Page 1

Mercredi 24 Novembre 2010 - N° 1276 - Prix 10 DA

www.maracanafoot.com

La JSK va MAL JSK 1 - CRB 1

ACCROCHÉ UNE FOIS DE PLUS À TIZI

L’ARBITRE PRIVE LE CRB DE 2 PÉNALTIES

«NOUS MÉRITONS LA VICTOIRE» GAMONDI :

Chérif El Ouazzani de retour à la compétition dans une semaine

LES RETROUVAILLES Mekhout-Remache, MCA

ALAIN MICHEL «ÉVITONS DE SOMBRER DANS LA CRISE»

JSMB

HANNACHI PLUS PROCHE DE SON ÉQUIPE

LES BÉJAOUIS VONT METTRE LE PAQUET FACE À BLIDA

USMH

USMA

CHAREF VEUT L’USMA SE DES GUERRIERS RASSURE AVANT D’AFFRONTER LE À SAÏDA

MCO

«JE SERAI DE RETOUR BENALDJIA AÏT OUARAB «JE N’AI PLUS LE CHOIX, D’ICI À UNE QUINZAINE «APPORTER UN PLUS DE JOURS» SI ON ME FAIT SIGNE» JE QUITTE LA JSMB» Daoud out face à Annaba MCA-USMAn se jouera bel et bien au 5-Juillet

Hanitser :


02

L’ÉQUIPE NATIONALE N’A-T-ELLE PAS BESOIN D’UN PEU DE TRANQUILLITÉ ?

L’

EQUIPE NATIONALE

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

g Par MOHAMED-AMINE AZZOUZ

équipe nationale ne laisse personne indifférent depuis qu’elle est parvenue à revenir au premier plan, notamment en compétition internationale, après avoir connu la gloire lors des éliminatoires jumelées de la CAN et de la Coupe du monde 2010, ponctuées par une qualification méritée à ces deux importantes compétitions internationales. Depuis, une grande ferveur entoure la sélection, que ce soit côté supporters ou médias. Tout cet engouement a fait qu’une pression permanente est exercée depuis sur la sélection nationale. En effet, et cela n’est pas du tout nouveau, la pression fait partie du football qui ne peut vivre sans. Il y a deux types de pression, l’une positive, constructive et qui stimule, l’autre négative, néfaste et qui détruit. Il faut dire qu’il est tout à fait normal qu’il y ait un suivi de tout ce qui concerne de près ou de loin l’équipe nationale, que ce soit de la part des amateurs de la sélection nationale ou de celle des médias. Toutefois, il y a lieu de faire remarquer que l’EN n’a apparemment pas droit au répit. Par le passé, la pression montait crescendo à l’approche de chaque rencontre internationale importante et à enjeu. Même si, entre-temps, l’on se permettait de faire quelques analyses ou autres critiques mais, depuis un bon moment déjà, c’est une overdose d’infor-

mations autour des joueurs de l’EN, notamment ceux évoluant à l’étranger, dans la majorité du temps. Le néo sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, vient juste de commencer. Chacun y va de sa façon de voir les choses pour conseiller tel ou tel joueur à l’EN, telle ou telle méthode pour mener son équipe à bon port, et beaucoup d’autres choses sont dites à propos de ce qu’il compte faire. Notre intention n’est point de nous ériger en donneurs de leçons, seulement on estime qu’il est nécessaire par moment de laisser un peu de répit au groupe Algérie. Qu’il s’agisse des joueurs ou de Benchikha, n’ont-ils pas besoin d’un petit «chouia» de calme et de tranquillité par moment ? Déjà que les joueurs sont sujet à la pression au sein de leurs clubs respectifs, si à chaque tournant on les sollicite au sujet de la sélection,

alors que pas moins de quatre mois les séparent du prochain important rendezvous contre le Maroc. Benchikha a été désigné à la tête de l’équipe nationale, c’est à lui et à lui seul que revient le droit de réfléchir à la meilleure manière de mettre en place l’équipe la plus représentative et la meilleure possible d’ici le prochain match décisif face aux Lions de l’Atlas. Le dernier mot lui revient comme on dit, l’aspect technique est de sa responsabilité d’autant plus qu’il sait parfaitement à quoi s’en tenir. C’est bien de pouvoir bénéficier de certains avis et/ou conseils de techniciens avisés, mais quand cela devient excessif, cela devient plus nocif que bénéfique. Allons, laissons les Verts un peu tranquilles, cela ne fera de mal à personne… M. A. A.

L'AEK ATHÈNES VEUT SOLTANI

L'AEK Athènes, le club grec dans lequel évolue l'attaquant international algérien Rafik Djebbour, serait intéressé par les services du joueur algérien de l'Iraklis Salonique, Karim Soltani, qu’il compte enrôler lors du prochain mercato d’hiver. C’est ce que nous avons appris de nos confrères en ligne dzfoot.com. En verve depuis sa signature cet été en Grèce avec cette formation de l'Iraklis Salonique, l'Algérien Karim Soltani est donc dans le viseur d'une des plus grosses équipes du pays. Selon une information parue dans les colonnes du site grec La Gazetta, le club athénien serait prêt à s'attacher les services du joueur de 26 ans. Auteur de débuts remarqués dans ce nouveau pays, après son arrivée en provenance des Pays-Bas et de l'ADO Den Haag (dix buts inscrits lors des deux dernières saisons), le natif de Brest pourrait donc évoluer dans un club de standing supérieur en 2011, dans lequel il pourrait retrouver son compatriote Djebbour. Soltani réalise en effet un bon début de saison avec son club de l'Iraklis, inscrivant en championnat trois buts et étant également l'auteur de quelques passes décisives.

ZIANI EN ROUTE VERS LA TURQUIE IL INTÉRESSERAIT BESIKTAS L’international algérien, Karim Ziani, veut quitter le club allemand de Wolfsbourg. Tout dépendra du temps de jeu que lui offrira McClarren d’ici l’ouverture du mercato. Ziani ne veut pas vivre la même mésaventure que la saison dernière. De retour de blessure, Karim Ziani a perdu sa place de titulaire qu’il avait au lancement de l’actuelle saison. McClarren, qui lui faisait confiance, l’a rarement utilisé ces derniers temps. Une situation qui commence à inquiéter le sélectionneur des Fennecs, Benchikha. L’ancien Marseillais préfère patienter encore quelques jours avant de demander audience à son employeur. Cela fait trois semaines qu’il s’est remis totalement de sa blessure, mais il veut attendre encore deux à trois semaines avant d’avoir une discussion avec ses dirigeants. Ziani ne veut

pas se précipiter, d’autant que pour lui et ses agents, l’ouverture du marché des transferts n’est pas pour demain. Ziani, sûr de ses capacités, n’a nullement l’intention de rester pour chauffer le banc. Loin d’exercer du chantage sur son entraîneur et sur ses dirigeants, Karim sait que s’il ne bénéficie pas de temps de jeu avec son club, cela n’arrangerait pas ses affaires avec la sélection. Pour rappel, l’entraîneur Abdelhak Benchikha a affirmé qu’il ne comptera pas sur les joueurs qui ne sont pas compétitifs. Ainsi, pour éviter ce qu’il a enduré la saison dernière, Ziani est déterminé à tirer les choses au clair avec ses dirigeants avant l’ouverture du marché des transferts. Les contacts ne manquent pas car, d’après les informations parues dans la presse allemande, plusieurs clubs turcs souhaitent l’enrôler au

prochain mercato hivernal. Il semble en effet que Besiktas veut à tout prix racheter le contrat du pensionnaire algérien de Wolfsburg. L’intérêt de ce club pour Ziani ne date pas d’aujourd’hui puisque les dirigeants turcs ont émis le voeu de l’enrôler à l’intersaison. La Turquie n’est pas l’unique éventuelle destination de Ziani dans la mesure où certains clubs français désirent bénéficier de ses services. Il paraît que lui aussi est très emballé à l’idée de retrouver la Ligue 1. A l’intersaison, Bordeaux, Monaco et Saint-Etienne voulaient l’avoir, mais ils ont fini par abandonner sa piste à cause de la cherté de son contrat. Mais les données ne sont plus les mêmes maintenant. En attendant l'ouverture des transferts, le virevoltant Ziani aura tout le temps de réfléchir sur sa prochaine destination. M. A. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

NAPLES N’EST PAS DISPOSÉ À CÉDER YEBDA À L'ATLETICO MADRID

L’international Hassan Yebda est en train de retrouver progressivement la grande forme, témoins ses récentes prestations de premier ordre et ses belles performances avec son nouveau club, le Napoli. Après un début timide, où il n’est pas parvenu à étaler tout son savoir-faire et ses qualités sur le terrain, dû certainement à son arrivée tardive au club de la Sicile, et par conséquent son manque de préparation d’intersaison, en raison de sa participation avec les Verts à la Coupe du monde d’Afsud.

I

l avait besoin de prendre des vacances et de trouver un club preneur qui lui convienne. Depuis qu’il a rejoint le Napoli, Yebda n’a pas perdu de temps. Il a redoublé d’efforts afin de retrouver la belle forme qui était sienne. Ainsi, il est en train de s’imposer au sein du onze napolitain. Ses récentes sorties réussies lui ont valu d’être encensé par Walter Mazzari, son entraîneur. Evoluant dans le calcio, un championnat très médiatisé et l’un des plus huppés au monde, Hassan Yebda est selon, le site DZfoot, pisté par le club espagnol, champion d’Europe en titre de la Coupe de l’UEFA, nous avons cité l’Atletico Madrid, du célèbre attaquant uruguayen Diégo Forlan. Ainsi, selon le même site, le milieu de terrain international Hassan Yebda, prêté par le Benfica Lisbonne depuis la dernière intersaison, est donc convoité par le 2e club madrilène, qui aimerait se renforcer dès le prochain mercato d’hiver. C’est le site italien Tuttomercatoweb.it qui a révélé l’information à l’origine, selon nos confrères de DZfoot. Mais il n’est certainement pas évident du tout que Naples qui a fait venir Yebda en début de saison accepte l’idée de son départ, car comptant beaucoup sur lui pour cette saison, comme ne cesse de le répéter ces derniers temps son coach, Walter Mazzari. Il y a donc peu de chances de voir Yebda rejoindre l’Atletico Madrid au mercato d’hiver, à moins que les dirigeants madrilènes y mettent vraiment le paquet et un prix qui fera tourner la tête aux dirigeants lisboètes, puisque le joueur est toujours la propriété du Benfica, qui n’a fait que le transférer au Napoli sous forme de prêt. Auquel cas, ils devront voir avec leurs homologues napolitains. Mais cela est très peu probable que les choses vont se passer de cette manière, même si, dans le football, il ne faut jamais rien exclure, du moment que tout est possible. M. A. A.


Ligue

1

03

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

LE CHABAB, CETTE BÊTE NOIRE… JSK 1 - CRB 1

FICHE TECHNIQUE

Stade : 1er-Novembre, Tizi Ouzou Affluence : faible Arbitres : Abid Charef, Boulfelfel, Amri Avertissements : Remache (20’), Younes (42’) (JSK). Mekhout (25’), Abdet (65’), Bourekba (71’) (CRB) Buts : Aoudia (46’) (JSK). Bourekba (71’) (CRB)

JSK :

Berrefane, Remache, Oussalah, Belkalem, Rial, El Orfi, Douicher (Yalaoui 75’), Nessakh (Azuka 77’) Younès (Ziti 88’), Yahia-Cherif, Aoudia Entraîneur : Alain Geiger

CRB :

Ousserir, Mameri, Abdet, Boukria, Aksas, Mekhout, Anane (Harrouche 46’), Rebih (Benaldjia 75), Aoued, Slimani (Saibi78’), Bourekba Entraîneur : Gamondi

L

a JS Kabylie a calé une fois de plus dans son antre, le 1er Novembre de Tizi Ouzou face à une excellente équipe bélouizdadie, volontaire et accrocheuse à souhait. Les Canaris ont fait une bonne première mi temps au cours de laquelle ils ont montrés de bien bonnes choses, quand même. Mais en dépit de leur domination, les Kabyles n’ont pu prendre l’avantage à la marque et n’était, ces fautes d’appréciations de l’arbitres le Chabab pouvait même terminer

cette première période à son avantage si M. Abid Charef avait daigné siffler une faute de main trop flagrante de Rial dans la surface de réparation. En deuxième période, les deux équipes vont hausser le ton, mais plus le CRB que la JSK. Et pourtant, ce sont les Kabyles qui vont ouvrir la marque en premier après un but de Aoudia, servi au deuxième poteau par Younès. On jouait alors la toute première minute de la seconde période. Piqués à vif, le Chabab va passer la vitesse supérieure et dominer le match de al têtes et des épaules. C’est donc

GEIGER SALUE GAMONDI L’entraîneur de la JSK, Alain Geiger, a tenu à saluer celui du CRB Miguel Angel Gamondi. Les deux hommes ont discuté un petit moment avant de rejoindre leur place.

Mekhout et Remache, les retrouvailles Le joueur du CR Belouizdad Ahmed Mekhout a retrouvé hier au stade de Tizi Ouzou son ami Belkacem Remache. Ils se sont donné l’accolade avant le début de la rencontre. Les deux joueurs ont évolué il y a une saison sous le maillot de l’USM Annaba. Remache a rejoint les rangs de la JSK, quant à Mekhout, il a retrouvé son ancien club, le CR Belouizdad.

Nessakh retrouve sa place dans le onze

tout logiquement le CRB va revenir au score après un but tout ce qu’il ya de beau, un bus à montrer dans les écoles de football. Aoued sur la droite déborde et sert à la limiteb des 18 m, Rebih qui, dans le mouvement talonne pour Bourekba, arrivé lancé plein axe, celui-ci embarque tout le monde à gauche et marque du plat du pied au coté opposé. C’est l’égalisation, logique pour le Chabab. Le CRB ne lâche pas prise et tente le tout pour le tout, mais ne parviens pas à prendre l’avantage, les Kabyles terminent le match sur les genoux et ont frôlés la correctionnel. H. A. B.

Juniors : les jeunots kabyles tenus en échec Les juniors des deux équ

ipe sont donné la réplique en s se ouverture. Les jeunots de la JS Kabylie continuent d’ench aîner avec les mauvais résult ats, l’un derrière l’autre. Hier, les juniors kabyles ont été tenus en éch par leurs homologues du ec CRB deux buts partout. A. M.

Le staff technique kabyle, à sa tête le coach Alain Geiger, a jugé utile d’aligner deux milieux récupérateurs. Hocine El-Orfi a gagné la confiance de son entraîneur. Geiger a préféré faire confiance au capitaine Lamara Douicher et l’associer à l’ex-joueur du Paradou AC.

Aoudia d’entrée face à son ancien club L’attaquant kabyle Mohamed Amine Aoudia a été aligné d’entrée hier par le coach Alain Geiger. Aoudia a retrouvé son ancien club, le CR Belouizdad, un club où il s’est fait un nom. Dans se match, Amine Aoudia ne s’est pas fait prier pour planter un but à son ancienne équipe.

«Je crois qu’aujourd’hui nous avons montré que nous avons une bonne équipe qui joue un beau football. Nous avons dominés la JSK durant la majeure partie de ce match et puis, franchement on méritait de gagner parce que nous avons été les plus entreprenants. Je crois que dans ce match on méritait au moins bénéficier d’un penalty, ce que l’arbitre nous à refusé malheureusement.»

4REMACHE RECONDUIT À DROITE Le staff technique des Jaune et Vert, à sa tête Alain Geiger, a jugé

utile de faire une nouvelle fois confiance à Belkacem Remache. Le joueur kabyle a été reconduit par l’entraîneur au poste d’arrière droit.

4COULIBALY SUR LE BANC L’international malien Idrissa Coulibaly, qui n’a pas joué face à l’USMH pour le motif de sa convocation en sélection, et qui a rejoint le groupe deux jours avant ce match face au CRB, a été laissé sur le banc des remplaçants par Alain Geiger. Ce dernier a préféré faire confiance à Remache, lequel a été reconduit au poste d’arrière droit.

4BERREFANE CONFIRME SON STATUT DE TITULAIRE S’il y a bien un élément au sein de l’effectif kabyle qui confirme de

match en match son grand talent, c’est bel et bien le gardien de but, Mourad Berrefane. L’enfant de Béni Douala a été reconduit au poste de gardien de but. Asselah, quant à lui, continue de chauffer le banc des remplaçants. Malik Asselah doit travailler davantage pour détrôner Berrefane qui s’illustre de match en match.

RÉSULTAT DE LA MISE À JOUR

Chemseddine Nessakh, qui a chauffé le banc des remplaçants lors des précédents matches, a été aligné d’entrée hier face au CRB. L’exjoueur de l’ASM Oran a été incorporé au milieu du terrain aux côtés de Younès pour l’animation du jeu.

Douicher associé à El-Orfi

GAMONDI : «ON MÉRITAIT DE GAGNER»

JSK 1 - CRB1 Equipes 1 ES Sétif 2 ASO Chlef 3 MC Saïda 4 JSM Béjaïa 5 CR Belouizdad 6 USM El-Harrach 7 USM Alger 8 JS Kabylie 9 MC Oran 10 MC El-Eulma 11 WA Tlemcen 12 USM Annaba 13 AS Khroub 14 MC Alger 15 USM Blida 16 CABB Arréridj

Pts 18 17 14 13 14 12 11 12 11 10 08 08 07 06 04 04

J 07 08 07 07 08 08 07 08 08 08 08 08 08 06 08 08

G 06 05 04 04 04 03 03 03 03 03 02 02 02 02 00 01

N 00 02 02 01 02 03 02 03 02 01 02 02 01 00 04 01

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

P 01 01 01 02 02 02 02 02 03 04 04 04 05 04 04 06

BP 14 14 10 16 11 11 12 09 05 05 09 05 08 07 02 03

BC 05 06 08 10 08 09 09 08 05 12 11 08 13 08 10 11

Diff +09 +08 +02 +06 +03 +02 +03 +01 00 -07 -02 -03 -05 -01 -08 -08


04

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

HANNACHI PLUS PROCHE DE SON ÉQUIPE JSK 1 - CRB 1

Le président Moh Chérif Hannachii est très proche de son équipe, comme à l’accoutumée.

g Par AOMAR MOUSSI

M

ais, ces derniers temps, le premier responsable kabyle vu la situation dans laquelle se trouve le club phare de la Kabylie, Hannachi, a donc jugé utile de ne pas quitter les joueurs d’une semelle. Depuis jeudi dernier, le jour de la reprise des entraînements, Hannachi tenait à suivre avec attention le travail qu’effectuent les joueurs sur la pelouse du stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou. Hannachi, en homme d’expérience et qui sait pertinemment que son équipe a besoin de soutien, a donc préféré rester aux côtés des joueurs et du staff technique, afin de les responsabiliser davantage et les pousser surtout à remettre le club sur les rails et sur la bonne voie.

Il a responsabilisé les joueurs et le staff technique

Hannachi a tenu à discuter avec le staff technique et l’ensemble des joueurs. D’ailleurs, l’homme fort de la JS Kabylie s’est réuni tout d’abord avec l’entraîneur en chef lors de la séance de reprise, où il a exigé de lui de redresser la barre et de remettre la JSK sur la bonne voie. Le lendemain, le boss des Canaris s’est entretenu avec les joueurs, avant de les revoir une nouvelle fois à la veille du match face au CRB. Hannachi a exhorté les joueurs à redoubler d’efforts et de travailler davantage afin que le club phare de la Kabylie puisse rebondir et retrouver sa réelle place dans le classement parmi les équipes du haut du tableau. Hannachi a secoué les joueurs en les mettant devant leurs responsabilités. A. M.

MAHREZ N’ÉTAIT PAS PRÉSENT À L’ULTIME SÉANCE

L’entraîneur des gardiens de but de la JSK, Sid Ahmed Mahrez, ne s’est pas présenté au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou avant-hier, lors de l’ultime séance d’entraînement effectuée par l’équipe à la veille du match face au CRB. Selon une source proche du club, le coach des gardiens de but était pris par des obligations personnelles. C’est pour cette raison que Mahrez ne s’est pas déplacé à Tizi-Ouzou. A. M.

Tedjar, Chérif El Ouazzani, Saïdi, Berchiche, Mazari et Lemhane non convoqués

Le staff technique kabyle, à sa tête le Suisse Alain Geiger, n’a pas convoqué six joueurs pour la rencontre d’hier et ceux pour diverses raisons.

C

es joueurs, qui n’ont pas été retenus par le coach kabyle, sont entre autres Lyes Saïdi, Koceila Berchiche, le gardien de but Nabil Mazari, les deux milieux de terrain Chérif El Ouazzani Si Abdennour et Saâd Tedjar, et enfin le jeune Mokhtar Lemhane.

Que de retrouvailles face au WAT !qui

La rencontre de ce samedi, va opposer la JSK au WAT au stade du 1er Novembre de TiziOuzou sera celle des retrouvailles. Plusieurs joueurs ayant porté par le passé les couleurs des Lions du Djurdjura évoluent actuellement sous le maillot du WA Tlemcen. Il s’agit, entre autres, de Habri et Boudjakdji, du milieu de terrain offensif Tayeb Berramla, et du gardien de but Samir Hadjaoui. Ces quatre joueurs ont tous fait leur passage à la JSK, et le dernier, c’est Hadjaoui, lequel était kabyle la Habri, dernière. saison et Berremla Boudjakdji, Hadjaoui retrouveront ce samedi le stade de Tizi-Ouzou, les supporters, les dirigeants et leurs anciens coéquipiers. Que A. M. de retrouvailles !

Ces six joueurs ont été donc autorisés par le staff technique de rentrer chez eux, avant qu’ils ne reprennent du service lors de la séance de reprise.

Mise au vert à la résidence Hannachi

Les joueurs convoqués pour le match disputé hier face au CRB ont pris leurs quartiers, avant-hier, juste à la fin de l’ultime séance de travail, à la résidence Hannachi. Quant aux autres joueurs non concernés par cette rencon-

tre, ces derniers ont été autorisés à rentrer chez eux.

Le match retransmis par TV Tamazight et Canal Algérie

La rencontre ayant mis aux prises hier au stade de Tizi-Ouzou la JS Kabylie au CR Bélouizdad a été retransmise sur les deux chaînes, TV Tamazight et Canal Algérie. De ce fait, les téléspectateurs ont pu suivre ce match sur le petit écran. A.M.

Travail physique pour Tedjar…

Le milieu de terrain offensif de la JSK Saâd Tedjar, qui est en baisse de forme, a été soumis à un travail physique, avant-hier lors de l’ultime séance effectuée au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou.

A

u moment où ses coéquipiers se donnaient la réplique sur le rectangle vert, en disputant un deuxième match d’application, Tedjar a été appelé à faire un travail physique, avec un rythme assez élevé, sous la houlette de Guillou. Tedjar a sué, mais c’était bénéfique pour lui, surtout que ce joueur est loin de son niveau ces derniers temps. Cela va lui permettre certainement de rebondir prochainement et pourquoi pas ce samedi face au WA Tlemcen, lors du match comptant pour la 9e journée du championnat national de Ligue I

professionnelle, qui aura lieu au stade du 1er Novembre de TiziOuzou.

