Issuu on Google+

L’esprit d’Oum Durman

retrouvé www.maracanafoot.com

DJABOU, METREF ET MEFTAH ATTENDENT LEUR CHANCE N° 1384 du Jeudi 31 Mars 2011

Le MCA voit rouge MCA

10DA

A Nouakchott pour la qualif’

USMH GRICHE : «Nous sommes responsables de cette défaite» JSMB

COUPE DE LA CAF / MATCH RETOUR ILS SE SONT ENVOLÉS HIER POUR LA MAURITANIE

La victoire du déclic ?

ZERDAB : «Je suis abattu»

YOUNES :

«La pression sera du côté mauritanien»

HANNACHI : «J’ai bon espoir de revenir vainqueur» Les Sétifiens depuis hier soir à Ouagadougou HEMANI : «On ira chercher la qualif’ à Ouagadougou»

ESS

SAIDI :

«On est appelés à rester sur cette dynamique»


02

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

L’esprit d’Oum Dormane

Le meilleur exemple est Lemmouchia

Les Fennecs du Désert on retrouvé l’esprit d’Oum Dorman. Ils ont joué avec une grande rage de vaincre face aux Marocains, et avec une hargne et une volonté d’acier. Les camarades de Ghezzal se sont donnés à fond et sans relâche, et ce, dans le but de remporter cet important match où l’erreur n’était guère permise.

aucune brèche aux attaquants marocains, pour parvenir à remettre les pendules à l’heure. Cette façon de jouer des Verts nous a rappelé celle d’Oum Dorman lors de ce match décisif disputé contre les Pharaons, pour la qualification au mondial sud africain. De l’avis d’ailleurs des observateurs et des présents au stade du 19 Mai, les joueurs sont à féliciter pour les efforts fournis, durant toute la partie, et ce, même si la manière n’y était pas. Maintenant aux Yebda, Anthar, Djebbour, Ghezzal et consorts de garder cet esprit, afin d’aborder les trois prochaines, avec la seule intention de les gagner. Avec cette hargne, il sera vraiment difficile, aux adversaires de l’Algérie de résister et ils passeront certainement à la trappe et laisseront des plumes.

es capés de Benchikha entament la rencontre avec force et parviennent à secouer les filets des Lions de l’Atlas dès la 3e sur balle arrêtée (penalty) transformée avec succès par le milieu de terrain Hassan Yebda. Le reste de la partie était un vrai combat entre les 22 acteurs, et le onze algérien a su comment tenir le coup, en gagnant beaucoup de duels. Les Verts défendaient en bloc, en ne laissant

Les protégés d’Abdelhak Benchikha auront devant eux deux mois, avant de renouer avec les éliminatoires, avec ce match au menu, contre la sélection marocaine. Les camarades de Ziani qui sont repartis continuer l’aventure avec leurs clubs respectifs dans les différents championnats européens, et Ziaya en Arabie

L

Le match retour face au Maroc est capital

Saoudite et ainsi nos joueurs locaux, doivent se préparer en conséquence, et être réguliers dans leurs performances, afin qu’ils soient au rendezvous le mois de juin prochain contre les Lions de l’Atlas. Cette rencontre est capitale, pour les Fennecs du Désert, d’où la nécessité de la bien négocier, afin de garder les chances intactes pour la qualification à la prochaine édition de la CAN , qui aura lieu en 2012 en Guinée Equatoriale et au Gabon. Les joueurs sont conscients de la lourde tâche qui les attend, et seront certainement au rendez-vous. C’est ce qu’on a constaté à travers leurs déclarations, à l’issue de précédent match joué contre le même adversaire. Avec ce bon état d’esprit qui caractérise le groupe, il y a de quoi d’être confiant et optimiste, quant aux capacités des Verts de revenir du Royaume Chérifien le mois de juin prochain avec un meilleur résultat possible. Même s’il est encore prématuré de parler de cette rencontre, mais il est tout de même primordial, que les joueurs algériens gardent la même hargne et cette envie d’aller encore de l’avant, pour pouvoir hisser encore l’équipe nationale et s’emparer de la première place du groupe D.

Désormais, il faut viser la 1re place du groupe

Si les Fennecs du Désert veulent aller à la prochaine CAN, ils n’ont qu’à s’emparer de la première place du groupe D. A égalité de points avec les trois autres équipes qui forment le groupe D avec quatre points chacune, la sélection algérienne ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’objectif est, désormais, de s’emparer de la place de leader. Pour atteindre cet objectif, il faut aller chercher la victoire dans deux mois à Casablanca en battant les Lions de l’Atlas sur leurs bases et devant leurs supporters. Mission difficile mais pas impossible. Par la suite, les Verts auront deux autres matchs à disputer l’un à l’extérieur face à la Tanzanie et l’autre en Algérie contre la République Centrafricaine. Deux autres rendez-vous qu’il ne faut en aucun cas rater. La bande à Benchikha est appelée à négocier ses trois prochaines rencontres dans ces éliminatoires à bon escient, en tablant sur les neuf points qui seront mis en jeu, ou à défaut d’engranger au moins sept points pour prétendre à la qualification, sinon elle risque de rater le prochain rendez-vous A. M. africain.

DJABOU, METREF ET MEFTAH ATTENDENT LEUR CHANCE

D’

autres joueurs, qui ont été retenus par le coach Benchikha pour le match disputé il y a quelques jours face au Maroc, n’attendent que leur tour pour faire parler d’eux. Il s’agit de Djabou, Metref et Meftah, trois jeunes joueurs de valeur, pétris de qualités qui ont confirmé tout le bien que pense d’eux le coach national, et ce, pour avoir vu lors du dernier CHAN au Soudan. Trois autres matchs attendent la sélection nationale et ces trois joueurs locaux, souhaitent, vivement, faire partie du groupe, et pourquoi ne pas participer à la qualification

Ph : Maracana

Ph : Maracana

Soudan, avec la sélection nationale des joueurs locaux A’, Khaled Lemmouchia est de nouveau chez les Verts avec les A. Une équipe composée en majorité des joueurs professionnels. Titularisé d’entrée face aux Lions de l’Atlas, ce joueur n’a pas mis beaucoup de temps pour entrer dans le vif de son sujet, et s’est acquitté de la mission que le coach Abdelhak Benchikha lui a confiée. Khaled Lemmouchia était au four et au moulin durant toute la partie, et il était le meilleur joueur sur le terrain. Il a récupéré beaucoup de balles, tout en distillant plusieurs à ses coéquipiers en attaque. Quand le joueur local est mis en valeur, ce dernier sait comment se transcender et se surpasser, en montrant de quoi il est capable, et qu’il peut donner un plus à l’équipe. C’est le cas de Khaled Lemmouchia, qui a réussi à démontrer qu’il n’est pas fini, tout en redorant le blason du joueur local. Un autre exemple édifiant, celui de Lazhar Hadj Aïssa. Ce joueur, qui est rentré vers la fin de la rencontre, a su comment apporter un plus à l’équipe sur le plan offensif. S’il avait bénéficié d’un temps de jeu plus élevé, le sociétaire de l’ES Sétif aurait peut-être montré beaucoup de bonnes choses sur le plan de jeu. Il suffit donc juste de mettre le joueur local en valeur et lui donner confiance pour qu’il s’illustre.

g Par AOMAR MOUSSI

Ph : Maracana

retrouvé

Quand le joueur local est mis en valeur

Tout le monde a vu lors du match Algérie-Maroc, le rendement et le niveau présentés par le sociétaire de l’ES Sétif, Khaled Lemmouchia. Ce milieu de terrain récupérateur, qui a été écarté de l’équipe nationale à l’époque de Rabah Saâdane, a été rappelé par Benchikha. Après avoir réussi un bon CHAN au

ÉQUIPE NATIONALE

de l’équipe nationale à la prochaine CAN, comme ce fut le cas avec les Zaoui, Raho, Babouche, Gaouaoui pour ne citer que ces quatre joueurs locaux qui ont contribué de fort belle manière à la qualification des Verts à la dernière coupe du monde qui a eu lieu en Afrique du Sud. Cette nouvelle génération de joueurs locaux est capable, elle aussi, de relever le défi et de servir l’équipe nationale A, à condition que les responsables du staff technique à leur tête le coach Abdelhak Benchikha les lancent dans le bain, et il verra de visu, qu’ils ont vraiment

des qualités pour porter le maillot national. De même pour les deux gardiens de but Chaouchi et Zemmamouche qui peuvent apporter un plus, si le coach leur fera confiance, et ce même si M’Bolhi le n°1 confirme son talent et qu’il est vraiment le dernier rempart des Verts et que sa présence dans les bois donne plus de confiance et d’assurance au groupe. Mais la présence des joueurs locaux au sein des Verts est devenue indiscutable, car il y a de la qualité, il faut juste savoir l’exploiter. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1

HANNACHI : «J’ai bon espoir de revenir de la Mauritanie avec la qualification» Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

Le président, Moh Chérif Hannachi, s’est exprimé avant-hier juste à la fin du match disputé et remporté par son équipe contre le MC Oran pour le compte de la deuxième journée de la phase retour du championnat national de Ligue 1 professionnelle, se disant satisfait du résultat enregistré et en estimant que «cette victoire est importante, car elle va nous permettre de rester sur notre lancée et de garder toujours nos chances intactes pour une place sur le podium», avant d’ajouter : «Ce succès galvanisera le groupe, qui est appelé à jouer un autre match important au début de la semaine prochaine contre les Mauritaniens en coupe de la CAF».

C

oncernant ce match retour, le boss des Canaris du Djurdjura croit dur comme fer en les capacités de son équipe d’arracher la qualification au prochain tour en terre mauritanienne, en déclarant ce qui suit : «On a déjà un but d’avance sur notre adversaire ; donc, du coup, on ira en Mauritanie pour consolider notre avantage et revenir avec la qualification, en tentant de gérer à bon escient cette deuxième manche face au Tevrah Zeina», et d’enchaîner : «J’ai bon espoir de revenir au pays avec la qualification. Les joueurs sont tous déterminés et affichent une grande volonté et je sais pertinemment qu’ils vont se donner à fond et qu’ils réussiront cet objectif.»

«Il faut jouer l’offensive à outrance»

Hannachi, en homme d’expérience, estime que le meilleur moyen qui pourra permettre à son équipe de revenir au pays avec le billet qualificatif, c’est d’aborder ce match retour avec la ferme intention de le gagner, en jouant l’attaque à outrance, il déclarera en ce sens : «La meilleure façon de prendre le dessus sur l’adversaire, c’est de l’assiéger dès le coup d’envoi de la partie. Il faut attaquer et prendre l’initiative», et d’ajouter : «Il ne faut pas se contenter de défendre, bien au contraire, il faut jouer l’attaque à outrance, et ce, afin de parvenir à marquer en premier et gérer par la suite les débats à notre guise et sans aucune pression, car par la

suite, l’adversaire devra nous marquer trois buts, ce qui ne sera pas facile pour les joueurs mauritaniens.» Pour Hannachi, la meilleure défense c’est l’attaque.

«Je suis optimiste, il faut viser la victoire»

Le boss des Lions du Djurdjura reste persuadé et optimiste quant aux chances de son équipe de revenir de Nouakchott avec la victoire et la qualification au finish, en estimant : «Vu ce que notre adversaire à montré lors du match aller, je crois que nos joueurs sont capables de battre cette équipe mauritanienne et ce, sans diminuer de sa valeur», et de poursuivre : «La JSK a un nom à défendre et les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend. Je pense que l’adversaire sera amoindri de deux ou trois joueurs suspendus, alors il faut saisir cette aubaine pour réaliser une victoire. Je suis confiant quant aux capacités de l’équipe de s’imposer en terre mauritanienne.»

Pour ce qui est de la victoire de l’ASO Chlef en championnat contre l’USM El Harrach, le président Hannachi n’est pas étonné ; bien au contraire, il estime que l’ASO est une grande équipe, qui a le potentiel d’être champion sans aucun problème, en déclarant ce qui suit : «Cette équipe est constituée de bons joueurs de qualité et d’expérience. Ses trois compartiments sont complémentaires, et les résultats enregistrés depuis le début de cette saison par cette équipe en sont la meilleure illustration» et d’enchaîner : «Ce club sera champion avant l’heure, je l’ai déjà dit il y a un bon moment, et leur succès en dehors de leurs bases face aux Harrachis confirme bien la détermination des joueurs de ce club de s’offrir le titre de champion.»

«Ighil Meziane, avec son sérieux, a su donner une autre dimension à ce club»

Dans le même ordre d’idées, le chairman des Jaune et Vert a tenu à signaler le grand travail accompli par le coach Ighil Mziane depuis son arrivée, l’été dernier, en estimant que «Ighil Meziane n’est plus à présenter, c’est un grand entraîneur, et avec son sérieux et son expérience, il a su donner un nouvel élan et une autre dimension à l’ASO Chlef», et de conclure : «Ighil Meziane a trouvé une bonne équipe et avec son travail, il a réussi à la pousser et la

hisser très haut. Cette saison, la FAF n’aura pas à désigner le 1er qui est déjà connu, l’ASO Chlef, le 2e et le 3e du championnat.» Synthèse par A. M.

Ouaïl attend toujours son heure

D

es trois nouvelles recrues kabyles, une seule attend toujours son heure. Il s’agit de l’ex-milieu de terrain offensif, Chokri Ouaïl. Ce dernier attend toujours un geste de son entraîneur, comme c’est le cas pour les deux autres, Sofiane Khelili et Amada Ibrahim Samuel. Ouaïl, qui a réussi à tirer son épingle du jeu dès ses débuts avec les Canaris du Djurdjura, n’a tout de même pas réussi à convaincre le coach Rachid Belhout de le faire jouer en compétition officielle.

Belhout lui préfère Lamhane

Ph : Maracana

YOUNES GRACIÉ A la faveur de la levée des suspensions décidée par les membres de l’assemblée générale de la FAF, l’attaquant kabyle, Sofiane Younes, qui était au départ out pour le match face au MCO, a eu la bonne nouvelle qu’il pouvait y prendre part. Une décision qui a fait du bien au joueur et également pour le staff technique, à sa tête le coach Rachid Belhout, qui l’a d’ailleurs titularisé d’entrée, avant-hier, contre les gars d’El Hamri.

AMADA RELÉGUÉ AU BANC DES REMPLAÇANTS

«L’ASO Chlef sera champion avant l’heure»

Ph : Maracana

g Synthèse Par AOMAR MOUSSI

03

Le coach des Jaune et Vert préfère faire confiance à l’étoile montante et pur produit de l’école kabyle, Amir Mokhtar Lamhane. Ce jeune milieu de terrain offensif joue régulièrement depuis l’intronisation de Belhout à la barre technique du club phare de la Kabylie. Lamhane continue de confirmer tout le bien que pense de lui la

grande famille de la JSK, et il ne compte guère lâcher prise. Il veut bien bénéficier d’un temps de jeu plus élevé. Un concurrent en puissance pour Tedjar et Younes. Donc, Ouaïl devra cravacher dur pour attirer l’attention du coach.

Il ne désespère pas de gagner la confiance du coach

Même s’il ne joue pas, se contentant de suivre les rencontres soit à partir des tribunes ou du banc des remplaçants, le transfuge de la JSM Chéraga ne perd pas espoir de gagner des galons auprès de Rachid Belhout. Ouaïl croit dur comme fer en ses capacités et il compte redoubler d’efforts aux entraînements pour gagner la confiance de son entraîneur et faire son baptême du feu en compétition officielle lors des prochaines sorties de son équipe. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

La nouvelle recrue kabyle, engagée lors du marcato hivernal, le Malgache Amada Ibrahim Samuel, qui a bénéficié de la confiance du coach lors des précédentes rencontres en coupe d’Algérie, s’est retrouvé, avant-hier, sur le banc des remplaçants. Le joueur international espoir malgache a été aligné à la 80’ en remplacement de son coéquipier Chemseddine Nessakh. Amada n’est, pour rappel, pas concerné par le prochain match que son équipe va livrer face au FC Tevrah Zeina en coupe de la CAF, sachant qu’il n’est pas encore qualifié.

KHELILI N’A RIEN DE GRAVE

Sorti à la 65’ minute de la rencontre, et ce, pour cause de blessure, en cédant sa place à son coéquipier Koceila Berchiche, l’international espoir kabyle, Sofiane Khelili, n’a rien de grave. Renseignements pris, le défenseur axial kabyle souffre de l’adducteur. Il a juste besoin de quelques jours de repos pour récupérer ses forces et retrouver ses moyens. Khelili, de son côté, n’est pas concerné par le match retour face aux Mauritaniens, sachant que lui aussi n’est pas qualifié. A. M.


04

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

LIGUE 1

A Nouakchott pour la qualif’ ILS SE SONT ENVOLÉS HIER POUR LA MAURITANIE g Par AOMAR MOUSSI

Les Lions du Djurdjura, qui ont disputé avant-hier au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou un match de championnat comptant pour la deuxième journée de la phase retour face au MCO et remporté par la plus petite des marges, 1 à 0, se sont envolés hier à destination de Nouakchott, la capitale mauritanienne, en passant par Casablanca, la capitale économique du Maroc.

IL A DE NOUVEAU ÉTÉ LE BUTEUR FACE AU MCO

ON REGRETTE DÉJÀ HAMITI

L Ph : Maracana

a bande à Rachid Belhout, qui a battu son homologue du FC Tevrah Zeina au match aller il y a deux semaines à Tizi-Ouzou par 1 à 0, s’est déplacée en Mauritanie avec comme seul objectif, revenir au pays avec le billet qualificatif au prochain tour. Les Kabyles, qui se sont déplacés en terre mauritanienne avec un effectif amoindri, doivent négocier à bon escient cette deuxième empoignade contre cet adversaire. Le staff technique des Jaune et Vert qui connaît maintenant les points faibles et les points forts du

YOUNES : «La pression sera du côté mauritanien»

Sofiane Younes revient, dans cet entretien qu’il a accordé à Maracana, sur la victoire acquise contre le MCO et le prochain match qui va les opposer au FC Tevrah Zeina en Mauritanie et leurs chances pour la qualification au prochain tour dans cette coupe de la CAF. Younes reste confiant et optimiste quant à leurs capacités de réussir un bon résultat à Nouakchott et revenir au pays avec le billet qualificatif. Vos impressions sur cette victoire acquise contre le MC Oran ? Je pense que notre succès est amplement mérité et ce, sans diminuer de la valeur de notre adversaire, le MCO, qui a tout fait pour repartir avec au moins le point du match nul. En première mi-temps, on a essayé de trouver la faille en multipliant nos assauts, mais sans résultat. Mais, à la mi-temps et avec les consignes de l’entraîneur, on a su comment nous ressaisir, et on est parvenus quelques minutes après le début de la seconde période à trouver le chemin des filets. Après, on a essayé de doubler la mise pour nous mettre à l’abri, mais en vain. Les joueurs du MCO, de leur côté, ont tenté de remettre les pendules à l’heure. Pour vous dire que la partie n’était guère facile, car en face il y avait un adversaire de taille. C’est une précieuse victoire qui va nous permettre d’entrevoir la suite du parcours en championnat avec confiance et assurance.

Cette victoire vous permettra aussi d’aborder le match retour en coupe de la CAF, face au Tevrah Zeina dans de bonnes conditions et avec un moral au beau fixe, n’est-ce pas ? Tout à fait, ce succès est tombé à point nommé et va nous permettre d’aborder le match retour face aux Mauritaniens dans de bonnes conditions et sous de bons auspices. Place maintenant à ce match de coupe de la CAF qui revêt une grande importance, car il y aura le billet qualificatif en jeu. Donc, on doit se préparer en conséquence pour ne pas rater ce rendez-vous. Il faut se concentrer désormais sur ce match face au FC Tevrah Zeina, qu’on ne doit en aucun cas rater. Comment appréhendez-vous ce match retour face au FC Tevrah Zeina ? C’est une rencontre qui s’annonce difficile pour les deux équipes et pas uniquement pour la JSK. Après avoir battu cet adversaire par la plus petite des marges au match aller, place maintenant à cette deuxième manche. Il faut bien la négocier, en tentant de réaliser un résultat positif qui nous permettra de nous qualifier au prochain tour. Les Mauritaniens auront certes l’avantage du terrain et l’apport de leurs supporters, mais cela ne veut nullement dire qu’ils auront la tâche facile, car en face ils auront affaire à la JSK qui défendra ses chances à fond pour continuer l’aventure dans cette compétition qui est à ses débuts. Pensez-vous que le résultat enregistré au match aller est suffisant pour vous permettre de passer l’écueil mauritanien ?

On a un but d’avance sur notre adversaire et on abordera cette deuxième manche avec la ferme intention de ne pas la rater, en négociant à bon escient notre avantage. Mais cela ne veut nullement dire qu’on se contentera de défendre, bien au contraire, on tentera de les surprendre pour bien gérer par la suite le reste du match. Les Mauritaniens auront l’avantage du terrain et l’apport du public, deux facteurs importants qui peuvent vous déstabiliser... Je ne le pense pas ; à la JSK, on est habitués à évoluer devant un stade archi-comble. La JSK est habituée aux compétitions africaines, et je pense que la pression sera du côté de l’équipe adverse, qui sera obligée d’attaquer pour tout d’abord égaliser et chercher par la suite le deuxième but synonyme de qualification. Alors, à nous de bien négocier le début de la rencontre, en tentant de surprendre notre adversaire pour lui compliquer la tâche davantage. Quel est le meilleur scénario que vous souhaiteriez lors de ce match retour ? Le meilleur scénario, c’est qu’on parvienne à secouer les filets dès les premières minutes de la rencontre pour mettre dans le doute les Mauritaniens, et gérer les débats à notre guise et sans aucune pression. Il faut attaquer dès le coup d’envoi de la partie. Inchallah, on ne va décevoir notre public, et on reviendra au pays avec le billet qualificatif, c’est dans nos cordes, et je crois que moi et mes coéquipiers sommes conscients de la tâche qui nous attend, et on sera à la hauteur, c’est promis. Entretien réalisé par A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph : Maracana

L’attaquant des Canaris du Djurdjura, Fares Hamiti, continue de secouer les filets des équipes adverses. Encore une fois, avanthier, lors du match face au Mouloudia d’Oran, c’est grâce à Hamiti que la JSK s’est imposée. L’unique but de la victoire a été inscrit par cet attaquant à la 51’. Ce joueur, aux grandes qualités techniques et physiques, ne cesse d’étonner plus d’un, en marquant à chacune des sorties de son équipe. Non qualifié pour la coupe de la CAF, les dirigeants kabyles, le staff technique, les joueurs et les supporters regrettent déjà son absence, car avec son apport, la JSK a un atout de taille en sa personne ; hélas, Hannachi en a décidé autrement, en ne le retenant pas sur la liste des joueurs qualifiés pour cette compétition africaine. Hannachi, qui a mis sur la liste des libérés l’attaquant Fares Hamiti, a dû par la suite le maintenir dans l’effectif après le départ de Mohamed Amine Aoudia, et d’Isu Azuka. Même si Hannachi a pris ses responsabilités dans le cas de Hamiti, comme il a d’ailleurs tenu à le déclarer, mais au fond de lui il regrette déjà de ne pas l’avoir qualifié. Espérons seulement que la JSK atteindra la phase des poules, pour que le président puisse qualifier Hamiti et que la JSK bénéficie de ses services. A. M.

