Page 1

www.maracanafoot.com

Dimanche 28 Novembre 2010 - N° 1279 - Prix 10 DA

JSK 3 -WAT 0

ZIANI DEVRAIT «BOUGER» AU MERCATO

UNE VICTOIRE QUI FAIT DU BIEN «Geiger est et restera avec nous» «Doudane est toujours en poste» HANNACHI :

«Je n’avais pas le sentiment de jouer mon dernier match» GEIGER :

Adghigh intègre la section

CRB 2 - ASO 1

Chlef tombe sur un Chabab Zoudj El Hamri comme d’habitude MCO 1 - USMA 0

Le second souffle sétifien ASK 3 - ESS 3

MCEE 2 - CABBA 0

Babya reprend des couleurs

USMB 1 - JSMB 0

Ces mal-classés qui font tomber Béjaïa MCA

Alain Michel : «Celui qui veut me voir partir n’a qu’à le dire»

«Mon départ n’arrangera pas la situation du club»


02

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

PLUS QU’UNE SEMAINE POUR BOUGHERRA

M

adjid Bougherra, le solide défenseur de l’équipe nationale algérienne, sera de retour dans une semaine. Pour rappel, le joueur est blessé depuis une quinzaine de jours et a raté deux matches importants, contre le Luxembourg avec la sélection nationale, et le match de la Ligue des champions d’Europe avec les Rangers contre le grand Manchester United, un match qui s’est achevé sur la défaite des Ecossais par un but à zéro. Ainsi, les Rangers sont éliminés de la Champions Ligue mais pourront quand même intégrer la League Europa. L’entraîneur des Rangers a souvent affirmé que l’absence de Magic a pesé lourd sur l’arrière-garde de l’équipe. Selon des échos, le joueur pourra reprendre le chemin de la compétition à la mi-décembre, dans la mesure où il sera de retour parmi son équipe au début du mois prochain. En tout cas, Madjid Bougherra poursuit les soins intensifs auprès du staff médical des Glasgow Rangers. A. T.

Abdoun restera à Kavala

Le meneur de jeu intern ational Djamel Abdoun restera à Kavala. C’est du moins ce que nous avons appris à travers les médias grecs. Djamel Abdoun a opté po ur de la fin de la période des Kavala lors transferts d’été en provenance du FC Na nte Visiblement, le joueur sem s Atlantique. ble retrouver la plénitude de tous ses mo yen nouvelle formation, et sur s avec sa tout dans son nouvel environnement. Les dernières prestations du meneur de jeu incitent des clubs gre cs à vouloir acheter son contrat mais Abdoun compte finir la saison à Kavala alors que ses dirigeants ne veulent cer tainement pas laisser filer l’un de leurs meilleurs joueurs depuis le début de la sai son. A. T.

EQUIPE NATIONALE

ZIANI DEVRAIT «BOUGER» AU MERCATO

L

g Par AMINE TIRMANE

e milieu de terrain des Verts, Karim Ziani, ne se sent plus à l’aise au sein de son club, Wolfsburg. Le meneur de jeu de l’équipe nationale n’a joué plus aucun match depuis très longtemps. Victime d’une rude concurrence à son poste avec la présence d’éléments chevronnés comme Diego, Ziani ne jouit plus de la confiance de son entraîneur. Pourtant, l’équipe championne d’Allemagne 2009 ne réalise pas de bons résultats ces dernières semaines et est même à la traîne au classement. C’est ce qui est mal perçu par le joueur international algérien qui, à la limite, aurait compris sa situation si Wolfsburg alignait des performances. Ainsi donc, Karim Ziani envisage de «bouger» cet hiver pour aller dans un club qui lui donnerait plus de temps de jeu. Recruté à coups de millions, il a coûté neuf millions d’euros au club

de la Basse Saxe. Karim Ziani a eu de la peine à se frayer un chemin dans le onze majeur de Wolfsburg. Tantôt, c’est en raison de choix tactique, tantôt en raison de blessures, mais toujours est-il que le petit lutin algérien n’est pas aligné régulièrement. C’est alors qu’on commence à parler dans son entourage d’un éventuel départ cet hiver. Selon des informations publiées par certains de nos confrères, le

Besiktas Istanbul serait intéressé par les services de l’international algérien. Selon certaines sources proches du joueur international algérien, il y a une grande possibilité de voir Ziani changer de club lors du mercato hivernal, mais cela n’est pas une donne figée, il y a aussi possibilité qu’il reste à Wolfsburg. C’est dire toute l’indécision qui plane aujourd’hui sur son avenir immédiat. Notre source affirme que

Arrivé au Havre en janvier dernier en provenance de Istres, Walid Mesloub est vite devenu le chouchou du stade JulesDeschaseaux. Le milieu offensif du Havre est devenu la cible de plusieurs recruteurs de Ligue 1. Saint Etienne, Toulouse et Lorient se seraient déjà penchés sur le dossier Mesloub. A cette liste, seraient venus se greffer dernièrement, Nice, Le Mans, Valenciennes, Nancy et Bordeaux selon But transfert!. Surnommé "le petit Ribéry" par les supporters havrais, le joueur âgé de 25 ans a disputé 17 matches et inscrit 4 buts sous les couleurs du HAC en 20092010. Cette saison, il a inscrit 5 buts et réalisé 4 passes décisives en 14 matchs de Ligue 2.

Explosif, technique, bon dribbleur et doté d’une excellente frappe de balle, le joueur n’en finit plus d’impressionner. Capable de centrer en position plus reculée, il peut également se muer en milieu offensif de par ses dribbles qui lui permettent de s’enfoncer dans les défenses. Très rapide, difficile à déborder, il aime user de sa vitesse pour venir tacler en dernier recours. Convoqué pour la première fois en sélection algérienne, le milieu offensif du Havre a été désigné joueur du mois d’octobre par l’un des sponsors du club de Ligue 2. Walid Mesloub, figure de longue date dans les petits papiers de Saint Etienne. But transfert précise que

les dirigeants de l'ASSE ont déjà pris contact avec le joueur en vue d'une signature d'un contrat. Des recruteurs de Saint-Étienne l'ont une nouvelle fois supervisé face à Evian-ThononGaillard. De son côté, Valenciennes pourrait prochainement entamé les discussions avec Walid Mesloub. En effet, Philippe Montanier, l'entraîneur de Valenciennes voit en lui le remplaçant idéal pour compenser le départ de Fahid Ben Khalfalla à Bordeaux. Lié au club havrais jusqu'en juin 2012, le joueur d’origine algérienne est désormais la cible de plusieurs clubs de l'élite. Walid Mesloub pourrait très prochainement débarquer en Ligue 1. Reste à savoir où !

«Karim est actuellement dans un club, cela il ne faut pas l’oublier, il reste quatre matches de championnats et un autre de coupe avant qu’interviennent la trêve hivernale et le mercato. Karim a des offres et pas seulement de Besiktas Istanbul puisque pas moins de quatre autres clubs lui ont fait des offres. Il devra d’abord attendre que la trêve intervienne pour voir quelle décision prendre. Dire que Karim Ziani ne sera pas à Wolfsburg après la trêve, c’est un peu aller vite en besogne, parce qu’aujourd’hui rien n’a été décidé», nous diton du côté de l’entourage immédiat du joueur. En fait, Ziani et son agent vont prendre le temps d’étudier toutes les possibilités. «Une décision sera prise lors de la trêve hivernale. Karim a des offres, il devra se prononcer à ce sujet seulement après avoir fait le tour de la question.» Concrètement, les chances de voir Ziani quitter Wolfsburg seraient aujourd’hui supérieures. A. T.

MESLOUB AFFOLE LES RECRUTEURS DES CLUBS DE LIGUE 1 !

FOUED KADIR EN PROGRÈS

algérien de Valenciennes, Le milieu de terrain international ressive après sa rupprog ise Foued Kadir, poursuit sa repr août dernier. Selon en u, geno du sés ture des ligaments croi ue évol le joueur, on a le site officiel de Valenciennes où ux et fait d’énormes mie en appris qu’il se porte de mieux t toutefois fixée pour progrès. Aucune date de reprise n’es suivre un programme de lui, pour l’instant. Il est en train de comme on dit, surtout al chev à travail spécifique. Kadir est retour à la compétition. qu’il lui tient à cœur de réussir son

Fabre y croit encore

Absent de la Coupe du monde et des listes suivantes, le portier de Clermont, Michael Fab re, a avoué ne pas avoir de contacts avec le nouveau sélectio nneur, Abdelhak Benchikha. Toutefois, l’internation al algérien garde espoir quant à une éventuelle convocation en sélection nationale. “Je suis disposé à venir en sélectio n si Benchikha me fait signe. Sincèrement, je suis ouvert et prêt à endosser le maillot de mon pays”, a-t-il déclaré ava nt d’ajouter : “J’espère faire partie de la liste des convoqués contre la Tunisie en amical. En tout cas, c’est un rêve que je veux réaliser.”

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


1

Ligue

UNE VICTOIRE QUI FAIT DU BIEN JSK 3 - WAT 0

FICHE TECHNIQUE

Stade : 1er-Novembre -Tizi Ouzou Affluence : faible Arbitres : Haddada, Khentache et Guidou Avertissements : Boukhiar (28’), Chaib (39’), Sidhoum (56’), Boukhari (77’) (WAT), Yahia Chérif (57’) (JSK). Buts : Tedjar (27’), Aoudia (52’ et 56’ sp) Berrefane, Remache, Oussalah, Coulibaly, Belkalem, Douicher, Naili, Tedjar (Younes 70’), Nessakh, Yahia Chérif (Hamiti 66’), Aoudia (Yalaoui 85’). Entraîneur : Geiger

Quatre joueurs ayant déjà porté par le passé le maillot de la JSK, et qui évoluent actuellement au WAT, ont retrouvé hier à l’occasion de cette empoignade JSK-WAT leurs ex-coéquipiers. Ces quatre joueurs ne sont autres que le gardien de but Hadjaoui Samir, les deux défenseurs Kamel Hebri et Anouar Boudjakdji et le milieu de terrain offensif Berremla. C’est avec plaisir que ces quatre joueurs ont retrouvé la ville de Tizi Ouzou, la JSK et ses supporters.

Faible affluence

Encore une fois, les supporters de la JSK n’ont pas jugé utile de faire le déplacement au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou pour assister au match ayant mis aux prises leur équipe à celle du WAT. Il y avait une présence faible des supporters. Les fans des Jaune et Vert continuent de bouder leur équipe. Alors, quand reverra-t-on le stade du 1erNovembre rempli comme un œuf ? On le saura dans les prochaines journées.

HANNACHI : «Geiger est et restera avec nous»

GEIGER : «Je n’avais pas le sentiment de jouer mon dernier match»

WAT:

Berremla, Hadjaoui, Habri et Boudjakdji face à leurs ex

9

e Journée

«Il n’a jamais été question de se séparer de Geiger, cela n’a été évoqué que par la presse, pour ce qui nous concerne, il n’a jamais été question de le laisser partir. Aujourd’hui, je ne peux pas dire que je lui renouvelle ma confiance du fait qu’il l’a toujours eue. Pour Doudane, il est toujours avec nous, la preuve il était bien sur le banc aujourd’hui, il y aussi l’arrivée de Rachid Adghigh à la section football et je vous annonce la prochaine arrivée d’autres anciens joueurs.»

JSK:

Hadjaoui, Sidhoum, Boukhiar, Hebri, Boudjakdji, Bachiri, Belgherrie, Boulahia, Hadji (Lazaref 67’), Berramla (Rabta 55’), Boukhari. Entraîneur : Henkouche

03

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

C

ondamnés à se racheter du dernier faux pas concédé à domicile contre le CR Bélouizdad, les Kabyles qui ont accueilli hier après-midi, sur leur terrain et devant leurs supporters, ont jeté toutes leurs forces dans la bataille. Dès le coup d’envoi de la partie, les camarades de Lamara Douicher assiègent le camp du Widad de Tlemcen. Yahia Chérif, à la 3’ d’une puissante frappe, sonne l’alerte. Les visiteurs répliquent cinq minutes plus tard, par l’entremise de Boulahia d’un puissant tir mais Berrefane à la parade, dévie le cuir en corner. Les partenaires de Bilel Naili multiplient leurs assauts et se procurent coup sur coup, plusieurs occasions de buts, par Nessakh à la 12’, Aoudia 20’ et Belkalem 23’ mais sans succès, car il y a un Hadjaoui qui a pu à lui seul annihilé ces actions. Leurs efforts ne sont pas partis en fumée, et à la 27’ le revenant Tedjar, d’un bolide des 25 mètres, trompe la vigilance de son ex-équipier Samir Hadjaoui, et ce, avec l’aide du défenseur Boukhiar qui a détourné la trajectoire du ballon en l’envoy-

ant dans les filets. C’est l’ouverture du score à Tizi Ouzou. La JSK continue de pousser encore, et sur un centre de Nessakh à la 38’, Yahia Chérif, bien placé au deuxième poteau, d’une tête piquante, rate d’un cheveu la deuxième réalisation, n’était le sauvetage de Hadjaoui qui s’interpose avec brio. De retour des vestiaires, les protégés d’Alain Geiger et Kamel Bouhellal, accentuent la cadence et ne tardent pas à trouver la faille. Puisqu’à la 52’, sur un centre en retrait de Chemseddine Nessakh, Yahia Chérif d’une tête remet le cuir à Aoudia, lequel d’une autre tête ne laisse aucune chance à Hadjaoui et signe la deuxième réalisation. Quatre minutes plus tard, l’omniprésent Nessakh, sur un travail individuel, pénètre dans la surface de vérité et se fait accrocher par Sidhoum. L’arbitre de la rencontre n’hésite pas à désigner le point de penalty. Aoudia, encore lui, se charge d’exécuter le penalty, et parvient à tripler la mise. Les Kabyles continuent d’exercer un pressing sur leurs homologues du WAT, et auraient pu porter l’esto-

Naïli associé à Douicher

L’entraîneur en chef des Jaune et Vert, le Suisse Alain Geiger, qui n’a pas convoqué Hocine El-Orfi pour cette rencontre, a fait confiance au duo Naïli-Douicher. Si le capitaine Douicher a été incorporé d’entrée mardi dernier, ce n’est pas le cas pour l’ex-Harrachi Bilel Naïli, lequel s’est contenté de suivre les débats à partir du banc des remplaçants. Cette fois, le coach kabyle a fait confiance à Naïli, l’associant à Douicher dans la récupération.

Revoilà Doudane

Karim Doudane, qui n’a pas donné signe de vie depuis un bon bout de temps, a refait surface. Doudane était présent hier au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, tenant à assister à la rencontre qui a opposé la JSK au WAT. Est-ce une simple présence ou ce dernier a repris ses fonctions ? Wait and see…

cade à quatre ou cinq à zéro, n’était le manque de concentration et la précipitation à l’approche des buts. Yahia Chérif et le rentrant Younes ratent deux buts nets à scorer. La bande du duo GeigerBouhellal a su gérer le reste de la partie, renoue enfin avec la victoire et peut entrevoir la suite du parcours avec un moral au beau fixe. S. A.

13h50, le WAT sur le terrain…

L’équipe du Widad de Tlemcen a foulé la pelouse du stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, 40 minutes avant le coup d’envoie de la rencontre. Les coéquipiers de l’ex-Kabyle Samir Hadjaoui sont rentrés sur le terrain pour s’échauffer à 13h50. Ils se sont échauffés pendant une bonne trentaine de minutes.

«On aurait pu être à 18 ou 19 points, on n’est pas loin de notre tableau de marche et puis il ne faut pas oublier qu’on est à notre 17e match depuis juillet. On eu une grosse compétition avant, aujourd’hui, on a montré que nous pouvons revenir en force en championnat, je retiens qu’on a bien joué et qu’on aurait pu l’emporter par un gros score, oui je suis rassuré par ce résultat. Les journaux sont faits pour vendre du papier. Je n’ai jamais eu le sentiment de jouer mon dernier, cette pression de la presse est déplacée. Il y a eu des turbulences, c’est vrai, mais c’était quelque peu attendu au vu des grosses émotions que nous avons vécues en Ligue des champions, mais moi je savais qu’on allait revenir.»

El-Orfi non convoqué

…14h15, c’est au tour des Kabyles

Quant à la formation phare de la Kabylie, cette dernière est rentrée sur le terrain, un quart d’heure, avant le coup de starter de la partie. Les partenaires du capitaine Lamara Douicher se sont échauffés sous la houlette de l’entraîneur adjoint Kamel Bouhellal. S. A.

Saïdi, Lemhane, Mazari et Azuka non retenus

Le staff technique kabyle n’a pas reteniu sur la liste des 18 quatre autres joueurs. En plus de Hocine El-Orfi, qui n’a pas été convoqué, Geiger a préféré ne pas convoquer également Saïdi, Lemhane, Mazari et Isu Azuka. Si pour les trois premiers, cela est devenu une habitude, ce n’est pas le cas pour le Nigérian qui se retrouve en dehors de la liste des 18. Azuka, qui est en baisse de forme et qui n’a pas saisi l’occasion la semaine dernière face au CRB, a payé cash sa mauvaise prestation et se retrouve ainsi non convoqué pour le match disputé hier face au WAT.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Hocine El-Orfi, qui est devenu en l’espace d’un laps de temps l’une des pièces maîtresses de l’équipe ces derniers matches, s’est retrouvé hier en dehors de la liste des 18. Le staff technique kabyle a jugé utile de ne pas retenir El-Orfi parmi le groupe pour le match d’hier ayant mis aux prises la JSK au WAT pour le compte de la 9e journée de Ligue 1 professionnelle. S. A.


04 e Journée

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

Ligue

JSK 3 - WAT 0 AFFAIRE HANNACHI

9

1

SUR PROPOSITION DE AMROUS, UNE COMMISSION DE SAGES CHEZ RAOURAOUA

Les présidents de club, qui se sont réunis mercredi passé, ont débattu de la situation que traverse leur équipe respective, dans le passage au professionnalis me.

A

la fin de ladite réunion, et sur proposition du président du MCA, Sadek Amrous, les présidents présents, entre autres Medouar, Zetchi,

Menadi et autres ont formé une commission de sages, laquelle ira à la rencontre du président de FAF, et ce, afin de réconcilier ce dernier avec Hannachi. C’est ce qu’a tenu à nous déclarer avant-hier au stade 5 Juillet Aïssa Menadi : «On s’est réunis pour débattre de la situation de nos clubs, et comment trouver des solutions. On a établi un rapport qu’on va envoyer aux instances concernées afin que ces dernières bougent et tiennent leurs promesses en accompagnant nos clubs dans le passage au professionnalisme», avant de conclure : «Vers la fin de la réunion, le président

Amrous nous a proposé d’installer une commission de sages, qui aura comme mission de régler le différend qui oppose Hannachi à Raouraoua. D’ailleurs, on n’attend que le retour du président de la FAF du Soudan, pour réconcilier les deux hommes, et ce, dans l’intérêt suprême du football national. Espérons que cette affaire sera mise aux oubliettes et que tout soit aplani entre les deux hommes. On espère aussi la levée des suspensions ou leur allègement pour les présidents suspendus.» Menadi, rencontré en marge du match MCA-USMAn dans la tribune de presse, paraissait confiant quant

au règlement de cette affaire qui a fait la une des journaux ces derniers temps. Aïssa Menadi nous a même confié que lui en personne a demandé à Hannachi d’arrêter de faire des déclarations, et ce, pour son bien et celui de l’équipe, mais aussi dans l’intérêt du football national. Alors, s’achemine-t-on vers une réconciliation entre Raouraoua et Hannachi ? Les prochains jours nous renseigneront davantage sur cette affaire. De toutes façons, c’est ce q u e souhaitent les amoureux du club kabyle. Nous y reviendrons… Aomar Moussi

ADGHIGH, NOUVEAU PRÉSIDENT DE SECTION

T

out porte à croire que le retour de l’ex-libéro de charme du Jumbo JET, Rachid Adghigh, aux affaires courantes du club, n’est pas fortuit ou un simple hasard. Bien au contraire, le retrait définitif de Karim Doudane a poussé la direction à faire appel à l’entraîneur du CRB TiziOuzou pour intégrer la section football. Doudane, qui n’a plus donné signe de vie depuis le match disputé contre le MC Oran au stade Ahmed Zabana, est, selon nos sources, démissionnaire de son poste. C’est ce qu’on a d’ailleurs rapporté dans notre édition d’hier. Même si rien n’a filtré au sujet du départ de Karim Doudane, ce dernier n’est pas habitué à être loin de son équipe, surtout connaissant son dynamisme et sa présence active aux côtés de l’équipe phare de la Kabylie. C’est pour cette raison que les dirigeants ont jugé utile de faire appel à Rachid Adghigh, lequel a déjà occupé ce poste de président de section football par le passé ; donc, ce n’est qu’un retour aux sources. Adghigh sera d’un grand apport pour le club phare de la Kabylie, lui qui connaît parfaite-

C’est hier qu’il devait prendre officiellement ses fonctions

ment la maison.

Rachid Adghigh, le nouveau président de section football de la JSK, devait entamer son travail hier samedi. C’est donc à l’occasion du match JSK-WAT que l’ex-libéro de charme du Jumbo JET des années 80 que ce dernier a pris ses fonctions. Même si rien n’a filtré au sujet de l’intronisation de Rachid Adghigh à la tête de la section football, selon nos sources, tout a été ficelé entre ce dernier et la direction du club du Djurdjura il y a une semaine. Adghigh était présent hier au stade du 1er Novembre de TiziOuzou pour assister au match ayant mis aux prises son équipe à celle du Widad de Tlemcen. Le silence radio de l’administration du club concernant les absences remarquées de Karim Doudane ces derniers jours ne peuvent que confirmer le départ de ce dernier et son remplacement par Rachid Adghigh, lequel a pris officiellement ses fonctions hier à l’occasion du match JSK-WAT, pour le compte de la 10e journée du championnat national de Ligue 1 professionnelle. A. M.

JSK-supporters, le divorce ?

