Page 1

Il a fait son apparition MCA sur le terrain à la 59’ …mais, son équipe concède une défaite «Celui qui ne joue pas verra N° 1951 Mardi 5 février 2013 — Prix 20 DA son salaire revu à la baisse»

Baptême du feu pour Kadir avec l’O Marseille

www.maracanafoot.com

GHRIB :

Les Canaris confiants et sereins Sayah : APRÈS 2 BONS RÉSULTATS

Belkalem : «C’est rassurant pour la suite du parcours»

«Si je reste marginalisé, je quitterai le club»

CRB

HADJADJ : «Je me dois d’apporter un plus à cette équipe»

USMH

TOUAHRI :

«Il nous faut les trois points face au CAB»

JSMB

BOUAICHA : «Mon état s’est nettement amélioré»

Une reprise sous de bons auspices

REMACHE :

«Il faut confirmer face à l’ASO»

SEDKAOUI

DE RETOUR DÉBUT MARS

HAMMOUCHE : «Il y a un manque de confiance…»

SOLINAS

a du pain sur la planche

USMA

Le titre s’éloigne des Rouge et Noir IL A ÉTÉ LA CIBLE DE CERTAINS SUPPORTERS

Djediat : «Ma réponse, c’est sur le terrain»


02

EQUIPE NATIONALE

BALLE AU CENTRE

Le rôle de la FAF

T

andis que le président de la FAF juge la participation de notre sélection nationale «utile» et qu’elle a réalisé la moitié de ses objectifs, tout en « invitant» les voix discordantes à se taire, une autre personnalité du football national, s’exprimait sur les ondes de la radio El Bahdja et disait tout le « bien» qu’elle pensait de la prestation des Verts. Abdelhamid Zouba, c’est de lui qu’il s’agit, ne comprend pas pourquoi le match nul contre la Côte d’Ivoire a été accueilli comme une victoire. Passant en revue tous les aspects de cette CAN, il nous rappelle les bons vieux souvenirs de cette équipe nationale qui, il y a trois décennies, balayait tout sur son passage, dont le Bénin qui « aujourd’hui nous fait peur», dit-il. Il nous souvient que lors d’une rencontre disputée au début des années quatre-vingt, l’Algérie a écrasé le Bénin par le score de …6 à 1! M. Zouba nous convie donc à une époque où le gros des troupes des footballeurs était recruté sur le tas, dans notre chamiponnat. Il conclut toujours en proposant de revenir à la formation et de se projeter sur 2020 avec une équipe issue du terroir. Nous voilà donc face à deux conceptions du football national, l’une prônée par le boss de la FAF qui ne fait pas de quartier en fustigeant tous ceux qui osent émettre une opinion contraire, et l’autre défendue par un vieux routier des stades qui persiste à croire que sans ses potentialités locales, il n’y a point de salut pour notre football. Il ne s’agit pas ici d’adhérer à une conception ou une autre mais force est de reconnaitre que durant la période qu’évoque Zouba, l’équipe nationale atteignait, non pas la moitié de ses objectifs, mais quasiment la totalité. Quant aux critiques qui fusent ça et là au sujet de la piètre prestaion des Verts, elles font partie du programme et il est illusoire de susciter l’unanimité sauf, bien entendu, en cas d’exploit et brillante qualification de l’EN, ce qui est loin d’être le cas. Or que dit Hamid Zouba qui soit non conforme à la pensée unique que semble vouloir imposer l’instance de la FAF? Rien que la formation et il invite ainsi les gérants du football à prendre leurs responsabilités : il est aberrant de continuer à former une équipe nationale issue des championnats européens. Songer à établir une feuille de route qui rende obligatoire la formation au sein de tous les clubs «pros». C’est une des fonctions essentielles de la FAF. Et pas seulement la gestion de l’équipe nationale. A. B.

Halilhodzic doit revoir beaucoup de choses Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Après les quarts de finale, une amertume de regret se dégage. Franchement, il y avait de la place pour les Fennecs pour se frayer un chemin jusque dans le dernier carré. Le niveau de ces quarts n’a pas été très élevé. Mais bon, on ne refait pas le match. Il incombe aux responsables du football de se projeter sur l’avenir.

I

l est impératif de faire preuve de beaucoup d’humilité. La fédération devra aussi prendre du recul par rapport à cette élimination. Ce qui est fait est fait, il faut penser déjà au prochain match contre le Bénin à Blida dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2014. Cette « humiliation » va peut être aider les joueurs de l’EN a être plus motivée pour la coupe du monde. Ce sont deux compétitions différentes, avec beaucoup d’espaces entre les matches, et là encore, on reviendra à la fameuse gestion du groupe. Le football Algérien a besoin de solution, pas de constat comme le prétendent certains « experts » en football. Venir sur un plateau et commencer à faire des constats, ça tout le monde sait le faire. C’est de réflexion, de solutions, de projets et de nouvelles idées qu’on devrait aider cette équipe à remonter la pente. Le sélectionneur National Vahid Halilhodzic, selon les observateurs, n’a fait qu’à sa tête. Il compose son onze sans même avoir l’avis de ses adjoints. Dans tout les pays du monde, le staff technique est élargi. Un coach

qui travaille seul peut se tromper et mener le bateau à la dérive. C’est ce qui s’est passé en Afrique du Sud. Les équipes européennes ont analysé cet aspect et ont élargi leur staff par des anciens joueurs qui seront les traits d’union entre les joueurs qui forment la sélection et l’entraîneur en chef. Le Bosnien a fait tourner tout son effectif en Afrique du Sud, à l’exception des deux gardiens de but et le nouveau capé des verts, Fawzi Ghoulam, pour blessure. Cela veut dire qu’il avait des doutes sur son effectif. Le choix lui incombe, l’échec ou la réussite aussi.

Baptême du feu pour Kadir avec l’O MLeajoueur rseinternational ille Foued

Kadir, nouvelle recrue de l’Olympique de Marseille, a fait sa première apparition officielle sous le maillot phocéen avant-hier soir, lors du match de la 23e journée de Ligue une française, face à Nancy au stade Vélodrome. De retour d’Afrique du Sud, Foued Kadir s’est plongé directement dans le bain du groupe, en s’entraînant le vendredi et samedi, et faisait partie des 18 convoqués pour le match d’avant-hier.

Il a fait son apparition sur le terrain à la 59’…

Laissé sur le banc des remplaçants au début du match par le coach Baup, Foued Kadir a été aligné en deuxième mi-temps. L’international algérien a fait son apparition sur le terrain à la 59’, en remplaçant son équipier Amalfitano. Kadir a essayé d’apporter un plus à l’attaque marseillaise, mais sans parvenir à atteindre cet objectif. Pour sa première apparition sous les couleurs de l’Olympique de Marseille, Foued Kadir n’a pas déçu, mais il est appelé à travailler davantage pour être à la hauteur des aspirations des dirigeants phocéens.

…Mais son équipe concède une défaite

Finalement son équipe a été surprise sur son terrain et devant ses supporters, en s’inclinant par la plus petite des marges 1 à 0, sur une réalisation signée par André Ayew contre son camp à la 73’. Une défaite inattendue pour Kadir et ses coéquipiers face à cette équipe de Nancy. Les dirigeants de l’Olympique de Marseille attendent beaucoup de Foued Kadir pour le reste de la saison. A. M.

On ne peut pas remettre en cause le travail de la direction technique nationale (DTN), mais c’est d’un directeur technique (DT) qu’on a besoin. Quel est le rôle d’abord de cette direction technique dans les affaires de l’EN ? Eh bien rien. Elle n’a aucun pouvoir de décision sur le sélectionneur dans tout ça. On ne peut pas remettre en cause la DTN. Son rôle se limite seulement à charger ses membres à aller superviser ses adversaires directs. Cela reste insuffisant lorsqu’on connait le rôle de la DTN Française, dans l’évolution de son football. Il parait même que l’entraîneur des U-20, Nobilo, parle directement avec le président de la FAF, Mohamed Raouraoua et non pas avec la DTN. Cette direction doit avoir un droit de regard sur tout ce qui se trame dans cette équipe. Elle doit les assister, noter les tendances et faire le bilan. Ce lien n’existe pas chez nous. Pourtant un sélectionneur a des comptes à rendre à la FAF, le laisser agir de la sorte, nous ménera vers la désillusion. Le recadrer, pour ne pas le laisser faire ce qu’il veut. C’est seulement de cette façon que les choses peuvent évoluer. Les dernières déclarations de Halilhodzic laissent penser qu’il y aura des changements dans le prochain stage des verts. Il pense récupérer Belfodil et Brahimi pour affronter le Bénin au mois de mars prochain. Mais ce qu’il oublie c’est que la composante actuelle de l’EN, n’a pas le niveau requis pour affronter les grosses cylindrées. Il faut que cet entraîneur accepte la remise en cause de son échec. Il ne faut pas

qu’il croit détenir la vérité. Il ne faut pas se leurrer en faisant des déclarations, comme par exemple : on a été spolié de deux penaltys. On ne peut pas justifier un échec par les erreurs d’arbitrage. Cela est une fuite en avant. Surtout ne le dites pas a l’entraîneur Vahid Halilhodzic, cette remarque ne lui plait guère. Ce défaut est trainé depuis son recrutement (19mois). Toujours est-il que créer un fond de jeu en réunissant le puzzle qui peut rendre le jeu de l’équipe plus attrayant et efficace, cela est la mission de l’entraîneur et Halilhodzic doit trouver les solutions et cela passe inéluctablement par un changement de stratégie voire de l’équipe-type. Abdoun et Djebbour qui sont de potentiels titulaires dans leur club, ont fait les frais des choix de l’entraîneur. Celui-ci doit faire subir un même sort à d’autres éléments, lesquels n’apportent rien a l’équipe, comment blâmer les attaquants qui ne recevaient pas de ballons négociables que devaient leur offrir leurs coéquipiers du milieu de terrain où les arrières latéraux qui étaient incapables d’adresser un bon centre pendant tout le match. Interrogé sur les défauts de son équipe le Bosnien a préféré faire son analyse à tête reposée. Une chose est sûre, l’EN, pour retrouver son vrai football, est obligée de faire des progrès dans tous les domaines et non pas seulement sur le plan physique comme le croit Halilhodzic, en faisant allusion aussi au mauvais sort et à l’arbitrage, dont l’équipe a payé les frais, selon lui. O. M.

FERRADJ BUTEUR CONTRE SON CAMP

L’international Algérien Ferradj, a croisé le fer avant-hier soir avec son équipe Brest, à leurs homologues de l’OGC Nice, pour un match comptant pour la 23e journée du championnat professionnel de ligue une française. La rencontre s’est achevée sur le score de 2 à 0, en faveur des visiteurs qui sont repartis avec les trois points de la victoire. L’Algérien de Brest Ferradj a joué l’intégralité de la rencontre, il a essayé de faire de son mieux pour permettre aux Brestois de gagner mais en vain, c’est le contraire qui s’est produit, puisqu’il a marqué un but contre son camp à la 46’, en permettant ainsi à la formation de Nice de doubler la mise et de s’offrir la victoire. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


DIVISION UNE

03

Le titre s’éloigne des Rouge et Noir USMA Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Malgré la victoire décrochée contre le CAB, les usmistes restent très loin du leader, l’ESS, puisque l’écart qui sépare les deux équipes est de 10 points. Même si mathématiquement tout reste possible, il faut dire que la mission des rouge et noir est très difficile pour ne pas dire quasi-impossible.

ÉCHOS REPRISE DES ENTRAINEMENTS

L

e parcours des Sétifiens est absolument formidable, puisque les hommes de Velud sont dans une courbe ascendante et semblent bien partis pour conserver leur titre de champion d’Algérie. Les Rouge et Noir qui ont affiché leurs ambitions avant l’entame de la saison pour jouer le titre, eu égard au recrutement effectué et aux moyens mis à leur disposition par la direction, se retrouvent dans une position délicate. Les coéquipiers de Bouchema ont grillé plusieurs jokers, ce qui les a fait perdre plusieurs points importants lors de la phase aller, sans compter les deux défaites concédées lors des 4 rencontres disputées jusque-là depuis la phase retour. Si on regarde le calendrier qui attend l’USMA, on peut affirmer que cette équipe a besoin d’un miracle pour espérer décrocher la première place en fin de saison. Les hommes de Courbis ont intérêt à effectuer un sans faute dans les 11

Les joueurs ont repris hier le chemin des entraînements en effectuant une séance au stade Bologhine, pour préparer le match du CABBA, prévu vendredi prochain à 15h.

CABBA-USMA VENDREDI À 15H

matches qui restent à disputer dans cette phase retour, pour réussir à décrocher le titre.

Courbis reste réaliste

Depuis sa prise de main de l’équipe en remplacement de Gamondi, l’entraîneur Rolland Courbis a essayé de libérer psychologiquement ses joueurs en relançant la concurrence dans l’équipe. Les résultats ne vont pas tarder, puisque l’USMA va réussir une série de 5 victoires consécutives qui vont propulser l’équipe à la 3e place. La formation de Soustara va bien terminer la pre-

mière phase du championnat en la terminant derrière le leader l’ESS et son dauphin l’USMH. Pour la seconde phase du championnat, les Usmistes vont trébucher dès la première rencontre à Constantine contre le CSC. Cette défaite a fait mal à l’équipe et beaucoup de critiques se sont abattues sur Courbis. On lui a reproché d’ avoir négligé la préparation hivernale et de n’avoir pas bien préparé sa formation pour bien entamer la seconde phase du championnat. Les joueurs ont réagi contre le MCEE, avant de tomber contre l’ennemi juré, le MCA, dans un derby qui a

tenu en haleine les supporters des deux équipes. De leur coté, les supporters des Rouge et Noir n’ont pas accepté cette situation et pour montrer leur mécontentement, ils ont boudé leur équipe samedi passé contre le CAB, avant de s’en prendre aux joueurs. Le climat est devenu tendu et la relation s’est détériorée entre les joueurs et les supporters. Les hommes de Courbis doivent impérativement retrouver certaines de leurs valeurs s’ils veulent se réconcilier avec leur public. A. L.

Djediat : «Ma réponse, c’est sur le terrain» IL A ÉTÉ LA CIBLE DE CERTAINS SUPPORTERS

Mais certains supporters vous ont pris à partie quel est votre sentiment ? Je ne sais pas pourquoi certains supporters m’ont insulté. Je suis un joueur professionnel qui a toujours tenu ses engagements. Ma réponse c’est sur le terrain, et franchement je pense que j’ai bien tenu mon rôle contre le CAB. Mais les supporters usmistes n’ont pas accepté la défaite contre le MCA Contre le MCA j’étais malade, malgré ça l’équipe a fait le maximum, mais l’arbitre a influé sur le résultat final.

Le milieu de terrain offensif de l’USMA, Miloud Djediat, a été samedi passé, contre le CAB, la cible de certains supporters de l’USMA qui n’ont cessé de l’insulter durant toute la partie. Malgré ça, le joueur a fait un match correct, réussissant à offrir une passe décisive à Betrouni qui a ouvert le score. A l’issue de la partie Djediat a bien voulu répondre à nos questions :

Un commentaire sur cette victoire Le match a été difficile mais on a su assurer l’essentiel, car on était obligé de gagner après la défaite contre le MCA

Mais le public aujourd’hui n’a pas aidé son équipe On a joué dans des conditions difficiles avec un public hostile. Malgré ce facteur défavorable, on est restés lucides et concentrés, car on était déterminés à l’emporter.

Pensez vous que le titre est encore jouable ? Notre mission est difficile mais on ne doit pas baisser les bras, car en football tout est possible. On doit tout donner pour ne rien regretter à la fin.

Mais jouer sur 4 tableaux n’est pas une mission facile On doit rester concentrés et jouer à fond, même si la mission est difficile. Nous avons un effectif riche et on se doit de bien gérer toutes les compétitions. Votre équipe se déplacera ce vendredi à Bordj Bou Arreridj pour affronter le

CABBA .Comment voyez vous ce match ? On va bien préparer cette confrontation dans le but de remporter les 3 points de la victoire, afin de rester dans le peloton de tête. A. L.

La LNFP a programmé le match CABBA –USMA comptant pour la 20e journée du championnat de ligue 1, ce vendredi au stade du 20 Août à Bordj Bouarreridj à 15H00.

ZIAYA SUSPENDU CONTRE LE CABBA

L’attaquant de pointe de l’USMA, Abdelmalek Ziaya, sera absent vendredi contre le CABBA pour cause de suspension. Le jouer a été expulsé contre le CAB.

DES ARBITRES KOWEITIENS POUR BOCAA-USMA

L’union arabe de football a désigné un trio koweitien pour officier le match aller du second tour de la coupe arabe, devant opposer le 12 février à Aman, le représentant jordanien Bocaa à l’USMA. Il s’agit de l’arbitre directeur, Ali Mohamed et des assistants Yasser Mourad et Nacer Chetti. La rencontre retour, prévue à Bologhine le 26 février, sera arbitrée par un trio Soudanais. Il s’agit de Mrs Tafadhel Hacène, Aref Hasb Rassoul et Mohamed Idem.

Gasmi la carte gagnante

Le retour de Gasmi, samedi, à été positif pour l’USMA, puisque l’attaquant usmiste a réussi à marquer le second but contre le CAB de fort belle manière, montrant qu’il reste un élément indispensable sur l’échiquier de Rolland Courbis. Son absence dans les 3 premiers matches de la phase retour, a beaucoup pénalisé son équipe sur le plan offensif. D’ailleurs l’USMA n’a marqué qu’un seul but durant son absence. Même s’il n’est pas encore à 100% de ses moyens, le joueur a son poids dans l’équipe et nul doute que pour les prochaines rencontres, il sera encore plus performant. Le buteur de l’USMA, avec 8 buts, ne veut pas s’arrêter là et ambitionne d’améliorer son compteur but dans les prochaines rencontres qui attendent son équipe.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

LIGUE UNE

JSK

ÉCHOS SEDKAOUI DE RETOUR DÉBUT MARS

Kaci Sedkaoui le milieu de terrain des Canaris du Djurdjura qui souffre d’une blessure (Luxation du coude), est soumis à un travail de rééducation depuis une semaine. Le natif de Draâ Ben Khedda aura devant lui une autre semaine de travail de rééducation, et effectuera par la suite un autre contrôle médical, pour savoir s’il peut réintégrer le groupe ou pas. Mais une chose est sûre, le milieu récupérateur devra réintégrer le groupe au plus tard, début mars.

IL EST SOUMIS À UN TRAVAIL DE RÉÉDUCATION

Le milieu de terrain défensif des Jaune et Vert, qui a été opéré au coude, au CHU de Tlemcen, lors du match de la 17e journée face au WAT, a commencé le travail de rééducation et cela depuis une semaine. Kaci Sedkaoui est soumis à ce travail, afin qu’il puisse récupérer de ses forces, et pouvoir enfin reprendre du service, avec le reste du groupe, et reprendre du service sur les terrains et en compétition. C’est là le souhait le plus cher du joueur kabyle, qui veut bien retrouver les terrains le plutôt que prévu. Le natif de Draâ Ben Khedda Kaci Sedkaoui, est déterminé plus que jamais, à refaire surface dans les prochaines semaines.

BOULAINCEUR ET BOUAICHA DE RETOUR FACE À L’ASO

L’attaquant Rafik Boulainceur et le milieu offensif Djamel Bouaicha, qui ont fait l’impasse sur le dernier match de l’équipe disputé au stade Zabana face au MCO, et ce, pour cause de blessure, seront de retour ce week-end, contre l’ASO Chlef. Les deux joueurs devront reprendre du service avec le reste du groupe dès aujourd’hui, à l’occasion de la séance de reprise, prévue ce matin au stade du 1e Novembre de Tizi-Ouzou. Rafik Boulainceur et Djamel Bouaicha, seront de retour face aux Chélifiens et le coach Nasser Sandjak sera dans l’obligation de se séparer des services de certains joueurs. Alors qui fera les frais avec le retour des ces deux joueurs et celui de Belkalem. Des têtes vont sauter de la liste des 18 face à l’ASO Chlef.

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Une reprise sous de bons auspices ILS REPRENDRONT LES ENTRAÎNEMENTS AUJOURD’HUI

Après deux jours de repos que leur accordés le staff technique kabyle, les camarades de Belkacem Remache, seront appelés à reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui au stade du 1e Novembre de TiziOuzou.

U

ne reprise sous de bons auspices pour les poulains de Sandjak et Amrouche, lesquels ont le vent en poupe et sont auréolés des deux derniers bons résultats enregistrés contre respectivement la JS Saoura et le MC Oran. Les joueurs qui ont vécu des moments difficiles après les deux défaites concédées contre l’USMH et le WAT lors des deux premières journées de la phase retour, ont réussi à se racheter en battant les Saouris avant d’aller chercher un précieux point du stade Ahmed Zabana d’Oran. Quatre précieux points qui ont donné des ailes aux camarades de Bencherifa et qui vont certainement les pousser à aller encore de l’avant, et enchaîner avec d’autres victoires, en commençant par ce match de la 20e journée, qui va les mettre aux prises, aux Chélifiens au stade du 1e Novembre de Tizi-Ouzou. La bande à Nasser Sandjak et Arezki Amrouche, est bien partie pour enchaîner avec d’autres résultats probants, en commençant par celui de ce week-end face à l’ASO

Chlef. Les joueurs auront droit à quatre jours de travail, pour préparer ce rendez-vous et être au meilleur de leur et surtout prêts pour la bataille.

Les joueurs ont le vent en poupe…

Les joueurs sont sur un nuage après ces deux derniers bons résultats enregistrés, ce qui va leur donner des ailes, en prévision de la prochaine sortie qui les attend à

domicile contre l’ASO Chlef. L’ensemble du groupe retrouve la sérénité et la confiance, et il est plus que jamais décidé, à rester sur sa lancée et à confirmer le dernier résultat enregistré face aux gars d’El Hamri. La bande à Nasser Sandjak est déterminée à rafler la mise face aux Chélifiens et confirmer ainsi le grand retour de la JSK. Auréolés par le dernier match nul réalisé face aux Oranais, les Canaris du Djurdjura sont animés d’une grande volonté,

KHELILI RISQUE DE NE PLUS FAIRE PARTIE DE LA LISTE DES 18

Avec le retour des deux défenseurs axiaux, Ali Rial et Essaïd Belkalem, un joueur qui joue dans le même registre que ces derniers, risque de vivre le même scénario que celui vécu face au MCO. Il s’agit de Sofiane Khelili qui s’est retrouvé le week-end passé, en dehors de la liste des 18. Le joueur Khelili est inquiet quant à sa situation avec le club. Il risque bel et bien de ne plus faire partie des plans de Sandjak même avec les 18 convoqués.

pour s’offrir un autre succès, en tentant de battre la formation de l’ASO Chlef.

