Issuu on Google+

EN

MEDJANI «L’Algérie a tout pour réussir» Aulas approche Boudebouz Yacine Brahimi, un cas à méditer

www.maracanafoot.com

N° 1685 du Lundi 26 Mars 2012

C’est la chute ! JSK

Accrochés par le MCO à domicile

10DA

USMA

Le titre est-il compromis ?

Ighil : «Le partage des points a été rageant»

NAHD

Le Nasria croit au miracle

ZENOU : «Nous devons gagner à Khroub» USMH

Laïb en France, l’équipe livrée à elle-même HANICHED : «La situation se dégrade» CRB

JSMB

MCA

Remache : «C’ est à ne rien comprendre» Boulemdaïs : «On doit réagir et vite» Lamhane : «On doit tirer les leçons pour les matchs à venir»

Le Mouloudia vise le podium BABOUCHE : «Maintenant, il faut aller de l’avant» LE MAINTIEN PRESQUE ASSURÉ…

ZEDDAM : «On remportera les 3 derbies pour nos supporters»

Alain Michel ne fait plus l’unanimité

KACEM :

«On doit gagner contre l’ASK»

On reparle d’argent

MENAD :

«LA DIRECTION DOIT PAYER LES JOUEURS»

Place au rachat


Yacine Brahimi, un cas à méditer 02

t aux dernières nouvelles, on évoque la future venue de Yacine Brahimi (Stade Rennais) et Faouzi

Ghoulam (AS Saint-Etienne). Il est bien utile de se pencher sur la situation du premier nommé, à savoir Brahimi qui a été sollicité il y a bien longtemps pour profiter le maillot de l’Algérie. Mais, le joueur en question hésite à faire ce choix, lui qui a été sélectionné en sélection espoirs de France en août 2010. D’ailleurs, le sectionneur des espoirs français, Erick Mombaerts lui permet de jouer son premier match chez les Bleuets le 7 septembre 2010 face à Malte. En dehors de cette histoire des quotas à la Fédération française de football (FFF) qui a fait couler beaucoup d’encre, il est très important de rappeler que même l’actuel sélectionneur des Bleus, à savoir Laurent Blanc avait même émis le vœu de voir Feghouli et Brahimi en sélection française. C’était au mois de juillet 2010. A ce moment-là, les Bleus de Blanc avaient perdu Ryad Boudebouz et

Aulas approche BOUDEBOUZ

Une scène étonnante s'est jouée samedi soir dans les couloirs du stade Gerland après la victoire lyonnaise devant Sochaux (2-1). La mine enjouée et de fort bonne humeur, Jean-Michel Aulas a croisé les deux Doubistes Marvin Martin et Ryad Boudebouz qui devraient voguer sous d'autres cieux en fin de saison, avant de leur «faire la cour» sans se dissimuler devant les caméras de Canal +.«Vous avez été très bons. Bravo parce que collectivement et individuellement, c'est ce que j'ai vu de mieux avec Montpellier. On verra Sochaux l'an prochain sans problème», souligne le président de l'OL avant de dire plus loin, alors qu'il continue de marcher, en se retournant, aux deux milieux offensifs : «Si vous voulez venir à Lyon, y a pas de problèmes !»

c’est alors qu’ils avaient tablé sur ces deux jeunes Franco-algériens, Sofiane Feghouli et Yacine Brahimi. C’est d’ailleurs le site internet Football.fr qui a livré l’information faisant état que le nouveau sélectionneur français, Laurent Blanc en personne qui compte solliciter Feghouli et Brahimi pour les convaincre à continuer leur aventure avec les Bleus et rejeter par là-même l'offre de la Fédération algérienne. Laurent Blanc veut prendre de vitesse le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui compte relancer les deux joueurs à son retour d'Afrique du Sud. Feghouli et Brahimi devront donc choisir entre les Bleus et les Verts. Le premier était chaud à défendre les couleurs algériennes, contrairement au second. Et c’est chose faite avec Vahid Halilhodzic. On se souvient que l’ex-coach des Verts, Rabah Saâdane, avait bel et bien sollicité Brahimi qui n’a pas tardé à répondre : «Si on m'appelle pour évoluer en équipe d'Algérie, je n'irai pas pour l'instant, car je ne veux pas brûler les étapes. Mon but est de rejoindre les espoirs», avait expliqué Brahimi. A ce moment-là, Saâdane avait sollicité Brahimi et Guedioura. Ce dernier répond illico presto « l’EN ne se refuse pas ». Quant à Brahimi, qui évoluait alors à Clermont Foot, en Ligue 2 française suite à un prêt de Rennes, il aurait reçu l’offre du président de la Fédération algérienne de football, Raouraoua, avec une certaine froideur. Cela s’est passé après le dernier match de son équipe contre Istres. En d’autres termes, il hésite à donner directement son accord et ainsi afficher sa préférence pour les Verts. Mais, il semblerait qu’il attend, comme l’ont fait plusieurs autres joueurs d’origine algérienne avant lui, un petit signe du côté de la sélection française de football. Et là, il est important de

LA PHOTO DU JOUR

La «politique» footballistique prônée par le président de la Fédération algérienne de football (FAF), M. Mohamed Raouraoua, pour engager le maximum de nos expatriés en Europe et plus particulièrement en France, a bien donné ses fruits jusqu’à présent avec les derniers arrivés, à savoir Sofiane Feghouli et Liasse Cadamuro Bentaiba.

E

ACTUEL

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

Appréciez cette photo ! Lors du match MCA-CAB, la tête de Sayeh, le buteur du Mouloudia, a été bien maîtrisée par le défenseur du CAB, ce qui a permis à Djalit et Zeddam de marquer.

signaler que Raouraoua ne cesse de répéter que si un quelconque joueur ne manifeste vraiment pas son désir de rejoindre les Verts, il ne ferait pas du tout partie de l’Equipe nationale sous son «ère». C’était alors le cas de ce jeune d’une vingtaine d’années. D’autre part et après avoir été sélectionné chez les espoirs français, Brahimi avait, certes, refusé de parler de l’Algérie, mais a tout de même bien déclaré que «aujourd'hui, je me concentre sur l'équipe de France Espoirs». Ce qui a fait que Raouraoua aurait effacé son nom de la liste des probables renforts pour les Verts. On l’avait bien trompé alors puisqu’on lui aurait aussi promis de prendre part à la Coupe d’Europe des nations 2012. Ainsi, apprendre qu’il est sollicité de nouveau pour rejoindre les Verts n’est pas bien logique. Car, comme l’a si bien dit Halilhodzic : «Je n’ai pas besoin d’un joueur qui hésite pour choisir.» Ce qui exclut de facto ce milieu de terrain de Rennes. Faut-il aussi se rappeler que Yacine Brahimi avait même déclaré sur les ondes de la radio BeurFM dans l’émission «Fou de foot», peu avant le Mondial, qu’il veut bien rejoindre la sélection algérienne avant de se

raviser, rappelé à l’ordre par son club et ses agents. Et comme on retrouve beaucoup de joueurs du milieu composant le groupe élargi du sélectionneur Laurent Blanc aujourd’hui dont Samir Nasri, Marvin Martin et Jérémy Menez. Ce qui « exclurait » donc de fait Brahimi pour rejoindre l’équipe de France. Alors, est-ce de la récupération qu’on cherche pour l’EN alors qu’il n y a pas une dizaine de jours, le ministre de la Jeunesse et des Sports a manifesté son «holà» à propos des joueurs expatriés… Mais, pour le moment, et comme à leurs habitudes, le président de la FAF et Vahid Halilhodzic gardent un mutisme total sur les prochains joueurs ciblés. Et là, une parenthèse est bien à ouvrir pour préciser que loin de nous toute idée de refuser un quelconque apport pour renforcer les Verts par des «Algériens » expatriés, mais pour ceux qui n’hésitent pas, sauf si, il y a des non-dits dans les coulisses à propos de ce jeune joueur d’origine algérienne et qui, plus est, vraiment pleins de talents et un joueur qui promet beaucoup… Saïd Ben

CARTON ROUGE

L’agression de plus

Une fois de plus à la JSMB, on vient de prouver que le manque de professionnalisme est béat. L’agression dont a été victime notre confrère du journal arabophone par l’intermédiaire d’un joueur présumé être talentueux et professionnel, vient de dénoter, si besoin est, toute la richesse en matière de stupidité et

d’amateurisme dont fait preuve cet élément arrivé en fin de carrière et dont le poids des années lui ouvre, malheureusement, toutes les portes des faits incontrôlables, le geste en lui-même est condamnable à plus d’un titre et n’honore en aucun cas, son auteur appelé à terminer la saison par des cartons rouges, signe

d’un épuisement moral et physique dû essentiellement à son âge avancé en football. Dommage pour la JSMB dont l’image ne cesse de ternir, dommage pour l’agresseur dont le geste condamnable met fin à tant d’années d’un semblant de sacrifice. A.Z.

Le feuilleton des démissions se poursuit au sein de la formation de la JSM Béjaia, où désormais, rien ne va plus. En effet, après la démission du manager général Hakim Medane et du chargé à la communication, c’est au tour du secrétaire général du club, en l’occurrence Hamid Makhlouf de

claquer la porte à son tour ces dernières heures, puisqu’il ne se présente plus à son poste comme d’habitude. En effet, selon les informations en notre possession, la décision prise par ce dernier est due à un différend avec le nouveau manager général, à savoir Amine Ghimouz.

D’ailleurs, les choses ont commencé lors de la rencontre de vendredi dernier face aux Ivoiriens de l’Académie Amadou Diallo avant que les choses se compliquent entre les deux hommes qui ont poussé le secrétaire général à démissionner.

Le secrétaire général démissionne

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


KAROUF «Je suis déçu par le résultat de la rencontre» LIGUE 1

S’il y a quelqu’un qui a affiché son mécontentement et sa déception, à l’issue de la contreperforman ce concédée par l’équipe kabyle à domicile, contre le MC Oran, c’est bel et bien le coach Mourad Karouf.

C

e dernier déclare d’emblée : «C’est à ne rien comprendre, on avait pourtant le match en main, mais dans les dix dernières minutes, il y a eu ce fléchissement de l’équipe, ce qui nous a coûté coup sur coup, deux buts et ce semi-échec» avant d’ajouter : «Je suis très déçu du résultat final qui a sanctionné les débats. C’était un match à ne pas rater, mais

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

c’est bien dommage et c’est regrettable de concéder un autre faux pas et de surcroît à domicile ».

« On avait pourtant le match en main »

Mourad Karouf, le driver des Jaune et Vert, regrette amèrement de perdre ces deux précieux points, car, à ses yeux, le match était largement à leur portée : «On avait le match en main. On a réussi à ouvrir la marque et de terminer la première mi-temps en notre faveur, avant d’ajouter un second but au début de la deuxième mitemps. On avait largement le match en main et on pouvait même rajouter d’autres buts, mais ça n’a pas été le cas» avant de poursuivre : «On a dominé notre adversaire et on s’est procuré plusieurs occasions de but. C’est vraiment dommage de se faire rejoindre au score de cette manière. Les joueurs se sont relâchés à la fin du match et ils l’ont payé cash.» Concernant toujours les raisons de cet échec, notre interlocuteur

estime que « je pense que la sortie de Belkalem a carrément chamboulé l’équipe. D’ailleurs, je trouve injuste l’expulsion du joueur par l’arbitre Bousseter lequel, à mes yeux, a tout fait pour nous saboter et nous casser. Le poids de ce joueur au sein du groupe est très important» avant d’enchaîner : « Belkalem était le meilleur joueur sur le terrain et il a même marqué un but. Je crois que sa sortie était le tournant du match, ce qui a permis au MCO de remettre les pendules à l’heure, au moment où on tenait à la victoire. C’est rageant de perdre des points de cette façon, et ce, à cause de l’arbitre lequel a essayé par tous les moyens de nous saboter ».

Faut-il faire confiance à Mazari ? ASSELAH MULTIPLIE LES BÉVUES

Le gardien de but n°1 de la JSK, Malik Asselah, n’a pas été régulier dans ses performances cette saison. A plusieurs reprises, ce gardien a commis des erreurs monumentales qui ont coûté à son équipe des contreperformances. Cela n’empêche pas le staff technique de lui renouveler à chaque fois la confiance. Pourtant, il y a un gardien de but qui a des qualités et qui est capable de garder la cage kabyle sans aucun problème. Ce portier n’est autre que Nabil Mazari qui a prouvé, par le passé,

« J’y suis, j’y reste »

Pour ce qui est de son avenir à la JSK, Mourad Karouf déclare ce qui suit : «Celui qui lâche le club dans des moments pareils est un lâche. Alors je ne suis pas un lâche pour laisser le club qui nous est très cher dans des moments aussi difficiles que traverse ce dernier. J’y suis, j’y reste». Karouf compte aller jusqu’au bout, à savoir jusqu’à la fin de cet exercice footballistique en estimant : «Je ne peux pas laisser la JSK dans cette situation et je continuerai

qu’il peut être le dernier rempart de l’équipe phare de la Kabylie. Malik Asselah n’est pas à sa première bévue, car même sous la houlette de Meziane Ighil, il a été derrière plusieurs buts marqués par des équipes adverses, mais cela ne l’a pas empêché de rester le n°1. Le même scénario se répète avec Mourad Karouf, puisque Malik Asselah a toujours la confiance de ce dernier, et ce, malgré son rendement tout juste moyen. Avant-hier face au MC Oran, le keeper des Canaris du Djurdjura avait bel et bien une part de responsabilité sur le premier but inscrit par l’Oranais Boussehaba. En effet, ce dernier a botté directement un corner, en parvenant à tromper et la vigilance des défenseurs et celle de Malik Asselah le gardien de but kabyle. Alors, pourquoi ne pas faire confiance à Nabil Mazari? D’ailleurs, de l’avis des observateurs, ce dernier peut bien assumer ce rôle, comme ce fut le cas par le passé où il y avait Lounes Gaouaoui et Liamine Bougherara. Faut-il faire confiance à Mazari, ou bien faut-il reconduire Asselah à nouveau ? Seul Mourad Karouf, le driver des Jaune et Vert, peut répondre à cette question et trancher quant au choix du gardien de but, qui va garder la cage kabyle dès le prochain rendez-vous qui attend les coéquipiers de Rial face aux gars de Soustara. A. M.

03

JSK

ma mission jusqu’à la fin de cette saison. Il est de mon devoir de terminer la mission que les dirigeants m’ont confiée ».

« On va essayer de rectifier le tir lors des prochains matchs »

En conclusion, le coach des Canaris du Djurdjura ne perd pas espoir de voir son équipe, refaire surface en estimant que «on va essayer de mettre à profit cette minitrêve pour corriger les lacunes, et améliorer le jeu de l’équipe. On va essayer de nous racheter de ce faux pas concédé at home » avant de conclure : «Il faut réaliser de bons résultats lors de nos prochains matchs qui nous attendent face à l’USMA et au CSC en déplacement, c’est dans nos cordes ». Propos recueillis par Aomar Moussi

S

Les joueurs attendent leur argent elon une source proche des affaires du club phare de la Kabylie, les camarades de Belkalem n’ont pas encore touché leur argent. Selon la même source, le président aurait promis à ces derniers de les payer juste après le match face à l’USMH, mais en vain. Une situation qui n’est pas faite pour arranger les affaires des joueurs qui ne sont que des

employés de la SSPA-JSK. Alors à quand la régularisation de la situation financière des joueurs kabyles ? La balle est désormais dans le camp des dirigeants à leur tête le président Moh Chérif Hannachi, qui doit faire très vite, pour permettre à ces derniers d’entrevoir la suite du championnat avec un moral au beau fixe. A.M.

L’attaquant des Jaune et Vert, Hamza Boulemdaïs, n’a plus marqué de buts depuis un bon bout de temps. Quelle coïncidence, puisque le dernier but inscrit par

l’attaquant Hamza Boulemdaïs remonte au match aller disputé au stade Ahmed-Zabana d’Oran. Ce jour-là, la JSK s’est imposée sur le score de 2 buts à 1 contre les gars

d’El Hamri. Il a donc fallu attendre le match retour qui s’est joué avant-hier à Tizi Ouzou pour revoir Boulemdaïs marquer à nouveau. A.M.

Le boss des Canaris du Djurdjura compte réunir son conseil d’administration avant la fin de cette semaine. L’ordre du jour de cette réunion du conseil

d’administration a pour objectif de traiter de la situation du club. Les membres du CA de la SSPA-JSK, devront aussi aborder le sujet ayant trait à l’ouverture du capital.

Des anciens joueurs seront conviés à cette réunion et il y aura même les responsables de la société espagnole EUROCASA qui prendront part. A.M.

Si les joueurs ont déjà perçu les primes de matchs joués, ce n’est pas le cas pour les salaires des trois derniers mois qui restent toujours impayés.

Boulemdaïs marque à nouveau face au MCO

SON DERNIER BUT REMONTE AU MATCH ALLER À ORAN

Hannachi réunira son conseil avant la fin de semaine

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

JSK

LIGUE 1

REMACHE : «C’ est à ne rien comprendre» Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

BELKALEM SUSPENDU FACE À L’USMA

L’auteur de la passe décisive du premier but, le latéral droit, Belkacem Remache, a réussi de très belles choses, avant-hier, mais, comme ses coéquipiers, il sera pratiquement sans réaction après le semi-échec concédé face au MC Oran à domicile. Il nous parle de ce match qu’il nous dit vouloir oublier au plus vite et il veut croire au sursaut d’orgueil de l’équipe dès le prochain match.

Un autre semiéchec inattendu, n’est-ce pas ? C’était plutôt inattendu, car sur le plan du jeu, on n’était pas si mal que ça, tout ce qui nous manquait, c’était le réalisme devant les buts. On a raté des occasions qui auraient pu donner au match une toute autre issue. Dommage, en multipliant les ratages, on a fini par encaisser lors des dernières minutes de la rencontre, et cela a eu pour effet de nous scier les jambes. C’était un faux pas difficile à digérer, non ? C’est normal, quand on joue à domicile et qu’on perd des points sur des erreurs banales, ça fait mal au cœur surtout qu’au moment où nous pensions

Le joueur axial des Canaris du Djurdjura, l’international olympique Essaïd Belkalem, a été expulsé avant-hier samedi lors du match qui a opposé son équipe à celle du MC Oran, au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou, lors de la 23e journée du championnat, après cumul de cartons. Donc, ce joueur sera suspendu pour le prochain match de la JSK qui l’opposera aux gars de Soustara, en dehors de leurs bases, qui est prévu dans deux semaines.

DEUX JOURS DE REPOS POUR LES JOUEURS

Après le match d’hier face au MC Oran, le staff technique Kabyle a décidé d’accorder à ses poulains deux jours, et ce afin de ressourcer et récupérer leurs efforts fournit avant-hier. En effet, l’entraîneur a donné rendezvous à ses capés pour demain après-midi au stade du 1er-Novembre, et ce, afin de continuer sa préparation pour la suite du championnat qui s’annonce plus difficile cette saison.

REPRISE DEMAIN À 16H

Après le semi-échec concédé samedi dernier face au MC Oran, le staff technique du club a accordé deux jours de repos pour les joueurs, ces derniers sont appelés à reprendre le chemin des entraînements demain aprèsmidi, au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou, et ce, afin de préparer en conséquence en prévision du match prochain face à l’USM Alger, qui aura lieu la semaine prochaine. S. A.

avoir le match en main, tout a fini par basculer de l’autre côté. Nous avons beaucoup de remords pour ce match, car au pire des cas, on aurait pu ajouter un troisième but et terminer la partie avec panache vu la physionomie de la rencontre. Ce revers ne vous affectera-t-il pas pour les prochaines rencontres ? Ce n’est pas ça, non, il n’aura pas d’effet sur nous surtout qu’on a de l’expérience, mais il faut en tirer la leçon qui s’impose. Ce semiéchec nous a remis les pieds sur terre et on doit tout recommencer à zéro et oublier les mauvais résultats, car nous avons besoin de réalité pour revivre. Il faut profiter de cette trêve et préparer le match prochain dans de bonnes conditions. On imagine que ce sera encore plus difficile d’affronter l’USM Alger sur ses terres… Chaque match a ses propres vérités, et face aux Usmistes, ce sera notre quatrième déplacement dans cette phase retour, et on fera de notre mieux pour ne pas revenir bredouilles. Et cela, même si notre mission ne s’annonce guère facile, vu la volonté de notre adversaire et son envie de gagner devant son public. Que faudra-t-il à la JSK pour se sur-

passer ? Il faut mettre aux oubliettes ces revers concédés, car il ne sert à rien de se lamenter. Tout le monde sait qu’on est dans une situation délicate. Il ne faut pas paniquer, on doit penser à se corriger et travailler davantage sur tous les plans. C o m m e n t comptez-vous vous y prendre face à l’USMA ? Ce match est très important pour nous, car tout le monde attend notre réaction qui doit être positive. On va faire tout notre possible pour revenir avec un résultat positif. Pour cela, on doit se montrer solidaires sur le terrain, car la volonté sera notre atout majeur durant ce match. Comment voyezvous la suite de votre parcours et toute l’équipe ? J’estime que ce n’est pas la fin du monde, après cet autre semi-échec, on a encore plusieurs matchs à disputer. Donc, il faut continuer à se battre et tenter de prendre le maximum de points de l’extérieur. Certes, notre mission n’est pas du tout facile, puisque chaque équipe nous attend au tournant. De notre côté, les joueurs sont conscients de cette lourde tâche, il nous faut donc être prudents. Entretien réalisé par

Le semi-échec de trop pour les Kabyles Accrochés par le MCO à domicile

Encore une fois, les Jaune et Vert se sont fait piéger sur leur terrain du 1er-Novembre. Samedi passé, on peut dire que les camarades de Zarabi ont touché le fond, puisqu’ils ont été accrochés par une équipe du MC Oran pas aussi fringante que certains pourraient le penser.

