Issuu on Google+

«Le coach fait des choix, je les respecte, mais j'avoue que je ne comprends pas...» BOUDEBOUZ NON RETENU PAR HALILHODZIC :

www.maracanafoot.com

N° 1979 Dimanche 10 mars 2013 — Prix 20 DA

Un nul qui n’arrange aucune équipe USMA 0 - USMH 0

CSC 0 - MCA 0

Un précieux point pour le Mouloudia

Zeddam :

Relégué depuis plusieurs semaines au banc des remplaçants

Laïfaoui : «Cette situation ne me dérange pas»

«Le Mouloudia, c’est fini» CHAOUCHI : «Je jouerai face à la JSK»

Slimani n’a pu faire la DIFFÉRENCE... CRB 1 - JSK 1

L«BAITAIBM A:

TROIS MILLIARDS DANS LES CAISSES DU CLUB

ZIANE-CHÉRIF

SON RETOUR À LA COMPÉTITION SERA FIXÉ APRÈS L’USMA

PERÇU 400 MILLIONS»

a rejoint le groupe avant-hier

La victoire du cœur, la victoire des joueurs

JSMB

Le succès face au leader

HAMMOUCHE (entr-adjoint) : «Il nous fallait cette victoire»

COULIBALY :

«Heureux d’avoir contribué à la victoire de mon équipe»

Anane OUT FACE AU MCEE

ANGAN :

«Je reprendrai la compétition face au MCEE»

SANDJAK À PROPOS DE LA DÉCLARATION DE HANNACHI :

«Je ne peux commenter les déclarations de mon employeur»


02

ACTUEL

L’ambitieux programme de Raouraoua

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

tions, que les formateurs seront formés en très grand nombre, même chose pour les arbitres, que les ligues disposeront

l’imagination et de l’esprit d’entreprise, comme quoi le président réélu va redémarrer avec un énorme poids accroché à l’arrière de sa voiture, ce qui pourrait constituer un frein au modernisme qu’il compte insuffler au football algérien.

L’urne et la main levée

Mohamed Raouraoua repart pour un nouveau mandat à la tête de la fédération algérienne de football. Sa réélection et celle de son équipe ont été entérinées jeudi matin par les membres de l’AG qui n’ont pas trouvé matière à hésiter pour les plébisciter.

L

e président de la FAF a promis après son élection que les clubs professionnels finiront par avoir leurs centres de forma-

des sièges plus conformes à leur statut et d’un personnel de gestion hautement qualifié et que les sélections nationales auront une très grande représentativité en leur sein de joueurs des championnats nationaux. Son programme et énorme, mais aura besoin d’un soutien de l’état pour être exécuté. La FAF, toute seule, ne pourra pas faire grand-chose. Selon Mohamed Raouraoua, les autorités du pays sont prêtes à le suivre dans sa voie. Mais sera-t-il épaulé par un bureau fédéral (BF) de qualité ? Là réside toute la question, car entre le président et les membres de ce BF, il y a un trop grand écart sur le plan de

Certains membres, sans doute excédés d’apprendre que l’opération des urnes allait prendre du temps, ont tout simplement demander à zapper sur l’urne et l’isoloir pour passer directement au vote à main levée. C’est peut être une manière de voter, mais s’agissant de la FAF, elle est parfaitement irrégulière. Le code électoral de cette instance est, à ce sujet, explicite. Il indique en son article 16-1 que «Les élections se font à bulletin secret pour toute élection d’un organe ou d’une personne. La majorité absolue des suffrages exprimés est nécessaire au premier tour.» Ce code, ce n’est pas nous qui l’avons élaboré, ni nous qui avons voté pour son adoption, ce sont ces mêmes membres de l’AG qui, aujourd’hui le piétinent pour faire prévaloir un de leurs caprices. C’est dommage Mohamed Raouraoua et son équipe auraient eu grand besoin d’être correctement élus. Le règlement est fait pour être respecté. Si on se met à le bafouer, c’est la porte ouverte aux abus et surtout au manque de sérieux que cette fédération cherche à éviter coûte que coûte.

Réunion du comité exécutif de la CAF

P

Le Comité exécutif de la CAF s’est réuni le vendredi 8 mars 2013 à Marrakech, à la veille de la 35èmeAssemblée Générale de la CAF.

armi les sujets évoqués, l’organisation de la prochaine Assemblée Générale de la CAF en 2014. Elle se tiendra à Rio de Janeiro, en marge du Congrès de la FIFA. Quant à la suivante, qui sera une AG élective, elle aura lieu, en 2015 dans un lieu qui reste à déterminer. Deux décisions importantes ont été prises concernant l’imminente CAN U20. A la demande de l’Algérie, pays-hôte, il a été décidé que les demi-finales auraient lieu le même jour, à la même heure (17h00) dans les deux stades d’Oran et d’Ain Témouchent. Pour la CAN U17, au mois d’avril au Maroc, il a pareillement été décidé de déplacer la première demi-finale au 23 avril et la deuxième demi-finale au 24 avril. Initialement prévue à Casablanca, la finale et le match de classement pour la troisième place, auront lieu le 27 avril à Marrakech. Le tirage au sort des éliminatoires de la CAN Orange 2015, se déroulera au mois de janvier ou au début du mois de février 2014 en

Afrique du Sud, en marge du 3èmeChampionnat d’Afrique des Nations. Le format arrêté est le suivant : Un tour préliminaire à dix équipes qui s’affronteront par deux en aller et retour. Les 5 équipes qualifiées en rejoindront 43 autres pour former douze groupes de 4 équipes. Le vainqueur de chaque groupe sera qualifié pour le tournoi final au Maroc, ainsi que les trois meilleurs deuxièmes. Pour le tour préliminaire, la CAF prendra en compte le classement FIFA. Pour la phase de groupes, c’est le classement CAF qui servira de référence. Enfin la CAF poursuit sa tournée d’inspection des stades en Afrique afin de dénombrer ceux qui ne sont pas aux normes et qui ne peuvent pas accueillir, en l’état actuel, soit des matches de compétitions inter-

clubs, soit des matches entre équipes nationales. Pour les stades défaillants, la CAF va adresser à chaque association nationale concernée les conditions auxquelles le stade pourra répondre aux dites normes.

Kerbadj et Ali Malek présents

Invités à représenter la FAF au congrès de la CAF et celui de l’UNAF, le président de la ligue de football professionnelle (LFP) Mahfoud Kerbadj et celui de la ligue amateur de football Ali Malek, sont depuis vendredi dernier à Marrakech (Maroc) pour suivre les travaux de la 35ème assemblée générale de la CAF. Ils seront de retour à Alger, demain dans la matinée.

CAN 2015 : LE TIRAGE AU SORT DES ÉLIMINATOIRES DÉBUT 2014

Réuni hier dans les salons de l’Hôtel Sofitel de Marrakech, Le Comité exécutif de la CAF a fixé les modalités de qualifications pour la prochaine CAN, en 2015 au Maroc. Le communiqué de la CAF précise «Le tirage au sort des éliminatoires de la CAN Orange 2015 se déroulera au mois de janvier ou au début du mois de février 2014 en Afrique du Sud, en marge du 3e Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2014). Le format arrêté est le suivant : Un tour préliminaire à dix équipes qui s’affronteront par deux en aller et retour. Les 5 équipes qualifiées en rejoindront 43 autres pour former douze groupes de 4 équipes. Le vainqueur de chaque groupe sera qualifié pour le tournoi final au Maroc, ainsi que les trois meilleurs deuxièmes. Pour le tour préliminaire, la CAF prendra en compte le classement FIFA. Pour la phase de groupes, c’est le classement CAF qui servira de référence.

1.250.000 DA débloqués cette semaine

MJS/CLUBS DE LIGUE 1 ET 2

Les services du ministère de la jeunesse et des sports(MJS), par le biais de son directeur des sports du haut niveau, Djellab ont invité les présidents de clubs de ligue professionnelle 1 et 2 à se rapprocher du MJS pour prendre possession des nouvelles directives concernant l’attribution des parcelles de terrain, relatives à la construction des centres de formation et surtout de l’attribution de la première tranche de finances allouée aux clubs de ligue 1 et 2 qui s’élève à un milliard deux cent cinquante millions de centimes. Au départ, le MJS avait prévu 3 milliards de centimes, Cette somme a été divisée en deux tranches sur instruction du

ministère des finances, ce qui a soulevé moult remous parmi certains responsables de clubs, mais qui sont finalement revenus à la réalité en acceptant ce montant. Cette première tranche sera versée aux clubs dans le courant de cette semaine. Les clubs bénéficieront aussi de 3 millions de dinars représentant le salaire des entraineurs et les frais des déplacements des jeunes catégories. Une bonne manne financière dans les caisses des clubs, pourvu qu’elle soit bien utilisée.

Sa resplendissante forme ne suffisait pas BOUDEBOUZ NON RETENU FACE AU BÉNIN…

M

ême si elle reste une mise à l'écart d’ordre purement tactique ou technique, appelez cela comme bon vous le semble, la non convocation de Boudebouz pour la prochaine sortie officielle des Verts face aux Béninois pour le compte des éliminatoires de la coupe du Monde 2014, demeure une énigme à part entière particulièrement en ce moment. Très bon face à la Côte d'Ivoire lors de son unique apparition en Afrique du Sud et restant sur des performances brillantes avec Sochaux depuis son retour de la CAN, Boudebouz est curieusement écarté par le sélectionneur national pour le prochain match face au Bénin le 26 mars à Blida ? Habitué aux décisions brutales sans jamais se justifier clairement devant l'opinion publique, Vahid Halilhodzic vient d'écrire un nouveau chapitre dans sa relation avec le gaucher de charme de la sélection nationale et élément incontournable au sein de la formation du Doubs Ryad Boudebouz. Pour quelles raisons objectives le n°7 des Verts est-il écarté ? On l'ignore encore et on ne connaîtra sans doute jamais le fin mot de l'histoire. «On lave son linge sale en interne » , précisait pourtant le sélectionneur au sujet des "petites bêtises commises par certains joueurs durant la CAN".

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

«Le coach fait des choix, je les respecte, mais j'avoue que je ne comprends pas»

Après l'épisode de Marcoussis où le sochalien ne s'était pas présenté pour justifier une blessure, puis le retard à un stage qui lui a valu d’être placé en tribune face à la Libye à Blida, Boudebouz qui a sans doute mal accepté, et cela peut se comprendre, son statut de remplaçant lors de la CAN semble donc payer son attitude durant la compétition et l'honnêteté d'avoir exprimer ouvertement sa déception lors de son retour dans le Doubs. «Le coach fait des choix, je les respecte, mais j'avoue que je ne comprends pas». Ce qui m'a le plus étonné n'est pas d'avoir été remplaçant, mais qu'on ne m'ait pas fait rentrer en jeu lors de matchs où on ne parvenait pas à faire la différence. J'ai été déçu ». Relatent les medias sportifs. Connu pour son attachement sincère envers la sélection nationale qu'il a rejoint sans rechigner et sa franchise lorsqu'il s'adresse aux médias, Ryad Boudebouz (23 ans, 16 sélections, 1 but), qui traverse une très bonne période sur le plan sportif, n'aura donc pas l'occasion de démontrer tout son talent face au Bénin alors que la titularisation lui semblait promise au vu de sa forme éblouissante conjuguée à la méforme passagère de ses concurrents directs.


Dominer n’est pas gagner

L

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

e CRB et la JSK n’ont pas pu se départager et se sont quittés, hier, sur un score de parité (1-1), au stade du 20-Août, pour le compte de la 23e journée de championnat. Les locaux ont entamé la partie tambour battant en essayant de mettre la balle au fond des filets dès le début. Slimani a été l’élément le plus dangereux du côté des locaux, en se procurant, à lui seul, trois occasions de suite qui ont fini dans les bras d’un Asselah bien en place. Les visiteurs, de leur côté, ont refusé de jouer se contenant de défendre en procédant, de temps à autre, par des contre-attaques stériles. La domination des locaux a fini par donner ses fruits à la 29’ par l’entremise de Mehdi Benaldjia, qui, d’un somptueux coup-franc direct, ne laissera aucune chance à Asselah. Une réalisation qui a fait booster le moral des locaux, lesquels voulaient, vaille que vaille, ajouter un second but, mais ils ont confondu vitesse et précipitation. 10 minutes après le but belouizdadi, Mokdad, du côté de la JSK, profitera d’une erreur d’appréciation de la défense du Chabab (encore une), pour loger le cuir aux fond des filets de Chouieh et remettre les pendules à l’heure. Les minutes restantes dans cette première période n’apporteront aucun changement sur le tableau d’affichage.

En seconde période, on assistait au même scénario avec des Belouizdadis plus portés vers l’attaque. Rebbih, à la 50’, a failli tromper Asselah d’un tir puissant, qui trouvera un impérial Asselah à la parade, pour éloigner en corner. Un corner sur lequel Boukedjane obligera Belkalem à dégager sur la ligne. Le Chabab avait une très grande aubaine de prendre l’avantage, mais Slimani rata un penalty à la 63’, après qu’un défenseur de la JSK eut touché la balle de la

main. Les Belouizdadis continueront à dominer, mais stérilement et anarchiquement, ce qui a donné confiance aux visiteurs. Ces derniers ont failli prendre l’avantage par Messadia, mais hélas pour lui, puisque sa balle a effleuré la transversale de Chouieh à la 76’. Le score ne changera pas et les Belouizdadis perdent deux points qui étaient, de par les avis unanimes, à leur portée. M. A. A.

Fiche technique

Stade : 20-Août Affluence : Moyenne, Arbitres : Houasnia, Hammou, Badache Avertissements : Boukedjane 89ʼ (CRB) Mokdad 90ʼ (JSK) Buts : M. Benaldjia 29ʼ (CRB), Mokdad 39ʼ (JSK)

CRB :

Chouieh, Messaoudi, Boukedjane, Khoudi (Kherbache 80ʼ), Harkat, Abdat, B. Benaldjia, Ammour, M. Benaldjia, Rebbih, Slimani. Entr : Bouali

JSK :

Asselah, Benlamri, Bencherifa, Belkalem, Rial, Camara, Ziad (Bouaicha 68ʼ), Mokdad, Chalali (Sedkaoui 68ʼ), Messadia (Boulaïncer 86ʼ), Remache. Entr : Sendjak.

BELHADJI A ASSISTÉ À LA RENCONTRE

L’entraîneur des gardiens de but de l’équipe nationale, Hacène Belhadji, a assisté à la rencontre d’hier à partir de la tribune officielle. Cependant, rien n’a filtré concernant ce qui lui a été confié par le sélectionneur national à l’occasion de cette rencontre.

ACCUEIL CHALEUREUX POUR BOUALI

Le coach du Chabab a eu droit à une standing-ovation de la part des supporters de son club, dès son apparition sur le terrain. Ces derniers reconnaissent, à vrai dire, le travail qu’est en train d’accomplir le technicien en question, en dépit des derniers faux-pas.

ÇA A FAILLI DÉGÉNÉRER À L’ENTRÉE

A l’entrée de la porte réservée aux dirigeants des deux clubs, les choses ont failli dégénérer lorsque les services de sécurité ont refusé l’accès à des responsables de la JSK sans badges. Ces derniers sont passés, par la suite, au stade de la menace, indiquant que leur équipe ne se présentera pas sur le terrain s’ils n’auront pas accès. Les choses sont, heureusement, rentrées dans l’ordre après interventions de quelques proches de la direction belouizdadie. M. A. A.

BOUALI OPTE POUR TROIS AXIAUX

Contraint de remanier son effectif avec les défections enregistrées dans son groupe, l’entraîneur du Chabab, Foued Bouali, a opté pour trois axiaux lors de la rencontre d’hier. En effet, Khoudi, Abdat et Harkat ont été alignés d’entrée de jeu pour jouer en 3-5-2. Un dispositif qui a changé dans le cas de défense pour se transformer en 5-3-2.

LE PUBLIC N’A PAS RÉPONDU PRÉSENT

Les gradins du stade du 20-Aout n’ont pas été pleins à l’occasion de la rencontre d’hier. En effet, la rencontre s’est jouée devant une affluence moyenne au grand dam des joueurs des deux camps. Loin est le temps où ce Clasico se jouait devant des gradins pleins à craquer.

LES U21 DU CRB RESPIRENT

Une semaine après leur élimination en Coupe d’Algérie, les U21 du CRB ont réappris à gagner, hier, en battant les U21 de la JSK. Le score s’est soldé en faveur des locaux sur la plus petite des marges (1-0).

Angan : «Je reprendrai la compétition face au MCEE»

Blessé à la cuisse, le milieu de terrain du Chabab, Pascal Angan, a raté les trois dernières sorties de son équipe. Pour le prochain match de son équipe en championnat face au MCEE, il sera présent.

Pouvez-vous nous parler de la nature de votre blessure et la date de votre retour ? C’est une blessure que j’ai contractée à la cuisse lors de la dernière rencontre face au MCA en championnat. Je pensais, dans un premier temps, que c’était quelque chose de léger, mais il s’est avéré que c’était sérieux. Cela m’a empêché de prendre part à quelques rencontres, mais cela ne va pas durer plus que cela. Je suis aux derniers jours de ma rééducation. Si tout se passe

LIGUE UNE 03

comme prévu, on peut dire que je serai prêt pour la rencontre face au MCEE. J’ai hâte de reprendre le chemin de la compétition. Votre coach était dans l’embarras, surtout en l’absence aussi d’Anane… Je ne le pense pas, surtout qu’il y a d’autres joueurs très doués qui peuvent assurer notre rôle. Une équipe ne fonctionne pas avec un seul joueur, mais avec tout un groupe. Votre prochain adversaire en coupe d’Algérie sera l’ESS... Au risque de me répéter, dans ce genre de compétition, il n’y a pas de favoris d’avance, sinon à quoi bon faire le déplacement. Moi, ce qui m’intéresse, ce n’est pas la qualité de l’adversaire, mais plutôt l’état de forme de mon équipe le jour “j”. Je ne vous cache pas que je veux honorer ma première sai-

son en Algérie par un titre, et il ne reste que cette compétition pour le faire. Je ne veux pas sortir les mains vides. parlons de votre équipe nationale, dans quel état d’esprit se trouve-t-elle, quelques jours avant le match face à l’Algérie ? Sur le plan de la préparation, je dirais qu’elle est perturbée à cause de plusieurs paramètres et motifs. Mais cela ne va pas nous poser de problème dans la mesure où les joueurs sont motivés d’euxmêmes quand il s’agit de représenter le pays. Sur ce point, je ne suis pas du tout inquiet et je reste optimiste. Comment se présente pour vous cette rencontre ? L’équipe algérienne est très coriace, là personne ne peut dire le contraire, et la rencontre ne sera pas du tout facile pour les deux

formations, et non pas pour nous seulement. L’Algérie part, certes, favorite, mais seulement sur papier, parce que sur le terrain, tout devra changer et la réalité sera tout autre. Une rencontre n’est jamais gagnée d’avance. Vous affronterez votre coéquipier Slimani, vous en parlez tous les deux ? Pas souvent, parce que ce qui nous intéresse tous les deux pour le moment, c’est l’avenir de notre équipe. On se taquine parfois, mais on est tous les deux unanimes à dire que la rencontre sera des plus disputées. Aussi, je dirais que notre sélectionneur n’a pas besoin de mes conseils pour stopper Slimani, surtout que ses prestations sont médiatisées. Et puis, cette équipe algérienne n’a pas que Slimani comme joueur dangereux, mais plusieurs autres. M. A. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

CRB JSK

1 1

ÉCHOS

ANANE OUT FACE AU MCEE

Comme rapporté hier par nos soins, le jeune milieu de terrain du Chabab, Merouane Anane, a raté la rencontre face à la JSK, en raison dʼune déchirure musculaire. Selon une source médicale, le joueur manquera également la prochaine sortie de son équipe face au MCEE la semaine prochaine. Une absence qui ne devrait pas peser beaucoup avec le retour dʼAngan, absent depuis, pour la même raison.

PREMIER PAS DE GANA POUR RECRUTER OKBI

Bien que la saison ne soit pas encore terminée, le président du Chabab, Azzedine Gana, songe déjà au renforcement de son équipe. En effet, nous apprenons dʼune source proche du premier responsable belouizdadi que ce dernier a entamé des négociations avec les dirigeants de lʼESS pour engager le milieu de terrain Okbi dès la saison prochaine. Gana, nous dit-on, sʼest entretenu avec Hamar à Aïn Fekroune, à lʼoccasion de la rencontre de la coupe dʼAlgérie, et les deux hommes seraient tombé dʼaccord, étant donné que la direction de lʼESS compte libérer lʼancien harrachi dès la fin de la saison en cours. M. A. A.


04

LIGUE UNE

JSK

ÉCHOS

ENCORE QUELQUES JOURS POUR PRÉPARER LE CSC

Après avoir disputé ce match en dehors de leurs bases face au CR Belouizdad, comptant pour la 23e journée du championnat national de ligue 1, les Canaris auront devant eux dix jours avant la prochaine journée, prévue le 19 du même mois, qui verra la JS Kabylie accueillir le CS Constantine dans son antre du 1er novembre de Tizi Ouzou. Cette période qui précède la prochaine sortie de la JS Kabylie à domicile, sera certainement bénéfique pour le staff technique pour corriger quelques lacunes, constatées lors de cette dernière rencontre face au Chabab, et récupérer les blessés. Mais avant, les coéquipiers de Mokdad bénéficieront comme dʼhabitude de 48h de repos, avant de reprendre le chemin des entraînements. Ainsi, les Kabyles devraient reprendre les entraînements mardi au stade 1er novembre qui accueillira cette rencontre. Les Kabyles qui restent sur trois victoires à domicile, tenteront de maintenir lʼinvincibilité le plus longtemps possible.

Quand le divorce est inévitable HANNACHI-SANDJAK

L

e président de la JS Kabylie, Mohand-Chérif Hannachi, ne se présente plus au stade pendant les entraînements de son équipe sous la houlette de l’entraîneur, Nacer Sandjak. Il serait affecté par les multiplies déclaration du premier responsable de la barre technique à son encontre, le président Hannachi ne veut plus continuer sa collaboration avec cet entraîneur qui, selon lui, ne respecte pas le club. Un traitement qui n’a guère plu également à Sandjak, qui, de son côté a préféré d’emprunter la voie de la sagesse

Selon le programme établi par la ligue de football professionnelle, le match qui mettra aux prises la JS Kabylie et le CS Constantine aura lieu cette fois-ci à 18h00. Contrairement aux précédentes sorties qui ont été programmées à 15h00, les Canaris recevront leur prochains adversaires à cette heure. En tous cas, tous les matches de la 24e journée auront lieu à partir de 18h00.

LES U21 À 15H00

gagner l’estime du public. Sandjak a demandé de revoir ces décisions pour permettre au club d’évoluer dans un climat serein, en prévision du reste du parcours qui s’annonce, rappelons-le, d’ores et déjà, très délicat pour le club.

