Page 1

www.maracanafoot.com

GAMONDI A LA RECHERCHE DE LA MEILLEURE FORMULE

CHAFFAI : «Fier de cette première convocation en EN»

CRB

CAS AÏT OUAMAR, ARENA RÉVÈLE :

«C’est la direction qui a décidé»

SLIMANI

incertain pour le stage de Tunis

USMH Bounedjah de retour Aït Ouamar : «Je vais me relancer»

10 DA

Les Canaris en nette progression De notre envoyé spécial à Casa (Maroc) : Aomar Moussi

Le FUS de Rabat au menu des Canaris demain

a i d u o A e t s i La p é t i l a u t c a ’ d s toujour

Camara : «Je veux réussir une grande saison»

Belakhdar : «Je suis un attaquant polyvalent»

EN AMICAL PAC 0 - MCA 1

Un bon test pour Liewig

MCA

JS

K

USMA

N° 1800 Mercredi 8 Août 2012

Sayah : «Ce merveilleux public vous donne des ailes»

Pour les Vert et Rouge, le plus dur est à venir

JSMB

De nos envoyés spéciaux à Sousse (Tunisie) : M. Bouchama - M. Seba - A. Lahouel

Les licences des nouvelles recrues transiteront par Tunis SAIDI : «J’ai une revanche à prendre vis-à-vis des blessures»

ESS

VELUD : «Je démens, je n’ai pas songé à démissionner»

Problèmes de dos pour Belkaïd ... ... Il ne parlera plus à la presse


02

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

JSK

De notre envoyé spécial à Casa (Maroc) : Aomar Moussi

LIGUE E1

HANNACHI NE RATE AUCUNE SÉANCE

Le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, ne rate aucune séance depuis son arrivée à Casablanca. Le boss des Canaris, a assisté à toutes les séances d’entraînement de son équipe au centre de la Lyonnaise des eaux Kahrama. Il est plus que jamais tout proche, et veille au grain pour que tout se déroule dans de meilleures conditions.

IL DEVAIT RENCONTRER BELKALEM

Comme annoncé sur nos colonnes hier mardi, c’est le vice-président Yazid Yarichène qui va prendre en charge, le cas Belkalem. C’est Hannachi en personne qui nous l’a déclaré «c’est Yarichène qui a commencé les discussions avec Belkalem et c’est à lui de les finir ». Le bras droit de Hannachi, devait donc régler le cas Belkalem, hier, et le joueur pourrait même signer sa demande de licence, ou au plus tard aujourd’hui, mercredi, comme annoncé par le boss Mohand Cherif Hannachi.

Les Canaris en progression constante

Les camarades de Salim Hanifi, s’améliorent de jour en jour. Après avoir effectué la préparation générale en Tunisie, et celle spécifique en Algérie, ils sont passés à la phase précompétitive, avec au menu le volet technico-tactique.

L

es poulains de Fabbro, s’appliquent davantage et sont sur la bonne voie. C’est là, d’ailleurs le constat du staff technique kabyle. Enrico Fabbro

est satisfait de la progression de son groupe, lequel à ses yeux, a bien tenu le coup, et ce, malgré la grande charge de travail à laquelle il était soumis, surtout en Tunisie et même à Alger. Les Sedkaoui, Maroci, Meftah, Hanifi, Messaâdia et ces derniers s’appliquent davantage aux entraînements et sont là pour répondre favorablement aux larges attentes de leur coach l’Italien Enrico Fabbro. Cette phase précompétitive revêt d’une extrême importance aux yeux de l’entraîneur, lequel veut voir son équipe comme une machine à gagner.

AFFLUENCE AU CENTRE KAHRAMA

nts de la monde aux entraîneme es aux Chaque soir, il y a du nn rso il y avait plus de pe JSK, avant-hier soir, équipiers s’entraînaient les co où n rai ter ts, des alentours du fan en e. Des jeunes, des plus de de Belkacem Remach e ivr su s nu ve s vieux, sont des nt so , femmes et même de ux majorité d’entre-e et a, nc près, les Kabyles. La bla sa Ca de ja du Ra e fervents supporters uip éq tte ce ient bien découvrir nte. ffro l’a apparemment ils voula b clu r leu e avant même qu A. M.

LES DIRIGEANTS SERONT DE RETOUR AU PAYS DIMANCHE PROCHAIN

Les dirigeants kabyles, à leur tête le boss Mohand Cherif Hannachi, qui se trouvent actuellement, au pays du Royaume Cherifien, et ce, depuis le samedi dernier, devront rentrer au pays, le 12 de ce mois, c'est-à-dire dimanche prochain. Les Hannachi, Sid Ali Benchohra, Rachid Ali Azouaou, Ali Douda, Said Blidi et Yazid Yarichène, seront de retour au pays au début de la semaine prochaine sur le vol de la compagnie aérienne Royal Maroc. Les responsables de la formation kabyle assisteront aux trois matchs amicaux, qu’ils vont livrer face au Raja, le FUS de Rabat et Khouribga. A.M.

Les joueurs s’appliquent davantage

C’est ce qu’on a remarqué au cours des séances d’entraînement que le groupe est en train d’effectuer au centre de la Lyonnaise des Eaux Kahrama. Les joueurs s’appliquent davantage et ils ont du répondant et ils sont réceptifs, ce qui facilite la tâche au staff technique d’accomplir son travail dans de bonnes conditions, et avec facilité. Les partenaires d’Essaïd Belkalem, travaillent d’arrachepied et sont plus que jamais ani-

més d’une grande volonté, pour réussir comme il se doit ce stage de préparation le dernier du genre avant de continuer la préparation en Algérie. Même le président est content du travail accompli et par les joueurs et surtout par le staff technique ‘je suis satisfait du travail accompli par le staff technique et les joueurs». Tout le monde travaille dans la même direction et avec comme seul objectif, de permettre à la JSK, ce grand club de rebondir et de renouer avec les titres dès cette saison. Aomar Moussi

LES JEUNES PLUS ADROITS DANS LES TIRS DE LOIN Les jeunes du club entre autres les Lemhane, Ould El Hadj, Raiah, Ihadjadène et Ferguène sont plus adroits dans les tirs de loin. Contrairement à leurs aînés, les jeunes du club ont bien cadré leurs tirs et les Asselah, Mazari et Merzouki, ont eu du mal à stopper le cuir et ils étaient battus à plusieurs reprises.

LE GROUPE SAINDÉ EN DEUX

Le groupe a été sondé en deux par le coach Enrico Fabbro. Le premier groupe a été pris en charge par le coach en chef et le second par l’entraîneur adjoint Mourad Karouf. Les deux groupes ont travaillé en alternance pendant plus d’une demi-heure.

TRAVAIL EN ALTERNANCE

Les deux groupes ont travaillé en alternance, pendant plus d’une demi-heure. Les joueurs ont eu droit à un travail technique avec au menu des tirs de loin, centre suivi d’un contrôle et de tirs, et aussi à des sixtes. A.M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


JSK

LIGUE E1

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

BELAKHDAR :

De notre envoyé spécial à Casa (Maroc) : Aomar Moussi

«Je suis un attaquant polyvalent»

Fayçal Belakhdar, cet attaquant de métier, transfuge du MC El Eulma, affiche à l’image de l’ensemble de ses coéquipiers, la grande forme en cette période de préparation. Belakhdar nous parle dans cet entretien qu’il a accordé à Maracana, sur les conditions de préparation, son intégration dans le groupe, et son objectif avec l’équipe. Belakhdar se dit prêt à jouer là où l’entraîneur le lui demande et sans aucun prob lème, comme par exemple deuxième avant centre.

Vous venez de boucler votre première semaine de travail. Comment trouvez-vous l’ambiance qui règne au sein du groupe ? Tout baigne dans l’huile. Je pense que le groupe commence à prendre forme et à se souder au fur et à mesure que la préparation tire vers sa fin. Les nouveaux et les anciens forment une seule famille et tout le monde travaillent dans la même direction et avec comme seul objectif de défendre crânement les couleurs de la JSK. Il y a une bonne ambiance au sein du groupe, et on affiche tous la même ambition, celle de contribuer de fort belle manière, au grand retour de la JSK. Toutes les conditions sont réunies, pour effectuer une bonne préparation, et avec les matchs amicaux qui sont au programme, on sera encore plus performants et le groupe gagnera en cohésion et va certainement parfaire ses automatismes. Comment vous sentez-vous sur le plan physique et technico-tactique, après un mois de travail ? Je pense que le groupe est en train de s’améliorer de jour en jour. On est sur la bonne voie, et par rapport au début de la préparation, on s’est beaucoup amélioré et sur tous les plans. On a souffert au stade Hammam Bourguiba, mais par la suite on a retrouvé petit à petit notre rythme et Dieu merci, on enchaîne maintenant avec la phase de préparation précompétitive, avec beaucoup plus de travail technico-tactique et des matchs de préparation pour que l’équipe soit performante. On est au meilleur de notre forme, et on essayera de parfaire nos automatismes lors des matchs amicaux qui sont au programme. Vous aurez à disputer trois matchs lors de ce stage, avec au menu le Raja, le FUS de Rabat et Khouribga ? Ces matchs nous serviront beaucoup, en prévision de la nouvelle saison qui se profile à l’horizon. En plus, il ne faut

non plus oublier qu’il y a un mélange entre nouveaux et anciens joueurs du club. Ce qui fait, nous les nouveaux, on n’a pas encore trouvé nos repères, avec notre nouvelle équipe, et il nous faut des matchs de ce genre pour gagner en cohésion. Je crois que ces rencontres prévues face à des équipes comme le Raja, le FUS de Rabat et Khouribga seront de bons tests pour nous. On tâchera de parfaire nos automatismes afin que l’équipe soit prête d’ici le début de saison prévu au mois de septembre prochain.

A votre avis, combien de matchs allez-vous disputer pour que l’équipe soit plus performante ? Je pense que d’ici quatre ou cinq matchs, le groupe sera plus solide sur tous les plans. Nous les nouveaux et les anciens, on pourra constituer un bon groupe, capable de rivaliser avec n’importe quelle équipe. Mais comme je vous l’ai déclaré, il nous faut des matchs de préparation pour qu’on gagne en cohésion et que ce groupe se construit bien comme il le faut. Revenons à vous, on vous a vu jouer comme deuxième avant centre aux côtés de Hanifi, or que vous avez pour habitude d’évoluer au poste d’ailier gauche. Cela ne vous gêne pas ? Non pas du tout là où l’entraîneur me demande de jouer je répondrai présent. Certes, j’aime bien évoluer sur les côtés, où je me sens plus à l’aise, mais ce n’est pas un problème et je ne trouve pas d’inconvénient de jouer comme deuxième avant centre, aux côtés de Hanifi ou d’un autre attaquant. Je suis au service du groupe et du staff technique, et dans le football moderne, il faut s’habituer à jouer dans n’importe quel poste, même s’il est toujours préférable d’évoluer dans son poste de prédilection (rires).

Mais vous aimerez bien que le coach vous aligne comme ailier gauche ? Oui pour ne rien vous cacher je me retrouve beaucoup plus dans ce poste d’ailier ou d’inter gauche. Depuis que j’ai commencé à pratiquer le football, je jouais à ce poste et c’est donc difficile pour moi d’évoluer dans un autre poste. Mais bon, je crois que les choix du coach sont indiscutables et il faut s’appliquer davantage pour gagner en confiance et devenir plus performant dans un poste qui n’est pas le tien.

Quel est l’attaquant avec lequel vous vous sentez bien ? Tous les attaquants sont pétris de qualités offensives et je me retrouve avec Hanifi, Messaâdia, Hadiouche et les autres. Je peux jouer aux côtés de n’importe quel joueur, et je sais bien qu’avec la succession des matchs, on deviendra plus complémentaires, et on va apporter un plus sur le plan offensif à l’équipe . Entretien réalisé à Casablanca par Aomar Moussi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

03


04

JSK

YARICHÈNE EST ARRIVÉ HIER À CASABLANCA

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

De notre envoyé spécial à Casa (Maroc) : Aomar Moussi

La piste Aoudia toujours d’actualité Il a appelé les dirigeants du club

Le vice-président de la JSK, Yazid Yarichène, le bras droit de Hannachi est arrivé hier à Casablanca en provenance de la capitale française L’attaquant de l’Entente de Sétif, Paris. Yazid Yarichène qui a été pour Mohamed Amine Aoudia, ne veut plus beaucoup dans l’opération continuer l’aventure avec le club de Aïn recrutement cette saison, en mettant El Fouara. la main dans la poche, pour payer les primes de signatures des anciens ême s’il est toujours sous contrat et des nouveaux joueurs, a rallié hier avec l’ESS, Aoudia veut coûte que la capitale économique marocaine coûte jouer à la JSK, et porter à nouCasablanca. Yarichène devait assister au match amical qui devait veau le maillot Jaune et Vert. Selon opposer dans la soirée d’hier au une source bien autorisée des affaires stade Mohamed-V, les deux courantes du club kabyle, l’ancien attaquant formations du RAJA et de la JSK.

LE FUS DE RABAT CE JEUDI AU STADE MOULAY-ABDELLAH AU MENU DES KABYLES

Les Canaris du Djurdjura, qui devaient jouer hier soir au stade Mohamed-V, leur premier match amical au Maroc, face au RAJA de Casablanca, affronteront demain jeudi, toujours dans la soirée, une autre équipe marocaine d’El Boutola. L’adversaire des coéquipiers de Rial, est le FUS de Rabat. Un match qui sera certainement serré pour les Kabyles, sachant que l’équipe du FUS de Rabat est un dur morceau. Un autre bon test pour les poulains de l’Italien Enrico Fabbro.

IL FAIT FROID LE SOIR À CASA

Contrairement à la journée où il fait un peu chaud, le soir le mercure connait une baisse. C’était le cas avanthier soir, il a fait très froid, ce qui a d’ailleurs poussé les dirigeants kabyles à mettre des jacquettes. Même les joueurs avaient froid avant de rentrer sur le terrain.

M

des Canaris aurait contacté l’un des dirigeants, en lui proposant ses services. Aoudia veut bien revêtir le maillot de la JSK, cette saison. Même si Hannachi déclare que le recrutement est clos, il n’est pas à écarter de voir ce dernier revenir sur sa décision et récupérer Mohamed

ASSELAH S’AMÉLIORE DE JOUR EN JOUR

LIGUE E1

Amine Aoudia qui est attaquant de métier et qui peut bien apporter un grand plus à l’attaque kabyle.

Que fera Hannachi ?

Maintenant reste à savoir la position du président Mohand Cherif Hannachi, s’il va engager ce joueur qui se dit, d’ailleurs, prêt à signer à blanc, avant même de récupérer sa lettre de libération. Mais la direction de la JSK ne veut pas se précipiter et compte patienter, avant de trancher quant au recrutement ou pas de Aoudia. Hannachi crie haut et fort que l’opération recrutement est close, mais qui sait, ce dernier peut bien revenir sur sa décision. Affaire à suivre… Aomar Moussi

Le gardien de but des Canaris du Djurdjura, Malik Asselah, est en nette amélioration. Asselah a déjà travaillé avec ses deux partenaires gardiens de but Nabil Mazari et Merzouki, mais avant-hier lundi, il s’est entraîné avec les joueurs qui s’exerçaient sur le terrain, avec au menu ces tirs de loin. Asselah commence à retrouver ses forces petit à petit, et là où vont les choses, il ne tardera pas à réintégrer complètement le groupe. Ce n’est qu’une question de quelques jours ou d’une semaine. D’après le médecin de l’équipe Ahmed Djadjoua, Asselah ne tardera pas à s’entraîner avec l’ensemble de ses coéquipiers et à prendre part aux matchs d’opposition et aux sixtes. Le portier des Jaune et Vert est sur la bonne voie, ce qui est de bon augure et ce qui va certainement soulager le staff technique à sa tête le coach Enrico Fabbro.

SÉANCE LÉGÈRE LUNDI

Les partenaires de Remache se sont contentés d’une légère séance, avanthier lundi. Le coach Fabbro n’a pas beaucoup forcé sur le champignon en baissant la charge de travail. D’habitude, les joueurs s’entraînent pendant deux heures de travail, mais lundi soir, ces derniers ont eu droit à une heure et un quart de travail.

LA PASSE À 10 POUR DÉBUTER

Au début de la séance, les joueurs ont effectué un exercice de la passe à dix. Les joueurs se sont exercés pendant un bon quart d’heure avant de passer à autre chose.

FORCE-VITESSE APRÈS

Camara : «Je veux réussir une grande saison»

L’Ivoirien de la JS Kabylie Madani Camara qui n’était pas sûr de rester et de continuer l’aventure avec son équipe à l’intersaison et qui a raté le stage de Hammam Bourguiba, se dit très content de faire partie du groupe. Camara, qui n’a pas bénéficié d’un temps de jeu suffisant la saison dernière, se dit prêt à relever le défi et à devenir un élément incontournable dans l’échiquier d’Enrico Fabbro. Camara revoit ses ambitions à la hausse, et il nous déclare qu’il va tout faire pour réaliser une grande saison avec la JSK qui sera ponctuée par un titre, et par la suite partir en Europe pour connaître d’autres sensations.

Enfin, vous voilà parmi le groupe, après avoir raté le stage de Tunisie ? C’est le destin et il faut se remettre à Dieu, je ne peux agir ni faire autrement. Donc, il n’y a pas lieu de s’alarmer ou de s’inquiéter. Je suis là parmi le groupe et comme j’ai été lors du stage effectué à Alger. Je suis content d’être ici parmi le groupe en effectuant ce deuxième stage à l’étranger. Sur le plan préparation, malgré votre absence au stade de Hammam Bourguiba, vous avez tout de même réussi à rattraper ce retard… De ce côté il n’y a pas de soucis, je suis en superforme Dieu merci. Je n’ai pas cessé de travailler et de cravacher dur chez moi et j’ai été soumis aussi à un programme de travail à Tizi Ouzou, au moment où mes partenaires se trouvaient en Tunisie. Donc, je n’ai pas trouvé de difficultés pour rattraper le retard sur le plan préparation, même si j’aurai aimé que je sois présent avec le groupe en Tunisie. Maintenant que tout est rentré dans l’ordre, je suis là avec le groupe et je bosse pour mériter la confiance du coach. Vous avez vécu des moments difficiles après la fin de saison, avec cette histoire de partir ou de rester à la JSK. Cela ne vous a-t-il pas perturbé ? Pour vous dire la vérité, je n’étais pas perturbé, sachant que j’étais sous contrat. En plus de ça, c’est le destin et Dieu a voulu que je reste à la JSK, et me voilà joueur kabyle pour la deuxième saison de suite. Lorsque j’ai signé à la JSK, c’était pour progresser et aller monnayer mon talent ailleurs en Europe et ça

Par la suite, les poulains de Fabbro ont été appelés à effectuer des exercices physiques. C’est sous la houlette de Maoro le préparateur physique que les joueurs se sont donnés à fond, en effectuant des exercices de force-vitesse, pendant un quart d’heure. A.M.

reste toujours mon objectif. Cette saison vous comptez, certainement, arracher votre place de titulaire, contrairement à la saison écoulée où vous n’avez pas beaucoup joué. N’est-ce pas ? Moi je suis là, je me présente aux entraînements et je travaille avec sérieux, rigueur et abnégation, le reste c’est à Dieu et au coach. Seul le travail paye et je tâcherai d’être assidu aux entraînements et discipliné pour mériter la confiance de l’entraîneur. Il faut travailler, travailler et travailler, rien que ça, si je veux bien faire partie des plans du coach. Une place de titulaire ça s’arrache, ça ne se donne pas. Mais il y a beaucoup de joueurs qui évoluent dans le même registre que vous ? Et après, une place ça se gagne et je crois fermement en mes capacités, je tâcherai de redoubler d’efforts pour bénéficier de la confiance de l’entraîneur. Je respecte mes concurrents, mais seul le travail paye et la concurrence ne m’a jamais fait peur, bien au contraire, elle me stimule et me pousse à fournir plus d’efforts pour mériter ma place. Vous avez certainement un objectif à réaliser cette saison avec la JSK? J’ai un double objectif cette saison, celui de réussir une grande saison avec la JSK, avec au finish au moins un titre, et le second à titre personnel c’est d’aller monnayer mon talent dans un club européen. Je veux terminer la saison en beauté avec la JSK et partir en Europe. C’est là mon souhait le plus cher et rien d’autre et si Dieu veut, c’est ma dernière saison dans le

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

championnat algérien. En signant à la JSK, c’était pour moi, un tremplin et je ferai tout pour atteindre cet objectif. Je pense que j’ai les qualités requises pour passer à une autre étape dans ma carrière. Entretien réalisé à Casablanca par Aomar Moussi


LIGUE E1

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

JSMB

De nos envoyés spéciaux à Sousse (Tunisie) : M. Bouchama - M. Seba - A. Lahouel

LA PREMIÈRE SEMAINE DE PRÉPARATION S’ACHÈVE CE SOIR PAR LE MATCH FACE AU CS SFAX

Pour les Vert et Rouge, le plus dur est à venir

Lundi aura été une journée de relaxation pour les joueurs et des membres de la délégation de la JSMB.

