Issuu on Google+

Djebbour repousse une offre de 5 millions d'euros de Fenerbahce

www.maracanafoot.com

N° 1655 du Lundi 20 Février 2012

10 DA

Les Canaris respirent APRÈS LE NUL RAMENÉ DE L’EXTÉRIEUR

KAROUF : «C’est un bon point de pris»

BITAM :

«On pouvait gagner face à Khroub»

EL ORFI :

«mon expulsion est injuste»

JSMB

Les Béjaouis font un pas vers la qualification USMH

IL A PRIVE LES HARRACHIS D’AU MOINS UN PENALTY

Ghorbal pointé du doigt !

GRICHE : «Il nous était impossible de gagner avec un arbitrage pareil»

NAHD

Le nul de l’espoir pour le Nasria MCA

APRÈS LES MÉSAVENTURES EN CHAMPIONNAT

IL ÉTAIT L’HOMME DU MATCH FACE À L’ASK

IL N’A PAS JOUÉ FACE À L’ASK

Belkalem a redonné de Dembélé n’a pas l’équilibre à la défense convaincu Karouf

Cap sur la Coupe d’Algérie !

Sayeh : «Le groupe s’entraîne dans une bonne ambiance» SAYOUD OUT POUR LE MATCH DE COUPE


02

ACTUEL

Le point sur les prestations des joueurs LOCAUX INTERNATIONAUX Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

Les joueurs locaux internationaux algériens, inclus dans la liste élargie de coach Vahid Halilhodzic, en prévision du match contre la Gambie (CAN2013) le 29 février prochain à Banjul, ont connu des fortunes diverses lors des derniers matchs de la 20è journée de la Ligue 1, disputés samedi dernier. Le point de l'évolution de ces joueurs, avides de titularisation avec les Verts.

L

e gardien de but de l'USM El Harrach, Azzedine Doukha, n'a pas participé à la défaite de son équipe à domicile face au CS Constantine (0-1), pour la simple raison qu'il était sous le coup d'une suspension. Ce qui fait que le keeper des Noir et Jaune a perdu 90 minutes de temps de jeu. Car, sans cette suspension, le coach des harrachis, Charef, n'aurait certainement pas effectué un changement à ce poste. Et c'est donc Lemane qui a pris la place de Doukha lors de ce match contre le CSC. Fawzi Chaouchi, le keeper du MC Alger, était au repos durant ce week-end, du fait que son équipe avait déjà disputé son match de cette 20è journée en rencontre avancée contre la JSM Béjaïa (1-1) le 11 février dernier. D'ailleurs Chaouchi a bien été aligné durant cette rencontre. Quant à Mohamed Lamine Zemmamouche, qui est sur la liste des réservistes, il faut dire qu'il n'a pas eu trop d'actions dangereuses à annihiler lors du derby contre le CR Bélouizdad. D'ailleurs, il a toujours cette

manie de sortir de sa cage, risquuant à tout moment d'être lobé, comme ce fut le cas lors de la dernière rencontre de son équipe. Par contre, son vis-à-vis, Ousserir, qui n'est pas retenu par Vahid, a eu à sauver plusieurs fois sa cage devant les attaquants usmistes et particulièrement lors de la 90ème minute. Côté joueurs de champ, Mohamed Meftah et Khaled Lemouchia ont joué l'ensemble de la partie. Si Lemouchia a été d'un grand apport pour ses coéquipiers au milieu du terrain, Meftah a été très en verve en défense. Les deux joueurs sont d'ailleurs crédités d'un match honnête et confirment ainsi leur bonne forme. Du côté du Chabab de Belouizdad, Islam Slimani qui est retenu dans la liste des réservistes par le coach des Verts, n'a pas été très percutant cette fois-ci. Islam n'a pu con-

crétiser les quelques occasions qui se sont présentés à lui lors de ce derby. Il est vrai aussi que la défense des Rouge et Noir était bien organisée et cela a bien pesé sur le rendement de toute la ligne d'attaque du Chabab. Du côté de la JS Kabylie, Hocine Metref n'a pas été à la hauteur des attentes dans ce match en déplacement de son équipe. D'autant que Halilhodzic suit avec attention l'évolution des joueurs en dehors de leurs bases. Car, c'est en déplacement que les Verts vont disputer leur match contre la Gambie le 29 février prochain. D'ailleurs, sur le plan physique, Metref n'est pas en forme. Ce qui explique bien son remplacement par son coéquipier Sedkaoui à la 75ème minute du jeu. Du côté de l'Entente de Sétif, tout comme le

MC Alger, les Aigles Noirs des Hauts plateaux ont été au repos ce week-end après avoir disputé leur match le 11 février dernier contre l'ASO Chlef (0-0) avant le départ des Chelifiens à Ouagadougou pour disputer leur match de Ligue des champions contre l'ASFA Yennenga. Ainsi, Mohamed amine Aoudia et Abdelmoumène Djabou, les deux fers de lance de Halilhodzic se contentent pour le moment des entraînements avec leur club. Après le report ou l'annulation de la super coupe de l'Union nord-africaine de football ((UNAF) pour le match qu'il devrait livrer au Club Africain le 18 février dernier à Radès, les Setifiens se préparent donc à Sétif. Les deux joueurs seront donc privés d'un match supplémentaire. Saïd Ben

Djebbour repousse une offre de 5 millions d'euros de Fenerbahce L'attaquant international algérien de l'Olympiakos Le Pirée, division 1 grecque de football, Rafik Djebbour, qui n'a pas été retenu par Halilhodzic pour le prochain match contre la Gambie , continue d'intéresser les clubs européens.

A

insi et selon le site grec spécialisé la Gazetta, l'avant-centre type, Djebbour vient de refuser une offre de 5 millions d'euros du club turc de Fenerbahce. D'ailleurs, Olympiakos disputait hier

un match important face Panionios. Au même moment, Djebbour décide de refuser une telle offre des turcs. Avec ces neuf buts inscrits avec son club en championnat cette saison et deux autres en Ligue des champions, il est évident que l'attaquant international algérien soit ainsi convoité par les clubs européens. Faut-il d'ailleurs rappeler que Rafik Djebbour a bien intéressé le club de Lille OSC qui l'a supervisé récemment, ainsi que l'Olympique de Marseille. D'ailleurs, le club phocéen a même dépêché un émissaire en Grèce pour superviser dernièrement l'ancien attaquant de l'AEK Athènes. Il est important de rappeler que l'international algérien est sous contrat avec l'Olympiakos jusqu'en juin 2013. D'autre part, l'attaquant de l'Olympiakos ne veut en aucun cas quitter simplement le club grec, mais il veut jouer dans un club ambitieux à la hauteur de ses ambitions. Aux dernières nouvelles, on apprend que Djebbour est bien

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

intéressé, par contre, à jouer en France ou en Allemagne, mais pas en Turquie. Ce qui explique bien son refus de cette offre de Fenerbaçe. D'un autre côté, il est à signaler, que du côté de la direction de l'Olympiakos, les responsables grecs, ne comptent en aucun cas céder le joueur algérien, vu notamment les challenges du championnat et de l'Europa League, épreuve dans laquelle le club a été reversé après son élimination de la Ligue des champions. Et il faut juste terminer par cette réflexion, à savoir que c'est dommage qu'au moment où plusieurs équipes européennes se disputent l'avant centre international algérien, celui-ci n'a pas été convoqué par le sélectionneur national, le Bosnien Vahid Halilhodzic, pour la prochaine sortie des ''Verts'' à Banjul contre la Gambie, le 29 février, dans le cadre du match aller du 2e tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2013. Saïd Ben


LIGUE 1

C

KAROUF : «On a visé les 3 points et on est revenu avec un bon point» Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

mois. Il y a Bitam qui n’a pas joué depuis un mois, sans oublier bien sûr les autres. Ils étaient tous à la hauteur.»

ontacté hier, le coach des Jaune et Vert, Mourad Karouf, est revenu sur cette rencontre qui les a opposés à l’ASK et le résultat qui a sanctionné les débats, en nous déclarant d’emblée : «on est parti à El Khroub pour réaliser un bon résultat à savoir revenir à Tizi avec les trois points, mais au finish, on s’est contenté d’un match nul» avant d’ajouter à ce sujet : «on est sorti avec un bon point, surtout vu la physionomie de la partie, après l’expulsion d’El Orfi. A 11, on aurait largement pu prétendre à la victoire.»

Concernant la suite du parcours, et cet objectif que la JSK vise, à savoir le podium, notre interlocuteur reste confiant en estimant que : «le championnat est encore long et l’équipe peut bien atteindre cet objectif, on n’est pas loin du podium et il faut juste bien négocier la suite de la saison.»

Dans le même ordre d’idées, notre interlocuteur a estimé que «je pense qu’on aurait pu prétendre à la victoire, si les joueurs ont su comment profiter de ces occasions procurées en première mi-temps» et d’enchaîner «on s’est procurés trois occasions nettes à scorer, sans oublier le penalty non sifflé par l’arbitre. Je crois qu’on méritait de marquer au moins un but en première mi-temps.»

A une question relative au match de coupe d’Algérie face au MB Hessasna, tombeur de la JSMB lors du précédent tour, Karouf nous a répondu : «un match de coupe est différent d’un match de championnat. Il faut gagner, si on veut se qualifier et continuer l’aventure. Il ne faut pas sous-estimer l’adversaire. Il faut les prendre très au sérieux, et on fera tout pour se qualifier au prochain tour.»

Pour ce qui est du rendement de l’équipe en seconde période, le coach des Canaris du Djurdjura, se dit très satisfait de la réaction des joueurs, et ce, malgré l’expulsion d’El Orfi, en nous déclarant ce qui suit : «on a joué pendant une heure en infériorité numérique, mais cela, n’a pas empêché le groupe de faire jeu égal avec l’ASK. L’adversaire s’est procuré une occasion et nous aussi. On a créé une occasion en or à un quart d’heure de la fin de la rencontre et on aurait pu la concrétiser.»

Toujours dans le même ordre d’idées, notre interlocuteur croit en la bonne étoile de son équipe dans cette compétition en nous déclarant ce qui suit : «Comme on dit, l’appétit vient en mangeant. On fera tout notre possible, pour négocier à bon escient les matchs de coupe l’un derrière l’autre. On fera notre possible pour conserver le trophée.»

«Je suis confiant pour la suite»

«On aurait pu tuer le match en première mi-temps»

IL SONT ARRIVÉS À TIZI À 23H

Les Kabyles sont arrivés tard dans la nuit de samedi à dimanche. C’est vers les coups de 23h que les camarades de Kaci Sedkaoui sont arrivés à la capitale du Djurdjura. Ils sont arrivés très fatigués après cet harrassant voyage.

«Je n’ai jamais déclaré que Tedjar sera traduit en conseil discipline»

BITAM, ZIAD, REMACHE ET BOULEMDAIS SONT RESTÉS CHEZ EUX

En conclusion, Mourad Karouf, a bien voulu parler de cette absence énigmatique de Saâd Tedjar, en nous déclarant à ce sujet, ce qui suit : «je n’ai à aucun moment déclaré que Tedjar sera traduit en conseil discipline. Ce joueur a été remplacé face au CA Batna, pour cause de blessure. Depuis, il est pris en charge par le staff médical de l’équipe. Le cas Tedjar, ce n’est pas mon problème, un point c’est tout.»

Mourad Karouf estime que «les joueurs ont retrouvé la joie de jouer et sont complètement libérés. «Je ne dirai pas que le groupe était solide et solidaire auparavant. Je pense que le groupe a retrouvé beaucoup plus son équilibre» avant d’ajouter : «Il y a des joueurs qui ont donné satisfaction lors de ce match, et ce, à l’image de Ziad qui n’a pas joué depuis cinq

UN NUL ET DES REGRETS

L

Les Kabyles sont revenus avanthier de leur périlleux déplacement à El Khroub avec un point.

es poulains de Mourad Karouf, ont produit du beau jeu, et ce, malgré leur infériorité numérique après l’expulsion de Hocine El Orfi à la demi-heure de jeu. Les partenaires de Remache, regrettent amèrement d’avoir loupé la victoire, car elle leur tendait les mains, mais en vain. Les Hanifi, Metref, Rial, Boulemdais auraient pu tuer le match une première période, mais ça n’a pas été le cas et ces derniers se sont illustrés par leurs ratages. Les dirigeants et le staff technique auraient souhaité voir leur équipe revenir à Tizi avec les points de la victoire, mais en vain. Les Khroubis étaient pre-nables et les joueurs kabyles n’ont pas cru en leurs capacités. Même à dix, les partenaires du capitaine Ali Rial, avaient les possibilités de s’offrir la victoire. Si la JSK avait réussi à récolter les trois points qui ont été mis en jeu, ç’aurait été

mieux et le club aurait gagné d’autres places au classement et se rapprocher davantage du peloton de tête. C’est un précieux point mais qui n’arrange guère les affaires de la formation phare de la Kabylie. Les Kabyles sont toujours positionnés au milieu du tableau, à la 7e place qu’ils partagent avec les Harrachis, avec à leur actif, 29 points.

Les Kabyles toujours au milieu du tableau

Les joueurs de la JSK sont certes à féliciter pour les efforts fournis durant ce match contre l’ASK, surtout en seconde période, lorsqu’ils se sont retrouvés en infériorité numérique, après l’expulsion du milieu de terrain Hocine El Orfi à la demi-heure de jeu. Les partenaires de Belkacem Remache qui se trouvaient à la 8e place avant cette 20e journée avec 28 unités dans leur compte, ont rajouté un tout petit point, et ont gagné une place au classement, et ce, à la faveur de la défaite concédée par les Harrachis à domicile contre le CS Constantine. Cette 7e place occupée au classement, n’est pas celle de

Juste après la fin de la rencontre ayant mis aux prises la formation de l’ASK à la JSK, qui s’est achevée sur le score vierge, la délégation kabyle a pris le chemin inverse en rentrant directement sur TiziOuzou. Les coéquipiers de Belkalem ont regagné Tizi, juste après la fin de la rencontre.

Les partenaires de Lyes Saïdi qui ont regagné Tizi juste après le match, se sont arrêtés à El Yachir. La délégation kabyle a pris son dîner sur place dans un restaurant où ils ont l’habitude de manger.

«On fera tout pour conserver le trophée»

«L’équipe a retrouvé son équilibre»

LES KABYLES ONT REGAGNÉ TIZI JUSTE APRÈS LE MATCH

DÎNER À EL YACHIR

«Il ne faut pas sous-estimer le MB Hessasna»

«On a fait jeu égal avec l’ASK en seconde période»

JSK

03

la JSK, et ce, sans diminuer de la valeur des autres clubs qui sont sur le podium.

Il faut gagner à l’extérieur, pour terminer sur le podium

Les poulains de Mourad Karouf, qui sont revenus de leur dernier déplacement avec un petit point, comme ce fut le cas d’ailleurs, contre le CA Batna, sont toujours classés au milieu du tableau. Certes, Mourad Karouf a apporté sa touche, la preuve en trois matchs, il a réussi à engranger 5 points sur les 9 possibles, mais cela reste insuffisant pour un club de l’envergure de la JSK. Si à domicile, il faut assurer le plein, même en dehors de TiziOuzou, il faut engranger le maximum de points, pour prétendre à un meilleur classement. Les attaquants kabyles sont appelés à plus de réalisme lors des prochaines sorties de leur équipe, et ce, afin d’espérer enchaîner avec des succès, et retrouver la place initiale de la JSK, sinon le podium ne peut être atteint. Aomar Moussi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Quatre joueurs de l’équipe kabyle ne sont pas revenus à Tizi-Ouzou, en préférant rentrer chez eux et rendre visite à leur famille. Il s’agit des défenseurs Bitam et Remache, du milieu de terrain Ziad et de l’attaquant Hamza Boulemdais. Ces joueurs ont préféré rentrer chez eux pour se ressourcer auprès des siens, avant de reprendre avec le groupe.

ILS SERONT DE RETOUR AUJOURD’HUI

Ziad, Bitam, Boulemdais et Bitam qui sont rentrés chez eux, devront rentrer aujourd’hui sur Tizi. Ils sont attendus avec le reste du groupe, pour reprendre du service, et ce, en prévision du match de Coupe d’Algérie qui aura lieu ce jeudi au stade du 1er Novembre contre le MB Hessasna.

A. M.


04

JSK

REPRISE AUJOURD’HUI DANS L’APRÈSMIDI

Après le point du nul ramené de l’extérieur face à l’AS Khroub, samedi dernier, sur le score de zéro partout, le technicien des Canaris, Karouf, a accordé une seule journée de repos à ses capés. La reprise est prévue pour aujourd’hui à 16h, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, pour préparer en conséquence le prochain rendez-vous qui les attend devant la formation du MB Hessasna, qui rentre dans le cadre des 1/8es de finales de Dame coupe.

EL ORFI SUSPENDU FACE AU MB HESSASNA

Ayant écopé d’un carton rouge avant-hier lors de la 20e journée du championnat face à l’AS Khroub, après les deux cartons jaunes qu’il a reçus, le milieu récupérateur, Hocine El Orfi, ratera le rendez-vous prochain, prévu pour ce jeudi face au MB Hessasna, pour le compte des 8es de finale de la coupe d’Algérie, à domicile et devant leurs supporters. S. A.

LIGUE 1

Les Canaris respirent Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

APRÈS LE NUL RAMENÉ DE L’EXTÉRIEUR

Après le nul ramené de Khroub, lors du précédent match, les Jaune et Vert ont retrouvé le chemin des bons résultats à l’extérieur, en tenant en échec cette équipe khroubie, samedi dernier. Ce résultat positif est le troisième de suite, depuis l’entame de cette seconde phase du championnat.

M

ême avec un effectif amoindri, les joueurs ont fait un grand match et réussi à revenir avec un probant résultat. Après ce nul ramené, mais ô combien important, les Kabyles sont désormais décidés à ne pas lâcher prise lors des prochains matchs, que ce soit en coupe où en championnat. Les Canaris, qui occupent la septième place au classement général, doivent impérativement enchaîner avec d’autres succès lors des prochaines journées afin d’améliorer leur rang et occuper en fin de saison une place sur le podium.

Le groupe plus serein

Le dernier résultat positif enregistré au stade Hamdani devant l’équipe de l’AS Khroub a fait beaucoup de bien au club phare de la Kabylie. Après un début difficile, la situation ne prêtait guère à l’optimisme. La per-

formance réalisée samedi dernier devant les Khroubis a calmé un peu les esprits et donné de l’espoir à tous les Kabyles. Désormais, c’est un climat de sérénité qui règne à la JSK. Le staff technique aura suffisamment de temps pour réorganiser son effectif et surtout corriger les lacunes décelées lors des précédentes journées en championnat.

Le MB Hessasna en point de mire

Comme annoncé hier dans ces mêmes colonnes, les Canaris retrouveront la pelouse du stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou aujourd’hui, à l’occasion de la reprise des entraînements. Au programme de cette semaine, la pré-

paration du match face à la formation du MB Hessasna, pour le compte des huitième de finale de Dame coupe que la JSK accueillera jeudi prochain dans une belle affiche, qui opposera les deux formations. Les Canaris, qui sont revenus samedi dernier avec un précieux point de Khroub, auront cette fois-ci suffisamment de temps pour préparer ce match, et ils sont décidés à passer ce tour pour continuer l’aventure dans l’épreuve populaire. C’est le discours qu’aurait adressé Mourad Karouf à ses poulains avant de reprendre les entraînements. Le technicien kabyle, qui leur a donné rendez-vous pour aujourd’hui, a décidé de réunir les conditions à même d’éviter que son groupe ait toujours en mémoire ce

match nul concédé au Khroub. En temps normal, on aurait tout simplement affirmé que c’est une opération positive, mais lorsqu’on rappelle les conditions dans lesquelles s’est déroulé le match, il faudrait donc rester vigilant à l’avenir. La séance de reprise drainera certainement une forte présence des supporters, qui vont se déplacer au stade du 1er Novembre pour encourager les joueurs et les pousser de l’avant, et exiger d’eux un sursaut d’orgueil ce jeudi, une réaction qui n’aura pas échappé au staff technique et aux joueurs. La JSK a devant elle quatre jours pour être au top. Les Canaris sont décidés maintenant à ne plus rien lâcher. S. A.

Bitam : «On pouvait gagner face à l’AS Khroub»

Le défenseur kabyle et l’international olympique, Abderzak Bitam, a remplacé, samedi dernier, au pied levé, Nessakh, blessé. A l’instar de ses coéquipiers, il a fourni un match plein et a fait convenablement ce qu’il avait à faire. Il nous parle, entre autres, de leur prochain rendezvous de coupe face au MB Hessasna, qui attend son équipe jeudi prochain à domicile.