…Il sera de retour face au WAT

Saâd Tedjar, le milieu de terrain des Jaune et Vert, qui n’était pas concerné par le match d’hier pour cause de suspension, pourra reprendre du service et prendre

part au prochain match de son équipe. Suspendu pour un match, pour contestation de décision de l’arbitre lors du match face à l’USMH, Saâd Tedjar sera de retour à la compétition ce samedi à l’occasion du match de la 9e journée de Ligue I professionnelle qui va opposer les Lions du Djurdjura aux Zianides du WA Tlemcen. Un retour qui va certainement soulager l’entraîneur en chef, le Suisse Alain Geiger, lequel est en colère contre lui, et ce, vu son poids dans l’équipe kabyle. Tedjar sera certainement aligné d’entrée face au WA Tlemcen, vu son grand talent et sa présence parmi le onze kabyle ne sera que bénéfique. Tedjar, avec ses qualités techniques et physiques, pourra contribuer à la victoire de la JSK et permettra à cette dernière d’entrevoir la suite du parcours en championnat sous de bons auspices et avec force. A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ligue

1

Chérif El Ouazzani de retour à la compétition dans une semaine Le milieu de terrain défensif des Jaune et Vert, Si Abdennour Chérif El Ouazzani, qui n’est pas encore rétabli totalement de sa blessure et qui se contente ces derniers jours d’un travail en solo, ne tardera pas à retrouver les terrains et la compétition. Chérif El Ouazzani, qui se contente de tours de pistes sous l’œil vigilant du kiné du club Guillou, va réintégrer le groupe dans quelques jours. Sa participation au prochain match face au WA Tlemcen n’est pas d’actualité. Mais, d’ici une semaine, le milieu récupérateur des Lions du Djurdjura fera son retour à la compétition et pourra même prendre part au match comptant pour la 10e journée du championnat national de Ligue I professionnelle, qui mettra aux prises la JSK au MCS au stade de Saïda. A. M.

Doudane a-t-il pris du recul ou quitté le club ?

Ces derniers temps, le président de la section football, K a r i m Doudane, n’est plus proche de son équipe. Ce dynamique responsable n’a plus donné signe de vie ces derniers jours. Les amoureux du club se posent les questions suivantes : Où est passé ce responsable ? A-t-il quitté les affaires de la JSK ? Pour le moment, rien n’a filtré au sujet du premier responsable de la section football. Mais, selon des sources proches des affaires courantes de la maison des Jaune et Vert, Doudane aurait pris la décision de prendre du recul vis-à-vis de l’équipe. D’ailleurs, ce dernier ne s’est pas présenté à la dernière conférence animée par Hannachi au siège du club, et il n’était pas présent également ces derniers jours au stade pour assister aux entraînements de l’équipe, ce qui n’est pas dans les habitudes de l’ex-joueur kabyle. Tout le monde dans l’entourage du club s’interroge sur les raisons qui ont poussé Karim Doudane à ne pas assister son équipe, surtout dans ces moments difficiles qu’elle traverse. Les prochains jours nous renseigneront davantage si Doudane a décidé de prendre du recul ou quitté le club. Nous y reviendrons… A. M.


Ligue

1

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

05

JSK

LES KABYLES VEULENT S’OFFRIR LES ZIANIDES MAINTENANT, PRÉPARER LE WAT

Les Kabyles, qui ont disputé hier le match de la mise à jour du championnat professionnel Ligue I, face au CR Belouizdad au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, accueillera encore une fois ce samedi la formation du WA Tlemcen, et ce, comptant pour la 9e journée.

croient dur comme fer en les capacités et en les chances de leur équipe de faire mieux à l’avenir, et atteindre l’objectif recherché, à savoir gagner et retrouver le podium.

Aborder ce match avec beaucoup plus de confiance

L

es poulains d’Alain Geiger et son adjoint Kamel Bouhellal, qui vont reprendre le chemin des entraînements demain après midi au stade du 1erNovembre, en prévision de l’autre rendezvous qui les attend ce samedi face au WA Tlemcen drivé par un certain Henkouche, pour le compte de la 9e journée du championnat . Les coéquipiers du capitaine Lamara Douicher auront devant eux deux séances d’entraînement seulement avant de se mesurer à l’ogre tlemcénien ce week-end à Tizi Ouzou, dans une rencontre qui s’annonce, d’ores et déjà, décisive pour la suite du parcours des Canaris du Djurdjura lesquels n’ont plus droit à l’erreur de faire un faux pas à domicile. Le boss des Canaris exige une victoire face à cette équipe du WA Tlemcen. De leur côté, les capés de Henkouche ne viendront pas à Tizi Ouzou, pour faire du tourisme où de la simple figuration, bien au contraire, le coach des Bleu et Blanc estime que son team est en mesure

même de battre les Canaris sur leur terrain, car, à ses yeux, le WAT a des atouts à faire valoir et avec son armada de joueurs, rien ne peut l’empêcher de prétendre à la victoire, car l’adversaire n’est plus cette équipe qui rase tout sur son passage. Du côté kabyle, c’est la concentration totale, mais aussi avec une grande pression qui pèse sur les épaules des joueurs lesquels sont condamnés à réagir positivement en s’offrant au finish les Zianides, car mis à part les trois

points du match, aucun résultat ne sera à l’avantage des Canaris, à l’inverse des coéquipiers de l’ex-Canari Anouar Boudjekdji, qui peuvent se contenter d’un match nul qui fera leur bonheur, de leur côté, les Lions du Djurdjura se prépareront sérieusement pour ce grand rendez-vous afin d’être prêts le jour “j”, et à l’occasion retrouver leur confiance en championnat face au WAT. Les dirigeants kabyles, à leur tête le président Moh Chérif Hannachi,

Une victoire, ce samedi, face à la formation du WAT va permettre à la JSK d’entrevoir la suite du championnat sous les meilleurs auspices et dans de bonnes conditions. Les coéquipiers de Mohamed Amine Aoudia, qui visent cette saison le titre du championnat, ne comptent guère lâcher prise, appelés à renouer avec les succès dès samedi prochain, avec au menu un match explosif avec les Zianides. Alain Geiger et ses joueurs n’auront pas de répit puisque juste après ce match de la mise à jour du calendrier face au CR Belouizdad, ces derniers se prépareront davantage pour être au top et au meilleur de leur forme face aux Tlemcéniens. Une rencontre qui revêt un cachet particulier, où la victoire est plus qu’impérative. Les Kabyles ne comptent pas rater le match de ce samedi afin d’aborder la suite du championnat avec beaucoup plus de confiance, d’assurance et surtout avec un moral au beau fixe. La balle est dans le camp des Hamiti, Aoudia, Belkalem et consorts. Alors à eux de confirmer leur fulgurante ascension. A. S.

LAHMAR : «SI MA SITUATION NE CHANGE PAS, JE M’EN IRAI AU MERCATO» CRB

Le milieu défensif du CRB, Abbou Lahmar n’est pas du tout content de situation de remplaçant, lui qui n’a joué que peu de temps en ce début de la compétition, estime qu’il a toutes les qualités requises pour être un titulaire à part entière. Il ne comprend pas pourquoi le coach argentin l’a mis sur le banc des remplaçants. Si sa situation ne change pas, Lahmar songe vraiment à changer d’air et chercher une équipe où il regagnera son poste de titulaire. L’ex-Oranais n’a tout de même pas raté l’occasion de nous parler dans cet entretien qu’il nous accordé sur le parcours de son club, sur les prochains match du championnat et sur l’apport des supporters lors des précédents matchs joués par l’équipe de Laâqiba.

Pour commencer, comment jugez-vous le parcours de votre équipe après six matchs ? Je crois que le parcours parle de lui-même. Avec quatre victoires, deux défaites et un match nul, le parcours ne peut qu’être bon, où je dirai mieux excellent. Les deux défaites, comme vous le savez sont celles face au MCS lors de la première journée que, moi, personnellement, je considère comme étant un incident de parcours, et la deuxième est celle face au CABBA où tout le monde a vu ce qui s’est passé là-bas, et où je ne vais pas trop m’étaler. Même si je n’étais pas présent sur les lieux, mes camarades m’ont en raconté beaucoup et je ne trouve pas sincèrement les mots pour qualifier le comportement éprouvé par les supporters du CABBA. Non seulement, vous n’avez pas participé au match face au CABBA, vous n’avez pas aussi bénéficié de beaucoup

de temps de jeu en ce début du championnat, quelles en sont les raisons à votre avis ? En toute franchise, moi aussi, je ne comprends pas les raisons. Je suis en possession de tous mes moyens, je me sens au top de ma forme et je n’ai reçu aucune blessure, mais à chaque fois, je me retrouve sur le banc des remplaçants. Je crois que je pourrai donner un plus à l’équipe, mais à chaque fois, je ne bénéficie pas de temps de jeu nécessaire pour le faire et aussi pour étaler toutes mes qualités. Enfin, c’est la décision de l’entraîneur et je ne sais pas à quoi il pense. Sincèrement, est-ce que votre situation actuelle vous inquiète ? Oui, certainement, et comment ne pas être inquiet, moi qui me retrouve tout le temps sur le banc ? Comme je viens de vous le déclarer, je suis au top de ma forme, et si je ne profite pas à présent de cette forme, dites-moi quand je pourrai m’exprimer. Pour répondre directement à votre question, je vous dirai que je suis vraiment inquiet. Que songez-vous faire alors ? Je ne vous cache pas, si ma situation ne change pas, je m’en irai au mercato prochain. Franchement, ça ne m’arrange pas du tout de chauffer le banc tout le temps. Je suis un joueur qui aime s’exprimer sur le terrain et non celui qui se contente de quelques minutes de jeu. Avez-vous des contacts avec une équipe précise ? Oui, il y a des dirigeants qui m’ont contacté récemment, mais vous ne me demandezpas plus à ce sujet, car je ne vais pas vous répondre pour l’instant… Parlant à présent du reste du parcours pour votre équipe, comment vous

l’imaginez déjà ? Bon, actuellement, on gère match par match. Un match très difficile nous attend face à l’équipe de l’ASO ici au 20-Août qu’on devra absolument remporter. Après, on aura le temps pour préparer les autres empoignades. Tout de même, j’estime que le CRB possède une bonne équipe cette saison qui renferme en son sein d’elle d’ excellents joueurs qui pourront dire leur mot. On vous laisse le soin de conclure…

Je saisirai cette occasion pour remercier les supporters belouizdadis pour leur soutien et leur encouragement depuis le début de la compétition. C’est grâce à eux que l’équipe a réussi de bons résultats, ils étaient toujours derrière leur club. Le grand mérite revient à eux surtout lors des matchs qu’on a joués sur notre terrain. Comme j’espère aussi que ma situation connaîtra une issue, le plus vite possible. Entretien réalisé par Hillal Ait Benali

CONDOLÉANCES Le directeur de publication et l’ensemble du collectif de Maracana très émus par le décès tragique de leur ami et collègue Samy Belattar (correcteur de presse) présentent à sa famille leurs sincères condoléances et prient Dieu Le Tout-Puissant d’accueillir le défunt dans Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.

Farouk Seba ainsi que l’ensemble du collectif du journal Maracana très peinés par le décès de l’ex-arbitre de football Rachid Battache présentent à sa famille leurs sincères condoléances et l’assure de leur profonde sympathie. Que Dieu Le Tout-Puissant accorde Sa Sainte Miséricorde au défunt. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.

Ali Malek, ex-président de la Ligue nationale de football très peiné par le décès de l’ex-arbitre de football Rachid Battache présente à sa famille ses sincères condoléances et l’assure de sa profonde sympathie. Que Dieu Le Tout-Puissant accorde Sa Sainte Miséricorde au défunt. A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

Ligue

ALAIN MICHEL : «ÉVITONS DE SOMBRER DANS LA CRISE»

1

MCA

g Par SAMI MAKHLOUFI

Comme l’espéraient les fanatiques supporters du Mouloudia d’Alger, les camarades du capitaine Réda Babouche sont parvenus à arracher avec brio une historique qualification pour la finale de la Coupe de l’UNAF des clubs champions. Une qualification qui a fait tant de bien aux protégés du technicien français, Alain Michel, dans l’espoir de retrouver un peu plus de sérénité et de stabilité suite aux nombreuses turbulences.

T

à repousser les assauts des Libyens jusqu’à leur camp. D’autre part, on a manqué de réussite en attaque faute de limites techniques. Je dirai même que nous sommes parvenus à faire la différence par notre solidarité et notre envie d’offrir cette qualification à notre public.»

«Si on n’a pas gagné chez nous après une victoire à Tripoli, on aurait été morts»

En abordant le sujet des lacunes de son équipe, Alain Michel insiste sur l’impact des défections dont souffre son effectif, ainsi que l’importance de cette qualification en pareille situ-

outefois, les soucis majeurs du vieux club algérois demeurent incontournables, et qui se concentrent surtout au niveau de l’organisation et la gestion financière du club. Malgré tout cela, l’ancien manager de Grenoble continue de croire en son équipe, même s’il est le premier touché par cette délicate crise financière dont souffre le MCA. Ce dernier a accepté de faire le point sur son équipe ainsi que d’autres volets qui entourent le club.

«Nous sommes parvenus à faire la différence par notre solidarité»

Le coach mouloudéen entamera son intervention en revenant un peu en arrière pour parler de cette rencontre face à l’Ittihad en décortiquant le jeu de son équipe. Il dira à ce propos : «Ce fut une rencontre d’un niveau, certes, moyen, mais très engagée. L’équipe libyenne a tout fait pour essayer de placer son jeu en cherchant les balles en profondeur et bien sûr le jeu aérien. De notre côté, on a souffert de plusieurs embê ments à commencer par les blessures de Babouche et Koudri. Cela a fini par limiter nos solutions en procédant à des changements forcés. Par ailleurs, nous avons une prestation assez correcte, surtout pour une équipe convalescente. Le schéma tactique a été respecté puisque nous sommes parvenus

joueurs clés dans notre schéma alors que d’autres commencent progressivement à revenir à leur niveau ne nous a pas facilité la tâche pour mettre en place un plan complet. Ces blessures et ces changements sont venus à l’improviste et on ne pouvait pas faire mieux. Il ne faut pas nous demander plus que l’on sait faire surtout face à toutes ces difficultés. Si on n’a pas gagné chez nous après une victoire à Tripoli, non aurait été morts et il fallait trouver onze joueurs pour jouer vendredi. Une qualification en finale est toujours bonne à prendre car c’est tout ce qui reste après dix ans».

«La stabilité intervient seulement après de grands efforts organisationnels et financiers»

Quant aux soucis quotidiens dont souffre son équipe sur le plan sportif et administratif, Alain Michel nous confiera : «Vous savez, la gagne appelle la gagne et les embêtements en appellent d’autres. C’est bien d’aller en finale pour remonter sur la scène internationale. Toutefois, il ne faut pas oublier que nous avons toujours des problèmes à régler. Nos soucis sont toujours là et on ne peut pas tenir pendant des mois et des mois. C’est juste une lueur de satisfaction qui ne fait que repousser l’échéance. Il faudrait penser d’abord à soigner les blessés et ensuite renforcer l’effectif. Mais avant cela, il est impératif de payer tout le monde afin éviter de sombrer de nouveau dans une crise financière. La stabilité intervient seulement après de grands efforts organisationnels et financiers. On attend donc que ce soit réglé pour envisager par la suite un meilleur sort.»

importants face à l’USM Annaba et l’USM Alger, le club devra penser à renouer avec la réussite en championnat avant de penser à la finale face au Club Africain. Alain Michel nous confiera à ce sujet : «Cette rencontre face au Club Africain sera totalement différente que celle de l’Ittihad de Tripoli. C’est un tout autre niveau et ça serait un excellent test pour nous. J’ai pu voir une mi-temps du match face à Rabat ce qui m’a donné une petite idée sur l’équipe tunisienne. Il y’avait de l’impact physique et une bonne solidité derrière avec un jeu rapide en attaque. Donc, c’est du sérieux qu’il faudrait bien préparer au moindre détail si on veut réussir notre virée à Rades. On aura le temps de visionner notre adversaire et on verra par la suite comment procéder. Mais avant, on doit se reconcentrer sur nos matchs en championnat à commencer par celui de ce vendredi face à Annaba. On connaît toutes les difficultés dans le championnat et on sait très bien qu’on nous attend au premier tournant. Donc, si on veut remonter la pente, il faudrait désormais penser à gagner ce match avant de préparer sérieusement le derby algérois. Cela déterminera notre capacité à donner de la suite à cette qualification.» S. M.

MCA-USMAn se jouera bel et bien au 5-Juillet

Devant renouer avec la compétition nationale, les capés d’Alain Michel n’auront pas beaucoup de temps pour savo urer leur qualification en finale de la Cou pe de l’UNAF. Pour cause, le MCA est appe lé à disputer un match de championnat ce venation. dredi face à l’USMAn. Une rencontr e que Il déclarera les dirigeants algérois voulaient à tout à ce proprix programmer au stade de Rouiba. «Le Club Africain est d’un tout p o s : Toutefois, la Ligue nationale a décidé de autre niveau » «Perdre maintenir cette rencontre au stade du d e u x Enfin, devant préparer deux rendez-vous 5–Juillet. Ce match se déroulera bel et bien au stade olympique à 19h 30. Une nouvelle qui, certes, ne plaît pas aux superstitieux du MCA qui voulaient rester à Rouiba, mais qui a fini par plaire aux dirigeants du vieux club d’Alger. Ces derniers, nous dit-on, pensent que c’es t c’est la solidarité du certainement une une bonne chose de revenir au 5-Juillet groupe et l’envie d’arsemaine décisive, pour bien préparer la finale de l’UN AF racher le billet de la n’est-ce pas ? ainsi que le derby face aux Usmistes . finale. Chose faite désor- D’abord, il faudrait D’autre part, on s’accorde à dire au MCA mais et on est fiers de penser à préserver cet que la pelouse du stade olympique est cette qualification. bien meilleure que celle de Rouiba laqu état d’esprit et à se eVous allez retrouver montrer aussi sollle a compliqué considérablement le jeu la solide équipe du idaires qu’en champides Vert et Rouge. Club Africain. Que onnat. On doit impérapensez-vous de cette tivement gagner ce finale aller qui se vendredi Il a été touché aux côtes pour déroulera à Radés ? remonter au On sait très bien que cette c l a s s e m e n t . équipe tunisienne est Cette qualificasolide mais nous aussi tion nous nous avons nos atouts. Le Apparemment, la guigne des blessures motivera pour Mouloudia n’a pas été continuera à poursuivre l’équipe revenir en force champion par hasard. Ça mouloudéenne en ce début de saison. En en championnat. va être difficile pour les effet, après Derrag, Bouchama et Herkat, Donc, une victoire deux équipes et ça se voila que le MCA vient de perdre le jeune jouera en aller-retour. On face à Annaba milieu de terrain, Farid Daoud. En effet, nous permettra de aura le temps de préparer ce dernier touché face à l’Ittihad de mieux préparer le ce rendez-vous comme il Tripoli a passé une échographie qui a derby algérois se doit. décelé un hématome au niveau des côtes. De retour à la com- qui sera sans Ce joueur devra donc rater le match face à aucun doute pétition nationale, l’USM Annaba au grand dam d’Alain rendezvous recevrez l’USM un Michel. Selon notre source, le Annaba avant de dis- vous capital. Mouloudéen devra se reposer pour une Propos recueillis puter le big derby semaine avant de reprendre les entraînepar algérois face aux ments avec ses camarades. Sami Makhloufi Usmistes. Ce serait

BEDBOUDA : «A PRÉSENT, ON DOIT REVENIR EN FORCE EN CHAMPIONNAT»

Le néo-international olympique, Brahim Bedbouda, nous parle dans cet entretien de cette qualification historique en finale de la Coupe de l’UNAF. Ce dernier insiste sur le fait qu’il faudrait désormais faire preuve de la même solidarité en championnat pour retrouver le haut du classement

Comment jugez-vous la prestation de votre équipe face à l’Ittihad de Tripoli ? Je pense que nous avons été très solides face à un adversaire d’un très bon niveau. L’équipe libyenne s’est montrée dangereuse par son jeu long en usant d’un engagement physique dans les duels. De notre côté, on a su préserver le score du match aller en essayant tout de même d’offrir une victoire à notre public. On a raté plusieurs occa-

sions surtout en première mi-temps sans avoir de la réussite pour conclure. Par la suite, on a géré le match en nous montrant solidaires en défense. L’essentiel c’est d’avoir assuré la qualification qui a fait plaisir à tout le monde. N’avez-vous pas été perturbé par la sortie de Koudri et Babouche ? Comme vous savez, l’effectif est amoindri par les blessures de Herkat et Derrag qui sont des éléments importants pour l’équipe, alors que Bouchama revient d’une blessure. Donc, perdre Babouche et Koudri ne nous a pas arrangés surtout face à une si bonne équipe libyenne. Heureusement que les joueurs qui sont rentrés ont pu donner le plus à l’image de Mokdad et Daouadi. Notre force

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Daoud out face à Annaba


Ligue

1

Maracana N° 1276 —Mercredi 24 Novembre 2010

07

MCA

PLACE MAINTENANT AU CHAMPIONNAT Après la Coupe de l’UNAF

g Par MOUNIR BENKRAMI

Le Mouloudia d’Alger a réussi à décrocher une place en finale de la Coupe de l’Union nord-africaine de football (UNAF) en écartant Al Ittihad de Tripoli après la victoire 1 à 0 à l’aller et le 0 à 0 réalisé à Rouiba. Une qualification amplement méritée qui a fait beaucoup de bien à toute la grande famille des Vert et Rouge qui attendait ce retour sur la scène internationale depuis plus de 35 ans. Toutefois, il ne faut surtout pas oublier que le Mouloudia d’Alger éprouve toutes les peines du monde sur l’échelle nationale comme le confirme si bien sa dangereuse 14e place au classement avec seulement, 6 petits points même si le vieux club algérois compte 2 matchs en moins contre respecti-

vement l’USM Alger et l’ES Sétif. Une position peu confortable pour un champion en titre sensé défendre crânement son dû mais qui n’arrive toujours pas à trouver ses repères. A entendre les dires des joueurs, du staff technique et même des dirigeants, le MCA reviendra en force dès les prochaines journées du championnat. «On a, certes, souffert en ce début de championnat avec tous ces problèmes et toutes ces blessures, mais je suis certain que mon équipe retrouvera des couleurs très prochainement», nous dira l’entraîneur Alain Michel. «Je promets à nos supporters que le Mouloudia rattrapera tout le temps perdu car les joueurs sont hypermotivés et ne jurent que par un retour en force en championnat», ajoute le jeune milieu de terrain Farid

Daoud. Rendez-vous ce vendredi au stade de Rouiba pour en savoir un peu plus sur la réaction des joueurs mouloudéens sur le terrain.

