Page 1

www.maracanafoot.com

N° 1460 du Mercredi 29 Juin 2011

Le Doyen cède en fin de rencontre 10DA

2 1

YEBDA : EQUIPE NATIONALE

«Le PSG

m'intéresse»

t r BOUDEBOUZ o m t n i o p u a t n e Liverpool m e t u r c e r va formuler une L’opération offre de 10 millions d’euros

IL A REPRIS LES ENTRAÎNEMENTS

Herkat : «Je serai prêt face à l’USMB»

Les Canaris continuent de manger leur pain noir

2 1

Younes et Asselah rempilent

Hannachi se rétracte et revient sur sa décision 1 1

El-Harrach revient de loin Hanitser à Alger aujourd’hui

1 0

4 0

LE

CLUB TURC A PORTÉ PLAINTE CONTRE WOLFSBURG AUPRÈS DE LA FIFA

Kayserispor ne veut plus de

ZIANI

SOUDANI

Béjaïa assure Le Chabab coule proche d’un accord à Tlemcen l’essentiel

Djebarat : «Le podium L’avenir de Gamondi toujours incertain est notre objectif…»

avec Le Mans


3 1

PLACE AUX DEUX DERNIERS MATCHS DE LA SAISON

Les Kabyles vont regagner Tizi Ouzou aujourd’hui dans la soirée où ils étaient à Alger depuis hier, précisément à Bologhine. Les Canaris du Djurdjura, qui ont disputé hier le match aller de la 28e journée du championnat professionnel Ligue 1, face à l’USM Alger, les camarades d’Oussalah reprendront le chemin des entraînements demain, et ce, en prévision de leur rendezvous très important qui les attendent face au MC El Eulma, comptant pour l’avantdernière journée, dans moins de trois jours au stade de ce dernier. Ils replongeront de nouveau dans le bain de la préparation pour bien recharger leurs accus. Les protégés du nouvel entraîneur Moussa Saïb, qui ne sont pas dans leur assiette ces derniers temps, retrouveront le chemin des entraînements sous la houlette de ce dernier. Ils comptent mettre à profit ces séances de travail, avant de se déplacer encore une fois à la ville d’El Eulma. Certes, l’équipe du MCEE n’est plus à présenter et ne va certainement pas faciliter la tâche aux Kabyles, les partenaires du nouveau capitaine des Canaris, Ali Rial, joueront leur va-tout dans l’unique objectif de revenir à Tizi Ouzou avec un bon résultat.

LE MCEE, UN ADVERSAIRE TRÈS DIFFICILE À MANIER CHEZ LUI

Les Kabyles, qui auront à en découdre ce week-end avec l’équipe du MC El Eulma, doivent prendre toutes leurs dispositions afin d’espérer prétendre à la victoire. Les Vert et Rouge du MCEE, qui sont menacés par la relégation, ne comptent pas lâcher du lest et veulent sortir la tête de l’eau après leurs contreperformances. Les poulains de Abdelkrim Bira auront à affronter la JSK, ces derniers qui se déplaceront à El Eulma avec comme seul objectif d’enregistrer un bon résultat. Les Canaris auront en face d’eux un adversaire avide de refaire surface et surtout décidé d’empocher les trois points pour s’éloigner de la zone rouge. Les Eulmis poseront certainement beaucoup de problèmes aux camarades de Younes Sofiane, qui sont avertis d’avance et qui doivent se préparer en conséquence afin d’éviter toute mauvaise surprise. Les Hamiti, Douicher, Oussalah et consorts doivent se méfier de cet adversaire qui est capable de les surprendre. Alors, gare à un faux pas pour les Kabyles… les capés de Saib ne doivent en aucun cas sous-estimer leur prochain adversaire. La balle est dans le camp des Berchiche and Co, lesquels n’ont plus droit à l’erreur s’ils veulent vraiment revenir à Tizi avec le gain. Le MCEE, qui est condamné à jouer le tout pour le tout, compte sortir le grand jeu face aux Canaris, et sont déterminés à tenir la dragée haute aux coéquipiers de Nessakh, Tedjar et autres. La méfiance doit être de mise du côté kabyle car, en face, il y aura un adversaire qui se jettera corps et âme dans la bataille pour retrouver le sourire et la joie.

LIGUE 1

Les Kabyles broient du noir Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

vestiaires pour la pause citron. Pour rappel, Ouznadji a dû céder sa place à son équipier Benaldjia à la 22’, et ce, pour avoir contracté une blessure. En seconde période, les Kabyles reviennent en force sur le terrain et se procurent une occasion en or, par Tedjar qui botte un coup franc, mais Khelili, bien en place, rate inexplicablement le but d’égalisation. Continuant dans leur pressing, les camarades de Tedjar se procurent d’autres occasions, mais Mansouri était là pour annihiler ces actions de but. Aomar Moussi

FICHE TECHNIQUE

Stade : Bologhine-Alger Affluence : Moyenne Arbitres : Bahloul, Zid et Bougherara Buts : Ouznadji ( 11’ et 13’), Meklouche ( 83’ ) (USMA), Yalaoui ( 9’ ) (JSK)

USMA :

Mansouri, Aouameri, Khoualed, Cheklam, Ait Ouameur, Ghazi, Achiou, Ouznadji (Benaldjia 22’ ), Diamonté, Meklouche, Deham (Ichallalen 78’ ) Entraîneur : Renard

JSK :

L

Berrefane, Remache, Nessakh, Khelili, Ziti (El Orfi 46’ ), Rial, Naili, Douicher, Tedjar, Saidi, Yalaoui Entraîneur : Izri

e stade Bologhine d’Alger a été hier en fin d’après-midi le théâtre du match USMA-JSK, pour un match comptant pour la 28e journée du championnat national de Ligue 1 professionnelle. Cette rencontre qui revêt une grande importance pour les deux clubs, sachant qu’ils n’ont pas encore assuré leur maintien en Ligue 1, étaient dans le besoin d’une victoire pour atteindre cet objectif. Au finish, le dernier mot

est revenu aux capés de Hervé Renard, en s’imposant sur le score net de trois buts à un. Les Kabyles qui restent sur une série de mauvais résultats, dont le dernier échec concédé at home et contre l’USM Blida, entament la partie avec force. A peine neuf minutes passées, et sur une mauvaise entente entre le défenseur usmiste Aouameri et le gardien Mansouri, Yalaoui surgit comme un beau diable et parvient à secouer les filets et ouvrir la marque pour la JSK. Mais ce n’est que partie remise, puisque deux minutes plus tard, sur un corner de l’ex-Kabyle Hocine Achiou,

Les juniors fêtent le titre face à la JSK

Une joie éphémère Hier, les jeunes juniors usmistes ont fêté le titre face à la JSK, à Bologhine, après l’avoir décroché avec brio au cours d’une saison qu’ils ont dominée de bout en bout. Un match de gala pour les Rouge et Noir qui, au contraire de leurs aînés, ont su démontrer que l’USMA avait des ressources et un réservoir à prendre en considération. Cependant, les paramètres de la compétition du haut niveau et l’avènement du professionnalisme ont faussé la donne pour tous ces jeunes espoirs, pour qui deux places seulement sont réservées parmi l’élite, et le reste se verra confronter à un avenir indécis et certainement pas à la hauteur de leurs espérances. Une joie éphémère qui n’aura duré que le temps d’un sacre, et nombres de joueurs sont déjà en train de penser aux horizons incertains, et songent à leur future carrière compromise au sein de leur club formateur. Triste sort pour une génération de champions qui ne récolte pas les fruits de son intense dépense durant une longue et rude saison, mais le malheur des uns fera le bonheur des autres, et si l’USMA ne profite pas de son cru, les convoitises des autres clubs seront certainement à l’honneur pour s’assurer les services des espoirs usmistes.

Gasmi contacté par la JSK

Selon une source digne de foi, on croit savoir que l’avant-centre de la JSMB, Ahmed Gasmi en l’occurrence, a été contacté par les dirigeants des Canaris afin de bénéficier de ses services en prévision de la prochaine saison où le club phare de Kabylie veut bâtir une grande équipe en assurant les services des meilleurs éléments du championnat. Même si le joueur ne veut rien signer par respect pour son club employeur actuel, la JSMB, du fait que le championnat n’est pas encore terminé, on doit encore attendre quelques jours pour voir si le joueur acceptera de venir ou bien il donnera la priorité à son club employeur actuel qui sans doute fera tout pour le convaincre vu la belle saison qu’il a réalisée et les grandes qualités qu’il a montrées.

un autre ex-kabyle, en l’occurrence Nouri Ouznadji, exploite un flottement dans la défense pour égaliser et remettre les pendules à l’heure entre les deux équipes. Continuant sur leur lancée, les protégés de Hervé Renard reviennent à la charge et doublent la mise, par l’intermédiaire du même joueur Nouri Ouznadji qui signe un doublé. Les protégés du duo Adghigh-Izri ont essayé de revenir dans la marque, en multipliant leurs assauts, mais sans parvenir à trouver la faille. C’est sur ce résultat de deux buts à un, en faveur des gars de Soustara que les 22 acteurs ont regagné les

SAIB : «Les joueurs ont perdu confiance»

"Je pense que les joueurs ont perdu confiance et ne croient plus en leurs capacités, ce qui s'est repercuté négativement sur leur rendement et les résultats de l'équipe. Il reste deux matchs à disputer, il faut essayer de les jouer à fond, afin de terminer la saison sur une bonne note. Je vais signer mon contrat ce soir (NDLR : hier), quant à la durée, je suis un enfant du club, j'ai un contrat moral avec la JSK, il y a la Coupe de la CAF, le championnat et la Coupe d'Algérie pour la prochaine saison. Je commencerai le travail le 7 juillet avant le dernier match face au MCA" A. M.

Achiou et Ouznadji retrouvent la JSK

Deux joueurs, qui évoluent actuellement sous le maillot de l’USMA, et qui ont déjà porté par le passé les couleurs de la JSK, ont retrouvé hier leurs ex-coéquipiers. Il s’agit du milieu offensif Hocine Achiou et de l’attaquant Nouri Ouznadji.

Ouznadji sort blessé

L’attaquant Nouri Ouznadji, qui a de nouveau frappé face à son ancien club, la JSK, comme ce fut le cas la saison dernière, en inscrivant hier un doublé, est sorti blessé après avoir joué uniquement une vingtaine de minutes. Ouznadji a été remplacé par son coéquipier Benaldjia. Espérons seulement que la blessure de Nouri Ouznadji ne soit pas grave, et que ce dernier retrouve les terrains le plus tôt possible.

HADDAD TRACE

LA FEUILLE DE ROUTE POUR LA SAISON PROCHAINE

Renard fait toujours partie de ses plans L’avenir de Renard semble encore une fois scellé avec l’USMA, et c’est ce qui aurait été établi lors de la récente réunion qui a regroupé l’essentiel des responsables usmistes, à leur tête le PDG, Ali Haddad. Ce dernier aurait tracé la feuille de route du club pour la saison prochaine, et Renard ferait partie des plans de l’USMA qui ne compte pas se passer de ses services, même si le technicien français est convoité ici et là par des clubs et des sélections. La réunion aurait ainsi découlé sur une entente entre les concernés, pour mener à terme le grand projet annoncé en trombe, et le recrutement n’a pas été en reste pour l’occasion, de même que la liste des joueurs à libérer.

Cheklam sur le départ

Ph. Maracana

02

Le défenseur central du club usmiste n’est plus certain de continuer l’aventure au sein des Rouge et Noir la saison prochaine, et son départ est sur toutes les langues au sein de la famille usmiste qui n’écarte pas cette éventualité. Mis sur le banc face au CRB, cédant sa place à Ichaâlalen, qui a joué l’intégralité du match, Cheklam aurait pris cette impasse sur ses services en cette fin de saison comme un signe qui ne trompe pas, alors que l’entraîneur a déjà avoué qu’il compterait sur le Franco-Algérien pour les trois matches restants. M. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Le retour de Saib différemment apprécié

L

es pour estiment qu’avec Saib la JSK retrouvera sa verve et les joueurs seront libérés sur le plan psychologique, comme a tenu à nous le déclarer Rachid, ce jeune natif d’Ait Yahia Moussa. «Avec Saib, la JSK joue bien au ballon, les joueurs étant libre dans leur jeu et plus à l’aise. Saib est beaucoup plus ce grand frère des joueurs, ce qui rend les relations de travail plus faciles», nous a-t-il déclaré avant d’ajouter : «il y a toujours eu une bonne communion dans le groupe, le courant passe à merveille entre les joueurs et Saib et je pense que ce sera le cas cette fois-ci aussi avec cette nouvelle génération. Avec lui, la JSK ira de l’avant et gagnera certainement des titres». Un ami à Rachid, Said de Draâ Ben Khedda enchaîne dans le même sens en nous déclarant ce qui suit : «Saib est un ancien joueur et qui a

Hannachi se rétracte et revient sur sa décision

Moh Chérif Hannachi a déclaré, juste après la fin de la rencontre perdue par son équipe contre l’USM Blida, qu’il va organiser une assemblée générale dans les prochains jours, pour y annoncer son retrait du monde du football, estimant qu’il est épuisé, fatigué et dégoûté, et incombant la responsabilité aux responsables du football algérien qui ont pénalisé son équipe. Quelques jours après cette déclaration, le boss des Canaris, comme à l’accoutumée, se rétracte et revient sur sa décision. «J’ai fait cette déclaration à chaud», nous a-t-il déclaré en marge de la signature de l’Ivoirien Camara pour une durée de trois saisons. D’ailleurs, même du coté des supporters, personne n’a jamais cru que Hannachi allait quitter le club, estimant que «Hannachi a pour habitude de faire ce genre de déclarations, mais, une fois passé l’orage, il se rétracte et revient sur sa décision. On savait que ce n’est qu’un coup de bluff, pas plus». Le président, qui n’en est pas à sa première, qui ne sera certainement pas la dernière, est bien parti pour rester le plus longtemps possible à la tête de la présidence du club phare de la Kabylie, sauf imprévu. Moh Chérif Hannachi n’ira nulle part, il est bel et bien en poste et il le restera encore pour une longue période. Ses déclarations ayant trait à son retrait des affaires du club, faites à plusieurs reprises, ne tiennent plus la route, et personne ne le croit, surtout du coté des supporters qui le connaissent assez parfaitement. Donc, il n’y aura ni assemblée générale extraordinaire, ni retrait de Hannachi des affaires de la JSK et du monde du football. Jusqu’à preuve du contraire, il est toujours en poste et continue de négocier avec les cadres et de recruter de nouveaux joueurs. A. M.

fut le cas lors de son dernier passage à la tête de la barre technique de la JSK». Même son de cloche chez Hamid de Tadmait qui estime que : «la JSK a besoin d’un entraîneur de grande envergure, à même de remettre de l’ordre dans l’équipe, car, ce qu’on est en train de constater ces derniers temps, c’est la débandade, les joueurs ayant terni l’image du club.» Avant de conclure : «je ne pense pas que Saib sera en mesure de procéder à un nettoyage au sein du groupe, j’ai peur que la JSK continue d’enregistrer d’autres mauvais résultats». Salim de Draâ El Mizan, Farid de Ouadhias, Karim de Boghni et beaucoup d’autres supporters qui nous ont appelé ou que nous avons rencontré, sont contre le retour de Saib à la barre technique du club, estimant qu’il n’est pas à la hauteur pour driver un club de l’envergure de la JSK, sans diminuer de son vécu en tant que joueur, car s’étant brillamment distingué dans les équipes au sein desquelles il a évolué, de même qu’avec l’équipe nationale algérienne. Donc, Le retour de Saib Moussa à la JSK est différemment apprécié par les supporters qui sont divisés en deux camps, les pour et les contre. Les prochaines sorties de la JSK sont à même d’éclairer un peu plus ces derniers. Aussi, attendons pour voir. A. M.

Younes et Asselah rempilent

3 1

03

APRÈS RIAL ET REMACHE

Les cadres de l’équipe commencent à apposer leur signature au bas de leur contrat, en rempilant pour un autre bail. C’est le cas du défenseur axial Ali Rial, qui était le premier à renouveler pour une autre saison. Ensuite, quelques jours plus tard, ce fût au tour de l’arrière droit Belkacem Remache, de lui emboiter le pas, en renouvelant pour une autre saison. Avant-hier, lundi, c’est au tour de deux autres joueurs, cadres de l’équipe kabyle, de rempiler pour un autre bail avec les Jaune et Vert. Il s’agit du gardien de but, Malik Asselah, et de l’attaquant Sofiane Younes. Ces deux joueurs qui ont donné satisfaction cette saison, en contribuant de fort belle manière à la consécration en coupe d’Algérie et à cette qualification en coupe de la CAF, seront d’un grand apport la saison prochaine, surtout durant ce parcours de la phase des poules. Le boss des Canaris du Djurdjura, Moh Chérif Hannachi, compte monter une grande équipe pour la prochaine saison, en tentant tout d’abord de garder les cadres, tout en concluant avec les joueurs ciblés. Hannachi va certainement essayer de racheter le contrat de Hocine El Orfi, et de convaincre Naili de rester. Quant aux autres, tout va s’éclaircir dès la prise de fonction de Moussa Saib, lequel va certainement arrêter la liste des libérés. Pour le moment, seuls quatre joueurs sur les 16 qui sont en fin de contrat ont renouvelé. Aussi, attendons-nous à ce que d’autres joueurs emboitent le pas au quatuor Rial, Remache, Asselah et Younes. Nous y reviendrons…. A. M.

Ph. Maracana

Même s’il y a des heureux dans le camp des supporters, après l’annonce du retour de Moussa Saib à la barre technique du club phare de la Kabylie, il y a aussi d’autres qui sont contre la désignation de ce dernier à la place du désormais ex-coach, Rachid Belhout.

de l’expérience dans le métier d’entraîneur, après avoir réussi de bons résultats lors de ses passages à la JSK. Je pense qu’il va donner un nouveau souffle à l’équipe et va libérer les joueurs sur le plan psychologique». Fateh, de Michelet, Kamel, de Draâ El Mizan, Kaci de Tadmait, pour ne citer que ces quatre chauvins supporters de la JSK, ont accueilli avec joie et plaisir cette nouvelle de la nomination de Moussa Saib à la tête de la barre technique du club phare de la Kabylie. Mais d’autres supporters ne sont pas d’accord et pas du tout du même avis que les autres. Ils nous ont fait part de leur mécontentement quant à la désignation de Saib comme successeur de Rachid Belhout. Farid, de Tizi-Ouzou, estime que «ce n’est pas normal que le président de la JSK fasse appel à quelqu’un qui a délaissé l’équipe en refusant même d’être sur le banc, lors de son dernier passage à la barre technique du club. En plus, que pourrait-il apporter de mieux à l’équipe. Il n’est pas en mesure d’entraîner un club de l’envergure de la JSK». Et d’ajouter : «les joueurs sont déconcentrés et affichent une indiscipline sur le terrain, et ces derniers ont besoin de quelqu’un qui travaillera avec une main de fer, comme Mouassa ou Menad. Je crois qu’il ne va pas faire long feu avant de quitter le club comme ce

Ph. Maracana

g Par AOMAR MOUSSI

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

Ph. Maracana

LIGUE 1

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


3 1

LES CANARIS PENSENT AU MCEE

Par Mustapha Larfi Les Canaris du Djurdjura pensent au match de l’avant-dernière journée du championnat qui les opposera à la formation du MCEE dans le stade de ce dernier prévu pour ce week-end. Un match très important pour le club phare de Kabylie dans la mesure où la formation du MCEE n’a pas assuré son maintien parmi les clubs de l’élite. En d’autres termes, les camarades de Remache sont décidés à sortir le grand jeu et de continuer à jouer le plus normalement du monde afin d’assurer au moins un point d’un côté et de garder l’étique sportif d’un autre. Même si les poulains du nouveau coach Moussa Saib n’arrivent pas à enchaîner avec une belle série ces dernières semaines, ce qui a causé le départ de l’ex-coach Rachid Belhout, ils veulent à tout prix terminer la saison en force en récoltant le maximum de points lors de ces derniers matchs du championnat face respectivement au MCEE puis face au doyen des clubs algériens pour le compte de la dernière journée qui aura lieu à Tizi Ouzou. En résumé, les Canaris ne veulent pas rater cette sortie qui les conduira à El Eulma mais ils promettent de sortir le grand jeu afin de revenir avec un résultat probant et de terminer la saison sur une bonne note

SAIB MOBILISE SES POULAINS

Connaissant bien la maison le nouveau patron de la barre technique des Canaris, Moussa Saïb, en l’occurrence trouvera certainement les mots qu’il faut afin de redonner confiance aux joueurs, ces derniers qui n’arrivent pas à réaliser des victoires depuis déjà plusieurs semaines. Vu sa grande expérience dans le domaine et connaissant bien la maison, il utilisera certainement tout son savoir-faire pour que les Canaris retrouvent confiance et jouent cette rencontre du MCCE avec un bon moral ce qui leur permettra de se donner à fond et de réaliser un bon résultat. En résumé Saib fera tout pour remobiliser sa troupe pour revenir avec un bon résultat.et de préparer ainsi le match du MCA qui sera le dernier pour la saison en cours dans de bonnes conditions Réussira-t-il dans sa mission pour son premier match à la téte de la barre technique des Canaris ? c’est ce qu’on saura à l’issue de la rencontre. M. L.

LIGUE 1

Le MCA, le dernier défi Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

g Par SAID ABERKANE

C’est mardi prochain, dans l’après-midi que se jouera le dernier match du championnat professionnel Ligue 1. Les Lions du Djurdjura accueilleront au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, la coriace équipe du MC Alger, dans un match qui s’annonce passionnant et plein de rebondissements…

L

es Mouloudéens se déplaceront à Tizi Ouzou, pour affronter l’équipe kabyle dans l’intention de glaner les trois points de la victoire. Ce dernier match pourrait être synonyme d’une assurance totale du maintien pour les coéquipiers de Lamara Douicher qui, après quatre faux pas de suite enregistrés en championnat avec une défaite et un nul à domicile et deux défaites à l’extérieur. «Les Canaris attendent avec impatience ce dernier match, et ce, pour se réconcilier avec leurs supporters ». C’est donc vers un autre défi que se dirigent les Jaune et Vert, une autre bataille face à un adversaire qui va jouer le tout pour le tout pour engranger les trois points de la rencontre. C’est dire que les supporters attendent un réveil de leur équipe qui donnerait lieu, d’abord, à une autre victoire, puis à une éventuelle réconciliation, le public kabyle de plus en plus exigeant ne ménage ni staff technique, ni joueurs, ni même les dirigeants. Ce sera aussi la rencontre des retrouvailles puisque l’exMouloudéen, Younes Sofiane, croisera le fer avec une équipe qu’il connaît bien pour avoir défendu ses couleurs la saison dernière. Pour les poulains de Saib Moussa, c’est l’occasion ou jamais de relever le défi, de soigner l’image du club en cette fin de saison. Est-ce que ce sera le cas ?

