Issuu on Google+

www.maracanafoot.com

Dimanche 24 Octobre 2010 - N° 1251 - Prix 10 DA

Les Béjaouis matent les Usmistes

Le doute s’installe au Mouloudia

INTENTIONS SÉRIEUSES, GRANDES AMBITIONS La carte futuriste des Béjaouis AOURÈS, BOULAINCEUR, MEBARAKOU

ULAC SMAH DI TILGHUGHA GEIGER : YOUNES : JSK

USMB

Est-ce le déclic des Blidéens ?

ASSAS : «Je serai «Mes joueurs ont su relever encore là face «Les jeunes n’ont aux Chélifiens» le défi» pas démérité»


02

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

ULAC SMAH DI TILGHUGHA JSK

g Par Aomar Moussi La formation kabyle s’est ressaisie de fort belle manière, en allant damer le pion au CA Bordj Bou Arréridj cher lui et devant son nombreux public. Après l’élimination en demi-finale concédée contre le Tout Puissant Mazembe, les camarades de Mohamed Amine Aoudia ont su comment se racheter aux yeux de leurs supporters, en leur offrant une belle victoire en championnat.

L

es protégés de Geiger et Kamel Bouhellal se sont imposés sur le score de 2 buts à 0. Deux réalisations signées Younes sur penalty et Tedjar sur coup franc des 40 mètres. Un succès amplement mérité, qui permet ainsi à la JSK de signer une deuxième victoire, après celle réalisée contre l’AS Khroub. Les Kabyles, qui ont deux matchs de retard, confirment leurs intentions pour cette saison. Le championnat est l’objectif N°1 des Lions du Djurdjura, et ces derniers ne comptent pas lâcher prise. Cette victoire confirme bel et bien les réelles intentions des Oussalah, Rial, El Orfi et consorts. Eliminés en Ligue des champions africaine en demi-finale, les Kabyles qui n’ont pas encore digéré cette sortie, comptent mettre le paquet sur ce 1er championnat professionnel, en réalisant un parcours sans faute, avec au finish le titre de champion, qui va leur

permettre de participer la saison prochaine à cette prestigieuse compétition qu’ils veulent coûte que coûte remporter et rajouter au palmarès du club. Pour prétendre à un tel objectif, les joueurs doivent redoubler d’efforts afin d’enchaîner avec d’autres succès, et prendre le fauteuil de leader dès qu’ils auront disputé les deux matchs en retard face respectivement au CRB à Tizi Ouzou et devant le MCO au stade Zabana. Les Kabyles auront à disputer ce mardi un match comptant pour la 5e journée face aux Chélifiens et deux matchs de suite contre la JSMB au stade de l’Unité maghrébine samedi prochain et face au CRB pour un match comptant pour la mise à jour du calendrier le 2

novembre à Tizi-Ouzou. Les partenaires de Saâd Tedjar sont décidés à rafler la mise cette saison, et ne laisseront rien au hasard. Cette victoire acquise haut la main et de surcroît en dehors de leurs bases va les pousser à aller encore de l’avant et à entrevoir l’avenir sous de bons auspices et avec beaucoup plus de confiance et d’assurance. Les joueurs sont déterminés plus que jamais à faire le plein à domicile, tout en tentant d’engranger le maximum de points en dehors de leurs bases. La grande famille de la JSK est confiante quant aux capacités de l’équipe de réaliser un tel objectif. A. M.

Ligue

1

Revoilà Hamiti

Après plus de deux mois d’absence des terrains, revoilà Hamiti. En effet, l’attaquant kabyle, Fares Hamiti, qui se contentait ces dernières semaines de s’entraîner et de suivre les matchs à partir du banc des remplaçants, vient de retrouver la compétition. C’est à l’occasion du match de la 4e journée ayant mis aux prises hier au stade 20 Août 55 le CABBA à la JSK. L’entraîneur Alain Geiger l’a aligné en fin de partie et plus précisément à la 83’ à la place de Mohamed Amine Aoudia, au moment où son équipe menait 2 à 0. Ce retour à la compétition ne fera que du bien à Farès Hamiti, qui attendait depuis un petit laps de temps cette occasion pour aider ses partenaires et contribuer aux victoires de son équipe.

Lui accorder un temps de jeu plus élevé

Younes en meneur de jeu

Le staff technique de la JSK, à sa tête le coach Alain Geiger, a réussi cette fois à faire des changements judicieux qui ont permis à l’équipe de revenir à la maison avec les points de la victoire. L’incorporation de Sofiane Younes a été fructueuse, puisque ce dernier a su comment mener à bon port la mission que lui a confiée le coach Alain Geiger. Cet attaquant de métier, reconverti en meneur de jeu, a su comment accomplir sa tâche, en étant à la hauteur des aspirations de la grande famille kabyle.

1er but sur penalty, suite au fauchage de Mohamed Amine Aoudia, Younes s’est quand même acquitté de sa mission, en étant le trait d’union entre les trois compartiments. Il était un vrai meneur de jeu sur le terrain et a su comment métamorphoser la ligne offensive. En seconde période et après l’incorporation de l’ex-joueur du CRB, la JSK est devenue plus entreprenante devant, en se procurant plusieurs occasions de but. Ce changement opéré par Geiger a porté ses fruits, puisque après le 1er but inscrit par le rentrant Younes à un quart d’heure de la fin du match, les Kabyles sont revenus à la charge et parviennent à doubler la mise par l’entremise du milieu offensif Saâd Tedjar, d’un coup franc des 40 mètres. A. M.

GEIGER : «Mes joueurs ont su relever le défi»

IL S’EST ACQUITTÉ DE SA MISSION

Sofiane Younes n’a pas déçu son entraîneur. En plus d’avoir marqué le

C’est un entraîneur tout heureux après ce succès réalisé en terre bordjienne devant le CABBA. Alain Geiger a tenu à déclarer ce qui suit : «Je crois qu’aujourd’hui (vendredi, Ndlr), que l’ensemble du groupe est à féliciter. Malgré l’élimination en Ligue des champions, l’équipe a su comment relever le défi et se ressaisir de cet échec qui nous est restés en travers de la gorge. Mes joueurs sont à remercier tous pour les efforts fournis durant cette rencontre. J’estime que notre victoire est amplement méritée. Les changements opérés en seconde période ont été judicieux et les joueurs alignés, à l’image de Younes, ont permis à l’équipe d’être plus entreprenante devant, et vous connaissez la suite, puisqu’on est parvenus à marquer deux buts. C’est un succès venu au bon

moment, qui va certainement pousser les joueurs à se transcender et à entrevoir l’avenir avec un moral au beau fixe et avec assurance et confiance», avant d’enchaîner en estimant que «cette victoire va pousser l’équipe à aller encore de l’avant. Les joueurs ont su comment refaire surface après cette élimination en Ligue des champions africaine. Ils ont vraiment du caractère, et ce succès en est la meilleure preuve. Je suis très heureux et content de cette réaction positive de mes joueurs.»

«AVEC YOUNES COMME MENEUR DE JEU, LA JSK NE SERA QUE PLUS FORTE» Concernant l’incorporation de

Sofiane Younes en seconde période, le coach des Jaune et Vert estime que «ce joueur d’expérience nous sera d’un grand apport pour la suite de la saison. Après la rentrée de Younes, la ligne offensive est devenue plus entreprenante et percutante. J’estime qu’il nous sera très utile pour la suite de notre parcours», avant de conclure : «J’ai trouvé en lui le meneur de jeu que je recherchais. Il peut s’acquitter de cette tâche, comme il a tenu à le faire d’ailleurs durant cette mi-temps qu’il a jouée face au CABBA. Avec Younes comme meneur de jeu, la JSK ne sera que plus forte et plus performante. L’attaque sera plus percutante avec lui. Younes est pétri de qualités et il saura comment apporter un plus à l’entrejeu et à la ligne offensive.» A. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Avec beaucoup plus de matchs dans les jambes, Farès Hamiti fera parler la poudre de nouveau, et donnera du tonus à la ligne offensive de son équipe. Le staff technique kabyle devra lui faire confiance, en lui accordant beaucoup plus de temps de jeu lors des prochaines sorties de la JSK, afin que l’ex-joueur de l’USMB puisse retrouver toutes ses marques et son meilleur niveau. Connaissant les réelles capacités de ce joueur, l’attaque kabyle va cracher le feu et frappera à coup sûr fort lors des prochaines rencontres. Geiger, qui veut bien voir son équipe jouer carrément le titre, compte utiliser toutes ses cartes, en comptant sur les services des joueurs comme Hamiti. Ce buteur racé fera parler de lui lors des prochaines rencontres. Alors, attendez-le, il refera surface… A. M.


Ligue

1

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

03

Un vrai marathon attend les Kabyles JSK

Ils affronteront en l’espace d’une semaine l’ASO, la JSMB et le CRB

Q

uatre jours après, les protégés de Geiger se mesureront à l’autre club phare de la Kabylie, la JSMB. Un derby kabylo-kabyle très attendu, qui sera certainement palpitant et très chaud. Les Lions du Djurdjura ne vont pas souffler, puisqu’ils vont livrer un troisième match de suite qui va les opposer cette fois au CR Belouizdad pour le compte de la mise à jour du calendrier du championnat. Une rencontre qui va se dérouler au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou.

Tedjar le canonnier de retour

Le milieu offensif des Jaune et Vert Saâd Tedjar, qui est passé à côté de la plaque et de son sujet face au TP Mazembe, a refait surface et de fort belle manière, avanthier soir, à l’occasion du match comptant pour la 4e journée du championnat professionnel de Ligue 1, face au CA Bordj Bou Arréridj. En effet, Tedjar s’est ressaisi et a rectifié le tir, contribuant à la victoire de son équipe en inscrivant le deuxième but. On jouait la 81e lorsque Tedjar se charge de botter un coup franc des 40 mètres. Comme à l’accoutumée, l’ex-joueur du Paradou AC, d’une frappe puissante, ne laisse aucune chance au gardien de but du CABBA Dali, lequel n’a vu que du feu sur l’action.

Il dédie son but et la victoire aux supporters

Saâd Tedjar, touché et ému par la réaction des supporters, à l’issue de la rencontre ayant mis aux prises la JSK au TP Mazembe il y a une semaine au stade de Tizi Ouzou, où l’équipe a vu son aventure s’arrêter en demi-finale, n’a pas manqué de leur dédier son but et la victoire. «Le comportement exemplaire du public face au TP Mazembe du début jusqu’à la fin du match et son soutien indéfectible nous ont tous émus», a-t-il déclaré à la fin du match, avant d’ajouter : «Nos supporters sont de fins connaisseurs de la balle ronde et méritent tous les égards. Je profite de l’occasion pour leur dédier mon but et cette victoire arrachée haut la main en dehors de nos bases et devant une équipe du CABBA difficile à manier sur son terrain.» Avec le retour en force de Tedjar, la JSK ne sera que plus forte à l’avenir. Donc, ce n’était qu’un petit passage à vide, et Tedjar promet d’être encore meilleur et qu’il marquera d’autres buts, qui vont permettre à la JSK de rester sur sa lancée et de garder cette bonne dynamique de victoires. Cette éblouissante forme affichée par Tedjar ne pourra que réjouir le staff technique, lequel mise beaucoup sur ce joueur qui est l’un des piliers de l’équipe. A. M.

La richesse de l’effectif, l’atout majeur de Geiger

faire face à cette situation. Alain Geiger, en homme de terrain et ayant gagné en expérience, trouvera des solutions durant cette semaine chargée. Vu la richesse de son effectif, le Suisse sera obligé d’effectuer des changements dans le onze lors de chacune

de ces trois rencontres qui attendent son équipe. Ce sera donc l’atout majeur du coach des Lions du Djurdjura, lequel saura comment présenter le meilleur onze qui sera performant et répondra présent face à l’ASO, puis à la JSMB et enfin au CRB. La JSK, qui est en pleine forme, comme en témoigne ce retentissant succès réalisé en terre bordjienne, fera parler la poudre de nouveau lors de ses trois prochaines sorties, et ce malgré la difficulté de la tâche. Les partenaires de Hocine El Orfi, qui affichent la grande forme en ce début de saison, comptent continuer sur cette bonne dynamique, en enchaînant d’autres succès. De toutes les manières, Geiger, en sa qualité de premier responsable de la barre technique, connaît les remaniements à apporter à l’équipe type pour permettre à cette dernière de réaliser des résultats probants. La richesse de l’effectif est l’atout majeur de Geiger. A. M.

Hannachi depuis vendredi à Paris Malgré la succession des matches, le staff technique des Jaune et Vert ne sera pas dépaysé et saura certainement comment

L

e président de la JSK Moh Chérif Hannachi se trouve depuis vendredi dans la capitale française, Paris. Le premier responsable du club phare de la Kabylie, qui a décidé de prendre du recul, en d’autres termes quelques jours de repos, a préféré se rendre en France pour oublier un peu les problèmes survenus ces derniers jours. Une décision sage de Hannachi qui va certainement lui permettre de souffler un peu et à son équipe de travailler dans la sérénité et avec beaucoup plus d’assurance et de confiance. Hannachi, fatigué après la lourde charge qui a pesé sur ses épaules depuis l’intersaison, avec l’opération recrutement et la programmation des deux stages, sans oublier les matches de la Ligue des champions africaine, mérite de se reposer avant de reprendre du service dans les prochains jours. En son absence, c’est son vice-président Mustapha Ouaked qui assurera l’intérim. Il y a aussi le président de section Karim Doudane et les autres dirigeants, lesquels sont là pour veiller sur le club.

Il reprendra dans une semaine

Ph. Maracana

Les Kabyles, qui viennent de renouer avec le championnat, auront à livrer trois matches en l’espace d’une semaine. Tout d’abord, les partenaires de Mohamed Amine Aoudia disputeront ce mardi leur premier match de ce marathon face aux Chélifiens pour le compte de la 5e journée de Ligue 1.

Ph. Maracana

g Par Aomar Moussi

Selon notre source, le président Hannachi ne tardera pas à reprendre ses fonctions au sein du club. Le président des Jaune et Vert, qui se trouve depuis avant-hier en France, sera de retour au pays avant la fin de cette semaine. Hannachi compte reprendre du service la semaine prochaine, et ce à l’occasion du derby de la Kabylie, ou contre le CR Belouizdad. Certes, il va reprendre ses fonctions la semaine prochaine mais il se pourrait qu’il ne fasse pas le déplacement à Béjaïa. De toutes les manières, Hannachi sera là pour moti-ver ses joueurs afin qu’ils se surpassent contre leurs frères ennemis, ceux de l’équipe de Yemma Gouraya. A la JSK, tout marche bien et rien ne manque aux joueurs, et ce malgré l’absence du premier responsable du club.

Deux jours pour préparer l’ASO

de temps pour préparer leur Les Kabyles n’auront pas beaucoup res de Nassim Oussalah enai prochain match. En effet, les part ments aujourd’hui, aîne entr des in vont reprendre le chem ch qui va les opposer ce dimanche, et ce en prévision du mat Ighil Meziane. Une renconpar és mardi face aux Chélifiens driv arades de Lamara tre qui s’annonce difficile pour les cam rsaire en pleine forme adve Douicher, lesquels auront affaire à un é at home contre le sign ès succ ier comme en témoigne son dern Le coach Alain Geiger aura MC El-Eulma sur le score de 5 à 0. ses joueurs afin que ces devant lui deux jours pour préparer ontre avec force et sous de renc cette derniers puissent entrevoir au hasard par le staff techbonnes auspices. Rien ne sera laissé gros morceau qui affiche nique, surtout qu’il aura affaire à un saison. Les coéquipiers de t débu ce une éblouissante forme en -faute lors de leurs deux de Hocine El Orfi ont réussi un sans , respectivement, à l’AS face matches disputés en championnat joueurs, qui ont bénéLes ridj. Arré Bou Khroub et au CA Bordj enteront donc de la séance ficié d’une journée de repos, se cont pour peaufiner leur préparaain d’aujourd’hui et de celle de dem f. Chle O l’AS re tion d’avant match cont

Les juniors s’inclinent lourdement

A l’inverse de l’équipe fanion, qui est allée damer le pion au CABBA sur son terrain et devant son public, s’imposant sur le score de 2 à 0, les juniors de la JSK, quant à eux, ont pris une douche froide face aux jeunots du CABBA. Les juniors kabyles viennent d’enregistrer leur deuxième défaite de suite. Ils se sont inclinés lourdement, prenant un carton (4 à 1). A.M.

NAISSANCE Le foyer de la famille AOUICHE vient d’être égayé, le 15 octobre 2010, par la naissance d’un joli poupon prénommé «AMINE». En cette heureuse circonstance, son papa Lyès (notre confrère du Buteur), sa maman et la famille AOUICHE et Aomar Moussi souhaitent une longue vie au nouveau-né «AMINE», pleine de joie, de bonheur et de réussite, ainsi qu’un prompt rétablissement à la maman.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

Ligue

YOUNES : «Je serai encore là face aux Chélifiens»

1

JSK

Incorporé à la 46e minute de jeu, l’attaquant des Canaris Sofiane Younes, que nous avons contacté hier dans la matinée, se dit content d’avoir contribué à la victoire de son équipe en championnat et heureux de son premier but sous les couleurs des Jaune et Vert. Younes estime que l’avenir du club sera lumineux et ce succès face aux Bordjiens est pour lui le vrai départ des Lions du Djurdjura en ce nouvel exercice. Maintenant, l’équipe kabyle va préparer le prochain rendez-vous qui l’attend ce mardi face à l’ASO Chlef, et ce en prévision de la cinquième journée de la phase aller, au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou. L’attaquant des Canaris estime aussi que son équipe est capable d’aller le plus loin possible dans cette compétition professionnelle et même décrocher le titre.

Avec du recul, quel commentaire faites-vous sur votre victoire face au CABBA ? Je pense que notre victoire est méritée. Nous étions très motivés et volontaires face à un adversaire qui a réalisé un bon match. Je dois dire que cette victoire est le fruit de notre travail réalisé durant toute la semaine. Toutefois, il faut garder les pieds sur terre car un difficile parcours nous attend.

Vous reconnaissez que ce ne fut pas une partie de plaisir devant cette équipe du CABBA, n’est-ce pas ? Effectivement, l’équipe de Bordj nous a posé beaucoup de problème. Je pense que nous étions toujours sous le choc de notre amère élimination en Ligue des champions africaine. On voulait à tout prix engranger les trois points du match et se ressaisir de fort belle manière en championnat. Avec cette deuxième victoire en championnat, la JSK semble reprendre confiance… C’est le cas de le dire. Ces deux victoires en championnat nous ont permis de retrouver la confiance et d’améliorer aussi notre classement. Mais, attention, il ne faut surtout pas trop s’emballer. Nous ne sommes qu’au début de la saison. On doit rester vigilants et

concentrés pour espérer réaliser l’objectif tracé par la direction du club, celui de jouer le titre et faire mieux que la saison dernière. Vous avez inscrit votre premier but sous les couleurs de la JSK lors de cette confrontation. Quel est votre sentiment ? C’est vraiment un plaisir d’avoir contribué à cette victoire. Mon premier but avec les Canaris depuis ma venue au club n’est que le fruit du travail accompli par tout le groupe. Sans mes coéquipiers, je ne pouvais rien faire. Ce qui est intéressant dans tout cela, c’est que l’équipe a pu glaner les trois points. Peu importe qui marque, un autre joueur ou moi, l’essentiel, ce sont les trois points, et c’est tout. En plus, c’est le coach qui est à remercier dans tout cela pour la confiance placée en moi. C’est encourageant pour la suite du parcours. Comment évaluez-vous votre prestation globale ? Nous avions essayé de respecter et d’appliquer les consignes de notre coach. On a connu des moments très difficiles face à une équipe qui en voulait terriblement, mais notre détermination a eu raison de sa fougue, même si je reconnais

qu on a eu des sueurs froides. La prochaine rencontre, vous allez accueillir la formation de l’ASO, au cours d’un match qui s’annonce très palpitant. Un mot sur cette joute. Ce sera un match très difficile pour les deux équipes qui se connaissent parfaitement. Nous, les joueurs, nous devons nous préparer sérieusement pour être au top le jour J. En tout cas, le groupe est déterminé à ne pas céder de points à domicile. Il faut confirmer notre bonne santé et cela ne passera bien sûr que par une victoire face à la formation chélifienne ce mardi, lors de la prochaine journée de championnat. Les supporters attendent beaucoup de vous en championnat. Qu’est-ce que vous leur dites ? Nos fans ont été quelque peu déçus de notre élimination, mais on fera de notre mieux pour leur rendre le sourire en championnat et en coupe d’Algérie. Le club a besoin de leur aide, surtout dans les moments difficiles, et nous, les joueurs, nous cravacherons durement pour atteindre notre objectif, à savoir un titre en championnat et la coupe pour les satisfaire. Entretien réalisé par Saïd Aberkane

CONFIRMER DEVANT LES CHÉLIFIENS La JSK, qui n’a pas raté sa dernière sortie à l’extérieur, s’imposant devant le CABBA chez lui, respire un peu mieux après son élimination en Ligue des champions africaine à domicile devant le Tout Puissant Mazembe.

