Page 1

RABAH SAÂDANE : «L’EN peut remporter les deux matchs contre la Gambie» www.maracanafoot.com

10 DA

JSK

De notre envoyé spécial en Espagne : Walid Saber

BABOUCHE :

Dernière semaine de stage

Les Canaris augmentent la cadence JSMB

«On pouvait battre Kaiserslautern»

BRACCI

MCA

N° 1622 du Jeudi 12 Janvier 2012

MCA - ORHUELA AUJOURD’HUI À 17H30

Un nul, des buts et des satisfactions … YABUEN : 2e rencontre amicale

«Je veux donner une autre dimension au MCA»

«Le stage est venu au bon moment …» USMH

BENOMAR :

«Le rendement des émigrés n’est pas satisfaisant»

Benayach au CRB …

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memmoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba

Dernier test amical pour les gars de Laâquiba

«Je ferai mon possible pour convaincre

MAHDI HAMZAOUI :

USMA

CRB

DEMAIN APRÈS-MIDI FACE À L’AS MARSA

MEFTAH :

«Les joueurs sont conscients de la difficulté de la tâche au retour»

HAMITI, UN BUT EN 16 MATCHES

Une maigre moisson pour UN BUTEUR


02

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

Les employés de la LFP en colère contre le DAF

COUPE D’ALGÉRIE U21

La désignation des terrains laisse à désirer

À voir les désignations des terrains pour les 1/32es de finale de la Coupe d’Algérie de la catégorie U21, on peut constater qu’aucune rencontre n’a été programmée dans la capitale et ses environs. Le match le plus proche à l’est d’Alger est le stade de Bouira et àl’Ouest le stade d’Aïn Defla. Il est vrai que la commission de la Coupe d’Algérie, présidée par Mohamed Khelaifia, n’a fait

qu’appliquer les règlements qui stipulent terrain neutre ce qui n’est pas le cas pour leurs aînés. Les responsables de notre football doivent penser à rectifier le tir pour que ces jeunes soient suivis par leurs supporters, ce n’est pas avec des désignations de terrains pareilles et sûrement avec des gradins vides que le niveau de ces jeunes va progresser.

EN MARGE DE L’AG DE LA LFP

Kerbadj consterne et menace…

Selon des sources bien introduites auprès des affaires du président de la ligue professionnelle de football en l’occurrence, Mahfoud Kerbadj, ce dernier semble ne pas accepter le fait d’être la cible des attaques acerbes et virulentes de certains présidents

Le bon pactole de Ghoul

L’ex-joueur de l’USMA, Tarek Ghoul, va empocher un bon pactole dans les prochains jours. En effet, ce dernier a eu gain de cause dans ses deux affaires de litiges qui l’oppose au MCO depuis 2004 et le MO Béjaia en 2008. La Commission des règlements de litiges (CRL) a instruit le club phare de l’Ouest à verser sur le compte du joueur la somme de trois millions de dinars et un million huit cent mille dinars pour le MOB, soit un total de quatre millions huit cent mille dinars sans que ce joueur soit porté une seule fois sur la feuille de match des deux équipes. Il n’est nullement dans notre intention de nuire au joueur mais juste de dénoncer la procédure suivie par la CRL. Les deux clubs sanctionnés pouvaient solliciter leurs avocats respectifs pour déposer un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) et différé ces deux affaires jusqu’au verdict du TAS. Pourquoi ne l’ont t-ils pas fait. Thas is the question ?

à son encontre. Le concerné ira jusqu'à révéler au cours de la prochaine assemblée qui se tiendra le 21 février prochain qu’il serait prêt à céder sa place à celui qui serait capable de faire mieux. Avis aux amateurs et l’avenir nous en dira plus.

Selon nos sources, les employés de la Ligue professionnelle de football (LFP) en veulent à leur directeur administratif et financier (DAF) pour avoir sanctionné financièrement un de leurs collègues sans l’avis au préalable du président de la LFP. En effet, le DAF a prélevé cinq mille dinars du salaire de cet employé pour avoir égratigné la nouvelle table réceptionnée lors du déménagement de la LFP vers son nouveau siège du Hamma (Belcourt). Où était ce responsable en début de saison lorsque cet employé a veillé tard pour aider ses collègues à réceptionner les dossiers pour la délivrance des licences et regagner son domicile (Tixeraine) sans bénéficier du transport ?

Réunion du CA de la LFP aujourd’hui Le conseil d’administration de la Ligue professionnelle de football tiendra aujourd’hui dans l’après midi une réunion de travail au nouveau siège du Hamma. Cette réunion sera présidée par Mahfoud Kerbadj. L’ordre du jour étant :

La FAF opterait-elle pour le semi-professionnalisme ?

 bilan de la phase aller;  rapport des commissions;  préparation de la phase retour;  situation administrative et financière de la LFP après six mois de travail

Méfiance ou assurance de la DJS d’Oran ?

La maison du Mouloudia d’Oran ne finit pas de nous étonner par ses affaires scabreuses. Après l’affaire Mezair que nous avons relatée dans une de nos précédentes éditions, voilà un autre feuilleton qui se fait au su et au vu des dirigeants qui président ce prestigieux club. En effet, le directeur de la jeunesse et des sports (DJS) convoque au siège de son département et ce, en présence du président, Youcef Djebari, les joueurs qui détiennent des chèques de garantie et à la place, il leur remet d’autres chèques avec le même montant libellé par le sceau de la DJS. Seulement, cette opération suscite-t-elle de la méfiance de la part des responsables de la DJS ou alors est-ce que ces derniers font partie des actionnaires de cette équipe ?

Rebondissement PRÉSIDENCE DU NAHD

Invité de l’émission «Dzaïr Foot» de la première chaîne algérienne du Net «Dzaïr Web Tv», le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, avait déclaré qu’il «était possible de revenir à une forme de semi-professionnalisme pour avoir un peu plus de visibilité et une meilleure manière de maîtriser le fonctionnement des clubs actuellement». Est-ce à dire que la saison prochaine connaîtra l’entrée en lice du semi-professionnalisme dans notre football puisque les clubs n’arrivent pas à assurer les charges que conditionne le statut de club professionnel ? Il est vrai qu’à part deux ou trois clubs, des 32 qui constituent les Ligues I et II, n’ont pu bien assimiler la notion de professionnalisme et surtout ses exigences. Faire donc un bilan à la fin de cette deuxième saison du « professionnalisme » permettrait finalement d’arriver à la solution de « sauvetage » qui est d’instaurer d’abord le semiprofessionnalisme avant de passer à la véritable professionnalisation de notre football. Et là, il faut bien le préciser, la FIFA ne s’opposerait nullement à une telle démarche du fait que l’ esprit professionnel » prime…

Le feuilleton hivernal pour la présidence du NAHD ne finit pas de nous étonner. En effet, après avoir déclaré en direct sur les ondes des chaines I et III vendredi dernier qu’il (Lahlou) est le président des Banlieusards. Revirement de situation hier d’Ould Zmirli. Contacté par notre confrère de la chaine I, Mustapha Bouifer, Ould Zmirli a déclaré ceci : « Je suis toujours le président du NAHD. C’est vrai que Lahlou devait me succéder après avoir finalisé avec lui les papiers administratifs, il ne restait que le problème financier à régler, mais comme ce dernier se trouve aux USA pour des affaires personnelles et par conséquent je n’ai pas pu récupérer mes quatre milliards quatre cent quatre-vingts millions de centimes qu’il devait me donner en deux tranches et ne voyant rien venir de ce monsieur, j’ai repris les rênes du club. » Allons nous vivre le même feuilleton qu’il y a quelques années avec le MCO où deux présidents, deux équipes et deux entraîneurs différents se présentaient au stade de Bel Abbes. Le retour de voyage de Lahlou hier nous éclairera sur ce feuilleton, surtout que ce dernier a recruté, Mahmoud Guendouz pour driver les Sang et Or et Ould Zmirli, l’ ex-entraîneur de Mekhadma, Youcef Bouzidi.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Les Canaris augmentent encore la cadence Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

LA DERNIÈRE SEMAINE DU STAGE

03

Après presque une semaine de travail sous la houlette de Meziane Ighil, lors de ce stage hivernal qui est en train de s’effectuer en Espagne, plus exactement à Barcelone.

L

es Canaris qui ont disputé avant-hier leur premier match amical contre l’équipe B de l’Espagnole de Barcelone, qui s’est achevé sur le score de zéro partout, comptent continuer à redoubler d’efforts dans les prochains jours qui restent dans la ville des Catalans. Aussi, un match important contre le Mouloudia d’Alger, les attend la semaine prochaine pour la première journée de la phase retour du championnat professionnel Ligue I. Les joueurs, qui sont en stage de préparation depuis samedi passé à Barcelone, ont décidé de recharger encore leurs batteries, afin d’entamer la deuxième manche avec panache et reprendre leur confiance après la dernière défaite en championnat concédée à Chlef, sur le score de deux buts à un (2-1). Les Saidis, Asselah, Remache et consorts croient plus que jamais en leurs chances de débuter la phase retour en fanfare, dans le cas bien sûr, où ils parviendront à faire le plein lors de la première rencontre face au MCA. La mission des Canaris paraît difficile à réaliser mais pas impossible, le football nous ayant toujours réservé des surprises. La JSK est capable de revenir en force en cette deuxième partie du championnat. Le coach Ighil Meziane, en homme expérimenté, croit dur comme fer en les qualités de ses poulains et est même persuadé qu’avec le travail effectué en Espagne jusque-là, les résultats ne tarderont pas à suivre.

Le compartiment offensif doit s’améliorer

Le compartiment offensif de la JSK, le maillon faible des Jaune et Vert et qui a été

décrié de toutes parts, commence à reprendre du poil de la bête et les attaquants Hemani, Boulemdais, Hanifi et autre Tedjar frapperont fort et c’est une certitude. Ce qui est rassurant pour les amoureux du club et pour les dirigeants, à leur tête le président Hannachi qui n’a pas lésiné sur les moyens pour recruter un autre attaquant, afin de mettre fin à cette guigne qui poursuit le secteur offensif des Canaris. Le retour en force de Salim Hanifi et la grande forme affichée par les joueurs ces derniers temps, n’ont fait que réjouir le staff technique, à sa tête le driver Meziane Ighil qui, à maintes reprises, a déclaré que des éléments comme Boulemdais, Hanifi et autre Hemani ne tarderont pas à retrouver leurs automatismes et leurs marques.

Quatre jours pour peaufiner leur préparation

Les Jaune et Vert, qui ont devant eux encore quatre jours en Espagne, pour préparer ce premier match de la phase retour du championnat avec le MCA, et qui ont disputé déjà un match amical avant-hier, face à l’équipe B de l’Espagnole de Barcelone,

comptent redoubler d’efforts et mettre le turbo en se donnant à fond lors des quatre jours qui restent en terre Espagnole, afin d’être prêts pour la suite du parcours, ainsi pour le premier match, d’après le travail chargé et programmé par le technicien Ighil à Barcelone, tous les joueurs affichent la grande forme et, avec le retour de Belkalem et Ziad, qui étaient blessés, les lions du Djurdjura peuvent espérer un résultat positif le week-end prochain, mais ils doivent tout d’abord augmenter la cadence en ne laissant rien au hasard et travailler d’arrache-pied aux entraînements pour aborder la suite du parcours, et cette première partie dans les meilleures conditions possibles. Une éventuelle victoire face au MCA per-mettra aux Canaris de gagner des places au classement, et de se rapprocher du leader en ramenant l’écart à un point, si bien sûr l’ESS laissera des plumes à Alger face au NAHD. Une chose est certaine, les Kabyles croient en leurs chances de redresser la barre en tentant le tout pour le tout lors de cette seconde manche du championnat, car tout reste jouable et rien n’est encore perdu, il suffit juste aux camarades de

BOUCHOUK, DÉCISION CES JOURS-CI

La période des transferts tire à sa fin, la JSK n’a recruté qu’un seul joueur lors de ce mercato hivernal, il s’agit du Malien, Dembélé Makan. Ayant contacté plusieurs joueurs depuis l’ouverture du marché, à l’image de Belamri, Benyahia, le Tunisien Zergui et le Bulgare Tsankov qui, apparemment, n’ont pas convaincu le staff technique. Seulement deux joueurs pourraient être les nouvelles recrues kabyles en ce mercato, du moment que le premier a signé son contrat la semaine dernière, et l’autre a donné déjà son accord de principe. Il s’agit de l’attaquant du CA Batna, à savoir l’international Said Bouchouk. Si la JSK a presque assuré les services de Makan Dembélé, le transfert de Bouchouk se décidera ces derniers jours, soit après la rencontre prévue entre le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi et le président du CAB, Khezzar, qui se trouve actuellement en Espagne. Faut-il rappeler que les dirigeants kabyles veulent pallier les départs de Sofiane Younes, Mayouf et les deux Mefath.

Il est, plus que jamais, proche de la JSK

C’est presque fait, le meilleur attaquant du CA Batna, pourrait atterrir à Tizi-Ouzou, dans les jours qui viennent, pour signer son contrat avec les Canaris. D’après le joueur qui a déclaré déjà dans nos précédentes éditions, il est, plus que jamais, proche de la JSK. Cela veut dire que tout a été réglé entre les deux parties, et il ne reste que quelques points à tirer au clair. En outre, une autre réunion entre les dirigeants des deux clubs, est fixée pour le début de la semaine prochaine.

La direction du CAB n’est pas contre sa lettre de libération

Ce qui est sûr, c’est que les responsables Batnéens ne sont pas contre le transfert de Bouchouk à la JSK, sachant que les deux équipes entretiennent de bonnes relations. une chose est sûre, le président a exigé une somme d'argent qui sera attribuée à l'équipe. En outre, le joueur qui est en train de passer une excellente saison avec les Rouge et Bleu, compte bien améliorer son niveau, en optant pour un club aussi prestigieux que la JSK. S. A.

Hocine Metref, de bien négocier les premières sorties et relancer. C’est pour cela que les poulains d’Ighil Meziane se donnent à fond aux entraînements.

Le rêve est permis pour les Kabyles

On peut dire aussi, que le rêve est permis chez les Canaris et tous les supporters, mais à une seule condition, entamer la phase retour en fanfare. Ces derniers sont armés d’une volonté sans limites et sont décidés à ne plus rater ce début afin d’entrevoir la suite sous de bons auspices et avec de nouvelles intentions, en d’autres termes, jouer carrément le titre de champion d’Algérie, car si les Zarabi, Khellili, Bitam et autre Tedjar, arrivent à débuter cette deuxième manche du championnat avec un succès, l’espoir peut devenir réalité dès cet entame. Avec la rentrée de Ziad, Belkalem et la nouvelle recrue, à savoir le Malien Makan Dembélé, les Jaune et Vert ne seront que plus forts et plus entreprenants. S. A

Le recrutement de l’été dernier, a échoué

Même si le club phare de Kabylie a recruté onze nouveaux joueurs lors de l’intersaison, toutefois, aucun joueur n’a brillé mis a part l’attaquant, Salim Hanifi, qui a brillé notamment dans les dernières rencontres de la phase aller en inscrivant plusieurs buts qui ont permis à son équipe de gagner plusieurs points. En d’autres termes, le choix de Nessakh comme meilleur joueur de l’équipe pour cette première phase du championnat, prouve que les joueurs ramenés, n’ont pas été à la hauteur et même la coqueluche, Hocine Metref, n’a pas montré une grande efficacité tout au long de la phase aller. En effet, meilleur joueur du championnat lors des deux dernières saisons, en inscrivant même 10 buts avec l’ESS, la saison écoulée, Metref n’a pas trouvé ses repères pour le moment, et on ignore les vraies raisons. En résumé, les autres éléments doivent cravacher afin d’être à la hauteur, car si les autres élements s’illustrent comme Nessakh, cela permettra tout simplement au club, d’être plus fort lors de la suite de la compétition

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

Hannachi depuis hier, à Barcelone

NESSAKH SERA SUPERVISÉ PAR UN CLUB ESPAGNOL

Selon une source autorisée, on croit savoir que l’arrière gauche, chamessedine Nessakh, sera supervisé par un club espagnol de première division lors du prochain match de son équipe. Même si notre source ne nous a pas précisé le nom du club qui s’intéresse aux services de l’expensionnaire de l’ASMO, cela le motivera davantage à se donner à fond, afin de convaincre les dirigeants de ce club et de décrocher un contrat professionnel à l’étranger. Cependant, le joueur préfère se concentrer avec son équipe tout en souhaitant de décrocher un contrat à l’étranger, surtout que plusieurs clubs s’intéressent à lui, vu le très bon parcours qu’il est en train de réaliser depuis le début de la saison.

UN MANAGER LUI A PROMIS DE LE TRANSFÉRER EN ESPAGNE

Le staff technique exige deux attaquants

Va-t-on encore recruter ?

Si Nessakh sera supervisé par ce club dont on ignore le nom pour le moment, nous avons appris que c’est un manager qui a proposé les services de Nessakh aux dirigeants de ce club. Notre source nous a précisé même que ce manager a promis à Nessakh de le transférer à la première occasion qui se présente. Une chose est sûre, c’est que Nessakh a impressionné plus d’un, lors de la première phase du championnat en attendent de confirmer à l’avenir, ce qui est sûr, c’est qu’il enflammera le marché des transferts et la direction kabyle est appelée à faire le nécessaire pour le maintenir, sachant que son contrat s’achèvera l’été prochain. M. L.

LIGUE 1

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

Ce n’est un secret pour personne, le compartiment offensif est le point faible de l’équipe lors de la première phase du championnat, cependant, la direction a ramené Makan Dembélé afin de renforcer l’attaque pour la seconde manche du championnat. Cependant, après le premier match amical des Canaris face à l’espagnole de Barcelone (équipe B), le coach Ighil a soulevé une nouvelle fois, ce problème d’attaque qui persiste toujours. En effet, il a déclaré qu’il a besoin de deux autres attaquants, ce qui montre son mécontentement du niveau de ses attaquants actuels. Cela signifiera t-il que le club phare de Kabylie recrutera encore ? La JSK trouvera t-elle ce que Ighil cherche ? C’est ce qu’on saura dans les tous prochains jours, soit avant le 17 du mois en cours, le dernier délai pour les transferts de ce mercato hivernal.

Cette question sera débattue entre Ighil et Hanachi

Sans doute, cet histoire du renforcement de l’effectif, sera étudiée entre le coach Ighil et le président Hannachi qui a rejoint l’Espagne hier. En effet, cette question sera discutée entre les deux hommes, lors de la rencontre qui les opposera. Une chose est sûre, c’est que les responsables kabyles feront de leur mieux afin de renforcer l’équipe par des éléments de qualité, ce qui permettra au club de jouer les premiers rôles lors de la seconde manche du championnat. C’est le souhait également de tous les amoureux du Jaune et Vert qui ne seront contents que par une place honorable à la fin de la saison. M. L.

Après avoir réglé quelques affaires ici en Algérie, le chairman kabyle a rejoint hier Barcelone, le lieu du stage de son équipe pour ce mercato hivernal. En effet, après avoir réglé le dossier de la nouvelle recrue Makan Dembélé, le premier responsable du club phare de Kabylie est parti en Espagne pour être présent avec son équipe.

Il saisira l’occasion pour

encourager ses poulains à se donner à fond et assurer une bonne préparation. Une chose est sûre, c’est que sa présence motivera davantage, les poulains de Asselah. Ces derniers feront le maximum pour être à la hauteur et satisfaire leur président qui attend beaucoup d’eux.

effectuer son stage. En résumé, c’est une bonne occasion pour tenter de mettre fin à tous les différents ; ce qui sera une très bonne chose pour le club, ce dernier qui aura besoin de la sérénité pour assurer une bonne préparation et réaliser un bon parcours lors de la phase retour.