A

quelques exceptions près, notamment les kinés qui s’affairaient à prodiguer les nécessaires aux blessés, tous ont tenu à profiter de cette bouchée d’oxygène accordée par Alain Michel. Car, au bout d’une semaine, les méninges des footballeurs et même des membres des différents staffs avaient pris un sacré coup. Il fallait voir les visages une heure après la rupture du jeûne. On dirait des prisonniers qui venaient juste de bénéficier de leur relaxe définitive. Une délivrance ? Les quelques joueurs rencontrés devant le portail principal du complexe Club El-Kantaoui étaient ravis d’aller prendre un peu d’air dans la ville de Sousse. Shopping mais aussi découverte d’une ville qui ne dort pas. Les touristes de différentes nationalités, mais également les autochtones, sont

autant de curiosités pour certains membres de l’équipe béjaouie qui étaient à leur première «mission à l’étranger». Certains d’autres ont juste préféré marcher dans les travées d’une cité qui bouge. Les quelques heures de quartier libre accordées par Alain Michel semblaient s’égrener à la vitesse du son. Tellement les résidents d’El-Kantaoui Club avaient marre de vivre un rituel fait d’entraîne-

Un groupe restreint disputera le match

Afin de mieux cerner le niveau de préparation de son team, le coach de la JSMB, Alain, a décidé de faire jouer, ce soir contre le CSS à Sfax, une équipe composée de 18 joueurs. «Nous n’allons pas faire tourner l’ensemble de l’effectif. Nous allons restreindre le groupe à 18 joueurs comme s’il s’agissait d’une joute officielle. Ce qui nous permettra de nous mettre dans des conditions d’un match officiel avec déplacement à Sfax, arbitrage-maison etc.», notera Michel. Ce dernier avait utilisé, lors des deux premiers tests, un minimum de 26 joueurs sur les 30 qui sont présents à Sousse dont les deux blessés (Mehamha et Bahloul) qui suivront le match depuis les tribunes du stade Tayeb-M’Hiri. M. B.

ment, d’entraînement et d’entraînement. La séance de piscine de l’après-midi ainsi que les soins reçus des mains des deux kinés, Mansouri et Stambouli ont fait du bien, mais la bouffée d’air de la soirée soussienne a mis du baume dans les cœurs fragiles des jeunots d’Alain Michel.

Une seconde semaine plus dure

«Il était temps», ne cessaient de répéter les Djabaret, Saidi et autre Mekhaldi ravis de l’aubaine. Eux qui savent qu’après ce break, le coach français va se «venger» en revenant à la charge. Lui qui a annoncé la couleur juste après le f’tour, lundi. «Profitez-bien car, dès demain vous allez trimer», a-til promis. Une promesse justifiée d’ailleurs par un menu pas fretin du tout. Jugez-en : avant le retour au pays, mercredi prochain, les camarades de Boukemacha seront soumis à une charge optimale,

avec un entraînement biquotidien (sauf pour aujourd’hui où l’équipe doit se déplacer à Sfax pour affronter le CSS), et des matches (5 au total) d’application contre respectivement le CSS (ce soir), l’Emirates Dubaï (le 11 août à Monastir), l’ESS (le 12), le Stade Tunisien (le 13 août) et une nouvelle fois contre le CSL Hammam Sousse (14 août). Un programme chargé qui devrait permettre aux joueurs d’Alain Michel d’atteindre un niveau de jeu appréciable en sus d’une forme physique optimale. La préparation entamée le 12 juillet dernier à Béjaia devrait reprendre juste après les fêtes de l’Aïd. Alain Michel ayant décidé d’accorder trois à quatre jours de répit aux joueurs avant de les reprendre le 19 ou le 20 août pour une dernière étape à Béjaïa-même avec, au menu, deux à trois matches d’application face à des équipes de la région. M. B.

05

Il ressent moins de douleurs

MEHAMHA EFFECTUERA UNE IRM CHEZ LE DR. MOUELHI

Saïd Mehamha se porte mieux. Blessé au cours de la rencontre d’application face à la JSK, dimanche, le meneur de jeu béjaoui ne ressent plus les mêmes douleurs. «Celles-ci ont diminué et le joueur retrouve peu à peu ses moyens», nous apprend Rachid Redjradj qui se refuse à tout diagnostic avant d’aller voir ce que donnera l’IRM que subira le joueur, à Tunis, chez le Dr. Mouelhi. «En principe, on ira chez le Dr. Mouelhi soit demain (aujourd’hui, ndlr) ou demain (jeudi)», assure le DG de la SSPA qui précise que «seule l’Imagerie peut déterminer avec exactitude la nature et la gravité de la blessure de notre joueur». Dans un premier temps, des sources proches du club béjaoui avaient laissé entendre que Mehamha a contracté un claquage aux ischios, ce que Rachid Redjradj a démenti, affirmant que «même les plus grands spécialistes ne peuvent établir un diagnostic sans l’Imagerie».

BAHLOUL A REPRIS LES COURSES

La blessure de Bilal Bahloul semble définitivement cicatrisée. Le joueur qui avait une élongation de 12 millimètres «en voie de cicatrisation» a été voir le Dr. Mouelhi qui lui avait prescrit un report actif de 3 à 4 jours. Ce que l’ancien joueur du CSC a observé avant de reprendre les courses, lundi. Son retour parmi le groupe dépendra, néanmoins, de l’évolution de sa forme physique. A signaler que Bahloul avait entamé sa préparation en solo et ressentait toujours des douleurs à la cuisse. Malgré l’assistance des kinés de l’équipe, le joueur ne pouvait pas terminer le travail spécifique auquel il était soumis. C’est pour cette raison que la direction a décidé de l’emmener à Tunis pour subir une nouvelle IRM celle effectuée chez un spécialiste à Béjaia ayant conclu, sans raison valable, à ce que Bahloul reprenne le travail. M. B.

CSS-JSMB CE SOIR (22H) À SFAX

L’équipe béjaouie disputera ce soir au stade Tayeb-M’Hiri de Sfax, son troisième match d’application depuis qu’elle est en Tunisie. L’adversaire, le CSS, n’est pas un inconnu pour le public algérien. C’est un adversaire de taille qui a déjà à son actif plusieurs titres nationaux, maghrébins, arabes et continentaux. C’est pour cela que le staff technique béjaoui l’a classé comme un «test de référence» pour jauger réellement le niveau de préparation de son team. «C’est une rencontre intéressante qui nous attend. Nous avons trimé durant la première semaine où nous avons disputé deux matches amicaux intéressants même s’il s’agissait d’adversaires relativement moyens. Là, face au CSS, nous allons avoir à faire à une équipe bien avancée dans la préparation, puisqu’elle est engagée en coupe de la CAF et compte dans ses rangs des joueurs de qualité. Ce sera donc notre match de référence en tout point de vue», avait déclaré le coach français de la JSMB, juste au sortir du match gagné, le second consécutif après celui face au CSL Hammam Sousse (3-0), contre la JS Kairouan (3-1). M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

LIGUE E1

SAIDI : «J’ai une revanche à prendre vis-à-vis des blessures»

JSMB

06

De nos envoyés spéciaux à Sousse (Tunisie) : M. Bouchama - M. Seba - A. Lahouel

Parmi les nombreuses recrues de la JSMB, une fait son come-back au sein de sa ville natale qu’il avait quittée il y a de cela trois ans pour aller chercher une lueur de gloire du côté des Genêts. Ce footballeur du terroir n’est autre que Lyès Saïdi, formé au club rival du MO Béjaïa, qui arrive au sein de la formation-phare de Yemma Gouraya avec l’ambition de renaître de ses cendres. Surtout oublier ses déboires avec la JSK et prendre une revanche sur… les blessures.

Saïdi qui signe à la JSMB après avoir connu la JSK, un choix personnel ? C’est ça. J’ai eu de nombreuses offres, dont certaines plus intéressantes sur le plan financier que celle que m’ont proposé les responsables de la JSMB. Mais, j’ai choisi Béjaia parce que ça me permettra de me rapprocher de chez moi, après trois années passées à Tizi Ouzou. C’est l’équipe de ma ville, donc le choix s’est fait le plus naturellement du monde. En fait, tu n’as en effet pas changé de repères, puisque sur le plan de la communication, tu n’auras pas de soucis à parler kabyle ? Oui, les repères, le langage, les habitudes ont pesé dans mon choix même si l’environnement à Béjaia diffère de celui de Tizi Ouzou.

Pourquoi Saïdi n’a pas réussi à montrer son potentiel à la JSK alors qu’il était promis à un bel avenir ? Les blessures m’ont perturbé. Elles ont, disons, brisé à chaque fois, mon élan. La saison dernière, j’en ai connu de nombreuses. Avant le début de la saison, pendant la première phase du championnat, au cours du mercato et même après.

Je n’ai pas connu de répit et j’ai passé le plus clair de mon temps à me soigner.

Cette situation vous a porté préjudice et la confiance placée en vous par les responsables de la JSK s’est quelque peu effritée surtout après l’incident du stade du 20Août… Non, j’avais toujours la confiance du président et du staff. Il y a eu ce malheureux épisode du stade du 20-Août, contre le CRB, qui a quelque peu affecté mon passage chez les Canaris. Si je ne suis pas parvenu à m’imposer au sein de l’équipe c’est essentiellement à cause des fréquentes blessures. J’avais joué quelques matches puis les blessures ne m’ont pas épargné. J’ai été opéré du ménisque puis eu une déchirure musculaire qui m’éloigna pendant un mois, ensuite une élongation juste après le retour de la préparation hivernale. A quoi est due cette succession de blessures, selon vous ? La saison d’avant, on n’a pas terminé tôt, on n’a pas bénéficié de repos, avec la coupe d’Afrique. J’ai donc raté la préparation. Je n’ai pas eu de chance, c’est tout sinon j’avais la confiance de tout le monde. J’estime que ma mauvaise passe est due à cette intersaison chargée que j’ai connue avec la JSK et qui a été dans beaucoup dans mes ennuis de santé. Le match du CRB a également influé sur votre concentration et votre estime auprès du public de Tizi ? C’est certain. Le match face au CRB a été une tâche noire dans ma carrière que je n’oublierai jamais. Je pense que c’est une erreur de jeunesse que je n’aurai pas dû commettre si j’avais tous mes moyens physiques. Vous êtes à la JSMB où vous avez comme coach un certain Alain Michel. Un entraîneur dont la méthode préparatoire est un peu particulière, non ? Avec Alain Michel, on travaille très dur. Dès l’entame de la préparation, il nous a acculés. On n’imaginait pas ce rythme avec du biquotidien. Dieu merci on est en train de trouver nos moyens et on s’habitue à la charge qu’il nous impose. C’est tout bénef’ pour la suite de la saison.

On vous a vu lors des deux premiers tests amicaux évoluer dans un registre qui n’est pas le vôtre, une explication ? On m’a recruté par rapport à ma polyvalence. La direction m’avait demandé si je pouvais jouer à droite de la défense et au milieu, qui est mon poste de prédilection, et j’ai accepté volontiers car pour moi, jouer est plus important.

Les licences des nouvelles recrues transiteront par Tunis

«Les licences de Chicoto, Bangoura et Bousaha seront envoyées en Algérie par le biais d’une de mes connaissances qui se trouve à Tunis», révèle Rachid Redjradj qui a fait cette précision suite à l’information publiée par les médias, dont Maracana, qui avait annoncé que les dossiers de qualifications des trois dernières recrues seront envoyés à Alger par le biais de Hafid Tiab qui, lui, est attendu la semaine prochaine à Sousse. Le délai de rigueur pour le dépôt des licences est fixé au 16 août, soit le lendemain du retour de l’équipe béjaouie en Algérie. M. B.

Peut-on considérer que vous êtes la doublure de Megateli ? Je n’aime pas cette classification. Pour moi, le football est une lutte continuelle qu’il faut mener chaque jour et à chaque match. Je ne crois pas à la fatalité. Celui qui fait les matches pleins et se prépare convenablement doit jouer. En football, il n’y a pas de titulaires indiscutables, juste des joueurs en forme et d’autres qui le sont moins.

Contrairement à la JSK, à la JSMB, il y a une certaine stabilité et de la quiétude. C’est un club qui a connu du mouvement au mercato mais qui conserve ses ambitions de réussir une troisième saison sur le podium… Pourquoi pas ? Avec une bonne préparation, quelques matches dans les jambes et une motivation à toute épreuve

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

on saura assurer. Nous avons un bon effectif et aussi bien les jeunes que les anciens sont conscients de la mission qui les attend. On doit néanmoins atteindre une certaine cohésion pour parvenir à nos fins. Avec plus de préparation, on fera mal encore cette saison.

Et sur un plan personnel, quels sont vos projets en optant pour la JSMB ? Je veux prendre ma revanche sur les blessures qui m’ont empêché d’aller loin. Cette année scellera mon retour au premier plan.

C’est tout le mal qu’on vous souhaite… Merci Entretien réalisé par Mohamed Bouchama


LIGUE E1

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

De nos envoyés spéciaux à Sousse (Tunisie) : M. Bouchama - M. Seba - A. Lahouel

«Je démens, je n’ai pas songé à démissionner»

Le nouvel entraîneur de l’ESS a hâte d’entamer la compétition, en dépit du fait que son team est largement en retard sur la préparation entamée, du côté de Sousse, le 21 juillet dernier. Un contretemps dû à une situation confuse au niveau de l’administration du club qui a fini par reprendre ses activités à la mi-juillet après plus d’un mois de «veille». Un moment de panique qui aura été préjudiciable à la formation de Aïn Fouara qui a perdu du temps mais aussi beaucoup de joueurs partis se mettre à l’abri du besoin, tandis que d’autres ont tenu à marquer leur colère en boycottant la reprise à l’instar d’Aoudia, Gourmi et autre Delhoum (ce dernier a rallié Sousse avec une semaine de retard). Pour le successeur du suisse Alain Geiger, le champion sortant est en pleine reconstruction, œuvre qui demande du temps et du travail. Une tâche à laquelle les coéquipiers de Nadji s’accommodent fort bien en dépit des aléas d’un mois de Ramadan éprouvant de par le jeûne mais aussi les grandes chaleurs qui règnent ces derniers jours.

Après une quinzaine de jours de stage, quel est votre premier diagnostic ? Je dirais que ça se passe plutôt bien. Du point de vue de l’organisation mais aussi en voyant la volonté affichée autant par le nouveau staff que par les joueurs. Je suis entièrement satisfait par la mentalité des joueurs qui s’attèlent à donner le meilleur et ce, malgré les difficultés liées à la chaleur et au Ramadan. Les gens s’accrochent tant bien que mal. Il nous reste une semaine à Sousse et on entamera la phase la plus dure de ce cycle préparatoire. Là, on saura comment le groupe va réagir par rapport au volume du travail et à l’intensité du menu qui leur sera proposé. On aura deux autres matches (ce soir contre les Emiratis et le 12 face à la JSMB, ndlr) en plus des entraînements. On va voir ce qu’ils ont dans le ventre et ce, à partir de ce soir (entretien réalisé mardi soir avant l’entraînement). Entre votre préparation et celle de la JSMB, il y a comme une petite différence dans la charge du travail. Votre compatriote Michel met le pied sur les champignons alors que vous, vous semblez y aller doucement… C’est normal et il faut surtout relativiser. Eux, ils ont débuté dix jours avant nous. Ils ont entamé une phase plus lourde dans leur préparation, alors que nous on n’est qu’au début. Le décalage est énorme et il faut donc prendre soin de ne pas brusquer

ESS

VELUD OUVRE SON CŒUR À MARACANA

07

la mécanique.

Vous accordez beaucoup d’importance à la récupération. Avant les matches et après, les joueurs sont mis au repos… Ce n’est pas cyclique. Des fois, on est obligés de donner du repos suite à un travail intense et d’autres fois non. Je crains aussi les blessures qui peuvent surgir à tout moment de la préparation.

C’est votre première expérience à la tête d’une formation qui tient sa préparation pendant le Ramadan ? Pas du tout. J’ai connu ça au HUSA d’Agadir. On a fait pratiquement le même travail. A la seule différence que les Algériens sont plus volontaires et ne rechignent pas à la besogne. Bosser dans des conditions pareilles n’est pas évident. Les Algériens acceptent la charge et subissent moins la souffrance. Je peux dire qu’entre les Marocains et les Algériens, il n’y a pas photo à ce sujet. Le jeûne peut-il porter préjudice à la santé du joueur ou encore sur le niveau de préparation de votre team? Non, pas du tout. Je pense qu’on va monter en intensité et les joueurs vont répondre présent devant la charge qui leur sera proposée. Globalement, on est dans les mêmes conditions que le reste des clubs du championnat, à savoir qu’ils se préparent pendant le Ramadan avec les mêmes contraintes liées à la chaleur et au jeûne.

Vous avez certainement noté des satisfactions durant ces trois premières semaines ? Mes deux premières satisfactions sont la volonté du groupe et l’absence de blessés chez nous. Je touche du bois d’ailleurs (il met le doigt sous le sable qui entoure la pelouse du terrain principal du complexe). C’est très important de ne pas avoir de blessés même si cela peut arriver à tout moment. Peut-on dire que votre aventure commence bien avec le foot algérien ? Oui, tout se passe pour le mieux.

On a entendu pourtant que vous avez déjà songé à plier bagage… Je démens. On n’a pas les mêmes informations. Le seul point noir de la préparation est le nombre important d’absents. Cette défection nous sera préjudiciable car les absents auront à rattraper le temps perdu. Ça les pénalise et ça pénalisera l’équipe. Les joueurs mis à l’essai n’ont pas perturbé l’équipe ? Absolument pas. On a géré ça après le premier match et on a fait un choix restreint. Les meilleurs sont là.

Vous avez mis à l’essai deux attaquants subsahariens. Aujourd’hui, il n’y en a qu’un seul… Le Nigérien Garba est intéressant, mais nous avions besoin de Mitchak, c’est tout.

Dans le registre du Nigérien, on est assez pourvu. C’est donc une question de postes spécifiques et des besoins. C’est par rapport à un certain équilibre au sein de l’effectif que nous avons décidé de conserver Koffi et non Garba.

Au vu de sa prestation face aux Emiratis, vous pensez que l’équipe a atteint un niveau appréciable ? Elle a atteint pratiquement 50 à 60% du volume physique. C’est assez appréciable comme pourcentage après moins de deux semaines de préparation. On est là depuis le 21 juillet et je pense que la semaine qui arrive va nous permettre d’avancer un peu plus dans notre préparation. On va récupérer quelques joueurs. Ça va être compliqué pour nous et pour eux. On va adapter ça, mais ça m’étonne qu’ils soient prêts le 8 septembre. Aviez-vous des prétentions en arrivant en Algérie ? C’est un challenge très excitant pour moi. Avec le HUSA d’Agadir, que j’entraînais avant, c’était moins évident de réaliser quelque chose de grandiose. C’est un club très limité sur le plan des moyens. Sétif est un grand club et est le détenteur du doublé. Mon ambition est de reconstruire une équipe qui a perdu nombre de joueurs durant cet été.