Un commentaire après ce nul ramené de l’extérieur face à l’ASK ? C’est un bon point de pris, mais avec un peu plus de réussite, je pense qu’on pouvait l’emporter. C’était un match à notre portée, on a eu pas mal d’occasions. On prouve à chaque match qu’on a beaucoup d’opportunités, ce qui

est vraiment encourageant pour la suite. On pensait pouvoir gagner vu la physionomie du match, on est un peu déçus, mais on va se contenter de ce point qui est important pour la suite. Les joueurs de Khroub, eux aussi, ont gâché des opportunités de marquer… Pour moi, le résultat est assez logique, bien qu’on ait raté pas mal d’occasions de marquer, surtout en deuxième mi-temps où nous avions eu plus d’une fois le but au bout du pied. Malgré tout, c’est un résultat encourageant pour la suite du parcours, car notre jeu s’améliore de match en match, je pense que ce n’est pas été trop mal non plus. Cela s’inscrit dans la continuité de ce qu’on fait depuis le début de saison. Vu les objectifs du club, il ne s’agit donc pas d’une m a u v a i s e performance ? Non, au contraire. Ce n’est pas une mauvaise performance, à condition d’être bien présents lors des prochains matchs. Il nous faut être intraitables à domicile et glaner un maximum de points hors de Tizi Ouzou. Ce résultat positif ramené de l’extérieur est le

troisième d’affilée. C’est rassurant, n’est-ce pas ? C’est une excellente chose, et cela nous donne encore beaucoup de confiance. Ce championnat sera sans doute serré jusqu’au bout. Pour bien y figurer, nous devons donc rester très performants, c’est ce à quoi nous travaillons. Il reste encore beaucoup de matchs jusqu’à la fin de la saison, beaucoup de choses peuvent encore se passer. Comment jugez-vous votre prestation ? Nous nous sommes déplacés au Khroub avec la ferme intention de revenir avec un résultat positif, et, Dieu merci, on est parvenus à le faire. Sincèrement, on pouvait même revenir avec le gain du match. Nous avons cravaché dur durant toute la semaine pour arracher ce résultat probant, on s’est procuré plusieurs occasions de but mais en vain, l’essentiel c’est qu’on a réussi à arracher le point du nul. Maintenant, on doit penser au prochain rendez-vous face au MB Hessasna, qui rentre dans le cadre des 8es de finale de Dame coupe, chez nous. Justement, vous allez recevoir cette équipe du MB Hessasna. Comment

voyez-vous ce match ? Comme tous les matchs que nous avons disputés jusqu’à présent. Cela va être difficile, car chaque équipe voudra passer ce tour. Le MB Hessasna joue pour le même objectif que nous, à savoir une autre qualification dans cette compétition. Ils v o u d r o n t continuer à surprendre, après leur dernière qualification contre la JSMB. De notre côté, nous jouerons pour la qualif’ aussi et continuer sur notre lancée. Le plus important pour nous, c’est de passer ce tour. La JSK a-t-elle les moyens d e préserver son trophée ? Oui, c’est notre objectif. Nous ferons de notre mieux pour réussir notre mission et rendre à l’occasion le sourire à nos chers supporters. Vous restez donc optimistes… Nous n’avons à aucun moment douté de nos chances pour la suite, et je suis persuadé qu’on a les moyens de remporter encore une fois de plus ce trophée de la coupe d’Algérie, même si les matchs qui restent seront très difficiles. Entretien réalisé par S. Aberkane

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

JSK

Belkalem a redonné de l’équilibre à la défense Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

IL ÉTAIT L’HOMME DU MATCH FACE À L’ASK

ASSELAH SAUVE SON ÉQUIPE

Le portier Asselah a fourni une belle prestation lors de cette rencontre qui a opposé son équipe à l’ASK. En effet, l’ex-pensionnaire des Sang et Or, était au rendez-vous en arrêtant plusieurs balles décisives lors de cette confrontation. En d’autres termes, très présent lors de ce match, Asselah a sauvé sa cage de plusieurs balles dangereuses, ce qui a permis à son équipe de revenir avec un précieux point de ce déplacement à Khroub. En résumé, Asselah affiche une belle forme en attendant de confirmer lors des prochaines rencontres qui attendent son équipe à partir du match de jeudi prochain, rentrant dans le cadre des 16ème de finale de la Coupe d’Algérie.

Le défenseur axial, Essaid Belkalem, confirme de jour en jour son grand retour à la compétition en fournissant une nouvelle fois, une prestation de premier ordre. En effet, il était un vrai guerrier face à l’ASK en dirigeant ces équipiers d’une très belle manière, ce qui a permis à son équipe de revenir avec un bon point en dépit de son infériorité numérique après l’expulsion du milieu de terrain Hocine El Orfi. En résumé, Belkalem commence à retrouver son meilleur niveau et son équipe a retrouvé son équilibre notamment dans le compartiment défensif et la meilleure preuve, c’est que le club phare de Kabylie, n’ait encaissé aucun but et cela lors des trois dernières rencontres disputées respectivement, face au CAB, le WAT puis l’ASK avant-hier.

Les fans sont très contents pour lui

Sans doute, le retour en force de Belkalem, a satisfait tout les fans kabyles qui étaient très contents pour lui. En effet, ils ont attendu son retour avec impatience, cependant, le joueur en question, n’a pas déçu en apportant un équilibre à la défense dès qu’il ait repris la compétition. En résumé, les fans comptent énormément sur lui pour la suite de la compétition et lui souhaitent même de retrouver l’équipe nationale, car ils estiment que c’est un élément qui pourrait apporter beaucoup et pour son club employeur, et pour l’EN avec qui, il a gagné une grande expérience avant la méchante blessure qu’il a contractée. M. L.

El Orfi : «mon expulsion est injuste»

SAÏDI CONTENT D’AVOIR EU ENFIN SA CHANCE

Le milieu de terrain, Lyes Saïdi, a été incorporé à la 43ème minute de la rencontre d’avant-hier face à l’ASK, ce qui a lui permis de jouer plus d’une mi-temps au cours de cette confrontation. Le joueur était très content en fournissant même une belle prestation tout en promettant de se donner à fond et d’être plus performant lors des prochaines rencontres M. L.

Dembélé n’a pas convaincu Karouf

IL N’A PAS JOUÉ FACE À L’ASK

journées.

05

L’attaquant Makan Dembélé n’a pas trop convaincu par son niveau et le coach Mourad Karouf a décidé tout simplement de ne pas l’aligner lors de la rencontre d’avant-hier face à l’ASK. En d’autres termes, depuis sa venue à la JSK, Dembélé n’a rien montré et son niveau est juste moyen d’après l’avis de tous ceux qui l’ont vu. Cela a poussé le coach Mourad Karouf, à ne pas trop compter sur ses ser-vices lors des rencontres précédentes, bien que même les autres attaquants n’ont pas montré une grande efficacité devant les bois. En résumé, Karouf n’est pas satisfait du rendement du joueur jusqu'à présent, en attendant ce qu’apporteront les prochaines

Il risque la libération à la fin de la saison

Une chose est sûre, c’est que le joueur en question, doit redoubler d’efforts pour s’imposer, sinon, il risque tout simplement la libération à la fin de la saison en cours. En effet, en décidant de lui signer un contrat sans même subir de tests, la direction du club a quelque peu, pris un risque. Cependant, le joueur en question est appelé à redoubler d’efforts pour prouver qu’on ne s’est pas trompé de le retenir, sinon le club le remerciera à la fin de la saison, s’il n’arrive pas à s’imposer lors des rencontres restantes du championnat. M. L.

Le milieu de terrain, Hocine El Orfi, estime que le nul est un bon résultat pour son équipe, ce qui lui permettra de continuer la suite de la compétition dans de bonnes conditions. Concernant son expulsion lors de ce match, il estime qu’il était injustement expulsé par l’arbitre de la rencontre.

Avec du recul qu’avez-vous à nous dire sur cette rencontre et le nul que vous avez ramené de ce déplacement ? Dans l’ensemble, on a fourni une belle prestation, ce qui nous a permis de réaliser un bon résultat et on pouvait gagner même la partie. On a joué avec une grande volonté et Dieu merci, nous ne sommes pas revenus bredouilles, ce qui nous permettra de continuer la suite du parcours dans de bonnes conditions. Revenons maintenant à votre expulsion lors de cette confrontation, on vous reproche d’avoir agressé Amada… Honnêtement, je ne comprenais rien. Je disputais une belle avec Amada et j’étais très surpris de voir l’arbitre brandir le carton rouge. Je ne l’ai pas agressé car ce n’est pas dans mes habitudes de d’agresser les gens. Amada est un ami à moi et on partageait la même chambre la saison écoulée. J’estime que l’arbitre était trop sévère en décidant de m’expulser alors que je n’ai rien fait pour avoir un tel sort.

Beaucoup estiment que vous auriez dû revenir avec la victoire si l’équipe avait continué de jouer à 11… Certes, on aurait dû revenir avec les trois points de la rencontre, toutefois, un point est toujours bon à prendre notamment, à

l’extérieur, on fera tout pour enchaî-ner avec une série de bons résultats, et terminer la saison sur une bonne note. Donc, vous êtes optimistes pour la suite du parcours ? Il nous reste encore 10 rencontres à jouer et on fera tout pour glaner le maximum de points possibles. On jouera match par match tout en tentant de réaliser le meilleur parcours possible. Avant cela, un match de coupe attend votre équipe jeudi prochain face à Hessasna, comment se présente pour vous cette rencontre ? Les matchs de coupe sont toujours très difficiles et le match de jeudi ne sera pas différent ; cependant, on fera tout pour gagner la partie et aller le plus loin possible dans cette compétition. Je ne serai pas de la partie certes, toutefois, je sais que mes équipiers feront tout pour arracher la qualification et continuer ainsi sur leur lancée.

Karouf en colère contre Tedjar

Le premier responsable de la barre technique des Canaris, Mourad Karouf, est très en colère contre le milieu de terrain, Saad Tedjar, qui boude l’équipe depuis plusieurs semaines. En effet, il n’a pas apprécié le geste de son joueur, en estimant qu’il fallait se comporter en professionnel et non pas en trouvant des excuses à chaque fois. En résumé, Karouf ne semble pas prêt à pardonner à son joueur du fait que, d’après les dernières nouvelles, le joueur en question est prêt à revenir et sera présent lors de la séance de reprise prévue pour aujourd’hui.

Il sera traduit devant le conseil de discipline

Ainsi donc, selon les informations en notre possession, le joueur en question doit être traduit en conseil de discipline lors des prochains jours. Il doit expliquer à ses dirigeants les raisons qui l’ont poussé à ne pas s’entraîner pendant toute cette période. Une chose est sûre, c’est que le joueur en question, risque une longue sanction. En plus, il pourrait être sanctionné sur le plan financier, l’ex-pensionnaire du PAC risque aussi une autre sanction de la part de son coach, ce dernier le mettra sur le banc, il servira d’exemple pour les autres qui seront tenus de respecter la discipline du groupe.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

MCA

APRÈS LES MÉSAVENTURES DU CHAMPIONNAT

SAYOUD OUT POUR LE MATCH DE COUPE

Attendu hier à l’entraînement, le milieu offensif, Amir Sayoud ne s’est finalement, pas entraîné avec le groupe. Renseignement pris auprès du staff médical, l’international espoirs, devra reprendre du service ce matin. Ce qui signifie, que Sayoud ne sera pas prêt pour le match de coupe ce vendredi contre l’USM Aïn Beida. En effet, puisque, le joueur qui a été victime d’une blessure au adducteurs lors du dernier match contre la JSM Béjaïa, a été forcé au repos par le médecin du club. A priori, le staff technique ne va quand même, pas aligner un joueur qui ne s’est plus entraîné depuis 10 jours et qui revient juste d’une blessure

LIGUE 1

Cap sur la Coupe d’Algérie ! Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

C’est désormais, l’union sacrée dans cette équipe mouloudéenne où chaque partie a jugé utile de tourner la page des faux pas subi à Bologhine en championnat pour se consacrer exclusivement, à la prochaine sortie en coupe d’Algérie.

P

our rappel, le Mouloudia d’Alger, aura la visite d’une vielle connaissance, l’USM Aïn Beida ce samedi dans le cadre des 1/16es de finale de cette compétition populaire. Une nouvelle sortie à Bologhine qui tient vraiment à cœur à tous les Mouloudéens que se soit, joueurs,

Sayeh : «Le groupe s’entraîne dans une belle ambiance»

Le revenant, Réda Sayeh qui a déjà raté, les deux dernières séances d’entraînements, est bien décidé à rattraper tout le temps perdu en promettant même, de secouer les filets de l’USM Aïn Beida ce vendredi à Bologhine. « Cela fait du bien de retrouver le groupe et sincèrement, l’ambiance est très encourageante avant le match de coupe. Personnellement, je me sens d’attaque et j’espère même, faire mouche sur cette pelouse de Bologhine qui m’a toujours porté chance », nous dira le meilleur buteur des Vert et Rouge avec déjà, 7 réalisations à son actif. En tout cas, la grande famille des Vert et Rouge, ainsi que le staff technique, misent énormément sur Sayeh qui reste incontestablement, le meilleur mouloudéen de l’exercice en cours. M. B.

Les joueurs prennent conscience

staffs, dirigeants ou supporters. Mieux encore, on croit même savoir, que la Coupe d’Algérie, constitue désormais, l’objectif principal des Vert et Rouge, même si cette compétition ne pourra jamais constituer un objectif fixe selon les dires de tous les connaisseurs. En tout cas, le coordinateur de la section football du MCA, Omar Ghrib en l’occurrence, n’est pas de cette avis puisque, pas plus tard que vendredi dernier, le responsable mouloudéen aurait clairement signifié aux joueurs, que le Coupe sera l’objectif numéro 1 club lors du reste du parcours en estimant, que la course au titre, devient presque impossible après les piètres matchs nuls concédés dernières contre respectivement, le CS Constantine (2-2) et la JSM Béjaïa (1-1).

L’une des bonnes nouvelles de la semaine, est sans doute, cette grande détermination qui anime tous les joueurs qui sont tout unanimes à dire qu’une réaction positive en coupe est plus que nécessaire pour sortir la tête de l’eau. Une attitude qui réjouit entièrement l’entraîneur, Kamel Bouhelal qui s’attend lui aussi, à une éventuelle réaction positive de la part des joueurs dès cette nouvelle sortie en coupe. Ajouter à tous ces petits détails, la guerre des poste qui bat son plein en ces derniers jours puisque, tout le monde veut jouer ce match important ce qui va très certainement, mettre Kamel Bouhelal dans une situation très embarrassante. Une évidence, puisque les

Amroune, Berradja, Hadji, Younès, Yaalaoui et consorts qui n’ont pas beaucoup joué avec Bracci, voudront sûrement, avoir une petite chance avec Bouhelal. Entre-temps, les « titulaires » de l’ancien coach à savoir, Yachir, Djallit, Sayeh et les autres, n’entendent guère lâcher prise aussi facilement. Voilà une situation qui fait largement les affaires de l’actuel staff technique des Vert et Rouge à moins de 4 jours du très attendu match de coupe contre l’USM Aïn Beida prévu à Bologhine à partir de 17h00. Côté effectif, à l’exception de Bilel Attafen qui est toujours convalescent et de Sayoud qui devra reprendre aujourd’hui, tous les autres joueurs sont opérationnels au grand bonheur du staff technique mouloudéen. Mounir Ben.

Comme il est déjà su, l'assemblée générale du CSA / MCA, s’est tenue samedi dernier à Bouzareah a procédé, à la réhabilitation et l'élargissement de la composante de son AG et l'approbation du règlement intérieur du CSA. Un vrai défi de taille relevé par l’infatigable Abdelhamid Zedek qui a tout simplement défié tous ses opposants en particulier, son rival éternel Sadek Amrous et sa liste. Grâce à cette sortie amplement réussie, Zedek a non seulement, « giflé » ses rivaux, mais a aussi, mit en rails son nouveau projet basé essentiellement sur la mobilisation générale et surtout, le « rassemblement » de la grande famille du Doyen même si cette dernière, reste une mission presque impossible connaissant la situation au sein de ce grand club avec tous ces conflits internes et toutes ces guerres des déclarations qui n’ont jamais cessé depuis déjà, 11 longues années. Pour revenir à

la dernière AG, il faut signaler l’excellente initiative prise par les membres présents qui n’est autre, que la désignation de Smaïl Khabatou, comme président d'honneur à la place de Rachid Marif. A noter par ailleurs, qu’une commission composée de 10 membres, dont la mission sera de préparer la prochaine AG élective du club prévue en juin 2012, a été également installée. Ce qui est sûr, est que la Direction de réglementation et de l’administration générale (DARG) ainsi, que la Direction de la jeunesse et des sports et loisirs (DJSL), ont approuvé cette assemblée générale ce qui conforte de plus en plus, la position de Zedek à son poste de président en sachant, que « l’autre camp », a élu Yahia Yacef comme président du CSA lors de l’AG tenue jeudi dernier. Une situation aussi cocasse que confuse même si la dernière assemblée tenue par Zedek, est visiblement, la plus légale. D’ailleurs, l’intéressé l’a

si bien indiqué lors de sa déclaration en disant « nous là, pour justement, dénoncer la situation des plus confuses qui prévaut actuellement au club aux plans juridique, organisationnel et financier, ainsi que le marasme dans lequel est plongé le doyen des clubs algérien." Zedek a profité de l’occasion pour faire un appel du cœur en appelant tout simplement à la mobilisation générale de tous les Mouloudéens et la prise de décisions énergiques et salvatrices" pour faire sortir le club de la situation "chaotique" dans laquelle il se trouve. Pour rappel, Zedek a quand même, réussi à rassembler plusieurs anciens joueurs et non pas des moindres, Batrouni, Bachi, Bellémou, Bouche, Kaoua, Oudina, Larouci, Tahir, Laazizi, Kadri et autres sans parler des Drif, Rachdi, Adnane, Kesbadji, Mibrek et Ketrandji qui sont des anciens dirigeants en dépit des doyens des entraîneurs algériens, Smail Khabatou. Est-ce qu’il ne s’agit

Quand Zedek joue la bonne carte !

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Une grosse marge de progression USMA Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

07

Lemmouchia suspendu

Pour le prochain match de coupe, l’USMA va se voir manquée les services de son capitaine, Lemmouchia. En effet, après avoir écopé de son troisième carton, synonyme de suspension automatique, il sera absent pour le rendezvous de Dame Coupe.

Il se concentre déjà sur l’EN

Pour son premier match officiel à la tête de l’équipe, Ighil n’est pas tendre en exposant son constat suite à la semaine de préparation ponctuée par le derby face au CRB.

C

ertes, le point est bon à prendre, mais Ighil a tiré plusieurs enseignements de la partie, et selon le premier responsable de la barre technique, son équipe a encore une grosse marge de progression, et il a du pain sur la planche pour régler sa machine. Cette dernière compte de bons éléments, mais l’entraineur en chef est loin d’être satisfait du résultat suite à sa première semaine de travail, et il met tout le monde devant ses responsabilités. En effet, Ighil est conscient du potentiel de son groupe, et il compte tracer un programme spécifique pour le reste de la compétition, afin de mettre au point une équipe compétitive et performante mais surtout, régulière. Sur ce dernier

point, Ighil a été éloquent à la fin du match et avouera «mon équipe a évolué par intermittence, elle n’a pas su être régulière et c’est un aspect important sur lequel, on va se pencher.» Le nul n’arrange personne, mais maintient néanmoins, l’USMA à distance raisonnable du leader, qui n’est qu’à trois longueurs des Rouge et Noir, et garde par la même, sa troisième place au classement à un point du CRB. Le coach a fait son constat, et il n’est pas positif selon ses réactions après le match, et il va certainement soumettre ses poulains à une sérieuse charge de travail pour le reste de la compétition, en comptant sur leur détermination et leur engagement pour permettre à l’équipe de développer le jeu que le beau monde usmiste attend, sachant que le coach est conscient que les résultats vont suivre d’euxmêmes.

La coupe, l’autre défi d’Ighil

Si les responsables usmistes ont émis leur souhait de voir l’équipe décrocher le championnat comme objectif principal assigné au staff et Ighil, la coupe reste un challenge qui tient aussi à cœur au

beau monde usmiste. Ighil a déclaré lors de son premier point de presse, que le doublé est jouable, et que la coupe, même si c’est un bonus, ne l’empêchera pas de jouer le coup à fond. Un défi qu’Ighil va relever avec sa troupe, et Dame Coupe est un challenge intéressant pour le volet mental des joueurs, qui peuvent se revigorer avec une qualification qui fera du bien en prévision de la reprise du championnat qui s’annonce difficile face à une impressionnante équipe du WAT, qui ne cesse de monter en puissance, et n’est qu’à deux longueurs seulement des Rouge et Noir.

La JSD, de bons amateurs

Même si l’USMA va recevoir pour le prochain tour de la coupe d’Algérie sur son terrain, avec la réception du club amateur de la JSDjijel ce jeudi à 17h, la partie est loin d’être une simple formalité pour les usmistes. En effet, la JSD est classée dauphin au sein du championnat national amateur, Région Est, et c’est une équipe qui jouera certainement, ses chances à fond pour l’occasion, et l’USMA n’aura pas

IGHIL : «beaucoup de travail n perspective»

A l’issue du match derby face au CRB, l’entraineur Ighil a réagi concernant l’évolution du match, en particulier les performances de son équipe. Selon le premier responsable de la barre technique, son équipe ne s’est pas produite à souhait, et que la percussion a été le péché mignon de son dispositif face au CRB, ce qui a résulté sur peu d’occasions de buts. Ainsi pour Ighil, son groupe a encore du travail pour parvenir à démontrer de meilleures dispositions à tous les niveaux, et les joueurs sont sensibilisés à cet effet, «l’équipe a flanché à plusieurs niveaux, notamment en ce qui concerne la percussion en attaque. On ne s’est pas créé beaucoup d’occasions de buts, et pour marquer, il faut s’en créer un bon nombre pour espérer en mettre quelques unes au fond. La régularité des performances de mon équipe laisse aussi à désirer à

l’issue de ce match, et beaucoup de travail reste en perspective pour améliorer le rendement de l’équipe. On va se pencher sur la situation et tenter de régler les points négatifs qui handicapent le groupe» dira Ighil.

«Le nul est positif»

Concernant le résultat de son équipe, Ighil avouera que c’est un nul qui tend à le satisfaire, et ce, au vue de la situation de l’équipe et l’enjeu du match derby. Pour Ighil, c’est un bon point à prendre, et il confiera néanmoins, que son équipe aurait pu aspirer à mieux, si elle avait su profiter de certaines occasions «je pense que le nul est positif, même si on avait pu mieux faire. Cependant, nous n’allons pas cracher sur le point décroché face à une bonne équipe du CRB, même si mon équipe s’est précipitée sur certaines occasions nettes, qui auraient pu nous per-

mettre de glaner les trois points. On a péché par naïveté à certains moments, mais l’essentiel est de ne pas avoir perdu» dira Ighil, qui commence ainsi l’aventure en championnat avec l’USMA, sur un résultat positif, en attendant la suite des événements. M. M.

la tâche facile contre une équipe qui a tout à gagner. C’est ainsi, de bons amateurs auxquels vont être confrontés les Rouge et Noir, et la qualification se prépare déjà du côté de Bologhine avant le jour J, jeudi prochain.

Reprise aujourd’hui à 16h

L’équipe usmiste reprendra aujourd’hui les entraînements, et en ligne de mire, le prochain match de coupe face à la JSDjijel. Le groupe est attendu au complet, et l’équipe va se remettre dans le bain de Dame Coupe avec comme objectif, la qualification. Ighil a avoué que l’équipe n’est pas au beau fixe à plusieurs niveaux, et vu le travail en perspective, Ighil va mettre les bouchées doubles pour préparer le prochain rendezvous.

