Page 1

Ait Djoudi: «J'annoncerai, mardi

ou mercredi, la liste des joueurs qui seront retenus pour le tournoi de l'UNAF»

Mohamed Chellali forfait pour le tournoi de l'UNAF

Trop forts,

www.maracanafoot.com

N° 1550 du Dimanche 16 Octobre 2011

USMA 2 - CRB 0

10DA

les Usmistes !

NAHD 1 - CAB 2 CSC 4 - USMH 1

Réveil des Canaris JSK 1 - ASK 0

Les Harrachis assommés

ESS 3 - ASO 1 L’empreinte de Geiger

Une victoire dans la douleur

JSMB 1 - MCA 0


02

1 0

5 journée e

SAÏDI RÉTABLI

Lyes Saïdi, le milieu de terrain des Jaune et Vert, n’était pas de la partie hier face à l’ASK. Il n’a pas été retenu parmi les joueurs convoqués par le coach Ighil Meziane, sachant qu’il est blessé. Le joueur kabyle a fait l’impasse sur cette rencontre du championnat pour cause de blessure. Le joueur, qui est pris en charge par le médecin de l’équipe, en l’occurrence Ahmed Djadjoua, va de mieux en mieux maintenant. Il est rétabli de sa blessure et il est donc apte à reprendre du service avec le groupe. Saïdi est désormais rétabli, ce qui ne peut que réjouir le staff technique, lequel pourra compter sur ses services dès la prochaine rencontre face au MCEE. Il reprendra du service avec le groupe dès la première séance de reprise, que ses camarades vont effectuer après la rencontre disputée hier face aux Khroubis, et ce, en prévision du prochain match en déplacement.

REMACHE, DOUCEMENT MAIS SÛREMENT

L’arrière droit de la JSK, Belkacem Remache, qui a effectué une IRM ces derniers jours, et qui est soulagé par les résultats, sachant que la blessure s’est cicatrisée, a finalement enlevé le plâtre. Du coup, il a été appelé par le médecin du club, Djadjoua, pour entamer sa rééducation, et ce, afin qu’il puisse retrouver les terrains et la compétition dans les plus brefs délais. Remache suit scrupuleusement le programme de rééducation tracé par le médecin du club. Remache va de mieux en mieux et son état s’améliore de jour en jour. Avec le travail, il ne tardera pas à récupérer toutes ses forces et retrouver sa forme et retaper enfin dans un ballon. L’arrière droit des Jaune et Vert, qui a fait l’impasse sur les derniers matchs de son équipe, sera de retour à la compétition dans deux semaines, et sera, sauf surprise de dernière minute, de retour juste après le match face au MC El Eulma. Remache se remet doucement mais sûrement. A. M.

LIGUE 1

Réveil des Canaris

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

FICHE TECHNIQUE

Stade du 1er-Novembre affluence : faible Arbitres : Ghorbal, Naceri Serraadj

JSK:

Asselah, Sedkaoui, Nesskah, Bitam, Khelili, El Orfi, Tedjar (Hikem 90’ ), Metref, Boulemdais (Ferguène 85’ ), Hanifi (Younes 81’), Hemani. Entraîneur : Ighil

ASK:

A

Boutrig, Araar, Hamedi, Douicher, Ziad (Benamokrane 64’ ), Menzri (Delaili 69’ ), Bakaa, Koffi, Bounab (Manser 77’ ), Sebie, Mesfar. Entraîneur : Bougherara

près deux semaines de trêve, les clubs de la ligue 1 professionnelle, ont repris le chemin de la compétition, avec au programme la 5e journée. Les Canaris du Djurdjura ont accueilli leurs homologues de l’AS Khroub au stade du 1er- Novembre de Tizi-Ouzou. Les protégés de Meziane Ighil qui restent sur trois faux pas, dont un à domicile, contre le CA Batna, n’avaient plus

droit à l’erreur, s’ils veulent se replacer et reprendre confiance. Les coéquipiers de Tedjar entament la partie, tambour battant, et ne tardent pas à trouver la faille. En effet, dès la 1e minute, sur un débordement de Sedkaoui, sur le coté droit, ce dernier centre et trouve Hanifi à la réception qui marque d’une tête piquante. Les Kabyles continuent d’exercer un haut pressing sur l’adversaire, mais sans réussite. Les Tedjar, Boulemdais et Nessakh ont trouvé à chaque fois, le gardien Boutrig qui annihile leurs tentatives. Les capés de Bougherara, quant à eux, qui opéraient par des contres, ont failli égaliser, mais Asselah était là pour stopper leurs peu de tentatives. C’est sur ce résultat maigre que la première mi-temps

s’est achevée. De retour des vestiaires, les Kabyles continuent de dominer leurs vis-à-vis, en se procurant une multitude d’occasions, par Hanifi à deux reprises, Hemani deux fois et

Accrochage entre Bougherara et un groupe de supporters Khroubis

Quelques supporters Khroubis, des énergumènes n’ont pas cessé d‘insulter le coach Liamine Bougherara, et ce, tout au long de la rencontre. Ce qui a provoqué l’ire de l’ex-gardien de but kabyle, lequel n’a pas pu se retenir. Le coach de l’ASK s’est accroché verbalement avec le groupe d’énergumènes, qui n’ont rien à voir avec le sport roi. Il a fallu l’intervention du service d’ordre pour calmer ces énergumènes.

Boulemdais, mais par manque de concentration, ces derniers se sont montrés inefficaces. Les Khroubis qui se sont regroupés derrière, procédaient par des contres rapides et ont failli égaliser à deux reprises, par Koffi et Bounab. Saâd Tedjar, d’un puissant tir des 30 mètres, a failli ajouter un second but, mais le cuir est renvoyé par la barre transversale à la 89’. C’est sur ce score d’un but à zéro que le match s’est achevé, au grand bonheur des l’équipe kabyle, qui se réveille enfin. Aomar Moussi

Rial de retour face au MCEE IL VIENT DE PURGER SA SUSPENSION

Le capitaine des Jaune et Vert, Ali Rial, qui n’a pas pris part au match de la 5e journée du championnat national de ligue 1 professionnelle disputé hier face à l’AS Khroub au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou pour cause de suspension, sera de retour face au MC El Eulma samedi prochain.

L

e défenseur axial des Jaune et Vert, qui est aussi blessé, se soigne chez Guillou avec Maâyouf. Il va de mieux en mieux, et si tout va bien, il sera fin prêt pour le prochain match et retrouvera du coup sa place de titulaire dans l’axe de la défense de l’équipe kabyle. Son retour parmi le groupe ne sera que bénéfique pour la JSK et aussi pour le staff technique, à sa tête le coach Ighil Meziane, qui compte beaucoup sur ses services, vu son expérience et son poids dans le groupe. Le capitaine des Canaris du Djurdjura sera

d’un grand apport et sa présence face au MCEE ne sera que bénéfique. Le staff technique veut récupérer le maximum de joueurs qui ont manqué à l’appel hier face aux Khroubis, et ce, afin d’avoir sous la main, lors du prochain match en déplacement, tous les atouts pour dégager le meilleur onze rentrant.

Il réintégrera le groupe ce lundi

Rial, qui est blessé, va de mieux en mieux et en principe il réintégrera le groupe dès la séance de reprise prévue demain lundi. Le joueur kabyle est totalement rétabli, mais par précaution, le kiné du club Guillou et le médecin Djadjoua vont lui tracer un programme spécifique afin qu’il retrouve toutes ses forces avant le match face au MCEE. Ali Rial regrette amèrement d’avoir fait l’impasse sur le match d’hier, mais même s’il n’était pas suspendu, il ne pouvait pas être de la partie vu qu’il est blessé. Donc, le joueur a saisi cette aubaine pour soigner sa blessure et retrouver sa forme petit à petit. L’ex-défenseur axial de l’USM Alger est en train de récupérer ses

Une journée de repos pour les joueurs

Les camarades de Saâd Tedjar, l’international kabyle, ont bénéficié d’une journée de repos que leur a accordée le coach Meziane Ighil. Juste après la fin du match face à l’AS Khroub, les joueurs ont été libérés, ce qui leur a permis de souffler un peu et aller se ressourcer auprès de leurs familles. Les Tedjar, Younes, El Orfi, Metref et consorts auront une journée de repos pour ce dimanche, avant de replonger dans le bain de la préparation, en prévision du prochain déplacement à El Eulma.

Reprise ce lundi

Le staff technique de la JSK, à sa tête le coach Meziane Ighil, a donné rendez-vous à ses joueurs pour demain lundi. Les joueurs, qui ont bénéficié d’une journée de repos, reprendront du service dès demain en fin de journée au stade du 1er Novembre de TiziOuzou. La séance de reprise est programmée pour ce lundi à 19h. A. M.

forces et il ne tardera pas à retaper dans un ballon, et de retrouver les terrains de la compétition. Comme a tenu à nous le déclarer le médecin de l’équipe, Ahmed Djadjoua, dans l’une de nos précédentes éditions, Ali Rial sera bel et bien présent face aux Eulmis. Le joueur reprendra avec le groupe dès ce lundi, et il sera du voyage pour le compte du match de la 6e journée du championnat national de ligue 1 professionnelle à El Eulma.

Il sera d’un grand apport pour le groupe

Le retour d’un joueur de la valeur de Rial ne sera que salutaire pour le club phare de la Kabylie. Rial, qui est un élément incontournable dans

l’échiquier de Meziane Ighil, apportera un plus et de la stabilité au compartiment de la défense, et saura comment contribuer avec ses camarades à la réalisation d’un résultat positif à El Eulma face aux coéquipiers de Koceila Berchiche, l’ex-joueur kabyle. Le staff technique de la JSK est soulagé du retour de Rial, et ce, vu son poids dans le groupe. Les Kabyles, qui ont réussi un parcours en dents de scie en ce début de saison, veulent négocier à bon escient le match face au MC El Eulma, en attaquant cette rencontre avec plus de rigueur, de sérieux et de volonté, pour espérer revenir à la maison avec le premier résultat positif en dehors de Tizi-Ouzou. A. M.

C’est officiel, Zarabi a signé

Comme on l’a annoncé dans notre édition de jeudi dernier, Abderaouf Zarabi, qui est arrivé dans la capitale du Djurdjura mercredi dernier, devait en principe signer son contrat une fois sur place, mais il a dû reporter cette formalité pour vendredi. Après avoir passé la visite médicale jeudi passé, l’ex-international et ex-joueur de Nîmes Olympique a été de nouveau convié à passer une visite médicale plus approfondie avant-hier dans une clinique à Alger. Chose faite, puisque la radio n’a rien détecté, ce qui a rassuré les dirigeants kabyles mais aussi le joueur. Juste après avoir effectué cette visite médicale, le joueur a été convié par les responsables de la JSK, à leur tête le président Moh Chérif Hannachi, à apposer sa signature au bas du contrat. En

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

effet, Abderaouf Zarabi est désormais, depuis vendredi soir, Canari pour le reste de la saison. Il s’est engagé avec le club phare de la Kabylie jusqu’à la fin de cette saison footballistique.

IL FERA SES DÉBUTS SOUS LE MAILLOT KABYLE FACE AU MCEE

La nouvelle recrue kabyle, qui a déjà entamé les entraînements jeudi dernier, et qui vient de parapher son contrat avec la JSK pour une saison, ne tardera pas à faire son baptême du feu. Zarabi fera ses débuts sous le maillot kabyle samedi prochain, à l’occasion du match comptant pour la 6e journée du championnat national de Ligue 1 professionnelle, qui va opposer la JSK au MCEE à El Eulma. A. M.


LIGUE 1

REMACHE : «J'ai hâte de retrouver la compétition»

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Blessé au niveau de la cheville lors du second match du championnat face au CAB, l'arrière droit de la JSK, Belkacem Remache, a fait l'impasse sur les deux précédents matchs. Remache nous a confié hier dans cet entretien qu’il a hâte de retrouver la compétition, et qu'il fera tout pour être rétabli le plus vite possible.

Quelles sont les nouvelles de Belkacem et comment est votre état de santé ? Dieu merci, je suis bien pour le moment avec le travail spécifique que m'a tracé le kiné du club, Guillou. Je me suis armé d’une volonté de fer pour revenir en force le plutôt possible à la compétition dans les meilleures conditions, et je pense que je serai de retour dans les plus proches délais. À quand votre intégration dans le groupe ? Sincèrement, je me suis concentré sur le programme que m’a tracé le médecin du club, donc, ma réintégration dans le groupe reste toujours entre les mains du kiné, et je suis persuadé d’avoir le feu vert du médecin prochainement, que j’attends avec impatience, pour réintégrer le reste du groupe et préparer la suite du parcours avec mes coéquipiers. On imagine votre déception après avoir raté plusieurs rencontres… C’est clair qu’on est déçus lorsqu’on rate des rencontres. J’aurais sincèrement aimé être avec le groupe. Mais bon, nous, les joueurs, vivons en permanence avec cette crainte de se blesser. Et lorsque cela vous arrive, il faut trouver les

ressources morales pour surmonter cette difficulté. Ne craignez-vous pas que cette blessure, que vous avez contractée lors du match face au CAB, coûtera encore d’autres rencontres ? J’espère que non. D’ailleurs, j’avais commencé la rééducation en attendant d’avoir le OK du staff médical afin de reprendre le service avec le reste du groupe dans cette optique de se préparer pour la suite du parcours. Ça doit être difficile pour vous de suivre ces rendez-vous de la tribune… (NDLR : entretien réalisé quelques heures avant le match.) C’est difficile pour un joueur de suivre une partie à partir des tribunes ou sur le petit écran. Ce sentiment d’impuissance qu’on ressent vous met dans une situation très délicate voire insupportable. J’espère de tout cœur que mes partenaires réussiront une très bonne performance face à l'AS Khroub qui reste un match important pour nous et pour le club. Donc, vous promettez de tout faire pour être sur pied lors du prochain match ? Tout à fait, nous avons cette opportunité de jouer d’autres matchs dans cette compétition africaine. A nous de tout mettre en œuvre pour faire de bons résultats et ce, afin d’atteindre notre objectif tracé par la direction. Comment analysez-vous votre premier match joué face au Sunshine ? Je pense que notre premier match est honorable, c’est vrai que notre équipe n’a pas réussi un bon début mais, il faut dire que notre échec nous a faussé nos calculs. C’est pour vous dire que notre équipe aurait pu mieux faire. Mais, je pense qu’actuellement la

confiance est retrouvée et je pense que c’est l’essentiel pour le moment. On a un bon groupe qui fera encore parler de lui. Comment appréhendez-vous la suite du parcours ? Sous de bons auspices. Le groupe travaille dans la totale sérénité et l’ensemble des joueurs affiche une grande volonté. Nous sommes confiants quant à l’avenir de notre club, nous sommes aussi déterminés et décidés plus que jamais à aller de l’avant en essayant de réaliser le meilleur parcours possible, bien sûr, avec un titre au finish (rires). Entretien réalisé par Saïd Aberkane

1 0

5e journée

TOUT POUR RÉCUPÉRER LES POINTS PERDUS

Compte tenu de cette hargne et de cette dynamique de victoires enclenchées par les Saïdi, Camara, Younes et consorts, cela sous-entend que ces derniers sont plus que jamais décidés à récupérer tous les points perdus en ce début de saison. Après avoir réussi la première victoire face au MCA, les Kabyles, qui vont en découdre avec la formation eulmie, comptent ne pas rater ce match qui est très important pour engranger les trois points de la victoire, et ces derniers, à leurs yeux, n’ont rien à espérer et repartiront bredouilles, car pour toute la famille de la JSK, les cadeaux offerts aux équipes sont finis, et tout le monde sera cueilli à froid soit à l'extérieur où à domicile.

DEUX JOURS DE REPOS POUR LES JOUEURS

Après le match d’hier face à l'AS Khroub, le staff technique kabyle a décidé d’accorder à ses poulains deux jours, et ce, afin de ressourcer et récupérer leurs efforts fournis avant-hier. En effet, l’entraîneur a donné rendezvous à ses capés pour l’après-midi au stade du 1erNovembre, et ce, afin de continuer sa préparation pour la suite du championnat qui s’annonce plus difficile cette saison.

Enchaîner avec plusieurs succès pour espérer une meilleure saison

Les coéquipiers de Okba Hezil, qui ont disputé hier un autre match au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou face à l'ASK, comptant pour la cinquième journée du championnat, vont reprendre du service, aprèsdemain, pour préparer en conséquence la 6e journée qui aura lieu le week-end prochain.

U

ne rencontre qui revêt un cachet particulier et surtout très important. La bande à Ighil et son adjoint Mourad Karouf devront préparer leurs poulains comme il se doit sur le plan psychologique, en prévision de ce rendez-vous, qui les mettra aux prises au MC El Eulma. Une reprise qui va s’effectuer dans la nette intention et l’unique objectif de faire un autre probant résultat à l’extérieur. Les partenaires de Camara auront à effectuer encore cinq séances d’entraînement au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, afin qu’ils soient prêts pour ce rendez-vous important. Le staff technique des Lions du Djurdjura, à sa tête Meziane Ighil, mettra à profit ces séances de travail que devra effectuer son groupe afin de préparer un plan d’attaque qui va permettre à la JSK d’enchaîner avec un autre succès en ce début d’exercice. Les Kabyles, qui seront au complet et ce, sauf surprise de dernière minute, auront la tâche très ardue, mais vu le bon état d’esprit qui anime l’ensemble des joueurs, il sera difficile aux gars d'El Eulma de réussir à marquer, lequel sera certainement au rendezvous. L’équipe adverse, qui affiche une bonne santé en championnat et qui est

03

S.A.

décidée de ne pas rater cette opportunité, Jaune et Vert ne veulent surtout pas rater cette lâcher le podium attend de pied ferme les Canaris, avec Les Jaune et Vert, qui sont appelés à redou- occasion devant cette équipe, non seulement comme seule idée de réaliser un meilleur bler d’efforts lors des prochains matchs du pour retrouver le podium, mais, aussi atteinrésultat qui leur permettre de retrouver leur championnat, vont reprendre le chemin des dre cet objectif principal en championnat. dynamique de victoire à l'extérieur qui ne entraînements après demain, afin de préparer Voilà donc une bonne raison pour ne pas rater fera que leurs affaires. Les joueurs kabyles l’autre match face au MC El Eulma qui aura ce match face aux gars d'El Eulma. Les ne comptent pas céder du terrain et l’objec- lieu ce week-end en dehors de leurs bases. responsables kabyles ont mis tous les tif tracé et qui leur a été assigné par les Les camarades de Malik Asselah, qui n’ont moyens à la disposition des joueurs. Les dirigeants, à leur tête le président Hannachi pas bénéficié d’assez de temps pour récupér- membres du staff technique ont fait de leur Mohand Cherif, reste dans leurs cordes. er, après l’enchaînement des rencontres, sont mieux pour assurer une bonne préparation. Pour parvenir à atteindre cet objectif, les appelés à gérer le match à leur faveur. Les S. A. Rial, Tedjar, Younes, El Orfi et consorts, doivent RESULTATS DE LA 5e JOURNÉE cravacher dur en sortant le grand jeu, durant cette NA Hussein Dey - CA Batna 1-2 Vivez le championnat partie afin d’espérer JSM Bejaia - MC Alger 1-0 de la Ligue I avec s’imposer avec l’art et la MC Oran - WA Tlemcen 1-3 manière, mais, surtout USM Alger - CR Belouizdad 2-0 avec au finish une autre JS Kabylie - AS Khroub 1-0 belle victoire. Après le MC Saida - MC El Eulma 1-0 mauvais départ en chamCS Constantine - USM El Harrach 4-1 pionnat, les Kabyles sont ES Sétif ASO chlef 3-1 conscients de cette lourde tâche qui les Equipes Pts J G N P BP BC Diff attend devant une cori01- USM Alger 12 05 04 00 01 07 02 +05 ace équipe du MC El 02- CR Belouizdad 10 05 03 01 01 08 04 -04 Eulma. Donc, les choses 03- JSM Béjaïa 10 05 03 01 01 05 03 +02 sont claires à l’avance 04- USM El Harrach 09 05 03 00 02 07 08 -01 pour les coéquipiers de 05- CS Constantine 08 05 02 02 01 06 04 +02 Boulemdaïs, lesquels 06- CA Batna 08 05 02 02 01 04 03 +01 sont appelés à faire 07- WA Tlemcen 08 05 02 02 01 07 06 +01 preuve de rigueur, de 08- MC El Eulma 07 05 02 01 02 06 06 00 sérieux, d’abnégation, 09- JS Kabylie 07 05 02 01 02 03 03 00 mais, surtout de beau10- ASO Chlef 07 05 02 01 02 07 08 -01 11- MC Saida 06 05 02 00 03 03 03 00 coup de réalisme à l’ap12- ES Sétif 06 05 02 00 03 09 09 00 proche des buts de cette 13- AS Khroub 05 05 01 02 02 03 05 -02 équipe. 14- MC Alger 04 05 01 01 03 02 04 -02 Les Kabyles ne 15- NA Hussein Dey 02 05 00 02 03 05 08 -03 16- MC Oran 02 05 00 02 03 05 11 -06 veulent pas

Patrick

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

V S

5e journée

UNE AG SERA TENUE DEMAIN

Une AG ordinaire sera tenue demain, lundi, au siège du club phare de kabylies, comme il a été décidé par les dirigeants kabyles lors des précédentes journées. Lors de cette AG, le bilan moral et financier sera présenté devant les membres de l’AG pour adoption. A signaler que c’est le bilan de l’exercice 2009-2010 qui sera présenté, avant le bilan 2010-2011qui sera présenté le 30 du mois en cours, dans une autre AG extraordinaire comme l’a annoncé le chairman kabyle lors d’une conférence de presse qu’il a animée dernièrement.

HANNACHI VEUT RENFORCER LE BUREAU

LIGUE 1

Les Canaris pensent au MCEE Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

ment plus difficiles, vu le visage montré par plusieurs clubs qui veulent frapper un bon coup lors de l’exercice en cours en jouant les premiers rôles

Le titre est toujours jouable

Après avoir raté leurs deux premières sorties face au CRB et au WAT, les Canaris du Djurdjura disputeront leur troisième rencontre à l’extérieur, à l’occasion du match de la prochaine journée qui les opposera au MCEE.

S

ans doute que cette empoignade sera très difficile pour les poulains d’ighil Meziane qui n’ont ramené aucun point pour le moment. Toutefois, ils pensent déjà à ce match qu’ils veulent gagner afin d’entamer avec une série de bons résultats. Ayant enregistré deux défaites déjà, ils

ne veulent pas rater ce match face au MCEE et compte faire le maximum pour piéger les Eulmis qui sont difficiles à manier sur leur terrain en fournissant une belle prestation au cours de cette rencontre. Aussi, les camarades de Rial sont appelés à faire très attention en restant concentrés tout au long de la partie s’ils veulent réussir leur mission, vu la piètre manière avec laquelle ils ont laissé des points au 20-Août et à Tlemcen lors des deux précédentes sorties. Or, les choses semblent avoir changés et les Canaris semblent retrouver confiance et promettent de ne pas revenir bredouilles de ce difficile déplacement qui les attend.

Ils veulent ramener leurs

premiers l’extérieur

points

de

Vu l’objectif tracé par la direction, à savoir le titre de championnat d’Algérie, la formation du Djurdjura est appelée à gagner at home toute en ramenant de bons résultats de l’extérieur. Chose que connaissent bien les camarades d’Asselah qui veulent réussir une grande saison. A cet effet, ils promettent de faire l’impossible afin de revenir avec un bon résultat de ce déplacement à El eulma, ce qui leur permettrait de continuer la suite du parcours dans de bonnes conditions. Cependant, ils doivent redoubler d’efforts pour être plus performants, car les rencontres qui restent seront sûre-

Mazari ne se décourage pas de retrouver sa place

EN DÉPIT QU’IL NE JOUE PLUS DEPUIS UN MOMENT

D’autre part nous avons appris d’une source digne de fois que le premier responsable du club phare de Kabylie compte renforcer le bureau par d’autres membres lors des prochaines journées. En effet, le bosse kabyle veut, par cette décision, ramener des membres qui peuvent apporter un plus à l’équipe pour que celle-ci puisse jouer les premiers rôles pour la saison en cours. A cet effet, on doit attendre quelque temps pour connaître les nouveaux noms qui renforceront le burea,u sachant que le club a besoins plus que jamais du soutien de tous le monde afin de traverser les moments difficiles qu’elle traverse. Ce qui lui permettrait de revenir en force pour la suite du championnat M.L

Comme tout le monde l’a constaté, le staff technique des Canaris ne compte pas sur les services du second portier Mazari et cela, depuis qu’Asselah est revenu, jouant toutes les rencontres. Pourtant, Nabil a fourni de belles prestations lors des rencontres qu’il a disputées alors qu’Asselah était absent. Cependant, cela semble ne pas perturber Mazari. En effet, ce dernier nous a affirmé que cette situation ne le gènait pas et compte

faire le maximum pour reprendre sa place. «Personnellement, cette situation ne me gêne pas et je suis convaincu que j’aurai ma chance tôt ou tard. Je suis quelqu’un qui croit que seul le travail permet d’évoluer et, pour cette raison, je suis en train de cravacher afin de gagner la confiance du staff technique. Je ferai de mon mieux pour être toujours à la hauteur et pourquoi pas, devenir un jour le gardien numéro un du club.»

