Page 1

Y aurat-il un e 23 ? BENCHIKHA A

PRÉFÉRÉ RETENIR 22 JOUEURS

Une 1 pour Doukha, Soudani et Ferradj re

www.maracanafoot.com

N° 1422 du Lundi 16 Mai 2011

Opération sauvetage face au CRB O :

MATMOUR, GUEDIOURA ET KADIR DE NOUVEAU AVEC LES VERTS

10DA

APRÈS

DEUX DÉFAITES CONSÉCUTIVES

USSALAH

«Nous avons intérêt à nous ressaisir»

EL ORFI :

«C’est un match qu’on ne doit pas rater» LIGUE DES CHAMPIONS D'AFRIQUE (PHASE DES POULES)

ASC Diaraf du Sénégal, adversaire des Canaris 8

ES

DE FINALE DE LA COUPE DE LA

CAF

n L’ aller au Sénégal, les 27, 28 ou 29 mai n Le match retour, les 11, 12 ou 13 juin à Tizi Ouzou

JSMB

BOUSSEKINE : «Les objectifs sont compromis» Il serait en pole position pour succéder à Menad BOUALI : «Oui, j’ai donné mon accord de principe»

USMH

Ahly, EST, WAC ou FC Simba pour le MCA

MOKDAD : «Ma blessure nécessite un repos de 2 ou 3 jours seulement» CRB

On prépare «Je suis prêt à sereinement rempiler la JSK

BOUMECHERA

LA DOMICILIATION, LE CASSE-TÊTE DE LA SAISON PROCHAINE

USMA

Renard en sursis


02

LIGUE 1

OUSSALAH : «Nous avons intérêt à nous ressaisir» Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

g Entretien réalisé par SAÏD ABERKANE

Le latéral gauche des Canaris, l’enfant de Yemma Gouraya, en l’occurrence Nassim Oussalah, estime que son équipe a raté une fois de plus les trois points. Il affirme aussi que ce deuxième revers concédé face à l’USM Annaba est difficile à avaler, mais que cela ne doit en aucun cas dire qu’ils doivent s’arrêter là, le championnat étant encore long et la JSK ayant toujours un bon coup à jouer. Un autre faux pas à l’extérieur face à l’USM Annaba après celui de l’ASK. Vos impressions ? Je pense que le match était à notre portée, au vu de la physionomie de la rencontre. Notre adversaire était bien en place et s’est créé pas mal d’occasions. Nous, de notre côté, on a manqué d’intelligence dans le placement, et encore une fois, on a usé trop de balles aériennes lors de ce match, et on a manqué de concentration. Donc, votre équipe a usé de trop de balles aériennes. Ne pensez-vous pas que cela a facilité la tâche à l’adversaire ? Vous savez, quand les défenseurs sont pressés par les attaquants adverses, c’est tout à fait normal qu’ils usent de balles aériennes, surtout lorsqu’ils ne trouvent

pas d’appuis de la par de leurs camarades, mais dès qu’on a essayé de poser le ballon, on s’est créé des occasions. Cela dit, ce n’est pas une solution que de balancer des balles à l’aveuglette, mais parfois, il est nécessaire de mettre le ballon dans le dos de l’adversaire, dans l’optique de marquer. Vous savez, notre problème est qu’il faudrait jouer vite et ne pas laisser l’adversaire se replier et se replacer. C’est ça qui nous pose des problèmes, parce que lorsqu’on se retrouve avec une défense renforcée, avec deux rideaux défensifs, il faudrait acculer les joueurs adverses dans leur camp.

A 24h seulement de votre match de mise à jour face au CRB, pensezvous que vous serez au rendez-vous pour revenir avec la victoire ? Je pense qu’on s’est préparé pour attaquer la suite du parcours en force. Je crois qu’on est tous animés d’une volonté de fer pour revenir en force en championnat. Donc, cette fois-ci, l’erreur n’est pas permise pour nous. Nous sommes tous conscients de la lourde tâche qui nous attend, et on saura comment y procéder pour refaire surface et repartir du bon pied. Moi et mes coéquipiers sommes animés d’une grande volonté, et le bon état d’esprit qui règne au sein du groupe, plaide pour un retour en force de la JSK. Ce match qui nous attend demain est très important pour nous, on n’a pas le droit à l’erreur. Seule les trois points nous intéressent, et on fera tout ce qui est de notre possible pour les ramener. On jouera à l’extérieur, on doit donc donner le maximum pour retrouver notre dynamique.

Comment s’annonce pour vous cette rencontre ? La partie en elle-même s’annonce d’avance difficile pour les deux équipes pas seulement pour nous. C’est un match comme les autres, alors on n’a pas le droit à l’erreur, et c’est dans nos cordes, même si en joue à l’extérieur. On doit cravacher dur. nous ferons tout pour arracher la victoire. Mais, de leur coté, les Belouizdadis aussi ne jurent que par la victoire… On sait très bien que notre adversaire a, dans ce championnat, un objectif, à savoir une place parmi les trois premiers, mais nous aussi, on veut bien aller le plus loin possible dans cette compétition qui est passionnante. Certes, cela va être très disputé, mais on saura comment venir à bout de cette coriace équipe du CR Belouizdad, demain au stade du 20 Août.

Croyez-vous qu’une place parmi le trio de tête est jouable pour votre équipe? Tant qu’il reste des matches à disputer, nos chances demeurent intactes pour occuper une meilleure place. C’est vrai, ça va être très difficile devant l’USMH, l’ESS, et la JSMB, mais en football, rien n’est impossible, et nous, les joueurs, on doit travailler d’arrache-pied et être concentrés sur tous les matches qui nous restent, pour renouer avec d’autres résultats positifs ; on croit de plus en plus en nos chances. Nous sommes très optimistes et même confiants quant à nos possibilités de réussir ce pari. Entretien réalisé par S. A.

RÉAGIR ET VITE !

APRÈS LES DEUX REVERS CONSÉCUTIFS Les Kabyles qui restent sur une deuxième défaite de suite subie, avant-hier face à l’USM Annaba, pour le compte de la 22ème journée du championnat, vont reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui afin de préparer le prochain match contre le Chabab Riadhi de Belouizdad, dans le cadre de la mise à jour de la 18ème journée, au stade du 20-Août.

E

n effet, le coach, Rachid Belhout, devrait faire le point avec ses joueurs. Il devrait leur demander d’oublier définitivement les deux revers concédés face, respectivement, à l’ASK et l’USMAn et penser beaucoup plus au prochain match qui sera certainement palpitant et aussi très difficile. L’entraîneur en chef de la JSK ne veut en aucun cas que ses joueurs se démobilisent. Au contraire, ils doivent mettre aux oubliettes le passé et cravacher dur à l’avenir pour être au top. Ainsi, il les a mis devant leur responsabilité, les exhortant à rester solidaires, lui qui a toujours accordé une importance particulière à l’esprit de groupe. En abondant dans le même sens, le kiné du club qui est aussi le préparateur physique, Guillou, a demandé aux joueurs de maintenir leur forme et continuer à travailler avec la même hargne de gagner. Car si la JSK se porte bien, c’est grâce aux efforts déployés par tout le groupe. D’autant plus qu’il vise à terminer le championnat en force pour rendre le sourire à son public. Les Jaune et Vert sont appelés à

Annaba, avant-hier face à l’USM An, au stade de 19 Mai 1956, le coach Rachid Belhout a accordé une journée de repos à ses capés afin de récupérer des efforts fournis. Les camarades de Belkacem Remache reprendront donc aujourd’hui le chemin des entraînements. Les joueurs Kabyles reprendront du service cet après-midi avec un moral à plat. Mais toutefois, ils doivent se retrousser les manches pour peaufiner leur préparation en vue des prochaines échéances qui attendent l’équipe. La dernière rencontre contre l’USM An ayant mis à nu les carences de l’équipe, le coach doit apporter certains correctifs en prévision de la prochaine rencontre face au CRB au stade du 20-Août.

Les supporters sceptiques

oublier complètement les moments difficiles passés.

Oublions tout et repartons du bon pied !

On peut dire qu’il y a eu plus de peur que de mal, personne n’a été affecté par cette deuxième défaite de suite. On est juste au début de cette manche retour du championnat, qui est encore long. «Il ne faut pas oublier qu’on a joué à l’extérieur. Mais une chose est sûre, au vu de la préparation qu’on a effectuée, les résultats vont suivre. Qu’on nous laisse seulement travailler», nous dira-t-on. C’est dire que les supporters sont en colère contre leur équipe ; les dirigeants, par contre, semblent atten-

tifs et patients vis-à-vis du staff technique et des joueurs : «On a perdu contre l’AS Khroub et l’USM An, ce n’est pas la fin du monde ; cela ne veut pas dire qu’on risque de perdre notre place sur le podium. Le chemin est encore long et la JSK a tous les moyens pour pouvoir renverser la vapeur.» Après cette deuxième défaite consécutive que certains observateurs sportifs ont perçu sous un autre angle, les joueurs et leur entraîneur semblent avoir déjà oublié ces deux revers et se préparent pour le prochain rendez-vous qui les attend à Alger face au CRB. Là, on peut dire que les choses sérieuses vont commencer, à moins que…

Reprise aujourd’hui

Après leur deuxième faux pas enregistré à

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

«Avec ces deux revers enregistrés, je ne vois pas comment notre équipe s’en sortira, et aussi comment on pourra battre le CR Belouizdad», affirme un supporter dépité par les deux résultats négatifs des camarades de Sofiane Khellili. Toujours est-il que les poulains de Belhout sont dos au mur. Un autre faux pas signifiera l’implosion de l’équipe. L’environnement hostile qui s’est créé après ces revers des Kabyles, en ce moment, pourrait se percuter négativement sur le rendement de l’équipe demain face au CRB, au stade du 20-Août. C’est donc avec un moral diminué que les Kabyles vont reprendre les entraînements aujourd’hui afin de préparer cette prochaine sortie. S. A.


LIGUE 1

03

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

Opération rachat face au CRB APRÈS

DEUX DÉFAITES CONSÉCUTIVES

g Par MUSTAPHA LARFI

Les Canaris continueront leur marathon de rencontres, en se déplaçant au stade du 20 Août pour croiser le fer avec les poulains de Gamondi, demain. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Kabyles n’auront d’autre choix au cours de cette rencontre que de glaner les trois points mis en jeu.

BELHOUT REMOBILISE SES TROUPES

E

n effet, ils sont dans l’obligation de réaliser un bon résultat s’ils veulent garder leurs chances intactes pour la suite du championnat. C’est ce que sait très bien le premier responsable de la barre technique, Rachid Belhout. Ce dernier compte énormément sur la volonté de ses poulains pour mettre fin à la série des mauvais résultats. En dépit de la difficulté de la mission, les Canaris sont capables de revenir en force, à condition qu’ils retrouvent leur meilleur niveau et d’être concentrés tout au long de la rencontre. Une chose est sûre, c’est que les camarades de Hamiti ne lésineront pas sur les efforts pour revenir avec un bon résultat afin d’éviter au club de vivre des moments difficiles à la fin l’exercice en cours.

Oublier l’ASK et l’USMAn

Afin de réaliser un bon résultat au cours de cette rencontre, les poulains de Belhout doivent vite oublier les deux derniers faux pas concédés respectivement face à l’ASK et l’USMAn. En effet, ils doivent être carrément concentrés sur le match de demain s’ils veulent revenir avec un bon résultat et mettre fin à la série de 2 défaites consécutives enregistrées lors des deux sorties.

Le CRB est une équipe difficile à manier, mais...

Ce n’est un secret pour personne, les Rouge et Blanc de la capitale sont en train de réaliser un excellent parcours en championnat ; cependant, battre

cette équipe par les camarades de Hamiti n’est pas de l’impossible. En effet, les Canaris sont parvenus l’année passée à battre cette équipe au stade du 20 Août pour le compte de

la coupe d’Algérie. Cette saison, ils ont battu le CRB sur un score lourd pour le match de coupe (4-2). Cela prouve que les poulains de Belhout son capables de battre n’importe

quelle équipe, et il suffît juste de croire en leurs capacités en jouant de la même manière que la coupe d’Algérie qu’ils ont remportée brillamment. M. L.

Est-ce déjà les vacances ?

Comme tout le monde le sait, les Canaris se sont inclinés avant-hier lors de la rencontre de la mise à jour qui les a opposés à l’USMAn, pour le compte de la mise à jour du calendrier sur le score de 2 buts à 1. C’est la seconde défaite consécutive pour les poulains de Belhout, après celle enregistrée face à l’ASK. Une défaite amère pour les poulains de Belhout, qui pourtant ont bien joué au cours de ce match, en menaçant la défense de l’ USMAn qui a tenu le coup et qui a réussi à remporter le gain du match en fin de compte. D’ailleurs, Berchiche and co se sont créé pas mal d’occasions qu’ils pouvaient transformer en buts. Or, la chance n’était pas de leur côté et Hamiti et ses camarades n’ont pas pu revenir avec un résultat probant. Cela veut tout simplement dire que les Canaris auraient dû revenir avec

un meilleur résultat. Cependant, la fatigue a joué aussi un mauvais rôle au club phare de Kabylie, ce dernier ayant joué plusieurs rencontres en un laps de temps très court. En résumé, les Canaris n’ont pas démérité et avec un peu de chance ils auraient dû glaner au moins un point ; toutefois, le championnat est encore long et la bande à Belhout pourra se racheter lors des prochains rendrez-vous.

La coupe d’Algérie a déconcentré les joueurs

En plus de la fatigue chez les joueurs, qui ont fourni de gros efforts lors des dernières semaines dans les différentes compétitions qu’ils ont disputées, la coupe d’Algérie qu’ils ont déjà remportée il y a quelques jours a quelque peu

joué un mauvais tour pour les camarades de Berrefane. Ces derniers ont un peu perdu de leur concentration et les nombreuses occasions ratées lors des deux dernières rencontres en sont la meilleure preuve. C’est ce qu’a même reconnu l’attaquant Younes qui, lors d’une déclaration, a avoué que les joueurs doivent vite oublier ce trophée et se concentrer jusqu'à la fin de la saison pour pouvoir espérer terminer la saison sur une bonne note. En résumé, les Canaris seront appelés a être plus concentrés lors des prochains rendez-vous à partir du match de demain qui les opposera aux Rouge et Blanc de la capitale, dans une rencontre qui sera très importante pour les deux équipes. M. L.

En dépit des deux dernières défaites enregistrées par les camarades d’El Orfi, Rachid Belhout trouvera certainement les mots qu’il faut pour mobiliser ses joueurs. En d’autres termes, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert fera tout son possible pour que son équipe renoue avec les victoires. Après avoir réussi son premier pari en poussant l’équipe à réaliser d’excellents résultats, il trouvera certainement les solutions pour que l’équipe revienne en force et termine la saison dans une position confortable et pourquoi pas renouer avec la compétition de la champions league africaine la saison prochaine. M. L.

EL ORFI : «C’est un match qu’on ne doit pas rater» Pour le milieu de terrain El Orfi, la rencontre qui les opposera au CRB sera très difficile ; toutefois, il promet que son équipe réagira et fera tout son possible pour glaner les trois points de la rencontre

Qu’avez-vous à dire sur ce nouveau faux pas enregistré face à l’USMAn ? Croyez-moi que nous sommes très déçus par cette défaite. Nous étions animés d’une grande volonté pour revenir avec un bon résultat, toutefois on a commis des erreurs qui nous ont coûté très

cher. On doit vite oublier ce faux pas et préparer le prochain match qui nous opposera au CRB

Ne craignez-vous pas que cette nouvelle défaite risque d’influer négativement sur le moral des joueurs ? Certes, c’est toujours très difficile de digérer une défaite, toutefois il ne sert à rien de revenir en arrière. Le championnat est encore long et on doit engranger le maximum de points lors des matchs restants à partir de celui qui nous opposera au CRB Et comment se présente pour vous cette rencontre ? C’est un match qui sera très difficile pour les deux équipes. Ce genre de derby

se joue sur de petits détails et la moindre erreur coûtera cher. Pour cette raison, on doit être très concentrés afin de revenir avec un bon résultat et procurer de la joie à nos supporters.

Le CRB a réussi à repartir avec un point lors du match aller et affiche une belle forme ces derniers temps… On s’en fout carrément des affaires de notre adversaire. Tout ce qui nous intéresse, c’est de bien nous préparer pour la rencontre et de réaliser un bon résultat lors de ce match. Mais vous n’avez pas assez de temps pour préparer le match… On n’a pas le choix. On

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

doit respecter la programmation, malgré que cette dernière nous a causé de la fatigue vu les nombreuses rencontres qu’on a disputées. En tous les cas, nous sommes prêts à relever le défi et à réaliser un bon résultat lors de cette rencontre

Et qu’avez vous à dire à vos supporters ? Je saisis cette occasion pour leur demander pardon pour les deux rencontres qu’on a perdues. Je souhaite qu’ils seront en masse au 20 Août pour nous soutenir. Je leur promets qu’on fera l’impossible pour réaliser un bon résultat et leur procurer de la joie au coup de sifflet final. Entretien réalisé par Mustapha Larfi


04

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

ASC Diaraf du Sénégal, adversaire des Canaris 8

ES

HADDADA AU SIFFLET FACE AU CRB

La Commission d’arbitrage a désigné les arbitres devant officier le match qui va opposer le CR Belouizdad à la JS Kabylie, pour le compte de la mise à jour du calendrier du championnat national de Ligue 1 professionnelle (18e journée). C’est Haddada qui est désigné comme directeur de jeu, et il sera assisté par Kentache et Guidou. Quant au quatrième arbitre, la Commission d’arbitrage a désigné Bouali.

TEDJAR DE RETOUR, UN ATOUT DE TAILLE POUR LES KABYLES

La formation-phare de la Kabylie, qui a croisé le fer, avanthier, avec l’USM Annaba, a une nouvelle fois trébuché en s’inclinant sur le score de deux buts à un. Saâd Tedjar, le milieu offensif des Jaune et Vert, qui souffre d’une élongation au niveau de la cuisse, est désormais rétabli et il est prêt à retrouver les terrains et la compétition. Belhout, qui a ménagé son joueur face aux Annabis, pourra compter sur ses services, demain mardi face au CR Belouizdad, un match comptant pour la mise à jour du calendrier du championnat national de Ligue 1 professionnelle (18e journée). Le retour du milieu offensif est un atout de taille pour les Kabyles. Tedjar sera certainement titularisé d’entrée face aux gars de Laâqiba, et sera associé à Sofiane Younes dans l’animation de jeu et seront tous deux appelés à alimenter les attaquants par de bons ballons de but. Le retour de Tedjar ne fera que du bien et au staff technique et aux joueurs, et ce, vu son poids. A. M.

LIGUE 1

DE FINALE DE LA COUPE DE LA

CAF

g Par AOMAR MOUSSI

La formation-phare de la Kabylie croisera le fer en huitièmes de finale de coupe de la CAF, avec le représentant du football sénégalais, l’ASC Diaraf. Le tirage au sort a eu lieu hier au niveau du siège de la CAF au Caire, la capitale égyptienne.

C

ette équipe sénégalaise a été écartée de la Ligue des champions africaine, par l’Espérance de Tunis. Reversé en coupe de la CAF, l’ASC Diaraf aura à en découdre avec une autre formation de l’Afrique du Nord, la JS Kabylie, qui a éliminé au précédent tour, le FC Missile du Gabon, en remontant le 3 à 0 du match aller avant de s’imposer aux tirs au but sur le score de 3 à 0.

L’ aller au Sénégal, les 27, 28 ou 29 mai

La manche aller se déroulera en terre sénégalaise vers la fin de ce mois de mai. La rencontre est prévue entre les 27, 28 ou 29 de ce mois. Les Kabyles,

qui sont en train de multiplier les matchs l’un derrière l’autre, n’auront pas le temps de souffler, puisqu’ils affronteront le 24 de ce mois le leader du championnat de Ligue 1 professionnelle l’ASO Chlef, pour le compte de la mise à jour du calendri-

Ziti toujours en stage avec l’EN U23

Le défenseur kabyle, Mohamed Khoutir Ziti, est toujours en regroupement avec la sélection nationale olympique que drive Azzeddine Aït Djoudi. Contrairement à son équipier Sofiane Khelili qui a été libéré par le coach national à la JSK, ce n’est pas le cas pour l’autre international espoir. Ziti a été retenu par Aït Djoudi pour le reste du stage.

Il a joué d’entrée face au Sénégal

Le coach national, qui a fait confiance à Ziti face au CRB lors du précédent match amical mardi passé, a de nouveau renouvelé sa confiance à ce joueur, avant-hier lors du second match amical, disputé contre la sélection des U23 du Sénégal. Ziti a été titularisé d’entrée et il est crédité d’une belle prestation face aux Sénégalais. Pour rappel, le match s’est achevé sur le score de parité de 0 à 0 entre les deux sélections.

Il fera l’impasse sur le match du CRB

Ziti, qui est toujours en regroupement avec la sélection nationale olympique, au centre sportif de Sidi Moussa, fera certainement l’impasse sur le prochain match que va livrer son équipe, ce mardi dans l’aprèsmidi au stade du 20-Août d’Alger contre le CR Belouizdad, pour le compte de la mise à jour du calendrier du championnat national de Ligue 1 professionnelle (18e journée). Aït Djoudi va certainement le garder dans le groupe, sachant que la sélection olympique aura à en découdre pour la seconde fois en amical avec son homologue du Sénégal ce mercredi, et ce, en prévision du match qui l’attend contre la Zambie au début du mois prochain, pour le compte des éliminatoires des jeux Olympiques de Londres qui auront lieu en 2012. L’arrière droit kabyle sera pour la troisième fois absent et manquera à la JSK, cette fois face au CRB, et ce, après avoir raté les deux derniers matchs contre respectivement l’AS Khroub et l’USM Annaba. A. M.

er (20e journée), avant de s’envoler au Sénégal, pour en découdre avec l’ASC Diaraf.

Le match retour, les 11, 12 ou 13 juin à Tizi Ouzou

Deux semaines après, les partenaires de Nassim Oussalah auront à recevoir leurs homologues de l’ASC Diaraf, pour le compte du match retour de ces 8es de finale de cette compétition continentale. Les Kabyles sont appelés à bien gérer leurs efforts en cette fin de saison, et ce, afin de pouvoir prendre le dessus sur cette

équipe sénégalaise et accéder à la phase des poules. Même si les dirigeants kabyles n’ont pas fixé comme objectif, cette compétition, mais, cela ne peut empêcher les joueurs de jouer leurs chances à fond, afin d’aller le plus loin possible. Cette équipe n’est vraiment pas un foudre de guerre, et il suffit aux Kabyles de bien négocier la manche aller, et ce, afin d’entrevoir le match retour dans de bonnes conditions, et se qualifier au finish à la phase des groupes. A. M.

