Issuu on Google+

MOHAMED MAOUCHE:

«Contre la R. centrafricaine, il faut montrer un nouveau visage»

www.maracanafoot.com

N° 1536 du Jeudi 29 Septembre 2011

Ighil dans la tourmente !

10DA

Face à une cascade de blessures

«C’est une défaite difficile à digérer» Ziad : «On ne méritait pas de perdre» Nessakh : «On doit réagir face au WAT»

Benchikha prépare sa stratégie MCA : A la veille du derby face au NAHD

UN SEUL SOUCI, LA LIGNE D’ATTAQUE CRB

Solinas:

«Mes joueurs sont à féliciter»

Slimani : «Marquer le but de la victoire, c’est splendide»

USMH

USMA

JSMB

NAHD

MOC-MOB

Tiab: Périlleux suis fier déplacement «Je des débuts à El Eulma de mon équipe»

Benai : «Je serai prêt dans Benyahia sera-t-il présent Les Crabes en conquérants quelques semaines» à Constantine face au MCA ?


02

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

LIGUE 1

Réagir positivement face aux Tlemcéniens A J-2 du prochain rendez-vous

ETRE EFFICACES DEVANT

Si, concernant le volet psychologique, le plus important sera de garder ce même état d’esprit, sur le plan du jeu, l’idéal pour l’équipe est de se racheter de leur dernier revers et surtout son efficacité devant les bois adverses. C’est le souhait de tous aux Kabyles. Avec une attaque plus performante, l’équipe finira la partie en roue libre ; travailler la concentration devant les buts est le plus important pour les attaquants. Là aussi, la solution ne peut pas venir seulement des avants de l’équipe, mais aussi des joueurs des autres compartiments, car dans le football moderne, la défense commence en attaque en empêchant l’équipe adverse de faire le jeu et de le développer. On espère qu’on gardera cet état d’esprit pour le bien de l’équipe. S. A.

C’est avec un moral à plat que les joueurs de la JSK sont revenus d’Alger avant-hier, en s’inclinant au temps mort de la partie face au CR Belouizdad. Les Kabyles, qui n’ont pas pu arracher au moins le point du nul, devront oublier cette défaite et penser au prochain rendez-vous. En effet, les joueurs n’ont pas rejoint leur domicile familial pour se reposer.

C

eux-là sont appelés à préparer un autre match difficile à l’extérieur. Une défaite amère qui a privé les camarades de Hamza Boulemdaïs de se racheter de leur dernier semi-échec, et qui ne semble pas encore avoir été oublié. Désormais, il est demandé aux Jaune et Vert de reprendre le prochain match entre la JSK et le WA Tlemcen, deux formations qui seront prêtes pour le rendez-vous de la quatrième journée du championnat professionnel Ligue 1. Cette rencontre aura lieu ce samedi face au Widad de Tlemcen, qui reste lui aussi sur un semi-échec lors de la précédente journée contre le CRB. Le staff technique devra donc corriger les lacunes constatées et revoir sa copie sur le volet technique. Le coach et ses adjoints devront également mettre les joueurs devant leurs responsabilités en prévision de cette rencontre très importante qui les attend, et regonfler le moral de la troupe afin de rappeler que la dernière défaite concédée au 20-Août 1955 n’est qu’un incident deparcours. Il faudra, d’ores et déjà, mettre aux oubliettes ce revers et se concentrer sur le prochain rendezvous pour essayer de se ressaisir. Les Jaune et Vert ne veulent surtout pas rater ce match et cette occasion, non seulement pour se racheter de la

dernière défaite, mais aussi retrouver la confiance et leur bonne santé. Voilà donc une bonne raison pour ne pas rater le prochain match face aux Tlemcéniens. Les responsables kabyles vont mettre tous les moyens à la disposition des joueurs. Les membres du staff technique vont faire de leur mieux pour assurer une bonne préparation.

Plus droit à l’erreur maintenant

Ayant raté leur dernière sortie, les gars de la Kabylie n’ont d’autre alternative que de se racheter lors de la prochaine journée devant le WAT. Pour cela, les Younes end Co savent que la mission, même si elle est difficile, reste dans leurs cordes. Pour l’intérêt du club, des sacrifices sont nécessaires de la part aussi bien des

joueurs que du staff administratif et des supporters. Le compte à rebours semble enclenché du côté des Kabyles où on ne parle actuellement que du match face aux poulains d’Abdelkader Amrani. Une rencontre où l’échec n’est pas permis. La mobilisation semble aussi de mise du côté des joueurs qui veulent faire de ce rendez-vous une rencontre de la réconciliation avec leur public. En, somme, on pourrait dire que ce match est une opportunité pour les gars de la Kabylie de se refaire une santé même si cette rencontre se jouera en dehors de leurs bases.

Est-ce le rachat ?

C’est désormais le grand match qu’attendent les supporters kabyles pour voir qui, d’entre la JSK, le remportera ? C’est une mission difficile pour les Canaris qui sortaient de la

première défaite en championnat face au CRB avant-hier. Après trois journées de championnat, ils cherchent à renouer avec le succès pour voir plus clair dans le restant d’une compétition qu’ils ont démarrée timidement. Pour les Jaune et Vert, le résultat obtenu était tolérable par les dirigeants et notamment par ses fans, surtout que l’adversaire n’avait pas été supérieur sur plusieurs plans. Cette confrontation face au WAT ne sera du tout pas facile pour les Kabyles. Pour ces derniers, les choses doivent se rétablir avec le retour de quelques joueurs absents lors de la dernière rencontre face au CRB. Tout cela fera de la JSK le favori potentiel. Que le fair-play soit le plus grand vainqueur, surtout qu’il ne s’agit là que d’un match de football. S. A.

ZIAD : «On ne méritait pas de perdre» Avec du recul, qu’avez-vous à nous dire sur la p r e m i è r e défaite du championnat ? Tout d’abord, je tiens à préciser que ce jour-là, nous étions animés d’une grande volonté pour remporter les trois points de la victoire. On était tous motivés pour cela. Malheureusement, une erreur nous a contraint une défaite devant cette équipe du CRB qui ne nous a pas été supérieure. Vous voulez dire que vous avez mieux joué ? Dans l’ensemble,

on a réalisé une belle prestation, l’équipe a développé un jeu plaisant et dominé l’adversaire surtout en seconde période. Il est vrai que ce ne fut pas une grande rencontre. Généralement, les matches à l’extérieur sont toujours difficiles à négocier. Mais cela inquiète encore une fois votre public… Je tiens à rassurer les supporters, il n’y a pas le feu en la demeure. On a un bon groupe qui peut surmonter très vite ces échecs. Je comprends leur amertume. On va se battre jusqu’au bout

pour redresser la barre et je suis persuadé qu’on fera un bon résultat à Tlemcen. Justement, votre prochain adversaire n’est autre WAT. que le Comment se présente pour vous cette confrontation ? Ce sera un match très difficile, cette équipe du WAT n’est plus à présenter, et fera tout son possible pour nous battre et se racheter elle aussi de son dernier semi-échec concédé à domicile. De notre côté, on ne va pas se laisser faire. La motivation

et la vigilance sont de mise pour espérer décrocher la première victoire à l’extérieur cette saison. Tout le monde est conscient de la mission dont il est investi. Vous avez l’air d’être optimiste… Absolument. Je dois vous rappeler que les deux derniers matchs disputés, nous les avons dominés et on a mieux joué. Certes, on n’a pas gagné, mais pour la suite du parcours, il faudra être efficace devant. Entretien réalisé par S.Aberkane

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

Une défaite et des regrets

03

Les Kabyles ont subi leur première défaite de la saison

Les Canaris ont subi, avanthier, une défaite amère face au CRB, et ce, dans les arrêts de jeu, perdant ainsi un précieux point qui était pourtant à leur portée.

E

n effet, vu la physionomie de la rencontre, les Canaris pouvaient revenir avec le point du nul, vu que leurs adversaires du jour n’ont vraiment pas été dangereux durant toute la rencontre, mis à part sur une ou deux occasions, anhilées par Asselah. Alors que la rencontre se dirigeait vers le nul, ce diable de Slimani profite d’une erreur défensif pour mettre le cuir au fond des filets, offrant ainsi une belle victoire à son équipe qui était plus volontaire lors de cette rencontre. Coté kabyle, que de regrets à l’issue de cette rencontre vu que quelques seconde seulement de moins et c’était un nul qui, en fin de compte, leur a bêtement échappé.

Ighil très déçu par le score final de la rencontre

S’il ya une personne très déçu à la fin de la rencontre, c’est bien le premier responsable de la barre technique, Meziane Ighil. En effet, ce dernier n’a pas apprécié la manière avec laquelle son équipe a perdu la rencon-

tre naivement, car il souhaitait revenir avec, au moins, le point du nul. Cependant, très expérimenté sur les terrains, Ighil a pris cette défaite du bon coté en notant toutes les lacunes constatées lors de cette ren-

Belle prestation de Sedkaoui

S’il ya un joueur qui a brillé lors de cette rencontre face aux Rouge et Blanc de Belouizdad, c’est bien le milieu de terrain récupérateur, Kaci Sedkaoui. En effet, et en dépit qu’il n’a pas occupé son poste habituel, jouant arrière droit vu l’absence de Remache, l’ex-pensionnaire des Sang et Or a assuré sa tâche telle qu’il se doit en défendant bien et en participant même aux attaques de son équipe au moment de la possession de balle par cette dernière. En résumé, l’ex-milieu du Nasria n’a pas déçu et il a fourni une belle prestation. Ce qui prouve sa grande volonté de revenir en force et de s’assurer une place de titulaire pour les prochaines rencontres qui attendent son club.

Sa polyvalence sera très bénéfique à l’équipe

Ainsi donc, Sedkaoui a prouvé à son coach qu’il est disponible à assurer n’importe quelle tâche qui lui sera confiée prochainement. Sans doute que cela sera très bénéfique pour à équipe qui sera la grande gagnante, vu que le premier responsable de la barre technique Ighil Meziane, aura plusieurs choix pour composer son onze lors des prochaines rencontres que disputera son équipe.

Il apportera un plus certain

Pour sa part, le joueur était satisfait de son rendement, malgré sa déception après la défaite concédée par son équipe face aux Rouge et Blanc de la capitale. En effet, il nous a affirmé qu’il redoublera d’efforts pour être toujours à la hauteur, en aidant son équipe à réaliser les meilleurs résultats possibles lors des prochaines rencontres qui seront très difficiles, à commencer par le match de samedi prochain, face au WAT qui est très difficile à manier sur son terrain. M. L.

contre et il profitera certainement de la trêve qu’observera le championnat afin d’apporter les corrections nécessaires pour que l’équipe retrouve son meilleur niveau en revenant en force lors des prochaines journées, surtout que le club phare de Kabylie veut jouer les premiers rôles durant la saison en cours.

Il exige une victoire devant le WAT

prochain pour le compte de la 4éme journée. Pour cette rencontre, le premier responsable de la barre technique Meziane Ighil, attend une belle réaction de ses poulains. Ces derniers sont mis en garde et doivent faire le maximum pour revenir avec un résultat probant et continuer la suite du parcours dans de bonnes conditions. Toutefois, ils doivent faire très attention afin d’éviter les erreurs commises, s’ils veulent réussir leur sortie et revenir avec un bon résultat samedi prochain. M. L.

LES JOUEURS DOIVENT REDOUBLER D’EFFORTS

Mais avant cette mini-trêve, les canaris affronteront le WAT samedi

Les camarades de Hocine El Orfi ne vont certainement pas préparer le prochain match dans une bonne ambiance, après leur revers subi à Bélouizdad. Ils doivent cravacher dur et redoubler d’efforts aux entraînements afin d’être prêts le jour du match face au WA Tlemcen et aussi pour la suite du parcours. Les joueurs, qui sont les seuls acteurs sur le terrain, doivent comprendre qu’un match ne se gagne que sur le rectangle vert.

D

onc, pour que ces derniers puissent retrouver le sourire, ils doivent fournir beaucoup plus d’efforts aux cours de ces deux dernières séances de travail qu’ils auront à effectuer sous l’œil vigilant de leur staff technique, et cela, avant leur départ à Tlemcen demain. Les joueurs doivent aussi appliquer à la lettre les consignes.

Les joueurs sont décidés à réagir ce samedi

Touchés dans leur amour-propre, après la défaite d’avant-hier contre le CRB, les joueurs du président Moh Chérif Hannachi sont bien décidés à laver cet affront dès cette rencontre. Mieux encore, les Jaune et Vert ne jurent que par la victoire face au WAT, à l’extérieur même si tout le monde est unanime sur la difficulté de la tâche contre la coriace équipe tlemcenienne. Pour rappel, les joueurs ont eu droit à un accueil des plus hostiles par quelques supporters. Une belle leçon de morale qui a, vraisemblablement, secoué les coéquipiers de Sofiane Younes qui sont tous unanimes sur la nécessite de réagir dans les plus brefs délais pour prouver à tous les Kabyles que la dernière défaite n’était qu’un accident de parcours. Rendez-vous donc, après demain pour suivre de très près la réaction de Nesakh, Rial, Assami et compagnie en sachant que la victoire est tout simplement impérative si, bien évidemment, les joueurs souhaitent réellement calmer et rassurer leurs fans.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

LE MANQUE D’EFFICACITÉ EN ATTAQUE TOUJOURS D’ACTUALITÉ Comme tout le monde l’a constaté lors de cette rencontre face au CRB, l’attaque kabyle a tout fait pour marquer face au CRB. Cependant, le manque de cohésion entre les attaquants n’a pas permis à Hemani et ses camarades d’atteindre leur objectif. En effet, une grande mésentente a été constatée entre Metref, Hemani et Boulemdais lors de la rencontre d’avant-hier, ce qui n’a pas permis au club phare de Kabylie de créer un vrai danger. C’est ce qui est relevé également par le premier responsable de la barre technique. Ce dernier cherchera d’autres solutions pour le prochain match face au WAT qu’il veut gagner à tout prix afin que ses poulains retrouvent confiance et reviennent en force lors des prochaines rencontres. Sans doute que Meziane Ighil profitera de cette trêve pour travailler devant les buts car l’équipe trouve à chaque fois toutes les peines du monde pour secouer les filets. En effet, l’équipe n’a marqué qu’un seul but pour le moment face au vieux club algérois et un autre sur penalty contre le CAB et n’a rien pu faire lors de cette rencontre face au CRB. L’équipe retrouvera-t-elle son efficacité face au WAT ? C’est ce qu’on saura le jour de la rencontre, soit samedi prochain.


04

LIGUE 1

Ighil : «C’est une défaite, difficile à digérer» Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

NON INCORPORÉ POUR LA SECONDE FOIS DE SUITE

HANIFI DÉÇU

L’attaquant des Canaris du Djurdjura, Salim Hanifi, ne sent pas à l’aise ces derniers temps. La raison, c’est que ce joueur, aux grandes qualités, ne figure pas dans les plans de Meziane Ighil. Deux matchs de suite, l’attaquant Hanifi s’est contenté de chauffer le banc des remplaçants. Une situation qui commence à l’inquiéter de plus en plus. Ce jeune attaquant de métier, qui a bien entamé son aventure avec la JSK, en marquant même face au Sunshine Star, ne rentre plus dans les plans du staff technique kabyle actuel. Hanifi était très déçu, avant-hier, de n’a pas avoir pris part au match face au CRB, comme il nous l’a confirmé au téléphone, mais tout de même, il se dit déterminé à retrouver sa place tout en respectant les choix de l’entraîneur.

«JE M’ATTENDAIS À JOUER D’ENTRÉE, MAIS JE RESPECTE LES CHOIX DU COACH» Contacté au téléphone, avant-hier soir, Hanifi est déçu et par sa participation et par le résultat final ayant sanctionné les débats entre son équipe et celle du CRB, en nous déclarant d’emblée : «J’aurai aimé prendre part au match, mais en vain, l’entraîneur a jugé utile de ne pas m’aligner. Je suis déçu et par le résultat final et par ma non-participation à ce derby» avant de conclure : «Je respecte la décision de l’entraîneur qui est seul habilité à prendre une décision, concernant le choix des joueurs. C’est très difficile de suivre ses partenaires jouer, à partir du banc des remplaçants, mais que voulez-vous, il faut faire avec. De toutes les façon, je ne perds pas espoir et je suis même déterminé à gagner la confiance de l’entraîneur, et de saisir ma chance dès que je l’aurai.» Propos recueillis par A. M.

C’est un entraîneur très déçu, après l’échec concédé avanthier dans le temps mort face au CRB. Ighil Meziane, le premier responsable de la barre technique de la JSK, a déclaré que “cette défaite est difficile à digérer, sachant qu’elle a été concédée dans le temps additionnel de la partie.

Meziane Ighil face au CR Belouizdad, le coach kabyle s’est rendu compte que le mal est plus profond, et un grand chantier l’attend pour espérer redresser la barre et redonner au club son lustre d’antan. «Sincèrement, beaucoup de choses sont à revoir dans cette équipe, et un grand chantier m’attend pour que le groupe puisse retrouver ses forces» a-t-il affirmé avant d’enchaîner : «Beaucoup reste à faire dans cette équipe de la JSK qui est loin de son niveau, et ce, malgré la présence de bonnes potentialités.»

A

lors que l’on s’acheminait vers la fin de la rencontre, sur le score de parité, et pour un manque de concentration de mes joueurs, on encaisse un but assassin à la 93’» avant d’ajouter : «Un match se joue du début jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. Donc, aux joueurs de rester concentrés tout au long de la partie, mais, en vain, ça n’a pas été le cas.»

« Je suis optimiste pour l’avenir de la JSK»

«On a payé cash le relâchement de dernière minute»

Toujours dans son intervention sur les ondes de la radio chaîne II, le coach des Jaune et Vert justifie cette défaite par le manque de concentration de ses joueurs surtout les défenseurs, en déclarant ce qui suit : «Le relâchement des quatre dernières minutes de la rencontre a coûté cher à l’équipe, avec ce but assassin encaissé à la 93’» et de poursuivre : «Dans ce genre de rencontre, l’erreur se paye cash. Pourtant, on tenait le point du match, mais le relâchement de certains joueurs nous a joué un mauvais tour et la suite vous la connaissez. Le football est ainsi fait, et il faut accepter la défaite, même si elle est difficile à digérer.»

«Je n’avais pas beaucoup de solutions sur le banc des remplaçants»

Continuant dans le même ordre d’idées, Meziane Ighil justifie cette défaite par le manque de solutions, pour pouvoir faire face à un adversaire de taille comme le CRB. «

Je n’avais pas beaucoup de solutions de rechange sur le banc des remplaçants. Les absences de Remache, Khelili et Camara ont pesé beaucoup sur le rendement général de l’équipe» justifie-t-il avant d’ajouter : «D’ailleurs, dans les dernières minutes de la partie, Bitam ne pouvait continuer, car il a

ressenti des crampes. Pour vous dire que je n’avais beaucoup de solutions pour pouvoir faire face à de telles situations.»

«Beaucoup reste à faire»

Après cette nouvelle contreperformance concédée par la bande à

Ighil Meziane reste tout de même confiant et optimiste quant à l’avenir du club phare de la Kabylie, en tenant à rassurer les supporters, que «le meilleur est à venir. Il ne faut pas perdre espoir et avec le travail et l’abnégation, la JSK refera surface et retrouvera ses bonnes habitudes avec des résultats positifs» et de conclure : «C’est vrai, un grand chantier nous attend, mais je reste persuadé que tout va s’améliorer et les résultats suivront. Que les supporters se rassurent, la JSK reviendra en force et je leur demande de rester derrière pour dépasser cette mauvais passe.» Synthèse de Aomar Moussi

Le syndrome des dernières minutes refait surface

Tout le monde se souvient des contreperformances enregistrées par l’équipe kabyle, lors du précédent exercice où elle encaissait des buts dans les dernières minutes. Des buts qui ont coûté aux coéquipiers de Nessakh, des défaites et des points perdus. Cette saison, après avoir réussi à battre le Mouloudia d’Alger dans le temps additionnel, tout le monde dans la maison kabyle s’attendait à voir son équipe favorite, négocier à bon escient la suite du parcours, mais en vain, c’est le contraire qui s’est produit. Le syndrome des dernières minutes a refait surface, dès la rencontre contre le CA Batna. Alors que les partenaires de Tedjar tenaient à la victoire, en menant au score, ce n’est que partie remise, puisqu’à six minutes de la fin, Messadia surgit et remet les pendules à l’heure et permet au CAB de repartir avec un précieux point et faire perdre à la JSK deux points à domicile. Trois jours après, les protégés de Meziane Ighil, qui se déplaçaient à Alger, pour en découdre avec le CRB, retombent dans la même erreur et retournent bredouilles à la maison. La cause était identique, avant-hier, alors qu’on se dirigeait vers la fin du match sur le score vierge, mais en vain, puisque les Belouizdadis, par l’entremise de leur buteur maison, Slimani, celui-ci surgit à la 93’ pour tromper la vigilance et de la défense et du gardien kabyle, en s’offrant une victoire inespérée. Le syndrome des dernières minutes a bien refait surface. Le staff technique devra se pencher sur ce problème, pour le régler une bonne fois pour toutes. A. M.