FC Tevrah Zeina, saura certainement comment procéder pour réaliser un résultat positif, qui va permettre à la JSK de passer l’écueil de cette équipe sans difficultés. Les débats seront certainement chauds et les joueurs du FC Tevrah Zeina, qui auront l’avantage du terrain et l’apport de leur public, tenteront de faire de leur mieux pour créer la surprise, en éliminant la JSK. Un objectif qui reste difficile à atteindre face à une équipe kabyle habituée aux compétitions africaines. Les Mauritaniens, même s’ils évolueront à domicile et devant leurs supporters, leur mission ne sera guère facile contre les partenaires de Lamara Douicher, lesquels sont déterminés plus que jamais à revenir au pays avec le billet qualificatif. Tout le monde est confiant, les joueurs, le staff technique et les dirigeants. Les Kabyles ne veulent en aucun cas sortir de cette compétition prématurément, comme ce fut le cas il y a quelques années contre le Fello Star de la Guinée. Les camarades de l’expérimenté Nassim Oussalah sauront comment gérer les débats et prendre le dessous sur leurs homologues du FC Tevrah Zeina. Alors, à Nouakchott pour la qualif’. Aomar Moussi


LIGUE 1

SAIDI : «On est appelés à rester sur cette dynamique» Accosté avant-hier juste après le match disputé face au MCO, le milieu récupérateur des Lions du Djurdjura, Lyès Saïdi, nous a déclaré qu’il est très content de sa première titularisation ainsi que de contribuer à la victoire de son équipe devant la formation du MCO qui leur a fait beaucoup de bien et leur a donné des ailes pour rester sur cette dynamique enclenchée, mais tout en avertissant que le plus dur se profile à l’horizon, en prévision du prochain rendez-vous africain comptant pour le match retour des 16es de finale de la Coupe de la CAF, qui les opposera au FC Tevragh Zeina.

Tout d’abord quel est votre sentiment après cette victoire enregistrée à domicile, face au MC Oran ? Avant toute chose, nous avons envie de bien faire et de réussir un gros match chez nous et devant nos supporters. Il est vrai que nous sommes tombés sur une équipe du MC Oran très motivée et qui a fait un gros match. Donc, nous nous sommes fait bousculer. Bien sûr, nous avons fait l’essentiel du jeu et nous avons réussi à l’emporter. Mais nous avons remarqué que vous avez trouvé quelques difficultés à vous imposer, comment l’expliquez-vous ? Oui, c’est sûr. Mais il ne faut pas oublier aussi que le MCO est une formation qui renferme de bons éléments capables de créer des problèmes à n’importe quelle équipe. Ce sont des joueurs jeunes et qui se donnent à fond. En ce moment, le plus important est de remporter les trois

points. La manière importe peu, car il y a aussi une pression sur le groupe mais on s’applique à bien la gérer.

Comment cela se traduit sur le terrain ? Je pense avoir gagné plusieurs duels importants, même si ça n’a pas été évident devant les attaquants des Hamraoua. Bien sûr chacun fait des erreurs et à des choses à se reprocher. Nous gagnons et perdons ensemble. Nous sommes tous assez grands pour reconnaître nos défaillances. Restons sur cette victoire si vous voulez bien et dîtes-nous comment se présente la suite du parcours ? Il va sans dire que cette victoire enregistrée contre le MCO nous place dans le bon couloir pour atteindre notre objectif qui est le podium. Je dois vous avouer aussi que nous sommes déterminés à terminer la saison en beauté, ce qui nous permettrait aussi de jouer les matches restants avec la même manière. Donc, je pense qu’il y a de quoi être optimistes d’autant que nous sommes vraiment en confiance pour faire face à l’adversité en toutes causes et circonstances. Vous avez tiré votre épingle du jeu lors de votre premier match comme titulaire, un commentaire ? Je n’ai fait que mon devoir aussi bien au milieu qu’en attaque. J’ai voulu prouver que j’ai ma place parmi le groupe et que l’entraîneur peut compter sur moi. Cela dit, je dois encore travailler davantage pour améliorer mon niveau. A propos du prochain match retour des 16es de finale de la Coupe de la CAF qui vous mettra aux prises avec le FC Tevragh Zeina, qu’avez-vous à dire ? Ce sera probablement difficile car nous aurons en face une très bonne équipe qui joue bien au football. Mais nous ne devrons pas faire de ce match un obstacle parce que l’adversaire du jour est l’actuel leader du championnat en Mauritanie. Au contraire, nous sommes sereins et sûrs de nos capacités.

On jouera pour gagner sans pour autant se mettre une pression qui pourrait influer négativement sur l’esprit de l’équipe, pour arracher la qualification et revenir au pays avec un moral au beau fixe. Mais, les Mauritaniens ne comptent pas lâcher prise à domicile… Il est vrai que rares sont les équipes qui ont réussi à tenir en échec le FC Tevragh Zeina à domicile, mais cela ne veut nullement dire que nous allons perdre. La JSK est un grand club qui a toujours réalisé de bons résultats que ce soit à Tizi Ouzou ou en dehors de ses bases. Alors à nous les joueurs de perpétuer cette tradition en allant damer le pion aux Mauritaniens chez eux. La rencontre sera très difficile pour les deux équipes, mais nous saurons comment arracher ce résultat positif. Donc très motivés pour la suite du parcours… Absolument, nous sommes suffisamment motivés mais nous devons le rester car le plus dur reste à faire. Notre jeune équipe a pu forcer le respect et prouver sa valeur en jouant sans calcul ni complexe devant des adversaires plus nantis. Je pense qu’avec la confiance de nos entraîneurs, la discipline et la détermination de tous, nous serons en mesure de confirmer ce samedi contre le FC Tevragh Zeina. Votre public attend de vous que vous sortiez vainqueurs de cette confrontation, surtout après votre dernier succès… C’est tout à fait normal, nos fans attendent de nous que nous réalisons un autre bon résultat qui nous permettra de revenir avec la qualification au prochain tour de la Coupe de la CAF. Pour cela encore, je dirais qu’il faut se confirmer devant cette coriace équipe du FC Tevragh Zeina. Je sais que ce ne sera pas une simple formalité devant une équipe qui semble retrouver une santé ces derniers temps, mais nous, on ne se focalise pas trop sur ça, rien ne nous intéresse que la victoire et on doit l’arracher coûte que coûte. Entretien réalisé par S. A.

L

e staff technique, à sa tête l’entraîneur en chef le technicien Belhout, saisira l’aubaine, afin de mettre en place son plan d’attaque, ainsi que les dernières retouches, pour contrer cette coriace équipe du FC Tevragh Zeina. Cet adversaire, qui n’est plus à présenter, pour la JSK, est à prendre au sérieux, et ce, afin que les joueurs évitent toute mauvaise surprise, qui pourra leur jouer un mauvais tour. Le coach

doit préparer son équipe sur tous les plans pour contrer cette équipe qui n’est plus à présenter et très connue, à quelques jours seulement de ce match retour où un résultat positif s’impose. On doit tout faire pour négocier à bon escient cette deuxième rencontre afin que le groupe puisse aborder la suite sous de meilleurs auspices et avec un moral au beau fixe et avec beaucoup plus de confiance. Les Kabyles sont animés d’une volonté d’acier pour attaquer cette manche retour face aux gars de la Mauritanie, avec force et avec panache, en tentant de réussir un meilleur résultat possible, pourquoi pas une victoire qui va leur permettre d’arracher la qualification au prochain tour. L’ensemble des joueurs est déterminé à aller le plus loin possible dans cette prestigieuse compétition, et annoncer ainsi le grand retour de la JSK sur le plan africain.

LES KABYLES VEULENT POURSUIVRE LA BONNE SÉRIE

DES CHANGEMEN TS FORCÉS POUR BELHOUT

Le FC Tevragh Zeina en ligne de mire

Les Yahia Chérif, Rial, Berchiche et consorts, qui se sont déplacés hier en Mauritanie, comptent mettre à profit ces trois jours qui précédent ce match retour des 16es de finale de la Coupe de la CAF pour se préparer comme il se doit.

05

De retour à la compétition africaine, la bande à Belhout n’a pas eu le moindre souci pour confirmer encore une fois avec les succès en se hissant en 16e de finale après sa victoire au match aller sur le score d’un but à zéro, tout en voulant profiter de ce match retour face au FC Tevragh Zeina pour aligner un septième résultat positif de suite, et ce, depuis la venue de Belhout à la barre technique.

Elle reste prenable

Ph : Maracana

g Entretien réalisé par SAÏD ABERKANE

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

Bien qu’elle soit coriace et difficile à manier lors du match aller, en allant s’imposer sur des équipes aussi solides et fortes, le FC Tevragh Zeina n’est pas du tout un obstacle pour les Canaris qui veulent se relancer dans la course de la Coupe de la CAF. Cette équipe, qui s’est inclinée lors de la précédente journée dans le championnat, commence à reculer et à marquer le pas, conséquence de ses défaites. Ces échecs montrent des signes de fragilité et de faiblesse dont les Lions du Djurdjura comptent profiter afin de créer la différence sur le terrain. En d’autres termes, Belhout fera en sorte d’axer sa stratégie sur les points faibles de cette équipe mauritanienne. S. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

La devise de l’entraîneur de la JSK est claire et tout aussi classique en tenant au principe bien connu qui veut qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Mais l’absence de quelques joueurs, à savoir Naili et des quatre autres pas qualifiés, il s’agit des trois nouvelles recrues et l’homme en forme actuel l’attaquant Fares Hamiti, risque de pousser le coach à opérer de légers remaniements. Si le compartiment du milieu ne devra pas connaître de changements, les deux autres vont être renforcés par le retour en force de Berchiche en défense, et Yallaoui en attaque qui est appelé à remplacer Hamiti. En effet, c’est presque la même composante qui sera reconduite ce samedi du côté du FC Tevragh Zeina. S. A.


06

LIGUE 1

Le Mouloudia voit rouge Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

g Par MOUNIR BENKRAMI

En l’absence de Derrag et Amroune, l’entraîneur Noureddine Zekri a fait appel aux services des deux attaquants Hakim Laaraf et Youcef Sofiane pour mettre le feu dans la défense adverse que ce soit contre la JSM Béjaïa en coupe ou l’AS Khroub en championnat. Malheureusement pour le coach Zekri et surtout, pour la grande famille du Doyen, ces deux joueurs n’ont même pas pu inscrire le moindre petit but en l’espace de 210 minutes. Par contre, ces deux joueurs ont vraiment brillé par leurs ratages successifs, notamment, ce mardi contre l’ASK à Rouiba. Des ratages qui n’ont pas été du goût des supporters mouloudéens présents et aussi, de ceux qui ont revu les séquences à la télévision. Pour rappel, Laaraf et Sofiane ont été malmenés par certains fans en colère durant et après le match de mardi. A voir le rendement de ce duo sur le terrain en dépit des ratages successifs, on peut dire que les supporters mouloudéens n’ont pas vraiment tort d’afficher leur colère, du moment que ces deux attaquants déçoivent lors de chaque sortie. M. B.

S

tatistiquement parlant, cela fait exactement 116 jours que le Mouloudia n’a plus goûté aux saveurs des victoires et son dernier succès remonte au mois de décembre 2010 (2-1 à Tlemcen). Depuis cette victoire précise, les Vert et Rouge ont complètement perdu leur football, leur réalisme et surtout, leur hargne. Cette fois-ci, il n’y avait aucune excuse du moment que l’entraîneur Noureddine Zekri, et contrairement à son prédécesseur, Alain Michel, avait en main, plus que 20 joueurs. D’ailleurs, il s’est même offert le luxe de renvoyer le défenseur Zeddam et l’attaquant Amroune dans les tribunes alors que l’ancien coach a éprouvé toutes les peines du monde pour constituer son onze rentrant. Mais comme il est écrit quelque part, que cette saison est celle des déboires et des mésaventures pour le champion d’Algérie en titre, même le meilleur entraîneur au monde ne pourra pas trouver la solution avec un tel effectif. Il s’agit là d’une vérité pure et simple et c’est l’avis même du petit public présent à Rouiba qui a fait l’effort de se déplacer au stade malgré le boycott annoncé par les supporters mouloudéens.

Avec Michel ou avec Zekri, c’est «kif kif»

Ph : Maracana

LARAFSOFIANE, LA GRANDE DÉCEPTION !

Mais qu’arrive-t-il réellement à cette équipe mouloudéenne qui n’arrive même pas à faire l’essentiel à domicile ? Une équipe mouloudéenne qui n’arrive même pas à inscrire le moindre but ?

traîneur français, Alain Michel et son adjoint, Kamel Achouri, le Doyen allait enfin provoquer le déclic et du coup, retrouver des couleurs. Même certains joueurs (pas tous), étaient unanimes à dire que la venue de Zekri allait apporter le plus au vu de sa belle méthode de travail. Mais concrètement parlant, le MC Alger, version Noureddine Zekri, n’y arrive toujours pas. Et il ne faut surtout pas croire que la qualification pour les huitième de finale acquise aux dépens de la JSMB à Béjaïa était suffisante pour dire que le Mouloudia va bien. Bien au contraire, car tous ceux ayant suivi ce fameux match de coupe n’ont pas pu retrouver leur équipe sur rectangle vert. En d’autres termes, les Mouloudéens n’ont fait que subir la pression des Béjaouis en se contentant uniquement de répliquer par des contres très timides. Avant cette fameuse qualification, les hommes de Zekri ont complètement raté leur sortie africaine en concédant un humiliant 4 à 1 à Harare contre le Dynamos FC du Zimbabwe. Et pas plus tard que ce mardi, ce même

Mouloudia n’a même pas pu se défaire à domicile de la modeste équipe de l’AS Khroub en se contentant d’un piètre 0 à 0. Ce qui nous mène à nous poser un tas de questions dont la plus pertinente est sans doute : Etait-ce réellement nécessaire de changer l’entraîneur alors que plusieurs joueurs n’ont depuis longtemps plus la tête avec le MCA?

embarrassante pour les dirigeants mouloudéens ainsi que le staff technique qui doit se débrouiller afin de trouver une issue à cette situation complexe et sauver le vieux club algérois de la relégation. Pour le coach du MCA, Nouredinne Zekri, il est plus que jamais primordial d’avoir le grand soutien du public des Vert et Rouge pour réussir sa mission, à défaut de quoi, les choses vont davantage se compliquer pour lui et ses troupes. De ce fait, les camarades de Babouche se doivent à présent de se ressaisir s’ils veulent éviter la catastrophe, à savoir pousser le Doyen vers la DII. Seul solution pour les Mouloudéens dans cette tourmente que vit le club en championnat c’est aller chercher une victoire lors du prochain match à l’extérieur face au MCO et espèrer que les choses s’améliorent par la suite.

cultés des camarades de Bouchema à provoquer ce déclic tant recherché, mais surtout pour sauver le vieux club algérois. Cette position inconfortable de l’équipe algéroise a dissuadée le fervent public mouloudéen de se déplacer au stade pour soutenir son équipe comme il le faisait auparavant. Un boycott qui s’est affreusement répercuté sur les prestations de l’équipe du Nouredinne Zekri qui s’est retrouvé seule à se battre face à son sort. Face à l’ASK, l’équipe du MCA avait droit à seulement mile supporters, de qui a donné plus de forces aux khroubis pour arracher ce match nul. L’absence des supporters mouloudéens se fait de plus en plus ressentir et qui n’aide pas les camarades de Koudri à réussir ce sursaut d’orgueil. Mais les choses deviennent plus compliquées quand ces peu de fans fou furieux contre leur équipe et inquiets par cette situation, se mettent à insulter les joueurs et douter de la capacité de ces derniers à sortir le Doyen de cette position et éviter la catastrophe. Ainsi, Nouredinne Zekri a tenté un énième appel de détresse après ce match contre l’ASK en lançant un message fort au public mouloudéen quant à la nécessité de soutenir cette jeune équipe et l’encourager pour retrouver sa réussite et sauver le club. Un appel qui pour l’instant reste sans réponse en attendant

Quand Zekri change de discours !

Dès son arrivée à la tête du club début mars, l’entraîneur Noureddine Zekri avait textuellement déclaré qu’il ne voulait même pas entendre le mot relégation dans le camp des joueurs. Mieux encore, le successeur du Français Alain Michel, s’est entendu avec la direction du club pour continuer la saison parmi les 5 premiers du classement, aller le plus loin possible en coupe d’Algérie et atteindre la phase de poules de la Champions League africaine. Vingt jours après, le nouveau coach des Vert et Rouge joue carrément le

maintien avec un piètre capital de 16 points sans oublier que le représentant algérien en Ligue des champions est sur le point de quitter la compétition dès le 2e tour après le fameux 4 à 1 essuyé lors du match aller à Harare contre le Dynamos FC. A première vue, deux des trois objectifs tracés par la direction du MCA sont rayés de la liste des objectifs. Une évidence, puisque l’équipe de Noureddine Zekri jouera dès les prochaines journées le maintien parmi l’élite nationale ou plus exactement, la survie en Ligue 1. D’ailleurs, à ce train-là, le Doyen des clubs algériens risque même de se retrouver en Ligue 2 dès la prochaine saison en continuant d’accumuler les mauvais résultats notamment, at home. Ce qui signifie que la pression est, d’ores et déjà, sur les épaules de l’entraîneur mouloudéen et aussi, sur ceux de ces joueurs qui sont appelés à faire preuve d’un peu plus de conscience et de responsabilité car il s’agit là de l’avenir du Doyen des clubs algériens et pas celui d’une équipe quelconque… M. B.

Le Doyen plus que jamais dans la tourmente

Les dirigeants du Mouloudia d’Alger croyaient qu’en limogeant l’en-

Q

ue dire de la situation que traverse l’équipe mouloudéenne en ce moment que mise à part la qualification en quarts de finale de la Coupe d’Algérie, pour tout simplement constater que cette saison est ratée pour le vieux club algérois. En effet, ayant déjà un pied en dehors de la Ligue des Champions africaine, le Mouloudia d’Alger est en train de vivre une saison des plus délicates en championnat depuis plusieurs années, puisque après avoir remporté le titre du championnat l’exercice précédant, le Doyen se retrouve malheureusement contraint de jouer la relégation. Et comme cela ne suffit pas, le douloureux boycott du public mouloudéen en fait des misères à l’équipe qui n’arrive plus à sortir la tête de l’eau toute seule. Ce dernier faux pas concédé face à l’ASK a compromis sérieusement la situation et l’avenir de cette équipe mouloudéenne qui n’arrive pas à provoquer le déclic en championnat. En effet, coincé en bas du tableau, plus précisément a la quatorzième place, les Vert et Rouge se retrouvent reléguables au point d’être en difficulté même à domicile. Ce match nul à Rouiba a enfoncé le MCA tout en compromettant la suite de son parcours qui s’annonce encore plus compliqué, puisque le MCA sera attendu à chaque tournant. Une situation très

Le public boycott l’équipe même après la qualification

Le staff technique avait misé sur un énième réveil de son équipe suite à la qualification arrachée contre la JSMB en coupe d’Algérie, mais finalement, les soucis du Doyen en terme de réussite sportive en championnat sont toujours là. La preuve, cette nouvelle contre-performance face à l’ASK démontre clairement toutes les diffi-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

de voir la réaction de ces supporters mouloudéens aux prochains matchs.

Quel visage face au Dynamos FC

Les poulains de Zekri n’auront pas vraiment le temps de souffler et de se remémorer cette contre-performance, puisqu’ils seront appelés à préparer leur prochain rendez-vous africain. Le MCA accueillera le Dynamos FC ce dimanche au stade de Bologhine à 19h pour le compte du second tour de la Ligue Champions africaine. Ce match s’annonce plus que difficile pour les Vert et Rouge qui devront remonter une lourde défaite sur le score de 4-1. Cependant, on serait curieux de voir la réaction des troupes mouloudéennes lors de ce match suite à ce faux pas concédé face à l’ASK ou le moral des Vert et Rouge se trouve au plus bas. Un moral fracassé par ce résultat lors d’un match qui sera d’un tout autre niveau, encore plus élevé. Nouredinne Zekri devra vite trouver une solution pour remobiliser ses protégés et les remettre d’attaque pour affronter le Dynamos et espérer une énième réaction pour l’honneur et pourquoi pas arracher une qualification qui serait tout simplement un exploit. S. M.


LIGUE 1

Y A-T-IL UNE LIGNE D’ATTAQUE AU MCA ?

g Par MOUNIR BENKRAMI

Qui aurait cru que le Mouloudia d’Alger, le champion incontestable de la saison écoulée, se retrouvera dans une telle situation ?

U

n champion sortant qui éprouve toutes les difficultés du monde pour dérocher une petite victoire à domicile et devant son public. Un champion sortant qui ne trouve même pas les solutions pour marquer un petit but. Aujourd’hui, le Doyen qui avait la meilleure ligne d’attaque du championnat en compagnie de l’ES Sétif avec 53 buts, n’a marqué que 14 malheureuses réalisations ! Le Mouloudia s’est,

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

d’ailleurs, offert le luxe d’avoir plusieurs joueurs sur la liste des meilleurs buteurs dont le meilleur était bien évidemment, Hadj Bouguèche avec ses 17 buts en championnat. Pour l’anecdote, le meilleur buteur du Mouloudia est Abdelmalek Mokdad, un pur milieu offensif avec 6 buts (toutes compétitions confondues). Lors de l’exercice précédent, le défenseur Brahim Boudebouda a terminé la saison avec 6 buts tandis que son capitaine, Réda Babouche en a marqué 5. Mais comment le MCA est tombé d’aussi haut en l’espace de quelques mois seulement ? A voir le classement du club aujourd’hui (14e – 16 pts), à deux unités seulement de la lanterne rouge, le CA Bordj Bou-Arréridj, on peut dire que la grande famille des Vert et Rouge a entièrement le droit

Retour mardi

C’est mardi matin, plus exactement à 5h50, que la délégation setifienne devrait rallier l'aéroport Houari Boumediene depuis Ouagadougou. En effet, les Setifien passeront trois nuits au Burkina-Faso après le match contre l'ASFAYennenga, qui aura lieu samedi, 2 avril prochain. Une fois sur le tarmac international d'Ouagadougou, les Algériens n’auront à attendre que quelques minutes avant d’embarquer dans l’avion qui les transportera en Algérie. Après trois heures de vol, l’appareil se posera à Houari-Boumediene à 5h50.