Votre prédécesseur a prévu la même chose (reconstruction d’une équipe, ndlr) et a réalisé le doublé… Tant mieux si j’y arrive. Sérieusement, il n’ y a que le travail et la stabilité qui peuvent aider à concrétiser ce challenge. J’ai saisi le message de la direction qui veut rebâtir du solide tout en gardant les mêmes ambitions. Le doublé ce ne sera pas si simple que ça. Vous êtes aussi bien enseignant

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

qu’étudiant. Vous découvrez le football algérien, et vous faites en sorte de mettre à sa disposition votre savoir… Je connaissais déjà pas mal de choses à son propos. C’est vrai que je découvre que le Ramadan est très important pour vos footballeurs. Moi, c’est la santé des joueurs qui me fait le plus peur. J’essaye d’adapter ma méthode par rapport à ça. Les objectifs du club sont-ils réalisables ? A l’heure où on parle, je ne pourrais évoquer les objectifs. Ce ne sera possible que lorsque j’aurais à ma disposition tout le groupe (25 joueurs) et j’aurais terminé le cycle préparatoire. Là, je ne peux rien dire à ce propos même si avec la direction on a dessiné les contours de ce que pourrait réaliser l’ESS cette année. Je réitère mes convictions : on est en pleine reconstruction, on sort, c’est vrai, d’une année extraordinaire, mais les objectifs ne seront définis concrètement qu’au bout de quelques journées du prochain challenge national. Savez-vous que l’ESS sera l’équipe à battre ? Les clubs à battre sont ceux d’Alger, pas l’Entente (rires). Oui.

Avez-vous signé votre contrat ?

Hier (lundi dernier, ndlr) ? Non, début juillet.

Vous êtes, comme on dit, en règle ? C’est ça.

Bonne chance alors… Merci. Entretien réalisé par M. B.


LIGUE E1

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

Problèmes de dos pour Belkaïd

ESS

08

De nos envoyés spéciaux à Sousse (Tunisie) : M. Bouchama - M. Seba - A. Lahouel

A

Le capitaine de l’équipe sétifienne peine à suivre correctement le régime imposé par le nouveau préparateur physique de l’ESS.

chaque mouvement, l’enfant d1e Bordj Menaiel ressent des douleurs dorsales et arrête l’entraînement pour effectuer des soins. La semaine dernière, Belkaïd avait bénéficié de deux jours de dispense suite à un problème identique. Il dit que la charge n’est pas la cause et qu’un problème dorsal n’est pas handicapant. Que pensent le préparateur physique et le médecin du club ?

Il ne parlera plus à la presse

Alors que l’envoyé spécial de Maracana, pensant que l’entraînement de lundi soir était achevé, avait entamé ses questions, le joueur est prié par le préparateur physique à regagner ses coéquipiers pour un ultime exercice de relaxation. A son retour, Belkaïd, re-sollicité par notre journaliste, met fin à l’entretien. La raison peut paraître anodine : l’ancien milieu défensif de la JSBM, la JSK, de l’USMA et du MCA n’a pas apprécié le fait que notre journaliste lui fasse remarquer que lors du match contre Emirates Dubaï (0-2), les deux buts encaissés par l’ESS étaient le fait de deux erreurs dont une première (mauvais dégagement) de sa part. Après avoir ramoné sa colère, il répondra par une interrogation «peut-être je ne sais plus jouer au football ?», dira-til avant d’être convié à la séance d’étirements. A la fin de celle-ci, il lancera, du haut de ses 34 ans, une pathétique déclaration de désamour envers le reporter de Maracana. «Je ne parlerai plus à la presse». Bien mal lui fasse ! M. B.

Départ reporté pour Mehdi Ghazi

Le jeune émigré a quitté la Tunisie où il était à l’essai avec l’ESS, lors de son stage à Sousse, hier à partir de l’aéroport de Monastir. Ghazi Mehdi dont les essais n’ont pas été concluants rentre en France sans avoir la certitude de trouver preneur. Petite consolation, l’ancien meneur de Montreux est ciblé par Lotfi Benzarti, le coach des Emiratis d’Emirates SC. L. Benzarti qui avait aussi remarqué le jeune attaquant de l’ESS, Yaya (ex-MOB) compte lui faire appel lors du prochain mercato hivernal. D’ici là, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts de la Seine( Paris), où réside l’ancien joueur d’Antalya (Turquie).

Mitchak a signé pour trois ans

Pour un salaire de 7000 euros, l’Ivoirien Koffi Mitchak, mis à l’essai lors du match amical contre l’Emirates Dubaï, a été recruté par l’ES Sétif pour les trois prochaines saisons. L’ex-attaquant de l’US Monastir, libre de tout engagement, a paraphé son contrat dimanche soir. Son dossier sera envoyé ces jours-ci à Alger en vue de sa qualification. Il est à rappeler que Mitchak avait évolué en Algérie, sous le maillot de l’AS Khroub qui l’avait libéré au mercato «pour insuffisance technique»…

Benabderrahmane l’encense Le défenseur axial de l’Entente, Farès Benabderrahmane n’a pas tari d’éloges envers la nouvelles recrue

offensive de l’ESS, l’Ivoirien Mitchak Koffi. Pour l’ancien joueur de l’ASO, l’USMH, le CRB et le NAHD, Koffi est «un tout bon». Un témoignage qui fait taire les mauvaises langues qui affirmaient leur étonnement concernant le choix de cet attaquant jugé hasardeux. M. B.

Quel avenir pour Annab Lens ?

L’ancien sociétaire de Charleroi est en danger. Auteur d’une prestation mi-figue, mi-raisin contre les Emiratis, samedi soir, ce milieu offensif ne semble pas cadrer avec les choix technicotactiques de Velud. Ce dernier a saisi la direction de Serrar afin de trouver une solution. Serrar qui doit rentrer ce soir à Sousse pourrait proposer au Belgo-algérien une séparation à l’amiable. Il est bon de rappeler que Lens Annab a signé, en juillet dernier, un contrat professionnel de 3 ans au profit de l’ESS moyennant un salaire de 11 000 euros.

Le 30/30 en piste

Le 30/30 (trente secondes de course de vitesse et trente autres secondes de repos) est un appareil qui a fait son apparition dans la préparation des footballeurs européens et des athlètes américains depuis nombre d’années, et a fait son entrée dans les mœurs de nos clubs. A Sousse, en tout cas, le nouveau préparateur de l’ESS s’attelle à mettre à l’épreuve ses joueurs en faisant appel à cet appareil qui se déclenche telle une sirène. A son signal, les lièvres sont lâchés… M. B.

Chalali intègrera le groupe au début de la semaine prochaine

Mohamed Chalali, qui n’a entamé sa préparation que jeudi dernier, soit quelques heures après son arrivée, continue de s’entraîner en solo. Son intégration avec le groupe devrait intervenir au début de la semaine prochaine. C’est en tout cas le souhait de l’ancien joueur d’Aberdeen qui a hâte de retrouver le ballon et le chemin des filets.

Il signera son contrat demain

Plus que quelques détails à régler et Chalali sera officiellement ententiste. Ces détails sont d’ordre financier. L’international algérien veut une avance de quatre mois (800 millions) alors que la direction de Serrar lui a préparé un chèque avec un montant représentant trois mensualités. Deux autres petits détails, liés à la clause libératoire notamment, devraient être réglés d’ici à jeudi, journée au cours de laquelle Chalali devrait parapher son contrat de deux ans au profit de l’ESS et ce, en présence de Serrar, attendu ce soir à Sousse. M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE E1

MCA

MCA 1 – PAC 0

Pour leur premier match amical à Alger, les poulains de Patrick Liewig ont trouvé toutes les peines du monde pour battre une formation du Paradou très solide et qui a failli remporter la rencontre sans que personne ne crie au scandale. C’est à 5 minutes de la fin de la partie que le Mouloudia a pu gagner le match, sur un exploit individuel de Rédha Sayah, qui montre encore une fois qu’il est l’une des cartes gagnantes du technicien français du Doyen.

Sayah confirme

Auteur d’un but de toute beauté, l’attaquant du MCA, Rédha Sayah, a réussi une belle partie lors de la joute amicale contre le PAC, disputée lundi soir au stade de Hydra. Sayah est bien parti pour faire partie des onze de Liewig pour le début du championnat.

Le match s’est déroulé sous un mauvais éclairage

Suite à une panne d'éclairage, l'arbitre de la rencontre amicale entre le MCA et le PAC a décidé d’arrêter la partie pour quelques minutes. Il faut savoir que durant ce match, il y avait un très mauvaise éclairage qui a beaucoup gêné les 22 acteurs. W. S.

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

09

BACHIRI : «Merci Liewig» Il était le meilleur face au PAC

Tout d’abord, quel est votre commentaire sur ce premier match amical ici à Alger contre le PAC ? C’est vrai que c’est bien de gagner dans un match, mais le plus important pour nous ce n’est pas le résultat, mais notre rendement. J’avoue que nous n’avons pas réalisé un grand match, mais ce qui nous a le plus gênés, c’est l’éclairage. Je ne vous cache pas qu’on ne voyais pas bien nos coéquipiers.

Avez-vous écouté les déclarations de votre coach à la fin du match ? Je n’ai pas eu l’occasion de les écouter, car j’ai pris le chemin des vestiaires pour prendre ma douche. Qu’a-t-il dit ? Il n’a pas tari d’éloges à votre égard, en affirmant que vous étiez le meilleur sur le terrain… Je le remercie pour cette confiance. Je suis fier de cette reconnaissance qui émane d’un grand entraîneur comme Liewig. Cela m’encourage à continuer dans la même voie. Je ne vous cache pas qu’en signant au MCA, j’ai deux objectifs.

Peut-on les connaître ? Le premier, c’est de réaliser une belle saison avec mon équipe, et le deuxième c’est de décrocher une place chez les Verts.

Donc, votre objectif c’est de décrocher une place chez les Verts ? L’équipe nationale est le rêve de tout joueur, et je pense que le Mouloudia me permettra de m’illustrer. Je sais une chose, Halilhodzic donne la chance à

tous les joueurs et j’espère qu’un jour je ferai partie des Verts Incha Allah.

Au Mouloudia, il y a une rude concurrence avec Mobitang et Zeddam, pensez-vousque être capable de vous imposer ? Zeddam et Mobitang sont de bons joueurs et des fils de bonne famille, à l’instar des autres joueurs. J’ai rejoint le Mouloudia avec conviction et étant prêt pour la concurrence. Je suis prêt également à accepter les décisions du staff technique.

o

En plus de défendre, vous avez aussi l’avantage de marquer des buts, c’est un avantage pour vous de postuler à une place de titulaire...

Dès votre arrivée, on a constaté que vous n’avez pas trouvé de difficultés pour vous adapter à votre nouvel environnement… Je suis très à l’aise au Mouloudia, tous les joueurs sont des fils de bonne famille, ce qui nous facilite la tâche pour nous adapter. Je ne me sens pas comme un nouveau dans le groupe. Il ne faut pas oublier aussi que des joueurs avec qui j’ai déjà joué comme Djallit et d’autres ont facilité mon adaptation.

Que diriez-vous à vos supporters qui exigent le titre ? C’est un droit légitime de leur part, vu la qualité de l’effectif. Le Mouloudia doit jouer les premiers rôles cette saison. Nous devons réaliser un bon départ en championnat pour cela. W. S.

Ghrib : «Liewig a raison» APRÈS LE RENVOI DE CHAOUCHI Le coordinateur de la section sport du MCA semble sur la même longueur d’onde que son entraîneur français, Patrick Liewig en l’occurrence, qui ne badine jamais avec la discipline.

L

e coach du MCA met tous les joueurs sur le même pied d’égalité, quel que soit le statut du joueur. Lors de la séance de dimanche dernier, Patrick Liewig s’est adressé à ses joueurs pour expliquer l’objectif de la séance et le travail qui devait être accompli. L’entraîneur du Mouloudia d’Alger n’a pas manqué de mettre l’accent sur le volet disciplinaire, notamment après l’incident avec Chaouchi et l’absence de Hachoud, qui se sont produits samedi dernier. «Je ne badine pas avec la discipline et je ne vais plus tolérer les absences injustifiées, car cela ne

pourra que porter préjudice à l’équipe. Un joueur qui manque l’entraînement ou qui arrive en retard est considéré comme un manque de respect pour l’équipe et ses coéquipiers», a déclaré Liewig à ses joueurs. L’absence de Chaouchi aux entraînements a suscité une polémique lorsque Liewig a décidé de renvoyer le gardien international de la séance d’entraînement de dimanche dernier. Certains sont même allés jusqu’à dire que les jours de Liewig au Mouloudia sont comptés, mais l’homme fort du Mouloudia a décidé de mettre fin à toutes les spéculations : «Je suis tout à fait d’accord lorsque le coach décide de renvoyer un joueur de l’entraînement après une absence qui n’est pas autorisée. Si j’ai recruté cet entraîneur, c’est qu’on m’a dit qu’il ne badinait pas avec la discipline. Donc, pour moi, Liewig avait tout à fait raison lorsqu’il a renvoyé Chaouchi», nous dira Omar Ghrib. Walid. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Bernard Gines avec le MCA en Tunisie

L’homme fort du MCA a décidé de donner son accord pour la venue de Bernard Gines pour renforcer le staff technique pendant toute la saison.

E

n effet, Omar Ghrib a donné son accord pour que Bernard Gines puisse reprendre son travail jusqu'à la fin de la saison et débute son travail lors du prochain stage de l’équipe à Hammam Bourguiba. Le coordinateur de la section sport nous a confié avant-hier qu’une invitation a été déjà envoyée et même un billet d’avion pour qu’il soit à Alger le plus tôt possible pour continuer sa mission. Là aussi, le retour de Bernard Gines constitue l’une des satisfactions de Liewig : «Si j’ai accepté le renforcement du staff technique, c’est parce que tout le monde est unanime à dire que Gines a réalisé du bon travail avec l’équipe lors du stage en Pologne. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai donné mon accord pour qu’il soit avec nous durant toute la saison.» W. S.


10

MCA

LIGUE E1

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

METREF EST À COURT PHYSIQUEMENT

Le milieu de terrain, Hocine Metref, qui a rejoint les rangs du Mouloudia d’Alger la semaine passée, n’a joué que 20 minutes seulement face au Paradou AC. Premier constat, l’ex-joueur de l’USM Alger, l’ES Sétif et la JS Kabylie, est encore très loin de son niveau habituel. Une évidence du moment que l’ex-international n’a repris les entraînements que dernièrement et n’a même pas effectué le stage d’intersaison avec ses camarades en Pologne. Il est vrai que sur le plan technique, Metref reste toujours fidèle à lui-même, mais, c’est loin d’être le cas sur le plan physique où un travail gigantesque attend la nouvelle recrue mouloudéenne dans les jours à venir.

CHAOUCHI ET BENSALEM EN SOLO

Au moment où leurs partenaires donnaient la réplique au Paradaou AC au stade de Hydra, le gardien Faouzi Chaouchi et le latéral gauche, Zineddine Bensalem s’entraînaient en solo. Pour rappel, Chaouchi a raté les trois dernières séances d’entraînement ce qui n’a pas vraiment plu au coach Patrick Liewig. Mais, apparemment, tout est rentré dans l’ordre entre les deux hommes après l’intervention du coordinateur de la section football, Omar Ghrib. De son côté, le jeune Bensalem, qui revient juste d’une grave blessure contractée au milieu de la saison dernière, n’est toujours pas autorisé à taper le ballon. Renseignement pris, « Zinou » pourra le faire après le mois de Ramadan après avoir eu l’accord du staff médical.

SAYAH ANNONCE LA COULEUR

Le meilleur buteur du MCA durant l’exercice précédent a, donc, eu l’honneur d’offrir au Mouloudia sa première victoire en amical en libérant les milliers de fans mouloudéens présents dans les tribunes qui ont, d’ailleurs, attendu la deuxième période pour voir une petite réaction positive de leurs joueurs. D’ailleurs, ces milliers de supporters qui ont assisté en grand nombre à ce rendez-vous amical, ont quitté le stade très déçus par la prestation de leur équipe sur laquelle ils misent énormément cette saison. Ouvrons ici la parenthèse pour dire qu’à l’exception de certains joueurs comme le buteur Sayeh, son complice Djallit et les deux défenseurs, Zeddam et Besseghier, tous les autres anciens joueurs étaient à côté de la plaque, selon un avis unanime. M.B

Un bon test pour Liewig EN AMICAL PAC 0 - MCA 1

Le très attendu match amical entre le Mouloudia d’Alger version 2012/2013 et le Paradou AC qui a quitté la saison dernière la Ligue 2, n’a finalement pas été à la hauteur des espérances.

E

n effet, puisque le public record ayant assisté à cette joute amicale au stade de Hydra, n’a pas trop apprécié cette première sortie de son club préféré surtout, après le bon recrutement effectué lors de ce mercato estival qui a quand même connu l’arrivée des Hachoud, Metref, Ouali, Meklouche, Bachiri et autre Kacem Mehdi. Pour revenir justement à ce premier match amical en Algérie, il est utile de signaler que les hommes de l’entraîneur français, Patrick Liewig, se sont difficilement imposés sur le score de 1 à 0 signé l’inévitable Réda Sayah.

Bonne réaction de Meklouche, Ouali, Djemili et Bachiri

Cette rencontre amicale, qui a permis à l’entraîneur Patrick Liewig d’avoir une idée précise sur chaque joueur, était une belle occasion pour les nouvelles recrues pour prouver aux supporters que la direction du club a vu juste en les engageant cet été. La bonne nouvelle est, sans doute, la réaction positive de certains nouveaux à l’instar du gardien Houari Djemili auteur d’un vrai sans faute. Match très honorable pour les deux jeunes Ouali et Meklouche qui ont fait ce qu’il fallait durant leur première sortie sous les couleurs du MCA en Algérie. De son côté, le défenseur

Redouane Bachiri a démontré plein de bonnes choses dans l’axe. Ce qui signifie que le duo Zeddam-Mobitang doit, désormais, compter avec l’ex-joueur du WA Tlemcen et la JSM Béjaïa. Mais dans l’ensemble, le Mouloudia d’Alger s’est uniquement contenté d’un match très moyen sur tous les plans. Ce qui veut dire qu’un travail colossal attend le staff technique des Vert et Rouge prochainement. A noter, d’ailleurs, que les coéquipiers du capitaine Réda Babouche auront à effectuer un autre stage à l’étranger après les fêtes de l’Aïd. Cette fois-ci, la direction des Vert et Rouge a opté pour la ville de Hammam Bourguiba (Tunisie). Mais en attendant, les Mouloudéens joueront deux autres matchs amicaux durant ce mois sacré du Ramadan face respectivement au WA Rouiba le 13 août et l’EN militaire entre le 16 ou le 17 du même mois.

La colère de Liewig

L’entraîneur du Mouloudia, le Français Patrick Liewig, qui a très mal apprécié le rendement de son équipe durant ce match amical, n’a vraiment pas été tendre avec ses joueurs à la fin de la partie en allant même à dire : «Mes joueurs étaient tout simplement nuls !» Le coach mouloudéen a même indiqué qu’il était très surpris pas la prestation et le rendement de ses joueurs : «Franchement, je suis surpris par cette petite prestation ! », a-t-il précisé. Et de poursuivre : «Pour être honnête avec vous, je ne m'y attendais pas du tout à un tel rendement de leur part. Ils n'ont à aucun moment appliqué les consignes que je leur ai données. »

Liewig va même un peu plus loin en déclarant : «Ce n'est pas avec une telle production qu'on espère atteindre nos objectifs la saison prochaine. » No comment ! Pour rappel, avant même cette joute amicale, l’ex-entraîneur du Club Africain a fait savoir à ses joueurs et notamment, aux retardataires à l’entraînement, que la discipline et la rigueur seront les mots maîtres sous sa houlette. «Il faut que vous sachez que, désormais, je n’accepterai aucun retard et encore moins, un quelconque dépassement. Sachez que c’est moi le patron ici et vous devez tous vous plier à la discipline si on souhaite tous réaliser une bonne saison », a lancé Ptarick Liewig avant la séance d’entraînement du dimanche. A noter que les joueurs les plus visés par ces déclarations sont les deux internationaux, Abderahmane Hachoud et surtout, le gardien Faouzi Chaouchi. Mounir Ben.

L’équipe alignée

Première mi-temps : Djemili, Besseghier, Babouche, Zeddam, Bachari, Ahazi, Aaoud, Attafen, Ouali, Meklouche, djallit Deuxième mi-temps : Djemili, Hachoud, Zeddam (Mobitang), Bachiri (Djeghbala), Moumène, Kacem Mehdi, Sayeh, Yaalaoui, Yachir

SAYAH

«Ce merveilleux public vous donne des ailes» L’auteur de l’unique but du match amical de lundi soir face au Paradou AC, Réda Sayah n’a pas perdu beaucoup de temps pour se mettre en évidence en signant sa première réalisation même s’il ne s’agit là que d’un simple match amical.

