Page 1

JSK

Hamenad : «Les joueurs ont perdu la hargne»

Ladjadj à la JSK, ça risque de ne pas durer

www.maracanafoot.com

N° 1621 du Mercredi 11 Janvier 2012

10 DA

BENCHIKHA :

Le Mouloudia passe à la VITESSE SUPÉRIEURE

MCA

De notre envoyé spécial en Espagne : Walid Saber

Koudri : «Le stage se déroule bien»

DJALLIT, GHAZI ET YACHIR SONT ARRIVÉS À 21H30

Djallit : «J’ai hâte de découvrir les sensations fortes du Mouloudia»

EXCLUSIF

«Je suis en train de tout reconstruire»

NAHD Ould Zmirli a pris attache avec BOUZIDI JSMB

Ça travaille dur au Maroc MAÏZA : «Un stage qui aura des répercussions positives»

USMH

BRACCI : «LE KAISERSLAUTERN EST UN BON TEST POUR NOUS» «Après seulement une séance, les joueurs se sont bien débrouillés» «Younes n’a rien perdu de son talent et Oussalé courait beaucoup» «Chaouchi mérite le numéro 1 de l’EN»

Hamedouch se réconcilie avec Laïb

«Je suis prêt à aider le club»

MENAD FAIT LE POINT  «Dans l’ensemble, je suis satisfait du rendement de l’équipe»  «J’ai constaté des imperfections au niveau de la défense»  «On prendra une décision sur Chohra et Amroune à la fin du stage»

KING OUSSANGA : «Si on me garde, je ne décevrai pas» OLLÉ-NICOLLE : «Oussanga, ce n’est pas le profil que je recherche»

Boumechera:

USMA

CRB

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memmoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba

ABDAT : «L’équipe aura un meilleur visage au retour» CRB-ES BÉNI KHALED AUJOURD’HUI

«Je n’ai jamais songé à quitter le club»


02

QUOTE-PART DES DROITS DE TV 2010-2011

EQUIPE NATIONALE :

1 200 000 000 CTS POUR TOUS LES CLUBS DE LIGUE1

La Fédération algérienne de football (FAF) a fixé les droits de TV pour la saison 2010-2011 à cent vingt millions de dinars pour les pensionnaires de la ligue 1 d’où seront déduites les dettes contractées par ces derniers (payement des joueurs, engagement et sanctions disciplinaires).

UN BIENFAITEUR AU SECOURS DU CRB

Les dirigeants du CRB ont omis de remettre au chef de délégation les frais de mission des joueurs et staff technique qui se trouvent en stage en Tunisie. Avant-hier, les joueurs ont réclamé leurs frais de mission aux dirigeants présents sur les lieux. Ces derniers ont pris contact avec le président du club, Gana, pour l’informer de ce « problème » qui pourrait enfreiner le bon déroulement de ce stage. Heureusement qu’un ancien responsable du Chabab a volé au secours du club en contactant un ami qui réside en Tunisie pour régler ce problème. Chose faite depuis hier à la grande joie des joueurs.

ZEDDAM VEUT INVESTIR AU CRB

Le PDG du Mouloudia de Batna, Naâmoune, plus connu sous le nom de Zeddam, attend l’ouverture du capital du CRB pour devenir ainsi un actionnaire de ce prestigieux club. Il compte mettre son argent au profit du Chabab pour l’aider dans sa marche du professionnalisme qui demande beaucoup d’investissements. Il est à rappeler que Zeddam dans un passé récent sponsorisait la JSK. Ce dernier détient l’exclusivité en Algérie de la marque des batteries Tudor.

M. MEDJIBA PRÉSIDENT DE LA COMMISSION D’ARBITRAGE DE LA LNFA…

M. Rachid Medjiba, ancien arbitre international, a été désigné comme président de la Commission d’arbitrage de la Ligue nationale de football amateur (LNFA). Cette commission, nouvellement créée, est chargée de la désignation des arbitres pour les rencontres du championnat de division nationale toutes catégories, ainsi que de la formation des arbitres. Signalons que ces missions relevaient de la Commission fédérale des arbitres.

…ET PRÉSIDE UN SÉMINAIRE DU 15 AU 17 JANVIER

Trente directeurs de jeu et cinquante-huit assistants dont deux femmes seront regroupés à l’hôtel Mehdi de Staoueli du 15 au 17 janvier prochains pour un séminaire et subir aussi les tests Cooper. Dans cette liste, on retrouve beaucoup de noms de la même famille des anciens arbitres comme par exemple, Djezzar, Hafi Rassou et Kestali.

L’équipe nationale algérienne de football ne possède qu’un seul attaquant de métier, à savoir Rafik Djebbour de l’Olympiakos Le Pirée.

I

ACTUEL

RAFIK DJEBBOUR l’atout principal de Halilhodzic en attaque

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

l faut savoir que depuis que Rabah Saâdane avait pris en main l’équipe nationale algérienne, il y a plus de trois ans, il n’a pu trouver un avant centre de métier pour concrétiser les différentes occasions de but créées par les Verts. Il est vrai qu’au début de cette équipe nationale, les joueurs n’étaient pas très connus et donc, les férus des Verts ne voyaient que ces «jeunes » émigrés composant cette équipe nationale avec leur fougue et leur grande volonté à défendre les couleurs nationales qui les font rêver. Et une petite confiance s’est installée, sans que l’on s’aperçoive, qu’en réalité, le problème de la sélection algérienne est l’absence d’un avant centre de métier. Puis, voilà que Saâdane déniche Rafik Djebbour. Les Verts terminent la Coupe d’Afrique des nations 2010 en demi-finale, soit à la 4e place alors qu’en réalité personne ne s’attendait à un tel parcours de la troupe de Saâdane et ce, malgré le fait que Djebbour ne marque pas beaucoup en sélection contrairement qu’avec son club. Par la suite, le « rêve » que les Algériens attendaient depuis 24 ans s’est réalisé avec Saâdane et Djebbour en avant centre de métier pour la Coupe du monde 2010. Et toujours est-il que Djebbour n’arrive pas à marquer autant de but qu’avec son club. C’est l’incompréhension totale chez les férus des Verts. Saâdane ne trouve pas de solution à cet état de fait. Après son départ de chez les Verts, Saâdane fait le constat amer comme tous les Algériens que le problème de l‘efficacité n’est pas réglé en dépit de la présence de Djebbour. Mais, aux dernières nouvelles, Rafik est revenu en force. Il vient même de battre le record des 10 buts inscrits dans l’histoire du club du Pirée par Yves Rose, depuis l’année 1972. Avec dix buts inscrits avec l’Olympiakos Le Pirée, Djebbour s’est imposé au sein du championnat grec, malgré les différents problèmes qu’il vit avec son club et les supporters de l’équipe, sans oublier les critiques des médias à son encontre. Faut-il rappeler ce bras de fer

entre les Turcs et les Grecs, pour Djebbour. Soit Fenerbahcé qui ne lâche pas Djebbour dont il voulait s’assurer les services, mais les Grecs ne veulent rien savoir : ils ne lâcheront pas Djebbour. Et celui-ci avait même déclaré qu’il en «avait mare» de ce problème sans oublier de lancer : “Laissez-moi partir”, aux responsables de son club. «Le Fenerbahcé me veut. Vous devez me comprendre. Laissezmoi partir pour la Turquie !» Ces dires ont été par la suite démentis par le joueur. Or, certains croient que ce démenti a été fait après entente entre Djebbour et les responsables de son club

grec. Ce qui est inexplicable, c’est que d’une part, Djebbour est rentré dans la légende de ce club alors qu’il vit des problèmes avec celui-ci. Et le comble, c’est qu’il est très demandé pour un éventuel transfert. Puis, le président de l’Olympiakos, Evangelos Marinakis, s’est vu de nouveau obliger de sortir de son mutisme pour tirer les choses au clair. Interrogé à propos du supposé départ de son attaquant algérien Rafik Djebbour, le richissime homme d’affaires grec a nié tout en bloc : «Djebbour n’ira nulle part. Il est très heureux avec nous. La direction du club le

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

considère comme un élément pesant du groupe et on n’a pas l’intention de nous séparer de notre meilleur joueur.» D’autre part, juste après cette déclaration, on avait appris d’une source proche du club du Pirée que les dirigeants du club auraient élaboré un nouveau contrat pour Djebbour, afin de le convaincre de prolonger pour deux années supplémentaires. Ce nouveau contrat comprendrait notamment une hausse importante du salaire du joueur et d’autres avantages très intéressants. Il devrait même y avoir une clause qui permettra à l’ancien pensionnaire de l’AEK Athènes de quitter l’Olympiakos, si un club européen d’envergure venait à se présenter. Faut-il juste rappeler que Djebbour avait opté pour deux ans et demi en faveur de l’Olympiakos à sa venue au club, en janvier 2011. D’ailleurs, l’attaquant de l’équipe nationale et de la formation grecque de l’Olympiakos, Rafik Djebbour, occupe la 4e position des buteurs africains dans les championnats d'Europe, selon le classement de RFI publié au début du mois de janvier en cours. C’est dire que le buteur Djebbour annonce donc son véritable retour sur les terrains en s’illustrant par plusieurs réalisations. Ce qui devrait réjouir le coach des Verts, Halilhodzic. Puisqu’il va devoir bien le choisir dans sa prochaine liste très attendue pour la double mission de se qualifier à la Coupe d’Afrique des nations 2013 et au Mondial2014. D’ailleurs, le match contre la Gambie le 29 février prochain pour le compte des éliminatoires de la CAN-2013 tombe à pic. Ce match devrait permettre aux Verts de démontrer qu’ils sont bel et bien supérieurs aux Gambiens. Mais, pour ce faire, il va falloir s’imposer à Banjul. Et comme Djebbour ne devrait pas être absent de ce match, il ne reste plus à Halilhodzic que de lui assurer le soutien que doit avoir un avant centre de pointe pour concrétiser. A noter qu’aux dernières nouvelles, Djebbour s’est blessé au pied droit lors de la 13e journée du Championnat grec. Seulement, selon les rapports des médias locaux, cette blessure est légère et Djebbour devrait reprendre hier les entraînements avec ses coéquipiers de l’Olympiakos. Désormais, Djebbour est très précieux pour les Verts, il lui manque juste ce soutien derrière pour qu’il soit plus efficace qu’avec son club. Saïd Ben


LIGUE 1

On prépare encore… le MCA

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

La phase retour en ligne de mire

Les Canaris du Djurdjura ont entamé leur préparation dimanche dernier en Espagne, plus exactement à Barcelone, afin de se préparer et recharger leurs accus pour la suite du parcours, ainsi bien sûr pour le prochain match du championnat, face au Mouloudia d’Alger, prévu le 21 de ce mois à l’extérieur.

L

a bande à Meziane Ighil et ses collaborateurs sont à la dernière semaine de ce stage avant le premier match de la phase retour. Les joueurs s’entraînent quotidiennement à Barcelone, sous la houlette du staff technique, à sa tête le coach Ighil Meziane. Ce dernier prépare activement ses poulains et à coup sûr ses cartes à dix jours de la rencontre importante. Pour rappel, les Jaune et Vert auront à en découdre avec la formation du Mouloudia d’Alger au stade du 5-Juillet. Un grand morceau donc que la JSK aura à disputer, car

l’équipe du Doyen n’est guère facile à manier chez elle et devant ses supporters. Par ailleurs, il est à signaler que la formation phare de la Kabylie se trouve actuellement en Espagne pour se préparer à clôturer la première phase du championnat à la sixième place du tableau. De plus, l’équipe rossoneri a réalisé de mauvais résultats lors du dernier match de la phase aller. C’est dire que l’entraîneur Ighil devra trouver des solutions pour remédier aux lacunes de l’équipe qui l’empêchent d’enchaîner avec de bons résultats consécutifs. En d’autres termes, il est fort probable que le coach Ighil fasse des changements lors de la phase retour au vu des précédentes rencontres et ce, afin d’y remédier. À vrai dire, c’est surtout en attaque que la JSK souffre en ce moment, car, en effet, les attaquants Kabyles marquent peu de buts, et il est fort possible que des changements interviennent lors du premier match de la deuxième manche du championnat. Les joueurs préparent sereinement la suite du parcours, et

ce, afin d’entamer la phase retour avec un bon résultat, et ainsi réussir de belles choses à l’avenir, car le championnat figure désormais comme l’objectif principal de l’ensemble du club de la Kabylie.

Le recrutement hivernal au point mort

La période des transferts hivernale étant ouverte le 15 décembre dernier, les clubs de l’élite se dépêchent pour renforcer leur team par des éléments pour apporter un plus à leurs équipes. Cependant, ce n’est pas le cas du côté du club phare de la Kabylie. En effet, mis à part le Malien Makan Dembélé, qui a signé son contrat il y a de cela deux semaines, aucun autre joueur n’a été recruté pour le moment par la direction de la JSK. En tout cas, les dirigeants du club n’ont pas encore enregistré de nouvelles recrues, alors que l’équipe kabyle a grandement besoin de renfort, notamment dans le compartiment offensif, source de nombreuses critiques. M. L.

Hamenad : «Les joueurs ont perdu la hargne»

L

L’ex-gardien international de la JSK Omar Hamenad était l’invité de BRBR TV diffusé avant-hier soir.

ors de son intervention, l’ex-gardien international est revenu sur plusieurs points qui concernent son ancien club la JSK qui se trouve actuellement en stage à Barcelone. Questionné sur le niveau de l’équipe qui ne fait pas peur comme avant à ses adversaires notamment à domicile pour cette première manche du championnat, Hamenad estime que les joueurs ont perdu la hargne : «Tout ce que je peux vous dire làdessus, c’est que les joueurs ont perdu la hargne qui existait auparavant. C’est pour cette raison que l’équipe trouve à chaque fois toutes les peine du monde à s’imposer notamment à domicile. Les joueurs doivent avoir plus de volonté et de détermination s’ils veulent que l’équipe retrouve son meilleur niveau et réaliser les meilleurs résultats possibles ».

«Asselah n’a pas confiance en luimême »

Sur le rendement du gardien Malik Asselah qui commet des erreurs qui lui coûtent chères à chaque fois, Hamenad estime que l’ex-gardien du NAHD manque de confiance en luimême, c’est la raison d’après lui des prestations plus ou moins convaincantes du gardien du numéro 1 des Canaris. «Asselah est un gardien qui possède beaucoup de qualités d’un bon gardien, toutefois, il lui manque la confiance en soi-même pour donner un rendement meilleur lors des différentes rencon-

tres que dispute l’équipe. Il doit se mettre en confiance ce qui lui permettra certainement d’être plus performant lors des prochaines rencontres qui attendent l’équipe. »

« Les gardiens de la JSK doivent travailler davantage »

En dépit que plusieurs spécialistes et techniciens estiment que Mazari et Asselah sont pétris de qualités, l’ex-entraîneur des gardiens de l’EN Olympique estime que les gardiens de la JSK doivent travailler davantage. «Je suis d’accord que les gardiens de la JSK aient beaucoup de qualités, toutefois, ils doivent travailler davantage afin de progresser. Le travail est la clef de la réussite et les gardiens de l’équipe doivent cravacher s’ils veulent réussir une grande carrière et aider leur équipe à réaliser les meilleurs résultats possibles. Avec du travail, je suis convaincu qu’ils seront plus performants à l’ avenir.»

« Je suis prêt à revenir »

A la question de savoir s’il est prêt à revenir et à travailler à nouveau à la JSK prochainement, Omar Hamenad dira qu’il est prêt à servir son club de toujours à tout moment : « La JSK est ma seconde famille où j’ai passé plusieurs années. Je suis toujours disponible à servir ce grand club où j’ai passé de bons moments. Si on me fait appel, je n’hésiterai pas à mettre mon expérience en faveur de l’équipe afin que cette dernière soit toujours au top. Je me donnerai à fond afin de servir le club qui m’a tout donné » a-t-il conclu.

Ladjadj à la JSK, ça risque de ne pas durer

03

C

omme tout le monde le sait, le courant ne passe plus entre le chairman kabyle et son manager général Youcef Ladjadj. En effet, ce dernier a failli même quitter le club si ce n’était la pression de Meziane Ighil qui l’a imposé pour rejoindre l’équipe en Espagne. Accusé de ne pas avoir informé les dirigeants des intentions d’ighil de quitter le club, le chairman kabyle a décidé tout simplement de mettre fin à ses fonctions. Toutefois, le coach Ighil l’a soutenu en l’imposant même dans le groupe qui a rejoint Barcelone. Même si les choses se sont calmées pour le moment entre Hannachi et Ladjadj, la guéguerre risque de revenir après le stage et Ladjadj risque de quitter son poste à tout moment si les choses ne reviennent pas à la normale dans les tout prochains jours

Tout le monde se trouve en Espagne mais…

D’autre part, on constate que le coach Ighil soutient le manager Ladjadj et ne voulait pas mettre Berkaine comme chef de délégation, et le président Hannachi a voulu limoger Ladjadj qui est parti avec l’équipe à la dernière minute. Cela montre les différends qui existent au sein du club. En résumé, Ladjadj a le soutien de l’entraineur Ighil et Berkaine a le soutien du président Hannachi et tout indique que beaucoup de choses peuvent arriver lors de la seconde manche du championnat, soit après le stage où tout le monde était présent. Or, les différends doivent être mis de côté dans l’intérêt du club qui a besoin d’une grande sérénité pour un meilleur parcours. C’est le souhait de tous les amoureux des Jaune et Vert qui souhaitent voir leur équipe retrouver sa sérénité en réalisant les meilleurs résultats possibles et pourquoi ne pas gagner un titre à la fin de la saison. M. L.

Nessakh élu meilleur joueur de la phase aller Selon plusieurs sites

L’arrière gauche des Canaris, Chemsdine Nessakh, a été élu meilleur joueur kabyle pour la première phase du championnat par plusieurs sites.

E

n effet, son choix par ces sites a été juste une petite récompense à ses grands efforts fournis tout au long de la phase aller. Régulier dans ses prestations, l’expensionnaire de l’ASMO a eu un rendement remarquable en participant à beaucoup de succès réalisés par son club que ce soit à domicile ou bien à l’extérieur. En évitant les blessures et les suspensions, Nessakh a été au top sur tous les plans en attendant de confirmer lors de la seconde manche du championnat. A signaler que même le coach Ighil , et avant lui Moussa Saïb, ont avoué que c’est le meilleur élé-

ment des Canaris pour la saison en cours.

Il risque de partir en fin de saison

Avec le rendement qu’il est en train de donner depuis le début de saison, la JSK risque de perdre un pilier à la fin de la saison. En effet, se trouvant en fin de contrat, Nessakh pourrait changer d’air dès la saison prochaine. A signaler que son manager est en contacts avec plusieurs clubs européens afin de le transférer pour la prochaine saison. Pour cette raison, la direction kabyle doit réagir afin de maintenir son meilleur joueur de cette phase aller, au moins de bénéficier de son transfert au cas où l’ex-pensionnaire de l’ASMO décrochera un contrat en Europe la saison prochaine. M. L.

En ratant plusieurs matchs

La JSK piégée par son inefficacité OFFENSIVE

T

ous ceux qui ont suivi le parcours de la phase aller du championnat professionnel de Ligue 1, s’accordent à dire que le club kabyle avait les moyens de faire mieux que cette sixième place qui complique davantage sa situation à la phase retour. Mais, il faut avouer que cette JSK manquait visiblement d’un facteur primordial

pour bien gérer ses rendez-vous. C’est sans doute, l’inefficacité devant les bois. Il est vrai que les hommes d’Ighil Meziane n’ont ménagé aucun effort en faisant preuve à chaque fois de beaucoup de détermination et hargne mais, cela n’a malheureusement pas suffi à cette jeune équipe. S. Aberkane

ur l’ Espagne Hannachi s’envolera demainagnepo , en prévision de la suite du par-

préparer en Esp , à sa tête Vu que son équipe est en train de se difficile, le premier responsable du club très , samedi pe cours qui s’annonce, d’ores et déjà équi son avec age voy du i, qui n’a pas été age voy du le président Mohand Chérif Hannach sera personnels, d’après notre source, il e stag son dernier, pour cause d’empêchements are prép pe équi n de Barcelone où son S. A. demain, dans l’après-midi en directio hivernal.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04 LE PROCHAIN MATCH AMICAL LE 14 JANVIER

Les Vert et Rouge qui ont affronté lundi le Kaiserslautern, vont affronter pour le second test une équipe allemande. La date a été fixée pour le 14 janvier. Le coach aura tous ses joueurs entre les mains, et pourra voir à l’œuvre son groupe afin d’essayer de tirer son équipe type pour compter sur elle lors de la phase retour.

KOUDRI, ATTAFEN ET MEGHERBI MÉNAGÉS

Pour ce premier test des Mouloudéens contre l’équipe du Kaiserslautern, l’entraîneur du MCA, François Bracci n’a pas fait jouer Koudri, Attafen et Megherbi. Le coach a tenu à les ménager et ils devront jouer le prochain match amical le 14 du mois en court.

DJALIT, GHAZI ET YACHIR SONT ARRIVÉS À 21H30 Après avoir signé son contrat lundi, le désormais exHarrachi, Samy Yachir, a pris le vol pour l’Espagne en compagnie de la nouvelle recrue, Djalit et le Mouloudéen Ghazi. Les trois joueurs sont arrivés au lieu du stage vers les coups de 21h30. Après une nuit de repos, les trois joueurs ont enfilé les crampons pour entamer le travail.

CHAOUCHI MONTE EN PUISSANCE

Décidemment, ce Chaouchi ne cesse de montrer sa grandeur. Après ses grands résultats avec l’EN et lors de ce début de saison du championnat, voilà qu’il s’illustre en Espagne et surprend plus d’un. Un lion en cage qui rugit pour contrer les raids de l’adversaire. Il a réussi un grand match contre le Kaiserslautern. Des sorties réussies. Il a donné de la confiance à son équipe qui s’est bien présentée sur le terrain. Revoir Chaouchi avec les Fennecs, ne serait pas une grosse surprise. Car, Faouzi Chaouchi montre de jour en jour, qu’il est un grand gardien et surtout qu’il a mûri comme il l’a confié, quand il a purgé sa suspension de 5 matches. Chaouchi monte en puissance et ça fait un grand bien pour les Mouloudéens, qui vont compter sur leur number one pour réaliser une phase retour explosive. D’ailleurs, le Kaiserslautern a trouvé du mal pour arriver aux filets du MCA, et n’a visité la cage de Chaouchi qu’une seule fois. Cette équipe a pu marquer les trois autres buts quand Chaouchi avait cédé sa place. Chaouchi montre ses dents et annonce la couleur d’Espagne.

