Issuu on Google+

9 0 0 2 l a p i c i n u m in

t e l l u B

r f . t a i r e z y e c . www Finances

Urbanisme

Travaux

Cadre de vie

Vie associative

Patrimoine

Vie scolaire Environnement Bulletin municipal CeyzĂŠriat 2009

1


Sommaire LE MOT DU MAIRE

p. 1

CADRE DE VIE

p. 20

FINANCES

p. 2

COMMUNICATION

p. 21

TRAVAUX

p. 5

CC VALLIÈRE

p. 22

SÉCURITE

p. 7

PATRIMOINE

p. 24

VIE SCOLAIRE

p. 8

ÉVÉNEMENTS

p. 26

URBANISME

p. 12

VIE ASSOCIATIVE

p. 27

ENVIRONNEMENT

p. 14

CARNET

p. 32

La commission de rédaction a réalisé ce bulletin - Robert EUDO - Françoise DUFOUR - Jean HENAFF

Imprimé sur papier recyclé Satimat Green 100 g

- Marc PERROT - Christian POMMERUEL - Claire PONCETY

Conception et réalisation de la plaquette : Nadine PERROT

Remise des trophées 2007

Le palmarès Meilleur entraîneur : Véronique Caillot et Jean-Michel Fouillet (CSC Basket) Association sportive d’honneur : Cyclo-Club de Ceyzériat Meilleur Ambassadeur Sportif : Fanny Péchoux (Union Motocycliste de l’Ain) Meilleur espoir : poussines (CSC Basket) Super Bénévole : Sylvie, Philippe Naegelen et François Bridon (FC La Vallière) Meilleure équipe : Séniors masculins DM2 (CSC Basket) Meilleurs sportifs : Frédéric Buellet et Cédric Gardoni (ASA de l’Ain) Super Trophée : Clément Marmont (Union Motocycliste de l’Ain) Encouragement : Martin Benalfares (CSC Basket) ; Maurice et Lydie Grenier, Jean-Yves Subtil, Michel Perron (La boule de Ceyzériat) Trophée d’honneur du Jury : Pierrick Page (Sartrouville Triathlon) ; Séniors féminines DF3 (CSC Basket).

Le maire et le l’ensemble de des voeux, et à sportifs locau le ven à 18h


Édito Volonté et enthousiasme au service de tous

A

u mois de mars, une nouvelle équipe municipale, diversifiée et fortement renouvelée s’est mise à l’ouvrage avec volonté et enthousiasme. Son but : œuvrer pour tous, et faire en sorte que cette dynamique, économique et associative, caractérisant notre village, puisse perdurer, au-delà d’une conjoncture extérieure parfois trop morose. Nous vous avions présenté le projet d’un village où il fait bon vivre, d’une commune accueillante et équilibrée, d’un territoire harmonieux et respectueux de son environnement. Tels sont les axes sur lesquels nous allons continuer à travailler et qui ont porté les premières réalisations de cette mandature : - L’aménagement des abords du collège : conformément aux souhaits exprimés par la population, nous avons ici privilégié les aspects liés à la sécurité de nos premiers collégiens et de leurs familles. - Une première « zone 30 » au centre village : c’était un souhait fort de la population pour conforter ce point important de notre vie de village. - La nouvelle garderie périscolaire : service indispensable pour les familles et portée par des dirigeants bénévoles se devait d’être dotée de locaux plus fonctionnels.

Vœux 2009

aire et le conseil municipal invitent emble de la population à la cérémonie oeux, et à la remise des trophées aux tifs locaux par Ceyzériat Art. Comm. le vendredi 9 janvier 2009 à 18h30 au Centre Festif

- Le renforcement des locaux associatifs : l’école de musique intercommunale, le nouveau gymnase, … et une écoute attentive des projets de chacun. Mais l’avenir, c’est aussi le souci de la gestion au quotidien, avec cette préoccupation du développement durable à décliner aussi fortement qu’il nous en sera possible. Ce sera le cas à travers une politique ambitieuse de maîtrise de nos charges d’énergie, aussi bien pour l’éclairage public que pour l’ensemble des bâtiments communaux. Ce sera le cas également pour les futurs projets de développements communaux, aujourd’hui travaillés dans le cadre d’une procédure novatrice, dite Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU). Mais l’avenir, ce sont aussi pour le court terme les préoccupations liées à l’emploi et au pouvoir d’achat, qui doivent nous conforter dans l’attention portée au devenir de notre tissu économique. L’année 2009 verra la poursuite de réalisations importantes, avec l’aménagement d’un nouveau rondpoint à l’entrée Est du village, en lien avec le Conseil général. Elle verra aussi la poursuite de projets essentiels pour notre qualité de vie, comme celui de la construction d’une nouvelle gendarmerie. Avec nos partenaires de la Communauté de communes de la Vallière, nous poursuivrons aussi nos projets de développement économique, avec la future zone des Plans et l’arrivée d’une nouvelle entreprise sur la zone communale de la Plaine. Ce sont là les moyens de préserver une commune à l’identité affirmée, attentive à son histoire et fière de ses racines, mais tournée vers la modernité et capable d’assumer ces évolutions. Bonne année 2009 à toutes et à tous. Le maire Jean-Yves Flochon Conseiller général du canton de Ceyzériat Bulletin municipal Ceyzériat 2009

1


s Budget 2008 e c an

Fin

Les Comptes administratifs et le budget général 2008 ont été votés le 14 février 2008 avant le début de la nouvelle mandature. Ceux-ci comprennent la section fonctionnement et la section investissement présentées distinctement ci-dessous. Néanmoins ces deux sections inter-agissent l’une sur l’autre ; en particulier les excédents dégagés sur la section fonctionnement alimentent la section investissement et vice versa la section investissement impactant la section fonctionnement par le niveau des frais financiers qu’elle lui fait supporter.

Section fonctionnement La confirmation d’équilibres dégageant une capacité d’autofinancement en accroissement (en milliers d’euros)

PRODUITS

2006 réel en K€

2008 prév. en K€

Produit du domaine

124,1

131,4

128,9

Impôts et taxes

860,2

906,8

927,8

Dotation et participation

376,6

410,1

398,1

Autres produits de gestion

115,2

125,8

125

3,9

3,6

1

1 480

1 577,7

1 580,8

Charges générales

- 358,3

- 378,8

- 409,0

Charges de personnel

- 478,1

- 507,2

- 532,6

Autres charges de gestion courante

- 190,4

- 175,5

- 170

Excédent Brut d’Exploitation (EBE)

453,2

515,1

469,2

- 142,3

- 151,7

- 160

- 0,2

+ 28,2

Autofinancement brut

310,7

391,7

309,2

Dotation aux amortissements

- 37,2

- 34,3

- 34

1 206,6

1 266,1

1 305,6

273,5

357,3

275,2

Atténuation de charges Total

CHARGES

2007 réel en K€

Charges financières Charges exceptionnelles nettes

Total RÉSULTATS

La capacité d’autofinancement nette détermine la contribution de la section fonctionnement au financement de nouveaux investissements. Marge brute d’autofinancement Remboursement d’emprunts Capacité nette d’autofinancement

LES RECETTES

Après une période caractérisée par une évolution contenue des charges et une progression plus marquée des produits nous abordons une phase plus délicate avec le ralentissement du développement de notre village qui subit temporairement les effets de la crise économique et la baisse du rythme des constructions. Les taux d’imposition ont été reconduits aux niveaux inchangés depuis 2003 : Taxe d’habitation Taxe Foncier Bâti Taxe Foncier Non Bâti

9,60 % 13,80 % 41,52 %

Les dotations de l’état sont quasiment stagnantes. Dans ce contexte nous nous orientons vers une moindre évolution de nos recettes pour les années à venir.

2

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

311

391

309

- 171

- 146

- 164

139

245

145

LES DÉPENSES

Les dépenses ont été relativement bien maîtrisées sur la période récente qu’il s’agisse des charges générales, des charges de personnel ou des charges financières. Celles-ci progresseront de façon plus marquée sur la période à venir : charges générales sous-tendues par l’entretien des bâtiments et les coûts énergétiques (gaz et électricité), charges de personnel par la couverture de besoins complémentaires (assistante maternelle à l’école, agent d’entretien pour le gymnase) charges financières générées par la souscription de nouveaux emprunts. Nos leviers d’ajustements se réduisent même si nous maintenons nos efforts dans ce domaine. Ces évolutions vont peser sur l’évolution de la contribution annuelle de notre collectivité au financement de nouveaux investissements (capacité d’autofinancement) et nécessiteront de recourir à l’emprunt à un niveau d’autant plus élevé que le programme d’investissement est ambitieux.


Section investissement La section Investissement (en milliers d’euros) regroupe des dépenses et recettes le plus souvent arbitrables par le Conseil Municipal en particulier lors du vote du budget mais aussi tout au long de l’année lorsque des décisions qui engagent l’avenir de façon irrévocable sont prises.

Fin

anc

es

DÉPENSES D’INVESTISSEMENT

Les dépenses d’investissement budgétées au titre de l’année 2008 atteignent 1 108 261 euros recouvrant 336 250 euros de participations pour des réalisations portées par d’autres collectivités et 772 011 euros d’investissements réalisés par notre commune. 2006 en K€

Fonds de concours Études PLU Urbanisme

2007 en K€

2008 en K€

21,3

336,3

10,3

23,2

220,0

55,8

90,0

52,5

27,6

110,4

106,6

17,6

18 ,4

12,4

68,0

193,6

Travaux forêt

5,0

2,7

6,0

Cimetière

3,8

Acquisitions foncières Voirie Bâtiments communaux Éclairage public

Bâtiments ancienne mairie

14,6

33,1

203,7

25,0

Salle polyvalente et Domagne

80,12

118,0

20,0

Local CPI (pompiers)

89,0

École maternelle

1,4

Travaux d’équipements École primaire Garderie péri-scolaire Aménagements enseignement de la musique Opération cœur de village (arcades) TOTAL

20,0 21,3

15,0

2,2

20,0

28,2

165,0

7,7

74,0

597,2

1 108,23

40,1 654,4

Les dépenses d’investissement budgétées en 2008 comprennent au titre des fonds de concours le versement de 36 250 euros au syndicat d’électricité pour l’éclairage public, et de 300 000 euros à la communauté de communes pour contribuer au financement du gymnase du collège.  Les acquisitions foncières comprennent notamment une parcelle chemin du Colombier pour 59 400 euros en vue d’améliorer le stationnement.  Dans le chapitre voirie figure une somme de 75 902 euros relative à l’achat d’un nouveau tracteur et ses équipements, et des sommes budgétées pour la signalétique et l’aménagement de la passerelle.  Le chapitre éclairage public de 193 600 euros concerne l’éclairage du collège (RD52) et le carrefour du Morillon.  Une somme de 20 000 euros permettra de terminer l’aménagement de la salle polyvalente de Domagne.  La révision de la toiture du local CPI est budgétée pour 20 000 euros.  Des frais d’étude sont prévus pour les écoles.  Les travaux de la garderie péri-scolaire sont appréhendés pour 165 000 euros et l’aménagement des bâtiments (ancienne école) pour l’enseignement et la pratique musicale pour 74 000 euros.

L’équilibre de la section investissement passe par le recours à de nouveaux emprunts ÉQUILIBRE DE LA SECTION INVESTISSEMENTS

DÉPENSES en K€

RECETTES en K€

Reports des déficits : - Budget général

245,7

- Budget camping

12,7

Remboursement d’emprunts

164,2

Provision pour imprévus

17,3

Fonds de concours

336,3

Investissements directs

772,0

Affectation en réserves

358,5

Virement de la section fonctionnement

290,0

FCTVA

60,0

TLE

75,0

Dotation aux amortissements

34,0

Subventions

146,9 17,0

Créances

61,8

Cessions d’immobilisations Emprunts nouveaux

505,0 TOTAL

1 548,2

1 548,2

Les dépenses d’investissement comprennent également le remboursement des emprunts pour 164 264 euros et les déficits reportés de l’année précédente pour 258 452 euros ( déficits apparents puisque couverts par l’affectation en réserves des excédents de fonctionnements antérieurs en attente d’affectation soit 358 559 euros affectés lors du vote du budget 2008). Les dépenses d’investissement totalisent ainsi 1 548 242 euros. Dans les recettes d’investissement figurent les ressources propres de la collectivité dégagées chaque année. Soit 358 559 euros existant en 2007 et 290 000 euros devant être dégagés en 2008. D’autres sources d’autofinancement confortent les recettes de la section investissement ; (récupération de TVA ,Taxe Locale d’équipement, subventions, cession d’immobilisation) pour un total de 394 683 euros. En définitive et par différence est budgété un recours à l’emprunt de 505 000 euros pour assurer l’équilibre financier du budget.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

3


x u a av

Tr

A

Sécurité aux abords du collège

u début du mois de juillet 2007, le Conseil municipal a présenté en réunion publique un projet d’ensemble visant à mieux organiser et sécuriser la circulation à partir du Centre-village, en direction notamment du quartier de Tréconnas et du secteur du collège. Plusieurs modifications ont été apportées suite à cette présentation, qui a notamment amené la réalisation d’un éclairage public sur le chemin de Moland, dont la fréquentation risque d’être modifiée de façon substantielle suite à l’ouverture du collège et de l’équipement sportif qui y est attaché. Deux plateaux surélevés étaient au départ programmés sur cette portion de route départementale, chiffre porté finalement à trois, là aussi en tenant compte des remarques formulées. L’esprit de cet aménagement a été de privilégier l’espace de circulation piéton (et vélo) côté collège, avec l’aménagement d’un trottoir d’une largeur moyenne de 4 m. La pose de bornes est venue depuis compléter cette réalisation, pour éviter le stationnement des véhicules. Des espaces verts ont aussi pu être ménagés, pour préserver la qualité environnementale de cette entrée de notre village. Par contre, la plantation d’arbres a du être abandonnée pour préserver la largeur des circulations piétonnes. Une étude aux heures de pointe a permis de confirmer la bonne fluidité du trafic, que ce soit des piétons, des cyclistes, des automobiles, et surtout des bus scolaires, qui disposent d’espaces de stationnement spécialement aménagés. La construction de ces trottoirs et la réalisation de la nouvelle voirie sur le RD 52 ont été réalisées sous maîtrise d’ouvrage de la Communauté de Commune de la Vallière, sous la Maîtrise d’œuvre de Calad’études. Le Conseil général de l’Ain a participé à cet aménagement en assurant le financement de la « bande de roulement» (la couche d’enrobé). L’État, via la dotation de solidarité rurale, a également apporté sa contribution. La partie éclairage public a enfin été réalisée sous maîtrise d’ouvrage de la commune de Ceyzériat, avec l’aide financière du syndicat départemental d’électricité de l’Ain. Coût des travaux : 440 000 € TTC

Parking et voirie du collège

L’ensemble des aménagements réalisés devant le collège, ainsi que le parking et ses espaces verts, ont été réalisés et financés par le Conseil général dans le cadre du chantier de cet établissement, avant d’être remis à la commune, qui aura la charge d’en assurer l’entretien.