La mission ne sera guère facile pour les Lions

Les Canaris savent pertinemment que leur mission ne sera guère facile, mais ils crient sur tous les toits que le dernier mot leur reviendra au finish. Les coéquipiers de Mohamed Khoutir Ziti vont se pré-

L

Ph. Maracana

04

parer et veulent bien mettre à profit ces trois séances de travail, afin d’être prêts le jour du match. Les préparatifs doivent commencer demain du côté de la bande du duo Saïb et Moussouni. Rien ne sera laissé au hasard, et par l’entraîneur qui va s’atteler à trouver la meilleure solution possible pour contrer cette équipe d’El Eulma, et par les joueurs lesquels se donneront à fond aux entraînements et sans relâche, et qui se concentreront davantage sur leur sujet. Ces derniers comptent aborder cette rencontre avec la ferme intention de ne pas rater, en essayant de battre cette équipe et revenir avec un probant résultat, et terminé la saison en fanfare et dans de bonnes conditions, ainsi qu’avec un moral au beau fixe. Les Jaune et Vert, qui sont en train de fournir plus d’efforts, savent très bien que l’adversaire a, pour nom, le MCEE qui est très difficile à manier à domicile. Les capés de Moussa Saïb comptent prendre toutes leurs dispositions afin de ne pas être surpris. Les Eulmis, quant à eux, comptent mettre à profit ce match pour rester sur leur dynamique et offrir la victoire au finish à leurs supporters. De leur côté, les Tedjar, Saidi, Yallaoui et autre Asselah comptent bien parfaire leur préparation et veulent être au top de leur forme, le week-end prochain et qu’ils présenteront un bon visage, face aux gars d’El Eulma, sinon ils

risquent de laisser des plumes.

Sortir le club de cette mauvaise situation

Les Jaune et Vert doivent travailler davantage pour qu’ils puissent sortir d’un bon pied. Les Nessakh, Douicher, El Orfi, Younes et consorts sont appelés à fournir plus d’efforts lors des deux dernières journées du championnat et sortir le club de cette mauvaise situation et aussi sortir le grand jeu, face au MC El Eulma et le MC Alger, afin de renouer avec le succès et ce, pour remonter au classement et terminer cet exercice avec un moral gonflé à bloc. Avant de reprendre le chemin des entraînements demain, ils auront devant eux trois jours de travail pour aborder cette rencontre sous de bons auspices, dans les meilleures conditions et avec tous leurs atouts. Les partenaires de Nabil Yallaoui, qui ont mal digéré ces derniers revers enregistrés, doivent se remettre au travail et se mobiliser davantage pour espérer reprendre leur confiance. Le président Hannachi, qui a eu un tête-àtête avec le nouvel entraîneur de la JSK, l’ex-Kabyle Moussa Saïb, a mis en garde ce dernier et l’a exhorté de trouver des solutions pour que l’équipe relève le défi et renoue avec la victoire. Les deux derniers matches seront une occasion pour les joueurs kabyles pour se racheter en renouant de

nouveau avec le succès. Les camarades de Malik Asselah n’ont plus droit à l’erreur et sont dans l’obligation de rectifier le tir en essayant de s’imposer lors du prochain premier rendez-vous. L’heure est à la mobilisation et à la concentration pour la grande famille de la JSK , pas uniquement pour les joueurs, mais aussi pour le staff technique, les dirigeants et les supporters.

L’erreur n’est plus permise

Et en parlant de ces deux derniers rendez-vous qui restent en championnat cette saison, face respectivement au MC El Eulma et au MC Alger, la JSK sera appelée donc à se donner à fond lors des derniers jours, et ce, afin d’être prêts pour ces rendez-vous. Les joueurs kabyles sont décidés à empocher le maximum de points qui seront mis en jeu et rectifier le tir après quatre faux pas consécutifs enregistrés. N’empêche que les deux équipes vont tout faire pour éviter une autre contreperformance avec la JSK après une mauvaise place en championnat, ce qui poussera les Jaune et Vert à redoubler d’efforts et être aussi vigilants. Mais quoi qu’il en soit, les Canaris savent qu’ils n’ont plus droit à l’erreur après avoir perdu beaucoup de points depuis l’entame de la saison, et de ce fait la victoire reste primordiale pour le club. S. A.

OUALI DANS LE VISEUR

e milieu de terrain, Ouali, intéresse la JSK et ce, depuis même les précédentes saisons. En effet, selon une source sûre, on croit savoir que le premier responsable du club-phare de la Kabylie, Mohand Cherif Hannachi, a entamé déjà les négociations avec son homologue du PAC, Kheirdine Zetchi, pour que ce dernier lui cède le joueur en question qui est toujours sous contrat avec le PAC. Auteur d’une belle saison alors que son équipe a assuré son maintien dans la dernière journée du championnat de la seconde division, Ouali est convoité par plusieurs clubs de l’élite entre autres l’ESS et la JSMB qui veulent aussi l’enrôler dans leur effctif en prévision de la saison prochaine.

Toutefois, le joueur est toujours lié par contrat avec son club le PAC et le club qui veut bénéficier ses services doit passer par racheter sa lettre de libération. Vu les bons liens qui existent entre les deux directions celle des Canaris et celle du PAC, on n’écarte pas qu’un accord soit trouvé entre les deux parties et le joueur en question pourra ainsi rejoindre la formation du Djurdjura avec qui il semble très intéressé de tenter une expérience et de passer à une étape supérieure celle de jouer les titres en première division et de disputer les compétitions africaines. A signaler également que même le milieu de terrain El Orfi est toujours lié au Paradou AC et on n’écarte pas que son contrat lui aussi soit racheté par le président

Hannachi qui veut bâtir une grande équipe la saison prochaine

Il est très emballé pour porter le maillot Jaune et Vert

Ce qui facilitera aussi son transfert à la JSK c’est sa grande volonté d’y évoluer c’est ce qu’il a révélé à l’un de ses proches. En dépit des nombreuses sollicitations, le joueur souhaite rejoindre son ex-équipier El Orfi qui est devenu une pièce-maîtresse à la JSK en attendant ce que rapporteront les négociations entre les deux présidents Hannachi et Zetchi. M. L.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Le Doyen s’écroule en fin de partie Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

FICHE TECHNIQUE Stade : 13-Avril-58 (Saida)Affluence : moyenneArbitres : Babou, Schamby, Bouzaghou Buts : Zaoui (45’), Bousmaha (90’) (MCS) Bouchama (54’) (MCA) Avertissements : Abdelaoui (44’), Zaoui (66’) (MCS) Babouche (60’), Bensalem (63’), Cheraitia (81’) (MCA)

Maintien, négociations avec les anciens et le recrutement

Omar Ghrib entre trois feux

MCS :

Kial, Bekhtaoui, Saadi, Bendahmane, Mokdad, Nehari, Akkouche Abdelaoui, Zaoui, Ibrahim Silla (Bousmaha 66’), Cheraitia, Entraîneur : Rouabeh

MCA :

Zemmamouche, Besseghir, Bensalem, Babouche, Bouchama, Zedam, Attafen, Koudri, Amroune (Berramla 40’), Mokdad, Sofiane (Douadi 46’) Entraineur : Zekri

E

n dépit du fait que le MCS ait assuré son maintien et que le moment de partir en vacances n’est pas encore arrivé, le coach Rouabah tient à ce que son club termine en beauté la saison. En accueillant le MCA à Saïda, les gars de la capitale des Eaux voulaient à tout prix renouer avec la victoire. Malgré la fatigue, les coéquipiers d’Akkouche sont déterminés à effacer la défaite face au MCEE et ne juraient que par la victoire. D’entrée de jeu, les visiteurs étaient les premiers à lancer les premières escar-

2 1

05

mouches par l’entremise de Besseghier qui reprend mollement de la tête un centre de Mokdad. Passée cette dangereuse action, les camarades de Cheraitia se feront à leurs menaçants et iront taquiner à leur tour. Cheraitia, l’homme à tout faire au sein de cette formation saidie verra son ballon percuter le poteau droit de Zemmamouche et sortir audelà du champ de jeu. Les locaux poussés par leurs supporters domineront les débats et rateront plusieurs occasions de scorer. Nous énumérerons les ratés monumentaux aux 19’, 26’ et 39’ de jeu. Les visiteurs évoluant par des contres tentent vainement de surprendre Kial qui sera intraitable dans sa surface. A l’ultime minute de la première mitemps, Cheraitia dans ses œuvres sollicite Zaoui qui d’un joli heading ne laisse aucune

chance à Zemmamouche. Un fort joli but qui arrive au bon moment pour les locaux. A la reprise, les visiteurs sermonnés par leur coach reprennent du poil de la bête et vont assiéger le camp saidi. A la 54’ Berramla exécute un joli coup franc, Bouchama saute plus haut que tout le monde et reprend victorieusement de la tête le ballon. A un but partout, tout était à refaire pour les locaux. À la 70’ Zemmamouche sauve son équipe d’un second but certain. Ce dernier multipliera

d’ailleurs les prouesses techniques et à lui seul, il a réussi à décourager les attaquants adverses. Croyant que le point du match nul ne pouvait leur échapper, les Mouloudéens reculent d’un cran et laissent l’initiative aux poulains de Rouabeh qui jetteront leurs dernières forces et seront récompensés pour leurs efforts par un second but signé Bousmaha. Le Doyen doit impérativement s’imposer devant l’USM Blida s’il veut se maintenir en Ligue 1. M. H.

Rouabah : «La victoire est primordiale»

«Le match face au MCA était très important pour nous car on voulait assurer définitivement notre maintien et terminer la saison sur une bonne note chez nous. Je crois que mes joueurs ont joué le jeu à fond. Donc, il n’était pas question de rater cette rencontre, car la victoire est primordiale.»

Aucun dirigeant et aucun responsable ne souhaite être à la place du coordinateur de la section football du MC Alger, Omar Ghrib en l’occurrence qui ne sait plus vers où donner de la tête. En effet, le dirigeant mouloudéen est actuellement préoccupé par trois dossiers aussi importants que délicats. Il s’agit tout simplement, du maintien de son équipe en Ligue 1, des négociations avec les joueurs actuels et bien évidemment, l’opération recrutement très attendue par les supporters du club. Mais l’info du jour est que Omar Ghrib n’a jusqu’à l’heure actuelle rien assuré. C’est clair, du moment que le Mouloudia d’Alger n’a mathématiquement pas encore assuré son maintien en Ligue 1, les joueurs actuels ne veulent rien entendre hormis la régularisation de leurs situations financières avant de parler de la prochaine saison au moment où l’opération recrutement est loin d’être enclenchée. Donc, avec tous ces soucis majeurs, on ne voit pas comment Omar Ghrib va s’en sortir lui, qui ne veut catégoriquement rien lâcher. En tout cas, cette fin de semaine s’annonce des plus intenses pour le responsable mouloudéen qui est appelé à faire face à un autre problème de taille, celui de l’argent bien évidemment. C’est dire que Omar Ghrib est vraiment coincé entre plusieurs feux dangereux. M. B.

Opération recrutement au point mort

g Par MOUNIR BENKRAMI

joueurs d’envergure pour pourvoir tenir la route en Ligue des champions face à ces vieux habitués à ce genre de grands rendezvous », ajoute un autre fan avant de rajouter : «Il est préférable aussi de garder tous les cadres importants qui se sont tous sacrifiés pour mettre le MCA dans une telle position favorable en Champions League.»

Alors que certains clubs ambitieux sont en train de se renforcer durant ce mercato estival à l’instar de la JS Kabylie qui a déjà engagé 6 nouvelles recrues et l’ES Sétif qui en a recruté 4, c’est toujours le RAS (rien à signaler) du côté du doyen des clubs algériens.

E

Quel effectif pour la Champions League ?

Cependant, cette situation confuse risque sérieusement de déstabiliser cette équipe mouloudéenne. Une évidence du moment qu’une éventuelle exode massive de joueurs se profile à l’horizon. Des joueurs qui ne veulent plus subir toutes ces contraintes et tous ces problèmes qui fusent de partout et de nulle part. Mais si on sait que le Mouloudia n’a droit qu’à 7 nouvelles licences africaines pour aborder la phase de poules de la Ligue des

Ph. Maracana

n effet, puisque la Direction du MCA est actuellement préoccupée par le maintien du club en Ligue 1 après une saison très décevante en championnat, contrairement à la Champions League où les partenaires du capitaine Réda Babouche sont qualifiés pour la phase de poules qui débutera, pour rappel, dès la mi-juillet avec à la clé, un palpitant MCA-ES Tunis pour le coup d’envoi. Mieux encore, l’équipe dirigeante du Mouloudia d’Alger, n’a toujours pas entamé les négociations avec les joueurs actuels qui sont tous, en fin de contrat à l’exception de Megherbi et des trois nouvelles recrues, Berramla, Larafe et le gardien Azzeddine. On annonce même, le départ imminent de plusieurs cadres du club à l’instar du gardien Zemmamouche, Zeddam, Bouchema, Koudri, Besseghier, Mokdad, Attafen, Harkat et autre Boudebouda.

Des noms, des spéculations et rien d’autre…

champions d’Afrique, et si on sait aussi que certains joueurs affichent clairement leur désir de changer d’air dès la fin du championnat, on peut dire que le représentant du football algérien n’a absolument rien à espérer lors de cette épreuve africaine. C’est en tout cas, l’avis de tous les Mouloudéens qui n’arrivent toujours pas à comprendre l’attitude des dirigeants du club qui ne font rien pour y remédier. « Ce n’est pas avec un tel effectif qu’on va affronter l’ES Tunis, Al Ahly et le WA Casablanca », nous dira un ancien supporter du MCA. «Il nous faut au moins, 6 ou 7

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pour revenir un peu sur l’opération recrutement qui n’a, jusqu’à l’heure actuelle, connu aucune étape et à l’exception de tous ces noms annoncés (Djediet, Senouci, Boumechra, Gasmi, Laïfaoui, Djallit, Metref, Belkaïd, Meftah et autres), les supporters ne voient absolument rien venir. Mieux encore, d’autres équipes ambitieuses sont déjà passées à l’acte en contactant officiellement les joueurs les plus en vue du championnat et par là même, les joueurs cités auparavant. C’est dire que la tâche des dirigeants mouloudéens s’annonce des plus délicates au vu de la concurrence torride de la JSK, de l’ESS et de l’USMA. Ça coince aussi pour la piste africaine même si on annonce l’arrivée d’un défenseur camerounais, d’un attaquant burkinabé et d’un autre de nationalité ghanéenne. Mais concrètement parlant, c’est tout simplement le RAS au sens propre du terme ! M. B.


06

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

2 1

MOKDAD CONVAINCU PAR GHRIB À LA DERNIÈRE MINUTE

Quant au meilleur buteur du Doyen, Abdelmalek Mokdad, qui se trouve lui aussi impliqué de près dans cette crise financière, il a fallu l’intervention directe du premier responsable de l’équipe Omar Ghrib pour le convaincre de faire le voyage avec ses camarades. Le FrancoAlgérien, après avoir décidé de boycotter l’équipe pour réclamer son argent, a accepté de faire le déplacement à Saïda pour ne pas laisser tomber l’équipe durant cette période délicate. Mais une fois à Alger, il compte reprendre son pressing auprès des dirigeants pour récupérer son argent. Sami M.

LIGUE 1

IL A REPRIS LES Zemmamouche a fait ENTRAÎNEMENTS le déplacement par Herkat : «Je serai à correction 100% face à l’USMB»

P

our le portier international du MCA, Lamine Zemmamouche, la situation est tout autre. En effet, ce dernier a pu récupérer son chèque avant-hier, remis par Omar Ghrib, qui représentait la somme de 300 millions. Seulement, ce chèque n’a pas pu être encaissé par Zemmamouche, faut d’indisponibilité d’argent dans le compte du MC Alger. Face à cette situation, le keeper du Doyen était en colère contre ses dirigeants à force de trop attendre et faire face aux multiples promesses de ses supérieurs. Décidé, dans un premier temps, à ne pas faire le voyage à Saïda, l’ancien gardien de l’USMA s’est finalement déplacé avec ses camarades par correction vis-à-vis du MCA et de ses

E

n dépit des problèmes organisationnels et financiers dont souffre le MC Alger depuis le début de la saison, les défaillances au sein de l’effectif mouloudéen ont toujours eu des répercussions fatales sur le rendement de l’équipe. En effet, le staff technique du MCA a, souvent, été obligé de faire des déplacements en championnat et en Ligue des champions africaine avec un groupe très amoindri, ce qui a considérablement affecté le rendement de l’équipe algéroise. Hier, face au MC Saïda, ce fut le même cas pour le Doyen qui s’est supporters. Zemmamouche ne déplacé avec 17 joueurs. Parmi les voulait surtout pas se mettre sur le absents qui ont raté ce rendezdos ces derniers, alors que le club se vous, le défenseur Sofiane Herkat. bat toujours pour le maintien. Ce dernier souffrait cette semaine d’une blessure qui lui a fait rater le derby algérois face à son ancienne équipe harrachie. L’ancien Canari, qui souffrait des adducteurs, a été obligé de se soumettre au repos et aux soins spéciParmi les joueurs absents hier à Saïda, le défenseur international, Brahim Boudebouda, a décidé de ne pas faire le déplacement. En effet, le Mouloudéen a fiques. Finalement, Herkat a pu se remettre au travail, tout simplement boycotté ce match, alors que les dirigeants affirment qu’il est malade, tout en réclamant sa régularisation. Cette décision de Boudebouda a été hier, en effectuant quelques tours de piste. Il devra réinprise suite à l’attitude de Omar Ghrib qui a fait dans les deux poids deux mesures, en payant Zemmamouche et Zeddam. Ainsi, l’enfant de Bab El Oued a tégrer le groupe à son retour mis ses menaces à exécution, lui qui a déjà interpellé et montré son mécontente- de Saïda pour préparer le ment auprès des dirigeants vis-à-vis de sa situation financière et qui attend tou- prochain match contre l’USMB. C’est ce qu’il nous jours d’être payé avant la fin de la semaine. confirmera lui-même :

Boudebouda a boycotté hier pour de l’argent

«Après une semaine de soins, j’ai enfin pu récupérer de ma blessure. Le staff médical m’a autorisé à courir progressivement pour ne pas brusquer ma blessure. Si tout va bien, je pourrais m’entraîner avec mes partenaires dès leur retour de Saïda. Je pense que je serai prêt pour le prochain match, et je ferai tout pour être à 100%. Quant aux autres problèmes, SVP, épargnez-moi, car cela me dépasse. Je préfère me concentrer sur mon travail sur le terrain». Sami M.

Face à l’USMAn, Le dernier rempart chélifien a sauvé sa cage à trois reprises, ce qui n’a pas manqué de soulever de chauds applaudissements du public présent.

Un mot sur le titre de champion amplement mérité par l’ASO. Personnellement, je n’espérais pas vraiment récolter tant de récompenses mais je crois que j’ai su choisir en signant dans attendre à l’ASO. Je suis très content. Ce titre, on le mérite pour avoir travaillé durement tout au long de la saison et consenti des efforts doublés par tout un chacun dans l’entourage du club. Nos sacrifices n’ont pas été vains et je félicite tous les supporters de l’ASO qui ont été derrière nous tout autant que ma famille à laquelle je dédie ce titre gagné à l’avance. Un mot sur l’oscar de Maracana Pour commencer, je dois dire que lors de la cérémonie, je n’étais pas vraiment à l’aise, car je ne vous cache pas que je m’attendais à ce que je sois le premier nommé étant donné que j’ai réussi une meilleure saison même si Zemmamouche qui est un très bon ami et que j’ai félicité sur place mérite aussi. Lui-même m’a réconforté, me disant que je mértiais largement le premier oscar et qu’il a fait face à la même situation la saison dernière. Enfin, je n’en ai pas fait une histoire et la vie continue. Un oscar pour un gardien, cela se commente. C’est vrai. Je crois que Maracana fait de son mieux pour participer au développement du football en motivant les joueurs et en reconnaissant les mérites de chacun. Cela honore ce grand quotidien qui est à la page et à la une de tous les événements footballistiques

du pays. Ce que fait Maracana est à saluer de la façon la plus sportive qui soit et, à cet effet, je lui souhaite une grande réussite et une continuation dans son œuvre. Il y a aussi l’oscar de la meilleure équipe qu a été décerné à l’ASO devant son public. C’est un oscar auquel tous les Chélifiens ont droit puisque cette consécration est collective du moment que ce titre a été l’œuvre de tout l’entourage du club, chacun à son niveau. Les joueurs, les supporters, les dirigeants et l’entraîneur et son staff ont su gérer le groupe comme il se doit. Le professionnalisme à l’ASO est à noter. Si on parlait des qualités du groupe dont vous faites partie, quelles en sont les plus notables ? La solidarité et l’entraide sont nos chevaux de bataille depuis le début de la saison. Nous avons toujours su sortir le grand jeu dans les moments difficiles et cela grâce à l’entraîneur qui sait nous mettre dans les meilleures conditions possibles. Les responsables du club, à leur tête Medouar qui est un grand monsieur dont la gestion est à féliciter, sont également à féliciter. Encore une fois, vous avez été l’un des acteurs les plus en vue de votre équipe face à l’USMAn. Je crois que j’ai fait ce qui m’a été demandé et j’espère être toujours à la hauteur lorsque je prends part aux rencontres de mon équipe. Le match face aux Annabis a été une occasion et une opportunité pour nous de remercier notre public qui est venu faire la fête avec nous. Il ne fallait vraiment pas rater le coche et cette victoire lui a été dédiée spécialement car je n’ai jamais vu un tel public

connaisseur et aimant son équipe. Vous vous êtes vite adapté à Chlef. Comment cela s’est-il fait ? A Chlef, on ne se sent vraiment pas dépaysé pour la simple raison que les Chélifiens vous mettent à l’aise dans tout ce qui concerne votre vie. Commet voyez-vous la fin du parcours, avec ou sans les titulaires ? Que ce soit avec les uns ou les autres, on ne lésinera pas sur les possibilités du groupe pour tenter de glaner le maximum de points d’ici la fin de saison. Néanmoins, on souhaite bien que les joueurs qui n’ont pas été souvent utilisés fassent leur apparition lors de cette fin de saison pour d’abord faire part de leurs qualités et aussi pour que les titulaires se reposent un peu. Allez-vous continuer à jouer à l’ASO ? Je suis toujours sous contrat à l’ASO et seul le destin pourrait en décider. Il se pourrait que je continue car je n’ai pas encore discuté sur le sujet avec le président. Chacun de nous défendra son intérêt, Medouar celui du club et moi le mien bien sûr même si je sais qu’en mon for intérieur ma priorité va à l’ASO pour différentes raisons dont le challenge sportif qui est très attirant. Un dernier mot... Je remercie Maracana pour tout ce qu’il fait et je suis fier d’avoir appartenu à l’ASO cette saison. Je rends hommage à tout le groupe de l’ASO et je félicite tous les Chélifiens pour le titre. Je suggère à Maracana de penser à un oscar spécial pour les jeunes catégories afin de les motiver davantage. Entretien réalisé par Zoheir Zitoun

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph. Maracana

GHALEM : «Ce que fait Maracana pour le football est à saluer»


L’ESS dans ses petits souliers

LIGUE 1

FICHE TECHNIQUE

Stade : 8-Mai 1945 Affluence : Moyenne Arbitres : Chellal, Cherchar et Miloud Buts : Abdeslam 38’, Senouci 73’ ASO, Hachoud 48’, Hemani 62’ ESS Avertissements : Hachoud 59’, Hemani 80’ ESS, Zaoui 61’ ASO

ESS :

Benmalek, Hechoud, Yekhlef, Lekhdari, Diss, Lemouchia, Bouaza(Francis 71’), Djabou, Djallit(Ghazali 88’), Benmoussa, Hemani. Entraîneur : Abbas.