P

as de repos donc pour les Kabyles qui vont se consacrer désormais à la préparation de la prochaine rencontre à domicile. A peine remis de leur dernier match face au CABBA vendredi dernier que les partenaires de Lamara Douicher sont passés aux choses sérieuses avec un programme bien étudié par le driver kabyle. Geiger, conscient de l’importance du match qui opposera son équipe à celle de l’ASO Chlef, veut réu-

nir toutes les conditions pour passer l’obstacle des Chélifiens et surtout éviter le scénario de la saison dernière. C’est ainsi que les Jaune et Vert de la JSK vont reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou. Ces derniers sont redescendus de leur nuage après le succès obtenu à Bordj devant l’équipe locale pour se préparer et se concentrer sur la rencontre prochaine face à l’ASO Chlef, prévue ce mardi, une co-

riace formation face à laquelle la JSK tentera d’enchaîner un autre succès et renouer avec la victoire à domicile puisque la formation kabyle reste sur un faux pas face au TPM. Il faut avouer que ce ne sera pas facile pour les gars de la Kabylie qui affronteront une équipe qui revient fort ces derniers jours. Le coach de la JSK a mis en garde ses joueurs contre tout excès de confiance et a exigé d’eux une totale concentration, leur rappelant que rien n’est

encore assuré, à savoir une place sur le podium, l’objectif tracé par la direction, sachant qu’elle est convoitée par d’autres équipes qui ne lâcheront désormais rien pour la décrocher. C’est dire que les Kabyles devront coûte que coûte glaner les trois points de cette rencontre sur leur terrain et devant leur public qui attend toujours une réaction positive de son équipe favorite. Les joueurs sont donc appelés à garder la tête froide et prendre au sérieux ce match qui ne sera pas une simple formalité. Eux espèrent chasser la guigne et renouer avec les victoires à domicile.

UN ADVERSAIRE TOUJOURS EN LIESSE Tout comme l’équipe de la JSK, les Rouge et Blanc de l’ASO n’ont pas encore tout à fait consommé leur dernière précieuse et éclatante victoire réalisée contre le MC El-Eulma sur le score sans appel de 5 à 0. C’est un résultat positif qui augure d’un avenir très

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

serein pour les Chélifiens qui viendront à Tizi Ouzou pour confirmer leur bonne santé. «Toutefois, cette situation nous sera très favorable», a déclaré un groupe de supporters qui poursuit : «Il vaut mieux avoir affaire à un club victorieux qu’à une bête blessée. Face à l’ASO Chlef, ce sera totalement le contraire.» Les Chélifiens chercheront donc les trois points mais la JSK ne l’entendra pas de cette oreille et jettera toutes ses forces dans la bataille pour un résultat qui lui permettra de se rapprocher du leader. Un faux pas à domicile n’arrange nullement ses affaires, notamment si elle vise le titre cette saison. Donc, la méfiance du côté kabyle doit être de mise pour jouer pleinement et à armes égales contre un adversaire à la fois fort et prétentieux. La JSK mettra en place un dispositif qui pourra contenir la fougue chélifienne et pour parvenir à tromper son adversaire et glaner les trois points de la victoire. S. A.


EQUIPE NATIONALE

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

05

A-t-on besoin de nouveaux joueurs pros ?

Le sélectionneur national Abdelhak Benchikha se trouve en France, où il s’est rendu jeudi dernier. Nous avons déjà fait part dans l’une de nos précédentes éditions de l’objet de sa visite en France. En effet, en plus des internationaux qui sont sur place, auxquels il rendra visite, surtout ceux qui sont blessés, afin de s’enquérir de leur état de santé, il est aussi question pour lui de prendre langue avec certains nouveaux joueurs professionnels susceptibles d’intégrer le groupe Algérie.

N

ous avions cité parmi ceux-là les Feghouli, Tafer, Brahimi et Belfodil. Si, pour les deux premiers, les contacts semblent bel et bien établis et leur convocation en sélection qu’une question de temps à présent, pour les deux autres, rien n’est fait pour le moment. Contrairement à Feghouli et Tafer, qui ont affiché leur intention de jouer pour l’Algérie, Brahimi et Belfodil, pour leur part, ont plutôt laissé entendre qu’ils aspiraient à porter les couleurs de l’équipe de France. Ainsi, Benchikha devrait s’entretenir avec Feghouli et Tafer. Il veut savoir de leur bouche s’il pourra compter sur eux lors des prochaines rencontres qui attendent l’EN. A commencer par les matches amicaux à venir et qui sont au programme des Verts. Le sélectionneur national veut savoir quand ils seront disposés à rejoindre l’EN, si leur intégration au groupe Algérie se confirme, surtout après qu’ils eurent donné leur accord de principe au président de la Fédération, comme il l’a lui-même affirmé dans la presse. Pour ce qui est de Brahimi et Belfodil, que Benchikha devrait approcher, on se demande ce qu’il en sera vraiment, surtout que Raouraoua n’a pas jusqu’à présent réussi à les convaincre d’opter pour

l’équipe d’Algérie. Aux dernières nouvelles, il ne devrait pas s’entretenir avec eux. Il est clair qu’il est normal que l’on s’intéresse à ces quatre joueurs qui disposent de qualités certaines et qui jouent dans de grands clubs étrangers, avec Feghouli à Valence, Tafer et Belfodil à Lyon et Brahimi à Rennes. Même si, on ne le dira jamais assez, on doit faire appel et s’intéresser uniquement aux joueurs de valeur qui rêvent de jouer en sélection nationale. Il faut aimer l’Algérie et le dire ouvertement pour mériter de porter le maillot national. On ne va quand même pas supplier un joueur de venir défendre les couleurs nationales ! Certaines informations ont fait part de l’intention du sélectionneur national de superviser des joueurs comme Walid (Le Havre), Mustapha (Nîmes) et Romain (Caen).

Pourquoi s’intéresse-t-on en ce moment précisément à ces joueurs ?

Pourquoi compte-t-on renforcer l’effectif des Verts ? Il est vrai que la prestation de certains éléments face à la modeste formation de la République centrafricaine pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012 a poussé les responsables de la FAF à vouloir prospecter à nouveau au niveau des clubs d’outre-mer pour renforcer l’équipe en comblant les lacunes et les insuffisances relevées jusque-là. D'où l'importance aux yeux des instances de cette tournée de Benchikha. Tout d’abord, ce qu’il y a lieu de dire, c’est qu’au moment où l’on remet sur table le débat autour de la question de la marginalisation des joueurs locaux, la politique du tout professionnel est en train de montrer ses limites. Alors que l’on annonçait l’arrivée prochaine des meilleurs joueurs locaux qui, pour la plupart, sont internationaux A’, à l’image des Metref, Ghazali, Tedjar et certains autres, on se pose la question de l’opportunité d’aller chercher des joueurs professionnels inconnus au

bataillon et évoluant dans des clubs français, certes connus, mais qui sont à la traîne depuis un bon moment déjà. Ainsi, parmi les nouveaux éléments annoncés comme portés sur la liste de prospection de Benchikha, il y a ceux des trois joueurs cités plus haut et que sont Mesloub, Mehdi et Hamouma. Certes, on dit beaucoup de bien de ces trois joueurs, mais sont-ils exceptionnels pour mériter de porter le maillot de l’EN ? On ne veut surtout pas diminuer de la valeur de ces joueurs mais ce qu’il y a lieu de dire, c’est que chez nous, on continue à faire dans l’improvisation et le …bricolage !

Il y a urgence mais est-ce la solution ?

Il n’y a aucune politique ou stratégie établies. On fait appel à X et à Y, et l’on croit que c’est de cette manière que l’on va bâtir une équipe nationale digne de ce nom. On se trompe. Il est vrai qu’il y a urgence et que les importantes échéances qui attendent très prochainement la sélection nationale font que Benchikha, qui est tenu par l’obligation du résultat, est déjà sous pression et se doit de trouver les solutions qui lui permettront de mettre en place une équipe capable d’aller chercher la qua-lification à la prochaine CAN 2012. Il est vrai qu’un peu plus de quatre mois nous séparent de la prochaine importante rencontre des éliminatoires de la CAN 2012 contre le Maroc, principal adversaire des Verts à la qualification à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, mais cela n’est pas une raison pour continuer à adopter une politique qui, à un moment donné, a porté ses fruits dans le court terme, et qui est en train de montrer ses limites. Ce qu’il y a lieu de dire, c’est que tant qu’on continuera à fonctionner de cette manière, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Cela peut fonctionner parfois, mais c’est loin d’être un gage de réussite.

On va ramener des joueurs qui

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ne connaissent rien au contexte du football africain ! Ils devront aussi avoir le temps de s’adapter et de prendre leurs repères en sélection. Ils ne pourront dans ces conditions apporter le plus attendu d’eux dans l’immédiat sauf exception. Seulement, il faut voir la réalité en face et ne pas trop croire au père Noël. Il faut aussi faire remarquer que l’on n’aura jamais vraiment le temps de préparer une solide équipe nationale dans la durée si l’on persiste à faire les choses dans la précipitation car tenus par l’obligation de résultats. Faut-il alors donner le feu vert au sélectionneur national, en évitant de mettre audessus de sa tête l’épée de Damoclès, en lui laissant le soin de bâtir une équipe d’avenir dont on pourra récolter les fruits par la suite ? Ne faut-il pas faire des sacrifices pour pouvoir effectuer un vrai travail ? Un travail de qualité qui fera avancer le football algérien, qui pourra enfin réaliser des performances sur la durée, avec une certaine stabilité à tous les niveaux de ses différentes structures ! Aux décideurs de prendre les bonnes décisions. Pour revenir à cette histoire de joueurs locaux-joueurs pros, on ne cessera pas de dire que l’actuelle méthode de sélection fera en sorte que ce sont encore une fois les joueurs du cru qui risquent de pâtir de cette sortie européenne du néosélectionneur national. Si on fait venir ces nouveaux joueurs pour renforcer les rangs de l'EN par des éléments capables d'élever le rythme de l'EN, soit. Mais on ne ramène pas un joueur parce qu’il joue seulement à l’étranger. Pourquoi dit-on cela ? Ce n’est certainement pas par rapport à Benchikha, lequel a pris le train en marche. C’est surtout par rapport à certaines filières qui recrutent pour l’EN, en défendant avant tout leurs intérêts pour placer «leurs joueurs», sachant que certains d’entre-eux n’ont pas le niveau requis pour mériter de jouer en équipe nationale. A. M. A.


06

Ligue

1

Le Chabab chasse la guigne ! Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

CRB 2 - MCA 1

FICHE TECHNIQUE

Bourekba parvient à exploiter une erreur de «minime», commise par l’expérimenté Stade : 20-Août, temps couvert Megherbi qui n’a rien trouvé d’autre à faire Affluence : nombreuse que de redonner la balle à son gardien en Arbitres : Bousseter, Haci et Hamou. plein axe, ce qui a permis à l’attaquant Avertissements : Bourekba 17’ et belouizdadi d’ouvrir la marque grâce à un Harrpuche 23’ et Aoued 75’ pour le joli lob. Juste avant, Boukeria a lui aussi CRB. Koudri 19’ et Attafen 85’ pour le failli prendre à défaut la vigilance du garMCA. dien mouloudéen également sur un lob. Un Buts : Bourekba 16’ et 58’ pour le but qui allait par la suite inciter les CRB. Youcef Sofiane 50’ pour le MCA. Mouloudéens à sortir de leur camp pour aller porter le danger dans le camp adverse, MCA : s’offrant même le luxe de rater deux belles Zemmamouche, Besseghir, occasions par l’intermédiaire de Baabouche, Megherbi, Boudebouda, Boudebouda et Belkheir. Il est utile de siKoudri, Mokdad, Ammour (Attafen 60’), gnaler aussi que le Mouloudia d’Alger Youcef Sofiane, Douadi, Belkheir aurait pu ouvrir la marque dès les 20 pre(Amroune 57’). mières secondes si le jeune émigré Youcef Entraîneur : Alain Michel. Sofiane avait fait preuve d’un peu plus de réalisme devant la cage belouizdadie. Après CRB : la pause citron, les deux équipes se sont Ousserir, Maâmeri, Boukeria, Abdat, présentées avec un autre visage et on a vu Aksas, Mekehout (Lahmar 80’), Aoued, un CRB bien décidé à garder son avantage Bourekba, Saïbi (Slimni 68’), Rebbih, d’un côté, et, de l’autre, un Mouloudia qui Harrouche (Benaldjia 45’). n’avait qu’un seul objectif : revenir à la Entraîneur : Gamondi. marque. La première alerte a été en vert et aucune chance au gardien Ousserir. Touché Rebbih auraient pu tuer le match, ratant a première période de ce derby rouge mais Belkheir a complètement raté dans leur amour-propre, les Belouizaddis trois occasions imparables. Il fallait donc algérois a vu les Rouge et Blanc de son coup au grand bonheur des supporters allaient immédiatement réagir en reprenant attendre le mois d’octobre 2010 pour assisBelouizdad passer à l’acte dès la 16e belouizdadis. Mais ce n’était que partie les choses en main par le récidiviste ter à la révolte du CRB contre sa désormais minute de jeu, lorsque l’inévitable remise puisque, cinq minutes plus tard, Bourekba également sur une tête judicieuse, ex-bête noire, le Mouloudia d’Alger, Youcef Sofiane et c’était à la 58e minute. sachant que le Chabab n’a plus gagné arrive à trouver Malgré toutes les tentatives et les efforts depuis un certain décembre 2005. la faille en fournis par les Youcef Sofiane, Douadi et inscrivant le but même les remplaçants Amroune et Attafen, Le Mouloudia, quant à lui, devra se ressaisir de l’égalisation le score en est resté là au grand désarroi des le plus tôt possible car, à ce train, il risque sur une tête de supporters mouloudéens. On peut même sérieusement de revivre les mésaventures toute beauté qui dire que les Vert et Rouge s’en sont tirés à vécues au début des années 2000. rappeler à l’ensemble des joueurs n’a laissé bon compte puisque les mêmes Bourekba et Mounir Benkrami que tout le monde à Belouizdad est derrière eux, dirigeants, staff technique et supporters, lesquels attendent cette rencontre avec impatience et apportent leur soutien aux joueurs espérant voir le Les supporters du Chabab n’ont pas attendu l’après-midi d’hier pour se rendre au stade du 20-Août. En CRB vaincre le signe indien et effet, bien que le match ne soit prévu qu’à 15 h, les amoureux du CRB étaient, dès les premières heures de réaliser un résultat probant face la matinée, des centaines à envahir le stade. Ils avaient droit dans un premier temps d’assister à la renconaux poulains du technicien tre des juniors et commencer par la suite à chanter la gloire de leur équipe. Il faut signaler aussi que les fans français Alain Michel. Pour rapdes Vert et Blanc du Mouloudia étaient aussi sur place, presque à la même heure que ceux du Chabab. pel, le boss belouizdadi s’est entretenu dans un premier temps mercredi dernier avec le staff techDéjà, aux environs de 10h du matin, les gradins du stade du 20-Août commençaient à se remplir. Des supnique dans l’enceinte du 20-Août près les deux visites qu’ils porters vêtus des couleurs du Chabab (rouge et blanc) avec de grandes banderoles brandies étaient visibles avant de tenir un discours aux ont reçues mercredi et dans les tribunes. Ils ont soutenu les juniors du début à la fin du match qui les a opposés au Mouloudia. joueurs à la sortie. Les discussions jeudi au stade du 20-Août, Après, ils attendaient l’heure de vérité et ne cessaient de répéter les glorieux slogans du Chabab. étaient orientées particulièrement les joueurs du CRB avaient vers le match face au MCA. eu aussi droit vendredi dernier à e Toujours dans le même contexte, une autre visite du président le président, à travers cette visite, Kerbadj. En effet, le premier Résultats Rencontres Lieu responsable du Chabab s’est rendu voulait diminuer la pression, encourager les camarades du garavant-hier à l’hôtel Necib où les Vendredi Akid-Lotfi WAT – MCS 1-2 dien Ousserir et surtout les inciter coéquipiers de Youcef Saïbi ont BB Arréridj CABBA – JSK 0-2 à cravacher dur sur le terrain pour élu domicile. Depuis quelques Boumezrag ASO – MCEE 5-0 glaner les trois points de la vicjours, Kerbadj n’a pas cessé de USMAN – USMB 1-1 Annaba toire. Enfin, Kerbadj a tenu avantmotiver ses hommes et d’insister ESS – USMH 2-0 Sétif hier à assu-rer les Rouge et Blanc sur l’importance de gagner cette qu’en cas de victoire, ils empoignade face au voisin du Hier percevront une prime. 2-3 USMA – JSMB Omar-Hamadi : Mouloudia. Le président a tenu à

L

Kerbadj a rendu visite à ses joueurs

A

Les supporters envahissent le stade dés la matinée A 10h, il commence à se remplir PROGRAMME de la 4 journée

La préparation a débuté depuis deux semaines

Tous les Belouizdadis attendaient la journée d’hier avec impatience et les discussions au cours des deux dernières semaines dans les rues de Belouizdad étaient axées sur ce match. Tout le monde voulait mettre un terme à cette histoire de suprématie du MCA sur le CRB et commencer une nouvelle ère, celle du Chabab et, pourquoi ne pas renverser la donne et faire que le CRB redevienne la bête noire du MCA. En tous les cas, c’est ce qu’espèrent les milliers de fans de l’équipe de Laâqiba qui demandaient à chaque fois des nouvelles de leur équipe, notamment sur l’état de santé des joueurs blessés ou ceux en méforme. Toutefois il est utile de si-gnaler que, malgré tout ce qui s’est dit avant sur le match d’hier, les supporters des deux équipe jusqu’à l’heure du match ont fait preuve de sagesse et de détermination de soutenir leur équipe dans un fair-play total.

20-Août (15h): Oran-Zabana :

CRB – MCA MCO – ASK

Equipes 1 MC Saïda 2 JSM Béjaïa 3 ASO Chlef 4 ES Sétif 5 MC Oran 6 JS Kabylie 7 CR Belouizdad 8 USM El-Harrach 9 MC El-Eulma 10 USM Alger 11 USM Annaba 12 MC Alger 13 WA Tlemcen 14 USM Blida 15 CABB Arréridj 16 AS Khroub

Pts 10 09 09 09 07 06 06 06 06 04 04 03 03 03 01 00

J 04 04 04 04 03 02 03 04 04 04 04 04 04 04 04 04

2-1 1-0 G 03 03 03 03 02 02 02 02 02 01 01 01 01 00 00 00

N 01 00 00 00 01 00 00 00 00 01 01 00 00 03 01 00

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

P 00 01 01 01 00 00 01 02 02 02 02 03 03 01 03 04

BP 07 09 08 07 02 05 06 05 04 07 02 04 05 01 00 05

BC 04 04 04 04 00 02 04 04 09 08 06 06 07 03 05 09

Diff +03 +05 +04 +03 +02 +03 +02 +01 -05 -01 -04 -02 -02 -02 -05 -04


Ligue

1

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

07

MCA

Le Mouloudia opte officiellement pour Rouiba A l’exception de 2 derbys qui se joueront au 5-Juillet

g Par Mounir Benkrami

Cette fois-ci, il ne s’agit plus de simples spéculations ou de rumeurs, mais tout simplement d’une décision finale et irrévocable. Le Mouloudia d’Alger jouera tous ces prochains matches au stade de l’OPOW de Rouiba.