Djabou, le grand absent

Pas moins de quatre joueurs ne seront pas autorisés à prendre part au match retour de la Ligue des champions, le 2 avril prochain. Il s’agit des trois nouvelles recrues, à savoir Traoré, lakhdari et Hebri, ainsi que Djabou, qui souffre d’une blessure à la cheville. En effet, blessé face au WAT, et après avoir effectué des écographies, le médecin traitant lui a prescrit une semaine de repos avec des soins. Ce qui a poussé le staff technique à ne pas l’emmener déplacer à Ouagadougou. L’autre joueur, qui manquera certainement à ses coéquipiers, sera le défenseur Benchadi qui n’est toujours pas qualifié. Malgré toutes ces absences, l’entraîneur en chef reste serein quant à la qualification. Il est important pour l’équipe de rester invincible pour que le moral des joueurs soit toujours gonflé à bloc, sachant que plusieurs matchs importants attendent l’équipe en championnat, elle qui joue le titre.

Une délégation de 34 membres

La délégation setifienne qui s'est envolée hier soir de l'aéroport Houari Boumediene vers Ouagadougou était composée de 35 membres, dont 23 joueurs, 3 membres de staff médicale, 3 membres de staff technique, et 2 membres de staff dirigeants.

Hébergement à l'hôtel palace

Apèes que la formation burkinabé de l'ASFAYennenga ait choisi en premier lieu, l'hôtel Pacif pour l'hebergement de la délégation setifienne lors de son séjour à Ouagadougou, à l'arrivée de Radjradj et Bourahla mardi dernier et après visite du lieu d'hébergement choisi par les burkinabé, ils l'ont refusé, ce qui a poussé la Fédération burkinabé à choisir l'hôtel palace, une nouvel établissement hôtelier qui a ouvert ses portes le 25 février passé..

d’afficher ses appréhensions. En effet, puisque leur équipe fanion n’a même pas un avant-centre capable de faire le nécessaire surtout, en l’absence du malchanceux Mohamed Derrag. D’ailleurs, il faut reconnaître que l’absence de celui-ci a beaucoup pesé sur le rendement de toute l’équipe en général. Par contre, la présence des deux nouvelles recrues, Hakim Laaraf et Tayeb Berramla, n’a absolument rien apporté au Mouloudia. Il est vrai que Berramla fait de son mieux au niveau de l’animation de jeu, mais, son partenaire Laaraf est loin d’être l’attaquant de la situation. Après déjà trois rencontres en tant que titulaire face respectivement au MC Mekhadma, la JSM Béjaïa et l’AS Khroub, Laaraf n’y arrive toujours pas, à l’instar de son équi-

pe. Certains supporters parlent déjà d’un autre mauvais recrutement et d’une autre bourde commise par la direction du club qui viennent s’ajouter à toutes les précédentes.

07

C’est dire que le Mouloudia ne peut plus compter sur ces fameux attaquants (sur papier seulement) à l’instar de Laaraf, Sofiane et les autres. M. B.

HEMANI : «On ira chercher la qualif’ à Ouagadougou» g Entretien réalsé par YASSER MALKI

Un commentaire après le match nul ramené de Tlemcen face au WAT ? Nous avons fait le déplacement à Tlemcen avec la ferme intention de revenir avec le gain complet de la partie, mais nous avons croisé une équipe du WAT qui cherchait la victoire et les trois points de la rencontre, ce qui explique en grande partie le résultat final. Le 19 mars dernier au match aller face à l'ASFA-Yennenga, l'ESS s’est contentée de deux buts et vous éavez été l’auteur du premier. Ce samedi, votre mission consiste à défendre cet acquis mais, surtout, arracher la qualification au prochain tour. Comment appréhendez-vous ce match retour ? C’est un match très important qui nous attend ce samedi à Ouagadougou. C’est vrai que nous aurions pu augmenter nos chances de qualification au match aller en inscrivant plus de deux buts ; toutefois, ce résultat, il faut le prendre tel qu’il est, tourner la page et penser à la meilleure stratégie qui nous permettra d’aller au tour suivant. Comment s’est déroulée la préparation du match ?

La liste complète

Je dois d’abord vous préciser que notre programme de préparation a été surtout axé sur le match de championnat face au WAT. C’est avec justement cette préparation qui sera suivie de quelques séances d’entraînement une fois arrivés à Ouagadougou qu’on jouera la deuxième manche des 16es de finale, face à l'ASFA-Yennenga. Nous sommes tous convaincus que si nous développons notre jeu habituel et qu’on se serre les coudes durant les 90 minutes de la rencontre, personne ne pourra nous priver de la qualification. Nous avons un groupe qui a fait ses preuves en Champion’s League la saison passé, tous les joueurs ont l’expérience requise dans ce genre d’événement, ce qui jouera certainement en notre faveur. A leur retour au Burkinafaso, les joueurs de l'ASFAYenenga affichaient un large sourire, allant jusqu’à affirmer qu’ils sauront marquer les trois buts de retard au match retour. Peut-on connaître votre réaction ? Qu’ils disent ce qu’ils veulent. On ne fait pas attention à tout ce qu’ils ont déclaré à l’issue du match aller. A ma connaissance, le match retour n’est pas encore joué et nous n’avons pas encore dit notre dernier mot. Je sais bien qu’ils diront que le résultat de deux buts à zéro est posi-

tif, eux qui sont venus à Sétif se contenter de défendre. Les gars de l'ASFA-Yennenga étaient venus pour limiter les dégâts et, pour eux, le score de deux buts à zéro est positif. Ce que je dirais, moi, c’est que le match retour n’aura pas la même physionomie, les données vont changer et vous verrez réellement de quoi nous sommes capables. Vos supporters attendent de vous une qualification au prochain tour pour qu’ils puissent retrouver les sensations que procure la compétition africaine ; un message à leur adresser ? Qu’ils sachent que nous allons défendre dignement les couleurs du club. Nous ferons de notre mieux pour revenir avec la qualification qui leur sera spécialement dédiée. Entretien réalisé par Y. M.

Les joueurs : Chaouchi, Benhamou, Benmalek, Raho, Hachoud,Yakhlef, Benchadi, Zaaboub, Diss, Laifaoui, Lakhdari, Delhoum, Bouazza, Hadj aissa, Lemmouchia, Metref, Francis, Traoré, Benmoussa, Djallit, Hemani, Ghazali et Belkaid. Staff technique : Dellacasa, Alloco et Abbassen. Staff medicale : Fellahi, Kari et Touati. Staff dirigeants : Hammar, Radjradj, Bourahla et Djarroudi.

Séance de décrassage hier à 15h

Les camarades du gardien Benhamou, ont effectué, hier, une séance de décrassage à partir de 15h, au stade de la Protection civile à Dar el Beida avant leur déplacement dans la soirée en direction de Ouagadougou.

Première séance cet après-midi à Ouagadougou

Les setifiens des leurs arrivée a la capitale burkinabé Ouagadougou hier soir, effectuerons cet après midi leurs première séance d'entrainement a partir de 15h heure locale a l'annexe de stade 4 aout.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

LES SETIFIENS DEPUIS HIER SOIR A OUAGADOUGOU

C’est hier soir, vers 20h45, que la délégation setifienne s’est s’envolée à destination du Burkina-Faso en prévision du match retour de la ligue des champions, contre l'ASFA-Yennenga. Juste après le match qui les a opposés avant-hier après-midi aux poulains d'Amrani, les joueurs de l'ESS ont directement regagné la capitale pour passer la nuit à l'hôtel Hilton et préparer leurs valises. L’entraîneur en chef, Dellacasa Giovanni, qui avait demandé à ses poulains de se donner à fond contre le WAT dans le but de glaner les trois points qui permettront au club de réduire l'écart des points sur le leader, l'ASO, disposera pratiquement du même effectif qui a été appelé lors du match aller. Le seul changement qui pourrait être effectué sera l'absence de djabou. Il est vrai que les Setifiens n’avaient pas su comment faire le plein à domicile en inscrivant deux réalisations signées Hemani à la 8' et hadj aissa à la 46', mais les coéquipiers de Benhamou pourraient créer la surprise à Ouagadougou, en décrochant le billet de qualification pour le prochain tour. Un seul but en début de match suffira aux Setifiens pour gérer convenablement le reste de la rencontre, puisqu’il faudra que les locaux marquent quatre buts pour espérer se qualifier.


08

v s

REPRISE AUJOURD’HUI À LAVIGERIE

Après avoir bénéficié d’une journée de repos (hier) les Harrachis reprendront le chemin du stade Lavigerie aujourd’hui pour une reprise des entraînements. Cette séance sera consacrée à la mise en place du match face à Annaba qui aura lieu demain vendredi à partir de 18 h.

FIN DE SAISON POUR BENNAI

L’attaquant Bennaï, qui a subi, avant-hier, une intervention chirurgicale à la clinique Aït Saâda, sera indisponible jusqu’à la fin de la saison, c’est ce qui ressort du rapport médical. Il est à signaler que ce joueur avait déjà subi une intervention chirurgicale en début de saison et malheureusement il vient de rechuter.

DE GRANDS CHANGEMENTS FACE À ANNABA

Au vu de la prestation fournie face à l’ASO, il est prévu de grands changements dans la composante qui affrontera l’USMAnnaba demain en début de soirée au stade du 19-Mai-1956. C’est ce que nous a révélé un membre du staff technique.

V S

BELLOUCIF SUSPENDU FACE À L’ASO

Le joueur blidéen Belloucif Nadir sera absent demain face à l’ASO (17e j) puisqu’il a reçu le 3e carton jaune lors de la rencontre USMBCABBA de mardi dernier.

DÉCRASSAGE HIER À OUED EL ALLEUG

Hier dans la matinée, une séance de décrassage a été programmée au stade Zarouri. Les camarades de Gaouaoui, qui ont repris le travail dans la morosité, ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes, ils ont fourni leur plus mauvais match de la saison.

ENTRAÎNEMENT AUJOURD’HUI DANS LA MATINÉE

Les Blidéens reprendront le chemin des entraînements en se consacrant au travail habituel, en particulier le volet tactique, en prévision du match qu’ils disputeront demain contre les Chélifiens, au stade Boumezrag.

LIGUE 1

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

La colère des SUPPORTERS APRÈS

LA DÉFAITE FACE À L’ASO

g Par LOTFI SALHI

Tous les supporters n’ont pas reconnu leur équipe face au leader du championnat. Ils ont remarqué une équipe sans âme et sans fond de jeu, c’est ce qui explique la défaite, selon un proche du comité des supporters.

C

ertains se posent des questions quant à cette prestation des joueurs harrachis qui n’aimaient pas jouer comme ils ont l’habitude de le faire. «Il faut oublier ce match face à l’ASO où nous étions méconnaissables et

penser plutôt à notre prochain match à Annaba. Cela ne sert à rien de chercher des excuses à cette défaite, qui, il faut le reconnaître, était face à une solide équipe de Chlef et qui n’est pas leader du championnat par hasard», nous déclare Boualem Hamia.

Laïb se réunira avec les joueurs

Suite aux problèmes financiers et à la défaite face à Chlef, nous apprenons d’une source sûre et crédible que le président Laïb compte réunir les joueurs et le staff technique dans les prochaines heures afin d’analyser ensemble la situation de l’équipe et du parcours réalisé jusque-là en championnat et en Coupe d’Algérie. L. S.

=Hendou en baisse de forme

Karim Hendou, le milieu récupérateur, n’a pas eu, face à l’ASO, son rendement habituel. Il a perdu tous les duels et aussi beaucoup de ballons dont deux ont permis aux Chélifiens d’enclencher des actions dangereuses qui se sont soldées par deux buts. Il semble que Hendou est dans un passage à vide.

=Benabderrahmane incertain face à Annaba

GRICHE : «Nous sommes responsables de la défaite face à l’ASO» Le défenseur axial, Adlène Griche, estime que la défaite face à l’ASO doit être assumée par tous, car, pour lui, toute l’équipe n’a rien fait pour gagner et il présente ses excuses aux supporters et aussi il les assure, que ses coéquipiers et lui vont se racheter dès demain à Annaba en promettant de faire un bon résultat.

Adlène, que pensez-vous de cette défaite à domicile ? Premièrement, je dirai que cette défaite à domicile est l’affaire de tous, donc, nous sommes tous responsables. Il y a eu trop de spéculations avant cette importante rencontre et les gens ont beaucoup focalisé sur le problème d’argent, alors le moral n’y était pas pour une aussi grande rencontre face au leader du championnat. Mais vous avez été complètement à côté du sujet… Vous savez ce sont des choses qui arrivent souvent en football, mais, il ne faut pas dramatiser car perdre face à la meilleure équipe du championnat n’est pas une honte, ni la fin du monde. Soyez sportif, il y a des victoires comme il y a des défaites, alors SVP ne demandez pas trop. Après cette défaite, les supporters sont en colère. Un mot, un message…

Ecoutez, le parcours est encore long et pénible, nous continuerons à travailler et à défendre nos chances jusqu’au bout. Un dernier mot … Je demande à nos supporters d’être patients et d’être derrière leur équipe jusqu’à la dernière minute et, pour notre part, nous ferons tout ce qui est en nos possibilités pour mettre l’équipe parmi les meilleures en Algérie. Entretien réalisé par L. S.

L’USMB face à l’ogre chélifien

Le défenseur axial, Bendabderrahmane Amine, qui s’est plaint d’un coup reçu au niveau du genou, semble incertain pour prendre part au match de Annaba. Pour le moment, il est aux soins et tout dépendra de l’avis du staff médical pour le déplacement de Annaba.

g Par TAHI AHMED

La dernière défaite de la formation blidéenne, lors de la 17e journée de championnat de la ligue 1, concédée face au CABBA, mardi dernier à Médéa, a, encore une fois, semé le doute au sein des rangs des Blidéens qui se retrouvent cette fois-ci menacés davantage.

I

ls se verront concurrencer ce week-end par leurs poursuivants immédiats, le CABBA, l’ASK et l’USMAn qui évoluèrent à domicile respectivement face au MCS, au MCEE et à l’USMH. Quant aux poulains de Ifticène, ils rendront visite au leader de la ligue 1, qui n’est autre que les Lions du Chéliff qui ont montré des dents longues cette saison, écrasant tout sur leur passage, comme en

témoigne leur dernier succès remporté à El Harrach avant-hier face à l’USMH. Face au CABBA, les camarades de Gaouaoui sont passés à côté de la plaque, un adversaire qui n’était pas un foudre de guerre, seulement les Bordjiens ont réussi l’essentiel en exploitant les deux occasions qui leur sont présentées au cours de la partie, la première sur un centre de Lemouadaâ, Zemmouchi marque contre son camp et la seconde par l’ex-Sétifien Benchaïra qui effaça plusieurs adversaires et crucifia le portier blidéen. Les Vert et Blanc, par manque de réalisme et d’efficacité, ratent plusieurs occasions de scorer par les Belkheïr, Rouag et Djemaouni qui ont confondu vitesse et précipitation, et ont réussi à rétablir l’équilibre sur un coup

Départ à Aïn Defla dans -midi l’aprrt ès mé pour cet aprèsvers la ville de Aïn Defla est program

Le dépa urant Tchaker. Une fois sur les midi, juste après le déjeuner au resta dront leurs quartiers à l’hôtel lieux, Chebira et ses camarades pren Dhaoui de Aïn Defla.

uicet ao Dh el ôt àd’avl’h rt ve au e is M dans i d’hu jour ant-match d’au Les Blidéens passeront la nuit

uner, ils regagneront le stade établissement et demain après le déje 18h, le club local, l’ASO, pour à nter Boumezrag de Chlef pour affro e pionnat de la ligue 1. T. A. le compte de la 17 journée de cham

franc de Harazi. De ce fait, les gars du club de la ville des Roses, non seulement occupent une inconfortable place au classement général, cependant augmentent leur passif qui passe à 14 points perdus à domicile, enregistrant quatre défaites (ASO-ESS-CRBCABBA) et un nul face au MCO (1re j). Demain au stade Boumezrag face à l’ASO, ce ne sera pas une sinécure, le staff technique blidéen devra trouver la formule idéale

pour contrecarrer les assauts des Soudani, Messaoud et autre Djediat et secouer les attaquants qui prèchent par leur inefficacité devant les buts adverses. Une autre défaite enfoncera les Blidéens dans le bas du tableau, ce sera une catastrophe pour cette équipe qui a relevé la tête de l’eau en ramenant de bons points face au MCA et au MCO, à moins qu’un sursaut d’orgueil des poulains de Ifticène les poussera à renouer avec d’autres succès. T. A.

ILLOUL SORTI POUR BLESSURE

Le milieu du terrain, Illoul Slimane, est sortir à la 70’ de jeu, après avoir cédé sa place à son coéquipier Khiter, suite à une blessure à la cheville contractée face au CABBA.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


LIGUE 1 Aoued, Mameri et Slimani absents

Trois joueurs ont raté la séance d’hier. Il s’agit de Aoued, Mameri et Slimani. Pour rappel, le premier ne s’est pas remis complètement de sa blessure et continue de se soigner. Quant aux deux derniers qui ont pris part au dernier match contre le MCEE, apparemment, leurs blessures ont réapparu.

Entraînement hier au 20-Août

Les Rouge et Blanc ont effectué hier dans la matinée un entraînement au stade du 20Août. La séance fut dirigée par l’entraîneur en chef Gamondi. les joueurs qui ont disputé le match contre le MCEE était soumis au décrassage et les autres ont effectué un entraînement normal achevé par un match d’application.

Aujourd’hui à Aïn Benian

Pour la journée d’aujourd’hui, le staff technique a programmé la séance d’entraînement à Ain Benian. Les Belouizdadis se sont donné rendez-vous à 10h et entameront ainsi la préparation des prochaines rencontres. H. A. B.

La détermination est la garantie de la réussite Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

g Par HILLAL AÏT BENALI

Le CRB, qui a réussi à revenir avec un point lors de son déplacement d’avanthier à El Eulma, occupe désormais seul la troisième place à l’issue du classement général.

L

e Chabab confirme ainsi par ce résultat son réveil, mais surtout ses intentions durant cette saison sous sa nouvelle forme professionnelle. Il faut rappeler que les

Sellimi ne s’impose pas

La nouvelle recrue du Chabab, Omar Sellimi, ne réussi t pa quant à lui à convaincre s ses entraîneurs. L’ex- Chéli fien, incorporé lors des match es coupe, n’a pas donné sat de isfaction à Gamondi et ses adjoi nts et n’arrive pas pour le mo ment de s’imposer comme titulai re à part entière. Pour le compte du match d’avant-hier, le coach du CRB a porté Sellimi sur la feu ille du match, mais il n’a pas jugé utile de l’incorporer cette foi s aussi.

Rouge et Blanc, après ce nul enregistré face aux Eulmis, restent sur une série de six matches sans la moindre défaite. En effet, les coéquipiers du gardien Nassim Ousserir ont réussi à battre trois équipes issues du palier inférieur lors des tours précédents de Dame coupe (CRB Sendjas, IRB Robah et NT Souf), et ont enregistré trois matches nuls contre (la JSMB, l’ESS et leMCEE) et une victoire contre le MCS en championnat. On se souvient tous de ce qui se disait lors de la phase de préparation de l’équipe. Personne ne misait chère sur la peau des Rebih, Mameri, Bourekba et consorts. Au moment où la plupart des équipes de l’élite ont débuté le stage de préparation hivernal, les Belouizdadis n’étaient pas encore décidés sur le lieu de déroulement de ce dernier. Cette situation a induit beaucoup d’observateurs en erreur. Ceux-ci disaient que le Chabab allait connaitre une période très difficile à l’entame de la phase retour et les échecs allaient se succéder. Finalement, le résultat est tout autre chose et les hommes du technicien argentin sont en train de monter en puissance et de surprendre tous les douteux. Actuellement, ils occupent la troisième place en championnat et une qualification en quarts de finale de la coupe est déjà dans la poche. Ces suc-

g Par SBAÏHI TANI SMAÏN

Ayant subi un semi-échec at home face à l’ Aigle noir de l’ESS, les gars des Zianides n’ont d’autre alternative que de se racheter lors de la prochaine journée devant l’USM Alger.

P

Ph : Maracana

Les Widadis n’ont plus droit à l’erreur

our cela, les coéquipiers de Habri savent que la mission, même si elle est difficile, reste dans leurs cordes. Pour l’intérêt du club, des sacrifices sont nécessaires de la part aussi bien des joueurs que du staff administratif et des supporters. Le compte à rebours semble enclenché du côté d’un club phare de Sidi Boumediène où on ne parle que de cette chaude empoignade face à l’USM Alger, une rencontre capitale pour l’avenir de la formation tlemcénienne où l’échec n’est pas permis. Les joueurs sont conscients

de la tâche qui les attend, et ils souhaitent surtout ne pas rencontrer encore les ennuis susceptibles d’envahir le club dans les profondeurs. La mobilisation semble aussi de mise du côté des joueurs qui veulent faire de ce match face aux gars de Soustara une rencontre de la réconciliation avec leurs fans suite au match nul face à l’Entente de Sétif. En somme, on peut dire que cette confrontation face aux Algérois est une opportunité pour les gars du duo Amrani-Kherris de se refaire une santé. S. T. S.

cès ne sont certainement pas le résultat d’un hasard. C’est le consentement des efforts et le grand travail qui se fait par le staff technique qui a donné sans doute ses fruits.

Avec peu de moyens, on réussit beaucoup de choses

Il faut dire que le CRB, d’ailleurs à l’instar de la majorité des équipes de notre championnat, souffre assez du côté financier. Le passage du club du statut d’amateur à celui de professionnel n’a rien apporté de changement, notamment de ce côté-là. En attendant que les autorités honorent leurs engagements et déboursent les 10 milliard promis pour les clubs, le Chabab continuera à endurer et attendre peut-être l’arrivée des investisseurs qui sortiront le club de son marasme. Cependant, et en dépit de cette situation, les Belouizdadis ne désespèrent pas et continuent à travailler d’arrache-pied. Les Rouge et Blanc avec peu de moyens qu’ils disposent réussissent du moins de tenir le coup et de rivaliser avec des adversaires qui eux disposent par contre de «grands moyens». On peut dire que «parfois» on n’a pas besoin de moyens pour assurer la réussite. H. A. B.