ASO :

Ghalem, Senouci, Zazou, Mellouli, Zaoui, Zaouche, gherbi (Med Rabah 73’), Abdeslam, Mangolo (Ali Hadji 62’), Messaoud, Sellama (Bentocha 76’). Entraîneur : Ighil.

A

trempe de l’adversaire, à savoir le champion chélifien. Les locaux sont les premiers à se mettre en évidence, suite à un coup franc bien botté de Bouaza, à la 7’, mais le cuir passe juste au-dessus de la transversale. La réplique de l’ASO ne se fait pas attendre, et à la 10’, Abdeslam tente sa chance des 20 mètres, mais Benmalek est à la parade. L’ESS domine territorialement et c’est sur coup de pied arrêté qu’elle tente de débloquer la marque devant une défense chélifienne bien compacte. Hemani s’essaye des 25 mètres sur un coup franc bien exécuté en puissance, mais Ghalem est sur la trajectoire. A la demi-heure de jeu, et alors que la domination de l’ESS est plus palpable, Hachoud se voit refuser un but pour hors-jeu imaginaire, à la 37’, et dans la foulée, Abdeslam sur un contre éclair contrôle de la poitrine dans la surface et tire instantanément pour l’ouverture du score, à la 38’. C’est avec cet avantage d’un but pour l’ASO que l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires. De retour de la pause, et trois minutes seulement après le coup de sifflet de l’arbitre, Hachoud est à la réception d’un centre de Bouaza à l’intérieur de la surface, et remet les pendules à l’heure. Un retour en force de l’ESS qui s’étalera

tout au long du premier quart d’heure, et la domination est sans conteste de la part de Hemani et ses coéquipiers, Mangolo rate son face-à-face avec Bemalek à la 60’, et derrière, c’est Hemani qui donne l’avantage à son équipe, suite à un bon service de Djabou en profondeur, à la 62’. L’ASO retrouve dès lors un nouveau souf-

fle, et après une tentative ratée de Messaoud sur un tir puissant dévié in extremis en corner par Benmalek, à la 65’, c’est Senouci qui égalise pour son équipe suite à une mauvaise sortie de Benmalek à la 73’. L’ESS doute et Messaoud a failli donner l’avantage à son équipe dans les derrnières minutes, profi-

Blida relégable !

près sa défaite face au CABBA, l’ESS était dans l’obligation de se racheter devant ses supporters, mais la tâche s’annonçait difficile vu la

FICHE TECHNIQUE

Stade : 5-Juillet (Hadjout) Affluence : Moyenne Arbitres : Ghorbal, Serradj, Laribi Avertissements : Boutrig (14’) (MCEE). Chebira (70’) (USMB) Buts : Defnoun (12’) (USMB). Renane (70’ sp) (MCEE)

Gaouaoui, Yeghni, Chebira, Namani, Belloucif, Defnoun, Youce, Harizi (Kheiter 74’), Mokhtari, Belkheir (Illoul 61’), Touahri (Rouag 43). Entraîneur : Ifticène

MCEE :

L

es Blidéens ont entamé la rencontre à vive allure pour surprendre les Eulmis dès les premières minutes. Les dix premières minutes étaient à l’avantage des camarades du capitaine Chebira qui se sont soldées par un très beau but (12’) inscrit par le défenseur Defnoun, monté en attaque, qui a réceptionné un

2 2

tant d’une autre mauvaise sortie de Benmalek, mais le lob percute la transversale. Le score n’évoluera pas et les deux équipes se quittent sur le nul, salutaire pour les coéquipiers de Djabou, qui laisse filer deux précieux points. M. M.

1 1 ZAIM PRIS À PARTIE

Le président blidéen a été pris à partie en fin de match par un groupe de supporters. Insultes et vociférations fusaient en sa direction. Il a entendu des vertes et des pas mûres et il a fallu l’intervention du service d’ordre pour faire évacuer ces supporters qui en voulaient à tous les dirigeants blidéens présents au stade.

USMB :

Boutrig, Mahfoudi, Renane, Hebaiche, Messali, Hemani, Belhadj (Bouaraba 88’), Deghiche, Karaoui, Boulemdaïs (Tiaiba 67’), Benamokrane (Belakhdar 67’). Entraîneur : Lachguer

07

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

beau centre de la droite de Harizi. Après cette ouverture du score, les Eulmis sortent de leur périmètre et tentent de prendre à défaut la défense blidéenne, mais le gardien Gaouaoui dans une belle forme ne laisse rien passer. Après plusieurs essais, les Eulmis laissent le champ libre aux Blidéens qui multiplient les actions dangereuses dans la surface de réparation des Eulmis. Malheureusement, ils n’arrivent pas à aggraver la marque par manque de concentration et l'excès de précipitation de certains joueurs. Malgré un for-

cing desespéré des Blidéens, le score reste inchangé jusqu’au coup de sifflet de la pause citron. A la reprise, c’est les Eulmis qui prennent l’initiative et mettent le danger dans le périmètre de Gaouaoui. Cet ascendant des Eulmis est dû à un repli des Blidéens. Ce repli leur coûtera cher puisque après 25 minutes de jeu, l’arrière blidéen Chebira provoque un penalty que transforme imparablement Renane, qui égalise pour son équipe. Après l’égalisation des Eulmis, le jeu devient quelconque et les belles actions se

faisaient rares. Il n’y avait que des longues balles et des duels sans aucun intérêt. Les Eulmis étaient plus concentrés et rusés car ils dresse une véritable muraille devant leur gardien Boutrig et le score resta inchangé jusqu’au coup de sifflet final. A l’issue de cette partie, les Eulmis décrochent un précieux point et respirent… Les Blidéens sont déjà relégables en attendant de rendre visite au Mouloudia d’Alger vendredi prochain à Bologhine. A. Tahi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

DEFNOUN AVEC UN BANDEAU

Le défenseur Defnoun, blessé dès la 5ème minute, a évolué durant toute la partie avec un bandeau sur la tête. Malgré ce bandeau, il a jeté toutes ses forces dans la bataille et c’est lui qui a marqué le but blidéen. Sacré Defnoun. D. T.


08

1 1

FICHE TECHNIQUE

Stade : 1er-Novembre Affluence : Faible Arbitres : Zerrouki, Ayad, Hellal Avertissements : Legraâ (75’), Griche (94’) (USMH). Rezig (80’), Aarar (90’+2) (ASK) Buts : N’gomo (1’) (ASK). Griche (94’) (USMH)

USMH :

Doukha, Bellat, Griche, Demou, Layati, Hendou, Legraâ, Boumechra, Boualem, Yachir (Baouche 68’), Touahri (Benaiche 61’). Entraîneur : Charef

ASK :

Belkhodja, Aarar, Rezig, Hamdi, Sebih (Boutnef 23’), Ziad, N’gomo, Zouak, Mesfar (Haloui 79’), Boussefiane (Khelafi 60’), Belaili. Entraîneur : Bougherara

LIGUE 1

El-Harrach revient de loin Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

C’

est sous les insultes de certains énergumènes que les Harrachis font leur apparition sur le terrain. Ils leur ont reproché d’avoir facilité la tâche au MCA lors de la précédente journée pour empocher facilement les trois points de la victoire, alors qu’ils ont fait de leur mieux pour réaliser le meilleur résultat possible contre le Doyen. Ce dernier, plus volontaire ce jourlà, a réussi à s’imposer. Cette attitude de cette frange de supporters a affecté les poulains de Charef et dès la première minute de jeu, ils se sont fait surprendre par les Khroubis. Après cette réalisation, les camarades de Belkhodja se regroupent en défense et ne procèdent que par des contres pour essayer de secouer une nouvelle fois les filets de Doukha. Boualem et ses coéquipiers font tout ce qui est en leur possession pour niveler la marque sans résultat. La première mi-temps s’est achevée sur le score de un but à zéro en faveur des visiteurs. Dès la reprise, les Jaune et Noir se ruèrent en direction des buts adverses pour essayer de rattraper leur retard. Malheureusement, le système de jeu mis en place par les Khroubis les empêche de prendre à défaut leur gardien de but. C’est une muraille placée dans leur périmètre pour vouer à l’échec toutes les tentatives locales. Les

Harrachis ne voulaient pas concéder une seconde défaite consécutive pour éviter la colère de leurs supporters. Ils continuèrent à faire un pressing sur leur vis-à-vis pour remettre les pendules à l’heure et pourquoi pas ajouter ensuite le but de la victoire. Ils pourront rejoindre les vestiaires sous les applaudissements de l’assistance et non pas le

Hanitser à Alger aujourd’hui IL SERA ACCOMPAGNÉ

DE SON AGENT

L’attaquant harrachi Sofiane Hanitser, en fin de contrat avec son équipe dès le 30 juin, sera à Alger aujourd’hui accompagné de son agent. En effet, le joueur a rendez-vous avec le médecin de l’équipe nationale pour un dernier contrôle mais, selon d’autres sources très au fait des affaires de l’USMH, le joueur tentera d’attirer l’attention des responsables d’El-Harrach afin de voir l’offre qui lui sera proposée. Le joueur, malgré sa blessure et le fait de ne pas jouer pendant de longs mois, va exiger une somme qui avoisinera les 800 millions de centimes comme prime de signature.

HANITSER

«Les offres ne manquent pas et j’attends celle de l’USMH»

Ph. Maracana

Sofiane Hanitser, éloigné des terrains depuis de longs mois, affirme qu’il est complètement rétabli et les dernières radiographies effectuées étaient rassurantes et concluantes. En fin de contrat dès le 30 du mois courant, plusieurs clubs veulent s’attacher ses services mais, pour l’instant, il n a rien décidé puisque il attend l’offre de Laïb avant d’ ouvrir les portes aux autres clubs.

Hanitser, les lecteurs veulent avoir de vos nouvelles ? El-Hamdoulilah, je vais très bien et les dernières radiographies effectuées n’ont rien révélé d’anormal. Pour le moment, je m’entraîne en solo et en principe je serai à Alger ce soir. Peut-on connaître les raisons de votre visite à Alger ? C’est pour un contrôle avec le médecin de l’ équipe nationale, en plus mon agent va se déplacer avec moi afin d’étudier l’ offre de l’ USMH. Mais vous avez déjà affirmé auparavant que vous avez fait la promesse à l’USMH ? Oui, mais il faut que les responsables m’estiment et me considèrent à ma juste valeur. En plus, ce n’est pas les contacts qui manquent mais j ai toujours accordé la priorité à l’ USMH, un club qui m’a beaucoup aidé dans les jours difficiles. Lotfi Salhi

contraire. Ils obtiennent un penalty à la 74’ suite à une faute commise par le défenseur Rezig. Boumechra chargé de le botter voit son tir capté par le portier khroubi. Après ce ratage, le joueur reçoit un lot d’injures. On lui demande si tu as besoin de partir t’as qu’à faire tes valises, on n’a pas besoin de toi. Les locaux ne baissent pas les bras

et continuent à se démener afin de ne pas se faire surprendre. Les camarades de Demou voient leurs efforts récompensés par un but signé Griche à la 94’ suite à une excellente passe de Benaiche. La rencontre prit fin sur le score nul d’un but partout à la grande déception de la galerie harrachie. L. S.

LES RÉSERVES SUR BOUCHAMA TOMBENT À L’EAU

Finalement, les dirigeants des Jaune et Noir n’ont pas déposé les réserves formulées sur Bouchama hier comme prévu. En effet, selon les responsables harrachis, leurs homologues de la Ligue nationale ont confirmé avant-hier que le joueur est bel et bien en situation régulière et les dirigeants du Mouloudia ont fait une demande de régularisation, ce qui a donc incité les Harrachis à retirer leur requête. «On a annulé les réserves formulées car on ne voit pas l’utilité de débourser cinq millions de centimes pour des réserves qui n’aboutiront pas», affirme un des membres du conseil.

OUALI TOUT PRÈS DE LA JSMB

Après Ferahi de l’ESM qui a opté pour l’ES Sétif, Ouali, le joueur du PAC, qui était en contact avancé avec les Jaune et Noir depuis le mercato dernier, informe qu’il est près de parapher un contrat avec la JSMB. Le joueur se trouve depuis avant-hier à Béjaïa pour négocier son transfert.

RESULTATS DE LA 28ÈME JOURNÉE USMA-JSK MCS-MCA USMH-ASK USMB-MCEE ESS-ASO USMAn-CABBA JSMB-MCO WAT-CRB Equipe 1 . ASO Chlef 2 CR Belouizdad 3 ES Sétif 4 JSM Béjaïa 5 USM Harrach 6 MCOran 7 MC Saïda 8 JS Kabylie 9 USM Alger 10 MC Alger 11 AS Khroub 12 USM Annaba 13 MC El Eulma 14 WA Tlemcen 15 USM Blida 16 CA B.B.Arr.

Pts 60 45 44 44 43 40 39 36 35 33 33 33 32 31 29 29

3-1 2-1 1-1 1-1 2-2 0-0 1-0 4-0 J 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28 28

G 18 12 11 12 12 11 10 10 08 07 08 09 08 08 07 08

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

N 06 09 11 08 08 07 09 06 11 12 09 06 08 07 08 05

P 04 07 06 08 08 10 09 12 09 09 11 13 12 13 13 15

BP 48 33 41 43 33 24 30 26 26 29 27 21 29 33 16 21

BC 17 23 29 32 28 24 33 34 25 28 35 31 38 36 28 42

Diff. 31 10 12 11 05 00 -03 -08 +01 +01 -08 -10 -09 -03 -12 -21


LIGUE 1

Le CRB coule à Tlemcen Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

mais, ni l’intelligence de Ammour ni la vivacité de Rebih ne suffiStade : Akid lotfi saient pour parvenir pour autant. Affluence : faible Bien au contraire à un quart Arbitres : Achouri, Tamen, d’heure de jeu, ce même Sameur a Belakhal failli atomiser le Chabab sur un tir Buts : Sameur (01’, 83’), puissant, fort heureusement pour Boudjakdji (57’, 72’) (WAT) les camarades du grand absent Avertissements : Abdat (24’), Slimani, le cuir percute la transBoukria (67’) (CRB) Djemeli versale. Le jeu se stabilise dans la (88, 89’) (WAT ) demi-heure qui reste au niveau du Expulsion : Djemeli (89’) milieu de terrain et aucune des deux équipes ne porte de changement, notamment côté score. WAT : C’est par ce léger avantage pour Djemili, Mebarki, Boukhiar, les gars de Amrani que l’homme Bachiri, Boudjakdji, Belgheri, en noir siffle la fin de cette preSameur, Boulahia, Bousehaba mière partie et renvoie ainsi les 22 (Kada 84’), Chaib (Lazaref 46’), acteurs aux vestiaires. Au retour Sidhoum (Ait Hamlat 79’) de la pause citron, les camarades Entraineur : Amrani de Boukhiar étaient plus déterminés et plus motivés. Ils multiplient les attaques dans la plupart CRB : Ghoul, Mameri, Abdat, Herida, du temps étaient menaçantes. 12 minutes passées, les Bleu et Blanc Boukria, Lahmar, Mekhout, arrivent à aggraver la marque par Boukedjane (Harrouche 58’), l’intermédiaire de Boudjakdji Ammour (Lahouamed 72’), suite à un exploit individuel de Rebih, Saibi (Herbache 58’) Bouseheba qui drible toute la Entraîneur : Gamondi défense, sert sur le plateau Boudjekdji qui se trouve au point est le pire scénario que de penalty, ce dernier sans trop de les Bélouizdadis puissent peine inscrit le deuxième but (57’). imaginer. 40 secondes Ce même joueur revient à la seulement suffisaient charge à la 72’ et réussit à inscrire pour le WAT pour arriver aux filets la troisième réalisation pour son du gardien Ghoul. Une remise de équipe et sa deuxième personnelle. Boulahia sur le côté droit pour C’est presque sur la même action Sameur, ce dernier bien placé et que la précédente, mais cette foissur une pichenette met le cuir au ci, Boudjakdji trouve la suite sur fond des filets. Les Rouge et Blanc une tête plongeante qui ne laisse qui ne croient plus leurs yeux, aucune chance pour le portier essayent quand même de revenir bélouizdadi. Le festival de but ne dans le score le plus vite possible, s’arrête pas là, puisque les locaux FICHE TECHNIQUE

C’

I

parviennent à corser l’addition à la 83’ par l’auteur du premier but, Sameur, suite toujours à un exploit individuel de Bousehaba prend à contre-pied toute la défense bélouizdadie et d’un geste hors

commun sert Sameur qui atomise le Chabab pour l’occasion. C’est sur ce score imprévisible que M. Achouri met fin aux débats. H. A. B.

En juniors : WAT 0 - CRB 4

Les juniors du CRB ont corrigé leurs homologues du WAT sur le score de 4 à 0. Après cette victoire, le CRB équipe juniors occupe la 11e place avec un total de 34 points. Quant à leur adversaire du jour, il se positionne au bas du tableau (16e) avec seulement 19 points.

Mebarki et Boussehaba saluent leurs ex-coéquipiers

Avant l’entame de la partie, les deux ex-joueurs du CRB et actuels sociétaires du WAT, Boussehaba et Mebarka ont tenu à saluer leurs ex-coéquipiers, mais sans pour autant faire de même avec le coach argentin Gamondi. Tout le monde se souvient ce qui s’est passé entre les deux parties et la raison pour laquelle les deux joueurs ont quitté le Chabab.

Amrani : «Je ne m’attendais jamais à un tel score» «En toute sincérité, on ne s’attendait pas à un tel score. Je tiens vraiment à féliciter mes joueurs pour leur production sur le terrain et je leur tire chapeau. Pour le geste du gardien Djemili, je ne lui pardonnerai jamais et il a des comptes et des explications à rendre à la Direction».

Gamondi : «Mes joueurs ne peuvent plus supporter la charge »

«Aujourd’hui, on a joué avec une équipe amoindrie, toutefois, le WAT ne démérite pas et mérite amplement cette victoire. D’ailleurs, je tiens à le féliciter. Je reviens et dis pour la unième fois que cette programmation de la Ligue nous a vraiment pénalisés. Mes joueurs sont tellement épuisés qu’ils ne peuvent plus supporter la charge.»

4 0

Ghoul titulaire

Contre toute attente, c’est le deuxième gardien du CRB, Nadjib Ghoul qui était titularisé pour le compte du match d’hier après midi. Il est de coutume que Nassim Ousserir assure la tache de premier portier bélouizdadi, cependant hier, le staff technique a préféré faire appel au second. Certainement, Gamondi et ses adjoints voulait offrir de repos à Ousserir et le préparer pour le prochain match contre la JSMB.

Sameur inscrit le but le plus rapide du championnat

L’attaquant du WAT, Sameur a inscrit a l’occasion du match d’hier, le plus rapide but du championnat pour cette saison footballistique. 40 secondes seulement suffisaient pour que le Tlemcénéen trompe la vigilance de Ghoul et rentre ainsi dans les annales de cette compétition sous sa nouvelle forme professionnelle.

Kerbadj absent

Le président du CRB, Mahfoud Kerbadj a brillé hier par son absence au stade de Tlémcén. Après tous ce qu’il a entendu lors du précédent match contre l’USMA au stade 20 Août, Kerbadj n’a pas jugé utile de se déplacer à la capitale des Zianides et assister à la rencontre. Finalement, le premier homme bélouizdadi a fait le bon choix, puisque son club chère à lui a enregistré sa plus large défaite de la saison (4-0).

L’avenir de Gamondi toujours

l n’est un secret pour personne que l’entraîneur du CRB, Angel Miguel Gamondi, pourrait quitter le navire du Chabab d’ici la fin de la saison en cours. En effet, le technicien argentin a exprimé, à maintes reprises, son souhait de changer d’air, pour aller tenter sa chance dans un autre pays, puisque ici, en Algérie, les conditions de travail n’encouragent guère les entraîneurs à poursuivre leur mission, selon lui. Il est vrai aussi que l’argentin a reçu, en parallèle, une offre alléchante d’un club des pays du golf, à laquelle il est difficile de tourner le dos. Toutes ses raisons et bien d’autres nous poussent à dire que Gamondi est sur le départ et n’attend que le baisser de rideau du championnat pour «prendre sa valise» et changer de destinée. Toutefois, il faut admettre que le concerné hésite toujours et ne veut en aucun cas se prononcer sur son avenir. Le coach attend la fin de la saison pour étudier toutes les propositions, y compris celle du président Mahfoud Kerbadj, pour trancher, une fois pour toute, sur son départ ou pas du CRB.