Interrogé sur le parcours de son équipe jusqu'à présent, Mazari reste confiant. Il nous dira à ce sujet que «certes, l’équipe a perdu des points lors des précédentes journées, mais le championnat est encore très long et on a le temps pour redresser la barre. Nous sommes en train de cravacher dur et Inch’Allah, on reviendra en force pour faire plaisir à nos supporters qui attendent beaucoup de nous. »

ALORS QUE GAOUAOUI ÉTAIT PRÊT À REVENIR

Certains dirigeants ne veulent pas de lui

Comme tout le monde le sait, l’ex-portier de l’USMB, Lounes Gaouaoui, a été annoncé à la JSK pour renforcer les rangs du club pour la suite du parcours, on croit savoir d’une source proche du club phare de Kabylie, que certains dirigeants ne veulent pas de lui et ce, afin de pouvoir donner sa chance à Mazari, vu que ce dernier a montré de belles choses lors des rencontres qu’il a disputées. Cependant, on doit encore attendre quelque temps pour savoir si Gaouaoui réintégrera le groupe à nouveau ou bien optera-t-il pour une autre formation lors des prochaines journées. M.L

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Même si le club a enregistré un début difficile, le titre reste toujours jouable et possible. En effet, vu la richesse de l’effectif et le grand travail que le staff technique est en train d’effectuer, plusieurs spécialistes estiment que le club phare de Kabylie aura son mot à dire pour la suite du parcours. Aussi, Rial et ses camarades doivent cravacher afin de pouvoir s’offrir un titre à la fin de la saison. Ce qui reste le grand souhait des fans du club qui sont appelés aussi à soutenir leur équipe afin que cette dernière puisse s’illustrer et réaliser une grande saison. Par Mustapha larfi

Camara sera traduit en conseil de discipline aujourd’hui

Le milieu de terrain ivoirien Madani Camara, sera traduit aujourd’hui, devant le conseil de discipline et cela, après le retard qu’il a mis pour retrouver l’équipe après être parti en côte d’ivoire pour célébrer son mariage. En effet, l’international ivoirien a prolongé son congé sans aviser ses responsables. Après son retour, le joueur a été interdit d’entrainement avec le groupe, en attendant qu’il soit traduit devant le conseil de discipline pour justifier son retard à rejoindre l’équipe.

Il risque une amende de 100 millions de centimes

Selon une source proche de la direction kabyle, on croit savoir que le joueur sera sanctionné lourdement pour son geste. Notre source nous a précisé que le joueur pourrait payer une amende de 100 millions de centime. Ne badinant jamais avec la discipline, la direction kabyle est déterminée à instaurer une discipline de fer afin d’assurer le bon fonctionnement du club.

Il tentera de convaincre ses dirigeants, mais…

En dépit qu’il risque une forte amende, Camara compte se défendre et donnant les raisons de son retard à ses dirigeants. Toutefois, on doit attendre ce que décidera le conseil de discipline, pour savoir si le joueur pourrait échapper à une lourde sanction, même si tout porte à croire qu’il payera cher le retard mis à rejoindre le groupe dans les délais prévus. M.L


Trop forts, les Usmistes LIGUE 1 Fiche Technique

Stade : 5-juillet Temps : frais Pelouse : praticable Affluence : nombreuse Arbitres : Abid Charef, Boulfelfel, Tamen Buts : Djediat43’, Dahamt61’ Avertissements : Laifaoui 21’, Yekhlef 27’, Aksas 28’ Slimani 58’

USMA :

Zemmamouche, Laïfaoui, Khoualed, Meftah, Yekhlef, Lemouchia, Bouchema, Boualem (Faham67’) , Boumechra (Ouznadji 90’+1), Djediat, Daham (Bezzaz 77’) Entraîneur : Renard

CRB :

Ousserir(c), Naïli, Boukedjane, Aksas (Benabderrahmane77’), Abdat, Mekhout, Ammour, Ait Ouamer (Bourekba69’), Rebih, Kherbache (Lahmar80’), Slimani. Entraîneur : Solinas

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Hier à 18h, le stade du 5-juillet a été le théâtre d’une belle affiche, le dauphin recevait le premier du classement avec une seule idée en tête, celle d’arracher la victoire et en même temps reprendre le fauteuil de leader. Le CRB n’a pas eu besoin de temps de réflexion. Les Belcourtois sont vite entrés dans le vif du sujet. Ammour a failli, d’un tir des 30m, tromper la vigilance de Zemmamouche. Ce dernier dégage en corner. Le quart d’heure passé, les Rouge et Noir mettent la machine en marche et Boumechra ainsi que Daham auraient pu marquer. Naïli fauche Daham dans la zone de réparation, mais, l’homme en noir ne branche pas et brandit un carton jaune pour l’Usmiste. De part et d’autre, on tente d’arriver à la cage de l’adversaire, mais les plus chanceux sont les Usmistes qui arriveront à la cage d’Ousserir à deux minutes de la fin du premier half. En fait, à la 43’, un corner botté par Boualem trouve la tête de Djediat. Ce dernier met le ballon au fond du filet et fait vibrer les gradins de l’enceinte du 5_juillet. Le quatrième arbitre ajoute une minute, mais ça ne changera rien au score, puisque l’USMA rentre aux vestiaires avec un petit avantage. Le décor planté, les 22 acteurs sur le terrain, Abid Charef

donne le coup de sifflet de la reprise. Slimani d’un tir des 30m, a voulu répondre à Djediat, mais Zemmamouche dégage le cuir. Quelques secondes plus tard, Rebih tire, mais sur le poteau. Le CRB multiplie les raids, mais n’y arrive pas car, il y avait un Zemmamouche dans son grand jour. A la 52’, Boumechra s’en va tout seul et, dans la zone de réparation, Aksas arrive et lui chipe le ballon des pieds alors que ce dernier était sur le point de charger son tir.

A la 58’, Slimani tombe dans les 18 et demande un penalty, mais l’arbitre de la partie ne branche pas et lui montre le jaune. Dans les gradins, l’ambiance était bien meilleure que sur le carré vert. Alors, que le CRB tentait de revenir au score, Daham ajoute un deuxième pour donner plus de confiance à son équipe. En fait, c’est Boumechra sert en profondeur Meftah qui remet sur Djediet ce dernier de la tête sert Daham qui ne se fera pas prier pour corser l’addition. Renard fait sortir, alors Boualem et met Faham pour injecter du sang frais. De son côté Solinas tente de trouver des solutions au problème et fait entrer Bourekba à la place d’Aït Ouamar. Les Belcourtois tenteront de revenir, mais, c’était quelque peu trop tard. En

tous les cas, Zemmamouche n’a pas été trop dérangé. Solinas demande à ses poulains de se ressaisir, mais rien à faire, le CRB avait déjà mis un pied à terre. Les Usmistes se baladaient sur le terrain pour le grand plaisir des fans présents en cette fin d’après midi. A 6 minutes de la fin du match, les supporters du Chabab commençaient à quitter les gradins, ne voulant plus voir le piètre rendement de leur équipe. Sur le terrain, les Ammour et consorts ne voulaient pas

DE SON RETOUR À MAÂMERI : «Face au A PROPOS LA COMPÉTITION MCS, je serai prêt» Aoued : «Je prendrai le temps qu’il L faudra»

e capitaine des Rouge et Blanc a raté le premier derby de la saison de son équipe, mais il est contre le fait de revivre le même scénario plus longtemps, puisqu’il a démarré la machine pour arriver dans les temps afin d’avoir son mot à dire contre les Saïdis. Le CRB a beaucoup perdu en ce début de saison : son président Kerbadj qui a pris la tête de la LFP, des joueurs de haute qualité qui ont contracté de graves blessures, tels que Maâmeri, Aoued, Boussehaba, et d’autres. Mais tout porte à croire que le Chabab est sur le point de renouer avec la joie. Après tout, ce n’est pas rien que son capitaine revienne à la compétition. En effet, les Belouizdadis voulaient tant jouer le derby, mais le préparateur physique, Merinda, était contre.

Car, il disait : «Trop court pour arriver dans les temps. Maâmeri ne sera pas présent.» Des paroles qui ont affecté Maâmeri, mais, très vite, il s’est repris en main et remis au travail afin d’être prêt pour la 6e journée. Le capitaine annonce : «Je serai présent à la reprise des entraînements pour la préparation du prochain match du championnat contre le MCS.» Les supporters seront très contents de savoir que le joueur sera d’attaque pour aider ses camarades. Maâmeri assure : «Face au MCS, je serai prêt. Je vais travailler avec le groupe pour préparer notre prochain rendez-vous. Je ferai de mon mieux pour être au top de ma forme.» Les supporters du club phare de Laâquiba sont heureux pour leur capitaine qui a passé de sales moments en ce début de saison. M. A.

APRÈS LE GROUPE DAHLI

Une société italienne entre en course

Il n’est un secret pour personne, le CRB est appelé de trouver un actionnaire capable de subvenir aux besoins du club. Les crises financières qui ont rongé le club ces derniers temps ont poussé les responsables du club-phare de Laâquiba à tout faire pour régler le problème. Plusieurs responsables du club attendent la réaction du groupe Delhi, qui, jusqu’à l’heure actuelle, tarde à venir, puisque ce groupe n’est pas passé à la deuxième étape et se contente seulement de suivre, rassurer et dire que c’est en bonne voie. Les fans du club qui travaillent en catimini pour mettre le CRB dans une position très confortable s’activent depuis un moment. Une source proche de la direction du club nous a confié qu’une société italienne spécialisée dans le bâtiment veut acheter des actions et être l’actionnaire majoritaire du club. Pour le moment, on n’a pas le nom de la société, mais dans les prochains jours, on pourra probablement savoir qui est ce nouveau concurrent du groupe Delhi. M. A.

Il faudra compter après le match contre le MCS de samedi prochain pour voir Aoued refaire son retour à la compétition. Même s’il a déjà repris les entraînements, il est loin d’avoir retrouvé toutes ses capacités. Après avoir subi une intervention chirurgicale au niveau du genou, Aoued a réintégré le groupe, il y a 10 jours de cela, mais il est loin de renouer avec la compétition. Mais cela ne le dérange pas pour autant. Le joueur ne veut pas prendre de risques. Il veut avant tout guérir de sa blessure, puis reprendre du service. «Je veux suivre les consignes du médecin à la lettre pour ne pas rechuter. C’est la raison pour laquelle je prendrai le temps qu’il faudra pour marquer mon retour à la compétition.» Aoued a repris le chemin des entraînements et a même intégré le groupe, il y a une dizaine de jours, mais, pour lui, il reste encore du temps avant d’être prêt pour le service. «Effectivement, j’ai réintégré le groupe. Je participe même aux matches d’application avec mes coéquipiers, mais cela ne veut pas dire que je suis prêt à participer aux matches officiels.» Le public du CRB s’impatiente et voudrait voir Aoued revenir sur le terrain, mais le joueur explique : «Je préfère rater deux à trois matches et revenir pour le reste du championnat que de jouer un match et me retrouver à l’infirmerie pour un long moment. Je suis sûr que les supporters comprendront cela.» Aoued est bien parti pour rater le rendez vous contre le MCS. Il avance à cet effet : «Je ne pense pas que je serai d’attaque contre le MCS. Peut-être après. On verra bien d’ici là.» Les Belouizdadis devront se passer des services de leur joueur Aoued qui n’a pas pris part au derby algérois et qui ne sera pas présent samedi prochain aussi contre les Saïdis. Son retour ne fait pas l’actualité au CRB. M. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

2 0

05

5e journée

croire que tout était fini et continuaient à y croire. A deux minutes de la fin du match, les Usmistes sement le trouble dans les rangs belouizdadis, mais cette fois-ci la défense tiendra le coup. Trois minutes de temps additionnel, n’ont pas changé le courant du match. Le CRB récolte les fruits de la crise qu’il a vécue lors de la trêve, alors que l’USMA monte en puissance et confirme qu’elle est le favori, pas seulement sur le papier.

Naïli reconduit à droite

Alors que tout le monde s’attendait à revoir Aouamer à droite, surtout que Naïli n’a pas été trop fort dans ce poste, Solinas défie tout le monde est reconduit Naïli au poste d’arrière droit.

Boukedjane préféré à Boukria

Alors que tout le monde s’attendait à voir Boukria reprendre sa place dans le onze du CRB, Solinas a décidé de reconduire la même équipe qui a battu le MCO. Comme dit l’adage : “On ne change pas une équipe qui gagne.” C’est ce qu’a appliqué l’entraîneur en chef des rouge et blanc.

Benabderrahmane sur le banc

Il se porte bien et sa blessure fait désormais partie du passé. Face aux Usmistes, il était prêt pour jouer d’entrer, mais Solinas n’était pas du même avis et l’a mis sur le banc.

Bouchama a la rescousse de la pelouse

On jouait la 33’, quand un fumigène s’écrase sur la pelouse du 5-juillet. Pour éviter que la pelouse se détériore, Bouchama, l’exMouloudéen, a pris de la main le fumigène et l’a remis à un stadier.


06

4 1

5e journée

FICHE TECHNIQUE

Stade Hamlaoui, Affluence: nombreuse Arbitres : Sahraoui, Nair, Miloud Buts : Bouguerra (20’), Griche (CSC 25’), Zemit (31’), Hadjadj (83’) CSC Griche (6’) USMH

CSC :

Daif, Belhamideche, Mekkaoui, Lemaici, Messali, Gil, Zemit, Nait Yahia (Bensaci 76’), Bouguerra (Benhadj 70’), Ferhat (Hadjadj 46’), Efosa Entr : Bouarrata

USMH :

Doukha, Saha (Djarbou 57’), Lagraâ, Griche, Hendou, Messaoudi, Layati, Ziane Cherif, Touahri (Hanister 70’), Assaoui (Benyettou 76’), Bounedjah Entr : Charef

LIGUE 1

Le CSC assomme El-Harrach Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

C’

est sous les applaudissements que les deux équipes rentrent sur le terrain avec la ferme intention de faire un bon match. Le public était très nombreux à venir encourager les Sanafir en dépit de la retransmission en direct sur le petit écran de la rencontre. Ils étaient plus de quarante mille à garnir les gradins du stade Hamlaoui. En effet, dès l’entame de la partie et sur leur première action les Harrachis obtiennent à la 6’, un corner qui, bien botté au deuxième poteau, verra le défenseur Griche bizarrement tout seul sans marquage, mettre le ballon de la tête au fond des filets devant la stupeur des joueurs clubistes. Piqués au vif au plus profond de leur amour propre, les camarades de Zemit, poussés par le public, enflamment le match en poussant les Harrachis jusqu'à leurs derniers retranchements. La pression était telle que les sanafir bénéficient de plusieurs coupfrancs et corners, et c’est sur l’un de ces derniers bien botté par Nait Yahia que l’attaquant Fouad Bouguerra surprend tout le monde et marque d’une tête malgré qu’il ait été gêné par le gardien Harrachi Doukha. On jouait la 20ème

LAIB PRÊT À CÉDER SA PLACE EN FIN DE SAISON

C

ertains membres de l’AG de la formation harrachie ont affirmé que l’actuel président des Jaune et Noir Laib a confie qu’il est prêt à céder la présidence du conseil en fin de saison et prendre un peu de recul vu son état de santé précaire. En effet ces membres ont affirme une fois de plus qu’ils ont rencontré Laib la semaine passée pour évoquer la tenue prochaine de l’assemblée générale ordinaire. Il a confirme que celle-ci sera tenue prochainement et que qu’il souhaiterait devenir un simple actionnaire puisque sa santé ne permette pas de continuer de bien veiller sur les affaires des Jaune et Noir . Lotfi S.

BENNAI : «JE SUIS EN FORME, MAIS JE RESPECTE LE CHOIX DE CHAREF»

L’ attaquant harrachis Bennai non convoqué pour la rencontre d’hier devant le CSC affirme qu’ il est en totale possession de ses moyens mais il respecte les choix de son entraîneur .Selon lui le médecin lui a donné le feu vert afin de revenir à la compétition mais Charef n’a pas voulu s’aventurer avec sa santé «je suis en pleine forme et les matchs amicaux sont la meilleure preuve. Je pense que Charef n’ a pas voulu prendre des risques avec mon état de santé et je respecte amplement son choix» conclut le joueur.

minute. Se sentant poussés des ailes, les Clubistes accentuent encore la pression, et le même Bouguerra, dans un duel face au gardien, a failli inscrire le second but. Et c’est en toute logique, suite à un coup franc toujours botté par l’excellent Nait Yahia, le défenseur axial de l’USMH en l’occurrence Adlène Griche inscrit son deuxième but de la journée, mais contre son camp en trompant son gardien de but : deux à un et le chrono affichait 25’. Encouragés par les nombreux sanafir qui ont vraiment donné de la voix tout au long de la rencontre, Ferhat récupère un ballon lancé par son gardien Daif au milieu de terrain, alerte en profondeur le Nigérian Efosa Eguakun qui se lance dans une course et se retrouve miraculeusement face au gardien Doukha, l’efface magistralement par un joli crochet et sert Zemit sur un plateau qui ne trouva aucune difficulté à mettre le cuir au fond des filets. C’était l’euphorie du coté du banc des remplaçants clubiste. Et à trois à un, le CSC a fait déjà le break, assommant l’USMH, pour ensuite se contenter de gérer jusqu’au sifflet de l’arbitre renvoyant les deux équipes à la pause.

S

En deuxième période, les deux coachs procèdent à des changements qui seront à l’avantage des locaux, puisque Fodhil Hadjadj rentré en début de deuxième période, et toujours à la suite d’une balle arrêtée, adresse un centre tir qui trompe le gardien et par la

même occasion, inscrit le quatrième but du CSC. A sept minutes de la fin de la rencontre, les jeux étaient faits, et les dés étaient jetés. C’est logiquement que l’arbitre Sahraoui siffle la fin de la rencontre en faveur du CSC. Lamine Boudebza

Le directeur sportif du Mans supervisera Bounedjah au tournoi de l’ UNAF

elon des sources bien informées des affaires courantes des Jaune et Noir, le directeur sportif du Mans, très intéressé par les services de l’attaquant de l’ USMHarrach, Bounedjah, a été emerveillé par la prestation de cet attaquant lors de la rencontre amical entre l’équipe nationale olympique et l’ USMA. Le responsable du Mans, comme déjà apparu sur nos colonnes, n’a pas perdu le contact établi avec l’entraîneur de la formation algérienne, à savoir Aït Djoudi qui lui a remis le programme de la sélection nationale afin de superviser, entre autres, d’autres joueurs et parmi eux Bounedjah. En effet, selon les mêmes sources, le concerné sera présent lors du tournoi de l’ UNAF au Maroc. Le virevoltant attaquant est retenu sur la liste des éléments qui feront le déplacement au Maroc : «C’est mon rêve de défendre les couleurs de l’ Equipe nationale et embrasser une carrière professionnelle en Europe, et pour y parvenir, il faut que je continue de travailler avec mon club et en équipe nationale» affirme le joueur

Mana : «S’il y a une offre intéressante pour Bounedjah, on est prêts à négocier»

Le porte-parole des Jaune et Noir, Mana, affirme que la belle forme de Bounedjah est une fierté pour les Harrachis et elle confirme la politique prônée

par l e

l’équipe qui est basée sur les jeunes joueurs. Questionné sur la possibilité du joueur de décrocher un contrat en Europe,

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

concerné affirme que l’ administration est prête à négocier si l’ offre est sérieuse mais, ce sera pour la fin de la saison.


LIGUE 1 FICHE TECHNIQUE

Stade du 20-Août Affluence : faible Arbitres : Babou, Chaabna, Bouzaghou Avts.: Derrardja (76’) (NAHD) Buts : Okbi (25’) NAHD - Daïra (41’), Messaâdia (88’) CAB.

NAHD :

Natèche, Touati, Abbès, Khedis, Belamri, Boussaïd, Allag, Hafid (Aït Ali 82’), Okbi (Saïbi 61’), Derrardja Entraineur : Medjahed

CAB :

L

Babouche, Daïra, Bouchouk (Heriat 90+’), Bella (Messaadia 81’), Fezzani, Saïdi, Benamara, Bitam, Boulediab, Cofana, Merazga Entraineur : Amer Djamil

es Nahdistes, en recevant une coriace équipe de Batna voulaient enregistrer leur première victoire. Aussi, dès l’entame de la partie, ils mettent la pression. Exerçant un pressing haut, les poulains de l’entraîneur Medjahed dominent largement les débats. Les Batnéens, bien en place tactiquement, jouaient la prudence en procédant par des contres à partir du milieu mais la défense nahdiste bien regroupée autour de Khedis, était très solide. Les actions offensives des Sang et Or se succédent, mais les attaquants tardent à ouvrir la marque pour manque de concentration et parfois par excès de précipitation dans le perimétre du

Première convocation pour Mejdoub

Les Nahdistes piégés au 20-Août

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

gardien batnéen. On jouait la 25e minute lorsque sur un contre rapide, les Nahdistes ouvrent la marque par le revenant Okbi, suite à un centre précis du défenseur Abbès et un mauvais renvoi de la défense batnéenne. Après ce but, les Batnéens sortent de leur périmètre, monopolisent bien le ballon et mettent à rude épreuve les défenseurs et le gardien Natèche.Alors qu’il ne restait que quatre minutes, avant la pause citron, les Batnéens surprennent le gardien Nahdiste, Natèche. En effet, sur un contre rapide, le latéral droit Daïra effectue un centre précis sur Benamara qui ne rate pas cette occasion pour mettre la balle au fond des filets nahdistes. Cette égalisation donna des ailes aux Batnéens qui, à plusieurs reprises, ont failli aggraver la marque, n’était la vigilance du gardien Natèche. En seconde période, les Nahdistes mettent toutes leurs forces dans la bataille pour surprendre cette coriace équipe batnéenne mais le dispositif mis en place par le rusé entraîneur irakien Amer Djamil, ne laisse aucun espace. Les actions se multiplient mais les défenseurs batnéens faisaient convenablement leur travail. Les

joueurs batnéens jouaient en bloc, ils ne se découvraient pas et dès la récupération du ballon, ils enclenchent des offensives dangereuses qui mettent les défenseurs nahdistes à rude épreuve. Le score reste inchangé et pendant que les Nahdistes poussent les Batnéens dans leurs derniers retranchements, ces derniers semblaient satisfaits du point du nul et ne s’avanturent pas aux avant-postes. Dans le dernier quart d’heure, les Nahdistes, après une grande débauche d’énergie baisse nt pied et c’est les Batnéens qui deviennent menaçants par leurs contres dangereux. Ce qui devait arriver arriva. On jouait les dix dernières minutes lorsque les Batnéens entament un contre rapide sur le

côté droit. La balle survole toute la défense nahdiste et le remplaçant Messaâdia surgit au 2e poteau pour reprendre le ballon de la tête et marque le deuxième but pour son équipe. Un but longuement contesté par les Nahdistes suite à une position “litigieuse” de hors jeu. C’est sur le score de deux buts à un que la partie prend fin. Encore une défaite pour le Nasria qui n’arrive pas encore, après cinq journées, à enregistrer une victoire. Les Batnéens eux, ont pour leur part joué intelligemment le coup. Cette défaite des Nahdistes n’est pas faite pour arranger les choses, car pour leur prochain match, un derby face à l’USMH au 5-Juillet sera difficile à négocier. Raouf M.

Khaïter simule-t-il une blessure ?

Amer Djamil a convoqué Mejdoub parmi les dix-huit. C’est une première pour le joueur qui a fait preuve d’une grande patience. «Il a mérité sa convocation, car il a beaucoup travaillé ces dernières semaines», nous a déclaré Bouaraâra.

Prime conséquente pour la victoire

Nezzar a annoncé à ses joueurs qu’une prime conséquente est prévue en cas de victoire sur le NAHD. Même si le boss n’a pas divulgué le montant, les joueurs avaient eu vent que ce srait dix millions de centimes.

Entraînement léger vendredi

Le coach batnéen a programmé une séance d’entraînement légère sur place à Alger, et ce, deux heures après l’arrivée du groupe à l’hôtel. Amer Djamil a ainsi décrassé ses joueurs de la fatigue du voyage effectué par route.

Maïdi, Boudjlida et Boutria sommés de s’entraîner

Les trois joueurs sont restés à Batna pour suivre un travail spécifique en prévision du match prochain contre la JSMB. Amer Djamil a insisté auprès de Boutria, Boudjlida et Maïdi a ce qu’ils executent le programme qu’il leur a préconisé.

Retour après le match

Le retour vers Batna a été effectué juste après le match NAHD-CAB. Tous les joueurs sont rentrés y compris Amrane qui aurait souhaité faire un petit tour chez lui à Kouba. La préparation pour le match face à la JSMB est déjà entamée. W. Y.