Alors Réda, un mot sur cette victoire difficile face au PAC ? Effectivement, c’était une rencontre très difficile où on avait en face, une équipe du Paradou qui a usé de tout son poids pour nous mettre les bâtons dans les roues. Bon, il ne faut pas trop focaliser sur ce match amical car il ne faut pas oublier que c’est notre premier match ici. Je pense qu’au fil des matchs, le Mouloudia sera meilleur et j’en suis même, certain.

Et pourquoi toute cette confiance ? Si je reste très optimiste quant à l’avenir du MCA lors du prochain exercice, c’est par rapport à notre riche effectif et la bonne préparation effectuée depuis début juillet. Je sens que nous sommes dans le bon chemin. Un mot sur votre public qui a une nouvelle fois répondu présent même en match amical ? Je ne le dirai jamais assez que le Mouloudia a un public extraordinaire dont je fais partie. Sincèrement, j’étais très content de voir tous ces milliers de supporters venir en masse pour nous soutenir même si tous les joueurs étaient persuadés que le stade de Hydra allait afficher complet. Je profite de l’occasion pour dire à notre merveilleux public d’être patient avec nous

et de continuer à nous soutenir jusqu’au bout et ensemble, nous ferons quelque chose de spécial cette saison. Franchement, ce merveilleux public vous donne réellement des ailes. Justement, Sayah a déjà annoncé la couleur en signant son premier but, estce un signe fort pour les autres attaquants ? En aucun cas, car Sayah tout seul ne pourra jamais rien faire. Par contre, avec les Djallit, Meklouche, Yachir, Attafen, Ouali, Babouche et consorts, il pourra faire beaucoup de choses (rires). Espérons seulement que ce but sera un bon point de départ pour moi et tout le Mouloudia. Entretien réalisé par Mounir Ben

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE E1

11

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

USMH

IL A REPRIS AVANT-HIER

Bounedjah de retour

Finalement, l’avant centre des Jaune et Noir, à savoir Bagdad Bounedjah a débuté les entraînements dans la soirée d’avant-hier après que son transaction à l’EST a échoué.

Les entraîneurs des jeunes se retirent

coup dur pour les harrachi .En effet les entraîneurs des jeunes catégories se sont retirés avant-hier et ont ainsi décidé de boycotter les entraînements jusqu’ a nouvel ordre. Ces jeunes techniciens ont pour revendications exiger un salaire mensuel de 5 millions de centimes et une avance de deux mois d’autant plus que les responsables de ces catégories de jeunes n’ont pas bougé le petit doigt pour remettre les choses dans leur contexte .Bref cette situation a obligé le président de Boullab à intervenir et organiser une réunion d’ urgence avec les techniciens pour les convaincre a revenir sur leur avis .Toutefois CES derniers ne veulent rien savoir et préfèrent voir du concret avant de reprendre surtout que certains parmi eux ne veulent pas vivre le même scénario que la saison passée, a savoir ne pas percevoir le moindre sous à l’ instar de Boukhoukha le DTS qui n’a toujours pas été régularisé à ce jour.

« On essayera de tout rétablir »

Le président des catégories Boullab affirme qu’il devrait régler ce problème dans les jours à venir selon lui : « il faut que ses entraîneurs patientent et tout va rentrer dans l’ordre malgré la crise financière que traverse le club ces derniers temps mais on tachera de tout faire pour régler la situation. »

E

n effet, le joueur affirme qu’il veut maintenant se concentrer sur son avenir avec le club et rattraper le retard considérable enregistré après son absence des terrains. «J’ai repris les entraînements certes, sur le plan

YEGHNI DE RETOUR

moral, je ne suis pas au top mais je compte reprendre petit à petit afin d’être au rendez-vous lors de la reprise» affirme le joueur en question.

Un programme spécial lui a été tracé

L’entraîneur en chef des Jaune et Noir compte faire un programme spécial pour le joueur Bounedjah afin de préparer son élément pour qu’il entre en force à la reprise du championnat malgré que le joueur risque de rater le début du championnat vu son état physique.

Ait Ouamar : «Je vais me relancer»

Le désormais ex milieu de terrain du Chabab de Belouizdad affirme qu’il a choisi les Jaune et Noir pour relancer sa carrière après une saison difficile avec les Rouge et Blanc. En effet le joueur rajoute qu’il est très heureux de débuter les entraînements avec l’USMH un club qui pourra lui faire retrouver tout son punch. Concernons son avenir avec les Jaune et noir le concerné affirme qu’il a tout régler. Vous venez de débuter votre première seance d’entrainement avec les Jaune

L. M.

et Noir, qu’avez-vous ressenti ? Je suis vraiment très heureux. Pour tout vous dire j’avais des contacts auparavant avec les responsables du club et j’attendais seulement l’accord de l’entraîneur en chef Charef qui a donné son feu vert.

Peut–on dire que tu es officiellement harrachis ? C’est le cas de le dire car j’ai tout réglé avec les responsables de la SSPA Laib sur tous les points et je ne me concentre désormais qu’à faire une très bonne saison avec les jaune et noir et essayer. Entretien réalisé par Lotfi S.

Les chélifiens éliminés déjà ! L'ASO Chlef s'est inclinée au Nigeria sur le terrain des Sunshine Stars (0-2), dimanche pour le compte de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des Champions.

A

vec zéro point en trois matches et en retard de quatre points par rapport à l’ESS et à Sunshine et de neuf points par rapport au leader et tenant du titre, l’EST, les Algériens sont quasiment éliminés. Comme lors de ces deux premiers matches dans ce groupe A, l'ASO Chlef s'est inclinée ce dimanche, face aux Sunshine Stars (2-0) cette fois. Les champions du Nigeria ont frappé à deux reprises au retour des vestiaires,

par Adeniyi (48’) et Azuka (60’). Avec un total catastrophique de zéro point en trois rencontres, les Chélifiens peuvent pratiquement dire adieu aux demi-finales, même si une qualification reste mathématiquement possible. Quant aux Sunshine Stars, ils reviennent provisoirement à égalité de l'Etoile du Sahel, avec un total désormais porté à quatre points. Rappelons que dans quinze jours, l’ASO recevra les Nigérians au stade Boumezrag. L’objectif de se qualifier aux poules ayant été atteint, les Asnamis ont encore une fois confirmé l’impuissance du football algérien à se mesurer aux autres dynasties du football continental à ce niveau de la compétition, à savoir aller aux demi finales avec le plus faible budget des huit équipes en lice.

La commission de discipline rectifie le tir

L’arrière droit de l’USMH et exjoueur de l’USMB, à savoir Yeghni qui a boycotté les entraînements depuis la semaine passée, est finalement revenu sur sa position puisqu’il a repris les entraînements dans la soirée d’avant-hier après avoir eu un coup de fil de son PDT, à savoir Laïb qui a, apparemment, donné les deux mois de salaires qu’il doit toujours et qui ont poussé le joueur a boycotté les entraînements la semaine passée. L. M.

Ayant mentionné dans son bulletin officiel la suspension de l’entraîneur adjoint Benchouia pour quatre matches alors qu’il n’a même pas été averti par l’arbitre, la commission de discipline de la CAF a rectifié en corrigeant le lendemain dans un communiqué l’erreur commise puisque c’est de l’entraîneur des gardiens de but Sid Rouhou qu’il s’agit et non de Benchouia. Heureusement pour lui qui sûrement avait été abattu. Ne vous en faites pas Mohamed, l’erreur est…africaine.

Plusieurs spécialistes n’ont pas donné cher de la peau de l’ASO en cette seconde phase de la compétition bien avant son entame et ils n’ont pas eu tort. Avec un effectif réduit et un recrutement pas du tout adéquat, il ne fallait donc pas rêver. Signalons que l’ASO a joué sans son maître à jouer Messaoud ainsi que l’autre milieu de terrain, Bentoucha, tous deux suspendus. Il faut signaler que Belhout a dû faire avec un effectif dont certains joueurs étaient incertains en raison de blessures à l’image de Gherbi, Nessakh, Ali-Hadji et Zaouche. Z. Zitoun

LES BLESSÉS, ONT QUAND MÊME JOUÉ

Gherbi, Ali-Hadji, Zaouche, Nessakh et Enyenga revenaient de blessures dont certains comme Gherbi et Nessakh les avaient toutes récentes mais ils ont quand même été alignés face à Sunshine. C’est dire que le besoin fait des siennes et à l’ASO, on ne peut que confirmer la célèbre expression populaire de chez nous : «Qellet echi trechi»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ASO

MEDOUAR SE RÉUNIRA AVEC LE GROUPE INCESSAMMENT

Ayant été mis au parfum par ses assistants sur ce qui se passait à l’entraînement avec notamment les absences à répétition de certains joueurs d’où un certain laisser-aller, le premier responsable de l’ASO, Medouar, tenait à se réunir avec le groupe la veille du match face à Sunshine mais s’est rétracté à la dernière minute car appréhendant de saper le moral de la troupe. Ainsi, on s’attend à ce qu’il le fasse à la reprise.

ON REPARLE DE RECRUTEMENT À L’ASO

Avec le rendement en deçà des attentes de certains éléments, Belhout, qui n’en a pas été convaincu, aurait exigé le recrutement de trois éléments, à savoir un défenseur droit, un milieu récupérateur et un meneur de jeu qui puisse être la doublure de Messaoud, suspendu pour six mois en compétition africaine. Ainsi, dans l’entourage du club, on en parle avec insistance ces jours-ci et il y aurait même des joueurs émigrés qui ont été proposés à la direction du club par des managers mais le premier responsable technique du club aurait exigé qu’ils soient mis à l’essai.


LIGUE E1

“C’est la direction qui a décidé” L Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

CRB

12

Dans notre dernière édition, nous avions évoqué la décision prise par l’entraîneur du Chabab de Belouizdad, Arena, de se passer, une bonne fois pour toutes, des services de son milieu de terrain, Hamza Aït Ouamar, qui se trouvait en conflit depuis plusieurs jours avec ses dirigeants.

LA DIRECTION DÉMENT POUR HAMITI

«Il sera qualifié au premier match de la saison»

CAS AÏT OUAMAR, ARENA RÉVÈLE :

e technicien italo-suisse nous avait indiqué dans ce sillage : «Effectivement, j’ai pesé le pour et le contre de cette situation et j’ai décidé de me passer de ses services. Je n’ai rien à faire d’un joueur dont le cas est en ballottage depuis plus d’un mois et qui n’a plus la tête avec le groupe. Je n’ai rien à faire avec lui. Déjà, il accuse un retard par rapport à ses coéquipiers, et vu qu’il revient d’une blessure, il lui sera d’une grande difficulté de reprendre ses capacités et se mettre au service de l’équipe. Des raisons pareilles ne m’encouragent pas à le maintenir dans mon effectif, et c’est ce qui a appuyé ma décision de le libérer. Je lui souhaite toutefois bonne chance.» Mais il se trouve, selon des sources bien au fait de cette affaire, que la décision est venue de la direction, et non pas de l’entraîneur, et plusieurs points l’ont motivée. La plus importante, selon nos informations, est liée aux déclarations fracassantes du joueur à chaque reprise dans lesquelles il fustige ses dirigeants, notamment en raison du non-paiement de ses

arriérés, que nos sources relèvent à 590 millions de centimes. Il a été mis en garde à plusieurs reprises, mais en vain. Il continuait à tirer à boulets rouges sur ses dirigeants, lesquels ont fini par prendre la décision définitive de le mettre à l’écart. La déclaration d’Arena,

IL SERA EN REGROUPEMENT AVEC LES VERTS

Slimani incertain pour le stage de Tunis

Ces derniers jours, une rumeur avait circulé dans les fiefs des supporters belouizdadis affirmant que la nouvelle recrue, Farès Hamiti, ne sera pas qualifiée avec le CRB. Et pour cause, ceux qui ont rapporté cette information indiquaient que le joueur n’a pas encore résilié son contrat avec l’USMA, son désormais ex-club. Chose que la direction du Chabab a formellement démentie par le biais du manager général, Sofiane Samadi, qui dira dans ce sens : «Hamiti a signé un contrat en bonne et due forme. Ce genre de problème ne pourra pas exister en 2012 dans un club comme le nôtre. Le joueur sera bel et bien qualifié à temps, et il pourra endosser le maillot de notre club dès la première journée face à la JSS». Pour le dirigeant belouizdadi, il n’y a jamais eu d’affaire Hamiti d’abord, pour qu’elle soit close ensuite. Le dossier du joueur, toujours selon la direction, est complet, et il ne devra pas trouver d’inconvénients au moment de son dépôt au niveau des instances concernées au niveau de la LFP. M. A. A.

Avant-hier soir, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a rendu publique la liste des joueurs du cru retenus pour le stage des locaux, prévu du 22 au 31 du mois en cours, au centre technique de Sidi Moussa. Une liste qui comprend, sans surprise, le nom du néo-buteur de cette sélection, Islam Slimani. Mais il se trouve que le joueur est dans une situation peu confortable, étant donné que ce regroupement des Verts coïncidera avec le stage d’intersaison de son équipe qu’elle devra effectuer en Tunisie (du 21 au 31 août). L’entraîneur Arena, lui, s’en trouve gêné au plus haut point par cette situation, surtout qu’il voulait profiter de ce stage pour remettre son joueur sur les rails, après le retard qu’il a accusé, après avoir repris tardivement les entraînements. Selon nos informations, il a demandé à la direction de son club de s’activer dans ce sens, afin de trouver une issue à cette affaire, en demandant une dispense du joueur pour le stage des joueurs locaux. Une doléance qui a de fortes chances d’être rejetée par le coach national, d’autant plus qu’il avait déjà fait pareil par le passé. M. A. A.

Kherbache

nous dit-on encore, n’était que de la poudre aux yeux. Les avis des supporters ont divergé concernant son cas. Mais il se trouve que de nombreux supporters ont estimé que le joueur a été victime d’une «hogra», surtout qu’il s’était blessé avec l’équipe, en match officiel face au NAHD en championnat. Selon les avis de ses fans, le joueur méritait un sort bien meilleur que celui-là, d’autant plus qu’il n’a jamais lésiné sur les efforts sur le terrain depuis qu’il a endossé pour la première fois les couleurs du Chabab.

CHAREF DONNE SON OK POUR LE RECRUTER, MAIS…

Comme rapporté hier, le joueur se trouve dans le viseur de l’USM Harrach depuis quelques jours déjà. Selon les dernières informations en notre possession, le premier responsable technique des Harrachis, Boualem Charef, aurait donné son OK pour que ses dirigeants entament les négociations avec le joueur. Toutefois, et puisqu’il a passé une longue période de convalescence, d’autres sources n’écartent pas le fait de le voir mis à l’essai pour voir l’évolution de son état physique. Sur ce point, le joueur ne semble pas inquiet et affirme qu’il est à 80% de ses moyens. Mohamed A. A.

IL A ÉTÉ PRIÉ DE PATIENTER

Pascal réclame deux mois de salaire

Au moment de la signature de son contrat, le milieu de terrain béninois, Pascal Angan, s’était entendu avec les dirigeants belouizdadis pour une avance de deux mois de salaire. Depuis, et comme l’ensemble de ses coéquipiers, il n’a encore rien reçu, et cette situation n’est pas pour arranger ses affaires, lui qui commence vraiment à s’impatienter. Selon une source généralement bien informée, le manager du joueur a pris attache avec les dirigeants belouizdadis pour leur faire part de la demande du joueur. Ce dernier a été prié de patienter encore, étant donné qu’on attend une rentrée d’argent dans les toutes prochaines heures. On lui a promis qu’il sera parmi les premiers joueurs régularisés. Le joueur prend son mal en patience et attend toujours à ce que la direction de son club tienne ses promesses. M. A. A.

«Je ne veux pas rater encore de séances»

Parmi les joueurs qui n’ont pas été gâtés en cette période de préparation, il y a le jeune attaquant, Smaïl Kherbache. Le natif de Saïda a raté plusieurs séances d’entraînement en raison des fortes douleurs qu’il ressentait au niveau du dos. Mais il se trouve que les choses commencent à rentrer dans l’ordre pour lui, notamment après avoir reçu l’aval de son médecin traitant. «Actuellement, je ne ressens plus rien, et mes douleurs font partie du passé. J’ai eu le feu vert du médecin pour réintégrer le groupe, mais sans forcer au début, pour voir ce que cela va donner. Dieu merci, je ne ressens plus rien, et je peux, dès lors, travailler comme je veux avec le groupe. Je ne veux pas rater encore d’autres séances d’entraînement, surtout en cette période de la préparation», nous a déclaré l’international olympique. Kherbache sait pertinemment que le temps joue en sa défaveur, surtout que le groupe avance dans la préparation, et il (Kherbache), lui sera difficile de se rattraper et s’imposer dans l’effectif-type, surtout que le secteur offensif de son équipe connaîtra une lutte acharnée cette saison. M. A. A.


LIGUE E1

13

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

USMA

GAMONDI A LA RECHERCHE DE LA MEILLEURE FORMULE

Les Usmistes qui ont entamé la seconde phase de préparation le 23 juillet, dernier, sont en train de suivre à la lettre le programme établi par leur nouvel entraîneur. Ce dernier, est en train de faire les réglages nécessaires pour que son équipe sera prête d’ci l’entame de la nouvelle saison sportive dont le coup d’envoi est prévu le 8 Septembre prochain.

L

es joueurs sont en train de bosser durement aux entraînements malgré l’effet du jeûne. Cette situation ne semble pas perturber les coéquipiers de Fahem qui semblent adhérer à la méthode de leur coach. Si on prend en considération les deux rencontres amicales disputées respectivement contre le PAC et le RCA,

l’entraîneur a utilisé plusieurs variantes dans le jeu en alignant tous les joueurs de son effectif. L’équipe a montré de belles choses notamment dans la construction de jeu même si au niveau de la cohésion ce n’est pas encore le top. Mais, ce qui est frappant jusque-là c’est la concurrence terrible existante dans tous les postes. Dans les bois Zemmamouche, Mansouri et Daif se disputent une place de titulaire et les trois Keepers bossent énormément aux entraînements, même si Zemmamouche possède plus d’expérience par rapport à ses deux coéquipiers. Mais, ce n’est pas encore gagné pour le gardien international.

Quatre axiaux pour deux places

Au niveau de la défense, c’est le flou total concernant les deux places réservées à la charnière centrale. Pour l’instant les quatre défenseurs axiaux de l’équipe en l’occurrence Chafai, Maiza, Laifaoui et

Khoualed ont été utilisés, mais l’entraîneur n’a pas encore choisi la meilleure paire qui composera la charnière centrale usmiste pour entamer le championnat. Pour les quatre joueurs, le dernier mot revient au coach et la concurrence ne semble pas les perturber pour autant. Les prochains matches inscrits au programme de l’équipe vont donner plus de détails à l’entraîneur sur les qualités de chaque défenseur axial.

Un milieu riche

Au niveau du milieu de terrain beaucoup de solutions s’offrent au coach Usmiste car l’effectif est riche. Reste maintenant à choisir les joueurs qui composeront ce compartiment, dans la récupération Al Orfi, Bouchama et Koudri sont de la même valeur ce qui va rendre encore plus complexe le choix de Gamondi. Dans l’animation offensive la lutte est acharnée puisque les anciens tels Djediat, Fahem

CHAFFAI : «Fièr de cette première convocation»

n’auront pas la partie facile face aux nouveaux comme Tedjar, Seguer et Benmoussa. Les joueurs cités ont beaucoup de qualités mais le dernier mot revient au coach pour faire son choix.

La ligne d’attaque l’autre souci

La direction usmiste a fait l’effort nécessaire pour recruter beaucoup d’attaquants cet été afin de renforcer la ligne offensive. L’arrivée de Carolis, Gasmi et Mokhtar et le maintien de Daham montre bien les intentions de l’équipe cette saison. Malgré ce recrutement l’entraîneur Gamondi veut ramener un autre attaquant de qualité pour renforcer encore sa ligne offensive. L’exentraîneur du CRB est en train de chercher la meilleure formule pour composer sa ligne d’attaque. La piste étrangère est une solution mais pour l’instant l’équipe n’a pas encore réussi à dénicher l’oiseau rare. Amine Larbi

Le sélectionneur national, Vahid Hallilhodzic, a retenu 5 joueurs de l’USMA pour le stage des locaux prévu du 22 au 31 août à Sidi Moussa. Parmi les joueurs retenus, on trouve le jeune défenseur axial, Farouk Chaffai. L’international olympique convoqué pour la première fois avec EN, nous livre ses impressions dans cet entretien :

Comment avez-vous accueilli votre première convocation avec l’EN ? Avec beaucoup de fierté et de joie. Je suis heureux et en même temps motivé pour effectuer ce stage.