Le courant ne passe plus entre le président Hannachi et l’entraîneur, Nacer Sandjak, depuis un bon bout temps. La crise relationnelle entre ces deux hommes ne semble plus avoir une issue en ce moment.

LE MATCH AURA LIEU À 18H00

Z IA D :

Pour les U21, le prochain match face au CS Constantine aura lieu à partir de 15h00 au stade 1er novembre au lieu de 11h00. R. S.

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

A PROPOS DE LA DÉCLARATION DE HANNACHI…

SANDJAK : «JE NE PEUX COMMENTER LES DÉCLARATIONS DE MON EMPLOYEUR» «Je n’ai pas à commenter car c’est mon employeur. Maintenant je parle de

la prestation de mon équipe qui va bénéficier d’une trêve de 21 jours. Cela nous permettra de faire une évaluation du groupe et préparer la dernière ligne droite. Concernant le match c’était une partie équilibrée ou chaque équipe a eu sa mi-temps. Je suis satisfait du résultat et de la manière avec laquelle a évolué mon équipe. Pour moi c’est un bon point de pris à l’adversaire, sachant que Belouizdad a de tout temps été la bête noire de la JSK au stade du 20 Août »

en demandant à ses poulains de bien négocier le match d’hier face au CR Belouizdad, pour éviter de s’enfoncer dans la crise. En réussissant à remettre les choses sur la bonne voie, l’entraîneur Nacer Sandjak se trouve désormais sur une chaise éjectable. En dépit de ses derniers exploits sur le plan sportif bien évidemment, le courant ne passe plus entre le président Hannachi et l’entraîneur Sandjak. Dans les coulisses, la guerre des clans fait énormément de ravage. Au final, c’est cette pauvre formation-phare du Djurdjura qui payera cher les conséquences. Une forte tension qui ne pourra que nuire considérablement à l’image du club, qui peine à retrouver son niveau depuis plus de trois saisons. Depuis le début de cette « affaire», aucune réunion n’a été décidée pour mettre un terme à tout ce qui se passe dans la maison kabyle. Mais les deux hommes préfèrent recourir aux medias pour exposer, chacun de son côté, les raisons d’un désaccord. Rien n’a été fait pour apaiser le climat de suspicion qui

frappe la formation depuis un certain temps. Pour espérer mettre un terme à ce cirque, qui ne fera qu’enfoncer le club dans sa crise, le président aurait pu convoquer son entraîneur pour s’expliquer sur le sujet, qui ne cesse de perturber les joueurs et influence négativement leur moral. Mais rien n’a été décidé dans ce sens.

Sandjak veut des décisions plus sévères

Très affecté par la décision inattendue, selon lui, de la direction du club, par rapport à l’affaire des deux joueurs Maïza et Belakhdar, l’entraîneur Nacer Sandjak n’a raté aucun moment pour exprimer son refus catégorique vis-à-vis de cette décision. Sandjak incitait, à maintes reprises, la direction à prendre les décisions qui s’imposent pour éviter ce genre de comportement qui nuira davantage au club. Il a exigé des sanctions judicieuse à l’encontre de ces deux joueurs dans le but, confirme-t-il, de mettre de l’ordre dans la maison kabyle, au lieu de courir derrière les medias pour

Hannachi très gêné par les déclarations de son entraîneur

De son côté, le président de cette formation-phare du Djurdjura se montre plus énervé par rapport aux dernières déclarations de son entraîneur. Malgré le souhait de l’homme fort de la direction kabyle de préserver la sérénité du club, en optant pour des solutions les plus simples, à savoir des sanctions financières, Nacer Sandjak promet de révéler beaucoup de choses à la fin de la saison. Des déclarations qui n’ont pas plu au président Hannachi qui, révèle de son côté, que le coach n’avait pas à divulguer les secrets du club. Sandjak considère quant à lui que les gens, notamment ceux qui aiment ce club, doivent être au courant de tous ce qui se passe au sein de leur équipe favorite.

Les supporters le soutiennent

Ils sont au courant de tout ce qui se passe au sein de l’équipe, depuis plusieurs mois, avant même l’arrivée de l’entraîneur Nacer Sandjak, les supporters de la JS Kabylie soutiennent en ce moment le premier responsable de la barre technique du club. Après un accueil royal réservé par le dirigeants, l’entraîneur Sandjak travaille en ces moments sous une forte pression. Ces mêmes dirigeants ne veulent plus de lui et tentent coûte que coûte de le liquider le plus vite possible. Mais ce n’est pas facile, Sandjak a réussi à gagner la confiance des supporters, une arme fatale pour défendre ses propres intérêts. Tout le monde sait que Sandjak a été ramené par les responsables de la JS Kabylie pour apaiser la tension des fans à cette époque. Cet entraîneur était au courant des choses, et il a bien géré cette histoire. R. S.

«La suite s’annonce plus difficile»

Le milieu récupérateur de la JS Kabylie, Ziad, estime que son équipe doit faire très attention dans l’avenir car, selon lui, les choses s’annoncent plus dures.

Comment est l’ambiance au sein de l’équipe ? Je pense que les choses vont dans le bon sens malgré toutes ces difficultés. Il ne faut pas trop se focaliser sur les futilités et prendre plutôt au sérieux nos prochains adversaires. Le par-

cours s’annonce difficile, donc une certaine prudence doit être de mise.

Comment se présente pour vous cette rencontre ? C’est un match qui sera très disputé devant une équipe qui pratique un bon football. Certainement, le CSC ne viendra pas pour faire du tourisme, mais pour chercher un bon résultat. Cependant, on jouera a domicile et on doit faire le maximum de nos mêmes pour remporter les trois points de la victoire qui

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

seront mis en jeu sur nos bases.

Comment voyez-vous la suite du parcours ? Le reste du parcours s’annonce plus difficile. On s’approche de la fin, donc chaque équipe essayera de faire mieux afin d’atteindre son objectif. Mais pour le moment, on doit se concentrer sur le prochain match et jouer match par match et éviter toute précipitation. C’est un match qu’on doit gagner, puis on aura le temps de penser aux autres rencontres. R. S.


LIGUE UNE

Dix jours pour préparer le CSC Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Le staff technique doit vraiment profiter encore de cette période qui risque d’influer négativement sur le rendement de son équipe puisque cet arrêt pourrait la freiner dans son élan et casser le rythme.

C

ar rester presque 10 jours sans compétition aura certainement des retombées négatives sur l’équipe. Le coach doit donc profiter de cette période afin de corriger les lacunes décelées lors des rencontres déjà jouées, c. Ces deniers n’ont pas vraiment réussi un bon parcours cette saison. Il reste encore presque 10 jours avant le

match prochain de la JSK face au CS Constantine, une période qui est bénéfique aussi pour les joueurs. Le coach doit donc établir un programme spécial ponctué par un travail spécial qui permettra à coup sûr aux joueurs de garder quelque peu le rythme de la compétition.

Le CSC, un adversaire à prendre très au sérieux

les Bleu et Blanc de l’USMB, ne comptent pas lâcher du lest et veulent sortir la tête de l’eau après leur dernier succès. Les poulains de l’entraîneur Roger Lemerre auront à affronter la JSK chez eux et feront tout pour battre les Canaris. De leur côté, les Lions du Djurdjura auront en face d’eux un adversaire avide de confirmer sa bonne santé et surtout décidé à remporter cette rencontre. Les coéquipiers de Bezzaz poseront certainement beaucoup de problèmes aux camarades de Benlamri. Ces derniers sont avertis et ils doivent se préparer en conséquence afin d’éviter toute mauvaise surprise. Rial, Belkalem, Mokdad et consorts doivent se méfier de cet adversaire qui est capable de les surprendre à n’im-

porte quel moment. Alors, gars à un faux pas à domicile pour les Kabyles… les capés de Sandjak ne doivent en aucun cas sousestimer leur prochain adversaire, notamment que le match se jouera à domicile. Donc, la balle est dans le camp des Messaâdia and Co, lesquels n’ont plus droit à l’erreur s’ils veulent vraiment remonter au classement. Le CSC, qui est condamné à jouer le tout pour le tout, compte sortir le grand jeu face aux Canaris du Djurdjura, et sont déterminés à tenir la dragée haute aux coéquipiers de Camara et autres. La méfiance doit être de mise du côté kabyle car, en face, il y aura un adversaire qui se jettera corps et âme dans la bataille pour enchaîner avec d’autre succès. S. A.

MAROCI :

Les Kabyles, qui auront à en découdre avec l’équipe du CS Constantine, doivent prendre toutes leurs dispositions afin d’espérer prétendre à la victoire. Les Vert et Noir qui se sont qualifiés au carré d’as de cette compétition populaire devant

«Je serai de retour face au CSC»

Tayeb Maroci, le récupérateur, a été l’un des grands absents hier face au CRB, dans les rang des Jaune et Vert. Hier, le milieu kabyle, dans l’entretien qu’il nous a accordé la veille de cette rencontre importante, nous a dit qu’il aurait beaucoup donné pour être sur le terrain. Pour ce qui est de l’avenir, il nous dit être certain que son équipe atteindra son objectif cette saison.

Tout d’abord, comment est votre santé ? Dieu merci, je me sens bien aujourd’hui (NDLR: samedi), c’est vrai que je souffre toujours de ma blessure au niveau des adducteurs. Maintenant, place au travail pour préparer le prochain match de ce samedi face au CS Constantine, qui sera sans aucun doute très difficile. Vous ne serez pas le seul absent. Cela risque de handicaper sérieusement votre équipe. Qu’en pensez-vous ? Il est vrai que nous sommes quatre joueurs à ne pas prendre part à ce match (Maroci, Belakhdar, Maïza et Mekkaoui, ndlr). Je suis certain que ceux qui seront sur le terrain ont les qualités pour réaliser une belle performance. Nous croyons savoir que vous êtes autorisé à

reprendre les entraînements juste après ce match face au CRB. Une bonne nouvelle, n’est-ce pas ? Et comment ! Il y a presque une semaine que j’attends cette autorisation. Mon sentiment c’est que je voie enfin le bout du tunnel. A moi de mettre les bouchées doubles afin d’être prêt pour le prochain rendez-vous face au CSC qui aura lieu dans dix jours chez nous. Revenons au dernier succès enregistré qui vous permettra de remonter un peu au classement. Quelle appréciation en faites-vous ? Tout d’abord, je voudrais vous dire que nous sommes contents d’avoir retrouvé notre confiance. C’est certain, le succès nous a fait beaucoup de bien. Maintenant, on doit préparer sérieusement pour le reste du championnat, en commençant par ce match face au CSC. Justement, comment appréhendez-vous ce match qui vous attend à domicile face à cette bonne équipe ? C’est un match comme les autres que l’on va aborder avec un seul objectif, celui de gagner. Certes, notre mission s’annonce très difficile devant une équipe qui n’est plus à présenter et difficile à manier, après leurs résultats positifs enregistrés ces derniers temps. De notre côté, nous devons confirmer notre bonne santé. De toutes les façons, nous allons préparer comme il se doit ce match, et avec la ferme intention d’arracher un autre succès. La victoire contre le CSC, vous y croyez ? Il n’y a aucun doute là-dessus. Ce match est très important pour nous. Nous avons un objectif, et pour l’atteindre, nous n’avons plus le droit à l’erreur. On doit continuer sur notre lancée et confirmer notre bonne lancée. Si nous voulons continuer notre ascension, nous n’avons d’autre choix que de gagner. Donc, très motivés pour la suite du championnat… Absolument, nous sommes suffisamment motivés mais nous devons le rester car le plus dur reste à faire. Notre jeune équipe a pu forcer le respect et prouver sa valeur en jouant sans calcul ni complexe devant des adversaires plus nantis. Je pense qu’avec la confiance de nos entraîneurs, la discipline et la détermination de tous, nous serons en mesure de confirmer ce week-end contre une bonne équipe du CS Constantine. S. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

05

JSK

ÉCHOS

RETOUR HIER À TIZI OUZOU

Cʼest hier dans la soirée que les partenaires de Remache sont rentrés sur Tizi Ouzou. A rappeler que la JSK a disputé la 23e journée du championnat professionnel Ligue 1, hier dans lʼaprès-midi contre les Rouge et Blanc du CR Belouizdad, au stade du 20-Août, et ce, pour permettre aux joueurs de récupérer après avoir joué un match intense.

DEUX JOURS DE REPOS POUR LES JOUEURS

Après le match dʼhier face aux gars de Laquiba, le staff technique kabyle a décidé dʼaccorder à ses poulains deux jours de repos. En effet, lʼentraîneur à donner rendez-vous à ses capés après-demain dans la matinée au stade du 1erNovembre, et ce, afin de continuer sa préparation pour la suite du championnat qui sʼannonce plus difficile cette saison, notamment pour lʼautre prochain rendez-vous important à domicile.

REPRISE APRÈSDEMAIN

Après deux jours de repos accordé par le coach, les joueurs de la JSK reprendront le chemin des entraînements après-demain dans la matinée, au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou pour préparer le prochain match contre le CS Constantine, comptant pour la 24e journée du championnat qui est prévu ce week-end à Tizi Ouzou. Les coéquipiers de Sedkaoui doivent vite oublier le passé pour mieux se concentrer sur ce rendezvous qui est important.

MAROCI ET MEKKAOUI SERONT PRÉSENTS FACE AU CSC

Ayant fait lʼimpasse sur le match important dʼhier qui a opposé leur équipe à celle du CR Belouizdad, les deux éléments clés du club phare de la Kabylie, à savoir le milieu récupérateur Tayeb Maroci, qui sʼest blessé lors du dernier match disputé face lʼUSMA, la semaine passée, au stade du 1erNovembre, au niveau des adducteurs, ainsi que le latéral gauche Zine Eddine Mekkaoui qui, lui aussi, ressent des douleurs. Pour rappel, la JSK sʼest imposée devant les Usmistes. En effet, ces deux éléments seront certainement de retour face au CS Constantine, en prévision de la 24e journée à domicile.

S. A.


06

CSC MCA

LIGUE UNE

0 0

ÉCHOS KACEM ÉCARTÉ À LA DERNIÈRE MINUTE

Lʼentraîneur du MCA, Djamel Menad, a longtemps hésité pour trancher sur le cas de Kacem Mehdi qui nʼa repris les entraînements que mercredi pour faire le voyage à Constantine ou non. Le premier responsable de la barre technique du MCA a tranché juste avant le départ de lʼéquipe à Constantine en décidant que Kacem restera à la maison, lui préférant Farid Daoud qui devait jouer aux côtés de Ghazi et Moumen face au CSC.

BENSALEM SACRIFIÉ

Le jeune attaquant, Zinedine Bensalem, a été sacrifié avant le coup dʼenvoi de la partie face au CSC. Comme Menad a pris avec lui 19 joueurs à Constantine, il était obligé dʼécarter un joueur et cʼest Bensalem qui a suivi la partie contre le Chabab de Constantine à partir de la tribune officielle du stade Chahid Hamlaoui.

Un précieux point pour le Mouloudia Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Fiche technique

Stade : Hamlaoui Affluence : record Arbitres : Benouza, Amari, Bouhassoun Avertissements : Djilali (12ʼ) (CSC). Djeghbala (24ʼ), Hachoud (70ʼ) (MCA).

CSC :

Natèche, Boulahia, Tafer, Djillali, Griche, Gil Nʼgomo, Bahloul (Alleg 60ʼ) Boycherit, Tiaiba (Boulemdais 71ʼ), Bezzaz (Hadiouche 86ʼ), Heman. Entraîneur : Lemerre

MCA :

Djemili, Hachoud, Babouche, Djeghbala, Bachiri, Aksas, Ghazi, Moumen, Djallit, Yachir (Yalaoui 64ʼ), Bouguèche (Besseghier 89ʼ). Entraîneur : Menad

Une rencontre entre les deux doyens des clubs algériens où l’enjeu a pris le pas sur le jeu. Les débats dès l’entame de la partie étaient très serrés. Les deux équipes bien en place physiquement et tactiquement se sont neutralisées sur le plan du jeu et des actions offensives. La première action dangeureuse est à mettre à l’actif des Constantinois (21’) lorsque Tafer effectue un centre

précis pour l’attaquant Tiaiba, mais ce dernier après réception de la balle voit son tir raser la barre transversale du gardien Djemili. Sept minutes plus tard, encore une fois Tiaiba, bien servi par Bezzaz rate lamentablement un but tout fait. A la demi-heure de jeu, Djallit du côté Mouloudéen part à la limite du hors jeu et sert adminirablement Yachir, mais ce dernier temporise et se fait contrer par les défenseurs Constantinois. Avant la fin de la première partie sur une chevanchée de Djallit la défense locale est prise de vitesse, la balle atteri dans les pieds de Yachir, encore une fois, ce dernier se fait

subtiliser la balle par le gardien Natèche. Le reste du temps réglementaire de la première mi-temps sera équilibré et l’arbitre siffle la pause citron sans aucun changement au tableau d’affichage. En seconde période les deux équipes optent pour la prudence et n’opèrent que par des contres rapides et ce jusqu’au début du deuxième quart d’heure, moment choisi par les entraîneurs pour procéder aux changements de joueurs et de variantes de jeu. Ces changements ne donnent aucun changement au tableau d’affichage. Les deux entraîneurs, Menad et Lemerre, malgré leurs

le Mouloudia : «Si je n’ai pas rouspété, c’est parce que je savais dès le début que je ne serai pas convoqué pour le match contre le CSC. Je sais même que je ne vais plus jouer tant que Menad est à la tête de l’équipe. Personnellement, je vais continuer à

m’entraîner le plus normalement du monde avec le groupe et à la fin de la saison je quitterai définitivement le MCA. Je ne pourrai jamais oublier les bons moments que j’ai passés dans ce grand club, surtout en 2010 lorsque nous avons remporté le championnat, sans oublier notre participation en Ligue des champions où nous avons atteint la phase des poules. Comme on dit, chaque chose a une fin et la fin avec le Mouloudia est pour cette fin de saison», dira le défenseur mouloudéen, qui semblait dégoûté de ce qui lui arrive avec Djamel Menad qui l’a écarté carrément de ses plans. W. S.

consignes, les joueurs semblaient baisser de rythme et les dernières minutes de la rencontre donnent lieu a des actions dangereuses des deux côtés, mais les défenseurs et les deux gardiens de but restaient intraitables. Il est utile de signaler le fair-play des deux équipes mais aussi la présence d’un public des grands jours. Les Mouloudéens décrochent un précieux point, avant l’autre explication entre les deux équipes comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie qui aura lieu au stade du 5-Juillet. H. B.

Zeddam : «Le Mouloudia, c’est fini»

Le défenseur du Mouloudia d’Alger, Hamza Zeddam, est bien parti pour quitter le Mouloudia à la fin de la saison vu qu’il ne fait plus partie des plans de Djamel Menad. Contrairement aux fois précédentes, Hamza Zeddam n’a pas voulu faire

de bruit après que Menad ait décidé encore une fois de l’écarter de la liste des 18. Zeddam est rentré chez lui sans faire de bruit, et quand nous l’avons contacté, le natif de Constantine nous a déclaré que cette saison sera la dernière pour lui avec

Chaouchi : «Je jouerai face à la JSK»

IL REPRENDRA QUATRE JOURS AVANT LE CLASICO

Après avoir été opéré des hémorroïdes en début de la semaine passée, le gardien international du Mouloudia d’Alger sera de retour dans une quinzaine de jours pour renouer avec la compétition officielle. Selon le coordinateur de la section sport, Omar Ghrib, le natif de Bordj Menaïel sera présent pour le match de la 25e journée face à la JSK, prévu au stade du 5 Juillet. Une information que nous avons confirmée avec le concerné, qui nous dira à cet effet : «Hamdoulilah, je me sens de mieux en mieux. C’est vrai que j’ai ressenti des douleurs atroces après l’opération, mais depuis trois jours, j’ai commencé à marcher. Maintenant, après avoir ratéle match de championnat contre le CSC, je ne vais pas rater celui de la coupe qui se jouera vers la fin du mois. Je serai d’attaque pour ce rendez-vous, mais je jouerai avant ce match un autre contre la JSK, si bien sûr le coach décide de me faire appel. Le médecin m’a fait savoir que je reprendrai les entraînements avant le clasico», nous dira l’enfant de Bordj Menaiel, qui aura raté ainsi deux rencontres de son équipe, contre le CSC et le MCO. Il faut dire que Monsieur 50% sera le grand absent dans ces deux matchs qui sont décisifs pour la course à la Ligue des champions africaine. Fawzi Chaouchi nous a confié que son remplaçant, Houari Djemili, est l’un des meilleurs gardiens de but du championnat et le Mouloudia peut compter sur lui dans ces deux matchs : «Djemili est un très bon gar-

dien et je sais qu’il réalisera de bons matchs, comme il l’avait fait lors du stage en Pologne contre la formation hollandaise de Vitesse Arnhem. Je ne vous cacherai pas qu’avant le départ de l’équipe à Constantine, je l’ai appelé pour l’encourager et le motiver afin de réaliser un grand match et que le MCA revienne avec un résultat probant de ce périlleux déplacement», dira le gardien numéro un du Doyen. W. S.

45 millions pour battre le CSC, le MCO et la JSK

La nouvelle direction du Mouloudia d’Alger, à sa tête le président Hocine Amrouche, semble décidée plus que jamais à mettre le paquet pour cette fin de championnat afin que les poulains de Djamel Menad décrochent au moins cette deuxième place pour jouer la Ligue des champions africaine. En effet, après que les coéquipiers de Ghazi aient touché leurs arriérés, les pensionnaires d’El Achour ont promis une très forte prime en cas de victoire face au Chabab de Constantine. Même si rien n’a filtré sur le montant de la récompense, on parle d’une prime de 15 millions de centimes que chaque élément touchera, à condition de revenir du stade Hamlaoui avec le plein de points. Le nouveau boss du Mouloudia d’Alger aurait promis aussi une belle prime en cas de victoire lors des deux prochaines rencontres face au MCO et la JSK. Ça serait le même montant du match du CSC. Ce qui fait qu’en cas de victoire lors de ses trois matchs, les Vert et Rouge toucheront une prime 45 millions de centimes. Enfin, les trois matchs que livrera la bande à Djamel Menad seront le vrai tournant pour la course au titre, surtout après la défaite de l’Entente contre la JSMB et les Mouloudéens qui ont appris le résultat, n’avaient qu’une seule phrase sur les lèvres : la victoire, rien que la victoire contre le Chabab de Constantine… W. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Un nul qui n’arrange aucune équipe

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

ZIAYA SANCTIONNÉ

Depuis quʼil a été qualifié, Abdelmalek Ziaya a toujours été le premier choix de Courbis mais, hier ça nʼa pas été le cas. En effet, cʼest sur le banc des remplaçants que lʼattaquant des Rouge et Noir a entamé la partie et si une telle décision a été prise cʼest pour sanctionner lʼex-international . Ayant fait lʼimpasse sur la séance dʼentraînement de mercredi, sans donner la moindre explication aux responsables du club, le n°99 de lʼUSMA a payé cash le prix de cette absence. Courbis a prouvé une nouvelle fois quʼil ne badine pas avec la discipline et chaque acte doit être payé par son auteur.