A

insi, le bras de fer ayant opposé la direction du MCA à celle de l’Office du complexe olympique (l’OCO) a finalement pris fin avec cette nouvelle décision des Mouloudéens qui n’ont d’ailleurs pas trop apprécié l’attitude de la direction de l’OCO qui, selon les dires de certains dirigeants du vieux club algérois, était tout simplement «autocratique». En d’autres termes, les Mouloudéens n’ont pas accepté les exigences de l’OCO, les voyant même trop exagérées. C’est pour cela et afin d’éviter toute polémique que les dirigeants du Doyen ont préféré «laisser leur place propre», quittant les lieux à l’amiable sans faire trop de bruit. Les Mouloudéens ont quelque part raison

d’agir ainsi car ils n’ont pas oublié qu’ils allaient livrer «certains» derbys algérois. Une source proche de la direction des Vert et Rouge nous a confié hier que seuls les derbys algérois face à l’USMA et l’USM Harrach se joueront au stade du 5-Juillet. Ce qui signifie que le match retour MCA-CRB se jouera loin du stade olympique et on parle d’ores et déjà de Rouiba ou même Omar-Hamadi (Bologhine). La raison ? Elle

ACHOURI : «C’est le stade de Rouiba qui nous convient le plus»

L’entraîneur adjoint des Vert et Rouge a été clair, net et précis hier lors de son intervention sur la radio algérienne (Chaîne I) concernant l’avenir de la domiciliation du MCA durant ce championnat professionnel. «On a officiellement opté pour le stade de Rouiba qui, selon un avis unanime, convient le plus au Mouloudia, surtout en cette période difficile», a-t-il indiqué. Et d’ajouter : «Il ne faut surtout pas oublier que le 5-Juillet est le stade de tous les clubs algériens et pas celui du MCA, comme le pensent certains. Je crois qu’à Rouiba, on sera comme chez nous, même en présence de 7 000 ou 8 000 supporters. Et pour ne rien vous cacher, on veut tirer profit de la pression de nos supporters pour cerner nos prochains adversaires dans un cadre typiquement sportif bien évidemment.» Rendez-vous donc le 26 octobre en cours pour revoir les joueurs du Mouloudia fouler à nouveau la pelouse gazonnée du stade de Rouiba à l’occasion de la venue des Criquets jaunes de Bordj Bou Arréridj. M. B.

est toute simple : c’est la surprenante décision prise par le président du CRB, Mahfoud Kerbadj, qui a privé les supporters

du Mouloudia de la deuxième tribune, ce qui ne s’est jamais produit depuis l’indépendance, les envoyant au poulailler, qui a vraiment piqué au vif toute la famille du MCA. D’ailleurs, on parle même d’une nouvelle page de polémique qui s’est officiellement ouverte entre le MCA et le CRB au moment où tout le monde appelle au fair-play et à la sportivité durant cette nouvelle ère du professionnalisme. Et pour revenir à notre sujet du jour, qui n’est autre que la prochaine domiciliation du Doyen durant les journées restantes du championnat professionnel, il convient juste de signaler que la direction du MCA envisage de signer un contrat avec son homologue de l’OPOW de Rouiba et, bien évidemment, l’APC de Rouiba juste après le match de la 5e journée qui verra le Doyen recevoir le CA Bordj Bou Arréridj sur cette même pelouse. M. B.

=Bouchema RDV après le match de Chlef L’une des bonnes nouvelles de la semaine est sans doute le début de la rééducation du milieu récupérateur du MCA, Nassim Bouchema, qui a contracté une vilaine blessure à la cheville lors du dernier regroupement des A’. Selon les affirmations du staff technique et celles du concerné, le retour à la compétition officielle est prévu juste après le match de la 6e journée prévu à Chlef contre l’ASO locale. On croit même savoir que l’international des Vert et Rouge a de fortes chances d’effectuer son grand retour à l’occasion du match des demi-finales de la Coupe de l’UNAF, prévu le 4 novembre prochain à Tripoli, contre la formation de l’Ittihad.

=Derrag reprendra face à l’USMA

A entendre l’attaquant du MC Alger, Mohamed Derrag, son grand retour est prévu d’ici 20 jours. Pour rappel, le numéro 5 des Vert et Rouge qui, à l’instar de son partenaire Bouchema, a contracté une blessure avec la sélection nationale A’, a déjà raté le match du MC Oran et celui d’hier face au CR Belouizdad. Il va même faire l’impasse sur les deux prochaines journées du championnat contre, respectivement, le CA Bordj Bou Arréridj et l’ASO Chlef, et même la rencontre aller de la Coupe de l’UNAF face à l’Ittihad de Tripoli le 4 novembre. C’est pour dire que son éventuel retour est prévu juste après, soit à l’occasion du grand derby algérois face à l’USMA. D’ailleurs, Derrag ne veut aucunement manquer cette confrontation algéroise après avoir déjà raté le match du Chabab. Ce qui est sûr, c’est que tous les Mouloudéens attendent ce grand retour avec impatience. M. B.

SOUDANI : «On avait à cœur de confirmer devant nos supporters» ASO

g Par Zoheir Zitoun

Auteur d’un triplé qui fait de lui l’actuel buteur du championnat, Soudani a confirmé, à l’image de son équipe, sa bonne santé du moment.

Aucunement. Il faut savoir que nous avons débuté en trombe, voulant prendre le dessus dès le début du match, mais le MCEE ne manque pas d’audace car, avec de tels défenseurs, cela a été difficile. Notre suprématie s’est accentuée en seconde période, quand nous avons repris les choses en main après avoir été menacés par leurs attaquants. Je crois que nous avons été meilleurs, un point c’est tout.

Un mot sur cette victoire. Que voulez-vous que je vous dise sinon que je suis aux anges non seulement pour la victoire mais surtout pour le plaisir partagé avec les supporters qui se sont rués vers le stade. A voir les tribunes bondées, on se sacrifie et on se défonce. Pourvu que cela continue car on a à cœur de faire prolonger cette série positive. C’est une victoire à laquelle tout le monde a participé, dont les supporters qui ont fait la fête bien avant le match, et c’est une chose qui motive. Nous avons rendu la pareille à ce public qui mérite.

Menant par un but d’écart à la mitemps, vous cassez la baraque en suite. Que s’est-il passé au juste ? Il faut rendre hommage au staff et à toute l’équipe qui a su gérer la partie. On se devait de reprendre confiance et de pousser l’adversaire à la faute, tout en conservant le ballon, et c’est ce que nous avons réussi à faire. La preuve : l’adversaire s’est replié pour nous laisser de l’espace, et les occasions se sont multipliées par la suite. Je crois que nous avons été supérieurs sur le plan tactique. Il ne faut pas oublier que nous avons cette saison un effectif où la qualité ne manque pas et le métier aussi.

N’avez-vous pas trouvé l’adversaire facile ?

Vous avez réussi un triplé applaudi

lors de vote sortie. Un commentaire. Ma joie a été immense puisque tout en ayant inscrit trois buts, mon équipe a gagné, et le fait d’avoir reçu cette ovation à ma sortie m’a beaucoup ému. Je ferai le maximum pour que ce public soit content. Je l’ai promis et je tiendrai parole, pourvu que les blessures m’épargnent. Je n’oublierai jamais les encouragements de mes camarades et puis jouer aux côtés de joueurs de talent comme Messaoud et Djediat ainsi que Seguer et Ali-Hadji, pour ne citer que ceux-là, me facilite les choses car on se comprend les yeux fermés. Disons aussi que nous récoltons les fruits d’un travail de longue haleine, effectué depuis le stage de Chlef en passant par celui du Maroc.

En plus du score, la manière a suivi. Où est le secret ? Il n’ya pas de secret et ce n’est pas sorcier. Avec la présence de joueurs de talent et d’expérience, cela ne pose pas problème. Il y a aussi le fait que le coach nous exhorte à nous faire plaisir sur le terrain tout en usant de sérénité et de rigueur. C’est ce que nous faisons, sans plus. Nous jouons sans

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

pression.

Après le match face au MCEE, d’aucuns ont parlé de titre. Quel est votre avis ? Il ne faut pas aller vite en besogne, nous ne sommes qu’au début du championnat. On gérera match par match notre parcours et puis, avec le temps, les équipes se mettront bien en place et seront mieux à l’aise. Nous ne faisons que profiter de l’état actuel des choses en souhaitant que cette réussite soit aussi longue que possible. Parler de titre est un peu prématuré, alors parlons de rôles pour le moment. Comment sera ce périlleux déplacement face à la JSK ? Ce sera difficile pour les deux équipes qui auront à confirmer leurs derniers résultats et surtout qu’elles affichent toutes les deux des prétentions. Toutefois, cela ne manquera pas de spectacle comme cela a toujours été le cas lors de nos différentes confrontations. Pourvu que le fair-paly soit présent. Propos recueillis par Z. Zitoun


08

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

Une victoire rassurante ESS

A

g Par Yasser Malki

près la défaite de la troisième journée, les Sétifiens ont enregistré leur troisième victoire cette saison face à l’USMH, laquelle vient de perdre à Sétif dans un match qui n’a pas vu un grand rythme de jeu de la part des locaux, mais qui a néanmoins donné satisfaction au staff technique qui fut très heureux de ce résultat. L’équipe, qui a donné des frayeurs à tout le monde en première mi-temps, a fini par rassurer en seconde, faisant la différence et arrachant les trois points qui donneront certainement des ailes aux camarades de Raho, lors des prochaines journées. Cette victoire a donné trois satisfactions au staff technique.

Réveil de l’attaque

Même si elle reste encore maladroite devant les buts, l’attaque de l’ESS s’est réveillée avec deux buts signés par Djalit et Delhoum. Et c’est la première satisfaction enregistrée par le staff technique, une prestation prometteuse en

attendant le réveil des autres attaquants. La deuxième satisfaction réside dans le fait que l’équipe n’a pas encaissé lors de ce match. Le changement de tactique pour une défense plate et le retour de Belkaïd dans l’axe central ont redonné de l’équilibre à cette défense, laquelle a joué sans faire de faute et repoussé toutes les attaques adverses, ce qui prouve que ce compartiment est en nette amélioration. Il faut noter que la présence de Djabou et le retour de

Delhoum au milieu ont permis une meilleure conservation du ballon même si on a relevé un problème de placement et de distribution des rôles à ce niveau. L’ESS a pu conserver le ballon la majorité du temps, ce qui prouve que le milieu de terrain aura un grand rôle à jouer dans le système de jeu de l’équipe. C’est la troisième sa-tisfaction du staff technique pour cette quatrième rencontre. Y. M.

La présence de Serrar a été payante

Malgré sa convalescence, le président Serrar a tenu à se présenter au stade 8-Mai 1945 et être près de son équipe pour la soutenir. Il a même sermonné ses joueurs avant le match. Serrar savait bien que son équipe avait besoin de ses paroles, surtout en l’absence du capitaine d'équipe Hadj Aïssa, laquelle a beaucoup affecté les joueurs.

Trois millions comme prime

Les joueurs toucheront en cours de semaine leur troisième prime de match de la saison qui ne sera pas exceptionnelle car ils percevront trois millions suite à leur seconde victoire à domicile. Serrar leur a promis une forte prime s’ils arrivent à arracher une victoire lors de la cinquième journée face à l’USM Blida.

D

Une victoire difficile, non ? C’est vrai, mais on s’attendait à cette difficulté, surtout qu’on sortait d’une défaite, contrairement à l’adversaire plus confiant durant la semaine puisqu’il a remporté sa troisieme sortie. Mais l’essentiel était de gagner, car on avait grand besoin des trois points pour éviter la pression et avancer. Etes-vous satisfait de la production de vos joueurs ? Oui, même si je trouve qu’on reste loin de notre réel niveau. Ce qui est sûr, c’est qu’on progresse de match en match et que les objectifs ont été atteints : on a arraché les trois points, on a marqué sans encaisser de but… Je pense que le meilleur est à venir. Il y a des joueurs loin de leur niveau, mais vous leur faites confiance. Pourquoi ? Il faut savoir que les joueurs qu’on a alignés sont des valeurs sûres, mais ils souffrent énormément du manque de compétition conséquemment à l’exercice écoulé. Nous devons leur faire confiance car c’est le seul moyen de les récupérer, il faut être patient avec eux. L’équipe n’a toujours pas de rythme. Pourquoi ? C’est tout à fait normal. Les joueurs sont saturés car on est toujours dans la phase préparatoire de la saison. Il y a une forte charge de travail qui se fait durant la semaine, avec un régime de deux séances par jour, et c’est normal que les joueurs se sentent très lourds dans le jeu. Ils se libéreront au fur et à mesure des matches car ils seront plus frais physiquement. Après deux ou trois matches, vous verrez le vrai visage de l’équipe. Comment voyez-vous le prochain match face à Blida ? Après cette troisième victoire, beaucoup de choses vont rentrer dans l’ordre et l’équipe travaillera dans de meilleures conditions morales. Maintenant, si on continue à progresser, on pourra être bien dans notre peau lors de ce match. Mais il ne faut pas rêver, car il nous reste énormément de travail sur le plan tactique, surtout qu’il existe des lacunes au niveau de la cohésion entre les trois lignes. Entretien réalisé par Yasser Malki

MCEE

epuis sa montée en D1, le MCEE n'a pas enregistré une défaite aussi lourde que celle d'avant-hier face à l'ASO (5/0). Bien que les Eulmis se soient déplacés à Chlef avec la ferme volonté de ne pas revenir bredouilles, la bande à Malek a raté son pari en essuyant une cinglante défaite face à une formation de l'ASO qui n’a pas vraiment forcé pour venir à bout d’une équipe eulmie tendre et fragile à l’extérieur et qui a montré plusieurs signes de faiblesse après trois journées de championnat.

Aucune excuse

Si le coach Malek a tenu à protéger ses poulains après le premier revers de la saison à Alger, expliquant que son équipe était dans un jour sans, on

Le championnat est différent des matches amicaux Après avoir conquis le coeur du public eulmi en concédant un seul faux pas durant les nombreux matches amicaux disputés pendant la période de préparation d’avant saison, les coéquipiers de Renane n’ont plus cette même réussite en championnat, avec un succès, certes, mais surtout deux défaites. Ils découvrent ainsi que le niveau du championnat est nettement plus élevé que celui des joutes amicales.

Le MCEE ne gagne qu’à domicile

Brillants face aux Khroubis dans leur jardin de Messaoud-Zeggar, les Tuniques rouges n’ont pu tenir tête à l’équipe chélifienne. Ce qui confirme que les ambitions du club eulmi se limitent juste à faire le plein à domicile et limiter les dégâts à l’extérieur. Les Eulmis ont enregistré leur seconde défaite de la saison après celle face au CRB.

1

SOLINAS : «On sera meilleurs à l’avenir»

Une défaite humiliante Y. M.

Ligue

se demande ce que pourra sortir l’entraîneur, ou même les joueurs, cette fois-ci. Surtout qu’ils ont promis degarder les mêmes hargne et rage de vaincre, comme c’était le cas face au CRB lors du premier et seul succès de la saison jusqu’à présent.

Certains évoquent l’affaire des arriérés

Vu la crise financière qui secoue le club en ce début de saison, la direc-

tion n’a pas versé les salaires des joueurs depuis quatre mois déjà, ce qui a poussé certains proches de l’équipe à évoquer ce facteur comme l’une des principales causes du visage peu reluisant affiché par l’équipe. Le coach Malek nous a confié avant la rencontre qu’il avait discuté sur ce point avec ses joueurs et qu’il a réussi à les motiver de mettre de côté ce facteur et se concentrer uniquement sur leur mission sur le terrain.

Reprise des entraînements aujourd’hui

Les Rouge et Vert, qui ont bénéficié d’une journée de repos, samedi, sont attendus cet après-midi, à partir de 16h30, pour reprendre les entraînements. Ce sera l’occasion de discuter avec le coach Malek des causes de cette amère défaite, lui qui est resté longtemps dans les vestiaires après le coup de sifflet final sans pour autant fournir le moindre commenY. M. taire aux journalistes.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Les joueurs ont de nouveau déçu les supporters

En faisant le déplacement à Chlef, les quelque 300 supporters du club eulmi n’ont pas attendu longtemps pour quitter le stade, notamment après le second but de l'ASO. Ils étaient à ce moment-là persuadés que les coéquipiers de Camara n’avaient pas la carrure de revenir au score à l’extérieur. Y. M.


Ligue

1

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

MOUASSA : «Je n’accepte pas de perdre de cette façon» CABBA

quant du beau football. Mes joueurs ont su contenir une belle équipe compétitive en première mi-temps. En seconde période, mes joueurs étaient bien en place et avec volonté ont su prendre un ascendant et se sont créé deux occasions nettes d’ouvrir le score.»

«Le penalty est le tournant du match»

L’entraîneur bordjien met à l’index l’arbitre Bouhenni qui, selon lui, a faussé le déroulement de la partie et créé l’anarchie parmi les supporters. «Le tournant du match est ce penalty imaginaire que l’arbitre a accordé mais aussi le but égalisateur qu’il nous a réfusé alors qu’il était valable. Cet arbitre

K

amel Mouassa, l’entraîneur des Bordjiens, était à l’issue du match dans tous ses états. Entouré de la presse locale, il assène ses vérités : «Je suis vraiment peiné par ce qui est arrivé. Le déchaînement du public et cette violence ont été provoqués

09

a coupé les jambes de mes joueurs qui se sont énervés, perdant leur concentration. Je n’accepte pas de perdre de cette façon.»

«L’arbitre d’aujourd’hui m’a paru bizarre»

Pour conclure son point de presse, Mouassa affirme avec force : «La violence est un phénomène grave et je crois que l’arbitrage d’aujourd’hui y est pour beaucoup. Le match se déroulait dans un fairplay total entre les joueurs. La délégation kabyle a été accueillie comme il se doit, malheureusement, l’arbitre a tout faussé et il est responsable en grande partie de tout ce qui s’est passé.» Propos recueillis par D. T.

Plus de peur que de mal pour Benchaïra

par l’arbitre qui a sifflé un penalty imaginaire en faveur de la JSK et, ensuite, il a aggravé la situation en nous refusant le but de l’égalisation, lequel était parfaitement valable.» Analysant le match, Mouassa ajoute : «Le match se jouait entre deux équipes prati-

Suite à un choc avec un joueur kabyle, Azzedine Benchaïra est resté plaqué au sol. Le médecin de l’équipe, Dr Bekhouche, et le kiné Achour ont accouru avec les agents de la Protection civile et ont pénétré sur le terrain. Evacué à l’infirmerie du club, Benchaïra, qui s’est évanoui, a repris ses esprits après avoir reçu les soins appropriés. Il s’est avéré que Benchaïra avait reçu le ballon en pleine figure suite à un bolide de Tedjar. Remplacé après sa sortie par Debbous, il a regagné le banc des remplaçants sous les applaudissements du public. Plus de peur que de mal pour Benchaïra qui retrouve sa forme optimale de match en match et sera d’attaque mardi face au MCA. D. T.

BELAOUED : «L’arbitre a faussé le match» L’attaquant du couloir droit, Ayache Belaoued, qui a joué hier contre son ancienne équipe, était très déçu par la tournure du match après le penalty sifflé contre son équipe : «L’arbitre a complètement faussé le match qui se déroulait dans un fair-play total. Par ses coups de sifflet à tort et à travers, il nous a énervés. Il nous a complètement bousillé le moral, lorsqu’il a accordé à la JSK un penalty imaginaire, puis il nous a refusé un but valable. Après cela, mes coéquipiers ont été démoralisés. Je récuse avec mes camarades cet arbitre. Non seulement, il nous a fait perdre alors que nous dominions l’adversaire, mais il a aussi été responsable de la colère des supportes.» Concernant la suite du champion-

nat, après trois défaites et un nul, Belaoued estime : «Nous travaillons sans relâche pour provoquer le déclic et je peux vous dire que nous ferons tout pour contrer le MCA à Alger pour ensuite rendre le sourire à nos supporters dès vendredi prochain ici à Bordj face à l’AS Khroub.» Avant de conclure, Belaoued lance un appel aux supporters : «Je demande à notre fidèle public de faire preuve de patience car notre équipe est en construction et je pense sérieusement que le vrai départ sera lors de la 5ème ou 6ème journée. Nous allons faire le bonheur de toute la ville de Bordj dans les prochaines journées.» Propos recueillis par Djamel T.

mises à rude épreuve

LES FORCES DE L’ORDRE Les services de sécurité affectés à cette affiche ont été mis à rude épreuve par les supporters en pleine colère et pris par une hystérie telle qu’ils ont tout saccagé sur leur passage. Une centaine de policiers et plusieurs officiers supérieurs ont eu toute les peines du monde à rétablir l’ordre au stade du 20-Août en assurant la protection des arbitres et de la délégation de la JSK qu’ils ont accompagnés jusqu’à la sortie de la ville de Bordj Bou Arréridj. Le chargé de la séurité du CABBA, a été au four et au moulin. Ce n’est que le début du championnat et la violence dans les stades réapparaît avec sont lot de dégâts. Les instances sportives à tous les niveaux doivent revoir certaines dispositons, particulièrement celles de la désignation des arbitres. Cela pour que les services de sécurité et les autorités locales puissent accomplir leur travail dans les limites de leurs missions et prérogatives. D. T.