Nessakh : «On doit réagir face au WAT» Ayant évolué comme milieu de terrain, Nessakh estime que son équipe doit mettre vite aux oubliettes cette défaite face au CRB et se concentrer sur le prochain match face au WAT. Pour cette rencontre, il estime que la rencontre sera très difficile, toutefois, il promet que son équipe fera l’impossible pour revenir avec un bon résultat Qu’avez-vous à nous dire sur cette défaite que vous avez concédée face au CRB

Je pense qu’on était bons jusqu'à la dernière minute où on a commis une erreur qui nous a coûté cher, à savoir la perte de la rencontre. On doit vite oublier cette rencontre qui nous a fait vraiment mal car c’est très difficile d’accepter une défaite à la dernière minute de jeu

Ne pensez-vous pas que cette défaite influencera négativement sur votre moral pour les prochaines rencontres ? De ce côté-là, je ne pense pas car, tout simplement, on possède un bon groupe et, seulement, avec un peu plus de concentration, on aurait pu revenir avec un point. Il ne sert à rien de revenir en

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

arrière car, on doit se concentrer, dès maintenant, sur le prochain match qui nous opposera au WAT. Et comment se présente pour vous cette rencontre qui se déroulera samedi prochain ? La rencontre de samedi prochain sera très difficile devant un adversaire qui fera de son mieux pour se racheter après son nul concédé à domicile face au CRB. De notre côté, on ne se déplacera pas en victime mais, pour chercher un bon résultat, ce qui nous permettra de continuer la suite du parcours dans de bonnes conditions. Entretien réalisé par M. L.


LIGUE 1

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

Benchikha prépare la stratégie d’attaque

05

A LA VEILLE DU DERBY FACE AU NAHD

Le début de ce nouveau championnat professionnel de Ligue 1 n’a pas été probant pour le Mouloudia d’Alger qui a déjà perdu deux matchs en déplacement face respectivement à la JS Kabylie (1-0) et le CS Constantine sur le même score et de surcroît, à huis clos !

E

ntre-temps, le Doyen a, quand même, décroché sa première victoire face à l’Entente de Sétif à Bologhine également à huis clos grâce à l’unique but signé Yaâlaoui. Mais, c’était une victoire sans plus pour l’équipe de l’entraîneur Benchikha qui sait d’ailleurs, pertinemment, qu’un travail gigantesque attend ce Mouloudia et ce, sur tous les plans. Et hormis le match face à la JS Kabylie où les partenaires de Babouche avaient vraiment raté une victoire imparable notamment,

en deuxième mi-temps, lors des deux dernières rencontres, les hommes de Benchikha étaient carrément hors sujet selon un avis unanime. Une défense peu rassurante, un milieu de terrain fatigué et une ligne d’attaque toujours absente. Tel est le constat à faire pour ce MCA version 2011/2012. D’ailleurs, l’entraîneur des Vert et Rouge profite de chaque séance d’entraînement pour secouer ses joueurs en allant même à les mettre en garde, notamment ceux qui n’ont pas encore réussi à s’imposer.

Il ne veut plus prendre de risques

Comme Maracana l’a indiqué durant ses éditions précédentes, l’entraîneur Benchikha envisage sérieusement de compter sur les anciens cadres tout en misant aussi sur les quatre nouvelles recrues, Mobitang, Oussalé, Ghazi et le revenant Berradja. Ainsi, on retrouvera les Koudri, Besseghier, Attafen et Babouche (sur le flanc

gauche) en sachant que les trois premiers cités n’ont joué le match de samedi dernier face au CS Constantine. Des absences qui ont, quand même, coûté très cher à cette équipe mouloudéenne du fait que les nouvelles recrues incorporées face au CSC à l’instar de Chorfa, Djeghbala et consorts, n’ont pas vraiment convaincu.

Le retour de Berradja et Ghazi arrive à point

Le match de ce samedi contre les Sang et Or du NAHD pour le compte de la 4e journée de championnat de Ligue 1 qui se jouera comme il est su, au stade de Rouiba, connaîtra un fait marquant qui n’est autre que le retour du milieu offensif, Berradja qui n’a plus rejoué depuis la blessure contractée le 28 août dernier contre le Ahly du Caire en Ligue des champions. Une blessure au genou qui a poussé l’ex-meilleur buteur du MC Oran au repos durant toute cette longue période avant de reprendre du service cette semaine. Berradja

a même pris part au match amical disputé mardi dernier contre le WA Rouiba en disputant environ 25 minutes. Il est clair que l’entraîneur Benchikha ne va pas prendre le risque en l’incorporant dès le début, mais ce qui est certain, est que ce retour tombe vraiment à pic connaissant les potentialités offensives de ce joueur. En restant toujours dans le cadre des retours, le milieu récupérateur, Ghazi, reprendra aussi du service face au NAHD après avoir raté le match du CSC en raison d’une légère blessure. Et contrairement à Berradja qui sera peut-être utilisé comme joker au cours de ce derby algérois, Ghazi a de très fortes chances de figurer sur la liste du onze rentrant, surtout que l’entraîneur Benchikha mise énormément sur lui. Une certitude, le coach mouloudéen veut livrer ce premier derby algérois avec tous ses atouts majeurs même si le gardien Fawzi Chaouchi sera absent à cause d’une éventuelle sanction automatique (contestation de décision). M. B.

LA RÉGULARISATION À LA TÊTE DU CLIENT ! Problème financier des joueurs

L’actuelle équipe dirigeante du Mouloudia d’Alger vient de commettre une autre bévue, en traitant le fameux dossier de la situation financière des joueurs. En effet, puisque la bande à Omar Ghrib a pris l’initiative de régulariser deux joueurs seulement, en l’occurrence, l’attaquant Oussalé et le défenseur Zeddam en ignorant tous les autres joueurs. D’ailleurs, en apprenant cette information (la régularisation de Zeddam et Oussalé), tous les autres joueurs étaient sur le point de boycotter la séance d’entraînement de mardi avant de

revenir à de meilleurs sentiments à la dernière minute. Une attitude qui n’a, aussi, pas plu à l’entraîneur Benchikha qui aurait préféré que ses dirigeants agissent d’une façon plus chevaleresque envers les joueurs. En restant toujours dans le cadre des problèmes internes, plusieurs joueurs sont montés au créneau ces derniers temps à cause d’une éventuelle histoire d’appartement. Il s’agit du gardien Chaouchi, Berradja, Mobitang et Oussalé. A noter que ces joueurs auraient même menacé de boycotter les entraînements et ce, jusqu’à la

régularisation de leur cas. Une situation qui démontre toute l’anarchie et la pagaille qui règnent au sein de cette équipe du Mouloudia d’Alger à cause du manque de savoir-faire et du professionnalisme de ses dirigeants. Le comble est que ces dirigeants en question font de leur mieux pour « chasser » les éventuels investisseurs qui veulent prendre en main cette équipe du MCA. Voilà où en est le doyen des clubs algériens avec sa glorieuse histoire, ses nombreux martyrs, son riche palmarès et son grand public ! M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

UN SEUL SOUCI, LA LIGNE D’ATTAQUE

Si l’entraîneur Benchikha a toutes les solutions possibles pour constituer sa défense et son milieu de terrain, c’est loin d’être le cas pour la ligne d’attaque qui reste le souci majeur du coach. Il y a de quoi du moment que ce compartiment offensif reste incontestablement le maillon faible de cette équipe mouloudéenne et ce, malgré la présence, de beaucoup d’attaquants (Oussalé, Yaalaoui, Amroune, Sayah, Daouadi et Bensalem) et de joueurs à vocation offensive à l’instar de Berradja, Attafen et Babouche. Mais, concrètement parlant, cette fameuse ligne d’attaque ne marque toujours pas. Pis encore, les attaquants mouloudéens ratent beaucoup d’occasions lors de chaque rencontre et on a remarqué cela, face au Ahly du Caire au 5-Juillet, contre la JS Kabylie à Tizi Ouzou et dernièrement, devant le CS Constantine à Hamlaoui. Des ratages qui ont tout simplement coûté la victoire au Mouloudia. Et c’est justement ce inquiète plus que jamais, l’entraîneur Benchikha qui ne sait plus à qui faire confiance en attaque. Au Burkinabé, Oussalé qui sait tout faire sauf marquer des buts. A Yaâlaoui qui n’a jamais été régulier. Ou à Amroune qui n’arrive toujours pas à chasser la guigne qui le poursuit depuis plusieurs mois. Même les joueurs qui sont sensés épauler ces attaquants comme Douadi, Attafen, et autre Berradja, n’y arrivent toujours pas. On voit donc, pourquoi l’exsélectionneur national s’inquiète de plus en plus connaissant l’importance de l’efficacité en attaque. Pour le match de samedi prochain contre le NAHD, Benchikha hésite toujours quant aux deux attaquants de pointe. Mais, tout porte à croire que l’attaquant burkinabé Oussalé sera une nouvelle fois maintenu en attaque. Il sera normalement associé à Amroune qui pète la forme cette semaine ou le virevoltant Douadi.


06

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

Les Harrachis annoncent la couleur ! En battant en amical Kourifa, 5 à 0…

BENAYACH E BLESSÉ

Coup dur pour le club harrachi. En effet, le jeune joueur, Zoheir Benayach, a contracté une blessure à la cuisse, avanthier face à Kourifa, lors du match amical. Le joueur s’est contenté d’ailleurs, lors de la séance d’hier, de quelques tours de piste, avant de rejoindre les vestiaires. Il est incertain pour le match face à l’ESS. Le joueur devait effectuer une échographie hier, pour déterminer la gravité de sa blessure.

MISE AU VERT À STAOUÉLI

Les partenaires de Djarbou, qui se préparent activement pour leur prochain match qui les mettra aux prises aux gars d’Ain El Fouara, prendront leurs quartiers, dès demain, c'est-àdire la veille de la rencontre, au sein de l’établissement hôtelier El Mahdi.

Les poulains de Charef continuent leur préparation en prévision du big match qui les attend dans 48h face à l’ES Sétif. Les partenaires de Djarbou ont donné la réplique avant-hier soir, à la formation de Kourifa. Une rencontre amicale, où les capés de Charef se sont révoltés en frappant fort, s’imposant sur le score sans appel de 5 buts à 0.

L

es cinq réalisations des Harrachis étaient l’œuvre de Benyettou, Saha, Hanitser, Benayach et le revenant Bennai. La première période s’est soldée sur le score de 2 à 0 en faveur des Harrachis. Boualem Charef a profité de l’occasion pour faire tourner son effectif et préparer comme il se doit le prochain match face aux Sétifiens, qui s’annonce, d’ores et déjà, palpitant et déterminant pour la suite du parcours. Un bon test amical pour la bande à Boualem Charef, qui carbure à plein régime, en ce début de saison, comme en témoignent ces deux victoires arrachées en dehors de ses bases, face au MCO et au MCS.

Yachir reprend

Yachir, qui a souffert des adducteurs après le match face au MC Saida, est totalement rétabli. Il a même pris part au match amical face à Kourifa. Yachir nous a déclaré ce qui suit : «je suis dans une grande forme, et je ne ressens plus de douleurs. Si tout va bien, je serai d’attaque face à l’Entente de Sétif, un match qu’on doit bien négocier pour confirmer notre dernier succès arraché en dehors de nos bases, et donner de la joie à notre cher public.»

Charef insiste sur la concentration

Le coach des Jaune et Noir a pris au sérieux le match amical disputé avant-hier face à Kourifa. D’ailleurs, il a exhorté ses joueurs à se donner à fond, et ne pas baisser les bras. Bien au contraire, il a insisté auprès d’eux, à jouer avec le plus grand sérieux possible, et ce, dans l’unique but de ne pas perdre pas leur concentration, avant cette chaude empoignade qui va les opposer à l’ESS, ce samedi, au stade Lavigerie d’El Harrach. Lotfi S.

Dernier match de suspension pour Charef

Face à l’ESS, ce sera le dernier des deux matchs de suspension pour Charef qui aura purgé ainsi totalement sa sanction. L’entraîneur des Jaune et Noir continuera donc à coacher son équipe, à partir des tribunes, ce samedi, mais il sera de retour sur le banc des remplaçants, le match suivant, face aux gars du CS Constantine.

Laib s’est entretenu avec Charef avant-hier

Le président du club, Mohamed Laib, qui a suivi avec attention le match amical disputé avant-hier par son équipe face au club de Kourifa, a eu un tête-à-tête avec l’entraîneur Boualem Charef, à l’issue de cette rencontre amicale. Les deux hommes ont discuté de la situation du club et de la suite du parcours. L. S.

PLUS DE PEUR QUE DE MAL POUR TATEM

La nouvelle recrue des Jaune et Noir, Tatem, a été victime d’un accident de la circulation survenu sur la route de Birkhadem. Le joueur est sorti indemne et n’a eu rien de grave. Il a été transféré à l’hôpital, où il a reçu des soins. D’ailleurs, Tatem a même repris le chemin des entraînements le plus normalement du monde avec ses camarades, lors de la séance effectuée hier matin.

«Dieu merci, je suis encore en vie»

L’ex-joueur de l’USM Alger a eu une grosse frayeur après l’accident de la circulation survenu sur la route de Birkhadem avant-hier. Tatem est sorti indemne et n’a rien de grave, et ce, après avoir reçu des soins à l’hôpital. Il se dit même prêt à prendre part au match face aux Sétifiens qui aura lieu ce samedi au stade de Lavigerie. «Dieu merci, je suis encore en vie. J’ai eu très peur, suite à cet accident de la circulation. Je n’ai rien de grave, et je me sens mieux maintenant ; je peux même prendre part au prochain match de l’équipe qui va nous opposer à l’ES Sétif», a-t-il déclaré Tatem. Propos recueillis par L.S

Benai : «Je serai prêt dans quelques semaines»

LAYATTI D’ATTAQUE FACE À L’ESS

L’arrière gauche des Jaune et Noir, Layatti, qui a contracté une blessure à la cheville lors du précédent match face au MC Saida, est désormais rétabli. D’ailleurs, il a même pris part au match amical disputé et remporté par les Harrachis sur le score fleuve de 5 à 0, avant-hier contre le club de Kourifa. L.S

LIGUE 1

Après une longue absence, Benai rejoue...

Après une longue absence, pour cause de blessure, l’attaquant Bennai, vient de retrouver la compétition et les terrains, au grand bonheur, de la grande famille de l’USM El Harrach. Bennai, qui a subi une intervention chirurgicale au niveau du genou, est totalement rétabli, après une longue attente. Il a été incorporé en seconde période face à Kourifa, et il a même réussi à marquer un but.

L’attaquant harrachi, Bennai, éloigné des terrains depuis une longue période, est de retour. Il a fait son retour avant-hier, lors du match amical ayant mis aux prises son équipe à celle de Kourifa. Une rencontre où Bennai s’est illustré en marquant un but sur les cinq inscrits. Bennai se dit heureux de retaper dans le ballon, et estime qu’il retrouvera toutes ses capacités, d’ici la 6e ou 7e journée du championnat. Vous venez de retrouver la compétition et les terrains, en prenant part au

match amical face à Kourifa, après une longue absence... Dieu merci, je suis de retour à la compétition, après une longue absence, pour cause de blessure. Je suis en forme. D’ailleurs, j’ai réussi même (rire), à marquer un but. C’est bon pour le moral. Il faut reconnaître que cette longue absence des terrains m’a vraiment fait mal, mais heureusement que j’ai surmonté cette délicate période, et ce, grâce au soutien de tout le monde, ma famille, mes amis et l’entourage du club. Vous avez raté la séance d’entraînement d’hier. Pour quelles raisons ? J’ai ressenti des douleurs au dos, après le match disputé face à l’équipe de Kourifa. Donc, je ne pouvais prendre

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

part à la séance d’entraînement et ce, sur conseil du kiné du club. Ce dernier ma conseillé de me reposer, afin que je puisse récupérer de mes forces, et de reprendre par la suite dans de meilleures conditions. d’attaque Serez-vous face à l’ESS ? Non, je ne le pense pas, je viens juste de reprendre du service avec le groupe. Il faut y aller doucement mais sûrement. Aussi, je pense que je ne peux pas être prêt face à l’ESS. Je préfère ne pas prendre de risques. Mais d’ici la 6e ou la 7e journée, je retrouverai la compétition officielle et je compte beaucoup aider mes partenaires. Entretien réalisé par Lotfi.S


LIGUE 1

Périlleux déplacement à El Eulma Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

La prochaine sortie que disputera l’USMA face à El Eulma ressemblera, en tout point de vue, à un véritable test pour une équipe de Soustara que beaucoup présentent, d’ores et déjà, comme le favori en puissance de ce championnat 2011-2012.

même schéma tactique mis en place au cours des trois premiers matches, il reconduira, à n’en point douter, l’équipe rentrante qui a débuté face à El Harrach et Khroub. Avec l’effectif que recèle l’équipe usmiste, il serait étonnant que l’USMA aille à El Eulma pour subir. Elle ira pour prendre le jeu à son compte et pour revenir avec les 3 points de la victoire.

C’

est pourquoi, tous les observateurs et les supporters de l’USMA, en particulier, attendent de voir comment vont se comporter les Meftah, Djediat et autre Laïfaoui qui ont fait jusquelà un parcours sans faute. Les sceptiques et les détracteurs diront que l’USMA a joué à Alger à trois reprises et, qu’à l’exception du derby disputé contre El Harrach, elle n'a eu à rencontrer que des adversaires modestes. Mais, comme aime à le répéter Renard, ce sont des adversaires qui se sont révélés par la suite coriaces. Après-demain samedi, le MCEE constituera l’opposition idéale pour jauger les aptitudes techniques et mentales des Rouge et Noir hors de leurs bases. Après avoir subi un premier échec à Alger face aux voisins de Belouizdad ( 0-2), les coéquipiers de Hebbaïche se sont repris aux matches suivants. Ils ont battu, à domicile, le WAT (3-1) et restent sur un excellent résultat obtenu à Oran face au MCO (1-1). Par ailleurs, durant l’intersaison, les Eulmis se

Les inconditionnels des Rouge et Noir en force à El Eulma

sont renforcés en engageant de bons joueurs à l’image des ex-Canaris Berrafane et Berchiche. Le jeune entraîneur Taleb Madjid possède un bon groupe, capable de créer quelques soucis aux camarades de Lemmouchia. Comme on le voit, la partie ne sera pas une promenade de santé pour les Rouge et Noir. De son côté, l’USMA ira en conquérante à El Eulma. Elle ira pour confirmer son début tonitruant en championnat et ramener un quatrième succès qui la propulserait vers les cimes du classement et l'installerait confortablement

dans un fauteuil de leader dont on voit mal qui pourra l’en déloger. Si l’entraîneur Renard opte pour le

MCEE-USMA à 16h…

Nombreux sont les supporters de l’équipe phare de Soustara qui effectueront le déplacement à El Eulma pour soutenir leurs favoris. Certaines sources avancent que 5 bus seront mis à la disposition de ces derniers d’autant plus que les joueurs ont grandement besoin du soutien des leurs sachant que les camarades de Meftah evoluent pour la premiere fois de la saison hors de la capitale. R. S.

Le stade Messaoud-Zeggar n’étant pas encore paré pour accueillir les rencontres en nocturne, c’est donc, en toute logique, que les équipes se donneront la réplique à partir de 16h.

…Benouza au sifflet

Un sursaut d’orgueil attendu La chaude confrontation, qui mettra aux prises après-demain, samedi, au stade d’El Eulma, le Mouloudia local au leader du championnat de Ligue 1, l’USM Alger, sera officiée par l’arbitre international Mohamed Benouza qui sera secondé dans sa tâche par Omari et Bouhassoun.

La récente défaite des Vert et Rouge dans le fief face à la surprenante formation harrachie a fait sortir le premier responsable technique de l’équipe Rouabah qui n’est pas allé du dos de la cuillère pour dire tout ce qu’il avait sur le cœur à ses joueurs.

ON NE CHANGE PAS UNE ÉQUIPE QUI GAGNE

Il est fort à parier que le premier responsable de la barre technique, Hervé Renard, reconduira le même onze qui a pris le meilleur lors de la précédente sortie de l’équipe à domicile face à l’AS Khroub. Dans ce contexte donc, on retrouvera dans les buts, l’inamovible gardien Zemmamouche, en défense, Meftah, Yekhlef,Laïfaoui et Khoualed. En milieu de terrain, Bouchema, Boumechra,Lem mouchia et Djediat et, enfin, en attaque, le duo HamitiBoualem. R. S.

NEHARI INDISPONIBLE 21 JOURS

E

n élevant le ton, le driver dira : «Vous avez fait un mauvais match, vous avez été méconnaissables. Et malgré mes mises en garde, la plupart des joueurs n’ont pas appliqué mes consignes. En fin de compte, on a payé cash votre manque de professionnalisme. Votre prestation m’a confirmé que vous étiez hors du coup.» Il a enchaîné avec les critiques visant toute l’équipe : «Le fait qu’on ait gagné face au champion sortant et que nous ayons perdu difficilement face au CA Batna, d’où on pouvait même revenir avec un bon résultat, vous a sûrement poussé à négliger l’USMH. Vous auriez pu gagner facilement ce match, mais vous étiez tellement confiants qu’à la fin, on a payé chèrement votre attitude.» Le coach est aussi revenu sur la faible prestation de l’équipe : «Votre prestation n’a pas été celle d’une équipe de Ligue 1. La défense n’a pas été rassurante du tout, elle a commis beaucoup d’erreurs, de débutants, je dois dire. Le milieu a été nul et a perdu beaucoup de balles malgré mon insistance sur un jeu simple. C’est vrai,

07

dans un match, il y a des occasions ratées mais, il faut dire que les attaquants ont privé le MCS d’une victoire certaine.» Après avoir fait une critique générale sur le jeu et le comportement des trois compartiments, Rouabah a décortiqué le jeu de chaque joueur : «Je n’ai pas reconnu la plupart d’entre vous, on aurait dit des débutants. Cette manière de jouer, je ne l’accepterai jamais. Vous êtes payés pour donner le meilleur de vous-mêmes et mouiller le maillot, et plus question que j’assiste à une telle mascarade. Donc, tout le monde devra se réveiller et redoubler d’efforts car les places seront très chères lors des prochains

matchs et les meilleurs seront alignés. La défaite est là, et on doit en tirer une leçon. Vous devriez être toujours sereins lors des prochains matchs même si la défaite est toujours difficile à digérer, mais, en football, il y a les victoires et les défaites et maintenant vous devez oublier cet échec et penser au prochain match car le reste du parcours n’est pas facile», leur a dit-il. Avant d’en finir avec ses joueurs et

entamer la séance, Rouabah a voulu secouer ses joueurs : «Maintenant, la défaite face à l’USMH, c’est du passé, mais je ne tolérerai plus de faux pas. Je veux un sursaut d’orgueil face à l’ASK, il faut récupérer ces points perdus. Je sais que vous êtes capables d’aller chercher un bon résultat face à l’ASK. La balle est dans votre camp». L. T.