SIDHOUM :

09

KHERBACHE RÉUSSIT À S’IMPOSER

Le jeune joueur du CRB, promu cette saison en équipe première, Kherbache, semble gagner la confiance du coach argentin et il est devenu un élément incontournable dans son échiquier. En effet, Kherbache et après ses excellentes prestations en matches de coupe, a réussi à convaincre Gamondi qui lui a fait appel d’ailleurs lors des deux précédentes rencontres du championnat. Hier aussi, le joueur n’a pas raté l’occasion et il s’est acquitté convenablement de sa tâche.

«On se ressaisira»

Tout d’abord comment vont les choses après votre semi-échec ? La page est tournée, sans avoir fait un match nul face à l’ESS, la réussite n’était pas de notre côté, on a dominé le match, l’arbitre nous a gênés énormément. Maintenant, nous sommes concentrés désormais sur la prochaine rencontre qui nous opposera à l’USMA demain. Il y a une bonne ambiance dans le groupe, c’est vrai que nous avons été tenus en échec dans un match où il ne fallait pas laisser filer les points. Comment se déroulent les entraînements ? Dans de bonnes conditions, les joueurs sont conscients de la responsabilité qui est la leur et n’attendent que la rencontre de l’USMA pour montrer ce dont ils sont capables. Comment se présente pour vous cette rencontre ? Ce sera un match dur et serré pour les deux formations, nous affronterons une très bonne équipe qui vient de réaliser un nul à Saïda face au MCS. L’USMA aura l’avantage de jouer chez elle devant ses dizaines de milliers d’inconditionnels. Ce sera une chaude empoignade mais on prendra du plaisir à contenir cette équipe, à lui fausser ses calculs et à la contrarier. C’est toujours un plaisir de jouer face à cette équipe algéroise devant son merveilleux public, c’est stimulant pour nous. On tâchera de lui chiper un point nous avons les moyens et nous sommes capables. Nous irons à Bologhine pour arracher un bon résultat, nous n’avons plus le choix. On se ressaisira inch’Allah, nous allons prendre notre revanche de l’aller. Entretien réalisé par S. T. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

UNE VÉRITABLE DOUCHE ÉCOSSAISE

Les Tlemcéniens doivent se mordre les doigts d’avoir laissé filer une victoire qui était à leur portée après avoir largement dominé les débats, si ce n’est le manque de réussite et les maladresses. Le WAT aurait pu vaincre un adversaire qui ne doit son salut qu’à la ????? de leur gardien Benhamou qui a évité à son équipe une défaite certaine. Au-delà du résultat qui a sanctionné les débats, des Sétifiens s’en sortent plutôt bien juste après le but égalisateur de Benmoussa ce qui a donné des ailes aux Sétifiens de reprendre le match à leur compte devant une tlemcénienne mentalement désarçonnés par ce coup du sort. Les changements opérés en cours de jeu du côté widadi s’avéreront inefficaces et ce malgré le Malgache Andréa qui aurait qu’à lui seul fait basculer à lui en étant un véritable poison de la défense adverse on peut déclaré donc que les Widadis ont pris une véritable douche écossaise alors qu’ils miseront sur une prétendue victoire.


10

L’attaquant de poche du Mouloudia a été le joueur le plus en vue de son équipe, par sa vitesse d’exécution et par sa volonté de gagner. Il a fait oublier l’international Belaïli qui portait à lui seul les espoirs oranais. Meddahi s’est battu comme il se devait, mais, esseulé, il n’a pu parvenir à ses fins. A la fin de la rencontre, il était très dépité. «Avec un peu plus de culot, nous aurions pu changer la face du

match. Malgré le fait qu’ils aient eu peur de leur public, nos adversaires avaient la pression et on aurait pu les déstabiliser avec un peu plus de croyance en nos chances. Nous sommes entrés sur le terrain pour ne pas perdre, en jouant défensivement, comme nous avons l’habitude de le faire et en comptant sur les contres. Ceux-ci n’ont pas été nombreux et c’est normal que nous perdions par la plus petite des marges. Je pense

C

Ph : Maracana

ela s’est confirmé à leurs dépens et, déjà, l’opposition fait porter le chapeau à la direction du club qui a transporté l’équipe par route. Une bonne occasion qu’il ne fallait pas rater dans cette autre guerre des nerfs. Et

La courte défaite subie à Tizi Ouzou a remis les Oranais à leur véritable place, celle d’une équipe qui n’arrive pas à aligner deux résultats positifs consécutivement. Il est vrai que la JSK faisait peur aux coéquipiers de Benatia qui savaient que le déplacement était dangereux.

Meddahi : «Nous avons manqué de chance et d’opportunités»

volet offensif. Cherif El Ouazzani a fait un choix tactique qui n’a pas été

que c’est un des plus mauvais matchs que nous ayons réalisé et que nous devons oublier rapidement en nous concentrant sur les matches à venir. Je tiens aussi à dire que les interruptions constantes du championnat ne nous ont pas permis de continuer sur notre bonne lancée. Et dire également que cette semaine, nous n’allons pas jouer contre le MCA!» M. T.

payant», nous dira un supporter, ancien joueur de football. M. T.

BIRA : «Le nul est un bon résultat» Le MCEE qui voulait commencer la phase retour sur une bonne note, en recevant mardi dernier le CRB au stade Messaoud Zeggar, n’a réussi à prendre qu’un petit point sur son propre terrain.

L

Ph : Maracana

L’ex-capitaine des Hamraoua n’a même pas pris la peine de faire le voyage avec ses coéquipiers et avoir, peut-être, la possibilité de montrer ses capacités, ne serait-ce qu’un laps de temps de jeu. Comme toujours depuis plusieurs semaines, il n’a pas été convoqué par Cherif El Ouazzani, alors que les deux hommes ont été réconciliés par le comité des sages. Ce comité pense que le joueur est une pièce indispensable pour le Mouloudia, sinon pourquoi avoir pris la peine de réconcilier les deux hommes ? Tout comme la majorité des supporters qui estime que cet élément est indispensable dans la défense oranaise de par sa grande expérience et son sens du jeu et des résultats obtenus par l’équipe quand il joue. Le but inscrit par Hamiti, démontre que l’arrière-garde de l’équipe manquait de sang-froid. Ces mêmes supporters se demandent jusqu’à quand Kechamli sera exclu de la compétition ?

ceux qui ont vu le match confirment que la débâcle a été évitée grâce au sang froid et au métier du gardien Fellah, qui s’affirme comme étant le portier le plus en forme du moment. Le système de jeu de Cherif El Ouazzani commence à être critiqué par les supportes qui ne comprennent pas pourquoi le Mouloudia joue constamment, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, avec un schéma extrêmement défensif. Ce fut le cas à Tizi Ouzou et faute de joueurs capables de porter le danger dans les 18 mètres de l’équipe du Djurdjura, la défense a subi le match et a donc craqué à la 52’ de jeu. Ce n’était que justice entre un onze à mentalité de gagneur et un onze préoccupé seulement de ne pas perdre. Ces mêmes supporters craignent que cette stratégie ne fasse dégringoler encore le club d’El Hamri, surtout qu’il a présenté une équipe complète avec le duo Aouedj-Belaïli et le retour de Benatia dans l’entre jeu. «Quand on joue avec deux milieux récupérateurs, Benatia et Tahar, on pénalise le

Ph : Maracana

g Par MILOUD TOUADJINE

KECHAMLI TOUJOURS ABSENT

LIGUE 1

Retour à la case départ Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

es Eulmis qui pouvaient donc prendre la huitième place du classement, se sont contentés de la neuvième qu'ils l'occupent seul. Tout en reconnaissant que son équipe pouvait mieux faire lors de cette première manche de la phase retour du championnat, il n’en demeure pas moins que Bira est satisfait de son équipe. «Je suis satisfait du parcours réalisé par l’équipe jusqu'à présent, et je peux le qualifier de positif. Certes, on pouvait mieux faire, mais lorsqu’on prend en considération certains paramètres tels que les blessures, les absences ou le manque de solutions dans certains matchs, je peux dire que nous avons réalisé un bon parcours», dira Bira.

«Je regrette certains points perdus»

Le technicien Eulmi s’est étalé sur

certains précieux points que l’équipe a perdu, et il semble bien que cela lui tient à cœur. «Il y a certains points qu’on pouvait comptabiliser mais qu’on a malheureusement perdus à l’image de ceux du derby face à l’ESS, et ceux que nous avons aussi manqué à Annaba. Sans oublier le match d'hier. On tâchera donc de faire le maximum lors de cette phase retour du championnat, afin d’avoir un plus grand nombre de points que pendant la phase aller», dira le coach.

«La programmation nous a pénalisés ; je suis obligé de faire tourner l’effectif»

Une fois de plus, l’entraîneur du MCEE n’a pas manqué d’évoquer la programmation infernale à laquelle est soumise son équipe. Après plus de deux mois de trêve, l’équipe s’est retrouvée dans l’obligation de jouer trois matchs en l’espace d’une semaine tout en effectuant un deplacement à Tizi-ouzou. A ce sujet, Bira a déclaré : «il est inadmissible qu’on reste plus de deux mois sans jouer le moindre match officiel pour être ensuite soumis à un rythme intense de compétition, ce qui est irrationnel. La LNF doit revoir sa programmation, car aujourd’hui le CRB a été pénalisée au même titre que nous. Je serai dans l’obligation de faire tourner mon effectif à

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l’avenir afin de permettre à certains éléments de récupérer.»

«Etre privé de quatre titulaires, c’est trop»

En revenant sur le match de son équipe face au CRB, Bira explique : «comme je l’ai déjà dit, je suis satisfait du résultat dans la mesure où nous avons fourni une bonne partie. Vous savez bien qu’on était privés de Camara, Karaoui, Belhadj et Messaili qui sont des titulaires à part entière, ce qui est trop pour le MCEE. Contrairement au CRB, qui avait plusieurs solutions sur le banc et qui a disposé de tous ses joueurs. Donc, je pense que ce nul est un bon résultat pour nous.»

«La touche de Belhadj nous a manqués, et j’ai besoin de Camara pour tous les matchs»

Parlant des joueurs absents, Bira a surtout déploré les absences de Belhadj et Camara, affirmant : «un élément comme Belhadj est presque irremplaçable et sa touche sur le terrain nous a manqué ; le joueur a rechuté et il est toujours soumis à des soins. On ne veut prendre aucun risque pour lui, et il ne reprendra la compétition que lorsqu’il sera complètement rétabli.» Propos recueillis par Yasser Malki


LIGUE 1

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

Les Béjaouis relancent l’objectif

11

APRÈS LA VICTOIRE CONTRE L’USMAN Les Béjaouis ont passé, difficilement, mais avec succès, leur test de vérité. Une victoire sur Annaba qui, a fortiori, relance les camarades de Zafour dans le sillage d’un objectif en qui Boualem Tiab, au lendemain de l’élimination de la Coupe, face au MCA, avait déclaré : «Je ne crois plus en cet objectif». Cependant, le succès contre Annaba vient de remettre l’équipe sur les rails, mettant fin à une crise qui allait prendre de l’ampleur en cas d’un

autre faux pas contre les Annabis : «C’était un match qu’il ne fallait pas perdre. Un match de tous les dangers que les joueurs ont pris avec cœur, abnégation et une grande volonté», nous a déclaré Djamel Menad. Aussi, d’une équipe qui risquait de continuer la suite de son parcours avec la peur de la relégation ; la JSMB retrouve son objectif relancé, à plus d’un titre. Une victoire qui va permettre, sans aucun doute, à l’équipe de renouer contact avec les

supporters et de reprendre les choses avec sérieux, pour la suite d’un parcours qui s’annonce, certes, dur, difficile mais plein d’ambitions : «L’objectif est encore jouable, il n’est pas trop tard et on peut l’atteindre», tels était les propos de l’entraîneur béjaoui, lors du point de presse qu’il a animé ce mardi, après la rencontre face à Annaba. Toujours est-il que cette victoire contre une équipe annabie, quelque peu, amorphe, a donné lieu à une lueur

d’espoir aux Béjaouis qui, maintenant, donnent l’impression d’avoir effacé la défection de la Coupe et sont, plutôt, orientés vers le championnat. D’ailleurs, ont-ils un autre choix, eux qui ne jurent que par cet objectif à atteindre, eux qui, depuis le début de cet exercice, n’ont qu’un point en ligne de mire : atteindre une place qualificative. La victoire contre Annaba leur a donné l’occasion d’y croire de plus en plus à cet objectif. A. Z.

Menad : «J’ai pris un temps de réflexion» Dans un point de presse qu’il a animé ce mardi, après la rencontre ayant opposé son équipe à l’USMAn, Menad a laissé entendre que son retour serait imminent et qu’il lui faudrait un temps de réflexion avant de retrouver la chaleur de son poste. Le match contre Annaba, son éventuel retour et le cas de Kacem ont été les points développés dans ce point de presse où l’énigmatique Menad n’est pas allé au fond des choses.

«Une victoire tirée par les cheveux…»

Faisant l’analyse de la rencontre disputée par son équipe contre l’USMAn, l’entraîneur béjaoui a estimé que les joueurs ont tout fait pour éviter un autre faux pas, synonyme d’un véritable fiasco. Dans ce contexte, il dira : «C’est une victoire tirée par les cheveux. Elle a été laborieuse et difficile, d’autant plus que l’adversaire, à l’instar des autres adversaires qui se déplacent à Béjaïa, est resté derrière. Cependant, la 2e mi-temps a donné un plus et N’Djeng a réussi à nous libérer. Je le félicite». Menad poursuivra : «J’ai demandé aux joueurs de gagner pour eux, pas pour moi. Ils ont su rester solidaires sur le terrain. Ils sont à féliciter pour cela…».

«La Coupe a choisi son camp et si je reste, Kacem doit partir …»

Tout en revenant sur l’élimination en Coupe, face au MCA, Menad a, d’emblée, affirmé : «L’élimination contre le Mouloudia m’a vraiment touché. Il y avait une bonne occasion pour que la JSMB aille loin dans la compétition. Malheureusement, la Coupe a choisi son camp. C’est dommage». Evoquant le cas du joueur Kacem, l’entraîneur béjaoui avouera : «Demandez aux responsables du club, ils vous diront beaucoup de choses», avant d’enchaîner : «Lors de la première série de tirs au but, j’ai défendu à ce joueur de tirer le penalty. Je ne peux pas dire, maintenant, s’il a fait exprès de rater ou non, mais ce que je sais, c’est très grave. C’est pareil à une traîtrise».

L’entraîneur des Vert et Rouge ajoutera par la suite : «Les joueurs ont été solidaires avec moi, lors de la réunion que j’ai tenue avec eux, ils ont exprimé leur souhait pour que je reste ». Et des chances quant à atteindre l’objectif, l’entraîneur béjaoui confiera : «Il n’est pas trop tard pour l’objectif de l’équipe. Il est jouable à plus d’un titre, et on peut l’atteindre». Propos recueillis par A. Z.

N’Djeng redonne espoir aux Béjaouis ! IL A MARQUÉ UN BUT DÉCISIF

On jouait la 76’ et sur un retrait de Gasmi, N’Djeng profite d’un mauvais marquage et d’un joli tir, ouvre le score et libère ses camarades, après tant d’occasions ratées. Le Camerounais ne pouvait pas imaginer l’ampleur et l’importance de ce but. Un but qui allait relancer son équipe dans son objectif, la propulsant au classement général et lui donner toute son importance. Un joueur d’une grande qualité, d’un gabarit tel qu’il est difficile de contrer : «N’Djeng est un joueur complet. C’est un véritable poison pour les défenses adverses. Certes, ces derniers temps, il n’est pas à son top, mais il continue à être titulaire, car en attaque, l’entraîneur a besoin de lui», nous a-t-on dit. En fait, ce jeune Camerounais a toujours été aux rendez-vous difficiles. Et c’est lui qui a réussi à libérer la JSMB, une fois de plus, face à l’USMAn. Son but vaut son pesant d’or : «La JSMB a besoin de tels joueurs. Il se manifeste, notamment, dans les moments difficiles. Le but de N’Djeng contre Annaba a évité un fiasco à la JSMB et a renoué contact entre l’équipe et les supporters», at-on conclu. Par son but décisif face à l’USMAn, N’Djeng vient de redonner espoir aux Béjaouis. A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

IL A TERMINÉ DIFFICILEMENT LE MATCH

Zafour a fait parler son expérience

C’est un grand Zafour qu’on a découvert contre l’USMAn, un joueur expérimenté qui, avec la fougue et la volonté du jeune Megatli, ont coupé court à toutes les tentatives offensives des Annabis. En dépit de son handicap de la main, Brahim Zafour a fait montre d’un grand talent, ne laissant aucun répit aux attaquants annabis, allant jusqu’à leur fermer le jeu : «Zafour a fait une grande partie contre l’USMAn. C’est un élément qui n’est plus à présenter et son expérience a apporté un grand plus à la JSMB. Mieux encore, c’est quelqu’un qui a donné une grande assise à la défense béjaouie…», nous a-t-on dit. En effet, par son emplacement, sa vision et ses interventions dignes des grands joueurs, Zafour a fait parler son expérience, son talent et son savoir-faire. Contre Annaba et, malgré certaines brèches remarquées, lors de la première mi-temps, notre élément a réussi à défendre en grand joueur son équipe. Si N’Djeng a réussi à libérer les Béjaouis, Zafour, quant à lui, a réussi à ne rien laisser passer… Qui dit mieux ? A. Z.


12

LIGUE 1

Est-ce la victoire du déclic ? Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

Ces dernières semaines, on a constaté que certains joueurs n’arrivent pas à tenir physiquement, ou contractent des blessures beaucoup plus méchantes. Ainsi, après Zidane Mebarakou qui a déjà déclaré forfait pour au minimum quinze jours, il y avait ensuite Boukemacha qui a été plâtré et est out pour une vingtaine de jours. Avant-hier c’est au tour du milieu offensif, Zerdab Zahir de contracter une blessure, qui lui a valu d’être transporté à l’hôpital pour de premiers soins. Ledit joueur qui a été remplacé à la mi-temps, a été évacué à l’hôpital Khellil Amrane pour revenir une heure et demi après, plâtré. Le joueur, qui souffre d’une entorse à la cheville, aura au moins quinze jours pour espérer reprendre en solo. Coup dur donc pour cet élément, mais fort heureusement que le match face à Sétif est reporté à une date ultérieure; le joueur pourrait revenir au minimum face au WAT, si d’ici la 5ème journée, le match de l’ESS n’est pas reprogrammé.

I

l aura fallu donc tout ce temps, pour s’apercevoir que la victoire acquise avant-hier avait un goût particulier et qu’importe le nombre de buts inscrits, car l’essentiel dans ce match face aux Bônois, a été d’avoir engranger les trois points de la partie, afin de repartir sur de nouvelles bases. Il faut dire aussi que la victoire était impérative pour les Bejaouis afin d’éviter une crise sans issue, dans une période de doute qui n’a que trop duré. Les Bejaouis ont sué pour venir à bout de la 3ème meilleure défense du championnat, qui n’avait encaissé que huit buts avant ce match, mais qui a fléchi après plusieurs tentatives des locaux et ce, par l’entremise de Ndjeng, le buteur de cette équipe qui avait exploité un retrait de son coéquipier Gasmi sur le coté droit des bois de Ouadah, le gardien de Annaba et le le Camerounais de la JSMB avait bloqué le cuir de la poitrine avant d’ajuster un tir imparable qui mourra au fond des filets, créant ainsi une scène de liesse indescriptible au sein du

Une quatrième place en attendant de confirmer

La JSMB n’a pu l’emporter donc sur un score lourd, eu égard au nombre incalculable d’occasions nettes de scorer, mais ce qu’on peut retenir, c’est la victoire et rien que la victoire. Autrement dit, la production de

Ce joueur n’a donc pas pu continuer la partie face à l’USMAn. Il a été remplacé par Boulainseur à la 46’ , c'est-à-dire qu’il n’a même pas foulé la pelouse en deuxième période. Il a été transporté en urgence à l’hôpital où on l’a plâtré, après une entorse à la cheville du pied droit. On l’a accosté à sa sortie des vestiaires et il a bien voulu répondre à nos questions.

De quoi souffrez-vous au juste ? D’une grosse entorse à la cheville du pied droit. A la demi-heure de jeu, j’ai senti des douleurs mais je ne voulais surtout pas laisser mon équipe continuer la 1ère mi-temps sans moi ; mais à la fin de cette dernière, j’étais obligé de quitter mes camarades pour être transporté à l’hôpital. Il faut dire que j’avais trouvé du mal à marcher durant le dernier quart d’heure de la 1ère mi-temps. Ph : Maracana

H. M.

groupe, le buteur se dirigeant vers son coach pour lui donner une accolade, vite suivis par les autres éléments. Ce qui avait ému les présents au stade, que ce soit les membres du staff technique, les dirigeants présents ou les fans du club. Normal, dirions-nous puisque le camerounais veut signifier à son coach qu’il le soutient au même titre que tous les joueurs. Une victoire salutaire donc pour les gars de la Soummam qui peuvent dès à présent souffler en attendant mieux lors des prochaines journées.

l’équipe, même si elle était de loin meilleure que celle effectuée par l’équipe face au Doyen, n’en demeure pas moins acceptable, les joueurs voulant à tout prix gagner ce match, afin de mettre fin à une période de doute qui a failli plonger le club dans une situation délicate et c’est chose faite. Ce qui permet à la JSMB de prendre aujourd’hui la quatrième place, même si elle la partage avec quatre autres équipes qui ont pour noms, la JSK, le MCO, l’USMH et le MCS, mais avec un match en moins pour les Kabyles du Djurdjura et un goal-average favorable aux Bejaouis qui possèdent une différence de buts de +10. Cette quatrième place servira de déclic pour la suite du championnat où la JSMB n’a qu’un point de retard sur le troisième (Le CRB qui possède 27 points) et quatre sur le deuxième (L’ESS qui compte, lui, 30 et un match en moins). Ce qui fait qu’aujourd’hui la

JSMB n’est pas si loin du podium.

Le report du match face à l’ESS arrange l’équipe

La ligue nationale a décidé de reporter le match de la 18ème journée qui devait opposer les gars de Ain El Fouara à ceux de la Soummam. Une rencontre qui a été programmée dans un premier temps pour ce samedi au stade du 08-mai 45 de Sétif. Un report dont on dit qu’il sera bénéfique pour le club, qui aura à corriger les lacunes constatées lors des derniers matches, au cours desquels la production de l’ensemble du groupe a été en deçà des attentes du large public Bejaoui. Cela permettra aussi à tout un chacun de se remettre en cause pour trouver les solutions idoines et repartir du bon pied, surtout avec l’objectif qui a été tracé par la direction à savoir, l’une des trois premières places. H. M.