ASSELAH «REMET» BERREFANE À SA PLACE… DE REMPLAÇANT

Depuis quelques matchs, le staff technique kabyle fait entière confiance au gardien Malik Asselah. Mourad Berrefane, qui a réussi dans un passé récent à prendre le dessus sur l’ex-sociétaire du NAHD, au point où il est devenu un titulaire indiscutable, est relégué ces derniers temps, au banc des remplaçants. Depuis cette rencontre de la demi-finale gagnée contre le MC Oran, Berrefane n’a plus gardé la cage de la JSK. Le match suivant, le coach des Canaris du Djurdjura a fait confiance à Malik Asselah. Ce dernier s’est distingué de fort belle manière en finale de Coupe d’Algérie remportée haut la main contre l’USM El Harrach. Asselah est de nouveau reconduit, face respectivement au FC Missile du Gabon en Coupe de la CAF, où il était l’homme du match en contribuant largement à la qualification de son équipe, en stoppant deux penalties, et en championnat contre l’AS Khroub et avant-hier face à l’USM Annaba. L’ex-portier du Nasr Hussein Dey multiplie donc les matchs au grand dam de son concurrent direct Mourad Berrefane, qui se contente désormais de suivre les rencontres, à partir du banc des remplaçants. En un mot, Asselah Malik a pu «remettre» à sa place de….remplaçant l’enfant de Béni Douala, Mourad Berrefane. Ce dernier parviendrat-il à détrôner Asselah de son poste de titulaire ? On le saura lors des prochaines sorties de la JSK, en commençant par celui qui va l’opposer ce mardi dans l’après-midi au stade du 20-Août au CR Belouizdad. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Ahly, ES Tunis WAC ou FC Simba pour le MCA LIGUE

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

DES

CHAMPIONS D'AFRIQUE (PHASE

DES POULES)

g Par MOUNIR BANKRAMI

Tous les observateurs s’accordent à dire qu’il s’agit là d’un groupe explosif. Et comme Maracana l’a déjà annoncé à maintes reprises, le Mouloudia d’Alger pourrait bien évoluer dans un groupe 100 % nord-africain.

D

ésormais, c’est chose faite puisque le représentant algérien dans cette prestigieuse africaine a hérité d'un groupe difficile (B) de la phase des poules, selon le tirage au sort effectué hier au siège de la Confédération africaine de football (CAF) au Caire (Egypte). Ainsi, les Vert et Rouge de la capitale évolueront aux côtés de deux géants du football africain à savoir le Ahly du Caire (Egypte), avec son palmarès impressionnant en dépit de son statut de l’équipe africaine du siècle, l'ES Tunis, qui est aussi le vainqueur du match barrage, prévu sur terrain neutre entre le club tanzanien du FC Simba et le WA Casablanca (Maroc). A première vue, la tâche des Mouloudéens s’annonce d’ores et déjà délicate même si cette grande compétition n’a jamais été l’objectif principal du doyen des clubs algériens. Cependant, le fait d’être aujourd’hui présent, figurant sur la liste des 8 meilleures équipes du continent, est déjà un acquis considérable pour la jeune formation mouloudéenne qui se doit de se battre

jusqu’au bout sans toutefois se poser trop de questions. Le premier match est prévu à Bologhine contre l’ES Tunis. Lors de la première journée de la phase des poules, prévue entre le 15 et le 17 juillet, le MC Alger accueillera l'ES Tunis alors que le Ahly du Caire recevra le vainqueur du match entre le FC Simba et le WAC. C’est pour dire que le hommes de l’entraîneur Noureddine Zekri n’auront même pas le temps de savourer leurs vacances au vu des dates annoncées par la Confédération africaine de football. Mais la bonne nouvelle est que le Championnat tunisien se terminera la fin du mois de juin, ce qui

05

fait entièrement les affaires du MCA puisque les joueurs de l’Espérance de Tunis n’auront même pas le temps de prendre une semaine de repos. Signalons que l’ES Tunis occupe actuellement la première place du Championnat tunisien en compagnie de l’Etoile du Sahel avec 37 points. Lors de son dernier match, elle a été contrainte au partage des points à domicile face à l’Olympic de Beja (11). Dans le groupe A, on retrouvera Al-Hilal du Soudan, Coton Sport de Garoua, du Cameroun, le Raja de Casablanca et Enyimba du Nigeria. Toutefois, le tirage de ce groupe reste dépendant des réserves formulées par

l'ES Sétif sur la participation du joueur Joël-Moïse Babanda lors du match des 8es de finale de la C1, disputé vendredi soir à Sétif face au club camerounais Coton Sport de Garoua (2-0). Pour rappel, le double tenant du trophée, le TP Mazembe (RD Congo), a été disqualifié par la CAF suite aux réserves formulées par les Tanzaniens de Simba concernant la participation d'un joueur non qualifié, Janvier Besala Bokungu, par le club congolais, en 16e de finale, lequel était encore sous contrat avec son ancien club de l'Espérance de Tunis. M. B.

MADOUI : «UN GROUPE DIFFICILE MAIS JOUABLE»

«Il est clair que le fait de se retrouver en compagnie du Ahly du Caire et l’ES Tunis suffit entièrement pour dire qu’on est dans un groupe très difficile. On aurait même pu tomber sur le TP Mazembe avant sa disqualification par la CAF. Mais pour ne rien vous cacher, on aurait aimé retrouver des équipes nordafricaines pour éviter les longs périples qui nous ont vraiment usés depuis le mois de janvier dernier avec la République centrafricaine, le Zimbabwe et l’Angola. Il ne faut pas oublier qu’on reprendra du service le mois de juillet prochain, en plein été. Maintenant, on va se préparer convenablement pour ne rien laisser au hasard. Comme premier match, on aura l’ES Tunis à Bologhine et c’est entièrement suffisant pour se préparer comme il se doit. Concernant nos chances dans ce groupe difficile, je dirai seulement que le Mouloudia ne lâchera rien et fera tout pour prétendre à une place en demi-finale car j’estime que ce groupe est certes difficile mais jouable à la fois.»

MOKDAD : «Ma blessure nécessite un repos de 2 ou 3 jours seulement»

C’est avec un très grand soulagement que la grande famille des Vert et Rouge, et surtout le staff technique, a appris que la blessure de Mokdad n’était pas aussi grave qu’elle le pensait.

Tout d’abord, qu’en est-il de votre fameuse blessure à la cuisse, contractée samedi dernier à Bologhine contre l’USMA lors du derby algérois ? Dieu merci, tout va pour le mieux car ma blessure n’est pas grave du tout. C’était seulement un petit coup reçu au niveau de la cuisse droite. Selon les affirmations du staff médical, mon cas nécessite un repos de deux ou trois joueurs seulement. Sincèrement, je suis soulagé. C’est-à-dire ? Au début et lorsque j’ai reçu le coup en plein match, je craignais une grave blessure, surtout que je ressentais des douleurs à la cuisse. D’ailleurs, je n’ai pas trop tardé pour demander le changement car je ne pouvais plus courir et j’avais peur d’aggraver mon cas. Donc, Mokdad sera d’attaque pour le match de samedi prochain contre l’ES Sétif sur cette même pelouse de

Bologhine, n’est-ce pas ? Inch’Allah ! Le médecin m’a rassuré et je suis entièrement soulagé. Pour être franc avec vous, je ne veux rater aucun match durant le restant du parcours. Pour revenir justement à ce premier derby remporté cette saison, c’est aussi le grand soulagement, non ? Bien évidemment ! Je pense qu’on a assez perdu de points et c’était le moment ou jamais de réagir en tâchant de mettre un terme à tous ces mauvais résultats enregistrés lors des 4 premiers derbys algérois. El hamdoullah, on a réussi à décrocher cette fameuse première victoire algérienne qui intervient vraiment au bon moment pour toute l’équipe. Je pense qu’on a réellement fait d’une pierre deux coups. En d’autres termes, le Mouloudia a non seulement remporté son premier derby algérois mais s’est aussi éloigné de la zone des turbulences, laissant derrière nous pas moins de 5 équipes. Maintenant que l’équipe est revenue sur les rails, il faut faire en sorte de continuer sur cette même dynamique pour espérer finir la saison dans la première moitié du tableau. Optimiste pour l’avenir du club ? Optimiste et très confiant car, qu’on le veuille ou non, on a une bonne petite équipe

capable de relever n’importe quel défi et je pense qu’on l’a déjà prouvé à maintes reprises cette saison. D’ailleurs, pas plus tard que la semaine dernière, on a laissé filer 4 bons points, se contentant finalement de deux matches nuls sur le même score à Oran et Bordj Bou Arréridj. Deux rencontres qu’on pouvait facilement gagner si on avait bien exploité toutes ces occasions imparables. C’est pour dire que le MCA ne mérite guère cette place en bas du classement, surtout avec un tel niveau et un tel groupe. Pour revenir à la Ligue des champions, que pensez-vous du tirage au sort effectué hier et qui vous a mis dans le groupe B en compagnie du Ahly du Caire, de l’ES Tunis et du vainqueur entre le WA Casablanca et le FC Simba de Tanzanie ? Ecoutez, le fait de se retrouver avec les huit meilleures équipes africaines du moment est en quelque sorte un acquis considérable. On savait dès le début qu’on allait hériter d’un groupe très difficile au vu des 7 autres protagonistes. Je pense que des équipes comme le Ahly ou l’ES Tunis ne sont plus à présenter. On va tout simplement jouer nos chances à fond sans se poser trop de questions. Entretien réalisé par Mounir Benkrami

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

LIGUE 1

Vers la domiciliation au 5-Juillet ? LAVIGERIE NE SERA PAS PRÊT POUR LA SAISON PROCHAINE

g Par LOTFI SALHI

HARKAT ET ATTAFEN CONTACTÉS

Nos sources nous ont fait savoir que Loboss, l’un des hommes forts de cette équipe de l’USMH a pris attache avec Harkat, le défenseur du MCA qui n’a pas encore répondu aux sollicitations de ce dernier : «Oui, j’ai été contacté par l’USMH, mon club formateur, mais pour le moment, je me concentre sur mon club », nous a affirmé Harkat. Dans le même contexte, Attafen aussi aurait été sollicité comme déjà paru sur nos colonnes.

Selon des sources bien informées des affaires courantes de l’USMH, l’affaire du stade ne sera pas réglée bientôt et il est quasiment certain que les Jaune et Noir ne pourront pas accueillir leurs hôtes à Mohammadia surtout que l’APC tarde à concrétiser ses engagements, à savoir construire de nouvelles tribunes pour augmenter la capacité d’accueil du stade.

U

ne chose qui a mis Laïb, qui se trouve à Oran ces jours-ci en colère et d’après nos sources, il tentera d’exercer une pression sur les autorités locales de la ville de Mohammadia dès son retour. Pour se faire, l’administration harrachie, qui a pris ses devants, va rédiger une lettre aux instances footballistiques afin de lui permettre de recevoir dans un autre stade et le premier choix est tombé sur le stade du 5-Juillet surtout que Charef a insisté pour un grand stade qui permettra à ses poulains d’étaler toutes leurs qualités : «On a essayé de trouver des terrains pour recevoir la saison prochaine surtout que la dérogation qui nous a été délivrée par la FAF expirera à la fin de cette saison et l’APC de Mohammadia n’a rien fait pour débloquer la situation. On a proposé quelques stades à l’image du 5Juillet», affirme un des membres du conseil d’administration.

«Le 20-Août ou Rouiba, l’autre option»

Dans le même contexte, certains membres du conseil ont proposé d’autres stades à l’image du 20-Août et Rouiba. Mais, la tâche de l’administration ne sera pas de tout repos

L’attaquant harrachi, Salim Boumechera, affirme qu’il est prêt à rester pour une autre saison avec les Jaune et Noir où il a pu rebondir. Selon lui, Charef a insisté pour qu’il reste, et il n’est pas contre mais, avec des conditions. Vous avez fait une belle opération devant la JSMB… Oui, je pense que notre victoire était méritée dans la mesure où on a dominé notre vis-à-vis. Cette victoire nous permettra de travailler davantage et de rester sur notre lancée pour décrocher une place qualificative en compétition continentale. Votre avenir a fait couler beaucoup d’encre, qu’on est-il au juste ?

Tout le monde se souvient de la finale

Je peux vous dire que je suis prêt à rester une autres saison avec les Jaune et Noir mais il y a des condition à revoir avec Laïb.

Peut-on connaître ces conditions? C’est surtout sur le plan financier qu’on doit discuter. Il faut aussi renforcer le groupe la saison prochaine si on veut passer à une étape beaucoup plus importante. Un dernier mot… Je remercie nos supporters qui restent fidèles à leur club et qui nous poussent à chaque fois pour continuer sur cette lancée. Je leur dirai aussi que si je reste, ce sera pour ces supporters qui aiment plus que tout leur club. Entretien réalisé par Lotfi Salhi

Renard dans l’œil du cyclone RÉUNION D’URGENCE TENUE AVANT-HIER

g Par MUSTAPHA MEMOUD

Après avoir laissé tranquille leur équipe, qui s’est préparée dans le calme et la sérénité, les supporters sont revenus à la charge et demandent des explications sur la situation qui se complique de nouveau pour leur club. Privé du derby et du prochain match à Bologhine face au MCO, les supporters des Rouge et Noir promettent de se déplacer à El Eulma pour constater d’eux-mêmes ce qui prive leur équipe de sortir la tête de l’eau. Les supporters attendent aussi d’avoir l’avis du staff technique et à sa tête Renard, durant le point de presse qui sera animé cet après midi, sauf si la Direction ne change encore d’avis après la défaite face au MCA.

«L’option du 5-Juillet et les incidents de la finale»

de la Coupe d’Algérie et les incidents de fin de rencontre d’autant que les Harrachis ont saccagé les sièges du stade, ce qui rend la tâche de l’administration très difficile pour convaincre les responsables de cet édifice. L. S.

Boumechera : «Prêt à rester mais…»

SUITE A UNE

LES SUPPORTERS REVIENNENT À LA CHARGE

surtout que le premier stade sera très chargé puisque le NAHD est sur la bonne voie pour accéder en D1 et y prendra ses quartiers.

Hier dans la soirée, les responsables usmistes ont tenu une réunion d’urgence, et ce, suite à la défaite concédée face au MCA, renouant ainsi avec le doute. Selon nos informations, c’est Aïssaoui qui a appelé à tenir ladite réunion, et comme ordre, l’avenir de l’USMA mais aussi celui de Renard.

C

e dernier n’a pu atteindre les objectifs qui lui ont été tracés jusqu'à présent, et même les supporters se demandent aujourd’hui s’il est vraiment capable de réussir un retournement de situation pour le reste du parcours, ou si la direction doit songer rapidement à l’éventualité d’un changement à la tête de la barre technique. Avec un bilan à la limite de la catastrophe, l’entraîneur français est sur la sellette, et la confiance de ses employeurs a des limites comme leur patience. Selon des sources proches

Reprise aujourd’hui

du club, la réunion qui s’est tenue hier va accoucher de décisions cruciales, et Renard serait le premier dans l’oeil du cyclone.

Le mental des joueurs à plat

Renard se voulait rénovateur et porteur d’un grand projet pour l’USMA, mais, aujourd’hui, il n’ose même pas affronter ses responsabilités et au sein du groupe et envers les supporters, qu’il prive à chaque fois de son avis. Le mental des joueurs que le technicien français souhaitait façonner semble aujourd’hui à plat malgré toutes les bonnes résolutions. Alors que la majorité des joueurs font l’objet de graves accusations, leur premier responsable les laisse en pâture et n’a même pas tenté de les soulager et les défendre, ce qui a certainement irrité ses poulains.

80% de l’effectif sont annoncés partants

Les responsables usmistes ont annon-

cé à la hâte, un chiffre qui a certainement perturbé le groupe et l’a déstabilisé. En effet, et avant même le début de la phase retour, 80% de l’effectif actuel sera sur le départ en fin de saison, et pour un joueur algérien qui n’est jamais rassuré concernant son avenir, la tête était, d’ores et déjà, à la saison prochaine. Une annonce qui a donné à réfléchir aux joueurs qui se demandent tous s’ils seront parmi les 20% qui restent, ou devraient-ils déjà penser à leur avenir sous d’autres cieux. Sachant que l’USMA ne veut plus de leurs services à partir de la prochaine saison, les joueurs peuvent se ménager et ne pas se préoccuper de l’avenir de l’USMA qui retombe dans ses travers. Quant au maintien comme objectif, les Rouge et Noir sont encore loin du compte, et la défaite face au MCA laisse perplexes les fidèles du club, qui n’osent même pas penser à la relégation. M. M.

Les Rouge et Noir vont reprendre le chemin des entraînement après avoir bénéficié d’une journée de repos, et ce, dès cet après midi à Bologhine. Selon nos informations, la séance se déroulera toujours à huis clos même si cette stratégie n’a pas trop réussi à l’équipe qui doit se mettre dans la peau des supporters pour ressentir leur profonde inquiétude concernant l’avenir de leur équipe. Les Usmistes vont se préparer pour un déplacement périlleux à El Eulma, et le staff sera mis à rude épreuve pour réussir un bon résultat.

Meklouche sauve l’honneur

Le jeune Meklouche semble avoir plus de souci à l’égard de son club formateur, et dès son entrée en jeu face au MCA, il réussit à sauver l’honneur pour l’USMA, d’une belle reprise de volée. Les supporters lui tirent chapeau à chaque fois, lui qui est un enfant du club et qui se démène sans se ménager pour contribuer au sauvetage du bateau USMA qui chavire doucement.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

On prépare sereinement la JSK

En prévision du match qui les mettra aux prises demain après midi, à l’équipe kabyle de la JSK, les Rouge et Blanc du CRB ont renoué hier avec les entraînements au stade du 20-Août.

y a deux semaines de cela, cependant, son état de santé ne lui permet pas de jouer des rencontres officielles, au moins durant la semaine en cours. Il est fort probable que le chouchou des supporters belouizdadis sera prêt la semaine prochaine et pourra à un grand pourcentage faire partie de l’équipe qui affrontera la CABBA au stade du 20-Août.

E

n effet, après une journée de repos octroyée par le staff technique à l’issue du match disputé samedi passé contre l’USMB, et qui s’est soldé, pour rappel, sur une victoire du Chabab sur le score d’un but à zéro, les Belouizdadis se sont remis dans la matinée d’hier au travail et ont débuté la préparation de cet important rendez-vous très attendu par les fans des deux équipes. La séance, comme à l’accoutumée, fut dirigée par l’entraîneur en chef, Angel Miguel Gamondi.

Séance de récupération pour les titulaires

Les joueurs, qui ont disputé le dernier match contre les Blidéens, se sont contentés uniquement de quelques exercices légers, histoire de récupérer un peu leur souffle, avant de se lancer demain dans le travail sérieux. Le staff technique conscient de l’important et la difficulté de rendez-vous de demain ne voulait pas augmenter la charge pour ses éléments et les a soumis ainsi à un travail de récupération qui leur permettra d’être fin prêts physiquement pour affronter la JSK.

Entraînement normal pour PUBLICITÉ

07

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

les autres

Quant au reste des joueurs, ces derniers ont effectué un entraînement normal sous l’œil des entraîneurs adjoints, Neggazi et Bouhila. Il faut dire que ces éléments se sont donnés à fond sur le terrain et ce, pour la simple raison d’attirer l’attention des coachs pour une probable convocation demain après midi.

Aksas et Ousserir absents

Deux joueurs du Chabab ont raté la séance d’entraînement d’hier. Il s’agit du défenseur axial, Amine Aksas et du gardien Nassim Ousserir. Le premier comme tout le monde le sait, est suspendu pour le compte de la rencontre de demain, après avoir écopé d’un carton jaune pour contestation de décision de l’arbitre du dernier match contre l’USMB. Quant au second, il semble qu’il avait quelques soucis d’ordre familial, chose qui l’a empêché de rejoindre ses coéquipiers à l’entraînement. Toutefois, Ousserir a mis au courant ses entraîneurs quant

Ammour prêt pour le service…

à son absence et ces derniers se sont montrés compréhensifs. Il est à signalé que le portier number 1 ne souffre d’aucune blessure et il est apte pour le service demain après midi.

Bourekba écourte la séance

Le buteur de CRB, Ramzy Bourekba, n’est pas allé au terme de l’entraînement. Etant sous l’effet de blessure aux adducteurs depuis plus de trois semaines, Bourekba ne s’est pas complètement rétabli et il était contraint à chaque fois d’écoper les séances d’entraînement. Alors, le joueur ne sera pas prêt face à la JSK et devra patienter encore quelque temps avant de pouvoir rejoindre ses camarades et disputer les rencontres du championnat.

Aoued s’entraîne

Le milieu de terrain, Mohamed El Amine Aoued s’est entraîné, hier, le plus normalement du monde avec ses coéquipiers. Pour rappel, le joueur en question a repris les entraînements, il

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONSERVATION DES FORETS DE LA WILAYA DE LAGHOUAT CITE ADMINISTRATIVE - EL M’HAFIR - LAGHOUAT Code fiscal : 0995503019000927

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 13/2011 La Conservation des forêts de la wilaya de Laghouat lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour la réalisation des travaux d’aménagement de tranchées par feux 30 Ha répartis en 02 lots : - Lot n° 01 : 10 Ha (commune d’Aflou) - Lot n°02 : 20 Ha (commune d’El Ghicha) Opération N° : NK 5. 227.8.262.103.10.02 - Intitulé : Aménagement de TPF 100 Ha Les entreprises intéressées par le présent avis peuvent retirer les cahiers des charges auprès de la Conservation des forêts de la wilaya de Laghouat (M’hafir) Les offres établies conformément aux exigences des cahiers des charges et documents exigés par la réglementation, sachant que l’offre doit être répartie en deux offres (technique et financière) I- Offre technique : 1- Déclaration à souscrire 2- Déclaration d’intégrité 3- Registre du commerce (légalisé par CNRC) 4- Mise à jour CNAS apurée (copie légalisée) 5- Mise à jour CASNOS apurée (copie légalisée) 6- Mise à jour CACOBATH apurée (copie légalisée) 7- Extrait de rôles (apuré) (moins de 03 mois) (copie légalisée) 8- Code fiscal NIS (copie légalisée) 9- N° code fiscal NIF (copie légalisée) 10- Casier judiciaire N° 3 (moins de 03 mois) (copie originale) 11- Attestation de dépôts de compte social 12- Statut de l’entreprise (pour les responsables moraux) 13- Références professionnelles 14- Moyens humains, moyens matériels 15- Déclaration annuelle des salariés CNAS année 2010 16- Planning des travaux 17- Qualification (I et plus travaux publics) Remarque: - Le soumissionaire accepté peut compléter le dossier fiscal et parafiscal avant la

contractualisation du marché - En cas de non-existence des documents suivants (Casier judiciaire - Registre du commerce Attestation de dépôts de compte social, l’offre sera rejetée) II - Offre financière : 1- Lettre de soumission 2- Bordereau des prix unitaires (en lettres et en chiffres) - Devis quantitatif et estimatif - Cahier des charges visé et paraphé Les soumissionnaires doivent déposer deux enveloppes différentes dans une seule enveloppe l’une d’elle doit contenir le dossier technique et l’autre le dossier financier. Elles doivent porter la nature du dossier (Technique ou financier), par contre l’enveloppe extérieure doit être scellée, anonyme et ne doit porter que la mention suivante : Avis d’appel d’offres national ouvert pour la Réalisation des travaux de TPF 30 Ha lot n°................…… «Offre à ne pas ouvrir» La date limite du dépôt des offres est fixée à 21 jours (à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux à l’adresse suivante : la conservation des forêts de la wilaya de Laghouat (El M’hafir) à 14h 30 min. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de cent quatre vingt (180) jours à compter de la date de clôture de dépôt des offres fixées. Les soumissionnaires sont invités à assister à l’ouverture des plis des offres techniques et financières le dernier jour de dépôt des offres à (15h00) au niveau de la conservation des forêts de Laghouat.

