemala: Haïti: Mexique: Paraguay: Pérou: Rép.Dominicana Uruguay: Venezuela: Canadá: Espagne: États-Unis: France:

Marnia Guillaume. coordination@elcafelatino.org Marcelo Gómez V. partenariats@elcafelatino.org Román E Gómez edition@elcafelatino.org Fabián Barado, Hugo Busso, Tomás Nieto, Javier Leibiusky. redaction@elcafelatino.org elcafelatino@elcafelatino.org Fabián Barado Ramiro Borja. Nanette Paz Liberona. Carlos O Torres. Gustavo Milan. Renato Barrios. Tcheîta Vital. Ricardo Ariza. Diego De La Cueva. Ricardo Lacuta Maria Victoria Wazar. Ricardo Aguesta. Margarita Cadenas.

elcafelatino.org Retrouvez El Café Latino sur: El Café Latino @El_CafeLatino El Café Latino

Traducteurs: Relecture français:

Tomás Nieto Hugo Busso. Christian Jaramillo. Bertrand Le Four Pedro Lima. (Région Paca) Juliette Deprez, Mélanie Nogues Céline Legallic

WEB: El Café Cultural: Conseilleur historique : Conseilleur scientifique: Poésie: Communication : Conception et Maquette: Illustrateur : Photographe : Contact:

Tatiana Gomez Carla Beatriz Gonzales Landauro Henry Jenz Jaramillo. Leonardo Espejo. Duvan Montoya. DUMONT. Camilo Gomez V. Carla Beatriz Gonzales William Nathanael Guarin Mauricio Alvarez contactweb@elcafelatino.org Web: www.elcafelatino.org El Café Latino : Magazine socioculturel Bilingue

Le magazine « El Café-Latino » est une publication associative régit par la loi 1901, France. Le magazine El Café Latino soutient tous les articles publiés. Les articles peuvent être utilisés et reproduits librement en mentionnant l’auteur et la source. Sauf les images qui sont la propriété de chaque auteur Adresse postale : El CAFE LATINO. 63 Rue Marechal Leclerc 94410 Saint Maurice. France. Tel : 0664732284 Bimestriel N° 31 Janvier - Février 2017

46

47


MAGAZINE BILINGUE

EL CAFÉ LATINO REDÉCOUVREZ L’AMÉRIQUE LATINE

NOUS ÉDITONS GOÛTEZ À UNE

LECTURE

DE SAVEURS

ÉGALEMENT VOS MAGAZINES, BROCHURES ET LIVRES DEVIS SUR DEMANDE

TOUT EN VOYAGEANT

LIBREMENT

edition@elcafelatino.org

#31 El Café Latino Bilingue  

Consultez Online votre magazine socio-culturel bilingue Français-Espagnol El Café Latino #31 #Année France-Colombia 2017

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you