Avec un petit total de six points seulement après les deux victoires acquises aux dépens de l’AS Khroub (3-2 en déplacement) et le CA Bordj Bou Arréridj (3-1 à Rouiba), et avec une piètre 14e place au classement général à l’issue de la 8e journée, la situation est tout simplement dangereuse surtout, si le Mouloudia n’enclenche pas le turbo dans l’immédiat. A priori, tous les Mouloudéens le savent très bien et ce, à commencer par les joueurs et leur entraîneur qui, désormais, savent quoi faire pour éviter de revivre les

scénarios cauchemardesques des années précédentes où le MCA frôlait à chaque fois la relégation. C’est pour cela que les hommes de l’entraîneur Alain Michel ont intérêt à réagir dans l’immédiat et sans trop tarder car le temps presse et les équipes ambitieuses à l’instar de l’ES Sétif, l’ASO Chlef et la JSM Béjaïa ont déjà entamé la chasse aux points dès le coup d’envoi du championnat. Ce vendredi au stade de l’OPOW de Rouiba contre les Tuniques rouges de Bône, le Mouloudia d’Alger sera appelé à confirmer son retour prometteur et du coup, sa belle qualification obtenue haut la main face aux Libyens d’Al Ittihad. D’ailleurs, la victoire est aussi vitale que primordiale et tous les Mouloudéens le savent très bien. M. B.

tout le temps perdu dès les prochaines journées. Justement, deux matchs très importants vous attendent prochainement contre respectivement, l’USM Annaba et l’USM Alger, êtes-vous prêts pour relever ces nouveaux défis qui s’annoncent, quand même, très difficiles selon un avis unanimes ? Tout d’abord, je tiens à vous préciser que le groupe est seulement concentré sur le match de ce vendredi contre l’USM Annaba. Il ne faut surtout pas jouer avec le feu en pensant à un autre match alors qu’on est appelés à livrer une rencontre importante avant. Le mieux, c’est de franchir l’obstacle de Annaba par une belle victoire et après on

évoquera le sujet du très attendu derby algérois contre l’USMA. Je pense que les joueurs sont très conscients et hypermotivés à enchaîner avec un autre bon résultat. Et comment allez-vous vous y prendre en sachant que, désormais, vous n’avez plus le droit à l’erreur avec votre alarmante 14e place au classement général ? Avec la même hargne, la même volonté et le même état d’esprit. Vous avez tous remarqué que les joueurs du MCA ont dernièrement retrouvé leur esprit combatif ce qui est déjà un acquis considérable. Ajoutez à cela que les joueurs sont parfaitement conscients et ils sont plus que décidés à relever tous les défis et la première étape est le match de

vendredi prochain où on se doit d’être au rendez-vous et ce, quoi qu’il arrive. Quel commentaire faites-vous sur le grand retour de vos supporters qui ont eux aussi marqué leur présence dimanche dernier au stade de Rouiba ? C’est tout simplement formidable ! Les joueurs étaient très contents pour ce grand retour. J’espère qu’on reverra ces belles images vendredi prochain contre l’USM Annaba car, sincèrement, on a plus que jamais besoin de cette présence connaissant le rôle important que joue le public mouloudéen. Entretien réalisé par Mounir Benkrami

L’heure est à la récolte des points

MEGHERBI : «CETTE QUALIFICATION VA NOUS BOOSTER»

Apparemment, l’entraîneur Alain Michel a finalement trouvé sa paire centrale constituée du duo ZeddamMegherbi. En tout cas, ce dernier n’envisage guère de lâcher prise de sitôt. Apparemment, c’est la grande joie dans le camp mouloudéen… Effectivement ! L’ambiance est formidable surtout, après notre qualification en finale de la Coupe de l’UNAF. Je peux même me permettre de dire que cette qualification noua a vraiment boostés sur tous les plans. Maintenant, il faut faire en sorte de garder cet état d’esprit en tâchant aussi de rattraper

CHAREF VEUT DES GUERRIERS À SAÏDA USMH

g Par LOTFI SALHI

L’entraîneur en chef de l’USM El Harrach, Boualem Charef n’arrête pas de motiver ses joueurs à quelques jours seulement de la reprise du championnat et le long déplacement qu’effectuera son équipe qui affrontera le Mouloudia de Saïda. Lors de la séance d’entraînement d’avant-hier, le coach harrachi a tenu un discours de motivation à ses joueurs, en leur affirmant qu’il veut des guerriers à Saïda, et qu’il exige une victoire

pour cette neuvième journée de ligue 1. Lors de cette courte réunion, Boualem Charef a voulu mobiliser sa troupe en tenant des propos motivants, afin que tout joueur soit mis devant ses responsabilité pour le match de Saïda. L’entraîneur d’El Harrach sait que son équipe n’a plus droit à d’autres faux pas, surtout que les coéquipiers de Boualem ont perdu beaucoup de points à domicile. «Je sais pertinemment que les choses ne vont pas être faciles à Saïda, devant une très bonne équipe du MCS, mais

j’exige quand même un bon résultat, car je sais que vous avez les moyens. Désormais, il faut confirmer notre bonne performance contre la JSK, et pour ce faire, je veux des guerriers face à Saïda» a dit Boualem Charef à ses joueurs au cours de la réunion tenue au stade Lavigerie. Par ailleurs, Boualem Charef affirme qu’il connaît bien cette équipe, et il a averti ses joueurs de se méfier des joueurs latéraux de Saïda qui, selon lui, sont très percutants. L. S.

le groupe dans une dizaine de jours, ou au plus tard une quinze jours», affirme Hanister.

«J’effectue deux séances de rééducation par jour»

La direction motive à son tour le groupe

LES JOUEURS PERCEVRONT 4 MILLIONS JEUDI Selon une source crédible, nous avon s

appris que les joueurs de l’USM El Harrach percevront ce jeudi une prim e de 4 millions de centimes. Une prime conséquente de la dernière victoire contre la JS Kabylie. Ainsi, la directio n harrachie veut elle aussi motiver la troupe, puisque les joueurs touchero nt leur dû la veille du déplacement à Saïd a. L. S.

Hanitser : «Je serai de retour d’ici à une quinzaine de jours»

En convalescence, l’attaquant de l’USMH Sofiane Hanitser nous affirme dans cet entretien qu’il nous a accordé que son retour parmi le groupe est prévu dans une quinzaine jours. Le joueur affirme que son opération au ménisque s’est déroulée dans de bonnes conditions, tout en nous informant qu’il a débuté la période de rééducation, avec une première séance qui a eu lieu hier. Hanitser effectuera deux séances par jour. «Dieu merci, le professeur Zemmouri, qui s’est occupé de moi, m’a dit que tout s’est bien passé, tant mieux pour moi. J’ai commencé la rééducaion hier matin, et je ferai deux séances par jour. En somme, on peut dire qu’il est fort possible que je réintègre

«Je suis resté dans le bloc pendant 40 minutes»

Par ailleurs, Sofiane Hanitser nous a raconté un peu ce qu’il a vécu avant et après l’opération. «Je suis resté 45 minutes au bloc, je dément tout ce qui a été dit à propos de mon opération. On a dit que l’opération était compliquée, ce n’est pas vrai. Tout s’est passé dans de bonnes conditions, je rassure les supporters, je n’ai rien de graveet je ferai tout pour être de retour le plus tôt possible.

Dans le même contexte, et toujours concernant la situation de Hanitser, il est à signaler que l’attaquant harrachi a débuté hier sa période de rééducation. Cela s’est fait dans une clinique privée à Chevalley. «J’ai débuté hier la rééducation. Je vais effectuer deux séances par jour. Le médecin n’a pas encore défini la période exacte, mais il m’a affirmé que ça va durer entre dix et quinze jours» conclut Hanitser. L. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


08 PROGRAMME SPÉCIAL POUR DAHAM, AÏT OUAMAR ET MEKLOUCHE

Ils sont trois joueurs à avoir effectué une séance spéciale à la salle de musculation alors que leurs coéquipiers disputaient un match amical avant-hier. Les Noureddine Daham, Hamza Aït Ouamar et Mouaouia Meklouche ont été contraints d’appliquer un programme spécial mis en place par les membres du staff technique pour diverses raisons. Le premier revient juste de blessure, et il n’a toujours pas eu le feu vert pour renouer avec la compétition. Le second est indisponible à cause d’une déchirure à la cuisse, tandis que Meklouche a été tout simplement ménagé puisqu’il n’est pas concerné par le prochain match de championnat à cause de la sanction qu’il lui a été infligée par les membres de la commission de discipline suite à son expulsion face au MCEE.

AKSOUH PRÉSENT !

Mustapha Aksouh, l’ancien DTS et adjoint d’Oscar Fullone, était présent avant-hier à Bologhine. Celui qui a été derrière le bon parcours effectué par les juniors la saison passée avec Bousbia avait, pour rappel, pris en main l’équipe première cette année pour une séance assurant l’intérim en l’absence de Bourzag et Mekhazni. Est-ce que cette présence est une façon de préparer un probable retour ? Seuls les prochains nous le révéleront.

OUZNADJI S’EST ACCROCHÉ AVEC UN SUPPORTER L’après-midi de Nouri Ouznadji a failli finir mal lundi. En effet, l’attaquant des Rouge et Noir a failli s’accrocher avec un supporter qui l’ a critiqué publiquement alors qu’il allait quitter le terrain. L’ancien Nahdiste a répondu à son détracteur en lui donnant rendez-vous dans le parking s’il a des comptes à lui rendre. Il a fallu l’intervention de ses camarades pour le faire rentrer au tunnel menant aux vestiaires.

HEBBACHE A ASSISTÉ À LA RENCONTRE

Bien qu’il n’ait pas été convoqué pour le match amical face au RCK, Abdessamed Hebbache a fait quand même le déplacement au stade Bologhine où il a assisté au match en tenue de ville à partir du tunnel. Hors des choix du coach, Hebbache ne désespère pas de revenir un jour comme il nous l’a confié récemment. T. B.

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

Ligue

L’USMA SE RASSURE AVANT DE SE DÉPLACER À ORAN USMA

g Par TOUFIK BRAHIMI

Vendredi, les Usmistes prendront la route pour rallier Oran, la capitale de l’ouest du pays, où ils affronteront le lendemain dans l’après-midi l’équipe locale lors d’une rencontre pour le compte de la neuvième journée du championnat.

M

ais avant d’effectuer ce voyage, les coéquipiers de Nacer Eddine Khoualed se sont rassurés en battant le RCK lundi en amical sur le score de quatre buts à zéro livrant par la même occasion une prestation acceptable face au deuxième du palier inférieur. Certains vont certainement dire que ce n’est qu’un match d’application, mais pour les joueurs, ce succès est quand même important pour eux. Comme ils nous l’ont d’ailleurs dit à chaque fois que nous les avons croisé à la sortie du vestiaire après la fin de cette confrontation. Pas convaincant lors de leur dernière sortie officielle à domi-

cile, cette victoire semble avoir redonné confiance aux camarades de Ouznadji qui ont quand même fait trembler les filets à quatre reprises sans être inquiétés que rarement par les visiteurs qui renferment dans leur équipe quelques joueurs qui ont roulé leur bosse dans plusieurs clubs de l’élite à l’image de Khedis et Hosni mais aussi des jeunes prometteurs comme Madi et Amokrane, et c’est ce qui est un signe de bon augure à quatre jours de leur rendez-vous contre le Mouloudia d’Oran.

Saâdi n’a pas voulu commenter la victoire

Ayant suivi l’intégralité de la partie à partir de la deuxième tribune, Noureddine Saâdi, l’entraîneur de l’USMA qui n’a fait son apparition sur le terrain qu’à la fin de la rencontre n’a pas voulu faire de commentaire à propos de la victoire de son équipe, ni de la production de ses joueurs. En effet, l’entraîneur en chef du club usmiste s’est excusé quand nous nous sommes rapprochés de lui, nous affirmant qu’il n’a rien à dire avant de quitter les lieux. T. B.

Saâdi songe à rendre le tablier

A en croire une source bien informée, Noureddine Saâdi pourrait bien rendre le tablier dans les semaines à venir. En poste depuis une année, le premier responsable de la barre technique des Rouge et Noir n’aurait pas apprécié toutes les rumeurs faisant part d’une éventuelle arrivée d’un entraîneur étranger. Déjà soumis à une très forte pression, il semblerait que les jours de l’ancien entraîneur du MCA sont comptés.

BENALDJIA : «APPORTER UN PLUS SI ON ME FAIT SIGNE» g Entretien réalisé par TOUFIK BRAHIMI

Avant-hier, l’USMA avait étrillé le RCK en amical en s’imposant sur le score de quatre buts à zéro. Aligner dans le onze de départ, Mehdi Benaldjia a été l’un des rares éléments à avoir disputé toute la partie. Abordé à la fin de la rencontre, le capitaine des juniors, auteur d’un but et une passe décisive qui a permis à Ouznadji d’inscrire le deuxième but de son équipe, nous a affirmé qu’il est prêt à apporter plus de fraîcheur et d’efficacité à la ligne offensive de son équipe si Noureddine Saâdi lui fait appel samedi. Qu’avez-vous à nous dire à propos de la victoire que vous avez décrochée contre les Koubéens en amical ? Ça fait toujours du bien de gagner, même si ce match n’est qu’une rencontre d’application. Je suis sûr qu’un tel résultat, une telle prestation ne feront que mettre les joueurs à quelques jours de notre déplacement à Oran. Nous nous sommes imposés face aux Koubéens, et nous tâcherons de refaire le coup face au MCO même si notre mission s’annonce

1

extrêmement difficile. Nous avons inscrit quatre buts, mais croyezmoi, notre tâche n’a pas été facile face à des joueurs adverses accrocheurs. Vous avez inscrit un but et délivré une passe décisive. Pensez-vous que c’est la meilleure manière de prouver

que vous êtes prêt pour ce match ? (Sourire) on verra bien ce weekend. Franchement, je n’ai fait que mon devoir. Je suis heureux d’avoir réalisé tout ça. J’ai toujours dit que je suis à la disposition de mon équipe, et je le serai tant que je ne souffre d’aucune

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

blessure. Seulement, il faut savoir que ce n’est pas moi qui décide. Il y a un entraîneur en place. Il est mieux placé pour faire des choix. Si je suis retenu, je ferai de mon mieux pour donner un coup de main à mes coéquipiers, et être par la même occasion à la hauteur de la confiance placée en moi. Si ce n’est pas le cas, je jouerai en juniors. Vous n’êtes plus convoqué ces derniers matchs. Comment vivez-vous cette situation ? Je suis jeune, et ambitieux. Je veux jouer, mais cela ne dépend pas de moi uniquement. Je me contente de faire mon devoir. J’ai été plusieurs fois en dehors de la liste des 18, mais cette situation ne me fera pas baisser les bras. Je continuerai à faire des efforts jusqu’au jour où j’aurai une nouvelle fois une chance de jouer en équipe première. Espérez-vous effectuer votre retour face au MCO ? Oui, je l’espère (rires). En tout cas, je prépare cette rencontre, à l’image de mes coéquipiers, de la meilleure des manières. Votre équipe a trouvé des difficultés offensivement lors de son dernier match de championnat. Pensez-vous pouvoir apporter un plus ? Je ferai de mon mieux pour apporter ce plus. Pour mon équipe, je suis prêt à donner le meilleur de moi-même, j’en suis sûr. T. B.


Ligue

1

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

EXERCICES D’APPLICATION DEVANT LES BUTS

Le staff technique blidéen, dès son installation la semaine dernière, avait déjà une idée sur le compartiment offensif, le maillon le plus faible de l’équipe. Il ne fonctionne pas bien au regard du mutisme de ses attaquants.

D

ans l’espoir de retrouver cette efficacité offensive qui fait défaut dans les rangs des Vert et Blanc et de mettre fin à la guigne qui poursuit les Bentayeb, Harizi, Mokhtari et autres qui n’arrivent pas à débloquer leur compteur buts après huit journées de compétition officielle de Ligue 1, le coach Iaïche a programmé des exercices axés essentiellement sur l’efficacité de la ligne d’attaque face au dernier rempart blidéen. Gaouaoui et Boukacem se sont succédé dans les bois et ont été mis en difficultés à plusieurs reprises par Djemaouni, Harizi et leurs coéquipiers. A voir ces joueurs à l’entraînement, on croyait qu’aucune défense ne pourrait bloquer les attaques de ces joueurs. Mais lorsqu’ils sont mis à l’épreuve, c‘est une autre chanson, comme en témoignent les ratages lors des trois dernières rencontres face à l’USMA, au CRB et au WAT.

USMB

Ensuite un match d’application

Un match d’application était au programme. Le coach Iaïche a scindé le groupe en deux équipes. D’un côté, on retrouve Gaouaoui, Yaghni, Belkhiter, Sibié, Defnoun, Chebira et, de l’autre, Boukacem, Harizi, Bitam, Bentayeb, Djahel, Mokhtari. La rencontre a été arbitrée par le préparateur physique Abdelaziz et le patron de la barre technique a assisté au match en observateur, prenant des notes sur son calepin et instruisant ses joueurs à beaucoup plus d’application dans leurs actions et leur positionnement sur les balles arrêtées. La séance a pris fin à 16h, et ce pour laisser place à l’équipe locale (MCBOA) de s’entraîner. Même si la tâche paraît difficile pour composer le onze qui sera en mesure d’ajouter les trois points à l’escarcelle de l’USMB, le staff technique

09

ZAÏM ASSISTE À LA SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT

Depuis que le coach Iaïche a pris la barre technique, c’est la première fois, avant-hier, que le boss blidéen assistait à la séance d’entraînement. Il a passé une bonne heure à observer ses joueurs qui étaient à l’œuvre dans un match d’application. Un quart d’heure avant la fin de la séance, il est reparti en compagnie d’un dirigeant.

LES DERNIÈRES SÉANCES À O. ELALLEUG blidéen, avant de dévoiler la liste des éléments qui croiseront le fer avec les poulains de Menad, semble optimiste quant au résultat final de la rencontre que livrera l’USMB face aux Béjaouis de la JSMB. De même, certains supporters venus assister à la

OUSSAD EN SOLO

séance d’entraînement sont unanimes à dire que les camarades de Chebira décrocheront leur première victoire de la saison face aux Vert et Rouge, et qu’elle sera le déclic pour la suite du parcours. T. A.

Le défenseur de l’USMB, Oussad Nasreddine, s’est contenté de quelques tours de piste en dehors du groupe en suivant un programme de préparation spécial. Selon le médecin du club, Oussad pourra reprendre la compétition d’ici trois semaines. Officiellement, il ne participera pas aux quatre prochaines rencontres de championnat face à la JSMB, à l’USMH, au MCS et à la JSK.

BELKHEIR AUX SOINS

L’attaquant Belkheir Abdenour, sentant des douleurs au niveau de la cheville lors de la séance d’entraînement d’avant-hier, s’est rapproché du médecin du club présent sur les lieux. Ce dernier lui a donné quelques conseils du traitement médical à suivre en présence du kiné qui est aux côtés des joueurs en permanence. T. A.

Les dernières séances d’entraînement ont été effectuées par les Vert et Blanc au stade Zarouri. Celle de lundi dernier devrait avoir lieu à Tchaker, en raison des dernières pluies qui se sont abattues sur la région. Le rectangle vert de Mustapha-Tchaker a été préservé pour la rencontre de ce samedi face à la JSMB. Le coach n’avait pas d’autres choix que d’opter pour le stade Zarouri, qui est doté d’une pelouse synthétique, pour poursuivre sa préparation en prévision de cette rencontre. Il est à noter que le stade d’Oued El-Alleug offre les meilleures conditions de travail à l’équipe blidéenne du point de vue proximité, soutien des joueurs par les supporters qui habitent la localité et qui a enfanté les Rebih, Ouadah, Hamiti, Belaoued et autres Zerroukhat.

BELLOUCIF EN TENUE DE VILLE

Le milieu de terrain, Belloucif Nadir, souffrant des adducteurs, a assisté à la séance de travail à partir de la ligne de touche aux côtés des membres du staff médical. Il est fort possible qu’il reprendra aujourd’hui les entraînements.

LES ANNABIS REPRENNENT CONFIANCE USMAn

g Par AMAR AIT BARA

Les Annabis sont motivés à l’extrême et veulent surprendre le MC Alger vendredi pour le compte de la 9e journée du championnat. Le MCA n’est pas celui de la saison dernière et il est classé comme l’USM Annaba au bas du tableau du championnat national de Ligue une.

L

e groupe annabi a retrouvé sa sérénité après la venue de Mustapha Biskri à la tête de l’USM Annaba. Et d’ailleurs deux grands matches, l’un face à la JSK où Annaba a failli gagner haut la main à Tizi Ouzou sans que personne crie au scandale. Quant au second, face à l’ASK, le score (3-0) reflète la physionomie du match dominé par le groupe de Biskri de bout en bout et la facture aurait pu être plus lourde si ce n’était l’excès de précipitation de Bouaïcha et ses coéquipiers. C’est dans le même état d’esprit que les gars de Lalla Bouna se déplaceront à Alger pour croiser

le fer avec le Doyen. Une équipe qui reste prenable même sur son stade du 5-Juillet. Cependant, les camarades du portier Ouadah se sont bien préparés pour ce match et une stratégie a été mise pour la circonstance. Les Annabis veulent surprendre leurs vis-à-vis avec un jeu cousu, ponctué par des contre-attaques sur les deux flancs. Mais une chose est sûre : un round d’observation est plus que nécessaire pour déceler les faiblesses du Mouloudia avant de procéder par des attaques à outrance sachant que sa défense est faible.

Benchaâbane aux soins

De sources bien informées, nous apprenons que l’attaquant annabi Benchaâbane Ghillès est toujours blessé. Ce dernier, notons-le, traîne une blessure aux adducteurs et, de ce fait, ne sera pas aligné face au MC Alger, vendredi prochain, pour le compte de la Ligue une. Pour rappel, le même joueur n’a pas été aligné face à l’AS Khroub lors de la précédente journée. N’étant pas encore rétabli, Benchaâbane risque également de rater la 10e journée. Du côté de l’infirmerie du club de l’USM Annaba, on ne signale aucun blessé, hormis le cas Benchaâbane Ghillès. A. A. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

ASO

BENTAYEB «J’ESPÈRE JOUER FACE AU CRB»

Ayant été l’une des satisfactions du coach chélifien lors du match amical face à l’USMB, Bentayeb pourrait aspirer à une titularisation face au CRB. Face à l’USMB, vous avez été auteur d’une prestation qui n’a laissé personne indifférent. Un commentaire. J’ai fait ce que le staff m’a demandé de faire, appliquant les consignes à la lettre et conservant mon sang-froid comme il faut. Il y a même mes camarades qui m’ont félicité après le match tout autant que le coach qui n’a pas cessé de m’encourager durant la partie. Même si ce poste n’est pas le vôtre, vous avez tiré votre épingle du jeu. Je crois qu’à ces moments, il faut faire de son mieux là où on vous demande de jouer. Le poste importe peu à mon sens, surtout qu’au poste où j’évolue, la concurrence est très rude à l‘image de toutes les autres lignes de

Ligue

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

l’équipe. Je dois donner satisfaction une fois sur le terrain, un point c’est tout. Pour ne rien vous cacher, j’ai toujours en tête que Sabri qui est aussi milieu de terrain a débuté en arrière droit et cela encourage les jeunes à faire de même, c’est-à-dire à d’abord gagner la confiance du staff, c’est l’exemple parfait.