BOUNEDJAH EN POINTE, AIT OUAMAR D’ENTRÉE

Absent lors de la précédente confrontation pour cause de suspension, Bounedjah a retrouvé, hier, sa place à la pointe de lʼattaque. Le meilleur attaquant du club avait pour mission de guider la ligne offensive de son équipe et surtout dʼêtre à la conclusion. Remplaçant mardi dernier, lʼexUsmiste Ait Ouamar a été aligné hier dés le coup dʼenvoi.

LA PELOUSE EN MEILLEUR ÉTAT

La rencontre ayant mis aux prises les Usmistes et les Harrachis pour la seconde fois en moins dʼune semaine sʼest jouée sur une pelouse du 5 juillet en bien meilleur état quʼelle nʼa été lors du match de coupe dʼAlgérie. L. S.

A

près les avoir affrontés il y a quatre jours en huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, les Rouge et Noir et les Jaune et Noir se sont également retrouvés une nouvelle fois dans l’enceinte du 5 juillet malheureusement pas bon à voir quand il est vide de la sorte. Cette fois-ci, les deux formations se sont croisées à l’occasion d’un match comptant pour la vingt-troisième journée de la Ligue 1. Les Usmistes avaient donc tenté de s’imposer pour la seconde fois en moins d’une semaine face au même adversaire , mais leur mission ne s’annonçait guère facile face à une équipe d’El-Harrach dont l’unique but était de gagner afin de prendre une revanche et tenter par la même occasion de faire oublier aux supporters l’élimination essuyée au milieu de la semaine. Les deux équipes étaient donc à la recherche de points supplémentaires. Les Harrachis par l’entremise de Bounedjah gachent une occasion inouïe d’ouvrir le score à la 23’ de jeu. Ce à quoi ont répondu les Rouge et Noir et c’est Gasmi qui voit son essai de la tête passé loin des buts de Dhoukha. Younes à la 44’ aurait pu trouver la faille n’était l’intervention de Zemammouche. Au retour de la pause citron, les camarades de Hendou se feront menaçants à deux reprises .D’abord par Boulkheloua à la 49’ qui voit son tir frôlé le montant droit et une minute plus tard Ait Ouamer se fait devançait par le gardien Zemammouche. A la 56’ de jeu

Laifaoui : «Cette situation ne me dérange pas»

Le défenseur axial de l’USMA Abdelkader Laifaoui relégué depuis plusieurs semaines sur le banc des remplaçants n’est pas inquiet pour autant car il estime que c’est la loi de la concurrence. L’ex international se dit prêt à aider l’équipe, si le coach aura besoin de lui.

Depuis le match du CABBA vous n’avez pas joué en championnat mis à part une apparition en coupe arabe contre Al Bokaâ. Quel est votre sentiment ? Je ne conteste pas les choix du coach Je suis là, je m’entraine avec le groupe et j’attends un signe de l’entraineur. Je suis à la disposition de l’équipe.

Donc vous n’êtes pas inquiet ? Non je ne suis pas inquiet, car à 31 ans je pense que je dois accepter la concurrence. La charnière centrale actuelle fait du bon boulot, et par conséquent l’entraineur ne veut pas trop chambouler sa défense. Je dois rester concentré et prêt à n’importe quel moment. Avec le programme qui

attend l’équipe vous serez certainement utilisé dans les prochaines rencontres ? Comme je vous ai dit, je suis prêt à apporter mon expérience pour aider l’équipe à tout moment. Nous sommes engagés sur 4 tableaux, ce qui fait que nous devons disputer plusieurs matches dans les prochains jours. Je garde confiance, car je suis persuadé que je vais retrouver la compétition. Après la qualification de l’équipe pour les quarts de finale de la coupe d’Algérie .Comment voyez- vous les chances de l’USMA dans cette compétition ? L’USMA a une longue histoire avec cette compétition, c’est pour cela que je pense que l’équipe va faire le maximum pour aller jusqu’au bout.

L’équipe jouera ce mardi le match aller de la coupe arabe contre Al Ismaily. Comment voyez-vous cette rencontre ? C’est une rencontre qui s’annonce difficile, mais on doit faire le maximum pour décrocher un résultat positif à l’aller, afin d’aborder le match retour dans une situation plus confortable. A. L.

obstruction sur Gasmi. Le coup franc ne donne rien. Les Rouge et Noir enchainent par la suite par un mouvement collectif, Bouazza à l’entrée des 18yards tire en force, le ballon passe légèrement au dessus de la barre transversale. Les coaches procèdent aux différents changements dans les deux camps. A la 69’ Ziaya sur un mauvais renvoi de la defense harrachi tente sans succès de prendre à défaut le gardien de but Doukha. A la 71’ Bounedjah se fait contré in extremis par Khoualed. A un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, corner de Benmoussa, Ziaya saute plus haut que son ange gardien et reprend le ballon de la tête qui ne passe pas très loin du cadre. A la 80’ de jeu Amada seul face à Zemammouche n’arrive pas à marquer alors que le ballon ne demandait qu’à aller se loger au fond des filets. Les dernières minutes palpitantes étaient agréables à voir et les Jaune et Noir plus volontaires. À la 82’ Tatem oblige le gardien de l’USMA à sortir le ballon en

Fiche technique

LIGUE UNE 07

Stade du 5 juillet Affluence : faible Arbitres : Bichari, Salaouadji, Bourouba Avertissements : Belkaraoui (3ʼ), Belkheir (25ʼ), Demou (56ʼ), Bounedjah (90ʼ) (USMH) Khoualed (90ʼ) (USMA)

USMA :

Zemammouche, Meftah, Benmoussa, Khoualed, Chafai, Bouchema, Koudri, Tedjar (Boudebouda 72ʼ), Gasmi (Ziaya67ʼ), Bouazza, Djediat Entraineur : Roland Courbis

USMH :

Doukha, Demou, Belkaraoui, Belkheir, Boulkheloua, El Amali (Allati 77ʼ), Hendou, Amada, Ait Ouamer (Tatem 64ʼ), Younes (Hanitser 85ʼ), Bounedjah Entraineur : Bechouche

corner. Benmoussa à 4’ de la fin du match aurait pu ouvrir la marque si ce n’était le retour de Demou. Les 3’ de temps additionnel ne chan gent pas grand-chose au tableau d’affichage même s’il est vrai que Chafai avait la balle du KO.ern toute fin de rencontre. D. T.

Ziane Chérif a rejoint le groupe avant-hier

SON RETOUR À LA COMPÉTITION SERA FIXÉ APRÈS L’USMA

L’axe central des Jaune et Noir, Ziane Chérif, qui restait longtemps loin des terrains depuis le match face à la JSK lors de la première journée de ligue une, vient de retrouver dans la soirée d’avant-hier son équipe au niveau de l’hôtel « Beau Fayet » où les Harrachis avaient l’habitude de passer leur mise au vert. En effet le joueur en question a même efféctué hier matin une séance d’entraînement avec le groupe, une chose qui va certainement augmenter ses chances pour revenir à la compétition dans les prochains jours. Selon le staff médical, le joueur sera fixé sur sa blessure, aprés la rencontre d’hier devant l’USMA, et saura s’il fera trés prochainement ou pas son retour à la compétition, surtout que l’absence de ce joueur, a beaucoup manqué aux Harrachis, car il s’agit d’un joueur qui a beaucoup d’éxpérience «Pour le moment, je viens de débuter les entraînements et je compte prendre tout mon temps, afin de bien revenir, je ne suis pas préssé pour ça» , affirme ce joueur en question, qui ajoute «Que la formation de l’USMH l’a beaucoup manqué ces derniers temps, et il ressent de l’amertume causée par cette blessure qui l’a éloigné de ses coéquipiers, mais il ne veut surtout pas s’aventurer en laissant le temps au temps pour bien guérir» , conclut-il. .

USMA USMH

0 0

LAIB EST SENHADJI A L’HÔTEL BEAU FAYET

Selon des sources très bien informées des affaires courantes des Jaune et noir, on annonce que leur premier responsable, Mohamed Laib, a fait une escale dans la soirée dʼavanthier à lʼhôtel où les harrachis ont effectué leur mise au vert. En effet, les responsables de lʼUSMH voulaient discuter avec les joueurs au sujet de leurs dûs, qui nʼont pas encore touché, et aprés quʼils les ont réclamés à maintes reprises à leur employeur

TROIS MILLIARDS DANS LES CAISSES DE L’USMH

A croire des sources fiables et proches du club harrachi, les caisses de ce dernier ont été renflouées par la somme de trois milliards et demi de centimes, qui représente lʼaide venue du MJS, ainsi que de quelques Sponsors, entre autres, lʼopérateur teléphonique; Nedjma.

LAIB : «BITAM A TOUCHÉ 400 MILLIONS» Le premier responsable

harrachi, Mohamed Laib a affirmé que son joueur Bitam avait touché la bagatelle de 400 millions de centimes, contrairement à ce quʼavait révélé ce même joueur en répétant quʼil nʼa touché que deux mois de salaire, une chose qui a mis le président dans tous ses états, en expliquant que ce joueur avait touché en plus de ces deux salaires, lʼargent relatif à sa lettre de libération, éstimé à 200 millions de centimes. L. S.

AL ISMAILY S’EST ENTRAINÉ HIER À BOLOGHINE

L’adversaire de l’USMA en coupe arabe, Al Ismaily a effectué hier sa première séance d’entrainement au stade Bologhine depuis son arrivée vendredi à Alger. Les hommes de Sabri Menyaoui s’entraineront également aujourd’hui et demain à Omar Hamadi .

LE MATCH DÉBUTERA À 16H00

La rencontre aller de la demi-finale de la coupe de l’union arabe prévue ce mardi à Bologhine entre l’USMA et Al Ismaily débutera à 16H00, et sera officiée par un trio Tunisien.

TEDJAR ET KOUDRI RETENUS EN EN

Les deux joueurs de l’USMA Tedjar et Koudri ont été retenus par Hallilhodzic pour le match du Bénin prévu le 26 mars prochain à Blida. Le gardien Zemmamouche est placé dans la liste des réservistes.

AUJOURD’HUI DÉCRASSAGE POUR LES JOUEURS QUI ONT AFFRONTÉ L’USMH

Les joueurs de l’USMA qui ont participé au match d’hier contre l’USMH, auront à effectuer aujourd’hui une séance de décrassage au stade Bologhine.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


08

ASO WAT

LIGUE UNE

3 0

Fiche technique

Stade : Boumzezrag de Chlef Affluence : faible Arbitres : Achouri, Amri et Zid. Avertissements : Farhi (30ʼ) pour lʼASO Djerbou (69ʼ), Dif (82ʼ) pour le (WAT) Buts : Farhi (1ʼ, 7ʼ), Messaoud (75ʼ) pour lʼASO

ASO:

Ghalem, Gherbi (Selama 40ʼ), Zazou, Aouameri, Zaoui, Zaouche, Mellouli, Bentoucha (Ali-Hadji 55ʼ), Farhi, Messaoud, Nasri (Merzougui80ʼ) Ent: Benchouia

WAT :

Brixi, Sidhoum, Dif, Boudjakdji, Zouak, Rechrouche( Touil 63ʼ), Renane ( Tiza 46ʼ), Djerbou, Chaouti, Samer ( Bennai 63ʼ), Ghazali. Ent: Benyelles

JSS CAB

2 0

Fiche technique

Stade : 20 Août 1955 (Béchar) Affluence : Nombreuse Arbitres : Ghorbal, Serradj, Charchar Avertissements : Bousmaha (35ʼ) JSS-- Heriet ( 75ʼ) CAB Buts : Terbah (11ʼ) , Beldjilali (53ʼ) (JSS)

JSS :

Laouti , Benmohamed , Terbah , Sebiaï , Bakayoko , Bousmaha , Belkheir ( Fethi 86ʼ) , Amri , Kamilou( Tabal 46ʼ) , Beldjilali , Motrani( Hamzaoui 62ʼ) : Entraineur : Hadjar

CAB :

Babouche, Bendoukha, Hadjidj, Benayada, Chermat (Debbih 46ʼ), Heriet, Ghassiri (Bouraba 56ʼ), El Hadi Adel, Mani-Sapol, Fezzani, Boukemacha : Entraineur : Fergani

L

Chlef sans pitié

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

e premier but a été inscrit très tôt, à la 20’’, lorsque Messaoud sert sur un plateau le jeune Farhi qui n’a trouvé aucune peine pour ouvrir le score pour l’ASO. A la 7’, Brixi rate sa sortie lors d’un corner botté par Messaoud et repousse des mains le ballon sur la tête de Farhi qui inscrit le second but de son équipe. Dès lors, le match a connu un rythme assez bas et le jeu se concentra au milieu de terrain où les deux équipes ont fait de leur mieux pour s’accaparer du ballon. A une minute de la pause, Nasri se débarrasse de deux joueurs à la limite des 18m mais a trop temporisé permettant à un défenseur de dégager le ballon en catastrophe. Après la pause, les Chélifiens repartent à l’attaque mais la précipitation des attaquants n’a pas été pour réaliser cet objectif puisque la défense du Widad veillait au grain et opérait par des contres. Les efforts des Chélifiens ont

L

été payés à la 75’ lorsque Selama se défait de deux adversaires et passe à Messaoud qui inscrit le 3e. 5 minutes plus tard, Farhi a raté de

peu de réussir le hat trick suite à un coup franc bien botté par Messaoud. Chaouti a répondu par un coup franc qui a été repoussé

U21 : ASO 2 WAT 2

par le poteau gauche des buts gardés par Ghalem. Le match se termine par !n score sans appel en faveur des Chélifiens. Z. Z.

Les Chélifiens ont été accrochés par le WAT sur le score de 2 à 2 chez les espoirs.

UNE PRIME OCTROYÉE

La prime de la victoire face au CABBA a été octroyée hier avant le match en guise de motivation pour les joueurs.

U21, LE MCO PROCHAIN ADVERSAIRE EN QUARTS DE FINALE

Ironie du sort, le prochain adversaire de l’ASO en quarts de finale des U21 n’est autre que le MCO drivé par Mécheri Bachir. L’avantage des camarades de Chadouli est qu’ils joueront à « Boumezrag » d’où l’apport des supporters. Les finalistes de la dernière édition comptent aller de l’avant et arracher le billet des demi-finales surtout qu’ils seront renforcés par les éléments promus en équipe fanion.

LES U15 FACE À L’ESS

Par ailleurs, les minimes de l’ASO auront à effectuer un périlleux déplacement à Sétif pour y croiser le fer avec les U15 de l’Entente locale. Selon le staff technique chélifien constitué de Achour et Benfadda, la mission sera difficile mais pas impossible, les Chélifiens projettent de jouer leurs chances à fond pour aller en finale afin de perpétuer la tradition qui a vu souvent les catégories jeunes du club atteindre les finales et remporter les trophées.

Les Bécharis en voulaient terriblement

es Bécharis n’ont plus droit à l’erreur pour ne pas compliquer leur chance dans cette division. Pour eux, seul les trois points de la victoire comptent afin de se remettre en confiance pour le reste de ce parcours. Ils prennent d’emblée le match en main et se sont installés dans le périmètre adverse, 11’ ne se sont pas écoulées que Terbah d’un tir puissant des dix mètres ouvre le score. Cette réalisation remet en confiance les locaux qui continuent de faire pression sur les visiteurs, Beldjilali et Belkheir ratent de nombreuses occasions d’aggraver la marque. Les Vert et Jaune se jettent corps et âme dans la bataille pour ajouter d’autres buts afin de se mettre à l’abri d’un éventuel retour en force des Batnéens. Ces derniers répliquent par de rares contres-attaques pour tenter de tromper la vigilance de Laouti. Les locaux ne baissent pas les bras veulent à tout prix corser

BABOUCHE REPÊCHÉ

Après les assurances données par Zerouati quand à lʼaccueil de lʼéquipe, le staff technique a décidé de rappeler le gardien Babouche qui devait faire lʼimpasse sur le match contre la JSS en raison des suspicions nées de lʼaffaire de tentative de corruption de la phase aller, Babouche a ainsi fait le voyage à Bechar.

LES BATNÉENS ONT SOUFFERT DE LA CHALEUR

Habitués à des basses températures à Batna, les camarades de Hadi Adel ont été surpris par la chaleur qui régnait à Bechar, passée de (-2°) à (30°) nʼa pas été facile à supporter par les enfants des Aurès qui se sont crus en Afrique noire.

LE VOYAGE PAR AVION ÉTAIT PLUS LONG

Embarqués à partir de lʼaéroport dʼAlger à 11 heures du matin les Batnéens qui devaient arriver à Béchar vers 13 heures, ont connu un retard de deux heures. Ils ne sont arrivés que vers 15 heures en raison de lʼescale imprévue à Ghardaïa, les joueurs ont donc passé cinq longues heures dans lʼavion.

TRÈS BON ACCUEIL À L’AÉROPORT ET À L’HÔTEL

Comme promis par Zerouati, la délégation du CAB a été très bien accueillie à lʼaéroport de Béchar. Un bus était mis à la disposition des Batnéens pour les mener à lʼhôtel Ouakda où ils ont réservé pour leur mise au vert. La direction et les employés de lʼhôtel ont tout mis à la disposition de leurs hôtes pour leur assurer le meilleur service. W. Y.

l’addition en vain. Combien de fois Kamilou et ses coéquipiers se présentent seuls face au gardien Babouche trouvent le moyen de mettre le cuir à côté. En dépit de tous leurs efforts fournis durant cette première mi-temps les Bécharis n’ont pu trouver une nouvelle fois le chemin des filets du CA Batna. Les visiteurs répliquent des fois par des contreattaques très rapides pour essayer de niveler la marque. El- Hadi –Adel avait mis en difficulté le gardien bécharis juste avant la fin du premier half d’un puissant tir des vingt mètres qui effleure l’équerre droite des buts. Même chose en seconde mi-temps, les Vert et Jaune dominent copieusement leurs adversaires trouvent une nouvelle fois le chemin des filets batnéens à la grande joie de

leurs milliers de supporters. La réalisation était l’œuvre du meneur de jeu Beldjilali qui transforme directement un coup franc botté des vingt mètres. Après ce but deuxième but les visiteurs tentent de réagir par le remuant El- Hadi –Adel trouvent toujours Laouti à la réception qui

les empêchent de réduire la marque. Ce même joueur rate une occasion en or alors qu’il se trouvait seul face au gardien de but Laouti. La rencontre s’est achevée sur le score de deux à zéro en faveur des locaux qui leur permettent de grimper de quelques marches au classement. A. O.

RÉSULTATS DE LA 23E JOURNÉE

MCO-MCEE JSS-CAB CSC-MCA CRB-JSK USMBA-CABBA JSMB-ESS USMA-USMH ASO-WAT

Equipes 01. ES Sétif 02. USM Harrach 03. MC Alger 04. USM Alger 05. CS Constantine 06. CR Belouizdad 07. JS Kabylie 08. JSM Béjaïa 09. JS Saoura 10. MC El Eulma 11. ASO Chlef 12. CABB Arréridj 13. MC Oran 14. USMB Abbès 15. WA Tlemcen 16. CA Batna

4-1 2-0 0-0 1-1 1-1 2-1 0-0 3-0

Pts 49 43 40 38 37 34 32 31 30 28 28 25 23 21 21 18

J 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

G 15 13 11 11 09 08 09 08 08 06 07 05 05 05 06 04

Prochaine journée (Samedi 16-03) JSK-CSC MCA-MCO USMH-JSS MCEE-CRB CAB-ASO WAT-USMA CABBA-JSMB ESS-USMBA (Avancé à mardi 12-03)

N 04 04 07 05 10 10 05 07 06 10 07 10 08 06 03 06

P 04 06 05 07 04 05 09 08 09 07 09 08 10 12 14 13

BP 39 28 24 28 25 24 22 24 19 21 18 16 22 14 15 13

BC 15 18 16 12 17 20 19 26 18 21 20 20 31 30 34 35

Diff +24 +10 +08 +16 +08 +04 +03 -02 +01 +00 -02 -04 -09 -16 -19 -22


Les Hamraoua prennent leur revanche

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Le rendez-vous entre les deux équipes qui cherchent à s’éloigner de la zone rouge, pour les locaux et ne pas s’y approcher, pour les visiteurs, a connu un départ tambour-battant des coéquipiers de Berradja.

Stade : Habib Bouakeul, Affluence : nombreuse, Arbitres : Bousseter, Haci et Schamby. Avertissements : Zidane 35ʼ Coulibaly 40ʼ, Gherbi 42ʼ, Hamanai 85ʼ (MCEE) Buts : Berradja 22ʼ, Boumechra 47ʼ, Benyettou 60ʼ, Aouedj 70ʼ (MCO) Chenihi 19ʼ (MCEE)

MCO : Ferradji, Bentaleb, Senouci

L

a première action nette sera à l’actif des Oranais, à la suite d’un coup-franc de Aoued et une tête de Zidane, monté en attaque, le gardien Berrefane s’interpose. El Eulma ne s’en laisse pas contrer et sur un contre et une erreur du défenseur Senouci, Kadri donne une passe en or à Chenihi qui n’a aucune peine à mettre la balle au fond des filets, au grand dam du public mouloudéen qui n’était pas content du tout. Piqué dans son amour propre, le MCO lança toutes ses forces vers le périmètre des visiteurs et c’est ainsi que sur un centre de Bentaleb vers Benyettou dans la surface, ce dernier rate l’interception, mais pas son capitaine Berradja, lequel, en embuscade, égalise au grand soulagement de ses coéquipiers et de leurs supporters. Le reste de la mi-temps verra une équipe Eulmie pas complexée du tout, qui tente de trouver encore des failles dans le compartiment offensif des Oranais et en face une attaque mouloudéenne qui cafouille elle aussi devant le gardien Berrefane, comme sur cette offensive de la 39’, à l’issue de laquelle Boumechra a tenté un lob sur le gardien Berrefane, mais son ballon est passé bien largement au dessus de la transversale. Un but partout, a été le score de parité de cette première période. Certainement sermonnés par leur entraîneur, les Oranais entrent dans le seconde période avec plus de détermination. Sur une offensive et une belle passe de Sebbah qui donne un ballon en or à Boumechra, planqué au niveau du point de penalty et dans un beau geste technique, laisse pantois Berrefane et inscrit le second but de son équipe.