Vous vous attendiez à cette convocation ? A vrai dire non, même si je savais que le sélectionneur était en train de suivre tous les joueurs locaux.

Mais votre nom a circulé déjà après votre participation avec l’EN olympique au tournoi préolympique disputé au Maroc au mois de décembre 2011 ? Le sélectionneur national était présent au Maroc où il a suivi le tournoi préolympique. Il a pris beaucoup de notes. Cette convocation doit certainement vous motiver

encore plus ? C’est tout à fait normal que je sois motivé, car porter le maillot de l’EN est quelque chose de formidable. Maintenant la balle est dans mon camp et je dois faire les efforts nécessaires pour être à la hauteur de cette confiance. Parlez- nous un peu de votre équipe depuis l’entame de la préparation ? On est en train de bosser durement pour être prêts pour le

championnat. Je pense que nous avons un effectif très riche cette saison et par conséquent on doit faire le maximum pour décrocher au moins un titre.

Mais la concurrence sera rude dans tous les postes n’est-ce pas ? La concurrence ça fait partie du jeu. Chaque joueur est conscient de l’enjeu. Amine Larbi

HIER MATCH AMICAL FACE À L’O MEDEA

Les Usmistes ont disputé hie soir leur 3è match amical en affrontant l’O Médéa sur le stade Bologhine.

UN AUTRE TEST DEMAIN FACE A REGHAÏA

Les Rouge et Noir disputeront jeudi soir un autre match amical face au NARBR club pensionnaire de la ligue nationale amateur.

5 JOUEURS EN EN

Le sélectionneur national Vahid hallilhodzic a convoqué 5 joueurs de l’USMA pour le stage des locaux qui débutera le 22 août au centre technique de Sidi Moussa, il s’agit de Zemmamouche, Benmoussa, Tedjar, Seguer et Chafai. A.L.


MCO

14

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

STAGE DE NABEUL (TUNISIE)

LIGUE E1

LES HAMRAOUAS À PIED D’ŒUVRE

Depuis lundi après-midi à Nabeul (Tunisie) où ils sont arrivés plus tôt que prévu, les 24 poulains de Luc Eymael ont entamé les choses sérieuses.

D

ésormais, chaque joueur devra lutter de toutes ses forces pour espérer gagner une place de titulaire et même les nouvelles recrues, au nombre de 13, ne sont pas toutes assurées d’être dans la liste des 18 lors de l’entame du championnat. En effet, des jeunes, laissés sur la touche la saison dernière, à l’image d’Illyès Kouriba ont montré de très bonnes dispositions durant les deux derniers matchs amicaux joués à Oran, et travaillent dur pour être parmi les meilleurs. Dès leur arrivée à l’hôtel Kéops, siège de leur séjour, les coéquipiers de Mazari ont pris quelques moments de repos avant la rupture du jeûne. Signalons que cet hôtel 4 étoiles se trouve dans un endroit très calme, à 3 km du centre de la ville.

Sandaogo annoncé ce jeudi

Absent depuis la fin du dernier championnat, le centre avant burkinabé, Seydou Sandaogo, n’a pas fait partie du voyage, tout comme Bouterbiat. Si ce dernier a des problèmes d’argent avec la direction du MCO, le premier, qui aurait trouvé un terrain d’entente avec Djebari n’avait pas reçu son billet d’avion, BanguiOran via Casablanca à temps, et donc n’a pas eu son fameux visa dans les délais qui lui aurait permis de rejoindre la capitale de l’ouest en fin de semaine dernière. Pour la direction du Mouloudia, «Sandaogo sera à Tunis ce jeudi». L’entraîneur en chef, qui n’a jamais vu cet attaquant à l’œuvre, s’est contenté du compte-rendu de Hans Agbo et compte énormément sur le Burkinabé pour être le n°1 à la pointe de l’attaque.

Bouterbiat a été ignoré

Selon le milieu de terrain récupérateur, «personne au sein de la direction ne l’a contacté pour lui demander de se joindre au groupe qui se rendait en stage». Bouterbiat,

qui avait eu un premier contact avec un dirigeant proche de Djebari la semaine dernière, avait eu la promesse qu’une partie de son dû lui serait versée avant le départ vers la Tunisie. Or, selon lui, il n’en a rien été. Certains observateurs expliquent ce comportement par le désir de la direction de vouloir se séparer de son joueur, qui a encore une année de contrat, avec tous les torts de son côté, sachant qu’aucun des anciens joueurs partis à Nabeul n’a reçu le moindre sou de régularisation, selon une source porche du club. La même source a déclaré que «Bouterbiat n’a qu’à ramener le club avec lequel il veut s’engager pour traiter avec la direction, car Djebari ne veut pas le laisser partir gratuitement». De son côté, le joueur veut obtenir sa lettre de libération en contrepartie de son dû de la saison dernière.

Primes de déplacement au lieu de régularisation

BOUMECHRA :

Les joueurs oranais ont reçu dans le car qui

les transportait vers Alger une prime de séjour de l’équivalent de 10 millions de centimes. Certains ont boudé cette somme, préférant que la direction leur règle une partie de leur dû. Mais ils ont fait contre mauvaise fortune bon cœur, une fois que Haddou leur a transmis la promesse de Djebari de les régulariser avant leur retour à Oran.

Premier match amical hier

24 heures après leur arrivée en Tunisie, les coéquipiers de Hichem Mezaïr devaient rencontrer hier soir l’équipe de première division tunisienne, Zarzis, dans un premier match amical qui devait se jouer à 22h30 au centre sportif de Bordj Cedria. Ce centre est doté d’un terrain en gazon naturel, et le seul handicap est qu’il se trouve à 70 km de Nabeul. Ce sera un test important pour le staff technique, appelé à mettre sur pied rapidement le onze qui entamera le championnat, ou tout au moins les 18 joueurs sur lesquels il comptera. Ali Boutaleb

«C’est un stage important et bénéfique»

L’ancien stratège de l’USMH compte beaucoup sur le travail qui sera effectué lors de ce stage tunisien, pour revenir à son poids normal et acquérir les automatismes nécessaires avec ses coéquipiers.

Salim, vous qui avez l’habitude de ces stages à l’étranger, pensez-vous que celui-ci sera utile pour les Hamraoua ? Sans aucun doute, car d’une part nous sommes dépaysés par rapport à notre environnement habituel, et donc cela nous pousse à nous concentrer uniquement sur notre préparation. D’autre part, nous sommes en groupe presque H24 et nous devons nécessairement trouver les solutions à une plus grande homogénéité de l’équipe. Vous savez, le travail ne se termine pas juste après les entraînements. Il y a après un travail psychologique au cours des réunions avec le staff

technique et des discussions entre nous. Je pense qu’un stage bloqué est important. Comment trouvez-vous l’hébergement et les conditions premières du stage ? Pour l’hébergement, il est correct. Nous sommes dans un hôtel relativement tranquille, bien qu’il nous faut 2 ou 3 jours pour connaître vraiment l’ambiance de ce lieu. Apparemment, il se trouve dans un site calme. Quant au reste, la chaleur est identique à celle d’Oran et nous devrons faire avec. Quant à l’ambiance, elle est bon enfant et il n’y a aucun problème entre les joueurs ou entre eux et le staff technique, comme ce fut le cas à Oran. Ne pensez-vous pas que ce stage sera le vrai début de votre préparation ? Je pense que oui, car le staff technique est au complet avec le

retour de l’entraîneur en chef. C’est l’occasion de travailler son schéma ou ses schémas tactiques. Il y a beaucoup de travail à faire et impérativement, nous devons être au moins à 85% de notre préparation dans 10 jours. La direction a fait un grand effort dans le recrutement pour ne pas connaître les mêmes affres que ceux des saisons écoulées et donc nous sommes tenus de bien débuter le championnat et d’engranger le maximum de points durant la phase aller. Je pense que nous serons capables de relever ce défi et rendre heureux nos supporters. Un mot sur votre match de ce soir (itw réalisée mardi) ? Ce sera différent des deux rencontres que nous avions jouées à Oran, car l’adversaire est d’un niveau supérieur. Mais ce ne sera pas le score qui sera important, c’est plutôt la manière dont nous allons nous comporter sur tous les plans, physique, technique, d’efficacité et de cohésion. A. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Amrani : “Le groupe travaille sans relâche”

LIGUE E1

Poursuivant d’arrache-pied leur préparation d’avantsaison, les coéquipiers de Boudjakdji qui ont clôturé la première phase préparatoire à Tlemcen et plus précisément au complexe sportif Akid Lotfi, ont terminé cette première étape pour s’envoler vers la Tunisie. Sur les conditions du séjour et de préparation de la formation tlemcénienne, l’entraîneur Amrani nous fait le point.

Comment vont les choses au sein du groupe ? Durant cette deuxième manche de préparation, je crois que le groupe adhère comme il se doit au plan de travail concocté par le staff technique. Avant de passer au volet technico-tactique, nous axons nos efforts sur l’aspect physique. Les joueurs sont appelés à cravacher durement pour atteindre le niveau optimal, sachant pertinemment que le niveau de la ligue I obéit à des paramètres incontournables auxquels mes joueurs devront répondre favorablement. Face au CAB, le groupe a laissé dans l’ensemble une bonne impression, n’est-ce pas ? Ce genre de confrontations demeure toujours bénéfique pour le groupe, le résultat peu importe. A ce stade, il paraît nécessaire

ce jour le CAB n’a disputé que trois matches amicaux (MOC, Hammam Sousse et le WAT) lorsque l’ont sait que les joueurs n’ont joué qu’une mi-temps par rencontre cela donne trois fois 45 minutes pour ceux qui ont participé aux trois rencontres ce qui est très peu pour un joueur de ligue 1 qui doit avoir dans les jambes un minimum de six matches pleins avant le début du championnat. Il reste au CAB trois matchs à disputer avant la clôture du stage et tout le monde espère que le coach axe sur l’équipe type et les joueurs appelés à entamer le championnat pour



KEDJOUR NON RETENU

Retenu parmi le groupe, l’ex-Paciste Kedjour qui a passé un mois de préparation vient d’être libéré par le coach Amrani, ce qui a suscité moults interrogations sur son départ. Les proches du club n’arrivent pas à comprendre cette décision du staff technique qui semble injuste eu égard à la valeur de ce jeune joueur qui dispose des atouts non négligeables pour évoluer dans n’importe qu’elle équipe. Une chose est sûre les supporters tlemcéniens sont montés au créneau pour exprimer leur colére.

ZOUAK À L’ESSAI

Zouak l’ex-joueur de l’ASK pourrait être la nouvelle recrue du WAT durant cette saison, c’est ce qu’on vient d’apprendre par l’un des dirigeant du club. Zouak s’est présenté à Tlemcen et s’est même entendu avec les dirigeants de l’équipe pour porter le maillot bleu et blanc qui est à la recherche d’un élément de valeur pour renforcer son axe défensif et ce malgré la présence de deux nouvelles recrues au même poste de jeu.

LE CABBA POUR CLORE LE STAGE

Alors que le retour à Tlemcen est prévu le 16 août, les coéquipiers du capitaine Anouar Boudjakdji vont conclure ce stage bloqué après les rencontres CAB, MCEE, MOC et un quatrième match amical face au CABBA. S. T. S.

assani –Difaâ El-djadidi Les joueurs manquent seH cond test pour les Sudistes de compétition

leur donner plus de volume de compétition car à ce rythme les meilleurs joueurs n’auront que six mi-temps dans les jambes soit trois matches.

Trois autres rencontres après l’Aïd

L’administration se démène comme elle peut pour assurer trois autres rencontres amicales, après les fêtes de l’Aïd le premier pour le 24 août, le second pour le 27 août et le dernier pour le 30 août, pour le moment les sparring partners ne sont pas encore désignés même si le

Koundou rassure

Le dernier arrivé dans l’effectif, le togolais Koundou. Ce dernier a rassuré tout le monde par sa prestation contre le WAT, son grand gabarit lui donne un grand avantage dans les balles aériennes font de lui un atout pour l’attaque cabiste, l’entraîneur Latrèche se dit très satisfait de son joueur.

Bouchouk retrouve la forme



de mettre l’équipe dans d’excellentes dispositions à même de se mettre au diapason de la ligue I. Nous ferons en sorte de créer cet amalgame anciens et nouveaux pour monter le onze le plus performant. Comment se déroule le stage à Hammam Bourguiba ? Je dois avouer que notre programme sera suivi à la lettre. Je tiens à préciser que la direction du club a mis tous les moyens à notre disposition pour la réussite de ce stage. Toutefois, je reconnais que beaucoup de travail nous attend pour être prêt le jour “J” face au MCA. nous comptons peaufiner notre préparation en Tunisie, où nous aurons l’occasion de parfaire les automatismes et la cohésion. Un mot sur le complexe Hammam Bourguiba ? C’est un centre qui est doté de toutes les infrastructures. D’ailleurs, deux clubs algériens sont hébergés, il s’agit du CAB-MCEE, et prochainement l’USMBA et le CABBA, le seul point noir demeure la restauration, vu la présence massive des équipes algériennes. Espérons que les responsables de l’hôtel trouveront la meilleure formule pour satisfaire tout le monde. Etes-vous satisfait du recrutement ? Je crois que le groupe recèle des valeurs sûres qui auront leur mot à dire. Avec le travail et l’abnégation je pense que nous saurons à la hauteur. Entretien réalisé par S. T. Smaïn

15

Il a été l’un des éléments les plus en verve contre le WAT, ses dribbles, ses débordements et ses centres ont été un danger permanent pour la défense du WAT, Bouchouk revient progressivement à son niveau et annonce qu’il sera au rendez-vous pour le début du championnat.

CAB cible le MCEE, l’ASK et l’USMAnnaba, ça va être la course contre la montre pour assurer ces trois rencontres avant l’entame du championnat le 08 septembre contre le CABBA à Batna.

L’équipe type se dessine

Après trois matches amicaux et un mois de préparation l’équipe type du CAB ne s’est pas encore dessiné, Latrèche continue à chercher la meilleure formule par des essais et des expériences, il est temps pour lui de se fixer sur un onze complémentaire dans toutes les lignes de jeu. W. Y.

Boulaïnceur renoue avec la compétition





Après une convalescence de près de trois semaines pour une entorse à la cheville, l’enfant de Béjaïa a renoué avec la compétition, il a joué quelques minutes contre le WAT, il aura plus de temps de jeu contre le CRBAFakroun ce mercredi.

Belloufa s’illustre

On savait qu’il a des grandes qualités d’attaquant l’ex-joueur du MOC n’a pas raté l’occasion de s’illustrer contre le WAT son but dans la cage du gardien Djemili n’était tout autre qu’une illustration des qualités de Belloufa sur qui beaucoup d’espoirs sont fondés pour faire oublier Messaâdia petit Belloufa tu deviendras grand. W. Y.

Une seconde rencontre était prévue hier soir entre les Bécharis et les Marocains de Hassani-Difaâ Eldjadidi au niveau du complexe sportif de Bouskoura dans la région Casablancaise juste après la rupture du jeûne, ce sera un sérieux test pour les Algériens devant une coriace formation qui tentera le tout pour le tout pour arracher la victoire. es camarades de Sabouni restent sur belle victoire arrachée devant une formation du Royaume Chérifien sur le score de deux buts à un, et ce malgré le jeu dur de l’adversaire vont le confirmer et prouver qu’elle ne souffre d’aucune contestation. » Les jeunes ont fourni une belle prestation devant les gars d’ElMassera avec une meilleure concentration devant les buts on aurait gagné par un résultat lourd. C’est un match dominé en majeure partie par notre équipe les nouvelles recrues ont démontré qu’ils ont de la qualité seront d’un précieux apport pour notre équipe. Avec les anciens, on constituera une équipe solide et soudée qui aura son mot à dire en ligue 1 » Souligne un membre du bureau. La deuxième confrontation des Vert et Jaune face aux Marocains de HassaniDifaâ El djadidi sera certainement marquée par la présence du président de la JS Kabylie Moh- Chérif Hannachi invité par les dirigeants de la JSSaoura ce sera une occasion pour lui découvrir ce nouveau promu qui donnera la réplique à son équipe pour le compte de la troisième journée du championnat prévue à Béchar.

L

Sebai out pour cinq séances

Le défenseur Sebai ne s’est pas encore bien remis de sa blessure contractée contre la JS Massera d’après l’entourage du club il pourrait rater quatre ou cinq séances d’entrainement vu le méchant

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

JSS

A

CAB

WAT

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

coup reçu à la cheville par un adversaire. Le médecin de l’équipe fera de son mieux pour que le joueur sera apte à reprendre du service le plutôt possible afin de préparer avec ses coéquipiers les dix jours du stage qui restent avant de rentrer à Béchar.

Belkheir et Bendjillai inséparables.

Certains se sont étonnés de voir tout le temps ensemble les deux joueurs à savoir Belkheir et Bendjillai qui ne se quittent pas d’une semelle. A rappeler qu’avant de tenter leur chance à la JSSaoura, ils habitent le même quartier dans la ville d’El-Bahia. Ils se connaissent depuis de longues dates et voilà pourquoi ils sont inséparables. Tous les yeux des supporters seront braqués sur ses deux éléments aux grandes qualités de jeu attendent beaucoup d’eux pour le compte du prochain parcours des Vert et Jaune parmi l’élite.

Alex et Merbah sanctionnés financièrement

Les deux joueurs Alex et Merbah ont mis une dizaine de minutes de retard pour rejoindre le reste du groupe à la dernière séance d’entraînement ont été convoqués par les dirigeants pour leur expliquer les raisons pour ne pas être à temps pour reprendre du service. Après les avoir entendu, ils se sont excusés et promettent que ce genre de situation ne se reproduit plus à l’avenir pour cette fois ils seront sanctionnés financièrement en cas de récidive de leur part des sanctions lourdes sévères seront prises à leur encontre. On ne badine pas avec la discipline qui reste le cheval de bataille des responsables. Oukili Ali


16

NAHD

Des bilans sanguins pour les joueurs

La direction a prévu hier de faire des bilans sanguins pour les joueurs et qui seront déposés avec leurs dossiers au niveau de la LFP. Bien que la liste des joueurs n’a pas encore été arrêtée, il semblerait que la direction a décidé dans un premier temps de déposer les bilans des joueurs qui sont sous contrat avec le club et de ceux qui sont assurés de rester au club.

Khedis pourrait rater le début du stage

Le libéro du Nasria, Sid Ahmed Khedis, pourrait bien rater le début du stage. En effet, le joueur a rendez-vous chez le médecin le 22 août prochain, alors que l’équipe a prévu de prendre le départ le 21 du même mois. Khedis rejoindra de ce fait le groupe à Tunis, juste après avoir réglé cette question de rendez-vous avec son médecin.

Faible éclairage à Zioui

L’éclairage est très faible au stade Zioui, ce qui complique la situation de l’équipe qui s’entraîne dans des conditions difficiles. Il semblerait que les services de l’APC ont à plusieurs reprises rétabli l’éclairage, mais son surutilisation fait qu’il est à chaque fois dans une situation délabrée.

Plusieurs joueurs boycottent les entraînements Le milieu de terrain du Nasria, Fayçal Moundji, et le latéral droit, Samir Khaïther, boycottent les entraînements et ne comptent pas reprendre avant de régler leur problème.