E

n effet, la formation des Rouge et Blanc a effectué le déplacement du côté de Tizi Ouzou, d’abord pour défendre. Il ne saurait en être autrement quand on aborde un match avec une mauvaise concentration. Ce semi-échec, des plus amers, a fait beaucoup de mal dans les fiefs de l’équipe kabyle. L’équipe du MCO était

pourtant bien frileuse et dès le coup d’envoi du match a montré qu’elle s’est d’abord déplacée à Tizi Ouzou pour ne pas prendre de buts. Les poulains du Suisse Savoy Raoul resteront agglutinés autour de leur gardien avant ce coup d’éclat de ce diable de Boushaba qui a fait réduire la marque et dix minutes plus tard, l’autre diable Aouedj a remis les pendules à l’heure. Après cela, ils se défendront bec et ongles. Ils ne feront que très rarement preuve d’imagination, et quand cela a été le cas, cela a fait des dégâts pour la JSK.

Les raisons d’un naufrage

Elle faisait peine à voir cette équipe de la JSK, lors des dernières minutes du match qui l’opposait au MC Oran. Après avoir encaissé le premier but adverse à la 81’ de jeu, en réduisant la marque par l’attaquant Boushaba, les parte-

naires de Hamza Ziad semblaient complètement déstabilisés. Et après l’expulsion de l’axial kabyle Essaid Belkalem, ces derniers encaissent un autre but, synonyme de l’égalisation au temps mort.

Une coupable résignation

On sentait chez tous les joueurs de la JSK, une totale résignation et c’est injustement là que résident les plus grandes inquiétudes. Il ne faut pas être divin pour dire que ce semi-échec est en grande partie due à une succession d’erreurs. L’une de celles-ci fut l’appréciation par le coach en place et surtout par les joueurs qui perdront totalement leurs marques. L’équipe, il y a quelque temps, on le savait, souffrait de plusieurs maux et trustait les contreperformances. Il faut dire que le MC Oran, en cette période euphorique qu’elle traverse, est justement le genre

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

d’adversaire qu’il ne faut pas affronter quand on est en période de fragilité. Celle-ci possède les joueurs qu’il faut pour gérer un match et surtout un résultat en sa faveur. Une autre raison de la déconfiture de l’équipe kabyle est incontestablement l’extrême naïveté des joueurs qui la compose. Ces derniers se sont certes battus, mais la plupart du temps, ils n’ont pas réussi à canaliser leur énergie. Lors du prochain match, les Canaris ont, même si cela s’annonce très compliqué, une occasion pour se racheter. Asselah, Rial, Camara et consorts ont les moyens de redresser la barre, mais pour cela ils doivent arriver à oublier au plus vite ce samedi noir et se remobiliser. Ils ont les qualités pour négocier ce match qui est (déjà) décisif pour l’avenir du club phare de la Kabylie. S. Aberkane


La défense inquiète Karouf JSK

LIGUE 1

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

de Belkalem était le tournant de la rencontre. Une analyse très logique du fait que la défense a perdu son équilibre dés sa sortie du terrain après l’expulsion de ce dernier. En résumé son absence lors du prochain match face aux Rouge et Noir de la capitale mettra certainement Mourad Karouf dans l’embarras toutefois il mise sur cette trêve afin de tenter de trouver les solutions justes car l’équipe n’aura plus droit à l’erreur si elle veut terminer la saison sur une bonne note.

Une nouvelle fois la défense des canaris n’était pas à la hauteur en commettant des des imprudences lors de cette confrontation face au MCO. En effet l’équipe a encaissé d’une manière bête deux buts qui ont couté à l’équipe la perte de deux précieux points ,ce qui complique davantage la situation du club pour les rencontres restantes du championnat.

Un grand travail attend les camarades de Rial

E

n d’autres termes la défense n’a pas tiré de leçons lors des matchs de l’USMA ainsi que celui de l’USMH , où beaucoup de fautes ont été commises, et qui a couté une nouvelle fois, à l’équipe en encaissant deux buts assassins synonyme de la perte de deux autres points précieux à domicile. Celà a provoqué la colère et l’inquiétude du premier responsable de la barre technique Mourad Karouf, qui doit trouver des solutions très vite afin que l’équipe récolte d’autres points et d’éviter ainsi toute mauvaise surprise à la fin de la saison. A signaler que Karouf a soulevé ce problème de défense lors des précédentes rencontres toutefois rien n’a été changé pour le moment en attendant ce qu’ apporteront les prochaines

journées.

Belkalem le seul à avoir donné satisfaction

En dépit des deux points perdus avant-hier, la plus grande satisfaction est le rendement d’Essaid Belkalem qui a réalisé un match plein en marquant même l’un des deux buts de son équipe. D’ailleurs même le coach Mourad Karouf a estimé que l’expulsion

Ainsi donc les camarades de Rial doivent faire très attention lors des prochaines rencontres et d’éviter les erreurs commises, et ne pas perdre d’autre points pour les matchs à venir. En d’autres termes ils doivent saisir cette trêve pour bien travailler et se racheter ainsi lors des prochaines rencontres. Sans doute du pain sur la planche attend le coach kabyle, ce dernier qui se trouve dans une situation délicate vu la position de son équipe et qui jouera certainement les prochaines rencontres sous une grande pression M. L.

Hannachi en colère contre les arbitres

Le premier responsable du club phare de kabylie Moh Cherif Hannachi était très en colère à l’issue de la rencontre qui a opposé son équipe face au MCO. En effet il n’a pas mâché ses mots en tirant Boulet Rouge sur l’arbitre Booster ainsi que Abid Charef qui a arbitré le match des canaris face à l’USMH « l’arbitrage d’aujourd’hui et celui qui nous a arbitré face à l’USMH est une vraie catastrophe. Celà enfoncera notre football qui n’évoluera pas de cette manière. Avec un bon arbitrage mon équipe réalisera des résultats meilleurs mais il ya rien à faire et on doit gérer la situation telle qu’elle est déclara le chairman kabyle.

Boulemdais : «On doit réagir et vite»

Il a fourni une belle partie dans l’ensemble face au MCO en retrouvant même le chemin des filets au cours de cette confrontation, toutefois l’attaquant Hamza Boulamdais était abattu à la fin de la rencontre vu le score final de cette rencontre qui n’était pas en faveur de son équipe. Rencontré à la fin du match il revient sur ce nouveau échec de son équipe en estimant que cette dernière doit réagir et vite afin d’éviter toute mauvaise surprise à la fin de la saison.

Un mot sur ce nouveau faux pas concédé à domicile Honnêtement on est abattu après ce nouveau faux pas. On a bien joué pendant toute la rencontre toutefois on a payé cash les erreurs commises dans les dernières minutes du match. Nous sommes très déçus pour nos supporters à qui on voulait offrir une victoire. On doit réagir et vite en renouant avec la série des bons

résultats car le seul moyen pour nous et d’éviter une mauvaise fin de saison Et qu’est ce qui n’a pas marché selon vous? Je pense que l’expulsion injuste de Belkalem était le tournant du match en plus des occasions ratées bêtement. Comme je vous l’ai déjà dit on doit travailler davantage pour réaliser de bons résultats ce qui permettra à l’équipe de retrouver la confiance qu’elle a perdue depuis quelques semaines maintenant Sur le plan personnel vous avez réussi à retrouver le chemin des filets, un mot sur votre préstation lors de cette confrontation ? Mon but n’a aucune valeur, vu le score final du match car le plus important c’est de glaner les trois points de la rencontre en dépit du nom du buteur. Croyez-moi que je suis très déçu pour les deux points perdus. On doit oublier cette rencontre et préparer convenablement les prochains rendez-vous où on doit cravacher et de se racheter en enregistrant de bons résultats. Donc cette trêve tombe au moment opportun pour vous… Personnellement j’éstime que cette trêve est tombée au bon moment pour nous. On doit tra-

05

LAMHANE A RÉALISÉ UNE BONNE PARTIE

En plus d’Essaid Belkalem qui a fait un match plein avant son expulsion dans les dernières minutes de la rencontre, Le milieu offensif Mokhtar Lamhene était lui aussi à la hauteur en réalisant une belle préstation lors de cette confrontation face au MCO. En effet il a accompli son rôle tel qu’il se doit en offrant de belles passes à ses camarades, qui ont raté plusieurs occasions lors de cette empoignade. Mieux encore il aurait même pu marquer en se présentant seul face au gardien du MCO à la 52’ de jeu. En résumé le jeune espoir Lamhane gagne des points de plus en plus et son club sera le grand gagnant à l’ avenir vu ses grandes qualités et surtout son jeune âge.

IL ÉTAIT DÉÇU A LA FIN DE LA RENCONTRE

A l’instar de tous ses équipiers Lamhane était très déçu à la fin de la confrontation en dépit du match plein qu’il a réalisé. En effet il n’a pas digéré ce nouveau faux pas vu que son équipe était très proche de gagner la partie Cependant il promet de faire de son mieux pour aider son club à réaliser les meilleurs résultats possibles à l’avenir et pourquoi pas terminer la saison sur une bonne note en dépit de la difficulté de la mission qui les attends.

«ON DOIT TIRER LES LEÇONS POUR LES MATCHS A VENIR»

vailler davantage et de corriger les lacunes lors des prochaines rencontres. On fera de notre mieux pour réaliser les meilleurs résultats possibles et essayer de terminer la saison en beauté. Et comment voyez-vous les rencontres restantes du championnat ? Tous les matchs restants seront des matchs de coupe. Notre mission

sera certainement très difficile vu le reste du parcours qui nous attend. Cependant on ne doit pas baisser les bras en se donnant à fond dans chaque partie On profitera de cette trêve pour bien travailler et inchaalah on sera à la hauteur en réalisant les meilleurs résultats possibles à l’avenir. Entretien réalisé par Mustapha Larfi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

«Tout ce que je peux vous dire sur mon rendement c’est que je laisse les autres me juger. Honnêtement je suis très déçu par ce résultat qui n’arrange pas nos affaires. Cependant on doit travailler très dur lors de cette trêve afin de corriger nos lacunes. Notre mission sera certainement très difficile à l’ avenir toutefois je suis convaincu qu’avec du travail l’équipe sera plus performante et pourra revenir en force lors des prochaines rencontres qui nous attendent. M. L.


06

MCA

Meilleur buteur du club

DJALLIT MENACE SAYEH

En signant son 5e but de la saison, l’attaquant Mustapha Djallit est bien parti pour talonner de très près son camarade Réda Sayeh, qui n’est autre que le meilleur buteur du club avec ses 9 réalisations, dont 8 en championnat. Pour rappel, Djallit a attendu la 5e journée de la phase retour pour débloquer son compteur buts en inscrivant par là même son premier doublé face à l’ASO Chlef, et ce, malgré la défaite (4 2). Juste après, l’exjoueur du WAT, l’ESS et la JSMB, a enchaîné avec un autre doublé, mais cette fois-ci face au MC Saïda (2-0). Et, samedi dernier contre le CA Batna, Mustapha Djallit a récidivé en marquant l’un des deux buts de la victoire (2-1). Cinq buts en trois matchs de championnat, c’est un constat plus que satisfaisant pour un joueur qui a pourtant beaucoup douté lors des premières journées de cette phase retour, comme le confirme si bien son mutisme contre respectivement la JSK, le CSC, l’ESS et le NAHD. Et pourtant, le natif de Béchar fait un excellent travail sur le terrain selon tous ceux qui suivent les sorties du MCA à Bologhine ou en déplacement. Un joueur qui faisait tout sur le terrain, sauf marquer avant de se révolter face à Chlef. Ce qui fait de lui actuellement le joueur le plus en forme du Mouloudia. Un réveil qui semble réjouir toute la famille du Doyen, qui attendait beaucoup de ce joueur de valeur censé apporter le plus en attaque. Jusqu’à preuve du contraire, c’est la meilleure affaire du dernier mercato, car les autres nouvelles recrues (Younès, Sayoud, Yachir, Hadji et Moumène) n’ont pas encore démontré grandchose… à l’exception, peut-être, du jeune Hadji qui n’arrête pas de marquer de très précieux points lors de chaque sortie de son équipe. M. B.

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

LIGUE 1

Le Mouloudia vise le podium LE MAINTIEN PRESQUE ASSURÉ…

Appelés à confirmer leur dernière victoire à Bologhine face au MC Saïda la semaine dernière, les Vert et Rouge du MCA ont finalement réussi à relever ce nouveau défi, en battant difficilement le CA Batna, sur cette même pelouse de Hamadi sur le score de 2 buts à 1.

U

ne autre précieuse victoire, qui intervient vraiment au bon moment pour rassurer toute la famille du Doyen qui en avait tant besoin après la longue période de doute. Les hommes de l’entraîneur Kamel Bouhellal ont certes éprouvé toutes les peines du monde face à cette coriace équipe batnéenne qui ne voulait guère lâcher prise aussi facilement, au vu de son classement délicat (13e avec 23 points avant cette rencontre), mais finalement ils ont eu le dernier mot grâce à une tête salvatrice du défenseur axial, Hamza Zeddam, à la 85e minute de jeu. Une réalisation qui a tout simplement remis le Mouloudia sur rails, et surtout dans la première partie du tableau, puisque le doyen des clubs algériens occupe désormais une belle 7e place.

Une 7e place et de nouvelles ambitions

Grâce à cette huitième victoire de la saison, le Mouloudia d’Alger occupe une confortable 7e place, avec un total de 32 points, loin devant les équipes directement

concernées par la lutte féroce du maintien, à l’image du NAHD (19 pts), le MCO (21 pts), le MCS et le CAB (23 pts) et l’ASK (24 pts). Mieux encore, le vieux club algérois a même surclassé la JS Kabylie (31 pts) et le CS Constantine (30 pts), en rejoignant l’USM El Harrach, avec à la clé un meilleur goal average, après sa victoire du match «aller» (2-1). Statistiquement parlant, les partenaires du capitaine Réda Babouche ne sont qu’à quatre points du maintien, même si cette saison et au vu du rythme du championnat actuel, beaucoup de clubs ne vont même pas atteindre la barre des 35 points au cours des 7 journées restantes.

Un calendrier favorable, mais…

Rouge y sont presque, et peuvent désormais faire preuve d’ambition après avoir beaucoup douté dernièrement. La bonne nouvelle pour les Mouloudéens est sans doute le calendrier très favorable, avec 5 matchs restants à Alger, dont 3 au 5-Juillet contre, respectivement, l’USM El Harrach, l’USM Alger et le CR Belouizdad, en plus des deux rencontres prévues à Bologhine face à l’AS Khroub et le MC Oran. Il faut aussi rappeler que le Mouloudia n’effectuera que deux déplacements seulement au cours des sept journées restantes, à Tlemcen d’abord, et à El Eulma pour le dernier match de la saison. Un calendrier certes très favorables, mais à condition de faire l’essentiel sur le terrain, en tâchant de glaner le maximum de points possibles, notamment lors des cinq sorties

BABOUCHE : «Maintenant, il faut aller de l’avant» Ce qui signifie que les Vert et

Le capitane du Mouloudia d’Alger estime que cette nouvelle victoire à Bologhine face au CA Batna permet à son équipe d’aborder le parcours restant avec sérénité et plus de confiance.

Une deuxième victoire de suite et une belle 7e place à la clé, un commentaire là-dessus ? Sincèrement, cette nouvelle victoire intervient réellement au bon moment pour nous rassurer tous, que ce soit joueurs, staffs, dirigeants ou supporters. D’ailleurs, il nous fallait ce nouveau succès pour rester sur cette bonne dynamique et, Dieu merci, nous l’avons eu même jusqu’au bout du suspense. Justement, ce n’était pas aussi facile que ça, n’est-ce pas ? Personne n’avait parlé d’un match facile face au CA Batna, l’un des clubs menacés par la relégation. Il est vrai que le 3 à 0 du match «aller», était encore dans nos esprits, et nous voulions tous,prendre notre revanche sur cette équipe batnéenne par un large score, mais je pense, que le 2 - 1 final nous suffit largement. En d’autres termes, ce qui comptait le plus pour nous c’était la victoire et rien d’autre.

Je profite de l’occasion pour remercier tous les joueurs qui ont vraiment fait preuve de beaucoup de courage et de détermination après le but de l’égalisation qui nous a quelque peu perturbés.

Maintenant que vous vous êtes hissés à la première partie du tableau, quels sont vos objectifs ? Aller de l’avant sans faire trop de calculs et faire en sorte de remporter le maximum de victoires. Il ne faut surtout pas s’amuser à brûler les étapes, et le mieux ça sera de gérer les sept journées restantes match par match.

Pensez-vous que votre calendrier favorable vous aidera à décrocher l’une des places d’honneur, à savoir la 3e ou la 4e places, comme le souhaitent vos dirigeants et vos supporters ? C’est notre grand souhait à nous aussi. Mais au risque de me répéter, il ne faut surtout pas s’emballer et du coup brûler les étapes, ce qui risque de nous coûter très cher. Sur le papier, le Mouloudia a certes un calendrier très favorable, mais les matchs changent d’une semaine à l’autre et c’est à nous maintenant de nous mobiliser pour réaliser quelque chose de spécial pour le reste du parcours, et personnellement j’ai entièrement confiance dans cette équipe. Entretien réalisé par M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

algéroises. En parlant justement d’ambitions, il faut noter que le coordinateur de la section football du MCA, Omar Ghrib en l’occurrence, insiste toujours sur la 3e place, en estimant que son équipe est en mesure d’atteindre cet objectif. Reste à savoir maintenant si les Djallit, Sayeh, Koudri, Hadji et consorts seront capables d’opérer la «razzia» tant attendue par tous les Mouloudéens et en particulier Omar Ghrib, qui y croit plus que jamais. Enfin, il convient juste de signaler que la prochaine sortie en championnat est prévue pour le mardi 3 avril au 5-Juillet contre l’USM El Harrach, dans un vrai match à six points, du moment que les deux voisins algérois partagent la 7e place, avec 32 points chacun. M. B.


LIGUE 1

L

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

«Pour que l’on vous pardonne, gagnez tous les derbies» LES CHNAOUA AUX JOUEURS

Le Mouloudia d’Alger a gagné difficilement son match contre le CAB.

a partie aurait dû prendre une autre tournure, n’était le but de Zeddam qui a donné de la joie à tout le monde. Après l’égalisation du CAB, on a assisté au même scénario que lors du match contre le MCS. Le public était très en colère, et n’a pas ménagé son équipe par des insultes, mais à la fin de la rencontre, c’est sous les applaudissements que les camarades de Zeddam ont regagné les vestiaires du stade Omar Hamadi. En effet, après l’orage, le beau temps est revenu dans la maison des Vert et Rouge, qui ont retrouvé leur public en or. Des supporters qui étaient très en colère en repris confiance et croient plus que jamais en cette équipe.

Les Chnaoua ont applaudi les Zeddam et compagnie

Les supporters ont tenu à remercier leurs chouchous comme il se doit. Une pluie d’applaudissement et des chants de soutien, comme à chaque fois qu’ils rencontrent leur chère équipe. La victoire contre le

CAB a fait, en quelque sorte, du bien à tout le monde, puisque le Mouloudia d’Alger compte maintenant 32 points dans son compteur, et donc il n’est pas très loin d’assurer son maintien et songer même à une place qualificative, comme l’espèrent les Chnaoua, qui ont exigé de leur équipe de

continuer sur la voie du succès. Mais les supporters du Doyen ne semblent pas près de pardonner à leurs joueurs les contre-performances antérieures, sauf s’ils remportent les derbies qui restent de cette saison. Lorsque les joueurs sortaient des vestiaires, des supporters les ont interpellés en leur

disant : «Si nous sommes en colère, c’est parce qu’on voulait vous voir remporter un titre cette saison. Maintenant, il ne reste rien, mais on vous demande une chose : gagnez les trois derbies contre l’USMH, l’USMA et le CRB et on vous pardonnera», diront les Chnaoua aux joueurs. Walid S.

ZEDDAM : «On remportera les 3 derbies pour nos supporters»

Quelles sont vos impressions après la victoire contre le CAB ? Dieu merci, on a réussi l’essentiel, c’est-à-dire engranger les trois points de la victoire. On a enchaîné avec une deuxième victoire, qui est bonne pour le moral de l’équipe. Je suis très heureux d’avoir contribué à la victoire de mon équipe, avec le but que j’ai marqué à la fin de la rencontre. Quel était votre sentiment lorsque le public a longuement scandé votre nom ? Quand le public a scandé mon nom, j’avais la chair de poule. La semaine passée, on a été insultés, et aujourd’hui on a été reçus avec les honneurs, c’est cela le fan algérien. On promet à notre public de faire le maximum lors des prochaines rencontres. Le prochain match sera le derby contre l’USMH… On a dix jours devant nous pour préparer ce derby. On tentera d’enchaîner par une troisième victoire, pour augmenter notre capital points. On sait que ce match est un peu particulier pour nos fans, et on fera tout pour le gagner.

Vos supporters ont exigé de vous de remporter les trois derbies, contre l’USMH, l’USMA et le CRB… Je sais que ces matchs sont très importants pour nos fans et même pour nous, on n’a pas le droit de les décevoir encore une fois après notre élimination en coupe. Il faudra qu’on joue ces matchs à 200%. S’il faut mourir sur le terrain, on le fera. Je leur promets qu’on fera tout pour leur procurer de la joie et du plaisir lors de cette fin de saison.

Pensez-vous que vous êtes capables de terminer parmi les cinq premiers ? En football, tout est possible. Il faut juste y croire. A mon avis, les trois derbies sont un tournant important pour atteindre notre objectif. Je pense que si on remporte ces trois matchs, on aura un bon coup à jouer. Donc, il faut qu’on soit costauds et solides lors de ces prochains matchs pour terminer la saison en beauté. Entretien réalisé par W. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

07

MCA

DJALLIT : «JE VEUX ÊTRE LE MEILLEUR BUTEUR DE L’ÉQUIPE» Il a inscrit son cinquième but depuis qu’il a opté pour le Mouloudia lors du mercato hivernal. Mustapha Djallit a retrouvé son efficacité qu’on lui connaissait quand il était au WAT. C’est un Djallit des grands jours, que le public du MCA a vu lors des derniers matchs de l’équipe lors de cette phase retour. Même si le Mouloudia n’a aucune chance de remporter le titre vu l’écart qui le sépare du leader, Djallit veut terminer la saison avec les Vert et Rouge sur le podium, et terminer aussi meilleur buteur de l’équipe. A la fin du match contre le CAB, nous l’avons approché pour qu’il nous donne ses impressions, et il nous dira : «On savait que le match allait être difficile, mais on tenait à mettre les bouchées doubles pour le remporter. Car, le match se déroulait chez nous et devant nos fans. On a réussi l’essentiel, et j’ai ouvert la marque, c’est génial. Après le but égalisateur du CAB, nous n’avons pas douté et avec le soutien de nos supporters, nous avons pu inscrire le but de la victoire. Avec 32 points, on a des chances pour terminer sur le podium, il faudra assurer lors des prochains matches, et surtout ceux qu’on va jouer ici à Alger. En ce qui me concerne, je ne vous cache pas que je veux terminer meilleur buteur de l’équipe. J’avoue que j’aurais aimé remporter un titre avec le MCA, mais, Incha Allah, la saison prochaine avec une bonne préparation on pourra décrocher un titre et donner de la joie à nos supporters, qui ne méritent que du bonheur.»