…Et avec Belkalem l’équipe sera plus solide

Avec le retour du défenseur international Essaïd Belkalem, l’équipe kabyle ne pourra qu’être plus performante et plus entreprenante. Déjà avec le retour de Rial, l’équipe s’est distinguée en revenant d’Oran avec un précieux point. Avec l’apport de Belkalem l’équipe sera encore plus forte et les résultats vont certainement suivre. Alors attendons le match face à l’ASO Chlef samedi prochain pour faire le constat sur le grand retour de la JSK. A. M.

Belkalem : «C’est rassurant pour la suite du parcours»

Essaïd Belkalem le défenseur axial des Canaris du Djurdjura, est de retour. L’international kabyle se porte mieux après avoir bénéficié de quatre jours de repos, après son retour du pays des Bafana-Bafana. Belkalem estime que les deux derniers résultats enregistrés par son équipe donnent de l’assurance au groupe qui pourra entrevoir la suite sous de bons auspices et avec confiance et surtout avec un moral gonflé à bloc.

Avez-vous bien récupéré après ces quatre jours de repos dont vous avez bénéficiés à votre retour au pays avec les Verts ? Oui je me porte mieux et j’ai bien récupéré de la fatigue et des efforts fournis durant les matchs de la CAN que j’ai disputés avec les Verts. Dieu merci, je suis en bonne santé et j’ai profité de ces jours de repos pour me ressourcer

auprès de ma famille et des proches et des amis. Vous allez reprendre du service avec le groupe, pour préparer le match face à l’ASO Chlef ? Oui après ce repos de quatre jours, je vais reprendre du service avec le reste du groupe, en prévision du prochain match qui nous attend à domicile et devant nos supporters face aux Chélifiens. Je suis prêt et je tâcherai de faire de mon mieux pour contribuer avec le reste du groupe, à d’autres bons résultats et améliorer le classement de l’équipe. Pensez-vous qu’après les deux derniers résultats enregistrés face à la JS Saoura et le MC Oran, la JSK va aller encore de l’avant ? Je ne peux me prononcer, mais ce que je souhaite à ce que le groupe garde la même détermination et reste concentré sur son sujet. Certes ces deux bons résultats enregistrés face à la JSS et le MCO, ne pourront qu’être rassur-

ants pour la suite du parcours, mais il faut continuer à travailler davantage pour enregistrer d’autres résultats positifs en commençant par le prochain rendezvous face à l’ASO Chlef. Comment voyez-vous ce match qui va vous opposer aux Chélifiens ? C’est un match qui sera difficile, du moment qu’on aura affaire à une équipe de l’ASO Chlef qui ne viendra pas à Tizi-Ouzou pour faire du tourisme mais pour se racheter de son dernier échec concédé contre le MCA. Donc il faut se méfier de cette équipe de l’ASO qui renferme en son sein des joueurs d’expérience. La vigilance doit être de mise et on doit confirmer les deux derniers résultats enregistrés contre la JSS et le MCO, et seule la victoire peut nous aider à prendre de l’envol et gagner d’autres places au classement. Ce ne sera pas facile, mais on est condamnés à gagner, si on veut faire sortir la JSK de cette place qu’elle occupe. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE UNE

Les Canaris confiants et sereins Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

ILS REPRENDRONT AUJOURD’HUI LES ENTRAÎNEMENTS

Alors qu'un froid glaçial souffle actuellement sur la ville des Genets, les joueurs de la JS Kabylie entament aujourd’hui la préparation du prochain match face à l’ASO Chlef, dans une ambiance plus au moins apaisée.

A

près une entame agitée de la phase retour, le club phare de Djurdjura peut désormais s'appuyer sur toutes ses forces vives pour maintenir sa bonne dynamique. Entre revenus de blessures et ceux qui ont retrouvé leurs formes, la JS Kabylie veut marquer la suite de cet exercice de son empreinte. Belkalem et Rial qui étaient avec l’équipe nationale en Afrique du Sud, sont de retour au bercail. Le vide sera comblé et Sandjak ne devrait avoir aucun souci pour composer son onze qui va lui assurer une deuxième victoire consécutive à domicile après celle magistralement remportée contre la JS Saoura. C’était une entame de la phase retour très mouvementée avec deux défaites consécutives dont une à domicile face à l’USM Harrach, mais le moment est venu pour que les joueurs prennent sérieusement les choses en mains. A trois jours avant de recevoir l’ASO Chlef, une équipe mal classée, le club kabyle a gonflé son capital confiance en arrachant un précieux point en dehors de ses bases face au MC Oran, samedi au stade Zabana, à l’occasion de la 19e journée de championnat national de ligue une. Le défenseur Adel Maiza, la nouvelle recrue du club lors du mercato d’hiver, a été le grand homme avec son deuxième but en deux matches consécutifs. Après ce match, les partenaires de Mohamed Chalali, qui a cédé sa place à Ziad à la 72e minute du jeu portent leur total de points à 24 unités. Autrement dit, un autre succès ce week-end, va permettre à l’équipe de grimper un petit peu

dans le classement général. Après avoir bénéficié de deux jours de repos, les Jaune et Vert sont attendus ce matin au stade 1er novembre pour reprendre le chemin des entraînements pour préparer l’ASO Chlef. Une rencontre qui les Kabyles ne devraient pas rater pour confirmer leur grand retour. Durant l‘entame de la phase retour, l’équipe a souvent été restreinte en terme d’effectif. Mais le retour de absents va certainement élargir les possibilités du club pour bien continuer sur sa bonne dynamique jusqu’au bout. Avec un banc disant riche, l’entraîneur de cette équipe kabyle qui souffre pour la troisième saison consécutive, devra profiter de ces journées qui précèdent cette confrontation pour bien préparer son plan d’attaque. Il ne voulait mettre de la pression sur personne, y compris sur ses épaules, Nacer Sandjak croit dur comme fer que la réussite d’un club réside dans sa sérénité et sa stabilité. Malgré les défaites essuyées même à domicile, cet entraîneur ne semble pas du tout inquiét. Dès sa prise de fonction, et à trois journées seulement de la clôture de la phase aller, le coach avait réussi la

prouesse de pousser son groupe à faire mieux et réaliser trois belles performances en championnat. Dés lors, la JS Kabylie s'était installée d'emblée dans la deuxième moitié du tableau. Une position peu rassurante, du moment qu’elle n’est pas loin de la zone des turbulences.

Les joueurs veulent confirmer

Contre les camarades de Samir Zaoui, les Kabyle sont plus que jamais de déterminés à confirmer non seulement leur retour mais également leur belle victoire à Chlef. Les coéquipiers de Adel Maiza, qui retrouvent petit à petit leur moral, peuvent désormais espérer mieux. Les Kabyles qui débutent aujourd’hui la préparation du match face à l’ASO Chlef, donnent l’impression d’être très motivés et surtout concentrés sur cette importante rencontre à domicile. Les joueurs interrogés durant cette semaine, étaient unanimes à confirmer que la page du passé est totalement tournée. La détermination et la volonté comme tout le monde sait, ne seront pas suffisantes pour atteindre un objectif

bien précis. L’équipe doit se montrer désormais plus efficace et percutante. Les gars de la ville des Genets doivent s’attendre à de chauds débats contre une équipe qui se dirige droit vers le purgatoire. Néanmoins, les protégés de Nacer Sandjak et Arezki Amrouche ne comptent pas se présenter sur leur pelouse pour faire de la figuration, mais ils sont convaincus de leurs capacités de remporter la totalité des points. La dernière victoire face à la JS Saoura et le match nul contre le MC Oran, ont redonné à nouveau confiance aux joueurs. Ces résultats obligent le staff technique à accélérer les choses sur le plan technique pour rester sur cette voie. Les joueurs de leur côté, doivent prendre au sérieux leur adversaire pour éviter toute mauvaise surprise. Même si en face, l’ASO n’est pas bien en place cette saison, les joueurs de la JS Kabylie doivent se méfier. La préparation de ce match débutera donc ce matin, et les protégés de Nacer Sandjak, ont intérêt à ne rien laisser au hasard pour espérer continuer sur cette bonne voie. R. S.

BOUAICHA : «Mon état s’est nettement amélioré»

Déçu d’avoir raté encore une fois le match face au MCO, en raison d’un mal au ventre, le milieu du terrain de la JS Kabylie, Djamel Bouaicha nous a confirmé, hier, que son état de santé s’est nettement amélioré, et il pourra reprendre petit à petit les entraînements.

D’abord qu’en est-il de votre état de santé ? Sincèrement, mon état s’est nettement amélioré au fil des journées. Comme tout le monde le sait, j’ai du faire l’impasse sur le dernier voyage à Oran, à cause de ce malaise. Mais maintenant je me sens beaucoup mieux. Vous n’avez pas effectué le déplacement à Oran, que diriez-vous sur cette rencontre ? C’est une rencontre importante et difficile en même temps. Certes, on aurait pu faire mieux, mais le match nul reste important pour

l’équipe qui souffre en ce début de la phase retour. J’espère seulement que les joueurs restent sur cette bonne voie. Justement votre équipe recevra l’ASO Chlef, qu’en pensez-vous ? Ce sera une belle occasion pour confirmer ces derniers résultats. C’était toujours difficile d’évoluer sur notre terrain, en raison des schémas tactiques purement défensifs adoptés par nos adversaires, mais on tentera d’y remédier à cette situation et remporter une deuxième victoire de suite à domicile, après celle face à la JS Saoura. Sur le plan personnel êtes-vous prêt pour jouer ce match ? Je ne sais pas encore.Je dois d’abord attendre le feu vert du médecin pour reprendre les entraînements et attendre le décision du coach pour participer ensuite à ce match. Pour moi, je me sens bien, mais la décision revient au staff technique. Entretien réalisé par R. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

05

JSK

ÉCHOS

UNE OCCASION POUR GAGNER À NOUVEAU LA CONFIANCE DES SUPPORTERS

Le match face à l’ASO Chlef sera également une bonne occasion pour les joueurs de la JS Kabylie pour gagner de nouveau la confiance des supporters. Ils boudent toujours leur équipe favorite, les fans kabyles peuvent ne pas se présenter sur les gradins à l’occasion de la venue des Chélifiens ce samedi, mais si les Canaris gagneront ce match, ils se redonneront la confiance. Il s’agit tout simplement de faire le résultat, rien d’autre, pour espérer rassurer les milliers des supporters qui n’arrivent toujours pas à digérer cet échec en championnat pour la troisième saison de suite.

BOUAICHA DEVRA REPRENDRE AUJOURD’HUI

Le milieu de terrain de la JS Kabylie, Djamel Bouaicha, qui souffre d’un mal au ventre devra reprendre le chemin des entraînements avec le groupe. Bouaicha qui a été dispensé du match face au MC Oran, a repris petit à petit ses forces.

IL SERA APTE POUR LE MATCH

Selon le joueur, son état de santé s’est beaucoup amélioré durant cette semaine, et aura encore trois jours de préparation pour retrouver sa forme habituelle. Bouaicha que nous avons contacté hier, nous a confirmés qu’il se sent bien et il n’espère pas rater ce match face à l’ASO Chlef.

BELKALEM DE RETOUR

Après avoir fait l’impasse sur les quatre premières da la phase retour, le solide défenseur de la JS Kabylie rejoindra ses coéquipiers aujourd’hui, à l’occasion de la reprise des entraînements en prévision du prochain match face à l’ASO Chlef. Ayant raté le match face au MC Oran qui s’est déroulé le jour même de son retour au pays en provenance de l’Afrique du Sud, l’enfant de Mekla ne devrait pas rater ce match.

SANDJAK RETROUVE SA PIÈCE MAÎTRESSE

Le retour du défenseur indispensable du club, Issaad Belkalem ne fera que réjouir l’entraîneur Nacer Sandjak qui a souvent regretté son absence. Même si l’effectif a été renforcé par Adel Maiza, Belkalem constitue la pièce maîtresse et l’arme fatale de Sandjak.

BOULAÏNCER AUJOURD’HUI CHEZ GUILLOU

Ayant raté le déplacement à Oran, le jeune attaquant de la JS Kabylie Rafik Boulainceur se rendra ce matin chez son médecin Guillou pour voir de son état avant de reprendre les entraînements avec le groupe. L’ancien sociétaire du CA Batna, souffre d’une blessure à la cheville, et ne devra pas reprendre aussi tôt pour éviter toute complication. En tous cas, la décision finale sera connue aujourd’hui. R. S.


06

LIGUE UNE

JSK

ÉCHOS

CONCENTRATION ET MOBILISATION CHEZ LES CANARIS

A quelques jours de ce rendez-vous avec les Rouge et Blanc de l’ASO, tout le monde, dans la maison kabyle est mobilisé pour la circonstance. Les joueurs, qui auront à affronter leurs homologues de l’AS Chlef à domicile, affichent une grande confiance et sont concentrés sur cette rencontre. Conscients de la difficulté de cette empoignade, les partenaires de Tayeb Maroci ont bel et bien pris leurs dispositions en accentuant la cadence, tout en essayant de garder leur concentration. Les hommes de Medouar, qui sont difficile à manier même à l’extérieur, tenteront le tout pour le tout afin d’enregistrer un résultat positif, qui ne fera qu’augmenter leur capital points et repartir avec un moral gonflé à bloc, ainsi que de s’éloigner de la zone rouge. Le staff technique de la JSK, à sa tête l’entraîneur en chef Nasser Sandjak, est appelé à ne rien laisser au hasard en soumettant ses joueurs à un bon travail, tout en essayant de rectifier les erreurs commises.

REPRISE AUJOURD’HUI

C’est aujourd’hui dans la matinée que la formation phare de la Kabylie effectuera la séance de la reprise, pour préparer la prochaine rencontre qui est prévue pour samedi prochain à domicile et devant leurs supporters, pour cette séance, le coach ne va sûrement pas trop forcer ses protégés en programmant seulement quelques exercices avec ballon et de clôturer par quelques d’étirements. C’est une séance très légère afin d’éviter la fatigue aux joueurs qui n’ont pas de répit ces derniers jours. Toutefois, Sandjak axera probablement son travail sur le volet psychologique qui n’est pas à négliger dans ce genre de rencontre.

Les Canaris croient dur comme fer au podium Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Les camarades de Hamza Ziad, qui sont revenus avec le point de nul de la ville d’Oran la semaine passée, seront appelés à croiser le fer avec une autre coriace équipe de l’ASO Chlef, comptant pour la 20ème journée du championnat professionnel Ligue I.

L

es Canaris doivent prendre très aux sérieux cette redoutable équipe des Rouge et Blanc. Les joueurs sont très motivés, et croient fermement à la victoire. Ces derniers devront préparer ce match avec beaucoup de sérieux et de motivation et avec la ferme conviction d’atteindre cet objectif. Certes, la mission ne sera guère facile pour eux, mais aussi elle n’est pas impossible. Il leur faudra seulement se concentrer pleinement sur leur sujet et étudier minutieusement le jeu de l’adversaire, et ce afin de préparer un plan d’attaque qu’il faudra exécuter à la lettre. «Malgré que la formation de l’ASO Chlef soit une très bonne équipe, et qui posséde des éléments qui sont décidés plus que jamais à revenir avec un probant résultat.» De leur côté, les joueurs Kabyles sont très optimismes quant à un bon résultat, pour terminer cet exercice en beauté. Côté supporters, beaucoup souhaitent voir leur équipe favorite retrouver le haut du tableau.

La mission ne sera guère facile

Les Canaris savent pertinemment que leur mission ne sera guère facile, mais ils crient sur tous les toits, que le dernier mot leur reviendra au finish. Les coéquipiers de Maroci vont se préparer et veulent bien mettre à profit cette semaine de travail, afin d’être prêts le jour du match. Les préparatifs doivent commencer aujourd’hui du côté de la bande à Sandjak et ses collaborateurs. Rien ne sera laissé au hasard, et l’entraîneur va s’atteler à trouver la meilleure solution possible pour contrer cette équipe de l’ASO, et les joueurs qui vont se donner à

fond aux entraînements et sans relâche, afin de mieux se concentrer sur leur sujet. Ces derniers comptent aborder cette rencontre avec la ferme intention de ne pas la rater, en essayant de battre les Chélifiens et arracher les points du match, et continuer l’aventure dans de bonnes conditions et avec un moral au beau fixe. Les Jaune et Vert, qui son entrain de fournir plus d’efforts, savent très bien que l’adversaire qui a pour nom, l’ASO, est très difficile à manier, que ça soit à domicile où à l’extérieur. Les capés de Nasser

Justement, comment comptez-vous l’aborder ? Comme toutes les autres rencontres. C’est vrai que ce match sera difficile, mais nous allons l’aborder comme il se doit. Nous jouerons pour gagner et nous retrouverons le podium, et nous ferons de notre mieux pour engranger les trois points qui seront mis en jeu dans cette empoignade. Comment vous préparezvous pour cet important rendez-vous ? Le plus normalement du monde, je pense qu’on n’a encore cinq jours devant nous pour préparer ce match. Les joueurs sont automatiquement motivés après notre dernier résultat positif et ils n’ont besoin de personne pour leur faire savoir. Je peux même vous dire que les joueurs discutent beaucoup entre eux et ils sont tous unanimes sur la nécessité de battre l’ASO pour continuer sereinement notre aventure en championnat. Dans notre esprit, il est hors de question de rater cette rencontre. D’après-vous, quels seront les mots d’ordre contre l’ASO ?

Mobilisation, rage de vaincre, abnégation, méfiance et beaucoup de réalisme devant la cage adverse. Il ne faut pas oublier que l’ASO est en danger, et on a toutes les raisons pour faire preuve de beaucoup de méfiance. Le précédent match ne sera guère une référence pour nous, car ce ne sera pas dans le même contexte, tout comme les autres données. Donc, la méfiance s’impose. La victoire, vous y croyez ? Il n y a aucun doute là-dessus. Ce match est très important pour nous. Nous avons un objectif, et pour l’atteindre, nous n’avons plus le droit à l’erreur. On doit continuer sur notre lancée et confirmer notre dernier résultat positif en championnat face aux gars de Chlef. Si nous voulons continuer notre ascension, nous n’avons d’autre choix que de gagner. En guise de conclusion… Que la solidarité soit présente dans nos rangs à l’occasion de ce rendez-vous. Et tout ira pour le mieux, une fois de plus, et j’espère bien qu’on va l’emporter pour retrouver notre place au podium. Entretien réalisé par S. A.

Remache : «Il faut confirmer face à l’ASO»

Belkacem Remache que nous avons contacté, se dit, heureux de ce point de nul ramené de l’extérieur samedi passé face au MC Oran. Remache estime que ce résultat positif sera bénéfique pour nous afin d’aborder notre prochain rendez-vous face à l’ASO Chlef avec beaucoup plus de confiance et de volonté. Ce joueur et ses coéquipiers sont déterminés à continuer sur leur lancée et sont condamnés à se confirmer devant les Chélifiens.

Avec un peu de recul, quel commentaire faite-vous sur ce nul ramené de l’extérieur devant le MC Oran? Le nul arraché face au MCO samedi dernier nous a fait énormément de bien. Comme attendu, cela nous a permis de retrouver le sourire et la confiance. Nous avons tenu en échec cette accrocheuse équipe. Croyez-moi, ce n’était pas facile. Nous avons réussi à tenir le coup et nous nous sommes contentés de gérer jusqu’au coup de sifflet final. Maintenant nous devons penser à notre prochain rendez-vous face à l’ASO Chlef.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Sandjak comptent prendre toutes leurs dispositions afin de ne pas être surpris. Les visiteurs, quant à eux, comptent tout mettre à leur profit pour repartir à Chlef avec un moral gonflé à bloc et s’offrir la victoire au finish pour la dédier à leurs supporters. De leur côté les Remache, Bouchouk, Rial et autre Khellili comptent bien parfaire leur préparation et veulent être au top de leur forme, et qu’ils présenteront un bon visage, face aux gars de Chlef, sinon ils risquent de laisser des plumes en leur cédant le gain du match. S. A.


LIGUE UNE 07

DOUKHA reprend les entraînements et provoque la concurrence Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Le gardien international des Jaune et Noir, Doukha en l’occurrence, a repris hier les entraînement avec ses coéquipiers, après une absence de deux mois, suite à sa participation avec l’EN en coupe d’Afrique.

E

n effet, un retour qui s’est effectué dans une ambiance parfaite pour le gardien harrachi, mais son retour va enflammer la concurrence entre lui et Lemane au poste de gardien de but en prévision du match face au CAB pour le compte de la prochaine rencontre de championnat. néanmoins, le gardien

Lemane n’a pas démérité lors de sa participation dans les quatre dernières rencontres, état de fait qui mettra le staff technique dans l’embarras pour choisir gardien pour la prochaine journée de championnat.

Doukha est revenu avec une blessure au poignet

Il faut savoir que Doukha est revenu aux entraînements avec une petite blessure au niveau de son poignet, une blessure que le gardien a contractée avec l’équipe nationale, mais selon le concerné, il ne s agit pas d’une blessure grave, puisqu’il sera bon pour le service pour la prochaine rencontre.

Le staff technique veut voir l’état physique du gardien avant tout

Il faut savoir que le staff technique veut d’abord voir l’état physique du gardien, surtout que Doukha n’a pris part à aucune rencontre depuis des semaines, et il n’a pas participé aux rencontres de l’EN en coupe d Afrique, chose qui pourrait ouvrir les portes à Lemane pour garder la cage harrachie lors du prochain match face au CAB. une chose est sûre, tout va s’éclaircir au cours de cette semaine qui sera décisive pour le gardien en question. L. S.

HANICHED : «On n’a pas encore pris de o décision concernant le n 1 face au CAB»

L’entraîneur des gardiens de l’USMH, Haniched, affirme qu’il n a pas encore pris de décision concernan le no 1 qui sera devant le CAB. En effet, selon le concerné, tout sera dévoilé au cours de cette semaine et selon la forme de Doukha qui est revenu aux entraînements avec les Jaune et Noir.

Doukha est de retour avec le club, c’est une bonne nouvelle pour vous, n’est-ce pas ? Oui, bien sûr, puisqu’avoir deux gardiens d’un bon niveau aide beaucoup le groupe et l’équipe dans son parcours ; je suis très heureux de son retour. Il sera d’attaque devant le CAB ? Pour le moment, je ne peux pas vous répondre. En effet, il est revenu aux entraînements lundi, mais avant cela il faut attendre de voir sa forme physique ; en plus, il souffre du poignet. comme je l’ai déjà dit, on n’a pas encore

pris de décision, mais une chose est sûre, le plus en forme sera aligné pour cette rencontre face au CAB.

Mais Lemane a produit de bonnes prestations lors de ses dernières rencontres et il serait injuste de le laisser sur le banc ? Il y a une règle en football, le plus performant sera sur le terrain. Maintenant, revenons sur Lemane, je dirais que ce gardien nous a donné satisfaction lors des dernières rencontres ; comme je l’ai déjà dit, le plus en forme sera dans la cage. La prochaine rencontre sera face au CAB. comment voyez-vous cette rencontre ? ça sera une rencontre difficile sur tous les plans, devant une formation qui voudra certainement faire quelque chose. Nous irons à Batna pour faire un bon résultat. L. S.