Maracana N° 1422— Lundi 16 Mai 2011 - Anep N° 855 576

Ayant reçu un coup au niveau de la cuisse lors de la dernière rencontre, l’autre milieu de terrain du Chabab, Amar Ammour, était incertain pour la rencontre de demain. Néanmoins, l’ex-Usmiste s’est présenté hier à l’entraînement et n’a affiché aucun signe de douleur. Ainsi donc, le staff technique pourra compter sur les services du nouveau meneur de jeu du Chabab, pis encore se réjouir de l’avoir récupérer, et ce, connaissant le grand rôle que joue Ammour au niveau de son poste.

…Abdat aussi

Un autre joueur qui n’a pas pris part au dernier match de son équipe, était de retour hier. Fayçal Abdat, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était présent à l’entraînement et il semble qu’il s’est remis complètement de sa blessure. Un soulagement pour le staff technique qui sera certainement aux anges d’avoir récupéré ce joueur, sachant que Aksas est suspendu, comme signalé ci-dessus. H. A. B.

DAHMANE ANANE ET KHERBACHE ABSENTS Les trois joueurs du CRB, Anane, Dahmane et Kherbache, convoqués en équipe nationale olympique étaient absents hier, puisqu’ils se retrouvaient en stage avec cette dernière. Si la non-participation des deux premiers cités est confirmée, pour le dernier les choses ne sont pas claires et pourraient lui aussi rater la rencontre de demain. En tout cas c’est ce que le joueur, luimême, nous a confirmé hier dans notre conversation téléphonique : «Je suis en stage avec l’équipe nationale. Pour l’instant, personne ne m’a dit si je serai libéré d’ici le match contre la JSK ou pas. J’attends toujours la décision du sélectionneur national» nous a confirmé Kherbache. H. A. B.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE LAGHOUAT DIRECTION DE L’URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION ROUTE DE DJELFA - LAGHOUAT NUMÉRO D’IDENTIFICATION FISCAL-NIF : 099803019005331 N° DE L’OPÉRATION / NK 5.852.3.262.103.10.01 INTITULE DE L’OPERATION / ETUDE ET REALISATION D’UN SIEGE DE SURETE URBAINE A LAGHOUAT.

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT N° 45/2011 La direction de l’urbanisme et la construction de la wilaya de laghouat lance un avis d’appel d’offre ouvert pour la REALISATION D’UN SIEGE DE SURETE URBAINE À OASIS NORD LAGHOUAT. Les entreprises qualifiées catégorie 1 et plus activité principale (bâtiment) peuvent retirer les cahiers des charges, auprès du : BUREAU D’ETUDES TADJ EL HADJA CITE MAAMOURAH - WILAYA DE LAGHOUAT. Les soumissions doivent être déposées les plis à la Direction de l’Urbanisme et de la Construction, route de Djelfa Laghouat, dans deux enveloppes (enveloppe contient l’offre technique, l’autre enveloppe contient l’offre financière cachetées), l’enveloppe extérieure doit être anonyme et ne porter que la mention «Soumission à ne pas ouvrir». (REALISATION D’UN SIEGE URBAIN À OASIS NORD LAGHOUAT). de 01 lot, l’entreprise qui suit l’entreprise qui bénéficiera dans 1 lot, est invitée à aligner son offre aux prix ce dernier. ** Le dernier délai de dépôt des offres est fixé au 21e jour à partir de la première parution dans la presse et BOMOP du présent avis à 14h30. - L’OFFRE TECHNIQUE CONTIENT LES PIECES SUIVANTES : 1- déclaration à souscrire, 2- la copie légalisée du registre commercial visé par des services du CNRC et le statut de la société pour les sociétés, 3- attestation de certificat qualification - copie légalisée, 4- références professionnelles, 5- liste des moyens matériels, 6- liste des moyens humains - 2011, 7- mise à jour (CNAS et CASNOS, CACOBATPH), 5- casier judiciaire du gérant valide, 9- extrait de rôles, 10- planning de réalisation, 11- certificat de dépôt des bilans sociaux (SARL, EURL, SNC, SPA), 12- déclaration de probité - modèle joint, 13- numéro d’identification fiscale - NIF. - L’OFFRE FINANCIERE CONTIENT LES PIÈCES SUIVANTES : 1- lettre de soumission, 2- devis quantitatif et estimatif + bordereau des prix unitaires, 3- le cahier des charges renseigné et signé par l’entreprise. Les entreprises soumissionnaires resteront engagées par leurs offres pendant 180 jours à compter de la date limite de dépôt de offres. * Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance d’ouverture des offres qui aura lieu (à 15:00) le jour de la date limite de dépôt des offres au siège de la DUC, si ce jour correspond à une journée de repos, cette séance sera reportée au premier jour ouvrable.

Maracana N° 1422— Lundi 16 Mai 2011 - Anep N° 855 578

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


08

g Entretien réalisé par ABDELKADER ZOUGHEÏLACHE

Autour d’une débâcle

UN RECRUTEMENT TOUS AZIMUTS

La débâcle béjaouie est due à plusieurs facteurs, entre autres un recrutement tous azimuts non étudié et qui ne répondait à aucune norme. Par la suite, il s’est avéré que, parmi les joueurs recrutés, certains n’ont pas répondu à l’attente mais ont été maintenus, lors du mercato, au détriment d’autres.

PAS DE CONFIANCE AUX JEUNES

A défaut de faire confiance aux jeunes, Menad a prôné l’expérience. Le dernier match contre El-Harrach ne lui a pas donné raison. Boualem et Boumechera ont pris le dessus sur Maïza et… Zafour. Certains observateurs sportifs ont estimé que l’apport de Mebarakou aurait été plus efficace. Il fallait plus de courage de la part de… Menad.

TACTIQUEMENT, C’ÉTAIT OUT Sur le plan tactique, les Béjaouis restent pauvres. De l’avis de plusieurs observateurs, les Vert et Rouge n’ont jamais été plus médiocres que ces deniers temps. A qui la faute ?

LIGUE 1

BOUSSEKINE : «Les objectifs sont compromis» Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

Après le départ de Menad, c’est le flou total. On a l’impression que c’est la traversée du désert. Pour en savoir plus, nous nous sommes rapprochés de Sami Boussekine qui, selon l’avis de plusieurs observateurs sportifs, serait le plus apte à prendre le relais, en attendant la désignation d’un entraîneur. Dans cet entretien, Boussekine nous a brossé un tableau sur la situation actuelle de l’équipe. Au lendemain de la démission de Menad, que pouvez-vous dire ? Après la défaite contre El-Harrach, la situation est délicate à plus d’un titre. Tout doit être revu, notamment sur le plan psychologique, afin qu’il n’y ait pas une démobilisation complète du groupe. Seriez-vous prêt à prendre l’équipe ? Oui, je suis prêt à prendre l’équipe, mais il y a des conditions préalables. Il faut que je discute avec les responsables et être clair dès le début car la suite ne va pas être une partie de plaisir. Bien au contraire. Avez-vous été contacté par un responsable du club ? Jusqu’à présent, il n’y a eu aucun contact. Que comptez-vous dire aux dirigeants ? Je dois tenir un langage franc avec les dirigeants. Je dois leur tracer un tableau clair de la situation actuelle, leur faire part du calendrier qui nous est défavorable.

Oui, vous voulez ajouter quelque chose ? Il faut traiter avec les joueurs sur le plan psychologique et les impliquer à prendre conscience, maintenant que les objectifs sont compromis.

Quel sera alors votre objectif à vous ? C’est de redonner de la joie à l’équipe, l’envie de jouer. Il faut assurer, d’abord, à l’équipe la pérennité. Lors de sa dernière conférence de presse, Menad a estimé que l’objectif est encore jouable. Quelle est votre opinion à vous ? Il ne faut pas être un grand génie pour constater que les chances d’atteindre notre objectif sont minimes. La situation nous pousse à regarder un peu derrière pour voir les équipes qui y sont. Vous paraissez pessimiste ? Je suis plutôt réaliste. Peut-on dire que Menad a failli à sa mission ? C’est un sujet extrêmement délicat. Il ne faut pas remuer le couteau dans la plaie. Actuellement, il faut mobiliser de nouveau le groupe. C’est l’avenir qui compte le plus. Qu’avez-vous à dire aux supporters ? Sincèrement, je leur présente mes excuses pour toutes ces déceptions. On aurait pu construire une grande équipe, à l’image de la ville de Béjaïa. Je comprends leur colère. Il faut que le club soit renouvelé. Il faut qu’il grandisse doucement. Entretien réalisé par A. Z.

Qui remplacera Menad et pour quel objectif ?

PHYSIQUEMENT, BEAUCOUP RESTE À FAIRE D’abord Amrani, puis l’entraîneur adjoint harrachi et enfin Menad disent que, sur le plan physique, les joueurs étaient abattus. Que se passe-t-il ? Il n’y a que Sayeh qui pourra nous répondre.

DES JOUEURS UTILES, PAS… INDISPENSABLES

Menad semblait avoir des joueurs indispensables dans l’équipe. Boussekine, pour sa part, estime que, dans une équipe, il n’y a pas de joueurs indispensables, mais plutôt des éléments utiles.

PAS DE PROBLÈMES DE SOUS

Sur le plan financier, les joueurs n’ont jamais souffert, ni réclamé quoi que ce soit. Certes, souvent en retard, mais tous les joueurs ont perçu leur dû et ne peuvent se cacher derrière ce fallacieux prétexte. Les responsables du club ont accompli leur mission. A. Z.

Maintenant que la démission de Menad est devenue effective, au niveau du conseil d’administration on s’attelle à trouver un remplaçant qui saura tenir un nouveau langage aux joueurs, un entraîneur qui saura changer le visage d’une équipe qui donne l’impression d’avoir perdu l’envie même de jouer.

D

es noms sont en train de circuler. De Moussa Saïb à Bouali, en passant par Henkouche et même Khezzar, tous sont en train d’être évoqués mais rien n’est encore officiel. Dans ce contexte, l’on nous a dit : «Il ne suffit pas de trouver un entraîneur. La question qui se pose actuellement, c’est de savoir s’il répond au profil de l’équipe et s’il peut répondre à ses exigences. En plus de cela, l’on se demande si cet entraîneur sera à même d’atteindre l’objectif qu’on s’est tracé, même si les chances de l’atteindre sont de plus en plus minimes.» Et d’ajouter : «On ne va pas jeter l’argent pour enrôler un entraîneur et c’est tout.» Cependant, les divergences au sein des

membres du conseil d’administration risquent de prendre de l’ampleur quant au choix de ce coach. Certains n’ont pas hésité à évoquer la piste étrangère. Et là aussi nos interlocuteurs nous ont affirmé : «Il est vrai que la piste d’un entraîneur commence à se dessiner mais il est peutêtre tôt d’en parler. Cette question pourrait être évoquée et même tranchée à la fin de la saison. S’il y a un consensus, ce sera pour la nouvelle saison avec un objectif à long terme.» C’est pour cela que les adeptes de cette option estiment que l’apport d’un entraîneur, à l’état actuel, n’est pas une priorité : «Il faut être clair. Pourquoi ramener un entraîneur alors qu’on sait, de prime abord, que l’objectif

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

est bel et bien compromis ? A défaut de gaspiller de l’argent, pourquoi ne pas garder le staff actuel, à sa tête Boussekine, et continuer ainsi jusqu’à la fin de la saison ? Par la suite, la nomination d’un entraîneur sera impérative pour la nouvelle saison.» Avant de poursuivre : «Si, maintenant, on estime que l’objectif est jouable, on n’a qu’à recruter rapidement un entraîneur, sachant qu’il n’y aura plus de trêve, et ce jusqu’à la fin de cet exercice.» C’est dire que les discussions vont bon train quant au choix à faire pour remplacer Menad. Ce qui est sûr, c’est que dans les prochaines 48 heures, les camarades de Zafour auront un nouveau commandant à la barre technique. A. Z.


LIGUE 1

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

Bouali en pole position pour succéder à Menad

09

ALORS QUE TROIS NOMS ONT ÉTÉ PROPOSÉS

g Par SADEK AÏT SLIMANE

Les choses se sont précipitées dans la journée d’hier en ce qui concerne le futur successeur du désormais ex-entraîneur de la JSMB, Djamal Menad, lequel a décidé de démissionner de son poste dans la soirée de vendredi dernier, et ce après la défaite concédée face à l’USM ElHarrach à domicile.

aurait fait l’unanimité au sein des membres du conseil d’administration qui devaient se réunir dans la journée d’hier pour trancher la question.

insi donc, selon les informations que nous avons recueillies à la mi-journée d’hier, plusieurs noms, comme Saâdi, Saïb, Khezzar et Bouali, se trouvent sur les tablettes des dirigeants et des membres du conseil d’administration pour trouver un successeur à Djamal Menad. Le plus plausible serait l’exentraîneur du WA Tlemcen, Fouad Bouali, lequel

Néanmoins, jusqu’à la journée d’hier, dimanche, rien n’a été encore officialisé par la direction du club étant donné que les négociations sont toujours en cours entre l’agent de Fouad Bouali et la direction du club. Si un terrain d’entente est trouvé entre les deux parties, Bouali devrait entamer sa mission à la tête de la JSMB au courant de cette semaine. S. A. S.

A

Il a été officiellement contacté

Selon les informations en notre possession, l’excoach du WA Tlemcen Bouali a été officiellement contacté par un membre de la direction des Vert et Rouge pour lui proposer de prendre la barre technique du club en remplacement de Menad. Bouali aurait donné son accord de principe tout en chargeant son agent de mener les négociations avec les dirigeants béjaouis.

Si tout va bien, il entamera sa mission cette semaine

BOUALI : «Oui, j’ai donné Une série mon accord de principe» d’entraînements, Ayant pris connaissance de l’information qui circule ces dernières heures à Béjaïa concernant les contacts entamés par les dirigeants du club béjaoui avec le coach Bouali Fouad, nous avons pris attache avec l’intéressé qui nous l’a confirmée tout en affirmant que les négociations sont toujours en cours entre son agent et la direction du club.

faire un travail pour essayer de répondre aux attentes des responsables du club. A cet effet, je dirai encore une fois que si les choses vont bien et qu’un terrain d’entente est trouvé, je serai le nouvel entraîneur. Le fait que cela vienne à la fin de saison ne vous dérange pas ? Non, absolument pas. Je crois que chacun doit être disponible à tout moment et le fait que cela intervienne à la fin de saison ne me dérange pas. Le plus important est de faire le maximum pour répondre aux attentes des dirigeants et essayer de réaliser de bons résultats.

On a entendu parler de vous à Béjaïa, plus exactement à la JSMB. Qu’en est-il au juste ? Effectivement, j’ai été contacté par le président Tiab qui m’a proposé de prendre la barre technique de club. De mon côté, j’ai donné mon accord de principe tout en chargeant mon agent de mener les négociations en ce qui concerne les modalités du contrat. Si tout va bien, je serai le nouvel entraîneur de la JSMB.

Donc, si les choses vont dans le bon sens, vous serez à Sétif ce mardi, n’est-ce pas ? Jusqu’à présent, je ne peux rien avancer étant donné que les choses sont encore à la phase des négociations. Néanmoins, si nous arrivons à trouver un terrain d’entente avec la direction du club aujourd’hui (entretien réalisé hier dimanche, ndlr), c’est fort probable que je serai à Sétif pour superviser l’équipe. Entretien réalisé par S. A. S.

Doit-on comprendre par là que vous êtes intéressé par un tel challenge ? Un challenge non, mais l’essentiel est de

Megateli suspendu pour contestation

Sur le plan effectif, et en plus de Boucherit qui devrait être absent lors de la rencontre de demain face à l’ES Sétif, l’autre défenseur axial, Megateli, va manquer ce rendez-vous, et ce pour cause de suspension automatique après avoir contesté la décision de l’assistant de Bouster lors de la rencontre de vendredi dernier face à l’USMH.

Vers le payement d’une mensualité avant l’ESS

Par ailleurs, voulant encourager les joueurs à fournir plus d’efforts lors de la rencontre de demain face à l’ESS, le président Tiab, qui a rencontré les joueurs lors de la séance d’entraînement de samedi dernier, a promis aux joueurs de procéder à leur régularisation financière dans les plus brefs délais. D’ailleurs, les camarades de Zafour pourraient recevoir une mensualité avant même la rencontre de demain face à l’ESS.

des interrogations et des… doutes

C’est l’après Menad auquel on est en train d’assister.

M

enad est parti. Vive le nouvel entraîneur ! Qu’importe qui s’est ! Qu’importe son nom ! L’essentiel, c’est le nouveau qui… compte et à qui ont doit faire toutes les… révérences.

Une séance d’entraînement morose

La séance de ce dimanche, au stade de l’Unité maghrébine, a été triste et… morose. Les camarades de Zafour se sont défoulés sur le terrain, donnant l’impression qu’ils ne sont nullement intéressés par le bouillonnement qui secoue actuellement leur équipe. Point de public, point d’ambiance et point de… contact entre les supporters et les joueurs. Cela dérange énormément.

Des interrogations

Menad parti, la priorité des

priorités est de savoir qui va le remplacer et si les Vert et Rouge vont pouvoir atteindre l’objectif pour lequel ils se sont battus depuis le début de la saison. Un objectif compromis ? Le nouvel entraîneur saura-t-il trouver les solutions justes ? Le staff technique actuel sera-t-il reconduit dans sa totalité ? Des interrogations qui hantent les esprits des Béjaouis.

Les doutes des uns et des autres

De nouveau en colère, les supporters béjaouis ne savent plus à quel saint se vouer. C’est le flou total qui règne, le doute des lendemains incertains. Les chances d’atteindre le podium sont de plus en plus minimes. Les supporters béjaouis boudent de nouveau leur équipe. Ils viennent de le montrer lors de la séance d’entraînement de ce dimanche : le stade était quasiment vide. A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

LA PRÉPARATION DE L’ESS SE POURSUIT Sur un autre volet, et étant appelés à disputer une rencontre importante ce mardi devant la formation de l’ES Sétif pour le compte de la mise à jour du calendrier, les Béjaouis continuent de se préparer pour ce rendez-vous, et ce sous la houlette du duo HammoucheBoussekine. Les préparatifs se déroulent le plus normalement du monde et le calme semble être revenu à la maison après le tapage de vendredi dernier et la défaite concédée devant l’USM El-Harrach.

LE STAFF TECHNIQUE MISE SUR LE VOLET PSYCHOLOGIQUE

Conscient de l’importance de la rencontre de demain face à l’ES Sétif, le staff technique de la JSMB a misé sur le volet psychologique, demandant aux joueurs d’oublier la défaite de vendredi dernier devant l’USM El-Harrach et de se concentrer uniquement sur la confrontation de demain face aux gars d’Aïn Fouara. Pour cela, les joueurs semblent avoir décidé de mettre ce faux pas de côté et de se concentrer sur ce rendez-vous important pour tenter de revenir avec le meilleur résultat possible.

QUI DIRIGERA L’ÉQUIPE FACE À L’ESS ?

Tout le monde se pose la question sur l’identité de celui qui va diriger l’équipe de la JSMB demain face à l’ESS, et ce après le départ de Djamal Menad. En effet, les dirigeants auront quelques appréhensions pour désigner celui qui va diriger les coéquipiers de Belakhdar étant donné que le coach adjoint Hammouche est suspendu et devrait purger dans cette rencontre, au moment où l’autre adjoint ne dispose pas d’une licence.


10

REPRISE HIER AU STADE ZAROURI

La journée de samedi dernier a été consacrée au repos, après la rencontre disputée contre le CRB. Les camarades de Gaouaoui, dont la déception se lisait encore sur leurs visages, ont rejoint comme à l’accoutumée le stade d’Oued ElAlleug dans la matinée d’hier pour la séance d’entraînement de la reprise, en prévision du le prochain match qu’ils disputeront samedi prochain face aux Zianides. Le lieu de cette rencontre n’a pas encore été déterminé.

LIGUE 1

YAGHNI : «Nous ferons tout pour rester en ligue 1» Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

Le latéral droit de l’USMB, Yaghni Mohamed, qui vient de reprendre la compétition vendredi dernier face au CRB, après une période de convalescence qui a duré plusieurs mois, a fourni une bonne prestation et compte donner le meilleur de luimême lors des prochaines rencontres pour aider son équipe à sortir du marasme.

Lors de ce dernier match face au CRB, qu’est-ce qui n’a pas marché ? C’est la guigne qui nous poursuit de match en match. Au cours de ce match, on avait les moyens de revenir avec le point du nul, au vu des occasions que nous nous sommes procurées ; notre adversaire n’était pas un foudre de guerre, nous n’avons pas su en profiter.

Vous venez de reprendre la compétition face au CRB, un mot ? Je suis complètement rétabli de ma blessure qui m’a contraint à abandonner les terrains durant plusieurs mois; j’étais impatient de gagner la confiance du coach pour aider mon équipe

Cela n’a pas empêché votre adversaire de remporter ce match ? C’est vrai, au bout d’une heure de jeu, notre défense a flanché, le CRB a réussi à marquer l’unique but de la partie et préserver cet avantage jusqu’à la fin de la rencontre.

qui se trouve dans une situation délicate.

VERS UN CHANGEMENT DE DOMICILIATION

La direction de l’USMB compte procéder au changement de domiciliation des 4 prochaines, en recevant le WAT, l’USMH, le MCEE et l’ASK. A cause de l’éloignement du stade Boumezrag (Chlef) et du manque de soutien de leurs fans, les Vert et Blanc trouvent des difficultés à prendre le dessus sur leurs adversaires. Le choix se porte sur le stade de Hadjout ou celui de Koléa, ce qui pourrait bien faire l’affaire des Blidéens par leur proximité avec la région blidéenne. T. A.

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION COMITÉ DES SUPPORTERS

USMAn 1 JSK 0

EN juniors Les juniors de l’USMAnnaba ont battu samedi dernier leurs homologues de la JS Kabylie sur le score de 1-0. Les juniors annabis ne se sont pas entraînés pour plusieurs raisons, notamment celle ayant trait à la grève des travailleurs de l’Office communal. Aussi, les jeunes juniors annabis ont été également chassé de l’annexe du stade du 19-Mai 1956 (OCS) pour motif de non régularisation du paiement des arriérés de l’utilisation du stade. A. A. B.