REPOS JUSQU’À MERCREDI

Le staff technique du MCA a accordé trois jours de repos aux joueurs, après le match contre le CAB. La reprise des entraînements est prévue pour mercredi à la forêt de Bouchaoui.

10 MILLIONS DE CENTIMES POUR LES JOUEURS

A la fin du match contre le CAB, le coordinateur de la section sport du MCA, Omar Ghrib, est rentré dans les vestiaires pour annoncer aux joueurs qu’ils allaient toucher mercredi prochain une prime de 10 millions de centimes, après la victoire contre le CAB.

MOBITANG EN COLÈRE

L’international camerounais, Claude Mobitang, n’a pas apprécié d’avoir été mis pour la deuxième fois de la saison sur le banc. Mobitang a décidé de passer à l’action le jour de la reprise, pour demander à son coach des explications sur sa non-titularisation lors des deux derniers matchs, contre le MCS et le CAB.

BESSEGHIER SUSPENDU FACE À L’USMH

L’arrière droit du MCA a écopé d’un carton jaune lors du match face au CAB. C’est le troisième carton de Abdelkader Besseghier, qui va le priver du match contre les Harrachis. W. S.


08

CRB

AMMOUR DEVAIT INTÉGRER LE GROUPE HIER

NAÏLI BLESSÉ

Comme tout le monde le sait, l’IRM que Amar Ammour a passée n’a pas détecté de graves lésions. Son problème à la cheville, qui l’avait mis hors service pour un bon moment, ne devrait pas l’empêcher de reprendre les entraînements avec ses camarades. Le milieu de terrain offensif du Chabab, Amar Ammour, devait réintégrer le groupe hier. Jeudi, il s’est présenté en tenue de ville, mais cette semaine, il devra se préparer pour la prochaine rencontre de coupe contre l’ASO au stade du 20-Août 55, samedi.

Chabab ne L’infirmerie du r. Un autre de veut pas se vi ur champo blessé arrive s du premier an pl s le bouler de la barre e responsabl la formation technique de el Menad. du CRB, Djam erie ait irm nf l’i Après que rrahmane, de ab en B accueilli e ih eb , voilà qu Ammour et R ain belouizrr le milieu de te li, est venu aï N el ill dadi, B liste. Alors s'ajouter à la faisaient s ho éc que des absent pour t ai ét ’il qu savoir iliales, la m fa des raisons e Naïli souffre vérité c’est qu au niveau d’une blessure L'ancien de la cheville. passer une Canari devait re fixé sur êt IRM hier pour s. ca n so

ESS - CRB LE 10 AVRIL

La Ligue nationale de football a programmé le match retard de la 23e journée, qui mettra aux prises l’ESS à au Chabab de Belouizdad au 10 avril prochain, à Sétif. Le CRB se rendra dans les HautsPlateaux pour affronter le leader du championnat, l’ESS. La rencontre, qui ne pouvait pas avoir lieu à sa date initiale, soit le 23 mars, à cause de la participation de l’Entente à une compétition continentale, se déroulera finalement le 10 avril.

PAS DE REPORT DU MATCH DE COUPE

Les Chélifiens ont envoyé une correspondance à la Ligue nationale de football, lui demandant de reporter le match des quarts de finale, prévu samedi prochain contre le CRB au 20-Août 55. La demande a été rejetée, puisque le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, a rejeté la requête. Donc, le match ASO-CRB est maintenu pour samedi, comme programmé.

JSMB - CRB LE 24 AVRIL

La date de mise à jour de la 25e journée du championnat de la Ligue 1 a été fixée. La Ligue professionnelle de football a fixé la date du 24 avril pour le RDV en retard entre la JSMB et le CRB. Rappelons que cette rencontre était initialement programmée pour le 7 avril. Mais, comme les Béjaouis participent à une compétition africaine, le match a donc été reporté pour le 27 avril prochain. M. A.

LIGUE 1

On reparle d’argent au CRB Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

La fin du mois arrive, et comme à chaque fois, l’histoire des salaires revient sur le tapis, et les joueurs du Chabab de Belouizdad reviennent en force pour demander leur dû.

C

omme tout le monde le sait, les Rouge et Blanc ont bénéficié de deux jours de repos (vendredi et samedi), avant de reprendre le travail hier, mais lors de la dernière séance d’entraînement de jeudi dernier, et à la fin de l’entraînement qui s’est

MENAD : «LA DIRECTION DOIT PAYER LES JOUEURS»

L’entraîneur en chef du CRB n’est pas allé par 36 chemins pour dire les quatre vérités à la direction concernant le problème d’argent. Il explique : «Le problème d’argent n’arrange pas les affaires de l’équipe. La direction doit bouger pour régler le problème. Ce sont là les droits des joueurs dont on parle. Les responsables doivent tout régler pour me permettre d'avoir un groupe concentré sur son travail seulement et pas sur autre chose. Car, il faut faire en sorte d’avoir un groupe prêt à 100% si on veut passer au prochain tour.»

tenu à l'Institut sportif de Aïn Benian, les camarades de Mekhout se sont réunis avec leur coach Djamel Menad, afin de parler une énième fois de leurs inquiétudes concernant leurs salaires qui s’accumulent, et que la direction ne fait rien pour régler la situation. L’entraîneur était attentif aux paroles de ses poulains, et il leur a dit qu’il en discutera avec le président du conseil d'administration, Azzedine Gana, pour trouver une solution à cette affaire qui perdure. Djamel Menad est conscient que la suite du parcours exige une concentration maximale, et pour ce faire, il ne faut pas qu’il y ait dans la maison belouizdadie des soucis, surtout les problèmes d’argent. Les joueurs, qui sont à leur sixième mois de salaire non payé, en ont ras-le-bol des promesses non tenues. On parle de

nouveau d’un mouvement de grève. Sentant que le malaise pourrait revenir dans la maison des Rouge et Blanc, on a appris que l’entraîneur en chef, Djamel Menad, a rencontré le président pour lui faire part des inquiétudes de ses joueurs. Djamel Menad aurait fait savoir à son président que ce n’est pas le moment que des problèmes surgissent, car cela pourrait affecter le groupe, qui se prépare sérieusement pour le match des ¼ de finale de la coupe d’Algérie. Le président du conseil d’administration de la SSPA/CRB aurait promis à l’entraîneur qu’il trouvera la solution pour calmer les ardeurs et cela en tentant de payer quelques mensualités prochainement. Selon certaines sources, le président Gana devrait rencontrer ses joueurs dans les prochaines heures afin de les rassurer. Le président, comme tous

les Belouizdadis, ne veut pas perturber les camarades de Maâmeri, afin de voir le CRB passer le tour des quarts de finale. Gana est conscient que le rendez-vous de samedi prochain est un match très important. Dans l’entourage belouizdadi, il se dit que Gana débloquera la prime de la qualification pour les ¼ de finale de la coupe d'Algérie afin d'apaiser la tension. Car, il faut savoir que la dernière rencontre entre le président et les joueurs n’avait pas convaincu ses salariés. Le président Gana a, comme d’habitude, promis de tout régler, mais jusqu’à présent il n’a rien fait. Cette fois, le président est conscient que s’il ne tient pas ses promesses, il risque de voir la préparation du match de coupe perturbée, et le public attend une qualification et ne pardonnera jamais à celui qui sera la cause en cas d’échec.

Dahmane : «Je me surpasserai pour garder la cage samedi»

Pourtant, lors des 32es et 16es de finale de la coupe d’Algérie, il était au top. Tout le monde s’attendait à le voir dans la cage du CRB face au MCS lors des 8es de finale, car l’entraîneur avait annoncé qu’Ousserir jouera le championnat, alors que Dahmane assurera en coupe, mais face aux Saïdis, c’est Ousserir qui était dans les bois. Samedi, Dahmane a envie de rejouer, mais personne ne sait encore si Menad lui fera appel ou s’il reconduira Ousserir, comme cela avait été le cas contre le MCS. Contacté par nos soins, le deuxième gardien du Chabab dira : «C’est sûr que je voudrais faire partie des joueurs qui composeront l’équipe qui affrontera l’ASO. Personne ne veut chauffer le banc ; en tous les cas, en ce qui me concerne, j’ai envie de jouer. Lors des 8es de finale, je pensais que c’était à moi d’assurer, mais le coach en a décidé autrement. Je respecte ce choix. Ce n’est pas parce que je n’ai pas joué contre le MCS que cela va être la même chose samedi prochain contre les Chélifiens. Il reste encore du temps et je peux vous assurer que je ne baisserai pas les bras, je me surpasserai pour avoir une place dans le onze. Je vais mettre le paquet pour convaincre le coach. J’ai envie de contribuer à la qualification de mon équipe pour atteindre le carré d’as.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

09

USMA Le titre est-il compromis ? Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

LES USMISTES DOS AU MUR APRÈS LE NUL FACE AU CSC

Ighil ne souhaite plus parler du titre et ne répond pas aux sollicitations de la presse à ce sujet, ce qui prouve qu’il est conscient, quant à la difficulté de la tâche qui se complique de match en match.

A

ccusant quatre points de retard sur l’ESS, qui a un match en retard et qui a l’occasion de creuser encore l’écart en cas de succès, les Usmistes sont conscients que le titre échappe à leur contrôle et sont donc obligés de guetter un éventuel faux pas de l’ESS et de l’ASO, qui sont en course pour le sacre final. Alors que les Usmistes avaient fait le plus dur face au CSC, en inscrivant le but de la victoire à la 95’, le sort s’est encore acharné sur l’équipe, puisque elle se fait rejoindre au score, une minute plus tard, sur le

L

dernier corner de la partie, ce qui a scié les jambes des joueurs et affecté sérieusement leur moral. Les supporters veulent, néanmoins, y croire jusqu’au bout, même si les chances de voir l’USMA sur la plus haute marche du podium se sont amenuisées, alors qu’il reste encore sept journée de championnat. Même si le staff et la direction se montrent retissants à parler encore du titre, il n’en demeure pas moins qu’il reste l’objectif principal de l’équipe. C’est avec beaucoup de regrets que les Usmistes ont regagné la capitale, sachant que le reste du parcours s’annonce d’ores et déjà périlleux pour eux et savent qu’ils doivent gérer match par match le reste du championnat, et compter sur un faux pas de ses adversaires pour le titre. La pression est montée d’un cran dans la maison usmiste ! M. M.

Titularisé à la place de Djediat, le jeune milieu de terrain boualem, a déçu le beau monde usmiste par son rendement, jugé en dessous de la moyenne. Complétement isolé et à cours d’inspiration, le joueur n’a été que l’ombre de lui-même, et n’a pu se fondre dans le moule jusqu'à présent. Une véritable déception pour les amoureux de l’USMA, qui attendait beaucoup plus de lui, lui qui a été annoncé comme le meneur attitré du jeu usmiste en début de saison. Face au CSC, Boualem n’a pas su saisir sa chance, et il sera très probablement remplacé pour le prochain rendez-vous face à l’USMH, pour le compte des ¼ de final de la coupe d’Algérie.

N’GALL TOUJOURS AUX SOINS

IGHIL : «Ce partage des points est rageant»

e coach usmiste n’a pas caché sa déception après le scénario qui a caractérisé le match face au CSC, et ce, en ayant été contraint dans les ultimes secondes de la partie au partage des points. Ighil est dépité par le cours des événements, lui qui regrette encore lesdeuxpointsperdus face au MCO lors de la précédente journée, ce qui complique encore la tâche des Usmistes dans la course pour le titre. « Nus avons dominé les débats et nous avons raté l’occasion de tuer

lematchenpremièrepériode. On pensait avoir fait le plus dur en marquant le but à la 95’, et c’est vraiment rageant desevoirpartagerlespointsà quelques secondes du coup de sifflet final de l’arbitre », dira Ighil.

«Onpouvait facilement l’emporter»

Pour le coach usmiste, son équipe a dominé la partie et aurait pu faire le plein sans trop forcer, mais la chance ne sourit pas toujours. Comme face au MCO, l’équipe

usmiste a raté plusieurs occasions de scorer et de prendre l’avantage, mais le manque de réussite et de concentration a empêché son équipe de concrétiser ses occasions de buts. «On s’est déplacé à Constantine pour la victoire, et, malgré ce point, on est très déçus au vu de la physionomie du match. Encore une fois, on se contente d’un nul, alors qu’on pouvait facilement l’emporter, c’est vraiment dommage», dira Ighil, qui semble avoir beaucoup de regrets suite à l’issue du

match qui, selon lui, a été sous l’emprise de sa bande, laquelle n’a pas su profiter de son avantage sur le terrain. Le coach a tenu néanmoins, à féliciter ses joueurs après le coup de sifflet final, les remerciant pour leur engagement.

«Notreobjectif,c’est toujoursl’une des troispremières places»

Concernant l’objectif du club cette saison, qui semble fuir les Usmistes, Ighil n’a

Laib ne sera pas candidat pour la présidence du CSA IL A PROLONGÉ SON SÉJOUR EN FRANCE

Selon des sources très bien informées des affaires courantes de l’USMH, le premier responsable des Jaune et Noir, à savoir Laib, ne serait pas candidat pour la prochaine présidence du CSA.

E

n effet, selon toujours les mêmes sources, le concerné a eu, avant-hier, une conversation téléphonique

avec un dirigeant de l’USMH, affirmant qu’il est toujours malade et que les médecins français lui ont suggéré de se retirer du monde du football. Par conséquent, le concerné a décidé de ne pas se porter candidat pour les prochaines élections du CSA. «J’ai effectué un contrôle médical et les médecins m’ont dit qu’il ne fallait pas que je quitte mon domicile en France, pendant 48h, avant de refaire un nouveau contrôle», a affirmé Laib à ce dirigeant, avant de poursuivre :«je ne serai pas candidat pour les

prochaines élections du CSA et je réfléchis sérieusement à quitter le football», a ajouté Laib, qui va prolonger son séjour en France. Son retour est prévu pour demain. Dans le même contexte, Laib a une nouvelle fois insisté sur le fait de vouloir quitter le club en fin de saison, mais avant, il veut laisser l’USMH entre de bonnes mains. «Pour l’instant, ce qui me préoccupe, c’est bien ma santé. J’insiste sur le fait de démissionner en fin de saison, mais avant, je veux mettre l’USMH entre de bonnes mains»

pas souhaité s’étaler sur le sujet. En effet, il s’est juste contenté de déclarer que son équipe défendra ses chances à fond, mais sans fixation particulière pour le titre. En effet, Ighil a parlé du podium, sans plus. «Malgré les circonstances, je pense que notre objectif reste le même, à savoir le haut du tableau. Je ne dis pas que nous allons terminer leader en fin de saison, mais nous allons tout faire pour arracher une place sur le podium», dira Ighil. M. M.

Vous avez évolué au poste de milieu récupérateur lors du dernier

match amical. Un commentaire ? J’ai pour habitude de jouer dans ce registre. Donc ce n’est pas un problème pour moi d’évoluer dans tel ou tel poste. Certes, je joue comme axial, mais jouer en milieu défensif ne me dérange pas. L’entraîneur me prépare pour le

Alors qu’il devait réintégrer le groupe pour la reprise des entrainements demain, le joueur camerounais semble se remettre difficilement de sa blessure. En effet, le staff a décidé de le ménager encore, et ne pas l’autoriser à réintégrer le groupe demain, et c’est à l’infirmerie qu’il est attendu pour des soins. L’attaquant ne sera pas de la partie face à l’USMH en coupe d’Algérie

MEFTAH RÉINTÉGRERA LE GROUPE...

La bonne nouvelle pour le staff et l’équipe, c’est le retour à la compétition de l’arrière droit, en l’occurrence Meftah. L’ex-joueur de la JSMB est attendu pour la reprise des entrainements, en vue de préparer le prochain match de coupe face à l’USMH.

... DE MÊME QUE HAMITI

L’autre bonne nouvelle, c’est la forme de Hamiti, qui semble avoir récupéré de sa blessure. Ainsi, le joueur est annoncé de retour à la compétition, et réintégrera le groupe le plus normalement du monde. De bon augure pour l’équipe, qui retrouvera le meilleur buteur de la compétition de la saison passée, avec six réalisations.

USMH LAYATI OUT FACE L’ASO

L’arrière gauche des Jaune et Noir, à savoir Layati, ne sera pas d’attaque pour la prochaine rencontre face à l’ASO. En effet, le joueur revient d’une blessure et Charef ne veut pas s’aventurer avec sa santé, ce qui permettra à Kahouadji prendre sa place pour l’occasion.

LES DIRIGEANTS TROUVENT DES DIFFICULTÉS POUR PRÉPARER L’ASO a conclu Laib sa communication avec ce dirigeant des Jaune et Noir. Lotfi S

Ziane Chérif : «Prêt à jouer en milieu récupérateur»

Le défenseur axial des Jaune et Noir Ziane Cherif, qui a été aligné comme milieu récupérateur lors du match amical, ne trouve aucun inconvénient à évoluer dans ce registre. Cet élément de valeur, qui a redonné un équilibre à la défense, se dit prêt à jouer là où l’entraîneur le lui demanderait. Pour lui, le plus important, c’est que l’équipe puisse aller de l’avant et réussisse de bons résultats, en commençant par le match face à l’ASO Chlef.

BOUALEM DÉÇOIT

prochain match pour remplacer mon équipier Legraâ. L’intérêt de l’équipe passe avant tout. Comment entrevoyez-vous cette rencontre face à l’ASO Chlef ? C’est un match très difficile pour nous, dans la mesure où on aura affaire à un prétendant au titre de champion d’Algérie. Mais cela ne va pas nous empêcher de nous déplacer à Chlef avec la ferme intention de revenir avec le meilleur résultat possible, afin qu’on puisse aborder le match de coupe face à l’SUMA avec un moral au beau fixe. Donc, un bon résultat face à l’ASO est dans vos cordes ? Oui, un résultat positif s’impose face aux Chélifiens et on fera tout notre possible pour le réaliser. Ce ne sera pas facile, mais on jouera nos chances à fond et, Inch’Allah, on ne va pas décevoir nos fans. Me concernant, je tâcherai de faire de mon mieux pour contribuer, avec mes coéquipiers, à atteindre cet objectif. Entretien réalisé par Lotfi S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Selon des sources très bien informées des affaires courantes de l’USMH, les Harrachis trouvent des difficultés pour préparer le déplacement à Chlef. En effet, le problème financier a surgi encore une nouvelle fois, et les dirigeants actuels n’ont pas trouvé l’argent pour couvrir les frais de déplacement à Chlef pour y affronter l’ASO mardi, dans le cadre de la 23e journée de ligue une.

HANICHED : «LA SITUATION SE DÉGRADE»

L’entraîneur des gardiens de l’USMH, à savoir Haniched, affirme que la situation est très critique sur le plan financier, puisque aucun dirigeant n’a parlé avec le staff technique ou les joueurs, au sujet des primes qu’ils doivent toujours. «La situation est très difficile, et personne n’a abordé le sujet des primes pour les joueurs. Chose qui pourrait se répercuter négativement sur les joueurs face à l’ASO », affirme le concerné. Dans le même contexte, Haniched ajoute que l’administration doit bouger avant le match face à l’USMA et motiver tout le monde, puisque deux rencontres difficiles sont au menu de l’équipe. L. S.


10

ASO

REPRISE HIER

Les Chélifiens ont repris hier le chemin des entraînements. Les camarades de Ghalem qui devaient préparer dans l’immédiat le match face aux Harrachis ont paru émoussés après le nul face au Vita Club mais déterminés à se racheter face à l’USMH pour entrevoir la suite avec de bons atouts.

A l’image de tous ses coéquipiers, Zaouche estime que l’ASO a raté une belle occasion de se mettre à l’abri durant le match retour face au Vita club.

ZAOUI SE SOIGNE

Le défenseur de l’ASO, qui se soigne depuis sa blessure à la cuisse gauche nous a déclaré qu’il reprendra normalement dans deux semaines mais estime qu’il a de fortes chances d’être prêt bien avant, lui qui n’a pas caché son désir de jouer le match de coupe face au CRB. Oui a confirmé qu’il sera présent au Congo pour le match retour face au Vita Club.

Face au Vita club, le nul état au goût de la défaite, n’est ce pas? On ne peut regretter le passé mais on se mord les doigts quand même car on avait la victoire à notre portée. Dommage qu’on ‘ait raté le coche. Je crois que, vu les occasions qu’on a eues, surtout en première mi-temps, on aurait bien pu gagner au moins par deux buts mais la chance nous a tourné le dos. On

CAB

KOUFANA HORS CHAMP

Personne ne s’attendait à la participation du Camerounais, Rouabeh a surpris tout son monde en l’incorporant à la place de Merazka pour passer du (44-2) au (5-3-2). Depuis l’entrée de Koufana juste après l’égalisation le CAB a perdu ses repères et son jeu fluide, Koufana a perdu toutes les balles à son actif, ce qui a fait dire aux supporters qu’il était hors champ.

BUT D’ANTHOLOGIE POUR SAÏDI

Le but égalisateur du CAB a été un chef-d’œuvre que ça soit dans sa conception ou dans sa concrétisation le but de Saïdi était anthologique, dommage qu’il n’a servi à rien pour l’équipe.