TOUAHERI : «Il nous faut les trois points»

Selon Touaheri Amine, l’attaquant de l’USMH, son club est dans l’obligation d’avoir les trois point de la victoire devant la formation du CAB s’il veut continuer sa course pour le titre. En effet, le joueur ajoute que cette rencontre ne sera pas facile, mais le groupe actuel a les moyens de faire quelque chose dans cette rencontre qui reste difficile vu la situation du CAB dans le championnat.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

USMH ÉCHOS DEMOU DE RETOUR

Le libéro de l’USMH, à savoir Demou, longtemps blessé au niveau de son épaule, est de retour. En effet, le joueur en question a repris les entraînement hier avec le groupe, et il a de grandes chances d’être présent lors de la rencontre face au CAB, pour le compte de la prochaine journée de championnat. de son côté, le joueur affirme qu’il est bon pour le service, mais sa participation reste entre les mains de Charef, le premier responsable du staff technique harrachi.

MATCH AMICAL DEVANT LA MONTAGNE AUJOURD’HUI Le staff technique a programmé un match amical aujourd’hui devant la formation de la montagne, une rencontre qui sera très importante aux yeux du staff technique afin de voir la forme de groupe et essayer de trouver quelques solution au niveau de la ligne d’attaque, qui reste le point noir du club dans ce championnat.

MEKIOUI SE CONTENTE DE TOURS DE PISTE ET IL EST INCERTAIN DEVANT LE CAB Dans le même contexte, l’arrière gauche de l’USMH, à savoir Mekioui, qui n’a pas pu terminer la rencontre devant le MCEE suite à une blessure au niveau de la cuisse, s’est contenté de tours de piste hier lors de la séance d’entrainement. En effet, le concerné est incertain devant le CAB, pour le compte de la prochaine rencontre de championnat.

LAÏB ENTAME LES NÉGOCIATIONS POUR AVOIR BELKAROUI

Selon des sources très bien informées, le premier responsable des Jaune et Noir, à savoir Laïb, a commencé les négociations pour bénéficié des services de Belkaroui, qui joue sous forme de prêt. selon certaines source, Laïb a proposé la somme de 500 millions pour avoir la lettre de libération du joueur en question. En effet, le joueur est l’auteur de belles prestations avec les harrachis cette saison. L. S.


08

LIGUE UNE

CRB

ÉCHOS

CRB - AL ISMAÏLY OFFICIELLEMENT À 18H

Programmée le 12 de ce mois à partir de 18h, la rencontre de C1 arabe entre le Chabab et les Egyptiens d’Al Ismaïly, pouvait faire l’objet d’un changement d’horaire, en raison de l’éclairage au stade 10 du Août. En fin de compte, la direction dudit stade a pris les mesures nécessaires pour que la rencontre se déroule dans de bonnes conditions, ainsi l’horaire a été maintenu officiellement à son heure initiale.

LA PRIME DE L’USMBA REVUE À LA HAUSSE ?

Les joueurs du Chabab auraient demandé que la prime du match face à l’USMBA soit revue à la hausse. A en croire une source proche du club, les joueurs semblent irrités par le fait que la direction ait maintenu le barème initial, alors que les résultats sont bien meilleurs que ce qu’attendait tout le monde. Selon nos sources, cette doléance pourrait être satisfaite, la décision finale revenant à Gana.

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

AN GA N N E S E RA P A S P RÉ SE N T FA C E AU MC O

Se trouvant actuellement avec son équipe nationale, le joueur béninois, Pascal Angan, manquera le prochain match du Chabab face au MCO. Et pour cause, Angan sera retenu pour le match amical de sa sélection face à l’Egypte, le mercredi, alors que le match face au MCO est programmé pour vendredi. Cela ne semble toutefois pas inquiéter Bouali, qui affirme que le groupe dispose de plusieurs solutions de rechange, outre le retour de Ammour dans le groupe.

Le travail psychologique a déjà commencé

AFIN QUE LES JOUEURS GARDENT LES PIEDS SUR TERRE

La page de la rencontre face à l’USMBA doit être tournée, selon le coach Bouali, qui a demandé à ses joueurs de penser maintenant au prochain adversaire, le MCO en l’occurrence. C’est ce sur quoi a insisté Bouali à leur retour à Alger.

I

l affirme que les beaucoup de monde voit déjà son équipe parmi le trio de tête à la fin de la saison, alors que le technicien en question affirme qu’il est encore tôt pour parler de cela. Il faudra, selon lui, gérer match par match et faire les comptes à la fin de la saison. «C’est toujours mieux de voir plus haut, mais n’oubliez pas de temps à autre de jeter un coup d’œil en bas, surtout que, mathématiquement, vous n’avez pas encore assuré le survie de l’équipe en Ligue 1», a-t-il fait savoir à ses joueurs. Cette mise en garde repose sur une analyse «en profondeur» des matchs joués jusque-là, et le parcours à venir

dans les trois compétitions, où le Chabab est appelé à concourir. D’après Bouali, certains de ses joueurs devront aussi se méfier des paroles trop flatteuses de leurs proches. «Tout entraîneur veut gagner des matchs et des titres, mais pour y arriver il faut que tout le monde soit conscient et concentré sur les matchs à venir. L’erreur serait de se croire meilleurs et de ne pas saisir les différentes occasions», a-t-il encore dit. Si Bouali a transmis ce message à ses joueurs, c’est parce qu’une rencontre très importante approche face au MCO, ce vendredi, et qui précédera une série de matchs à hauts risques, entre autres celui de la coupe arabe. La rencontre face aux Oranais va sans nul doute rapprocher le Chabab de son objectif, à savoir faire mieux que la saison passée. Le moment n’est pas encore venu pour crier victoire ou baisser la garde. Il est en effet impératif de rester mobilisé, de garder le même esprit de gagneur pour les autres échéances à venir. D’ailleurs, et à la fin du match

UN BON COUP À JOUER M. A. A.

C’est loin d’être perdu pour le CRB en championnat, et une place sur le podium espérée. Au vu du parcours plutôt favorable qui attend les gars de Laâqiba, cela ne relève pas de l’impossible, car les quatre prochains matchs se joueront à Alger contre le MCO, le CSC, le MCA, puis la JSK. Avec un calendrier pareil, il est clair que c’est une occasion d’engranger le maximum de points et se hisser à la meilleure place possible au classement. C’est dire que le CRB a toujours son destin entre les mains et si le groupe saura préserver cet esprit de gagneur retrouvé depuis l’arrivée de Fouad Bouali à la tête de la barre technique.

face à l’USMBA, le premier responsable technique du Chabab avait déclaré : «Nous sommes tous contents de ce que nous avons réalisé face à l’USMBA. Nous avons fait un grand coup, mais ce match est fini et nous devons tourner la page. Un rendez-vous très important nous attend face au MCO, où on n’a pas intérêt à laisser filer les points. On a les moyens de le faire, il suffit juste

de le vouloir et de le mériter sur le terrain.» Arracher les trois points de cette rencontre, c’est ce que visent principalement les Rouge et Blanc dans ce match. Bouali a insisté sur autre chose : jouer intelligemment et éviter de prendre des cartons inutiles qui pourraient coûter des défections à l’équipe pour les prochaines rencontres nationales. M. A. A.

Hadjadj : «Je me dois d’apporter un plus à cette équipe»

Le nouveau milieu de terrain du Chabab, Fodil Hadjadj, ne semble pas dépaysé. Quelques jours après la signature de son contrat, il se sent déjà belouizdadi, lui qui a honoré sa première convocation face à la JSMB.

Ça se passe comment vos premiers jours au CRB ? Très bien. Je me sens très à l’aise dans ce club et au sein de ce groupe. On m’a très bien accueilli, que ce soit les joueurs, les dirigeants ou même les supporters. A présent, place au travail, je dois cravacher dur pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Je sais que si l’on fait venir un nouveau joueur, c’est pour qu’il apporte un plus à l’équipe sur le terrain. Je sais ce qu’on attend de moi. Il m’appartient de donner raison aux dirigeants de m’avoir choisi.

Comment avez-vous trouvé le groupe ? Formidable, il règne une bonne ambiance. Le CRB possède beaucoup de bons joueurs. On a, en tout cas, une obligation morale de faire mieux que l’exercice écoulé, où le Chabab a raté de peu un titre. Donc, c’est cela l’ambition de chacun de nous dans cette équipe, anciens ou nouveaux joueurs,

il n’y a pas de différence. Nous devons tous travailler dans le même sens. Vos ambitions personnelles ? Il est clair que si je suis là, ce n’est pas du tout pour faire tapisserie. Je me dois d’apporter un plus à cette équipe, car autrement je serais resté chez moi ou aller dans un autre club qui n’a pas d’ambition. Je sais que le CRB est un grand club en Algérie, et un grand club ça doit jouer les premiers rôles, ça doit remporter des titres. C’est cela le projet de la direction et c’est ce qui m’a fait venir ici.

du choix que de pas avoir de choix du tout. La concurrence n’a jamais été un problème pour moi. On fait partie d’une équipe, on est payés par l’entreprise CRB pour qu’on bosse dur et qu’on donne le meilleur de nous-mêmes. Et puis, il y a l’entraîneur,

Comment évaluez-vous votre prestation face à l’USMBA ? En jouant quelques petites minutes, je ne peux pas juger mon rendement. Je dois avoir plus de temps de jeu pour pouvoir le faire. Espérons seulement que j’ai pu apporter le plus escompté par le coach. On suppose que vous avez déjà une idée sur la concurrence qui vous attend… Bien évidemment, et je n’ai pas 18 ans pour la craindre. Je dirais que c’est tant mieux pour l’équipe et pour l’entraîneur, car, comme on dit, mieux vaut avoir l’embarras

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

seul habilité à choisir le onze les jours de match. Je n’ai pas signé un contrat de titulaire, je sais qu’une place ça se mérite et c’est à moi d’aller au charbon pour cela. Entretien réalisé par M. A. A.


MESSAOUD :

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

«La situation devient grave »

Malgré ses efforts lors du match face au MCA, le meneur de jeu de l’ASO n’a pas été percutant, lui qui manquait de rythme en raison d’une blessure qui l’a éloigné des terrains un mois durant.

Si l’on revient sur cette défaite face au MCA… Avouons que nous avons fait face à une équipe mieux lotie sur tous les plans dont celui lié au mental, elle qui était sur une victoire et sa position au classement la pousse à aller de l’avant. De notre côté, malgré notre retour en seconde période où nous avons raté plusieurs occasions, la chance n’était pas de notre côté. Il faut avouer qu’on était décidés de ne pas nous laisser faire après deux résultats négatifs mais voilà que ça se répète. Je ne peux omettre l’arbitrage qui n’a pas été à la hauteur dans ce match. Ne croyez-vous pas que l’équipe a raté une opportu-

nité de profiter de l’apport de son public ? C’est vrai mais on doit savoir que nous étions surpris de trouver les tribunes presque vides. On croyait qu’on jouait chez l’adversaire tellement les Chnaoua étaient présents par leurs chants et leurs applaudissements. C’est maintenant que nous avons besoin de notre public, il ne faut pas qu’il fuit. Personne ne s’attendait à ce que l’ASO réalise un tel scénario car on avait à cœur d’effacer les dernières défaites mais c’est le football et il faut l’accepter. D’aucuns ont regretté votre absence face au CRB, un commentaire ? Dommage, j’aurai bien aimé prendre part à ce match pour aider mon équipe. Je n’ai pas cessé de mordre des doigts car j’ai suivi ce match la mort dans l’âme. Le jeune Nasri ne cesse de parler de lui, un commentaire ? Nasri est un jeune pétri de qualités mais je ne peux que lui souhaiter bonne chance. Dommage qu’il ait trouvé l’équipe dans cette situation car ce sera une responsabilité supplémentaire sur ses épaules. Il lui faudra travailler encore pour attendre le meilleur niveau possible. Croyez-vous en les chances

de maintien de votre équipe cette saison ? Il est vrai que la situation est grave mais elle n’est quand même pas désespérée. Il faudra d’un petit résultat pour que les choses marchent à condition que tout le monde s’y mette. On fera de notre mieux pour reprendre une autre série positive à même de nous hisser au classement même si les choses ne seront pas aussi faciles mais nous ne manquons pas d’atouts. Le prochain sera face à la JSK, un mot là-dessus ? La JSK étant presque dans la même situation que nous, elle ne nous fera pas de cadeau et on s’attend à une chaude bataille. Nous devons réagir car le moment est propice. Engranger le maximum de points d’ici à la fin du parcours est nécessaire pour éviter toute mauvaise surprise. Propos recueillis par Z. Z.

MEDOUAR : «LA BALLE EST DANS LE CAMP DES JOUEURS» «Il est vrai que le MCA mérite sa victoire car il a été mieux que nous sur le terrain même si on aurait pu aspirer à mieux en seconde période notamment. Ce qu’on conteste vivement, c‘est l’arbitrage car il est vraiment inadmissible qu’un trio algérois officie un match d’une équipe de la même région. Pour ce qui est de mes joueurs, je peux vous dire que la balle est dans leur camp car tout le monde a été régularisé et là, je peux dire que du côté de la direction, la mission a été bel et bien accomplie. »

Fergani invité d’El Djazaïria-foot

P

rofitant de son passage à Alger pour le match USMA-CAB, l’entraîneur cabiste a été invité à l’émission “Djazaïra foot” animée par l’ex-joueur, Kamel Kaci-Saïd. Fergani devait parler du CAB, de son retour sur le terrain et bien entendu de l’équipe nationale et son élimination en Coupe d’afrique.

Fergani : “On a manqué de concentration”

Relatant les raisons de la défaite concédée à l’USMA, l’entraîneur du CAB a considéré que le manque de concentration de ses joueurs a été pour beaucoup dans la défaite. “L’équipe a produit un match acceptable, on a manqué de concentration devant le but adverse ce qui nous a fait gâcher des occasions de but qui auraient changé la physionomie du match, le manque de vigilance en défense nous a coûté un but fatal qui a perturbé notre organisation car, après, il fallait prendre des risques pour égaliser. Toujours est-il que les joueurs ont donné le maximum, ce qui va nous encourager à continuer de travailler et à lutter jusqu’au dernier match du championnat”. W. Y.

LIGUE UNE 09

Bensaci : “Fergani règle ses comptes avec Latrèche sur mon dos” Le défenseur du CAB qui a été prié par l’administration du club de trouver un autre club durant le mercato n’a pas trouvé preneur en raison du refus de Nezzar de le céder définitivement mais seulement en “prêt” ce qui n’a pas facilité son transfert. Le joueur se retrouve ainsi sans club mais réglementairement toujours qualifié et lié au CA Batna jusqu’à juin 2014.

C

ertains cercles ont parlé de son retour dans l’équipe mais il semblerait que Fergani s’est opposé à ce retour. Bensaci, qui a lu dans la presse qu’il aurait demandé à revenir au CAB et que l’administration a refusé, a bien voulu apporter des prècisions.“Je n’ai jamais demandé à quiconque de revenir dans l’équipe, il faut que les supporters sachent qu’à 48 heures de la cloture des signatures du mercato, le president m’a informé que sur décision de l’entraîneur je devais m’abstenir de m’entrainer et de trouver un autre club pour un prêt. Comme les clubs qui voulaient mes services demandaient un transfert définitif et que le CAB a refusé de me libérer définitivement, je me suis

retrouvé sans nouveau club, sur le plan réglementaire, je demeure un joueur du CAB car je suis toujours sous contrat jusqu’a juin 2014. C’est cette situation réglementaire que j’ai voulu éclaircir mais il semble que Fergani est la cause de mon départ, il continue de régler ses comptes avec Latrèche sur mon dos du fait que j’ai délaré dans la presse que la raison de la situation du CAB cette saison c’est le départ de Latrèche qui aurait dû continuer sa mission, comme entre les deux entraîneurs, il y avait litige, Fergani n’a pas apprécié ma déclaration, il a sauté sur la première occasion pour m’éliminer de l’effectif, il a en quelque sorte réglé ses comptes avec Latrèche sur mon dos”. W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ASO

ÉCHOS

ON PARLE D’UNE POURSUITE JUDICIAIRE

BENZEKRI-MEDOUAR

Après avoir quitté le club chélifien, Benzekri ne cesse de descendre en flammes la direction du club dont il accuse les dirigeants et certains joueurs de laxisme et de manque de responsabilité. L’enfant de Hussein Dey est allé même dire que le staff médical aurait, selon ses dires, autorisé des joueurs à s’absenter en certifiant qu’ils étaient malades alors qu’ils ne l’étaient pas. Les ripostes de Medouar avaient beau justifier quelques points mais Benzekri a tenu à apporter des éclaircissements quant à la situation dans laquelle il exerçait. Selon des sources non confirmées et au train où vont les choses entre les deux belligérants, on avance que cette affaire sera portée devant les tribunaux.

CAB

ECHOS

BOURABA: “ON A MANQUÉ D’EFFICACITÉ”

Le nouvel attaquant du CAB a estimé que c’est le manque d’efficacité et de réussite qui étaient la cause de la défaite. “On a entamé le match d’une meilleure manière que notre adversaire, on était les premiers à se créer les occasions les plus nettes mais par manque d’efficacité et de réussite, on a râté ces occassions et après on s’est fait surprendre sur une erreur de concentraction; on avait largement la possibilité de faire un bon résultat.”


10

LIGUE UNE

MCA

ÉCHOS

PLUS DE PEUR QUE DU MAL POUR AKSAS La blessure de l’ancien joueur du CRB Amine Aksas qu’il a contractée lors du match contre l’ASO n’est pas méchante. En effet, lors du match contre la formation de Chlef samedi dernier Aksas avait pris un coup à la poitrine suite à un coup de tête d’un attaquant de l’ASO qui lui a coupé le souffle, mais après les premiers soins du staff médical, le joueur en question a repris la partie sans ressentir la moindre douleur. Une fois qu’il était en compagnie de ses camarades chez la famille Hachoud, l’enfant de Ruisseau a trouvé du mal pour respirer, à ce moment là il a été évacué à l’hôpital pour passer un contrôle, mais finalement il s’est avéré qu’il n’a rien de grave. Dimanche, il a passé aussi un autre contrôle qui n’a rien décelé de méchant. Amine Aksas a ainsi repris les entraînements avec le groupe hier sans aucun problème. Ce qui fait que l’ancien défenseur de l’OMR, CRB et l’ESS sera bel et bien présent pour le match de samedi contre la JSMB. W. S.

Sayeh : «Si je reste marginalisé, je quitterai le club» Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Face à une situation d'éternel remplaçant qui perdure depuis le début de la saison, Rédha Sayeh ne sait plus à quel saint se vouer. Grande révélation du Mouloudia la saison passée avec dix réalisations en championnat, l'exjoueur de Mekhedma s'est retrouvé en l'espace de quelques mois sur le banc de touche, puis écarté du groupe. Du coup, Sayeh a vraiment envie de partir vers une autre destination qui lui offrira l'opportunité de s'exprimer : « je vais être sincère avec vous, si je continue à être marginalisé, je quitterais le Mouloudia en fin de saison. » , dira

Sayah. Par ailleurs, à la recherche d'un temps de jeu qui répond plus à ses attentes, Sayeh devrait rencontrer incessamment Omar Ghrib afin de lui demander de le céder à la fin de la saison. Ghrib, qui n'a jamais voulu entendre parler d'une libération, pourrait finir par céder en prêtant le joueur à un autre club de l'élite. Pour rappel, durant ce mercato hivernal, l'Entente de Sétif voulait échanger Okbi contre Sayeh, mais le dirigeant Mouloudéen avait refusé catégoriquement cette proposition. W. S.

Encore une fois vous n’êtes pas convoqué pour le match contre Chlef. Comment expliquez-vous votre nouveau statut ? C'est sûr que je ne vais pas me réjouir de ma situation qui semble s’empirer de jour en jour. Je ne m'attendais certainement pas à rester à la maison alors que j'ai fourni de gros efforts afin de retrouver le groupe après la grippe qui m'a affaiblie.

Ne pensez-vous pas que vous faites les frais de la présence des joueurs expérimentés en milieu de terrain à l’instar de Ghazi, Metref et Kacem ? Ce n'est pas une raison suffisante pour se retrouver éjecté hors du groupe. Je vois que ma situation ne s'améliore pas du tout. Et je ne vous cache pas que je suis très inquiet, car j'ai perdu ma place alors que j'ai terminé la phase aller en tant que titulaire. Depuis notre retour d’Espagne, je vois que le coach ne me fait plus confiance alors qu’à l’entraînement, il ne cesse de me dire que je suis l’un des meilleurs joueurs de l’équipe et après je me retrouve écarté des 18.

Moumen : « Je respecte les choix du coach, mais…»

Comment expliquez-vous cette mise à l'écart ? Pour vous dire vrai, je n'ai aucune explication. C’est la première fois que je suis confronté à une situation pareille. J'ai été auparavant blessé pour une longue durée, mais à chaque fois, j'ai su rebondir et reconquérir ma place malgré la concurrence.

GHRIB :

« Celui qui ne joue pas verra son salaire revu à Alors la bquealesisjoueurs se »ont l'inten-

tion de solliciter le nouveau président du Conseil d'administration, Kamel Amrouche, pour trouver une solution concernant leur problème financier, le coordinateur de la section football du MCA, Omar Ghrib, semble, lui, avoir trouvé la parade en décidant de payer ses éléments selon leur rendement. En effet, pour alléger la masse salariale de son équipe, Ghrib a décidé de changer d'approche avec ses éléments. Il serait prêt à assainir leur situation financière, mais chacun sera rémunéré en fonction de son temps de jeu. Ghrib veut ainsi réduire le salaire de certains joueurs dont le rendement est jugé insuffisant : «Celui qui ne joue pas, son salaire sera revu à la baisse. » , dira Ghrib. Il faut savoir que certains remplaçants au Mouloudia touchent des salaires plus élevés que des titulaires comme Abdelmalek Djeghbala, Redouane Bachiri ou Karim Ghazi. Mais cette mesure, si elle venait à être appliquée, risque de faire des vagues dans le vestiaire mouloudéen, qui est déjà en effervescence depuis plusieurs semaines.

Qu'allez-vous faire maintenant ? Je n'ai pas pour habitude de critiquer le coach ni lui faire part de mes craintes, mais il faut bien en parler avec mes responsables. Je dois solliciter Ghrib afin d'en discuter et essayer de trouver une sortie de crise. J’espère que cette situation ne va pas durer longtemps, car j’ai besoin de jouer surtout que je me sens en plein forme.

Comptez-vous quitter le club dans le cas où cette situation perdure ? Ceux qui me connaissent bien, savent que je ne suis pas du genre à baisser les bras aussi facilement. Je ne vais pas me laisser faire. Je compte bien me battre pour regagner ma place. Mais qu'on me donne ma chance de revenir au premier plan. Comme je vous ai déjà dit, je ferais tout pour retrouver ma place de titulaire.