A

insi, Moundji a juré de ne plus remettre les pieds au NAHD, car il voit qu’il n’est pas considéré à sa juste valeur au club et que les dirigeants n’ont pas pris attache avec lui pour discuter de ce qu’il devrait avoir comme mensualité. Le joueur ne veut pas revivre le scénario de la saison passée, où il est resté sept mois sans rien toucher à l’US Biskra où il a été prêté pour une durée d’une année. Les dirigeants refusent pour le moment de le céder et des sources proches du club nous ont avoué qu’ils devraient demander une somme d’argent du joueur en contrepartie de sa lettre de libération, ce que le joueur ne peut pas fournir étant donné qu’il n’a rien touché depuis longtemps. Pour ce qui est de sa prochaine destination, on croit savoir que le joueur est sur les tablettes du coach de l’O Médéa, Madjdi Kourdi, qui le connaît bien pour l’avoir coaché au NAHD auparavant. Il sait qu’il pourrait être d’une grande utilité pour son équipe, qui vise l’accession en Ligue 1. Pour ce qui est de l’autre joueur, à savoir le latéral

Khaïther, on croit savoir que ce dernier est contrarié du fait qu’il n’a pas été contacté par les dirigeants qui ne l’ont pas rassuré sur son dû, que ce soit sur ce qu’on lui devait au cours de la saison dernière ou pour ce qu’il devra toucher pour la saison en cours. Le joueur espérait rencontrer les dirigeants pour mettre tout au clair, et ne voyant rien venir, il a décidé de partir et de signer pour une équipe qui lui accorderait plus d’intérêt.

Krifali s’entraîne avec le groupe

Le jeune attaquant de l’USM Blida, Fateh Krifali, s’entraîne depuis avanthier soir avec le NAHD en vue de son engagement. Toutefois, ce dernier ne dis-

SAM

8 joueurs rempilent

Après avoir négocié avec une cinquantaine de joueurs, la commission de recrutement, en concertation avec Delpèche, n’en a retenu à présent que 22. Sur ce nombre, 12 nouveaux joueurs composent le nouvel effectif et seulement 8 éléments sont des rescapés (Ghariche, Mecherfi, Benayad, Allali, Kechari, Beddiaf, Bouhadi et Gougui) et deux joueurs de moins de 21 ans (Hamida et Chakroune).

T

out compte fait, l’effectif a été renouvelé à 60% cette saison, à la suite de la saignée sans précédent connue par l’équipe. Le nouvel entraîneur, Delpèche, aura eu l’a-

LIGUE 2

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

vantage de participer au recrutement de certains joueurs, et il a pu donner ainsi son avis sur le reste des éléments. Donc, d’après ces données, il faut s’attendre à une certaine osmose entre les joueurs et le staff technique.

Ghariche présent

Après avoir boudé les entraînement, Ghariche est revenu à de meilleurs sentiments et a décidé de patienter à l’instar des autres joueurs pour encaisser l’avance de la nouvelle saison. Il vient de reprendre les entraînements avec ses camarades mettant ainsi fin à un petit bras de fer qui n’a duré qu’une semaine.

Demain en amical : SAM - OMA

Après avoir affronté l’ISTighennif jeudi dernier en amical, le SAM s’apprête à disputer sa 2e joute amicale demain soir, à partir de 23

heures au stade Ouali, face à l’Olympique d’Arzew, un club évoluant en championnat national amateur. Cette joute sera l’occasion pour le staff technique, dirigé provisoirement par Ziani, d’avoir encore une idée sur le groupe qu’il a sous la main.

Stage bloqué après l’Aïd El Fitr

Selon l’entraîneur adjoint, Ziani M’henni, le Sarii entrera en stage à partir du 20 de ce mois, soit juste après la fête de l’Aïd, mais Ziani n’a pas dévoilé le lieu du stage. Selon une source proche de la direction samiste, le stage aura lieu en terre tunisienne et durera 15 jours, la même source indique que les coéquipiers de Ghariche rentreront en Algérie le 7 septembre pour rencontrer le Mouloudia de Batna, dans le cadre de la 1re journée du championnat de Ligue 2. A.L.Boualem

pose pas de sa lettre de libération qu’il devra attendre pour les prochains jours. Ainsi, il ne peut rien faire maintenant avant d’avoir sa lettre de libération.

Amizour au menu aujourd’hui

Le match qui devait opposer le NAHD à la formation d’Amizour, demain jeudi, au stade Zioui, a été ramené en fin de compte à aujourd’hui, mercredi, et il se déroulera au stade de Staouéli. Ce réaménagement vient à la demande de l’équipe d’Amizour, après que cette dernière ait décidé de rentrer plus tôt chez elle, puisque l’équipe compte revenir à Amizour qui dépend de la wilaya de Béjaïa ce jeudi. Raouf Mesbah

ALLALI :

«Nous avons un groupe de jeunes ambitieux»

L’un des joueurs qui va certainement suer lors du prochain exercice est Allali Slimane. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, le jeune défenseur axial affirme vouloir s’imposer. Slimane évoque par ailleurs la préparation qui s’effectue actuellement dans ce mois sacré.

Tout d’abord, comment se passe la préparation ? Je pense qu’on s’est beaucoup rattrapés en matière de préparation, avant on accusait un grand retard, mais fort heureusement que les joueurs se sont appliqués sous les consignes du staff technique, il faut savoir que nous travaillons le soir au stade Ouali, c’est-à-dire après la prière des Tarawih. Donc, on ne peut pas se plaindre. Un mot sur l’effectif actuel… Je pense que le groupe est déterminé à faire une bonne saison, il y a une rude concurrence et c’est tant mieux pour l’équipe, chaque joueur se donne à fond aux entraînements dans l’espoir de taper dans l’oeil du coach. Il y aura une rude concurrence. Pensez-vous pouvoir vous imposer ? Pour le moment, tout le monde travaille d’arrache-pied, nous avons un effectif jeune et ambitieux qui peut réussir pas mal de choses. Les joueurs doivent se donner à fond, et c’est à l’entraîneur de faire ses choix, et ce, dans tous les compartiments. Nous, les joueurs, on doit travailler pour prouver qu’on mérite notre place ; le reste, c’est au staff technique de décider. Comment avez-vous trouvé le rendement de l’équipe lors du match amical face à Tighennif ? En tant que joueur, je ne peux pas vous répondre, c’est au staff technique de le faire. Mais une chose est sûre, c’est un match de préparation où le résultat importe peu, l’essentiel c’est d’être prêts pour le début du championnat. Entretien réalisé par A. L Boualem

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE E2

17

Le club à l’abandon !

USMB

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

A un mois du début du championnat

Khelfallah intéresse l e SAM

La liste des départs s’allonge, l’attaquant espoir, Khelfallah Hichem, promu la saison dernière en seniors voulant se rapprocher de son lieu de résidence, n’a pas voulu rater la proposition qui s’est présentée à lui, le SAM intéressé par ses services a trouvé rapidement un terrain d’entente pour endosser le maillot du Sarii.

Les supporters impatients

Devant cette mascarade et incompréhension totale, les inconditionnels blidéens toutes catégories d’âge guettent à chaque instant la moindre information concernant leur club susceptible de faire changer les choses au vu de la situation qui se complique de jour en jour. Ces fans sont impatients et angoissés veillent tard en cette période du mois sacré de Ramadhan pour connaître quelques nouveautés tout en apprenant que le dernier prétendant à la tête de l’USMB Bouchelaghem s’est rétracté. Certains d’entre eux se posent la question, où sont passés les industriels qui prétendaient présider le club?

Une fois de plus, depuis que la formation blidéenne a changé de statut, les opérateurs économiques montrent des réticences à investir dans la nouvelle SSPA et cela pour certaines divergences.

L

es gens se demandent comment un club comme l’USMB n’attire pas les investisseurs, alors qu’en principe, le club dispose d’une manne financière aisée. Les raisons résident tout simplement dans le fait que le club est rongé par un esprit de clanisme. Il aurait été plus sage pour certaines personnes de s’occuper de leur activité commerciale afin de permettre l’intronisation

de gens capables de mener le club à bon port et qui portent les couleurs blidéennes dans leur coeur, à l’instar des Constantinois du CSC et du MOC.

Probable retour de Zaïm

Zaïm Mohamed, le président sortant, qui avait pris en ce début de saison une décision inattendue de ne plus revenir aux affaires du club tout en restant fidèle à l’USMB. Dans ce contexte, il a proposé de céder ses actions gratuitement et apporter de l’aide à la personne qui présidera le club. Une source très proche de la direction blidéenne indique qu’après plusieurs tentatives de repreneurs à la tête du club blidéen ont échoué et que

Mohamed Zaïm est sollicité de toutes parts, des autorités locales, des personnes de bonne volonté et les industriels . Au vu de l’avenir de l’USMB qui reste pour le moment inconnu et confronté à différents problèmes, le club garde un mince espoir de voir une personne capable de prendre les commandes du club. Zaïm qu ne réjouissait pas de l’estime de certaines personnes est devenu en un laps de temps le sauveur, l’homme de la situation qui a lui seul détient le secret de débloquer cette crise. Il compte revenir sur sa première décision et reprendre la direction du club ne serait-ce que pour une seule saison pour sauver les Vert et Blanc du naufrage. T. A.

Du biquotidien au menu des bleus

RCA

T. A.

avec le travail ils ne tarderont pas à s’imposer…. » Estime Nézouani. Avec le contact de plusieurs rencontres amicales, le staff technique parviendra à corriger toutes les lacunes de ses joueurs et formera par la suite une équipe appelée à affronter l’O Médéa pour le compte de la première journée du championnat de ligue 2.

Le second stage à Ain-Draham

L’entraîneur, Samir Boudjaane, a constaté que lors de la précédente rencontre amicale ayant opposé son équipe à l’USM Alger, que la plupart de ses éléments n’ont pu tenir bien le coup sur le plan physique sans compter les erreurs commises par les défenseurs qui ont amené les trois buts des Rouge et Noirs.

E

t pour essayer de trouver des solutions afin que cela ne se reproduise plus lors des prochaines joutes amicales, à partir de là, l’entraîneur pourra faire confiance à ceux qui seront en mesure d’aborder le championnat. Hier, il a programmé

deux séances. La première à partir de 17 heures consacrée à la musculation en salle, et s’achèvera à une demi-heure avant la rupture de jeûne. Les joueurs seront sans aucun doute fatigués par la charge qui leur a été soumise durant toute la séance de travail. La seconde relative au volet technico-tactique se déroulera au stade Smain Makhloof de l’Arbaâ. Cet exercice concerne le plus, les nouvelles recrues des divisions inférieures qui n’ont pas encore trouvé leur repère comme ç’a été confirmé lors des confrontations amicales jouées jusqu’ici avec leur équipe. » Ce sont des jeunes éléments animés d’une très grande volonté, malheureusement ils manquent pour le moment un peu d’expérience pour être à la hauteur de leur tâche,

Après le stage bloqué effectué à l’Arbaâ d’une durée de quinze jours, la direction du club a décidé de programmer le second en Tunisie plus précisément à Ain-Draham. Deux membres du bureau ont été chargés pour effectuer un déplacement dans les prochains jours afin de réserver la date de l’arrivée de la délégation Arbéenne dans leur lieu de regroupement. Le départ en Tunisie s’effectuera trois ou quatre jours après les fêtes de l’Aïd pour une douzaine de jours. Les Ferchichi et consorts disputeront quelques rencontres amicales contre des clubs Algériens et Tunisiens présents dans le même complexe sportif.

Rabta en solo

Après des soins intensifs prodigués par le

staff médical, l’attaquant Rabta s’est remis de sa blessure contractée en match amical contre le CR Bélouizdad, il a repris avanthier du service en s’entraînant en solo et se contentant de quelques tours de piste et de légers exercices. Il rejoindra ensuite le reste de ses camarades pour continuer à suivre ensemble la suite du programme élaboré par l’entraîneur Boudjaarane en ce stage bloqué qui se déroule à l’Arbaâ.

Hier RCK- RCA en amical

Les Bleu et Blanc continuent leur série de matchs de préparation en prévision de la saison prochaine, après le NARB Réghaia, CR Bélouizdad, Cati. Cette fois, ils vont retrouver une vieille connaissance le RC Kouba. Cette rencontre est prévue au stade Benhadad juste après les prières Tarawih sera suivie par une foule nombreuse composée en majeure partie par les supporters d’Ezzerga comme ce fut le cas contre l’USM Alger pour voir encore à l’œuvre les nouvelles recrues et bien sûr les encourager à se défoncer sur le terrain. O. A.

CONDOLÉANCES

Toute la famille sportive blidéenne, profondément affectée par le décès de l’exjoueur du WABoufarik,

DJEMIL RABAH

présente à toute sa famille, ses sincères condoléances et l’assure de sa profonde sympathie en cette douloureuse circonstance. Que Dieu le Tout Puissant accorde au défunt sa Sainte miséricorde et l’accueille en son vaste Paradis. “A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons”

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

MSPB

Bouraoui sort de sa réserve

Zemmouri entame son travail

Comme annoncé, l’entraîneur, Lamine Zemmouri, a pris ses fonctions et entamé son travail en assurant les séances d’entraînements de samedi et dimanche, soir, après la rupture du jeûne. Zemmouri était assisté du préparateur physique, l’italien Andreas, et de son adjoint Boudemagh, en attendant l’arrivée de l’entraîneur des gardiens Benmihoub. Ainsi la nouvelle direction du club a définitivement tranché concernant le staff technique.

Pas d’accord entre Rebgui et les dirigeants

Après que les dirigeants ont décidé de recontacter Rebgui pour essayer de trouver un terrain d’entente, il semble que les négociations n’ont pas abouti après avoir accepté de céder trois mois de salaires sur ses arriérés. Rebgui a exigé que son salaire soit maintenu à 300.000 DA pour la nouvelle saison alors que les dirigeants lui ont demandé de le baisser à 250.000 DA, ce que le joueur a refusé. Les dirigeants ont décidé de ne pas donner de suites aux négociations.

Rebgui : “J’ai fait des concessions”

Contacté par nos soins, le joueur, nous a confirmé que l’administration a rompu les négociations. “On m’a demandé de faire des concessions, j’ai accepté de céder trois mois de salaires, on m’a demandé de baisser mon salaire, ce que j’ai refusé car ce que je touche n’est pas faramineux. Je pense que les intentions des dirigeants n’étaient pas de trouver un accord qui sauvegarde les intérêts des deux parties”. W. Y.

Après avoir pris connaissance des déclarations du manager général, Bellil, et du président du CSA, Zender, qui ont justifié la décision de la libération de Bouraoui par la blessure dont souffre le joueur selon leurs propos.

L

e joueur a réagi en nous demandant d’apporter les éclaircissements suivants : “Tout le monde au Mouloudia sait que je me suis donné à fond lors des rencontres que j’ai jouées. Il et vrai que je me suis blessé lors du match officiel avec le MSPB. C’est un accident de travail, j’avais besoin de prise en charge pour me soigner, malheureusement, j’ai été livré à moi-même, je n’ai

même pas été déclaré aux assurances sociales, en plus je n’ai pas reçu dix mois de salaires, cela n’honore pas le club et malgré toutes ces difficultés, j’ai fait preuve de patience, je me suis soigné à mes frais et je n’ai pas déposé mon contrat à la CRL pour recouvrir mes

droits. J’ai attendu deux mois et demi pour vous rencontrer, malheureusement vous avez tout fait pour que je parte après avoir cédé dix mois de salaires, soit 250 millions contre ma libération. Aujourd’hui, je me demande pourquoi on

DIVISIONS INFÉRIEURES

tente de justifier mon départ en me portant préjudice en jetant le discrédit par une blessure qui n’est plus qu’un mauvais souvenir. je vous laisse à vos consciences et prie Dieu de faire sortir la vérité de vos intentions”. W. Y.

MECHICHE : "Nous sommes sur la bonne voie"

USB

RCK

Les Koubéens sereins

Annoncé du côté du Raed de Kouba depuis plus qu’une semaine, le meneur de jeu du Mouloudia de M’khedma, Hamza Guessoum a finalement signé sa licence au profit du RCK.

E

n effet, Guessoum a déjà tout conclu depuis un bon moment avec le président Baha Samir. Tandis qu’il restait que la signature de l’exHarrachi, qui a exigé à Baha de toucher une avance de ses salaires avant la signature. Ainsi, Baha et consorts ont tout fait pour rassembler la somme nécessaire afin de recruter Guessoum. Effectivement, c’est dans une heure tardive de la soirée de dimanche aux bureaux du stade Benhaddad, que Guessoum a fini d’apposer sa signature et son empreinte sur le document qui va le lier avec les vert et blanc pendant la saison 2012/2013. Ainsi Guessoum a touché comme c’était prévu un chèque qui reflète selon nos sources 50% de ses salaires. Pour rappel, le salaire de Guessoum est de 13.000 DA par mois. De la sorte le RCK a assuré les services d’un joueur talentueux et chevronné qui aura son pesant d’or dans une équipe décidée de jouer l’accession lors de cette nouvelle saison. Cette nouvelle a sûrement soulagé le staff technique koubéen, à sa tête l’entraîneur Merzak Boumaraâf qui voulait renforcer son équipe par des éléments

LIGUE E2

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

expérimentés afin de jouer les premiers rôles dans une division très difficile à manier.

Bentayeb et Bellat s’approchent du Raed

Toujours dans le volet recrutement, la direction Koubéenne court dans tous les sens pour assurer les services d’autres joueurs capables de donner un plus aux vert et blanc. Pour cela la direction de Baha, a pris contact avec l’attaquant du CABBA, Samir Bentayeb pour le convaincre de revenir au bercail. En effet, selon une source proche de la direction de Baha, ce dernier a tout conclu avec l’ancien attaquant de Kouba, et il ne reste

que la signature pour finaliser la transaction. D’ailleurs même le problème de l’âge ne sera pas posé puisque la réglementation a été modifiée pour l’âge maximal des joueurs qui exercent en DNA. Donc, Bentayeb (34ans) pourra rejoindre normalement l’équipe koubéenne. A signaler que la mère de Bentayeb est gravement malade, pour cela Samir veut exercer cette saison à Alger pour rester au chevet de sa mère. Pareillement, les pourparlers entre Baha et l’ex-joueur de l’USMH Bellat sont dans le bon sens, ainsi sauf revirement de dernière minute Bellat sera koubéen lors de l’exercice 2012/2013. Tabtoukia Salah-Eddine

Contacté, le coach Mechiche a paru satisfait par la qualité des recrues. Il recommande toutefois aux dirigeants de maintenir le rythme de l’intérêt pour cette équipe, car dira t-il le recrutement n’est pas une fin en soi. Il faut continuer à soutenir ce groupe pour le voir développer son jeu.

Saha Ftourek coach Félicitations pour cette première victoire. Merci, mais ce n’est qu’un match amical de préparation qui nous a permis de corriger certaines positions mais le score importe peu. Nous aurons d’autres rencontres les prochains jours.

Vous n’avez pas utilisé tout l’effectif? Oui, pour la simple raison que certains joueurs viennent juste d’être intégrés. il leur faut une période d’adaptation, ensuite on pourra les injecter.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

A présent êtes-vous satisfait du recrutement? Maintenant, oui. Nous avons un bon groupe. Les joueurs adhèrent sans rechigner à la charge de travail, malgré le ramadhan et la chaleur. Ils sont patients et montrent une volonté de bien faire. Vous pouvez donc atteindre votre objectif cette saison? Même avec un bon effectif, on n’est jamais sûr d’atteindre les objectifs. Le foot n’est pas une science exacte. Il faut que les dirigeants gardent cette dynamique de soutien et qu’ils restent vigilants et à l’écoute de tout ce qui touche à ce groupe, il ne s’agit pas de s’arrêter en si bon chemin. Le recrutement a été fait, maintenant il reste à gérer le plus dur.

Gagner d’entrée face à Tébessa? Oui, je veux bien rassurer mon équipe. Mais d’ici là on verra la réaction de l’effectif. Après d’autres rencontres d’ un niveau plus élevé on pourra donner une juste appréciation. A présent on se prépare, les conditions sont bonnes et l’effectif vient d’être enrichi par de bons éléments. Entretien réalisé par Tewfik S.


INTERN NATIONAL LE

19

MENEZES : «L'amour du ballon et du jeu» Deux ans après avoir pris les rênes de la Seleção, Mano Menezes s'apprête à s'asseoir sur le banc pour une demifinale de Tournoi Olympique de Football Masculin. Londres 2012 constitue le premier des trois grands défis qui attendent le Brésil au cours des deux années à venir, les deux autres étant la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013 et la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Le sélectionneur brésilien a répondu aux questions de FIFA.com pour dire ce qu'il pensait du parcours de son équipe jusqu'ici. Il évoque également l'évolution des sélections asiatiques au cours de ces dernières années. C'est d'ailleurs l'une d'entre elles, la République de Corée, que les Brésiliens affronteront ce 7 août 2012 à Manchester.