ZERDAB : «Je suis abattu»

LES U20 S’IMPOSENT 2/1

Avant le début du match des seniors entre les Bejaouis et les Bônois, il y avait un match entre les U 20 des deux équipes. Un match qu’ont remporté les locaux sur le score de deux buts à un. Deux buts de Hamouche ont suffi donc aux capés de Ghimouz pour remporter une victoire précieuse pour la suite et surtout confirmer le résultat du match nul ramené de Chlef face à leurs homologues de l’ASO (1/1).

Ph : Maracana

ZERDAB OUT POUR TROIS SEMAINES

Il aura fallu attendre plus de trois mois, date de la dernière victoire obtenue par la bande à Menad, pour renouer avec le succès, c'està-dire depuis celle enregistrée le 03 du mois de décembre 2010 à Bejaia face au Mouloudia d’El Eulma ; et, depuis, l’équipe n’a récolté que quatre points sur les 18 possibles, quatre nuls dont deux à domicile (ASK et CRB) et deux autres en déplacement (MCA et CABBA) ainsi que deux défaites subies face au MCO et à l’ASO.

Que vous a dit le médecin ? Il m’a dit que j’avais une grosse entorse et partant de là, il m’a prescrit un repos de trois semaines. J’avoue que le moment est mal venu pour une contracter une blessure comme celle

d’aujourd’hui. Je ne peux qu’être déçu par cette blessure qui est venue au mauvais moment.

Mais le match face à l’ESS est reporté… C’est une bonne chose que de voir ce match reporté. Demain (Ndlr : Hier), je vais rejoindre la France pour des soins intensifs, et ou j’ai un rendezvous dans l’après-midi de la même journée. J’espère que cette blessure ne me prendra pas beaucoup de temps et que la rééducation ne durera pas très longtemps. J’aimerai bien être avec le groupe pour les prochains matches. Peut-être après le WAT, je serai fin prêt pour effectuer mon retour. Aussi, le report du match de Sétif permettra au coach de récupérer les blessés. Un avis sur la victoire d’aujourd’hui ? Il faut dire que tous les joueurs étaient unanimes à faire de ce match face à Annaba celui du réveil et du rachat. On a fait ce qu’il fallait avec un but qui nous a permis de remporter les trois points du match. Ces points seront importants pour la suite de la compétition. A ma connaissance, on m’a informé que, hormis le CRB qui a fait match nul et la JSK qui a gagné, les autres

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

équipes qui ont pour noms El Harrach, Oran et Saida ont toutes trébuché. Ce qui nous permet de gagner quelques places au classement. Le meilleur est à venir.

Pensez-vous que cette victoire est une sorte de déclic pour l’équipe ? On l’espère bien. Ecoutez, le championnat est encore long avec treize points en jeu. Ce qui fait qu’il reste encore 39 points en jeu, ou on essayera de récolter le maximum, tout en remportant tous les matches restants à domicile et en allant chercher d’autres en déplacement. Ca ne sera pas facile, mais ça reste jouable. Après le but de Ndjeng, les joueurs se sont dirigés vers Menad…Un geste plein de signification, non ? Je n’ai pas vu au but. J’étais à l’hôpital, mais n’empêche que nous les joueurs, on voulait dédier une victoire à notre coach, qui était abattu au même titre que nous, les joueurs, de notre élimination en coupe, alors qu’on avait l’occasion d’aller loin dans cette compétition. Maintenant place à la confirmation pour les prochains matches. Entretien réalisé par Hani Mebarki


LIGUE 1

13

Maintenant, il faut confirmer face au WAT

En se neutralisant avant-hier contre le MCS au stade du 13-Avril-1958, les Rouge et Noir ont pris un bon point, le premier à l’extérieur depuis la nomination de Hervé Renard à la tête de la barre technique usmiste cet hiver. Auteur d’une bonne prestation, l’USMA peut respirer un peu en attendant le grand déclic tant attendu.

D

e retour sur Alger juste après la fin de cette rencontre, les Algérois n’ont que 48h avant d’enchaîner avec un autre match de la Ligue 1. Cette fois-ci, ils joueront à domicile, et ils accueilleront le WAT lors d’une confrontation qui sera la premiere au stade Omar-Hamadi lors de cette seconde moitié de la saison. Toujours dixièmes au classement, les gars de Soustara auront ainsi une occasion en

or pour renouer avec le succès demain. Le coup d’envoi prévu pour 18h, les camarades de Noureddine Daham, non concerné par cette confrontation après avoir été expulsé mardi à cinq minutes de la fin, auront pour mission de gagner après plus de 110 jours sans victoire. Impératif, un succès permettra au club de gagner quelques places au classement, et c’est ce qui ne mettra les protégés de l’ancien sélectionneur de la Zambie que dans une pole position avant d’enchaîner la suite du parcours qui s’annonce encore long, et surtout difficile.

Vers l’incorporation du même onze

La reprise effectuée hier, nous avons appris d’une source bien informée que les membres du staff technique comptent aligner le même onze qui a débuté le match contre le MCS face au WAT. Un onze qui sera quand même remanié au moment où Daham ne sera pas de la partie après avoir écopé un carton rouge avant-hier.

UNE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT POURRAIT AVOIR LIEU LE JOUR DU MATCH

A croire une source digne de foi, les membres du staff technique pourraient bien programmer une séance d’entraînement le jour du match. Cette séance a pour objectif de faire les dernières retouches. Pour rappel, si cela se confirmera, ce ne sera pas une première, puisque les Usmistes se sont entraînés le jour du match qui les a opposés face à l’ASO.

MAZOUZI RETROUVERA SA PLACE

Ph : Maracana

g Par TOUFIK BRAHIMI

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

Pour palier cette absence, Hicham Benmeghit est bien parti pour être associé à Meklouche, encore une fois

l’un des meilleurs éléments de son équipe mardi, en attaque. T. B.

Hervé Renard a pété les plombs mardi après avoir été atteint par une bouteille d’eau lancée par un supporter de Saïda alors que l’équipe visiteuse venait juste d’égaliser. N’ayant pas apprécié ce geste, l’entraîneur français de l’USMA l’a fait savoir à sa manière en se prenant violement au commissaire du match, et c’est

ce qui lui a coûté une expulsion. Une expulsion qui le privera surement du banc de touche. Prévu pour demain, Renard pourrait bien ainsi suivre la prochaine rencontre de son équipe à partir des tribunes. Au cas où cela se confirme, c’est Mekhazni et Beaumelle qui dirigeront les Rouge et Noir contre le WAT. T. B.

RENARD NE SERA PAS SUR LE BANC FACE AU WAT ?

Publicité

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Non convoqué face au MCS, Rafik Mazouzi, le gardien de but usmiste pourrait bien retrouver sa place dans la liste des 18 ce vendredi. Le portier de l’équipe nationale espoir a été laissé au repos, et c’est Smaïl Mansouri qui l’a remplacé.

UNE CONFÉRENCE DE PRESSE AUJOURD’HUI

C’est aujourd’hui qu’une conférence de presse devra avoir lieu au stade Bologhine. Durant ce point de presse, Renard reviendra sur le match disputé à Saïda. Il parlera également du prochain rendezvous de son équipe prévu ce vendredi. Trois joueurs répondront également aux questions des journalistes.


Frapper un bon coup À MOSTA

V Sm

Le défenseur, Samir Khaïther, s’est entraîné en solo lors de la séance d’entraînement d’avanthier et ce, en raison d’une blessure qu’il avait contractée à hauteur de la cuisse. Khaïther a senti qu’il ne pouvait pas s’entraîner avec ses coéquipiers et c’est pour cela qu’il a choisi de travailler tout seul, avant d’être fixé ensuite sur son sort et savoir s’il pourra être de la partie lors du match face à l’ESM, qui reste important pour l’équipe.

EL FAR SERA CONVOQUÉ

L’attaquant, Mohamed Réda El Far, sera convoqué pour le match face à l’ESM, d’après certaines sources du staff technique qui nous avoueront que ce dernier commence à retrouver ses sensations, surtout qu’il sent qu’il doit se métamorphoser. R. M.

V S g Par AOUN LAÏD BOUALEM

En prévision du match contre l’O Médéa prévu demain au stade Ouali Mohamed, les coéquipiers de Benyetou ont disputé avant-hier un match d’application contre l’actuel co-leader du championnat de la Ligue régional d’Oran, le NRB Béthioua en l’occurrence.

g Par RAOUF MESBAH

Le Nasr d’Hussein-Dey se présentera avec une grande détermination lors du match de ce vendredi face à la formation de l’ES Mostaganem, comptant pour la 19e journée du championnat de Ligue II.

E

n effet, les Sang et Or savent que ce match sera difficile, mais en même temps très décisif pour l’équipe, car une victoire voudra dire que l’équipe se porte bien, étant donné qu’elle aura réussi une deuxième victoire consécutive à l’extérieur de ses bases, après le match face au MOC. Les gars du Nasria se donneront à fond pour essayer de ramener au moins le point du nul. Le match aura un cachet assez particulier pour le coach du Nasria, Mustapha Heddane, qui connaît très bien cette équipe de l’ESM pour l’avoir déjà drivée en ce début de saison. Heddane a déjà eu une discussion à ce sujet avec ses joueurs, les invitant à faire très attention à cette équipe qui est composée de joueurs talentueux, que ce soit ceux du milieu ou de l’attaque. Heddane demandera à ses joueurs d’être très prudents et de ne pas laisser trop d’espaces à l’équipe adverse,

car leurs joueurs risquent de trouver la faille en défense. Le coach du NAHD pense aussi que son équipe devra travailler d’arrache-pied et en même temps ne pas se mettre de pression, car le plus important maintenant c’est de ne pas flancher et surtout ne pas s’inquiéter, quel que soit l’enjeu de ce match. Pour ce qui est de l’effectif, il semblerait que le driver des Husseindéens ne fera pas beaucoup de changements dans l’équipe qui a joué le dernier

match face à l’ASMO, même s’il est fort probable que l’un des joueurs, Khaïther ou Boutadjine, sera absent. Heddane a donc prévenu ses joueurs que la mission ne sera pas de tout repos, et que les locaux feront tout pour l’emporter, surtout qu’il s’agit d’une rencontre qui se jouera chez eux, contrairement aux Algérois qui se déplaceront à Mostaganem. Sedkaoui and co devront être très concentrés sur leu sujet. R. M.

Répétition générale EN AMICAL : SAM 2 - NRB BÉTHIOUA 0

AVANT L’OM

L

Boutadjine malade Pour sa part, le latéral droit et défenseur central, Walid Boutadjine, n’a pas pu s’entraîner avec l’équipe ces derniers jours, car il souffrait de l’estomac. Le joueur, qui était absent, devra attendre pour voir s’il pourra ou non prendre part au match face à Mostaganem, même s’il ne souhaite pas vraiment rater cette rencontre et a avoué à ses proches qu’il fera tout son possible pour être au rendez-vous.

Siouane s’absente et intrigue

Ph : Maracana

KHAÏTHER EN SOLO

LIGUE 2

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

a rencontre s’est achevée sur le score de 2 buts 0 en faveur des Samistes, les buts ont été inscrits par Larroussi et Benyetou. L’entraîneur Biba a incorporé en première mi-temps les joueurs suivants : Ghariche K., Zoubiri, Issam, Alliane, Haoua, Adda, Chakroune, Haddad, Laroussi, Dahmane, Mansouri ; en seconde période, le responsable de la barre technique a fait pratiquement ren-

L’attaquant, Abdenour Siouane, était absent à la séance d’avant-hier, sans donner aucune explication au staff technique, surtout qu’il l’a été pour deux séances consécutives. Certes, Siouane était blessé, mais il s’était rétabli et avait recommencé à travailler avec le groupe, avant qu’il ne s’éclipse de nouveau, ce qui inquiète même ses coéquipiers.

Mana tarde à Annaba Le président, Mana Kenfoud, aurait été contacté par le coach Heddane, qui voulait s’enquérir de sa venue pour parler aux joueurs qui attendent de toucher leur dû, mais quelle ne fut sa surprise quand ce dernier lui dira qu’il était encore à Annaba, où il a prolongé son séjour, étant donné qu’il s’était déplacé juste pour participer aux travaux de l’AG. Mana a, ensuite, indiqué à Heddane que les joueurs doivent être patients, car bientôt le NAHD connaîtra une rentrée d’argent très intéressante, faisant référence sans doute à l’exprésident. R. M.

BOUHADI : «Médéa laissera les 3 points»

g Entretien réalisé par AOUN LAÏD BOUALEM

Ph : Maracana

14

trer le onze susceptible d’être aligné face à l’O Médéa, avec Sassi dans les bois, Bahri, Mesbah, Gougui, Bouchaïr composant le compartiment défensif, Ghariche, Riad, Benyetou, Yebedri, puis Menni et Barbari dans l’entrejeu, et en pointe de l’attaque, l’entraîneur Biba a associé le duo habituel, BelguerbiBouhadi. A. L. B.

Le jeune attaquant samiste, Bouhadi Kada, que nous avons contacté avant-hier, juste après le match amical livré face au NRB Béthioua, avouera que le match de demain face à l’O Médéa s’annoncce difficile, mais affirme que les Médéens laisseront les 3 points à Mohammadia. Ces derniers temps, votre équipe souffle le chaud et froid... Nous réalisons des matchs pleins, nous ne rechignons pas à l’effort, malheureusement, nous jouons de malchance, mais après chaque faux pas, nous faisons tout notre possible pour nous ressaisir, c’est ce qui fait la force de l’équipe. Ce vendredi, vous affron-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

terez l’O Médéa ; votre tâche s’annonce difficile, n’est-ce pas ? C’est vrai, l’O Médéa est une bonne équipe et ce n’est pas par hasard qu’elle occupe actuellement le 4e place, avec 27 points ; cela dit, nous sommes conscients de la difficulté qui nous attend face à cet adversaire qui est à prendre très au sérieux, car il ne sera pas, comme vous le dites, facile à manier, mais en ce qui nous concerne, il n’est pas question de rater ce match qui constitue un virage important pour le maintien, je pense que nous avons des atouts pour nous imposer, on joue à domicile et devant notre merveilleux public, Médéa va laisser les 3 points à Mohammadia. Sur un plan personnel, votre compteur s’est arrêté à une réalisation seulement... Pour moi, l’essentiel est de contribuer au succès de mon équipe et je donnerai toujours le meilleur de moi-même pour aider mes camarades à concrétiser cet objectif, à savoir gagner, ce qui est le plus important pour moi. A. L. B.


LIGUE 2

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

V Sm

MECHRI : «Je veux démontrer mes capacités sur le terrain»

g Entretien réalisé par SALIM SEGHOUANE Quelle est l’atmosphère Venu au mercato avec générale au sein du groupe Azioune et Amrane, Fares ? Mechri est le seul à ne pas Ce sont des joueurs qui sont affecavoir joué à plein temps. Le tés par les derniers événements départ de Sebaâ n'a pas survenus dans le club, mais qui permis au staff restant de raisonnent en personnes matures. tester cet élément de taille, Les déménagements d’une chamqui n'attend que le terrain bre à l'hôtel, le changement de pour démontrer ses restaurant et autres ont bouleversé capacités. le groupe, mais tout le monde

essaie de laisser passer l’orage. Fares jouera-t-il ce vendredi ? C'est la décision du coach qui prévaudra ; pour ma part, je suis en super forme et si le staff me fait confiance ce week-end, ils ne sera pas déçu. Je veux démontrer mes capacités sur le terrain, qu'on me donne ma chance. Votre groupe semble quelque peu tiraillé ce vendredi... Comme toutes les formations, l’USB traverse une crise, il faut la gérer dans l'intérêt du groupe et de la carrière de chacun. Ce match face à Batna peut être d’une grande motivation pour le groupe qui, en dépit des problèmes posés, n'a pas perdu ses repères.

Vous irez à Batna sans préparation adéquate et sans entraîneur... Je sais, mais ce n'est pas un handicap majeur pour ce groupe qui peut réagir positivement. Par contre, si on fait un mauvais match, notre avenir et celui de l'équipe seront compromis. Je pense donc que les joueurs doivent honorer leurs contrats en dépit de la situation précaire que vit le club. Optimiste malgré tout ? Vous savez, dans l’histoire des 2 clubs, Biskra ne s'est jamais présentée face au CAB en victime, je reste donc convaincu qu'un sursaut d’orgueil est possible. Entretien réalisé par Salim Seghouane

15

TROIS ABSENTS DE TAILLE FACE AU CAB Si Merazga et Bekha ne seront pas du voyage à Batna pour cause de blessures contractées lors du dernier match, Saâdelli lui aussi sera absent face au CAB et ne pourra pas figurer parmi les 18 rentrants, car il est toujours suspendu par la LNF pour cumul de cartons. S. S.

HENKOUCHE OU… SOUICI L

KHENAB : «Nous ferons un bon résultat»

g Entretien réalisé par WAHAB YEFSAH L’actuel milieu de terrain perte de confiance, la défaite face de l’USB est un pur produit à l’ASMO a précipité le départ de du CA Batna. L’enfant du Sebaâ, depuis, on s’entraîne avec quartier populaire de le préparateur physique et Zemala jouera, ce l’adjoint, en attendant l’arrivée de vendredi, contre son club Henkouche. d’origine, il nous en parle à Depuis quelques jours, tous les cœur ouvert. joueurs ont repris le travail, les Qu’est-ce que cela vous faitil de jouer contre votre club formateur, le CAB ? Il est vrai que c’est la première fois de ma carrière que je vais jouer contre mon ex-club. A l’aller, j’étais absent lors du match USB-CAB, que nous avons gagné (2 à 1) ; je suis animé d’un drôle de sentiment, car retrouver ma ville natale, le stade du 1er Novembre 54 et le public cabiste me fait vraiment plaisir. Aujourd’hui, je défends les couleurs de l’USB qui me fait confiance. Après votre lourde défaite à Oran et le départ de Sebaâ, l’USB est presque en crise ? On n’est pas en crise, mais en

dirigeants font tout pour remettre de l’ordre, je peux dire que ça va beaucoup mieux.

Comment se présente pour vous ce CAB-USB ? Cela va être un match difficile pour les deux équipes, il est vrai que le CAB aura l’avantage du terrain et du public, mais nous aussi on aura notre mot à dire dans ce match, on ne viendra pas à Batna en victimes. Quel est votre pronostic ? A mon avis, ça sera un match nul, le CAB est aussi à la recherche d’un nouveau départ comme nous ; la preuve, ils ont changé d’entraîneur pour essayer de rebondir. Entretien réalisé par Wahab Yefsah

La longue marche du manager Saou en direction de plusieurs coachs n'a pas été profitable au club biskri, qui vit des moments très chauds.

a démission du président Zeribi, le départ du coach Sebaâ, la barre technique laissée à l'abandon, toutes ces situations ont engendré une anarchie au sein du groupe qui n'est pas concentré sur le match du week-end. L’élection d’un nouveau président entraînerait, selon certaines sources, l’arrivée imminente d’un coach d'expérience, à l'image de Henkouche qui semble, selon les

avis de la famille sportive, l’homme de la situation. Au cas où cette piste n'aboutirait pas, le retour du «pompier» Yahia Souici est prévu pour redresser la barre.Yahia est en mesure d'apporter un plus au sein de ce groupe qu'il connaît très bien, «Il a toujours su trouver la formule pour sauver l'US Biskra de la zone des turbulences», disent de nombreux supporters. S. S.

BITAM : «On doit se surpasser» g Entretien réalisé par WAHAB YEFSAH

Bitam, bien qu’il n’ait repris l’entraînement avec le groupe que mardi, le nouveau meneur de jeu du CAB espère être au moins sur le banc des remplaçants. Il nous a livré ses impressions d’avant-match.

Comment va cette douleur aux adducteurs ? Après le repos qui m’a été accordé pour me soigner et me ménager, je me sens mieux, j’ai d’ailleurs intégré le groupe après trois séances en solo. Comment est le groupe avec l’arrivée de Tebib ? Il y a une bonne ambiance dans le groupe, Tebib a apporté une nouvelle façon de se préparer. Il y a un grand sérieux à l’entraînement et tout le monde se donne à fond pour gagner sa place. Le CAB reçoit l’USB qui est en crise, c’est l’occasion de se replacer au classement ? On ne doit pas penser que l’USB est en crise, car c’est dans ces moments difficiles que des équipes trouvent une source de motivation pour ressusciter. L’USB reste l’USB, il faut la prendre très aux sérieux pour la battre. A douze rencontres de la fin du championnat, le CAB n’a pas encore pris option pour l’accession... La moitié des équipes postulent pour l’accession, aucune équipe n’a pris option pour le moment, le championnat et la course à l’accession vont être très

Ph : Maracana

Ph : Maracana

g Par SALIM SEGHOUANE

serrés à mon avis, cela ne se dessinera que vers la fin de la compétition, le chemin est encore long pour tout le monde. Entretien réalisé par Wahab Yefsah

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


V S

«Il nous reste une petite chance de jouer l’accession, et pour cela nous devons gagner tous nos matchs à domicile et ramener des points de l’extérieur. Cette aventure commence ce vendredi devant la JSMS, que nous devons impérativement battre. Nous nous sommes bien préparés. Le staff technique a fait les derniers réglages mardi au cours du match contre le RCGO, match difficile malgré la large victoire. Nous sommes sereins et décidés à ne pas rater ce rendez-vous. Certes, nous respectons notre adversaire qui viendra pour faire un résultat, mais nous sommes confiants quant à nos possibilités.» Equipe probable : Bouhedda, Youssef-Yacine, Belkeroui, Benmessaoud (Mazari), Bouaâmria, Bey, Abidi, Sari (Derbaci), Mebarki, Aïni, Ameur-Yahia.

V S

g Par BENBACHIR MOHAMED

g Par MILOUD TOUADJINE match a été plaisant et a redonné contre le club voisin du RCGO. Le

L’équipe oranaise «n’a plus le loisir de perdre encore des points si elle veut se mêler à la course au titre». Ce sont là les termes du manager général, Houari Benamar, lors de la dernière séance de préparation, mercredi dernier.

I

l est en effet clair que les coéquipiers de Benmessaoud ont raté beaucoup de points, perdus ici et là, même si sur certains stades leur responsabilité n’était pas mise en cause. Désir de gagner, mais aussi désir d’être prudents, car la JSM Skikda qui se trouve en queue de peloton aura à cœur de se battre bec et ongles pour ne pas perdre. Deux destins opposés qui feront de ce match de vendredi une rencontre assez disputée. L’entraîneur oranais, Stéphane Durin, et son adjoint, Hadj Merine, ont fait de leur mieux pour préparer un onze batailleur, à travers les séances d’entraînement au stade Zabana et le traditionnel match de préparation du mardi

Les joueurs boycottent l’entraînement

Ce qui était prévisible vient de se concrétiser dans la matinée d’hier.