LIGUE 1

BRACCI : «LE KAISERSLAUTERN EST UN BON TEST POUR NOUS» Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

De notre envoyé spécial en Espagne, Walid Saber

Le Mouloudia d’Alger a perdu son premier match amical contre une bonne équipe Allemande du Kaiserslautern. Mais, l’entraîneur en chef des Vert et Rouge, sort comme même satisfait du terrain, car il a vu ses joueurs bien présents sur le terrain.

E

n effet, après une journée passée en Espagne, les Mouloudéens avaient le lendemain, un adversaire allemand à affronter en amical, dans un match qui rentre dans le cadre de la préparation hivernale. François Bracci qui a vu son équipe s’incliner par un score lourd de 4-0, est sorti avec des leçons de cette joute, qui vont l’aider à bien préparer son groupe pour son retour à Alger. A la fin du match, on a eu une conversation avec le coach qui a voulu revenir sur le match et des points qui l’ont rendu heureux.

«Après seulement une séance, les joueurs se sont bien débrouillés»

L’entraîneur du Mouloudia d’Alger, dira concernant la débâcle lourde de son équipe : «Après seulement, une séance d’entraînement, les joueurs se sont bien débrouillés sur le terrain. Ce n’est pas le score de la partie qui compte à mes yeux, car c’est juste un match amical, mais l’emplacement et la présence de mes joueurs qui sont importants. Je dirais, que l’équipe a bien roulé sa bosse pour ce début de stage. Je ne nie pas qu’il reste un grand travail à faire, mais on est qu’au début et je pense qu’on est sur la bonne voie.» Le Corse est formel, le

MCA a bien réagi sur le terrain. Le score n’est pas l’essentiel dans ce genre de match. Le plus important, c’est de gagner les rendez-vous du championnat. «En championnat, on ne va pas affronter cette équipe allemande.» L’entraîneur Mouloudéen continue à parler de la partie en amical, surtout que tout le monde a vu que l’adversaire était supérieur par rapport au MCA : «On a affronté une équipe allemande d’un autre niveau. En championnat, on ne va pas affronter cette équipe allemande et c’est tant mieux. Mais, le plus important, c’est que mes joueurs ont bien réagi. Je suis persuadé, qu’ils sont sortis avec beaucoup de leçons qui vont les aider pour la suite du parcours.» Le coach rassure le public des Chnaoua qui sont au courant du 40 contre le Kaiserslautern. «On ne descend pas une équipe à cause seulement, d’une défaite lors d’un match amical et cela juste après une seule séance d’entraînement. Car, le MCA est en rodage pour le moment.»

«Younes n’a rien perdu de son talent et Oussalé courait beaucoup»

Il y avait en plus de la défaite contre le Kaiserslautern, des joueurs Mouloudéens qui se sont distingués et Bracci parle de cela et dit : «Les nouvelles recrues sont la seule satisfaction. Younes n’a rien perdu de son talent.» Donc, l’exmouloudéen qui a refait son come back, annonce la couleur et pour Bracci, c’est le même Younes qui a fait vibrer les gradins du 5-juillet à maintes reprises. Pour les autres recrues, ils n’ont pas pu jouer car, ils étaient dans l’avion pour rejoindre leurs camarades en Espagne. Pour connaître ce qu’en pense Bracci, il faut attendre le prochain match amical. Pour Oussalé, Bracci dira : «Il ne s’est pas arrêté de courir sur le terrain. II s’est bien

dépensé et je pense qu’on verra un nouveau Oussalé quand on rentrera chez nous. Je suis heureux.»

«Chaouchi mérite le numéro 1 de l’EN»

Les regards et les projecteurs ont été attirés par un seul homme qui a pour nom Chaouchi. Le gardien du Mouloudia d’Alger a été auteur d’une prestation excellente. Bracci était tombé sous le charme au point de dire : «C’est un grand gardien. Chaouchi mérite d’être le numéro 1 de l’EN. Il a tout pour réussir une excellente carrière. Je suis très fier de lui. C’est le monsieur 50% de notre équipe, c’est clair.» Chaouchi est sorti du terrain en laissant le score d’un but à zéro. Il arrêtait les bolides des Allemands. Mais, quand il a cédé sa place, le MCA a sombré après cela. En tous les cas, le match amical contre les Allemands a fait comprendre aux Mouloudéens qu’il reste encore du travail à faire, mais que les Algérois sont en bonne voie. Le coach est confiant. W. S.

Il est en colère à cause du stage des Verts pour les gardiens de buts

«C'est du n'importe quoi» Il n’est un secret pour personne, le 16 janvier, les gardiens de buts convoqués, rejoindront le staff technique de l’équipe nationale pour un stage de préparation et d’évaluation en même temps. Faouzi Chaouchi fait partie de ce groupe et donc laissera les Mouloudéens bientôt. L’entraîneur Mouloudéen était très en colère quand il pense à ce stage. Il dira : «C’est du n’importe quoi. Je ne comprends pas pourquoi, on convoque nos gardiens en cette période de préparation. L’équipe a besoin de chaque élément pour former la chaîne. Chaouchi est devenu le cœur de cette équipe et aurait bien voulu l’avoir avec nous tout au long du stage pour qu’il puisse se préparer comme il se doit avec ses camarades.» Des décisions qui pour le Corse, n’aident pas beaucoup le développement du foot Algérien. Il dira par la suite : «Je ne pense pas que convoquer un joueur qui se trouve en pleine préparation avec son équipe, va l’aider à être meilleur à l’avenir. Je pense qu’il aurait été judicieux de laisser les gardiens travailler dans la sérénité, avec leurs clubs respectifs et quand ils reviennent à leur quotidien, ils passeront des tests d’évaluation.» Mais, malgré tout cela, le coach est conscient que son protégé va le quitter bientôt, et devra jouer ses matches amicaux en comptant sur Azzedine ou Bouzidi.

Koudri : «Le stage se déroule bien»

Comment se passe la préparation du MCA ? Tout se passe bien. Le groupe se sent bien et travaille dans la sérénité. Tout le monde veut revenir en force dans le championnat, et c’est avec sérieux qu’on travaille. Le stage se déroule bien et la bonne ambiance règne. Je pense qu’on sera au top quand on rentrera chez nous à Alger. Le MCA s’est incliné par un score lourd pour son premier test, qu’en pensez-

vous ? Il ne faut pas juger l’équipe maintenant, car on a affronté le Kaiserslautern juste après une seule s é a n c e d’entraînement. Un peu court pour voir le vrai rendement de chacun, mais je dirais que l’équipe s’est bien défendue et ce n’est pas parce qu’on a perdu par un score de quatre à zéro que ça voudrait dire qu’on est passé à côté. Sincèrement, l’adversaire était fort. On a affronté une très bonne équipe et je pense que ça va nous aider pour l’avenir.

Vous n’avez pas joué le match… Exact, le coach a voulu me ménager. Il n’y a pas seulement moi, il y avait Megherbi et Attafen qui n’ont pas joué aussi, mais ce n’est pas grave, on aura l’occasion de jouer des matches. On va bien se préparer et faire en sorte pour être prêts sur tous les plans afin de revenir très forts pour la reprise du championnat. Vous allez jouer celui du 14… Inchallah, je serai présent lors du match amical qui me permettra de bien

me préparer. En tous les cas, je dois être présent pour ce second test. Je retrouve mes sensations de jour en jour, et d’ici là, je serai prêt pour jouer. Que diriez-vous sur les nouvelles recrues ? Celui qui ramène avec lui un plus, est le bienvenu avec nous. On a tout mis en œuvre pour assurer à ses nouveaux, une bonne ambiance on doit bien les entourer pour qu’ils se sentent chez eux, et fassent un bon parcours quand on rentrera chez nous. Walid. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Enfin de la concurrence EN ATTAQUE ! APRÈS LA VENUE DE YOUNÈS, YACHIR ET DJALLIT…

Avec seulement 11 buts inscrits durant les 15 matchs de la phase aller du championnat professionnel de Ligue 1, la ligne d’attaque du Mouloudia d’Alger, est tout simplement, l’une des plus faibles du championnat.

E

n effet, puisque, la plus faible est celle du NAHD avec seulement, 8 buts marqués et le MCA et l’AS Khroub viennent juste après, avec leurs fameuses 11 réalisations. Il est vrai, qu’à l’exception de la ligne d’attaque de l’ES Sétif qui a quand même, inscrit 34 buts en 15 matchs, aucun autre compartiment offensif n’a vraiment défrayé la chronique durant cette phase aller, puisque la deuxième ligne d’attaque à savoir, celle du CR Belouizdad, n’a marqué que 21 réalisations. D’ailleurs, même l’USM Alger avec sa pléiade de «stars», n’a pas fait mieux en inscrivant seulement, 19 buts lors de la première manche du championnat. Le grand soulagement de Bracci, depuis son retour au Mouloudia d’Alger le mois de novembre dernier, le technicien corse, François Bracci, a toujours insisté sur le renfort en attaque après qu’il s’est avéré que ce compartiment était tout simplement le maillon faible du Doyen. Il s’agit là, d’une pure vérité car à l’exception des deux nouvelles recrues, Sayeh et Yaalaoui, aucun autre attaquant n’a réussi à trouver ses marques

05

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

dans ce compartiment sensible à l’instar de Laraf, Amroune, Oussal, Douadi et autres. Sentant le danger venir, la direction du Vieux club algérois, a immédiatement réagi en prenant dès l’ouverture du mercato hivernal, l’initiative quant à l’opération «refonte en attaque.» En effet, puisque les dirigeants mouloudéens ont vraiment frappé fort cette fois-ci, et contrairement au mercato estival complètement raté, en engageant des joueurs de valeurs qui vont à coup sûr, apporter le plus à l’équipe en général. Pour rappel, la direction du MCA a officiellement, recruté Sofiane Younès (ex-JSK), Mustapha Djallit (ex-JSMB), Samy Yachir (ex-USMH), Kacem Hadji (ex-WAT) et le revenant,

Bilel Moumène qui était absent pour des raisons de blessures. Une certitude, ce nouveau recrutement semble réjouir tous les Mouloudéens et en parti-culier, l’entraîneur Bracci qui ne veut plus revivre le «cauchemar» de la phase aller.

Quelle réaction pour les anciens ?

Statistiquement parlant, le MC Alger compte désormais, pas moins de 8 attaquants à savoir : Amroune, Douadi, Yaalaoui, Sayeh, Younès, Djallit, Yachir et Oussalé. En plus de tout ce beau monde, il faut ajouter les autres joueurs à vocation offensive, à l’image de Berradja et Attafen sans oublier, l’inévitable

Babouche le «défenseurattaquant» qui a une moyenne de 7 à 8 buts par saison. Normalement, avec tous ces joueurs de valeur, la ligne d’attaque des Vert et Rouge, aura enfin, l’occasion de carburer à plein régime après une panne sèche qui a quand même, duré deux longues saisons. C’est pour dire, que cette fois-ci, la concurrence est plus que jamais lancée dans le camp des joueurs. Mais la question qui se pose maintenant, est sans doute : quelle sera la réaction des anciens attaquants notamment, le trio Amroune-OussaléDouadi après la venue de Younes, Yachir et Djallit ? Pour connaître la réponse, il faudra suivre la phase retour du championnat professionnel de Ligue 1 qui débutera fin janvier.

BRACCI PENSE DÉJÀ À LA JSK !

Tout en restant très «bronché» avec ce stage de préparation qui s’effectue en Espagne, l’entraîneur, François Bracci, pense déjà à la reprise du championnat et surtout, au très attendu MCA-JSK prévu à Bologhine, le 21 du mois en cours. En effet, puisque le premier responsable de la barre technique des Vert et Rouge, profite de chaque occasion, pour parler du prochain clasico. D’ailleurs, juste après la défaite de son équipe face au club allemand du FC Kaiserlautern (4-0) lors du premier match amical, le coach mouloudéen avait textuellement déclaré : «Il est vrai, que le score est très lourd mais le plus important, c’était de se frotter au haut niveau devant une équipe qui n’est plus à présenter. Je pense, que cette joute amicale était très bénéfique pour nous, et ce, sur tous les plans, mais personnellement, je pense beaucoup plus au premier match de la phase retour contre la JS Kabylie où on se doit d’être au rendez-vous.» No comment ! M. B.

Djallit : «J’ai hâte de découvrir des sensations fortes avec le Mouloudia»

Comme il est su, la nouvelle recrue des Vert et Rouge, Mustapha Djallit, n’a rejoint le groupe que lundi passé après avoir réglé son problème de visa. Avant son départ, l’ex-attaquant du WAT, de l’ESS et de la JSMB, nous a accordé ce bref entretien, pour nous parler de ses ambitions personnelles en optant pour le Doyen des clubs algériens.

Pour rentrer directement dans le vif du sujet, qu’attendez-vous vraiment de votre engagement avec le MC Alger ? Pour être honnête avec vous, je suis venu pour relancer ma jeune carrière après mon bref passage à la JSM Béjaïa. Vous savez, je suis un attaquant et mon métier, c’est de marquer des buts. D’ailleurs, c’est pour cette raison que les dirigeants du MCA m’ont sollicité. Donc, je suis au Mouloudia pour marquer le maximum de buts pour répondre aux espérances de tous les Mouloudéens qui m’ont très bien accueilli. Ne craignez-vous pas la concurrence avec tous ces attaquants déjà en place ?

Bien au contraire ! La concurrence a toujours été une motivation pour moi. Mais il faut savoir que la présence de plusieurs attaquants au sein d’une équipe, donne plus de possibilités et plus de choix, et cela ne sera que bénéfique pour toute l’équipe. Je pense, qu’avec les Sayeh, Yaalaoui, Berradja, Younès, Yachir et compagnie, le Mouloudia sera plus fort. Justement, tout le monde parle du recrutement du MCA lors de ce mercato hivernal, qu’en pensez-vous étant l’une des nouvelles recrues ? Je pense, que Younes n’est plus à présenter et reste toujours une valeur sûre. Hadji qui possède un potentiel physique et technique très impressionnant, pourra lui aussi apporter le plus tout comme Yachir qui a démontré de belles choses sous les couleurs de l’USM El Harrach. Par ailleurs, les mouloudéens connaissent très bien Moumène étant un enfant du club. Me concernant, je ferai tout pour répondre sur le terrain, car je sais que les mouloudéens misent beaucoup sur Djallit en attaque et sincèrement, je n’ai absolument pas le droit de les décevoir. Et comment voyez-vous le MCA

prochainement ? A mon humble avis, ce Mouloudia fera très mal lors de la phase retour, car il ne faut pas oublier que cette équipe possède un bon groupe qui a été freiné par de nombreux problèmes notamment, le manque de préparation d’intersaison qui a vraiment joué un très mauvais tour aux joueurs. Mais sincèrement, quand vous avez des joueurs comme Babouche, Chaouchi, Berradja, Atafen, Koudri, Ghazi, Beseghier, Sayeh, Yaalaoui, Zeddam, Douadi et consorts, il y a vraiment de quoi être très optimiste pour le reste du parcours. En parlant justement de préparation, vous êtes appelés à vous y mettre sérieusement au travail en Espagne, un mot là-dessus ? En effet ! D’ailleurs, je me prépare pour le voyage en compagnie de mes camarades Ghazi et Yachir et j’espère de tout cœur, que tout se passe pour le mieux en effectuant une bonne préparation durant ce stage. Une certitude, j’ai vraiment hâte de rejoindre le groupe pour découvrir les sensations fortes du Mouloudia. Entretien réalisé par Mounir Ben.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


L’ ABM AU MENU SAMEDI PROCHAIN

Le staff technique des jaune et noir a programme un troisième match amical après celui joué hier contre respectivement l’Arbâa et Keria En effet le match de samedi prochain se jouera devant la formation de Merouana à Tipaza, rencontre qui tombe a pique pour les joueurs regroupés au Grand Bleu.

AISSAOUI REJOINT LE GROUPE AU GRAND BLEU

Aissaoui a finalement intégré le stage des Jaune et Noir à Tipaza. En effet le joueur qui souffre du tendon d’Achille est finalement guéris puisqu’ il s’est entraîné le plus normalement du monde avec les harrachis. Son retour fera beaucoup de bien au groupe afin de bien entamer le travail collectif :« Dieu merci je suis totalement guéri et je me concentre sur mon travail avec le groupe je dirai même que ma blessure n’est plus qu’ une ancienne histoire et je ferai tout pour revenir à mon meilleur niveau dans les jours à venir.

CHAREF AUGMENTE LA CHARGE DE TRAVAIL

Apres trois jours de stage l’entraîneur en chef Charef a augmenté la charge de travail avec du biquotidien au menu. En effet le coach a même prévu des séances sur la plage pour améliorer l’ aspect physique des joueurs.

BELAID CHEZ LAIB HIER POUR BENAYACH

Selon des source très bien informées des affaires courantes de l’ USMH Belaid chargé du recrutement pour le compte du CRB a rencontré hier Laib afin de négocier la lettre de libération de Benayach qui affirme qu’ il veut bien opter pour le Chabab contrairement aux membres de l’ administration qui veulent transférer le joueur au WAT. Une chose est sur la réunion de demain entre les deux hommes tranchera sur cette question Touaheri toujours aux soins Le virevoltant attaquant des Jaune et Noir Touaheri est toujours aux soins. Ce dernier n’a pas toujours pas entamé les entraînements avec ces camarades.

LIGUE 1

Laib se reconcilie avec Hamedouch

06

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

Selon des source très bien informés des affaires courantes de l’USMH les choses semblent allées dans le bon sens entre Laib et Hamedouch.

Baabou contacté par l’ESM es dans les

L

n introduit Des sources très bie ne et Noir annonce que Jau des affaires courantes a des pourparlers très Baabou dit « Monga » de l’ES igeants dir avec les avancés trè l’ESM est s intéresMostaganem. L’offre de est toujours en catégorie sante pour le joueur qui s contrat jusqu’ à 2013 espoirs est toujours lié sou obtenir à obtenir. Le ile à .Sa libération sera diffic ès le match de la coupe apr er nch tra ra joueur dev devant le MCO.

es deux hommes qui ont beaucoup collaboré ensemble et qui ont aidé le club à retrouver la Ligue une. Selon ces mêmes sources une réunion est attendue entre les deux hommes jeudi prochain afin de régler les petit conflits qui les ont séparé .Hamedouch qui est toujours président de section de foot de l’ USMH jusqu’ au mois de juillet 2012 est prêt à revenir et aider le Boss harrachis dans la gestion du club « je suis prêt à revenir pour l’intérêt de l équipe malgré les divergences entre Laib et moi mais le plus important reste la bonne marche de notre équipe » affirme Hamedouch en effet selon les même source les deux homme sont d accord sur le principe pour tenir une assemblée générale dans les jours avenir et d’ un éventuel retour de Hamedouch aux affaires du club

L’ÉQUIPE EN REGROUPEMENT SANS COUVERTURE MÉDICALE

HAMEDOUCH : «Je suis prêt a aider le club»

Membre de l’AG du club El Hadi Hamedouch affirme qu’ il est prêt à aider Laib qu’il va rencontrer dans les jours à venir. En effet selon lui, Laib n’a pas trouvé l’appui auprès des membres actuels qui forment le conseil d’administration. Ces derniers n’ont rien apporté a l’instar de Bensemra qui n a rien fait pour le club depuis son arrivée. Hamedouch estime que Laib reste la seule alternative pour la bonne marche des Jaune et Noir

On a appris que tout est entré en ordre entre Laib et vous ? Pour le moment nous avons décidé de nous rencontrer jeudi prochain afin de débattre plusieurs points et sujets qui concernent . Personnellement et en dépit des petits conflits entre Laib et moi, il demeure toutefois la meilleure option pour la bonne marche des Jaune et Noir.

Justement Laib souhaite que les membres de l’ancien

S

IL TRANCHERA APRÈ LE MATCH DE COUPE MCO

bureau reprennent du service afin de l’aider dans sa tache ? Je dirai que je suis prêt pour revenir pour aider le club USMH mais j ai des conditions à poser qui rejoignent celle de Laib. Bensemra a affirme que l’ ancien bureau n’ a rien fait pour cette équipe de l’ USMH, qu’avez-vous à répondre ? Tout le monde sait très bien que l’accession en Ligue une c’est au cours de notre mandat donc cela suffit amplement comme réponse . Un dernier mot ? Je persiste à dire que malgré tout que Laib reste la meilleure option pour l’ USMH.

Les camarade de Grich se trouvent depuis trois jours en regroupement au Grand Bleu pour bien préparer la phase retour mais toutefois sans la moindre couverture médicale . En effet le médecin de l’ équipe se trouve actuellement en France et cette situation a fait sortir Charef de ses gongs .

AISSAOUI : «Maintenant place au travail»

Le revenant Aissaoui affirme qu’il est totalement rétabli et il a repris du service. En effet le concerné se concentre désormais sur son travail et sa blessure n’est plus que de l’histoire ancienne .Le joueur évoque la parfaite ambiance qui caractérise actuellement le groupe et tout le monde travaille d’arrache pied pour bien préparer la phase retour.

Votre présence parmi le groupe prouve que vous avez réintégré et que vous êtes totalement remis de votre blessure ? Oui et sincèrement je suis content d’avoir rejoint mes camarades. Comme vous voyez je m’entraîne le plus normalement avec le groupe je me sens apte à accomplir mon travail pour préparer la phase retour. Comment trouves tu l’ambiance au sein du groupe ? L’ambiance est parfaite. On se concentre pleinement sur notre travail afin d’aborder la phase retour en puissance. Lotfi.s

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Un stage prometteur…

07

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

YACHIR, PISTE ABANDONNÉE !

La piste Yachir a été finalement abandonnée. En effet, le Mouloudia d’Alger a fixé sa lettre de libération à 250 millions de centimes. «On ne pouvait pas se permettre une telle dépense», nous a révélé un membre de la direction.

