Issuu on Google+

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Mouloud Hamdi

EQUIPE NATIONALE

Le Bénin et le Mali en ligne de mire Un renfort qualitatif est plus que souhaité Mesbah présenté hier KADIR à la presse «Je suis prêt» LES VERTS SE PROJETTENT SUR LE MONDIAL-2014…

«Je suis à Parme et je ferai le maximum pour ce projet»

www.maracanafoot.com

N° 1949 Dimanche 3 février 2013 — Prix 20 DA

Le Mouloudia,

ASO 0 - MCA 1

c’est du SOLIDE !

MENAD «NOUS MÉRITONS CETTE VICTOIRE»

ZEDDAM : Il ne fait plus partie des plans de Menad

MCO 1 - JSK 1

Les Canaris RÉSISTENT à Zabana Boulaïnceur : «Attendez-moi face à l’ASO Chlef»

JSMB 0 - CSC 0

«Je n’ai rien Les Béjaouis compris»

SOUFFRENT...

Du pain sur la planche pour Solinas

IL SERA OPÉRÉ CET

HADJ AISSA : «C’est le destin» APRÈS MIDI

USMH 1 - MCEE 0

Une victoire inespérée Yaya de retour cette semaine

DEMOU REVIENDRA LA SEMAINE PROCHAINE

USMA 2 - CAB 0

Les Usmistes

sur le

PODIUM

USMBA 0 - CRB 0

Un précieux point pour le Chabab LALMAS HOSPITALISÉ


02

EQUIPE NATIONALE

BALLE AU CENTRE

Vous trouvez ça normal ? «

S

i vous saviez comme c'est fatigant de gérer la sélection algérienne ! Il y a beaucoup de pression, des ambitions démesurées…». Cʼest bien Vahid Halilhodzic qui sʼexprime ainsi au micro dʼune radio française. Il est facile dʼimaginer quʼil nʼaurait jamais eu cette outrecuidance sʼil avait été sollicité par un média national. Il faut donc rappeler à cet entraîneur dont le salaire est faramineux, quʼil enfreint là les règles les plus élémentaires du contrat qui le lie à la sélection nationale. Nous sommes même tentés dʼécrire quʼil piétine les règles qui lient tout travailleur à son employeur et il serait malvenu dʼentendre se plaindre un enseignant, un fonctionnaire ou un éboueur de « la fatigue à gérer son emploi ». Pour la simple raison quʼil est payé pour être fatigué et que rien ne sʼacquiert dans la facilité. Ceci pour la déontologie. Pour lʼaspect purement technique, il y a étrangement une unanimité à vouloir maintenir ce technicien à la tête des Verts et lʼargumentmassue qui est avancé, cʼest que nous sommes à peine à quelques encablures du match décisif contre le Bénin. Nous avons même lu dans un quotidien que sur les trois équipes qui ont donné la réplique, « aucune nʼa été à la hauteur des Verts»(!). Fichtre ! Mais alors pourquoi deux dʼentre elles ont platement battus les Verts? Nous voilà ainsi raisonnant par lʼabsurde : cʼest donc la meilleure équipe qui est éliminée et les médiocres qui restent. Franchement on aurait tant aimé ne pas être à la hauteur et passer le premier tour. Mais ce qui est le plus étrange, cʼest cette unanimité à reconnaître des vertus à un entraîneur et aussi à des joueurs qui ont lamentablement raté leur sortie continentale. Pour des résultats beaucoup plus probants, Rabah Saâdane a été descendu en flèche et beaucoup de confrères persistèrent tant et si bien quʼils ne se turent que lorsquʼils obtinrent sa tête. Il nʼest pas question dans ce modeste écrit de demander la tête de Halilhodzic – ce nʼest pas le genre de la maisonmais juste de rester réaliste dans ses appréciations. Un coach qui perd, qui est arrogant envers la presse nationale et qui va se confier aux médias étrangers…qui se voit renouveler la confiance du patron de la FAF et même tresser des lauriers par des journalistes éconduits, vous trouvez ça normal? Nous ne faisons que poser la question, cʼest tout. A. B.

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Mouloud Hamdi

Les Verts en deçà de ce qu’on espérait RÉTROSPECTIVE ET BILAN INDIVIDUEL D’UNE CAN RATÉE

Bien que la CAN 2013 ne s’achève officiellement que le 10 du mois courant, notre sélection nationale a déjà tourné la page de ce tournoi, parcequ’ elle s’est achevée juste au coup de sifflet du match contre le super favori pour le sacre final c'est-à-dire la Côte d’Ivoire. Les verts ont été éliminés au premier tour, sans gloire ne récoltant qu’un tout petit et minuscule point sur les neuf possibles, avec une défense qui a pris de l’eau de toutes parts encaissant cinq buts et un secteur offensif en manque flagrant de réalisme et de verve et qu’on ne peut totalement imputer à la malchance . Sans vouloir faire un procès d’intention à quiconque, nous faisons une petite évaluation de la prestation de tous les joueurs qui ont pris part à cette fête du football continental dont on gardera comme souvenir la malchance dont on fait preuve nos Verts.

RAÏS MBOLHI :

Le manque de compétition lui a été préjudiciable

Le portier titulaire des Verts M’Bolhi a alterné le bon et le moins bon car quand on encaisse cinq buts en trois rencontre c'està-dire une moyenne de plus d’un but et demi par match, même s’il n’y est pour rien, le néo sociétaire du Gazelec d’Ajaccio a aussi sauvé, grâce à ses parades, pas mal de situations périlleuses, lorsque sa défense se faisait prendre à défaut. Mention : A bien

CARL MEDJANI : Sa sobriété n’a pas suffi

Rejoignant récemment le club Monégasque, le second capitaine des Verts a été peu utilisé, victime du gabarit des attaquants adverses lors des rencontres face au Togo et à la Côte d’Ivoire. Medjani a fait preuve comme à son habitude de sérieux durant ce tournoi et s’est comporté en véritable professionnel. On ne sait ni pourquoi ni comment Halilhodzic l’ait relégué au rang des remplaçants. Medjani garde toujours foi en sa volonté et sa motivation pour retrouver une place de titulaire au milieu de la défense algérienne. Mention : A bien

RAFIK HALLICHE :

Son expérience a fini par payer

L’ex-sociétaire des Sang et Or a miraculeusement retrouvé sa place dans la liste des 23 retenus pour cette phase finale de la CAN 2013 sur le fil. Parti pour suppléer une quelconque défection de dernière minute, Halliche a tout de même pris part aux deux dernières rencontres sur les trois du premier tour. Sur le terrain, Halliche grâce à son expérience, a colmaté certaines brèches et a redonné le moral à ses jeunes coéquipiers. Dommage que suite à sa blessure il n’a pu rien faire face au but de Drogba. Halliche, loin de son meilleur niveau, sera infranchissable quand il aura retrouvé sa forme optimale Mention : A bien

ESSAÏD BELKALEM : Une des rares satisfactions

Que de chemin effectué par ce jeune espoir du football national, pour qui on craignait le pire durant son séjour à Aspetar. Durant cette CAN, l’athlétique défenseur-central de la JSK a totalement gagné la confiance du bosniaque qui n’a pas hésité une seule seconde à l’aligner durant les trois rencontres et ce malgré les remplacements effectués entre Medjani et Halliche. Belkalem a pris part aux trois rencontres. Ne rechignant point à l’effort, Belkalem s’est comme toujours défoncé sans compter. Certes l’arrièregarde algérienne s’est plié à cinq reprises mais Belkalem, lui, s’est opposé et a sauvé bien plus de situations qui auraient pu voir la défense algérienne prendre eau de toute part. Normal quand on a en face des joueurs de la trempe de Drogba, Msakni, Adebayor, et Yaya Touré pour ne citer que ceux là. «Qui s’y frotte s’y pique» et Belkalem en a tiré beaucoup d’enseignements. Mention : Bien

MEHDI MOSTEFA :

Sa disponibilité et sa polyvalence plaident pour lui

Le défenseur de l’AJ Ajaccio, Mehdi Mostefa, a vraiment du cœur. Le défenseur latéral jouit d’une polyvalence, qui lui permet tantôt d’être aligné milieu récupérateur comme ce fut le cas contre la Tunisie, tantôt sur le flanc droit de la défense pour les deux derniers rencontres face respectivement au Togo et à la Cote d’Ivoire. Limité techniquement, Mehdi compense ce manque par ce punch et ce cœur qu’il met sur le terrain, qui le pousse à se transcender, même face à des adversaires plus forts que lui techniquement. Mehdi Mostefa est tellement un compétiteur, qu’après les deux premières défaites il avait les larmes aux yeux, de rage. On ne peut surtout pas lui reprocher tout ce cœur et cette hargne, qu’il met en oeuvre pour son pays, de vouloir à tout prix gagner. Rien que pour ça il mérite tous nos égards. Mention : A bien

LIASSINE CADAMURO : Son inexpérience l’a sérieusement handicapé

Aligné d’entrée de jeu face aux Tunisiens lors du premier match, Cadamuro a par la suite perdu sa place de titulaire pour les deux autres sorties, Halilhodzic jugeant son rendement loin de ce qu’il devrait être. Son inexpérience a été pour beaucoup dans cette régression, sans doute par le fait de participer à sa première CAN. Manquant véritablement d’expérience au niveau africain, Cadamuro a complètement raté cette sortie. Souhaitons que l’expérience accumulée lors de cette CAN 2013 le rendra plus performant aux prochaines échéances qui attendent les Verts et notamment celle dans l’immédiat face au Benin dans un petit plus d’un mois. Mention : passable

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

EQUIPE NATIONALE

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Mouloud Hamdi

DJAMEL MESBAH : La plus grosse satisfaction

On croirait que la présence de Ghoulam a galvanisé l’exdéfenseur latéral gauche du Milan AC, qui a rejoint Parme, Mesbah. Impeccable, à la fois par son jeu, son comportement et sa lucidité, Djamel Mesbah a été la grosse satisfaction de cette CAN à tous les niveaux. Il a été superbe sur son flanc, défendant, attaquant, et prodiguant des conseils à ses jeunes coéquipiers. Mesbah a prouvé qu’il demeure une valeur sûre, à la grande joie du coach qui pourra compter sur les services de ce grand monsieur. Ghoulam doit sûrement s’en faire car à ce rythme Mesbah est bien parti pour être un des piliers de la sélection. Mention : Bien

ADLÈNE GUEDIOURA : Participation moyenne du métronome algérien

Guedioura a tout donné sur le terrain et n’a pas déçu. Cet athlète qui évolue dans le Championship s’est dépensé sans compter et n’a pas rechigné du tout à la besogne. Il a ratissé un nombre incroyable de ballons, il a tiré, il a défendu, il a taclé, bref il a tout fait mais bien dommage que la réussite n’était pas au rendez-vous. La mastodonte algérienne a même, dans son élan, renversé les buts du gardien togolais sans pour autant trouver la faille ne seraitce qu’une fois. Guedioura a eu pour tous ces sacrifices consentis le mérite d’avoir connu une distinction, celle du joueur le plus fair-play au cours de la rencontre devant les Eperviers du Togo. Trop maigre comme distinction mais, Guedioura promet d’être bien meilleur au cours des échéances à venir. Mention : A bien

MEHDI LACEN :

Le courage du capitaine n’a pas suffi

Même s’il n’a pas connu toute la verve qu’on lui connaissait habituellement, le capitaine des Verts n’a pas vraiment rayonné dans cette CAN sur le plan de son jeu. C’est plutôt sur le plan mental que nous avons découvert Lacen. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu un capitaine de l’EN qui se bat à la fois dans sa tâche, la récupération, mais qui se bat aussi contre l’arbitrage injuste, qui protège ses camarades et assume totalement et lucidement les défaites aprèsmatch et s’efface lorsque le résultat est positif pour laisser la gloire à ses coéquipiers. Rien que pour cela, Lacen mérite toutes nos considérations Mention : A bien

SOFIANE FEGHOULI :

La star n’a pas brillé de tout son éclat Tout le monde s’attendait à ce que

Sofiane Feghouli, le poumon de la sélection nationale, crève l’écran au cours de cette CAN. Feghouli c’est le cerveau de l’équipe, le maître à jouer. Son nom est au bout de toutes les lèvres, ici ou bien au pays. Sans réussir des prestations de premier ordre, Feghouli a réussi ses matches en se procurant des occasions, en donnant des ballons de but. Feghouli ne flanche jamais. Même en zone mixte, Feghouli a eu un discours de leader, de patron, parlant toujours de l’équipe, de l’avenir et refusant de parler de ses prestations personnelles. Sans avoir trop brillé, Feghouli en est la star de l’EN, incontestablement. Il n’y avait qu’à voir comment les medias internationaux se l’arrachaient pour s’apercevoir que l’étoile algérienne aura tout l’avenir pour lui. Mention : Bien

RYAD KHALED LEMMOUCHIA : BOUDEBOUZ : C’est de la La tête de Turc des Verts faute à «pas de chance»

On lui a collé cette étiquette de tête forte jusqu’à l’incriminer d’être derrière la défaite concédée face à la Tunisie. Il a fait sa réapparition d’entrée de jeu face à la Côte d’Ivoire, et est à créditer d’une sortie honorable. Néanmoins, Lemouchia nous doit une revanche et le plus tôt sera le mieux. Le match face au Benin est aux portes, à Khaled de démontrer qu’il vaut nettement mieux que d’être la tête dure des Verts. Mention : passable

FOUED KADIR : Il nous a laissés sur notre faim

HILAL SOUDANI :

Un seul but, maigre comme moisson L’autre goléador des éliminatoires Hilal

Soudani a, à l’image du reste de l’attaque algérienne, joué de malchance durant cette CAN. Pour sa première CAN Soudani n’a pas été très percutant comme pour les éliminatoires car les conditions étaient différentes. En plus Soudani revenait de blessure et franchissait un palier supplémentaire. Il a eu besoin de deux matches pour régler la mire, avant de nous gratifier d’une belle partie et d’un très joli but, dans le jeu, face à la Côte d’Ivoire. Soudani nous reconfortera sans aucun doute face au Benin il en a fait la promesse. Mention : A bien

YASSINE BEZZAZ :

Son expérience n’a pas été utilisBezzaz ée àrayonnant bon eneschampionnat cient national

est un joueur talentueux et expérimenté. C’est grâce à ces qualités qu’il a d’abord réussi à avoir son nom dans les 23, puisqu’il s’est imposé dans le groupe en gagnant du temps de jeu. Bezzaz a été très bon face au Togo, et il n’y a qu’à compter le nombre de fois où Vahid et Moine le félicitaient à chaque exercice à l’entraînement pour voir que Bezzaz aurait dû être plus utilisé. Dommage que son expérience n’a pas été utilisée à bon escient. Mention : A bien

03

Le stratège de Sochaux a montré vraiment qu’il avait du caractère à en revendre. Au moment ou l’on craignait le pire pour lui, du fait qu’il soit relegué au rang des remplaçants, Boudebouz a surpris agréablement plus d’un, par sa maturité, la patience et l’amour du maillot dont il a fait preuve durant cette CAN. Aligné d’entrée face à la Côte d’Ivoire, Boudebouz a pesé sur la défense ivoirienne. Dommage que le poteau l’a privé d’un but sur le penalty qu’il n’a pu adroitement exécuter, sinon Boudebouz aurait été parfai. Un grand point de gagné pour Ryad, qui promet de retrouver toute sa verve et cela dès la sortie à domicile face au Benin. Rendez vous est donc pris. Mention : A bien

ISLAM SLIMANI : Le baroudeur des Verts, loin de sonLenivlongiligne eau

Il était incontestablement sur qui reposaient tous les espoirs des Verts, tellement il avait fait forte impression lors les matchs de l’EN, jusqu’à attirer Anigo qui l’a recruté à l’O Marseille. A la CAN ses deux « nonmatches» face à la Tunisie et au Togo, avaient surpris plus d’un et le staff technique en premier lieu, devenus exigeant avec un tel joueur. Relegué au rang des remplaçants, touchés dans son amour propre et dans son orgueil, il a su remonter la pente face à la Côte d’Ivoire, en fournissant une très bonne prestation, bien qu’entré en cours de jeu. Foued doit une revanche aux inconditionnels des Verts et le mieux indiqué pour lui c’est de survoler le match face au Benin. ce n’est que de la sorte qu’il sera pardonné Mention : passable

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

attaquant du CRB est passé un peu à côté de sa CAN et a manqué de chance. Très efficace lors des éliminatoires, le canonnier. a péché par manque d’expérience, il a tout donné dans cette CAN, au point de pleurer de rage. Il a manqué de chance et on lui a refusé un penalty. Cependant noublions pas qu’il revenait de blessure, et que, comme l’a dit son entraîneur, sa marge de progression est encore énorme. Il reviendra très fort à la prochaine CAN. Car comme l’a dit, ce sont les moments difficiles qui nous font progresser. Mention : A bien


04

EQUIPE NATIONALE

Les avis divergent

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

APRÈS L’ÉLIMINATION DES VERTS AU 1ER TOUR

Beaucoup de choses ont été dites sur la mauvaise performance des Verts dans le groupe D, et ce vendredi dernier lors de l’émission sportive hebdomadaire de la radio chaine 3.

L’

animateur de cette émission notre confrère Maâmar Djebour, et après l’élimination de notre « EN » a voulu prendre les avis des uns et des autres afin

que les auditeurs et surtout les supporters puissent savoir en quoi est dûe cette mauvaise prestation , mais ce qui est certain c’est que tout le monde s’accorde à dire que son parcours est en dessous des attentes de tout le peuple Algérien. L’invité de cette émission n’était autre que l’ex entraineur de l’ASO Nour Benzekri. Avant de parler de l’EN il a voulu d’abord répondre au président du CSSA Abdelkrim Medouar relatif à ses dernières déclarations sur cette même chaine concernant sa démission.

Après quoi il a voulu revenir sur la prestation des coéquipiers de Feghouli.

Le déclin du football maghrébin

Il n’y a pas que l’Algérie qui a été éliminé du premier tour. Deux autres nations Maghrébines ont été eux aussi sorties de ce 1er tour. Il s’agit de la Tunisie et du Maroc. Sur le plan comptable, ils ont réussi à glaner 4 et 3 points chacun. Alors que

Les experts en football pensent que les mauvais résultats enregistrés durant cette CAN sont dûs au phénomène social de ces pays. Il faut toute une étude pour ces nations afin de sortir de ce tunnel. Il faut aussi qu’ils travaillent plus. Les pays d’Afrique d’ouest dominent durant ces dernières années, les pays de l’Afrique du nord surtout sur le plan physique où ils restent intouchables, seulement, ce n’est pas le cas dans les compétitions inter clubs. O. M.

COURBIS : Benzekri : «Je reste «C’était un groupe difficile»

«Le groupe D est difficile à jouer, et se qualifier c’était encore plus difficile. Je reste persuadé avec un coup de sifflet de plus (il fait allusion aux penalties non accordés) l’Algérie pouvait avoir un meilleur résultat, il faut avaler et digérer cette élimination. Un point ne vaut plus rien. Même après avoir mené 2 à 0 contre la Côte d’Ivoire, ils n’arrivent pas à préserver ce score ». Et d’enchainer : «Maintenant il est clair que lorsque les résultats ne suivent pas, il y a lieu d’analyser tout cela d’une manière sereine. Le manque de rigueur dans l’axe de la défense a laissé des séquelles et aussi le manque d’efficacité en attaque a fait le reste sans oublier aussi le facteur arbitrage. Il doit y avoir aussi d’autres raisons. Je reste optimiste pour cette équipe. Il y a de la qualité dans le groupe. Je sais pertinemment qu’elle aura un bel avenir et pas pour longtemps.» O. M.

pessimiste»

Il dira à ce sujet : «J’entends dire ça et là que l’EN a dominé tous ses adversaires et a eu 70% en possession de balles. Je crois qu’on n’est pas dans un ring pour déterminer la victoire d’un boxeur. Vous avez beau à développer du beau jeu, comme c’est le cas de l’Algérie, mais ce qui compte en football c’est le résultat, et là, nous ne pouvons que regretter l’élimination de cette équipe, il faut faire une évaluation technique que ce se soit sur le placement et la forme des joueurs. Cela veut dire aussi que notre préparation effectuée pour cette CAN a été peu fructueuse et d’ajouter : «Depuis qu’il est à la tête des Verts (19mois) le coach National Vahid Halilhodzic n’a pas pu déceler un animateur de jeu. Personnellement je dirai que depuis qu’il a pris les commandes de l’EN, ce dernier n’en fait qu’à sa tête. Il a utilisé un attaquant (Slimani) et un axial (Halliche) qui étaient tous les deux convalescents. On ne change pas deux défenseurs qui ont joué ensemble les éliminatoires. Il a failli tactiquement et on l’a payé cash. Notre qualification à cette CAN était dûe à la faiblesse de nos adversaires durant les éliminatoires. Sur l’avenir de cette équipe il reste un peu pessimiste. «Avec sa manière de gérer le groupe je reste pessimiste pour la qualification au mondial qui aura lieu au Brésil ». Pour ma part, je crois qu’il faut accepter les critiques et répondre sur le terrain par des victoires. Nul n’est parfait, on fait tous des erreurs, l’important, c’est d’apprendre de ses erreurs. Il faut qu’on soit objectifs, car ce qu’on veut,

ce n’est pas des critiques qui ne servent à rien, mais des critiques constructives qui servent à corriger les lacunes constatées au niveau de notre équipe nationale. A présent, il faut aller de l’avant et préparer le prochain match contre le Bénin car, comme nous le savons tous, seuls les résultats sont juges », clôtura Benzekri. Après avoir écouté ce dernier, l’animateur a joint l’entraineur de l’USMA Alain Courbis afin qu’il lui donne ses impressions sur la prestation des Verts. O. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Benouza recalé

Lʼarbitre international Mohamed Benouza qui a dirigé un seul match durant cette CAN Nigeria-Burkina Faso, ainsi que 4ème arbitre du match GhanaMali a été recalé par la commission dʼarbitrage de la CAF dirigé par le Tunisien Tarek Chemmam. Selon des sources proches de la FAF ce dernier, nʼa pas été renvoyé pour sa mauvaise prestation du seul match quʼil a eu à diriger comme le pensent certains mais pour une blessure au niveau du genou. Dʼailleurs, et selon toujours nos sources, Benouza avait du mal à terminer cette rencontre. Pour notre part, on souhaite vraiment que cette hypothèse soit la vérité, car les performances de lʼOranais sur le plan national sont toujours contestées. Ce nʼest pas le cas de son collègue Haimoudi qui a été retenu pour le 2ème tour. Il est prévu même que cʼest lui qui aura le privilège de diriger la finale. Cʼest tout le bien quʼon souhaite au Relizanais. O. M.


Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013 AUJOURD’HUI À 17H AU ROYAL BAFOKENG STADIUM DE RUSTENBURG : CÔTE D’IVOIRE-NIGERIA

Difficile pour les deux sélections

Les Eléphants de la Côte d’Ivoire croiseront le fer cet après-midi, à leurs homologues les Super Eagles du Nigeria. La rencontre qui est prévue à 16h au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg sera dirigée par l’arbitre international algérien Djamel Haimoudi.