MAÏDI MÉRITE MIEUX

Il n’a joué que quelques minutes contre le MCA, mais il a failli surprendre Chaouchi à deux reprises, contre l’ASO la semaine dernière quelques minutes lui ont suffit pour donner la victoire à son équipe, Maïdi mérite beaucoup mieux que quelques minutes de matchs. W. Y.

LIGUE 1

ZAOUCHE : «Dommage qu’on ait raté le coche

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

s’est offert le luxe de rater plusieurs tentatives de revenir au score en pêchant par précipitation devant les buts adverses. Cette précipitation était affichée dès le départ, un commentaire. Ça se passe souvent comme ça quand on manque de chance. En plus , la pression et le manque d’efficacité nous ont fait mal. L’absence de certains éléments n’a-t-elle pas pesé dans ce match? Bien sûr que oui car avec toutes les armes de notre côté, on aurait peut être réussi. C’est le football et tout peut y arriver, alors essayons de penser au match retour sans omettre de faire de nos erreurs les meilleurs leçons. Ainsi, le rachat se traduit par la réussite des deux prochains matchs Nous sommes obligés de nous racheter face à El Harrach et en coupe contre le CRB, pour aller jouer le match retour dans de bonnes conditions sur le plan psychologique. On fera le maximum durant ces jours précédents le match retour

Le Chabab méritait mieux

BOUDJELIDA SUSPENDU

Les supporters cabistes qui ont suivi le match MCA-CAB à la télévision ont cru jusqu’au bout à un résultat positif au stade Omar Hammadi.

L

pour être prêt à réussir le grand pas, comme on dit et je suis sûr qu’en réussissant ces deux sorties, le match retour sera quelque peu moins stressant. Comment voyez-vous ce match face aux Harrachis? Venant après deux mauvais résultats, il sera une arme à double tranchant. Ce sera difficile pour les deux équipes du moment qu’elles chercheront la victoire mais je peux vous assurer que nous sommes plus déterminés que l’adversaire à effacer notre dernière défaite en championnat et reprendre de plus belle voir entamer une nouvelle série avec de bons résultats. Et face au CRB? L’équipe la mieux organisée et celle qui maîtrisera plus ses nerfs sur le terrain aura le dernier mot et puis je ne vous cache pas que nous sommes déterminés à ne pas nous laisser faire même si l’adversaire jouera devant son public qui lui a toujours été d’une grande assistance. Propos recueillis Z.Zitoun

es camarades de l’excellent Mani Sapol ont fourni une belle prestation, sans le brio de Chaouchi qui a sauvé son équipe d’au moins trois buts, le CAB aurait pu revenir avec une victoire sans que personne ne trouvera à redire. La bande à Rouabeh s’est fait surprendre à quelques minutes de la fin sur une tête rageuse de Zeddam où Oussalah et Heriat se sont fait surprendre comme des débutants, en laissant le défenseur mouloudéen sauter seul sans être gêné. Bon gré, mal gré le CAB méritait beaucoup mieux qu’une défaite, sa prestation contre le MCA confirme la progression et le retour en forme du groupe batnéen, il reste encore sept matchs dont quatre à domicile, le Doyen des Aurès a toujours son destin entre ses mains, les Batnéens croient dur comme fer

Après avoir écopé d’un avertissement en première mi-temps, le libéro du CAB s’est fait avertir une deuxième fois à la fin du match pour avoir contesté auprès de l’arbitre pour le temps additionnel qu’il a trouvé très court par rapport aux long arrêts de jeu, il sera ainsi suspendu pour le match contre l’USMH à Batna.

SAPOL INTÉRESSE LE MCA qu’ils réussiront leur maintien, ils ont on les moyens et les capacités, pourvu que les coulisses et l’arbitrage ne s’y mêlent pas car contre le MCA, Faouzi Chaouchi aurait dû être expulsé et le CAB bénéficie d’un penalty car le gardien mouloudéen s’est bel et bien rendu coupable d’agression sur

Merazka. Dans d’autres circonstances, dans un autre match contre une autre équipe que le MCA, l’arbitre aurait expulsé Chaouchi, sifflé un penalty avec la bénédiction du commentateur et de son assistant qu,il faut le dire n’ont rien fait pour le signaler. W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le Togolais du CAB a impressionné les Mouloudéens par sa technique, sa vivacité et surtout sa qualité de passe, il a été même approché par un dirigeant qui a demandé son numéro de téléphone, mais ce que les dirigeants algérois ignorent c’est que Mani Sapol est en contact avec un club russe de première division.


LIGUE 1

Le Nasria croit NAHD au miracle

Après son succès à domicile face au MC El Eulma, le Nasr d’Hussein-Dey s’est relancé dans la course au maintien en Ligue professionnelle 1.

E

n effet, les Sang et Or continuent maintenant à croire en leurs chances, après ce large succès qui, néanmoins, est venu dans la douleur, étant donné que l’équipe était menée au score

avant de se reprendre et inscrire coup sur coup, trois buts, pour l’emporter au final. Les gars du Nasria se rebiffent donc après la défaite face au CRB qui a été très dure à accepter du côté d’Hussein-Dey. La famille du NAHD tentera donc de se mobiliser pour la suite du parcours qui attend l’équipe et qui sera sans aucun doute très difficile, étant donné qu’il faudra revenir avec des points même de l’extérieur de ses bases. Cela devra commencer à partir du prochain match face à l’ASK qui sera sans aucun doute très difficile, vu que ce dernier est un concurrent direct pour le maintien. Le coach, Merzekane, pense que la mission s’annonce très difficile, surtout qu’il faudra l’emporter. Malgré cela, il pense que tout reste possible, à condition que le championnat se déroule dans la transparence et que tout le monde soit sur le même pied d’égalité. R. M.

MERZEKANE : «UNE SANCTION NE M’INQUIÈTERAIT PAS…»

Répondant aux informations faisant part de sa probable sanction par la LFP, après les dernières déclarations sur les arbitres qui tenteraient, selon lui, d’avoir les faveurs du président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, en avantageant son ancien le club, le CRB, le coach Merzekane indiquera que cela ne l’inquièterait pas. «Qu’ils me sanctionnent s’ils le veulent, je n’en fais pas cas, parce que je sais que le championnat est pourri», dira le driver du Nasria.

ZENOU : «Nous devons gagner à El Khroub»

Que pensez-vous de votre victoire face au MCEE ? C’est une victoire précieuse, qui a été en même temps difficile à se dessiner, surtout que le MCEE est aussi dans une situation difficile et a besoin de points pour sortir de la zone des relégables.

Vous étiez menés au score, pourtant, vous êtes parvenus quand même à sortir de cette situation difficile… Effectivement, nous avons cru en nos moyens et nous sommes parvenus à remonter le score et reprendre l’avantage. Je pense que cela est très important pour nous. Nous avons montré que nous avions une grande force mentale et nous ne baissons pas les bras.

Vous avez marqué votre deuxième but, cela devrait vous rendre heureux, n’est ce pas ? Effectivement, cela fait toujours plaisir de marquer et surtout quand il s’agit d’un match décisif, comme cela a été le cas lors de ce match très important pour nous. Même si le plus important est que l’équipe gagne. Je dois dire que la situation dans laquelle se trouve le NAHD nous emmène à nous donner à fond pour tenter de sortir de cette situation.

Pensez-vous que ce succès vous permettra de sortir de la zone dangereuse ? Je pense, en effet, que c’est un succès très important, mais il ne faut pas trop s’enflammer et dire qu’on est sortis de la zone

des turbulences. Il nous reste encore du chemin à faire et je pense que cela ne sera pas facile d’autant plus qu’on aura des matchs très difficiles à disputer.

Comment voyez-vous votre prochain match face à l’ASK ? Ça sera très certainement un match difficile, mais nous devons quand même faire de notre mieux pour revenir avec les trois points, car même un nul nous nous arrange pas. C’est une chance à saisir que nous devons exploiter pour tenter de sortir de la zone des reléguables peu à peu, même si cela ne sera pas vraiment facile, du fait que l’adversaire a, lui aussi, besoin des points de ce match. Entretien réalisé par Raouf Mesbah

Une défaite prévisible

La défaite subie à Saïda était quasi attendue, puisque le Widad s’est déplacé à Saïda diminué avec l’absence de cinq titulaires.

L

eur buteur, Andréas, suspendu ainsi que de la défection, entre autre de Mebarki, Rachrouche et Tiza, tous mis au repos, le coach Amrani a du puiser dans les U-21 pour composer son équipe puisque plusieurs jeunes (Touati, Rebaï, Ziane...), ont été convoqués pour la première fois en équipe fanion. En dépit de cette courte défaite, les jeunots ont donné beaucoup de satisfaction, mais l’inexpérience

11

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

leur a joué un vilain tour, en ayant joué la prudence face à une équipe qui joue sa survie en ligue 1. Kheris l'adjoint de l’entraîneur, s’est montré satisfait de la production de l’ensemble des joueurs même si, dira-t-il, les joueurs n’ont pas eu le rendement habituelle. “Quand la moitié de l’effectif manque à l’appel, il ne faut pas s’attendre à grand-chose, d’autant plus qu’on a senti que certains joueurs étaient saturés. C’est pour cela qu’on a voulu préserver le groupe sachant qu’on aura un important match de coupe qui nous attend la semaine prochain face au CSC”. Quoique la défaite était prévisible, les joueurs ont quand même répondu présents, même si les éléments intégrés ont plus ou moins donné le meilleur d’eux-mêmes.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

DEUX JOURS DE REPOS POUR LES JOUEURS

Le coach, Chaâbane Merzekane, a donné deux jours de repos aux joueurs, qui ne sont pas entraînés hier et qui ne s’entraîneront pas aujourd’hui aussi. Merzekane a pris cette décision pour leur permettre de récupérer après avoir fourni un match plein face au MCEE. Il faut savoir que le championnat connaîtra une autre mini-trêve de dix jours avant de reprendre mardi prochain.

HAFID NE SE SOUCIE PAS DES INSULTES

L’attaquant, Rabah Hafid, a vécu un après-midi noir, avanthier au stade du 20-août après avoir été insulté par une frange des supporteurs qui n’ont pas été satisfaits du rendement qu’il a présenté, mais qui lui en veulent surtout pour sa tentative de laisser tomber le club au mercato dernier pour signer au CSC. Malgré cela, Hafid, qui n’a pas terminé le match et qui a été remplacé par Benyahia, nous avouera qu’il ne soucie pas de ces insultes, car il connaît sa véritable valeur et sait surtout d’où proviennent ces insultes.

ZENOU L’ACROBATE

Le nouvel attaquant du Nasria et transfuge de Hassi Messaoud, Samir Zenou, semble avoir pris l’habitude d’accomplir des acrobaties à chaque fois qu’il inscrit un but et c’est ce qu’il a refait avanthier, juste après sa réalisation. Une acrobatie à la «Aguahowa» qu’il semble affectionner.

OUHADDA OUVRE SON COMPTEUR BUTS AVEC LE NASRIA

L’attaquant, Zakaria Ouhadda, a ouvert son compteur avec son nouveau club, qu’il a rejoint au dernier mercato en provenance du Paradou CA. En effet, il a marqué le but égalisateur pour le NAHD, à la 41’. Ouhadda s’est dit très heureux de pouvoir enfin marquer, lui qui avait souffert au PAC.

WAT

UNE PREMIÈRE POUR TOUATI, REBAÏ ET BELHADJ

Pour compenser l’absence de plusieurs titulaires, le coach Amrani a du puiser dans les U-21 en convoquant trois jeunes espoirs Touati, Rebaï et Belhadj pour ce match face à Saïda où, d’ailleurs, ils n’ont pas démérité comme a tenu à le souligner Lakehel Hanafi chargé de la cellule de communication du club.

SIX TITULAIRES MIS AU REPOS

En prévision du prochain match de coupe face au CSC, le coach Amrani a voulu préserver certains éléments, entre autres, Tiza, Mebarki, Rachrouche, Belgheri et le malgache, Andréas, suspendu après avoir pris un carton lors du dernier match face à la JSMB. S. T. Smaine


12

JSMB

B

LIGUE 1

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

Les deux prochaines rencontres pourraient déterminer son avenir

Alain Michel ne fait plus l’unanimité

ien qu’il n’a rejoint la barre technique qu’à la veille du déplacement de l’équipe au Maroc pour le stage du marcato, il n’en demeure pas moins que les jours du technicien français à la barre technique sont désormais comptés, et ce, suite aux derniers résultats enregistrés en championnat et en Ligue des champions d’Afrique. Ainsi donc, à en croire certaines sources crédibles, l’ex-coach du MCA ne fait plus l’unanimité au sein du conseil d’administration puisque Alain Michel a été sévèrement critiqué ces derniers temps par les membres du C.A. Mieux encore, les deux prochaines rencontres pourraient être déterminantes pour son avenir à la tête de la barre technique du club, d’autant plus que le club se trouve proche de l’élimination en C1, en plus de tous les objectifs ratés.

LES MEMBRES DU CA VEULENT S’EN SÉPARER

Bien que rien n’a encore été décidé, au moins jusqu’à samedi dernier, il n’en demeure pas moins que le technicien français se trouve sous une grosse pression, puisqu’une autre contreperformance à domicile pourrait lui coûter sa place à la tête de la barre technique. D’ailleurs, selon certaines indiscrétions, les membres de CA ne sont pas satisfaits des résultats enregistrés jusque-là en championnat, où l’équipe occupe une place un peu loin de podium, alors que la défaite concédée vendredi dernier face aux Ivoiriens de l’Académie Amadou Diallo, dans le cadre des 16es de finale de la Ligue des champions serait la goutte qui aurait fait déborder le vase, où ses choix, mais surtout ses déclarations ont été remises en cause par les dirigeants qui ont assisté à la rencontre du weekend écoulé. Sa sortie médiatique aurait compliqué les choses. Par ailleurs, alors que l’équipe est passée à côté de son sujet face à l’Académie ivoirienne, les déclarations du coach Alain Michel à la veille du rendez-vous faisantt savoir que l’équipe était confrontée à un laisser-aller, en mettant l’accent sur l’absence des dirigeants, n’ont pas été acceptées par ces derniers, qui ont remis en cause la sortie médiatique du coach français, allant même jusqu’à lui faire porter le chapeau de la déroute subie dans la compétition africaine, avec la défaite qui a compromis les chances de l’équipe de se qualifier au prochain tour.

LES DEUX PROCHAINES RENCONTRES SERONT DÉTERMINANTES

En attendant, le coach français de la JSMB, Alain Michel, aura l’opportunité de sauver sa tête à l’occasion de la rencontre de demain face à l’AS Khroub, dans le cadre de la mise à jour du calendrier (24e journée). En effet, en attendant de voir le sort qui sera réservé à son équipe dans deux semaines en Ligue des champions d’Afrique après la récente défaite à domicile devant les Ivoiriens de l’AFAD, le patron de la barre technique n’aura pas d’autre choix que de remporter une belle victoire ce mardi face à l’AS Khroub, et de tenter de réussir un exploit à El Eulma samedi prochain pour espérer bénéficier d’un sursis. S. A. S.

L’ENTRAINEUR, UN VRAI CASSETÊTE POUR LES DIRIGEANTS

Après un mutisme qui aura duré quelque temps et suscité par là même moult interrogations, les membres du conseil d’administration auraient décidé de passer à l’action. En effet, après avoir laissé faire Boualem Tiab qui a installé son frère en tant que président du club, ce qui était, selon eux, un abus du pouvoir, ils auraient décidé de se réunir avec comme seul et unique ordre du jour, l’avenir de l’entraîneur. Une réunion qui intervient juste après que le technicien français eut raté son parcours en Ligue des champions et surtout d’avoir laissé tomber la question du titre longtemps convoité et pour lequel le successeur de Bouali aurait été recruté.

DES OBJECTIFS NON ATTEINTS ?

Pour plusieurs observateurs sportifs, si le limogeage aura lieu, il répondra ainsi au souhait des milliers de supporters déçus par le résultat de vendredi dernier contre une équipe ivoirienne pourtant largement à la portée des Vert et Rouge : «L’équipe ivoirienne n’était pas un foudre de guerre, on pouvait passer ce cap sans trop de difficultés, mais le schéma tactique déployé a donné lieu à tant de ratages. C’est dommage, on aurait pu assurer la qualification ici même à Béjaïa», nous a-t-on

confié, avant d’ajouter : «Rien n’est encore joué, mais ce n’est pas avec une telle mentalité et un tel système de jeu qu’on pourra espérer se qualifier.» En championnat national, si la question du titre n’est plus d’actualité, celle de la troisième place est toujours en discussion. Et là, il faudrait d’abord et avant tout passer le cap khroubi pour voir mieux et entrer en course pour cette troisième place…

LE LIMOGEAGE SERAIT-IL OPPORTUN ?

Si le limogeage sera décidé, l’on se demande si, effectivement, il le sera au moment opportun. Car, recruté pour 6 mois avec certaines clauses, certains s’interrogent s’il n’aurait pas fallu laisser le temps faire et attendre la fin de la saison pour se débarrasser de leur entraîneur. Toujours est-il, selon certains observateurs sportifs, limoger un entraîneur à cette période de la saison, ne ferait qu’empirer les choses, notamment dans un club de la trempe de la JSMB, aussi fragile et aussi suspicieux dans son entourage.

LES VÉRITABLES RAISONS

A franchement parler, les véritables raisons résideraient dans les déclarations faites à la presse par Alain Michel. Ce dernier avait estimé récemment qu’il y avait énormément de problèmes à la JSMB. Bien entendu, cela n’avait pas plu aux membres de l’administration, qui ont estimé à leur tour que le coach a été recruté pour s’occuper du volet technique seulement. Mieux encore, les actionnaires étaient en colère contre Alain Michel qui, selon eux, n’a pas réussi sa mission, tant sur le plan natio-

nal que sur le plan africain.

AIT DJOUDI ET MEHDAOUI CONTACTÉS… MOUASSA PRESSENTI

Aussi, pour parer à tout cela, deux entraîneurs auraient été vite contactés, il s’agirait d’Aït Djoudi, l’actuel coach de l’ASK, prochain adversaire de la JSMB, ainsi que Mehdaoui. Si le premier a décliné l’offre, le deuxième s’est donné un temps de réflexion. Une autre source bien introduite fait part que

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l’entraîneur Kamel Mouassa qui a été contacté juste après le match aux Ivoiriens. Ce dernier aurait dé qu’il était disposé à prendre en mai gars de la Soummam, d’autant plus plusieurs d’entre ces drivers ont travaillé sous sa coupe, entre a Zafour, Maïza, Boucherit, Maro Alain Michel pourrait ne pas term sa mission, 2 mois après l’avoir d tée en remplacement de Bouali question qui se pose est de savo Boualem Tiab était associé à cette sion ou pas ? A


-

aurait face éclaré in les s que déjà autres oci… miner débui. La oir si déciA. Z.

Place au rachat face à l’ASK

LIGUE 1

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

B

Académie et professionnalisme

Pour une leçon, c’en fut bien une. Des jeunots, issus d’une académie, ont fait preuve d’un grand réalisme face à des joueurs d’expérience ayant parcouru depuis longtemps les terrains africains. Les Maroci, Zafour, Gasmi et autres n’ont pourtant rien montré devant le jeu simple et plaisant des jeunes Ivoiriens, qui viennent de donner une belle leçon à la JSMB. Il fallait le faire, car maintenant que les chances des Vert et Rouge sont sérieusement compromises, il serait bon de se rappeler qu’il ne suffit pas d’être expérimenté sans avoir le minimum de réalisme. La défaite de la JSMB avec son armada de joueurs de talent et de label d’expérience face à des petits génies, talentueux, pratiquant un football académique plaisant, attrayant, efficace et rationnel, aura mis à nu toutes les carences et les failles d’une équipe mal gérée, en dépit des moyens financiers existants, une équipe minée par les problèmes internes et où le clanisme bat son plein. Que faut-il retenir de cette leçon, si ce n’est une fois de plus la fougue et le dynamisme des jeunes qui l’auront emporté face à une équipe de plus en plus vieille, de moins en moins professionnelle malgré tout ce qui se dit. A. Z.

KACEM :

«On doit gagner contre l’ASK»

Mehdi Kacem qui n’a pas apprécié se faire sortir devant l’AFAD Académie, pense qu’il est de plus en plus indispensable à son équipe dans ce moment crucial. Ce milieu de terrain talentueux revient quelque peu sur la défaite dans le cadre de la Ligue des champions, tout en évoquant le prochain match pour le compte de la 23e journée du championnat de Ligue 1.

Retour rapide sur cette défaite devant l’AFAD Académie... On a été surpris par le premier but qui nous a quelque peu démotivés, on aurait pu revenir au score, mais la réussite n’était pas de notre côté.

Peut-on dire que vos chances sont compromises ? Non, pas du tout, en football tout reste possible. On va se ressaisir lors du match retour, de toute manière, on jouera notre va-tout. Ce mardi, vous allez rencontrer l’ASK. Comment voyez-vous ce match ? Ce sera vraiment difficile, car l’ASK va se déplacer dans le but de faire un résultat. De notre côté, et même diminués, on fera le maxi-

ien que les joueurs aient été affectés par la récente défaite concédée face à la formation de l’AF Amadou Diallo, dans le cadre de la Ligue des champions, les Béjaouis se sont déjà remis au travail depuis samedi dernier afin de bien préparer le prochain match face à l’AS Khroub ce mardi, dans le cadre de la mise à jour du calendrier. Un match qui ne s’annonce pas facile, mais qui revêt une grande importance pour les Vert et Rouge, puisque ces derniers sont dans l’obligation de glaner les trois points pour se ressaisir de leur dernière défaite à Tlemcen et revenir dans le classement, bien que le titre s’éloigne de plus en plus pour les Béjaouis.

LA VICTOIRE EST IMPÉRATIVE

Ainsi donc, ayant concédé une défaite amère lors de la précédente journée à Tlemcen face au WAT, voilà que les poulains du technicien français, Alain Michel, n’auront plus droit à l’erreur s’ils veulent espérer accrocher une place sur le podium à la fin de la saison. A cet effet, le staff technique doit mettre sur pied une équipe qui sera en mesure de glaner les trois points et renouer avec les résultats positifs afin d’aborder le reste du parcours dans de bonnes conditions. Cela dit, les deux prochaines rencontrees face à l’ASK et le MCEE s’annoncent déjà décisives pour les gars de Yemma Gouraya.