D’autre part, Hannachi saisira cet occasion pour se réunir avec son entraîneur Meziane Ighil. En effet, les deux hommes discuteront sur les conditions du stage et tout ce qui concerne le club. Sans doute, ce sera une bonne occasion pour les deux hommes de discuter sur tout et de se rapprocher après tout ce qui s’est passé lors de la dernière semaine avant le départ de l’équipe pour

En plus de sa rencontre avec le staff technique et les joueurs, Hannachi profitera de l’occasion pour payer les frais de ce stage qui prendra fin le 16 du mois en cours. En résumé, Hanachi réglera tout et préparera le retour de l’équipe, en souhaitant que les choses soient meilleures et que le club réussira son pari à la fin de la saison. M. L.

Il rencontrera incessamment le coach Ighil

Il payera les frais du stage

Hezil commencera à courir samedi prochain

L’arrière gauche, Okba Hezil, commencera à courir samedi prochain. En effet, souffrant d’une élongation, le joueur en question continuera ses soins jusqu'à vendredi prochain. Laissé par son club, pour se soigner ici en Algérie, le joueur en question est en nette amélioration. Son état s’est beaucoup amélioré et il entamera ainsi, les entraînements, samedi prochain en attendant de rejoindre le club qui entrera lundi prochain.

Il sera informé de son maintien dans l’effectif

Même s’il n’a pas été informé officiellement de son maintien dans l’effectif, cela doit se faire dans les tous prochains jours. Cela soulagera certainement le joueur en question, qui ne connaît pas encore son sort. Toutefois, il promet de faire de son mieux afin de réaliser une bonne phase retour en dépit de sa mission qui s’annonce difficile, et de s’imposer vu la richesse de l’effectif dans le compartiment défensif.

«Je reprendrai les entraînements samedi»

Joint par nos soins, il nous dira : «mon état s’est beaucoup amélioré et je ne ressens plus de douleurs actuellement. Je continue à me soigner jusqu'à vendredi prochain, avant de reprendre le chemin des entraînements. En principe, je commencerai à courir dès samedi prochain. Je ferai de mon mieux pour retrouver mon meilleur niveau dans les plus brefs délais, et pourquoi pas réaliser une bonne seconde manche du championnat.»

IL A JOUÉ FACE À L’ESPAGNOLE DE BARCELONE

BELKALEM RETROUVE ENFIN LA COMPÉTITION

Après plusieurs mois d’absence sur les terrains, et après la méchante blessure qu’il a contractée, le défenseur, Essaid Belkalem, a joué enfin, c’était lors de la joute amicale d’avant hier, face à l’Espagnole de Barcelone B. Un match pour rappel, qui s’est soldé sur le score de parité zéro par tout, en dépit des quelques minutes qu’il a jouées (environ 18), l’enfant de Mekla, a montré de belles choses, ce qui a satisfait tout le monde, y compris le staff technique des Canaris. Une chose est sûre, c’est que son retour ne sera que bénéfique pour son équipe, vu ses grandes qualités ainsi que la grande expérience qu’il a acquise, que se soit avec son club employeur ou avec l’EN A’, avant de se blesser.

Le staff attend beaucoup de lui

Ainsi donc, Belkalem a retrouvé les terrains en attendant de retrouver son meilleur niveau lors des jours à venir. Une chose est sûre, c’est que le staff technique attend beaucoup de lui, et son retour ne fera que du bien à l’équipe. Il promet de faire de son mieux afin de retrouver son meilleur niveau et d’aider son équipe lors de la seconde manche du championnat qui s’annonce très difficile pour les Canaris. M. L.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

BRACCI : «Je veux donner une Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

De notre envoyé spécial en Espagne, Walid Saber

autre dimension au MCA» Son retour a fait beaucoup d’heureux. Les Chnaoua savent très bien qu’avec François Bracci, le Mouloudia peut faire mieux qu’en début de saison. Les Mouloudéens ont goûté à la gloire en décrochant le titre de champion avec lui, et rêvent d’en faire autant cette fois-ci. Ce grand coach et ses assistants vont faire ce qu’il faut pour garder le MCA toujours au devant de la scène.

Bonjour coach, comment se déroule la préparation ? Ça va, le groupe est en train de suivre le programme. Il y a des trucs un peu moins bons, mais dans l’ensemble, tout va pour le mieux. J’espère faire de belles choses avec ce groupe quand on rentrera à Alger, et pour ce faire, ce n’est pas sorcier, il faut mettre le paquet dans le travail. Ce qui est certain, c’est qu’on va faire le maximum pour faire fureur quand on reviendra chez nous. Si on comprend bien, ça bosse dur, non ? On ne chôme pas en Espagne. On travaille sérieusement. Tous les plans sont pris très au sérieux. On ne laisse rien au hasard, avec la détermination de revenir plus forts chez nous. Dans le programme des séances d’entraînement ponctuées par des matches amicaux avec des clubs étrangers d’un niveau très élevé. Cela va nous permettre de connaître le niveau de chacun de nos joueurs, surtout les nouveaux, et leur permettre de se frotter aussi au niveau international. En évoquant le recrutement, on aimerait avoir votre avis sur le joueur Sayoud qui est attendu prochainement pour signer son contrat ? On voulait un joueur de talent pour avoir plus d’atouts, et avec le recrutement de Sayoud, je pense qu’on sera comblé. J’ai entendu dire qu’il est très fort, tant mieux, car c’est ce qu’on veut avoir chez nous. Sayoud correspond à nos attentes. J’aurais voulu qu’il soit avec nous dès le début du stage, mais je croyais que son recrutement était tombé à l’eau. Savoir aujourd’hui qu’il est attendu prochainement pour signer son contrat me fait plaisir. J’espère seulement que ça sera le plus tôt possible afin qu’il se prépare avec nous. Car, je sais que le joueur n’a pas eu un grand temps de jeu et avec les matches amicaux qu’on disputera, ça sera bien pour lui. Et sur le retour du Mouloudéen Younes ? Avant qu’il ne signe son pacte avec nous, je craignais une chose, que Younes ait perdu tout son talent. J’étais agréablement surpris de voir que Younes n’avait rien perdu de sa verve. Le joueur est comme par le passé, très sérieux dans son travail. Un joueur rapide et bon dribbleur. Il est conscient que lors

de notre retour à Alger, il aura des choses à prouver aux Chnaoua, mais je suis persuadé qu’il relèvera le défi. Il a une revanche à prendre sur les gens qui l’annonçaient fini. Il fera tout pour rebondir, c’est certain. Et Djallit qui arrive de la JSMB… Djallit a joué contre nous. Je me souviens très bien de lui. C’est un dribbleur et un éclair. Il n’a pas trouvé de soucis pour s’acclimater dans son nouvel environnement. Je suis satisfait cette fois-ci du recrutement qui a été réfléchi et judicieux en même temps. Quand je vois mes joueurs sur le terrain lors des entraînements, je me dis que si le football se jouait avec 14 joueurs sur le terrain, j’aurais gagné n’importe quel pari. Je pense à demander une dérogation pour jouer avec 14 (rire). Et Hadji de Tlemcen ? Il a de grosses qualités. Je suis persuadé qu’il va s’imposer. On attend beaucoup de choses de ce jeune joueur. Il travaille sérieusement, et c’est un gentil garçon qui aura sa chance quand le championnat reprendra. Ce qui est certain, c’est que je suis très heureux de l’avoir avec moi. C’est un bon gars qui travaille sans relâche pour réussir et fera tout pour arriver à ses fins. Il n’a pas froid aux yeux, et c’est le genre de joueur qu’on veut avoir

avec nous. Yachir assurera comme ailier droit. Qu’en dites-vous ? Non, il n’est plus Harrachi, puisqu’il est avec nous. C’est un Mouloudéen à 100%. Il est arrivé dans le même vol avec Djallit et Ghazi. On a eu une petite discussion. J’ai trouvé qu’il a envie de montrer tout son savoir-faire. On va le mettre à l’aise afin qu’il montre ce qu’il a vraiment dans le ventre. Il a souffert pour avoir ses papiers, mais aujourd’hui il est bien dans sa tête et on le verra à l’œuvre lors du prochain match amical prévu le 14 janvier. Revenons à la préparation. Avant-hier, on a vu un Bracci très en colère contre ses joueurs lors du dîner. Peut-on savoir pourquoi ? On avait perdu par 4 buts à 0 notre premier match amical. Certes, j’avais vu une équipe qui s’est bien débrouillée sur le terrain, mais on pouvait faire mieux. Enfin, pour revenir à votre question, lors du dîner, j’ai vu des hommes comme des enfants qui ne se contrôlaient plus devant la nourriture. Un joueur professionnel doit toujours prendre soin de sa ligne, sinon à quoi bon de travailler ? Je suis Corse, et je ne pouvais pas me retenir, alors j’ai haussé le ton et j’ai remis chacun à sa place. Il fallait faire comprendre au groupe qu’on

est ici en Espagne pour travailler et rien d’autre. Il ne faut pas faire des excès de nourriture, surtout les sucreries et la mayonnaise qui faisaient fureur ce soir-là. Alors, j’ai dit aux joueurs qu’ils auraient bien fait de ne pas se retenir sur le terrain lors du match amical. Tout le monde a compris ce qu’il en était et j’espère que ça ira bien pour la suite de la préparation. Votre situation financière estelle réglée ? Ecoutez, Omar Ghrib ne cesse de m’assurer que tout rentrera dans l’ordre, d’ailleurs, avant notre voyage en Espagne, j’ai eu une discussion avec Ghrib, qui m’a promis de me régulariser dans les heures qui viennent, mais je n’ai rien vu venir. Ça commence à devenir lourd, et dès que je rentrerai sur Alger, je réglerai le problème. Je ne peux plus attendre encore. Il faut qu’il comprenne que j’ai des engagements à honorer et il doit faire ce qu’il faut. Si rien n’est réglé prochainement, allez-vous geler vos fonctions ? Je ne veux pas arriver à cette situation, mais si rien n’est fait, je serai obligé de réagir. Pour le moment, je suis patient, mais il faut que tout le monde sache que ma patience a des limites. Pour le moment, j’essaye de penser seulement à mon travail pour mettre sur pied un effectif prêt à toute épreuve et, entre-temps, je souhaite que la situation se débloque avant d’envisager le pire. Revenons à vos joueurs, et surtout à Chaouchi. Vous avez annoncé qu’il méritait d’être le numéro un des Verts… Je le confirme. Chaouchi est un gardien de grande qualité. C’est un portier qui a tout pour réussir. Il est fort sur tous les plans, et il peut faire un grand chemin. Je ne comprends pas pourquoi il a été écarté de l’équipe nationale. A cause de son attitude… Il a un caractère fort et il faut savoir le gérer. Il y a de grands joueurs sur la scène footballistique mondiale et ils n’ont pas pour autant été écartés de leur sélection. Chaouchi a bien compris la leçon et il est prêt à retrouver l’EN, et cette fois-ci je sais qu’il va réussir. Ghrib annonce que le MCA jouera le titre cette saison, êtes-vous de cet avis ? Moi, je reste optimiste, mais je ne promettrai jamais la lune. On a terminé la phase aller avec 19 points, soit à 8 du leader. Cela ne sera pas facile de rattraper ce retard, mais on fera le maximum pour y parvenir. Il faut, par contre, que notre public vienne en masse pour nous soutenir dans notre quête. Pour répondre à votre question, je dirais que je suis un Corse qui est un gagneur. Je ne me contente pas des miettes, bien sûr que je jouerai le titre et la coupe d’Algérieaussi. Mais, il faut savoir que tout sera difficile. Les Chnaoua doivent être le 12e homme pour réussir. Walid S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

05

BABOUCHE :

«On pouvait battre Kaiserslautern»

Le capitaine des Vert et Rouge, Réda Babouche, qu’on a accosté dans le hall de l’hôtel, était très déçu par l’issue qu’a connue le match amical contre l’équipe du Kaiserslautern. Il dira : «On n’était pas bien préparés pour le match, car on n’avait pas beaucoup de temps d’entraînement. Juste une seule séance. Mais, on était très décidés à réaliser un bon match. On est rentrés sur le terrain, et je dois dire que Kaiserslautern n’aurait pas pu gagner si l’arbitre n’avait pas été de leur côté. Je n’ai jamais vu un arbitrage aussi nul que lors de ce match-là. Pourtant, ce n’était qu’un match amical. Néanmoins, on a bien joué, malgré les changements effectués en seconde mi-temps, on a résisté. Il faut savoir que le coach a fait sortir tout le monde, excepté moi et Daoud qui avions joué tout le match. Cependant, si on fait une analyse de ce match, on trouve que nos joueurs se sont bien débrouillés sur le terrain. C’est de bon augure pour la suite.»

MCA - ORHUELA AUJOURD’HUI À 17H30

Le Mouloudia d’Alger affrontera, aujourd’hui à 17h30, l’équipe de division 2 du championnat espagnol, Orhuela. C’est le deuxième match amical des Vert et Rouge ici à Benidorm.


06

LIGUE 1

HASSAN BENOMAR : «Le rendement des émigrés n’est pas satisfaisant» Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

CHIBANE DEVAIT RÉCUPÉRER SA LETTRE DE LIBÉRATION HIER

Selon des sources très bien informées, des affaires courantes de l’USMH, Chibane devait récupérer hier sa lettre de libération. En effet, les dirigeants du club ont saisi le concerné pour lui annoncer qu’ils sont prêts à lui remettre sa lettre de libération sans contrepartie financière afin que ce dernier puisse trancher sur son avenir.

Benayach au CRB …

LAIB EST D’ACCORD POUR LE LIBÉRER

Les responsables de l’USMH et à leur tête le président Laid, sont d’accord sur le principe de libérer Benayach au profit du CRB. En effet, Laib a rencontré avant-hier, un émissaire du CRB et après de maintes négociations entre les deux hommes, Laib a tranché et a donné son accord et consent à remettre la lettre de libération au profit du Chabab. A noter que c’est le concerné qui a émit le vœu de rejoindre le CRB, contrairement, à Charef qui désirait le voir opter pour le WAT.

LE NAHD ÉTRILLE MEROUANA

L’adjoint de Charef à la barre technique, a affirmé qu’il n’est pas satisfait du rendement des joueurs émigrés qui effectuent actuellement, des essais avec les Jaune et Noir. Seul le joueur qui a exercé à Strasbourg, pourra faire les affaires de l’équipe. La préparation se fait dans de bonnes conditions et les joueurs s’appliquent dans leur travail et une nette amélioration en ressort après le match amical joué avant-hier face à l’Arbaâ.

Comment se déroule la préparation au Grand Bleu ? Je dirai dans de bonnes condi-

tions. Je pense que le programme tracé par Charef, est respecté à la lettre par les joueurs qui s’appliquent. Je pense aussi que sur le plan physique les joueurs répondent très bien.

Comment évaluez-vous le niveau des émigrés qui subissent des essais avec vous ? A mon avis, ces joueurs n’ont pas le niveau requis pour jouer en ligue 1. Il y a seulement le joueur qui a déjà exercé à Strasbourg qui pourra faire nos affaires, mais il faudra le voir encore dans d’autres matches. Est-ce que le staff technique a constaté une progression ? Oui bien sûr, je pense que les joueurs, mis à part le côté physique qu’il faudra parfaire, s’améliorent notamment dans leur placement et le jeu fourni, je pense que ce stage

CHAREF BAISSE LA CHARGE DE TRAVAIL

L’entraîneur en chef des Jaune et Noir, Charef, a réduit hier la cadence de travail pour ses joueurs, après un programme très chargé. En effet le coach est passé à une seule séance d’entraînement afin de permettre aux joueurs de bien récupérer après les efforts fournis lors de l’entame du stage.

QUARTIER LIBRE HIER MATIN

ses joueurs. Les joueurs ont rejoint leur familles respectives avant de rejoindre l’hôtel du grand bleu hier après-midi à 15h.

l’ OMédéa au stade de Lavigerie, Charef pourra ainsi superviser tous ses joueurs, avant la phase retour qui sera très difficile.

Le sociétaire de la Ligue 2, l’Olympique de Médéa, sera le deuxième adversaire des Jaune et Noir, samedi prochain en match amical durant ce stage hivernal . A noter aussi, qu’une seconde équipe constituée de remplaçants, croisera le fer avec l’AB Merouana en stage à Alger à Tipaza alors que la première équipe jouera contre

Le staff technique harrachi, Charef, ne retiendra finalement, qu’un seul émigré des quatre qui effectuent des essais avec les Jaune et Noir. Bref, ces joueurs n’ont pas donné satisfaction, selon le staff technique qui a supervisé avant-hier, la rencontre face à ElQuaria. Seul le joueur qui a déjà exercé à Strasbourg, sera retenu. L. S.

MATCH CONTRE L’O MÉDÉA SAMEDI PROCHAIN

UN SEUL ÉMIGRÉ RETENU

Ould Zmirli humilie Guendouz

L’entraîneur en chef des jaune et noir, a accordé la journée d’hier, quartier libre à

Le président, Mahfoud Ould Zmirli, a humilié le coach, Mahmoud Guendouz, en refusant de l’engager, après que ce dernier ait fait le voyage de Marseille en Algérie.

Le Nasr d’Hussein-Dey a étrillé la formation de Merouana sur le score de (5/0). Les buts de la rencontre ont été inscrits par Mohamed Nasser qui a été recruté lors de ce mercato et qui vient de la formation de Henaya (trois buts), le transfuge du NARB, Zerrouki et Benyahia. Ce match a permis au staff technique d’avoir une idée assez précise sur les joueurs et notamment, sur les nouvelles recrues qui ont tous joué.

uendouz qui était arrivé en fin d’après-midi avant hier, avait pourtant été reçu par les dirigeants du NAHD, qui lui ont retenu une chambre à l’hôtel de Zéralda. Toutefois, ce dernier a été surpris par la déclaration du président à la radio, et qui a révélé qu’il s’était

G

entendu avec le coach du MC Mekhadma, Youcef Bouzidi, pour prendre en main l’équipe. Ce dernier s’est même rendu à l’hôtel et a eu une discussion avec les joueurs pour connaître leurs intentions et voire s’ils sont prêts à se donner à fond pour tenter de faire sortir l’équipe de l’ornière. Les dirigeants qui ont ensuite, eu une discussion tard dans la soirée d’avant hier, ont surpris Guendouz avec leur réplique en lui avouant qu’ils n’avaient pas pris attache avec lui et que celui qui l’avait contacté (Lahlou) se trouve actuellement aux USA. Les dirigeants se sont excusés et lui ont avoué qu’ils ont repris les rênes du

Deux nouvelles recrues se sont illustrées lors de ce match amical face à Merouana, il s’agit du transfuge de Hassi Messaoud, Samir Zenou et de l’ancien joueur de Réghaïa, Mourad Zerrouki qui ont eu un rendement très positif. Le staff technique composé de Mezedjeri et Gana, a été très satisfait du rendement de ces deux joueurs qui se sont donnés à fond.

L’attaquant, Youcef Saïbi, est toujours aux abonnés absents lors de ce stage. En effet, privé de stage, le joueur attend toujours d’être fixé sur son sort par la direction qui souhaiterait résilier son contrat étant donné qu’il ne peut être d’aucune utilité maintenant que l’équipe est plus que jamais menacée de relégation en Ligue 2. Les dirigeants devraient le rencontrer à nouveau pour connaître sa réponse sur leur offre.