Depuis l’élimination de l’équipe en Ligue des champions africaine, les tribunes du stade du 1er Novembre se sont dégarnies. Les supporters ne viennent plus au stade en grand nombre. Ils sont totalement désintéressés, et leur équipe favorite ne les attire plus. C’est le constat amer fait lors des précédents matchs disputés au stade de Tizi-Ouzou. Le nombre de supporters qui prennent place

dans les gradins pour suivre les débats entre leur équipe fétiche et ses adversaires se réduit comme peau de chagrin, comme ce fut le cas face à l’ASO Chlef, l’USM Annaba et mardi dernier devant le CR Bélouizdad. La JSK n’attire plus les grandes foules, comme ce fut le cas en Ligue des champions africaine, où le stade était rempli comme un œuf et beaucoup de supporters n’ont pu assister aux rencon-

tres en rebroussant chemin. Au train où vont les choses, les camarades du capitaine Aoudia risquent de se produire devant des gradins vides. Alors, faut-il attendre que la JSK retrouve sa verve et enchaîne avec de bons résultats, tout en produisant du beau jeu, pour que le large public kabyle refasse surface, ou c’est le divorce. On le saura dans les prochaines semaines. Nous y reviendrons…

PARTIRA, PARTIRA PAS Coulibaly :

C’est la question que se posent les amoureux du club phare de la Kabylie. Coulibaly restera-t-il à la JSK, ou ira-t-il monnayer son talent ailleurs dans un autre club ? L’international malien verra son contrat expirer à la fin décembre. Pour le moment, le joueur continue de défendre les couleurs de la JSK, en préférant entamer les négociations avec l’administration du club au moment opportun, comme il a tenu à nous le déclarer il y a une semaine : «Je préfère ne pas trancher quant à mon avenir. J’ai assez de temps devant moi, alors je ne veux pas anticiper les choses. Tout s’éclaircira dans les prochains jours.» Une déclaration qui en dit long et qui confirme que le joueur est en stand-by. Comme il se pourrait que Coulibaly prolonge son contrat avec les Jaune et Vert et comme il se pourrait qu’il aille monnayer son talent dans un autre club ici en Algérie ou à l’étranger. Pour le moment, Coulibaly et Hannachi ne se sont pas rencontrés, et rien n’est encore éclairci au sujet de l’avenir de ce joueur de qualité. Idrissa Coulibaly aura à disputer quelques matchs avant de trancher quant à son avenir footballistique. Pour rappel, Coulibaly ne manque pas de sollicitations, et plusieurs clubs sont intéressés par ses services, à l’image d’un club soudanais et d’un autre libyen, sans oublier le club de l’USM Alger. Le club allemand, Fribourg, est sur ses traces et le joueur a aussi des touches en France. Hannachi, en homme averti, doit faire vite avant qu’il ne soit trop tard. Le boss des Lions du Djurdjura saura certainement comment convaincre Coulibaly de continuer l’aventure

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

et prolonger son contrat pour un autre bail. Hannachi doit mettre le paquet, en s’alignant sur les offres des autres clubs, du moins celle que vont lui proposer les dirigeants de l’USM Alger. Le premier responsable du club kabyle ne compte pas lâcher son joueur qui, à ses yeux, est une pièce maîtresse. De toutes les façons, on saura si Hannachi parviendra à convaincre Coulibaly de rester ou pas. Les supporters de la JSK souhaitent du fond du cœur voir leur joueur préféré prolonger et poursuivre son aventure au moins jusqu’à la fin de cette saison. A. M.


1

Ligue

05

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

JSK 3 - WAT 0

AOUDIA DÉDIE SES DEUX BUTS À BOUHELLAL, DOUDANE, NAÏLI ET HAMITI

Mohamed Amine Aoudia, qui a réussi à inscrire en l’espace de quatre minutes deux buts, a dédié son doublé à Karim Doudane, Bilel Naïli, Farès Hamiti et l’entraîneur adjoint Kamel Bouhellal. L’attaquant des Jaune et Vert, qui s’est illustré mardi dernier, en marquant le but de la JSK face au CRB, a confirmé hier face au WAT, inscrivant un doublé, le premier à la 52e d’une tête piquante et le second à la 56e sur penalty suite au fauchage de Nessakh dans la surface de vérité.

HAMITI ALIGNÉ EN SECONDE PÉRIODE

L’attaquant Farès Hamiti, qui n’a pas été aligné mardi dernier face au CRB, et ce suite à sa sanction par son entraîneur Alain Geiger, a retrouvé la compétition hier à l’occasion du match de la 9e journée de Ligue 1 professionnelle qui les a opposés au WA Tlemcen au stade de Tizi Ouzou. Hamiti a été incorporé en seconde période en remplacement de son coéquipier Sid Ali Yahia Chérif.

YOUNÈS RATE UN BUT TOUT FAIT

Le rentrant Sofiane Younès, qui a remplacé son coéquipier Saâd Tedjar, aurait pu marquer un quatrième but. C’est vers la fin de la rencontre que Younès s’est offert une occasion en or, se présentant tout seul face au gardien Hadjaoui, mais il n’a pas su comment mettre le cuir au fond des filets, loupant un but tout fait. A. M.

9

e Journée

HANNACHI PRÉSENT Le président de la JSK Moh Chérif Hannachi s’est présenté hier au stade de Tizi Ouzou. Il a préféré suivre cette rencontre ayant mis aux prises son équipe à celle du Widad de Tlemcen à partir de la terrasse du vestiaire. Pour rappel, Hannachi était présent mardi dernier au stade et était accompagné de plusieurs dirigeants du club avec lesquels il a suivi de la tribune officielle le match JSK-CRB. Cette fois, il a préféré ne pas prendre place dans la tribune officielle, se contentant de suivre les débats de loin, mais cela ne l’a pas empêché de souffler, et d’être soulagé à la fin de la rencontre après cette brillante victoire acquise haut la main par les Lions du Djurdjura. S. A.

GEIGER CONTACTÉ PAR L’USMA L’entraîneur des Jaune et Vert, le Suisse Alain Geiger, qui est sur un siège éjectable, ne va pas chômer s’il est limogé par la direction du club phare de Kabylie. En effet, et selon une source crédible des affaires de la direction du club de Soustara, les dirigeants ont pris attache avec le Suisse, et ce dans l’objectif de l’engager incessamment. Selon toujours la même source, Alain Geiger ne sera pas le seul entraîneur qui va être enrôlé par l’administration dans les affaires techniques de l’USMA. On parle aussi d’Alain Michel. Le propriétaire de la société par actions USMA, Ali Haddad, n’est pas du tout satisfait du

travail accompli jusque-là par le DTS Ali Fergani. C’est ce qui a d’ailleurs poussé le patron de l’USM Alger de charger un dirigeant du club de prendre attache avec Alain Geiger, et ce dans la perspective de conclure avec lui et de le faire venir au club pour lui confier une tâche technique. D’ailleurs, on parle même de l’engagement de Geiger dans les prochaines semaines. Alors, Hannachi va-t-il laisser son entraîneur quitter le club pour rejoindre l’USMA ? On saura dans les prochaines semaines si Geiger va continuer son travail à la JSK ou rejoindre le club de Soustara. A. M.

Rial remplaçant L’entraîneur de la JSK Alain Geiger a surpris plus d’un, mettant sur le banc des remplaçants le défenseur axial Ali Rial. Ce joueur, un titulaire indiscutable sur l’échiquier kabyle, et qui a commis des erreurs lors du dernier match disputé contre le CRB, a payé cash son mauvais rendement, se retrouvant remplaçant face au Widad de Tlemcen. Le coach des Jaune et Vert lui a préféré Coulibaly, lequel a été aligné dans l’axe central aux côtés de Belkalem.

Coulibaly, Tedjar et Naïli retrouvent le onze

Trois joueurs qui n’ont pas été alignés mardi dernier face au CR Belouizdad ont retrouvé leur place dans le onze kabyle. Il s’agit du défenseur axial Idrissa Coulibaly et des deux milieux de terrain, Saâd Tedjar et Bilel Naïli. Geiger a donc préféré apporter des changements dans la composante afin de donner un nouveau souffle à l’équipe. S. A.

FESTIVAL OFFENSIF E ASK 3 - ESS 3

FICHE TECHNIQUE

Stade : Abed-Hamdani, Khroub Affluence : nombreuse Arbitres : Houasnia, Bounoua, Hamou Avertissements : Zeghrour (45’) (ASK) Benchadi (7’), Hachoud (35’), Lemmouchia (35’), Chaouchi (37’) (ESS) Buts : Zeghrour (3’), Naït-Yahia (9’), Mesfar (70’) (ASK) Ghazali (51’), Fahem Bouazza (85’), Djallit (88’) (ESS)

ASK :

Benkhodja, Si Hadj, Haloui, Ziad, Zouak, Gil, Khelafi (Chekati 54’), Manseur (Mesfar 73’), Bounab, Naït-Yahia, Zeghrour (Chaieb 70’). Entraîneur : Tebib

ESS :

Chaouchi, Boucherit (Djallit 46’), Hachoud, Metref (Delhoum 79’), Lemouchia, Djabou, Belkaïd, Diss, Fahem, Ghazali, Benchadi (Yekhlef 55’). Entraîneur : Solinas

ncouragés par un public survolté, les Khroubis ont dès le début de la partie pris les Sétifiens à la gorge. En l’espace de 10 minutes, ils mettent KO Chaouchi et ses camarades. En effet, dès la 3e minute de jeu, le jeune junior Manseur met dans le vent trois défenseurs sétifiens et sert sur un plateau l’avant-centre Zeghrour qui, face au gardien Chaouchi, ne trouva aucune peine à mettre le ballon au fond des filets et ouvre le score pour son équipe. Les tribunes s’enflamment, les Sétifiens semblaient

Juniors : ASK 1 - ESS 2

assommés par ce premier but encaissé à froid et les Tuniques rouges prennent le large à la 9’ de jeu par Naït-Yahia qui, bien servi par le jeune Manseur, aggrave la marque d’un tir des 30 mètres. A 2 à 0, les Sétifiens s’énervent, pratiquent un jeu agressif et écopent de 4 avertissements (Benchadi, Hachoud, Lemouchia et Chaouchi). Pendant ce temps, les Khroubis faisaient circuler le ballon à la grande joie des nombreux supporters présents au stade Hamdani, lequel s’est avéré trop petit pour cette belle affiche.

Dans la catégorie des juniors (U20), les Khroubis se sont inclinés face à leurs homologues sétifiens sur le score de deux buts à un. Cette rencontre s’est déroulée devant une affluence nombreuse et a été d’un niveau technique assez élevé.

Serrar, Hourabi et Tebbib honorés

Les présidents de l’ASK Hourabi et de l’ESS Serrar et l’entraîneur khroubi Tebbib ont été honorés avant le début de la rencontre par le manager des joueurs, Guedjali, lequel a remis des présents aux trois personnalités sportives.

500 à 600 supporters sétifiens présents

Quelque 500 à 600 supporters sétifiens étaient présents dans les gradins du stade Hamdani. Ils n’ont pas cessé durant toute la rencontre de donner de la voix et d’encourager leur équipe.

Organisation défaillante

L’affiche du jour a drainé la grande foule et les organisateurs ont été débordés. Il a fallu aux services de sécurité employer de gros efforts pour éviter les débordements et les dérapages qui auraient terni l’image de marque des deux clubs. M. L. B.

Malgré une légère domination des Sétifiens dans le dernier quart d’heure, le score reste inchangé jusqu’au coup de sifflet de la pause citron. La seconde période a été prolifique en buts, puisque pas moins de 4 buts ont été inscrits, ce qui a donné lieu à un festival de buts qui a régalé la grande foule présente. Cinq minutes après la reprise, les Sétifiens, qui sont revenus dans le match, réduisent la marque par Ghazali sur un excellent service de Djabou. Ce but donna des ailes aux Sétifiens qui dominent les Khroubis et ratent une multitude d’occasions de scorer. Ils seront surpris par un contre rapide des Khroubis qui aggravent la marque par Mesfar et portent le score

à trois buts à un. A cinq minutes de la fin du temps réglementaire, alors que les jeux semblaient déjà faits pour les Sétifiens, c’était oublier leur fameux second souffle légendaire. Bouazza réduit la marque sur un coup franc direct des 25 mètres, mettant la balle en pleine lucarne du gardien khroubi. A deux mi-nutes du coup de sifflet final, Djallit remet les pendules à l’heure après un excellent service de Djabou, encore lui. Il met la balle au fond des filets du gardien local et égalise pour son équipe. C’est sur le score de trois buts partout que l’arbitre siffle la fin de ce match palpitant. M. L. B.

KOURBIA ET DJAHNIT CONVOQUÉS

Le coach de l’Entente de Sétif a convoqué deux juniors parmi les 20 joueurs pour la rencontre d’hier. Il s’agit de l’attaquant Kourbia et du milieu de terrain Djahnit.

Un milliard de la wilaya dans les caisses Les caisses de l’Entente ont été renflouées par une importante somme d’une valeur de un milliard de centimes des fonds de la wilaya. Cette somme sera ajoutée aux 4,5 milliards de contrat de sponsoring signé avec l’operateur de téléphonie mobile Djezzy et 500 millions d’un autre sponsor de la société des transports Tahkout. Cet argent sera une bouffée d’oxygène pour Serrar afin de régler le problème financier des joueurs d’une façon définitive.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

Ligue

9

e Journée

FICHE TECHNIQUE Stade : Tchaker Affluence : Très faible Arbitres : Bichari, Rachedi, Salaoundji Avertissements : Harizi (30’), Zemmouchi (77’), Boukacem (79’) (USMB). Maïza (26’), Gasmi (82’), Zafour (90’ +2) (JSMB) Buts : Harizi (26’ sp) (USMB)

USMB 1 - JSMB 0

USMB :

Boukacem, Djemaouni, Chebira, Harizi, Belkhiter, Sebié (Aliouane 86’), Bitam (Mokhtari 67’), Bentayeb, Telbi (Kherbache 90’), Yaghni, Zemmouchi. Entraîneur : Iaiche

JSMB :

Cedric, Maiza, Zafour, Megatli, Meftah, Maroci, Kacem (Aourès 82’), Khiari, Hamlaoui (Boulainceur 56’), Zerdab (Gasmi 58’), N’djeng. Entraîneur : Menad

D

ès l’entame de la partie, les Blidéens prennent la direction des opérations et pressent les Béjaouis dans leur camp. Les Béjaouis, avec une composante à majorité défensive, subissaient le jeu et donnent l’occasion aux Blidéens d’ouvrir le score sur un penalty. A la 26e minute de jeu, sur une action collective des Blidéens, Bentayeb s’engouffre dans l’axe de la défense béjaouie et est crocheté par Maïza. Le penalty, qui est sifflé par l’arbitre Bichari est tiré par Harizi qui ouvre le score pour son équipe. A partir de ce moment, les Béjaouis sortent de leur zone et tentent de revenir dans le martch et au score, mais le nouvel entraîneur blidéen Abdelkader Iaïche a mis en place un schéma de jeu dans lequel ses joueurs ont, chacun d’eux, appliqué les consignes. Les Béjaouis dominent large-

1

La BARAKA de Iaïche

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

ment leurs vis-à-vis, mais ne trouvent pas la faille. Ils ratent une multitude d’occasions nettes

de scorer par N’Djeng, Zerdab, Maroci et Kacem. En seconde période, les

IAÏCHE : «C’EST LA VICTOIRE DES JOUEURS»

«Je vous le dis tout de suite, cette victoire est celle des joueurs. Ils ont appliqué à la lettre les consignes que nous leur avons données. Ils ont fait montre d’une grande volonté, ils voulaient à tout prix arrêter cette spirale des mauvais résultats. Voilà, c’est fait, ils méritent un grand merci. Sinon, pour le match comme vous l’avez sans doute remarqué, il a été très disputé. Les Béjaouis ne se sont pas livrés, ils sont été très coriaces et difficiles à manier. Cela étant, il nous reste encore du travail à faire et on va s’y mettre afin de remonter la pente.»

Blidéens, qui ont fermé tous les espaces aux Béjaouis et opéré par des contres rapides, ont failli

aggraver la marque à plusieurs reprises. Les Blidéens, plus volontaires, ratissaient toutes les balles. Ils tenaient tellement à cette vitoire qu’ils se sont cantonnés dans leur périmètre en ne laissant qu’une seule pointe. Les joueurs de Iaïche ont mis en difficulté les Béjaouis, les bloquant dans les 40 mètres. Il faut signaler aussi que la réussite n’était pas du côté des Béjaouis, car dans le dernier quart d’heure de jeu pas moins de 4 balles de but ont été ratées lamentablement, alors qu’elles ne demandaient qu’à être poussées au fond des filets blidéens. Finalement, la rencontre s’achève sur une vic toire blidéenne et une défaite amère pour les Béjaouis qui espéraient frapper un grand coup au stade Tchaker. Côté blidéen, le déclic a eu lieu avec la venue de Abdelkader Iaïche et son collaborateur Hocine Abdelaziz. Une victoire salutaire pour la suite de la compétition. A. Tahi

«NOUS ÉTIONS DANS UN JOUR SANS» MENAD :

«Aujourd’hui, l’équipe de Blida était plus volontaire. Nous n’étions pas dans un bon jour et avons raté beaucoup d’occasions. Le championnat est encore long et nous allons nous racheter. C’est une défaite que nous acceptons et les Blidéens méritent bien leur victoire car ils se sont acrochés et ont cru en leurs moyens. Mes joueurs ont fait ce qu’il fallait, mais le résultat est en notre défaveur. Nous allons nous rattraper.»

«Çe ne sont pas des joueurs venus de petites équipes» HACÈNE AÏT YAHIA, MANAGER DES JOUEURS ÉMIGRÉS DE LA JSMB

La formule locaux-émigrés marche bien à la JSMB ? J’ai une très bonne relation avec le manager général, l’entraîneur du club et Tiab. Je suis superviseur d’un club professionnel de Ligue 1 française, Montpelier. Je suis de près les joueurs d’origine maghrébine dans le championnat français et parti-culièrement les Algériens. Je n’ai pas hésité à présenter les meilleurs d’entre eux à la JSMB, à l’instar de Zerdab, Si Mohamed et, dernièrement, Khiari. Il était plutôt proche de l’ESS. Que s’est-il passé au juste ? Au risque de me répéter, je dis que je me mets au service de la JSMB pour dénicher les jeunes talents qui évoluent sur les différents terrains en France particulièrement, en L 2 et EN. Le joueur Khiari, je l’ai suivi longuement et lai présenté au président Tiab le mois de décembre. Je l’ai contacté à l’avance et lors du mercato, beaucoup de clubs du championnat national le voulaient, notamment l’ESS. Il s’est même déplacé à Setif et a été reçu

par les dirigeants de l’entente.

Etant le manager des émigrés, pensez-vous qu’ils sont la solution idoine pour la JSMB ? Aujourd’hui, vous me parlez d’émigrés. Pour moi, locaux ou émigrés, c’est du pareil au même. Ils sont tous Algériens que je sache. Il faut parler le langage du football. Un joueur doit être bon techniquement et compétitif, et doit donner le meilleur de lui-même sur le terrain. L’expérience de la JSMB est édifiante. Le coach Menad, avec lequel j’entretiens d’excellentes relations de travail, a réussi à trouver la bonne formule en se basant sur des joueurs locaux et émigrés. Ce qui fait désormais la force du club. Là, vous parlez de Zerdab et Si Mohamed, non ? Je suis très content de la réussite de Si Mohamed sur lequel personne n’avait misé au début. Pour Zerdab, c’est désormais connu, tout le monde sait maintenant qu’il a été formé dans un club huppé en

France. Il y a aussi Khiari qui a joué dans des clubs connus, à l’image de Caen, Sion, le Mans. Donc, ce ne sont pas des joueurs venus de petites équipes comme rapporté par certains.

Pour Aït Ouarab, l’opération a échoué n’est-ce pas ? Aït Ouarab est un cas spécial. Il a été victime de la situation du club à son arrivée : l’équipe jouait à l’extérieur et les résultats étaient catastrophiques. Aujourd’hui, je ne peux me prononcer. Il y a un coach sur place qui fait des choix au vu de la rude concurrence qui existe avec le recrutement de qualité effectué cette année. Il aurait réussi s’il avait eu assez de temps de jeu et évolué à son poste de prédilection, en tant que milieu offensif. Il a été recruté pour jouer à ce poste par l’exentraîneur du club lors du match test qu’il a disputé à El-Eulma. Vous voulez dire que Menad ne lui a pas donné sa chance ? Ecoutez, je n’ai pas le droit de dire ça. Il y

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

a un entraîneur en place qui a peut-être jugé qu’Aït Ouarab ne s’est pas adapté. Ce qui est sûr, c’est qu’Ahmed est un joueur professionnel. Il est depuis 10 ans sur les terrains de France. Je pense qu’il a été victime du contexte dans lequel il est arrivé. La vie d’un footballeur est ainsi faite, il faut faire avec et l’accepter surtout. Ahmed est un garçon fort de caractère et qui voulait tellement prouver de quoi il était capable chez lui.

Avez-vous des informations sur Chay ? Je suis toujours en contact avec lui. Il suit de près les informations du club à traves la presse algérienne sur le Net, dont votre journal Maracana. Il va au stade à chaque fois et a reçu plusieurs propositions de travail, que ce soit en France ou à l’étranger. La dernière offre reçue émane d’une équipe nationale d’Afrique, qu’il a déclinée poliment, selon ce qu’il m’a dit dernièrement. Entretien réalisé par Lyès Chekal


Ligue

1

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

07

9 DJEBARAT, HAMLAOUI ET AÏT OUARAB CONVOITÉS… USMB 1 - JSMB 0

e Journée

CES JOUEURS QU’ON N’UTILISE PLUS

g Par ABDELKADER ZOUGHAÏLECH

retrouver sa place de titulaire. D’ailleurs, va-t-il pouvoir la trouver ? Malgré cela, il aurait fait l’objet d’une convoitises de la part de l’USM Alger.

Nous l’avons toujours dit et redit : la JSMB possède un effectif riche et les places sont devenues de plus en plus chères.

Aït-Ouarab : que se passe-t-il ?

L

a concurrence est rude et Menad trouve du mal à former une équipe avec des éléments qu’il juge susceptibles d’être en adéquation avec sa vision du jeu et le profil de l’adversaire. «Seuls ceux qui sont en forme seront convoqués ; les places sont chères», ne cesse de répéter le coach béjaoui à qui veut l’entendre.Pourtant, plusieurs observateurs sportifs estiment que l’entraîneur des Vert et Rouge n’a pas, encore, donné la chance à tous ses éléments. C’est le cas de Djebarat, le gardien de but qui jouit de grandes qualités et qui aurait pu être mis en confiance, à plusieurs reprises, d’autant plus que Cedric a traversé des passages à vide et qu’il aurait pu le remplacer sans que personne n’aurait crié au scandale. C’est le cas,

aussi, de Hamlaoui, un joueur pétri de qualités et qui aurait pu retrouver son poste de titulaire si les choix de l’entraîneur avaient été plus… judicieux. C’est le cas, enfin, d’un Aït Ouarab qui semble avoir été écarté de l’échiquier de Menad.

Djebarat : une classe… brisée !

sion de s’affirmer : «Je suis toujours prêt à parer à toute situation. Je ne discute pas les choix de l’entraîneur, mais je continuerai à travailler d’arrache-pied jusqu’à devenir un titulaire à part entière», n’a cessé de nous répéter l’ex-gardien mobiste. Tous estiment que cette mise à l’écart n’est pas due à des considérations techniques, mais plutôt aux qualités affirmées de Cedric qui, depuis sa venue à la JSMB, semble devenir indétrônable. Et pourtant,

actuellement, Djebarat aurait été contacté par le MCEE pour le prochain mercato.

Hamlaoui : de la classe, il en a !

Cet élément, qui n’a plus rien à prouver, donne l’impression d’être déçu du sort qui lui a été réservé au début de cette saison. Toutefois, en professionnel, Nassim Hamlaoui persiste dans le travail et se donne à fond pour

UNE PASSION POUR LE FOOTBALL... Depuis sa venue à la JSMB, Yacine Djebarat n’a pas eu l’occa-

Connu pour sa passion pour le football, étant luimême un ex-joueur, par son sérieux et son pragmatisme, cet ancien international a réussi en un laps de temps court à changer l’image des Vert et Rouge.