LES BÉJAOUIS RÉTROGRADENT À LA 6 e PLACE

A l’issue des résultats enregistrés lors de la 24e journée disputée samedi dernier, les Béjaouis occupent désormais la sixième place au classement général, avec 33 points, loin derrière le podium. Devant une telle situation, les Vert et Rouge sont condamnés à arracher la victoire, demain mardi, face à l’ASK pour espérer remonter dans le classement et jouer à

mum pour enregistrer le meilleur résultat possible afin de rester dans le lot des équipes en course pour une place sur le podium. Peut-on dire que le titre est encore jouable ? Je ne peux pas m’avancer là-dessus, même si tout demeure possible, mais à 9 points, j’estime que l’Entente a pris une sérieuse option.

Et pour la troisième place ? Elle est jouable, c’est pour cela que face à l’ASK la victoire est impérative, sinon il vaut mieux partir en vacances.

Pensez-vous avoir fait un grand parcours ? Je laisse le soin aux supporters de me juger, je pense que de mon côté je n’ai pas triché et je continue à donner le meilleur de moi-même afin de contribuer à une consécration du club.

Un dernier mot… J’espère que face à l’ASK, on réussira à glaner les trois points pour garder l’espoir de décrocher cette troisième place afin que la saison ne passe pas à blanc. Entretien réalisé par Abdelkader Z.

Anniversaire

L’adorable petit ange :

ISRA MANSOURI

a soufflé lundi sa deuxième bougie. A cette occasion, son père Fayçal, sa mère, ses grands-parents, ses oncles, ses tantes, ses cousins et surtout Nadir et Farès, lui souhaitent un joyeux anniversaire, une longue vie prospère et un avenir radieux. A la centième, inchallah.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

13

fond leurs chances jusqu’à la fin de saison, pour espérer décrocher une place sur le podium.

BOUCHERIT OUT FACE À L’ACADÉMIE IVOIRIENNE

Ayant écopé d’un deuxième carton jaune lors de la rencontre de vendredi face à l’AF Amadou Diallo, le milieu de terrain de la JSMB, Antar Boucherit en l’occurrence, ne sera pas de voyage en Côte d’Ivoire lors de la manche retour, qui aura lieu le 7 avril prochain. Une absence qui va pousser le coach Alain Michel à trouver les solutions nécessaires et mettre en place un plan qui permettra à son équipe de renverser la vapeur et revenir avec la qualification, bien que la mission ne sera pas facile.

LES SUPPORTERS EXIGENT L’INCORPORATION DE DJABARET

Décidément, les nombreux fans du club ne sont plus satisfaits de la prestation que certains joueurs fournissent sur le terrain lors des derniers rencontres au point où ils exigent même des changements dans l’équipe type. Mieux encore, la prestation du portier francoalgérien est loin d’être du goût des nombreux fans, qui ont tenu à demander au coach français de faire revenir Djabaret dans les bois.

BACHIRI ET MEGATELI ABSENTS FACE À L’ASK

Comme cela été le cas vendredi dernier face aux Ivoiriens de l’Académie, les Vert et Rouge de la JSM Béjaïa seront amoindris encore une fois par l’absence de deux éléments pour des raisons de blessures. Il s’agit de Megateli et Bachiri, qui ne se sont pas entraînés samedi dernier avec leurs camarades, alors que leur retour pourrait intervenir à l’occasion du déplacement en Côte d’Ivoire le 4 avril prochain, pour affronter l’AFAD dans le cadre de la manche retour de la Ligue des champions. S. A. S.


Les Crabes reprennent espoir Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

MOB

14

occasion de marquer le deuxième but mais sa tentative est passée à côté du poteau gauche des bois adverses. Ce n’était que partie remise, puisque trois minutes plus tard, le même joueur et sur un retrait de Benhocine, met une tête imparable pour doubler la mise. La messe était dite et les Crabes, même s’ils ne voulaient pas se fatiguer car voulant économiser leur force pour le match retard de ce mardi et celui du week-end prochain.

Ils récupèrent la 4è place

Dans la rencontre qu’il ne fallait pas perdre, et dont un nul ne suffirait pas aux Crabes, ces derniers ont réussi à se défaire de leur invité de cette 24è journée du championnat de la ligue II professionnelle, en venant à bout du Mouloudia de Batna, qui s’est déplacé à Bejaïa, avec la ferme intention de revenir chez elle avec un bon résultat dans les bagages.

Mais il fallait compter sur la volonté des Crabes à ne pas laisser l’occasion aux gars des Aurès, en entrant directement dans le match, où à peine une minute de jeu que Nemdil tente sa chance d’un tir croisé mais son cuir est passé légèrement à côté des bois de Litim, le portier adverse. Cinq autres occasions s’ensuivirent avec notamment ces coup-francs magistrales de Dehouche aux 8’ et 14’de jeu , et où le gardien de Batna aura étalé toute sa classe pour dévier le cuir en corner avec des claquettes de la main.

Potins :

Henider passera en conseil de discipline

Ce joueur avait un comportement bizarre ces dernières semaines. Selon le coach Rahmouni « Henider a dépassé ses limites. J’ai eu un accrochage avec lui et je l’ai mis à la disposition de la direction et de juger utile, ce qu’il y’a lieu de faire avant sa comparaison devant le conseil de discipline ».

La non convocation de Bensalem est une question de choix tactique

Pour le match des Crabes face aux gars des Aurès, le coach Rahmouni n’a pas jugé utile de convoquer Bensalem. Selon l’homme fort de la barre technique « C’est une question de choix tactique, c’est tout. Le joueur s’entraîne le plus normalement du monde avec le groupe ».

Un club sans martyrs est un club sans histoire

Avant le début du match entre les deux Mouloudia, de Bejaia et Batna, les supporters du MOB ont exhibé des banderoles en mélange du Vert et Noir, et avec des portraits des 13 Martyrs du club qui ne sont plus de ce monde, tel que Salah Ben Allouache. Cette exhibition a fait chavirer les cœurs et il y’en a même ceux qui ne croyaient pas à leurs yeux. et se demandent si vraiment, le MOB évolue en ligue II. Pour beaucoup, ce club a largement sa place en ligue I professionnelle, de par ses milliers de fans qui suivent leur équipe à chaque rencontre

Rahal aurait pu ouvrir la marque, en récupérant une balle d’un cafouillage pour adresser un bolide des 15 mètres , mais son tir est parti dans les décors. Benchaâbane quant à lui aurait pu, où il avait pas moins de deux occasions en trois minutes d’intervalle, aux 31’ et la 34’ , mais sans grand danger pour le camp Chaoui. Mais ce qui devait arriver arriva, puisque sur un coup franc accordé aux Crabes à partir des 20 mètres , Akrour Djebar botte le cuir magistralement pour le loger en pleine lucarne du gardien Litim, qui n’avait rien vu. Ce qui fait que les deux équipes ont rejoint les vestiaires pour la pause avec un avantage des Vert et Noir.

Moins d’occasions en deuxième période

Même si le match a baissé d’intensité en deuxième mi-temps, n’empêche que les Crabes voulaient à tout pris en finir avec cette équipe du MSPB, où dix minutes après le début du second half, Yaya avait une

Dehouche capitaine pour la 1ère fois En l’absence de Chaoui Smail, blessé, c’est Nassim Dehouche qui a porté le brassard de capitaine dans ce match des Crabes face aux Chaouias. Ce qu’il y’a lieu de retenir de ce joueur, est l’homme des coup-francs où il a mis souvent en péril le gardien de Batna.

Et de trois pour Akrour

Même si ce joueur avait joué comme arrière gauche dans ce match, n’en demeure pas moins qu’il avait inscrit son troisième but après ceux du CABBA à Bejaïa (1/2) et celui de l’ESM (2/1) à Bejaïa.

Yaya rejoint Benchaâbane dans le nombre de buts

Le chassé-croisé entre les deux meilleurs buteurs du MOB, à savoir Yaya Fawzi et Benchaâbane Ghilas se poursuit. Le premier nommé, ayant inscrit le 2è but de son équipe face au MSPB, et augmente son capital but à six, rejoignant ainsi Benchaâbane qui enregistre lui aussi six buts.

Départ hier matin à Saida

Le groupe n’avait pas de répit, du fait qu’un autre match l’attend ce mardi, avec ce déplacement périlleux à Bechar. et que la direction du club a pris la décision pour que le déplacement se ferait hier soit (Dimanche) à partir de 5 h du matin, vers la ville de Saida. La délégation Bejaouïe élira domicile dans cette ville 24 heures avant le match. R. M.

On l’a si bien dit dans l’une de nos éditions de début de semaine, du fait que le MOB jouera en match décalé le Samedi, pourrait être fatal pour les Crabes comme il se pourrait être bénéfique. Et les résultats enregistrés par les autres équipes du haut du tableau, ont été en faveur des Crabes. L’USM Annaba a été étrillée à Merouana par l’ABM sur le score de 4 à 1, de même l’USM Bel Abbès qui a reçu une gifle en déplacement face au voisin de l’ESM qui l’a emporté sur un score large de quatre à zéro. Ce qui fait que les gars de l’antique Bône perdent deux places au classement,

LIGUE 2

alors que les gars de la Mekerra restent à la 3è place mais avec un seul point d’avance sur les Crabes, qui ont récupéré à l’issue de cette journée la quatrième place, qu’ils ont perdu après la défaite subie face à Bel Abbès lors de la 23è journée.

Place à la JS Saoura

Maintenant que l’espoir est revenu dans la maison des Crabes, où tout le monde est unanime à dire que le MOB a encore des chances de figurer parmi le trio pour l’accession en ligue I, disons que la rencontre de ce mardi comptant pour la mise à jour du calendrier (22è journée) face à la JSS constituerait une affiche entre deux équipes qui ont affiché leurs intentions de jouer la carte de l’accession à fond, après que leurs dirigeants respectifs ont tracé comme objectif le maintien en ligue II, du moment que les deux équipes n’ont accédé qu’au terme de l’exercice écoulé, du championnat de la DNA à la ligue II professionnelle. Les Crabes n’auront donc pas de répit, mais sont décidés à revenir à la maison avec un résultat positif et pourquoi pas avec une victoire. R .M

RAHMOUNI : «Victoire importante pour la suite»

A

la fin de la rencontre, le coach Rahmouni, et comme c’est de coutume avait animé un point de presse au siège de l’administration du club où il dira que la victoire acquise face au MSPB avec l’art et la manière, va remonter le moral du groupe et le stimuler à aller encore de l’avant. Il dira à cet effet : « C’est une victoire importante qu’on vient de réaliser aujourd’hui, surtout qu’on l’a acquise logiquement. On a vu une bonne équipe du MOB, pratiquant un beau football, en même temps on aurait pu marquer d’autres buts, si ce n’est la grande forme de leur gardien , qui a fait un grand match. On a fait l’essentiel, même si je dois avouer qu’avant le match, on a cherché le résultat. Je pense que la manière aussi était au rendez-vous dans ce match et les gens qui se sont déplacés au stade n’ont pas été déçus. On est très content par ce succès, que ça soit le staff technique ou du côté des dirigeants, où tout le monde avait travaillé pour que le groupe arrive à engranger le maximum de points, une manière de se maintenir en ligue II professionnelle ».

« Pour l’accession, attendons pour voir »

On l’a si bien dit en haut que la victoire acquise samedi passé est faite pour arranger les affaires du club, qui peut espérer décrocher l’une des trois premières places à la fin de l’exercice en cours. Néanmoins pour le coach Rahmouni, celà dépendra de plusieurs paramètres. « Sincèrement pour l’accession, wait and see. On a déjà gagné un joker, et le deuxième match sera face à la JS Saoura , c’est à partir du résultat final de la partie qu’on pourra savoir si nous pourrons jouer l’accession ou pas. Si on arrive à décrocher un résultat positif, on sera toujours optimiste. En tous les cas, on fera tout pour éviter une défaite », dira-t-il encore.

« Je suis le premier responsable de la barre technique et personne ne peut contester mes choix »

Le coach avait fait tout de suite allusion à certains articles lus dans la presse, disant que les choix de Rahmouni face à Bel

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Abbès ont été contestés par les dirigeants du club. Il répliqua en disant « Je suis le premier responsable de la barre technique et personne ne pourra contester mes choix. J’ai carte blanche et je gère mon effectif selon les besoins, c’est tout. Je ne suis pas d’accord qu’un dirigeant se mêle de mon travail. Je ne suis pas là pour critiquer la presse, d’autant plus qu’on est tous là pour œuvrer ensemble à la bonne marche du club, mais personne n’a le le droit de s’immiscer dans le volet technique ».

« La rencontre face à la JSS sera une finale avant la lettre »

A une question d’un confrère sur le match de la mise à jour du calendrier, le coach Rahmouni dira « ça sera un match difficile, d’autant plus qu’il se jouera pour l’accession. La JSS n’aura pas le droit à un 2è faux-pas de suite et partant de là, ça ne sera pas une tâche facile. Ce qui me désole,au niveau du MOB, on savait que nous avons deux matches de suite, pour le 24 et le 27 et les dirigeants ne l’ont même pas préparé. On ne sait même pas la date précise de notre déplacement à Bechar. Le fait que nous aurons deux matchs successifsà l’extérieur en face à la JSS et le RCK, on devrait partir par avion, pour éviter la fatigue aux joueurs ».Synthèse de Rahib. M


RCK

LIGUE 2

Le Raed tient bon devant la Saoura Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

Le RC Kouba est revenu avec un bon point de pris, suite à son déplacement périlleux au stade de Béchar pour affronter la JS Saoura.

D

ans un match qui rentre dans le cadre de la 24e journée de la ligue 2, on le savait déjà, le RCK était dos au mur, notamment après la défaite de la journée passée, concédée à domicile contre l’ESM, en dépit de la difficulté de la mission chez le deuxième du classement, en l’occurrence la JS Saoura. Le RC Kouba a pu tenir ce dernier en échec par le score de 1-1. De cette manière, les joueurs ont pu relever le défi contre un adversaire très coriace et surtout, intraitable sur ses bases, puisque vu le déroulement de la rencontre, les choses sont passées très vite, dès la 2e minute de jeu, les locaux ont pu ouvrir la marque par le biais de Beldjillali. Huit minutes plus tard, le jeune défenseur koubéen, Brahim Essaid, a remis les pendules à l’heure. A la 19’ la JSS a eu une occasion en or de reprendre l’avantage, après avoir bénéficié d’un penalty, mais le tir de Metrani a été contré par le gardien Mokrani. L’implication montrée par les joueurs des Vert et Blanc a prouvé leur détermination pour se racheter, et réaliser la meilleure opération possible afin de sauver l’honneur du club phare de la ville de Kouba. C’est de bon augure pour la suite du parcours qui s’annonce difficile très difficile.

PAC

KEDJOUR RÉTABLI

Le défenseur axial Billal Kedjour absent ces derniers temps sur les terrains à cause d’une méchante blessure est rétabli grace aux soins intensifs du staff médical. Il a repris du service avec le reste de ses camarades et se prépare déjà en vue du long et périlleux déplacement à Biskra prévu vendredi prochain dans une rencontre revêtant un carectère très important pour les Algérois qui ne doivent en aucun rater pour ne pas compromettre leur chance de maintien.

U21 PAC 1-ASMO 2 (JOUÉ SAMEDI)

Les espoirs du Paradou se sont inclinés hier après-midi sur le score de deux à un devant leurs homogues de l’ASMO dans une rencontre disputée de bout en bout par les vingt-deux acteurs. Les Oranais plus chanceux dans leurs tentatives sont repartis avec les trois points de la victoire. Cette défaite ne va pas du tout décourager les Pacistes pour la suite de la compétition pour atteindre leur objectif qui est de terminer parmi le trio de téte. O. A.

15

Le changement a porté ses fruits

Apparemment, le staff technique koubéen a bien compris que l’équipe avait besoin d’un changement au niveau des éléments alignés, et cela pour ramener un nouveau souffle, et donner de la sorte plus d’efficacité au système de jeu du RCK. Dans le match d’avanthier, l’entraîneur Hamada a titularisé l’attaquant des U21, Oughlis, à la place de Berguigua qui a perdu son efficacité devant les buts, ainsi que la titularisation du jeune Hamza Banouh pour animer la ligne d’attaque koubéenne, sans oublier l’arrière droit Zermane qui a remplacé Assad. Ce dernier souffre toujours d’une blessure au niveau des adducteurs. Tous ces changements ont porté leur fruits, puisque le RCK à joué en bloc, et la motivation et l’engagement physique y étaient présents, au point où le défenseur Khellidi Rabah a écopé d’un carton rouge (61’), ainsi que quatre avertissements écopés par ses coéquipiers. Suite à cette donne, le coaching de Rachid Hamada a été judicieux, car l’équipe koubéenne a pu ramener un bon point qui aura son pesant d’or lors du décompte final. A signaler la défaite du SAM chez le leader le CABBA par 1à 0. Un résultat qui permettra au RCK de rester à la 14e place avec 26 points au compteur, c’est-à-dire à un seul point d’écart par rapport au SAM qui demeure le premier non relégable. Dans cette optique, les Koubéens doivent enchaîner avec un succès à domicile, dès la semaine prochaine afin de ne pas condamner leur chance pour la course au maintien. T. S.

Le maintien à tout prix

Les Pacistes ne veulent plus revenir en arrière c'est-à-dire se rappeler des échecs cosommés à domicile qui ont dégringolé le Paradou dans une position de relégable. Tout cela n’est que du passé faut maintenant faire l’impossible pour sauver leur équipe du purgatoire.

I

ls ont joué contre l’ASMO avec une farouche détermination pour sortir victorieux de leur importante rencontre qui les mettra en confiance pour les derniers matchs de ce parcours qu’ils doivent mettre aux oubliettes en cas de maintien. C’est avec cette

rage de vaincre qu’ils ont comptabilisé trois précieux points face une bonne formation oranaise qui s’est pourtant déplacée à Alger pour réaliser le meilleur résultat possible, malheureusement, elle a eu affaire à un onze du Paradou déterminé plus que jamais de s’imposer. Cette victoire a donné une lueur d’espoir pour l’équipe chère aux frères Zetchi. Et c’est dans une formidable ambiance que les camarades de Hadjaoui ont repris hier après-midi du service à Bouchaoui en vue de leur prochain déplacement à Biskra pour croiser le fer à la formation locale l’USB pour le compte de la vingtcinquième journée de ligue 2. C’est une rencontre difficile face un ade-

vrsaire appelé à évoluer la saison prochaine en division nationale amateur et qui ne va pas se laisser faire, il fera tout pour s’offrir la victoire. Les Algérois savent ce qui les attend dans la ville des Zibans et sont appélés à sortir le grand jeu pour revenir avec la victoire dans leur valise. Les Pacistes, qui ne veulent pas que leur équipe « tombe », ont promis de faire de leur mieux pour qu’elle puisse continuer son aventure dans cette antichambre de l’élite.

Ammour de retour

Le milieu offensif du Paradou Ammour, absent contre l’ASMO pour raison de santé, une méchante

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

grippe l’a empêché d’être présent avec ses camarades et c’est grace aux soins qu’il s’est remis sur pied, il était présent hier à la reprise effectuée à Bouchaoui le staff technique compte énormément sur ses services pour les prochaines échéances qui s’annoncent très difficiles pour l’avenir des Jaune et Bleu dans cette division. L’enfant d’El Bahia est un élément indipensable dans l’échiquier de Lounici et il l’avait prouvé à plusieurs reprises en plus de son rôle balayeur sur le terrain, il arrivait des fois à inscrire de très beaux buts sur balle arrêtée. Son retour à la compétition sera des plus bénéfiques pour son équipe. O. A.


LIGUE 2

Les Vert et Blanc métamorphosés Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

USMB

16

Des performances qui ne font que conforter le travail de Menad qui est en train de laisser ses empreintes dans la vie du club, qu’il a su transformer en un laps de temps, en une formation combative et volontaire à souhait. Pour mémoire, il y a peine un mois et demi, les Blidéens se sont faits accrochés par l’USMBA (16e) et l’OMM (18e) à domicile et ont concédéune défaite à Annaba (17e). La majorité des amoureux de l’USMB condamnaient les Vert et Blanc à un purgatoire qui semblait inévitable cette saison ; il est vrai que l’équipe n’arrivait même pas à aligner trois passes successives et présentait un visage terne.

L’effet Menad est bien réel

SAM

La victoire de l’USMB, lors de la dernière rencontre face au MOC, au stade Chahid Hamlaoui, aura surtout permis aux inconditionnels blidéens de se rendre compte de la métamorphose de l’équipe dans le domaine de l’organisation de jeu et de l’efficacité des joueurs, depuis que la direction du club a fait confiance à Menad Salim pour diriger la barre technique de l’USMB.

C

e dernier a su donner un sang nouveau aux camarades de Defnoun, lesquels ont pu engranger 10 points en 4 matchs (3 victoires et un nul). Ce qu’il faut retenir de cette victoire face au MOC, c’est surtout la manière, puisque le succès de l’USMB ne souffre d’aucune contestation et aurait pu être plus lourd, si ce n’est le manque de réalisme des attaquants blidéens, en première période de jeu. Rappelons également que c’est la première fois que la formation de l’USMB remporte un succès mérité hors de ses bases et après avoir déjà ramené 4 matchs nuls de ses déplacements.

Tout ce changement revient à la touche du staff technique blidéen, composé du coach Menad, de son adjoint Mekalfia et de l’entraîneur des gardiens, Salah Kamel, qui ont contribué grandement aux résultats de l’équipe. Dans un temps pas si lointain, l’équipe n’arrivait pas à gagner sur son terrain et devant son public. Elle s’est métamorphée en une formation qui fait peur à ses adversaires et difficile à manier sur son terrain et à l’extérieur. Après le départ de l’ex-entraîneur Amrouche, les dirigeants de l’USMB ne se sont pas trompés en lui

REPRISE DES ENTRAÎNEMENTS HIER

Les poulains de Menad ont repris, hier à 16h, le chemin des entraînements à l’annexe Tchaker, en prévision du prochain match face au CABBA, pour le compte de la 25e journée. Les joueurs ayant participé au match face au MOC, avaient droit à une séance d’exercice d’assouplissement et de détente, contrairement à leurs camarades en manque de compétition, qui ont prolongé le travail avec des exercices physiques en différents ateliers. T. A.