M. Menezes, êtes-vous satisfait des prestations de la Seleção jusqu'ici dans ces Jeux Olympiques ? La Seleção a réussi à se sortir d'un groupe compliqué. Ce n'était pas joué d'avance, car nous n'avions pas vraiment mis sur pied un projet unique pour ce tournoi olympique. Mais même avec peu de matches de préparation, nous sommes parvenus en peu de temps à produire un football de qualité. Dans un tournoi de ce niveau, il y a toujours des matches compliqués, où l'adversaire est dans un bon jour et vous pas. Mais dans l'ensemble, nous avons toujours su maintenir un bon équilibre entre l'attaque et la défense. Nous nous créons régulièrement des

Cazorla à Arsenal

Attendue depuis plusieurs jours, la signature de Santi Cazorla à Arsenal est désormais officielle. Le milieu de terrain espagnol (27 ans), qui évoluait à Malaga, a signé un contrat longue durée. «Je suis très excité de rejoindre l'une des plus grandes équipes d'Europe et aussi de Premier League, a expliqué celui qui évoluera désormais aux côtés d'Olivier Giroud et Bacary Sagna. Je donnerai le meilleur de moimême pour aider Arsenal à gagner des trophées et rendre les supporters heureux.»

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

occasions et nous en sommes pour l'instant à une moyenne de trois buts par match. C'est mon principal sujet de satisfaction.

L'équilibre de la Seleção dépend beaucoup du travail tactique de deux paires de joueurs : Neymar et Marcelo d'un côté, Hulk et Rafael de l'autre. En est-il vraiment ainsi ? Oui, c'est très juste. Traditionnellement, les latéraux brésiliens sont toujours très offensifs, ce qui nous oblige à composer notre milieu de terrain différemment des autres grandes équipes sur la scène mondiale. Pour pouvoir profiter des qualités offensives de nos latéraux, nous sommes obligés de renforcer la couverture défensive, pour ne pas être exposés. Ensuite, il faut bien faire attention à ce que les deux latéraux ne montent pas en même temps, pour ne pas donner trop d'espace à l'adversaire en cas d'interception. C'est un travail très exigeant sur le plan tactique, mais les joueurs qui sont en Seleção ont suffisamment de discipline à ce niveau-là pour appliquer les consignes. Nos deux attaquants remplissent parfaitement leur rôle sur les côtés. Hulk est habitué à jouer de cette façon en Europe et il a les ressources physiques pour revenir défendre et, dès que nous récupérons le ballon, jaillir devant. Il ne fait aucun doute que notre équilibre passe par ces joueurs-là.

Une équipe vous a-t-elle particulièrement surpris dans ces Jeux Olympiques ? Sincèrement, non. Nous avons bien observé tous nos adversaires. Avec la possibilité de convoquer trois joueurs de plus de 23 ans, la phase finale de la préparation est très importante pour mesurer le potentiel de chacun. Mais personne ne m'a réellement surpris, non. Ceux qui se sont bien préparés sont toujours là. Deux équipes asiatiques sont dans le dernier carré : le Japon et la République de Corée, adversaire du Brésil en demi-finale. Le football a-

t-il progressé en Asie ? Le principal changement est que de nos jours, les équipes asiatiques prennent le jeu à leur compte. Avant, elles se contentaient d'un positionnement tactique très discipliné. Quand elles récupéraient le ballon, elles allaient le plus vite possible devant le but adverse pour essayer de conclure. Aujourd'hui, ce n'est plus du tout le cas. Ces équipes ont maintenant suffisamment de qualité technique pour conserver le ballon, le faire circuler, changer de côté, alterner jeu long et jeu court, etc. Elles ont une meilleure compréhension du jeu. Il faut dire aussi qu'elles profitent de l'expérience de leurs joueurs évoluant dans les plus grands clubs européens. Cela permet à ces équipes de prendre confiance et de ne plus faire de complexe d'infériorité face aux plus grandes sélections mondiales.

Quelle différence cela implique-t-il pour une équipe comme le Brésil ? Affrontera-t-il la République de Corée de la même manière qu'il l'aurait fait il y a quelques années ? Le football brésilien a toujours été basé sur l'amour du ballon et du jeu. Marquer l'adversaire n'a jamais été sa tasse de thé. Il préfère compter sur ses qualités techniques pour trouver une solution. Mais aujourd'hui, cela ne suffit plus. Premièrement, si vous ne marquez pas l'adversaire, vous récupérez rarement le ballon. De plus en plus d'équipes savent parfaitement conserver la balle. Vous devez donc pousser l'adversaire à la faute. C'est un travail que j'ai commencé dès mon arrivée à la tête de la Seleção. Cela implique un changement radical de comportement. Deuxièmement, dans le football d'aujourd'hui, même les joueurs les plus talentueux ne peuvent pas faire la différence tout seuls. Par conséquent, vous devez avoir un système tactique très clair et chaque joueur doit connaître à la perfection son rôle à l'intérieur de ce système. Voilà les grands changements par lesquels nous sommes passés et qui nous ont permis de progresser. In Fifa.com

Un atout en main pour Sahin

Indésirable au Real Madrid où José Mourinho ne l'a pas titularisé une seule fois cette saison, le milieu de terrain Nuri Sahin (23 ans, 4 apparitions en Liga en 2011-

2012) est très convoité en Angleterre. Après Arsenal et Manchester United, Liverpool serait désormais sur les rangs pour accueillir l'international turc (30 sélections, 2 buts),

CITY ne veut rien entendre pour Dzeko

En dépit de l'armada offensive dont il dispose, Manchester City ne laissera pas filer ses attaquants aux quatre coins de l'Europe. Roberto Mancini avait déjà averti que son buteur Edin Dzeko (26 ans, 30 matchs et 14 buts en Premier League en 2011-2012) ne s'en irait pas cet été, les Citizens ont définitivement douché les espoirs du Milan AC ce mardi. Intéressés par le profil du Bosnien pour succéder à Zlatan Ibrahimovic (30 ans, 32 matchs et 28 buts en Serie A en 2011-12) parti au Paris Saint-Germain, les Rossoneri auraient formulé une proposition de prêt gratuit suppléée d'une option d'achat de 21 M€ selon le Corriere dello Sport. Une offre aussitôt repoussée par les Skyblues.

selon Marca. Même s'il part avec un temps de retard sur ses concurrents, Brendan Rodgers pourrait conclure rapidement un accord. L'entraîneur de

Liverpool et le "Special One" avaient déjà travaillé ensemble à Chelsea et le Britannique aurait gardé de bonnes relations avec son homologue portugais.

Higuain veut mettre Benzema sous pression

Poussé sur le banc de touche par Karim Benzema au Real Madrid, l'attaquant Gonzalo Higuain (24 ans, 35 apparitions et 22 buts en Liga en 2011-12) ne se lamente pas et espère très vite retrouver les terrains."Au niveau personnel, je veux avoir plus de temps de jeu et pouvoir dépasser le nombre de buts marqués la saison passée. Mais cela ne dépend pas de moi, cela dépend de tout le monde sauf de moi", a confié l'Argentin au site de la MLS. "Nous avons fait un très bon championnat et battu des records, c'est la seule chose importante." Actuellement en tournée de pré-saison avec les Merengue aux EtatsUnis, Higuain entend bien faire ses preuves sous les yeux de José Mourinho pour retrouver son statut de titulaire.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

CITE PUBLIC

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

République Algérienne Démocratique et Populaire

Wilaya de Béjaïa Daïra d’Akbou Commune d’Akbou

Avis d’infructuosité NIF N° : 097706259142809

Conformément aux dispositions du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010 portant code des marchés publics, modifié et complété, le président de l’Assemblée populaire communale d’Akbou informe les soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national ouvert n° 07/2012 relatif à l’étude et réalisation crèche communale «1re tranche», paru dans les quotidiens nationaux Wakt el djazaïr le 12/04/2012 et Maracana le 14/04/2012, que l’opération a été déclarée infructueuse. Maracana N° 1800 — Mercredi 8 Août 2012 - ANEP N° 932 661

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme OPGI de Chlef Rue de commandant Bounaâma - numédo d’identification fiscale (NIF) : 099602019058027

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ N° 83/2012

Conformément aux dispositions du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010, modifié et complété portant réglementation des marchés publics, la Direction générale de l’Office de promotion et de gestion immobilière de Chlef informe les soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national ouvert N° 75/2012 pour la réalisation des voiries et les réseaux divers (VRD) suivant le tableau ci-dessous, publié dans les quotidiens nationaux (Maracana du 20/06/2012 et El Ouassat du 20/06/2012), qu’à l’issue de l’évaluation des offres, les marchés ont été attribués provisoirement comme suit : N° plis

Le numéro d’identification fiscale (NIF)

Entreprise

Projet

Délai

Note technique

Montant après correction

Eléments ayant permis le choix

03

197502010026644

Fellahi Ismaïl

200/1500 logements LSL à Boukader

06

65.00

22.114.717.20

Moins disante

17

197802010354732

Teggar Mohamed

60/1500 logements RHP à Boukader

03

83.00

7.866.875.40

Moins disante

25

000602019022262

SARL Fis Belakhal

80/1500 logements LSL à Chlef

03

62.00

7.112.450.50

Moins disante

31

197602290004245

Maâraf Abdelkader

20/1500 logements LSL à Oued Sly

03

50.00

1.654.610.55

Moins disante

Tout soumissionnaire contestant ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des marchés publics de la wilaya de Chlef dans les dix (10) jours qui suivent la première parution. Les entreprises intéressées par la connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres technique et financière peuvent se rapprocher de nos services, au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l’attribution provisoire du marché.

Maracana N° 1800 — Mercredi 8 Août 2012 - ANEP N° 932 649

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère du Travail de l’emploi et de la Sécurité sociale Inspection générale du travail Inspection régionale du travail d’Alger

AVIS DE RECRUTEMENT

L’Inspection régionale du travail d’Alger recrute pour les besoins de ses structures : Grade

Nombre de postes

Mode de recrutement

Conditions de recrutement

Lieu d’affectation

01

Concours sur épreuves

Candidats titulaires d’un diplôme d’ingénieur d’Etat en informatique ou un titre reconnu équivalent

1- Inspection régionale du travail d’Alger (siège)

Inspecteur principal du travail

14

Concours sur titre

8- Inspection de wilaya du travail d’Alger 3- Inspection de wilaya du travail de Tizi Ouzou 2- Inspection de wilaya du travail de Blida 1- Inspection de wilaya du travail de Médéa

Comptable administratif principal

01

Concours sur épreuve

Candidats titulaires d’une licence d’enseignement supérieur dans les spécialités suivantes : Droit ou sciences juridiques et administratives, sociologie, sciences économiques et financières, Hygiène et sécurité

Ingénieur d’Etat en informatique

Candidats titulaires d’un diplôme DEA ou un titre équivalent

1- Inspection régionale du travail d’Alger (siège)

Les dossiers de candidature doivent être déposés dans un délai de 20 jours à compter de la parution du présent avis à l’adresse suivante : Inspection régionale du travail d’Alger, 07, rue des Frères Ould Mohamed - Alger Le dossier de candidature comprend les pièces suivantes : - Demande manuscrite de participation - Photocopie légalisée de la carte d’identité nationale - Fiche familiale pour les candidats mariés - Relevé de notes de la dernière année de fin du cursus universitaire (grade : d’inspecteur principal du travail) - Deux certificats médicaux (phtisio et médecine générale) - Copie certifiée de l’attestation justifiant la situation vis-à-vis du service national - Extrait du casier judiciaire (n° 3) en cours de validité - Certificat de nationalité - Attestation(s) de travail justifiant l’expérience professionnelle éventuellement - Deux (2) photos d’identité - Copie certifiée conforme à l’original du diplôme ou titre équivalent - Acte de naissance Remarque : Tout dossier incomplet ou déposé hors délai sera rejeté.

Maracana N° 1800 — Mercredi 8 Août 2012 - ANEP N° 932 749

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya de Djelfa Direction du logement et des équipements publics Code fiscal : 0.002 1701.50020 69 DLEP

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉS N° 31/2012

Conformément aux dispositions de l’article 114 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, le directeur du logement et des équipements publics de la wilaya de Djelfa informe l’ensemble des soumissionnaires ayant répondu au concours national d’architecture pour l’étude et suivi d’un lycée 800/200 repas à Aïn Oussera Zhun publié au BOMOP et dans les journaux et Maracana. Qu’à l’issue de l’analyse des offres, le marché a été attribué provisoirement.

-

BET : SETAULT STEPPE Code fiscal : 000417019004945 Montant TTC : 7.463.200.00 DA Délai prévisionnel de réalisation : 10 mois Note offre technique : 29.16/40 Note offre des prestations : 55.50/70 Note offre financière : 7.69/10 Note globale : 92.35/120

Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par la partie contractante dispose d’un délai de 10 jours à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux et le BOMOP pour introduire un recours auprès de la commission des marchés de wilaya, les autres soumissionnaires intéressés à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres sont invités de se rapprocher du service contractant au plus tard 03 jours à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux ou dans le BOMOP. Maracana N° 1800 — Mercredi 8 Août 2012 - ANEP N° 932 668

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

21

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

Ramadan karim *Une table bien garnie* Salade de riz au thon

3 oeufs durs 1 boite de surimi au crabe Olives noires 100 à 140 g de riz basmati cuit Une botte de ciboulette et cerfeuil Vinaigrette et mayonnaise 3 ou 4 tomates ou concombre ou es deux pour le dessus

Préraration: Cuire le riz dans beaucoup d’eau salée, je parfume avec un peu d?épices .Ne pas trop le cuire, il faut qu’il ai une certaine tenue, mais pas croquant non plus. L’égoutter dans une passoire et rincer sous l’eau fraîche rapidement. Laisser refroidir et bien égoutter.

Ingrédients: Une boite de thon 1 petite boite de maïs 1 petite de macédoine

Ingrédients: du poulet ou alors de la viande 1 oignon de l'huile 1 et 1/2 cas de tomate conserve 1 belle poignee de pois chiches trempes la veille 1 bouquet de coriande 1 petite branche de celeri 1 verre a eau de ble vert concasse (frik) du sel, de la coriande en poudre, du poivre noir

Chorba frik

Préparation: donc, on coupe la viande en des ou alors le poulet en morceau, on met dans une marmite, et on ajoute l'huile et l'oignon passer au blender avec les branches de coriande, on ajoute la branche de celeri, et les feuilles de coriande bien couper, l'huile, le sel, le poivre noir, et la coriande en poudre, on laisse mijoter un peu sur feu doux, on mouille avec 1/2 verre d'eau, et on fait revenir un peu sur feu doux. on ajoute apres la tomate conserve dilue dans l'eau, laisser revenir encore quelques minutes, et ajouter l'eau, a mi-cuisson de la viande verser le ble vert concasser dans le bouillon, laisser cuire et ajouter aussi le pois chiche selon qu'il soit

Préparer tous vos ingrédients, égoutter, les légumes et maïs. Faire une belle vinaigrette, un peu plus vinaigrée qu’à l?habitude, le riz absorbe beaucoup le vinaigre. Y ajouter une belle cuillère à soupe de mayonnaise. Bien émulsionner, ajouter les herbes ciselées. Dans uns grand saladier mélanger tout, et ensuite vous dresser, dans un moule à charnière ou dans des cercles. Sinon couper le surimi en cubes et incorporer le dans la salade. Bien sur on peut enlever ou mettre d’autres éléments. Remettre au frais, pour un plus joli démoulage. Décorer le dessus avec des tomates, ou des concombres ou les deux. Servir accompagné d’un bol de vinaigrette aux herbes et un de mayonnaise, dont chacun se servira à l’envie, et je pose des ramequins d’olives vertes et noires à côté aussi.

Croquettes au surimi

Ingredients: 500 g. de pommes de terre. 10 batonnets de surimi 3 portions de fromage la vache qui rit 1 oeuf dur quelques brins de persil quelques brins de coriandre 2 gousses d’ail sel, poivre noir et une pincée de cumin. pour la panure: farine oeuf + 1 c à café d’huile chapelure

Préparation: émiettez les doigts de surimi , épluchez les pommes de terre, coupez-les en cubes, salez un peu, et cuire à la vapeur écrasez les pommes de terre cuites en purée. ajoutez l’oeuf dur écrasé, incorporez les portions de fromage, et bien mélangez le tout à la main assaisonnez avec les épices et sel, selon votre goût. préparez des bâtonnets ou doigts de presque 30 gr chacun roulez ces bâtonnets dans la farine, ensuite dans le mélange oeuf et huile. puis continuez la panure dans la chapelure placez au réfrigérateur pour au moins 1 heure. cuire dans un bain d’huile bien chaud, juste pour avoir une belle couleur.

L’bniouene

cuit ou demi cuit, donc si il est cuit, ajouter le quelque minutes avant d'eteindre le feu. en fin de cuisson, saupoudrer de coriande hachee, et servez bien chaud.

Blancs de poulet farcis aux champignons

Ingrédients: 4 blancs de poulet un demi oignon 1 gousse d’ail quelques brin de persil quelques brin de coriandre 8 petits champignons ( frais ou en boite) 5 c a soupe de chapelure de la mozarilla dure ( pas celle dans l’eau, ou remplacer par un fromage qui va fondre a la cuisson) sel, poivre noir, huile

d’olive.

Préparation: dans le bol du blinder, mettre les champignons coupees, l’ail, l’oignon, le persil, la coriandre, la moitie de la mozarilla, la chapelure ( la chapelure est ajoutee pour absorber l’eau rejetee par l’oignon et les champignons) reduire le tout, et assaisonner avec le sel et le poivre noir prennez les blancs de

poulet, et avec un couteau aiguisee, faire une fonte au milieu, et puis essayer d’ouvrir les deux cotes, pour avoir la forme sur la photo ci dessus assaisonnez legerement avec du sel et du poivre noir passez un peu d’huile d’olive dessus avec un pinceau, ou a la main garnir de la farce, sans trop remplir decorez avec la mozarilla

restante et gratinez au four, jusqu’a cuisson du poulet vous pouvez recuperer la sauce dans le moule a gratin, et arrosez les blancs de poulet avec, lors de la presentation

Ingrédients: 2 boites de biscuits du beurre ramolli du miel selon le goût halwat turc ( je dois chercher son nom en français, mais c'est une sorte de pâte de sésame bien sucrée, j'aime bien ça) voir la photo du cacao une boite de chocolat noir des cacahuètes concassés ou des amandes ou noix, pistaches (tout ça est facultatif) Préparation: On commence par passer les petits gâteaux (biscuits) au blinder et on ajoute après le cacao, et la halwat turc, on mélange bien, puis on ajoute le miel, les pistaches concassées et le beurre tendre et

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ramolli, on mélange bien, on ajoute le miel selon le goût, et le beurre selon que la pâte devient maniable, attention à ne pas trop en mettre. On prend le mélange dans un plateau qu'on peut mettre au réfrigérateur, et on étale notre pâte à la main jusqu'à avoir une hauteur qui va de 3 à 4 cm. On place le chocolat au bain marie pour le faire fondre et on couvre notre gâteau, vous pouvez décorer le dessus du chocolat avec de la noix de coco, des cacahuètes, ou autre. On place au frais. Une fois que la pâte devient plus solide, on coupe en losanges, et on place nos petits délices dans des caissettes.


22

Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

MOTS FLÉCHÉS N° 1094

Jeux-Détente

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N°1093

LA BLAGUE

Combien il y a til de personnes dans un cimetiere. reponse : 0 parce qu il sont tous morts.

LA CITATION

1

2

A

B

C

D

E

3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 02192.62.25

F

MOTS CROISÉS N° 1094 G

H

I

J

K

L

"Il est faux que l'égalité soit une loi de la nature. La nature n'a rien fait d'égal; la loi souveraine est la subordination et la dépendance." Vauvenargues, Pensées et Maximes.