4Le CABBA risque d’être sanctionné Nous avons appris que l’arbitre Bouhenni aurait mentionné sur son rapport les faits suivants : - Jets de projectiles - Envahissement de terrain - Joueurs : Loucif, Belahouel et Belouahe, contestation de décisions. Après avoir mentionné cela, le stade du 20-Août 1955 de Bordj Bou Arréridj risque un avertissement et les trois joueurs écoperont d’un match automatique et seront donc absents pour le prochain match face au MCA à Alger.

4L’arbitre Bouhenni récidive

L’arbitre du match CABBAJSK, Bouhenni, vient de récidiver, provoquant par ses décisions la colère des supporters. Il est à rappeler que la saison dernière, lors du match JSK-MCO à Tizi Ouzou, qui s’est terminé sur un score vierge (0-0), aurait privé les Kabyles d’un penalty qui a mis les supporters kabyles. Le président Hannachi, dans une rage folle, avait rédigé un rapport accablant à son encontre adressé au président de la CCA Belaïd Lacarne, et a même informé le président de la FAF. Après le rapport du président Hannachi, l’arbitre Bouhenni n’a plus été désigné pendant plusieurs matches. D. T.

VANDALISME À BORDJ

Les supporters déçus par l’arbitrage et la défaite ont tout saccagé sur leur passage à la fin de la rencontre. Les véhicules et le bus de l’équipe se trouvant dans le parking du stade du 1er-Novembre ont été caillassés. Les sièges des tribunes et le grillage de protection ont été réduits en amas de ferraille. La nuit aidant, les casseurs se sont attaqués aux commerces se trouvant à proximité du stade. Même les carrelages des boulevards n’ont pas échappé à ces énergumènes. Il faut le dire haut et fort : l’arbitrage de Bouhenni est le vecteur qui a déclenché cette violence dans et autour du stade.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Les responsables du club bordjien n’en reviennent pas de ce qui s’est passé. Du président Messaoudène à ses adjoints Mebarkia et Hocine en passant par le directeur de la sécurité Belgherri jusqu’au garde matériel, ils ont fait leur possible durant plus de 48 heures pour réserver un accueil chaleureux au club kabyle, mais les forces du mal ont reveillé le démon, à savoir la violence destructrice qui a porté atteinte aux personnes et aux biens publics. Ce réveil du démon n’a qu’une origine : deux coups de sifflet de l’arbitre. D. T.


10

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

Petite mais précieuse victoire MCO 1 - ASK 0

FICHE TECHNIQUE

Stade : Ahmed-Zabana, Oran Affluence : Moyenne Arbitres : Haddada, Rachedi, Salaouadji Avertissements : Felaili (22’), Benomeur(90+3’) (MCO), Chaib (34’) (ASK) Buts : Boukessassa (58’) (MCO)

MCO :

El Ghoul, Sebbah, Benomeur, Kechamli, Ouasti, Benatia, Boukessassa (Meddahi 76’), Berradja, Daoud (Zidane 90’), Aissaoui (Aouedj 65’), Felaili. Entraîneur : Chérif El Ouazzani

ASK :

Toual, Si Hadj, Haloui, Zouak, Ziad, Boutnef (Mesfer 75’), N’Gomo, Nait Yahia, Chaib (Manceur 68’), Khellafi, Leghzal. Entraîneur : Tebib

L

e stade Ahmed-Zabana d’Oran a abrité hier dans l’après-midi le match de la 4e journée de Ligue 1 professionnelle, entre le MCO local et l’AS Khroub. Le premier quart d’heure de la rencontre est à mettre à l’actif des visiteurs qui ont pris les choses en main. Les Khroubis se procurent une première occasion à la 2e par l’entremise de N’Gomo d’une puissante frappe des 25 mètres mais le cuir passe à côté du cadre. Les Khroubis multiplient leurs offensives, mais sans parvenir à trou-

Juniors : MCO-2 - ASK-1 ver la faille. Passé le premier quart d’heure, les locaux reprennent le match en main. D’ailleurs, à la 16e, Daoud a failli ouvrir la marque n’était le sauvetage du gardien de but, Toual. Par la suite, le jeu s’est centré au milieu du terrain, avec quelques offensives sporadiques de part et d’autre, mais sans danger. A partir de la 35e, le match s’est emballé, et les attaquants Berradja et Daoud ont failli trouver le chemin des filets aux 36e et 39e, mais Toual est à la parade. Les visiteurs ont failli surprendre le MCO à la toute dernière minute de la partie par Leghzal. C’est sur ce score vierge entre les deux

équipes que le premier half s’est achevé. De retour des vestiaires, les locaux mettent les bouchées doublent et assiègent le camp de l’équipe adverse. Les gars d’AlHamri parviennent à trouver le chemin des filets à la 58e par l’intermédiaire de Boukessassa, suite à un joli service en retrait de Sebbah. Les capés de Tebib ne baissent pas les bras et se procurent quelques occasions de but par l’intermédiaire de Leghzal, mais El-Ghoul est à la parade. C’est sur ce résultat d’un but à zéro en faveur du MCO que l’arbitre siffle la fin de la rencontre, dans un total fair-play, entre les 22 acteurs. Miloud Touadjine

Belloumi ovationné

Le conseiller du président Mehiaoui, en l’occurrence Lakhdar Belloumi, a reçu une ovation chaleureuse dès son apparition sur le terrain. L’ancienne gloire du football algérien et n°10 de l’équipe nationale dans les années 1980 est revenu au club où il a évolué par le passé. Les Hamraoua vouent toujours un grand respect à Lakhdar Belloumi qui a marqué de son empreinte l’histoire du football algérien.

Affluence moyenne

Le stade Ahmed-Zabana d’Oran n’a pas affiché le plein hier, lors du match comptant pour la 4e journée de Ligue 1 professionnelle, ayant mis aux prises le MCO à l’ASK. Il y avait environ 10 000 supporters dans les tribunes. Les Hamraoua ont créé une bonne ambiance et n’ont pas cessé d’apporter leur soutien, à leurs favoris.

En ouverture du match MCOASK, les juniors des deux équipes ont livré une partie plaisante avec beaucoup de belles facettes de jeu, et ce des deux côtés. La rencontre s’est achevée sur le résultat de deux buts à un en faveur des jeunots du MC Oran.

Ligue

1

Chantage à l’italienne Pour avoir déclaré, un peu contre le cours de ses idées selon ses proches, qu’il donnerait une prime de l’ordre de 100 000 DA (dix millions de centimes) en cas de victoire contre le MCA au 5-Juillet, alors que le règlement prévoit 6 millions pour une victoire à l’extérieur, le président Mehiaoui a eu une mauvaise surprise, celle de voir ses joueurs faire la fronde et réclamer la totalité de cette prime. Il a fallu moult tergiversations et une grande somme de persuasion du président pour que les joueurs, qui étaient représentés à la réunion de jeudi soir, acceptent de recevoir la moitié de la somme, soit 5 millions, dans l’attente du reste la semaine en cours. Les coéquipiers de Ouasti avaient voulu boycotter le match de l’ASK en cas de nonpaiement de la prime.

Match sous Service d’ordre haute impressionnant surveillance Par rapport au 1er match disputé La rencontre face à la lanterne à Oran, cette fois et à l’occasion de cette 2e sortie à domicile face à l’AS Khroub, il y avait un service d’ordre impressionnant. La sécurité était renforcée et à l’intérieur du stade et aux alentours, et ce afin d’éviter tout débordement. M. T.

rouge, une lanterne rouge qui a marqué quand même 7 buts, s’est déroulée sous haute surveillance policière. La raison était la peur de voir les partisans de l’opposition à Mehiaoui créer des incidents.

Maghfour est parti Le DTS, Maghfour Ferhat, a été dans l’obligation de quitter la

responsabilité technique du Mouloudia contre son gré. La dernière décision ministérielle, en vigueur depuis plusieurs années mais réactualisée et dans laquelle les fonctionnaires du MJS devaient choisir entre rester dans leurs fonctions ou travailler dans des équipes de football et donc perdre tous leurs droits de fonctionnaires, a contraint Maghfour à choisir d’assurer sa carrière professionnelle à celle, aléatoire, dans le milieu du soi-disant football professionnel.

Encore un échec à domicile USMAn

g Par Amar Aït Bara

Rien ne va plus dans l’équipe bônoise, les jeunes joueurs inexpérimentés jouent la peur au ventre de mal faire. Le côté psychologique des joueurs est défaillant et beaucoup reste à faire. A l’orée du recrutement de ces joueurs inconnus, inexpérimentés et venant d’équipes des divisions inférieures, c’était l’ouverture d’un chantier. Et il fallait tout apprendre à ces jeunes joueurs issus de petites équipes. Il fallait aussi, et selon l’avis de =Les supporters blidéens ont attaqué les Annabis avec des jets de fumigènes au niveau des gradins, la réplique des hooligans était immédiate et il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour séparer les belligérants. Après, les supporters blidéens ont été acheminés à la droite dans les gradins sécurisés.

tous encadrer cette jeune composante annabie de 3 ou 4 joueurs expérimentés où des meneurs d’hommes. Annaba est au bord du précipice et sa survie en Ligue I est sérieusement hypothéquée. Où est la solution ? Apparemment, il n’y en a aucune, sauf attendre le mercato hivernal pour récupérer les anciens joueurs désireux de réintégrer le groupe, à l’image de Mahdi Bouder, Antar Boucherit, Adel Maïza et les autres. A. A. B. =Les cabines de presse sont dans un état lamentable : vitres cassées, chaises également et surtout lesdites cabines sont envahies par des personnes extracorporation. =Après l’égalisation des Blidéens, et à la fin de la rencontre, cheikh Amrani a été

insulté par les supporters présents. =Le même scénario s’est produit pour Menadi, où il connaîtra le même sort à sa sortie de la tribune officielle. =A la fin de la partie (90’ + 4’), le coach Amrani est rentré sur le terrain pour

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

s’adresser au trio d’arbitres, composé de Achouri-Tamene-Aribi pour lui expliquer que le temps additionnel était de 4 minutes et non de 5. En effet, le but de l’égalisation a été inscrit à la 90’+5, et ceci sauf défection du chrono. A. A. B.


Ligue

1

Un précieux point Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

11

USMB

g Par Tahi Ahmed

Les Blidéens viennent de rééditer l’exploit des deux saisons précédentes. Cette fois-ci, même s’ils ne sont pas revenus avec les trois points de la victoire, ils ont quand même ramené un précieux point de leur déplacement de Annaba, où ils ont croisé le fer avec la formation de l’USMAn.

E

n première mi-temps, l’USMB, dès le début, a présenté un visage terne, période dominée dans son ensemble par les locaux qui, mieux organisés et plus frais

Bon coaching de Assas Malgré la domination des locaux devant leur public et sur leur terrain, le coach blidéen, Assas Mokhtar, grâce à des changements bien opérés, a réussi en deuxième mi-temps, sur le plan organisationnel, en incorporant trois joueurs plus frais, en l’occurrence le latéral droit Oussaâd, le milieu de terrain Bendjillali et l’attaquant Djahel, respectivement aux places de Yaghni (blessé) Belkheïr (petite forme) et Harizi (épuisé ayant fourni beaucoup d’efforts). Cela a permis une stabilité au niveau de l’arrière-garde et donné plus de tonus à son équipe, qui est arrivée tout de même à arracher le nul au stade du 19 Mai 1956 devant les Tuniques rouges.

Premier but de la saison !

Le but de Djahel à la toute dernière minute restera gravé dans les mémoires blidéennes. C’est grâce à ce dernier que Blida a marqué son premier but dans le championnat professionnel. Une fière chandelle à Djemaouni, lui qui a toujours donné le meilleur de lui-même depuis son arrivée a Blida. K. R.

physiquement, ont réussi à ouvrir la marque avant la demi-heure de jeu par l’ex-Blidéen, Ounès. En deuxième période, l’entraîneur Assas, conscient qu’il y avait des opportunités à exploiter dans ce match, a changé de stratégie en incorporant Djahel en attaque et Beldjillali dans l’animation, respectivement à la place de Belkheïr et Harizi, ces derniers qui

semblaient émoussés. L’attaque des Vert et Blanc a eu droit à des attaques timides, pas vraiment inquiétantes, mais l’une d’elle s’avéra payante, lorsque à la 94’ de jeu, le remuant Djemaouni remet les pendules à l’heure, au grand dam des Tuniques rouges. Les camarades de Gaouaoui s’en sortent à bon compte, réalisant leur objectif et confirmant le signe

de bête noire de l’USM Annaba pour la troisième saison consécutive, les Blidéens ont défié les Rouge et Blanc dans leur antre du 19 Mai 1956.

Djemaouni débloque son compteur buts

Le moral en hausse A la fin de la rencontre face à Annaba, le coach blidéen était aux anges. Il déclarait : «Je suis très satisfait par ce score de parité, nous avons travaillé dur durant toute la semaine pour ne pas revenir bredouilles de notre déplacement et nous avons cru en nousmêmes jusqu'à l’ultime seconde de la rencontre. Ce score sera pour nous le déclic tant attendu !»

U

n but de Djahel à la 94e minute du jeu a redonné confiance à cette équipe de Blida qui, il faut le rappeler, n’arrivait toujours pas à inscrire le moindre but depuis l’entame de la saison. Pourtant, les choses avaient mal débuté pour les coéquipiers de l’international Gaouaoui, qui s’est fait surprendre par le coup franc botté magistralement par Ounas à la 22e minute, sans que le keeper blidéen bouge le petit doigt pour sauver sa cage. La domination était presque totale pour les Tuniques rouges, qui

Le deuxième buteur de l’USMB la saison écoulée avait terminé avec

auraient pu ajouter un second but à la 40e minute de jeu, mais le poteau suppléa le gardien de Blida. En seconde période, les joueurs de Blida ont montré des signes de fatigue, Djemaouni était très esseulé, Bentayeb jouait trop en arrière et la défense de Blida prenait l’eau de partout. Zemmouchi n’arrivait pas à suivre le rythme. Annaba aurait pu tuer le match, mais à trop vouloir bien faire, les attaquants annabis rataient lamentablement des occasions en or. Le bon coaching de Mokhtar Assas a payé, puisque sur un dernier centre, Djahel d’une tête croisée trompa la vigilance du gardien annabi à la toute dernière minute du temps additionnel. Annaba a joué avec le feu, et c’est l’USMB qui sort indemne de ce périlleux déplacement. Reste à savoir si les joueurs de Blida auront le temps de récupérer et pouvoir confirmer ce mardi au stade Tchaker Mustapaha de Blida face à l’Entente de Sétif. Pour l’instant, les joueurs ont le droit de savourer ce «point» ramené de Annaba ! Mardi sera un autre jour ! K. R.

cinq buts, une blessure l’avait contraint d’abandonner ses coéquipiers durant presque la totalité de la phase retour. Il vient de débloquer son compteur buts et marquer le premier but de son équipe cette saison. Aligné lors de la 1re journée face au MCO, il a eu le rendement escompté pour sa deuxième participation avant-hier face à l’USMAn, et s’est racheté en inscrivant un but dans les temps additionnels, qui donne l’espoir pour l’avenir de l’USMB. T. A.

=Les juniors l’emportent glé

Les jeunots blidéens ont épin leurs homologues annabis, sur le terrain de l’annexe du stade du 19 Mai 1956, sur le score de 2 à 0. A cet effet, les Vert et Blanc totalisent 9 points en quatre matches joués, remportant trois victoires face au MCO, l’ASO et l’USMAn, et concédé qu’une seule défaite face au CABBA. Ce qui montre que les poulains de Zane sont bien partis pour jouer les premiers rôles en championnat.

=Reprise i aujourd’hu ments a

La reprise des entraîne été fixée pour aujourd’hui dans l’après-midi au stade Tchaker, à 16h. Les camarades de Gaouaoui ont bénéficié de la journée d’hier pour récupérer du long déplacement à Annaba, puisqu’ils sont arrivés à heure tardive à Blida hier matin.

ASSAS : «Les jeunes n’ont pas démérité»

«Les jeunes n’ont pas démérité et ont ramené un précieux point face à l’USMAn. Le onze qui constitue l’équipe existe, seulement, il n’est pas prêt par le manque d’expérience de certains éléments ; mais, pour voir le vrai visage de l’USMB, il faut attendre quelques journées de la compétition, le temps que les automatismes s’installent et que le groupe devienne plus homogène ; à ce moment-là, l’USMB aura une équipe compétitive, capable d’évoluer à l’aise dans ce championnat et assurer largement son maintien parmi l’élite.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

Ligue

Meftah assomme Soustara ! USMA 2 - JSMB 3

1

FICHE TECHNIQUE

Stade : Omar-Hamadi Affluence : Moyenne Arbitres : Amalou, Azrine, Bounoua Averts : Aouameri (8’) (USMA), Meftah (38’) (JSMB) Buts : Ghazi (18’), Daham (57’) (USMA), Gacem (53’), Meftah (66’ sp et 90’+2) (JSMB)

USMA :

Abdouni, Benayada, Rabhi (Khoualed 16’), ZianeChérif, Aouameri, Cheklam (Benaldjia 79’), Aït-Ouamar (Aït-Tahar 79’), Ghazi, Sayah, Achiou, Daham Entr. : Saâdi

JSMB:

Si-Mohamed, Meftah, Megatli, Gacemi (Bouraba 74’), Maïza, Zafour, Maroci, Hamlaoui (Boukemacha 30’), Zerdab, Ndjeng, Kacem Mehdi (Mebarakou 86’) Entr. : Menad

C’

est à un match fort plaisant qu’a eu à assister le public présent au stade OmarHamadi de Bologhine. Il est vrai que deux belles équipes étaient présentes sur le terrain. D’ailleurs, la partie a été très plaisante, avec un début de match quelque peu timide de la part des Rouge et Noir qui parviendront néanmoins à trouver la faille dès la 18’ de jeu, suite à un joli but de Ghazi qui, bien servi sur le flanc gauche, s’en va éliminer un défenseur adverse pour ensuite

loger le ballon au fond des filets de Si-Mohamed. A partir de cet instant, les gars à Saâdi prennent le match en main et dominent les débats, mais il fallait compter sans cette équipe de la JSMB qui, bien organisée sur tous les plans, s’est montrée patiente. C’est ainsi qu’elle est parvenue à remettre les pendules à l’heure dès les premières minutes de la seconde période par l’entremise de Gacemi qui reprend victorieusement de la tête un corner joué en faveur de son équipe (53’). Touchés dans leur amour-propre, les camarades

d’Achiou tentent de reprendre le match en main et ne tardent d’ailleurs pas à reprendre l’avantage sur une jolie tête de Daham quelques minutes seulement après l’égalisation béjaouie (57’). Grâce à leur mental, les gars de Menad réussissent à nouveau à revenir à la marque grâce à Meftah sur penalty, justement accordé par le referee suite à une main de Khoualed en pleine surface de réparation, et ce au grand dam des supporters et joueurs usmistes (66’). Les Rouge et Noir mettent la pression dans le camp adverse,

mais les visiteurs leur ont opposé une résistance farouche. Ces derniers parviennent même à mettre KO les gars de Soustara dans le temps additionnel suite à un superbe tir de l’inamovible Meftah, auteur d’un joli doublé lors de cette belle empoignade (90’+2). La JSMB de Menad venait de passer par là et cela a fait mouche. A signaler que malgré la défaite, l’USMA a bien joué. Mais cela n’enlève en rien au mérite des Béjaouis qui sont rentrés à la maison avec une précieuse victoire. T. B.

HAMIDI : «Je serai présent face à l’USMH» Aligné une seule fois, et ce contre son ancienne équipe, à savoir le MC Saïda, pour le compte de la deuxième journée, Cheikh Hamidi n’a joué en fin de compte que 44 minutes avant de céder sa place après avoir contracté une blessure à l’épaule droite. Non convoqué pour la deuxième fois de suite hier contre la JSMB, le meilleur buteur du club lors de l’exercice précédent nous parle de son début de saison.

Qu’en est-il de votre blessure à l’épaule contractée face au MCS ? Ma blessure nécessitait deux semaines de repos mais, Dieu merci, je me suis rétabli plus tôt que prévu. La preuve : je m’entraîne depuis quelques jours le plus normalement du monde avec mes coéquipiers, et tout se passe bien. Je n’ai pas à me plaindre. Je profite de cette occasion pour préciser que si je n’ai pas été retenu pour le match de ce samedi, c’est parce que tout simplement l’entraîneur n’a pas voulu prendre le risque en m’alignant. En ce qui me concerne, j’ai accepté son choix. Je voulais être présent face à la JSMB mais je ne veux pas préci-piter

mon retour afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Comment viviezvous les matches de votre équipe loin du groupe ? Ce n’est pas facile. C’est clair qu’il y a un goût d’amertume à chaque fois que je rate un match. Chaque joueur veut prendre part à un maximum de rencontre mais, malheureusement, les blessures ne nous laissent pas le choix. Personnellement, je reste toujours en contact avec des proches pour suivre les débats. Qu’avez-vous à nous dire sur votre début de saison ? Pour être franc, ce n’est pas le début de saison

dont je rêvais. J’aurais aimé être présent, que mon équipe gagne ses matches. J’ai raté la première rencontre pour des choix tactiques, ainsi que trois autres à cause de blessure. Que voulez-vous que je fasse ? Le destin a voulu que je ne sois pas présent, mais je reste quand même optimiste pour la suite. On dit : après la pluie, le beau temps. Je vais continuer à travailler en attendant que mon heure sonne.