4

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Sécurité au cœur de village :

un plateau Piétonnier rue Lalande Cette réalisation rentre dans le cadre global de l’aménagement en vue d’améliorer la sécurité des usagers dans Ceyzériat, et marque une attention particulière au secteur du Centre-village et de cette zone à prédominance commerciale. La réalisation de ces travaux a fait l’objet d’une présentation préalable à l’Union des entreprises, ce qui a permis là aussi d’amender le projet initial. L’objectif est aussi de renforcer l’attractivité et l’image de ce secteur, d’où le choix du traitement des trottoirs et des terrasses en « béton désactivé ». La réalisation de ces travaux a forcément perturbé la vie du centre-village pendant plusieurs semaines, et le Conseil municipal profite de ce bulletin pour remercier l’ensemble des commerçants concernés pour leur compréhension. L’aménagement de cette première zone 30 km/heure en centre-village préfigure d’autres initiatives qui viendront compléter dans les années à venir la traversée de notre commune sur cet axe de la route départementale 979. Comme c’est la règle en matière de voirie, ces travaux ont été effectués sous maîtrise d’ouvrage de la Communauté de Commune de la Vallière, et sous maîtrise d’œuvre du cabinet Calad’Etude. Quelques travaux de finition restent à faire. Coût des travaux : 75 300 € TTC


Garderie Périscolaire

Tra

vau

La rentrée scolaire a vu l’ouverture de la nouvelle garderie périscolaire. C’est l’épilogue (au moins momentané) d’une histoire jalonnée de très nombreux déménagements, puisque la garderie a connu au fil des ans, outre deux préfabriqués,plusieurs des salles du bâtiment de l’ancienne mairie école. Le Conseil municipal a souhaité permettre à l’association d’assurer un accueil à la hauteur du travail réalisé par ses dirigeants bénévoles et son personnel d’encadrement, tout Comme chaque année, l’éroen ayant le souci de ses jeunes utilisateurs. sion fait son œuvre de part et Coût des travaux : 160 000 Euros TTC d’autre des voies communales, Pour terminer l’ensemble, une clôture périphérique (6 000 Euros), et il est important de recréer un portillon d’accès, ainsi qu’un portail 2 ventaux ont été posés. le profil des fossés, sans quoi Un érable a été planté le samedi 29 novembre, à l’initiative de la Chambre régionale des Notaires, dans le cadre d’une action de les eaux de ruissellement s’infiltrent dans le corps de chaussée, et la chaussée se dégrade prématurément. coopération et de sensibilisation au développement durable. La commune a donc fait intervenir la CUMA de SaintEtienne-du-Bois sur divers chemins tels : Chemin de Sarre ; Chemin de Botru ; Chemin de Bellière ; Chemin de la Mirette ; Allée des sports ; Chemin de Molland ; Chemin du Chalais.

x

Curages de fossés

Centre de première intervention : une toiture toute neuve

Le local des Sapeurs-Pompiers a fait l’objet de travaux d’extension voici maintenant quelques années, sans toutefois avoir à toucher à la toiture de ce bâtiment communal. À plusieurs reprises, il avait été constaté une usure importante des tuiles, qui rendait quasiment toute intervention impossible sur ce toit. Une intervention devenait donc urgente, à la fois pour préserver une charpente encore en très bon état et pour prévenir les risques de dégradations dans la propriété voisine. La réfection a été réalisée par l’entreprise Humbert de Bourg-enBresse. Coût des travaux : 13 550 € TTC

Abri bus de Domagne : l’usure du temps ! Les services techniques de la Commune ont procédé au remplacement de cette construction ô combien amortie et qui affectait l’image de la place de Domagne et de cette entrée de Ceyzériat. Le Conseil municipal a souhaité que ce remplacement se fasse dans l’esprit de l’équipement existant au Centre-Village. Coût des travaux : 5 880 € TTC

Coût des travaux : 5 800 € TTC

La passerelle des vendangeurs Le transfert de la passerelle des vendangeurs sur le site du chemin des Côtes, à Mont-July, s’est terminé au printemps pour la partie gros œuvre et maçonnerie. L’ouvrage présente aujourd’hui un indéniable côté spectaculaire, et il se trouve visible depuis la D 979 à l’entrée de Ceyzériat. Au mois d’octobre, le maître d’œuvre de ce transfert (Réseau Ferré de France) a fait réaliser des travaux de remblaiement et de mise en forme du site par l’entreprise Dreumont (Zone artisanale de Domagne). Une prochaine tranche, consistant à effectuer l’aménagement paysager de ce secteur devra être effectuée. L’objectif est de rendre le site accessible aux piétons, et de renforcer son côté accueillant. Coût des travaux : pris en charge par RFF.

Bancs publics : une première tranche Suite à la demande de nombreux habitants, des bancs ont été reposés près du cimetière et au bout de la rue de la cascade, permettant aux promeneurs de rythmer leurs sorties. Une deuxième tranche sera réalisée cette année, puisque 5 nouveaux bancs seront posés, Avenue du Revermont, Place de l’église, et Parc Bouvard. Coût des travaux : 1 325 € TTC

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

5


x u a av

Tr

ière

t Sécurité rou

Zone 30

Pour la sécurité de tous, des premières Zone 30

Attention aux priorités à piétons ce qui permet aux piétons de traverser où ils le droite

Pour la France, la définition officielle est donnée par l’article R110-2 du Code de la Route : « Le terme « Zone 30 » désigne une section ou un ensemble de sections de routes constituant dans une commune une zone de circulation homogène où la vitesse est limitée à 30 km/h et dont les entrées et les sorties sont annoncées par une signalisation et font l’objet d’aménagements spécifiques. » Cette notion a été introduite dans le code de la route par le décret du 29 novembre 1990. Un bilan satisfaisant en a été fait en 2000, incitant à un fort développement des zones 30 voire une extension à des centre-villes entiers.

Ce type d’aménagement de la voirie, en obligeant les véhicules à circuler à une vitesse très modérée, est destiné à rendre plus sûrs les déplacements des piétons et à favoriser la mixité du trafic entre cyclistes, automobilistes, transports en communs. Il s’accompagne de dispositifs physiques destinés à « casser » la vitesse des véhicules motorisés: • ralentisseurs ; • rétrécissements de la chaussée ; • revêtement d’une couleur différente. Ces éléments sont associés à une signalisation spécifique (panneaux zone 30). En tant que plateau piétonnier, il n’y a pas de marquage au sol sur la délimitation des voies de circulation, ni de passages

isation r u c é s e d x u a v Tra Morillon. u a 2 5 D R le r u s

Ce programme de travaux a été interrompu à plusieurs reprises, du fait de la difficulté à coordonner l’intervention des différentes entreprises parties prenantes de ce dossier. Si les travaux ont en effet été confiés à l’entreprise SACER par la Communauté de communes, dans le cadre de son programme général de voirie, cette dernière a dû composer avec les opérateurs concernés pour l’enfouissement des différents réseaux : EDF et Télécom. Il faut aussi rappeler que cette opération a débuté par l’intervention du syndicat des eaux, pour prolonger le réseau existant en direction du lotissement de Fortunat, puis par celle de GDF pour les mêmes raisons. Soulignons que les opérations d’enfouissement ont ensuite été décalées à plusieurs reprises, notamment par France Télécom, d’où la gêne occasionnée durant de trop longues semaines aux riverains et usagers de ce secteur. Reste toutefois l’essentiel, à savoir le réaménagement et la sécurisation d’un des principaux points noirs de la commune, pour la desserte des quartiers de Morillon et du chemin de Saumont. Au préalable, cette opération avait été précédée des acquisitions foncières qui permettront la desserte du lotissement de Fortunat et de rejoindre le chemin du même nom par une voirie aménagée.

Coût des travaux : 250 000 € TTC

6

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

souhaitent. Par ailleurs, le CERTU recommande la priorité à droite comme règle de base, ce qui réduit le nombre de panneaux et incite les usagers à la prudence, donc à rouler à vitesse apaisée. À Ceyzériat, les premières Zone 30 ont donc fait leur apparition au Centre-village ( au carrefour de la rue Bernier et de la rue Lalande), à proximité du collège sur le CD 52 (du carrefour de la rue Charles Guillon à celui de Moland) et en direction de Revonnas (carrefour avec les quartiers de Morillon et du chemin de Saumont.)


La brigade de gendarmerie renforcée Les principes d’action de la Gendarmerie sont de garantir une présence visible de jour comme de nuit sur le terrain en optimisant pour cela les moyens humains et matériels, assurer une permanence de l’accueil du public et renforcer l’information et l’aide aux victimes. Les unités de Gendarmerie ont été regroupées en communauté de Brigades. Le redécoupage a rajouté les communes de St. Just et de Montagnat, à compter du 1er août. Depuis le 1er novembre 2008, les effectifs de cette unité ont été portés de 12 à 16 (photo).

FONCTIONNEMENT

• Accueil du public : du lundi au samedi : 8/12h - 14/19h ; les dimanches et jours féries : 9/12h et 15/18h. Néanmoins pour les faits nécessitant une réponse urgente (cambriolage, violence, disparition…) les victimes sont accueillies en dehors des heures ouvrables. • Missions : contrairement à certaines idées reçues, la gendarmerie n’est pas fermée le week-end. Elle exécute ses missions 7/7 jours sur l’ensemble de sa circonscription. Téléphone : 04 74 30 00 10 ou le 17. Il est préférable d’utiliser le 17 uniquement pour les urgences, à l’identique du 15 ou du 18. En effet depuis le mois de juin 2007, tous les appels provenant du 17 sont centralisés au C.O.R.G à Bourg (centre opérationnel de renseignements de la gendarmerie), qui gère l’ensemble du département de l’Ain.

INTERVENTION

L’ensemble est confié aux militaires de la communauté. La rapidité d’intervention et la qualité du service devront être faites en application de la charte d’accueil affichée prochainement dans les unités. L’intervention de la patrouille la plus proche afin de prendre au mieux en compte les délais d’intervention, renforcée éventuellement par les personnels contribuera à la qualité du service.

PRÉVENTION

La gendarmerie, service public au service du public, est à votre écoute en ce qui concerne la sécurité. Par expérience et au vu de certaines enquêtes, la participation active des citoyens a permis l’arrestation d’auteurs et ainsi d’endiguer un phénomène. Le fait de signaler les véhicules, telle personne ou tel fait susceptible d’être rattaché à un fait délictueux ne constitue par une délation. Vols : la gendarmerie invite la population à fournir tout

Séc

Gendarmerie

uri

renseignement, même anodin, afin de prévenir efficacement les faits de délinquance de voie publique (cambriolages, vols simples, vols de et dans les véhicules, etc…). Prévention des vols ou préjudice des personnes âgées : Il est important de rappeler à nos aînés qu’ils sont souvent la proie d’individus peu scrupuleux qui agissent par ruse. Il est recommandé de ne pas ouvrir à toute personne étrangère. Si celle-ci insiste, ne pas hésiter à composer le 17 et surtout ne pas laisser entrer. Possibilité d’appeler la famille ou un proche voisin. Porter une attention toute particulière aux différents agents (eaux, téléphone, EDF, agent de la voirie… etc.). Ces personnels interviennent normalement sur rendez-vous. Si ce n’est pas le cas, téléphonez au service compétent pour avoir confirmation de l’intervention et faitesvous présenter une pièce d’identité voire une carte professionnelle. Par leur sollicitude, les voisins de personnes âgées peuvent prévenir ce genre de méfaits. En cas d’absence, prévenez nos services les nouveaux gendarmes... afin que nous puissions orienter la surveillance aux abords de vos domiciles. Faites relever le courrier, par un voisin. Laissez un numéro de téléphone où vous pouvez être joint. En cas de cambriolage, prévenez nos services ; ne touchez à rien, pour que nous puissions effectuer des recherches de traces ou indices. Faites des photos de vos meubles ou objets de valeur.

DIVERS

Le système de guichet unique a été instauré pour les forces de police. Dans l’esprit, il s’agit de l’obligation pour les policiers et gendarmes de relever la plainte d’une victime en tout point du territoire national même si les faits ont été commis hors de leur circonscription. Le dossier sera transmis à l’unité compétente. La Gendarmerie recrute des Officiers, Sous-Officiers, mais également des Gendarmes adjoints, des réservistes… pour tout renseignement vous pouvez vous adresser à la Brigade de Ceyzériat. La prévention peut être faite également avec les jeunes ; nous sommes prêts à les rencontrer pour leur expliquer le code de la route, donner des conseils, voir, mesurer le bruit émis par leurs engins motorisés.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

7


c

s e i V

e

ir a l o

aire

et prim Ecoles maternelle Maternelle

Effectifs : 98 élèves ont franchi cette année la porte de l’école maternelle. Les activités et les projets : Ils sont allés plusieurs fois à la maison de retraite dans le cadre des échanges inter-générationnels.Ils sont allés au cirque à Bourg. Ils ont travaillé sur tous les dangers de la maison. Les enfants de la grande section sont allés 6 fois au centre équestre de Cheval-Bugey pour se familiariser avec les poneys. Les travaux : Pendant les vacances d’été des travaux ont été réalisés dans la partie « sanitaires » : soit 3 957,32€

École élémentaire

Effectifs : 163 élèves cette année dont 21 nouveaux inscrits. Activités et projets : Au cours de l’année scolaire écoulée les enfants ont pu profiter de l’intervention de la FRAPNA et se rendre au vallon des Faulx pour étudier l’eau dans tous ses états et toutes ses fonctions : de la source au robinet. Ils ont enregistré un C.D. : « L’école du Vallon chante les quatre éléments ». Ils ont participé au lancement de la quinzaine de l’école publique. Les CM2 sont partis en classe découverte à la maison des Isles de Brégnier-Cordon. Les autres classes sont allées soit à Pérouges et au château des Allymes soit à Villars les Dombes. De nombreuses rencontres sportives ont également eu lieu durant l’année. Cette année Monsieur Cevrero nous fait remarquer que les classes sont assez chargées surtout avec des cours doubles et que la nouvelle organisation de la semaine

scolaire (108 heures de moins) les contraignent à réduire les projets et les activités. Toutefois ils garderont comme thème de travail : le développement durable autour duquel ils axeront leurs activités tout au long de l’année.

Fonctionnement

Une nouvelle photocopieuse a été installée dès la rentrée. Divers travaux de restauration et d’entretien ont été réalisés : plomberie frisette store bancs… 2 imprimantes et 2 logiciels pédagogiques ont été achetés pour 530 €. L’installation de l’antivirus et le contrat de maintenance pour les 16 postes informatiques pour 2 098,27€

Le restaurant scolaire

Depuis la rentrée de septembre il y a 2 services à la cantine : les enfants de la maternelle sont servis de 11h30 à 12h15 et les élèves de l’école élémentaire mangent de 12h à 12h45. Cette nouvelle organisation permet aux plus petits de manger dans le calme et aux plus grands de se détendre un moment avant d’entrer dans le restaurant scolaire. D’autre part ce moment de récréation est maintenant en 2 temps, ce qui sera appréciable surtout l’hiver. La cuisine faite sur place par Anne-Marie Billoud est très appréciée par tous, car le nombre de demi-pensionnaires ne cesse d’augmenter avec une moyenne journalière de 113 repas. Elle est aidée par Adeline, stagiaire en apprentissage. À noter que Nicole, Jocelyne, Martine, Alain, Arlette, Brigitte et Sonia assurent également les services.