Le défenseur international espoir du NAHD, Djamel Benlamri, a rejoint enfin le groupe avant hier soir, après avoir boycotté les entraînements depuis quelques temps. Le joueur a donc débuté hier les entraînements avec le groupe, sans donner aucune précision sur ses absences à répétition qui ont inquiété le staff technique qui souhaite que les éléments soient au même degré de préparation.

ZENOU ET ZERROUKI S’ILLUSTRENT

Saïbi toujours aux abonnés absents

Benlamri a rejoint le groupe

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

club, car Lahlou n’avait pas payé la somme exigée par les dirigeants pour lui vendre leurs actions. Guendouz nous avouera qu’il est vraiment surpris de la tournure qu’ont pris les événements et qu’il ne s’attendait pas à subir ce genre de camouflet, surtout que personne ne lui donnera des précisions sur cette situation que traverse le club. Il regrette d’être venu à Alger pour ensuite se voir de la sorte, humilié. Il regrette aussi que le football algérien soit tombé si bas, parce qu’il y a ce genre de dirigeants qui n’ont rien à voir avec la gestion et qui ont fait que ce club tombe dans les travers. Raouf Mesbah

Bouderouaya en compagnie des dirigeants

L’ancien dirigeant, Sofiane Bouderouaya a été aperçu avec les dirigeants du Nasria, ce qui veut dire que ce dernier semble décidé à faire son come-back avec la direction, lui qui s’était retiré de la gestion de l’équipe, sachant qu’il ne s’entendait pas avec certains dirigeants. Il semblerait qu’il est prêt à aider le club qui est dans une mauvaise passe et qui a besoin du soutien de tout le monde pour sortir de la zone rouge.


LIGUE 1

07

Un nul, des buts et des satisfactions … Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

2E RENCONTRE AMICALE

Face au WAC, les Béjaouis ont réussi à arracher le partage des points, après une rencontre disputée et serrée. Et lors de cette joute amicale, Alain Michel a décelé quelques autres lacunes qui vont, certainement, être corrigées au fur et à mesure.

C

ependant, ce qui est encore satisfaisant dans tout cela, c’est la réaction des joueurs et, notamment, du compartiment offensif. L’attaque bouge, s’offre des opportunités et, surtout, marque des buts. En deux rencontres, l’attaque des Vert et Rouge a inscrit 6 buts, soit en moyenne 3 buts par match. C’est dire que le compartiment offensif donne l’impression d’avoir retrouvé toute

ALAIN MICHEL DOUBLE LA MISE !

ILS ONT MARQUÉ POUR LEUR ÉQUIPE

sa verve, d’être complètement libéré. “L’attaque commence à marquer des buts. Ce qui n’était pas le cas auparavant. Et Yabuen a inscrit deux buts, jusqu’à présent, c’est-àdire, un but par match. Ce qui est quand même encourageant pour la suite du championnat”, nous a-t-on dit. Toujours est-il qu’après la deuxième rencontre amicale, disputée face au WAC, Alain Michel,

le coach béjaoui, semble être de plus en plus satisfait et commence à avoir une meilleure idée sur les points faibles et les points forts de son équipe. Cela dit, la préparation bat son plein et tous les joueurs sont décidés à se mettre en évidence pour tirer leur épingle du jeu. D’ailleurs, dans ce contexte, l’on nous affirmera : “Les joueurs sont décidés à se donner à fond pour signer leur présen-

Les Vert et Rouge ont réappris à marquer ! Qui l’aurait cru ? Pourtant, à la JSMB ce ne sont pas les attaquants de métier qui font défaut. Yabuen, Boulaïnceur, Aourés, Gasmi et Derrag, sont des noms qui ne trompent plus. Le retour en force de Derrag, l’apport de Gasmi, le fair-play du buteur de Yabuen et la jeunesse de Boulaïnceur et Aourès, font que le recrutement d’un attaquant était, quelque peu, osé. En fait, il n’avait plus sa raison d’être. Ajouter à cela, le marché n’avait rien à proposer. Alors qui fallait-il recruter ! Le club a-t-il les moyens nécessaires pour s’offrir les services d’un Bouchouk ou d’un Yachir ?

C’est dire qu’avec Alain Michel, cette question de l’attaque semble être tranchée. Le technicien français a réussi à remettre les attaquants en confiance, à leur donner plus de liberté et surtout à instaurer un schéma tactique qui répondra au profil du jeu béjaoui. Sans faire appel aux “stars” qui se dégraissent à raison de milliards, le coach béjaoui a trouvé la solution “magique” pour faire participer tout son monde, à faire bouger l’attaque pour marquer. Telle est, d’ailleurs, la mission de ce compartiment, appelé à jouer un grand rôle, lors de la phase retour du championnat. A. Z.

Alain Michel va-t-il chambouler l’équipe-type ?

A entendre les échos qui nous parviennent du Maroc, sur la préparation qui bat son plein, on a l’impression qu’Alain Michel, l’entraîneur des Vert et Rouge, se dirige vers un grand chamboulement de l’équipe-type. Mieux encore, ceux qui étaient “indispensables”, risquent de perdre ce statut, car pour le nouvel entraîneur, seuls les plus en forme, les meilleurs sur les plans technique et physique, seront de la partie : “Les places vont devenir chères. L’équipe ne se fera plus à partir des noms, mais à partir des compétences, du savoir-faire et de la

C’est hier que le Burkinabé a rejoint le groupe. Un milieu offensif dont on dit le plus grand bien et qui peut être d’un grand apport pour l’attaque béjaouie. Notons que ce joueur sera soumis à un test avant que le coach ne se prononce sur son cas. Du biquotidien à outrance. Alain Michel a accentué la charge de travail. Les joueurs n’ont aucun répit et travaille d’arrache-pied pour être prêt, notamment, sur le plan physique.

L’ATTAQUE RETROUVE SES REPÈRES

Six buts en deux matches ! A bien raison, celui qui a dit que le football n’était pas une science exacte. Critiquée de tous les côtés, devenue à certains moments, le souci majeur du staff technique au point où tout le monde s’est mis dans la tête que le recrutement d’un ou de deux attaquants était impératif et la condition sine qua non pour faire progresser les choses; revoilà l’attaque béjaouie sortir de sa léthargie. Sans recrutement, sans faire chambouler les choses et sans crier sur tous les toits, le nouvel entraîneur apportera cette touche qui a permis au compartiment offensif de se libérer et de réapprendre à marquer.

IL EST PARMI LE GROUPE

forme du joueur”, nous a-t-on confié. Si tel est le cas, nous assisterons, alors, à un remaniement de l’équipe-type.

Les grands changements …

Le premier changement se situerait au niveau de l’axe. Alain Michel va, sans aucun doute, opter pour deux joueurs seulement, au lieu de trois. Et là, la concurrence sera âpre entre Bachiri, Zafour et Maïza. Le changement pourrait intervenir au niveau du milieu de terrain. 3 joueurs pourraient être partants.

Deux récupérateurs et offensif. Là aussi, plusieurs noms seront en concurrence, à l’image de Maroci, Kacem, Boucherit, Benchaira, Hamlaoui, le jeune Hammouche et les nouvelles recrues. En attaque, ils seront trois à être utilisés. Les choses seront quelque peu différentes, mais toujours est-il que la concurrence sera de la partie. C’est dire qu’au vu des données et des joueurs qui composent les différents compartiments, la JSMB pourrait connaître un remaniement dans son équipe-type. A moins que … A. Z.

ce. Mieux encore, ils sont persuadés que, maintenant, les places vont devenir plus chères, comme ils sont conscients, aussi, que la mission est, désormais, délicate en vue d’arracher une place de titulaire”. La venue d’Alain Michel a vite fait de changer toutes les mentalités, les traditions et l’état d’esprit de chaque joueur. Un déclic qu’il fallait pour faire rebondir les choses.

Yabuen et Hamlaoui ont été les buteurs de leur équipe lors de la 2e rencontre amicale, disputée contre le WAC. Si Yabuen a concrétisé une action collective, Hamlaoui, par contre, a réalisé son but suite à un joli coup franc.

LA JOIE DE JOUER

Les Vert et Rouge semblent avoir retrouvé la joie de jouer. Face au WAC, les camarades de Maïza ont fait preuve d’une grande maîtrise du ballon et ont réussi à mener des actions de grande envergure.

YABUEN :

«Le stage est venu au bon moment …»

Le jeune Camerounais semble satisfait du stage actuel. Mieux encore, il semble avoir retrouvé toute sa santé, en marquant à deux reprises, lors des deux matches amicaux, disputés par les Vert et Rouge. Yabuen se dit convaincu qu’à la phase retour, la JSMB aura son mot à dire :

Un mot sur le stage ? Il se déroule dans de bonnes conditions. Tous les moyens sont mis à notre disposition. Quant à la préparation, elle bat son plein dans une grande ambiance et avec cet état d’esprit de bien faire en vue d’effectuer un “retour” sans fautes.

En deux matches amicaux, vous avez laissé votre empreinte. Etesvous en train de signer votre retour ? Nous travaillons tous d’arrache-pied. Et si je marque, cela doit profiter à toute l’équipe. Ma joie ne sera complète que si tout le groupe trouve son compte. Sinon, elle ne servira à rien cette réalisation.

Comment voyez-vous la suite du championnat ? Elle sera difficile, d’autant plus que les prétendants au titre et même les équipes qui ont des difficultés se renforcent et se préparent comme nous. Donc, ce sera serré et disputé. Quel sera votre objectif maintenant ? Une place au podium. Terminer parmi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

les trois premiers. Et le titre ? Oui, pourquoi pas. Si l’occasion se présente, on ne va pas se faire prier.

Qu’en est-il de la Champions League ? On est en train de la préparer. Pour nous, l’objectif est d’atteindre les poules. Ce sera un parcours honorable. Il ne faut pas oublier qu’on va représenter tout un pays, aussi, on fera de sorte d’être de dignes ambassadeurs. Un dernier mot … Nous ferons de notre mieux pour que le parcours de la deuxième phase soit meilleur. C’est pour cela que je dis que le stage du Maroc est venu au bon moment, afin que l’équipe puisse corriger ses lacunes et retrouver tous ses repères. Nous sommes sur la bonne voie. A. Z.


08

LIGUE 1

Le stage entre dans sa phase IMPORTANTE Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

Les Hamraoua ont bénéficié hier d’une journée de repos mérité, au cours de laquelle ils ont eu l’occasion de visiter la grande ville du sud marocain, une ville réputée par son aspect touristique où ils n’avaient jamais eu l’occasion d’y séjourner. La joie était d’autant plus grande que le stage se déroule dans de meilleures conditions que celles du départ.

L

e groupe est au complet et l’ambiance est des meilleures. Les nouveaux arrivés, Boussehaba et Bellabès dont ce n’est qu’un retour, se sont rapidement acclimatés, et Belaïli ne songe plus au départ. Bref, tout baigne, au grand bonheur de l’entraîneur en chef, Mohamed Henkouche, qui se prépare à peaufiner la préparation. «Nous sommes dans les délais en ce qui concerne notre plan de travail durant ce stage. Les petits matchs d’application entre joueurs me permettent de faire évoluer tout le monde. Le match face à l’Olympic de Marrakech d’avanthier nous a permis de mettre le doigt sur la nonchalance de certains joueurs, du manque de sérieux sur le terrain dont ils n’arrivent pas à se débarrasser. Nous allons continuer à travailler le volet de la motivation sur le terrain et de donner à l’équipe un fond de jeu valable», nous a indiqué le coach oranais.

Le match amical a montré beaucoup de lacunes

Pour ceux qui avaient l’habitude de voir le Mouloudia évoluer en compétition ou en amical à Oran, n’ont pas été surpris par le score du premier match amical joué mardi, contre une modeste équipe de l’Olympic de Marrakech, qui évolue dans un

championnat analogue à notre «Interrégions». Un score positif certes, (3-2), avec des réalisations des Africains Dagoulou et Seydou, mais aussi un penalty raté par Mohamed Zidane. Sans oublier les deux buts encaissés, qui mettent encore en lumière la faiblesse d’une défense qui s’est avérée être une véritable passoire durant la première partie du championnat. L’incorporation de Farid Bellabès, revenu de l’USMA où il n’a pratiquement pas joué pendant 6 mois, n’a pas eu l’effet escompté. Les satisfactions ont plutôt été du côté des deux Africains, quand bien même Seydou ne serait pas encore totalement Mouloudéen, selon le manager Haddou Moulay. «C’est vrai que nous avons signé un contrat de 2 saisons et demie avec ce joueur, mais on a convenu que ce contrat ne sera déposé à la LFP qu’une fois que le joueur nous aura donné satisfaction et qu’il soit accepté par le coach.» Pour Henkouche, «Seydou a la morphologie et certaines qualités d’un bon attaquant, mais je ne peux pas le juger sur un seul match. Ce

CHERIF HICHEM :

“La concurrence est motivante”

Le jeune attaquant du Mouloudia, Cherif Hicham, qui est encore à la recherche de ses facultés offensives, assure que la concurrence crée la motivation, et il espère qu’elle sera à son avantage.

Comment vous sentez-vous dans ce stage ? Très bien. L’ambiance est bonne et le travail se fait d’une manière professionnelle et scientifique. Les conditions matérielles du stage sont meilleures que celles de Hammamet, et il n’y a pas de gros problèmes qui nous empêchent de bien nous préparer. Alors qu’en début de saison vous étiez en concurrence avec seulement El Bahari, Kouriba et Feddal, voilà que deux nouveaux éléments, les Africains, s’intègrent à l’effectif et risquent de vous faire de l’ombre. Qu’en pensezvous ? A priori, pas du tout. Je suis encore jeune, en pleine période d’apprentissage et de bonification. Je pense, plutôt, qu’à leur contact je vais encore apprendre, et ce sera tout à mon avantage. Mais, au-delà de ce qui peut m’arriver, à savoir être titularisé ou remplaçant, je pense que c’est l’avenir

immédiat du Mouloudia qui est bien plus important. Ma carrière est liée à ce club et il serait normal qu’il demeure en Ligue I, pour ne pas me défavoriser pour la suite de ma carrière. Voyez tous les joueurs qui partent après que leur club ait rétrogradé, ils n’ont plus la même considération qu’avant. Moi, je vois les choses comme ça. Et croyez-vous que le Mouloudia a les moyens de se maintenir, sachant que la phase retour sera plus difficile que celle de l’aller ? Ecoutez, il y a 45 points qui seront en jeu durant la deuxième partie du championnat. Nous sommes en train de nous préparer convenablement et l’équipe se renforce. Si la direction tient ses promesses en ce qui concerne le règlement financier, tous les joueurs évolueront avec une grande motivation. Donc, nous aurons les mêmes chances de maintien que les autres équipes dites «faibles». A mon avis, tout dépendra du premier match que nous livrerons à El Harrach. N’oublions pas que c’est cette équipe qui nous fait douter dès le début du championnat en nous battant à Zabana. Si nous arrivons à inverser la tendance, nous aurons de grandes chances de faire une belle deuxième partie de championnat. Ali Boutaleb

n’est pas le fait d’avoir raté un penalty qui va le barrer de l’effectif. Je sais qu’il a fait un long voyage très éreintant, et qu’il n’est pas encore acclimaté. J’attends la fin du

stage pour donner l’avis du staff technique, mais, a priori, il me paraît bien plus percutant que les attaquants que j’ai sous la main.» A. B.

FEDDAL HAMOUDA :

«Nous ne devons pas rater cette chance»

situation très critique de notre club. Nous devons nous ressaisir et adhérer pleinement à la discipline établie. Je crois que c’est une bonne chose pour tout le monde, car si nous nous trouvons au Maroc, et en plus dans la belle ville touristique qu’est Marrakech, c’est avant tout pour travailler dans un cadre agréable et non pas pour nous laisser aller. Personnellement, je suis pour la discipline.

Il a une tête qui ressemble à la star brésilienne Neymar, mais la comparaison s’arrête là. Si l’exattaquant du CRB Bendaoud (banlieue d’Oran) affiche le look de la star mondiale, c’est peut-être pour pouvoir lui ressembler techniquement sur le terrain. Pour l’heure, Feddal s’applique et suit les conseils du staff technique à la lettre, dans l’espoir d’avoir une place de titulaire durant la phase retour, qui pourrait éventuellement le propulser vers l’équipe nationale olympique.

Comment se déroule le stage ? Après un début difficile dû à la fatigue du voyage par route et les problèmes de discipline, il se déroule dans de très bonnes conditions. Nous sommes très bien logés, bien nourris et nous avons des moments de repos qui nous permettent de bien récupérer. Que pensez-vous du coup de colère de votre entraîneur ? Je suis un jeune joueur, et du coup, je peux être sujet à des comportements enfantins. Mais, quand on est un joueur professionnel, il y a des règles établies qu’on doit respecter. Je pense que monsieur Henkouche a voulu nous sensibiliser sur la

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pour votre première saison dans un club professionnel, comment vous sentez-vous ? Très bien. Je regrette une seule chose, c’est de ne pas avoir joué souvent et que mon nouveau club se trouve dans une position difficile. J’ai toujours rêvé de jouer au MCO depuis que j’étais dans les jeunes catégories. Aujourd’hui, il me faut gagner une place de titulaire et je travaille dans ce sens. Ne pensez-vous pas que votre place de remplaçant est en jeu avec les recrutements que va effectuer le club ? Pas du tout. Je suis jeune et je suis en train d’apprendre. Mon plan de carrière est d’être titulaire à part entière dès le début de la prochaine saison. Pour le moment, ce qui m’importe, c’est le maintien en Ligue I du Mouloudia. Cela ne m’empêchera pas de lutter et de travailler encore plus pour rivaliser avec les nouvelles recrues et avec mes amis, El Bahari et Kouriba. Pensez-vous qu’après ce stage, le MCO sera prêt à relever le défi ? C’est plus que sûr. Le stage commence à se dérouler de très bonne manière sous la direction de M. Henkouche, et nous appliquons ses directives à la lettre, tout au moins en ce qui me concerne. Avec l’arrivée des retardataires, le groupe est au complet et le travail prend une autre allure. Ici, chacun est conscient que le stage sera le vrai départ de l’équipe et que chacun doit travailler dur pour gagner sa place au moins parmi les 18. Ali Boutaleb


LIGUE 1

MAHFOUDI :

«L’annulation du stage en Italie a affecté tout le monde »

Sûrement que la déception a été grande quand vous avez appris que le stage n’allait pas se dérouler en Italie, n’est-ce pas ? Absolument. On était tous très contents de partir se préparer en Italie, mais on se retrouve à Tipasa. Sincèrement, l’annulation du stage en Italie a affecté tout le monde, mais je peux vous dire qu’aujourd’hui le groupe est revenu à de meilleurs sentiments et on est en train de travailler avec sérieux pour être prêts à la phase retour. Tout le monde sait que vous étiez le plus affecté après cette annulation… Je ne nie pas que je n’avais plus le moral quand j’ai su que le stage en Italie a été annulé. Je n’avais plus envie de continuer l’aventure et je pensais même à partir, mais après quelques jours, tout est rentré dans l’ordre et je me sens beaucoup mieux, même s’il reste encore quelques séquelles, j’ai passé l’éponge et je travaille avec détermination. Comment les Eulmis se préparent-ils pour la suite du parcours ? Au programme de la préparation, il y a du biquotidien au menu. On

09

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

se fatigue beaucoup, mais je suis persuadé que c’est de bon augure pour la suite, car cela va permettre au groupe d’être plus performant à l’avenir. En tous les cas, on ne laissera rien au hasard, on travaille sans cesse. Vous qui vous êtes un cadre du MCEE, puisque vous avez participé à l’accession de ce club, pensez-vous que le Babya est capable de jouer les premiers rôles cette saison ? On a tout de même réussi à faire une bonne phase aller. On a certes flanché lors des dernières journées, mais on est en train de travailler pour redresser la barre. Il faut que tout le monde donne le maximum pour réussir le pari. Si on revenait sur l’année de l’accession, je dirais que les joueurs étaient très épaulés par la direction, qui faisait tout pour réunir les moyens pour faire un bon parcours. Si tout le monde s’unit pour le même objectif, je ne vois pas pourquoi le MCEE ne fera pas mal cette saison. On est dans la bonne voie. Le retour de Hireche va-t-il aider l’équipe pour poursuivre son chemin ? Je connais très bien Djamel

BOUZID A REJOINT LE GROUPE HIER

L’attaquant émigré du MCEE, Adem Bouzid, est arrivé hier au Grand Bleu. Le joueur a passé quatre jours en Italie, où il attendait la venue de ses camarades, car le joueur ne savait pas que la direction du MCEE avait annulé le stage. Il a rejoint le groupe à Tipasa pour faire la préparation d’hiver.