UN STAGE RÉUSSI !

Les Béjaouis continuent leur préparation dans une ambiance bon enfant.

M

ieux encore, les camarades de Maïza s’appliquent et travaillent d’arrachepied, donnant ainsi l’impression de vouloir se remettre au plus vite, afin de replonger dans une compétition où ils comptent jouer

les premiers rôles. «Les joueurs ont été vraiment affectés par cette élimination en coupe d’Algérie. Ils se sentent, même, humiliés. Aussi, ils sont déterminés à faire le maximum pour terminer la saison par une consécration. C’est pour cela que lors de ce stage, ils sont en train de s’appliquer et de se donner à fond pour être fin prêts à la phase retour», nous a-t-on avoué. En fait, ce stage marocain paraît de plus en plus prometteur et les résultats vont, à coup sûr, être bénéfiques pour les Vert et Rouge qui n’ont pas caché leurs réelles intentions pour cette saison.

«Maintenant que la coupe est écartée, il ne nous reste plus que le championnat. Aussi, nous sommes appelés à effectuer un grand parcours, et viser carrément le titre pour renouer contact avec nos supporters et effacer de tous les esprits cette élimination qui nous a fait beaucoup de mal», ont ajouté certains joueurs. A partir du Maroc, les camarades de Boucherite annoncent déjà la couleur et s’apprêtent à mettre tout en œuvre pour reprendre la compétition en vue d’un long cheminement qui pourrait les mener droit vers le titre. D’ailleurs

dans ce contexte, l’on nous dira : «Toutes les conditions sont réunies pour la réussite du stage. Tout y est. De gros moyens ont été mis en œuvre pour que tout se déroule dans de bonnes conditions», avant d’ajouter : «Pour les joueurs, le titre est désormais, le point de mire. Ils ont tous le sentiment qu, s’ils ne parviennent pas à atteindre la 1ère place, leur saison sera un fiasco et, ainsi, ils ne pourront pas effacer cette élimination. Pour eux, la JSMB doit terminer la saison en beauté.» A. Z.

Ould Zmirli a pris attache AVEC BOUZIDI

Même si celui qu’on présentait comme le nouveau président du Nasria, Mourad Lahlou, avait pris attache avec Mahmoud Guendouz qui était attendu hier à Alger, les autres dirigeants, notamment le président Mahfoud Ould Zmirli a pris attache officiellement avec Youcef Bouzidi.

O

uld Zmirli a donc pris langue avec l’actuel coach du Mouloudia de Mekhadma, en lui précisant qu’il est toujours le président légal du club et que Lahlou n’a pas pris les rênes du club étant donné qu’il n’a rien donné de concret aux dirigeants. Il lui demandera de rencontrer les joueurs et de discuter avec eux pour savoir s’ils sont décidés à se donner à fond lors de la phase retour et donc réussir le pari de maintenir le club Sang et Or en Ligue 1. Bouzidi a

Un joueur de Hassi Messaoud engagé

La direction du Nasria vient de conclure avec un joueur de Hassi Messaoud, qui vient de signer un contrat de 30 mois avec le NAHD. Ce joueur répondant au nom de Zennou Samir, est âgé de 23 ans et joue en tant qu’attaquant libre ou en ailier. Pour le moment, c’est la troisième recrue du Nasria qui a ramené déjà Zerrouki du NARBR et Gaïd d’Erremchi.

Deux Africains attendus

répondu favorable à cet appel, et s’est rendu à l’hôtel El Mehdi de Staouéli où il a eu une discussion avec certains joueurs pour prendre la température et savoir s’ils sont décidés à tout faire pour assurer le maintien en Ligue 1. Bouzidi a, par ailleurs, été clair avec les dirigeants en leur avouant que rien n’est fait et qu’il devra d’abord discuter avec les responsables du MC Mekhadma pour connaître son sort, de même qu’il discutera avec un autre club qui le convoite aussi. Il ne sera pas

déçu également s’ils prennent leurs dispositions et discutent avec un autre coach, comme ils l’ont d’ailleurs fait en parlant avec Guendouz, qu’ils attendaient hier pour négocier avec lui. Tout se décidera donc après cette rencontre avec l’ancien joueur et entraîneur de Martigues et du Nasria qui avait évolué dans les années quatrevingts avec les Madjer, Merzekane et autres joueurs de l’équipe nationale 1982 qui avait participé au Mondial. Raouf Mesbah

Un dirigeant du Nasria nous avouera que la direction attend l’arrivée de deux joueurs africains. Il s’agit d’un Mauritanien et d’un Guinéen, tous deux internationaux et qui évoluent en attaque. Le recrutement sera donc clos avec l’arrivée de ces deux joueurs qui devraient donner un plus à l’attaque du NAHD qui n’arrive pas à inscrire beaucoup de buts.

Mezedjri nommé adjoint

Le DTS des jeunes, Abdelmalek Mezedjri, a été nommé entraîneuradjoint du nouveau coach, qui sera ensuite nommé à la tête de la barre technique. En effet, et pour pallier l’absence d’un entraîneur en chef, c’est donc Mezedjri qui s’occupera de l’équipe en compagnie d’Ismaïl Gana, et ce, en attendant que le nouvel entraîneur arrive.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Jusqu’à présent, le stage se déroule dans d’excellentes conditions. Des chambres individuelles, une nourriture qui répond aux normes et un site agréable. Le technicien français est satisfait de tous les moyens mis à sa disposition.

TROIS JOUEURS À L’ESSAI

Un Burkinabé, un Sénégalais et un FrancoAlgérien sont à l’essai. Deux d’entre eux, vont être retenus. Ce sont des milieux offensifs de qualité. Alain Michel a déjà une idée sur le Franco-Algérien. Notons, enfin, que le milieu offensif, Amar Massinissa, a été retenu par le staff technique béjaoui. A. Z.

MATCH AMICAL FACE À MEROUANA HIER

Le NAHD a joué, hier aprèsmidi, un match amical face à la formation de l’AB Merouana. Cette rencontre a été programmée à la dernière minute. Ce match devait permettre au staff technique d’avoir une idée assez précise sur la forme des joueurs lors de cette trêve, mais aussi de connaître le niveau des nouveaux joueurs qui ont été recrutés lors de ce mercato.

USMB-NAHD VENDREDI

Par ailleurs, le NAHD devrait jouer un autre match amical vendredi prochain face à la formation de l’USM Blida. Ce match se déroulera au stade Mustapha Tchaker de Blida. Les dirigeants ont donc conclu ces deux matchs amicaux en attendant de disputer deux autres joutes probablement la semaine prochaine.

SAÏBI ATTEND TOUJOURS DE RENCONTRER LES DIRIGEANTS

L’attaquant, Youcef Saïbi, attend toujours de rencontrer les dirigeants pour être fixé sur son sort, d’autant plus qu’il a été privé de stage. Les dirigeants estiment que le salaire élevé du joueur n’arrange pas le club, qui souhaite donc obtenir une résiliation à l’amiable du contrat le liant au Nasria. Il devra donc quitter le Nasria lors de ce mercato, même si le joueur n’a rien décidé pour le moment, surtout qu’il ne veut pas perdre au change.


08

DERRAG, GASMI, YABUEN, BOULAINCEUR, AOURÈS, etc... Pourquoi chercher à recruter ?

DE NOUVEAU, LA CONCURRENCE BAT SON PLEIN !

Avec la venue d’un nouvel entraîneur, la concurrence a repris de plus belle. En effet, tous s’attellent à faire de leur mieux pour plaire aux yeux du technicien français. «Alain Michel a pour mission de mener l’équipe à la 1ère place. Aussi, il va sans aucun doute, relever et choisir les meilleurs, ceux qui pourraient l’aider à atteindre cet objectif exigé par la direction du club», nous a-t-on confié. Lors de ce stage, tous les éléments sont d’égale valeur. Même, les jeunes qui ont été marginalisés, à un certain moment, seront de la partie et n’ont qu’à faire preuve de leurs compétences en vue d’arracher leurs places de titulaires.

LES PLACES SERONT CHÈRES

Désormais, pour tous, les places seront chères. Et pour pouvoir arracher son poste, il est demandé de mouiller le maillot et d’être performant, à plus d’un titre. Tel est le message que le coach béjaoui aurait transmis à ses joueurs. Ces derniers, l’ont vite compris et se sont mis au travail dès le 1er jour du stage. «Tout le monde s’attelle au travail et tout le monde fait de son mieux pour être au top à la reprise. Les places vont être vraiment, chères et seuls les plus performants, auront leur mot à dire», a-t-on ajouté, quelque part. Toujours est-il, la concurrence a refait surface et, tous les joueurs sont conscients, maintenant, que pour être parmi le onze, il faudra plusieurs critères. Ce stage marocain peut apparemment apporter du nouveau dans la liste des titulaires. A. Z.

LIGUE 1

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

On entend par-ci et par-là, ces derniers temps, les rumeurs les plus folles, quant au recrutement de certains joueurs, soit locaux, soit étrangers.

L

es Vert et Rouge qui ont effectué une phase “aller” mifigue, mi-raisin, où ils ont réussi néanmoins, à se placer à 3 points du leader, ont été quelque peu, avares en attaque. “C’est vrai que le souci majeur du staff technique précédent, résidait dans le compartiment offensif. Donc, il fallait, soit apporter des correctifs, soit recruter, carrément, un ou deux éléments de métier…”, nous a-t-on avoué, à l’approche du mercato. Les Béjaouis avaient donc, axé leur recherche sur deux éléments essentiels : Yachir et Boualem. Le pre-

mier a été, effectivement, contacté, mais le Mouloudia a réussi à les devancer. Le second n’a pas été du tout contacté. Puis, on nous annonce le recrutement éventuel de deux joueurs, parmi les 3 qui ont été approchés : un Burkinabé, un Sénégalais et un Franco-Algérien. Mais, la question qui se pose aujourd’hui, est de savoir si réellement, la JSMB a besoin d’un attaquant ? La réponse est simple : Les Vert et Rouge n’ont pas besoin d’un attaquant. L'effectif est riche, les attaquants sont là. Qu’ils soient jeunes, doués et talentueux ou qu’ils soient expérimentés ; les joueurs sont là et les Vert et Rouge ne manquent pas d’attaquants de métier. Qu’on en juge : Boulanceur : Un jeune qui mérite plus d’attention ! C’est un pur produit du club. Il est jeune et il

manie bien le ballon. Il s’agit de Rafik Boulanceur, un élément de qualité, un attaquant qui peut rendre d’énormes services à son équipe. Il suffit de lui donner plus de chances, plus d’attention et moins de pression. En attaque, Boulanceur est un véritable poison pour les défenses adverses. Aourès : Un buteur qui ne veut pas dire son nom ! C’est le buteur qui ne veut pas dire son nom. Un buteur qui tarde à éclater, faute d’une prise en charge réelle. Un buteur qui peut devenir dangereux pour les défenses adverses et prolifique pour les Vert et Rouge. Mais, faut-il aussi, en prendre soin ?

Yabuen : Doué pour … marquer ! C’est le type même de l’attaquant doué pour la marque. Yabuen possède le don de se placer au moment opportun et d’être fin prêt pour le dernier geste. Un joueur qui peut

donner encore plus à la JSMB, mais qui a été justement et jusque-là mal exploité !

Gasmi : Un goléador en force ! En forme, ce joueur peut faire mal. Un buteur qui commence à se faire entendre. Un attaquant de métier dont l’expérience va être d’un grand apport, par ses passes décisives, lors de la phase retour. Derrag : Le grand retour ! Il est de retour ! Enterrée vite, la carte gagnant de Meddane est de nouveau fonctionnelle. Un buteur attitré qui n’a, d’autre objectif que le flair du but. Derrag en forme, c’est toute l’attaque de la JSMB qui se réveille. Pourquoi ont-ils été libérés ? Deux joueurs continuent à susciter des interrogations quant à leur libération. Il s'agit de Djallit et Bouraba : “Ce sont deux joueurs qui n’ont rien prouvé

MAÏZA : “Un stage qui aura des répercussions positives sur l’équipe …”

Considéré comme étant le pilier de la défense béjaouie, Adel Maïza a été, à l’instar de ses camarades, affecté par l’élimination de son équipe, en Coupe d’Algérie. Dans cet entretien, l’ex-ententiste parle du stage, de ses avantages et de la suite du championnat. Ecoutons-le : L'élimination est-elle oubliée ? Il faut bien qu’on l’oublie et qu’on tourne la page. On est concentré sur l’avenir, sur le championnat et sur la ligue des champions. Comment se déroule le stage ? Le stage se déroule dans d’excellentes conditions. Tout y est et tout est conforme aux normes. On ne manque de rien et je peux dire déjà, que c’est une réussite. Et avec votre nouvel entraîneur ? Le courant est vite passé. Il a su placer les mots qu’il faut. Pour nous, l’essentiel est de

faire une préparation telle qu’à la phase retour, on sera prêts pour la bataille à la course au titre. Pourquoi, vous visez le titre ? Il n’y a plus de doute. Si on veut effectuer un parcours meilleur que celui de la saison précédente, et si on veut rectifier le tir, après notre élimination en Coupe d’Algérie, on n’a qu’à viser la première place. Elle est jouable à votre avis ? Oui, pourquoi pas. Nous avons un effectif riche, les moyens sont là. Donc, je ne vois pas ce qui nous empêcherait de le faire. Et la ligue des champions ? Notre objectif dans cette compétition, est d’atteindre les poules. On ne fera pas de la figuration, mais un grand parcours. Comment voyez-vous la suite du championnat ?

Elle sera difficile, car les équipes sont en train de recharger leurs batteries et sont décidées à effectuer un grand parcours. Vous êtes un élément clé dans l'équipe. Une lourde responsabilité, n’est-ce pas ? Bien entendu, mais, moi, je ne fais que mon travail et j’essaye d’apporter un plus par ma petite expérience. Je pense que les choses vont changer dorénavant. On vous laisse le soin de conclure … Je remercie Maracana de m’avoir ouvert ses colonnes. Ce que je peux dire, c’est que la JSMB va reprendre la compétition avec la nette conviction de viser le titre. Ce stage est venu au moment opportun et il aura, certainement, des répercussions positives sur la suite du championnat, concernant l’équipe. Pour nos supporters, je leur

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

durant toute la phase “aller”. Des chances leur ont été données, des opportunités leur ont été offertes, mais ni l’un, ni l’autre, n’ont pu s’imposer. Je ne veux pas dire qu’ils ne sont pas des joueurs talentueux, mais je dirai tout simplement, que ce sont des joueurs qui n’ont pas pu s’exprimer à la JSMB. Peut être, qu’ailleurs, et je leur souhaite cela, ils vont retrouver leurs repères”, nous a confié un membre de la direction du club. Toujours est-il que même les supporters ont fini par accepter ce fait, et ont trouvé que la libération des deux joueurs, était logique. Dans cet ordre d’idée, certains d’entreeux, nous ont affirmé : “Les deux joueurs n’ont rien apporté de plus à la JSMB. On pense que les responsables du club ont fait le bon choix et on souhaite aux deux éléments, une réussite totale, dans leurs nouveaux clubs…”. A. Z.


LIGUE 1

Le manque de discipline PERDURE

Ce qui continue de se passer au sein de la délégation oranaise à Marrakech, démontre encore une fois que le Mouloudia n’a pas connu la discipline depuis plusieurs années, à cause des administrations succéssives qui n’ont pas tenu leurs engagements envers les joueurs, d’où certains dépassements.

L

es vrais supporters se rappellent très bien de la période du grand MCO avec des joueurs plus que talentueux, tels que Belloumi, Bensaoula, Sebbah Benyagoub, Meziane Mourad, Tasfaout Abdelhafid et bien d’autres. Des éléments qui ont toujours respecté la discipline mise en place et qui n’ont jamais «rué dans les brancards.» Aujourd’hui, il en est autrement. Comme exemple, il suffit de se rappeler les sorties de Daoud, Ouasti et consorts la saison dernière et celles de Bengoreine, Boussaada et El Ghoul cette saison. Si ces joueurs étaient coupables de ce qu’on leur avait reproché, la faute en incombe à la direction du club qui n’a pas tenu ses engagements avec eux. Sinon, comment expliquer que 11 ans après, le Mouloudia est en train de payer des dettes à des joueurs qui n’aveint pas reçu leur dû en son temps. L’atmosphère est devenue telle que des jeunes joueurs, comme Tiah Touhami, hier encore un illustre inconnu et son coéquipier Belaïli Youssef, la saison dernière encore junior, qui a eu la chance d’être incorporé en équipe fanion par l’ancien coach Cherif El Ouazzani, se permettent de faire leurs valises et du chantage envers les dirigeants, à la suite de

leur mise à l’écart à l’entraînement de samedi dernier. Une attitude qui démontre que ces deux joueurs sont loin, bien loin du professionnalisme, fut-ce Belaïli, un international olympique recherché par les grands clubs d’Algérie. Henkouche n’a pas failli, selmon les nombreux observateurs présents, dont les journalistes qui se trouvent sur place et qui ont été invités à assister à la réunion. En technicien responsable et conscient de la dangereuse situation dans laquelle se trouve le club oranais, il a tenté de sensibiliser ses joueurs, de leur faire accepter la responsabilité et de mettre en place une discipline, pas du tout militaire, qui permettra de faire de ce stage un épisode positif pour le MCO. «Si monsieur Belaïli a été touché dans son amour propre, il est encore temps pour lui de partir voir ailleurs», nous a déclaré un supporter, pour lequel «l’intérêt du MCO est au dessus des intérêts personnels.»

Le recrutement continue à buter sur le problème d’argent

ce club et au football de la wilaya, est en passe de rassembler le montant nécessaire, mais a refusé de le donner à la direction du MCO, préférant régler elle-même les joueurs créanciers.

Boushaba troisième recrue officielle

Après le défenseur central Bellabès et l’attaquant burkinabé Seydou, voilà que la direction du club oranais vient de s’attacher les services de l’attaquant belouizdadi, Brahim Boushaba. Il faut reconnaitre que les relations

Dimanche dernier, le président mouloudéen a rencontré le directeur de la jeunesse et des sports d’Oran, monsieur Gharbi Badredine, en vue de finaliser l’opération «règlement des créances.» Rappelons que le mouloudia reste sur une interdiction de la LFP de recruter, tant qu’il n’a pas réglé ses créances envers les joueurs qui ont évolué dans ce club depuis 2001. La wilaya, qui a pris sur elle de trouver les fonds nécessaires afin de venir en aide à

exceptionnelles entre les deux clubs ont eu une grande part dans ce prêt de 6 mois. Rappelons que selon la presse, Boushaba n’entrait pas dans la stratégie de Menad, le coach du CRB. Avec cet apport que demandait Henkouche, pour bien le connaitre puisqu’il l’avait drivé par le passé, Djebari vient de sauver une opération recrutement qui avait battu de l’aile au début de l’ouverture du mercato. Boushaba est arrivé à Marrakech lundi, en compagnie des autres joueurs du Mouloudia. A. B.

El Ghoul quitte le club

C’est fait ! Houari El Ghoul, qui avait été mis à l’écart à la suite de son comportement lors du match perdu à Zabana face à l’ESS, sur le score humiliant de 4 buts à 0, vient de quitter définitivement le club oranais. L’ex-asémiste avait espéré un temps que Henkouche le reprendrai, mais comme il n’a ni été régularisé, ni appelé au stage de Marrakech, il a compris et cherche actuellement un autre club où il pourra se mettre en évidence. Pour pallier à ce départ, la direction est à la recherche d’un gardien qui serait le remplaçant de Fellah, après que l’opération «Mezaïr» ait échoué. Il est à rappeler que le MCO a sous sa coupe actuellement pour ce poste, 3 gardiens : Fellah, Ouamane, et le jeune Guitarni. A. B.

Le Widad sur la bonne voie Le championnat professionnel de ligue vient de boucler sa première manche et l’heure des bilans a sonné chez tous les clubs du groupe, pour évaluer leur parcours de la phase aller.

C’

est d’ailleurs le cas des Ciel et Blanc de la cité des Zianides, dont le bilan est qualifié par les spécialistes d’honorable malgré les difficultés rencontrées par le club en matière de moyens financiers. D’ailleurs cela avait influé sur l’opération de recrutement d’avant-saison. Le staff technique s’est contenté de la venue de joueurs moyens dit-on, pour ne pas dire faible, comme l’a décrit un des fervents supporters soucieux du devenir du Widad. «Alors que nous nous attendions à un renfort de choix, voilà que nous sommes surpris par la venue de joueurs au CV moyen, mais cela n’a pas découragé le duo de la barre technique pour réaliser un excellent travail puisque les Tlemcéniens avaient terminer à la 9e place du classement général. Une position qui rassure les supporters des Bleu et Blanc.» Pour le coach Amrani le bilan est conve-

09

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

Le Widad à pied d’œuvre à Tipasa

BENATIA, TAHAR ET LES AUTRES, REJOIGNENT LE STAGE

C’est à partir d’hier que le staff technique a pu avoir l’ensemble de l’effectif sous la main et pu commencer à travailler d’une manière très sérieuse. En effet, Benatia, El Bahari, Boussaada et Tahar, les réfractaires, accompagnés de leurs nouveaux coéquipiers, Boushaba et Seydou ainsi que du manager général Haddou Moulay, avaient pris l’avion de l’aéroport d’Es Sénia, à destination de Casablanca, puis de Marrakech par route. Le capitaine des Hamraoua était un tantinet satisfait de sa présence parmi ses camarades de club : «C’est vrai que je réclame mon argent à chaque fois que le retard de paiement est conséquent. Tout le monde sait que je ne suis pas de ces joueurs qui trichent sur le terrain ou en dehors. Mais je respecte les engagements et je ne vois pas pourquoi la direction ne respecte pas les siens. On a trouvé un terrain d’entente, puisqu’on nous a promis d’être régularisés avant la reprise du championnat et j’espère que cette fois-ci la direction teindra parole. Pour revenir au stage, je suis heureux de rejoindre mes coéquipiers et de travailler dur pour être en forme à la repese. Nous sommes devant un challenge difficile et nous devons donner le meilleur de nousmêmes pour sauver le Mouloudia de la relégation. Suer le plan du recrutement, il nous manquait des attaquants, j’espère que le burkinabé et Boushaba sauront trouver le chemin des filets adverses.» A. B.