E

n effet, depuis sa venue, les choses sont rentrées dans l’ordre. Le club est devenu structuré, les recrutements se font selon les normes et l’administration est régie en conformité avec la réglementation en vigueur. Hakim Meddane a donné plus de poids, plus de tonus et plus de crédibilité à l’administration béjaouie. Que de litiges ont été réglés ? Bien que la transparence n’a pas encore connu son top, celle-ci est arrivée au niveau d’un véri-

table club professionnel ; il n’en demeure pas moins que les recrutements, les libérations et les transactions de joueurs commencent à se faire dans une transparence qui a dépassé celle des «on dit» et des coulisses. L’empreinte de Meddane y est pour beaucoup.

Hakim Meddane, le pilier…

Dans chaque club, il existe des hommes qui travaillent dans l’ombre. Des hommes qui, par leur savoir-faire, leur compétence et leur passion arrivent à dominer la chose. Dans tous les clubs, l’on retrouve ces personnes qui mettent de l’ordre dans la maison et arrivent à redonner un autre visage à leur club. A la JSMB, cet homme n’est autre que Hakim Meddane, le manager général… Aussi, redonnons à Hakim ce qui appartient à… Meddane A. Z.

L’ACADÉMIE : LE POINT FORT …

Chargé du lancement de l’académie, l’ex-joueur de la JSK a mis sur rails ce projet et semble être convaincu de son succès.

P

etit à petit et sans grand tapage, l’opération suit son cours et les bambins de cette

académie ont pris place sur les bancs de l’établissement scolaire et sont en train de suivre la feuille de route, dont l’architecte n’est autre que Hakim Meddane. Convoité par tous, Meddane est partout ; là ou il va, accueillant ses hôtes, assistant aux entraînements, faisant parfois des déplacements avec son équipe et mettant

de l’ordre là où cela ne marche pas. Meddane, en véritable pilier, est devenu en un temps record l’homme de confiance de Boualem Tiab, son homme de confiance, son conseiller, son bras droit. Il est là en train de gérer la JSMB, le club de Yemma Gouraya. Meddane Hakim est, effectivement, le pilier de l’ad-

ministration béjaouie. C’est grâce à lui que la JSMB véhicule de nouvelles idées et c’est grâce à lui que le club, si cher à B. Tiab, a pris une autre dimension, en matière de gestion, celle d’un club purement professionnel, un club qui aspire à mieux, à voir plus grand et à se placer toujours parmi les grands. Sacré Meddane ! A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

A son arrivée, Boualem Tiab nous avait déclaré que cet émigré allait être une véritable révélation. Mais, avec le temps, il n'en fut rien et Aït-Ouarab a été plutôt «distillé» et le joueur fut même oublié dans le décor des… remplaçants, allant jusqu’à ne plus être convoqué parmi les 18. Est-ce que cela est dû à des insuffisances techniques ou à d’autres considérations ? Pour le moment, l’on chuchote par ci par là qu’il serait partant au mercato. De son côté, le joueur ne dit rien et préfère attendre la fin de la phase «aller» pour voir plus clair avec Boualem Tiab. Toujours est-il, Aït-Ouarab intéresserait déjà le MCEE. A. Z.

• Retrouvailles Lors de la rencontre d’hier face à la JSMB, les Blidéens Chebira et Zemmouchi ont eu l’occasion de rencontrer un de leurs anciens camarades, Maroci, qui avait porté les couleurs blidéennes la saison 2007/08, avant de rejoindre la JSK et rallier cette saison les rangs de la JSMB.

•… De même pour Gaouaoui Le gardien de but de l’USMB, Gaouaoui, a retrouvé ses anciens coéquipiers. Zafour et Meftah avaient endossé les couleurs des Canaris durant plusieurs saisons ; le destin a voulu que chacun d’eux prenne une autre destination.

• 6 joueurs non retenus Les joueurs Oussad, Belloucif et Bendjillali sont en convalescence, contrairement à leurs coéquipiers Djahel,Terbah et Namani ; ces derniers, en dépit des efforts fournis lors des séances d’entraînement, n’ont pas été retenus pour la rencontre d’hier face aux poulains de Menad.

• Zemmouchi et Yaghni de retour Le défenseur Zemmouchi vient de purger sa suspension face au WAT et le latéral droit Yaghni, rétabli de sa blessure qui l’a privé des matches face au CRB et le WAT ont été maintenus parmi l’effectif qui a croisé le fer avec les gars de Yemma Gouraya, hier à Tchaker.


08

9

e Journée

Un joueur égyptien proposé à la direction du club

Selon des sources proches de la direction du club chélifien, un joueur égyptien de 21 ans aurait été proposé aux dirigeants du club par un manager. La direction du club compte inviter le joueur à passer des tests avant le mercato prochain. Si le recrutement du joueur viendrait à être réalisé, ce sera une première en Algérie. Il faut rappeler que plusieurs joueurs d’origine africaine ont évolué à l’ASO où ils se sont distingués avant d’être transférés au Maroc à l’image de N’daye et Guey.

Biaga ente le Maroc et le MCO

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

FICHE TECHNIQUE

Stade : 20-Août 1955, ElAnnassers. Affluence : Nombreuse Arbitres : Amalou, Schamby, Azrine. Avertissements : Messaoud (32’) (ASO), Rebih (36’), Harrouche (43’) (CRB) Buts : Slimani (31’), Bourekba (37’) (CRB), Zaoui (69’) (ASO)

CRB :

Ousserir, Herida (Maziz 78’), Maâmeri, Abdat, Boukedjane, Mekhout, Aoued, Rebih, Harrouche (Benaldjia 63’), Slimani, Bourekba (Anane 83’). Entraîneur : Gamondi

ASO :

L’

affiche valait le déplacement avec en opposition deux équipes qui marchent bien en ce début de saison. Le Chabab encouragé par ses nombreux fans qui n’ont pas manqué de remplir les gradins affichait une détermination farouche à en découdre avec l’équipe chélifienne dirigée d’une main de maître par un Meziane Ighil

Vers un stage au Maroc lors de la trêve hivernale L’effectif chélifien sera de retour au Maroc lors de la trêve du championnat où il effectuera un stage au même lieu où a eu lieu celui de l’avant-saison. Le staff technique qui s’est dit réjoui par les installations de ce centre n’a pas trouvé d’inconvénient quant à y retourner. On a même entendu dire que d’autres clubs algériens ont l’intention d’y être, ce qui ne posera pas de problèmes quant aux rencontres amicales. Z. Z.

1

L’ASO DOMINE, LE CHABAB GAGNE ET CONFIRME SA BELLE FORME CRB 2 - ASO 1

Ghalem, Bentayeb (Bentoucha 66’), Zazou, Mellouli, Zaoui, Gherbi, Seguer, Abdeslam, Soudani, Messaoud, Djediat. Entraîneur : Ighil

Selon les mêmes sources, l’attaquant camerounais de l’ASO, Paul Emile Biaga, pourrait atterrir dans un club marocain dont les dirigeants se sont approchés d’un agent de joueurs pour tâter le pouls quant aux intentions de la direction du club chélifien, notamment sur leurs aspirations pécuniaires. Medouar, qui cherche depuis des saisons à placer ce joueur, aura pour ainsi dire le choix de le transférer au Maroc ou tout simplement au MCO dont les responsables veulent s’attacher les services de ce joueur. Z. Z.

Ligue

qu’il n’est plus à présenter. La première période dans l’ensemble a été assez disputée et agréable à suivre. Les deux équipes développent un jeu plaisant qui soulève l’admiration du public présent. C’est le Chabab qui parvient à ouvrir les hostilités grâce à un joli but de Slimani qui, de la tête, catapulte le ballon au fond des filets de Ghalem, profitant d’un joli centre de Aoued (31’). Survoltés par cette ouverture du score, les camarades de Rebih accentuent leur pressing et réussissent à doubler la mise par l’inamovible Bourekba qui, suite à un corner de Aoued, devance la sortie de Ghalem et met le ballon de la tête au fond des filets. Perturbée par ces deux réalisations, l’ASO attend la seconde période et les consignes de l’expérimenté Meziane Ighil pour tenter de revenir à la marque. Les Lions du Cheliff ont démontré qu’ils étaient de vrais lions. Ainsi, menés au score et piqués dans leur amour-propre, ils vont dominer totalement cette se-

Abdeslam, le mal-aimé des supporters du Chabab

Le milieu de terrain chélifien Chérif Abdeslam a été constamment hué et pris à partie par les supporters du CRB, lesquels ne le portent pas dans leur cœur depuis le temps où il défendait les couleurs du Nasria, lorsqu’on connaît la rivalité qui a de tout temps caractérisé les deux clubs voisins. Il en a entendu des vertes et des pas mûres. Mais riche de son expérience, il a évité de répondre à la provocation en gardant la tête froide.

conde manche, prenant à la gorge l’équipe locale qui, sous le pressing des camarades de Zaoui, sont contraints de se replier malgré eux en défense pour défendre leur acquis. Le capitaine chélifien, monté prêter

Benchikha présent

main-forte à son attaque, réduit la marque d’une jolie tête croisée sur un centre de Gherbi (69’). Ce but donne de l’espoir aux visiteurs qui vont se battre jusqu’à la dernière seconde pour tenter d’égaliser, malheureusement sans succès, face à la muraille belouizdadie, articulée autour de Maâmeri, qui ne l’entendait pas de cette oreille. Par cette nouvelle performance, le Chabab version Gamondi prouve encore une fois qu’il faudra compter avec lui cette saison alors que l’ASO n’a point démérité et ne mérite nullement la défaite au vu de sa belle prestation. Les supporters présents n’ont certainement pas regretté d’avoir effectué le déplacement. Merci pour les 22 acteurs et le public présent, la rencontre s’étant déroulée dans un fair-play total. Hillal Aït-Benali

Le sélectionneur national Abdelhak Benchikha était présent au stade du 20-Août 1955 pour suivre la rencontre. A ses côtés un étranger dont personne n’a pu connaître l’identité. Est-ce l’un de ses futurs adjoints dans le staff de l’EN ? La question reste posée.

Gamondi : «L’ASO m’a impressionné et je suis ravi de la victoire»

«Nous sommes vraiment tombés sur un gros morceau. Cette équipe de l’ASO m’a sincèrement impressionné. La mienne a réussi l’essentiel en première période, inscrivant les deux buts qui nous ont permis de sortir vainqueurs de cette très difficile confrontation. Chlef nous a posé beaucoup de problèmes. Franchement, ils nous étaient supérieurs en seconde mi-temps, mais mon équipe a bien défendu et a su préserver le score malgré la réduction par l’adversaire. Je suis satisfait de la prestation de mes poulains dans l’ensemble et je ne peux qu’être ravi de cette victoire.»

Ighil : «On a manqué de réussite»

«Mon équipe s’est fait surprendre en première mi-temps, encaissant deux buts. Elle n’a pas néanmoins baissé les bras et a poussé. Mes joueurs se sont dépensés sans compter et ont carrément dominé la seconde période. On s’est créé de nombreuses opportunités mais nous n’avons pu en transformer qu’une seule, malheureusement. On ne s’est pas montrés efficaces, sinon le match nul au moins aurait été à notre portée. C’est vraiment dommage, mais c’est ça le football.» H. A. B.

DES AMENDES POURQUOI ?

Comme on l’a rapporté dans notre édition d’hier, la commission de discipline de la Ligue professionnelle vient de trancher dans l’affaire du match CABBACRB en infligeant des amendes financières aux deux équipes concernées. Le CABBA : jets de projectiles : sanction 2e infraction amende de 60.000,00 DA et le CRB : mauvais comportement des supporters : sanction 150.000,00DA: amende et dernier avertissement pour faits aggravants.

P

our rappel, ledit incident remonte au match comptant pour la huitième journée du championnat national où des scènes de violence ont caractérisé la rencontre de son début

jusqu’à sa fin. Cette décision n’est pas la première, la Ligue a infligé d’autres, similaires, auparavant à d’autres clubs. Apparemment, le professionnalisme n’a rien ramené de nouveau à la balle ronde concernant, notamment, le comportement des supporters sur les gradins. C’est le même théâtre à qui on assistait lorsque notre football était amateur, et auquel on assiste à l’ère du professionnalisme. Le nom de notre championnat est certes corrigé, mais, malheureusement, les mentalités sont toujours les mêmes et les gens «médiocres» sont toujours là pour apporter leur touche «magique».

tion. Mais, la question pertinente qui se pose et qui occupe l’esprit de tous les amoureux du sport-roi dans notre pays est bel et bien la suivante : est-ce par des sanctions financières qu’on remettra de l’ordre dans nos stades ? Certainement, la réponse est négative, car cette méthode n’a pas marché dans le passé récent et il ne fonctionne pas à présent. Les sois disant supporters qui provoquent l’anarchie et qui incitent aux comportements anti sportif ne se sont pas touché d’une manière directe ou indirecte par cette sanction. Donc sans doute, ils seront à chaque fois à l’origine de la violence.

Toute port à croire que la ligue s’impatiente pour le moment et ne veut en aucun cas requérir des sanctions fermes à l’encontre des clubs des L1 et L2. Les amendes sont pour l’instant l’unique solu-

A l’occasion de chaque incident dans nos stades, on colle tout sur le dos des supporters. Certes ces derniers ont une grande responsabilité de ce qui se passe, mais il ne faut pas omettre que d’autres

Les amendes sont-elles la solution ?

Les dirigeants devront être un exemple

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

personnes sont aussi impliquées. Depuis le début de la compétition sous sa nouvelle version professionnelle, on ne cesse de voir des dirigeants sur le terrain qui contestent les décisions des arbitres, et qui sont en réalité à l’origine de ce qui se passe par la suite dans les tribunes. Les dirigeants doivent être un exemple à suivre, en commençant d’abord par respecter les décisions du referee et inculquer ensuite cet esprit à leurs joueurs qui, eux aussi, ne manquent pas l’occasion à chaque fois que l’arbitre commet une erreur pour sortir leurs griffes et s’en prendre à lui. Toutefois, notre football vient juste de mettre le pas dans le professionnalisme, alors ce n’est pas du jour au lendemain que tous les problèmes seront réglés. Personne ne possède la bague magique afin de tourner à merveille la balle ronde. Il faut encore un peu de temps pour que les gens changent de mentalités et s’adaptent aux H. A. B. conditions nouvelles.


Ligue

1

L’USMA n’y arrive toujours pas MCO 1 - USMA 0

FICHE TECHNIQUE

Stade : Ahmed-Zabana Oran. Affluence : Moyenne Arbitres : Abid-Charef, Boulfelfel, Amri. Avertissements : Sayah (21’), Heriat (58’) (USMA), Aouedj (84’), Bellaïli (87’) (MCO) Buts : Bellaïli (47’) (MCO)

MCO :

Fellah, Sebbah, Bengoreine, Zidane, Kechamli, Tahar, Aouedj, Berradja, Boukessasa (Aïssaoui), Bellaïli, Daoud (Belabbès 82’). Entraineur : Chérif ElOuazzani

USMA :

Abdouni, Ammoura, Aouameri (Aït-Tahar), Cheklam, Khoualed, Ghazi, Achiou, Heriat, Benaldjia, Sayah (Daham 53’), Ouznadji (Tattem 74’). Entraineur : Saâdi

C’

est à une rencontre assez plaisante à laquelle a assisté le public présent au stade Ahmed-Zabana. En effet, au vu des deux équipes présentes, l’on s’attendait à des débats assez animés de part et d’autre. La partie était dans

l’ensemble équilibrée, avec un jeu ouvert et des occasions créées par les deux formations. Ce sont les visiteurs qui se sont montrés les premiers dangereux. Ainsi, Ouznadji, d’une jolie tête, a failli faire mouche sur un centre bien botté par Achiou (5’). La réplique des Hamraoua ne s’est pas fait attendre, puisque Bellaïli, d’une frappe puissante, a vu son tir frôler le poteau gauche d’Abdouni (7’). La majeure partie du jeu était concentré au niveau du milieu de terrain. Aouedj (26’) côté oranais et Ouznadji une nouvelle fois (29’) côté usmiste, ont failli ouvrir la marque. Mais, l’action la plus tranchante, était l’œuvre de Achiou qui a vu son tir repoussé par la transversale (45’+1). L’arbitre siffle la fin de la première manche sans changement au

CHÉRIF-EL-OUAZZANI : «C’est une victoire bonne pour le moral» «Mon équipe s’est présentée sur le terrain pour faire le jeu et gagner. C’était assez difficile face à un adversaire comme l’USMA. On est parvenus à empocher les 3 points de la victoire, c’est l’essentiel et c’est bon pour le moral des joueurs. Beaucoup de boulot nous attend.»

SAÂDI : «Mes joueurs n’ont pas été intelligents» «Je suis vraiment déçu de cette défaite. On avait de quoi faire mieux. Le MCO a eu le mérite de concrétiser l’une des rares véritables actions qu’il s’est procurées, contrairement à mes joueurs qui n’ont à mon sens pas été très intelligents dans ce match. Nous avons eu des occasions, hélas sans parvenir à les matérialiser. Voilà ce que j’ai à dire.» M.T.

J

tableau d’affichage. Dès le coup d’envoi de la seconde période, le MCO se rue sans attendre dans le camp adverse et ne tarde pas à trouver la faille, par l’entremise de Bellaïli, qui, bien démarqué sur le flanc gauche, parvient à tromper la vigilance de Abdouni, donnant par

là-même l’avantage aux siens (47’). Dès cette ouverture du score, les camarades de Fellah se sont repliés dans leur camp afin de préserver leur maigre avantage. L’USMA, trop timide en deuxième mi-temps et malgré quelques tentatives, n’est pas parvenue à revenir à la marque, concédant ainsi une défaite que les fans usmistes présents n’avaient pas l’air de vraiment accepter en affichant leur mécontentement, contrairement aux Hamraoua qui affichaient un joli sourire en quittant le stade. Une victoire importante pour le MCO, en prévision de la suite des évènements alors que l’USMA continue à souffler le chaud et le froid depuis le début de la saison. M. T.

Daham chaleureusement accueilli à Zabana

L’inamovible attaquant usmiste Noureddine Daham a été longuement ovationné par les deux galeries, dès son apparition sur le terrain. Chose que le joueur qui a pris place sur le banc des remplaçants, car revenant de blessure, a beaucoup apprécié en ayant le sourire.

Fergani et Mohand Haddad présents

En plus des nombreux dirigeants usmistes qui ont effectué le déplacement à Oran avec leur équipe favorite, il est à noter la présence de Ali Fergani, le nouveau DTS du club, ainsi que le frère de Ali Haddad, Mohand, qui, faut-il le préciser, n’occupe aucun poste à l’USMA. M.T.

Cheheima apte pour renouer avec la compétition

Souffrant d’une blessure au niveau de la cuisse, Ahmed Cheheima, le latéral droit des Rouge et Noir, arrivé cet été en provenance du MCA, a eu le feu vert pour renouer avec la compétition dès la prochaine journée après avoir réintégré le groupe il y a quelques jours. Aligné jusqu’à présent en juniors, cet international de 18 ans pourrait être d’attaque pour la rencontre de ce mardi qui opposera les juniors usmistes à leurs homologues mouloudéens. Leader du championnat, ce retour ne devra faire que du bien au groupe vu le poids de cet élément dans le onze de Bousbia.

Aït Ouamar attendu à la reprise

DES INCONDITIONNELS USMISTES PRÉSENTS À ZABANA

C’est devenu apparemment une habitude cette saison, surtout depuis l’arrivée du nouveau homme fort du club de Soustara, Ali Haddad en l’occurrence. Comme lors des précédents déplacements de l’USMA, environ 2 500 supporters usmistes ont tenu à effectuer, le déplacement à Oran afin d’assister à la rencontre de leur équipe favorite. La plupart se sont déplacés par train, les autres par route avec leurs véhicules particuliers. Le déplacement de 600 d’entre eux a été pris en charge par

Ali Haddad, qui les a dotés d’une assurance et leur a assuré la restauration. Un geste hautement apprécié par les fans usmistes. Au stade, ils ont créé une grande ambiance, dans les gradins, donnant de la voix, pour pousser leurs joueurs à se surpasser. Ils ont fait autant de bruit que les fans hamraoua, qui pourtant étaient au moins trois fois plus nombreux qu’eux. Les joueurs étaient ravis en pénétrant sur le terrain en s’apercevant de leur présence. Ils les ont, d’ailleurs, longuement applaudis.

Hamidi déjà approché par des clubs de l’élite

s’être accroché à deux reprises avec Saâdi. Préférant donner des chances à de jeunes éléments, comme Chaffaï et Rabhi en défense ou encore Benaldjia en attaque, Noureddine Saâdi pourrait bien ne plus faire appel à Hamidi et Ziane-Chérif lors des

9

e Journée

En juniors : MCO 0-USMA 1

Hamidi et Ziane-Chérif pourraient être définitivement écartés

eudi, à l’issue de la dernière séance d’entraînement, Cheikh Hamidi et Ilyès Ziane-Chérif n’ont pas hésité à laisser exploser leur colère après avoir constaté qu’ils ne seront pas du voyage à Oran où leur équipe a affronté le MCO hier dans l’aprèsmidi pour le compte de la neuvième journée du championnat national. Déçus de ne pas être concernés par ce match, ces deux éléments s’en sont pris à leur entraîneur, ce qui n’a pas été du goût de ce dernier. A croire une source digne de foi, le premier responsable de la barre technique compte les sanctionner en ne faisant plus appel à eux, comme ce fut le cas avec Hebbache. Le milieu de terrain usmiste ne se contente que de s’entraîner avec le groupe après

09

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

prochaines rencontres. Toujours selon notre source, les deux anciens joueurs du MCS risquent même de connaître le même sort que Hebbache et leurs noms figurer sur la liste des libérés lors du mercato hivernal.

Meilleur buteur du club l’exercice précédent, il y a de fortes chances que Cheikh Hamidi soit en train de vivre ses dernières semaines du côté de Bologhine. Aligné seulement à deux reprises, celui qui n’a joué que 120 minutes depuis le début de la saison pourrait bien envisager de quitter le club afin de rebondir ailleurs. En difficultés à l’USMA, nous avons appris que l’ancien joueur du MCS a été approché par trois clubs de Ligue 1 mais, pour l’instant, l’intéressé n’a pas voulu donner de suite, préférant terminer la phase aller avec con club avant d’aborder son avenir lors de la trêve. Toufik B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Laissé à la maison par Noureddine Saâdi pour soigner la blessure , Hamza Aït Ouamar, qui s’est battu pour être prêt pour le derby face au Mouloudia, pourrait reprendre du service aujourd’hui. Se sentant beaucoup mieux, le milieu de terrain défensif des Rouge et Noir nous avait déclaré qu’il n’imaginait pas être out pour le match de ce mardi contre le MCA, le grand rival de l’USMA.