A

yant été lâché par ses supporters, le club de l’USMAnnaba est boudé par ses inconditionnels à cause des mauvais résultats enregistrés par la formation bônoise. Ainsi et pour palier à cette décision, le comité des supporters du club bônois ont pris l’initia-

tive d’entamer une opération de sensibilisation pour inviter les jeunes à venir au stade soutenir le club qui traîne au bas du tableau. Cette campagne de sensibilisation ne semble pas avoir d’effet sur les Annabis qui ont maintenu leur décision, cette opération n’ayant pas été suivi à 100%. Les

gradins du stade du 19 Mai ont été complètement désertés par les fans de l’équipe qui réclament encore plus d’efforts et surtout des points. En ce moment, les joueurs sont bel et bien lâchés par les Annabis qui veulent une équipe composée par les enfants de la ville et réclament également le retour de Mahdi Bouder, Antar Boucherit, Tilbi, Réda Arar et les autres. Après sa victoire, qui est celle du cœur, réalisée samedi dernier face à la JS Kabylie, l’USMAnnaba se hisse à la 9e place, avec 26 points, et abordera la rencontre face à l’ASKhroub dans de meilleures conditions, surtout que sera un derby intéressant. A. A. Bara

Les joueurs régularisés

Juste après la rencontre USMAn 2 - JSK 1, le président annabi, Aïssa une Menadi, a régularisé une partie des arriérés de ses joueurs. Ce fût ainsi, grève une dernier lundi observé ont qui joueurs les pour ne bouffée d’oxygè de protestation pour réclamer leurs dus, en refusant de s’entraîner. L’USMAnnaba, qui est toujours classée au milieu de tableau avec 26 de points, se déplacera demain pour affronter l’ASKhroub pour le compte la 23 journée de la L1.

Comment évaluez-vous la prestation de votre équipe ? On avait bien préparé ce match face au CRB, avec l’intention de réaliser un bon résultat pour aborder les prochaines rencontres dans les meilleures conditions possibles. On n’a pas été efficaces en attaque, gachant les occasions qui se sont présentées. Les bélouizdadis étaient plus réalistes et ont réussi à empocher les 3 points de la victoire. Comment voyez-vous la prochaine rencontre face au WAT ? Ecoutez, jouer toutes nos rencontres hors de nos bases, est un handicap. Nous partons à chances égales avec nos adversaires, nous ne bénéficions ni de l’avantage du terrain, ni du soutien de nos supporters qui ne viennent pas en nombre,et cela se répercute sur l’équipe qui enregistre des résultats médiocres. Toutefois, face au WAT nous mettrons les bouchées doubles pour remporter le gain du match. Votre prochain adversaire, le WAT, est un concurrent direct

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

au maintien, qu’en pensezvous ? Nous essayerons d’oublier ce match face au CRB et se concentrer sur l’avenir et particulièrement cette rencontre de ce week-end contre le WAT qui compte pour six points et où l’erreur n’est pas permise. Comment voyez-vous l’avenir de l’USMB ? Il reste encore huit matches à jouer, on va se battre jusqu’à l’ultime journée de championnat, nous sommes obligés de négocier le maximum des 24 points mis en jeu pour espérer éviter la relégation. Un mot pour conclure ? Dans cette situation, l’équipe est menacée par la relégation, il ne faudra pas baisser les bras et lutter jusqu’à la dernière journée de championnat ; le groupe est décidé à se ressaisir le plus vite possible. Nous disons à nos supporters d’être patients, nous avons besoin de leur soutien en ces moments difficiles. Entretien réalisé par Tahi Ahmed


LIGUE 1

L’espoir renaît Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

11

g Par SBAÏHI TANI SMAÏN

Aux dires unanimes des dirigeants et aussi des fans du WAT après cette victoire sur l’AS Khroub, les Bleu et Blanc de la capitale des Zianides peuvent se sortir de cette zone de turbulences, ils sont désormais sur la bonne voie et peuvent de ce fait espérer terminer à une position honorable et éviter surtout la relégation.

«

L’

équipe a réalisé un bon résultat, il ne faut pas oublier que nous avons eu affaire à une rencontre très difficile face à une bonne formation de l’ASK ; il reste 8 rencontres qu’on devra aborder avec la même détermination qui nous anime, on doit bien préparer nos matchs parce qu’on sait que cela ne va pas être facile. Mais on continuera à croire jusqu’au bout en nos chances. Franchement, quand on voit la manière avec laquelle ils ont géré le match face à l’ASK, on peut dire qu’ils commencent à gagner en maturité et en expérience, il faut dire aussi que même si l’équipe n’a fait un grand match, sa façon d’aborder cette rencontre a montré que les gars se sont bien appliqués sur le ter-

Mettre fin à la chute libre

g Par MILOUD TOUADJINE

Les supporters oranais commencent à douter. Ils se demandent quels ingrédients le nouvel entraîneur Sid Ahmed Slimani va-t-il utiliser pour mettre fin à la série noire qui poursuit les Hamraoua depuis leur élimination en demi-finale de la coupe d’Algérie par la JSK ? C’est aussi la lancinante question que se pose le coach, qui reste sur deux échecs consécutifs et qu’une autre contre-performance devant l’ASO provoquera, à coup sûr, l’implosion du groupe. Les coéquipiers de Bengoreine, qui n’ont pas été à la hauteur de leur réputation vendredi dernier à Bordj Bou Arréridj, doivent confirmer au plus vite que leur passage à vide est bel et bien terminé. Comme son prédécesseur, l’entraîneur a longuement parlé avec ses joueurs au début de la reprise des entraînements qui s’est déroulée hier au stade communal d’El Kerma, en l’absence de plusieurs éléments, dont certains sont fatigués moralement et d’autres relèvent de blessure, comme Berradja qui ne reprendra avec le groupe que ce mardi, Daoud Bouabdallah et Tahar. Slimani a demandé à ce que les erreurs commises durant les deux dernières rencontres ne se reproduisent plus, et que chacun doit être vigilant dès le coup d’envoi de la partie. L’entraîneur n’oublie pas que les Hamraoua ont souvent été pris à froid dès la 2e minute de jeu. Le climat reste pessimiste, mais il est possible qu’avec le retour des blessés, le Mouloudia réussira à renouer avec la victoire, même si la tâche des coéquipiers de Kechamli sera très difficile. M. T.

YAHLA SATISFAIT DU RENDEMENT DU GROUPE

rain. Ils ont bien contrôlé la situation sans faire beaucoup d’erreurs, ils ont fait preuve de courage tout au long des débats en étant bien concentrés. A partir de maintenant, les joueurs doivent croire en leurs capacités afin d’aborder les prochains matchs de la même manière pour sauver le club de la relégation. pour cela, il suffit de faire le plein à domicile, puis essayer de ramener quelques points de l’extérieur. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on aura des matchs difficiles, dira le président de section, M. Lakehal Hanafi.

Amrani a appliqué le 4-4-2

technicien tlemcénien, Amrani, a opté pour le schéma tactique, 4-4-2. Bachiri et Sidhoum en latéraux droit et gauche, Mebarki dans l’axe, Belgherri et Chaïb en récupérateurs, Samer en demi tournant, et Boussehaba en meneur, tandis qu’en attaque il a associé Andrea et Boudjakdji, et cela a été payant en inscrivant deux buts en première mitemps.

La joie dans les vestiaires

A la fin de la rencontre remportée par le WAT, les dirigeants ont organisé une petite réception dans les vestiaires. Le président du club a annon-

cé à cette occasion que cette semaine tous les joueurs et le staff recevront les primes de cette rencontre et il a promis une forte prime pour le prochain match face à Blida, qui se déroulera à Chlef.

Boudjakdji et Mebarki étaient présents

Les deux joueurs qui se sont blessés, Boudjakdji face à la JSMB lors de la précédente journée et Mebarki face à l’USMH, ces deux éléments ont été titularisés face à l’ASK, un renfort qui a suscité un réconfort moral chez les supporters tlemcéniens. S. T. S.

AOUEDJ : «Une victoire contre Chlef est primordiale»

Pour cette chaude empoignade, le

Vendredi dernier, il a tenté de remuer le compartiment offensif durant les quelques bonnes actions qu’a eues son club, mais en vain. Il a eu aussi le malheur de rater un but immanquable d’entrée de jeu, ce qui a ajouté à sa nervosité. Mais, à sa décharge, il faut reconnaître qu’il n’avait pas à ses côtés ses complices que sont Berradja et Belaïli. Ce samedi, avec la rentrée de ces éléments, il compte se surpasser pour que son équipe renoue enfin avec une victoire, qui la fuit depuis la 19e journée et à domicile depuis l’ultime étape de la phase «aller» (contre le MCS : 1-0). Sid Ahmed Aouedj, où en est le MCO ? Il est dans le creux de la vague. Il est dans une position délicate, mais pas difficile pour le maintien. Il connaît de grosses turbulences, qui affectent notre moral, bien que l’on fasse de gros efforts pour évacuer ces problèmes. Le Mouloudia est dans une phase de régression et nous, les joueurs, devons nous ressaisir et changer le cours des événements, avec l’aide des supporters. Que s’est-il passé face au CABBA ? A Bordj Bou Arréridj, nous étions diminués par l’absence de la moitié de l’équipe. C’est pourquoi le coach a mis en place une équipe défensive. Notre objectif était de ne pas encaisser de buts. Malheureusement, il y a eu une erreur qui nous a été fatale, et en seconde mi-temps nous devons reconnaître que le CABBA aurait pou nous marquer encore

d’autres buts n’était le grand match qu’a fourni notre gardien El Ghoul. Personnellement, je regrette d’avoir raté une très bonne occasion qui aurait pu nous permettre de continuer le match avec un ascendant psychologique certain, mais que voulez-vous, le football est ainsi fait. Est-ce que vous pensez que cette résurrection va avoir lieu ce samedi ? Elle doit avoir lieu impérativement, car nous n’avons plus, mais alors plus, le droit à l’erreur. En plus, pour la plupart de mes camarades, c’est une question de revanche. Même pour notre entraîneur qui avait déjà drivé ce club. Quels seront vos atouts, car n’oublions pas que l’ASO est le leader incontesté du championnat ? Les Chélifiens sont leaders, mais pas invincibles. Saïda vient de le démontrer à Chlef vendredi dernier. En plus, c’est un derby et dans ce genre de rencontre, il n’y a pas de place pour la hiérarchie. Nous avons un besoin urgent de points et nous allons les prendre lors de ce match. Notre principal atout sera la présence de la plupart des absents de la semaine dernière. Et quand notre équipe joue au complet, elle rivalise avec les plus grands et n’a peur de personne, surtout quand la rencontre est dirigée par un arbitre compétent et correct. Et le public qui vous a hués lors de l’avant-dernière journée... Notre public est vraiment notre douzième homme. Mais quand il

insulte quelqu’un d’entre nous, joueur ou dirigeant, il diminue des capacités mentales de tout le groupe. C’est pourquoi je lui lance un appel pressant de nous aider de la première à la dernière minute, sans nous mettre la pression. L’équipe nationale olympique ? J’en fais toujours partie et je suis sous les ordres de mon entraîneur, M. Aït Djoudi. Nous sommes tous décidés à nous qualifier pour les JO et, personnellement, j’ai bien envie de faire une virée du côté de la Tamise. Pour cela, nous devons battre nos concurrents, et en ce qui me concerne, je m’y attellerai. Entretien réalisé par M. T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Même s’il n’attendait pas un score aussi large de la part de ses poulains, le boss tlemcénien se dit satisfait du rendement de ses poulains qui sont à féliciter pour ce qu’ils ont fait sur le terrain, parce qu’il n’est pas évident d’inscrire deux buts à une équipe qui était à Tlemcen 2 jours avant la rencontre pour repartir avec un résultat positif, et du fait de la place qu’elle occupe au classement général. «J’espère que les joueurs continueront sur ce rythme et sur cette lancée pour éviter la relégation, ils sont capables de le faire», dira le président Yahla à l’issue de la rencontre.

UNE OMRA POUR FREHA

L’ancien buteur du Mouloudia des années 60 et 70, Abdelkader Freha, vient d’être fêté à l’occasion du 65e anniversaire du MCO. La cérémonie organisée par l’association El badissia s’est déroulée samedi après-midi au palais des Sports d’Oran. Freha, surnommé à l’époque tête d’or, a bénéficié d’une Omra de la part du président du MCO, Tayeb Mehiaoui, et d’une appréciable somme d’argent du président du NRB Bethioua, Cerra Cherraka.


12

MATMOUR, GUEDIOURA ET KADIR DE NOUVEAU AVEC LES VERTS

Trois cartes gagnantes pour Benchikha. Trois joueurs viennent de faire leur come-back en sélection nationale. Il s’agit du sociétaire du club allemand, Borussia Mönchengladbach Karim Matmour, le joueur de Wolverhampton Adlène Guedioura et le pensionnaire de l’équipe de Valenciennes FC, Fouad Kadir. Si les deux derniers étaient éloignés des terrains depuis plus de six mois, ce n’est pas le cas pour Matmour qui était en baisse de forme avec son club. Le retour de ces trois joueurs chez les Verts ne fera que du bien, et ce vu leur grand potentiel. Benchikha a bien fait de les rappeler car il sait pertinemment qu’avec leur apport, la sélection nationale sera plus performante et plus percutante. Matmour, Guedioura et Kadir sont les trois cartes gagnantes de Benchikha. Ce dernier va certainement les utiliser avec d’autres, bien sûr, le 4 juin prochain, pour réaliser un résultat positif face aux Lions de l’Atlas. Une chose est sûre : Matmour, Guedioura et Kadir, qui sont en train de faire sensation avec leurs clubs respectifs, sont animés d’une grande volonté, et ce rappel en sélection va les galvaniser davantage. A. M.

Une 1 pour Doukha, Soudani et Ferradj

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

re

Comme il fallait s’y attendre, le sélectionneur national Abdelhak Benchikha a opéré des changements dans le groupe par apport à celui ayant pris part au précédent match face aux Lions de l’Atlas. Benchikha a donc remanié le groupe en écartant certains joueurs, tout en rappelant d’autres.

L

es joueurs qui en ont fait les frais sont Ghezzal, Abdoun, Chaouchi, Metref, Meftah, Djabou et Ziaya. Benchikha a rappelé Guedioura, Matmour et Kadir, tout en faisant appel, pour la première fois, à trois nouveaux joueurs. Les heureux lauréats sont le gardien de but de l’USM El-Harrach Azzeddine Doukha, l’attaquant du leader du championnat, l’ASO Chlef, Hilal Soudani, et le joueur professionnel du Stade Brestois Brahim Ferradj.

Doukha, une ascension fulgurante

Le gardien de but de l’USM ElHarrach Azzeddine Doukha, passé par le Mouloudia d’Alger et le MO Béjaïa, a réussi à marquer de son empreinte son arrivée à l’USM ElHarrach. Doukha a pu, en l’espace d’un laps de temps, tirer son épingle

L

du jeu et à contribuer au bon parcours réalisé par son club employeur. Ses belles prestations ont attiré l’attention d’Abdelhak Benchikha, lequel n’a pas hésité à le convoquer en sélection des joueurs locaux. Doukha a pris donc part au dernier Championnat d’Afrique des nations des joueurs locaux qui s’est déroulé au Soudan au début de l’année. Doukha n’a pas cessé de gagner des galons auprès du staff technique national. Le portier de l’USMH, qui faisait sensation à chacune des sorties de son équipe, a obtenu ce qu’il cherchait, à savoir une convocation en équipe nationale A. Sa patience a payé et il est parvenu à atteindre son but, faisant partie du groupe appelé à en découdre avec les Lions de l’Atlas le 4 juin prochain au stade de Marrakech pour le compte de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2012.

Soudani, est-ce cet attaquant tant recherché ?

Un autre joueur local vient de faire son baptême du feu chez les Fennecs du désert. Ce joueur n’est autre que l’attaquant de l’ASO Chlef, Hilal Soudani, lequel carbure à plein régime cette saison avec son club employeur. Le meilleur buteur du dernier CHAN, au Soudan, a réalisé son rêve, celui de porter le maillot national avec les A. Benchikha a décidé de faire son choix en le con-

ÉQUIPE NATIONALE

voquant et écartant de la liste deux attaquants et non des moindres : Abdelkader Ghezzal, le sociétaire de Bari, et Abdelmalek Ziaya de l’Ittihad Djeddah. Ce jeune attaquant âgé de 23 ans, qui vient de recevoir la distinction de meilleur joueur du mois de mars (Oscar MohamedKheddis) qu’organise notre quotidien chaque mois, et qui a reçu pour rappel son trophée vendredi dernier lors du match contre le MC Saïda, a eu le cadeau qu’il attendait depuis un bon bout de temps de la part du sélectionneur national Abdelhak Benchikha, à savoir une convocation en EN A. C’est vraiment la cerise sur le gâteau pour Hilal Soudani, lequel est appelé à travailler davantage pour mériter la confiance de Benchikha, sachant que ce dernier compte sur ses services face aux Lions de l’Atlas, et ce dans l’unique objectif de revenir du royaume chérifien avec un résultat positif et, pourquoi pas, une victoire. Alors, Soudani est-il cet attaquant tant recherché ? On le saura dès le prochain rendez-vous.

Ferradj, une convocation tant espérée

Le troisième joueur qui vient d’être appelé en sélection nationale pour la première n’est autre que le sociétaire du Stade Brestois, Brahim Ferradj. Ce joueur âgé de 23 ans, qui a fait ses débuts au sein de l’AJ Auxerre B, au

CFA, la saison 2006-2007, a rejoint une année plus tard Brest qui jouait en Ligue 2 française. Brahim Ferradj, qui évolue comme milieu de terrain, a réussi avec son club employeur l’accession en Ligue 1 française. D’ailleurs, il continue toujours de défendre les couleurs du Stade Brestois. Le coach des Verts, qui était sur ses traces depuis un bon bout de temps, a pris la décision d’aller à sa rencontre et de le voir à l’œuvre de près. Le sélectionneur national était au stade Vélodrome la semaine dernière pour assister au match de championnat de Ligue 1 française ayant mis aux prises les deux équipes, l’OM et le Stade Brestois où évolue Brahim Ferradj. Ce joueur, qui a évolué au poste de latéral, s’est distingué de fort belle manière, et ce malgré la lourde défaite de son équipe (3 à 0). A la fin du match les deux hommes se sont rencontrés, et Benchikha a saisi l’occasion pour le féliciter pour sa belle prestation. Ferradj était aux anges pour ce premier contact avec le coach des Verts. Il ne lui restait qu’à attendre sa convocation pour le stage qui aura lieu en Espagne. Son rêve s’est réalisé puisque le Brestois est dans le groupe qui se déplacera en Espagne pour préparer le match face à la sélection marocaine le 4 juin prochain. A. M.

Y aura-t-il un 23 ? BENCHIKHA A PRÉFÉRÉ

e sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, a préféré retenir pour le stage, qui aura lieu en terre ibérique, 22 joueurs. Le coach des Verts a fait appel à trois gardiens de but, huit défenseurs, huit milieux de terrain et uniquement trois attaquants. Les Verts, qui débuteront leur stage de préparation le 20 de ce mois en Espagne, plus précisément au centre sportif de Murcie, auront droit à une dizaine de jours de travail avant de rallier la ville de Marrakech, au Maroc, le 1er juin prochain, pour peaufiner leur préparation en prévision du derby maghrébin qui va se disputer le 4 du même mois.

RETENIR

22

Benchikha aurait pu prendre plus de 22 joueurs, mais il a préféré travailler avec un tel groupe. Quant au 23e joueur qui complétera la liste, il sera certainement connu quelques jours seulement avant le match face aux Lions de l’Atlas. Benchikha tranchera au moment opportun car il préfère prendre tout son temps pour faire appel à un élément capable de répondre à ses aspirations.