Point de presse demain

Le coach usmiste, Meziane Ighil, va animer un point de presse demain, au stade de Bologhine. En effet, Ighil va s’exprimer plus longuement sur la situation qui prévaut au sein de l’équipe usmiste, et faire le constat général avant le match de coupe, qui est loin d’être un match facile. M. M.

Se trouvant ainsi suspendu, Lemmouchia a le loisir de se concentrer exclusivement sur le prochain match de l’Equipe Nationale face à la Gambie, prévu le 29 février prochain. En effet, le milieu de terrain usmiste sera certainement une carte que le sélectionneur va jouer face à la Gambie, et le départ des locaux est prévu le 25 du mois en cours, soit deux jours après le match de coupe de son équipe.

Ighil-Benaldjia, explications à la reprise

Ayant été écarté de l’équipe fanion pour dix jours, et sanctioné par la direction, Benaldjia est en voie de réintégrer le groupe. En effet, ce serait ainsi le souhait d’Ighil de donner une chance à Benaldjia de retrouver l’équipe, et reprendre les entraînements dès aujourd’hui. Une entrevue est prévue entre l’entraîneur en chef et le joueur pour s’expliquer en tête à tête, afin que le coach puisse avoir la version de Benaldjia, dans l’espoir de le convaincre de tourner la page et adhérer à sa politique. Si l’attaquant usmiste consent à accepter les règles de l’entraîneur et du club, Benaldjia est pressenti pour reprendre normalement avec le groupe, et il sera certainement d’attaque pour le prochain rendez-vous en coupe. M. M.

ABDOUCHE : «il faut laisser le temps à Ighil»

Selon Abdouche, l’équipe usmiste s’est montrée combative face au CRB, même si le résultat n’enchante pas tout le monde. Selon l’intéressé, la touche Ighil s’est déjà faite sentir à travers la réaction et l’engagement des joueurs, qui est à saluer selon Abdouche. Concernant le premier match d’Ighil à la tête de l’équipe, Abdouche dira que c’est l’homme de la situation, et qu’il faudrait seulement lui laisser le temps de prendre ses repères et ancrer sa méthode au sein du groupe, que Abdouche croit positive et prolifique pour le reste de la compétition «Ighil est selon moi, l’homme de la situation, il n’est pas à présenter et son vécu comme son expérience parlent de lui. Pour sa première, je suis satisfait du rendement de l’équipe, qui s’est montrée combative et engagée. C’est un point positif, et c’est la touche du nouvel entraîneur qui

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

pour moi, a juste besoin de temps qu’il faut lui laisser, afin de régler les nombreuses tares de l’équipe» dira Abdouche. «la JSD, il faudra s’en méfier» En ce qui concerne le retour à la compétition de l’équipe en Coupe d’Algérie, Abdouche se dit prudent et ne veut pas aller vite en besogne, sachant qu’il connaît bien l’école de la JSD, qu’il a affrontée en tant que joueur. Le prochain tour selon Abdouche, sera difficile, et passer l’écueil de la JSDjijel, demandera une concentration maximum «le prochain match de coupe sera difficile, et il faudra se méfier de l’équipe de la JSD. C’est une bonne école, et l’équipe va certainement venir jouer le match de la saison à Bologhine. C’est une équipe qui pratique un beau football et qui a déjà évolué dans le palier supérieur» dira Abdouche. M. M.


LIGUE 1

MENAD : «La trêve nous CRB a joué un mauvais tour»

08

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

Ammour : «On pouvait gagner»

Samedi, le Chabab a été obligé de partager le gain du match avec l’USMA. Le CRB a raté ainsi l’occasion de se rapprocher du leader, qui comptabilise 37 points, alors que le Chabab reste 4e avec 33 points.

er. D’ailleurs, même les Usmistes ont souffert du même problème, et le jeu proposé sur le terrain en a été le bon exemple.»

U

n semi-échec qui a mis fin à l’espoir de Menad de terminer champion avec les Belouizdadis cette saison. Le CRB a été tenu en échec par une équipe usmiste qui a défendu crânement ses arrières. Les raids de Slimani et consorts n’ont pas eu d’effet sur Zemmamouche, qui a pu garder sa cage vierge. L’entraîneur en chef, Djamel Menad, revient sur la première mi-temps et dit : «Par excès de précipitation, on a raté des occasions nettes de scorer en première mi-temps. Toutes les actions qu’on a enclenchées, on les a gâchées par la suite. » Effectivement, à maintes reprises, le CRB a donné des sueurs froides

Slimani confirme son savoir-faire

Il n’a manqué que les buts à l’attaquant belouizdadi Slimani face aux Usmistes, où il s’est distingué lors du derby, et cela depuis l’entame de la partie. Il a été un poison pour la défense usmiste, mais il n’a pas eu la chance pour marquer. Malgré les nombreuses occasions qui se sont présentées devant lui, avec des tirs de loin ou de près, cela n’a pas permis au sociétaire du Chabab d’augmenter son capital buts, puisque le rendez-vous s’est soldé par un score de parité de zéro partout. Néanmoins, Slimani a confirmé encore une fois que le sélectionneur Halilhodzic a bien fait de le choisir, et cela même s’il est dans la liste des réservistes. Car, à ce rythme, Slimani est bien parti pour être dans la liste des convoqués qui représenteront le pays lors des prochaines échéances.

Le retour d’Aït Ouamer à la fin du mois

Après avoir souffert d’une fracture contractée lors de la phase aller, qui l’avait obligé à poser le plâtre pendant un bon moment, Aït Ouamer est sur le point de terminer sa rééducation et devrait reprendre le chemin des entraînements au début du mois de mars. Il pourrait ainsi revenir à temps pour aider ses camarades dans la dernière ligne droite, afin de disputer le titre de champion.

«Le titre, c’est fini pour nous»

à la défense usmiste, mais sans finir le travail. Djamel Menad revient sur la deuxième mi-temps et dira : «En seconde période, mes joueurs ont reculé. Ils ont laissé beaucoup d’espaces. On aurait pu payer cher l’addition.» Après le semi-échec au 20 Août et la défaite contre le MCO, une autre contre-performance est mise à l’actif du CRB. Le Chabab va mal, son entraîneur le sait et il dira dans

ce sens : «Je pense que le manque de concentration a été fatal pour mon équipe, qui a raté la victoire.» Pour Menad, il n’y a pas seulement le manque de concentration qui a été fatal aux Belouizdadis, il y a aussi comme, il dit : «le fait d’avoir été soumis à un repos forcé qui a fait que l’équipe ne s’est pas présentée dans son meilleur jour. Deux semaines d’inactivité, c’était dur à support-

Par ailleurs, l’entraîneur en chef, Djamel Menad, était très abattu au coup de sifflet final de l’arbitre samedi au 5 Juillet. Car le résultat met fin à son rêve de remporter le titre de champion avec le CRB. L’équipe a perdu plusieurs points qui hypothèquent ses chances d’avoir son mot à dire à la fin de la saison. Djamel Menad, très déçu, dira : «Pour jouer le titre, il faut mettre les grands moyens, et chez nous, on ne dispose pas de cela. Donc, je dirais que le titre, c’est fini pour nous. Cela dit, on ne va pas baisser les bras, mais on va jouer notre va-tout jusqu’au bout avec l’espoir de finir dans le podium.» Mais, comme tout le monde le sait, tant que la saison n’est pas finie, il reste encore de l’espoir. Il est fort possible que Menad veuille enlever cette pression qu’exerce sur lui et sur ses poulains le public, afin que le groupe travaille dans la sérénité pour réaliser le but recherché, car Djamel Menad est connu comme un coach qui ne se contente pas seulement de jouer les seconds rôles. M. A.

BENABDERRAHMANE : «Face à l’USMA, on a manqué de chance» Encore une fois, le CRB a enregistré un semi-échec. Qu’en dites-vous ? Je pense que sur le terrain, on a eu plusieurs occasions de marquer, tout utant que l’adversaire. C’est un nul équitable à mon avis. Cela dit, je ne dirais pas que c’est un semi-échec, car on a bien joué, malheureusement on a manqué d’efficacité devant les buts. C’était difficile. Car, un derby reste imprévisible et tout le monde savait que cela allait se jouer sur un détail. Chaque équipe guettait la moindre faille, mais au final, personne n’a pu ouvrir la marque. Il faut maintenant se concentrer sur la suite du parcours et oublier ce match nul. De l’avis des connaisseurs, le match n’était pas ouvert et chaque équipe a joué la prudence… Dans ce genre de rencontre, les calculs font partie du jeu. Personne ne voulait perdre les trois points de la partie. Le sort a voulu qu’on partage le gain de la partie. C’est comme ça, on ne changera pas la donne, mais on doit rebondir dès le prochain

rendez-vous pour oublier tout cela. Djamel Menad a annoncé que désormais il ne jouera pas le titre… En fait, je pense qu’il est prématuré de parler du titre, alors qu’il reste beaucoup de matches à jouer. Le coach veut mettre fin à la pression qui entoure son groupe afin qu’on puisse évoluer dans de bonnes conditions. Il faut songer maintenant au prochain match qui sera le rendez-vous de coupe, qu’on doit remporter pour assurer la qualification, après quoi, on verra. Donc, si on revenait sur le derby, on peut dire que le score reflète la physionomie de la rencontre, non ? Chaque équipe a eu des occasions de marquer. Nous en avions eu plusieurs, et on aurait pu gagner. Je pense que face à l’USMA, on a manqué de chance. On pouvait largement rentrer chez nous avec les trois points. Il faut travailler l’efficacité devant les buts pour ne plus revivre ce scénario lors des prochaines rencontres. M. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

L’ex-Usmiste a été l’un des joueurs qui ont fait le show samedi au 5 Juillet. Amar Ammour revient sur le rendez vous et dit : «Je pense que le derby était difficile et disputé en même temps. Les deux équipes ont proposé une prestation moyenne, que les supporters ont bien appréciée. L’entame de la partie a été très équilibrée, puisque les deux équipes ont eu des occasions qui auraient pu changer le cours de la partie. En seconde mi-temps, on a été plus volontaires et on était plus que décidés à gagner, mais cela n’a pas suffi, car l’adversaire était bien en place. On pouvait remporter ce match tout autant que l’USMA, mais le partage des points a été l’issue de ce rendez-vous. C’est équitable.»

Mameri sur le banc

Le capitaine des Rouge et Blanc a passé le derby CRBUSMA sur le banc de touche. L’entraîneur en chef, Menad, a jugé que son joueur qui revenait de blessure n’était pas encore prêt pour reprendre sa place dans l’équipe type. Karim Maâmeri sera certainement présent contre Sidi Salem.

La prime de la JSK perçue à la veille du derby

Comme convenu, la direction a tenu sa promesse cette fois-ci, et cela en octroyant la prime de la JSK. Les camarades de Benabderrahmane ont perçu 8 millions. Une bonne motivation avant d’affronter l’USMA, mais cela n’a pas suffi, puisque le Chabab a perdu deux points contre les Rouge et Noir.

…Le staff technique aujourd’hui A cause du manque d’argent, les staffs technique et médical n’ont pas pu toucher la prime de match contre la JSK. Il était programmé que les staffs touchent les 8 millions aujourd’hui. M. A.


LIGUE 1

Ghorbal pointé du doigt !

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

IL A PRIVE LES HARRACHIS D’AU MOINS UN PENALTY

Les malheurs de l’ USMH n’en finissent pas avec certains directeurs de jeu puisque celui de la rencontre d’avanthier face au CSC vient s’ajouter aux autres d’autant plus que celui-ci a tout fait pour que les Harrachi ne remportent pas en omettant de signaler plusieurs fautes commises contre les Jaune et Noir et dont au moins un penalty non sifflé .

P

lusieurs hors-jeu imaginaires, notamment en première mi temps. L’impartialité de l’homme en noir a poussé les supporters à réagir avec une telle agressivité : «C’ est un arbitre anormal puisque il a fermé les yeux sur plusieurs irrégularités dont un penalty au minimum. Avec un tel arbitrage qui va dans un seul sens, on ne pourra jamais gagner quoique l’on fasse» dira l’ entraîneur des gardiens de but Haniched. Pire

USMH

LE CSC A TENTÉ DE CORROMPRE UN JOUEUR HARRACHI

Selon des sources bien informées émanant de l’administration harrachie , un des proches du CSC a tenté de corrompre un joueur de l’ USMH la veille de la rencontre en lui proposant une somme d’ argent pour que celui-ci facilite la tâche aux Vert et Noir lors de cette même rencontre. Il est bien sûr évident que le concerné a mis au courant ses responsables et ces derniers feront tout pour saisir qui de droit tout en demandant toute la lumière sur cette affaire.

REPRISE AUJOURD’HUI

Les poulains de Charef vont reprendre les entraînements aujourd’hui au stade Lavigerie afin de préparer la prochaine rencontre devant la formation d’Azzefoun prévue le 25 de ce mois pour le compte des 16es de final de la Coupe d’Algérie.

encore l’ arbitre ne s’est pas privé d’user de ses cartons pour sanctionner les Jaune et Noir alors qu’il a fermé les yeux à plusieurs reprises lorsqu’il s’agit de pénaliser les visiteurs : «Il a essayé tout au long de la partie d’avantager l’adversaire en sifflant à tort et à travers et notre

équipe n’est pas protégée» fera savoir Legraa.

«Un rapport accablant sera transmis à la FAF»

Dans le même contexte, les dirigeants de l’USMH ont visionné à nouveau la cassette

vidéo de la rencontre d’avant-hier afin de répertorier et relever les impairs commis par l’homme en noir. Par la suite, un rapport accablant sera rédigé et transmis à qui de droit pour qu’à l’avenir de tels dérapages ne se reproduisent plus. Lotfi S.

Quatre joueurs out en coupe d’ Algérie

Apparemment, la défaite face au CS Constatntine n’ est pas passée sans laisser des séquelles au sein des Jaune et Noir puisque l’équipe sera privée de pas moins de quatre joueurs et non des moindres lors

09

COUP DUR POUR LES HARRACHIS

de la prochaine sortie de l’équipe en coupe d’Algérie face à l’équipe d’Azzefoun pour cause de suspension. Il sera question de Hendou pour contestation de décision, Saha et Messaoudi ont écopé d’ un

troisième carton chacun contre le CSC. A ces trois éléments, vient s’ajouter l’absence du gardien de but international Doukha qui sera du voyage avec les joueurs locaux le jour même de la rencontre pour

rallier la France. Une véritable saignée pour les Jaune et Noir au cours de ce rendez-vous qui reste important pour les Harrachis afin d’oublier la dernière débâcle à domicile .

Griche : «Il nous était impossible de gagner avec un arbitrage pareil»

L’axe central des Jaune et Noir et capitaine d’équipe de l’USMH affirme que l’USMH était victime une nouvelle fois de l’arbitrage puisque l’arbitre, selon lui, a tout fait pour que les Harrachis ne marquent pas avec des penalties non sifflés. En effet, selon le capitaine des Jaune et Noir, son équipe a fait un grand match et dominait les débats, mais, la chance a une nouvelle fois tourner le dos.

C’est une amère défaite que vous venez de concéder là, n’est-ce pas ? C’est le cas de le dire. Nous avons tout fait lors de cette rencontre pour trouver la faille mais hélas vainement. Nous avons gâché beaucoup d’occasions. Je peux vous dire que nous avons manqué de réussite devant les buts contrairement au CSC qui s’est contenté d une seule occasion en début de

LAIB ET CHAREF ONT VISIONNÉ HIER LA CASSETTE DU CSC Le premier responsable du club et président Laïb et l’entraîneur en chef de l’équipe Charef ont visionné hier la cassette vidéo de la rencontre ayant mis aux prises leur formation à celle du CSC afin de revoir les impairs commis par l’ arbitre de la rencontre.

DIX JOURS DE REPOS POUR ZIANE-CHÉRIF

Le défenseur central de la formation harrachie qui se plaint d’une blessure au niveau du genou sera mis au repos total pendant dix jours. Le joueur sera soumis à des soins intensifs.

DOUKHA S’ENVOLERA VERS L’HEXAGONE LE 25 FÉVRIER

Qu’avez-vous à dire sur l’arbitrage? Avant tout, je laisse cet arbitre à sa conscience. Tout le monde a constaté qu’il avait tout fait pour que nous ne marquions pas au cours de cette rencontre. Mieux, je dirai qu’avec un arbitre pareil, il nous est tout simplement impossible de gagner.

Le gardien de but international des Jaune et Noir, Doukha, se rendra le 25 février avec les autres joueurs internationaux et locaux en France pour préparer la rencontre tant attendue devant la Gambie. Cela dit, le premier gardien de but harrachi ne prendra pas part au match de coupe d’Algérie prévu le même jour du départ à 14h au stade de Lavigerie.

Un mot sur la prochaine sortie de l’équipe en coupe d’Algérie… Vous savez, en coupe, il n’y a pas de grandes et de petites équipes. Ce sera une rencontre difficile. Nous sommes obligés de gagner pour oublier la défaite d’avanthier en championnat face au CSC. Nous ferons tout pour nous qualifier, cependant, je lance un appel aux supporters afin de rester derrière nous et nous soutenir car nous en avons grandement besoin de leur aide. Lotfi S.

La nouvelle recrue des Jaune et Noir, à savoir le Tchadien Karim Yaya a laissé tout le monde sur sa faim pour sa première apparition en compétition officielle avant-hier. Incorporé en deuxième mi-temps de la rencontre du CSC, ce dernier n’a vraiment pas montré grandchose et a même déçu les nombreux supporters harrachis en étant très loin du niveau requis en principe pour évoluer en ligue 1. La terne et faible prestation du nouveau sociétaire des Jaune et Noir donne à réfléchir quant à l’utilité d’engager des joueurs pareils avec un tel niveau. L. S.

la rencontre avec beaucoup de reussite.

En dépit de la défaite, tu sembles tout de même satisfait de la prestation d’ensemble de l’équipe? Je dirai que malgré tout, notre équipe a fourni un grand match sur tous les plans. Je ne peux qu’être satisfait en dépit de la défaite.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

YAYA A DÉÇU PLUS D’UN


10

ESS

L’ANNULATION DU MATCH DE L’UNAF FAUSSE LES CALCULS DE GEIGER

L’entraineur Alain Geiger, avait établi un programme incluant le match de Tunis, avant d’affronter l’équipe de l’US Tébessa en coupe d’Algérie. Ce programme a été complètement chamboulé par l’annulation à la dernière minute du rendez vous, face au Club Africain, et l’entraineur en chef a été contraint de revoir sa feuille de route, en libérant les joueurs pour quelques jours de repos, après avoir disputé la rencontre avancée face à l’ASO samedi dernier.

DÉPLACEMENT MERCREDI VERS TÉBESSA

Les camarades de Smail Diss prendront la route pour Tébessa mercredi en début d’après midi, après la séance d’entrainements qui sera consacrée à la mise en place du plan du jeu et l’établissement de la liste des 18 joueurs qui seront sur la feuille du match de coupe, qui, il faut le rappeler aura lieu, le lendemain jeudi à 14h au stade de l’OPOW de Tebessa. Le retour est prévu juste après la fin du match.

CAB

AMER DJAMIL DÉMISSIONNE

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

AVEC DEUX MATCHES À DOMICILE ET UN DÉPLACEMENT À EL EULMA

Vers l’envol des Aigles !

Comparativement à ses concurrents directs pour le titre de champion cette saison, l’équipe des hauts plateaux aura l’occasion de creuser l’écart sur ses poursuivants, à l’occasion des trois prochain rendez vous de l’équipe.

E

n effet, les camarades de Diss vont avoir l’opportunité de recevoir à deux reprise sur leur terrain mascotte du 8-Mai 1945, à commencer par l’ASK lors de la prochaine journée et le CRB pour le compte de la 23 journée. Entre les deux, l’ESS aura à effectuer un court déplacement du côté d’El Eulma pour le compte de la 21 journée, et c’est ce qui augure du bon pour la suite des événements et la course pour le sacre

Ils ont dit

final. Le prochain rendez-vous, face à l’ASK mal en point, est une occasion de garder la dynamique positive amorcée depuis la victoire acquise face à la JSMB dans son antre, et continuer à avancer dans le sens de l’objectif du club, à savoir le titre. Ainsi, neuf points sont à la portée des Aigles des hauts plateaux et c’est l’objectif du staff pour les trois prochains rendez-vous, avec une détermination franche pour se battre pour le titre, affichée dernièrement par l’équipe et la direction, à sa tête Serrar. La nomination de Geiger semble opportune à la tête de la barre tech-

Bouaraâra : “Je pense qu’on ne mérite pas ce résultat hormis le

premier quart d’heure où on a eu des difficultés à entrer dans le match. On a dominé le reste de la partie, on s’est créé beaucoup d’occasions qu’on n’a pas pu concrétiser d'une part à cause de la grande pression et d’autre part le gardien du NAHD a fait un grand match. Les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes, il y a des matchs comme ça qu’il faut accepter même si c’est dans la douleur”.

nique, suite aux changements conséquents qu’a connus l’équipe au niveau de l’effectif, et le technicien Français semble réussir son pari, lui qui a mené la JSK jusqu’au dernier carré de la ligue des champions Africaine, et il ne manque pas d’ambitions avec son nouveau club, qu’il dirige à bon escient. L’équipe est sur les bons rails, avec une place de leader à la clef, et le résultat positif arraché face à l’ASO va booster l’équipe pour le reste du parcours, afin de consolider sa position et tenter de décrocher le titre qui est plus que jamais à sa portée. M. D.

LIGUE 1

AOUDIA : «Cette trêve forcée nous a fait du bien»

Que pensez-vous de cet arrêt depuis votre dernier match face à l’ASO ? Cet arrêt suite à l’annulation du match face au Club Africain nous a quelque peu perturbés, mais avec le repos que nous a accordé le coach, cela nous a fait du bien, pour reprendre notre souffle et jouer le match de coupe dans de bonnes conditions psychologique. Vous êtes leader et vous allez recevoir l’ASK et le CRB. Comptez vous en profiter et prendre le large ? D’abord, il nous faut passer le cap de Tebessa en coupe d’Algérie, après on se focalisera sur le reste de la compétition. Il faut savoir qu’à domicile, nous gérons match après match et nous espérons récolter les points de la victoire que cela soit face à l’ASK ou le CRB. A domicile nous ne lâcherons rien et nous tenterons de faire le maximum à l’extérieur afin de prendre le large avant la fin de la saison. Comment est l’ambiance au sein du groupe en ce moment ? Il existe une très bonne ambiance. Le groupe est solidaire et déterminé à préserver sa place de leader, sauf imprévus. Nous serons inchallah à la hauteur des espérances de nos dirigeants et nos supporters.