E

espoir à Durin à travers la forme époustouflante dans laquelle se trouvent l’attaquant Ameur Yahia et le défenseur Youssef Yacine qui ont marqué 4 des 5 buts inscrits. Quant aux dirigeants, ils ont applaudi la dernière décision de la LNF qui a gracié les joueurs suspendus. Le staff technique se dit confiant et tous espèrent que les Mebarki, Ameur-Yahia et consorts apporteront de la joie au public asémiste. Car, ne l’oublions pas, les Oranais n’ont engrangé que quarte points en cinq rencontres, ce qui est infime pour un club désireux de se retrouver sur le podium et ce, au moment où ses concurrents pour cette troisième place ont réalisé de meilleurs résultats. Il n’empêche que les entraînements se sont déroulés dans la bonne humeur et la sérénité, même si la blessure du gardien Moudjer a quelque peu terni le ciel, puisque ce jeune joueur devra passer sur le billard pour subir deux opérations chirurgicales. Moudjer est donc out pour le reste de la saison, et l’ASMO ne devra plus compter que sur Bouhedda et son remplaçant, Saoula. Le staff technique, qui a commencé par un travail physique intensif la semaine dernière, profitant du report du

n effet, les joueurs d’ElKhadra, qui avaient brandi la menace de la grève dès la reprise des entraînements cette semaine pour préparer le derby de ce vendredi face au CR Témouchent, viennent de mettre leur menace à exécution, en refusant de s’entraîner lundi matin. Les joueurs se sont tout de même présentés sur le terrain, mais en tenue civile. Le constat est inquiétant, notamment à quelques jours du derby face au CRT, un match que les Vert et Rouge ne doivent en aucun cas rater. De plus, les BelAbésiens sont en bonne position au classement pour s’accaparer d’un des trois billets pour l’élite, une

accession espérée et attendue depuis plus de…dix-sept ans. Le président Baghdad Benaïssa, contacté par nos soins, nous dira à ce sujet : «Les joueurs font grève pour réclamer leur dû, c’est légal. Ils veulent leur argent, ou ils ne joueront pas le match contre le CRT ce vendredi. Je vais contacter la wilaya et tous les responsables concernés par ce problème. Si on nous avait débloqué l’argent, on n’en serait pas là aujourd’hui.Mais que voulez-vous que je vous dise, on dirait que l’on ne veut pas que le club accède. Tirez vous mêmes les conclusions qui s’imposent.» Voilà, en somme, la situation qui prévaut dans le club phare de la Mekerra, à quelques jours du derby face au CR Témouchent. Joueurs grévistes, pas d’argent, une semaine en effet riche en événements. B. M.

Ph : Maracana

BEY YACINE : LA VICTOIRE NE DOIT PAS NOUS ÉCHAPPER

LIGUE 2

LA VICTOIRE EST IMPÉRATIVE POUR LES ORANAIS Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

Ph : Maracana

16

championnat, a axé son travail cette deuxième semaine sur le volet technico-tactique et surtout sur le mental, en tentant de remobiliser sa troupe. Concernant la composition de l’équipe, Durin et

ZEGHIDI : «Je suis prêt pour le derby» g Entretien réalisé par WAHAB YEFSAH

Blessé aux adducteurs, Zeghidi a bénéficié de 5 jours de repos, avant de reprendre l’entraînement à la reprise du début de semaine ; il se dit prêt et à la disposition de l’entraîneur pour le match de vendredi, il nous livre ses impressions. Vous avez enfin repris les entraînements ; comment va cette blessure aux adducteurs ? Elle va beaucoup mieux, j’ai bien récupéré après le repos que

j’ai pris pour me soigner. Serez-vous sur le terrain contre l’ABM ? Je suis prêt et à la disposition de l’entraîneur pour le match de vendredi, c’est au coach de décider. Tout le monde pense que cet ABM-MSPB est très déterminant pour le MSPB... Je ne suis pas de cet avis, ce match n’est pas déterminant, il reste encore onze rencontres à jouer ; pour nous, ce match si on le gagne, influera positivement sur notre moral et mettra fin à la

Merine sont sceptiques quant à la participation de Chaouti . Pour sa part, le milieu de terrain, Bey, qui a joué mardi, sera présent d’entrée. M. T.

V S série des deux dernières défaites. L’ABM vous attend de pied ferme vendredi... C’est tout à fait normal, l’ABM est condamné à gagner pour sortir de sa situation difficile, mais cela va lui mettre plus de pression que nous, on va profiter de cet état de fait pour les surprendre. Un dernier mot... J’espère qu’on fera un bon match et rentrer avec un bon résultat, je souhaite aussi que le fair-play sera présent sur le terrain et dans les gradins. W. Y.

AMRANE (ABM) : «Que le fair-play domine ce match»

L’actuel capitaine de l’ABM a évolué durant plusieurs saisons au MSPB, il connaît très bien la maison Mouloudia. Pour lui, ce derby ABM-MSPB est très spécial ; d’une part, l’ABM est son club formateur, d’autre part, le MSPB est le club qui lui a permis de sortir de l’anonymat Qu’est-ce qu’évoque pour vous le MSPB ? C’est l’équipe qui m’a adopté à

mon arrivée de Merouana, c’est au MSPB que j’ai connu mon ascension et les meilleurs moments de ma carrière, je dois beaucoup au Mouloudia. Et l’AB Merouana ? C’est le club de ma ville natale, c’est à l’ABM que j’ai fait mes débuts et ma formation, sans l’ABM, je n’aurais jamais fait la carrière qui est la mienne aujourd’hui. Que représente pour vous ce derby ABM-MSPB ? C’est le derby de mes deux clubs préférés, mais cela reste un match

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

de football sans plus, ça sera une autre étape dans ma carrière. Votre situation ne vous permet pas le faux pas ? Exactement, on est condamnés à gagner pour sortir un peu de la zone dangereuse ; ce match, audelà de son caractère derby, est déterminant pour la suite du championnat. Qu’espérez-vous de ce derby ? J’espère qu’on le remportera, incha’Allah, après, je souhaite qu’il sera une grande fête et que l’esprit sportif et le fair-play régneront. W. Y.


LIGUE 2

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

TOUATI : «A CONSTANTINE POUR UN BON RÉSULTAT» Auteur de trois buts depuis qu’il a incorporé le PAC durant le mercato hivernal, l’attaquant paciste, Malek Touati, nous parle du prochain match face au MOC.

L’ambiance qui accompagne les entraînements prouve que le groupe est dans le match de Constantine … Après la victoire face au SAM et la mini trêve observé, le groupe a repris le travail dans l’espoir de redoubler d’efforts afin de rester compétitif ; les joueurs sont conscients qu’il va falloir se concentrer sur le futur et se préparer pour les prochains matchs, à commencer par celui face au MOC. Apparemment, ce repos d’une semaine a fait du bien à l’équipe … Cela nous a permis d’avoir plus de temps pour peaufiner notre préparation et jouer un match amical face à l’USMA. Chaque joueur a pu avoir un temps de jeu rester dans la forme en vue des prochaines rencontres qui nous attendent au programme. On sent que les joueurs sont prêts pour permettre à l’équipe

TOUATI ET DEGHMANI AVEC LE GROUPE

Lors de la dernière assemblée générale de la fédération algérienne, il a été décidé de gracier tous les joueurs et dirigeants. Cette décision a réconforté le coach Bouhellal. Désormais il pourra compter sur les joueurs Malek Touati et Rabah Deghmani demain lors de la 19e journée de ligue 2 face au MOC. Deux éléments essentiels dans la formation du Paradou. Ils seront donc du voyage à Constantine.

MESSAOUDI TOUJOURS CONVALESCENT

Contrairement à Deghmani et Touati, le staff technique sera malheureusement privé encore une fois des services de son attaquant Messaoudi, blessé lors de la 17e journée face au RCK. Il ressent toujours des couleurs ; le staff technique a décidé de lui accorder un peu plus de repos afin qu’il puisse bien récupérer et aborder le reste de la compétition en toute quiétude.

de rester dans la dynamique des résultats enregistrés jusque là … Certes, tous les joueurs sont prêts pour mais je crois que chacun doit sentir que la direction est à ses côtés. Le Paradou est dans une situation un peu difficile sur le plan résultats, il faut essayer de revenir de ce déplacement de constantine avec un bon résultat. Justement, demain vous allez affronter le MOC chez lui, comment se présente ce match ? C’est un match comme les autres. On va l’aborder comme ceux qu’on a disputés à l’extérieur, c’est à dire avec l’intention de réaliser un résultat positif ; en clair, on n’ira pas là bas en vic-

time. La FAF vient de prendre la décision de gracier tous les joueurs suspendus et vous êtes un de ces joueurs ; quelle est votre appréciasion sur ce sujet? Je crois que c’est une décision sage que vient de prendre la Fédération algérienne de football (FAF). Mais il ne faut pas que nous, les joueurs, retombont dans les mêmes erreurs; On doit faire plus attention sur les expulsions et surtout, on doit respecter les décisions de l’arbitre. Pour terminer, je dois remercier le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, pour avoir pris cette décision. O. M.

KOUDEK DE RETOUR Absent depuis la phase aller, le jeune milieu de terrain récupérateur Koudek, qui semble en pleine forme pour revenir en compétition, après ses belles prestations lors des matches d’application en est la meilleure preuve. Il est prêt à prendre sa place dès demain si le staff technique le convoque pour le match face au MOC.

V S

17

MISE AU VERT AU KHROUB Pour bien préparer leur confrontation de demain face au MOC, à constantine, la direction du Paradou AC a réservé l’hôtel Arc en ciel du Khroub pour la mise au vert de son équipe.

DÉPART AUJOURD’HUI POUR CONSTANTINE

Les coéquipiers de Rabah Deghmani rallieront, aujourd’hui à 10 heures, Constantine par route à bord d’un bus luxueux loué par la direction paciste. O. M.

Programme de la 19e journée VENDREDI 01 AVRIL 2011 A 15H00

Lieu

Rencontre

Arbitres

SIDI BEL ABBES Opow MEROUANA BATNA 1ER Novembre MOSTAGANEM Opow ORAN Zabana CONSTANTINE Hamlaoui MOHAMMADIA KOUBA Benhadad

USMBA/CRT ABM/MSPB CAB/USB ESM/NAHD ASMO/JSMS MOC/PAC SAM/OM RCK/CSC

BRAHIMI, SEMSOUM, KADEM AOUINA.S, AOUINA.F, BENIASSA BOUALI, LAHRECHE, BAZINE BAHLOUL, ZID, BOUGHERARA BAYOU, IDIR, CHEBALLAH RAHMINE, DJEBAILI, BAAZIZ BABRAHIM, NACERI, MANSOURI BOUHENNI, OMARI, MEZROUA

Equipes 1 CS Constantine 2 ES Mostaganem 3 NA Hussein Dey 4 RC Kouba 5 USM Bel Abbès 6 CA Batna 7 O. Médéa 8 MSP Batna 9 US Biskra 10 ASM Oran 11 Paradou AC 12 SA Mohammadia 13 AB Merouana 14 MO Constantine 15 JSM Skikda 16 CR Témouchent

Pts 34 30 28 28 28 28 26 24 24 22 22 21 20 20 22 11

J 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18

G 09 09 07 08 08 08 07 06 07 05 06 06 05 04 06 03

N 07 03 07 04 04 04 05 06 03 07 04 03 05 08 04 02

P 01 06 04 06 06 05 06 05 07 05 08 09 08 06 08 13

BP 18 22 20 24 19 18 19 22 16 19 18 18 16 22 13 19

BC 05 19 10 18 17 16 19 18 15 15 17 30 18 26 17 42

Diff 13 03 10 06 02 02 00 04 01 04 01 -12 -02 -04 -04 -23

PUBLICITÉ

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞« dz«eπ∞« W¥ôË wÆ«d∂∞ W¥¸«œù« …dz«b∞« ”u∑O∞UJ∞« W¥bK°

ÈËb§ Âb´ s´ Êö´≈ 2010/10/07 : a¥¸U∑° Œ¸RL∞« 236/10 : rƸ wßUzd∞« ÂußdL∞« s± 122 rƸ …œUL∞« ÂUJ•_ UI∂© WO±uLF∞« ‹UIHB∞« rOEM¢ sLC∑L∞« Ë w≠ XظU® w∑∞« ‹UºßRL∞« lOL§ sKF¥ ”u∑O∞UJ∞« W¥bK∂∞ w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ Ê≈ : WÅUª∞« 2011/1 : rƸ WOM©u∞« WBÆUML∞« Í√ Âö∑ß« ÂbF∞ p∞– Ë WOKLF∞« Ác≥ ÈËb§ Âb´ XMK´√ UN≤√ ,W∂∑JL∞U° ͸UØc¢ “Uπ≤S° -1 ÷d´ W∂∑JLK∞ jzU∫∞« ¸«bπ∞« w≠ w≠U{≈ ÍuK´ ¡UM° -2 .UOMI¢ W∞ËUI± Í√ q≥Q¢ ÂbF∞ p∞–Ë WOKLF∞« Ác≥ ÈËb§ Âb´ XMK´√ UN≤√ MARACANA N° 1384 — Jeudi 31 Mars 2011 - Anep N° 848 762

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞« ‹UOHA∑ºL∞« ÕöÅ≈ Ë ÊUJº∞« Ë W∫B∞« …¸«“Ë …dJº° W¥ôu∞ ÊUJº∞« Ë W∫B∞« W¥d¥b± W∂I´ ÍbOß W¥¸«uπ∞« W∫BK∞ WO±uLF∞« WºßRL∞«

WBÆUML∞« ÈËb§ Âb´ s´ Êö‡‡‡´≈ Êu≤UI° oKF∑L∞« Ë 2010/10/07 w≠ Œ¸RL∞« 2010/236 rƸ wßUzd∞« ÂußdL∞« dO°«b∑∞ UI∂© W≠UØ W∂I´ ÍbOß W¥¸«uπ∞« W∫BK∞ WO±uLF∞« WºßRL∞« d¥b± rKF¥ ,WO±uLF∞« ‹UIHB∞« "ÂuO∞«" WOM©u∞« bz«dπ∞U° …¸œUB∞« W•u∑HL∞« WOM©u∞« WBÆUML∞« s´ sO{¸UF∞« W•u∑HL∞« WOM©u∞« WBÆUML∞U° WIKF∑L∞« 2011 ÍdHO≠ 22 a¥¸U∑° " Maracana" ,WO≤ôbOB∞« ‹U§u∑ML∞U° W∂I´ ÍbOß W¥¸«uπ∞« W∫BK∞ WO±uLF∞« WºßRL∞« b¥Ëe∑° WÅUª∞« d¥uB∑∞« œ«u± Ë Âö≠_« Ë d°UªL∞« œ«u± ,WO•«dπ∞« WO∂D∞« ‹UJKN∑ºL∞« Ë ‹«Ëœ_« ,W¥Ëœ_« V∂º° W•u∑HL∞« WOM©u∞« WBÆUML∞« ÈËb§ Âb´ XMK´√ bÆ W≠d™_« `∑≠ WMπ∞ Ê√ ,WF®_U° .bO•Ë ÷d´ ‰U∂I∑ß≈ MARACANA N° 1384 — Jeudi 31 Mars 2011 - Anep N° 848 471

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

V S

LIGUE 2

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

Renouer avec la victoire

C’est demain que la formation koubéenne donnera la réplique à son homologue le CSC, une rencontre pour le compte de la dix-neuvième journée de Ligue 2, et dans l’une des grandes affiches de cette journée. Les capés de Nabil Medjhed sont déterminés a arracher les trois points et retrouver ainsi leur place sur le podium. En effet, la rencontre de demain s’annonce difficile pour les poulains de Nabil Medjahed face au leader qui a affiché une grande forme depuis l’entame du championnat. Les Vert et Blanc auront donc une grande opportunité de glaner les trois points et renouer avec la victoire. De ce fait, et après avoir bénéficié d’une petite trêve, les poulains de Nabil Medjahed sont prêts physiquement et tactiquement pour le choc de demain. Le stade de Benhaddad sera donc le théâtre d’une belle affiche qui promet beaucoup entre deux formations qui se connaissent bien.

Medjahed a axé le travail sur le volet psychologique

Le coach koubéen Nabil Medjahed a axé, durant toute la semaine, les entraînements sur le volet psychologique. En effet, les joueurs koubéens n’ont pas le moral au beau fixe, vu qu’ils n’ont pas encore reçu leurs trois salaires et leurs primes de

g Par ANIS SADOUN

matchs. Le coach Medjahed voulait motiver ses poulains en les informant de l’importance de ces trois points qui leur permettront de renouer avec la victoire et retrouver leur place de dauphin. Le buteur Salim Hanifi et consorts sont donc conscients de la responsabilité qui les attend face aux Sanafirs.

Le public doit être au rendez-vous

Le public koubéen doit être présent en force cette fois. Les supporters doivent remplir les gradins du stade Benhddadd pour soutenir les protégés de Nabil Medjahed qui ont besoin de leur soutien dans ces moments difficiles. En effet, tout le monde sait bien que les Sanafirs se déplacent en force à chaque déplacement du CSC.

Brinis et Hanifi incertains Coup dur pour les koubéen, les deux buteurs du RCK à savoir Billel Brinis et Salim Hanifi sont incertains pour la rencontre de demain qui opposera la formation koubéenne face au CSC. Les deux joueurs risquent de ne pas prendre part à cette grande affiche face au CSC. En attendant le verdict qui sera connu aujourd’hui. Les koubéens, ainsi que l’entraîneur Nabil Medjahed, ont besoin de la présence de tous les joueurs afin d’arracher la victoire demain. A. S.

Le CSC à Kouba dans un match explosif g Par LAMINE BOUDEBZA

Le leader de la ligue 2 sera appelé demain à en découdre avec la coriace équipe de Kouba, drivée par le jeune Nabil Medjahed

L

a rencontre sera difficile pour les deux teams. Ni le CSC, ni le RCK, ne partent favoris. Les locaux auront sans doute l’avantage du terrain et du public, alors que pour le CSC, la richesse de son effectif lui donnera aussi un avantage conséquent, et, fait très important, il vient de récupérer ses trois joueurs suspendus et pas des moindres, qui ont bénéficié des mesures de grâce prononcés lors de l’assemblée générale de la FAF, et qui pourront donc prendre part à la confrontation face aux Koubéens, ce qui donnera encore du piment à cette joute. Tout le monde s’attend à une rencontre explosive qui promet beaucoup. Une seule issue pour les sanafirs afin de prendre le large : la victoire et rien que la victoire, mais le RCK ne l’entendra pas de cette oreille, lui aussi voudra être leader ou se positionner dans le trio de tête et relancer carrément le championnat. En tout cas, chacune des deux formations aura ses cartes

PUBLICITÉ

à jouer, et les deux équipes tendront une oreille attentive à ce qui se passera à Mostaganem où un autre match décisif se jouera entre le second du classement, l’ESM, et le troisième à la même place que le RCK, en l’occurrence le NAHD.

Le CSC avec un effectif au complet

Pour un match aussi décisif que celui là, le coach clubiste Khezzar aura à sa disposition tout son effectif ; il pourra aligner son équipe type qui crache le feu ces derniers temps, avec un banc de touche très étoffé. Il est aussi utile de rappeler que le CSC depuis l’entame de ce championnat n’a perdu qu’un seul match face au CA Batna lors de la neuvième journée de la phase «aller», et depuis ce temps là les poulains de Khezzar n’ont concédé aucune défaite et comptent rester sur cette série pour consolider encore leur fauteuil de leader et confirmer leur statut.

Le stade Benhaddad de Kouba trop exigü pour cette rencontre

S’il y a une rencontre qui va drainer beaucoup de monde, c’est bien celle qui opposera demain le RC Kouba au CS Constantine au stade Benhaddad qui, au départ, avait une contenance de dix mille places, mais actuellement ne pouvant contenir plus de trois mille spectateurs. Renseignement pris le stade et sa tribune sont en chantier, mais on se pose cette question : est-ce raisonnable de faire jouer une rencontre aussi décisive et importante dans un stade en chantier ? C’est tout à fait insensé, et de surcroit face au CSC qui peut drainer avec lui en déplacement plus de sept mille supporters. La ligue doit réfléchir à deux fois avant de programmer des rencontres de ce calibre. Du jamais vu, un match aussi important dans un stade en chantier dans un championnat professionnel ! L. B.

Wilaya de M’Sila Daïra de Aïn El-Hadjel - Commune de Aïn El-Hadjel REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL Ouvert N° 01/2011 Le président d’APC de Aïn El-Hadjel, wilaya de M’Sila, lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour la réalisation des projets suivants : I - Aménagement urbain double voies vers nouveau lycée II - Extension collecteur principal d’assainissement vers côté sud et cité Bordj El-Haoues III - Revêtement en béton bitumeux 1 - Voie reliant RN 08 - siège Trésorerie communale 2 - Rue 19 juin cité Ben-Yattou Brahim 3 - Voie reliant cité relogement et cité 80 lgts évolutifs 1er tranche 4 - Rue Abbas Laghrour. Les soumissionnaires intéressés sont invités à retirer les cahiers des charges auprès de l’APC de Aïn El-Hadjel (bureau des marchés) contre paiement de 2.000,00 DA par projet. Les entreprises peuvent soumissionner pour un ou plusieurs projets. Les offres accompagnes des pièces réglementaires suivantes : Offre technique : placée dans une enveloppe qui porte la mention : offre technique 01- déclaration à souscrire, 02- statut de l’entreprise (copie légalisée),

03- copie du registre du commerce légalisée, 04- certificat de qualification et de classification professionnelle en cours de validité, 05- pièce parafiscale (CNAS, CASNOS, CACOBATH) (copies légalisées), 06- extrait de rôle apuré (original ou une photocopie légalisée), 07- situation fiscale (original ou une photocopie légalisée), 08- extrait du casier judiciaire de moins de 3 mois (original), 09- références professionnelles des travaux identiques avec les montants (relatives aux trois (03) dernières années),, 10- liste des moyens matériels mobilisable, 11- liste des moyens humains, 12- les cahiers de charges doivent être signés et paraphés, 13- planning d’exécution des travaux, 14- les bilans des trois dernières années, 15- photocopie légalisée de l’attestation justifiant l’accomplissement de la procédure de dépôt légal des comptes sociaux pour les sociétés commerciales dotées de la personnalité morale de droit algérien, 16- le numéro d’identification fiscale, 17- la déclaration de probité.