Les supporters usmistes en force à Oran

Ils étaient nombreux les supporters usmistes à avoir fait le déplacement à Oran pour soutenir les coéquipiers de Noureddine Daham. En effet, en plus de ceux qui ont fait le voyage par train, nous avons appris que des centaines d’autres ont préféré prendre la route afin de rallier la capitale de l’ouest du pays. Arrivés dans la matinée, les supporters se sont présentés en force au stade Zabana pour assister à la rencontre et soutenir leur équipe favorite.


10

9

e Journée

FICHE TECHNIQUE

Stade : Messaoud-Zeggar. El Eulma Affluence : Nombreuse Arbitres : Necib, Bahloul, Guedjati Avertissements : Maachache (12’), Karaoui (48’) (MCEE). Belahouel (48’) (CABBA) Buts : Benamokrane (45’+5), Boulemdaïs (48’ Sp) (MCEE)

MCEE :

Boutrig, Abdellaoui, Karaoui, Hebaïche, Messali, Maachache, Camara, Boulemdaïs, Benamokrane, Hemmami, Kadri. Entraîneur : Malek

CABBA :

Aouiti, Bekha, Debbous (Herbache 10’), Belahouel, Akniouène, Khjiari, El Hadi Adel, Dehouche, Akli, Lemoueda, Bensaïd. Entraîneur : Belkacem

L

e Mouloudia d’El Eulma s’est adjugé une victoire très méritée, hier, face au voisin, le CA Bordj Bou Arréridj. Dans un match disputé de bout en bout, les Eulmis ont été les plus percutants, les plus entreprenants et c’est donc logiquement qu’ils

L

1

BABYA REPREND DES COULEURS MCEE 2 - CABBA 0

s’imposent en fin de compte. La première mi-temps est engagée sur un rythme effréné, les deux équipes jettent toutes leurs forces dans la bataille, El Eulma, tout comme Bordj Bou Arréridj, tente de prendre à défaut son adversaire. Le jeu est dur (à la limite de la correction), la bataille très rude. Les deux formations vont alors se disputer la moindre parcelle du terrain, et notamment le milieu du terrain. Réduisant les espaces, les Bordjiens parviennent à tenir en respect les locaux. Le match est comme bloqué, les occasions ne sont pas légions, les deux équipes éprouvent de la peine à arriver à la zone adverse tant les espaces sont réduits. En cette fin de première mi-temps, on s’acheminait tranquillement vers un score de parité quand Benamokrane embarque la défense bordjienne, trompe la vigilance de Aouiti et ouvre la marque pour El Eulma, le stade est en délire, les supporters de Babya n’en croyaient pas leurs yeux, eux qui pensaient que ce premier half allait se terminer sur un score vierge. Un but qui était venu à point nommé, juste avant la pause, ce qui permet au MCEE de prendre l’ascendant psychologique dès le coup d’envoi de la seconde période. Et ce qui devait arriver, arriva puisque dès la troisième

YACHIR MARQUE DES POINTS

e jeune émigré, Yachir, continue à marquer des points par ses belles prestations. Il a d’ailleurs inscrit le but égalisateur avant-hier à Saïda. «Je me sens bien sur le terrain. J’ai retrouvé mes repères et mes sensations et je continue à travailler durement pour retrouver ma forme.» Concernant le match nul réalisé à Saïda, Yachir semble avoir des regrets : «Je pense que l’on a fourni un très beau football. Nous nous sommes créé de nombreuses occasions d’aggraver la marque, mais il nous a manqué le geste décisif qui nous aurait permis de remporter le match et revenir avec les 3 points de la victoire.» Sur son rendement personnel, Yachir nous a déclaré : «Je n’ai fait que mon devoir sur le terrain. Le but que j’ai inscrit va me libé-rer encore plus pour travailler dans le calme et la sérénité.» Au sujet de la stérilité de l’attaque harrachie, Yachir nous donne son avis : «La réussite n’était pas de notre côté. Nous avions eu 3 ou 4 balles de but que nous avons ratées lamentablement à quelques

Ligue

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

minute de la deuxième mi-temps, El eulma va bénéficier d’un coup de pied de réparation suite à une faute d’Akniouène sur Boulemdaïs. Et c’est ce même Boulemdaïs qui va se charger de transformer ce penalty à la grande joie des milliers de supporters vert et rouge. En inscrivant son second but, El Eulma va alors se redéployer et jouer plus tranquillement ayant fait le break, les choses deviennent naturellement plus faciles à réaliser. Bordj Bou Arréridj sort de son ornière en s’en va dès lors titiller l’arrière-garde adevrse, histoire de refaire son retard mais ni Bensaid, pas inspiré du tout ni El Hadi Adel ne parvinrent à inquiéter El Eulma qui tiendra bon jusqu’au coup de sifflet final. Par cette victoire, le Mouloudia d’El Eulma a repris des couleurs et remonte un peu dans le classement en attendant des jours meilleurs. Yasser Malki

Un match sous haute surveillance

Le match ayant mis aux prises le MCEE au CABBA s’est joué sous une tension électrique. En effet, les supporters des deux camps ne filent pas le grand amour, il y a eu de part et d’autre des mots déplacés, et des menaces mais sans pour autant que cela ne dégénère. Il faut dire, par ailleurs, que les services d’ordre n’ont pas fait les choses à moitié puisque pas moins de mille policiers ont été déployés dans et aux alentours du stade Messaoud-Zeggar.

USMH

LA RETRANSMISSION DES MATCHES EN QUESTION

LES DIRIGEANTS INTERPELLENT LA LIGUE NATIONALE

Selon une source très au fait des affaires de l’USMH, un membre du conseil d’administration s’est déplacé au siège de la Ligue nationale à l’effet de discuter avec les responsables de cette structure du volet de la retransmission des matches à partir du stade de Mohammadia. Le dirigeant harrachi a expliqué que la non-retransmission des matches fait que les sponsors ne peuvent être intéressés par le logo du club.

LIEU

mètres du gardien saïdi. Que voulez-vous, c’est cela aussi le football. Avec le retour des joueurs blessés et surtout de Hanitser, notre ligne offensive retrouvera ses marques.» Pour le prochain match face à l’USMB, Yachir souligne : «Ce sera un match difficile devant une équipe qui se cherche encore mais nous allons tout faire pour rendre la joie des victoires à nos supporters.» L. S.

LEGRAÂ CONFIRME

Le latéral gauche Legraâ, depuis que l’entraîneur Charef lui a fait confiance, confirme de match en match. Ce défenseur, très porté sur l’offensive, a fait un match plein à Saïda et a encore une fois confirmé tout le bien que pensaient de lui les dirigeants et le staff technique.

«Il faut que les responsables au niveau de la Ligue prennent en considération nos doléances afin que les sponsors s’intéressent à notre équipe et aussi nous permettre une autre source de financement», nous a dit un dirigeant harrachi. Le stade de Mohammadia est prêt à recevoir les caméras des chaînes de télévision mais aussi des panneaux publicitaires d’éventuels sponsors. L. S.

RÉSULTATS DE LA 9E JOURNÉE RENCONTRES

5-Juillet (19h30) Saïda, 13-Avril (15h) El-Eulma, Zeggar Abed-Hamdani Oran, Zabana Alger, 20-Août Blida,Tchaker Tizi Ouzou

MCA – USMAn MCS – USMH MCEE – CABBA ASK – ESS MCO – USMA CRB – ASO USMB – JSMB JSK – WAT

Equipes 1 ES Sétif 2 ASO Chlef 3 CR Belouizdad 4 JS Kabylie 5 MC Saïda 6 MC Oran 7 JSM Béjaïa 8 USM El-Harrach 9 MC El-Eulma 10 USM Alger 11 USM Annaba 12 AS Khroub 13 WA Tlemcen 14 MC Alger 15 USM Blida 16 CA Bordj Bou Arréridj

Pts 19 17 17 15 15 14 13 13 13 11 09 08 08 07 07 04

J 08 09 09 09 08 09 08 09 09 08 09 09 09 07 09 09

RÉSULTATS 2-2 1-1 2-0 3-3 1-0 2-1 1-0 3-0

G 06 05 05 04 04 04 04 03 04 03 02 02 02 02 01 01

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

N 01 02 02 03 03 02 01 04 01 02 03 02 02 01 04 01

P 01 02 02 02 01 03 03 02 04 03 04 05 05 04 04 07

BP 17 15 13 12 11 06 16 12 07 12 07 11 09 09 03 03

BC 08 08 09 08 09 05 11 10 12 10 10 16 14 10 10 13

Diff 09 07 04 04 02 01 05 02 -05 02 -03 -05 -05 -01 -07 -10


Ligue

1

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

9 CHAREF, LA MAIN HEUREUSE

11

USMH

e Journée

D’EL HARRACH

g Par MOHAMED AMINE AZZOUZ

On dit de lui qu’il n’est pas communicatif, ce qui n’est pas tellement faux au vu de son attitude vis-à-vis des gens de la presse. Il refuse très souvent d’accorder des interviews à la plupart des médias qui le sollicitent, il n’est jamais souriant ni coopératif avec les journalistes. C’est comme si cela le dérangeait. En effet, l’entraîneur de l’USMH, Boualem Charef, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’a pas une bonne réputation avec la presse, qu’il donne l’air de détester.

O

n se demande donc quelles sont les raisons d’une telle attitude de sa part, surtout qu’il est à la tête d’un club aussi populaire que celui d’ElHarrach (?). Il doit bien y en avoir une. Aussi, il faut ajouter qu’il est en droit d’accepter ou de refuser d’accorder une interview ou dé-claration à la presse. Charef est connu pour n’accepter de le faire que pour certains journalistes auxquels il fait confiance. Malgré quelques aspects, que l’on consi-dère dans une certaine mesure comme négatifs, et cela reste un avis, concernant certaines de ses attitudes, Boualem Charef est en train par ailleurs de démontrer tout son talent et toutes sa compétence d’entraîneur. Il faut dire que hormis son manque de communication avec les médias, il demeure quelqu’un de très correct et de très consciencieux dans tout ce qu’il entreprend. Tout le monde lui reconnaît ses compétences d’entraîneur, notamment les connaisseurs du football.

Il a le mérite d’avoir monté une belle équipe à partir de rien

Il a le mérite d’avoir monté une belle équipe de l’USMH, assez homogène dans ses différents compartiments, à partir de rien, et là est tout son savoir-faire. Amoureux et passionné par son métier, il a su en un laps de temps record faire de l’USMH, qui a connu une longue traversée du désert, après avoir pataugé quelques années en division deux, une équipe respectée et crainte par ses adversaires. Une équipe bien préparée sur tous les plans. Physiquement et tactiquement au point, les camarades de Hendou pratiquent du beau football. Un football plaisant où il n’y a pas de place aux approximations, même si l’équipe montre des signes d’insuffisance sur certains aspects du jeu, notamment en termes d’efficacité offensive, si l’on se réfère au nombre incalculable d’occasions gâchées à chaque rencontre par les Jaune et Noir. Charef est en train de poursuivre son processus de construction de l’équipe harrachie et les progrès immenses que celle-ci est en train d’accomplir sont clairement apparents. Sa touche personnelle est évidente. Les joueurs ont fait beaucoup de progrès. Ils assimilent les consignes tactiques et l’organisation sur le terrain préco-nisées par Charef. L’équipe pratique du beau football, est bien en place, prend le temps de construire le jeu, développe un jeu collectif assez intéressant avec des va-riantes tactiques.

L’USMH joue l’offensive à domicile comme à l’extérieur

L’équipe harrachie joue l’offensive, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Elle dispose surtout d’un fonds de jeu et c’est ce qui est le plus difficile à faire généralement puisqu’il est reproché à la plupart de nos équipes de ne pas en avoir un le plus souvent. Le groupe paraît assez homogène et vit bien ensemble parce que c’est Charef lui-même qui procède aux choix des éléments à recruter. La discipline est de rigueur. Le président du club Mohamed Laïb et son staff dirigeant ne se sont point trompés en faisant appel à lui. Au vu de ce que montre l’équipe depuis qu’il est là, il en est à sa 3e saison, il est clair qu’ils ont réalisé une très bonne affaire. De l’avis de techniciens avérés qui le connaissent ou qui ont travaillé avec lui, Boualem Charef est un excellent coach, qui maîtrise parfaitement son sujet. Il fait parie de cette race d’entraîneurs qui ont la capacité de marquer de leur empreinte leur passage dans les clubs qu’ils drivent. Il faut dire que, actuellement, il fait partie des tous meilleurs coaches que compte le football national.

Le mérite de Laïb et des dirigeants harrachis d’opter pour la stabilité

Charef a le mérite aussi de ne pas être du genre à plier bagage sous l’effet de la pression, ou lorsqu’il est pris à partie par une frange de supporters, comme cela fut le cas parfois au sein du club harrachi. Tant qu’il a la confiance du président et des dirigeants, il a cette force et cette conviction qui lui permettent de tenir le coup. Il y a lieu de noter le mérite aussi du président Mohamed Laïb et des dirigeants harrachis qui lui ont à chaque fois renouvelé leur

con-fiance, le maintenant en poste, car convaincus qu’il fait du b o n travail, m ê m e lorsque l’équipe banlieusarde connaît des moments difficiles ou un passage à vide. Ils ont compris que, sans stabilité, il ne fallait pas s’attendre à grand-chose. Si la politique actuelle de stabilité est poursuivie, l’USMH, avec un peu plus de moyens, pourra à n’en pas douter jouer carrément les premiers rôles à l’avenir. Ce qui ne serait que fort mérité et une juste récompense par rapport au travail sérieux que sont en train d’accomplir dirigeants et staff technique car même au niveau de ce dernier la rigueur et la stabilité sont de mise. El-Harrach mérite tous les égards, car c’est un club mythique qui a beaucoup fait dans la formation et qui a enfanté de nombreux talents, et pas des moindres, depuis au moins quatre décennies, avec les Belkacem, Ifticène, Meziani, Medane, Badji, Djaâdi, Lounici, Rahem, Azzizane et beaucoup d’autres encore, car la liste est encore très longue. L’USMH est sur la bonne voie… M. A. A.

Charef furieux contre ses attaquants g Par LOTFI SALHI

L’entraîneur de l’UMS El-Harrach, Boualem Charef, n’était pas du tout content à la fin du match à Saïda de la prestation de certains de ses joueurs et plus particulièrement de ses attaquants. En effet, le coach harrachi n’expliquait pas la prestation de ses attaquants qui ont raté une multitude d’occasions nettes de scorer. Furieux, Charef était rentré tout de suite dans le vif du sujet une fois tous les joueurs rassemblés dans le vestiaire : «Ce n’est pas normal que vous ratiez autant d’occasions, des ratages de débutants. On aurait pu inscrire quatre buts sans que personne n’aurait crié au scandale. Des occasions toutes nettes les unes comme les autres et vous me les mettez dans le décor. Là je ne comprends pas», a-t-il lancé aux joueurs

avant d’ajouter : «Ce match, on le rejoue cent fois, on le gagnera autant de fois, alors dites-moi ce qui s’est passé pour rater toutes ces occasions de buts.» Visiblement très en colère, Boualem Charef est revenu un peu plus tard pour dire à ses joueurs : «Si on rate ainsi à chaque fois, nous n’avons pas grand-chose à espérer dans ce championnat. Il vous est demandé de ne plus refaire ce que vous avez fait aujourd’hui.» Pour beaucoup d’observateurs, l’USMH est passée à côté d’une victoire certaine à Saïda n’était cette affligeante maladresse de ses attaquants qui ont réussi «l’exploit» de rater quelque chose comme cinq buts tout faits. «Après un début difficile de la rencontre, on a pu reconquérir le milieu du terrain et se créeer beaucoup d’occasions. Le but marqué par

KABLA OU DJERBALA POUR REMPLACER GHERBI FACE À BLIDA

Gherbi a reçu avant-hier à Saïda un carton jaune, le troisième d’une série, synonyme de suspension. Ainsi donc, Gherbi sera absent lors du match USMH-USMB. Charef prépare déjà son remplaçant et là deux solutions s’offrent à lui : soit il incorpore Kabla pour un changement poste pour poste soit il fait monter d’un cran Djerbala et aligne Aoumeur sur le flanc droit.

Saïda ne nous a pas perturbés puisqu’on a continué à faire notre jeu habituel. Dans l’ensemble, c’est un bon coup, mais il y a quelques gâchis, surtout que nos joueurs ont raté pas moins de cinq buts tout faits devant les cages de Saïda», approuve un des entraîneurs adjoints de Charef, Nacer Bechouche, qui ajoute : «Je pense que la confiance est revenue parmi nos joueurs qui ont à chaque rencontre un bon rendement sur le terrain. Il nous reste quelques points à corriger, surtout pour nos attaquants, lesquels manquent de lucidité, mais je pense que le retour de Hanitser lors des prochaines rencontres fera nos affaires», ajoute Bechouche. L. S.

Reprise aujourd’hui à 15h L entraîneur en chef de l USMH a accordé un jour de repos à ses joueurs après le nul réalisé avant-hier à Saïda. La reprise des entraînements est programmée pour aujourd’hui au stade de Mohammadia à 15h. L. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

Ligue

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

9

MCA

e Journée

1

ALAIN MICHEL : «CELUI QUI VEUT MON DÉPART N’A QU’À LE DIRE» La situation de son équipe n’inspire pas confiance

E

g Par SAMI MAKHLOUFI

n concédant un autre revers à domicile, cette fois-ci face à Annaba, le Doyen est au plus mal en ce début de saison. En effet, le champion d’Algérie 2010 ne réussit toujours pas à enchaîner les bons résultats surtout en championnat, lui qui a concédé déjà quatre défaites en sept matchs. Un bilan qui fait peur aux supporters qui s’est répercuté finalement sur le moral des troupes d’Alain Michel. Ce dernier, même si la situation n’inspire pas confiance aux siens, tente de positiver ce constat en incitant le public mouloudéen à soutenir plus son équipe pour retrouver son moral et au passage sa forme optimale. Juste après cette rencontre face à l’USMAn, l’ancien coach de Grenoble nous fera le point sur son équipe ainsi que les différents chapitres qui la concernent.

«Face à l’USMAn, ma seule satisfaction a été le courage de mes gars»

Le coach du MCA reviendra dans sa déclaration dans un premier temps sur la prestation de son équipe face aux Tuniques rouges et ce mauvais résultat. Il dira à ce propos : «Ce fut un match très délicat pour nous, car on savait que ce ne serait pas facile de revenir sur terre après une qualification en finale de la Coupe de l’UNAF. D’autre part, on continue à faire avec nos malheurs quotidiens, à savoir les blessures et les limites techniques. Face à Annaba, on a encore une fois fait preuve de malchance et surtout de maladresse devant les buts adverses. La formation de l’USMAn a eu de son côté, le maximum de réussite et a été obligée d’aller chercher le score jusqu’au coup de sifflet final. Notre jeu n’a pas été très efficace et c’est comme ça qu’on se fait accrocher chez nous. Ma seule satisfaction a été le courage de mes gars et leur volonté de ne pas lâcher jusqu’au bout. Ils avaient vraiment envie de réaliser une performance avant le derby, mais les circonstances ont mal tourné. A la fin, on perd deux points devant notre public qui ne nous a pas vraiment rendu service avec son comportement.»

«Les condamner maintenant serait une réelle erreur»

Face aux limites de son équipe et ces critiques incendiaires des supporters mouloudéens, Alain Michel expliquera que son jeune groupe a surtout besoin de réconfort et de soutien pour relever sa tête. Il nous dira ainsi : «La situation est, certes, délicate et tout le monde n’apprécie pas ces revers. Cependant, je pense que les joueurs ont démontré leur bonne volonté à offrir quelque chose de bien au club comme ce fut le cas en Coupe de l’UNAF. Donc, ils ne sont pas aussi mauvais que cela, malgré leurs limites techniques et tactiques. Je crois que la meilleure solution c’est de rester derrière eux et d’essayer de ne pas les griller. Le groupe souffre de ces absences et de ce manque de réussite et c’est très handicapant. Les condamner maintenant serait une réelle erreur et ça risque d’être fatal pour nous. L’équipe renferme beaucoup de jeunes joueurs qui manquent encore de caractère et surtout d’expérience pour gérer de telles situations de doute. Les supporters doivent comprendre qu’on n’est pas au top et qu’il nous reste beaucoup de travail. Comme je leur ai dit, l’essentiel c’est de garder cette envie et de se concentrer seulement sur le terrain et laisser les autres détails à l’extérieur de la maison.»

«Le mercato est encore loin»

Questionné sur le chapitre du recrutement et l’éventualité de renforcer l’effectif mouloudéen au prochain mercato hivernal, Alain Michel répondra sans hésiter : «Le club souffre de plusieurs malheurs et on n’a pas le temps de penser au recrutement. D’autre part, on aura devant nous huit matchs à négocier avant de songer au mercato. On doit donc faire avec les moyens du bord et travailler avec ce groupe amoindri. Notre solution pour l’instant c’est de faire confiance à ces jeunes à s’accrocher à leur volonté sans avoir à les enflammer.»

ation n’est pas très avantageuse, mais je ne crois vraiment pas que mon départ réglerait les soucis du Mouloudia. A chaque matin, c’est où Geiger ou moi qui défilont sur les unes des journaux. Donc, moi ça ne m’inquiète pas car je sais de quoi l’équipe. souffre Celui qui veut mon départ n’a qu’à le signifier. Mais je pense que cela ne rendra pas service à mon successeur de me remplacer dans une telle situation. Donc, le club devra penser surtout à trouver des issues à nos malheurs et soutenir l’équipe pour s’en sortir. Quant à moi, cela ne me dérange pas d’être cité sur le départ car il y aurait toujours une vie après. Si mon départ est la réelle solution pour tirer l’équipe vers le haut, là je devrais songer à mon départ. Mais je crois que pour l’instant, ça n’arrangerait ni le club ni l’équipe.»

«Le derby serait une bataille des volontés»

Interrogé sur son avenir au Mouloudia et la rumeur de son éventuel départ en l’absence des résultats, l’ancien coach de Grenoble nous répondra : «Il est évident que la situ-

Devant préparer le derby face à l’USM Alger dans trois jours, le coach du MCA dira à ce sujet : «On doit vite penser à ce derby et ça va se jouer dans les esprits. Dans ce genre de match, tout le monde aura peur et voudra bien faire. On n’aura pas droit à l’erreur et ces 90 minutes seront celles d’une bataille des tripes et celui qui aura la moindre réussite gagnerait.» S. M.

de Benchikha avant de contracter cette maudite blessure au genou lors du match amical entre la sélection algérienne des A’ et son homologue du Mali. Un joueur qui va, à coup sûr, beaucoup manqué au Mouloudia qui en avait tant besoin de ses servies en attaque. Un joueur, qui faisait peur à toutes les défenses adverses de par ses potentialités techniques et physiques impressionnantes en dépit de son sens du but. Une absence qui laissera un grand vide au niveau de la ligne d’attaque mouloudéenne qui continue de souffrir malgré la présence de Youcef Sofiane, Amroune, Douadi, Belkheir, Ammour, Mokdad et autre Attafen. Après un petit silence dû essentiellement à la grande déception et c’est entièrement compréhensif, Mohamed

Derrag a finalement décidé de parler en se pliant en premier lieu, à la volonté du Tout-Puissant. En tant que croyant, je me dois de me plier à la volonté de Dieu. C’est vrai que le coup est très dur, mais j’accepte mon destin et tout ce qui vient du Tout-Puissant», nous dira l’attaquant mouloudéen. Derrag revient aussi sur le départ en France pour subir son intervention chirurgicale et par la même, sa rééducation en évoquant le rôle de la Fédération algérienne de football qui a pris l’initiative de tout prendre en charge comme ce fut le cas avec tous les autres joueurs internationaux à l’instar de Belhadj,

«Mon départ n’arrangera pas la situation du club»

Derrag : «Je prends mon mal en patience»

g Par MOUNIR BENKRAMI

Aucun joueur, et en particulier, les plus ambitieux, n’aimerait être à la place du malchanceux attaquant du Mouloudia d’Alger, Mohamed Derrag, qui va faire l’impasse sur la compétition pour une durée de six mois au minimum.