Les Cabistes se dirigent vers le purgatoire

Sapol : “On est abattus par le résultat, on a fait ce qu’il

fallait, le ballon a refusé d’aller au fond des filets, la chance et la réussite n’étaient pas avec nous. Logiquement, c’est un match qu'on aurait pu gagner largement, mais, le football ce sont les buts et c’est ce qui nous a manqué ce soir”.

Bitam : “Notre domination n’a pas suffi, on a pêché par

excès de précipitation, la pression a joué sur notre concentration, je pense qu’on s’est donnés à fond pour gagner mais, malheureusement, la chance nous a tourné le dos. On doit continuer à croire en nos chances de maintien jusqu’au bout”. A la fin du match, l’entraîneur Amer Djamil s’est dirigé directement vers le président Nezzar pour lui annoncer sa démission. “J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour redresser la situation, mais ça n’a pas marché, je vous annonce que ma mission est terminée. Je souhaite que mon départ apportera le déclic qui permettra à l’équipe de se ressaisir”. Ce sont les paroles que le coach irakien a dit au président Nezzar avant de quitter le stade.

Benamara : “On a tout fait pourgagnerce match vous avez vu

qu’on a dominé notre adversaire, on s’est créé beaucoup d’occasions mais la réussite n’était pas avec nous, on est tristes et pournous et pourle public. On doit s’unirpoursauverl’équipe de la relégation, on a encore toutes nos chances pourle faire”.

Nezzar : “La situation devient très difficile, je pense que

les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes, ils se sont battus, ils ont dominé leur adversaire mais que voulez-vous quand la réussite n’est pas au rendez-vous, le résultat ne suit pas, on doit revoir beaucoup de choses cette semaine”.

Avec le nul concédé samedi soir contre le NAHD, le CAB s’est mis dans de beaux draps. Désormais, c’est beaucoup plus le purgatoire qui s’approche que le maintien. Avec 20 points en 20 matchs joués, le doyen des Aurès est à un point du troisième relégable et à trois points du deuxième relégable.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

C

e n’est plus le moment de chercher les boucs émissaires, ils sont bien désignés, c’est plutôt le moment de chercher des solutions pour tenter de sauver ce qu'il y a à sauver car, mathématiquement, le CAB a toutes ses chances de se maintenir à condition que toute la famille du CAB se mette à table, oublie ses querelles intestines et accorde la mission de sauvetage à ceux qui ont en les capacités et la volonté de le faire. C’est un véritable groupe de choc dont le CAB a besoin pour gérer cette période difficile, c’est d’une grande mobilisation de ses enfants qu’il a besoin. Au CAB, il existe un grand potentiel d'hommes marginalisés, il est temps de les réunir non seulement pour tenter de sauver le club mais, pour un bon projet d’avenir qui mettra fin au bricolage. W. Y.


L’histoire se répète

LIGUE 1

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

Les milliers de supporters mouloudéens qui s’étaient déplacés à Tlemcen sont rentrés bien dépités chez eux, après la dure défaite subie face au WAT, un club qui s’avère être la véritable bête noire des Hamraoua depuis plus de 10 ans.

L

es Oranais ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes, dans la mesure où ils ont joué d’une manière défensive durant les 20 premières minutes, une tactique qui ne peut être payante et qui ne l’a pas été. Les poulains du président Youssef Djebari ont subi les assauts répétés, plutôt un siège en règle de leur périmètre et par la force des choses, ils ont fait des erreurs fatales, comme sur le premier but après une double erreur de Bourzama et Bellabès, puis une autre bourde du capitaine Benatia, qui a amené la deuxième réalisation des Widadis, lesquels n’en demandaient pas tant.

La stratégie n’a pas été payante

Alors que depuis lundi les Hamraoua ne parlaient que d’offensive à outrance vers les buts de Mazouzi, la réalité a été tout autre. Au lieu d’incorporer un joueur comme Aouedj, qui sait dribbler et créer le danger avec son coéquipier Belaïli, le staff technique a opté pour un schéma défensif, avec l’incorporation de Harizi, qui a évolué plus comme deuxième stoppeur que comme un milieu de terrain offensif. Les consignes offensives données aux deux arrières latéraux a laissé de grands boulevards, que n’ont pas manqué d’utiliser les Tlemcéniens, comme ce fut le cas

sur le premier but, après la désertion de son poste de l’arrière droit Bourzama.

Benatia était loin de son sujet

Et, avec lui, le milieu de terrain. Le capitaine d’équipe, qui avait l’habitude d’être le moteur de sa formation, a été quelconque cette fois-ci. Comme une âme en peine, Majid ne s’est pas battu sur toutes les balles, comme il avait l’habitude de le faire. Il a erré dans son périmètre, n’étant à aucun moment le valeureux combattant que les supporters connaissent. Et, comme le veut la tradition des footballeurs, il a failli recevoir un carton jaune pour avoir contesté une décision de l’arbitre, alors qu’il n’avait aucune raison de le faire. «Henkouche a dû s’en apercevoir, mais il ne pouvait pas prendre le risque de faire sortir un joueur qui a une influence certaine sur le groupe, même si son rendement a été en deçà des espérances

du staff technique. Sur le plan psychologique, cela aurait été une catastrophe», a remarqué un ancien joueur qui avait fait le déplacement par amour du beau football.

L’absence de Zidane et Sebbah n’explique pas tout

«Si certains joueurs, recrutés en début de saison ou au mercato ne sont pas capables d’être titularisés, nous nous demandons pourquoi ils ont été recrutés et pourquoi certains n’ont pas été libérés durant le mercato ?», se sont écriés certains supporters très déçus par cette énième défaite. «Est-ce un problème d’incompétence des recruteurs ? De subite maladie ou de baisse de forme incompréhensible des joueurs incriminés ? Ou de business ?». Il est vrai que la mise à l’écart de Sellimi, qui est un arrière central de métier et qui en plus a déjà joué dans l’axe de la défense oranaise et la titularisation de

Kechout en latéral gauche pour libérer Boussaâda dans son poste d’origine (arrière droit) aurait pu faire changer le cours du match, selon ces mêmes supporters. Ouamane a fait ce qu’il a pu «Je ne pouvais rien faire sur les deux premiers buts. Ma défense m’a trahi», a déclaré, très dépité et presque en pleurs, le gardien n° 2 du Mouloudia. Redha Ouamane a déjà joué face au WAT à Tlemcen et est toujours sorti battu, tout comme à Chleff. Ce sont là deux clubs qui ne lui réussissent pas du tout. Les supporters, et sûrement le staff technique espèrent de toutes leurs forces que le gardien n°1, Ahmed Fellah, récupère rapidement de son opération au ménisque et retrouve ses bois dès le match de Constantine. Ouamane s’est sorti de quelques situations périlleuses, mais il a commis aussi des erreurs. Seulement, la logique ne permet pas de lui imputer à lui tout seul la défaite.

11

MCO

BOUSSEHABA N’AURAIT PAS DÛ JOUER

L’attaquant droit des Hamraoua, qui était en verve avant sa blessure la semaine dernière, n’aurait pas dû jouer. Selon le staff technique, qui comptait beaucoup sur lui, c’est Boussehaba lui-même qui aurait demandé à participer à son premier derby de l’Ouest. Mais, dès le début de la rencontre, il paraissait mal dans sa peau et à certains moments, il grimaçait de douleur. Sauf que sa blessure, survenue en première mi-temps, à cause de laquelle il fut évacué vers l’hôpital de Tlemcen, n’avait rien à voir avec la première.

EL BAHARI PÉNALISE LE MCO

En ratant une occasion en or à la 41’ de jeu, qui aurait pu changer le cours de la rencontre, El Bahari a, encore une fois, démontré qu’il n’est pas de la lignée des grands avant-centres. Malgré sa carrure, il a été très lent, se contentant de trottiner à la pointe de l’attaque, sans créer de danger pour Boudjakdji et ses coéquipiers. Le capitaine tlemcénien, qui connaît la vraie valeur de l’attaquant oranais, l’a laissé libre de ses mouvements. Les supporters se sont demandés alors «pourquoi le Burkinabé Sandaogo a été recruté, si c’est pour faire de la figuration sur le banc de touche ?». Il est vrai que l’Africain, en ayant joué une partie de mi-temps face à l’ASK (27’), avait montré ses qualités de chasseur de buts et aurait pu aider de façon plus concrète l’attaque mouloudéenne.

Andréas : «Je suis aux anges» WAT

Auteur de trois jolis buts inscrits lors de ce derby, Andréas a été le bourreau incontesté des Hamraoua, pour avoir, à lui, seul fait basculer le match, en offrant une belle victoire à ses milliers de supporters.

Tout d’abord, comment avez-vous trouvé ce derby ? Ce fut un beau derby, ce qui m’a impressionné, c’est d’abord l’ambiance hautement colorée des supporters des deux camps, il y avait beaucoup de monde, et cela prouve que la rivalité entre le WAT et le MCO suscite encore les passions. Je crois que les deux

SIDHOUM OVATIONNÉ

équipes ont donné le meilleur d’ellesmêmes pour la réussite de ce derby même si au final il n’y a eu qu’un seul vainqueur.

Sidhoum a été longuement ovationné dès son apparition sur la pelouse. Le joueur, qui a perdu son frère qui a été assassiné récemment, a eu toute la reconnaissance du public.

Vous avez inscrit trois buts qui ont fait la différence au cours de ce derby. Un commentaire ? Je suis aux anges, réussir à marquer trois buts dans un match, et de surcroît dans un derby, cela n’arrive pas tous les jours. Dans le football moderne, il ne faut jamais abdiquer. C’est un métier très dur, qu’il faut faire avec beaucoup d’abnégation, il faut aussi savoir fausser compagnie à vos anges gardiens pour frapper au bon moment pour faire la différence.

Ne pensez-vous pas que la venue d’Ambane vous a libéré aux avant-postes ? C’est archi sûr, Ambane est un joueur qui donne un plus à l’équipe et qui peut rendre d’énormes services. C’est un bon élément.

PLUS DE PEUR QUE DE MAL POUR BOUSSEHABA

MEBARKI BLESSÉ

Au moment où il s’apprêtait à faire une remise en touche, Mebarki a été atteint par un projectile lancé à partir du virage occupé par les supporters hamraoua. Ce qui a nécessité la pose d’un bandage sur la tête.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Après un télescopage avec le Tlemcénien Rachrouche, Boussehaba a perdu connaissance, il a été évacué en urgence en chirurgie, on avait peur du pire au moment de son admission au bloc de réanimation, heureusement il a repris connaissance après les premiers soins d’usage. S. T. S.


12

CSC

Belhout : «Notre objectif reste toujours le maintien»

ASK

Rachid Belhout, le nouvel entraîneur du CS Constantine, ne s’enflamme par après la belle victoire ramenée par son équipe samedi de son déplacement à El Harrach (1-0) comptant pour la 20e journée du championnat de Ligue 1 algérienne de football, assurant que son objectif reste toujours "le maintien". "Avant même que je n’entame mon travail avec le CSC, je me suis entendu avec les dirigeants du club pour jouer la carte du maintien. Je ne vais en aucun cas revoir mon objectif", a déclaré hier, le successeur de Rachid Bouarrata à la barre technique des Sanafir. Il s’agit de la première rencontre où l’ex-entraîneur de l’US Monastir (Div 1/Tunisie) a pu diriger ses joueurs à partir du banc de touche, après avoir suivi des tribunes le précédent match contre le CA Batna (victoire 3-1), pour le compte de la mise à jour du championnat."Certes, nous avons réalisé une précieuse victoire, mais j’ai noté plusieurs lacunes dans le jeu de mon équipe, notamment en matière de préservation de la balle, un domaine que nous devrons travailler davantage", a ajouté Belhout. Le CSC a enchaîné samedi son troisième résultat positif, après le nul ramené de Bologhine (Alger) face au MC Alger (2-2) et la victoire contre le CAB, quittant ainsi la zone rouge pour se hisser à la 9e place avec 26 points. "Nous tenterons de rester dans cette dynamique de bons résultats, tout en gardant les pieds sur terre. Le championnat est encore loin, et le maintien est loin d’être assuré", a estimé l’entraîneur constantinois, dont le contrat le liant avec le club phare de Cirta expire à la fin de l’exercice en cours.

LIGUE 1

YAHIA DJILLALI : «Nous ferons tout pour rester sur cette dynamique» Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

L’un des éléments les plus en vue et qui a été pour beaucoup dans la victoire arrachée par son équipe face à l’USMH, revient sur ce beau succès, le premier de l’équipe à l’extérieur et évoque par la même occasion la prochaine sortie des Sanafir à domicile face au MC Oran qu’il espère négocier, favorablement, ses camarades et lui, afin d’offrir une troisième victoire consécutive aux Vert et Noir.

Un mot sur cette victoire, la première à l’extérieur devant l’USMH ? Comme il fallait s’y attendre, la rencontre a été difficile d’autant plus que nous avons joué à l’extérieur, rajouter à la valeur de l’adversaire et sa manière d’évoluer et enfin la pression grandissante avant ce rendezvous. Fort heureusement, nous avons mené au score et cela a quelque peu poussé vers la précipitation notre adversaire à chercher à égaliser en première période. Mais, la volonté sur le terrain a fait la différence et on était en droit de scorer à plusieurs reprises.

C’est bon pour le moral, n’est-ce pas ? C’est sûr que cette performance nous met dans de bonnes conditions pour aborder la suite de la compétition. Et puis, il n’y avait pas mieux pour confirmer le point ramené d’Alger contre le MCA. Ces points nous permettent de

nous hisser à quelques points d’une zone que nous voulons éviter coûte que coûte.

Vous serez les hôtes du MC Oran pour votre prochaine sortie à domicile en championnat. C’est tout de même un sérieux client ? A ma connaissance, il ne devrait y avoir que de sérieux clients dans le groupe. Pour cette phase retour, tous les adversaires se ressemblent et n’ont qu’une envie, celle de ne point concéder de contreperformances devant leurs supporters. Le Mouloudia d’Oran est une formation de qualité et difficile à jouer. Et puis, n’oublions pas que le MCO reste sur une défaite devant le WAT et voudra donc à tout prix se racheter. Cela va donner du mordant à la rencontre, Ce qui sous-entend de la méfiance de la part de vos coéquipiers ? De la méfiance, évidemment, mais aussi de la ferme détermination à montrer nos qualités et à jouer à fond nos chances. C’est à nous de faire le jeu et nous serons en droit de le contrer avec nos moyens mais surtout aligner une troisième victoire consécutive après celle devant le CAB en match de mise à jour et l’USMH. Vous allez récupérer certains blessés ? Devant l’USMH, on avait noté dans nos rangs certaines absences pour des blessures et autres suspensions. Pour la rencontre face au MC Oran, on récupèrera en principe certains et cela ne pourra que nous faire un plus grand bien.

Pour une première de Belhout à la barre technique, l’équipe s’impose à l’extérieur pour la première fois en championnat cette saison ?

Bien sûr, car chaque entraîneur possède sa méthode de travailler, et Belhout est connu de tous. Les joueurs restent à son entière disposition pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Je suis certain que nous allons retrouver notre forme de début pour consolider notre position au classement général et éviter que le doute s’installe tant qu’il est encore temps.

Khezzar : «Je préfère laisser ma place à un autre»

El Hadi Khezzar a annoncé dimanche sa démission de son poste au lendemain de la contreperformance concédée à domicile face à la JS Kabylie (0-0), en match comptant pour la 20e journée du championnat professionnel de Ligue 1. "Je suis démissionnaire de mon poste d'entraîneur, je préfère laisser ma place à un autre. Je ne peux plus supporter la situation des mauvais résultats que j'assume d'ailleurs pleinement", a affirmé à l'APS Khezzar, précisant que sa décision est "irrévocable". L'AS Khroub, qui n'a plus goûter à la victoire depuis la 12e journée (face à l'USM Harrach 1-0), pointe à la 12e place au classement avec 21 points à deux longueurs du premier relégable, le CA Batna (14e, 29 pts). "Mon départ et l'arrivée d'un autre entraîneur vont peut-être provoquer le

déclic. On aurait aimé gagner face à la JSK pour amorcer un nouveau départ, mais malheureusement ça n'a pas été le cas", a t-il ajouté. Toutefois, El Hadi Khezzar s'attend à ce que la direction du nouveau président de la SSPA/ASK, Abdelkrim Kitouni, tentera de le convaincre pour revenir sur sa décision. "Je n'ai pas encore remis ma démission à la direction, le président va certainement essayer de me convaincre de revenir, mais je n'ai nullement envie de continuer mon aventure avec l'ASK, dans ma tête c'est fini", a t-il réitéré, souhaitant au passage bon courage aux coéquipiers de Hamza Bounab. Lors de la 21e journée, les Khroubis effectueront un périlleux déplacement à Sétif pour donner la réplique au leader, l'ESS. N. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

À vous de conclure… Une fois de plus, on se doit de faire preuve de solidarité dans notre prochain match, et réussir quelque chose de positif serait déterminant pour la suite de la compétition. L’essentiel est que nous soyons fermement décidés à nous imposer face au MC Oran et prouver par la même occasion que la victoire face à El Harrach n’est nullement usurpée.

NAISSANCE

Le foyer de notre ami Boussad Sid Ali vient d’être égayé par la naissance d’un joli poupon prénommé Islam. En cette heureuse occasion, le directeur du journal Maracana, Farouk Seba, et l’ensemble du collectif, félicitent Boussad Sid Ali, souhaitent un prompt établissement à la maman et une longue vie au petit Islam, pleine de joie, de bonheur, de santé et beaucoup de réussite.


LIGUE 1

Les Béjaouis, un pas vers la qualification

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

Les Vert et Rouge de la JSM Béjaïa n’ont pas raté l’occasion de faire le déplacement au Tchad où ils ont affronté la formation du FC Foulah Edifice dans le cadre du tour préliminaire de la Champions League africaine, en réussissant à prendre une belle option suite au match nul arraché à N’Djamena.

A

insi donc, en dépit des mauvaises conditions climatiques, notamment la hausse des températures et de l’humidité qui a été très élevée, les Béjaouis ont tenu à relever le défi et surtout espérer réaliser un meilleur parcours possible dans cette compétition en allant arracher le match nul qui leur permettra d’aborder la deuxième manche dans de bonnes conditions et surtout tenter de décrocher le ticket du prochain tour.

Les Béjaouis auraient pu revenir avec la victoire

Toutefois, et bien que le résultat du nul soit jugé positif par les Béjaouis et ce, étant donné que cela leur permettra de conserver leurs chances intactes pour le prochain tour, il n’en demeure pas moins que les Vert et Rouge ont laissé filer une belle opportunité de prendre une meilleure option pour le passage au prochain tour, s’ils avaient réussi à revenir avec la victoire qui était à leur portée. D’ailleurs, selon les informations en notre possession, les Béjaouis ont presque dominé la rencontre où ils ont créé beaucoup d’occasions, mais, malheureusement, mal

C

e n’est plus le moment de chercher les boucs émissaires, ils sont bien désignés, c’est plutôt

JSMB

PLACE À LA PRÉPARATION DU CAB

Toutefois,les Béjaouis n’auront pas le temps de prendre le repos, puisqu’ils reprendront les entraînements demain mardi pour préparer le prochain match en championnat devant le CA Batna prévu samedi prochain dans le cadre du match avancé de la 20e journée. A cet effet, les camarades de Megateli doivent se remettre au travail pour bien préparer ce match et assurer un bon résultat avant la réception du FC Foulah le 2 mars prochain dans le cadre de la manche retour de la Ligue des champions.

ZAFOUR ET OUALI NON CONCERNÉS PAR LE MATCH exploitées pour cause du manque de concentration des attaquants et les conditions climatiques notamment où le vent a été un véritable handicap pour eux.

Le staff technique a procédé à de légers changements

Pour la rencontre de samedi dernier devant la formation tchadienne du FC Foulah, le staff technique de la JSM Béjaïa, sous la houlette du coach français Alain Michel, n’a pas voulu trop chambouler son équipe en se contentant de faire de légers changements sur l’équipe type avec notamment l’incorporation de Yabeun à la place de Yellemou ainsi que Benchaira qui a remplacé Ouali. Des changements positifs pour Alain Michel puisque le groupe a livré une belle

prestation en se créant beaucoup d’occasions et ce, bien que Gasmi et consorts n’aient pu les transformer en buts.

aurait pu faire mieux. En tout cas, ce résultat est encourageant pour la manche retour que nous allons jouer chez nous ».

Néanmoins, bien que son équipe ait raté une belle opportunité de revenir avec la victoire et d’augmenter encore plus leurs chances de décrocher le ticket au prochain tour, il n’en demeure pas moins que le technicien français Alain Michel s’est montré satisfait du résultat réalisé par son équipe et qui lui permet de conserver les chances de son équipe intactes pour la phase retour. «Je crois que nous avons réalisé une bonne opération en arrachant le match nul devant cette formation du FC Foulah et ce, bien que je sois persuadé qu’on

C’est aujourd’hui lundi que la délégation béjaouie ralliera le pays, après avoir disputé la manche aller du tour préliminaire de la Ligue des champions d’Afrique. D’ailleurs, l’arrivée des Béjaouis à Alger est prévue pour la matinée d’aujourd’hui, et ce, avant de rallier par bus la ville de Béjaïa. Les camarades du capitaine Zafour auront droit à un repos suite à ce voyage fatiguant avant de reprendre les entraînements pour préparer la prochaine rencontre face au CA Batna prévue samedi prochain, dans le cadre du match avant de la

Les satisfactions d’Alain Michel

Les Cabistes se dirigent vers le purgatoire

Avec le nul concédé samedi soir contre le NAHD, le CAB s’est mis dans de beaux draps. Désormais, c’est beaucoup plus le purgatoire qui s’approche que le maintien. Avec 20 points en 20 matchs joués, le doyen des Aurès est à un point du troisième relégable et à trois points du deuxième relégable.