Le droit d’accueil

Conformément à la loi du 20 Août 2008, la municipalité a mis en place un service d’accueil en cas de grève de plus de 25% des enseignants ; ceci afin de respecter la liberté du droit de grève des enseignants d’une part et celle du droit au travail des familles d’autre part. Cet accueil est réservé uniquement aux enfants dont les 2 parents travaillent et ne disposant d’aucun autre mode de garde. Il aura lieu aux heures de classe habituelles, soit de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30. Pour une bonne organisation de ce service il sera impératif que les enfants soient inscrits auprès du secrétariat de la mairie avant midi du jour précédent le jour de grève.

8

Bulletin municipal Ceyzériat 2009


Collège et s

alle de spor

Un équipement à la dimension des enjeux

t

Vie

sco

lair

e

Collège

L

’ouverture du collège, le mardi 2 septembre 2008, restera une date marquante dans l’histoire du village de Ceyzériat. Il convient ici de rendre hommage à toutes celles et ceux qui ont permis cette réalisation, très attendue à l’échelle de notre bassin de vie. Retour sur les grandes étapes de cette réalisation :  Les acquisitions foncières : C’est un tènement de 22 000 m2 qui a été nécessaire, et pour lequel le Conseil municipal a du solliciter quelque sept propriétaires. L’ensemble de ces acquisitions a été réalisé à l’amiable.  La délibération du Conseil général : la décision a été prise le 22 mars 2005 sous la présidence de Charles de La Verpillière. Cette délibération a posé dans le même temps le principe de la création d’un nouveau collège dans le Revermont et celui de la fermeture sur Bourg-en-Bresse (avec l’accord des élus de la ville) du collège Amiot.  Le concours d’architecte : il a été conduit par le vice-président chargé des collèges Jean-François Pelletier (Conseiller général du canton de Pont-de-Veyle). L’éducation nationale a été associée étroitement au choix effectué, avec la participation de la future principale de cet établissement, Mme Giraudeau, à ce jury. C’est le cabinet lyonnais, l’Atelier de la Rize, qui a obtenu cette réalisation.

 La réalisation d’un nouvel équipement sportif : La mise à disposition de cet outil étant indispensable, sa réalisation a été confiée à la Communauté de communes de la Vallière, maître d’ouvrage de ce gymnase. Le projet s’est réalisé dans le plus strict respect du cahier des charges imposé par l’Éducation nationale, tant pour la partie immobilière que pour son équipement mobilier. Pour le financement de cet équipement, une participation des communes adhérentes au syndicat des collèges a fait l’objet d’un accord de principe d’une majorité de ces communes adhérentes. La commune de Ceyzériat s’est également engagée financièrement dans cette opération par la mise à disposition du foncier et par le versement d’un fonds de concours de 300 000 €.  Le déroulement du chantier : Il a débuté par les travaux de

terrassement au tout début du printemps 2007, pour se terminer « dans l’urgence » au cours de l’été 2008. Les travaux d’aménagement extérieurs se sont poursuivis tout au long de l’automne, pour la partie clôture et espaces verts.  L’ouverture : 425 élèves sont scolarisés dans cet établissement, total qui devrait progressivement monter aux environs de 500 élèves dans les années à venir. Le collège a été dimensionné pour permettre l’accueil de 600 élèves.  Son fonctionnement : Pour le Conseil municipal, le fonctionnement et les relations avec l’équipe administrative et enseignante est assurée par Mme Françoise Dufour, Conseillère municipale et membre du Conseil d’administration. Comme pour chacun des collèges de ce département, la représentation des familles est assurée par les fédérations de parents d’élèves.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

9


c

s e i V

e

ir a l o

ants

d’enf l a p i c i n u m l Consei

P

our la troisième année les élections du conseil municipal d’enfants ont eu lieu le lundi 20 octobre. Les enfants du C.E.2, du C.M.1 et du C.M.2 se sont rendus à la mairie munis de leur carte d’électeur. Après le passage dans l’isoloir et la signature sur la liste d’émargement ils ont pu glisser leur enveloppe dans l’urne disposée à cet effet. Le dépouillement a eu lieu le soir même. Ont été élus : Gaëtan Berteaux, Christopher Sicler, Eloi Montanaro, Elisa Margerand et Pierre-Alexandre Tavel. Ces 5 nouveaux élus ont rejoint Chloé Buiret, Victor Couturier, Mathilde Chival, Hanna Thiam, Yohann Neraud et Laurène Bonoris. Ensemble ils forment le nouveau C.M.E. et les projets ne manquent pas. Ils sont avant tout les porte-paroles des enfants de la commune et s’attachent à élaborer et développer des projets pour la commune, à découvrir les institutions et à développer des attitudes citoyennes. Lors du précédent mandat, ils ont organisé 2 aprèsmidi jeux de société à la maison de retraite Ils ont publié un nouveau règlement pour la cantine ; celui-ci est même inscrit sur les fenêtres du restaurant scolaire ! Ils ont travaillé avec l’adjoint aux travaux pour étudier le marquage des places de parking vers l’école. Ils ont organisé un concours de dessins pour choisir le logo du petit journal qu’ils éditent 2 fois par an. Ils ont participé à l’organisation de la fête de la musique le 17 juin. Et pour terminer l’année scolaire, ils se sont rendus à Chamforgeuil près de Châlon-sur-Saône pour visiter l’usine Solover.

10 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Cette usine est spécialisée dans la récupération et le recyclage du verre. Les élus ont pu ainsi connaître le devenir d’une bouteille de verre jetée dans un container à Ceyzériat. Ensuite ils sont allés visiter le musée de la photographie à Châlon pour comprendre le principe de la chambre noire. Lors de la séance du conseil municipal du 27 novembre les nouveaux élus ont été accueillis par la municipalité et les anciens C.M.2 devenus des Sixièmes ont été félicités pour leur travail et leur assiduité. Cette année, la nouvelle équipe souhaite mettre en place une journée « nettoyons la nature » avec les adultes soucieux comme eux de préserver notre environnement, et travailler sur la sécurité et le commerce équitable. Ils ont déjà appris à repérer différents lieux de la commune sur le cadastre avec l’aide de Pascal Berteaux. Ils sont allés au village des sciences le 22 novembre pour participer aux différents ateliers notamment « pile, je recycle, face, je recharge » ou « A fond les bonbons » ou encore « La transformation des matières plastiques »…


riscolaire Vie s

Garderie pé

La garderie périscolaire de CEYZÉRIAT existe depuis plus de 20 ans. Elle est née sous l’impulsion de parents sous la forme d’une association Loi 1901. Le bureau compte actuellement 9 membres bénévoles. La garderie a pour vocation d’accueillir les enfants des écoles maternelle et primaire sans limite d’âge et se fait à la demande, soit régulièrement, soit occasionnellement. Le service est assuré par deux salariées tous les jours d’école : le matin de 7 H30 à 8 H 30 en fin d’après-midi de 16 H 20 à 18 H 30. Les enfants sont pris en charge à la sortie de l’école maternelle à 16 H 30 et ceux de l’école primaire regroupés dans le hall de l’école à 16 H 30 puis emmenés à la garderie où ils prennent leur goûter, fourni par les parents, avant de se livrer à des occupations ludiques à l’intérieur ou à l’extérieur en fonction du temps. Les plus grands peuvent faire leurs devoirs dans la salle mise à leur disposition à cet effet. Une adhésion annuelle de 7,00 € est demandée à chaque famille dont l’enfant ou les enfants fréquentent de manière régulière la garderie. Les tarifs pour l’année scolaire 2008/2009 sont les suivants : 1 heure de garde, le matin ou le soir : 1,80 € 2 heures : 3,10 € 3 heures : 4,30 € 1 ,80 € par ¼ d’heure de retard. L’Association a mis en place depuis cette rentrée scolaire, un nouvel outil de gestion du temps de présence des enfants, qui lui permet également d’éditer une facture en fin de mois qui est remise à chaque parent au moment du paiement qui a lieu le dernier vendredi scolaire de chaque mois (matin et soir). En fonction de la fréquentation des enfants, les paiements sont acceptés au dernier jour de leur présence.

col

air

e

L’Association a également mis en place depuis le mois d’octobre 2008, avec l’accord de la Directrice de l’école maternelle, Séverine LEGRAS-MAILLET, une fiche de liaison des inscriptions à la cantine et à la garderie. Cette fiche est remplie le matin par les parents à leur arrivée à la garderie. Elle est ensuite transmise par les salariées de la garderie aux classes concernées. Le soir, ces dernières récupèrent les documents complétés et modifiés par le personnel enseignant et s’assurent que les enfants inscrits sont bien présents dans les rangs. Cette fiche tient également compte des enfants concernés par le soutien scolaire mis en place depuis la rentrée dans les écoles. À ce sujet et afin de faciliter la gestion des heures et dans un souci de sécurité, les enfants bénéficiant de cette disposition sont accompagnés par les enseignants jusqu’aux locaux de la garderie. Le mardi qui précède les vacances scolaires, l’Association offre aux enfants un goûter de NOËL, au cours duquel ils reçoivent la venue du Père-Noël qui leur remet soit une surprise, soit des friandises . Cette année, l’Association a choisi de leur offrir un spectacle de Noël qui leur sera présenté par Réjane Niogret. Il arrive également que l’association propose aux enfants de participer à un atelier de travaux manuels pour la préparation des fêtes de Noël. L’Association offre également le goûter des rois aux enfants. Le bureau de l’association est ouvert à tout parent dont l’enfant ou les enfants fréquentent la garderie OU qui l’ont fréquentée.

Personnes à contacter pour toute demande d’information ou tout problème : Garde des enfants périscolaire Dominique BONORIS, Présidente Tél. 04.74.25.01.38 après 18 heures ou 06.31.26.35.08 École maternelle Mme LEGRAS-MAILLET, Directrice Tél. 04.74.30.03.64 École primaire M. CEVRERO, Directeur Tél. 04.74.30.00.59 GRAM Mme FAMY-BARRANCO Tél. 04.74.51.38.06 Liste assistantes maternelles agréées : à retirer en mairie.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 11


a

Urb

e

Le Pass Foncier : une opportunité à considérer

m nis

Construction Pour faciliter l’accès des jeunes ménages à la construction individuelle, et réduire dans le même temps

la pression exercée par ces derniers, sur le logement locatif à caractère social, le Gouvernement a mis au point un dispositif appelé Pass Foncier, et qui a ensuite été décliné sous différentes formes, dont la plus souvent citée est celle de la « Maison à 15 euros ». Dans une conjoncture devenue particulièrement difficile pour les jeunes ménages désireux de s’engager dans un processus de maison individuelle en propriété, le Conseil municipal a accepté le principe d’un engagement pour les soutenir dans le cadre de ce dispositif. Une première délibération a donc ouvert le Pass Foncier sur le lotissementinitié par la société Nexity à Tréconnas, puis décidé d’élargir cette offre aux autres lotissements en cours, soit sur les sites du Kellet et de Fortunat. Les ménages concernés doivent répondre à trois critères :  être primo accédants ;  disposer de ressources inférieures aux plafonds du prêt social locationaccession (PSLA) ;  être bénéficiaires d’une aide à l’accession sociale à la propriété attribuée par une ou plusieurs collectivités territoriales du lieu d’implantation du logement. Les opérations réalisées à Ceyzériat en entrant dans ce dispositif bénéficieront donc d’une aide de la Collectivité, fixée par la loi à 3000 € pour un logement de type 3 et à 4000 € pour un logement de type 4.

Maison ou tout bâtiment créant plus de 20 m

Le « pass foncier » est destiné à faciliter l’achat d’une résidence principale dans le neuf pour les ménages modestes. Ce dispositif consiste à acheter d’abord le bâtiment (maison ou appartement collectif), puis le terrain. Cela va permettre aux ménages d’acquérir un logement neuf avec des taux de remboursement équivalent à un loyer. Dès que le logement est remboursé, dans un délai maximum de 25 ans, il est possible d’acheter le terrain qui a été préalablement pris en charge par le 1 % logement et la Caisse des dépôts.

Tout bâtiment créant moins de 20 m² de SHO (par exemple : abri de jardin, vérandas, gara Piscine dont le bassin fait moins de 10 m²

Piscine dont le bassin fait moins de 100 m², dont la couverture est inférieure à 1,80m de Piscines couvertes (si la couverture fait plus quelle que soit la superficie du bassin) Clôtures et portail Murs de soutènement

Une TVA réduite à 5,5%

A condition d’acheter sa résidence principale dans le cadre du dispositif « Pass foncier » avant le 31 décembre 2009, les acquéreurs peuvent également bénéficier d’un taux réduit de TVA (5,5%) pour les deux phases de leur opération : l’achat dans un premier temps de la construction, puis dans un second temps, celui du terrain. Et ce, en vertu de l’article 33 de la loi de finances rectificative pour 2007. La livraison à soi-même de logements neufs - dans des conditions fixées par décret -, les ventes de terrains à bâtir et de droit au bail à construction réalisées dans le cadre d’un Pass-foncier, pourront également bénéficier du taux réduit de TVA. En revanche le Parlement n’a pas retenu l’exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties pendant 15 ans, privilégiant ainsi le bénéfice du taux réduit de TVA aux acquisitions de logements individuels.

12 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Mur de plus de 2 m de haut (hors clôture)

Changement de destination d’un bâtiment (pa formation d’un bâtiment agricole ou industrie Travaux de ravalement de façade

Modification de l’aspect extérieur d’un bâtim (par exemple pose de panneaux solaires, de

Modification du volume d’un bâtiment et per dissement d’une ouverture sur un mur extér

Modification ou suppression d’un bâtiment o protégé par le PLU (liste en mairie)

Les travaux d’entretien ou de réparation ord

Le délai pour obtenir une réponse suite à une déclar mande de permis de construire peut-être de 2 ou 3 m * SHOB = Surface Hors Œuvre Brute


Une approche environnementale de l’urbanisme est en cours de réalisation

L

’Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU) est un outil d’aide à la décision et d’accompagnement à la maîtrise d’ouvrage qui vise à faciliter une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux dans les projets d’aménagement et dans les documents d’urbanisme. Le Conseil municipal de Ceyzériat a souhaité s’inscrire dans cette démarche, dont l’objectif est de faire de l’environnement un élément fondateur des choix urbains. À ce jour, 61 opérations sont en cours dans la région Rhône-Alpes, dont six dans le périmètre du syndicat mixte gérant le contrat de développement du bassin de vie de Bourg-en-Bresse. Ceyzériat fait partie de ces six AEU engagées, avec les soutiens financiers de l’ADEME et de la Région, et les conseils du CAUE de l’Ain, qui intervient en assistance à maîtrise d’ouvrage communale. Cette candidature pour la mise en œuvre de cette AEU a été portée par la Communauté de communes de la Vallière auprès du CDRA, pour

Urb

ani

sm

e

faire valoir les enjeux importants sur l’avenir du centre-village de Ceyzériat : L’ouverture du collège et ses conséquences sur la circulation et le développement de la commune, la mutation potentielle du site aujourd’hui occupé par l’entreprise Bouvard et enfin, les enjeux de circulation aux abords de la D 979. Les réflexions se sont donc engagées sur le devenir de deux sites : la zone 2AU située derrière le collège d’une part et l’îlot Bouvard d’autre part. Dans ce contexte, le Conseil municipal a souhaité travailler sur plusieurs objectifs : les aménagements de voirie et les sens de circulation, les itinéraires en mode doux, les implantations de surfaces commerciales, la préservation de zones naturelles et la construction de logements. L’étude ces deux sites a aussi permis une réflexion sur les thèmes suivants : la gestion des eaux pluviales, la desserte et l’accessibilité, la gestion des déchets, l’environnement sonore et l’insertion climatique et la desserte énergétique.