Senouci blessé, voilà une occasion pour vous, n’est-ce pas ? Tout en lui souhaitant un prompt rétablissement, je crois que cela se passe comme ça en football. On doit saisir l’occasion qui se présente car avec les suspensions des uns et les blessures des autres, cela représente des opportunités pour les remplaçants. La concurrence est toutefois loyale dans le groupe qui fait de son mieux pour que l’équipe continue à bien faire étant donné qu’elle se trouve en bonne santé avec des résultats pareils et personne ne trouve à redire pour le moment. Lorsque je regarde à côté de moi, je vois des joueurs qui me dépassent en expérience et en ancienneté et qui sont dans le même cas que moi, alors je fais comme tout le monde, je redouble d’efforts et j’attends que l’occasion se présente.

L’ASO fera face au CRB. Qu’en sera-t-il selon vous ? Je crois que nous n’avons pas droit à l’erreur et on y va pour le meilleur résultat possible. Nous devons rester sur cette dynamique et ne pas lâcher prise. On profitera de la fraîcheur physique qui est la nôtre par rapport à l’adversaire qui aura un match de plus dans les jambes, d’où, peut-être, une certaine fatigue, et surtout on profitera de la motivation qui anime tout le groupe. Etes-vous prêt à faire partie de l’équipe face au CRB ? Sincèrement, oui, j’espère bien être de la partie. Je ferai de mon mieux pour convaincre le staff technique et sa confiance me fera un grand plaisir. J’espère faire bonne figure si on m’aligne. Entretien réalisé par Z. Zitoun

VERS LA TITULARISATION DE MOHAMED RABAH Même si le staff technique de l’ASO n’a pas encore décidé qui sera le suppléant de Senouci, convalescent, dans le couloir droit face au CRB, l’on chuchote çà et là que Gherbi occupera ce poste étant donné qu’il y a évolué auparavant. Ainsi, le poste de second récupérateur au milieu du terrain devra échoir à Mohamed Rabah qui a été l’auteur d’une bonne partie face l’UDMB au cours de laquelle il a inscrit un fort joli but sur coup franc direct des 20 m.

ZAOUCHE SE PORTE BIEN

Le rétablissement de Mohamed Zaouche satisfait le staff technique qui aura ainsi une nouvelle carte à jouer avec cet élément de valeur. Toutefois, le manque de compétition du petit lutin chélifien n’est pas pour favoriser un prompt retour dans l’équipe puisque le joueur n’a pas joué de match depuis la préparation, où il s’est blessé. Face à l’USMB, il a fait son entrée mais n’a pas brillé comme l’ont souhaité les supporters qui attendent son retour avec impatience.

LA DIRECTION D’ACCORD POUR LE TRANSFERT DE MANGOLO ET BIAGA

Même si la direction de l’ASO n’a rien reçu d’officiel quant au voeu des responsables du MCO et du WAT d’enrôler Mangolo ou Biaga, il se trouve que les Chélifiens sont favorables à leur transfert. Les deux joueurs, qui manquent quand même de compétition, ne peuvent aspirer à des places de titulaire à l’ASO, surtout qu’une concurrence farouche existe dans le groupe, notamment en attaque, où les éléments actuels ont convaincu le staff technique à plus d’un titre.

KADRI : «Pas question de décevoir face au CABBA» MCEE

L’avant-centre eulmi Kadri ne nous a pas caché sa déception après la série de mauvais résultats enregistrés par son équipe. Il n’a pas manqué de préciser que la rencontre de ce samedi face au CABBA sera celle du déclic.

D’après vous, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné jusque-là ? Je pense que nous avons surtout manqué de chance et de réussite. Si nous prenons pour exemple le match contre l'USMA, nous avons bien entamé la partie et nous étions bien en place. Juste avant d’encaisser un but, nous avons raté une belle occasion. Nous n’avons pas réussi par la suite à concrétiser notre domination. Je ne pense pas qu’on puisse nous reprocher de n’avoir pas tout donné lors de ce match. Ce n’est cependant pas l’avis de certains de vos supporters qui vous ont pris à partie. Qu’avez-

1

vous à dire à ce sujet ? Je ne vous cache pas que j’ai ressenti comme un profond sentiment d’injustice et j’en ai même eu les larmes aux yeux. J’ai toujours donné le meilleur de moi-même pour défendre les couleurs du club et c’est ce que j’ai fait lors de tous les matches que j’ai disputés. Même mes coéquipiers ne sont pas à blâmer car le football est ainsi fait, il y a des jours où tout va de travers. Il y a beaucoup d’amertume dans vos propos. Quelles en sont les raisons ? Il y a plusieurs raisons pour expliquer cela. Il y a d’abord les buts que j’ai marqués et j’aurais voulu qu’ils donnent des points à mon équipe. D’un autre côté, il est difficile d’accepter des critiques qui ne sont pas justifiées. Vous pensez donc que vous méritiez mieux ? C’est certain, et cela au vu des efforts que nous avons fournis. Nous allons évoluer désormais avec une énorme pression sur nos épaules et ceci n’est pas fait pour arranger les choses. Ne pensez-vous pas que votre équipe souffre d’un problème de cohésion ? Bien sûr, nous sommes conscients qu’il

y a beaucoup à faire dans ce domaine. Cela s’explique par le fait que l’équipe a été totalement remaniée. Je maintiens par ailleurs que, jusque-là, c’est surtout la réussite qui nous a manqué. Il vous en faut samedi prochain car vous allez recevoir le CABBA. Nous nous attendons à un match très difficile face à cette équipe du CABBA. D’un autre côté, nous avons à cœur de nous racheter après les nombreux faux pas et vous pouvez être certains que nous sommes prêts à faire tous les sacrifices pour décrocher un bon résultat. Vous serez sûrement associé à Boulemdaïs en attaque. Pensezvous que c’est là la meilleure formule ? De toutes les façons, je n’ai pas à juger les choix de mon entraîneur. En ce qui me concerne, je m’entends parfaitement avec Boulemdaïs car nous avons joué beaucoup de matches amicaux dans cette configuration. Je suis sûr que les choses iront beaucoup mieux très bientôt. On vous laisse conclure… Je veux seulement dire à nos supporters de faire preuve de patience. Entretien réalisé par Yasser Malki

HIRECHE AUX JOUEURS :

«PLUS DE FAUX PAS À DOMICILE !»

Le président de section Hireche a réuni ses joueurs avant la séance d’entraînement de lundi dernier. Il a fait le point sur ce qui n’a pas marché lors du match face à l'USMA, et ceux qui l’ont précédé. Mécontent de la prestation de son équipe, il a lancé aux joueurs un cinglant avertissement : «Si ce match (contre l'USMA) qui s’est joué à l'extérieur s’est terminé par une défaite, c’est que vous avez failli quelque part. Vous n’avez, en tout et pour tout, pratiqué un football à peu près correct que durant tout au plus une vingtaine de minutes et c’est trop peu pour espérer gagner. La direction du club fait d’énormes sacrifices pour que vous soyez dans les meilleures conditions, c’est la même chose en ce qui concerne le staff technique. La balle est dans votre camp et c’est le dernier faux pas que vous commettez à domicile !»

LES JOUEURS SONT AVERTIS

A aucun moment, le président de section du MCEE n’a fait allusion au match contre l'USMAn, qui s’est soldé par un nul en terre annabie. Les joueurs sont donc avertis et savent ce qu’il leur reste à faire, ce samedi, face au CABBA. Une belle performance contre le onze de Bordj serait un bien beau cadeau que feraient les joueurs à leur président, en plus de retrouver cette confiance qui a semblé faire défaut à l’équipe jusque-là. Y. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

QUELLE ÉQUIPE CONTRE L’USMA ?

11

MCO

KHEIRAT : «Je veux faire carrière au MCO» g Entretien réalisé par TOUFIK BRAHIMI

Il est à Oran depuis jeudi soir et il s’y plait. Il trouve que l’ambiance au sein de l’équipe est bonne et que le jeu de cette équipe lui convient. Il n’a pas hésité à nous donner ses impressions lundi après le match d’essai qu’il venait d’effectuer. Vous venez de vous mettre en évidence en marquant un but. Pensez-vous que cela soit suffisant pour que les dirigeants vous acceptent dans ce club ? Sincèrement, je n’en sais encore rien. Au cours de ce match de préparation, j’ai tenté de montrer le meilleur de moi-même, bien que c’était un peu délicat dans la mesure où c’est la toute première fois que j’évolue dans ce onze. Personnellement, je sais qu’avec encore deux ou trois matchs, je me sentirai comme un poisson dans l’eau, car tout dépendra de la cohésion entre nous.

g Par MILOUD TOUADJINE

Le match de lundi contre le CC Sig, choisi en dernier lieu après la défection du MBSC, a montré une équipe du Mouloudia pas encore prête pour le rendez-vous du championnat.

U

ne première mi-temps quelconque, qui a vu des Oranais manquant totalement d’inspiration et de jeu collectif. Mis à part une action de Belaïli qui a frôlé la transversale et un bolide de Benatia des 30 mètres, la grisaille et la monotonie ont plané sur le ciel du stade Zabana. Il a fallu l’incorporation de remplaçants et parmi eux le vieux briscard, Kouider Boukessassa, pour que l’attaque se réveille et plante trois banderilles dans les bois des visiteurs, par l’intermédiaire du joueur «émigré», Nassim Kheirat, qui a été mis à l’essai, puis par Aïssaoui et enfin Bentiba. Mais, au-delà des buts, la formation oranaise n’a pas

prouvé qu’elle est du statut des grandes équipes de l’élite. Ce match a donné froid dans le dos aux supporters présents, une centaine, qui voient mal comment leur équipe pourra faire contre les Usmistes. C’est aussi la question qu’a dû se poser l’entraîneur en chef, qui n’arrive pas à trouver la bonne formule pour son attaque, bien que le football moderne ne compte pas seulement sur deux attaquants pour inscrire des buts et déjà il se demande quels joueurs seront entrants dans cette difficile confrontation. Si pour la défense Zidane est tout indiqué pour remédier à la suspension de Ouasti, le poste de latéral gauche pourra être pourvu par Briki, qui a repris les entraînements et joué lundi et ce, en cas de défection de Sofiane Bengoreine, atteint d’une forte grippe et qui paraît incertain pour samedi. A moins qu’une forte dose d’antibiotiques le remettre rapidement sur pied. Pour le milieu de terrain, Cherif El Ouazzani n’a pas de soucis dans la mesure où aux côtés de Benatia nous retrouverons sûrement Aïssaoui, Berradja et Bentiba,

ce dernier qui sera aligné d’entrée, si l’on en juge par les déclarations de certains membres du staff technique qui n’ont pas tari d’éloges sur lui. Par contre, en attaque, si la présence de Belaïli est incontestable, qui sera à ses côtés ? Nous pensons que les deux vétérans, Boukessassa et Daoud Bouabdallah seront des entrants, à moins que le coach les réserve tous les deux ou l’un d’entre eux pour la seconde et décisive deuxième mi-temps. Car, malgré la confiance que lui ont renouvelé les dirigeants en début de semaine, Cherif El Ouazzani sait très bien que son avenir proche déprendra en partie du résultat de ce match, vu que son effectif est presque au grand complet. A l’entraînement d’hier matin, il n’y avait rien de particulier et le coach a fait subir à ses joueurs un travail axé surtout sur le côté offensif et sur les balles arrêtées, dans l’espoir où l’une d’elles ouvrirait la voie des buts usmistes à Kechamli ou Boukessassa. M. T.

LE WIDAD PRÉPARE LA JS KABYLIE WAT

g Par S.T. SMAIN

Mettant à profit le repos forcé, le WAT qui traverse durant ce prologue des moments extrêmement difficiles et qui table sur un bon résultat à Tizi Ouzou pour le compte de la 8e journée du championnat professionnel de Ligue I, a disputé sa seconde rencontre amicale durant la semaine écoulée face à l’USMBA.

C

es deux matches d’application ont permis au coach Henkouche de tester plusieurs variantes technico-tactiques. Le driver mascaréen a axé son travail surtout sur le plan offensif en vue d’ouvrir la voie aux attaquants Chaïb, Hadji, Berramla et Boukhari de retrouver leurs sensa-

tions. Cela dit, le staff technique du WAT se dit pour le moment satisfait de la forme affichée par le groupe, lequel semble reprendre progressivement confiance. Il lui manque seulement l’étincelle de réussite pour amorcer le décollage et un grand espoir est fondé désormais sur le rendez-vous programmé face à la JSK à Tizi Ouzou en vue de reconquérir le cœur des nombreux supporters. Les Widadis, qui ont laissé filer deux précieuses unités lors de sa précédente rencontre à domicile face à l’USMB, se préparent d’arrache-pied afin d’être prêts pour le jour «J», selon le manager du club. Les équipiers de Berramla sont déterminés à ramener un résultat positif pour se réconcilier avec leurs supporters et leur faire oublier le match de Blida. Tout autre résultat hypothéquera les chances du maintien de Henkouche à la barre technique. Donc, et déjà la

direction du club a établi une liste de techniciens susceptibles de prendre les rênes du club phare de la cité des Zianides. Les noms qui circulent ces derniers temps et les plus cités sont Amrani et Bira Abdelkrim ; pour ce qui est de l’ex-coach tlemcénien, Benyelles Abdelkrim, qui se trouvait aux Lieux saints de l’Islam, ce dernier a mis fin à sa carrière d’entraîneur dès son retour du pèlerinage. S. T. S.

LE MATCH PROGRAMMÉ SAMEDI À 14H30

La délégation tlemcénienne se déplacera ce vendredi à Tizi Ouzou via Alger pour prendre part à la 9e journée qui l’opposera à la JSK.

Comment avez-vous trouvé l’équipe du MCO et votre adversaire ? Les joueurs du Mouloudia peuvent encore évoluer. Il leur manque plus d’automatismes et surtout de la confiance en eux quand ils sont aux abords des 18 mètres. En France, on nous a appris à tenter notre chance dès que nous sommes en bonne position pour tirer. Ici, on use trop du ballon et on court avec plus qu’on le fait courir. Mais dans l’ensemble, le MCO peut aller loin. J’attends avec impatience de le voir en championnat pour bien juger mes futurs camarades. Futurs camarades ? C’est donc que vous désirez rester à Oran ? Bien sûr ! Je veux tenter ma chance en Algérie, faire une bonne carrière et espérer être appelé en équipe nationale. Pourquoi pas ? Je n’ai que 20 ans, avec une marge de progression importante. Mon rêve, c’est de vêtir le maillot Vert et Blanc. Avant de venir ici, j’avais reçu des offres de mon ancien club, le CSA Sedan, où j’avais commencé mes classes et aussi du club de Créteil, dans la région parisienne. Là-bas, je n’aurais aucune chance de prétendre à aller en équipe nationale ; par contre, ici, dans un grand club comme le MCO et si je fais un bon parcours, je taperai peut-être dans l’œil du sélectionneur des olympiques. M. T.

LES WIDADIS N’ARRIVENT MÊME PAS À GAGNER EN AMICAL

Au cours d’une rencontre amicale disputée à Sidi Bel Abbès face à la formation El Khadra, les Tlemcéniens se sont fait ridiculiser en encaissant la bagatelle de trois buts face à l’équipe hôte, ce qui démontre un grand malaise au sein du groupe. Cette déroute pousse encore une fois le staff technique vers la sortie et ce, à quelques jours du match décisif face aux Canaris de la JSK.

LAZAREF ET RABTA S’ILLUSTRENT

Les deux ex-pensionnaires du WR Bentalha se sont bien illustrés au cours de cette joute amicale, ils ont démontré d’excellentes qualités techniques, ce qui augure d’un avenir prometteur au sein de leur nouvelle équipe.

BOUSSOUFIANE VOIT ROUGE

Pour sa première apparition sous les couleurs du WAT, l’ex-Koubéen Boussoufiane a été expulsé pour avoir répondu à son adversaire après un tache jugé dangereux S. T. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

Ligue

LES BÉJAOUIS VONT METTRE LE PAQUET JSMB FACE À L’USM BLIDA

1

g Par ABDELKADER ZOUGHAILECH

C’est ce week-end que le championnat de Ligue I reprendra son cours, après un repos forcé d’une semaine, voire deux, comme ce fut le cas pour les Béjaouis.

C

es derniers auront à effectuer un périlleux déplacement dans la ville des Roses, où ils auront à affronter l’équipe locale dans un match qualifié d’important entre deux formations qui veulent repartir du bon pied ; l’une pour redresser une situation gênante, pour ne pas dire autre chose, et l’autre pour continuer sur sa lancée et sera rapprocher, de plus en plus, du leader : «Nous allons nous déplacer, non pas en victimes expiatoires, mais pour faire un résultat positif. La rencontre sera difficile, d’autant plus que Blida doit se ressaisir. Bien entendu,

pour Blida, l’important est la victoire pour redresser une situation inquiétante…». C’est dire que depuis la reprise des entraînements les Vert et Rouge sont conscients de la difficulté de leur mission. Aussi, ont-ils mis le paquet pour relever le défi et partir à Blida en conquérants. «Nous nous sommes

bien préparés pour ce match, car un bon résultat renforcera notre moral et nous permettra d’aborder les prochains matches sous de bons auspices», dira, en fin de compte, Boulanceur. Toujours estil, la rencontre que vont livrer les poulains de Menad face aux Blidéens s’annonce importante pour eux.

Z ERDEB : «Nous allons gérer match par match…» Avec son nouveau statut d’international, Zoheir Zerdeb semble avoir acquis une certaine expérience, une bonne dose maturité et un comportement afin de ne pas décevoir. L’entretien qu’il nous a accordé tourne autour de l’EN, de la JSMB et de lui-même, bien entendu. Zerdeb, un milieu de terrain qui a réussi à répondre, à sa manière, à ses détracteurs en s’imposant de fort belle manière sur le terrain.

D’abord, un mot sur votre passage en EN ? Sincèrement, on a été bien accueillis, on s’est bien préparés et on a acquis une certaine expérience. Il faut dire, aussi, que l’ambiance dans le

groupe était conviviale et on sentait qu’on était dans une même famille. Qu’avez-vous ressenti le fait d’évoluer en EN ? Sincèrement, j’ai ressenti de la fierté, de la joie et un sentiment qu’on ne peut pas décrire. Porter le maillot de l’EN est le rêve de n’importe quel joueur dans le monde. Moi, je l’ai fait, mais il ne faut pas que je m’arrête là et le travail continue. Vous avez fait une passe lumineuse à Meftah, un commentaire ? Eh bien, tant mieux. Je n’ai fait que mon travail, d’autant plus que je l’ai vu se démarquer, alors, sans voir, j’ai ajusté ma balle au bon moment… Ce sont des gestes qu’on répète lors des séances d’entraînement. Revenons à la JSMB… Je pense qu’on n’a pas senti cette coupure, dans la mesure où tous les joueurs ont continué à s’entraîner et le coach a réussi à la gérer convenablement par des matches amicaux. Trois matches en

une semaine. La charge sera importante, n’est-ce pas ? La charge est énorme, mais nous sommes des professionnels et des compétiteurs. Donc, nous sommes appelés à nous habituer à des charges pareilles. Il faut s’y faire. Nous allons gérer match par match et intelligemment. Et comment se présente celui de Blida ? Difficile, d’autant plus que les Blidéens vont faire de leur mieux pour empocher les 3 points. Comment voyezvous la suite du championnat ? On va d’abord passer ces trois matches, puis, après et en fonction des résultats acquis, nous penserons à la suite du championnat. On vous laisse le soin de conclure … J’espère qu’il y aura des fans qui seront présents à Blida pour nous soutenir. Une chose est sûre, nous allons nous battre pour gagner et ne pas décevoir nos fidèles supporters. Entretien réalisé par Abdelkader Z.

D’une part, ils n’ont pas le droit à l’erreur et doivent gagner pour ne pas laisser l’écart se creuser, de plus en plus, avec le leader ou d’autres formations. D’autre part, une victoire sur Blida sera synonyme de leur retour en force dans cet exercice où il ont, paraît-il, leur mot à dire.

A trois jours du rendez-vous contre l’équipe blidéenne, les Béjaouis ont décidé de tout mettre en œuvre lors de ce match et se préparer, avec un moral gonflé à bloc, à affronter Saïda et… ElEulma. En attendant la suite... Qui dit mieux ? A. Z.

LE MATCH DE TOUS LES DÉFIS

C

est ainsi qu’on peut le qualifier, ce rendez-vous entre Blidéens et Béjaouis. Un match important pour les deux équipes. Un match de redressement pour les uns et de continuité pour les autres : “Il est impératif pour nous de gagner afin de ne pas laisser le doute s’emparer de nous», nous at-on affirmé, avant de poursuivre : “Certes, le match est difficile, car les Blidéens vont l’aborder pour se ressaisir et se relancer après un début laborieux”. Une manière de dire que la mission des Vert et Rouge ne sera pas de tout repos. Bien au contraire, les camarades de Zafour mettront tout en œuvre pour revenir à béjaïa avec les 3 points. “Nous savons à qui nous aurons affaire. Aussi, nous nous sommes préparés dans ce sens et, par conséquent, nous sommes décidés à ne pas laisser passer

cette occasion pour empocher les 3 points», nous a avoué Boulanceur. En fait, ce match contre une équipe minée, déstabilisée et qui essaye de se relever coûte que coûte avant qu’il ne soit trop tard, est venu au mauvais moment pour les deux formations. “Ce match sera plaisant, disputé et plein de suspense. Nous n’avons pas le choix et la victoire pour nous est impérative”, conclut Boulanceur. Toujours est-il, à quelques jours de ce rendez-vous, les Béjaouis vont devoir relever un autre défi : battre une équipe à la recherche de ses repères. Une équipe qui cherche, à tout prix, à gagner, d’autant plus qu’elle se produit sur son terrain et devant son public. Un défi que les Vert et Rouge veulent, une fois de plus, relever et que Djamel Menad veut… gagner. A. Z.