13

Bouaraâra :

Les Béjaouis de retour au pays aujourd’hui

Ils ont dit

“Je pense qu’on ne mérite pas ce résultat hormis le premier quart d’heure où on a eu des difficultés à entrer dans le match. On a dominé le reste de la partie, on s’est créé beaucoup d’occasions qu’on n’a pas pu concrétiser d'une part à cause de la grande pression et d’autre part le gardien du NAHD a fait un grand match. Les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes, il y a des matchs comme ça qu’il faut accepter même si c’est dans la douleur”.

Par ailleurs, si le reste du groupe doit se remettre vite au travail pour préparer ce rendez-vous, ce n’est pas le cas pour le duo Zafour-Ouali qui n’est pas concerné par le match de samedi prochain face au CA Batna, et ce, en raison de leur suspension d’un match, suite à leur contestation de la décision de l’arbitre Houasnia lors de la rencontre de la précédente journée en championnat face au MC Alger.

GASMI SE BLESSE AU NEZ

L’attaquant béjaoui, Ahmed Gasmi, a été contraint de continuer la rencontre de samedi dernier face au FC Foulah alors qu’il s’est blessé au nez suite à un choc avec un joueur de la formation tchadienne. D’ailleurs, l’attaquant béjaoui a dû attendre la fin du match pour effectuer les soins nécessaires, où il se porte mieux, selon les informations en notre possession.

CAB

S. A. S.

AMER DJAMIL DÉMISSIONNE

Sapol :

“On est abattus par le résultat, on a fait ce qu’il fallait, le ballon a refusé d’aller au fond des filets, la chance et la réussite n’étaient pas avec nous. Logiquement, c’est un match qu'on aurait pu gagner largement, mais, le football ce sont les buts et c’est ce qui nous a manqué ce soir”.

Bitam :

le moment de chercher des solutions pour tenter de sauver ce qu'il y a à sauver car, mathématiquement, le CAB a toutes ses chances de se maintenir à condition que toute la famille du CAB se mette à table, oublie ses querelles intestines et accorde la mission de sauvetage à ceux qui ont en les capacités et la volonté de le faire. C’est un véritable

groupe de choc dont le CAB a besoin pour gérer cette période difficile, c’est d’une grande mobilisation de ses enfants qu’il a besoin. Au CAB, il existe un grand potentiel d'hommes marginalisés, il est temps de les réunir non seulement pour tenter de sauver le club mais, pour un bon projet d’avenir qui mettra fin au bricolage. W. Y.

“Notre domination n’a pas suffi, on a pêché par excès de précipitation, la pression a joué sur notre concentration, je pense qu’on s’est donnés à fond pour gagner mais, malheureusement, la chance nous a tourné le dos. On doit continuer à croire en nos chances de maintien jusqu’au bout”.

Benamara :

“On a tout fait pour gagner ce match vous avez vu qu’on a dominé notre adversaire, on s’est créé beaucoup d’occasions mais la réussite n’était pas avec nous, on est tristes et pour nous et pour le public. On doit s’unir pour sauver l’équipe de la relégation, on a encore toutes nos chances pour le faire”.

Nezzar :

“La situation devient très difficile, je pense que les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes, ils se sont battus, ils ont dominé leur adversaire mais que voulez-vous quand la réussite n’est pas au rendez-vous, le résultat ne suit pas, on doit revoir beaucoup de choses cette semaine”.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

A la fin du match, l’entraîneur Amer Djamil s’est dirigé directement vers le président Nezzar pour lui annoncer sa démission. “J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour redresser la situation, mais ça n’a pas marché, je vous annonce que ma mission est terminée. Je souhaite que mon départ apportera le déclic qui permettra à l’équipe de se ressaisir”. Ce sont les paroles que le coach irakien a dit au président Nezzar avant de quitter le stade.


ASO

14

LIGUE 1

L’ASO réussit à accrocher l’ASFA À OUAGADOUGOU Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

ASFA YENNENGA 0 ASO 0

Les camarades de Messaoud ont réussi avant hier à réaliser un bon résultat lors de leur première sortie africaine en allant accrocher les Burkinabés de l’ASFA Yennenga de Ouagadougou. Le résultat de 0 à 0 a été accueilli positivement par les supporters du club chélifien qui n’ont pas cessé de faire des appréhensions en raison des absences de

quatre titulaires dont deux défenseurs, à savoir Aouameri qui s’est blessé avant le match et Senouci dont le coach n’a pas voulu aligner, n’étant pas encore rétabli. Les deux autres éléments qui n’ont pas joué sont : Zaouche et Achiou lesquels n’ont pas fait le déplacement à Ouagadougou, le premier pour cause de blessure et le second pour des affaires

personnelles. L’adversaire de l’ASO, dont le cham- pionnat vient de débuter, a échappé à une défaite, selon nos informations, les deux joueurs à savoir, Messaoud et Seguer ont raté des occasions très nettes. Il faut souligner que le match s’est déroulé sous une chaleur de plomb et sur un terrain bossu qui a gêné l’évolution des poulains

de Saâdi. Le match retour s’annonce quand même sous de bons auspices même si le score de l’aller est un score piège, les Chélifiens devront multiplier les efforts pour passer au prochain tour. Alors, rendez-vous le 3 mars à Boumezrag. Z. Zitoun

ZAOUCHE : «C’EST DE BON AUGURE» Le milieu de terrain de l'ASO, Zaouche, qui souffrait d'une tendinite, n'a pas fait le déplacement avec son équipe à Ouagadougou. Il nous commente le résultat réalisé par son équipe tout autant que le dernier match de championnat face à l'Entente.

NAHD

LOURDE DÉFAITE POUR LES ESPOIRS

Les espoirs du Nasria ont été lourdement battus à Batna par le CAB. En effet, ils ont pris une claque de (5/0). Cependant, renseignement pris, on apprend que le staff technique des espoirs, a mis de nombreux joueurs au repos pour leur permettre de préparer la Coupe d’Algérie avec un match face au CRB, la semaine prochain, pour le compte des huitièmes de finale. Il faut dire que certains de ces joueurs étaient sous la menace d’un troisième carton qui pouvait les éloigner de ce match face au Chabab.

UN JOUR DE REPOS POUR LES JOUEURS

Le staff technique du Nasria a accordé un jour de repos pour ses joueurs, après ce match face au CAB. En effet, et considérant que l’équipe jouera un autre match mardi prochain, à savoir celui en retard face au MCA, le coach Merzekane veut se contenter d’une seule journée de repos avant de reprendre le chemin des entraînements, ce lundi au stade Zioui, afin de préparer le derby face au Doyen. R. M.

Sur le plan de santé, comment vous portezvous ? Je me soigne à Chlef et j’essaie de gérer mon quotidien comme il se doit. Je ne vous cache pas que j’aurais bien aimé être avec mes camarades à Ouagadougou pour aider l’équipe à bien faire, mais je ne peux que lui souhaiter bonne chan-

ce.

Les supporters ont été surpris par votre forfait, comment ça s’est passé ? Eh bien, en accompagnant la délégation à Alger pour le vaccin, le médecin m’a diagnostiqué une tendinite due à la charge de travail et à la succession des matches, d’après lui, il faut savoir que lors du match face à l’ESS, j’ai été blessé mais j’ai dû finir le match, ne voulant pas laisser mes camarades car je tenais vraiment à une victoire. Votre équipe vient de réaliser un bon résultat à Ouagadougou, qu’en ditesvous ? Je dois avouer que le groupe était déterminé à ne pas rater cette sortie même si c’est une entame de la compétition africaine. Il est vrai que les Burkinabés sont solides et sont les champions en titre de leur championnat, c’est un exploit. Mes camarades ont affiché une grande détermination à ne pas revenir bredouilles surtout après le faux pas réalisé en championnat chez nous. Ne croyez-vous pas que c’est un score piège ? C’est vrai, mais nous sommes obli-

gés de cravacher pour aller de l’avant car l’objectif dans cette compétition, est d’atteindre les poules. Nous devons sortir le grand jeu pour aller de l’avant. C’est dire que vos chances sont grandes quant à arracher la qualification au prochain tour. Je ne vous cache pas que j’avais confiance en mon équipe et j’ai même prédit ce résultat. Au retour, nous devons faire mieux devant notre public, pourvu que nos supporters nous assistent activement. La prestation de l’équipe face à l’ESS a laissé augurer de bons lendemains. En revenant sur ce match face à l’ESS, pouvez-vous nous en faire un commentaire ? Il faut dire que la chance n’a pas été de note côté du moment que nous avons dominé l’adversaire durant une bonne partie de la rencontre, toutefois, les occasions que nous nous sommes créées n’ont pas voulu aller dedans, du moment que le gardien adverse était dans un grand jour et puis la baraka des poteaux a fait le reste. Pour ce qui est de l’adversaire, ce n’était vraiment pas un foudre de guerre même si l’entame que nous

avons effectuée, n’a pas été remarquable. Ne croyez-vous pas qu’en l’absence de la pression de votre public, l’adversaire l’a échappé belle ? C’est vrai et c’est notre problème à Chlef. Nous avons des spectateurs et pas des supporters. C’est connu depuis longtemps. Je peux vous certifier que nous avons la seule galerie qui ne fait pas de pression sur l’adversaire. A l’extérieur, nous avons souvent été malmenés par les supporters adverses qui aident sérieusement leurs équipes, et souvent, ils ont été derrière les buts réussis par leurs attaquants, tellement les encouragements et les intimidations sont continuelles. Ce résultat n’influe-t-il pas sur la suite du parcours de votre équipe quant au championnat ? Je ne le crois pas, pour la simple raison que le leader n’est pas à l’abri de surprises vu le niveau qu’il a présenté chez nous, et puis le championnat est encore long et nos chances de rééditer l’exploit de la saison passée, restent intactes. Il faut seulement y croire et travailler encore plus. Propos recueillis par

Le nul de l’espoir pour le Nasria

Le Nasr d’HusseinDey est revenu avec un résultat probant de son déplacement à Batna face à la formation locale. En effet, les Sang et Or ont imposés le nul sur les gars de l’Aurès, ce qui leur permet de souffler quelque peu, bien qu’ils savent qu’ils sont dans une situation difficile et qu’ils ne sont pas encore sortis du danger.

L

es gars d’Hussein-Dey ont réalisé une bonne prestation et se sont même créés de nombreuses occasions, ce qui fait qu’ils pouvaient bien repartir avec les trois points de la victoire et non seulement avec un point. Les Rouge te Jaune estiment qu’ils ont réussit un bon coup à Batna avec une rencontre très bien fournie. Le coach, Chaâbane, Merzekane qui a fait de nombreux

changements au niveau de l’effectif a souligné que ce point est bon sur le plan psychique et que les joueurs n’ont pas cru totalement en leurs capacités sinon ils auraient pu revenir avec la victoire carrément, étant donné que les Batnéens étaient à la portée, surtout après qu’il a mit un bon dispositif pour contrer les joueurs du CAB, surtout qu’il devait bloquer les attaquants qui sont de redoutables joueurs. Il avait donné des consignes strictes à ses joueurs pour être bien disposés au niveau du terrain pour réussir un bon match et pouvoir repartir avec un bon résultat. Merzekane avouera qu’il faut maintenant confirmer pour les prochains derbys que jouera l’équipe face aux équipes du MCA, de l’USMH et du CRB. Il dira aussi que ce résultat est venu au bon moment pour préparer comme il se doit le match derby face au MCA pour tenter de le remporter et sortir quelque peu de la zone rouge. Le coach du Nasria reste confiant et avoue que tout reste possible pour son équipe qu’il ne faut pas enterrer. Raouf Mesbah

Le nul leur a fait oublier la fatigue

La majorité des joueurs contactés nous avoueront qu’ils ont oublié la fatigue après ce résultat probant récolté à l’extérieur de leurs bases et ce nul qui arrange leurs affaires. Une ambiance bon enfant régnait, en effet, dans le bus transportant les joueurs après la rencontre et malgré le temps prit pour faire le voyage jusqu’à Alger, les joueurs se sentaient bien reposés, considérant qu’ils avaient accomplit leur devoir lors de ce match en revenant avec ce résultat probant.

Oussalah a salué ses ex

Le latéral gauche du CAB, Nassim Oussalah, a salué, avant hier, ses excoéquipiers, lors du match qui l’a opposé au NAHD. En effet, il s’est dirigé vers eux avant le début du match pour leur donner l’accolade, surtout qu’il ne les a pas oubliés après avoir passé six mois avec eux. A noter qu’Oussalah est partit en raison de la blessure qu’il avait contracté pensant qu’il ne pouvait plus rejouer cette saison avant de se relancer au CAB.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 2

RCK Kouba se refait une santé

U-21 : RCK 2 - MOC 2

Les U-21 du RC Kouba et ceux du MO Constantine n’ont pu se départager comme leurs aînés, score final deux buts partout. La rencontre était très disputée entre les vingtdeux acteurs, véritable réservoir pour les deux formations.

Accueil chaleureux pour les Koubéens

Les Koubéens ont eu droit à un très bon accueil des dirigeants constantinois qui ont mis tous les moyens pour leur rendre leur séjour agréable. Les relations entre les deux parties ont toujours été excellentes depuis fort longtemps, c’est tout à leur honneur.

Retour après la rencontre

C’est juste après la fin du match que les Koubéens ont repris la route sur Alger. Ils ont fait une escale d’une heure à El Achir pour dîner, et se dégourdir un peu les jambes. Ils sont arrivés à destination vers les coups de vingt-trois heures, pour regagner ensuite leur domicile.

MOB

Bouchebah : «Où sont passés les dirigeants du CABBA ? »

Sans doute, les dirigeants du CABBA, sachant que le MOB s’est déplacé pour réussir un bon résultat, n’ont pas donné signe de vie, comme nous l’a attesté le président de la SPA/MOB, qui dira : «Je me demande où étaient passés les dirigeants du CABBA. Je tiens à dénoncer beaucoup plus la passivité des dirigeants du CABBA où tout le monde avait vu que nous les avions bien reçus au match aller et leur équipe était sortie applaudie par nos fans, et ce, en dépit du fait que nous avions perdu au match aller.».

«On a mieux joué que Bordj»

Au match aller, le MOB avait dominé les débats, mais le CABBA avait pris les trois points à Béjaïa. C’est, apparemment, le même cas pour le match d’avant-hier. Le président Bouchebah nous dira à cet effet : «Nous avons mieux joué que le CABBA, qui ne mérite pas sa victoire, eu égard aux 2 buts qui étaient entachés de hors-jeux flagrants, que les deux assistants n’ont pas daigné signaler, alors que tout le monde avait vu qu’il y avait bel et bien hors-jeu. C’est regrettable d’en arriver à gagner des matches de cette manière.»

15

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

A la veille de leur départ en direction de Constantine, pour croiser le fer avec le MOC, les joueurs étaient conviés à un dîner par les dirigeants.

L

es deux parties ont discuté par la même occasion à tout ce qui touche à la situation du club. Il fallait donc faire le nécessaire pour que le RCK retrouve sa véritable place au classement général. Les membres du bureau ont promis que tout le monde sera régularisé au dernier centime dans les jours à venir. Ils ont demandé aux camarades de Madour de faire le nécessaire pour ne pas rater leur sortie dans la ville de l’antique Cirta. Les joueurs leur ont promis de leur faire oublier le faux pas enregistré à domicile devant l’ABMerouana. Ils étaient confiants qu’ils ne reviendraient pas bredouilles de Constantine. Chose promise, les Koubéens sont parvenus à tenir en respect les Mocistes sur leur terrain et devant leurs supporters. Et, n’étaient les erreurs défensives qui ont permis aux locaux d’inscrire les deux buts, le RCK aurait engrangé les trois points. Mais, un point ramené de l’extérieur est toujours bon à prendre, surtout face à un prétendant à l’accession. Ce résultat ne fait que stimuler les poulains de Hamada pour le

prochain match contre le leader, le CABBA. Cette confrontation se déroulera au stade Kouba et sera une occasion pour les Vert et Blanc de s’imposer. Mais, les Bordjis ne vont pas se laisser faire facilement pour garder leur fauteuil…

Banouh confirme

Le RCKouba s’est déplacé à Constantine diminué par les absences de 3 éléments indispensables. Il s’agit de Khelidi, Illoul, Berguiga pour différentes raisons. Hamada les a remplacés par les réservistes, qui ont rempli convenablement leur tâche face

L’entraîneur des gardiens de but, Kebir, a été expulsé pour contestation de décision de l’arbitre, il a suivi le reste de la rencontre à partir des tribunes.

Kouba était handicapé par les absences

Le jeune attaquant Banouh, incorporé en cours du jeu, a donné une fois de plus satisfaction au staff technique. Il a apporté un plus à son équipe et a réussi par la même occasion à inscrire le but de l’égalisation. «C’est un élément qui promet au fil des rencontres et il sera d’un précieux apport au RCK dans un proche avenir», estime un proche du club.

Kebir expulsé

Reprise aujourd’hui

Les Crabes reviennent bredouilles de Bordj

Les Mobistes étaient pourtant animés d’une grande volonté pour repartir de Bordj avec un bon résultat, mais il n’en fut rien, puisque les capés de Mourad Rahmouni se sont inclinés devant une équipe du CABBA qui voulait la victoire afin de s’assurer définitivement l’accession en Ligue I professionnelle.

L

es Vert et Noir ont été cueillis froid par ce but inscrit par Abed à la 2’ de la partie. Les Béjaouis ont réussi tout

R

de même à niveler la marque à la 20’ par Ferhat Malek. Ce qui fait que la première période s’est achevée sur le score de parité d’un but partout. De retour des vestiaires, ce qui s’est passé entre les deux mi-temps a perturbé en quelque sorte les Crabes, qui ont cédé à la 53’ de la partie sur un but signé par Mansour. Ce but obligera les camarades de Mouloud Kelanemer à réagir, mais il était dit que le MOB allait perdre face au chef de file, qui a montré par la même occasion qu’il restait intraitable chez lui.

C’est la 6e défaite de la saison en déplacement

Les Koubéens reprendront ce matin le chemin des entraînements qui seront consacrés à de légères séances de travail au stade Benhadad de Kouba. O. A.

Ainsi donc, sur les onze matches disputés jusque-là par les Crabes en déplacement, ces derniers tombent ainsi pour la 7e fois, après les défaites subies durant la phase aller face à l’ES Mostaganem (10), le MSP Batna sur le même score, l’USM Blida (2-0), l’Olympique de Médéa (2-1) et l’US Biskra (1-0). C’est aussi la deuxième fois que les Vert et Noir perdent sur le même score de deux buts à un, après celui face à Médéa lors de la 15e journée du championnat et dernière de la phase aller. Les Crabes ont encaissé donc la bagatelle de 12 buts en déplacement, avec les buts encaissés face au MOC (2) et le PAC (1). En contrepartie de cela, ils ont

inscrit la bagatelle de huit buts en déplacement.

Toual tombe après 182’

Si pour Toual, les deux premiers matches qu’il a joués étaient bénéfiques, puisqu’il n’a encaissé aucun but, ce match face à Bordj il a encaissé en tout deux buts, et ce, avec la bénédiction des deux assistants qui ont osé fermer les yeux sur deux hors-jeux flagrants du côté du CABBA et où Abed (2’) et Mansour (53’) ont mis le MOB KO, mais aussi qui mettent fin à l’invincibilité du gardien Toual, qui encaisse ainsi après 182’ d’invincibilité. Rahib Medhouche

Ils ont vécu l’enfer à Bordj

ien ne présageait que le MOB allait vivre une mésaventure face à Bordj au stade du 20 Août 56. En effet, tout était bien ficelé pour que la rencontre se déroule dans de bonnes conditions. Mais à la mi-temps, les fans de Bordj ont fait vivre l’enfer aux supporters du MOB, dont le seul tort est de s’être déplacés pour encourager leur équipe. Cet état de fait a poussé les fans du MOB à trouver refuge sur le terrain, d’où l’interruption de la partie pendant plus de dix minutes. C’est le referee central qui a décidé ainsi en deman-

dant aux services de sécurité de faire sortir les fans du MOB, pour que le match reprenne. Mais dès que cela fut fait, les fans de Bordj ont chassé ceux du MOB en les poursuivant même en dehors du terrain.

Plusieurs blessés enregistrés et Betrouni agressé

Selon le président de la SPA/MOB, Mass Bouchebah Mustapha, son équipe a vécu l’enfer à Bordj. «Nos fans ont été malmenés par ceux de Bordj. La partie s’est arrêtée au moins pendant dix minutes entre les deux mi-

temps, et ce, pour la simple raison que l’arbitre central, qui était correct, a décidé de ne pas continuer la partie jusqu’à ce que les services de sécurité fassent sortir nos fans du stade. Mais, une fois que cela a été fait, certains de nos fans ont failli être lynchés et où on dénombre pas moins de six blessés, dont certains sont gravement atteints», dira-t-il dans une communication téléphonique que nous avons eue avec lui (Bouchebah) dans la matinée d’hier. Le président nous a affirmé que Betrouni a été agressé par les fans du CABBA. R. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


16

USMB

U21 : ASMO 1 - USMB 0

Les poulains de Mekalfi on cédé le pas, encore une, fois face à l’ASMO, en concédant avant-hier au stade Zabana leur 5e défaite de la saison. Ils perdent du terrain, mais comptent deux rencontres en retard (face à l’OM et le SAM), mais les Blidéens auront de grandes chances pour se relancer pour la suite du parcours et reprendre leur fauteuil de leader.

La bonne affaire des Blidéens

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

LIGUE 2

Oukili, 1re titularisation parmi les seniors

Le milieu de terrain des U21, Oukili, retenu cette fois-ci dans l’effectif de l’équipe fanion, a été aligné d’entrée face à l’ASMO. En dépit de l’importance de la rencontre et son manque d’expérience, il a fourni une excellente prestation durant les 90’ de la rencontre, et vu son rendement sur le terrain, il sera un pion important à l’avenir dans

l’échiquier blidéen.