L

es matchs ayant mis aux prises par le passé les deux sélections ont été toujours difficiles et très disputés et celui d’aujourd’hui, ne va certainement pas déroger à cette règle. La Côte d’Ivoire de Didier Drogba, part avec les faveurs des pronostics, mai au regard des rencontres passées entre Eléphants et Super Eagles, surtout dans le cadre de ce tournoi, l’on peut dire que c’est un match difficile, où tout est possible. Des statistiques qui montrent bien que le vainqueur d’une opposition Côte d’Ivoire-Nigeria n’est jamais connu d’avance. Les protégés de Sabri Lamouchi sont certes favoris dans cette rencontre, mais doivent sortir le grand jeu, pour

espérer arracher la qualif’ aux ½ finales. Parce que là, il s’agit d’une opposition Côte d’IvoireNigéria qui, à la lumière des matchs précédents en Coupe d’Afrique des Nations, est toujours âprement disputée. Ce n’est pas la grande équipe des Super Eagles de l’époque avec des joueurs comme Siasia, S Oliseh, Amokachi, Jay Jay Okocha et autres, mais le Nigéria, qui reste une Nation de football, a gardé son jeu sur le plan collectif. Un football athlétique et physique, appuyé de technicité. Les Super Eagles au cours, de ces trois matches de poule ont montré une bonne disposition tactique. Cette sélection homogène qui tourne autour du milieu de terrain de Chelsea FC (Angleterre), John Obi Mikel, a arraché son ticket pour le second tour, dans un groupe où s’y trouvait les Chipolopolos de la Zambie (champions en titre et éliminés de la compétition). Outre cela, l’entraîneur de la sélection nigériane connaît bien le football ivoirien. Stephan Keshi a joué au Stade d’Abidjan (en 1985) et à l’Africa

Sports (en 1986). Tout ceci pour dire que l’opposition entre le Nigéria et la Côte d’ivoire ne sera pas un match de gala pour les pachydermes. Contrairement aux Super Eagles, le groupe de Sabri Lamouchi dispose des individualités avec les Gervinho, Yaya Touré, Kalou, Drogba et consorts, qui peuvent faire la différence à tout moment. Toutefois, il va falloir gagner la bataille sur le plan tactique et arriver à dompter le football athlétique et physique des Nigérians. Une chose est certaine, la bataille sera ardue entre les 22 acteurs, et l’équipe qui accèdera pour les ½ finales de cette CAN 2013, pourra bel et bien s’offrir le scare final, et ce, sans diminuer des autres sélections qui sont en course au pays de Nelson Mandela. La bataille sera acharnée entre les coéquipiers de Didier Drogba et leurs homologues du Nigeria. Le dernier mot reviendra certainement à l’équipe la mieux organisée sur tous les plans et qui commettra moins de fautes et profitera de la moindre occasion. A. M.

Ghana-Cap-Vert 2-0

Fiche technique

Stade : Nelson Mandela Bay - Port Elizabeth Arbitres : R.Seechurn, Yeo et Birumushahu Avertissements : Rabiu (27ʼ), Pantsil (62ʼ), Afful (68ʼ) (Ghana), Babanco (16ʼ), Carlitos (52ʼ), Rambé (87ʼ) (Cap Vert) Buts : Wakaso Mubarak (53ʼ sp et 90+4ʼ) (Ghana)

Les Black Stars au carré d’as

Ghana: Dauda, Pantsil, Vorsah,

Boye, Afful, Rabiu (Boateng 83ʼ), Adomah (Mubarak 46ʼ), Atsu (Asanti 77ʼ), K.Asamoah, Badu, Gyan Entraîneur : Kwesi Appiah

Cap Vert: Vozinha, Carlitos, Neves,

Varela (Djaniny 66ʼ), Nivaldo, Babanco, Tony, Heldon, Marco, Soares, R.Mendes (Paltini 51ʼ), Tavarès (Rambé 80ʼ) Entraîneur : Lucio Antunes

L

e Nelson Mandela Stadium a abrité hier le 1e ¼ de finale de la CAN 2013. Un match qui a mis aux prises le géant, les Black Stars du Ghana au petit poucet, les Requins Bleus du Cap Vert. A première vue, tous les observateurs donnaient le Ghana comme grand favori pour la qualification, mais sur le terrain c’est une autre paire de manches, avec une équipe capverdienne déterminée à souhait pour tenir la dragée haute aux camarades de Gyan, et n’était ce penalty accordé par l’arbitre, et le but assassin inscrit dans le temps mort, les choses seraient passéest autrement,

et peut être même en défaveur des Black Stars. Les Capverdiens ont tenu tête à l’ogre africain, le Ghana et ont fait souffrir les Boy, Afful, Asamoah et consorts. Le premier half s’est achevé sur le score de parité de 0 à 0, avec des actions de part et d’autre, mais sans qu’aucune sélection ne parvienne à trouver la faille. En seconde mi-temps, les Ghanéens accentuent la cadence et se ruent en attaque. Leurs efforts ont été récompensés à la 53’ par un but transformé sur penalty. Un pénalty accordé pour le Ghana après une faute de Carlitos sur Gyan dans la surface du Cap-Vert. La décision de l'arbitre semble complètement logique. But de Wakaso Mubarak ! Le jeune Ghanéen prend sa chance d'une frappe puissante du pied gauche en plein milieu de la cage. Vozinha plonge sur sa gauche et est battu sur cette frappe ! 1 à 0 pour les Black Stars. Les Capverdiens essayent de revenir dans la marque et de remettre les pendules à l’heure, mais sans réussite et ce malgré les tentatives de Tavarès, Heldon,

Platini et autres. L’arbitre rajoute cinq minutes de temps additionnel. Mais les Ghanéens, bien en place et opérant par des contres ont réussi à doubler la mise à la 94’. Les Ghanéens tuent le match sur un contre parfaitement mené avec Wakaso qui se présente seul face à une cage vide car Vozinha était monté sur le dernier corner. De l'entrée de la surface, Wakaso pousse le ballon dans le but vide d'une petite frappe du droit croisée ! L'arbitre siffle la fin du match sur cette victoire et qualification du Ghana pour les demifinales de la CAN 2013 ! Les Ghanéens ont clairement joué à l'économie, en faisant le strict minimum durant tout le match et affronteront le vainqueur de Burkina FasoTogo !. Quant aux Capverdiens ou les Requins Bleus, ils n’ont pas à rougir de cette élimination et ce pour leur première participation dans l’histoire, à une telle compétition. Un grand bravo aux Capverdiens qui ont présenté un bon rendement, face aux Black Stars. A. M.

CAN 2013

05

CE SOIR À 19H30 AU MBOMBELA STADIUM DE NELSPRUIT : TOGO-BURKINA FASO

Eperviers et Etalons: qui s’offrira la qualif’ ?

L

e stade Mbombela de Nelspruit abritera ce soir à partir de 19h30, le match des quarts de finale entre les Etalons du Burkina Faso et les Eperviers du Togo. Une confrontation entre les deux sélections pour une place en demi-finale de cette CAN 2013. Les camarades d’Emmanuel Adebayor essayeront de faire de leur mieux pour continuer sur la bonne lancée qui leur a permis de se qualifier à ce tour de la compétition, pour la première fois de leur histoire. Tandis que pour les Etalons du Burkina Faso, une qualification au carré d’as, serait une bonne récompense pour le football du pays ouestafricain. Les deux équipes ont fait sensation, en se qualifiant pour les quarts de finale, sans être pour autant les favoris de leurs groupes respectifs. En effet, le Togo, malgré une préparation perturbée par les conflits avec la fédération locale, a

réussi l’exploit de se qualifier en quarts de finale, aux dépens de sélections de renom, comme l’Algérie ou la Tunisie. Les Eperviers du Togo ont montré que le groupe dirigé par Didier Six était le plus solide et surtout solidaire et appliquait un football pas très attractif, mais avec au finish de résultats probants, comme ça était le cas contre l’Algérie (2 à 0) et la Tunisie (1 à 1). Le Burkina Faso qui a réussi à s’offrir la première place dans son groupe, tentera de surprendre encore, et d’écarter de son chemin ses homologues togolais, mais la mission sera difficile et ce ne sera pas une partie de plaisir, bien au contraire, ça va être très serré du début jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. Alors qui s’offrira le billet qualificatif au carré d’as ? Les Etalons ou les Eperviers ? On le saura ce soir à l’issue de la rencontre. A. M.

Afrique du Sud-Mali 1-1

Le Mali qualifié aux TAB 3-1 Fiche technique

Stade: Moses Mabhida Stadium -Affluence : nombreuse Arbitre : N. Alioum Buts : T .Rantie (31ʼ) AFS. Seydou Keita (58ʼ) Mali Avertissement : Khumalo (24ʼ), Tokelo Rantie (38ʼ), Phala (45ʼ+2ʼ), Majoro (92ʼ) AFS, Samba Sow (67ʼ), (Traore 111ʼ) Mali

Afrique du Sud :

Khune, Gaxa, Khumalo, Sangweni, Masilela, Furman, Mahlangu, Letsholonyane ,Phala (Thulani Serrero89ʼ), Parker, Rantie (Lehlohonolo Majoro 40ʼ). Entraineur : Gordon

Mali :

Soumaïla - Diawara, Coulibaly, Wague, Tamboura – Sissoko(Traoré 53ʼ), Keita, Samassa (Cheick Diabaté84ʼ), Sow, Diakité (Sigamary Diarra 24ʼ). - Maïga. Entraineur : Patrice Carteron

L

es deux équipes s'observent. Le ballon ne quitte pour l'instant guère le milieu de terrain. A la 7’ de jeu l'occasion pour Keita . Sur un coup franc lointain frappé par Samassa, Seydou Keita expédie une lourde frappe pied gauche juste au-dessus de la transversale de Khune. C'est la

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

première occasion de cette partie. On arrive au quart d'heure de jeu, et l'Afrique du Sud tient pour l'instant le ballon avec 58% de possession. Premier carton jaune pour Bongani Khumalo, suite à une faute sur Samassa. 31’but pour l'Afrique du Sud Grâce à un bon travail de Phala, qui attire à lui trois défenseurs, Tokelo Rantie se retrouve seul au point de penalty pour transformer l'offrande de son coéquipier. Soumaila Diakité est battu, l'Afrique du Sud ouvre la marque. Le jeu reprend entre l'Afrique du Sud et le Mali ! Les Bafana Bafana sont à 45 minutes d'une demifinale de CAN à domicile. 52’, le Mali concède deux corners successifs, mais ses défenseurs ont à chaque fois le dernier mot dans les airs. A la 58’ égalisation de Seydou Keita de la tête, suite à un centre de Samassa depuis l'aile gauche ! La défense sud-africaine a voulu jouer le hors-jeu, mais s'est loupée sur ce coup. Tout est à refaire pour les Bafana Bafana . Prolongations.I l faudra en passer par les tirs au but pour départager Afrique du Sud et Mali. Les aigles du Mali plus adroits réussissent trois essais contre un sel pour les Bafana, Bafana arrachent le ticket pour les demis –finales.


06

MCO JSK

LIGUE UNE

1 1

IL EFFECTUERA UN CONTRÔLE MÉDICAL

HANNACHI DE RETOUR EN FRANCE

Les Canaris résistent à Zabana Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

Fiche technique

deux formations dos à dos. Dès l’entame de la seconde période, les fans du club d’El Hamri attendaient une réaction de leurs joueurs, mais c’était sans compter sur la maîtrise des joueurs de la JSK, qui contrôlent bien les quelques velléités des oranais. Le match reste bloqué et le staff technique mouloudéen est dans ses petits souliers. Les deux équipes se contrôlent et il est difficile aux attaquants des deux camps de trouver une faille, même si Achiou, qui fait un match honnête, a tenté de trouver le chemin des filets d’Asselah, à la 53’ de jeu. Le Mouloudia joue son va-tout depuis la rentrée d’Aoued. A la

balade touristique, mais tout cela importe peu, les Kabyles qui savent pertinemment qu’ils ont les moyens de frapper fort cette foisci sur leur terrain. Ils ne comptent pas se présenter sur la nouvelle pelouse du stade 1er novembre dans la peau de vainqueurs, mais ils auront une belle opportunité chez eux pour améliorer leur position au classement général. Le club phare de Djurdjura, signalons-le, reste sur une belle victoire sur cette même pelouse face à la JS Saoura, en match comptant pour la 18e journée. Avec plus de

la volonté, les enfants de Djurdjura pourront battre les coéquipiers de Mohamed Messaoud, comme ce fut le cas du match aller. Mais attention, la pression est toujours du côté des Kabyles à chaque fois qu’ils évoluent sur leur jardin. Un résultat positif ne pourra que faire du bien à ce club kabyle et redonnera davantage des ailes aux joueurs pour aller de l’avant. Le club de la ville des Genêts qui joue pour assurer uniquement son maintien pour la troisième saison consécutive, ne peut se permettre de

trébucher sur ses bases. Evidemment, le coach Nacer Sandjak qui veut évacuer à chaque rencontre, toute forme de pression sur les joueurs, doit désormais mettre en place un programme de préparation à la hauteur du calendrier qui l’attend prochainement. Certes, la pression est, de plus en plus, diminuée surtout après avoir revu à la baisse les objectifs du club pour cette saison, mais une certaine méfiance doit être de mise du côté des joueurs pour éviter toute mauvaise surprise. R. S.

Les deux joueurs Rafik Boulainceur et Djamel Bouaicha qui ont raté le match de la 19e journée, disputé hier au stade Ahmed Zabana, par leurs coéquipiers face à leurs homologues du MC Oran, et ce, pour cause de blessure, seront présents avec le groupe le week-end prochain.

cié de trois jours de repos, avant qu’il ne reprenne service avec ses coéquipiers. Quant au milieu offensif Djamel Bouaicha, ce dernier a été ménagé une nouvelle fois, pour lui éviter toute rechute. Les deux joueurs seront présents lors de la prochaine sortie de l’équipe kabyle, face aux Chélifiens, au stade du 1e Novembre de Tizi-Ouzou.

pour récupérer de ses forces, et reprendre du service graduellement avec le groupe. Boulainceur sera présent à la séance de reprise et sera soumis à un travail spécifique avant qu’il ne réintègre le groupe, pour préparer le match face à l’ASO Chlef. En principe il sera d’attaque face aux Chélifiens et pourra même faire partie du onze rentrant.

es deux joueurs seront de retour face à l’ASO Chlef lors du match comptant pour la 20e journée du championnat national professionnel de Ligue une. Boulainceur a bénéfi-

L’attaquant kabyle Rafik Boulainceur qui a contracté une blessure la veille du départ à Oran, a bénéficié de trois jours de repos

C’est aussi le cas pour le milieu offensif Djamel Bouaicha, qui vient de rater son deuxième match, et ce, pour cause de

blessure. Bouaicha qui souffre de douleurs abdominales, se porte mieux maintenant et son état de santé s’est amélioré. Il sera présent avec le groupe, lors de la reprise des entraînements ce mardi. Djamel Bouaicha qui a perdu sa place de titulaire et ce depuis l’arrivée de Nasser Sandjak à la barre technique du club, compte revenir en force, et refaire surface avec le onze kabyle et pourquoi pas, dès la prochaine sortie qui va les opposer aux gars de Chlef le week-end prochain au stade du 1e Novembre de Tizi-Ouzou. A. M.

Stade : Ahmed Zabana Arbitres : Zouaoui, Chenoua et Bitam. Avertissements : Bellabès 76ʼ ,Sebbah 79ʼ– (MCO) Maroci 69ʼ Asselah 77ʼ, Messaadia 90+2(JSK) Buts : Achiou 40ʼ (MCO) Maïza 45ʼ +1(JSK)

MCO : Dahmane, Sebbah, Layati,

Belabbès, Ouasti, Bouterbiat, Zarabi (Aoued 68ʼ), Berradja, Achiou (Bentaleb 84ʼ), Cherif, Sandaogo (Benyettou 58ʼ). Ent : Cherif El Ouazzani

JSK : Asselah, Bencherifa,

P

Benelamri, Remache, Rial, Camara, Mokdad, Maroci (Belekhdar 86ʼ), Messaadia, Maïza, Challali (Ziad 71). Ent : Sendjak

Le président de la SSPA JSK Moh Cherif Hannachi qui se trouve depuis plus dʼune semaine chez lui à Tizi-Ouzou, nʼa pas encore repris toutes ses forces. Victime dʼun malaise, Hannachi a été transféré en urgence au CHU de Tizi-Ouzou où il a passé une nuit, avant dʼêtre évacué en France, où il a continué les soins dans une clinique spécialisé à Paris la capitale française. De retour au pays, Hannachi a fait un saut au bureau où il a réglé quelques affaires du club. Mais il est toujours utile de signaler, que lʼétat de santé du boss kabyle Moh Cherif Hannachi, nécessite un repos prolongé et un éloignement de la pression qui entoure le club, et ce, pour son bien, comme lui ont conseillé ses médecins traitants, lesquels lui ont même interdit toute reprise dʼactivités au sein da la SSPA JSK. Hannachi devrait repartir en France au courant de cette semaine, pour effectuer un contrôle médical. Le président du club phare de la Kabylie, est certes très attaché à ce qui se passe au sein de ce dernier, mais sa santé passe avant toute autre chose. Dʼaprès notre source, Moh Cherif Hannachi doit sʼenvoler en France, ces jours-ci pour être réexaminé à nouveau par ses médecins traitants, et savoir sʼil peut reprendre du service ou pas avec son club la JSK. A. M.

80’, tout le monde a cru au but à la suite d’un centre brossé par Aoued, une tête rageuse de Bouterbiat trouve un acrobatique Malik Asselah, qui, dns un extraordinaire réflexe ese trouve à la parade Mais contre toute attente, dans les toutes dernières minutes, sur un contre très rapide, les poulains de Sendjak ont failli aggraver la marque, si ce n’était encore une fois, un renvoi à l’emporte- pièce par Sebbah. Ce nul arrange les affaires de la JSK qui reste sur une série positive, au contraire des mouloudéens , qui n’ont pas su profiter du nul de l’USMBA et des défaites du CAB et du WAT. M. T.

ballon passe légèrement au dessus de la transversale. Le jeu sombre ensuite dans la médiocrité et les deux équipes se neutralisent au milieu du terrain. Il a fallu attendre la 22’ pour voir une autre offensive digne de ce nom, du côté des visiteurs, par l’intermédiaire de Maroci qui donne une belle balle à Challali, suivie d’un puisant tir de l’avant-centre kabyle et Dahmane avec brio est à la parade. Ce ne sera qu’à la 40’ de jeu que le Mouloudia parvient à ouvrir le score sur une balle arrêtée, bien brossée par Hocine Achiou qui met le ballon hors de portée du gardien Asselah. Un but qui libère les quelques 10.000 supporters mouloudéens. La JSK ne l’entend pas de cette oreille et Sendjak, de la touche, motive ses joueurs. Une première frayeur pour le portier oranais Dahmane à la 42’ suite à un puisant tir de Challali, qu’il met difficilement en corner. Et dans la première minute du temps additionnel, c’est Maïza dernier possesseur du ballon, suite à un contre meurtrier mené par Bencherifa, remet les pendules à l’heure, devant une défense oranaise bien statique. C’est une égalisation très applaudie par les fans kabyles, qui ont bravé le vent et le froid pour soutenir leur équipe, mais but longuement contesté par les joueurs oranais, qui réclamaient un hors-jeu de l’attaquant de la JSK. Mais rien n’y fit, monsieur Zouaoui accorda le but qui renvoie aux vestiaires les

as de round d’observation entre ces deux équipes dont l’objectif principal étaient les trois points mis en jeu. Les locaux, gonflés à bloc durant toute la semaine se sont lancés ouvertement dans la bataille, mais d’une manière confuse, devant une équipe visiteuse plus calme et pleine de sang-froid. C’est ainsi que le Mouloudia signe sa première attaque dès l’entame du match par l’intermédiaire d’un coup franc sifflé suite à une faute sur Berradja. Achiou tire et son

 Comme à son habitude, puisquʼelle le fait depuis des années, la JSK avait posé son camp à lʼhôtel Mouwahidines, poussant le MCO à aller du côté de lʼhôtel Président pour son regroupement dʼavantmatch. Rial, le capitaine, sitôt revenu de lʼaventyure sud africaine en pleine nuit, nʼa pas hésité à se rendre dès le matin à Oran où il est arrivé à midi, soit 6 heures avant la rencontre. 500 supporters kabyles environ ont créé une grosse ambiance sur le virage Est du stade Zabana. Au contraire dʼAouedj, non convoqué, Cherif El Ouazzani a récupéré son jeune milieu de terrain, Mohamed Bentiba, lequel avait été écarté pour une blessure qui lʼa immobilisé pendant plusieurs semaines. Zidane Mohamed est revenu dans la liste des 18, après une longue absence qui a duré depuis la mi-novembre 2012. Lʼarrière central mouloudéen avait été blessé, puis écarté de la liste des 18 aussi bien par Benchadly que par son successeur Cherif El Ouazzani. Les juniors éliminés de la coupe dʼAlgérie (8èmes de finale), ils ont été battus sur le fil par les tirs au but (8 à 7 en faveur de leur adversaire, le Mouloudia dʼEl Eulma, après que la partie se soit achevée sur le score blanc de zéro partout. Le stade Ahmed Zabana continue de faire peau neuve en prévision du championnat dʼAfrique des U 20, qui auront lieu à Aïn-Témouchent et Oran. Les travaux se sont accélérés en vue dʼêtre terminés au moment opportun.

L’ASO Chlef, un match à ne pas rater

Les Canaris qui ont disputé, hier, un match difficile face au MCOran, comptant pour la 19e journée du championnat national de ligue 1, pourront désormais penser à leur prochain match à domicile, qui s’annonce à leur portée, face à l’ASO Chlef.

C

ertes, les Kabyles seront mis à rude épreuve par une équipe chélifienne qui n’effectuera pas le déplacement jusqu’à Tizi pour une simple

Boulainceur et Bouaicha de retour face à l’ASO Chlef

L

Boulainceur sera présent à la reprise…

…De même pour Bouaicha

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE UNE 07

Sedkaoui : «De tout cœur avec mes coéquipiers» Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

Le récupérateur Kabyle, Kaci Sedkaoui a été l’un des grands absents de ce match face au MCO. Dans l’entretien qu’il nous a accordés à la veille de ce match très important, il nous a dit qu’il aurait beaucoup donné pour être sur le terrain. Pour ce qui est de l’avenir, Sedkaoui est certain que son équipe est capable de retrouver le podium.

Quelles sont les nouvelles de Kaci et comment est votre état de santé ? Dieu merci, je me sens bien pour ce moment, et cela après l’enlèvement de l’attelle. Je me suis armé d’une volonté de fer pour revenir le plutôt possible à la compétition et dans des meilleures conditions, et j’espère que je ne tarderais pas à reprendre les entraînements avec le groupe. Votre équipe aura à disputer un match bien difficile, n’est-ce pas ? (Entretien réalisé la veille du match MCO-JSK). Effectivement. C’est un match qui s’annonce d’ores et déjà difficile et aussi important que celui que nous aurons à jouer face au MCO, et j’aurais beaucoup donné pour être sur le terrain. Mais je ne suis pas rétabli de ma blessure au niveau du coude et cela me prive encore de compétition. Nous croyons savoir que vous seriez autorisé à reprendre les entraînements juste après ce match face au MCO. Une bonne nouvelle, n ’ e s t - c e pas ?

Et comment ! Il y a presque deux semaines que j’attends cette autorisation. Mon souhait est que je verrais enfin le bout du tunnel. A moi de mettre les bouchées doubles afin d’être prêt pour les prochains rendez-vous inchAllah. Comment voyez-vous la suite du parcours de votre équipe ? Ca sera certes difficile, on doit continuer à travailler d’arrachepied pour atteindre notre objectif cette saison, l’avenir se présente sous de bons auspices, et j’en suis sûr et certain que la suite du parcours, sera meilleure. On fera tout pour réaliser de très belles performances et on finira par être récompensés par une meilleure place en championnat, c’est une promesse et on la tiendra inchAllah. Mais, la tâche s’annonce difficile, n’est-ce pas ? Un peu oui, surtout que nous aurons affaire à de bonnes équipes qui jouent très bien au ballon. Il ne faut pas se contenter de défendre car on doit jouer pour gagner et c’est tout. Vous savez, il n’est pas impossible de retrouver le podium, nous avons les moyens d’y parvenir. Donc très motivés pour la suite du championnat ?… Absolument, nous sommes suffisamment motivés, mais nous devons le rester, car le plus dur reste à faire. Notre jeune équipe a pu forcer le respect et prouver sa valeur en jouant sans calcul ni complexe devant des adversaires plus nantis. Je pense qu’avec la confiance de nos entraîneurs, la discipline et la détermination de tous, nous serons en mesure de confirmer lors des prochains rendez-vous.