Certains proches du club nous ont fait savoir que vous êtes victime d’un complot… Non, je ne le pense pas. C’est tout simplement un choix du coach que je dois respecter en tant que professionnel, mais que je ne partage pas. Ce serait encore plus grave si un joueur accepte de rester à la maison ou bien sur le banc de touche. Cela prouve que le joueur n'a pas de caractère. W. S.

Reprise hier

Les poulains de Djamel Menad ont repris hier le chemin des entraînements pour se préparer au match de la 20éme journée du championnat contre la formation de la JSMB. Il faut rappeler que cette rencontre se jouera à huis clos après que la commission de discipline de la ligue nationale a infligé un match à huis clos pour le MCA.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Hamar : Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

LIGUE UNE 11

«Le championnat est encore long»

ette attitude des dirigeants est d’éviter de mettre la pression sur les épaules de leurs joueurs. «Déjà avant l’entame du championnat, j'étais convaincu par la valeur de cette équipe et je suis encore sûr que l’ESS sera encore plus forte à l'avenir. D'ailleurs, je peux même vous dire qu'on jouera pour conserver notre titre du championnat», nous a dit Hamar récemment. Après les derniers succès de son équipe, le président n'a pas changé de langage envers ses joueurs leur demandant encore plus. «On jouera pour une place dans le haut du tableau. Le championnat est encore long et on négociera match par match», déclarait le président qui pesait bien ses mots. Avec une grande expérience dans le domaine footballistique, il

compte surtout maintenir cette bonne dynamique de son équipe et lui éviter la pression. Ce qui permettra au groupe de travailler dans le calme et la sérénité. De son côté, l'entraîneur Velud, qui a pu maintenir le même niveau de son équipe, estime qu'il faudra éviter de mettre la pression inutile sur le groupe. Il pense que par rapport à l'objectif tracé par la direction, à savoir une place honorable, on est déjà dans les normes. Désormais, si cette équipe arrive à décrocher une place sur le podium, ce ne sera que du bonus pour un groupe qui a été reconstitué à 80 % avec des éléments venus de divisions inférieures mais qui grâce au travail et à la volonté arrivent à concurrencer et à défier les grosses cylindrées, comme cela a été le cas ces dernières années. Toutefois, le driver de l’ESS a exigé encore plus d'efforts à ses joueurs et de ne pas baisser les bras, car non seulement le championnat n'est qu’à son milieu, mais il sait bien que les gars peuvent réaliser quelque chose cette saison. L’ESS affiche déjà ses ambitions de jouer les premiers rôles et devient désormais une équipe à battre. Ce qui rend sa mission plus difficile. «Nous avons une équipe qui peut faire face à toutes sortes de handicaps et est capable de relever le défi», nous a confié le président du club. Y. M.

Avec du recul, quel commentaire faites-vous sur votre dernière victoire face au WAT ? Je pense qu'on a fait un bon match. Certes, c'était difficile devant cette équipe du WAT, mais je pense que notre volonté et notre solidarité nous ont permis de faire la différence en remportant les trois points de la victoire. Comment avez-vous trouvé l’adversaire ? L'équipe du WAT était bien présente sur le terrain et nous a posé quelques problèmes. Il faut reconnaître que c'est une bonne équipe qui possède de bons éléments. Mais comme nous nous sommes montrés plus volontaires, on a réussi à les battre. Votre équipe traverse une bonne période avec quatre succès depuis le début de la phase retour, un commentaire ? En effet, mais nous devons continuer sur la même lancée et réussir d'autres résultats positifs, que ce soit dans notre jardin ou hors de nos bases. Nous tâcherons de rester sur cette dynamique afin de réaliser d’autres résultats

probants. Vous avez contribué au succès de votre équipe en étant l’auteur du premier but. Comment jugez-vous votre rendement personnel ? Moi, je ne porte jamais de jugement sur mon rendement. Mais je peux vous dire que j'ai toujours donné le meilleur de moimême. Certes, j'ai fait un match plein face au WAT, mais je pense avoir toujours fait le maximum pour être à la hauteur. Je tâcherai de le confirmer en réussissant d'autres belles prestations. Pour le prochain match, vous êtes appelés face à la JJS, l’équipe qui vous a battus au match aller. Comment se présente pour vous cette rencontre ? C'est un match très difficile qui opposera deux formations qui se connaissent bien. La JSS reste une bonne équipe qui tentera de faire le maximum pour nous tenir en échec et aura l’honneur de stopper l’Entente. De notre côté, l'équipe reste sur quatre belles victoires. On doit confirmer notre retour en force et garder ce

Malgré les belles performances de leur équipe qui se maintient en haut du classement, les responsables du club, à leur tête le président Hamar, restent calmes.

C

ESS

ÉCHOS ENTRAINEMENT A LA SALLE

Suite à la situation climatique dans les Hauts-Plateaux, le staff technique de l’Aigle noir a décidé que la reprise des entraînements effectuée hier s’est faite à la salle des sports du complexe du 8-Mai 45 au lieu du stade vu que le terrain est couvert par la neige.

KHEDIARIA AUJOURD’HUI DEVANT LE CONSEIL DE DISCIPLINE

La direction sétifienne a décidé de traduire le gardien de but Sofiane Khedairia devant le conseil de discipline aujourd’hui suite à son accrochage sur le terrain, lors de la dernière rencontre disputée par la formation sétifienne dans le cadre du championnat face au WAT, au stade Akid-lotfi où il a échangé des coups de poing devant tout le monde avec le joueur du WAT, Belghari. N’était l’intervention de leurs camarades, les choses auraient été pires.

Nadji : «Rester sur la même dynamique» statut de leader qui demeure notre objectif. Vous allez jouer dans un stade du 8-Mai archicomble, ne craignezvous pas la pression ? Nous allons plutôt tenter de justifier notre statut. Je pense que nous avons l'expérience suffisante pour affronter toutes les situations. Il faut savoir aussi entrer directement dans le match et imposer notre jeu. Il ne faut pas avoir peur de la pression, on peut la vaincre. Et pour vous dire, la pression sera plutôt sur les épaules de notre adversaire. Nous avons les moyens de réussir notre mission avec une autre victoire. Il suffit juste d'y croire. Y. M.

BENABDERRAHMANE : «JE CRAINS NE PAS ÊTRE PRÊT AVANT TROIS SEMAINES»

Blessé au pied, Benabderrahmane ne pourra pas participer à la prochaine rencontre face au JSS, du moins c’est ce qu'il nous a confié hier au moment où nous l’avons joint au téléphone : «Comme vous voyez, cette blessure que j’ai contractée au pied va me priver non seulement du prochain match contre la JSS mais probablement pour une ou deux autres rencontres. J’espère me rétablir au plus vite et revenir rapidement à la compétition. Je crains ne pas être prêt avant trois semaines.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

IL SERA SANCTIONNÉ FINANCIÈREMENT

Selon la direction de club et le staff technique, Khedairia ne sera pas interdit de s’entraîner avec le groupe parce que la formation sétifienne ne veut pas être privée de son gardien numéro 1 face au WAT où la victoire est impérative et coûtera plus que trois points chez l’Aigle noir. Le joueur sera sanctionné financièrement.

L’ENTENTE A LA 320E PLACE AU CLASSEMENT MONDIAL DES CLUBS

Le champion d'Algérie en titre, l'ES Sétif, pointe à la 320e place dans la nouvelle édition du classement mondial des clubs, établi lundi dernier par la Fédération internationale de l'histoire et statistiques du football (IFFHS), sur les 350 que compte le classement. Les Sétifiens, qui carburent bien en championnat d’Algérie, ont préservé leur position par rapport au précédent classement. Il a progressé de 41 places et pointe désormais à la 320e position après avoir occupé la 361e, lors du dernier classement. Y. M.


12

LIGUE UNE

HAMMOUCHE : «Il y a un manque de confiance…»

JSMB

CEDRIC, UN RETOUR RASSURANT

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Hammouche, pur produit des Vert et Rouge, semble, quelque peu, écarté ces derniers temps et ne figure plus parmi les 18. Dans cet entretien, notre jeune interlocuteur nous fait part de ce retrait, tout comme il évoque le nul enregistré par son équipe face au CSC, avant de parler du prochain rendezvous face au MCA, ainsi que de la Coupe d’Afrique :

On ne vous voit plus sur les terrains. Que se passe-t-il ? Effectivement, cela fait 4 matches que je n’ai pas été convoqué. Pourtant, je m’entraîne tous les jours et je me sens tout le temps disponible pour l’équipe. Est-ce une question de choix ? Je ne sais pas … Face au CSC, Si-Mohamed a été pour beaucoup dans le nul enregistré par son équipe. Mieux, l’international béjaoui, a réussi à sauver son équipe de plusieurs tentatives des attaquants Constantinois. Dans ce contexte, l’on nous dira : «La présence de Si-Mohamed a donné plus de poids et d’assise à notre défense. Par son calme, son expérience et sa classe; Cedric a apporté une grande assurance pour ses camarades, notamment, sur le plan défensif», nous a-t-on confié, avant d’ajouter : «Cedric a gagné en maturité, en confiance et ne cesse de faire preuve d’un grand talent. Et le nul face au CSC, il en fut l’un des artisans». C’est dire que le retour de SiMohamed aura été positif à plus d’un titre. Un retour qui aura permis à rassurer ses camarades et à leur procurer du courage et de la patience; en dépit des problèmes financiers qui continuent à les secouer : «C’est un grand gardien qui est de retour aux bois, après une absence qui fut, quelque peu, ressentie et cela, sans remettre en cause, le talent de Yacine Djebarat. Maintenant que Cedric est revenu, la JSMB va tout mettre en oeuvre pour se remettre sur rails et renouer avec les bons résultats», a-t-on encore poursuivi. Pour le prochain rendez-vous et contre le Mouloudia, la présence d’un gardien de la trempe de Cedric va, à coup sûr, donner plus de stabilité et de tonus à la défense béjaouie, d’autant plus qu’il y aura en face de lui, des attaquants qui ont prouvé par leur efficacité et leur rendement dans leur équipe, lors de cet exercice. Toujours est-il que le retour de SiMohamed sera, sans aucun doute, un atout important au sein des Vert et Rouge et ce, à quelques jours, avant l’autre grand rendez-vous face au Mouloudia. A. Z.

Oui, vous voulez ajouter autre chose ? Oui, pour dire que ce n’est pas une question de choix, mais je pense qu’il y a autre chose.

Comme quoi ? Je vais discuter avec Solinas et j’espère qu’on va me donner la chance pour pouvoir étaler toutes mes capacités. Que pensez-vous du nul contre le CSC ? A domicile, un nul, ce n’est pas fameux. Mais au vu de la situation actuelle que traverse l’équipe, j’estime que ce point est précieux.

C’est un point qui pourrait redonner confiance à l’équipe.

Comment voyez-vous le prochain rendez-vous contre le MCA ? C’est difficile, le MCA est une grande équipe et se trouve sur une dynamique, telle qu’il va être difficile de faire un résultat. Vous paraissez pessimiste, n’est-ce pas ? Il est sûr qu’on va se déplacer pour faire un bon résultat. Nous allons tout mettre en oeuvre pour atteindre cet objectif.

Que se passe-t-il en ce moment au sein de l’équipe ? C’est une question de confiance et de moral. Je pense que vous m’avez compris et tant que l’on continue à ignorer tout cela, la situation va perdurer ainsi. Et concernant la Coupe d’Afrique, où en est la préparation ? Cela va être difficile, mais on va se préparer pour représenter dignement notre pays. Un dernier mot ? J’espère que les choses vont rentrer dans l’ordre et j’espère que ce passage à vide ne va pas encore durer, en vue de renouer contact avec nos supporters et pouvoir remettre l’équipe sur rails, pour qu’elle puisse se maintenir en ligue 1 avec tous les honneurs. Par A. Z.

Relever le défi, c’est possible !

Ce qui se passe, actuellement, au sein des Vert et Rouge, n’est pas seulement, propre aux Béjaouis, mais c’est valable pour la majorité de nos clubs qui vivent des situations aussi critiques que celles que traverse le vieux club de Yemma Gouraya.

S

eulement, de par sa dimension, de par l’enjeu qu’elle nous a habitués et de par sa réputation, l’équipe si chère à Boualem Tiab, fait parler d’elle et fait braquer tous les projecteurs sur elle. Et, comme un grand club ne meurt jamais, il est évident que la JSMB ne va pas se laisser périr, à cause d’une stupide gestion qui a fait que les joueurs en soient pas payés pendant plusieurs mois. C’est

ridicule, mais c’est la pire des vérités dans laquelle est plongée, d’ailleurs, notre football «dit» professionnel ! Mais pour revenir à la situation actuelle des Vert et Rouge; il est sûr que tout le monde en porte une part de responsabilité. A commencer, d’abord et avant tout, par ce président qui continue à diriger un club professionnel à la manière d’une … supérette. La faute incombe à ce directeur général qui, en vérité ne fait pas de différence entre le rôle qu’on lui a attribué et celui de … recruteur. C’est la faute, aussi, aux supporters qui, dans leur majorité, se laissent manipuler par le premier venu au détriment du club. De leurs côtés, les joueurs sont, aussi, responsables de cette situation. Car ils auraient du faire preuve de beaucoup de sagesse et plus de réalisme, tout en réclamant leurs dûs. Plus de confiance et plus de résultats; une situation qui a éloigné l’équipe de l’objectif tracé par l’ex-entraîneur Alain Michel et l’a dégringolée à la 7e position. Sans oublier, bien entendu, les jeux de coulisses et les coups bas des uns et des autres. Et malgré tout cela, rien n’est encore perdu, et les Vert et Rouge peuvent relever le défi, en redonnant à la JSMB son véritable visage, sa dimension réelle ainsi que le sourire aux supporters. Il suffit, simplement, de s’unir et de penser au Vert et Rouge. Et le plus tôt serait le mieux, pour le bien-être du club, avant que tout espoir ne s’effiloche ! A. Z.

ILS CONTINUENT À BROYER LE PAIN NOIR

Les Béjaouis préparent le MCA dans la douleur

C’

est dans la douleur que les Vert et Rouge se préparent déjà, au MCA; dans un match qui ne sera pas du tout repos; au vu du parcours des deux formations. Le Mouloudia revient en force et reste sur une victoire enregistrée à Chlef, tandis que les Béjaouis continuent à broyer du pain noir et n’arrivent encore pas à sortir de cette impasse, dûe à l’incapacité des responsables du club à résoudre les problèmes financiers qui se sont accumulés.. «Certes, contre le MCA, ce sera un match d’une grande importance. Et, pour nous, la défaite va nous enfoncer, de plus en plus. Aussi, il nous appartient de faire le tout pour le tout, afin de pouvoir réaliser un bon résultat, pour ne pas perdre espoir et continuer à lutter pour le maintien», nous a-t-on avoués. A une situation donc difficile, s’ajoute un match qui ne vient pas au bon moment pour les camarades de Zafour et une contrainte à un bon résultat, au risque d’enfoncer l’équipe et de la placer dans une position de doute et de méfiance. Aujourd’ui, telles sont les données qui sont apparentes et qui rendent la situation des Béjaouis, de plus en plus, complexe. D’ailleurs, dans ce contexte, l’on

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ajoutera : «Nous sommes entrain de préparer ce match, afin de ne pas sombrer dans les profondeur du classement. Nous allons tout mettre en oeuvre pour faire un résultat qui va nous permettre de respirer, même si, quelque part, on sait que cela va être très difficile, car, il y a un manque total de confiance chez les joueurs», et d’enchaîner : «Cela étant, nous n’allons pas nous déplacer en touristes, mais, bel et bien, pour essayer de faire un résultat qui sera synonyme d’un déclic». Toujours est-il qu’à quelques jours, de cette fameuse empoignade, les poulains de Solinas sont à l’oeuvre, et préparent leur match, même si, leur mission parait, aux yeux de leurs supporters, impossible. Des supporters qui nous affirmeront, dans ce contexte, qu’ils n’attendent plus rien de leur équipe, d’autant plus que le MCA vise, carrément, la 2e place, avant d’enrichir : «Notre équipe est loin de représenter un danger pour le Mouloudia. Et même si, en football, tout reste possible, il n’en demeure pas moins qu’on n’attend plus rien de nos capés et d’un éventuel miracle. C’est dommage de le dire, mais c’est la pure réalité». A. Z.


Solinas a du pain sur la planche Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

LIGUE UNE 13

La prestation fournie par les Verts et Rouge de la JSM Béjaia samedi dernier devant la formation de CS Constantine ne semble pas rassurer le premier responsable de la barre technique, à savoir l’italien Giovanni Solinas, qui aura du pain sur la planche pour la suite de la compétition afin de tenter de redresser la barre et permettre à son équipe d’amorcer le déclic tant attendu.

ÉCHOS CHEHAIMA OUT POUR TROIS SEMAINES

Décidemment, le jeune défenseur Chehaima est malchanceux cette saison, du moment qu’il ne peut pas participer aux rencontres de son équipe dans les trois prochaines semaines. Ainsi donc, alors qu’il vient juste de revenir de blessure, voilà que cet élément qui a été contraint de quitter le terrain en première période face au CSC est out pour trois semaines. Chehaima souffre d’une fracture au niveau de la cheville après les examens qu’il a effectués.

A

insi donc, à l’instar de ceux qui ont été présents au stade de l’Unité Maghrébine, le technicien italien a tenu à faire un constat amer sur sa nouvelle formation en déclarant que les joueurs ont besoin d’un grand travail psychologique afin de se permettre de sortir de la mauvaise situation et renouer avec les bons résultats dans les meilleurs délais. Pour cela, le point pris face à la formation de CS Constantine demeure d’une grande importance pour la suite du parcours afin de pousser les camarades de Zerrara à fournir plus d’efforts et renouer avec les victoires.

Un grand travail psychologique s’impose

Ainsi donc, alors qu’il a tenu à insister sur le volt psychologique depuis son arrivée, voilà que le staff technique de

JSMB

IL MANQUERA LES DEUX MATCHES FACE AU MCA ET LA JSK

la JSMB sous la houlette du coach italien Giovanni Solinas est appelé à se consacrer totalement sur le travail psychologique afin de permettre aux joueurs de sortir du blocage psychologique, auquel ils sont confrontés depuis quelques semaines et par la même, renouer avec les victoires pour

LES JOUEURS ONT PERÇU DEUX PRIMES

Dans le but de motiver les joueurs à fournir plus d’efforts à l’avenir, les joueurs de la JSMB ont eu droit à deux primes qu’ils ont perçues au lendemain de la rencontre face au CSC. Ainsi donc, la direction béjaouie veut régulariser la situation financière des joueurs afin de les pousser à fournir beaucoup d’efforts à l’avenir et réussir de bons résultats pour réaliser les objectifs du club.

LA REPRISE A EUE LIEU HIER

Les Verts et Rouge de la JSM Béjaia, qui ont bénéficié d’une journée de repos à l’issue de la rencontre face au CSC, ont repris le chemin des entraînements hier lundi au niveau du stade de l’Unité Maghrébine et ce, afin de se préparer pour le prochain rendez-vous face au MCA et surtout permettre au staff technique d’effectuer les réglages nécessaires sur la composante, afin que le groupe puisse être au top et revenir avec un bon résultat.

entamer un nouveau départ et récolter le maximum de points qui leur permettront d’assurer leur maintien en ligue 1 et de terminer le championnat dans une position honorable. D’ailleurs, le coach italien semble conscient de ce qui l’attend à l’avenir et s’est montré optimiste pour la suite de la compétition en dépit de la difficulté de la tâche.

Un bon résultat est impératif face au MCA

En effet, en dépit de la mauvaise passe que traverse les Verts et Rouge de la JSMB avec le dernier faux-pas concédé face au CS Constantine, voilà que la bande à Sollinas est appelée à fournir le maximum d’efforts à l’avenir afin de réaliser les résultats escomptés et retrouver le moral. Pour cela, la prochaine confrontation devant le MC Alger s’annonce importante dans la mesure où un résultat positif s’impose pour espérer redémarrer sur des bases

Belgherri : «Nous sommes, d’ores et déjà, concentrés sur le MCEE» Accosté hier après la séance d’entraînement au stade Akid Lotfi, le milieu récupérateur, Belgherri Rabie, affirme dans cet entretien, que même si elle a été mal dirigée, la défaite concédée face à l’ESS est oubliée, puisque son équipe se concentre déjà sur le prochain match face au MCEE, un autre prétendant pour le maintien.

Tout d’abord, un commentaire sur la défaite face à l’ESS ? Cette défaite qui nous reste en travers de la gorge, a tout remis en cause dans la mesure où nous occupons une place de relégable. Je ne vous cache pas que nous avons préparé cette rencontre dans le seul but de gagner les trois points de la victoire, ou avec au moins le point du match nul, et même l’arbitrage nous a découragés en nous refusant un penalty que seul Bichari n’a pas vu. On doit accepté ce sort d’autant plus que

la défaite fait partie du jeu, maintenant on va travailler cette semaine comme il le faut, pour bien préparer ce match face au Mouloudia D’El-Eulma. Justement comment s’annonce ce rendez-vous ? Ecoutez la formation d’El-Eulma est difficile à manier chez elle, c’est un match difficile pour les deux formations. On est dans l’obligation de gagner pour se dégager de la zone des relégables. Les trois points sont primordiaux. Les joueurs sont décidés à se racheter. Il est vrai qu’on doit se méfier de cette équipe, et nous allons tout faire pour arracher la victoire. Quelles sont les chances pour se maintenir en ligue 1 ? Elles sont grandes et puis n’oubliez pas qu’ils restent encore 11 matchs, et encore 33 points en jeu, il nous suffit de faire le plein à domicile et quelques bons résultats hors de nos bases. Nous pouvons même décrocher, facilement, une place honorable.

Le mot de la fin vous revient … Je pense qu’il est vraiment dommage de voir que des personnes connues pour leur attachement au club, s’entre-déchirent. Mon message est simple «Mettons tous la main dans la main pour sortir le WAT de la crise». S. T. S.

solides et atteindre les objectifs tracés qui demeure le maintien en ligue 1. Pour cela, Zafour et consorts doivent bien préparer ce match et corriger leurs lacunes dans le but de fournir un bon rendement face au doyen et réussir un bon résultat.

Solinas demande aux supporters d’être patients

Conscients de l’inquiétude qui s’est installée chez les supporters suite à la mauvaise série que leur équipe ne cesse de réaliser depuis quelques semaines déjà, le coach italien Giovanni Solinas a tenu à demander aux supporters de la JSMB d’être patients et surtout de soutenir leur équipe en ces moments difficiles afin de motiver les joueurs à réaliser les résultats escomptés et permettre à, l’équipe de retrouver sa sérénité et les bons résultats dans les plus brefs délais. S. A. S.

Suite à cette méchante blessure qu’il a contractée face au CS Constantine et va le contraindre à se remettre aux repos et aux soins pendant trois semaines, voilà que le staff technique sera privé des services de cet élément lors des trois prochaines sorties, notamment face au MCA et la JSK. Cela dit, le coach italien Solinas doit trouver les solutions qui permettront à son équipe d’être au rendezvous et réaliser les résultats escomptés.