Sayeh souffre de la cheville

Le nouveau milieu offensif de l’équipe, Sayeh, s’est présenté à l’entraînement en tenue de ville. Il souffre d’une blessure à la cheville qui l’a contraint à passer chez le kiné pour des soins. Après une brève discussion avec le coach, il a été dispensé de la séance d’entrainement.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le défenseur central, Nehari, qui a entamé sa rééducation à Alger depuis la semaine dernière, a rejoint le reste du groupe cette semaine. Il a pris rendez-vous avec le kiné du club pour poursuivre la rééducation de son poignet et en même temps soigner sa blessure au genou dont il souffre depuis quelques semaines déjà. Le joueur a besoin de beaucoup de repos et de soins et est indisponible pour au moins 21 jours. L. T.


08

DELHOUM INCERTAIN FACE À L’USMH

Évacué vers le CHU, SaadnaAbdenour de Sétif, samedi passé lors de la rencontre qui a opposé l’ESS à la JSMB, Mourad Delhoum, le capitaine du onze sétifien, à cause d’une blessure au niveau du cou qui a obligé le staff médical de l’équipe à lui octroyer un repos de 3 jours, n’a donc pas pris part aux derniers entraînements. Le joueur n’est, de ce fait, pas certain de prendre part au match d’El Harrach.

BENCHADIDELHOUM : TOURS DE PISTE ET SOINS.

Toujours hors groupe pour blessures, les deux joueurs de l’Entente de Sétif, l’arrière gauche, Benchadi, et le capitaine Delhoum, ont fait des tours de piste hier matin et des soins avec le kiné du club. Y. M.

LIGUE 1

Geiger entame son travail Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

C’est hier matin que le désormais nouvel entraîneur de l’Entente, Alain Geiger, a commencé officiellement sa mission à la barre technique de l’ESS, quatre jours avant le quatrième match de championnat face à l’USMH prévu samedi soir. Alain Geiger, que tout le monde à Setif attendait depuis un moment, a bénéficié d’un accueil particulier tant par les responsables de l’ESS, les joueurs que les nombreux supporters qui n’ont pas voulu rater cet événement. Bien avant qu’il ne descende sur la pelouse travailler, l’exentraîneur de la JSK a eu droit à une cérémonie aux vestiaires à laquelle étaient présents les joueurs, les dirigeants ainsi que les membres du staff technique.

Il était accompagné de Redjredj

Il était exactement 9h15 lorsque le nouvel entraîneur des Sétifiens a fait son apparition au stade en compagnie du manager général, Rachid Radjradj. Sur son chemin, Geiger souriait à toutes les personnes qui l’attendaient aux abords du stade. Dans le tunnel menant aux vestiaires, Alain Geiger a rencontré ses assistants, Madoui Kheireddine, et l’entraîneur des gardiens de but, Sebaa, avec lesquels il a rejoint les vestiaires.

Arrivée des joueurs à 9h30

Bien que la séance de reprise des entraînements soit prévue à 9h 30, les joueurs sont arrivés une demi-heure à l’avance. C’est tout ce qui a de normal puisque la séance est la première sous la coupe d’Alain Geiger et personne ne voulait prendre le risque de venir un peu avant et se faire bloquer dans la circulation, car tout retard

NEDJMA NOUVEAU SPONSOR

L’opérateur de la téléphonie mobile Nedjma sponsorisera probablement le WAT en ce début de saison. Le président Yahla se trouve depuis deux jours à Alger pour négocier avec les responsables sur les clauses du contrat. Dans ce sens, on croit savoir que les pourparlers sont en bonne voie pour un éventuel sponsor.

AMRANI AU STAGE DE FORMATION POUR L’OBTENTION D’UNE LICENCE CAF

A l’instar des entraîneurs des clubs professionnels de ligues 1 et 2, le coach Amrani sera en stage de formation du 2 au 7 octobre pour l’obtention de la licence CAF A. Ces journées de formation entrent dans le cadre des nouvelles dispositions émanant de la FIFA. Mis sur pied par la direction technique nationale, ce stage se déroulera sous la houlette de Laâroum Boualem, membre de la commission technique nationale.

BENACER POURSUIT SA RÉÉDUCATION

Blessé au genou après un télescopage avec un de ses coéquipiers durant la séance d’entraînement qui a précédé le match face à l’ASK, le jeune latéral, Billal Benacer, poursuit sa rééducation depuis cette méchante blessure. En dépit de son handicap, il s’est déplacé à l’aide de béquilles pour soutenir ses coéquipiers lors du dernier match face au CRB. S. T. Smaïn

Brève réunion aux vestiaires…

Avant de faire son apparition sur la pelouse, il est utile de signaler qu’à l’intérieur des vestiaires, Alain Geiger a prononcé un bref discours fort significatif à l’adresse des joueurs en présence de leurs responsables. Alain Geiger a fait remarquer que le travail, qui commencera quelques instants après, a pour objectif de rendre l’Entente de Sétif à la place qui lui sied et qu’il est un devoir pour tout un chacun de retrousser ses manches pour rattraper le retard et pouvoir réaliser des résultats probants. Un discours qui a été suivi attentivement par les joueurs.

serait sévèrement sanctionné, a tenu à avertir la direction.

Djabou, le premier qu’il a rencontré

L’international milieu de terrain Djabou est le premier joueur que le nouvel entraîneur Alain Geiger a rencontré au parking. Le joueur, qui est arrivé au même temps que son entraîneur, a tenu à souhaiter la bienvenue à son coach et rejoint illico les vestiaires.

Cérémonie en son honneur

Comme cité plus haut, la direction sétifienne n’a pas voulu faire passer l’événement sous silence. La première séance d’entraînement d’Alain Geiger est tout ce qu’il y a de joyeux au sein de la famille de l’ESS tant pour les dirigeants que pour tous ses supporters qui attendent beaucoup de lui, notamment conduire l’Entente vers un titre en fin de saison. Ainsi, une cérémonie symbolique a été organisée en son honneur.

… et sur la pelouse avant la reprise

Sur la pelouse aussi, le nouvel entraîneur a tenu à s’adresser aux joueurs. Principalement, il a expliqué aux joueurs les grandes lignes à suivre dès hier matin et la mission à assurer. Connu pour sa discipline et de sa gestion des joueurs en les mettant sur un pied d’égalité, Alain Geiger a précisé que les places seront désormais chères et que chaque joueur doit mériter sa place de titulaire. Avec lui, nul n’est titulaire à l’avance et seul le travail aux entraînements déterminera qui d’entre eux sera retenu le jour du match. Y. M.

Geiger : «Il me faut encore plus de temps pour faire un constat général» A la fin de la séance, nous avons sollicité Alain Geiger pour connaître ses impressions après avoir dirigé sa première séance d’entraînement avec l’ESS. Il dira ceci : «C’est ma première séance avec l’équipe, l’occasion m’est offerte pour prendre connaissance de mes joueurs. Je me suis, d’ailleurs, entretenu avec eux avant le coup d’envoi des exercices. Avant, j’ai tenu une réunion avec mes collègues à la barre technique pour me faire un état des lieux du groupe, notamment sur le chapitre physique. Maintenant, je peux vous dire qu’il me faudra encore un peu plus de temps pour faire un constat global de l’état de forme physique des joueurs. A première vue, j’ai pu constater que l’équipe est scindée en trois groupes. Nous travaillerons jusqu’à ce qu’on mette tout le monde sur un pied d’égalité.»

Amrani : “Il faut y croire, le résultat viendra” A la tête de la formation tlemcénienne depuis presque une année, les camarades de Boudjakdji qui traversent une mauvaise passe en ce début de saison avec, notamment, deux petits points sur neuf passages, le coach tlemcénien refuse de baisser les bras et rendre le tablier, il y croit toujours, il assume pleinement, nous avouant après la fin du match face au CRB: «J’assume pleinement ce résultat, mes joueurs sont à féliciter car c’était presque impossible de gagner avec un tel arbitrage. Malgré que la prestation de l’homme en noir ait été catastrophique face au Chabab de Belouizdad, il faut bien reconnaître que les coéquipiers de Sidhoum affichent encore et toujours quelques lacunes dans le jeu, notamment, dans le domaine de la concentration d’où

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l’importance de s’appuyer sur les choses positives face à la bande de Solinas afin de livrer une prestation meilleure samedi prochain face aux Canaris de la JSK.

Yahla : “Il ne faut pas dramatiser les choses”

Le président tlemcénien, Yahla Abdelkrim, malgré sa grande déception d’avoir raté de peu une victoire certaine, à domicile face au CRB, refuse d’évoquer une terrible crise au sein de la maison widadie mais, affiche son soutien à la bande à Amrani tout en espérant que la roue va tourner positivement en faveur des coéquipiers de Belkerri pour s’éloigner de la zone rouge. S.T.S.


LIGUE 1

Benyahia sera-t-il présent face au MCA ? Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

C’est la question que se posent les fans du Nasria, sachant que ce dernier souffre d’une blessure à l’épaule. En effet, Ahmed Benyahia traîne cette blessure à l’épaule depuis bien longtemps, et il ressent de temps à autre des douleurs à l’endroit de cette blessure.

M

eilleur joueur au sein du groupe, l’attaquant du Nasria risque de rater le match face au Mouloudia d’Alger, si l’on en croit certaines sources qui indiquent que le joueur devra se ménager, au risque de voir sa blessure s’accentuer et donc s’aggraver. Benyahia, faut-il le rappeler, se trouve actuellement en stage avec l’EN olympique et n’a pas joué les deux matchs amicaux respectivement face à l’USMB et l’EN olympique. Le sélectionneur des Verts, Azzedine Aït Djoudi, a préféré le ménager afin qu’il soit dans de meilleures conditions et soit prêt d’abord pour le tournoi de l’UNAF au Maroc, et ensuite pour le tournoi final des éliminatoires des JO 2012 qui se dérouleront en Egypte. Aït Djoudi souhaite qu’il en soit de même avec les Nahdistes, et que le joueur ne participe donc pas au derby face au Doyen, pour éviter des complications, sachant que ce derby sera très disputé, étant donné que les deux teams ont un besoin pressant de points et souhaitent ne pas perdre cette empoignade très importante pour eux. Il est donc peu probable que le coach Medjahed laisse

son poulain au repos pour ce match, surtout qu’il considère Benyahia comme le joueur le plus en forme du moment au sein du NAHD et qui pourrait donner le plus attendu de lui dans ce derby difficile, et qui demande des joueurs prêts à 100% et qui puissent réaliser un bon match et pourquoi pas remporter les trois points du succès, ce qui reste le principal objectif du club qui ne veut pas rater cette occasion de disputer ce match dans un terrain neutre pour battre le Mouloudia, chose qui ne peut se réaliser que si l’équipe aligne ses meilleurs joueurs.

Hafid a réglé son problème et reprendra lundi prochain

L’attaquant Hafid a réglé son problème avec la direction et le staff technique du Nasria, après être passé en conseil de discipline. Il faut rappel-

Oussalah regrette de ne pas pouvoir jouer

Le latéral gauche, Nassim Oussalah, regrette de ne pas pouvoir prendre part avec son équipe au derby de samedi prochain face au Mouloudia d’Alger. Souffrant d’une déchirure au ménisque, le joueur est actuellement aux soins et ne pourra donc pas être avec l’équipe samedi prochain. Malgré cela, il pense qu’il devra se concentrer sur la préparation, après avoir récupéré de sa blessure pour être prêt pour le match face au CAB. Raouf Mesbah

Yahiaoui et Fetal s’illustrent

Le coach Medjahed a, lors du match amical contre l’EN olympique, incorporé deux jeunes pour les voir à l’œuvre, à savoir le milieu de terrain Hicham Yahiaoui, et l’arrière droit, Mourad Fetal. Ces deux derniers ont montré de très bonnes dispositions et se sont illustrés, surtout le jeune, Fetal, qui vient de l’Académie de la FAF, et qui joue actuellement avec les espoirs, malgré le fait qu’il n’est âgé que de 17 ans seulement.

Oussalah et Hafid en tenue de ville

L’arrière gauche du Nasria, Nassim Oussalah, et l’attaquant Rabah Hafid se sont déplacés à Sidi Moussa en tenue de ville. Le premier étant blessé est forcé au repos, tandis que le deuxième était écarté de l’effectif, après le bras de fer qu’il a eu avec le staff technique, lorsqu’il a simulé une blessure.

Bitam : «La victoire est impérative»

Le meneur de jeu du CAB, gardé sur le banc contre la JSK, sera de nouveau titulaire contre le CSC. Sa rentrée à Tizi en seconde période a bouleversé les données de la rencontre, en offrant l’égalisation à Messaâdia et en provoquant l’expulsion de Khellili. Contre le CSC, «Loulou», comme préfèrent l’appeler ses amis, ne parle que de la victoire, le reste lui importe peu.

LE NAHD BAT L’EN OLYMPIQUE EN AMICAL Le Nasr d’Hussein-Dey a battu l’EN olympique en match amical, qui s’est déroulé au centre des équipes nationales de Sidi Moussa. Les Sang et Or l’ont emporté sur le score de 3 à 2, avec deux buts inscrits par Derrardja et un de Bensaïd. Le coach, Nabil Medjahed, a aligné les joueurs remplaçants et quelques jeunes, ainsi qu’un petit nombre de joueurs titulaires, tels qu’Allag, Jimmy et Abbas.

Le CAB refuse le direct à 20h45

L’administration du CAB a refusé que le CAB-CSC se joue à 20h45 pour la retransmission télévisée, Nezzar a réussi à convaincre la LPF de revenir sur sa décision pour reprogrammer le match à 18h. «Batna n'est pas Alger, le transport est inexistant à partir de 20h, nos supporters qui viennent des communes avoisinantes et des quartiers lointains seront pénalisés et le club aussi, car à 20h45, le match se déroulera avec des gradins vides, même pour la retransmission ça sera un fiasco.»

Les supporters refusent le prix de 500 DA

Les fans du CAB continuent à mettre la pression sur l’administration du club pour ramener le prix du billet à 300 DA maximum ; avec la présence de la télévision qui passera le match en différé à partir de 20h45, beaucoup resteront chez eux si le prix de 500 DA est maintenu.

Bouarata appréhende son retour à Batna

Vous serez titulaire samedi contre le CSC ; comment voyez-vou ce match ? C’est un derby, un match difficile, où seuls les trois points de la victoire comptent pour nous, je sais que le CSC viendra jouer derrière et procéder par des contres, l’entraîneur nous a bien préparés pour les surprendre très tôt pour fausser leurs calculs. Bouarata connaît bien la maison CABatna... La maison CA Batna n’est plus celle qu’il connaissait, elle a complètement changé ; par contre, lui, on connaît comment il évolue en déplacement ,et il ne changera pas

er que le joueur a été confronté à Medjahed et les deux hommes se sont tout dit en face. Le joueur pourra donc reprendre les entraînements lundi prochain avec le groupe et, entretemps il devra s’entraîner avec les espoirs.

09

De sources sûres, le nouvel entraîneur du CSC appréhende beaucoup son retour à Batna pour le match CAB-CSC, il sait qu’il n’a pas laissé que des bons souvenirs d’une part, et que les Cabistes feront tout pour lui infliger sa première défaite ; d’autre part, le coach constantinois n’a pas arrêté d’exhorter ses joueurs à ne pas faire de déclarations provocatrices avant le match.

Bahloul aussi car il a peur de la défaite à Batna qui signifie beaucoup de choses pour lui. On vous laisse conclure... J’espère que le public sera en force pour nous aider, j’ai le pres-

sentiment qu’on fera un grand match et qu’il y aura des buts, ce match nous motive beaucoup, on se donnera à fond pour le remporter, incha’Allah, et partager la joie avec nos supporters. Entretien réalisé par W. Y.

Après Bouarata, c’est l’ex-joueur du CAB et enfant de Batna, Bahloul, qui appréhende aussi son retour au stade du 1er Nov 54, la manière avec laquelle il a quitté le CAB n’a pas été appréciée par les Cabistes, qui semblent vouloir lui réserver un accueil spécial s’il sera de la partie samedi, car la saison dernière avec le CAB son actuel coach Bouarata ne voulait pas de lui dans l’effectif. W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


DÉPART SUR ALGER DEMAIN La délégation oranaise prendra le vol régulier d’Air Algérie le demain matin et séjournera à Baraki, où elle a l’habitude de dresser son camp. Selon le président AbdelIllah, le retour se fera à la fin du match, par route. Les 19 joueurs qui feront le déplacement seront désignés aujourd’hui, à la fin de la dernière séance d’entraînemen, ponctuée par le traditionnel match d’application.

L’ARGENT AUJOURD’HUI OU JAMAIS

Si les camarades de Rebih n’ont pas voulu évoquer le volet financier jusque là, c’est tout simplement parce qu’ils attendent «le jeudi» d’aujourd’hui avec impatience. Gana, l’homme fort du Chabab, a promis de régulariser tous les joueurs. Il avait demandé un délai de 15 jours qui a expiré hier à minuit. Donc, pour éviter la grève comme il y a deux semaines, la direction du Chabab se doit de payer ses joueurs qui ont le moral au top après la victoire bien méritée, arrachée contre la JSK. Il serait inconcevable de saper le moral des troupes, si vraiment la direction se préoccupait du bien-être de son équipe.

LIGUE 1

Hadj Mansour remobilise ses troupes

10

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

A voir comment l’entraîneur palestinien tient ses joueurs, les quelques supporters qui ont eu la chance d’assister aux entraînements espèrent bien que leur équipe aura un autre visage au stade du 20-Août et qu’elle parviendra à ramener un résultat positif de ce dangereux déplacement.

les entraînements se poursuivent dans un climat de relative sérénité, au stade Zabana et en l’absence du public. Bien que ne le laissant pas voir, les joueurs n’ont à l’esprit que ce match avec le CRB et la manière de se tirer d’affaire, surtout que les Belouizdadis ont toujours eu gain de cause contre leurs adversaires hamraoui, au stade du 20Août.

e match en retard entre le Chabab et la JSK, a été suivi scrupuleusement par le staff technique et les dirigeants. Au vu de ce match, Sâad Hadj Mansour a une idée sur la manière dont il fera évoluer sa formation, sachant que le résultat d’Alger aura une incidence particulière pour la suite de sa mission avec les Hamraoua. Le président AbdelIllah a insisté auprès du staff technique et donc de Hadj Mansour en premier lieu, pour trouver les failles dans le comportement de l’équipe et les combler afin que le MCO redevienne une équipe qui puisse trouver le chemin des victoires. En ce qui concerne la préparation de ce choc, signalons que

Le milieu de terrain récupérateur, Madjid Benatia, sera absent une quinzaine de jours pour cause de blessure. C’est ce qu’a déclaré le médecin du club, après avoir fait passer une IRM au joueur. Rappelons que Benatia a été blessé aux adducteurs au cours du match de samedi dernier contre le MCEE. Heureusement pour le Mouloudia, l’absence de Benatia coïncide avec le retour d’une suspension de 3 matchs de l’autre milieu récupérateur, Tahar Mohamed, et de Sebbah Zine El Abidine, qui avait purgé un match de suspension (El Khroub) et qui n’avait pas été convoqué la semaine dernière par Hadj Mansour.

L

L

Benatia absent deux semaines

Hadj Mansour pourrait changer de schéma tactique

Ayant constaté que le milieu de terrain ne brille pas de mille feux et qu’il peut lui être reproché les buts encaissés jusque là, le coach oranais a laissé entrevoir un changement de stratégie en opérant avec trois arrières centraux face au CRB. Le poste de 3ème défenseur axial serait dévolu à l’ancien blidéen, Abderaouf Zemmouchi, qui a repris les entraînements depuis une quinzaine de jours et qui semble prêt à faire ses grands débuts avec le Mouloudia. Pour Hadj Mansour et le MCO, un seul ultimatum : ne pas perdre. A. B.

Zidane : «Le CRB est un gros morceau»

«Le Chabab a démontré mardi, qu’il était une équipe qui est en train de faire de gros progrès. Il est naturel qu’il ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Pour notre part, nous devons impérativement faire un résultat positif afin de nous réconcilier d’abord avec nous-mêmes, puis avec nos supporters. Généralement, nous jouons mieux à l’extérieur, parce que nous n’avons pas la pression du public. Je pense que nous serons capables de revenir à la maison avec, au moins, le point du nul, ce qui nous rassurera itpour la suite de la compétition.»