L

e défenseur latéral du Nasria, Samir Khaïther, reste une véritable énigme pour le staff technique de l’équipe, qui n’arrive pas à comprendre pourquoi il a mis autant de temps pour se remettre de sa blessure, alors que celle-ci n’est vraiment pas grave. En effet, il faut

rappeler que Khaïther est blessé depuis le match face au Mouloudia d’Alger, aux fessiers, blessure qu’ il devait soigner à une moyenne de six séances de soins. Toutefois, le joueur n’en a fait pour le moment que quatre soins, et il lui reste donc deux autres séances, alors que le championnat a fait une pause

de plus de dix jours, et qu’il avait donc tout le temps nécessaire pour se soigner. Le joueur a trouvé la parade pour expliquer ce retard : il aurait indiqué à son coach, qu’il rencontre actuellement un véritable problème de transport, et qu’il ne peut pas se déplacer seul, à Aïn Naâdja, pour se faire soigner à chaque fois. Khaïther s’attendait-il à ce qu’on mette à sa disposition une voiture pour le transporter à la clinique du «Kiné», afin de se faire soigner, alors qu’il devait normalement se préoccuper de sa santé ? En fait, certains pensent que le joueur simulerait toujours une blessure, et, qu’en fait, il est rétabli. Ce dernier serait plus inquiet de sa situation, et n’est pas satisfait de ce que lui ont proposé les dirigeants, pour signer cette saison. Le joueur demanderait donc, d’une manière indirecte, à ce qu’on révise son salaire, estimant qu’il mérite plus. Toutefois, Khaïther risque gros en procédant de la sorte, surtout que le coach, Medjahed, a montré qu’il ne tolérerait pas qu’on se joue du club, et qu’on ne se concentre pas sur le travail. Il devrait donc le sanctionner, s’il s’avère vraimen, que le joueur a simulé cette blessure. Raouf Mesbah

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

1 2

07

5e journée

Mellouli garde espoir

Le défenseur central du Nasria, Imadeddine Mellouli, joue vraiment de malchance, étant donné qu’il a été encore une fois blessé au niveau du cou. Malgré cela, le joueur ne s’effondre pas, et garde espoir pour une guérison et un retour à la compétition. Mellouli nous avouera qu’il est patient et qu’il croit en le «mektoub». Il notera aussi, que comme il est revenu la première fois, où il a été blessé, il reviendra cette fois-ci, aussi, et ne s’inquiète nullement, de sa situation. A noter, que le joueur s’est fait posé un collier, pour protéger son cou et précipiter sa guérison.

Les jeunes bien pris en charge par les dirigeants

Les jeunes catégories ont été bien pris en charge, par les dirigeants qui ont dépêché des membres du bureau des jeunes, avec chaque catégorie qui a débuté le championnat, au cours de cette semaine, et notamment avec les juniors qui se sont déplacés à Béjaïa, pour croiser le fer avec la JSMB locale. Il faut dire, que la direction a mis le paquet cette saison, pour aider les jeunes qui restent le vivier du club.

Boudib croit en Fettal

L’entraîneur des juniors, Lotfi Boudib croit en son joueur, Mourad Fettal, qui a été appelé par l’entraîneur des seniors, Nabil Medjahed, pour prendre part au match d’hier, face au CAB. En effet, Boudib pense que Fettal a de grandes qualités, et qu’il peut vraiment s’imposer, à condition, de bien se concentrer sur son sujet.

Réunion avec les entraîneurs des jeunes cette semaine

Les dirigeants, et notamment le président de la section jeunes, Aftis, devraient se réunir avec les entraîneurs des jeunes, durant cette semaine, pour aborder un certain nombre de questions liées aux jeunes du Nasria, que la direction veut voir très bien structurés, pour faire un travail de fond, et essayer de préparer l’équipe de demain. Les dirigeants devraient surtout régler la question des contrats avec les entraîneurs, et sans doute même avec les joueurs espoirs, et ce, pour déposer leurs contrats au niveau du MJS, pour être pris en charge par cette institution, laquelle avait promis de se charger des catégories jeunes et espoirs des deux paliers professionnels.


08

3 1

5e journée

BENCHIHA : “JE SUIS DÉMISSIONNAIRE”

Cette défaite est la conséquence du mauvais climat qui règne au sein du Mouloudia depuis l’été. Il y a des joueurs qui n’ont pas leur place dans l’équipe et d’autres qui pensent être devenus de vedettes. Pour ma part, je suis venu au MCO pour donner un coup de main, par mon expérience et mon amour pour ces couleurs. Je ne suis pas un de ces messieurs 10% qui sont la cause directe des débâcles et je vous annonce que je suis démissionnaire à partir de ce moment.

ABDELKADER AMRANI:

“Je remercie mes joueurs pour cette belle victoire. On avait vu le MCO jouer et on connaissait ses défauts. Nous les avons utilisés à notre avantage. Le WAT a mal débuté le championnat, mais on commence à se corriger et l’avenir peut être serein pour notre formation. Le MCO m’a déçu de par son jeu et de par sa présence sur le terrain.

A

Une leçon de football

FICHE TECHNIQUE

Stade : Ahmed Zabana-Huis clos Arbitre : composé de Bousseter, Haçi, Hamou Buts : Bentiba 90’ pour le MCO Belgherri 9’ SP- Sameur 67’, Benmeghit 77’ pour le WAT Avertissements : Kechamli 8’ (MCO)- Kadri 66’) Kada Benyacine 31’- Dif 37’Mebarki 58’ (WAT) Expulsions : Sidhoum pour cumul de cartons, 35’ et 73’ (WAT) Nacer Benchiha entraîneur du MCO 70’

MCO:

Fellah, Boussaada (Bentiba 67’), Kadri (Abed 68’), Kechamli (cap), Zidane, Benatia, Tahar, Sebbah, Harizi (Feddal 53’), Aouedj, El Bahari. Ent : Nacer benchiha

WAT:

Mazouzi, Kada-Benyacine, Tiza, Sidhoum, Mebarki, Boudjakdji (cap.), Dif (Belarbi 57’), Traoré (Touil 79’), Benmeghit (Belkaroui 90’), Belguerri, Sameur. Ent : Abdelkader Amrani

L

es journalistes présents dans les deux cabines de presse, Baba, le futur nouveau président et quelques supporters à l’extérieur du stade pensaient dur comme fer que le Mouloudia version Benchiha n’allait faire qu’une bouchée du WAT et remporter sa première victoire.

Or, il n‘en fut rien pour la simple raison que nous avions une équipe au jeu académique, à une touche de balle et rarement plus de deux dribbles, face à 10 fantômes qui se croyaient des génies de la balle ronde et qui ont usé de jeu individuel improductif et de balles longues qui allaient directement vers l’adversaire. Il faut dire qu’après la minute de silence à la mémoire du père de l’ex-Mouloudéen, Zoubir Ouasti, le jeu démarra en trombe, avec plus d’allant du côté des hommes d’Abdelkader Amrani. Une première attaque qui ne donne rien, puis une échappée du rapide africain Traoré qui a voulu mystifier le capitaine Kechamli et qui se retrouva par terre dans la surface de réparation. Penalty signale monsieur Bousseter. Un penalty qui a paru sévère aux présents, mais qui n’empêcha pas Belgherri de le transformer magistralement et d’ouvrir le score pour sa formation, à la grande joie du banc tlemcenien, qui n’en croyait pas tant. Cette réalisation allait déboussoler les Oranais, qui commencèrent à multiplier les erreurs et occasionner un grand gâchis, avec à la pointe de l’attaque, une statue qui n’a servi à rien et qui a eu en tout et pour tout un seul tir retourné en fin de match, qui ne changea rien au score. Merci monsieur El Bahari, ont soupiré les férus hamraoua présents. El Bahari

rata trois occasions nettes de niveler’ le score. La première à la 20’, avec une échappée sur la gauche de Aouedj, qui fit un retrait, mais la balle n’est pas captée par l’avantcentre oranais, alors à 3 mètres du but de Mazouzi. S’en suivit une deuxième occasion, sur le même schéma avec au départ Benatia et toujours le ratage de El Bahari et enfin une troisième tentative de Aouedj qui donne à son coéquipier une belle passe en profondeur, mais ce dernier préféra «chasser les oiseaux». le WAT, plus prudent, opéra par de contres dont l’un à la 41’, ponctué par Benmeghit a failli voir le ballon au fond des filets si ce n’était un sauvetage en catastrophe de Fellah. Dans le temps additionnel, Sebbah eut la possibilité de niveler la marque, mais son tir «pointu» frôla le poteau gauche des bois de Mazouzi. En deuxième mi-temps, les présents pensèrent que les locaux pouvaient revenir au score, au vu des tentatives d’Aouedj (52’) et Boussaada dont le tir en cloche avait failli tromper le portier du WAT (54’). Mais la meilleure occasion qui aurait pu faire changer le cours de la rencontre s’est déroulée à la 58’, quand Mebarki tira par le maillot Aouedj qui s’en allait vers le but de Mazouzi. Penalty que rata l’international olympique dont le ballon fut renvoyé par la barre transversale (59’).

Quand on reparle de Cherif El Ouazzani

vec les supputations du résultat de la reoncontre jouée hier entre le MCO et le WAT, le deuxième sujet de conversation des supporters était le retour ou non de l’ex-entraîneur, Cherif El Ouazzani Tahar. Ce dernier, qui a été sollicité par certains membres dirigeants et notamment par celui qui était le principal bailleur de fonds cette saison, Belhadj Mohamed, dit Baba, a eu de grandes réticences, demandant comme préalable le départ des principaux dirigeants qui ont été à la source de son éviction la saison dernière. Il a nommé Mehiaoui, Abdelilah et d’autres. Aujourd’hui, la donne a changé et c’est Baba qui est le nouvel homme fort du Mouloudia, après avoir racheté les parts du principal actionnaire, l’ex-président et toujours sénateur, Tayeb Mehiaoui. On laisse entendre que Si Tahar n’est pas insensible aux 80 millions de centimes mensuels qu’il recevra et aussi au fait qu’il aura comme seul et unique interlocuteur, le patron du cabaret de la corniche, son nouveau président. Cette option, Cherif El Ouazzani viendra pallier le refus poli mais ferme de plusieurs entraîneurs qui avaient été sollicités par diverses parties et qui ont carrément refusé l’offre, aussi alléchante financièrement soit-elle.

Quel avenir pour Benchiha ?

LIGUE 1

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Nonobstant le résultat du derby joué hier, l’entraîneur par intérim, Nacer Benchiha, ne sait pas quel sera son avenir direct. Employé dans un premier temps en qualité de porte-parole au cours de la deuxième partie du championnat de la saison passée, il est devenu le premier adjoint de l’ex- coach, Saâd Hadj Mansour, limogé pour manque de résultats (bien qu’il n’en fut pas le principal responsable). Il a assuré l’intérim au lendemain du match (perdu) face au CRB. Certaines sources laissent entendre que si CEO devient l’entraîneur principal, il s’empressera de ramener ses amis, à savoir Sebbah Benyagoub ou Omar Belatoui (ancien entraîneur du CRB Aïn Turck présidé par Baba), et ce, au détriment de Nacer Benchiha, considéré comme «un ami des dirigeants en place».

Quelles seront les relations Baba-Djebari ?

Youssef Djebari est ce président qui dirigeait le Mouloudia dans les années 2007-2008 et qui avait appelé Belhadj Mohamed en qualité de président de la section football. Belhadj, surnommé Baba, était un illustre inconnu et le mérite de sa petite notoriété de l’époque revient au patron du MCO de l’époque, qui l’avait sorti de l’anonymat en le nommant, au préalable, gérant de son cabaret, le Djaouhara. Depuis, il semble que Baba,

l’ancien enfant du quartier Derb, soit sorti de la zone d’influence de Youssef Djebari, dans la mesure où il a édifié son propre «lieu de plaisirs nocturnes». Ensuite, il a porté aide au défunt président Kacem Elimam (grand rival à l’époque de Youssef Djebari puisqu’il l’avait évincé de la présidence du club), en payant la signature de plusieurs grosses pointures, comme Daoud Bouabdallah. La troisième étape «glaciale» entre les deux hommes a été le refus de Djebari, en sa qualité de membre du conseil d’administration, de voir Baba acheter les actions de Mehiaoui et devenir le principal actionnaire du Mouloudia, et donc son futur président, ce qui met dans l’ombre l’ex-homme fort qui avait permis au club de rafler de nombreux titres dans les années 90 et dans plusieurs disciplines. Mais, au-delà de cette inimitié, les supporters se demandent si le club continuera à subir les contrariétés des hommes qui le dirigent, au risque de le mener tout droit vers la Ligue II ?

Dagoulou sera présent face au CSC

Si, hier, l’attaquant centrafricain, Eudes Dagoulou, a brillé par son absence, il n’en sera pas de même samedi prochain, puisque le joueur devrait recevoir, aujourd’hui, son permis de travail, document obligatoire pour tout étranger travaillant en

Puis, avec le changement de Traoré par Belarbi, la machine tlemcenienne se remit en marche et accula les Oranais à la faute. C’est ce qui arriva à la 66’ avec un autre tirage de maillot par Kadri sur Belarbi. Le penalty indiscutable est transformé par Sameur, qui envoya fellah aux pâquerettes. Benchiha conteste et c’est l’expulsion de l’entraîneur intérimaire. C’était le K.O pour le MCO, mais pas encore le glas. Pourtant, avec l’expulsion de Sidhoum pour cumul de cartons, le WAT joue en infériorité numérique dès la 73’, ce qui ne l’empêcha pas de «tourner en bourrique» les Oranais et de marquer un troisième but par l’intermédiaire de Benmeghit, auteur d’une belle prouesse technique, but qui sonna le glas pour les coéquipiers de Sebbah, lequel, d’une belle en profondeur, permit à son camarade Bentiba, entré en deuxième période, de sauver l’honneur. Le Mouloudia vient de boire le calice jusqu’à la lie et se retrouve désormais dans une position critique. Quelques membres de «la cour» de Baba lui proposèrent de faire un grand nettoyage, à commencer par les dirigeants et le staff technique. Le MCO pourra-t-il, même avec Cherif El Ouazzani que va ramener Baba dès la semaine prochaine, remonter le cours du classement ? Ali Boutaleb

YAHLA : «La situation financière n’est guère reluisante» Comme chacun des Tlemcéniens et,

particulièrement, les supporters le savent, à l’exception de la wilaya de l’APC, seul un promoteur qui n’a pas voulu donner son nom est pourvoyeur de fonds du club, bien que réticent, il a accepté de s’exprimer sur ses intentions et sur la situation du WAT affirmant : «Tout d’abord, je dois préciser qu’en venant au Widad, je n’ai aucune intention autre que d’aider le club qui est à l’abandon et c’est cela qui m’a poussé à vouloir soutenir le WAT, sans contrepartie par pur devoir de Tlemcénien. Et, également, de faire quelque chose pour ma ville natale qui nous a permis de réussir dans notre vie professionnelle.» Et de poursuivre : «En ce qui concerne la situation du club, je dirai qu’elle n’est pas reluisante financièrement parlant, sachant que les subventions tardent à venir et, à moi seul, je ne pourrais subvenir aux besoins du club, je ne fais ça que par amour pour le club.»

Nedjma à la rescousse du WAT Algérie, y compris dans le domaine du football. Avec l’incorporation de Dagoulou et le retour à la compétition de plusieurs joueurs absents hier, le MCO aura un autre visage bien plus attractif. Ali Boutaleb

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Nous avons appris d’une source de la direction tlemcénienne que l’opérateur téléphonique Nedjma va débloquer, dans tout les prochains jours, une somme d’argent à la formation tlemcénienne et ce, suite à une rencontre à Alger avec le boss tlemcénien Yahla, il ne reste que la signature du contrat qui doit se faire dans les jours à venir. S. T. S.


LIGUE 1

Les Sétifiens plus réalistes FICHE TECHNIQUE

Stade : 8 Mai 45.Sétif Affluence : Moyenne Arbitres : Houasnia, Bourouba, Badache Buts : Hechoud (21’), Diss (41’), Djabou (80’) ESS, Messaoud (39’) ASO Avertissements : Delhoum (25’) ESS, Zaoui (25’), Mamar Youcef (29’), Achiou (89’) ASO Expulsion : Hechoud (56’) ESS

ESS:

Benhamou, Hechoud, Benchadi, Diss, Belkaid, Delhoum, Djahnit, Karaoui, Djabou (Nadji 87’), Aoudia (Ferrahi 90’), Gourmi (Teyouli 70’). Entraîneur : Geiger

ASO:

L

Ghalem, Senouci, Zaoui, Maamar Youcef, Zazou, Gherbi Abdeslam, Achiou, Messaoud, Seguer, Bourahli (Ali Hadji 60’). Entraîneur : Saâdi

e stade 8-Mai-45 de Sétif a été hier soir le théâtre d’une chaude empoignade, qui a mis aux prises deux vielles connaissances, l’ES Sétif et le tenant du titre l’ASO Chlef. Ce match rentrant dans le cadre de la 5e journée du championnat national de Ligue 1 professionnelle, a

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

été d’un niveau appréciable, des deux cotés. Les locaux entament la partie en force, en pressant leurs homologues chélifiens dans leurs derniers retranchements. Leurs efforts ont été récompensés à la 21e par un joli but de l’international Hechoud. Mais les gars de l’ASO, ne baissent les bras, et vont à la recherche d’un but d’égalisation. Les capés de Saâdi parviennent à trouver la faille, par leur métronome Messaoud à la 39e. Le match est animé de plus en plus, et les Sétifiens touchés dans leur amour propre, n’ont pas attendu longtemps, puisqu’ils ont réussi à reprendre l’avantage deux minutes plus tard, par l’entremise du défenseur axial Diss. Sur ce résultat de deux buts à un que le premier half s’est achevé au grand bonheur des supporters

3 1

09

5e journée

U21 : ESS 4 ASO 2

Les U21 de l’Entente de Sétif n’ont pas raté l’occasion, en s’imposant largement sur le score de 4 buts à 2, face à leurs homologues de Chlef. Les espoirs de l’ESS sont en bonne voie, et sont décidés à réaliser une bonne saison avec, pourquoi pas, le titre de champion, au final.

sétifiens. En seconde période, les visiteurs ont essayé de revenir dans la marque, mais sans résultat, et ce malgré leurs tentatives. Ce sont finalement les Sétifiens, qui reviennent à la charge, en inscrivant un troisième but par l’inter-

médiaire de l’international le petit lutin Djabou. C’est surce résultat de 3 à 1 que l’arbitre Houasnia siffle la fin de la rencontre, en faveur des Sétifiens, qui respirent et qui peuvent entrevoir la suite sous de bons auspices.

BIAGA : «Obligés de bien négocier ce virage» N’ayant pas effectué le déplacement avec son équipe pour une histoire de blessure, Biaga estime que l’erreur est interdite lors des deux déplacements, à Sétif et à Alger.

Quelle est la nature de votre blessure? J’ai contracté une blessure à la cuisse, aux adducteurs précisément, j’ai ressenti des douleurs atroces au point où je ne pouvais effectuer des accélérations comme d’habitude. Il est vrai que j’ai repris en solo mais, le coach a préféré me ménager pour ce match face à Sétif afin de récupérer totalement.

Même si vous avez pris part aux trois matches de l’entame, votre rendement n’a pas été celui escompté, un commentaire ?

J’ai fait de mon mieux en ayant tenté de me donner à fond. Je n’ai pas marqué de buts mais, quand même, je n’ai pas été si mauvais que l’on ne le pense. Je manque de compétition et je travaille d’arrache-pied pour être au top à l’avenir. Je promets aux supporters de multiplier les efforts pour briller car je veux briller cette saison.

La concurrence bat son plein en attaque, un mot là-dessus ? C’est vrai qu’avec la présence de plusieurs attaquants de métier et dont l’expérience est avérée tout aussi que les qualités remarquables, l’équipe s’est renforcée de bons attaquants qui lui seront utiles à l’avenir mais, je n’ai jamais été inquiet de ce côté car je sais de quoi je suis capable. Je connais plus que quiconque mes capacités et la concurrence ne m’a jamais fait peur, au contraire, ça m’a toujours motivé.

Deux sorties de suite pour votre équipe, qu’en dites- vous ? C’est un virage qu’il ne faut nullement rater. On doit ramener le maximum de points de ces deux déplacements pour nous accrocher au peloton de tête et continuer sur notre lancée, voire maintenir notre dynamique positive. Ce sera difficile mais, pas impossible comme mission, à nous de jouer à fond nos chances car, il y a un bon coup à tenter en ces deux matches. Selon vous, le bilan est-il positif jusquelà? On ne peut parler de bilan mais, disons qu’on peut mieux faire après quatre résultats, somme toute,

acceptables à mon sens, du moment que l’équipe a su revenir avec un point de l’extérieur et a pris le dessus sur une bonne équipe comme la JSMB. Le meilleur dans tout cela, c’est que l’équipe a retrouvé son jeu et surtout progresse de match en match et, c’est de bon augure pour la suite.

L’ASO a-t-elle les moyens de réussir cette saison? Et comment! Avec un effectif aussi riche et des conditions de travail bien stables en plus d’un renfort de qualité, je ne vois pas pourquoi l’on ne défendra pas notre titre. L’ASO a les moyens de réussir un parcours exemplaire. Il y a aussi la stabilité de l’effectif dont la plupart des membres sont ceux ayant participé la saison passée au sacre.

On parle à chaque fois de votre éventuel départ à l’étranger, qu’en sera-t-il cette saison? Je ne peux parler de mon départ alors que je suis toujours sous contrat avec le club. Il est vrai que j’ai eu des touches mais, elles n’ont pas été sérieuses car les offres n’étaient pas celles souhaitées. Propos recueillis par Z. Zitoun

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Benhamou, Karaoui et Benchadi titulaires

Le coach Alain Geiger a apporté des changements dans le onze rentrant, en titularisant trois joueurs. Il s’agit du gardien Benhamou qui retrouve la cage, et de Karaoui et Benchadi. Alain Geiger a opéré un remaniement dans la composante et ce, contrairement au précédent match joué contre l’USM El Harrach.

Benkhodja et Zaaboub remplaçants

Les deux joueurs, le gardien Benkhodja et Zaâboub, qui ont joué d’entrée lors du précédent match face aux Harrachis et qui n’ont pas donné satisfaction, ont payé cash leur petite prestation. Geiger a donc décidé de les remplacer par d’autres joueurs, en les laissant sur le banc des remplaçants.

Megueni blessé

Le joueur international espoir Megueni qui souffre d’une blessure et qui n’est pas encore totalement rétabli, n’a pas été convoqué par Alain Geiger pour le match d’hier. Le joueur sétifien devrait retrouver les terrains et la compétition lors du prochain match.

Saadi et Seguer retrouvent Sétif

L’entraîneur Nordine Saâdi et l’attaquant Mohamed Seguer, qui ont fait un passage du coté de l’ESS, et qui sont actuellement à l’ASO Chlef, ont retrouvé hier le stade 8-Mai-45 et le public sétifien. A. M.


10

1 0

5e journée

Une poignée de supporters du Babya présents

Ils étaient quelque deux cent supporters et inconditionnels du Mouloudia d’El Eulma à avoir accompagné leurs favoris dans ce long periple jusqu’à la capitale des Eaux.

Enfin des sponsors pour le Mouloudia de Saida

Après que la CCI (Chambre de commerce et d’industrie) ait été le premier sponsor du club cette saison, voilà qu’un autre est venu en faire autant. Il s’agit de la cimenterie de Saïda (SCIS). Cette entreprise a remis un chèque de 300 millions avant-hier soir aux dirigeants du MCS. Il y aura son sigle sur les maillots des joueurs aujourd’hui face au MCEE. Cette entrée d’argent sera une bouffée d’oxygène pour le club en attendant d’autres, puisque nous avons appris d’une source proche du club, que les dirigeants de Saïda sont en contact avec plusieurs sponsors.

Les espoirs se neutralisent

En ouverture des seniors, les jeunes espoirs des deux équipes se sont neutralisés sur le score de parité vierge.