MCA – JSMB À 15H

La rencontre qui opposera le doyen face à la JSMB ce weekend dans le cadre de la 20ème journée du championnat est programmée à 15H au niveau de stade de 5 juillet, a annoncé la ligue nationale sur son site internet. Suite à cela, les Béjaouis joueront leur deuxième rencontre à cet horaire sachant que le match aura lieu à huis clos à cause de la sanction qui a été infligée par la commission de discipline de la ligue nationale au club algérois.

WAT

Le Widad doit impérativement réagir

Battu lors de la 19e journée par l’Entente de Sétif, le WAT, et par le biais de son boss Bentchouk n’a pas cessé de crier à l’injustice de la part de l’arbitrage qui les a complètement lésés lors de cette rencontre.

E

n effet, cette contre-performance à domicile est restée en travers de la gorge de tous ceux qui portent dans leur coeur le Widad de Tlemcen, déçus par le résultat qui ne reflète guère la physionomie de la rencontre, mais aussi du comportement des attaquants devant les bois du portier sétifien. Khedairia, Djarbou et Chaouti n’ont été incorporé qu’en deuxième mi-temps et le Widad n’a inscrit qu’un seul but et a raté l’égalisation en fin de match. Enfin les capés de Benyelles n’ont plus le droit à l’erreur s’ils veulent espérer se maintenir en ligue 1. Ils doivent

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

réagir et être plus réalistes et efficaces lors de la rencontre face au MCEE et oubliez carrément leur débâcle face à l’ESS.

Un bi-quotidien au menu

Le staff technique du WAT a programmé hier un bi-quotidien, avec l’ensemble des joueurs, mis à part les deux joueurs blessés, Mebarki et Hachem, qui s’entraînent en solo. Les joueurs se sont montrés motivés pour la prochaine rencontre, ils se préparent dans les meilleurs conditions pour décrocher un bon résultat à El-Eulma. Benyelles a montré ainsi qu’il compte sur tout son groupe et que chaque joueur doit être prêt pour prendre sa place à n’importe quel moment de cette phase retour, ce qui montre la force du collectif que possède le WAT. «On doit faire le maximum pour gagner et ramener des points de l’extérieur si on veut sauver notre saison», dira Boudjakdji. S. T. S.


14

LIGUE UNE

La Saoura renoue avec le succès JSS Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

échéances pour enchainer d’autres victoires.

Les Bécharis qui restent sur une amère défaite devant la JS Kabylie, attendent de pied ferme les gars des hauts plateaux pour se réconcilier avec leurs milliers de supporters.

C

es derniers ont pris d’assaut les tribunes du stade depuis les premières heures de la journée. Il fallait arracher la victoire à tout prix pour leur faire oublier l’échec de Tizi-Ouzou. L’entraineur Hadjar s’est réuni avec ses joueurs avant le début de la rencontre pour les prévenir de ne pas sousestimer leurs adversaires. Il leur a demandé de consentir des efforts supplémentaires et de ne pas prendre les choses à la légère pour ne pas le regretter par la suite. Les camarades de Sebiaï ont bien saisi le message. Et c’est avec une terrible envie de comptabiliser les points mis en jeu qu’ils ont abordé la partie. Ils ont acculé leur vis-àvis dans leur dernier retranchement pour faire face à leurs contres dangereux. Ils avaient éprouvé des difficultés pour percer cette muraille de fer dressée autour de Fellah, durant les vingt premières minutes de jeu. Ce n’est qu’après

Laouti remplace Seifioune

une action personnelle de Beldjilali que la JS Saoura est parvenue à trouver le chemin des filets de l’excellent gardien de but du CABBA. Les Bordjis répliquent rarement par des contres menés par leur meneur de jeu Belkheir sans pour autant inquiéter la défense locale bien dirigée par Bakayoko. Malgré leur forcing effréné, les locaux ne parviennent pas à ajouter d’autres réalisations dûes à l’excès de précipitation devant les buts. Ils ne

baissent pas les bras, et continuent de dominer leurs adversaires en corsant l’addition par l’intermédiaire du jeune Belkheir. Au lieu de continuer d’exercer leur pression sur les visiteurs, les Beldjilali et consorts. Ils se sont repliés un peu en arrière et procèdèrent des attaques rapides sans résultat. La JS Saoura remporta ainsi une précieuse victoire et améliore davantage sa position au classement général. Elle fera motiver le groupe pour les prochaines

Le gardien de but Seifioune figurait dans la liste du onze rentrant avant d’être retiré, à sa demande, en raison des douleurs ressenties au niveau de la cuisse. L’entraineur Hadjar l’a remplacé par Laouti dans les buts. C’est pour la première fois depuis le début de saison que ce deuxième « portier » est aligné d’entrée. C’est une occasion pour cet élément de s’exprimer par la même occasion. Il a réussi à sauver sa cage d’un but certain, sur un tir puissant adressé par Belkheir des vingt mètres.

Belkheir signe sa première réalisation

L’attaquant Belkheir est parvenu enfin à ouvrir son compteur en inscrivant un joli but devant le CABBA. Il a réussi à éliminer plusieurs défenseurs et le gardien de but. Il met fin à la guigne qui semblait lui coller dans la peau. Il a promis de faire tout son possible pour en faire de même à chaque fois et pourquoi pas terminer meilleur buteur de son équipe. O. A.

LIGUE DEUX

GACI FERA TOURNER SON EFFECTIF

Le coach, Salem Gaci, devrait faire tourner son effectif lors du match amical que jouera l’équipe aujourd’hui face au Paradou AC, au stade Zioui. En effet, le driver du NAHD souhaite voir à l’œuvre tout le monde afin de ne pas se tromper sur le compte de ces éléments, étant donné que certains réclament une chance pour prouver leurs qualités.

Gaci s’accroche à l’espoir, mais… I

Le coach du Nasria, Salem Gaci, nous avouera qu’il s’accroche à l’espoir d’arracher le ticket d’accession en Ligue I, même s’il reconnaît que la situation sera vraiment très difficile.

l affirmera, à cet effet, que les chances sont minimes, mais qu’il faut quand même se donner à fond lors des prochaines rencontres du championnat, qui seront toutes difficiles pour toutes les formations et pas seulement pour son équipe. Selon lui, les jeux ne sont pas encore faits à 100%, sachant que le NAHD jouera deux matchs à domicile consécutivement, et il faut juste croire en ses chances et ne pas baisser les bras. Il avoue que cela aurait été plus facile si son équipe avait gagné face au leader, le RCA, surtout que ses joueurs avaient dominé le match de bout en bout ; mais, malgré cela, il faut continuer à jouer à fond et ne pas baisser les bras, d’autant plus que tout peut arriver en football. Et c’est pour cette raison qu’il a demandé à tous ses joueurs de se donner à fond lors des prochains matchs qui attendent l’équipe, que ce soient les matchs à domicile ou à l’extérieur. Par ailleurs, et pour ce qui est des joueurs qu’il a écartés lors du match face au RCA, il dira qu’il a été logique dans son approche en faisant confiance aux joueurs qui étaient les plus en

forme. «Je n’ai pas trouvé une équipe qui gagne, et donc une machine pas bien huilée et c’est logique que je devrais faire quelques changements», dira-t-il en affirmant que les joueurs ont compris et travaillent d’arrache-pied pour gagner leur place et les mériter, d’autant plus que la situation de l’équipe demande des sacrifices de tout le monde.

Abdeslam souffre de quelques douleurs

Le milieu de terrain et capitaine d’équipe, Chérif Abdeslam, souffre de quelques douleurs au niveau du genou. Il a, en effet, reçu un coup lors du match face au RCA. Cependant, il devrait reprendre sa place au niveau de l’effectif, sachant que l’équipe a besoin de ses services vue son expérience qu’il devra mettre au service du groupe.

Ould Zemirli rentrera la semaine prochaine

Le président, Mahfoud Ould Zemerli, est attendu la semaine prochaine, vu qu’il ne peut pas pour le moment revenir au pays avec les engagements qu’il a. Le président, faut-il le rappeler, se trouve à Dubaï pour des raisons professionnelles et ne pourra rentrer que lorsqu’il aura réglé ses affaires. R. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ÉCHOS

SEIFIOUNE TOUJOURS AUX SOINS

Le gardien de but Ahmed Seifioune a ressenti des douleurs atroces aux adducteurs avant le match contre le CABBA, obligeant l’entraineur de le faire remplacer par Laouti. Le médecin du club lui a prescrit un repos de quatre jours. Il subira en même temps des soins intensifs avant de reprendre du service avec le reste de ses camarades en prévision de la suite du championnat.

LE NIGÉRIEN N’A PLUS DONNÉ SIGNE DE VIE

Les membres du bureau pensaient que l’international Nigérien Kamilou sera de retour à Béchar le plutôt possible pour se remettre au travail. Malheureusement le joueur n’a pas donné signe de vie à ce jour. Certains estiment que c’est dû à l’indisponibilité du vol Niamey Casablanca via Alger, les Bécharis doivent encore patienter quelques jours pour le retour de l’international Nigérien.

NAHD ÉCHOS

IL Y AURA DES CHANGEMENTS FACE À L’USMAN

On apprend que le coach, Gaci, devrait effectuer quelques changements au niveau de l’effectif qui jouera le match de la prochaine journée face à l’USM Annaba. Il faut savoir d’abord que le driver du Nasria devra remplacer Khaïther, qui a été suspendu après avoir été expulsé face au RCA. Ensuite, le Nasria jouera l’offensive lors de cette rencontre et c’est pour cette raison qu’il lui faudra opter pour des joueurs qui devraient donner le plus à ce compartiment.

JOUER SAMEDI POURRAIT ÊTRE UN HANDICAP

Pour l’équipe, jouer le match samedi et non vendredi pourrait jouer un tour à l’équipe, étant donné que tout le monde prendra connaissance des résultats de la journée. Ainsi, et si les autres concurrents pour la troisième place remportent leur match, cela pourra certainement influer sur le moral des joueurs, qui auront sans doute un rendement loin des espérances. R. M.


ASMO ESM

V S

LIGUE DEUX 15

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

ÉCHOS MATCH D’APPLICATION HIER

Le staff technique a procédé à un match d’application entre les joueurs valides lors de la dernière séance d’entraînement qui s’est déroulée hier matin au stade Ahmed Zabana et à l’issue de laquelle Mouassa devait convoquer les 18 éléments qui devaient entrer en regroupement dès l’après-midi à l’hôtel Mouwahidines, lieu qui semble prisé par les équipes de football. Le coach a procédé au cours de cet entraînement aux derniers réglages, en espérant que ses joueurs suivront scrupuleusement ses consignes et que cela apportera ses fruits, à savoir les 3 points du match. A. B.

Tout faire pour garder les trois points à Oran Ayant eu 3 jours de préparation en plus, les hommes de Kamel Mouassa attendent de pied ferme ceux d’Osmane le mostagémois, demain après-midi, sur le tartan du stade du chahid Ahmed Zabana.

U

n stade qui ne leur réussit pas souvent et d’où la saison dernière leur adversaire était reparti avec le gain du match. «C’est vrai que ce report nous a permis de récupérer les blessés, mais l’Espérance a fait mieux, elle a eu un match dans les jambes, qui devrait lui servir beaucoup. Il n’empêche que nous avons bien préparé cette rencontre, que nous espérons remporter», nous a indiqué l’entraîneur adjoint, Hadj Merine.

La préparation se poursuit dans de bonnes conditions

Pour mettre tous les atouts de leur côté, les Oranais, qui sont tenus de gagner ce match à domicile s’ils veulent espérer grimper au classement général et pourquoi pas créer la surprise de la saison en montant sur le podium au mois de mai, ont durement travaillé depuis dimanche, sous la direction de Kamel Mouassa. Ils espèrent

«Nous n’avons peur de personne» BOUÂMRIA :

Le défenseur central de l’équipe oranaise n’a pas du tout froid aux yeux et ne craint pas ce derby face à une équipe qui lui a toujours donné des sueurs froides. Il est décidé, tout comme ses coéquipiers, à se donner à fond afin de continuer sur la lancée des victoires. «Nous nous sommes bien préparés dans une bonne ambiance. Le moral de tout le monde est au beau fixe et nous avons préparé ce difficile match dans une grande sérénité. Nous savons que le caractère derby de ce match va le rendre encore plus délicat, car nous savons bien que l’ESM est une grande équipe, qui reste sur une série de confrontations sans défaite et qu’elle gagne souvent à l’extérieur. Donc, nous allons faire preuve de prudence en défense et d’efficacité en attaque, car nous mesurons parfaitement la difficulté de la tâche qui nous attend face à cette équipe. Le staff technique a profité du report de ce match pour faire les corrections utiles et repositionner les joueurs, surtout avec le retour des blessés et notamment ceux de l’attaque, Amer-Yahia et Benchaâbane. Nous sommes conscients de nos responsabilités et de la possibilité de monter sur le podium, mais nous ne nous mettons pas de pression et nous aborderons le reste du championnat match par match. Ne dit-on pas qu’à chaque jour suffit sa peine ?»

réaliser une quatrième victoire, après les trois dernières qu’ils viennent de signer depuis la venue de ce technicien. Les joueurs sont motivés, surtout qu’on leur a été promis une forte prime en cas de succès, après avoir reçu du bailleur de fonds, Moumouh, la prime de 5 millions de centimes après le succès à Hussein Dey.

Mouassa compte sur le mental de ses joueurs

Il ne s’est pas passé de jour sans que le coach oranais n’axe sa préparation sur le volet psychologique afin d’inculquer à ses joueurs cette volonté de vaincre, indispensable dans ce genre de confrontation entre voisins, et surtout en raison de la rivalité qui

existe entre les deux formations depuis l’indépendance, ces deux clubs qui ont toujours joué les premiers rôles. Rivalité toute sportive, s’entend ! Il n’a pas omis de leur rappeler qu’en cas de succès, la troisième place ne sera qu’à 8 points, et ce, avant 11 journées de la fin du championnat, ce qui ne serait pas insurmontable à réaliser.

La formation sera incomplète

L’équipe oranaise sera handicapée par l’absence de plusieurs éléments blessés, qui n’ont pas repris

les entraînements. Il s’agit du gardien de but Saoula, des défenseurs Oumokhtar et Boussaâda, du milieu de terrain récupérateur, Cherif El Ouazzani, et l’attaquant Benmeghit, qui a subi une opération chirurgicale, et Aïni, blessé lors du dernier match à Alger. Par contre, Mouassa récupérera son fer de lance Benchaâbane, qui n’a pas participé à la rencontre face au NAHD, tout comme il serait possible que l’ancien buteur, AmerYahia, soit de la partie, ainsi que le latéral droit Youssef-Yacine. A. B.

Equipe probable : Mezaïr, Youssef-Yacine, Sirat, Benayda, Bouamria, Tahar, Boudoumi, Berramla, Lemhane, Benchaâbane, Balegh.

ZERROUKI : «La crise financière pourrait compromettre les chances de l’équipe...» A la veille de l’importante confrontation qui attend son équipe face à l’ASMO, le président du club mostaganémois s’était longuement entretenu avec les joueurs et le staff technique, samedi passé, afin de clarifier la situation afférente à la crise financière que traverse actuellement le club local et qui peut compromettre les chances des Espérantistes pour toute ambition.

E

t dire que la formation locale est à créditer d’un parcours tout à fait exceptionnel, avec à la clé une position idéale au classement lui permettant de nourrir beaucoup d’espoirs. Seulement, les joueurs ont montré leur impatience de ne pas avoir reçu de salaires depuis deux ou trois mois, malgré les promesses

répétées du boss espérantistes. La situation perdure et risque de voir l’ensemble des joueurs et staff démobilisés à un moment crucial de la compétition. Pour rappel, tous les joueurs ont boycotté la séance d’entraînement de dimanche pour protester contre cette situation, menaçant par ailleurs de ne pas se présenter à la rencontre qui les attend face à l’ASMO. C’est une vraie situation conflictuelle qui ne trouve toujours pas d’issue heureuse, malgré les promesses réitérées de M. Zerrouki pour débloquer cette situation dans les meilleures délais. Pis encore, le président du club lui-même menace tout simplement de jeter l’éponge et ce serait alors bien dommage pour une équipe qui fait rêver des milliers de sympathisants qui commençaient à croire à une accession qui se dessinait. La question qui se pose est de savoir dans quel état d’esprit les Espérantistes vont

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

affronter l’ASMO, dans une rencontre qui constitue un virage important qu’il faudra négocier positivement pour entretenir un espoir réel d’une accession ? Faut-il croire maintenant que tout va tomber à l’eau malgré tous les efforts consentis depuis le début de cette saison ? Il faut avouer que dans ce genre de situation, le pire est à craindre et rien ne présage d’un succès face à El Djemiaâ pour une formation où il y a pour le moment une démobilisation face à ces appréhensions. Quel sera alors le comportement des Mostaganémois dans leur confrontation, ce mardi, face à l’ASMO en match retard du championnat, une rencontre que les Espérantistes doivent absolum e n t négocier de la meilleure manière pour ouvrir grandes les portes à de légitimes prétentions. N. B.


16

LIGUE DEUX

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

BLeEsélectionné LKHITEolympique, R, L’UNBelkhiter DESMokhtar, JOUEl’un URdesSjoueurs CIBLmal ÉSappréciés PAR par LElesS supporters SUPPOetRquiTEsavait RS

bien qu’il allait rencontrer des difficultés une fois de retour à Blida, a prolongé son séjour chez lui à Oran, en attendant que la colère des supporters soit atténuée et que la vie au sein du groupe reprenne son cours normal. Il a été rappelé par la direction du club pour reprendre le travail avec ses camarades le plus vite possible afin de préparer le match de ce samedi face à l’ASMO.

Reprise des entraînements perturbée

lors de la séance de la reprise. Il a été ménagé par le staff médical pour cette séance et devait reprendre le travail avec ses camarades hier au stade Brakni, pour préparer le prochain match face à l’ASMO.

La séance de la reprise des entraînements de dimanche, au stade Brakni, a connu une scène mouvementée. Au moment où les joueurs s’apprêtaient à effectuer les premiers exercices d’échauffement, une dizaine de supporters a envahi le terrain pour s’expliquer avec les joueurs sur la dernière contre-performance face au MC Saïda.

L

a prestation fournie par les camarades d’Ouznadji ne les a pas convaincus, et ces derniers ont été insultés et menacés par ces énergumènes. Les joueurs ont été touchés dans leur amour-propre et se sont sentis sans protection, en l’absence du président Zaïm, qui aurait pu calmer les esprits surchauffés des fans. Il a fallu l’intervention des membres du staff technique pour ramener le calme, en appelant les supporters à la raison. La réconciliation a été faite entre les deux parties, et ensuite la séance de travail a repris avec une heure de retard.

Séance hier à Brakni

Vu que la séance de la reprise a été

Benaceur réintègre le groupe

Le polyvalent défenseur, Benaceur Billel, blessé à l’épaule, n’avait pas participé aux deux dernières rencontres de championnat. Il a reçu le feu vert du médecin du club pour reprendre le travail avec le groupe. Le coach Bouhellal pourra compter sur ses services pour la prochaine rencontre face à l’ASMO.

Mana Absent

perturbée par les fans, le coach Bouhellal n’avait pas pu réaliser son programme de travail de dimanche. Les camarades de Melika ont repris du service hier dans la matinée dans leur enceinte habituelle de Brakni, et ce, pour préparer le match qui les attend ce week-end face à l’ASMO, au stade

Brakni à 15 heures.

Ouznadji reprend

L’attaquant blidéen, Ouznadji Nouri, blessé à l’arcade à Saïda par les supporters de l’USMB, mécontents de l’échec subi par leur équipe, s’est présenté au stade

Le latéral gauche, Mana Brahim, n’a pas participé avant-hier à la séance d’entraînement. Ressentant des douleurs au niveau de la cheville, il a été ménagé par le coach. Selon l’avis du kiné, la blessure ne semble pas grave et ne devrait pas l’empêcher de reprendre le travail avec ses camarades aujourd’hui, afin de préparer le match de ce week-end qui les opposera aux Oranais de l’ASMO. T. A.

L’union et la mobilisation s’imposent Le Sarii de Mohammadia, qui est en train de traverser une période difficile après la énième défaite concédée face à l’ASK, se retrouve une nouvelle fois en position d’avant-dernier, à 5 longueurs de retard sur l’ABM et l’ASK, qui occupent conjointement la 13e place, ce qui fait que la situation du club est très délicate et qui devra se surpasser lors des prochaines journées pour pouvoir sauver sa peau du purgatoire.

A

cet effet, sur les onze rencontres de ce championnat, les Oranges recevront six fois et effectueront cinq déplacements. Toutes ces rencontres seront difficiles, puisque les Samistes recevront des équipes qui convoitent les 3 premières places, à l’image du RCA, le CRBAF et l’USMB, et aussi des équipes menacées par la relégation,

comme l’ASMO, l’OM et l’ABM. Les déplacements du Sarii seront aussi très difficiles dans la mesure où ils auront affaire à des équipes qui occupent actuellement les premières loges, à savoir le MOB, le NAHD et l’ESM, et rendront visite également à des équipes qui luttent pour leur survie en Ligue 2, à l’im-

age de l’USMAn, le CRT, mais cela ne veut pas dire que les partenaires de Deghiche vont jouer pour perdre. Puisque le club est en danger, les poulains de Kardi n’auront d’autre alternative que de récolter le maximum de points afin de ne pas faire des calculs en fin de saison pour assurer le maintien. En

tout cas, le club aura besoin de 23 points pour espérer garder sa place en Ligue 2, et les joueurs devront batailler jusqu’à l’ultime journée pour assurer le maintien, comme cela avait été le cas la saison précédente. A. L. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

USMB ÉCHOS

AUJOURD’H UI MATCH D’APPLICAT ION FACE AUX U21

Le coach blidéen, Bouhellal, en concertation avec son homologue des U21, Bourahla Ali, a organisé un match d’application entre les seniors et les U21, afin de préparer le match qui les opposera dans les deux catégories face à l’ASMO ce week-end. Le staff technique, qui n’a pas été satisfait du rendement de certains cléments lors du dernier match livré contre le MC Saïda, compte apporter quelques changements dans la stratégie de jeu et donner la chance à d’autres éléments, afin de les voir à l’œuvre et mettre en place la complémentarité dans les trois compartiments qui semblaient défaillants lors des dernières rencontres. T. A.

SAM

ÉCHOS

REPRISE AU GRAND COMPLET

Les Samistes, qui ont bénéficié de deux jours de repos à l’issue de leur match face à l’ASK, ont repris le chemin des entraînements dimanche après-midi sous la houlette du duo Bordji-Karamane. Cette séance, qui s’est déroulée au stade Ouali, a été marquée par la présence de l’ensemble de l’effectif, y compris l’attaquant Bouhadi Kada qui vient de recevoir l’aval du staff médical de réintégrer le groupe, puisque ce dernier se contentait de s’entraîner en solo depuis plus de deux semaines. Pour rappel, le N°23 samiste avait contracté une blessure au genou lors du match face à l’ESM lors de la 15e journée. A. L. B.