Offre financière : placée dans une enveloppe qui porte la mention : offre financière 01- lettre de soumission, 02- devis quantitatif et estimatif, 03- bordereau des prix. Les deux offres sont mises dans une enveloppe cachetée et anonyme, portant la mention : A M. le Président de l’APC Avis d’appel d’offres national ouvert n° 01/2011 projet : ........... ( à ne pas ouvrir ) La date limitée de dépôt des offres est fixée à 21 jours dés la parution du présent avis dans les quotidiens nationaux et BOMOP. Les offres doivent être déposées au dernier jour auprès du bureau du secrétariat général à partir de 08h00 du matin jusqu’à 13h30. L’ouverture des plis est prévue en séance publique et se tiendra le même jour de la date de dépôt des offres à 14h00. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 120 jours à compter de la date limite de dépôt des offres.

MARACANA N° 1384 — Jeudi 31 Mars 2011 - Anep N° 848 663

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


DIVISIONS INFÉRIEURES

19

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

TICHY VEUT REPRENDRE LA PREMIÈRE PLACE Régionale II/GA/20ème journée

U

Cette journée verra le leader actuel, L’ES Azzefoun, rendre visite à Sidi Daoud.

ne équipe qui voudra se racheter devant son public après la défaite subie lors de la 19ème journée en déplacement face à une modeste équipe d’El Hachimia. Le leader ira donc pour le même objectif que les locaux, d’autant plus que les gars d’Azzefoun qui ont trébuché à domicile n’ont pas le droit de revenir bredouille, puisque dans le même temps, le dauphin qui n’est autre que la JST, et qui n’a qu’un seul point de retard par rapport au chef de file, jouera à domicile en recevant l’Echaâbiya de Bouira à Aokas (Fief des littoraux), mais à huis-clos, après la sanction que lui avait infligée la commission de discipline de la Ligue régionale d’Alger. Les littoraux de Tichy et malgré le

fait qu’ils joueront devant des gradins vides même si les visiteurs sont souvent fragiles même occasion, gagner, pourquoi pas, sont décidés à remporter ce match, afin de en dehors de leurs bases. Il y a aussi le quelques places au classement et sortir déloger le leader ou, au mieux, rester sur sa Hamzaoui de Ain Bessam qui est en nette définitivement de la zone rouge. La JS position en cas de victoire de ce dernier à régression, avec des résultats en dents de Azzazga qui est revenue avec les trois Sidi Daoud. C’est dire l’importance de ce scie depuis quelques semaines. Le HCAB points dans la poche lors de son déplacematch pour les Tichoites, qui auront donc recevra les banlieusards d’Ighil Ouazzoug, ment de la semaine passée devant les une oreille attentive sur son concurrent qui restent sur trois nuls successifs dont coquelicots de la JS Bordj Menaiel, fera direct à la première place, voire l’accession deux à domicile. Les capés de Rachid tout pour continuer sur sa lancée en receen régionale I. Un duel à distance donc pour Zerrari feront tour pour revenir à la maison vant une équipe de Timezrit qui n’a pas dit les deux équipes, où les autres concurrents avec le meilleur résultat possible et par la son dernier mot et qui semble vouloir jouer les premiers rôles cette saison et sauront comment profiter de la ce, en dépit du fait que l’équipe situation pour se rapprocher PROGRAMME COMPLET : en est à sa première année dans d’eux. A commencer par l’ORB Sidi Daoud : NRB Sidi Daoud - ES Azzeffoun ce palier. Enfin, les diables Akbou, qui après sa victoire Aokas (Huis-clos) : JS Tichy - MC Bouira rouges de Sidi Aich auront la acquise en déplacement face au Akbou (Opod) : ORB Akbou - OC Azzazga tâche facile devant l’ES MC Bouira, recevra une équipe El Hachimia : ASC El Hachimia - O Boumerdes Birghbalou à domicile et feront de l’OC Azzazga qui alterne le Azzefoun : LC Iflissen - JSB Menaiel tout pour confirmer le nul bon et le moins bon. Mais cela ne Sidi Aich (Stade de l’amitié) : SS Sidi Aich - ES Birghbalou ramené chez le leader lors de la veut pas dire que les locaux ont Ain Bessam : HC Ain Bessam - JS Ighil Ouazzoug 19ème journée. remporté ce match, mais ils Azzazga : JS Azzazga ES Timezrit doivent cravacher dur, cela, H. M.

Honneur de Tizi-Ouzou - 21e journée JS Boukhalfa - O Tizi Rached

La JS Boukhalfa attend de pied ferme les Olympiens

L

e match de la 21e journée du championnat de la Division Honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou mettra aux prises les Banlieusards de Boukhalfa à leurs homologues de l’O Tizi Rached. Les locaux, qui sont retournés bredouilles à la maison samedi dernier de leur déplacement à Draâ El Mizan, lors de la précédente journée, auront à affronter, ce week-end, une bonne équipe de l’O Tizi Rached, qui reste sur une précieuse victoire face au CRB Mekla lors de la précédente journée, comptabilisant 18

points dans son compte, en occupant une place au milieu du tableau, et qui ne compte pas rater cette occasion en se déplacera à Tizi-Ouzou avec la ferme intention de rafler la mise, et empocher les trois poins de la victoire qui seront mis en jeu face à la JSB. De l’autre côté, les locaux n’auront pas le droit à l’erreur à domicile ; certes, la mission ne s’annonce guère facile pour eux, mais pas impossible non plus. Les Banlieusards, qui restent sur un revers, ne comptent pas céder encore de points à domicile et devant leur

LE RACHAT S’IMPOSE POUR LES LOCAUX

galerie. Une chose est sûre, ces derniers sont déterminés à engranger les trois points du match, et ce, pour se racheter auprès de leurs supporters et pour retrouver, à l’occasion, le haut du tableau ; alors, il n’y a que la victoire qui les intéresse demain après-midi devant

PUBLICITÉ RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Wilaya d’El Oued Daïra de Taleb Larbi Commune de Taleb Larbi Code fiscal : 098 439145082707

JS Tadmait – FC Mechtras

Les Tadmaitis vont accueillir ce weekend au stade d’Ahcene Aiboud, pour le compte de la 21ème journée du championnat honneur de TiziOuzou.

I

ls ont été battus par la formation de la JS Ait Yahia Moussa vendredi dernier ; ausi, les hommes de l’entraîneur Rachid Meziane doivent être vigilants demain devant cette équipe du FC Mechtras. Ils se déplaceront à Tadmait avec la grande volonté de battre la JST locale pour se racheter de leur dernier revers concédé à l’extérieur face à l’USM Draa Ben Khedda. A cet effet, les coéquipiers du capitaine Sofiane Bouhraoua sont appelés à ne pas tomber dans le piège de la facilité et jouer à fond pour que les points

restent à Tadmait. Certes, leur mission s’annonce difficile, mais les joueurs, ne vont pas croiser les bras; ils tenterons eux aussi de se racheter aux yeux de leur public, en renouant avec la victoire et surtout remonter au classement. Il sera difficile aux gars de Tadmait de réussir à battre le FC Mechtras. Donc, les débats seront très serrés et la victoire revient au mieux préparé sur tous les plans. Sachant que les deux équipes se connaissent très bien. Ces derniers a grandement besoin de points pour s’approcher du peloton de

leurs homologues de l’O Tizi Rached. Un public nombreux est attendu ce vendredi au stade Oukil Ramdane pour assister à ce big match de la 21e journée du championnat de la Division Honneur de la wilaya de TiziOuzou.

Avis d’attribution provisoire

tête, et ne pas se faire distancer par d’autres équipes. Les partenaires de Mourad Belgaid, qui n’ont pas pu gagner lors de la précédente journée face à la JSAYM, compte récupérer les points perdus au cours de cette rencontre. De leur côté, les poulains de Tamimount tenteront de ne pas revenir bredouilles à la maison, et sont plus que jamais prêts à relever ce défi pour récupérer les points perdus. Aussi, les protégés de Meziane doivent s’attendre à une réaction énergique des joueurs des Mechtrassois.

En application de l’article 125 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010, portant réglementation de marchés publics. Il est porté à la connaissance des entrepreneurs ayant participés à l’appel d’offres national restreint concernant le projet : Réalisation d’une route de déviation parallèle au nouveau poste frontalier sur 700 ml Qu’à l’issue du jugement des offres en date de 10/03/2010, le marché a été attribué provisoirement à l’entreprise suivante : Dénomination de l’entreprise

Code fiscal

Société RACHE 001039019000847 bande travaux publics - Ben Amor Rachid Cité Teksebt El Oued

Montant de l’offre

Durée de réalisation

6 016 169 25 DA

30 jours

PROGRAMME DE LA 21ÈME JOURNÉE JS Tadmait – FC Mechtras ES Draa El Mizan – DC Boghni JS Boukhalfa – O Tizi Rached ES Sikh Oumedour – CRB Tizi-Ouzou KC Taguemount – USM Draa Ben Khedda ASC Ouaguenoun – US Beni Douala US Sidi Belloua – JS Ait Yahia Moussa CRB Mekla – US Tala Athmane.

Conformément au cahier de charge de cette opération, les soumissionnaires contestant le choix peut voir les résultats de jugement des plis technique et financier pendant trois (03) jours après la date cette annonce. S. A.

MARACANA N° 1384 — Jeudi 31 Mars 2011 - Anep N° 848 475

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

L'investisseur améri- Guti déjà sur le cain arrive départ? AS ROME:

BESKITAS:

La prise de contrôle de l'AS Rome, club de Serie A, par l'investisseur américain Thomas Di Benedetto sera officialisée avant le 20 avril, a annoncé mercredi le maire de la capitale italienne, Gianni Alemanno. La Roma sera ainsi le seul club de Serie A à être détenu majoritairement par un investisseur étranger. Dans un communiqué, le maire de Rome précise que des dirigeants de la banque Unicredit, qui gère de fait le club fortement endetté, se rendront aux Etats-Unis le mois prochain pour signer l'accord. Le club sera alors contrôlé à 60% par Di Benedetto, un investisseur engagé également dans le club anglais de Liverpool via New England Sports Venture. Unicredit aura 40% du capital. Eliminée par le Shakhtar Donetsk en huitième de finale de la Ligue des champions, la Roma occupe actuellement la sixième place du classement en Serie A.

Fabregas mis en garde ARSENAL :

Arrivé à Besiktas l'été dernier en provenance de son club formateur, le Real Madrid, Guti a laissé planer le doute, via un message sur son compte Twitter, sur son avenir au sein de l'équipe stambouliote: "Je reviendrai à Madrid un jour, et il me plairait de travailler dans le club de ma vie mais pour l'instant je suis à Besiktas et l'année prochaine je serai dans un autre pays". Des déclarations plutôt surprenantes alors que le milieu espagnol s'était engagé pour deux années avec l'actuel 7e du championnat turque. La Thaïlande serait une de ses destinations privilégiées.

Le milieu de te l'Olympique rrain de de Marseille , Mathieu Val bu ans, 22 match ena (26 s en L1 cette sa et 3 buts ison), a perdu plus q u'u ier avec le d n coéquipépart de Brandao pou r Le Marseilla Cruzeiro. is a vécu un e séparation ém o "J'ai eu beau uvante. co tion. Je parla up d'émois énormément avec lu i. ciais aussi b Je l'appréeaucoup. J'ai pu lui parler Une pierre dans le jardin de avant qu'il n e reparte au Didier Drogba. Interrogé par B lui ai dit bon résil. Je une télévision brésilienne, et ne chance pour sa carriè repris par le Guardian, Luiz re au Brésil. J'espère qu'il Felipe Scolari s'en est ainsi pris m à l'Ivoirien, jugé ingérable. beaucoup de arquera b "Drogba pensait être la star de expliqué l'in uts", a te rn l'équipe, et j'ai eu des conflits français en co ational nférence de avec lui. Par exemple, il voulait presse. Valb uen aller se faire opérer à Paris, présent se co a doit à mais je ne voulais pas, explique n le prochain m centrer sur le coach des Blues lors de la saison 2008-2009. "Pendant son absence, atch de Nicolas Anelka a marqué beaucoup de buts. Mais quand Drogba est revenu, l'OM face à Lens dimanche (2 il voulait reprendre sa place tout de suite. Ce que j'ai refusé. Une situation 1h cadre de la 2 ), dans le qui a poussé le Brésilien à demander son transfert: "J'avais demandé un 9e journée échange avec Adriano, qui jouait à l'Inter, parce qu'Adriano était plus facile de Ligue 1.

Scolari tacle Drogba

à contrôler". L'Ivoirien n'est pas le seul à essuyer des reproches puisque Scolari explique aussi que Michael Ballack était jaloux de Deco, et que ces deux-là ne s'adressaient pas la parole.

Saisie jeudi dernier par six clubs de Liga (Villarreal, Séville FC, Espanyol de Barcelone, Athletic Bilbao, Real Sociedad et Real Saragosse), la justice madrilène a décidé mercredi de leur donner raison et d'annuler la grève voulue par la Ligue espagnole de football professionnel (LFP) à l'occasion de la 30e journée du championnat d'Espagne. Les rencontres prévues ce week-end de l'autre côté des Pyrénées auront donc bien lieu alors que la juge Purificacion Pujol a décidé que "le calendrier de la Liga en première et deuxième division devait rester inaltéré concernant la prochaine journée", dans des propos relayés par les médias ibériques. Pour rappel, la LFP et 14 clubs de Liga souhaitaient mener une grève pour protester contre une loi obligeant à diffuser gratuitement à la télévision un match par journée de championnat.

Ronaldo, un traitement en question... REAL MADRID:

Annoncée lundi par le site officiel du FC Barcelone, la prolongation de contrat du gardien remplaçant José Manuel Pinto jusqu'en juin 2012 a été actée ce mercredi. Le portier âgé de 35 ans prolonge l'aventure au sein du club catalan d'une saison, lui qui était initialement lié avec les champions d'Espagne jusqu'au terme de l'actuelle saison.

LIGA: Pas de grève ce week-end

Valbuena touché par le départ de Brandao OM :

CHELSEA:

Le feuilleton Cesc Fabregas va peutêtre s'achever cet été avec le départ du joueur ibérique vers Barcelone. Si cette idée enchante évidemment les joueurs blaugranas de la Roja, d'autres émettent quelques réserves, notamment Fernando Torres. L'attaquant de Chelsea a en effet mis en garde le capitaine d'Arsenal dans les colonnes du quotidien espagnol Diaro Sport: "Chacun a sa propre histoire, mais, de ce que j'ai lu, Cesc est reconnaissant envers Wenger et Arsenal. Mais si vous partez, vous devez faire preuve de caractère. A la fin, quand vous partez, vous êtes seuls. Le football est très hypocrite à cet égard". Le buteur des Blues parle en connaissance de cause, du fait de son transfert polémique de Liverpool à Chelsea cet hiver.

Pinto prolonge jusqu'en 2012

BARÇA:

INTERNATIONALE

RAUL ne

SCHALKE 04:

partira pas

Dans un entretien accordé à Sport Bild, l'attaquant espagnol Raul a confié qu'il resterait à Schalke 04 la saison prochaine malgré le récent départ de l'entraîneur qui l'a recruté, Felix Magath. "Je n'ai pas signé de contrat avec Fe lix Magath mais avec Schal ke 04, a rappelé le buteur âgé de 33 ans. Il m'a fait venir, il me vo ulait à tout prix et je l'en rem ercie mais j'entends rester jus qu'en 2012. Cela dépend égalem ent du club mais personne ne m'a parlé d'un départ."

Selon une enquête publiée mardi dans les colonnes de Marca, le Real Madrid songerait à utiliser un traitement à base de cellules souches pour guérir plus rapidement la cuisse gauche de Cristiano Ronaldo, afin que ce dernier soit prêt pour le quart de finale aller de la Ligue des champions prévu mardi prochain face à Tottenham. Une méthode expérimentale qui aurait déjà été testée par le tennisman Rafael Nadal et des joueurs du FC Barcelone (Xavi, Iniesta, Puyol), selon le quotidien sportif connu pour ses positions pro-Real, qui précise toutefois que cela ne s'apparente pas à des pratiques dopantes telles que la transfusion sanguine. Reste que selon l'Agence mondiale antidopage (AMA), contactée par RMC, ce procédé, même au stade expérimental, enfreint bien le règlement antidopage. Le club merengue s'est refusé à tout commentaire.

départ de Mancini en fin de saison ? MAN CITY :

L'entraîneur Roberto Mancini pourrait bien effectuer sa dernière saison sur le banc de Manchester City. Selon The Sun, le technicien italien serait tenté par un retour en Italie et pourrait donc quitter la Premier League l'été prochain. Le profil du coach des Citizens intéresserait fortement la Juventus Turin. Affaire à suivre...

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

L'eau : faut-il vraiment en boire un litre ? par jour ? éliminer les toxines. Quelle que soit la quantité d'eau absorbée, celles-ci étaient de toutes façons virées par les reins.

Il leur fut répliqué alors, via d'habiles campagnes publicitaires des marchands d'eau en bouteilles, que le litre et demi d'eau quotidien était bel et bien nécessaire. Personne ne prit la peine de rappeler cette évidence : les besoins en eau sont variables d'une personne à l'autre, selon ses dépenses énergétiques, son alimentation et les saisons.

Nous avons toujours besoin de beaucoup d'eau quelle que soit la saison. Mais l'eau ne se trouve pas seulement dans les boissons. Alors, quelle quantité d'eau faut-il vraiment boire ? BOIRE UN LITRE ET DEMI D'EAU ? Le dogme du litre et même du litre et demi d'eau quotidienne est bien ancré dans nos têtes grâce aux multiples campagnes de toutes sortes serinées depuis des dizaines d'années. D'ailleurs, la majorité des bouteilles d'eau en contient 1 litre ? , ce qui est censé être notre ration quotidienne. Ce grand principe a été remis en question l'an dernier dans une étude publiée par des chercheurs américains de l'Université de Pennsylvanie et qui fit grand bruit. Ils affirmaient en effet que boire une bouteille d'eau ne servait à rien et en tout cas pas à mieux

N

Besoins en eau : 1 ml par calorie Nous avons besoin de 1 ml d'eau pour chaque calorie que nous dépensons. Lorsque nos dépenses énergétiques sont de 2000 calories (moyenne féminine), c'est 2 litres d'eau qui nous sont nécessaires. Lorsqu'il s'élèvent à 2500 calories (moyenne masculine), il faut alors 2,5 litres d'eau. Mais il n'est pas nécessaire pour autant d'en boire 2 ou 2,5 litres car nous mangeons de l'eau à chaque repas. TOUS LES ALIMENTS CONTIENNENT DE L'EAU Tous les aliments, sauf le sucre et l'huile, contiennent de l'eau. Les fruits et les légumes en sont les plus riches : 90 % en moyenne. Quand nous mangeons les bonnes quantités de fruits (300 g) et de légumes (500 g) quotidiennes, voilà déjà bien plus d'un demi-litre d'eau (700 g environ) engrangé. Et lorsqu'une partie des légumes est transformé en soupe, cela fait encore plus d'eau ! Il y a aussi de l'eau dans tous les produits laitiers (50 à 85 %), dans les

Salade de carotte

viandes et les poissons (60 à 80%), dans les pâtes, le riz et les autres céréales (on les cuit dans de l'eau qu'ils absorbent !). Tout cela fait que nous arrivons largement à manger plus d'un litre d'eau chaque jour. Sauf si l'on fait l'impasse sur les fruits et les légumes (ce qui est très mauvais pour la santé !), on peut estimer que nous mangeons 1,5 litre d'eau chaque jour. QUAND LES BESOINS EN EAU SONT DE 2 LITRES, CELA NE FAIT PLUS QU'UN DEMI-LITRE À BOIRE ! Et quand on ajoute à cela le bol (25 cl en moyenne) de lait ou de café ou de thé du matin, les autres thés ou cafés dans la journée, il ne nous reste même pas un quart de litre d'eau pure à ingurgiter ! Si par malheur nous sommes consommateurs de boissons sucrées, alors on n'a plus du tout besoin d'eau pure, mais nous fichons en l'air - faut-il le rappeler ? - notre équilibre alimentaire. CHALEUR, CLIMATISATION ET SEL AUGMENT LES BESOINS EN EAU En hiver, nous vivons souvent dans une atmosphère surchauffée. Nous sommes très couverts. Tout cela nous fait insidieusement transpirer et augmente donc nos besoins en eau. Il est donc nécessaire de boire plus et de préférence de l'eau pure car si nous nous désaltérons avec des cafés et des thés, nous majorons notre dose de caféine, et ce n'est pas vraiment bénéfique pour notre système nerveux. En plus, la caféine suscite une rapide envie de pipi, ce qui induit alors un cercle vicieux qui peut devenir déshydratant. Sel et eau sont liés dans notre organisme. Lorsque l'on mange quelque chose de très salé, le besoin en eau se fait assez vite sentir dans les heures suivantes tout simplement par la soif qui donne alors envie d'un bon grand verre d'eau bien désaltérant ! Selon les jours, les circonstances climatiques, l'alimentation, les besoins en eau pure sont finalement très variables.

INGRÉDIENTS : 4 carottes 1 cuillère à café de cumin jus d'1/2 citron coriandre fraîche 3 gousses d'ail huile d'olive PRÉPARATION 1Couper les carottes en rondelles d'environ 4 mm d'épaisseur. 2Dans une grande casserole, faire cuire les carottes avec un peu d'eau pendant 15 minutes. 3Égoutter les carottes et les faire revenir ensuite dans une poêle avec un peu d'huile d'olive bien chaude, ajouter le cumin et le jus de citron. Mélanger. Couper le feu et incorporer la coriandre fraîche et les gousses d'ail. 4Laisser refroidir tranquillement dans la poêle pour que les parfums se mélangent bien, en remuant de temps en temps. Pour finir... Se déguste plutôt à température ambiante.