C

est pour dire que c’est la fin de saison pour un joueur qui promettait un avenir radieux et qui était même sur le point de rejoindre les Verts

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Meghni, Bouazza, Bougherra et autre Ziani qui ont tous effectué un petit tour du côté de la clinique Aspitar du Qatar. «En toute franchise, je suis très soulagé d’apprendre que la FAF s’occupera de mon voyage en France où je ferai mon opération et aussi, ma rééducation dans des cliniques très réputées à Paris», nous dira-t-il. Derrag fait même preuve de beaucoup d’optimisme en disant à propos de son éventuel retour : «Si tout ira bien pour moi, je devrais revenir à la compétition après trois mois inch’Allah. J’espère seulement que le Mouloudia soit au rendez-vous pour effectuer son grand retour sur l’échelle nationale et internationale. Un retour qui va, à coup sûr, me motiver et même me galvaniser durant ma rééducation» M. B.


Ligue

1

REVOILÀ LES VIEUX MCA

DÉMONS !

AVEC 4 DÉFAITES ET 4 POINTS RATÉS À DOMICILE

g Par MOUNIR BENKRAMI

Après la belle qualification acquise en demi-finale de la Coupe de l’Union nordafricaine de football (UNAF) aux dépens des Libyens d’Al Ittihad de Tripoli, la grande famille du Mouloudia d’Alger croyait que son équipe est enfin revenue au premier plan.

M

alheureusement pour elle, rien de cela ne s’est produit comme le confirme si bien le piètre 2 à 2 concédé sur la pelouse du 5Juillet contre l’USM Annaba. Pourtant, la formation des Tuniques rouges n’avait rien d’un foudre de guerre du moment que les Mouloudéens avaient les moyens de faire la différence dès le premier half n’était-ce le manque de réalisme et la maladresse de Youcef Sofiane et Amroune qui ont vraiment privé le club algérois de deux buts imparables. Une situation qui allait par la suite donner des idées à l’équipe visiteuse drivée par l’ancien mouloudéen, Mustapha Biskri. D’ailleurs, c’est l’USM Annaba qui s’est mise au-devant à deux reprises laissant le MCA courir derrière l’égalisation. Tout compte fait, un scénario vraiment inattendu par les supporters du MCA qui n’ont, d’ailleurs, pas caché leur grande colère en allant même à insulter tout le monde (joueurs, entraîneur et dirigeants). Des scènes regrettables qui nous rap-

13

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

pellent toutes les mésaventures et les saisons noires vécues par le Doyen des clubs algériens, notamment, durant les débuts des années 2 000. Une évidence puisque le MCA a connu une rétrogradation en 2001-2002 avant d’effectuer son grand retour une année plus tard. Mais à voir le Mouloudia de cette saison, tout porte à croire que les vieux démons sont de retour et tous les Mouloudéens sont d’accord là-dessus.

Le 5-Juillet trop grand pour le Mouloudia ?

Avec déjà une défaite contre le MC Oran (1-0) et un nul (2-2) face à l’USM Annaba, on peut dire que la pelouse du 5-Juillet ne réussit plus aux joueurs du Mouloudia d’Alger. Pour preuve, la seule victoire à domicile acquise cette saison s’est réalisée sur la pelouse du stade de Rouiba et c’était contre le CA Bordj Bou Arréridj (3-1). Comme face aux Hamraouas, les Vert et Rouge étaient incapables de maîtriser la situation contre une équipe annabie visiblement prenable, du moins, durant les premières 30 minutes avant son retour en force en deuxième mitemps. Un Mouloudia émoussé et incapable de marquer en premier en dépit de sa fragilité derrière comme le confirment les deux buts encaissés. Trois buts reçus en deux matchs seulement au stade olympique, cela fait un peu trop pour la meilleure défense de la saison dernière. Il est vrai que l’absence de plusieurs joueurs importants et décisifs comme Derrag, Koudri, Baabouche et Daoud a

certes, pénalisé le rendement de cette équipe mouloudéenne, mais le Doyen est plus que jamais menacé par une nouvelle crise qui sera, cette fois-ci, lourde de conséquences. D’ailleurs, une source proche de la direction du MCA nous a confié, hier, qu’un éventuel retour à Rouiba et même à Bologhine n’est pas à écarter durant les toutes prochaines journées.

Bye-bye le titre…bonjour le maintien !

Cette fois-ci, c’est la bonne, le Mouloudia d’Alger, qui n’est autre que le champion d’Algérie en titre, n’est, malheureusement, pour son large public, plus concerné par la course au titre avec ses petits 7 points au compteur. C’est en tout cas l’avis de tous les Mouloudéens qui ne croient plus en leur équipe et il y a vraiment de quoi à voir le rendement de ce MCA aussi décevant qu’inquiétant. Un champion en titre qui n’arrive même pas à faire l’essentiel sur son propre terrain comme le font si bien les autres équipes ambitieuses à l’instar de l’ES Sétif et l’ASO Chlef. Voilà une situation qui ne va guère réjouir les supporters du club qui ont même juré de ne plus se déplacer au stade même pour le derby algérois de ce mardi contre les Rouge et Noir de Soustara. De mal en pis. Ce qui nous laisse à poser plusieurs questions dont la plus pertinente est, sans doute, comment l’équipe d’Alain Michel va sortir la tête de l’eau. M. B.

ON PARLE DE FOUAD BOUALI

Il n’est un secret pour personne que l’entraîneur Alain Michel est plus que jamais sur la sellette après le nouveau faux pas concédé at home vendredi dernier face aux Tuniques rouges de l’USM Annaba. D’après certaines indiscrétions, on parle avec insistance de la venue de l’entraîneur Fouad Bouali, l’exentraîneur du WA Tlemcen et de l’USM Blida (pour un match seulement). Et même si les dirigeants du vieux club algérois ne veulent même pas évoquer ce sujet, préférant attendre le derby algérois de ce mardi contre l’USMA, et comme on dit souvent : «Il n’y a jamais de fumée sans feu.» Ce qui est sûr, c’est que Fouad Bouali qui était sur le point de rallier le camp de la JS Kabylie et même, celui de la sélection nationale, est actuellement libre de tout engagement. M. B.

9

e Journée

IL JOUE SON POSTE FACE À L’USMA

ALAIN MICHEL PLUS QUE JAMAIS SUR LA SELLETTE

Le semi-échec concédé au 5-Juillet face à l’USM Annaba (2-2), a compliqué davantage la situation au sein de cette équipe mouloudéenne qui continue de patauger au fond du classement de la Ligue 1 professionnelle avec un petit capital de sept unités seulement. Et on sait qu’avant même ce fameux match nul, la relation entre l’entraîneur Alain Michel et le patron de la section football, Omar Ghrib était très tendue, il est certain qu’il y aura du nouveau dès les prochains jours. Pour rappel, le technicien français des Vert et Rouge s’est déjà préparé à toutes les éventualités en prenant même ses devants en annonçant à chaque fois son départ imminent. Si on se souvient bien, tout le monde parlait d’un éventuel dernier match d’Alain Michel à la vielle du déplacement à El Khroub. Au final, le MCA s’est imposé logiquement 3 à 2. Quelques jours après, on assiste au même scénario à la veille de la réception du CA Bordj Bou Arréridj surtout, après la défaite face au CR Belouizdad (2-1 au 20-Août). Rebelote ! Le Doyen s’impose avec beaucoup de mérite 3 à 1. Idem pour le déplacement à Tripoli pour les demi-finales de la Coupe de l’UNAF contre Al Ittihad avant que l’équipe d’Alain Michel décroche une belle victoire 1 à 0 surprenant ainsi tout le monde tout en maintenant le coach mouloudéen à son poste. Après le piètre 2 à 2 contre Annaba et à moins de trois jours du très attendu derby algérois contre l’USMA, on parle une nouvelle fois d’un éventuel départ d’Alain Michel en cas de mauvais résultat. C’est pour dire que l’ex-manager général de Grenoble est toujours sous pression et il le sait très bien en répétant à chaque fois que « sa valise est toujours prête ». Il faudra donc attendre mardi soir pour en savoir un peu plus sur l’avenir de l’entraîneur Alain Michel à la tête de la barre technique mouloudéenne. M. B.

Amroune complètement abattu Aucun joueur ne souhaiterait être à la place du jeune attaquant des Vert et Rouge, Mohamed Amroune lequel a vraiment vécu une vraie mésaventure vendredi soir contre l’USM Annaba. En effet, puisque les 10.000 supporters présents n’ont rien trouvé d’autre à faire pour exprimer leur colère hormis de s’en prendre à lui par des insultes très touchantes. Le joueur en a même pleuré après la fin de la rencontre car il ne s’attendait guère à cette sortie fulgurante émanant d’un public qui l’apprécie énormément. Même les joueurs et l’entraîneur ont très mal apprécié cette sortie et toutes ces insultes qui n’avaient aucune signification car il n’y avait pas que Amroune qui était à côté de la plaque. Et même si c’était le cas, il y a d’autre façons pour exprimer son grand désarroi pas en insultant les parents du joueur qui n’a que 20 ans seulement.

LES SUPPORTERS RÉCLAMENT BOUGUÈCHE

Juste après le deuxième but de l’USM Annaba, les 10 000 supporters mouloudéens présents dans les tribunes se sont tous mis à scander en un seul homme : «Ramenez-nous Bouguèche… » en insultant les dirigeants par la même occasion. Mais comme Hadj Bouguèche est lié avec son club émirati pour trois années, il n’y aura pas de Bouguèche au Mouloudia, du moins, pour cette saison. A priori, le départ de l’enfant terrible d’Arzew a laissé un grand vide surtout après la blessure de son ancien complice Derrag. M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


14

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

MCA

ZEMMAMOUCHE ET BELKHEIR INCERTAINS FACE À L’USMA

LE SORT S’ACHARNE SUR LE MOULOUDIA

Le technicien français des Vert et Rouge ne cessera jamais de déplorer la perte de plusieurs éléments clés, à l’image de Derrag, Babouche, Daoud et Herkat. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, l’équipe mouloudéenne sera forcée de faire un autre constat encore plus élargi. En effet, face à cette série des mauvais résultats, le staff technique sera obligé de faire avec un effectif très amoindri et qui risque de perdre encore d’autres éléments. Ainsi, lors du match contre l’USM Annaba, deux autres joueurs ont été blessés et ont donné des frayeurs au coach du MCA. Il s’agit du keeper Lamine Zemmamouche et de l’attaquant Lamine Belkheir. Le premier souffre de l’épaule suite à son choc avec un attaquant de l’USMAn, et le second d’une blessure à la cheville. Selon notre source, les blessures de ces deux Mouloudéens nécessiteraient au moins deux à trois jours de repos avant de se rétablir. Ainsi, Zemmamouche et Belkheir seront incertains pour le big derby algérois, ce qui ne manquera pas d’accentuer les malheurs du Doyen, et surtout ceux d’Alain Michel qui devra trouver rapidement des solutions de rechange.

Amroune, le banni du public mouloudéen

Face à l’absence de résultats pour l’équipe du Mouloudia d’Alger, les supporters des Vert et Rouge commencent sérieusement à s’inquiéter de l’avenir de leur équipe. Ces derniers ont constaté la très mauvaise passe qu’est en train de traverser le vieux club algérois et qui n’inspire pas une meilleure stabilité. Le public mouloudéen a déversé sa grande colère avant-hier sur le staff technique et les dirigeants, leur reprochant ce très mauvais départ en championnat. Il existe un joueur qui a été pris pour cible principale par les fans du MCA et qui s’est fait insulter et critiquer. Il s’agit du jeune attaquant Mohamed Amroune qui, malheureusement pour lui, manque en ce moment d’inspiration et de réussite devant les buts. Ce dernier a fini donc par faire les frais de ses nombreux ratages, à l’image de ses camarades qui peinent à trouver la bonne solution. Un constat bien malheureux pour le jeune de 21 ans qui a fini par prendre un coup sur la tête.

Ligue

1

Babouche, Bedbouda et Bouchama joueront la prudence face à l’USMA

Sous la menace d’un troisième carton jaune, synonyme de suspension automatique, quatre joueurs étaient menacés avant-hier face à Annaba. Ils risquent de rater le big derby face à l’USMA. Il s’agit de Babouche, Bedbouda, Bouchama et Daouadi. A la fin, seul le dernier cité a pris un carton et fera l’impasse sur ce rendez-vous, alors que Babouche était absent pour blessure. Ces trois éléments devront éviter de prendre un carton face aux Usmistes s’ils veulent être du voyage à Tlemcen le 3 décembre prochain. S. M.

LIGUE 2

KOUBA SE QUALIFIE ET SE RASSURE RCK APRÈS SA LARGE VICTOIRE (5-1) Le RC Kouba a pu arracher la qualification pour le prochain tour assez facilement, en écrasant Oued Smar par 5 buts à 1.

Une première pour Mokrani et Benkouider

Le gardien de but Mokrani et le meneur de jeu Benkouider ont effectué leur première sortie avec le onze majeur cette saison. Les deux joueurs ont laissé une bonne impression.

Madi relégué sur le banc

Le meneur de jeu et chouchou des Koubéens, Ayman Madi, était relégué sur le banc des remplaçants lors de la confrontation en coupe de son équipe. Le staff technique a voulu donner la chance aux joueurs qui n’ont pas eu l’occasion de jouer jusque-là.

Brinis s’illustre

L’ailier gauche koubéen, Billel Brinis, s’est illustré lors de la rencontre face à Oued Smar. Le jeune joueur a fourni une belle prestation et a été l’auteur d’un très joli but sur un geste acrobatique (coup de ciseaux).

L

Il était sorti sous les applaudissements des supporters.

Chibane répond aux détracteurs

L’avant-centre Youcef Chibane a laissé une très bonne impression en réalisant un doublé. L’attaquant koubéen repond ainsi à ses détracteurs en inscrivant deux jolis buts, faisant taire par là même les critiques à son égard.

Organisation, dites-vous ?

C’est une scène des plus scandaleuses à laquelle nous eûmes droit avant-hier au stade Aït El Hocine de Baraki. En effet, la tribune officielle dudit stade a été investie par des personnes qui n’ont absolument rien à voir avec le football, et qui plus est ne représentent pas les deux équipes. Nous avons alors eu droit à des scènes de bagarres et des comportements d’un autre âge… A. S.

es camarades de Sid Ahmed Khedis ont eu la tâche facile face à un modeste adversaire, qui évolue actuellement en Régionale 2. En effet, les Koubéens ont pu réaliser l’essentiel, se qualifier au prochain tour.

Les Vert et Blanc ont confirmé la bonne préparation effectuée durant la trêve, qui n’a pas du tout influé sur les coéquipiers du capitaine Chouieb. ls doivent désormais remettre les pieds sur terre et penser à la rencontre de vendredi prochain face à l’ASMO. Après cette belle victoire, les joueurs du RC Kouba reprendront le chemin des entraînements aujourd’hui dans de bonnes conditions et un moral au beau fixe pour bien préparer ledit match. Ils auront donc un important rendez-

I

H AMADA : «UNE QUALIFICATION MÉRITÉE»

E

n l’absence de l’entraîneur en chef, Nabil Medjahed, parti mercredi soir en France pour des raisons personnelles, c’est l’entraîneur-adjoint, Rachid Hamada, qui a pris les commandes de la barre technique. Hamada, que nous avons rencontré dans les vestiaires juste après la rencontre, nous a déclaré : «On a donné la chance aux joueurs qui n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu en championnat, certains ont laissé une bonne impression, et d’autres, malheureusement, ne l’ont pas fait, il leur reste du travail encore à faire pour être au même niveau que les autres

joueurs. Aujourd’hui, on a prouvé qu’on a une équipe sur laquelle on pourra compter lors des prochains rendez-vous. On a pris les choses au sérieux pour arracher cette qualification.» Le coach adjoint ajoutera qu’il y aura du renfort lors du mercato au niveau de l’attaque. «On a besoin de plus d’attaquants expérimentés, des joueurs qui pourront amener le plus à l’équipe et aider ces jeunes pour le reste du parcours. Je souhaite le retour de Berguiga et de Bentayab lors du prochain mercato, je suis sûr qu’ils nous seront très utiles», a-il-conclu. A. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

vous pour confirmer cette large victoire et une qualification méritée, mais en championnat, ce sera une tout autre histoire. A. S.

Hanifi, Boussaïd et Bencherifa non convoqués

Les trois joueurs koubéens, Hanifi, Boussaïd et Bencherifa n’ont pas été retenus dans la liste des 18 qui ont affronté l’ECOS, vendredi en coupe. Etant sous la menace d’une suspension automatique puisqu’ils comptabilisent chacun deux cartons jaunes déjà, l’entraîneur a dû les mettre au repos, craignant qu’ils n’écopent d’un autre carton qui les priverait automatiquement du prochain match. Et comme du côté de Kouba on voudrait aborder le prochain match contre l’ASMO avec tous les atouts, alors Hanifi, tout comme Boussaïd et Bencherifa ont été mis au repos.


Ligue

2

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ENTAME SON TRAVAIL

Le commissaire aux comptes, désigné par la direction du club pour faire le décompte des biens que le club comptabilise, pour arrêter le capital du Nasria à travers son patrimoine, a entamé sa mission.

NAHD

E

g Par RAOUF MESBAH

n effet, ce dernier a été aperçu du côté du stade de Bensiam où il a eu à évaluer cette infrastructure. Le commissaire aux comptes a, ensuite, fait de même au complexe sportif d’Hussein-Dey, qui renferme les bureaux administratifs du club, en plus des terrains de basketball et de la salle réservée au

Abbes et Sedkaoui débuteront la rééducation cette semaine

Les deux joueurs, Sofiane Abbes et Kaci Sedkaoui, devraient débuter la rééducation au cours de cette semaine chez le kinésithérapeute, Ferhat. Leur rééducation devrait se poursuivre pendant plus de dix jours, avant que les deux joueurs ne retrouvent leur forme initiale. Il faut savoir qu’Abbas et Sedkaoui souffrent tous deux du ménisque et que c’est leur médecin traitant, le professeur Zemmouri, qui leur a conseillé de se contenter de la rééducation, leur avouant qu’ils peuvent faire l’impasse sur l’opération chirurgicale.

volley-ball. Le boulodrome, sis au quartier dit Brossette, a été également évalué car faisant partie aussi des biens du club, qui est bien fourni en infrastructures, ce qui devrait aider le club dans la désignation de son capital, car il est l’un des rares clubs qui dispose de sa propre infrastructure. Après ce travail d’évaluation, le commissaire aux comptes devrait ensuite rendre un rapport à la direction du club qui constituera un dossier pour déterminer le capital du club, avant de l’ouvrir aux investisseurs qui seraient intéressés par l’achat d’actions. Tout devrait s’accélérer au cours de cette semaine, surtout que cela devient urgent pour tenter de sortir de cette crise avec le manque de liquidités que connaît le club et qui fait que ce dernier a du mal à payer les joueurs et autres entraîneurs et employés du club. Par ailleurs, les dirigeants

tiennent à rassurer tout le monde qu’il ne devrait pas y avoir des problèmes pour ce qui est du patrimoine du club. En effet, et même si le club ne dispose pas d’arrêtés qui lui attribuent ces infrastructures, il n’empêche que cela ne pose pas de problème, étant donné que la formation du Nasria a exploité ces installations au moins pour 30 ans, ce qui fait que le club a tous les droits sur ces infrastructures. Les investisseurs devraient donc être rassurés, surtout que le club est bien fourni dans ce volet. Reste à savoir maintenant quel sera le sort du cercle sportif situé à la rue de Tripoli, que certaines rumeurs donnent hors du patrimoine du club, après qu’un des présidents des ces dernières années l’eut cédé gracieusement à une tierce personne. Affaire à suivre... R. M.

SOUICI : «JE MÈNE UNE BATAILLE DONT L'ISSUE EST INCERTAINE» USB

Rencontré après la qualification de son équipe sur penalties en coupe d’Algérie face à la formation de Bou Saâda, le coach des juniors, Souici, en dépit de cette victoire, cachait mal ses inquiétudes sur l’avenir immédiat de ses protégés. Lassé des promesses, il «se défoule» devant notre micro. Content après cette qualification ? Toute victoire est bonne à prendre, elle permettra au moins de retaper le moral des troupes. Au fait, comment est le moral des troupes ? Pratiquement en lambeaux depuis l’avènement du professionnalisme. Je suis en train de colmater les brèches avec les moyens du bord, mais j’ai l’impression de mener une bataille sans issue. Avec cette nouvelle configuration de notre football, les catégories jeunes sont pratiquement devenues un véritable boulet pour les clubs. Pouvez-vous apporter plus de précisions ? Aujourd’hui, on ne s’intéresse plus comme avant aux jeunes locaux. A Biskra, nous avons dû demander aux jeunes de se joindre à nous pour l'achat d'équipements pédagogiques. Pour rappel, nous portons les mêmes couleurs que le

CSC, et en déplacement, il nous faudrait un équipement différent de celui de l’adversaire, au risque de perdre le match. Pas de souliers, pas d’équipements nouveaux, le désintéressement va grandissant et c’est désolant pour un club qui est aujourd’hui cité comme référence au point de vue formation.

Quels sont vos rapports avec le staff des seniors ? Aucun rapport. Avec Mechiche, on pensait que les choses allaient évoluer, il s’est avéré être quelqu’un d’égoïste et l’avenir des jeunes lui importait peu. Sinon, comment expliquer le déficit mal géré du temps de jeu enregistré par Bouzidi et Aloui. Dans les clubs où les coachs sont à la hauteur, c’est l’entraîneur des seniors qui impose à ses joueurs blessés ou jeunes, de jouer à un autre niveau pour ne pas perdre leur compétitivité ; ici, l’entraîneur et même son adjoint ont contourné le problème sans réaction des dirigeants. Un autre point à signaler lors du déplacement à Mostaganem, Mechiche n’a pas voulu autoriser le joueur Bouzidi à rejoindre le groupe des juniors la veille du match, tout en sachant qu’il n’allait pas l’utiliser en seniors. Ce manque de collaboration m'a contraint de refuser la venue de ce joueur le jour du match, car sa mise au vert a été ratée par la faute de Mechiche. Vous jouez cette année avec un effectif moyen...