Turbulences au sein des Crabes Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

A

LIGUE DEUX 17

Souvent dans des clubs plus aguerris, s’ils gagnent, ils oublient, et s’ils perdent ils se penchent vers l’avenir.

u MOB et même si la rencontre face au MOC est déjà passée et que la défaite est consommée, eu égard au fait qu’on ne peut revenir en arrière, n’empêche que c’est tout le monde qui en parle encore. Cette défaite a donc fait de mal, surtout pour les dirigeants et les fans. Ces derniers n’arrivent toujours pas à croire, ni à comprendre comment se fait-il qu’un club comme le Mouloudia de Bejaia se fasse piéger par celui de Constantine, alors que ce dernier n’a rien d’un foudre de guerre et par delà tout était au fin fond du classement (13ème place) et qui a perdu des rencontres chez lui face à des adversaires de moindre calibre que le MOB. Des équipes comme le SAM a montré combien cette équipe de l’antique Cirta était fragile et n’avait même pas les moyens de gagner à domicile. Pour beaucoup, on ne sait pas encore comment se fait-il que le MOB perde une rencontre face à une équipe à sa portée. « La saison écoulée, nous avons réussi à tenir en échec cette équipe du MOC chez elle au match aller sur le score de deux buts partout, avant de la battre durant la phase retour de la même saison et la manche aller de cette saison à Bejaia, et vendredi passé, on se fait battre par une équipe de Constantine qui n’avait pas l’envergure de l’ossature qu’elle avait lors des saisons précédentes et qui vit une situation de crise de résultats, où elle perdait même chez elle devant des équipes de moindre calibre que la nôtre. On ne peut oublier cette défaite, qui nous a fait tant de mal, car on a cru à notre équipe favorite

qu’elle pouvait ramener au moins un nul et même on a cru qu’elle a les moyens de revenir avec la victoire en poche, mais elle nous a déçus et les joueurs sont à blâmer, car, hormis les 20 premières minutes de la rencontre, ils n’ont rien montré pour que le MOB puisse revenir avec le meilleur résultat possible que la défaite subie. On ne comprendra jamais le pourquoi de cette défaite et on ne sait pas ce qui s’est passé vendredi passé, mais les joueurs sont en grande partie responsables de cette débâcle et apparemment, ils ont sousestimé les Constantinois, croyant que ces derniers allaient abdiquer facilement ». Voilà en gros les déclarations des uns et des autres parmi les fans du club.

et que le championnat est encore long, d’où les onze journées qui restent et durant lesquelles tout peut arriver. Les Vert et Noir qui auront des rencontres faciles et d’autres difficiles, ont décidé de ne pas fléchir. Le MC Saida est donc averti et les Crabes ont juré que les trois points resteront encore une fois à Bejaia, après les deux rencontres remportées face à l’ABM et le MSPB à Bejaia pour le compte de la 1ère et 3ème journée de la phase retour. Les Crabes ne doivent pas perdre des points qui vaudront encore une fois leur pesant d’or lors du décompte final, d’autant plus que tout juste après, ils croiseront le fer à l’ASMO au stade Ahmed Zabana d’Oran.

Du côté des joueurs, du staff technique et des dirigeants, cette rencontre face au MOC est à mettre aux oubliettes, de même que la défaite doit être oubliée. Pourquoi ? Pour la simple raison que le football ne s’arrête pas à des défaites

Le match en retard de la 19ème journée reporté pour la simple raison que l’ESM a joué un match amical face à l’équipe nationale des U20. L’ESM, soit le quatrième au classement, qui n’est qu’à un seul point du MOB, aura en face

de lui une équipe de l’ASMO, qui espère encore, car voyant qu’avec 24 points au compteur, si elle arrive à gagner aujourd’hui à domicile aura 27 points et pourra espérer, du moment qu’il reste encore 11 rencontres après, soient 33 points en jeu. Ce sera un match difficile pour les deux équipes, l’ASMO et l’ESM, et du côté du MOB, on a peur du travail des coulisses qui pourrait surgir durant ces matches de la phase retour, quoique, pour le moment et à partir de la 5ème place, occupée par l’USMB avec 29 points, hormis le CR Témouchent qui a déjà les deux pieds en DNA, aucune autre équipe n’est à l’abri de toute mauvaise surprise, surtout avec des victoires à trois points. Bref, du côté des Bejaouis, on attend à ce que l’ASMO joue le jeu cet après-midi et respectera l’éthique sportive. Une crainte somme toute logique, car même un nul entre l’ASMO et l’ESM n’arrangerait pas les affaires du MOB, puisque l’ESM a un goalaverage favorable, avec un +11 contre +5 pour les Crabes. N. S.

Pourquoi étiez-vous sur le banc en première mi-temps ? Il faut savoir que je n’ai pas joué la semaine dernière contre le MOB en raison d’une blessure (élongation) donc il était évident que pour ce derby, l’entraîneur me laisse sur le banc et me fait entrer en fonction du déroulement du match et c’est ce qui s’est passé. Tout le monde a estimé que vous avez fait une très grande entrée … Je pense que j’ai fait ce que je devais faire pour aider mes camarades, l’entraîneur m’avait

demandé de bouger et d’ouvrir des brèches dans la défense adverse, je pense que j’ai réussi à le faire je suis content, j’ai fait une bonne entrée. Vous allez entamer ce vendredi un virage difficile vers Mostaganem et après vers

l’Arba ? Oui, ça va être un double déplacement difficile, mais on va gérer match par match, pour nous on ne fera aucun calcul, on ira jouer pour rentrer avec un résultat positif, l’avantage c’est que nous jouons sans pression. W. Y.

Les Crabes décidés à ne pas fléchir

On espère que l’ASMO joue le jeu face à l’ESM

Aguini : «J’ai fait une bonne entrée»

De l’avis de tous les présents et des observateurs du match MSPB-ABM, Aguini a été pour beaucoup dans le rendement de l’attaque en seconde période. Bien qu’il n’est pas un attaquant de pointe de métier, Aguini a joué en remiseur pour se camarades, il a été passeur décisif sur les deux buts de Lamri et Bacha, pourtant il n’est entré qu’en deuxième mi-temps. Il nous en parle :

MERZELKAD, S/G ÉVACUÉ AU CHU

Le sympathique S/Général du MSPB a été évacué dimanche après-midi au CHU de Batna, après avoir perdu connaissance, il a retrouvé ses esprits plus tard dans la soirée. On ignore encore les raisons de son malaise qui seront déterminées après les analyses effectuées, on lui souhaite un prompt rétablissement.

BELHADI REPREND EN SOLO

Comme prévu, le défenseur central du Mouloudia qui n’a plus joué depuis la 14e journée du championnat, en raison d’une déchirure musculaire à la cuisse, a repris les entraînements en solo, sa blessure semble avoir été cicatrisée, Belhadi sera soumis à un travail spécifique pour retrouver la forme physique.

CHOUATI AUX EXAMENS ÉCHOGRAPHIQUES

Il est entré en jeu au milieu de la deuxième période du match MSPB-ABM, deux minutes après il est ressorti sur une civière, avant de se faire transporter au CHU. Chouati souffre d’une blessure après un coup reçu au genou, on ignore encore le degré de gravité de sa blessure, car l’examen échographique n’a eu lieu que dimanche et les résultats seront connus dans les 24 heures.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

MOB ÉCHOS

LES ESPOIRS CONTINUENT LEUR ASCENSION

Après deux succès de suite, dont un face à l’ES Mostaganem chez cette dernière et un autre à Bejaia face au MSPB, les espoirs du MOB sont allés contraindre leur homologue du MOC au partage des points sur le score de zéro partout, et l’équipe drivée par Chawki Mebarki, le DTS des jeunes, aurait pu revenir avec le meilleur résultat possible. Toutefois ce nul permet aux camarades de Kaci de rester seuls à la 6ème place avec 29 points, quoiqu’ils ont 23 points de retard par rapport au leader, le MC Saida en l’occurrence, qui en a 52.

LES U17 ET LES U15 SE NEUTRALISENT AVEC LEURS HOMOLOGUES DE LA JSMB

Les autres catégories n’ont pas joué, hormis les U17 et les U15. Ces derniers ont tous les deux fait match nuls face à ceux de la JSMB. C’est sur le même score de zéro partout que les deux rencontres ont été achevées.

RÉUNION D’URGENCE DIRIGEANTS/STAFF TECHNIQUE

Comme annoncé déjà dans notre édition d’hier, la direction devait convoquer une réunion avec le staff technique, après la défaite inattendue subie par les Crabes face au MOC. C’est fait et c’était pour hier que la direction a rencontré le staff technique à partir de 18 h, pour parler de cette fameuse défaite et les enseignements tirés de cette dernière. N. S.

MSPB ÉCHOS

LES ABSENTS À LA REPRISE ETAIENT PRÉSENTS HIER

Les Zouaoui, Lamri, Benmansour, Aguini, Bacha et Lemoudaâ qui se sont signalés par leur absence lors de la séance de dimanche, ont repris l’entraînement lundi, après avoir bénéficié d’une journée de repos supplémentaire, eu égard aux petits bobos dont ils souffraient des conséquences du match de vendredi. W. Y.


18

Il est encore trop tôt pour parler d’accession

LIGUE DEUX

RCA ECHOS AUJOURD’HUI EN AMICAL : RCA - ÉQUIPE NATIONALE U20

L’entraîneur, Samir Boudjaârane, a programmé une rencontre amicale contre la sélection nationale U20, sur le terrain du Centre de préparation sportif de Sidi Moussa. C’est une occasion pour le coach arbaéen de faire tourner tout son effectif. Il procédera en même temps aux correctifs nécessaires en vue de la rencontre face au SAM, prévue le 2 de ce mois à Mohammedia. Les Bleu et Blanc, tout auréolés de leur précédente victoire arrachée devant leur voisin, le NAHD, sont décidés plus que jamais à enchaîner par un second succès. «Cela ne sera pas du gâteau contre le SAM, qui aura l’avantage d’évoluer sur son terrain et devant sa bruyante galerie. Ses joueurs se jetteront sûrement corps et âme dans la bataille pour arracher les 3 points de la partie. Mais cela ne veut pas dire qu’on va se contenter de jouer la prudence. On se déplacera dans cette ville pour damer le pion aux locaux, et on parviendra à le faire», dira Noubli. Les Bleu et Blanc feront tout leur possible pour revenir avec les trois points. En cas de succès, le RCA prendra le large sur ses poursuivants immédiats. A. O.

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

Malgré leur belle série de victoires, avec en prime une place de leader, devançant de plusieurs longueurs leur poursuivant immédiat, le CR Aïn Fakroune, les camarades de Noubli ne veulent pas parler encore d’accession.

M

ais leurs supporters croient dur comme fer que personne ne pourra empêcher leurs favoris d’arracher une place sur le podium. Ils estiment que le plus dur reste à faire et que la mission ne sera pas aussi facile, comme le pensent certains. Ils doivent rester concentrés en vue des prochains matches. Ils doivent aussi garder les pieds sur terre, comme le leur a demandé l’entraîneur. Les anciens joueurs qui ont contribué à l’accession se rappellent du précédent exercice. Ils ont souffert le martyre durant cette période devant des adversaires qui les attendaient de pied ferme. Ils ont connu des moments très difficiles, certains d’entre eux ont même été agressés, et même leurs inconditionnels ont connu le même sort et en gardent à ce jour de mauvais souvenirs. Les supporters ne doivent pas crier victoire, il faut qu’ils laissent les joueurs travailler tranquillement et prendre

au sérieux leurs adversaires, et ce, quelle que soit la position que ces derniers occupent. Toual et compagnie continuent de se préparer le plus normalement du monde, en vue de leur prochain déplacement dans la ville des Oranges, pour se mesurer au SA Mohammedia. Les gars de l’ex-Barigo traversent actuellement des moments difficiles et sont dans une mauvaise posture. Les joueurs feront tout leur possible pour que les trois points de la victoire ne leur échap-

pent pas. Les Arbaéens sont avertis et ils savent que leur mission ne sera pas facile du tout. Ils sont appelés à sortir le grand jeu pour enchaîner avec une deuxième victoire consécutive. C’est avec une volonté de fer qu’ils entameront la partie qui les opposera à cet adversaire difficile à manier sur son terrain et devant ses exigeants supporters.

La prime du NAHD perçue

Les coéquipiers de Sadaoui ont

perçu, chacun, quatre millions de centimes. Cette somme représente la prime du match gagné contre le NAHD, sur le score d’un but à zéro. Les joueurs seront motivés pour la suite de la compétition et promettent d’aller chercher la victoire à Mohammedia, pour le compte de la vingtième journée de la Ligue II pour consolider leur fauteuil de leader. A. O.

DIVISIONS INFERIEURES

MS AÏT ABDELMOUMEN

Un dauphin de charme en attendant mieux

Le club du village d’Aït Abdelmoumen, le MSA, pensionnaire de la division Pré-Honneur du championnat de wilaya de Tizi Ouzou, s’est illustré lors de cette première manche, en terminant à la 2e place, avec trois points de retard sur le leader, l’OS Mouldiouane, qui caracole en tête du classement depuis l’entame de la saison footballistique 2012-2013.

L

es gars d’Aït Abdelmoumen ont réussi à marquer de leur empreinte la phase aller du championnat, avec à la clé une deuxième place, à la hauteur des aspirations des dirigeants. Au coup de starter du championnat, le MS Aït Abdelmoumen était exempt de cette première journée. Dès son premier match face à l’US Bouhinoun, le MSA s’est imposé et affiché ses ambitions. Lors de la 3e journée, les poulains de Khelifa Drouche se sont contentés d’un match nul vierge face au voisin, le FC Ouadhias. La machine de la formation d’Aït Abdelmoumen prend de l’élan et multiplie les bons résultats. Cela s’est vérifié dès la 4e journée, en damant le pion à l’équipe de l’IRB Yakouren, un prétendant en puissance à l’accession, avec à la clé une victoire sur le résultat de 3 à 2. Trois autres victoires consécutives ont été réalisées par les gars d’Ath Abdelmoumen, en s’imposant contre respectivement la JS Aït Yahia Moussa (2 à 0), l’Olympique Tizi Gheniff (1 à 0) et l’US

tif, et les gars d’Aït Abdelmoumen auraient pu faire mieux et prétendre à la première place, et ce, sans diminuer de la valeur du leader, l’OS Mouldiouane.

Drouche, qui est bien parti pour donner une autre dimension à sa jeune carrière d’entraîneur, et faire accéder le MSA en division Honneur du championnat de la wilaya de Tizi Ouzou. A. M.

Les dirigeants du MS Aït Abdelmoumen, à leur tête le boss Moh Sebti, ont fait appel au début de saison aux services d’un jeune technicien, en l’occurrence Khelifa Drouche, qui n’est autre que le fils de Dda Ramdane Drouche, ce vieux routier de la balle ronde dans la wilaya de Tizi Ouzou et qui est le président du CSA US Béni Douala. Khelifa Drouche, qui a gagné en expérience aux côtés de Chabane Meftah la saison passée, lorsqu’il était son adjoint à la barre technique de l’US Béni Douala, a été donc intronisé à la barre technique du MSA à l’intersaison. Un renfort de choix qui a porté ses fruits au fil des matchs. Et la place de dauphin qu’occupe le MS Aït Abdelmoumen est aussi celle du jeune coach Khelifa Drouche, lequel a su comment apporter un plus à l’équipe et donner de la confiance et des ailes aux joueurs, lesquels se sont transcendés et ont réussi à enregistrer de très bons résultats, avec à la clé 10 victoires, deux défaites et deux nuls. Durant cette phase aller, il y a bien eu la touche du jeune technicien Khelifa

1re journée : Exempt 2e journée : MS Ait Abdelmoumen 2 - US Bouhinoun 1 3e journée : FC Ouadhias 0 - MS Ait Abdel. 0 4e journée : MS Ait Abdelmoumen 3 - IRB Yakouren 2 5e journée : JS Ait Yahia Moussa 0 - MS Ait Abdel. 2 6e journée : MS Ait Abdelmoumen 1 - O Tizi-Ghenif 0 7e journée : US Kemouda 1 - MS Ait Abdelmoumen 2 8e journée : MS Ait Abdelmoumen 0 - ES Assi-Youcef 0 9e journée : OS Mouldiouane 2 - MS Ait Abdelmoumen 1 10e journée : MS Ait Abdelmoumen 2 - US Tala Athmane 1 11e journée : US Azazga 3 - MS Ait Abdelmoumen 1 12e journée : JS Tala Tgana 0 - MS Ait Abdelmoumen 2 13e journée : MS Ait Abdelmoumen 3 - O Makouda 1 14e journée : IRB Bounouh 0 - MS Ait Abdelmoumen 1 15e journée : MS Ait Abdelmoumen 1 - ES Nath Irathen 0

La touche du coach Khelifa Drouche

Kemouda (2 à 1), avant d’être tenus en échec par l’ES Assi Youcef (0 à 0). Une contre-performance qui a eu des répercussions néfastes sur le groupe, avec cette première défaite de la saison concédée face au leader, l’OS Mouldiouane (2 à1) lors de la 9e journée du championnat. Le match suivant, la bande à Khelifa Drouche s’est rachetée en s’imposant face à l’US Tala Athmane (2 à 1), avant d’enregistrer une deuxième défaite, cette fois contre l’US Azazga (3 à 1). Lors des quatre dernières journées de la phase aller, les joueurs du MSA se sont révoltés en enregistrant quatre victoires consécutives face, respectivement, la JS Tala Tgana (2 à 0), l’Olympique Makouda (3 à 1), l’IRB Bounouh (1 à 0) et l’ES Nath Irathen (1 à 0). Un parcours posi-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

LES RÉSULTATS DE LA PHASE ALLER :


Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

CAN 2013

CIV : Fin de l'histoire pour Drogba ? Après la nouvelle désillusion survenue dimanche en quarts de finale de la CAN 2013 face au Nigeria (1-2), Didier Drogba (34 ans, 96 sélections et 60 buts) va-t-il mettre un terme à sa carrière internationale ? Son coéquipier le défenseur Souleymane Bamba (28 ans, 36 sélections et 2 buts) a évoqué l'avenir de l'attaquant ivoirien. "Non, je ne pense pas que ce soit le cas et nous on ne lui pose pas la question. C'est un compétiteur et on sait que s'il est prêt il va être là. Il n'y a aucune raison" pour qu'il arrête, selon lui. "Il prend ses responsabilités. Il a dit qu'il ne fallait pas être déçu et qu'il fallait se relever et être plus fort la prochaine fois", a ajouté Bamba. La génération Drogba n'a jamais réussi à remporter la CAN…

INTERNATIONALE

19

380 matchs truqués démasqués ! L'Office européen de police Europol annonce avoir démantelé un vaste réseau soupçonné d'avoir truqué 380 matchs de football, parmi lesquels figurent des rencontres de qualification pour la Coupe du monde et de Ligue des Champions ! 425 personnes incluant des arbitres, des joueurs et des dirigeants de clubs sont soupçonnées d'être impliquées dans ce qui constitue "la plus grande enquête de tous les temps sur des matchs truqués présumés", a indiqué le directeur d'Europol Rob Wainwright lors d'une conférence de presse à La Haye.

AC MILAN : La "belle émotion" de Balotelli

Mario Balotelli (22 ans, 14 matchs et 1 but en Premier League, 1 match et 2 buts en Serie A cette saison) a réussi ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs, en marquant les deux buts de l'AC Milan face à l'Udinese (2-1) dimanche soir. "Je ne devais pas commencer le match mais Pazzo (Giampaolo Pazzini) a eu un problème à l'échauffement. Je me sentais bien et prêt. Ces deux buts constituent une belle émotion. Je dédie le premier à Mino Raiola, mon agent, et le second à ma famille", a-t-il confié après la rencontre. "J'ai réalisé un rêve en jouant pour l'AC Milan. Maintenant, mon prochain rêve est de pouvoir toujours être au maximum afin de faire gagner le club. Et de répondre à ceux qui pensaient que je n'étais pas fait pour jouer ici", a ajouté Balotelli. L'international italien tentera de récidiver dimanche prochain à Cagliari.

La Roma a contacté Panucci

Lamouchi ne baisse pas les bras avec la CIV

Selon le Corriere dello Sport, la Roma aurait contacté son ancien défenseur, Christian Panucci, pour donner un coup de main et diriger l'équipe avec Aurelio Andreazzoli, entraineur intérimaire après le limogeage de Zdenek Zeman, samedi. Agé de 39 ans, celui qui a évolué au club entre 2002 et 2008 serait tenté par cette possibilité. Si l'ancien Monégasque acceptait et si cela se passait bien avec les Giallorossi, il pourrait poursuivre plus longuement sa tâche, ce qui empêcherait Laurent Blanc, candidat numéro un selon la presse italienne, de prendre le poste la saison prochaine.