Se ressaisir face AU MOC

Les poulains de Kardi se sont un peu compliqué la tâche pour assurer leur maintien en ligue deux, en concédant une défaite vendredi dernier, face au leader, le CABBA.

Pourtant, les coéquipiers de Moumen ont bien géré la première période ; malheureusement pour eux, les Samistes n’ont pas tenu longtemps, puisqu’ils vont encaisser l’unique but de la partie à vingt minutes de la fin de la rencontre. Un but de Belgherfi qui a assommé les Oranges, soit une défaite amère qui n’arrange guère les affaires de l’équipe phare de la ville des Oranges qui se positionne à la 13e marche du classement avec vingtsept points seulement et à une longueur d’avance sur le premier relégable, en l’occurrence, le RCK qui totalise 26 points. Désormais, les Samistes se retrouvent dans la zone dangereuse et sont condamnés à réagir avant qu’ils soit trop tard. Les matchs à venir ne s’annoncent pas faciles, et les Oranges sont dans l’obligation d’arracher le maximum de points afin d’éviter le purgatoire, toutefois, vu l’importance des prochaines rencontres qui attendent le Sarii. Les camarades de Haoua ont repris le chemin des entraînements hier, afin de bien préparer la

faisant confiance, pour une mission qui était difficile, du fait que la formation blidéenne après la 20e journée se positionnait à la 11e place, avec 25 points au compteur, à 3 points du premier relégable, en l’occurrence le SAM, c’est à dire logée dans le wagon des équipes mal classées. Actuellement, elle laisse stupéfiés les observateurs, notamment, par la hargne et l’efficacité retrouvées par les joueurs sur le terrain et la bonne maîtrise du staff technique en 2eme mitemps. Lorsque l’équipe est mal en point, les changements opérés sont judicieux, comme ce fut le cas lors de la dernière rencontre face au MOC. De toutes les manières, si l’USMB n’arrive pas à se frayer une place sur le podium à la fin de la saison, cela est du à sa situation financière, qui n’est pas aisée, ce qui ne lui a pas permis de recruter des joueurs chevronnés et expérimentés qui auraient apporter un plus à l’équipe. La direction du club n’a pas su attirer d'autre actionnaires, à l’ouverture du capital de la SSPA/USMB pour renflouer les caisses du club, ce qui lui aurait permis de jouer les premiers rôles cette saison, à l’instar du CABBA et de la JSS, qui ont su mettre en place tous les paramètres positifs pour rejoindre au plus vite le palier supérieur. T. A.

TLEMÇANI : «Il faut battre le MOC»

Le buteur maison samiste, le jeune attaquant Tlemçani Chemseddine, que nous avons contacté hier, affirme dans cet entretien, que même si elle a été mal digérée, la défaite concédée face au leader, est déjà oublié et pense que son équipe est concentrée uniquement sur le prochain match face au MO Constantine.

prochaine rencontre face au MOC, un match capital et décisif qu’ils doivent impérativement remporter et s’assurer les trois points de la victoire à domicile, pour maintenir l’espoir. D’ailleurs, en dépit de la difficulté de la tâche qui les attend

dans ce match face à une bonne équipe du MOC, les joueurs samistes affichent déjà une grande détermination à relever le défi et, par là même, renouer avec les victoires afin d’espérer rester en ligue deux. Aoun Laïd Boualem

Avec un peu de recul, un commentaire sur la défaite concédée face au CABBA ? Cette défaite qui nous est restée au travers de le gorge a tout remis en cause dans la mesure où nous ne sommes qu’à une longueur d’avance par rapport au premier relégable. Je ne vous cache pas que nous nous sommes déplacés à Bordj Bou-Arréridj dans le seul but de réaliser un résultat positif avec, au moins, le point du nul qui nous aurait permis de maintenir l’écart qui nous sépare du RC Kouba.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Malheureusement, on est tombé à vingt minutes de la fin. On doit L’accepter, étant donné que la défaite fait partie du jeu. Maintenant, on va travailler pour bien préparer notre prochain match face au MO Constantine. Justement, comment s’annonce-t-il pour vous, ce rendez-vous ? Ecoutez, à domicile et devant notre merveilleux public, nous n’avons plus le droit à l’erreur ; on est dans l’obligation de gagner pour nous éloigner de la zone dangereuse, les trois points sont primordiaux. Il est vrai qu’on doit se méfier de cette équipe du MOC qui reste sur trois défaites consécutives mais la victoire ne nous échappera pas et nous allons tout faire pour arracher les 3 points. Allez-vous marquez ? Je l’espère bien, pour améliorer mon capital but. Cela dit, je n’en fais pas une obsession, l’essentiel pour moi, c’est qu’on gagne quel que soit celui qui marque. Entretien réalisé par A. L.


MSPB

LIGUE 2

Le Mouloudia en perte de vitesse

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

Litim titulaire

17

Profitant de la blessure de Benzaïd et du mal de dos de Sahraoui, le gardien Litim a joué son premier match de la saison contre le MOB et ce, malgré la défaite et les deux buts encaissés, Litim a fait un bon match, il a évité la débâcle à son équipe.

Benaïfa aussi

L’autre joueur qui a retrouvé une place de titulaire est le jeune transfuge de l’ES Bouakal Benaïfa qui a profité de l’absence de Zeghidi pour suspension et blessure afin de jouer son premier match d’entrée.

Amrane a accompagné l’équipe Non concerné par le match pour blessure le capitaine d’équipe Mounir Amrane a tenu à accompagner ses camarades à Béjaïa pour les encourager, il est vrai aussi que Amrane qui a joué à la JSMBéjaïa avait beaucoup d’amis à rencontrer.

d’alarme car à Béjaïa l’équipe à Bendjaballah a montré beaucoup de carences, techniques, tactiques et physiques si on y ajoute l’aspect morale né de la situation qui prévaut au club, il y a vraiment de quoi se faire des soucis pour l’avenir du MSPB en ligue professionnelle deux. Il est vrai qu’on en est pas encore là mais à ce rythme et de cette manière on se dirige directement vers des zones de turbulences où le sauvetage ne sera pas si facile que certains l’imaginent, il n’y a qu’à bien regarder derrière pour se rendre compte que les menaces de la rélégation ne sont qu’à trois points, soit un match et quand on fait des petits calculs prévisionnels on se rend compte qu’il faut un minimum de 40 pts pour assurer son maintien, la mission n’est pas facile, il est grand temps de se ressaisir. W. Y.

Avec la nouvelle défaite concédée contre le MOBéjaïa. Le MSPBatna s’est mis dans une situation qui peut lui jouer des mauvais tours, surtout si on sait que vendredi prochain le Mouloudia effectuera un autre périlleux déplacement à Bel Abbès où l’USMBA joue pour une place au podium, un autre faux pas et les Batnéens se verront rejoindre par le peloton de la relégation.

C

e qui inquiète les supporters du Mouloudia c’est beaucoup plus l’ambiance et l’état d’esprit qui règnent au sein du groupe, si on se réfère au match disputé contre le MOB, il est vraiment temps de tirer la sonnette

PUBLICITÉ

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE AIN DEFLA DIRECTION DU LOGEMENT ET DES EQUIPEMENTS PUBLICS (N.I.F) 099944019061117

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE

Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel N°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, la direction du logement et des équipements publics de la wilaya de Aïn Defla informe les entreprises ayant soumissionné à l’avis d’appel d’offres National ouvert n° 56/2011 pour la construction d’un lycée 1000 avec infrastructure sportive à AIN BOUYAHIA lot n°08 : chauffage central. Paru dans : • En langue nationale ???????? en date du 07/01/2012. • En langue étrangère Maracana en date du 08/01/2012. • Et au Bulletin officiel des marchés de l’opérateur public (B.O.M.O.P) Après analyse technico-financière des offres, le projet est attribué provisoirement à : Désignation du lot

lot n°08 : chauffage central

Entreprise N.I.F

Montant en DA et TTC

Délai

Douba Abdelghani 9.719.868.60 90 NIF : jours 198244010061730

Note Technique

Observation

29

Offre moins disante pré qualifié techniquement

Le soumissionnaire qui conteste le choix opéré par le service contractant dans le cadre du présent avis d’appel d’offres, peut introduire un recours dans les dix (10) jours à compter de la première publication de l’avis d’attribution provisoire du marché, dans le Bulletin officiel des marchés de l’opérateur public (BOMOP) ou la presse, auprès de la commission des marchés de la wilaya de Aïn Defla. Si le dixième jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la date limite pour introduire un recours est prorogée au jour ouvrable suivant. Les soumissionnaires, qui sont intéressés, peuvent se rapprocher du service des équipements publics, au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l’attribution provisoire du marché, pour prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières.

Maracana N° 1685 — Lundi 26 Mars 2012 - Anep N° 906 574

Zidani chef de délégation

Le boss du Mouloudia a été le premier dans le bus pour mener la délégation à Béjaïa, une façon de rassurer les joueurs qui avaient des appréhensions quant à l’accueil des Béjaouis finalement tout s’est bien passé pour les Batnéens.

Reprise cet après-midi Les joueurs ont bénéficié d’un repos jusqu’à aujourd’hui après-midi, où ils ont rendez-vous avec reprise à partir de16h au stade Chaoui, et ce en prévision de la préparation du match USMBA-MSPB de vendredi prochain.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE LAGHOUAT DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU RUE DOCTEUR SAÂDANE LAGHOUAT (BUREAU DES MARCHÉS) NIF DREWL : 099003019000736

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N°06/2012/DREWL

La Direction des ressources en eau de la wilaya de Laghouat lance un avis d’appel d’offres national restreint ayant pour objet des travaux de : «Réalisation du prolongement du collecteur d’assainissement centre Kheneg vers station Oued M’Saâd-ville Laghouat» * Intitulé d’opération : «Réalisation du prolongement du collecteur d’assainissement centre Kheneg vers station Oued M’Saâd-ville Laghouat» * Numéro d’opération : NK. `5.342.6.262.103.11.02 Les soumissionnaires intéressés par cet avis peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction des ressources en eau de la wilaya de Laghouat. Les entreprises qualifiées, ayant réalisé des projets similaires, peuvent retirer le cahier des charges auprès de : Direction des ressources en eau, rue Docteur Saâdane Laghouat (secrétariat) Les soumissionnaires doivent joindre à leurs offres les documents légalisés, exigés par la réglementation en vigueur en deux enveloppes. 1- Première enveloppe : offre technique : elle doit contenir les pièces suivantes : (2 copies) - Déclaration à souscrire - Copie légalisée de l’extrait de rôles avec échéancier respecté - Copie d’attestations des mises à jour (CNAS, CASNOS, CACOBATPH) - Copie légalisée du registre du commerce - Copie du certificat de qualification et classification professionnelles catégorie 03 et plus en hydraulique principale dans le domaine d’assainissement (code 705-34) - Copie du numéro d’identification fiscal NIF

- Copie du casier judiciaire du signataire de la soumission, du gérant en cas d’une société - Références professionnelles - Liste des moyens matériels avec carte grise + PV de l’huissier de justice pour l’autre matériel - Planning prévisionnel d’exécution des travaux - La liste des moyens humains visée par CNAS - Attestation de dépôt des comptes sociaux de société - Déclaration de probité - Bilans financiers des trois dernières années 2- Deuxième enveloppe : offre financière : elle doit contenir les pièces suivantes : - Le cahier des charges dûment rempli, signé et cacheté - Lettre de soumission - Bordereau des prix unitaires + devis quantitatif et estimatif L’enveloppe extérieure ne devra comporter que la mention : «Réalisation du prolongement du collecteur d’assainissement centre Kheneg vers station Oued M’Saâd-ville Laghouat» «A ne pas ouvrir» La date limite de dépôt des offres est fixée après (21) jours de la première parution de cet avis dans les journaux nationaux ou au Bomop à 14h00mn. Les soumissionnaires resteront engagés pendant une durée de 180 jours à compter de la date limite des dépôts. Les soumissionnaires peuvent assister à l’ouverture des offres le même jour du dépôt des offres à 14h:30 à la Direction des ressources en eau de la wilaya de Laghouat. Tout dossier incomplet ne sera pas pris en considération et sera rejeté d’office.

Maracana N° 1685 — Lundi 26 Mars 2012 - Anep N° 906 730

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

DIVISIONS INFERIEURES

Amizour garde ses distances

Régionale I/23e journée

Cette 23e journée de la Régionale I, affiliée à la Ligue régionale d’Alger, a été sans incidence sur le classement des trois équipes qui occupent les trois premières places.

D’

abord, il y a le chef de file actuel, l’US Olympique Amizour, qui a effectué un

Classement :

déplacement risqué si on ose dire. Et comment ! Les Amizourois avaient affaire à une équipe du RCB, qui même si elle n’avait rien à espérer, de même qu’elle n’est pas menacée par la relégation, il n’empêche qu’elle a joué le jeu jusqu’au bout. La rencontre s’étant achevée donc sur le score d’un but partout. Ce qui fait les affaires des Rouge et Noir, qui grâce à ce nul, gardent tout de même leur écart qui est de neuf points par rapport à l’Etoile Sportive de Ben Aknoun, soit un promu aux dents longues,

1-US Olympique Amizour 2-ES Ben Aknoun 3-JS Akbou 4-RC Boumerdès -MB Bouira 6-OC Beaulieu 7-JS Azazga 8-CRB Tessala El Merdja 9-DRB Baraki 10-CRB Bordj El Kiffan 10-ESM Boudouaou 12-ES Baghlia 13-CMB Thènia -IRB El Achour 15-DRB Staouèli 16-CB Sidi Moussa

Résultats complets :

53 points 44 points 42 points 36 points 36 points 34 points 32 points 31 points 28 points 27 points 26 points 23 points 22 points 22 points 20 points 19 points

MB Bouira - CB Sidi Moussa RC Boumerdes - US Olympique Amizour DRB Baraki - DRB Staoueli IRB El Achour - ES Baghlia CMB Thénia - OC Beaulieu CRB Tessala El Merdja - ESM Boudouao JS Akbou - ES Ben Aknoun CRB Bordj El Kiffan - JS Azazga

0-0 1-1 2-1 4-2 1-0 1-0 0-0 1-2

qui est allé contraindre les gars de la JS Akbou au partage des points. Un nul qui n’arrange nullement les deux équipes, où les Algérois gardent la 2e place avec neuf points de retard par rapport au leader, alors que les Akbouciens restent eux à la 3e place, à onze points du chef de file. Dans le bas du tableau, les équipes qui ont pour noms le DRB Staouéli (13e avec 20 points), le CMB Thénia, l’IRB El Achour et le CB Sidi Moussa qui fermaient la marche avant cette journée avec 19 points chacune, ont elles eu des fortunes diverses. En effet, Staouéli qui a été défait par le voisin de Baraki, rétrograde de la 13e à la 15e place avec 20 points. L’ES Baghlia (12e) a été étrillée elle par l’IRB El Achour sur le score de 4 à 2. Cette victoire permet aussi aux gars d’El Achour de respirer un peu, en laissant l’avant-dernière place avec 22 points, ex aequo avec l’autre mal classé, le Chabab de Thénia, qui l’a emporté petitement devant l’OC Beaulieu. C’est la deuxième victoire de suite pour les gars de Thénia, après la première acquise lors de la précédente journée où ils ont battu à domicile le voisin du RC Boumerdès. Ce qu’il y a lieu de noter, c’est que comparativement à la précédente journée, où il y eu en tout 28 buts d’inscrits en huit rencontres, cette fois-ci, il n’y a eu que 18 buts d’inscrits, soit une différence de dix buts par rapport Rahib. M. à la 22e journée.

Division Pré-Honneur-18e journée

Kemouda surprend Mouldiouane

JSE Mouldiouane 0 - US Kemouda 1

Le match de la 18e journée ayant mis aux prises, avant-hier aprèsmidi au stade Ahcène Aiboud de Tadmaït, les deux clubs, la JSE Mouldiouane et l’US Kemouda, a été d’un niveau tout juste moyen. Les poulains du nouvel entraîneur Rachid Meziane, ont pris les premiers l’initiative, et se sont procurés plusieurs occasions de but, mais en vain. es camarades de Kheddache ont dominé outrageusement leurs homologues de l’US Kemouda, mais sans parvenir à trouver la faille. Les visiteurs ont su comment annihiler toutes les tentatives des joueurs de la JSE Mouldiouane. L’équipe visiteuse, qui opérait par des contres, a réussi à tromper la vigilance du gardien de but de la JSEM, à la surprise générale. Rachid Meziane, qui a dirigé sa

L

nouvelle équipe pour la première fois et en tant que superviseur, a désormais une idée plus précise sur le niveau de ses joueurs, comme il a tenu à nous le déclarer avant-hier à la fin de la rencontre : «J’ai supervisé l’équipe, et j’ai constaté plusieurs points positifs mais aussi négatifs. Dans l’ensemble, l’équipe a eu un bon rendement, maist la chance lui a fait défaut. On a dominé notre adversaire et on s’est procuré plusieurs occasions de but, mais sans résultat»,

et de conclure : «L’équipe de l’US Kemouda renferme aussi des joueurs de valeur. Cette équipe s’est procurée une occasion et a su comment la transformer en but, et repartir avec les points de la victoire. C’est bien dommage, car vu la physionomie de la rencontre on ne méritait pas de perdre, mais c’est ça le football. On va essayer de nous racheter lors de la prochaine rencontre face à l’IRB Bounouh.» A. M.

Ballack était là ! RC Boumerdès 1 - US Olympique Amizour 1

pparemment, les Rouge et Noir de l’US Olympique Amizour ne semblent pas près de lâcher prise, puisque pour le match de cette 24 A journée face aux gars du RC Boumerdès, une équipe qui a perdu tout e

espoir de décrocher ce fameux ticket pour l’accession en Interligues, les Amizourois ont donc réussi à prendre un point dans un match qu’il ne fallait surtout pas perdre, étant donné que dans le même temps, le deuxième au classement (l’ESB Aknoun), et le troisième (la JS Akbou) se donnaient la réplique au stade d’Akbou. Les capés de Sebaâ Mustapha avaint donc donné la réplique au RC Boumerdès dans l’antre de ce dernier, tout en gardant une oreille attentive du côté du stade OPOD d’Akbou où se déroulait le choc de la journée. La première mitemps s’est achevée en faveur des locaux sur le score d’un but à zéro, avant que Karim Aït Amara, c'est-à-dire celui qu’on surnomme «Ballack», pour sa ressemblance avec l’ex-capitaine de la Manschaft dans le jeu surtout, n’arrive à égaliser pour son équipe. Un bon point de pris, et qui laisse les hommes du président Amer Aoughlis à la 1re place avec 53 points et garder par la même occasion le même écart d’à l’issue des résultats de la 22e journée, c'est-à-dire neuf sur le premier poursuivant immédiat, l’ES Ben Aknoun qui est sorti indemne de son déplacement à Akbou. Quant à la JSAk, il semble que cette équipe a déjà courbé l’échine. Les camarades de Yacine Amaouche continuent ainsi sur leur lancée et sont bien partis pour arracher cette fameuse accession en Interligues, soit réaliser le rêve tant attendu par la galerie des Rouge et Noir, qui a promis de faire une grande fête en fin de saison. En tous les cas, il ne reste que sept rencontres avant la fin du championnat avec quatre rencontres à domicile pour les Unionistes, à commencer par le match de la 24e journée face à El Achour, qu’ils recevront au stade OPOW de Béjaïa et trois en déplacement. R. M.

Ce qu’il leur reste à jouer : A domicile : 24e journée : IRB El Achour 26e journée : MB Bouira 28e journée : CMB Thénia 30e journée : ESM Boudouaou En déplacement : 25e journée : CRB Bordj El Kiffan 27e journée : CRB Tessala El Merdja 29e journée : OC Beaulieu

L’ES Azeffoun consolide sa place de leader Régionale 2-Groupe A-23e journée

A

la faveur de son brillant succès arraché en déplacement contre le CRB Thameur, l’ES Azeffoun consolide son fauteuil de leader. Les poulains de Karim Kaced sont allés chercher les trois points de la victoire à Bouira, en s’imposant sur le score de 2 à 0. Une victoire qui permet aux Ivahriyen de maintenir la cadence et de sauvegarder leur acquis. Les camarades de Brahim Halata ne comptent pas lâcher prise, et feront tout pour atteindre leur objectif, surtout si on sait que le dauphin, le SS Sidi Aïch, ne veut en aucun cas baisser les bras. D’ailleurs, dans le choc de cette journée qui a opposé les Diables rouges à l’ORB Akbou, les gars de Sidi Aïch ont cravaché dur pour s’offrir les points de la victoire, en s’imposant difficilement sur le score de 3 buts à 2. La JRA Zaâtra, une équipe qui prétend jouer l’accession commence à perdre du terrain, et ce, suite à sa défaite concédée contre l’ES Birgbalou sur le résultat d’1 but à 0. Pour sa part, le CRB Aokas n’a pas raté l’occasion en s’imposant par 2 à 1 contre son invité du jour, le MC Bouira. Au milieu du tableau, le club du Djurdjura Club Boghni, drivé par Moh Younsi, confirme sa bonne santé et a réussi à engranger les 3 points en s’imposant 1 à 0 contre le HC Aïn Bessam. Dans le bas du tableau, la JS Bordj Ménaïel s’est contentée d’un match nul en faisant 0 à 0 devant l’ES Timezrit, alors que la lanterne rouge, le LC Iflissen, s’est incliné à domicile devant le NRB Sidi Daoud sur le score d’un but à zéro. Le match OC Azazga et la JS Tichy est prévu pour ce mardi.

Les résultats :

OC Azazga - JS Tichy (le 27 mars) SS Sidi Aich 3- ORB Akbou 2 ES Birghbalou 1- JRA Zaatra 0 LC Iflicen 0- NRB Sidi Daoud 1

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

DC Boghni 1- HC Ain Bessam 0 JS Bordj Ménaiel 0- ES Timezrit 0 CRB Thameur 0- ES Azeffoun 2 CRB Aokas 2- MC Bouira 1


RENÉ GIRARD : «On va être là, tant pis pour ceux que ça emmerde»

INTERNATIONALE

L'entraîneur de Montpellier René Girard était très en colère après le non match à Ajaccio en Coupe de France mercredi. Samedi, au-delà de la victoire contre SaintEtienne, il a surtout aimé retrouver une équipe de qualité.