Qu’en t-il de votre blessure ? Sincèrement je n’ai rien de grave. Je n’ai pas voulu prendre du risque en jouant ce match face au MC Oran. Je tiens à rassurer tout le monde que mon état de santé s’est beaucoup amélioré, et je me sens bien en ce moment. Que vous a t-il dit le médecin ?

Il m’a conseillé de ne pas prendre du risque, et rester chez moi afin de poursuivre mon traitement, au lieu de prendre des risques inutiles.

Vous n’avez pas fait partie du voyage de votre équipe à Oran , que ressentez-vous ? J’ai tant souhaité participer à cette importante rencontre à Oran, mais mon état ne me le permet pas. Je profiterais de cette période pour reprendre toutes mes forces en prévision du prochain match face à l’ASO Chlef. Etes-vous sûr de votre participation face à l’ASO Chlef ? Je me sens déjà très à l’aise. Je pense qu’une semaine avant ce match à domicile, est largement

1 1

ÉCHOS

RETOUR HIER À TIZI-OUZOU Cʼest dans la nuit dʼhier que les partenaires de Remache étaient rentrés à Tizi-Ouzou. A rappeler que la JSK avait disputé la 19ème journée du championnat professionnel de Ligue I, hier dans lʼaprèsmidi, cʼest-à-dire à 15h, contre le MC Oran, au stade dʼAhmed Zabana, et ce pour permettre aux joueurs de récupérer de leurs efforts fournis après avoir joué un match intense.

DEUX JOURS DE REPOS POUR LES JOUEURS

CAP SUR L’ASO CHLEF

Décidément, les joueurs de la JSK qui ont disputé hier la 19 ème journée du championnat, face à la formation oranaise du MCO, au stade de ces derniers. En effet, les camarades de Ziad vont se remettre au travail après-demain Mardi pour préparer un autre rendezvous, qui les opposera le week-end prochain au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou, face à l’équipe de L’ASO Chlef, qui rentre dans le cadre des 20ème journée. Cette rencontre s’annonce d’ores et déjà difficile du fait qu’elle se présente dans un contexte particulier pour les Kabyles. L’adversaire de la JSK qui va se déplacer à Tizi, pour repartir avec un bon résultat et remonter au classement, ainsi que de s’éloigner de la zone rouge, car ils essayeront coûte que coûte d’accrocher le club devant leurs supporters. Pour rappel, la JSK affrontera cette équipe pour la seconde fois cette saison. Donc, cette confrontation ne sera guère une partie de plaisir pour les deux équipes, notamment pour les Jaune et Vert qui vont se méfier de cete équipe et trouver les ressources nécessaires afin d’engranger les trois points de la victoire, mais aussi gérer leurs efforts, car un parcours difficile les attend à l’avenir. On peut dire qu’une suite difficile attend la JSK, et les poulains de Nasser Sandjak doivent rester vigilants, s’ils veulent faire le plein. S. A.

Boulainceur : «Attendez-moi face à l’ASO Chlef»

Le jeune attaquant de la JS Kabylie, Rafik Boulainceur nous a confirmés hier que son état de santé s’est beaucoup amélioré, et il sera d’attaque face à l’ASO Chlef lors de la 20è journée du championnat, prévue au stade du 1er novembre.

MCO JSK

suffisante pour être prêt, et puis ce n’est pas vraiment grave pour rater ce match.

Et comment voyezvous ce match face à l’ASO Chlef ? C’est un match qui se jouera sur notre terrain. On n’a aucun droit de le rater. C’est un match très important pour nous en prévision du reste du parcours. Justement la suite du parcours ne sera pas facile avec la présence de l’USM Alger, CR Belouizdad et JSM Bejaia et autre… Rien n’est impossible. On ne doit pas précipiter les choses, les joueurs doivent procéder au match par match. R. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Après le match dʼhier face aux gars du MC Oran, le premier responsable technique de la JSK, Nasser Sandjak, comme à chaque fois, ce dernier accorda à ses poulains deux jours de repos, afin de se ressourcer un peu chez eux et récupérer leurs efforts. En effet, lʼentraîneur a donné rendez-vous à ses capés pour après-demain mardi dans la matinée, au stade du 1er Novembre, et ce afin de continuer sa préparation pour la suite du parcours qui sʼannonce plus difficile cette saison.

REPRISE APRÈS-DEMAIN

La reprise des entraînements est fixée pour aprèsdemain au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou, après deux jours de repos accordés par le coach Kabyle, ce dernier a donné rendez-vous à ses poulains pour préparer le prochain rendez-vous contre lʼéquipe de lʼASO Chlef, comptant pour la 20ème journée du championnat, qui est prévu pour le week-end prochain à Tizi-Ouzou. Les coéquipiers de Maroci doivent vite oublier le match dʼhier pour mieux se concentrer sur leur rendez-vous qui est important.

VERS LE RETOUR DE PLUSIEURS ÉLÉMENTS

Pour la prochaine empoignade, Nasser Sandjak devra compter sur le retour de plusieurs joueurs à la compétition, à savoir le milieu de terrain Djamel Bouaicha, lʼattaquant Rafik Boulaincer qui est blessé lors de la dernière séance dʼentraînement effectuée à Tizi-Ouzou, et cela avant le match du MCO et lʼautre lʼinternational axial Essaid Belkalem qui est autorisé par la direction pour se reposer un peu, et ce après les efforts fournis lors de la CAN. Ces éléments semblent décidés plus que jamais à reprendre leur place parmi lʼéquipe. Il faut dire que lʼavantage pour le coach de la JSK est de pouvoir compter sur un groupe au complet, qui sʼentraîne régulièrement.

S. A.


08

LIGUE UNE

0 CRB 0

USMBA

ÉCHOS

CRBAF - CRB REPORTÉ AU 5 MARS

Dans lʼune de nos dernières éditions, nous avions annoncé que la rencontre des huitièmes de finale de la Coupe dʼAlgérie entre le CRBAF et le CRB pourrait faire lʼobjet dʼun report. En effet, ladite confrontation était programmée entre le 1er et le 2 mars prochain, étant donné que les Belouizdadis devront jouer en Egypte le 27 du mois courant leur match retour face à Al Ismaily. Et cʼest désormais chose confirmée, puisque la Ligue de football professionnel a affirmé, avant-hier soir, que la rencontre de Coupe dʼAlgérie se jouera le 5 mars au stade dʼAïn Mʼlila. Une information qui a réjoui les Rouge et Blanc qui craignaient au plus haut point que leur doléance soit rejetée.

LE CHABAB DEMANDE À CE QUE LA DATE DU MATCH FACE AU MCO SOIT AVANCÉE

Toujours en raison de sa rencontre de Coupe arabe, nous apprenons que le secrétaire du club, Djamel Heddouche, aurait déposé, jeudi, une demande au niveau de la LFP, dans laquelle les responsables du CRB éspèrent bien que la date de la rencontre du match samedi prochain face au MCO, soit avancée dʼune journée. Ceci afin de permettre aux coéquipiers dʼAmmour de bénéficier de plus de jours afin de préparer leur sortie arabe. La réponse de lʼinstance de Mahfoud Kerbadj devrait être connue, nous dit-on, au plus tard demain. Nous y reviendrons…

SLIMANI DE RETOUR AU PROCHAIN MATCH

Dʼune source proche du staff technique, nous apprenons quʼon compte réintégrer Islam Slimani avec le groupe dès la prochaine rencontre face au MCO. Selon les mêmes sources, cette décision du staff technique est due au fait quʼon veut que le joueur se prépare en conséquence pour le match de C1 arabe, où on mise énormément sur lui. M. A. A.

Un précieux point pour le Chabab Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

Fiche technique

Stade : 24-Février de Bel Abbès Affluence : moyenne Arbitre : Abid-Charef, Boulfelfel, Tamen Avertissements : Bahari 46ʼ, Aissaoui 69ʼ (USMBA), Dehar 73ʼ (CRB)

USMBA: Benmoussa, Sayem, Maâziz,

Khali, Belhadi, Benatia, Lebyoud, Hammiche (Aissaoui 61ʼ), Belguerfi (Boukahri 66ʼ), Slimane, Bahari (Bounoua 80ʼ) Entraîneur : Assas

CRB: Chouih, Messaoudi,

Boukedjane, Khoudi, Abdat, Annane, B. Benaldjia, M. Benaldjia (Hadjadj 85ʼ), Rebbih (Naïli 81ʼ), Dehar (Tafat 76ʼ), Amroune. Entraîneur : Bouali

L

e CRB est parvenu à revenir avec un précieux point de son déplacement à Bel Abbès, après la fin de sa rencontre face à l’USMBA sur un score de parité (0-0). Avec une première occasion à la 3’, par l’entremise de Benatia d’un coup franc, sauvé par Chouih, on s’attendait à ce que la partie soit d’un rythme assez élevé. Mais loin s’en faut. Les deux équipes ont procédé par un long round d’observations qui n’a que trop duré. En somme, il a duré 18 minutes, le temps que la

première grosse occasion de la partie arrive par l’entremise de Bahari en faveur des locaux. Sur un centre de Sayem, l’ancien Oranais se détend plus haut que tout le monde pour reprendre de la tête, mais, Chouih était bien en place pour dégager le cuir. Cela avant que ne vienne l’intervention de Boukedjane pour éloigner le danger et dégager la balle en corner. Les locaux sont sortis, après cela, de leur zone et ont essayé d’ouvrir la marque, mais ni Slimane, ni Benatia, ni encore Bahari n’ont pu tromper la vigilance de Chouih. Du côté des visiteurs, Dehar, l’un des éléments les plus en vue, a tenté, tant bien que mal, d’alimenter Amroune de balles, mais en vain, ce dernier fut totalement isolé. Toutefois, Mehdi Benaldjia faillit tromper Benmoussa, suite à un coup franc, et ce dernier a été sauvé par la transversale (33’). Le même Benaldjia a tenté quelques exploits individuels, mais sans pour autant arriver à inquiéter Benmoussa. Et c’est sur ce score de parité que l’arbitre mettra fin aux débats de cette première manche. En seconde période, Bahari a failli profiter d’une erreur du gardien Chouih, mais voit l’arbitre siffler une faute contre lui. Le même Bahari reviendra à la charge à la 56’, et se présente seul face au gardien algérois, qui était plus rapide que son vis-àvis. Le portier du Chabab, très sollicité, se distingue une nouvelle fois, face à Sayem, en captant bien

UNE PREMIÈRE POUR DEHAR

Après avoir disputé quelques minutes lors de la dernière rencontre face à la JSMB, le milieu de terrain du Chabab, Merouane Dehar, a honoré sa première titularisation avec son nouveau club. Il faut dire que sa prestation, la semaine passée, a encouragé son coach à lʼaligner dans cette rencontre, et pallier, ainsi donc, la défection dʼAmmar Ammour. Pour sa part, lʼautre nouvelle recrue, Fodil Hadjadj, a fait son apparition dans les ultimes minutes.

SIX MOIS PLUS TARD… NAILI REVIENT

Le milieu de terrain du Chabab, Billel Naili, a fait sa première apparition de la saison, après avoir été blessé au dos durant le stage estival en Tunisie. Il a été incorporé à la 81ʼ en lieu et place de Rebbih.

B. BENALDJIA ET BOUKEDJANE DE RETOUR

Dans le onze-type aligné hier par Bouali, deux joueurs ont refait surface, à savoir le latéral gauche, Khelil Boukedjane, ainsi que le milieu de terrain Mehdi Benaldjia. Si le choix du premier est purement tactique, lui qui a été préféré à Boukria, celui de Benaldjia a été dicté par lʼabsence de Angan, retenu, faut-il le signaler, avec la sélection béninoise. M. A. A.

L

son tir. Les visiteurs ont été trop timides en attaque, et il fallait attendre plusieurs minutes pour enregistrer la première occasion, par l’entremise de Khoudi qui reprend d’un tir, un corner botté par Rebbih. Benatia était sur la ligne pour dégager le cuir. Le gardien des gars de La Mekerra, Benmoussa, interviendraà la 71’ pour éloigner le danger devant Amroune. Sur le contre qui a suivi,

Bahari a failli tromper Chouih, sans danger. Les minutes qui ont suivi cette action ont vu une nette baisse de rythme (déjà en baisse), alors qu’aucun changement n’a été enregistré sur le tableau d’affichage. Un résultat final, nul et vierge, qui semble bien arranger les visiteurs qui maintiennent toujours leur bonne dynamique de matchs sans défaite. M. A. A.

DES BELOUIZDADIS ONT FAIT LE DÉPLACEMENT

Malgré le trajet lointain, et les conditions climatiques difficiles, des supporters du Chabab ont effectué le déplacement vers la ville de Bel Abbès pour soutenir leur équipe. Ils étaient environ une cinquantaine à faire ce périple, et tout sʼest bien déroulé.

MAÂZIZ, BENATIA ET AISSAOUI RETROUVENT LEURS EX

Dans lʼeffectif de lʼUSMBA, deux joueurs ont déjà porté les couleurs du Chabab, à savoir le défenseur Nadjib Maâziz qui a fait toutes ses classes au CRB et Madjid Benatia ainsi que Abbès Aissaoui. Autre retrouvaille dans cette rencontre, celle de lʼentraîneur Fouad Bouali qui a déjà drivé les gars de La Mekerra au début de la saison en cours.

LALMAS HOSPITALISÉ

Meilleur joueur algérien de tous les temps, et ancienne gloire du Chabab, Hassan Lalmas, puisque cʼest de lui quʼil sʼagit, se trouve dans un état de santé alarmant, ce qui a obligé les siens à lʼhospitaliser au niveau de lʼhôpital Lamine-Debaghine (ex-Maillot). Lalmas a eu, nous dit-on, plusieurs visites de la part dʼanciens coéquipiers, et aussi de supporters du Chabab et admirateurs de celui quʼon appelait à lʼépoque «el kebch». M. A. A.

Hammam Ibrahim évoque le CRB

Le compte à rebours est désormais enclenché pour le CRB, en vue de sa double confrontation en coupe arabe face aux Egyptiens d’Al-Ismaïly.

a manche aller de ce duel est prévue pour le 12 du mois en cours à partir de 18h au stade du 20-Août. Dans l’une de nos anciennes livraisons, nous avions évoqué que le staff technique algérien, dirigé par Fouad Bouali, préparait déjà cette rencontre en visionnant certains matches de cet adversaire. Et cela semble aussi le cas pour les Egyptiens. En effet, et à en croire le site internet ismailyonline (site non officiel du club), il se trouve que l’entraîneur Hammam Ibrahim a visionné la dernière rencontre du Chabab face à la JSMB, remportée, faut-il le rappeler, par les Rouge et Blanc (4-1).

Une rencontre où les Algérois avaient sorti le grand jeu en fournissant une prestation de haute facture, malgré une pelouse impraticable. L’entraîneur égyptien s’est exprimé sur le même site, après avoir visionné ladite rencontre, et n’a pas tari d’éloges sur Ammour et consorts. Il déclara dans ce sillage : «Le premier point qui m’a sauté aux yeux, c’est la force de la défense de cette équipe». Le positionnement des défenseurs fait qu’ils sont très proches, ce qui rend la tâche de l’adversaire difficile pour trouver la faille. Même sur les balles arrêtées, ils sont très forts.» Hammam mettra aussi l’accent sur le jeu «dur» des joueurs du CRB, ainsi que la présence de joueurs capables de faire la différence à tout moment. «Cette équipe pratique un très beau jeu, même s’il y a parfois un jeu dur. Ce que je note, par contre, c’est que cette équi-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

pe dispose de joueurs doués techniquement, qui peuvent faire la différence face à n’importe quelle situation. Donc, notre schéma sera élaboré en fonction de ce constat, pour espérer repartir d’Alger avec le meilleur résultat possible», dira dans ce sens le premier responsable technique d’Al Ismaily. Par ailleurs, et concernant la liste des joueurs retenus pour cette compétition arabe, nous apprenons de la même source que le staff technique a décidé de retirer le nom de Chérif Radjeb, et mettre à sa place le défenseur Hamed. Ceci, dit-on, afin de renforcer l’arrière-garde qui demeure son point faible. Un point que Bouali, nous dit-on encore, aurait pris en compte, lui qui veut faire le plein lors de la première manche afin d’aborder la deuxième dans les meilleures conditions. M. A. A.


Une victoire inespérée Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

Les visiteurs prennent d’entrée le match en main en allant imposer leur domination de plusieurs minutes, dans le camp des Noir et Jaune obligeant les locaux à opter pour la prudence.

O

n jouait la dixième minutes, Chenihi bien servi par un coéquipier se retrouve dans une bonne position met le cuir dehors. Une fois l’orage passé les Harrachis repartent à l’attaque mettant à rude contribution le portier Berrefane. Ce dernier était obligé d’étaler toute sa classe pour préserver sa cage des essais répétés des camarades de Bounedjah. A la quinzième minute, Tatem sème plusieurs défenseurs met en difficulté le gardien de but du Mouloudia d’El-Eulma qui a éprouvé des difficultés pour mettre le cuir en corner. Deux minutes après, Amada bien servi par Younes voit son puissant raser de peu le montant droit des buts de Berrefane. 32’ Bounedjah part balle au pied du centre de terrain élimine plusieurs joueurs, Berrefane s’oppose avec brio à

LIGUE UNE 09

son tir. 41’, Tatem très en forme ce jour brûle la politesse à son vis-àvis sert admirablement Younes dont le tir effleure l’équerre droite des buts adverses et sort en six mètres. En dépit de tous les efforts déployés durant cette première mi-temps les locaux ne sont pas parvenus à prendre l’avantage. Même chose en seconde mitemps, les Harrachis font le jeu les visiteurs jouent la défensive et procèdent par des attaques très dangereuses obligeant Lamali à intervenir à plusieurs reprises pour garder sa cage vierge. Les locaux ne voulaient pas gâcher une opportunité de comptabiliser les trois points de la victoire, croient dur comme fer en leurs possibilités de les arracher. Et ce n’est qu’à la quatre vingt neuvième minute de jeu qu’Azzi trouve le chemin des filets. Ce dernier est arrivé à placer le cuir hors de portée du portier visiteur qui avait détourné un pénalty tiré par Younes, Azzi était bien placé pour offrir la victoire à son équipe. L. S.

USMH :

Limane, Boulekhoua, Mekkioui (Belkheir 17ʼ), Belkaraoui, Azzi, Hendou, Ait- Oumar (Amada 60ʼ), Tatem (Touahri 65ʼ), Younes, El- Amali, Bounedjah. Entraineur : Charef

MCEE :

Berrefane, Oussalah, Berchiche, Hemani, Derraradja (Bouregba 86ʼ) , Bentayeb , Naâmani, Chenihi (Hamiti 77ʼ), Bongo, Zeghidi, Gherbi. Entraineur : Belhout

DEMOU REVIENDRA LA SEMAINE PROCHAINE

Lʼattaquant des Jaune et Noir estime quʼil était quasiment impossible de développer convenablement leur jeu devant le système de jeu pratiqué par les visiteurs. «Les gars des hauts plateaux ont refusé de jouer, les Eulmis nʼont fait que se défendre. On a fait de notre mieux pour que les trois de la victoire restent à El-Harrach. Cette victoire nous motivera pour les matches à venir pour enchaîner dʼautres. Je dédie cette victoire à nos supporters présents là où évolue leur équipe pour nous soutenir à fond». L. S.

Yaya de retour cette semaine IL A PRIS ATTACHE AVEC LAIB

S

i l'on croit les propos du président Mohamed Laib, qui a affirmé que le joueur a pris attache avec lui la semaine passée lui affirmant qu'il serait de retour en Algérie au courant de cette semaine et qu'il lui faut juste un petit laps de temps pour régler le problème du visa. Cette nouvelle a soulagé l'administration et le staff harrachi qui est resté sans nouvelle du joueur depuis plusieurs jours. Certains avancent l'hypothèse selon laquelle, Yaya a vainement tenté de décrocher un contrat dans un club étranger : «Selon Laib, le joueur en question a prit attache avec lui et il lui a affirmé qu'il sera de retour à Alger la semaine prochaine», affirme un des dirigeants harrachis.

Il sera accompagné de son manager

Toujours selon les même sources,

Fiche technique

Stade : 1er Novembre Affluence : Moyenne Arbitres : Aouina S, Aouina, F, Benaissa But : Azzi (89ʼ) (USMH) Avertissements : Lamali (35ʼ), Bounedjah ( 41ʼ) (USMH). Berchiche( 41ʼ) MCEE

YOUNES : «C’EST UN MATCH DIFFICILE»

Selon des sources proches de la direction des Jaune et Noir, on apprend que l'attaquant harrachi Karim Yaya, qui n'a plus donné le moindre signe de vie depuis des semaines serait de retour la semaine prochaine.

USMH 1 MCEE 0

le joueur en question sera accompagné de son manager qui aura pour tâche de renégocier le contrat de son joueur, surtout que ce dernier a reçu plusieurs offres alléchantes de la part de plusieurs clubs à l'étranger. Il faudra donc attendre le retour du joueur en Algérie pour essayer d’en savoir

d'avantage sur son cas.

Un problème de visa l'a retardé

Selon le premier responsable des Jaune et Noir, Yaya aurai eu un problème de visa et c'est ce qui l'a empêché de regagner l'Algérie. L. S.

Selon le staff médical des Jaune et Noir, le libéro harrachi, Demou, serait bon pour le service. Touché au niveau de l'épaule, Demou serait actuellement en possession de tous ses moyens et il pourra prendre part à la prochaine rencontre du championnat : «Je suis totalement rétabli et je suis prêt pour le service. J'ai voulu prendre part à la rencontre d'hier, mais le staff médical m'a suggéré de patienter encore quelques jours avant de retrouver la compétition», affirme Demou.

RÉSULTATS DE LA 19e JOURNÉE

WAT/ESS USMH/MCEE USMBA/CRB ASO/MCA JSS/CABBA MCO/JSK USMA/CAB JSMB/CSC

Equipes 1. ES Sétif 2. USM Harrach 3. USM Alger 4. MC Alger 5. CS Constantine 6. CR Belouizdad 7. JS Saoura 8. JSM Béjaïa 9. JS Kabylie 10. MC El Eulma 11. CABB Arréridj 12. MC Oran 13. ASO Chlef 14. WA Tlemcen 15. USMB Abbès 16. CA Batna

Pts 43 39 33 33 29 29 26 26 24 22 22 19 19 18 17 11

1-2 1-0 0-0 0-1 2-0 1-1 2-0 0-0 J 19 19 19 19 19 19 19 19 19 18 19 19 19 19 19 18

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Prochaine journée

G 13 12 10 09 07 07 07 07 07 05 05 04 04 05 04 02

N 04 03 03 06 08 08 05 05 03 07 07 07 07 03 05 05

MCA-JSMB CSC-USMBA CAB-USMH MCEE-WAT CABBA-USMA ESS-JSS JSK-ASO CRB-MCO P 02 04 06 04 04 04 07 07 09 05 07 08 08 11 10 11

BP 33 23 26 20 19 20 16 19 17 17 13 17 11 12 10 09

BC 11 12 10 12 13 16 13 20 16 15 17 25 19 27 25 30

Diff +22 +11 +16 +08 +06 +04 +03 -01 +01 +02 -04 -08 -08 -15 -15 -21


10

ASO MCA

LIGUE UNE

0 1

Fiche technique

Stade : Boumezrag de Chlef Affluence : moyenne Arbitres : Houasnia, Hammou et Badache. Avertissements : Hachoud (41ʼ), Metref (46ʼ), ghazi (53ʼ), Djeghbala (88ʼ) (MCA) Zazou (89ʼ), Ali-Hadji (90+ 3ʼ) (ASO) Expulsion : Zaoui (56ʼ) (ASO) But : Bouguèche (42ʼ) (MCA)

ASO: Ghalem, Gherbi, Zazou,

Aouameri, Zaoui, Mellouli (AliHadji 46ʼ), Zaouche, Nasri, Traoré ( Farhi 52ʼ), Messaoud, Selama (Bouhafer 61ʼ). Entraîneur : Benchouia

MCA: Chaouchi, Hachoud,

Babouche, Djeghbala, Bachiri, Metref, Ghazi,Kacem (Daoud 82ʼ), Djallit, Yachir (Yalaoui 68ʼ), Bouguèche (Aksas 75ʼ). Entraîneur : Menad

EN ESPOIRS, ASO 2-MCA 0

Chez les espoirs, lʼASO a pris le meilleur sur le MCA sur le score de 2 à O. Les buts chélifiens ont été inscrits par Merzougui et Benhadj.