Hamiti ou Ghezzal, un atout en plus

Même si rien n’a filtré à propos du joueur qui complétera la liste, tout porte à croire que ce joueur ne sera qu’un attaquant. Deux noms sont pressentis à

e

JOUEURS

ce poste. Il s’agit de l’attaquant de Bari Abdelkader Ghezzal et de celui de la JSK Farès Hamiti. Benchikha suivra de près les prestations de ces deux joueurs avant de trancher. Tout va s’éclaircir d’ici la fin de ce mois. Il n’est pas à écarter de voir le sélectionneur national se déplacer au stade du 20-Août d’Alger pour assister au match qui va opposer le CRB à la JSK ce mardi et voir de plus près l’attaquant kabyle. Ghezzal aussi pourra être repêché à la dernière minute, et appelé à la rescousse car même si Ghezzal ne marque pas, il pèse sur les défenseurs. Nous y reviendrons… A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

Hillal Soudani, lauréat de l’Oscar Maracana du mois de mars

«Je suis ému par ces consécrations» Le néo-international «A» était le plus heureux du monde en recevant la convocation de Benchikha, g Entretien réalisé par ZOHEIR ZITOUN

Un mot sur ce trophée décerné par Maracana ? Il m’est difficile d’exprimer la joie qui m’a envahi, car ce fût une surprise totale pour moi. Je ne le savais pas et personne ne m’en a parlé, même vous. Cela a été vraiment une bonne chose qui m’aidera à fournir de plus grands efforts à l’avenir pour en gagner d’autres. Je remercie Maracana pour ce qu’il fait en aidant les jeunes joueurs à persévérer et aller de l’avant. C’est dommage de n’avoir pu le ramener à Alger pour le présenter à mon père. Justement, comment va votre père ? Il va un peu mieux mais je suis inquiet pour lui. J’espère qu’il reprendra vite. Je prie matin et soir pour qu’il se rétablisse. Je saisis aussi l’occasion pour remercier tous les gens qui exprimé de la sympathie pour moi en cette situation, notamment mes coéquipiers et les supporters qui ont été formidables. Ne croyez-vous pas que le trophée Maracana vous a porté chance, quant à la convocation en équipe nationale ? C’est vrai. Les deux événements ont coïncidé et c’est de bon augure pour l’avenir. Je souhaite que cela continue de la même façon pour moi. Parlons de cette convocation de l’équipe nationale. Je ne vous cache pas que je l’attendais depuis longtemps. J’ai sauté de joie en l’apprenant. Je ferai de mon mieux pour être à la hauteur et honorer la confiance de Benchikha. Je tenterai tout pour apporter un plus à l’équipe. Je ferai face à la pression et à tout ce que les joueurs appréhendent pour réussir. Jouer en équipe nationale est aussi une consécration et cela prouve que je n’ai pas failli, car c’est le vœu de tout joueur d’évoluer le plus haut possible. J’ai toujours été ambitieux et mes éfforts ont été récompensés. Avouez que vous ne manquez pas de conseils au club, concernant l’équipe nationale... C’st vrai, tous mes coéquipiers ont été contents ainsi que les supporters qui ne cessent de me souhaiter bonne chance. Il y a aussi Zaoui et Ighil qui n’ont jamais été avares en conseils pour moi. Je remercie tout ce beau monde et j’ai une pensée pour mes parents, notamment mon père qui me suit depuis la catégorie minimes. Je ne vous cache pas qu’il m’a beaucoup aidé. Revenons à vous. Jusque là, votre palmarès ne manque pas de titres ? J’ai gagné une coupe d’Algérie en minimes et une autre en cadets avec l’ASO tout en ayant réussi à remporter le championnat national cadets. Il y a aussi la finale du play off que nous avons ratée en juniors. Je n’omets pas de vous signaler que j’ai toujours marqué beaucoup de buts dans les jeunes catégories. Et c’est pour cela que vous avez été promu en seniors très jeune ? C’est vrai, j’étais en junior première année lorsque Amrani m’a convoqué en seniors en 2006/2007. Le premier match s’est joué face au CABBA, avant d’évoluer à Chlef

13

juste après avoir reçu le trophée du meilleur joueur du mois de mars qui lui a été décerné par Maracana.

face aux Annabis. Il y a aussi des entraîneurs qui vous ont marqué... Bien sûr que oui. Il y a Boukrari que je n’oublierai jamais et qui m’a formé. En seniors, Ighil et Belhout sont des sommités. Avec Ighil, je suis aux anges car il ne cesse de me conseiller et de m’orienter. C’est un grand monsieur et un grand entraîneur qui maîtrise son sujet. Ces deux entraîneurs méritent toutes les éloges et, ma foi, je suis sûr que tout ceux qui ont été sous leurs coupes, diront la même chose. Votre équipe domine le championnat depuis son début ; un secret ? Il n’y a rien de secret là-dedans. Seul le travail paye. Les choses ont beaucoup changé cette saison à l’ASO et dans le bon sens. Depuis l’arrivée de Ighil, tout a évolué, je vous le confirme. L’ASO a pris de l’envergure et force le respect à nos adversaires, quel que soit leur statut. Croyez-vous que l’ASO terminera champion ? Inchallah. Avec la détermination qui anime tout le monde dans l’entourage du club, nous possédons beaucoup de chance d’y arriver. Tout le monde met la main à la pâte cette saison et cela sera payant, j’en suis certain. Il y a un groupe complémentaire avec des joueurs de grande classe qui sont tous des enfants de bonne famille, ayant roulé leur bosse partout. L’expérience ne manque pas ainsi que la fougue de nos jeunes. Cette osmose fera parler d’elle. Le dernier résultat face au MCS pourrait-il influer sur le groupe pour le reste du parcours ? Je ne le pense pas, pour la simple raison que nous ne manquons pas d’atouts pour récupérer les deux points perdus. Il ne faut pas blâmer l’équipe qui a fait de son mieux face à une équipe ayant refusé de jouer. Nous avons fait le maximum mais nous avons échoué en fin de compte. Je crois que l’arrêt d’un mois n’a pas été pour arranger nos affaires. C’est vraiment pesant de s’arrêter pour une longue période et reprendre par la suite avec un marathon comme celui que nous allons entamer la semaine prochaine. En parlant de ce marathon, comment allez-vous l’aborder ? Nous devons le gérer en note faveur tout comme nous l’avons fait à l’aller où nous sommes sortis indemnes d’une longue série de matches successifs. Nous devons nous retrousser les manches et faire du semi-échec face au MCS notre source de motivation. A l’ASO, vous avez toujours été choyé par vos aînés, n’est-ce pas ? C’’est vrai, car depuis mon jeune âge, je n’ai cessé de faire de Abbou, de Zaoui et de Messaoud mes modèles, pour leur édu-

cation et leur engouement ainsi que pour leur football. Arrivé à évoluer à leurs côtés a été quelque peu bizarre pour moi, avant de m’y habituer. Ils m’ont facilité les choses en me prodiguant les meilleurs conseils. Ce sont de grands frères pour moi. Meilleur buteur actuel du championnat, à quoi vous attendez-vous ? J’ai une grande envie de finir meilleur buteur du championnat. Je serai le plus heureux au monde si l’ASO remporte le championnat. Une double consécration avec une éventuelle qualification de l’équipe nationale à la CAN. D’autres souhaits ? Que l’équipe nationale se qualifie à la CAN et que mon père se rétablisse, lui qui a toujours prié pour ma réussite et fait de son mieux pour me donner la meilleure éducation possible qui m’a fait grandir. Et un bon contrat en Europe, non? Pour ne rien vous cacher, je pense que ce n’est pas le moment d’y penser car je dois me concentrer d’abord sur mon travail dans mon club et tout faire pour réussir mon baptême du feu en équipe nationale. Les choses se suivront. Qu’en est-il des contacts avec le FC Sion et le Mans FC ? Je ne veux pas en parler pour le moment même si concernant les Suisses, cela n’a pas été vraiment intéressant. Pour tout vous dire, il n’y a rien d’officiel encore malgré le fait qu’il y ait cette invitation du Mans FC mais je ne veux pas me précipiter. Je dois attendre car il y le championnat qu’il faut jouer

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

avec mon équipe et l’équipe nationale qui ne manque pas d’objectifs. J’aimerais bien faire les choses en leur temps. Vos supporters ne cessent de vous souhaiter un bon contrat à l’étranger... Pour en parler, j’ai beaucoup à dire sur nos supporters. Ils sont devenus les meilleurs. Le changement s’est opéré grâce à eux. Ils ne cessent d’être à la hauteur et cela nous réjouit. Pour preuve, lors du match face au MCS, ils n’ont pas raté l’occasion de nous applaudir en fin de match malgré le semi échec. Je leur suis reconnaissant pour tout leur apport cette saison. Civilisés, voilà, le qualificatif qu’il faut pour eux. Je promets d’avoir une pensée à tous nos fans à chaque fois que je suis sur le terrain. Par quoi voulezvous clore cet entretien ? Ma pensée va d’abord à mes parents auxquels je dédie toutes mes réussites. Mes remerciements vont également à Maracana pour ce trophée, qui doit continuer sa noble mission au service du football national. Mes salutations à tous nos supporters. Entretien réalisé par Zoheir Zitoun


14

KHAÏTHER SIGNALÉ POUR CONTESTATION

L'arbitre, Mial, a signalé le latéral droit, Samir Khaïther, pour contestation ; ce qui devrait lui coûter une suspension d’un seul match. Khaïther, qui a fait un sans faute sur le terrain, gérant bien son match, s'est donc emporté et a eu une légère altercation avec l'arbitre, ce qui lui sera fatal.

ALLAG, LE MEILLEUR AU MILIEU

Nassim Allag a été le meilleur des joueurs du milieu du terrain, grâce à son abattage et son abnégation, Allag a récupéré de nombreuses balles, et aidé ses coéquipiers dans la relance, même si tout ce compartiment a bien marché et que les joueurs se soient donnés à fond tout au long de la rencontre. R. M.

RETOUR DE BOUTRIA, MEREZGA ET MOUMEN FACE À MÉDÉA. Avec le retour de Boutria, Moumene et Merezga le groupe biskri affichera complet face à l'O Médéa. Les hommes de Hammouche seront-ils prêts à rééditer le match du CSC? Difficile à dire après la débauche d'énergie constatée chez les Ghassiri, Amrane et autres Leblalta, Bekha et Djaider. S. S.

Le Nasria, un pied en Ligue 1 Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

g Par RAOUF MESBAH

Le Nasr d'Hussein-Dey est pratiquement assuré d'accéder en Ligue 1, après le succès acquis aux dépens de la formation de l'Olympique de Médéa. n effet, Les Sang et Or sont plus qu jamais proches de l'accession, surtout qu'ils ont pris maintenant la première place, seuls, avec deux points d'écart sur le CSC. Les gars d'Hussein-Dey étaient déterminés à arracher les trois points face à Médéa, quoi qu'il arrive, surtout qu ce match était déterminant pour la suite du parcours, sachant qu'il ne reste que cinq matchs avant la fin officielle de la saison. Les poulains de Heddane se sont bien défendus lors de cette rencontre qu'ils considéraient comme déterminante pour la course à la montée. Ils ont dominé tous les débats, fermant au passage toutes les issues aux gars du Titri qui n'ont rien pu faire face aux coéquipiers de Gana. D'ailleurs, les visiteurs n'ont pas eu de nombreuses occasions de scorer. La détermination des Nahdistes était grande surtout

E

LIGUE 2 Le changement d'El Far, un choix tactique Beaucoup ne comprenaient pas la décision du coach, Mustapha Heddane, de faire sortir Réda El Far, alors que ce dernier était l'un des meilleurs joueurs sur le terrain et en déstabilisant à maintes reprises la défense de Médéa. Toutefois, il semble que le coach, Heddane, voulait faire un changement tactique en incorporant Bey à sa place, car les joueurs de Médéa avaient muselé le joueur connaissant sa valeur, alors que l'ex-joueur du Chabab reste inconnu pour eux.

Hafid préfère l'accession au titre de meilleur buteur

qu'ils n'ont pas fléchi même dans les moments difficiles, sachant que l'OM qui voulait repartir avec le point du nul au moins, ne leur a pas facilité la tâche. Mais il faut dire que les joueurs n'ont pas pour autant baissé les bras et

Deuxième réalisation consécutive pour Bey Transfuge du CR Belouizdad au dernier mercato, l'attaquant, Mahmoud Bey, a inscrit son deuxième but consécutif en deux matchs. En effet, et après avoir été décisif face au PAC en marquant le but de la victoire, Bey a récidivé en offrant les trois points à son équipe lors de ce match important et décisif face à la formation de l'O Médéa.

Bey : «Je suis comblé» L'attaquant, Bey, nous avouera qu'il est comblé par ce deuxième but qu'il inscrit en deux matchs, à chaque fois qu’il est utilisé comme attaquant. «J'avoue que ça fait plaisir de marquer à chaque fois et je suis heureux après ce but, surtout qu'il permet à mon équipe de prendre les trois points», nous avouera Bey qui souhaite ne pas en rester là et marquer d'autres buts à l'avenir. Il avouera que malgré le manque de compétition et la blessure au genou qui l'handicape, il tentera quand même de se donner à fond à chaque match.

c'est ainsi qu'ils ont pu se ressaisir pour marquer le but de la victoire dans les derniers instant de la rencontre.

Heddane : «Nous sommes sur la bonne voie»

Le coach du NAHD, Mustapha Heddane, affirmera que son équipe est sur la bonne voie après ce succès face à l'O Médéa, indiquant que cette victoire permet à sa formation de mettre neuf points d'écart sur le quatrième, ce qui lui permet d'être confortablement installée à cette première place. Toutefois, Heddane appelle ses joueurs à plus de vigilance et à ne pas se relâcher, car il faudra se donner à fond pour le reste de la compétition qui ne sera pas facile également. Le driver du Nasria souhaite que tout le monde y mette du sien pour réussir l'objectif du club qui est de revenir en Ligue 1. R. M.

L'attaquant du Nasria, Rabah Hafid, nous a avoué qu'il préférait plutôt que son club accède en Ligue 1, que de décrocher le titre honorifique de meilleur buteur du championnat de Ligue 2 pour lui. En effet, Hafid nous avouera qu'il n'est pas là pour se mesurer au buteur koubéen, Hanifi, mais que le plus important était de se rapprocher plus de la Ligue 1 et d'offrir l'accession aux supporteurs du Nasria qui piaffent d'impatience de voir leur équipe favorite revenir à l'élite.

Aït Ali réussit son entrée Le jeune attaquant du NAHD, Aghilès Aït Ali, a réussi son entrée lors de ce match face à l'OM, puisqu'il a été derrière le but inscrit par son coéquipier, Bey. Aït Ali nous avouera qu'il est content de contribuer à la victoire de son team, même s'il aurait préféré marquer ce but, surtout que c’est lui qui avait tiré et, heureusement, Bey était là pour pousser le ballon au fond des filets. R. M.

GHASSIRI : «L'USB ne vend jamais les matches» g Entretien réalisé par SALIM SEGHOUANE

N'ayant jamais montré cette rage de vaincre, Ghassiri a été, face au CSC, époustouflant dans la relance, n'hésitant pas à menacer la défense adverse par des tirs cadrés. Il aura tout fait pour désavouer les détracteurs

Noufel, d'ou vient cette grinta ? On nous a trop caricaturés cette semaine, on a fait de nous des voyous qui vendent des matches, j'ai voulu prouver à nos détracteurs qu'à Biskra on ne vend pas, mais on sue beaucoup pour les jouer honnêtement. l'US Biskra ne vend jamais de matches. Vous auriez pu gagner en 1ère mi-temps ? C'est ça qui nous a manqué, la concentration jusqu'aux dernières min-

utes. Le CSC d'aujourd’hui était prenable, nous avons été meilleurs sur tous les plans. Il y a eu une occasion et il ne l'a pas raté, ce qui a fait la différence. Un point, ce n'est pas rien finalement ? Oui, mais trois, c'est mieux, cela aurait pu nous permettre de gérer le reste de la compétition à l'aise. Comment voyez-vous le prochain match face à Médéa?

Jouer à Médéa face à une équipe qui tente le dernier sprint, ne sera pas de tout repos. Mais nous tenterons de faire l'impossible pour conserver l'écart entre nous et les relégables. Ne pensez-vous pas que Biskra a raté bêtement l'accession cette année ? On ne l’a pas ratée, le club n'a pas voulu la jouer. Cependant, avec les problèmes de changements de staff, plus les ceux des primes et salaires, cela n’a pas été possible cette saison. Mais on a un bon groupe. S. S.

4e nul pour l'US Biskra Avant le CSC, l'USB, version Hammouche, est revenue de ses 3 sorties avec un Nul, le 4ème réalisé à domicile face au leader de la ligue2. Le coach biskri affectionnerait-il ce résultat?

Bekha, un retour gagnant. Au repos depuis plusieurs semaines, Abdelkader Bekha s'est bien débrouillé sur le flanc gauche et en dépit d'un grand manque de compétition, il a réussi à juguler les assauts des attaquants constantinois.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 2

RETOUR AU POINT ZÉRO La formation koubéenne n'a pas réussi son déplacement à Mohammadia face à la formation locale. Elle a concédé une défaite qui fait retourner les Koubéens au point zéro. En effet, et après la large victoire des Vert et Blanc face à Merouana, les Koubéens croyaient que l'équipe avait retrouvé sa bonne dynamique, après une période difficile et un passage à vide. Mais la défaite de vendredi passé a anéanti les espoirs nés de la dernière victoire. En fait, les Koubéens ont mis un terme à leur rêve : celui d'accéder en Ligue 1.

SÉANCE DE RÉCUPÉRATION ANNULÉE

Le retour tardif de la délégation, arrivée tard dans la nuit à Batna, a contraint Mouassa à prendre en considération l’état de fatigue de ses joueurs, en annulant la séance de décrassage et de récupération qui devait avoir lieu samedi matin. Le coach a préféré laisser ses joueurs se reposer après le très long voyage par route.

BITAM ET BELHADI TOUJOURS À ALGER

Les deux internationaux espoirs du Mouloudia sont toujours à Alger, où les attend un second regroupement et un autre match amical contre le Sénégal, mardi, et ce n’est qu’à l’issue de cette rencontre qu’ils rejoindront Batna pour prendre part au match MSPB-MOC.

HOSNI : «L'adversaire était meilleur que nous» g Entretien réalisé par ANIS SADOUNE

Tout d'abord, un commentaire après votre défaite à Mohammadia… Nous sommes partis à Mohammadia pour glaner les trois points. On aurait voulu retourner avec la victoire. Je crois que l'adversaire était meilleur que nous, nous avons commis beaucoup de fautes au centre de la défense. Croyez-vous que l’état de la pelouse vous a pénalisés pour pratiquer du bon jeu ? Oui, bien sûr. C'était une pelouse catastrophique qui ne permet pas à une équipe de pratiquer un bon football. Croyez-vous que les absences de Chouieb, Madi et Bencherifa ont influé sur la prestation de l'équipe ? Oui, bien sûr, ce sont des joueurs clés dans l'échiquier de l'entraîneur. A mon avis, leur présence aurait été un atout pour l’équipe pour ne pas connaître une telle défaite.

Comment voyez-vous la prochaine rencontre et le derby tant attendu qui vous opposera au NAHD ? Ce sera difficile face une équipe qui est en train d'afficher une belle forme depuis l'entame de la phase retour. Je crois qu'on n'a rien à perdre dans cette rencontre vu qu'on a raté l'accession en Ligue 1. La pression sera du côté du NAHD qui aura besoin des trois points pour creuser l'écart sur ses poursuivants et s'installer durablement sur fauteuil de leader.

g Par WAHAB YEFSAH

Les jeunes joueurs du Mouloudia continuent leur apprentissage et leur formation, il leur reste cinq autres rencontres pour clôturer leur premier cycle de formation ; cinq rencontres, plutôt cinq modules où il faut persévérer pour réussir l’examen avec mention.

ès ce vendredi, la venue du MOC au stade du 1er Novembre 54 sera l’un des premiers tests à passer avec succès pour ne laisser aucune chance aux spéculateurs et aux spécialistes des coulisses pour porter un coup à leur dignité. Les jeunes Mouloudéens sont avertis

et le module des coulisses ne sera jamais dans leur programme de formation. Leur maître, Mouassa, réputé pour sa droiture, sera là pour protéger ces jeunes et leur inculquer son esprit de gagneur. De grâce, que personne ne vienne perturber cette pléiade de jeunes talents qui a besoin de s’épanouir et de persévérer loin des calculs spéculateurs ; de grâce, ne nous privez pas de voir aboutir un travail propre, laissez-nous croire encore que dans un milieu rongé par les coulisses et les intérêts étroits, il y a ceux qui travaillent proprement pour s’investir dans la formation de jeunes ; SVP, ne tuez pas cet espoir de voir enfin un football saint ! W. Y.

Rebgui confirme A à peine 19 ans, le jeune Rebgui s’est encore illustré à Mostaganem. Tous les présents n’avaient de yeux que pour lui, à chaque fois qu’il est en possession du ballon, c’est un régal ; on peut dire que le MSPB tient en lui le nouveau maître à jouer. Mouassa a bien flairé en lui le joueur de qualité qui promet beaucoup.

Zeghidi et Hecinet, un duo robuste Depuis que Bitam est souvent en équipe espoirs, Mouassa a formé un nouveau duo dans l’axe de la défense, il s’agit de Zeghidi et Hecinet ; ce dernier, très peu utilisé à la phase aller, est devenu un titulaire indiscutable aux côtés de Zeghidi, avec qui il forme une robuste paire centrale, que beaucoup d’équipes aimeraient avoir. W. Y.

Une pelouse catastrophique Malgré la mauvaise prestation des joueurs koubéens qui n'ont pas été à la hauteur et les fautes commises par les défenseurs, les poulains de Rachid Hamada ont beaucoup souffert à cause de la mauvaise pelouse du stade Ouali Mohamed de Mohammadia. En effet, les coéquipiers du buteur Salim Hanifi ont trouvé de grandes difficultés pour construire leurs attaques et pratiquer un bon football. Une pelouse qui a pénalisé les Koubéens, qui n’ont n’ont pas réussi à retourner de Mohammadia avec un résultat probant.

Ces absences qui ont influé sur l'équipe Comme annoncé dans ces mêmes colonnes, la formation koubéenne était privée lors de la rencontre de vendredi passé face au Mohammadia des services de ses trois joueurs clés, en l'occurrence le capitaine Abdelouahid Chouieb, le milieu de terrain Walid Bencherifa et le meneur de jeu Ayman Madi. Ces trois absences ont influé sur la prestation de l'équipe, vu que ce trio est considéré comme une pièce maîtresse dans l'échiquier de Rachid Hamada. Heureusement que ces trois joueurs seront prêts dans la prochaine rencontre et le derby tant attendu qui opposera la formation koubéenne au NA Hussein Dey. A. S.

Avez-vous une idée sur cette équipe ? Le NAHD occupe actuellement la place de leader en championnat. Il a déjà mis un pied en Ligue 1. Je crois que la rencontre sera l'affiche de cette journée et que le meilleur l’emporte. Un dernier mot… Je souhaite remporter le derby de vendredi face au NAHD. A. S.

Les jeunes loups risquent de surprendre

D

15

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

GHARICHE : «Un grand pas vers le maintien»

g Entretien réalisé par AOUN LAÏD BOUALEM Auteur d’un match sans J’ai essayé de donner le meilleur de faute face au RC Kouba, le moi-même, je remercie au passage mes coéquipiers qui m’ont aidé pour réussir portier expérimenté, mon match, car je viens de reprendre la Ghariche Kada, que nous compétition après deux mois d’absence avons rencontré samedi en raison d’une déchirure musculaire dernier, revient sur la contractée lors du match de la 19e victoire de son équipe face journée face à l’O Médéa. au RCK et estime que le A huit points d’avance sur le preSAM a fait un grand pas vers mier relégable, pensez-vous que le maintien est maintenant assuré le maintien. Un mot sur votre brillante victoire face au RC Kouba ? Ce fut quand même difficile vu l’importance de cette rencontre, mais heureusement qu’on a marqué les 3 buts au bon moment, il ne faut pas vous fier au score, car on a sué pour obtenir cette victoire. Le moral est au beau fixe maintenant après cette belle victoire... C’est le cas de le dire, le groupe se porte bien, cette victoire nous a beaucoup remonté le moral, car les 3 points étaient impératifs pour nous. Tous les joueurs ont le moral au beau fixe et c’est tant mieux, pourvu que ça dure. Etes-vous satisfait de votre rendement personnel ?

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

? Non, pas du tout, je peux vous dire qu’on a fait un grand pas vers le maintien, mais il reste encore cinq rencontres à jouer, soit 15 points en jeu ; cela dit, nos chances sont intactes et nous espérons décrocher le maintien si on gagne tous les matchs restants bien évidemment.

L’état d’esprit actuel qui règne au sein du groupe vous permettra sans doute de préparer convenablement le match de vendredi face à l’AB Merouana ? Tout à fait, avec cette avance quelque peu considérable sur le 1er relégable, nous allons jouer plus librement avec, maintenant l’objectif d’une place honorable. A. L. B.


16

LIGUE 2

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

A DIX POINTS DU BONHEUR

Médéa aurait motivé le CRT De source sûre, l’O Médéa aurait promis une prime de 10 millions de centimes aux joueurs du CRT pour accrocher le CAB, c’est un joueur de Témouchent qui l’a avoué à un autre joueur du CAB, les deux joueurs qui sont amis et de la même région ont longuement discuté après le match, même la prise en charge de l’équipe à l’hôtel Sitifis a été payée par Médéa. A qui le tour la prochaine fois ?

BOURAHLI SIDÉRÉ

Reprise hier

C’est sous les sifflets et même les insultes que Bourahli a quitté le terrain lorsque Tebib l’a remplacé par Abed-Charef, un comportement qui a sidéré le joueur et qui l’a fait savoir dans le vestiaire. Pour bon nombre de présents au stade, Bourahli n’était pas aussi mauvais que les autres, il a fait ce qu’il pouvait dans un match où personne n’a brillé. W. Y.