Gâteau au chocolat

Les coupe-faim naturels

plus importante que d'autres. C'est par exemple le cas de la pomme. À noter que comme les crudités, les fruits demandent un effort de mastication qui renforce encore leur pouvoir satiogène. LES ALIMENTS RICHES EN PROTÉINES Les aliments riches en protéines, et particulièrement la viande blanche (blanc de poulet, blanc de dinde, escalope de veau, jambon blanc) et certains poissons (thon, saumon), exercent un effet coupe-faim intéressant.

ous rêvons tous de perdre du poids, facilement et rapidement. Sachez qu'il existe des coupe-faim naturels. Efficaces, ils ont aussi l'avantage de ne pas mettre votre santé en danger, comme c'est le cas de nombreux médicaments en vente libre en pharmacie, qui sont d'ailleurs régulièrement retirés du marché pour cause d'effets secondaires graves. Ne vous jetez pas sur les produits miracles promettant une perte de poids rapide grâce à un effet coupe-faim. Dans l'hypothèse d'un résultat, vous mettrez aussi votre santé en danger. Regardez plutôt dans votre assiette et choisissez les aliments qui ont naturellement des propriétés coupe-faim. L'EAU ET TOUTES AUTRES BOISSONS NON SUCRÉES Lorsque l'on boit un grand verre d'eau, ou toutes autres boissons non sucrées, les fibres gastriques se distendent, ce qui induit une diminution de la sensation de faim. Cet effet coupe-faim s'obtient donc par un mécanisme de remplissage de l'estomac. Attention toutefois, les liquides transitent rapidement par l'estomac, d'où un effet coupe-faim de courte durée. LES SOUPES

21

Elles combinent l'effet rassasiant mécanique des boissons avec celui des fibres, bien connues pour leur effet coupe-faim. LES CRUDITÉS Également riches en fibres, les crudités calment la sensation de faim. À noter que leur consommation demande aussi un effort important de mastication. Or la mastication, justement, contribue aux signaux de satiété. LES FRUITS RICHES EN PECTINES Les pectines sont des fibres qui, dans l'estomac, forment une sorte de gel augmentant la sensation de satiété. Certains fruits procurent une satiété

L'OEUF DUR Également riche en protéines, l'oeuf dur procure une sensation de satiété immédiate et aussi de longue durée. LES CÉRÉALES RICHES EN GLUCIDES COMPLEXES Les pâtes, le riz, le blé, sont des céréales riches en sucres lents qui rassasient rapidement et durablement. Si vous privilégiez les versions complètes de ces céréales, l'effet coupe-faim sera renforcé en raison d'un apport plus important en fibres. À consommer souvent, en petites portions et sans forcer sur l'ajout de matières grasses ou de sauces. Autrement dit, calmer sa faim est possible en équilibrant son alimentation à l'aide des aliments ayant un bon pouvoir satiogène. Parallèlement, on évitera le stress et on se remettra au sport !

INGRÉDIENTS : 150 g de chocolat 1 pot de crème fraîche épaisse de 20 cl (à 3% mg) 175 g de sucre 115 g de farine 4 oeufs 1/2 sachet de levure (bicarbonate de soude pour moi) quelques gouttes de vanille liquide 1 pincée de sel PRÉPARATION 1Préchauffer le four à 180°C (thersmotat 6). 2Séparer les blancs des jaunes d'oeufs. 3Battre les oeufs avec le sucre, puis ajouter la crème fraîche, la vanille et le chocolat fondu. Incorporer enfin la farine mélangée à la levure. 4Monter les blancs en neige et les incoporer à l'appareil. 5Verser dans un moule à manqué, puis enfourner pour 25 minutes. La pointe d'un couteau doit ressortir sèche.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22

Jeux-Détente

Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

MOTS FLÉCHÉS N° 675

SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N° 674

BLAGUE C'est un père et son fils qui parlent ensemble : Le fils : Papa pourquoi t'a épousé maman ? Le père : Ah toi aussi tu te poses la question...

CITATION "Qui ne Tout est beau dans ce que l'on aime; Tout ce qu'on aime a de l'esprit." Charles Perrault, Riquet à la houppe.

MOTS CROISÉS N° 675 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 02192.62.25

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 674

HORIZONTALEMENT 1 - Vermifuge 2 - Donner un air de Nouveau Monde 3 - Bons tuyaux pour faire le plein - Initiales papales 4 - Lieu de délices Glossine africaine 5 - Elle nécessite un bon tirage - Pays d'asie 6 - Son bonnet coiffe rarement les catherinettes - Dispensé 7 - Souveraine végétale - Pas trés productif 8 - Couvrirai de plis harmonieux - Elément de service 9 - Coincé - Mise dans le ton 10- A échanger avec la casse - Marque de licence - Concret

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

VERTICALEMENT A - Mielleuses B - Avec lui, le col est encore plus raide - Lieu de mauvaise école C - Préparera un spectacle D - Vieux ring - Prend position E - Matière de vieux potiers - Démantelée F - Et pas ailleurs - Espagne d'autrefois G - Les soeurs de maman Lourdes charges H - Malheureuse infante Dissimule I - Fignoler - Désinence verbale J - Petite bourguignonne Augmentée du produit des rafles K - Descend dans le milieu L - Anneaux pour gens de mer - Plan pour couper l

Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

16h30 : Off-Side 17h00 : Djourouh El Hayat 17h30 : Documentaire 18h00 : Journal télévisé 18h30 : Afaaq Filahiya 19h00 : Aâla El-Khat 20h45 : Fi Dairati El-Dhaoue. 21h45 : Bordj El-Abtal 22h45 : Assrar Moukhabaa 00h00 : Journal télévisé

Bruno Tardieu, ancienne gloire du rugby bordelais, devenu aveugle à la suite d'un accident, a été assassiné dans la rue en plein jour. Son courage pour surmonter son handicap était salué de tous. Qui a pu commettre un crime aussi odieux ? Les policiers commencent par enquêter sur les relations de la victime afin de savoir si, dans son entourage, quelqu'un lui en voulait particulièrement. Ils tentent également de déterminer si le meurtre de Bruno Tardieu pourrait être lié, d'une manière ou d'une autre, à son accident. Malgré tous leurs efforts, les agents doivent bien avouer que les pistes sont peu nombreuses...

05:40 : Plus belle la vie 06:10 : Ludo 08:05 : Des histoires et des vies 09:00 : Avocats et associés 09:55 : Midi en France 10:40 : Consomag 10:50 : 12/13 : Edition de l'outre-mer 11:00 : 12/13 : Midi pile : Journal régional 11:25 : 12/13 : Journal national 12:00 : Midi en France 12:40 : Keno 12:45 : En course sur France 3 13:05 : Inspecteur Derrick 14:05 : Vu à la TV 15:38 : Culturebox 15:40 : Slam 16:15 : Un livre, un jour 16:25 : Des chiffres et des lettres 17:00 : Questions pour un champion 19:00 : Tout le sport 19:05 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 19:10 : Plus belle la vie 19:35 : Sixième sens 19:20 : Une histoire épique 19:50 : Ce soir (ou jamais !)

Une violente explosion de gaz coûte la vie à six mineurs. Reste à déterminer le responsable du drame : les exploitants de la mine ou les employés ? Cal est aussitôt contacté par Gil Wallace, un des responsables de la compagnie minière, qui veut blanchir le plus vite possible le nom de la société dans cette affaire. Pour en avoir le coeur net, Cal descend dans les galeries avec une équipe, au péril de sa vie. Pendant ce temps, l'agent Dillon interroge Gillian et Ria sur les partenaires de poker de Cal. Il semble que certains d'entre eux soient des criminels. Dillon annonce que si Cal ne les dénonce pas, il pourrait avoir de sérieux problèmes...

05:56 : La matinale 07:26 : S.A.V. des émissions 07:30 : United States of Tara 07:54 : United States of Tara 08:18 : United States of Tara 08:53 : Les nègres, l'écriture en douce 09:42 : Surprises 09:46 : Le roman d'Enid Blyton 11:09 : Les Guignols de l'info 11:18 : Une minute avant 11:19 : L'édition spéciale 1ère partie 11:42 : L'édition spéciale 13:00 : Ma vie pour la tienne 14:46 : Surprises 14:55 : Un autre midi 16:40 : Pièce montée 17:10 : Album de la semaine 17:20 : Les Simpson 17:41 : Une minute avant 17:47 : Le JT de Canal+ 18:09 : Le grand journal 19:00 : Les Guignols de l'info 19:15 : Le grand journal, la suite 19:54 : Dexter 20:47 : Dexter 21:40 : United States of Tara 22:05 : United States of Tara 22:32 : United States of Tara 22:58 : Mon oncle Charlie

05:00 M6 Music 06:40: Télé-achat 06:00 : Météo 08:40 Flipper 06:05 : M6 Clips 09:30: Flipper 06:15 Météo 10:20: Les sorciers de Waverly 06:20 Disney Kid Club 07:20 Place: M6 Kid 08:00 Météo 10:45: Les sorciers de Waverly 08:05 : M6 boutique Place 09:10 : Météo 11:10: Sonny 09:15 Cashmere Mafia 11:35: Sonny 10:00 Desperate Housewives 10:45 DesperateDad Housewives 12:25: American ! 11:40 Météo 12:50: American Dad ! 11:45 : Le 12.45 13:15 Stargate SG-1 12:00 : Scènes de ménages 14:00: Stargate 12:40 Météo SG-1 14:45 Stargate SG-1 12:45 : Des fleurs en hiver 14:35 Le poids des vrairemords 15:35: Tellement 16:40 Un dîner presque parfait 19:00: Les dossiers de «Vis 17:45 : 100% Mag ma vie» : la quotidienne 18:40 : Météo 19:35: Friends 18:45 Le 19.45 20:35: AScènes nous quatre, Cardinal 19:05 de ménages 19:45 : Lie to Me ! 20:35 Lie to Me Charlots 22:15: Les quatre 21:25 : Lie to Me mousquetaires 22:15 : Lie to Me

BALANCE

B L IE R

Soyez sûr de vous si vous voulez discuter sérieusement d'un problème amoureux ou sentimental. Mais sachez faire preuve de détachement pendant cette discussion car elle risquerait de s'envenimer. Il faudrait éviter de prendre une décision sans vous consulter.

Votre énergie est débordante pour toutes sortes d'acitvités y compris dans les affaires. Une rencontre importante lors d'une réunion imprévue va éveiller votre curiosité et votre imagination. Il en sortira certainement quelque chose de très bénéfique pour vous.

SCORPION

15h00 : Azizi al-mouchahid

SAGITAIRE

13h40 : Hayati Aâdab

Vous donnez suite à une nouvelle invitation qui vous intéresse au plus haut point. Celle-ci vous semblera correspondre mieux à vos désirs. Une belle aventure pourrait bien démarrer à l'issue de cet entretien. Gardez quand même la tête froide.

Avec la forme physique que vous aurez, vous pourrez gagner une certaine indépendance. Si seulement vous vouliez prendre quelques risques supplémentaires tout vous semblerait infiniment mieux. La réussite est toute proche de vous. La chance vous aidera à saisir certaines opportunités bienvenues. De nouveaux rapports amicaux se créent, soyez disponible pour vous adapter à cette éventualité favorable. Essayez de conserver votre position face aux aléats des relations superficielles.

Si vous sentez que vous perdez patience, essayez de ne pas le montrer. Reprenez et gardez le contrôle de vousmême en respirant profondément face à l'événement et vous n'aurez plus ce sentiment de frustration et la chance vous sourira.

CAPRICORNE

13h00 : Journal télévisé

VERSEAU

12h35 : Ibtikarat

Il vous faudra dégager des priorités dans un domaine qui vous tient particulièrement à cœur. Essayez de voir les choses avec plus de réalisme. Une opportunité de dernière minute va bien arranger vos affaires. Saisissez sans tarder la perche qui vous est aimablement tendue.

N'oubliez pas que vous avez fait une promesse osée à quelqu'un que vous aimez bien. Une date importante très proche risque de vous réunir. Il est urgent de soigner votre forme et votre moral si vous ne voulez pas passer à côté de belles émotions.

Faites en sorte de bien conduire votre barque. La prochaine proposition subtile que l'on vous fera risque de vous charmer. Mais ce sera pour vous une lourde décision à prendre. N'agissez pas à la légère, les jours qui viennent vous permettent la prudence. Armez-vous de patience. Votre environnement vous rend un peu tendu et nerveux mais la chance vous sourit aussi bien dans les situations financières difficiles que dans la vie affective et sentimentale. Essayez de penser que vous êtes sur le bon orbite et que vous êtes lancé pour réussir.

POISSON

12h05 : Firqat el hawasse

Une étonnante opportunité risque de se présenter à vous. Votre pouvoir de réflexion vous permet de juger si vous devez ou non persévérer dans la voie que vous avez prise. Ne faites pas preuve d'entêtement. Il n'est pas idiot de changer d'avis si nécessaire.

TAUREAU

11h30 : Documentaire

HOROSCOPE

GEMEAUX

10h30 : Min Ghir Lihe

05:30 : Télématin 08:05 : Dans quelle éta-gère 08:10 : Des jours et des vies 08:30 : Amour, gloire et beauté 08:55 : C'est au programme 09:55 : Motus 10:25 : Les Z'amours 11:00 : Tout le monde veut prendre sa place 11:55 : Soyons Claire ! 12:00 : Journal 12:50 : Consomag 13:00 : Toute une histoire 14:10 : Comment ça va bien ! 15:15 : Le Renard 16:10 : Paris sportifs 16:15 : En toutes lettres 16:54 : CD'aujourd'hui 16:55 : On n'demande qu'à en rire 17:55 : Chéri(e), fais les valises 18:46 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 18:50 : Soyons Claire ! 19:00 : Journal 19:35 : Envoyé spécial 21:45 : Ma maison de A à Z 21:50 : L'Atlantide, une histoire du communisme

CANCER

10h00 : Daouri El-Dafadie

05:20 : Tabaluga 05:45 : TFou 07:20 : Météo 07:25 : Téléshopping 08:15 : Soeur Thérèse.com 10:00 : Météo 10:05 : Carré VIIIP 10:55 : Petits plats en équilibre 11:00 : Les douze coups de midi 11:50 : L'affiche du jour 12:00 : Journal 12:40 : Petits plats en équilibre 12:45 : Ensemble contre le sida 12:50 : Météo 13:50 : Le nouveau monde 15:35 : Brothers & Sisters 17:15 : Carré VIIIP 18:05 : La roue de la fortune 18:50 : Ma plus belle histoire 18:55 : Météo 19:00 : Journal 19:35 : C'est ma Terre 19:39 : Météo 19:40 : Météo des neiges 19:45 : Section de recherches 20:40 : Section de recherches 21:35 : Section de recherches 22:35 : C'est quoi l'amour ?

LION

07h15 : Sabah El Khaïr

On pourrait vous faire une proposition intéressante qui vous conviendra et qui pourrait bien vous conduire vers un beau succès d'argent. Vous recevez d'importantes nouvelles qui vous conduisent de façon inattendue à une solution concernant votre situation financière.

VIERGE

07h00 : Journal télévisé

23

HORAIRES DES PRIÈRES

JEUDI

Averses Max : 21° Min : 9°

LE SAVIEZ-VOUS ?

El-Fadjr 05h17 El-Dohr 12h57 El-Assar 16h28 El-Maghreb 19h10 El-Icha’a 20h37

Les rois dans les jeux de cartes présentent de vrais rois Dans tous les jeux de cartes, les rois présentés par la lettre K pour King présentent quatre des plus grands rois de l’histoire : Cœur : Richard Ier d’Angleterre dit Cœur de Lion. Trêfle : Alexandre Le Grand ou Alexandre III de Macédoine, il devient l’un des plus grands conquérants de

l’histoire. Il fait de son petit royaume le maître de l’immense empire perse achéménide. Carreau : Jules César, général romain au destin exceptionnel qui marqua le monde romain et l’histoire universelle. Pique : le Roi David, guerrier et personnage religieux, Il est connu pour avoir vaincu le géant Goliath à l’aide de sa fronde.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

CHAMPIONNAT EN DANGER Par ALI BOUACIDA

M

aintenant que l’équipe nationale a réalisé ce qu’on attendait d’elle, même si beaucoup estiment à juste titre que cette victoire est tirée par les cheveux et que la manière n’y était pas du tout, voici venir le moment de retrouver le championnat national qui a été quelque peu délaissé, au point où les gros problèmes qu’il vit ont paru secondaires devant la fièvre nationale qui s’empara du pays plusieurs semaines avant la rencontre face au Maroc. Nous avons constaté que même les journaux spécialisés -et les autres aussi- ont tout au long des semaines qui ont précédé le match de Annaba, consacré la part du lion à la sélection nationale, accordant la grosse manchette à la moindre déclaration, le moindre bobo de nos professionnels et si l’un d’eux marque un but, tout le pays est aussitôt informé. Nous en sommes ainsi arrivés à être mieux informés sur la forme de Yebda, la blessure de Bougherra, l’éventualité de l’incorporation de Abdoun, etc, que sur les clubs locaux qui font en ces moments mêmes face à d’ingérables problèmes de trésorerie. Ainsi nous vivons quand même un paradoxe voire une grande contradiction entre une équipe nationale qui continue son parcours avec des résultats probants et une piètre configuration du football local qui se débat dans des difficultés telles qu’il court de gros risques notamment ceux de subir la faillite. C’est le responsable de la toute nouvelle association des présidents de clubs qui le déclare :«les clubs professionnels risquent l’asphyxie si ces mesures ne sont pas appliquées»(le versement des 10 milliards de centimes prévus par la loi de finances, ndlr). Même les présidents de la FAF et de la LNF reconnaissent clairement qu’il y a là danger de faillite du championnat. Bien sûr, certains clubs ont réussi à bénéficier d’un coup de pouce des autorités locales à l’exemple de l’ESS qui a vu ses caisses renflouées de quelques 500 millions de centimes, juste de quoi payer une infime partie des grosses dettes du club et cette subvention est une fleur faite à l’équipe pour tenter de dénouer la grave crise qu’il vit. Comme quoi, les institutions locales peuvent toutes donner un coup de main aux clubs de leurs localités, ça ne résoudra aucunement le problème. La solution est du côté des instances nationales et elle consiste simplement à verser enfin le fameux pactole. Après, seulement après, il faudra demander des comptes aux clubs et vérifier si cet argent a servi à, encore une fois, recruter des «stars» et des entraîneurs de «renom» ou au contraire s’il a servi à financer une véritable politique du football et de la formation comme stipulé par les textes. A. B.

La presse marocaine tire sur GERETS Maracana N°1384 — Jeudi 31 Mars 2011

24

L'ensemble de la presse marocaine a été très critique mardi envers le sélectionneur belge, Eric Gerets, après la défaite des "Lions de l'Atlas", dimanche à Annaba, face à l'équipe nationale algérienne (01) pour le compte de la 3e journée du Groupe D de qualification à la CAN-2012. Les quotidiens en langues arabe et française ont été unanimes à attribuer cette contre performance au manque de vision du technicien belge qui n'a pas su faire les bons choix tactiques face à son adversaire algérien. "Libération" a estimé en titrant "Benchikha a eu raison de Gerets", que le coach marocain donnait l'impression d'être "un entraineur amateur, pas de changement suite au pénalty, ni au niveau de la tactique, ni au niveau des postes des joueurs".

BOUSSOUFA : "Gerets n'aurait pas dû compter sur un seul attaquant"

Au lendemain de la défaite subie par le Maroc en Algérie (1-0), la presse marocaine n'a pas été tendre avec Eric Gerets (sélectionneur du Maroc). "C'est un entraîneur amateur", a-ton notamment pu lire. Mbark Boussoufa, l'ancien joueur du RSCA aujourd'hui à Anzhi Makhachkala (D1 russe), a également égratigné la tactique mise en place par Gerets.

"On a failli quelque part"

"Je crois que nous ayons failli quelque part", a précisé Mbark Boussoufa, l'ancien meneur de jeu du RSCA, sur le site algérien Le Buteur. "On aurait dû jouer avec deux attaquants. De toute façon, on a bien retenu les leçons de ce match. Gerets à mon sens n'aurait pas dû compter sur une seule pointe devant. On va tout faire pour se racheter lors de la rencontre retour au Maroc. J'ai découvert l'ambiance du derby maghrébin. Ça m'a permis de le vivre aussi."

BENATIA : «Gerets était très confiant»

La défaite du Maroc en Algérie dimanche dernier (0-1), semble être dû à un excès d’optimisme de la part du sélectionneur Eric Gerets. C’est en tout cas l’avis de son défenseur, Medhi Benatia. Le défenseur marocain Medhi Benatia (Udinese), a estimé que la défaite marocaine s’explique par l’excès de confiance du staff de la sélection : «Avant ce derby, Gerets était trop confiant. Il était presque sûr que nous allions arracher les points de ce match. Il n’a pas donné beaucoup d’importance à cette Equipe algérienne qu’il voyait facile à battre» a-t-il déclaré dans les colonnes du journal local, Al Mountakhab.

KHELAIFIA ET CHAABANE INJOIGNABLES !

Mohamed Khelaifia et Abdelkader Chaabane deux vice-présidents de la FAF et néanmoins premiers assistants du président Mohamed Raouraoua, ont fait défection lors de la réunion du Bureau fédéral au lendemain de l’assemblée générale de la FAF et du match Algérie-Maroc. Deux absences de marque qui

ont délié les langues, les bonnes et, bien sûr, les mauvaises. Ces dernières font état d’un désaccord concernant plusieurs sujets qui ont été traités par l’assemblée général. Khelaifia et Chaâbane étaient injoingnables car étant hors champ, nousa confié une source crédible présente à Annaba.

Bénéficiez de la promo exceptionnelle sur Nedjma Pro Contrôle

JEUX OLYMPIQUES 2012

l'Algérie présentera sa candidature pour le tournoi final

L'Algérie présentera sa candidature à la Confédération africaine de football (CAF) pour accueillir le tournoi final des éliminatoires des jeux olympiques Londres-2012, prévu du 2 au 18 décembre 2011, en cas de qualification des Algériens à ce tour, a annoncé lundi la Fédération algérienne de football (FAF). Les huit équipes qualifiées à l'issue du dernier tour participeront à ce tournoi final qui aura lieu du 2 au 18 décembre 2011 dans l'un des pays africains qualifié et qui sera désigné ultérieurement. Les trois premiers de ce tournoi seront qualifiés directement aux JO 2012.

WATANIYA TELECOM ALGÉRIE

Nedjma lance une promotion exceptionnelle destinée aux Entreprises et offre un mois d’abonnement gratuit pour chaque nouvelle acquisition ou extension de lignes Nedjma Pro Contrôle. En effet, toute acquisition par un nouveau client ou extension de lignes par un client existant de lignes Nedjma Pro Contrôle entre le 19 mars et le 17 avril 2011 permet à l’abonné de bénéficier du 1er mois de forfait gratuit

sur ses lignes acquises. L’offre Nedjma Pro Contrôle est actuellement la meilleure solution dédiée aux entreprises sur le marché algérien. Elle offre des avantages les qui facilitent attrayants communications en milieu professionnel et qui met à la disposition des entreprises des solutions parfaitement adaptées à leurs besoins, devenant ainsi leur partenaire privilégié ainsi qu’un véritable allié dans

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l’atteinte de leurs objectifs. Parmi les nombreux avantages de l’offre Nedjma Pro Contrôle, la possibilité pour l’abonné de contrôler son budget de communication, la flexibilité des forfaits et la communication gratuite entre les collaborateurs 24h/24. Nedjma Entreprises, le partenaire télécom des professionnels.


maracanafoot-1384 date 31-03-2011