MÂAMAR YOUCEF MALADE Le défenseur chélifien, Mâamar Youcef a déclaré forfait à la veille dumatch en raison dʼune forte grippe.

NESSAKH NON CONVOQUÉ

En manque de compétition suite à sa longue absence due au boycott, Nessakh nʼa pas été convoqué pour ce match malgré le fait quʼil ait repris avec ses camarades cette semaine.

HADDOUCHE MÉNAGÉ

Revenu de stage avec lʼéquipe nationale des U20, Haddouche nʼa pas été convoqué, Benchouia a préféré le ménager, le joueur ayant joué un match la veille.

Le Mouloudia, c’est du solide ! Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

sortie pour le désarçonner. A la 19’, les Mouloudéens n’ont pas été du reste puisque sur un contre BENCHOUIA : bien mené par Babouche, ce «LES JOUEURS ONT dernier effectue un retrait repris DONNÉ LE MAXIMUM» de la tête par Bouguèche et «Lʼéquipe est dans une situation repoussé par la transversale, catastrophique. Aujourdʼhui, les Bouguèche reprend du pied mais joueurs ont fait le maximum. Nous Ghalem dévie au prix d’un joli devons nous unir autour de lʼASO. Je ne peux omettre plongeon. On jouait la 29’ lʼarbitrage dʼaujourdʼhui lorsque Bouguèche remet sur qui nʼa pas été à la Yachir, seul face au gardien chélihauteur» fien qui tire mais Ghalem sauve. Ala 42’, Kacem démarque Yachir qui remet à Bouguèche, ce dernier ouvre le score pour le MCA et c’est sur ce score que l’arbitre siffle la mi-temps. La seconde mi-temps a été entamée avec une petite pression mouloudéenne puisque à la 54’, Yachir déborde et passe à Djallit qui bute sur Ghalem. 1’ plus tard, c’est au tour de Farhi de se mettre en évidence suite à une passe de Nasri en profondeur mais l’attaquant chélifien a trop temporisé. Le même Farhi déborde à la 67’ et tire en force, Chaouchi dévie en corner. Le corner est repris de la tête par Farhi qui MENAD : o b l i g e «NOUS MÉRITONS Chaouchi à CETTE VICTOIRE» réussir un “Aujourdʼhui dans lʼensemble, on mérite la victoire car nous avons raté plusieurs sauvetage occasions. Cʼest un second succès qui r emarAyant été empêché par le service dʼordre de remettre son maillot à ses nous motive pour entrevoir la suite quable en supporters, Aksas a excellé en provoquant les supporters de lʼASO en leur sous de bons auspices. LʼASO est s’étirant. Les une bonne équipe qui ne mérite faisant un vilain geste, ce qui nʼa pas été sans ajouter de lʼhuile sur le feu. nullement sa position Chélifiens, actuelle.» malgré qu’ils aient évolué à dix, ont Les deux équipes n’ont pas pressé leurs adversaires et ont ENYENGA TOUJOURS AUX EMIRATS mis longtemps pour entrer péché par précipitation. A la 77’, Lʼattaquant camerounais, Enyenga, se trouve toujours aux Emirats dans le vif du sujet et les Metref rate un but tout fait suite à arabes unis où il effectue des tests avec un club de Dubaï. une erreur de Zazou qui a fait une attaques étaient de part et LES CHNAOUA FIDÈLES À LEURS HABITUDES mauvaise passe, le Mouloudéen a d’autre mais celles des Pour assister leur équipe, environ 500 supporters du Mouloudia pourtant dribblé Ghalem mais a Mouloudéens étaient plus ont effectué le déplacement à Chlef où ils se sont fait remarquer mis du temps pour mettre le balnettes voire plus depuis leur arrivée. lon dedans. A la dernière minute, dangereuses. Djallit a failli surprendre Ghalem ZAOUI SORT SANS CONTESTER On jouait la 56ʼ lorsque Yachir a hérité dʼune belle passe de Djallit e jeune Nasri s’est mis en mais, ce dernier a usé d’un bon et allait droit au but mais il a été fauché par Zaoui à la hauteur des évidence en passant à réflexe. Une troisième défaite qui 18m. Lʼarbitre nʼa pas hésité à brandir le carton rouge au visage de Messaoud dont la frape fait douter les supporters de lʼex-international chélifien qui nʼa nullement contesté en sortant sèche n’a pas inquiété l’ASO qui ont contesté à leur sous les applaudissements. Chaouchi à la 10’. A la 18’, façon en usant de projectiles UN SUPPORTER ÉVACUÉ APRÈS UNE CHUTE Traoré, seul face à Chaouchi envers l’adversaire et surtout l’arAyant chuté du haut des tribunes, un supporter a été évacué après une passe de Mellouli, rate bitre qui n’a pas été à la hauteur. directement vers lʼhôpital. son lob, Chaouchi ayant réussi sa Z. Z.

AKSAS SE MET EN ÉVIDENCE

L

Haddouche : «Je ferai le maximum pour être à la hauteur»

Auteur du premier but de l’équipe nationale des U20 face à l’ESM dans un match qui a clos ce premier stage avant la CAN, Haddouche promet d’être à la hauteur tant en sélection qu’à l’ASO où il entend apporter du sien pour sauver l’équipe.

Il semble que vous avez été très sollicité durant ce stage à Ain Témouchent C’est normal, car il s’agit d’une CAN que nous devons réussir chez nous. On a bien travaillé durant ce premier match avec à la clé une victoire et une prestation remarquable en match amical face à l’ESM.

Vous devez rentrer aujourd’hui (entretien réalisé avant-hier)? Effectivement et on reprendra aussi avec un autre stage à Ain Témouchent qui sera chapeauté par un match amical face au RCA.

La suite sera un regroupement à Sidi Moussa où nous aurons à parfaire notre travail jusqu’à la compétition africaine. C’est dire que nous ne chômerons pas.

Etes-vous optimiste quant à réussir une bonne CAN ? Bien sûr que oui, puisque le tournoi se déroulera chez nous d’abord et ensuite la détermination qui nous anime dans ce sens est très grande, alors à nous de faire bonne figure pour représenter comme il se doit les couleurs nationales. Ainsi, ce sera une occasion pour vous de prendre une revanche par rapport à vos aînés? On le souhaite ardemment, car on avait à cœur de voir l’équipe nationale aller le plus loin possible en Afrique du Sud. Ayant un bon groupe bien soudé où l’ambiance ne manque pas, on fera le maximum pour ne

pas rater cette occasion de jouer chez nous car c’est une première du genre. Espérons seulement que nous serons à la hauteur.

Concernant votre club, les choses ne sont pas vraiment au top, un commentaire? C’est vrai, mais je suis optimiste quant à voir l’ASO remonter la pente, car nous avons un effectif bien équilibré et bien mené par l’expérience des anciens, la fougue des jeunes est présente et on luttera pour remonter la pente. Vous devez être de la partie face au

MCA? Je ne le sais pas encore, mais si l’entraîneur me fera appel, je répondrais présent et je me donnerais à fond pour une meilleure issue dans ce match. Le prochain match sera aussi un autre test face à la JSK, un mot? A mon sens, tous les matches sont de vrais tests, notamment en cette seconde manche du championnat où les enjeux sont plus grands et très importants. Face à la JSK, on ne va pas pour croiser les bras et on fera le maximum pour revenir avec le meilleur résultat possible. Z. Z.

U15, L’ASO QUALIFIÉE AU PROCHAIN TOUR

L’ASO s’est qualifiée pour le prochain tour de la Coupe d’Algérie chez les U15 face à l’IRB Maghnia à Maghnia. Le score de parité (1/1) a départagé les deux équipes avant qu’elles ne passent aux tirs au but où les Chélifiens ont été plus adroits. Au prochain tour, l’ASO croisera le fer avec le NRB Touggourt à Chlef.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


HADJ AISSA : «C’est le destin»

IL SERA OPÉRÉ CET APRÈS MIDI À 15H

La guigne des blessures ne cesse de frapper à coup de fouet les Vert et Rouge. En plus de Bouzidi, la nouvelle recrue du Mouloudia d’Alger Hadj Aissa passera sur le billard cet après midi pour une intervention des ligaments croisés.

L

e staff médical lui avait donné du repos avec des soins intensifs. Tout le monde croyait que ce n’était pas méchant vu qu’il s’est présenté aux entraînements avec ses coéquipiers pour faire le maximum afin de retrouver sa forme. Djamel Menad comptait même le convoquer pour le match contre la JSMB. Hadj Aissa voulait faire un retour gagnant. Tout marchait en tout cas dans le sens où tout le monde attendait le retour de Baggio Al Arab pour aider l’équipe mouloudéenne à atteindre ses objectifs, mais la nouvelle tombe comme un couperet sur le joueur qui doit passer sur le billard. Hadj Aissa était très déçu, car il savait qu’il n’a aucune chance pour aider son équipe lors de cette phase retour, car passer sur le billard pour ligaments croisés nécessite au moins quatre mois de repos forcés pour retrouver les terrains, ce qui fait que c’est la fin de saison pour l’enfant de Batna. Hadj Aissa sera opéré aujourd’hui et il va attendre quatre mois pour faire

sa rééducation qui durera une quinzaine de jours pour ensuite commencer à s’entraîner en solo pendant au moins une semaine pour pourvoir réintégrer le groupe. Ce qui fait que Hadj Aissa sera absent pendant cinq mois et comme le championnat va prendre fin à la fin mai, l’enfant de Batna a terminé sa saison. C’est un véritable coup dur pour le Doyen qui ne pourra pas compter sur les services de Hadj Aissa pour la suite de la saison : «Que voulez-vous que je fasse ? C’est le destin. » Il s’est contenté de nous dire qu’il devra retrouver les terrains la saison prochaine si, bien sûr, son opération sera réussie ou bien si les dirigeants du MCA vont le garder. W. S.

SIDHOUM :

«Nous avons manqué de réussite»

Une défaite amère que vous venez de subir, un commentaire ? C’est une défaite qu’on aurait pu éviter si la chance était de notre côté. Disons que nous avons manqué de réussite, vous avez pu constater les nombreuses occasions qu’on s’est créées malheureusement on était malchanceux. Avec ce faux pas à domicile, votre situation risque de vous compliquer les choses … C’est une certitude, ce faux pas ne nous arrange guère, heureusement que nous ne sommes qu’en début de cette phase retour. Nous sommes conscients de ce qui nous attend. Nous allons travailler davantage et rien n’est encore perdu, il faut y croire jusqu’au bout. Donc, vous êtes optimistes ? En football, tout peur arriver, nous avons perdu face à Sétif, il se peut que nous gagnerons à El Eulma. Le football est ainsi fait, il faut jouer à fond sans se focaliser sur les prochains adversaires. S. T. S.

LIGUE UNE 11

Zeddam : «Je n’ai rien compris»

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

Le libéro du MCA, Hamza Zeddam, traverse une période difficile depuis que Menad a pris l’équipe en main. C’est la troisième fois consécutive que Zeddam ne fait plus partie des 18. Malgré cette mise à l’écart, l’enfant de Constantine n’a pas voulu polémiquer lorsque nous l’avons sollicité avant le match de son équipe contre l’ASO.

Quel est le moral après avoir été écarté de la liste des 18 ? Je suis très déçu comme chaque joueur qui ne joue pas. Que voulez-vous que je fasse ? C’est le choix de l’entraîneur et je dois le respecter.

Titulaire indiscutable depuis 2008, avec Menad vous ne faites même pas partie des 18… Franchement, je n’ai rien compris. Il faut poser cette question à l’entraîneur. Il est le mieux placé pour vous répondre. Personnellement, je ne veux pas polémiquer et je préfère garder le silence pour ne pas dire après que c’est moi qui déstabilise le groupe. Avez-vous discuté avec Menad ? En toute sincérité non. Je n’ai pas besoin de parler avec lui. Ce

qui est important pour moi, c’est que je dois continuer à travailler et au moment propice j’ai des choses à dire. Pour l’instant, je garde le silence en ce qui concerne mon nouveau statut.

ASO MCA

0 1

Et si Menad continue à vous marginaliser lors des prochains matchs ? Je n’aime pas précipiter les choses. Comme on dit chaque chose en son temps et au moment propice, je vais dévoiler des choses, mais pour l’instant je prends mon mal en patience.

Après la victoire de l’ESS à Tlemcen, le titre s’éloigne du MCA, non ? C’est vrai que les Sétifiens ont pris une option pour gagner le titre et si vous voyez le parcours de cette équipe qui gagne tous ses matches à domicile et même à l’extérieur, on peut dire que c’est un parcours d’un futur champion. En ce qui nous concerne notre objectif c’est de gagner la deuxième place pour jouer la Ligue des champions africaine la saison prochaine et je pense que c’est jouable à condition qu’on gagne cet après midi à Chlef, car l’USMH jouera à domicile et il y a de fortes chances qu’ils gagnent leur match contre le MCEE. W. S.

Le Widad s’enfonce WAT

Encore une fois, le Widad de Tlemcen a trébuché face aux gars de Aïn El Fouara, au stade Akid-Lotfi de Tlemcen, devant une assistance des grands jours, en cédant les trois points du match à son vis-à-vis dans une rencontre qualifiée par l’entraîneur Benyelles de rachat après le faux pas enregistré à Bordj Bou Arréridj face au CABBA.

L

es coéquipiers de Boudjakdji restent sur un score de deux contreperformances avec quatre buts encaissés et deux réalisations. Un constat inquiétant en cette quatrième journée de la deuxième moitié du championnat qui s’était fixé comme objectif tracé en fonction de la com-

posante. Les prestations du WAT sur le terrain sont loin d’être convaincantes, pis encore, c’est un spectacle de médiocres que fournissaient les Widadis, ni tactique du jeu, ni quadrillage du terrain, ni cohésion, ni enchaînement d’actions, avec en plus un défaut physique. Cette deuxième contreperformance est un signal fort adressé aux dirigeants qui doivent à présent réagir, sinon bonjour les dégâts. Cheikh Abdelkrim ne bénéficie plus des circonstances atténuantes au vu des résultats négatifs sur toute la ligne par ce constat, Cheikh Benyelles commence à s’en douter et les fans de l’équipe commencent à s’inquiéter sur l’avenir du club qui risque de descendre en D2. Un échec qui n’a

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

fait qu’empirer les choses, car le WAT n’a plus gagé depuis le match face à la JSK, et puis plus rien. Cette situation, catastrophique sur le plan de performance, fragilise cette équipe du Widad qui perd ses repères au fil des matches. Les Tlemcéniens donnent l’impression de ne pas vouloir oser. Le club-phare de la cité des Zianides continue de collectionner les mauvais résultats qui le placent dans une position de relégable en compagnie de l’USMBA et du CAB. Quelles solutions pour l’entraîneur Benyelles ? Une chose est sure, le Widad ne fait plus peur, il vit des moments difficiles et lutte énergiquement pour se sortir de cette mauvaise passe. S. T. S.


12

LIGUE UNE

Encore un faux pas pour les Béjaouis Fiche technique

Stade : LʼUnité MaghrébineBejaia Arbitres : Bachir, Benmansour et Abid Affluence : Faible Avertissement : Boucherit (68ʼ) (CSC)

JSMB: Si Mohamed, Megatli,

Zafour, Mebarakou, Bensayeh (Ait Ferguène 54ʼ), Chaima (Mekhaldi 33ʼ), Zerara, Boukemacha, Hadji, Derrag, Niati. Entraîneur : Solinas

CSC: Natèche, Boulahia, Tafer,

Griche, Boucherit, Yahia, Nait Yahia (Ferhat 71ʼ), Alleg, Bahloul, Boulemdais (Hemani 85ʼ), Taiaba (Hadiouche 77ʼ). Entraîneur : Lemerre

L

a JSMB, version Solinas, a accueilli hier sur son terrain du stade de l’Unité maghrébine son homologue du CS Constantine, pour le match comptant pour la 19e journée du championnat national professionnel de Ligue 1. Les deux équipes

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

étaient appelées à réaliser un meilleur résultat pour remonter la pente au classement et se rapprocher des équipes du haut du tableau. Au finish, les deux équipes se sont séparées sur le résultat de parité de 0 à 0. La première mi-temps a été à l’avantage des visiteurs qui ont eu la mainmise sur le match, mais sans qu’ils parviennent à trouver la faille, et ce, malgré cette action de Boulemdais à la 37’, où l’arbitre devait siffler un penalty mais en vain. Sinon du côté de la JSMB, il n’y a rien à signaler, et les poulains de Solinas n’ont pas été dangereux devant et ne se sont pas procuré des occasions nettes à scorer. En seconde mi-temps, certainement sermonnés par leur coach, les gars de Yemma Gouraya ont repris les choses en main et prennent d’assaut le camp du CSC. Les Constantinois, qui se sont repliés en défense, en laissant la chance aux Béjaouis d’attaquer, ont réussi à annihiler les actions des Derrag, Niati, Hadji et consorts, et ce, jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre. Un nul qui n’arrange aucune équipe, surtout la JSMB. A. Z.

Que devient Aourès ? Je ne suis pas bien, car je ne vois pas pourquoi je n’ai pas été convoqué face au CSC. Pourtant, je m’entraîne toujours avec le groupe, et je donne le meilleur de moi-même pour être toujours prêt à parer. Vous êtes irrité par cette situation ? Bien entendu que cela m’irrite. Je m’entraîne tous les jours, mais

B. TIAB EN FRANCE

U21 JSMB 1 - CSC 3

Recevant sur leur terrain leurs homologues du CS Constantine, les espoirs de la JSMB ont été décevants, en sʼinclinant sur le score de 3 buts à 1. Une défaite qui confirme le manque de formation du club de Yemma Gouraya. Les dirigeants doivent pencher sur ce volet pour un avenir meilleur à ce club.

ZAFOUR DE RETOUR

Le capitaine des Vert et Rouge, Brahim Zafour, qui a fait lʼimpasse sur le dernier match de son équipe, pour cause de suspension, a retrouvé hier le onze béjaoui. Lʼexpérimenté Brahim Zafour a été aligné dʼentrée dans le onze de départ face au CSC.

6 JOUEURS DU CSC RETROUVENT LA JSMB

Cʼest le match des retrouvailles pour plusieurs joueurs du CSC, lesquels ont porté par le passé les couleurs de la JSMB. Ils sont au nombre de cinq, ayant déjà porté le maillot rouge et vert. Il sʼagit de Boulahia, Nait Yahia, Boulemdaïs, Boucherit, Bahloul.

CHAÏMA ÉVACUÉ VERS L’HÔPITAL

Chaïma, le joueur de la JSMB, nʼa pas pu continuer la partie, quittant le terrain à la demi-heure de jeu. Le joueur a contracté une blessure, ce qui a nécessité son évacuation vers lʼhôpital et son remplacement par son équipier Mekhaldi à la 33ʼ.

quand il s’agit d’être convoqué, on ne me choisit pas. Cela fait quatre ans et cela ne joue pas en ma faveur. Si on ne veut plus de moi, qu’on me le dise. Cette situation me dérange. Cela fait longtemps que la JSMB n’a pas gagné. Que se passe-t-il ? Il se passe que nous traversons un passage à vide. Cela peut arriver à n’importe quelle équipe. On va se ressaisir et repartir du bon pied. Comment voyez-vous le prochain rendez-vous ? J’ai toujours affirmé que la phase retour sera difficile à gérer. Tous les matches seront importants et durs. Donc, ce sera la même chose pour le prochain match, face au MCA où il faudrait le préparer soigneusement et, surtout, dans la plus grande sérénité. Pourquoi vous misez sur la sérénité ? Bien sûr, on ne peut pas préparer un grand match tout en étant per-

turbés. S’il n’y aura pas de perturbations et si les joueurs auront retrouvé leur confiance, nous ferons un grand match contre le MCA. Vous faites allusion aux supporters ? Je fais allusion à tout le monde; aux supporters, mais aussi aux dirigeants, car une équipe, c’est un tout. Vos supporters sont en colère contre vous. Un commentaire ? Nos supporters sont en colère contre tout le monde. Ils sont déçus par tant d’échecs de part et d’autre. Un message, justement, aux supporters ? Oui, c’est pour leur dire de rester unis, derrière l’équipe et continuer à la soutenir, même dans les moments difficiles. J’espère qu’on va sortir de ce marasme et remettre l’équipe sur les rails. A. Z.

nous a-t-on affirmé, avant d’ajouter : «S’il est vrai que tous les matches de la phase retour seront importants et difficiles, il n’en demeure pas moins que les deux prochains rendez-vous seront, quant à eux, décisifs quant à notre parcours». C’est dire que, déjà, le MCA et la JSK semblent être deux rencontres capitales pour les Vert et Rouge qui vont faire de leur mieux pour réaliser des résultats, à même de satisfaire l’appétit de tout le monde : «Si, durant cette période, certains problèmes seront,

quelque peu, réglés et si les joueurs vont retrouver leur sérénité et leur calme, on ne voit pas pourquoi on ne fera pas de grands matches. Et dans ce cas-là, la JSMB retrouvera le sourire et les joueurs, eux, retrouveront, la joie de jouer. Maintenant, si rien ne sera réglé sur le plan financier, alors, dans ce cas-là, rien ne changera et les choses ne vont pas évoluer. Aussi, Solinas ne va pas trouver la baquette magique pour remettre l’équipe sur les rails, a-t-on poursuivi, avant d’enchaîner, en

Du pain sur la planche pour Solinas

Les Vert et Rouge seront en appel lors des deux prochains rendez-vous où ils vont, d’abord, se déplacer au 5Juillet, pour affronter le Mouloudia avant d’accueillir l’autre équipe kabyle dans un derby imprévisible.

D

eux rendez-vous que Solinas doit préparer, soigneusement afin de rendre confiance aux joueurs et plus de résultats : «Nous devons nous préparer dans la sérénité en vue d’être prêts»,

0 0

ECHOS

Aourès : «Je ne sais pas pourquoi je suis écarté !»

Cela fait 4 ans, maintenant, qu’il est parmi les grands. C’est un pur produit du club, un attaquant sur qui certains entraîneurs ont misé, mais d’autre ont, carrément, écarté. Il s’agit de Aourès, un élément de qualité, pour qui la chance n’a pas souri afin de s’exprimer. Dans cet entretien, notre jeune interlocuteur, déçu par le fait de ne pas être convoqué, face au CSC, fait une rétrospective et parle même du prochain rendezvous face au MCA.

JSMB CSC

guise de conclusion : «Il appartient aux dirigeants de faire de leur mieux pour sauver ce qu’il y a lieu de sauver et, par la suite, laisser Solinas effectuer son travail». C’est dire, aussi, que le nouvel entraîneur aura du pain sur la planche afin de mettre tout en oeuvre une équipe décimée, touchée dans son amour-propre et qui semble être traquée de partout. Battre le MCA et la JSK, tel est l’objectif premier du coach béjaoui s’il veut gagner la sympathie des supporters. A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

En vue de se faire soigner, B. Tiab est retourné en France pour des contrôles, laissant derrière lui un club en pleine crise. Il sera de retour la veille du match de la Coupe dʼAfrique.