Hireche, qui est un grand homme, qui veut jouer les titres et qui peut booster l’équipe. Certes, il s’est éloigné pour quelque temps de l’équipe, mais

son retour va certainement aider le club. Car, chaque aide est la bienvenue dans la mesure où ça sera bénéfique pour l’équipe. M. A.

HEMAMI SE PORTE MIEUX

Le match de la 7e journée de la phase aller contre le voisin sétifien, a été un cauchemar pour Hemami. Le joueur a reçu un choc, où il a contracté une blessure au niveau du genou, qui allait le contraindre à arrêter le football. Mais, Hemami, s’est soigné avec sérieux et a tenu à renouer avec la compétition. Certes, la blessure au genou n’est pas encore complètement guérie, mais c’est en bonne voie. Hemami ne ménage aucun effort pour revenir à sa forme et retrouver la compétition. Il est aux soins, et veut jouer au moins quelques matches de cette phase retour. Il y croit très fort.

EN AMICAL MCEE 1 - PAC 1

UN BON PREMIER TEST

Pour son premier match amical lors de cette préparation hivernale, le Babya a fait un bon match. L’occasion pour Malek, l’entraîneur en chef du MCEE, de faire les premiers bilans de sa préparation. Les Eulmis, qui étaient menés au score par l’équipe de la Ligue 2, le PAC, ont remis les pendules à l’heure grâce à la nouvelle recrue, Diarra. Le coach était satisfait du visage séduisant qu’a proposé Diarra. Le nouveau milieu récupérateur du MCEE, à savoir Marak, s’est donné à fond, mais il faut dire que physiquement il lui reste beaucoup de travail à faire s’il veut atteindre son top niveau. Le staff technique a donné la chance à tous les gardiens eulmis qui ont eu un temps de jeu pour montrer ce qu’ils savent faire. Pour ce premier bilan après quelques jours de travail, le MCEE est en rodage. Ses joueurs ne sont pas au top physiquement et devront faire le maximum pour y parvenir. Il reste du temps et les failles devront être colmatées très vite, si cette équipe veut frapper fort en championnat. M. A.

Mebarki : «On a suffisamment de temps pour apporter les dernières retouches»

Le défenseur axial tlemcénien, Mebarki, que nous avons contacté, parle dans ce bref entretien de la préparation de son équipe pendant cette trêve hivernale.

Comment se déroule la phase de préparation ? Nous sommes à Tipasa dans un complexe doté de tous les moyens, la préparation se déroule dans de bonnes conditions et dans une ambiance bon enfant. On est en train de travailler dur afin de meubler le vide laissé par la compétition et apporter ensuite les correctifs nécessaires durant cette période avant la reprise. En tous les cas, nous sommes motivés pour se donner à fond en vue de la seconde phase qui sera décisive. Et comment voyez-vous la suite du stage ? Je pense que c’est la continuité dans le travail, car on a suffisamment de temps pour apporter les dernières retouches. Puisque nous sommes soumis à un biquotidien, le gros travail a été déjà fait à l’intersaison.

Et qu’attendez-vous de la seconde manche de préparation ? Elle sera consacrée dans son ensemble à la phase précompétitive, à savoir aux matchs amicaux qui ont été arrêtés par le staff technique. Notre but sera donc de nous mesurer à d’autres équipes afin de garder le rythme de la compétition. Concernant la suite du parcours, c’est une étape très importante durant laquelle nous sommes appelés à réaliser le maximum de bons résultats.

Pensez-vous que l’équipe sera prête le jour J ? Bien sûr que oui, sinon à quoi bon nous préparer pour la suite du parcours. On est déterminés à finir la saison sur une bonne note, ça sera aussi une bonne occasion d’aider les nouvelles recrues à bien s’intégrer dans le groupe. Je ne vous cache pas que ce genre de regroupement est bénéfique, dans le sens où la charge de travail augmente au fur et à mesure. Entretien réalisé par S. T. Smaïn

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

Meftah : «Les joueurs sont conscients de la difficulté de la tâche au retour» Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

LIGUE 1

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memmoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba

L’international usmiste, en l’occurrence Meftah, est en train de travailler à fond la caisse, pour revenir en force et récupérer son retard causé par les blessures. En effet, Meftah démontre un engagement particulier, lui qui à un statut personnel à défendre et celui du club en plus, et selon lui, la tâche ne sera pas aisée pour la manche retour, et le travail qui les attend, est conséquent pour remédier positivement aux lacunes.

Comment se déroule le stage depuis votre arrivée à Sousse ? Bien, on est en train de travailler dans une bonne ambiance, et on est bien conscient que la préparation est la clef de la réussite pour l’équipe. Pour cela, on est concentré sur le travail et on va tout faire pour réussir à profiter pleinement de notre stage ici à Sousse.

Que pensez-vous des conditions ? Je pense qu’on a pas à se plaindre, et toutes les conditions sont réunies pour bien travailler. L’équipe est bien entourée et les joueurs sont mobilisés et volontaires pour réussir un retour en force pour la phase retour.

DEHAM A PERDU DU POIDS

En ce qui concerne la phase retour, pensez-vous que ce sera une autre histoire et que l’USMA sera plus performante ? C’est ce qu’on va s’efforcer de faire, et les joueurs sont conscients de la difficulté de la tâche qui nous attend pour la seconde manche du championnat. On a un bon groupe et les qualités sont de notre côtés pour atteindre nos objectifs, et on sera certainement plus performants à l’avenir après avoir tiré les bons enseignements.

Selon vous, quels sont les lacunes qui ont handicapé l’équipe durant la première manche du championnat ? C’est des lacunes d’ordre psychologique, et je pense qu’on va y remédier avec un bon travail durant cette trêve. Le staff a tracé son programme, et on tâchera de le respecter et donner tout ce qu’on a dans le ventre pour satisfaire les attentes et être à la hauteur des espoirs fondés en nous. Un dernier mot… J’espére qu’on va réussir à se mobiliser encore plus et travailler ensemble pour gagner des titres cette saison. Les supporters doivent être patients et ils ne seront pas déçus à la fin de notre parcours, et on promet de faire le nécessaire pour y parvenir et leur procurer de la joie, eux qui attendent depuis plus de six ans. M. M.

SÉANCE LÉGÈRE HIER MATIN

Pour aborder le premier match face à Hammam Sousse, le staff technique usmiste a programmé une légère séance d’entraînement hier matin, pour permettre aux joueurs de bien absorber la grosse charge de travail imposée depuis le début du stage : en effet, l’équipe usmiste s’est contentée de quelques exercices physiques et le staff a accentué son travail sur le volet psychologique afin de mobiliser la troupe pour le premier match, où Ollé-Nicolle s’attend à une bonne réaction de ses poulains afin de porter un jugement sur l’évolution du travail effectué jusqu'à présent.

PISCINE ET JAKOUSI APRÈS LE MATCH

Après avoir abordé son premier match face à Hamam Sousse, l’équipe usmiste et à son retour à l’hôtel, sera dirigée vers la piscine de l’hôtel pour une séance de relaxation : il sera aussi question de Jacousi prévu par le staff, afin de permettre à l’équipe de bien récupérer après le match amical, en vue de reprendre les entraînements, avec un programme biquotidien aujourd’hui.

MUSCULATION ET TRAVAIL TECHNIQUE AVANTHIER MATIN

Avant-hier, l’équipe usmiste s’est contentée d’une séance d’entraînement la matinée, et cela sur instruction du staff, qui a souhaité déminuer la charge de travail progressivement avant d’aborder le premier match face à Hammam Sousse : ainsi, les poulains d’Ollé-Nicolle se sont contentés d’une séance de musculation et d’un travail purement technique avant-hier, et le constat semble satisfaire le staff qui est ravi de l’engagement des joueurs.

DAHAR MEROUANE À L’ESSAI

Un jeune joueur de l’Est, du nom de Dahar, est à l’essai, depuis avant-hier avec l’équipe usmiste : en effet, le jeune Merouane Dahar, qui est originaire d’Algérie, est à l’essai en vue d’un probable recrutement par le staff, et le jeune milieu de terrain de vingt ans, semble avoir fait bonne impression pour sa première avec l’équipe, en attendant de le voir à l’œuvre en marge de la joute amicale, face à Hammam Sousse. A signaler que le staff est à la recherche d’un attaquant de pointe, et Dahar ne correspond pas aux attentes du staff, qui semble se résigner à la situation qui prévaut au sein du club, et pourra bien se contenter d’un autre milieu offensif.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pour illustrer la grosse charge de travail qu’impose le staff à l’équipe, le joueur Deham a été surpris de voir son poids chuter en un laps de temps, ce qu’il n’a pas manqué de signifier au staff médical. Une bonne chose pour le joueur qui est en train de travailler d’arrache-pied pour terminer la saison en beauté, lui qui reste un des éléments les plus performants en attaque, mais son poids l’avait certainement gêné durant la phase aller.

UNE RECRUE DE QUALITÉ POUR PALLIER LE RETARD

Pour pallier le retard que le club accuse au niveau du recrutement, le coach espère que le club pourra dénicher la perle rare, ou du moins de qualité, pour éviter de travailler avec des joueurs qui auront besoin de temps pour s’adapter et s’acclimater à sa méthode de travail. Ollé-Nicolle espère avoir un joueur qui a de l’expérience et les qualités requises pour faciliter sa tâche, sachant que la mise n’est pas forcément judicieuse en optant pour un espoir qui a besoin de temps pour entrer dans le moule.

LAROUSSI ET ABDOUCHE ATTENDUS HIER SOIR Pour renforcer la logistique du club, deux responsables usmistes étaient attendus hier soir pour rejoindre le groupe à Sousse. Il s’agit en l’occurrence de Laroussi et Abdouche, qui apporteront leur soutien dans la préparation de l’équipe et éviter tout désagrément concernant les conditions qui entourent l’équipe. De bon augure et qui permettra à Cherchar de reprendre son souffle après un début de stage chargé en responsabilités qu’il a assumées sans fléchir devant la pression qui pesait sur lui.


LIGUE 1

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

Une maigre moisson pour UN BUTEUR

11

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memmoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba HAMITI, UN BUT EN 16 MATCHES

Farès Hamiti est, semble-t-il, dans une impasse sans issue. Ce joueur découvert en 2006 par l’entraîneur Mouassa, qui avait, à l’époque, remplacé au pied levé Farid Touil, un attaquant racé, alors qu’il était encore junior. Il avait inscrit huit buts en dix matches de la phase retour de la saison 2006-2007. Ces buts ont été précieux et ont permis à l’équipe d’éviter la relégation. Pour l’histoire, il avait inscrit trois buts à Nassim Ousserir alors gardien du NAHD, lors du match NAHD-USMB disputé au stade du 1er-Novembre d’El Harrach.

Ce jour-là, les Blidéens ont battu les Nahdistes sur le score sans appel de 4 à 0. Cinq années après, Farès Hamiti est l’attaquant des Usmistes, et en 15 matches

de la phase aller et le match de coupe face à l’USMB, il n’a inscrit qu’un seul petit but. Etonnant et surprenant qu’il soit muet. Muet face aux buts adverses et nouveauté aussi, muet face aux journalistes ! Il est vrai aussi qu’à l’époque sous les couleurs blidéennes, Hamiti se régalait des balles millemettrées, des passes caviares et dans l’intervalle de ses camarades du milieu, Maroci, Rebih et Herbache qui évoluent actuellement à la JSMB, CRB et l’USMAn, et ce, contrairement à aujourd’hui où les hommes du milieu usmiste, Djediat, Fahem, Boumechera, Bouchema, Boualem et autres sont beaucoup plus attirés par les filets adverses et aussi par des actions personnelles que de penser à Hamiti, généralement isolé ou enfermé dans l’axe central adverse. Ce dernier estil victime du plan de jeu d’Ollé-Nicolle ? il est vrai aussi que l’éntraîneur francais utilise ses hommes du milieu qui eux préfèrent faire la différence individuellement que permettre à l’avant centre Hamiti de mettre des balles dans les filets adverses ce qui est son véritable métier et pour qui il a été recruté. D. T.

SELON LES ECHOS DU STAFF

OUSANGA ET DAHAR IMPRESSIONNENT

Le jeune Ousanga et Dahra semblent sur la bonne voie pour intégrer l’équipe fanion du club phare de Soustara, et leur recrutement n’est point ciblé à première vue. Les deux joueurs et, selon le staff serait néanmoins en train de démontrer de belles choses, ce qui rassure, dans l’optique de renforcer qualitativement le groupe. Ainsi, Ousanga et Dahra marque des points en attendant le constat après le match face à Hammam Sousse, mais, en attendant, ils impressionnent selon les échos sur place. M. M.

Buffet pour l’équipe dans la soirée

Dans la soirée d’hier, la délégation usmsite sera conviée à un buffet au restaurant de l’hôtel. Les joueurs, staff et responsables seront ainsi bien servis pour un dîner hors normes, où il sera plus question de faire le vide et soutenir le rapprochement entre les acteurs usmistes.

Laroussi en renfort avec l’équipe fanion

Le coordinateur des petites catégories usmistes vient de rallier Tunis depuis avant-hier, où il compte apporter son soutien dans la logistique et la préparation du terrain à l’équipe : Larroussi, puisque c’est de lui qu’il s’agit semble avoir été envoyé en urgence pour des raisons inconnues encore, ce qui est devenu une habitude chez les Rouge et Noir, qui naviguent à vue d’œil depuis la fin de la phase aller : certains se demandent pourquoi les responsables usmistes ont accrédité Laroussi pour une mission avec l’équipe fanion, délaissant ses responsabilités avec les catégories jeunes et espoirs du club, ce qui s’apparente selon les mêmes gens, à de la négligence professionnelle : en effet, les responsables sur place gèrent bien la situation et n’ont point demandé à être renforcés et appuyés dans leur mission qu’ils assument pleinement, et le doute semble monnaie courante au sein de l’équipe Rouge et Noir :

Point de presse annulé avant-hier

Ayant prévu des points de presse à chaque fin de séance, le staff usmiste vient de chambouler une nouvelle fois son programme et décide d’annuler tout point de presse jusqu'à nouvel ordre, du moins jusqu'à aujourd’hui : ainsi, l’équipe est interdite de déclaration à la presse et les points de presse annulés, et le huis clos ne saurait tarder à cette allure, ce qui perturbe un peu plus l’équipe qui ne sait plus où donner de la tête après le travail acharné dont elle est sujette.

Les joueurs avec les poches vides

Après le problèmes de puces, les joueurs sont aussi privés d’argent de poche et ne peuvent profiter des quelques moments de repos pour décompresser : une véritable situation d’embargo pour les joueurs qui ne peuvent se permettre une petite gourmandise après le travail et durant leur temps libre, alors que leurs homologues font tout pour que leurs équipes ne manquent de rien, et certainement pas de frais de mission, car il s’agit bien d’une mission de travail et qui requiert un minimum de recul.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

UN STAFF… DES STAFFS !

La délégation usmiste présente à l’hôtel El Mouradi Palace de Sousse se compose des staffs suivants : staff technique : Ollé-Nicolle, entraîneur en chef, billel dziri, entraineur adjoint, Arnaud Séné, préparateur physique, Boukhalfa Branci, entraîneur des gardiens. Staff médical : Zine Eddine Ladj, médecin, Ibouchoukane kiné, Youcef Haouili, soigneur, Cherif Balaze, masseur. Staff administatif : Salim Medjdoub, garde-matériel, Seghir Oulefki, gardematériel, Mustapha Gharbia, chauffeur, Yacine Belhadj, cameraman. Administrateur : Abdellah Cherchar Un staff digne des grandes équipes de football qui survole toutes les compétions. Ce staff composé de certaines personnes qui travaillent dans l’ombre en attendant…les résultats techniques et des efforts des joueurs… D. T.


12

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

Dernier test amical pour les gars de Laâquiba L

LIGUE 1

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba DEMAIN APRÈS-MIDI FACE À L’AS MARSA

Après avoir disputé deux matchs amicaux face, respectivement, à Hammam Lif et l’ES Béni Khaled, deux clubs de Ligue 1 professionnelle tunisienne, les poulains de Djamel Menad affronteront, demain après-midi, l’AS Marsa, un autre pensionnaire de Ligue 1.

REBBIH :

es partenaires de Boukedjane, qui ont eu droit à une semaine très chargée, avec au menu deux biquotidiens et deux matchs amicaux, se mesureront demain après-midi à un autre gros morceau du championnat tunisien. Un dernier test pour la bande à Djamel Menad. Ce sera une occasion pour le coach des Rouge et Blanc de donner la chance à tout le monde et de

«Avec Menad, il faudra compter avec nous» Le milieu offensif des Belouizdadis, Aboubakeur Rebbih, que nous avons accosté à l’issue du match amical face à Hammam Lif lundi après-midi au stade de Sousse, nous a fait part de ses premières impressions de ce stage.

Comment se déroule le stage ? Tout se passe bien depuis notre arrivée à Tunis. Nous sommes dans de bonnes conditions de travail. Sur le plan de l’hébergement, la restauration et le transport, il n’y a rien à dire, tout est satisfaisant. Ce stage sera très bénéfique pour nous, afin d’entamer la deuxième phase du championnat dans de très bonnes dispositions. Après quelques séances d’entraînement, vous venez de disputer votre premier match amical, un commentaire… C’était un match d’évaluation de notre état physique et nous avons évolué techniquement et tactiquement comme nous l’avons toujours fait. L’équipe adverse a joué un peu virilement, ce qui nous a un peu perturbés dans notre façon

d’évoluer. Progressivement, nous avons pris les choses en main et nous avons terminé le match en force. Donc, vous êtes satisfait dans l’ensemble… Oui, je suis très satisfait de mon rendement personnel et collectif, et nous serons plus percutants dans les prochains matches. Au vu de ces matches, j’estime que nous sommes sur une courbe ascendante. Optimiste pour la suite… Bien évidemment que je suis optimiste. Avec mes coéquipiers, nous ferons tout notre possible pour entamer la phase retour en force afin de récolter le maximum de points pour préserver notre place sur le podium, et pourquoi pas accrocher le fauteuil de leader. Un dernier mot… Avec le travail et le sérieux qui règnent dans le groupe, je suis convaincu que nous serons meilleurs que lors de la première manche du championnat. Aussi, avec l’apport de cheikh Menad, le CRB sera une équipe avec laquelle il faudra compter, et pour ma part, je donnerai le meilleur de moimême à chaque rencontre, si Dieu me préserve des blessures. Propos recueillis par Djamel Touafek.