Déclaration préalable ou permis de construire ? Absence de formalités

Déclaration préalable

réant plus de 20 m² de SHOB*

Oui

ns de 20 m² de SHOB* din, vérandas, garage)

moins de 10 m²

Permis de construire

Oui Oui

moins de 100 m², non couverte ou érieure à 1,80m de haut

Oui

uverture fait plus de 1,80 m de haut, e du bassin)

Oui Oui Oui

t (hors clôture)

Oui Oui si aucune modification du bâtiment

n d’un bâtiment (par exemple : transgricole ou industriel en habitation)

Oui

façade

xtérieur d’un bâtiment neaux solaires, de velux, etc…)

Oui

un bâtiment et percement ou agrane sur un mur extérieur

Oui

n d’un bâtiment ou d’un espace vert n mairie) de réparation ordinaire

Oui si modification des structures porteuses ou de la façade

Oui Oui

se suite à une déclaration préalable est de 1 mois. Le délai pour obtenir une réponse suite à une depeut-être de 2 ou 3 mois selon le type de travaux envisagés. ute

Des projets de travaux ? Avez-vous besoin d’un permis de construire ? Ou une déclaration préalable est-elle suffisante ? Vous trouverez ci-dessous quelques indications sur les demandes les plus courantes. Afin d’éviter tout retard dans l’instruction du dossier, il est impératif de vous renseigner en mairie avant son dépôt. Attention : Tous les travaux que vous engagez, même si aucune formalité n’est nécessaire, doivent respecter les règles d’urbanisme et notamment le Plan Local d’Urbanisme et les règlements de lotissement. Il est bon aussi de consulter en mairie le nuancier pour les couleurs à respecter sur la commune (couleur des tuiles, des façades, des volets, etc.) D’autre part, certains travaux (c’est le cas des piscines) nécessitent des raccordements aux réseaux d’eaux potable, d’assainissement ou pluviale. Renseignez-vous sur vos obligations, même si aucune formalité n’est demandée. Quelques exemples de travaux les plus couramment demandés (n’hésitez pas à vous renseigner en mairie pour tout autre cas de figure). Bulletin municipal Ceyzériat 2009 13


nt Reyssouze : e m e n vers un futur Contrat de Rivière ron i v En Le premier Contrat de Rivière s’était attaché à améliorer la qualité des eaux et à réduire le risque d’inondation ; il reste aujourd’hui à redonner à la Reyssouze et ses affluents un fonctionnement le plus « naturel » possible. Tel est l’enjeu du projet contrat de rivière auquel notre commune a confirmé son attachement. La Reyssouze et ses affluents (dont notre Vallière), malgré les résultats positifs du premier contrat de rivière, n’ont pas encore atteint une qualité suffisante, du fait de problèmes en partie identifiés : azote et phosphore d’origine agricole, pesticides agricoles et non agricoles, pollutions domestiques et industrielles, gestion quantitative, .. Le Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources Piscicoles met aussi en exergue des facteurs limitants qui sont la mauvaise qualité de l’eau, notamment sur certains affluents comme la Leschère, la Vallière, le Jugnon et le Reyssouzet, mais aussi la destruction ou la banalisation des habitats piscicoles du fait des travaux subis par les cours d’eau : recalibrage, rectification, curage,

« Qualité de l’eau » : poursuivre la reconquête

Les actions réalisées dans le cadre du 1er Contrat de Rivière ont apporté une nette amélioration du fait du traitement des « points noirs » (rejets de Bourg et établissements Point S.A.) et de la réalisation de plusieurs autres stations d’épuration. Néanmoins, il demeure aujourd’hui quelques points noirs en terme d’apports domestiques et agro-industriels, et des problèmes persistants d’apports diffus d’origine agricole, domestique, urbaine, routière ... Le traitement actuel des rejets, dans des conditions hydrologiques estivales et hydrauliques défavorables ne permettront pas d’atteindre le bon état écologique, en partie à cause de l’eutrophisation due aux fortes teneurs en phosphore. Il s’agit donc d’augmenter les performances ou capacités épuratoires de certaines stations d’épuration, de créer de nouvelles stations d’épuration, d’étudier et de déplacer certains rejets. Une réflexion doit également être engagée sur le devenir des boues de station d’épuration.

Réduire la pollution par temps de pluie

Les réseaux et les stations d’épuration, surtout les systèmes unitaires, accueillent une pollution liée au lessivage des

14 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

surfaces imperméabilisées très particulière et souvent très importante. Il conviendra de quantifier et de proposer des solutions de traitement ou de gestion de ce type de pollution. Les apports agricoles contribuent à la dégradation de la qualité écologique et chimique des masses d’eau superficielles et souterraines, accentués par le ruissellement et le drainage. Sur la base du diagnostic de territoire réalisé par le SIAERA en 2006, et des données du monde agricole, un programme d’actions par sous bassin versant devra être défini pour apporter des solutions concrètes et opérationnelles permettant de répondre aux obligations réglementaires et européennes.

L’enjeu « fonctionnement hydro-éco-morphologique »

La nature même de la Reyssouze actuelle (rivière perchée, ponctuée de vannages et de moulins), ainsi que les aménagements et entretiens réalisés dans le passé sur la rivière et ses affluents, font que les cours d’eau présentent de nombreux signes de dysfonctionnement, dont le facteur intégrateur est le poisson. Le premier Contrat de Rivière s’était attaché à améliorer la qualité des eaux et à réduire le risque d’inondation ; il reste aujourd’hui à redonner à la Reyssouze et ses affluents un fonctionnement le plus « naturel » possible. Et pour Ceyzériat, il s’agira notamment de mettre ici en œuvre le réaménagement des berges du petit ruisseau de Tréconnas, près de Chantemerle, où l’intervention du syndicat sera prochainement sollicitée.

« Sensibilisation – éducation à l’environnement » :

Cet enjeu a donné lieu à des actions nombreuses et très diversifiées dans le cadre du premier contrat de rivière. L’ensemble des acteurs concernés en relève le grand intérêt et la nécessité de poursuivre dans divers axes sur le long terme : • auprès des scolaires, • auprès des élus et des techniciens municipaux, • auprès du grand public, • auprès de certaines branches socioprofessionnelles (agro-industriels, agriculteurs,...) Ce message sera d’autant mieux perçu que la Reyssouze et ses affluents seront accessibles et de bonne qualité. Il convient donc également de poursuivre les actions de mise en valeur paysagère et patrimoniale, d’accès aux cours d’eau et de découverte des milieux aquatiques.


La Reyssouze et son bassin versant La Reyssouze prend sa source dans le village de Journans à 285 m d’altitude. Elle conflue avec la Saône sur les communes de Pont de Vaux et Reyssouze à 169 m, après un parcours de 75 km. Ses principaux affluents sont : . Rive droite : la Vallière, le Jugnon, le Salençon, la Gravière . Rive gauche : la Leschère, le Reyssouzet, le bief d’Augiors, le bief de l’Enfer, le bief Rollin. Son bassin versant couvre une superficie d’environ 500 km2.

Env iron nem ent

En 2007, l’ensemble des communes du bassin versant de la Reyssouze comptait 92 438 habitants répartis de manière très hétérogène, concentrés autour des principaux pôles socioéconomiques à savoir l’agglomération de Bourg en Bresse et dans une moindre mesure Montrevel-en-Bresse et Pont-deVaux. La population de Bourg-en-Bresse stagne, tandis que dans les communes avoisinantes telles que Certines, Tossiat, Viriat, Ceyzériat on observe des augmentations sensibles de la population. Le bassin versant est composé de 45 communes dont 37 adhèrent au SIAER. Ainsi le territoire d’intervention du SIAER couvre-t-il pratiquement la totalité du bassin versant de la Reyssouze. Les autres collectivités ou groupement intervenant dans le domaine de l’eau gère l’eau potable, l’assainissement.

Quelques dates 1956 : création par arrêté préfectoral du SIAER pour le curage de la rivière

Partant du constat que la Reyssouze est envasée, encombrée, qu’elle déborde fréquemment, notamment à Bourg en Bresse, les communes riveraines confient à Amédée Mercier, alors maire de Bourg en Bresse, la présidence du Syndicat, dont l’objectif premier est de procéder au curage de la Reyssouze.

1967 : extension du périmètre du SIAERA au bassin versant

À cette date, grâce à l’action du Président Louis Jannel, toutes les communes du bassin versant (sauf une) adhèrent au Syndicat. Les affluents et biefs inscrits sur la carte d’état-major au 1 /25 000e sont désormais de la compétence du SIAER pour l’entretien.

1970 : la première étude hydraulique est réalisée. Les conclusions mettent en évidence qu’il ne suffit pas de curer pour se prémunir des inondations : les vannages provoquent des embâcles lors des crues, d’où la nécessité d’intervenir sur les vannes pour les élargir ; les crues sont directement influencées par l’aménagement et l’utilisation du territoire, d’où la nécessité d’intervenir de manière globale sur l’ensemble du bassin versant. Ces principes sont repris dans les prérogatives du SIAER, et se déclinent en 1973 - 1974 par un schéma d’aménagement des eaux du bassin de la Reyssouze.

1981 – 1982 : actualisation de l’étude hydraulique de 1973 – 1974 Le bassin s’est énormément développé. Par ailleurs, une nouvelle problématique apparaît : la pollution des eaux. Un deuxième curage général de la Reyssouze est réalisé entre 1982 et 1986, d’amont en aval, à l’aide d’une pelle mécanique. Le curage s’accompagne aussi du nettoyage des berges (reprise des dépôts du 1er curage), et de réfections de berges. 1984 : extension des prérogatives du Syndicat à l’aménagement des parties hydrauliques des moulins 1993 : lancement de la démarche « Contrat de Rivière ».

Le Dossier Sommaire de Candidature est agréé en 1994, et les études préalables se déroulent entre 1995 et 1996. Les participations communales sont également revues : elles passent à {70 % : population du bassin versant / 20 % : superficie du bassin versant / 10 % : potentiel fiscal}. Le Comité Syndical se compose de 2 délégués par communes (2 suppléants) ; le bureau comprend 10 membres ; le Président est assisté de 3 vice-Présidents. L’équipe technique comprend un chargé de mission, un animateur, une secrétaire-comptable. Ces statuts et ce fonctionnement sont ceux en vigueur actuellement. Le Contrat est agréé en 1996, et signé le 8 février 1997, pour une durée de 7 ans. C’est le premier Contrat de Rivière de l’Ain.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 15


nt e m e n ron i v En

L’affaire de tous y compris

Sécurité et Environnement : Tous concernés !

Sécurité Nous sommes tous, tour à tour des piétons, des cyclistes ou des automobilistes. Chacun se doit de respecter le Code de la Route pour préserver des vies. Respectons les zones 30 mises récemment en place dans le centre et aux abords du collège. Évitons de prendre les trottoirs pour... des parkings ; utilisons les nombreuses aires de stationnement mises à notre disposition. La neige offre un aspect féérique mais laisse les trottoirs glissants que chaque riverain se doit de déneiger.

Nuisances sonores

Que dit l’article R 1334-41 du Code de la santé publique ? « Aucun bruit particulier, ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquilité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé, qu’une personne en soit elle-même à l’origine ou que ce soit par l’intermédiaire d’une personne, d’une chose ou d’un animal placé sous sa responsabilité ». L’utilisation d’appareils bruyants telles tondeuses, disqueuses, tronçonneuses... fait l’objet d’un arrêté préfectorial ; idem pour les feux d’artifices. Concernant les aboiements, merci de veiller à la tranquilité de vos voisins. Ils sont autorisés : - en semaine : de 8h à 12h de 14h à 19h30 - le samedi : de 8h à 12h de 14h à 19h - le dimanche et jours fériés : de 10h à 12h

À propos des haies Il existe une distance minimum d’implantation qui est de 0,50 m du terrain voisin pour une hauteur maximum de 2m (la distance se mesure de l’axe du tronc à la limite de mitoyenneté et la hauteur se calcule à partir du sol porteur jusqu’à la cime de l’arbre, que ce soit une haie ou un arbre seul). Il faut ensuite penser à les entretenir afin de n’occasionner aucune gêne : - pour préserver la circulation sur les trottoirs des personnes handicapées, des piétons et poussettes. - ne pas gêner la visibilité - pour éviter par grand vent la coupure des lignes électriques ou téléphoniques ainsi que les risques de chutes de branchages ou d’arbre sur la chaussée.

16 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Collecte et tri des déchets Avec l’aide de l’autocollant récemment apposé sur nos poubelles, participons efficacement au tri sélectif et utilisons la déchetterie située sur notre territoire : c’est bon pour la planète ! Entre deux collectes, par mesure d’hygiène autant que de sécurité, rentrons ces poubelles qui n’ont aucun attrait décoratif pour notre commune.


ompris des collectivités !….

Env iron nem ent

Économies d’énergie….. La sensibilisation est grande au niveau des particuliers et des entreprises, qui assument directement la charge de leur chauffage et éclairage... Il doit en aller de même au-delà de nos collectivités, qui doivent jouer un rôle moteur dans ce domaine. Pour les communes, la loi du 13 juillet 2005, oblige d’ailleurs les collectivités à se pencher sur cette problématique du développement durable, et des économies potentielles à réaliser. Dans l’Ain, le Syndicat d’électricité (SIEA) aujourd’hui présidé par Conseiller général du canton de Pont-de-Veyle Jean-François Pelletier, s’est vu confier par ses dirigeants une mission de conseil et d’assistance aux collectivités. Le Conseil municipal de Ceyzériat s’est montré attentif à ces préconisations et, dans sa séance du jeudi 29 octobre, il a validé

les termes d’une convention qui le lie au syndicat d’électricité pour conduire une politique volontariste dans les années à venir. Cette signature a été précédée par la réalisation d’un diagnostic portant principalement sur la consommation électrique des bâtiments communaux et celle de notre éclairage public. Ce dossier a été suivi au nom de notre assemblée municipale par Claire Poncéty et Jean Hénaff, qui ont accompagné un intervenant du syndicat, M. Lagrange, pour visiter les bâtiments et établir ensuite un programme de travaux. Il faut souligner que le poste électricité représente aujourd’hui un total de dépense de 48 000 €, dont 60 % sont consacrés à l’éclairage public. C’est sur ce dernier point que porteront d’ailleurs en priorité les interventions à partir de l’année 2009.