Fiche technique

(Bourzama 51ʼ), Belabbès, Zidane, Bouterbiat, Sebbah, Aoued (Aouedj 68ʼ), Boumechra, Berradja (Chaïb 81ʼ), Benyettou. Entraîneur : Slimani

MCEE : Berrefane, Zeghidi, Berchiche, La galerie oranaise respire mieux. D’autant plus que Benyettou, un joueur remis en confiance, assomme Berrafane à la 60’, en transformant une passe en or de Berradja en 3ème but à la suite d’une offensive à trois entre Aoued, Boumechra et le capitaine oranais. L’addition sera corsée pour la bande à Savoy, l’excoach du MCO, puisque sur la première balle qu’il reçoit à son entrée sur le terrain, Sid Ahmed Aouedj réussit à planter une quatrième banderille, ce qui donne un très large sourire au coach Slimani, debout devant le banc de touche. Les dernières 20 minutes de jeu n’apportent aucun changement au score. Le MCO plus serein joue à

l’économie devant des Eulmis abattus. Le Mouloudia version Slimani venait de démontrer qu’il n’a plus l’intention de perdre des points à Oran. M. T.

Boutebba, Namane, Amani, Gherbi, Kadri (Akkouche 52ʼ), Chenihi (Sangoah 83ʼ), Coulibaly, Hamiti (Berrardja 69ʼ). Entraîneur : Savoy

LES ESPOIRS ONT SIGNÉ UNE LARGE VICTOIRE SUR LEURS ADVERSAIRES : 3 BUTS À 0

Le match a débuté avec une longue banderole demandant le fair-play, portée par de jeunes joueurs. Comme lors du premier match (coupe dʼAlgérie), le public était bien plus nombreux que celui qui avait lʼhabitude dʼassister aux matchs en seminocturne à Zabana. Harizi (MCEE) a été ovationné à son entrée sur le terrain, au contraire de son coéquipier Hamiti qui a été hué. Il y avait une forte délégation Eulmie dans la tribune dʼhonneur, en compagnie de lʼadjoint de Savoy, un certain Hans Agbo, renvoyé en début de saison du MCO. A leurs côtés, le nouvel adjoint de Slimani, Nemcha, lequel nʼa pas encore reçu sa licence. Comme dʼhabitude, il nʼy avait pas trace des dirigeants du MCO dans la tribune. Certains dʼentreeux se sont contentés de la position debout au bout du tunnel menant aux vestiaires.

DAGOULOU RISQUE DE NE PAS TERMINER LA SAISON

Suspendu par le conseil de discipline du match qui s’est déroulé hier, le milieu centre-africain du Mouloudia risque de ne pas terminer la saison. En effet, il doit se déplacer la semaine prochaine vers son pays pour participer, avec sa sélection nationale, à l’aventure de la qualification de la coupe du monde. Il devra en principe retourner à Oran 15 jours plus tard. Mais d’ici là, l’entraîneur Slimani, qui espère que sa formation continuera à récolter des résultats positifs, ne voudra certainement pas changer une équipe qui gagne. On laisse entendre du côté du MCO, que pour éviter les mêmes problèmes que ceux rencontrés cette saison avec ce joueur, la direction songerait à le céder au Widad de Casablanca , club qui semble intéressé par ce joueur.

On ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

Selon une information qui fait actuellement le tour de la ville, les dirigeants du Mouloudia, Djebari y compris, sont en train de réfléchir sur la bonne personne qui devrait être à la tribune officielle du stade du 5 juillet, pour recevoir (avec les joueurs) la coupe d’Algérie des mains du président de la république.

S

erait-ce l’actuel président Larbi AbdelIllah ou celui du CSA, Youssef Djebari ? Ce futur arrangement, qui est sur toutes les lèvres des supporters, fait rire toute la ville d’Oran. «Et on nous dit que ces personnes aiment le Mouloudia ? Laissez-moi rire, ils n’aiment que leurs propres personnes et leurs intérêts ! Au lieu de penser à la manière de sauver le club de la

LIGUE UNE 09

relégation, ils se réunissent pour bâtir des châteaux de sable, car pour monter à la tribune présidentielle le jour de la finale, il faut y arriver et ce n’est pas acquis d’avance », estime un supporter du quartier de Gambetta et ancien joueur.

Le retrait de Baba a facilité le retour de Djebari

Il est l’homme qui a effectivement aidé le Mouloudia quand ce club avait de gros problèmes financiers. Il a vraiment mis de l’argent et de grosses sommes dans les caisses pour aider les dirigeants à ne pas faire chavirer le bateau. Il a été à la source du recrutement du mercato, puisqu’il a payé les Achiou et consorts avec son propre argent. Il a payé des primes. Et puis voilà, il se retire, sans tambour ni trompette et apparemment sans aucune raison valable. Selon

le président actuel, Larbi AbdelIllah, le conseil d’administration, (dont il fait partie) lui a proposé à maintes reprises de prendre la présidence de la SSPA et donc du club professionnel. Il a toujours refusé. «J’ai toujours été un fervent supporter de ce grand club et je le suis encore. J’ai toujours aidé le MCO quand il avait besoin de moi et je ne le regrette pas. Si je prends du recul, c’est pour des raisons personnelles, ayant toujours de bonnes relations avec les membres du conseil d’administration.» Paradoxalement, le retrait de Baba a facilité le retour aux affaires de Youssef Djebari, dont on dit qu’il n’avait jamais rompu les ponts avec Larbi AbdelIllah, malgré les affaires de justice entre les deux hommes, affaires ayant un dénominateur commun : le MCO. M. T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

MCO MCEE

4 1

ÉCHOS ZARABI PARTANT

Bien quʻil ait été de retour aux entraînements, le vendredi matin, le défenseur Abderaouf Zarabi, qui avait rencontré la direction du MCO et lʼentraîneur Slimani, serait sur le point de résilier, à lʼamiable, son contrat avec le club oranais. Zarabi, recruté au mercato pour apporter un PLUS au compartiment défensif, jugé décevant, nʼa presque pas joué. Nʼacceptant pas son statut de remplaçant ou, pire, de se retrouver dans les tribunes, a « rué dans les brancards », ce qui est de son droit et a demandé, soit à être au moins dans la liste des 18, soit être autorisé à aller voir ailleurs. Il semblerait que Zarabi nʼentre pas dans les calculs de Slimani, ce dernier ayant été presque mis en demeure par la direction de prendre une décision définitive en ce qui concerne le joueur. « Je suis venu au MCO pour apporter un PLUS, or, je constate que je suis mis dans lʼantichambre. Il y a quelque part un volet du contrat moral qui nʼa pas été respecté par le club. Cʼest pourquoi jʼai infirmé les responsables et lʼentraîneur de me libérer sʼils nʼont pas besoin de mes services. Lʼargent nʼest pas fondamental dans la vie dʼun sportif et moi, je ne suis pas venu au MCO pour chauffer le banc de touche et recevoir un salaire et éventuellement des primes ». Slimani devait prendre dès demain une décision en ce qui concerne lʼenfant dʼHussein-Dey.

LE MALHEUR DE DAHMANE FAIT LE BONHEUR DE OUAMANE

Bien quʼil ait présenté ses excuses à son entraîneur et aux dirigeants, à la suite de sa sortie impromptue des vestiaires juste avant le match de coupe face à lʼASO, le portier Dahmane hamza a été sanctionné dʼun match de suspension et dʼune amende financière correspondant aux 10 millions de la prime de qualification, comme nous lʼavions rapporté dans une de nos précédentes éditions. Du coup, lʼex-second gardien de but du CRB, a été, dʼun côté profondément déçu et de lʼautre, soulagé de ne pas avoir eu une sanction plus grave, sachant que le MCO possède 4 gardiens de but, si lʼon compte celui des espoirs Guetarni. Cette histoire a fait le bonheur de Redha Ouamane, éloigné de la liste des 18 depuis le 19 janvier, date du déplacement à Constantine. M. T.


10

LIGUE UNE

JSMB Les Vert et Rouge se motivent pour ÉCHOS

PREMIÈRE VICTOIRE POUR SOLINAS

Le coach de la JSM Béjaïa, lʼItalien Gianni Solinas en lʼoccurrence, a réussi à arracher sa première victoire à la tête de la barre technique de cette équipe quʼil a rejointe lors de la 18e journée à lʼoccasion du déplacement de son équipe à Belouizdad. Dʼailleurs, après le point du nul réussi lors de la 22e journée à El Eulma face au MCEE local, Solinas réussi ainsi sa première victoire à la tête de son équipe et cela demeure dʼune grande importance pour lui afin dʼassurer le maintien avant la fin de saison.

IL A RÉUSSI SON PARI FACE À SON ANCIENNE ÉQUIPE

En réussissant à sʼimposer de fort belle manière devant son ancienne équipe, lʼES Sétif, le technicien italien vient de réussir son pari et de redresser la barre, alors que son équipe était confrontée à une mauvaise série de résultats négatifs. Cela dit, Gianni Solinas a dû attendre six matches à la tête de cette équipe pour réussir sa première victoire et surtout faire un pas pour atteindre lʼobjectif principal qui demeure le maintien.

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

la suite de la compétition

Les Vert et Rouge de la JSM Béjaïa ont dû attendre la 23e journée du championnat pour renouer avec le succès, et ce, en s’imposant vendredi dernier devant le leader dans un match avancé de la 23e journée.

E

n effet, étant condamnés à réagir afin d’éviter que leur situation se complique davantage, les Béjaouis ont été au rendez-vous et à la hauteur et ce, en livrant une belle prestation qui leur a permis de réussir un succès important pour la suite de la compétition. D’ailleurs, et contrairement aux rencontres précédentes, les coéquipiers de Mebarakou ont livré leur meilleur match depuis maintenant plusieurs journées, et ce, bien qu’ils avaient en face une équipe de l’ES Sétif qui occupe la première place. A cet effet, ils ont pris les choses en main dès l’entame de la partie, où ils ont bien imposé leur jeu, et ce, en réussissant à prendre l’avantage dès la 20’. Ce qui va les motiver pour la suite puisqu’ils parviendront à bien gérer la suite de la partie et surtout d’inscrire deux buts qui leur permettront de retrouver le sourire et d’arracher une belle victoire qui sera d’une grande importance pour la suite de la compétition.

Les joueurs ont fait preuve d’une grande détermination

Ainsi donc, étant déjà sur une qualification méritée arrachée en Ligue des champions d’Afrique, les joueurs de la JSM Béjaïa se sont montrés motivés pour la rencontre d’avant-hier où ils ont bien maîtrisé les débats et en se montrant plus déterminés que leur

adversaire du jour. D’ailleurs, ils parviendront à scorer à deux reprises et réussiront ainsi une belle opération en renouant avec les succès après neuf matches. Ce qui va motiver davantage les joueurs à aller chercher d’autres points à l’avenir, et ce, à commencer par le déplacement de la prochaine journée à Bordj y pour affronter le CABBA.

Un succès salvateur et motivant

En réussissant à s’offrir la formation de l’ES Sétif qui n’est autre que le leader du championnat de la Ligue I, voilà que les Béjaouis viennent ainsi d’amorcer le déclic tant attendu et de se motiver pour la suite de la compétition, et ce, surtout en ce qui concerne la course au maintien. Désormais, les camarades de Si Mohamed peuvent s’estimer heureux d’avoir arraché ce précieux succès devant le leader, dans la mesure où il sera d’un grand apport sur le moral des joueurs, surtout à la veille d’un grand rendez-vous en Ligue des champions d’Afrique face aux

Ghanéens de l’Ashanté Kotoko, dont la rencontre est prévue pour ce vendredi au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa.

Les joueurs se libèrent sur le plan psychologique

Sur un autre volet, les camarades de Zerrara qui attendaient ce succès depuis maintenant plusieurs journées, vont pouvoir se libérer sur le plan

psychologique et aborder la suite du parcours avec un moral au beau fixe, après avoir traversé une période difficile, et ce, vu ce qu’ils ont enduré durant toute cette période, où les supporters ont décidé de bouder l’équipe pour cause de mauvais résultats. Toutefois, la majorité des joueurs sont unanimes à dire que leur équipe a réussi à amorcer le déclic psychologique. S. A. S.

ET DE SEPT POUR MEBARKI

L’attaquant de la JSM Béjaïa, Mebarki en l’occurrence, a réussi à inscrire un doublé à l’occasion de la rencontre de son équipe face au leader, vendredi dernier, au stade de l’Unité maghrébine. D’ailleurs, ces buts ont un goût spécial, d’autant plus que la beauté du deuxième but s’ajoute aux trois points arrachés par son équipe. Avec ce doublé, Mebarki porte le nombre de ses réalisation à sept depuis l’entame de la saison.

BANGOURA A PURGÉ

N’ayant pas pris part à la dernière rencontre de son équipe face à l’ES Sétif suite au carton rouge dont il a écopé lors de la rencontre face au MCE Eulma, qui lui a valu un match de suspension, Bangoura vient donc de purger sa suspension face à l’ESS et sera ainsi de retour lors de la prochaine journée face au CA Bordj Bou Arréridj. S. A. S.

Coulibaly : «Heureux d’avoir contribué à la victoire de mon équipe»

Ayant disputé sa deuxième rencontre avec les Vert et Rouge après celle face au MCE Eulma, le défenseur malien, à savoir Moussa Coulibaly, a largement contribué à la victoire de son équipe face à l’ES Sétif, puisqu’il a sauvé son équipe d’un but tout fait et qui a été le tournant du match. Cela dit, il affirme dans l’entretien qu’il nous a accordé que cette victoire est très bénéfique pour son équipe qui a traversé une période difficile et il dit qu’il fera encore le maximum pour aider ses camarades à réussir d’autres bons résultats à l’avenir.

Un commentaire sur la victoire arrachée par votre équipe face à l’ES Sétif... Je crois que cette victoire est bénéfique pour nous dans la mesure où elle nous a permis de mettre un terme à la mauvaise série et de renouer avec les résultats positifs après avoir traversé une situation difficile. D’ailleurs, je ne vous cache pas notre succès est amplement mérité, étant donné que nous avons dominé les débats, où on a livré une belle prestation dans ce match.

La rencontre a été difficile pour vous, n’est-ce pas ? Certainement, la rencontre a été difficile

dans la mesure où nous affrontions le leader du championnat, qui a livré malgré tout une belle prestation sur le terrain. Mais, grâce à notre détermination, nous avons réussi à nous imposer logiquement et d’arracher une précieuse victoire qui nous fera du bien pour la suite de la compétition.

Vous avez sauvé votre équipe d’un but tout fait avant de prendre l’avantage ; quel est votre sentiment ? Je n’ai fait que mon devoir en contribuant à cette victoire, ce qui est le plus important pour nous. D’ailleurs, j’ai sauvé mon équipe d’un deuxième but, car je suis là

pour le faire et j’espère que je serai encore meilleur à l’avenir et que je réussirai d’autres bonnes prestations, et ce, en dépit de la difficulté de la tâche.

Vous venez de disputer votre 2e match avec votre équipe, comment évaluez-vous votre rendement ? Je crois que j’ai bien assuré mon rôle sur le terrain en compagnie de mes camarades, où nous avons réussi à livrer de belles prestations qui nous ont permis de réussir de bons résultats, comme cela a été le cas face au MCE Eulma. Cela dit, on tâchera d’être encore plus efficaces à l’avenir et récolter le maximum

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

de points, qui nous permettront d’atteindre notre objectif.

Et comment se présente la suite du parcours ? La suite du parcours ne sera pas facile, puisque nous serons appelés à disputer des matches importants pour atteindre notre objectif primordial qui demeure le maintien. A cet effet, on doit livrer de belles prestations et fournir le maximum d’efforts pour réussir d’autres bons résultats, et ce, avec ce succès qui va nous libérer pour la suite de la compétition et terminer la saison en beauté. S. A. S.


La victoire du cœur, la victoire des joueurs Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

LE SUCCÈS FACE AU LEADER

LIGUE UNE 11

Quelle belle victoire ! Quelle belle leçon de réalisme ! pouvions-nous écrire encore au lendemain du succès des Vert et Rouge, aux dépens d’un leader présenté comme un ogre mais qui, en fait, n’était qu’un simple Petit Poucet face à des joueurs formés dans cette école de la JSMB.

Un mot sur cette rencontre ? Elle fut difficile, car il ne faut pas oublier qu’on était en face d’un

Après le match, certains joueurs nous ont fait part de leurs impressions, après une si belle victoire. Nous avons contacté quelques joueurs, même certains qui étaient sur le banc des remplaçants : ZEGHLI : “C’EST UNE GRANDE VICTOIRE”

HAMMOUCHE : “J’AURAI BIEN AIMÉ ÊTRE DE LA PARTIE”

volonté et d’un état d’esprit sur un autre, Ils étaient décidés à mettre fin à cette série de défaites. Ils ont réussi à le faire, même si l’adversaire avait pour nom l’Entente” a-t-on encore poursuivi. Toujours est-il, dans un match où tous les calculs étaient prévisibles et possibles, les Vert et Rouge ont réussi leur balade et ont fait tomber le leader par l’art et la manière. Mieux, les jeunes incorporés, à l’occasion de cette empoignade, ont réussi à être à la hauteur et à remplir de fort belle manière leur mission. Ils auront apporté du

sang nouveau à l’équipe. Ils viennent de donner une gifle à ceux qui ont toujours eu tort de négliger l’apport des jeunes : “C’est une victoire synonyme d’une véritable leçon pour nous tous. Cette victoire va nous permettre de reprendre souffle et confiance et de nous préparer aux prochaines échéances de ce qui nous reste comme parcours en championnat national. Elle nous permettra aussi d’aborder le prochain match en coupe d’Algérie dans de bonnes conditions psychologiques” a-t-on conclu. A. Z.

Hammouche (entr.-adjoint) : “Il nous fallait cette victoire”

L’entraîneur-adjoint, Hammouche Hacène, a toujours cru en cette équipe, même dans ses moments les plus difficiles. Et, à plusieurs reprises, il nous a fait part de son optimisme. Il a eu raison et face à l’Entente, les Vert et Rouge, composés essentiellement de jeunes éléments, ont fait tomber l’ogre ententiste. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, juste à la fin de la rencontre, Hammouche revient sur le match, tout en avançant d’autres points liés aux prochaines échéances de son équipe.

IMPRESSIONS D’APRÈS-MATCH

Le jeune Zeghli, qui a fourni une rencontre de premier ordre, a mis en exergue lʼimportance de ce succès. Dans ce contexte, il dira : “Cʼest une grande victoire. Elle est synonyme dʼun déclic qui va nous permettre de reprendre confiance en nous-mêmes. On a développé notre jeu et on a réussi à mettre en échec toutes les tentatives de lʼadversaire”. Relatant sa prestation, le latéral gauche des Vert et Rouge affirmera : “Je nʼai fait que mon travail. Jʼai appliqué des consignes et je me sens, maintenant, de plus en plus à lʼaise, en étant titulaire dans ce poste”. Du prochain match, face au CABBA, il lancera : “Ce sera dur. Car le CABBA est appelé à faire un résultat, nous allons nous préparer pour éviter la défaite”. Et du match de coupe dʼAfrique, il avouera : “Cette victoire sur lʼEntente va nous permettre dʼaborder cette rencontre dans de bonnes conditions”.

Z

eghli, Mebarakou, Boukemacha, Aït Ferguène ont fait montre de grandes qualités et les puristes, venus voir ce leader redouté par tous et de tous, ont découvert, en fin de compte, les grandes capacités de ces jeunots : “Il fallait leur donner, simplement, de la chance sinon pourquoi les avoir formés ? Nos jeunes sont capables de rivaliser avec n’importe quelle équipe. Et la preuve fut, sans conteste, cette victoire devant le leader et son armada de joueurs expérimentés, à l’image de Delhoum et Aoudia et autres” nous a-t-on affirmé avant d’ajouter : “C’est dire que si on fait confiance à nos jeunes, le problème de la relève ne se posera plus. Et les recrutement à coup de milliards n’auront plus leur raison d’être.” Face à l’Entente, les Vert et Rouge ont été plus entreprenants, plus réalistes et plus volontaires. Mieux encore, ils n’ont pas eu ce complexe en rencontrant le leader incontesté et incontestable de Ligue 1 : “C’est la victoire, d’abord et avant tout, du cœur. Le succès de la

JSMB

leader qui joue bien au football. Il nous fallait cette victoire pour pouvoir sortir du doute. On a réussi grâce à la volonté des jeunes incorporés et d’autres joueurs.

En seconde mi-temps, il y a eu ce repli inexpliqué; ce qui a amené le but égalisateur de l’Entente. Pourquoi ce repli ? Les joueurs voulaient préserver leur acquis, tout en menant des contres. Cependant, c’était trop dangereux et on leur avait demandé d’ouvrir le jeu et ne pas se replier en défense. Heureusement, qu’après le but, ils ne se sont pas découragés et ont repris leurs assauts jusqu’à cette deuxième réalisation.

Peut-on dire, maintenant, que c’est un nouveau départ ? Tout à fait. On va savourer, d’abord, cette victoire et on va, par la suite, se préparer à la prochaine sortie qui nous mènera à BBA et ce, après la rencontre de coupe d’Afrique.

Justement, comment se présente cette rencontre ? Maintenant, on va se concentrer sur ce match de coupe d’Afrique qui ne sera pas de tout repos, car, on va être affrontés à un gros calibre.

Comment avez-vous trouvé les supporters ? Ils ont été à la hauteur. Ils ont soutenu l’équipe, même, après le but égalisateur de l’Entente. Les jeunes ont repris confiance et ont redoublé d’efforts pour ne pas décevoir ce public. On vous laisse le soin de conclure … J’espère que cette victoire est synonyme de déclic et va nous permettre de retrouver notre sérénité et la joie de jouer de tous. Nous avons renoué contact avec notre public, maintenant, on va se préparer aux prochaines échéances avec plus de lucidité et moins de pression. Nous allons nous atteler à préparer chaque match en son temps et à commencer par celui de la Cwwsoupe d’Afrique. Par A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Il était remplaçant, quelque peu irrité par ce statut de remplaçant, mais satisfait de la victoire, le jeune Hammouche dira, à propos de ce succès : “Cʼest la victoire de la volonté et de lʼabnégation. Cʼest une victoire quʼon méritait et qui prouve quʼen faisant confiance aux jeunes, le résultat ne peut être que positif”.