SAMEDI MATIN, ULTIME SÉANCE

Pour le reste du programme de ce stage hivernal, le coach des Rouge et Blanc a prévu un ultime galop d’entraînement, avant de rentrer au pays. La dernière séance aura lieu le jour du retour en Algérie, c'est-à-dire samedi. La séance aura lieu dans la matinée à 10h, à l’annexe du stade Rades.

DÉPART VERS ALGER À 16H

La délégation du CR Belouizdad regagnera le pays samedi prochain. Le départ vers Alger, de l’aéroport de Carthage, est prévu dans l’après-midi. Le vol est programmé à 16h. Les partenaires de Nassim Ousserir sont attendus à l’aéroport Houari Boumediene à 17h10, et ce, sauf imprévu ou retard du vol, comme ce fut le cas lors de leur déplacement à Tunis le 7 janvier dernier, où l’avion avait une demi-heure de retard. A. M.

revoir à l’œuvre les trois joueurs Chohra, Amroune et Hamzaoui, qui sont tous soumis à des essais. Ce match face à l’AS Marsa sera aussi une occasion pour le driver des Rouge et Blanc d’avoir une idée plus précise sur le onze qui aura à reprendre du service et démarrer la phase retour face au MC El Eulma au stade Messaoud Zeggar le 21 de ce mois. Les joueurs, de leur côté, feront tout leur possible pour gagner plus de galons auprès du staff technique, et ce, dans l’unique but de se frayer une place de titulaire dès la reprise du championnat.

Dernière chance pour Amroune, Chohra et Hamzaoui

Ce dernier test amical, qui va mettre aux prises l’équipe de Laâquiba à celle de l’AS Marsa, sera une occasion pour les trois

joueurs, le gardien de but Samir Chohra, le défenseur Mahdi Hamzaoui, et l’attaquant Mohamed Amroune pour montrer leur savoir-faire et démontrer à tout le monde qu’ils méritent de porter le maillot du CRB. Ce sera la dernière chance pour les trois joueurs pour convaincre le coach Djamel Menad, et enfin signer au profit des Rouge et Blanc avant la clôture du marché des transferts hivernal. Les trois joueurs, qui sont soumis à des essais par le coach Djamel Menad, auront une autre aubaine pour gagner la confiance de ce dernier et se frayer une place dans l’effectif bélouizdadi, avant le retour de l’équipe en Algérie, ce samedi. La balle est désormais dans le camp de Chohra, Amroune et Hamzaoui. A eux de prouver qu’ils méritent amplement de porter le maillot Rouge et Blanc. A. M.

REPOS HIER MATIN

Les joueurs du CRB, qui avaient un match au programme, ne se sont pas entraînés hier matin, comme ce fut le cas lors du match face à Hammam Lif. Le coach du CRB, Djamel Menad, a préféré ne pas forcer sur le champignon, et ce, afin de permettre à ses joueurs de souffler et de récupérer et attaquer la rencontre qui les attendait dans l’après-midi d’hier contre l’ES Béni Khaled dans de bonnes conditions.

LE MATCH AVANCÉ À 14H30

La deuxième rencontre qui devait opposer hier les deux équipes, le CR Belouizdad et l’ES Beni Khaled, au stade Bordj Cédria à 15h30, a finalement eu lieu à 14h30. L’horaire de la rencontre amicale, la deuxième, pour la bande à Djamel Menad, a été avancée d’une heure.

ENTRAÎNEMENT CE MATIN À RADES

Pour la journée d’aujourd’hui, l’entraîneur en chef a programmé une seule séance. Les partenaires de Rebbih auront droit à une seule séance, qui aura lieu ce matin à 10h dans le stade annexe de Rades. Après une grande charge de travail au début du stage, le coach des Rouge et Blanc, a décidé de baisser la charge, en programmant uniquement une seule séance aujourd’hui.

QUARTIER LIBRE DANS L’APRÈS-MIDI

Les camarades de Nassim Ousserir bénéficieront enfin d’un quartier libre. Après la fin de séance matinale qu’ils vont effectuer ce matin et après le déjeuner, les Aksas, Mekhout et consorts auront droit, dans l’après-midi, à un quartier libre. Ce sera une occasion pour eux de faire quelques courses et visiter la ville de Hammam Lif.

DEMAIN À 14H30, 3e MATCH FACE À L’AS MARSA

Pour la journée de demain, vendredi, les coéquipiers d’Amar Ammour livreront leur troisième match amical. Cette fois, les poulains de Djamel Menad croiseront le fer avec une autre équipe de Ligue 1 professionnelle, l’AS Marsa en l’occurrence. Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à 14h30. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

L’axe défensif, le souci Déjà avant l’arrivée de Djamel Menad, la défense b

probleme, celui de l’axe central. Aksas, Benabderra axiaux, athletiques, solides et efficaes dans les duels complémentaritré nécessaire à une ligne défensive c Aksas-Aouamer, Aksas-Mameri, Benabderrahmaneces combinaisons n’ont pas donné entière satisfactio encaissés lors de la phase aller ont tous été à partir d de placement, de couverture et de marquage. L’entra en succédant à l’entraîneur italien Giovani Solinas e dès sa venue, il a tenté plusieurs variantes sans résu dans les dernières minutes du match est la parfaite i ainsi urgent de remédier à cette carrence défensive e

…Le poste de gardien, l’autre sou

Derrière l’axe central, un autre problème inquiète b Un gardien de but compétitif et performant, qui lui phase retour, qui sera dure et plus difficile que la p sont partants pour la reprise, en attendant de recrut élément venu de France, du nom de Chohra, est en l’œuvre aux séances d’entraînement de Radès et le Nous pouvons dire que le jeune Chohra n’est pas a en-dessous de la moyenne exigée pour la haute per questionné, nous a déclaré : «Pour le moment, je n gardien. Il travaille comme Dahmane et Ousserir, e capacités et son aptitude à intégrer l’équipe, et cela Dans l’entourage du club, l’inquiétude est de mise


LIGUE 1

13

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba

ibelouizdadie de Menad avait un problème, un vrai

ahmane, Abdat, Aouamer et Mameri, des joueurs s, mais qui n’arrivaient pas à avoir une compacte. Aksas-Benabderrahmane, Aksas- Abdat, -Mameri, Benabderrahmane-Aouameri… toutes on lors de la phase aller. Pour preuve, les buts des erreurs de l’axe central en place. Des erreurs aîneur Djamel Menad qui a pris le train en marche est conscient de cette faiblesse de son équipe, car ultats palpables. Le but encaissé face aux Harrachis illustration de ce manque dans l’axe. Il devient et le plus vite sera le mieux pour l’équipe.

uci

Un Algérien du Stade Tunisien à l’essai Maracana N°1621 — Jeudi 12 Janvier 2012

beaucoup Menad, c’est celui du gardien de but. i permettrait d’avoir trois gardiens de but pour la précédente. Pour le moment, Ousserir et Dahmane ter un bon gardien, et à l’heure actuelle, un n regroupement avec le groupe. Nous l’avons vu à e match amical face à Hammam Lif. au point physiquemnt et techniquement, et est rformance. Djamel Boudjelti, que nous avons ne peux pas faire une évaluation définitive sur ce et d’ici la fin du stage, je me prononcerai sur ses a en concertation avec l’entraîneur en chef.» e concernant le poste de gardien de but. D. Touafek

Avant-hier, lors de la deuxième séance effectuée dans l’après-midi au stade de Bordj Cédria, on a remarqué la présence d’un jeune joueur parmi le groupe. Renseignements pris auprès du coach Djamel Menad, ce dernier nous a confirmé qu’il s’agit d’un joueur qui évolue actuellement au sein des espoirs du club du Stade Tunisien, pensionnaire de la Ligue 1 professionnelle du championnat de Tunisie. C’est un défenseur, et il s’appelle Mahdi Hamzaoui, et est âgé de 21 ans. Il a été formé à l’ES Tunis, avant qu’il ne rejoigne en cadet l’équipe d’Arianna, et en deuxième année junior, il l’a quittée pour opter pour le Stade Tunisien. Mahdi Hamzaoui joue toujours avec les espoirs du Stade Tunisien. C’est le père de ce joueur en personne, Omar Hamzaoui, qui a proposé les services de ce défenseur axial au coach Djamel Menad. Ce jeune espoir algérien veut bien changer d’air et passer à une autre étape de sa carrière. Mahdi Hamzaoui est décidé à convaincre le staff technique des Rouge et Blanc, à sa tête le coach Djamel Menad, en attirant son attention et pourquoi pas signer au profit du CRB avant même la clôture du marché des transferts hivernal. A. M.

MAHDI HAMZAOUI :

«Je ferai mon possible pour convaincre Menad»

Rencontré avant-hier au stade Bordj Cédria, à l’issue de la séance d’entraînement effectuée avec le groupe, le jeune Mahdi Hamzaoui a bien voulu répondre à nos questions, en nous parlant de ses débuts avec l’ES Tunis et son parcours et ses objectifs, en venant tenter sa chance au CRB.

Voulez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Je m’appelle Mahdi Hamzaoui, je suis né le 25 mars 1991 en Tunisie, mais de nationalité algérienne (rires). J’ai débuté avec l’Espérance de Tunis en catégorie minimes, par la suite j’ai rejoint le club de Ligue 2 Arianna en 1re année cadets, et ce, jusqu’en juniors, avant de rejoindre l’équipe du Stade Tunisien en 2e année juniors. Je suis toujours au Stade Tunisien et je suis actuellement à ma deuxième année espoirs.

Comment se sont faits les contacts avec les responsables du CRB ? C’est mon père en personne qui est allé à la rencontre des dirigeants du CRB, en me proposant à l’entraîneur Djamel Menad, afin que je subisse des tests avec l’équipe. Et me voilà avec le groupe (Ndlr, mardi), à effectuer ma première séance avec le groupe.

Comment avez-vous trouvé l’ambiance au sein du groupe pour votre première séance ? Pour une première avec le groupe, je ne me suis pas senti dépaysé, bien au contraire, tout le monde m’a accueilli chaleureusement. Je n’ai pas trouvé de difficultés pour m’entraîner le plus normalement

du monde avec les joueurs. J’étais un peu timide au début, mais par la suite, j’ai pu me libérer et être plus décontracté. J’ai trouvé un groupe formidable, où il règne une bonne ambiance. Comme vous le savez, l’entraîneur est à la recherche d’un bon défenseur axial, sachant qu’au niveau de l’axe il y a un problème… Oui, j’ai eu des échos de ce problème au niveau de l’axe de la défense. Je suis là pour convaincre les dirigeants et le coach Djamel Menad, en étalant toute ma classe afin de gagner leur confiance et arracher un contrat avec ce grand club. Vous paraissez confiant et optimiste quant à vos chances de réussir vos tests... Eh comment ne pas l’être, je suis quelqu’un d’ambitieux et je ferai tout mon possible pour attirer l’attention de l’entraîneur et arracher un contrat avec le CRB. J’aurai l’occasion de jouer un match ce mercredi (Ndlr, hier) et je tenterai de montrer de quoi je suis capable. Je reste optimiste et confiant quant à la réussite de mes tests.

Les deux espoirs, Kerrar et Zeghnoun, ont regagné le pays

Les deux jeunes espoirs du CRB, Zeghnoun et Kerrar, ont regagné le pays, et ce, sur demande de l’entraîneur des U21. Comme convenu avant même le début du stage, ces deux jeunes espoirs sont appelés à prendre part au match de coupe d’Algérie qui va les opposer à leurs homologues de l’ASM Oran au stade d’Aïn Defla ce samedi. Sur demande de leur entraîneur Bousbia, les deux joueurs ont dû écourter leur stage pour rentrer au pays afin de rejoindre leurs coéquipiers de l’équipe des U21.

Ousserir va de mieux en mieux

Le gardien de but, Nassim Ousserir, va de mieux en mieux. Le keeper du CRB, qui n’a pas pris part au premier match face à Hammam Lif pour cause de blessure, se porte mieux et il est rétabli. La preuve, avant-hier, Nassim Ousserir s’est entraîné avec le groupe, mais sans toutefois garder la cage, et ce, afin d’éviter de rechuter.

Travail spécifique pour Anane et Aksas

Quant aux deux joueurs blessés, Aksas et Anane, ces deux derniers sont toujours aux soins, et ne sont pas encore totalement rétablis. Les deux joueurs sont soumis à un travail spécifique, que leur a tracé le médecin du club, et ce, afin qu’ils puissent reprendre petit à petit. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


14 USMB 1 - US Remchi O (amical)

Pour assurer une bonne préparation, lors de ce stage bloqué qui durera deux semaines, du 4 au 14 de mois. Le coach blidéen Amrouche a programmé une 2e rencontre avant-hier, face au pensionnaire de la DNA, groupe-ouest, en l’occurrence l’US Remchi. Les camarades de Belloucif se sont imposés par la plus petite des marges (1 à 0), sur une réalisation de Hamia 9’. Le staff technique de l’USMB, a fait tourner l’ensemble de son effectif, excepté les blessés Defnoun et Haddou qui ont assisté à la rencontre à partir des tribunes, le joueur Telbi poursuit toujours les soins en son domicile familial, et Mokhtari tient à renforcer les rangs de l’équipe des U21 qui a disputé un match amical face à l’USMA à Omar Hamadi. Les joueurs blidéens préparent le 1/16 de finale de la coupe d’Algérie qui les opposera ce vendredi au MOB, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou.

Le recrutement clos

La formation de l’USMB vient de clore son recrutement avec l’apport de 5 nouveaux éléments qui devront renforcer les 3 compartiments. Il s’agit du Boufarikois Hamrouni, des deux latéraux, Ould Lakhdar (CRT) et Mana (CRBAT). Belmahi, un milieu offensif (US Remchi), la dernière recrue est le gardien de but du RCK, Bouikni. Ces joueurs qui viennent des paliers inférieurs, sont ambitieux de bien faire et chacun d’eux compte se surpasser pour gagner une place dans l’échiquier blidéen.

En amical, FS Mostaganem - O SAMohammadia 9

Les poulains de Bendoukha qui poursuivent leur préparation au complexe sportif du commandant Ferradj de Mostaganem, en prévision de la phase retour, ont affronté le Fath de Mostaganem, un club évoluant au championnat régional. Disons que tout roule dans la bonne direction pour cette formation samiste, à quelques jours de la reprise du championnat, en homme averti, le coach samiste a déjà mis en place son plan d’action et a en réalité, quelques choses pour réussir, la rencontre s’est achevée sur un score large de 9 buts à zéro en faveur des coéquipiers de Belgherbi, ce dernier auteur de 2 buts lors de cette joute, nous a déclaré “l’équipe a bien joué et démontré de bonnes dispositions sur le plan physique et également sur le plan technico-tactique, on va essayer de garder cet état d’esprit jusqu’au début de la phase retour. Par ailleurs, et toujours dans le registre de préparation, l’équipe phare de la ville des Oranges qui achèvera samedi prochain son stage bloqué, affrontera demain, le Widad de Mostaganem au stade Benslimani.

LIGUE 2

Belkhiter : «La phase retour sera difficile» Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

staff technique en vue d’apporter les correctifs nécessaires dans les 3 compartiments pour entamer la reprise mieux que la 1ère phase.

C’est l’un des joueurs les plus réguliers de son équipe, Belkhiter Mokhtar n’a pas participé à toutes les rencontres disputées par l’USMB, retenu par les dernières échéances de la sélection olympique. Dans un entretien avec lui à la fin du match amical qui a opposé l’USMB à l’US Remchi, avant-hier au stade Tchaker. Belkhiter a répondu aimablement, à toutes les questions que nous lui avons posées.

Comment se déroule le stage au Grand Bleu ? La préparation bat son plein dans une parfaite ambiance, le groupe adhère pleinement, sur un programme de travail tracé par le

Comment avez-vous vécu le parcours de l’aller ? On a gâché beaucoup de points à l’aller, face aux équipes qui étaient à notre portée, ensuite l’équipe s’est reprise lors des 5 dernières rencontres et terminé le cycle aller à la 10e place, loin de la zone du danger et à 7 points du 3e en l’occurrence l’USMBA, ce dernier sera notre prochain client à Mustapha Tchaker, c’est une occasion qui se présente, nous devons mettre les bouchées doubles pour rattraper les points perdus. L’USMB est-elle capable de briguer une place d’accession ? Bien sûr, la 2e étape ne sera pas pareille que la précédente malgré que ça va être difficile, la bataille sera rude entre plusieurs clubs, on tentera de faire le plein à domicile et négocier le maximum de points à l’extérieur, le groupe est motivé et déterminé à terminer le championnat en apothéose.

Avec ce recrutement de nouveaux éléments la concurrence ne vous effraie pas ? Je suis conscient de tout cela, mais cette concurrence ne me gêne pas, je compte sur mes capacités et travaille sérieuse-

ment pour m’imposer, cette concurrence est bonne pour l’équipe, elle va pousser chaque élément à bosser davantage pour gagner la confiance du coach.

Que pensez-vous de ces rencontres amicales disputées par l’USMB ? Ces trois rencontres amicales nous seront bénéfiques pour garder le rythme de la compétition et préparer la phase retour, le staff technique a comblé toutes les lacunes et donné plus de temps de jeu aux nouvelles recrues, pour les voir à l’œuvre et avoir une idée sur les joueurs qui composeront l’équipe qui sera alignée face à l’USMBA. Votre point de vue sur ces nouveaux joueurs ? Je pense que les 5 joueurs qui viennent de rallier nos rangs et renforcer l’équipe, sont ambitieux de bien faire et répondront aux attentes du staff technique et des supporters et pourront apporter le plus escompté. Et les contacts qui n’ont

pas abouti avec l’USMA ? C’est une question du destin, après ces touches, des responsables usmistes ont tenu une discussion avec mon président Zaïm, j’ai bien réfléchi et décidé d’aider mon club qui a besoin de tous ses atouts cette saison, pour rejoindre la ligue 1, et il ne faut pas oublier que c’est à l’USMB que je me suis fait un nom, ce qui m’a permis d’être en sélection olympique, mes camarades et moi devrons nous entraider avec le soutien de notre fidèle public afin de remettre l’USMB à sa vraie place dans le palier supérieur.

Les supporters sont impatients de voir ce nouveau visage de l’USMB au retour, qu’avez-vous à leur dire. Les joueurs anciens et nouveaux sont conscients de leurs attentes, nous leur demandons d’être patients, nous leurs promettons de faire de notre mieux pour être parmi les meilleurs. Entretien réalisé par Tahi Ahmed

Le NAHD au menu

Après le revirement du MCEE, le staff technique de l’USMB a réussi à dénicher un autre sparring partner en l’occurrence le NAHD, pour disputer sa 3e rencontre amicale qui était au programme du stage au Grand Bleu, après avoir disputé les 2 premières rencontres amicales face à l’USMH et l’USR, respectivement le 7 et 10 de ce mois, la 3e joute amicale, ce sera contre le NAHD et non le MCEE, comme annoncé précédemment. Le rendez-vous a été fixé pour ce vendredi au stade Tchaker à 15h. T. A.

BOUHADI KADA : «On est train de préparer la reprise du championnat»

Le jeune attaquant samiste qui a inscrit 3 buts lors de la joute amicale livrée mardi dernier face au Widad de Mostaganem, affirme dans cet entretien, que son équipe aura son mot à dire lors de la 2e rencontre du championnat.