Et il y a des chances qu’elle sonne face à l’USMH ? (Rires) Oui, je l’espère de tout mon cœur. En tout cas, si tout se passe comme prévu, je serai d’attaque pour ce derby. Entretien réalisé par Toufik Brahimi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Aït Tahar convoqué pour la première fois Comme ce fut le cas lors de l’exercice précédent, Karim Aït Tahar a dû patienter jusqu’à la quatrième journée pour voir son nom figurer sur la liste des 18. L’ancien joueur de l’ESM Koléa, auteur d’un seul but la saison dernière, a été convoqué pour la première fois face à la JSMB.

Annani n’a pas affronté son ancienne équipe Du voyage à Tlemcen où il a été aligné face à l’équipe phare de la ville des Zianides dans les toutes dernières minutes de jeu, Hamza Annani, l’attaquant usmiste, n’a pas été convoqué pour la mach d’hier après-midi. Arrivé du côté de Soustara l’hiver dernier, Annani n’a pas eu donc l’occasion d’affronter son club formateur, lui qui a fait toutes ses classes à la JSMB.

L’AG extraordinaire aura lieu aujourd’hui

C’est aujourd’hui qu’aura lieu l’assemblée générale extraordinaire. Elle se tiendra au stade Omar-Hamadi à partir de 18h. Lors de cette AGex, les membres du bureau tenteront de trouver une solution pour le conflit Haddad-Allik. Rappelons que les deux hommes, en froid, se croiseront pour la première fois depuis quinze jours.


Ligue

1

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

INTENTIONS SÉRIEUSES, GRANDES AMBITIONS A

13

USMA-JSMB

Après un recrutement judicieux et une préparation digne des grands clubs, les Vert et Rouge ont entamé ce championnat professionnel tambour battant. En effet, après avoir écrasé l’ASO et s’être fait piéger par l’USMAn, les poulains de Menad se sont ressaisis devant l’Entente de Sétif et donnent l’impression de ne pas lâcher prise.

AOURÈS, BOULAINCEUR, MEBARAKOU

La carte futuriste des Béjaouis

Nous l’avons toujours dit, les Vert et Rouge possèdent bel et bien une relève de qualité, une relève que les Vert et Rouge peuvent s’enorgueillir de posséder d’autant que les jeunes éléments existants sont déjà engagés dans l’équipe des «ténors», et certains d’entre eux sont titulaires à part entière, à l’image de Boulainceur : «Effectivement, Menad mise énormément sur le volet des jeunes joueurs. Et le fait d’enrôler dans l’équipe «seniors» Mebarakou, Aourès et Boulainceur prouve qu’il attache un grand intérêt aux jeunes et les suit de près», nous a-ton dit. En fait, l’entraîneur des Vert et Rouge semble faire de ces joueurs sa carte du futur. Déjà, la question de la relève commence à se poser au niveau de l’axe central. Mebarakou est considéré comme le futur successeur de Zafour. Quant à Aourès, qui jouit d’une grande estime auprès des supporters, il est à son tour considéré comme un véritable chasseur de buts. Et dans ce contexte, l’on nous a dit à son propos : «Aourès est un avant de pointe qui est en train d’apprendre beaucoup de choses. Auprès de Gasmi et d’autres joueurs de talent, il a acquis de grandes connaissances. Je suis en train d’apprendre. Je sais que mon tour viendra et je serai titulaire à part entière.» Quant à Boulainceur, il n’est plus à présenter. En dépit de son jeune âge, il a déjà réussi à s’imposer parmi les grands et semble avoir gagné la confiance de Djamel Menad. A. Z.

insi, en véritables candidats potentiels au titre, les camarades de Zafour semblent déterminés à effectuer un parcours sans faute pour atteindre cet objectif qu’ils ne cessent de caresser depuis longtemps : «Certes, le championnat est encore long mais nous sommes décidés à jouer les premiers rôles et terminer à une place qui honorera l’équipe et la ville de Béjaïa», nous ont affirmé certains dirigeants béjaouis. C’est dire que les intentions du club de la cité des Hamadites sont sérieuses à plus d’un titre. Mais, à parler franchement, les ambitions des poulains de Menad sont, clairement, affichées et sont, de plus en plus, grandes. Pour eux, même si personne n’ose en parler pour le moment, sous le prétexte que c’est encore trop tôt, il n’en demeure pas moins qu’ils sont en train de briguer une place au podium, contrairement à la saison précédente où, en fin de parcours, ils ont connu une dégringolade inattendue : «Cette saison, nous avons effectué une préparation de haut standing, l’équipe recèle en son sein des éléments de qualité et d’expérience et déjà, après quatre

journées de compétition, nous sommes classés en deuxième position. Et même si le championnat est encore long, plein d’embûches et de difficultés, on peut dire, sans risque de nous tromper, que tous les ingrédients sont là pour affirmer que cette saison sera la nôtre», nous ont avoué certains joueurs que nous avons contactés. Les ambitions donc sont grandes, tant pour le staff technique que pour les joueurs et les dirigeants. Quant aux supporters, cette question de jouer les premiers rôles ne mérite même pas d’être posée, ni évoquée, car, pour eux, c’est la saison des Vert et Rouge. D’ailleurs, durant les deux matches disputés contre l’ASO et l’Entente, ils n'ont pas cessé d’exhorter Menad de briguer carrément le… titre. Après 4 journées d’une compétition qui commence à prendre de l’ampleur, les Béjaouis ont déjà sorti leurs griffes, affiché clairement leurs intentions et placé la barre haut. Le ton est donné, Menad ne donne pas l’impression de plaisanter… C’est sa saison, dit-on dans les coulisses du club béjaoui ! A. Z.

Ph. Maracana

g Par A. Zougheilech

QUEL RÔLE POUR CES DEUX ÉLÉMENTS ? BELAKHDAR ET HAMLAOUI

Ils ont été quelque peu bousculés depuis l’avènement de Meftah et Khiari. L’un et l’autre sont devenus par la force des choses des remplaçants qui, à vrai dire, semblent accepter ce sort mais continuent tout de même à travailler d’arrache-pied pour retrouver leur place de titulaire. «Ce sont deux éléments de qualité. Actuellement, ils ont moins la forme que les autres et Menad a jugé utile de les mettre sur le banc des remplaçants en attendant qu’ils retrouvent leur niveau», nous a-t-on dit. Cependant, tous les observateurs sportifs estiment que Menad leur réserve des rôles importants dans l’équipe, même en tant que remplaçants. L’entraîneur des Vert et Rouge n’a pas l’intention de s’en débarrasser car même sur la liste des futurs libérés, ces deux joueurs n’y figurent pas. Mieux, Menad compte énormément sur ces deux éléments et semble en faire de véritables joueurs à part entière. Que ce soit Belakhdar ou Hamlaoui, Djamel Menad les considère comme des remplaçants indispensables, des remplaçants qui peuvent faire la différence et qui peuvent apporter un jour le plus tant attendu d’eux. «On n’a jamais douté de l’expérience et des promesses techniques de joueurs comme Hamlaoui et Belakhdar. On est sûr qu’ils vont retrouver leur forme et leur place de titulaire pour servir encore plus l’équipe. C’est une question de choix et personne ne peut discuter les choix de l’entraîneur», a-t-on conA. Z. clu du côté béjaoui.

QUELLE PLACE SUR LE PODIUM ? UN CANDIDAT POTENTIEL

Qui parmi les Vert et Rouge ne souhaiterait pas voir son équipe décrocher le titre de champion d’Algérie ? Qui parmi les dirigeants et staff technique ne rêverait pas de ce titre tant convoité et que toute la famille béjaouie ne cesse de réclamer depuis longtemps ? «Je rêve d’un titre !» n’a pas cessé de répéter à qui voulait l’entendre le charismatique président du club, Boualem Tiab. Depuis leur accession en nationale une, les Vert et Rouge ont réussi à jouer les premiers rôles et se sont vu attribuer le titre de candidat potentiel mais jamais ils n’ont pu dépasser le seuil d’une ligne rouge qu’on avait l’impression qu’eux-mêmes avaient tracée. Une ligne rouge qui a brisé tous leurs rêves, leurs souhaits et parfois même qui est arrivée à diviser les rangs de certains clans d’une même famille. Avec l’avènement du professionnalisme, les données ont changé. Djamel Menad, acculé, n’a pas d’autre choix que de mener son équipe vers les cimes de la gloire. D’ailleurs, à la fin de l’exercice précédent, il avait lui-même exprimé un vœu qui était, en fait, un message à la direction du club. «J’ai envie de jouer pour le titre, vivre d’autres sensations, mais il faut qu’il y ait des moyens pour cela», avait-il alors affirmé haut et fort. Reçu cinq sur cinq, le message s’est traduit sur le terrain par un recrutement judicieux, une préparation effective digne des clubs professionnels et déjà un début qui en dit long sur les ambitions réelles des uns et des autres. «La JSMB a gagné en maturité, c’est un club qui n’a plus le droit de jouer les premiers rôles seulement, mais d’aspirer carrément décrocher le titre», nous a-t-on dit, avant d’ajouter : «Nous avons une équipe riche en individualités, tant sur le plan qualité que sur le plan de l’expérience. Aussi, toutes les conditions sont réunies pour aspirer à l’une des deux premières loges du podium.» D’un outsider, les Vert et Rouge se sont transformés en véritables candidats potentiels pour le titre cette saison. La venue de certains éléments de la trempe de Maroci, Meftah et autres, Kacem et Kheyari a donné plus de poids à l’équipe. Actuellement, le milieu de terrain des Vert et Rouge est l’un des meilleurs du cham-pionnat professionnel de ligue 1. Toujours est-il que les poulains de Menad sont décidés à mettre tout en œuvre pour effectuer un grand parcours et atteindre leur objectif, devenu parfois un sujet tabou dans les milieux des Vert et Rouge. Aussi, dit-on dans certains cercles du club, les deux premières loges du podium sont les plus ciblées par Djamel Menad. L’entraîneur des Vert et Rouge a-t-il un autre choix ? A. Z.

Faillite collective WAT

APRÈS LA DÉFAITE CONCÉDÉE FACE AU MCS

L

es Tlemcéniens, après cette énième défaite, ont bu le calice jusqu’à la lie devant leur voisin saïdi, une vraie humiliation. Après la perte du premier match de la saison à domicile face à l’USM Alger la semaine dernière, le club phare de Tlemcen vient de subir une seconde défaite dans son propre jardin fétiche face au Mouloudia de Saïda. Ces deux contre-performances ne sont pas pour arranger les affaires dans la maison widadie et auront, à n’en point douter, des répercussions néfastes pour la suite de la

compétition. Contre le MCS, les camarades de Belgherri n’ont à aucun moment de la partie donné l’impression d’être présents sur le terrain, et ce au vu de leur désorganisation totale dans les trois compartiments de jeu, essentiellement en défense, où le positionnement de Boudjekdji, en méforme dans l’axe central de la défense, a été une opportunité pour les Saïdis qui, par l’entremise de Hadiouche, ont trouvé la faille assez facilement pour placer deux banderilles. Ces buts, suivis de l’expulsion de

Boulahia, ont compliqué davantage la situation du onze tlemcénien. Cumulant les erreurs dans l’entrejeu, les Bleu et Blanc ne se sont pas accommodés de la tactique imposée par leurs adversaires, efficaces à souhait et bien organisés sur tous les plans. Les Berramla, Boukhari et autres ont été hors du coup tout au long de cette rencontre et n’ont pu ou su à aucun moment du match étaler leur jeu et se dépêtrer d’un adversaire, venu à Tlemcen pour réaliser un bon résultat. Et il a réussi à le faire avec l’art et la manière. Quant

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

aux protégés de Henkouche, peut-être que cette défaite leur servira de leçon pour les prochaines échéances. Pourquoi tant d’insultes à l’égard du coach de Tlemcen Henkouche ? Déçu, il nous a dit : «Ce n’est pas moi qui ai fait ce recrutement, j’ai trouvé un effectif arrêté par l’ex-staff technique. Je travaille avec, je le dis et je le répète. On a fait un mauvais recrutement, il faut attendre le mercato pour renforcer les trois compartiments.» S. T. S.


14

Ligue

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

Le Nasria se complique la vie

2

NAHD

g Par Raouf Mesbah

Le Nasr d’Hussein-Dey a enregistré un mauvais résultat à Batna, où il s’est fait battre par le CAB local, sur le score d’1 but à 0. Ce résultat complique davantage la situation du Nasria, qui s’éloigne de plus en plus de la course pour l’accession en ligue I, même si certains considèrent qu’il est encore très tôt pour se prononcer et que le parcours sera encore long pour toutes les équipes qui n’ont pas encore assuré quoi que ce soit.

N

éanmoins, il faut avouer que les Sang et Or regretteront certainement ces points perdus et qui feront que l’équipe aura des difficultés à accrocher une place parmi les trois premiers pour pouvoir revenir parmi l’élite. Pour ce match face aux CAB, les Nahdistes ont mal géré la rencontre, puisque après avoir bien joué en première période, où ils avaient pu garder la virginité de leur cage, ils se laisseront aller en deuxième période en encaissant un but bêtement. Ils multiplieront, ensuite, les ratages avec des occasions nettes qui ont été mal exploitées par les attaquants et notamment par El Far et Hafid. Ce résultat met donc les coéquipiers de

Une première pour Bessaha Le junior Bessaha a été titularisé pour la première fois avec les seniors, jouant sur le flanc gauche de la défense. En effet, le coach Kardi l’a préféré à Sofiane Abbas à ce poste, surtout après que ce dernier ait raté la dernière sortie face à l’ES Mostaganem. Bessaha a montré de belles dispositions, ce qui fait que le staff technique comptera certainement sur lui pour les prochaines confrontations.

Abbas au milieu Le joueur Sofiane Abbas a été utilisé lors de ce match face au CAB au milieu de terrain, alors que le staff technique avait pour habitude de l’utiliser sur le flanc gauche. Il faut savoir qu’Abbas est à l’origine un milieu défensif, et il a joué la majorité des matchs de la saison dernière à ce poste.

Moundji de retour à la compétition

Gana dans une situation difficile, étant donné qu’ils comptent sept points de retard sur le leader, le CSC, et quatre sur le troisième, le RCK. Les poulains de Kardi doivent se réveiller au plus vite et se reprendre en arrachant un maximum de points, sous peine de rater complètement leur objectif qui était au départ de jouer l’accession en LI.

Kardi accuse l’arbitre

Le coach Majdi Kardi, qui n’a pas digéré la défaite face à la formation du CA Batna, a avoué que son équipe a commis des erreurs qui lui ont été fatales, surtout en deuxième période et c’est ce qui a permis aux locaux d’ouvrir la marque. Kardi a souligné que de nombreux fac-

teurs ont fait que le NAHD a été défait et entre autres l’état du terrain qui était mauvais et ne permettait pas de développer un beau jeu, de même que les décisions de l’arbitre qui étaient loin de toute logique, selon lui. Kardi demandera d’ailleurs de bannir l’arbitrage local et de désigner des arbitres d’autres régions que de celles des formations qu’ils affrontent. Malgré cela, Kardi estime que tout n’est pas perdu et que le NAHD con-

tinuera à batailler pour revenir en force lors des prochaines rencontres du championnat pour tenter d’accrocher l’une des places qui lui permettront d’accrocher le ticket de l’accession. Kardi estime que le rendement démontré par ses joueurs, notamment en deuxième période, lui permet de croire aux chances de son équipe pour la remontée en DI. R. M.

Une trentaine de supporters bien accueillis par les Batnéens Environ une trentaine de supporters du Nasria se sont rendus à Batna pour être aux côtés de leur équipe lors de cette empoignade. Cette poignée de supporters a été bien accueillie par les Batnéens qui ont tenu à leur offrir quelques cadeaux symboliques pour perpétuer de nouvelles traditions de fair-play.

Le milieu de terrain du Nasria, Fayçal Moundji, est officiellement de retour à la compétition après la blessure aux adducteurs qui l’avait éloigné de la compétition depuis le match de Merouana. Moundji a remplacé, lors de ce match, Derardja à la 55’ et a tenté de donner le plus qu’on attendait de lui au milieu.

Hafid a changé le cours du jeu L’attaquant Rabah Hafid a pratiquement changé le cours du jeu à son entrée en tant que remplaçant, juste après le repos. En effet, Hafid, qui a pris la place de Aoudia, a été derrière la majorité des actions créées par son équipe et a failli ouvrir la marque à plusieurs reprises, n’était le manque de lucidité devant les bois. A noter que Hafid avait été pris par le staff technique en dernière minute, étant donné qu’il revenait d’une blessure à la cheville qu’il avait contractée lors du match face à l’ESM. Il s’est entraîné en tout et pour tout durant deux séances seulement et c’est pour cette raison que le coach Majdi Kardi, l’avait mis sur le banc pour cette rencontre.

Soulagement chez les Cabistes CAB

g Par Wahab Yefsah

Difficile, mais précieuse victoire que celle acquise par le CAB sur le NAHD. Les sourires arborés par les dirigeants et le staff technique en fin de partie en disaient long sur la pression qui pesait sur ces derniers avant le match. Par cette victoire, le CAB a rassuré ses supporters. Le plus important maintenant est de confirmer ce réveil par un résultat positif à Skikda lors du prochain match, afin de se présenter pour le derby batnéen de la septième journée dans les meilleures conditions psychologiques. Iaïche et sa bande doivent tirer profit de ce court et précieux succès acquis sur une coriace équipe du NAHD pour engager un nouveau départ. Il n’est plus permis, désormais, de perdre du terrain sur le trio de tête ; jouer l’accession, c’est ramener des points aussi en déplacement. Iaïche, qui a opéré des changements réussis dans son équipe, a peut-être trouvé les meilleures formules en défense avec l’incorporation de Boulediab, auteur d’une très bonne prestation, et même en attaque où le jeune Bouchouk a montré encore une fois qu’il est le baroudeur recherché, en attendant le réveil des Bourahli, Maïdi et consorts. W. Y.

=La première de Boulediab

Les sponsors arrivent

Des panneaux publicitair es ont orné le pourtour du stade du er Novembre. Ainsi, il y ava 1 it ceux de Sonelgaz et Sonat rach, celui de Scimat cimenteri e géante de Aïn Touta, «F IAMM» et «TRUST Assurances» , ainsi que le bureau d’étude de la wilaya ; on attend celui de Mobilis qui aurait donné son accord pour un éventuel sponsoring.

L’enfant de Aïn-M’lila a eu enfin sa chance, il était titulaire contre le NAHD. Boulediab a fourni une très belle prestation, notamment en couverture ; tout le monde espère le voir garder sa place, car il a donné de l’assurance à la défense.

=Iaïche debout

Contrairement à ses habitudes, l’entraîneur Iaïche a coaché son équipe à partir de sa zone technique. Il est resté debout durant tout la majeure partie de la rencontre. Qui a dit que Iaïche ne quittait jamais son banc ?

=Pas de trace de Nezzar

Il n’était ni sur le banc ni dans la tribune d’honneur, le boss du CAB a suivi le match à partir du tunnel, mais en deuxième mitemps, il s’est terré dans un bureau de l’administration de l’OPOW tellement la pression était très forte sur lui, heureusement que Bouchouk a libéré tout le monde.

=Mana pris à partie

La poignée de supporters du NAHD qui ont fait le déplacement à Batna ne se sont pas privés de prendre à partie le président Mana sur qui ils ont déversé tout un répertoire d’insultes et d’injures en fin de match ; ce n’est plus agréable d’être président d’un club qui ne gagne pas.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

2

Ils ont relevé le défi

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

ASMO

Abbès Abdelazziz, entraîneur du PAC “Nous avons péché par excès de jeunesse. La moyenne d’âge de mon groupe est de 19 ans. Et le fait de se retrouver en queue du classement est un handicap moral qui les perturbe. Nous avons bien évolué durant 30 minutes et nous avons raté trois occasions. Cela ne pardonne pas. Après, c’était difficile de revenir dans le match avec trois buts encaissés. Mais nous allons continuer à travailler et on espère corriger nos erreurs.”

g Par Miloud Touadjine

Les Asémistes sont enfin de retour. Après un début de championnat aléatoire qui a déçu leurs nombreux supporters, ils ont enfin réussi à réaliser leur premier succès aux dépens du Paradou AC, qui n’est plus leur bête noire et qui n’est plus l’attrayante et fougueuse équipe de ses débuts en Nationale II.