Éclairage public C’est un poste en évolution constante, y compris sur le plan quantitatif, puisque l’on compte aujourd’hui pas moins de 594 points d’éclairage sur le territoire communal. Nos moyens d’amélioration :  Le remplacement de 77 lampes à mercure de 125 Watt chacune par des lampes à sodium 70 ou 100 Watt chacune, ce qui impose des luminaires « nouvelle génération ». (Compte tenu du coût de cet investissement, il sera réalisé sur 2 ans. Pour la première phase, remplacement de 35 points lumineux, le coût prévisionnel est de 20 720 €, dont un peu plus de 8 000 € à charge du budget communal).  La pose sur les postes d’éclairage public de V.R.I (variateur régulateur d’intensité). Au milieu de la nuit, l’intensité est diminuée pour minorer la consommation. Six postes sont concernés, mais la priorité sera donnée sur les deux principaux (mairie et quartier poste – gendarmerie). Ces aménagements seront réalisés dès l’année 2009. À noter que dans les nouveaux postes (collège et Morillon) cet équipement a été installé dès la mise en service.  Le remplacement dans 8 postes d’éclairage public, des cellules photoélectriques par des horloges astronomiques pour optimiser la durée de fonctionnement de l’éclairage public.

Bâtiments communaux  Le point essentiel est le remplacement progressif des lampes à incandescence par des lampes fluo compactes, dans l’ensemble des bâtiments pour optimiser l’éclairage.  Contrôle du réglage de mise en veille des ordinateurs.  Mise en place d’horloges pour contrôler la durée de fonctionnement notamment les V.M.C.  Pose de minuterie dans certains locaux (sanitaire par exemple).  Pose de thermostats modulaires pour une meilleure gestion du chauffage.  Pose de détecteur de présence. Enfin, cette étude va aussi nous permettre d’être plus exigeants dans les cahiers des charges lors de futures réhabilitations de bâtiments...

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 17


nt e m e n ron i v En

Voies ferrées

Après la ligne du Haut-Bugey, la future ligne LGV Rhin - Rhône

C

’est au début de cette année 2008, suite au Grenelle de l’environnement, et l’option prise par le Gouvernement d’accélérer la réalisation de 2000 km de voies ferrées nouvelles à grande vitesse, que la branche sud du TGV Rhin – Rhône est revenue sur le devant de la scène. À l’origine du projet, plusieurs scénarios avaient été travaillés par Réseau Ferré de France, passant soit à l’est, soit à l’ouest de l’agglomération burgienne. Très tôt toutefois, l’opérateur public a manifesté son intérêt pour le tracé passant à l’est de Bourg-en-Bresse, pour privilégier le raccordement au contournement de l’agglomération lyonnaise au sud d’Ambérieu-en-Bugey. C’est cette option qui a fait l’objet d’une présentation sur le plan régional au mois de juin dernier, présentation où les maires des communes concernées n’avaient pas été conviés. Aujourd’hui, les différentes communes ont officiellement été saisies de ce projet, que ses responsables situent dans le temps dans les années 2020, mais dont la première tranche pourrait malgré tout être celle impactant la commune de Ceyzériat pour réaliser le contournement ferroviaire de Bourg-en-Bresse. Après une présentation effectuée à l’initiative du député de la circonscription, Xavier Breton, en direction des maires concernés, le Conseil municipal a souhaité obtenir des précisions su ce dossier, et convié le chargé de ce projet à RFF, M. Charvet, à une réunion de présentation en séance plénière à huis clos. Nous reprenons ci-dessous les éléments de présentation de cette future ligne à grande vitesse.

Historique du projet 11 avril 1994 : signature par le ministre des transports du cahier des charges de la LGV Rhin-Rhône qui mentionne la branche Sud sans préciser ses points d’ancrage. 1999 : réalisation d’études sur la branche Sud. 15 mars - 15 juin 2000 : débat public sur la branche Sud. 16 septembre 2002 : validation du cahier des charges de l’infrastructure par le comité de 18

pilotage en vue de sa transmission au ministre chargé des transports. 13 mars 2003 : approbation du cahier des charges par le ministre chargé des transports. 18 décembre 2003 : CIADT confirmant la LGV RR. 21 octobre 2004 : signature des conventions d’études préliminaires entre l’État et les cofinanceurs (Régions).

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Finalités - Relier la branche Est, entre Dijon et Besançon, à l’agglomération lyonnaise par une ligne à grande vitesse mixte (voyageur et fret). - Optimiser l’utilisation du réseau pour le trafic fret et voyageurs à l’horizon 2020.


Tracé M. CHARVET a précisé que le tracé définitif n’était pas encore arrêté. Les études préliminaires ont pour objet de définir les fuseaux d’études en respectant les grandes orientations ci-après : - La branche Sud se raccordera au Nord aux branches Est et Ouest entre Dole et Dijon, passera entre Louhans et Lons-le-Saunier et permettra la desserte de Bourg en Bresse. - Elle sera raccordée, pour les voyageurs, à la LGV Paris Marseille en permettant la desserte de l’aéroport de Saint Exupéry et de l’agglomération lyonnaise. - Pour le fret, elle se raccordera au contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL).

Env iron nem ent

La position du Conseil municipal de Ceyzériat :

Réuni en séance publique le jeudi 27 novembre 2008, le Conseil municipal a souhaité faire part des remarques et demandes suivantes : Sur le fond, l’assemblée ne se prononce pas sur l’opportunité ou non d’un projet qui relève d’une décision nationale. Elle tient par contre. À faire part d’un certain nombre de remarques préalables : - La commune est d’ores et déjà impactée par un nombre important d’ouvrages divers, qui sont venus ponctionner son territoire : l’Autoroute A 40, le pipeline de la société SPSE, l’aérodrome Terre des hommes, et elle subit les contraintes de la modernisation de la ligne du Haut-Bugey. - Ce projet va passer à Ceyzériat pour contourner l’agglomération de Bourg-enBresse dans le cadre d’une solidarité de territoire que nous comprenons, mais qui nécessite d’évidentes contreparties. - Le Conseil municipal exprime de vives craintes sur la question du bruit, en raison de son positionnement par rapport aux vents dominants, et compte tenu de l’antériorité déjà subie du fait du passage de l’autoroute. Il demande donc que le traitement sonore soit particulièrement optimisé, et que pour ceci, soit définitivement abandonné le tracé situé le plus à l’est. - Dans cette même logique, le Conseil municipal souhaite que soit réaffirmé le passage de 270 à 220 km/heures pour le contournement Est de Bourg-en-Bresse. À faire part de ses préoccupations, liées aux contraintes de la commune et notamment : 1/ Jumelage avec l’A40 : le Conseil souhaite que la future LGV fasse l’objet d’un jumelage strict avec l’A 40 pour valoriser la bande des 100 m entre l’autoroute et les zones d’activités de la Teppe et des Plans. Il demande également que cet ouvrage soit enterré, ou semi-enterré, pour passer sous la ligne du Haut-Bugey et sous la D 979, afin de limiter les contraintes sonores. Le Conseil attire l’attention sur le point particulier du chemin communal permettant la desserte de l’autoroute. La préservation de cet accès ne devra pas être réalisée au détriment des zones d’activité,

mais être étudiée de manière à préserver le passage en mode jumelé avec l’autoroute. 2/ Préservation des espaces sensibles : Pour les mêmes raisons que pour les zones d’activité économiques, il est essentiel de préserver les zones naturelles, humides ou boisées, et d’établir une contrepartie pour toute atteinte à ce patrimoine environnemental communal. Compensations : Forêt : les espaces boisés appartenant à la commune de Ceyzériat, tant sur le territoire de la commune de Ceyzériat que sur celui de la commune de Jasseron, et auxquels il serait porté atteinte, devront faire l’objet d’une compensation, notamment en terme de reboisement. Zones humides : Le passage de la ligne portera atteinte au patrimoine naturel de la commune de Ceyzériat, dans un secteur essentiel pour la faune et pour la flore. Ce projet devra réorganiser ce secteur afin de préserver et de permettre le réaménagement des plans d’eau existants, et actuellement gérés par la société communale de chasse. Il faudra aussi tenir compte de la présence de la Vallière, et des contraintes générées en terme d’écoulement et de traitement de ses berges. Sentiers : Le Conseil municipal rappelle l’existence d’un sentier de liaison (selon la carte ci-jointe), qui préfigure une future desserte verte entre l’agglomération de Bourg-en-Bresse et le Revermont. Le projet de ligne devra intégrer cette préoccupation. 3/ Rétablissement de passages en modes doux sur l’axe Ceyzériat – Bourg : Le Conseil rappelle qu’au moment de la réalisation de l’A40, des voies communales ont été supprimées, qui auraient permis d’organiser un cheminement en mode doux en direction de Bourg-enBresse. Il est donc vivement souhaité qu’à la faveur de ce nouvel ouvrage, et compte tenu de l’évolution prévisible des modes de déplacement, le projet intègre d’une part un franchissement « en mode doux » des deux ouvrages jumelés, soit l’A 40 et la LGV en bordure de la D 979 et d’autre part un autre franchissement en zone boisée en bordure de la ligne du Haut-Bugey.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 19


ie v e

d e r ad

C

FLEURISSEMENT 2008 Passion, créativité et motivation La nouvelle équipe municipale a confirmé l’importance du fleurissement pour l’embellissement du cadre de vie des habitants de notre village et une partie des nouveaux élus ont participé activement au côté des membres du Comité de Fleurissement et des employés communaux aux plantations de ce printemps. Le résultat fut une nouvelle fois apprécié des habitants et des visiteurs parfois surpris par la diversité et l’originalité des décors floraux sans cesse renouvelés. L’utilisation de nouvelles espèces et leurs associations comporte néanmoins une prise de risque acceptée par la Municipalité qui renouvelle ses remerciements aux bénévoles du Comité de Fleurissement et aux employés communaux pour les efforts déployés et leur engagement au service de la collectivité. L’embellissement de notre cadre de vie fait également dorénavant appel aux espèces pérennes ou arbustives régulièrement utilisées, par exemple à l’entrée de Domagne qu’il s’agisse de la haie paysagère en long du terrain de sport ou de la création d’une scène paysagère viticole sur le rond-point de Domagne.

ENVIRONNEMENT L’ambition de concilier développement et préservation du cadre de vie La commission environnement travaille sur plusieurs

projets plus ou moins ambitieux à échéance plus ou moins lointaine :  plantations des bacs le long de la RD52 face au collège et au carrefour de la rue Charles Guillon : vigne, rosiers et arbustes à fleurs (2008/2009).  aménagement des abords de la passerelle des vendangeurs : végétalisation avec des espèces naturelles et fixation du talus (2009/2010).  plantations de haies bocagères (2009/2010).  réflexion pour la création d’une liaison reliant le Vallon des Faulx à la voie verte de Bourg en Bresse à proximité de Bouvent (Faisabilité à l’étude). Ces projets traduisent la volonté des élus de préserver le cadre paysager qui fait le charme de notre village, de valoriser son patrimoine naturel et d’en faciliter sa fréquentation.

20 Bulletin municipal Ceyzériat 2009


La commission Communication s’est donné pour objectif principal de créer du lien avec les habitants de Ceyzériat. Pour cela :  Elle a mis à votre disposition une boîte à idées située dans le hall de la mairie. Vous pouvez ainsi nous faire part de vos attentes, de vos idées constructives et donc participer avec nous à l’amélioration de la vie communale. Tout courrier déposé reçoit, s’il est identifié, une réponse de la part de la commission.  Elle rédige et réalise quatre bulletins municipaux par an, celui-ci de fin d’année étant plus conséquent.

Com mu nic atio n  Elle travaille actuellement à la refonte du site internet pour que vous ayez une information actualisée, complète et réactive des événements dans notre commune. Nous espérons une mise en service au cours du premier trimestre 2009.

 Elle se préoccupe de l’accueil des nouveaux habitants. En juin dernier elle a organisé un pot d’accueil aux nouveaux du lotissement des Jardins de la Combe.

Infos pratiques Permanences des adjoints Jean-Yves FLOCHON, Maire : 04 74 25 09 05 Lundi, vendredi et samedi de 9h à 12h Yves CORNIER, Premier adjoint Samedi matin de 9h à 11h sur rendez-vous Jean-Jacques BOURGIER, adjoint chargé des travaux 2e samedi du mois de 11h à 12h sur rendez-vous Christian POMMERUEL, adjoint chargé de l’urbanisme Mercredi de 17h à 18h et samedi de 9h à 11h (de préférence, prendre un rendez-vous).

Claudine TRENTESAUX, adjointe chargée des affaires scolaires et périscolaires Mercredi de 10h à 12h Robert EUDO, adjoint chargé des associations, de la jeunesse et de l’information Mercredi de 17h30 à 19h et samedi de 8h30 à 11h Conciliateur : 04 74 14 01 40 Contacter la Maison de la Justice à Bourg en Bresse

Administration Secrétariat de mairie Tél : 04 74 25 09 09 Email : commune.ceyzeriat@wanadoo.fr Lundi à vendredi de 10h à 12h et de 14h30 à 18h Samedi de 9h à 12h Bibliothèque Mardi de 16h30 à 18h uniquement en période scolaire Mercredi de 14h à 17h30 Samedi de 10h à 11h30 Collecte des ordures ménagères POUR LES PARTICULIERS Tous les jeudis matins Si le jeudi est un jour férié, la collecte sera avancée au mercredi. Gendarmerie URGENCE : 17 sinon 04 74 30 00 10

La Poste Lundi à Vendredi de 8h45 à 12h et 14h à 17h30 Samedi de 8h à 11h30 Levée du courrier : 16h15 du lundi au vendredi 11h30 le samedi Vie paroissiale Messe à 10h30 Infos et horaires à l’église Déchetterie Horaires d’hiver : du 1er octobre au 31 mars : lundi, mercredi, vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h Jeudi de 10h à 12h Samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h Fermée aux professionnels le samedi Lyonnaise des Eaux : 0 810 479 479 Communauté de communes de La vallière : 04 74 25 04 91 EDF Dépannage : 0 810 333 001 GDF Dépannage : 0 810 433 001 France Télécom : 1014

Officier ministériel Me BREUIL - Rue Antoine Thermes : 04 74 30 01 54

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 21


e r è i l

al V C

C

Syndicat mixte de l’Ile Chambod

L

’ïle Chambod est une île artificielle, fruit des aménagements hydroélectriques réalisés sur la rivière d’Ain. Elle est gérée par un syndicat mixte, constitué autour du Conseil général et des trois intercommunalités voisines : la Vallière, Monts-Berthiand (Izernore) et Bugey-Vallée de l’Ain (Poncin). Cet espace de loisirs est aujourd’hui scindé en deux parties : la première avec la base de plaisance (la plage et ses équipements) et la seconde, au bout de l’île, avec des bungalows et un bâtiment d’accueil géré par l’UDPA, pour l’accueil des groupes et des scolaires pour des stages de plein air. Côté base de plaisance, à l’entrée de l’île, de récents aménagements ont permis de renforcer les attraits de ce site consacré, l’été venu, à la baignade et à l’accueil des familles. Des jeux aquatiques ont été installés pour les enfants et une meilleure qualité d’accueil sur la plage de l’île a aussi été effectuée. Cette dynamique d’accueil se veut aussi un point d’ancrage touristique, avec son bateau, le « Chambod », qui offre aux visiteurs l’occasion de découvrir la vallée de l’Ain et ses curiosités naturelles. Après un premier équipement, ce nouveau bateau, mis en service pour la saison 2007, offre une capacité d’accueil permettant l’accueil des groupes, et une possibilité de visites, y compris lorsque la météo devient plus incertaine, ce qui n’était pas le cas avec l’équipement précédent : Deux promenades au fil de l’eau, sont proposées pour découvrir différemment la magnifique vallée de l’Ain. Le capitaine et son hôtesse seront heureux de vous accueillir à bord de ce bateau promenade de 60 places pour une découverte commentée de la magnifique vallée de l’Ain. Sentier : le fil conducteur Dès l’été prochain, les promeneurs pourront librement partir à la découverte de l’île, et en effectuer le tour, en profitant du sentier aménagé en lien avec le prestataire choisi par le syndicat mixte : l’association NATURAMA. Un document illustré sera disponible au syndicat mixte, dans les Offices de tourisme, mais aussi offert en téléchargement sur le site internet de l’île Chambod. Ce livret, qui explique l’histoire du site, mais aussi et surtout en valeur la richesse et la diversité de la faune et de la flore, en même temps que ses caractéristiques naturelles et géologiques.