SUPPORTERS DÉÇUS, MAIS OPTIMISTES

Malgré tout ce qui se passe, certains supporters béjaouis ont gardé un optimisme qui en dit long sur leur souhait de voir les choses rentrer dans lʼordre.

DES CHANGEMENTS EN VUE

Après la crise qui a secoué le club de Yemma Gouraya, plusieurs observateurs sportifs sont en train dʼévoquer des changements. En effet, pour certains dʼentre eux, des têtes devraient tomber afin de restructurer le club et le préparer pour la saison prochaine. Mais qui sont-elles ces têtes qui devraient tomber ? A. Z.

MICHEL AVERTIT :

«JE POURRAIS ALLER LOIN» Lors de son point de

presse, R. Redjradj a avancé des choses graves à propos de lʼexentraîneur de la JSMB, Alain Michel. Ce dernier, joint par téléphone, en France, nous dira, dʼabord, à propos de la magouille : «Je nʼai jamais marché dans la combine, ni la magouille. Ce manager, je ne lʼai jamais rencontré, ni même le joueur», avant de poursuivre : «Tout ce quʼa déclaré Redjradj est infondé. Cʼest trop bas et mesquin de sa part». Sur ses relations avec les joueurs et les gens de Béjaïa, lʼex-coach des Vert et Rouge fera savoir : «Les joueurs me connaissent bien. Jʼai réussi dans ma carrière, grâce à mon sérieux. Je défie quiconque, et en premier lieu Redjradj, de prouver si jʼai agi, dépassant les actes de moralité. Je suis propre et les gens de Béjaïa me connaissent». Alain Michel avertira, tout de même : «Si les choses prendront une autre tournure, il y aurait des suites pour diffamation, et ce, pour défendre mes droits et lʼhonneur que jʼai dans ce club et dans cette ville». A. Z.


Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

PUBLICITÉ 13


14

LIGUE UNE

USMA CAB

2 0

SEGUER N’A PU ÊTRE RÉTABLI Souffrant dʼune élongation, le milieu de terrain de lʼUSMA Mohamed Seguer, nʼa pu être rétabli à temps par le staff médical pour participer au match prévu hier contre le CAB. Lʼex joueur de Chlef sera dʼattaque pour la prochaine rencontre contre le CABBA.

BENMOUSSA ET KOUDRI ONT PURGÉ LEUR SUSPENSION Les deux joueurs de lʼUSMA, Benmoussa et Koudri qui ont écopé dʼun match de suspension de la part de la CD de la LNFA, ont purgé hier leurs suspensions en sʼabstenant de participer à la rencontre contre Batna.

GASMI CONVOQUÉ PAR COURBIS

Même si Gasmi nʼest pas complètement guéri de sa blessure, néanmoins, lʼentraîneur Courbis a décidé de le convoquer pour le match dʼhier contre le CAB afin de compléter son groupe en raison des absences enregistrées.

LE MATCH DU CABBA POURRAIT ÊTRE AVANCÉ AU 8 FÉVRIER

La prochaine empoignade de lʼUSMA en championnat pourrait être avancée au vendredi 8 février en raison du déplacement des Rouge et Noir le 9 février en Jordanie pour affronter la formation du Bokaâ le 12 février pour le compte du match aller de la Coupe de lʼunion arabe de football. A. L.

JSS

CABBA

Fiche technique

Stade : Omar Hamadi Arbitres : Necib, Boughlam, Boudebouz Buts: Betrouni (66ʼ), Gasmi (90ʼ+2ʼ) (USMA) Avertissements : Mirazka (22ʼ) Heriat (37ʼ), Bouraba (65ʼ) (CAB) Ziyaia (46ʼ , 90ʼ+4ʼ), Betrouni (70ʼ) Meftah (75ʼ) (USMA) Expulsions : Ziyaia ( 90ʼ+4ʼ)

USMA : Zemmamouche, Meftah,

Bedbouda, Khoualed, Chaffai, Bouchama, Djediat, Yettou ( Gasmi 63ʼ), Ziyaia, Bouazza, Betrouni( 90ʼ+1ʼ). Entraineur : Courbis

CAB : Babouche, Benayada, Bela

(Boukemacha 85ʼ), Daira, Boudjelida, Heriat, El Hadi Adel, Fezani, Mʼbili ( Hadjidj 64ʼ, Bouraba, Merizka (Ghaissi 89ʼ) Entraineur : Fergani

2 0

Fiche technique

L

es Rouge et Noir ont renoué hier avec la compétition officielle, en accueillant à domicile le CA Batna. Une rencontre dont le coup d’envoi a été donné à partir de 18heures et que les Usmistes étaient dans l’obligation de gagner, pour retrouver le sourire, eux qui restent, pour rappel, sur une défaite concédée le week-end passé contre le Mouloudia, le grand rival du club de Soustara. Conscients qu’ils n’avaient plus le droit à un nouveau faux pas, les locaux s e devaient s’imposer face à la lanterne rouge du championnat pour retrouver le calme et se refaire une santé. Les coéquipiers de Khoualed, qui partaient dans la peau d’un favori dans cette chaude empoignade, savaient donc ce qu’ils devaient faire pour. La réalité sur le terrain c’est tout autre chose car les hommes de Fergani avaient fait une opposition des plus farouches pour préserver se score de parité vierge et ce malgré les quelques tenta-

tives des Rouge et Noir. A la 20’ de jeu, Ziyaia centre, Betrouni repend mais Babouche est à la parade. A la 24’ c’est au tour de Yettou de se mettre en evidence mais Babouche reste toujours imbattable. Rien n’est fait et l’adversaire a su résister et atteindre la pause sans dégâts. Au retour des vestiaires, les locaux exercent une pression constante et vont être

récompensés par un but signé Betrouni sur un joli service de Djediat. Les locaux vont se mettre définitivement à l’abri en inscrivant un second but par Gasmi durant le temps additionnel. Une victoire dans l’indifférence totale pour les Rouge et Noir à l’opposée le CAB s’enlise dangereusement dans les profondeurs du tableau. A. L.

LA RENCONTRE DEVANT DES GRADINS VIDES

Le match sʼest déroulé devant des tribunes pratiquement vides. Triste constat pour une équipe qui devait attirer la grande foule et pourtant…

DES VERTES ET DES PAS MURES POUR LES JOUEURS ET HADDAD

Les quelques supporters qui se sont rendus au stade Omar Hamadi pour suivre sur place la rencontre ont fait entendre des vertes et des pas mûres aux joueurs et à Haddad.

UNE BANDEROLE DE SOUTIEN AU DOCTEUR LADJ

Une large banderole de soutien au docteur Ladj qui a écopé de deux ans de suspension par les instances du football a été accrochée au stade.

FERHAT RETENU AVEC LA SÉLECTION U20

Le milieu de terrain de lʼUSMA, Zine Eddine Ferhat, nʼ a pas été convoqué pour la rencontre dʼhier contre le CAB, en raison de sa convocation en EN U20 qui a disputé jeudi un match amical contre lʼESM au stade Ain Témouchent .

LE NOUVEL EQUIPEMENT ADIDAS RÉCEPTIONNÉ LA SEMAINE PROCHAINE

Le nouvel équipementier, pour cette saison, Adidas, va mettre à la disposition de lʼéquipe Senior sa nouvelle tenue la semaine prochaine. Pour rappel, Adidas a signé un contrat dʼune année avec lʼéquipe.

LA SAOURA renoue avec la victoire

Stade : 20-Août 1955 (Béchar) Affluence : Nombreuse Arbitres : Zerrouki, Ayad, Hellal Avertissements : Amri (32ʼ) , Beldjilali (43ʼ) (JSS) – Bendahmane (58ʼ) (CABBA) Buts : Beldjilali ( 29ʼ), Belkheir (52ʼ) (JSS)

JSS : Laouti, Benmohamed, Benkrada,

Bakayoko, Sebiaï, Amri, Bousmaha, Beldjilali, Bouguelmouna, Motrani, Belkheir Entraîneur : Hadjar

CABBA : Fellah, Chebira, Bakhtaoui,

Hamdadou, Bendahmane, Djerrar, Saidi, Ammour, Mosrati, Essifa, Belkheir Entraîneur : Amrani

Une victoire dans l’indifférence totale

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

Les locaux, qui ne voulaient en aucun cas rater leur sortie à domicile et surtout devant leurs supporters, étouffent d’entrée les adversaires. Il fallait remporter la victoire à tout prix pour leur faire oublier le précédent échec devant la JS Kabylie sur le score de deux buts à zéro. Les gars de Bordj Bou Arréridj n’avaient qu’une seule et unique issue c’était de jouer la défensive à outrance pour ne pas encaisser le moindre but. Ils dressent une véritable muraille de fer pour contenir les dangereux attaquants locaux bien menés par Beldjilali des

grands jours. Les visiteurs répliquent par de rapides contres sans pour autant inquiéter l’arrière-garde locale bien dirigée par Bakayoko. Les Bécharis trouvent le chemin des filets de Fellah à la 29’ de jeu par l’intermédiaire de Beldjilali qui a su exploiter une jolie passe de son coéquipier Amri et donne l’avantage à son équipe. Cette réalisation stimule de plus en plus les Vert et Jaune qui continuent à imposer un rythme endiablé à leurs adversaires sans pouvoir ajouter d’autres buts. Et c’est sur le score de un but à zéro en faveur des locaux que l’arbitre met un terme à cette première période de jeu dominée de bout en bout par les poulains de Hadjar. Même scénario à la reprise, les locaux acculent les visiteurs dans leur dernier retranchement et parviennent d’ajouter une seconde réalisation par Belkheir après une action personnelle. Les Bécharis se créent par la suite de nombreuses occasions les ratant par manque de concentration à l’approche des buts de Fellah. Ils baissèrent les bras dans les dix dernières minutes de jeu fatigués peut-être par les efforts fournis durant la quasi-totalité de la rencontre. C’était l’occasion aux visiteurs d’aller porter le danger à leur tour pour tenter de réduire la marque et de rattraper leur retard sans résultat, la défense locale ne laisse rien passer. Les locaux remportent une belle victoire et grimpent par la même occasion de quelques marches au tableau, ce qui va les encourager pour les prochaines échéances. A. O.

Publicité

République Algérienne Démocratique et Populaire

Wilaya dʼIllizi Direction du Logement et des Equipements Publics NOUVELLE CITE ADMINISTRATIVE - Illizi IF : 000133019000854

Avis de Relancement des Procédures

APPEL D’OFFRES N° 19/2012 du 13/09/2012 En application de lʼarticle 44 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété. La direction du logement et des équipements publics de la wilaya dʼIllizi informe le relancement des procédures de lʼappel dʼoffres national n° 19/2012 du 13/09/2012, relatif au projet : Réalisation dʼune brigade polyvalente des douanes à Illizi. - Lot 01 : bloc administratif - Lot 02 : bloc hébergement et réfectoire - Lot 03 : bloc logement - Lot 04 : mur de clôture + locaux techniques - Lot 05 : aménagement extérieur. MARACANA N° 1949 — DIMANCHE 3 FÉVRIER 2013 - ANEP N°504 903

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE DEUX 15

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

MPSB

L E M O U L O U D I A C O N F I R M E S A S U PR É M A T I E S U R M E R O U AN A

ÉCHOS YAHI HOCINE, NOUVEL ENTRAÎNEUR DE L’ABM

Il était présent dans les tribunes aux côtés du président Midoune, Yahi a suivi avec attention le match MSPB-ABM, il prendra en charge lʼéquipe dès ce dimanche, Yahi a très certainement compris quʼil a du pain sur la planche pour redresser la situation, car ça fait la quatrième défaite consécutive pour lʼABM qui frôle désormais le bas du tableau.

BACHA S’ILLUSTRE DE NOUVEAU

Encore une fois, le jeune Bacha a montré de grandes qualités techniques, ce jeune progresse de match en match, à peine 20 ans et déjà des allures dʼun grand. Au four et au moulin, au milieu du terrain, il sʼest même permis de marquer un but, le troisième à son actif, un but identique à celui de Soudani contre la Côte dʼIvoire.

USMB ÉCHOS CAILLASSAGE DU BUS DES JOUEURS

Une frange de supporters blidéens qui ont effectué le déplacement, à Saïda, pour soutenir leur équipe face au MCS, et affectés par la défaite subie par leur équipe, en voulant atténuer leur colère à la fin du match, ont caillassé le bus transportant les joueurs blidéens, et ce, à la sortie de la ville. Suite à ce caillassage du bus, le joueur Ouznadji a été blessé à lʼarcade, le kiné du club lui a porté les premiers soins nécessaires avant de se rendre chez un médecin.

U21 : MCS 2 - USMB 0

Les poulains de Bourahla cèdent le pas face au leader, le MCS, les Vert et blanc sʼinclinent sur le score de 2 à 0, à cet effet ils semblent suivre le parcours de leurs aînés, en diminuant leurs chances pour se relancer dans la course au titre.

Rien qu’en ligue 2, le MSPB et l’ABM se sont livrés huit derbies, jamais l’ABM n’a gagné le moindre match. Pour le huitième en date, disputé vendredi, le MSPB a confirmé sa suprématie en battant son voisin sur le score sans appel de 3 buts à 0, dans un match où les jeunes Mouloudéens ont dominé en long et en large les débats, une victoire qui place les

Ils ont dit … * Zemmouri (MSPB) :

«On a eu du mal à entrer dans le match, il nous a fallu un quart d’heure pour se libérer, c’était après notre premier but, mais mes joueurs sont tombés dans la facilité, en deuxième période on a demandé aux joueurs de se ressaisir et d’éviter le jeu facile, ils ont compris le message ce qui leur a permis de reprendre le jeu à leur compte et marquer deux autres buts qui nous ont permis d’assurer notre victoire, je félicite les joueurs pour leur rendement et je remercie le public mouloudéen venu nombreux aider son équipe»

.

* Zinder (président CSA) :

«Qui aurait cru en début de saison que ces jeunes allaient faire ce qu’ils ont fait jusqu’à maintenant, ils sont sixième, ils leur reste quelques points pour assurer le maintien du MSPB, qui au mois de juillet passé était menacé de forfait général, ces jeunes ont prouvé aujourd’hui qu’ils méritent tous les encouragements et tous les égards».

* Khiter (Entraîneur ABM) :

«Je suis avec l’équipe, il y a à peine un mois, mon rôle était d’as-

Batnéens à la sixième place, à six points du podium, il n’est pas question de se faire des illusions pour l’accession. Pour les dirigeants et le staff technique l’objectif demeure le maintien rien que le maintien, on ne veut pas tomber dans l’euphorie, le projet du club restera le maintien et la formation d’une équipe compétitive à moyen terme. W. Y.

sister l’entraîneur principale, après le départ de ce dernier (Bouaraâra) je me suis occupé de la préparation de l’équipe pour ce derby, à mon avis les nombreuses absences ont influé sur le rendement, pas moins de cinq titulaires étaient blessés je pense que l’ABM a joué son plus mauvais match. Pour ce qui est de mon

avenir avec l’équipe, comme je l’ai déjà dit, j’ai été engagé comme adjoint avec Bouaraâra maintenant que ce dernier est parti, il y aura l’arrivée d’un autre entraîneur principal (Yahi Hocine), je ne sais pas si je travaillerais avec lui cela dépendra de la décision que prendra le président du club». W. Y.

BUT D’ANTHOLOGIE POUR LAMRI

On jouait la 66ʼ, Aguini sur le côté gauche se joue de trois défenseur et sert Lamri à lʼentrée des 20 mètres, ce dernier en pleine course reprend le cuir du pied gauche qui se loge dans la lucarne du gardien de lʼABM. Un but qui a soulevé tout le stade. W. Y.

ES 8 DE FINALE DE LA COUPE D’ALGÉRIE «JEUNES» Les catégories jeunes de l’USMB (U15, U17 et U20) qui se sont retrempées dans le bain de dame coupe (1/8ès

Les Blidéens déçoivent

de finale). Les U15 et U20 se sont imposées respectivement face au MSPB, à Batna, et à la JS Azazga, au stade Brakni. Les deux rencontres se sont achevées sur le score de 2 buts à 0, en faveur des Blidéens. Contrairement aux U17 qui ont tenu tête à leurs homologues de la JSK (0-0), au stade du 1er novembre, en ne s’inclinant qu’aux tirs au but (4-3).

adversaire, après l’expulsion du joueur Hadjar à la 58’ de jeu. Il n’en demeure pas moins que les camarades de Ouznadji ne devront s’en prendre qu’à eux mêmes, car ils n’ont pas montré grand chose dans ce match où même les changements opérés par l’entraîneur Bouhellal n’ont pas eu l’effet escompté. En somme, la situation se complique de plus en plus, pour le club phare de la ville des Roses, qui n’aura pas à espérer grand chose.

La formation blidéenne va de mal en pis, ses supporters qui avaient l’habitude de l’accompagner hors de ses bases pour la soutenir, ont perdu tout espoir de voir les Vert et Blanc retrouver l’élite la saison prochaine, et ne font plus le déplacement en nombre.

U

n indice qui prouve que ce club a perdu de sa superbe, ceci au moment où ses fans s’attendaient à un sursaut de leur équipe qui avait entamé une excellente préparation au mercato, et des renforts de choix avec la venue de quatre éléments Belhocine, Mebrek, Benayad et Hamidi. Face au MCS, l’USMB a fourni une piètre prestation, ce qui dénote de la régression de cette équipe qui occupe actuellement la 5è place avec un capital de 29 points. L’écart est de 5 points du MOB qui se positionne à la 3è place du podium. Au moment où leurs concurrents directs à l’accession comptabilisent des points, les

Blidéens perdent du terrain à domicile et à l’extérieur, en témoigne la fragilité lors de la phase retour, l’USMB a glané seulement 4 points sur les 12 mis en jeu. Ceci dit, un grand travail psychologique attend le staff technique, ainsi que les responsables pour remonter le moral aux joueurs. Notons que le coach Bouhellal essaye de redresser la barre, mais il semble que cette 6è défaite de la saison ne fait qu’accentuer le malaise de l’USMB qui

continue de broyer du noir, depuis la reprise du championnat. Ni la pression de ses fans, ni le soutien du moins moral apporté par la direction du club n’ont pour autant permis aux joueurs d’arracher un bon résultat hors de leurs bases, et ce, pour préserver leurs chances dans la course à l’accession. Face à la formation de Saïd Hammouche qui n’était pas un foudre de guerre, au vu des occasions ratées par les attaquants blidéens et n’ont pu profiter de l’infériorité numérique de leur

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Namani suspendu face à l’ASMO

Le défenseur axial blidéen, Namani Mohamed qui a déjà comptabilisé un avertissement face à l’ESM, vient d’écoper avant-hier, contre le MCS, de deux cartons jaunes, au cours de cette rencontre, ce qui lui a valu une expulsion et cette sanction le privera d’être présent avec es camarades lors de la prochaine rencontre face à l’ASMO, pour le compte de la 20e journée du championnat de ligue 2. T. A.


16

LIGUE DEUX

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

L E S SU PP OR TE RS A BA TT US

Les supporters du NAHD, qui n’étaient pas nombreux à faire le déplacement au stade de Bologhine malgré sa proximité des fiefs de l’équipe (ils étaient une centaine), étaient abattus à la fin de la rencontre après la défaite de leurs protégés. En effet, les fans savent qu’il n’y a plus rien à faire maintenant et que les chances d’accéder en Ligue I se sont complètement évaporées.

Le Nasria n’accèdera pas !

Le suspense a pratiquement pris fin pour le Nasr d’Hussein-Dey, qui n’accèdera pas cette saison en Ligue 1 après sa défaite, lors du derby du centre face au leader de la Ligue I, le RC Arbaâ.

L

es Sang et Or, qui avaient bien tenu lors de cette confrontation, ont cédé à la toute dernière minute et ont encaissé un but sur balle arrêtée, inscrit par Nezouani. Il sera certainement difficile voire impossible de se relancer dans la course à l’accession parmi élite après cet échec qui complique davantage leur situation. Pourtant, beaucoup d’espoirs étaient fondés sur cette rencontre qui a bien été entamée par l’équipe. Le NAHD a d’ailleurs retrouvé son jeu lors de ce match avec une fluidité dans le jeu fait de passes courtes, contrairement aux précédentes rencontres où l’équipe avait un jeu

direct, qui n’arrangeait pas les affaires de l’équipe et qui a laissé filer de nombreux points à domicile, dont le dernier face à l’ASMO avec cette défaite surprise au stade du 20 Août qui a éloigné de plus en plus le Nasria de l’accession. Les raisons de cet échec sont à chercher dans la gestion des dirigeants, qui n’ont pas gardé la stabilité au sein du staff technique, surtout avec cinq changements d’entraîneur lors de cette saison, ce qui est un record pour ce club qui était connu autrefois par sa stabilité.

Gaci croit encore au miracle

Malgré la situation difficile du NAHD, l’entraîneur, Salem Gaci, croit toujours aux chances de son équipe de réussir l’accession en Ligue 1. En effet, ce dernier estime que les chances ne sont pas complètement perdues et qu’il faudra remporter tous les matchs à domicile et tenter de revenir avec le maximum de points de l’ex-

térieur. Ainsi, le NAHD disputera 6 matchs à Alger qu’il faudra absolument remporter pour réussir le miracle. Gaci a demandé la mobilisation de tout le monde pour tenter de redresser la barre et faire accéder le club, même si cela n’est pas vraiment évident.

Gaci a écarté Bendebka, Brinis, Benayache et Zenou

Le coach, Salem Gaci, a, lors du match face au RC Arbaâ, écarté quatre joueurs qui étaient titulaires lors des derniers matchs qu’a joués l’équipe. Il s’agit de Sofiane Bendebka, Bilal Brinis, Zoheir Benayache et Samir Zenou. Il a fait cela pour des choix tactiques et également en raison de la blessure de certains éléments.

Bendebka et Benayache n’étaient pas remis de leurs blessures

Si l’absence de Zenou et Brinis était beaucoup plus dictée par un

choix tactique, celles de Bendebka et Benayache étaient beaucoup plus dues aux blessures dont ils ne se sont pas encore remis. Le coach a été catégorique avec eux et leur a avoué qu’il ne souhaitait pas prendre de risques en les incorporant lors de ce match, alors qu’ils n’étaient pas encore rétablis.

Bendebka comprend la décision du coach

Le milieu de terrain défensif, Sofiane Bendebka, nous a avoué qu’il comprenait la décision du coach Gaci, qui avait opté pour sa mise à l’écart pour le match face au RC Arabaâ. Il lui avait parlé avant la rencontre et lui a avoué qu’il ne pouvait pas s’aventurer à le faire jouer en raison justement de la blessure qu’il avait contractée, surtout qu’il n’était pas encore remis à cent pour cent et qu’il ressentait encore quelques douleurs. R. M.

L’Arba assure et se rassure Les Arbéens ont éprouvé du mal à entamer la rencontre, devant un adversaire décidé à les accrocher pour se réconcilier avec ses supporters.