AIT FERGUÈNE : “TRÈS SATISFAIT…”

Le milieu offensif des Vert et Rouge est à créditer dʼun grand match. Il était au four et au moulin et a fait montre dʼun grand talent, ayant épaté les Ententistes. De ce succès, Aït Ferguène confiera :“Il nous fallait cette victoire pour préserver nos chances de maintien. Je suis très satisfait de cette victoire, dʼautant plus quʼelle fut acquise devant le leader. Nous allons redoubler dʼefforts pour continuer sur cette dynamique”. Du match de coupe dʼAfrique, ce jeune élément, pur produit des Vert et Rouge, dira : “Cela va être difficile, mais ce succès face à lʼEntente va nous transcender et nous permettre de mettre tout en oeuvre pour mieux aborder ce match dans de bonnes conditions”

MEBARAKOU : “MISSION ACCOMPLIE…”

Il a fourni une grande prestation et a été un défenseur digne, devant les Aoudia, Nadji et autre Djahnit. De la victoire, Mebarakou, puisque cʼest de lui quʼil sʼagit, dira : “Pour moi, cʼest une belle victoire et notre mission a été remplie, convenablement. Elle ne souffre dʼaucune ambiguïté et nous avons réussi là où plusieurs autres formations ont échoué”. De sa prestation, le milieu de la défense dira aussi : “Il nʼy a aucun secret. Cʼest la réussite de tout le groupe. On sʼest bien préparés et on a réussi à mettre fin à lʼélan du leader, grâce à notre volonté”. Des prochaines journées, Mebarakou confiera : “Elles seront difficiles et serrées. Il faut gérer match par match. Nous allons mettre tout en œuvre pour terminer la saison dans une position honorable”. Et de la Coupe dʼAfrique, il estimera : “Ce sera dur, mais nous allons nous préparer pour mettre de côté toutes les chances de qualification avant dʼaborder le match retour dans la sérénité et tout en étant à lʼaise. Notre adversaire est costaud et nous allons nous préparer pour assurer la qualification, ici même, à Béjaïa, comme cela a été le cas au premier tour”. Par A.Z.


12

13

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Range Rover Evoque Nouvelle boîte automatique

La Fiesta Diesel moins chère que celle en essence, à partir de 1.299.000 DA

AUTOMOBILE

ACTUALITÉ

À

partir de 2014, la Range Rover Evoque, devrait être le premier véhicule du monde à être équipé d’une boîte automatique à 9 rapports. La rumeur de l’arrivée d’une telle boîte a été confirmée par le constructeur. En ce qui concerne le véhicule qui recevra le privilège de l’inaugurer, il y a de grandes chances que ce soit l’Evoque qui ouvre le bal. Par la suite, cette boîte pourrait aussi

équiper d’autres gros modèles de la gamme Range Rover. Les rapports additionnels permettront de réduire la vitesse de rotation du moteur, tout en abaissant la consommation du carburant. De plus, alors que la transmission automatique actuelle du véhicule doit rétrograder vitesse par vitesse, cette nouvelle boîte peut rétrograder de 2

rapports d’un coup, ce qui permettra au conducteur d’améliorer le contrôle du véhicule durant le freinage. Cette boîte intelligente est équipée d’un système qui «apprend» le style de conduite du conducteur et qui adapte l’utilisation des vitesses et le changement des rapports en conséquence. Cette nouvelle boîte est plus longue de seulement 6mm, et pèse 7,5 kg de moins que la boîte à 6 rapports.

Le Mini Paceman pour le salon d’Alger

Le Mini Paceman sera de la partie au 16e Salon de l’automobile d’Alger, du 19 au 29 mars. Révélé lors du Mondial de l’automobile 2012, à Paris, le premier Sport Activity Coupé à l’échelle mondiale, prendra place parmi la gamme Mini au stand de Bavaria Motors Algérie. Du côté du

représentant de la marque anglaise (du groupe BMW), on annonce le Mini Paceman avec une motorisation essence à transmission intégrale MINI ALL4, dans une finition riche en équipements de confort et de sécurité. Nous y reviendrons.

La marque Chevrolet, distribuée par le groupe Diamal en Algérie, joue la carte du football à outrance en ce mois de mars 2013. Ainsi, Diamal annonce une série d’actions commerciales en relation avec le club anglais "Manchester United" qui est lié par un contrat de sponsoring avec la maison-mère Chevrolet. Diamal annonce que durant le mois de mars, deux séries spéciales seront inscrites dans le catalogue de Chevrolet. Il s’agit des modèles Sonic et Cruz Hatchback dont les futurs clients pourront gagner un

voyage pour assister à un match officiel de la Première League au stade emblématique "Old Trafford" à Manchester, et voir de près les grandes stars des Red Devils, Rooney et Van Persie. D’autre part, les futurs clients bénéficieront d’un maillot officiel du prestigieux club anglais qui leur sera offert pour tout achat d’une Sonic Hatchback. Le communiqué de Diamal ajoute que lors du Salon international de l’automobile d’Alger, le stand de Chevrolet proposera aux visiteurs la

Fin tragique d’une Golf R

La police de Manchester a demandé à Volkswagen le prêt d'une Golf R, dans le but de tester l'auto en conditions. L'auto présente des performances de premier rang grâce à un moteur de 270 chevaux et quatre roues motrices, la police voulait donc l'essayer en vue d'un possible achat pour garnir sa dotation de véhicules. Mais les choses ont vraiment mal tourné. Un officier a pris le volant de la

BON À SAVOIR

Des infractions, des sanctions et des procédures

Chiffre du jour :

100 milliards. En 2012, le marché des assurances en Algérie a frôlé la barre des 100 milliards de dinars. Sur ce chiffre d’affaires, l’automobile s’accapare près de 80% du marché, avec une augmentation de 12% par rapport à 2011, alors qu’entre 2010 (43 milliards de dinars) et 2011 (45 milliards), l’augmentation de l’assurance auto s’était limitée à 6%.

Un geste pour l'environnement :

Le représentant de la marque Ford en Algérie propose désormais la Ford Fiesta diesel TDCI sur les deux finitions City et Titanium au prix exceptionnel de 1. 299. 000,00 DA et 1.550. 000,00 DA TVN incluse, peinture métallisée non incluse avec possibilité de livraison immédiate. Rappelons que La Fiesta TDCI City est équipée de vitres électriques à l’avant, volant gainé de cuir, rétroviseurs électriques, Follow Me Home, Condamnation centralisée, volant réglable en hauteur et en profondeur, enjoliveurs de roues, air conditionné manuel, Radio CD MP3 avec 4 HP. Et que la finition Titanium est équipée de l’ABS, Airbags frontaux, latéraux et genoux, commande vocale, Bluetooth intégré, vitres électriques surteintées, RCD MP3+ clé USB, air conditionné à régulation automatique, ordinateurs de bord, Jantes en Alliage…entre autres. De son côté, la finition City offre l’ABS+EBD, Airbags frontaux, Vitres électriques AV, Air conditionné manuel et Ordinateur de bord monochrome.

BAVARIA MOTORS ALGÉRIE :

L'allumage automatique des feux

COMMENT ÇA MARCHE ?

Golf R pour l'essayer une nuit, vers deux heures du matin. Il semble avoir roulé très fort avant de perdre le contrôle de l'auto, pour une raison pas encore définie. On ne sait pas contre quoi la Golf a tapé, mais le choc a dû être terriblement violent au vu des dégâts sur l'auto, réduite à l'état d'épave. Le conducteur s'en est sorti et est aujourd'hui écarté de toute activité de conduite par la police.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

possibilité de vivre de plus près l’ambiance de Manchester avec encore plus de cadeaux et de surprises dans un espace qui sera dédié à cet effet pendant le salon. Il est à noter également que Chevrolet est depuis l’année dernière le partenaire automobile officiel du club de Barclays Premier League, Manchester United. Ce partenariat de 5 ans a démarré avec un tout nouvel évènement en 2012: la Chevrolet China Cup – faisant partie du Manchester United’s 2012 Tour.

Cette fonction est un dispositif de sécurité et de confort qui évite l'oubli de l'allumage et de l'extinction des codes. Un ou plusieurs capteurs constitués de cellules photoélectriques mesurent le niveau de luminosité extérieure et commandent en cas de besoin l'allumage des feux de croisement. Le conducteur qui souhaite disposer de cette fonction doit simplement placer le commodo en «automatique», une position «manuelle» étant toujours proposée. L'extinction est aussi réalisée automatiquement après

plusieurs secondes de la réapparition de la lumière du jour pour éviter l'effet «appel de phare». L'utilisation est particulièrement simple et le conducteur peut toujours passer en position feux de route ou faire des appels de phare. Le montage en usine de cet équipement est toujours associé au détecteur de pluie, car les deux capteurs sont réunis dans un même boîtier. L'option constructeur tourne généralement autour des 100 €, moitié moins en accessoire, mais il faut ajouter le cas échéant la main d'oeuvre.

Art. 66. – Les infractions aux règles de la circulation routière sont classées en quatre degrés : - Contravention aux Dispositions relatives à la circulation, l’arrêt ou le stationnement sans nécessité impérieuse sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute ou d’une route express; - Contravention aux dispositions relatives à l’usage des dispositifs d’éclairage et de signalisation des véhicules automobiles; - Contravention aux dispositions relatives à l’usage manuel du téléphone portable ou l’écoute par deux oreilles par opposition du

Historique de Jeep

E

casque d’écoute radiophonique durant la conduite; - Contravention aux dispositions relatives au dépassement de la vitesse limite prévue pour la catégorie de conducteurs titulaires d’un permis de conduire probatoire; - Contravention aux dispositions relatives à la priorité de passage des piétons au niveau des passages protégés; - Contravention aux dispositions relatives à l’arrêt ou au stationnement dangereux; - Contravention aux dispositions relatives à la distance légale entre les véhicules en mouvement;

Pensez à faire contrôler votre véhicule une fois par an : un bon réglage (carburateur, allumage, filtre à air) réduit la pollution de 20% et la consommation en carburant de 10% Pour info : A Paris, la vitesse du métro est de 27 km/h, celle de la voiture de 18 km/h

VOYAGE DANS LE TEMPS

n juillet 1940, l'armée américaine informa les constructeurs automobiles qu'elle cherchait un "véhicule de reconnaissance léger" afin de remplacer les motos et les véhicules Ford Modèle T modifiés qu'elle utilisait alors. L'armée invita 135 fabricants à répondre à un appel d'offre et développa une longue liste de spécifications pour le véhicule : -Une capacité de chargement de 272 kg (600-lb.) -Un empattement inférieur à 1905 mm (75 inc.) -Une hauteur inférieure à 914 mm (36 inc.) -80 km/h -Une carrosserie rectangulaire -Quatre roues motrices et une boîte de transfert -Un pare-brise rabattable -Trois sièges baquets -Des feux de croisement et des phares longs portés -Un PTAC du véhicule inférieur à 590 kg Les sociétés Willys-Overland et American Bantam Car Manufacturing Company furent d'abord les deux seules à répondre à l'appel d'offres. Ford Motor Company n'a toutefois pas tardé à les rejoindre et les trois sociétés sont alors entrées en

concurrence pour l'attribution de ce contrat public très lucratif. Chaque société a conçu des prototypes d'essai en un temps record. Entouré d'une équipe de cadres, l'ingénieur en chef de Bantam conçut un modèle et la société fabriqua cette voiture tout-terrain en 49 jours. Delmar G. Roos, viceprésident de l'ingénierie chez WillysOverland, développa la Willys Quad. Ford développa son Modèle GP (General Purpose), connue sous le nom de Pygmée, qui possédait un moteur adapté des tracteurs Ford/Ferguson. Chaque société livra son prototype à l'armée au cours de l'été 1940 et reçut l'approbation pour fabriquer un échantillon de 70 véhicules. L'armée en prit possession en novembre 1940 à Camp Holabird (Maryland). Les trois modèles dépassaient tous, la spécification du poids de 590 kg, mais l'armée se rendit vite compte que cette limite était bien trop faible et elle la releva lors de la commande suivante de véhicules. L'armée édita de nouveaux contrats en mars 1941. Bantam devait produire 1500 véhicules du Modèle 40-BRC, Ford devait fabriquer 1500 de la GP Pygmée modifiée et améliorée, et Willys 1500 Quads. Suite à de nouveaux tests et

Question / Réponse :

A QUOI SERT L'ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES FEUX ?

évaluations, l'armée choisit le véhicule de Willys comme modèle principal. La plupart des véhicules Bantam et Ford GP produits furent alors envoyés en Angleterre et en Russie dans le cadre d'un programme de location. En Grande-Bretagne, le véhicule de Ford fut connu du public sous le nom de "Blitz Buggy".

Willys MA/MB

Après modifications et améliorations, le Willys Quad devint le MA, puis le MB. Mais pour l'armée américaine, et pour le monde entier, ce fut bientôt la Jeep. Certains prétendent que le nom vient de la prononciation rapide des lettres "GP", l'abréviation militaire de "General Purpose". D'autres pensent que le véhicule prit le nom d'un personnage populaire du dessin

Photo du jour

animé Popeye, "Eugene the Jeep" (Pilou-Pilou en français). Quelle que soit son origine, le nom entra dans le vocabulaire américain et il fut employé pendant longtemps pour désigner l'ensemble des véhicules tout-terrain, tandis que la Jeep devenait de son côté une icône de la guerre. La Willys MA disposait d'un levier de vitesse sur la colonne de direction, de découpes basses sur les parois latérales de la carrosserie, de deux groupes circulaires d'instruments sur le tableau de bord et d'un frein à main à gauche. Willys s'évertua à réduire le poids pour respecter la nouvelle spécification de 980 kg établie par l'armée. Les éléments supprimés pour que la MA atteigne cet objectif furent réinstallés sur les MB de la

génération suivante, dont le poids final ne dépassait que d'environ 180 kg les spécifications. Willys-Overland construisit plus de 368 000 véhicules pour l'armée américaine, et Ford en fabriqua sous licence environ 277 000. Le robuste et fiable véhicule vert olive entra dans l'Histoire pour avoir contribué à gagner la guerre mondiale. Willys déposa le nom Jeep après la guerre et projeta de transformer le véhicule en un utilitaire tout-terrain pour l'agriculture : la Jeep civile «universelle». L'un des slogans de Willys à l'époque était : "Le soleil ne se couche jamais sur la formidable Jeep", et la société veilla à ce que Willys fût reconnu par tous, comme le créateur du véhicule.

CETTE PAGE est la vôtre…

Pour vos avis, suggestions ou publicités à insérer contactez-nous sur :

L'allumage automatique des feux apporte un confort de conduite, tées à supprimant les commandes répé age l'entrée de tunnels ou lors d'un pass dans une zone momentanément au ombragée, comme par exemple . pont d'un nt croiseme ction. Il pallie également l'oubli de leur extin Le système, qui se généralise progressivement à tous les véhicules, ilistes convient en particulier aux automob trajets. qui effectuent de longs et fréquents

maracana.auto@gmail.com Fax : 021 92 37 24 / 021 79 86 54

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


14

LIGUE DEUX

2 Aïn Fekroun se rapproche 0 de Fiche technique

CRBAF NAHD

Stade : Démène-Debbih Affluence : nombreuse Arbitres : Bachir, Benmansour, Abid Buts : Saïbi (36ʼ), Sahbi (65ʼ) (CRBAF) Avertissements : Saïbi (41ʼ) (CRBAF), Henider (36ʼ), Boussaïd (41ʼ) (NAHD) Expulsions : Zemmouri (60ʼ), Benyahia (77ʼ) NAHD

CRBAF :

Bouletif, Soualah, Bendridi, Tiaibi, Kabri, Benhamla, Chouieb, Saïbi, Kara, Mesbah, Sahbi Entraîneur : Neghiz

NAHD :

Belhani, Khiter, Khenaf, Zemmouri, Selimi, Boussaïd, Zerouki, Ousmail, Benyahia, Benayache, Henider Entraîneur : Gaci

MSPB ÉCHOS

l’accession

Voulant à tout prix retrouver la place de leader qu’ils avaient cédés provisoirement au RCA, les poulains de Neghiz entrent dès les premières minutes de jeu dans le vif du sujet car à la troisième minute de jeu, Bendridi faillit tromper Belhani sur un centre tir. Les locaux récidivent à nouveau à la 9’ de jeu, Mesbah voit son essai percuter la transversale et sortir audelà du champ de jeu. Les Sang et Or parviennent à absorber la pression imposée par les camarades de Bouletif. A la 36’de jeu, une-deux entre Kara et Saibi, ce dernier bien embusqué dans les 18 yards réussit à battre Belhani. C’est d’ailleurs le score à la mi-temps. A la reprise, les locaux soutenus par leurs supporters parviendront à inscrire un second but par Sahbi à la 65’ de jeu. A noter que le NAHD a terminé la rencontre avec neuf joueurs seulement après les expulsions de Zemmouri et Benyahia. Par cette victoire, le CRBAF retrouve la première place et se rapproche de plus en plus de l’accession en ligue 1. T. D.

RETOUR APRÈS LE MATCH

Les joueurs du Mouloudia son arrivés à Batna hier vers 5 heures du matin. Le voyage retour par route et par bus, a duré dix (10) heures.

OMRANI BLESSÉ ET ÉVACUÉ À L’HÔPITAL Le milieu de terrain Omrani a été évacué à la fin de la première période pour une blessure à la cheville. Omrani qui a passé des examens radiologiques au CHU dʼOran souffre dʼune entorse grave qui lʼéloignera très certainement des entraînements pour une dizaine de jours minimum.

Le Nasr d’Hussein-Dey est prêt à jouer le match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie face à l’USM Alger, le 28 mars prochain au stade de Bologhine.

L

es Sang et Or ont affirmé que cela ne leur pose aucun problème, même si la commission de Coupe avait décidé bien avant le début de la compétition que les derbys algérois se joueront au stade 5 juillet. Les gars d’Hussein-Dey affirment que cela ne les désavantage pas de jouer à Bologhine, surtout que l’équipe a l’habitude de jouer sur la même pelouse synthétique. La seule chose que demande le club est que ses supporteurs bénéficieront d’une partie des tribunes du stade pour que ces derniers enregistreront leur présence pour soutenir leur équipe dans ce genre de compétition, à laquelle l’équipe commence à prendre goût. Les Rouge et Jaune restent décidés à aller loin dans cette Coupe,

surtout qu’ils ont fait un bon parcours jusqu’à maintenant et il serait dommage de s’arrêter en si bon chemin. Les joueurs, eux, restent déterminés comme l’est le gardien Belhani, qui nous avouera qu’il est optimiste pour réussir un bon parcours et pourquoi pas aller le plus loin possible dans cette compétition.

La rumeur Serrar

Des supporteurs ont rendu compte d’une rumeur selon laquelle l’ancien président de l’ESS, Abdelhakim Serrar, serait sur le point de prendre en main leur équipe. L’information non vérifiée a été postée sur la page Facebook du NAHD faisant état d’un accord entre ce dernier et les dirigeants pour une discussion sur les modalités de la reprise. Il est fait état aussi de la possible collaboration entre Serrar et Merzekane. Toutefois, le concerné a affirmé à ses proches qu’il n’a jamais été question de prendre en main un quelconque club et que le MCO est le seul qui a demandé son aide pour le moment, mais il

préfére rester retiré, même s’il a émis le vœu de prendre en main la LFP. Les dirigeants ont failli démissionner et les dirigeants du Nasria ont été très en colère, avant-hier, et pensaient même à rendre les clés, après ce qu’ils ont entendu lors de l’émission de la télévision Ennahar, et les avis de certains supporters qui avaient demandé le départ des dirigeants qu’ils accusent de tous les maux. Certains ont demandé même à ces derniers de partir et de laisser leurs places aux gens qui pourraient vraiment rendre au club son lustre d’antan.

Saoudi a demandé un résultat pour eux

Par ailleurs, le vice-président, Kamel Saoudi, s’était rendu au stade Bensiam d’où devait démarrer le bus des joueurs, pour demander à ces derniers de réaliser un résultat pour motiver supporters et dirigeants, qui sont dans une situation délicate vu la terrible pression exercée sur eux par les fans de l’équipe. R. M.

M OU AS SA GA G N E S ON D UE L

On avait bien souligné que Mouassa connaissait bien la maison Mouloudia, notamment les qualités et les défauts de cette jeune équipe du MSPB. Il a profité de son expérience pour gagner son duel sur un score sans appel. Mouassa a bien exploité la mauvaise passe que traversent les Batnéens.

Faut-il s’alarmer ? L’ÉQUIPE EST PROCHE DE LA RÉLÉGATION

BENAIFA TITULAIRE APRÈS TROIS MOIS

Depuis la défaite contre le CRTémouchent, en phase aller, Benaifa qui avait écopé de cinq matchs de suspension nʼavait plus joue le moindre match jusquʼà ce vendredi où il a remplacé le jeune Benhabrou (blessé) contre lʼASMO. Il était temps pour lui, car il a commencé à perdre espoir.

Le Nasria prêt à jouer la Coupe à Bologhine

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Quatrième défaite consécutive et tenez-vous bien sur le score sans appel de 3 buts à 0, un score qui reflète le malaise qui règne au sein de l’équipe depuis quelques semaines.

L

es camarades de Benmansour son en perte de confiance, cette dernière contre l’ASMO confirme l’état psychologique affecté des joueurs, c’est ce que l’entraîneur Zemmouri a approuvé par sa déclaration d’après match. “Nous souffrons d’un affaissement psychologique affreux, on doit trouver des solutions rapides pour remédier à la situation avant qu’il ne soit trop tard, d’autant plus que l’environnement du club est très difficile, on nous met beaucoup de pression, on exige de nous des résultats au-delà de nos capacités”. Faut-il tirer la sonnette d’alarme ? Une chose est sûre, le danger n’est pas très loin, car le troisième relégable (SAM) n’est qu’à quatre points, ce qui signifie que la faute n’est plus permise à domicile, à commencer par le match de vendredi contre le MCSaïda, un autre menacé par la relégation. Désormais, c’est avec la peur au

ventre que le Mouloudia disputera ses matchs, il est grand temps pour que toute la famille du MSPB se solidarise autour de cette jeune équipe qui a besoin plus que jamais de tout le monde, surtout pas de pression, car elle sera fatale aux camarades de Benchaïra, et

que tous ceux qui aiment ce club, doivent se mobiliser, comme un seul homme derrière leur équipe.

Benmansour en milieu recupérateur

En l’absence de Benchaira, blessé, l’entraîneur Zemmouri a promu

Benmansour en récupérateur. Le rouquin batnéen a su mettre sa polyvalence au service de l’équipe, dommage que le résultat n’a pas été à la hauteur de sa prestation. W. Y.