REAL MADRID : Ronaldo "Manchester était ma maison"

Malgré l'échec d'avoir été éliminé dès les quarts de finale de la CAN 2013, dimanche face au Nigeria (1-2), le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, Sabri Lamouchi n'a pas l'intention de jeter l'éponge. "Concernant une démission, je n'y pense même pas. Il est hors de question que je me résigne après six mois, en sachant tout le travail fait, même s'il n'a pas été suffisant pour gagner cette CAN", a prévenu l'ancien milieu de terrain français. Les dirigeants ivoiriens seront-ils du même avis ? face aux Red Devils le 13 entre José Mourinho, son Buteur malheureux contre son février prochain, le Ballon actuel technicien, et Sir Alex propre camp lors de la visite d'Or 2008 a livré ses Ferguson, un entraîneur qui du Real Madrid sur la pelouse impressions sur son ancienne l'aura eu sous ses ordres entre de Grenade (1-0), samedi, équipe : "Manchester était ma 2003 et 2009. "Ce n'est pas pour le compte de la 22e maison et est toujours dans facile de choisir, c'est comme journée de Liga, Cristiano mon coeur. Je l'adore. Quand comparer une Porsche et une Ronaldo, le Portugais du club les gens vous traitent très bien, Ferrari", a ainsi lancé le de la capitale, s'apprête à vous ne pouvez pas l'oublier. Lusitanien, avant d'expliquer : retrouver Manchester United, Et je n'oublierai jamais "Les deux sont très bons, très une équipe qu'il connait sur le Défaits par le Burkina United, les personnes qui bout des doigts, en 8e de finale expérimentés et chacun aime Faso (1-0 ap.) lors des travaillent pour le club et ses gagner, je veux dire tout aller de la Ligue des quarts de finale de la Coupe supporters. Pour moi, c'est un gagner. Ce sont pour ces champions. Et pour préparer d'Afrique des Nations, les plaisir (de les affronter, ndlr), raisons qu'ils ont été cette opposition savoureuse, Togolais Emmanuel un réel plaisir." champions de nombreuses nos confrères du Sun ont Adebayor et Kossi Agassa fois". Et avant de se retrouver demandé à CR7 de choisir ont vivement critiqué leur sélectionneur Didier Six. «Le coach (Six) n'a pas été PUBLICITE un atout !, a confié Emmanuel Adebayor ce …bOH± …uOI° …–U∑ßú∞ oO£u∑∞« V∑J± lundi sur les ondes de RFI. Moi j'étais sur le terrain, donc dz«eπ∞« ¸UO°_« …dÆu° bOIF∞« Ÿ¸U® 80 je ne pouvais pas faire les "X∞uH≤≈ ÂuØ" …œËb∫L∞« WO∞ËRºL∞« ‹«– WØdA∞« deux (joueur et entraîneur, ndlr). J'ai essayé de faire de Ídz«e§ ¸UM¥œ n∞√ WzU± : w´UL∑§ù« UN∞ULß√¸ mon mieux, mais c'est vrai )Ãœ 100 .000 .00( que cela ne nous a pas aidés. L'attaquant de Naples, Edinson Mais bon ce n'est pas le Cavani (25 ans, 20 matchs et 18 buts en dz«eπ∞« ¸œUI∞« b∂´ dO±_« Ÿ¸U® 07 : w´UL∑§ù« U≥dI± moment de chercher des Serie A cette saison) serait dans le WMß 99 : …bL∞« boucs-émissaires. Le plus viseur du PSG pour le prochain important c'est de rentrer chez mercato, selon le Daily Star. Le 16/00 - 0984015 » 11 : rƸ ‹.” nous tranquillement et demain directeur sportif parisien Leonardo on verra ce que l'on a à se aurait déjà contacté l'entourage de dire.» Kossi Agassa s'est l'international uruguayen, courtisé montré encore plus virulent par les plus grands clubs, comme ,qπº± 2013/01/31 a¥¸U∑° UM∂∑JL° ¸d∫± bI´ V§uL° en vers le technicien français. Chelsea et Manchester City. ,Áö´√ …¸uØcL∞« …œËb∫L∞« WO∞ËRºL∞« ‹«– WØdA∞« q• ¸dI¢ «Il faut changer le staff Estimé à 50 millions d'euros, technique, a affirmé le l'ancien joueur de Palerme porte /Wº≤ü« XMO´Ë 2013/01/31 a¥¸U¢ s± «¡«b∑°≈ UI∂º± ö• gardien togolais sur RFI. C'est le maillot de Naples depuis .WØdAK∞ WOHBLØ )…dOºL∞«( WOKO∞ l∂ß ça qui nous a fait défaut.» deux ans et demi, son L'ambiance est pour le moins contrat court jusqu'en WI£uL∞«/ Êö´û∞ tendue chez les Eperviers. 2017.

TOGO : Adebayor et Agassa critiquent Six

Un intérêt pour Cavani ?

o∂º± q• s´ Êö´≈

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PUBLICITÉ

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞« WKÆ¸Ë W¥ôË W±d∂∞« …dz«œ W±d∂∞« W¥bK°

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞«

W∏∞U∏∞« …dLK∞ …œËb∫± WOM©Ë WBÆUM± s´ Êö´≈ 2013/03 : rƸ 098402279066315000 : wzUMπ∞« n¥dF∑∞« rƸ

nO™u¢ WI°Uº± s´ Êö´≈ w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ sKF¥ 2012 WMº∞ W¥dA∂∞« œ¸«uLK∞ ÍuMº∞« jDªL∞« oO∂D¢ ¸U©≈ w≠ : WO∞U∑∞« V¢d∞U° nO™u¢ WI°Uº± ¡«d§≈ s´ W±d∂∞« W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« WOßUß_« WO≤u≤UI∞« ◊ËdA∞«

”bMN± …œUN® vK´ s¥ezU∫∞« Ë√ WO≤b± WßbM≥ hBª¢ W∞Ëœ UN∞œUF¢ …œUN® f≤UºOK∞« …œUN® vK´ s¥ezU∫∞« …œUN® Ë√ w∞UF∞« rOKF∑∞« w≠ ,W¥¸«œ≈Ë WO≤u≤UÆ ÂuK´( UN∞œUF¢ ÂuKF∞« ,W¥œUB∑Æù« ÂuKF∞« ÂuKF∞« ,WOßUOº∞« ÂuKF∞« ,WO∞UL∞« ,‰UB¢ù«Ë Âö´ù« ,W¥¸Uπ∑∞« ,ŸUL∑§ù« rK´ ,dOOº∑∞« ÂuK´ )fHM∞« rK´ WKÆ¸Ë W¥ôË W±d∂∞« …dz«œ W±d∂∞« / bOº∞« v∞≈ WK±UØ ‹UHKL∞« qßd¢ W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ WKÆ¸Ë W¥ôË W±d∂∞« …dz«œ W±d∂∞« 15 ‹UHKL∞« Âö∑ßû∞ q§√ dî¬ œb• Êö´ù« «c≥ dA≤ a¥¸U¢ s± Âu¥ dOG∞« sO∫®d∑LK∞ sJL¥ : WE•ö± Ê√ WI°UºL∞« w≠ WظUALK∞ sO∞u∂I± …dA´ ÁUBÆ√ q§√ w≠ UMF© «u±bI¥ WI°UºL∞« ¡«d§« q∂Æ ÂU¥√

WO∞UL∞« VÅUML∞« œb´ nO™u∑∞« jL≤

01

01

V¢d∞«

…¸«œû∞ W∞Ëœ ”bMN± vK´ WI°Uº± dOOº∑∞« w≠ WOLOKÆù« …œUNA∞« ”Uß√ ÍdC∫∞«Ë wMI∑∞« WßbM≥ hBª¢ WO≤b±

s± …d®R± )2011 .2010 .2009( …dOî_« ‹«uMß W£ö∏∞ WO∞UL∞« qzUB∫∞« )UNOK´ ‚œUB± Wªº≤( ‹U°Uº∫∞« k≠U∫± Ë√ Vz«dC∞« `∞UB± ·d© W±u∑ª±Ë …UCL± WØd∑AL∞«Ë W±UF∞« W¥¸«œù« WÅUª∞« ◊ËdA∞« d∑≠œ wCL± Âu∑ª± ¡uKL± W≥«eM∞U° `¥dB∑∞« )UNOK´ ‚œUB± aº≤( wzU∂π∞« n¥dF∑∞« rƸ : w∞UL∞« ÷dF∞« -2 Wî¸R± Ë WOCL± …¡uKL± bNF∑∞« W∞U߸ sOOCL±Ë s¥¡uKL± Íd¥bI∑∞« Ë wLJ∞« nAJ∞« l± W¥Ëb•u∞« ¸UFß√ ‰Ëb§ sOî¸R±Ë ÊöL∫¥ s¥b¥dHM± sOOKî«œ sO≠d™ w≠ WO∞UL∞«Ë WOMI∑∞« ÷ËdF∞« qßd¢ qî«œ )nK± qØ s± sO∑ªº≤ s± sO≤uJ± w∞U± ÷d´Ë wMI¢ ÷d´( …¸U∂´ : WO∞U∑∞« …¸U∂´ vK´ jI≠ Íu∑∫¥ w§¸Uî ·d™ `∑H¥ ô : ÷d´ 2013/03 rƸ ⁄ô œ«Ë dº§ “Uπ≤«

vK´ WI°Uº± …œUNA∞« ”Uß√

WOºMπ∞« …œUN® W∫∞UÅ WO∞bF∞« o°«uº∞« …œUN® dN®√ 03 …bL∞ s± wMFL∞« ¡UH´≈ sO∂¢ WO∂© …œUN® W¥¸bB∞«Ë W±UF∞« ÷«d±_« ‚œUB± W°uKDL∞« …œUNA∞« s± Wªº≤ UNOK´ WMß dî¬ ◊UI≤ nAØ / bOº∞« v∞≈ WK±UØ ‹UHKL∞« qßd¢ W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸

nKA∞« W¥ôË ¸œUI∞« b∂´ s° œôË√ …dz«œ ÃUπ∫∞« W¥bK°

wLOKÆ≈ ·dB∑±

nKL∞« s¥uJ¢ wDî VK© WOKÅ√ œöO± …œUN® WOM©u∞« n¥dF∑∞« WÆUD° s± Wªº≤ W±bª∞« ÁU㛮 WOF{u∞« ‹U∂£≈ …œUN® WOM©u∞« WOºL® ¸uÅ 04 Ê≈ WOMNL∞« …d∂ª∞« X∂∏¢ …œUN® ‹b§Ë WOKÅ√ œöO± …œUN® -

ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ bOº∞« v∞≈ qßd¢Ë

nKA∞« W¥ôË ÃUπ∫∞« W¥bK° : WOLº∑∞« 098402279066315000 : wzU∂π∞« n¥dF∑∞« rƸ «c≥ ¸«bÅ≈ ‰Ë√ a¥¸U¢ s± U±u¥ ÊËdA´ )20( ÷ËdF∞« dOC∫¢ q§√ œb• q±UF∑L∞« ‹UIHB∞ WOLßd∞« …dAM∞« w≠ Ë√ WOM©u∞« ‹UO±uO∞« w≠ Êö´ù« w±uLF∞« q∂Æ ÷ËdF∞« dOC∫¢ …b± Âu¥ dî¬ ÷ËdF∞« Ÿ«b¥ù« W´Uß dî¬Ë Âu¥ o≠«u¥ Âu¥ ÂuO∞« «c≥ X≠œUÅ «–≈Ë vBÆ√ b• )00Uß 13( U•U∂Å …d®UF∞« W´Uº∞« Âu¥ W¥U¨ v∞≈ œbL¢ ÷ËdF∞« dOC∫¢ …b± ÊS≠ WO≤u≤UÆ W•«¸ Âu¥ Ë√ WKD´ w∞«uL∞« qLF∞« dOC∫¢ …b± s± Âu¥ dî¬ WO∞UL∞«Ë WOMI∑∞« ÷ËdF∞« `∑≠ W´UßË Âu¥ o≠«u¥ rNOK∏L± Ë√ Êu{¸UF∞« )00Uß14( ÕU∂Å …d®UF∞« W´Uº∞« vK´ ÷ËdF∞« W¥bK° dIL° WO∞UL∞«Ë WOMI∑∞« ÷ËdF∞« `∑≠ ŸUL∑§« ¸uC∫∞ ÊËu´b± ÃUπ∫∞« ÷ËdF∞« œ«b´≈ …bL∞ W∞œUF± …bL∞ rN{ËdF° sO±eK± ÊËbNF∑L∞« vI∂¥ .dN®√ )03( W£ö£ …œU¥e°

`∑≠ s´ ,ÃUπ∫∞« W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ / bOº∞« sKF¥ : WO∞U∑∞« l¥¸UAL∞« “Uπ≤« ‰UG®Q° qHJ∑∞« bBÆ …œËb∫± WOM©Ë WBÆUM± ... ⁄ô œ«Ë dº§ “Uπ≤« -01 nOMB∑∞«Ë qO≥Q∑∞« …œUN® UN∞ w∑∞« ‹UºßR± lLπ± Ë√ ‹UºßRL∞« vKF≠ UL≠ WF°«d∞« W§¸b∞« wºOz¸ ◊UA≤ WO±uLF∞« ‰UG®_« ŸUDÆ w≠ sOOMNL∞« d∑≠œ V∫ß Êö´ù« «cN° WL∑NL∞«Ë ⁄ô œ«Ë dº§ “Uπ≤« ‰UG®_ W∂ºM∞U° ‚u≠ …dAM∞« w≠ Ë√ WOM©u∞« ‹UO±uO∞« w≠ Êö´ù« «c≥ ¸ËbÅ s± «¡«b∑°« ◊ËdA∞« eONπ∑∞« W∫KB± s± BOMOP w±uLF∞« q±UF∑LK∞ ‹UIHBK∞ wLßd∞« Ãœ 4 .000 .00 Á¸bÆ w∞U± mK∂± q°UI± ÃUπ∫∞« W¥bK∂∞ WO±uLF∞« ‹UIHB∞«Ë …b´ Ë√ …b•«Ë WB• w≠ WظUAL∞« ‹UºßR± lLπ± Ë√ ‹UºßRLK∞ sJL¥ .hB• WO≤u≤UI∞« ozU£u∞U° W°u∫B± qßd¢Ë ◊Ëd® d∑≠b∞ UI∂© ÷ËdF∞« ¸d∫¢ : WO∞U∑∞« wMI∑∞« ÷dF∞« -1 Œ¸R±Ë wCL± ,¡uKL± »U∑∑ØùU° `¥dB∑∞« W±u∑ª±Ë WOCL± ÊuJ¢ Ê√ Vπ¥ w∑∞« s¥b≥UF∑L∞« ‹ULOKF¢ ‰UG®_« w≠ ‰uFHL∞« W¥¸Uß sOOMNL∞« nOMB∑∞«Ë qO≥Q∑∞« …œUN® WOºJ∑∞« ‰UG®_ W∂ºM∞U° ‚u≠ UL≠ WF°«d∞« W§¸b∞« wºOz¸ ◊UA≤ WO±uLF∞« WO£ö£ WOºJ∑∞« ‰UG®_ ‚u≠ UL≠ W∏∞U∏∞« W§¸b∞«Ë WO∑≠e∞« W≤Ußdª∞U° )UNOK´ ‚œUB± Wªº≤( ‹PAML∞«Ë WI∂D∞« rƸ sO∂¢ l± o∫KL∞« w≠ 1 rƸ WOF{u∞« Vº• W¥œUL∞« qzUßu∞« WLzUÆ ‚œUB± aº≤( sO±Q∑∞« ‹«œUN® l± W¥œU±d∞« ‹UÆUD∂∞« s± aº≤ l± WB∫∞« )UNOK´ `¥dB∑∞U° W°u∫B± WºßR± ·d© s± …UCL± W¥dA∂∞« qzUßu∞« WLzUÆ ‹«¸U©ù WOBªA∞« …dOº∞« l± )UNOK´ ‚œUB±( ‹«œUNA∞«Ë ¡«d§ú∞ ÍuMº∞« o∫KL∞« w≠ o≠dL∞« ÖuLM∞« Vº• WºßRL∞« wCL± WB• qJ∞ “Uπ≤û∞ wM±e∞« ‰Ëbπ∞« l± )·Ëd∫∞«Ë ÂUƸ_U°( …bL∞« Âu∑ª±Ë ‰Ëb§ Ãdª∑º±( ‰uFHL∞« ͸Uß wzU∂π∞« t∂A∞«Ë wzU∂π∞« nKL∞« ‹UI∫∑ºL∞« ¡«œ¬ ‹«œUN® w∂¥dC∞« rOÆd∑∞« WÆUD∂° Vz«dC∞« )tOK´ ‚œUB± aº≤ CNAS, CASNOS, CACOBATPH )UNOK´ ‚œUB±( WØd® W∞U• w≠ WºßRLK∞ wßUß_« Êu≤UI∞« s± Wªº≤ ÊUO∂¢ l± )W´uLπ± W∞U• w≠( UN° ‰uLFL∞« sO≤«uI∞« Vº• WØ«dA∞« bI´ )WØ«dA∞U° Ë√ s±UC∑∞U° lLπ¢( lLπ∑∞« qJ®Ë W´uLπL∞« fOz¸ oKF∑¥ U±bM´ bNF∑L∞« 03 rƸ WOzUCI∞« o°«uº∞« WHO∫Å s± Ãdª∑º± d±_« oKF∑¥ U±bM´ WºßRLK∞ ÂUF∞« d¥bL∞« Ë√ dOºLK∞ wFO∂© hªA° d±_« )WOKÅ√ Wªº≤( WØdA∞U° )tOK´ ‚œUB±( ͸Uπ∑∞« qπº∞« s± Wªº≤ -

MARACANA N° 1951 — MARDI 5 FÉVRIER 2013 - ANEP N° 505 218

MARACANA N° 1951 — MARDI 5 FÉVRIER 2013 - ANEP N° 505 251

MISE EN DEMEURE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU DE LA WILAYA DE DJELFA

- Vu le marché portant réalisation du lot N°01/, réalisation des collecteurs d’évacuation des eaux dans le cadre de la protection de la ville d’EL IDRISSIA contre les inondations, visé par le comité des marchés de la wilaya sous le n°274/2011 du 12/10/2011 et par le contrôleur financier sous le n°2299 du 13/12/2011 approuvé le 11/12/2011. - Vu l’ordre de service de démarrage des travaux n°08/12 du 11/01/2012. - Vu les mises en demeure L’entrprise OMRANI ABDELMALEK domiciliée à Djelfa, est mise en demeure :

1- de renforcer le chantier 2- D’activer et accélérer les travaux dans un délai de 08 jours à compter de la date de parution du présent avis dans la presse. Faute de quoi, il sera fait application des mesures coercitives prévues à l’article 35 du CCAG.

MARACANA N° 1951 — MARDI 5 FÉVRIER 2013 - ANEP N° 505 283

AVIS DE RECRUTEMENT

MINISTERE DE LA FORMATION ET DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS DIRECTION DE LA FORMATION ET DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS DE LA WILAYA DE TIZI OUZOU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L’APPRENTISSAGE SIDI-NAMANE

Grade

Spécialité

Professeur de formation professionnelle

Froid et climatisation

Professeur de formation professionnelle

Informatique / Option réseaux et systèmes informatiques

Professeur de formation professionnelle

Peinture

Professeur de formation professionnelle

Esthétique coiffure

Nbre de postes 01

01

01

01

Titre exigé

Publication

Etre titulaire d’un diplôme de technicien supérieur dans la spécialité ou d’un titre reconnu équivalent. Etre titulaire d’un diplôme de technicien supérieur dans la spécialité ou d’un titre reconnu équivalent.

Journal

Etre titulaire d’un diplôme de technicien supérieur dans la spécialité ou d’un titre reconnu équivalent.

Etre titulaire d’un diplôme de technicien supérieur dans la spécialité ou d’un titre reconnu équivalent.

Dossier à fournir : Le dossier doit être adressé ou déposé au CFPA Sidi-Naamane (wilaya de Tizi Ouzou) - Une demande manuscrite de participation au concours, - Une copie certifiée conforme à l’original du diplôme exigé, - Une copie de l’attestation certifiée conforme à l’originale justifiant la situation vis-à-vis du service national, - Une copie certifiée conforme de la carte d’identité nationale, - Un extrait du casier judiciaire n° (03) datant de moins de 03 mois, - Deux (02) photos d’identité, - Un certificat de nationalité, - Une attestation de suivi de formation, - Une attestation de travail s’il y a lieu, - Relevé de notes de la dernière année. MARACANA N° 1951 — MARDI 5 FÉVRIER 2013 - ANEP N° 505 240

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


INIESTA :

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

INTERNATIONALE

21

«Nous pouvons gagner en France»

L'Espagnol Andrés Iniesta est, selon les dires de ses propres collègues, un footballeur parfait. Intelligent, élégant et efficace, il est non seulement le cerveau du FC Barcelone et de la sélection espagnole, mais a également marqué le but le plus important de l'histoire de la Roja : une reprise à mi-hauteur du pied droit qui a offert à l'Espagne sa première Coupe du Monde de la FIFA™.Dix ans après sa première apparition sur la scène internationale à l'occasion de la Coupe du Monde U20 de la FIFA, Émirats Arabes Unis 2003, le natif de Fuentealbilla affiche la même ambition que celle qui lui a permis de prendre place sur le podium des finalistes du FIFA Ballon d'Or aux côtés de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo. FIFA.com a parlé avec lui de ses sources d'inspiration, de ses modèles et de ses objectifs immédiats avec l'équipe culé et la sélection championne du monde.

Andrés Iniesta, vous êtes devenu un habitué du Gala FIFA Ballon d'Or. Quelles sensations vous animent dans ce type d'événements, en tenant compte des années qui passent ? De très bonnes sensations, très bonnes. Quand vous y pensez à tête reposée, c'est un motif de joie de compter parmi les joueurs choisis pour ces prix, de faire partie du onze mondial. C'est formidable que les gens reconnaissent la valeur de ce que vous faites. C'est quelque chose de très particulier, vraiment. Beaucoup disent que Messi marque les buts, mais que c'est Iniesta qui fait avancer Barcelone. Que pensez-vous de cette affirmation ? Je pense que c'est le potentiel de chacun poussé à fond qui fait une grande équipe. Le Barça est meilleur avec Leo, et Leo est meilleur avec le Barça. Le football n'est pas un jeu individuel, c'est un sport collectif où c'est la somme de tous qui fait que les individualités se voient beaucoup plus. Je suis meilleur avec Leo et Leo est meilleur avec nous, c'est ça qui est important : que tous, nous nous sentions responsables du travail bien fait.

Il n'y a pas longtemps, Messi a dit qu'il aurait été juste que le FIFA Ballon d'Or termine entre les mains d'Andrés Iniesta… (rires) Venant de Leo, c'est un compliment. C'est un coéquipier avec qui je vis et avec lequel je joue depuis longtemps. C'est tellement bien. Le fait de partager un podium ne fait pas de nous des rivaux. Pour moi, c'est un coéquipier. Le fait qu'il ait gagné un quatrième Ballon d'Or me rend aussi heureux.

Si l'on revient sur l'année 2012, au terme de laquelle vous avez été élu meilleur joueur de l'UEFA, quel moment est resté le plus vivement gravé dans votre mémoire ? Peut-être l'EURO, en raison de l'importance qu'a eue ce tournoi pour l'équipe. Nous avons réalisé quelque chose qu'aucune autre sélection n'a réussi à faire. Et puis, je le dis souvent : je garde la sensation d'avoir bien joué, d'avoir été heureux et d'avoir progressé. Ce sont les meilleurs critères que je peux avoir au fil des ans. Dans un entretien récent, vous avez dit que votre niveau sur le terrain était le reflet de ce qui se passait en dehors. Que se passe-t-il actuellement dans la vie personnelle d'Andrés Iniesta pour qu'il affiche un niveau aussi élevé ? Le secret, c'est la stabilité que je trouve en dehors du terrain : avec ma femme, avec ma fille, avec ma famille, avec les gens qui m'entourent. Mais chaque personne est différente… Il y a des joueurs, même parmi les plus grands, qui trouvent un bon refuge sur le terrain pour évacuer tout ce qui ne va pas en dehors. Dans mon cas, je pense que les deux mondes sont très liés. En 2012, Barcelone n'a remporté qu'un seul titre alors que depuis plusieurs années, vous et vos coéquipiers nous aviez habitués à plus. Ce titre a-t-

il été un peu fade ? Non, il n'a pas été fade, car la Coupe du Roi n'est pas fade. En plus, nous sommes passés très près en Ligue des champions. En sport, ou en tout cas au Barça, vous devez toujours vous battre pour tout. Disons qu'il nous a manqué en 2012 un petit quelque chose que nous avions eu les années précédentes. En 2012, nous sommes arrivés tout près, mais il nous a manqué ce petit quelque chose. Cette année, nous avons la motivation de nous battre à nouveau pour tout. Sur le plan extra footballistique, 2012 a été une année un peu particulière avec le départ de Pep Guardiola, la maladie d'Éric Abidal, la rechute de Tito Vilanova. Comment tout cela se répercute-t-il dans un groupe aussi uni et depuis tant d'années ? Le départ de Guardiola fait partie des choses qui arrivent : le club et lui-même sont arrivés à cet accord. C'est donc une chose normale, naturelle, qui arrive très souvent dans n'importe quelle équipe. En revanche, les deux autres choses ont été très dures à encaisser, très dures à vivre, surtout évidemment pour les deux personnes concernées et leur famille. Nous, la seule chose que nous pouvions faire était d'être à leurs côtés, de tout donner et de les soutenir pour que progressivement, ils puissent se remettre et revenir dans le groupe. La vitalité et l'envie qui animent le groupe aujourd'hui s'expliquent aussi par ces coups durs que nous avons réussi à surmonter.