Comment se déroule le stage ? Dans de très bonnes conditions, nous nous entraînons durement pour être au top lors de la reprise du championnat nous ne rechignons pas les deux exercices pour retrouver une bonne condition physique et avoir une meilleure cohésion dans le

volet technico-tactique. Comment est l’ambiance au sein du groupe ? Il règne une excellente ambiance au sein du groupe, nous avons la chance d’avoir une bonne entente entre les joueurs et le staff technique. Le match du RCKouba pointe à l’horizon. Comment l’appréhendezvous ? On est en train de préparer la reprise du championnat qui sera sans aucun doute, très difficile pour ce qui est du match du RC Kouba, je pense que c’est un match important pour nous, car on va le jouer à huis clos chez nous, donc pas question de laisser filer les trois points, j’ajouterai aussi qu’il ne faut pas rater les 3 points pour aborder la suite de la compétition dans les meilleures conditions. On vous laisse le soin de

conclure… Tout d’abord, je suis persuadé que le SAMohammadia aura son mot à dire lors de cette deuxième manche du championnat pour que cela se réalise, je demande à notre merveilleux public de nous aider par son encouragement et son soutien en cette période difficile, en ce qui nous concerne, nous ferons de notre mieux pour être à la hauteur de l’espérance de notre large public. Entretien réalisé par Aoun Laïd Boualem

Fertoul 3e recrue

Après avoir enrôlé l’attaquant relizanais, Deroua, et le milieu offensif Beddiar (OMA), les dirigeants samistes viennent de recruter un troisième élément, il s’agit du défenseur axial, Fertoul, pour rappel ce dernier avait porté les couleurs de plusieurs clubs de ligue deux, comme l’ES Mostaganem, le MOBéjaïa, l’OMArzew. A. L. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 2

Le défi sera-t-il relevé ?

Aujourd’hui PAC-WAT (en amical)

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

Quatrième et dernière rencontre

Les Hydratis seront-ils en mesure de s’éloigner de la zone de turbulence, comme souhaité par leurs inconditionnels, afin que leur équipe retrouve sa véritable place au classement.

Les observateurs ayant suivi jusqu’ici les rencontres du PAC sont étonnés de voir une telle formation à la traîne. Soucieux pour l’avenir de leur équipe dans cette division, les dirigeants ont mis le paquet en recrutant deux chevronnés, à savoir Hadjaoui (OB), Kechamli. Ce renfort de choix apportera certainement le plus attendu par le staff technique qui a d’ailleurs programmé le stage de quinze jours au Samitel afin d’apporter les correctifs nécessaires. Les camarades de Medahi ont disputé pour le moment trois rencontres amicales sur les quatre programmées. Le staff technique était très satisfait du rendement de ses joueurs lors de ses joutes sanctionnées par une défaite, un nul et une victoire. «Les jeunes font d’énormes sacrifices pour aborder le début de la phase retour par un succès. Une victoire ne fera que les stimuler davantage pour tout le reste de la compétition», estime Adjaout (OB). Pour son premier match retour, le Paradou recevra un prétendant à l’accession, la JSSaoura. Cette dernière, décidée plus que jamais à arracher une place sur le podium, se déplacera à Alger pour engranger les trois points. Ce sera donc une rencontre difficile entre deux formations aux objectifs diamétralement opposés. Les Pacistes feront tout pour ne pas rater l’occasion de s’imposer sur leur terrain pour sortir un peu leur tête de l’eau, et envisager l’avenir plus radieux.

C

Pour son quatrième et dernier match amical en cette trêve hivernale, le Paradou croisera le fer avec le WA Tlemcen en tournée à Alger.

’ est la deuxième équipe de l’élite qui a joué contre le Paradou après le MCE Eulma. Et c’est à partir de cette rencontre que Hamel aura une meilleure idée sur ses joueurs appelés à être alignés face à la Saoura.

Hadjaoui : «Au PAC pour apporter mon expérience»

Le Paradou vient de se renforcer par les services du gardien de but Samir Hadjaoui, pur produit du WAT, avant de tenter sa chance à l’ESS, l’ASO et le CSC. Malgré les nombreux contacts qu’il avait eu, il a préféré le paradou.» On ne m’a dit que

15

du bien de ce club, la stabilité, des dirigeants toujours à l’écoute des joueurs... Ils sont toujours aux petits soins avec eux, j’ai refusé les offres de certaines formations pour tenter ma chance au PAC. J’espère que je vais apporter mon expérience pour cette équipe afin de la faire sortir de sa mauvaise position», souligne-t-il. Le staff technique compte énormément sur lui et Kechamli pour apporter le plus escompté au Paradou.

Bouhellal en baisse de forme

Le jeune attaquant C. Bouhellal, avait étonné plus d’un par ses qualités de jeu, il y a à peine une année de cela. Le staff technique voyait en lui un élément indispensable pour l’équipe A. Malheureusement, il a connu par la suite un passage à vide contraignant l’entraîneur à le reverser chez les espoirs. Avec les efforts qu’il est en train de consentir aux entraînements, il ne tardera pas à retrouver sa place avec les seniors. Oukili Ali

Pour préparer la reprise A El Bahia - JSS

Les Bécharis prendront aujourd’hui la route sur Oran pour effectuer le stage d’une semaine au complexe des PTT, qui répond à toutes les conditions pour une bonne préparation.

L

e staff technique a programmé des rencontres amicales durant le séjour pour parfaire la cohésion des joueurs. Il aura aussi une idée sur les nouvelles recrues venues des divisions inférieures. «Pour le moment, on a enregistré l’arrivée de deux joueurs, le premier du MC Hassasna, le second de l’IRBLakhdaria. Ces deux joueurs nous ont été recommandés et on dit le plus grand bien d’eux. L’entraîneur les verra plus à l’œuvre

dans ses matchs de préparation pour se faire ensuite une idée», souligne Z. Hamaïdi S/G de la JS Saoura. Après le stage, les Sudistes se déplaceront ensuite à Alger pour croiser le fer au PAC pour le compte de la première rencontre de la phase retour. Les camarades de Benkaddour ont terminé la première manche de la compétition en seconde position. Un classement qui a étonné les férus de la balle ronde de voir un nouveau promu damer le pion aux ex-pensionnaires de l’élite. La population de la Saoura devient maintenant exigeante après cette belle prestation de leur équipe, et croient en l’accession. Les joueurs sont appelés à fournir encore plus d’efforts pour exaucer leur vœu. Ils doivent bien négocier leur prochaine sortie dans la capitale pour être encore stimulés pour la suite.

Bendjilali : «On terminera sur le podium»

JSS-ASK à Oran

Aujourd’hui - 1/8es de finale de la coupe d’Algérie U-21 Les espoirs de la Saoura donneront aujourd’hui la réplique à leurs homologues de l’ASKhroub pour le compte des huitièmes de finale de la coupe d’Algérie. La rencontre se déroulera au stade Zabana (Oran). Les Bécharis, auteurs jusqu’ici d’un bon parcours en championnat, sont décidés à aller le plus loin possible en coupe d’Algérie. O. A.

Le meneur de jeu de la JSSAoura Kaddour Bendjilali, estime que son équipe est en mesure d’accéder en ligue I. «Tous les moyens sont mis à notre disposition, ce qui nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes pour sortir à chaque fois victorieux de nos confrontations», dira-t-il. Les bons résultats avec en prime une position de dauphin au terme de la phase aller font rêver les supporters. «On fera tout pour accéder en ligue I, c’est le plus grand cadeau qu’on puisse offrir à la Saoura», pense-t-il. Pour ce qui est des contacts durant ce mercato. «J’ai eu des propositions du MOC, CABBA, MCO mais je préfère rester à la JSS.Le président est aux petits soins avec les joueurs on ne manque de rien alors pourquoi changer d’air», explique-t-il. Les Sudistes vont entrer en stage bloqué pour une semaine à Oran pour préparer le long et périlleux déplacement à Alger pour jouer le PAC. «Ce sera un match difficile face à un adversaire en quête de victoires pour souffler mieux. Mais quelque soit la résistance de notre vis-àvis, on n’a qu’une seule idée dans la tête engranger les trois points», espère-t-il. Un succès donnera encore plus d’appétit pour les poulains de Belhafiane pour prendre leur revanche sur l’ABM qui les avait battu à l’aller (1-0). «Les gars sont déterminés à aller de l’avant pour comptabiliser les points nécessaires afin de réaliser notre objectif.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


16

Suite à la défaite face au NARBR…

Pour peaufiner leur préparation durant la trêve hivernale, les camarades de Yaya sont en regroupement à l’hôtel Mehdi de Staouéli, et ont livré un premier match amical à Réghaïa, contre l’équipe locale. Un match qui s’est terminé sur une courte defaite des Vert et Noir.

déroulée au stade de Zéralda. Le frère cadet des Toual a évolué, pour rappel, au MC Mekhadma lors de la phase aller.

Nemdil revient à de meilleurs sentiments

Après avoir boycotté l’équipe durant quatre jours en guise de protestation contre la nonrevalorisation de son salaire, Zahir Nemdil a réintégré le groupe à l’hôtel Mehdi de Staoueli et repris le travail. Les responsables du club lui ont fait la promesse de revoir son salaire à la hausse

L

a rencontre n’a pas requis le niveau espéré, et les Vert et Noir, d’habitude plus performants, n’ont pas produit un beau jeu. En depit de son caractère de match amical, ceci n’a pas manqué de susciter la colère de l’entraîneur en chef, Mourad Rahmouni. Ce dernier n’a pas apprécié le comportement de ses joueurs sur le terrain, qui ont, d’après lui, pris leur adversaire, qui évolue en deuxième division amateurs, de haut. En effet, même si on peut accorder des circonstances atténuantes aux camarades de Chaoui, qui sont soumis à une charge de travail importante (ils ont effectué un entraînement avant de jouer l’aprèsmidi), ces derniers n’ont pas fait grandchose lors de cette répétition. Mourad Rahmouni pense que ses joueurs ont pris la grosse tête après le formidable match qu’ils ont joué en coupe d’Algérie contre le Mouloudia d’Alger, durant lequel ils ont dominé leurs vis-à-vis dans l’intégralité du match. C’est la raison pour laquelle le technicien béjaoui a demandé à ses joueurs d’oublier complètement cette rencontre et de garder les pieds sur terre. Pour l’entraîneur du MOB, cette rencontre du NARBR prouve que les circonstances ne

L

LIGUE 2

Le coach menace de sévir Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

MOB-MCEE demain à Ben Aknoun

Après le NARB Réghaïa, les joueurs du MOB donneront la réplique demain au sociétaire de la ligue 1 en l’occurrence le MC El Eulma. Cette rencontre se jouera sur le terrain des équipes militaires de Ben Aknoun. Une opportunité pour Mourad Rahmouni d’effectuer les derniers réglages avant de clôturer le stage hivernal.

L’experience de Dehouche inestimable

sont pas toujours les mêmes en football, et qu’on peut perdre face à des équipes qui évoluent dans un pallier inférieur. L’ancien défenseur de la JSK a tenu à avertir ses joueurs de tout excès de confiance et de se remettre toujours en cause, afin de ne pas tomber dans la facilité et perdre ainsi contre des équipes supposées à leur portée. Cela dit, Rahmouni ne veut pas dramatiser au sujet de la piètre prestation de son équipe,

Touala, Benali et Djahid signent

ors de la séance d’entrainement de mardi, on s’est assuré de la signature de leurs licences des trois joueurs, à savoir Touaoula Mohamed (MC Saida), Benali Samir 26 ans (ex-SAM) et de l’attaquant de la JS Saoura Cheikh Djahed, 24 ans. Pour chlore la liste de 5 joueurs, nous avons été informés que deux autres joueurs arriveront aujourd’hui pour un entretien. On cite les deux attaquants Guerab (USM Hadjout) et Mouaddaa (CABBA).

Le P-DG se retire

Le climat de tension qui règne au sein des membres du conseil a fini par isoler Kheirat Hmida. Ce dernier qui été contesté par une partie du public, a réclamé ses parts financières au sein de la société pour se retirer du conseil de direction. Le montant réclamé est de 200 millions de centimes.

Le stage se poursuit à Mosta

Contrairement à ce qui a été programmé et vu les problèmes de

gérance qui secouent le club, l’ESM n’effectuera pas de stage hors Mostaganem. Le groupe de Osmane se contentera de poursuivre sa préparation à domicile. Le regroupement des joueurs se fera à l’Hotel El Feth à Sablettes tandis que la préparation physique et technico-tactique se déroulera au complexe de l’OPOW et la forêt de Kharouba.

L’ESM remporte son 1er match amicale

L’entraineur Osmane Abderahme a programmé trois matchs amicaux pour achever sa préparaton. Le 1er match l’a opposé au club amateur de N2 le GC Mascra mardi au stade OPOW de l'unité africaine ; les poulains de Osmane l’on emporté par 2-1 sur des réalisations de Laidani et Tahraoui.

L’ IS Tighennif et le MC Saida au menu

Deux autres match seront au menu pour la troupe de Osmane. Aujourd’hui à Tighennif contre l’IS Tighennif (DNA) et un troisième contre le MC Saida dimanche prochain. B. N.

indiquant que le rendement de ses joueurs devra s’améliorer de match en match.

L’arrivée de Toual relance la concurrence dans les buts

Après avoir signé un contrat de 18 mois en faveur du MOB, le gardien de but Athmane Toual, a entamé son travail hier avec son nouveau club en prenant part à la séance d’entraînement d’hier matin, qui s’est

BOURAOUI «Mon état s’améliore»

Présent au stage de Hammam Bourguiba, le meilleur buteur du Mouloudia n’a fait que suivre des soins et des séances de renforcement. Joint au télèphone, il nous donne des informations sur son état.

Malgré votre présence au stage, vous ne participez pas aux entrainements... Comme vous le savez, je souffre d’une entorse au genou que je soigne depuis deux semaines; ma présence au stage de Hammam Bourguiba est dans le cadre des soins et des séances de reéducation que je suis avec le medcin et le kiné du club. Comment est l’état de votre genou en ce moment? Mon état s’améliore de jour en jour, je ne suis pas encore rétabli à 100%

Interrogé sur son choix de jouer pour le MOB, le club de sa ville qui évolue en Ligue 2, l’ancien joueur de la JSK et de la JSMB nous dira qu’il ne regrette pas son choix, mais aspire à retrouver la Ligue 1 le plus vite possible. «Franchement, je n’ai pas regretté mon choix de jouer au MOB, qui possède un merveilleux public. J’ai retrouvé le rythme de la compétition et je me sens en forme. Mon objectif est de réaliser l’accession avec ce club, et retrouver ainsi la Ligue 1 le plus vite possible.

Zeddam à Hammam Bourghiba

Comme prévu, Zeddam est enfin arrivé à Hammam Bourguiba en fin de soirée de mardi ; il était donc impossible que le MSPB se déplace sans lui. Absent durant la premiére semaine, Zeddam ne pouvait supporter être loin de son équipe. Il a donc fait le déplacement en Tunisie.

Repos et shoping pour les joueurs

L’entraineur Magra a accordé l’après-midi du mardi à tous les joueurs. Ces derniers ont en profité pour faire un tour à Ain Draham, pour s’acheter quelques affaire. Certains, comme Zeghidi, Benmansour, Sahraoui et le nouveau trio Benmaghit, Abdellaoui et Belkhir, ont prèféré rester dans leurs chambres.

Retour prévu aujourd’hui mais Inch’Allah dans quelques jours, je commencerai les entrainements.

Peut-on dire que vous raterez le prochain ASMOMSPB? Tout à fait, c’est une bonne chose pour l’équipe, il vaut mieux avoir de la concurence que rien du tout. Le championnat est encore long, tout le monde va jouer. Pour ma part, je ne me préoccupe que de ma blessure, le reste, on verra sur le terrain. W. Y.

Le stage bloqué prendra fin aujourd’hui par une séance de décrassage et de récupération le matin, avant que le groupe ne prenne le bus l’après-midi après le dejeuner, à destination de la frontière pour le retour à Batna.

Un seul match amical

Le point négatif de ce stage fut l’indisponsabilité des matchs amicaux. Magra et ses joueurs se sont contentés d’organiser des matchs d’application entre eux. Seul MSPB-ASK prévu hier après-midi, était au menu des Mouloudéens. Une carence à laquelle on n’a remédier.

Aguini se distingue

Pour prouver sa valeur, remise en cause par des blessures répétées, Aghini semble avoir retrouvé ses moyens lors du match d’application de mardi. L’enfant de Bouakal s’est distingué de fort belle manière. W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


DIVISIONS INFÉRIEURES

17

Lyes Tameche : «Rester sur notre dynamique, est indispensable» Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

JS Tadmaït

Le portier des Noir et Blanc de la JS Tadmait, que nous avons approché avant-hier, lors de la séance d’entraînement effectuée dans l’aprèsmidi, se dit content d’avoir contribué à leur sixième résultat positif enregistré, et ce, depuis la venue du nouvel entraîneur Rezki Kheloua. Tameche nous a fait savoir que le plus dur reste à faire, maintenant, il faut rester concentrés et très vigilants lors de ce prochain rendez-vous important face au dauphin du championnat, à savoir l’S Draâ El Mizan, afin de confirmer leur bonne santé.

Comment s’est déroulée la reprise des entraînements ? Tameche : Le plus normalement du monde. Après une journée de repos qui nous a permis de nous ressourcer, tout le groupe était présent à la reprise, mis à part, les blessés. La séance s’est déroulée dans une bonne ambiance et avec un nouveau état d’esprit. Donc, l’heure est à la confirmation en vue du prochain rendez-vous.

Malgré la victoire contre l’USSB, votre équipe n’a pas vraiment retrouvé cette verve qu’on lui connaissait avant les précédentes journées… Tameche : En effet, mais en football, cela peut arriver à n’importe quelle équipe de traverser des passages difficiles. Il est vrai que face à l’USSB, le groupe n’a pas vraiment eu son rendement

habituel. Mais on a réalisé l’essentiel et on est restés concentrés jusqu’au coup de sifflet final. Cela nous a permis d’arracher les trois points. N’oubliez pas que c’est toujours difficile pour une équipe de garder un bon moral et réaliser six résultats positifs consécutifs. Donc, même si elle est étriquée, on peut dire que c’est une belle précieuse victoire. Après cette victoire, vous êtes appelés à effectuer un déplacement périlleux à Draâ El Mizan pour y affronter l’ESDEM. Comment avez-vous préparé ce match ? Le plus normalement du monde. C’est vrai que cette rencontre est importante pour nous en championnat et c’est pour cela qu’il faut l’aborder avec une grande détermination et beaucoup de concentration, car on n’a pas le droit à l’erreur. Nous avons besoin de points pour remonter encore au classement. On a les possibilités certes, mais ce ne sera pas chose simple.

Comment voyez-vous vos chances lors de cette confrontation ? Malgré la difficulté, on reste sereins et confiants. Nous avons les moyens de réaliser un résultat positif. Mais il va falloir être efficaces. Mais les Sudistes ne comptent pas lâcher prise dans leur fief ? Il est vrai que rares sont les équipes qui ont réussi à tenir en échec les Sudistes chez eux, au stade de Boumghar, mais cela ne veut nullement dire que nous

allons perdre. La JST est aussi une bonne équipe qui a toujours réalisé de bons résultats, que ce soit à Tadmait ou en dehors de ses bases. Alors à nous, les joueurs de perpétuer cette tradition en allant damer le pion aux Sudistes chez eux. La rencontre sera très difficile pour les deux équipes, mais nous saurons comment arracher ce résultat positif.