L

a victoire des coéquipiers de Abidi Abdelaziz, meilleur homme sur le terrain, ne fait aucun doute, tant les hommes de Abbès étaient loin du sujet, ne

15

Visite de courtoisie de Boudjellal

réussissant qu’en deux seules occasions à faire trembler le gardien oranais Moudjer, préféré à Saoula. Les 3 buts inscrits en première période ont permis aux hommes de Mustapha Kioua de gérer dans la tranquillité la deuxième mi-temps, laissant l’initiative aux Algérois et opérant par des contre-attaques, dont deux de

Mebarki et Boussaïd ont failli corser l’addition. En fait, un match de la réconciliation que méritaient de remporter les coéquipiers de Boussaïd qui devient, au fil des matchs, un redoutable attaquant. L’entraîneur Kioua était aux anges à la fin de la rencontre et n’a pas manqué de montrer sa satisfaction,

avec un brin de modestie : “C’était le match des joueurs. Ils ont su s’exprimer car ils forment un bloc. L’ASMO n’est pas une équipe d’individualités, mais un ensemble qui sait évoluer à un rythme élevé. Cela n’empêche pas que nous devons encore travailler pour arriver à un meilleur niveau.” M. T.

Le directeur du centre de formation du MCO, Ahmed Boudjellal, était un spectateur assidu de la rencontre. Son analyse a été celle d’un professionnel. “Mis à part les 10 premières minutes, le match a été bon techniquement. La défense du PAC était très fragile. Elle était à la “ramasse’. Avec 3 buts, l’ASMO a su gérer la deuxième mi- temps, en ne prenant pas de risques. Ils ont fait de belles combinaisosns. J’ai constaté que le mental des joueurs oranais est bon, au contraire de celui des Algérois. Il faut laisser cette équipe travailler dans la sérénité.”

ABIDI : «Nous avons fait ce qu’il fallait»

Vous venez de signer votre première victoire. Est-ce à dire que l’ASMO est enfin sur les bons rails ? Nous avons passé une période un peu délicate, non pas à cause de quelques problèmes d’argent parce que nous savions, au moment de la signature, où on allait nous embarquer, mais à cause de problèmes internes à toute l’association. Après l’intervention de M. Oumamar, les choses ont commencé à se confiner dans un cadre normal et nous avons pu, la semaine écoulée,

préparer ce match dans la sérénité. Voilà pourquoi nous avons battu le PAC, sans diminuer de sa valeur.

Mais le Paradou a toujours été votre bête noire... Nous pensions cela au début, mais après avoir constaté que l’équipe n’était plus la même qu’à ses débuts et qu’elle a vu ses meilleurs éléments, pour ne pas dire toute l’équipe partir vers d’autres cieux, nous avons su que la rencontre était à notre

portée. L’équipe actuelle est en devenir et je pense qu’il lui faudra plusieurs matchs pour arriver à former un bloc, surtout sur le plan défensif, qui est son maillon faible, gardien mis à part.

Pensez-vous que votre équipe peut jouer une place pour l’accession ? Si nous continuons à jouer de la sorte, sans trop de pression et en respectant toujours notre adversaire, nous pouvons prétendre à une place d’honneur à la fin du champi-

onnat.

Cela passe par un bon résultat dans le derby contre l’USMBA, à Bel Abbès, la semaine prochaine... Bien sûr. Bel Abbès est une grande équipe qui évoluera devant son public, mais elle ne nous fait pas peur. Nous y allons pour mettre en pratique notre jeu et nous reviendrons, Inchallah, avec un résultat positif. Entretien réalisé par M. Touadjine

Frustration mouloudéenne ! MSPB

g Par Wahab Yefsah

Alors que tout le monde pensait que les jeunes de Magra allaient rentrer avec un précieux point de match nul, voilà qu’en fin de partie Boultif encaisse un but assassin qui a brisé le rêve des camarades de Ziad qui selon nos informations auraient réussi à égaliser dans le temps additionnel mais que l’homme en noir aurait refusé injustement avant de siffler la fin de match laissant les jeunes mouloudéens en pleurs sur le terrain.

C’

était pour eux la grande frustration, un jour ils comprendront que ça fait partie de leur formation

et de l’expérience de leur début de carrière. Bon gré mal gré ces jeunes ont démontré encore une fois qu’ils ont de la qualité ils n’ont pas à rougir de leur défaite à Bel Abbès, l’avenir leur appartient ils sauront plus tard qu’ils y a des défaites qui forgent et qui font honneur, celle de l’USMBA en fait partie, la frustration ne sera plus qu’un petit mauvais souvenir. Le meilleur match de ces jeunes mouloudéens sera celui qu’ils joueront la prochaine fois ils ne doivent penser qu’à l’avenir.

Retour après le match

La délégation du Mouloudia de Batna a repris le chemin du retour juste après le match, l’équipe est arrivée à Batna vers 6h du matin, après un voyage harassant de près de 900 km, ce qui a contraint l’entraîneur Magra à programmer la reprise le lundi après-midi. W. Y.

Zidani et Zeddam présents

Les deux dirigeants ont accompagné l’équipe à Bel Abbès, si Zidani a voyagé avec les joueurs dans le bus, Zeddam a préféré rejoindre l’équipe à Oran à bord de son propre véhicule.

Litim out

Blessé au poignet lors de la dernière séance d’entraînement du mardi après-midi, le gardien Litim est out pour au moins deux à trois semaines, il pourrait même passer sur le billard.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Magra privé de banc L’entraîneur du MSPB Malik Magra a été privé de banc de touche, pourtant il disposait de l’autorisation provisoire de l DTN/FAF, cela n’a pas empêché le délégué de lui refuser l’accès au banc sous prétexte qu’il doit présenter la licence d’entraîneur, pourtant avec la même autorisation Magra a bel et bien drivé son équipe contre l’ABM, les délégués de la LNF doivent accorder leurs violents car priver un entraîneur diplômé (conseiller) de coacher son équipe sans raison convaincante est inacceptable.

Hezil et Amaouche actifs Bien qu’ils n’étaient pas concernés par le match de l’USMBA, les joueurs Hezil et Amaouche ont continué de s’entraîner en solo durant tout le week-end afin de gagner quelques jours de préparation qui les aideront à revenir vite dans le groupe.


16

Kouba avec l’art et la manière

RCK

Le RC Kouba a réussi à arracher les trois points en accueillant le CR Témouchent pour le compte de la cinquième journée de Ligue 2. La formation koubéenne n’avait pas droit à l’erreur, elle devait remporter cette rencontre après la défaite à Constantine. En effet, le stade de Benhaddad a été le théâtre d’une belle affiche. Les joueurs du RC Kouba commencent à retrouver leurs marques et la cohésion entre eux. Les dirigeants, les supporters et tout amoureux des couleurs vert et blanc étaient satisfaits de la prestation des coéquipiers de Ayman Madi, lesquels ont gagné cette fois-ci avec l’art et la manière. Une victoire qui leur a permis d’occuper la troisiéme place du classement de la Ligue 2.

HOSNI : «En route pour Batna»

HANIFI : «J’ai pris ma revanche»

Auteur d’un doublé, Hanifi était l’homme le plus heureux dans les vestiaires du RCK. Il a déclaré lors de la conférence de presse : «J’ai été le premier responsable de la défaite de vendredi dernier face au CSC. Dieu merci, j’ai pris ma revanche au cours de ce match en inscrivant un doublé. Cela me donne une grande confiance pour le reste du parcours. On doit penser désormais à la prochaine rencontre face au MSP Batna. Ce sera un match dur. En tout cas, la victoire sera impérative.» A. S.

Khellaf relégué sur le banc des remplaçants

Le latéral gauche du RC Kouba, Oussama Khellaf, n’a pas été aligné avec le onze qui a disputé le match. Il a suivi toute la rencontre sur le banc des remplaçants. D’après l’entraîneur, Khellaf a été victime de douleurs à la tête. Le coach koubéen Nabil Medjahed lui a préféré Bencherifa dans le couloir gauche.

Aït Ali, l’homme du match

La nouvelle recrue du RCK cet été, Aït Ali, commence à trouver ses marques avec la formation koubéenne. Aït Ali était derrière toutes les actions dangereuses de son équipe. D’ailleurs, il était le premier à menacer les bois adverses.

L’entraîneur du RC Kouba a aligné le jeune milieu de terrain Rafik Boussaïd avec le onze rentrant. Auteur d’une belle prestation lors du match face au CSC, Boussaïd a occupé le poste de milieu défensif avec le capitaine Chouieb, alors que Bencherifa a été aligné sur le couloir gauche.

Alain Michel présent

L’entraîneur du MC Alger Alain Michel était présent dans la tribune officielle du stade de Benhaddad. Le coach du Doyen a suivi toute la rencontre. Il a été impressionné par la prestation des jeunes joueurs koubéens. A. S.

MEDJAHED : «Une victoire méritée» A A : «C’est encourageant»

Après la fin du match, l’entraîneur du RC Kouba Nabil Medjahed a animé une conférence de presse dans les ÏT LI vestiaires en compagnie de Hosni, Hanifi et Aït Ali. Le coach koubéen a déclaré : «Je remercie mes joueurs pour leur belle prestation. C’est «C’était un match difficile, on n’est pas rentrés dans le vrai qu’on n’est pas bien rentrés dans le match la première mi-temps. En seconde période, on a match. En seconde période, j’ai essayé de bien appliqué les consignes du coach, ce qui nous a permis corriger les lacunes, ce qui nous a permis d’ouvrir la marque. Cela nous encourage à continuer à d’ouvrir la marque. On doit bien se préparer travailler et faire plus d’efforts pour gagner les cette semaine pour le prochain match vendreprochains matches. D’ailleurs, on fait notre posdi face au MSP Batna, une équipe expérimentée sible pour procurer de la joie à nos qui joue bien au football. On fera notre possible chers supporters.» pour revenir à Kouba avec les trois points.»

SAM

ZOUBIRI : «On pouvait mieux faire»

Titularisé pour la première fois cette saison en qualité de défenseur latéral, l’attaquant samiste Zoubiri Faycal a été l’auteur d’une très belle prestation vendredi dernier face au CSC. L’enfant de Chlef estime qu’ils ont gâché une bonne occasion d’augmenter leur capital points.

Un nul face au CSC n’arrange pas votre équipe. C’est vrai, mais on a tout fait pour gagner face à une bonne équipe du CSC qui avait besoin de points pour consolider sa place de leader. On pouvait sortir avec la victoire mais dommage que les occasions qui se sont présentées à nos attaquants n’ont pas été concrétisées.

2

Boussaïd titulaire

«Avant le match, on était déterminé à emporter cette rencontre. Dieu merci, on a pu atteindre notre objectif et arracher les trois points. On doit penser désormais à la prochaine rencontre qui nous opposera au MSP Batna. On doit fournir tous les efforts pour remporter ce match.» L’enfant prodige du RC Kouba a ajouté à propos de sa prestation : «Je n’ai fait que mon travail. Hanifi, qui est un bon attaquant, a profité de mes deux centres en retrait pour inscrire deux buts qui nous ont permis de nous imposer.»

Un mot sur votre première titularisation. Je pense que j’ai tout donné pour gagner davantage la confiance de mon coach et celle de notre merveilleux public. Cela va me motiver pour la suite. L’essentiel était de me remettre dans le bain et je vais travailler pour être plus performant au fil des matches.

Ligue

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

Les Samistes domiciliés à Mascara

Selon le coordinateur du SAM, M. Bouteldja Maâmar, que nous avons rencontré dans les vestiaires avant le début du match face au CSC, le club phare de la ville des Oranges recevra désormais ses adversaires au stade de l’Unité africaine jusqu’à la mise en conformité du stade Ouali-Mohamed, entre autres la mise en place d’une pelouse synthétique 5e génération à la place de l’actuel gazon naturel, et d’un léger aménagement des vestiaires.

Zoubiri en première avec le SAM

Recruté durant l’intersaison, le jeune attaquant Bouziri Faycal, 23 ans, a joué contre le CSC hier son premier match cette saison. L’enfant de Chlef a été reconverti en défenseur latéral pour la circons-tance et a été l’auteur d’une très bonne prestation. Il a convenablement rempli sa mission au nouveau poste que lui a confié son coach. Pensez-vous que ce faux pas affectera vos coéquipiers lors du prochain match face au CRT ? Je ne le pense pas car cela devait arriver après la bonne série de bons résultats. Comme je vous l’ai déjà dit, notre équipe a été confrontée à une bonne équipe du CSC et la place de leader qu’elle occupe est une preuve. Nous allons oublier ce match pour préparer celui face au CRT. Quel jugement portez-vous sur le rendement de votre équipe ? Ce n’est pas à moi de faire un juge-

ment. Je pense que nous avons donné le meilleur de nous-mêmes et on s’est créé beaucoup d’occasions, mais, par précipitation, on les a gâchées. Un mot pour le public du SAM revenu en force. Je suis très heureux du retour de ce merveilleux public. Tout joueur souhaite jouer devant des supporters pareils. Je leur demande de continuer de la sorte, nous avons besoin d’eux. Entretien réalisé par Aoun Oussama

Promotion de 5 nouveaux joueurs

Ayant constaté que l’effectif du SAM était très réduit, le SAM n’ayant pu recruter que 21 joueurs cette saison, en plus de l’indisponibilité de 5 joueurs titulaires pour diverses raisons, le nouveau coach samiste a jugé utile de renforcer son équipe pour pallier le manque dans l’effectif en faisant appel à 5 nouveaux joueurs issus de la catégorie juniors. Il s’agit de Ghillal Farid, Bekkiadour Ayoub, Hamida Issam, Bouaza Zakaria et Zougarat Mohamed. A. O.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


NATIONALE AMATEUR

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

17

IDIRENE : «On a un groupe compact qui peut relever le défi comme l’an dernier» MOB

Auteur de l’un des plus beaux buts inscrits sur coup franc direct, à la limite des 18 m contre Hamra, pour le compte du 3e match de préparation joué à Béjaïa, Sofiane Idirène, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est le plus ancien joueur du club, où il a fait toutes ses classes. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il parle du groupe qu’il trouve compact et apte à relever le défi, comme il l’a fait l’an dernier. Il se dit très heureux d’être encore sous les couleurs du seul club qu’il a connu et qu’il fera en sorte avec ses coéquipiers de le replacer à la place qu’il mérite. Notre interlocuteur nous a confié que son seul souci ce sont incontestablement ces arrêts forcés pour blessures dont il souffre chaque année. Il nous a annoncé son retour dès la séance de reprise des entraînements et le match amical joué et gagné par son équipe face à Collo.

Vous êtes le plus ancien joueur du club, le second porteur du brassard de l’équipe après Bouali. Quel est votre sentiment ? Déjà un sentiment de fierté, pour moi et toute ma famille, car porter le brassard de capitaine d’un club où j’ai fait toutes mes classes, c’est le résultat d’une fidélité et d’un sérieux dans le travail, surtout que je représente toute une génération, du fait que je suis le seul du groupe de jeunes de mon âge qui continue de défendre les couleurs du club. Aussi, c’est un gage de confiance du coach envers moi. Vous avez évolué à des postes différents ; dans l’axe, à droite de la défense, au milieu du terrain, des postes inhabituels pour vous, non ? J’ai débuté en tant que milieu offensif ; l’entraîneur Mehdaoui m’a reconverti en demi récupérateur à cause de la rude concurrence avec le groupe de joueurs de renom de l’époque, alors que je débutais dans la catégorie seniors. Je me suis bien débrouil-

lé et j’ai réussi à me frayer un chemin dans l’équipe-type, avec quelques apparitions qui m’ont permis de mettre de côté le trac et permis de gagner en confiance. Ce qui explique mon ancienneté dans le groupe malgré mon jeune âge. Ainsi, je dis que c’est grâce à ma modeste expérience que je me suis adapté aux différents schémas tactiques du coach. En un mot, je suis devenu un joueur polyvalent. Je me suis bien débrouillé dans l’axe de la défense, aussi à droite dudit compartiment et bien évidemment au milieu du terrain qui est mon poste de prédilection. Là où le coach me demande de jouer, je m’exécute Justement, il n’a pas tardé à vous replacer dans votre poste de prédilection. Lors des derniers matchs, on vous a senti libéré, n’est-ce pas ? Au risque de me répéter, je me mets à la disposition de l’entraîneur ; cela dit, je suis habitué à jouer au milieu de terrain. J’ai joué dans l’axe de la défense, j’ai bien tourné aussi comme arrière droit, où j’ai eu beaucoup

d’espaces pour distiller des ballons de but pour les attaquants. Donc, je n’ai aucun souci à évoluer là où le coach me juge plus utile pour l’équipe. Vous avez inscrit un but d’anthologie face à Hamra sur coup franc direct lors du 3e match de préparation. Depuis, c’est la diète... Un commentaire ? J’ai eu de la réussite dans l’action du but. L’équipe s’est libérée et le public a retrouvé de la voix, c’était une bonne ambiance face à Hamra. Un but que je n’oublierai pas de sitôt, malgré le fait que j’en avais réussi d’autres par le passé. Mes coéquipiers Sedik et Akrour ont réussi de jolis buts aussi à partir de la même distance et de la même façon face à l’USMH pour le premier cité, et l’E Collo pour le second lors du dernier match. L’équipe a repris goût aux victoires, après un long passage à vide ponctué par des défaites en série. Est-ce une prise de conscience du groupe après l’intervention de la direction qui a montré son mécontentement ?

La direction a le droit de s’inquiéter, les supporters aussi. Même nous au sein du groupe on n’était pas du tout à l’aise par rapport à la baisse de régime et les mauvais résultats enregistrés. Je pense qu’on a réussi à se remettre en question au bon moment et, Dieu merci, le résultat technique a suivi immédiatement. Vous n’avez pas joué face l’E Collo pour blessure, comment vous sentez-vous actuellement ? J’ai ressenti des douleurs lors de l’avant-dernière séance d’avant le match contre l’E Collo et j’ai dû écourter la séance pour me soigner ; Dieu merci, je me sens beaucoup mieux maintenant et je signerai mon retour aujourd’hui lors de la séance de reprise. Un dernier mot, Sofiane ? Ce dont je suis sûr, c’est qu’on a un groupe compact qui peut relever le défi une autre fois, comme il l’a fait l’année passée. Il mérite d’avoir la confiance de la famille mobiste. Entretien réalisé par Chekal lyes

Divisions inférieures Honneur 1re journée ES Draâ El Mizan CRB TIZI-OUZOU 3 - US TALA ATHMANE 3

Equitable

FICHE TECHNIQUE

Stade : Oukil Ramdane Affluence : moyenne Arbitrage : Zaïdat, Belkhir, Bouhraoua Buts : Adjaz (3’) Meziani S (16’) Lalliam (68’) CRBT ; Daka S (45’, 90’+ 2’) Akoul (73’) (USTA). Avertissements : Lalliam (40’) Zazoun (80’) CRBT ; Daka S (90’+ 2) USTA

CRBT :

Benoufella, Noual, Zidane (Zazoun 65’), Madani, Meziani S, Meziani M, Belmadani, Benmassaoud, Lalliam, Ould Hadj, Adjaz (Berkani 65’). Entraîneurs : Aghigh, Termoul

USTA :

Kacimi, Zerraoui, Guerrah, Daka H, Medani, Cheikh M, Bouktach, Cheikh A (Ouzzani 83’), Daka S, Temzi, Boumala (Akoul 45’) Entraîneur : Boudehane

L

e stade d’Oukil Ramdane de Tizi-Ouzou a abrité une chaude empoignade de la Division Honneur, qui a opposé le CRBT à son homologue de l’UST Athmane, pour le compte de la première journée du championnat. Les capés de Rachid Boudehane ont fait le déplacement à Tizi-Ouzou pour revenir coûte que coûte avec un probant résultat et débuter ce nouvel exercice en

force. De l’autre côté, les protégés de Termoul et Rachid Aghigh ont débuté la rencontre avec l’intention de mettre les visiteurs sous pression durant le premier quart d’heure, où le centre-avant du CRBT, Adjaz, n’a pas raté sa première occasion, en signant le 1er but pour son équipe à la 3’ d’un coup de tête bien placé au deuxième poteau, suite à un joli retrait de Lalliam. Par la suite, les gars de Tala Athmane ont réagi et à la 14’ Temzi par un tir croisé capté par le gardien local du CRBT. Les locaux reprennent le match en main en se créant d’autres occasions, celle de Noual qui a été fauché dans la surface de réparation par Medani à la 16’ ; l’arbitre siffle un penalty pour les locaux et ces derniers signent le deuxième but par le capitaine Meziani Saïd. Par la suite, à la 45’, les coéquipiers de Kacimi réussissent à marquer leur premier but, juste à la fin de la 1re mi-temps par l’entremise de Daka Saïd qui lobe le gardien adverse, suite à une passe décisive de Temzi. Au retour

des vestiaires, les locaux du CRBT sont déterminés à ne pas revenir en arrière, et se créent la première occasion à la 56’ par Sofiane Lalliam, qui rate cette opportunité. Les protégés de Rachid Adghigh exercent un pressing, quand à la 68’ Lalliam reçoit un centre parfait du jeune Belmadani, il pique légèrement le ballon qui est allé se loger dans la cage de Kacimi. Les Temzi, Cheikh, Bouktach et consorts étaient déterminés à remettre les pendules à l’heure, des phases de jeu impeccables et des attaques orchestrées pour l’excellent Akoul qui, suite à l’excellent travail du jeune milieu de terrain Temzi, d’un tir croisé, signe le deuxième but pour son équipe à la 73’. Les visiteurs continuent leur pressing jusqu’à la dernière seconde du match, et réussissent à remettre les pendules à l’heure par l’entremise du jeune Daka Saïd à la 90’+2, suite à un tir enveloppé, laissant le gardien pantois. Et c’est sur ce score que M. Zaïdat siffle la fin de la rencontre. A. S.