Profitant de cette trêve hivernale, le staff technique a jeté son dévolu sur la ville côtière de Tipasa avec ses splendeurs panoramiques, pour un stage de préparation d’une dizaine de jours. Une manière de fuir la pression ; le groupe a repris ses quartiers à l’hôtel Chenoua, un site touristique qui offre toutes les commodités pour la réussite de ce stage.

Les joueurs se sont mis au bi-quotidien

nable, vu que les objectifs du club assignés au départ ont été atteints, à savoir une place honorable même s’il reconnaît que son équipe pouvait mieux faire, si ce n’est les dix points perdus à domicile, respectivement, face à l’ASK. L’USMA, CRB, MCS et le NAHD. En effet, l’équipe serait actuellement à deux pas seulement du leader et aurait même frôlé l’exploit, toutefois les poulains de Yahla se sont bien ressaisis à l’extérieur en récoltant sept points, n’essuyant que trois défaites face au MCE Eulma, l’ESS et le

MCA.

L’inefficacité, souci majeur de Amrani

Au chapitre des déficits, le problème majeur de l’équipe demeure cette inexplicable inefficacité des attaquants qui se contentent de scores étriqués, ne dépassant pas parfois un seul but, ce qui fait douter l’équipe, car elle éprouve des difficultés à gérer ses matchs. Espérons qu’avec la venue de Bourahli l’ex-Chelifien, le Widad retrouve son efficacité devant les buts.

Le coach Amrani ne fait pas du voyage à Tipasa une excursion. Un programme chargé a été concocté aux joueurs puisqu’il a mis sur pied deux séances d’entraînement hier en matinée. Les camarades de Maâzouzi ont effectué un travail axé sur des exercices devant les buts avec comme objectif, trouver une solution à la stérilité offensive qui colle aux attaquants des Bleu. Après le déjeuner, une sieste, et retour au travail en fin d’aprèsmidi avec une séance qui s’est déroulée sur un terrain d’annexe. Cela a permis à l’entraîneur de faire son travail convenablement.

Andréa rejoint le groupe

Après une semaine passée parmi les siens au Madagascar précisément, l’attaquant Andréa a rejoint directement le groupe à Tipasa pour prendre part à ce stage de préparation. Le Malgache est rentré avant-hier en Algérie, tard dans la nuit, après un long périple.

Le joueur émigré non retenu

Le joueur émigré n’a pas convaincu le staff technique. En plus, il s’est présenté au stage avec une sérieuse blessure. S. T.S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

LIGUE 1

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

Des satisfactions et des IMPERFECTIONS

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memmoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba APRÈS LE 1er MATCH FACE À HAMMAM LIF

L’équipe du CR Belouizdad a livré, avanthier à Sousse, une rencontre amicale face à l’équipe de Hammam Lif. Au-delà du résultat ayant sanctionné les débats entre les 22 acteurs, deux buts à un en faveur du CRB, le staff technique des Rouge et Blanc a pu relever aussi bien des satisfactions que des imperfections. La bande à Djamel Menad a progressé au fil du match, mais d’un autre côté, il y a eu des déchets sur le plan défensif. Le coach des Rouge et Blanc nous a

déclaré en fin de match que son équipe s’est acquittée de sa mission, en parvenant à réussir une belle prestation, et ce, malgré le mauvais début de la partie. C’est ce qu’on constaté de visu, puisque les camarades de Meguehout ont eu du mal au début de la rencontre, ce qui a permis à l’équipe de Hammam Lif de prendre le match en main. Mais, par la suite et au fil du match, surtout en deuxième et en troisième mi-temps, les joueurs ont repris les choses en main, en dominant leurs vis-

à-vis de bout en bout, et en parvenant à frapper par deux fois, par Slimani et Meguehout sur penalty. Les Belouizdadis auraient même pu inscrire d’autres buts. Dans l’ensemble, les joueurs ont eu une bonne réaction après l’ouverture du score par l’équipe adverse. Côté négatif dans cette rencontre face à Hammam Lif, c’est la fébrilité constatée au niveau de la défense, surtout dans l’axe. D’ailleurs, même l’entraîneur Djamel Menad a tenu à signaler ces imperfections

au niveau de ce compartiment très sensible, en nous déclarant ce qui suit : «Il y a eu des déchets au niveau de la défense, notamment des mauvaises prises de balle, de contrôle et des mauvais dégagements.» Les joueurs axiaux, surtout Aouameur et Benabderahmane, sont pointés du doigt et ont commis beaucoup d’erreurs, et ils sont donc appelés à rectifier le tir lors des deux prochains matchs amicaux face à Béni Khaled et l’AS Marsa. Aomar Moussi

MENAD FAIT LE POINT

SÉANCE DE MUSCULATION HIER MATIN

Les coéquipiers de Rebbih, qui ont disputé avant-hier un match amical à Sousse face à Hammam Lif, ont eu droit, hier, à un biquotidien. Lors de la séance matinale, le coach Djamel Menad a programmé un travail de musculation. Cette séance a eu lieu au niveau de la salle El Hechri.

ET ENTRAÎNEMENT L’APRÈS-MIDI

Après la fin de la rencontre, on a sollicité Djamel Menad, l’entraîneur des Rouge et Blanc, pour faire le point sur la prestation de son équipe, celle de la nouvelle recrue Oudira, et les deux autres joueurs, le gardien Chohra et l’attaquant Amroune. Le coach du CRB a bien voulu répondre à nos questions. «Dans l’ensemble, je suis satisfait du rendement de l’équipe»

Pour la première question ayant trait à ses impressions sur ce 1er test et le rendement général de son équipe, notre interlocuteur nous répond en estimant que «l’équipe a mal débuté la partie, et c’est ce qui explique les problèmes qu’on a eus face à cette équipe très physique de Hammam Lif. Mais, par la suite, les joueurs ont retrouvé leurs repères, et ont su comment maîtriser les débats, en prenant les choses en mains», avant d’ajouter : «La première mi-temps était moins bonne, la seconde était meilleure, et la troisième était super bonne, pour vous dire que l’équipe avançait au fil du match.» Djamel Menad estime que dans l’ensemble, «le groupe a eu un bon rendement, même si j’ai constaté quelques imperfections, surtout en défense. La maîtrise de balle et les mauvais contrôles, ainsi que dans la relance. Mais bon, par la suite, les joueurs ont su rectifier le tir. Dans l’ensemble, je suis satisfait du rendement général des joueurs.»

«J’ai constaté des imperfections au niveau de la défense»

Djamel Menad n’a pas omis de relever quelques points négatifs lors de cette première rencontre face à Hammam Lif, en nous déclarant ce qui suit : «J’ai constaté durant ce match que les joueurs composant le compartiment de la défense ont commis quelques erreurs, surtout pour la prise de balle et la relance. Il y avait des erreurs au niveau de l’axe de la défense surtout», avant d’ajouter : «Par la suite, les joueurs ont corrigé ces lacunes. Je pense qu’avec le temps, on va rectifier ces erreurs. On aura deux autres matchs, et on essayera de corriger ces fautes, et donner beaucoup plus de solidité à ce compartiment très sensible.»

«On prendra une décision sur Chohra et Amroune à la fin du stage»

Concernant les deux joueurs mis à l’essai, le gardien de but Chohra Samir, et l’attaquant Amroune, Djamel Menad estime que «pour ce qui est du gardien Chohra, je ne peux pas encore porter de jugement sur ses qualités, sachant qu’il n’a pas été beaucoup sollicité durant ce match. Donc, je ne peux porter de jugement sur ses qualités. C’est le cas aussi pour l’attaquant Mohamed Amroune, qui lui aussi n’a pas vraiment eu beaucoup d’occasions pour que je puisse le juger», avant de trancher quant au probable recrutement ou pas de ces deux joueurs. «Ecoutez, ces deux joueurs auront une autre chance de montrer de quoi ils sont capables

lors des deux derniers matchs face à Béni Khaled et Marsa. On prendra une décision concernant ces deux joueurs à l’issue du 3e match face à Marsa, et s’ils donnent satisfaction, ils seront recrutés, dans le cas contraire, ils seront libérés.»

«Oudira joue juste et nous sera d’un grand apport»

Pour ce qui de la nouvelle recrue, l’émigré Oudira, notre interlocuteur estime que «ce joueur joue juste et il a montré de bonnes aptitudes. Oudira a su comment maîtriser son sujet, en évoluant très à l’aise sur le terrain», avant de conclure au sujet de cet attaquant : «Je pense que le recrutement de ce joueur est bénéfique pour l’équipe, et je peux vous dire que cet attaquant nous sera d’un grand apport sur le plan offensif, j’en suis certain.»

«L’équipe est en progression»

En conclusion, le coach des Rouge et Blanc croit dur comme fer aux capacités de son équipe, en nous déclarant ce qui suit : «L’équipe est en progression, et c’est ce que j’ai constaté au fil du match. Les joueurs avançaient doucement mais sûrement, c’est là ma grande satisfaction. Je reste persuadé que dans les jours à venir et les prochains matchs amicaux, l’équipe sera encore meilleure et présentera un meilleur rendement», avant de conclure : «Les joueurs sont réceptifs et s’appliquent davantage, et je reste optimiste et confiant quant à un meilleur visage de l’équipe lors des prochaines joutes amicales face à Béni Khaled et à l’AS Marsa.» Propos recueillis à Sousse par Aomar Moussi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pour ce qui est de la seconde séance de travail de la journée d’hier, cette dernière a eu lieu dans l’après-midi à 16h. Cette séance a été consacrée au volet technico-tactique, et ce, en prévision du match d’aujourd’hui, qui aura lieu au stade de Bordj Sedria face à l’équipe de Béni Khaled.

L’ÉQUIPE DU CRB AIN FEKROUNE EN STAGE À SOUSSE

Le leader de la division national amateur, groupe Est, le CRB Aïn Fekroune, se trouve actuellement en stage de préparation à Sousse. Les responsables de ce club ne lésinent pas sur les moyens pour mettre l’équipe dans de bonnes conditions, et ce, dans l’unique but d’aborder la suite du parcours en force et réaliser leur objectif, à savoir l’accession en Ligue 2 professionnelle.

FENIER RETROUVE SES EX-

Hocine Fenier, l’ancien joueur du CR Belouizdad, qui évolue actuellement au sein de la formation d’Aïn Fekroune, pensionnaire de la division national amateur, a eu l’occasion, avant-hier, de retrouver ses ex-partenaires. Hocine Fenier a tenu d’ailleurs à saluer les joueurs Slimani, Amroune, pour ne citer que ces deux joueurs, et les dirigeants Boudjalti, Haddouche et autres. A. M.


LIGUE 1

Abdat : «L’équipe aura un meilleur visage au retour» Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

11

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memmoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba

Notre envoyé spécial en Tunisie en compagnie de Abdat.

Abdat, cet élément incontournable dans l’échiquier de Djamel Menad, nous parle dans cet entretien qu’il nous a accordé à l’hôtel Zahra, après cette 1ère rencontre amicale face à Hammam Lif et remportée sur le score de deux buts à un, sur la prestation de l’équipe, la qualité de l’adversaire, les conditions de préparations et du reste de la saison.

Alors, Abdat, après trois jours de travail, vous venez de disputer votre premier match amical face à la formation de Hammam Lif. Quelles sont vos impressions sur ce match ? Après trois jours de travail, on vient d’affronter une équipe de Hammam Lif qui évolue en division 1 tunisienne. On a joué face à une équipe très physique qui nous a posé beaucoup de problèmes. Ils ont d’ailleurs réussi à nous surprendre, en ouvrant la marque, mais, par la suite, on a su comment maitriser les débats, en parvenant dans un premier temps à égaliser, avant de doubler la mise, et nous imposer au final. C’est un bon test pour nous, et on aura d’autres matchs à disputer (deux) face à Béni Khaled et Marsa. Et qu’en est-il de votre adversaire ? On a affronté un adversaire très physique, qui nous a posé beaucoup de problèmes. Hammam Lif est une bonne équipe, et je peux vous dire qu’on a eu en face un adversaire de taille. C’est un bon test pour nous. Cette équipe de Hammam Lif pratique un bon football et elle renferme des éléments de valeur, qui jouent bien au ballon. C’est un vrai test pour nous. On a vu une équipe du CRB, qui a présenté des visages différents, lors de ce match... Oui, c’est le cas de le dire, on a débuté la partie timidement, et on a eu des problèmes d’adaptation en première mi-temps. D’ailleurs on a encaissé un but, mais, par la suite, on a commencé, à retrouver nos repères petit à petit. La preuve, on a réussi à remettre les pendules à l’heure. En deuxième et en troisième mi-temps, on a présenté un meilleur rendement, et on a bien monopolisé le ballon. Cela s’est répercuté sur le rendement général du groupe et le résultat final, qui a été à notre avantage. Revenons à vous. Vous avez réussi une

belle prestation et ce, de l’avis des présents au stade. Un commentaire ? Lorsque je rentre sur le terrain, je me défonce comme un forcené et ce, même s’il s’agit d’un match amical. Pour moi, match officiel ou amical, c’est kif kif. J’ai fait tout mon possible pour répondre aux attentes du coach et tenir mon rôle comme il se doit. Je suis très honoré d’entendre ce genre de compliments, cela va me pousser à de redoubler d’efforts à l’avenir pour être toujours meilleur. On a constaté tout de même quelques déchets au niveau de l’axe de la défense… C’est vrai il y a eu quelques déchets au niveau de l’axe de la défense, en début du match, mais par la suite, on a su comment retrouver nos repères et nos automatismes. On a rectifié le tir et corrigé nos lacunes, suite aux consignes du coach. Je pense qu’on a eu un rendement meilleur en deuxième et en troisième partie de jeu. Vous aurez à disputer deux autres matchs amicaux avant de rentrer au pays. Vous allez certainement profiter de ces deux autres tests, pour parfaire votre cohésion, n’est-ce pas ? Il nous reste quelques jours ici à Tunis, avant de rentrer au pays. On va livrer deux autres matchs face à Béni Khaled ce mercredi (aujourd’hui) et contre Marsa, ce vendredi. On va redoubler d’efforts, tout en essayant de corriger nos lacunes, pour qu’on puisse aborder ces matchs avec force et sans faute. Il faut continuer sur cette lancée et sur cette dynamique de victoires. Il faut retourner au pays avec un moral au beau fixe. Comment voyez-vous la suite de votre parcours ? Le CRB dispose de bons joueurs capables de rivaliser avec les meilleurs du championnat. J’estime qu’on a les moyens de terminer la saison avec, au moins, un titre. De toutes les façons, je reste persuadé et même certain qu’on présentera un meilleur visage lors de la phase retour. On terminera la saison en apothéose avec, au moins, un titre, c’est promis. On n’a pas le droit de décevoir nos chers supporters, lesquels attendent beaucoup de nous cette saison, et c’est dans nos cordes.

Cet après-midi à 15h30 au stade Bordj Cedria CRB-ES Béni Khaled

LES BÉLOUIZDADIS VEULENT CONFIRMER

La bande à Djamel Menad affrontera, cet après-midi à partir de 15h30 au stade Bordj Cedria, l’équipe de Béni Khaled. Un bon test pour les coéquipiers de Benabderahmane, lesquels ont le moral au beau fixe après leur succès face à Hammam Lif avant-hier sur le score de 2 buts à 1. La coach Djamel Menad, profitera de ce deuxième test pour donner à nouveau leur chance à ses joueurs et les revoir à l’œuvre, et surtout suivre de près les prestations des deux nouveaux joueurs venus subir des tests, l’attaquant Amroune et le gardien de but Benchohra. Même s’il ne s’agit que d’un match amical, les partenaires de Naili ne veulent en aucun cas rater ce rendez-vous et se présenteront sur le terrain, avec la ferme intention de s’imposer et de confirmer leur bonne santé en cette période de préparation. De toutes les manières les joueurs sont tous animés d’une grande volonté pour réussir leur seconde sortie amicale en s’offrant une victoire pour pouvoir continuer la suite du stage avec un moral au beau fixe et dans de bonnes conditions, surtout avec beaucoup plus de confiance et d’assurance. Les Bélouizdadis veulent confirmer face au nouveau promu du championnat de Tunisie ligue 1, la formation de Béni Khaled. A. M.

Boukria et Lahmar seront de la partie...

Les deux joueurs Lyes Boukria et Lahmar, qui sont arrivés en retard d’une journée à Tunis, se sont contentés avant-hier lors du 1e test amical face à Hammam Lif, de tours de piste. Le coach Djamel Menad a préféré ne pas les aligner, sachant qu’ils accusent du retard en matière de préparation par rapport à leurs coéquipiers. Lyes Boukria et Lahmar seront, sauf surprise de dernière minute, alignés aujourd’hui lors du match amical face à la formation de l’ES Béni Khaled, pensionnaire de la ligue 1 tunisienne.

...De même que Ousserir et Aksas

Ce sera aussi le cas pour les deux joueurs, le gardien Ousserir et le défenseur axial Aksas. Ces deux derniers, qui ont été dispensés du match face à Hammam Lif, pour cause de blessure, se portent mieux maintenant et seront en principe d’attaque face à l’ES Béni Khaled, cet après-midi. Djamel Menad devrait les aligner aujourd’hui lors de ce deuxième test amical.

Anane pas encore rétabli

Pour ce qui est du joueur Anane, ce dernier n’est pas encore rétabli totalement de sa blessure. Ce joueur est soumis à un travail spécifique et à des soins intensifs, afin qu’il se remette de sa blessure et puisse retrouver les terrains et la compétition. A.M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

LIGUE 1

King Oussanga : «Si on me garde, je ne décevrai pas» Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba

Le jeune Nigérian mis à l’essai depuis dimanche dernier semble confiant quant à son éventuel recrutement par l’USMA, et ce, au vu de ses premières impressions qu’il nous a accordées. King Oussanga, qui a évolué dans plusieurs clubs de première division nigériane avant d’atterrir à Sousse, entre autres le Nacerai, Sunshine Star et FC Heartland, a laissé une bonne impression pour sa première apparition avec l’équipe durant les deux premières séances, avant que l’entraîneur français ne prenne les commandes, et il a bien voulu nous répondre quant à ses ambitions et ses intentions.

Vous êtes à l’USMA pour effectuer des tests en vue d’un probable recrutement. Quelle est votre première impression après cette première séance ? Je pense pouvoir m’adapter à l’USMA, et c’est pour moi un bon début après avoir découvert un groupe qui a de bonnes qualités et avec lequel je pense pouvoir m’adapter facilement. Je suis satisfait pour cette première et j’espère pouvoir réussir à convaincre le staff de me garder.

L’USMA est à la recherche d’un bon attaquant capable de résoudre un problème récurrent au niveau de l’attaque. Pensez-vous être à la hauteur des attentes ? Je sais ce dont a besoin l’USMA, et c’est pour cela que je suis là, et je pense pouvoir résoudre le problème de l’attaque. Je sais de quoi je suis capable, et je vais donner le maximum pour convaincre le staff de me garder et amener un plus au club.

Avez-vous une idée sur le club usmiste ? Oui, j’ai un ami qui a fait ses preuves en Algérie, et il m’a dit beaucoup de bien du championnat et spécialement de l’USMA. C’est qui ? C’est Asuka, il m’a beaucoup parlé du niveau du championnat algérien et de ses avantages. Je vais faire mon maximum pour réussir le pari et être à la hauteur des attentes. Et vous êtes confiant… Bien sûr, je sais de quoi je suis capable et je pense correspondre au profil que recherche le staff du club, je suis à l’essai pour tenter ma chance et pourquoi pas servir le club et réussir à m’imposer. L’entraîneur en chef est absent jusqu'à présent, pensez-vous le convaincre ? C’est un entraîneur que je connais, et s’il se souvient bien, c’est moi qui ai marqué le but égalisatuer face à l’OGC Nice lorsqu’il était entraîneur de cette dernière, à l’occasion d’une joute amicale face à l’ESTunis, qui s’était achevée par un nul d’un but partout. S’il a besoin d’un renfort en attaque, je suis là pour lui offrir une solution.