René Girard, ce succès face à SaintEtienne est à mettre au registre des bonnes victoires, non ? Oui, le seul truc, c’est que je ne sais pas si je vais vivre vieux… C’est une bonne victoire. On savait cette équipe de SaintEtienne dangereuse. Elle joue très bas et est capable de contrer. Ça n’a pas été évident à débloquer. Dans un premier temps, on a eu trop de déchet dans le jeu, dans la construction. Il fallait être plus précis que ce que l’on a été. Mais dans l’ensemble, j’ai vu l’essentiel. J’ai trouvé une équipe combattante, généreuse. Sur la physionomie du match, il n’y a pas grandchose à dire.

Au vu du contexte, cette victoire fait du bien. Vous attendiez beaucoup de l’équipe ce samedi… Oui, il y avait du monde au stade. On s’était dit que ça pouvait être une belle soirée. J’ai eu la réponse que j’attendais des garçons. Il n’y a rien à dire. Comme je

SOCHAUX : Butin craint la rupture des croisés

Butin L'attaquant du FC Sochaux, Edouard e 1 Ligu en buts 6 et chs mat 25 (23 ans, on. sais cette plus cette saison) ne rejouera o Hug avec choc un s aprè Sorti sur blessure ), le (2-1 n Lyo à soir edi sam is Llor d'une Lionceau souffre "probablement" u geno du sés croi ts men liga rupture des e. Les ontr renc la s aprè qué indi l a-t-i t, droi nt de examens pratiqués lundi permettro n. Buti de ntes crai les non confirmer ou

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

leur avais dit avant le match, c’était notre fantôme mercredi à Ajaccio.

La joie entendue dans les vestiaires signifie beaucoup pour vous ? Oui, il y avait beaucoup de pression. Les garçons avaient envie de montrer que mercredi c’était un accident où on est passé complètement à côté. Il fallait réagir. Nerveusement, ça prend beaucoup d’énergie, mais ils ont fait les efforts nécessaires. Sur le match, il n’y a pas grand-chose à dire. On a tenté, on n’a pas toujours été précis, mais on a tenté des choses. On a fait un match intéressant.

Est-ce cette capacité de réaction qui vous fait autant plaisir ? Je m’attarde là-dessus, mais je ne veux pas faire la fine bouche. Ce qu’on avait envie de voir, ce n’était même pas le résultat, même pas de gagner le match : je voulais qu’on soit bon ! On a retrouvé une équipe de Montpellier… On va être là, tant pis pour ceux que ça emmerde. En battant Saint-Etienne, vous éliminez un concurrent pour une place en Ligue des Champions ? Je ne suis pas sûr qu’on les élimine, mais on les met à trois points supplémentaires et ça c’est bien. On ne s’occupe pas de devant, car on sait que Paris on va les croquer au dernier moment à la dernière journée. C’est surtout derrière qu’on regarde.

Votre phrase sur Paris va être reprise… Ce n’est pas grave. Il y en a qui bavent sur le foot français, on peut dire de temps en temps une petite chose….

La place de leader est-elle anecdotique ? Je ne sais même pas les résultats. L’important, c’est que si nous continuons à avancer, derrière, ils auront du mal à nous rattraper.

Est-ce que psychologiquement c’est important d’arracher une telle victoire à la dernière minute ? C’est fort. Les garçons la voulaient vraiment. Le bébé a eu du mal à venir, face à une équipe qui défend bien, on le sait. C’est vrai que quand ça arrive comme ça sur un magnifique but d’Olivier Giroud, c’est une délivrance. Moralement… Vous savez que pour l’intérêt du football français on a laissé les Marseillais se reposer. On a quinze jours sans match. Je préfère passer quinze jours dans ces conditions-là qu’après le match d’Ajaccio. Le but de Giroud est un but de grand joueur selon vous ? Oui. Il a failli marquer de la tête un peu avant. C’était un des trois joueurs qui faisaient leur troisième match de la semaine. Je crois qu’il a fait un match superbe dans la combativité, dans l’abnégation et en plus il marque un but superbe. Je suis très content pour lui.

OM : Diawara touché au genou

Le défenseur central de l'OM Souleymane Diawara (33 ans, 23 matchs et 1 but en Ligue 1 cette saison) a dû céder sa place dès la 7e minute, samedi à Nice (1-1). L'international sénégalais souffre d'une torsion du genou droit, a indiqué le club phocéen après la rencontre. Les prochains examens permettront de connaître la durée de son indisponibilité mais cela ne change rien pour le match face au Bayern Munich mercredi prochain, puisque Diawara était déjà suspendu pour l'occasion.

MAN CITY : Une offre pour J. Martinez ?

Selon le Daily Star, Javi Martinez, le milieu de terrain de l'Athletic Bilbao, serait ardemment courtisé par Manchester City. Manchester City serait disposé à débourser près de trente millions d’euros pour arracher la signature de Javi Martinez (23 ans), le milieu de terrain de l’Athletic Bilbao, dont le contrat expire en juin 2016. Polyvalent, l’international espagnol peut aussi évoluer en défense centrale.

BARÇA : Une moyenne incroyable pour Messi Encore une fois buteur samedi soir à Majorque (0-2), Lionel Messi (24 ans, 28 matchs et 35 buts en Liga cette saison) a réussi la performance de marquer lors de ses neuf dernières sorties, toutes compétitions confondues. Avec 21 buts marqués, l'attaquant du Barça tourne à une moyenne incroyable de 2,33 buts par match sur la période, pendant laquelle il a notamment réussi un quintuplé, un quadruplé et deux triplés.

19

QPR : Hughes agacé par D. Cissé

L'attaquant des Queens Park Rangers, Djibril Cissé (30 ans, 5 matchs et 3 buts en Premier League cette saison) a écopé de son second carton rouge en cinq matchs sous ses nouvelles couleurs, samedi à Sunderland (3-1), pour un tacle les deux pieds décollés sur Fraizer Campbell. Une attitude déplorée par son entraîneur Mark Hughes."Vous ne pouvez pas aller au duel comme ça. C'est une mauvaise décision de la part de Djibril, pas de l'arbitre. Une fois encore, on perd un joueur sur une pauvre faute. Il a eu complètement tort de commettre ce geste. Cela nous a beaucoup affectés aujourd'hui, et cela va nous affecter ces prochaines semaines", a réagi Hughes après la défaite.L'international français sera suspendu quatre matchs et sera donc indisponible contre Arsenal, Manchester United, Swansea et West Bromwich.

INTER MILAN : Belhanda supervisé

Le milieu de terrain montpelliérain Younès Belhanda intéresse fortement l'Inter Milan qui l'a encore supervisé face à Saint-Etienne (1-0, 29eme journée de Ligue 1), samedi soir. L’Inter Milan a dépêché un «scout» pour superviser le milieu de terrain montpelliérain Younès Belhanda, 22 ans, face à Saint-Etienne (1-0, 29eme journée de Ligue 1), samedi soir. Sous contrat jusqu’en juin 2014 avec le club du président Louis Nicollin, l’international marocain plaît beaucoup aux Nerazzurri (qui explorent également plusieurs pistes au Brésil). Arsenal ou encore le Milan AC sont aussi sur les rangs. Idem concernant le Paris Saint-Germain qui semble avoir les faveurs du joueur.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PUBLICITÉ

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MISE EN DEMEURE WILAYA DE GHARDAIA DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE

- Compte tenu de l’abandon du chantier,

La société “EMARATE AL ARADINE ENTREPRISE” (ARCHITECTURE & CONSTRUCTION), sise El-Atteuf Rue Boussina Ghardaia, titulaire de la convention approuvée sous le N°13/2010 en date du 24.10.2010, relative à Achèvement de l’Unité Principale de la Protection Civile Bouhraoua - Ghardaia Lot : Parachèvement des travaux de fournitures et pose d’équipement de régénération

est mise en demeure sous huitaine à partir de la première parution de la présente mise en demeure dans les quotidiens nationaux de reprendre les travaux, et de fournir et mettre en service les équipements nécessaires, conformément à la convention sus-indiquée, faute de quoi, il lui sera appliqué les mesures coercitives conformément à la règlementation en vigueur. Maracana N° 1685 — Lundi 26 Mars 2012 - Anep N° 906 704

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya d’Alger C A de Draria Commune de Douéra NIF n° 095742189544410 01

AVIS N° 2012/02 PORTANT ATTRIBUTION PROVISOIRE

En application des dispositions de l’article 49 aliéna 02 du décret présidentiel n°10236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, le président de l’Assemblée populaire communale de Douéra porte à la connaissance des soumissionnaires ayant pris part à l’avis d’appel d’offres national restreint n°2012/03 paru dans le quotidien MARACANA en date du 25/01/2012 et le quotidien AKHBAR AL YOUM du 24/01/2012 portant les opérations citées cidessous les résultats ci-après : Intitulé de l’opération

Entreprise

NIF

Note technique

Montant en DA TTC

Délai de réalisation

Réfection Ecole Omar Achour

ETB ABES

164160211420149

44,77/60

10.170.601,74

90 jours

Réfection Ecole Felfoul Tahar

ETB BOUTI

197616020278622

40,66/60

9.342.637,20

90 jours

Réfection Ecole Aissati II

ETB KHALDI

197616020278622

30,66/60

4.229.327,70

90 jours

Réfection Ecole Larbi Abdellah

ETB BOUTI

197616020278622

32/60

6.316.666,00

75 jours

Les soumissionnaires disposent d’un délai de 10 jours pour introduire des recours auprès de la commission communale des marchés à compter de la date de la première parution du présent avis dans la presse nationale. Les soumissionnaires désireux de prendre connaissance des résultats de cette opération peuvent se rapprocher des services de la commune au plus tard trois (03) jours à compter de la date de publication du présent avis dans la presse nationale.

Maracana N° 1685 — Lundi 26 Mars 2012 - Anep N° 906 383

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE BÉCHAR DIRECTION DU TOURISME ET DE L’ARTISANAT DE LA WILAYA DE BÉCHAR

Avis d’appel d’offres national ouvert n° 01/DTA/2012

La Direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya de Béchar, lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour la réalisation d’un siège de la Direction du tourisme de la wilaya de Béchar avec logement :

Lot n° 01 : Réalisation du siège de la direction du tourisme Les entreprises qualifiées dans le domaine du bâtiment (catégorie I et plus) et intéressées par le présent appel d’offres national ouvert peuvent retirer le cahier des charges auprès du BET ARTS-TECH sis 622 Logts n° 313 Béchar contre paiement des frais de reproduction d’une somme de 3000 DA en TTC.

Les offres réglementaires doivent être déposées sous enveloppe principale scellée ne comportant aucune inscription extérieure autre que : «Pli à ne pas ouvrir Avis d’appel d’offres national ouvert n° : ……/DTA/2012 Réalisation d’un siège de la Direction du tourisme de la wilaya de Béchar avec logement, lot n°01 : réalisation du siège de la direction du tourisme» A Monsieur le directeur du tourisme et de l’artisanat de la wilaya de Béchar Cette enveloppe principale abritera deux autres enveloppes scellées : La première enveloppe portant la mention «offre

technique» : Elle contiendra les documents suivants : La déclaration à souscrire 1. Le cahier des prescriptions spéciales 2. Le devis descriptif 3. L’original du casier judiciaire du soumissionnaire en cours de validité 4. La copie des statuts de l’entreprise 5. Un état des références professionnelles de l’entreprise (projets réalisés + attestation du maître d’ouvrage) 6. Un état légalisé des moyens humains de l’entreprise (encadrement, diplômes et mouvement du CNASAT, DAS) 7. Un état légalisé des moyens matériels de l’entreprise (cartes grises, factures ou PV du huissier moins de six mois de la date d’ouverture des plis) 8. La copie légalisée du certificat de qualification professionnelle en cours de validité (en bâtiment I et plus) 9. La copie légalisée visée par CNRC du registre du commerce en cours de validité 10. Une copie de la carte d’immatriculation statistique, prévu à l’article 34 de la loi de finances pour 2001 11. La copie légalisée de la carte d’identification fiscale 12. L’original de l’extrait de rôles 13. Copies des bilans des trois (03) dernières années certifiés par le commissaire aux comptes 14. Copies légalisées des attestations d’affiliation et de mise à jour (CASNOS, CNASAT, CACOBATH)

Maracana N° 1685 — Lundi 26 Mars 2012 - Anep N° 906 732

15. Le planning des travaux 16. Copie légalisée d’une attestation de dépôt légal des comptes sociaux

La deuxième enveloppe portant la mention «offre financière : Elle contiendra les documents suivants : 1. La lettre de soumission 2. Le bordereau des prix unitaires 3. Le devis quantitatif et estimatif

Toute soumission non accompagnée de deux enveloppes sera rejetée. Le dépôt des offres est fixé au vingt et unième (21e) jour à l’heure limitée à 12:00 à compter de la date de la première publication du présent avis dans les quotidiens nationaux ou le Bomop. L’ouverture des plis techniques et financiers aura lieu le même jour indiqué ci-dessus à 14:00 au siège de la Direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya de Béchar, en présence des soumissionnaires. Cette date est tacitement reportée au premier jour ouvrable à la même heure, dans le cas où elle coïncidera avec un jour férié. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 180 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. Le présent avis tient lieu d’invitation aux soumissionnaires pour assister à l’ouverture des plis techniques et financiers.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

Au cœur des plantes

AU FIL DU TEMPS ... Herbe sacrée des druides romains et celtes, la plante purifiait les maisons et les temples. Utilisée depuis longtemps pour favoriser le drainage rénal et les inflammations articulaires, la verveine fut aussi associée aux rituels de magie et de sorcellerie jusqu’au XVIIIème siècle.

ORIGINE GÉOGRAPHIQUE/ CULTURE Originaire d’Amérique du Sud,

les principaux pays producteurs sont aujourd’hui le Mexique, le Chili, le Brésil, et également le pourtour méditerranéen, l’Afrique et l’Inde. La verveine s’acclimate d’un sol perméable, bien drainé et d’endroits ensoleillés. Sa multiplication s’effectue par boutonnage et la floraison s’étale de juillet à septembre.

L’huile essentielle

petites tailles, en longs épis et donne des fruits en petites capsules.

En infusion Partie(s) utilisée(s) Les feuilles. Elles sont récoltées au début de la floraison, en juillet. Aspect/ Odeur/ Goût Infusée, la verveine révèle un parfum et un goût légèrement citronné. La boisson présente une teinte jaune/verdâtre. Propriétés La verveine, riche en huile essentielle et verbénalosides est traditionnellement utilisée pour favoriser l’élimination rénale d’eau, pour faciliter la digestion et réduire la nervosité en cas de troubles du sommeil. Contre-indications Aucune contre-indication n’a été recensée à ce jour.

DESCRIPTION La verveine est une plante herbacée vivace qui se présente sous la forme d’une mince tige pouvant atteindre 1.5m de hauteur. Très raide et Le saviez-vous ? dressée, elle posUne croyance germanique sède des tiges larges, élancées et attribue à la verveine le pouvoir de guérir les ramifiées. Elle fait blessures causées par les des fleurs de objets en fer. couleur mauve, de

21

Acras d'aubergines

noix de muscade

En phytothérapie, la muscade est très prisée pour ses nombreuses vertus thérapeutiques. Afin de profiter des bienfaits que nous réserve la fameuse noix, rien de mieux que de faire usage de son huile essentielle. Origines de l’huile essentielle de muscade La muscade nous vient d’Indonésie et d’Amérique du Sud. Il s’agit de la graine du muscadier, un arbre tropical évoluant exclusivement dans les pays chauds. La muscade appartient à la famille des Myristicacées et porte le nom scientifique de « Myristica Fragrans » ; elle est le plus souvent appelée « noix de muscade ». Son huile essentielle est obtenue par distillation à la vapeur des noyaux du fruit. L’essence transparente ou de couleur jaune pâle, plus concentrée que la poudre, permettrait de profiter au maximum de l’amande, la partie la plus utilisée de la muscade. Son odeur est à la fois épicée et rafraîchissante.

Indications et précautions d’emploi de l’huile essentielle de muscade

En usage externe et plus particulièrement en massage, l’huile essentielle de noix de muscade est indiquée pour apporter tonus et vitalité à l’organisme. Elle soulage également les douleurs articulaires et musculaires, dont les courbatures, tout en favorisant la circulation sanguine. Par ailleurs, l’essence est recommandée en cas de troubles digestifs tels que les gaz intestinaux et les ballonnements. Pour soulager les maux de dents, on conseille un gargarisme à base d’un grand verre d’eau tiède à laquelle on aura ajouté 3 gouttes d’huile essentielle. Attention toutefois à ne pas utiliser l’huile de noix de muscade chez la femme enceinte, les personnes âgées et les enfants de moins de six ans.

La beauté au naturel

Ingredients:

3-aubergines grandes 2-cuillerées à soupe de lait 2-cuillerées à soupe de farine 1-oeuf sel Huile pour la friture Préparation:

Découpez les aubergines en dés. Mettez-les cuire à l'eau salée jusqu'à

ce qu'elles soient tendres. Égouttez-les et réduisez-les en purée. Ajoutez l'oeuf, la farine, le lait, le sel et le poivre. Prenez, à l'aide d'une cuillerée, de petits tas de pâte et plongez-les dans l'huile très chaude jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Sortez-les de la friture avec une écumoire et égouttez-les avec soin. Servez aussitôt.

Gâteau au yaourt

Tous sur les points noirs

bouche. Laissez agir 15 minutes, puis rincezvous soigneusement le visage à l’eau claire.

Masque contre les points noirs...

Il vous faut: 1 blanc d’oeuf 1 cuillère à soupe de farine de maïs, de l’eau florale Battez le blanc d’oeuf en neige, ajoutez la farine de maïs. Appliquez 15 minutes sur le visage. Pour enlever, frottez la peau avec un linge fin ou un coton à démaquiller. Rincez à l’eau fraiche et terminez en tamponnant la peau avec un coton imbibé d’eau florale ou de lotion hydratante.

...Autre masque contre les points noirs

Préparez une pâte d’argile avec 2 cuillerées d’argile verte et de l’eau. Versez dans la pâte 4 gouttes d’huile essentielle de lavande ou 4 gouttes d’huile essentielle de citron. Mélangez bien et appliquez le masque sur le visage, en particulier sur les endroits où vous avez remarqué des points noirs. Attention, évitez le contour des yeux, des muqueuses du nez et de la

Gommage points noirs

Mettre deux pincées de sel dans le creux de la main. Imbiber le sel avec un peu d’huile (juste de facon a ce que le sel absorbe l’huile). Masser le visage avec le résultat et rincer a l’eau froide. A faire 1 fois par semaine!

Pour enlever les points noirs

Faire bouillir du thym et du laurier dans une casserole remplie d’eau. Se couvrir la tête d’une serviette éponge et se mettre ainsi au-dessus de la casserole pendant environ un quart d’heure. Retirer ensuite les points noirs avec un tire comédon, ils sortiront facilement.

Fini les points noirs

Faites bouillir du persil dans de l’eau et après refroidissement verser dans un flacon propre. Se nettoyer le visage avec 1 fois par jour. Pour une meilleure conservation, gardez au frigidaire.

Masque la papaye

Ecrasez finement une papaye et appliquez la pulpe sur le visage en

évitant le tour des yeux et de la bouche. Si votre peau est sèche et sensible, n’appliquez la papaye que sur les zones atteintes. Gardez 15 minutes et rincez soigneusement Attention! certaines personnes sont allergiques à la papaye et peuvent développer une irritation de la peau lorsqu’elle est en contact avec le fruit.

Anti -points noirs

Il vous faut : 2 c. à soupe de lait 2 c. à soupe d’argile 20 gouttes d’huile de noisette 1 blanc d’oeuf 1 c.à soupe de farine de maïs Mélangez l’argile et le lait puis joutez les gouttes d’huile de noisette. Appliquez le masque pendant 20 minutes. Nettoyez bien à l’eau tiède, puis tapotez le visage à l’eau froide pour le raffermir. Puis battez le blanc d’ oeuf en neige, ajoutez la farine de maïs. Appliquez 15 minutes sur le visage. Enlevez le masque, en frottant délicatement la peau avec un linge fin ou une éponge à démaquiller. Rincez à l’eau fraîche .

Ingrédients:

1-yaourt 3-pots de farine (avec le pot de yaourt) 2-oeufs 2-pots de sucre 1-sachet de levure chimique et un de sucre vanillé 1-pot de crème fraiche Préparation:

1-Versez le yaourt dans un saladier avec les sucres et la

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

farine. Mélanger, ensuite ajouter la levure chimique, la crème fraîche. Mélanger. 2-Ensuite casser les oeufs. Mélanger jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux. Préchauffer le four à 180°C. 3-Beurrer le plat. Verser le mélange puis mettre au four pendant 15-30 minutes. Régalez vous bien !!


22

Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

MOTS FLÉCHÉS N° 987

Jeux-Détente SOLUTION MOTS CROISÉS N°986

LA BLAGUE

1

A

B

C

D

E

2 3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

F

MOTS CROISÉS N° 987

G

H

I

J

K

L

Le professeur demande, 'qui peut me donner le nom d'un oiseau qui ne construit pas de nid ?'. Une petite répond 'le Coucou' et le professeur dit 'Oui, très bien et pourquoi ?' - 'Parce qu'il vit dans une horloge !'