Plusieurs facteurs peuvent l’encourager à rester

Le maintien du technicien argentin à la barre technique du Chabab dépendra de plusieurs facteurs :

Revoir son salaire à la hausse

La direction, et sa tête le président Kerbadj, devrait mettre la main à la poche et augmenter le salaire de l’entraîneur. Comme tout le monde sait, le club émirati a proposé à l’argentin une somme qui avoisinerait les 40 000 euros. Certes, c’est une somme que le président ne peut jamais payer à Gamondi, mais il n’en demeure pas moins qu’il devra revoir son salaire à la hausse.

Améliorer les conditions

INCERTAIN de travail

Depuis son arrivé à la tête de la barre technique du CRB, Gamondi n’a pas cessé de se plaindre des conditions dans lesquelles, lui et ses joueurs travaillaient. Le coach exige de la direction d’améliorer ses conditions et de mettre à sa disposition tous les moyens nécessaires pour qu’il puisse accomplir sa mission de la meilleure des manières. En parlant de moyens, l’argentin ne demande pas la lune. Il demande le stricte minimum: un terrain disponible pour les entraînements, des moyens pédagogiques, des joueurs payés à l’heure...

Le respect que lui vouent les supporters

« Je n’ai jamais vu de ma vie un public comme celui du CRB…» Telle était autrefois la déclaration de Gamondi. Donc, s’il y existe une raison pour laquelle l’argentin pourrait rester, c’est bel et bien l’amour des supporters du Chabab. Ces derniers ne veulent absolument pas se séparer de leur coach et font le maximum (banderoles au stade, campagne sur facebook…), dans le but… d’empêcher l’argentin de partir.

Une qualification à une compétition continentale

Angel Miguel Gamondi est quelqu’un qui aime le challenge sportif. Une qualification de son club actuel à une compétition continentale pourrait lui faire changer d’avis et le pousser ainsi à renouveler son bail avec le CRB. En tous les cas, même si l’argentin ne l’a pas affirmé ouvertement, tout porte à croire que si le CRB finissait le championnat sur le podium, il serait prêt à continuer l’aventure pour prendre les destinée du club pour, au moins, une autre saison. H.A.B

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

09


10

1 0

PAS DE RÉPIT POUR L'ÉQUIPE

En effet, après le match de la 28ème journée joué, hier, face au MC Oran, la JSMB jouera un autre match difficile, ce vendredi, au 20-Août, face au CRB. Ce qui fait que l'équipe n'aura pas beaucoup de temps pour préparer comme il se doit ce match de la 29ème et avant-dernière journée. Déjà, le déplacement vers la capitale se fera à partir de demain, l'équipe ayant prévu de passer une nuitée à Alger. Le match aura lieu à 17h.

LIGUE 1

Béjaïa assure l’essentiel Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

FICHE TECHNIQUE

Stade : Unité maghrébine Affluence : Très faible Arbitres : Hallalchi, Brahim et Doulache. Buts : Gasmi 52’ JSMB Avertissements : Gasmi 30’, Boucherit 75’ JSMB, Fellah 35’, Bentiba 75’ MCO

JSMB :

Djebaret, Meguatli, Gasmi, Maroci(Boulainceur 45’), Boucherit, Mebarakou, Kacem, N’jeng, Meftah(Boukemacha 73’), Zerdab(Hemlaoui 78’), Belakhdar. Entraîneur : Bouali.

MCO :

Fellah, Madani, Benatia, Belabbes, Kechamli, Sebbah, Bentiba, Taher, Boukessassa(Semaoune 65’), Aouedj(Medjahed 79’), Cherif. Entraîneur : Slimani.

D

evant des gradins désertés par les supporters, qui n’ont pas digéré la dernière déconvenue de leur équipe en déplacement face à l’ASK, les coéquipiers de Meftah abordent le match avec beaucoup d’appréhensions, face à une équipe qui s’est remise en selle après sa victoire lors du derby de l’ouest face au WAT. Cependant, la JSMB et au fil des minutes domine la partie, se créant plusieurs occasions lors des vingt premières minutes, mais sans concrétiser, alors que les visiteurs guettent en optant pour les contres. La première alerte sérieuse sera à l’actif de Meftah qui, en spécialiste maison des coups de pied arrêtés, oblige Fellah à sortir le grand jeu pour dévier un tir puissant des 25 mètres, à la 24’. Le jeu s’équilibre et le temps défile sans voir de réelles occasions de marquer de part et d’autre, et c’est sans changement au tableau d’af-

En juniors : JSMB 0 – MCO 0

La confrontation entre les deux équipes juniors, de la JSMB et du MCO, qui s’est jouée à 13h30, s’est achevée sur le score nul et vierge de zéro partout, en match d’ouverture.

fichage que l’arbitre siffle la pause. De retour pour la seconde période, les coéquipiers de Meftah semblent métamorphosés et plus volontaires, alors que le MCO cherche à gérer le nul en optant toujours pour les contres. A la 52’, Meftah botte un corner qui trouve la tête de Gasmi à hauteur des six mètres, qui ne laisse aucune chance à Fellah, et ouvre le score. La JSMB déroule et prend l’ascendant sur son adversaire qui,

malgré les quelques tentatives, reste stérile en attaque et n’inquiétera pas Djebaret et sa défense. Les minutes s’écoulent et la JSMB gère le match à sa guise, assurant l’essentiel, à savoir les trois points qui lui permette de renouer avec l’espoir, de retrouver le podium, et la fin de saison risque d’être palpitante en bas comme en haut du tableau, pour les places qualificatives pour les compétitions internationales.

Boukessassa retrouve l’Unité maghrébine

L’actuel sociétaire du MCO, à savoir Boukessassa, retrouve l’Unité maghrébine, et ce après avoir passé quatre ans sous les couleurs de la JSMB. Il a été accueilli comme il se doit par ses ex, et il n’a pas manqué de le souligner.

Djebaret face à ses ex

L’ex-sociétaire du MCO, à savoir Djebaret, a retrouvé son ancienne équipe pour l’occasion, et il a salué tout le monde avant le début du match.

Minute de silence avant le match

Avant le coup d’envoi de la partie, le public présent au stade de l’Unité maghrébine ont observé une minute de silence, et ce en mémoire d’un dirigeant béjaoui décédé.

BOUKEMACHA : «Qu'on me juge à ma juste valeur»

Il en est à sa quatrième saison sous les couleurs de la JSMB. Boukemacha est devenu un élément important, mais la blessure qu'il avait contracté à un certain moment, l'ayant obligé à déclarer forfait pour une période d'au moins trois semaines, est venue freiner son élan. Pour son avenir avec la JSMB, le joueur se dit intéressé à rempiler pour une autre période, à condition que les dirigeants le jugent à sa juste valeur. Il affirme aussi que la JSMB a les moyens d’occuper la 3ème place, mais qu'il va lui falloir faire le plein lors des trois dernières rencontres, dont celle de la 28e journée qui s'est jouée, hier, face au MCO. Commençons par cette défaite inattendue subie samedi face à l'ASK…Une défaite qui remet tout en quesion, quant à la possibilité de la JSMB de terminer sur le podium… J'avoue que les conditions n'étaient pas réunies pour que notre équipe réussisse un bon résultat, cela, même si nous avions eu de occasions nettes de scorer qui nous auraient permis de revenir avec un succès. Tout ce qui a entouré ledit match nous a touché nous, les joueurs. Des agissements antisportifs sont entrés en jeu et nous ont empêchés de nous concentrer pleinement sur le match.

C'est une défaite qui restera à jamais gravée dans l’esprit des joueurs, puisque la JSMB avait perdu sur un score large, face à une équipe du Khroub qui n'a pas montré grandchose depuis le début du championnat… Cela conforte la thèse selon laquelle rien ne présageait que notre équipe allait sortir indemne. Je dirais que si l'équipe de l'ASK

nous a marqué quatre buts, c'est parceque elle a usé de tous les stratagèmes pour nous épingler. Dans d'autres considérations et autres conditions, notre équipe aurait pu revenir avec la totalité des points mis en jeu. Mais, passons, ce match face à l'ASK est à mettre aux oubliettes. Il nous reste encore trois matches, dont l'un se jouera demain (Ndlr : Entretien réalisé dans la soirée de lundi), durant lequel on fera tout pour que les trois points restent à Bejaia. Ce n'est pas la première fois que la JSMB perd des points à cause de la pression des supporters et des stadiers des équipes locales, puisque vous devez avoir en mémoire le match du CABBA… Je n'ai pas grand-chose à dire sur cet aspect. Toujours est-il qu'avec cette pression, la concentration est impossible et d'autres trucs entrent en tête. En un mot, avec des agissements pareils, le football n'avancera jamais… Sincèrement, la JSMB est-elle capable de terminer sur le podium ? Il faut dire que beaucoup n’y croient plus… Avec les défaites de Sétif et El Harrach, je pense que nous sommes toujours en course, à condition de gagner le match de demain (Ndlr : Celui du MCO joué hier). Deux points d'écarts sont surmontables, eu égard à ce que les deux équipes que j'ai cité ont des matches difficiles. Tant qu'il reste encore une chance, on doit la saisir. Ca sera difficile face à des équipes qui ne sont pas prêtes de lâcher prise et à nous de faire montre de beaucoup d'abnégation et de volonté pour y arriver. La régression de l'équipe au classement reste une déception pour les supporters… C'est normal qu'ils soient déçus. Il ont cru

en leur équipe, même lorsque cette dernière était dans une mauvaise passe, mais avec seulement trois matches qui restent pour la fin du championnat, ils croient plus en nos capacités de jouer la troisième place. Toujours est-il qu'ils ne doivent pas perdre espoir, car nous avons encore une chance de terminer sur le podium. D'ici la fin du championnat, tout reste possible.

Si on parlait de vous ? A un certain moment du championnat, vous avez contracté une blessure qui vous a obligé de rester inactif pendant une période de plus de deux semaines… Que voulez-vous que je vous dise, avant cette blessure, je jouais souvent, mais le fait de l’avoir contracté m'a mis out pour une période indéfinie. N'importe quel joueur, lorsqu'il revient d'une blessure, essaye de donner le meilleur de lui-même pour rattraper le retard cumulé. C’est ce que j'ai fait moi aussi, la blessure étant guérie à 100 %, d'où la récupération de ma place dans l'équipe type face à l'USMAl et au WAT, et en étant incorporé en cours de jeu face à l'USMH. Face à l'ESS, j'ai joué en tant que titulaire, mais, après, je ne sais ce qui s'est passé. Vous voulez dire que la chance n’était pas de votre côté ? Je ne sais pas. Avec des joueurs chevronnés qui jouent au même poste que moi, je n'avais pas trop de chance de jouer durant cette deuxième moitié du championnat. Certes, c'est un avantage pour l'équipe d'avoir des doublures, mais de mon coté, je crois que je mérite d'avoir plus de temps de jeu. Votre contrat est arrivé à terme. Avez-vous pensé à votre avenir ? Avant tout, je dirais que j'ai passé quatre belles années avec ce club où j'ai donné le

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

meilleur de moi-même. J'aurais aimé donner plus que ce que j'ai donné jusque là à cette équipe. Le fait de jouer déjà la coupe de la CAF deux fois de suite est une bonne chose pour moi et pour n'importe quel joueur. Une chose est sûre, je suis prêt à rempiler avec ce club qui m'a permis de m'épanouir, mais à condition qu'on me juge à ma juste valeur. Dans le cas contraire, je suis obligé de sauvegarder mes intérêts et mon Des avenir. contacts, il y en a eu, mais je ne veux pas prendre de décis i o n hâtive.

Toujours est-il que j'insiste à ce qu'on me juge à ma juste valeur. R. M.

Ph. Maracana

g Entretien réalisé par RAHIB MEDHOUCHE


LIGUE 1

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

Les raisons de ce fiasco

«Si on n’avait pas perdu autant de points à domicile, on serait aujourd’hui concurrents avec l’ASO.» Tels étaient les propos d’Adel Maïza lors d’un entretien qu’il nous a accordé récemment.

E

n fait, le défenseur de charme des Vert et Rouge n’avait pas tort. 12 points perdus à domicile n’ont pas permis aux poulains de Bouali d’aspirer au titre. Malgré cela, ils continuent à espérer une place sur le podium. Ce qui continue à susciter moult interrogations, c’est sans conteste les raisons qui ont donné lieu à ce

véritable gâchis.En effet, plusieurs observateurs sportifs se demandent ce qui a amené les camarades de Zafour à perdre autant de points à domicile, alors qu’ils étaient parmi les candidats potentiels pour jouer le titre. Pour eux, l’une des raisons réside dans la pression que les supporters ont exercée sur eux. Dans ce contexte, l’on nous a dit : «Nous, supporters, sommes trop exigeants. Combien de fois ont-ils exercé une forte pression sur leurs propres joueurs, au point que ceux-ci passent à côté de la plaque ? Combien de fois les supporters ont exercé une forte pression sur les joueurs entraînant la défaite de l’équipe ? Mieux encore, c’est par leurs encouragements vis-à-vis de l’adversaire qu’ils arrivaient à décou-

rager les leurs, au point de subir des défaites à domicile.» Et de

poursuivre : «Cela ne veut pas dire que nos supporters sont derrière les débâcles de l’équipe à domicile, mais ils n’ont exercé aucune pression sur l’adversaire pour que ce dernier cède et rate la partie.» C'est dire que certains n'hésitent pas à montrer du doigt le public béjaoui comme responsable des 12 points perdus à domicile. Cela sans occulter, bien entendu, le schéma tactique prôné par le coach, la stratégie du jeu de l’équipe, le choix des joueurs ainsi que leur répartition sur le terrain qui sont autant d’éléments ayant été à l’origine de la débâcle. A deux semaines de la fin de cet exercice si harassant, les Béjaouis se préparent au bilan de leur parcours. Un bilan mi-figue mi-raisin et qui, en dépit de la richesse de l’effectif, n’a pas répondu à l’attente des dirigeants et des supporters. A. Z.

Ouali donne son accord, Sedkaoui attend un autre round de négociations

Décidément, les dirigeants de la JSM Béjaia semblent être décidés à faire le maximum pour s’assurer les services des joueurs convoités sur le marché. En effet, après avoir fait part de son vœu de recruter 4 à 5 joueurs durant cette période des transferts, voilà que les choses sérieuses commencent. Ainsi donc, le sociétaire du Paradou AC, en l’occurrence Ouali ainsi que le défenseur du NA Hussein Dey, Sedkaoui se sont déplacés à Béjaïa lundi dernier où ils ont eu un round de négociations avec le manager de la JSMB, Hakim Medane. D’ailleurs, un autre terrain d’entente a été trouvé entre Medane et Ouali concernant sa venue au club au cours de cette période des transferts puisqu’il a donné son accord de principe au moment où Sedkaoui a fixé un autre round de négociations avec Medane pour tenter de trouver un accord. S. A .S.

DJEBARAT : «Le podium reste notre objectif…»

Le gardien Yacine Djebarat continue d’y croire à l’objectif de la 3e place. A l’instar de ses camarades, il y tient fortement et estime que son équipe fera le maximum pour atteindre son objectif. Dans cet entretien, il est question d’un petit tour d’horizon sur des points liés au parcours des Vert et Rouge. On a l’impression que Djebarat s’essouffle. Qu’en est-il au juste ? Si vous faites allusion aux 4 buts encaissés au Khroub, vous faites erreur. Je pense avoir fait une belle partie, mais sur les 4 buts, ma responsabilité n’est pas engagée. Est-ce que vous estimez que vous êtes toujours en forme ? Tout à fait, et plus que jamais. Je continue à travailler d’arrache-pied jusqu’à la fin. A deux journées de la fin, selon vous, estce que le podium peut être atteint ? Le podium reste notre objectif. Nous allons faire de notre mieux pour l’atteindre. Il nous reste encore deux journées, tout peut arriver.

Ph. Maracana

g Par ABDELKADER ZOUGHEÏACHE

Ph. Maracana

12 POINTS PERDUS À DOMICILE

Justement, comment voyez-vous les deux matches qui vous restent à disputer ? Ils seront difficile, notamment celui du Chabab car évoluant en dehors de nos bases. Même le match contre le CABBA sera important et difficile, surtout que les Bordjis ont besoin dees

points de la rencontre pour éviter la relégation.

On dit que vous auriez pu rivaliser avec l’ASO. Un commentaire ? Effectivement, si on n’avait pas perdu autant de points à domicile, on aurait pu jouer pour le titre avec l’ASO. C’est dommage, il y a eu trop de points perdus à domicile. Pourquoi tant de points perdus à domicile ? Pour plusieurs raisons que je préfère ne pas mentionner aujourd’hui. A plusieurs reprises, on aurait pu éviter les déconvenues. Peut-être en manque de concentration aussi… Comment voyez-vous le prochain match contre le CRB ? Il sera vraiment difficile. Le Chabab sera dans l’obligation de gagner. Idem pour nous. Aussi, ce sera un match à 6 points et, peut-être, le vaincu risque de perdre son objectif de la saison. Un mot pour les supporters ? Nos supporters nous ont soutenus et ont été derrière nous durant toute la saison. On comprend leur colère et on comprend, aussi, leur déception, mais ils ont tout le temps été le 12e homme. Un dernier mot… Nous allons faire de notre mieux pour atteindre notre objectif et satisfaire nos fidèles supporters. Entretien réalisé par Abdelkader Zougheïlache

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

1 0

11

ZAFOUR ET MAÏZA PURGENT

Le premier a été expulsé face à l'ASK à la 60', suite à un coup de coude donné à un joueur du Khroub qui lui disputait le cuir, et le second était suspendu pour deux matches successifs face au MCA et l'ASK. Le retour de ces deux éléments coïncidera donc avec le déroulement de la 29ème journée où la JSMB ira rendre visite au Chabab de Belouizdad. R. M.

Le staff technique

SOUCI MAJEUR DE TIAB…

Dans son dernier point de presse, Boualem Tiab a été catégorique vis-àvis de Bouali : «Il sera reconduit à condition qu’il ait sa licence CAF», a martelé haut et fort le président béjaoui. Autrement dit, ce sera un autre entraîneur qui sera désigné et tout porte à croire qu’il s’agirait d’une piste étrangère : «Effectivement, j’ai déjà discuté avec l’entraîneur français, mais cela fait bien longtemps de cela», a affirmé Tiab. Dans cette optique, on peut dire, sans risque de se tromper qu’au vu des derniers résultats enregistrés, plusieurs observateurs sportifs ont estimé que Bouali n’est pas l’homme qu’il faut pour driver les Vert et Rouge.Même les supporters commencent à voir les choses autrement et, actuellement, l’on estime qu’il serait préférable soit de renforcer la barre technique soit carrément changer tout le staff technique. C’est dire que l’autre souci de Tiab réside, apparemment, dans ce staff technique car, depuis le départ de Menad, l’instabilité règne et l’on n’arrive plus à comprendre qui dirige qui, notamment avec les absences répétées de Bouali. L’équipe est délaissée, les scènes d’altercation entre joueurs sont légion et ceux censés prendre en main l’équipe ne donnent pas l’impression de maîtriser ni le groupe ni la situation… d’où l’inquiétude réelle de Tiab ! A. Z.


12

HALILHODZIC, sans aucun doute le bon choix ! Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

Le Bosniaque Vahid Halilhodzic, fraîchement intronisé à la tête des Verts , est attendu ce week-end à Alger où il annoncera, lors d’une conférence de presse, son programme de travail et la composition de son staff.

D

epuis que l’Algérie a accédé à son indépendance et pour les jeunes qui ne le savent certainement pas, l’ex-sélectionneur des Eléphants de le Côte d’Ivoire sera le onzième technicien étranger que connaît le staff de l’Equipe nationale algérienne, que ce soit en tant que sélectionneur en chef ou bien en tant qu’adjoint. Le dernier en date est le Francais Jean Michel Cavali, qui passe le témoin après le naufrage at home face aux Guinéens drivés par Claude Nouzaret. Evidemment, c’est encore Saâdane qu’on est allé chercher pour relancer la machine et emmener la bande à Ziani dans le dernier carré lors de la CAN 2010 en Angola, après une absence de deux éditions (2006 et 2008), et surtout un retour en Coupe du monde après 24 ans d’absence. L’histoire retiendra que, souvent, le technicien algérien qui succède à son homologue étranger a plus de réussites et décroche de meilleures performances et que tous les titres gagnés sont l’œuvre de nationaux. Vahid Halilhodzic ira-t-il au bout de son contrat et fera-t-il mieux que ses prédécesseurs ? Les résultats des Verts et l’avenir nous le diront. Mais malgré ces interrogations, restons optimistes. Le nouvel entraîneur doit bénéficier d'une période de grâce. Vahid Halilhodzic va-t-il faire plaisir aux Algériens comme l'a fait déjà Rabah Saâdane en 2009 en

ÉQUIPE NATIONALE

arrachant la qualification au Mondial 2010, après 26 ans d'absence ? Le terrain va trancher.

Korichi le secondera

Finalement le choix de la FAF s’est porté sur l’ex-Lillois et Bordelais Nordine Korichi qui sera officiellement dans le staff technique de la sélection nationale. Ce dernier ne sera toutefois pas le seul adjoint à seconder Halilhodzic dans sa tâche. Un autre technicien sera aussi nommé dans le staff qui sera élargi. En plus d’Ali Benarbia, plusieurs autres entraîneurs sont dans le viseur de la FAF, mais il semble que le technicien bosniaque ait jeté son dévolu sur l’un de ses proches collaborateurs qui faisait partie de son staff technique à Rennes, et il tente de rallier l’homme fort de Dély Brahim à son idée. Cependant, la FAF ne semble pas prête à faire de nouvelles concessions, du fait que Halilhodzic a déjà eu la faveur de choisir luimême le préparateur physique de la sélection et, à ce sujet, il n’a pas encore tranché entre Cyril Moine et Alexandre Dellal. Si le nouvel sélectionneur national est attendu ce vendredi à Alger avec Nordine Korichi, les tractations sont toujours en cours entre lui et la FAF, où il aura à être fixé sur la composante finale du staff technique avant sa première rencontre avec les médias. Halilhodzic a donc opté pour un ensemble de techniciens, où chacun s’occupera d’une tâche bien précise dans un système d’ateliers. C’est l’une des raisons d’ailleurs évoquées par le technicien bosniaque pour l’élargissement du staff technique.