Un dernier mot… Je suis très tenté par une aventure dans le championnat algérien, qui sera pour moi une expérience favorable pour ma carrière, et si on décide de me garder, je ne décevrai pas et je ferai tout pour apporter le plus qui manque à l’équipe. Entretien réalisé par M. Memmoud

Boualem : «Plusieurs clubs me voulaient, mais mon oncle m’a persuadé de rester»

Le jeune et prometteur milieu de terrain, Boualem Hamia en l’occurrence, s’est exprimé en marge de la conférence de presse improvisée par le club dans l’enceinte de l’hôtel, après la derniére séance effectuée par l’équipe l’aprèsmidi d’ant-hier. Souffrant de courbatures dues à la charge intense sur le plan de l’engagement physique, Boualem est revenu à de meilleurs sentiments, et s’engage pleinement avec l’équipe usmiste pour la préparation hivernale, en prévision de la manche retour, où il nous confie qu’il sera plus performant et à son meilleur niveau.

mon jeu habituel, mais ce sera une autre paire de manches lors de la phase retour, car si on se réfère à mon début de saison, j’ai bien pris mes marques et apporté un plus à l’équipe, ce qui me laisse penser que je serai plus performant pour la phase retour avec le travail que je vais accomplir avec l’équipe. Concernant votre adaptation, est-ce que vous avez eu des difficultés à ce niveau ? Non, je n’ai eu aucune difficulté à m’intégrer et m’adapter à l’USMA, et le groupe qui était nouveau pour moi, mis à part Boumechra avec qui j’ai évolué à l’USMH, est très professionnel et je suis très satisfait de l’ambiance et l’entourage qui m’ont beaucoup facilité la tâche. On a beaucoup parlé de votre envie de quitter le club durant le mercato ; qu’en est-il exactement ? C’est vrai que j’ai demandé mes papiers pour quitter le club à un moment donné, mais c’était sous l’effet de la colère et de la déception, sans reprocher quoi que ce soit au club. C’était personnel, mais depuis, ma famille m’a

beaucoup soutenu, notamment mon oncle qui m’a persuadé de rester, malgré les nombreuses offres que j’ai reçues de plusieurs clubs, et ce, pour mon intérêt et celui de l’USMA avec laquelle je me suis engagé. Je vais à présent me concentrer uniquement sur le travail qui m’attend et faire du mieux que je peux pour être à la hauteur des attentes du coach qui me fait confiance, lui qui m’a motivé par son discours après l’entrevue qu’on a eue ensemble. En parlant du coach, son arrivée a coïncidé avec votre passage à vide, où il a avoué ne pas avoir une idée sur votre véritable potentiel ; pensez-vous que la chance vous sera offerte pour le convaincre durant ce stage ? Exactement, c’est dommage, mais je suis confiant pour mon avenir sous la houlette du coach Ollé-Nicolle, et je vais me donner à fond pour le convaincre et apporter le plus qu’il attend de moi. La phase retour s’annonce difficile et ce, de par les avœux de tous, quel est votre impression sur ce qui vous attend ? Ce sera difficile à coup sûr, mais il faut avoir confiance en nous-mêmes, car nous

Après deux jours de travail avec l’équipe à Sousse, quelle est votre impression sur ce début de stage ? Je pense qu’on est dans les meilleures conditions pour pouvoir profiter de ce stage et réussir notre préparation. On travaille dans une bonne ambiance et l’équipe est concentrée sur le travail pour arriver à tirer profit de notre préparation ici à Sousse. Après une première manche perturbée et qui a laissé des sequelles, que pensez-vous du parcours de votre équipe ? Je pense qu’on n’a pas triché, et c’est l’essentiel. On a tout donné Depuis son arrivée à Sousse, le technicien français a instauré sans calculs, et notre première le blocus sur la communication entre la presse et les joueurs ; place illustre notre bon parcours, en effet, Ollé-Nicolle a tenu à signaler durant le point de malgré toutes les contraintes que presse qu’il n’y aura plus de déclarations à partir d’avantl’équipe a rencontrées, on a su hier, et que les deux points de presse seront les seuls nous en tirer à bon compte en moments de communication entre la presse et les joueurs. attendant la suite. Nous avons Le coach souhaite mettre son groupe dans une bulle où il certes des lacunes qui nous ont pourra gérer son groupe qui se consacrera entièrement à la empêchés de faire mieux, mais on préparation, il ne veut surtout pas qu’il soit perturbé par la va s’atteler à les corriger et revenir presse présente à Sousse. en force pour la seconde manche. Et sur le plan personnel ? Je vous avoue que mon parcours a Après la fin de la dernière séance d’entraînement de l’équipe, été tout juste moyen, et c’est plusieurs joueurs se sont plaints de courbatures, ce qui reflète essentiellement dû a des la grosse charge de travail imposée à Sousse : un biquotidien problèmes personnels que j’ai intense qui a fait suer l’équipe, qui néanmoins fait montre de rencontrés, mais Dieu merci, c’est détermination et une grande volonté à réussir le stage, au vu du passé. Il y a aussi les blessures de leur engagement. qui m’ont empêché de produire

Les joueurs interdits de déclarations

Biquotidien chargé

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

avons une équipe qui est capable de réaliser les objectifs du club, et même si nous avons eu des difficultés durant la première phase, nous en avons tiré les enseignements et allons tout faire pour remédier à nos lacunes et être plus performants pour le reste de la compétition. Concernant votre inefficacité à l’extérieur, quel est le problème qui vous bloque pour ne pas parvenir à gagner hors de vos bases ? Il n’y a pas de problème, on évolue à domicile comme à l’extérieur et on rentre toujours sur le terrain pour gagner nos matches, mais c’est ça le football. On a bien joué face au MCEE, la JSK et même l’ESS, mais des détails ont fait que nous avons manqué quelquefois de réussite et d’autres fois de concentration, mais l’équipe s’est toujours bien produit. Les supporters attendaient beaucoup de votre part, pensez-vous les satisfaire pour votre retour à la compétion ? Je tiens à les remercier pour l’occasion, car ils ont toujours été derrière l’équipe et moimême, et je vais tout faire pour être à la hauteur de leur confiance et leur patience. Entretien réalisé par Mustapha Memmoud


LIGUE 1

Boumechra : «Je n’ai jamais songé à quitter le club» Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

13

De nos envoyés spéciaux en Tunisie : A. Moussi, M. Memoud, D. Touafek, K. Lahouel et M. Seba

Le milieu de terrain, Boumechra, semble imperturbable devant les nombreuses controverses dont il a été victime, lui qui nous a avoué qu’il n’a jamais songé à changer d’air, malgré les difficultés qu’il a rencontré pour s’adapter au sein de sa nouvelle équipe. Boumechra semble aussi confiant quant à son avenir avec l’équipe, en nous avouant qu’il parviendra à s’imposer au sein de l’échiquier usmiste lors de la phase retour.

Vous êtes depuis deux jours à Sousse pour la préparation hivernale, quelles sont vos impressions ? Je pense qu’on est dans le bain, et c’est de bon augure pour la réussite du stage de Sousse. Nous travaillons dans une ambiance saine et favorable pour l’évolution du groupe et sa progression.

Vous concernant, vous avez fait beaucoup parler de vous, notamment votre envie de changer d’air, avez-vous changé d’avis sur votre situation ? Je pense que c’est du n’importe quoi, car je n’ai jamais songé à quitter l’USMA et je suis bien là où je suis. C’est de la parlotte, sans

Les choses sérieuses commencent aujourd’hui

A Hammam Sousse pour avoir un apperçu…

Le staff a changé de programmation depuis l’arrivée du coach français, et ce, concernant les dates et adversaires de l’équipe pour les matches amicaux. L’équipe usmiste sera ainsi aux prises avec l’équipe de Hammam Sousse pour son premier test aujourd’hui, prévu à 15h, et le staff pourra juger une première fois l’évolution du stage et mettra les joueurs dans le bain de la concurrence, sachant que les entraînements se déroulent dans une ambiance plutôt joviale et ne favorisant pas l’engagement physique et la concurrence. L’USMA aura un autre test important vendredi prochain face à l’équipe espoir de l’ES Tunis, qui regorge d’éléments de qualité, et le staff pourra apporter des changements afin de peaufiner un peu plus la cohésion et les automatismes, sachant que l’équipe est en reconstruction à Sousse. Deux bons tests pour Ollé-Nicolle, qui veut en profiter pour essayer de remédier aux lacunes constatées durant la phase aller. Le staff pourra avoir un aperçu sur l’évolution du stage, après quatre jours de travail, et les joueurs sont appelés à convaincre le coach, qui donnera la chance aux meilleurs éléments pour s’imposer au sein de son échiquier, ce qui promet.

Kairouan pour faire le point

Après les deux premières joutes, l’USMA ponctuera la préparation par un dernier test face à la JS Kaïrouan, ce qui sera l’occasion pour le staff de faire le point concernant le bilan du stage et espérer en tirer satisfaction. Un dernier match dans les jambes avant de regagner Alger, où la préparation sera toujours de mise, et le staff espère pouvoir avancer dans son travail et pouvoir composer en majorité son prochain dispositif en prévision de la manche retour.

plus, et je n’y ai prêté aucune attention.

Cela vous a-t-il perturbé ? Non, j’ai assez d’expérience pour gérer ce genre de situation, et comme je vous l’ai dit, je n’y prête aucune attention, et je me suis tout le temps concentré sur mes engagements avec l’équipe, avec laquelle je compte honorer mes engagements jusqu’au bout.

Et êtes-vous satisfait de votre parcours avec l’équipe depuis le début de saison ? Franchement non, mais je compte travailler dur pour assouvir les exigences du staff et être à la hauteur de la confiance des responsables qui m’ont recruté. Plusieurs paramètres ont joué en ma défaveur, mais j’ai appris beaucoup de choses avec le groupe et mon parcours sera meilleur à l’avenir. Donc, vous aspirez vous imposer au sein de l’équipe… Oui, c’est mon objectif, et je vais travailler sans relâche pour convaincre le coach. Je peux m’imposer et tout le monde connaît mes qualités, et je suis confiant pour le reste de la compétition, et ce que je compte prouver sur le terrain.

Vous avez longtemps chauffé le banc durant la phase aller, et vous avez réagi vivement quant à cette situation, pensez-vous qu’on vous a lésé ? Non, ce sont des choix tactiques et je ne me permettrai pas de critiquer les choix du coach, qui est le seul habilité à composer son onze rentrant. La concurrence est loyale et l’effectif en place à l’USMA ne peut que m’aider à progresser, et c’est déjà un avantage pour moi que de côtoyer les meilleurs éléments du pays. Ce sont des gens qui veulent me porter préjudice qui colportent ces rumeurs ; me concernant, je suis à la disposition du club et du staff et j’accepte sans problème les décisions du coach.

Pour conclure, pensez-vous que l’USMA montrera un autre visage lors de la manche retour ? Je suis optimiste à plus d’un titre, car l’équipe après six mois ensemble s’est forgée doucement mais sûrement. On avait besoin de temps pour se connaître entre nous pour peaufiner la cohésion et les automatismes qui ne se font pas du jour au lendemain, mais je peux vous dire que la détermination qui nous anime est plus forte que jamais. Entretien réalisé par M. M.

Ollé-Nicolle : «Oussanga, ce n’est pas le profil que je recherche» Après sa première séance dirigée à la tête de la barre technique de l’équipe, le technicien francais a supervisé pour l’occasion le joueur nigérian, King Oussanga.

C

e dernier a certes des qualités, comme l’avouera OlléNicolle, mais reste cependant un profil qui ne correspond pas exactement à ce dont aspire le premier responsable technique. «Ce joueur (King Oussanga) a des qualités que j’ai appréciées, mais ce n’est pas le profil que je recherche exactement ; c’est un élément d’appui aux attaquants, et moi je recherche plus un joueur percutant devant, de pointe de préférence», dira Ollé-Nicolle, avant d’enchaîner : «Je vais cependant le voir encore, et l’intégrer lors de notre prochaine joute amicale prévue face à Hammam Sousse, pour avoir une idée plus précise sur son potentiel.»

«Le stage a été programmé dans l’urgence»

Arrivé à Sousse, et pour son premier point de presse improvisé, le coach français a tenu à souligner que le stage n’a pas été programmé selon ses vœux, et confie qu’il aurait sou-

haité effectuer le stage dans d’autres conditions, mais l’urgence a fait que Sousse était la plus indiquée pour pallier le retard dans la programmation. «Sousse n’est pas un endroit qu’on connaît, et l’environnement ne sied pas vraiment à nos aspirations ; c’est le fait du retard dans la programmation, et j’aurais souhaité que tout soit carré, car je vous avoue qu’il a été prévu à Sousse dans l’urgence ; cependant, on s’adapte bien et on travaille dans des conditions favorables pour réussir notre semaine de travail», dira Ollé-Nicolle.

«Je n’ai aucun problème avec les joueurs»

Concernant les remous qui ont secoué le club durant la période de repos, où plusieurs joueurs ont exprimé leur souhait de partir voir alleurs, Ollé-Nicolle a tenu à préciser qu’il n’a aucun problème personnel avec les joueurs, et qu’il a toujours favorisé la communication et ne retenant aucun élément qui a émis le vœu de partir. «Les joueurs qui voulaient partir étaient libres de leur choix, personnelement, je n’ai aucun problème avec un joueur de l’équipe, et celui qui est parti l’a fait de son plein gré ; pour ceux qui sont restés, ils ont

Benaldjia épate Ollé-Nicolle

«C’est bien petit», ne cessait de répéter le coach francais à l’endroit du jeune Benaldjia, qui semble très déterminé à convaincre son entraîneur qu’il épate déjà pour sa première séance à la tête de l’équipe. En effet, Benaldjia est l’un des joueurs qui s’illustrent le plus au niveau de l’attaque et donne le ton à ses coéquipiers, ce qui est de bon augure pour encourager la concurrence et l’engagement au sein du groupe. Vif et très remuant, sa percussion présage bien qu’il sera l’un des éléments sur qui va compter OlléNicolle en prévision de la phase retour.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

souhaité continuer l’aventure après avoir eu des discussions avec chacun d’eux, et concernant ma relation avec les joueurs, elle est au beau fixe», dira le technicien français.

«Mon retard est dû à des affaires personnelles urgentes»

Ayant un contentieux en justice avec un de ses anciens clubs, en l’occurrence Neuchatel, le coach français devait retarder sa venue à Sousse pour signer des papiers, et il nous a avoué qu’il devait le jourmême avoir l’écho du verdict : «J’ai informé la direction de mes affaires personnelles qui m’ont contraint à retarder ma venue à Sousse, ce qui reste cependant du domaine de ma vie privée et que je ne veux pas étaler au grand jour. Je devais signer des papiers importants concernant une affaire qui m’oppose avec le club de Neuchatel, et j’attends d’avoir des nouvelles du verdict», dira Ollé-Nicolle, qui se consacre à présent pleinement sur la gestion du stage et du groupe.

«J’attends beaucoup plus de Benaldjia»

Comme pour booster son joueur et ne pas le laisser tomber dans la facilité après son bon début de stage, le coach Ollé-Nicolle et tout en encensant son joueur, a déclaré qu’il a encore une grosse marge de progression : «Il est en train de montrer de bonnes choses qui serviront à coup sûr l’équipe ; cependant, j’attends beaucoup plus de Benaldjia, et j’espère qu’il va continuer à progresser et apporter un plus à l’équipe», dira Ollé-Nicolle concernant le jeune international olympique, qui est sur la bonne voie pour s’imposer comme pièce maîtresse au sein de l’équipe. Propos réceuillé par M. M.


14

LIGUE 2

BELMAHI : «A l’USMB pour progresser» Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

• Oussad vers le CRB

Le joueur polyvalent Oussad Nasredine qui était à l’USMB lors de la saison 2008/2009, a connu des hauts et des bas durant les 3 saisons passées dans ce club. Même non actif durant toute la phase aller de cette saison, et l’un des joueurs convoités par les clubs de la région ouest. Il a même rejeté l’offre de son club (USMB), pour poursuivre l’aventure blidéenne et a jeté son dévolu sur une équipe du centre, en l’occurrence le CRB, qui lui a fait une offre intéressante.

Amrouche savonne ses joueurs

Avant-hier, pour mettre un peu d’ordre dans la maison blidéenne, le coach Arezki Amrouche a tenu une réunion avec ses joueurs, il n’a pas été tendre avec eux, en raison des dépassements de certains d’entre-eux, qui prennent à la légère, les exercices de travail programmés par le staff technique, ce qui a mis le coach blidéen dans tous ses états, en rappelant à l’ordre certains pour tout manquement à la discipline du groupe, le fautif sera sanctionné, et les a exhorté à se concentrer sérieusement sur leur travail, afin d’entamer la reprise du championnat avec force où les attendent d’importantes rencontres. T. A.

Le transfuge de l’US Remchi, en optant à la formation de la ville des Roses, l’USMBlida, compte avoir fait le bon choix et profite de l’expérience des anciens pour progresser et relancer sa carrière.

Présentez-vous aux lecteurs ? Belmahi Mohamed, âgé de 22 ans, issu de l’école de l’US Remchi, club de la région ouest, j’évolue au poste de milieu offensif. Quelle a été la durée du contrat vous liant à l’USMB ? J’ai trouvé rapidement un terrain d’entente dans les négociations avec le président Zaïm Mohamed en présence de mon manager, j’ai paraphé sans hésiter, un contrat portant sur une durée de 18 mois.

Peut-on connaître le volet financier de votre contrat ? Le président Mohamed Zaïm, m’a considéré à ma juste valeur, l’USMB c’est un club qui va m’ouvrir la voie de progresser, avec cette ère du professionnalisme qui est à sa deuxième année, j’avais dans mon choix, une grande importance dans l’esprit sportif que financier. La concurrence sera rude au milieu du terrain, cela ne vous gêne-t-elle pas ? Absolument pas, je compte sur mes capacités technique et physique, je suis venu à l’USMB pour ne pas chauffer le banc, la concurrence incite tout joueur à travailler davantage pour gagner sa place, et cela ne m’inquiète pas, je saurai m’imposer parmi le onze blidéen. Quelles sont vos ambitions à l’USMB ? En optant à l’USMB, mon seul souhait est de réaliser une bonne saison avec les Vert et Blanc, et m’imposer dans leur échiquier, tout en comptant progresser dans ce club pour relancer ma carrière,

«LE SAM POSSÈDE UN MERVEILLEUX PUBLIC» BELGHERBI OUAHID :

L’enfant de Tlemcen est le seul joueur à avoir joué pratiquement les 15 matchs de la phase aller, et devient de ce fait l’élément le plus utilisé par le staff technique. Belgherbi nous parle dans ce bref entretien de la préparation de son équipe lors de cette trêve et pense que la phase retour ne sera pas du tout facile.

Comment voyez-vous cette trêve ? A mon avis, cette trêve est une arme à double tranchant, elle nous permettra de souffler

quelque peu et de préparer nos prochains matchs convenablement et entamer la phase retour avec un nouveau souffle, surtout que le chemin est encore long et plein d’embûches. Ce sera difficile même à domicile, donc on doit en profiter au maximum pour meubler le vide laissé par la compétition pour améliorer notre jeu, ainsi que notre condition physique afin de garder le rythme compétitif.

Le coach a programmé deux matchs amicaux pour combler le vide laissé par la compétition… Eh bien, cela nous permettra d’avoir quelques matchs dans les jambes, malgré que beaucoup nous diront que rien ne remplace un match officiel, mais on doit quand même

jouer quelques matchs, histoire de préparer en conséquence la phase retour qui sera beaucoup plus difficile étant donné qu’on aura des adversaires de haut niveau qui convoitent les 3 places du podium et d’autres qui vont faire de leur mieux pour éviter la relégation.

On vous laisse le soin de conclure... Tout ce qu’on demande, nous les joueurs, c’est que les fans soient derrière leur équipe en ces moments difficiles, je pense que le SAM peut s’estimer heureux de posséder un public merveilleux, qui encourage son équipe même dans les moments difficiles, nous, de notre côté, on fera tout pour ne pas le décevoir. Entretien réalisé par Aoun Laïd Boualem

• Derouaz 1ère recrue

L’ex-attaquant de la JSM Chéraga, Derouaz, sera la première recrue du Sarii de Mohammadia, c’est ce que vient de nous déclarer le directeur administratif du club phare de la ville des Oranges, Zerouali Brahim. «On a négocié avec Derouaz lundi dernier, et il va signer ce mercredi», nous a précisé le responsable samiste.

La liste des libérés en instance

A part l’attaquant l’émigré Bekkar qui a fait ses valises bien avant la tenue de la phase aller pour repartir en France, aucun autre joueur n’a été libéré lors du présent mercato, la direction samiste ne dévoilera certainement la liste des éventuels partants qu’après avoir recruté leurs remplaçants, c’est ce que vient de déclarer le directeur administratif du SAM, Zerouali Brahim. A. L. B.

je suis persuadé que j’atteindrai mon objectif.

Que pensez-vous des deux rencontres amicales disputées par l’USMB face à l’USMH et l’USR ? Notre équipe a effectué une bonne partie, le coach a fait tourner l’effectif composé d’anciens et nouveaux joueurs, chacun de nous a montré ce dont il est capable, sur le plan de la cohésion, le groupe est en nette progression, ces deux matchs amicaux ont été de très bons tests pour le groupe.

Les supporters attendent beaucoup de vous, qu’avezvous à leurs dire ? J’espère être à la hauteur des

espérances placées en moi par les responsables et proches de ce club, je leur promets de répondre à leurs attentes, en donnant le meilleur de moi-même à chaque rencontre afin d’aider mon club à réaliser les meilleurs résultats possibles et boucler la fin du championnat avec à la clé, une accession en ligue 1. La conclusion ? En ce qui me concerne, c’est une grande fierté de porter les couleurs blidéennes, c’est un rêve d’enfance que je viens de réaliser, j’ai toujours souhaité porter un jour, le maillot d’un club du centre. Entretien réalisé p a r

Deux autres rencontres amicales EE face au NAHD ethiveMC rnale de son équipe,

aration Toujours dans le cadre de la prép re du stage bloqué, une 2e renclôtu la de s jour s lque et ce, à que née d’hier dans l’après-midi jour la r pou contre a été programmée ipe de l’US Remchi qui l’équ de face au NAHD, en remplacement et dernière rencontre 3e la et ute, min s’est désistée en dernière par l’USMB, ce venutée disp contenue dans le programme, sera a. Eulm d’El ia dredi contre le Mouloud

Le stage se poursuit dans de bonnes conditions

Soumis depuis dimanche à un sévère biquotidien, afin de pallier le manque physique des joueurs, la formation oranaise du quartier de Medina Djedida est entrée dans le vif du sujet avec son premier match amical à midi, face à l’AS Maghnia, club de régionale.

C

ette rencontre devait permettre au staff technique et notamment l’entraîneur en chef, d’avoir une idée sur les qualités et les défauts de l’ensemble des joueurs, en vue de remodeler un onze capable de mener la formation vers l’élite. A cet effet, la délégation oranaise n’a pas manqué de mettre en évidence toute l’aide qu’elle a reçue de la part du deuxième club de la ville frontière, cher à l’un de ses fondateurs, Hadj Chekroun. Sur le plan des entraînements, c’est au bois environnant et à la salle de musculation, que se poursuit la préparation jusqu’à la fin de la semaine. Medjahed a concocté un programme physique durant la première semaine, et technico tactique durant la seconde. Sur le plan des commodités de stage, les asémistes se trouvent dans un hôtel

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

confortable, l’hôtel El Izza, appartenant à un actionnaire de la SSPA. Le stade des frères Nouali et la petite forêt ne sont pas loin, de même que la station thermale de hammam Boughrara où ils devaient se rendre hier, après le match pour une séance de relaxation et de récupération.

Chouieb, Raho et Daoud, toujours dans le viseur

Selon le manager général, Houari Benamar, l’ancien arrière gauche de l’équipe nationale et de la JSK et l’ESS, intéresse au plus haut point, les dirigeants de son club d’origine. Raho Slimane, qui est en fin de carrière, n’a pas fermé la porte aux négociations et semble intéresser par le challenge de l’accession, sauf que les deux parties butent sur un problème d’argent. En effet, il semble que la direction de l’ASMO se débat elle aussi, dans des problèmes financiers, qui risquent de faire capoter son recrutement. Chouieb et Daoud, le deux sociétaires du RCK, intéressent aussi Medjahed et la direction asémiste. Les deux joueurs ont émis le vœu de rejoindre El Djemaïa, mais, il faudra acheter leur lettre de libération, étant tous deux encore sous contrat avec le club koubéen. Ali Boutaleb


LIGUE 2

Les joueurs étaient usés

Le Mouloudia Olympique de Béjaïa qui est entré en plein stage hivernal au lieu dit, a joué sa première rencontre durant ce stage d’avant-hier, face au pensionnaire du championnat amateur (DNA).