BELMADANI: «On a raté la victoire en première mi-temps»

«Tout d’abord, c’est notre premier match de la saison, qui a été très palpitant ; je dirais que le résultat est équitable et nous avons raté beaucoup d’occasions nettes de scorer, notamment en première période. Enfin, globalement, la partie était équilibrée, les visiteurs aussi étaient plus volontaires que nous en seconde période. Maintenant, on essayera de se ressaisir la prochaine journée pour revenir avec un bon résultat en dehors de nos bases.»

Mezred démissionne, Sahraoui le remplace

Coup de théâtre au sein de la formation du sud de Tizi Ouzou, l’ES Draâ El Mizan. Nourdine Mezred, l’entraîneur en chef de l’équipe fanion, qui a fait la préparation d’intersaison, n’a pas pu continuer sa mission, et ce, pour diverses raisons. Selon nos sources, le coach de l’ESDEM, déçu par le laisser-aller des dirigeants, a décidé de jeter l’éponge et de démissionner des affaires techniques du club. Les responsables du club n’ont pas attendu longtemps pour lui trouver un remplaçant. Ils ont fait appel à l’ancien coach, Rachid Sahraoui. Ce dernier, qui avait déclaré dans un passé récent qu’il comptait réintégrer l’équipe dans les prochains jours, a bel et bien tenu sa promesse, puisque quelques jours seulement après la démission de Nourdine Mezred, voilà que l’ESDEM s’offre ses services. Ce dernier devait drivait l’équipe hier lors de sa première sortie en championnat de wilaya de Division Honneur. A. S.

2ème tour de la coupe d’Algérie JS AZZAZGA 00 – JS OUED AMIZOUR 03

Les Amizourois atomise la JSA

Le club phare d’Azzazga, qui a bien entamer le championnat cette saison dans la division de la Régional 2, avec deux victoires à domicile et un nul à l’extérieur face à la JS Bir Ghbalou. Les capés de Hocine Chikhi, qui ont affronter avant-hier la formation de la JS Oued Amizour, pour le compte du deuxième tours de la coupe d’Algérie, au stade d’Akbou, sont inclinés sur un score sans appel de trois but à zéro. Cela les camarades de Sofiane Tobal sont éliminés de la course de cette compétition populaire. Selon notre source l’objectif des Rouge et Noir de la JSA, est désormais la carte d’accession en Régional 1. Le premier responsable du club à sa tête le président Baleh ne lésine pas sur les moyens financiers, et ce, pour voir son équipe joue es premiers rôles du championnat. Donc, la balle est dans le camp des joueurs qu’ils doivent se donner à fond aux entraînements et aux matchs officiels.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

BENZEMA : «Je vais réussir» ARSENAL : Fabregas ne partira pas pour l'argent

Malgré son temps de jeu famélique, l'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema est persuadé qu'il va réussir à s'imposer dans le club de la capitale espagnole. «Je travaille dur pour obtenir plus de temps de jeu et une fois que je joue, les gens vont se rendre compte de ce dont je suis capable, a affirmé l'exLyonnais sur le site internet du club madrilène vendredi. Je suis persuadé que je vais réussir au

Real Madrid. Je n'ai pas le moindre doute! Si je dois défendre et courir, je le ferai. Je travaillerai plus dur encore afin de jouer davantage et prouver à tout le monde que je suis un grand attaquant capable de marquer des buts tout en jouant bien au football». Selon l'attaquant de l'équipe de France, José Mourinho est «l'un des meilleurs entraîneurs» qu'il aie jamais connu. «Mourinho a confiance en moi. Il m'a dit que je devais courir plus. Ce que j'aime par dessus tout chez lui, c'est qu'il tente des choses.»

LYON : Puel veut oublier la Ligue des Champions

Après le Benfica Lisbonne en Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais affronte Arles-Avignon demain dimanche en championnat. Claude Puel essaie de motiver tant bien que mal ses troupes pour ce match face à la lanterne rouge de la Ligue 1. "Effectivement, il devient le match le plus important de la semaine. La Ligue des Champions, on la met désormais entre parenthèses. Ce match est important parce que c'est celui qui peut éventuellement nous faire remonter dans la première partie de tableau, a indiqué l'entraîneur des Gones en conférence de presse. Il doit confirmer notre progression. Il est difficile parce que c'est toujours plus facile pour un professionnel d'être concentré et en éveil face à une équipe qui joue les premières places ou en Ligue des Champions. Dans l'approche, c'est donc effectivement le match le plus difficile. J'espère que ce ne sera pas le cas dans le contenu." Aux Lyonnais de faire le travail face à une équipe qui a pris son premier point de la saison la semaine dernière à Brest.

S: O L R A C O T R E B O R

» «Zizou était à part

A

lors que Zinédine Zidane pourrait prochainement se rapprocher du terrain, Roberto Carlos, son ancien coéquipier au Real Madrid de 2001 à 2006, lui a tiré un joli coup de chapeau, comme le rapporte ce samedi L'Equipe : «C'est le meilleur

joueur que j'ai vu, Ronaldo était un phénomène, mais Zizou avait quelque chose à part, se souvient l'actuel défenseur brésilien des Corinthians. Jouer à ses côtés, c'était un truc de fou ! Les supporters arrivaient plus tôt à Berbabeu simplement pour le voir s'échauffer.»

Courtisé par le FC Barcelone durant le dernier mercato, Cesc Fabregas (23 ans, 4 matches de Premier League cette saison, 1 but) est finalement resté du côté d'Arsenal après plusieurs semaines d'incertitude. Le milieu de terrain espagnol a expliqué que s'il devait quitter les Gunners, il privilégierait sans aucun doute l'aspect sportif au financier. "Je ne rejoindrai jamais un club pour l'argent. Ce serait la dernière des priorités. Il y a plein d'exemples de joueurs qui sont partis pour des grosses sommes et qui n'ont pas confirmé derrière", a indiqué dans The Sun le joueur, désormais remis de sa blessure à la cuisse.

INTERNATIONALE

CHAMAKH : «Il faudra être costaud»

Manchester City Arsenal, c'est le «big match» aujourd’hui (17 h) de cette 9e journée de Premier League. Une confrontation qui s'annonce comme «un rendez-vous très important» pour l'ancien Bordelais Marouane Chamakh. Comment s'est passée la préparation du choc face à Manchester City ? On s'est d'abord bien concentré sur la rencontre face au Chakhtior Donetsk mardi en Ligue des champions (victoire 5-1). C'était une excellente préparation et immédiatement après le coup de sifflet final, on s'est focalisé sur le match à City. Comment voyez-vous ce match ? C'est un rendez-vous très important. Ce sera un vrai duel de Premier League, très athlétique. Il faudra être costaud et déterminé et montrer le même état d'esprit que face au Chakhtior en Ligue des champions, contre qui on a très bien défendu. Je pense que quoi qu'il arrive on marquera là-bas, donc si on défend bien... De toute façon, l'équipe qui défendra le mieux dimanche, gagnera le match. Arsenal a perdu son premier test de la saison à Chelsea au début du mois. Que vous avait-il manqué ce jour là ? De la réussite. Même mené 1-0, on avait eu des occasions pour revenir au score. On avait su prendre le jeu à notre compte. Mais c'est ça Chelsea: la moindre occasion, ça fait but. Alors que nous, on aime bien jouer et se créer des occasions. Dimanche, il faudra se servir du match de Chelsea pour gagner à City.

A quel point le retour de Cesc Fabregas est-il important ? Il est déterminant. Son retour nous fait beaucoup de bien sur le terrain mais moralement aussi. J'espère qu'il va vite retrouver ses sensations car c'est un joueur indispensable dans notre système. Vous réussissez un début de saison excellent. A quoi l'attribuez-vous ? C'est vrai que je me sens de mieux en mieux. C'est un club et un style de jeu qui me conviennent. J'ai tout fait cet été pour m'adapter le plus rapidement possible. J'ai aussi su profiter des blessures de certains joueurs pour être aligné et j'ai fait de mon mieux avec ce que j'avais. Je suis vraiment content de m'être si bien intégré et j'espère que ça va continuer. Vous allez bientôt être confronté à une grosse concurrence avec les retours de Robin Van Persie et Nicklas Bendtner à votre poste. Etes-vous prêt pour ça ? La concurrence va être rude mais c'est une bonne chose pour nous. Ca va nous permettre à tous les trois d'être au top niveau. Pour moi, cette concurrence ne peut être que bénéfique. On va s'en servir pour être toujours performant et le manageur pourra aussi faire tourner l'effectif.»

LIVERPOOL : Hodgson ne jettera pas l'éponge

Auteur d'un début de saison catastrophique, Liverpool occupe actuellement la 19e place du classement de la Premier League. Roy Hodgson n'envisage pas de démissionner malgré ces très mauvais résultats. "Cela ne m'a pas effleuré l'esprit et ça ne m'effleurera jamais. Je suis ici pour un long bail. Je suis ici pour reconstruire ce club. J'espère que dimanche, on va entamer notre remontée", a indiqué le manager des Reds avant la réception de Blackburn dans le cadre de la 9e journée de championnat.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


OMNISPORTS

Ça sourit chez Red Bull

P

F1 - GP de Corée du Sud our la huitième fois en 17 Grands Prix, deux pilotes Red Bull vont s'élancer sur la première ligne, dimanche à Yeongam, Sebastian Vettel ayant devancé de peu (74 millièmes) Mark Webber lors des qualifications. Les deux coéquipiers étaient forcément heureux de cette performance commune. «C'est une très belle récompense pour nous tous car vendredi cela n'allait pas très bien, a commenté l'Allemand. Nous avons essayé quelque chose qui n'a pas marché. Je n'ai pu faire que quelques tours sur cette nouvelle piste. Il fallait donc tout donner lors des qualifications. La voiture était rapide, sans aucun doute, mais encore fallait-il arriver à en tirer le meilleur. Il ne fallait pas perdre de vue l'objectif et rester calme.

Je suis très heureux. Après les difficultés rencontrées aux essais, nous avons bien réagi.»

Webber prêt pour la course

Webber, qui compte 14 points d'avance au championnat sur Vettel et Fernando Alonso, troisième samedi, se contente lui bon gré mal gré de sa deuxième place : «C'est passé très près, mais je finis deuxième. C'est mieux que beaucoup d'autres places. J'aurais préféré être devant, mais je peux quand même obtenir un bon résultat en partant deuxième. Nous nous doutions que la lutte allait être serrée, elle l'est toujours. Ce fut une belle bataille et je suis prêt pour demain (dimanche). Je n'étais pas très heureux de mon premier tour en Q3, il a donc fallu que je relance la machine et ça s'est mieux passé.»

Wade est apte pour l'ouverture

A

19

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

BASKET - NBA

quelques jours de l'ouverture de la saison, le Big Three floridien va pouvoir être reformé. Dwyane Wade, qui souffrait d'une contracture à la cuisse droite depuis deux bonnes semaines et qui a manqué du coup la quasi totalité de la présaison avec le Heat, devrait être aligné mardi prochain aux côtés de ses deux autres coéquipiers, LeBron James et Chris Bosh pour le premier match de Miami, un déplacement très attendu à Boston. «Je me sens bien, a assuré Wade. J'ai testé ma cuisse un peu plus. J'ai hâte de m'entraîner afin d'être prêt pour l'ouverture de la saison. S'il n'y a pas de nouveau problème avec ma cuisse, je serai là (mardi)» Les trois joueurs n'ont pour l'instant joué ensemble que trois petites minutes, c'était pour le premier match de présaison contre Houston, Wade s'étant blessé dès le début de la rencontre. Mauvaise nouvelle en revanche pour Miker Miller, 30 ans, l'une des doublures de James au poste d'ailier. Il s'est cassé un pouce et s'est abîmé les ligaments mercredi à l'en-

Les Texas Rangers en finale BASEBALL - MLB

Les Texas Rangers joueront pour la première fois de leur histoire les World Series de la Major League Baseball (MLB). En finale de la Ligue américaine, ils ont en effet dominé les New York Yankees, champions en titre, 4 succès à 2 vendredi. Le point de la victoire a été marqué vendredi à domicile grâce à un succès (6-1) face à la célèbre franchise de New York, la plus titrée de l'histoire des sports professionnels nord-américains (27 titres de champion national). Texas va désormais se frotter lors des World Series au champion de la Ligue nationale, qui sera soit San Francisco soit Philadelphie, à partir du 27 octobre.

traînement en se prenant le doigt dans le maillot d'un coéquipier. Miller (10,9 pts, 6,2 rbds de moyenne la saison dernière) a dû être opéré du pouce et sera absent deux mois. A noter que le Heat a bouclé sa présaison avec un match en moins puisque le choc très attendu, prévu la nuit dernière à Tampa, contre son voisin Orlando a été annulé car le parquet, posé sur la glace d'une patinoire de NHL, a été jugé trop glissant. Dans ces derniers matches de présaison, les Lakers ont dominé Golden State (105-102 a.p), Kobe Bryant a fini avec 22 pts en 34', la perf' est venue dans le camp d'en face avec 41 unités (à 16/30) marquées par l'arrière des Warrios, Monta Ellis.

Les résultats des Français

Boris Diaw (12 pts, 1 pd, 3 rbds, 1 int en 21'), Charlotte-Atlanta (99-66) Ronny Turiaf (3 pts, 3 pds, 3 rbds, 1 cont en 17'), Toronto-New York (108-103) Joakim Noah, grippé, a manqué son deuxième match d'affilée, Chicago-Indiana (102-74) Ian Mahinmi (5 pts, 7 rbds, 2 ints en 19'), DallasHouston (97-96)

Henjak à la mêlée RUGBY - RCT

Le staff du RCT a communiqué la composition de l'équipe qui défiera à 16h30 le Stade Français au Stade de France. Comme on pouvait s'y attendre, Matt Henjak sera à la mêlée en l'absence de Pierre Mignoni. En revanche, Carl Hayman débutera sur le banc. Le XV toulonnais : Lamont - Brana, Contepomi, Messina, Wulf - (o)Wilkinson, (m)Henjak - Smith, Fernandez-Lobbe, Van Niekerk (cap) - Samson, Senekal - Kubriashvili, Bruno, Emmanuelli. Les remplaçants : Genevois, Taumoepeau, Hayman, Suta, Missoup, Magnaval, Marienval, Lovobalavu.

Loeb insatiable RALLYE - WRC - ESP

Sébastien Loeb, sacré champion du monde au début du mois d'octobre, n'est toujours pas rassasié. En effet, le Français, au volant de sa Citroën C4, ne veut laisser à personne d'autre le soin de s'imposer ce week-end en Espagne. Mis en difficulté vendredi par Sébastien Ogier (Citroën C4), Loeb a réattaqué fort samedi en remportant les trois premières spéciales de la journée, l'ES7, l'ES8 et l'ES9. Il a de plus profité de l'erreur de son jeune compatriote, qui a perdu plus de 15 minutes dans l'ES8 suite à un tête-à-queue qui a endommagé sa C4. A mi-chemin de la deuxième journée, l'Alsacien est solidement installé en tête, et ne devrait pas être dépassé. Son plus proche poursuivant est en effet le Norvégien Petter Solberg (Citroën C4), qui compte 46"2 de retard. Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford Focus) occupe lui la troisième place, à 57"5 du leader. Quant à Dani Sordo (Citroën C4), sixiè me au départ ce matin, il a réussi à doubler Mikko Hirvonen (Ford Focus, +1'15"9), et grâce aux soucis d'Ogier, il est déso rmais quatrième, à 1'03"6. Le Gapençais, lui, est 17e, à plus de 17 minutes de Loeb.

Rebensburg l'emporte, Worley, 8e

C

SKI - CM (F)

hampionne olympique, Viktoria l'Allemande Rebensburg remporte son premier géant en Coupe du monde samedi à Sölden. Deux Françaises intègrent le Top 10 : Tessa Worley (8e) et Anémone Marmottan (9e). Surgie sur le devant de la scène en février en remportant le titre olympique du géant, Viktoria Rebensburg a corrigé une petite anomalie samedi à Sölden : avant la consécration de Vancouver, l'Allemande n'avait jamais levé les bras en Coupe du monde. Sur le glacier de Rettenbach qui ne s'offre pas à la première venue, la skieuse de 21 ans a confirmé qu'elle apprend vite : deuxième de la première manche (à 0''45), elle a damé le pion à sa compatriote Kathrin Hoelzl, championne du monde en titre et vainqueur du globe de la spécialité, pour s'imposer avec 42 centièmes d'avance. Eliminée en première manche en 2008, huitième en 2009, Rebensburg grimpe les marches du géant quatre à quatre et confirme l'excellente tenue de l'école allemande. Si Maria Riesch n'a pu confirmer sa deuxième place obtenue en première manche, notamment devancée par Manuela Moelgg (3e à 0''86) sa cinquième place lui offre des points précieux au classement général face à une

Lindsey Vonn (18e à 3''28) qui a perdu toute ambition dès le passage matinal. Il faudra encore attendre pour voir si son travail estival a payé.

Marmottan confirme les espoirs

Le clan français a lui gagné quelques certitudes sur sa préparation dès l'ouverture de l'hiver : la densité tant vantée par le groupe des géantistes s'est concrétisée dans la station tyrolienne. Onzième et douzième dans la matinée, Tessa Worley et Anémone Marmottan ont grimpé quelques rangs en conservant leur engagement dans la deuxième manche. Elles s'immiscent dans le Top 10, aux 8e et 9e rangs. «Ce classement, ça libère. En arrivant ici, on ne sait pas où on se trouve. Un Top 10, c'est une satisfaction», se félicite Tessa Worley malgré une pointe de regret : «J'ai démarré la première manche dans un faux rythme jusqu'au mur : après 24 secondes, j'avais déjà perdu 8 dixièmes». Dans le trio de tête, seule Taïna a fait grise mine en sortant dans le deuxième tracé : «J'ai manqué un peu d'intelligence. Derrière une ''banane'', je me suis mise en travers sur deux trois virages... Décidément, cette piste ne m'aime pas trop».

TennisWTA-Moscou

ne mkonadiale zaenkore A t in jo e r o k n 24 e , il ir ril Kle duel entre les deux Russes, Maria Kiposée samedi en demi-

Dans ent im s'est fort logiquem (6-1, 6-1). et tête de série n°6, ra Dushevina, 53e Ve à ce fa u co os ière M finale du tournoi de a dimanche devant son public sa prem , ka er en ut ar sp di Kirilenko e, Victoria Az face à la Biéloruss finale de la saison barrassée de dé t en em facil qui s'est elle aussi ar José M tinez l'Espagnole Maria . Sanchez (6-3, 6-3)

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

PUBLICITÉ

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010 WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE DAR EL BEIDA

REPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

COMMUNE D’EL MARSA

3e avis d’appel d’offres national restreint N° 07/2010 Le président de l’Assemblée populaire communale d’El Marsa lance un avis d’appel d’offres national restreint pour le projet suivant :

«Offre technique» «Offre financière» et le tout introduit dans une seule enveloppe extérieure fermée et anonyme et porter la mention :

ACQUISITION CAMION À BENNE TASSEUSE

A MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE L’APC D’EL MARSA «SOUMISSION À NE PAS OUVRIR N° ET INTITULÉ DE L’OPÉRATION» La date de dépôt des offres est fixée à 10 dix jours à 12h00, à compter de la première publication du présent avis. L’ouverture des plis aura lieu au siège de la commune en séance publique le même jour correspondant à la date de dépôt des offres à 14h00. Cet avis tient lieu d’invitation des soumissionnaires pour prendre part à la réunion d’ouverture des plis des offres.