Mecherara à l’accueil

Mohamed Mecherara, le président de la Ligue professionnelle de football (LFP), a été chargé par Mohamed Raouraoua, president de

la FAF, d’accueillir le nouveau sélectionneur des Verts, Vahid Halilhodzic, le 1er juillet prochain au salon d’honneur de l’aéroport international Houari-Boumediene. Il est à rappeler que c’est Mohamed Mecherara qui s’était déplacé à Lille (France) lors de la signature du contrat du Bosniaque et c’est aussi lui qui sera à la réception de l’ex-sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire.

YEBDA : «Le PSG peut m'intéresser»

S

ous contrat encore pendant un an avec le Benfica, Hassan Yebda n'est toujours pas fixé sur son sort. Naples, où il était prêté cette saison, a jusqu'à jeudi pour lever l'option d'achat sur le milieu algérien. Initialement fixée jusqu'au 15 juin, cette option a été repoussée jusqu'au 1er juillet. Après une belle année au Napoli qui a terminé 3e de la Serie A et décroché la qualification directe pour la Ligue des champions, Yebda aimerait poursuivre l'aventure. «Ça s'est très bien passé à Naples, j'apprécie beaucoup la ville et le club, donc c'est ma priorité», nous a expliqué le Fennec (30 matches en Serie A la saison dernière), lundi midi. Si je ne reste pas, ce sera un petit regret quand même avec la C1, mais c'est mieux d'être dans un club où vous vous sentez désiré.»

Aucun échange avec Leonardo

«Naples a jusqu'à jeudi pour lever l'option d'achat. Si elle n'est pas levée, après on verra... Je suis ouvert à tout. Un retour en France peut m'intéresser», poursuit Yebda qui n'a pas été proposé par son agent à Marseille et au Paris-SG. «Le PSG ? Il peut y avoir un très bon projet sportif qui peut m'intéresser. Ça pourrait être très sympa, affirme celui qui n'a jusqu'à présent jamais pu échanger avec Leonardo, le probable futur directeur sportif parisien. Je l'ai seulement croisé en quarts de finale de la Coupe d'Italie (0-0, qualification de l'Inter aux tirs au but) quand il dirigeait les Milanais et en championnat (1-1 le 15 mai dernier). C'est un ancien grand joueur du PSG, dont beaucoup de personnes ont été fans.» L'Algérien de 27 ans, qui pourrait être transféré pour 3 millions d'euros, reste serein malgré l'incertitude pesant actuellement sur sa situation. «Si je ne reste pas à Naples, je ne vais pas mourir. Je suis tranquille, je ne suis pas perturbé par l'attente, je profite de mes vacances.» Une chose est sûre : il ne retournera pas à Benfica. «C'est impossible. Je ne rentrais pas dans les plans de l'entraîneur (Jorge Jésus) quand je suis revenu de Portsmouth (où il a effectué la saison 2009-2010) et c'est toujours le cas. C'est mieux pour tous les deux.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

ÉQUIPE NATIONALE Liverpool va formuler une offre de 10 millions d’euros

L’équipe anglaise de Liverpool (Premier League anglaise) compte formuler une offre ferme de l’ordre de 10 millions d’euros pour s’attacher les services du milieu international algérien du FC Sochaux (Ligue 1 française de football), Ryad Boudebouz, révèle mardi le site spécialisé anglais Caughtoffside. Selon la même source, le responsable de détection des jeunes talents à Liverpool, Damian Comoly, compte se déplacer prochainement à Sochaux pour rencontrer les responsables du club et l’agent de Boudebouz, et éventuellement formuler une offre officielle des Reds. “Les Reds, c’est du solide. Il y a un contact. Mais il faut prendre son temps, voir le président, bien discuter. Je compte le faire dès la reprise. Si on met une offre importante, on ne pourra pas la refuser”, avait indiqué le joueur algérien dimanche au journal Est Républicain. Après avoir émis les vœux de rester pour une saison à Sochaux, Boudebouz a fini par changer d’avis, après le départ de son ancien entraîneur, Francis Gillot, pour les Girondins de Bordeaux. Outre la sérieuse piste de Liverpool, Boudebouz intéresse également l’Olympique Lyonnais, qui aspire à s’attacher les services de la doublette Boudebouz-Martin. Selon le quotidien le Parisien, les dirigeants rhodaniens se seraient renseignés au sujet du jeune milieu de terrain algérien de 21 ans et de son coéquipier en club pour renforcer l’équipe lyonnaise. L’international algérien, qui est sous contrat jusqu’en 2013 avec Sochaux, a réalisé une belle saison avec le club du Doubs, avec à la clé 8 buts inscrits et 7 passes décisives délivrées. Son club a terminé l’exercice 2010/2011 à la 5e place, ce qui lui a permis de se qualifier à la prochaine Europa League.

Kayserispor ne veut plus de Ziani LE

RYAD BOUDEBOUZ

13

CLUB TURC A PORTÉ PLAINTE CONTRE AUPRÈS DE LA FIFA

Rien ne va plus entre Kayserispor, club où avait évolué la saison dernière Karim Ziani sous forme de prêt et Wolfsburg qui détient toujours le contrat du joueur. En effet, le club turc a indiqué, hier, sur son site Internet, avoir porté officiellement plainte auprès de la FIFA contre les Allemands de Wolfsburg. Dans un communiqué signé par le manager général du club, Süleyman Hurma, le club de Kayseri accuse les Allemands de n’avoir pas tenu leurs engagements en ce qui concerne le transfert définitif de Ziani et demande, de ce fait, un dédommagement. Le même communiqué ajoute que Kayserispor n’a guère reçu la fameuse lettre de libération pour le transfert définitif du joueur que devait lui envoyer la Direction de Wolfsburg en dépit du fait que le club turc s’est acquitté de la totalité de la somme convenue pour lever définitivement l’option d’achat du meneur de jeu des Verts. Du coup, c’est l’avenir du Fennec qui se retrouve dans l’impasse sachant que le club turc ne veut plus de ses services. D’ailleurs, le chargé de communication de Kayserispor, Rafât

WOLFSBURG

Tolup avait indiqué hier sur les colonnes du quotidien turc Milliyet que son club avait écarté définitivement la piste Ziani et serait sur le point de recruter un jeune milieu de terrain possédant le même profil. Pendant ce temps, et alors que les Sang et Or du Kayseri poursuivent leur préparation d’avant-saison, entamée depuis une semaine, en Hollande, le joueur, pour sa part, se trouve toujours aux Etats-Unis où il passe ses vacances. Il devrait, néanmoins, rentrer en France demain avant de rejoindre par la suite le camp d’entraînement de son club employeur, Wolfsburg, dans l’attente d’être transféré à l’issue du mercato dans un autre club. Ainsi se termine l’aventure turque de Ziani. Prêté avec une option d’achat de 2,5 millions d’euros par le VFL Wolfsburg, le joueur algérien, dont le contrat expire en juin 2014, aura joué en l’espace de six mois, 13 matches, soit en tout et pour tout 1048 min. au cours desquelles il a donné 3 passes décisives sans toutefois inscrire le moindre but. Un bilan malgré tout satisfaisant pour le numéro 15 des Fennecs qui aura laissé une bonne impression du côté du Bosphore.

Soudani proche d’un accord avec Le Mans

L

e meilleur joueur local du championnat d’Algérie, l’attaquant de l’ASO, Larbi Soudani, se trouve en France, exactement, à Le Mans pour effectuer des essais. Selon des sources, il serait proche d’un accord avec le club Sarthois. Auteur de 17 buts cette saison avec le champion en titre d’Algérie, l’avant-centre chélifien a tapé dans l’œil des recruteurs du club de la Ligue 1 française. «C’est un jeune joueur aux grandes qualités. Il a effectué des tests la saison dernière chez nous, et on compte le relancer pour cette saison», a affirmé le club

manceau à Ouest-France. Les essais qu’il effectuera ne sont que des formalités. «Je ne sais pas si je vais passer des tests ou pas. Ce que je sais, par contre, c’est que je vais passer trois jours ici, après tout sera plus clair. En tout cas, passer des tests ne me dérangerait pas. Mon manager a déjà envoyé des DVD de mes performances avec l’ASO et l’EN A’, et il me semble que le staff technique a constaté que j’ai les qualités pour joueur ici, sinon, il ne m’aurait pas invité», a indiqué Soudani. Concernant la nomination d’Halilhodzic à la tête des Fennecs, le joueur affirme qu’il n’a

jamais joué en dehors de l’Algérie, «donc, vous dire que je connais Vahid serait vous mentir. Par ailleurs, j’ai appris à travers la presse nationale et internationale que c’est un coach qui a déjà fait ses preuves ailleurs. Son CV parle pour lui. Travailler en Ligue 1 et prendre la sélection ivoirienne n’est pas donné à n’importe quel technicien», a-t-il déclaré. A la fin, il a tenu à remercier les supporters et le président de l’ASO, Medouar, pour tout ce qu’ils ont fait pour lui. «Je remercie le président pour m’avoir encouragé à partir en France et tenter ma chance avec Le Mans.»

FÉLICITATIONS POUR LE BEM 2011 Suite à la réussite à l’examen du BEM de Farid Seba, son père Mohamed, sa maman, ses frères Hichem et Samy lui souhaitent d’autres réussites et beaucoup de succès dans sa vie estudiantine. Son oncle Farouk et tout le personnel de Maracana se joignent à la famille pour présenter toutes les félicitations à Farid. Bravo Ziga!

La famille Ferhat a le grand plaisir d’annoncer la réussite de leur fille Nesrine à l’examen du BEM. Félicitations Nesrine et à d’autres succès Inch’Allah !

Ferhat Lassouaoui a offert beaucoup de joie à ses parents en réussissant à l’examen du BEM. Toute sa famille lui souhaite d’autres succès à l’avenir !

La famille Ouandjli a le grand plaisir d’annoncer la réussite de leur fille Ikram à l’examen du BEM. Félicitation s Ikram et à d’autres succès Inch’Allah !

Raouf a offert beaucoup de joie à ses parents en réussissant à l’examen du BEM. Toute sa famille lui souhaite d’autres succès à l’avenir !

La famille Lounas a l’immense plaisir d’annoncer la réussite de sa fille Farah à l’examen du BEM. Son père Yazid, sa maman Nadia et surtout ses deux frères Ramzi et Racim lui souhaitent d’autres réussites.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Hasna – Feriel Hamdi a décroché avec brio son examen du BEM. Sa maman Sakina, son père Mouloud, Yemaw (sa grandmère), ses deux frères Saïd et Amine la félicitent et lui souhaitent d’autres succès dans ses études. Tout le personnel de Maracana partage sa joie avec toute la famille Hamdi.


14

500 MILLIONS POUR TOUT DIRIGEANT VOULANT RESTER AU BUREAU

L'attaquant de l'O Médéa, Walid Belguerfi, s'est réuni, avant hier soir avec les dirigeants pour tenter d'arriver à un accord en prévision de son enrôlement. Toutefois, on apprend que ce dernier ne s'est pas entendu avec les dirigeants. C'est le concerné luimême qui nous l'apprendra en nous avouant qu'il n'a pas accepté le fait de prendre un chèque et d'attendre deux mois pour l'encaisser.

R. M.

La direction attend de finaliser avec ses joueurs La direction du club attend de finaliser la prorogation des contracts avec les joueurs qui sont partants. Etant donné que ces deniers sont en vacances, certains même à l'étranger, il faudra donc attendre la semaine prochaine pour voir les dirigeants finaliser avec eux une fois pour toute.

g Par RAOUF MESBAH

Les dirigeants du Nasria se sont, en fin de compte, entendus sur un nouveau principe lors de la rencontre qui les a réunis avant-hier.

Lahlou a discuté avec certains dirigeants L'ancien président du NAHD, Mourad Lahlou, a discuté avec certains dirigeants actuels du bureau, dans l'espoir de faire son entrée dans la SPA. On croit savoir que Lahlou a même proposé de racheter certaines parts de ces dirigeants, dans le capital de la SPA. Aussi, il devrait donc faire son entrée au sein du bureau directeur après avoir réussi cette transaction.

E

n effet, après avoir débattu de la situation du club qui se trouve dans une crise financière aiguë, les membres du bureau, présents lors de cette réunion, notamment, le président, Mana, les dirigeants, Bouderouaya, Ould Zemerli, Laâkab, Amiréche et Saoudi, se sont entendus pour que chaque dirigeant qui souhaiterait rester au bureau directeur doit investir une somme de 500 millions de centimes et ce, pour garantir une bonne gestion du club, puisque ne resteront que les gens qui sont vraiment capables d'apporter un certain plus au club et non ceux qui sont là pour la forme, ne participant pas au financement du club. Ce sont certains dirigeants qui ont demandé à éclaircir la situation du club, notamment, Ould Zemerli et Bouderouaya qui se disent fatigués de devoir à chaque fois payer de leurs proches alors que d'autres ne font rien pour aider le club. Bouderouaya avait, d'ailleurs, refusé de participer à l'opération recrutement tant que rien n'est fait dans le sens de l'organisation et du partage des tâches. Le dirigeant sont donc décidés à en finir avec la période du volontarisme où chaque dirigeant ne faisait que marquer sa présence, n’apportant rien

Ph. Maracana

BELGUERFI A REFUSÉ L'OFFRE DES DIRIGEANTS

au club qui se trouve dans une situation difficile, étant donné qu'il est obligé tout le temps d'attendre les subventions de l'Etat. Et celles-ci ne suffisent pas actuellement à financer un club de Ligue 1, vu les grandes dépenses enregistrées ces dernières années, notamment avec les exigences

des joueurs et des entraîneurs qui sont trop exagérées. Toutefois, cet accord entre les dirigeants n'est pas encore définitif. Aussi, ils ont prévu de se rencontrer à nouveau pour arrêter une nouvelle approche pour ce qui est de la prochaine étape. R. M.

Délibération de l'APC jeudi pour l'aide au club pour Le conseil municipal de l'APC d'Hussein-Dey devrait délibérer ce jeudi quade l'ordre de serait débattre de l'aide financière à allouer au club, et qui les enser récomp pour ée débloqu été a somme tre milliards de centimes. Cette M. R. 2. L en accéder à ent brillamm réussi a qui club efforts du

Khedis a donné son accord définitif Le libéro du RC Kouba, Sid Ahmed Khedis, a donné son accord définitif aux dirigeants du Nasria et devrait signer dans les prochaines heures son contrat avec le club. Khedis s'est entendu sur tout avec les dirigeants, notamment sur la durée du contrat, sachant qu'il est prêt à signer pour trois, voire quatre ans, étant donné qu'il a eu des garanties pour avoir ses droits. On peut avancer donc que Khedis est la première recrue officielle au Nasria, en attendant de finaliser avec les autres joueurs que la direction devrait rencontrer, entre autres, le défenseur, Benabderahmane, le milieu offensif, Madi et Maiouf.

PRÉPARATION ACTIVE DE LA PROCHAINE SAISON

g Par MILOUD TOUADJINE

Malgré le bruit assourdissant venant des supporters et d'anciens dirigeants, qui n'ont pas admis que leur équipe favorite ait raté ses 4 dernières saisons, et tout ce qui se dit et s'écrit en ce qui concerne les deux principaux dirigeants, à savoir le manager général Houari Benamar et surtout l'ex- président de la section football, Larbi Oumamar, le conseil d'administration, qui s'est réuni jeudi dernier, a commencé à tracer les grandes lignes de la politique qui sera suivie en 2011-2012.

A

LIGUE 2

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

priori, rien ne sera changé et l'exprésident de section, qui est aussi actionnaire, serait promu au poste de directeur général adjoint. Cette éventualité n'est guère acceptée par les supporters, lesquels sont presque tous contre la politique suivie ces 4 dernières saisons par le club de Medina Djedida. Pour «une bonne réussite du prochain exercice» certaines décisions primordiales devraient être prises.

DTS : Mattalah en pôle position

Le recrutement en urgence d'un directeur technique et d'un entraîneur est une priorité. A ce sujet le manager général, Benamar Houari, a déclaré que «tout est prêt pour que Abdelkader Mattalah rejoigne l'équipe. Il est à 95% asémiste et il ne reste que quelques menus détails à régler». A ce sujet, il convient de rappeler qu'Abdelkader Mattalah, cadre à la DJS, a drivé par le passé les deux clubs-phares de la capitale de l'ouest, entres autres, le MCO et l'ASMO.

Trois candidats pour le poste d'entraîneur

Quant au poste d'entraîneur, trois candidats sont dans le viseur des dirigeants, à savoir Medjahed, ex-driver du RCK, qui a entraîné avec succès la formation asémiste en 2092010, Cherif El Ouazzani Si Tahar, l'excoach du MCO, qui avait dirigé la barre technique du club il y a quelques années, sans s'y être éternisé et Benchadly, ex-ESM, qui connait bien la maisons. Certains membres du conseil d'administration penchent pour l'ex-entraîneur des Hamraoua, en raison de son grand travail

physique et de la discipline qu'il peut imposer au groupe.

Inciter les joueurs à rempiler

Les décideurs de l'ASMO vont revoir les salaires des joueurs à la hausse. Histoire de les motiver à re-signer, surtout que beaucoup de cadres sont en fin de contrat. Il faut souligner que l'effectif de la saison qui vient de se terminer, n’a pas été régularisé. L'ASMO a encore à payer 2 mois de salaires en plus des primes.

Recrutement de joueurs d'expérience

Le club de Medina Djedida, qui n'a pas réussi en raison de la jeunesse de son effectif( ?), veut changer de politique et compter sur des éléments expérimentés. C'est ainsi qu'on parle avec insistance des Mouloudéens, Boukessassa et Kechamli, en plus de deux autres joueurs qui sont dans le viseur de El Moro, Oumamar et Benamar, et ce, pour encadrer les Mebarki, Ameuryahia, Bourouis et autres. Surtout que les Bouâmria, Bouhafer, Sahraoui et Bouziani ont émis le vœu de partir vers d'autres cieux et que Loukili, raccroche les crampons.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

R. M.

Ceci, en plus des éléments qui seront libérés par la direction et dont la liste sera établie bientôt, selon le manager général.

Les opposants à pied d'œuvre

Les opposants à la politique menée jusquelà, sont montés au créneau et ont établi une liste des 2/3 des membres de l'AG, pour une assemblée extraordinaire qui décidera de l'entrée du CSA-ASMO dans le conseil d'administration. Le DJS a informé les représentants de ses supporters, qu'il n'était pas en mesure de répondre à leurs sollicitations du moment que l'ASMO est devenue un club professionnel et que la décision de la mise en place d'une AG Extraordinaire est du ressort du conseil d'administration. C'est donc à un véritable bras de fer que les sportifs assisteront au début de cet été et tout le monde s'attend à ce que cette assemblée ait lieu, puisqu'étant inscrite sur le cahier de charges des clubs professionnels. Pour l'heure, les sportifs oranais, entre le tournoi de la Radieuse et celui de l'APC, restent dans l'expectative et à l'écoute de tout ce qui peut apporter un éclairage à une situation que beaucoup souhaitent plus reluisante que celle des ces dernières années. M. T.


LIGUE 2

Alerté par les supporters sur la situation qui prévaut au Mouloudia, le maire de Batna, M. Ali Melakhsou, fait montre d’un grand intérêt à l’égard de ce qui se passe entre les responsables du club.

«

L

es supporters ont désigné des représentants avec lesquels j’ai pu discuter. Ils ont montré un grand degré de responsabilité et de civisme dans leur manière de manifester leur mécontentement pour ce qui se passe dans leur club. Je leur ai promis de convoquer les deux camps au plus tard jeudi dans

AMER DJAMIL FAIT L’UNANIMITÉ L

mon bureau pour discuter avec eux et trouver des solutions responsables dans l’intérêt du club qui doit régler ses problèmes pour entamer le travail de préparation pour la nouvelle saison», a déclaré le premier magistrat de la ville qui, en plus de son rang de maire de Batna, est aussi un fervent supporter du Mouloudia. C’est donc avec le cœur et la raison qu’il s’est impliqué pour tenter de dissiper les malentendus entre les responsables du club qu’il faudrait faire revenir à la raison et à la table de dialogue rapidement. Tout le monde espère que l’intervention du P/APC sera salutaire et que le Mouloudia puisse retrouver, enfin, sa sérénité et entamer sa nouvelle saison dans de meilleures conditions. W. Y.

La désignation de l’entraîneur irakien, Amer Djamil, à la tête de l’équipe du CAB fait l’unanimité au sein de la famille du Chabab Aurès Batna.

es fans ont manifesté leur joie, car pour eux, le coach irakien est l’entraîneur qui a le plus marqué de son empreinte l’histoire du club. Son sérieux, son dévouement et son sens de la responsabilité ont toujours été appréciés par les Cabistes. Mieux encore, tous les joueurs qu’il a eu sous la main au CAB reconnaissent en lui un entraîneur compétent ; les témoignages positifs des joueurs comme Dob Mounir, Amaouche Yacine, Aribi Salim, Slatni et beaucoup d’autres ne font que confirmer que le choix fait par Nezzar de faire revenir Amer Djamel a été très judicieux. Dans un bref entretien que nous avons eu avec lui au téléphone, à partir de la Jordanie où il réside actuellement, Amer Djamil, comme à son habitude, s’est montré humble par rapport à tout l’intérêt que les Cabistes lui ont manifesté. “Cela me fait très plaisir d’apprendre que le CAB a accédé en ligue 1. Quand Bouaraâra m’a appris que le président l’a chargé de me proposer de retravailler au CAB, cela m’a beaucoup ému, car franchement, je ne m’attendais pas à cette proposition, vu que je savourais ma retraite en famille. Maintenant qu’on m’a sollicité, je dois répondre à l’appel, car le CAB est ma deuxième famille”. W. Y. Ph. Maracana

Ph. Maracana

Le président de l’APC s’en mêle

Bouharbit pourrait rester

semblent Malgré les divergences de vue entre le joueur et son président, les choses en fin lundi t, présiden son ré rencont rentrer dans l’ordre, après que le joueur ait chances grandes de a it Bouharb et dissipé été a tout que ait d’après-midi. Il sembler de renouveler au CAB.

ne sera libéré Aucun joueur sous contrat ne sera libéré avant que le club ne

Selon le boss du CAB, aucun joueur recrutement clôture son opération recrutement. “Tant qu’on n’aura pas assuré notre W. Y. aucun joueur ne sera libéré”, nous a déclaré Nezzar.

15

BELLOUFA ET KLEHNEMER ONT SIGNÉ...