U

n match qui se voulait comme préparatif pour la phase retour qui s’annonce délicate à plus d’un titre, eu égard aux enjeux des uns et des autres. La rencontre s’est jouée en 90’ (45 par 2) et a vu le MOB s’incliner sur le score d’un but à zéro, face à un adversaire qui a montré qu’il reste l’un des favoris pour l’accession en ligue II professionnelle. Une équipe de Réghaia que Rahmouni avait modelée la saison passée, avec une bonne place au classement derrière le MOB à la fin de l’exercice 2010/211. C’est un bon test dans l’ensemble, qui a permis aussi au coach de faire tourner son effectif, qui est composé aujourd’hui de 22 éléments avec l’arrivée de Toual Athmane, l’exgardien du Mouloudia de Mekhadma, qui avait signé, rappelons-le, un contrat au profit des Crabes pour une durée de 18 mois.

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

En amical /NRB Réghaia 1- MO Béjaïa 0

Un autre match pour ce vendredi

Comme annoncé déjà par Maracana, le coach des Vert et Noir, Mourad Rahmouni, aura programmé deux matches amicaux pour ce stage d’une semaine à Alger. Ainsi donc, après le premier qui s’est joué le lundi passé, un deuxième match amical aura lieu ce vendredi, les Crabes donneront la réplique au Mouloudia d’El Eulma au stade de Staouéli, c’est-à-dire, que ce sera le dernier avant le retour de l’équipe du stage, un retour programmé pour ce samedi. Ce match face au MCEE, sera un match important pour les capés de Mourad Rahmouni, histoire d’opérer les derniers réglages avant la phase retour prévue pour le 20 de ce mois.

Les U 13 représenteront la wilaya en coupe

En effet, les U 13 du MOB se sont bien illustrés en gagnant leurs deux rencontres, qui leur ouvrent droit à représenter la wilaya de Béjaïa en coupe, après les victoires acquises face à la Jeunesse sportive de Béjaïa sur le score de trois à zéro et le nul acquis face au CR Béjaïa sur le score d’un but partout.

Les membres de l’AG doivent s’acquitter de leurs cotisations avant le 22 de ce mois

C’est une décision prise par la direction du club qui a exigé que les membres de l’AG doivent s’acquitter de leurs cotisations de l’ordre d’un million. Pour cela, ils ont jusqu’au 22 de ce mois pour le faire. Pour plus d’infos, les concernés doivent se rapprocher du siège du club, sis au niveau du stade Opow de Béjaïa.

Bouali a enlevé le plâtre avant-hier

Ce joueur était blessé, avec une entorse à la cheville qui s’est réveillée après le match du MOB face à l’USM Annaba. Juste après, il a joué face au SAM et l’USMB tout en étant blessé. Il a donc été plâtré pendant une période de 10 jours et c’était avant-hier, (lundi) qu’il a enlevé le plâtre. Il a débuté sa rééducation hier chez le

médecin du club, le Kiné Moussaoui Sofiane. «J’avoue que cette blessure n’est pas venue au bon moment pour moi, mais c’est ça la carrière d’un joueur, et où les blessures font partie de sa vie. Je verrai plus clair d’ici quatre à cinq jours, et si tout va bien, je rentrerai

Du biquotidien pour les trois derniers jours de la semaine Les joueurs ont montré des signes d’essoufflement lors du match face à Réghaia, suite à la charge de travail qu’ils ont subie depuis le samedi passé. Cela dit, le coach Rahmouni avait programmé du biquotidien pour les trois derniers jours de la semaine (Mardi, Mercredi et Jeudi). R. M.

Du renfort pour l’arrière-garde

C’

était l’occasion à l’adversaire de les concrétiser en buts et il repart avec les trois précieux points par la suite. Le staff technique a essayé au cours des séances de travail, de rectifier le tir en vain. L’entourage du club impute cette situation à l’inexpérience des joueurs, dont l’âge varie entre vingt et vingt et un ans, qui ne peuvent donc faire face aux chevronnés. Pour renforcer la défense afin de lui apporter de solides assises, la direction du club a fait appel à deux éléments à savoir, Kechamli et le gardien de but Hadjaoui. Ces derniers ont toujours laissé une bonne impression là où ils sont passés s’entraîner avec le groupe. Ils ont pris part aux rencontres amicales disputées par le Paradou en

cette trêve hivernale. Pour les inconditionnels présents à cette joute les dirigeants ont fait le bon choix en enrôlant ces deux joueurs. Ils seront alignés face à la JSSAoura pour le compte de la première journée de la phase retour. Ils feront tout pour donner satisfaction aux membres du bureau qui leur ont fait confiance, en les contactant afin d’aider leur équipe à redresser la barre.

Retour en forme de Benachour

L’attaquant Brahim Benachour, longtemps éloigné des terrains à cause d’une méchante blessure contractée en coupe d’Algérie contre le RC Kouba. Et c’est grâce aux soins intensifs prodigués par le staff médical, qu’il s’est remis sur pied pour reprendre ensuite du service. Il était aligné d’entrée contre le MCEE en amical en plus de sa réalisation, il était aussi le plus en vue de son équipe. L’entraîneur peut compter énormément sur lui, durant la seconde manche du championnat pour animer le compartiment défensif.

dans le groupe. C’est uniquement mon médecin qui va me dire si je dois réintégrer le groupe ou pas, mais je ferai tout pour récupérer au plus vite, pour être prêt aussi rapidement que possible, afin de reprendre la compétition officielle», nous a déclaré le sympathique joueur à qui nous souhaitons de notre part, un prompt rétablissement et surtout un retour rapide sur les stades, étant donné qu’il reste un élément clé dans l’échiquier de Rahmouni, lui qui n’a raté que rarement les matches de son équipe durant la phase aller. R. M.

BOUAÏCHA : «Je suis peiné par la position du PAC»

L’actuel joueur du MCEE, Djamel Bouaïcha, que nous avons rencontré lors de la confrontation amicale PAC-MCEE, était peiné par la position de son ancienne équipe.

Le compartiment défensif du Paradou a souffert durant la phase aller, des erreurs impardonnables étaient commises.

15

«J ’ai passé de merveilleux moments avec le Paradou, où j’ai réalisé une bonne saison en division I. Malheureusement, il a rétrogradé par la suite en division II, il aurait pu retrouver l’élite si ce n’est pas les entraves. Il ne faut pas oublier que de nombreux joueurs

formés au club, font le bonheur d’autres formations», souligne-t-il. Il souhaite que le Paradou reviendra en force, et terminera la saison dans une bonne position. «Je suis peiné de voir le PAC dans une position de relégable dans un championnat tout juste moyen, je pense qu’avec le renfort par des éléments expérimentés pour guider les jeunes, le Paradou parviendra à remonter la pente», souhaite-t-il. C’est ce que souhaitent tous les Pacistes, voir les camarades de Barki relever la tête. Oukili Ali

Oussaïd (USMB) convoité

Selon un proche du Paradou, la direction convoite le défenseur latéral de l’USMBlida, Oussaïd, pour rejoindre l’équipe. Maintenant, reste à savoir si cette information sera confirmée, si le Blidéen endossera ou pas les couleurs jaune et bleu.

Huitièmes de finale coupe d’Algérie U-21 PAC-USMBA à Chlef

Les espoirs du Paradou croiseront demain, le fer à leurs homologues de l’USMBA, pour le compte des huitièmes de finale de la coupe d’Algérie. Pour ce match, les Ciel et Or seront renforcés par Bouster (GB), Nekkache, Siouane qui évoluent actuellement avec l’équipe A.

Les juniors éliminés par la JSK JSK 2 - PAC 0

Les juniors du Paradou ne continueront pas leur aventure en coupe d’Algérie comme ils l’avaient tant souhaité. Ils étaient éliminés par ceux de la JSKabylie sur le score de deux buts à zéro dans une rencontre très disputée. Ils vont se consacrer maintenant, au championnat pour le terminer dans une position. Et pourquoi pas être sacrés champions, ils ont les capacités de s’adjuger le titre.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


16

Le club au fond d’une impasse

Le marasme dans lequel se débâtait depuis un certain temps déjà, le club banlieusard du RC Kouba, a pris des proportions telles, que désormais la situation est devenue, on ne peut plus, ingérable et si des mesures salutaires urgentes ne sont pas prises à temps, la formation chère aux Koubéens, risque de se retrouver irrémédiablement dans un cul-de-sac.

M

ais, n’est-il pas déjà trop tard pour sauver le club d’une tumultueuse banqueroute quasi certaine ? En tout cas, la question brûle les langues de tous les fervents supporters du club banlieusard chez qui les commérages vont bon train d’ailleurs. De fil en

Les Zibans depuis hier à Alger

Ali Houhou a finalement choisi Staouéli pour la préparation de son équipe.

S

ous la conduite de Bougherara qui sera secondé par Boughezoula et Bacha, l'équipe locale rechargera ses accus pour aborder la seconde phase dans un autre climat. Les nouvelles recrues qui ont pris rendez-vous à Alger, rejoindront le QG dès aujourd hui.

Sid Ahmed premier arrivé

L’enfant de Merouana et transfuge de l’USM Blida, Zineddine Sid Ahmed latéral gauche, a choisi de porter les couleurs de l’US Biskra, en dépit de sa position, et se dit prêt à tout faire pour sauver ce grand club de l’oubli.

Benmoussa convaincu par Bougherara

L ex-portier du WAT avec qui, il a connu la pression du maintien, sera dans le groupe biskri qui se prépare à réussir le pari de rester parmi les sociétaires de la ligue 2.

Le dossier des dettes enfin clos

Selon Ali Houhou, plus aucun joueur parmi les anciennes recrues, ne doit à l’USB des arriérés. Après ce marathon qui a saigné les caisses du club, le dossier des dettes apurées a été remis à la ligue nationale, pour une mainlevée sur les recrutements. Ali Houhou a, à présent, les mains libres pour renforcer les rangs de l’US Biskra. Le fera-t-il à temps ?

LIGUE 2

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

aiguille, force est de dire que la crise inextricable qui secoue actuellement ce fleuron du football algérien, n’est pas prête de connaître son épilogue dans la mesure où les membres du bureau du club, à leur tête, le Président Mecheri Sofiane, ont tous pris la poudre d’escampette laissant le club en jachère. Paradoxalement, cette dérobade intervient dans une période déterminante de mercato où les transferts de joueurs battent leur plein. A ce titre, il importe de souligner au demeurant que l’absence criarde des dirigeants du club, a rendu la situation beaucoup plus complexe pour les joueurs Koubéens qui sont livrés à eux-mêmes et ne trouvent pas d’interlocuteurs crédibles susceptibles de prendre en charge leurs préoccupations. Las d’attendre des promesses sans lendemain, les coéquipiers de Berguiga ont observé une grève sans fard dans l’espoir d’obtenir gain de cause.

Le comité des supporters bat les flancs

A s’y méprendre, l’escapade des dirigeants du club banlieusard a prêté le flanc à la vox populi qui s’en donne à cœur joie. C’est ainsi qu’un charivari des plus confus, caractérise toute la cité de Kouba. A cet égard, nous avons tenté de prendre attache avec les responsables du club, mais en vain. Seuls les membres du comité des supporters, étaient présents sur les lieux en tenant haut le pavé face à cet imbroglio qui n’est pas prêt de s’estomper. Le Président de cette instance, M. Safsafi Azzedine, qui œuvre pour le salut du club, fait flèche de tout bois, pour aboutir à un dénouement heureux et remettre le club à flot. Pour ce faire, il lance un véritable cri de détresse en direction des amoureux du club, en vue de le sauver de la descente aux enfers. Interrogé pour en connaître davantage sur les tenants et aboutissants de la crise qui a ébranlé la maison du

RCK, M. Safsafi fera savoir que la source du problème est, d’abord et avant tout, d’ordre financier.

L’argent, le nerf de la guerre

A la faveur de la mise en vigueur des dispositions règlementaires régissant le fonctionnement des clubs professionnels, le RC Kouba s’est transformé, à l’instar des autres associations sportives de l’élite, en une SSPA dotée d’un Conseil d’Administration. En dépit donc, de cette nouvelle donne qui est normalement de nature à consolider davantage la trésorerie du club, à travers notamment des apports financiers appréciables, émanant des actionnaires et autres pourvoyeurs de fonds, force est d’admettre que le club n’arrive toujours pas à sortir de l’ornière. A croire certaines indiscrétions, le club est criblé de dettes dont le montant global s’établit à 28 000 000 de DA. Selon notre interlocuteur, celui-ci explique que la démission des

principaux dirigeants du club du Conseil d’Administration, lesquels ont néanmoins gardé leur statut d’actionnaires dans la SSPA-RCK, aurait été motivée par le lourd fardeau financier difficile à honorer. Afin de parer à cet état de fait, M. Safsafi Azzedine ajoutera que d’autres personnes nourries de bonnes volontés sont venues à la rescousse en vue de prendre en charge la gestion financière et technique du club, malheureusement, les négociations ont capoté en raison des divergences de vues sur notamment, l’apurement du passif du club que les nouveaux candidats refusent de prendre en charge. Somme toute, une situation, on ne peut mieux dramatique, que vit le club phare de Kouba, qui a formé des joueurs talentueux à l’image de : Amirouche, Assad, Safsafi, KaciSaid, Hamada, Chaieb, etc…, et qui est aujourd’hui, pris en otage par des considérations à tout le moins, Kafkaïennes. Y. L.

Moment de vérité pour Annaba

En prévision de la reprise du championnat de la ligue deux

Les Annabis sont à pied d’œuvre en prévision de la reprise du championnat pour faire le plein lors de la phase retour, et dès la première journée face à l’OMédéa, et c’est pour cette raison que c’est un moment de vérité pour les capés du cheikh Mouassa, qui doivent reprendre la compétition avec plus d’ardeur.

M

ouassa a remis l’équipe sur rails au moment où celle-ci a eu du mal à asseoir sa cohésion dans un onze, il a fait face à des erreurs de joueurs mal concentrés, auxquels il a dû s’atteler à apporter des correctifs. Les camarades de Bouder qui se sont engagés à une nouvelle ascension, seront déterminés à gagner tous les matchs à domicile pour se rapprocher du leader. Dans l’éventualité de bons résultats, Annaba aura 12 points et puis

pose

l’USMAnnaba recevra encore une fois l’ASMOran, et tout compte fait, Annaba aura à engranger des points, si tout va bien. La phase retour sera déterminante pour Annaba si toutes les conditions sont réunies sachant que celle-ci sera favorable pour les Bônois, pour rester collés au peloton de tête. Les Annabis commencent à gager et à convaincre tout en pratiquant un jeu clair à la suite d’une ambition naissante. Annaba doit bien faire car elle dis-

d’individualités capables de créer des occasions, et ils sont très entreprenants à domicile ou à l’extérieur. Après un début médiocre, les camarades de Nadjib Maâziz, sont libérés, ils évoluent naturellement en ne se consacrant qu’aux tâches offensives et le critère est bien entretenu chez les hommes de Mouassa, lesquels seront à l’abordage pour avoir au moins une place de dauphin. Mais pour réussir,

il faut éviter les faux pas surtout à domicile, et imposer leur football lors des prochaines rencontres, tout en réussissant les déplacements, si tout se présente bien. Annaba veut surprendre et préparer sérieusement la phase retour et ils ont repris le travail samedi dernier, avec des séances légères, car ils veulent espérer débuter la phase retour en force, et réaliser les résultats escomptés. Les Annabis ont entamé samedi dernier, une séance de décrassage avant d’entamer lundi dernier les choses sérieuses. Le coach Mouassa devra tracer un programme de travail tout en tentant d’apporter les correctifs qui s’imposent pour être prêts dès la deuxième étape du championnat de ligue deux, et réaliser une belle entame puisqu’il s’annonce favorable aux Annabis qui devront rattraper les points perdus à domicile, et qui sont au nombre de 7 points, sachant qu’ils auront 12 points à arracher. Amar Aït Bara

Belghomari, Kibia, Zemmouchi et Medjoub nouvelles recrues

La liste de 4 joueurs pouvant renforcer la formation bônoise lors de ce mercato hivernal, a été communiquée officiellement.

A

insi quatre joueurs devant être recrutés lors de cette trêve, il s’agit de l’ex-milieu

offensif du CS Constantine, Saïd Belghomari qui est né le 3 février 1979 et qui a évolué à l’USMBel Abbès avant d’opter durant l’intersaison au CS Constantine. La seconde recrue n’est autre que l’ancien attaquant du MC Oran et de l’USMBlida Abderaouf Zemmouchi qui est né le 9 février 1987. Quant au troisième joueur, il s’agit de l’ex-milieu de terrain de

l’USMBlida, et du CS Constantine Kibia Brahim qui est né le 14 avril 1984, ainsi que l’ancien joueur du CABatna, et de l’Amal Boussaâda à savoir Faouzi Majdoub né le 12 août 1986, et qui est un attaquant de métier. Quant à la liste des joueurs libérés elle a été tenue secrète mais chose est sûre et selon Aïssa Menadi, les joueurs percevront incessamment leurs

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

primes et salaires. Par ailleurs, les joueurs ont repris les chemins du stade de l’annexe du 19 Mai 1956, rencontré sur place, le président du club annabi, Aïssa Menadi, dira en substance : «Le parcours de l’USM Annaba est moyen en cette phase aller, mais à la phase retour les choses changeront et l’objectif assigné restera d’actualité à savoir l’accession en LFP1.» A. A. B.


DIVISIONS INFÉRIEURES

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

JS Azazga

17

MEHMOUDI NACER (ARRIÈRE GAUCHE)

«Il faut confirmer face à l’ES Ben Aknoun» Revenir avec une précieuse victoire la semaine dernière, face à la formation de l’ESM Boudouaou, en s’imposant chez eux sur le score d’un but à zéro. L’arrière gauche des Rouge et Noir de la JSA, que nous avons contacté avant-hier, nous a fait savoir que ; l’équipe est en train de retrouver sa bonne santé, après un début de saison difficile, ce dernier estime aussi que le meilleur est à venir.

Quel commentaire faites-vous sur la victoire ramenée de l’extérieur devant l’équipe de l’ESM Boudouaou ? Je pense que ce succès est amplement mérité. Nous étions très motivés et aussi volontaires que notre adversaire qui, lui aussi, a réalisé un bon match devant leurs supporters notamment en première mitemps. Cette victoire arrachée, est le fruit de notre travail accompli durant toute une semaine. Toutefois, il faut garder les pieds sur terre, car on a un gros travail et un parcours difficile qui nous attend. Mais c’était quand même difficile devant cette équipe de l’ESMB n’est-ce pas Nacer ? Effectivement, comme je viens de le dire, l’équipe de Boudouaou est très difficile à

Championnat Honneur de Tizi-Ouzou

L’expérience a prévalu

L’US Béni Douala 3 – ES Sikh Oumedour 1

Le leader du championnat Honneur de la wilaya de TiziOuzou, à savoir la formation de l’US Béni Douala, qui a accueilli samedi dernier sur ses bases, la jeune formation de l’ES Sikh Oumedour, et ce, comptant pour la 12ème journée, la rencontre s’est soldée sur le score sans appel de trois buts à un pour les gars de Béni Douala.

L

es poulains de Youcef Ouafi, qui se sont déplacés au stade du 1er Novembre de TiziOuzou, avec la ferme intention de se ressaisir de leur dernier revers concédé face à la JS Boukhalfa à domicile, n’ont pas pu, en revenant encore une fois bredouilles à la maison, cette jeune équipe qui a réalisé un bon parcours en ce début de saison, compte retrouver sa dynamique de

victoire avec ces jeunes talents qui montent en puissance. Donc, pour l’entraîneur en chef que nous avons approché dernièrement, ne cesse pas de déclarer que : « Cette équipe fera parler d’elle à l’avenir, et je suis persuadé que la suite du parcours sera meilleure. J’estime que le championnat est très long, donc, on a le temps de revoir nos lacunes, et ce afin de rectifier nos erreurs et remonter au classement général.» De l’autre côté, les locaux de l’US Béni Douala, qui ont réussi à engranger les points de ce match, et qui misent beaucoup sur ce championnat cette saison, ces derniers auront la tâche difficile lors de la prochaine journée face à l’US Sidi Belloua, à l’extérieur. Donc, la vigilance doit être de mise du côté des poulains de Chabane Meftah de l’USB qui doivent être méfiants de cette jeune équipe qui peut les surprendre.

manier à domicile et devant son public, il ne faut pas oublier que cette formation a de bons éléments dans son effectif. J’estime que l’équipe a fait un bon match dans l’ensemble, où la victoire ne nous a pas échappé, on a fourni une prestation honorable qui augure d’un avenir serein. On a réussi à revenir avec les trois points de la victoire est c’est l’essentiel. Avec ce succès arraché devant la formation de Boudouaou, la JSA semble reprendre confiance, n’estce pas ? Oui, c’est le cas de le dire, ce succès enregistré en dehors de nos bases contre l’ESM Boudouaou, nous a permis de souffler un peu et même d’améliorer notre classement après le mauvais départ en championnat. Mais attention il ne faut surtout pas trop s’emballer. Nous ne sommes qu’au début de la saison, et il ne faut surtout pas oublier qu’il reste encore plus de 18 matches à livrer, alors, on doit rester vigilants et concentrés. On est encore loin de l’objectif tracé cette saison, qui est de jouer les premiers rôles et faire mieux. Pensez-vous déjà au prochain match ? Je crois que l’euphorie engendrée par le succès décroché face au gars de Boudouaou, doit être mis de côté. Maintenant, nous nous concentrons sur le

prochain match face à l’ES Ben Aknoun. On est tous conscients que ce match sera difficile, on sait que cette équipe qui réalise jusqu’à présent, des bons résultats en ce début de saison. La preuve, sa dernière victoire arrachée de l’extérieur contre OC Beaulieu. En plus des jeunes joueurs qu’elle possède, cette équipe regroupe de très bonnes individualités. Toutefois, j’estime que nous avons les moyens et les atouts pour battre cette équipe. Ca ne sera pas facile, c’est vrai, mais on fera tout pour enchaîner avec un autre bon résultat, et on se donnera à fond pour le faire. Vous voulez dire qu’un succès ne peut vous échapper face à l’ESB ? C’est clair, après avoir engrangé les trois points de la victoire face à Boudouaou, lors de la précédente journée, on doit continuer sur notre lancée en essayant de rester sur cette cadence. On est prêt en conséquence pour aborder cette importante rencontre qui nous attend, face à l’ES Ben Aknoun, en prévision de la 13ème journée du championnat Régional I, avec la ferme intention de battre cette équipe. L’erreur n’est pas permise pour nous et nous tâcherons de confirmer notre dernier succès, en engrangeant les trois points du match pour remonter un peu au classement. Entretien réalisé par S.Aberkane

Les visiteurs s’offrent les locaux US Djema Saridj 1 - USM Draâ Ben Khedda 3

Les Bleu et Blanc de l’USM Draâ Ben Khedda, n’ont pas raté l’occasion en déplacement face à la formation des Jaune et Noir de l’US Djemââ Saridj, sur le terrain de ces derniers, et ce, comptant pour la 12ème journée du championnat de la division Honneur de TiziOuzou.

effet, les visiteurs, à savoir les de Rachid Fethi ont E nprotégés

réussi à engranger à l’extérieur, les trois points de la victoire et se rachètent de leur dernier revers concédé face aux Unionistes de Draa El Mizan. D’autre part, les coéquipiers de Benalioua Nassim, n’ont pas su comment gérer leur début de saison, après leur sixième faux pas à domicile face à l’USM Draa Ben Khedda, les camarades de Nabil Ihmi, ne comptent pas lâcher prise lors de cet exercice, ces derniers sont décidés de continuer sur cette

bonne dynamique qui anime le groupe. En effet, les Débéquois, doivent se contenter de travailler dur et d’arrache-pied cette semaine, et ce, afin de confirmer à l’occasion lors de la prochaine journée qui va les opposer à la formation du CRB Tizi-Ouzou. Les gars de l’USMDBK, sont appelés à redoubler d’efforts cette saison, et ce, pour atteindre leurs objectifs tracés par les responsables du club à savoir une place honorable. S. A.