C

es derniers attendaient un sursaut d’orgueil de leurs favoris, pour leur faire oublier le faux pas concédé à domicile devant l’ASM Oran (1- 0). Les Husseindéens ont dominé la quasi-totalité de la 1re mi-temps, bousculant leurs vis-àvis. Sentant le danger, les locaux tissent une toile d’araignée dans leur périmètre, gênant leurs adversaires pour trouver la faille. Ne pouvant percer cette «muraille», les camarades de Madi tentent des tirs puissants de loin, sans résultat. Ils obligent de temps à autre Toual

à étaler tout son savoir-faire pour annihiler leurs essais. La belle prestation de leur gardien de but durant les moments forts de la domination des Sang et Or a remis en confiance ses camarades. Les Husseindéens ont consenti d’énormes sacrifices durant tout le premier half, sans pour autant être récompensés à la fin. Les locaux devaient s’estimer heureux de pas avoir concédé le moindre but vu l’écrasante domination de leurs adversaires. Leurs supporters partagaient le même avis de voir les camarades de Noubli sortir «indemnes» durant cette première période à l’avantage du Nasria. L’entraîneur, Samir Boudjaârane, était très déçu par la production de ses éléments, qui avaient abordé le match la peur au ventre, laissant le soin à leurs hôtes de faire le jeu. La prestation des visiteurs avait fait douter plus d’un parmi les dirigeants du RCA, de même que

les inconditionnels du RCA. Le coach leur a demandé d’attaquer d’emblée et ne pas opter pour la défensive et subir le match. Les spectateurs pensaient alors que les Sang et Or allaient continuer à harceler les locaux pour arracher les 3 précieux points de la victoire et grignoter quelques marches au classement. Mais c’est le contraire qui s’est produit. Dès le début de la seconde mi-temps, ce sont les Bleu et Blanc qui vont exercer une terrible pression sur le camp adverse. Les poulains de Gaci n’avaient qu’une seule et unique solution, revenir en arrière pour contenir les assauts des Arbaéens. Ces derniers vont devoir attendre le temps additionnel pour trouver le chemin des filets de Belhani. Cette précieuse victoire permet au RC Arbaâ de prendre une avance de six longueurs sur son poursuivant immédiat, le CRB Aïn Fakroune.

Les supporters du RC Arbaâ en force

Contrairement à ceux du NAHD dont le nombre ne dépassait pas une centaine de supporters, les fans arbaéens étaient présents en force. Ils ont occupé les tribunes du stade Omar Hamadi dès les premières heures de la journée pour ne pas rater cette confrontation. Ils ont porté à fond leurs favoris même dans les moments où le Nasria acculait les camarades de Belaïd dans leurs derniers retranchements. Après l’ouverture du score à la toute dernière minute de jeu par le revenant Nezouani, les supporters arbaéens ont laissé éclater leur joie. Cette victoire a été fêtée comme il se doit à l’Arbaâ et ses environs jusqu’à une heure tardive de la nuit. O. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

NAHD ÉCHOS

KHAÏTHER, EXPULSÉ LOGIQUEMEN T, IRRITE LES DIRIGEANTS Le latéral droit du Nasria, Samir Khaïther, a pris un carton rouge et a été expulsé logiquement par le referee de la partie après avoir agressé lʼattaquant du RCA, Rabta, qui pourtant nʼavait pas le ballon. Lʼattitude du joueur a irrité les dirigeants, qui le gronderont certainement après ce geste, surtout quʼon a senti que lʼéquipe a eu du mal à terminer la partie avec dix joueurs.

«RABTA N’A PAS CESSÉ DE ME PROVOQUER»

Le défenseur Khaïther a déclaré quʼil nʼa fait que se défendre et réagir face au joueur du RCA, Rabta. «Ce dernier nʼarrêtait pas de mʼinsulter et de me frapper alors que je navais pas le ballon et jʼai donc répliqué», a-til avoué, tout en ajoutant quʼil ne pouvait pas rester les bras croisés devant cet état de fait. R. M.

RCA

ÉCHOS U 21 : RCA 2 - NAHD 2

La rencontre entre les espoirs du RCA et du NAHD sʼest déroulée au stade communal de Meftah et avait attiré de nombreux spectateurs. Elle était très disputée entre les deux formations, chacune voulant engranger les trois points de la victoire. Malgré les efforts de part et dʼautre, elle sʼest achevée sur le score de 2 buts partout. Les Arbaéens qui évoluaient à domicile ont perdu 2 précieux points. O. A.


Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

MOB

ÉCHOS LA SANCTION DE MADI SERA CONNUE AUJOURD’HUI

Le joueur avait refusé de jouer chez les espoirs et la direction du club a décidé de le traduire en conseil de discipline. Ce qui a été fait mercredi passé. Toutefois et selon le chargé à la communication du club, la sanction du joueur sera connue aujourdʼhui. Il est possible que ce soit juste une amende financière.

LA PRIME DE MEROUANA PERÇUE JEUDI PASSÉ

Ainsi donc, après la prime de Blida perçue au courant de la semaine passée, la direction du club avait décidé de donner la prime de la victoire face à lʼABM jeudi passé. Ce qui fait que les joueurs sont à jour et il ne leur reste que la prime du MSPB.

MEDDAS REPRENDRA AUJOURD’HUI

Le coach des espoirs, Meddas Djeloul, qui était démissionnaire de son poste, avait une réunion avec les membres du C.A mercredi passé, où les deux parties se sont mises dʼaccord sur tous les points relatifs à son retour. Il retrouvera le groupe aujourdʼhui, du moment que tout est rentré dans lʼordre.

UNE DÉCLARATION-APPEL POUR LES OPÉRATEURS SERA LANCÉE

Afin de trouver des opérateurs qui pourraient aider le club financièrement, une déclaration-appel sera lancée dans les prochaines heures en direction des opérateurs économiques et industriels de la région afin que ces derniers viennent en aide au club, qui a besoin de moyens financiers pour faire face à lʼobjectif qui a été tracé par la direction, à savoir lʼaccession en Ligue I. N. S.

LIGUE DEUX 17

Q UE DE RA TA GE S DE NE MD IL !

S’il y a un joueur qui a manqué de punch devant les bois et qui n’a pas réussi à marquer, et ce, malgré toutes les occasions qui se sont présentés à lui, c’est bel et bien Zahir Nemdil, qui après avoir raté pas moins de deux occasions nettes de scorer face au MSPB, ce qui aurait pu permettre aux Crabes de tuer ledit match, voilà que le joueur a récidivé en ratant une occasion dans ce match face aux Constantinois. Selon les fans, le coach Rahmouni ne devait pas le faire jouer, du moment qu’il a raté des buts tout faits.

F

Les Crabes tombent de haut

ace à un adversaire de moindre calibre et classé avant-dernier avant cette journée, les Crabes étaient bien partis pour enchaîner sur un deuxième succès de suite, après celui réalisé lors de la 17e journée face au Mouloudia de Batna. Mais il n’en fut rien, et les Vert et Noir de la Soummam ont mordu la poussière lors de leur déplacement en ratant la rencontre qu’il ne fallait pas perdre. En effet, c’était là un virage important dans la course à l’accession, du moment qu’un succès leur aurait permis de garder la deuxième place. Une défaite inattendue, dirions-nous, dans la mesure où tout le monde était unanime à dire que les Crabes allaient se déplacer dans l’antique Cirta dans la peau d’une équipe qui veut accéder et qui voudrait profiter de la mauvaise passe que son adversaire vivait depuis le début du championnat. Deux buts de Brahmia, aux 32’ et 61’, ont suffi aux Constantinois pour remporter le match et aux Crabes de perdre le match qu’il ne fallait pas perdre.

… Et perdent la deuxième place !

Avec ce revers, le MOB a montré qu’il restait vulnérable en déplacement, où après avoir réussi à damer le pion à bien des équipes, il a perdu les trois dernières rencontres en déplacement, dont celle face au Chabab de Aïn Fakroune (15e journée) sur le score d’un but à zéro, celle face à l’ES Mostaganem (17e journée) sur le score de deux buts à un, et enfin celle d’avant-hier face au MOC sur le score de deux buts à zéro. Cette dernière défaite fait perdre aux Crabes une place au classement. En effet, le club a perdu la deuxième place au profit du Chabab de Aïn Fekroune, qui est allé ramener un point de son déplacement dans l’antique Bône face à l’USM Annaba, alors que le match entre le quatrième au classement, l’ES Mostaganem face à l’ASMO, a été reporté à ce mardi et qu’en cas de victoire des Espérantistes, ces derniers prendront la troisième place, avec deux points d’avance sur le MOB, étant donné que pour le moment ce dernier ne possède qu’un seul point d’avance sur l’ESM.

Les ingrédients de la défaite

Si pour bon nombre d’observateurs la défaite subie par les Crabes était une surprise, pour d’autres elle était prévisible. Pourquoi ? Pour la simple raison que le MOB avait joué avanthier sur un terrain en gazon naturel, alors que

le club s’est entraîné durant toute la semaine sur du gazon et une pelouse synthétique. Cela aurait considérablement gêné l’évolution des joueurs du MOB, contrairement à ceux du MOC qui sont habitués à ce genre de pelouse. Autre ingrédient de la défaite, c’est que le staff technique n’avait pas mis en place la stratégie adéquate pour contrer l’équipe du MOC, dont le seul souci était de prendre les trois points pour éviter la descente aux enfers. Les Constantinois n’avaient pas le droit à l’erreur eux qui veulent sauver leur peau du purgatoire. Au bout, la défaite est là et donnera à réfléchir au staff technique pour remédier aux carences qui existent dans l’équipe et aux solutions à trouver, qui permettront au MOB de réaliser des victoires en déplacement, car il ne suffit pas de gagner les matches qui restent à domicile pour espérer accéder, même si pour les observateurs de la balle ronde le club qui récoltera 51 points à la fin de l’exercice aura de

fortes chances de figurer parmi les trois premiers qui accèderont en Ligue I.

Tout le monde prie pour que l’ESM ne gagne pas ce mardi

Avec cette défaite, les Crabes se retrouvent à la 3e place avec 34 points, soit un point de retard par rapport au CRBAF et sept au RCA. Toutefois, derrière il y a une équipe qui les talonne de près. Il s’agit de l’ES Mostaganem, qui n’a qu’un point de retard par rapport aux Crabes. Les Mostaganémois comptent un match en moins qu’ils disputeront ce mardi. Ainsi donc, tout le monde à Béjaïa prie donc pour que l’ESM ne remporte pas son match retard. Bref, la défaite était amère pour tout le monde, surtout pour les 3000 à 4000 fans qui se sont déplacés dans l’antique Cirta pour encourager leur équipe, mais qui étaient repartis à Béjaïa déçus. N. S.

RÉUNION DIRECTION/STAFF TECHNIQUE ET JOUEURS DANS LES PROCHAINES HEURES

Le conseil dʼadministration du Mouloudia Olympique de Béjaïa se réunira comme de coutume ce dimanche pour la réunion habituelle. Ce sera une occasion de faire le tour dʼhorizon du club, mais on affirme aussi çà et là que les membres du C.A décideront dʼune réunion dʼurgence qui les réunira avec les membres du staff technique et les joueurs, afin de revenir sur la défaite de vendredi passé et voir pourquoi devant le MOC le MOB nʼa pas réussi ne serait-ce quʼà prendre un point. N. S.

Défaite contre le MOC : Rahmouni joue et perd… Lors de son point de presse à l’issue du match contre le MSPB, Mourad Rahmouni avait déclaré qu’il allait se déplacer à Constantine pour ramener les 3 points avec un tel mépris, donnant même l’impression de dire n’importe quoi à propos d’une équipe qui était secouée par des problèmes, mais qui n’avait pas été encore enterrée.

M

ieux encore, une équipe du MOC qui ne voulait pas être enterrée par… Rahmouni. «C’était une équipe du MOC différente de celle qu’on nous a présentée. Les joueurs étaient volontaires, bien répartis sur le terrain et semblaient s’être donné le mot pour relever le défi. Ils étaient décidés à rempoter ce match. Nous, on ne pouvait rien faire. On était surpris», nous ont affirmé des personnes proches du club et qui ont fait le déplacement à Constantine. C’est dire que les calculs de Rahmouni se sont avérés

faux, car l’homme qui a juré battre le MOC n’a pas tenu sa promesse et est retourné bredouille à Béjaïa. «On avait trop misé sur ce match. Il fallait récolter au moins un point, car nos concurrents sont en train de réaliser de bons résultats. La défaite contre le MOC risque de nous coûter cher lors du décompte final», a-t-on encore ajouté. En effet, pour tous les Mobistes, ce match était considéré comme étant le tournant dans leur parcours et, avec les 3 points promis par l’entraîneur, les Vert et Noir allaient se propulser dans une position où il aurait été difficile aux autres de les en détrôner.

La déception des Crabes… Après cette défaite, c’est la déception totale et même la colère au sein des Crabes. Et ceux qui ont effectué le déplacement dans la ville des ponts suspendus estiment que le schéma tactique mis en place par Rahmouni a facilité la tâche aux Constan-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

tinois, qui ont trouvé du plaisir à étaler leur classe. «On est parti voir le MOB, on a découvert le MOC. Notre équipe n’a rien fait pour gagner ni pour ramener un petit point qui aurait été bénéfique pour la suite du championnat. C’est vraiment dommage», nous ont confié certains Béjaouis qui ajouteront : «Le MOC ne mérite pas de se retrouver à cette place et l’accession pour nous sera difficile.» Toujours est-il, la défaite du MOB face au MOC est venue à temps pour mettre en exergue les limites d’un staff technique dans les grands rendez-vous. Les Crabes se sont aperçus de cela, et il faudrait plus de cran, de travail et de discipline dans le jeu pour pouvoir aspirer à l’accession. Au fait, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! Et Rahmouni n’aura pas eu ce plaisir d’enterrer le MOC ! A. Z.


18

DIVISIONS INFÉRIEURES

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

US BÉNI DOUALA

Retour sur le parcours des Lions d’Ath Douala

Les Lions de l’US BenI Douala, nouveau promu en division Régionale II, Groupe A, ont réussi une époustouflante phase aller, avec à la clé une place de leader et avec neuf points d’avance sur le dauphin, l’ES Bir Ghbalou.

A

ppelé à succéder à Chabane Meftah à la tête de la barre technique, Rachid Boukhelif, ancien coach de la JRA Zaâtra, épaulé dans sa mission par le fidèle Hocine Hamcha, a réussi à constituer un bon groupe homogène et complet, avec une discipline de fer et un style de jeu propre à l’USB. Hocine Ammam, le boss des Lions d’Ath Douala, qui a su comment donner une autre dimension à ce club, en mettant les moyens matériels et financiers nécessaires, et bien évidemment avec l’expérience de Ddra Ramdane Drouch, ont apporté ce plus à l’équipe et ont fait de l’US Béni Douala ce concurrent en puissance pour l’accession en division Régionale I. Dès le coup de starter de la saison 2012-2013, l’US Béni Douala annonce la couleur en frappant d’entrée et en s’imposant face à la JS Tichy sur le score de deux buts à un. Mais, lors de la seconde journée, l’USB marque le pas face à la JRA Zaâtra sur le même score (2 à 1). Par la suite, la bande au duo Hamcha-Boukhelif a été tenue en échec à domicile (0 à 0) par le MC Bouira. Retrouvant petit à petit leur vitesse de croisière, les camarades de Moh Sgheir Bénidir entament leur série de victoires l’une après l’autre. Les Sadat, Medjebour, Bénidir et Ikdoumi et autres réalisent 10 victoires consécutives contre respectivement le NRB Sid Daoud (3 à 1), l’ES Timezrit (4 à 1), l’ES Bir Ghbalou (2 à 0), l’OC Azazga (3 à 0), le CRB Aokas (1 à 0), le CRB Kherrata (3 à 0), le SS Sidi Aïch (1 à 0), le CR Thameur (2 à 0), l’ORB Akbou (1 à 0) et la JS M’Chedellah (2 à 0). Lors de la 14e et avant-dernière journée, les protégés de Rachid Boukhelif et Hocine Hamcha se sont contentés d’un match nul d’un but partout contre le HC Aïn Bessam, avant de terminer cette phase par une autre

victoire face à la JS Bordj Menaïel sur le score de 3 à 1. Un parcours d’un vrai champion ; mis à part cette défaite concédée face à la JRA Zaâtra, l’US Béni Douala s’est illustrée en enchaînant les bons résultats.

n’encaissant que 7 buts, c'est-à-dire une moyenne de 0,5 but par match. Benoufella a gardé sa cage vierge pendant huit matchs consécutifs, ou en d’autres termes pendant 720 minutes.

12 victoires, 2 matchs nuls et une seule défaite

Salim Medjebour, buteur de l’équipe avec 9 réalisations

Durant cette première manche du championnat, le leader incontesté, l’US Béni Douala, s’est illustrée par sa force et surtout sa suprématie sur l’ensemble de ses adversaires, en damant le pion à douze équipes, en concédant deux matchs nuls et en ne concédant qu’une seule défaite. Sur les 15 matchs disputés lors de cette phase aller, l’US Béni Douala a frappé à 12 reprises, fait match nul une fois à domicile contre le MC Bouira, et à l’extérieur devant le HC Aïn Bessam. Les camarades de Benoufella se sont inclinés une seule fois, et cela a eu lieu lors de la seconde journée du championnat en déplacement contre la JRA Zaâtra sur le score de 2 buts à 1.

Meilleure attaque avec 29 buts marqués…

Les Lions d’Ath Douala se sont illustrés durant cette première moitié du championnat en frappant fort contre leurs adversaires. L’US Béni Douala termine cette phase aller avec la meilleure attaque, avec à la clé 29 buts inscrits. Les attaquants Medjebour, Bénidir, Sadat et autres ont tous contribué aux victoires de leur équipe et lui ont permis de s’offrir cette première place au classement et cette place de meilleure attaque du championnat.

… Et meilleure défense avec 7 buts encaissés

Même sur le plan défensif, les camarades de Sofiane Bentayeb ont démontré à tout le monde qu’ils ont une bonne assise défensive, autour d’un gardien de but, Benoufella en l’occurrence, «Monsieur assurance». Sur les 15 matchs disputés, l’équipe de l’US Beni Douala a réussi à tenir le coup, en

Un joueur est sorti du lot et a marqué de son empreinte cette phase aller. Ce joueur n’est autre que l’enfant prodige de Beni Douala, Salim Medjebour. Cet attaquant de métier a réussi à lui seul à inscrire neuf buts durant cette première manche du championnat. Medjebour s’est illustré de fort belle manière aux côtés des autres buteurs, à l’instar des Moh Sgheir Bénidir, Sadat, Ikdoumi et autres. Salim Medjebour compte rester sur sa lancée et frapper fort lors de la seconde manche du championnat, où il y aura en jeu cette accession en Régionale I.

Les Lions d’Ath Douala en stage de préparation à Boumerdès Le championnat de la division Régionale I observe une trêve de deux semaines, avant le coup de starter de la phase retour. Après avoir bénéficié de quatre jours de repos, les camarades de Bénidir ont repris du service, et ils sont depuis jeudi dernier en regroupe-

ment dans la wilaya de Boumerdès. Le staff technique du club, à sa tête Rachid Boukhelif, épaulé par Hocine Hamcha et après concertation avec les dirigeants, à leur tête le boss Hocine Ammam et Dda Ramdane Drouche, ont décidé de programmer un stage de préparation d’une semaine. Un stage bloqué à Boumerdès, qui va permettre aux joueurs de recharger leurs batteries, avant leur premier match face à la JS Tichy. Le staff technique de l’US Béni Douala profitera de cette semaine de travail pour apporter les correctifs et améliorer davantage le rendement de l’équipe, sachant que la phase sera plus difficile et déterminante pour le sacre final. Rien n’est laissé au hasard par le boss Hocine Ammam, qui est toujours là pour mettre la main à la poche et subvenir aux besoins de sa chère équipe, l’US Béni Douala. C’est le cas aussi pour l’expérimenté et infatigable Dda Ramdane Drouche, qui est toujours là pour donner des conseils et orienter les joueurs et le staff technique, et ce, pour l’intérêt suprême de cette formation de l’US Béni Douala, qui est plus que jamais décidée à enchaîner avec une deuxième accession au palier supérieur. A. M.

Les résultats de la phase aller :

1e journée : US Beni Douala 2 - JS Tichy 1 2e journée : JRA Zaâtra 2 - US Beni Douala 1 3e journée : US Beni Douala 0 - MC Bouira 0 4e journée : NRB Sidi Daoud 1 - US Beni Douala 3 5e journée : US Beni Douala 4 - ES Timezrit 1 6e journée : ES Bir Ghbalou 0 - US Beni Douala 2 7e journée : US Beni Douala 3 - OC Azazga 0 8e journée : CRB Aokas 0 - US Beni Douala 1 9e journée : US Beni Douala 3 - CRB Kherrata 0 10e journée : SS Sidi Aich 0 - US Beni Douala 1 11e journée : US Beni Douala 2 - CR Thameur 0 12e journée : ORB Akbou 0 - US Beni Douala 1 13e journée : US Beni Douala 2 - JS M’Chedellah 0 14e journée : HC Ain Bessam 1 - US Beni Douala 1 15e journée : US Beni Douala 3 - JS Bordj Menaïel 1

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


T

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

PSG : Leonardo «Beckham va être une grande surprise»

Après avoir révélé que David Beckham devrait commencer l'entrainement le 13 février après avoir réglé des «choses prévues» à Londres, Leonardo a expliqué vendredi soir à Toulouse ce que l'Anglais allait pouvoir apporter au PSG. «Il va venir avec nous à Valence (le 12 février en Ligue des champions), pas pour jouer», a souligné le directeur sportif parisien.

Que va pouvoir apporter Beckham à votre équipe déjà solide leader de la L1 ? Les interrogations le concernant sont normales. Avec le départ de sept joueurs et l'arrivée de deux autres, nous avons un groupe plus réduit (24 joueurs, ndlr) et ce sera un homme important. David Beckham est un exemple, ce n'est pas pour dire, c'est un joueur qui a fait une carrière modèle à tous les points de vue. Il a un palmarès des plus hauts niveaux.

Que peut-il vraiment apporter sur le terrain ? Je crois qu'il va être un grande surprise pour vous. Peut-être n'avez-vous pas suivi le football américain ces dernières années, mais durant les six années qu'il a joué aux Etats-Unis, il a joué deux fois six mois à Milan. Il était toujours à un très haut niveau. J'étais son entraîneur, je l'ai vu chaque jour. C'est ça le plus important chez David Beckham, ce n'est pas sa notoriété ou ce qui se dit autour de lui. Il a su gérer une situation : il est marié avec une personne très connue, c'est un couple très connu et il a su gérer tout ça. Vous connaissez

sa prestation sur le terrain. Son professionnalisme est très connu. Il est très rigoureux avec lui-même. Pour nous, il est un joueur. On n'est pas là pour rigoler. On n'est pas là pour faire des photos mais pour gagner des titres, il s'est engagé pour ça, seulement pour ça. Il y a eu des départs au Paris-SG et chez ses concurrents. La Ligue 1 s'appauvrit-elle ? C'est vrai que la France a été spectatrice ces dernières années, mais la France est aussi un pays formateur pour des jeunes joueurs. La situation économique n'est pas unique à la France. Des pays de grande tradition de football ont des difficultés. Le Paris-SG est peut-être un peu hors de cela comme quelques équipes qui ont investi. Ce sont des cycles et la France va être un pays de grands joueurs de football.»

AC MILAN : Le «rêve» de Balotelli

ransféré à l'AC Milan pour quatre ans et demi et 20 millions d'euros (plus trois de bonus), Mario Balotelli a été présenté officiellement à la presse, vendredi soir au stade San Siro. Peu prolixe, le nouveau numéro 45 rossonero a fait part de sa joie de rejoindre le club dont il est tifoso. «Le maillot du Milan n'est pas un poids. C'est un honneur pour moi car ça fait longtemps que je voulais venir et je veux y rester longtemps», a d'abord expliqué l'Italien. «J'ai progressé depuis l'Inter où j'ai gagné des titres, et maintenant je suis ici pour gagner en tant que protagoniste, alors qu'à l'Inter je n'étais pas toujours titulaire. Etre au Milan est comme avoir réalisé un rêve. Maintenant, je ne veux pas parler mais jouer», a ajouté le joueur de 22 ans, qui pense déjà au derby face à son ancien club. «Si je marque lors du derby (le 24 février), j'exulterai, prévient déjà Balotelli. Les tifosi de l'Inter ne peuvent pas être en colère contre moi. Ma décision

de venir au Milan a été un choix de joueur et non d'homme. Ils pourront me siffler mais cela fait partie du jeu.»