Zafour sous la menace d’une suspension

L

ors du prochain match face à Blida, une absence de marque sera relevée, celle du solide défenseur Brahim Zafour. En effet, le capitaine des Vert et Rouge, ayant déjà écopé deux cartons jaunes, jouera à l’économie et se produira avec une grande prudence, au risque d’être illico presto expulsé par l’arbitre de la rencontre. Une attitude qui met sans aucun doute l’axial béjaoui en danger et peut même contraindre Djamel Menad à ne pas l’aligner dans ce match d’une grande importance et où la défaite n’est pas permise. Certains observateurs sportifs estiment même que l’entraîneur des Vert et Rouge pourrait aligner soit Mebarakou, soit Megatli aux côtés de Adel Maïza. Zafour doit donc tenir compte de sa situation et éviter tout contact qui lui vaudrait une expulsion. C’est dire que si Zafour sera parmi les onze rentrants, le match sera, pour lui, difficile et le joueur en question fera preuve d’une prudence et d’une extrême vigilance… Tout le hic est là… A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

RÉPÉTITION GÉNÉRALE AUJOURD’HUI À AMIZOUR

13

JSMB

g Par LYES CHEKAL

La bande à Menad sera d’attaque aujourd’hui pour effectuer la dernière séance d’entraînement au stade municipale d’Amizour.

Une séance qui sera consacrée aux dernières retouches, que ce soit sur l’effectif concerné par le déplacement d’Alger (20 joueurs) dan un premier temps et les 18 qui

seront portés sur la feuille du match samedi face à Blida, ou la tactique qu’il va choisir pour revenir avec un bon résultat de la ville L. C. des Roses.

«JE N’AI PLUS LE CHOIX, JE QUITTE LA JSMB»

AÏT OUARAB CONFIRME LA COMPLEXITÉ DE SA SITUATION AU CLUB

«Je tiens à laisser ma place propre à la JSMB. Je n’ai aucun problème avec Menad, que je respecte beaucoup. Tiab est un président de grande classe.» Le second émigré de la JSMB, qui a atterri au club après Zerdab et juste avant Si Mohamed, Ahmed Aït Ouarab, nous a confirmé dans cette interview la situation peu confortable à laquelle il est confronté et à laquelle il ne s’attendait guère. «C’est évident que je ne me sens pas bien dans ma peau. Je ne suis pas nouveau dans le métier, je suis toujours ambitieux, ce qui veut dire que je ne me reconnais pas dans la situation actuelle que je vis au club. Le fait d’être hors liste de l’équipe-type, passe encore, mais ne pas figurer sur la liste des 18, encore plus rarement sur celle des 20, c’est un peu fort pour moi. Cela dit, je prends mon mal en patience, comme vous l’avez si bien dit dans votre article évoquant mon cas, et je continue à travailler très sérieusement comme à mes habitudes. Saiton jamais ?

Tout d’abord, qu’est-ce qui vous a poussé à passer la fête de l’Aïd à Béjaïa alors que votre situation au club, sportivement parlant, n’est pas reluisante. Changer d’air aurait été une bonne solution, non ? Vous oubliez que je suis chez moi ici. Je suis un véritable «amis n’thmurth agma». Donc, si j’ai à fuir un endroit, ce sera pour me réfugier dans mon patelin à Tadarth, au village Thirdemth, à Toudja. Pour ce qui est du volet sportif de la question, je dis que je suis quelqu’un qui fait la part des choses. Je ne mélange jamais ma vie professionnelle avec ma vie familiale. C’est pour ça d’ailleurs qu’on dit que je ne m’énerve jamais et que je garde toujours le sourire. Mais vous avez confirmé que votre situation au club est complexe et que vous commencez à perdre espoir quant à votre avenir en son sein. Quelle est la part de vérité dans tout cela ? Avec du recul, je dis que vous avez bien schématisé ma situation au club par apport à ce que j’ai lu dans votre journal. Donc je reviens un peu en arrière. Je pensais que j’avais bien terminé la saison dernière et

que j’allais entamer ma seconde saison au club dans des conditions meilleures. Surtout que le coach m’avait fait confiance deux fois en fin d’exercice l’an dernier, face au MCO et au CABBA. Sincèrement, je pensais que j’allais me relancer et prouver que j’étais là pour apporter un plus. Mais, finalement, ce n’était pas le cas. Et comment l’expliquez-vous ? Je pense qu’avec le recrutement opéré, le coach n’a peut-être pas trouvé l’occasion de me donner ma chance. Les dirigeants m’ont fait part de leur volonté de mettre un terme au contrat qui me lie au club. Je leur ai expliqué que leur demande est venue tardivement et que ce n’était pas possible pour moi de trouver preneur à moins d’une semaine de la clôture de la période des transferts. Je leur ai fait par contre une proposition. Quelle est cette proposition ? Je leur ai demandé de me donner une autre chance pour convaincre le coach Menad d’ici le mercato. Si cela marche tant mieux, si cela ne s’arrange pas, je vais chercher un autre challenge et on se sépare à l’amiable. Et après ? On est tombés d’accord, on s’est serré la main, on s’est regardés droit dans les yeux. J’ai eu affaire à un président de grande classe. M. Tiab était compréhensif et comme c’est quelqu’un de professionnel, il a respecté la décision de son entraîneur sans pour autant toucher à mes intérêts. Mais la situation ne s’est pas améliorée pour autant. Envisageriez-vous de quitter le club comme convenu avec la direction ? Je pense que je n’ai plus le choix. La situation s’est compliquée encore plus du moment que je ne suis plus parmi les 18 et même les 20 joueurs que le coach a choisis pour chaque match. A partir de là, je pense qu’il est préférable pour moi de laisser ma place propre à la JSMB et de quitter le club. Pourquoi ne pas avoir essayé de parler avec le coach ? Qui a dit que je ne l’ai pas fait ? J’ai parlé avec lui à deux reprises. Il m’a toujours demandé de faire plus. Je pense avoir donné le meilleur de moi-même. J’ai fait de bons matches amicaux. Les rares fois qu’il m’a fait jouer, je pense avoir répondu présent. Maintenant, peut-être que les autres sont meilleurs, il faut l’accepter. Cela dit, je garde un goût amer de cette situation, mais c’est aussi ça le football, il faut l’accepter. Et comme on dit «peut-être que le soleil jaillira ailleurs». Pourtant, votre manager vous a toujours encensé. Lorsqu’il parle de vous il fait référence aux 200 matches disputés en L2 française. Vous attendiezvous à cette situation ? Pas du tout. Je dis que Hacène (le manager des émigrés, Aït Yahia) y croyait, moi énor-

mément. Je pense que si j étais arrivé dans des conditions meilleures, les choses auraient changé pour moi. C’est surtout les résultats techniques qui n’ont pas suivi. Contrairement à moi, mes deux coéquipiers Kacem et Khiari sont arrivés dans une équipe qui marche bien, avec une stabilité au niveau du staff technique. El Hamdouah pour le club, les joueurs qui sont là apportent déjà beaucoup. On dit que vous êtes victime de la manière avec laquelle l’ex-entraîneur, Chay, voulait vous imposer dans l’équipe-type. Qu’en dites-vous ? Je ne pense pas qu’il avait l’intention de le faire, ni le pouvoir dans un second temps. Bien au contraire, j’ai essayé de m’imposer sur le terrain mais le climat qui régnait à l’époque dans le groupe n’était pas favorable à mon intégration dans un premier temps. L’ambiance était différente cette année-là. Il y avait beaucoup de conflits, des tensions entre les anciens, les nouveaux, les jeunes. Je suis très content pour Khiari et Kacem qu’ils soient arrivés dans des conditions meilleures et une ambiance conviviale cette année. Ils ont réussi à trouver leur place dans l’équipe. Je leur souhaite bonne continuation. Ce sont deux joueurs que j’apprécie beaucoup. En fait, je dis que j’étais victime de la situation du club à mon arrivée. Doit-on comprendre que des cadres de l’équipe de l’an dernier n’ont pas voulu de vous dans le groupe ? Il y a un petit peu de vrai dans tout ça. A mon arrivée, j’ai été très bien accueilli par les dirigeants et par le groupe, mais quand il s’agit de l’équipe-type, les tensions font leurs apparitions. Les mauvais résultats de l’équipe, après le limogeage du coach et moi par la suite, j’étais un petit peu écarté. Donc, il m’a fallu un peu de temps pour retrouver la forme et prouver au coach Menad que j’avais le talent nécessaire pour jouer. Le train était en marche, je n’ai pas pu le rattraper. Je pensais le faire cette année, cela n’a pas marché. Donc, cela ne sert à rien de continuer et ternir mon image. Je pense que les supporters ont dû voir que j’étais quelqu’un de bien, que j’avais des qualités dans et en dehors du terrain. Donc, je préfère mettre fin à tout ça dès le mercato. Votre prochaine destination est de rester dans le championnat national ou d’aller en France ? Personnellement, je veux tenter une autre aventure dans le championnat national. L’idéal serait de continuer à la JSMB pour prouver de quoi je suis capable en ayant une autre chance pour le faire. Sinon, je retournerai en France où j’ai laissé ma place propre. Je suis professionnel depuis 10 années, et j’ai évolué en L2 particulièrement. Je n’ai pas atteint le très haut niveau en jouant en

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

L1 mais j’ai joué avec Le Mans avec qui j’ai réussi l’accession en L1 ainsi qu’à Martigues et Clermont Ferrand. En nationale, j’ai toujours joué en équipe professionnelle et ce n’est pas le cas de toutes les autres équipes. J’ai joué l’accession avec Sète, Valence et Martigues lors de ma première année. Dans ce sillage, vous avez joué avec N’jeng à Chypre, non ? J’ai évolué pendant une demi-saison dans le Championnat chypriote et je peux vous dire que ceux qui disent que le Championnat algérien est mal organisé, celui de Chypre est catastrophique. C’est vraiment difficile de jouer au ballon tranquillement pour les joueurs étrangers. Pour N’jeng, j’ai entendu parler de lui. Il a évolué dans une équipe de gros calibre, il n’a pas trouvé sa place, ce qui prouve que parfois cela marche dans un club et pas dans un autre. Je suis content pour lui et pour la JSMB et je luis souhaite de continuer de marquer pour le club. Entretien réalisé par Lyès Chekal


14

Ligue

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

NAHD

«NOUS SOMMES PRÊTS POUR LE MATCH DE SOUR EL GHOZLANE»

KARDI :

g Par RAOUF MESBAH

Bensaïd passe sur le billard Le jeune transfuge de Béni Merane, Rahim Bensaïd, a été opéré hier, suite à la blessure dont il souffrait au niveau des ligaments croisés. Le joueur devrait être absent pour une longue période et il se pourrait même qu’il termine la saison sans avoir joué un match, étant donné que sa guérison sera longue.

joueurs, il s’est aperçu que ces derniers prennent très au sérieux cette équipe de Sour, même si cette dernière évolue en Interligues. «Je peux vous affirmer que les joueurs ne veulent pas sous-estimer leur adversaire, et croient qu’il faut, au contraire, prendre très au sérieux cette équipe qui peut créer la surprise, surtout qu’en coupe tout reste possible», dira Kardi, qui ajoutera qu’il reste derrière les joueurs et qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour les amener à se donner à fond lors du match de coupe, même si l’accession en Ligue 1 reste le principal objectif de son équipe, qui ne compte pas laisser aussi passer la coupe et fera tout pour aller le plus loin possible. R. M.

Le coach du Nasria, Majdi Kardi, avouera que son équipe est prête pour le match du dernier tour régional de la coupe d’Algérie de football qui l’opposera, samedi prochain au stade de Lakhdaria, à la formation de l’E Sour El Ghozlane.

L

e driver des Sang et Or indiquera que ses poulains ont sérieusement travaillé lors de la période de préparation au cours de cette semaine. «J’avoue que le début a été laborieux avec le retour tardif de certains éléments, mais les choses ont ensuite bien évolué et les joueurs ont bien travaillé au cours de cette semaine», avouera Kardi, qui ajoutera que le match amical face à Réghaïa a été bénéfique et que les joueurs n’ont ménagé aucun effort afin d’être prêts pour le match face à l’ESG, samedi prochain. Le premier responsable du staff technique indiquera, en outre, que ses poulains sont très intéressés par le challenge de la coupe et veulent aller loin dans cette compétition et c’est pour cette raison qu’il reste très confiant quant à cette rencontre de samedi prochain. Kardi estime, aussi, qu’en discutant avec ses

Les joueurs satisfaits par le geste des dirigeants Les joueurs du Nasria étaient satisfaits du geste de leurs dirigeants qui leur ont organisé une séance de récupération et de thalassothérapie à l’hôtel Dar Diaf de Bouchaoui, en plus du dîner organisé aussi en leur honneur. Ce geste a séduit tout le monde, puisque même le staff technique avoue que cela contribue à détendre l’atmosphère au niveau de l’effectif, et lui permet aussi de travailler dans de bonnes conditions.

2

Siouane et Abbas chez Zemmouri aussi Par ailleurs, Bensaïd n’est pas le seul joueur qui est passé chez le professeur Zemmouri, puisque deux autres éléments ont été auscultés par ce dernier en raison de leurs blessures. A rappeler que Siouane souffre d’une blessure à l’adducteur, alors que le latéral gauche, Abbas, est touché au niveau du ménisque et devra avoir l’avis du médecin sur la décision qu’il devra prendre, à savoir effectuer l’opération ou non.

L’équipe en mise au vert à Boumerdès L’équipe du Nasria passera la mise au vert, la veille du match de coupe d’Algérie face à la formation de l’Entente de Sour El Ghozlane dans un nouvel hôtel à Boumerdès. Le choix de l’équipe est étudié, puisque Boumerdès est à mi-chemin entre Alger et Lakhdaria où se jouera le match face à l’ESG, en plus du fait que c’est une ville calme, qui permet une meilleure concentration pour ce match important de coupe. R. M.

Biquotidien avant-hier

Le coach, Majdi Kardi, a programmé, avant-hier, un biquotidien, puisqu’il y a eu d’abord une première séance le matin au stade Zioui, alors que la seconde séance a eu lieu à la forêt de Bouchaoui, avant que l’effectif ne se dirige vers l’hôtel Dar Diaf pour la séance de récupération et le dîner. Le coach Kardi s’est montré très satisfait du volume de travail que ses poulains ont appliqué lors de ces deux séances, ce qui leur permet de rattraper le retard pris dans la préparation, étant donné qu’ils n’ont pas repris les entraînements à temps, sachant que certains ont souffert des R. M. problèmes de transport.

RCK

UN BON TEST POUR CORRIGER LES LACUNES EN AMICAL : USMA 4 - RCK 0

g Par ANIS SADOUN

Le RC Kouba a concédé, avanthier lundi, en amical, une lourde défaite par 4 buts à 0 face à l’USMA.

E

n dépit de cette défaite, ce fut quand même un bon test pour les protégés de Nabil Medjahed, avant l’important rendez-vous de vendredi face à l’EC Oued Smar. En effet, la rencontre a permis au coach koubéen d’indentifier certaines lacunes de son équipe et de les corriger lors du premier match de coupe. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Hamidi (17’) sur pénalty, Ouznadji (48’), Rabhi (78’) et Benaldjia qui a aggravé la marque à la 87’. Il est utile de signaler qu’un énorme travail attend l’entraîneur Medjahed au niveau offensif, puisque les attaquants koubéens ont raté des occasions faciles pour surprendre le portier usmiste, Abdouni.

Medjahed a aligné deux équipes

Le coach koubéen, Nabil Medjahed, a

aligné deux équipes lors de cette rencontre, les remplaçants et les titulaires. Les remplaçants ont disputé la première période de la rencontre, alors que les titulaires ont disputé la deuxième mi-temps. L’entraîneur koubéen a voulu évaluer la préparation de chaque joueur dans cette rencontre amicale, afin de choisir le onze de départ pour le match de vendredi. Ce sera sans aucun doute celle qui a disputé la deuxième période.

Khedis, Hosni et Chibane ont joué 90’

Les trois joueurs koubéens, Sid Ahmed Khedis, Larbi Hosni et Youcef Chibane ont joué tout le match et ce, en raison d’un manque flagrant d’effectif, puisque Medjahed s’est déplacé à Bologhine avec vingt joueurs seulement. Le coach koubéen ne pouvait donc se permettre d’aligner deux équipes, comme il l’avait souhaité.

Belhani, Kaboul, Chorfi, Aït Ali absents

Ce que l’on a pu remarquer lors de cette rencontre, c’est l’absence des

quatre joueurs koubéens, le gardien de but Belhani, les joueurs Kaboul, Chorfi et Aït Ali. Ce dernier ne s’est pas entraîné hier et avant-hier. Alors qu’on ne connaît pas les raisons de l’absence des trois premiers.

Mokrani, la nouvelle découverte

Le jeune gardien de but, Mokrani, a effectué sa première apparition avec l’effectif koubéen. Mokrani, qui a remplacé Bouikni, absent, a laissé une bonne impression grâce à ses bonnes interventions face aux attaquants usmistes. Pour une première, on peut dire que le jeune Mokrani n’a pas été si mauvais que cela ; il a tiré, comme on dit, son épingle du jeu. A. S. L’équipe alignée en 1re période : Mokrani, Madour, Kheddis, Hosni, Khellaf, Chouieb, Benyahia, Saoud, Benkouider, Brinis, Chibane. L’équipe alignée en 2e période : Bouikni, Khedis, Amokrane, Hosni, Bencherifa, Boussaïd, Seniguera, Madi, Hadjras, Chibane, Hanifi.

MEDJAHED : «MES JOUEURS SONT FATIGUÉS»

Après la fin de la rencontre, on a rencontré le coach koubéen, Nabil Medjahed, juste dans les vestiaires des joueurs.

M

edjahed a justifié cette défaite par la fatigue de ses joueurs à cause de l’intensité du travail physique ces derniers jours. Le coach koubéen ajoute qu’il joueront la rencontre de ce vendredi sans aucun complexe, puisque la coup d’Algérie n’est pas leur objectif cette saison, et qu’il donne la priorité au championnat. “C’est un match de préparation, 4 à 0 ou 10 à 0, pour moi, c’est la manière de jouer qui m’importe. On a été très bons en première mitemps, et beaucoup mieux que l’USMA. Malheureusement, en deuxième période, les joueurs on ressenti la fatigue à cause du programme chargé durant ces derniers jours. Cela m’a permis de découvrir les lacunes et mettre les dernière retouches dans l’équipe avant la rencontre de vendredi.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Sincèrement, il nous faut un finisseur, c’est-à-dire un attaquant qui a le sens du but.» Avant d’ajouter : «En première mi-temps, c’était pas mal, j’ai vu un très bon match. Lors du 2e half, certains joueurs n’ont pas joué sur leur vraie valeur. Ce n’est pas sur un match amical que je les juge, j’ai la coupe d’Algérie qui viendra vendredi.»

«La coupe d’Algérie n’est pas notre objectif»

«Bien sûr que l’équipe est prête pour la rencontre de vendredi, la coupe d’Algérie n’est pas notre objectif, ce n’est pas ma priorité, ma priorité c’est le championnat. Je le dis et je le redis.» A. S.


Ligue

2

15

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

LES APPRÉHENSIONS DU MERCATO MSPB

g Par WAHAB YEFSAH

Zidani aurait très certainement souhaité que ce mercato n’existe pas car chaque nouvelle période de transferts et de signatures ouvre la porte à des questionsréponses qui perturbent le calme et la sérénité des clubs populaires dont les supporters sont toujours à la recherche de nouveau.

O

n se souvient très bien que la période de signature de l’été a été très chaude au Mouloudia. Le président Zidani a vécu une très grande pression de la part des supporters et même de ses collaborateurs dirigeants pour avoir pris la décision de ne pas recruter. A l’approche du mercato, des personnes appellent au renforcement de l’équipe pour jouer l’accession, un son de cloche que le boss du MSPB n’aimerait plus entendre car cela lui rappelle l’été dernier. Zidani sait très bien que le club n’a pas les moyens de s’offrir des joueurs. En plus, il est très conscient que les joueurs disponibles sur le marché ne rapporteront aucun plus à l’équipe du fait qu’ils sont restés inactifs durant six mois. Pour toutes ces raisons, il appréhende ce mercato car il sait que les supporters vont le presser pour avoir de nouvelles recrues, peut-être même que des dirigeants abonderont dans le même sens. Zidani saura comment faire face à toutes ces appréhensions.

Hezil, Zegrir et Yacoub out L’entraîneur mouloudéen devra trouver d’autres formules pour pallier les absences de Hezil, Zegrir et Yacoub, lesquels n’ont pas encore récupéré de leurs blessures. A ces trois joueurs, Bendjaballah doit aussi penser au remplacement de Zeghidi, suspendu. Un véritable casse-tête à quelques jours du match de coupe.

lundi, se présentant à l’entraînement. Il aurait justifié son absence par la forte grippe qui l’a contraint à demeurer chez lui.

Il jouera certainement la coupe Son retour coïncide avec la nouvelle blessure du gardien Boultif qui souffre du poignet. Litim sera très certainement aligné vendredi en Coupe d’Algérie. Ce sera l’occasion pour lui de saisir sa chance.

Litim refait surface Le gardien Litim, qui a disparu de la circulation durant trois jours, a refait surface

Belhadi en solo Le jeune Belhadi devrait encore patienter

avant de rejoindre le groupe parce que le médecin ne l’a pas encore autorisé. En attendant, il se contente de tours de piste en solo et sa participation vendredi en Coupe d’algérie est improbable.

Zidani grippé Après les joueurs qui ont souffert de la grippe, c’est au tour du président Zidani de subir les caprices du rhume qui l’a cloué au lit et l’a empêché de suivre les séances d’entraînement de son équipe. W. Y.

CAB

EN AMICAL : UN BON TEST POUR BOUFENARA CAB 2 - MCE EL MADHER 0

MESSAÂDIA : «La qualification avant tout» g Entretien réalisé par WAHAB YEFSAH

L’heureux buteur du derby est en pleine confiance. Il l’a démontré lundi lors du match amical contre le MCE El-Madher, inscrivant un autre but à l’issue d’une belle prestation. Il nous parle de son retour en forme et de la Coupe d’Algérie. Tout le monde dit que vous êtes revenu à votre véritable niveau. Je me sens beaucoup mieux. J’ai retrouvé cette joie de jouer et surtout la confiance. Vous avez peu joué lors des premières journées... J’étais titulaire au départ, ensuite je me suis blessé. C’est ce qui a fait que j’ai connu des moments difficiles avant de retrouver tous mes moyens physiques.

E

g Par WAHAB YEFSAH

n prévision du match de Coupe d’Algérie qui aura lieu ce vendredi contre Bordj Ghedir, le CAB a donné la réplique en amical à l’équipe de régionale une, le Mouloudia d’El-Madher. La rencontre s’est soldée par le score de 2 à 0 en faveur du CAB. Messaâdia et Hellal ont été les buteurs. A noter que Benamara Saïdi et Benrabah n’ont pas pris part au match à cause de blessures.

Hellal se relance

Ignoré par Bouarata et Iaïche, le transfuge de l’équipe régionale d’Aïn Djasser, Hellal, semble avoir bénéficié de la confiance de Boufenara. Aligné durant les deux derniers matches amicaux, Hellal a marqué à deux reprises, ce qui prouve qu’il a bien des qualités et que Boufenara en est convaincu.