Pour un cas d’indiscipline, les joueurs Belloucif et Hamrouni ont été marginalisés lors de la dernière séance de travail et n’ont pas fait partie de l’effectif qui s’est déplacé le week-end dernier à Oran, dans le cadre de la confrontation entre l’ASMO et l’USMB. Ils devront s’expliquer, cette semaine, devant la commission de discipline du club, pour leur comportement avec leurs coéquipiers, qui n’a pas été apprécié du tout par leur coach Amrouche. Selon un dirigeant, ce n’est pas le moment d’écarter les joueurs Belloucif et Hamrouni, qui seront sanctionnés financièrement et reprendront demain le travail avec leurs coéquipiers.

E

t par là même, réussi son premier bon résultat décroché à l’extérieur, dans cette deuxième étape du championnat professionnel de la Ligue 2. Contrairement aux précédentes sorties, les camarades de Belkheïr affichaient une fragilité défensive, en se faisant surprendre dans les dernières minutes de la partie. Le même scénario s’est reproduit avanthier face aux Oranais de l’ASMO, puisque l’USMB menait par deux buts à zéro à la mi-temps, et a cédé le pas en laissant les camarades de Gouaïche rétablir l’équilibre. Et pourtant, c’était dans les cordes des Blidéens de revenir d’Oran avec les trois

Tlemçani marque son 5e but

Le jeune attaquant samiste, Tlemçani Chemseddine, l’auteur du but victorieux contre l’O Médéa, vient pour l’occasion d’augmenter son capital à 5 réalisations, puisque le n°9 samiste a inscrit auparavant 4 buts, et c’était contre l’ASMO (5-3) 6e journée, le PAC (2-1) 8e journée, le RCK (1-0) 16e journée, et l’USMAnnaba 18e journée.

Allali s’illustre

Le jeune défenseur axial, Allali Slimane, issu de l’école du Sarii, s’est illustré de fort belle manière lors de cette rencontre, en nivelant la marque d’une jolie reprise de la tête.

5 joueurs absents

Pas moins de cinq joueurs du Sarii n’ont pas été alignés pour le match contre l’OMédéa, il s’agit du défenseur axial Fertoul Ghali (suspendu), du milieu récupérateur, Graine M’barek, des attaquants Belgherbi Ouahid, Bouhadi Kada et Touil Ali (blessés).

Reprise aujourd’hui

Après deux jours de repos accordés par le staff technique, au lendemain de leur belle victoire obtenue face à l’OMédéa, les coéquipiers de Haoua Hassen reprendront ce matin le chemin des entraînements au stade Ouali Med, avec du biquotidien au menu programmé par le nouveau coach Kardi, et cela devra être également le cas demain, une option qui permettra sans doute aux joueurs de préserver leurs moyens physiques et surtout techniques avant de disputer une joute amicale mercredi prochain face à l’IS Tighennif. A. L. B.

points de la victoire, après avoir dominé la majeure partie de la rencontre, devant un adversaire décidé à se racheter de sa dernière défaite concédée contre l’USMAn le week-end précédent. Deux erreurs de l’arrière-garde blidéenne ont coûté cher aux poulains de Rezki Amrouche. Les absences de Defnoun et Belkhiter ont été fortement ressenties. Les joueurs alignés, Bertil et Namani dans l’axe central, et Djerroudi et Manaâ sur les côtés, et le milieu renforcé par Aliouane, Melika, Oukili et Djahel, ces derniers ne laissèrent pas le champ libre aux poulains de Medjahed pour s’exprimer à leur guise et qui voulaient à tout prix offrir à leur public la victoire de la réconciliation. A l’instar de ses joueurs, le staff technique de l’USMB s’est montré satisfait du rendement de son équipe face à l’ASMO, et aux yeux de tous les présents, les gars de la ville des Roses méritaient largement ce point du nul ramené dans leurs bagages du stade Zabana. Avec plus

de concentration et de vigilance, les Blidéens auraient pu repartir avec les trois points de la victoire. Pour les matchs à venir, il faut trouver les solutions nécessaires pour faire les réglages qui s’imposent dans les trois compartiments, car les points perdus seront fatals lors du décompte final. T. A.

Melika épuisé

Le milieu offensif de l’USMB, Melika Mustapha, qui revient de blessure, a été aligné avant-hier contre l’ASMO. Malgré l’excellent travail fourni durant la partie, il a fini par céder sa place à la 70’ de jeu au jeune Hazi. Ce dernier, de même que son camarade de la catégorie des U21, en l’occurrence Oukili, retrouve pour la première fois le bain de la compétition officielle avec leurs aînés, les Belkheïr, Ledraâ et autres Aliouane.

TLEMÇANI : «Je me suis libéré»

SAM

Belloucif et Hamrouni en conseil de discipline

La formation blidéenne de l’USMB a réussi à sortir indemne de son déplacement dans la capitale de l’ouest du pays, en tenant en échec le club local, l’ASMO.

L’attaquant samiste, Tlemçani Chemseddine, qui a inscrit le but victorieux samedi dernier face à l’O Médéa, revient dans ce bref entretien sur cette victoire et affirme que son équipe a les moyens pour terminer le présent exercice à un classement honorable.

Vous avez battu l’O Médéa difficilement ; qu’avez-vous à nous dire sur cette rencontre ? C’était un match difficile, on aurait pu plier le match vu le grand nombre d’occasions qu’on s’est créés ; l’essentiel pour nous, ce sont les 3 points de la victoire qui ne peuvent qu’être bénéfiques pour le reste du parcours. Justement, comment voyezvous le reste du parcours ?

Ce sera encore plus difficile pour l’ensemble des équipes, en ce qui nous concerne, on jouera match par match, tout en essayant d’engranger le maximum de points pour concrétiser à la fin de ce challenge notre objectif, à savoir décrocher une honorable place.

Pour revenir à vous, vous venez de marquer le 3e but décisif lors de cette 2e manche du championnat… Je retrouve tous mes moyens et depuis l’entame de la phase retour je me suis libéré, le coach me fait confiance et je ne le décevrai pas, j’essayerai d’être au service du groupe afin de bien mener la barque, nous avons un bon groupe qui croit en ses capacités, et je suis persuadés que le SAM va continuer à réaliser de bon résultats lors des prochaines rencontres. Entretien réalisé par Aoun Laïd Boualem

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 2

Les Pacistes toujours en bas du tableau Malgré leur victoire face à l’USMBA

Les Jaune et Bleu ont refait le coup de l’aller face à ce même adversaire, qu’ils ont battu à Bel Abbès sur le score de deux buts à zéro.

P

ourtant, les visiteurs se sont déplacés à Alger pour prendre leur revanche et maintenir par la même occasion, leur position au classement. Pour eux, il n’était pas question de se laisser faire une fois de plus et se faire chiper ensuite leur troisième place. Ils ont abordé en trombe la rencontre mettant en difficulté la défense du Paradou. Ils réussirent à trouver le chemin des filets de Hadjaoui dès la quatrième minute de jeu à la grande joie de ses nombreux supporters présents dans les tribunes. Les présents pensaient que les visiteurs allaient faire cavaliers seuls après réalisation, infligeant même une sévère correction à leur vis-àvis. Ce but a secoué les poulains de Lounici dominant tout le reste de la première mi-temps, sans

La touche de Lounici

pouvoir rétablir l’équilibre. Ils se sont créés une multitude d’occasions ratées par manque de concentration à l’approche des buts. Ce manque de chance semble coller dans la peau des camarades de Kerboua depuis fort longtemps.

«Après la réalisation des Bel Abbésiens, tout le monde pensait que le Paradou allait consommer un autre échec sur son terrain. Mais, c’était le contraire qui s’est produit, le but adversaire a donné des ailes aux joueurs faisant des misères à l’arrière-garde visi-

Alors qu’on jouait les dix premiers minutes du second half, ses joueurs dominent sans trouver le chemin des filets de Zaïdi. Le driver paciste a remplacé le jeune Baleh par Ammour pour apporter un plus à son équipe. Ce dernier a nivelé la marque deux minutes juste après son incorporation et double la mise trois minutes plus tard. La touche de Lounici a permis donc au Paradou de renouer avec la victoire après une série de con-

DIVISIONS INFERIEURES

Belaid Bayzid, un nom à retenir

Il s’appelle Belaid Bayzid, il est né un certain 1er Décembre 1991 à Chorfa, une commune de la Daïra de M’Chedallah de la wilaya de Bouira.

e natif du village Raffour, a entamé sa carrière footbbalistique à l’âge de 6 ans, dans une école de football. Belaid Bayzid a eu comme entraîneurs : Askeur Hacène et Tamsaouit Hamid, avec lesquels, il a appris beau-

Hadjaoui donne de l’assurance

teuse», souligne Kheloufi. Les Pacistes, en mi-temps, égalisèrent puis ajoutent un second but qui sera celui de la victoire. Ils ont démontré face à ce prétendant, que le Paradou est déterminé plus que jamais à continuer son aventure en ligue II. Et vont le prouver lors des prochaines échéances à commencer par leur sortie à Annaba pour croiser le fer à l’USMAn. Malgré leur précieuse victoire, les Hydratis occupent toujours le bas du tableau, ils doivent mettre les bouchées doubles pour redresser la pente.

Régionale 2 - Groupe A - 18e journée Olympique Raffour

L

PAC

17

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

coup de choses en matière de football. Ce jeune pétri de qualités, qui est polyvalent, en occupant plusieurs postes, (défenseur central, milieu défensif et attaquant), est un élément incontournable dans l’échiquier de son actuel club. Il a évolué en cadet avec l’équipe locale du CR M’Chedallah, avant qu’il n’intègre l’équipe de l’Olympique Raffour, pensionnaire de la division Honneur du championnat de la wilaya de Bouira, en catégorie junior. Belaid Bayzid s’est illustré avec les juniors de Raffour, ce qui a

poussé les responsables de l’équipe seniors, à faire appel à ses services, pour apporter un plus au groupe. Ce jeune âgé de 20 ans qui est à sa première année senior, confirme de match en match et il est plus que jamais décidé à aller de l’avant et a progressé davantage, pour atterrir l’attention des recruteurs. En huit matchs, Bayzid Belaid a réussi à inscrire 5 buts. Même si l’entraîneur l’aligne souvent en défense, mais cela n’a pas empêché ce jeune joueur de faire sensation et de contribuer aux succès de son équipe, qui occupe actuellement une place sur le podium. Les dirigeants et les membres du staff technique, ainsi que les supporters du club Olympique Raffour sont fiers de leur petit lutin Belaid Bayzid, et ils sont tous persuadés qu’il fera carrière et il va certainement gravir les échelons. Joint au téléphone, le sympathique Belaid Bayzid, reste confiant et optimiste quant à son avenir footballistique en nous déclarant d’emblée : «je suis en train d’apprendre de jour en jour et je ne veux en aucun cas brûler les étapes. Je joue

comme défenseur central, et j’évolue aussi dans la récupération au milieu de terrain. Mais cela ne m’empêche pas d’apporter à chaque fois un plus à l’attaque quand il le faut. D’ailleurs, j’ai réussi à marquer cinq buts en l’espace de 8 matchs disputés», avant de conclure «actuellement, je suis à l’O Raffour, où je compte honorer mon engagement jusqu’au bout. Une fois la saison achevée, je trancherai quant à mon avenir et à ma prochaine destination. C’est possible que je continue l’aventure avec mon club, comme il se peut que j’opte pour un autre club de division supérieure. Je suis un joueur ambitieux et je veux bien jouer dans un club d’un palier supérieur, c’est là mon souhait le plus cher et mon objectif pour la prochaine saison. Je pense que j’ai les capacités requises pour atteindre un tel objectif.» Belaid Bayzid ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, et veut progresser encore et la seule chose qui peut lui permettre de faire sensation, c’est d’opter pour un club de division supérieure. A.M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le gardien de but, Samir Hadjaoui, vient de retrouver sa place après deux semaines d’absence due à des problèmes de santé. Il a réaliser une bonne prestation face à l’USMBA donnant plus d’assurance à son équipe.

Medahi, Kechamli et Toumi absents Les trois joueurs à savoir Medahi, Kechamli et Toumi étaient absents contre l’USMBA pour cause de sanction infligée par la LPF. Les deux premiers seront de retour face à l’USMAn pour le compte de la 21ème journée. Le troisième devrait encore patienter pour purger sa suspension de cinq match, et renouer avec la compétition.

U-21 PAC 5 USMBA 1

Les espoirs du Paradou ne font que confirmer leur excellente forme. Ils ont étrillé leurs homologues de Bel Abbès sur le score de cinq buts à un, dans une rencontre dominée de bout en bout. O. A.

Les Montagnards confirment

DC Boghni 2-LC Iflissen 0

Les Montagnrads du DC Boghni nouveau promu en division régionale 2, a difficilement retrouvé ses repères, comme le confirme cette série de bons résultats.

L

es poulains de Moh Younsi et de Rachid Amirou, qui ont accueili leurs homologues du LC Iflissen au stade de Boghni, n’ont pas raté l’occasion pour empocher les trois points et continuer leur ascension, en s’imposant logiquement sur le résultat net de 2 à 0. Les deux réalisations des Montagnards étaient l’œuvre de Hamoudi et de Belkaid. Une victoire qui permet au club du sud de la wilaya de rester sur sa lancée et de gagner quelques places au classement. Quant aux Pirates d’Iflissen, ces derniers sont dans la tourmente et les joueurs sont appelés à faire de leur mieux pour redresser la situation et améliorer le classement avant qu’il ne soit trop tard. Car là où vont les choses, il y a risque en la demeure. Les Pirates du LCI, sont dans la zone rouge et ils risquent le purgatoire s’ils continuent à multiplier les échecs lors des prochaines journées. A.M.


18

INTERNATIONALE

MAURICE-BELAY : «L'Europe, bien sûr qu'on y pense» Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

Nicolas Maurice-Belay, auteur du premier doublé de sa carrière en L1 dimanche dernier à Lille, est l'un des atouts offensifs de Bordeaux, Selon l'ancien Sochalien, «c'est le moment» pour les Girondins de basculer dans la course à une qualification européenne.

«Nicolas, désormais vous êtes un buteur ? Non, non. Le coach m'a aligné quelques fois devant parce que j'ai de la vitesse, que je peux partir en profondeur et en profiter pour étirer la défense adverse. C'est une position qui me permet aussi de me retourner et de me retrouver en un contre un pour provoquer.

Ça vous énervait lorsqu'on vous présentait comme un joueur pas assez décisif ? C'est pas très agréable d'être critiqué par rapport à ça alors que t'as d'autres qualités, qu'on ne les met pas en avant, et puis je ne suis pas avant-centre. On me pointait du doigt et je trouvais qu'il y avait de l'excès dans le sens où ce n'était pas forcément mon rôle. Vous êtes quand même conscient qu'un joueur offensif est avant tout jugé sur ses statistiques ? Oui, bien sûr. J'en ai souvent parlé avec d'autres journalistes et je suis tout à fait d'accord avec ça. Le système est comme ça. Demain, tu fais un match pourri et tu

marques ton but, ta stat sera toujours là. Et tu peux faire un très bon match dans le contenu on va l'oublier.

Vous devez vous forcer pour vous montrer un peu plus égoïste dans la zone de vérité ? Oui, je dois forcer un peu ma nature. Dans le football actuel, il faut aussi penser à soi. Il faut que j'ose davantage. Je le fais un peu plus depuis que je suis à Bordeaux. Peut-être aussi parce que je suis plus en confiance. Le Brésilien Nene, qui présente un profil similaire au vôtre, est une source d'inspiration ? C'est une référence au poste de milieu offensif gauche. Il a les stats d'un avant-centre et son rôle ne se résume pas qu'à amener sa qualité technique à l'équipe de Paris. C'est un mec qui sait aussi être efficace, son nombre de buts -notamment- le prouve.

Comment s'est déroulé votre passage de Sochaux à Bordeaux ? Vous étiez au courant avant les autres du départ de Francis Gillot ? Il vous avait demandé de le suivre ? Je savais qu'avec Sochaux ça n'allait pas. Il avait décidé de partir et il savait que je n'allais probablement pas prolonger. Lors du dernier match, à Arles-Avignon, il m'avait dit que ça l'intéressait de continuer avec moi. Je n'étais pas sûr de retravailler avec lui parce que je ne savais pas où il allait et, de mon côté, j'étais un peu pressé de signer quelque part pour être fixé avant

Lacazette, danger numéro 1

Entre Lisandro, Gomis, Briand et Bastos, Alexandre Lacazette a réussi à se faire une place au sein de l'attaque lyonnaise cette saison. Depuis trois semaines, il est même devenu le danger numéro 1 pour ses adversaires. Alexandre Lacazette fonctionne par vagues. Comme l'été dernier, où il avait pris feu lors de la Coupe du monde U20 en inscrivant cinq buts (meilleur total de la compétition), l'attaquant de l'Olympique Lyonnais a profité d'une période cruciale pour empiler les réalisations décisives. Depuis trois semaines, Lacazette a ainsi marqué cinq buts, tous plus importants les uns que les autres. Que ce soit en Ligue 1, en Coupe de la Ligue, en Coupe de France ou en Ligue des champions, le fer de lance de la génération 1991 à l'OL (où figurent également Clément Grenier, Gueïda Fofana, Yannis Tafer, Thimothée Kolodziejczak, Sébastien Faure et Thomas Fontaine) a gagné sa place dans le onze de départ de Rémi Garde.

Bordeaux avant Paris

Cinq jours après son but décisif face à l'APOEL Nicosie en huitièmes de finale aller de C1 (1-0), Lacazette retrouvera, ce dimanche (17h00), des Girondins de Bordeaux qui savent à quoi s'attendre, puisqu'ils ont été victimes de la bonne forme de l'international Espoirs le 8 février dernier, en huitièmes de finale de la Coupe de France (1-3 a.p.). L'intéressé, lui, aurait tort de s'arrêter en si bon chemin. Après ce match crucial dans la course à au podium, l'OL recevra le PSG. Et le club rhodanien pourra s'appuyer sur un paquet d'atouts offensifs, dont le leader ne sera peut-être pas celui qu'on croit.

mes vacances. Il me tenait au courant et, en même temps, il voulait savoir ce que je faisais aussi. Quand ça s'est fait avec Bordeaux, c'était la meilleure possibilité pour moi. Avez-vous remarqué des changements dans sa manière de fonctionner ? C'est le même Francis Gillot. Après, le cadre, la pression et l'environnement du club sont différents. Si t'es douzième avec Sochaux, c'est bien. Si tu l'es avec Bordeaux, pas tellement.

Vous êtes invaincus en L1 en 2012 et, ce dimanche, si vous l'emportez vous serez à trois points de Lyon... C'est énorme. De là où on part, franchement, d'avoir cette opportunité... J'espère qu'on saura la saisir. Peut-être que l'occasion ne se représentera pas une nouvelle fois. On a déjà joué avec le feu lors des matches aller. Aujourd'hui, on a la possibilité de se repositionner. C'est le moment.

Vous pensez à une qualification européenne ? Bien sûr. Quand elle est juste à côté de toi, t'y penses. Je ne veux pas dire qu'on a les cartes en mains, on a brûlé pratiquement tous nos jokers. Mais c'est à nous de faire la différence.»

Gyan prend ses distances

L'attaquant d'Al-Ain, Asamoah Gyan (26 ans, 10 matchs et 10 buts en championnat des EAU cette saison) a décidé de mettre temporairement un terme à sa carrière avec la sélection du Ghana, a-t-il annoncé à sa Fédération par le biais d'un courrier. L'ancien Rennais se dit "déçu par les excès de langage dont il a été victime après avoir disputé la Coupe d'Afrique des Nations avec son pays."Durant celle-ci, le buteur de Sunderland prêté aux EmiratsArabes-Unis depuis l'été dernier, a notamment manqué un penalty en demi-finale face à la Zambie, après en avoir déjà manqué un lors du quart de finale de la Coupe du monde 2010 face à l'Uruguay...

A. Casanova «Les pendules à l'heure»

Abattu le week-end dernier après sa défaite à domicile face à Saint-Etienne, Toulouse a retrouvé le sourire et des couleurs à Nancy (03), samedi soir lors de la 24e journée de Ligue 1. Pour le plus grand plaisir de son entraîneur Alain Casanova. "Rapidement, on a montré à Nancy qu'on était venu pour essayer d'imposer notre jeu puis contrôler le match. Depuis début 2012, on était en dessous, dans les résultats, de ce qu'on avait fait sur la première partie de saison. On a remis les pendules à l'heure mais il n'y avait pas de motif d'inquiétude, juste une prise de conscience à avoir", a commenté Casanova après la victoire. Le TFC est 7e, à cinq longueurs du podium.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


INTERNATIONALE

19

Vincelot : «Anfield, un rêve de gosse» Il y a deux ans, Romain Vincelot (26 ans), passé par Niort et Gueugnon, débarquait à Dagenham, obscur club londonien évoluant en quatrième division. Ce dimanche (17h30), le polyvalent défenseur ou milieu de terrain de Brighton s'apprête à défier Liverpool sur son terrain en 8es de finale de la Cup. Entretien.

Romain, Brighton s'est-il mis la pression avant ce déplacement à Liverpool ? Non, on prend vraiment ça calmement. On va à Anfield, on sait qu'on a les capacités pour faire un coup. On a battu Newcastle au tour précédent (1-0), on a déjà joué contre Liverpool cette saison (1-2, au 3e tour de League Cup, ndlr), et on avait fait jeu égal en seconde période. On sait qu'on a un bon coup à jouer, et c'est une super expérience pour nous. On n'a pas peur, on sait qu'on ne sera pas ridicule si on joue à notre niveau. Et les supporters ? Eux ils sont chauds ! Mais ils sont aussi focalisés sur la chance qu'on a peut-être d'aller en play-offs pour la montée en Premier League en fin de saison.

Avoir l'occasion de jouer à Liverpool, c'est un rêve de gosse ? Oui, je me rappelle de discussions avec mon frère, quand on était gamins et que je voulais déjà être footballeur professionnel. Je pensais déjà à l'Angleterre et je disais : «J'aimerais trop jouer à Anfield...» C'est marrant, on y est ! Liverpool est une équipe qui m'a marqué, avec notamment la finale de la Ligue des champions 2005. ''You'll never walk alone'', l'entendre en live, ça doit être quelque chose.

«En Angleterre, si tu es bon, on te donne ta chance»

En signant à Dagenham début 2010, pensiez-vous vivre une telle expérience ? C'était le but. En signant là-bas, j'avais mon billet d'entrée dans le foot anglais. Rapidement, j'ai senti que ça va vite en Angleterre. Si tu fais tes preuves, tu montes. Il y a pas mal d'exemples de joueurs qui sont partis de très bas pour aller jusqu'en haut. Si tu es bon, on te donne ta chance.