Revenons un peu en arrière pour expliquer cela. Les trois dernières années, j’ai abandonné la formation au profit de l’équipe senior qui était au creux de la vague. A mon retour, j’ai dû reprendre à zéro le travail de formation. Le dosage aujourd’hui est parfait, les jeunes supportent la charge, mais le travail n’est pas encore achevé. A long terme, il y aura encore des pièces qui étonneront ici et ailleurs. A propos d’ailleurs, nos jeunes sont pris dès leur premier essai en seniors par des managers d’autres clubs, est-ce positif ? Bien sûr que non. Mais les dirigeants biskris ne semblent pas être conscients de cette déperdition. Nous avons déjà perdu beaucoup d’éléments : Omrani, Heriet... et si on ne fait pas attention, Aloui, le gardien de but, risque de partir.

Il fait pourtant partie des 18… J’ai l’impression que l’on n’a pas mesuré les dégâts qu’on est en train de causer à ce joueur. Aloui est fort mentalement, dans ses sorties, calme dans son périmètre, il rassure sa défense, c’est déjà un grand gardien. Sa sélection en EN n’est pas fortuite. Il est jeune, ce n’est pas une tare, les entraîneurs devraient le considérer au moins comme deuxième gardien à chaque sortie, mais pas en troisième position, il mérite mieux. Sans être excessif, je dirais

qu’il mérite d’être titularisé à son poste. Sélectionné en équipe nationale, il a besoin de compétition pour tenir sa place. Qui pense à cela au sein du club ? Beaucoup d’éléments que vous avez formés sont en équipe nationale et d’autres frappent à sa porte. Quel effet cela vous fait-il ? Bien sûr que c’est honorable tant pour le club que pour moi, mais si ces jeunes ne trouvent pas les conditions de travail susceptibles de les faire progresser à Biskra, ils iront bien sûr ailleurs et nous aurons toujours un déficit en joueurs pour l’équipe fanion. Par manque d’intérêt, nous avons perdu Hamza Heriet, d’autres font le bonheur du MSPB, etc. Il est à mon sens urgent d’accorder un intérêt particulier aux jeunes catégories, les structurer, leur apporter la logistique nécessaire et sécuriser les techniciens. Pour votre information, nous n’avons pas été payés depuis le mois d’août et si cela continue, nous allons boycotter la prochaine journée. Nous préparerons l’équipe, mais nous ne l’accompagnerons pas en déplacement. Cela risque de pénaliser les seniors par la défalcation d’un point ? Je le sais, mais cela devrait faire réagir les dirigeants de notre football qui nous ont abreuvés de promesses sans les tenir. Entretien réalisé par Salim Seghouane

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

15 Le comité des supporters encourage les joueurs avant le départ

Le comité des supporters, sous la présidence de Noureddine Boukhemla, a tenu à encourager les joueurs avant le départ de l’équipe pour Lakhdaria afin de disputer le match de coupe d’Algérie face à la formation de Sour El Ghozlane. En effet, ce comité avait organisé une petite réception au stade Bensiam d’Hussein-Dey, ce qui les a encouragés à faire de leur mieux au cours de ce match.

Trois bus mobilisés pour les fans

Le comité des supporters a mobilisé trois bus pour les fans du Nasria pour le déplacement à Lakhdaria. Deux de ces bus ont pris leur départ de Leveilley, fief historique du Nasria, alors que le troisième a été mobilisé à partir d’Hussein-Dey. Le comité a tenu à créer une certaine ambiance pour permettre à l’équipe de revenir avec la qualification.


16

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

DIVISIONS INFÉRIEURES

VICTOIRE À L’ARRACHÉ HONNEUR DE TIZI-OUZOU 6e JOURNÉE USM Draâ Ben Khedda 2 - KC Tagmount 1

L

US Draâ Ben Khedda, qui est revenue avec un précieux point la semaine dernière contre l’équipe du FC Mechtras sur le terrain de ce dernier lors de la 5e journée, a accueilli, devant ses supporters, vendredi dernier, son hôte de la 6e journée du championnat de la division Honneur de Tizi-Ouzou, le dauphin, le KC Tagmount Azzouz, qui est venu pour se racheter de son dernier revers concédé à domicile face au CRB Tizi-Ouzou. Les locaux ont entamé la partie en trombe, et les gars de l’ex-Mirabeau n’ont pas fait dans le détail pour arriver à d e u x reprises à secouer les filets adverses, d’abord à la 25’ de jeu par l’entremise de Amis, suite à

PRÉCIEUSE VICTOIRE DES OUAGUNOUNIS L

un coup franc direct, qui n’a laissé aucune chance au gardien adverse, et à la 38’ par l’attaquant Ali Oukal, suite à un tir puissant qui a aggravé la marque. Et c’est sur ce résultat de 2 buts à 0 que les 22 acteurs ont rejoint les vestiaires pour la pause citron. En seconde période, le jeu se focalisa au niveau du milieu, où une bataille s’engagea entre les joueurs des deux équipes, et les tentatives des uns et des autres n’ont rien changé au score. Les poulains de Chabane Meftah accentuent la cadence en remontant d’un cran et en prenant d’assaut le camp de l’USM Draâ Ben Khedda ; le pressing exercé par les protégés de Meftah a payé et a donné ses fruits puisque l’équipe visiteuse

US BENI DOUALA 0 – ASC OUAGUENOUN 1

La rencontre de la 6e journée du championnat Honneur de Tizi-Ouzou, qui a mis aux prises, avant-hier au stade de Beni Douala, les deux formations de l’US Beni Douala et l’ASC Ouaguenoun, et qui s’est jouée sous une pluie battante, s’est achevée sur le score d’1 but à 0 en faveur des visiteurs, qui ont su frapper au bon moment.

«

es capés de Rabah Serdjane ont trouvé le chemin des filets à la 68’ par l’intermédiaire de leur attaquant de pointe, Oukara, qui d’un tir à ras de terre dans la surface de vérité n’a laissé aucune chance au gardien de l’US Beni Douala pour capter le cuir. A noter que les quelques tentatives des locaux n’ont pas vraiment inquiété le keeper de l’ASCO, bien couvert par les joueurs du compartiment défensif, qui ont su comment annihiler toutes les

actions. Pour rappel, cette partie a été officiée par un trio d’arbitrage bien maîtrisé et qui a réussi une bonne partie, de l’avis des présents au stade. Avec ce précieux succès ramené de l’extérieur, les coéquipiers de Sadoudi ont pu se racheter de leur dernier revers concédé à domicile la semaine passée contre le leader du DC Boghni, pour le compte de la cinquième journée qui s’est déroulée au stade de Tikoubaïne de Ouaguenoun.

Rabah Serdjane (ENTR ASCO) : «CETTE VICTOIRE EST BONNE POUR LE MORAL»

A

u début de la rencontre, on avait une petite crainte, mais grâce à leur volonté, mes joueurs ont dominé cette équipe de l’US Beni Douala. Comme vous l’avez constaté, le score de cette empoignade aurait pu être plus large. L’essentiel, ce sont les trois points. Je tiens à

féliciter mes joueurs qui ont appliqué mes consignes à la lettre. Avec cette première victoire, le groupe retrouvera, Inchallah, le moral et aussi on doit confirmer face à l’USM Draâ Ben Khedda lors de la prochaine journée à domicile. Je souhaite à l’USB, une bonne continuation dans ce championnat.» S. A.

LE LEADER CONFIRME DC BOGHNI 1 - ES DRAÂ EL MIZAN 0

Le stade de Boghni, a abrité vendredi dernier la rencontre de la 6e journée du championnat Division Honneur de Tizi-Ouzou, une chaude empoignade qui a mis aux prises le leader du DC Boghni, à son homologue de l’ES Draâ El Mizan.

L

a rencontre s’est achevée sur le score de d’1 but à 0 en faveur des locaux. Les capés

d’Ali Kadri on su frapper au bon moment, en parvenant à inscrire le but de la victoire en deuxième période par Mouhouche Kara. Après ce but, les visiteurs de l’ES Draâ El Mizan affichèrent de bonnes intentions, en accaparant le cuir pendant plusieurs minutes et se permettant le luxe de rater trois occasions nettes, que les attaquants espérantistes regretteront, après que leur adversaire eut pris le dessus quelques minutes plus tard. En effet, après avoir supporté le fardeau des attaques à

répétition pendant une bonne dizaine de minutes, les camarades de l’attaquant Mansouri se métamorphosèrent pour porter, à leur tour, le danger dans le camp adverse. Les Sudistes se ruèrent vers les bois, en jetant toutes leurs forces dans le but de revenir à la marque, mais en vain. Opérant par contres, les Noir et Blanc de Boghni ratèrent lamentablement plusieurs occasions d’aggraver la marque. C’est sur le score d’1 but à 0 que cette agréable partie se termina dans un total fair-play.

a réussi à réduire le score à la 68’. C’est sur le score de 2 buts à 1 que l’arbitre met fin aux débats. Un succès qui va permettre au club de l’USM Draâ Ben Khedda d’entrevoir la suite du championnat avec plus de sérénité et de confiance. A l’inverse, les Tagmountis qui n’ont pas digéré cette défaite auront du mal à se ressaisir et à se retaper le moral. Les dirigeants et le staff technique auront toute une semaine devant eux pour booster les joueurs et les remettre dans le sens de la marche en les poussant à se concentrer davantage sur le prochain match, en mettant une croix sur ce match perdu face à l’USMDBK afin de se racheter lors du prochain match et finir la phase aller en beauté.

LE CRBTO TENU EN ÉCHEC CRB TIZI-OUZOU 1 – ES SIKH OUMEDOUR 1

Les Tizi-Ouzéens du CRBTO, qui ont accueilli dans ses bases, leurs homologues de l’ES Sikh Oumedour pour le compte de la 6e journée du championnat de la Division Honneur de Tizi-Ouzou, n’ont finalement pas réussi à engranger les trois points mis en jeu et se sont contentés d’un tout petit point, qui n’arrange guère leur affaires.

L

es partenaires de Djamel Belmadani n’ont pas su comment empocher les trois points du match face à un adversaire qui est venu aussi avec la ferme intention de repartir avec le meilleur résultat possible. Les poulains de Youcef Ouafi ont eu ce qu’ils voulaient, un précieux point qui leur permet de monter encore au classement. Les gars du

CRB Tizi-Ouzou ont eu du mal à digérer ce semi-échec, et les supporters présents dans les tribunes sont repartis déçus par l’issue de cette rencontre de cette 6e journée. La galerie du CRBTO ne s’attendait guère à voir ses favoris trébucher à domicile devant ce concurrent direct. Les Issiakhens, qui ont réalisé un bon parcours en coupe d’Algérie, mais qui se sont fait éliminer qu’au troisième tour devant la coriace équipe du JS Sour El Ghozlane, sachant que personne, en début de saison ne misait sur eux, les coéquipiers de Sofiane Ben Tayeb doivent cravacher dur au cours des prochains matchs pour arracher le maximum de points possibles, et pourquoi pas, en fin de saison, arriveront-ils à décrocher une place sur le podium qui pourra peut-être les propulser en Régionale 2, si bien sûr il y aura un changement au niveau du système de compétition, une possibilité à ne pas écarter.

RÉSULTATS DE LA 6E JOURNÉE HONNEUR DE TIZI-OUZOU

CRB Tizi-Ouzou 1 – ES Sikh Oumedour 1 US Beni Douala 0 – ASC Ouaguenoun 1 FC Mechtras 5 – JS Tadmaït 1 USM Draâ Ben Khedda 2 – KC Tagmount 1 DC Boghni 1 – ES Draâ El Mizan 0 JS Aït Yahia Moussa 1 – US Sidi Belloua 3

Classement DC Boghni USM Draâ Ben Khedda CRB Tizi-Ouzou US Sidi Belloua KC Tagmount ES Draâ El Mizan JS Boukhalfa US Beni Douala FC Mechtras ASC Ouaguenoun

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pts 16 14 12 10 10 09 08 07 07 06


INTERNATIONALE

17

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

DIX JOYAUX POUR UNE COURONNE En voyant Cristiano Ronaldo récupérer le ballon à 35 mètres du but adverse un soir d'avril 2009 à l'Estadio do Dragao, rares étaient les spectateurs qui pensaient que le Portugais aurait l'audace de tenter sa chance. Plus rares encore étaient ceux qui s'imaginaient assister à un but d'anthologie, premier lauréat d'un prix prestigieux créé en l'honneur de l'un des plus grands attaquants de tous les temps.

P

ourtant, ce soir-là, le boulet de canon de Cristiano Ronaldo a bel et bien terminé au fond des filets, offrant la victoire (1:0) à Manchester United sur le terrain du FC Porto. Quelques mois plus tard, l'auteur de cette frappe magistrale recevait le Prix Puskás de la FIFA. "Je suis très fier de remporter ce prix. C'est un grand honneur pour moi", confiait Ronaldo en soulevant le trophée à l'occasion du Gala du Joueur Mondial de la FIFA au mois de décembre 2009. Aujourd'hui, dix footballeurs se disputent la succession du Portugais. Hamit Altintop, Arjen Robben, Giovanni van Bronckhorst, Kumi Yokoyama, Linus Hallenius, Samir Nasri, Lionel Messi, Neymar, Siphiwe Tshabalala et Matty Burrows sont tous présents sur la ligne de départ et, comme l'an passé, c'est à vous, les utilisateurs de FIFA.com, qu'il revient de les départager. "Les dix buts sont tous remarquables. Le choix va être difficile", prédit Van Bronckhorst au micro de FIFA.com. L'international néer-

lorsqu'il est si décisif", nous a pour sa part confié Robben. "J'ai inscrit pas mal de buts dans ma carrière, mais c'est sans doute le plus beau. Une course fantastique. Cela fait très plaisir d'être nominé."

"Du mal à y croire"

landais figure dans notre liste grâce au missile expédié dans la lucarne du but uruguayen, en demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. "Quand j'étais enfant, je rêvais de marquer ce genre de but. J'avais huit ans en 1982 et je suivais pour la première fois la Coupe du Monde à la télévision. Cela m'a marqué. Je me souviens des dribbles de Maradona, de l'attaque de feu du Brésil mais aussi du but inoubliable de l'Italien Marco Tardelli. Aujourd'hui, mon but contre l'Uruguay fait également partie de l'histoire de la Coupe du Monde. C'est quelque chose dont je suis extrêmement fier." Van Bronckhorst n'est pas le seul footballeur présent en Afrique du Sud à figurer dans notre liste. Si la frappe du jeune retraité figure parmi les dernières réalisations du tournoi, l'autre but en compétition fut le premier de la série. Il est l'œuvre de Tshabalala, bien servi en profondeur par Kagiso Dikgacoi. Lancé dans le dos de la défense, le Sud-africain a signé d'une superbe frappe en pleine lucarne l'ouverture du score contre le Mexique. "C'est un honneur de

faire partie des nominés pour le Prix Puskás", savoure le milieu de terrain des Kaizer Chiefs, interrogé par FIFA.com. "Marquer le premier but de la Coupe du Monde devant son public, c'est fantastique. Je le revois souvent en pensée. A ce moment-là, j'ai vécu des émotions très intenses mais difficiles à traduire avec des mots. Je pense que ce but a donné le ton pour la suite du tournoi."

"Quelque chose en plus"

Curieusement, l'Argentin Lionel Messi n'a pas inscrit le moindre but en Afrique du Sud. Mais le numéro 10 du FC Barcelone figure tout de même dans notre liste, grâce à un but somptueux inscrit contre Valence. "Si la FIFA l'a choisi pour figurer parmi les plus beaux buts de l'année, c'est qu'il avait quelque chose en plus", constate Messi au micro de FIFA.com. "Ensuite, c'est aux gens de faire leur choix. Je pense que chacun de ces dix buts était particulier pour celui ou celle qui l'a marqué, ses amis et ses supporters." Yokoyama doit quant à elle sa présence dans cette sélec-

tion à un but spectaculaire inscrit contre la RDP Corée dans le cadre de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA. En découvrant son nom parmi ceux des autres stars du ballon rond, la jeune femme n'a pas cherché à cacher son émotion. "Je suis très heureuse d'avoir été nominée", explique-t-elle à FIFA.com. "C'est incroyable de se retrouver là, au milieu de Messi et des autres. Quand j'ai reçu le ballon, j'avais déjà décidé d'aller au bout mais j'ai été surprise en voyant toutes ces défenseuses autour de moi." Samir Nasri (Arsenal), Neymar (Santos) et Robben (Bayern Munich) ont eux aussi fait parler leur science du dribble pour inscrire des buts d'anthologie contre le FC Porto, Santo Andre ou Schalke 04. "Une force de la nature, une tornade, un miracle aux proportions bibliques", s'est enthousiasmé le journal munichois Abendzeitung en découvrant la frappe victorieuse du Néerlandais, synonyme de qualification en finale de la Coupe d'Allemagne pour le Bayern. "Marquer un but comme celui-ci est vraiment spécial, surtout

Pour conclure ce festin de roi, trois reprises de volée sont au programme. Celle de Burrows a été réalisée dos au but et du talon pour offrir la victoire à Glentoran devant Portadown. "Si je tentais le même geste 100 fois, je ne le réussirais peut-être qu'une fois", raconte le jeune homme de 25 ans. J'ai frappé la balle à la perfection. C'était comme dans un rêve. Aujourd'hui encore, j'ai du mal à y croire. » Altintop est quant à lui l'auteur d'une superbe reprise contre le Kazakhstan. "C'est sympa de faire partie de cette liste", nous a admis le milieu de terrain du Bayern. "Selon moi c'est le plus beau but de ma carrière. Mais je fais face à une rude concurrence. Le but du Suédois est celui qui m'a le plus impressionné... Ce serait beau de gagner ce trophée." "Le Suédois" c'est Hallenius, auteur d'une volée dans un angle fermé qui n'est pas sans rappeler le fameux but de Marco van Basten contre l'URSS. "C'est très flatteur de se retrouver au milieu de tous ces champions. Je ne m'y attendais vraiment pas", confesse l'attaquant de Hammarby. "Du moment qu'on est présent, on a une chance de gagner mais je n'attends rien de spécial. Je suis simplement content de faire partie de cette liste." In fifa.com

FUS RABAT-CS SFAXIEN, UN DERBY 100% MAGHRÉBIN COUPE DE LA CAF

L

a passe de trois pour Sfax ? Vainqueur en 2007 et 2008, le CSS peut remporter sa troisième Coupe de la CAF. Mais pour ça, il faudra ramener un résultat du Maroc où le FUS Rabat attend de pied ferme les Tunisiens. Une finale ouverte pour la troisième opposition de la saison entre les deux formations nord-africaines. FUS Rabat contre CS Sfaxien, c’est l’affiche, ce dimanche, de cette finale de la Coupe de la CAF. Une dernière marche 100% maghrébine qui oppose des Marocains novices à ce stade de la compétition et des Tunisiens habitués des honneurs. Comme la finale de la Ligue des Champions entre le TP Mazembe et l’Espérance de Tunis, la finale de la Coupe de la CAF a des airs de belle. Les Marocains du FUS Rabat et les Tunisiens du CS Sfaxien se sont en effet déjà affrontés en phase de poules, les deux formations se partageant les points à chaque fois : à domicile, le CSS a marqué son terri-

toire en s’imposant facilement (3-0) ; au retour, le Fath a plus difficilement pris sa revanche (2-1).

"Jouer pour gagner"

C’est donc une finale ouverte qui oppose ces deux formations nord-africaines. Un nouvel épisode de la rivalité entre deux clubs maghrébins. C’est aussi une confrontation entre un novice et un spécialiste des sommets africains. Le CSS a en effet remporté le tournoi en 2007 et 2008. Mais gare aux joueurs de la Fath Union Sport qui se souviendront que, grâce à leur victoire, ils avaient devancé leurs adversaires en tête de la poule B. Ils aborderont cette toute première finale continentale avec la satisfaction d’avoir remporté la Coupe du Trône 2010 face au MAS de Fès. De quoi donner de la confiance à Hussain Ammouta et ses hommes. Mais Hachem Abbès, le défenseur de la Juventus El Arab, ne l’entend pas de cette oreille. "C’est l’occasion idoine pour

nous d’assurer un avantage sur l’adversaire qui pourrait être décisif dans le décompte final une semaine plus tard. C’est aussi l’occasion de faire montre de notre savoir-faire dans ce genre de match, qui nécessite beaucoup de maîtrise de soi et de répondant", at-il expliqué à La Presse. La finale retour aura lieu le 4 décembre à Sfax. Le vainqueur

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

remportera 500 000 et le droit de défier Tout Puissant Mazembe, sacré en Ligue des champions, lors de le Super Coupe d’Afrique, fin janvier à Lubumbashi. Il est à noter enfin que cette rencontre sera dirigée par un trio d’arbitres algériens, emmenés par M. Mohamed Benouza, un des plus brillants arbitres du continent. In afrikfoot.com


18

L

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

ARSENAL : Wenger s'en prend à Mourinho

JUVENTUS TURIN : La Vieille Dame pense au titre

orsque vous êtes l'entraîneur de la Juventus Turin, il est normal de s'imaginer champion. Mais après une condamnation pour fraude sportive et une relégation, la Juve est rentrée dans le rang au cours des dernières années. D'autant que le club italien compte ses sous désormais. Revenu dans le coup cette saison, le club de Turin pense de plus en plus ouvertement à la conquête du titre. Nouvel entraîneur des Turinois, Luigi Delneri, assure d'ailleurs que le mot "Scudetto" ne "fait pas peur" à son équipe, 4e du championnat d'Italie avant de recevoir la Fiorentina (13e à 10 points de la Juve), samedi

pour la 14e journée. "Nous savons que la route est longue, et que le Milan va bon train", estime également l'ancien entraîneur de la Sampdoria de Gênes alors que Milan est leader avec 6 points d'avance sur la Juve. "Nous n'avons jamais nié que nous étions compétitifs", ajoute Delneri, taquiné par les journalistes qui veulent lui faire dire qu'il vise le titre depuis que, la semaine dernière, il avait dit : "Nous ne nous fixons pas de limites". "Nous sommes plus habitués à nous concentrer sur nos résultats à brève échéance, a ajouté l'entraîneur, mais nous avons toujours eu la conviction de pouvoir viser haut en championnat."

FIORENTINA : ASTON Un œil sur VILLA : Mori ? Arsenal ne fait plus rêver Pires Le milieu de terrain d'Aston Villa, Robert Pires (37 ans, 1 apparition en Premier League cette saison), retrouve son ancienne équipe d'Arsenal ce samedi (13h45), à l'occasion de la 15e journée de Premier League. L'ancien international français aura certes un pincement au coeur, mais se sent désormais étranger à l'équipe actuelle d'Arsène Wenger. "Tu t'attends à voir des cadres, de 30, 31, 32 ans, mais non, ils n'y sont plus ! C'est une autre philosophie aujourd'hui, tournée vers les jeunes. Moi je l’ai toujours dit, une équipe quand elle gagne, c’est parce qu’elle a de très bons jeunes, mais des jeunes encadrés par des joueurs d’expérience qui ont un vécu et qui ont déjà gagné quelque chose. J’aime Arsenal, mais aujourd'hui, ils ne me font pas rêver", a confié l'ex-joueur de Villarreal à Canal+. Pires a porté les couleurs des Gunners de 2000 à 2006.