HORIZONTALEMENT 1 - Il vous permet d'avoir bonne mine 2 - Avant la science Se manifester brutalement 3 - Mal qui s'étend Ternie volontairement 4 - Observe - Cri de dédain - Arriva 5 - Elue du calendrier - Montés en secret 6 - Morceaux choisis Du matin 7 - Sortira de sa timidité - Devin 8 - Evaluera Diminué 9 - Fin de verbe Element de costume Immensité 10- Crue - Unités formées de divisions

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT A - Ils grossissent tout mais sans exagérer B - Privera de tout germe C - Fois D - Plus bas que le dos Dernière arme de poisson E - Général sudiste Loutre de mer F - Ecolier au commencement - Déguerpi Brillant exécutant G - Réveille-matin du caporal - A elle H - Mémoire d'ordinateur - Début et fin du dindon I - Lointaine hérédité J - Horribles hommes des neiges - Sommet de crise K - Cable de mine Accepte L - Soigneurs de batteries

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 986

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

01.35 : Contre toi 02.55 : Rencontres de cinéma 03.15 : Surprises 03.30 : Boomerang 04.55 : La matinale 06.30 : Prom 08.15 : World Invasion : Battle Los Angeles 10.20 : La nouvelle édition 12.00 : Revenge 13.55 : National Geographic 14.50 : Légitime défense 16.20 : Les Simpson 16.45 : Le JT 17.10 : Le grand journal 18.05 : Le petit journal 18.35 : Le grand journal, la suite 18.55 : Mafiosa 20.35 : Spécial investigation 21.30 : Mensomadaire 22.10 : Mafiosa 23.55 : Les nuits rouges du bourreau de Jade 01.35 : Contre toi

00.45 : M6 Music 02.25 : Les nuits de M6 04.00 : M6 Music 05.20 : Disney Kid Club 06.15 : M6 Kid 07.00 : M6 boutique 08.05 : Destins croisés 09.50 : Desperate Housewives 10.45 : Le 12 45 11.00 : Scènes de ménages 11.45 : L'histoire vraie de Gwen Araujo 13.40 : Ciel, je me marie ! 15.40 : Un dîner presque parfait 16.45 : 100 % mag 17.45 : Le 19 45 18.05 : Scènes de ménages 18.50 : Top chef 20.40 : Un dîner presque parfait 21.45 : Enquête exclusive 22.15 : Zemmour et Naulleau 23.30 : Le châtiment 00.45 : M6 Music

B A LA N CE

Une affaire importante pourrait se traiter prochainement dans votre dos. Tout dépend de la façon dont vous aller réagir. On compte bien sur votre passivité mais vous saurez vous montrer efficace en prenant les devants malgré un certain retard pris avant le départ.

Vous pouvez compter sur la chance d'avoir le soutien inconditionnel de quelqu'un qui vous est proche. Vous n'êtes plus tout seul et vous retrouvez très rapidement le moral. Faites plaisir autour de vous et profitez d'un grand moment de détente entre amis. On essaiera de vous donner certains conseils que vous n'aurez pas la possibilité de suivre. Vous saurez sauvegarder votre indépendance. Des informations provenant de différentes origines pourraient vous fâcher, pourtant c'est ce qui vous fait avancer vers la réussite.

S A G ITA IR E

G E M E A UX

SC O R P I O N

T A UR E A U

B E´L E´LI ER

Vous vous sentirez bien dans votre peau et les efforts ne vous font pas peur, Vous vous sentirez en mal d'inspiration mais une aide inattendue vous permet de réaliser le but que vous cherchiez à atteindre, Faites preuve de tempérance car les kilos en trop,,, Si vous sentez que vous allez perdre patience, essayez de ne pas le montrer. Reprenez et gardez le contrôle de vous-même en respirant profondément face à l'événement, et vous n'aurez plus ce sentiment de frustration et la chance vous sourira. Vous prenez connaissance d'un nouveau projet où vous vous sentirez la première personne concernée, ce qui ne sera pas pour vous déplaire. Vous allez vous familiariser à cette idée surprenante. Vous saurez rondement mener à bien les opérations qui vous concernent. Une affaire très importante pourrait bien se présenter. Tout dépendra de la façon habile dont vous évaluerez la réalité des choses. Faites preuve de prudence. Votre jugement ne doit pas faillir. La prudence et le discernement sont recommandés en de semblables circonstances.

C A P R I C OR N E

Quand les choses ne vont pas comme vous espérez vous avez une certaine tendance à vous laissez aller au découragement. Vous entrez pourtant dans une période bénéfique où vos rentrées d'argent pourraient s'améliorer.

Quelques mouvements de gymnastique ne vous ferait pas de mal. Ayez soin de votre corps. Etre en grande forme vous donnera de bonnes dispositions d'esprit. Votre emploi du temps est chargé mais vous allez réaliser ce que vous voulez faire. Si les autres vous énervent et que vous souhaitiez vous retrouver seul pour faire ce que vous avez envie, n'hésitez pas. Mais ne vous couper pas pour autant des autres et ne restez pas isolé. Vous aurez alors la chance de vivre des rapports privilégiés.

V E RSE AU

Une personne que vous aimez bien risque de vous manquer si vous ne cherchez pas à la rencontrer. Vous pourriez mal vivre cette séparation que vous ne désirez pas vraiment. Faites l'effort nécessaire pour aller au devant d'elle, vous connaîtrez de nouvelles joies salutaires.

Vous aurez sans doute une décision à prendre dans vos affaires. Ne le faites surtout pas à la légère. Même si cet acte ne vous paraît pas important aujourd'hui, il peut avoir des répercutions déterminantes dans un proche avenir.

L UNDI Peu Nuageux Max. 19°C Min. 10°C

LE SAVIEZ-VOUS ?

P O I S SO N S

02.00 : 30 millions d'amis 02.25 : Les matinales 02.45 : Questions pour un super champion 03.35 : Plus belle la vie 04.00 : Euronews 04.45 : Ludo 06.55 : Des histoires et des vies 08.50 : Midi en France 10.05 : Journal régional 10.25 : Journal national 11.00 : 13h avec vous 11.45 : En course sur France 3 12.05 : Inspecteur Derrick 13.05 : Division criminelle 14.40 : Slam 15.30 : Des chiffres et des lettres 16.10 : Questions pour un champion 17.00 : Journal régional 17.18 : Edition locale 17.30 : Journal national 18.10 : Plus belle la vie 18.35 : Ligne directe 20.50 : Soir 3 20.15 : L'extravagante affaire des avions renifleurs 21.51 : Lumière d'été 23.40 : Dénoncer sous l'occupation 01.15 : Côté jardins

Les cinq candidats se retrouvent à la gare du Nord : ils partent en effet pour Cherbourg, participer à une épreuve de nuit au coeur de la criée du port. Ils rencontrent des pêcheurs sur leur chalutier et leur préparent un menu complet à base de poissons, coquillages et crustacés. Ensuite, ils doivent revisiter la tête de veau en soignant particulièrement le dressage. En effet, les plats sont jugés par Yannick Alleno, chef au Meurice, qui ne déguste que les deux plus belles présentations. Enfin, les trois candidats restants doivent concocter un repas pour une vingtaine de personnes réunies lors d'une fête de voisinage en travaillant dans les cuisines d'une danseuse professionnelle, d'une personne âgée et d'un jeune célibataire.

HOROSCOPE

C A N CE R

Tout le monde l'avait oubliée. Pourtant, la mutation de Jean-Paul dans le Sud de la France est enfin acceptée. Heureux d'apprendre cette bonne nouvelle, il tire déjà des plans sur la comète. Il imagine toute la famille Boissier installée à Cassis, profitant du soleil et de la mer. Mais son rêve tourne très vite court. Car au même moment, Caroline se voit offrir par son patron une opportunité très intéressante. Celui-ci propose à la mère de famille de reprendre ses études dans le but de devenir opticienne. En changeant ainsi de voie, Caroline espère à terme ouvrir son propre magasin. Entre Jean-Paul et elle, les négociations sont âpres. L'un des deux va devoir tirer un trait sur ses projets...

01.55 : En descendant la Mana 02.20 : Stade 2 03.40 : Météo 04.00 : Les Z'Amours 04.30 : Télématin 07.10 : Des jours et des vies 07.30 : Amour, gloire et beauté 07.55 : C'est au programme 08.55 : Motus 09.30 : Les Z'Amours 10.00 : Tout le monde veut prendre sa place 11.00 : Journal 12.00 : Toute une histoire 13.15 : Comment ça va bien ! 14.15 : Le jour où tout a basculé 15.10 : Seriez-vous un bon expert ? 15.55 : On n'demande qu'à en rire 16.55 : N'oubliez pas les paroles 18.00 : Journal 18.35 : Cold Case : affaires classées 21.00 : Un oeil sur la planète 22.11 : Les pseudonymes 22.40 : Carcasse 22.55 : Les chiens jaunes 23.25 : Vivement dimanche prochain 00.20 : 13h15, le samedi 00.50 : Thé ou café

LI ON

02.10 : Histoires naturelles 02.50 : Très chasse, très pêche 03.20 : Reportages 03.50 : Eliot Kid 04.30 : Zoé Kézako 04.45 : Tfou 06.30 : Téléshopping 07.15 : Femmes de loi 09.05 : 4 mariages pour 1 lune de miel 10.00 : Les 12 Coups de Midi ! 11.00 : Journal 11.55 : Les feux de l'amour 12.55 : La vengeance d'une soeur 14.35 : Brothers & Sisters 15.25 : 4 mariages pour 1 lune de miel 16.20 : Une famille en or 17.05 : Money Drop 18.00 : Journal 18.50 : Clem 20.30 : Esprits criminels 22.10 : Les Experts : Manhattan 22.55 : L'empreinte du crime 23.55 : Affaires non classées 01.35 : Reportages

VI ERG E

09h30 : Djourouh el hayet (redif) 10h00 : La 3e planète 10h30 : Fariq el congo 11h00 : Canal foot (redif) - Emission sportive 12h00 : Journal en français + météo 12h25 : Djalasset nissaeya Feuilleton arabe 13h30 : El arousse el saghira Feuilleton doublé 14h40 : Afaq ilmiya - Documentaire 15h30 : Pas de gazouz pour Azouz Film algérien 17h00 : Maya l'abeille - Dessin animé 17h30 : Oulama'e El Djazaïr Documentaire 18h00 : Journal en amazigh 18h20 : Djourouh el hayet Feuilleton algérien 19h00 : Journal en français + météo 19h30 : Agenda culturel - Magazine 20h00 : Journal en arabe 20h45 : Questions d'actu (direct) 22h00 : Dans les jardins de l'Espagne musulman - Reportage

23

HORAIRES DE PRIÈRES

El-Fedjr 05:24 El-Dohr 12:56 El-Assar 16:28 El-Maghreb 19:17 El-Icha’a 20:26

Pourquoi le prix Nobel met-il si longtemps à être décerné?

Il fut un temps où les prix Nobel ne mettaient que quelques années à être décernés... puis le délai s'est allongé à tel point que maintenant, il n'est pas rare que s'écoulent quelques dizaines d'années avant que des travaux, généralement l'ensemble d'une carrière consacrée à la recherche et à la science, se voient récompensés par le prestigieux Prix Nobel. Bien qu'officiellement, le rapport ne soit pas établi, on doit vraisemblablement l'accès de prudence de la Commission de Stockholm, à certains Nobels particuliers ayant fait coulé beaucoup d'encre. C'est le cas du Prix Nobel de Physiologiemédecine de 1927, décerné à Julius Wagner-Jauregg. Alors qu'il étudiait en 1917 plusieurs cas de démences

neurosyphilitiques entrainant notamment une paralysie, il se rendit compte que la fièvre de certains patients améliorait leur mobilité, luttant ainsi, en apparence, efficacement contre les symptômes paralytiques.Il n'en fallait pas plus pour que le médecin, déjà connu pour ses méthodes thérapeutiques douteuses[1], injecte à ces patients la malaria, plus ou moins contrôlable par la Quinine, afin de leur provoquer les fièvres pseudo-salvatrices qui vaudront à Von Jauregg le prix Nobel de Physiologie Médecine en 1927. Un problème subsistait néanmoins : si l'état des patients s'améliorait quant aux symptômes syphilitiques, nombre d'entre eux décédèrent quelques années plus tard... de la malaria.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

LES MISSIONS DE LA DNCG Par Ali Bouacida

L

a fameuse DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) devrait voir le jour très prochainement et il était grand temps qu’on installât enfin cette structure indispensable au développement et à la réussite du professionnalisme. A condition que cette instance ait toute latitude et réellement les coudées franches pour remplir sa délicate mission. Car toute la difficulté est là, dans les capacités et surtout le pouvoir de prendre des décisions suivies de sanctions vis-à-vis des clubs dont la gestion des deniers serait opaque. Et nous savons tous que l’argent du foot est en définitive tributaire d’un seul ou tout au plus de deux personnes qui le gère dans l’opacité la plus totale. Autrement dit le président et le trésorier sont pratiquement les seuls à décider de la destination du budget. Quand le club se porte bien du point de vue de la compétition, personne ne songe à vérifier les dépenses et c’est alors que s’instaure un accord tacite, voire une complicité dans la gestion des finances : à quoi sert-il de chercher la petite bête quand l’équipe seniors enregistre d’excellents résultats? Une sorte de modus vivendi s’installe alors et il ne vient à personne l’idée de demander des comptes aux principaux signataires des chèques. Sauf en période de crise et c’est la levée de boucliers comme nous le constatons au sein de plusieurs clubs où de houleuses assemblées générales font carrément office de règlements de comptes. Cette DNCG doit être méthodique, intransigeante et impartiale dans sa feuille de route, celle qui consiste à vérifier scrupuleusement la destination de l’argent allouée aux clubs. Et là, il y a « à boire et à manger » comme dirait l’autre, tant des sommes colossales destinées initialement à assister et lancer les petites catégories, sont dépensées à recruter des joueurs dont le salaire équivaut à la prise en charge effective des juniors et cadets réunis! En termes clairs, la mission de la DNCG consiste à vérifier la dépense de l’argent des subventions allouées au niveau locale ou national. Pour le reste, c’est-àdire toutes les finances en provenance des sponsors et d’éventuels investisseurs, il semble délicat d’interférer de loin dans la gestion de clubs. Si un président reçoit un «sachet», est-il libre de le dépenser à sa guise? C’est là qu’interviennent les autres dirigeants dans le cadre d’une gestion collective. Ce qui est loin d’être le cas. Il faudrait sans doute que la DNCG annonce clairement ses prérogatives et aussi son pouvoir. A. B.

24

MEDJANI «L’Algérie a tout pour réussir» Maracana N°1685 — Lundi 26 Mars 2012

Carl, vous êtes à la lutte pour éviter la rélégation. Qu’est-ce qui pourrait faire que l'AC Ajaccio réussisse à se maintenir ? Sur nos qualités mentales, car on sait d’où l’on vient. En décembre, nous avions 7 points au classement. On a depuis fait un parcours jusqu’ici remarquable (16ème avec 30 points). Notre maintien passera par de gros résultats à domicile. Il nous reste cinq rencontres à domicile dont trois face à des concurrents directs. Pour se maintenir, il nous faut quatre victoires d’ici là fin de saison. On a aussi conscience qu’on est capable de faire des coups à l’extérieur. On n’est pas seulement confiant, on est déterminé à réussir. Au-delà du mental, que pensez-vous du jeu produit par votre équipe ? On a aussi des qualités footballistiques. Depuis quelques temps, on est une équipe qui essaye de jouer. On n’est pas là que pour défendre, on prend aussi des risques offensifs comme on a pu le voir au Parc des Princes face au PSG. Votre entraîneur, Olivier Pantaloni, vous a installé en charnière centrale (26 matches. Titulaire : 23 ; Remplaçant : 3). Par le passé, on vous a vu évoluez dans l’entrejeu. A quel poste, vous sentez-vous le mieux ? Je suis un défenseur, et je me sens défenseur. Je peux rendre service en sentinelle mais seulement dans un registre défensif et pas celui dans un registre de relayeur. Capitaine en fin de match face l’OM, il y a deux semaines, vous l’avez été régulièrement en catégorie jeune des sélections françaises. Vous sentez-vous l’âme d’un leader naturel ? J’ai été toujours été élevé avec cette mentalité de gagneur, de vainqueur. J’aime mener l’équipe vers le haut. Je suis issue d’une famille de sportifs. Mon père est un ancien boxeur et ma mère est une ancienne athlète et prof d’EPS. Quand je suis passé pro, j’ai été toujours considéré comme quelqu’un de positif. Encore plus à Ajaccio, aujourd’hui, car j’ai acquis une certaine maturité. Je n’ai pas besoin d’avoir un brassard pour transmettre un message positif afin que les autres s’allient aux autres cadres de l’équipe ou à moi. Sur le terrain, votre abnégation et combativité est particulièrement appréciée par les supporters corses et algériens. D’où vient cette « grinta »? Quand j’étais plus jeune, j’allais souvent courir avec mon père. A ce moment-là, j’avais un film culte : « Kick-Boxing » avec Jean-Claude Vandamme. Quand j’étais dans la difficulté, mon père me criait « Nunsuko », le

I N A

J D E M guerrier blanc. Et c’est quelque chose qui m’est resté. Dès que je suis dans la difficulté, je repense à mon père qui me criait Nunsuko. J’arrive à me transformer. C’est depuis mon enfance, que j’ai appris cette culture de ne rien lâcher. D’être toujours le premier et devant. Cela m’a suivi en sélection, à Saint Etienne et aussi à Liverpool en réserve où j’étais capitaine. Vous n’aviez pas rejoué en L1 depuis 2007 avec Lorient, comment jugezvous votre retour dans l’élite ? Je suis déjà très content d’avoir retrouvé la L1, à titre personnel et collectif car l’ACA était depuis six ans en L2. J’avais quelques appréhensions, quand on évolue en L2, et quand plus jeune on a été promis à un bel avenir comme moi. On se demande si on a le niveau pour évoluer dans cette L1. Aujourd’hui, toutes mes appréhensions et mes petits doutes ont disparu. Je suis plutôt satisfait sur ce que je fais avec Ajaccio. Je pense qu’on a notre place en L1. Vous êtes à l’AC Ajaccio depuis 2007, trouvez-vous des similitudes entre l’état d’esprit corse et algérien ? Totalement. La majorité des Corses vous diront que les racines algériennes et corses ne sont pas si éloignées que ce qu’on pense. Il y a beaucoup de similitudes : la mentalité ou cette gnac de rien lâcher. Dans la mentalité des hommes et de l’être humain, il ya beaucoup de Corses qui me disent pour caricaturer que le Corse est plus proche de l’Arabe que du Français. Je suis coéquipier de Yohan Cavalli, son père Jean Michel a été sélectionneur de l’Algérie. On prend beaucoup de plaisir à discuter des points communs entre cette île et l’Algérie. Carl, la sélection algérienne reste sur trois victoires et un nul depuis l’arrivée de Vahid Halilhodzic en septembre dernier. La dynamique semble inversée. Qu’a-t-il changé dans cette

sélection ? Il a instauré des règles de vie sur et en dehors du terrain. Au niveau du football, il a un peu redynamisé le jeu de l’équipe en prônant un jeu offensif. Un jeu plus direct… Non, il insiste sur le fait de passer le ballon par le milieu, avec un jeu en mouvement et relancer proprement de derrière, tout en ayant une solidité défensive. Il a voulu mettre nos qualités en adéquation avec les caractéristiques du football moderne. Le groupe a adhéré à son discours et depuis qu’il est arrivé, la sélection va mieux entre guillemets. Victorieux en Gambie (2-1) en éliminatoires de la CAN 2013, les Verts s’apprêtent également à disputer en juin prochain le début des éliminatoires du Mondial 2014. Comment appréhendezvous cela ? Ce sont clairement des objectifs. La CAN, j’ai envie de la jouer, le Mondial on va essayer de s’y qualifier. Nous avons tous les ingrédients pour réussir, on a un président de la fédé qui met le paquet pour la sélection. On sait que le pays est derrière nous et le staff technique est compétent avec des joueurs de qualités qui adhèrent au projet. On est sur une phase ascendante, il faut continuer ainsi et ne pas se relâcher. Titulaire face à la Tunisie, remplaçant en Gambie. Audelà du bon coéquipier, Carl Medjani compte-t-il aller chercher une place de titulaire ? Comme tout compétiteur, je ne pense pas qu’un joueur qui intègre la sélection n’y aspire pas. J’y aspire. Maintenant, une sélection c’est différent d’un club, et c’est l’intérêt du pays qui prime avant tout. Il y a des joueurs qui sont en poste. Ces derniers temps, j’étais en concurrence avec Bougherra, Yahia et Bouzid, il y a une très grosse complémentarité entre nous quatre. On s’entraide pour que ceux qui jouent soit le plus performant possible. La concurrence est saine et elle pousse chacun

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

d’entre nous, à être le plus performant lorsqu’il joue en sélection ou en club. C’est bénéfique pour le sélectionneur aussi. Je ne pense pas qu’il y ait énorme différence de niveau entre les joueurs. Plus la différence de niveau sera restreinte, plus c’est intéressant car cela veut dire que peu importe la charnière, elle sera performante. Suivez-vous le Championnat d’Algérie. Et si oui, avez-vous une équipe fétiche ? Je le suis car j’aime l’USM El Harrach. Toute ma famille réside dans ce quartier algérois. J’étais invité l’an dernier lors d’un match face à l’ASO Chlef. J’ai eu un très bel accueil. La saison dernière, ils ont fini dans le haut du tableau mais ils ont malheureusement perdu une Coupe d’Algérie. Cette année, ils ont un peu plus de mal. Dans cette équipe, y-a-t-il des joueurs qui ont retenu votre attention qui pourrait jouer en Europe ? Il y a cet attaquant qui faisait partie de l’équipe olympique que Vahid Halilhodzic a fait venir avec nous lors d’un regroupement.

Baghdad Bounedjah (20 ans) ? Oui, voilà. C’est un bon avant centre qui a des qualités. Il y a aussi Azzedine Doukha (25 ans), le gardien qui est avec nous en sélection. C’est un très bon mec qui met de la bonne ambiance dans le groupe. Je prends du plaisir à le côtoyer en sélection et il défend le club de son cœur. Projetez-vous de finir votre carrière un jour en Algérie et à l’USMH ? Pourquoi pas, je n’y ai pas pensé. Dans le football, tout est possible. Il y a des équipes en Algérie intéressantes et qui jouent les compétitions continentales. Je ne peux pas dire que cela soit un objectif, mais cela peut être réalisable. Dans 10 ans peut-être… (Rires…) Oui, j’espère que les pelouses auront changé d’ici là. In footafric365.fr


maracanafoot1685 date 26-03-2012