Bouhedda pour une fois dans les 18

Fiche Technique

Stade Opow du 13 avril (Saida) – Affluence : – Arbitres : Hallalchi, Brahim, Doulache Buts : Madouni (35’) MCS Avertissements : Tayebi (7’), Bentabet (25’) MCS Expulsions :

MCS :

Kial, Belkheira, Adadi, Bentabat, Tayebi, Bakayoko, Attek, Camara, Madouni, Zaoui, Haddiouche Entraineur : Rouabeh

MCEE :

Khetala, Mahfoudi, Renane, Berchiche, Gherbi, Hebaiche, Hamami, Bouaicha, Tiaiba, Belakhder, kadri Entraineur : Taleb

A

près trois défaites de suite, les Saïdis étaient dos au mur et par consequent, la victoire devenait impérative hier soir et le fait de jouer à domicile est une bonne occasion pour empocher les trois points. Les coéquipiers de Kial savaient qu’ils devaient mettre fin à cette mauvaise série et lors de la dernière séance d’entrainement hier, ils étaient très motivés et ne juraient que par la victoire. Durant la trêve, Rouabah, a axé surtout la préparation sur le volet psychologique où il a essayé d’effacer de la tête des joueurs les mauvais résultats et les préparer pour la rencontre d’hier soir face au MCEE, car il savait que le faux pas n’était pas permis et la victoire plus qu’importante. Bref, pour ce qui est de la partie d’hier, les locaux voulaient coûte que coûte trouver la faille dès l’entame de la rencontre. Pour cela, ils prennent les choses en mains dès le coup

d’envoi et vont exercer une pression constante sur les buts gardés par Khetala. Ils se créent ainsi de nombreuses occasions qu’ils gâchent par excès de précipitation. Après les ratages monumental de Haddiouche aux 17’ et 23’, les locaux vont parvenir à ouvrir la marque à la 35’ de jeu par l’entremise de Madouni qui reprend judicieusement le ballon de la tête à la suite d’un coup franc bien executé par Camara. Les visiteurs quant à eux, se feront menaçants à deux reprises par bouaicha, veritable poumon de l’équipe aux 7’ et 42’ de jeu. C’est donc sur ce maigre avantage que la pause citron

L’absence de Cheraitia fortement ressentie

Pour le match d’hier face au MCEE, il y avait une absence de taille. Il s’agit de celle de l’attaquant Cheraitia. Ce dernier est suspendu, car il a pris un avertissement pour contestation de décision de l’arbitre lors de la rencontre face à l’ASK. Il a fallu attendre la cinquième sortie de l’équipe pour voir enfin le nom du jeune Bouhedda figurer sur la liste des 18.

Sayah malchanceux

Le transfuge des Rouge et Noir de l’USMA, Sayeh, s’est blessé au cours de l’ultime entraînement qui preceda la rencontre d’hier. C’est la mort dans l’âme que le joueur a du renoncer au match.

LIGUE 1

Saida renoue avec la victoire

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Renane aligné blessé

Le défenseur latéral gauche eulmi Renane, a arrêté la séance de mercredi à cause d’une douleur au niveau du genou suite à un contact avec un autre joueur au cours de l’entraînement défense. Sa participation à la rencontre d’hier n’a été décidée que quelque minutes avant le coup d’envoi de la rencontre.

Kab, Deghiche et Bouzid sanctionnés

S’étant délibérément absentés à une séance d’entraînement la semaine dernière, les trois joueurs ont été sanctionnés par la direction du club de 5 000 DA chacun. Une décision prise par le bureau pour rappeler les règles de discipline aux joueurs contrevenants.

Bentabat à la place d’Oukrif

Après l’attaquant Cheraitia, une autre défection est venue s’ajouter. Il s’agit du défenseur central Oukrif qui n’a pas prit lui non plus part à la rencontre d’hier pour cause de blessure. Le jeune Bentabat appelé à la rescousse a admirablement pallié à cette défection de dernière minute.

intervient. A la reprise , les deux équipes reprennent le jeu avec la ferme intention de refaire leur retard au tableau de marque pour les visiteurs et consolider le maigre avantage acquit en première mi temps pour les locaux. C’est ainsi que le jeu se stabilisera au milieu du terrain avec de temps à autre une action offensive mais vite avortée par les défenseurs des deux

camps. Durant le dernier quart d’heure de jeu, les deux coaches procédèrent aux changements sans que le score au tableau d’affichage ne change. Le temps additionnel ne portera rien de nouveau et c’est ainsi que le Mouloudia de Saida renoue enfin avec la victoire après trois défaites consécutives. BZ

GHERBI ÉVACUÉ VERS L’HÔPITAL

Le milieu de terrain des saidis Gherbi a été evacué vers l’hopital à la suite d’un télescopage avec un adversaire. Le joueur a été remplacé par son coéquipier Bentayeb

Rouabah : «Les trois points sont impératifs» «La victoire d’hier était très importante pour nous notamment pour la suite du parcours. Nous avons bien préparé l’équipe pour cette rencontre face au MCEE qu’on savait très difficile. Je pense que l’équipe était prête pour renouer avec la victoire. Les joueurs, ont pris conscience et savaient que la balle est dans leur camp, le public même s’il n’était aussi nombreux que devant El Harrach à tout de même encourager et pousser leur équipe vers la victoire. j’espère que celle ci a été à la hauteur de leur attente »

Kial : «On ne cédera plus de points à domicile »

«Le match face à El Eulma était capitale pour nous. On s’est bien préparé pour cette confrontation et il n’était pas question pour nous de rater ce rendez-vous. Je reconnais que le match n’a pas du tout été facile, mais on était décidé de ne plus céder le moindre point à domicile car la victoire est impérative pour nous afin de mettre fin à cette mauvaise série qui dure depuis trois matches. Notre équipe a relevé ce défi et gagner ce match, Notre public est à remercier pour nous avoir soutenu.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


PUBLICITÉ

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

République Algérienne Démocratique et Populaire Wilaya d’El Oued Direction de l’administration locale Numéro d’identification fiscale : 098439015003923

11

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 53/2011

Le wali de la wilaya d’El Oued Direction de l’administration locale lance un avis d’appel d’offres national restreint pour étude et réalisation d’une résidence de wilaya - Réalisation d’une résidence de wilaya.

Les entreprises qualifiées sont invitées à retirer le cahier des charges auprès de la Direction de l’administration locale de la wilaya d’El Oued, service de budget et patrimoine, contre paiement de 1000 DA représentant les frais d’impression, les offres doivent être accompagnées des pièces suivantes : I- Offre technique : - Déclaration à souscrire remplie, signée et datée - Déclaration de probité remplie, signée et datée - Une copie conforme du registre du commerce légalisée par le CNRC - Une copie de l’attestation de dépôt légal des comptes sociaux légalisée année 2010 au CNRC

- Une copie du certificat de qualification et classification professionnelles légalisée 2e catégorie et plus (activité principale construction) en cours de validité - Une copie d’extrait de rôle apuré et en cours de validité - Une copie des attestations de mise à jour envers la CNAS, CASNOS et CACOBATH légalisées en cours de validité - Une copie conforme du numéro d’identification fiscale légalisée - Casier judiciaire n° 3 du soumissionnaire ou gérant de l’entreprise légalisé en cours de validité - Une liste des moyens matériels et humains de l’entreprise - Planning de réalisation des travaux - Le cahier des charges signé et daté - Bilan financier 2010 ou attestation d’activité de l’année 2010 légalisé par les services des impôts - Références professionnelles de l’entreprise - Statut de société avec toutes les pièces demandées dans offre

technique

II- Offre financière : - La lettre de soumission remplie, signée et datée - Bordereau des prix unitaires rempli, signé et daté - Devis estimatif et quantitatif rempli, signé et daté.

La durée de préparation des offres est fixée à 21 jours après la première publication du présent avis dans les quotidiens nationaux ou dans le Bomop. Les offres doivent être déposées le dernier jour de la durée de préparation des offres de 9h jusqu’à 12h, si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant, accompagnées obligatoirement des pièces réglementaires instituées par l’article 09 du cahier des charges technique au niveau de la Direction de l’administration locale de la wilaya d’El Oued sous triple pli.

1er pli porte l’offre technique - selon le cahier des charges 2e pli porte l’offre financière - selon le cahier des charges Les deux plis doivent être mis à l’intérieur du 3e pli qui devra être strictement anonyme et porter la mention suivante :

Monsieur le wali de la wilaya d’El Oued, Direction de l’administration locale - Avis d’appel d’offres national restreint pour étude et réalisation d’une résidence de wilaya - Ne pas ouvrir -

L’ouverture des plis se fera en séance publique le même jour de dépôt indiqué ci-dessus à 14h30 au niveau du siège de la wilaya d’El Oued - Direction de l’administration locale. La durée de validité de l’offre est limitée à la durée égale de préparation des offres plus 03 mois.

Maracana N° 1550 — Dimanche 16 Octobre 2011 - Anep N° 880 869

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du commerce de Bouira

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya d’El Oued Daïra de Djamaâ Commune M’rara Bon commande n° 10/2011 le 18/09/2011 code client 72.94

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL LIMITE N° 03/2011

Le P/APC de la commune de M’rara wilaya d’El Oued lance un avis d’appel d’offres national limité pour : 1- Réalisation et extension réseau d’assainissement A V-S-A sur 6200 M/L tranche 02 : extension réseau d’assainissement sur 1200 ml OP Les entreprises intéressées et titulaires d’un certificat de qualification dans le domaine peuvent se présenter à l’APC de M’rara pour retirer le cahier des charges contre paiement de la somme de 2000,00 DA par lot. Les offres accompagnées obligatoirement des documents dûment légalisés à ce jour suivant la réglementation en vigueur (de l’article 45 du décret présidentiel n° 336/2010 du 07/10/2010). a)- Offre financière : - Cahier des charges dûment signé et cacheté - La soumission - Le bordereau des prix unitaires + devis quantitatif et estimatif

b)- Offre technique : 1- Cahier des charges dûment signé et cacheté 2- Copie du certificat de qualification et classification (hydraulique) degré 02 au plus 3- Copie des attestations (CNAS, CASNOS et CACOBATH) 4- Extrait de rôle de l’entreprise de moins de 03 mois original 5- Extrait du casier judiciaire bulletin n° 03 6- Copie du registre du commerce 7- Liste de matériels avec pièces justificatives (cartes grises, factures) 8- Liste du personnel visée par la CNAS 9- Certificats de réalisation des travaux similaires 10- Toutes pièces ou documents prouvant la bonne exécution 11 - Planning de réalisation des travaux L’enveloppe extérieure doit être anonyme et ne devra porter que la mention (soumission à ne pas ouvrir avis d’appel d’offres national ouvert ) n° 03/2011, contenant une offre financière dans une enveloppe portant la mention (offre financière) et une autre technique dans une deuxième enveloppe portant la mention (offre technique). Les entreprises hautement qualifiées peuvent être retenues pour plusieurs lots.

La date limite de dépôt des offres est fixée à la date à fin 21 jours à partir du 1er jour délivré dans les journaux nationaux de l’entame à partir de 8h jusqu’à 12h, les entreprises soumissionnaires resteront engagées par leurs offres pendant 180 jours à partir de la date de soumission. L’ouverture des plis se fera à la date de dépôt des offres à 14h en séance publique au siège de l’APC. Cet avis tient lieu d’invitation au public.

Maracana N° 1550 — Dimanche 16 Octobre 2011 - Anep N° 880 628

AVIS DE RECRUTEMENT

La Direction du commerce de la wilaya de Bouira organise des concours sur épreuves pour le recrutement dans les grades suivants : Filière contrôle de la qualité

Nombre Conditions de postes

Désignation

01

- Inspecteurs principaux de la répression des fraudes

02

- Enquêteurs principaux en chef de la répression des fraudes

03

03

- Enquêteurs principaux de la répression des fraudes

05

02

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur d’Etat ou un titre reconnu équivalent dans les spécialités suivantes : - Biologie ou sciences de la nature - microbiologie appliquée biochimie appliquée - sciences alimentaires et nutrition technologie des procédés (informatique, électronique, électrotechnique) - électromécanique - chimie - chimie industrielle - technologie alimentaire - industrie alimentaire industrie agroalimentaire. Titulaire d’une licence des études supérieures ou un titre reconnu équivalent dans les spécialités suivantes : - Biologie ou sciences de la nature - microbiologie appliquée biochimie appliquée - sciences alimentaires et nutrition technologie des procédés (informatique, électronique, électrotechnique) - électromécanique - chimie - chimie industrielle - technologie alimentaire - industrie alimentaire industrie agroalimentaire. Titulaire d’un diplôme des études universitaires appliquées (DEUA) ou un titre reconnu équivalent dans les spécialités suivantes : - Biologie ou sciences de la nature - microbiologie appliquée biochimie appliquée - sciences alimentaires et nutrition technologie des procédés (informatique, électronique, électrotechnique) - électromécanique - chimie - chimie industrielle - technologie alimentaire - industrie alimentaire industrie agroalimentaire.

Constitution du dossier : • Demande manuscrite de participation, copie légalisée de la carte d’identité nationale, extrait de naissance, copie légalisée du diplôme, casier judiciaire moins de 3 mois, justification position vis-à-vis du service national, 02 photos - Les dossiers de recrutement doivent être déposés ou adressés dans un délai de 20 jours à compter de la première parution du présent avis dans la presse à l’adresse suivante : Direction du commerce de la wilaya de Bouira Remarque : Les dossiers incomplets ou arrivés après le délai précité sont inacceptables.

Maracana N° 1550 — Dimanche 16 Octobre 2011 - Anep N° 880 711

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

1 0

5e journée

LES JEUNES LIVRÉS À EUX-MÊMES !

Au moment où certains anciens responsables du Mouloudia d’Alger font leur show publiquement pour une histoire de présidence du Club sportif amateur (CSA), et au moment où d’autres s’accrochent plus que jamais à leurs postes, les jeunes catégories du Doyen souffrent le martyre quotidiennement, puisque les jeunes du MCA n’ont ni transport ni un terrain fixe pour s’entraîner. Pis encore, on croit savoir que les jeunes du Mouloudia s’entraînent individuellement dans leurs quartiers respectifs, ce qui est une vraie honte pour ce grand club. C’est, en quelque sorte, une insulte et une offense au Doyen des clubs algériens. Des jeunes livrés à eux-mêmes au moment où les seniors se «tapent» les milliards à chaque saison. Le comble est, sans doute, le mutisme et l’ignorance totale de l’actuelle équipe dirigeante qui préfère rester concentrée sur l’équipe première et sur l’argent de cette équipe… Bref, c’est chacun pour soi et Dieu pour tous au sein de cette équipe du MC Alger qui continue de faire l’événement de par ses mascarades et ses «carnavals» qui ternissent l’image et la glorieuse histoire du Doyen. A noter, aussi, que les jeunes du Mouloudia sont à l’instar de leurs aînés, de vrais SDF (sans domicile fixe) du moment qu’il font eux aussi, le tour des stades de la capitales lors de chaque week-end, même si la majorité de leurs matchs se déroulent soit, à Zéralda, El Biar ou Chéraga.

CAVALLI TROP CHER !

Libre de tout engagement, l’exsélectionneur des Verts, le technicien français, Jean-Michel Cavalli, aurait été contacté par certains dirigeants du Mouloudia d’Alger. Aux dernières nouvelles, les prétentions salariales de Cavalli ont été jugées excessives par les responsables mouloudéens. Ce qui signifie que la piste Cavalli est définitivement écartée. M. B.

LIGUE 1

Une victoire dans la douleur Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

FICHE TECHNIQUE

Stade de l’Unité Maghrébine Affluence : moyenne Arbitres : Achouri, Amri, Dilmi Avts.: Boulainceur (51’), Boucherit (80’) JSMB Mobitang (45’), Djeghbala (75’) MCA Expulsion : Chaouchi (90’) MCA Buts : Boulainceur (50’) JSMB

JSMB

: Cedric, Megateli, Belakhdar, Zafour, Maïza, Hamlaoui, Maroci, Bachiri, Kacem (Ouali 85’), Boucherit, Yabuen (Aourès 75’), Boulainceur Entraineur : Bouali

MCA :

Chaouchi, Besseghir, Babouche (Sayeh 29’, Oussalé 59’), Mobitang,Djeghbala, Ghazi, Douadi (Berradja 73’), Yalaoui, Daoud, Bensalem, Amroune Entraîneur : Meguelati

L

es Béjaouis, ont dès l’entame de la partie, pris le jeu à leur compte, avec un milieu de ter-

es problèmes qui font toujours l’événement et qui inquiètent au plus haut degré la grande famille du Doyen des clubs algériens. Le comble est, sans doute, ce mutisme horrible des Mouloudéens qui laissent les choses aller en préférant suivre de loin tout ce qui se passe actuellement. A noter aussi que le Mouloudia d’Alger est la seule équipe de Ligue 1 qui n’a plus de président depuis, déjà, deux longues années et ce, depuis le départ de Sadek Amrous. Même les fameux membres du Conseil d’administration n’ont aucune autorité au sens propre du terme. Alors que dire de l’aspect financier du club ? Une situation financière des plus catastrophiques qui risque

V

vierge. En seconde période, les Béjaouis accélèrent le jeu pour prendre à défaut les Mouloudéens, mais le manque de concentration et l’excès de précipitation de certains joueurs donnent l’occasion à l’adversaire de se replier et fermer les espaces. Les Mouloudéens d’Alger jouant en bloc en défense et aumilieu, ne procédaient que par des contres rapides, mais à chaque actions, les défenseurs et le milieu béjaouis se regroupaient vite et ne laissaient aucune hance aux attaquants mouloudéens. Le jeu était par le fait que la majorité des joueurs occupaient le milieu de terrain. Cinq minutes de jeu, après la reprise, le jeune attaquant béjaoui Boulainceur surprend tout le monde en ouvrant le score. Ce but va libérer les Béjaouis qui vont mettre une pression terribe sur la défense mouloudéenne, m ais n’arrivent pas à aggraver la marque. Les Mouloudéens laissent passer l’orage et se réorganisent au milieu du terrain pour lancer des contres rapides mais Douadi et le remplaçant Oussalé n’arrivent pas

à surprendre la tour de contrôle de la défense béjaouie composé de Zafour, Maïza et Bachiri. Après les changements opérés par les entraîneurs, le jeu s’amballe mais sans changement au tableau d’affichage jusqu’au coup de sifflet final. L. Hama

à tout moment d’entraîner le Mouloudia d’Alger vers une crise sans issue.

quoi que ce soit. Et pourtant, tous ces joueurs ont, quand même, offert une douzaine de titres au MC Alger y compris la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1976. Malheureusement, c’est loin d’être le cas avec les joueurs de cette époque qui ne parlent qu’un seul langage, celui de l’argent et rien d’autre.

pour réaliser un bon travail". En attendant la nomination de son fameux successeur, l'intérim est assuré par le duo Abdelhak Meguelati-Rachid Malek, qui a dirigé l’équipe hier lors du déplacement de Béjaïa. Pour ce qui est du nom du futur coach du MCA, la direction compte ratisser large pour dénicher "un entraîneur d'envergure", selon les affirmations des responsables. "L'équipe aura un entraîneur d'envergure à la mesure de sa dimension, on va essayer de trouver quelqu'un qui puisse permettre au club d'amorcer un vrai départ", a déclaré le coordinateur de la section football du MCA, Omar Ghrib. «Nous avons reçu plusieurs CV intéressants. Le comité directeur en concertation avec la cellule technique sont en train de passer au peigne fin toutes ces candidatures. D’ici à lundi prochain, nous trancherons sur le futur entraîneur», ajoute le responsable des Vert et Rouge. M. B.

Le bras du... déshonneur de Chaouchi !

Le gardien du Mouloudia a encore fait des siennes. Il n’a pas trouvé mieux pour se distinguer, comme à son habitude que de cracher à la figure du jeune Aourès. L’arbitre Achouri lui sort rapidement le carton rouge. Une expulsion méritée pour tout le monde sauf pour Chaouchi qui, en quittant le terrain, se fera encore remarquer par... un bras d’honneur aux présents de la tribune officielle. Un geste plus que condamnable !

Où va le Doyen ?

Rien ne va plus dans cette équipe du MC Alger avec tous ces problèmes internes qui fusent de partout et de nulle part.

D

rain très fourni. Il ont gagné tous les duels et monopolisé le ballon, laissant venir l’adversaire pour enclencher des contres rapides par Maroci, Boucherit et Kacem. La défense mouloudéenne, bien regroupé ne laissait aucun espace pour l’attaquant africain Yabuen, qui s’est trouvé en plusieurs occasions isolé. Le jeu est équilibré et se concentre au milieu de terrain où la bataille faisait rage. Les Béjaouis utilisent les couloirs pour déclencher des ofensives mais les Mouloudéens qui procédent en jeu large, fermaient tous les espaces à la perte du ballon. Dans le dernier quart d’heure de la première période, chaque équipe a raté une occasion nette d’ouvir la marque. La première, celle du Mouloudia d’Alger où le défenseur Mobitang a failli mettre le ballon au fond des filets du gardien Cedric, suite à un corner bien tiré par Douadi. L’ocasion des Béjaouis est l’oeuvre de Kacem qui a hérité d’une balle de Yabuen dans les 18 mètres de Chaouchi, mais, au dernier moment, il met la balle dans les décors lors qu’il pouvait largement battre Chaouchi. La mitemps est sifflée sur un score

NI ARGENT NI ENTRAÎNEUR

L’interminable problème d’argent

Depuis l’annonce de la séparation à l’amiable entre la section football du MCA et la Sonatrach en 2001, le Vieux club algérois n’a jamais trouvé ses repères, financièrement parlant. D’ailleurs, le problème d’argent a toujours été à l’origine de tous les problèmes vécus depuis cette date précise. Mieux encore, depuis ce fameux divorce, on entend de plus en plus les mots «chantage» et «boycott». En effet, puisque depuis la réforme sportive en 1977, jamais un joueur du MCA n’a osé utiliser ces deux termes forts y compris les joueurs qui ont marqué l’histoire de ce prestigieux club notamment, durant les années 70 à l’instar de Betrouni, Bencheikh, Bachi, le défunt Draoui et j’en passe. Jamais l’un de ces grands joueurs n’a exigé

À quand un entraîneur ?

Depuis la démission d’Abdelhak Benchikha au lendemain du match nul concédé face au voisin, le NA Hussein Dey (1-1) lors de la 4e journée du championnat, plusieurs noms circulent avec insistance du côté de la villa de Chéraga. En effet, puisque les noms de Bracci, Menad, Zekri, Sendjak, Cherradi, Bourayou, Cavalli et même Alain Michel ont été évoqués au ces derniers jours. Pour rappel, Benchikha avait décidé de quitter les Vert et Rouge de la capitale, estimant ''que l'environnement n'est pas encourageant

Les Mouloudéens n’y croient plus AFFAIRE DE LA SOCIÉTÉ ITALIENNE

iendront, viendront pas ? Telle est la phrase qui fait l’actualité dans le camp mouloudéen concernant la fameuse affaire de la société italienne, à savoir l’Edil Pelicano Algérie. Une société qui aurait promis des merveilles aux Mouloudéens notamment, cette histoire des 10 millions d’euros (plus de 100 milliards de centimes) en dépit d’un grand stade et un centre de formation à Alger. Mais, concrètement parlant, c’est toujours du RAS (rien à signaler). En effet, puisque les responsables de cette société auraient promis de revenir à Alger durant la fin septembre ou début octobre avant de changer

carrément de cap en préférant attendre leurs homologues du MCA en Italie et plus exactement à Calabre. Aux dernières nouvelles, il semblerait que le nouveau patron du Conseil d’administration, Sid Aali Aouf, serait déjà sur place pour passer aux choses sérieuses. Malgré toutes les initiatives louables du successeur de Bouheraoua, les Mouloudéens ne croient plus à cette histoire de la société italienne. Pour rappel, certains anciens dirigeants du Vieux club algérois n’ont pas hésité à dire : «Cette société c’est tout simplement du bidon car les Italiens ne viendront jamais !», ont-ils lancé. Même les supporters, qui étaient très emballés par l’idée,

commencent sérieusement à se refroidir surtout, au vu de tous les problèmes qui secouent leur club fanion en ces dernières semaines. D’après certaines sources, cette semaine serait vraiment décisive quant à l’avenir de cette société italienne. D’ailleurs, la vision va, dès aujourd’hui, s’éclaircir pour les Mouloudéens qui ne vont, très certainement, pas attendre éternellement l’arrivée des Italiens. Il faudra donc, attendre les tout prochains jours pour en savoir un peu plus sur cette «affaire italienne» qui emballe tous les Mouloudéens. M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

L

Les raisons ?

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

UNE ÉQUIPE QUI PREND DE L’AMPLEUR

a JSMB est une équipe qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Le nier, c’est faire preuve d’un subjectivisme total. Seulement plusieurs, s’interrogent sur les raisons qui ont amené les Vert et Rouge à prendre une grande dimension, devenir grands et respectés par tous et de tous. En fait, ce respect ne date pas d’hier. La stabilité du staff administratif, le professionnalisme de certains dirigeants, et le dévouement d’un président de la trempe de Boualem Tiab, ont fait que les Béjaouis gagnent en maturité, prennent de l’ampleur et gagnent du terrain. Pourtant, l’instabilité du staff technique a marqué l’ère des Vert et Rouge. Plusieurs entraîneurs se sont succédés, chacun a apporté de par son expérience, et son savoir faire, et à l’exception de khezzar, qui a réussi à octroyer une coupe d’Algérie. Personne d’autres, parmi tous ceux qui ont défilé à la barre technique, n’est arrivé à offrir un titre à… l’équipe : “Aussi paradoxale que cela puisse paraître, la JSMB a pris une telle ampleur, sans pourtant posséder un palmarès reluisant. La stabilité des gens qui dirigent le club, leur dévouement et leur amour vis-à-vis du club, ont camouflé d’une certaine manière, les échecs sur le plan technique” nous a-ton avoué.