Les deux nouveaux joueurs du CAB sont désormais Belloufa (ESM) et Klehnemer (PAC). En effet, les deux joueurs ont signé leurs contrats, hier, dans le bureau du président Nezzar. Il ne leur reste que la visite médicale à passer avec succès pour qu’ils soient définitivement Cabistes.

...DE MÊME QUE METHEZEM

Joueur de l’équipe senior de l’USM Khenchela, en division nationale amateur, Methezem, qui n’est tout autre que le gardien international junior (U-20), vient d’opter pour le CAB pour quatre saisons. Par sa venue, Nezzar a résolu le problème du troisième gardien.

BENHAMLA (USMAB) POUR DEUX ANS

L’autre jeune joueur que le CAB a engagé pour deux saisons est le milieu de terrain de l’USMAB, Benhamla, dont on dit beaucoup de bien. L’enfant de Aïn Beïda retrouvera son compatriote Fezzani qui semble revenir à de meilleurs sentiments.

Les joueurs et le staff technique, pas encore régularisés g Par AOUN LAÏD BOUALEM

On vient d’apprendre que les joueurs et le staff technique samistes attendent toujours d’être régularisés. Pourtant, il était prévu qu’ils toucheraient leur dû après la cérémonie organisée en fin de saison.

Ph. Maracana

g Par WAHAB YEFSAH

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

Aussi, ils doivent encore patienter le temps que la direction du club se procure de l’argent et mette fin à cette situation qui n’a que trop duré. À signaler que l’affaire du compte bloquée n’a pas encore connu son

dénouement, puisque le président Benfeta Habib, que nous avons contacté, hier, nous a indiqué que le tribunal de Mohammadia a de nouveau décidé de maintenir le gel du compte.

Ghariche intransférable

Le milieu récupérateur samiste, Riad Ghariche, auteur d’une belle deuxième phase avec son équipe, n’a pas laissé indifférents de nombreux recruteurs. Ce joueur, toujours lié au SAM par un contrat, ne peut donner une suite favorable. En plus, la direction ne veut pas le libérer,

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

W. Y.

puisque sa présence est jugée indispensable par les Oranges.

L’ossature sera maintenue

Le SAMohammadia, qui vient de terminer ce premier championnat professionnel à la 8e place, ne veut pas chambouler son effectif. Les dirigeants ont décidé de garder presque la totalité des joueurs. “Nous avons de jeunes éléments qui ont fait déjà leur preuve. On a décidé de faire confiance à la plupart d’entre eux et on est sûrs et certains qu’ils confirmeront le bien que pensent d’eux tous les supporters”, estime le directeur administratif, M. Zerouali Hadj Brahim. A. L. B.


16

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

OUALI : «La JSMB est intéressé par mes services» g Entretien réalisé par OUKILI ALI

Le milieu offensif du Paradou Billel Ouali dont les grandes qualités de jeu avaient attiré de nombreux recruteurs des clubs de l’élite.

PROSPECTION DES JEUNES La direction des jeunes du PAC à leur tête, le responsable de l’académie M. J. M. Guillou vont procéder à la prospection d’éléments capables d’être retenue. Il y a trente-trois joueurs retenus pour le moment et vont être testés pour la dernière fois. Les meilleurs seront pris pour faire partie de la troisième promotion de l’académie. Les journées programmées pour la sélection sont du 20 au 23 de ce mois au stade Ahmed Fallek - Hydra. A. O.

de s’achever… C’était pour nous une saison inhabituelle c’est-à-dire jamais vécue par le passé où on jouait toujours les premiers rôles. On a souffert, heureusement qu’on a réussi à nous maintenir sinon ça aurait la descente aux enfers et le PAC éprouvera les pires difficultés pour remonter. D’après-vous à quoi était due cette situation ? Le départ massif des joueurs la mauvaise préparation y sont pour beaucoup maintenant qu’on a relevé le défi, la direction doit retenir la leçon. Je pense que ce genre de choses peuvent arriver à n’importe qu’elle formation ce sera une expérience de plus.

P

our le moment c’est la JSM Béjaïa qui est la mieux placée pour m’avoir dans son effectif la saison prochaine. Les dirigeants béjaouis doivent prendre attache avec leurs homologues du Paradou pour les convaincre à leur céder le joueur. Ce dernier est intéressé d’évoluer dans un palier supérieur pour s’exprimer mieux encore. Et vu qu’il est toujours dépendant de son club doit attendre si les deux parties à savoir le PAC et la JSMB trouveront un terrain d’entente pour changer d’air. Dans cet entretien qu’il nous a accordé il nous parle un peu du parcours de son équipe et de ses contacts avec les formations voulant l’enrôler.

Peut-on connaître les équipes qui vous ont sollicité ? Il y a le MC Alger, la JS Kabylie, la JSM Béjaïa plus d’autres formations désirant m’enrôler. Pour le moment c’est les dirigeants béjaouis qui insistent le plus pour faire partie de leur effectif. Est-ce qu’ils ont pris attache avec le PAC ? Ils vont rencontrer bientôt mes responsables pour leur dire tout l’in-

Ça été dure la saison qui vient

LIGUE 2

térêt qu’ils portent en moi. J’espère qu’ils vont trouver un terrain d’entente pour porter les couleurs de cette prestigieuse formation.

Pensez-vous que la direction va vous libérez ? Ce sera peut-être un prêt pour une saison comme ce fut le cas pour mes camarades qui ont rejoint les clubs de l’élite. Vous voulez changer d’air ? Cela fait maintenant six années que je suis au Paradou AC, il est temps pour moi de connaître d’autres sensations. Si les dirigeants donnent leur accord sinon je suis obligé de continuer mon aventure avec le Paradou. En conclusion… Je souhaite que le Paradou où j’ai connu par le passé que des moments de joie reviendra en force pour la prochaine édition. A. O.

Les gosses de l’académie ont épaté les observateurs Les enfants comme aiment à les appeler ceux qui ont suivi jusqu’ici les rencontres de l’académie épatent les spectateurs. Ils ont laissé une bonne impression tout au long du tournoi international organisé dernièrement à Hydra. Les dirigeants des clubs et rangers étaient éblouis par leurs gestes techniques. «C’est un plaisir de voir évoluer ses jeunots capables de tout faire avec le ballon», souligne l’entraîneur des benjamins du club africain. O. A.

Publicité

WILAYA DE BLIDA DAIRA OUED EL ALLEUG COMMUNE BENI TAMOU N° : Fiscal : 09230267701

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE Conformément aux dispositions de l’article 114 et 125, du décret présidentiel N°236/10 du 07/10/2010, portant réglementation des marchés publics. Le président d’APC de Beni Tamou, informe l’ensemble des entreprises ayant participé à l’avis d’appel d’offres national restreint N°09 publié dans les quotidiens EL FEDJR paru le 31/03/2011 et 02/04/2011 et Le Jeune indépendant paru le 02/04/2011 et 03/04/2011 concernant le projet suivant : -Aménagement de la RUE DOUID-MOHAMED en Eclairage public BENI TAMOU suite à la réunion de la commission d’évaluation en date du 10/05/2011 N°08 Conformément aux critères prévus dans le cahier des charges, le marché relatif à ces projets est attribué provisoirement comme suit : N°

Entreprise

Montant en TTC (DA)

Note technique /40 points

01

SARL ANELEC ETPH Gérant Messieurs ALLANI (Abderrahman e, Merizak) Demeurant 44, Boulevard MENADMOHAMED BOUFARIK BLIDA

7.097.290.20

34.8

Note financière Note totale / 100 points / 60 points

51.54

86.34

NIF

000209080393556

Observation Délai d’exécution

03 mois

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE BIRTOUTA COMMUNE D’OULED CHEBEL N° 36/2011 N.I.S : 0984 1636 51452 22 TEL : (021) 40-80-22 FAX : (021) 40-80-23

AVIS N° 13/2011 D’ATTRIBUTION PROVISOIRE Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel N° 10-236 du 07-10-2010 portant sur la réglementation des marchés publics. - suite à l’avis d’appel d’offres national restreint n°0 08/2011 publié dans les quotidiens nationaux, EL ADJWAA en date du 07/05/2011 - suite à la réunion de la commission d’évaluation en date du 01/06/2011 * Le président de l’APC de Ouled Chebel, déclare l’attribution provisoire du projet comme suit : Intitulé de l’opération

Entreprise choisie

7. 588. 035,00

Délais de réalisation 50 jours

Critère d’attribution Moins disant

42

1. 723.854,60

20 jours

Moins disant

40,50

1. 077. 711,75

60 jours

Moins disant

41

4. 398. 615,00

30 jours

Moins disant

Note T

Montant de l’offre en (DA)

43

- Extension d’un réseau d’assai- EURL ECTHB SALAH nissement au Centre Chabir vers Ben Youcef Tebib NIF 000609080546393 - Réalisation d’un réseau d’assainissement de la rue BibiTahar (Louali)

ETHB EL FEROUDJI Brahim

- Réalisation d’un réseau d’assainissement de la rue Hazoum (Douifi)

BOUCIF Brahim

Extension d’un réseau d’assainissement de la rue 11 Décembre vers Tlidjine

Les soumissionnaires qui sont intéressés de prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières sont invités de se rapprocher auprès du bureau (service technique), au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l’attribution provisoire et peuvent déposer les recours auprès de la commission des marchés de la commune de BENI TAMOU dans un délai de Dix (10) jours à compter de la première parution de cet avis dans les journaux nationaux

Maracana N° 1460 - Mercredi 29 Juin 2011 - Anep N° 863 564

ETHB BENDJILLALI Hakim

- Les soumissionnaires sont invités de se rapprocher du service finance de la commune de Ouled Chebel dans un délai de trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l’attribution provisoire du marché, à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation technique et financière. - Conformément à l'article 114 du décret présidentiel N° 10-236 du 07-10-2011 portant sur la réglementation des marchés publics. Tout concurrent qui conteste ce résultat peut introduire un recours auprès de la commission des recours de la commune, dans un délai de dix (10) jours à compter de la publication du présent avis dans les quotidiens nationaux.

Maracana N° 1460 - Mercredi 29 Juin 2011 - Anep N° 863 897

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


NATIONALE AMATEURE

17

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

LA RECONSTRUCTION DU CLUB EN CHANTIER LA DIRECTION N'A PAS DE TEMPS DE RÉPIT

Les finances, le nerf de la guerre

Néanmoins, les dirigeants du MOB sont en train de préparer les bilans moral et financier pour les présenter lors de la prochaine AGO qui va se tenir ces jours-ci. Le trésorier Bachiri et les autres membres du bureau sont dans l'obligation de trouver au plus vite les ressources financières nécessaires pour assainir la situation financière du groupe. En effet, le manque d'argent bloque tout. La direction est toujours dans l'attente de la subvention des autorités locales pour se permettre d'apurer toutes les situations financières et, par la-même, procéder à l'établissement du bilan financier, du moment que le bilan moral est positif à tout point de vue.

Rencontre avec les joueurs à partir du 5 juillet

Ph. Maracana

g Par LYES CHEKAL

Avec la réussite que chacun connaît, la prochaine tenue de l'assemblée générale mobiste sera le détonateur pour le lancement du programme général de préparation de la saison prochaine.

A

insi, les membres du bureau actuel du club ont dû tenir moult réunions avec plusieurs points inscrits à l'ordre du jour. Parmi les plus préoccupants, figure la SSA MOB. Un cas dont la direction devra clarifier sa situation. C'est-à-dire que l'équipe dirigeante actuelle, qui a continué à

travailler sur la base d'une SSA. MOB, va renouveler la composante du CA, existant administrativement, en ouvrant les portes à toute personne capable d'apporter financièrement un plus au club, dont le capital de la société sportive MOB ne dépasse pas 2 milliards, pour rappel. Un capital qui devra être revu à la hausse pour un club aussi populaire que le MOB. Ou bien, entamer la longue procédure administrative, qui va de la création de la SSA. MOB, à la réorganisation du club amateur, sans oublier, évidemment, le projet sportif confié au manager général Sadji Mohand, qui consiste à la mise sur pied d'un ensemble pou-

SEDDIK : «Je me sens Mobiste de coeur»

Depuis sa venue au club, le milieu de terrain offensif, Hakim Seddik, n'a pas lésiné sur les moyens pour justifier la confiance placée en lui par l'ex-entraineur du club, Hocine Zekri, qui était derrière sa venue au MOB.

L'

enfant de la ville des eaux, sérieux dans son comportement, assidu aux séances d'entraînements et performant à plus d'un titre dans la quasi-totalité des matchs qu'il a disputé avec, à la clé, le précieux but qu'il a inscrit lors du match décisif pour le titre face à l'ESG, en réussissant à débloquer la situation, après la rude résistance de la part de la jeune et coriace équipe de Sour El Ghozlane. Il a réussi à entrer dans le cœur des Crabes qui ne veulent aucunement le voir quitter le club cette saison. Ce qui, évidemment, leur a fait manifester leur désir de le garder encore pour une autre saison. Aussi, il figure sur la liste des éléments à maintenir en attendant la rencontre avec les responsables en charge du dossier recrutement. Seddik, rencontré récemment, nous confia : «je me rappelle vous avoir déjà déclaré dans ces mêmes colonnes que je me sentais très bien au MOB et que mon adaptation s'est faite rapidement, en compagnie de mon coéquipier

Selon des sources proches de l'administration Bejaouie, l'on a confirmé la possibilité de réunir les joueurs de la saison écoulée avec, pour but, de procéder à leur régularisation finale et entamer avec certains les discussions relatives à leur maintien, et ce, dès la semaine prochaine. La même source a avancée la date du 5 juillet. Ainsi, faute de temps et de moyens financiers nécessaires, cette rencontre n'a pu se tenir comme prévu, juste après le championnat, selon la dite source. L. C.:

Keras. Depuis que la situation s'est éclaircie (j'ai signé pour jouer en L2, avant de me retrouver en DNA, ce n'était pas évident pour un joueur habitué à jouer parmi l'élite). Ceci dit, le réglage s'est opéré rapidement ce qui m'a aidé à me mettre dans la peau d'un joueur de la DNA» . Notre interlocuteur nous parlera avec passion et fierté de son expérience réussie à plus d'un titre. «C'est une expérience très riche en enseignements pour moi et j'en garde déjà un souvenir impérissable. Je me suis senti chez moi dès ma première rencontre et j'estime avoir honoré mon contrat de manière satisfaisante. C'était ma meilleure manière de répondre aux supporters qui ont été très corrects avec moi.» Concernant son avenir avec le club, qui va jouer en L2, l'ex-meneur de jeu du MCS, déclarera : «je dirais que je suis encore dans l'attente d'une rencontre avec les dirigeants de l'équipe pour parler de mon avenir. Je suis prêt à rempiler, la direction m'ayant signifié son souhait de me voir porter le maillot du club pour une autre saison. Je pense qu'il n'y aura pas de problème pour trouver un accord. Néanmoins, je préfère me prononcer au moment opportun, lorsque la direction m'invitera à renégocier mon contrat. D'ici là, je serai à même de vous faire part de la décision finale.» L. C.

vant répondre aux exigences de la compétition de haut niveau. Ce qui fait, bien sûr, beaucoup de lièvres à courir à la fois pour les membres de la direction du club, qui reconnaissent les difficultés mais qui estiment qu'ils sont sur la bonne voie dans plusieurs registres.

Publicité

MINISTÈRE DES RESSOURCES EN EAU DIRECTION DE L’HYDRAULIQUE DE LA WILAYA D’ADRAR

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHÉ Opération: RÉALISATION DES RÉSEAUX D’ASSAINISSEMENT DES KSOURS DE TIMOKTENE Projet : Lot N° 06: RÉALISATION DES RÉSEAUX D’ASSAINESSEMENT DU KSAR GASBAT ESSAYED Lot N° 07: RÉALISATION DES RÉSEAUX D’ASSAINISSEMENT DE TOMOKTENE KSAR Lot N° 08: RÉALISATION DES RÉSEAUX D’ASSAINISSEMENT DU KSAR ZAOUIAT MOLAY HIBA Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel N°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, il est porté à la connaissance de l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national n°08/2011 paru dans MARACANA et du 27/02/2011 qu’à l’issue des analyses et jugement des offres, le marché est attribué provisoirement à :

§_«

ENTREPRISE

LOT

MONTANT (DA)

LOCALITÉ

DELAI (MOIS)

NOTE TECHNIQUE

06

9 918 382,50

KSAR GASBAT ESSAYED

10

49,5

08

18 881 226,00

KSAR ZAOUIAT MOLAY HIBA

10

49,75

07

51 102 967,50

KSAR TIMOKTENE

11

59,77

ETHB BAYA ABDELKARIM

ETHB BOUCHERA MOHAMED

Tout soumissionnaire contestant le choix péré par le service contractant peut introduire un recours dans les 10 jours qui suivent la date de publication de l’avis d’attribution auprès de l’autorité compétente (conformément à l’article 114 du décret présidentiel 10-236 portant réglementation des marchés publics)

Maracana N° 1460 - Mercredi 29 Juin 2011 - Anep N° 863 825

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

PUBLICITÉ

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA : AIN DEFLA DAIRA : AIN LECHIEKH COMMUNE : AIN LECHIEKH N° M. F : 098444149080802

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 04/2011 La commune de : Ain Lechiekh lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour L’Aménagement et revêtement route entre CW N° 158 et Haouche El Karma sur une distance de 3.2 km Les entreprises des travaux publics TCE classées à la catégorie trois (03) et plus, d’activité principale travaux publics, intéressées par le présent avis d’appel d’offres national ouvert peuvent retirer le cahier des charges auprès du service d’équipement, commune Ain Lechiekh, contre paiement de 2.000,00 DA au niveau du trésor de la commune. Les offres doivent être adressées à la commune de Ain Lechiekh accompagnées des pièces suivantes : OFFRE TECHNIQUE : 01- copie légalisée du registre du commerce (Nouvelle immatriculation) 02- Copie légalisée du certificat de qualification et de classification catégorie trois (03) et plus (activité principal travaux publics) en cours de validité 03- Extrait du casier judiciaire (copie original) du soumissionnaire lorsqu’il s’agit d’une personne physique et du gérant ou directeur général de l’entreprise lorsqu’il s’agit d’une société. 04- copies légalisées des attestations de bonne exécution des travaux similaires délivrées par les services contractants 05- Copie légalisée de la liste des moyens matériels accompagnée des pièces justificatives (cartes grises et attestations d’assurances - PV d’huissier de justice) 06- Copie légalisée de la liste des moyens humains signée et visée par le soumissionnaire, appuyée par la DAS et accompagnée des diplômes 07- Extrait de rôles (copie original) apuré des impôts et taxes ou calendrier au nom de l’entrepreneur ou l’entreprise suivant lieu d’activité ou siège social de l’entreprise. 08- copie légalisée d’attestation de mise à jour CNAS 09- Copie légalisée d’attestation de mise à jour CASNOS 10- Copie légalisée d’attestation de mise à jour CACOBATH 11- Délai d’exécution avec planning d’exécution en chiffre et en lettre cacheté et signé 12- Attestation de dépôt légal des comptes sociaux pour les sociétés commerciales dotées de la personnalité morale du droit algérien 13- Copie légalisée des bilans financiers, les références bancaires des trois dernières années (2007-2008-2009) établie par un comptable agréé et visée par le service des impôts.

14- Cahier des clauses administratives générales, cahier des prescriptions communes, cahier des prescriptions spéciales signés, datés et cachetés 15- La déclaration de probité dûment remplie, signée, datée et cachetée 16- La déclaration à souscrire dûment remplie, signée, datée et cachetée 17- Le numéro d’identification fiscal (NIF), pour les soumissionnaires étrangers ayant déjà travaillé en Algérie. OFFRE FINANCIÈRE 01- Lettre de soumission dûment remplie, signée, cachetée et datée 02- Les bordereaux des prix unitaires dûment remplis, signés, cachetés et datés en lettres et en chiffres. 03- Le devis quantitatif et estimatif dûment rempli, signé, cacheté et daté. L’offre technique est insérée dans une enveloppe fermée et cachetée, indiquant la référence et l’objet de l’appel d’offres ainsi que la mention “technique” et l’offre financière est insérée dans une enveloppe fermée et cachetée, indiquant la référence et l’objet de l’appel d’offres ainsi que la mention “financière” les deux enveloppes sont mises dans une autre enveloppe anonyme comportant la mention “à ne pas ouvrir” appel d’offres national ouvert n° 03/2011 pour l'aménagement et revêtement route entre CW N° 158 et Haouche El Karma sur une distance de 3.2 km. Les offres doivent être adressées à la commune Ain Lechiekh La durée de préparation des offres est fixée à vingt et un (21) jours par références à la date de sa première publication dans le bulletin officiel des marchés de l’opérateur public (BOMOP) ou la presse. Le jour et l’heure de dépôt des offres correspondant au dernier jour de la durée de préparation des offres avant douze (12h00) heures, si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jours de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant. L’ouverture des plis techniques et financières se fera en séance publique le même jour de dépôt des offres à treize (13h00) heures au siège de la commune de Ain Lechiekh. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une période de la durée de préparation des offres augmentée de trois (03) mois séparant la date de dépôt des offres.