Quelle sera, selon vous, la meilleure façon pour pouvoir vous imposer ? C’est de jouer avec notre réel niveau, ne pas tomber dans la facilité. On doit respecter l’adversaire mais sans le craindre. Sur le terrain, on doit être plus présent que l’adversaire du jour. Comment évaluez-vous les chances de votre équipe face à l’ESDEM ? Je pense qu’on est dans l’obligation du résultat pour préserver notre dynamique de victoire, ainsi retrouver la place du dauphin et aussi confirmer notre bonne lancée. Donc, un résultat positif ne doit pas nous échapper devant cette équipe. A mon avis, on a des arguments à faire valoir face à notre adversaire, car il est très important pour nous, de réussir une belle performance. Vous semblez très confiants en vos capacités… Effectivement, et je ne suis pas le seul à l’être, mais tous mes coéquipiers le sont. Il faut savoir aussi, qu’on ne se sent pas plus forts que les autres clubs. Seule la réalité du terrain peut déterminer la valeur d’une équipe. Entretien réalisé par S.

Honneur de Tizi-Ouzou 13e journée US Sidi Belloua – US Béni Douala CA Fréha – ASC Ouaguenoun

Le leader dos au mur

Les Bellouis qui vont recevoir ce week-end au stade d’Oukil Ramdane, pour le compte de la 13ème journée du championnat Honneur de Tizi-Ouzou.

C

es derniers qui restent sur une défaite face à la JS Tadmait, lors de précédente journée, vont en découdre avec le leader du championnat, à savoir la formation de l’US Béni Douala. Les gars de Belloua, sont appelés à se racheter de leur dernier revers et doivent être vigilants devant cette coriace équipe de l’USB, qui se déplacera à Tizi-Ouzou avec une grande volonté et ce, afin de battre la formation de Rejaouna, et confirmer leur dernier succès enregistré face à l’ES Sikh Oumedour. A cet effet, les coéquipiers du capitaine Mohamed Meziani sont appelés à ne pas tomber dans le piège de la facilité et jouer à fond pour que les points

restent à Tizi. Certes, leur mission s’annonce difficile et les joueurs locaux ne vont pas se croiser les bras, et tenterons eux aussi de se ressaisir aux yeux de leur public, et surtout remonter au classement et rejoindre à l’occasion, le haut du tableau. Il sera difficile aux poulains de Chalali de réussir et battre l’équipe de l’US Béni Douala. Donc, les débats seront très serrés et la victoire revient aux mieux préparés sur tous les plans. Les partenaires de Heddad qui sont revenus bredouilles à la maison la semaine dernière, lors de la précédente journée face à la JST, compte récupérer les points perdus au cours de ce rendez-vous, et les poulains de Chabane Meftah, tenteront de ne pas revenir bredouilles à la maison, et sont plus que jamais prêts à relever ce défi, pour confirmer leur statut de leader. Alors, les locaux de l’USSB doivent s’attendre à une réaction positive des joueurs visiteurs qui comptent ne pas lâcher cette saison. S. A.

Le rachat s’impose pour les locaux

Le stade de Fréha, livrera le match CAF-ASCO pour le compte de la 13ème journée du championnat Honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou.

L

a rencontre s’annonce difficile pour les deux équipes, surtout pour les locaux qui auront en face, une équipe de l’ASC Ouaguenoun à savoir avide de se racheter de son dernier semi-échec concédé à domicile face à l’ES Draâ El Mizan. Donc, les gars d’Ath Djenad, seront mis à rude épreuve et leur tâche sera des plus difficiles, mais cela ne va pas les empêcher de se présenter sur le rectangle vert avec un seul objectif, faire le meilleur résultat possible et effacer d’un trait le faux pas concédé la semaine dernière, à

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l’extérieur, contre la JS Boukhalfa. Les partenaires de Chabane Sadoudi qui sont déterminés à ne pas rater cette occasion, même si, en dehors de leurs bases, ils sont appelés à augmenter encore leur capital points pour gagner des places au classement. Les locaux, qui n’ont que onze unités avec trois victoires, deux matches nuls, doivent se ressaisir eux aussi de leur dernière défaite, et ce match avec l’ASCO, pourra être leur point de départ, car un succès ce week-end, les boostera davantage, et leur permettra de reprendre confiance en leurs capacités et d’entrevoir le reste du cham-pionnat avec beaucoup plus d’assurance. Mais les gars d’Ouaguenoun, ne l’entendent pas de cet oreille et sont décidés aussi à confirmer leur bonne lancée en engrangeant les trois points et retrouver le podium. S. A.


18

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

PUBLICITÉ

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 077

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 198

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 074

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 894 653

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


INTERNATIONALE

ESP - COUPE : Benzema qualifie le Real

Après avoir disputé sept Clasicos en 2011, le Real Madrid et le Barça sont bien partis pour se retrouver aussi souvent en 2012.

O

n devrait en tout cas assister à deux nouveaux épisodes lors des deux prochaines semaines, puisque les Merengue ont validé leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du Roi ce mardi à Malaga (1-0), et y retrouveront sans doute les Blaugrana, vainqueurs 4-0 d'Osasuna en huitièmes de finale aller (retour prévu ce jeudi). Mais les hommes de José Mourinho ont eu toutes les peines du monde à se défaire des Boquenores.Une semaine après être revenu de 0-2 à 3-2 à l'aller, le Real a encore offert un visage médiocre, et il a fallu que Karim Benzema entre en jeu et bénéficie d'une faute de main du gardien adverse, Willy Caballeros, pour que le suspense s'éteigne (72e). Réduits à dix en fin de match après l'expulsion d'Alvaro Arbeloa (89e), les Madrilènes ont souffert jusqu'au bout, mais ont assuré l'essentiel. Les 18 et 25 février prochains, il faut donc se préparer à voir à nouveau les deux meilleures équipes du monde en découdre. Difficile de s'en plaindre.

Le rêve de Mirandés, le cauchemar de la Real Sociedad

Deux autres huitièmes de finale ont livré leur verdict ce mardi. Et pour la première fois depuis 2005, il y aura (au moins) une équipe de troisième division en quarts, puisque Mirandés s'est qualifié aux dépens du Racing Santander. Après avoir emporté la première manche (2-0), les

19

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

CDL - QUARTS : Valbuena «On a été costaud» Auteur d'un doublé ce mardi soir face à Caen en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, Mathieu Valbuena est satisfait de sa prestation personnelle.

M

ais le milieu de terrain marseillais a tenu à saluer l'état d'esprit de ses coéquipiers.

Mathieu Valbuena (milieu de Marseille) :

Rojillos sont allés chercher un nul salvateur sur le terrain d'El Sardinero (1-1). La soirée a en revanche viré au cauchemar pour la Real Sociedad de Philippe Montanier. Alors que les Basques l'avaient emporté à l'aller (2-0) et qu'ils menaient depuis le quart d'heure de jeu à Majorque, ils ont encaissé quatre buts en six minutes (!) avant de s'incliner finalement 6-1.

Paris offre 28 ME pour Pato

«Je voulais continuer sur ma lancée de fin 2011. Je continue à bosser et à marquer, je suis content personnellement et surtout pour l'équipe. J'espère qu'on continuera. On a envie d'aller au bout, comme en Coupe de France, même si notre pain quotidien, c'est le Championnat. On a envie de se rattraper et faire des séries de victoires. Aller au Stade de France et jouer des finales, ce n'est pas

tous les jours. On est tenant du titre, on y tient. En Championnat, on a eu un début de saison difficile et depuis on essaie de remonter la pente. On engrange de la confiance, et on voit un groupe très concentré, très appliqué, tout le monde tire dans le même sens. On a été très costauds derrière aussi.»

Benoît Cheyrou (milieu et capitaine de Marseille) :

«On s'est rendu le match facile en marquant tôt, et en montrant du sérieux, mais il ne faut pas s'enflammer, ce sera plus difficile dimanche contre Lille.»

Jean-François Fortin (président de Caen) :

«Nous avons été battus par plus fort que nous, le score est assez éloquent pour l'affirmer. Peut-être que le score est un peu lourd. Je souhaite que cette détermination demeure, et que samedi contre Rennes je retrouve au minimum cette détermination. Par rapport au match de Coupe de France, j'ai trouvé dans l'équipe une

motivation que je n'avais pas vue contre Troyes. J'avais dit aux joueurs ce que j'en pensais. J'avais eu le besoin de leur dire que j'avais honte, et quand bien même nous n'avions pas l'objectif premier de faire la finale de la Coupe de France, leur comportement n'était pas à la hauteur de mes espérances. Je considérais que depuis que je suis président, le Stade Malherbe avait toujours respecté les joueurs, et que les joueurs devaient respecter les supporteurs et les partenaires.»

Après les discussions, les actes. Le Paris Saint-Germain vient d'adresser une offre pour Alexandre Pato, la priorité de recrutement de Carlo Ancelotti. Le montant de la proposition parisienne s'élève à 28 millions d'euros, rapporte La Gazzetta dello Sport. L'AC Milan en attend entre dix et quinze de plus pour céder son attaquant international brésilien de 22 ans, sous contrat jusqu'en juin 2014.

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 140

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 078

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PUBLICITÉ

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’ILLIZI DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION

AVIS D’INFRUCTUOSITE Conformément au décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010 modifié et complété par le décret présidentiel n° 11/98 du 01/03/2011 portant réglementation des marchés publics. la direction de la santé et de la population de la wilaya d’Illizi informe que l’avis d’appel d’offres national ouvert n°11/2011 paru le 10/11/2011 dans le quotidien: el adjwae et Maracana le 12/11/2011+le BOMOP relative à Acquisition de 04 véhicules double cabines (véhicule de liaison) a été déclaré Infructueux pour les raisons suivantes :

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 177

WILAYA DE OUARGLA DAIRA DE TOUGGOURT COMMUNE DE TOUGGOURT

“NON-respects des caractéristiques techniques demandées dans le cahier des charges”. Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 202

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 01/2012 Le président de l’Assemblée populaire communale de Touggourt lance un avis d’appel d’offres national restreint pour : • Réhabilitation et goudronnage rues de sidi abdesselem sur distance de 1300 Ml, • Goudronnage cité 98 logements de fonctions et logements volitive de cité el moutakbel sur distance de 2 KM, • Complément le goudronnage les rues de boulevard émir abdelkader sur distance de 1,5 Km.

Les entreprises qualifiées en travaux publics (catégorie 3 et plus), peuvent retirer les cahiers de charges auprès du bureau des marchés de l’APC de Touggourt contre paiement de la somme de 1.500.00 DA non remboursable.

Les offres technique et financière doivent être contenues dans deux (02) enveloppes anonymes et ne doivent comporter que les mentions suivantes : - Enveloppe N° 01 : Offre technique. - Enveloppe N° 02 : Offre financière.

Les offres doivent être accompagnées des pièces réglementaires qui sont indiquées dans les cahiers des charges et conformément à l’article 45 du décret présidentiel N° 10/236.

Les offres doivent être déposées au Bureau des Marchés (1er étage N°20) APC de Touggourt. A l’intérieur d’une enveloppe principale anonyme et ne comportera que la mention suivante :

Soumission à ne pas ouvrir Avis d’appel d’offres national restreint N°01/2012 • Nom du projet

Le délai de remise des offres est fixé à 10 jours à compter de la 1re publication du présent avis. La date limite de dépôt des offres à 09:30 Heures au siège de l’APC de Touggourt.

Les soumissionnaires sont invités à assister à l’ouverture des plis qui s’effectuera le jour ouvrable à 10:00 Heures. Les entreprises soumissionnaires resteront engagées par leurs offres pendant 180 jours à compter de la date limite de dépôt des offres.

Maracana N° 1622 — Jeudi 12 Janvier 2012 - Anep N° 895 022

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Intoxication médicamenteuse : Les bon réflexes

A

bsorption accidentelle par les enfants, erreur de posologie ou ingestion volontaire lors d'une tentative de suicide, les intoxications médicamenteuses sont fréquentes, inquiétantes et nécessitent d'intervenir de toute urgence. Ayez les bons réflexes.

ni eau, ni lait. Il faut savoir que le lait, riche en graisses, favorise le passage de certains médicaments dans l'organisme, d'où une intoxication plus rapide. De la même façon, et

LES CONSÉQUENCES D'UNE INTOXICATION Les conséquences d'une intoxication médicamenteuse dépendent de nombreux facteurs : du type de médicaments ingérés bien sûr, de la quantité et du délai d'intervention, mais également de l'âge de la personne, de son état de santé et de la prise éventuelle d'alcool qui a l'inconvénient d'accentuer l'action du médicament ingéré accidentellement ou volontairement. Les bons réflexes à adopter en cas d'intoxication médicamenteuse Si la personne est inconsciente, dans le coma, placez-la en position latérale de sécurité pour éviter les risques d'asphyxie : couché sur le côté gauche, tête en arrière afin de faciliter la ventilation. Otez tout ce qui pourrait entraver la fonction respiratoire : ceinture, cravate, dentiers EN CAS D'ARRÊT RESPIRATOIRE, PRATIQUEZ LE BOUCHE-À-BOUCHE ET LE MASSAGE CARDIAQUE. Sinon asseyez la personne ou couchez-la sur le côté et gardez-la sous constante surveillance. Recherchez les médicaments incriminés ou toutes autres traces de médicaments : boîtes, blisters . Appelez le centre antipoison de votre région ou le Samu (15 ou 112). Selon la gravité, une équipe sera envoyée sur les lieux. Le centre antipoison est à même de donner des conseils en fonction des médicaments absorbés. Ne donnez surtout rien à boire,

21

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

Les médicaments contiennent des substances toxiques (toxines) qui peuvent affecter l'organisme lorsqu'elles sont absorbées en trop grandes quantités.

Quand La quantité requise pour provoquer une intoxication médicamenteuse dépend de la substance prise certains médicaments sont plus toxiques que d'autres et du poids de la personne les jeunes enfants peuvent par exemple être intoxiqués en absorbant quelques comprimés seulement d'un produit dosé pour les adultes. De nombreux cas d'intoxication médicamenteuse sont rapportés chaque année et près du tiers d'entre eux touchent des enfants de moins de cinq ans. L'intoxication médicamenteuse peut atteindre tous les systèmes du corps humain. Ceux qui sont le plus souvent attaqués sont le système nerveux central, le système digestif et le système cardiovasculaire. UNE MÊME SUBSTANCE PEUT TOUCHER PLUSIEURS SYSTÈMES À LA FOIS. Les symptômes de l'intoxication médicamenteuse varient selon le type de médicament absorbé. Voici les principaux symptômes observés dans les trois systèmes les plus souvent atteints :

contrairement à une autre idée reçue, ne cherchez pas à faire vomir la victime. Intoxication médicamenteuse bénigne INTOXICATION MÉDICAMENTEUSE

Système nerveux centralatteinte de l'état de conscience, qui peut être diminué (somnolence, coma) ou augmenté (agitation) ; titubements, perte d'équilibre; difficultés à parler (voix pâteuse ou débit accéléré) ; confusion, hallucinations; tremblements pouvant aller jusqu'aux convulsions. Système digestif nausées et vomissements; diarrhées (parfois sanglante), constipations; maux de ventre, brûlures d'estomac, ballonnements.

Système cardiovasculaire diminution ou augmentation du rythme cardiaque (palpitations) ; baisse de la tension artérielle, qui peut provoquer une perte de conscience, particulièrement lors des changements de position ; teint pâle. Attention, toute intoxication, même bénigne, nécessite une consultation médicale et une surveillance de plusieurs jours. Idéalement, il faudrait toujours avoir sur soi, dans son portefeuille par exemple, et à proximité du téléphone (ou enregistré sur le répertoire de son mobile), le numéro de téléphone du centre antipoison de votre région.

Purée de carottes aux lentilles

INGRÉDIENTS : 400 g de carottes 250 g de lentilles roses 2 échalotes 1 c. à café rase de curcuma 2 brins de coriandre sel, poivre

PRÉPARATION Lavez et grattez les carottes. Râpez-les grossièrement ou coupez-les en très petits morceaux. Épluchez et émincez l’oignon. Rincez les lentilles à l’eau froide. Déposez tous les ingrédients dans une grande casserole ou un autocuiseur et couvrez d’eau à ras. Couvrez et faites cuire doucement jusqu’à ce que les carottes soient bien tendres. Après la cuisson, réduisez les lentilles et les carottes en purée au moulin à légumes. Incorporez le beurre,

du sel et du poivre. Remuez énergiquement et servez.

CONSEIL DU CHEF Verser la purée dans un plat et la servir par exemple avec des filets de poisson.

POUR VARIER Si vous réalisez cette recette avec des lentilles vertes, coupez simplement les carottes en rondelles et augmentez le temps de cuisson. Pour la servir avec du poisson, ajoutez le jus d’un citron et une cuillère à soupe de miel. Recette de Romy, publiée sous licence libre, en juillet 2009. Vous pouvez reproduire cette recette, à condition d’en mentionner l’auteur et de la partager dans les mêmes conditions.

Œufs cocotte aux épinards

INGRÉDIENTS : 4 œufs 300 g d’épinards frais (ou une petite boîte) 2 tranches de jambon blanc 4 cuillères à café de crème fraîche 4 cuillères à café de parmesan râpé sel, poivre et paprika Œufs cocotte aux épinards Préchauffer le four à 250°C.

INGRÉDIENTS : Cuire les épinards 2 minutes à la vapeur. Égoutter et hacher grossièrement.

Répartir les épinards cuits dans quatre ramequins. Ajouter le parmesan, le jambon coupé en lamelles, un peu de crème fraîche et une pointe de paprika. Casser l’œuf par dessus. Saler, poivrer. Verser deux centimètres d’eau bouillante dans un plat allant au four. Placer les ramequins dedans et cuire au bain-marie pendant environ 8 minutes. Servir avec des mouillettes de pain grillé.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22

Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

MOTS FLÉCHÉS N° 929

Jeux-Détente

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 928

BLAGUE

1

A

B

C

D

E

2 3 4 5 6 7 8 9

10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

F

MOTS CROISÉS N° 929 G

H

I

J

K

L

Année 1981 1. Le prince Charles s'est marié, 2. Liverpool a été champion d'Europe, 3. Le Pape est décédé année 2005. 1. Le prince Charles s'est marié, 2. Liverpool a été champion d'Europe, 3. Le Pape est décédé Si le prince veut se remarier et que Liverpool est en finale de la Champions League, merci d'en avertir le Pape ...