JF Tadmait / Benjamins

Les Tadmaïtis étaient supérieurs 4ème journée du championnat interécoles benjamins O D El Mizan 2- JF Tadmaït 5

Après leur succès laborieux la semaine passée contre BordjMénaiel, les camarades de Gabour se sont déplacés ce samedi, à Draâ El Mizan pour y rencontrer leurs homologues de l’O DEM, qui restaient sur un succès hors de leurs bases.

ans un match dominé en haut et en large par les poulains de D Bensafi, les visiteurs n’ont eu

aucune peine pour venir à bout de leurs adversaires. Une domination traduite rapidement par des buts inscrits en début de match par l’intermédiaire de Akkache sur un joli coup de ciseau et par Chikhi qui d’un magnifique lob, trompe le gardien adverse. Et c’est sur ce score de 2 à 0 que se termine le premier half. En deuxième mi-temps les choses ne vont pas changer, et les coéquipiers de Smili vont accentuer leur domination et ajouter un troisième but grâce à Tamache qui reprend d’un

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

puissant tir un centre d’un coéquipier. A 3 à 0 les Akkache and Co vont se lâcher un peu, ce qui va profiter aux locaux pour réduire la marque. Mais ce but va pousser les visiteurs à se réveiller et reprendre le jeu à leur compte et marquer 2 autres buts signés Chikhi et Houas. En fin de match, les locaux vont inscrire un deuxième but, mais le match était déjà plié en faveur des camarades de Chikhi, qui enregistre là, leur 2ème victoire de suite en championnat. S. A.


18

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

Maracana N° 1621 — Mercredi 11 Janvier 2012 - Anep N° 894 800

Maracana N° 1621 — Mercredi 11 Janvier 2012 - Anep N° 894 820

INTERNATIONALE

Maracana N° 1621 — Mercredi 11 Janvier 2012 - Anep N° 894 806

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


INTERNATIONALE

Messi : «Je le savoure comme le premier»

Star du Gala FIFA Ballon d'Or, Lionel Messi ne s'est pas départi de son air timide mais il n'a pu empêcher ses yeux de briller une fois le trophée en main. Quelques minutes après avoir reçu sa récompense à Zurich, l'Argentin arborait un sourire radieux en répondant aux questions de FIFA.com.

Vous êtes le premier joueur après Michel Platini à recevoir trois Ballons d'Or consécutifs. Que ressentezvous ? C'est une fierté de recevoir trois fois ce trophée, consécutivement qui plus est. C'est déjà difficile de le remporter une fois, ça l'est encore plus de le décrocher trois fois. Je suis très heureux et je le savoure comme le premier. Vous l'avez plus spécialement dédié à Xavi, mais ne croyez-vous pas qu'il va cesser de vous faire

des passes pour remporter un FIFA Ballon d'Or ? Non ! Il a très souvent dit ce qu'il pense sur moi et j'ai très souvent dit ce que je pense de lui. On a besoin l'un de l'autre et on entretient une relation d'amitié qui va bien au-delà de toutes les récompenses.

Trois FIFA Ballons d'Or en étant si jeune: avons-nous déjà eu droit au meilleur de Messi ? Que nous reste-t-il à voir ? J'espère pouvoir continuer à être aussi performant, à obtenir de nouveaux titres collectifs car comme je le dis, c'est le plus important pour être présent pour de belles occasions de ce genre. Je veux obtenir des résultats avec ma sélection et maintenir le même niveau de performance. J'adorerais obtenir un titre avec la sélection et j'espère pouvoir y arriver. Comment pensez-vous faire mieux ? Comme je l'ai dit, il faut que je reste au même niveau. C'est la

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

cinquième fois que j'ai la chance d'être présent à ce Gala et j'espère avoir l'occasion d'y revenir. Enfant, avez-vous rêvé de réussir autant de choses en si peu de temps ? Franchement, non. Je rêvais de jouer en première division mais je n'aurais jamais imaginé que je serais amené à vivre tout ça. Aujourd'hui, on a vu de grandes stars que vous admiriez sûrement quand vous étiez jeune. Qu'est-ce que cela fait de voir qu'aujourd'hui, vous êtes celui dont tout le monde veut un autographe ? Je veux simplement continuer à jouer et à prendre plaisir dans mon sport, avec l'équipe qu'on a, et espérer que l'aventure ne s'arrête pas. Quel est votre prochain défi en 2012 ? Gagner tout, encore, c'est l'objectif au début de chaque année, même si on sait que c'est de plus en plus difficile.

NEYMAR : «Une action magnifique» Le jeune Neymar a profité à fond du Gala FIFA Ballon d’Or. Depuis son arrivée à Zurich, il n'a eu de cesse de dire son plaisir de figurer parmi les candidats à l'une des récompenses. Autant dire que l'attaquant brésilien a savouré à sa juste valeur le Prix Puskás de la FIFA, qui couronne le meilleur but de l’année 2011.Le choix a été fait par un jury d’experts et par plus d’un million et demi d’internautes. Pendant l’entretien qu’il a accordé à FIFA.com, il a difficilement pu contenir ses éclats de rire.

Qu’avez-vous ressenti lorsque votre nom a été prononcé ? J’étais quasiment en état de choc (rires). Je suis ravi de recevoir ce prix et je remercie tous mes coéquipiers, qui m’ont énormément aidé tout au long de cette année extraordinaire. Je tiens aussi à remercier dieu et ma famille, ainsi que mes proches et mes amis, qui n’ont cessé de m’encourager.

Parlez-nous de ce but… Je pense que c’est le meilleur but de ma carrière. J’ai reçu le ballon sur la gauche et j’ai réussi à éliminer deux adversaires avant de trouver un coéquipier. On a fait un joli une-deux et j’ai driblé encore deux joueurs avant de trouver le fond des filets. C’était une action magnifique. Vous avez décidé de prolonger avec Santos.

Guardiola : «Un grand bonheur»

Pour la première fois de sa carrière, Josep Guardiola remporte le prix d'Entraîneur de l'Année de la FIFA pour le football masculin. Le technicien du FC Barcelone, qui a déjà gagné quasiment tous les trophées avec son club, reçoit ainsi la distinction la plus élevée au niveau individuel. Humble et réfléchi comme à son habitude, Pep s'est confié à FIFA.com quelques minutes après avoir reçu sa récompense.

Félicitations Pep Guardiola. C'est une grande soirée pour Barcelone, qui a obtenu plusieurs récompenses, en plus de la vôtre évidemment… C'était déjà le cas l'an dernier et nous avons confirmé cette année. Il y a une relation de cause à effet. Si vous remportez des titres, les récompenses individuelles suivent. Au final, ce qui me satisfait le plus, c'est que tous ces prix sont une reconnaissance de notre philosophie de jeu. J'espère que nous continuerons le plus longtemps possible comme cela, pour vivre d'autres soirées

comme celle d'aujourd'hui. N'est-il pas un peu paradoxal de recevoir autant de récompenses individuelles pour une équipe qui mise tout sur le collectif ? C'est avant tout un grand bonheur. On devient footballeur ou entraîneur par amour du jeu, pour essayer de développer une philosophie avec un certain nombre de joueurs. Ce que je retiens ce soir, c'est que l'événement donne une bonne image du football. C'est une voie dans laquelle il faut poursuivre, pour que ce sport continue de grandir. Comme vous venez de le dire, ce n'est pas la première fois que votre équipe est reconnue pour ce qu'elle fait… Non, et c'est bien le plus difficile. Chaque fois que votre travail est reconnu, cela signifie aussi que vos adversaires vous connaissent mieux. On n'a pas le droit de stagner. Pour se maintenir à ce niveau, il faut progresser. Ça passe par le travail et par une grande exigence pour atteindre des objectifs toujours plus élevés, et continuer de gagner. Vous êtes un jeune entraîneur, vos joueurs sont jeunes également. Estce le début d'une nouvelle ère de suprématie blaugrana ? Dans le football, la réussite d'une équipe ne

19

tient qu'à un fil. Le fait d'avoir gagné beaucoup de trophées avec une moyenne d'âge aussi jeune donne l'impression que c'est parti pour durer. C'est là que nous devons faire très attention. Il est difficile de créer quelque chose de beau, mais beaucoup plus facile de le perdre. La victoire n'est jamais certaine, comme on a pu le voir hier avec le match nul de votre équipe contre l'Espanyol… La concurrence est très relevée. On le savait avant le match d'hier. En effet, la victoire n'est jamais certaine, mais c'est en essayant

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pourquoi rester au Brésil alors que vous avez reçu des offres des plus grands clubs d’Europe ? Je suis encore un peu jeune. C’est trop tôt. Je suis très content chez moi et avec Santos. J’espère que 2012 sera encore une grande année, avec des succès individuels et collectifs.

Vous voyez-vous marquer lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 ? C’est encore très loin, tout ça ! Il faut que je continue à travailler dur, pour devenir meilleur, à la fois en tant que personne et que footballeur. Ce serait un rêve de disputer cette Coupe du Monde à la maison.

Messi a été élu Ballon d’Or. Êtes-vous d’accord avec ce choix ? Évidemment. C’est un joueur fabuleux. Je suis fan de tout ce qu’il fait. Je le félicite et je lui souhaite de continuer comme ça.

le plus fort possible qu'on a le plus de chances d'y arriver. Demain, à quoi penserez-vous en vous réveillant ? Aux trophées de ce soir ou au prochain match ? C'est sûr qu'il n'y a pas beaucoup de temps pour en profiter. Pour cela, il faudrait avoir des vacances, ce qui n'est pas le cas en ce moment. Dans deux ou trois jours, il y a un autre match, puis un autre. Pour moi, ce qui s'est passé ce soir est un intermède très agréable, pour le football et pour l'image de notre club, mais il faut vite se concentrer sur la suite.


20

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Maracana N° 1621 — Mercredi 11 Janvier 2012 - Anep N° 895 055

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’INTERIEUR ET DES COLLECTIVITES LOCALES

ECOLE NATIONALE DES TRANSMISSIONS

AVIS DE RECRUTEMENT

L’Ecole Nationale des Transmissions recrute : GRADE

Traducteur - interprète

NOMBRE DE POSTES BUDGETAIRES OUVERTS 01

MODE DE RECRUTEMENT

CRITERES

Parmi les candidats titulaires d’une licenConcours sur titre ce d’enseignement supérieur en traduction-interprétariat ou d’un titre reconnu équivalent

Dossier de candidature : - Demande manuscrite de participation, - 02 photos, - Copie conforme à l’original et légalisée de la Carte nationale d’identité, - Copie conforme à l’original et légalisée de la licence d’enseignement supérieur en traduction-interprétariat ou d’un titre reconnu équivalent, - Copie légalisée de l’attestation justifiant la position du candidat vis-à-vis du Service national, - Extrait du casier judiciaire (bulletin N°3) en cours de validité (dont la durée = 03 mois), - Copie conforme à l’original et légalisée du relevé de notes. Les candidats peuvent déposer leur dossier de candidature ou l’adresser par voie postale (sous pli recommandé) à : M. le Directeur de Ecole Nationale des Transmissions - 16, Rue HALES Saïd - El Mouradia - ALGER La date limite de dépôt des dossiers de candidatures est fixée à 20 jours, à compter de la première parution du présent avis.

Maracana N° 1621 — Mercredi 11 Janvier 2012 - Anep N° 895 057

PUBLICITÉ

Maracana N° 1621 — Mercredi 11 Janvier 2012 - Anep N° 895 058

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE BIR MOURAD RAIS COMMUNE DE HYDRA REF : AI/03/11/TEC

Avis d’infructuosité

Conformément à l’article 122 des dispositions du décret présidentiel n°10-236 du 28 Chaoual 1431 correspondant au 7 octobre 2010, portant réglementation des marchés publics complété et modifié, le président de l’Assemblée populaire communale de Hydra déclare l’infructuosité de l’avis d’appel d’offres national restreint n°15/11/TEC relatif à la couverture métallique autoportante au marché communal Cité Sellier Hydra paru dans les quotidiens El Massar El Arabi du 01/10/2011 et Maracana du 02/10/2011 Maracana N° 1621 — Mercredi 11 Janvier 2012 - Anep N° 894 756

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Comment reconnaître une sciatique ?

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

régime méditerranéen. En effet, il se révèle efficace pour vous faire perdre votre ventre !

Le syndrome du gros ventre Avoir un gros ventre est le signe le plus évident du syndrome métabolique. À tel point que la simple mesure du tour de taille est devenue aussi importante que le calcul de l’IMC (indice de masse corporelle : le poids est divisé deux fois par la taille).

La sciatique désigne une douleur vive liée à une irritation du nerf sciatique. Les symptômes peuvent varier légèrement selon l’origine exacte de la sciatique et notamment selon la racine du nerf sciatique comprimée (ou hernie discale), mais ils sont relativement typiques. Le point sur la sciatique et ses symptômes. Quelles sont les causes d’une sciatique ? Il s’agit le plus souvent d’une hernie discale, une saillie anormale d’une partie d’un disque intervertébral, et qui comprime une des 5 racines du nerf sciatique. Rappelons que les 2 nerfs sciatiques partent du bas de la colonne vertébrale et descendent à l’arrière de nos jambes. Tous les deux véhiculent des messages moteurs et sensitifs. • Une maladie des os (ostéoporose ou arthrose) peut également comprimer le nerf. • Un accident de la route ou une fracture de la hanche peuvent entraîner une blessure du nerf sciatique. • Une atteinte du nerf due au diabète ou à la maladie de Lyme. • Une tumeur ou un caillot sanguin, à proximité du nerf. • La grossesse (poids du ventre et autres modifications hormonales). • Etc. Les causes de la sciatique sont très variées, mais le plus souvent, on ne trouve pas d’origine précise.

Quant aux facteurs favorisants, ils sont également nombreux. C’est ainsi que la sciatique est plus fréquente chez les personnes en surpoids, qui portent souvent des charges lourdes, chez les sédentaires, en cas de travail en position statique, de mauvaises positions, etc. La prévention de la sciatique repose sur la correction de ces facteurs : activité physique, perte de poids, bonne posture (travail, loisirs, sommeil), etc.

Quels sont les symptômes de la sciatique ? Une douleur vive est ressentie le long d’un des 2 nerfs sciatiques. Cette douleur siège donc généralement d’un

seul côté, dans une fesse et la cuisse. Mais elle peut également s’étendre tout le long de la jambe, jusqu’au pied. Le bas du dos peut aussi être parfois douloureux. La douleur est parfois constante, sinon soudaine. Elle s’accentue en position assise et à l’effort, tandis que la position couchée soulage. Des fourmillements complètent ce tableau, avec un engourdissement ou une faiblesse de la jambe et/ou le pied. Les symptômes d’une sciatique varient légèrement selon la racine sciatique touchée, mais ils restent typiques. Quel traitement en cas de sciatique ? Le traitement de la sciatique repose sur des antidouleurs et des antiinflammatoires. En absence d’efficacité, on peut recourir à des relaxants musculaires, voire à des injections locales d’analgésiques et de corticostéroïdes.

L’activité favorisant la guérison, il est important de ne pas rester cloué au lit plus de 48 heures, et de reprendre autant que possible ses activités quotidiennes. Dans tous les cas, la marche est recommandée. Par la suite, la natation voire le vélo d’appartement sont conseillés. Des exercices et des étirements sont souvent utiles pour renforcer les muscles, améliorer la posture, et la flexibilité. En dernier recours, la chirurgie peut permettre d’éliminer la compression exercée sur le nerf sciatique.

Sciatique : quand consulter ? Si la douleur persiste, si elle est intense ou qu’elle s’aggrave, en cas de perte de sensation ou de fonctionnement, il est conseillé de consulter. De même en cas d’antécédents familiaux de cancer ou s’il s’agit d’une première sciatique qui survient avant 20 ans ou après 55 ans. Le médecin recherchera la cause et proposera un traitement adapté.`` Pour perdre du ventre, adoptez le régime méditerranéen ! Pour perdre du ventre, adoptez le régime méditerranéen ! Vous avez pris du ventre ? Vous présentez peut-être un des autres symptômes de ce que l’on appelle le syndrome métabolique : trop de cholestérol, de tension, une glycémie trop élevée, etc. ? Si c’est le cas, passez à l’action et mettez-vous au

Et pour cause, le gros ventre est l’un des 5 symptômes du syndrome métabolique, connu pour être un puissant facteur de risque cardiovasculaire : • Tour de taille supérieur à 102 cm chez les hommes et à 88 cm chez les femmes. • Insulinorésistance, soit un taux de sucre dans le sang (glycémie) élevé, supérieure à 1,10 g/l (6,1 mmol/l). • Tension artérielle supérieure ou égale à 130/85. • HDL-Cholestérol (bon cholestérol) inférieur à 1 mmol/l (0,40 g/l) chez les hommes et 1,3 mmol/l (0,50 g/l) chez les femmes ; • Triglycérides supérieurs ou égaux à 1,7 mmol/l (1,5 g/l). Voici pour les avertissements, passons maintenant à la solution : le régime méditerranéen, qui vient de faire la preuve de son efficacité pour faire perdre du gros ventre.

RÉGIME MÉDITERRANÉEN CONTRE GROS VENTRE L’étude est d’envergure puisqu’elle a consisté à analyser tous les essais exploitables ayant porté sur ce sujet, soit une cinquantaine pour un total de 535.000 personnes. Le résultat est sans appel, le régime méditerranéen permet de réduire le risque de syndrome métabolique. Il permet également d’augmenter le taux de bon cholestérol, de diminuer le taux de triglycérides, la pression artérielle systolique et diastolique, la glycémie et enfin le tour de taille. Sachant que le régime méditerranéen est facile à mettre en œuvre et peu coûteux, il reste à souhaiter que le plus grand nombre suivent ce type d’alimentation afin de réduire les maladies cardiovasculaires, qui rappelons-le, représentent la première cause de mortalité dans les pays occidentaux ! Du régime méditerranéen au rééquilibrage alimentaire… Ce conseil de suivre le régime méditerranéen pour limiter les risques cardiovasculaires est en accord avec les recommandations que vient de formuler la Haute autorité de santé (HAS).

À savoir, d’éviter la succession de régimes amaigrissants, qui mène à ce que l’on appelle le régime yoyo avec reprise du poids perdu, voire plus, entre chaque régime. Mais inversement, de privilégier un rééquilibrage alimentaire afin, dans un premier temps de stabiliser son poids.

Ce rééquilibrage alimentaire ne comprend pas de restrictions mais repose sur un apprentissage des règles diététiques, comme celles qui figurent dans le régime méditerranéen : beaucoup de fruits et légumes, du poisson, des céréales complètes, de bonnes huiles, des fruits secs. Inversement, peu de viande, de produits animaux transformés et de produits industriels, lesquels sont remplacés par des « préparations maisons » avec des produits de base. Idéal pour perdre son ventre. Pour en savoir plus sur le régime méditerranéen, consultez la fiche de notre guide diététique.

21

Quiche Lorraine

INGRÉDIENTS POUR 1 QUICHE : 1 pâte brisée 250 g de poitrine de porc fumée 3 œufs entiers 2 jaunes d’œufs 25 à 50 cl de crème fraîche épaisse muscade poivre noir

PRÉPARATION : Préchauffer le four à 200°C (thermostat 3-4). Déposer la pâte brisée dans un moule à tarte préalablement beurré. Badigeonner la pâte dans le fond du moule avec du jaune d’œuf et percer des petits trous dans la pâte avec une fourchette, pour éviter qu’elle ne lève. Enfourner et laisser cuire entre 5 et 10 minutes à four chaud.

Débiter la poitrine de porc en petits cubes, en prenant soin de retirer la couenne et les cartilages. Faire blanchir les lardons en les plongeant 3 minutes dans de l’eau bouillante. Égoutter. Déposer la couenne dans une poêle chaude et laisser la graisse fondre à feu vif. Ajouter les lardons dans la poêle et les laisser revenir 2 à 3 minutes, en prenant soin de ne pas les laisser colorer. Égoutter encore.