Solinas : «Mes joueurs sont à féliciter»

e CRB a réussi l’essentiel en gardant les trois points du match contre la JSK à la maison et ce, même si c’est avec un seul but, inscrit dans les dernières minutes de la partie. Pour l’entraîneur en chef des Rouge et Blanc, c’est «une victoire méritée.» Les équipiers de Lahmar sont rentrés sur le terrain avec une seule idée en tête, celle de faire ce qu’il faut pour assurer que le gain du match reste à la maison. L’entraîneur Solinas pense que de ce succès est mérité et dira: «C’est la victoire de la détermination. Tout le monde croyait que l’issue du match va connaître un score de parité de zéro partie, mais mes joueurs ne l’entendaient pas de cette oreille. Ils ont cru et ce, jusqu’au coup de sifflet final.» Il faut dire que c’est le temps additionnel ajouté par Bouster, l’arbitre de la partie qui a permis aux Algérois d’ouvrir la marque. N’empêche que pour le coach, le CRB avait l’opportunité de marquer bien avant et le fera comprendre en déclarant : «On s’est procuré quatre à cinq occasions en première mi-temps qu’on a mal exploitées. En seconde période, on a tenté d’arriver à la cage de l’adversaire, mais il faut dire qu’en face de nous, il y avait une équipe coriace de la JSK qui était venue pour défendre ses couleurs.» Comme à ses habitudes, Solinas complimente ses capés et lance : «Je félicite mes joueurs ainsi que le public qui n’a pas cessé de

pousser son équipe jusqu’à la fin de la partie.» Ainsi donc, c’est difficilement que le Chabab a gagné contre la JSK. Les fans étaient un peu déçus car ils attendaient à un score lourd comme l’an dernier, mais après tout, le plus important, c’est les trois points gagnés qui renforceront la position du CRB dans le classement. Après ce résultat,

le CRB confirme sa bonne santé. Avec deux matches joués à domicile et gagnés ainsi qu’un nul ramené de l’extérieur, on peut dire que les gars de Laâquiba attaquent en force ce début de saison. Ce qui leur permet d’être troisième au classement. M. A.

SLIMANI : «Marquer le but de la victoire, c’est splendide»

Avant que l’homme en noir Bouster, n’envoie les 22 acteurs aux vestiaires pour la pause-citron entre les deux mi-temps, précisément lors du temps additionnel qu’avait ajouté l’arbitre, Slimani rate un but tout fait. Le ballon revient des mains d’Asselah sur les pieds de Slimani qui, face à une cage vide, rate comme un débutant l’ouverture du score. Mais, avant la fin de la partie, ce dernier se rachète en rectifiant le tir et c’est aussi dans le temps additionnel de la seconde partie, que Slimani offre à sa galerie le but de la victoire. Le joueur ne cachait pas sa joie, surtout que juste après, l’arbitre met fin aux débats, ce qui voulait dire que le CRB a gardé les trois points chez lui. A cet effet, Slimani dira : «Je suis très heureux bien sûr, d’avoir marqué. Mais, ma joie est grandiose, car on a gagné. En fait, marquer le but de la victoire est splendide. Je ne peux pas décrire ce que j’ai ressenti à ce moment là.» L’an dernier, Slimani a marqué trois buts à la JSK lors du fameux 7-1. Tout le monde s’est dit que le joueur est devenu la bête noire des Canaris, mais Slimani n’est pas du même avis et le formulera ainsi : «Si on trouve que c’est le CRB qui est devenu la bête noire de la JSK, je suis d’accord, mais je suis contre le fait qu’on dise que c’est Slimani la bête noire. Moi, je fais partie d’une équipe qui travaille ensemble pour un seul objectif, celui d’apporter de la joie à nos fans.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Aouamer : «J’ai eu une explication avec le coach»

Il a joué le premier match de la saison avec le CRB, mais depuis RAS. Face au WAT, il était dans la liste des convoqués et contre la JSK il était écarté. Serait-ce la prestation limite qu’il avait proposée lors du match d’ouverture qui l’a mis hors service ? Pour avoir des explications, on a contacté l’ex-arrière droit de l’USMH afin d’éclairer notre lanterne. Aouamer dira : «J’ai eu une explication dans ce sens avec le coach. En fait, le coach m’a fait savoir qu’il ne veut pas s’aventurer en m’alignant surtout que ma blessure n’est pas rétablie à 100%. Il m’a fait comprendre que je me dois de bien me soigner ; après quoi, je reviendrais sans soucis à la compétition. Je pouvais jouer quelques minutes à Tlemcen, mais le coach a jugé qu’avoir plus de temps serait la meilleure solution.» Mais, alors pourquoi ne figurait-il pas dans la liste des 18contre la JSK puisqu’il pouvait jouer quelques minutes comme il le dit. Aouamer explique: «Ecoutez, comme j’ai ressenti des douleurs, j’ai préféré rester aux soins et donc, je n’ai pas voulu rejoindre mes équipiers à l’hôtel.» Donc, pas de colère en l’air, selon Aouamer, mais juste un peu de répit pour bien guérir avant de revenir en force pour la suite du championnat. On verra bien dans les prochaines journées si Aouamer peut reprendre sa place ou mis à l’écart comme il se dit ces derniers temps. M. A.


LIGUE 1

Ghalem affirme que seule la victoire intéresse son équipe face à la JSMB d’autant plus que l’ASO n’entend pas rater chez elle.

Ghalem : «On se surpassera pour battre Béjaia»

NAHD où vous avez manqué de lucidité. Mon erreur pourrait arriver à n’importe quel gardien du monde. Il est vrai que je m’en suis voulu par la suite mais tout est rentré dans l’ordre car je n’ai pas manqué d’encouragements de mes coéquipiers et du staff technique qui m’ont félicité pour ce qui est de ma prestation. Par la suite, je me suis ressaisi et j’ai réussi à arrêter plusieurs balles chaudes par la suite et cela prouve que je n’étais nullement abattu. La JSMB, vous y pensez? Bien sûr que oui et on travaille d’arrache-pied pour être à la hauteur le jour du match. C’est vous dire la concentration qui prend place. C’est un match difficile et important pour les deux équipes qui aspirent continuer sur leur voie chacune et même terminer en beauté la phase de l’aller. On n’a pas le droit de lâcher prise et pour cela, nous devons engranger le maximum de points de la victoire qui nous intéresse au plus haut point. La JSMB, c’est du solide, un avis ? La JSMB est une grande équipe mais nous aussi vu que notre effectif ne manque pas de qualité mais, elle n’est pas infaillible. .Nous nous battrons sur le terrain pour gagner ce match auquel on se prépare comme il

Batna en Un mot sur ce but face au

11

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

se doit et on travaille durement pour ne pas lâcher prise. On fait confiance à nos supporters qui seront là pour nous apporter leur soutien comme d’habitude. L’ASO n’arrive pas à confirmer, comment voyez-vous les choses? Je crois qu’il faut nous donner un certain temps et être indulgents avec nous. Il faut que les supporters sachent que les choses ont changé

I

l est vrai qu’il y avait une pression énorme qui pesait sur les épaules des joueurs et staff technique, mais cela s’est aussitôt dissipé avec cette précieuse victoire sur les Algérois, et la nomination de Rachid Bouarrata comme entraîneur, un monsieur qui n’est pas à présenter, détenteur d’une riche carte de visite. Aussitôt installé, le coach constantinois pense déjà au prochain match qui s’avère un derby de l’Est. Le déplacement de samedi sera la première occasion pour Bouarrata de diriger le CSC, et ne compte pas y aller en touriste. C’est un sentiment affiché par tous les joueurs qui veulent rester sur cette dynamique qui les a animés face aux Algérois, et pourquoi ne pas rêver et revenir avec un bon résultat. Mais, connaissant Bouarrata, il trouvera sans doute les mots pour revigorer ses protégés, et leur concocter une bonne stratégie qui leur permettra de gagner.

Bouarrata démarre son chantier

Depuis l’arrivée du nouveau coach, Rachid Bouarrata, à la tête des Sanafir, la méthode de travail a complètement changé. Au lendemain de sa prise de fonction, un biquotidien a été programmé ainsi que le volume de travail a été légèrement augmenté par

ZAZOU S’ENTRAÎNE AVEC LE GROUPE

Bourahli, un atout dont attend beaucoup

Bourahli, auquel Saâdi n’a pas encore donné la moindre chance malgré le visage présenté par l’attaque en trois matches, est attendu pour être aligné face à la JSMB, ce samedi. Même si Seguer s’avoue être le meilleur parmi ses compères du secteur offensif, il n’en demeure pas moins que l’ex-avant centre du CAB jouisse de qualités techniques à même de lui permettre d’être le meilleur second à Seguer en pointe de l’attaque. Il est vrai que Saâdi ne cesse de parler de son attaquant mais il ne l’aligne pas. D’aucuns estiment que Saâdi

ligne de mire Un peu libérés avec la victoire acquise face au MC Alger, les poulains du néo-entraîneur des Vert et Noir, Rachid Bouarrata, entrevoient les rencontres à venir avec plus de sérénité.

avec ce statut de tenant qui motive nos adversaires à être plus accrocheurs avec nous. Il y a aussi le fait que ce n’est que le début de la saison et puis, il n’y a pas le feu à la maison d’autant plus que face au NAHD, nous avons réussi à revenir avec un point. Les choses iront mieux à l’avenir et l’équipe retrouvera son niveau dans les prochains matches, je vous le promets Entretien réalisé par Z.Z

guette le meilleur moment pour lancer dans le bain son poulain alors que d’autres donnent entièrement raison au coach qui pourrait attendre que Bourahli soit en possession de tous ses moyens étant donné qu’il a fini la saison passée avec une blessure. Jouissant d’un sens du but qui lui a donné une grande notoriété lorsqu’il évoluait au CAB, ce joueur, qui était pisté par plusieurs clubs la saison passée, a choisi de relancer sa carrière à l’ASO où il entend jouer ses cartes à fond pour réussir à se frayer un chemin parmi le onze.

Saâdi, qui le voulait pourtant lorsqu’il était à l’USMA, a étonné plus d’un à Chlef en ne lui ayant pas donné sa chance jusqu’à présent. Attend-il que cet élément soit prêt sur tous les plans dont celui de l’adaptation ? Saâdi voudrait-il que cet attaquant effectue son baptême du feu avec la hargne de réussir ses débuts, ce qui le motivera davantage à lutter fort sur le terrain pour briller de mille feux ? Des questions qui ne cessent de tarauder l’esprit des supporters. Z. Z.

L’arrière gauche Zazou, qui a ressenti des douleurs avant le match face au NAHD auquel il n’était pas convoqué, a repris avec ses camarades et semble sur pieds. La question qui se pose est : le reverra-t-on en titulaire après la prestation remarquable de Aouamri qui a réussi deux grandes prestations face au CSC et au NAHD ?

Publicité

rapport aux séances précédentes. Bouarrata a tenu à lancer un message clair à ses joueurs leur demandant de se concentrer uniquement sur le travail et sur la prochaine confrontation face aux Aurésiens du CAB. Il veut frapper un grand coup en allant à Batna jouer le trouble-fête et ramener un bon résultat dans ses bagages. Ce serait le scénario idéal pour un bon commencement, il nous déclara en outre : «On va jouer crânement nos chances. On ne va pas se mettre la pression, notre objectif est, bien sûr, le maintien parmi l’élite avec une place honorable, mais tout ce qui vient après et qui est bon pour nous, ce n’est que du bonus et on ne va pas cracher dessus.»

Un biquotidien pour évaluer l’état physique de chaque joueur

Le technicien, qui avait suivi la rencontre qui avait opposé le CSC au Mouloudia d’Alger, avait omis d’émettre un quelconque avis sur la forme de chacun des joueurs, mais s’est contenté de dire que la pâte existe et qu’il faudrait seulement la bien façonner. En commençant son travail, Rachid Bouarrata, en homme averti, a voulu avant d’entreprendre le véritable travail, évaluer chacun de ses joueurs pour définir un programme de travail qu’il lui permettra par la suite de suivre l’évolution de chacun d’eux. Mais là, on est en pleine compétition, il faudrait préparer les rencontres, difficiles les unes comme les autres, dans de bonnes conditions, et, c’est à l’entraîneur d’entrer en jeu. Lamine B.

Maracana N° 1536— Jeudi 29 Septembre 2011 - Anep N° 877 674

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

LES SUPPORTERS

S’INTERROGENT...

A 48 heures du déroulement du match contre l’ASO, les supporters béjaouis ne cessent de s’interroger sur certains points considérés comme zone d’ombre. Nous avons essayé de les cerner et les exposer. Lui en est juge.

KACEM SERA-TIL DE LA PARTIE ?

Tous les supporters s’interrogent si le milieu béjaoui sera convoqué pour ce match. L’on se rappelle que face à l’Entente, Kacem n’a même pas fait figure des 18. Pour ce match contre Chlef, les choses vont bon train et tous estiment que Kacem mérite amplement d’être aligné.

DJEBARAT PERSISTERA-T-IL DANS SES SORTIES HASAR-

DEUSES ?

L’un des artisans de la 2e place, lors de la saison précédente, gardien de grande qualité, Yacine Djebarat est le sujet de certaineses discussions contradictoires. Si, certains estiment qu’il demeure indétrônable, d’autres par contre, s’inquiétent de plus en plus, sur ses sorties hasardeuses. Aussi, ils se demandent si l’entraîneur des gardiens a réussi à corriger cette lacune ?!

GASMI SERA-TIL ALIGNÉ ?

Absent lors du match contre l’ESS, Gasmi, blessé, pourrait ne pas faire partie du onze rentrant. Mieux encore, les supporters se demandent si le joueur en question dont l’absence comence à se faire sentir, sera de la partie et fera part de son expérience dans un match où l’expérience peut être d’un apport considérable. Les dernières nouvelles parlent d’une autre défection du buteur béjaoui. Alors, attendons pour voir...

LIGUE 1

Les Béjaouis ne jurent que par la victoire Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

A 48 heures du fameux match entre le champion sortant et son dauphin, les pronostics vont bon train. Mieux encore, les camarades de Maïza, qui se sont entraînés durant la semaine, ont été concentrés sur le match et nous ont donnné même l’impression qu’ils étaient décidés à continuer sur leur lancée.

“C’

est un match comme tous les autres. Nous sommes en train de le préparer et bien entendu, si on trouve l’occasion de nous octroyer les 3 points, on ne va pas se faire prier...”, nous a affirmé Boucherit qui ajoutera : “Nous irons à Chlef en conquérants. L’ASO est un gros calibre. Aussi, il faudrait se méfier de cette équipe et être vigilants et prudents.” Cependant, les Vert et Rouge, qui semblent avoir pris goût aux succès, sont unanimes pour dire que la rencontre sera difficile, à plus d’un titre. Et dans ce contexte, il nous dira : “L’ASO n’est plus à présenter. C’est une équipe stable et solide dans tous ses compartiments. Cela ne veut pas dire que nous allons nous déplacer en tant que victimes, loin de là, nous irons pour arracher les 3 points.” Depuis quelque temps déjà, tous les discussions s’articulent autour de cette confrontation. Tous s’accordent à dire que ce match représente un grand intérêt pour les Vert et Rouge car, en cas d’un résultat positif, ce

sera alors, un tournant dans la suite de cet exercice. Avec tous ces interlocuteurs, nous avons senti cette hargne et ce désir de faire le résultat que tous les supporters attendent d’eux : “Nous nous sommes bien préparés pour le match. La mission sera difficile mais, nullement impossible. L’ASO est une équipe qui a ses points forts mais, aussi, ses points faibles. Nous essayons de profiter de leurs erreurs pour faire le meilleur résultat possible...”, nous ont avoué certains joueurs. C’est dire que les Vert et Rouge ne jurent que par la victoire et le résultat enregistré contre l’Entente de Sétif, lors de la journée précédente, leur a donné plus de confiance, de poids mais aussi, leur a permis de croire en leurs capacités.” “Nous irons à Chlef pour gagner...”, résonnent en choeur”, les supporters. Le compte à rebours a commencé. Les Béjaouis retiennent déjà leur souffle.. A. Z.

Plus d’un milliard dans les caisses

Les caisses du club viennent d’être reflouées, suite à la subvention débloquée par la Fédéraion à tous les clubs de ligues 1 et 2. En effet, 1 milliard 250 millions de centimes ont été versés dans les comptes du club béjaoui. Une véritable bouffée d’oxygène pour le club de Yemma Gouraya, secoué, ces derniers temps, par un problème d’argent.

Affaire N’Djeng : la JSMB saisit la FAF

L’argent du transfert de N’Djeng tarde à rentrer dans les caisses du club. Aussi, les dirigeants béjaouis ont décidé de saisir la FAF qui, à son tour, aurait saisi la FIFA pour régler le contentieux qui commence à prendre de l’ampleur de par le temps. Selon Boualem Tiab, le problème se poserait au niveau du club de Tunisie, l’EST qui a bénéficié des services de N’Djeng...

BOUALI OÙ LE PARI DES... GRANDS ! Dans un match à six points et où le vainqueur signera son “ancrage” dans l’exercice de cette saison, l’entraîneur Bouali a, jusque-là, réussi à faire taire tout le monde, y compris ceux qui ne font que des analyses logiques, et ceux qui critiquent de la manière la plus juste, mais aussi, ses détracteurs qui, du matin au soir, ne font que pérorer .

C

ontre l’ASO, le coach béjaoui risque gros. L’adversaire, le champion sortant a gardé la majorité de ses éléments de la saison passée. Un adversaire difficile à manier sur son terrain et qui, de surcroit, pratique du beau football. Aussi, Bouali va devoir relever

le défi et prouver, une fois de plus, que son équipe va bien, grâce à son travail, sujet de toutes les critiques, d’ailleurs. Un véritable pari pour l’entraîneur des Vert et Rouge qui, avouons-le, n’a jusque-là, rencontré que des équipes à sa portée. Que ce soit les deux nouveaux promus, le CSC et le NAHD, on retient l’Entente qui n’est plus cet ogre qu’il craint. Tous les observateurs sportifs s’interrogent maintenant si cette fameuse stratégie de jeu de Bouali qui a divisé la famille des Vert et Rouge, sera-t-elle rentable face aux grosses pointures de la trempe de l’ASO ? Bouali dit oui. Seulement, il faudrait qu’il le prouve. Et pour le prouver, il faudrait qu’il réalise un bon résultat. “Peu importe la manière”, doit se dire, l’ex-entraîneur du WAT. “L’essentiel est de continuer sur cette lancée et par la suite, on verra.” “A vrai dire, Bouali vise un gros pari. Il veut rééditer l’exploit de Sétif même si, entre les deux équipes, la différence est

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

de taille. Seulement, pour lui, seul le résultat est important pour mettre fin à la méfiance de tous les supporters, vis-à-vis de lui et, pour faire taire tous ceux qui jusqu’à présent n’ont fait que critiquer à tort ou à raison”, nous dit-t-il haut et fort... Un véritable pari des grands où il n’est pas prévu de le perdre. Car ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que devant l’ASO, toute la préparation qui s’est déroulée, notamment, en Tunisie, va être mise à nu et on aura l’impression que Bouali sera dans l’obligation de montrer ce qu’il avait fait, jusque-là, avec son équipe. Contre Chlef, Bouali n’aura d’autre alternative que de faire un résultat qui, pour un laps de temps, sera indéterminé, fera de lui, l’heure de la JSMB, à l’état actuel des choses... Un pari qu’il aura, alors, gagné et où il aura à prouver la grandeur des hommes ! A. Z.


LIGUE 1

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

«Je suis fier des débuts de mon équipe»

13

TIAB FAIT LE POINT :

Après une absence de quelques semaines où il s’est rendu en France pour des soins, le président de la JSM Béjaia, en l’occurrence Boualem Tiab, était de retour lundi dernier. Il a profité pour rendre visite à son équipe à l’occasion de la séance d’entraînement de mardi dernier, et il a eu une petite discussion avec les membres du staff technique et les joueurs, comme il a en abordé quelques points liés à son équipe, avec les représentants de presse. «Nous sommes en train de réaliser un bon début de saison »

Aussi, abordant la série de résultats positifs que son équipe est en train de réaliser actuellement, le boss béjaoui dira que «certainement, nous sommes en train de réussir un bon début de saison, car, on a déjà arraché deux victoires et un match nul ; c’est un parcours positif bien que le chemin reste encore long. Personnellement, je suis satisfait de ces résultats et j’espère que ça va durer pour nous.»

«On tentera de continuer sur cette lancée»

Par ailleurs, tout en se montrant satisfait des résultats enregistrés jusque là, Tiab affirmera que «les résultats arrachés jusque là sont positifs pour nous, dans la mesure où ils nous ont permis d’occuper la deuxième place du classement avec sept points. Mais, on doit faire le maximum pour rester sur cette dynamique des résultat positifs, aussi longtemps que possible et continuer sur cette lancée, car nous sommes sur la bonne voie et c’est l’essentiel pour un début de saison.»

«J’ai vu le match face

à l’ESS sur le petit écran»

Evoquant le match face à l’ES Sétif, le président de la JSMB a affirmé qu’il n’a pas raté l’occasion de sa retransmission sur le petit écran. «Effectivement, j’ai vu le match sur le petit écran et je ne vous cache pas que j’étais heureux que mon équipe ait réussi à revenir avec cette victoire qui nous sera d’un grand apport pour la suite du parcours. D’ailleurs, le rendement de l’équipe a été à la hauteur et il s’est amélioré par rapport aux rencontres précédentes et c’est tant mieux pour nous.»