22

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Un sentier pour mieux connaître l’île et son histoire

Le fil conducteur de ce livret est celui d’une agricultrice, qui présente la vie du hameau avant la montée des eaux. Ici, les habitants vivaient alors principalement de la production laitière. Le paysage avait été façonné par ces activités agricoles, de même que l’architecture ait été largement influencée par cette activité dominante. L’objectif recherché est celui de la valorisation du patrimoine écologique, historique et patrimonial du site. Dix bornes, constituant autant d’étapes, seront installées, lesquelles découperont cette promenade en autant de thématiques. Sentier : les différentes thématiques Borne 1 : l’histoire de l’île Chambod ; Borne 2 : les activités agricoles (avec lecture de paysage) ; Borne 3 : La vie au hameau de Chambod (ses quartiers, la traversée de la rivière, .) ; Borne 4 : La prairie sèche (définition, intérêt écologique, …) ; Borne 5 : la formation géologique (le karst et ses caractéristiques) ; Borne 6 : Les animaux du bord de l’eau ; Borne 7 : La force de la rivière d’Ain ; Borne 8 : La lône ; Borne 9 : Les landes à buis ; Borne 10 : Les usages de la rivière. Bateau le Chambod, deux balades au choix :  Les gorges : Vous partez pour une promenade de 2 h 15 jusqu’au viaduc de Cize Bolozon. Vous parcourez tranquillement les meilleurs endroits des gorges de l’Ain dominé de forêts et de falaises.  Autour de l’île : Promenade de 1 h 15 sur le lac vers le barrage d’Allement, puis remontée de la rivière jusqu’au pont de Serrièressur-Ain. Le bureau du syndicat mixte : Président : Jean-Yves Flochon, Conseiller général du canton de Ceyzériat 1er vice-président : Mario Boroni, Conseiller général du canton d’Izernore 2e vice-président : Jean-Michel Giroud, maire de Poncin Membres : Jean Chabry, Conseiller général du canton de Poncin ; Daniel Bénassy, Conseiller général du canton d’Ambérieu-en-Bugey ; Denis Peron, Conseiller général du canton de Treffort ; Sylvie GoyChavent, Sénateur, maire de Cerdon ; Gérard Brevet, maire de Hautecourt-Romanèche ; Christian Bardet, maire de Serrières-sur-Ain.


Maison de la musique

CC

Bâtiment ancienne mairie : des locaux plus fonctionnels Association à vocation intercommunale, la « Maison de la Musique » réunit cette année 176 élèves autour de treize professeurs. Cette école de musique rassemble les enfants et les adultes de la communauté de communes de la Vallière, qui souhaitent apprendre la musique ou pour les plus âgés qui ont le désir de se perfectionner en musique. Elle accueille les enfants à partir de 6 ans afin de leur donner une première approche de la musique par l’écoute et la gestuelle pour la reproduction des notes, ce que l’on appelle l’éveil musical. À partir de 7 ans, les enfants suivent des cours de formation musicale (solfège) et choisissent leur instrument entre tous les cours proposés :  Trompette  Piano  Clarinette  Guitare classique ou guitare électrique  Saxophone  Trombone  Violon  Accordéon  Batterie et percussions  Flûte traversière ou flûte à bec À partir de la troisième année d’instrument, ils peuvent se rendre en atelier de pratique collective : atelier jazz-rock de Rémi Salun, atelier batucada de Félix Moronnoz, atelier musique de chambre de Pauline Jonville ou orchestre junior de Séverine Dubois où ils retrouvent d’autres instrumentistes afin de jouer des morceaux ensemble. Les cours sont dispensés dans des salles du bâtiment ancienne mairie où 6 salles sont mises à disposition par la mairie qui en assure le chauffage, l’électricité et l’entretien. Les adultes peuvent également suivre de la formation musicale et des cours d’instrument : ils peuvent également se retrouver un soir par semaine pendant 2 heures au sein de la chorale adultes dirigée par Clément Lachaize. Vous avez la possibilité de venir écouter et encourager les jeunes musiciens lors des productions en public des classes instrumentales dont l’entrée est gratuite. Une première audition a eu lieu le jeudi 18 décembre à la cave des Chartreux à Ceyzériat et vous pouvez retenir les dates suivantes : - le mercredi 4 février 2009 à la salle des fêtes de Montagnat ; - le lundi 23 mars 2009 à la salle des fêtes de Hautecourt ; - le samedi 25 avril pour le Concert des Élèves (dont le thème n’est pas encore dévoilé) au Centre Festif à Ceyzériat où se rendent 300 parents ou amis de la musique ; - le mardi 16 juin pour la Fête de la Musique que nous organisons à Villereversure où nous accueillons les musiciens des deux harmonies de la communauté de communes : l’Écho du Suran dirigée par Jérôme BLANC et l’Union Musicale dirigée par Séverine Dubois, les enfants de l’école primaire souhaitant se

Val li

ère

produire en public en chantant ou en dansant, et d’éventuels groupes musicaux de la Communauté de Commune. Une « portes ouvertes » sera organisée en juin 2009 ainsi qu’une soirée dédiée aux préinscriptions en vue de la prochaine rentrée. Les inscriptions se dérouleront le vendredi 4 septembre 2009 et samedi 5 septembre 2009 dans les salles de l’école de musique. Cette année, l’école accueille 176 élèves originaires de la communauté de communes et des communes voisines. Treize professeurs sont salariés dont 2 dumistes dans la mesure où l’école assure également les interventions en milieu scolaire financées par les communes à 75 % dans cinq écoles : Montagnat, Revonnas, Villereversure, Hautecourt-Romanèche et Ceyzériat. L’accueil et la réception des parents ainsi que l’accueil téléphonique sont assurés par Corinne Bernigaud présente les lundis aprèsmidis et mercredis matins. Nos contacts : e-mail : maisondelamusiquevalliere@orange.fr Notre site internet : http://maisondelamusiquedelavalliere.ifrance.com Téléphone : 04 74 47 97 41 Locaux : une première tranche en 2008 Depuis cette rentrée, l’école de musique dispose de trois nouvelles salles, réaménagées au sein d’une ancienne salle de classe. Ces travaux Orchestre Junior ont été réalisés par de la Maison de la musique en concert la commune, sous la maîtrise d’œuvre de l’Atelier du trait (Certines). Celui-ci a suivi les travaux de remise aux normes de l’ensemble de cet édifice. Pour les années à venir, deux nouvelles tranches de travaux restent à réaliser : la première pour découper et adapter aux conditions d’éducation musicale une autre salle du rez-de-chaussée et la seconde pour doter l’harmonie de Ceyzériat et l’école de musique d’une salle de pratique collective fonctionnelle. Cette salle de répétition, qui était jusque-là utilisée pour les besoins de la garderie périscolaire est située elle aussi au rez-de-chaussée. Un cheminement intérieur fera également le lien avec cette salle de pratique collective et les locaux de l’école de musique. Bulletin municipal Ceyzériat 2009 23


r

Pat

e

in o im

Le saviez-vous ?

VALLIÈRE : chacun d’entre nous connait la rue, le chemin, la cascade de la Vallière située au centre du village, ainsi que le moulin de la Vallière aujourd’hui disparu et dont les pierres ont servi à la construction de la biscuiterie Bouvard. Il y a aussi la Communauté de Commune de la Vallière, le FC de la Vallière qui regroupent les sportifs et la toute jeune école de musique de la Vallière... Mais qui connaît la chanson de la Vallière dont les grands compositeurs sont 2 adjoints au conseil municipal... L’un Robert EUDO a écrit les paroles et l’autre Jean Jacques BOURGIER a composé la musique. Maintenant à vous de chanter :

24 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Couplet 1 Il existe un endroit charmant À l’abri des foules et du vent Où coule la paisible Vallière Qui joue sans discernement Des ombres et des lumières Et fait sa vie nonchalamment Refrain Coule la Vallière, Raconte-nous l’histoire De ce petit coin de terre Qui s’illumine chaque soir

E

Ass


ant ent ère ent res ent

e e ir

Pat

rim

Couplet 2 Elle offre un spectacle aux enfants Venus entendre le doux chant De l’eau qui caresse les rochers N’en finit pas de les user Pour s’apaiser dans un berceau Qu’on appelle : Vallon des Faulx

Couplet 4 Elle connaît tout de Ceyzériat Ses légendes et ses traditions Elle sait même qu’à Tréconnas Nos belles dames, avec passion Donnent à des milliers de fleurs Toutes leurs magnifiques couleurs

Couplet 3 Si tu passes au Vallon des Faulx Assieds-toi sur les pierres du ruisseau Écoute le murmure du lavoir Qui te contera les histoires Des lavandières et des enfants Du meunier du village d’antan

Couplet 5 Si la cascade se met en colère Viens sur le petit pont au couchant Admire son rideau éclatant Qui nous rappelle, elle en est fière Que des compagnons égarés Sous les rochers se sont cachés

oin

e

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 25


s ent

m e n Évè

t Grand’Margo De l’assomption la clarté fait le vin de qualité. La grappe à la nativité commence sa maturité

Tel est le vieux proverbe qui en bien des régions de vignobles annonce encore aujourd’hui l’époque faste entre toutes des joyeuses vendanges. Le vigneron à son approche sent son cœur se dilater d’aise et il donnerait tous les plaisirs du monde pour celui d’aller de cep en cep humer la capiteuse odeur des grappes et des paradis. Nos maîtres d’écoles nous parlaient de nos ancêtres les gaulois et nous en avons retenu très laborieusement qu’ils avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête et que dans leurs fêtes ils échangeaient des branches de gui. Oubli ou dissimulation on ne nous a jamais dit que nos glorieux aïeux manifestaient déjà un penchant non dissimulé pour le jus de la treille. À l’annonce des vendanges, ne promenaient-ils pas un enfant bien joufflu qui devait être moins innocent que l’on ne l’est d’ordinaire à cet âge ? Ils en avaient fait le génie de la vigne en le baptisant du nom très barbare de Bemilouc. Les Romains en arrivant sur nos coteaux durent trouver le terrain tout préparé pour leurs Bacchanales et leurs « Vénialia », fête du vin où Bacchus et Vénus ne manquèrent jamais d’adorateurs. Peut être du haut des roches de Cuiron, sur cet oppidium où l’on prétend que César aurait pu observer la vendange versée dans la marmite des druides on pouvait converser avec les Séquanes et les Ambarres ayant peuplé notre contrée. Amis lecteurs, pensez-vous que ces quelques phrases ont été écrites sur le banc d’une cave ou la part des anges aurait fait son œuvre ? Possible. En tout cas, je n’ai pas été victime d’hallucinations en voyant des Romains défiler fièrement dans notre village, emmenés par leur lieutenant Labienus. César avait fait le déplacement et Cléopâtre avait décidé d’acclamer aussi notre 57e reine. Julie Beja a fasciné sa cour de petits pages et son peuple.

26 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

L’agitation de la fête aujourd’hui ne ressemble en rien à celle des années 50. Les estaminets ont disparu mais le public est resté fidèle à ce moment où l’on vient proclamer Margot, fille du Pays. Le défilé s’est considérablement allongé, fruit d’un travail collectif dont il convient de saluer tous les acteurs. La confrérie de la Grappe d’or perpétue cette tradition bien épaulée par le comité d’initiative et la municipalité. Les habitants de Ceyzériat et des hameaux ne manquent pas d’imagination pour donner une dimension à cette fête de la revole « Fête de fin de Travaux » de Vendanges, mais aussi fête des enfants vignerons de Ceyzériat nouveaux diplômés. Le vin nouveau est sorti des tonneaux comme la musique entraînante du petit bazar qui fait danser les échassiers de l’école du cirque. L’arrivée en haut du village fut mouvementée et le père Jules a veillé pendant que Margot se débattait avec une grappe qui n’avait que l’idée de s’échapper dansant tantôt d’un côté, puis de l’autre aux sons de l’union musicale encerclée par une foule attendant le moment suprême. À l’envol de la grappe estampillée par l’ADMR le ciel se para de multitudes de couleurs, petits messages d’accompagnement et de fraternité. Toujours plus haut, toujours plus loin et ce fut le cas cette année puisque la distance parcourue par 3 ballons fût importante :deux en Allemagne et un en Suisse à Bâle. La grappe a été retrouvée au Tyrol après avoir parcouru 716 km. Le territoire viticole très restreint aujourd’hui, ne nous empêche en rien d’être les gardiens de nos traditions et de les faire vivre. La fête fut belle cette année, et le beau temps présent, on vit même César et ses gardes s’autoriser à consommer une petite cervoise à la santé de Julie.


Aide à la personne

Vie

ass

oci

ati

ve

Bibliothèque municipale La bibliothèque municipale vous offre toujours ses services au cœur du village. Des livres nouveaux, achetés cette année ou empruntés à la Bibliothèque Départementale de Prêts et des CD vous attendent. Depuis la rentrée de septembre, nos horaires d’accueil public ont été modifiés : - mardi de 16h30 à 18h uniquement en période scolaire - mercredi de 14h à 17h30 - samedi de 10h à 11h30. Accueils divers : Les classes des écoles primaire et maternelle sont accueillies en alternance les jeudi et vendredi. Des rencontres ponctuelles ont eu lieu avec le relais des assistantes maternelles (histoires pour les tous petits) et avec les enfants et animatrices de la crèche- halte garderie. Des projets d’animation sont en réflexion… Un contact a été pris avec le collège, mais n’a pas été suivi d’échanges. Environ 15 personnes font travailler leurs

méninges en jouant au scrabble le lundi de 17 à 19h. Avis aux amateurs. Animations : En association avec les bibliothèques de Jasseron et Treffort-Cuisiat, nous avons reçu Isabelle Callis-Sabot, auteur local, le 28 mars à Jasseron. En nous présentant son dernier roman « Au nom du peuple français », elle nous a fait revivre la Révolution dans l’Ain… Le 8 novembre, la bibliothèque était comble pour une soirée poésie avec le groupe « C’est à dire »et les poèmes de Gabriel Le Gal, dits et chantés par lui-même, Christine Fusarelli et Paul Greffet. Avec son équipe, Viviane Miffre, bénévole, conte ses histoires pour le grand bonheur des petits… Fonctionnement : À notre demande, la commune a renouvelé notre matériel informatique et nous a installé Internet pour faciliter nos contacts avec la BDP et autres partenaires.