Un club préparé au professionnalisme

me, la JSMB fonctionnait en tant que club professionnel, d'où sa grandeur et sa dimension. Pourtant, ce ne sont pas des crises qui ont manqué. Certes, on a même, voulu déstabiliser le club, sans y arriver. Des entraîneurs ont été remerciés, alors qu’ils avaient commencé à faire un grand travail, des joueurs ont été contraints à quitter l’équipe, craignant la pression. Et face à tout cela, il y avait, toujours, une sortie aux crises. La JSMB était bel et bien, un club professionnel et avait, depuis longtemps, jeté les bases d’un professionnalisme

V S

13

5e journée

durable et dont le concepteur était B. Tiab.

Meddane, pour révolutionner les mentalités

Et si, le big boss béjaoui avait sollicité Hakim Meddane en vue de l’aider dans sa noble tâche, ce n’était pas pour rien. En effet, l’ancien élément de la JSK et de l’EN, avait d’abord et avant tout, une mission claire, apporter du changement dans les mentalités, et être le bras droit

d’un président malade, et qui, on a voulu “écarter” à blanc. Aujourd’hui, avec H. Meddan, et B. Tiab, les choses avancent comme il se doit. tout passe par les deux hommes. Tout est concocté par les deux responsables, et tout est décidé par les deux dirigeants. La JSMB a pris de l’ampleur, c’est un club qui a réussi à jeter les jalons d’un professionnalisme qui saura donner à la JSMB plus de dimension, de grandeur et d'ampleur. Quant au technique, vaut mieux ne pas en parler ! A. Z.

Ouali : «Je me suis facilement intégré dans le groupe…»

Avant l'évènement du professionnalis-

Il possède de grandes qualités. Un joueur discipliné qui, depuis sa venue à la JSMB, a réussi à s’imposer et devenir un titulaire à part entière. Il s’agit de Ouali, un jeune milieu de terrain dont le talent ne cesse de prendre de l’ampleur et donner une assise importante à l’équipe. Pourtant, dans ce compartiment où les ténors ne manquent pas, à l’image de Maroci, Kacem, Boucherit, Hamlaoui et même Djallit et Boukemacha, Ouali a réussi à se mettre en évidence et attirer l’attention des observateurs sportifs. D’un joueur ordinaire, la JSMB est entrain de découvrir, en lui, un passionné du football, issu, bien entendu, d’une équipe où le football est d’abord, et avant tout, un spectacle. Contacté par nos soins, l’exjoueur du PAC a bien voulu répondre à nos questions :

Alors que devient Ouali ? Je vais bien. Je m’entraîne d’arrache-pied, afin d’être toujours en forme, et être prêt à jouer. Vous êtes titulaire. Quel est votre point de vue ? Si j’ai accepté de venir, c’est pour jouer. Donc, je dois travailler durement, pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Justement, est-ce que la

confiance commence à vous revenir. Un commentaire ? Dès le début, j’étais confiant en moi-même. C’est plutôt, une question de chance. J’ai attendu jusqu’à ce que la chance me sourit. Je n’ai pas raté l’occasion.

«La JSMB est une équipe crédible…»

Pourtant la concurrence existe, n’est-ce pas ? La concurrence stimule le joueur. Elle a, toujours, existé et c’est grâce à elle, que l’on avance et on progresse. Sans la concurrence, on n’évolue pas. Comment évaluez-vous le début de l’équipe ? J’estime qu’après 4 journées, on ne peut pas apporter un jugement sur l’équipe. Jusqu’à présent, c’est intéressant. Il y a, certes, des lacunes, mais elles se corrigent au fil des matchs. Oui, vous voulez ajouter quelque chose ? En football, il y a des hauts et des bas. Je pense qu’il faudrait attendre la 7e journée pour pouvoir faire un petit bilan. Et la suite, comment la voyez-vous ? Bien entendu, elle sera difficile. C’est évident même. Mais, on va gérer match par match jusqu’à la fin. Qu’en est-il de la ligue des champions ?

La ligue des champions est une compétition importante. Nous sommes entrain de la préparer à travers le championnat, et elle sera renforcée. Cela dépendra des objectifs que vont se tracer les dirigeants, pour cette compétition continentale. Une chose est sûre, nous nous y préparons afin de représenter, dignement, notre pays. Pensez-vous pouvoir jouer sur tous les fronts ? La JSMB est une équipe crédible. Nous avons un effectif riche. C’est une équipe respectée par tous, et qui a tous les moyens pour pouvoir jouer sur tous les fronts. Championnat, Coupe d’Algérie et ligue des champions. Quelles sont les équipes qui vous semblent capables de jouer le titre ? A vrai dire, nous ne sommes qu’au début de l’exercice. Toutes les équipes envisagent de jouer les premiers rôles. Aussi, on ne peut pas avoir une idée, sur telle ou telle équipe en ce moment. Ce n’est qu’après, que la décantation se fera. La JSMB pourra-t-elle jouer le titre ? Tout à fait, comme je l’ai dit, tout à l’heure, nous avons un effectif riche, capable de viser carrément le titre. D’ailleurs, la JSMB a toujours joué les premiers rôles. Vous pensez toujours au

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

PAC ? Et comment. Le PAC ne s’oublie pas. C’est là ou j’ai ouvert mes yeux et appris à jouer. Mes pensées vont, toujours, vers le PAC. Que pensez-vous de votre entraîneur actuel ? C’est quelqu'un qui a ne forte personnalité, un homme de communication, et qui sait convaincre. Et de B. Tiab ? Pour moi et d’après ce que j’ai vu, il fait partie des meilleurs présidents des clubs de ligue 1. C’est quelqu'un qui s’est sacrifié pour la JSMB et qui continue à se dévouer corps et âme. L’E.N. ça vous tente ? L’E.N. est le rêve de n’importe quel joueur qui se respecte. Aussi, l’un de mes objectifs personnels, est de jouer un jour, au sein des Verts. J’aurai comblé ma carrière de sportif et de footballeur. La JSK ? Je dirai simplement, que c’est un grand club. On vous laisse le soin de conclure … Je remercie Maracana de m’avoir ouvert ses colonnes. J’espère que cette saison sera la bonne pour la JSMB. Que nos supporters ne s’impatientent pas et nous soutiennent, même dans les moments les plus difficiles. Ils ne seront pas déçus à la fin. Par A. Z.


14 FACE À L’ ASMO, CRAINTES À L’HORIZON

Les coéquipiers du capitaine de l’équipe, Slimane Illoul, vont affronter, pour le compte de la 7é journée du championnat professionnel de ligue 2, le troisième du classement, le solide club oranais, en l’occurrence, l’ASM Oran, qui dispose d’une forte attaque forte et qui vient d’écraser le SA Mohammedia, 5 buts à 3, lors de la dernière journée.

LES SUPPORTERS TIRENT LA SONNETTE D’ALARME

De leurs coté, les supporters du RCK ont tiré la sonnette d’alarme, après cette défaite, malgré qu’elle ait été prévue. Aussi, ils se sont unanimes à dire que les joueurs deviennent de plus en plus démobolisés, vu les buts encaissés qui surviennent suite à des fautes «bêtes» de la défense Koubaoui.

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Kouba, la tête sous l’eau C

Départ de Bouhellal après la défaite face au CABBA

omme prévu, le RC Kouba n’est pas encore sorti de l’auberge après une nouvelle défaite face au leader du tableau, qui a affronté une «fragilité» défensive au sein de l’effectif koubéen, notamment aux deux buts marqués, mais aussi vu le temps record entre le premier et le deuxième buts signés par l’attaquant Bordji. Le RCK fait, désormais, entre dans le tunnel de «fort belle manière» selon plusieurs observateurs, surtout avec sa rétrogradation dans le classement général.

Bouhellal quitte définitivement son poste

L’entraîneur du RCK, Kamel Bouhellal, a déclaré avant-hier après le match disputé entre son équipe et le CABBA : «Bouhellal ne fait plus partie de l’équipe, il a quitté dès que le match du Ahly s’esr terminé» selon une une source.

Plusieurs noms proposés pour le remplacer

KHALFA NOUVEAU COACH

C'est officiel, Abdelkrim Khalfa prendra le relais de Kardi, suspendu pour 6 mois, le nouveau coach, qui a observé sa future équipe lors de USB/USMB sait, désormais, ce qui l'attend. Rappelons que l’USBiskra, après 6 journées, n'a gagné qu'un seul match face au RCK et contre Blida elle a enregistré son premier Nul.

koubéenne a lancé une appel pour convaincre un nouvel entraineur afin d’occuper la place de Bouhellal qui a, selon la même source, laissé un grand vide chez les coéquipiers de Chikou qui n’ont pas encore accepté son départ. D’après notre source, plusieurs entraineurs sont entrés dans le répertoire de l’administration de Sofiane Mechri qui a, déjà, donné sa confiance à Bouhellal, selon les déclarations du pre-

mier homme de SSPA- RCK.

Kouba recule au classement général

Aussi, le Raed a connu un nouveau recul au classement général de la ligue «professionnelle» 2. Alors que les Algérois occupaient la 7e place du tableau, désormais, les sociétaires des «Vert et Blanc» ont rétrogradé de trois places, occupant ainsi la 11e du classement avec 8 points. A. B.

KHALFA : « IL FAUT DEBLOQUER CETTE ÉQUIPE »

Rencontré avant la fin de la partie Khalfa n'a pas complètement condamné la formation biskrie, mais a fait le constat du blocage psychologique qui immobilise ses efforts."Cette équipe a une envie de bien faire, de gagner, mais elle est timorée, elle est bloquée.Vous avez vu le numéro 22 biskri, ce qu'il a fait face aux bois de Abdouni. Sans ce blocage, il aurait pu inscrire facilement."

LE CHANTIER DE KHALFA

Il faut remettre cette équipe en confiance, sans lui exiger ce qu'elle ne peut realiser. Cela sera un travail de longue haleine, il faudra être patient et sortir petit à petit le groupe de cette logique de doute où il semble s’installer. Cela exigera beaucoup d'efforts mais aussi l adhesion de tous à cette conception de travail. Il faut l'apport de tous, dirigeants, techniciens et amis de l’USB, pour reussir la métamorphose de ce groupe. Je demeure optimiste car je compte beaucoup sur la participation effective et efficace de tous."

Le calendrier ne semble pas en faveur du RCK

Les craintes des observateurs, c’est le calendrier qui n’arrange pas les poulains du coach Kamal Bouhellal, car la prochaine journée les mettra face une équipe favorite à l’accession. Cependant, la prochaine rencontre sera un déplacement à Mostaganem afin d’affronter l’Espérance locale qui occupe la cinquième place et qui est incontestable sur sa pelouse.

L’administration va tenir une réunion d’urgence

Par ailleurs, l’administration actuelle du RC Kouba va tenir une réunion «d’urgence» pour discuter avec les camarades de Chouieb concernant cette défaite mais aussi sa manière. Notre source a indiqué que plusieurs responsables seront présents sans préciser leurs noms.

Peu de supporters se sont déplacés

RETOUR À LA CASE DÉPART

A cet effet, l’administration

LIGUE 2

Quelques dizaines d’amoureux et fidèles du club algérois se sont déplacés jusqu'à la ville de Bordj Bou-Arréridj pour voir le match perdu par leur équipe. Malgré tout, ces fans disaient que l’intérêt des couleurs «Vert et Blanc » qui restent toujours une priorité indiscutable.

Kouba joue pour la deuxième fois en nocturne

En revanche, le RCK a joué son deuxième match en nocturne depuis le début de cette saison. La première lors du derby algérois face l’équipe du Paradou AC, dont le «Celtic» a été tenu en échec 1/1 à domicile. Or, cette fois-ci, les joueurs n’avaient pas bien négocié loin de chez eux après avoir perdu face au leader (CABBA) 2/0. A. B.

ILS ONT DIT

Yagoub : “On méritait mieux”

Le revenant Yagoub a justifié son retour par un but et une très bonne prestation. “C’est un match qu’on pouvait gagner si on avait fait preuve d’un peu plus de réalisme et d’efficacité ; on a raté des buts faciles en première mi-temps, ce qui aurait pu changer les données du match. Malheureusement, lorsqu’on rate, on se fait surprendre et c’est ce qui s’est passé en seconde période. Je pense qu’on méritait mieux”.

Leblalta : “Je suis furieux”

“C’est injuste de perdre un tel match, le MOC était prenable, on a raté des occasions faciles et, par la suite, on encaisse un deuxième but sur un cafouillage. Je suis furieux, car ce n’était pas un match à perdre, l’adversaire n’a pratiquement rien fait pour mériter sa victoire, on lui en a fait cadeau”.

Aguini :

Le Mouloudia, en se faisant battre par le MOC au 17-Juin, a chuté, enregistrant ainsi sa deuxième défaite en six journées,

L

e MSPB est revenu à la case départ. Pourtant, tout semblait à son avantage en première mi-temps oùYagoub a réussi à égaliser deux minutes après l’ouverture du score de Bouragaâ. Bouraoui etAguini auraient pu corser le score

s’ils n’avaient pas gâché les deux occasions nettes qu’ils ont eues au bout du pied. Ceux qui ont accompagné l’équipe à constantine sont revenus très déçus car, selon eux, le MOC était largement à la portée du MSPB. Après cette défaite concédée naïvement, beaucoup reste à faire pour le coach Zemmouri qui aura du pain sur la planche cette semaine pour tenter de regalvaniser ses troupes. La Venue du PAC ce vendredi, sera l’occasion de renouer

avec la victoire et éviter ainsi d’être gagnés par le doute en cas de faux pas. Avec la récupération des Boukhlouf, Hadjid, Rebgui et Ragdi qui ont purgé leurs sanctions Zemmouri pourra bénéficier de tous ses atouts. À la veille de MSPB-PAC qui s'annonce imprévisible, il est indéniable que cette défaite contre le MOC, a montré la naïveté des Batnéens qui, avec un peu plus de métier, auraient pu prétendre à mieux. W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

“Pour mon premier match avec l’équipe, je voulais que ce soit un résultat positif. Malheureusement pour nous, on a pêché par manque d’efficacité, car on avait des occasionspourmarqueretreveniravecunbon résultat. On ne doit s’en prendre qu’à nousmêmes, on est tous responsables de cette défaite”.

Benzaïd : “Mes camarades pouvaient gagner”

“Dubancàpaetirduqueljesuivaislematch,je voyais mes camarades capables de gagner, mais les occasions ratées en première mitemps ont encouragé l’adversaire à prendre des risques. Mes camarades pouvaient vraimentgagner,c’estdécevant.” W.Y.


LIGUE 2

L’MOB OURSAWTHARA IWAKEN ATTEKEL SEGOUMETH ILHAN SI MOSTAGANEM BELAID POUR LA PREMIÈRE FOIS

Ce match entre l’ESM et le MOB a vu le gardien junior des Crabes effectuer son entrée pour la première fois depuis le début de saison. La raison est toute simple, c’est que Aissani est toujours en convalescence (Blessure, même si ce dernier s’entraîne), et le départ confirmé de Bekrar, c'est-à-dire celui qui était responsable de la défaite du MOB face au CABBA a fait que le coach n’avait pas le choix, en incorporant d’entrée Belaid qui a joué tout le match et qui a montré de belles dispositions.

Première défaite en déplacement

1ER CARTON POUR BENCHAÂBANE

En effet, ce joueur qui n’a joué que 35’ , car étant incorporé à la place de Yaya a été averti par un jaune par le référée de la partie, Mr Aouina.F à la 65’ , c’est à ire dix minutes après son entrée. Il porte ainsi le nombre de cartons jaunes reçus par les Crabes à neuf en six matches.

BENSALEM REMPLACE BOUALI DANS LE ONZE DE DÉPART

En plus du jeune gardien Belaid Rahim, il y’a aussi le défsneur Bensalem qui a été incorporé à la place de Bouali qui était avant un titulaire indiscutable. Le remplaçant de l’ex-joueur de la JSIO a joué tout le match. R. M.

Blida réalise l’essentiel

L’USMB a bien réussi sa sortie de vendredi dernier, en tenant en échec son homologue de l’US Biskra, une équipe qui, a la recherche de son équilibre en ce début de saison.

C

LA DÉFENSE TOUJOURS PERMÉABLE

Dans l’une de nos précédentes éditions, nous avons dit que le coach Rahmouni a du pain sur la planche sur le coté défensif. Le temps nous a donné raison, puisque ce compétemment encaisse son 7ème but de la saison. Ce qu’il y’a lieu de retenir, c’est que, hormis le match de la 1ère journée, ou le club n’avait pas encaissé, pour les cinq autres rencontres, il a toujours encaissé (Un contre le Paradou, un autre face à Merouana, deux face au MOC, deux autres face au CABBA et enfin un face à l’ESM.

15

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Alors qu’on s’attendait à ce que le Mouloudia se rachète de son dernier revers à domicile face au CABBA, voila qu’ils ne sont même pas arrivés à prendre un point de leur déplacement dans l’Ouest du pays, ou ils ont donné la réplique à l’ESM locale.

U

n match de rachat qu’il ne fallait pas perdre, au risque de se voir entrer dans une période de doute, ou il sera difficile de s’en sortir. Une défaite en déplacement sur un score étriqué certes, mais cela met le MOB dans une mauvaise passe, ou seul un sursaut d’orgueil pourrait lui être utile lors des deux prochaines journées. Cette équipe du MOB dont l’objectif principal est de se maintenir n’a d’autres alternatives que de se réveiller avant que ça soit trop tard.

Léger recul au classement

Cette défaite, quoiqu’elle a été subie en déplacement, n’empêche qu’elle n’est pas faite pour arranger les affaires des Crabes qui se voit de plus en plus perdre des places au classement. Ainsi donc, après avoir cédé la 1ère place à l’excoleader, le CABBA suite à la première défaite de la saison, le club le plus populaire de la vallée de la Soummam se fait rétrograder à la 4ème place, ex-aequo avec l’USM Bel Abbès, qui connaît lui aussi la même situation. Aujourd’hui, l’écart qui sépare le MOB au premier est de six points, c'està-dire les deux défaites concédées récemment.

Les deux prochaines rencontres seront aussi explosives

Le hasard du calendrier fait que le MOB et pour le compte de la 7ème journée recevra chez lui, l’un des nouveaux dauphins, la JS Saoura en l’occurrence. Un match au sommet de la prochaine journée, cela même s’il s’agira d’une rencontre entre deux nouveaux promus, mais chacun d’eux fera de son mieux pour conforter sa place actuelle, la deuxième pour les invités de la 7ème journée et la quatrième pour les locaux. Une victoire face à la JSS remettra le club sur orbite, mais aussi lui permettra de faire mieux lors de la 8ème journée, ou il recevra pour la deuxième fois d’affilée l’USM Bel Abbès. En attendant, ce dernier aura une tâche moins difficile face à l’ABM, une équipe fragile en déplacement, et pour preuve, ces trois défaites concédées par les Chaouias sur trois sorties (ESM, MOB et le MSPB). R. M

ette rencontre jouée à huis clos, a vu les camarades de Koualed démarrés la rencontre en trombe, comptant mettre à genoux les Blidéens avant la fin de la première mi-temps. Mais se sont heurtés à une équipe blidéenne bien en place qui annihila toutes les tentatives des attaquants des Vert et Noirs de scorer devant une défense bien regroupée autour du gardien Abdouni. Les hommes de Menad n’ont donné aucune chance aux attaquants locaux de s’approcher de la zone de vérité.

L’entraîneur blidéen, Menad a effectué un changement judicieux en incorporant Djerroudi à la place du latéral droit Telbi, blessé et Hamia et Djahel aux places de Belkheir et Ledraâ, ces deux derniers essoufflés par les efforts fournis en première mi-temps. Sa tactique bénéfique mis en place, reposant sur un schéma qui a permis aux camarades de Abdouni de gagner les duels au niveau de la ligne intermédiaire, et bloquer les couloirs aux attaquants Biskris qui n’arrivèrent que rarement inquiété l’arrière garde Blidéenne. L’USMB aurait même répartir avec les trois points de la victoire, si les attaquants Belkheir, Ledraâ et autre Hamia avaient maîtrisé leurs nerfs au moment de conclure. En tous cas, un nul mérité pour les Vert et Blanc qui doivent confirmer à l’avenir leur redressement. T. A.

Yaghni absent

En disgrâce avec son club employeur, en raison du non payement de son dû, la direction du club blidéen lui a fait une avance de 50 millions de centimes, ce qui a déplu au joueur Yaghni, qui se voit lésé par rapport à d’autres joueurs qui ont perçu leur argent. A rappeler que le joueur Yaghni avait séché plusieurs séances d’entraînement à l’entame de l’intersaison, l’équipe blidéenne une fois en stage de préparation en Tunisie, a vu le départ du joueur Boulemdaïs qui avait résilié son contrat avec l’USMB. Le joueur Yaghni a été rappelé à la rescousse pour pallier cette défection avec promesse de recevoir ses arriérés vu que son employeur n’a pas honoré ses engagements, le joueur Yaghni a refusé de faire le déplacement avec ses camarades à Biskra et a rejoint son domicile familial à Tiaret.

Belkhiter, a rejoint hier la sélection olympique

Le sélectionné olympic, Belkhiter Mokhtar a rejoint hier dans l’après-midi les lieux du regroupement de sélection nationale olympique, au centre sportif de Sidi Moussa, en prévision de préparer avec ses camarades le prochain tournoi de l’UNAF, qui aura lieu du 1 au 12 novembre prochain au Maroc.

Reprise aujourd’hui à Tchaker

Les entraînements reprendront aujourd’hui au stade Mustapha Tchaker, l’entraîneur intérimaire Menad Salim a fixé le rendez-vous à 16h. Les camarades de Belloucif ont bénéficier d’un repos d’une journée la présence est indispensable de l’ensemble de l’effectif à cette séance de la reprise, Menad ne compte rien laissé au hasard pour bien préparer la prochaine rencontre qui ???????? les Blidéens face à l’ES Mostaganem, le 21 de ce mois au stade de Hadjout. T. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

MENAD :

“Les joueurs ont appliqué les consignes, n’ont pas démérité ont ramené un précieux point de leur déplacement à biskra face au club local l’USB, en quête de points, cette équipe avait besoin de points autant que nous. Le onze qui constitué l'équipe existe seulement il n’est pas prêt par le manque d’expérience de certains éléments. Mais pour voir le vrai visage de l’USMB, il faut patienter quelques semaines, l’équipe retrouvera son équilibre, le temps que les automatismes s’installent et le groupe devient plus homogène, à cet instant l’USMB verra une équipe compétitive, capable d’évoluer à l’aise et atteindra les objectifs assignés par la direction du club”.

TELBI BLESSÉ

Plus de peur que de mal, le défenseur Telbi Hacène face à l’US Biskra, vendredi dernier, il a du céder sa place en seconde période à son camarade Djerroudi après avoir ressenti des douleurs au niveau de la cheville. Après le match, il s’est avéré que la blessure de Telbi n’est pas grave et ne devrait pas l’empêcher de reprendre normalement les entraînements avec le groupe aujourd’hui.

DJAHEL 1ÈRE APPARITION

Le remuant attaquant de l’USMB, Djahel Abdelouahab après son retour à l’USMB cette saison n’a fait que garnir le banc des remplaçants, cette foisci face à l’USB a gagné la confiance du coach intérimaire Menad, ce dernier lui accorda une chance, en l’incorporant le dernier quart d’heure de la partie, malgré le peu de temps de jeu, Djahel n’a pas démérité a donné su fil à retordre à la défense biskrie avec ses chevauchée sur le flanc gauche.

LES ESPOIRS DÉFAITS

Les espoirs de l’USMB viennent de concéder leur deuxième défaite de la saison face à leurs homologues de l’USBiskra sur le score de 3 à 1. A cet effet l’USMB qui totalise 12 points cède la 1ère place à leurs adversaires du jour, en l’occurrence l’USB. T. A.


16

Le meneur de jeu samiste, Haoua Hassen, qui a réalisé une excellente prestation, face à l’ASMO, vient à l’occasion, d’augmenter son capital à 3 buts.

P

our rappel, le N° 8 samiste avait ouvert son compteur face au RCK, lors de la première journée, avant de permettre à son équipe d’empocher les 3 points de la victoire, face à l’USM Blida, dans le cadre de la 4e journée, puisqu’il a été l’auteur de l’unique but de la partie.

Première

Haoua marque e son 3 but

titularisation de Tlemcani

U

Le Jeune attaquant samiste, Ouahid Belgherbi, que nous avons contacté, revient sur la défaite de son équipe, face à l’ASMO. Le N°17 samiste pense que lui et ses coéquipiers, sont dans l’obligation de s’imposer lors de la prochaine rencontre.