Il ne regrettera pas l'Angleterre sauf son football

Questionné ensuite par des journalistes anglais, Balotelli a affirmé ne rien regretter de l'Angleterre où il aura évolué deux ans et demi à Manchester City, sauf son football. «Les bons souvenirs d'Angleterre, ce sont l'entraînement, mes coéquipiers et mon entraîneur (Roberto Mancini). Les mauvais ? Tout le reste. La presse avant tout, le temps, la nourriture, la façon dont vous conduisez. C'est tout», a lâché l'Italien qui n'a pas voulu répondre à un journaliste du Sun, coupable de l'avoir «maltraité» en Angleterre. Il a également tenu à saluer «tous les fans de City, ils m'ont toujours supporté dans les bons et les mauvais moments, je les remercie, mais pour tout le reste, je ne regrette pas l'Angleterre.»

Zeman sur un siège éjectable

À nouveau battue en championnat vendredi soir sur son terrain par Cagliari (2-4), l'AS Rome a quasiment déjà fait une croix sur les places européennes. Alors que l'avenir de son entraîneur Zdenek Zeman semble plus que jamais menacé, le principal intéressé refuse toute idée de démission. "Nous avons fait quelques bons matchs cette saison, celui-là n'en faisait pas partie. Mais je ne démissionnerai pas après un mauvais match. Je n'ai discuté avec aucun dirigeant. Ce sont eux qui prendront la décision finale", a insisté le technicien tchèque sur Sky Italia. Rappelons que l'ancien sélectionneur des Bleus Laurent Blanc est pressenti pour lui succéder.

ALLEMAGNE : Petersen guide le Werder

Alors que le Werder Brême pensait bien concéder le nul ce vendredi face à Hanovre, en ouverture de la 20e journée de Bundesliga, Nils Petersen a surgi pour inscrire un doublé et offrir la victoire aux siens (2-0). Grâce aux huitième et neuvième buts de leur attaquant de 24 ans, les hommes de Thomas Schaff remontent à la onzième place, à une longueur de leur victime du soir.

LUCHO «L'OM ne regarde pas assez loin» Concernant sa période olympienne : «Le départ de Niang (à l’été 2010, ndlr) m’a fait beaucoup de mal. [...] Porto est un club tourné vers le futur. L’OM, en revanche, ne regarde pas assez loin.» «Je me sentais tellement bien chez moi à Marseille que je me couchais sans fermer la porte à clé.» Concernant la saison suivant le titre (2010) : «Beaucoup de joueurs se sont relâchés au lieu de viser le doublé Coupe-championnat. Il y en a qui ont oublié l’équipe et ont sombré dans l’individualisme. Ça ne pouvait pas fonctionner. D’autant que malheureusement, il n’y avait personne pour canaliser tout

INTERNATIONALE 19

ça...» «On dit que je ne me suis pas adapté à la Ligue 1, mais je suis reparti de France avec cinq titres, remportés dans un club qui ne gagnait plus rien depuis six, sept, huit ans ou plus...» L'international argentin du FC Porto parle aussi de son style de jeu : «J’ai appris très tôt à fuir le duel, le contact, et surtout à lever la tête avant de recevoir le ballon, à anticiper, à sentir le jeu.» «Moi, et d’un point de vue général tous les joueurs sud-américains, avons un avantage sur les joueurs des pays développés. On a connu les faux rebonds, les terrains pourris, les pelouses trop hautes. En quelque sorte, la pauvreté nous a avantagés.»

JUVE : les premiers mots d'Anelka

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Passé du Shanghai Shenhua à la Juventus Turin durant le mercato, l'attaquant français Nicolas Anelka (33 ans) a livré ses premières impressions sur le site officiel du club bianconero. "J'arrive dans un grand club organisé comme une famille. Ce que je pense de la Serie A ? C'est un championnat très dur. Physique et engagé. J'ai rarement joué contre des équipes italiennes, mais je sais que c'est un championnat très difficile. (…) Je ne regrette pas d'être parti en Chine. Je vivais dans une ville magnifique. (…) Je ne veux prendre la place de personne ici, je viens seulement pour donner un coup de main à mes coéquipiers." L'ancien joueur d'Arsenal pourrait faire ses débuts dimanche en championnat sur le terrain du Chievo Vérone.


20

PUBICITÉ

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞«

MINISTERE DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE WILAYA DʼILLIZI

…dß_«Ë wM©u∞« s±UC∑∞« …¸«“Ë s±UC∑∞«Ë w´UL∑§ù« ◊UAM∞« W¥d¥b± ÍeOK¥≈ W¥ôu∞ X≤Uπ° UOM≥– sOHKª∑L∞« ‰UH©ú∞ w§u¨«bO∂∞« w∂D∞« eØdL∞« 2013/Ã/–/Â/»/◊/Â/05 : rƸ

nO™u∑K∞ WI°Uº± s´ Êö´≈ : ÁU≤œ√ ‰Ëbπ∞« w≠ WMO∂L∞« „öß_« w≠ w§¸Uª∞« nO™u∑K∞ WI°Uº± ¡«d§≈ s´ ,ÍeO∞≈ W¥ôË X≤Uπ° UOM≥– sOHKª∑± ‰UH©ú∞ w§u¨«bO∂∞« w∂D∞« eØdL∞« sKF¥ nO™u∑∞« WI¥d©

WI°UºL∞« ◊Ëd® : WO∞U∑∞« ‹UBBª∑∞« w≠ f≤UºO∞ …œUN® vK´ s¥ezU∫∞« sO∫®d∑L∞« W¥œUB∑Æù« ÂuKF∞« dOOº¢Ë WO∞U± ÂuK´ Ÿd≠ W∂ßU∫±Ë w∞U± dOOº¢ -

…œUNA∞« ”Uß√ vK´ WI°Uº±

VÅUML∞« œb´

pKº∞«

01

bB∑I±

: nKL∞« s¥uJ¢ ‰uFHL∞« WI°UºL∞« w≠ WظUALK∞ wDî VK© X≤U§ W¥bK∂∞ W±UÆù« …œUN® `®d∑LK∞ WOºL® ¸uÅ )02( 12 rƸ œöO± …œUN® …dOî_« WOß«¸b∞« WMºK∞ jOIM∑∞« nAØ - n¥dF∑∞« WÆUD° s± UNOK´ ‚œUB± qÅ_« o∂© Wªº≤ WOM©u∞« ¡UC∑Æù« bM´ WOMNL∞« …d∂ª∞« …œUN® )W¥¸bÅ ÷«d±√ /ÂU´ V©( ÊU∑O∂© ÊU¢œUN® - q≥RL∞« Ë√ …œUNA∞« UNOK´ ‚œUB± qÅ_« o∂© Wªº≤ w§u¨«bO∂∞« w∂D∞« eØdL∞« v∞≈ ‹UHKL∞« ‰U߸≈ Vπ¥ wM¥uJ∑∞« Ë√ wß«¸b∞« Èu∑ºL∞« Ë√ œb∫¥ Âö∑ß≈ qÅË tHK± Ÿ«b¥≈ bM´ `®d∑LK∞ rKº¥ )15( ÁUBÆ√ q§√ w≠ ,X≤Uπ° UOM≥– sOHKª∑± ‰UH©ú∞ ‹U∂£≈ …œUN® s± UNOK´ ‚œUB± qÅ_« o∂© Wªº≤ …œu§uL∞« ozU£u∞« œb´Ë t∂I∞Ë tLß« ’uBª∞« vK´ Êö´ù« «c≥ dA≤ a¥¸U¢ s± «¡«b∑°« U±u¥ WOM©u∞« W±bª∞« ÁU㛮 WOF{u∞« sFD∞« ‰U§¬ a¥¸U¢Ë WI°UºL∞« ¡«d§≈ ÊUJ±Ë a¥¸U¢Ë W¥¸Uß )03 rƸ WHO∫Å( WO∞bF∞« o°«uº∞« …œUN® vK´ nO™u∑∞« w≠ UOzUN≤ `§UM∞« `®d∑L∞« vK´ sOF∑¥ : WO¢_« ozU£u∞U° tHK± ÂUL¢≈ ÊU∫∑±ù« ”Uß√ W¥dz«eπ∞« WOºMπ∞« …œUN® ¡UC∑Æù« bM´ WOKzU´ …œUN® `®d∑LK∞ WOºL® ¸uÅ 04 )W¥¸bÅ ÷«d±√ /ÂU´ V©( WO∂© …œUN® -

MARACANA N° 1949 — DIMANCHE 3 FÉVRIER 2013 - ANEP N°504 770 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION DU LOGEMENT ET DES EQUIPEMENTS PUBLICS CITE SASSI BOULAFAA WILAYA DE LAGHOUAT NIF : 099903019005918

République Algérienne Démocratique et Populaire DIRECTION DU LOGEMENT ET DES EQUIPEMENTS PUBLICS DE LA WILAYA DE LAGHOUAT

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DES MARCHES/CONVENTIONS

Conformément aux dispositions de lʼarticle 49 du décret présidentiel N°10-236 du 07/10/2010 portant la réglementation des marchés publics, modifié et complété, la direction du logement et des équipements publics de la wilaya de Laghouat informe lʼensemble des soumissionnaires ayant participé à lʼavis dʼappel dʼoffres national restreint N° 63/2012 paru dans le quotidien du 13/12/2012 et MARACANA du 17/12/2012 portant la réalisation des travaux de deux CEM à BELIL et à BRIDA selon les lots désignés au tableau suivant : Après la procédure dʼévaluation et dʼanalyse des offres, faite conformément aux critères prévus dans le cahier des charges, a donné le résultat suivant :

Intitulé de lʼOpération : Réalisation et équipement dʼun CEM base 05/200 rations à BELIL N° Opération : NK 5.623.4.262.103.12.02 Désignation des lots

Lot N° 01 : Bloc dʼenseignement n°01 + stade Lot N° 02 : Bloc dʼenseignement n°02 + clôture extérieure

Lot N° 03 : Logements dʼastreinte + aménagement extérieur + réseaux divers Lot N° 04 : Chauffage central

Lot N° 05 : Réalisation dʼune demipension 200 rations Lot N° 06 : Eclairage extérieur + réalisation et équipement dʼun poste transformateur

Entreprise Retenue

Montant (TTC)

INFRUCTUEUX

Délais

INFRUCTUEUX

Soumissionnaires non qualifiés techniquement

INFRUCTUEUX BEN LAHBIB MORAD 197703010069539

9.491.835,37 DA

03 MOIS

INFRUCTUEUX

Lot N° 02 : Administration + clôture extérieure Lot N° 03 : Bloc pédagogique 02 Lot N° 04 : Logements dʼatreinte (1 F5 + 2 F4 + 2 F3) + réseaux divers + aménagement extérieur Lot N° 05 : Chauffage central

Lot N° 06 : Eclairage extérieur + réalisation et équipement dʼun poste transfo

FARAH ELHOUARI 198203130005841 CHAREF MECHRI 195503130010161

LOUASEF AHMIDA 197163140012060

19.852.914,16 DA 12 MOIS 22.606.965,93 DA 16 MOIS 26.383.854,39 DA 16 MOIS 24.270.613,03 DA 16 MOIS

INFRUCTUEUX INFRUCTUEUX

Un seul soumissionnaire qualifié techniquement Moins disant

Un seul soumissionnaire qualifié techniquement

INFRUCTUEUX

Intitulé de lʼOpération : Réalisation et équipement dʼun CEM base 05 à BRIDA N° Opération : NK 5.623.2.262.103.11.03

Lot N° 01 : Bloc pédagogique + n°01 + stade

Observation

Une seule offre reçue

Soumissionnaires non qualifiés techniquement

Moins disant Moins disant Moins disant Moins disant

Un seul soumissionnaire qualifié techniquement Soumissionnaires non qualifiés techniquement

- Les soumissionnaires ont un délai de dix (10) jours à partir de la première parution du présent avis pour sʼadresser à monsieur le président de la commission des marchés publics de la wilaya de Laghouat pour éventuels recours. - Les soumissionnaires ont un délai de 03 jours à partir de la première parution du présent avis pour se rapprocher de la direction du logement et des équipements publics (service équipement) de la wilaya de Laghouat afin de prendre connaissance des résultats dʼévaluation de leurs offres technique et financière.

MARACANA N° 1949 — DIMANCHE 3 FÉVRIER 2013 - ANEP N° 504 773

MISE EN DEMEURE N° 01

01 - Vu le marché N° 21/2011 approuvé par le comité des marchés publics de la wilaya de Laghouat le 21/02/2012 portant les travaux de réalisation : lot N°03 - 04 CLASSES + 04 LABORATOIRES + ESCALIER et le lot N° 04 BLOC AMPHITHEATRE + ANNEXES au lycée 800/200 à AÏN SIDI ALI wilaya de Laghouat opération N° N F 5 622 1 262 103 06 02 dʼun montant de 24.963.165,63 DA et un délai de 08 mois (ODS du 28/03/2012). Conclus entre monsieur le Wwli de la wilaya de Laghouat représenté par le directeur du logement et des équipements publics dʼune part, et lʼentreprise ZERARGA ABASS domiciliée à LA CITÉ 500 LOGEMENTS B/3 commune de LAGHOUAT, dʼautre part. - Vu le manque en moyens humains et matériels. - Vu le retard enregistré à ce jour.

02 - Vu le marché N° 159/2012 approuvé par le comité des marchés publics de la wilaya de Laghouat le 17/04/2012 portant les travaux de réalisation : lot N° 04 - 08 CLASSES au lycée EL AMIRE ABDELKADER à BENNACEUR BENCHOUHRA wilaya de Laghouat opération N° NK 5 622 1 262 103 11 02 dʼun montant de 14.002.402,05 DA et un délai de 05 mois (ODS du 28/05/2012). Conclus entre monsieur le wali de la wilaya de Laghouat, représenté par le directeur du logement et des équipements publics dʼune part, et lʼentreprise BOUMAAZA BLALMI domiciliée BEN NACERE BENCHOHRA wilaya de LAGHOUAT, dʼautre part. - Vu le manque en moyens humains et matériels. - Vu le retard enregistré à ce jour.

03 - Vu le marché N° 157/2012 approuvé par le comité des marchés publics de la wilaya de Laghouat le 08/05/2012 portant les travaux de réalisation : lot N°02 - 06 CLASSES au lycée GRINAT BEN HAREZALLA à HASSI DELAA wilaya de Laghouat opération N° N K 5 622 1 262 103 11 02 dʼun montant de 11.712.533,74 DA et un délai 06 mois (ODS du 28/05/2012). Conclus entre monsieur le wali de la wilaya de Laghouat représenté par le directeur du logement et des équipements publics dʼune part, et lʼentreprise BENOUARETH MESSAOUDA, domiciliée à 02 BOULEVARD ZERAD TAHER, wilaya de SOUK

AHRAS, dʼautre part. - Vu le manque en moyens humains et matériels. - Vu le retard enregistré à ce jour.

04 - Vu le marché N° 158/2012 approuvé par le comité des marchés publics de la wilaya de Laghouat le 19/04/2012 portant la réalisation des travaux du lot N° 03 - 08 CLASSES au lycée AREBI BEN DHINA à GUELTATE SIDI SAAD wilaya de Laghouat opération N° N K 5 622 1 262 103 11 02 dʼun montant de 15.905.144,97 DA et un délai 06 mois (ODS du 28/05/2012). Conclus entre monsieur le wali de la wilaya de Laghouat représenté par le directeur du logement et des équipements publics dʼune part, et lʼentreprise AHMED BEN YAHYA, domiciliée à commune GUELTETE SIDI SAAD, wilaya de LAGHOUAT, dʼautre part. - Vu le manque en moyens humains et matériels. - Vu le retard enregistré à ce jour. 05 - Vu le marché N° 442/2011 approuvé par le comité des marchés publics de la wilaya de Laghouat le 03/11/2012 portant la réalisation dʼune salle de sports au lycée LAIMECHE MOHAMED à TADJMOUT, wilaya de Laghouat opération N° N F 5 622 8 262 103 09 01 dʼun montant de 29 043 601.70 DA et un délai 10 mois (ODS du 09/02/2012). Conclus entre monsieur le wali de la wilaya de Laghouat représenté par le directeur du logement et des équipements publics dʼune part, et lʼentreprise ATROUSSI BEN AÏSSA, domiciliée à commune de BEN NACER BEN CHOHRA, wilaya de LAGHOUAT, dʼautre part. - Vu le manque en moyens humains et matériels. - Vu le retard enregistré à ce jour. Ces entreprises sont mises en demeure pour reprendre les travaux et de redynamiser leurs chantiers et de les renforcer en moyens humains et matériels, et ce, dans un délai de 08 jours à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux et le BOMOP. Faute de ne pas satisfaire au délai prescrit, il leur sera fait application des mesures coercitives prévues par la réglementation en vigueur, notamment la résiliation aux torts exclusifs de lʼentreprise.

MARACANA N° 1949 — DIMANCHE 3 FÉVRIER 2013 - ANEP N° 504 767

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


DESAILLY : "La CAN progresse mais a perdu de sa magie" Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

Alors que commence la phase à élimination directe de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013, Marcel Desailly a livré à FIFA.com ses impressions sur la première partie de la compétition. L'ancien capitaine de l'équipe de France est sur place, en Afrique du Sud, pour couvrir la compétition en tant que consultant pour les médias. Originaire du Ghana, The Rock est un éternel passionné de football africain, dont il loue les progrès tout en l'invitant à garder sa part de folie et d'imprévisibilité.

M. Desailly, que pensezvous de cette première phase de la CAN 2013 ? Quand on compare la dernière CAN et celle ci, on voit que le niveau se resserre. Il y a beaucoup de nouveaux visages. Je suis ravi de voir le Burkina Faso qui confirme, ou le CapVert qui fait de belles choses avec à sa tête un technicien de qualité (Lúcio Antunes). Je ne suis pas surpris par l'élimination de la Zambie, dans la mesure où c'était difficile de rééditer leur exceptionnelle performance collective de la dernière édition, et que tout le monde les attendait au tournant… Le Nigeria, qui n'était pas présent lors de la dernière CAN, montre avec le sélectionneur Stephen Keshi qu'il faudra aussi compter sur lui. Globalement, c'est satisfaisant, même si personnellement, j'aurais aimé que les équipes du Maghreb réussissent mieux. Quand on voit le niveau qu'a montré l'Egypte lors des précédentes éditions, j'espérais qu'un équipe maghrébine apporte la même technicité dans le jeu que l'ont fait les Pharaons dans le passé. Qu'a-t-il manqué à la Tunisie, l'Algérie et le Maroc pour se qualifier pour le second tour ?

Je pense qu'il leur a manqué de l'impact physique pour pouvoir exprimer leurs qualités tactiques et techniques. Malheureusement, contre les pays d'Afrique de l'Ouest, il faut être bien préparé physiquement pour s'imposer dans les duels. L'Egypte était tellement complète techniquement, tactiquement et physiquement qu'elle était capable de rivaliser contre n'importe quelle équipe du continent. Je pense que c'est là qu'il faut chercher et qu'il faudra progresser à l'avenir.

Quelles ont été les plus grosses surprises ? Le Cap-Vert ! Ils arrivent de nulle part ! L'Afrique du Sud aussi, que je ne voyais pas du tout passer au second tour. Je pense même qu'ils auraient eu du mal à se qualifier pour cette CAN s'ils ne l'avaient pas été en tant que pays organisateur. Mais c'est vraiment plaisant de les voir réussir ainsi, pour l'intérêt de la compétition.

Y a-t-il des joueurs en particulier qui vous ont tapé dans l'oeil lors de cette première partie de l'édition 2013 ? Je trouve que ça a un peu perdu de sa magie de ce point de vuelà. La CAN a progressé dans beaucoup de domaines, comme l'organisation et la couverture médiatique qui sont désormais au niveau des autres compétitions internationales. Mais il manque un peu ces découvertes qu'on pouvait faire il y a une quinzaine d'années sur certains joueurs. Désormais, ils sont répertoriés et sont pour la plupart dans des équipes européennes. Ceux qui jouent dans des clubs locaux ont perdu en partie ce grain de folie créatif, parce qu'il évoluent malgré tout dans des structures académiques qui les formatent un peu, encadrés par des techniciens qui connaissent le football moderne. Soyons fous ! Un dribble ou un petit pont dans la surface de réparation, ou une roulette ! On

INTERNATIONALE

21

voit beaucoup moins de gestes pour le geste.

Suivez-vous particulièrement le Ghana, votre pays d'origine ? Oui, bien sûr. Je suis content qu'ils aient pris un entraîneur local (James Kwesi Appiah), qui a su faire les bons choix. Il a fait confiance à Christian Atsu Twasam, de Porto, qui est un vrai complément d'Asamoah Gyan en attaque. Il a aussi des joueurs qui se sont révélés, comme Emmanuel AgyemangBadu ou Anthony Annan, qui ont pallié les absences de John Mensah ou Michael Essien. On a retrouvé une génération de qualité, qui n'est pas forcément celle qui a gagné la Coupe du Monde U-20 en 2009. Les joueurs ont une bonne mentalité et se sont mis au service du collectif pour cette CAN, ce qui n'a pas toujours été le cas lors des éditions précédentes.

Ghana-Côte d'Ivoire serait-il pour vous la finale idéale ? J'adore la Côte d'Ivoire, mais moi je suis pour le partage. J'ai envie de voir des nouveaux visages dans les phases finales, et pas forcément avoir les mêmes équipes qui ont eu leur chance auparavant. Ce qu'a fait la Zambie l'année dernière était fantastique ! Ça m'a fait penser au Danemark ou à la Grèce, qui ont réussi à faire un coup sur une compétition sans faire une seule erreur. On aimerait que le CapVert soit capable de faire ça aussi. La Côte d'Ivoire, avec une génération exceptionnelle mais qui n'a rien gagné, mérite-t-elle de décrocher un trophée ? J'adore toutes les équipes, mais je ne peux pas faire de sentiments. Sinon, on peut dire aussi que le Ghana le mérite, que le Cameroun aussi aurait dû la gagner en 2008… Ça n'est pas une récompense ! On est là pour le jeu, et c'est le jeu qui parle.

ITALIE : Rien ne va plus pour la Roma !

Là, ça commence à faire beaucoup. A la recherche d'une victoire en Championnat depuis plus d'un mois, la Roma est lourdement tombée à domicile devant Cagliari (2-4), classé 16e au coup d'envoi et qui n'avait décroché que trois succès en trois mois. Confirmé cette semaine après plusieurs heures d'incertitude, Zdenek Zeman, le coach romain, résistera-t-il à cette nouvelle déconvenue ? Emmenée pourtant par son habituel trio d'attaquants Totti-Osvaldo-Lamela, la Roma s'est inclinée sur des réalisations de Nainggolan (4e), un csc de Goicoechea (47e), et des buts signés Su (53e) et Pisano (71e). Totti avait égalisé (35e) avant le déluge sarde, édulcoré par Marquinho dans le temps additionnel (90e+3). Les Giallorossi restent 8es mais pourraient encore rétrograder à l'issue des matches du week-end.

Webo à Fenerbahçe

Auteur de 9 buts en 18 matches de Championnat turc cette saison avec Istanbul BB, Achille Webo change de club, pas de ville. L'attaquant international camerounais a en effet été transféré ce vendredi à Fenerbahçe. Le montant du transfert serait de 3 millions d'euros, et Webo (31 ans) s'est engagé jusqu'en juin 2015.

E

Le transfert de Damiao raté

n quête d'un nouvel attaquant pour se renforcer dans le but d'obtenir une qualification en Ligue des champions la saison prochaine via un classement dans le Big Four de Premier League, Tottenham a tenté à plusieurs reprises de récupérer Leandro Damiao

au cours du mercato hivernal qui vient de s'achever. Plusieurs offres des Spurs seraient arrivées sur le bureau des décideurs de l'Internacional Porto Alegre, dont une dernière avoisinant les 20 millions d'euros, mais toutes refusées pour un joueur encore sous contrat jusqu'en 2017.