Maracana N° 1460 - Mercredi 29 Juin 2011 - Anep N° 863 889

MODÉLE D’AVIS D’APPEL D’OFFRES RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Wilaya de Blida Daïra de Bougara Commune de Bougara

Avis d’appel d’offres national restreint Un avis d’appel d’offres national restreint est lancé pour la réalisation du projet suivant : REVETEMENT SYNTHETIQUE DE SALLE OMS A BOUGARA WILAYA DE BLIDA Seules les entreprises qualifiées et spécialisées peuvent consulter et retirer le cahier des charges auprès de la SECRETAIRE GENERALE DE LA COMMUNE DE BOUGARA Sur présentation du CERTIFICAT de qualification en cours de validité copie conforme certifié légalisée catégorie II et plus spécialisée en «BATIMENT» contre payement des frais de tirage fixé à ( deux mille Dinars ) 2.000,00 DA effectué auprès du trésorier communal de Bougara indiqué dans le cahier des charges. Les offres doivent être accompagnées des pièces réglementaires en cours de validité, certifiées copies conformes décrites ci-après : Offre technique : -Déclaration à souscrire dûment remplie et signée - certificat de qualification en cours de validité -Instruction aux soumisionnaires dûment signée et paraphée -Registre du commerce - Numéro d’identification fiscale (NIF) -Extrait de rôles apuré -Mise à jour CACOBATH originale Mise à jour CNAS et CASNOS -Casier judiciare original -Statut de la société SARL,EURL, SNC -Moyens humains et matériels + références professionnelles -Bilan comptable des 3 dernières années (chiffre d’affaires des trois dernières années) - Planninig prévisionnel des travaux -Note technique comprenant la méthodologie du travail adopté - Attestation des maîtres d’ouvrage. Offre financière :

- Lettre de soumission dûment remplie et signée - Cahier des prescriptions spéciales (C.P.S) paraphé - Cadre du borderau des prix unitaires et du devis quantitatif estimatif dûment rempli et signé -Sous-détail des prix. Les offres accompagnées des pièces réglementaires décrites à l’article 51 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010 devront être déposées à la D.J.S DE BLIDA sous double enveloppe cachetée et anonyme. L’enveloppe exterieure devra porter la mention indiquant le projet : M. LE PRESIDENT D’APC DE LA COMMUNE DE BOUGARA SOUMISSION A NE PAS OUVRIR AVIS D’APPEL D’OFFREs NATIONAL RESTREINT NOM DU PROJET L’avis d’appel d’offres est rédigé en langue arabe et au moins dans une langue étrangere, il est publié obligatoirement dans le bulletin officiel des marchés de l’opérateur public (BOMOP) et au moins dans deux quotidiens nationaux, diffusé au niveau national. La durée de préparation des offres est fixée à 21 jours à compter de la première parution du préset avis d’appel d’offres dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP. Les offres doivent être déposées le 21e jour à compter de la 1re parution de l’appel d’offres avant 12h00. La durée de validité des offres est fixée à 111 jours à compter de la date de soumission. La séance d’ouverture des plis sera faite le jour de la date limite du dépôt des offres à 14h au niveau SECRETAIRE GENERALE DE LA COMMUNE DE BOUGARA. La séance d’ouverture des plis est publique, les entreprises soumissionnaires y sont cordialement invitées ; si le jour de l’ouverture des plis coincide avec un jour férié ou un week-end, l’ouverture se fera le jour qui suit.

Maracana N° 1460 - Mercredi 29 Juin 2011 - Anep N° 863 809

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


AS ROME : Doni rejette l'offre de Liverpool

INTERNATIONALE

En cas de départ de son gardien titulaire Pepe Reina, Liverpool veut assurer ses arrières et cherche à enrôler le portier brésilien de l'AS Rome, Doni. Alors que la Roma cherche à réduire sa masse salariale, une offre des Reds semblait être la bienvenue, mais Doni l'a balayée d'un revers de la main dans les colonnes du quotidien italien Il Tiempo, privilégiant un départ vers la Turquie : "La seule offre que j'ai reçue est celle de Liverpool, mais leurs conditions sont inacceptables, explique-t-il. On ne me propose que 60% de ce que je pourrais gagner à Galatassaray, néanmoins, aucune discussion n'a été entamée avec le club turc. Si je ne trouve pas les moyens de partir, il est toujours possible que je reste à Rome."

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

BENFICA : Coentrao a fait ses adieux...

Dans le viseur du Real Madrid pour offrir une solution de plus au poste de latéral gauche, Fabio Coentrao devrait s'engager au début du mois de juillet avec le club de la Maison Blanche, croit savoir le journal espagnol Marca ce mardi. Selon le média ibérique, l'international portugais était de retour à l'entraînement avec le Benfica Lisbonne mais pour faire ses adieux à ses partenaires avant de rejoindre la capitale madrilène.

BARÇA : une offre décisive pour Fabregas ? Le milieu de terrain Cesc Fabregas (24 ans, 25 matchs et 3 buts en Premier League en 2010-2011) pourrait être libéré rapidement par Arsenal. Après une première offre (estimée entre 30 et 31,5 millions d'euros) refusée par le club londonien, le FC Barcelone serait en passe de retenter sa chance avec une proposition de 35 millions de livres, soit 39 millions d'euros environ, selon The Guardian. Soit un million de moins seulement que le prix exigé par les Gunners. Rappelons que Fabregas souhaite rejoindre le Barça et a prévenu qu'il ne participera pas au stage de pré-saison d'Arsenal.

JUVE : Honda contacté

OM : l'offre de Lyon AJAX : supérieure pour Nkoulou Stekelenburg Si le joueur accorde pour le moment sa préférence à l'Olympique de Marseille, l'Olympique Lyonnais est bien décidé à tenter le tout pour le tout pour Nicolas Nkoulou (21 ans, 30 matchs en L1 en 2010-11). Selon La Provence, le club rhodanien aurait ainsi formulé à l'AS Monaco une offre supérieure à celle de la formation phocéenne. L'OL aurait donc proposé un peu plus de 4 millions d'euros au club de la Principauté pour son défenseur camerounais. Problème pour l'OM, l'ASM pourrait bien céder son jeune prometteur au plus offrant... Les dirigeants marseillais devront se montrer très persuasifs pour obtenir satisfaction dans ce dossier.

ARGENTINE : Almeyda nouveau coach de River

A

19

près la descente de River Plate en deuxième division du championnat argentin, pour la première fois de l'histoire du club, Juan José Lopez a quitté ses fonctions d'entraîneur de l'équipe. La succession sera assurée par Matias Almeyda, qui n'a auparavant jamais entraîné au plus haut niveau. Retraité depuis une pige de six mois dans la formation norvégienne du FC Lyn Oslo, puis une autre au sein de l'équipe des Millionarios en 2009, l'ancien milieu défensif international, qui a notamment fait le bonheur de l'Inter Milan, du Séville FC ou encore de la Lazio, aura la lourde tâche de faire remonter le club le plus titré d'Argentine dans l'élite du football national.

vers la Roma ?

placer Doni, A la recherche d'un gardien pour rem ier de l'Ajax l'AS Rome s'est mis en quête du port . Selon le burg elen Stek d'Amsterdam, Marteen se serait tini Saba ter Wal rt, Spo Corriere dello ctement dire uter rendu à Amsterdam pour disc L'Ajax . dais rlan néée nal avec le portier internatio Roma la que s alor ros d'eu ions mill demande dix . n'en a proposé seulement sept

Son nom a un temps été évoqué du côté du Paris Saint-Germain, mais Keisuke Honda (25 ans, 11 matchs et 3 buts en championnat en 2011) ne devrait pas atterrir en France cet été. Selon le journal Sports Nippon, le milieu de terrain du CSKA Moscou aurait été contacté par la Juventus Turin. En Russie depuis un an et demi, l'international japonais plaît aussi à plusieurs clubs anglais, comme Arsenal, Liverpool et Aston Villa.

République Algérienne Démocratique Et Populaire Ministère des Travaux Publics Wilaya De Tindouf Direction des Travaux Publics NIF : 408015000037011

Deuxième Avis D’Appel D’Offres National Restreint Le Wali la Wilaya de Tindouf, lance un deuxième avis d’appel d’offres National restreint pour la réalisation de la route reliant Gara Djbilet-Chenachene sur 50 kms - Lot n°01 sur 25 kms du PK 892+000 au PK 917+000 - Lot n°02 sur 25 kms du PK 917+000 au PK 912+000 • Mode de soumission : - Les soumissionnaires peuvent soumissionner pour un ou deux lot. - Les soumissionnaires doivent présenter séparément pour chaque lot des offres (technique, financière et dossier administratif) conformément à l’article 16 de l’instruction au soumissionnaires du cahier des charges. NB : le matériel doit être affecté exclusivement pour chaque lot indépendamment. • Retrait du cahier de charges : Les entreprises intéressées et titulaires d’un certificat de qualification professionnelle activité des principale : Travaux Publics de catégorie trois (III) et plus, en cours de validité, peuvent retirer le cahier des charges auprès de la direction des travaux publics de la Wilaya de Tindouf sis cité Remdhine Tindouf. • Dépôt des offres : - Pour chaque lot, les soumissionnaires doivent présenter leur offres en deux parties : offre technique et offre financière

dans deux enveloppes intérieures séparées portant selon le cas la mention "offre technique" ou "offre financière" et le nom et l'adresse du soumissionnaire. - Ces deux enveloppes intérieures doivent être mises dans une enveloppe extérieure fermé anonyme ne comportant que la mention suivante : Direction des Travaux publics de la Wilaya de TINDOUF, Avis d'appel d'offre restreint La réalisation de la route reliant Gara Djebilet-Chenachene sur 50 kms - A ne pas ouvrir». • La date de dépôt des offres est fixée le trentième (30ème) jour à compter de la date de la première parution du présent avis d'appel d'offre dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP de 8 h à 14 h. - Les soumissionnaires resteront engagée par leurs offres pendant un délai de cent quatre vingt (180) à compter de la date de dépôt des offres, qui doivent être accompagnées obligatoirement des pièces et document exigés par la réglementation en vigueur conformément à l’article n° 07 de l’instruction aux soumissionnaires. - Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance d’ouverture des plis qui se tiendra le jour de dépôt des offres à 14h30 mn au niveau du siège de la direction des travaux publics de la wilaya de Tindouf.

Maracana N° 1460 - Mercredi 29 Juin 2011 - Anep N° 863 813

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PALERMO : «À jamais reconnaissant» Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

À 37 ans et 306 buts au compteur, Martín Palermo s'est aménagé une place de choix dans l'histoire du football argentin. Longue de 19 ans, la carrière du goleador a pris fin le 18 juin. Quelques heures avant de disputer son dernier

match sous les couleurs de Boca Juniors, face à Gimnasia y Esgrima La Plata, le cinquième meilleur buteur du football professionnel argentin a accueilli FIFA.com à l'Hotel Madero pour y accorder sa dernière interview en tant que

Martín, à quelques heures de votre dernier match en tant que professionnel, pourriez-vous nous dire à quel moment précis vous avez envisagé de prendre votre retraite ? L'idée a commencé à faire son chemin quelques mois avant la Coupe du Monde, quand j'ai été rappelé en sélection par Diego Maradona. J'ai eu la sensation que c'était la dernière chose qui me manquait : retrouver l'équipe nationale, porter le brassard de capitaine en amical, jouer quelques matches dans les qualifications. Après la Coupe du Monde, comme nous sommes rentrés bredouilles, je me suis donné un an de plus avant de faire mes adieux sous le maillot de Boca Juniors. C'est là que j'ai commencé à me préparer avec la psychologue du club.

Avec le temps, tout finit par revenir à la surface et le temps remet chacun à sa place.

L'introduction de psychologues dans les effectifs n'a pas toujours été vue d'un très bon œil. Comment cela s'est-il passé pour vous ? J'ai commencé les séances quand j'ai subi ma première grave blessure, en 1999. Cela m'a fait du bien d'exprimer mes sensations et mes appréhensions avant de retrouver la compétition. En 2000, j'ai arrêté car je suis parti jouer en Espagne, mais j'ai repris quand je suis revenu ici. Ça m'a beaucoup aidé. Je ne suis pas de ceux qui considèrent qu'un psychologue doit faire partie intégrante du staff, mais je suis convaincu qu'il peut faire beaucoup pour le joueur sur le plan personnel. Et la presse ? Quelles ont été vos relations avec les journalistes pendant toutes ces années ? J'ai toujours essayé de satisfaire tout le monde, en étant conscient que les journalistes ont un métier à faire et qu'ils ont eux aussi des obligations. C'est important de s'exprimer, afin de raconter aux supporters ce que l'on ressent, à quoi ressemble notre vie hors des terrains. Ceci dit, il ne faut pas que cela empiète sur le travail. Parler du lundi au vendredi peut devenir fatigant et puis on finit par ennuyer les gens à répéter toujours les mêmes déclarations. L'opinion des médias à votre sujet a été plutôt fluctuante au cours de votre carrière. Comment gère-t-on ces variations sur le plan mental ? Il faut être fort. Certains vous diront "moi, ça ne me fait rien du tout", mais c'est impossible. Il y a toujours quelqu'un qui va te rapporter ce qu'a dit tel ou tel journaliste. Personnellement, je n'achète ni les journaux ni les revues, sauf s'il y a quelque chose sur moi et que je veux le garder dans mes archives. Au début, j'étais très attentif aux notes, à ce qui se disait, mais plus maintenant. L'important, c'est de faire le tri entre les critiques constructives et celles qui sont mal intentionnées. Que peut cacher une critique mal intentionnée ? Il y a beaucoup de jalousies dans le football. Certains pensent qu'ils sont endessous des autres et ils attendent leur moment pour frapper. Mais c'est vrai dans tous les contextes : entre journalistes, entre joueurs, dans les vestiaires. J'ai toujours dit que l'on doit être transparent en tous points.

Nous vous proposons un petit pingpong de questions-réponses sur votre carrière. Que représentent à vos yeux vos deux buts contre le Real Madrid, lors de la Coupe Intercontinentale 2000 ? Les deux buts les plus importants que j'aie marqués avec le maillot de Boca Juniors. Cela fait partie des trois moments les plus importants de ma carrière. Les trois penalties manqués contre la Colombie, à la Copa América 1999 ? Un coup dur qui m'a servi à surmonter les situations négatives. J'ai mis très longtemps à sortir la tête de l'eau. À la télévision, ça passe très souvent et ça me fait toujours quelque chose, je ne sais pas comment l'expliquer. Je me demande : "Pourquoi cela s'est passé de la sorte?", "Pourquoi moi ?". Mais bon, en même temps, on peut très bien citer dix autres situations positives dont on ne sait pas pourquoi elles sont tombées sur moi. Auriez-vous tiré un quatrième penalty ce soir-là ? Non, non… Je crois que non ! Je ne me serais même pas approché du ballon. Bon, je dis ça… Parlons de votre blessure en Espagne, où vous avez reçu une tribune en béton sur la jambe… Un moment terrible. J'ai dû faire beaucoup de rééducation. Quand je me suis blessé au genou à Boca, j'avais le soutien des gens, j'étais chouchouté, accompagné. Là-bas, on ne m'a pas laissé tomber, mais ce n'était pas pareil. Je me suis blessé alors que j'étais en pleine adaptation et ensuite, j'ai eu deux fois plus de mal. Et votre but dans les derniers instants du match contre le Pérou, lors des qualifications mondialistes ? Il rivalise avec le doublé contre le Real Madrid. Il y avait 30 jambes devant moi, de la boue, du vent. Le terrain était dans un sale état, il pleuvait des cordes, nous étions en train de voir s'éloigner la Coupe du Monde... J'en parlais tout à l'heure à propos des penalties manqués contre la Colombie. Cela fait partie de ces situations qui me sont tombées dessus, on ne sait pas comment. Le ballon m'est venu directement sur le pied ! J'étais arrêté et le ballon est venu à moi. Certains disent que ma carrière a été un film. Cette action mériterait une petite séquence. Où placez-vous alors le but contre la Grèce, à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™ ? Au sommet, à tous points de vue. C'était avec la sélection, en Coupe du Monde, à 36 ans, en ne restant que 10 minutes sur le terrain. Je ne pouvais pas demander mieux. On ne peut s'empêcher de penser à Diego Milito, qui a passé 80 minutes sur le terrain sans avoir une seule occasion… C'est pour cela que je dis que j'ai bénéficié d'un coup de baguette magique dans certaines situations. Ce jour-là, je n'ai joué que quelques minutes. Mais attention, Diego

INTERNATIONALE

joueur. Il y revient sur ses plus beaux buts, ses blessures, sa retraite et sa prochaine reconversion dans le métier d'entraîneur. El Loco reste fidèle à son style sur le terrain : droit au but.

a gagné la Ligue des champions et c'est lui qui a marqué en finale, choses que je n'ai pas faites. Je crois que nous sommes tous destinés à vivre certaines choses. Même s'il faut les provoquer, elles sont écrites. Le tout, c'est de ne pas rester les bras croisés en attendant qu'elles tombent du ciel. Vous avez eu la chance de jouer avec Diego Maradona et Lionel Messi. Auriezvous aimé évoluer aux côtés d'un autre joueur ? Ronaldo. Je l'ai affronté en Copa América et lors d'un Villarreal - Real Madrid. J'ai un de ses maillots. Je l'admire beaucoup pour ses qualités de joueur et pour tout ce qu'il représente. J'aurais aimé être associé à lui en attaque. Vous avez testé plusieurs coiffures : cheveux longs, courts et blond platine, avec une frange décolorée. A posteriori, laquelle vous va le mieux, selon vous ? Même si elle a fait beaucoup parler, la frange me gênait. Disons la couleur platine… Je crois qu'aujourd'hui, avec les cheveux blancs, cela rend plutôt pas mal (rires). Au moins, je peux rester comme cela quelques années encore. La coiffure blond platine et la frange en même temps, cela aurait été impossible. À votre arrivée à Boca Juniors, en 1997, vous avez eu du mal à trouver le chemin du but. Si vous aviez l'occasion de parler avec le Martín Palermo de l'époque, que lui diriez-vous ? Qu'il continue à travailler, à faire des efforts, sans baisser les bras. Un club comme Boca peut rendre fou. Si on tombe dans le piège, on reste au bord du chemin. C'est arrivé à beaucoup de joueurs qui avaient un bon potentiel. Avec ce maillot sur les épaules, ils n'ont pas pu montrer de quoi ils étaient capables. Lors de vos adieux à la Bombonera, le club vous a offert l'une des cages. Savez-vous ce que vous allez en faire ? J'ai pensé en faire don au musée du club, mais c'est trop grand ! Et avec le monument qu'ils vont mettre, cela ferait trop. Si je privilégie le côté pratique, j'essaierai de la mettre dans un complexe que j'ai à La Plata. Pourquoi ne pas faire un centre touristique avec la cage de Palermo ? (rires) Ce cadeau vous a-t-il surpris ? Totalement, je n'y avais pas du tout pensé. Je voyais les grues mais je ne comprenais pas ce qu'elles faisaient là. Peut-être qu'elles allaient me lever moi, je n'en

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

savais rien… Je ne m'y attendais pas. Mais j'aime beaucoup cette idée : le but et le ballon ont fait partie de ma vie. Vous avez déjà annoncé que vous allez vous lancer dans une carrière d'entraîneur. Seriezvous capable de diriger un autre club que Boca Juniors ? Oui, bien sûr. Exception faite de River Plate et de Gimnasia, par respect pour mes principes et en raison de ma forte identification à Boca et Estudiantes. En dehors de ces clubs, je suis prêt à diriger d'autres équipes. Je verrai bien ce que me réserve l'avenir. Pour finir, quel message aimeriezvous laisser au football en guise d'adieu ? Un grand merci, pour tout ce qu'il m'a donné. Nous les joueurs, nous disons que nous devrions toujours avoir un ballon sur notre table de nuit pour le remercier au lever et au coucher. Je suis d'accord avec ça : j'ai vécu 15 ou 20 ans grâce au ballon. Je lui dois beaucoup et je lui serai reconnaissant à jamais. In fifa.com


Votre magazine

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

Les verres progressifs : bonheur ou galère

21

correction intermédiaire) sont aujourd’hui moins utilisés, au profit des verres progressifs. En effet, certaines personnes n’arrivent pas à s’adapter à cette démarcation franche entre les zones de corrections différentes. Ceci dit, les verres progressifs nécessitent aussi un temps d’adaptation, plus ou moins long selon les personnes, car ils nécessitent de changer ses habitudes (par exemple, bouger davantage les yeux au lieu de la tête pour voir en face, mais c’est l’inverse pour voir sur les côtés). Et même si cela reste peu fréquent, certaines ne s’y habituent pas du tout. ALORS COMMENT SAVOIR SI VOUS RÉUSSIREZ À VOUS HABITUER AUX VERRES PROGRESSIFS ?

Les verres progressifs permettent d’assurer une vision nette et précise à toutes les distances. Ils représentent la solution idéale pour corriger à la fois une presbytie et un trouble tel que l’hypermétropie, l’astigmatisme ou la myopie. Attention toutefois, les verres progressifs nécessitent un temps d’adaptation, qui peut parfois, mais rarement, être rédhibitoire. DE LA PRESBYTIE AUX VERRES PROGRESSIFS… La presbytie correspond à une évolution naturelle de la vue. Avec le vieillissement, la souplesse du cristallin diminue et ses capacités d’accommodation baissent. Résultat, à partir de 45 ans, la vision de près devient difficile : on tend les bras

TRUCS ET ASTUCES

pour lire, enfiler une aiguille devient difficile et le besoin de lumière pour lire augmente… Que faire ? Porter de simples lunettes aux verres grossissants, ou recourir aux verres progressifs, qui ont l’avantage de corriger en même temps la vision de près et de loin. Cette solution est idéale pour les personnes qui présentent en plus de la presbytie un autre défaut visuel (myopie, hypermétropie, astigmatisme). Autrement dit, avec une seule paire

En effet, les verres progressifs présentent une puissance qui varie entre la vision de loin dans la partie supérieure du verre et la vision de près dans la partie inférieure, sans rupture optique comme c’est le cas avec les verres doubles foyers (bi-

de lunettes, on peut voir aussi bien de près que de loin.

focaux) ou tri-focaux. C’est la raison pour laquelle les verres à doubles foyers (voire les verres tri-focaux avec une zone de

AUGMENTER LE LAIT MATERNEL Quand une femme allaite son bébé, il arrive qu’elle n’ait pas assez de lait. Elle peut alors prendre un remède naturel qui arrangera tout en 48 heures. Il suffit de faire infuser un peu de fenouil dans de l’eau bouillante pendant dix minutes et d’en boire deux tasses par jour. En plus, ce végétal possède un pouvoir calmant sur les coliques du bébé.

1) Surtout, prenez votre temps et commencez par discuter avec votre opticien, lequel vous présentera les différents types de verres et les nouvelles générations de verres progressifs. Ensuite, n’oubliez pas que la monture et les réglages réalisés par l’opticien (le centrage notamment) sont aussi essentiels. Pas de choix précipité, prenez le temps de réfléchir. 2) Choisissez un opticien qui propose une garantie d’adaptation. C’est d’ailleurs la première question à lui poser. À partir de là, vous avez la garantie que si vous ne vous habituez pas à vos verres progressifs après plusieurs semaines et plusieurs modifications de réglage de la part de l’opticien, il vous sera possible de changer de verres.

CRÊPE À LA MOUSSE AU CHOCOLAT

OPTIMISER LA CONSERVATION DES PETITS POTS DE BÉBÉ Lorsque bébé commence à manger solide, les petits pots sont bien utiles, et quand ils sont fait maison, c'est encore meilleur ! Mais bien souvent, au début, bébé ne mange que deux ou trois cuillérées du pot, qui ne se conserve que quelques jours au réfrigérateur ! Pour optimiser la conservation des petits pots de bébé, faites-en des glaçons !En effet, placez le contenant du petit pot en question dans un bac à glaçon, à l'aide d'une cuillère.Ainsi, un seul cube ou deux pourront être réchauffés pour nourrir le petit estomac de bébé, et le reste du pot sera conservé pour une prochaine utilisation !