Préparer la migaine [*] Dans un grand bol, battre ensemble les œufs et la crème. Ajouter de la muscade fraîchement râpée. Mélanger le tout au fouet, de manière à obtenir un mélange homogène et légèrement mousseux. Poivrer mais saler peu car le lard l’est déjà suffisamment.

Dans le fond de pâte précuit, répartir les lardons. Recouvrir avec les œufs battus, sans monter jusqu’au bord, car la quiche va légèrement gonfler à la cuisson. Enfourner et cuire pendant 20 à 30 minutes à four chaud. Pointer un couteau au milieu de la quiche. S’il ressort propre c’est que la quiche est prête. Le dessus doit être joliment coloré. Laisser refroidir la quiche dans son plat. Servir tiède, accompagné d’une salade verte de saison.

Conseil du chef Attention : ne salez pas trop, car le lard l’est déjà suffisamment ! Blanchir et précuire les lardons n’est pas nécessaire : vous pouvez les ajouter directement. Info santé Avec 270 kcal pour 100 g, la quiche lorraine est plus calorique que la tartiflette. Cela est du à la somme d’ingrédients riches qui la composent.

Pour varier Cette recette est facile à adapter selon le contenu de votre frigo : tout est permis. Comme cela se fait souvent, vous pouvez parsemer votre fond de tarte de 100 à 200 g d’emmental râpé : il s’agit d’une variante, car le fromage ne fait pas partie de la recette traditionnelle. Notes [*] Une migaine est un appareil constitué d’œufs et de crème fraîche. Elle est la base de la quiche. On peut également l’utiliser dans la tarte aux pommes en complément de tarte.

SOULAGER LE MAL DE DENT

Il existe un remèdes simple pour lutter contre le mal de dents. En attendant votre rendez vous chez le dentiste, vous pouvez verser une goutte d'huile essentielle de girofle sur un coton tige et l'appliquer sur la dent affectée. En plus d'être un puissant analgésique, l'huile essentielle de girofle a le pouvoir d'être désinfectant et prévient aussi l'infection. Vous pouvez aussi utiliser l'huile essentielle de camomille Romaine ou Allemande en compresses chaudes, à appliquer sur votre visage près des zones douloureuses.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

MOTS FLÉCHÉS N° 928

Jeux-Détente

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 927

LA BLAGUE

Un Français et un Américain sont en grande conversation sur la signification de leurs drapeaux respectifs. Pour rigoler, le Français dit : - Chez nous, le Bleu-Blanc-Rouge, c'est un peu comme les impôts... Quand on en parle, on voit rouge; quand on reçoit la feuille d'imposition, on devient blanc; et une fois qu'on a réussi à tout payer, on est tout bleu. L'Américain reprend : - C'est pareil chez nous, sauf qu'en plus, nous, on voit des étoiles. ...

1

A B C D

E

F

2 3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

MOTS CROISÉS N° 928

G H

I

J

K

L

HORIZONTALEMENT

1 - Bleu 2 - Subira - Pas très large 3 - Ralentissements de la circulation - Chef-lieu savoyard 4 - Capucin - Obligation Bidasse américain 5 - Occasionnerai Ferraille japonaise 6 - Alcool fort - Fin 7 - Assembla bout à bout - Prendre la taille 8 - Patrie des rhétais Apprécié s'il est vierge Guide de mine 9 - Eléments d'un ensemble - Diminuez la voilure 10 -Cité de Vénétie Postures méditatives

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Rédacteurs Djamel Touafek et Mouloud Hamdi

VERTICALEMENT

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N°927

A - Service de transport B - Assommoirs C - Diminuaient les forces - Star extraterrestre D - Futurs torrents - Point culminant E - Pas très enthousiastes - Le meilleur dans le genre F - Clauses restrictives G - Fin de verbe Bothriocéphales H - Avancera par petits bonds I - Mère des Titans - Pif J - Patrie de Guillaume Tell - Cassant - Sigle de société K - Classe - Bonnes périodes pour le plagiste L - Etoufferez la flamme

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1620 — Mardi 10 Janvier 2012

16h30 : Qahar El Bihar 16h45 : El-Kilada

17h15 : Moutâat El-Maida 18h00 : Journal télévisé 18h20 : El-Moustahlik

19h00 : aichena oua choufena 20h00 : Journal télévisé 20h45 : Maâlim

21h30 : concert de chants 23h00 : Antoum Aydhan 00h00 : Journal télévisé

Depuis leur dernière visite chez l'obstétricien, le climat est un peu tendu entre Meredith et Derek. En effet, la conception d'un enfant va poser plus de problèmes au couple que ce qu'il avait imaginé. Lexie ne peut s'empêcher de remarquer que la relation se détend entre Meredith et April, avant qu'une série de blessés dans un état grave arrive aux urgences après un accident de voiture. De son côté, Jackson joue de ses atouts physiques pour essayer d'avoir le dessus sur ses collègues en salle d'opération. Une attitude qui n'est pas du goût de tout le monde, malgré le regard bleu azur du médecin. Quant à Cristina, elle doute de plus en plus de ses capacités...

06:00 : EuroNews 10:45 : Consomag 11:50 : Météo 13:00 : 13h avec vous 13:30 : Edition de l'outre-mer 13:45 : En course sur France 3 14:05 : Inspecteur Derrick 14:55 : Questions au gouvernement 16:10 : C'est pas sorcier 16:38 : Culturebox 16:40Slam 17:20Un livre, un jour 17:25Des chiffres et des lettres 18:05Ouifi 18:10Questions pour un champion 19:0019/20 : Journal régional 19:58Météo 20:00Tout le sport 20:05Le journal du Dakar 20:08Et si on changeait le monde 20:10Plus belle la vie 20:35Lyon / Lille 22:40Tous les buts 23:10Météo 23:15Soir 3 23:45Doc 24

Depuis leur

dernière visite chez l'obstétricien, le climat est un peu tendu entre Meredith et Derek. En effet, la conception d'un enfant va poser plus de problèmes au couple que ce qu'il avait imaginé. Lexie ne peut s'empêcher de remarquer que la relation se détend entre Meredith et April, avant qu'une série de blessés dans un état grave arrive aux urgences après un accident de voiture. De son côté, Jackson joue de ses atouts physiques pour essayer d'avoir le dessus sur ses collègues en salle d'opération. Une attitude qui n'est pas du goût de tout le monde, malgré le regard bleu azur du médecin. Quant à Cristina, elle doute de plus en plus de ses capacités...

06:55 : La matinale 08:25 : S.A.V. des émissions 08:30 : Une vie de chat 09:30 : Gorg et Lala 09:40 : Le journal des jeux vidéo 09:55 : La princesse de Montpensier 12:10 : Les Guignols de l'info 12:18 : Une minute avant 12:20 : La nouvelle édition 1ère partie 12:45 : La nouvelle édition 14:00 : Rien à déclarer 15:45 : Les nouveaux explorateurs 16:40 : Le fils à Jo 18:10 : Têtes à claques 18:18 : Une minute avant 18:20 : Les Simpson 18:45 : Le JT 19:10 : Le grand journal 20:05 : Le petit journal 20:30 : Le grand journal, la suite 20:55 : Libre échange 22:05 : Joseph et la fille 23:30 : Elle s'appelait Sarah

06:30 : Le manège enchanté 06:45 : Barbapapa enregistrerEnregistrer ce programme 06:55Barbapapa 07:10 : Chico Chica Boumba Pepper School 07:15 : Chico Chica Boumba Pepper School 07:25 : Baskup 07:50 : Phineas et Ferb 07:51 : Phineas et Ferb 07:52 : Phineas et ferb 10:05 : Un, dos, tres 11:00 : Desperate Housewives 11:50 : Desperate Housewives 12:43 : Meteo 13:00 : Scènes de ménages 13:40 : Météo 13:45 : L'homme de la situation 15:30 : Papa à plein temps 2 17:40 : Un dîner presque parfait 18:45 : 100% Mag 19:43 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:05 : Scènes de ménages 20:50 : Les années 80 : le retour 23:20 : Les années 90 : le retour

BA L A NC E

BE´L E´L IER

SC O R P I O N

16h00 : Marsupilami

Vous retrouvez un moral d'acier car on vous fait part de certaines améliorations positives qui vous séduisent. Vous sentez monter en vous un enthousiasme qui vous galvanise. Vous vous sentez pousser des ailes et vous accomplissez votre tâche avec ardeur.

Ne laissez pas trainer derrière vous des choses inachevées. Pour que votre indécision s'achève vous devriez vous assurer que tout soit clair entre vous afin que vous puissiez souffler un peu. Votre inquiétude est inutile, le soleil brille à nouveau…

Vous allez pouvoir saisir la main chaleureuse qui vous est tendue. C'est une aubaine pour vous dans un moment où vous ressentez fortement une solitude qui vous pèse. Sachez profiter ardemment de ces instants ennivrants sans complexe. Le stress ne peut plus vous atteindre car votre forme physique et mentale atteignent de nouveaux sommets. Essayez de conserver cette forme merveilleuse qui vous habite et oubliez les soucis qui empoisonneraient votre vie.

S A GI T A I R E

15h00 :

Ne laissez rien passer, prenez de bon coeur ce que l'on veux vous offrir car les occasions futures risquent de n'avoir qu'un intérêt limité, Le temps passe très vite mais attention pas de précipitation désordonnée si vous voulez récolter tous les fruits de vos mises dans une certaine affaire,

Il est des contrariétés difficiles à accepter et vous serez très sensible à une proposition d'aide que vous fera quelqu'un qui sentira votre difficulté de supporter un revers bien malvenu. Vous rétablirez le cours des choses vers une issue favorable, vous êtes en veine.

C A P R I C OR N E

13h40 : Maouid Zafaf

Vous aurez toutes les chances de rencontrer ce que vous cherchez ardemment depuis quelques temps. Toutes les conditions seront réunies pour faire exploser vos sentiments au grand jour. Attention de ne pas vous emporter inutilement. La colère est mauvaise conseillère.

V E RSE AU

13h00 : Journal télévisé

Une affaire importante pourrait se traiter. Tout dépend de la façon dont vous évaluerez les choses. Soyez sur vos gardes. Votre jugement ne doit faillir. La prudence est recommandée en de telles circonstances.

Vous allez pouvoir tirer les marrons du feu de cette affaire maintenant que le plus difficile est fait. Ce n'est pas sans mal que vous parviendrez à vous faire reconnaître mais comme la chance sourit aux audacieux, vous serez surpris d'avoir été la personne désignée par le sort.

Soyez honnête avec vous-même et faites face à ce que vous voulez vraiment dans votre vie affective. Vous pouvez réellement faire des progrès dans ce sens, surtout si vous renforcez votre confiance en vous-même. La confiance en vous entrainera la confiance aux autres.

P OI S S ONS

12h30 : EL-Ilm baina yadek

Votre situation est quelque peu perturbée par quelqu'un qui voudrait s'immiscer dans votre vie. Vous allez saisir une opportunité bienvenue qui vous permet d'échapper à une obligation que vous préférez ne pas remplir maintenant. Faites preuve de discrétion. Vous aurez envie de prendre des décisons importantes sur le plan sentiments. Cependant, attention de ne pas blesser ceux qui vous aiment. Assurez-vous que la personne aimée ne soit pas blessée par des décisions trop hâtives de votre part à son égard.

TA UR E A U

11h15 : Inchat dhakema

HOROSCOPE

G EM EA U X

10h30 : Intikame El-Warda

06:30 : Télématin 08:00 : Journal 08:10 : Télématin (suite) 09:05 : Dans quelle éta-gère 09:10 : Des jours et des vies 09:30 : Amour, gloire et beauté 09:55 : C'est au programme 10:55 : Motus 11:25 : Les Z'amours 12:00 : Tout le monde veut prendre sa place 12:55 : Météo 2 14:00 : Toute une histoire 15:10 : Comment ça va bien ! 16:15 : Le jour où tout a basculé 16:40 : Côté Match 16:45 : CD'aujourd'hui 17:00 : Nice / Dijon 19:00 : N'oubliez pas les paroles 19:50 : Météo 2 19:55 : Elysée moi 20:30 : Image du jour 20:31 : Tirage du Loto 20:35 : Seule 22:10 : Secrets de famille 23:40 : Dans quelle éta-gère 23:45 : Journal de la nuit 23:55 : Météo 2

C A NC ER

10h00 : Atefale el tamatem

06:05 : Eliot Kid 06:20 : Eliot Kid 06:30 : Eliot Kid 06:45 : TFou 11:05 : La roue de la fortune 11:55 : Petits plats en équilibre 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : L'affiche du jour 13:40 : Petits plats en équilibre 13:45 : Au coeur des Restos du coeur 13:55 : Julie Lescaut 15:40 : Folie douce 17:25 : Ghost Whisperer 18:20 : Une famille en or 19:05 : Money Drop 19:55 : Météo 20:00 : Journal 20:35 : Après le 20h, c'est Canteloup 20:45 : Météo 20:50 : Grey's Anatomy 21:35 : Grey's Anatomy 22:25 : Grey's Anatomy 23:10 : Nikita 23:55 : Nikita

L I ON

07h15 : Sabah El Khaïr

VI ERG E

07h00 : Journal télévisé

M ERCREDI Nuages épars 18°- 3°

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’origine de l’expression "Il était une fois"

C’est à Charles Perrault que l’on doit cette formule en français. Il l’utilise pour la première fois dans Les Souhaits ridicules, parus en 1694, où elle n’apparaît qu’au vers 21. Il la reprend pour ouvrir son premier conte merveilleux, Peau d’Âne. Il l’utilisera au total dans sept des huit récits en prose des Contes de ma mère l’Oye. La formule est depuis devenue une clef « magique », ouvrant tout l’univers des contes de fées. Les formules consacrées pour conclure les contes sont "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" ou "Ils se marièrent et vécurent

23

heureux" (que l’on ne les retrouve cependant dans aucun des contes de Perrault). Cette formule serait issue de son homologue anglaise, "Once Upon a Time", utilisée pour la première fois vers 1380 (selon l’Oxford English Dictionary).L'expression est reprise dans de nombreuses langues du monde. Elle est traduite à l'identique ou adaptée selon la culture comme par exemple "Der var engang" en danois, "Es war einmal" en allemand, "C'era una volta" en italien ou encore "Mukashi mukashi" (昔々/むかしむかし) en japonais !

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

HORAIRES DE PRIÈRES

El-Fedjr 06h21 El-Dohr6 12h54 El-Assar 15h23 El-Maghreb 17h56 El-Icha’a 19h20


100 ENTRAINEURS ONT OBTENU LA LICENCE CAF «B»

Un séminaire pour l’obtention de licence CAF « B » a été organisé par la FAF à l’INFS/STS de Aïn Benian. Plus de cent entraîneurs ont pris part à ce stage qui était ouvert aux entraîneurs titulaires de diplômes de conseiller de sport (DES), de technicien supérieur en sport et des diplômés du 3e degré. Les cours ont été assurés par les instructeurs de la CAF, le Tunisien, Hassan Malouche et l’ancienne star guinéenne et ancien Ballon d’or, Chérif Souleymane

ABDOUNI SOLLICITE LE PRÉSIDENT DE LA LFP

Le gardien de but de l’USM Blida, Merouane Abdouni, renvoyé du club depuis le match face à la JS Saoura à Bechar du 25-11-2011 pour avoir été soupçonné d’ avoir lever pied contre la JS Saoura, étant en rupture de ban depuis cette rencontre et n’ayant pas vu sa situation se dénouer, est allé tenter sa chance dans un club suisse de deuxième division. Ses essais ont été concluants. Seulement, pour pouvoir faire partie de cette équipe, il lui faudra sa lettre de libération que son président, Mohamed Zaïm, refuse de lui remettre. Ce qui a poussé Abdouni à solliciter les services du président de la ligue professionnelle de football, Mahfoud Kerbadj pour essayer de trouver un compromis avec le président de l’USMB. Le président de la LFP a conseillé au joueur de voir avec son président et essayer de le convaincre, car il est le seul habilité à signer cette fameuse libération.

LE PRÉSIDENT DE LA FAF PRÉSENT AUX OSCARS DE LA FIFA

Après avoir dirigé l’assemblée générale de l’Union arabe de football (UNAF) qui s’est tenueà Tunis samedi et dimanche derniers , le président de la FAF et membre de l’exécutif de la FIFA, Mohamed Raouraoua, s’est envolé aussitôt à destination de Genève pour assister aux oscars de la FIFA . Le premier responsable de la maison de Dely- Ibrahim fut installé aux côtés des convives de la FIFA.

LA DJS D’ORAN AU SECOURS DU MCO

Après l’ultimatum fixé par la ligue professionnelle de football aux clubs qui n’ont pas apuré leur situation et ce, nonobstant les affaires en cours de traitement, le MCO est parmi un des clubs qui a des litiges avec les anciens joueurs (trois milliards deux cents millions de cts) et par conséquent interdit de recrutement. Cette situation n’est pas pour arranger les affaires du club. Voyant que les dirigeants actuels de la sspa MCO sont dans une situation difficile, le premier responsable de la ville d’Oran, a rassemblé les investiteurs de cette ville pour leur demander d’aider ce club phare de la ville d’Oran. Selon nos sources, le directeur de la jeunesse et des sports, Gharbi a pu ramasser un milliard huit cents millions de cts jusqu'à hier et compte compléter cette somme avant la date butoir qui expire le 17 janvier prochain. Les supporters des Hamraoua peuvent respirer après ce geste ô combien important des autorités de la ville d’Oran.

24

BENCHIKHA : «Je suis entrain de tout reconstruire»

Entretien exclusif

Maracana N°1621 — Mercredi 11 Janvier 2012

De notre envoyé spécial en Tunisie : Djamel Touafek

L’ex-sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, après avoir drivé les différentes équipes nationales (Espoirs A’ et A) et après un bref passage au Mouloudia d’Alger, est aujourd’hui le patron technique du club populaire de tunisie, Club Africain avec lequel, faut-il le rappeler, a décroché le titre de champion de Tunisie après quatorze années de disette. Abdelhak Benchikha va tenter une seconde expérience en Tunisie qui sera, certainement, fructueuse, car en homme de défis et de caractère, il saura mettre son (ancien) nouveau club au niveau des grands clubs du contient africain. Avant-hier lundi, en fin d’après midi, à l’hôtel El Mouradi Palace de la ville de Sousse, Abdelhak Benchikha nous a reçu avec chaleur et émotions. Nous avons fait avec lui un tour d’horizon sur tout ce qui a trait à sa nouvelle vie en Tunisie, sur son passage en équipe nationale et bien d’autres sujets qui font l’actualité du football aussi bien tunisien qu’algérien, écoutons-le...

Abdelhak, nous sommes ravis de vous revoir… Moi aussi, je suis ravi et très heureux de vous revoir et vous êtes les bienvenus. Pour des amis que je considère comme des frères, je ne pouvais vous laisser attendre malgré que j’aie un programme très chargé.

De retour au Club Africain, quel constat faites-vous entre le club actuel et celui avec qui vous avez remporté le titre ? Pour le moment, je suis encore à l’état d’observation car il y a eu beaucoup de changements. A titre d’exemple, il ne reste que quatre joueurs du groupe que j’avais sous la main lorsque nous avons remporté le titre. Donc, apparemment, tout est à reconstruire… Absolument, il faut tout reconstruire à partir de la base et pour cela, j’ai tracé un programme à court, moyen et long termes.

Ce programme débouchera certainement sur un titre… Pourquoi pas. Vous savez, dans notre métier, il n y a pas de miracle et seul le travail paye. Il faut de la rigueur, du sérieux et de l’abnégation pour réussir. Avec les responsables du club nous avons établi une feuille de route qui s’articule sur plusieurs axes pour avoir une stabilité nécessaire à l’aboutissement de la haute performance.

Peut-on connaître la durée de votre contrat de travail ? J’ai opté pour un contrat de deux années, une durée de moyen terme que j’estime me permettra de mettre en place des assises solides pour construire une équipe performante, compétitive et pourquoi pas conquérante à l’échelle africaine. Cela n’est en fait que le projet que je tâcherai de mener à bien inch’Allah. Dans le cas contraire, ce ne sera pas la fin du monde et la vie continue… Vous êtes en regroupement ici à El Mouradi Palace pour combien de jours, et avez-vous programmé des matches amicaux, par exemple face à l’USMA qui se trouve au même hôtel ? Nous sommes en stage pour une durée de quinze jours. Je n’ai pas programmé de matches amicaux, car dès demain (hier mardi, ndlr) nous allons entamer un travail foncier soutenu, et il y aura beaucoup de charge. Pendant cette période de charge de travail, les matches amicaux sont déconseillés car il y a risque de blessures.

Donc, ce n’est qu’après le stage que vous allez entamer les matches amicaux… Pour cette première semaine, il y aura une grande charge de travail puis une diminution de cette charge et ensuite, je program-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Benchikha en compagnie de nos envoyés spéciaux en Tunisie .

merai des matches amicaux.

Peut-on connaître les objectifs qui vous ont été assignés? Avec les responsables du club nous avons convenu d’un commun accord, la mise en place d’un groupe compétitif pour terminer cette saison en beauté et pour la saison prochaine, nous fixerons les objectifs, après bien sûr avoir fait un bilan exhaustif et détaillé.

Avec du recul, peut-on connaître votre sentiment après votre départ de l’équipe nationale ? Pour être franc avec vous, je dirai que c’est un sentiment du devoir accompli, car j’estime que j’ai servi loyalement mon pays. C’était un devoir pour tout Algérien fier et digne, seulement, je tiens à vous le dire en toute sincérité et fraternité, je ne pardonnerai jamais à ceux qui m’ont fait du mal gratuitement lors de mon passage à la tête de l’équipe nationale. Ces gens-là, je les laisse à leur conscience. Je vous laisse le soin de conclure… Je vous remercie de votre visite et ce fut un plaisir de vous revoir ici à Sousse. Je ne manquerai pas de passer le bonjour à mon ami Farouk ainsi que vos collègues et mes amis d’El Biar. Entretien réalisé à Sousse par Djamel Touafek


maracanafoot1621 date 11-01-2012  

maracanafoot1621 date 11-01-2012

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you