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

L'avenir était bouché pour vous en France ? Tout ce que je pouvais trouver après une saison mitigée à Gueugnon (2008-2009), c'était un club moyen de National. Mon objectif en signant à Gueugnon, c'était de remonter avec le club où de taper dans l'oeil d'une équipe de Ligue 2. Mais j'ai vite compris que je n'avais pas fait une assez bonne saison pour ça. Et repartir en National en France, c'était compliqué... Ce qui me manquait, c'était l'engouement, et c'est pour ça que je voulais aller en Angleterre.

A Brighton depuis cette saison, vous êtes servi à ce niveau-là... C'est clair ! Ce n'est pas jouer à Pacy-surEure devant 500 spectateurs en National... Ici c'est énorme, on joue devant 20 000 personnes tous les week-ends. Tu te sens professionnel. Ressentir des émotions quand tu marques un but devant autant de monde, c'est autre chose !

«Poyet n'a pas préparé ce match comme le match de l'année»

Vous étiez un joueur clé à Dagenham pendant un an et demi, mais en rejoignant Brighton vous avez perdu pas mal de temps de jeu et avez été trimballé à plusieurs postes. Pas trop frustrant ? C'est le défaut de mon avantage (sic). Le coach (Gustavo Poyet) était content de me prendre l'été dernier, et il m'avait dit que c'était pour pouvoir aider un peu partout. Pour moi il n'y avait pas de problème, j'y suis allé en espérant quand même m'imposer quelque part. Au départ, j'ai joué au milieu, puis j'ai dépanné à gauche et dans l'axe en défense. Je n'arrive pas vraiment à m'installer à un poste. Dès que j'enchaîne les matches quelque part, il faut que je dépanne ailleurs. Je ne suis pas titulaire dans l'esprit du coach, donc je dois attendre. Vous n'avez aucun regret ? C'est une bonne expérience. J'ai montré que je pouvais jouer à tous les postes en Championship, qui est un gros Championnat. Donc j'ai une bonne cote auprès des observateurs. Et puis on n'oublie pas que c'est super, on est footballeur quand même !

Être dirigé par un ancien grand joueur comme Gustavo Poyet vous a fait progresser ?

OM : Diarra touché, Mbia de retour

Le milieu de terrain défensif de l'OM Alou Diarra (30 ans, 21 matchs et 2 buts en Ligue 1 cette saison) a été contraint de céder sa place à Benoît Cheyrou, à la mitemps du match face à Valenciennes (1-1) samedi soir. L'international français a pris un coup sur un orteil. "Il avait du mal à avoir des appuis normaux", a précisé Didier Dechamps.Si la durée de son indisponibilité n'est pas encore connue, l'entraîneur marseillais récupèrera en revanche Stéphane Mbia (25 ans, 7 matchs et 1 but en L1 cette saison) à l'entraînement dès ce dimanche. Absent depuis le 22 janvier, le défenseur et milieu défensif camerounais a récupéré de sa blessure à une cheville et devrait être disponible pour la réception de l'Inter Milan mercredi prochain.

Oui, il comprend vraiment bien le foot. Il le sent. Il donne plein de petits conseils, il fait le maximum pour instaurer un climat de bonne humeur à l'entraînement. Et puis on sent aussi de l'ambition chez lui, et c'est contagieux. On est là pour gagner toutes les rencontres. Ce match à Anfield, il ne l'a d'ailleurs pas préparé comme le match de l'année, mais simplement pour qu'on joue notre football.

«Tenter l'aventure anglaise, c'était osé, mais c'était bon» Avec le recul, rejoindre l'Angleterre après six mois de chômage était un pari fou,

non ? Si, mais en même temps ce n'était pas fait par hasard non plus. J'en avais vraiment envie, c'était un rêve que j'avais depuis tout petit. Mais j'ai galéré au début à Londres, notamment au niveau du logement... Au départ, à Dagenham, ce n'était qu'un essai. Je ne voulais pas repartir en France tant que je n'avais pas de contrat. Ça m'a aussi ouvert les yeux sur le monde du travail. J'ai 26 ans. Ce que j'ai fait il y a deux ans, je n'aurais peutêtre pas pu le faire plus tard.

Vous aviez signé à Dagenham pour 1 400 euros par mois... Au départ oui. Dagenham, c'est un des plus petits budgets des clubs pros en Angleterre. Au moment des négociations, je leur avait dit que je voulais juste assez pour vivre, et ne pas m'endetter. Je leur avait réclamé un minimum pour vivre, sinon je ne pouvais pas le faire, mais ils n'ont pas accepté tout de suite. J'étais tout proche de rentrer en France, mais ils m'ont finalement rappelé. Je touchais 1 400 euros net, je me suis dit que je partais pour six mois et que j'aurais une revalorisation ensuite. Et c'est ce qui s'est passé. C'était osé, mais avec le recul, c'était bon. Un retour en France n'est donc pas prévu au programme ? Non, non ! A moins que j'aie une proposition d'un club de Ligue 1. Mais la Ligue 2, non... Le niveau est bon, il n'y a pas de problème, mais il n'y a rien derrière, pas assez d'engouement. Quand je vois que Clermont joue la montée et fait 3 000 spectateurs (5 326 de moyenne exactement, ndlr)... Clermont, ce n'est pas un village quand même !»

ANIGO dédramatise

Si les joueurs sont apparu abattus et frustrés par le match nul concédé face à Valenciennes (1-1) samedi soir lors de la 24e journée de Ligue 1, le directeur sportif de l'OM José Anigo a souhaité dédramatiser ce faux-pas."Ce sont deux points perdus mais le championnat est encore long. Il y a encore des matchs à jouer, on en a un de retard, il n'y a rien de dramatique. Il faut retenir que l'on a eu deux périodes. La première où l'on maîtrisait le match et la seconde où on l'a moins maîtrisé", a-t-il constaté. "On aurait dû tuer le match pendant notre temps fort. Mais ce n'est pas grave, il y aura d'autres matchs, d'autres points à récupérer pour chasser cette troisième place. Les autres équipes laisseront aussi des points", a commenté Anigo via le site officiel du club marseillais. L'OM devra se montrer beaucoup plus efficace face à l'Inter Milan, mercredi en Ligue des Champions.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PUBLICITÉ

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya de Laghouat Direction des Travaux Publics

Avis d'appel d'offres national restreint N°04/2012

INTITULÉ DE L'OPERATION: Renforcement de la RN47 sur 24 Kms N°DE L'OPERATION: SF 5.521.8.262.103.06.01 IDENTIFICATION FISCAL (NIF) : 408015000003070 LA DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WlLAYA DE LA GHOUAT LANCE UN A VIS D'APPEL D'OFFRE CONCERNANT: Réalisation d'un ouvrage d'art pour l'assainissement d'une longeure de 50 m Sur l'élargissement de la RN47 au PK 328+400

Retrait des D.A.O : Les entreprise ayant la qualification dans Ie domaine travaux publics activité principale, classées à la catégorie cinq (05) et plus ayant Ie code des ouvrages d'art ( 23°. 24° ,25°, 30° et 344-4235 ), Intéressées par Ie présent avis d'appel d'offre peuvent retirer Ie cahier des charges au près de la direction des travaux publics - route de Djelfa - Laghouat, dès la parution du présent avis aux quotidiens nationaux ou BOMOP. Les offres doivent être déposés 21 jours à 14 h.30 , à compter de la date de la première parution du présent avis sur un quotidien national ou Ie BOMOP. L'offre est présentée sous enveloppe principale sellée ne comportant aucune inscription extérieure autre que I'objet de I'appel d'offre, I'adresse du maître de I'ouvrage et la mention (Soumission a ne pas ouvrir).Cette enveloppe comportera deux autres enveloppes. scellées : 1- Enveloppe de I'offre technique : porte la mention - offre technique. et doit comporter

les pièces suivantes : Déclaration a souscrire, Déclaration de probité, Copie de la qualification légalisé. copie légalisée du registre de commerce, copie légalisée des mise à jour de CNAS, CASNOS, CAC9BATH, copie légalisé casier judiciaire, copie légalisé attestation de dépôt légal des comptes sociaux, copie legalisé du la carte d'Identification fiscale, copie légalisé de I'extrait de rôle copie légalisé des références professionnelle, copie légalisée des bilans trois années dernier, liste des moyens humains • Liste de matériel. Planning de délai.

2-Enveloppes: de I'offre financiers : porte la mention - offre Financière - et doit comporter : Le cahier des charges. la lettre de soumission, Le bordereaux des prix unitaires et Ie devis quantitative et estimatif. Séance d'ouverture des plis : L'ouverture des plis techniques et financiers est prévue en séance publique et se tiendra au siège de la Direction des Travaux Publics -Route de Djelfa - Laghouat le jour de dépôt des offres à 14 H 30 M . Les soumissionnaires sont invites à assister à la séance d'ouverture .. * Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal la date de dépôt et d'ouverture des offres est prorogé jusqu'au jour ouvrable suivant (à la même heure) NB : Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres 180 jours à compter de la dite limite de dépôt des offres.

Maracana N° 1655 — Lundi 20 Février 2012 - Anep N° 900 712 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE LAGHOUAT DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU RUE DOCTEUR SAADANE LAGHQUAT (BUREAU DES MARCHES) NIF DHW: 099003019000736

Avis D'appel D'offres National ouvert N° : 05/.20121

La Direction des ressources en eau de la wilaya de Laghouat lance un avis d'appel d'offres national ouvert ayant pour objet des travaux de : Lot n°: (02) Equipement du forage profond de 300 m/l commune de Tadjrouna 01 Lot n°: (04 ) Equipement du forage profond de 250 m/l commune de Hassi R'mel Lot n°: (05) Equipement du forage profond de 200 m/l commune de Laghouat *Intitulé d'Opération: «Réalisation électrification et équipement 2500 m/l des forages à travers la wilaya Numéro d'opération : NK.5.322.2.262.103.10.01 Les soumissionnaires intéressés par cet avis peuvent retirer Ie cahier des charges auprès de la Direction des ressources en eau de la wilaya de Laghouat. Les entreprises qualifiées, ayant réalisées des projets similaires, peuvent retirer Ie cahier des charges auprès de : Direction des ressources en eau, Rue Docteur Saâdane Laghouat (secrétariat) Les soumissionnaires doivent joindre à leurs offres les documents 1égalisés, exiges par la réglementation en vigueur en deux enveloppes. 1- première enveloppe : offre. technique: elle doit contenir les pièces suivantes :en (02 copies) - Déclaration à souscrire. - Copie 1égalisée de l'extrait de Rôle. - Copie D'Attestations des mises à jour (CNAS - CASNOS - CACOBATPH). - Copie 1égalisée du Registre du commerce. - Copie du certificat de qualification et classification professionnelle catégorie 01 et plus en hydraulique principale (code 709-34) - Copie du numéro d'identification Fiscale NIF - Copie du Casier judiciaire du signataire de la soumission, du gérant en cas d'une société - Références professionnelles. - Liste des moyens matériels avec carte grise + assurance et PV de l'huissier de justice pour I'autre matériel - La liste des moyens humains visé par CNAS. - Attestation de dépôt des comptes sociaux pour les sociétés. - Déclaration de probité. - Bilan financier des trois dernières années. 2 - Deuxième enveloppe : offre Financière : elle doit contenir les pièces suivantes: - Ie cahier des charges dûment rempli, signé et cacheté. - lettre de soumission. - Bordereau des prix unitaires + devis estimatif et quantitatif. L'enveloppe extérieure ne devra comporter que la mention : « •••••• ••••••• •••••• •..•• ••••• • » «A Ne pas ouvrir» La date limite de dépôt des offres est fixée après (10) jours de la première parution de cet avis dans les journaux Nationaux a 14 h 00 mn Les soumissionnaires resteront engages pendant une durée de 180 jours a compter de la date limite des dépôts. Les soumissionnaires peuvent assister à I'ouverture des offres Ie même jour du dépôt des offres à 14H :30 à la Direction des ressources en eau De la wilaya de Laghouat. Tout dossier incomplet ne sera pas pris en considération et sera rejetté d'office. *****Le soumissionnaire peut participer à un ou plusieurs lots mais ne peut bénéficier que d'un seul lot selon le choix du maitre de l'ouvrage.

Maracana N° 1655 — Lundi 20 Février 2012 - Anep N°

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE MEDEA DIRECTION DU LOGEMENT ET DES EQUIPEMENTS PUBLICS SERVICE DES EQUIPEMENTS PUBLICS

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE NIF 099826019002719

Suite à l’appel d’offres national restreint n°70/2011 paru sur les quotidiens El-Ouma El arabi en date du 01/12/2011 et Maracana en date du 03/12/2011 relatif à la réalisation du projet cité ci-dessous, la Direction du logement et des équipements publics de la wilaya de Médéa et suite à la séance d’évaluation des offres tenue en date du 09/02/2012, prononce l’attribution provisoire du marché.

Remarque : la Direction du logement et des équipements publics invite les soumissionnaires qui sont intéressés de se rapprocher de nos services, au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l’attribution provisoire du marché, à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières, (art 125 alinéa 15) décret 10-236 du 28 Chaoual 1431 correspondant au 07 octobre 2010. PROJET

ENTREPRISE NOTE TECH

Réalisation Boussahoua d’un lycée 800/200 Boualem à Souaghi - wilaya de Médéa

81.00 100

MONTANT TTC

233.511.255.10 DA

DELAI OBSERVATION

20 mois

Offre moins disante

NIF DE L’ATTRIBUTAIRE

196626120004052

Un délai de 10 jours est accordé aux soumissionnaires pour toute éventuelle réclamation, à compter de la première parution de cet avis sur les quotidiens nationaux, conformément à l’article 114 du décret présidentiel n°10-236 du 28 Chaoual 1431 correspondant au 07 octobre 2010, portant réglementation des marchés publics. Remarque : en cas de recours la commission des marchés de la wilaya est compétente d’examiner le recours. Maracana N° 1655 — Lundi 20 Février 2012 - Anep N° 900 693

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE MEDEA DIRECTION DU LOGEMENT ET DES EQUIPEMENTS PUBLICS SERVICE DES EQUIPEMENTS PUBLICS

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE NIF 099826019002719

Suite à l’appel d’offres national restreint n°69/2011 paru sur les quotidiens El Mouatine en date du 01/12/2011 et Maracana en date du 03/12/2011 relatif à la réalisation du projet cité ci-dessous, la Direction du logement et des équipements publics de la wilaya de Médéa et suite à la séance d’évaluation des offres tenue en date du 09/02/2012, prononce l’attribution provisoire du marché.

Remarque : la Direction du logement et des équipements publics invite les soumissionnaires qui sont intéressés de se rapprocher de nos services, au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l’attribution provisoire du marché, à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières, (art 125 alinéa 15) décret 10-236 du 28 Chaoual 1431 correspondant au 07 octobre 2010. PROJET

ENTREPRISE NOTE TECH

Réalisation d’un lycée 800/200 places à Berrouaghia wilaya de Médéa

Khorchaf Kouider

67.50 100

MONTANT TTC

195.492.463.69 DA

DELAI OBSERVATION

24 mois

Offre moins disante

NIF DE L’ATTRIBUTAIRE

195926120011150

Un délai de 10 jours est accordé aux soumissionnaires pour toute éventuelle réclamation, à compter de la première parution de cet avis sur les quotidiens nationaux, conformément à l’article 114 du décret présidentiel n°10-236 du 28 Chaoual 1431 correspondant au 07 octobre 2010, portant réglementation des marchés publics. Remarque : en cas de recours la commission des marchés de la wilaya est compétente d’examiner le recours. Maracana N° 1655 — Lundi 20 Février 2012 - Anep N° 900 692

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

L’acouphène

L'acouphène est une sensation auditive non provoquée par un son extérieur. Généralement, il s'agit d'un son aigu et modéré qui se produit de façon régulière et que la personne est seule à entendre.

Le bruit de la voix le couvre facilement, mais il peut devenir incommodant dans un silence complet, au coucher par exemple. En outre, les bruits intenses l'amplifient.

On entend deux sortes de sons : les sons subjectifs et les sons objectifs. Les premiers sont des impressions, des bruits qui ne sont pas réels. Les seconds sont des bruits véritables, produits par le corps lui-même. Le son peut être perçu dans une seule oreille ou dans les deux. Parfois, le patient ne peut préciser le côté atteint et il a l'impression que la sensation auditive provient du milieu du crâne. Il semble que les problèmes d'acouphène résultent d'une mauvaise réaction des neurotransmetteurs. Ces "messagers" qui véhiculent les ondes nerveuses tout le long du nerf auditif peuvent, pour une raison ou une autre, devenir déficients et mal faire leur travail. Même si elle est rarement insupportable, cette affection diminue la qualité de vie, en se répercutant directement sur l'humeur. L'acouphène peut, par conséquent, nuire aux relations avec autrui. De plus, il s'accompagne parfois de vertiges, de pertes d'équilibre ou de baisse de l'audition. Une personne sur deux connaît ce problème à un moment donné de son existence et 5 % des personnes âgées en sont affectées en permanence. Les bruits entendus en cas d'acouphène peuvent avoir différentes sonorités : Sons subjectifs : un bruit de circulation sanguine ou de contraction musculaire n’entend deux sortes de sons : les sons subjectifs et les sons objectifs. Les premiers sont des impressions, des bruits qui ne

21

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

sont pas réels. Les seconds sont des bruits véritables, produits par le corps lui-même. Le son peut être perçu dans une seule oreille ou dans les deux. Parfois, le patient ne peut préciser le côté atteint et il a l'impression que la sensation auditive provient du milieu du crâne. Il semble que les problèmes d'acouphène résultent d'une mauvaise réaction des neurotransmetteurs. Ces "messagers" qui véhiculent les ondes nerveuses tout le long du nerf auditif peuvent, pour une raison ou une autre, devenir déficients et mal faire leur travail. Même si elle est rarement insupportable, cette affection diminue la qualité de vie, en se répercutant directement sur l'humeur. L'acouphène peut, par conséquent, nuire aux relations avec autrui. De plus, il s'accompagne parfois de vertiges, de pertes d'équilibre ou de baisse de l'audition. Une personne sur deux connaît ce problème à un moment donné de son existence et 5 % des personnes âgées en sont affectées en permanence. Les bruits entendus en cas d'acouphène peuvent avoir différentes sonorités : Sons subjectifs : Se méfier des bruits excessifs. Il faut absolument vous protéger des bruits trop forts, qui pourraient causer ou amplifier l'acouphène. Écoutez votre baladeur à une intensité raisonnable. Si vous travaillez dans le bruit ou si vous allez chasser, portez des bouchons ou des protecteurs auditifs. Protéger son sommeil. Dans le silence, les sensations auditives sont plus perceptibles. Si elles nuisent à votre sommeil, une musique douce et relaxante aidera à les masquer. Essayer les techniques de relaxation. Bien que le stress ne soit pas une cause d'acouphène, il semble qu'il y ait tout de même une relation entre les deux. En apprenant à vous détendre, la relaxation peut contribuer à diminuer les sensations auditives désagréables. Des capteurs électroniques sont installés sur

Beignets au fromage

le corps pour mesurer les réactions au stress du coeur, des muscles et de la respiration. Ensuite, le thérapeute vous enseigne des techniques de relaxation adaptées à vos besoins. Votre médecin peut vous recommander un spécialiste en relaxation. Expérimenter les masqueurs électroniques. Les audioprothésistes vendent des appareils qui produisent un bruit blanc (bruit couvrant une large gamme de fréquences). Portés le plus souvent possible et à faible intensité, ils peuvent dissimuler l'acouphène. Toutefois, ce procédé n'est efficace que chez un petit nombre de personnes. Parlezen à votre médecin. Changer de médicaments. Évitez l'aspirine, qui sensibilise le nerf auditif. L'acouphène devrait diminuer ou même cesser si l'aspirine en est la cause. Prenez plutôt du paracétamol ou des antiinflammatoires non stéroïdiens. Prévenir les bouchons de cérumen. Sachez que les cotons-tiges ne font que pousser la cire plus loin dans le conduit auditif externe, favorisant ainsi la formation de bouchons. Pour vous nettoyer les oreilles, utilisez plutôt le coin d'une serviette humide et ne pénétrez jamais à l'intérieur de l'oreille. Si vos glandes sécrètent beaucoup de cérumen, placez de temps en temps une bouillotte remplie d'eau chaude, mais non bouillante, sur vos oreilles. Cela ramollira la cire, qui s'écoulera alors plus facilement. Vous trouverez aussi en pharmacie des gouttes spécialement conçues pour ramollir la cire, vendues sans ordonnance. Chercher de l'aide. L'Association de prévention des traumatismes auditifs APTA (http://auditionprevention.org/site/sommaire.ht ml) ou France audition (http://www.franceaudition.com) par exemple, pourront vous apporter soutien, informations et conseils. Éviter les stimulants. La nicotine, l'alcool et la caféine excitent le nerf auditif de l'oreille interne. Ils augmentent l'acouphène.

INGRÉDIENTS : 200 g d'emmental 195 g de farine 90 g de beurre 45 cl de lait 6 oeufs Huile de friture Sel, poivre

PRÉPARATION : Râpez grossièrement le fromage, puis réservez-le. Versez le lait dans une casserole, salez, poivrez, ajoutez le beurre en parcelles et portez à ébullition. Retirez du feu et versez la farine, en fouettant. Remettez sur le feu et faites cuire 3 minutes, en fouettant sans arrêt pour que la pâte se dessèche. Retirez du feu et incorporez

les oeufs un par un, en fouettant bien entre chaque. Ajoutez alors l'emmental râpé et mélangez bien. Faites des petites boules de pâte et réservez-les au frais. Faites chauffer l'huile dans une friteuse. Plongez les petites boules de pâte dans l'huile par deux ou trois. Faites-les cuire, en les retournant avec une écumoire, jusqu'à ce que les beignets soient bien dorés. Retirez-les de l'huile avec l'écumoire et égouttez-les sur du papier absorbant. Recommencez l'opération jusqu'à épuisement de la pâte. Poivrez et servez tiède.