ANZHI : Willian arrive contre 35 millions !

Willian a quitté le Shakhtar Donetsk pour rejoindre l'Anzhi Makhachkala, en Russie. "Le Shakhtar et l'Anzhi sont parvenus à un accord pour le transfert de Willian vers le club russe pour un montant de 35 millions d'euros", a fait savoir la formation ukrainienne sur son site internet. L'Anzhi, qui compte dans ses rangs notamment Samuel Eto'o et Lassana Diarra, est actuellement deuxième du championnat de Russie, à deux longueurs du CSKA Moscou.

Habibou prêté à Leeds

Direction l'Angleterre pour Habib Habibou (25 ans). L'attaquant de Zulte-Waregem a été prêté avec option d'achat jusqu'à la fin de la saison à Leeds United (Championship) afin de faire oublier Luciano Becchio, transféré durant le mercato à Norwich. A noter qu'il portera le numéro 22.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22 JEU-DÉTENTE

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

MOTS FLÉCHÉS N° 1238

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 1237

LA BLAGUE

C'EST DEUX CHIENS QUI DISCUTENT. IL Y EN A UN QUI DEMANDE À L'AUTRE : - C'EST QUOI TON NOM? - C'EST CHÉ. - CHÉ? C'EST PLUTOT BIZARRE... - BEN POURTANT, MON MAÎTRE ME DIT TOUT LE TEMPS "VA, CHER CHÉ!".

1

2

A

B

C

D

E

F

3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de lʼomnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

MOTS CROISÉS N° 1238

G H

I

J

K

L

HORIZONTALEMENT 1 - Titre de présumée célibataire 2 - Empèserait 3 - Morceau de triperie Mesurer avec soin 4 - Préposition - Pesais un récipient - Ordre de saut 5 - Firent disparaître Ferraille à Bucarest 6 - Graveleux Embarcadères ou débarcadères, c'est selon - Saint sur l'agenda 7 - Rapport de grandeur Porteur d'armes 8 - Vérifie et donne quitus - Paisibles 9 - Surveillance - Bien finis 10- Anneau pour le tolet Temps de règne

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba

Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT A - Technique des noeuds B - Courtois - Vierge C - Enoncé - Sapées D - Présente sur l'écran - Chaîne culturelle E - Chef d'état F - Qui reste à charge Il vaut bien le cuivre G - Bien dans le coup Bêtisier - Coefficient trés personnel H - Rebelle I - Dieu coquin - Air trés connu J - Faible - Rivière africaine K - Matériaux à démascler - Gloire pour le cabot L - Marque d'un petit espace

SOLUTION MOTS CROISÉS N° 1237

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1949 — Dimanche 3 Février 2013 11h00 : santé mag ''rediff''

12h00 : journal en français + météo

12h25 : avis religieux (direct)

13h25 : football ''USMBA/CRB'' 15h00 : twahacht bladi (Direct) 16h30 : flipper I (12) 16h50 : yakari (21)

17h20 : takder tarbah n°94

18h00 : journal en amazigh 18h30 : chahra (15)

19h00 : journal en français + météo

19h30 : alhane wa chabab 20h00 : jjournal en arabe 20h45 : canal foot

22h00 : culture club

23h00 : karim aouidet

00h00 : jjournal en arabe

Frank, un as du volant, accepte, contre de coquettes rétributions, de convoyer des colis douteux sans poser de questions. Il respecte les règles du Milieu, ne se fait jamais attraper et entretient des rapports très courtois avec Tarconi, un policier qui aimerait bien le mettre derrière les barreaux. En attendant, Frank vit confortablement à Nice, en bord de mer. Mais un jour, en voulant changer une roue, il ouvre le sac qu'il doit livrer et découvre une belle Chinoise, Lai. Il remplit quand même son contrat, mais son employeur, s'apercevant de l'infraction, lui en veut beaucoup...

08:05Rencontres à XV 08:30Sagesses bouddhistes 08:45Islam 09:15Judaïca 09:30Chrétiens orientaux : foi, espérance et traditions 10:00Présence protestante 10:15Kaïros 10:45Le jour du Seigneur 12:05Tout le monde veut prendre sa place 13:00Journal 13:2013h15, le dimanche... 14:05Météo 2 14:10Vivement dimanche 15:30XV/15 16:00Italie / France 18:00Stade 2 18:45Point route 18:50Vivement dimanche prochain 20:00Journal 20:3020h30 le dimanche 20:40Emission de solutions 20:41Météo 2 20:45Shutter Island 23:00Non élucidé

00:05The Glades 01:50Supernatural 02:35Météo 02:40European Poker Tour 03:30M6 Music 07:00Absolument stars 09:40A mourir de rire 10:05Accès privé 11:15Sport 6 11:20Turbo 12:40Météo 12:45Le 12.45 13:00Maison à vendre 14:40Recherche appartement ou maison 16:20D&CO 17:1566 minutes 18:4066 minutes : les histoires qui font l'actu 19:40Météo 19:45Le 19.45 20:05E=M6 20:30Sport 6 20:50Capital 23:00Enquête exclusive

Au sommaire : *Des milliards dans nos poubelles* De la traque aux légumes parfaits à la course effrénée aux produits frais, des industriels qui produisent trop aux consommateurs qui achètent trop, enquête sur la manière dont le gaspillage alimentaire s'est institutionnalisé. *Portrait : le destockeur au grand coeur* Guillaume Bapst a créé un réseau pour approvisionner les épiceries solidaires. Chaque jour, il récupère ce qui pourrait être gâché et l'achemine dans les magasins. *Pink Lady, la pomme qui a croqué le monde* Inventée en Australie par des agronomes, la Pink Lady est une pomme qui se vend à travers le monde avec toujours le même goût, la même texture et la même couleur.

EVITER LE GEL SUR LES JEUNES PLANTES

1) A QUEL ÂGE APPARAISSENT LES PREMIERS SIGNES DE PRESBYTIE ?

A 40 ans. Avec les années, la presbytie devient inéluctable : le cristallin perd de son élasticité et ne permet plus de bien accommoder de près. Une correction spécifique s'impose alors.

2) CERTAINS MÉDICAMENTS MODIFIENT LA CAPACITÉ VISUELLE Vrai. Ces effets peuvent, notamment, être particulièrement dangereux au volant. Lisez bien la notice de vos médicaments ! 3) PLUS LES VERRES SONT FONCÉS, PLUS ILS PROTÈGENT LES YEUX DES RAYONS DU SOLEIL. Faux. L'efficacité de la protection ne se mesure pas à la coloration des verres. Certains verres correcteurs non teints peuvent arrêter les UV, tandis qu'inversement, des verres très foncés, s'ils évitent l'éblouissement, ne filtrent pas forcément les UV. Le pouvoir filtrant est défini par une catégorie allant de 0 (verres de confort et d'esthétique) à 4 (réservés aux luminosités solaires exceptionnelles, comme celles qui règnent en haute altitude). Toutefois, attention, les verres de catégorie 4 sont contre-indiqués au volant ! Après avoir choisi la catégorie qui vous convient, n'oubliez pas de vérifier la présence du marquage " CE ". 4) PAS DE CONDUITE AVEC DES LUNETTES DE SOLEIL DE CATÉGORIE 4.

VICTORIA BECKHAM : une perfection (trop ?) irréelle en couverture du magazine ELLE…

L

a créatrice british nʼavait jamais été aussi sexy et sublime en une du dernier numéro de ELLE UK…Mais tout cela est-il bien naturel ? Depuis le début de sa carrière dans le milieu de la mode , elle en a fait des couvertures de magazine ! Mais certainement peu de cette trempe-là... Plus épanouie que jamais et bien dans sa peau, Posh pose avec sensualité en couverture du nouveau numéro du ELLE britannique, en kiosques le 30 janvier prochain. Son corps de top moulé dans un body en dentelles, les épaules chastement recouvertes dʼun blazer, Victoria Beckham dégaine une crinière à peine décoiffée et un regard langoureux…la star se révèle en effet particulièrement explosive sur papier glacé. Dans ce numéro, où elle pose dans un dossier de douze pages, la belle sʼaffiche dans une ambiance de nightclub, aux néons multicolores. Un environnement qui met sa silhouette divine en valeur, mais aussi sa peau lisse et son visage sans âge. Car Victoria Beckham semble avoir bu un élixir de jouvence et ne parait vraiment pas ses 38 ans dans les pages de ce magazine,cliquez ici pour voir d'autres photos du shooting ! Alors, est-elle aussi parfaite quʼune poupée au visage lisse dans la vraie vie ? Ou le photographe a-t-il un peu abusé de la magie des logiciels de retouches dʼimages ?

Savez-vous prendre soin de vos yeux ?

Vrai. Par forte luminosité, il est essentiel de se prémunir contre l'éblouissement avec des lunettes de soleil adaptées. Les catégories 2 et 3, les plus courantes, conviennent parfaitement. En revanche, les catégories 4 sont à bannir, car les verres de teinte très foncée diminuent l'acuité visuelle. Or au volant, 90% des informations nécessaires à la conduite passent par la vue.

5) LA DURÉE DE CONSERVATION D'UN COLLYRE EST D'UN MOIS MAXIMUM. Faux. Une fois ouvert, la durée de conservation d'un collyre est de 15 jours. Le principal risque est la contamination du produit par un microbe et le fait de refermer le flacon après chaque usage n'est pas une assurance contre ce risque microbien. 6) LES YEUX DES ENFANTS SONT PARTICULIÈREMENT FRAGILES JUSQU'À L'ÂGE DE TROIS ANS. Faux. Ils restent fragiles jusqu'à l'adolescence. A l'âge de 13 ans, le cristallin est encore très transparent et laisse passer une trop forte dose d'UV. Lorsqu'il y a du soleil, installez bébé sous un parasol, équipez vos enfants d'une casquette et apprenez-leur à porter des lunettes de soleil. Sachez que les blonds aux yeux clairs sont plus vulnérables. Attention également aux lunettes gadg-

Le saviez-vous ?

FC Barcelone a été fondé par un suisse

Le club catalan, le Barça a été crée en 1899 par 12 personnes de différentes nationalités : un allemand, deux suisses, trois british et six espagnols. Sous la direction de Hans Gamper, un suisse et supporter du FC Bâle et dont il a donné les mêmes couleurs au nouveau club catalan. Le club a été fondé sur un caractère international, cʼest pour cette raison que lʼEspagnol de Barcelone a été créé plus tard en 1900 par opposition a ce caractère international. Ça rappelle la création de lʼInter de Milan par des anciens de lʼAC milan et afin de créer un club international.

ets. 7) PAS BESOIN DE LUNETTES DE SOLEIL, JE PORTE DES LENTILLES. Faux. Certes, la plupart des lentilles de contact sont dotées d'un filtre UV. Dans ce cas, elles protègent effectivement la cornée, le cristallin et la rétine des rayons solaires. Mais on oublie ici la protection des paupières et le risque de conjonctivite. C'est ainsi qu'en cas de forte luminosité ou en altitude, il est conseillé de porter des lunettes de soleil, en plus des lentilles.

*HOROSCOPE*

Vous avez des ailes ! Vous voici doté d'un grand pouvoir attractif et le vérifierez au quotidien. Un enfant devrait vous apporter joie et bonheur.Vous serez plus vulnérable et sujet à une multitude de petits maux qui vous rendront la vie dure. Surveillez les reins, le dos, les articulations et dormez régulièrement pour récupérer. Journée pas très heureuse côté cœur à cause de Mars, votre ennemi du jour. Vous ne serez pas sur la même longueur d'onde que l'être aimé, aussi bien physiquement que sentimentalement. Ceux qui cherchent un cœur tendre devront attendre.Sous l'impulsion de Mercure, vous serez très attentif à l'éducation de vos enfants.

Un climat conflictuel n'est pas impossible dans votre couple, vous ne pourrez l'ignorez malgré votre désir d'apaisement. Pour régler vos problèmes sentimentaux, choisissez la voie de la diplomatie.Ne précipitez rien les choses viendront d'elles mêmes mais prochainement. Votre vie amoureuse ne sera pas dénuée de passion brûlante et vous procurera des émotions fortes. Pourtant, avec l'appui de Pluton, vous ne perdrez pas la tête pour autant : vous saurez rester raisonnable.Pluton est de votre coté. Surveillez le marché du travail, une opportunité intéressante pourrait vous être présentée.

Vénus vous veut du bien et vous donne un pouvoir qui est apprécié par les autres. Gardez à l'œil vos possibilités pour pouvoir savourer pleinement le fruit de votre travail.La fatigue sera inévitable puisque vous avez trop tiré sur la corde et que Neptune déçu réduira votre vitalité.La chance vous soutiendra, mais à condition que vous restiez prudent et, surtout, très discret.

Uranus vous inspirera : vous séduirez avec brio, et vous ajouterez des trésors d'esprit à la magnificence naturelle de votre panache. Autant dire que vous serez très remarqué et très demandé.Une activité physique plus régulière vous permettrait d'être plus efficace dans votre vie de tous les jours.

Encore des bonnes nouvelles ! Vous avez l'impression de vivre dans un rêve mais vous savez que ça ne va pas durer, pas grave.Votre forme physique sera éblouissante. Vous ressentirez un grand bienêtre et une intense joie de vivre. Vous bénéficierez aussi d'un grand enthousiasme et un moral à toute épreuve. Bravo !

Ne montrez pas trop de pudeur dans vos rapports avec votre partenaire. Celui-ci interprètera certaines de vos réticences comme autant de signes d'indifférence ou de tiédeur. Il attend patiemment de vous des faits, des gestes et des paroles concrets, explicites.Tout va bien, votre corps se sent bien et cela devrait continuer. Vous pouvez faire du sport, vous êtes en pleine forme.

La planète Vénus évoluera aujourd'hui dans votre ciel astral. Vous serez donc en droit d'attendre beaucoup de l'amour.La planète Mars sera pour vous un facteur de vitalité et d'énergie. Elle renforcera votre volonté d'agir et d'entreprendre. Vous aurez donc de précieux atouts pour réussir dans tout ce que vous entreprenez.

Quelqu'un vous plaît, mais vous hésitez à vous déclarer ? Si vous sortez d'une histoire difficile ou si vous êtes lassé des brèves rencontres, prenez votre temps, car ce que les astres vous proposent, c'est une relation durable qui va vous apporter beaucoup de moments de bonheur.Votre lucidité et la facilité que vous aurez à vous concentrer, bien soutenues par Jupiter, vous permettront de progresser sur le plan professionnel. Jupiter veille sur vous mais attention soyez prudent, agissez avec sagesse sinon vous risquez de mettre en colère ceux qui vous aiment.Le Soleil, astre de vitalité, va vous doter d'une excellente résistance de base. Bien sûr, il faudra par moments vous méfier de l'impact de Pluton, qui pourra vous pousser à des excès. Gare aux ennuis sentimentaux, ennuis que vous êtes parfaitement en mesure d'éviter. Si vous voulez recevoir, acceptez de donner : les relations à sens unique entraînent toujours des frustrations.Mercure vous aide à vous concentrer sur vos objectifs et facilite une réussite (contrat, promotion ?).

HORAIRES DES PRIÈRES

DEVINETTE

QUELLES SONT LES

HISTOIRES PRÉFÉRÉES DES SIRÈNES ?

CELLES QUI SE TERMINENT EN QUEUE DE POISSON.

DOSSIER SANTÉ

Quand il se met à geler, il vaut mieux que les jeunes plantes soient protéger et il existe une solution simple et naturelle.Il faut mélanger une grosse cuillère de glycérine avec une petite dʼalcool avec un peu dʼeau et vaporiser le tout sur les jeunes plantes qui seront ainsi protégées du froid.

ACTU PEOPLE

RÉPONSE :

10h30 : CHAHRA (14) rediff

06:00Eliot Kid 06:15Zoé Kézako 06:30TFou 10:20Automoto 11:00Téléfoot 11:55L'affiche du jour 11:58Météo 12:00Les douze coups de midi 12:50Mon assiette santé 13:00Journal 13:25Du côté de chez vous 13:35Météo 13:40Mentalist 14:35Dr House 16:20Les experts : Miami 18:00Sept à huit 19:50Là où je t'emmènerai 19:55Météo 20:00Journal 20:30Du côté de chez vous 20:40Météo 20:50Le transporteur 22:35Les experts : Manhattan

TÉLÉVISION 23

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

El Fedjr 06:12 Dohr 13:02 El Assar 15:54 El Maghreb 18:21 El Ichaʼa 19:42

D IMANCHE

pluie

Max. 10° / Min. 6°


24

Maracana N°1949 — Dimanche 3 février 2013

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Mouloud Hamdi

Le Bénin et le Mali en ligne de mire LES VERTS SE PROJETTENT SUR LE MONDIAL 2014…

Oubliée déjà, cette CAN-2013 et son lot de déceptions, les Verts se projettent désormais sur les prochaines échéances dont la plus importante a pour nom le Mondial 2014 et la prochaine sortie des éliminatoires de la Coupe du monde prévue le 22 mars à Blida contre le Bénin.

Q

ue dire si ce n’est que les Verts sont appelés à se ressaisir dans l'immédiat afin de ne pas rater cette rencontre déterminante pour la suite de la compétition. L’adversaire de l’Algérie en l’occurrence le Bénin occupe la première place du groupe, lequel compte le Mali et le Rwanda. L'Algérie compte une victoire et une défaite et doit impérativement se ressaisir pour ne pas compromettre ses chances de qualification, sachant que le parcours s'annonce très long et ô combien parsemé d’embuches. Il est impératif que les camarades de Feghouli termineront à la première place de leur groupe pour se qualifier au dernier tour des éliminatoires au cours duquel ils disputeront un ultime match en allerretour pour déterminer le qualifié au Mondial.

Le maintien de Halilhodzic est important

En ce sens, le départ de l'entraîneur de l'équipe nationale n'est pas à l'ordre du jour actuellement, indique-ton à la FAF où l'on privilégie la stabilité d'autant plus que l'équipe enchaînera immédiatement avec les éliminatoires de la Coupe du monde. Le président de la FAF avait indiqué qu'il renouvelait sa confiance à Halilhodzic, lequel a laissé entendre qu'il réfléchira à son avenir. Du fait de l'échéance de l'AG élective de la FAF, Raouraoua

qui est candidat à sa propre succession, tente de calmer les esprits pour qu'il puisse être réélu. La carte de l'équipe nationale est déterminante pour Raouraoua qui brigue un autre mandat. C’est dire que les enjeux sont multiples pour le président de la FAF, mais aussi pour Halilhodzic qui voulait revenir sur la scène internationale par la porte de l'équipe d'Algérie. Les éliminatoires de la Coupe du monde devraient permettre au sélectionneur national de se réhabiliter. Il en est de même pour les joueurs qui doivent se racheter après avoir donné beaucoup d'espoir aux supporters. Ils sont descendus de leur nuage après s'être confrontés à la

réalité du football africain. En ce sens, la CAN-2013 aura été révélatrice à plus d'un titre.

Un renfort qualitatif est plus que souhaité

Le sélectionneur national a changé son effectif durant les deux premiers matches, notamment la défense. L'attaque a été inefficace avec Slimani et Soudani convalescents qui ont eu du mal à bousculer les défenses adverses. C'est dire le manque de confiance de Halilhodzic qui était pris au dépourvu, après avoir découvert la force de ses adversaires. Le sélectionneur national, qui dit «assumer ses responsabilités», a reconnu que

l'équipe manquait d'expérience, de fraîcheur physique et d'efficacité. Autrement dit, la sélection sera renforcée pour les éliminatoires de la Coupe du monde, avec certainement la venue de Belfodil et Brahimi notamment. Pour ce qui est du match contre la Côte d'Ivoire qui reste «une satisfaction» pour Halilhodzic, il faut reconnaître que cette rencontre n'est pas une référence dans la mesure où les Ivoiriens étaient déjà qualifiés et n'ont pas évolué sur leur véritable valeur. Le sélectionneur national est ainsi appelé à revoir sa copie avant le match contre le Bénin, sachant que la FAF a déjà entamé des contacts pour remplacer

Mesbah présenté hier à la presse

Le désormais ex joueur du Milan AC et nouveau joueur du Parma FC, Djamel Mesbah, a été présenté hier matin lors d'une conférence de presse en compagnie du directeur général du club parmesan Pietro Leonardi.

L

e latéral gauche algérien Djamel Mesbah, fraichement débarqué d'Afrique du sud où il a participé à la Coupe d'Afrique des nations avec l'équipe nationale a été présenté lors d'un point presse en tant que nouvelle recrue du FC Parma. Le président Leonardi s'est dit «heureux et fier d'avoir Mesbah ici. Nous avions essayé de l'avoir avant que le Milan AC le recrute et nous somme également satisfait pour le futur. Nous l'avons recruté dans la mesure où nous devions prendre quelqu'un et même quelqu'un d'important, en fait je peux dire que nous avons pris le meilleur. Le joueur vient de rentrer de la Coupe d'Afrique, donc je demande un peu de patience pour le jugement».

«Maintenant je suis à Parme et je ferais le maximum pour ce projet»

Djamel Mesbah a ensuite pris la parole afin d'expliquer sa situation avant de signer à Parme, il déclare en ce sens : «A mon arrivée

au Milan, j'ai tout de suite eu la confiance d'Allegri, mais cette blessure contre l'Udinese m'a éloigné deux mois, je n'ai jamais eu de problèmes avec le coach mais je me servirais de cette expérience en retenant le meilleur» avant de déclarer sur son nouveau club «Maintenant je suis à Parme et je ferais le maximum pour ce projet. J'ai suivi la première partie de saison de Parme avec un mélange de joueurs d'expérience et de jeunes joueurs et je m’attends à une seconde partie de saison identique à la première.»

Il est convoqué ce soir face à la Fiorentina

Le souhait de Djamel Mesbah est désormais «D'être prêt et de m'adapter le plus rapidement possible afin de satisfaire l'entraineur. Pour le match de demain, nous verrons ce que le coach décidera». Un journaliste lui a demandé s'il connaissait Ishak Belfodil, et Mesbah déclara sur

son compatriote : «Oui, je le connais depuis des années et je suis content qu'il se porte bien. J'espère qu'il continuera comme ça et qu'il marquera encore beaucoup de buts». Djamel Mesbah est d'ores et déjà convoqué par l'entraineur Roberto Donadoni pour le match de cet après midi opposant Parme à la Fiorentina même si les médias déclarent que Mesbah, ainsi que les nouvelles recrues, ne devrait pas être aligné en tant que titulaire lors de cette rencontre.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

éventuellement Halilhodzic. Il faudra donc tout faire pour éviter un faux pas contre le Bénin. C’est ce que l’on ne souhaite pas à notre sélection nationale. H. M.

FOUED KADIR : «Je suis prêt»

Après une CAN complètement ratée avec l’Algérie, Foued Kadir est rentré hier sur Marseille. Il s’entrainera cet après midi avec l’Olympique de Marseille et devrait être dans le groupe pour le match de ce soir contre Nancy. «Je suis un peu fatigué par le voyage mais ça ira. Physiquement je suis, j’ai accompli pratiquement toute la première partie de saison avec Valenciennes, deux matches à la CAN; au niveau du rythme, il n’y a pas le moindre souci», a déclaré le milieu de terrain néoOlympien dans les colonnes de La Provence. Je sais que toute ma famille sera dans les tribunes, mais il est inutile de se rajouter de la pression. Un premier match avec l’OM au Vélodrome, il faut que ça reste positif. Pas de raison que ça ne se passerait pas bien» , explique au quotidien régional, l’ancien joueur de Valenciennes, rêvant d’inscrire «le but victorieux» pour l’OM dès ce soir. «Ce serait exceptionnel»


maracanafoot1949 date 03-02-2013