HORIZONTALEMENT

1 - Reprise 2 - Convenue - Ferraille de samouraï 3 - Excitantes - Symbole du 85 4 - Grande flaque pyrénéenne - Serveur de données - Regarda du coin de l'oeil 5 - Bonnes à jeter Forme d'expression de conteur 6 - Département des castrais - Vieux potages 7 - Grands rideaux - A l'état naturel 8 - Donc à compter Descendu - Canal pour saunier 9 - Chef d'état russe Préfixe trés amplificateur 10- Sac de voilier Abhorras

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT

A - Attirante mais souvent au négatif B - Fêta un évènement Existe C - C'est le dernier qui devrait vous habiller Accessoire de tolet D - Suspendent - Montré son plaisir E - Défalquais - Ceinture de geisha F - Cherche à tromper Tombée de la nuit G - Phénomène lumineux Le mari d'avant H - Se décide - Couleur de vin I - Contenant de champagne - Aprés cela, on ne rajoute rien au prix J - Virtuose - Total K - Genre de rollier Epuisera complètement L - Poseras n'importe comment

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 1093

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Site web : www.maracanafoot.com Maracana Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr

maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012 10h25 : seven seas (07) 10h50 : djoudi (20) 11h15 : djaweb bassite (19) rediff 11h30 : doumou'e el qalb (07) rediff 12h00 : journal en français+météo 12h20 : ibn sina (02) 13h30 : senteurs d'algérie 14h30 : yaoumiyate zaza (13) 15h00 : loulou (14) 15h30 : culinart (20) 16h00 : el chabiha (20) 16h45 : résumé JO 2012 17h00 : journal en amazigh 17h30 : takdar tarbah (12) 18h00 : journal en français+météo 18h25 : le soleil de la vérité (20) 19h00 : journal en arabe 19h30 : le ramadhan et le rire (20) 19h50 : adhan el maghreb 19h55 : c c religieux 20h10 : dar da meziane (20) 20h35 : irban irban saison 2 (20) 20h40 : djaweb bassite (20) 20h50 : wahdek fel bled (18) 21h05 : khalti lalahoum (20) 21h25 : ami achour (20) 21h35 : boudhou (16) 21h50 : COMMEDIA FUN 23h20 : doumou'e el qalb (08) 23h50 : djemlet lehbabe (09) 00h05 : el dourousse el mouhamadia 00h50 : résumé JO 2012 01h00 : journal en arabe

05:10 : Eliot Kid 05:25 : Ouf le prof 05:30 : TFou 07:25 : Météo 07:30 : Téléshopping 08:00 : TFou 08:55 : Météo 09:00 : Secret Story 09:55 : Au nom de la vérité 10:20 : Au nom de la vérité 10:55 : Petits plats en équilibre été 11:00 : Les douze coups de midi 11:50 : L'affiche du jour 12:00 : Journal 12:45 : Petits plats en équilibre été 12:49 : Météo 12:50 : Météo des plages 12:55 : Julie Lescaut 14:35 : Femmes de loi 15:30 : Femmes de loi 16:20 : Grey's Anatomy 17:05 : Secret Story 18:05 : Au pied du mur 18:55 : Météo 19:00 : Journal 19:35 : Petits plats en équilibre été 19:38 : Météo 19:40 : Nos chers voisins 19:50 : Esprits criminels 20:35 : Esprits criminels

Toute l'équipe de David Rossi est appelée sur une nouvelle affaire qui défraye la chronique à Miami. En effet, les forces de l'ordre de Floride sont confrontées à une série de crimes rituels particulièrement atroces. La population de Miami est choquée. Le mode opératoire de l'auteur de ces meurtres amène les enquêteurs à reprendre toute l'enquête à zéro. De son côté, Reid doit faire face à maintes hallucinations, doublées de douloureux maux de tête. L'angoisse s'empare de lui. Sa santé est-elle réellement menacée ? Personne ne semble en mesure de pouvoir lui donner de réponse, et la science demeure, pour l'instant, totalement impuissante.. 05:00 : EuroNews 05:40 : Ludo 06:30 : Titeuf 07:30 : Scooby-Doo 07:50 : Shaun le champion 07:55 : Consomag 08:00 : Jeux olympiques Londres 2012 10:55 : Météo 11:00 : 12/13 : Journal régional 11:25 : 12/13 : Journal national 11:50 : Météo 11:55 : Jeux olympiques Londres 2012 13:45 : Keno 13:50 : En course sur France 3 14:05 : Maigret 15:40 : Des chiffres et des lettres 16:20 : Un livre, un jour 16:25 : Slam 17:05 : Questions pour un champion 17:40 : Météo des plages 17:45 : Météo 17:55 : Petits joueurs 18:00 : 19/20 : Journal régional 18:18 : 19/20 : Edition locale 18:30 : 19/20 : Journal national 18:55 : Jeux olympiques Londres 2012 19:40 : Des racines et des ailes 21:25 : Météo 21:30 : Soir 3 22:00 : Emmenez-moi

05:00 : La guerre des Stevens 05:25 : Point route 05:30 : Journal 05:35 : Télématin 07:00 : Journal 07:10 : Télématin (suite) 07:54 : Météo des plages 07:55 : Des jours et des vies 08:20 : Amour, gloire et beauté 08:45 : Lignes de vie 09:15 : Coeur Océan 09:45 : Motus 10:15 : Les Z'amours 10:45 : Météo 2 10:50 : Jeux olympiques Londres 2012 12:00 : Journal 12:40 : Météo 2 12:45 : Météo des plages 12:50 : Consomag 12:55 : Toute une histoire 13:35 : Côté Match 13:45 : Jeux olympiques Londres 2012 19:00 : Journal 19:30 : Tirage du Loto 19:34 : Météo 2 19:35 : Jeux olympiques Londres 2012

Les tracas, conflits, contrariétés, mais aussi bonheurs de la famille Le Kervelec, des grands-parents aux petits-enfants sans oublier les deux soeurs Marjorie et Roxane.

06:00 : Mia & Me 06:25 : Bunny Maloney 06:50 : Diego et Ziggy 07:00 : Oggy et les cafards 07:28 : S.A.V. des émissions 07:30 : Kung Fu Panda 2 09:00 : Gorg et Lala 09:10 : Platane 09:45 : Megamind 11:20 : Mon oncle Charlie 11:44 : La météo 11:45 : Le JT 11:55 : Zapping 12:05 : Les nouveaux explorateurs 13:05 : Le chat du rabbin 14:35 : La caméra planquée de François Damiens 14:40 : National Geographic 15:30 : La caméra planquée de François Damiens 15:35 : Les Schtroumpfs 17:15 : S.A.V. des émissions 17:20 : Les Simpson 17:45 : Le JT + météo 18:05 : Happy Hour 19:10 : Monsieur Herck Tévé 19:14 : La météo 19:15 : Bref 19:20 : L'été papillon 19:50 : Ni à vendre, ni à louer 21:05 : Body of Proof 22:30 : Le flingueur

Le saviez-vous ?

23:30 : Three Rivers 00:15 : Three Rivers 00:55 : Météo 01:00 : M6 Music / Les nuits de M6 05:00 : M6 Music 06:30 : Météo 06:35 : Tout le monde déteste Chris 06:55 : Tout le monde déteste Chris 07:10 : Tout le monde déteste Chris 07:55 : Météo 08:00 : M6 boutique 09:05 : Météo 09:10 : Malcolm 09:35 : Malcolm 10:45 : Modern Family 11:10 : Modern Family 11:40 : Météo 11:45 : Le 12.45 12:00 : Scènes de ménages 12:30 : 100% montagne 12:35 : Météo 12:45 : Les enfants contre-attaquent 14:40 : L'amour en vitrine 16:50 : Le bus 17:45 : L'été de «100% Mag» 18:40 : Météo 18:45 : Le 19.45 19:05 : En famille 19:50 : Zone interdite : les inédits de l'été 22:20 : La vraie histoire de...

HOROSCOPE

Faites attention à tout ce qui pourra se dire autour de vous. Tenez compte de certains indices particuliers que vous découvrirez afin de pouvoir augmenter vos ressources financières. Vous vous révélerez habile dans vos transactions si vous faites preuve d'une prudence avisée.

C'est maintenant que vous devriez consolider une amitié naissante avec la personne dont vous appréciez les grandes qualités. Vous savez que le temps passe très vite aussi profitez d'un instant de répit pour reprendre contact et lui confirmer vos sentiments à son égard.

Le moral est déterminant. Vous allez vous prendre en main et vous vous sentirez devenir très fort. Vous allez vous sentir invincible et vous pourrez entreprendre ce que vous avez maintes fois repoussé jusque-là. Vous vous sentez pousser des ailes et vous irez de l'avant.

Votre opinion personnelle sur un sujet sans grand intérêt pourrait choquer votre entourage. Modérez vos passions et révisez votre position intransigeante pour éviter un conflit latent. Vos talents de conciliateur vous feront parvenir à une conclusion bienheureuse.

Vous allez pouvoir discuter de certains problèmes embarrassants qui vous tracassent depuis longtemps. Les personnes concernées par ce différent rejoignent vos idées. En dernier ressort vous obtenez la victoire que vous escomptiez. La partie se joue sur le fil du rasoir.

Le moral sera de la partie mais attention ne laissez pas entamer votre bonne humeur par de futilités sans intérêt, D'ailleurs vous sortirez vainqueur d'une partie que vous saurez finement jouer, Il est temps de profiter de la vie, Gardez confiance en vous car vous le pouvez,

Vous pouvez vraiment progresser en amour car votre énergie est constamment à son maximum en ce moment. Des débouchés précis se font chaque jour. Vous parviendrez à une conclusion heureuse dans une affaire difficile.

Une meilleure communication s'établit entre vous et une personne qui vous est chère. Votre patience vous permet d'attendre la concrétisation d'une amitié naissante. Vous connaîtrez la chance de pouvoir dire sincèrement tout ce que vous pensez réellement.

Saisissez avec beaucoup de détermination l'étonnante opportunité qui va se présenter à vous. Le problème personnel qui peut vous distraire en ce moment pourrait bien disparaître très vite. Gardez vos distances et regardez les choses de haut, vous aurez besoin de vous concentrer pour réussir.

M ERCREDI

On pourra avoir des réactions imprévisibles à votre égard et vous feriez bien de faire attention à tout ce qui va se dire autour de vous. Préparez-vous à des jours meilleurs car la situation évolue favorablement. Vous pourrez tirer les marrons du feu avant longtemps.

Votre forme physique atteint de nouveaux sommets, cela signifie que le stress ne peut plus vous atteindre. Essayez de garder cette forme merveilleuse et oubliez les soucis et contrariétés pour une fois. La vie est belle, que diable, profitezen vous aussi.

Vous vous décidez brusquement à penser à quelqu'un que vous n'avez pas vu depuis longtemps. Vous aurez l'impression très nette que quelque chose de très important pourrait se produire à votre insu si vous n'apportez pas votre contribution à une rencontre improvisée.

HORAIRES DES PRIÈRES

Plutôt ensoleillé Max. 36°C Min. 24°C

La position du cheval dans une statue équestre explique la mort de son cavalier La statue équestre est un type de statue représentant un personnage monté sur un cheval. Le monde en compte des milliers présentant des rois ou des personnages historiques. De manière anecdotique, il existe une règle qui n’a malheureusement pas toujours été suivie, mais qui permet quelquefois de déterminer les conditions de la mort du cavalier : lorsque le cheval a les deux jambes avant levées, son cavalier est mort au combat, tandis que lorsque seule une jambe avant est levée, le cavalier est mort à la suite de ses blessures au combat. Si les quatre jambes sont au sol, le personnage est mort de causes naturelles et non pas au combat.

23

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

IFTAR IMSAK

El Fedjr 04:12 Dohr 12:54 El Assar 16:41 El Maghreb 19:53 El Icha’a 21:23

19:53 04:12


BALLE AU CENTRE Par Ali Bouacida

A QUAND LE GRAND NETTOYAGE

L’

Etat va-t-il reprendre en main les destinées du sport national et plus particulièrement, celle du football ? Il faut dire que le retour de la Sonatrach dans la gestion du Mouloudia d’Alger, a surpris tout le monde tant la pratique sportive a été, ces dernières décennies, dévolue à un libéralisme qui a échoué lamentablement. Nous avons eu droit à toute une faune d’affairistes qui ont «investi» le football en le dévoyant complètement. C’est-à-dire en faisant le terrain de prédilection d’achat et de vente de joueurs, comme d’une écurie, on commerce les étalons. Déjà bien avant le professionnalisme, le football était devenu non pas une pratique sportive avec tout ce qu’elle charrie de valeurs physiques et morales à l’endroit d’une jeunesse qui manque cruellement de loisirs, mais la chasse gardée de courtiers qui se plaisent à se livrer une concurrence féroce notamment lors des mercatos. Devenu un pan du bisness national, le football s’est limité à l’organisation de championnats plus pour faire fonctionner le marché que pour l’épanouissement de la discipline. Il n’y a qu’à voir comment à la veille de chaque saison, toute la presse sportive ne fait que rapporter les transferts hors-normes de joueurs d’un club à l’autre, avec des surenchères à donner la syncope même au plus compétent des cadres tant les sommes dépassent l’entendement. Nous sommes arrivés à une configuration ubuesque d’un championnat qui rémunère ses footballeurs jusqu’à 400 millions de salaire mensuel alors qu’il est incapable de fournir l’ossature d’une sélection nationale. Pour composer l’équipe d’Algérie, la solution est toute trouvée ; on puise dans les championnats européens le moindre joueur qui a une filiation algérienne et le tour est joué! Il est très rarement question de formation et la physionomie du football se limite aujourd’hui à des présidents superpuissants, des joueurs surpayés et des entraineurs étrangers, le tout au détriment des immenses potentialités locales tant sur le plan du mangement que celui du talent ou de la technicité. Bien sûr toute cette gabegie se fait aussi au détriment des autres disciplines dont beaucoup ont disparu des organigrammes des clubs. A une époque, n’importe quel gain de quartier pouvait s’inscrire dans le club de sa ville pour pratiquer les sports collectifs, l’athlétisme, la natation, le cyclise, la boxe… La preuve de la grande déshérence de ces sports nous est fournie par le JO de Londres où on s’est fait ramasser comme de fieffés amateurs. Il est grand temps de procéder à l’assainissement du sport national. Le grand nettoyage. A. B.

24

EN : Les locaux en stage à partir du 22 août à Alger Maracana N°1800 — Mercredi 8 Août 2012

L'

entraîneur de la sélection algérienne de football, Vahid Halilhodzic, a programmé un stage du 22 au 31 août à Alger au profit des joueurs évoluant dans le championnat d'Algérie de Ligue 1, a indiqué la Fédération algérienne de football (FAF). Vahid Halilhodzic a fait appel à 10

contre la Libye, prévu entre le 7 et le 9 joueurs pour prendre part à ce stage qui se septembre en déplacement dans le déroulera au Centre technique national cadre du 3è et dernier de la FAF à Sidi Moussa, tour des ajoute-t-on de même Liste des joueurs convoqués : éliminatoires de la source. Ce stage Doukha, Zemmamouche, Si Mohamed coupe d'Afrique entre dans le cadre Cédric, Benmoussa, Hachoud, Chafaï, des nations 2013 de la préparation des Tedjar, Slimani, Seguer. (CAN-2013). "Verts" au match aller

Belhout charge ses joueurs

Après leur défaite dimanche au Nigeria sur le terrain des Sunshine Stars (2-0), lors de la 3è journée de la phase des poules de la Ligue des Champions, l’entraîneur de l’ASO Chlef Rachid Belhout a sévèrement critiqué ses joueurs. «Je n’ai pas reconnu mon équipe. Je suis surpris par sa production dans ce match, notamment en deuxième période où elle a manqué terriblement d’agressivité», a lâché Rachid Belhout en conférence de presse d'aprèsmatch. «On était très loin du niveau qui est le notre, montré en particulier lors de notre précédente sortie contre l’ES Tunis (défaite 3-2), le champion d’Afrique en titre, et auquel on avait tenu la dragée haute sur son terrain même. Après la première réalisation nigériane, nous avons laissé des espaces énormes à l’adversaire, notamment en milieu de terrain, ce qui lui a facilité sa tâche pour sceller le sort de la rencontre à son profit, en réussissant notamment à doubler la mise. Dès lors, les dés étaient déjà jetés», a ajouté le technicien chélifien, accusant ses joueurs de ne pas avoir respecté ses consignes. Avec un bilan de zéro point en trois matches, les champions d'Algérie 2011 sont pratiquement éliminés de la course aux demi-finales.

Le Torino pour, ressusciter Ghezzal

Décidément, Abdelkader Ghezzal arrive toujours à rebondir au moment où l’on s’y attend le moins. Éclaboussé par une affaire de paris clandestins, écarté injustement de l’équipe nationale par Halilhodzic, bloqué par une indemnité de transfert faramineuse réclamé par Bari, Kader a réussi sans doute le meilleur transfert de l’été parmi les joueurs algériens. En effet, le nouveau promu en Série A et non moins historique Torino veut l’engager pour la nouvelle saison.

L’Italie, son jardin

Si Ghezzal réussit toujours à rebondir notamment dans le championnat italien (un seul prêt à Levante la saison passée), c’est parce qu’en sept ans de présence dans le football italien, il a réussi à forcer le respect des recruteurs. Son agent doit avoir du mérite quelque part, mais ce respect des clubs italiens, Ghezzal le doit surtout à ses qualités sur le terrain : un abattage à toute épreuve, une présence

physique de tous les instants et une polyvalence qui plait à tous les entraîneurs qui ont eu à le diriger. C’est donc une nouvelle aventure qui commencera bientôt avec le Toro dont l’objectif à court terme est de se maintenir en Série A. Dans une déclaration Ghezzal confirme les contacts avancés avec le Torino. Mieux, il annonce qu’il rejoindra le club turinois dans les jours à venir. «Les négociations avancent bien, et je peux annoncer que je rejoindrai Torino bientôt en vue de la saison prochaine», at-il indiqué. «Une chose est sûre, je ne vais pas rester à Bari, je vais rejoindre un club plus ambitieux qui me donnera l’occasion de m’exprimer», a ajouté l'attaquant algérien qui ne cache pas son désir de retrouver les Verts dans un avenir proche. «L’ambiance de la sélection me manque terriblement, je vais travailler dur pour la retrouver», a conclu le joueur de 27 ans, dont la dernière convocation chez les Fennecs remonte au 29 février dernier en Gambie.

Boudebouz dans l’expectative avec Sochaux

Annoncé en grandes pompes dans les meilleurs clubs de France (PSG, Lyon et Marseille) et dans de grands clubs espagnols et anglais notamment le FC Valence et le FC Liverpool, Ryad Boudebouz s’entraîne toujours à Sochaux avec très peu de perspectives de changer d’air. Pis, le Ballon d’or algérien 2011 a été reversé vers l’équipe réserve pour avoir affiché publiquement son envie de partir. «J'ai eu une discussion franche avec lui. Il est irréprochable à l'entraînement, au service du groupe, mais je suis obligé d'avoir une gestion sportive à long terme», a expliqué Eric Hely, l’entraîneur sochalien. Autrement dit, Hely veut bosser avec le groupe de joueurs qui sera prêt pour la longue saison qui attend le FC Sochaux-Montbéliard après une année pénible qui a failli coûter au club sa place en L1.

Une stratégie pour mettre la pression sur Marseille

Au jour d’aujourd’hui, le seul club qui continue à s’intéresser à Boudebouz sans pour autant faire une offre ferme c’est l’Olympique de Marseille, mais le Marseille d’aujourd’hui n’est plus le Marseille des années précédentes qui dépensait sans compter. Aujourd’hui, Marseille et à l’instar de tous les clubs français excepté Paris, serre la ceinture. S’il n’arrive pas à se débarrasser de deux ou trois joueurs dont il n’a plus besoin, Marseille ne pourra jamais atteindre les 8 millions d’Euros exigés par Sochaux et ce n’est pas la pression d’Eric Hely qui va changer la donne.

Le «peut- être» d’Anigo

La preuve, José Anigo le directeur sportif de l’OM n’a pas tardé à répondre au clin d’œil des Sochaliens en déclarant clairement que Marseille n’a pas les moyens de se payer un Boudebouz quand bien même le joueur plait au club phocéen. «Ryad est un joueur qui nous intéresse et qui m’a plusieurs fois répété qu’il avait envie de venir à l’OM. Mais aujourd’hui, on n’a peut-être pas les moyens de ce qu’on veut», a déclaré Anigo. Le mot «peut-être» qu’il glisse à la fin de sa déclaration veut dire beaucoup. Entre autres que Marseille peut se payer Boudebouz s’il arrive à vendre un ou deux joueurs et surtout si Sochaux consent revoir ses prétentions financières à la baisse.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1804 date 08-08-2012  

Maracana est un quotidien d’informations sportives. Une publication qui traite de l’information sportive nationale et internationale. Elle...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you