Beignets au poulet

INGRÉDIENTS : 400 g de blanc de poulet 1 c. à café de gingembre frais râpé 3 c. à soupe de sauce soja 2 c. à soupe de vinaigre 1 c. à café de sel Pour la sauce à l'ail: 150 g de mayonnaise à l'huile d'olive 2 c. à café de crème d'ail, 1 c. à café de sel 1 c. à soupe de persil haché, 1 filet de jus de citron Pour la pâte: 1/4 de c. à café de poivre 1 blanc d'oeuf monté en neige 150 g de farine, 10 cl d'eau 1/2 c. à café de sel, huile friture 1/2 sachet de levure chimique

PRÉPARATION : Découper le blanc de poulet en fines lanières. Dans un bol, mélanger le gingembre frais avec le reste des

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ingrédients.

Déposer les lanières de poulet dans le bol et les faire mariner pendant 4 heures. Dans un bol, verser la mayonnaise à l'huile d'olive. Ajouter la crème d'ail, le persil, le sel et le jus de citron selon le goût. Préparer une pâte liquide et homogène avec l'eau, la farine, les épices et la levure, et incorporer délicatement le blanc d'oeuf monté en neige. Tremper les lanières de poulet marinées dans la pâte à beignets et les faire frire dans un bain d'huile chaud. Lorsque les beignets de poulet sont cuits et dorés, les égoutter et les dresser sur un lit de laitue. Servir les beignets de poulet chauds accompagnés de tranches de citron et de sauce à l'ail.


22

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

MOTS FLÉCHÉS N° 959

Jeux-Détente SOLUTION MOTS CROISÉS N°958

LA BLAGUE

Un homme a une maladie très grave il doit se faire opéré. Il a très peur car cette opération est très dangereuse.Arriver dans la salle d'opération il demande au chirurgien : monsieur j'ai très peur car on m'a dit que 1 personne sur 1000 peu réussir cette opération ! le chirurgien réplique: Oh ne vous en faites pas !! Les 999 autres sont morts !!

DEVINETTE

1

A

B

C

D

E

2 3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

F

MOTS CROISÉS N° 659

G

H

I

J

K

L

"Si mon sang allumé me demande des femmes, mon cœur ému me demande encore plus de l'amour." Rousseau.

HORIZONTALEMENT 1 - Il vous permet d'avoir bonne mine 2 - Avant la science Se manifester brutalement 3 - Mal qui s'étend Ternie volontairement 4 - Observe - Cri de dédain - Arriva 5 - Elue du calendrier - Montés en secret 6 - Morceaux choisis Du matin 7 - Sortira de sa timidité - Devin 8 - Evaluera Diminué 9 - Fin de verbe Element de costume Immensité 10- Crue - Unités formées de divisions

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT A - Ils grossissent tout mais sans exagérer B - Privera de tout germe C - Fois D - Plus bas que le dos Dernière arme de poisson E - Général sudiste Loutre de mer F - Ecolier au commencement - Déguerpi Brillant exécutant G - Réveille-matin du caporal - A elle H - Mémoire d'ordinateur - Début et fin du dindon I - Lointaine hérédité J - Horribles hommes des neiges - Sommet de crise K - Cable de mine Accepte L - Soigneurs de batteries

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 958

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012w

17h35 : oulama'e el djazair

18h00 : journal en amazigh

18h25 : edhikra el akhira (13)

19h00 : journal en français+météo 19h30 : agenda culturel

20h00 : journal en arabe

20h40 : questions d'actu ''élections législatives'' (Direc

22h00 : frères d'armes

23h00 : festival international de la musique andalouse 00h00 : journale

Campagne présidentielle oblige, la chaîne offre un espace de débat aux différents candidats en lice pour la grande élection de 2012. Pour son premier rendez-vous avec des politiques en lice, Laurence Ferrari accueille François Bayrou, président du MoDem, et Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie Les Verts. Dans un premier temps, ils seront amenés à répondre aux questions de quatorze Français. Puis, dans un second temps, ils seront interrogés par cinq journalistes : François Bachy, chef du service politique TF1-LCI, François-Xavier Pietri, chef du service économie TF1-LCI, Michel Field, aux commandes de plusieurs rendez-vous politiques sur LCI, Françoise Fressoz, éditorialiste politique au «Monde», et Etienne Gernelle, directeur de la rédaction du «Point». 04.10 : Les matinales 04.45 : Questions pour un super champion 05.35 : Plus belle la vie 06.00 : Euronews 06.45 : Ludo 08.25 : Ludo vacances 10.50 : Midi en France 12.05 : Journal régional 12.25 : Journal national 13.00 : 13h avec vous 13.45 : En course sur France 3 14.05 : Inspecteur Derrick 15.00 : Le grand Meaulnes 15.00 : Le grand Meaulnes 16.40 : Slam 17.25 : Des chiffres et des lettres 18.10 : Questions pour un champion 19.00 : Journal régional 19.18 : Edition locale 19.30 : Journal national 20.10 : Plus belle la vie 20.35 : Les Victoires de la musique classique 23.30 : Soir 3 23.56 : Un crime français, Jean Zay

Lors de l'épreuve coup de feu, les dix candidats découvrent une manière de cuisiner qui vient du Japon : le bento. Les cinq plats sélectionnés sont ensuite dégustés, et jugés, par des enfants et par Cyril Lignac. Dans la première épreuve des chefs, six candidats doivent travailler dans un couvent et cuisiner pour la congrégation des soeurs de Cluny. Par respect pour le lieu qui les accueille, ils sont forcés d'oeuvrer en silence. Pour la seconde épreuve des chefs, quatre candidats s'affrontent dans une épreuve de pâtisserie face à Christophe Michalak. A l'issue de ces défis, les candidats qui n'ont pas réussi à séduire le jury s'affrontent lors de l'épreuve de la dernière chance.

03.20 : Catch : After Burn 05.25 : The People vs. George Lucas 06.55 : La matinale 08.30 : Les yeux de sa mère 10.15 : Le zapping de la semaine 10.30 : L’avocat 12.20 : La nouvelle édition 14.00 : L’Agence 15.40 : Le News Show 16.25 : Le monde de Narnia Chapitre 3 : L’odyssée du Passeur d’Aurore 18.20 : 30 Rock 18.45 : Le JT 19.10 : Le grand journal 20.05 : Le petit journal 20.35 : Le grand journal, la suite 20.55 : Kaboul kitchen 22.20 : Spécial investigation 23.20 : L’œil de Links 23.45 : Avant l’aube 00.05 : Cold Prey 3 01.45 : Quartier lointain 03.20 : Catch : After Burn

06.00 : M6 Music

07.20 : Disney Kid Club 08.20 : M6 Kid

09.00 : M6 boutique

10.05 : Sue Thomas, l’œil du FBI 11.50 : Desperate Housewives 12.45 : Le 12 45

13.00 : Scènes de ménages

13.45 : Dessine-moi une famille 15.45 : L’amour à l’horizon

17.40 : Un dîner presque parfait 18.45 : 100% mag 19.45 : Le 19 45

20.05 : Scènes de ménages 20.50 : Top chef

La chance sera avec vous ce qui va vous permettre d'accomplir très vite ces grandes choses dont vous avez le désir. Une belle histoire se noue. Et vous saurez ce que vous avez à faire pour saisir à temps les bons moments qui vont vous remplir de joie.

01.15 : Zemmour et Naulleau 02.25 : Un fidèle ami 03.45 : M6 Music

04.50 : Les nuits de M6

Les planètes vous sont très favorables sur le plan personnel. Il serait temps d'envisager des transformations importantes dans tous les domaines. Vous savez que vous êtes capable de grandes choses, mais votre manque de confiance en vous.

Vous savez qu'il est indispensable de saisir votre chance dès maintenant. Vous avez déjà laissé passer certaines occasions de vous distinguer. On vous tiendrait rigueur d'un engagement trop brutal dans une compétition, vous agirez sagement. D'excellentes nouvelles ont tardé à venir. Vous saurez utiliser à bon escient les informations ainsi recueillies à votre profit. C'est maintenant pour vous le temps bien choisi pour changer votre fusil d'épaule si vous voulez aller jusqu'au bout de vos désirs.

Vous allez vous rendre compte que quelqu'un qui vous est favorable va se rallier à votre point de vue. Prenez soin d'affirmer toute vos exigeances vis-à-vis de personnes qui vous sont proches même si elles vous paraissent un peu trop intransigeantes.

L UNDI

23.40 : Un dîner presque parfait 00.45 : La Saga Culture Pub

BA L A NC E

Si vous envisagez de faire des achats importants ou de faire une grosse dépense, n'hésitez pas à demander l'avis de quelqu'un en qui vous avez confiance. Laissez-vous conseiller, car vous pourriez vous laisser influencer par une autre personne qui vous indiquerait

S CO R P I O N

17h15 : maya l'abeille (58)

Même si votre environnement vous paraît défavorable comme la chance vous sourit vous savez demeurer imperturbable quoiqu'il advienne. Cela vous donne l'occasion rêvée pour réaliser enfin un désir que vous nourrissez depuis quelques jours.

SA G I T A I R E

éme ptei''

Manifestez de la discrétion si vous voulez montrer ce que vous valez vraiment. Votre expérience et vos capacités ont une valeur d'argent et vous êtes capable d'en obtenir un prix nettement plus élevé.

C A P R I C OR N E

15h10 : couple en détresses ''2

Un manque de communication pourrait conduire à de sérieuses erreurs. Grâce à votre volonté de rester ouvert et en encourageant les autres à s'exprimer, le pire peut être évité. Gardez confiance en vous, les affaires d'argent pourraient bien vous sourire aujourd'hui.

VE RSE A U

14h35 : soufoun imlaqa

Les problèmes de communication qui auraient pu survenir vont s'envoler car vous aurez l'occasion de discuter sérieusement. Si vous avez du mal à vous faire comprendre, prenez votre temps, respirez profondément puis parlez calmement.

Ensoleillé Max :13° Min : 4°

De bonnes nouvelles vous arrivent enfin. Profitez de cette opportunité pour vous situer face aux propositions qu'on pourrait vous faire. Vous traversez une phase bénéfique que vous pouvez transformer en réussite sans précédent. N'hésitez pas à entreprendre.

P O I SS O N S

13h30 : tadjer

BE´L E´L IER

12h25 : el houte

Vous avez traversé une longue période très difficile. Maintenant vous pourrez enfin recevoir les fruits de vos efforts. Mais prenez le temps de bien vous reposer pour récupérer le bon moral que vous aurez besoin pour affronter l'avenir.

TA U R EA U

12h00 : journal en français+météo

HOROSCOPE

GE M E A U X

11h00 : canal foot ''rediff''

03.00 : La Résistance 04.35 : Stade 2 06.00 : Les Z’Amours 06.30 : Télématin 09.10 : Des jours et des vies 09.35 : Amour, gloire et beauté 09.55 : C’est au programme 11.00 : Motus 11.30 : Les Z’Amours 12.00 : Tout le monde veut prendre sa place 13.00 : Journal 14.00 : Toute une histoire 15.15 : Comment ça va bien ! 16.15 : Le jour où tout a basculé 17.10 : Seriez-vous un bon expert ? 17.55 : On n’demande qu’à en rire 18.55 : N’oubliez pas les paroles 20.00 : Journal 20.35 : Cold Case : affaires classées 23.00 : Mots croisés 23.55 : Les condiments irréguliers 00.30 : Vivement dimanche prochain 01.25 : 13h15, le samedi 01.55 : Thé ou café

CA N C E R

10h30 : alf soual

03.50 : Sur les routes d’Ushuaïa 04.15 : Découverte du monde 04.40 : Musique 04.55 : Très chasse, très pêche 05.20 : Reportages 05.55 : Charlie et Lola 06.30 : Tfou 08.30 : Téléshopping 09.15 : Sauveur Giordano 11.05 : La roue de la fortune 12.00 : Les 12 Coups de Midi ! 13.00 : Journal 13.55 : Les feux de l’amour 14.55 : L’amour XXL 16.35 : Brothers & Sisters 17.30 : Bienvenue chez nous 18.20 : Une famille en or 19.05 : Money Drop 20.00 : Journal 20.50 : Parole de candidat 22.35 : Esprits criminels 23.45 : Les Experts : Manhattan 01.15 : L’empreinte du crime 02.20 : Le club de l’économie 02.55 : Les mots politiques 03.15 : Reportages 03.50 : Sur les routes d’Ushuaïa

L IO N

10h00 : ibtikarat

V IER G E

09h30 : edhikra el akhira

23

HORAIRES DE PRIÈRES

El-Fedjr 05:58 El-Dohr 13:02 El-Assar 16:07 El-Maghreb 18:37 El-Icha’a 19:56

Les chiffres arabes ne sont pas arabes !

Les dix chiffres 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 sont appelés chiffres arabes. Or, ils ont été inventés en Inde au 3e siècle av. J.-C, puis empruntés par la civilisation arabomusulmane à partir du IXe siècle et décrits dans un ouvrage d’AlKhawarizmi, puis introduits en Europe par les Arabes au 10e siècle.

LE SAVIEZ-VOUS ? Ces chiffres ont progressivement remplacé les chiffres romains et se sont graduellement imposés dans le monde entier parce qu’ils permettent une notation très aisée dans le système décimal utilisé en Occident et facilitent les opérations simples sur les grands nombres et les opérations complexes.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

Une journée tranquille Par Ali Bouacida

L

e CSC est, avec le WAT, le grand bénéficiaire de cette journée qui a marqué le retour de la compétition après la grande froidure qui a frappé le pays. On attendait que les grosses cylindrées nous offrent, à défaut de buts, du moins du spectacle et on les a vues évoluer avec la peur de perdre, ce qui a donné des rencontres insipides comme le rapportent tous les journalistes sportifs. Un CRB-USMA qui a renvoyé les deux équipes dos à dos, au grand dam des spectateurs et téléspectateurs frustrés d’un score nul. Tout comme la JSK qui a ramené un autre nul face à une équipe de Khroub visiblement en perte de vitesse, après qu’elle eût fait illusion. Du coup, c’est son jeune entraîneur El Hadi Khezzar, qui parle déjà de démissionner, une façon très sage d’anticiper et de devancer la décision du staff dirigeant qui ne manquera pas de signifier son limogeage pour mauvais résultats. Il nous faut aussi évoquer «l’exploit» du NAHD, lanterne rouge qui a ramené un précieux nul de Batna. Qui sait? C’est peut-être le déclic. Ainsi va notre championnat et c’est étrange comment les entraîneurs ont appris à cultiver ce réalisme qui consiste à accepter de jouer les fusibles. Comme si cela relevait d’un fatalisme qu’ont fini par adopter tous nos techniciens. Ne faudrait-il pas songer à limoger des joueurs, des dirigeants…? D’autres entraîneurs sont pour le moment sur un nuage : Rachid Belhout, qui marque sa prise de fonction par une étonnante victoire à l’extérieur et Amrani qui étrille le MCO. Nous ne sommes pas pour autant fixés sur le sort du MCA dont on dit que son ex et futur entraîneur Bracci, reprendrait du service ainsi que l’autre, Bouali, qui est annoncé une fois ici une autre à l’étranger! Pour dire que notre football est tributaire d’un incessant mouvement des entraîneurs et franchement, ce n’est pas fait pour un essor tant souhaité. Mais ne faisons pas la fine bouche : cette journée s’est déroulée sans aucune violence et il est rare de relever une telle quiétude dans les stades. Tant pour nous autres scribes, devenus coutumiers des écrits sur les débordements et autres échauffourées, prompts à condamner des actes de vandalisme et à enfoncer les «pseudo-supporters» : les pseudo-supporters ont brillé par leur absence. Le froid sans doute, les a dissuadés de venir semer des troubles. Tiens ! Même la Ligue 2 a donné des surprises et ce sont les sans-grade qui se révoltent et renouent avec la victoire. l’US Biskra et le PAC ont eu raison de Annaba et de Bel Abbes. Comme tout est possible: La paix sur les stades et le réveil des mal-classés. Que demande le peuple? A. B.

24

Maracana N°1655 — Lundi 20 Février 2012

BOUDEBOUZ : "Ce qui nous fait défaut, c’est l’efficacité devant"

Le milieu international algérien du FC Sochaux, Ryad Boudebouz, a estimé que son équipe manquait d'efficacité au niveau de l'attaque, à l'issue du match nul concédé à domicile face à l'AJ Auxerre (0-0) samedi soir, pour le compte de la 24e journée du championnat de France de Ligue 1.

"O

n méritait de gagner ce match. Ce qui nous a fait défaut, c’est l’efficacité devant. On a envie de bosser encore plus et de faire tous les

HANNACHI : “Karouf dirigera l’équipe jusqu'à la fin de la saison”

efforts possibles", a affirmé l'Algérien, cité hier par le site officiel du club de Doubs. Après cette contre-performance, le FC Sochaux est lanterne rouge, avec 20 points à son compteur, à trois longueurs du premier non relégable, Ajaccio (17e, 23 pts). Ryad Boudebouz veut oublier ce résultat et se concentrer sur le prochain rendez-vous, prévu mercredi face à Lille OSC. "Nous avons un match important face à Lille mercredi, et il faut se serrer les coudes. On est un groupe de potes et on ne va rien lâcher. La réaction du public a été bonne. Il nous a encouragés comme il le fallait", a-t-il a j o u t é . Titularisé lors de cette rencontre, Boudebouz a pris part à l'intégralité de la partie.

Le 70e anniversaire de Mohamed Ali fêté par les plus grandes stars mondiales

Un gala célébrant le 70e anniversaire de la légende de la boxe, Mohamed Ali, a été organisé samedi, en présence de plusieurs célébrités du sport et divertissement, comme le footballeur anglais, David Beckham. Mohamed Ali, né le 17 janvier 1942, avait déjà fêté son anniversaire lors d'une cérémonie privée dans son état natal du Kentucky, en janvier dernier. Ce gala, où le couvert coûtait 1 500 dollars (1 150 euros), était destiné à la collecte de fonds pour la Fondation Mohamed Ali à Louisville et la Clinique Cleveland, spécialisée dans les maladies dégénératives comme la maladie de Parkinson, dont souffre l'ancien boxeur depuis 1984. Environ 2 000 personnes ont participé à ce dîner à Las Vegas, haut-lieu de la boxe, où Mohamed Ali, a disputé sept de ses combats pour des titres mondiaux de boxe.

Le président de la JSK, MohCherif Hannachi, a assuré, samedi après-midi à El Khroub, que l’actuel staff technique du club, dirigé par Mourad Karouf, sera "maintenu jusqu'à la fin de la saison". Le boss du club kabyle, faisant part de sa "satisfaction" quant au "bon travail" effectué par le remplaçant de Meziane Ighil, a souligné "ne pas être à la recherche d’un autre entraîneur" avant d’ajouter qu’il prenait "l’entière responsabilité" du maintien du staff. "L'équipe est en nette progression et les résultats sont là pour le prouver", a ajouté Hannachi, visiblement satisfait du match nul obtenu par son team sur le terrain de l’AS Khroub (0-0) pour le compte de la 20ème journée du championnat de ligue 1, malgré l’infériorité numérique, Hocine El-Orfi ayant été expulsé à la 37’. Evoquant l'avenir du club, le président de la JSK a affirmé que les choses vont "s'éclaircir après la tenue de l'assemblée générale qui se tiendra dans les prochains jours". Il a également indiqué que les discussions avec une société espagnole en vue d’un partenariat sont en "bonne voie" dans le but de "construire une équipe compétitive qui représentera dignement la région". La JS Kabylie occupe, après 20 journées, la 7ème place du classement général de ligue 1,

en compagnie de l’USM El Harrach, avec 29 points, soit à 8 longueurs du leader, l’ES Sétif.

Le tirage au sort du tournoi olympique masculin de football, JO-2012, aura lieu le 24 avril prochain au stade Wembley de Londres (Angleterre), rapporte hier la presse locale. Le tournoi de football, prévu du 25 juillet au 11 août, se déroulera dans six villes britanniques. Il s'agit de Londres, Coventry, Manchester, Newcastle, Cardiff, et Glasgow,

précise la même source. Lors de ce rendez-vous, l'Afrique sera représentée par le Gabon, le Maroc, et l'Egypte, alors que le Sénégal, 4e lors du dernier championnat d'Afrique des moins de 23 ans (U23), disputera un match barrage pour le dernier billet qualificatif, le 23 avril à Coventry, face à l'équipe qui terminera quatrième des qualifications asiatiques, qui prendront fin le 29 mars 2012.

TOURNOI OLYMPIQUE DE FOOTBALL JO-2012

Tirage au sort le 24 avril à Londres

Khabatou, président d’honneur MOULOUDIA CLUB D’ALGER

L’an 2012 et le 18 du mois de février, s’est tenue à l’hôtel ICOSIUM-CALAMA, sis à Bouzaréah, l’Assemblée Générale du CSA/MCA, sous la présidence de M. Abdelhamid Zedek et ce, en présence du représentant de la DJSL, du huissier de justice et de l’ensemble de la famille mouloudéenne. Au cours de cette assemblée générale, ayant pour but de rassembler la famille mouloudéenne dans toute sa diversité, marquée par un esprit de fraternité et d’un

débat fécond, il a été procédé à ce qui suit : • Election de M. Smail Khabatou, figure emblématique du club, au poste de président d’honneur et ce, en reconnaissance à son parcours militant et sportif au sein du doyen des clubs algériens et dans le mouvement sportif national. • Approbation du règlement intérieur du CSA/MCA. • Réhabilitation et élargissement de la composante de l’assemblée générale du club CSA/MCA.

• Installation d’une commission, composée de 10 membres, chargée de la préparation de la prochaine assemblée générale élective du club, prévue en juin 2012. Au cours des débats, les membres de l’assemblée générale ont dénoncé la situation des plus confuses qui prévaut actuellement au club aux plans juridique, organisationnel et financier et le marasme dans lequel est plongé le doyen des clubs algériens. Ils ont, à cet effet, appelé à la

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

mobilisation générale de tous les Mouloudéens et à la prise de décisions énergiques et salvatrices pour faire sortir ce club historique de la situation chaotique dans laquelle il se trouve afin de lui redonner ses lettres de noblesses et son lustre d’antan. Vive l’Algérie, Vive le MCA. Le président du CSA/MCA, A.Zedek


maracanafoot1655 date 20-02-2012