S

uspecté d'avoir ordonné à Xabi Alonso et Sergio Ramos de se faire expulser volontairement contre l'Ajax Amsterdam (4-0) en Ligue des Champions, l'entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, doit une nouvelle fois faire face aux critiques. Le manager d'Arsenal, Arsène Wenger, souligne le manque de respect du technicien portugais. "Il devrait y avoir des sanctions. Je n'ai pas envie de voir ce genre de choses. C'est bien triste de voir ça dans un tel match. Ça donne une mauvaise image du football. Je respecte le Real Madrid pour sa qualité et pour le travail mis en place, mais que ce

Funes Mori finalement à la Fiorentina? Le jeune Argentin de 19 ans, qui évolue actuellement à River Plate, devait initialement s'engager avec Benfica, mais une offre de dernière minute de la Fiorentina pourrait totalement changer la donne. En effet, la Viola serait prête à inclure Mario Bolatti dans la transaction plus une somme qui n'a pas été révélée pour s'attacher les services de l'attaquant albiceleste, nous informe le quotidien lusitanien A Bola.

EVERTON : L’entraîneur rêve de Beckham

P

INTERNATIONALE

? L'entraîneur d'Everton, David Moyes, l'espère ardemment. "J'espère que David m'appellera s'il veut venir. Il lui suffit juste de m'appeler. Il faudrait voir si c'est possible d'un point de vue financier. Si Beckham m'appelle pour me dire qu'il veut venir, j'irai demander au président si on peut rentrer dans nos frais grâce à la vente de maillots", a avancé l'entraîneur d'Everton, actuel 14e de Premier League.

soit eux ou n'importe qui d'autre, on ne veut pas voir ça sur un terrain de football. Il faut avoir du respect pour les gens qui payent leurs places pour voir le match. Ce qu'ils veulent, c'est voir un match de football, pas ce genre de choses. On ne peut pas le cautionner", a déclaré le coach des Gunners dans le Daily Mail. Pour rappel, l'UEFA a ouvert une enquête sur cette affaire des cartons rouges.

Mourinho cinglant avec Wenger

L'entraîneur du Real Madrid, José Mourinho, a répondu sans ménagement à son confrère

d'Arsenal, Arsène Wenger, qui a condamné les deux cartons rouges récoltés de manière volontaire par Sergio Ramos et Xabi Alonso lors du dernier match de Ligue des Champions à Amsterdam (0-4). "Wenger devrait expliquer aux fans d'Arsenal comment il n'a pas réussi à remporter le moindre trophée depuis 2005. Au lieu de parler du Real Madrid, M. Wenger devrait parler d'Arsenal et expliquer comment il a perdu 2-0 contre une équipe (Braga) qui dispute sa première Ligue des champions", a lancé Mourinho qui prépare actuellement le Clasico à Barcelone, programmé lundi soir.

MANCHESTER UNITED : Lindegaard a signé

La rumeur courait depuis plusieurs semaines, c'est désormais officiel. Manchester United est parvenu à obtenir la signature du gardien Anders Lindegaard, qui a paraphé un contrat portant sur trois saisons et demi, annonce le site officiel des Red Devils samedi. L'international danois (26 ans), qui évolue actuellement en Norvège à Aalesund, rejoindra la formation entraînée par Sir Alex Ferguson dès janvier 2011.

SL BENFICA : Jesus sur la sellette ?

Les saisons se suivent et ne se ressemblent décidément pas à Benfica. Ultra dominateurs la saison

MLS : Beckham de retour en Premier League ?

rêté au Milan AC les deux derniers hivers, le milieu anglais des Los Angeles D'après la presse anglaise, David Beckham aurait reçu une offre de prêt Galaxy, David d'Everton qui aimerait s'offrir ses services le temps de l'intersaison aux Beckham (35 ans, 7 Etats-Unis. Le joueur des Los Angeles Galaxy avait déjà été prêté en matchs et 2 buts en 2009 et 2010 à l'AC Milan. MLS en 2010), profiteraToffees avaient obtenu le prêt de son coéquipier, Les t-il une nouvelle fois de la l'Américain Landon Donovan, la saison trêve dans le championnat nordpassée. américain pour rentrer en Europe

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

passée avec un titre glané facilement, les Aigles sont en train de perdre des plumes actuellement. La faute à un FC Porto écrasant tout sur son passage (10 points d'avance sur Benfica), mais aussi à de mauvaises performances en Ligue des champions, avec notamment une défaite surprise contre l'Hapoël Tel Aviv (3-0) lors de la 5e journée du groupe B. Dès lors, la presse lusitanienne, A Bola en tête, indique que Jorge Jesus pourrait rapidement payer les pots cassés, en cas de nouvelles contre-performances face à Schalke 04 et Braga, les deux prochains matches qui attendent les champions en titre.


OMNISPORTS

19

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

FORMULE 1 : Vettel GOLF : Woods vise toujours le fêté à Berlin record de Nicklaus

T

Luxe de champion, Sebastian Vettel s'est offert ce samedi quelques accélérations au volant de sa monoplace au pied de la Porte de Brandebourg, dans le centre-ville de Berlin. Plusieurs milliers de spectateurs se sont massés pour approcher le nouveau champion du monde de Formule 1. Vettel participera ce week-end à la Course des champions à Dusseldorf, où il fera équipe dans le trophée des nations avec Michael Schumacher.

FERRARI : «Évaluations erronées» à Abu Dhabi

Chez Ferrari, la perte du titre pour Fernando Alonso au Grand Prix d'Abu Dhabi a du mal à être digéré. Les dirigeants de la Scuderia tentent donc d'analyser les raisons de cet échec. Aldo Costa, le directeur technique de l'écurie a reconnu ce mercredi que Ferrari avait réalisé des «évaluations impulsives et erronées». Pour Costa, l'échec lors de ce Grand Prix est lié à «la lenteur de la voiture», mais aussi à une carence d'ordre stratégique : «Nous nous sommes trompés. Nous ne sommes pas allés en piste pour faire de notre mieux mais pour obtenir un résultat intermédiaire, suffisant. Et quand c'est comme ça, un rien suffit.»

CHAMPIONNAT D'AFRIQUE SENIORS (54 KG) : Lamine Mokdad décroche l'or

L

'

athlète algérien Lamine Mokdad a remporté la médaille d'or de la catégorie des 54 k au 10e Championnat d'Afrique seniors de Taekwondo mercredi soir à la salle 23 septembre à Tripoli (Libye). Mokdad a battu en finale, l'Egyptien Cherif Mustapha. La médaille de bronze est revenue au Marocain Abderahmane Djenouni et au Mozambicain Finda. Au classement par équipes, la Libye a dominé la compétition africaine en totalisant 48 points, devant le Maroc 41 points. L'Egypte complète le podium avec 39 points. Dix neuf pays ont pris part à la 10e édition du Championnat d'Afrique seniors de Taekwondo organisé du

iger Woods, qui avoue se sentir "infiniment plus heureux" qu'avant la révélation de ses déboires conjugaux il y a presque un an, espère toujours battre le record de son compatriote Jack Nicklaus (18 tournois du Grand Chelem) tout en voulant se rapprocher de ses supporteurs. "Je voudrais toujours arriver à gagner 19 (tournois majeurs), mais je sais que je dois mieux jouer afin de rendre des cartes plus basses que 70 coups au tour", a affirmé Woods dans une interview à la station de radio ESPN quelques heures seulement après avoir posté un message à ses fans sur Twitter. "En période de compétition, je dois faire des ajustements afin de trouver le geste juste. J'y travaille actuellement", a ajouté Woods, 31 ans, déjà vainqueur de 14 tournois majeurs et N.1 mondial pendant plus de cinq ans jusqu'au 1er novembre. Revenant sur son accident de voiture devant son domicile conjugal, prélude à la révélation de

L

ses relations extra-conjugales suivie du divorce avec son épouse Elin Nordegren après six ans de mariage, le "Tigre" a fait son mea culpa. "Je suis infiniment plus heureux (maintenant), c'est très étonnant. Je vois plus clair sur ce que je veux faire. J'ai aussi une meilleure perspective. Je sais qui je suis, où je veux aller. Avant, j'étais perdu et en colère, je n'étais pas heureux de qui j'étais, je faisais des choses que la morale reprouve. Je savais que ce n'était pas bien", a également raconté

CYCLISME : SaxiBank l'effectif est au complet

a formation Saxo Bank a officialisé ce mercredi son effectif pour la prochaine saison. Au total, 25 coureurs dont Alberto

Contador, actuellement suspendu à titre provisoire après un contrôle antidopage positif, seront sous les ordres de Bjarne Riis. Tous partiront à la fin de la semaine dans les Baléares, pour débuter un stage d e

TENNIS / MASTERS CUP : Djokovic "Contre Federer, ce sera serré"

22 au 25 novembre à Tripoli. Outre l'Algérie et la Libye (pays organisateur), la compétition, organisée par la fédération libyenne de Taekwondo en collaboration avec la confédération africaine, a Novak Djokovic (SRB, vainqueur de l'Américain Andy Roddick): "(son probregroupé, la lème à l'oeil mercredi contre Nadal) C'était un problème de verre de contact. Tunisie, Maroc, Maintenant ça va. (contre Roddick) Il fallait que je contrôle les échanges, Egypte, Soudan, que je retourne beaucoup de services, et j'y suis bien arrivé. Contre Sénégal, Angola, Federer, ça pourrait se jouer à quelques points. Afrique du Sud, Kenya, Les derniers matches que nous avons joués étaient très serMali, Côte d'Ivoire, RD rés. C'est vrai que j'ai perdu les deux derniers (à quinze Congo, Madagascar, Shanghai et à Bâle), mais c'était très jours. Par Zimbabwe, Nigeria, Burkina Faso, accroché". rapport à l'effectif Gabon et la Tanzanie.

CHAMPIONNAT JEUX ASIATIQUES : D'AFRIQUE DE TENNIS La Chine terDE TABLE : mine en beauté L'Algérie termine à la 5è place La sélection algérienne de tennis de table a pris la 5è place du 19è championnat d'Afrique qui s'est déroulé au Cameroun, après sa victoire au match de classement devant le pays hôte sur le score de 3 à 2. Sur l'ensemble des trois matches joués è comptant pour la 5 place, les pongistes Camerounais ont concédé trois défaites contre deux pour les Algériens, rapporte samedi le sitee Starafrica. L'Algérie s'empare ainsi dee cette 5 place et le Cameroun est relégué en 7 position.e Perdant ainsi la 6e place acquise à l'issue du 18 championnat disputé en 2008 en RD Congo.

Tiger Woods. "Seul Dieu peut changer le passé. J'ai fait ce que j'ai fait et je dois les affronter seul maintenant. Mon père m'avait dit qu'on peut donner de l'amour, mais que l'estime se mérite. J'ai fait du tort à beaucoup de gens et en particulier à mes proches. C'est la pire des choses que je puisse faire à ceux que j'aime tant", a conclu Woods en estimant qu'il était temps "de renouer les liens avec les fans qui se sont montrés d'une grande affection au cours de l'année écoulée".

La Chine a terminé en beauté samedi les Jeux asiatiques en remportant deux nouvelles médailles d'or lors de la journée de clôture à Canton. Zhou Chunxiu a conservé son titre au marathon féminin. La gagnante du marathon de Londres en 2007 et médaillée de bronze aux JO de Pékin a couvert la distance en 2 h 25 min 00 sec, son meilleur temps de la saison. Sa compatriote Zhu Xiaolin a pris la 2e place (2 h 26:35.) devant la Nord-Coréenne Kim Kum-Ok. Le SudCoréen Ji Youngjun s'est imposé en 2 h 11 min 11 sec devant le Japonais Yukihiro Kitaoka (2 h 12:46.) et le tenant du titre qatarien Mubarak Hassan (2 h 12:53.). En finale du volley dames, la Chine, menée deux sets à zéro, a remonté ce handicap pour l'emporter 3-2 face à la Corée du Sud. Le Kazakhstan a battu la Corée du Nord 3-0 pour la médaille de bronze.

2010, la Saxo Bank a perdu les frères Schleck et le Suisse Fabian Cancellara, et a engagé Alberto Contador.

L'équipe Saxo Bank en 2011

Juan Jose Haedo (ARG), Lucas Sebastian Haedo (ARG), Richie Porte (AUS), David Tanner (AUS), Baden Cooke (AUS), Nick Nuyens (BEL), Michael Mörköv (DAN), Kasper Klostergaard (DAN), Mads Christensen (DAN), Brian Vandborg (DAN), André Steensen (DAN), Jonas Aaen (DAN), Chris Anker Sörensen (DAN), Nicki Sörensen (DAN), Jonathan Bellis (GBR), Matteo Tosatto (ITA), Manuele Boaro (ITA), Laurent Didier (LUX), Marycz Jaroslaw (POL), Alberto Contador (ESP), Benjamin Noval (ESP), Daniel Navarro (ESP), Jesus Hernandez (ESP), Gustav Larsson (SUE), Volodimir Gustov (UKR).

BASKET - NBA : Fin de série pour les Spurs

Après avoir aligné douze victoires consécutives, San Antonio s'est incliné dans la nuit de vendredi à samedi à domicile face à Dallas (94-103).

D

iaw et Noah ont flambé. La belle série des Spurs devait bien s'arrêter. Et c'est le rival texan de San Antonio qui s'en est chargé, puisque Dallas est allé battre les coéquipiers de Tim Duncan

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

(94-103), la nuit dernière. Une victoire arrachée par les Mavericks qui on fait la différence dans le dernier quart-temps (32-21), après avoir été longtemps menés. Tony Parker (9 points à seulement 33% de réussite) s'est montré bien plus discret que lors de ses dernières sorties. A Dallas, Nowitzki a encore été décisif (26 points) alors que Mahinmi a trouvé un peu de temps de jeu (14 minutes, 3 points, 4 rebonds et 1 contre) et qu'Ajinca a fait ses premiers pas officiels sous les couleurs des Mavericks.


20

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de la Santé, de la population et de la Réforme hospitalière Direction de la santé et de la population de la wilaya de Tipasa Etablissement public de santé de proximité de Cherchell

AVIS DE RECRUTEMENT L’Etablissement public de santé de proximité de Cherchell organise un concours sur épreuves pour le recrutement : - psychologue clinicien de santé publique Postes ouverts : 01 - psychologue orthophoniste de santé publique Postes ouverts : 01 Constitution du dossier : √ Demande manuscrite de participation √ Copie légalisée conforme du diplôme (licence en psychologie, option clinique ou d’un titre reconnu équivalent pour les psychologues cliniciens, licence en psychologie option orthophonie ou un titre reconnu équivalent pour les psychologues orthophonistes) √ Copie légalisée justifiant la situation vis-à-vis du service national √ Un extrait de naissance ou fiche familiale pour les mariés √ Extrait du casier judiciaire √ 02 photos d’identité √ Certificat de nationalité √ 02 certificats médicaux (phtisio et médecine générale) √ 02 enveloppes timbrées + l’adresse √ Copie légalisée de l’attestation communale pour les membres de l’ALN ou l’OCFLN ou attestation justifiant la qualité de fils ou veuve de chahid Les candidats intéressés doivent faire parvenir leurs dossiers dans un délai de 20 jours à compter de la date de parution du présent avis dans un quotidien national. N. B. : Pour plus de renseignements, se rapprocher ou contacter la Direction de l’établissement public de santé de proximité de Cherchell. Tél : 024 43.58.17 Maracana N° 1279 - Dimanche 28 Novembre 2010 - ANEP 834 273 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya d’Alger Circonscription administrative de Bouzaréah Commune de Ben Aknoun

AVIS DE RECRUTEMENT Le président de l’Assemblée Populaire communale de Ben Aknoun, service du personnel et de gestion administrative, organise des concours de recrutement sur titre au profit de la commune de Ben Aknoun dans les corps suivants : N° d’ordre

01

02

PUBLICITÉ

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

Spécialités

Nombre des postes budgétaires ouverts

Conditions de recrutement

04

Titulaire d’un diplôme de technicien supérieur

Technicien supérieur en informatique

Ingénieur en environnement

01

Titulaire d’un diplôme d’Etat en environnement

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE LAGHOUAT DIRECTION DE L’HYDRAULIQUE

AVIS D’ANNULATION DE L’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ Il est porté à la connaissance de l’ensemble des soumissionnaires qui ont participé à la soumission portant sur : «Etude et réalisation d’une retenue collinaire à Khanga - Aflou». Après appel d’offres n° 32/2009, paru au quotidien Maracana en date du 19/09/2009 et au quotidien El Adjwaa en date du 17/09/2009. Que l’attribution provisoire du marché - Etude et réalisation d’une retenue collinaire à Khanga - Aflou - attribué provisoirement au Khouildi Med - Aflou Laghouat pour un montant de 49.484.448,00 DA et un délai de 06 mois est annulé. Maracana N° 1279 - Dimanche 28 Novembre 2010 - ANEP 834 297 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Direction de la santé et de la population de la wilaya de Tizi Ouzou Etablissement public de santé de proximité de Larbaâ Nath Irathen

AVIS DE RECRUTEMENT L’Etablissement public de santé de proximité de Larbaâ Nath Irathen organise des concours sur épreuves et des concours sur titres pour pourvoir aux postes de : Grades

Nombre postes ouverts

Titres et diplômes

Mode de recrutement

Médecins généralistes

04

Doctorat en médecine ou titre reconnu équivalent

Concours sur titres

Chirurgiens dentistes généralistes

01

Diplôme de chirurgie dentaire ou titre reconnu équivalent

Concours sur titres

Pharmaciens généralistes

01

Doctorat en pharmacie ou titre reconnu équivalent

Concours sur titres

Administrateur

01

Licence dans les filières : sciences juridiques et administratives, sciences économiques, sciences financières, sciences commerciales, sciences de gestion, sciences politiques et relations internationales, sociologie sauf option : sociologie de l’éducation, psychologie, option : psychologie du travail et l’organisation, sciences de la communication et de l’information sauf option : presse écrite et audiovisuelle, sciences islamiques, option : chari’a et droit

Concours sur épreuves

Technicien supérieur en informatique

01

Diplôme d’études universitaires appliquées (DEUA) en informatique Diplôme de technicien supérieur en informatique ou en informatique de gestion

Concours sur épreuves

Constitution du dossier de candidature : Le dossier comporte les pièces suivantes : - Demande manuscrite - Une copie conforme du diplôme exigé - L’original du certificat de scolarité - Acte de naissance - Extrait du casier judiciaire - Certificat de nationalité - Certificat médical - Attestation justifiant le dégagement du service national - 06 photos d’identité portant le nom du candidat - 02 enveloppes timbrées libellées à l’adresse du candidat Note : Tout dossier incomplet ou reçu après le délai prévu n’est pas pris en considération.

Maracana N° 1279 - Dimanche 28 Novembre 2010 - ANEP 834 279

Constitution du dossier : - Une demande manuscrite de participation au concours sur épreuves ou concours sur titres - Une copie certifiée conforme à l’original du diplôme ou titre équivalent - Une copie certifiée conforme à l’original de la carte d’identité nationale - Un extrait du casier judiciaire bulletin n° 03 en cours de validité - Une copie de l’attestation certifiée conforme à l’original justifiant la situation du candidat

Obs.

vis-à-vis du service national - Deux (02) photos d’identité - Relevé de notes de la dernière année pour les recrutements par voie de concours sur titre Les dossiers de candidatures doivent parvenir à la Direction de l’établissement public de santé de proximité de Larbaâ Nath Irathen dans un délai n’excédant pas vingt (20) jours à compter de la première parution du présent avis dans la presse.

Maracana N° 1279 - Dimanche 28 Novembre 2010 - ANEP 834 287

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

21

Tcharek

Gros ventre graisse abdominale

Pour la pâte : 3 mesures de farine 1 mesure de s’men br /> 1/2 mesure de sucre glace Eau de fleurs d’oranger 1 pincée de sel

Un gros ventre a principalement comme origine l'accumulation de graisse abdominale, et aussi dans une moindre mesure - un manque de tonicité de la musculature abdominale.

C

omme son nom l'indique, la graisse abdominale se situe dans le ventre, à l'intérieur de l'abdomen. Elle se développe plus souvent chez les hommes. En fait, chez les hommes, la graisse a tendance à se développer dans la partie haute du corps (ventre, thorax, épaule..). On parle de graisse androïde. HOMMES ET FEMMES INÉGAUX Hommes et femmes ne sont pas égaux face à la prise de poids. Du côté féminin, les cellules graisseuses ont plutôt tendance à s’accumuler dans la région des fesses, des cuisses (la fameuse «culotte de cheval »). À noter que pour des raisons hormonales, les femmes après la ménopause, risquent d'accumuler de la graisse au niveau abdominal, si elles prennent du poids. Les hommes, en revanche, sont d’avantages sujets à l’accumulation de graisse abdominale, en particulier vers l’âge de 30-40 ans. Il est donc important qu’ils soient vigilants face à cette localisation de la graisse qui peut s’avérer dangereuse pour la santé si... le ventre devient trop gros. MESURER SON VENTRE Pour la santé, l'idéal est d'avoir un tour de taille qui ne dépasse pas 94 cm chez les hommes, et 80 cm chez les femmes.

Au-delà, il existe des risques de développer des problèmes métaboliques et cardio-vasculaires. À noter que d'autres paramètres interviennent dans la survenue de risques cardio-vasculaires : surpoids, sédentarité, diabète, tabagisme, hypertension artérielle, anomalies des lipides sanguins (cholestérol, triglicérydes). En fait, en cas de surpoids, les médecins mesurent le tour de taille. Au-delà de 102 cm chez l'homme, et de 88 cm chez la femme, les risques cardiovasculaires augmentent réellement. Et il sera conseillé au patient de bien se prendre en charge pour diminuer son surpoids. UN GROS VENTRE : DANGEREUX POUR LA SANTÉ ? Cette graisse localisée dans le ventre est plus dangereuse que la graisse sous-cutanée répartie sur l'ensemble du corps, car le tissu adipeux «intraabdominal» favorise un état inflammatoire de l'organisme, et l'altération des vaisseaux, y compris ceux du coeur. Cela peut conduire aussi à une résistance à l’insuline qui, à la longue, risque de perturber la régulation des triglycérides et du sucre dans le sang. Ainsi, la graisse abdominale peut être un facteur de risque de diabète, de maladies coronariennes et vasculaires (angine de poitrine, infarctus, accident vasculaire cérébral). COMMENT L’ÉLIMINER La graisse abdominale a tout de même un aspect positif : elle se perd plus facilement que la graisse du reste du corps. Bref, si les hommes, veulent maigrir et perdre leur ventre, cela leur est plus facile que pour les femmes qui

souhaitent perdre leur «culotte de cheval». Les deux acteurs principaux pour une perte de poids efficace : > L’alimentation : Elle doit être saine et équilibrée. Les règles d’or : - ne pas manger entre les repas, - abuser des fruits et légumes, en bannissant les plats préparés à base de sauce, - privilégier les féculents et légumineuses, - éviter les aliments gras (croissants, viandes et charcuteries grasses...), - diminuer les portions, sans être frustré cependant, en évitant les sensations de faim dans la journée. > L’activité physique : Pour combattre la sédentarité, une activité physique doit être pratiquée en moyenne à raison de 3 séances d’au moins une demi-heure par semaine. On peut aussi effectuer des exercices de manière régulière pour bien remuscler ses abdominaux. Mais pas besoin non plus de se mettre à un régime draconien ! En effet, perdre entre 5% et 10% de son poids peut déjà diminuer les risques de santé liés au surpoids, et liés à un ventre trop rond.