L’équipe type sera alignée Au vu de la formation qui a été alignée lors du match amical, le coach cabiste semble avoir suivi le vœu des dirigeants qui ont souhaité

que l’équipe type soit alignée pour assurer la qualification. La réponse de Boufenara a été donnée sur le terrain d’El-Madher où seuls les blessés n’ont pas été alignés.

Les supporters en force Les fans cabistes se déplaceront en force au stade de Ras El-Ayoun pour aider leur équipe à se qualifier au prochain tour. C’est en tout cas ce qui se précise à travers l’organisation entamée par le comité des supporters qui a loué plusieurs bus pour en transporter le maximum.

Depuis votre but au derby, vous semblez galvanisé. Marquer lors d’un derby vous donne la confiance et l’envie d’aller plus loin et c’est ce que j’essaie de faire en travaillant aux entraînements. Ce match de coupe, comment le voyez-vous ? Notre objectif lors de ce match, c’est la qualification avant tout. On doit passer ce tour et, pour le faire, il faut respecter et prendre très au sérieux notre adversaire. Ce ne sera pas facile mais on s’est bien préparés. Vous allez donc jouer au complet ? Très certainement. Hormis les blessés, tout le monde sera présent vendredi. On doit assurer cette qualification et en même temps préparer le match de Médéa. W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


16

Ligue

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

2

REPRISE DANS UNE YAZID SOFIANE : «LA TRÊVE EST VENUE BONNE AMBIANCE AU BON MOMENT» ESM

g Entretien réalisé Par A. RAHMANE

La pièce maîtresse de l’équipe des Espérantistes, en l’occurrence Yazid Sofiane, rencontré hier, affirme que la trêve est venue au bon moment pour amorcer un nouveau départ.

Etes-vous prêt pour le prochain match face au CS Constantine ? Je me sens en pleine forme et je prépare ce rendez-vous tout comme mes camarades. C’est un match très important pour nous, qu’on doit gagner, car une victoire nous permettra de rester toujours dans le groupe de tête. Comment gérez-vous la pression qui pèse

sur vos épaules ? Nous y sommes déjà habitués. La pression se fait ressentir à chaque rencontre, car nous sommes tenus par l’obligation de résultat. On tâchera de gagner ce match pour offrir la victoire à nos supporters, car on sait ce que représente pour eux que de battre le CS Constantine. Que pensez-vous de cette longue trêve ? Je pense qu’elle est venue au bon moment. Le groupe est en train de travailler dans un bon climat. Il règne une très bonne ambiance dans le groupe. On profite de cette trêve pour redoubler d’efforts et amorcer un nouveau départ, comme je l’ai déjà dit. Entretien réalisé par A. Abderrahmane

USMBA

“EL-KHADRA” AFFICHE LA BONNE FORME EN AMICAL : USMBA 3 - WAT 1

g Par MED BENBACHIR

Au cours de la trève, les équipes, en vue de maintenir la cadence de la compétition, quelquesunes ont préféré se mesurer à des voisins pour éviter des déplacements coûteux et fatigants. L'USMBA a cru utile de se mesurer au WA Tlemcen.

E

t, durant le match, l’entraîneur Mohammed Henkouche a constaté, de nouveau, les multiples lacunes de

son groupe, incapable de battre un pensionnaire de la D2, en s’inclinant au final sur le score de 3 à 1. Un revers de plus pour des Bleu et Blanc qui n’ont rien montré de bon tout au long de la partie et qui n’ont sauvé l’honneur que grâce à un penalty transformé par le jeune attaquant Guedider. En alignant l’équipe-type en première période, le coach Henkouche a voulu voir la forme des traditionnels titulaires, qui se sont contentés d’un score nul et vierge, avant que l’ex-entraîneur du CRB n’aligne une équipe bis, avec même la présence des Layati, Boussefiane, Rabta et Lazaref. Mais, au lieu de présenter un visage nettement plus séduisant,

les Widadis ont carrément craqué, encaissant trois buts après de nombreuses bévues, au grand bonheur de l’équipe hôte, toute contente de remporter une victoire assez facile face à un club de l’élite. Avec cette nouvelle défaite, même s’il s’agit d’un simple match amical, la bande à Henkouche a prouvé qu’elle est toujours en baisse de forme en ce début de saison, ce qui n’est nullement rassurant, à quelques jours seulement du périlleux déplacement en terre kabyle pour affronter les coéquipiers de l’exTlemcénien Nabil Yalaoui, dans un match qui s’annonce très âpre pour les Widadis. M. Benbachir

L

a reprise s’est déroulée dans une ambiance bon enfant et même si les mines des joueurs nous paraissaient un peu crispées pour certains d’entre eux, les mauvais résultats enchaînés semblent faire partie du passé chez les éléments espérantistes, et tous disent être déjà concentrés et ne pensent qu’à la prochaine rencontre face au CS Constantine.

Travail psychologique au menu

En vue de colmater les brèches recensées lors des dernières rencontres, le staff technique, à sa tête Mustapha Heddane, a programmé un plan de travail avec une prédominance sur le volet psychologique. Et puis, le staff devait penser à trouver des solutions au problème de l’inefficacité, et le ratage des occasions qui ne demandent qu’à être mises au fond des filets ; cela inquiète déjà le coach Heddane. A. R.

SAM

BAHRI : «Nous nous sommes bien préparés…» g Par AOUN-LAÏD BOUALEM

Elément indispensable dans l’échiquier samiste, le défenseur latéral, Hamid Bahri, que nous avons contacté hier, pense que son équipe a effectué une très bonne préparation et nous dit qu’elle est prête pour la reprise de la compétition.

Tout d’abord, comment se déroule la préparation pour vous en cette période de trêve ? On se prépare du mieux que l’on peut afin d’être prêts pour les prochaines échéances. Il règne une grande ambiance au sein du groupe. Surtout depuis l’intronisation de l’entraîneur Bordji à la tête du banc technique. Peut-on dire que votre équipe est prête pour le match de coupe ? Je crois qu’il n’y a aucun souci à se faire, tout est OK afin qu’on puisse faire face à cette échéance, en étant dans les meilleures conditions. Je suis même persuadé en voyant comment le groupe s’est bien préparé en prévision de la reprise de la compétition, à commencer par le match de coupe qui constituera pour nous le meilleur moyen pour nous édifier sur les bienfaits de cette bonne prépara-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

tion que nous venons d’effectuer sous la coupe de Bordji durant cette longue trêve. Un objectif précis dans cette compétition ? Il est très difficile de parler d’objectif lorsqu’il s’agit de la coupe d’Algérie, ce sont des matches à élimination directe ; il faudra néanmoins se mettre à l’idée d’aller le plus loin possible dans cette compétition. Un dernier mot pour conclure... Je profite de cette occasion pour remercier nos fidèles supporters pour leurs encouragements, je leur demande de continuer de faire de la sorte ; pour notre part, je leur promets qu’on fera l’impossible pour qu’ils soient ravis à la fin de la saison. A-L. B.


DIVISIONS INFERIEURES

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

17

MS ABDELMOUMENE

MOH SEBTI (PRÉSIDENT) : «Notre objectif est de jouer les premiers rôles»

Accosté à Tizi-Ouzou, le premier responsable du club phare du MS Abdelmoumene, le modeste président Mohamed Sebti, nous a déclaré que son équipe ne tardera pas à retrouver son niveau et estime aussi que la dernière victoire les a motivés pour reprendre un peu confiance.

Avec du recul, que pensezvous du résultat réalisé par votre équipe vendredi dernier face à la JSC Sidi Naâmane ? Je pense que dans l’ensemble et vu la physionomie de la partie, notre victoire est amplement méritée, même si notre challenge était très difficile, ce qui nous permet de rester sur notre lancée. Cette victoire a mis le groupe en confiance. Maintenant, on va continuer sur notre lancée et aborder nos matchs avec la même détermination afin de remonter au classement. Votre équipe n’a pas réussi grand-chose lors de ce début de saison, à quoi

cela est-il dû ? Effectivement, notre début n’a pas été fructueux, même si je dois dire qu’un travail dans ce sens devait être fait, mais faute de temps, ce n’était du tout possible. On avait de nouveaux joueurs que nous avons essayé d’intégrer dans le reste du groupe afin de parfaire la cohésion et de trouver un équilibre dans les trois compartiments, mais cela demandait du temps. Ce n’était qu’après le match contre la JSC Sidi Naâmane que l’équipe s’est bien lancée. Un mot sur votre parcours jusque-là... Notre parcours est honorable. Nous sommes au milieu du

La JS Azazga conserve son fauteuil de leader RÉGIONALE 2/ GROUPE «A»

Le club cher au président Belaïd Seker, la JS Azazga, est déterminé plus que jamais à aller de l’avant et à ne pas lâcher prise.

L

es Iaâzouguen continuent leur marche en avant dans le championnat de la Régionale 2, groupe «A». A la faveur de son match nul réussi à Iflissen devant le nouveau promu, le LCI, la JS Azazga

conserve son fauteuil de leader, et continue de dominer tous ses adversaires et les concurrents à l’accession. Les poulains de l'entraîneur Hocine Chikhi ont bien résisté à Iflissen, où ils ont arraché un précieux point devant la formation locale, le LCI. Un point qui permet aux Rouge et Noir d’entrevoir la suite du championnat sous de bons auspices et dans de bonnes conditions. Le club cher au président Seker Belaïd, créé pour rappel en 1946, commence d’ores et déjà à rêver d’une montée au palier supérieur. Même le large public

de la JSA souhaite, de son côté, voir ses favoris terminer cette saison footballistique 2010-2011 en apothéose, avec au finish le sacre final. La mission des protégés de Hocine Chikhi s’annonce certes difficile, dans la mesure où plusieurs clubs prétendent à l’accession, mais vu les moyens mis à la disposition des joueurs et la qualité de ces derniers, il sera vraiment difficile aux autres équipes de freiner la JS Azazga dans son élan. Alors, est-ce la saison de la JSA ? On le saura au fil des matchs. S. A.

Les Meklistes en appel à Tizi-Ouzou HONNEUR DE TIZI-OUZOU/ 6 JOURNÉE US TALA ATHMANE - CRB MEKLA e

La formation de l’US Tala Athmane accueillera, aprèsdemain, la coriace équipe du CRB Mekla, pour le compte de la 6e journée du championnat Honneur de Tizi-Ouzou.

D

onc, la partie s’annonce très difficile pour les locaux de Tala Athmane classés au milieu du tableau au classement général. Si les coéquipiers de Akoul Samir veulent enchaîner avec la victoire, après leur dernier succès enregistré face au CRB Mekla,

les protégés de Rachid Boudehane doivent cravacher sérieusement pour récolter les trois points de cette rencontre face aux gars de Mekla, qui sont dans une situation très compliquée lors de ce début de saison, après avoir enregistré la quatrième défaite lors de la précédente journée à domicile face aux Olympiens de TiziRached par 2 buts à 1. Les gars de Tala Athmane doivent se méfier de cette équipe et prendre la tâche sérieusement pour gonfler leur compte et monter un peu plus au classement. De l’autre côté, les Meklistes qui ne sont pas en forme dans ce nouvel exercice, se déplaceront à Oukil Ramdane avec la ferme

intention de se racheter de leur dernier revers concédé la semaine passé devant les Olympiens et revenir à la maison avec les trois points de la victoire. Donc, la rencontre sera très difficile et très disputée pour les camarades de Marzouk Cheikh qui sont déterminés à ne plus jamais céder de point à domicile, et ils n’ont pas le droit à l’erreur de s’incliner devant leur public. Ils doivent être vigilants sur le terrain pour arracher les trois points du match. Mais une chose est sûre, en football, rien n’est gagné d’avance ; donc, le mieux, est de se préparer sur toutes les plans, surtout psychologique… pour sortir vainqueur de cette empoignade. S. A.

tableau, donc on n’a pas le droit à l’erreur. Les joueurs sont appelés à redoubler plus d’efforts à l’avenir et doivent garderleur dynamique de victoires jusqu’à la fin de la saison, ce qui ne sera pas facile.

On dit que le niveau des équipes de la Division préHonneur de Tizi-Ouzou, n’est-ce pas reluisant... En ce début de saison, certaines équipes ont montré un beau visage et ont beaucoup donné durant l’entame de l’exercice, alors qu’on s’attendait à ce qu’elles soient dans le trio de tête, il n’en fut rien. D’autres, par contre, ont effectué un début timide, mais sont en train de revenir en force. Une chose est sûre, on ne pourra avoir une idée générale qu’après la fin du championnat. Comment voyez-vous le reste du parcours ? Comme il sera très disputé et très difficile, nous allons le gérer match par match. Malgré le fait que le calendrier ne nous a pas gâtés, il faut croire en nos capacités pour finir le championnat à la meilleure place afin d’accéder. On comprend par là que votre objectif premier est l’accession... Et pourquoi pas ? Nous avons un groupe composé de jeunes

joueurs qui ne dépassent pas les 23 ans. Je peux vous affirmer que nous avons des atouts à faire valoir. Pourvu que ça dure, comme on le dit. Un dernier mot... Je tiens à remercier les dirigeants qui travaillent gratuitement, à leur tête Taleb Mohamed, et aussi les bienfaiteurs qui nous aident, en l’occurrence R. M. Entretien réalisé par Saïd Aberkane

L’Etoile de Draâ El Mizan sur une courbe ascendante DIVISION PRÉ-HONNEUR

S

il y a un club qui carbure à plein régime ces derniers temps, c’est bel et bien le club cher au président Kara et à celui de la section football, Kamel Laribi, l’E Draâ El Mizan en l’occurrence. Les gars de l’Etoile continuent sur leur lancée et enchaînent avec les victoires, l’une après l’autre. Après un début de saison difficile, l’EDEM commence à montrer son vrai visage et affiche désormais ses ambitions pour le sacre final et l’accession en Division Honneur. C’est ce qu’a tenu à nous déclarer, d’ailleurs, le président de section, Kamel Laribi, joint au téléphone il y a quelques jours : «L’EDEM aura son mot à dire cette saison, et ce n’est qu’une question de matchs et vous allez voir que nos jeunes peuvent terrasser tout sur leur passage»,

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

nous a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «On a mal entamé la saison, car il y avait des absents, mais maintenant que tous les joueurs sont là, l’équipe tourne bien et gagne ses matchs et on est à notre 3e succès consécutif.» Et Kamel Laribi de conclure : «L’Etoile saura comment rester sur cette lancée et gardera cette dynamique de victoires et, Inchallah, on accèdera en Division Honneur, c’est notre objectif». Les gars de Draâ El Mizan ont réussi le week-end dernier à enchaîner avec un 3e succès consécutif, en s’imposant à domicile au stade Boumghar, contre l’US Bouhinoun. Une victoire qui permet aux Sudistes de se hisser parmi les équipes du haut du tableau. Alors, bonne continuation au club cher à Kara et Laribi, et grande réussite cette saison footballistique.


18

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

INTERNATIONALE

MOURINHO : «LE CAMP NOU NE ME PARDONNERA JAMAIS»

Le lundi 29 novembre prochain, José Mourinho prendra place sur le banc du Real Madrid dans l'antre du FC Barcelone, pour l'un des chocs les plus attendus de la planète football. Ce clasico aura une saveur particulière pour l'entraîneur portugais, qui, dans les années 1990, a José entretenons œuvré comme directeur technique adjoint du Barça. En outre, le Real Madrid aura comme mission de mettre fin à une Mourinho, de bonnes relaspirale négative, ces derniers temps, en terre catalane. FIFA.com vous propose la deuxième partie de le Real Madrid ations. Au cours d'un l'entretien avec le Special One, qui livre son analyse sur la Ligue des champions de l'UEFA t-il les moyens d'aller en match, à chaud, on dit et sur le choc de lundi prochain entre les deux grands d'Espagne. Il évoque finale de la Ligue des champions certaines choses, qui de l'UEFA, en mai prochain à également la réception à laquelle il s'attend de la part des s'oublient dès que la Wembley ? Même socios culés, ses impressions sur Pep Guardiola tension retombe. Pour Oui, mais nous pouvons aussi tomber avant. si je l'avais et confie : "Ce clasico, ce n'est que moi, Xavi reste un L'expérience m'a appris que la Ligue des voulu au Real du bonheur." Barça, surdoué, un joueur champions est une compétition extrêmement Madrid, cela n'aurait pas été je lui demanexceptionnel. Je ne difficile, très dure, où chaque erreur a un possible. Après ce qui s'est passé derais de prolonger l'ai jamais caché. prix. Cette saison, nous allons essayer de avec Luis Figo, je crois qu'il faudra des sièpour 50 ans. C'est Même chose pour dépasser les huitièmes de finale, ce qui n'est cles avant qu'un joueur aille du Barça à quelqu'un qui est tombé "Puyi". Nous nous plus arrivé au Real Madrid depuis la saison Madrid ou vice-versa. dans la marmite entendons bien. 2003/04. barcelonaise à sa naisSamuel Eto'o n'arrête pas de vous sance. C'est un culé dans Comment imaginezQuels seront vos plus grands rivaux encenser. On sait que vous aviez une l'âme. Il connaît la maivous votre réception cette année sur le chemin qui mène à relation spéciale avec lui. Le consid- son et sait exactement le au Camp Nou pour Londres ? érez-vous comme l'un des meilleurs jeu qu'attendent les suple clasico ? Pire ou Toujours les mêmes. Les Anglais, Chelsea et attaquants parmi ceux que vous avez porters barcelonais. C'est meilleure que celle Manchester United en tête, l'Inter, le Bayern, eus sous vos ordres ? Et que dire de l'entraîneur idéal pour que vous a réservée le Barça… C'est un tournoi horriblement Didier Drogba ? le public milanais à diriger le FC Barcelone. compliqué, dans lequel il est très rare qu'une Mamma mia, quels joueurs ! L'un comme San Siro ? équipe bouscule la hiérarchie, comme nous l'autre ! Pour moi, ce fut un plaisir immense Le Camp Nou ne me Et si vous étiez présil'avions fait en 2004 avec le FC Porto. de pouvoir diriger ces deux monstres des pardonnera jamais dent du Real Monaco - Porto en finale, c'était une vraie surfaces. Ce sont deux killers, comme on dit d'avoir empêché Madrid ? surprise. en Angleterre, ils n'ont pas leur pareil. Ils ont Même chose. Pep est un Barcelone de gagner tous les deux un caractère un peu sauvage et grand entraîneur. Cela la Ligue des champiRécemment, vous êtes retourné à San une mentalité de gagneur difficile à trouver ons à Santiago fait des années que je Siro pour y affronter l'AC Milan. Avez- chez les autres joueurs. Bernabéu. Pour le répète qu'il a tout pour vous ressenti quelque chose de spécial supporter de être un excellent ? Le clasico contre le FC Barcelone directeur Barcelone, je suis technique. Revenir à San Siro sera toujours spécial pour approche. Vous et votre équipe êtes Vous pouvez consulter persona non grata. moi quand ce sera pour jouer contre l'Inter. prêts à affronter les Barcelonais et à les les archives. Je le disais Donc je ne peux pas Même chose pour Stamford Bridge, où j'ai battre sur une saison ? m'attendre à une déjà il y a 20 ans ! connu de belles années avec Chelsea. Quand Le Barça est une grande équipe, avec une bonne réception. j'y suis retourné, j'avais l'impression d'être philosophie de groupe élaborée au fil des Mais je vais là-bas Quelle relation encore entraîneur de Chelsea : les gens, les années. Andrés Iniesta, Xavi ou Lionel pour jouer un match entretenez-vous avec vestiaires, les joueurs, le président… tout. Messi ont joué ensemble toute leur vie. Voilà de foot, rien de plus. lui ? C'est l'un des plus beaux aspects du football, pourquoi ils ne sont pas faciles à contrer. Comme je dis souNous avons travaillé quand vous arrivez quelque part comme vis- Mais nous travaillons pour arriver à leur vent : si nous gagnons ensemble au Barça et je iteur et que vous vous sentez chez vous. Le niveau, les dépasser et obtenir des titres. lundi, le lendemain, garde de bons souvenirs jour où je reviendrai à San Siro pour y Il est plus facile de battre le Barça dans les ce sera mardi. Si nous de cette époque. affronter l'Inter et que je verrai plein de gens compétitions à élimination directe que sur le perdons lundi, le Aujourd'hui, nous avec qui j'ai travaillé sera très spécial égale- long terme. lendemain, ce sera sommes tous les deux ment. Ils m'ont montré leur fidélité quand le Je l'ai montré avec l'Inter et Chelsea. mardi également. entraîneurs et rivaux, Real Madrid est venu jouer contre l'AC Voilà. Il faut juste mais cela n'empêche pas Quand vous parlez de la philosophie de Milan. Ils n'ont pas arrêté de m'encourager. continuer à travailler groupe du Barça, qu'entendez-vous le respect. Pour moi, et prendre du plaisir c'est parfait que les exactement par là ? Vous vous attendiez à des Milanais quoi qu'il en soit. choses continuent de Pep Guardiola a une équipe bien définie et plus percutants ? bien se passer. Les attaquants de l'AC Milan comptent un projet solide. La philosophie dont je parle Pour conclure, vous parmi les meilleurs d'Europe. Cela dit, c'est est partie de Johann Cruyff. Elle a été pourévoquez très souvent Etes-vous surpris le Real Madrid qui a dominé les deux ren- suivie par Louis van Gaal, Frank Rijkaard et votre passage au par son succès sur le contres. Nous avons eu la possession du bal- aujourd'hui Guardiola, qui a réussi à Barça comme techbanc du Barça ? lon et la maîtrise du jeu. C'est nous qui avons l'améliorer encore. Le jeu du Real Madrid, nicien et pourtant, Non, pas du tout. Quand contrôlé le rythme. Nous avons fait deux au contraire, reste à définir. Il y a eu Fabio vous êtes devenu Pep jouait au Barça et matches très aboutis. L'année dernière, le Capello, Manuel Pellegrini, en passant par l'ennemi numéro un que j'étais technicien, on Real Madrid n'avait pris qu'un point contre Bernd Schuster et Juande Ramos. Ça ne peut du club, avant voyait clairement qu'il Milan. Cette saison, nous en prenons quatre. pas fonctionner comme ça. Un club comme même de signer au allait finir entraîneur. Sur Nous progressons. Mais les joueurs doivent le Real a besoin d'une organisation strucReal Madrid. le terrain, il était déjà le encore grandir et apprendre à gérer émotion- turée, avec un schéma de jeu fixe et une Comment interbras droit de l'entraîneur. nellement un match de Ligue des champi- philosophie propre. C'est là-dessus que nous prétez-vous cela ? Il aimait bien commandtravaillons depuis mon arrivée au club. ons. Ce sont des choses er. Il réfléchissait pour propres au football. les autres. Le clasico arrive-t-il trop tôt ? J'ai battu le Barça Pourquoi Zlatan Ibrahimovic n'a-t-il Jouer un clasico comme celui-là, tous les Je savais que le moment avec Chelsea et pas réussi au Barça ? On a entendu joueurs et tous les entraîneurs en rêvent. Un venu, il allait devenir un ensuite avec l'Inter. dire que vous le vouliez au Real Barça - Real Madrid, c'est quelque chose de excellent stratège. Aujourd'hui, j'enMadrid… spécial. Le monde entier attend ce match. traîne le plus grand Vous avez enterré la Je ne sais pas. Tout ce que je peux dire, c'est Nous pourrions le jouer demain, car ce n'est rival du club. hache de guerre avec que quand j'étais à l'Inter, il a terminé que du bonheur. Xavi ? C'est un joueur avec qui vous Il n'en faut pas plus. En football, c'est l'hismeilleur buteur de Serie A avec 25 buts. Je aviez de bonnes relations, comme avec toire récente qui compte, pas le passé loinn'ai jamais eu de problèmes avec lui. Il a touSi vous étiez président, vous engageriez Carles Puyol et d'autres Barcelonais… tain. C'est la loi de ce sport. jours eu mon respect et mon affection et je Pep Guardiola comme entraîneur ? crois qu'il a aussi de l'estime pour moi. Si j'étais Sandro Rosell, le président du Je n'ai jamais été en guerre avec Xavi. Nous In fifa.com

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


INTERNATIONALE

19

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

TOTTENHAM : Gallas ESPAGNE : Del Bosque s'estime coupable répond à Nasri

L

e défenseur central de Tottenham, William Gallas, snobé par Samir Nasri samedi lors du derby londonien face à Arsenal, et qui avait également reçu de lourdes accusations de la part du Gunner, s'est décidé à répondre quelques jours après la victoire des siens

(2-3): "C'est assez honteux d'avoir réagi de cette manière. Enfin, c'est surtout honteux pour lui. Il m'a snobé, mais vous devez essayer de le comprendre, il est encore très jeune. Quant au public, je savais bien sûr que j'aurais droit à un tel accueil, mais j'ai trouvé ça plutôt gentil".