«On doit confirmer face à l’ASO»

«Notre objectif demeure toujours le podium»

«Je ne m’attendais pas au retard accusé par l’arrivée de l’argent du transfert de N’Djeng»

Nous avons profité de l’occasion pour évoquer avec lui de l’affaire de l’argent du transfert de N’Djeng, cet été, à l’Espérance de Tunis. Pour cela, Tiab dira que «franchement, je ne m’attendais pas à ce retard accusé de l’arrivée de l’argent, dans la mesure où nous allons faire de notre mieux pour aider l’Espérance de Tunis à qualifier le joueur pour la ligue des champions. Néanmoins, aux dernières nouvelles, cette affaire est en train de trouver une solution puisqu’une partie de cet argent (350 000 euros) devrait arriver dans les caisses du club très prochainement en attendant la deuxième partie.

Depuis le début de cet exercice, c’est la première fois que les Vert et Rouge vont affronte une grosse pointure, qui a l’intention de défendre crânement son titre. Aussi, les puristes et les observateurs sportifs s’interrogent sur la stratégie que va adopter Bouali en vue de surprendre son adversaire... Un défi à relever, mais à quel prix ?

CHLEF SERA-TELLE UN TOURNANT DÉCISIF POUR LES VERT ET ROUGE ?

Par ailleurs, tout en jugeant que les résultats réalisés jusque là sont motivants pour la suite de la compétition, le premier responsable du club de Yemma Gouraya, estime que «certes, les résultats réalisés jusqu’à là sont positifs, mais on doit confirmer face à l’ASO Chlef ce week-end. Certes, la tâche ne sera pas facile, néanmoins les joueurs se ont déjà le moral au beau fixe et sont décidés à réussir un autre bon résultat lors de ce déplacement.»

A propos de l’objectif du club, les dirigeants de la JSMB n’ont pas changé de stratégie, puisque l’objectif prioritaire du club actuellement demeure le podium. C’est ce qu’a affirmé le président Tiab. «Comme on s’est déjà entendu avec le staff technique et les joueurs, notre objectif n’a pas changé et demeure toujours le podium. Nous visons à faire mieux que la saison précédente et nous jouerons pour l’une des trois premières places au classement.»

QUEL JEU ADOPTER FACE À UN CHAMPION ?

«Yabeun est un bon élément»

Abordant le rendement de ses joueurs, le président béjaoui, à l’instar des observateurs et des fans du club, s’est montré satisfait du rendement de son nouveau joueur camerounais Yabeun, qui a réussi à inscrire deux buts. «Effectivement, l’attaquant Yabeun est en train de réussir un bon début de saison, malgré le fait qu’il vient juste d’arriver. D’ailleurs, cela est une bonne chose tant pour lui que pour l’équipe, puisque les deux buts qu’il a inscrit vont le motiver pour la suite du championnat. Cela confirme aussi que nous avons de la chance avec les joueurs camerounais : tant mieux pour nous».

«On a chargé Medane de nous chercher un autre joueur africain»

Yabeun est en train de livrer actuellement semble pousser les dirigeants du club, à leur tête, le président Tiab, à chercher d’autres joueurs de ce profil. «On a chargé le manager Medane de nous chercher un autre joueur africain pour renforcer notre équipe lors du mercato hivernal. Pour cela, on espère dénicher un joueur qui pourrait nous donner un plus à l’avenir.»

«On a besoin de l’aide des autorités locales»

Profitant de cette opportunité qui s’est présentée à lui, le président Tiab a tenu à lancer un appel en direction des autorités locales ainsi qu’aux industriels de la région pour venir en aide à son équipe, qui, selon lui, demeure dans un grand besoin, et ce, afin de se permettre d’atteidre les objectifs tracés et honorer la région. Sadek Ait Slimane

Néanmoins, la bonne prestation que

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Contre l’ASO, les camarades de Maïza sont appelés à obtenir un bon résultat afin de confirmer, d’abord leur bonne santé et entamer ensuite une nouvelle ère. Aussi, les supporters se demandent si un résultat positif face au champion sortant n’ouvrirait pas à leur équipe d’autres prspectives, à même d’afficher clairement leur objectif, le titre ? Pourquoi pas, s’interrogent les supporters ?

SERONT-ILS NOMBREUX À... CHLEF?

A Chlef, tous veulent savoir si les Vert et Rouge seront portés par leurs fidèles supporters. Ces derniers serontils du voyage pour apporter leur soutien à leur équipe et veulent-ils être, effectivement, le 12e homme dont auront besoin les camarades de Maïza dans de telles circonstances...? A. Z.


14

V S

DÉPART AUJOURD’HUI À 8H30 POUR BOUHNIFIA

Aujourd’hui, à 8h30, les camarades de Defnoun se déplaceront par route à Bouhnifia. Une fois sur place, ils auront droit à une légère séance de travail, avant de prendre leurs quartiers dans l’hôtel des PTT de la ville. Ils passeront la nuit d’avant-match dans cet établissement, et demain ils rejoindront la ville de Tighennif pour croiser le fer avec le SA Mohammadia, au stade de l’OPOW pour le compte de la 4e journée du championnat de la ligue 2.

Les Blidéens optimistes «Nous sommes condamnés à remporter les 3 points de la victoire face au SAM demain, nous n’avons pas le choix, et un autre résultat autre que la victoire mettra l’équipe dans une situation embarrassante.

ont fait la même école du SAM. Mais le jour du match, chacun de son côté gardera les sentiments dans les vestiaires en faisant preuve de professionnalisme.

os supporters ne nous pardonneront pas un autre un autre échec», nous a déclaré le défenseur axial Defnoun, qui aura la tâche de diriger l’arrière-garde blidéenne. Quant au milieu récupérateur Belloucif, ce dernier nous dira : «C’est un match à ne pas rater, après notre défaite face à l’OMédéa, nous n’avons plus le droit à l’erreur, nous devons battre le SAM et revenir avec les 3 points de la victoire.»

L’international espoir, Belkhiter Mokhtar, en regroupement avec la sélection olympique au centre sportif de Sidi Moussa, a reçu le feu vert du coach Aït Djoudi pour rejoindre son club. En l’absence du latéral droit Yaghni, blessé, Belkhiter aura l’opportunité de reprendre sa place dans le onze blidéen.

N

Hamia face à ses excoéquipiers

L’enfant du SAM, Hamia Mohamed, qui avait rejoint les rangs de l’USMB lors de la saison 2010/2011 retrouvera demain, lors de la confrontation entre le SAM et l’USMB, ses ex-camarades, qui

Belkhiter sera du voyage à Tighennif

Hier exercices d’application face aux buts

Dans l’espoir de retrouver l’efficacité qui fait défaut dans les rangs des Blidéens, le coach Latrèche a programmé des exercices axés essentiellement sur l’efficacité de la ligne d’attaque, et a axé son travail psychologique à l’approche du match.

Opération rachat pour le Sarii

Après le revers concédé face à l’USM Annaba, les poulains de Biba doivent une revanche à leurs supporters, et ce, à partir de demain face à l’USM Blida, rencontre placée sous le signe du rachat.

L

es supporters samistes, qui n’ont pas manqué de manifester violemment leur colère après 3 défaites consécu-

tives, ne toléreront sûrement pas un autre faux pas. Conscients de cette situation, les Samistes prennent très au sérieux le match devant l’USM Blida qui se jouera à Tighennif sans la présence du public, et c’est ainsi qu’ils ont choisi le stade Meftah Oued de Mascara pour travailler dans la sérénité et s’habituer au tartan qui ressemble à celui de Hassaïne Lakhel de Tighennif. Ainsi, les joueurs se sont entraînés dans le calme, et le staff a axé beaucoup

MESBAH : «Seuls les trois points comptent»

Pour le défenseur latéral gauche, Ennouar Mesbah, la défaite de vendredi dernier face à l’USMAnnaba fait partie du passé. Il dira également que ses coéquipiers et lui-même focalisent pour l’heure leur attention sur le match à venir face à l’USMBlida. Le n°12 samiste estime que son équipe est dans l’obligation d’empocher les 3 points de la victoire.

Encore une déception cette fois-ci face à l’USMAnnaba... C’est vrai, on vient de subir une autre contre-performance, la 3e d’affilée, mais je suis sûr qu’elle n’aura aucun impact sur le mental des joueurs ; il est vrai que la défaite est amère, mais cela ne nous empêchera pas de réagir face à l’USM Blida.

LIGUE 2

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

Votre position au classement ne vous inquiète-t-elle pas ? Il est sûr que nous sommes inquiets, aucun joueur n’aime voir son équipe dans le bas du tableau ; maintenant, il ne sert à rien de se lamenter, il faut savoir comment sortir l'équipe de la zone dangereuse, il faut réagir dès maintenant avant qu’il ne soit trop tard. Votre équipe est donc appelée à le faire dès vendredi face à l’USMBlida ? Il est très important pour nous de goûter à la victoire à l’occasion de la réception de l’USM Blida, car nous n’avons plus le droit à l’erreur, on n’aura plus de circonstances atténuantes, cette fois-ci seuls les points comptent pour sortir l’équipe de l’ornière, il n’est pas question de laisser l’occasion à notre adversaire de négocier à son avantage l’issue de la rencontre. A. L. B.

plus sur le volet psychologique. L’équipe, qui est en regroupement à Mascara depuis mardi dernier, s’est entraînée au complet, à l’exception du gardien Ghariche Kada, qui est toujours aux soins, après avoir contracté une blessure à l’épaule lors du match de la 2e journée face à l’USMBA. Certes, la rencontre ne va pas être facile, d’autant plus que Blida qui reste sur une défaite amère concédée face à l’Olympique de Médéa la journée précédente, sortira sans aucun doute sa grosse artillerie pour décrocher le meilleur résultat possible de son déplacement Tighennif. Donc, le SAM est averti et une autre contre-performance compliquera davantage sa situation. Aoun Laïd Boualem

Vivez le championnat de Ligue 2 avec

Patrick

Equipes 1. MO Béjaïa 2. USMB Abbès 3. CA B.B.Arreridj 4. JS Saoura 5. O. Médéa 6. ASM Oran 7. ES Mostaganem 8. RC Kouba 9. MSP Batna 10. USM Annaba 11. US Biskra 12. AB Merouana 13. USM Blida 14. MO Constantine 15. Paradou AC 16. SA Mohammadia

Une séance de travail sans staff médical

La séance d’entraînement d’avant-hier s’est déroulée sans staff médical, et les observateurs présents ont été intrigués de voir les Vert et Blanc s’exercer sur la pelouse du stade Zarouri d’Oued El Alleug, où il y avait uniquement sur la main courante le garde-matériel et deux dirigeants qui assistaient à la séance de travail, mais aucun membre du staff médical. Le staff technique et les joueurs étaient touchés moralement, car en cas de blessure ils ne pouvaient pas être secourus à temps durant cette séan-

ce. L’USMB étant devenu un club professionnel, il ne devrait pas d’être géré d’une façon anarchique, d’autant plus que l’équipe prépare un match important ce week-end face au SA Mohammadia. T. A.

Kerfali : «On doit se ressaisir»

L’ex-joueur de la JSM Chéraga, Kerfali Fateh, touché dans son amourpropre après la défaite de son équipe face à l’O Médéa, pense que c’est un accident de parcours. Il pensse que l’USMB a les moyens de se ressaisir et se relancer dans la course au titre. Comment se présente pour vous ce déplacement au SA Mohammadia ? C’est une rencontre très difficile et importante pour les deux équipes, au vu de leur position au classement général, et qui veulent se réhabiliter de leur dernier échec ; pour notre part, on doit attaquer ce match avec beaucoup de sérieux pour décrocher les 3 points de la victoire et faire plaisir à nos supporters. Cette rencontre est importante pour vous, pourquoi ? Son importance est liée par l’obligation de nous racheter, après notre

défaite contre l’O Médéa qui a semé le doute dans nos rangs, et une victoire contre le SAM nous remettra sur les rails pour aborder la suite du parcours dans les meilleures conditions, nos supporters n’accepteront pas un autre revers qui anéantira nos chances à la course au titre. Comment voyez-vous l’issue de ce match face au SAM ? D’entrée, nous ne devons pas laisser l’initiative à notre adversaire, nous irons rendre visite au SAM avec la ferme intention de jeter toutes nos forces dans la bataille pour remporter ce match. Le match se déroulera à huis clos à Tighennif, un mot ? C’est une aubaine qui se présente pour nous, nous devons l’exploiter, car nous jouerons sans pression sur terrain neutre, ces deux atouts sont en notre faveur, ce qui nous poussera à ne pas rater cette occasion de remporter les trois points de la victoire. Entretien réalisé par Tahi Ahmed

PROGRAMME DE LA 4e JOURNÉE

Vendredi 30 Septembre 18H00 18H00 16H00 16H00 16H00 16H00 16H00 18H00

Pts 09 07 07 06 06 05 04 04 04 03 03 03 03 03 01 00

J 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03

CABBA/JSS ESM/MSPB SAM/USMB ASMO/USMAN USB/USMBA PAC/OM ABM/RCK MOC/MOB

G 03 02 02 02 02 01 01 01 01 01 01 01 01 01 00 00

BRAHIMICHEBALLAH-KADEM BOUSSETER-HACI-HAMOU BOUCHAMA-BOURAHLA-BOUDEBOUZ BABOU-SCHAMBY-BOUZAGHOU NECIB-HADJAJDI-MAGHLOUT GHORBAL-NACERI-SERRADJ SAIDI-HADJ SAID-REZGUANE FETTOUCHE-AYAD-HELLAL

N 00 01 01 00 00 02 01 01 01 00 00 00 00 00 01 00

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

P 00 00 00 01 01 00 01 01 01 02 02 02 02 02 02 03

BP 06 05 02 07 04 02 04 03 02 02 02 03 02 02 03 01

BC 02 01 00 02 02 01 03 03 03 02 03 06 05 06 06 06

Diff +04 +04 +02 +05 +02 +01 +01 +00 -01 +00 -01 -03 -03 -04 -03 -05


LIGUE 2

Pour une première à Hydra

Il règne actuellement une ambiance bon enfant chez les Pacistes après le résultat obtenu contre le RCK. Et pour les motiver encore plus pour la confrontation de demain face à l’OM, la direction a remis une somme de 25 000 DA à chaque joueur.

L

es camarades de Chenah savent que cette rencontre ne sera pas de tout repos pour eux face à un adversaire qui reste sur une série de victoires. Il se déplacera à Hydra avec la ferme intention de continuer sur sa belle lancée. Les Jaune et Bleu ne pensent qu’à ce match pour arracher une précieuse victoire à domicile. «Nous avons réalisé un bon match contre le RCK, et nous sommes passés tout près de la victoire. On aura cette fois en face un OMédéa tout auréolé de ses derniers résultats qu’il essayera de confirmer. C’est à nous de faire tout ce qui est en nos moyens pour gagner et repartir ensuite en force», estime Djiad. «Les Pacistes semblent décidés à freiner l’élan des gars du Titteri «Médéa» est en forme en ce début de saison, mais nous n’avons pas d’autre choix que la victoire»,

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

affirme-t-il. C’est une rencontre difficile pour les deux teams. D’un côté, les locaux veulent améliorer leur classement, de l’autre, les Médéens tenteront le tout pour le tout pour surprendre les Algérois afin de rester en contact des premiers.

Les supporters médéens seront présents en force

Les supporters de l’OMédéa seront présents en grand nombre pour soutenir leur équipe.

Match spécial pour Benmedour

Lors de ce PAC-OM, ce sera l’occasion pour l’actuel gardien de but médéen Mounir Benmedour, de retrouver le stade Hydra et ses excoéquipiers du Paradou. A rappeler que cet élément a porté durant de longues années les couleurs pacistes avant de tenter sa chance à Médéa. A. O.

TIBOUTINE : «Je continue à bosser»

Le défenseur latéral Tiboutine, n’est pas du tout perturbé par sa non-convocation face au RCK. «C’est une décision du staff technique que je dois respecter. Je me contente de travailler avec mes camarades, j’espère qu’ensuite l’entraîneur fera appel à mes services», déclare-t-il. Son pronostic pour le PAC-OM : «mes camarades sont déterminés à ce que les trois points de la victoire restent à Alger», dira-t-il. O. Ali

E

n effet, si pour les gars de Constantine, ce match sera une sorte de rachat après le cinglant revers de la précédente journée face à un nouveau promu aux dents longues, la JS Saoura en l’occurrence, une défaite qui est restée en travers de la gorge des Constantinois, pour le MOB, par contre, ce match sera une sorte de confirmation du début tonitruant réussi jusque-là depuis le début de l’exercice en cours. Un match où les deux équipes vont devoir sortir le grand jeu pour espérer l’emporter sur son vis-à-vis. Du coté du MOB, on ne jure que de revenir de l’antique Cirta avec un bon résultat, histoire de garder ce fauteuil de leader, d’autant plus que dans le même temps, les autres équipes de la ligue I, notamment celles qui suivent de près le leader, feront tout pour le rejoindre ou le déloger. C’est dire que les Vert et Noir du Mouloudia de Bejaia sont dans l’obligation de revenir avec le point du match nul, s’ils veulent rester leaders.

Rester concentrés pendant les 90’

Les camarades de Mendil, le buteur-maison des Crabes, avec deux réalisations à son compteur savent que ce match sera difficile et par conséquent la concentration doit être de mise et surtout que la confiance ne doit pas prendre le dessus, au risque de tomber dans ses travers, face à une équipe du MOC qui aura l’avantage du terrain et du public. C’est vrai que les Vert et Noir ont des atouts à faire valoir, mais ils doivent se méfier de l’eau qui dort, comme on dit. Une bête blessée peut réagir à tout moment et les capés de Rahmouni ne doivent pas perdre leur concentration, mais plutôt de rester vigilants durant le temps réglementaire, ou plutôt jusqu’au coup de sifflet finale de la l’arbitre de la rencontre Fettouche en l’occurrence.

Ne pas laisser des espaces à l’adversaire

Dans chaque rencontre de foot, l’équipe qui maîtrisera le jeu au milieu aura une chance de remporter ses matches. Le MOB sait bien ce qui l’attend ce vendredi devant le MOC et fera de son mieux pour ne pas revenir bredouille. Mais pour espérer revenir avec un bon résultat, les joueurs

DJIAD : «JE SERAI ABSENT» Le milieu de terrain offensif Ghillès Djiad, blessé à la tête face au RCK, ne prendra pas part à ce PAC-OM. Il sera présent dans les tribunes pour encourager ses camarades à se défoncer sur le terrain. «J’aurai aimé joué pour aider mes coéquipiers, mais je ne peux pas le faire. Je me contente de suivre cette confrontation, tout en souhaitant voir mon équipe empocher les trois points», espère-t-il.

KHELOUFI EN FORME

Les Crabes en conquérants à Constantine

C’est demain après-midi que les deux Mouloudia, du MOC et du MOB, vont s’affronter dans un match qui promet beaucoup entre deux équipes qui se connaissent bien et qui ont des objectifs opposés.

V S

15

doivent savoir qu’ils ne doivent pas laisser de l’espace aux joueurs locaux, pour en profiter. C’est ce qu’a attelé le coach Rahmouni pendant les séances d’entraînements qui ont précédé ce match de la 4ème journée.

Une oreille attentive à Bordj et Biskra

Les camarades de Klehnmer joueront le MOC, auront une oreille attentive vers deux stades, ou joueront les poursuivants immédiats. D’abord à Bordj BouArreridj, ou l’équipe locale, le CABBA recevra l’autre nouveau promu, la JS Saoura dans une rencontre qui promet, du fait que l’écart qui sépare les locaux et les visiteurs n’est que d’un point, mais les camarades de Mouloud Belatrèche, soit l’ex-joueur de la JSMB, de l’USMB et de l’O.Médéa, ne vont pas l’entendre de cette oreille face aux gars du Sud Algérien, la JSS, puisque les Criquets ne veulent pas

perdre de vue le leader bejaoui. Ce dernier aura donc une oreille vers ce stade et espérera que la rencontre se terminera sur le score de partié, ce qui arrangerait bien entendu ses affaires, dans la mesure où ça lui permettra de rester leader. L’autre dauphin, l’USM Bel Abbes qui totalise sept points dans son compteur aura une tâche difficile face à l’US Biskra, une équipe qui voudra se racheter de son dernier échec en déplacement devant les gars des Aurès, le MSPB en l’occurrence. Les Mobistes joueront demain après-midi tout en souhaitant que le CABBA et l’USMBA ne gagnent pas leurs rencontres. R. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

L’ailier droit du Paradou Mohamed Khelifi, reste un élément redoutable pour ses adversaires avec ses dribbles déroutants. Ses vis-à-vis éprouvent toujours les pires difficultés à le neutraliser. Ils utilisent parfois toutes les ficelles pour arriver le contrer. Aussi, Il sera, contre l’OMédéa, l’élément le plus en vue. A. O.

V S

BEKRAR DANS LES BUTS

Même si ce portier avait encaissé son premier but de la saison pour sa première rencontre officielle, il n’en demeure pas moins que le coach des Vert et Noir va compter sur lui encore une fois pour garder les bits du MOB demain après-midi. Il y a aussi le fait que Aissani n’a pas le moral après l’incident de la semaine passée, où il avait percuté et entraîné la mort d’un jeune de 33 ans, ouvrier dans les travaux publics.

BENCHAÂBANE DOIT SE RÉVEILLER

Recruté par la direction du MOB pour ramener un plus au compartiment offensif des Crabes, Benchaâbane est resté passif lors des trois premières rencontres de son équipe. Il doit se réveiller, ne serait-ce que pour montrer que son recrutement par les dirigeants du MOB n’est pas fortuit.