Le jeune attaquant, Tlemcani ChemsEddine (21 ans), qui a ouvert le score pour son équipe contre l’ASMO, a été titularisé pour la première fois depuis l’entame de saison. Le N°9 samiste n’a joué que quelques minutes contre le RCK. Pour rappel, Tlemcani est un ex-international cadet, qui a joué en équipe fanion, grâce à Benfeta Nouredine qui l’avait mis dans le bain, il y a quatre saison. C’était lors de la 12re journée de la phase retour, contre la JSM Skikda, et le SAM est rentré à Mohammadia avec la totalité des points, grâce, justement, à Tlemcani qui avait, à l’époque, pu

L’équipe espoir victime d’un accident de la route

n effroyable accident de la circulation s’est produit et a coûté la vie au conducteur du poids lourd à l’origine de l’acciden. Six blessés, dont trois graves, parmi les joueurs de l’équipe espoir de l’USM Annaba, ont été enregistrés dans ce grave accident de la route, survenu jeudi à 19h20. L’accident a eu lieu sur l’autoroute, à proximité de Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira. C’est cet axe routier que le conducteur du bus usmiste a emprunté pour rejoindre Alger, où la formation espoir annabie était appelée à jouer, vendredi, un match officiel contre son homologue du PAC. Percuté de plein

LIGUE 2 BELGHERBI : “Le groupe a suffisamment de ressources pour se ressaisir”

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

inscrire l’unique but de la partie.

Le gardien Ouaddah tombe après 180 minutes

Le gardien, Ouaddah MohamedAmine, qui a remplacé le gardien titulaire Ghariche Kada, après la blessure de ce dernier face à l’USMBA lors de la 2e journée, n’a réussi à garder sa cage vierge, qu’en deux matchs ; c’était contre l’USMB et l’OM. Ainsi Ouaddah, après 180 minutes d’invincibilité, vient de concéder 5 buts, vendredi dernier, face à l’ASM Oran. Aoun Laïd Boualem

UN DIRECTOIRE À LA TÊTE DU AHLY

L

es résultats probants aidants, les autorités locales de la wilaya, sous la conduite du wali, ont décidé de la mise en place d’un directoire pour gérer provisoirement les affaires du club. Ce directoire, composé de Rachid Guerrouache, Boudjellal Kamel, Khelif Rabah, Zerroug Abdenacer, Hadji Abdelmadjid, sera chargé de diriger le CABBA jusqu’à la tenue de l’assemblée générale élective. Cette opération, selon le premier

Vivez le championnat de Ligue 2 avec

fouet par le poids lourd roulant à vive allure, le chauffeur du bus a perdu le contrôle de son véhicule qui, sous l’impact, a foncé droit sur un porte-char de passage, qu’il a heurté avant de se renverser. Arrivés sur les lieux du drame quelques minutes après l’accident, les éléments de la Protection civile ont secouru les joueurs plus ou moins gravement blessés, selon M. Ambardji, le président de la section de football. Il s’agit des espoirs Amrani Lamine, Drardja Aïssa, Tertas Amar et Yasser, ainsi que Snani Saci (garde-matériel) et Saci Amoura (soigneur de l’équipe).

Tout d’abord, quelles sont vos impressions sur la défaite concédée à Oran ? Je ne vous cache pas que la déception est encore pesante dans nos esprits, surtout que nous avons bien joué. Sincèrement, on ne méritait pas de perdre avec un tel score, et je dirais même que le nul aurait été plus logique. Une défaite qui n’arrange pas vos affaires ? Il est vrai que nous avons perdu beaucoup de points, tant chez nous, qu’en

Patrick

Equipes 1. CA B.B.Arreridj 2. JS Saoura 3. ASM Oran 4. USMB Abbès 5. MO Béjaïa 6. MO Constantine 7. O. Médéa 8. MSP Batna 9. USM Annaba 10. ES Mostaganem 11. RC Kouba 12. Paradou AC 13. AB Merouana 14. USM Blida 15. SA Mohammadia 16. US Biskra

déplacement, mais nous restons confiants pour la suite ; le championnat est encore long, il reste 24 matches, et je pense que le groupe a suffisamment de ressources, pour se ressaisir et renouer avec la victoire. A commencer par le match de la prochaine journée, face à l’US Biskra, par exemple ? Quand on joue chez nous, on ne doit pas faire de calculs. On essaiera de faire oublier notre dernier échec. La défaite concédée face à l’ASMO, nous a tellement fait mal qu’on doit réagir, sans sous-estimer notre adversaire. Le SAM doit engranger les 3 points. Ce sera dur, on en est tous conscients, mais on fera tout pour avoir le dernier mot. Est-ce que Belgherbi retrouvera le chemin des filets, vendredi prochain ? Incha’Allah, je marquerai mon premier but, mais le plus important, ce n’est pas de marquer, c’est que mon équipe gagne. Aoun Laïd Boualem

magistrat de la wilaya, intervient pour débloquer des fonds à même de pouvoir subvenir aux dépenses multiples du club et permettre à l’équipe d’accéder en ligue 1. Le premier responsable de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj n’a pas omis de féliciter M. Salah Bouda pour tous les efforts qu’il a consentis à la tête de ce club : «Il a donné le meilleur de lui-même, c’est une personne intègre et de haute moralité» a-t-il conclu.

RESULTATS DES RENCONTRES

Pts 16 12 12 10 10 10 08 08 08 08 07 06 06 05 04 04

J 06 06 06 06 06 06 06 06 06 06 06 06 06 06 06 06

JSS/USMBA ASMO/SAM USB/USMB PAC/USMAN ABM/OM CABBA/RCK ESM/MOB MOC/MSPB

G 05 04 03 03 03 03 02 02 02 02 02 01 02 01 01 01

N 01 00 03 01 01 01 02 02 01 02 01 03 00 02 01 01

1-0 5-3 0-0 à huis clos 1-1 2-0 2-0 1-0 2-1

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

P 00 02 00 02 02 02 02 02 02 02 03 02 04 03 04 04

BP 08 10 09 08 09 08 05 04 06 06 05 07 05 02 05 03

BC 01 05 05 04 07 10 05 05 06 05 07 08 08 06 11 08

Diff +07 +05 +04 +04 +02 -02 +00 -01 +00 +01 -02 -01 -03 -04 -06 -05


DIVISIONS INFÉRIEURES

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

17

NAUFRAGE DE LA JSAYM À TADMAÏT JS TADMAÏT 7 - JS AÏT YAHIA MOUSSA 1

C’

A une semaine des 8es de finale de la coupe de wilaya de Tizi-Ouzou, toutes les équipes se préparent en prévision de cette compétition.

est le cas pour la JST et la JSAYM. En effet, le stade Ahcène Aïboud de Tadmaït a abrité, avant-hier dans l’aprèsmidi, un match amical qui a mis aux prises la JS Tadmaït à la JS Aït Yahia Moussa. Les deux équipes, qui sont en période de préparation, multiplient les matchs amicaux. Les Tadmaïtis sont à leur 7e match, contrairement aux jeunes d’Ath Yahia Moussa qui sont à leur 2e rencontre. Les visiteurs ont pris le match à leur compte dans le premier quart d’heure et ont pu se procurer quelques occasions de but par Arab Rachid, Naïli Farid et Kaci Ferhat, mais le jeune keeper de la JST a réussi à annihiler ces actions. Les locaux du duo Meziane-Matouk ont réussi à transformer la première tentative en but. Cela s’est produit à la 18’. Les Tadmaïtis ont multiplié les assauts, mais sans parvenir à trouver la faille. L’arrièregarde de la JSAYM a tenu le coup, et c’est sur ce score d’un but à zéro que le premier

half s’est achevé. De retour des vestiaires, le coach de la JST, Matouk, et son adjoint Rachid Meziane, ont procédé à un changement total, en incorporant les titulaires de l’équipe. Les Boulahia, Oukal, Mezioudène, Demri, plus chevronnés et expérimentés que les Hafraoui, Sarah,

JSC SIDI NAÂMANE

Rabah Smaïli (entraîneur) :

«Je peux entraîner un club de l’élite»

Il est âgé de 48 ans, il a une licence CAF. Après une éclipse suite à son retrait des affaires techniques des cadets de la JSK, Rabah Smaïli, qui a roulé sa bosse un peu partout dans les clubs des divisions régionales 1 et 2, le CRBTO, l’OTR, le SS Sidi Aïch, le NRB Sidi Daoud, Akaoudj, a été sollicité à l’intersaison par les dirigeants de la JSC Sidi Naâmane, le club de sa ville natale.

R

abah Smaïli a répondu à l’appel du cœur. Il est en train de former un bon groupe de jeunes pétris de qualités et qui ont du talent. Smaïli, par sa touche, son sérieux et sa rigueur dans le travail, la JSC Sidi Naâmane aura son mot à dire et aura fière allure cette saison. Rencontré il y a une semaine au stade Ahcène Aïboud de Tadmaït, où son équipe a donné la réplique en amical à la JST, Rabah Smaïli a bien voulu répondre à nos questions. D’emblée, le coach de la JSCSN a estimé que le résultat qui a sanctionné les débats (défaite 3 à 0) dans les dix dernières minutes, ne reflète guère la physionomie de la partie, en nous déclarant ce qui suit : «Nos jeunes ont bien tenu le coup durant 80 minutes, mais à la fin ils ont fléchi. Ils étaient naïfs, contrairement aux joueurs de la JST qui ont de l’expérience. Donc, c’est logique qu’on ait perdu ce match, mais bon, j’ai tout de même noté beaucoup de bonnes choses, ce qui est rassurant pour l’avenir», avant de poursuivre : «J’ai lancé dans le bain, comme vous l’avez constaté, plusieurs juniors qui sont pétris de qualités et qui sont l’avenir de Sidi Naâmane. Je peux même vous dire qu’ils peuvent même jouer dans un palier supérieur dans un proche avenir.» Pour ce qui est de son engagement avec le club, alors qu’il devait songer à gagner des

échelons et coacher un club d’un palier supérieur, notre interlocuteur, avec sa simplicité et sa modestie, estime que «Ce n’est pas une fin en soi, l’essentiel c’est que j’exerce mon métier. Mais, c’est vrai, sachant que je détiens une licence CAF, il aurait logique que je sois dans un palier supérieur, en entraînant un club de l’élite, mais que voulez-vous que je vous dise», et d’enchaîner : «Ce n’est pas une question d’ambition, parce que je suis de nature ambitieuse, mais des fois il faut avoir un coup de pouce pour aller de l’avant. Question compétences, je n’ai rien à envier aux autres. Je peux entraîner un club de Ligue 1 sans aucun problème. Peut-être me faut-il un manager ou je ne sais quoi, mais ce qui est certain, je suis quelqu’un d’ambitieux.» Rabah Smaïli croit fermement en ses capacités, en estimant que «la JSC Sidi Naâmane sera un tremplin pour lui pour relancer sa carrière d’entraîneur, en visant un club de l’élite dans un proche avenir. Je reste persuadé qu’avec la JSCSN on réalisera un bon parcours, avec à la clé de bons résultats. Les jeunes s’appliquent et ils sont sérieux, ils travaillent d’arrache-pied, et ce, même si on n’a pas beaucoup de moyens. C’est juste le strict minimum, mais Dieu merci, les dirigeants font de leur mieux pour mettre tout le monde dans de bonnes conditions.» Rabah Smaïli conclut en nous déclarant ce qui suit : «Je tiens au passage à remercier le journal Maracana pour m’avoir ouvert ses colonnes afin de m’exprimer. Je souhaite à Maracana une longue vie et une grande réussite. J’espère qu’avec l’apport de tout le monde, la JSCSN fera une bonne saison, avec à la clé une place honorable, et pourquoi pas une place sur le podium. Merci encore une fois à Maracana et bonne chance dans le métier que vous faites et à travers lequel vous participez à la promotion du sport. Quant à moi, je sais que tôt au tard je reprendrai ma place dans un club ambitieux de l’élite.» Propos recueillis par A. M.

Bouayad et consorts, ont pris le match à leur compte, en malmenant les gars d’Ath Yahia Moussa de bout en bout. Les capés du duo Meziane-Matouk entrent dans le vif sujet et monopolisent le ballon et s’accaparent de tous les espaces sur le terrain. Et ce n’est que justice que les camarades de Boulahia Ali trouvent le chemin des filets pour la seconde fois par l’entremise de leur attaquant vedette, Mezioudène Hafid, dit Rebèche. Les Tadmaïtis ne s’arrêtent pas là puisqu’ils sont parvenus à marquer cinq autres buts, dont quatre autres par l’opportuniste Mezioudène Hafid. L’unique but de la JSAYM est inscrit par le meilleur joueur

PUBLICITÉ

de l’équipe, le milieu de terrain Kaci Ferhat sur penalty, suite au fauchage de l’attaquant Hafraoui Abdennacer par le gardien Lyes Tamèche. La JST était plus forte que son vis-à-vis de la JSAYM. Le coach Ali Chebouti a certainement pris note, et saura comment apporter des correctifs au jeu de son équipe. Les joueurs, de leur côté, ont reçu une vraie leçon par cette sévère correction et ce naufrage subi à Tadmaït, devant cette solide équipe de la JST qui affiche clairement ses intentions en prévision de cette nouvelle saison. Les gars de la JSAYM sont appelés à travailler d’arrachepied sur tous les plans, physique et technico-tactique, car ils sont vraiment loin du niveau du championnat de la division PréHonneur. Avec le travail, la JSAYM saura comment aborder la nouvelle saison footballistique, avec beaucoup plus d’atouts. Les protégés de Chebouti Ali ont affronté hier, samedi, en amical au stade Mechi Amar l’équipe du MS Aït Abdelmoumen. A une semaine de la rencontre des 8es de finale de la coupe de wilaya face à la JS Boukhalfa, les camarades de Farid Belhadj sont appelés à cravacher dur pour éviter de retomber dans les mêmes erreurs commises avant-hier face à la JS Tadmaït. Les Tadmaïtis qui sont en nette progression sont sur la bonne voie, et les Boulahia, Oukal, Arhab, Mezioudène et autres auront certainement leur mot à dire en championnat. Les supporters de la JST sont optimistes et confiants quant aux chances de leur équipe de faire sensation et de prétendre à l’accession. A. M.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya d’El Oued Direction de l’administration locale NIF : 098439015003923

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT

Le wali de la wilaya d’El Oued, Direction de l’administration locale, lance un avis d’appel d’offres national restreint pour : Réalisation d’une unité républicaine de sécurité, y compris 4 logements et acquisition d’un groupe électrogène Lot n° 02 : Infirmerie + hébergement agents + bloc sanitaire Les entreprises qualifiées sont invitées à retirer le cahiers des charges auprès de la Direction de l’administration locale de la wilaya d’El Oued, service de l’animation locale, contre paiement de 1000 DA représentant les frais d’impression, les offres doivent être accompagnées des pièces suivantes : I- Offre technique : - Déclaration à souscrire remplie, signée et datée - Déclaration de probité remplie, signée et datée - Une copie du certificat de qualification et classification professionnelles légalisée (activité principale bâtiment) 3e catégorie et plus - Une copie conforme du registre du commerce légalisée par le CNRC - Casier judiciaire du soumissionnaire ou gérant de l’entreprise légalisé - Une copie d’extrait de rôle légalisée - Une copie conforme du numéro d’identification fiscale légalisée - Une copie des attestations de mise à jour envers la CNAS, CASNOS et CACOBATH légalisées - Planning de l’avancement des travaux - Instruction aux soumissionnaires remplie, signée et datée - Références professionnelles de l’entreprise - Bilan financier de l’année 2009 ou attestation d’activité de l’année 2009 légalisée par les services des impôts - Une liste des moyens matériels de l’entreprise - Une liste des moyens humains de l’entreprise - Statut de société avec toutes les pièces demandées dans offre technique

- Attestation de dépôt légal des comptes sociaux au CNRC

II- Offre financière : - La lettre de soumission remplie, signée et datée - Bordereau des prix unitaires rempli, signé et daté - Détails quantitatifs et estimatifs remplis, signés et datés L’offre technique et l’offre financière doivent être mises à l’intérieur du 3e pli qui devra être strictement anonyme et porter la mention suivante :

Monsieur le wali de la wilaya d’El Oued Direction de l’administration locale - Avis d’appel d’offres national restreint pour Réalisation d’une unité républicaine de sécurité, y compris 4 logements et acquisition d’un groupe électrogène Lot n° 02 : Infirmerie + hébergement agents + bloc sanitaire - Ne pas ouvrir -

La durée de préparation des offres est fixée à 21 jours après la première publication du présent avis dans les quotidiens nationaux ou dans le Bomop. Les offres doivent être déposées par lot le dernier jour de la durée de préparation des offres de 9h jusqu’à 12h, si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant.

L’ouverture des plis se fera en séance publique le même jour de dépôt indiqué ci-dessus à 14h30 au niveau du siège de la wilaya d’El Oued - Direction de l’administration locale. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours à compter de la date limite de

Maracana N° 1550 — Dimanche 16 Octobre 2011 - Anep N° 880 871

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

DIVISIONS INFÉRIEURES

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

LE LEADER SE PORTE BIEN RÉGIONALE II/GROUPE DE KABYLIE/3ÈME JOURNÉE

En effet, et pour le compte du déroulement de la 3ème journée, l’ES Azzefoun qui caracole seule, en tête du classement ,a réussi la passe de trois, en allant damer le pion au NRB Sidi Daoud, dans l’antre de ce denier, sur le score de deux buts à un.

C’

est là, le deuxième succès pour les Azzefounais en déplacement, après celui de la 1ère journée, où ils ont pris le meilleur sur l’ORB Akbou, sur le même score d’ailleurs, que celui de vendredi passé. L’ESA est la plus en forme du moment. Elle est bien partie, pour jouer les premiers rôles, comme ce fut le cas, lors des précédentes saisons, mais cette saison, avec un objectif précis, à savoir, l’accession en régionale I, et rejoindre par la même occasion, le seul club dans

ce palier de la wilaya de Tizi-Ouzou, la JS Azzazga en l’occurrence.

Il possède la meilleure attaque avec celle de Bordj Menaiel

Le leader du groupe, après avoir pris le meilleur sur l’Olympique d’Akbou, lors de la 1ère journée en déplacement, a réussi la passe de deux, en recevant chez lui, le nouveau promu, la JRA Zaâtra, qu’il a battu sur le score de deux buts à zéro. Vendredi passé, c’est au tour des gars de Sidi Daoud, d’encaisser deux buts chez eux, face à une équipe qui semble décidée plus que jamais, à écraser tout sur son passage. Toutefois, l’attaque du club est la meilleure en trois matches joués, ex-aequo avec celle des coquelicots de la JS Bordj Menaiel, qui a été battue par le Chabab Riadhi d’Aokas.

1ère victoire pour Aokas et Boghni

En effet, après le nul ramené de chez les

Régionale I/ Match avancé de la 3ème journée

AUTOUR DU MATCH :

HAMAIDA TROP ÉGOÏSTE

L’ex-milieu de terrain de l’ES Mostaganem, Sofiane Hamaida s’est illustré dans ce match, par avoir privilégié le travail individuel. En effet, et à maintes reprises, ce joueur est rappelé par son coach, surtout lorsqu’il perd le cuir, ou ne fait pas participer ses camarades dans le jeu. Ce à quoi, le coach a décidé de le faire sortir, et de faire rentrer un attaquant à sa place, en la personne de Makhloufi Kahled, (soit l’ex-joueur de la JSK). Comme quoi, au sein de l’USOA, on ne badine pas avec la discipline dans le jeu, ou le collectif doit primer sur toute autre considération.

ET DE QUATRE POUR BAOUR

Après les deux buts qu’il avait inscrits, face à l’ES Ben Aknou, à Bejaia, l’ex-joueur du SS Sidi Aich, Baour Bachir s’est illustré encore une fois, en inscrivant deux autres buts pour son équipe, sur les trois inscrits dans ce match, face à Sidi Moussa. C’est son deuxième doublé, quoique, sur les quatre buts, il avait inscrit trois de la tête, et un seul du pied.

gars de Cheurfa N’Bahloul (OCAz), lors de la 1ère journée, les littoraux de la coquette ville d’Aokas, étaient battus par l’autre nouveau promu de la wilaya de Bouira, le CRB Thameur en l’occurrence. Mais vendredi passé, les littoraux ont réussi à remporter leur 1ère victoire, face à la JS Bordj Ménaiel. Ce dernier qui montre qu’il est fragile en déplacement, et pour preuve, il perd pour la deuxième fois de suite, après le premier revers de la saison, face aux diables rouges de Sidi Aich. Le DC Boghni a attendu donc, la troisième journée, pour remporter sa première victoire, en allant épingler le voisin d’Iflicen, sur le score de un but à zéro.

Quatre victoires en déplacement

Qui dit mieux, dans un groupe où les petits donnent du fil à retordre aux chevronnés. C’est le cas du Chabab de Thameur (Wilaya de Bouira), qui a réussi la sensation d’épingler l’OC Azzazga chez ce dernier. Une victoire sur le score étriqué certes, mais, qui montre que cette équipe du CRBT veut bien réussir son apprentissage, dans ce palier, pour une première participation à ce niveau. Ce qu’on peut noter aussi, c’est que cette journée a connu quatre victoires en déplacement, avec les Hamzaouias de AinBessam qui gagnent chez leurs voisins de Birghbalou. Ce dernier perd pour la première fois de la saison en cours, puisqu’il a gagné le 1er match face à Boghni, alors que lors de la 2ème journée, sa rencontre avec les littoraux de Tichy ne s’est pas déroulée.

Léger mieux en attaque

QUELLE TÊTE PLONGEANTE DE TERKI !

Le troisième but de la partie était donc inscrit par Terki Redouane. Ce dernier a inscrit un but de toute beauté, à la 90’, où, il fusilla le gardien adverse, avec une tête plongeante digne des grands joueurs. Sacré joueur comme Terki !

AMAOUCHE, L’HOMME DU MATCH

Yacine Amaouche, soit l’ex-joueur de la JSMB et de la JSK, qui était la saison passée au MSP Batna, semble montrer qu’il n’est pas fini et qu’il pourrait rendre d’énormes services pour cette équipe d’Amizour. L’enfant de Sidi Aich, s’est illustré de fort belle manière vendredi passé, en étant derrière deux buts, celui à la 60’ et à la 90’ où il a effectué des retraits qui ont fait mouche, par l’entremise de Baour et Terki. Il faut dire, que ce joueur (Amaouche), connaît bien les repères du stade de Béjaia, où il a déjà évolué dans le club phare de la wilaya, la JSMB en l’occurrence, et ce, malgré que le stade de l’Opow avait connu un réaménagement, par la pose de la pelouse synthétique, il y’a de cela, deux ans (Entre septembre et novembre 2009). R.M.

US Olympique Amizour 3- CB Sidi Moussa 1

Les Rouges et noir remportent leur 1ère victoire de la saison

En effet, après deux nuls successifs dont l’un à domicile, les capés du nouvel homme fort de la barre technique des Unionistes d’Amizour, se devaient de réagir pour le compte de la 3ème journée, où ils avaient affaire au Chabab de Sidi Moussa, une équipe en mal de points, elle aussi, puisqu’elle n’a récolté que deux points, en deux matches joués à domicile.