RÉSULTATS DE LA 23e JOURNÉE ASMO-MSPB RCA-MOC CRT-SAM OM-USMB ASK-ABM MCS-ESM USMAn-MOB CRBAF-NAHD

Equipes 01. CRB Aïn Fekroun 02. RC Arba 03. MO Béjaïa 04. ES Mostaganem 05. USM Blida 06. ASM Oran 07. NA Hussein Dey 08. USM Annaba 09. AS Khroub 10. MC Saïda 11. MSP Batna 12. O. Médéa 13. AB Merouana 14. SA Mohammadia 15. MO Constantine 16. CR Témouchent

Pts 47 47 41 39 36 34 33 33 30 29 28 27 27 24 22 09

J 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23 23

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

3-0 3-0 0-0 0-0 1-0 1-0 0-0 2-0

G 14 14 12 11 10 10 08 09 08 07 07 07 08 05 06 02

Prochaine journée

N 05 05 05 06 06 04 09 06 06 08 07 06 03 10 04 03

NAHD-ASK ESM-RCA MSPB-MCS MOC-ASMO SAM-CRBAF ABM-CRT MOB-OM USMB-USMAn P 04 04 06 06 07 09 06 08 09 08 09 10 12 08 13 18

BP 34 31 23 33 34 30 31 18 23 22 22 16 17 17 18 09

BC 17 15 16 23 24 20 14 19 20 21 22 21 28 30 33 55

Diff +17 +16 +07 +10 +10 +10 +17 -01 +03 +01 +00 -05 -11 -13 -15 -47


Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

LES ESPOIRS SUR LA LANCÉE

LIGUE UNE 15

Il semble que les espoirs du MOB, drivés par Djelloul Meddas ne comptent pas lâcher prise. Ils semblent plutôt vouloir aller loin, pour soigner leur place au classement. Avant-hier, ils ont réussi à ramener les trois points de leur déplacement à Annaba face aux espoirs de l’USMAn où les U13 du MOB ont réussi à marquer l’unique but de la partie par Rachid Adzi. Ils consolident ainsi leur sixième place, en portant leur nombre de points à 37.

Les Vert et Noir confortent leur troisième place

Dans une rencontre que beaucoup avaient qualifié à hauts risques, quoique l’adversaire des Vert et Noir est loin du trio de tête, et qui est le Mouloudia Olympique de Bejaia, dans un match où il fallait pas qu’ils perdent, et donc sont revenus avec un point dans les bagages.

I

l faut dire que les Tuniques Rouges avaient aussi comme objectif d’augmenter leurs chances de se maintenir en ligue 2, eux qui n’avaient que 29 points au compteur et qui auront besoin de huit autres pour assurer le maintien. Face à l’USM Annaba, les Bejaouis voulaient tant la victoire, afin de prendre leur distances vis-à-vis du concurrent direct, l’ES Mostaganem en l’occurrence, surtout que ce dernier avait un match difficile à Saida face au Mouloudia local, qui est plus que jamais menacé par la descente aux enfers. Résultat immédiat, les gars de Mostaganem ont laissé des plumes par la plus petite des marges, mais cela arrange beaucoup plus les affaires du MOB, qui gagne un autre point d’écart de plus par rapport à l’ESM. Ce nul arrange beaucoup

plus les gars de la Soummam qui augmentent leurs chances d’aller en ligue 1, alors que leur adversaire, se contente pour le moment de 30 points à son compteur. Un club qui doit faire tout pour éviter la descente en division nationale amateur (DNA).

Bien partis pour l’accession

Les Crabes sont donc bien partis pour assurer l’une des trois premières places en ligue 1. Cela dit, ils auront trois rencontres où il sera impératif pour eux de les remporter toutes les trois, avec comme prochain adversaire, un club qui n’a rien à perdre, ni à gagner, l’Olympique de Médéa. Puis les

Crabes iront à Témouchent pour jouer la lanterne rouge, avant de recevoir le leader actuel, le RC Arba à Bejaia. Neuf points qui peuvent mettre le MOB définitivement en ligue 1, surtout lorsque l’on sait que les matches qui restent pour l’ES Mostaganem ne sont pas faciles, non plus. Ce club recevra le leader lors de la prochaine journée, avant de partir vers Annaba pour en découdre avec l’USM Annaba qui n’a pas encore assuré son maintien.

La prochaine journée, le tournant

L’avenir des Crabes et des Mostaganemois en dépendra donc des résultats qui seront enregistrés lors des deux prochaines journées, où les deux équipes vont se livrer à une bataille à distance. Il faut dire que la prochaine journée qui se jouera le week-end prochain sera décisive, surtout que les Crabes vont recevoir une équipe

de l’Olympique de Médéa qui n’a pas encore assuré son maintien, car ayant à son actif 27 points au compteur et que sur les sept matches qui lui restent, il lui faudra dix pour assurer son maintien, comme ce fut le cas lors de la précédente saison sportive. Dans le même temps, l’ES Mostaganem aura une tâche le moins que l’on puisse dire, qu’elle sera délicate, en accueillant l’actuel leader du groupe, le RC Arba dans ce qu’on appelle le choc de la journée. C’est dire que les deux équipes, le MOB et l’ESM vont se livrer encore une fois une bataille à distance et le perdant aura toutes les peines à se relever. Certes le MOB jouera chez lui et devant son public et que pour tout l’or du monde, ils ne vont céder des points, alors que Mostaganem doit faire tout pour gagner, car même un nul ne l’arrangerait pas, car en cas de victoire des Crabes et du nul d’Ettaradji, l’écart serait alors de quatre points d’avance pour le MOB. Ce sera alors difficile de déloger les Crabes de leur troisième place, eux qui auront la tâche facile après, en jouant la lanterne rouge, alors que Mostaganem ira à Annaba. Nous y reviendrons… N. S.

Situation délicate pour les Samistes

Les samistes obligés au partage des ponts par le CRTémouchent, qui n’est autre que la lanterne rouge du championnat de ligue 2, et qui a déjà mis depuis longtemps les 2 pieds en division inférieure, ont hypothéqué leurs chances pour le maintien, et ce à sept (07) journées de la fin du championnat.

ÉCHOS

CHEBANA ET BERRAMI PASSENT DES TESTS ANTIDOPAGE

Après le match joué par les Crabes face aux Tuniques rouges de lʼantique Bône, deux joueurs ont passé des tests dʼanti-dopage. Il sʼagit de deux défenseurs, Chabana et Berrami qui ont été tirés au sort pour ce genre dʼexamen. Il faut attendre quelques jours pour connaître les résultats.

LES U15 CONFIRMENT, LES U17 EN PROGRESSION

Les autres jeunes catégories du MOB qui ont joué face à leurs homologues du CRB au 20 Août, ont réussi deux bons résultats. Les U15 ont pris les trois points sur le score dʼun but à zéro, alors que les U17 ont pris un point. Les premiers confirment leur regain de santé, alors que les deuxièmes sont en nette progression. N. S.

SAM

ÉCHOS

1ÈRE TITULARISATION DE HAMIDA

Comme annoncé dans la livraison de jeudi dernier le jeune défenseur Hamidi Issam issu de lʼéquipe U21 a connu sa première titularisation face au CRT, puisque lʼentraîneur Bordji nʼavait pas dʼautre choix en raison de la suspension automatique de Kechairi, habitué à jouer sur le flanc gauche de la défense samiste depuis le début de saison.

L

e Sarii devra cravacher dur pour s’en sortir un peu comme les autres saisons le scenario se répète où les gens de la ville des oranges ne purent s’en tirer qu’au terme des dernières journées, puisque le sauvetage n’a été réussi seulement gràce aux autres équipes menacées qui se sont faites accrochées. C’est cela le gros problème quand le sort de l’équipe dépend des autres résultats comme ça était le cas lors des saisons précédentes, cela se repétera jusqu’à la fin, sachant que le maintien en ligue 2 reste toutefois possible, tant qu’il y a 21 points à négocier, mais les adversaires ne seront pas faciles car ils ont le même objectif qui est le maintien. Cela dit, ça s’annonce ardu pour les coéquipiers de Mecherfi. En tous les cas, les Orange se trouvent devant le fait accompli et doivent redoubler d’effort, car à partir de la prochaine journée, chaque point perdu amenera le seul club professionnel existant sur le territoire de la wilaya de Mascara vers le purgatoire. Certes

USMB

LES U21 FONT MATCH NUL

le football n’a jamais été une science exacte mais tout reste possible, et ce qui est sûr c’est que les joueurs samistes auront à coeur de relever le défi et de prouver si besoin est, leur immense capacité à emporter leur prochain match.

9ème nul enregistré

le SAM est rentré à Mohammada avec le point du nul ramené de Ain Témouchent devant le Chabab local, ce nul est le 9e depuis le début

de saison et le 2e enregistré en déplacement après celui ramené de Batna face au MSPB. Les autres nuls ont été concédés à domicile face au MOC, l’ASK, l’USMAn, le MOB, l’ESM, le MCS et ‘ASMO.

8 points récoltés de l’extérieur

Si les Samistes ont perdu pas moins de 17 points à domicile cette saison, ils sont arrivés quand même à arracher 8 points en déplacement , 1 face au MSPB, 3 face au MOC, 3 face à l’USMAn et 1 face au CRT. A. L. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Les poulains de Fares Boualem ont réussi à arracher le point du nul vendredi dernier face à leurs homologues du CRT et confirment leur sursaut dʼorgueil lors de cette dernière phase du championnat, où ils ont réussi à engranger jusque là 11 points sur les 21 possibles soient 3 victoires, 2 nuls et deux défaites. A. L. B.


16

LIGUE DEUX

Malgré le nul à Médéa Les Blidéens gardent l’espoir

USMB ÉCHOS ZAÏM : DÉÇU

“On vient de gâcher une occasion en or face à lʼOM, avec la défaite de lʼESM à Saïda et le partage des points du MOB face à Annaba, une bonne opération nous a échappé de réduire lʼécart avec ces deux équipes qui convoitent la 3e place. Nos attaquants nʼont pas été efficaces manquant de concentration et de réalisme devant les buts adverses, cʼest la loi du football, on tâchera de faire mieux à lʼavenir, nos chances restent toujours intactes à lʼaccession, nous devons pas abdiquer à lʼavenir”.

BEDRANE, 1ERE TITULARISATION PARMI LES SENIORS

Le défenseur axial (U21) Bedrane Abdelkader, qui était retenu à plusieurs reprises parmi les 18 éléments cette saison, vu que lʼéquipe était amoindrie de plusieurs titulaires face à lʼOMédéa, vendredi dernier. Le coach Bouhellal a fait confiance au jeune Bedrane qui a été aligné dʼentrée dans lʼaxe, aux côtés de Namami et Mehia, en dépit de ce derby qui était important pour les blidéens, et son manque dʼexpérience, Bedrane a fourni une excellente prestation durant les 90ʼ du jeu.T. A.

RCA

ÉCHOS

NOUBLI ET NÉZOUANI DANS LES TRIBUNES

Les deux fers de lance du RCA, Fateh Noubli et Halim Nézouani, etaient absents pour différentes raisons. Le premier suspendu pour un match, le second nʼest pas bien remis de sa blessure, mais ont quand même tenu à être présents dans les tribunes pour encourager leurs camarades. Ils ont rejoint les vestiaires en fin de rencontre pour féliciter les Belaid et compagnie aprés leur éclatante et importante victoire.

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

L’USMB a réussi d’un côté de sortir indemne de son déplacement à Médéa, en tenant en échec le club local, et de l’autre, les gars de la ville des roses ont gâché l’opportunité de revenir avec les 3 points de la victoire.

L

es Vert et Blanc ont gâché une occasion d’augmenter leur capital point et réduire l’écart avec leurs concurrents à l’accession, l’ESM a laissé des plumes à Saïda et le MOB a ramené un point de son déplacement à Annaba. Et pourtant c’était dans les cordes de l’USMB de revenir avec les 3 points de la victoire, seulement les Ouznadji, Melika et Boudina, les plus en vue, n’ont pas osé, après avoir dominé la majeure partie de la rencontre, devant un adversaire décidé de se racheter de ses trois dernières défaites. En dépit de cela, les joueurs alignés Namani, Bedrane et Méhia dans l’axe central et Benaceur et Belkhiter aux côtés et le milieu renforcé par Boudina, Belhocine et Melika, ces derniers ne laissèrent pas le champ libre aux Rouge et Bleu de l’OM, pour s’exprimer à leur guise et qui voulaient à tout prix renouer avec le succès et par la même offrir à leur public une victoire de la réconciliation. A l’instar de ces joueurs, le staff technique s’est montré plus ou moins satisfait du rendement de son équipe face à l’OMédéa, qui aux yeux de tous les présents, les camarades de Mélika méritaient mieux que ce point du nul, qui avec plus de concentration et d’efficacité, auraient revenu avec les 3 points de la victoire.

Pour cela, il faut trouver les solutions nécessaires pour mettre les réglages qui s’imposent afin de ne pas perdre du terrain avec le groupe de tête, restent 7 rencontres à jouer qu’il faut bien négocier. C’est-à-dire ne rater aucun point

à domicile et glaner le maximum à l’extérieur et dans l’éventualité de profiter des faux pas des concurrents et attendre ce que leur réserve le destin. T.A.

Un pas vers la ligue 1

Les Bleu et Blanc ne voulaient en aucun cas rater leur sortie à domicile devant le MO Constantine. Leur seul et unique objectif était les trois points qui devraient rester à Alger pour garder les commandes, en compagnie du CRBAF.

U

n autre résultat que la victoire verra cet adversaire s’installer seul en tête du classement avec trois points d’avance. Les gars de AinFekroune recevront chez-eux le Nasr d’Hussein –Dey. Ils sont très difficiles à manier sur leur terrain et devant leurs supporters. Il fallait aux Arbéens de bien négocier leur rencontre devant le mal classé qui s’est déplacé à Alger pour arracher un bon résultat pour remonter la pente. Les camarades de Toual avaient abordé cette confrontation, avec le plus grand sérieux et prouver qu’ils ne sous-estiment pas leurs adversaires, malgré leur position peu reluisante. Les Constantinois savaient que les locaux se jetteront corps et âme dans la bataille durant le premier quart d’heure en optant pour la défensive. Les poulains de Boudjaârane s’installent carrément dans le camp visiteur, créant de nombreuses occasions sans exploiter une seule au cours de la première –mi-temps. Les

Constantinois répliquaient de temps à autre par des contres rapides et si ce n’était pas l’intervention énergique de leur gardien le score aura été tout autre, et Le MOC aurait rejoint les vestiaires avec l’avantage d’un but ce qui va motiver le groupe à la reprise. Portés par leur exigeant public, les Bleu et Blanc appuient sur l’accélérateur et passent à la vitesse supérieure en seconde mi-temps. Les Mocistes débordés de toute part arrivent tant bien que mal à écarter le danger. Le virevoltant attaquant Bougueroua, a réussi à trouver le chemin des filets après avoir faussé compagnie à ses anges gardiens. Il a libéré ses camarades et supporters, deux minutes après qu’un défenseur constantinois

commit une faute en plein surface de réparation. L’arbitre ayant bien suivi l’action désigne le point de pénalty. Rabta le transforme imparablement, les locaux ne vont pas s’arrêter là, et clôturent la marque par Bougueroua. Cette précieuse victoire arrachée de fort belle manière ne fait que confirmer la volonté des jeunes Arbéens pour arracher une place sur le podium. On peut dire que maintenant les gars de la Mitidja sont en route vers la ligue1, à moins qu’ils ne trouvent pas des entraves en cours de route. Juste après le coup du sifflet de l’arbitre, les jeunes sont sortis dans la rue pour laisser éclater leur joie à travers toutes les artères de la ville de l’Arbaâ. Ils étaient ensuite rejoint par ceux qui ont effectué le déplacement à

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Bologhine pour fêter ensemble le succès jusqu’à une heure tardive de la nuit.

U-21 RCA 2 MOC 2

La rencontre des espoirs s’est déroulée vers les coups de onze heures au stade communal de Meftah, chose qui a permis aux dirigeants de suivre les débats. Les vingt deux acteurs ont gratifié l’assistance de belles facettes de jeu. Les locaux ont dominé les dix dernières minutes, et se sont heurtés à la barrière dressée par les visiteurs pour défendre le précieux point. Malgré toute leur hargne et volonté, les Arbéens n’ont pas pu arracher la victoire. Ils se sont contentés du partage des points en fin de compte. O. A.


LIGUE DEUX 17

Une phase retour payante

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

ASMO ÉCHOS

TAHAR CAPITAINE

A sa sortie du terrain à la 60ʼ de jeu, le capitaine Tayeb

Berralma a remis le brassard de capitaine non pas au plus âgé, à savoir le gardien de but Hichem Mezaïr, ni à celui qui a porté le brassard durant presque toute la saison dernière, Ali Bouâmria en lʼoccurence, mais au milieu de terrain, Tahar Mohamed. Est-ce le fait que Tahar était le joueur le plus près de Berramla, ou étaient-ce les directives de Mouassa qui tente de responsabiliser tout le groupe ? Il nʼen reste pas moins que le lutin asémiste a joué son rôle du mieux quʼil a pu, en intervenant sur de petites situations auprès de lʼarbitre, dans un match qui sʼest caractérisé par le fair-play et la sportivité de lʼensemble des acteurs.

L’équipe oranaise a signé une large victoire, vendredi, devant une jeune équipe du Mouloudia de Batna, pleine d’allant et de bonne volonté, mais où l’expérience était absente.

S

i en deuxième période les poulains de Zemmouri se sont lancés vers les bois d’Hichem Mezaïr avec l’énergie du désespoir, ils furent assez naïfs et incapables de briser la stratégie du coach asémiste, Kamel Mouassa. Ce dernier, en gardant la même composante à un élément près, celui du changement de Lemhane, blessé, par AmerYahia, a pu continuer sa stratégie qui a porté ses fruits jusqu’à maintenant. Une 10e victoire, et surtout une diminution de l’écart avec le troisième, le MOB, qui n’est désormais que de 7 unités. Du coup, les supporters qui commencent à revenir au stade rêvent d’une possible accession qui leur fera retrouver les belles joies des années 70 et 80.

Un Benchaâbane des grands jours

L’ancien Béjaoui a été l’une des pièces-maîtresses, sinon le meilleur élément de la formation de Mouassa. Travaillant tout le

long de l’attaque, revenant parfois récupérer le ballon, il a été un véritable poison pour l’équipe batnéenne, avec son gabarit, sa volonté, son abattage et ses passes subtiles, sans oublier ses tentatives de scorer. Comme de coutume, il a marqué un but, son 5e sous les couleurs asémistes. Un but d’anthologie. Un coup franc des 35 mètres, tiré avec force et adresse, qui a fait lever le public de Bouakeul une fois que le ballon se soit logé dans l’équerre droite de la cage de Litim, le gardien mouloudéen. Tout ceci sous les yeux de l’homme fort de l’ASMO, Moumouh, qui désire que le joueur prolonge son contrat de deux années supplémentaires.

La facilité, ennemie de Mouassa

Ayant dominé de la tête aux pieds la confrontation de vendredi, surtout en première mi-temps, les joueurs de l’ASMO, heureusement pas tous, sont tombés dans la facilité. C’est ainsi qu’en 2e période, les passes n’étaient plus précises, le jeu personnel a pris le dessus sur le jeu collectif. Dans ce chapitre, Sofiane Balegh est passé à côté de son sujet, en ne faisant pas les efforts nécessaires pour faire un bon match. De son côté, Amer-Yahia, tétanisé par son

statut de remplaçant, n’a pas eu la coordination voulue avec Benchaâbane. Ce qui a mis en colère l’entraîneur en chef, lequel a tenté de remédier à la situation. Heureusement que le but de Benchaâbane est venu pour mettre un peu d’ordre dans la formation.

Le maintien assuré, place à la course

Même si personne n’en parle d’une manière officielle, le rêve des dirigeants asémistes est de mener le club de M’dina J’dida parmi l’élite. Sur le plan de la logistique, Baghor et Moumouh font ce qu’il faut et l’équipe est tranquille sur le plan matériel. Sur celui du coaching, l’ASMO a fait une excellente affaire en recrutant Kamel Mouassa. Les supporters ne rêvent que d’un retour en Ligue

DIVISIONS INFÉRIEURES

I et de la double confrontation qui en découlerait avec «l’ennemi héréditaire», le MCO. Reste les joueurs ! Ce sont eux qui détermineront la manière d’aborder les 7 matchs restants pour clore l’exercice 2012-2013, à commencer par deux déplacements difficiles, le premier chez le mal-classé, le MOC, qui tente de tout faire pour se maintenir ou croire au maintien, et le second à Alger face au leader, Arbaâ. Car, ce sont les coéquipiers de Berramla qui seront sur le terrain. La quinzaine de jours à venir sera donc déterminante et décidera de l’avenir de l’ASMO. Certains supporters lancent un grand soupir de regret : «Ah, si les dirigeants avaient ramené Mouassa dès le début de la saison nous serions parmi le trio de tête !» A. B.

Amizour toujours leader INTERRÉGIONS/GROUPE CENTRE-EST/21e JOURNÉE

de la wilaya de Biskra, qui comptabilise 34 points est loin d’être le meilleur 3e des quatre groupes, alors que pour Mouzaïa, ce club reste à l’avant-dernière place avec 20 points.

Le leader du groupe CentreEst de l’Interrégions, l’US Olympique Amizour, et dans un match qu’il ne fallait pas perdre, a réussi à contraindre les Algérois de Dar El Beida au partage des points, sur le score de deux buts partout.