16

Les Oranais prêts à relever le défi

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

V S

LES SUPPORTERS SERONT EN NOMBRE

Après le malheureux incident dont a été victime l’équipe à Sidi Bel Abbès, les supporters font désormais front autour de leur formation, à l’image d’un de leurs meneurs, Saha, du quartier de Saint Antoine, fief asémiste. Ce dernier, et deux de ses camarades présents à la conférence de presse tenue dimanche, ont promis d’amener au stade le plus de supporters possibles pour soutenir les coéquipiers de Bey Yacine. «Il n’y a plus de problème d’opposition à l’ASMO. La majorité des supporters a décidé d’être derrière l’équipe et de la soutenir dans la quête de son objectif qui est l’accession. A Sidi Bel Abbès, nous nous sommes déplacés en nombre, et je pense que vendredi on sera encore plus nombreux au stade Zabana», nous a confié Saha Abdelhamid. A. B.

V S

Malgré les incidents qui se sont produits à Sidi Bel Abbès en fin de match, et malgré l’absence, pour cause de suspension de son métronome Billal Mebarki et de son entraîneur Djamel Benchadly, l’ASMO est prête à continuer sur sa belle lancée et espère bien épingler les Bônois de Mohamed Henkouche. Certes, tout le monde du côté de M’dina J’dida sait que cette rencontre sera très difficile face à un ex-pensionnaire de la Ligue I, mais tout le monde sait aussi que l’accession passe par des victoires sur ce genre de formations, qui allient expérience et métier. La préparation de ce choc a été dévolue au DTS Abdelkader Maâttalah, en l’absence, comme signalé de l’entraîneur en poste, Benchadly, qui a eu un certificat d’incapacité de travail médical de 40 jours. Travail basé surtout sur l’aspect psychologique et l’aspect technique, car du point de vue physique, les coéquipiers de Mazari sont presque au top, après la bonne préparation qu’ils ont effectuée en Tunisie et à Oran, comme en témoignent leurs deux nuls à l’extérieur de leurs bases.

MOUNJI : «Ils laisseront les trois points à Biskra»

Rencontré après l’entraînement de la journée de mardi, Faysal Moundji, très accueillant, a bien voulu nous entretenir de son aventure à Biskra, où il semble avoir retrouvé la joie de jouer. D’abord, rappelez aux lecteurs comment s’est faite votre arrivée à Biskra... Cela s’est fait très vite. On m’a contacté, j ai vite pris mes papiers et j’ai rejoint Biskra, puis, le jour suivant je me suis retrouvé en Tunisie où se préparait l’équipe. Mais qu’est-ce qui a motivé votre choix ? Franchement, je me sentais mal à l’aise au NAHD. On n’a pas été clair avec moi. Après un mois de préparation avec le groupe, on m’a signifié que vu l’argent dépensé pour les recrutements, le club ne pouvait pas me payer. Cela n’a pas suffi à me décourager. Le nouvel entraîneur a alors pris le relais et m’a signifié que «je ne l’avais pas convaincu sur le terrain», et cela après avoir fait partie du nouveau groupe. A ce moment, j’ai compris que l’on voulait juste faire de moi un remplaçant. J’estime que je vaux mieux. En effet, à Batna, vous avez offert l’égalisation à votre équipe... J’étais bien placé au milieu de la défense adverse, et j’ai profité de l’absence de surveillance, cela m’a facilité l’égalisation, mais c’était la réalisation du collectif. Vous ne semblez pas dépaysé à Biskra... Je n’ai pas choisi Biskra sur un coup de tête. Il y a d’abord eu mon ancien et actuel coach qui a réussi à me convaincre, et puis, l’USB

c’est une équipe de renom. Je connais certains joueurs. Ici, j’ai retrouvé la joie de jouer et je ferai de mon mieux pour donner de la joie aux supporters locaux et prouver à ceux qui m’ont condamné que Mounji rebondira. Vous recevez Bel Abbès, une équipe qui a bien démarré cette saison... Beaucoup d’équipes amorcent une accélération. Bel Abbès est sur une ascension, et nous aussi. A Batna, sans le manque de courage de l’arbitre, on serait revenus avec 1 point au moins. Donc, de notre côté, nous n’avons pas, malgré cette défaite, perdu la confiance, bien au contraire. Face à Bel Abbès, nous jouons chez nous, nous n’avons pas d’autre choix que de gagner. Vous serez encore handicapés par l’absence de Ghassiri ce week end... Noufel a été piégé par un joueur de Kouba, c’est dommage dans des matches comme celui du RCK il faut garder son sang-froid, ce n’est pas facile, je sais, mais cela évite les lourdes sanctions. Vous récupérez Gueja... Oui, Gueja sera d’un grand soutien pour la défense, il commence à devenir complémentaire avec Zémouri, cela permettra à l’attaque d’être plus incisive. Satisfait de vos conditions de travail et d’hébergement ? Je me sens très à l’aise. Nous sommes logés dans un lieu calme, nous nous reposons et travaillons dans de très bonnes conditions, les gens sont respectueux, le coach me fait confiance, que demander de plus ? Entretien réalisé par Salim S.

Ils veulent rester sur leur bonne dynamique de résultats positifs, et une victoire face aux coéquipiers de Boudar leur paraît nécessaire et indispensable. Pour le match de demain au stade Zabana, Maâttalah ne changera pas grand monde à la formation qui a tenu tête à l’USMBA. Dans les bois, Moudjer sera toujours le n°1, derrière une défense qui satisfait jusque-là, bien que le poste de latéral droit vacille entre Youcef-Yacine et Chikhaoui, alors que le défenseur central, qui a donné beaucoup de satisfactions, Hadjar, est blessé. Après un choc reçu lors de la dernière ren-

LIGUE 2

«Nous devons gagner»

Maâttallah (DTS) :

contre, il a été obligé de mettre un plâtre au pied pour un long mois. Son remplaçant sera Bouâmria. Au milieu, il sera donné priorité à l’expérience, et Abidi sera sûrement entrant, en l’absence de Bentaleb suspendu, alors qu’en attaque, l’absence de Mebarki donnera une chance à Balegh Sofiane d’être titularisé d’entrée. D’un autre côté, et pour pallier l’absence de l’équipe de la 2e RM, prévue comme sparring-partner, les Oranais ont tout simplement fait un match d’application entre eux, match qui a donné plus d’idées au coach Maâtallah. Ali Boutaleb

«D’abord, l’USM Annaba est un gros morceau qui cherche lui aussi à revenir le plus rapidement parmi l’élite. L’équipe a eu deux revers durant les deux premières journées, et je pense que mon ami Henkouche vient à Oran pour faire un résultat positif à nos dépens. De notre côté, nous avons travaillé sérieusement et dans la continuité du planning de Benchadly, auquel tout le groupe souhaite un prompt rétablissement. Nous entrerons sur le terrain avec un seul mot d’ordre : gagner. Je sais que cela ne sera pas facile, mais je pense que c’est dans nos cordes. Nous ne faisons pas une fixation sur cette rencontre, mais comme on a tracé un planning qui consiste à gagner tous nos matchs à domicile, il s’agira de ne pas trébucher et respecter notre marche.»

nous racheter, et surtout réussir le meilleur résultat possible devant l’ASMO, on n’a pas le choix. Comment sera cette rencontre ? Ça sera une rencontre très disputée et surtout ouverte à tous les pronostics. L’ASMO, l’équipe locale, part favorite, vu qu’elle évolue sur son terrain. Cependant, ce match revêt une grande importance pour les deux équipes ; nous, nous nous sommes bien préparés pour ce rendez-vous très important et nous ferons tout pour un bon résultat. Contrairement à nous, l’ASMO joue à domicile et voudra faire plaisir à son public, et donc elle fera tout pour nous battre. Comment s’est faite votre préparation ?

Notre préparation a été axée sur le volet psychologique, où il a été demandé aux joueurs de faire le maximum pour sortir invaincus. Nous, les joueurs, nous avons bien retenu la leçon et on affiche un moral au beau fixe. On s’est préparés durant toute la semaine, et nous sommes décidés pour la victoire, malgré la difficulté de la tâche qui nous attend à l’Oran. Un dernier mot... On n’est qu’au début du championnat, et la machine bônoise ne se mettra en branle qu’à partir de la 5e rencontre. Donc, je demande à nos inconditionnels supporters de rester patients et surtout de venir nous encourager même dans les moments difficiles. A. A. B.

El Hadi Adel : «Nous ferons un bon résultat à Oran»

Pourquoi l’équipe ne tourne-telle pas bien ? On joue bien, mais les résultats ne suivent pas. Seulement, je peux dire que notre début de saison a été catastrophique, car les deux premières rencontres nous les avons jouées lors de nos bases, et c’est logique si on perd à l’extérieur. Pourquoi ? N’êtes-vous pas tenus par des résultats à l’extérieur ? Si, on est tenus par des résultats à l’extérieur, et si on veut réussir, il faut également gagner tous nos matchs à Annaba pour assurer l’accession en LFP1. Que pensez-vous du match de ce vendredi face à l’ASMO ? On doit livrer un bon match pour

V S

Leblalta : «On doit confirmer»

Absent pour suspension contre l’USB, le défenseur central du MSPB, Leblalta, sera de retour aux côtés du capitaine Zeghidi contre l’ESM, un retour très apprécié par l’entraîneur Zemmouri et par ses camarades. Nous l’avons rencontré après l’entraînement de mardi, il nous a livré cet entretien. On vous a vu souffrir dans les tribunes lors du match contre l’USB... (Rires). Oui, j’avais la peur au ventre, car il nous fallait cette première victoire, le match était disputé et la victoire devenait plus difficile que je ne le croyais. Dieu merci, on a gagné ; quand je ne joue pas, je n’aime pas suivre les matchs de mes camarades, mais contre l’USB, on était tous présents.

Une prime de 50 000 DA

Vous allez faire votre retour contre l’ESM, comment voyez-vous ce match ? Il n’y a pas de match facile, l’ESM a fait un nul à domicile contre le CABBA, elle va tenter de se racheter contre nous, on doit être très vigilants, surtout en début de match car ils vont mettre la pression. Il vous faut résister alors ? On ne va pas faire uniquement de la résistance, on jouera nos chances à fond, on a des atouts à faire valoir pour surprendre notre adversaire. Le MSPB a besoin de confirmer contre l’ESM... Tout à fait, c’est l’objectif de ce match, rentrer avec une victoire ou un nul au minimum, tous les joueurs sont conscients de la mission pour laquelle ils vont se donner à fond pour réussir l’objectif, incha’Allah. Entretien réalisé par Wahab Y.

L’administration du Mouloudia a trouvé l’astuce pour appliquer le règlement intérieur, sans pour autant décevoir les joueurs ; ainsi, pour défalquer les 30 000 DA du match nul concédé à domicile contre l’ASMO, les dirigeants ont octroyé 50 000 DA pour la victoire contre l’USB, ce qui laissera la différence 20 000 aux joueurs, une façon de ménager le chou et la chèvre.

Solidarité entre joueurs

Pour mieux répondre au geste de l’administration, les joueurs concernés par la prime de l’USB ont décidé de céder 5000 DA chacun aux autres joueurs qui n’étaient pas sur la feuille de match pour les faire bénéficier de la prime, un geste de solidarité tout à l’honneur des titulaires contre l’USB.

Le moral au beau fixe

Les bienfaits de la victoire contre l’USB continuent à exercer leurs effets sur le groupe et sur le staff technique ; ainsi, Zemmouri qui avait l’habitude de ne retenir que 22 joueurs pour les trois derniers jours de la préparation a décidé de garder tout le monde ensemble jusqu’au départ vers Mostaganem. «Le moral et l’ambiance étaient formidables que j’ai décidé de ne pas partager le groupe, les 32 joueurs sont restés ensemble jusqu’à la dernière minute», dira le coach.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

«La main dans la main, Aït Yahia Moussa accèdera»

DIVISIONS INFÉRIEURES

17

Ph : Maracana

JSAYM - Mourad Bouayad (attaquant)

Beaucoup de joueurs de l’US Allela ont rejoint le club voisin, la JS Aït Yahia Moussa. Ils sont au nombre de sept éléments clés à opter pour la JSAYM, du moment que leur club ne s’est pas engagé cette saison. Parmi eux, figure ce jeune attaquant de pointe, Mourad Bouayad en l’occurrence.

En amical US Dellys 3 - JS Tadmaït 0

UN BON TEST POUR LES TADMAÏTIS

L

e club de la ville des 1000 martyrs, la JS Tadmaït, évoluant en division Honneur du championnat de la wilaya de Tizi-Ouzou, multiplie les matchs de préparation en prévision du prochain exercice footballistique 2011-2012. Les protégés du duo Rachid Méziane-Matouk, qui ont déjà rencontré en amical deux équipes de la division Pré-Honneur de Tizi-Ouzou, le club de la JSC Mouldiouène et de Boumerdès le club de Cap Djenat, se sont imposés largement et respectivement sur les scores sans appel de 5 buts à 3 et 5 à 0, ont eu affaire le week-end passé à un adversaire de taille, l’équipe de la division Honneur du championnat de la wilaya de Boumerdès, l’US Dellys. Les Oukal, Boulahia, Mezioudène et consorts se sont rendu compte qu’ils sont loin de leur niveau. Le staff technique de la JST a fait le constat, en jugeant le vrai niveau de ses joueurs par rapport à celui de ses homologues de l’US Dellys. Le résultat final de la rencontre était de 3 à 0 en faveur des locaux, lesquels ont su comment concrétiser leurs occasions qu’ils se sont procurées, contrairement aux Mezioudène, Aberkane, Oukal et consorts, qui ont montré leurs limites, en ratant des

C

e dernier s’est engagé pour cette nouvelle saison avec l’autre formation de la commune la JSAYM, et ce, à l’image de plusieurs joueurs d’Iaâllalen comme Farid Naïli, Khoudir Mokrane, Sarah Chahid, Naïli Samir et autres. Sachant que son club ne s’est pas engagé cette saison, il a donc préféré défendre les couleurs de la JSAYM, une équipe avec laquelle il compte, avec ses nouveaux partenaires, réussir une bonne saison, et pourquoi pas une montée en division Honneur, comme il a tenu à nous le déclarer d’emblée : «Je suis venu à la JSAYM pour défendre ses couleurs, un club où je compte réaliser un bon parcours avec mes nouveaux partenaires que je connais bien», avant d’ajouter : «Plusieurs joueurs de l’US Allela évolueront au sein de la JSAYM cette saison, et, inchallah, avec l’apport de tout un chacun, on permettra à la JSAYM de se replacer et de retrouver sa place en division Honneur. On a commencé la préparation, et d’ici quelques jours l’entraîneur passera certainement aux choses sérieuses.» Mourad Bouayad, ce jeune âgé de 24 ans, est décidé à contribuer au retour de la JSAYM parmi les équipes du palier supérieur, en promettant de travailler d’arrache-pied durant cette période de préparation pour s’imposer, et il conclut : «La JSAYM qui a été reléguée en division Pré-

Honneur mérite mieux, et nous les joueurs sommes déterminés à faire de notre mieux pour réaliser le meilleur parcours, en tentant d’entamer la saison avec force, en accumulant les victoires à domicile, tout en allant chercher d’autres bons résultats en dehors de nos bases. Je sais pertinemment qu’avec le sérieux et l’abnégation dans le travail, on saura comment permettre à la JSAYM d’atteindre ses objectifs.» Mourad Bouayad, qui vivra sa première expérience en championnat de wilaya, affiche une grande volonté, et ce, à l’instar de l’ensemble de ses coéquipiers qui sont tous décidés à faire parler la poudre et à faire de la JSAYM, version 2011-2012, une équipe qui crachera le feu et qui fera sensation, en terrassant tout sur son passage. Le natif d’Iaâllalen travaille comme un forcené en se donnant à fond aux entraînements durant cette période de préparation, et ce, dans l’unique but de gagner des galons auprès de son entraîneur Chebouti Ali, et de se frayer une place dans le onze des Lions d’Ath Yahia Moussa, et faire de lui l’un des acteurs du renouveau de la JSAYM dès le coup de starter du championnat, prévu initialement, pour le 28 octobre prochain, avec comme première sortie au stade communal Mechi Amar, contre le nouveau club qui s’est engagé cette saison, Yakourène. A. M.

En amical, ASC Ouaguenoun - JS Aït Yahia Moussa, samedi

La bande à Ali Chebouti, qui se prépare activement au stade communal Mechi Amar, a à son actif un seul match amical disputé contre l’équipe de Ben Zmenzer. Les coéquipiers de Mourad Bouayad auront droit à d’autres matchs de préparation dans les prochains jours. C’est la période de préparation d’intersaison pour les différents clubs de la wilaya de Tizi-Ouzou, et ce, dans les deux paliers, Pré-Honneur et Honneur. C’est le cas pour les Lions d’Ath Yahia Moussa, qui en sont à leur troisième semaine de préparation. La bande à Ali Chebouti passera dès ce samedi à la phase pré-compétitive, avec au menu un premier match amical. Les camarades de Farid Naïli rendront visite à l’équipe de l’ASC Ouaguenoun, au stade de Tikobaïne, pour affronter l’équipe locale en amical. Ce sera aussi une occasion pour les deux entraîneurs des deux clubs de faire le constat sur l’état de forme de tous leurs joueurs, et d’évaluer leur niveau et leur degré de préparation. Ce samedi, le rendez-vous est donné au stade de Tikobaïne pour une partie amicale à suivre avec attention entre deux équipes qui se connaissent parfaitement, l’ASCO et la JSAYM. Une occasion pour les entraîneurs des deux clubs de faire le constat sur le degré de préparation de chacun de leurs joueurs, et faire tourner en même temps leurs effectifs respectifs. A. M.

Belaïkous, nouvel entraîneur ESSAhras

occasions nettes à scorer. Le coach en chef Matouk, et son adjoint Rachid Meziane, font le constat sur les qualités réelles de leur groupe, et savent désormais qu’un grand travail les attend, et ce, dans le but de rivaliser avec les équipes qui prétendent au titre, à l’image de l’US Beni Douala, le CRB Tizi-Ouzou, la JS Boukhalfa, l’ES Draâ El Mizan, pour ne citer que ces clubslà. Les joueurs, de leur côté, doivent remettre les pieds sur terre et avoir la tête sur leurs épaules, car ils ne sont pas encore arrivés, et leur mission s’annonce apparemment d’ores et déjà délicate, contrairement à ce qu’ils pensent. Cette sévère correction reçue à Dellys, même en amical, n’est que la parfaite illustration que beaucoup reste à faire côté préparation. La balle est donc dans le camp du staff technique, à sa tête le revenant Matouk et des joueurs. Les camarades de Boulahia devront rehausser leur niveau s’ils veulent prétendre jouer les premiers rôles cette saison, sinon ils n’ont rien à espérer devant de gros morceaux comme les Lions de l’US Beni Douala, les communards du CRB Tizi-Ouzou et les Sudistes de l’ES Draâ El Mizan. A. M.

Après sa démission du club de l’USM Annaba, le coach adjoint, Abdellah Belaïkous, a été aussitôt contacté par l’ESSouk Ahras, un club de l’Interrégions. Ainsi, ce dernier est le nouvel entraîneur de ce club, après l’accord avec le président de ce club. Pour information, le club de l’ESSouk Ahras évoluera en championnat Interrégions groupe Est, aux côtés de l’IRBEl Hadjar, le HB Chelghoum Laïd, le NRBGrarem, l’USTébessa, etc. Appelé à seconder Mohamed Henkouche, et après la deuxième défaite de l’USM Annaba face à l’USM Blida, Belaïkous Abdellah a décidé de jeter l’éponge pour des raisons que tour le monde ignore. Sans perdre une seconde, le président soukahrassien lui a fait appel pour prendre les destinées de l’ESSouk Ahras.

La JSPont Blanc évoluera au stade Bouzered

C’est officiel, le club de la JSPont Blanc évoluera cette saison au stade de Bouzered Hocine. Le club a accédé en Interrégions cette saison, et il est drivé par un technicien qui a fait ses preuves à Hamra, Mohamed Bounour en l’occurrence. Le JSPont Blanc a battu la JSB Tadjament sur le score de 1-0, et ce pour le compte de la 1re journée du championnat Interligues. Amar Aït Bara

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

PEROU : Huis clos général au Pérou

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

Le gouvernement péruvien a décidé une mesure draconnienne après la mort d'un supporter samedi au derby de Lima, en décrétant que les matches de Première division se joueront à huis clos jusqu'à nouvel ordre.Le ministre de l'Intérieur, Oscar Valdes, a suggéré que la mesure venait du sommet de l'Etat, évoquant une «disposition particulière» du président Ollanta Humala. Il a annoncé une prochaine série de mesures sur la sécurité dans les stades. Aucun délai n'a

été spécifié mais la mesure pourrait courir sept journées jusqu'à la fin du Championnat, fin novembre, ou le temps de l'enquête sur la mort du supporter Walter Oyarce (24 ans) samedi, selon des sources à la réunion du conseil ministériel. Selon le président de la Fédération (FPF), Manuel Burga, la mesure ne s'appliquera pas au match PérouParaguay du 7 octobre, comptant pour les éliminatoires du Mondial 2014, et disputé au Nacional, stade habituel de la sélection

HEYNCKES : «Ribéry-Schweinsteiger, la classe mondiale»

L'entraîneur du Bayern a tenu à rendre hommage à Franck Ribéry et Bastian Schweinsteiger après la victoire face à Manchester City ce mardi (2-0). Mais pour Heynckes, c'est aussi toute l'équipe qui «a fait une super seconde période» pour empêcher les Citizens de revenirJupp Heynckes (entraîneur du Bayern) : «Franck Ribéry et Bastian Schweinsteiger ont fait une prestation de classe mondiale. On a été en difficulté durant les 25 premières minutes. Mais on a marqué les buts aux bons moments. L'équipe a fait une super seconde période, jouant tout sur le même rythme.»