BAYERN MUNICH : Ribéry «Déçu» par Van Gaal

E

t ça continue. Les chamailleries, par presse interposée, entre Louis van Gaal et Franck Ribéry ne sont visiblement pas prêtes de s'arrêter. Opérationnel depuis le 14 novembre dernier, l'international français du Bayern Munich peste contre le peu de temps de jeu que lui accorde son entraîneur (49 minutes en deux matches officiels). «A ce rythme, je ne retrouverai jamais mon niveau d'avant, je dois jouer des matches entiers», a estimé Ribéry dans un entretien accordé à la chaîne Sky Allemagne. Mais ce n'est pas le seul grief du milieu offensif, également «très déçu d'apprendre dans la presse» ce que Van Gaal avait dit de lui après un match amical la semaine dernière contre un club de 3e division («aucun des joueurs ne s'est bougé, mais la palme revient à Ribéry», avait notamment lâché le Néerlandais, Ndlr). «J'aurais préféré qu'il me le dise en face», a répliqué l'ancien Marseillais.

Même si les deux hommes n'ont jamais filé le parfait amour, il semblait que leur relation s'était

apaisée avec le temps et la très bonne saison dernière du club bavarois. Dans l'interview qui doit être diffusée avant le match de Ligue des champions contre la Roma, ce mardi soir (20h45), Ribéry a assuré ne pas pouvoir «dire qu'il avait beaucoup de plaisir à travailler (avec lui) ou qu'il y avait une relation particulière» entre eux. «Il fait son boulot, moi le mien, a-t-il lâché. Je donne le meilleur de moimême, je fais tout ce qu'il faut pour être en forme, mais si mon entraîneur ne dit pas du bien de moi, s'il me rabaisse, cela va être dur. J'ai besoin de son aide et de sa confiance. Je dois parler avec lui, rigoler, sinon sur le terrain, cela ne fonctionnera pas», a-t-il prévenu. La suite au prochain épisode.

inedine Zidane se rapproche officiellement de l'équipe première du Real Madrid dont il deviendra lundi "conseiller pour le président". Une fonction inédite qui le rapproche du terrain et de l'emblématique entraîneur du club, Jose Mourinho. Mais une fonction dont les contours restent flous. Tentative d'explication. Le projet se concrétise. Zinedine Zidane sera à partir de lundi "conseiller du président auprès de l'équipe première". Conseiller de Florentino Pérez, Zizou l'était déjà. La nouveauté est donc qu'il se rapproche de l'équipe première du Real Madrid. Concrètement, en quoi consistera cette nouvelle fonction ? Pour l'heure, le Français lui même ne le sait pas exactement. Sur le site du club madrilène, il précise que la fonction "se précisera petit à petit".

Il confirme néanmoins que c'est un net changement par rapport au rôle honorifique qu'il tenait jusqu'alors aux côtés du président. Zidane se rapproche du terrain. Il se positionnera "entre l'équipe et le président". Ce rapprochement de l'équipe lui tenait à coeur. Eloigné des terrains depuis 2006 et sa retraite avec le Real (2001-2006) et l'équipe de France, Zidane aspire à vivre "chaque jour" avec le groupe et à se voyager avec lui lors des déplacements en Ligue des champions. Le bureau de Zidane sera situé au centre d'entraînement du club, à Valdebebas. On attend évidemment d'assister à la relation entre l'ex-meneur de jeu français et Jose Mourinho. Entre les deux monstres sacrés, le courant va-t-il passer ? Comptons sur les gazettes espagnoles pour nous tenir informés du feuilleton !

«Il fait son boulot, moi le mien»

REAL MADRID : Zidane a pris ses nouvelles fonctions

Z

L

es deux lourdes défaites de l'Espagne en amical en septembre en Argentine (4-1) et mercredi dernier contre le Portugal (4-0), ont laissé des traces. Et le sélectionneur de la Roja, Vicente del Bosque, s'est autodésigné responsable de ces échecs. «Le principal coupable,

c'est probablement moi, et je ne dis pas ça pour me poser en martyr mais parce que je n'ai pas su trouver la motivation nécessaire pour les joueurs», a expliqué l'ancien entraîneur du Real, lors de la présentation à Madrid du livre «La méthode Del Bosque» du journaliste Joaquin Maroto.

MANCHESTER UNITED : Evra pardonne à Rooney

Le revirement de l'attaquant anglais Wayne Rooney, donné partant puis finalement prolongé à Manchester United, n'avait guère été apprécié dans le vestiaire des Red Devils. Patrice Evra, en tout cas, a semblé ravi de retrouver son coéquipier ce week-end contre Wigan, comme il l'affirme dans L'Equipe : «C'était très bon de le revoir. Avec Wayne, on ne parle pas du passé mais seulement de l'avenir. Et l'avenir est qu'il redevienne le meilleur joueur du monde. (...) Je n'ai jamais dit que les joueurs étaient contre lui. Lorsque quelqu'un dit qu'il ne croit plus en l'avenir d'United, cela nous fait de la peine, mais c'est désormais du passé.»

O. MARSEILLE : Margarita INTER MILAN : Les encoura mis la pression

agements de Mourinho

M

argarita Louis-Dreyfus a déclaré dimanche dans le JDD qu'elle serait "très déçue" si l'Olympique de Marseille était éliminé de la Ligue des champions dès la premier tour. Le club phocéen disputait hier mardi à Moscou un match capital contre le Spartak, qui s'était imposé à l'aller au Vélodrome (0-1). La propriétaire de l'OM, Margarita LouisDreyfus a accordé dimanche une interview au Journal du Dimanche, qui sonne comme un avertissement à l'endroit de la direction du club. La veuve de RLD rappelle qu'elle a investi sur le marché des transferts pour renforcer significativement l'effectif, allusion aux recrutements tardifs des attaquants André-Pierre Gignac et Loïc Rémy pour une enveloppe globale de 33 millions

d'euros. Une élimination de la Ligue des champions en phase de poules serait par conséquent "une déception" et même "un échec", selon MLD. Margarita précise toutefois qu'elle a "toute confiance" en Didier Deschamps pour obtenir des résultats conformes aux moyens financiers et aux ambitions du club. Marseille a fait l'essentiel samedi en ramenant une courte victoire de Toulouse (0-1) tout en ménageant plusieurs de ses cadres. Mardi, l'OM joue son avenir en C1 à Moscou, contre le Spartak, à l'horaire avancé de 18h30. Battus à domicile par les Russes, les Marseillais doivent s'imposer dans le froid moscovite pour reprendre leur destin en mains dans le groupe F, avant une ultime rencontre à disputer au Vélodrome contre Chelsea lors de la dernière journée.

JUVENTUS TURIN : Le grand retour de Buffon

Gianluigi Buffon a terminé sa période de rééducation. Opéré d'une hernie discale en juillet dernier, le gardien international italien de la Juventus Turin va retrouver ses partenaires ce mardi à Vinovo, où se situe le centre d'entraînement des Bianconeri. S'il doit encore poursuivre des séances de physiothérapie, le portier transalpin va entamer un programme spécifique de reprise. Son retour à la compétition est toujours programmé pour janvier 2011.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

A la veille de la rencontre entre le Real Madrid et l'Ajax, José Mourinho a eu des mots pour son ancien club de l'Inter, actuellement à la peine en Italie. «Porto et Chelsea ont eu des soucis après mon départ mais ils ont fini par retrouver les sommets. Je souhaite la même chose à l'Inter. Tout le monde aimerait avoir leurs problèmes : d'ici deux semaines, ils peuvent devenir champions du monde des clubs», a déclaré l'entraîneur portugais du Real Madrid à Amsterdam.

Eto’o prend trois matches

Samuel Eto'o a écopé de trois matches de suspension en Serie A suite au coup de tête qu'il a asséné dimanche à Bostjan César, le défenseur slovène du Chievo Vérone. Il manquera les réceptions de Parme et Cesena, et le déplacement sur le terrain de la Lazio Rome. L'attaquant de l'Inter Milan a également écopé d'une amende de 30 000 euros. Aucun des arbitres de la rencontre n'ayant vu le geste du Camerounais, ce qui lui avait permis de poursuivre la partie et même de marquer dans le temps additionnel, c'est avec l'aide de la vidéo que la Commission de discipline italienne a sanctionné le joueur nerazzurro.


20

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya d’Alger Circonscription administrative de Draria Commune de Draria N° 2986/SG/2010

ANNULATION D’ATTRIBUTION PROVISOIRE Le président de l’APC de Draria informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offres national restreint n° 13/2009 paru dans les quotidiens et Maracana le 31/12/2009 relatif au projet : “Réalisation d’un centre culturel - lot gros œuvres et étanchéité à Draria” prononce l’annulation de l’attribution provisoire du projet attribué à l’entreprise EGCB Ben Djeddou d’un montant de 41.877.266,65 DA publié le 20/02/2010 en raison de non-conformité de la décision d’inscription aux dispositions du cahier des charges relatif à l’opération.

¸«u «

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA POPULATION ET DE LA RÉFORME HOSPITALIERE Direction de la santé et de la population de Tébessa Etablissement public de santé de proximité Negrine N° 1277/DSP/EPSPN/2010

ANNONCE L’Etablissement public de santé de proximité Negrine annonce l’ouverture des concours pour le recrutement dans les grades suivants : Grade

Nombre de postes

Condition de recrutement

Observation

Médecin généraliste

01

Les candidats titulaires d’un diplôme de doctorat en médecine

Par voie concours sur titre

Chirurgien dentiste

01

Les candidats titulaires d’un diplôme de chirurgien dentiste

Dossier à fournir : - Demande manuscrite - Une copie du diplôme légalisée - Certificat justifiant la situation du candidat vis-à-vis du service national - Copie de la carte d’identité nationale légalisée - Certificat du casier judiciaire - Certificat de nationalité - Fiche familiale (ou individuelle) - Acte de naissance - Certificat de résidence - Certificats médicaux (médecine générale + pneumo-phtisiologie) - 02 photos d’identité - Le relevé de notes de la fin de cycle de formation - Certificat de travail - Eventuellement, une copie certifiée conforme de l’extrait de registre communal de membre de l’ALN ou de l’OCFLN ou veuve de chahid.- Deux (02) enveloppes adressées au nom de candidat Maracana N° 1276 - Mercredi 24 Novembre 2010 - ANEP 834 398

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞«

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE TIZI OUZOU CONSERVATION DES FORETS

MISE EN DEMEURE L’entreprise ETB - TCE BELLAZREG TARIK élisant domicile Lot Anar Amellal - Zone «B» - N°58 Nouvelle ville - Tizi Ouzou, titulaire des conventions relatives aux travaux d’ouverture de voies d’accès aux périmètres, rentrant dans le cadre du programme PPDRI, contrat de performance 2009, est mise en demeure de procéder, sous huitaine, à compter de la date de parution de la présente dans la presse nationale au lancement des travaux. Faute à l’entreprise de répondre à cette mise en demeure, il sera procédé à la résiliation des contrats aux torts exclusifs de l’entreprise et des mesures coercitives édictées par la réglementation en vigueur lui seront appliquées. Localisation et volumes des travaux :

Aghribs

Localité

Volume prévu (km)

Références du contrat

2,6

Conv n°120/PPDRI/2010 du 01/03/2010

1,5

Conv n°118/PPDRI/2010 du 01/03/2010

Ighil Lakhmis

Aït Oumalou

Arous Ifnaine

0,5

Conv n°119/PPDRI/2010 du 01/03/2010

Boudjima

El Odez

4,5

Conv n°121/PPDRI/2010 du 01/03/2010

Maracana N° 1276 - Mercredi 24 Novembre 2010 - ANEP 834 100

Par voie concours sur titre

Les dossiers de candidature doivent être remis à la Direction de l’établissement public de santé de proximité Negrine dans un délai de 20 jours à compter de la date de la présente annonce dans les journaux nationaux.

Maracana N° 1276 - Mercredi 24 Novembre 2010 - ANEP 834 216

Commune

PUBLICITÉ

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

‹UOHA ºL « ÕöÅ Ë ÊUJº « Ë W B « …¸«“Ë …bOK « W¥ôu ÊUJº « Ë W B « W¥d¥b± …bOK U° Êu U e «d WOKIF « ÷«d±_« vHA º± 2010/ · · Ÿ  /345 : rƸ

WI°Uº± s´ Êö‡‡‡‡‡‡‡‡‡‡‡‡´≈ Êu U e «d WOKIF « ÷«d±_« vHA º± …¸«œ sKF¢ vK´ Ë …œUNA « ”Uß vK´ w§¸Uî nO™u¢ rOEM¢ s´ …bOK U° …œUNA WO±uLF « W BK WO±uLF « W BK ’UB îù« w

«

œb´ VÅUML « W•u HL «

ÂU´ w bOÅ …œUN® ÊUMß

Õ«d§ …œUN®

01

…œUN® vK´ s¥ezU K

01

rOKF « w f UºOK « …œUN® vK´ s¥ezU K ÂuKF « - : WO¢ü« ‹UBBª « w w UF « W¥œUB Æù« ÂuKF « - W¥¸«œù« Ë WO u UI « ÂuK´ - W¥¸U « ÂuKF « - WO UL « ÂuKF « ‹UÆöF « Ë WOßUOº « ÂuKF « - dOOº « rK´ hBª¢ «b´ U± ŸUL §ù« rK´ - WO Ëb « Ë qLF « hBª¢ : fHM « rK´ - Íu°d « ŸUL §ù« «b´ U± ‰UB¢ù« Ë Âö´ù« ÂuK´ - rOEM « - ÍdB « wFLº « Ë W°u JL « W U B « wBBª¢ Êu UÆ Ë WF¥d® hBª¢ : WO±ößù« ÂuKF « WOF±U « ‹Uß«¸b « …œUN® vK´ s¥ezU K w w±Uß wMI¢ …œUN® Ë WOIO D « Êu UÆ - w±uLF « dOOº « : WO¢ü« s¥œUOL « W¥œUB Æù« ‹UÆöF « Êu UÆ - ‰UL´_« - o¥uº « - WO Ëb « …¸U « - WO Ëb « .fHM « rK´ - W¥dA « œ¸«uL « dOOº¢

WOM©u Wªº …œUNA …œUN® s± qÅ_« o © Wªº W±bª « ÁU ¢ WOF{u « ‹U WOM©u WO bF « o°«uº « …œUN® s±

UNOK´

‚œUB±

« « £ « -

`®d

06 01

W

¢d

«

ÂU´ w bOÅ W BK WO±uLF « ÂU´ ÊUMß Õ«d§ W BK WO±uLF « ÍœUO´ w UºH W BK WO±uLF « ·dB ±

02

01

wºOz¸ o K± …¸«œû

« nK± ÊuJ ¥ : s±

WظUALK wDî VK© ÊU OºL® ÊU¢¸uÅ ‚œUB± qÅ_« o © Wªº n¥dF « WÆUD° s± UNOK´

Maracana N° 1276 - Mercredi 24 Novembre 2010 - ANEP 834 376

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Manque de vitamine D d’autres causes sont possibles et peuvent être recherchées par le médecin et surviennent dans des contextes spécifiques : hyperparathyroïdie, maladie de Paget, insuffisance rénale ou hépatique… En fonction des éventuels autres symptômes, le médecin orientera son diagnostic et prescrira un bilan biologique précis, voire d'autres examens.

La vitamine D est présente en faible quantité dans votre assiette. C’est en fait surtout le soleil qui vous permet de la synthétiser. Sans lui, c’est la carence assurée en vitamine D ! Alors, il est vrai que depuis plusieurs années les dermatologues nous mettent en garde contre les méfaits du soleil. Et, ils ont raison ! Mais trop s’en protéger peut aussi apporter des problèmes, notamment au niveau des os. On estime qu’environ 80% de la population de la région parisienne a une insuffisance ou une carence en vitamine D. A QUOI SERT LA VITAMINE D? La vitamine D sert à absorber le calcium, le phosphore, et le magnésium au niveau de notre intestin, et de réabsorber calcium et phosphore au niveau des reins. Elle aide aussi à la fixation du calcium sur les os. En clair, elle permet à nos os de grandir et de se renouveler, et à nos muscles de mieux fonctionner. La vitamine D agit comme une hormone hypercalcémiante, en entrant en rapport avec les autres hormones du métabolisme phosphocalcique, mais elle a aussi des actions sur le rein et notre système immunitaire. LES APPORTS EN VITAMINE D Les apports journaliers recommandés (AJR) sont de 400 UI/j chez l’enfant, l’adolescent, la femme enceinte et les adultes de plus de 50 ans ; de 600 UI/j lors de l’allaite-

21

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

ment et de 800 UI/j chez les sujets âgés. Mais ils ne permettent pas de corriger une éventuelle carence ou insuffisance en vitamine D. La vitamine D, appelée aussi calciférol (un mot qui vient du latin et qui signifie « qui porte le calcium ») ou vitamine antirachitique, se trouve un peu dans l’alimentation, notamment dans les huiles de poisson (foie de morue), les poissons gras, le beurre, les céréales, les jaunes d’?ufs, le cacao, le foie de veau et un peu dans le lait. Mais l’essentiel de la vitamine D, entre 50 et 90% de nos besoins, c’est le soleil qui nous le donne. C’est au niveau de la peau que la vitamine D se forme, sous l’effet des rayons ultra-violets et sous l’action du cholestérol présent dans notre organisme. C’est vrai que chez nous, les hivers sont souvent longs. Sous nos latitudes, l’ensoleillement est assez faible. Et les UVB responsables de la synthèse de la vitamine D, agissent finalement assez peu, surtout en cas de pollution atmosphérique. Notre mode de vie y est aussi pour quelque chose. Nous travaillons toute la sainte journée aux lumières des néons et ne sortons des bureaux que la nuit tombée. Et n’allez pas penser que le manque de soleil ne concerne que les pays du nord. Dans les pays du sud, les femmes restent encore souvent cloîtrées dans leur maison. Et lorsqu’elles en sortent, elles sont protégées sous de longs habits ou des tonnes d’écran total. AUTRES CAUSES D’UN MANQUE DE VITAMINE D Si le manque d’exposition au soleil est une raison majeure d’un déficit en vitamine D,

Dosage de la vitamine D Le médecin peut prescrire un dosage de la vitamine D qui s’effectue par une prise de sang. Il le demandera en cas de fatigue inexpliquée, de douleurs diffuses, de faiblesse musculaire, de fracture ou d’ostéoporose notamment. Le dosage considéré comme normal de la vitamine D doit être au moins de 75 nmol/l (30 ng/ml). En dessous de ce taux, on est en insuffisance ou carencé. Le rachitisme ou l’ostéomalacie se définissent par un taux inférieur à 25 nmol/l (10 ng/ml). CONSÉQUENCES DU MANQUE DE VITAMINE D Quand on manque de soleil et donc de vitamine D, ce sont les os surtout qui le ressentent. Davantage de fractures, des risques d’ostéoporose plus importants, en particulier chez les femmes après la ménopause, des risques d’arthrose (liée à l'usure des cartilages et des os), voire un risque plus important de maladies cardio-vasculaires. Une carence en vitamine D est aussi le risque d’avoir de mauvaises dents. Chez les petits enfants, le risque majeur d’une carence en vitamine D est le rachitisme qui, en France, n’apparaît pas en raison d’une prévention très efficace. Si on choisit de nourrir son bébé au sein, il faut savoir que le lait maternel n’est pas très riche en vitamine D. La plupart des laits maternisés, quant à eux, en sont enrichis.

QALB ELLOUZ MAHCHI

Pour la pâte : 1 kg de semoule grosse 700 gr de sucre semoule 1 verre de s’men 1 verre d'eau de fleur d'oranger Pour la farce : 300 g d'amandes moulues 100 g de sucre semoule 1 pincée de cannelle 1 verre à thé d’eau de fleur d’oranger Pour le sirop : 1 litre d’eau 500 gr de sucre semoule 1 verre à thé d’eau de fleur d’oranger 1 citron

Mélangez la semoule tamisée avec 700 gr de sucre et le s’men Arrosez d’eau de fleur d’oranger. Sablez pour avoir un mélange homogène. Couvrez à l’aide de papier cellophane et laissez reposer pendant quelques instants. Si la semoule est grosse à 100 %, il est préférable de laisser jusqu’au lendemain. Si la semoule est grosse à 75 %, laissez reposer toute la matinée. Entre temps, préparez la farce en mélangeant les amandes moulues, le sucre, la cannelle et un verre à thé d’eau de fleur d’oranger. Préparez également le sirop en mettant dans une casserole 2 litres d’eau et 1 kg de sucre semoule. Laisser cuire à feu moyen. Le sirop ne devra pas être trop épais. Retirez du feu et ajoutez un verre à thé d’eau de fleur d’oranger et un citron coupé en tranches. Etalez la moitié de la pâte sur un plateau en cuivre huilé. Saupoudrez la surface avec la farce d’amandes et couvrez du reste de la pâte. Egalisez la surface et tracez au couteau des rectangles réguliers. Piquez chaque carré d’une amande émondée. Faites cuire dans un four chauffé 15 mn à l’avance (entre 280° et 300°). Lorsque le gâteau commence à avoir une teinte dorée étalez dessus, à l’aide d’un pinceau, une couche de s’men et enfournez. Lorsque la couleur s’accentue retirez du four et arrosez de sirop Laissez absorber et arrosez de nouveau du reste de sirop Il est préférable de ne consommer le gâteau que le lendemain.