Une journée rangements nous a permis de réorganiser nos étagères pour une meilleure présentation de nos livres. Notre budget, alloué chaque année par la commune, nous permet de vous présenter beaucoup de nouveautés mais malheureusement nos locaux ne sont pas extensibles …alors il faut faire des choix pour libérer de la place sur nos rayons. Un meuble de rangement pour les CD vient d’être acquis pour faciliter vos choix de musique. La bibliothèque peut aussi se transformer en atelier-couture : pendant les vacances de février, une journée couture a été nécessaire pour confectionner de nouvelles housses pour les poufs du coin enfants. Merci aux couturières. Maintenant, à vous, habitants de Ceyzériat, de venir nombreux à la bibliothèque municipale où l’accueil est gratuit.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 27


Vie

ve i t ia

c o s as

Événements de l’année Concours de Guitare

Si(x) cordes il y a... vous êtes à Ceyzériat...

1990-2008...L’équipe de bénévoles « Guitare Mélodie » devenu MELODIFOLIZ, lance une passerelle entre élèves, guitaristes amateurs et professionnels. Rencontres, compétences, complicité, défis, ont fait de cette aventure un événement à portée nationale, connu et reconnu dans le monde musical: le CONCOURS NATIONAL de GUITARE de Ceyzériat. 13 avril 2008: Dans la programmation du festival « Biennale en Revermont » le 10e Concours a accueilli, comme toujours, une soixantaine de Remise de l’album de Ceyzériat à J.Y. Flochon candidats, de la catégorie dépar le compositeur Sébastien VACHEZ butant à Excellence. De Paris à Nice, de Strasbourg à ClermontFerrand, certains n’hésitent pas à se déplacer à Ceyzériat. Enseignants, et concertistes composent le jury national. Cette année, le président était Gérard VERBA (94), entouré de Adrien Maza (77), Jérémy

Jouve (75), Philippe Roux (25), Pierre Goliot (10), Sébastien Vachez (10). Adrien Maza, Jérémy Jouve sont, d’ailleurs, anciens lauréats de la catégorie excellence... vingt ans ont passé ! Pour marquer ce dixième concours, Sébastien VACHEZ, compositeur, guitariste international a édité, et nous a dédié un livret de partitions « L’ALBUM de CEYZÉRIAT », dont les œuvres ont été pièces imposées à ce concours. Honneur et hommage au parcours réalisé, traçabilité de notre action culturelle depuis 20 ans et preuve de l’ancrage de cette rencontre dans notre village de Ceyzériat. Anniversaire oblige, la veille, nous avons eu la joie de réunir les lauréats « Excellence » des années antérieures. « Stars » de la guitare classique, professionnels, certains déjà internationalement connus, tous étaient très heureux de se retrouver. Ainsi, par eux, il arrive que « Ceyzériat » soit évoqué en Allemagne, aux États-Unis, au Canada, en Pologne... Le lauréat Esteban LUX sera en première partie de concert le Dimanche 1er Février à Ceyzériat. Aussi, prenez date, venez découvrir ce jeune talent ainsi qu’un guitariste « révélation » originaire du Revermont...Surprise!

Foire aux vins La Foire aux vins aux portes des noces d’Argent. Le chemin parcouru depuis la première édition en 1974 ne laisse aucune équivoque sur le travail réalisé au cours de toutes ces années par les bénévoles qui se sont succédés au sein du comité d’initiative. Les plus anciens se souviennent des moments où la météo peu clémente venait compliquer l’accueil des exposants installés sous des chapiteaux au centre village, aux ressemblances de Marina. Pour une bonne dégustation, point n’est besoin de rajouter d’eau, mais simplement un peu de bonne humeur et c’est ce que viennent faire chaque année une quarantaine d’exposants pour la plupart fidèles de la première heure. Toute la route des vins de France passe pendant 2 jours à Ceyzériat, sans compétition entre les crus différents, ni opposition bien au contraire, des producteurs venus parfois de la zone Euro. Savant mariage d’appellations différentes au service des visiteurs amateurs ou aguerris, cette manifestation tient une part importante de ce créneau au niveau régional et contribue à maintenir l’image d’un métier d’autrefois qui fleure bon le terroir et nous ramène à une 28

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

tradition viticole aujourd’hui très amoindrie sur notre territoire communal. Cet événement de début de printemps a acquis ses lettres de noblesse et au fil des années s’est agrémenté de stands de produits locaux venant compléter une dégustation appréciée par un nombre important de visiteurs, venant aussi récompenser tous les efforts de production et de présentation des différents acteurs. Rendez-vous est pris pour le 25e anniversaire. Nul doute que ce rendezvous sera grand et si nous sommes encore à la campagne, notre foire aux vins vaut bien un salon des villes.


e

Via M ena is fesso tc aitai t oin vs e

Farfouille Dès les premiers beaux jours il existe un rendez-vous incontournable pour les chineurs ou collectionneurs qui n’hésitent pas à se lever de bonne heure et parfois parcourir des dizaines de kilomètres afin de trouver ou vendre la perle rare qui manque ou que l’on ne veut plus. Véritable sport national, le département de l’Ain n’est pas en reste puisque le calendrier de ces manifestations propose environ 250 dates. De la simple foirefouille à la bourse d’échange en passant par la brocante, il y en a pour tous les goûts. Les donneurs de sang de Ceyzériat et Revonnas organisent depuis 2001 ce rendez-vous sur notre commune. Si les débuts ont été mitigés, depuis 2005 année correspondant à une évolution dans la date plus adaptée en ce début de septembre, la vitesse de croisière a été atteinte et lorsque le beau temps est de la partie comme cette année, l’addition des mètres linéaires occupés (Plus de 700 pour environ 164 exposants) montre tout l’intérêt que suscite

l’événement pour le vendeur souvent local mais aussi pour l’acheteur. On y vient en famille tout d’abord, pour passer une bonne journée et puis si l’on peut vendre pour réinvestir c’est encore mieux. Bien installée maintenant sur le site de Domagne avec une infrastructure adéquate y compris pour l’accueil des véhicules, l’association mise sur un esprit convivial et force est de reconnaître qu’aujourd’hui chacun sait y retrouver son compte et la grande majorité des exposants est devenue fidèle. Cette manifestation sous ses airs débonnaires est en fait lourde en terme d’investissements humains l’ensemble des bénévoles ne ménage pas sa peine pour une entière réussite. D’années en années les choses se sont améliorées et la phase de rodage a cédé le pas à une organisation structurée. Certes Domagne n’est pas Leyment mais la foirefouille de Ceyzériat a su s’imposer même si la concurrence est vive. C’est un véritable encouragement pour toute l’équipe qui associe à ce succès et pour sa bonté « Tlaloc », non pas le dieu des antiquaires mais celui de la pluie pour sa clémence.

Roc et Gravillon

Baby Basket

Ceyzériat est devenu terre d’accueil sur deux épreuves attendues par tous les coureurs de la région. Beauté du lieu alliant difficulté n’ont pas freiné les ardeurs des 295 concurrents s’élançant sur un tracé de 21 Km et parcouru en 1h27 avec une arrivée digne des plus grands. Fair-play, main dans la main pour Nicolas Duclos et Pascal Balducci. Voilà un comportement sportif exemplaire pour une prime faite que de sueur. À noter la bonne performance de nos locaux Frédéric Bouilloux qui termine 5e, Laurent Darnand à la 10e, Yann Santon à la 13e et Richard Aujoulat à la 27e place. Félicitations. L’épreuve de la Cascade (10 km), a vu la victoire de Paul Durand en un peu plus de 39 minutes. La première féminine arrive 11 minutes plus tard, c’est Michèle Martenet qui reçoit le trophée. Plus d’une centaine de marcheurs sont venus se ressourcer sur ces deux randonnées avec une participation accrue des habitants de Ceyzériat y compris du conseil municipal, n’est-ce pas, Marc Perrot qui a trouvé la passerelle des vendangeurs belle et la derrière côte dure (mais qui termine quand même l’épreuve en un peu moins d’une heure...). Enfin belle réussite pour l’ensemble des bénévoles du comité d’initiative, et Sport Nat 01.

Le mini-basket dans le haut du panier est devenu réalité Samedi 24 Mai 2008. Cette concrétisation est le fruit d’un travail collectif porté depuis de nombreuses années par tous ceux qui se sont investis auprès des jeunes afin d’inculquer les fondamentaux qui leur permettront plus tard de se distinguer. Thierry Ballestriére, vice président de la commission fédérale de jeunes et Jean Pierre Gomez, président du comité départemental sont venu saluer le dynamisme de Catherine Chauvet, initiatrice du projet. Huit clubs du département sont aujourd’hui labellisés. C’est un véritable engagement soumis à l’adhésion d’une charte valorisant la formation des enfants. L’accueil reste le maître mot avec un leitmotiv : prendre du plaisir à jouer et pour l’enjeu, on verra plus tard. La fête fut belle ce jour là à Domagne et les 60 enfants qui évoluaient devant un public nombreux nous ont convaincus qu’ils étaient entre de bonnes mains. Félicitations aux entraîneurs et à l’ensemble du club bien sûr qui peut être fier par sa contribution de placer le département de l’Ain au 1er rang National par rapport à sa population, des clubs formateurs.

Bulletin municipal Ceyzériat 2009

29


ve i t ia

c o s s

a e i V

La ligue contre le cancer Grâce à la générosité de tous et au dévouement de ses bénévoles, le Comité Départemental de l’Ain de lutte contre le cancer poursuit son œuvre. L’engagement des délégations permet de poursuivre les programmes d’aide à la recherche aux équipes du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon. Parallèlement la Ligue mène une démarche de prévention (dépistage des cancers du sein, colorectal ; campagne anti-tabac chez les jeunes…) et de soutien psychologique aux malades et à leur famille. L’action de tous ses bénévoles est essentielle. Rejoignez-les. Prenez contact avec le Comité de l’Ain ou auprès du Délégué Cantonal de Ceyzériat : François DUFOUR Tel : 06 88 40 62 74

E

n ce début de nouvelle année, le conseil municipal vient saluer le travail effectué par l’ensemble des responsables et bénévoles qui ont su faire vivre le tissu associatif à Ceyzériat. Rester attractif est le maître mot pour que tout un chacun puisse s’épanouir dans son choix. Chaque président sait aujourd’hui que la chose n’est pas forcément aisée et que la concurrence dans les villages voisins est d’actualité. Si cela parait moins vrai pour les clubs sportifs, les petites associations sont plus sensibles à ce phénomène mais la diversité proposée dans notre village doit se maintenir. Elle fait partie de notre quotidien et contribue à la qualité de vie, souvent déterminant dans les critères d’installation des nouveaux habitants. Notre satisfaction c’est de ne rien perdre et faire en sorte de faciliter toute nouvelle initiative. Bien entendu dans la mesure du possible car il ne faut pas perdre de vue qu’il faut partager et surtout en terme d’équipement. L’arrivée du gymnase qu’il faudra d’ailleurs baptiser car nous l’appelons à tort gymnase du collège est une grande opportunité pour que chacun puisse trouver sa place, mais rien que sa place. C’est aussi une ouverture à certaines disciplines qui jusque-là n’étaient pas ou

plus pratiquées dans notre commune. Les sports de combat par exemple et l’escalade avec maintenant une initiation et pourquoi pas des compétitions en salle. Il y a donc une vitesse de croisière à trouver mais nul doute que toutes les bonnes volontés s’associeront pour que tout un chacun puisse profiter de ce nouvel équipement dans les meilleures conditions. Sur le plan de l’entretien des locaux nous avons renforcé le service sur la salle polyvalente puisque nous avons repositionné 11 heures par semaine et en ce qui concerne le nouveau gymnase, compte tenu de l’équipement nous aurons approximativement, car il faut un peu de recul pour juger, 25 heures hebdomadaires réparties sur 5 jours. L’année qui va se dérouler verra bien sur les manifestations qui nous sont chères prendre place, mais aussi certaines autres, passagères ou à pérenniser. Nous avons aussi au programme du mois de Septembre une journée dédiée à la présentation des associations, retenez bien cette date, le 12 septembre 2009. Et bonne année sportive et culturelle à vous tous.

Le club alpin Revermont La rentrée 2008 a vu arriver dans la communauté de commune de La Vallière un nouveau collège ainsi qu’un nouveau gymnase. Sous l’impulsion de la principale du collège, de nouvelles disciplines inscrites au programme, appelées Activités Physiques de Pleine Nature (APPN) pourraient être enseignées à Ceyzériat. Les collines et sentiers du Revermont, les réseaux karstiques, les falaises alentour (Cuiron, Ramasse, Jarbonet,…) formidables terrain de jeu, seront des lieux d’apprentissage d’une grande richesse. Randonnée-orientation, Escalade, Spéléo ou VTT pour l’aspect sportif mais aussi sensibilisation au respect du milieu naturel pour l’aspect éducatif. Les professeurs d’EPS pourront initier les élèves du collège aux disciplines verticales grâce au mur d’escalade qui vient d’être installé dans le gymnase. Pratique autrefois marginale en salle, l’escalade tend à se populariser.

30 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Pour utiliser cet équipement en dehors du temps scolaire, par des adultes et des jeunes, quelques passionnés viennent de créer le « Club Alpin Revermont », avec à sa tête M. Damien Berthier. Les bénévoles sont tout naturellement venus proposer leur aide et leur expérience pour l’installation du mur. Les professeurs n’ont pas hésité et un partenariat a vu le jour. Affilié à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne, cette toute nouvelle association a pour but, selon ses statuts, « de rapprocher les amateurs des sports de montagne non motorisés, en vue d’en favoriser la pratique, dans une ambiance conviviale, hors de tout esprit mercantile et en veillant à la sauvegarde des espaces naturels. Elle préconise une pratique des sports de montagne en conscience de l’engagement physique et moral nécessaire, intégrant les règles de sécurité, responsable vis-à-vis des autres et du milieu naturel, et visant à l’autonomie de chacun. Convaincue des valeurs pédagogiques des sports de montagne, elle entend les promouvoir auprès des jeunes. » La 1re Assemblée Générale a eu lieu le 17 décembre 2008. Habitants de Ceyzériat et des alentours ou plus largement du Revermont, un club existe désormais près de chez vous, n’hésitez pas à venir nous voir.