Pour son deuxième match à la tête de l'Inter Milan, Claudio Ranieri a salué la performance de ses joueurs, qui sont allés s'imposer sur la pelouse du CSKA Moscou (3-2) ce mardi soir en Ligue des champions. Claudio Ranieri (entraîneur de l'Inter Milan) : «Nous avons joué proprement aujourd'hui. J'ai aimé le jeu produit par mon équipe. Nous avons beaucoup combiné, les joueurs se sont plutôt bien entendus. Mais notre abnégation a été la clé de notre victoire. L'équipe du CSKA a très bien joué mais il ne peut y avoir qu'un vainqueur. Et aujourd'hui, le vainqueur c'est l'Inter.

MAZZARI : «Nous sommes fatigués»

L'entraîneur du Naples, vainqueur de Villarreal ce mardi (2-0), a expliqué que la fatigue avait empêché ses hommes de continuer à accélérer pour alourdir le score. Mais Mazzari a tenu à «remercier les joueurs», qui «ont progressé de façon vraiment inattendue» Walter Mazzarri (entraîneur de Naples) : «Non, on n'a pas géré à 2-0, mes joueurs savent que tant qu'on ne mène pas 3-0, on ne peut pas s'arrêter. Ce qui s'est passé, c'est que nous avons manqué des contres. Nous sommes fatigués, fatigués devant, au milieu et derrière, notre système de jeu consomme beaucoup d'énergie. Aronica s'est même blessé en fin de match. Mais je remercie les joueurs, ils ont progressé de façon vraiment inattendue, je pense que la Ligue Europa nous a fait du bien l'an dernier. Nous savons ce que nous devons faire, et il nous faut le faire à fond, en Championnat comme en Ligue des champions.»

Juan Carlos Garrido (entraîneur de Villarreal) :

«On perd ce match sur deux accidents, c'est quasi inexplicable, ça arrive une fois tous les trois ans. Sur le premier, un défenseur glisse en laissant l'adversaire seul à 5 mètres du but, et juste après, un de nos joueurs a perdu la balle et cela a entraîné le penalty. Cela a conditionné tout le match. Un match de ce niveau gâché en deux minutes... Mais sinon nous avons fait un bon match, meilleur que l'an dernier quand on a fait 0-0 ici (en C3). C'est vrai que nous n'avons pas eu d'occasions évidentes, à cause du bon travail défensif du Napoli, mais nous sommes souvent arrivés devant le but. Tout n'est pas perdu, il reste encore quatre matches, et douze points à prendre.»

Mario Gomez (auteur des deux buts du Bayern) :

ITALIE - AC Milan : Mexès face à la Juventus dimanche ?

«Manchester a bien fait circuler le ballon en début de match. On était un peu nerveux, ce qui est inexplicable car on est dans une bonne phase. J'ai eu du mal à entrer dans le match. Mais j'ai marqué deux buts !» Jerome Boateng (défenseur du Bayern) : «Cette victoire fait du bien. On est entré dans la partie après 25 minutes, et on a marqué. Notre seconde période était excellente et la victoire est méritée. Encore un match sans encaisser de but : c'est génial !»

Lyon observé par le PSG

RANIERI : «L'abnégation, c'est la clé»

Philippe Mexès, victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche le 3 avril, effectuera ce mercredi sa grande rentrée. Pendant que ses partenaires rossoneri défieront le Viktoria Plzen en Ligue des champions, le défenseur central français de l'AC Milan évoluera en réserve contre le Chievo Vérone. Si tout se passe bien, l'ancien joueur de la Roma pourrait même faire partie du groupe convoqué par Massimiliano Allegri pour défier la Juventus, dimanche à Turin, lors de la 6e journée de Serie A.

Un nouveau Peter Luccin rejoint Lausanne patron arrive à Paris L'essai est transformé ! Testé depuis lundi (voir lien), Peter Luccin s'est engagé mardi en fin d'après-midi avec Lausanne Sport. L'ancien milieu de terrain du Paris SaintGermain et de l'Olympique de Marseille a signé jusqu'à la fin de la saison en Suisse. Le Français de 32 ans n'est pas encore qualifié puisqu'il faut que la Swiss Football League valide son contrat. Dimanche soir, il ne pourra donc pas affronter Sion, qui vient de prêter à Lausanne son attaquant Aleksandar Prijovic (21 ans).

Le match au sommet de la 9e journée de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais, programmé dimanche soir (20h45) au Parc des Princes, approche et les deux clubs ajustent leurs derniers réglages. C'est notamment le cas pour le club de la capitale qui, mardi soir, avait envoyé Alain Roche, le responsable de sa cellule de recrutement, au stade de Gerland pour observer les joueurs lyonnais face au Dinamo Zagreb (2-0) en Ligue des champions.

Nouvelles rassurantes pour Benzema Sorti à la 75e minute mardi soir lors de la victoire contre l'Ajax Amsterdam (3-0), Karim Benzema, touché à l'adducteur gauche, a donné des nouvelles rassurantes. «J'ai demandé à sortir par précaution, pour être préservé pour la suite. Je pense que ce n'est pas trop grave», a expliqué l'attaquant du Real Madrid.

Après ses nombreuses recrues sur le terrain, le Paris Saint-Germain va se doter d'un homme fort en coulisses. Selon nos confrères du Parisien, le club de la capitale, qui va modifier son organigramme à la mi-octobre, va rapidement nommer Jean-Claude Blanc au poste de directeur général, remplaçant du même coup Benoît Rousseau qui assurait l'intérim depuis la mise à l'écart de Robin Leproux.

Le camp des Loges en sursis ?

Recommandé par Leonardo en personne, Blanc «supervisera toutes les activités administratives et finacières de la société PSG». Son salaire devrait avoisiner les 100.000 euros brut. Il connaît bien le football pour avoir déjà oeuvré au sein de la Juventus Turin. C'était en 2006. Il avait alors eu pour mission de restructurer le club et de créer un nouveau stade privé. Objectifs parfaitement atteints.Du côté des Qataris, cette arrivée est semble-t-il appréciée. Les patrons du club de la capitale, qui souhaitent doter le club d'un centre d'entraînement semblable à celui de l'AC Milan, devraient d'ailleurs lui confier ce dossier en priorité.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


19

Le PSG s'offre MANCHESTER CITY Jean-Claude Blanc TEVEZ : «Je n'ai pas

INTERNATIONALE

!A quelques jours de changer de structure juridique, le PSG devrait accueillir JeanClaude Blanc au poste de directeur général. L'ancien patron de la Juventus coûte cher mais rien n'arrête le club parisien. La révolution continue au PSG. Après les joueurs, place aux dirigeants. Le club parisien, selon nos confrères du journal Le Parisien, devrait enregistrer dans les prochains jours le renfort de Jean-Claude Blanc. Ancien directeur général de la Juventus Turin, où il avait été intronisé le 12 octobre 2009, JeanClaude Blanc est libre depuis son départ du club turinois au début du mois. Précisément le 8 septembre dernier au soir de l’inauguration du nouveau stade de la Juve. D’ici mi-octobre, il devrait devenir le nouveau directeur général du PSG. Tandis que Leonardo, qui avait fait connaissance avec son futur collaborateur lorsqu’il avait pris en main l’équipe de l’AC Milan, restera en charge de tout le département sportif, Blanc devrait lui gérer la totalité du secteur financier et administratif du club parisien. Jean-Claude Blanc, qui devrait se voir confier comme premier chantier la création d’un grand centre d’entraînement, façon Milanello à Milan ou la Ciudad Deportiva à Madrid, était visiblement en

Zidane assistera à PSG - Lyon A l'occasion du choc de la 9e journée de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et Lyon, le Parc des Princes accueillera Zinédine Zidane. Le directeur sportif du Real Madrid sera présent dans le cadre de sa collaboration avec Orange

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

refusé de jouer»

contacts depuis plusieurs semaines avec Leonardo et son équipe. Mais l’ancien DG de la Fédération française de tennis, responsable notamment de l’organisation du tournoi de Roland-Garros, coûte cher (ndlr : il toucherait près de 100 000 brut par mois). Logique quand on sait que le natif de Chambéry, âgé de 48 ans, fait partie de l’élite des dirigeants français. Les discussions pour parvenir à convaincre celui qui a également occupé le poste de directeur de la structure Amaury Sport durant six ans ont donc traîné. Mais l’amitié forte qui lie désormais Leonardo à ce diplômé d’Harvard, intime de Michel Platini ou encore de Jean-Claude Killy, a finalement eu raison de la résistance de JeanClaude Blanc. Ce dernier, qui devrait suppléer à la fois Benoît Rousseau, président intérimaire et Philippe Boindrieux, toujours directeur général au moment où est écrit cet article, devrait donc devenir incessamment sous peu le patron opérationnel du PSG. Une nouvelle marche gravie pour ce PSG nouveau.

Carlos Tevez a démenti mercredi avoir refusé d'entrer en jeu lors du match perdu par Manchester City contre le Bayern (0-2), mardi à Munich en Ligue des champions, comme l'a affirmé son entraîneur Roberto Mancini. «Je me suis échauffé et j'étais prêt à jouer, a expliqué l'attaquant argentin des Citizens dans un communiqué. Le moment n'est pas opportun pour entrer dans les détails mais je tiens à affirmer que je n'ai pas refusé de jouer.»

Mancini : «Pour moi, c'est fini»

Devant la presse, à l'issue du match en Bavière, le manager italien de Manchester s'en était pris à son joueur et avait fait part de son intention de s'en séparer. «Il a refusé d'entrer (...) Je ne peux pas l'accepter. Pour moi, c'est fini, avait lâché le technicien transalpin. Si un joueur gagne beaucoup d'argent à Manchester City et refuse de jouer, il est fini. Si on veut progresser, Carlos ne peut pas jouer avec nous, il est fini. Si on fait les choses à ma façon, il ne sera plus au club.»Donné partant à l'intersaison, Tevez était finalement resté, faute d'avoir trouvé un autre club. Depuis le début de la saison, l'ancien joueur de Manchester United n'a été titularisé qu'à une seule reprise en Premier League.

REAL : Kaká retrouve la forme

Habitué aux galères depuis son arrivée au Real Madrid en 2009, le milieu offensif Kaká (29 ans, 5 apparitions et 1 but en Liga cette saison) affiche une meilleure forme depuis le début de l'exercice 2011-2012. Buteur face à l'Ajax Amsterdam (30) mardi soir, l'international brésilien va mieux. "Petit à petit, je vais montrer des choses. C'était une bonne partie pour moi et l'équipe. Petit à petit je vais démontrer ma qualité. Je répète que je veux triompher à Madrid", a déclaré le Madrilène au quotidien espagnol Marca.

LORIENT : Mvuemba touché au quadriceps

L'incertitude plane autour d'Arnold Mvuemba. Contraint de stopper son entraînement, mardi, après une frappe sur laquelle il a ressenti une douleur dans le haut du quadriceps, le milieu de terrain de Lorient n'est pas certain d'affronter Valenciennes, ce samedi (19h00, 9e j. de L1).

e h c i f f a e t a r a Z Inter : on i t a n i m r e t é d sa

Zarate (24 ttaquant Mauro ses noul'a é, ét t ce n ila but sous l'Inter M rit son premier Lazio Rome à s. Transféré de la en Série A cette saison) a insc soir en Ligue des Champion di ns i. ar rr tio m ri zu ) u (2-3 s Neraz ans, 3 appa au CSKA Mosco itiques et veut briller avec le oir l'occace fa rs eu ul co cr velles vais av ire les pte bien faire ta ai Zarate. Finalement, ici, je Italia. y vr L'Argentin com le Sk r ir su vo is z le na us al Mila "Cette année, vo toute ma valeur", a déclaré le trer sion de démon

SCHALKE 04 : Raul touché à la cheville gauche

Raul est incertain pour la réception du Maccabi Haïfa, jeudi, pour le compte de la 2e journée de la phase de groupes de la Ligue Europa. L'attaquant espagnol de Schalke 04 s'est blessé à la cheville gauche mardi, lors du premier entraînement dirigé par Huub Stevens, nommé coach du club du bassin de la Ruhr en remplacement de Ralf Rangnick

CAMEROUN : Mboma descend Domenech

Alors que la piste menant à Raymond Domenech est actuellement privilégiée par la Fédération camerounaise de football, Patrick Mboma s'en est violemment pris sur RMC à l'ancien sélectionneur des Bleus. « Sa manière de communiquer est ridicule et ça risquerait de ternir la bonne image du Cameroun. Le Lion Indomptable est un label porteur et il est capable de le souiller », a déclaré Patrick Mboma au micro de RMC mardi. « En tant qu'ancien footballeur, je pense qu'il n'est pas hyper compétent et sa mentalité ne collera pas avec celle des Camerounais ». L’ancien attaquant du PSG et de Parme évoque également un sentiment « anti-français » né après l’échec de Paul le Guen à la tête de la sélection des Lions Indomptables

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Wilaya de Ouargla Daïra de Hassi Messaoud Commune de Hassi Messaoud

PUBLICITÉ

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Wilaya de Médéa Direction de l’administration locale

Avis d’infructuosité de l’appel Avis d’infructuosité d’appel d’offres n° 04/2011

d’offres national restreint n° 16/2011

Conformément aux dispositions du décret présidentiel N° 10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, le président délégué de la commune de Hassi Messaoud informe tous les soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national restreint n° 16/2011 paru dans le quotidien national El Akhbar El Yawem du 28/05/2011 Relatif au renforcement et réhabilitation de la route du carrefour puit historique vers établissement nouvelle ville est déclaré infructueux. Maracana N° 1536— Jeudi 29 Septembre 2011 - Anep N° 877 527

Immatriculation Fiscale 0.962160190488.17 Conformément aux dispositions de l’article 44 du décret présidentiel n° 10-236 du 07 octobre 2010, modifié et complété par le décret présidentiel n° 11-98 du 1er mars 2011, portant réglementation des marchés publics. La Direction de l’administration locale de la wilaya de Médéa informe l’ensemble des soumissionnaires que l’avis d’appel d’offres national restreint n° 04/2011, lancé pour le Renforcement du stock de sécurité le lot n° 01 acquisition motopompe flottante et le lot n° 02 acquisition girafe d’éclairage tractable, paru dans les quotidiens nationaux El Djazaïr et Maracana du 13 juillet 2011, est déclaré infructueux pour le motif suivant : deux offres techniques qualifiées pour chaque lot. Maracana N° 1536— Jeudi 29 Septembre 2011 - Anep N° 877 273

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme Direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya de Blida

Avis d’attribution provisoire de marchés Conformément aux dispositions de l’article 49 alinéa 02 du décret présidentiel n° 10-236 du 07 octobre 2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, et suite à l’avis d’appel d’offres national n° 42/2011 paru dans les quotidiens : ???????? : le 16/08/2011 Maracana : le 16/08/2011 Le jugement des offres relatif à la réalisation des travaux de VRD primaires et secondaires résorption du déficit en VRD du POS n° 1 Aïn Aïcha (1re tranche) : lot voirie et aménagement extérieur et lot éclairage public a donné le résultat suivant : -

Maracana N° 1536— Jeudi 29 Septembre 2011 - Anep N° 877 331

L’entreprise : EURL GTBPH Azzouni Montant de l’offre : 40.137.277,18 DA/TTC Délai de réalisation : 03 mois Observation : Offre moins disante

Les soumissionnaires peuvent introduire leurs recours dans les dix (10) jours à compter de la première publication du présent avis d’attribution provisoire auprès de la commission des marchés de la wilaya (article 114 du décret sus-visé). Maracana N° 1536— Jeudi 29 Septembre 2011 - Anep N° 877 674

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

21

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

Le lait de vache potègerait les bébés des allergies jours voire les premiers mois de la vie.

S

elon de nouvelles recherches scientifiques, donner du lait de vache à un bébé, dès les 15 premiers jours de sa vie, pourrait lui éviter d'être plus tard allergique aux protéines qu'il contient. Cette nouvelle étude scientifique

dirigée par le Professeur Yitzhak Katz à la faculté de médecine de tel Aviv vient bousculer les thèses de certains spécialistes selon lesquelles il est bon de nourrir les nouveaux-nés essentiellement voire exclusivement avec du lait maternel durant leurs premiers

S'appuyant sur 13.019 cas d'enfants à l'histoire alimentaire différente, les recherches montrent que ceux ayant bu du lait de vache durant leurs premiers jours de leur vie sont 19 fois plus protégés que ceux ayant commencé après 15 jours. Elle tend à démontrer que le lait de vache est lui aussi favorable au système immunitaire à condition d'être donné dans les 15 premiers jours suivant la naissance. Il permettrait d'éliminer chez l'enfant les risques d'allergies aux protéines de lait de vache, allergie alimentaire très répandue. Rappelons quand même que l'OMS recommande 6 mois d’allaitement exclusif, puis l’introduction progressive d’autres aliments, et souligne que l’aliment principal doit rester le lait maternel jusqu’à au moins un an. La composition du lait maternel favorise en effet les défenses immunitaires et l’activité cérébrale du nourrisson.

Allergie alimentaire : pensez aussi aux fruits

C'est l'été, et vous projetez de savourer melon, fruits rouges, et tous les fruits de la saison, mais ces fruits, si délicieux soient-il peuvent parfois déclencher des allergies. Faites le point pour passer un bel été.

L’

urticaire, l'eczéma, certains signes digestifs (les vomissements, les diarrhées ou les douleurs abdominales), la rhinite et la rhino-conjonctivite, les allergies alimentaires s'annoncent le plus souvent par ce type de signe. Mais, comme le rappelle le docteur Etienne Bidat "En mangeant un fruit ou un légume, le palais gratte, les lèvres gonflent, la déglutition devient difficile. Ce syndrome est très fréquent quand une allergie aux pollens est associée à l'allergie aux fruits." CROISÉES AVEC CELLE AU POLLEN Les personnes allergiques aux pollens peuvent aussi subir des allergies croisées entre les aliments et les pollens. Au contact des fruits, la gorge va gratter et

démanger assez fortement En fonction du type d'allergie au pollen, renseignez vous auprès d'un allergologue avant de déguster les fruits de l'été. A chaque allergie ses fruits sensibles. Par exemple, les allergiques au pollen de bouleau, auront du mal à manger des pommes, des cerises et du kiwi... Quelques exemples d'allergies croisées Acariens Crevette, crabe, homard, langouste, escargotÔ combien délicates, nos mains sont particulièrement vulnérables aux agressions. Préserver leur douceur en dépit du froid ou du soleil - selon la saison - ou les protéger des produits ménagers et autres poullants relève donc du défi. Quelques trucs et astuces pour, en toutes circonstances, conserver des mains douces et soyeuses... Constamment exposées aux agressions voire aux chocs, nos mains sont de plus, fragiles par essence. « La partie dorsale contient peu de glandes sébacées et il n'y en a même aucune dans la paume, qui dispose seulement de glandes sudoripares », explique le Dr Myriam Cohen dans son

ouvrage Tout savoir sur vos produits de beauté. « Cette faible quantité de sébum ne permet donc pas à la peau de jouer un rôle protecteur suffisant ». Avant de recourir à différentes crèmes et autres gels ou lotions, quelques conseils de bon sens vous permettront de limiter le desséchement naturel de vos mains, et d'en ralentir le vieillissement. C'est bien souvent, tout simple. Attachez-vous donc : A toujours porter des gants lorsque vous faites la vaisselle ou utilisez des produits ménagers. A l'exception des nettoyants biologiques, (et encore…) ces derniers sont généralement très irritants ; à vous laver les mains avec du savon hydratant. Lisez bien les étiquettes ; à ne pas négliger les astuces de nos grand-mères. En fin de journée, laissez tremper vos mains quelques minutes dans de l'eau chaude contenant du miel. Ou massez-les avec un mélange de pulpe de citron et de sucre. Rincez soigneusement et… appréciez leur douceur retrouvée.Vous êtes une utilisatrice convaincue des crèmes pour les mains ? Choisissez un produit qui soit rapidement absorbé… et ne colle pas. Après l'été vous apprécierez un soin de beauté type gommage, avant d'appliquer une crème hydratante,. C'est d'ailleurs ce que recommande Myriam Cohen. Aloès, acides de fruits, algues, arachide, avoine, camomille, germes de blé, cire d'abeille… les principes actifs ne manquent pas. Sans oubliez les « qualités » mises en avant par les marques : protectrice, hydratante, régénérante, nourrissante, antifroid et même…

Poulet rôtis

-INGREDIENTS - 3 cuisses de poulet - 4 pommes de terre - 1 oignon - 2 verres à thé de petit lait - 3 cuillères à soupe de concentré de tomates - 1 knoor râpé - 1/4 cuillère à café d'ail en poudre - 1/4 cuillère à café de curcuma - 1/2 cuillère à café de gingembre - 3 cuillères à soupe de beurre - 1 cuillère à café de beurre rincé - 1/4 cuillère à café de poivre - Un peu de safran PREPARATION - Mettre dans un saladier le petit lait, knoor râpé, le concentré de tomates, l'ail en poudre, le gingembre, le cur-

cuma, safran, poivre, enduire les cuisses de poulet avec ce mélange et laisser mariner pendant 15 minutes. - Éplucher les pommes de terre et couper-les en fines rondelles. - Éplucher l'oignon et couperle en fines rondelles. - Disposer les rondelles d'oignon dans un moule à gratin, ajouter une couche de rondelles de pommes de terre, placer au dessus les cuisses de poulet avec la marinade, répartir le beurre coupé en morceaux sur le poulet, ajouter le beurre rincé, couvrir le moule avec papier aluminium. - Faire cuire dans un four moyennement chaude jusqu'à ce que le poulet et les pommes de terre soient tendres. - Servir aussitôt.