La réponse à cette question est en effet importante sachant que l’achat d’une paire de lunettes peut-être particulièrement coûteux ! Mais il est très difficile de le savoir. Voici donc nos deux conseils.

INGREDIENTS : 125 g de farine fluide 2 oeufs 50 g de beurre 50 g de sucre 30 ci de lait entier 1/2 sachet de levure chimique 125 g de cerises au sirop dénoyautées garniture pour 1 GÂTEAU DE 3 CRÊPES: 50 g de chocolat noir 5 ci de crème liquide Préparation de crêpes à la mousse de chocolat : Pour préparer la recette de crêpes à la mousse de chocolat : Dans une casserole à feu doux ou au micro-ondes, faites fondre le chocolat avec la crème. Mélangez jusqu'à ce que le chocolat soit bien lisse. Cassez les oeufs et séparez les blancs des jaunes. Ajoutez les jaunes au chocolat tiédi en remuant. Battez les blancs en neige et

incorporez-les délicatement au chocolat. Versez la préparation dans un saladier et placez-la en bas du réfrigérateur, recouverte d'un film étirable, pendant au moins 6 heures. Mettez la farine, le sucre et la levure dans un saladier. Creusez un puits, cassez-y les oeufs entiers. Mélangez énergiquement à l'aide d'un fouet et versez le beurre fondu petit à petit. Mélangez bien et délayez la préparation peu à peu avec le lait chaud. Laissez reposer

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

la pâte au moins 30 minutes. Ajoutez les cerises à la pâte juste avant la cuisson (conservez en quelques-unes pour la décoration) et préparez des crêpes de 0,5 centimètre d'épaisseur dans une poêle à blinis antiadhésive de 12 centimètres de diamètre. Montez le gâteau en intercalant une crêpe, de la mousse au chocolat, et ainsi de suite jusqu'à la troisième crêpe. Ajoutez quelques cerises sur le dessus et servez aussitôt.


22

Jeux-Détente

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

MOTS FLÉCHÉS N° 739

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 738

LA BLAGUE Un homme va chez le docteur et lui dit: - Docteur tout le monde m'ignore ! Le docteur : - Au suivant !

LA CITATION "Il faut pleurer les hommes à leur naissance et non pas à leur mort." Montesquieu, Lettres persanes.

MOTS CROISÉS N° 739 A

B

C

D

E

F

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 02192.62.25

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 738

HORIZONTALEMENT 1 - Insinuations 2 - Princesse lagique Bête de la vieille Europe 3 - Véhicule de légende 4 - Crie comme un cerf - Lichen grisâtre - Il vaut le césium 5 - Quatre saisons Comprimai 6 - Sigle pour vieux chanteurs - Enjoué 7 - Racine condimentaire - N'acceptai pas les faits 8 - Partisan - Abimés 9 - Remettrai sur son siège - Habitant de bocal 10- Cochonneries

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

VERTICALEMENT A - Intronisa Exceptionnel B - Toujours placée à l'est C - Accessoires pour le chef D - Monsieur à Bristol Amincit E - Fignola son tissu Centre de dépression F - Et pas les autres Prix du silence - Pouffé G - Nuance faciale Abattis H - Roi de théâtre - Placé par le maître I - Fait le rat J - Donc à payer Agripper K - Patrie d'Abraham Lieu de vieilles noces Objet de jeu d'enfant L - Mimosas réactifs

Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

16h30 : Strawberry Shortcake 16h45 : Hanan Imraa 17h15 : Moutâat El-Maida 17h40 : Tadje El-Qoraan 18h00 : Journal télévisé 18h20 : El-Moustahlique 18h55 : Aâsaad El Waraq 20h00 : Journal télévisé 20h50 : Fi qalab el moukhadirat 22h00 : Urgence 22h45 : Master sport 00h00 : Journal télévisé

Malgré la perte cruelle de Prentiss, les membres de la brigade voient d'un bon oeil la nomination de Seaver à son poste. De son côté, Hotch se lance à la recherche d'un nouveau profiler. Pendant ce temps, l'équipe se rend à Portland, dans l'Oregon, où elle a été appelée en renfort pour enquêter sur la mort de deux hommes. La police locale pense que les deux cas sont liés, qu'ils ont le même auteur et qu'il s'agit vraisemblablement de l'oeuvre d'un gang. Mais Hotch a un autre avis sur la question. L'enquêteur est persuadé qu'ils ont affaire à un seul suspect, qui selon toute évidence, est atteint de schizophrénie...

05:00 : EuroNews 05:45 : Ludo 07:20 : Ludo vacances 10:05 : 3e séance 10:13 : Consomag 10:15 : Plus belle la vie 11:50 : Météo 11:55 : Midi en France 12:40 : Keno 12:45 : En course sur France 3 13:05 : Inspecteur Derrick 13:55 : Questions au gouvernement 15:10 : Nous nous sommes tant aimés 15:45 : Culturebox 15:50 : Slam 16:20 : Un livre, un jour 16:30 : Des chiffres et des lettres 17:05 : Questions pour un champion 17:40 : Météo des plages 19:00 : Tout le sport 19:10 : Plus belle la vie 19:35 : Des racines et des ailes 21:20 : Une histoire épique 21:25 : Soir 3 21:50 : Ces gens qui nous sauvent

Après quarante jours de course, il ne reste plus que trois équipes en compétition. Pour cette demi-finale, elles se rendent dans un royaume enclavé dans l'Afrique du Sud, le Lesotho. C'est un pays montagneux, tout son territoire étant situé au-dessus de 1300 m d'altitude, et la plupart des villages n'ont ni eau ni électricité. Les candidats vont y vivre des heures intenses, notamment lors de l'épreuve la plus incroyable de «Pékin Express» : une descente en rappel le long d'une chute d'eau de 240 mètres de haut.

05:40 : Les Parent 06:00 : Oggy et les cafards 06:10 : Oggy et les cafards 06:15 : Oggy et les cafards 06:25 : Ovni 06:35 : Raymond 06:45 : Raymond 06:50 : Défis extrêmes : la tournée mondiale 07:10 : Gawayn 07:25 : Desperate Housewives 08:50 : Desperate Housewives 11:05 : Les Guignols de l'info 11:15 : Mon oncle Charlie 11:40 : Infos midi 11:55 : Zapping 12:05Comme un poisson dans l'eau 13:05 : Tennis 17:10 : Album de la semaine 17:15 : La vie secrète des jeunes 17:20 : Groland.con 17:45 : Le JT de Canal+ 18:05 : Le grand journal 19:00 : Les Guignols de l'info 19:15 : Le grand journal, la suite 19:50 : Bliss 20:40 : Tee Shirt Stories 22:40 : Comme les 5 doigts de la main

06:40 : Pocoyo 06:40 :Télé-achat 06:45 Charlotte aux Fraises 07:10 Le manège enchanté 08:40 :Flipper 07:20 Le manège enchanté 09:30 :Flipper 07:35 : Barbapapa 10:20 :Les sorciers Waverly 08:05 Chico Chicade Boumba Place School Pepper 08:10 Lessorciers Schtroumpfs 10:45 :Les de Waverly 08:40 : Lou ! Place 08:50 : Lou ! 11:10 :Sonny 09:00 Météo 08:05 M6 boutique 11:35 :Sonny 09:05 Summerland 12:25 :American Dad ! 09:45 : La petite maison dans la 12:50 American Dad ! prairie 13:15 :Stargate 12:45 Le 12.45SG-1 12:00 Scènes SG-1 de ménages 14:00 :Stargate 12:40 : Météo 14:45 Stargate SG-1 12:45 : Victoire Bonnot 15:35 :Tellement 14:30 C'est ma vrai vie 16:30 Pékin express carnet 19:00 :Les dossiers de :«Vis de voyage ma vie» : la quotidienne 16:35 : Un dîner presque parfait 19:35 :Friends 17:45 100% Mag 18:45 19.45 nous quatre, Cardinal 20:35 :ALe 19:05 : Scènes de ménages ! 19:45 : Pékin express, la route 22:15 Les quatre des grands fauvesCharlots mousquetaires 22:30 : Albert et Charlene

BALANCE

B LI E R

Vous vous sentirez mal sur cette affaire, heureusement votre moral est bon. Ce qui vous permet de bien négocier une transaction longue et périlleuse. Vous ressentirez ce surcroît d'énergie dépensée mais vous éprouverez beaucoup de satisfaction.

Ne laissez pas vos affaires professionnelles ou financières prendre le pas sur vos désirs personnels. C'est le moment de réorganiser vos priorités. N'hésitez pas à donner toute votre énergie à vos affaires personnelles.

SCORPION

15h00 : Azizi El-Mouchahid

Ne vous entêtez pas obstinément. La persévérance est une qualité, certes, mais il faut aussi, de temps à autre, lâcher du lest pour parvenir à ses fins. Le principal est de toujours garder l'espoir et forcément un jour on est récompensé de sa patience.

SAGITAIRE

13h40 : Louiza Fernanda

Votre opinion personnelle compte énormément pour quelqu'un qui vous admire beaucoup. Les relations tendues jusque-là vont très nettement s'améliorer. Votre attitude réservée peut surprendre mais les sentiments restent forts. Vous convainquerez facilement.-

Tout ce que vous toucherez va vous réussir car la chance est avec vous maintenant. Certaines réponses utiles aux questions intimes que vous vous posez depuis longtemps pourraient vous apparaître subitement.

Vous pourriez bien avoir un emploi du temps chargé de rendez-vous. Vous aurez des délais à respecter ou des horaires à ne pas dépasser. Ces nombreuses sorties ou réceptions pourraient bien vous mettre sur les genoux aussi prenez le temps de bien vous reposer.

CAPRICORNE

13h00 : Journal télévisé

VERSEAU

12h35 : Rahalat bahria

Ne vous laissez pas aller aux lamentations, plaie d'argent n'est pas mortelle. Les notes et les factures n'arrivent pas toujours au bon moment. Armez-vous de patience. Vous recevrez bientôt des nouvelles intéressantes qui sauront combler durablement votre impatience.

Vous saurez utiliser intelligemment l'occasion de vous rapprocher de quelqu'un qui vous est proche. Vous saurez restaurer des liens devenus fragiles et votre mutuelle compréhension vous apportera des sensations fortes bien agréables. Vous savez que votre honnêteté affective et sentimentale n'est pas à mettre en cause. Faites-le entendre bien haut sans attendre. La sincérité paye toujours de retour. On vous saura gré de votre franchise. Une personne pense très sérieusement à vos finances en ce moment.

POISSON

11h35 : Nadi Fouroussia

Il vaudrait mieux planifier à l'avance vos réunions entre amis. Organisez-vous sérieusement. Inviter vos amis à venir avec de nouvelles personnes et vous ferez ainsi des rencontres intéressantes qui pourraient transformer votre vie affective.

Vous faites preuve d'impatience et vous savez pourtant qu'il est inutile de brûler les étapes. Un événement déterminant pourrait bouleverser un emploi du temps déjà chargé mais vous pourrez respecter tous vos engagements.

TAUREAU

11h15 : Nemour El-Abiadhe

HOROSCOPE

GEMEAUX

10h50 : Moughamarat Farid

08:05 : Dans quelle éta-gère 08:10 : Des jours et des vies 08:35 : Amour, gloire et beauté 08:55 : C'est au programme 09:55 : Motus 10:30 : Les Z'amours 11:00 : Tout le monde veut prendre sa place 11:55 : Soyons clairs avec la retraite 12:50 : Consomag 13:00 : Toute une histoire 14:10 : Comment ça va bien ! 15:15 : Le Renard 16:10 : Côté Match 16:15 : En toutes lettres 16:55 : On n'demande qu'à en rire 17:55 : N'oubliez pas les paroles 18:46 : Et si on changeait le monde 18:50 : Soyons clairs avec la retraite 19:00 : Journal 19:35 : Le repaire de la vouivre 20:25 : Le repaire de la vouivre 21:15 : Plein 2 ciné 21:25 : Une maison peut en cacher une autre 22:15 : Une maison peut en cacher une autre

CANCER

10h00 : Dhil imra-a

05:30 : TFou 10:05 : Dirty Sexy Money 10:55 : Petits plats en équilibre 11:00 : Les douze coups de midi 11:50 : L'affiche du jour 12:00 : Journal 12:40 : Petits plats en équilibre 12:50 : Météo des plages 12:55 : Julie Lescaut 14:35 : Le journal de Meg 15:25 : Le journal de Meg 16:15 : Le journal de Meg 17:20 : Une famille en or 18:00 : Le juste prix 18:50 : Impossible n'est pas français 18:55 : Météo 19:00 : Journal 19:30 : C'est ma Terre 19:35 : Météo 19:45 : Esprits criminels 20:30 : Esprits criminels 21:20 : Esprits criminels 22:15 : FlashForward

LION

07h15 : Sabah El Khaïr

Vous désespérez à tort de l'opinion personnelle de quelqu'un que vous admirez beaucoup. Les bonnes relations que vous avez eues jusque-là vont encore s'améliorer. Votre attitude enjouée peut aider car les sentiments restent forts. Vous vous en sortez facilement.

VIERG E

07h00 : Journal télévisé

23

HORAIRES DES PRIÈRES

M ERCREDI

Ensoleillé 33°-19°

El-Fedjr 03h40 El-Dohr 12h50 El-Assar 16h41 El-Maghreb 20h10 El-Icha’a 21h58

LE SAVIEZ-VOUS ?

LES NOUVELLES ARMOIRIES DE KATE MIDDLETON D'origine roturière, la famille Middleton ne possédait pas d'armoiries spécifiques nécessaires pour épouser un membre de la famille royale britannique. Michael Middleton, le père de Kate, a donc fait une demande de création auprès du College of arms, institution en charge d'octroyer les armoiries au Royaume-Uni.Le 19 avril 2011, les armes des Middleton, qui vont notamment orner le programme du mariage, furent officialisées.Chaque élément a été choisi pour sa symbolique :

- la division symétrique du blason correspond à ce que signifie une partie du patronyme : middle signifie "le milieu"- les teintes bleues et rouges correspondent aux couleurs principales de l'Union Jack ( agrémenté du blanc représentant des montagnes ) - le chêne pour le Berkshire, région où Kate a été élevée - les trois glands dessinés au bout de chaque rameau pour les trois enfants du couple Middleton - le chevron qui est de couleur or pour le nom de jeune fille de Carole

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Middleton (Goldsmith, or en anglais). - les cotices blanches qui accompagnent le chevron pour les montagnes du parc national anglais de Lake District, où la famille Middleton aime se rendre. Comme c'est la tradition, les armes sont utilisables par l'ensemble de la famille Middleton. Le blason de Kate correspond au blason de son père présenté dans un écu féminin, le ruban bleu symbolisant le fait que la jeune femme n'est pas encore mariée.


BALLE AU CENTRE

CYCLISME, UN ART DE VIVRE… Par ALI BOUACIDA

T

imidement, on reprend le Tour d'Algérie dans une ambiance empreinte de grande nostalgie. Nous ne le dirons jamais assez, le cyclisme est beaucoup plus qu'un sport, une philosophie où l'athlète est seul face à l'effort gigantesque qu'il doit fournir pour se dépasser. Et justement, toute la particularité de cette discipline réside dans la capacité du coureur à franchir ses propres limites, défier sa propre résistance, afin de «grandir dans sa propre estime», comme l'écrivit un journaliste sportif des années de braise. Cette édition qui revient cette année est considérée plus comme un essai que comme une reprise puisqu'elle est limitée dans le temps et dans l'espace contrairement aux formidables épopées de ces années vertes où la fête durait un mois. Mais ne faisons pas la fine bouche, ces libellules qui traversent les paysages déjà jaunies par le soleil d'été, c'est déjà une victoire annonciatrice peut-être d'autres tours, plus longs comme au bon vieux temps. Si dans d'autres pays —la France, l'Italie et l'Espagne— le tour cycliste et devenu une tradition bien ancrée, chez nous, il a quand même réussi à devenir incontournable avant de sombrer dans l'oubli. Nous nous remémorons ces grands moments de liesse quand la caravane arrivait dans une ville du pays profond lors de ces années quatre-vingts quand le cyclisme était à son apogée. Nous recevions d'illustres athlètes étrangers et les nôtres leur tenaient tête avec brio. Il nous souvient avoir vu le jeune Benzine coiffer à l'arrivée un Italien plutôt costaud… Il nous souvient… Mais trêve de nostalgie ! Soyons réalistes : le cyclisme a connu une formidable régression et comme par un accord tacite national, il n'y en a plus que pour le foot. Quel est le club qui peut se targuer de posséder sa section cycliste ? Il y a de l'impudeur à entendre ces présidents de club annoncer triomphalement qu'ils s'apprêtent à injecter des milliards pour recruter un footballeur alors que les autres disciplines dont le cyclisme ont disparu de leurs organigrammes. Le cyclisme, on n'en parle pas sauf à l'occasion quand un petit tour vient nous donner l'illusion que c'est reparti. La véritable relance est une affaire de décision de toutes les autorités sportives, à commencer par la FAC qui, nous dit-on, connaît de graves turbulences. Il devient urgent de réhabiliter la discipline : le cyclisme bien pratiqué dans tout le pays et dans tous les clubs contribuera énormément à l'épanouissement d'une jeunesse sevrée de sport. Parce que le cyclisme, c'est plus qu'un sport, un art de vivre. De bien vivre. A. B.

Maracana N°1460 — Mercredi 29 Juin 2011

L’entraîneur, ce dindon de la farce ILS SONT 24 À ÊTRE LIMOGÉS…

24

Rendez-vous le 2 juillet MJS-Présidents de clu b

La direction générale

des sports au niveau du la Jeunesse et des Sport ministère de Ligues 1 et 2 à une au s a convié les présidents de club de tre séance de travail afin point toutes les mesur de mettre au re de prise en charge es prises par les pouvoirs publics en matièet d’a cco mp agnement dans le pro du professionnalisme. cessus eu lieu en deux journé Il est à signaler que la dernière réunion a es, lundi 20 et mardi 21 juin derniers.

A l’exception de l’ASO, du CRB et de l’USMH tous les clubs professionnels de Ligue 1 ont procédé à un ou plusieurs changements d’entraîneur au cours de cette saison. Au soir de la 26ème journée, 24 entraîneurs ont été priés de prendre la porte de sortie. Le record de changements est à mettre à l’actif du CABBA, de l’ESS, et de la JSK, lesquels sont à leur 4ème entraîneur. Mouassa, Belkacem et Lozano pour Bordj Bou Arréridj, Solinas Dellacasa et Hadj Mansour pour les Sétifiens, Geiger, Bouhellal et Belhout pour les Kabyles. La

valse continue… Menad (JSMB), Chérif El-Ouazzani (MCO), Alain Michel (MCA), Saâdi (USMA), Zemmamta, Tebib, Djelloul (ASK), Bouali, Henkouche (WAT), Malek, Bira (MCEE), Assas, Iaïche (USMB)… et la saison n’est pas encore à son terme. 24 entraîneurs limogés ou remerciés ! Dépourvue de statut particulier, la corporation des entraîneurs de football estelle victime ou coupable des mauvais résultats ? Face au vide juridique, l’entraîneur est devenu le fusible par excellence et le dindon de la farce du professionnalisme !

La lettre de libération de Hezil est-elle valable ?

BENZAR TI agressé CLUB AFRICAIN

Rien ne va plus au Club Africain. Après le président du club tunisien, Jamel Atrous, agressé verbalement par des supporters furieux après la défaite contre l’Espérance de Tunis (2-1), à Radès, dans le cadre de la 22e journée de la Ligue 1, c’est l’entraîneur du CA qui a été pris à partie. Lors de la dernière séance d’entraînement, trois supporters ont agressé le coach Faouzi Benzarti, rapporte Shems FM.

DAVID VILLA, c’est 200 millions !

Lucas, c’est 80 millions ? Cavani, c’est 100 millions ? Bah David Villa, c’est 200 millions d’euros ! Boom. Le FC Barcelone a gentiment rembarré Chelsea qui avait formulé une offre de 30 millions d’euros pour enrôler le buteur espagnole. Proposition retournée poliment : pour arracher l’ancien joueur de Valence, il faudra débourser 200 millions d’euros, soit le montant de sa clause libératoire. Même s’ils ont besoin d’argent pour se payer la doublette FabregasSanchez, environ 90 millions les deux, les Catalans n’entendent donc pas brader leur attaquant aux 23 buts la saison dernière. Chelsea devra se contenter de son Fernando Torres à seulement 58 millions d’euros.

Le joueur du MSP Batna, Okba Hezil, qui vient de parapher un contrat avec la JSK, risque de ne pas endosser le maillot du club kabyle. En effet, signataire au MSPB jusqu’en 2012, il était soumis à libération. Cette libération devait être signée par le directeur général de la société sportive MSPB et non pas le président du club sportif amateur. Selon les nouveaux textes portant professionnalisme, le joueur en question aurait même payé la somme de 2 millions de dinars pour être libéré. Maintenant, la question qui se pose est : où iront les 2 millions de dinars, dans le compte de la SSPA ou celui du CSA ?

Guti recadre Cristiano Ronaldo

Il est parti du Real sans grande fête en son honneur. Guti a passé 16 ans au Real, mais regrette un départ «froid», sans qu’on lui offre l’occasion de faire ses adieux aux supporters. A Besiktas, il a connu des premiers mois difficiles. S’adapter au jeu de la Süper Lig et à la culture turque n’a rien d’une ballade sur le Bosphore, surtout après avoir passé toute sa vie dans son cocon madrilène. L’ex-international espagnol garde un œil attentif sur l’actualité du Real Madrid, et n’a pas manqué les sympathiques clasicos de fin de saison, et le rôle des leaders Messi et Cristiano Ronaldo. «Ronaldo est un grand joueur, déterminant dans beaucoup de matches. Ce qui se passe, c’est que dans les matches importants, il n’a pas été déterminant, à l’inverse de Messi. Les cracks sont ceux qui répondent présent dans les matches de haut niveau», a-t-il déclaré. Ronaldo n’aurait-il pas poussé Guti vers la sortie ?

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1460 date 29-06-2011  

maracanafoot1460 date 29-06-2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you