C’est hier à 16h au stade Seffouhi que la reprise a été programmée. Avant la séance d’entraînement, les joueurs ont tenu la traditionnelle réunion d’après-match pour discuter du déroulement de la rencontre CAB-CRT afin de tirer les conclusions et mettre en pratique le programme de préparation du match PAC-CAB.

g Par WAHAB YEFSAH

Il ne reste que cinq journées pour la clôture du championnat, soit quinze points en jeu. Pour arriver à ses fins, le CAB doit en glaner dix afin d’assurer la troisième place pour l’accession.

ce faire, les camarades de Bahloul doivent gagner trois P our

Les Pacistes ont eu droit à deux jours de repos après la rencontre face à la JSMS pour récupérer des efforts fournis qui leur ont permis d’obtenir un bon résultat. Ils reprendront aujourd’hui du service à Bouchaoui. La séance sera consacrée à de légers exercices pour la remise en forme. Le lendemain, ce sera le stade de Hydra qui les accueillera pour préparer le match contre le CA Batna. O. A.

Médéa mais, les joueurs et l’équipe à Latrèche doivent faire un sans faute jusqu’au dernier match de la saison, en termes simples, ils sont condamnés de gagner les cinq rencontres qui restent et espérer que le CAB ne comptabilisera pas ses dix points qui lui totaliseront 53 points au final car dans ce cas même si Médéa fera le carton plein en gagnant ces cinq dernières rencontres cela ne lui suffira pas car le CAB est meilleur au goal average, le Chabab est réellement à 10 points du bonheur. W. Y.

LES PACISTES NE VEULENT PAS ABDIQUER g Par OUKILI ALI

REPRISE AUJOURD’HUI À BOUCHAOUI

matchs et faire un match nul. Quand on sait que le doyen des Aurès aura à recevoir l’USMBA et l’ABM à domicile et se déplacera contre le PAC,e RCK et le SAM, on peut estimer que l’opération, même si elle n’est pas aisée, elle est dans les cordes du Chabab. Assurer six points à domicile et quatre en déplacement, c’est la feuille de route que Tebib et son groupe doivent réaliser. Nonobstant le NAHD et le CSC qui n’ont besoin que de six points (NAHD) et huit (CSC) pour accéder, la menace ne peut venir que de l’O

Les Algérois viennent de laisser passer une très bonne opportunité de comptabiliser les trois points contre la JSMS qu’ils ont dominée durant les trois -quarts de la partie.

I

ls se sont créé pas mal d’occasions ratées par leur manque de précipitation devant les buts adverses. Une fois de plus, la malchance les a empêchés de sortir victorieux de cette importante rencontre. S’ils avaient gagné, le PAC serait actuellement loin des menaces à la relégation. Mais le point du nul les a réconfortés et leur a donné plus de tonus pour le prochain match contre le CABatna sérieux prétendant à l’accession. Le Paradou recevra le club auressien au stade de Dar El Beïda, une nouvelle domiciliation pour eux et le feront par un succès qui amorcera le déclic. Les Batnéens ne sont pas faciles à manier à l’extérieur et l’ont confirmé à plusieurs reprises. Ils se déplaceront à Alger pour tenter de surprendre leur vis-à-vis afin de rester parmi le groupe de tête. Les Algérois ont donné la réplique à maintes fois aux Batnéens et savent qu’ils auront à faire à un os dur à avaler. Ils ne doivent pas rater cet important rendez-vous pour ne pas

Bouchouk a été sanctionné La non-convocation de Bouchouk parmi les dix-huit a surpris tous les supporters qui n’ont pas compris comment et pourquoi Tebib a choisi de se passer des services de son attaquant. Alors qu’il n’avait que des défenseurs et milieux de terrain sur son banc. Renseignements pris, Bouchouk aurait commis un acte d’indiscipline impardonnable qui a contraint Tebib et Nezzar à décider de sa mise à l’écart. W. Y.

compliquer la situation de leur équipe en ligue 2. Les coéquipiers de Doghmani ne vont pas se laisser faire devant ce coriace adversaire, ils feront le maximum pour glaner les trois précieux points. «Le CAB viendra pour défendre crânement ses chances pour rester accrocher dans sa position de prétendant à l’accession. Le groupe est mobilisé, on entamera cette rencontre avec comme seule et unique idée dans la tête la victoire pour sortir de cette peu reluisante position», estime Miaz Ce n’est pas des parties de plaisir qui attendent le Paradou dans ce tournant de la compétition, ils sont appelés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour se maintenir.

Kedjour écope de trois matches de suspension

Le défenseur axial Bilal Kedjour expulsé contre le NAHD vient de se voir infliger trois matchs de suspension. Au vu de son poids dans l’équipe, son absence sera lourdement ressentie par l’entourage du club surtout dans ces moments difficiles.

Arabat retrouve la forme Le milieu de terrain Réda Arabat retrouve sa forme après un petit passage à vide qui a contraint le staff

technique à ne pas l’aligner dans le onze retrant. Il a été titularisé contre la JSMS, et était même le plus en vue sur le terrain. en plus de ses excellentes passes à ses camarades, il fut un véritable poison pour les défenseurs locaux par ses déboulés. Il “pousse” un arrière skikdi à le retenir par le maillot en pleine surface de réparation. Au lieu que l’arbitre désigne le point de penalty, il fait signe de continuer à jouer au grand étonnement du Paciste.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ouali auteur d’un but de toute beauté

Le meneur de jeu Ouali a marqué un beau but contre la JSMS sur coup franc botté des 20 mètres. Il a logé le cuir en pleine équerre ce qu’on voit rarement de nos jours à travers tous les stades du pays Cette réalisation a permis à son équipe de revenir à la marque, et de revenir avec un précieux point qui pourrait stimuler le groupe pour les prochaines échéances. O. A.


HAMRA, en ligne de mire

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

NATIONALE AMATEURE

17

L'ÉQUIPE AU COMPLET

g Par LYES CHEKAL

Le Mouloudia de Béjaia, réconforté par le précieux point récolté à Collo, s'est remis au travail, dès hier, pour préparer le match de la semaine prochaine face à Hamra.

U

n match piège par excellence qu'il faut surtout préparer au niveau mental, du moment que sur les volets technique, physique et surtout des résultats, la différence est de taille entre les deux équipes. Le MOB, est second au classement

général de la division amateur, Centre- Est, alors que les Bônois, ferment la marche. Ce qui laisserait dire que le MOB va atomiser son vis-àvis, vendredi, dans son jardin et devant ses milliers de supporters, en prenant en considérations les données cités. Néanmoins, en football, un match n'est jamais gagné d'avance, en témoignent les deux semi-échecs enregistrés par le club sur la pelouse de son stade fétiche de l'Unité maghrébine, face à l'USMS et, tout dernièrement, face à l'ASAM. Quatre points de perdus, au moment où toute la famille mobiste s'attendait à gagner les deux matchs, puisque l'équipe

affichait une belle forme, en ayant enchainé une série de bons résultats. Tout compte fait, le staff technique, est le premier à savoir que ce genre de match face à des équipes démobilisées, qui se présentent sans pression aucune, sont plus redoutables que les matchs face aux équipes du haut du tableau, du moment qu'il n'y a pas de relégation cette année. Elles risques de jouer les trouble-fêtes à tout moment, comme ce fut le cas avec Collo qui a occupé longtemps la lanterne rouge, créant une grande surprise en jouant carrément le titre, avant que le MOB ne mette fin à son rêve en l'accrochant sur son terrain .

Madi , Yaya et Bensalem , de retour

Le trio des titulaires à part entière, qui a manqué à l'appel lors de la dernière sortie de leurs équipe à collo, pour blessure, en ce qui concerne Madi et YAYA, et suspension pour le latéral gauche Bensalem, reprend du service. Un retour à la compétition bénéfique pour le club qui aura besoin de tous ses atouts face à une équipe de Hamra qui compte en son sein des joueurs d'expérience, tel l’ex-Mobiste Zouaghi. L. C.

LE NAVIRE HADJOUTI CHAVIRE

Le MOB, habitué à jouer amoindri depuis le début du championnat, avec les défections enregistrée dans son équipe type, à l'instar du mobiste Amrous, keras, ousmail, Guenifi , bouchekhchoukh a et Seddik, qui ont manqué à l'appel pour plus d'une semaine pour chacun, va retrouver son effectif au complet à l'occasion de la prochaine rencontre. En effet, l'équipe va se reconstituer au fur et à mesure du retour des joueurs blessés. L. C.

g Par MED GRINI

Les Hadjoutis, après une belle série de résultats positifs, commencent à collectionner les revers les plus amers.

M

atch après match, la défense hadjoutie fait eau de toutes parts. Huit buts encaissés en trois matches. C'est trop pour une formation qui cherche le haut du tableau au classement général. Disons que le navire hadjouti chavire et dévie de sa direction initialement tracée. Et lors de sa dernière expédition, sur les terres Maghnaouies, les gars de la Mitidja ne résistent pas et craquent, en fin de compte. Deux réalisations des locaux au cours du premier acte, une autre dans le second et le tour fut joué pour la bande du tandem d'entraineurs ArboucheBoudjella. Les joueurs de Maghnia frappent superbement et confirment leur statut de prétendant au titre. Les Hadjoutis, quant à eux, étaient médiocres et donnaient l'impression d'être sonnés par la défaite qu'ils ont concédée la semaine passée sur leur propre ground face aux oranges de Boufarik. Et justement, sur cette contre-performance contre le même adversaire, une idée vient à l'esprit : c'est que le club phare de la wilaya de Tipasa est en train de

vivre le même épisode de la phase ''aller''. A cette période là, les gars du Chenoua occupaient une position parmi le peloton de tête au classement général. Ils jouissaient d'une bonne santé et d'un rang digne des grands, lorsque ils furent malmenés sur le stade de Mohamed Reggaz, par un Widad de Boufarik euphorique. Score final : 3 buts à 1. A partir de cet échec, la famille footballistique hadjoutie tremble et le club entame sa dégringolade. Puis, comme l'on dit, après l'abatée c'est la remontée. Et grâce au travail colossal et au sérieux des deux techniciens en place, le navire hadjouti reprend la mer. Une

bonne et fracassante entame de la seconde phase de la compétition. Et la première formation à en payer les frais, sera le chabab de Oued-R'hiou, battu sur le score de 2 buts à 0. Les Hadjoutis reçoivent encore une fois dans leur antre l'équipe du Widad de Mostaganem. Ils enregistrent une autre victoire (2 buts à 1). Sur la lancée et stimulés par ces résultats convaincants, les capés du tandem d'entraineurs hadjouti, reviennent de leur déplacement de Témouchent avec les trois points du match qui les a opposé au club local de Zidoria (1 but à 0). Ce fût la liesse dans le camp des hadjoutis. Une semaine après, les

camarades du gardien Mabli viennent à bout d'un rapid de Relizane, mal à l'aise, sur le score de 2 buts à 1. Quatre éclatantes et consécutives victoires ont enflammé les fans d'El-Khadra et donné confiance au staff technique qui commence à croire de plus en plus en les capacités de son équipe de réaliser l'objectif tant convoité, à savoir une place honorable au finish. Mais étant donné que le football n'est pas une science exacte, les Hadjoutis perdent le derby au grand dam de leur supporters et de surcroit dans leur propre fief. La plaie fut rouverte. L'USMM Hadjout descend et n’a jamais pu revoir ses

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ambitions à la hausse. Maintenant, on se contente du peu qui reste. ''Croyez moi que je n'ai pas reconnu mes joueurs lors de cette empoignade contre la formation de Maghnia. Toutes les consignes que nous avons donné à nos joueurs n'ont pas été appliquées dans leur totalité sur le terrain. Sincèrement, on était étonnés de cette production au dessous de la moyenne de mes joueurs. Néanmoins, cette défaite je peux l'attribuer à l'absence de plusieurs éléments clés de l'équipe. Quoi qu'il en soit, on va essayer de se ressaisir lors de nos prochaines sorties. L'essentiel, c'est de préserver l'ésprit sportif et continuer de jouer juste et correctement'', a déclaré le coach Fouzi Arbouche qu'on a rencontré juste après son retour de Maghnia. A l'heure qu'il est, toute la famille footballistique hadjoutie est occupée par la préparation du dossier inhérent au professionnalisme qui permettra à leur équipe de l'USMMH de jouer la saison prochaine en Ligue ''2''. M. G.


18

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

DIVISIONS INFÉRIEURES

LE LEADER ET SON DAUPHIN SANS DIFFICULTÉ RÉGIONALE I/26E JOURNÉE

positifs, plutôt elle ne gagne plus, et après la défaite subie face aux Unionistes d'Amizour, elle a trébuché encore une fois face à une équipe de l'OC Beaulieu qui confirme, quant à lui, le nul ramené lors de la précédente journée face au DRB Staouéli. Ce succès permet aux gars de Beaulieu de s'accrocher au groupe de tête et d'espérer terminer sur une bonne note.

Aucun nul et une seule victoire en déplacement

g Par ABDELLAH AÏT AMRANE

Pourtant, on a dit que le leader aura devant lui un adversaire qui sait voyager ces dernières semaines, la JS Akbou en l'occurrence, mais ce dernier a chuté lourdement sur le score de 3 à 0, devant un leader qui ne veut rien lâcher et qui veut continuer son ascension qui lui permettra de garder cette première place avec le même écart sur son poursuivant immédiat, l'Union Sportive Olympique Amizour.

Après avoir décidé de sanctionner la JS El Biar en la faisant rétrograder en Régionale II, la Ligue régionale a finalement repêché cette équipe, suite au recours que les dirigeants de cette dernière ont présenté à la commission compétente. Ce repêchage met la lanterne rouge dans une situation délicate, où l'Etoile Sportive de Baghlia va revenir officiellement d'où elle est venue, puisqu'on voit mal comment cette équipe pourrait rattraper le Chabab de Bordj El Kiffan, qui même s'il a perdu en déplacement face à Sidi Moussa, il n'en demeure

C

Il paraît que la dernière défaite subie en déplacement face aux gars de la JS Akbou a poussé les gars du Racing Club de Boumerdès à réagir positivement. En effet, en recevant une bonne et coriace équipe du MB Bouira, les locaux l'ont emporté sur le score de 2 buts à 0. Un succès suffisant qui lui permet de rester à la 3e place, mais cette équipe est taquinée par le Chabab de Tessala Merdja et l'ESM Boudouaou. La première nommée n'a pas fait dans le détail en recevant l'Ittihad d'El Achour, qui va de mal en pis, en l'épinglant avec un net 3 à 1, alors que la deuxième nommée est allée tout simplement l'emporter en déplacement devant la lanterne rouge, l'ES Baghlia, qui a déjà les deux pieds en Régionale II.

Le repêchage de la JS El Biar met l'ES Baghlia en Régionale II

Thenia continue de manger son pain noir

S'il y a une équipe qui nous a habitués à mieux lors des précédentes saisons, c'est bien le Chabab de Thénia. Cette dernière n'arrive pas à enchaîner sur des résultats

RÉSULTATS COMPLETS :

OC Beaulieu - CMB Thénia 2-0 CRB Dar Beida - JS Akbou 3-0 ES Baghlia - ESM Boudouaou 3-4 RC Boumerdès - MB Bouira 2-0 CB Sidi Moussa - CRB Bordj El Kiffan 3-0 CRB Tessala Merdja - IRB El Achour 3-1 US Olympique Amizour - DRB Staouéli 3-0 JS El Biar -DRB Baraki (non joué)

e dernier n'a pas fait lui aussi dans le détail en écrasant son invité de cette journée, le DRB Staouéli, soit une équipe du bas du tableau et qui n'a pas résisté aux assauts répétés des protégés de Mourad Bounif qui, par ce résultat, se maintiennent à la 2e place avec 52 points au compteur. Une place qui ouvre droit aux Unionistes de rêver d'accéder en Interrégions pour la première fois de l’existence du club, cela même si cette équipe a déjà évolué en Honneur et en Régionale, dans leur ancien système, où elle avait donné la réplique à des équipes plus huppées.

Boumerdès ne lâche pas la 3e place

pas moins que l'écart qui sépare les deux équipes, le CRBBK et l'ESB, et qui est de neuf points est considérable. L'ESB ne pourra pas l'égaler en quatre matches restants pour la fin de saison.

La première remarque qu'on pourra déduire des résultats de cette 26e journée, c’est que pratiquement toutes les équipes qui recevaient ont gagné et sur des scores lourds, où on notera que la majorité des équipes locales ont frappé fort. Aucune équipe n'a donc ramené de nul de son déplacement, mais il y a eu quand même une seule victoire en déplacement qui a été l'œuvre de Boudouaou, qui l'a emporté devant Baghlia sur le score de 4 à 3. En tout, 24 buts ont été inscrits par les attaquants, ce qui fait une moyenne de 3,42 buts/match et ce, sur sept matches joués, alors que celui d'El Biar face à Baraki a été reporté. A. A. A.

CLASSEMENT :

1-CRB Dar El Beida 2-US Oued Amizour 3-RC Boumerdès 4-CRB Tessala Merdja 5-ESM Boudouaou -OC Beaulieu 7-JS Akbou 8-MB Bouira 9-CMB Thénia -IRB El Achour 11-DRB Baraki 12-DRB Staouéli 13-CB Sidi Moussa 14-JS El Biar 15-CRB Bordj El Kiffan 16-ES Baghlia

62 points 52 points 46 points 43 points 42 points (-1 match) 42 points 37 points 36 points 32 points 32 points 31 points (-1 match) 25 points 23 points 21 points (-2 matches) 18 points 09 points

Les Rouge et Noir sur leur lancée US OLYMPIQUE AMIZOUR 3 - DRB STAOUÉLI 0

Ils ne lâchent rien ces Amizourois de l'Union Sportive de Oued Amizour. En effet, les Rouge et Noir, en recevant le DRB Staouéli, une équipe qui n'est pas bien lotie (12e avec 25 points), n'a pas fait dans le détail en épinglant son invité du jour sur le score de 3 à 0.

U

n succès qui permet aux Unionistes de garder la deuxième place et surtout d'augmenter leur capital points qui pourrait leur être utile pour la suite du parcours. C'est le onzième match sans défaite des Amizourois, qui se distinguent comme étant une équipe qui carbure à plein régime depuis le début de la phase retour. Sept victoires (CRBTM, CBCM, ESB, CRBBK, IRBEA, CMBT et DRBS) et quatre nuls (JSEB, RCB, OCB et JSA) ont ponctué les

derniers matches des hommes de Omar Makhloufi, le président des Unionistes, ce qui fait que le pactole est considérable, 25 points sur les 33 derniers possibles. Bref, revenons à ce match de la 26e journée qui s'est joué samedi passé au stade Larbi Touati d'Amizour, la première mi-temps s'est achevée sur le score de zéro partout, cela en dépit de la domination territoriale des camarades du gardien Hamdaoui, mais en deuxième période, ils ont réussi à planter en tout trois buts, et les changements opérés par le coach Bounif Mourad, en incorporant les Bakli et Larbi, ont apporté leurs fruits. Deux minutes de la 2e mi-temps ne s’étaient pas écoulées que l'USOA ouvre la marque par l'entremise de Mouloud Akrour, qui a réussi à marquer sur penalty à la 47'. Tout juste après, Yahiaoui Khaled ajoute un deuxième but, avant que Larbi Youcef ne porte l'estocade à trois à zéro. C'est bien

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

payé quand même pour une équipe de l'USOA qui ne veut pas lâcher prise et qui est décidée à jouer sa carte jusqu'au bout. D'après les informations que nous avons eues, on parle que tous les deuxièmes vont accompagner les champions sortants dans chaque groupe en Interrégions. Si tel serai le cas, ce sera une bonne chose, si ce n'est la meilleure qui pourrait arriver à cette équipe de l'USOA d'accéder en Interrégions et être le véritable troisième club au niveau de la wilaya de Béjaïa, après la JSMB (Ligue I) et le MOB (DNA). On croise donc les doigts pour ces Amizourois qui sont capables de confirmer lors des prochaines journées, en commençant par leur prochaine sortie à Baraki pour en découdre avec le DRBB local, que les camarades de Mansouri ont battu à domicile lors de la manche aller sur le score étriqué d’un but à zéro. A.A. A.


Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

DIVISIONS INFÉRIEURES

19

LES SUDISTES AVEC PANACHE HONNEUR DE TIZI-OUZOU/ 25E JOURNÉE ES DRAÂ EL MIZAN 4 - US TALA ATHMANE 0

g Par ABERKANE SAÏD

Les Sudistes de Draâ El Mizan ont accueilli vendredi dernier leurs homologues de l'US Tala Athmane, au stade de Boumghar pour le compte de la mise à jour du calendrier de la 25e journée du championnat Honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou.

L

a partie qui s'annonçait très difficile pour les deux teams s'est déroulée dans de bonnes conditions, l'Etoile Sportive de Draâ El Mizan qui occupe la quatrième place au classement général, a réussi à empocher les trois points de cette journée. Les partenaires de Kara Farid ont assuré le minimum face à leurs homologues de l'US Tala Athmane, dans une partie qui a tenu toutes ses promesses. Les premières minutes ont été caractérisées par la prudence affichée par les deux équipes. Après une demi-heure de jeu, les locaux parviennent à ouvrir la marque. Après cette réalisation, la formation de l'USTA va jouer son vatout en optant pour l'offensive à outrance afin de remettre les pendules à l'heure, mais en vain. Les

PUBLICITÉ

Sudistes restent sur le même rythme et se créent plusieurs occasions nettes de scorer, surtout en première période, et c’est sur le score d'un but à zéro que l'arbitre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. Après la pause, les poulains de Sahraoui de l'ESDEM accentuent la cadence et arrivent à inscrire trois autres buts dans cette rencontre. Les Rouge et Blanc ont essayé de sortir de leur coquille, et ce, afin de réduire la marque sur une action de leur attaquant Daka, mais en vain.

JS Boukhalfa 6 FC Mechtras 0

Les Banlieusards atomisent les Unionistes La formation des Banlieusards de la JS Boukhalfa, pensionnaire de la division Honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou, a accueilli son homologue du FC Mechtras, au stade du 1er Novembre de TiziOuzou pour le compte de la 25e journée du championnat Honneur. La partie qui s'annonçait très difficile pour les deux teams s'est déroulée dans de bonnes conditions. Les locaux, qui sont à la quatrième position au classement, ont réussi à engranger les trois points de la victoire. Les protégés de Mouloud Ouali ont confirmé à

l'occasion leur bonne lancée et leur dernier succès arraché devant la formation de l'US Beni Douala. De l'autre côté, les visiteurs du FC Mechtras ont essayé d'opter pour l'offensive à outrance afin de remettre les pendules à l'heure, mais en vain devant la bonne défense organisée par les Banlieusards. Les locaux restent sur le même rythme et se créent plusieurs occasions nettes de scorer, surtout lors du dernier quardheure du match. Donc, c'est avec le score large de six buts à zéro que l'arbitre central met fin aus débats entre la formation de la JS Boukhalfa et son homologue du FC Mechtras.