HORIZONTALEMENT

1 - Reprise 2 - Convenue - Ferraille de samouraï 3 - Excitantes Symbole du 85 4 - Grande flaque pyrénéenne - Serveur de données - Regarda du coin de l'oeil 5 - Bonnes à jeter Forme d'expression de conteur 6 - Département des castrais - Vieux potages 7 - Grands rideaux - A l'état naturel 8 - Donc à compter Descendu - Canal pour saunier 9 - Chef d'état russe Préfixe trés amplificateur 10- Sac de voilier Abhorras

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 928

A - Attirante mais souvent au négatif B - Fêta un évènement Existe C - C'est le dernier qui devrait vous habiller Accessoire de tolet D - Suspendent - Montré son plaisir E - Défalquais - Ceinture de geisha F - Cherche à tromper Tombée de la nuit G - Phénomène lumineux Le mari d'avant H - Se décide - Couleur de vin I - Contenant de champagne - Aprés cela, on ne rajoute rien au prix J - Virtuose - Total K - Genre de rollier Epuisera complètement L - Poseras n'importe comment

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

16h30 : Qahar El Bihar

16h45 : mihan el moustakbel 17h15 : El-Qilada

18h00 : Journal télévisé

18h30 : aouerak khadherae

19h00 : Aichena wa choufena

20h00 : Journal télévisé ( Edition du 20h00)

20h45 : Fi Dairat El Dhou

21h45 : El-Hakiba el-baidhae 23h15 : concert andalous 00h00 : Journal télévisé

Ne soyez pas découragé parce que les choses ne vont pas toujours comme vous l'espérez. Vous entrez dans une période de transition où vos rentrées d'argent pourraient bien changer. La bonne humeur et le moral sont de rigueur même si les finances sont difficiles. 06:00 : EuroNews 06:45 : Ludo 08:55 : Des histoires et des vies 10:45 : Consomag 12:55 : Météo 13:30 : Edition de l'outre-mer 14:05 : Inspecteur Derrick 14:55 : Questions au gouvernement 16:00 : Sénat info 16:15 : Avenue de l'Europe 16:38 : Culturebox 16:40 : Slam 17:20 : Un livre, un jour 17:25 : Des chiffres et des lettres 18:10 : Questions pour un champion 18:45 : Météo des neiges 19:58 : Météo 20:00 : Tout le sport 20:05 : Le journal du Dakar 20:08 : Et si on changeait le monde 20:10 : Plus belle la vie 20:34 : La grande soirée cinéma 20:35 : Sur la route de Madison 22:50 : Météo 22:55 : Soir 3 23:20 : Les sorties de la semaine 23:25 : Lettres d'Iwo Jima

Une fillette est enlevée dans une banlieue chic de Cleveland, au cours d'une partie de cachecache avec son frère. Le chef d'une équipe de profileurs du FBI, Sam Cooper, prend l'affaire en main avec ses collaborateurs. Les agents se rendent au domicile de la disparue, où Sam s'entretient avec le chef de la police de la ville. C'est alors que l'agent Beth Griffith est contactée par Jeanette Rawlins, une mère dont l'enfant est porté disparu depuis neuf jours. Bien qu'il y ait peu de chance qu'un lien existe entre les deux affaires, Griffith lui prête une oreille attentive. Pendant ce temps, Sam interroge le père de la disparue et obtient de précieux indices...

07:20 : La maison de Mickey 07:40 : Jake et les pirates du pays imaginaire 08:10 : Barbapapa 08:20 : Barbapapa 08:30 : Les blagues de Toto 08:35 : Les blagues de Toto 08:40 : Le petit Nicolas 08:50 : Le petit Nicolas 10:15 : Tout le monde peut jouer 12:43 : Meteo 13:00 : Scènes de ménages 13:40 : Météo 13:45 : Romance à Paris 15:30 : Une star assassinée 17:40 : Un dîner presque parfait 18:45 : 100% Mag 19:43 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:05 : Scènes de ménages 20:50 : Criminal Minds : Suspect Behavior 21:40 : Criminal Minds : Suspect Behavior 22:30 : Criminal Minds : Suspect Behavior 23:20 : Les nouveaux visages de la prostitution

06:00 : M6 Music 07:20 : La maison de Mickey 07:40 : Jake et les pirates du pays imaginaire 08:10 : Barbapapa 08:20 : Barbapapa 08:30 : Les blagues de Toto 08:35 : Les blagues de Toto 08:40 : Le petit Nicolas 08:50 : Le petit Nicolas 10:15 : Tout le monde peut jouer 12:43 : Meteo 13:00 : Scènes de ménages 13:40 : Météo 13:45 : Romance à Paris 15:30 : Une star assassinée 17:40 : Un dîner presque parfait 18:45 : 100% Mag 19:43 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:05 : Scènes de ménages 20:50 : Criminal Minds : Suspect Behavior 21:40 : Criminal Minds : Suspect Behavior 23:20 : Les nouveaux visages de la prostitution

Une opportunité de dernière minute s'offre à vous. Vous pouvez ainsi envisager différemment la suite des événements. C'est un retournement qui vous arrange. Vous pouvez donner d'autres priorités dans un projet qui mijote depuis quelques temps et qui vous tient à cœur.

Ce sera la bonne occasion pour vous d'entreprendre une importante démarche car votre esprit sera ouvert à cette expérience nouvelle. Vous avez beaucoup à apprendre des gens que vous rencontrerez si vous savez rester réceptif aux idées qui vous sont soumises.

Vos relations avec les autres pourraient devenir plus faciles. Vous allez vouloir vous exprimer et dire ce que vous pensez. Vous convainquerez car vous avez acquis une certaine expérience dans ce domaine. Parlez avec votre cœur et on vous écoutera attentivement.

L'évolution trop rapide d'une situation apparemment trop compliquée vous empêche d'avoir les bonnes réactions. Vous vous sentirez malgré cela dans une forme qui vous laisse manœuvrer avec beaucoup de dextérité. Les comptes se règlent à l'amiable.

J EUDI Nuages épars 18°- 3°

LE SAVIEZ-VOUS ?

Qui était James Tobin ?

James Tobin (5 mars 1918 - 11 mars 2002) était un économiste keynésien, c'est-à-dire, entre autres, favorable à l'intervention gouvernementale comme stabilisateur de la production, ayant pour but d'éviter les récessions. Tobin fit ses études à l'université Harvard. Il fut conseiller économique auprès du gouvernement des États-Unis de John Fitzgerald Kennedy et professeur à l'université Yale. Il est en particulier célèbre pour avoir donné son nom à la taxe dont il a proposé la création. Le Prix de la Banque de Suède d'Économie en Mémoire d'Alfred Nobel (dit Nobel d'économie) lui fut attribué en 1981. La taxe Tobin consiste en une taxation des transactions monétaires internationales afin de ne plus inciter à la spéculation à court terme (taux

BA L A NC E

Vous prenez le temps nécessaire pour parvenir à clarifier la situation. On vous attend au coin du bois. Une parfaite présentation des choses est indispensable pour qu'on accepte votre version des faits sur une affaire embrouillée. Vous semblez parvenir à vos fins.

SC O R P I O N

16h00 : Marsupilami

Si les autres vous énervent et que vous souhaitiez avoir la chance d'être seul pour faire ce que vous avez envie, n'hésitez pas. Mais ne vous coupez pas des autres et ne restez pas isolé, vous aurez alors la chance de vivre des rapports harmonieux On risque de parler un peu trop de vous et pourtant vous faites tout ce qu'il faut pour qu'on vous oublie un peu. Les éloges et les compliments vont bon train ce qui ne modifie en rien la sincérité de vos sentiments. Vous saurez éviter les vilaines flatteries.

S A GI T A I R E

15h00 : Azizi el mouchahid

C A P R I C OR N E

13h40 : Maouid Zafaf

Votre vie personnelle va pouvoir s'épanouir. C'est pour vous une période faste. Mais prenez le temps de vivre pour profiter pleinement des résultats. Vous allez pouvoir montrer ce que vous savez. Réfléchissez avant de prendre certaines décisions importantes.

V E RSE AU

13h00 : Journal télévisé

Attention à votre moral, ne vous laissez pas distraire par une personne sincère mais qui paraît déprimer. Ne l'écoutez que d'une oreille et vous saurez lui donner des conseils judicieux sans entamer votre bonne humeur et votre dynamisme.

Ne soyez pas découragé parce que les choses ne vont pas toujours comme vous l'espérez. Vous entrez dans une période de transition où vos rentrées d'argent pourraient bien changer. La bonne humeur et le moral sont de rigueur même si les finances sont difficiles.

P OI S S ONS

12h30 : EL-Ilm baina yadek

BE´L E´L IER

12h00 : el namer elsehri

Vous aurez toutes les armes pour résoudre une situation difficile car vous avez la forme physique. La médiocrité de votre sort actuel ne vous satisfait pas et vous pensez mériter mieux. Vous aurez l'occasion de mettre en valeur vos qualités personnelles. Avant de prendre une décision importante prenez soin de demander un avis à quelqu'un à qui vous pouvez faire confiance. Cela pourrait vous être utile car si vous vous trompez vous aurez fait beaucoup d'efforts pour rien. Heureusement la forme sera là !

TA UR E A U

11h15 : Inchat dhakhema

HOROSCOPE

G EM EA U X

10h25 : Intikame El-Warda

06:30 : Télématin 08:10 : Télématin (suite) 09:05 : Dans quelle éta-gère 09:10 : Des jours et des vies 09:35 : Amour, gloire et beauté 10:00 : C'est au programme 11:30 : Les Z'amours 12:05 : Tout le monde veut prendre sa place 13:03 : Journal 13:49 : Météo 2 14:00 : Toute une histoire 15:10 : Comment ça va bien ! 16:15 : Le jour où tout a basculé 17:09 : Côté Match 17:10 : Seriez-vous un bon expert ? 17:50 : CD'aujourd'hui 17:55 : On n'demande qu'à en rire 18:55 : N'oubliez pas les paroles 19:46 : Météo des neiges 19:55 : Elysée moi 20:30 : Image du jour 20:31 : Météo 2 20:35 : Des paroles et des actes 22:20 : Avant-premières 23:55 : Dans quelle éta-gère

C A NC ER

10h00 : Atefale el tamatem

06:15 : Eliot Kid 08:25 : Météo 08:30 : Téléshopping 09:15 : Père et maire 11:00 : Météo 11:05 : La roue de la fortune 11:55 : Petits plats en équilibre 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : L'affiche du jour 13:00 : Journal 13:40 : Petits plats en équilibre 13:45 : Au coeur des Restos du coeur 14:55 : La détresse d'une mère 16:35 : Les frères Scott 17:25 : Ghost Whisperer 18:20 : Une famille en or 19:05 : Money Drop 19:55 : Météo 20:00 : Journal 20:35 : Après le 20h, c'est Canteloup 20:40 : Météo 20:45 : Météo des neiges 20:50 : Interpol 21:45 : Interpol 22:40 : Interpol 23:30 : New York unité spéciale

L I ON

07h15 : Sabah El Khaïr

VI ERG E

07h00 : Journal télévisé

23

HORAIRES DE PRIÈRES

El-Fedjr 06h21 El-Dohr6 12h54 El-Assar 15h23 El-Maghreb 17h56 El-Icha’a 19h20

faible de 0,05 % à 1 %) et ne doit pas être interprétée dans une logique altermondialiste. En effet, l'idée de la taxe Tobin dite "du sable dans les engrenages" ou encore la "taxe Robin des Bois", est soutenue par de nombreuses personnalités, organisations du mouvement altermondialiste et associations, dont notamment ATTAC. Mais James Tobin déclarait en 2001 : "J’apprécie l’intérêt qu’on porte à mon idée, mais beaucoup de ces éloges ne viennent pas d’où il faut. Je suis économiste et, comme la plupart des économistes, je défends le libre-échange. De plus, je soutiens le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce (OMC), tout ce à quoi ces mouvements s’en prennent. On détourne mon nom".

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

LE DERNIER DÉFI

L

Par ALI BOUACIDA

a CAN de handball qui vient de débuter au Maroc constitue un test fatidique pour notre sélection nationale. D’abord, pour se qualifier aux JO de Londres et «venger» ainsi la déroute de l’équipe de football qui est rentrée penaude de ce même pays. Ensuite, pour redonner ses lettres de noblesse à cette discipline qui a connu des jours meilleurs quand l’Algérie planait littéralement sur le continent durant ses années vertes où les sélections - des deux genres - étaient exclusivement composées de joueurs du terroir. Ceci pour dire que le handball subit exactement la même configuration que le football, en cédant lui aussi à la solution de facilité qui consiste à «importer» des athlètes «prêts-àjouer». Il ne s’agit pas dans ces propos de quelque animosité envers ces sportifs de haut niveau nés dans l’outre-mer et qui répondent avec empressement aux convocations, à l’appel des couleurs. A l’instar du géant Boubayou qui se dit tout heureux de participer enfin à cette compétition continentale, lui qui vient d’un club français. En somme, des pros qu’on appelle à la rescousse pour défendre les couleurs. Ce qui traduit le profond marasme dans lequel se trouve le sport national et s’il touche le football, il n’y a aucune raison à ce qu’il ne «contamine» pas les autres disciplines. C’est comme si notre championnat, qui devrait logiquement pourvoir les sélections nationales, étendait son fonctionnement jusque de l’autre côté de la Méditerranée, parant au plus urgent, c’est-àdire rameutant les «FrancoAlgériens» pour faire face aux échéances internationales. Cela signifie que nous n’avons pas encore des athlètes susceptibles de représenter le pays, et il nous faut donc aller les quérir ailleurs. Que voilà donc un aveu d’échec et si nous étions un petit pays incapable de donner naissance à des championnats d’envergure, nous aurions accepté cette amère réalité à mettre sur le compte de la fatalité. Mais voilà, la fatalité n’a rien à voir et il n’y a qu’à se rappeler les exploits du handball dans ces années quatre-vingts quand le sport national était au summum par la grâce d’une réforme qui a touché tous les domaines. Le handball, comme toutes les disciplines, a énormément régressé et quel que soit le résultat de cette CAN, il faudra peut-être songer sérieusement à le réhabiliter. En l’inscrivant dans la pratique obligatoire dans les lycées et collèges par exemple, là où le sport est devenu si accessoire… Mais ne faisons pas la fine bouche et souhaitons à nos garçons une CAN grandiose. Comme au bon vieux temps.

RABAH SAÂDANE : Maracana N°1622 — Jeudi 12 Janvier 2012

L’Entretien du jeudi

24

«L’EN peut remporter les deux matchs contre la Gambie» Dans cette deuxième partie de la longue interview de Rabah Saâdane, dont la première a été publiée dans notre édition de mardi dernier, l’ex-coach de l’équipe nationale évoque, entre autres, le prochain match des Verts contre la Gambie, le groupe de l’Algérie au Mondial 2014, tout en livrant ses impressions sur le niveau de la Ligue 1 et sur le parcours des clubs dans cette première partie du championnat professionnel de la saison 2011-2012.

Que pensez-vous du prochain adversaire de Verts, la Gambie, et comment se présente ce match devant cette équipe qui vient tout juste de recruter un nouveau sélectionneur local ? C’est le style propre aux Africains, où on tombe souvent dans l’improvisation. Sinon, comment expliquer la nomination d’un nouveau sélectionneur à un mois d’un match officiel ? Il ne faut pas oublier que nous sommes au tour préliminaire de la Coupe d’Afrique des Nations 2013. Et si on regarde le classement de la FIFA, la Gambie est bien loin de l’Algérie. En valeur intrinsèque, les Verts sont bien supérieurs aux Gambiens. De plus, cette sélection de la Gambie n’est plus la même que celle que nous avons rencontrée en 2009. En ce moment-là, les Gambiens avaient même éliminé le Sénégal de la Coupe d’Afrique et de la Coupe du monde. Mais, ce n’est plus la même équipe. Bien qu’en football aucun match n’est facile, je suis certain que notre équipe nationale va passer ce tour avec un maximum de concentration et de sérieux, l’EN peut remporter les deux matchs en aller et retour. Et que pensez-vous du groupe de l’Algérie en Coupe du Monde 2014 ? D’emblée, je dois dire que l’Algérie a de très fortes chances de se qualifier au prochain tour de la Coupe du monde. Quelle appréciation faitesvous du championnat d’Algérie de Ligue 1 ? Je note d’abord beaucoup de mouvements concernant les effectifs de beaucoup d’équipes telles l’ES Sétif, l’USM Alger, le MCO et l’ASO, cette dernière qui a perdu sa stabilité depuis le départ de Soudani. C’est ce qui explique que la majorité des équipes ont débuté la saison à la recherche de stabilité. Et c’est la

2e partie

phase retour ? Je pense que la phase retour sera très disputée, d’autant qu’il y a 5 ou 6 équipes qui ont presque la même valeur. Voilà le mercato, et le risque d’instabilité avec les nouvelles recrues ; qu’en dites-vous ? Non, je ne pense pas qu’il va y avoir chamboulement des effectifs au mercato. Et si différence il y aura, celle-ci se fera selon la force des joueurs étrangers. Si on a la chance de recruter un très bon joueur étranger, il donnera sûrement le plus attendu. Mais là, il va falloir chercher quelqu’un de haut niveau et qui soit en même temps libre. En tous les cas, je pense que cette deuxième partie du championnat sera très intéressante. Je souhaite seulement qu’il y ait beaucoup de fairplay pour favoriser le beau jeu. Il va falloir assurer ce fair-play aussi bien entre les joueurs qu’entre les dirigeants. Il faudrait donc l’apport de tous pour assurer un bon déroulement de cette phase retour qui s’annonce très serrée à tous les niveaux.

même chose pour les entraîneurs, où on note également une certaine instabilité. Ainsi, nous nous retrouvons avec les mêmes joueurs dans le championnat, mais avec une redistribution des rôles. Puis, il faut aussi noter que les équipes ont débuté leur préparation d’intersaison durant le mois de Ramadhan, soit un mois avant le début de la compétition. Les équipes ne sont donc pas au point du point de vue méthodologique. Ce qui veut dire qu’il y a insuffisance dans la préparation des clubs. Et, pour revenir à la forme, il faut un minimum de trois mois. Et c’est ce qui explique le retour en force des équipes vers la fin de la phase aller. C’est le cas, par exemple, de l’ASO, la JSK et l’ESS. Bien sûr, il ne faut pas oublier le bon parcours du groupe de tête, dont le CRB, l’USMA et l’USM El Harrach. D’ailleurs, concernant El Harrach, il faut se rappeler que l’équipe avait perdu beaucoup de bons joueurs de son ancien effectif. Mais, heureusement que le staff technique a connu ne certaine stabilité et a

donc bien su gérer ses insuffisances. Ces équipes ont donc commencé à reprendre leur forme minimum. Que diriez-vous de la situation du MCO et du NAHD, deux clubs prestigieux qui se retrouvent dans une position de relégables ? Je me souviens bien que ces deux grandes équipes ont donné, notamment après l’indépendance, beaucoup de joueurs à l’équipe nationale. Et c’est dommage de les voir réduits à éviter la relégation, et ce, juste pour un problème de gestion. La preuve, le MCO a changé de coach dans la difficulté avant de le rappeler par la suite. Je pense que cette deuxième décision est la plus sage. La situation ne peut pas changer en remplaçant l’entraîneur, car le problème est ailleurs que sur le plan technique. C’est dommage. Je suis malheureux de voir que ces deux grands clubs vivent une telle situation. Comment voyez-vous la

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Quel est votre avis sur cette instabilité des entraîneurs durant cette phase aller du championnat ? Voilà un problème clé de notre championnat. Et pour le régler, il est important d’avoir une association professionnelle des entraîneurs, qui soit très forte pour défendre la profession. Sinon, l’entraîneur va rester seul dans son coin. Il faut que l’entraîneur retrouve sa vraie place et non rester ce fusible qui saute suivant les résultats. Il faut que l’entraîneur soit protégé par le législateur et les dirigeants. Que pouvez-vous dire sur l’arbitrage ? On a fait beaucoup de progrès en rajeunissant ce corps depuis des années. Malheureusement, ce corps vit une tension et une pression terribles à chaque match. Et c’est ce qui les pousse à la faute. Ils ont eux aussi besoin d’être mieux protégés afin de leur éviter cette pression. Les arbitres sont des êtres humains et ne peuvent donc pas être parfaits. Si on est honnête et responsable, on doit les protéger, car le métier qu’ils exercent, tout comme les entraîneurs, est un métier ingrat.

Quelle serait donc votre conclusion ? J’espère que cette année 2012 sera meilleure pour tout le peuple algérien en génral et pour les sportifs en particulier. Je souhaite de bons résultats pour nos équipes nationales et nos clubs dans les compétitions représentant l’Algérie pour rehausser le drapeau national. Interview réalisée par

maracanafoot1622 date 12-01-2012  

maracanafoot1622 date 12-01-2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you