C’

était donc, le premier match des Algérois en déplacement, où ils avaient en face d’eux, une équipe de l’USOA, qui, malgré le premier faux-pas (Semi-échec) à domicile, a décidé de ne rien lâcher,

surtout à domicile, (Stade Opow de Béjaia). Les capés du duo Sebaâ et Bounif voulaient frapper, dès les premières minutes de la partie, mais la concentration n’était pas dans son jour, où les joueurs ont péché quelque-part, devant une équipe de Sidi Moussa qui ne leur a point, facilité la tâche. La première mitemps s’est achevée sur le score de zéro partout. De retour des vestiaires, et alors que tout le monde s’attendait à voir les locaux ouvrir le score, c’est les visiteurs qui l’ont fait, où à la 49’ du jeu, Oualid Moussi arrivera à trouver la faille, en battant le gardien Hamdaoui Lyès. Onze minutes après, les locaux

sont revenus dans le score, en égalisant tout d’abord, par l’entremise de Baour Bachir, l’ex-joueur de l’ORB Akbou à la 60’, avant que le même joueur, n’ajoute un deuxième but pour son équipe, à la 70’. Les Rouge et Noir d’Amizour ne voulant pas s’arrêter là, puisque Terki Redouane arrivera à crucifier le gardien visiteur d’une tête plongeante imparable, et ce, à la toute dernière minute de la partie. Un succès combien précieux pour les Amizourois, qui vont devoir confirmer lors de la 4ème journée, où ils recevront pour la deuxième fois consécutive, sur leur terrain, et ça sera le DRB Baraki. R.M

Comparativement, à la 1ère journée où, il y’avait 20 buts inscrits, la deuxième journée a connu l’inscription de 14 buts en sept matches, puisque celui, entre la JS Tichy et l’ES Birgbalou, n’a pas eu lieu. Ce qu’on peut retenir pour cette 3ème journée, c’est que pour la journée de vendredi, il y’avait en tout 17 buts inscrit, dont la palme du jour est revenu au match d’Aokas face à Bordj Menaiel (3/2). R. M. RÉSULTATS : CRB Aokas - JS Bordj Ménaiel ORB Akbou - JS Tichy JRA Zaatra - MC Bouira NRB Sidi Daoud - ES Azeffoun ES Birghbalou - HC Ain Bessam SS Sidi Aich - ES Timezrit lC Iflicen - DC Boghni OC Azazga - CRB Thameur

3-2 0-0 2-1 1-2 0-2 2-0 0-1 0-1

CLASSEMENT: 1-ES Azzefoun 9 points 2-JRA Zaâtra 6 points -HC Ain Bessam 6 points -SS Sidi Aich 6 points - CRB Thameur 6 points 6-JS Tichy 4 points (-1 match) -OC Azzazga 4 points - CRB Aokas 4 points 9-ES Birghbalou 3 points (-1 match) -ES Timezrit 3 points -NRB Sidi Daoud 3 points -DC Boghni 3 point -JS Bordj Menaiel 3 points -LC Iflicen 3 points 15-ORB Akbou 2 points 16-MC BNouira 1 point

PUBLICITÉ

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère du Commerce Direction du commerce de Bouira

AVIS DE RECRUTEMENT

La Direction du commerce de la wilaya de Bouira organise des concours sur épreuves pour le recrutement dans les grades suivants : N°

Désignation

01

Documentaliste archiviste

02

Comptable administratif principal

Nombre de postes 01

01

Conditions

Titulaire d’une licence en bibliothéconomie ou un titre reconnu équivalent Titulaire d’un diplôme des études universitaires appliquées (DEUA) en : - Comptabilité et fiscalité - Comptabilité - Comptabilité et gestion financières des entreprises - Comptabilité et gestion - Technicien supérieur en gestion des stocks - Certificat d’économie et droit Technicien supérieur en comptabilité financière

Constitution du dossier : • Demande manuscrite de participation, copie légalisée de la carte d’identité nationale, extrait de naissance, copie légalisée du diplôme, casier judiciaire moins de 3 mois, justification position vis-à-vis du service national, 02 photos

- Les dossiers de recrutement doivent être déposés ou adressés dans un délai de 20 jours à compter de la première parution du présent avis dans la presse à l’adresse suivante : Direction du commerce de la wilaya de Bouira Remarque : Les dossiers incomplets ou arrivés après le délai précité sont inacceptables.

Maracana N° 1550 — Dimanche 16 Octobre 2011 - Anep N° 880 713

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


INTERNATIONALE

Girard : «Le futur se construit avec le travail bien fait»

Montpellier dans les hauteurs du classement, c’était plutôt surprenant lorsque le club venait de faire son retour dans l’élite il y a un peu plus de deux ans. Voir la Paillade jouer encore les premiers rôles et atteindre la finale de la Coupe de la Ligue l’année suivante, cela s’appelle confirmer. Et quand le scénario se reproduit une troisième fois, comme c’est le cas après un quart de la saison de Ligue 1 2011/12, cela devient logique. René Girard, l’homme du miracle sur le banc héraultais depuis trois saisons, attribue cette réussite d’une part au tempérament de battant qu’on lui attribue ainsi qu’à son équipe, mais aussi - comme on le souligne moins souvent - à la qualité de jeu et à la politique de formation du club. Il l’explique à FIFA.com.

M. Girard, Montpellier réalise encore un début de saison remarquable. Êtes-vous surpris par ce dont votre équipe est capable ? Pas particulièrement. Nous sommes arrivés à conserver un groupe assez homogène d’une saison à l’autre. La première année, on a fini cinquième, la deuxième année, on finit dans la deuxième moitié, mais il ne s’en est pas fallu de grand-chose et nous avons atteint la finale de la Coupe de la Ligue. L’expérience petit à petit vient et les garçons prennent de la bouteille. En étant là aujourd’hui, c’est un peu tôt pour dire où on sera à la fin de saison, mais ça peut nous laisser avoir des ambitions tout à fait raisonnables. Au quart du championnat, Montpellier est deuxième après déjà affronté Lyon, le PSG, Lille, Rennes et Bordeaux. Le MHSC peut-il viser mieux que simplement "embêter les gros" ? Notre objectif est de finir dans les sept premiers. Mais on s’aperçoit qu’il y a peut-être de la place pour faire mieux. Le groupe réagit bien, mais il y a encore du travail pour corriger quelques petites choses pour lutter avec les "grands". Quatre ou cinq équipes sont vraiment audessus, au moins budgétairement. Essayons de compenser ce déficit par le courage, l’envie et la qualité des garçons. Le championnat est une épreuve de longue haleine, il faut être régulier. Pour l’instant, on en est au premier quart et ça s’est bien passé. Si on est rigoureux jusqu’au bout, ça nous laisse entrevoir des choses intéressantes.

Quels sont les atouts de votre équipe qui vous font croire que c’est possible ? On n’est pas là seulement grâce aux vertus qu’on nous donne habituellement : la générosité, l’engagement, l’agressivité. Certes nous sommes une équipe de tempérament, je l’accepte et pour moi c’est une reconnaissance, je ne conçois pas le football sans ça. Mais on ne souligne pas assez souvent qu’on est là surtout grâce à notre jeu. La première année, on a fait une saison remarquable, dans la construction, l’efficacité et la détermination. L’an dernier, on a perdu Tino Costa, Victor Hugo Montaño, mais on a tout de même

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

19

produit du jeu. Cette année encore, on est capable de le faire, même contre les grosses cylindrées. Ça nous donne un regard un peu plus ambitieux.

Après la période des stars dans les années 1990, Montpellier s’appuie aujourd’hui sur sa formation. Votre expérience de formateur, notamment dans les équipes de France de jeunes, vous donne-t-elle l’impression de tenir une bonne génération ? Montpellier a connu une période avec des recrutements prestigieux, et s’est aperçu que ce n’était peut-être pas la bonne solution pour un club de notre calibre. Donc on s’est reporté sur la formation. On dit toujours que si on arrive à sortir deux ou trois joueurs au niveau professionnel, c’est déjà un bon rendement. Cette génération victorieuse en Coupe Gambardella 2009 avec Younès Belhanda, Karim Aït-Fana, Abdlhamid ElKaoutari ou Benjamin Stambouli, est vraiment exceptionnelle, un peu comme à l’époque des Lefèvre, Carotti, Rizetto, Delaye. Travailler avec les jeunes, c’est du temps de gagné et j’ai dit en 2009 que cette génération serait l’ossature de l’équipe dans les quatre ou cinq ans à venir. Les Yanga-Mbiwa, Jourdren, Stambouli, Cabella, Koita sont en train de mûrir. Mais il y a une marche à franchir de la catégorie "jeunes" par rapport aux pros qui est immense. Il faut les garder sur les rails, leur mettre la pression - la bonne - pour leur faire comprendre que le métier de footballeur n’est pas quelque chose de facile. On a vu tellement de belles générations ne pas s’épanouir parce qu’elles ont cru trop tôt que c’était arrivé. Il ne faut surtout pas que ce soit le cas avec celle là. Je peux me tromper, mais sans trop m’avancer, je crois que c’est une génération qu’on va récupérer au très haut niveau.

Quel est aujourd’hui le statut de Montpellier dans le paysage français ? Ce n’est pas très joli, mais le proverbe dit qu’il ne faut pas péter plus haut que… Il faut savoir faire avec ce qu’on a, et on démontre avec beaucoup d’humilité qu’avec un groupe, un collectif, des gens qui ont envie de s’investir, on peut viser haut. Il y a une continuité et tant que je serai à la tête de l’équipe, je pense que c’est la bonne solution. Ce qui est important, c’est aussi de montrer qu’avec de petits moyens, on peut tenir la dragée haute à des budgets de 150 millions d’euros. C’est la plus belle des récompenses. Le football, ce n’est pas que le fric. Il en faut, c’est bien quand on en a, mais on peut obtenir quelque chose avec le mental, l’envie, la continuité, les jeunes et en travaillant bien. Cela fait-il partie de votre boulot d’entraîneur de transmettre ces valeurs aux joueurs, notamment lorsque des nouveaux arrivent ? Dès qu’on recrute un joueur, il y a d’abord une discussion pour bien leur expliquer que ce n’est pas un club qui roule sur l’or, un club sans strass, mais professionnel et qui fonctionne bien. On est un club familial, il faut qu’ils le comprennent, mais c’est aussi un club où chacun doit s’investir à fond pour pouvoir réussir. Il faut vraiment qu’ils aient un état d’esprit et le mental pour remplir ces conditions là. Êtes-vous dans votre élément dans un club comme Montpellier, avec

des objectifs jamais trop élevés, et où on ne peut que surprendre ? Je voudrais préciser qu’on ne manque pas d’ambition, parce que c’est une réflexion qu’on entend souvent sur les clubs de notre niveau. Je peux vous assurer que si on peut être là au bout, on y sera. Je peux vous assurer que j’ai une exigence qui est extrême et je veux emmener ce groupe le plus haut possible. Je pense qu’il peut aller très loin. Après on verra ce que demain me réserve. Le long terme, ça n’existe plus en football. Quand j’estimerai, ou quand le club estimera, qu’on a fait un bout de route assez long ensemble, peut-être que je serai amené à aller voir autre chose. Mais le futur se construit avec le travail bien fait. Cela vous démange-t-il de "vous tester" dans un grand club, avec des joueurs confirmés ? Ce sera peut-être avec Montpellier ! Il y aura peutêtre un déclic qui fera que le club prendra une autre dimension. Regardez Paris, ils ont végété un bon moment, et il a fallu que des repreneurs qataris arrivent. Mais ça m’étonnerait que ça arrive à Montpellier ! (rires) Mais, je suis un compétiteur, j’ai connu le haut niveau à Bordeaux et je dis à mes joueurs que le football, c’est aussi gagner des titres, avancer, être reconnu. Quand on y touche, on y prend goût. J’ai toujours avancé comme ça. Et j’ai été adjoint de Roger Lemerre avec une grande équipe de France, on a été champion d’Europe. Donc le goût de l’ambition, je l’ai. En tant que joueur, vous avez connu une carrière riche, et notamment la Coupe du Monde de la FIFA 1982 avec l’équipe de France. Disputer une telle épreuve, est-ce le meilleur souvenir dans une vie de footballeur ? Ça a été quelque chose de fabuleux, avoir la chance de représenter son pays en Coupe du Monde, croiser les meilleurs joueurs de l’époque, il n’y a pas beaucoup de joueurs qui connaissent cette joie. 23 tous les quatre ans, ce n’est pas énorme. On avait un groupe exceptionnel avec Platini, Tigana, Giresse, Battiston, Trésor, Bossis, Ettori, Lacombe. Si cette équipe avait été championne du

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

monde cette année là, il n’y aurait pas eu grand-chose à redire. Ils l’ont encore prouvé ensuite au championnat d’Europe en 1984. C’était une génération grandiose. Il ne nous a manqué "que" d’être champions du monde… Je suis très fier d’avoir vécu ça, c’est un grand privilège.

Les générations actuelles des Bleus, sont-elles conscientes de ce privilège ? J’ai vécu quatre ans en tant qu’adjoint avec la génération 98, je peux vous dire que c’était un groupe fantastique qui avait encore conscience que le football était quelque chose d’exceptionnel. Maintenant, les choses ont changé. Pour retrouver les valeurs qui étaient les nôtres, il va falloir travailler. Les joueurs les premiers, parce que sinon, on va manger des sélectionneurs à tire-larigot sans que rien ne change. L’équipe de France, ça doit évidemment mettre en valeur les joueurs, mais ils doivent aussi prendre conscience de la réciproque : les joueurs doivent mettre en valeur leur équipe et leur pays. In fifa.com


20

Giovinco tape dans la fourmilière

gauche à droite, en passant par la touche et l'infirmerie. En EmilieRomagne, son entraîneur Franco Colomba a trouvé la position idéale et participé à la libération de son meilleur joueur. Sur le terrain, le numéro 10 parmesan, installé en neuf et demi, en soutien d'un attaquant de pointe, peut décrocher, organiser, inventer et créer mais aussi éliminer, accélérer et... marquer. En seulement quatre rencontres, Giovinco a déjà trouvé le chemin des filets à cinq reprises, inscrivant la quasitotalité des buts (6) de son équipe.

«Au Barça, il serait titulaire depuis trois ans»

Meilleur buteur de la Serie A (5 buts), à égalité avec l'Argentin Rodrigo Palacio, Sebastian Giovinco réalise un début de saison tonitruant avec Parme, modeste 12e après cinq matches joués.

A

Naples ce samedi (20h45), l'international italien, titularisé pour la première fois cette semaine en Nazionale, sera l'homme à surveiller. De très près. «C'est peut-être le joueur le plus important du Championnat.» Le sélectionneur italien Cesare Prandelli, qui a offert à Sebastian Giovinco ses cinq capes en Nazionale, dont sa première titularisation, mardi face à l'Irlande du Nord (3-0), parle avec son coeur. Et voit avec ses yeux. Car il faudrait être aveugle, ou de mauvaise foi, pour ne pas voir la nouvelle dimension prise par le natif de Turin depuis le début de la saison. A Parme, à qui il appartient à moitié (le joueur est en copropriété et l'autre moitié revient à la Juventus), la Formica atomica (Fourmi atomique) a trouvé l'environnement idéal pour s'émanciper et donner la quintessence de son potentiel. Fini le temps où le joueur de poche (1,64 m) était baladé de

D

PUBLICITÉ

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Une réussite nouvelle, également d'une force mentale supérieure, acquise dans la difficulté et le doute. «Il a une grinta à soulever des montagnes», juge Prandelli. «Il est sans aucun doute plus mature maintenant, il a encore plus pris confiance de sa force, appuie Gianluigi Buffon, qui a connu Giovinco chez les Bianconeri avant de le retrouver en sélection. Je crois que le fait de jouer avec continuité l'a beaucoup aidé et il a bien fait à se remettre en question et à vouloir se créer une place dans une autre équipe que la Juve.» Oui, il a bien fait. Car il le fallait. Longtemps, le gamin de Beinasco a souffert du manque de confiance de ses coaches successifs chez les professionnels. Trop petit, trop frêle, trop fragile, toutes les sottises ont été dites et écrites pour expliquer les performances moyennes du joueur ou ses passages répétés sur le banc des remplaçants. En vérité, Giovinvo est surtout trop talentueux pour ne pas percer. «Il est exceptionnel, clame Vincenzo Chiarenza, son ancien entraîneur en Primavera juventina. J'ai toujours cru en lui et je me suis même battu pour le faire jouer en équipe première de la Juventus. Selon moi, s'il était né à Barcelone, il serait titulaire depuis trois ans là-bas, parce que la manière qu'il a de jouer, l'adresse qu'il démontre sur le terrain, personne ici en Italie ne l'a.» Il était temps de le dire. Pour les autres, il est encore temps de le voir.

Antonetti tacle Kana-Biyik Défenseur central, c'est un poste à hautes responsabilités et il n'a pas encore assez de bouteille pour prétendre être sélectionné en équipe de France. Des garçons comme lui ont le potentiel pour intégrer un jour les A mais il y a des joueurs en place. Il faut garder un peu de mesure. C'est dommage que la France le perde.

ans L'Equipe de vendredi, Jean-Armel Kana-Biyik faisait part de son intention de porter le maillot de la sélection camerounaise, une attitude qui a choqué son entraineur. «Je ne suis pas d'accord avec lui et je le lui ai dit, a réagi Frédéric Antonetti. L'impatience est parfois mauvaise conseillère.

Chamakh sur le départ ?

Cantonné au banc de touche depuis son arrivée, Marouane Chamakh (27 ans, 4 apparitions et 1 but en Premier League cette saison) pourrait quitter Arsenal avant même la fin de la saison. Selon le

Proche du départ, Carlos Tevez (27 ans, 3 matchs en Premier League cette saison) ne rejoindra probablement pas le Milan AC lors du mercato hivernal. Les Rossoneri n'ont en effet pas besoin de renfort offensif a fait savoir

Daily Mail, l'attaquant marocain pourrait en effet être placé sur la liste des transferts par les Gunners en janvier prochain. Si tel est le cas, l'ancien Bordelais ne devrait pas manquer de sollicitations.

Le Milan AC ne veut pas de Tevez Adriano Galliani. "Nous avons de nombreux blessés. Ils n'excusent absolument pas notre très mauvais départ, mais ils sont quand même bien absents. Il est vrai que nous pourrions profiter du mercato de janvier pour renforcer notre milieu

Wenger ne veut pas du poste

de terrain. En revanche l'attaque n'a pas besoin d'ajustement, alors Carlos Tevez ne viendra pas", a indiqué l'administrateur délégué du club lombard. Les Corinthians tiennent aujourd'hui la pole pour l'Argentin.

L'Angleterre aura un nouveau sélectionneur après l'Euro 2012. Pour succéder à Fabio Capello, deux techniciens se dégagent aujourd'hui : Arsène Wenger et Harry Redknapp. Le manager d'Arsenal estime que l'entraîneur de Tottenham est beaucoup mieux placé que lui. "Pour moi, la sélection anglaise a besoin d'un manager anglais et je ne changerai jamais d'opinion. Si un manager étranger gagne l'Euro, vous (les journalistes, ndlr) direz que ce n'est pas vraiment un triomphe anglais. Harry Redknapp est candidat. Il est ravi de faire ce métier et puis, vous l'avez déjà choisi", a indiqué le technicien français devant les médias anglais.

Beckham de plus en plus proche A l'issue de son contrat avec les Los Angeles Galaxy, qui prend fin en novembre prochain, David Beckham (36 ans) sera très probablement un joueur du Paris Saint-Germain. "C'est fait à 95%", avance d'ailleurs L'Equipe ce samedi. "Les négociations

sont très avancées", aurait ainsi confié une source proche du club de la capitale au quotidien. QSI aurait proposé un appartement parisien et une villa dans les Yvelines au Spice Boy, qui se verrait offrir un salaire annuel de 4,5 millions d'euros.

Lacombe pas Lejeune se emballé par Pastore...

montre

Arrivé à Villarreal en provenance d'Istres cet été, Florian Lejeune évolue avec la réserve du club espagnol pour le moment. Mais le latéral droit français de 20 ans se montre de plus en plus à l'aise et pourrait bientôt débuter en Liga. Vendredi soir, il a marqué son premier but sous ses nouvelles couleurs, une tête puissante, pour arracher le match nul contre Gérone (2-2). A noter que Dorian Dervite, défenseur français de 23 ans formé à Lille et passé par Tottenham, est resté sur le banc pour cette rencontre.

S'il réalise un excellent début de saison avec le Paris SaintGermain, Javier Pastore (22 ans, 7 matchs et 5 buts en L1) ne fait néanmoins pas l'unanimité partout. Et notamment à Lyon où Bernard Lacombe ne semble pas emballé par le milieu de terrain argentin. "Quand on achète un joueur à 42 millions, on a plus de chances de gagner des matchs. Heureusement qu'il fait quelques passes et qu'il marque quelques buts, sinon ça ferait cher !", lâche le conseiller du président Jean-Michel Aulas dans les colonnes du Parisien. C'est vrai que pour 22 millions, Yoann Gourcuff fait beaucoup mieux depuis son arrivée dans le Rhône...

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Comment se débarrasser de sa graisse abdominale abdominale quand elle est là ?

L

a graisse abdominale ou graisse viscérale, qui se trouve à l'intérieur de notre ventre entre les organes, est celle qui est le plus liée à la mortalité cardiovasculaire. C'est pour cela que nous conseillons régulièrement de surveiller votre tour de taille… mais comment se débarrasser de la graisse

L

De l'exercice pour éliminer la graisse abdominale Deux sortes de graisse abdominale Pourquoi l'endurance estelle efficace contre la graisse abdominale ? De l'exercice pour éliminer la graisse abdominale Pour vérifier ce qui fonctionne pour éliminer la graisse abdominale, une équipe américaine a mis au sport 144 personnes, hommes et femmes, âgés de 18 à 70 ans. Un tiers a fait de l'endurance, en l'occurrence de la marche rapide sur un tapis roulant qui simulait une montée. Ces personnes marchaient l'équivalent de 12 miles, soit un peu plus de 19 kilomètres, par semaine. Le second tiers a fait de la musculation trois fois par semaine. Le troisième a effectué une combinaison de ces deux exercices. Deux sortes de graisse abdominale Les chercheurs ont ensuite comparé la graisse que les personnes avaient autour de la taille, que ce soit la graisse sous-

cutanée (celle que l'on voit le mieux, qui se situe entre la peau et les abdominaux) ou la graisse abdominale ou viscérale, qui entoure nos organes et nous met plus encore en danger. Résultat :

POURQUOI L'ENDURANCE EST-ELLE EFFICACE CONTRE LA GRAISSE ABDOMINALE ? A priori, c'est une simple question de calories : pour éliminer de la graisse viscérale nous avons besoin de brûler beaucoup de calories, et un effort soutenu sur une longue période, comme marcher 19 km par semaine, est une bonne manière de faire cette grosse dépense énergétique. Il ne faut cependant pas déduire de cette étude que la musculation est mauvaise, ou même inefficace. En effet, maintenir voire augmenter sa masse musculaire est l'une des clés pour bien vieillir. Les spécialistes continuent cependant à recommander un mélange des deux types de sport, mais avec une attention particulière pour l'endurance si l'on a trop de graisse viscérale.

de 350 calories par jour. Ainsi, si les obèses bougeaient autant que le font les minces dans leurs activités quotidiennes, ils pourraient perdre l'équivalent de 15 kilos au bout d'un an.

es personnes obèses resteraient assis deux heures et demie de plus par jour, que les individus de poids normal. Ainsi, s'ils bougeaient autant que les autres, rien que dans leurs activités quotidiennes (ménage, musique, taper du pied...), ils pourraient perdre facilement 15 kilos dans l'année !

Une vingtaine de volontaires sédentaires, la moitié mince, l'autre moitié obèse, ont été enrôlés dans cette étude. Ils ont systématiquement pris leurs repas à l'hôpital, tandis qu'ils poursuivaient leurs activités quotidiennes. Tous leurs mouvements, jusqu'au plus infime

tapotement de pied, ont été mesurés pendant dix jours consécutifs. Pour réaliser cet exploit, des détecteurs de mouvements ont été incorporés dans des sous-vêtements spécialement conçus et portés 24h/24 durant les dix jours de l'étude.

Les auteurs constatent ainsi que les obèses restent assis deux heures et demie de plus par jour que les sujets minces. En revanche, le temps de sommeil est similaire dans les deux groupes. Après un rapide calcul, ce temps supplémentaire d'inactivité correspond à une économie de dépense d'énergie

CHTITHA BOUZELOUF

LA MÉTHODE COMBINÉE FAIT PERDRE PLUS DE GRAISSE EN GÉNÉRAL La méthode avec la marche seule fait perdre le plus de graisse viscérale Et avec la musculation seule, les personnes perdaient de la graisse sous-cutanée… mais prenaient de la graisse viscérale en plus.

TROP DE POIDS ? RESTEZ DEBOUT PLUS LONGTEMPS !

La découverte peut se résumer ainsi : les calories que brûlent les personnes au cours de leurs activités quotidiennes, jouent un rôle bien plus important dans l'obésité que ce que l'on imaginait. Parallèlement, on s'aperçoit que les sujets obèses ont une tendance spontanée à l'inactivité. C'est-à-dire qu'ils ont un besoin biologique à s'assoire davantage. Or pour dépenser des calories, il y a deux solutions : faire du sport ou réaliser les activités de tous les jours. Et cette dernière façon de faire semble très efficace.

21

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

Ces mêmes chercheurs démontrent également que même lorsque les personnes obèses perdent du poids après un régime de huit semaines, ils restent toujours assis plus longtemps que les minces qui ont pris du poids au cours d'une suralimentation. Cette tendance à rester plus longtemps assis est probablement biologiquement déterminée. Ces données sont particulièrement intéressantes pour aider les personnes en excès de poids à en perdre. Il n'y a pas que le régime et la gymnastique. Il est nécessaire de cibler l'inactivité et d'encourager à bouger davantage lors des activités quotidiennes. Dans cette idée, on peut inciter à rester plus souvent debout et non assis, à gigoter au lieu de rester immobile, mais aussi à modifier l'environnement, comme placer la table le plus loin possible de la cuisine, les livres et magazines à l'écart du canapé, les verres dans le buffet de la salle à manger, pas de chaise à côté du téléphone, etc.

INGREDIENTS : 1 tête de mouton 1 gousse d'ail 1 piment ou 1 c. a café de harissa 1 pincée de cumin 2 c. a café de paprika 2 c. a soupe d'huile sel, poivre

PRÉPARATION : Nettoyer le tête de mouton flambés, plongez-la dans l'eau froide, grattez avec la pointe de couteau sur toute la surface. Lavez--la bien et coupez-le en morceaux. Faire bouillir 30 mn sans ail, soit jeter l'eau de cuisson ou bien faire avec un consommé. Faire une sauce avec l'ail écrasé, l'huile, le piment coupé en morceaux, paprika, sel ,poivre et cumin, la verser sur les morceaux de fête déjà cuits, arroser et faire revenir 10 mn, recouvrir d'1 liter d'eau, laisser mijoter 30 mn doux environ. Nettoyer la cervelle, ôter la petite membrane qui la recouvre, la coup dans le travers, disposer ces tranches de cervelle sur les autres or, poursuivre la cuisson 15 mn à petit feu.