ES Sikh Oumedour 2 KC Taguemount 1 A l'arraché

L'ES Sikh Oumedour, qui est revenue avec la totalité des points à la maison la semaine dernière contre l'équipe du FC Mechtras, a accueilli sur son terrain et devant ses supporters, vendredi dernier, son hôte de la 25e journée du championnat de la division Honneur de Tizi-Ouzou, le KC Taguemount Azzouz, qui est venu pour confirmer son dernier succès arraché à domicile face au CRB Mekla. Les locaux ont entamé la partie en trombe, et les gars

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS WILAYA DE BLIDA DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS NUMERO D’IDENTIFICATION FISCALE : 40801500009094

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT La Direction des travaux publics de la wilaya de Blida lance un appel d’offres national restreint pour le projet : «CONSTRUCTION D’UN OUVRAGE D’ART (100MLx22ML) (2x1VOIE), SUR OUED SIDI EL KEBIR RELIANT BOUARFA À LA RN 1 Cet avis est ouvert aux entreprises qualifiées dans le domaine des travaux publics et classées à la catégorie minimale exigée Sept (VII) et plus. Le cahier des charges est à retirer auprès de la DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE BLIDA, 06 RUE AHMED ZABANA BLIDA. L’offre est à présenter sous enveloppe principale scellée et ne comportant aucune inscription extérieure autre que l’objet de l’appel d’offres, le nom et l’adresse du maître de l’ouvrage et la mention «soumission à ne pas ouvrir». Cette enveloppe principale abritera deux autres enveloppes scellées : A - L’OFFRE TECHNIQUE : Contenant l’ensemble des pièces du dossier relatives aux capacités techniques et financières du soumissionnaire ;

B - L’OFFRE FINANCIERE : Contenant les pièces relatives à l’offre financière. Chacune de ces enveloppes scellées devra être identifiée en tant que telle (offre technique et offre financière). Toute soumission non appuyée des pièces constitutives des dossiers énumérées dans le cahier des charges est irrecevable. La date limite de dépôt des offres est fixée à vingt et un jours (21) à douze heures (12h00) qui court à partir de la première publication de l’avis d’appel d’offres dans le BOMOP ou les quotidiens nationaux. Cette date est reportée au premier jour (1er) ouvrable au cas où cette date coïncide avec des jours fériés et/ou de repos hebdomadaires légaux (jeudi - vendredi). La validité de l’offre est égale à la durée de préparation des offres (21) jours augmentée de (03) trois mois. L’offre doit être déposée dans les délais requis à l’adresse ci-après : DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE BLIDA, 06 RUE AHMED ZABANA - BLIDA. Le présent avis tient lieu d’invitation aux soumissionnaires pour assister à l’ouverture des plis.

Maracana N° 1422— Lundi 16 Mai 2011 - Anep N° 855 574

d'Issyakhens n'ont pas fait dans le détail pour arriver à secouer les filets adverses. Touchés dans leur amour-propre, les poulains de Meftah Chabane accentuent la cadence en remontant d'un cran et en prenant d'assaut le camp de l'ESSM, mais en vain. C'est sur un résultat de parité que les 22 acteurs ont rejoint les vestiaires pour la pause citron. En seconde période, le jeu se focalisa au niveau du milieu, où une bataille s'engagea entre les joueurs des deux équipes, et les tentatives des uns et des autres n'ont rien changé au score. Le pressing exercé par les protégés de Meftah a bel et bien payé et a donné ses fruits, puisque ces

derniers ont pu remettre les pendules à l'heure. Alors que tout le monde s'attendait à voir les 22 acteurs se séparer sur ce résultat équitable, voilà que les locaux, déterminés plus que jamais, parviennent à trouver le chemin des filets pour la deuxième fois, parvenant ainsi à doubler la mise et signant une dixième victoire de la saison à l'arraché. Un succès qui va permettre au club de l'ES Sikh Oumedour d'entrevoir la suite du championnat avec plus de volonté et de confiance. A l'inverse, les Taguemountis, qui n'ont pas digéré cette défaite, auront du mal à se ressaisir et à se retaper le moral. A. S.

Le leader euphorique DC Boghni 2 - O Tizi Rached 1

En accueillant les gars de l'O Tizi avantage des hommes du président Mourad Rached, les Vert pistache du DC Touah. En deuxième période, les Haddadi, Boghni, qui n'est autre le leader du Mehdi Toufik et autres Bouzid ont réussi à championnat Honneur de la wilaya ajouter un second but, avant que les viside Tizi-Ouzou, ont réussi à épingler teurs des Olympiens ne réduisent la marque. leurs vis-à-vis sur le score de deux Il faut dire que les Vert pistache de Boghni buts à un. étaient forts sur tous les plans et ont su

U

n résultat qui non seulement permet aux capés du duo Ali Kadri et Kamel Amirou de confirmer leur série de bons résultats acquis jusque-là, mais aussi de porter l'écart qui les sépare du dauphin, le CRB Tizi-Ouzou, à 14 points. La première mi-temps s'était achevée sur un petit

utiliser les espaces à bon escient. Bref, cette victoire permet aux gars de Boghni de rester sur leur lancée et d'entrevoir la suite du parcours avec une certaine sérénité. Désormais, les camarades de Mahmoud Bouzid peuvent entrevoir le reste de la compétition sous les meilleurs auspices. S. A.

Les locaux se rachètent

UC Beni Douala 4 - JS Aït Yahia Moussa 2

La rencontre de la 25e journée du championnat Honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui a mis aux prises, vendredi dernier, au stade de Beni Douala l'US Beni Douala à la JS Aït Yahia Moussa, s'est achevée sur le score sans appel de quatre buts à deux en faveur des locaux, qui ont su frapper au bon moment.

L

gré les quelques tentatives des visiteurs qui n’ont pas vraiment inquiété le keeper de l'US Beni Douala, Menad Chaïm, bien couvert par les joueurs du compartiment défensif, qui ont su comment annihiler toutes les actions adverses. Pour rappel, cette partie a été officiée par un trio d'arbitrage qui a réussi une bonne partie, de l'avis des présents au stade. Avec ce précieux succès, les camarades de Medjber se rachètent de leur dernier revers concédé la formation es hommes de Drouche Remdane ont en dehors de leurs bases contre . dernière semaine la lfa Boukha de quatre à filets trouvé le chemin des S. A. malnade, empoig cette de reprises lors

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

INTERNATIONALE ESPAGNE : La Liga n'a pas tout dévoilé ANGLETERRE : Manchester United règne sur le royaume

D

errière le Barça, sacré pour la 21e fois mercredi, et le Real, son dauphin, la lutte fait toujours rage pour la troisième place, la Ligue Europa et le maintien. La 37e et avant-dernière journée devrait apporter quelques réponses. Si le FC Barcelone est sacré depuis mercredi soir, si le Real Madrid est assuré de terminer à la

seconde place, tout n'est pas encore décidé en Espagne. D'où l'intérêt des deux dernières journées. La course à l'Europe et le dernier billet pour la relégation stimulent encore nombre d'équipes. Posté au troisième rang depuis mi-février sans discontinuer (sauf au lendemain de la 29e journée), le Valence CF n'a besoin que d'un succès pour

assurer sa place sur le podium. Trois points contre Levante, dimanche (20h), et les coéquipiers de Jérémy Mathieu seront assurés de disputer directement la phase de poules de la Ligue des champions. Assuré d'être au minimum quatrième, Villarreal, qui reçoit le Real, reste à l'affût d'une défaillance des Valencians.

Neuf équipes luttent pour le maintien e e L'Athletic Bilbao (5e, 54 points), le FC Séville (6 , 52) et l'Atletico Madrid (7 , 52), sont aujourd'hui les e équipes qui disputeraient la Ligue Europa avec le Sous-marin Jaune si la Liga s'arrêtait avant la 37 e catalan club L'autre mot. dernier son dit journée. L'Espanyol Barcelone (8 avec 49 unités) n'a pas encore devra bien négocier son déplacement à Saragosse pour continuer à y croire. Une entreprise loin d'être aisée pour les Barcelonais, car les coéquipiers de Florent Sinama-Pongolle n'ont pas abdiqué pour le maintien. Classés 18es, devant Hercules Alicante et Almeria, assurés d'être relégués, les joueurs de Saragosse sont à la lutte avec... huit autres équipes ! Rien que ça ! A deux journées de la fin, six points séparent le dix-huitième du dixième, Malaga. L'explication sera chaude.

C’

PORTUGAL : Porto, l’invincible

est fait. Pour la deuxième fois dans l’histoire du championnat portugais, une équipe termine la saison en étant invaincue. L’exploit est signé du FC Porto, qui succède donc au Benfica de Jimmy Hagan, lors de la saison 1972-73. En s’imposant ce soir 2-0, sur la pelouse de Maritimo (avec pourtant une équipe réserve), le FC Porto d’Andre Villas-Boas, conclut cette Liga Sagres avec 27 victoires, 3 nuls et 0 défaite. Inutile

de préciser que les Bleus et Blancs affichent la meilleure attaque (73 buts) et la meilleure défense (16) du championnat. Rien que ça. Pour cet exercice 2010-11, Porto est la seule équipe en Europe à n’avoir pas perdu le moindre match en championnat. Le reste du podium est occupé par le FC Barcelone et Trabzonspor, qui comptent tous deux 2 défaites au compteur. Un petit succès en Europa League, mercredi, pour fêter ce record ?

Hulk prolonge son contrat

Le géant vert restera à Porto. Le champion du Portugal a indiqué dans un communiqué avoir prolongé son contrat avec l’attaquant brésilien, Givanildo Vieira de Souza, surnommé Hulk, jusqu’en 2016. Le FC Porto a précisé que la clause de résiliation était maintenue à 100 millions d’euros et que le club avait acquis 40% des droits sportifs du joueur pour 13,5 millions d’euros. Un soulagement pour l’équipe portugaise, qui conserve le meilleur buteur du championnat. Hulk a inscrit 23 buts cette saison. Voilà qui devrait encore augmenter sa valeur...

AC MILAN : Un échange Kaka-Zlatan Ibrahimovic ?

PUBLICITÉ

Grâce à un penalty de Wayne Rooney, MU a décroché un nul à Blackurn (1-1) et remporte son dix-neuvième titre de champion d'Angleterre. Le record de Liverpool est tombé. A Manchester, on va sûrement ériger une statue à la gloire de Sir Alex Ferguson. L'Ecossais a réussi son pari : emmener United vers une dix-neuvième couronne d'Angleterre. La douzième sous l'ère Ferguson ! En ramenant un nul de Blackburn (1-1) samedi après-midi, les Red Devils ont fait tomber le record de Liverpool. Mais si les Mancuniens règnent désormais en maîtres sur le Royaume de Sa Majesté, ils le doivent à un autre homme : Wayne Rooney. L'attaquant anglais n'a pas tremblé lorsqu'il a fallu transformer un penalty généreusement accordé pour un accrochage de Robinson sur Chicharito (1-1, 73e). Jusqu'à Noël, Rooney avait traversé la saison comme un fantôme. Depuis, il a clairement appuyé sur l'accélérateur. Le but inscrit à Ewood Park était son 11e en Premier League. Son 15e toutes compétitions confondues. Son 162e en 371 matches sous le maillot mancunien. La copie rendue par les Red Devils chez les Rovers est un condensé de leurs dix derniers mois. MU a souffert. MU a craqué sur une reprise d'Emerton (1-0, 20e). Mais MU a

su inverser la tendance quand il le fallait. Quelques minutes plus tôt, Blackburn avait manqué la balle du K.-O., lorsque la tête d'Olsson s'est écrasée sur la transversale de Kuszczak. Et United dans tout ça ? Dans leur 4-4-2 très offensif, avec Nani et Valencia sur les côtés, le tandem Rooney-Chicharito devant, et Giggs au milieu, les Red Devils ont attaqué par à-coups. Seuls une tête de Nani sur la barre (4e) et un tir en pivot de Chicharito (35e), sorti par Robinson, ont donné des sueurs froides aux Rovers. Les mauvaises langues diront que ce MU ne séduit pas dans le jeu. Que les quatre revers concédés cette saison l'ont été chez ses concurrents directs : à Chelsea (1-2), à Liverpool (1-3), à City (1-3) et à Arsenal (0-1). Mais les chiffres disent aussi que les Mancuniens n'ont pas volé leur titre : les Red Devils possèdent la meilleure attaque de Premier League (74 buts inscrits) et présentent un bilan hallucinant à Old Trafford (17 succès et 1 nul en 18 matches). Ferguson, lui, mérite bien sa statue : samedi, il a soulevé son 36e trophée depuis 1986. Dans deux semaines, la finale de Ligue des champions, face au Barça, lui offrira l'occasion d'en ajouter un à son interminable collection. A Manchester plus qu'ailleurs, les termes de longévité et de fidélité prennent tout leur sens.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS WILAYA DE BLIDA DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS NUMERO D’IDENTIFICATION FISCALE : 40801500009094

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT La Direction des travaux publics de la wilaya de Blida lance un appel d’offres national restreint pour le projet : «CONSTRUCTION D’UN OUVRAGE D’ART (100MLx22ML) (2x2VOIE), SUR OUED SIDI EL KEBIR RELIANT BOUARFA À LA RN 1» Cet avis est ouvert aux entreprises qualifiées dans le domaine des travaux publics et classées à la catégorie minimale exigée Sept (VII) et plus. Le cahier des charges est à retirer auprès de la DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE BLIDA, 06 RUE AHMED ZABANA - BLIDA. L’offre est à présenter sous enveloppe principale scellée et ne comportant aucune inscription extérieure autre que l’objet de l’appel d’offres, le nom et l’adresse du maître de l’ouvrage et la mention «soumission à ne pas ouvrir». Cette enveloppe principale abritera deux autres enveloppes scellées :

S

A - L’OFFRE TECHNIQUE : Contenant l’ensemble des pièces du dossier relatives aux capacités techniques et financières du soumissionnaire; B - L’OFFRE FINANCIERE : Contenant les pièces relatives à l’offre financière. Chacune de ces enveloppes scellées devra être identifiée en tant que telle (offre technique et offre financière).

elon le quotidien espagnol El Mundo Deportivo, le Real Madrid songerait à faire un échange avec l'AC Milan cet été. Il s'agit d'un échange entre Kaka et Ibrahimovic.

Si un retour de Kaka est plus que souhaité en Italie, un tel transfert est difficilement envisageable car, n'oublions pas que Zlatan Ibrahimovic appartient toujours au FC Barcelone.

CHERCHE Cherche professeur de violon pour cours à domicile à Hydra entre 19h-20h Tél. : 0555 19-09-12

Toute soumission non appuyée des pièces constitutives des dossiers énumérées dans le cahier des charges est irrecevable. La date limite du dépôt des offres est fixée à vingt et un jours (21) à douze heures (12h00) qui court à partir de la première publication de l’avis d’appel d’offres dans le BOMOP ou les quotidiens nationaux. Cette date est reportée au premier jour (1er) ouvrable au cas ou cette date coïncide avec des jours fériés et/ou de repos hebdomadaires légaux (jeudi - vendredi). La validité de l’offre est égale à la durée de préparation des offres (21) jours augmentée de (03) trois mois. L’offre doit être déposée dans les délais requis à l’adresse ci-après : DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE BLIDA, 06 RUE AHMED ZABANA - BLIDA. Le présent avis tient lieu d’invitation aux soumissionnaires pour assister à l’ouverture des plis.

Maracana N° 1422 — Lundi 16s Mai 2011 - Anep N° 855 377

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

21

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

L’infection urinaire chez l’enfant Salade de pâtes, au thon et aux légumes

Une infection urinaire chez un enfant peut être difficile à diagnostiquer (en particulier chez le bébé) et risque alors d’engendrer de graves complications si on la détecte trop tard. A noter aussi que les infections urinaires sont plus fréquentes chez les petites filles. Alors que faire en cas d’infection urinaire chez un enfant qu’il soit tout petit ou plus grand ? Comment la détecter et la soigner le mieux possible ? L’infection urinaire est assez fréquente chez le petit enfant. On considère que 1% des enfants de moins de deux ans en sont atteints. Le problème n’est pas tant l’infection en elle-même, que la difficulté à la diagnostiquer. Rien à voir avec l’infection urinaire de l’adulte, facile à détecter, pour le simple fait que l’adulte peut exprimer sa douleur. Ce que le petit enfant ne peut pas faire. Il n’est donc pas rare qu’il y ait des complications à cette infection urinaire. D’où l’intérêt d’y penser chez le petit, face à une fièvre persistante et inexpliquée et un état général altéré. Des bactéries dans les urines On parle d’infection urinaire lorsque l’on retrouve des bactéries dans les urines. Les urines normales sont stériles (elles ne contiennent aucun microbe). L’infection urinaire se définit par la concentration de bactéries d’un même type dans les urines : en l’occurrence 100 000 bactéries par ml. L’infection urinaire est plus fréquente chez les petites filles que chez les garçons : on estime que 3 à 4% de filles en sont atteintes, pour 0,25 % de garçons (ce qui s’explique tout simplement par la longueur de l’urètre, plus importante chez le garçon que chez la fille et rendant plus difficile le trajet des microbes vers la vessie). Parmi les infections urinaires, on distingue les cystites qui sont les infections de la vessie, et les pyélonéphrites qui touchent le parenchyme rénal. Le grand enfant, celui qui sait parler, se plaindra de douleurs

abdominales et de brûlures en urinant. Les signes de l’infection urinaire pourront être les mêmes que chez l’adulte : des brûlures mictionnelles, des envies impérieuses et parfois du sang dans les urines ou des urines troubles. Mais pas toujours ! Parfois, c’est une reprise de l’énurésie (un pipi au lit ou dans la culotte) qui peut mettre sur la voie. L’infection urinaire peut également se traduire par des troubles digestifs (ce qui n’est pas le cas chez l’adulte). Un enfant de moins de deux ans ne saura pas se plaindre. Il n’aura que certains symptômes auxquels il faudra prêter attention le plus rapidement possible. Pensez à une infection urinaire lorsque : > votre enfant présente une fièvre isolée (dont vous ne connaissez pas la cause), > lorsqu’il souffre de troubles digestifs, > lorsque son état général vous semble altéré (fatigue, mauvaise mine…), > lorsqu’il perd du poids. Mais, à coup sûr, dès que votre jeune enfant présente une fièvre sans cause, amenez-le chez le médecin qui demandera une recherche spécifique. Il est important de ne pas passer à côté d'une infection urinaire pour en éviter les complications. Lorsque l’enfant peut faire pipi à la demande, les choses sont beaucoup plus simples. On lui demande, comme le font les adultes, de faire pipi sur une bandelette urinaire. Grâce à cette bandelette, lmédecin pourra détecter la présence éventuelle de sang, de leucocytes (les globules blancs, signes d’une infection) ou

de nitrites (dont la présence est favorisée par certains germes, notamment les colibacilles). Si l’un de ces éléments est présent sur la bandelette, alors une analyse des urines, pratiquée en laboratoire, pourra être demandée : c’est l’ECBU (examen cyto-bactériologique des urines) qui permettra de déterminer de quel microbe il s’agit. Pour cela, l’enfant devra déposer un peu d’urine dans un petit flacon stérile, vendu en pharmacie ou proposé au laboratoire. Chez le petit enfant Lire la suite ? Le moyen de diagnostiquer une infection urinaire chez le bébé est plus compliqué que chez l’adulte. Chez l’adulte, ou chez le grand enfant, il suffit de faire pipi sur une bandelette ou dans un petit bocal, pour que l’analyse d’urine soit effectuée. Chez le tout petit, c’est beaucoup plus difficile. L’enfant n’est pas encore propre. Il ne sait pas retenir ses urines, ni les évacuer sur commande. Et là, réside la difficulté. Il va falloir aller chercher l’urine jusque dans la vessie. Avant l’âge de deux ans, il va donc falloir poser un collecteur d’urine (urinocol) : une espèce de poche adaptée spécialement pour recueillir l’urine. Il s’agit d’une sorte de petit sac que l’on pose sur le zizi du petit garçon ou sur la vulve de la fille. Cela dit, le prélèvement, même avec ce système, est parfois difficile. Si le collecteur d’urine reste trop longtemps en place, les résultats de l’analyse peuvent être faussés par la stagnation des urines, par d’éventuelles émissions vulvaires ou par des selles. Le prélèvement des urines dans la couche est forcément source d’erreur. Si le prélèvement s’avère trop difficile, on peut avoir recours à une sonde. Ou encore à une ponction sus-pubienne (on atteint la vessie par l’extérieur, à l’aide d’une aiguille dans le ventre). C’est le moyen le plus sûr, mais la méthode n’est utilisée qu’en cas de difficulté de diagnostic.

INGREDIENTS : 2 tasses de pâtes, au choix 2 boîtes de 170 g de thon pâle, en morceaux 1 botte de fines asperges vertes 4 petites tomates italiennes, en rondelles épaisses 1 petit poivron rouge, en courtes lanières fines 1 petit concombre en demi-rondelles 1 poignée de jeunes feuilles d'épinard 1/2 tête de brocoli, en petits bouquets Sel et poivre, au goût 1/4 tasse de vinaigre balsamique 2/3 tasse d'huile d'olive PRÉPARATION : Cuire les pâtes dans de l'eau bouillante salée et additionnée d'un filet d'huile. Dans une autre casserole, cuire le brocoli et les asperges dans de l'eau bouillante salée. Égoutter les pâtes et les légumes, puis les rafraîchir à l'eau froide. Les placer dans un grand bol avec les tomates, le concombre, le poivron, les épinards et le thon. Saler et poivrer, au goût. Ajouter le vinaigre. Remuer le tout. Ajouter l'huile et mélanger une dernière fois. Conserver au frais jusqu'au moment du repas.

Financiers

INGREDIENTS : 100 g de farine 1 sachets de sucre semoule 250 g de sucre semoule 140 g d'amandes en poudre 8 blancs d'oeufs 1 pince 250 g de beurre fondu 2 càs de chocolat vermicelle 150 g de chocolat noir 3 càs de crème fraîche 1 càs de cacao en poudre PRÉPARATION : Dans un récipient mélanger la farine, le sucre vanillé, le sucre semoule et les amandes en poudre. Â l'aide d'un batteur électrique, monter en neige les blancs d'oeufts avec le sel. A l'aide d'une cuillère incorporer progressivement le 1er mélange en remuant

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

délicatement du bas vers le haut. Ajouter à la préparation le beurre fondu et le chocolat vermicelle. Mélanger jusqu'à complète homogénéisaion de la pate. Beurrer et fariner des petits moules, les remplir de pâte et enfourner dans un four préchauffé à 180°C. Faire cuire environ 25 mn. Pour décorer les financiers, faire fondre le chocolat au bain-marie. Ajouter la crème fraîche et le cacao en poudre. Remuer 4 mn. Environ jusqu'à homogéneisation des ingrédients. Démouler les financiers, les garnir avec la sauce au chocolat et les servir froids.