Associations de Ceyzériat ASSOCIATION

Nom du Président

Adresse

Téléphone

ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural)

GUYOT Jean-Louis

Le Pré des Eclosaies 01250 JASSERON

04 74 30 09 22

AMICALE CLASSE 71-72

BLANC Martial

Montagnat

04 74 51 65 46

AMICALE CLASSE 74-75

BAS André

1364, chemin de Tanvol

04 74 45 39 69

AMICALE DES DONNEURS DE SANG

BLOMME Murielle

4, allée des Résidences

04 74 47 19 49

AMICALE DES SAPEURS-POMPIERS

JACQUES Christophe

Chemin de Saumont

04 74 25 01 49

LES AMIS DE TRECONNAS

BUATHIER Gilbert

Tréconnas

04 74 30 03 68

ANCIENS COMBATTANTS

PAGELOT Roger

12, allée de la Marcelière

04 74 25 05 80

ART.COMM

CURT Roland

Zone Artisanale

04 74 25 07 17

LES BOIS DE LA FAY

EVIEUX Christophe

4, rue Jean Jaurès

04 74 30 00 57

LES CAVETS 93 DE CEYZERIAT

BOCCAUD Eric

230, chemin des Rochettes 01160 ST MARTIN DU MONT

06 74 27 77 31

CEYZERIAT VALLIERE

TETU Bernard

Lot. La Mirette

04 74 25 08 77

CEYZERIAT REVERMONT VTT

PERROT Michel

Chemin du Colombier

04 74 30 05 02

CHEVAL BUGEY

DUNAND Monique

Les Rochettes

04 74 25 01 93

CLUB ALPIN REVERMONT

BERTHIER Damien

5, rue du Pressoir

04 74 25 02 82

C.S.C. BASKET

CHAUVET Gérald

Rue Pierre de Coubertin Lot. La Mirette

04 74 25 08 35

COMITE DE FLEURISSEMENT

CORNIER Yves

La Grande Fontaine

04 74 25 03 81

COMITE D’INITIATIVE

SANTON Didier

Ch. des Platières

04 74 30 03 15

COMITE DES ŒUVRES SOCIALES (employés communaux de Ceyzériat et Jasseron)

LEGER Jean-Pierre

Les Soudanières

04 74 30 05 70

COMITE PAROISSIAL

HENAFF Anne-Marie

Chemin du Morillon

04 74 30 00 95

CREA’TOUT VA

BERGERET Catherine

Rue Antoine Thermes

CYCLO CLUB CEYZERIAT

CORNIER Raymond

Les Soudanières

04 74 30 02 51

F.N.A.C.A.

MERCIER Serge

Rue Jean Jaurès

04 74 30 04 84

GAILLARD Christian

«763, route du Lac 01250 MONTAGNAT»

04 74 23 47 94

FOOTBALL CLUB LA VALLIERE FOYER DE L’AMITIE

BANANT Odette

Rue Charles Guillon

04 74 25 00 20

GARDERIE PERISCOLAIRE

Mme BONORIS Dominique

Bât. Ancienne mairie

04 74 25 02 01

G.R.A.M.

FAMY-BARRANCO Nicole

Chemin des Allouettes 01370 MEILLONNAS

04 74 51 38 06

GYMNASTIQUE VOLONTAIRE (G.V.)

DESCOURS-DéPRéS Edith

1, chemin de l’Achar

04 74 30 01 75 06 26 50 59 45

GYMNASTIQUE VOLONTAIRE LOISIRS DES RETRAITES

BUATHIER Aimée

Tréconnas

04 74 30 03 68

GRAPPE D’OR

FARGEOT Georges

Chemin de l’Achar

04 74 30 01 86

HALTE GARDERIE

THIBERT Jacqueline

Place des Anciens Combattants

04 37 62 17 50

Ass. JEROME DUBOCLARD

Virginie DUBOCLARD

Les Jardins de la Combe

04 74 47 19 78

LA VALLIERE MOTO SPORT

MARMONT Jean-Yves

Chemin de Saumont

04 74 25 02 55

LES RESIDENCES DE CEYZERIAT

FLOCHON Jean-Yves

Tréconnas

04 74 25 00 54

«LIGUE CONTRE LE CANCER (Délégation cantonale)

DUFOUR François

Le Morillon

06 88 40 62 74

MAISON DE LA MUSIQUE

FLOCHON Maryse

Tréconnas

04 74 25 00 54

MELODIFOLIZ

CHAVY Josette

Rue de la Gare

04 74 25 03 01

MUSICOMEDIE

BULIN Amandine

La Marcelière

04 74 25 05 11

ROULE AVEC JERÔME

POUPON Corinne

Lot Les Erables

04 74 25 07 60

RYTHM’DANSE

BUISSET Marie-Noëlle

3200 RN75 01250 MONTAGNAT

06 07 99 64 75

S.I.A.D. (Soins Infirmiers à Domicile)

GUYOT Jean-Louis

Le Pré des Eclosaies 01250 JASSERON

04 74 30 09 22

SOCIETE DE BOULES

CLERC Henri

Route de Tréconnas

04 74 30 05 75

SOCIETE DE CHASSE LA SAINTE HUBERT

BOUILLOUX Gérard

Les Soudanières

04 74 30 04 90

SOU DES ECOLES

JOSSERON Alain

«Les Combes 01250 JASSERON»

04 74 25 06 85

TENNIS CLUB LA VALLIERE

VILLARD Georges

«781, ch. de Craz 01250 MONTAGNAT»

04 74 51 69 02

UNION MUSICALE

MOLARD Mario

25, allée de la Marcelière

04 74 25 04 04

VOLLEY

BRANCHE Cyril

Chemin des Billets

06 24 50 46 54 04 74 25 00 12

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 31


Année 2008

net

Car

2007 - Clémence CHAVEYRIAT, le 1er décembre - Esteban CURT, le 2 décembre - Olivia PERROT, le 7 décembre - Romane LEDERNEZ, le 8 décembre - Lucas TRANCHANT, le 13 décembre - Juliette GRAS, le 21 décembre - Maëlie MOREL-- MéNAGE, le 24 décembre - Luna VAUCHER, le 31 décembre 2008 - Maxence FACUNDO, le 13 janvier 2008 - Clément PICOT, le 22 janvier 2008 - Maxime BERGER, le 10 février

Mariages Sébastien KONZOLA et Daniella FREIXINOS, le 10 mai Roger SAEZ et Sophie TRéBUCCO, le 31 mai Nicolas CHAPUIS et Amélie DUSSAUGE, le 7 juin Sébastien MORNET et Amandine JUILLARD, le 28 juin Suzanne SICLER et José ROS-MORENO, le 5 juillet David RIVET et Claire CHEVAT, le 5 juillet Yvan NIGRA et Emmanuelle FOURMENTRAUX, le 12 juillet Vincent GAUDET et Sandrine GRADOS, le 12 juillet David ANSOUD et Raïssa GAIN, le 9 août Thierry BéJA et Sylvie MOREL, le 23 août Mickaël DOLHEN et Aurore BéJA, le 23 août David COSTA et Laetitia PAUL, le 30 août

Santé SAMU 15 POMPIERS 18 ou 04.74.25.00.19 Fleyriat Centre Hospitalier 04.74.45.46.47 Clinique Convert 04.74.45.64.45 Centre anti-poison 112 ou 04.72.11.69.11 MEDECINS : Dr BESSON et Dr KABISSI - Rue Henri Dunant 04.74.30.09.90 PHARMACIE, 3 avenue du Revermont 04.74.30.00.61 MASSEURS-KINESITHERAPEUTES M. et Mme LARDY, 15 av. du Revermont 04.74.30.07.77 M. Jean-Philippe MANISSIER HLM Les Rippes 04.74.30.01.41 OSTEOPATHE : M. DEGEZ - Av du Revermont 04.74.30.08.37 INFIRMIERES : Mme SAILLARD - Mme MORELMme NICOLET - rue antoine Therme 04.74.30.08.78 CHIRURGIEN DENTISTE : M. et Mme BALMES Ch. de la grande Fontaine 04.74.30.08.82

32 Bulletin municipal Ceyzériat 2009

Naissances -

Carolane GENIN, le 6 avril Evan BEREZIAT, le 15 mai Lilou MICHAUD, le 26 mai Enzio ANGLADE, le 10 juin Emma THEULICIDE, le 27 juin Victor HOURNON, le 13 juillet Quentin THéRET, le 16 juillet Charlotte VERMIGNON, le 17 juillet Delphine BOUVIER, le 21 juillet Jibril LADIR, le 28 juillet Léo GUILLOT--JOUFFROY, le 24 août Mattéo GHIRONI-- PLAKAJ, le 30 août Léa CALËN, le 7 septembre

- Timothé ESMAÏLI RAKI, le 13 octobre - Thibault PEINNET, le 29 octobre - Anna BENOIT, le 30 octobre - Jane BENOIT, le 30 octobre - Ninon PROSPER, le 31 octobre - Wendy DUPUIS, le 3 novembre - Adrien VACHON, le 5 novembre - Aélyn BARRALLON, le 10 novembre - Mélinda JEAMBENOIT, le 12 novembre - Lana TESTUD, le 14 novembre - Manon TESTUD, le 14 novembre - Naïm BENGOUA, le 25 novembre

Décès - Hélène BLANC veuve DEMOUX, le 20 décembre 2007 (maison de retraite) - Victor CHABAUD, le 27 décembre 2007 (maison de retraite) - Danièle GUILLAT épouse AUBERT, le 28 décembre 2007 - Suzanne LAVAUX épouse THOMASSON, le 31 décembre 2007 (maison de retraite) - Eugénie JASSERON veuve LIGEON LIGEONNET, le 3 janvier 2008 (maison de retraite) - Marcel MORAND, le 11 janvier 2008 (maison de retraite) - Gilbert IBANEZ, le 12 janvier 2008 - Germaine PEILLET veuve JOLY, le 14 janvier (maison de retraite) - Suzanne TOURNIER veuve MEYNAL, le 14 janvier - Louis CHABANOIS, le 17 janvier - Roger GAU, le 22 janvier - Marie PRABEL, le 26 janvier (maison de retraite) - Bernadette BLANC épouse CONSTANTIN, le 6 février - Elede RADICIA veuve GASSER, le 14 février (maison de retraite) - Christian TRAVERT, le 23 février - Marie CHARRIN veuve FERON, le 26 février - Raymonde CURNILLON veuve CONTION, le 28 février (maison de retraite) - Marie JOSSERAND veuve RONCIN, le 2 mars (maison de retraite) - Linda SAMPAIO, le 3 mars - Pierre PETIT, le 11 mars (maison de retraite) - Joseph GRILLOT, le 21 mars (maison de retraite) - Emma FRACHET, le 25 mars (maison de retraite) - Louis DAUMAS, le 27 mars (maison de retraite) - André EVIEUX, le 27 mars - Germaine ALIX épouse MARTIN, le 22 mars (maison de retraite) - Marius ARBAN, le 16 avril (maison de retraite) - Paulette ROMANT épouse CARTHERY, le 4 mai - Adrienne GALLAND veuve BLATRIX, le 8 mai (maison de retraite) - André GIRARD, le 12 mai (maison de retraite) - Joseph FéMY, le 13 mai (maison de retraite) - Augusta COTTON veuve MéTRAS, le 6 juin - Roger LIOTIER, le 15 juin - Alexis POTIER, le 16 juillet - Peggy PUVILLAND, le 19 juillet - Louis MORET-ès-JEAN, le 19 juillet - Antony NEQUEU, le 5 août (maison de retraite) - Marie-Thérèse GOYET veuve BOUILLOUX, le 5 septembre - Paulette ECOCHARD veuve NOLLACE, le 2 octobre - André CHARRIN, le 18 octobre (maison de retraite) - Marie PROMPT veuve LEVRION, le 2 novembre (maison de retraite) - Odette BELFY veuve JUHENS, le 28 octobre (maison de retraite) - Denise GUILLEMOT veuve BOISSON, le 30 octobre (maison de retraite) - Ammar KAABECHE, le 9 novembre - Chantal BERTHOLON veuve BRUN, le 16 novembre


Hommages Il nous a quitté cette année Louis Chabanois, ancien de Neuengamme Même si les années avaient passé, Louis Chabanois avait conservé en son for intérieur tout le poids de la douleur des temps passés en captivité, mais plus encore peut-être celui des incompréhensions vécues à son retour. Dans un pays qui peinait alors à reprendre son souffle, lui et ses collègues d’infortune ont alors eu très longtemps le sentiment d’être un peu des empêcheurs de tourner en rond. Louis Chabanois était entré très tôt dans la Résistance. Arrêté une première fois à Paris en 1941, au cours d’une distribution de tracts, il a vécu une première période de captivité, avant sa deuxième arrestation, en 1943, qui lui vaudra d’être déporté au camp de Neuengamme, à 25 kilomètres de Hambourg. Déjà amputé aux deux mains, il lui faudra lors une force de caractère peu commune pour sortir vivant de ce lieu resté de bien triste mémoire. Évacué près de la libération vers le camp de Danbostel, il sera libéré par les Anglais en mai 1945, atteint par le typhus et dans un état de faiblesse extrême. Le récit de ces heures difficiles, il le faisait avec beaucoup de pudeur, mettant l’accent sur l’inconscience qui guette ceux qui se laissent bercer de bonnes paroles. C’est un message de paix qu’il souhaitait avant tout délivrer, ayant encore été marqué par l’engagement des Américains en Irak, contraire en tout cas à l’idéal démocratique qu’il aurait souhaité voir s’imposer sur cette planète. Louis Chabanois résidait à Mont-July au côté de son épouse, et il avait accepté la responsabilité de la présidence départementale de l’association des anciens déportés et victimes de guerre. Au cours de ces dernières années, il avait porté son message au-devant de très nombreuses salles de classe, avec l’espoir que l’humanité ne connaisse plus les atrocités qu’il avait lui-même côtoyé dans les camps de la mort nazis.

La vie associative est faite de joies mais aussi de moments de tristesse et de reconnaissance. 2008 aura été marquée par le départ de plusieurs personnes fortement impliquées dans la vie de Ceyzériat. Roger Gau s’en est allé en ce début d’année. Il avait souhaité prendre du recul après le cinquantenaire de la grappe d’or dont il était le président. Il aimait la vie locale et continuait à y participer. Lorsqu’il nous abordait, il disait toujours salut. Alors, salut l’ami ! Jean Pierre Harguindeguy, trésorier de la confrérie avait quitté Ceyzériat pour rejoindre le bon repos à Bourg. Beaucoup se souviennent de sa rigueur et son application dans sa tâche. André Evieux aura laissé son empreinte à plusieurs titres dans la commune. Au conseil municipal, tout d’abord où il fut conseiller puis premier adjoint sous la mandature de Monsieur Jacques Michon. Toutes les personnes qui l’ont côtoyé savaient combien son implication et sa mobilisation à défendre ses idées étaient fortes. Assumant aussi avec compétence des responsabilités au sein de sa filière professionnelle, l’homme ne maniait pas la langue de bois. Les activités extra-professionnelles l’ont amené à être aussi grand pratiquant sur les terrains de football et dirigeant au sein du SCC, club sportif et culturel de Ceyzériat. André connaissait parfaitement l’histoire locale et au-delà de sa passion pour les cartes postales et les photos, sa parole à elle seule suffisait souvent à illustrer ces récits. Nombreux sont ceux qui sont venus lui témoigner leur sympathie en ce Samedi 27 Mars. Robert EUDO

Bulletin municipal Ceyzériat 2009 33


Les conscrits 2008


Bulletin municipal janvier 2009