M’DERBEL AUX COURGETTES

INGREDIENTS : 1 kg. de viande de mouton 2 kg. de courgettes tendres 1 oignon 1 poignée de pois chiche trempés la veille 1 c. à soupe de smen 1 c. à café de sel1/4 c. à café de poivre noir 1/4 c. à café de carvi 1 tête d'ail 2 c. à soupe de vinaigre huile pour friture

PRÉPARATION : Couper la viande en morceaux, faire une derssa, la verser sur la viande. Ajouter smen, faire revenir 10 mn. Recouvrir d'eau, ajouter les pois chiche. Continuer la cuisson 30 mn.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Peler les courgettes, les laver, les couper en rondelles, les mettre dans une passoire, saupoudrer de sel, les remuer et les laisser dégorger quelques instants.

Ensuite les plonger dans la friture très chaude, les retirer quand elles ont une jolie couleur dorée, recommencer l'opération.

A cuisson complète de la viande et des pois chiche, réduire le feu et disposer la friture de courgettes sur la composition précédente. Donner un ou deux bouillons puis arroser de vinaigre.


22

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

MOTS FLÉCHÉS N° 745

Jeux-Détente SOLUTION MOTS CROISÉS N° 744

BLAGUES

Ce sont des terroristes qui prennent en otage une maison où se trouve un couple..... Un des terroristes pointe l'arme sur la femme et lui demande : COMMENT TU T’APPELLES? la femme répond je m'appelle Aicha!! Le terroriste répond: ah ! tu t'appelles comme ma mére,......................je..........vais pas te tuer. Et le terrroriste pointe son arme sur le l'homme et lui demande comment tu t'appelles? Le gars répond: asmi Mohamed, bessah fi kartier tehi on m'appelle Aicha!!!!

DEVINETTE

Une orange qui vient d'Espagne. Comment l'appelle t-on ?

2

B

C

D

E

F

3 4 5 6 7 8 9

10 Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 02192.62.25

G H

I

J

K

L

On la pèle avec un couteau.

1

A

MOTS CROISÉS N° 745

Horizontalement 1 - Croyance qui transforme un homme en bête sauvage 2 - Distinguerait - Il vaut bien l'étain 3 - Etre artificiel que l'on peut doter de vie Arbrisseaux à propriétés vomitives 4 - Trous pour les poutres - Il est payé pour jouer Et parfois bécasse 5 - Grande joie pour un cabot - Gros tas de déchet 6 - Décharné - Voisins de l'équerre 7 - Prendre congé - Terre des arsaises 8 - Traiter à fond Manieur d'explosif 9 - Grandes quantités Poussa 10- Dicterai mes dernières volontés Hexaèdres hasardeux

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Chargé de l’administration Djamel Touafek

Verticalement A - Privèrend de l'usage des membres B - Recueil de fables Ne sent pas la rose C - Faciles à emporter D - Blondes à demi Parfaitement calme E - Pâté impérial Gigolette F - Il vous fait un petit tour - Opérationnelle G - Aura en horreur Essaya de faire un bon choix H - Contre-attaque C'est nickel I - Défalque - Glaçon géant J - Babas - Logis de poussins K - Prophète juif - Elle se dilate dans la joie L – Emprisonneras

SOLUTION MOTS CROISÉS N° 744

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

05.10 : Concert privé 06.10 : Cartoon + 07.05 : Alpha et Omega en 3D 08.30 : L'album de la semaine 08.55 : Potiche 10.35 : Polisse, la rencontre 11.00 : L'effet papillon 11.45 : Dimanche + 12.55 : La semaine des Guignols 13.30 : Le petit journal de la semaine 14.05 : Les nouveaux explorateurs 15.05 : Royal Pains 16.30 : Raising Hope 16.55 : Jour de Coupe du monde 17.55 : Le JT 18.15 : Le Canal football club 20.00 : Championnat de France de Ligue 1 21.55 : CFC - Le débrief 22.15 : L'équipe du dimanche 23.01 : Laisse-moi entrer 01.10 : C'est ici que je vis

02.30 : Les nuits de M6 05.00 : M6 Music

06.00 : Absolument stars

08.35 : Star Wars : The Clone Wars

10.00 : A mourir de rire 10.55 : Turbo

12.25 : Face à l'actu

14.00 : Ma maison est la plus originale de France

15.05 : C'est du propre ! 16.15 : 66 minutes 17.40 : D&CO

18.45 : Le 19 45 19.05 : E = M6 19.30 : Sport 6

B A LA N CE

Laissez la chance vous provoquer dans les affaires. Peu importe ce qui arrivera, vous ne risquez rien d'essayer à condition de garder la tête froide. Ne jouez pas trop gros aux jeux d'argent. Vous aurez bientôt l'occasion de voir se réaliser un vœu qui vous est cher.

Vous connaitrez la sensation que le monde entier est à vos pieds. Vous penserez avoir réalisé l'exploit de l'année. Vous serez félicité pour votre réalisation et vous en garderez beaucoup de fierté. Les affaires devraient être bonnes sans tarder.

S C OR P I ON

Vous ressentez une certaine gène passagère face à une proposition en apparence sérieuse. Après réflexion vous vous armez de courage et vous faites face à une éventualité qui vous aurait désarmée en d'autres circonstances moins favorables. Quelque chose d'important va survenir ce qui clarifiera certains points primordiaux dans votre vie. Mais comme le moral est bon vous n'aurez qu'à vous féliciter de ce qui arrive. Faites très attention à votre forme.

V ER S EA U

vous pensez qu'on pourrait vous devancer dans une affaire sérieuse dans laquelle vous vous impliquez. il convient de veiller au grain si vous voulez rester en tête du peloton. la chance sera de votre côté et vous pourrez enfin réaliser la bonne affaire financière que vous convoitez.

S AG IT A IRE

G E M E A UX

Prenez le temps pour faire quelques mouvements de gymnastique matinale. Il est sain de se sentir bien dans son corps et dans son esprit. Bougez, ne restez pas immobile. Ouvrez la fenêtre toute grande, respirez à fond et aérez-vous. Ne laissez pas vos affaires professionnelles ou financières prendre le pas sur vos désirs personnels. C'est le moment de réorganiser vos priorités. N'hésitez pas à donner toute votre énergie à vos affaires personnelles. De belles satisfactions pourraient en découler.

Vous avez des doutes au sujet de la réalisation d'un projet qui vous tient à cœur. Rassurez-vous car vous gagnerez grâce à votre détermination. La forme physique est là et vous fournirez tous les efforts pour réaliser vos ambitions. Bien-être physique détermine le moral. Les histoires de cœur et d'amour ne seront pas vraiment au rendez-vous aujourd'hui, cela vous laisse tout le temps de vous occuper de vos affaires personnelles. Mettez de l'ordre dans vos activités personnelles et vous vous sentirez beaucoup mieux dans votre peau.

CA P R I CO R N E

T A UR E A U

B E´L E´LI ER

Si vos projets financiers rencontraient un obstacle particulier, vous seriez sans doute vraiment dégoûté. Armez-vous de patience, ne baissez surtout pas les bras et battez-vous. Vous pouvez sans doute vous attendre à ce que les choses avancent très vite maintenant. Une décision importante pourrait se prendre sans vous. Elle vous semble prise un peu trop à la hâte. Une personne vous aide à trouver des solutions pour calmer le jeu. N'hésitez pas à formuler très haut les commentaires nécessaires dans de telles circonstances.

Avec le moral que vous aurez, vos craintes au sujet de l'avenir sont totalement sans fondement. Même si vous avez envie de douter, cette fois-ci, vous n'avez pas d'autres choix que de sourire et de croire que c'est votre jour de chance !

P O I S SO N S

02.00 : Un livre toujours 03.50 : Les matinales 04.30 : Questions pour un champion 05.00 : Euronews 05.35 : Ludo 07.35 : Bunny Tonic 09.45 : C'est pas sorcier 10.10 : Expression directe 10.30 : Dimanche avec vous 11.10 : Journal national 11.30 : Entretien politique 11.50 : 30 millions d'amis 12.20 : Maigret 14.00 : En course sur France 3 14.20 : Le tuteur 16.00 : Chabada 16.55 : Questions pour un super champion 18.00 : Journal régional 18.30 : Journal national 19.10 : Zorro 19.35 : Les enquêtes de Murdoch 22.20 : Tout le sport 22.35 : City homicide, l'enfer du crime 23.41 : Les ballets russes à l'Opéra National de Paris

Fragilisés à un moment de leur vie, près d'un million de Français sont placés sous tutelle ou sous curatelle. Leurs tuteurs gèrent à leur place leur quotidien, leurs papiers, leur budget et leurs économies ou leur fortune. Mais le système connaît aussi ses limites : tuteurs aux abonnés absents, voire malhonnêtes, juges débordés et dans l'impossibilité d'effectuer les contrôles nécessaires. Jean, 75 ans, est placé sous curatelle depuis 5 ans, ses comptes sont bloqués. Sa maison aurait besoin de gros travaux, mais sa curatrice est injoignable. Emilie, pour sa part, est juge des tutelles : elle gère 2500 dossiers. Une personne qu'elle place sous protection devrait être protégée, mais Emilie n'a pas assez de moyens pour contrôler l'honnêteté de tous les tuteurs. Ludovic, Pierrette et Daniel confient également leurs expériences.

HOROSCOPE

C A N CE R

Benoît, Magalie, Fabienne, Bertrand, Rémi et le très pincé monsieur Charles décident tous d'accomplir un de leurs vieux rêves : partir en safari quelque part en Afrique. Après avoir mûrement réfléchi, c'est le site Internet d'un certain Richard Dacier qui leur paraît le plus convaincant. Les tarifs sont raisonnables, le programme excitant. Et Dacier est un connaisseur de l'Afrique, un véritable baroudeur. On peut donc lui faire confiance. Benoît réserve sa place, les autres aussi. Une fois sur place, ils découvrent la savane d'Afrique du Sud avec ferveur. Mais ce safari bon marché leur réserve une succession de surprises qu'ils ne sont pas prêts d'oublier. Richard Dacier non plus

01.20 : Réunion de famille 03.20 : Thé ou café 04.10 : Ouvrons les placards 05.10 : Phénomène Raven 06.00 : Thé ou café 07.05 : Rencontres à 15 07.30 : Sagesses bouddhistes 07.45 : Islam 08.15 : Judaïca 08.30 : La source de vie 09.00 : Présence protestante 10.00 : Le jour du seigneur 11.05 : Tout le monde veut prendre sa place 12.00 : Journal 12.20 : 13h15, le dimanche... 13.10 : Vivement dimanche 15.20 : Grandeur nature 16.30 : Stade 2 17.50 : Vivement dimanche prochain 19.00 : Journal 19.45 : Vicky Cristina Barcelona 21.20 : Non élucidé 22.50 : Journal de la nuit 23.50 : On n'est pas couché 00.55 : Planète musique mag

L I ON

03.00 : Histoires naturelles 04.00 : Très chasse, très pêche 04.30 : Reportages 05.00 : Charlie et Lola 05.30 : Tfou 06.40 : F1 à la Une 06.55 : Grand Prix de Corée du Sud 08.55 : Coupe du monde 11.00 : Les 12 Coups de Midi ! 12.00 : Journal 12.35 : Walker, Texas Ranger 13.25 : Monk 15.10 : Dr. House 17.05 : Sept à huit 19.00 : Journal 19.50 : Safari 21.45 : Les Experts 23.10 : Los Angeles, police judiciaire 00.00 : New York, section criminelle 00.50 : Grand Prix de Corée 02.05 : Deux saisons dans le golfe du Morbihan

V I E R GE

09h30 : le médaillon 10h10 : tech head 10h40 : sindjoube 11h00 : senteurs d'algérie ''biskra'' 12h00 : journal en français +météo 12h20 : asaad el ouaraq 13h05 : el qor'ane li fadjr akher 13h30 : avis religieux (direct) 14h30 : football (CRB-USMA) ''différé'' 16h15 : tintin 16h50 : asyade el quoua 17h15 : nadi el fouroussia 18h00 : journal en amazigh 18h20 : le médaillon 19h00 : journal en français +météo 19h30 : en d'autres thermes 20h00 : journal en arabe 20h40 : ediq fel qloub 21h00 : canal foot 22h00 : culture club 23h00 : ali au pays des mirages 00h00 : journal en arabe

D IMANCHE

19.45 : Zone interdite

21.45 : Enquête exclusive 23.00 : Médium

00.40 : Supernatural 01.30 : M6 Music

02.30 : Les nuits de M6

Ensoleillé 25°- 8°

23

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DE PRIÈRES

El-Fedjr 05h23 El-Dohr 12h34 El-Assar 15h43 El-Maghreb 18h16 El-Icha’a 19h35

COMMENT LA SOURCE DE LA LOUE FUT DÉCOUVERTE ?

La Loue est une rivière française, affluent et résurgence du Doubs (rive gauche). Elle s’écoule de Ouhans au nord de Pontarlier à Parcey en aval de Dole dans le Jura, où elle se jette dans le Doubs après un parcours d'environ 130 kilomètres. La source de ce cours d’eau a été découverte en 1901 lorsque les usines Pernod de Pontarlier brûlèrent après avoir été frappées par la foudre. Au cours de cet incendie, un employé de l'usine prit l'initiative de vider les cuves d'absinthe dans le Doubs, afin d'éviter qu'elles n'explosent (on raconte d’ailleurs que des personnes remplissaient

des bouteilles et que des soldats en garnison à Pontarlier emplissaient leur casque de ce apéritif improvisé). Le lendemain, on en retrouvait des traces, à la source de la Loue mettant ainsi en évidence que la Loue était une résurgence du Doubs. Cet incendie fut aussi à l’origine de la première coloration de l'histoire de l'hydrologie. Cela fut confirmé par le savant Édouard-Alfred Martel qui, ayant remarqué une faille sur le cours du Doubs en aval de Pontarlier, y jeta un puissant colorant vert (éosine). Quelques jours plus tard, la Loue était colorée de ce même vert.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

FOOTBALLEUR DEMISSIONNAIRE Par ALI BOUACIDA

C’est une première dans les annales du football national : un joueur qui «démissionne», c’est du jamais vu. Fouad Bouguerra, évoluant au CSC, a déclaré qu’il rendait le tablier compte tenu d’un environnement devenu peu propice à la pratique du football. D’habitude, ce sont des entraîneurs qui jettent l’éponge notamment à cause d’un environnement hostile et on comprend aisément, le métier de coach étant soumis à toutes sortes de pressions, de la part des supporters et surtout des staffs. Mais quelles pressions peut subir un joueur au point de démissionner ? En dernière minute, on apprend qu’il est revenu sur sa décision suite aux sollicitations insistantes du staff et qu’il l’a donc reportée au prochain mercato. Mais «le mal» est fait et ce footballeur évoluera désormais comme un travailleur partant pour la retraite, avec peu de cœur à l’ouvrage. Aussi, convient-il de poser la question de savoir pourquoi a-t-on dévoyé la pratique de note football au point de pousser les principaux acteurs, les footballeurs eux-mêmes, à la sortie? La normalité veut que le joueur fasse pression pour jouer et s’il part vers un autre club c’est parce qu’il a été mis sur le banc de touche au sein de son club précédent. Mais nous avons affaire à un joueur titulaire, régulièrement aligné et qui décide de partir, de ne plus pratiquer! C’est que quelque chose ne tourne pas rond dans le monde opaque du ballon. Nous n’allons pas énumérer tous les problèmes que vit le sport roi, ayant déjà dans ces modestes colonnes, largement évoqué le règne de l’argent au détriment d’une pratique saine, la main mise de certains présidents dont la présence bloque littéralement l’évolution du club, l’instabilité chronique que subissent les staffs techniques par une impitoyable compétition qui ne tolère aucune défaite…Mais c’est une première qui survient avec la démission d’un joueur. Non pas pour des problèmes de santé ou d’indisponibilité mais parce que l’environnement est devenu invivable. Cet événement -et c’en est un- devrait normalement inciter tous les gérants du football à mieux se pencher sur les conditions de la pratique. Mais ne savent-ils pas? Ne sont-ils pas au courant de cette immense déshérence de notre football ? Nous avons déjà eu des grèves de joueurs. Voilà donc que nous avons aujourd’hui la démission. Et ce n’est pas fini. A. B.

PS : Le jeune Mehdi Abeid, pro sollicité par l’équipe olympique, hésite à opter définitivement pour l’Algérie ou la France. Il faut donc lui faciliter les choses en le libérant définitivement et en lui signifiant qu’il peut choisir la France. Et tout sera réglé.

Maracana N°1550 — Dimanche 16 Octobre 2011

24

Mohamed Chellali forfait pour le tournoi de l'UNAF EN Olympique

A

lors que le coach national de la sélection olympique, Azzedine Aït Djoudi, tablait sur au moins deux joueurs évoluant à l'étranger pour disputer le prochain tournoi de l'Union nord-africaine (UNAF), prévu à partir du début du mois prochain au Maroc, voilà que le capitaine de la sélection olympique algérienne, Mohamed Chellali (AberdeenEcosse), annonce que, désormais, "mon club n'envisage pas de m'autoriser à disputer le tournoi de l'UNAF avec la sélection olympique algérienne. En revanche, je ferai tout pour être présent lors du championnat d'Afrique des U23 au Maroc, d'autant que ce rendez-vous sera qualificatif pour les jeux olympiques de Londres 2012", a déclaré l'attaquant des Verts à un site footballistique algérien spécialisé. “Comme le championnat d'Afrique ne coïncide pas avec les dates FIFA, je crains énormément que mon club refuse de me libérer. Mais je garde toujours espoir d'accompagner mes coéquipiers au Maroc”, a-t-il ajouté. Ce qui veut dire que le coach Aït Djoudi devrait donc prévoir deux options dans son travail, alors qu'il doit entamer, pratiquement aujourd'hui, un stage de quatre jours, uniquement avec les joueurs locaux.

LA PRÉSENCE DES JOUEURS EXPATRIÉS DANS LE DOUTE

Aït Djoudi, qui prépare la sélection algéri-

enne olympique depuis une année, a multiplié les stages et regroupements, avec des matchs amicaux à l'appui, pour parfaire la cohésion du groupe. Seulement, avec cette nouvelle donne de ne pas pouvoir être sûr de bénéficier de l'apport des joueurs expatriés, Aït Djoudi doit revoir sa copie. S'il a, au début, préparé une option avec une sélection nationale composée de joueurs locaux et d'expatriés, il se trouve, aujourd'hui, obligé de s’en tenir uniquement à l'option locale. C'est d'ailleurs une très bonne opportunité qu'il a, dès aujourd'hui, en bénéficiant uniquement de la présence des joueurs locaux. Ce qui lui permettrait donc de travailler avec les 24 joueurs qu'il a convoqué sur les probables variantes à appliquer durant ce tournoi de l'UNAF qui tombe à pic, puisqu'il précède de quelques jours le tournoi final qualificatif aux Jeux olympiques de Londres 2012. Aït Djoudi avait effectué les deux derniers stages avec un groupe composé de joueurs aussi bien évoluant en Algérie qu'à l'étranger, ce qui lui a permis d’effectuer une évaluation physique. Cette fois-ci, ce sera une évaluation individuelle. Et c'est à travers ce stage d'aujourd'hui que Azzedine Aït Djoudi dresserait la liste de ses joueurs devant participer au prochain Tournoi de l'UNAF. D'ailleurs, on imagine bien que ce sera pratiquement le groupe-type, à l'exception des joueurs "expatriés", dont la séléction est liée au bon vouloir de leurs clubs respectif. Et, à ce propos justement, on vient d'apprendre que le coach de la sélection olympique algérienne s'envolera, au lendemain de la fin de ce stage, soit le 20 octobre prochain, en direction de l'Angleterre. Le coach de la sélection algérienne devrait rencontrer les responsables du club anglais Newcastle, où évolue l'international olympique, Abeid Mehdi. Aït Djoudi devrait donc rencontrer l'entraîneur et le manager de Newcastle pour discuter de l'éventuelle libération du joueur, d'origine algérienne, pour lui permettre de participer avec la sélection olympique algérienne aux deux tournois : celui au Maroc et surtout, celui, ultime, pour la qualification des jeux olympiques. L'Algérie, engagée dans le championnat d'Afrique des U23, est versée dans le groupe du pays hôte, le Maroc, qui vient de remplacer l'Egypte pour l'organisation du tournoi. Ainsi, Aït Djoudi veut mettre quelques atouts de son côté avant d'aborder cet ultime Championnat d'Afrique des U-23, qualificatif aux Jeux Olympiques 2012, initialement prévu au Caire et qui aura lieu finalement au Maroc du 26 novembre au 10 décembre prochain, comme l'a annoncé la Confédération africaine de football (CAF). Le championnat d'Afrique des moins de 23 ans regroupera huit pays où on retrouve dans le groupe A: L'Egypte, la Côte d'Ivoire, le Gabon, l'Afrique du Sud et dans le groupe B: Nigeria, Algérie, Sénégal et Maroc (Groupe B). Les trois meilleures équipes se qualifieront pour les Jeux Olympiques de Londres 2012 et l'équipe quatrième affrontera une équipe d'Asie dans un match de barrage, prévu le 26 avril à Londres. Et vu ce changement de dernière minute qui voit le Maroc succéder à l'Egypte pour l'organisation de ce tournoi final qualificatif aux J.O., la situation se complique quelque peu pour les Algériens et Aït Djoudi. Car, avec la présence du pays, désormais, organisateur dans le groupe, à savoir, le Maroc, c'est une nouvelle bataille psychologique que les Verts se doivent d'affronter.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le Maroc part favori, du fait qu'il est le pays organisateur, en plus de s’être bien préparé en ces mêmes lieux où doit se dérouler ce tournoi final.

OPTIMISME CHEZ LES ALGÉRIENS

Toutefois, les Algériens restent optimistes quant à une éventuelle qualification, malgré le changement du lieu de la compétition. Chellali, même s'il reconnaît la difficulté de la tâche, demeure optimiste: "J'ai eu l'occasion de voir à l'oeuvre les Marocains, lors de l'une de leurs dernières sorties amicales, et j'ai constaté qu'ils ont une belle équipe, mais cela ne nous empêchera pas de jouer nos chances à fond". De son côté, Saâyoud, qui évolue au sein de l'équipe égyptienne, Al Ismaili, se déclare déçu de ce changement. "A défaut de voir ce tournoi organisé par l'Algérie, j'aurais aimé que qu’il se déroule en l'Egypte. Car, c'est mon jardin. D'autant que le club m'aurait libéré sans contrainte." Et comme ce changement était inévitable, vu le désistement de l'Egypte, Saâyoud estime qu'il pourrait y participer en déclarant: "Je ne pense pas que les responsables égyptiens puissent me retenir et ne pas jouer ce tournoi olympique. Je pense que dès lors qu'il y aurait normalement une trêve et que l'Egypte y participe, ça ne devrait pas poser de problèmes." Pour les chances des Verts, il n'hésite pas à déclarer: "Nous sommes déterminés à jouer à fond nos chances pour nous qualifier à ces jeux olympiques de Londres 2012.". Pour le joueur Hamroun: "Je crois que notre sélection va être meilleure à l'avenir et qu'elle sera sans aucun doute prête pour le tournoi final qualificatif aux J.O. Quant à mon intégration, elle s'est faite très vite puisque les joueurs ont tout fait pour que je ne me sente pas du tout étranger." Enfin, pour le coach Aït Djoudi, qui devra redoubler d'efforts dans ce petit laps de temps qui lui reste pour peaufiner la préparation du groupe, il dira: "On profitera de ce stage pour discuter entre nous, mais il n’y aura pas de match amical, peut-être des matchs d'application seulement. Ensuite, ce sera le départ, prévu le 25 de ce mois…". Saïd B.

Aït Djoudi: «L'effectif des Verts pour l'UNAF connu mardi ou mercredi»

Le sélectionneur de l'équipe olympique de football, Azzedine Ait Djoudi, a indiqué, hier, qu'il arrêtera, mardi ou mercredi, la liste des joueurs devant prendre part au tournoi de l'Union nord-africaine de football (UNAF), prévu au Maroc, du 1er au 12 novembre. "J'annoncerai, mardi ou mercredi, la liste des joueurs qui seront retenus pour participer au tournoi de l'UNAF, un rendezvous préparatoire important en vue du tournoi qualificatif aux Jeux Olympiques", a indiqué le sélectionneur des Olympiques. Pour ce qui est de son programme de travail lors du stage bloqué qui débute aujourd'hui, Azzedine Ait Djoudi, a précisé que "ce sera l’occasion pour améliorer la condition physique des joueurs et travailler l'aspect technico-tactique, d'autant que nous sommes à la veille de deux rendezvous importants", a-t-il affirmé. S. B.

maracanafoot1550 date 16-10-2011  

maracanafoot1550 date 16-10-2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you