22

Jeux-Détente

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

MOTS FLÉCHÉS N° 713

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 712

LA BLAGUE Un homme a une maladie très grave il doit se faire opéré. Il a très peur car cette opération est très dangereuse.Arriver dans la salle d'opération il demande au chirurgien : monsieur j'ai très peur car on m'a dit que 1 personne sur 1000 peu réussir cette opération ! le chirurgien réplique: Oh ne vous en faites pas !! Les 999 autres sont morts !!

LA CITATION "L'optimisme: Elle est en retard. C'est qu'elle S. Guitry viendra."

MOTS CROISÉS N° 713 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 02192.62.25

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 712

HORIZONTALEMENT

VERTICALEMENT

1 - Reprise 2 - Convenue - Ferraille de samouraï 3 - Excitantes Symbole du 85 4 - Grande flaque pyrénéenne - Serveur de données - Regarda du coin de l'oeil 5 - Bonnes à jeter Forme d'expression de conteur 6 - Département des castrais - Vieux potages 7 - Grands rideaux - A l'état naturel 8 - Donc à compter Descendu - Canal pour saunier 9 - Chef d'état russe Préfixe trés amplificateur 10- Sac de voilier Abhorras

A - Attirante mais souvent au négatif B - Fêta un évènement Existe C - C'est le dernier qui devrait vous habiller Accessoire de tolet D - Suspendent - Montré son plaisir E - Défalquais - Ceinture de geisha F - Cherche à tromper Tombée de la nuit G - Phénomène lumineux Le mari d'avant H - Se décide - Couleur de vin I - Contenant de champagne - Aprés cela, on ne rajoute rien au prix J - Virtuose - Total K - Genre de rollier Epuisera complètement L - Poseras n'importe comment

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

17h00 : El-Laibe ( Le Joueur) 17h30 : Moutâat El-Maida 18h00 : Journal télévisé 18h15 : Le Journal 18h30 : biatouna 19h15 : Madjnoun El-Television 20h00 : Journal télévisé 20h40 : Laou Tahki Tlemcen 20h45 : Chabab El-Tahadi 21h15 : Min Waquiouna 23h00 : Safar Fi El Kalimat 00h00 : Journal télévisé

En route pour le pèlerinage de Lisieux avec les soeurs, Thérèse trouve un cadavre. Pour les gendarmes, il s'agit d'un banal accident. Thérèse, persuadée qu'il s'agit d'un crime, trouve un stratagème pour faire venir Gérard sur les lieux. Mais Bonaventure est loin de se réjouir de cette escapade à la campagne. Le mort était un membre de la communauté mormone des Rigonites, vivant non loin de là, en autarcie dans un hameau. Le curé du village accueille les soeurs pendant que Bonaventure se voit interdire l'accès à la communauté. Thérèse s'introduit alors parmi eux en se faisant passer pour une Rigonite...

05:00 : EuroNews 05:45 : Ludo 07:50 : Des histoires et des vies 08:50 : Nous nous sommes tant aimés 09:25 : Plus belle la vie 09:50 : Consomag 09:55 : Midi en France 12:40 : Keno 12:45 : En course sur France 3 13:05 : Inspecteur Derrick 14:10 : Quand passent les faisans 15:40 : Culturebox 15:45 : Slam 16:15 : Un livre, un jour 16:25 : Des chiffres et des lettres 17:00 : Questions pour un champion 17:35 : Le geste parfait 19:00 : Tout le sport 19:10 : Plus belle la vie 19:35 : Chabada 21:35 : Une histoire épique 21:38 : Météo 21:40 : Soir 3 22:05 : Ce soir (ou jamais !)

Giordino a réussi à fuir et c'est à Toronto que XIII et Jones retrouvent sa trace. Mais le fugitif les prend de court en kidnappant un jeune garçon surdoué, Roger Hansby, après avoir pris soin d'assassiner ses parents. L'enfant ne serait pas étranger aux documents photographiés à la Russian National Bank, notamment aux résultats des tests sanguins retrouvés dans le coffre-fort. Il semblerait également que Gerhardt soit lié au jeune Hansby...

07:25 : Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour 09:00 : La ficelle 09:05 : Woody Allen, la rencontre 09:25 : Gamines 11:10 : Cannes 2011 11:15 : L'édition spéciale 1ère partie 11:40 : Cannes 2011 13:00 : Tournée 14:45 : La caméra planquée de François Damiens 14:50 : Action discrète 14:55 : Lovely Bones 17:05 : Album de la semaine 17:15 : Les Simpson 17:35 : Cannes 2011 17:45 : Le JT de Canal+ 18:05 : Le grand journal 19:10 : Le grand journal, la suite 19:50 : XIII, la série 20:35 : XIII, la série 21:20 : Plateaux spécial investigations 21:25 : Spécial investigation 22:15 : L'oeil de Links 22:45 : Quebec Socks 22:5 : 0Everything Is Fine

05:00 M6 Music 06:40 :Télé-achat 06:05 : M6 Clips 08:40 Flipper 06:15 : Météo 09:30 :Flipper 06:20 Disney Kid Club 07:20 M6 sorciers Kid 10:20 :Les de Waverly 08:05 : M6 boutique Place 09:10 : Météo 10:45 :Les Waverly 09:15 Unesorciers famille de presque parfaite Place 09:35 : Une famille presque par11:10 Sonny faite 11:35 :Sonny 10:00 Desperate Housewives 10:45 Desperate Housewives 12:25 :American Dad ! 11:43 : Météo 12:50 :American 11:45 Le 12.45 Dad ! 13:15 :Stargate 12:00 Scènes SG-1 de ménages 12:40 Météo SG-1 14:00 :Stargate 12:45 : Le tumulte des senti14:45 Stargate SG-1 ments 14:40 Victimes du vraidestin 15:35 :Tellement 16:30 Pékin express carnets 19:00 :Les dossiers de :«Vis de voyages ma vie» : ladîner quotidienne 16:35 : Un presque parfait 17:45 100% Mag 19:35 :Friends 18:43 20:35 :AMétéo nous quatre, Cardinal 18:45 : Le 19.45 !19:05 : Scènes de ménages 19:45 Black BookCharlots 22:15 :Les quatre 22:20 : Hitler, la folie d'un mousquetaires homme

BALANCE

B L IER

Vous aurez sans doute une décision importante à prendre dans vos affaires. Ne le faites surtout pas à la légère. Même si cet acte en apparence anodin ne vous paraît pas tellement important aujourd'hui, il peut avoir des répercutions déterminantes dans un proche avenir.

Nul doute à avoir, à propos d'une affaire qui vous revient, vous saurez parfaitement négocier cette opération qui nécessite pourtant énormément de compétences. Votre bonne humeur et votre allant vous conduisent énergiquement dans la bonne direction.

SCORPION

16h30 : Wadie

Vous pouvez compter sur la chance de retrouver un moral neuf car on vous fera part de certaines dispositions qui vous conviendront parfaitement. Croiser les doigts car cela ne saurait s'arrêter là. C'est une cascade d'événements heureux qui vous attendent.

SAGITAIRE

15h00 : Azizi al-mouchahid

Une affaire importante pourrait se traiter. Tout dépend de la façon dont vous évaluerez les choses. Soyez sur vos gardes. Votre jugement ne doit faillir. La prudence est recommandée en de telles circonstances.

Avant de prendre une décision importante prenez soin de demander un avis à quelqu'un à qui vous pouvez faire confiance. Cela pourrait vous être très utile car si vous vous trompez vous aurez fait beaucoup d'efforts pour rien. Heureusement la forme est là !

CAP RI CORNE

13h40 : Aailat el Aabaqira

Vous pouvez avoir confiance, vous saurez assumer sans craintes les responsabilités qui vous seront confiées. Vous saurez trouver l'énergie indispensable à la réalisation de votre mission. Des changements importants sont à prévoir, soyez disponible à toutes les éventualités.-

VERSEAU

13h00 : Journal télévisé

Vous faites un peu trop confiance à quelqu'un qui tient jamais parole mais vous ne serez pas déçu car vous vous attendiez à cette défection du dernier moment. Vous prenez d'autres dispositions qui vous aideront à obtenir satisfaction.

Une personne que vous avez perdue de vue va vous manquer si vous ne cherchez pas à la retrouver. Vous ressentez cette séparation comme une frustration que vous ne supportez pas vraiment. Faites les démarches pour cela et vous connaîtrez la joie de son retour.

Ne vous forcez pas à répondre à une invitation qui ne vous intéresse pas beaucoup. Ce n'est pas votre genre d'accepter une rencontre sans réfléchir, alors restez chez vous ou bien organisez-vous un rendez-vous qui soit plus dans vos goûts. Vos finances sembleront menacées par des influences négatives extérieures de votre contrôle. Tout ce que vous pouvez faire c'est préparer un plan d'urgence dans l'éventualité où le pire pourrait arriver. Restez ferme sur vos positions et cela risque de bien s'arranger.

POISSON

12h30 : Sayadou El-Alrase

Votre moral s'améliorera de jour en jour car tout semblera vous sourire pour de bon. Acceptez sans arrière pensée la bonne proposition qui vous sera faite. Vous serez sensible à cette marque de déférence. De nouvelles circonstances favorables améliorent votre dynamisme.

TAUREAU

11h15 : Malafet iqtissadiya

HOROSCOPE

GEMEAUX

10h30 : Bab El-Maqam

08:05 : Dans quelle éta-gère 08:10 : Des jours et des vies 08:35 : Amour, gloire et beauté 09:00 : C'est au programme 10:00 : Motus 10:30 : Les Z'amours 11:00 : Tout le monde veut prendre sa place 12:50 : Consomag 13:00 : Toute une histoire 14:10 : Comment ça va bien ! 15:20 : Le Renard 16:10 : Paris sportifs 16:15 : En toutes lettres 17:00 : On n'demande qu'à en rire 18:00 : Chéri(e), fais les valises 18:48 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 18:49 : Soyons clairs avec la retraite 19:35 : The Closer : L.A. enquêtes prioritaires 20:20 : D'art d'art 19:25 : The Closer : L.A. enquêtes prioritaires 21:07 : Eclats de Croisette 21:08 : Ma maison de A à Z 21:10 : Mots croisés

CANCER

10h00 : Moughamarat Farid

05:20 : Zoé Kézako 05:30 : Zoé Kézako 05:45 : TFou 07:25 : Téléshopping 08:15 : Les toqués 10:05 : Brothers & Sisters 11:00 : Les douze coups de midi 11:55 : Petits plats en équilibre 12:00 : Journal 12:40 : Petits plats en équilibre 12:45 : Météo 12:55 : Les feux de l'amour 13:50 : La vérité en face 15:35 : Dirty Sexy Money 16:25 : Ghost Whisperer 17:15 : Les experts : Miami 18:05 : La roue de la fortune 18:50 : Impossible n'est pas français 18:55 : Météo 19:00 : Journal 19:35 : C'est ma Terre 19:38 : Instants d'émotion 19:39 : Météo 19:45 : Soeur Thérèse.com 21:30 : New York unité spéciale 22:15 : New York unité spéciale

LION

07h15 : Sabah El Khaïr

On pourrait avoir des réactions violentes à votre égard. Vous feriez bien de faire attention à tout ce que vous allez pouvoir dire. Préparezvous à faire preuve de compréhension. Sachez modérer vos affirmations. La situation va évoluer très lentement vers un heureux dénouement.

VIERGE

07h00 : Journal télévisé

23

HORAIRES DES PRIÈRES

L UNDI Nuages épars Max : 25° Min : 13°

El-Fedjr 04h02 El-Dohr 12h47 El-Assar 16h36 El-Maghreb 19h51 El-Icha’a 21h33

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’origine du nom Macintosh Le nom Macintosh (ou Mac), désigne une série de différentes familles d'ordinateurs personnels, conçus, développés et vendus par Apple Inc. Le projet Macintosh débute à la fin des années 1970. Jef Raskin, employé d'Apple depuis 1978, avait dans l'idée de créer un ordinateur simple d'utilisation et peu cher et donc accessible aux consommateurs moyens. Il présente son idée à Mike Markkula, l'un des trois fondateurs d'Apple Computer, en mars 1979. Celui-ci lui donne son feu vert en septembre 1979 pour embaucher quelques personnes et monter une équipe au sein d'Apple. Le projet porte le nom de

Macintosh, du nom de la pomme préférée de Raskin, la McIntosh (la McIntosh est en effet une pomme à peau rouge et épaisse à chair blanche, tendre, juteuse et acidulée devant son nom à John McIntosh qui la découvrit en 1811 au Canada). Il faut cependant modifier l'orthographe du nom pour des raisons légales, car elle est trop proche de McIntosh Laboratory, un constructeur d e matériel Hi-Fi. Le premier Macintosh est lancé le 24 janvier 1984. C'est le premier ordinateur utilisant une souris et une interface graphique au lieu d'une interface en ligne de commande à rencontrer un succès commercial.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

LES OFFICINES DE L’OMBRE Par ALI BOUACIDA

D

jamel Menad, l’entraîneur de la JSM Béjaïa, a décidé de démissionner suite aux très fortes pressions qu’il a subies tout au long de son exercice. C’est une page qui se tourne, mettant ainsi fin à la belle aventure entreprise par ce technicien qui peut se targuer d’un bilan très honorable. Il laisse l’équipe dans une bonne position malgré son échec à domicile face à une USM ElHarrach qui plane littéralement, se classant juste derrière le leader. D’ailleurs, son manager Hakim Medane a tout fait pour convaincre Menad de revenir sur sa décision mais il reconnaît lui-même que le pernicieux travail en coulisses mené par certains clans a fini par avoir raison de la détermination du coach de Béjaïa. Il faut dire aussi que son départ était déjà dans l’air et que la défaite concédée à domicile n’a en définitive été que la goutte qui a fait déborder le vase. On pourrait inscrire cette énième démission sur le compte d’une routine et du cours normal des choses puisque l’entraîneur algérien est soumis à une très grande fragilité de sa fonction et il suffit d’une défaite ou d’un faux pas pour que, l’ingratitude aidant, on lui efface tous les résultats probants obtenus. Et c’est le principal concerné luimême qui le dit : «Des gens m’attendent au tournant depuis plusieurs semaines pour me pousser vers la porte de sortie…» Qui sont ces gens qui restent à l’affût de la moindre défection pour obtenir gain de cause ? Qui dirige réellement le club ? Bien sûr, Menad dit avoir le soutien du boss mais, visiblement, cela ne suffit pas et il y a des parties beaucoup plus influentes et plus puissantes que le président du club. Ces pouvoirs occultes, ces officines de l’ombre, ne sont pas une spécificité de la JSMB et tous les grands clubs subissent les influences de ces «clans» à la puissance avérée puisqu’ils arrivent à avoir raison de l’entraîneur en finissant par l’avoir à l’usure. Avant Menad, un autre brillant entraîneur a déjà fait les frais de ces cabinets de l’ombre et après avoir fait de l’excellent travail à la JSMB, El Hadi Khezzar est sorti par la petite porte. Aujourd’hui, ce jeune coach officie au CSC où il vient de vivre un conflit après que les dirigeants voulurent lui imposer deux joueurs qu’il a lui-même expulsés. Ainsi va notre football, sanctionnant les entraîneurs sérieux et les poussant à la démission. Sans doute pour pouvoir recruter un coopérant. C’est le cas de la JSMB. Décidément, ces officines de l’ombre ont de beaux jours devant eux. A. B.

Maracana N°1422 — Lundi 16 Mai 2011

24

LE MCA DANS «LE GROUPE DE L A MORT» TIRAGE AU

SORT DES COMPÉTITIONS AFRICAINES

Le tirage au sort des compétitions africaines des clubs a été effectué, hier, au siège de la Confédération africaine de football au Caire. Seul représentant algérien en phase de poules de la Ligue des champions, le Mouloudia d’Alger, qui de retour à ce stade de la compétition après 35 ans d’absence, évoluera dans un groupe B au fort parfum nord-africain, puisqu’il affrontera les Egyptiens d’Al Ahly, les Tunisiens de l’Espérance de Tunis et le vainqueur du match WA Casablanca(Maroc) - Simba(Tanzanie). Pour le compte des 8es bis de finale de la Coupe de la CAF, la JS Kabylie, tout auréolée de son succès en Coupe d’Algérie, croisera le fer avec le club sénégalais de Diaraf. L’Entente de Sétif, reversée de la Ligue des champions après son élimination face au Coton Sport, affrontera les Nigérians de Caduna.

Retrouvailles algéro-marocaines ?

Le 4 juin prochain, le Maroc recevra, à Marrakech, l’Algérie pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012. Une autre double confrontation algéro-marocaine pourrait avoir lieu l’automne prochain en cas de qualification du Widad de Casablanca aux dépens de Simba.

Des derbies en séries pour le MCA

-En plus de l’éventuelle double confrontation face aux Marocains du WAC,

La JSK parmi les relégables !

A huit journées de la fin du championnat

Qui l’aurait cru ? Avec deux défaites consécutives, à Khroub et Annaba, les poulains de Rachid Belhout ne comptent que 29 points seulement au classement. Ils n’ont que 8 points d’avance sur les deux clubs qui occupent la place de lanterne rouge, WAT et USMB. Les prochaines rencontres des Kabyles s’annoncent très difficiles pour s’extirper du lot des clubs menacés par la relégation. Dès demain, les Kabyles seront au stade du 20-Août pour croiser le fer avec le CR Belouizdad, un club qui «roule» bien actuellement. La défaite est interdite pour les camarades de Tedjar. Une défaite face au CRB entraînera l’équipe dans une multicrise. Crise de résultats et crise de confiance, car les poulains de Belhout auront enregistré 3 défaites consécutives en l’espace de 8 jours. Donc 9 points de perdus en attendant de recevoir au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, samedi prochain, une autre équipe qui «roule» bien aussi et qui n’est autre que le malheureux finaliste, l’USMH. Les Harrachis, qui viennent de réussir un bel exploit à Béjaïa, auront à cœur de prendre leur revanche sur le détenteur de la Coupe d’Algérie. Les Kabyles se doivent de réagir pour éviter une mauvaise surprise en fin de saison.

NEUER À MUNICH

de la Ligue 1, retrouvera, au dernier tour préliminaire de la Coupe de la CAF, l’ASC Diaraf (ou Jaraaf, c’est selon), champion du Sénégal en titre et reversée, elle aussi de la Champions League après son élimination face à l’Espérance de Tunis, après, notamment une lourde défaite 5-0 à Radès. Une équipe que les Kabyles ont déjà affrontée au milieu des années 1990.

le doyen des clubs algériens aura donc affaire à deux ténors de la compétition, à savoir Al Ahly du Caire qui a remporté le trophée à six reprises, dont la dernière remonte à 2008, et l’Espérance de Tunis qui rêve de décrocher un deuxième titre après celui de 1994. Les Algérois n’auront pas à effectuer de longs déplacements et pourront évoluer dans des conditions favorables.

Une autre chance pour l’Entente

Les chances du Mouloudia

Difficile de digérer une élimination en 8es de finale de la Ligue des Champions, surtout pour un club comme l’ESS qui espérait beaucoup de cette compétition. Mais l’Aigle Noir devra se contenter de la Coupe de la CAF pour sauver une saison mi-figue mi-raisin ou, plutôt, «mi-noire miblanche» marquée par des résultats en dents de scie, des conflits internes et des démissions, notamment celle d’Abdelhakim Serrar de la tête du club. Et pour pouvoir disputer la phase de poules de la C3, les hommes de Hadj Mansour devront passer l’obstacle nigérian de Kaduna, qui s’est qualifié sans affronter l’Etoile du Sahel, disqualifiée. Abdelkarim Ghemarssa

Tout le monde s’accordera sur le fait que le MCA soit le maillon faible du groupe B, face aux trois autres gros morceaux, notamment Al Ahly, grand favori et habitué des premiers rôles de la compétition. Le Mouloudia devra donc jouer à fond la carte de l’outsider pour essayer d’arracher une qualification pour les demi-finales, même si sa tâche s’annonce très, très dure…

La JSK, face à une vieille connaissance

Renard en sursis

Vainqueur de la Coupe d’Algérie, la JSK, coincée dans le ventre mou du classement

Après la défaite face au frère ennemi, le Mouloudia d’Alger, la colère a envahi le vestiaire des Usmistes mais aussi la tribune des ultras. Le soir même, une réunion au sommet a eu lieu entre les décideurs de l’USMA. Tard dans la nuit de samedi à dimanche, la décision a été prise : l’entraîneur Hervé Renard est sommé de ramener les 3 points d’El-Eulma, faute de quoi…

Les arbitres des rencontres ESS/JSMB, CRB/JSK La commission fédérale a communiqué, dimanche 15 mai, la liste des arbitres devant

officier les deux rencontres ES Sétif-JSM Béjaïa et CR Belouizdad-JS Kabylie, comptant pour la mise à jour du championnat professionnel de Ligue 1. Les deux rencontres sont prévues le mardi 17 mai, selon le programme suivant : Matches retard (Ligue 1) Mardi 17 mai 2011 à 16h : à 18h : Belouizdad : CRB-JSK : Haddada, SETIF : ESS-JSMB : Benouza, Etchiali, Kentcahe, Guidou, Bouali Bechirene, Bahloul

La sensation de la saison Schalke 04 dépouillée de sa star. Le Bayern Munich a annoncé avoir trouvé un accord avec Schalke 04 pour enrôler le gardien allemand Manuel Neuer. «Notre direction est parvenue avec celle de Schalke 04 à un accord sur les grandes lignes, la question est maintenant de savoir quand Schalke 04 va vouloir officialiser», a déclaré le président du Bayern Uli Hoeness au micro de Sky.Le montant du transfert est encore tenu secret, même si la presse allemande a lâché quelques infos. Entre 18 et 20 millions d’euros auraient été mis sur la table, sans compter les primes. Et le contrat porterait sur quatre ans pour un salaire annuel de six millions d’euros. Les dirigeants de Schalke 04 vont peut-être attendre la finale de la Coupe d’Allemagne le 21 mai prochain, qu’ils disputeront contre Duisbourg, avant d’officialiser la nouvelle.

LÖW :

«Ballack sait»

Reportera-t-il le maillot de l'Allemagne ? Le sélectionneur Joachim Löw a mis les choses au clair avec Michael Ballack qui ne l'a plus porté depuis mars 2010... mais sans révéler le contenu de leur conversation. «En tant qu'entraîneur, mon devoir est, en plus de garantir des succès immédiats, de réfléchir à ce que à quoi pourrait ressembler la sélection dans un, deux ou trois ans. Michael sait ce que je pense de sa situation», a déclaré l'entraîneur à l'hebdomadaire Focus à paraître lundi. Ballack ne fait pas partie de la liste des 23 joueurs retenus pour l'amical contre l'Uruguay fin mai et les deux matches qualificatifs à l'Euro 2012 en Autriche et Azerbaïdjan début juin. Le sélectionneur a précisé lors de l'annonce de cette liste qu'il avait rencontré Ballack en mars, sans davantage révéler si le milieu de 34 ans avait encore une chance de revenir en équipe nationale. Mais il est vraisemblable que le match de prestige contre le Brésil en août sera sa 99e et dernière cape avec la Mannschaft.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1422 date 16-05-2011  

maracanafoot1422 date 16-05-2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you