Fekkas de cacahuètes et pépites de chocolat

INGREDIENTS - 250g de cacahuètes - 2 paquets de sablés - 150g de beurre fondu - 150g de chocolat noir - 150g de pépites de chocolat - 150g de miel PREPARATION - Couper les sablés en petits morceaux. - Faire griller les cacahuètes dans une poêle jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée et débarrassées de leur peau en les frottant, hacher-les grossièrement. - Faire fondre le chocolat noir au bain-marie ou au microondes. - Dans un saladier mettre les

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

cacahuètes hachées, les petits morceaux de sablés, les pépites de chocolat, le miel, le beurre fondu, le chocolat fondu, bien mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. - Diviser la pâte à des boules égales. - Façonner des boudins avec cette pâte, envelopper-les dans du film alimentaire, étaler le boudin de tous les côtés avec le rouleau à pâtisserie en essayant de lui donner la forme de parallélépipède rectangle et mettre-le au congélateur pendant 2 heures, continuer l’opération avec les autres boules. - Couper les boudins en biais de 1cm d’épaisseur. - Disposer-les sur un plat.


22

Jeux-Détente

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

MOTS FLÉCHÉS N° 858

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N°857

LA BLAGUE Combien il y a til de personnes dans un cimetiere. reponse : 0 parce qu il sont tous morts.

LA CITATION "Il est faux que l'égalité soit une loi de la nature. La nature n'a rien fait d'égal; la loi souveraine est la subordination et la dépendance." Vauvenargues, Pensées et Maximes.

MOTS CROISÉS N° 858 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 02192.62.25

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 857

HORIZONTALEMENT

VERTICALEMENT

1 - Reprise 2 - Convenue - Ferraille de samouraï 3 - Excitantes - Symbole du 85 4 - Grande flaque pyrénéenne - Serveur de données - Regarda du coin de l'oeil 5 - Bonnes à jeter Forme d'expression de conteur 6 - Département des castrais - Vieux potages 7 - Grands rideaux - A l'état naturel 8 - Donc à compter Descendu - Canal pour saunier 9 - Chef d'état russe Préfixe trés amplificateur 10- Sac de voilier Abhorras

A - Attirante mais souvent au négatif B - Fêta un évènement Existe C - C'est le dernier qui devrait vous habiller Accessoire de tolet D - Suspendent - Montré son plaisir E - Défalquais - Ceinture de geisha F - Cherche à tromper Tombée de la nuit G - Phénomène lumineux Le mari d'avant H - Se décide - Couleur de vin I - Contenant de champagne - Aprés cela, on ne rajoute rien au prix J - Virtuose - Total K - Genre de rollier Epuisera complètement L - Poseras n'importe comment

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur technique Laïd Kalila Chargé de l’administration Djamel Touafek

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos :

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

09.55 : C'est au programme

06.00 : Euronews 06.40 : Plus belle la vie 07.10 : Ludo

18.55 : N'oubliez pas les

19.05 : Le juste prix

paroles 20.00 : Journal

20.00 : Journal

20.35 : Des paroles et des actes 22.21 : C'est pas le pied la

20.45 : MasterChef

guerre ?

00.15 : Dexter

23.10 : Sans blessures appar01.10 : Tueur d'Etat

entes, enquête chez les

02.05 : 50 mn Inside

damnés de la guerre

Dans une allée, un policier découvre une jeune femme inanimée, le corps recouvert de sang. Quand il la réveille, l'adolescente brandit un couteau et tente de le poignarder. Brennan et Booth s'occupent de l'affaire. Ils se demandent si la mystérieuse adolescente, muette et sans domicile fixe, pourrait bien avoir commis un crime. En effet, le sang retrouvé sur ses vêtements n'est pas le sien. L'équipe de l'Institut Jefferson tente également de retrouver la trace de la victime, qui a probablement perdu beaucoup de sang. Booth et Brennan savent qu'ils n'ont que quelques heures pour lui sauver la vie...

04.10 : Les nuits de M6

04.00 : Nous trois

06.00 : M6 Music

05.30 : L'oeil de Links

07.20 : Disney Kid Club 06.05 : Les spécimens

09.00 : M6 boutique

06.55 : La matinale

10.15 : Tout le monde peut

12.00 : Journal régional

08.30 : L'abominable vérité

jouer

12.25 : Journal national

10.05 : L'intégrale du zapping

10.45 : La petite maison dans

13.00 : 13h avec vous

10.40 : Adieux à Cemetery

la prairie

Junction

12.45 : Le 12 45

12.20 : La nouvelle édition

13.45 : Un nouveau départ

17.30 : Des chiffres et des let-

14.00 : L'arbre

15.30 : Impossible belle-mère !

tres

15.40 : Ne dites pas à ma mère

17.35 : Un dîner presque par-

18.10 : Questions pour un

que je suis reparti

13.45 : En course sur France 3 14.05 : Inspecteur Derrick 15.10 : Famille d'accueil

champion

16.30 : Platane

19.30 : Journal national 20.36 : Spy Game (Jeu d'espi-

S C OR P I O N

rire

18.15 : Secret Story

Vous vous sentirez un moral de vainqueur. Vos tâches habituelles ne vous font pas peur et vous travaillerez pour vous avec acharnement. Vous aurez une nouvelle vision des choses.

SAG ITA IR E

17.25 : Grey's Anatomy

Les grandes lignes d'un projet seront jetées à la hâte, Pourtant, malgré cela, vous pouvez avoir la certitude que cette affaire pourrait bien réussir à la surprise générale surtout si vous y mettez du vôtre en priorité.

La chance vous aide à profiter d'une offre providentielle que vous auriez tort de différer. Une opposition de dernière minute vous fait prendre des dipsositions d'envergure pour parvenir à exécuter dans les délais les plans dont vous aviez lancé les bases.

Une personne que vous avez rencontrée récemment va se rapprocher de vous et vous vous découvrez une nouvelle amitié possible. Tous deux vous pouvez très bien vous entendre et devenir des compagnons de route.

Vous allez découvrir que la communication avec les autres s'améliore. Vous constaterez avec satisfaction que vos idées sont mieux reçues. Vos idées seront reconnues par votre entourage.

De réelles possibilités vont se faire un jour. Essayez de ne pas céder aux craintes et aux doutes sans fondement. Aller de l'avant est positif, tout ce que vous avez à faire est de croire en vous. Tous les espoirs sont permis.

V E RS E A U

17.55 : On n'demande qu'à en

T A U RE A U

15.10 : Comment ça va bien !

16.35 : Les frères Scott

G EM EAU X

14.00 : Toute une histoire

C AN CE R

13.00 : Journal 14.55 : Une locataire idéale

Des problèmes personnels pourraient survenir si vous ne faites pas attention à ce que vous dites. On dit souvent que la parole est d'argent mais que le silence est d'or. Faites en l'expérience et tout le monde sera très heureux d'une plus grande discrétion.

LIO N

12.00 : Tout le monde veut prendre sa place

13.00 : Journal

Vous aurez la chance d'avoir une belle proposition financière qui vous sera faite confidentiellement. Mais attention, si un beau parleur essaie de vous convaincre de lui confier votre argent, réfléchissez bien avant.

Vous vous sentirez concerné par des questions de confiance. Vous regrettez d'avoir fait trop confiance à une certaine personne très proche de vous. Heureusement la chance passe et vous verrez les événements se dérouler à votre profit.

Vous retrouvez le bon moral et un grand sourire illuminera votre visage. Vous allez finalement bien vous en sortir. Vous allez traverser victorieusement un épisode difficile et votre bonne humeur vous sera d'un grand secours.

P OI S S O N

champion

11.25 : Les Z'Amours

12.00 : Les 12 Coups de Midi !

Les onze candidats toujours en lice s'envolent cette semaine pour New York, où les attendent des épreuves intenses et spectaculaires. Ils devront ainsi préparer «façon grand restaurant» deux plats typiquement américains, le hamburger et le cheesecake. Pour juger les créations du «top 10» 2011, Yves Candeborde, Sébastien Demorand et Frédéric Anton seront secondés de plusieurs spécialistes de la gastronomie française installés à New York, ainsi que de Youri Djorkaeff, champion du monde de football en 1998 et résident new-yorkais. Les candidats devront également reproduire, sur le toit d'un gratte-ciel, la recette du chef français Daniel Boulud, chouchou des gastronomes newyorkais, propriétaire du restaurant trois étoiles «Daniel», situé dans l'Upper East Side, ainsi que d'établissements à Las Vegas, Palm Beach et Miami.

05.20 : Questions pour un

10.55 : Motus

11.00 : Secret Story

Vous pensez devoir travailler vos apparences en fonction d'une conjoncture qui vous paraît peu favorable. Dites simplement quelles sont vos réelles intentions et l'on risque de vous croire. Vous êtes à même maintenant. Vous devriez découvrir de réelles possibilités dans une nouvelle affaire. Essayez de ne pas céder aux craintes et aux doutes qui pourraient vous assaillir. Aller de l'avant, tout ce que vous avez à faire est de croire en vous.

B A LAN CE

09.20 : Le destin de Lisa

HOROSCOPE

C A P RI CO R NE

06.30 : Télématin B LIE R

06.45 : Tfou

V I E RG E

09.30 : Le médaillon (redif) feuilleton algérien 10.00 : El bahr el moutawassite - documentaire 10.30 : Sindjoube - dessin animé 12.00 : Journal en français + météo 13.30 : Sira - feuilleton doublé 14.30 : National géographique - documentaire 16.20 : El djaoualoune dessin animé 18.00 : Journal en amazigh 18.20 : Le médaillon - feuilleton alg 19.00 : Journal en français + météo 19.30 : Une ville, une histoire «Mascara» - reportage 20.00 : Journal en arabe information 21.00 : Le week-end sportif émission sportive 22.00 : Chérif Kortebi - portrait 23.00 : Troupe el sed «Béchar» - concert

HORAIRES DE PRIÈRES

J EUDI

El-Fedjr 05h08 El-Dohr 12h39 El-Assar 16h02 El-Maghreb 18h42 El-Icha’a 20h00

fait 18.40 : 100 % mag 19.45 : Le 19 45

18.20 : Mon oncle Charlie

ons)

19.10 : Le grand journal

23.20 : Les trois jours du

20.55 : The Event

Condor

22.15 : Shameless

20.45 : Bones 23.50 : Nouveau look pour une nouvelle vie 01.00 : Vanished

23

Ensoleillé 28°-16°

LE SAVIEZ-VOUS ?

Qu'est ce qu'un "Yard glass" ? Un yard glass (de l'anglais glass signifiant verre, et yard l'une unité de longueur) est un très grand verre à bière utilisé pour boire une yard d'ale (une des trois grandes familles de bière avec les lambics à fermentation spontanée et les lagers à fermentation basse). Ce verre a habituellement une contenance de 1,4 litre. Mesurant

environ 1 yard de long (environ 0,9 m), ce verre est constitué d'un bulbe à sa base et d'un tube s'évasant. Un tel verre est plus un exemple de l'habileté du souffleur de verre que du buveur. Néanmoins, boire une yard glass est un jeu traditionnel au Royaume-Uni, Australie et

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Nouvelle-Zélande. Le but est de boire le contenu du verre le plus rapidement possible. Selon le Livre Guinness des records, la personne ayant bu le plus rapidement un "yard glass" d'ale l'a fait en 4,9 secondes. L'ancien premier ministre australien Bob Hawke est le précédent détenteur du record.


BALLE AU CENTRE

NE LEUR VOLONS PAS LEUR HISTOIRE !

Par ALI BOUACIDA

L’événement est trop important pour ne pas y revenir. C’est le MCA, doyen des clubs de foot qui va être cédé à un consortium italien. En toute modestie, nous estimons que cette nouvelle configuration va bouleverser les mœurs mêmes de notre football. Franchement, ne sommes-nous pas bien entre nous, avec nos échauffourées du week-end, «notre» violence sportive qu’on doit éradiquer impérativement, notre arbitrage parfois fantaisiste, nos joueurs surpayés et nos boss qui la jouent grands magnats, et notre professionnalisme qui titube…? C’est là un championnat avec d’énormes lacunes mais c’est notre championnat! Et il a mille fois raison, Betrouni, lorsqu’il affirme mordicus que le Mouloudia d’Alger est plus qu’un club de foot : c’est un patrimoine national. Aussi, le brader comme ça à un capital étranger, c’est brader sa tumultueuse histoire, laquelle est intimement liée à celle de cette belle et brûlante Algérie. La jeunesse d’aujourd’hui sait-elle que, suite à l’appel du FLN, le MCA a été avec certains clubs, -dont le CSC- à s’être immédiatement retiré de toute compétition dans ces années cinquante quand le pays était à feu et à sang? La couleur rouge qu’arbore fièrement le Mouloudia est celle du sang de nos martyrs : ses très nombreux supporters le savent-ils? Voilà pourquoi il faut longuement réfléchir à cette proposition mirobolante des Italiens qui se moquent de l’histoire comme de l’an quarante. Il convient nécessairement, comme nous l’avons modestement suggéré -et comme le souhaite Omar Betrouni- de chercher du côté des enfants du club et ils sont nombreux à vouloir sortir le chéquier pour soutenir le club de leur amour. Même si le nouveau président du CSA se dit prêt à accepter l’arrivée et “l’investissement” des Italiens, on ne peut forcément partager son point de vue. Nous ne sommes pas dans un cas de figure d’une entreprise économique de conserves de tomates, du bâtiment ou de la téléphonie mobile où il est dans l’air du temps d’ouvrir le capital social, mondialisation oblige. Non, là il s’agit d’une équipe de foot, et Dieu seul sait, qu’ici en terre d’Algérie, le foot, c’est la première passion d’une jeunesse frustrée. Laissons à ces turbulents chnaoua leur passion, le Mouloudia. Ne leur volons pas leur histoire. A. B.

Maracana N°1536 — Jeudi 29 Septembre 2011

L’entretien du jeudi

24

MAOUCHE:

«Contre la R. centrafricaine, il faut montrer un nouveau visage»

Mohamed Maouche, l’exmeneur de jeu de l´AS SaintEugene, de Reims, du Red Star, de l´ESM, de l´USMA, de l´USMH et de l´équipe du FLN, et entraîneur des Verts, a bien voulu répondre aux questions de Maracana, évoquant, entre autres sujets, la nouvelle liste de Halilhodzioc, le professionnalisme en Algérie et l’équipe nationale de demain, insistant particulièrement sur l’éducation de notre jeunesse.

Que vous inspire la nouvelle liste des joueurs convoqués par Halilhodzic pour le prochain match contre la République centrafricaine ? Je crois que la décision prise par Halilhodizic est logique, vu le temps de jeu des éléments. Il ne faut pas aussi oublier que nous sommes en début de saison et les joueurs ne sont donc pas encore au top. Je pense que le sélectionneur national a pris les meilleurs. Les entraîneurs doivent parfois laisser les meilleurs joueurs pour en choisir d’autres, non pas parce que le niveau de l’un est nécessairement mauvais, mais obéissant parfois à d’autres critères. Par exemple, on pourrait refuser de convoquer un joueur au top sur le plan technique et le remplacer par un autre meilleur sur le plan physique. Car ce serait ce dernier dont on a le plus besoin au moment du choix. c’est peut-être le cas de Ziani qui, après huit ans de service chez les Verts, n’est pas convoqué, n’est-ce pas ? Ecoutez, j’ai vu jouer Ziani et je constate, malheureusement, qu’il a beaucoup baissé. A Sochaux, il était excellent. Mais, au lieu de progresser, il a malheureusement régressé. Peut-être qu’il va se reprendre dans un ou deux mois et ainsi pouvoir revenir avec une meilleure forme physique et un nouvel état d’esprit.

Beaucoup pensent que jouer dans les pays du Golfe n’est pas indiqué, par rapport à l’Europe plus précisément. Qu’en dites-vous ? Avec tout le respect que je dois aux pays du Golfe, je suis désolé de le dire, mais les championnats des pays de cette contrée, ne sont pas vraiment d’un niveau supérieur. Je dirais même que si un joueur est à 90% actuellement, il ne sera qu’à à 50% dans quelques mois dans l’un de ces pays. Ce n’est pas un football performant qu’on pratique là-bas, mais un football-spectacle, avec simplement des vedettes et des noms. Pour preuve, pour un stade d’une contenance de 50 000 spectateurs, on n’en voit que 5 000 dans les gradins. Et pourtant, le Qatar, par exemple, organisera la prochaine Coupe du Monde ? C’est bien beau. Tout le monde est content, mais qu’en sera-t-il

demain, après la coupe du Monde. C’est la question qu’il faut se poser pour ces pays. Si c’est d’autres critères autres que qpoetifs qui ont fait pencher la balance, ce serait d’un autre ordre, peut-être politique ou de profit. Quant à nous, on reste dans notre domaine bien sportif. Comment voyez-vous la mise à l’écart de Boudebouz de la sélection nationale ? C’est un joueur qui a son petit caractère. Mais, un joueur qui se dit professionnel, se doit de comprendre qu’il n’a pas le droit de faire un tel geste comme celui que nous avons vu lors du dernier match de son équipe, en refusant la décision de l’entraîneur. Et le fait de ne pas avoir été sélectionné par Halilhodzic ne veut en aucun cas dire qu’il n’est pas un bon joueur ou une remise en cause son niveau. Seulement, il faut comprendre l’entraîneur qui doit choisir selon beaucoup de critères et de paramètres. Et là, on risque de voir un grand joueur mis sur la touche pour la simple raison qu’il ne cadre pas avec le système.

Le président du club officiel des supporters du Stade de Reims, Daniel Wargnier, a déclaré récemment que «Ghilas me fait penser à Mohamed Maouche en 1956.» Qu’en pensez-vous? Que voulez-vous que je dise. Tout simplement remercier ce monsieur qui a bien pensé à moi. Il est vrai qu’en 1956, j’étais au Stade de Reims. Il faut savoir que c’était du temps de Kopa, fontaine, Joncquet, Hidalgo, Piontoni, Colmar… C’était l’équipe de France tout de même et j’étais titulaire à Reims avant de me blesser puis connaitre par la suite, plusieurs problèmes…

Revenons à l’équipe nationale et dites-nous comment se présente, selon vous, le prochain match contre la

République centrafricaine ? Le match n’aura aucune saveur puisque notre sélection est déjà éliminée de la CAN 2012. Mais c’est un match à prendre très au sérieux. C’est un match international et il n’y a plus de petites équipes. La R. centrafrique a d’ailleurs bien fait match nul contre le Maroc et elle nous a causé beaucoup de problèmes au match aller. Ce n’est pas une question de revanche pour les Verts, mais il faut montrer un nouveau visage de l’EN pour dire qu’on est toujours là. On ne peut juger Halilhodzic maintenant, il faut au moins 5 ou 6 matches pour avoir une idée de la progression de l’équipe. En tout état de cause, on sent quelque chose qui se prépare.

Et justement, on ne voit pas beaucoup de joueurs de l’équipe nationale A’ ou d’es espoirs en équipe nationale «A». Un mot ? C’est le problème numéro un en Algérie. Lorsqu’on a un bon joueur de 18-19 ans, on nous dit qu’il est encore jeune, mais à 30 ans, il est considéré cuit. Il faut que les coachs aient le courage de mettre dans le bain les jeunes. Il faut investir sur les jeunes.

Et quelle solution préconisezvous pour ce faire ? Les techniciens doivent être des éducateurs avant tout. Il faut penser à l’avenir de l’équipe nationale et miser sur les jeunes. Le football a toujours été un secteur et un vecteur d’éducation et de formation de l’homme. Il faut donc avoir le courage de donner leur chance aux jeunes à cet âge là. C’est la meilleure manière de former l’homme de demain et donc le bon footballeur de demain. Pour le moment, nous n’avons pas de culture professionnelle. Le professionnalisme en Algérie n’est donc pas pour demain ? Ecoutez, on ne parlera du pro-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

fessionnalisme que dans 10 ans. C’est ce qui se fait dans le monde entier. Ce n’est pas du jour au lendemain qu’on devient professionnel. Et c’est la raison pour laquelle je dis qu’il faut miser sur les jeunes. Il faut commencer à former les jeunes dès 8-10 ans, pour préparer l’avenir.

Où vous placeriez-vous dans ce qui se passe au MCA où les uns sont pour l’investisseur algéro-italien et les autres contre la «vente» du prestigieux et historique Mouloudia ? Ce n’est pas de la vente du MCA dont il s’agit. C’est la loi de la mondialisation. S’il y a un investisseur qui se présente c’est tant mieux. Au contraire, je suis bien content pour le MCA avec ce nouvel investisseur. Et puis, c’est dommage que chez nous, on ne puisse parler de clubs, mais d’Association. On ne parlera de club que lorsqu’on verra une infrastructure dans un club et ce qui va avec… Autrement, on ne parlera que d’association. J’aurais bien voulu voir des Associations d’Annaba, d’Oran, d’Alger, de Constantine, du Sud, devenir de vrais clubs. Que diriez-vous en conclusion ? On doit donner du temps à notre équipe nationale et ne plus réfléchir uniquement aux résultats immédiats. Et puis, il faut surtout miser sur la formation des jeunes. De plus, et c’est important, les supporters ont un très grand rôle à jouer pour favoriser le professionnalisme. Ils doivent chasser cette idée de résultats immédiats et aider les Association à passer au professionnalisme et donc au statut de véritables clubs professionnels tels Manchester, le Bayern, Barcelone… Interview réalisée par : S. B.


maracanafoot1536 date 29-09-2011