L

es capés de Seddiki montrent par la même occasion que l’USOA reste l’un des favoris en puissance pour accéder parmi les deux clubs qui vont l’être à la fin de saison, tout comme ce sera le cas dans les trois autres groupes qui restent. Ce nul arrange les affaires du club amizourois, quoique l’écart est réduit entre lui et le dauphin, l’USF Bordj Bou Arréridj, qui a remporté son match face à la JSB Tadjenant sur tapis vert sur le score de trois à zéro, suite à la décision de la Ligue Interrégions de faire rétrograder Tadjenant en Régionale I pour cause de réserves formulées par le FC Bir El Arch, à la suite de la participation d’un joueur de Tadjenant au match qui a opposé ce dernier club à Bir El Arch. Aujourd’hui donc, il semble que la lutte sera acharnée entre ces deux clubs pour la première place, quoique même la deuxième place ferait l’affaire de son occupant à la

Deux points de ratés pour le CAK

Dans le bas du tableau, le CA Kouba, qui a reçu le FC Bir El Arch, n’a pas réussi à s’imposer en se contentant d’un match nul qui ne fait certainement pas ses affaires, puisque le club reste à l’avant-dernière place, en attendant la mise à jour du calendrier, où le match de la lanterne rouge en déplacement, le Chabab de Aïn Djasser face au ROC Ras El Oued a été renvoyé. Le NRB Achir, qui

fin de saison, puisqu’elle mène directement en Division nationale amateur (DNA). Le troisième au classement, l’Amal de Barika, n’a

réussi qu’à ramener un match nul de son déplacement à Mouzaïa. Ce nul n’arrange aucune des deux équipes, puisque le représentant

Résultats complets :

IB Mouzaïa 1 - AB Barika 1 OMR El Annasser 0 - MB Rouissat 0 WA Rouiba 2 - NRB Achir 0 CRB Dar Beida 2 - US Oued Amizour 2 CA Kouba 1 - FC Bir El Arch 1 ROC R.Oued - CRB A. Djasser (renvoyé) USFBB Arréridj 3 - JSB Tadjenanet 0 (pénalité)

Classement:

1-US Oued Amizour 2-USF Bordj Bou Arréridj 3-AB Barika 4-WA Rouiba 5-ROC Ras El Oued 6-MB Rouissat 7-CRB Dar El Beida 8-US Doucen 9-NRB Achir 10-OMR El Annasser 11-FC Bir El Arch 12-IB Mouzaia -CA Kouba 15-CRB Ain Djasser

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

n’est pas si loin du groupe menacé par la descente, a été battu en déplacement par le Widad de Rouiba, soit le club qui guette le moindre faux pas des trois premiers au classement et qui revient à un point du troisième. L’autre mauvaise affaire de la journée est à mettre à l’actif de l’OMR El Annasser, qui en recevant lui aussi chez lui au 20 Août a laissé filer deux précieux points face au représentant de la wilaya de Ouargla, le MB Rouissat qui, malgré ce nul, a donné l’impression qu’il a accusé le coup, puisque les résultats n’ont pas suivi depuis l’élimination en coupe d’Algérie face à l’ASO sur son terrain de l’OPOW de Ouargla (1/16es de finale). N. S. 38 points 37 points 34 points 33 points 31 points (-1 match) 29 points 28 points 24 points 22 points 22 points 22 points 20 points 20 points 19 points (-1 match)


18 DIVISIONS INFÉRIEURES

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

SS SIDI AÏCH 4 - CRB AOKAS 1

Les Diables rouges cartonnent

Stade de l’Amitié de Sidi Aïch Affluence : moyenne Arbitres : Bouchaker, Guenfis, Hasaïni. Avertissements : Benmaâmar, Chikhoune, Saïdi (SSA). Buts : Iken F (5’ ; 80’), Benmaâmar (37’), Iken S (80’) SSSA ; Zitoune (15’) CRBA. SSSA : Bensaïd, Messafri, Baïnou, Benmaâmar (cap), Kaloune, Chelgou, Chikhoune, S. Iken (Saïdi), Sekouchi (Mouche), F. Iken (Ghazli). Entraîneur : Oudjani et Atmani CRBA : Hamala, Ameur, Lahlouh, Moussouni (Salhi), Zitoune (cap), Djouder, Benara (Dehas), Beggah (Boufoudi), Hariche, Zerguini. Mouzaoui. Entraineur : Kamel Saïdi et Yahia Cherif.

Quinze jours après avoir écrasé Bir Ghbalou (4-2) au stade de l’Amitié, les Diables rouges récidivent face au voisin d’Aokas sur le score de 4 buts à 1. Les Diables rouges ont donc retrouvé leur football durant cette phase retour. Ils ont montré un bon visage en dominant la majeure partie de la rencontre. La partie a débuté en trombe en faveur des locaux, qui n’ont pas tardé à ouvrir la marque dès la 5’ de jeu par l’entremise de Fouad Iken, qui a réceptionné un

long centre de Chelgou. A partir de cet instant, le jeu se stabilise au milieu du terrain avec un léger

avantage pour l’équipe locale qui voulait ajouter un second but. Mais ce sont les Requins d’Aokas

HANAFI ATMANI (ENTR SSSA) :

qui finiront par rétablir l’équilibre suite à une erreur du gardien des Diables rouges, Bensaïd. L’arbitre

«Nous sommes en train de confirmer notre retour ; nous avons fait un bon match, et je tiens à féliciter mes joueurs qui nʼont pas lésiné sur les efforts pour enchaîner avec une troisième victoire. Cʼétait une belle partie où on a su imposer notre jeu et à la clé on a inscrit quatre jolis buts. Je souhaite que nos joueurs continueront sur cette série de résultats positifs, car on méritait un meilleur sort.»

KAMEL SAÏDI (ENTR CRBA) :

«On sʼest présentés amoindris vu que certains joueurs ont quitté lʼéquipe. Le moral des joueurs est à plat après les trois dernières défaites. Pour revenir à la partie, je dirais que cʼest nous qui avons facilité la tâche à lʼéquipe adverse, car on a encaissé des buts bêtes.»

JS TICHY 1 - JRA ZAATRA 0

Le dauphin fait l’essentiel

La JS Tichy a réalisé l’essentiel en battant la JRA Zaâtra par la plus petite des marges à Baccaro. Les littoraux voulaient à tout prix confirmer leur bonne santé et surtout leur série de victoires.

I

l faut dire que les supporters qui ont fait le déplacement au stade furent unanimes à dire que les littoraux étaient méconnaissables

durant la première mi-temps, et les locaux ont mis beaucoup de temps pour rentrer dans le match Les poulains de Kamel Adrar ont certes dominé pratiquement presque la majeure partie de la première mi-temps, mais leur domination fut stérile puisque les coéquipiers de Hellal ratèrent plusieurs occasions nettes de scorer. En seconde période, les locaux ont montré un meilleur visage, ils étaient plus organisés qu’en première période. Dès

KAMEL ADRAR (ENTR JST) :

«Il y a un manque de motivtion de nos joueurs. On doit sʼoccuper un peu de cette équip qui représente toute une region et qui a besoin dʼaide de la part de tous. Pour revenir à la rencontre, je dirais que cʼest un match qui était largement à notre portée, mais on sʼest compliqué la tâche nous-mêmes. On aurait pu scorer davantage si on avait su exploiter toutes les occasions quʼon sʼest crées. On a fait une bonne seconde mi-temps, contrairement à la première où on était complètement à côté. Lʼessentiel, ce sont les trois points de la victoire.»

la reprise, le jeu s’anime avec les littoraux qui montent à l’assaut du camp adverse qui procédait par des contres. Les locaux occupèrent le milieu du terrain, mais péchaient par manque de lucidité pour pouvoir venir à bout de cette coriace formation bien regroupée autour de son gardien. Il a fallu attendre la 60’ pour voir enfin les efforts des locaux récompensés puisqu’ils réussiront à ouvrir la marque suite à une belle réalisation de Fares Yaya, l’enfant de Timezrit qui libérera les siens. A partir de cet instant, on avait le droit à une rencontre à sens unique avec une série d’offensives des camarades de Messaoudi, mais qui butent à chaque fois sur la muraille dressée par les visiteurs. Les littoraux ont eu plusieurs coups francs et corners, mais en vain. Le score en restera là jusqu’au coup sifflet final de l’arbitre de la rencontre Kebaili. T. H.

accorda donc un coup franc bien exécuté par Zitouni qui loge le cuir au fond des filets de la cage de Bensaïd qui n’a fait qu’observer les dégâts (15’) de jeu. Nullement découragés par cette réalisation, les Diables rouges imposent une pression sans merci dans la zone adverse. Après la demi-heure de jeu, les Diables rouges ajouteront une seconde banderille par Benmaâmar suite à un coup franc accordé par l’arbitre à 40 mètres des bois adverses. Benmaâmar, comme à chaque fois, loge le cuir dans la cage de l’infortuné Badache d’un tir puissant. De retour des vestiaires, les coéquipiers de Sekouchi prennent le jeu à leur compte en imposant leur domination, avec à la clé deux autres réalisations. La première est signée Sofiane Iken (57’), puis c’est au tour de son cousin Fouad de corser l’addition (80’) avec une quatrième réalisation. Doucement mais sûrement, le SSSA gagne des places au classement. Cette 3e victoire fera du bien pour les hommes de Hakim Amaouche pour la suite du parcours qui s’annonce sous de bons auspices. T. H.

ORB AKBOU 1 CR THAMEUR 0

E

Les Olympiens difficilement

n recevant les banlieusards de Bouira au stade de l’OPOD, les Olympiens d’Akbou n’avaient pas le choix que de glaner les trois points pour espérer rester loin de la zone des relégables. Cela n'a pas été facile, notamment en première période car les visiteurs ont bien fermé leurs espaces tout en exerçant un pressing sur le porteur du ballon. Cette tactique a beaucoup gêné les locaux ; toutefois, cela n’a pas empêché les coéquipiers d’Agroud de s’offrir trois occasions durant cette première période par l’intermédiaire de Atoumi (11’), Sellami (33’) et Ferguene (38’). Ce n’est qu’en début de seconde période, précisément à la 60', que l’enfant de Chemini, Billal Hadi, trouvera la faille à la suite d’un mauvais dégagement de la défense adverse. Après cette réalisation, les locaux reculent d’un cran pour tenter de conserver leur avantage, alors que les visiteurs se lancent à l’attaque pour réduire le score. L'entrée en cours de jeu de Cherfi et Mansouri va apporter une animation offensive, ce qui va pousser les visiteurs à ne pas s’aventurer en attaque de crainte d’encaisser d’autres buts. Ils arrivent quand même à se créer la meilleure occasion de cette fin de partie. Le reste du temps ne verra aucun changement au score, si ce n’est quelques velléités de part et d’autre, notamment du côté des visiteurs qui se sont réveillés tardivement sans pourtant arriver à réduire le score. Avec cette victoire, les Olympiens ont donc tenu leur promesse, mais en battant le CRT petitement. T. H.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

DJAMEL HAMIDOUCHE (ENTR ORBA) :

«La première mi-temps était équilibrée, mais en seconde periode on a apporté des changements qui ont apporté leurs fruits, mais comme dʼhabitude on se crée des occasions, mais il nʼy a personne pour les mettre dedans.»


Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Macheda a un plan de carrière bien ficelé Perdu de vue depuis de nombreux mois, Federico Macheda évolue aujourd'hui en Allemagne, à Stuttgart, dans l'anonymat le plus total. Il faut dire que l'attaquant italien, toujours sous contrat avec Manchester United, n'a jamais confirmé ses débuts fracassants avec les Red Devils. Qu'il est loin le temps où Federico Macheda inscrivait le but de la victoire pour Manchester United. Le 5 avril 2009, alors qu'il dispute sa première rencontre avec les Red Devils, l'attaquant italien offre les trois points à son équipe dans les arrêts de jeu, contre Aston Villa (3-2). Quelques jours plus tard, rebelote avec une nouvelle réalisation, cette fois face à Sunderland, de bonnes performances qui lui permettent à l'époque de prolonger son contrat avec la formation mancunienne. Malheureusement, il n'arrivera jamais à confirmer son potentiel, au point de considérer encore aujourd'hui

ce mois d'avril comme l'aboutissement de la carrière de Federico Macheda. Depuis, le footballeur de 21 ans, qui a perdu au fil des mois la confiance de Sir Alex Ferguson, multiplie les expériences. En 2011, avec la Sampdoria, il dispute une dizaine de rencontres de championnat, mais n'inscrit pas le moindre but. De retour à Old Trafford, il est de nouveau prêté, cette fois aux Queens Park Rangers, avec qui il joue quelques matches avant de se blesser et de mettre un terme prématuré à sa saison. Barré en attaque par la concurrence, Federico Macheda décide de se relancer lors du dernier mercato hivernal, en étant prêté en Allemagne, à Stuttgart, pour six mois avec option d'achat. Mais aujourd'hui, force est de constater que le bilan est sans appel. Jamais titularisé, le Romain n'a disputé que quatre matches de Bundesliga, pas l'idéal pour repartir dans le droit chemin.

Chelsea décidé à se débarrasser de Fernando Torres

Selon le Daily Express, Roman Abramovitch a perdu patience avec l'attaquant espagnol et est désormais prêt à le vendre cet été. A un prix bien inférieur aux 58 M€ déboursés il y a deux ans.Son dernier but remonte au 27 janvier 2013. C’était contre Brentford en FA Cup. Voilà le seul marqué par Fernando Torres en 2013. Une bien triste statistique pour l’attaquant espagnol qui n’y arrive décidément pas à Chelsea. Aujourd’hui, la concurrence de Demba Ba apparaît comme trop rude pour lui, malgré les tentatives de Rafael Benitez de le relancer. La nomination du technicien sur le banc des Blues était entre autres justifiée par sa capacité à tirer le meilleur de Fernando Torres. Si même lui échoue, alors Roman Abramovitch, le propriétaire de Chelsea, est bien obligé de se rendre à l’évidence…

Garay a signé un contrat prestigieux

Dans le but de s'ouvrir de nouvelles perspectives, Ezequiel Garay s'est attaché les services d'un agent très célèbre, Jorge Mendes, afin de tenter de changer de club dans les prochains mois. En effet, selon le Daily Mirror, le défenseur central argentin du Benfica Lisbonne, vainqueur de Bordeaux (1-0) cette semaine en Ligue Europa, a signé un contrat avec l'un des plus connus des agents de joueurs. Evoluant depuis 2011 avec la formation portugaise, l'ancien joueur du Real Madrid aimerait en effet évoluer en Premier League, surtout à Manchester United, et le renfort de Jorge Mendes pourrait lui permettre de réaliser son rêve. Pour rappel, ce dernier s'occupe notamment des intérêts de Cristiano Ronaldo.

Conte ne va pas quitter la Juve

Alors que des rumeurs récentes l'envoyaient du côté de Chelsea la saison prochaine, Antonio Conte a annoncé ce samedi qu'il n'allait pas quitter la Juventus l'été prochain. «Je ne vois aucune possibilité de quitter la Juve en fin de saison», a révélé l'entraineur bianconero à la veille de la rencontre contre Catane, en Serie A.«Je suis ravi d'entendre ces intérêts provenant de l'étranger mais cela arrive pour tout le monde, pour moi, les joueurs. (...) Je suis déjà dans un grand club qui a le même attrait que d'autres grands d'Europe. Nous continuons notre chemin, conscient des difficultés économiques que connait le pays», a ajouté Conte, déterminé à remporter le titre de champions d'Italie avec la Vieille Dame et à aller le plus loin possible en Ligue des champions.

INTERNATIONALE 19

Suarez, pas un tricheur pour Rodgers

Auteur d'une belle saison avec Liverpool, l'attaquant Luis Suarez (26 ans, 27 matchs et 21 buts en Premier League cette saison) conserve l'étiquette d'un joueur ayant tendance à plonger trop facilement. Pour son entraîneur Brendan Rodgers, cette réputation n'est pas méritée "Ce que j'admire c'est que c'est quelqu'un qui essaye de changer. Il est arrivé ici et on lui a collé beaucoup d'étiquettes. Parce que c'est un joueur étranger il est plus accusé. Si un joueur britannique plonge on va rire et trouver ça drôle, mais quand c'est Luis Suarez c'est un tricheur", a déclaré le coach des Reds à la BBC.

Les Reds ont manqué un joueur l'été dernier

S'il fait aujourd'hui les beaux jours de Tottenham, Gylfi Sigurdsson a failli connaître une autre trajectoire lors du dernier mercato estival. En effet, le milieu de terrain offensif islandais a indiqué, auprès du tabloïd anglais The Sun, qu'il avait été contacté par Liverpool. Sauf que son arrivée du côté d'Anfield ne s'est pas réalisée, pour le plus grand bonheur des Spurs. "C'était vraiment dur de dire que je ne voulais pas jouer pour lui (pour Brendan Rodgers, le coach de Liverpool, ndlr)", a affirmé l'ancien footballeur de Reading et Hoffenheim, qui a travaillé avec le technicien nord-irlandais à Swansea. Mais il ne regrette pas pour autant son choix, car il y a "beaucoup de choses à Tottenham" qui ont joué dans sa décision finale.

Le penalty totalement manqué de Drogba ! Opposé à Gençlerbirligi (Turquie), Didier Drogba va se procurer un penalty après une faute pour le moins litigieuse dans la surface de réparation. L’attaquant de Galatasaray prend évidemment ses responsabilités et se présente pour frapper le penalty. Chose rare, l’international ivoirien, lui qui avait inscrit le pelnalty victorieux lors de la finale de Ligue des Champions face au Bayern l’an dernier, expédie son tir dans les tribunes. Dommage puisque son équipe était mené 1-0 et Galatasaray ne reviendra pas dans le match. Drogba peut s’en vouloir. Score final 1-0.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PUBLICITÉ

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de lʼHabitat et de lʼUrbanisme Direction du logement et des équipements publics de la wilaya dʼILLIZI NIF : 000133019000854

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA FORMATION ET DE LʼENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS Direction de la formation et de lʼenseignement professionnels de la wilaya de Blida

MISE EN DEMEURE N° 02 Avis d’attribution provisoire

- Suite au marché approuvé en date du 07/04/2011 sous le n°57/2011 réalisation de 20/25 logements de fonction à Djanet, wilaya dʼIllizi (programme 2006) lot Réalisation 04 logements F3. - Suite à la mise en demeure N° 01 parue dans les journaux Le Temps dʼAlgérie et Derby en date du 31/01/2013. - Suite au rapport présenté par le subdivisionnaire du logement et des équipements publics indiquant lʼarrêt du chantier. - Lʼentreprise des travaux de bâtiment HADAD MOHAMED est mise en demeure pour redémarrer les travaux et renforcer le chantier en moyens humains et matériels dans un délai de (08) huit jours. Faute de quoi, des mesures coercitives seront prises contre lʼentreprise. MARACANA N° 1979 — DIMANCHE 10 MARS 2013 - ANEP N° 511 337

de marché

Conformément aux dispositions de lʼarticle 125 et lʼarticle 49 alinéa 2 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, la direction de la formation et de lʼenseignement professionnels de la wilaya de Blida informe les entreprises ayant répondu à lʼavis de consultation du 29/01/2013 : Réalisation dʼun CFPA à BEN KHLIL EN TCE que le marché est attribué provisoirement à lʼentreprise désignée ci-dessous. Site

Projet

Entreprise

Montant DA

BEN KHLIL

Réalisation dʼun CFPA à BEN KHLIL EN TCE (lot N° 01)

MENICHE ISMAIL

121 339 525.32 DA

MENICHE ISMAIL

92 183 919.75 DA

BEN KHLIL

Réalisation dʼun CFPA à BEN KHLIL EN TCE (lot N° 02)

Les soumissionnaires contestant le choix opéré pourront introduire leurs recours dans un délai de 10 jours à compter de la première parution de cet avis dans la presse ou dans le BOMOP auprès du comité des marchés de la wilaya de Blida. MARACANA N° 1979 — DIMANCHE 10 MARS 2013 - ANEP N° 511 354

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE OUARGLA DAIRA DE SIDI KHOUILED COMMUNE DE SIDI KHOUILED

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 01/2013

Monsieur le Président de lʼAssemblée populaire communale de la commune de Sidi Khouiled informe lʼensemble des soumissionnaires quʼun avis dʼappel dʼoffres national restreint est lancé pour la réalisation de lʼopération suivante : 01 - Protection du chemin wilayal 204 tranche 2

Les entreprises et les établissements qualifiés en activité principale travaux publics degré deux et plus, intéressés par le présent avis, peuvent retirer le cahier des charges auprès du service technique (bureau du marché) de la commune, contre le paiement de la somme de 3.000,00 DA frais de participation à lʼappel dʼoffres, auprès du trésorier dʼAïn El Beida.

Lʼoffre doit comporter : A) Offre technique : Lʼoffre technique est constituée des pièces suivantes : 01- Déclaration à souscrire portant tous les renseignements, datée et signée, 02- Déclaration de probité portant tous les renseignements, datée et signée, 03- La présente instruction aux soumissionnaires dûment signée et paraphée, 04- Cahier des clauses techniques spéciales (CCTS) daté et signé, 05- Cahier des clauses techniques générales (CCTG) daté et signé, 06- Cahier des détails de réalisation des travaux daté et signé, 07- Devis descriptif daté et signé, 08- Critères de choix dûment signés et paraphés, 09- Etat de renseignements dûment signé et paraphé, 10- Copie conforme légalisée du certificat de qualification et de classification professionnelles (activité principale travaux publics degré deux et plus), en cours de validité à la date dʼouverture, 11- Copie conforme légalisée de lʼextrait du registre de commerce, 12- Copie conforme légalisée du numéro fiscal, 13- Copie conforme légalisée du statut en cas de société,

14- Copie conforme légalisée du casier judiciaire du premier responsable de lʼentreprise en cours de validité à la date dʼouverture, 15- Copie conforme légalisée de lʼattestation de mise à jour vis-à-vis : - CNAS, en cours de validité à la date dʼouverture, accompagnée dʼun échéancier de paiement en cas de dettes, - CASNOS, en cours de validité à la date dʼouverture, accompagnée dʼun échéancier de paiement en cas de dettes (pour les sociétés privées), - CACOBATPH, en cours de validité à la date dʼouverture, accompagnée dʼun échéancier de paiement en cas de dettes, 16- Certificat de la pose des comptes sociaux extrait du centre local du registre de commerce pour les sociétés (copie légalisée), 17- Planning de réalisation du projet, visé et cacheté, 18- Copie conforme légalisée bilan fiscal des années (20092010-2011), 19- Listes des projets réalisés dans les années (2008-20092010-2011-2012) accompagnées des justificatifs signés par les maîtres dʼouvrages, 20- Liste des principaux responsables dʼencadrement du projet visée par la CNAS accompagnée des justificatifs légalisés (DAS numérique ou DAS nommée + diplôme), 21- Liste de matériel consacré au projet, accompagnée de justificatifs légalisés. Observations : - Toute offre technique manquant lʼun des documents (de 01 à 17) cité ci-dessus sera rejetée lors de lʼopération dʼanalyse des offres. - Lʼentreprise qui aura obtenu le projet doit donner les documents originaux.

B) Offre financière : Lʼoffre financière doit contenir les documents suivants : 01- Lettre de soumission portant tous les renseignements, datée et signée par le soumissionnaire, 02- Bordereau des prix unitaires daté et signé par le soumissionnaire, 03- Devis quantitatif et estimatif daté et signé par le soumissionnaire.

Modalité de dépôt du dossier : Les offres seront déposées au siège de lʼAPC de Sidi Khouiled - Secrétariat comme suit : 1/- Lʼoffre technique sera introduite dans une enveloppe fermée et cachetée portant les mentions suivantes : Offre technique Nom et adresse complète du soumissionnaire Avis dʼappel dʼoffres national restreint N° 01/2013 Protection du chemin wilayal 204 tranche 2

2/- Lʼoffre financière sera introduite dans une enveloppe fermée et cachetée portant les mentions suivantes : Offre financière Nom et adresse complète du soumissionnaire Avis dʼappel dʼoffres national restreint N° 01/2013 Protection du chemin wilayal 204 tranche 2

3/- Les deux enveloppes doivent être introduites dans une troisième enveloppe fermée et cachetée ne portant que les mentions suivantes : A Monsieur le Président de lʼAPC de Sidi Khouiled Avis dʼappel dʼoffres national restreint N° 01/2013 Protection du chemin wilayal 204 tranche 2 «Ne pas ouvrir»

Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 105 jours à partir de la date de dépôt des offres. La durée de préparation des offres est fixée par 15 jours par référence à la date de sa première publication dans la presse. Lʼheure limite de dépôt des offres est : 12h00 du jour correspondant au dernier jour de la durée de préparation des offres. Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusquʼau jour ouvrable suivant.

N.B. : Lʼouverture des plis des offres techniques et financières se fera le même jour à 13h30 au siège de lʼAPC de Sidi Khouiled.