Trucs e t Astuces

Pour la farce : 1 mesure d’amandes mondées et moulues 1 verre de sucre semoule 1 cuillère à soupe d'eau de fleurs d’oranger 1/2 cuillère à café de cannelle Pour le sirop : 1 mesure d’eau 1 mesure de sucre semoule 1 cuillère à soupe d’eau de fleurs d’oranger Pour l'enrobage : sucre glace tamisé

Dans une sahfa ( djefna ) mélangez du bout des doigts la farine tamisée et le sucre glace , puis ajouter le s’men et une pincée de sel et pétrissez en arrosant d’eau de fleur d’oranger, jusqu’à ce que la pâte devienne homogène et bien lisse Divisez la pâte en boules et laissez reposer . Entre-temps, préparez la farce en mélangeant, à l’aide d’une cuillère, les amandes moulues, le sucre, la cannelle et l’eau de fleurs d’oranger. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie,, aplatissez la pâte sur une épaisseur de 2 mm, puis découpez des rectangles de 10 cm de large et 15 cm de long. Roulez entre les mains une petite quantité de farce d'amandes en formant un petit boudin que vous placerez sur un rectangle de pâte dans le sens de la longueur. Enroulez ensuite chaque rectangle sur la pâte d'amande. Appuyez légèrement avec le pouce le bord du gâteau pour le coller , puis rabattez les deux extrémités pour donner la forme d’un croissant (les extrémités devant être plus minces que le reste). Poursuivez jusqu’à épuisement de la pâte et de la farce . Disposez sur une plaque préalablement beurrée et farinée. Mettez dans un four préchauffé d’avance et laissez cuire à feu modéré jusqu’à obtention d’une teinte blonde. Retirez du four et laisser refroidir. Préparez le sirop avec l’eau, le sucre et l’eau de fleurs d’oranger que vous mettrez sur le feu. Dès que le sirop commence à devenir un peu épais, retirez du feu et laissez refroidir un peu. Trempez les gâteaux refroidis dans le sirop tiède. Egouttez et enrobez de sucre glace . Enrobez en appuyant doucement avec la paume des mains pour faire adhérer le sucre aux parois des gâteaux. Répétez l’opération jusqu’à épuisement des gâteaux. Présentez dans des godets en papier plissé

CHASSER L’HUMIDITÉ SUR LE MEUBLE Il arrive que l’humidité s’installe dans un meuble et il est bien difficile de la faire partir. Aussi toutes les affaires se trouvant dedans, s’en trouvent abimées. Pour éviter ce problème ou le chasser définitivement, il faut remplir des petits verres avec de la farine de moutarde et en placer dans les tiroirs et sur les étagères REFERMER LES PLAIES Voici une méthode, très utilisée dans le passé, pour soigner les plaies et en l'occurence toutes coupures, petites ou profondes, ainsi que les brulures.Il suffit,

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

tout simplement d'appliquer du miel naturel à même la blessure. Les cataplasmes de miel sont utilisés, encore maintenant, dans des services pour grands brulés d'hopitaux, en lieu et place des crèmes cicatrisantes. Le miel est un désinfectant naturel et permet une cicatrisation plus rapide, voir ultra rapide, et sans marque. Remarque : utiliser le miel pour cicatriser des piercing peut toutefois êtres déconseillé car la cicatrisation est trop rapide et il faut donc prendre garde à conserver le piercing mobile pour éviter qu'il ne soit ''absorbé'' par la cicatrisation.


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 601

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 600

LA CITATION DU JOUR Voici le premier pressentiment de l'éternité : avoir du temps pour l'amour. [Rainer Maria Rilke]

LA BLAGUE Deux français sont dans un autobus et voient monter une bonne soeur en béquille avec une jambe dans le platre. Un des français lui demande ce qui c'est passé. Elle de répondre qu'elle a glissé en entrant dans son bain et s'est cassé la jambe. Le français se tourne alors vers son copain et lui dit: - Dis, c'est quoi un bain? Et l'autre de répondre: - Je ne sais pas, je ne suis pas catholique...

MOTS CROISÉS N° 601 A

B

C

D

E

F

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 /

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 600

HORIZONTALEMENT 1 - Bouleversa complètement 2 - Bien arrivé - Trés futées 3 - Action de cafard Ils coulent de source 4 - Bosselée Ramassa en rond 5 - Démonstratif Montré sa joie Minuscules 6 - Compagne - Cité sur la Saale - Sigle nazi 7 - Prés de - Frappe fort 8 - Absurde - Du plus grand état des U.S.A. 9 - Hébétude Seigneur comme avant 10- Prêter main forte Petit socle

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

VERTICALEMENT A - Durcit sa théorie B - Faits du moment C - Met bas comme une vache - Descendus D - Vieille catapulte Variété de pomme rouge E - Bouchai hermétiquement - Illettrés F - Pronom pour lui Héroïne de légende G - Arbustes de haie - Ile atlantique H - Atome bien chargé Place de château pour Diane I - Mot de choix - Moyens de transport de Tarzan J - Incendiaire romain Sortie de scène K - Récemment acquises Unité agraire L - Massacrée

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


23

Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

SCORP ION

Des problèmes dans vos relations amicales pourraient survenir si vous ne prenez pas garde à ce que vous dites. Faites largement preuve de discrétion. Gardez le silence sur un point de vue qui paraît discutable.

Vous faites preuve de beaucoup d'imagination. Vous cherchez de nouvelles sources d'énergie pour être au mieux de votre forme. Attention de ne pas faire d'abus de stimulants, si vous ressentez de la fatigue, reposez-vous et n'hésitez pas à consulter.

VERSEAU

B LI E R

CANCER

06:00 : M6 Music 07:00 : Absolument stars 09:30 : M6 Kid 11:50 : Sport 6 11:55 : Turbo 13:00 : Pékin express : carnets de voyages 13:15 : Météo 13:20 : Un dîner presque parfait 17:20 : 66 Minutes 18:45 : D&CO 19:43 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:05 : E=M6 20:30 : Sport 6 20:35 : La minute de l'économie 20:45 : Capital 22:45 : Enquête exclusive

07:15 Cartoon+ 06:40: Télé-achat 08:30 : Ecole paternelle 08:40 Flipper 10:00 : Surprises 09:30: Flipper 10:10 Trésor 10:20: Les sorciers de Waverly 11:55 La météo Place: Tout le monde il est beau 12:00 12:45 Dimanche + de Waverly 10:45: Les sorciers 13:55 Place: La semaine des Guignols 14:30 : Le petit journal de la 11:10 Sonny semaine 11:35: Sonny 15:00 Action discrète 12:25: American Dad ! 15:10 Comme un poisson dans 12:50 American Dad ! l'eau 16:08 Une minute avant 13:15: Stargate SG-1 16:10 : Flashpoint 14:00 Stargate SG-1 16:55 : Le journal des jeux vidéo 14:45 Stargate SG-1 17:05 : Cold Case 15:35: Tellement 17:50 Cold Casevrai 19:00: Les 18:35 Les dossiers Simpson de «Vis

Votre situation est quelque peu perturbée par quelqu'un qui voudrait s'immiscer dans votre vie. Vous allez saisir une opportunité bienvenue qui vous permet d'échapper à une obligation que vous préférez ne pas remplir maintenant. Faites preuve de discrétion. Vous aurez envie de prendre des décisons importantes sur le plan sentiments. Cependant, attention de ne pas blesser ceux qui vous aiment. Assurez-vous que la personne aimée ne soit pas blessée par des décisions trop hâtives de votre part à son égard.

SAGITAIRE

TAUREAU

Des changements vont survenir car vous êtes dans une période transitoire. Cela se répercutera sur votre entourage immédiat. Faites preuve d'énergie car vous seriez dépassé par ce qui est autour de vous.

Une difficile négociation s'engage sur un terrain qui paraît mouvant et vous savez survoler les événements avec élégance. Vous pourriez récolter prochainement les fruits d'une semence intelligemment répandue dans diverses directions. Ne vous impatientez pas.

Trois semaines après avoir battu Marseille (2-1), le Paris-SG de Clément Chantôme, 3e du classement, a peut-être encore un beau coup à jouer face à l'autre formation olympienne de la Ligue 1.

On risque de parler de vous avec une certaine rancœur et pourtant vous faites tout ce qu'il faut pour qu'on vous oublie. Les éloges et les compliments ne font pas partie du progamme ce qui ne modifie en rien vos sentiments.

BALANCE

CAPRICORNE

Vous risquez d'avoir des relations difficiles avec les autres. Mais vous allez pouvoir vous exprimer. Profitez-en pour dire ce que vous pensez. C'est l'opportunité à saisir car vous avez acquis l'expérience nécessaire pour avoir le droit de parler ouvertement et on vous écoutera.

Vous saurez bien mener votre barque dans un dédale de possibilités. Une proposition subtile que l'on vous fera risque de vous charmer. Mais vous saurez résister aux appels ce qui vous permettra de sortir victorieusement de ce labyrinthe compliqué.

Ne laissez pas trainer derrière vous des choses inachevées. Pour que votre indécision s'achève vous devriez vous assurer que tout soit clair entre vous afin que vous puissiez souffler un peu. Votre inquiétude est inutile, le soleil brille à nouveau…

Vous allez penser que c'est un moment décisif pour vous. Il faudra prendre la décision sans trop tarder. Ne vous laissez pas surpendre par cette nouvelle opportunité qui arrive à propos. Il faut vous préparer psychologiquement à recevoir une récompense bien méritée.

Ne laissez rien passer, prenez de bon coeur ce que l'on veux vous offrir car les occasions futures risquent de n'avoir qu'un intérêt limité, Le temps passe très vite mais attention pas de précipitation désordonnée si vous voulez récolter tous les fruits de vos mises dans une certaine affaire,

POISSON

07:40 : Bunny Tonic 10:55 : C'est pas sorcier 11:20 : Expression directe 11:35 : La vie d'ici : magazines et documentaires de votre région 12:50 : Nous nous sommes tant aimés 13:25 : Inspecteur Barnaby 15:20 : Keno 15:25 : 30 millions d'amis 16:20 : Patinage artistique 17:15 : Des chiffres et des lettres, le championnat 17:55 : Questions pour un super champion 18:45 : Les étoiles du sport 20:00 : Tout le sport 20:05 : Les héros de la biodiversité 20:10 : Repas de familles 20:35 : Un village français 22:15 : Un village français... ils y étaient 22:20 : Une histoire épique 22:25 : Soir 3 23:00 : L'amour en tous genres 23:50 : Tout le sport

HOROSCOPE

LION

Philippe Abrams dirige la Poste de Salon-deProvence, dans les Bouches-du-Rhône. Pour faire plaisir à sa femme, Julie, à tendance dépressive, il décide de frauder sa direction pour obtenir une mutation sur la Côte d'Azur. Il est démasqué et envoyé à Bergues, dans le Nord. Il part donc seul affronter un peuple sur lequel il est rempli de préjugés. Philippe n'est pas au bout de ses surprises. Très vite, il fait la connaissance de personnes sympathiques et chaleureuses, comme Antoine, le facteur. Lorsqu'il rentre chez lui et tente de convaincre sa femme des bienfaits de la région, elle ne le croit pas. Philippe décide alors d'entrer dans son jeu et demande à ses nouveaux amis de se montrer odieux avec elle...

06:30 : Ben et Thomas 08:05 : Rencontres à XV 08:30 : Sagesses bouddhistes 08:45 : Islam 09:15 : Source de vie 10:00 : : Présence protestante 10:30 : Le jour du Seigneur 12:05 : Tout le monde veut prendre sa place 12:55 : Les héros de la bio-diversité 13:20 : 13h15, le dimanche... 14:15 : Vivement dimanche 16:25 : Grandeurs nature 17:25 : Les étoiles du sport 17:30 : Stade 2 18:45 : Point route 18:50 : Vivement dimanche prochain 19:55 : L'agenda du week-end 20:00 : Journal 20:30 : Emissions de solutions 20:35 : Le come-back 22:15 : Les héros de la bio-diversité 22:20 : Faites entrer l'accusé 23:45 : Journal de la nuit

GEMEAUX

06:00 : Tabaluga 06:30 : TFou 10:15 : Météo 10:20 : Automoto 11:00 : Téléfoot 12:00 : Les douze coups de midi 13:00 : Journal 13:25 : Du côté de chez vous 13:30 : Météo 13:34 : Walker, Texas Ranger 14:25 : Monk 15:20 : Monk 16:10 : Human Target : la cible 17:00 : Les experts : Miami 17:55 : Abus de confiance 18:45 : Sept à huit 19:50 : A la rencontre de... 19:51 : Là où je t'emmènerai 20:30 : Du côté de chez vous 20:35 : Les prénoms en musique 20:38 : Courses et paris du jour 20:45 : Bienvenue chez les Ch'tis 22:45 : Les experts 23:35 : Les experts

VIERGE

07h00 : Journal télévisé 07h15 : Sabah El Khaïr 10h00 : Anna Wa Djadati 10h30 : Nessma fi lahabe 11h30 : Antou aydane. 12h05 : Moughamaeat Milou 12h35 : El-aâlem baina yadak. 13h00 : Journal télévisé 13h40 : Ahlem Saghira. 15h00 : Azizi al-mouchahid 16h30 : Dalile El Vitaminat. 16h35 : Qahar el bihar 17h00 : Maârik tayadkalin 17h30 : El-Zaite Wa Raihane 18h00 : Journal télévisé 18h15 : Le Journal de l'économie 18h30 : Aâlem Saïarat. 18h45 : Rahalet Maâ National 19h15 : Alhan wa chabab. 20h00 : Journal télévisé 20h45 : malafat 22h15 : daouri el mouhtarifine. Emission 23h00 : sarkhat el miyah 23h30 : concert de chant 00h00 : Journal télévisé

HORAIRES DES PRIÈRES

DIMANCHE

ma vie» : la quotidienne 19:00 : Zapping 19:20 Canal Football Club 19:35: Friends 19:40 Canal Club 20:35: A nousFootball quatre, Cardinal 20:55 : Football ! 21:00 : Lyon / Paris-SG 22:15: Les quatre Charlots 22:55 Canal Football Club mousquetaires 23:15 : L'équipe du dimanche

Pluie min 08° - max 19°

LE SAVIEZ-VOUS ?

El-Fadjr 06h05 El-Dohr 12h37 El-Assar 15h19 El-Maghreb 17h39 El-Icha’a 19h09

Pourquoi certains arbres sont-ils persistants ? Il y a les arbres à feuillage caduc dont les feuilles tombent en automne et les arbres à feuillage persistant qui conservent leurs feuilles en toutes saisons. Les arbres conservant leur feuillage portent souvent des aiguilles comme les pins et sapins ou ont des petites feuilles comme le houx ou le lierre. Ces feuilles ont en fait besoin de

peu de lumière pour entretenir la chlorophylle. Elles tombent en fait, sans arrêt et se renouvèlent en même temps quel que soit la saison. Les arbres gardent leurs feuilles toute l'année parce que tout simplement, la sève continue à fonctionner en hiver contrairement aux autres ou elle s'arrête.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

Football et dépendance Par ALI BOUACIDA

Entendue sur les ondes de la Chaîne III lors du débat sportif hebdomadaire, cette déclaration d’un convive donne matière à réflexion : «Il faut qu’il y ait au moins un joueur étranger par club pour tirer le niveau vers le haut», dit-il, et hormis un autre participant qui fit remarquer que les meilleurs joueurs étrangers notamment Africains sont recrutés en Europe, personne ne trouva à redire. Voilà donc notre football ouvert «aux compétences étrangères» comme on dit dans le jargon de l’économie sauf qu’en la matière, on sollicite d’éminents spécialistes qui viennent remplir un contrat à durée déterminée. Et encore ! L’actualité nationale est régulièrement marquée par des faux experts émargeant souvent à des bureaux d’études pratiquant l’esbroufe salement facturée. Le sport en général et le football en particulier n’échappent pas aux ruées de ces faux experts : nous avons alors des joueurs et des entraîneurs surestimés au moment où des talents locaux sont superbement ignorés. Au lendemain de l’indépendance, l’Algérie qui prenait alors ses destinées en main eut un recours massif aux coopérants et il y avait même des professeurs d’EPS étrangers dans les lycées. Mais aujourd’hui, nous pouvons aisément nous en passer et il ne faut pas se fier exclusivement à la composition de l’Equipe nationale pour établir de tels postulats. Se remémorer ces exploits réalisés par des groupes typiquement algériens : n’est-ce pas en 1975 que les jeux Méditerranéens furent remportés haut la main par une équipe composée de locaux uniquement ? Fallut-il à l’équipe nationale de 1982 un étranger pour tirer le niveau vers le haut ? Que ce fut Madjer, Belloumi, Assad et tous les autres, n’étaient-ils pas tous des virtuoses éclos dans le foot de quartiers? Décréter comme cela que notre football doit recourir aux joueurs étrangers pour s’épanouir, c’est le condamner à une dépendance et surtout à une stagnation. Ne fautil pas une bonne fois pour toutes en finir avec cette propension à importer des joueurs en songeant plutôt à travailler la pâte qui existe ici ? Les participations réussies de nos clubs dans les compétitions continentales sont la preuve éclatante de la bonne santé de notre football. Il manque juste de l’organisation et surtout une politique de formation conséquente et il n’est pas exclu qu’un jour ce seront les joueurs algériens qui iront «tirer vers le haut le niveau» du football A. B. étranger.

24 L'UNAF FIXE LES DATES DES FINALES DES DEUX COMPÉTITIONS L'Union nord-africaine de football (UNAF) a fixé les Maracana N° 1279 — Dimanche 28 Novembre 2010

GHRIB N’EST-IL PAS SUSPENDU ?

Lors du match MCA-USMAn, avant-hier, au stade du 5 Juillet, beaucoup de confrères se posaient la question sur la présence de Omar Ghrib sur la main courante, alors qu’il est sous le coup d’une suspension d’une année pour outrage et atteinte à la Fédération et son président, Mohamed Raouraoua. Nos confrères ont disserté longuement sur certains officiels et présidents de club qui, malgré qu’ils soient sous le coup d’une suspension, vaquent à leurs activités sportives, comme si de rien n’était ! Que faisait Omar Ghrib aux côtés de l’entraîneur Alain Michel sur la main courante ? La question reste posée !

Zaïm, aussi, est sous le coup d’une suspension

Le président de l’USM Blida, Mohamed Zaîm, est lui aussi sous le coup d’une suspension, au même titre que Omar Ghrib, le président de section du MCA, et lui aussi est toujours présent au stade Tchaker lors des matches de son équipe.

dates des finales (aller et retour) de la Coupe des clubs cham-pions ainsi que celle des vainqueurs de coupes, rapporte samedi le site footafrica. Ainsi, la finale aller de la Coupe des clubs champions opposera vendredi 10 décembre le représentant algérien, le MC Alger, à l'équipe tunisienne du Club Africain, probablement au stade du 7 novembre de Radès (Tunis), alors que le match retour se jouera jeudi 23 décembre au stade du 5-Juillet. Le vainqueur de cette épreuve aura droit à une prime de 250 000 dollars, alors que le finaliste percevra 100 000 dollars. La finale aller de la Coupe de l'UNAF des vainqueurs de coupes, qui se jouera entre l'équipe algérienne de l'Entente de Sétif et le club libyen d'Al Nasr Benghazi, a été programmée pour jeudi 9 décembre au stade de Benghazi. Le match retour a été fixé au mardi 21 du même mois au stade du 8-Mai 1945 à Sétif. Le vainqueur de cette compétition percevra 150 000 dollars alors que le finaliste aura droit à 75 000 dollars.

IFTICÈNE REMET LES CLÉS

Avant-hier, au stade du 5 Juillet, à la mi-temps du match, l’ex-entraîneur de l’USM Annaba, Younès Ifticène, a rencontré le président du club annabi, Aïssa Menadi, qui suivait son équipe à partir de la tribune réservée à la presse. Après les salutations d’usage, l’ex-entraîneur a remis à son ex-président les doubles des clés du véhicule de service qu’il utilisait lorsqu’il dirigeait la barre technique du club annabi. Ravi, le président Aïssa Menadi a tout simplement remercié Younès Ifticène.

SAÂDI SÉVIT !

L’entraîneur de l’USM Alger, Nour-Eddine Saâdi, n’a pas tardé à réagir et sévir, à la suite des déclarations du dé fenseur axial ZianeChérif. «Il est renvoyé à partir de maintenant. C’est le premier joueur à être libéré. Qu’il cherche un autre club», a déclaré l’entraîneur usmiste, dès qu’on l’a informé des propos qu’il a ten us à travers les colonnes d’u n confrère avant-hier, ven dredi.

LÉO ET LES CAMEROUNAIS À ANNABA

Le manager camerounais Léo, bien connu des présidents et entraîneurs algériens, vient de proposer 2 attaquants camerounais au président de l’USM Annaba, Aïssa Menadi. C’est ce que nous a révélé ce dernier, avant-hier, au stade du 5 Juillet. «Les deux joueurs sont actuellement chez nous et d’après le staff technique, ils sont très bons», nous a confié le président du club annabi.

30 MILLIONS D’AMENDE POUR BOUSSEHABA

Le joueur bélouizdadi, Boussehaba, qui avait boycotté les entraînements suite à un différend avec l’entraîneur Gamondi, est revenu à de meilleurs sentiments. Il a été traduit devant une commission, composée de certains membres de la direction bélouizdadie qui l’a auditionné. Après cela, le joueur a écopé d’une sanction financière de l’ordre de 30 millions de centimes, avec reprise des entraînements dès aujourd’hui avec ses camarades qui n’ont pas participé au match d’hier.

MOURINHO AIDE LE PORTUGAL Golf - Ryder Cup

L'entraîneur portugais du Real Madrid José Mourinho a été nommé ambassadeur de la candidature portugaise à l'organisation de la Ryder Cup en 2018, épreuve biennale de golf opposant les Etats-Unis à l'Europe depuis 1927, a annoncé jeudi l'organisation de cette candidature. «Le meilleur entraîneur du monde s'associe ainsi à l'ambition de remporter la plus importante épreuve de golf en 2018, un projet mené par Comporta, une région qu'il connaît depuis son enfance» car elle est située près de la ville de Setubal (50 km au sud de Lisbonne), dont il est originaire, a indiqué la candidature portugaise dans un communiqué. «Organiser la Ryder Cup permettra de mieux faire connaître le Portugal au monde, un objectif auquel nous devons tous contribuer, et affirmer notre pays comme une destination touristique de haute qualité», a déclaré Mourinho, cité dans le communiqué. La France, l'Allemagne, l'Espagne et les Pays-Bas sont également candidats pour 2018. La décision du comité de la Ryder Cup sera prise début 2011.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1279  

maracanafoot1279