Trucs e t Astuces RENDRE UN CHAT PROPRE Un chat est par définition propre mais certains urinent quand même et on ne sait pourquoi dans plusieurs endroits de la maison comme le canapé ou le lit. Pour rendre un chat propre ou tout au moins qu’il ne fasse plus ses besoins dans ces endroits, il faut savoir que là où il mange, il n’urinera jamais. Mettre donc une assiette de croquettes pendant plusieurs jours.

RALENTIR LA CHUTE DE CHEVEUX Pour ralentir la chute de cheveux, il faut utiliser des germes de blé. Pour cela, acheter des grains de blé bio et les mettre dans une assiette sur un mouchoir en papier. Mettre de l’eau dessus juste pour humidifier les graines. Remettre de l’eau le lendemain et trois jours après le blé germe. Il faut alors le consommer car il n’est bon que deux à trois jours seulement. Givrer des verres pour l'apéritif

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

EPATEZ VOS AMIS AVEC CET APÉRITIF '' FESTIF ''. Givrez vos verres pour l'apéritif en en frottant les bords avec une tranche de citron. A part, dans une assiette, déposez une couche de sucre en poudre auquel vous ajoutez quelques gouttes de sirop de grenadine pour la coloration, et quelque gouttes de jus de citron pour rendre le mélange assez souple. Retournez ensuite vos verres dans le sucre pour que le bord de vos verres


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 598

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 597

LA CITATION DU JOUR J'aime les femmes, mais je ne leur pardonnerai jamais d'aimer les hommes [Albert Cohen]

LA BLAGUE On interviewait récemment un couple à la télé qui fêtait ses 50 ans de mariage. Après la foule de questions habituelles on demanda au mari si dans ces cinquante années d'union il avait quelque fois songé au divorce... Il répondit très fort: - Non. Mais il ajouta rapidement: - Le divorce, jamais, mais le meurtre, plusieurs fois...

MOTS CROISÉS N° 598 A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 /

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 597

HORIZONTALEMENT

VERTICALEMENT

1 - Qualité importante pour votre confort 2 - Géreras avec sagesse 3 - Guinguette Dirigeant 4 - Désinence verbale - Colla - Mot qui permet de rêver 5 - Dérapera - Choisi entre tous 6 - Administre - Faible - Marque de fête sur l'agenda 7 - Mettre en boule Divisible par deux 8 - Mammifère nocturne arboricole - Il va lentement au Brésil 9 - Machine hydraulique - Tente de guérir 10- Passerai au laminoir

A - Abritons B - Parasite du foyer C - Sa présence porte chance - Chapelain D - Bien dans le coup Bramerait E - Etre d'accord Parfaitement crédible F - Sympathiques G - S'inquiéta (se) Réduit la voilure H - Installés à part Jeune cadre mis en réserve I - Mortel - Implora J - Conviendra Grande nation - Soldat de la précédente K - Bonnes poudres pour le cuir - Plat du midi L - Calculeriez la valeur

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


23

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

16h30 : Dalile El Vitaminat. 16h35 : Qahar el bihar 17h00 : Qoloub Fi Siraa. 17h30 : Moutaât El-Maida. 18h00 : Journal télévisé 18h15 : Le Journal de l'économie 18h30 : Aâla Athar El Djamal 19h15 : Alhan wa chabab. 20h00 : Journal télévisé 20h45 : El-Ouqda 22h45 : Maqaamat. Emission 00h00 : Journal télévisé

Battus par le Benfica Lisbonne (4-3) lors de la précédente journée, les Lyonnais n'ont besoin que d'un match nul, ce soir en Allemagne, pour décrocher leur qualification pour les 8es de finale.

06:00 : EuroNews 06:40 : Plus belle la vie 07:10 : Ludo 11:25 : 3e séance 11:40 : Consomag 13:35 : En course sur France 3 13:50 : Inspecteur Derrick 15:00 : Questions au gouvernement 16:05 : Nous nous sommes tant aimés 16:38 : Culturebox 16:40 : Slam 17:15 : Un livre, un jour 17:20 : Des chiffres et des lettres 18:00 : Questions pour un champion 18:35 : Les étoiles du sport 19:58 : Météo 20:00 : Tout le sport 20:05 : Le progrès en question 20:10 : Plus belle la vie 20:35 : Des racines et des ailes 22:20 : Une histoire épique 22:25 : Météo 22:30 : Soir 3 22:55 : Ce soir (ou jamais !)

A Carthagène, en Colombie, Léo, un ancien boxeur, noie son ennui dans l'alcool. Par l'intermédiaire d'un ami, il se retrouve engagé par Muriel, une femme tétraplégique. Il doit lui faire la cuisine, s'occuper de ses besoins et supporter sa mauvaise humeur. D'abord gêné par l'intimité forcée avec Muriel, Leo ne sait pas vraiment comment se comporter avec elle : leurs relations sont ponctués de heurts et de propos agressifs. Mais peu à peu, ces deux êtres s'apprivoisent. Muriel, dévoreuse de livres, demande à Léo de lui faire la lecture...

06:00 : M6 Music 06:15 : Météo 06:20 : M6 Kid 08:35 : M6 Kid 09:00 : Météo 09:05 : M6 boutique 09:55 : Météo 10:00 : Pékin express : carnets de voyages 10:05 : Docteur Quinn, femme médecin 10:50 : Docteur Quinn, femme médecin 11:35 : Une nounou d'enfer 12:05 : Une nounou d'enfer 12:45 : Le 12:45 12:55 : Une nounou d'enfer 13:20 : Une nounou d'enfer 13:50 : Pauvres millionnaires 16:35 : Pauvres millionnaires 17:40 : Un dîner presque parfait 18:45 : 100% Mag 19:45 : Le 19.45 20:05 : Scènes de ménages 20:45 : La France a un incroyable talent 23:05 : La France a un incroyable talent, ça continue

06:55 La matinale 06:40: Télé-achat 08:25 : S.A.V. des émissions 08:40: Flipper 08:30 Terminator 3 : le soulève09:30 Flipper ment des machines 10:15 Les sorciers bonus dedeGuillaume 10:20: Les Waverly 10:20 : Gorg et Lala Place 10:25 : Le journal des jeux vidéo 10:45: Les 12:05 Les sorciers Guignolsde deWaverly l'info 12:15 Place: Une minute avant 12:20 : L'édition spéciale 1ère 11:10 Sonny partie 11:35: Sonny 12:40 L'édition spéciale 14:00 La grandeDad vie ! 12:25: American 15:20 Habillé(e)sDad pour 12:50: American ! l'été 2011 13:15: Stargate SG-1 16:15 Action discrète 16:25 Rose & noir 14:00: Stargate SG-1 18:05 Album deSG-1 la semaine 14:45: Stargate 18:15 : Les Simpson 15:35: Tellement vrai 18:35 Une minute avant 19:00: Les dossiers de «Vis 18:40 Le JT de Canal+ 19:05 : Le: grand journal ma vie» la quotidienne 19:55 : Les Guignols de l'info 19:35 Friends 20:10 : Le grand journal, la suite 20:35: A nous quatre, Cardinal 20:50 L'homme de chevet 22:20 : Le journal des jeux vidéo ! 22:35 : Les rencontres de la 22:15 Les quatre Charlots soirée de mercredi mousquetaires 23:45 : Bangkok Dangerous

BALANCE

CAPRICORNE

SCORPION

15h00 : Azizi al-mouchahid

Saisissez la belle occasion qui va se présenter à vous. Attendez-vous à connaître de meilleures relations avec une personne proche de vous. Vous serez sûr de ne pas être déçu.

La forme physique va vous sourire. Revenez sur certaines décisions hâtives que vous avez prises. Attention un excès d'efforts peut nuire à votre santé. Tous les espoirs vous seront permis si vous savez garder cette grande forme.

Vous partirez à la découverte d'un être que vous connaissez mal et qui excite votre curiosité. Des relations privilégiées pourraient naître d'un entretien confidentiel en tête à tête. C'est votre tour de chance de pouvoir ainsi communiquer avec aisance et efficacité.

Vouloir prendre en charge ceux pour qui on nourrit des sentiments profonds s'avère une lourde charge. Faites-le savoir haut et fort car il est temps de vous libérer. Ce genre de dépendance finit par peser sérieusement. Ce n'est pas à vous de porter les autres. Votre détermination et votre forme vous aideront à gagner la partie difficile que vous avez à jouer. Vous pourrez ainsi obtenir de quelqu'un la faveur que vous désirez ardemment depuis si longtemps. Tout semble vous réussir. Prenez soin d'agir le plus habilement possible.

SAGITAIRE

13h40 : Sira. feuilleton doublé

De bonnes nouvelles vous arrivent enfin. Profitez de cette opportunité pour vous situer face aux propositions qu'on pourrait vous faire. Vous traversez une phase bénéfique que vous pouvez transformer en réussite sans précédent. N'hésitez pas à entreprendre.

B L IE R

13h00 : Journal télévisé

VERSEAU

12h35 : El-aâlem baina yadak

Ce sera un moment idéal pour communiquer votre joie et votre bonne humeur. C'est une opportunité relative à un désir refoulé qui vous fera prendre une décision qui a tardée à venir. Vous n'aurez pas à vous en repentir, vous pourriez même vous en félicite.

Vous vous demandez pourquoi toutes les rencontres que vous faites se terminent toujours de la même façon et vous ressentez une certaine frustration parce que rien n'évolue. Vous aurez bientôt la chance de construire des relations nouvelles et passionnantes.

Vos préoccupations personnelles ou celles d'un proche prennent beaucoup de votre temps. Vous pourriez vous trouver impliqué dans une affaire difficile mais vous aurez la chance de vous en sortir très facilement. Alors restez patient, une courte pause vous fera du bien.

Pas de problèmes particuliers aujourd'hui, le ciel est clair et beau pour vous surtout si savez préserver votre vie privée, Une personne inconnue s'intéressera à vous ce qui ne vous intrigue pas particulièrement, Vous saurez saisir la signification d'un sourire complice,

Vous aurez très envie de sortir pour voir du monde et vous distraire. Cela ne sert à rien de vivre la solitude. Rencontrer du monde ne peux vous faire que du bien même si vous redoutez une entrevue délicate avec une personne désagréable que vous avez décidé de fuir.

POISSON

12h05 : Moughamaeat Milou

TAUREAU

11h15 : Documentaire

Une ancienne relation pourrait vouloir se rapprocher à nouveau de vous. Mais vos sentiments amicaux à son égard sont difficiles à ranimer. Soufflez sur les braises et la flamme se rallumera d'elle-même. Une bouffée de printemps vous procure beaucoup de satisfaction.

GEMEAUX

10h30 : Nessma fi lahabe

HOROSCOPE

CANCER

10h00 : Anna Wa Djadati

06:30 : Télématin 09:05 : Dans quelle éta-gère 09:10 : Des jours et des vies 09:35 : Amour, gloire et beauté 09:55 : C'est au programme 10:55 : Motus 11:30 : Les Z'amours 12:00 : Tout le monde veut prendre sa place 12:50 : Les étoiles du sport 13:50 : Soyons prévoyants 13:55 : Consomag 14:00 : Toute une histoire 15:10 : Comment ça va bien ! 16:15 : Le Renard 17:10 : Paris sportifs 17:15 : En toutes lettres 17:55 : CD'aujourd'hui 18:00 : On n'demande qu'à en rire 19:00 : N'oubliez pas les paroles 19:50 : Image du jour 20:00 : Journal 20:30 : Soyons prévoyants 20:31 : Tirage du Loto 20:35 : Fais pas ci, fais pas ça 21:30 : Fais pas ci, fais pas ça 22:19 : Ma maison de A à Z 22:25 : Le bureau des plaintes

LION

07h15 : Sabah El Khaïr

06:30 : Zoé Kézako 06:45 : TFou 11:10 : Ugly Betty 11:55 : Petits plats en équilibre 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : L'affiche du jour 13:00 : Journal 13:40 : Petits plats en équilibre 13:50 : Météo 13:55 : Hold-up à l'italienne 15:35 : Femmes de loi 17:30 : Grey's Anatomy 18:25 : Tournez manège ! 19:10 : Le juste prix 19:50 : La prochaine fois, c'est chez moi 19:55 : Météo 20:00 : Journal 20:30 : C'est ma Terre 20:35 : Schalke 04 (All) / Lyon (Fra) 22:50 : Courses et paris du jour 22:54 : Les experts : Manhattan 23:40 : Les experts : Manhattan

VIERGE

07h00 : Journal télévisé

HORAIRES DES PRIÈRES

MERCREDI Pluie min 09° - max 19°

LE SAVIEZ-VOUS ?

El-Fadjr 06h05 El-Dohr 12h37 El-Assar 15h19 El-Maghreb 17h39 El-Icha’a 19h09

Pourquoi dit-on ''faire la belle'' ? L'expression ''faire la belle'' signifie que lors d'une partie de pétanque, on joue une partie supplémentaire pour désigner le vainqueur car les deux adversaires sont à égalité et il faut les départager. Son origine remonte au Moyen âge lors des joutes entre chevaliers. Les chevaliers

portaient les couleurs des dames occupant une place importante dans leur vie. Le gagnant de la première partie gagnait la manche de la robe de la dame. Lorsque l'un d'eux gagnait le tournoi, la ''belle'' lui donnait un baiser.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

Maracana N° 1276 — Mercredi 24 Novembre 2010

One, two, thr ee VIVA L’ALGÉR IE ! Le slogan

Par ALI BOUACIDA

One, two, thre e qui a résonné tellement en Coupe du mon pleine campagne de la de de 1982 es un titre inoubl t devenu iabl Merzekane, qu e. Chaâbane i pour les jeun dirige une académie es n’a pas trouv talents à Hussein Dey, ém nation de cette ieux pour la dénomiécole de form le célèbre slog at an «One, two, ion que viva l’Algérie» three, original comm tion dont les jeunes poussi e appellans de Merzekane re pr natio-nal. Sac endront tel l’hymne ré Chaâbane !

LES CLUBS ET LEURS DETTES La situation qui prévaut actuellement au Mouloudia d’Alger est en réalité la face cachée de l’iceberg qui représente la configuration de notre football, du moins celui qui est pratiqué par l’élite. En effet, avec le professionnalisme qui s’installe inéluctablement, les modes de gestion n’ont pas changé d’un iota et il se trouve que des dépenses faramineuses ne sont pas justifiées lors des bilans. Comme c’est le cas du MCA et aussi d’autres clubs, et Dieu seul sait qu’ils sont nombreux à gérer leurs budgets avec amateurisme au sens du terme en parfaite opposition avec le professionnalisme. Sinon comment peut-on ne pas justifier des milliards quand on est astreint à un conseil d’administration, des actionnaires et tutti quanti ? Cela dit, la principale règle qui doit désormais régir les gérants des clubs, c’est de compter sur leurs propres ressources au lieu d’attendre un investisseurprovidence, les sponsors et les subventions étatiques. Paradoxalement, les clubs qui ont le plus de problèmes de trésorerie sont ceux-là qui comptent le plus de supporters. Cela signifie que ces galeries constituent un capital inépuisable qui hélas n’est pas exploité par les gérants. A titre d’exemple, des calendriers de fin d’année se sont très bien vendus à 200 dinars l’exemplaire alors que le coût ne dépasse pas les 22 dinars. Faites les comptes en dizaines de milliers d’exemplaires. Ainsi que les plus-values générées par tous ces gadgets et autres supports ostensiblement brandis et qu’exploite impunément un marché informel. Sous d’autres cieux, les labels des clubs sont régis strictement par une législation qui ne badine pas : maillots, casquettes, bandeaux, écharpes, etc. sont de l’exclusivité du club et tout contrevenant est poursuivi en justice parce qu’il y a énormément d’argent en jeu. Et ce capital échappe aux clubs dont la principale préoccupation est d’amasser de l’argent par d’autres canaux, érigeant ainsi l’assistanat en règle de gestion. C’est dans l’esprit même du professionnalisme que d’assurer sa propre prise en charge. Autrement dit, il s’agit pour les clubs de devenir de véritables entreprises qui doivent vendre leur produit : l’image. Or la demande existe à travers ces très nombreux supporters et l’offre est accaparée par des barons de l’informel, ce qui n’est pas hélas la priorité des gérants qui courent les sponsors et attendent les fameux dix milliards promis par les pouvoirs publics. Pas pour investir ou réguler le marché de leur image. Mais pour recruter des vedettes. Et contracter d’autres dettes… A. B.

24

Chaouchi :

La suspension de Hannachi sur le tapis Le bureau fédéral de la FAF se réunira,

Le chouchouté !

aujourd’hui, sous la présidence de Mohamed Raouraoua. Les membres de l’instance fédérale auront à débattre plusieurs dossiers, dont celui relatif à la rencontre qui aura lieu aujourd’hui, et qui réunira l’ensemble des présidents des clubs professionnels de Ligues 1 et 2, et le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar. La suspension, pour une durée de deux années, du président de la JSK prendra certainement une large part du débat de cette réunion du bureau fédéral.

Les managers imposent leur loi !

Apparemment, il n’y a pas de crise financière à l’ES Sétif comme certains veulent nous le faire croire. Le gardien de but Fawzi Chaouchi, pour ne citer que lui, aurait déjà perçu la bagatelle de 1 milliard 800 millions de centimes, et pour les fêtes de l’Aïd, il aurait encore empoché 100 millions de centimes avec en plus «Aïdek moubarek Fawzi !» Qui dit mieux ? «Il le mérite bien, car Fawzi garde bien... ses buts», nous a confié un de ses proches.

JUBILÉ RÉGIONAL PÉTANQUE DJAZAIRI BOUDIAF ET MERAH MAÂMAR BOUS ISMAÏL 19 ET 20 NOVEMBRE 2010

La Fédération algérienne de sport de boules et la Ligue des sports de boules de la wilaya de Tipasa ont organisé durant ce week-end un grand tournoi de pétanque de la région centre regroupant pas moins de 422 triplettes jeunes et seniors, plus de 1 200 athlètes et la présence des 9 ligues de la région au Des managers ne cessent de faire niveau de l'Institut maritime et 2e bouloparler d’eux dans l’entourage de drome de la ville remémorant ainsi avec certains clubs de la capitale. En effet, l'organisation de ce jubilé les moments ces managers s’immiscent dans le de gloires du boulisme qu'a connus domaine technique sans aucun Bou Ismaïl dans les années 1970 problème. Ils deviennent même les jusqu'à 1990, périodes auxquelles principaux conseillers des présidents car elle était l’une des principales ils «ramènent» des entraîneurs et des pourvoyeuses des joueurs joueurs à bas prix, dit-on. L’un de ces jeunes et seniors des équipes managers d’un club algérois fait parler de lui nationales de pétanque. ces derniers temps. «C’est lui qui propose les Pour donner à cette grande joueurs à l’entraîneur pour ne pas dire il les manifestation sportive un impose», nous confie un dirigeant de club. cachet tout à fait particulier, Un autre manager auquel le président du club a les responsables de la fait confiance serait derrière le limogeage de 7 Ligue de Tipasa ont eu entraîneurs depuis deux saisons, pour la simple l'heureuse initiative d'orraison que «ses» protégés de joueurs n’ont pas le ganiser en parallèle un niveau de l’élite, car c’est des joueurs recrutés à tournoi de vétérans partir des clubs de divisions inférieures des villages regroupant les anciavoisinants. ennes gloires du Qui sont-ils ? sport de boules Beaucoup de transactions douteuses se passent entre avec un tirage au ces managers et ces présidents de club à coups de sort à la mêlée et grosses liasses ! qui a connu une

forte participation des anciens champions nationaux et internationaux de la région.

Résultats La section NRD 1 - Alger avec Merezj Baaziz - Merezi Mohamed et Tchombi Ali remporte le grand tournoi battant le CRZ Zaouia Blida avec Larbi Zekri et Tayane sur le score de 13 à 8. La troisième place est revenue à la section NRDI Alger Guersi Ramdane Tchoulak Nacer et Hamoudi Farid battant la section NR Chaïba avec les joueurs Hassas-Allel et Moussa sur le score de 13 à 11. Le tournoi complémentaire a été remporté par l'USMM Hadjout avec Mansouri-Kessiour et Zerboune battant en finale l'équipe CR El-Biar Alger avec Hatazi-Hazem et Laroussi sur le score de 13 à 10. Le tournoi des vétérans anciennes gloires du sport de boules a été remporté par la triplette Ladjabj, Boutagouti et Abid battant en finale la triplette Merzoug Rachid et Merzoug Med et Amrane sur le score de 13 à 8. Il est à noter enfin que, lors de ce tournoi, une très bonne organisation sportive de ce jubilé la remise des trophées et récompenses en présence du vice-président de la FASB, des autorités locales et sportives de la ville Bou Ismaïl et la Ligue de Tipasa dans une ambiance de fête.

NEDJMA LANCE «LA COURSE AUX ETOILES DES MEILLEURS POINTS DE VENTE» Dans la continuité de sa politique de rapprochement avec son réseau de vente et de distribution, Wataniya Télécom AlgérieNedjma a lancé «Noudjoum El Wilayate», un nouveau challenge réservé aux points de vente (PDV) des 48 wilayas, et ce du 1er novembre courant jusqu’au 31 décembre 2010. Les PDV gagnants de chaque wilaya seront sélectionnés parmi ceux ayant cumulé le plus grand nombre de points dans le rechargement électronique Storm et la vente des différentes offres Nedjma (Star Hala et Nedjma Plus), et ce durant les deux mois de ce grand défi. A la fin du challenge, de nombreux cadeaux prestigieux seront offerts aux 10 meilleurs PDV de chaque wilaya. En plus de son cadeau, le meilleur PDV par wilaya sera distingué du

titre honorifique de «Nedjm El Wilaya». Aussi, le meilleur PDV de chaque région (Est, Centre, Ouest et Sud) se verra offrir «la Méga Surprise». La remise des cadeaux aux Noudjoum El Wilayates se fera à l’occasion d’une cérémonie grandiose qui sera organisée en leur honneur à Alger au début de l’année 2011. Pour rappel, le challenge Noudjoum El Wilayates de Nedjma s’inscrit dans le cadre des actions de fidélisation organisées par Nedjma envers son réseau de distribution partout en Algérie. Cette opération répond également à la volonté de Nedjma de dynamiser son réseau de vente et de distribution et d’inciter ses partenaires à poursuivre leurs efforts afin de satisfaire ses fidèles clients.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1276  

maracanafoot1276

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you