MARACANA N° 1979 — DIMANCHE 10 MARS 2013 - ANEP N° 511 560

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Ibrahimovic de retour à la Juve ?

L'Italie suppute ces derniers jours sur un éventuel retour de Zlatan Ibrahimovic en Serie A. La Gazzetta dello Sport en remet une couche samedi matin et explique que l'attaquant suédois, mal dans sa peu France, pourrait revenir à la Juventus où il a évolué entre 2004 et 2006. Même s'il a inscrit 22 réalisations en 24 rencontres de L1 et 2 en Ligue des champions, Ibra ne serait pas à son aise au PSG où les fans l'ont sifflé récemment contre l'OM en championnat.

INTERNATIONALE 21

attrait pour l'Italie. Un pays qu'il a quitté l'été dernier après deux saisons à l'AC Milan et où il a déjà évolué sept saisons (deux à la Juve et trois à l'Inter). «Le PSG n'est pas mon dernier club. Dans le foot, on ne sait jamais et l'Italie est ma seconde maison», a-t-il dit récemment. Son agent Mino Raiola aurait ainsi parlé de son cas avec la Juventus ces derniers jours. Seul problème : son salaire conséquent. Il percevrait 14 millions d'euros à Paris, des émoluments que l'Italie ne peut plus se permettre.

Retour de Leonardo ?

Selon La Gazzetta dello Sport, Leonardo, le directeur sportif du Paris Saint-Germain, pourrait retourner à l'Inter Milan l'été prochain. Malgré les déclarations de Nasser Al-Khelaïfi (président), Leonardo, le directeur sportif du Paris Saint-Germain, ne serait pas encore fixé sur son avenir. Auteur de quelques sorties «maladroites» ces derniers temps, l’ex-coach du Milan AC pourrait notamment être poussé vers la sortie en cas d’arrivée de José Mourinho (50 Nostalgique de l'Italie ans, Real Madrid), également Les déplacements à Troyes, courtisé par Chelsea. Tenté Evian ou Nancy ne par un retour en Serie A, correspondraient pas à l'idée qu'il le Brésilien serait ainsi se fait du foot et à la ferveur en contact régulier qu'il a connue de l'autre côté des avec Massimo Alpes. Ibra ne se serait pas Moratti, le président immergé complètement en de l’Inter Milan, qui France comme son entraineur se verrait bien le Carlo Ancelotti. Alors que les récupérer l’été arrivées prochaines de Cristiano prochain,Selon La Ronaldo et Wayne Rooney sont Gazzetta dello Sport, évoquées au PSG, le joueur de «Leo» - qui a déjà 31 ans ne fait rien dans le même entraîné la formation temps pour éloigner ces lombarde lors de l'exercice rumeurs en 2010-11 - pourrait se voir répétant confier un rôle dans le souvent management des Nerazzurri, qui son voudraient repartir sur de nouvelles bases à l’issue de la saison. En dépit d’un contrat qui court jusqu’en juin 2015, Andrea Stramaccioni, Actuellement en tête du Championnat de France et qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des l’actuel entraîneur des champions, le président du Paris-SG, Nasser Al-Khelaïfi, qui considère que les médias sont «négatifs» coéquipiers de Javier malgré les bons résultats obtenus, a tenu à conforter la position de son entraîneur, Carlo Ancelotti. «S'il Zanetti, est par exemple le souhaite, il sera encore là (la saison prochaine, ndlr). Il fait de l'excellent travail, estime ainsi le susceptible de sauter. dirigeant qatari dans un entretien accordé au Parisien de ce samedi. Cela a parfois été difficile parce qu'il est sous pression, mais il s'en sort bien. Carlo est l'un des meilleurs entraîneurs du monde, si ce n'est le meilleur. Je pense qu'il va continuer mais à la fin de la saison, on fera les bilans. On fera aussi le mien.»

NASSER AL-KHELAÏFI «Je pense qu'Ancelotti va continuer»

Un nouveau nom pour remplacer Lewandowski

Si le nom d’Edin Dzeko revient souvent comme futur successeur de Robert Lewandowski, un autre attaquant moins prestigieux serait aussi en ligne de mire. Selon Bild, l’entraineur Jurgen Klopp aimerait recruter Mame Biram Diouf, auteur de 10 buts en 19 matches cette saison, lors du prochain mercato d’hiver. L’attaquant sénégalais de 25 ans évolue à Hanovre et sera en fin de contrat en Juin 2014. Ce qui permettrait le Borussia de le recruter pour un faible à cette période…

SWANSEA CITY : Laudrup rempile

Michael Laudrup, le manager de Swansea City, a prolongé son contrat jusqu'en juin 2015.Annoncé sur les tablettes du Real Madrid, Michael Laudrup (48 ans, ex-Bröndby, Getafe, Spartak Moscou e Majorque), le manager danois de Swansea City, a rempilé. Son contrat court désormais jusqu’en juin 2015.

Kröldrup a signé

Libre de tout contrat, le défenseur central danois Per Kröldrup s'est engagé en faveur de Pescara.Sans club depuis l’été dernier et son départ de la Fiorentina, le défenseur central international danois Per Kröldrup (33 ans) s’est engagé jusqu’à la fin de la saison en faveur de Pescara.

Benzema… le mieux payé en 2012 en France

L'attaquant international Karim Benzema a remplacé son coéquipier en équipe de France, Franck Ribéry (3e), en tête du classement des sportifs français les mieux payés en 2012. Avec des revenus à 13 millions d'euros, soit deux millions de plus qu'en 2011, selon L'Equipe Magazine le Madrilène devance Tony Parker (12,4 M EUR, +1,2 M), Franck Ribéry (11,5 M, +0,1 M), et Nicolas Anelka, qui a fait un bond de 12 places grâce à son transfert en Chine (11 M EUR, +5,9 M). A noter que Yoann Gourcuff (Lyon) est le seul membre du Top 10 à évoluer en Ligue 1.

Un retour en L1 possible pour Samir Nasri ?

Le cas Samir Nasri revient sur le tapis. Non pas que le Français ait été la nouvelle cible d’une attaque médiatique de la part de son entraîneur Roberto Mancini, mais sa saison reste une énigme, tout comme son attitude actuelle face aux médias .Depuis l’Euro, le Français s’est muré dans le silence. Que ce soit avec les Bleus ou avec Manchester City, sa situation sportive s’est dégradée. Que peut-il espérer pour la future saison ?Selon L’Equipe, plusieurs clubs sont intéressés par les services de l’ancien Marseillais. L’Inter Milan l’a toujours apprécié et serait toujours sur les rangs, comme

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

nous vous l’avions déjà relayé. Mais il existe aussi deux portes de sortie en France. L’AS Monaco et le Paris Saint-Germain seraient ainsi susceptibles de l’accueillir l’été prochain ! Le club de la Principauté, en route pour la remontée en Ligue 1, sera très ambitieux sur le mercato et souhaite attirer des joueurs français de renom. Quant au PSG, c’est surtout la présence de Leonardo, qui souhaitait le recruter lorsqu’il entraînait l’Inter Milan, qui justifie l’existence d’un intérêt. Du côté de la presse anglaise, un départ de Nasri est clairement envisagé cet été au regard du recrutement imposant qui s’annonce à Man City.


22 JEU-DÉTENTE

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

MOTS FLÉCHÉS N° 1268

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 1267

LA BLAGUE

Grand-maman as-tu de bonnes dents ? - Malheureusement non mon petit... - Très bien ! tu peux surveiller mes caramels ?

LA CITATION

1

2

A

B

C

D

E

F

MOTS CROISÉS N° 1268

G

H

I

J

K

L

3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de lʼomnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba

« Lʼhomme bon porte son coeur sur sa langue, lʼhomme prudent porte sa langue dans son coeur. »

HORIZONTALEMENT 1 - Vermifuge 2 - Donner un air de Nouveau Monde 3 - Bons tuyaux pour faire le plein - Initiales papales 4 - Lieu de délices Glossine africaine 5 - Elle nécessite un bon tirage - Pays d'asie 6 - Son bonnet coiffe rarement les catherinettes - Dispensé 7 - Souveraine végétale - Pas trés productif 8 - Couvrirai de plis harmonieux - Elément de service 9 - Coincé - Mise dans le ton 10- A échanger avec la casse - Marque de licence - Concret

Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT A - Mielleuses B - Avec lui, le col est encore plus raide - Lieu de mauvaise école C - Préparera un spectacle D - Vieux ring - Prend position E - Matière de vieux potiers Démantelée F - Et pas ailleurs - Espagne d'autrefois G - Les soeurs de maman Lourdes charges H - Malheureuse infante Dissimule I - Fignoler - Désinence verbale J - Petite bourguignonne Augmentée du produit des rafles K - Descend dans le milieu L - Anneaux pour gens de mer - Plan pour couper l

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 1267

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Tous les mercredis, Pierre Brochant et ses amis organisent un dîner où chacun doit amener un con. Celui qui a trouvé le plus spectaculaire est déclaré vainqueur. Ce soir, Brochant exulte, il est sûr d'avoir trouvé la perle rare, un con de classe mondiale: François Pignon, comptable au ministère des Finances et passionné de modèles réduits en allumettes. Ce qu'il ignore, c'est que Pignon est passé maître dans l'art de déclencher des catastrophes.

00:10Hawaii 5-0 01:00Hawaii 5-0 01:50Supernatural 02:35Météo 02:40European Poker Tour 03:40M6 Music 07:00Absolument stars 09:40A mourir de rire 10:05Accès privé 11:15Sport 6 11:20Turbo 12:40Météo 12:45Le 12.45 13:05Recherche appartement ou maison 14:20Maison à vendre 15:10Maison à vendre 16:10D&CO 17:1566 minutes 18:4066 minutes : les histoires qui font l'actu 19:40Météo 19:45Le 19.45 20:05E=M6 20:30Sport 6 20:50Zone interdite 23:00Enquête exclusive

Le Salon de lʼagriculture, qui sʼest tenu à Paris à la fin du mois de février, fêtait ses 50 ans dʼexistence. Pendant trois mois, les équipes de lʼémission ont suivi les préparatifs de la manifestation, des coulisses aux visites officielles des hommes politiques. Chaque année, ce sont ainsi près de 700000 visiteurs qui se pressent Porte de Versailles pour admirer ou simplement découvrir vaches, moutons, chèvres, volailles... des animaux venus de toute la France en convois exceptionnels. Rencontre avec ces agriculteurs qui choisissent de quitter pour une semaine leur exploitation et venir exposer leurs produits et leurs savoir-faire.

ALLÉGER UNE BRÛLURE DUE AU SOLEIL

DOSSIER SANTÉ Existe-t-il une bonne façon de maigrir ?

Quand on sʼexpose trop longtemps par inadvertance au soleil, on sʼattrape des coups de soleil voire des brûlures. Pour soulager rapidement, il faut passer la partie brûlée sous lʼeau froide puis râper une pomme de terre et mettre sur la zone atteinte. Rajouter par-dessus un linge humide.

Poids idéal, poids rêvé et poids fantôme Le poids idéal, c'est celui qui correspond à votre morphologie. Il se calcule selon la peu pratique formule de l'Indice de Masse Corporelle. Pour un grand nombre de femmes légitimement influencées par la mode actuelle qui gomme, sinon les fesses, du moins le ventre et les cuisses rebondis, ce poids idéal ne convient pas.Elles rêvent donc d'un poids qui correspond à leur envie d'un corps mince de partout, sauf de la poitrine puisque les gros seins sont à la mode. Il s'agit alors d'éliminer entre 3 et 5 kilos, de préférence ceux qui sont situés à partir de la taille, celle-ci devant être évidemment fine. Lorsque le printemps arrive, que les vêtements ne vont plus être là pour dissimuler ces amas graisseux détestés, elles s'attaquent à la chasse à ces kilos qui ne sont pas vraiment superflus puisque physiologiques. Elles entreprennent un

Le saviez-vous ?

régime amaigrissant, celui qui a marché sur une copine, celui qui est alors à la mode ou qui fait fureur sur Internet. Si elles en ont les moyens, elles vont dans un institut de beauté se faire masser, papouiller, électrostimuler, mésothéraper, lipolyser etc. Les plus courageuses font du Pilates ou du vélo.

Et elles maigrissent MAIS toutes ces femmes qui rêvent d'un poids qui n'est pas vraiment le leur et reprennent inévitablement les kilos perdus dans un laps de temps plus ou moins long. C'est l"effet yo-yo, dont les dangers sont largement dénoncés depuis des dizaines d'années et qui, trop souvent, mène bel et bien à l'obésité. Et puis, il y a celles qui sont perpétuellement à la poursuite d'un poids fantôme très éloigné de leur poids idéal. Elles sont en permanence "au régime", s'affament, avalent pilules et tisanes amaigrissantes, vivent dans la hantise du

Lʼauteur du premier roman de lʼhistoire est une femme

Le premier roman de lʼhistoire a été écrit par une noble Japonaise, Murasaki Shikibu en lʼan 1007. Le roman appelé The tale of Genji raconte lʼhistoire dʼun prince en quête dʼamour et de sagesse. Dans sa traduction en anglais, le roman couvre 54 chapitres et plus de 1000 pages de texte. Il est à noter que lʼauteur qui détient le record du nombre de romans écrits est aussi une femme. Dame Barbara Cartland (1901 – 2000). Elle écrivait un roman toutes les deux semaines, en publiant plus de 723 romans dans sa vie, ses livres sont vendus à plus de 1 milliard dʼexemplaires en 36 langues, faisant dʼelle le romancier best-seller de tous les temps.

POULET AU JUS DE CIDRE

BLAKE LIVELY : ELLE LÂCHE UN PEU DU LEST ET AFFICHE DES RACINES APPARENTES !

L

ʼégérie de Gucci donnait une conférence de presse hier à New York et a sorti le grand jeu pour lʼoccasion ! Sauf côté cheveux ? Cela faisait longtemps que Blake Lively ne nous avait pas offert une apparition digne de ce nom ! Depuis son mariage avec Ryan Reynolds, lʼactrice ne fait que roucouler ou presque, découvrant avec son cher et tendre sa nouvelle patrie, le Canada ! Le beau gosse dévoile en effet à Blake les trésors de sa terre natale et nʼhésite pas à lui faire rencontrer des gens du cru, ou à entraîner la fashionista dans des causes qui lui sont chères… comme visiter un hôpital pour enfants ! Mais Blake Lively est restée assez longtemps dans lʼombre et cʼest donc en pleine lumière quʼelle a fait une apparition plus que glamour hier, mercredi 6 mars, à New York. Venue en tant quʼégérie du parfum Gucci Premiere pour donner une conférence de presse, la belle blonde en a profité pour poser quelques minutes devant les objectifs des photographes. Toujours aussi glamour, la belle avait misé sur une robe à carreaux façon âge dʼor Hollywoodien et des boucles blondes impeccablement formées. Petit hic : ses racines apparentes quʼelle nʼavait visiblement pas eu le temps de retoucher. La preuve que lʼex Gossip Girl a désormais dʼautres chats à fouetter que dʼêtre parfaite 24h sur 24 et cʼest plutôt rafraichissant, non ?

Ingrédients : 1k de poulet 4 cuillères à soupe de farine 2 échalotes 1 verre de jus de cidre 50 g de beurre. 60 g de crème fraîche 50g de sucre. Sel. Poivre.

Préparation : Mettre les morceaux de poulet dans la farine. Faire fondre le beurre puis ajouter les morceaux de poulet et laisser dorer pendant 15 minutes. Retirer les morceaux de poulet ensuite ajouter lʼéchalote coupée et laisser dorer. Mélanger le tout sur feu doux et ajouter le jus de cidre. Avant dʼéteindre le feu, ajouter le sucre et laisser fondre pendant 40 min. Retirer les morceaux de poulet et ajouter la crème fraiche avec la sauce.

MOUSSE AU

CHOCOLAT NOIR

truc qui fait grossir et… se ruinent la santé.

Des kilos vraiment en trop Si vous êtes de celles qui à force d'accumuler les régimes amaigrissants de toutes sortes, et êtes maintenant aux prises avec un gros paquet de kilos en trop, il est indispensable d'aller consulter un médecin nutritionniste ou un diététicien, de façon à faire le point de ce qui ne va pas, de vérifier si cette prise de poids n'a pas de répercussion sur votre santé.

L'un ou l'autre vous recommandera alors un régime équilibré, personnalisé en fonction de vos goûts, de vos impératifs sociaux et il vous incitera à vous bouger : il vous remettra dans le droit chemin. Et si vous vous bougez suffisamment pour bien augmenter votre dépense énergétique, vous maigrirez alors doucement et sans danger.

EN IMAGE

06:05Sandra détective 06:15Les petites crapules 06:25TFou de yoga 06:30TFou 10:20Automoto 11:00Téléfoot 11:55L'affiche du jour 11:59Météo 12:00Les douze coups de midi 12:50Mon assiette santé 13:00Journal 13:25Du côté de chez vous 13:35Météo 13:40Mentalist 14:35Dr House 16:20Les experts : Miami 18:00Sept à huit 19:50Là où je t'emmènerai 19:55Météo 20:00Journal 20:35Du côté de chez vous 20:40Météo 20:50Le dîner de cons 22:20Les experts : Manhattan 23:05Les experts : Manhattan

ACTU PEOPLE

BLAGUE

10h30 : relais ''rediff'' 11h00 : santé mag ''rediff'' 12h00 : journal en français+météo 12h25 : avis religieux (direct) 13h25 : football ''USMA/USMH''différé 15h00 : twahacht bladi 16h30 : sebaq el madjarate 17h00 : hassna bent el ghoule 17h20 : takder tarbah n°110 18h00 : journal en amazigh 18h30 : le soleil et la vérité 19h00 : journal en français+météo 19h30 : une ville, une histoire 20h00 : journal en arabe 20h45 : canal foot 22h00 : culture club 23h00 : mustapha tarfaya 00h00 : journal en arabe

08:05Rencontres à XV 08:30Sagesses bouddhistes 08:45Islam 09:15A Bible ouverte 09:30La source de vie 10:00Présence protestante 10:30Le jour du Seigneur 12:05Tout le monde veut prendre sa place 12:55Ma maison sʼagrandit 13:00Journal 13:2013h15, le dimanche... 14:05Météo 2 14:10Vivement dimanche 16:00Angleterre / Italie 18:00Stade 2 18:45Point route 18:50Vivement dimanche prochain 20:00Journal 20:3020h30 le dimanche 20:40Emission de solutions 20:41Météo 2 20:45Mariages ! 22:25Non élucidé

MAGAZINE 23

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ingrédients : 3 c à s de beurre. 90 g de sucre. 90 g de chocolat noir. 30 cl de crème fraiche.

Préparation : Mettre le sucre sur feu doux pour obtenir un caramel. Retirer le caramel du feu et ajouter le beurre. Battre la crème à lʼaide dʼun batteur électrique pendant 5 min. Verser la crème sur le caramel et mélanger délicatement. Mettre le chocolat sur feu doux, et ajouter le mélange caramel-crème petit à petit. Verser la mousse dans des coupes et mettre au frais.

HORAIRES DES PRIÈRES

El Fedjr 05:32 Dohr 12:59 El Assar 16:19 El Maghreb 18:56 El Ichaʼa 20:15

D IMANCHE

Plutôt ensoleillé

Max. 18° / Min.11°


24

Maracana N°1979 — Dimanche 10 mars 2013

Revoilà la petite reine

L

BALLE AU CENTRE

Entraîneurs : stage pour la licence CAF (A)

La Direction Technique Nationale de la Fédération Algérienne de Football organise du 22 au 26 mars 2013 à L’INFS/STS de Ain Türck, un stage de régularisation pour l’obtention de la licence CAF A. Le stage comprend des séances théoriques et pratiques et se déroule en mode internat avec des cours le matin, dans l’après-midi et en soirée. Les candidats inscrits sont invités à se présenter le 22 mars 2013 à partir de 14h00 à l’INFS /STS de Ain Türck /Oran, munis de leurs diplômes originaux (CS, TSS ou 3e degré) avec une copie légalisée du diplôme ainsi l’équipement sportif. Les frais du stage fixés à 17000 DA représentent l’hébergement, la réstauration, l’équipement sportif et des frais pédagogiques.

e tour dʼAlgérie qui commence demain est plus proche de son intitulé que pour les éditions précédentes. Cʼest-àdire que cette fois, il va quand même parcourir quasiment 900 km et il touche surtout plusieurs wilayas, notamment à lʼEst. Il nous faut avouer une certaine nostalgie en ce mois de mars annonciateur de redoux et période propice aux caravanes qui sillonnent à la force du jarret, les routes de cet immense pays. Pour dire que sʼil faut parler du Tour dʼAlgérie dans sa signification réelle, nous devrons compter les milliers de kilomètres qui font le pourtour du pays. Autant évoquer une tâche titanesque impossible à accomplir même pour les plus grands coureurs. Alors le Tour «classique» dʼAlgérie traçait jadis son itinéraire à travers les trois pôles – ouest, centre et est- en sʼarrêtant aux portes du sud, avant de se voir réduit à quelques villes du centre. Est-ce donc le renouveau avec ce nouveau programme? Nous lʼespérons parce que le Tour dʼAlgérie est beaucoup plus quʼune simple compétition sportive, une fête nationale rencardant lʼhospitalité et la convivialité. A force de se côtoyer, tous les membres de cette belle aventure, coureurs, entraineurs, techniciens, organisateurs et journalistes finissaient par constituer une grande famille qui se retrouvait chaque soir, après chaque étape, dans une nouvelle ville

PUBLICITÉ

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Par : Ali Bouacida

autour dʼun couscous ou de quelque spécialité culinaire de la région que les hôtes dʼun jour se faisaient le devoir dʼhonorer par un accueil des plus chaleureux. Les délégations étrangères étaient subjuguées par tant de disponibilité et tant de convivialité, et en même temps que cette belle et brûlante Algérie, ils découvraient ces populations humbles de lʼarrière-pays qui se saignent pour égorger un mouton aux visiteurs dʼun soir… Nous étions jeune reporter en ces lointaines années et découvrions une discipline complètement différente du foot où des «gladiateurs» se donnent la réplique devant les galeries bruyantes, là cʼest un sport où lʼathlète est confronté à sa propre solitude et les seuls spectateurs sont les grappes clairsemés de badauds qui voient passer le peloton sur le bord des routes. La solitude. Surtout quand il fallut grimper ces cols qui serpentent dans nos montagnes dans un grand silence juste troublé par le bruit des cigales et lʼahanement des cyclistes. Alors quand le soleil tape lʼaprès-midi et que la caravane serpente la montagne, ce nʼest plus seulement du sport. Cʼest un tableau de maitre. A. B.

PS : Une pensée émue à un grand journaliste spécialiste du cyclisme, Aziz Rahmani, disparu il y a déjà plus dʼune année.


maracanafoot1979 date 10-03-2013