Verra-t-on un jour Iniesta avec un autre maillot que celui du FC Barcelone ? Mon rêve et mon espoir, je le dis toujours, seraient de terminer et de prendre ma retraite dans le club où je suis arrivé à l'âge de 12 ans et qui m'a donné pratiquement tout. Aujourd'hui évidemment, ça ne me vient pas à l'esprit, car je suis au meilleur endroit possible. Je dis aussi que c'est mon rendement qui décidera jusqu'où j'irai. Le jour où je sentirai que je ne me donne plus à 100%, je ne tricherai pas avec mon club. C'est logique. De Barcelone, passons à la sélection. La Coupe des Confédérations de la FIFA de cette année est-elle une occasion de prendre votre revanche après l'élimination à Afrique du Sud 2009 ? Dans le football, il y a toujours une deuxième chance, une autre opportunité d'essayer de gagner. Ou de récupérer ce que vous avez perdu. Ainsi cette année, nous avons la possibilité de le faire, de gagner cette compétition et nous irons dans ce but. Nous sommes champions du monde en titre et nous jouerons au Brésil, qui est un endroit très particulier, avec son public… Ça va être magnifique !

En parlant du Brésil, que pensez-vous des qualifications ? Le groupe est devenu intéressant après votre match nul contre la France. Oui, c'est certain. Cela confirme ce que nous disons depuis longtemps : aujourd'hui, toutes les équipes sont difficiles à battre. Peu importe l'équipe, et encore plus si c'est la France. Si dans un match, vous n'êtes pas à 100%, l'adversaire peut vous battre ou faire match nul. C'est ce qui est arrivé contre la France. Mais nous avons entièrement confiance de pouvoir rester premiers, de bien négocier les matches qui nous restent et aussi, pourquoi pas, d'aller gagner en France. La sélection en est capable. Aujourd'hui, tout le monde fait l'éloge de l'intelligence de jeu d'Andrés Iniesta, mais quand vous étiez petit, quels joueurs admiriez-vous ? Qui vouliez-vous imiter ? Eh bien quand j'étais petit, je regardais beaucoup Pep Guardiola et Michael Laudrup. C'étaient les deux joueurs

auxquels je voulais le plus ressembler. J'essayais de faire les choses comme eux. Ensuite, au fil du temps, j'ai pu constater qu'ils avaient été de bons exemples à suivre.

Aujourd'hui, les jeunes regardent ce que je fais. C'est un signe que les choses sont bien faites.

C'est aussi une grande responsabilité car aujourd'hui avec les médias, tout ce que vous faites sur le terrain et en dehors arrive aux yeux et aux oreilles du monde entier. Comment gérezvous cela ? Oui, c'est certain. Une pièce a deux côtés, n'est-ce pas ? Pour le meilleur et pour le pire. Mais c'est quelque chose que l'on gère naturellement. Ça fait partie de notre travail. Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas seulement des joueurs de football, nous sommes aussi très observés par beaucoup de gens qui veulent nous ressembler ou essayer de faire comme nous. C'est une grande responsabilité. En guise de conclusion, quels sont vos vœux pour 2013 ? La santé. De pouvoir m'entraîner et bien jouer, c'est le plus important. Le reste, selon ce que décide le destin, les choses peuvent aller mieux ou moins bien. Je souhaite avant tout être bien pour pouvoir prendre du plaisir à ce que je fais, sur le terrain comme en dehors. In fifa.com

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22 JEU-DÉTENTE

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

MOTS FLÉCHÉS N° 1240

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 1239

LA BLAGUE

Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre.

1

A

B

C

D

E

F

2 3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

G

MOTS CROISÉS N° 1240 H

I

J

K

L

HORIZONTALEMENT 1 - Grand art en petites taches 2 - Il faut en sortir pour améliorer la situation Eclusées 3 - Place de rivière Laissera tomber 4 - Particulièrement vif Chats qui ont choisi la liberté 5 - Ecrivit en alexandrins Génitrices 6 - Mettras au courant Animé 7 - Perversions brutales Vésicule 8 - Orignal au Canada Aprés 9 - Attraits féminins pour le titi - Séduire 10- Chef d'état slave Conviendra parfaitement

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba

Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT A - Attirent l'attention B - Non-conformiste C - Impressionnant D - C'est nickel - Bonnes comme les romaines E - Spectacle au foyer Petite bourguignonne F - Conduira - Marque de similitude G - Fignolèrent H - Vraiment las I - Vieux catalans Soudé J - Fiables - Coin réputé K - Orifice organique Dépolir L - Mot de licence Montrera son amour du jus de cuisson

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 1239

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

s'occupe d'une jeune fille admise à l'hôpital pour des troubles respiratoires. Elle se met à saigner de l'oreille et ne sent plus ses jambes. Sa mère se présente à l'hôpital et découvre que les médecins la soupçonnent de l'avoir frappée. Pendant ce temps, House découvre que Foreman a une liaison avec une femme mariée, Anité. Il décide de le faire chanter pour avoir moins d'heures de consultations...

02:30Météo 02:35M6 Music 07:15Météo 07:20Vinz et Lou 07:25Manny et ses outils 07:45Docteur La Peluche 08:15Le petit Nicolas 08:25Martine 08:40Lou ! 08:55Météo 09:00M6 boutique 10:05Météo 10:10Ma famille d'abord 10:50La petite maison dans la prairie 12:40Météo 12:45Le 12.45 13:05Scènes de ménages 13:40Météo 13:45Mortelles retrouvailles 15:45Mensonges et trahison 17:35Un dîner presque parfait 18:45100 % mag 19:40Météo 19:45Le 19.45 20:05Scènes de ménages 20:50D&CO, une semaine pour tout changer

Vue de l'extérieur, la grande maison en pierres apparentes dont Arnaud et Elodie sont propriétaires a belle allure. Pourtant, inhabitée pendant dix ans, la demeure, construite dans les années 70, réserve de mauvaises surprises. L'électricité n'est pas aux normes, le chaudière ne fonctionne pas, les fenêtres se révèlent en mauvais état et les pièces de l'étage ne bénéficient d'aucune isolation thermique. Depuis leur installation, Arnaud et Elodie ont paré au plus urgent mais n' ont pas pu s'atteler au gros oeuvre, faute de moyens financiers suffisants et de connaissances en la matière. La mère d'Elodie a sollicité Valérie Damidot et son équipe, qui ont sept jours pour tout changer.

FAIRE UN TONIQUE AUX CONCOMBRES

Pour échapper aux symptômes gênants et parfois très irritants de l'allergie respiratoire, une bonne hygiène de vie est indispensable. Mieux-être garanti !

P

endant longtemps, nous avons donné aux familles des quantités de conseils pour qu'elles préparent la venue de leur enfant dans les meilleures conditions, explique le Dr Florence Trébuchon, allergologue. On disait aux femmes enceintes : pas de chat à la maison, faites la chasse aux acariens, ne donnez pas du lait trop tôt... On pense aujourd'hui qu'il existe

BEYONCÉ : DANS LES COULISSES DU SUPER BOWL, ELLE LAISSE ÉCLATER SA JOIE DANS LES BRAS DE SON MARI JAY-Z !

L

a star américaine folle de homme, tombe dans les bras de son mari après son show endiablé au Super Bowl 2013 ! Elle a été acclamée par des millions de spectateurs et téléspectateurs, mais il n'y avait qu'un seul homme dans l'esprit de Beyonce après son incroyable performance lors de la 47e finale du Super Bowl ! En effet, après avoir chanté une série de ses plus grands succès lors de la fameuse mi-temps du Super Bowl, ce dimanche 3 février à la NouvelleOrléans, Beyoncé a été repérée en train de courir dans les coulisses du show pour finalement se jeter dans les bras son mari le célèbre rappeur Jay-Z. Un moment émouvant, puisque Bey n'a tenu à partager sa joie qu'avec l'élu de son coeur et ce face à tous les privilégiés qui ont eu un passe pour les backstage. La chanteuse de 31 ans s'est ensuite enveloppée dans un long peignoir noir après sa super performance, durant laquelle nous avons même eu le droit aux retrouvailles scéniques des Destiny's Child, puisque ses amis Kelly Rowland et Michelle Williams ont été invitée à la rejoindre sur scène pour un medley qui a enflammé l'assistance. Et dans les coulisses toujours, pas d'exception, les trois acolytes ont également mis l'ambiance. Les fameuses photos de la Queen Bey et de son chéri, qui sont tout de même les plus parlantes, ont été publiées par la maquilleuse professionnelle Joanna Simkin, et ont rapidement fait le buzz sur Twitter après avoir été re-partagées par la chanteuse elle-même. Des clichés qui témoignent de la complicité qui règne entre la diva du R&B et son Hip Hop boy, toujours aussi mignons même au file des années !

Allergie respiratoire

différents profils génétiques, et que ces attitudes peuvent être favorables ou non selon le type de profil. Dans le doute, nous évitons de proférer de véritables diktats qui vont rendre la vie des gens impossible, précise encore le Dr Trébuchon. Les spécialistes en restent donc à des conseils très simples. Ayez un environnement globalement sain (ménage et aération !), évitez de trop solliciter le système immunitaire de bébé tant qu'il est immature, donc halte aux diversifications alimentaires précoces, et ne fumez pas. ALLERGIES RESPIRATOIRES: SI LES SYMPTÔMES SONT MODÉRÉS

Le saviez-vous ?

Si les symptômes sont ponctuels et modérés, faites des rinçages réguliers du nez avec du sérum physiologique ou marin additionné de manganèse. Contre les rhinites, essayez l'homéopathie (Rhinallergy®). Vous pouvez aussi tenter la photothérapie nasale : un petit appareil semble réduire l'écoulement nasal et l'inflammation de la muqueuse (Allergolux ou Bionase).

ALLERGIES RESPIRATOIRES: SI LES SYMPTÔMES SONT GÊNANTS Si les symptômes sont ponctuels mais gênants, de nombreux antihistaminiques sont en vente libre (Claritine®, Zyrtec®, Réactine®...). Ils peuvent suffire.

Le premier amour d’Hitler était juif !

Dans sa jeunesse, Hitler était un homme très différent de ce que nous apprenons dans les livres d’histoire aujourd’hui, et son premier amour était bien juif !

Dans ses jeunes années, Adolf Hitler tomba amoureux d’une fille juive âgée de 16 ans, Stefanie Isak. Toutefois, Hitler n’était pas aussi gras comme il se présente à nous aujourd’hui. Il n’a jamais abordé directement cette femme. Au début de son obsession par cette dernière, il lui écrivait des lettres et des poèmes sans jamais avoir de réponse. Il n’a jamais eu le courage de se rapprocher de cette jeune femme et son obsession ne cessa pas d’augmenter, ce qui lui a engendré une dépression à cause du rejet de ses lettres d’amour, Hitler a même songé à se suicider, et qui sait peut-être que cette jeune femme est la source de sa rage envers la communauté juive…

Sinon, votre médecin vous prescrira en plus des corticoïdes nasaux (Nasonex®, Nasacort®, Flonase®...), du cromoglycate sodique à pulvériser dans l'oeil, voire des vasoconstricteurs locaux durant quelques jours.

ALLERGIES RESPIRATOIRES: SI LES SYMPTÔMES DURENT Si les symptômes durent et sont très gênants, la visite chez un spécialiste s'impose. Dans certains cas, la désensibilisation sera proposée d'emblée. Dans d'autres, l'allergologue essaiera d'abord d'équilibrer les allergies au moyen d'antihistaminiques ou de corticoïdes oraux. Ce qui nécessitera un suivi, donc souvent plusieurs consultations à envisager.

DEVINETTE

POURQUOI LES AMÉRICAINS ONT-ILS TOUJOURS FROID ?

COLOMB

DOSSIER SANTÉ

Quand on veut se faire un tonique naturel pour la peau, c’est facile, il faut un concombre et le couper en morceaux.Laisser cuire le concombre pendant cinq minutes dans un demi-litre d’eau bouillante. Filtrer et utiliser la lotion tous les matins pour le visage. Se conserve une semaine au réfrigérateur.

ACTU PEOPLE

RÉPONSE :

House

09:10Des jours et des vies 09:30Amour, gloire et beauté 09:55C'est au programme 10:40Météo outremer 10:50Ski 12:20Tout le monde veut prendre sa place 12:55Météo 2 + Le JT 13:50Consomag 13:55Expression directe 14:00Toute une histoire 15:15Comment ça va bien ! 16:20Le jour où tout a basculé 17:10Côté Match 17:15Seriez-vous un bon expert ? 17:54CD'aujourd'hui 17:55On n'demande qu'à en rire 19:00Mot de passe 19:25Météo 2 19:30N'oubliez pas les paroles 20:00Journal 20:40Histoire d'un rêve 20:42Image du jour 20:43Météo 2 20:45Histoires en série 22:45Papa s'en va en guerre

PARCE QUE CHRISTOPHE LES A DÉCOUVERTS.

10h00 : aalem e'sahra (34) 10h30 : chahra (16) rediff 10h30 : yara (14) 11h00 : questions d'actu (rediff) 12h00 : journal en français + météo 12h25 : el aahd e'tamine (26) 13h40 : min barari el cherq (13) 14h30 : yaoumiyate moudir 15h00 : 52' chrono ''rediff'' 16h00 : flipper (13) 16h30 : sahla mahla (les métiers) 17h00 : takder tarbah n°94 18h00 : journal en amazigh 18h30 : chahra (17) 19h00 : journal en français + météo 19h30 : algérie, génies des lieux ''djanet I'' 20h00 : journal en arabe 20h45 : uni-vert 22h00 : gala artistique gala 23h00 : expression livre 00h00 : journal en arabe

09:20Quatre mariages pour une lune de miel 10:15Météo 10:20Au nom de la vérité 11:55Petits plats en équilibre 12:00Les douze coups de midi 12:50L'affiche du jour 13:00Journal 13:40Petits plats en équilibre 13:50Météo 13:55Les feux de l'amour 14:55La vérité sur mon passé 16:35American Wives 17:25Coup de foudre au prochain village 18:20Une famille en or 19:05Le juste prix 19:45Nos chers voisins 19:55Météo 20:00Journal 20:35Mon assiette santé 20:37Instants d'émotion 20:39Météo enregistrer 20:42Après le 20h, c'est Canteloup 20:50Dr House 23:2024 heures aux urgences

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

TÉLÉVISION 23 *HOROSCOPE*

Vous avez traversé une longue période très difficile. Maintenant vous pourrez enfin recevoir les fruits de vos efforts. Mais prenez le temps de bien vous reposer pour récupérer le bon moral que vous aurez besoin pour affronter l'avenir.

Si vous envisagez de faire des achats importants ou de faire une grosse dépense, n'hésitez pas à demander l'avis de quelqu'un en qui vous avez confiance. Laissez-vous conseiller, car vous pourriez vous laisser influencer par une autre personne qui vous indiquerait le mauvais choix.

La chance sera avec vous ce qui va vous permettre d'accomplir très vite ces grandes choses dont vous avez le désir. Une belle histoire se noue. Et vous saurez ce que vous avez à faire pour saisir à temps les bons moments qui vont vous remplir de joie. C'est le beau fixe ! Vous savez qu'il est indispensable de saisir votre chance dès maintenant. Vous avez déjà laissé passer certaines occasions de vous distinguer. On vous tiendrait rigueur d'un engagement trop brutal dans une compétition, vous agirez sagement. D'excellentes nouvelles ont tardé à venir. Vous saurez utiliser à bon escient les informations ainsi recueillies à votre profit. C'est maintenant pour vous le temps bien choisi pour changer votre fusil d'épaule si vous voulez aller jusqu'au bout de vos désirs. Vous allez vous rendre compte que quelqu'un qui vous est favorable va se rallier à votre point de vue. Prenez soin d'affirmer toute vos exigeances vis-à-vis de personnes qui vous sont proches même si elles vous paraissent un peu trop intransigeantes. Les problèmes de communication qui auraient pu survenir vont s'envoler car vous aurez l'occasion de discuter sérieusement. Si vous avez du mal à vous faire comprendre, prenez votre temps, respirez profondément puis parlez calmement et vous serez écouté.

Les planètes vous sont très favorables sur le plan personnel. Il serait temps d'envisager des transformations importantes dans tous les domaines. Vous savez que vous êtes capable de grandes choses, mais votre manque de confiance en vous, freine votre dynamisme.

Même si votre environnement vous paraît défavorable comme la chance vous sourit vous savez demeurer imperturbable quoiqu'il advienne. Cela vous donne l'occasion rêvée pour réaliser enfin un désir que vous nourrissez depuis quelques jours.

Manifestez de la discrétion si vous voulez montrer ce que vous valez vraiment. Votre expérience et vos capacités ont une valeur d'argent et vous êtes capable d'en obtenir un prix nettement plus élevé. Vous allez essayer d'œuvrer dans le sens de la réussite.

Un manque de communication pourrait conduire à de sérieuses erreurs. Grâce à votre volonté de rester ouvert et en encourageant les autres à s'exprimer, le pire peut être évité. Gardez confiance en vous, les affaires d'argent pourraient bien vous sourire aujourd'hui. De bonnes nouvelles vous arrivent enfin. Profitez de cette opportunité pour vous situer face aux propositions qu'on pourrait vous faire. Vous traversez une phase bénéfique que vous pouvez transformer en réussite sans précédent. N'hésitez pas à entreprendre.

HORAIRES DES PRIÈRES

El Fedjr 06:11 Dohr 13:02 El Assar 15:56 El Maghreb 18:23 El Icha’a 19:44

M ARDI

Ensoleillé

Max. 18° / Min. 8°


24

HALILHODZIC :

Maracana N°1951 — Mardi 5 février 2013

«J’y suis, j’y reste et place au Bénin»

Le Bosniaque après avoir laissé planer le doute sur son avenir, à la tête des Verts, a finalement décidé de poursuivre son aventure comme premier responsable du staff technique algérien et met désormais le cap sur la prochaine échéance officielle qui a pour nom le Bénin et qui rentre dans le cadre des éliminatoires de la coupe du Monde 2014. Tout est donc rentré dans l’ordre et ainsi vont les choses et en football celles-ci vont très vite.

L

a triste aventure de la CAN 2013 est belle et bien révolue et il est inutile de remuer une fois de plus le couteau dans la plaie, en évoquant un bilan des plus négatifs (1 point pour un match nul), beaucoup d’interrogations et des lueurs d’espoir. Les camarades de Mesbah, eux, ont regagné leurs clubs et certains ont déjà replongé dans la compétition, alors que Halilhodzic avait laissé planer le doute sur son avenir à la tête des Verts. Il faut dire que le parcours de son équipe en Afrique du Sud, le comportement de certains joueurs, les critiques de toutes parts qui se sont abattues sur lui et les démêlées avec la presse, lui ont donné à réfléchir sur son désir de poursuivre ou non son aventure. Avant de rejoindre le pays de Mandela, il avait même lancé aux journalistes : «Je ne vous dis pas le nombre de propositions alléchantes que je reçois !», histoire de

montrer qu’il est très sollicité et qu’il risque à tout moment de rompre son contrat avec la FAF. Mais cette dernière, par la voix de son président, Mohamed Raouraoua, avait déjà renouvelé sa confiance au Bosniaque, bien avant cette CAN.

Halilhodzic tient sa promesse et reste

C’est au cours d’un tête à tête à Johannesburg que coach Vahid a décidé de rester, vu notamment les prochaines échéances qui attendent la sélection avec ce match important contre le Bénin, le mois prochain pour le compte de la troisième journée des éliminatoires du Mondial2014. « Apres mûre réflexion et tenant à ma

promesse, j’ai décidé de poursuivre ma mission à la tête de la sélections nationale » De son côté le président de la FAF fera savoir qu’il est impensable de laisser une équipe en plein chantier à un mois et demi d’une confrontation décisive. Il a insisté pour faire comprendre à son entraineur et interlocuteur qu’il avait un contrat à honorer en qualifiant l’équipe au prochain Mondial. Sauf que les choses devront bien changer et qu’aucun autre faux pas ne sera toléré pour le technicien bosniaque

Récupérer les blessés est l’une des priorités

Il devra faire le ménage au sein de l’équipe, en espérant que les joueurs qui étaient

blessés comme Bougherra, Yebda, Abdoun et ceux qui devraient rejoindre les Verts pour la première fois tels que Belfodil ou Brahimi, soient compétitifs, et renforcer son staff technique qui, selon plusieurs sources, n’est pas assez consistant pour l’aider à accomplir ses tâches avec un peu plus de profondeur. Le cap est donc mis sur le match du Bénin et le staff technique n’aura aucune date FIFA pour disputer un match de préparation et superviser de nouveaux éléments. Halilhodzic ira donc voir à l’œuvre les joueurs qu’il voudra retenir pour le prochain stage dans leurs clubs respectifs et non pas sous le maillot de la sélection. Reste à savoir si les lacunes tactiques relevées sur le terrain, la stratégie du jeu adoptée et le choix de certains éléments vont changer pour remettre l’équipe sur selle. La situation ne sera en tous les cas pas la même qu’avant, car la prochaine sortie officielle du club Algérie même à domicile sera très difficile à négocier. Cette confrontation sera un véritable témoin à Halilhodzic pour jauger de la capacité de ses protégés, s’ils seront vraiment en mesure d’arracher pour la quatrième fois le droit d’être présents à la coupe du Monde 2014 qui aura pour cadre le pays de la Samba, terre où l’on respire et où l’on vit que pour le football. Ne pas y être, serait un véritable gâchis, de grâce, faites en sorte que l’on y soit officiellement conviés en gagnant le droit à cette participation. Alors les Verts au Brésil ? , cela ne dépend que «d’eux». H. M.

MARACANA N° 1951 — MARDI 5 FEVRIER 2013 - ANEP 504 097

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1951 date 05-02-2013  

Maracana est un quotidien d’informations sportives. Une publication qui traite de l’information sportive nationale et internationale. Elle...

Advertisement