Les entreprises qualifiées dans le domaine et intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès du bureau des marchés du service technique d’El Marsa contre paiement de mille dinars (1000 DA) auprès du receveur inter-communal de Aïn Taya. Ces offres doivent être accompagnées des pièces réglementaires mentionnées dans le cahier des charges et doivent être remises dans deux enveloppes séparées anonymes avec la mention

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE LA SANTÉ DE LA POPULATION ET DE LA RÉFORME HOSPITALIÈRE DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION DE LA WILAYA DE BÉJAÏA ETABLISSEMENT PUBLIC HOSPITALIER D’AKBOU

Avis de recrutement Le Directeur de l’établissement public hospitalier d’Akbou, wilaya de Béjaïa, organise un concours de recrutement pour l’accès aux corps suivants : Nombre de postes ouverts

Observations

Médecin généraliste de santé publique

05

Concours sur titre

Pharmacien généraliste de santé publique

01

Concours sur titre

Infirmier diplômé d’Etat

03

Recrutement sur titre

Secrétaire médical diplômé d’Etat

01

Recrutement sur titre

Auxiliaire médical en anesthésie réanimation diplômé d’Etat

01

Recrutement sur titre

Grade

Constitution du dossier : - Une demande manuscrite de participation au concours - Une copie certifiée conforme à l’original du diplôme ou titre reconnu équivalent - Un relevé de notes (cursus universitaire) - Attestation justifiant la position du candidat vis-à-vis des obligations du service national - Un extrait du casier judiciaire (bulletin n°3) - Une fiche individuelle ou fiche familiale pour les candidats mariés - Un certificat de nationalité - Un extrait de naissance - Deux certificats médicaux (phtisio et médecine générale) - Deux (02) photos d’identité

- Certificats de travail justifiant d’une expérience professionnelle s’il y a lieu - Une attestation de membre ALNOCFLN ou d’enfant de chahid s’il y a lieu - 02 enveloppes timbrées Date d’ouverture du concours A compter de la date de publication Date de clôture 20 jours après la publication du présent avis Les dossiers de candidature doivent être adressés ou déposés à la sousdirection des Ressources humaines de l’établissement public hospitalier d’Akbou, wilaya de Béjaïa.

MARACANA N°1251 - Dimanche 24 octobre 2010 - ANEP 830 417

MARACANA N°1251 - Dimanche 24 octobre 2010 - ANEP 830 470

MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DU DÉVELOPPEMENT RURAL

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

recrute

Avis de recrutement

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAF)

Par voie de concours sur épreuve GRADE

SPECIALITÉ DEMANDÉE

NOMBRE DE POSTES

E.H.S «PIERRE ET MARIE CURIE» - ALGER

Grade

Postes budgétaires 2010

Documentalistearchiviste

01

Technicien supérieur en informatique

05

«

Diplôme de technicien supérieur en informatique ou d’un titre reconnu équivalent

Technicien supérieur en statistiques

02

«

Diplôme de technicien supérieur en statistiques ou d’un titre reconnu équivalent

LIEU DE TRAVAIL

Mode de recrutement

Conditions

- ECONOMIE AGROALIMENTAIRE

INGÉNIEUR D’ÉTAT EN AGRONOMIE

TECHNICIEN SUPÉRIEUR DE L’AGRICULTURE

04 POSTES DIRECTION GÉNÉRALE 01 POSTE FERME DE BENI TAMOU - PEDOLOGIE - BLIDA 14 POSTES 01 POSTE FERME DE BOUFARIK - PROTECTION BLIDA VEGETALE 01 POSTE FERME DE BEN CHICAO - MÉDÉA PRODUCTION 01 POSTE FERME DE HAMMA VEGETALE/ OPTION BOUZIANE - CONSTANTINE AMÉLIORATION 01 POSTE FERME DE EMDJEZ EDDCHICHE - SKIKDA - TECHNOLOGIE 02 POSTES FERME DE TICHENIF AGRO-ALIMENMASCARA TAIRE 01 POSTE FERME DE AIN TEMOUCHENT - AGRICULTURE 01 POSTE FERME DE MAHDIA STEPPIQUE TIARET 01 POSTE

01 POSTE FERME DE MAHDIA TIARET

LE DOSSIER DE CANDIDATURE DOIT COMPORTER : - Une demande de candidature manuscrite - 02 photos - Une copie dûment légalisée du diplôme - Certificat de résidence - Une copie dûment légalisée de la carte d’identité nationale - Une attestation jusitiant que l’intéressé est dégagé des obligations du service national - Un casier judiciaire n° 03 - 02 enveloppes timbrées + adresse complète du candidat. Les dossiers doivent être adressés à Monsieur le directeur général de l’ITAF, Tessala El Merdja, wilaya d’Alger. La clôture des inscriptions est fixée à 20 après la publication de la présente annonce.

MARACANA N°1251 - Dimanche 24 octobre 2010 - ANEP 830 488

Concours sur Licence en bibliothéconomie ou épreuves d’un titre reconnu équivalent

Constitution du dossier : - Demande manuscrite de participation, - 02 Photos, - Copie égalisée de la carte d’identité nationale, - Copie de l’attestation de justification de position vis-à-vis du service national, - Casier judiciaire n°3 (moins de 3 mois) Complètement du dossier après l’admission finale :

- Certificat de nationalité, - 02 certificats médicaux (médecine générale + phtisio), - 04 Photos. Les dossiers doivent être transmis ou déposés à l’E.H.S. «Pierre et Marie Curie», Avenue Salem Bouzenad, Place du 1er Mai, Alger dans un délai de 20 jours à partir de la parution du présent avis dans la presse nationale.

MARACANA N°1251 - Dimanche 24 octobre 2010 - ANEP 830 415

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Caviar d’aubergines et de courgettes

TROUBLE DU SOMMEIL

T

roubles du sommeil pour traiter les troubles du sommeil, il faut en premier lieu comprendre ce qu’est un sommeil dit normal, ses mécanismes, ses enjeux.

Mécanismes du sommeil Le sommeil est lié à une modification de l’état de veille. L'EEG (électroencéphalogramme) révèle quatre stades (1 à 4) selon la profondeur du sommeil. Après une période d'éveil au cours de laquelle l'activité électrique cérébrale est rapide et de faible amplitude, le sujet présente les signes précurseurs du sommeil : bâillements, clignements des paupières, inattention. Si la personne résiste au sommeil, l'envie de dormir passe au bout d'un quart d'heure et revient une à deux heures plus tard. Si la personne suit ces signaux indicateurs, elle se couche et prend une posture permettant un relâchement musculaire optimal. L'endormissement et le sommeil calme se caractérisent par la fermeture des paupières, l'immobilité et le ralentissement progressif des fonctions végétatives. On parle alors de sommeil lent ou synchronisé. Ce sommeil calme dure 60 à 75 minutes. C'est au cours du sommeil profond que sont sécrétées l'hormone de croissance et la prolactine. Puis survient le sommeil dit paradoxal car il associe des signes de sommeil profond

(atonie musculaire, seuils d'éveil élevés) et des signes d'éveil (EEG rapides, mouvements oculaires, respiration irrégulière). Le sommeil paradoxal a une durée moyenne de 15 à 20 minutes. C'est là que survient préférentiellement le rêve. Un cycle de sommeil dure environ 90 minutes. Après un bref éveil, un autre commence. Au cours d'une nuit 3 à 5 cycles de sommeil peuvent se succéder, selon la durée du sommeil. La présence de brefs éveils à la fin des cycles (au total 12-15 minutes) est tout à fait normale. La plupart du temps, la personne ne se souvient pas de ces éveils, le matin au lever. À l'opposé certaines personnes âgées ne se souviennent que de ces éveils et croient qu'elles n'ont pas "fermé l'?il" de la nuit.

Les enjeux du sommeil Chacun passe environ un tiers de sa vie à dormir. Le sommeil, offre repos et récupération après l’effort physique ou intellectuel, il est la clé de l’efficacité et de la réussite. Il est également nécessaire à la croissance de l’enfant, l’hormone de croissance étant produite intensément en début de la nuit et durant le sommeil profond.

Poire confite au chocolat et son caramel

INGREDIENTS

PRÉPARATION

Peler les poires en conservant la queue. Dans une casserole à bords hauts, faire fondre le chocolat en morceaux avec l'eau et le sucre, porter à ébullition. Quand le chocolat est bien fondu, réduire le feu et mettre les poires pendant 45 mn à petits frémissements. Sortir les poires, les égoutter soigneusement et les mettre

21

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

n200 g de chocolat pâtissier n4 poires mûres de taille moyenne n1/2 litre d'eau n200 g de cassonade n2 cuillères à soupe de crème fraîche

au réfrigérateur dans les assiettes de service. Au moment de servir, faire bouillir le liquide de cuisson en faisant attention à ce qu'il ne déborde pas. Aux premiers signes de caramélisation, ajouter la crème fraîche et refaire bouillir quelques instants. Verser ce caramel au chocolat chaud sur les poires froides et déguster.

Plus largement, tout l’organisme fonctionne par cycles, et nombre d’activités biologiques fluctuent quotidiennement. Le sommeil joue ainsi sur toutes nos fonctions. Par ailleurs, il optimise nos fonctions mentales et favorise la mémorisation des événements. La structuration des informations emmagasinées dans la journée et la consolidation de la mémoire semblent liées au sommeil paradoxal.

L’hygiène du sommeil La «diététique» du sommeil privilégie les dîners légers, riches en sucres lents mais pauvres en graisses ; ils doivent être pris au moins deux heures avant le coucher. Les aliments trop riches pris au cours du repas du soir ne franchissent le pylore (sortie de l’estomac) que 5 heures après leur ingestion ! Bien entendu, les excitants sont à proscrire. Le soir, il vaut mieux préférer les activités de détente aux pratiques sportives ou intellectuelles. Si la fatigue est réputée favoriser le sommeil, les exercices stimulants provoquent des difficultés d’endormissement. Une bonne hygiène du sommeil du sommeil implique des horaires réguliers, en phase avec nos rythmes personnels. On conseille un couchage plutôt ferme. La chambre doit être aérée et non chauffée, la température doit y être de 16 à 18°C maximum. Les échanges de chaleur entre le corps et l’air sont ainsi équilibrés, et la température corporelle reste stable. On pourra ainsi éviter nombre de transpirations nocturnes qui sont si désagréables.Le lit est fait pour dormir. Il ne faut pas y manger, y travailler et d'éviter d'y regarder la télévision. L'activité sexuelle est la seule exception à cette règle.Il est également important d’éviter de placer à côté de son lit, voire dans la chambre tout appareil générateur d’ondes électromagnétiques, téléviseur, radioréveil…, et d’éliminer les lignes et rallonges électriques au voisinage de la tête du lit.

Trucs e t Astuces

Eviter les corvées de nettoyage des dessus de meubles

Les dessus de placards ou de réfrigérateur sont très exposés à l’accumulation des graisses dans la cuisine. Ce sont, en plus, des endroits difficiles d’accès que l’on ne lave pas tous les jours et dont le nettoyage demande beaucoup d’efforts. Pour éviter cette corvée, je recouvre le dessus du meuble ou du frigo avec du film plastique (rouleau de film transparent utilisé pour la conservation des aliments ou à la rigueur du plastique pour recouvrir les livres). Avec cette technique, le nettoyage va très vite puisqu’il

INGREDIENTS

n2 grosses aubergines n1 courgette n1 gros oignon

n1 cuillère à soupe de maïzéna n1/2 litre de sauce ntomate nsel, poivre n4 épices nherbes

n1 gousse d'ail n25 cl de crème fraîche

3 oeufs

PREPARATION :

Faire revenir l'oignon et l'ail dans de l'huile d'olive. Eplucher les aubergines et la courgette. Les couper en morceaux et les mettre à cuire à l'étouffée avec l'oignon et l'ail pendant 30 mn environ en remuant de temps en temps. Quand les légumes sont mous, les passer au mixeur ou les écraser avec une fourchette. Battre les oeufs en omelette, saler, poivrer, et les ajouter aux légumes. Mélanger la maïzena et la crème fraîche et les ajouter

aux mélange. Saler, poivrer, épicer. Enfourner au four préchauffé à thermostat 5/6 pendant environ 30 min. La cuisson est terminée quand la lame du couteau ressort sèche. Pendant ce temps préparer une sauce tomate épicée en y ajoutant des herbes et laisser mijoter. Servir le caviar d'aubergine chaud avec la sauce tomate à côté. Peut être accompagné d'une viande rouge ou blanche.

Pain de chou-fleur

INGREDIENTS

n1 kg de chou-fleur en nbouquets surgelé

n6 oeufs entiers nsel, poivre

Cuire le chou-fleur dans une casserole pendant 15 min, il faut qu'il soit fondant. Egoutter le et l'écraser avec une fourchette; Battre 6 oeufs en omelette et les incorporez au chou-fleur. Mettre la préparation dans un moule à cake

et cuire au bain marie pendant 45 min selon les fours. C'est un plat qui se prépare la veille pour le lendemain : le laisser dans le moule toute la nuit au réfrigérateur. C'est un plat qui se mange en entrée l'été, accompagné de tomates.

PREPARATION

les bornes au papier de verre. Ensuite revissez et badigeonnez de graisse afin de prévenir de l’humidité. suffit d’enlever le film sale et d’en poser un nouveau, on ne consomme ni détergent, ni eau, ni éponge et on économise son énergie.

Entretenir la batterie de votre voiture

Avant de démarrer chaque matin allumez pendant 4à 5 secondes les phares de votre voiture, cela préparera la batterie à fournir de l’énergie au démarreur et permettra ainsi de la conserver plus longtemps. Si vous observer des traces d’oxydation sur les bornes de votre batterie. Dévissez les cosses puis passez

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Enlever les mauvaises odeurs sur un vêtement

La tenue que vous souhaitiez mettre a pris l’odeur de friture ou de tabac froid par exemple, et vous n’avez pas le temps de faire un lavage. Vous pouvez régler le problème en mettant votre linge au sèche-linge avec une lingette de soupline. Laissez tourner 10 min et le tour est joué.


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 569

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 568

LA CITATION DU JOUR « Je ne veux pas d'avenir, je veux un présent.» [Robert Walser]

BLAGUE C'est un gars qui s'arrête à une station de services pour faire le plein. Après avoir rempli son réservoir, il va à la caisse pour payer et se prendre à boire car il fait très chaud. Alors qu'il est en train de siroter son coca près de sa voiture, il voit deux hommes en train de faire des travaux sur le côté de la route. Le premier homme fait des trous d'environ deux mètres de profondeur avec sa tarière... alors que le second arrive tout de suite derrière avec sa pelleteuse pour reboucher le trou ! Ensuite, les deux gars prennent leurs engins de terrassement, se déplacent de 25 mètres, et recommencent la même manipulation. Le gars qui sirotait son coca étant d'un naturel curieux n'y tient plus, et rejoint les deux gars. Il leur demande : - Je n'y comprends rien à ce que vous faîtes. Vous pouvez m'expliquer pourquoi l'un de vous fait des trous que le second rebouche aussitôt ? Vous êtes les cantonniers les plus bizarres que je connaisse... Et un des deux cantonniers répond : - Vous allez comprendre. C'est tout simple en fait. Normalement on travaille en équipe de trois. Mais aujourd'hui, le Numéro 2 de l'équipe, celui qui plante les poteaux, est malade. Mais comme on est des gars consciencieux, on se débrouille sans lui.

MOTS CROISÉS N° 569 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 / Mobile : 0770 410 940 - 0770 122 732

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 568

HORIZONTALEMENT 1 - Transfert d'images 2 - Science utile à la basse-cour 3 - Surréaliste espagnol Cité bien placée pour les lentilles - Cours turinois 4 - Démuni de quenottes - Amour de Tristan 5 - Pronom trés personnel - Atomes qui ne sont pas neutres - Diffusa 6 - Conventions - Sorte de ferment 7 - Rendit trés pointu Faire disparaître la prospérité 8 - Bien propre S'élèvera seul au-dessus du sol 9 - Couvrirai de poudre 10- Pulvériser - Céréale

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

VERTICALEMENT A - Jaquelin B - Truisme C - Matériau pour ouvrières - Suçoter D - Débardeur Possessif E - Feuilleté - Réglées par une sorte de gamme F - Chaland - Temps de règne G - Extirpe - Passer les plats H - Equipé - Existe I - Egalise Elément d'un tout J - Donc à compter Dégagera K - Prendrai à la source L - Herserais soigneusement

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


23

Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

06:00: M6 Music 07:00: Absolument stars 09:30: M6 Kid 11:45: Turbo 13:10: Sport 6 13:15: Météo 13:20: Un dîner presque parfait 16:10: C'est du propre ! 17:20: 66 18:45: D&CO 19:45: Le 19.45 20:05: E=m6 20:30: Sport 6Sport 20:35: La minute de l'économie 20:40: Zone 22:45: Enquête exclusive

08:00: Téléchat 06:40 Télé-achat 08:05: Téléchat 08:40 Flipper 08:10: Mission aventure 09:30 Flipper découverte 10:20 Les sorciers de Waverly 08:20: Graine d'explorateur Place Toumaï 08:45: 10:45 Les sorciers Waverly 09:15: Il était une de fois... l'esPlace pac 09:40: La leçon de musique 11:10 Sonny de Florent Boffard 11:35 Sonny 10:25: Chopin et Dvorák Dad ! 12:25 American interprétés par Truls Mørk 12:50 American Dad ! 12:00: Arte reportage 13:15 Stargate SG-1 15:35: Naissance d'une île 14:00 Stargate 16:30: Annette SG-1 Humpe 14:45 Stargate 17:20: YouropeSG-1 15:35 :Tellement vrai 17:45 Metropolis 18:30: Cuisines des 19:00 Les dossiers deterroirs «Vis 19:00: Arte journal ma vie» : la quotidienne 19:15: Arthur Rubinstein 19:35 Friends interprète Chopin 20:35 A nous quatre, Cardinal 20:00: Karambolage ! 20:10: Grand'art 22:15 Les quatre Charlots 20:39: Sidney Poitier : premousquetaires mière star noire à Hollywood

Un peu de gymnastique ne vous ferait pas de mal. Prenez soin de votre corps. C'est indispensable d'être en grande forme car votre emploi du temps est chargé si vous voulez réaliser tout ce que vous aimeriez faire. Vous aurez du courage à revendre.

SCORPION

BALANCE

CAPRICORNE

C'est maintenant que vous pouvez prétendre à recevoir la récompense que vous méritez, cela vous remontra très sérieusement le moral. Vous n'aurez pas beaucoup d'efforts à fournir pour affronter l'avenir quand se présentera l'offre séduisante que l'on vous fera.

Une opportunité vous apporte une énergie nouvelle qui vous propulse vers une réussite certaine. Vous pourrez souscrire à des projets qui paraissent fous. Vous réaliserez des entreprises, ce sera un tournant décisif dans votre vie, vous recevrez des éloges mérités.

Grâce à une belle forme physique, vous pourrez fournir tous les efforts nécessaires pour aboutir là où vous n'avez pas pu aller tout récemment. Vous constaterez que tout se passera comme vous l'avez pensé et rien ne pourra plus vous arrêter dans la réussite. Vous allez avoir des relations plus faciles avec les autres. Vous allez pouvoir vous exprimer en public avec sincérité. Profitez-en pour dire ce que vous pensez réellement. C'est le bon moment car vous aurez acquis les certitudes pour parler ouvertement et on vous écoutera.

SAGITAIRE

TAUREAU

Ne vous laissez pas aller à vous attendrir inutilement sur le sort de quelqu'un qui vous raconte ses déboires financiers. Vous pensez avoir suffisamment à faire avec vos propres affaires. Vous réfléchirez mûrement à une remise en ordre de votre budget.

GEMEAUX

Quelque chose d'important va survenir ce qui clarifiera certains points primordiaux dans votre vie. Mais comme le moral est bon vous n'aurez qu'à vous féliciter de ce qui arrive. Faites très attention à votre forme. Ne vous fatiguez pas trop et évitez les abus trop fréquents. Réfléchissez sérieusement avant d'entamer une action irrévocable concernant vos affaires. Nous sommes dans une période où la prudence est de rigueur. Plutôt que de foncer de l'avant en espérant que tout se passera bien, attendez le moment favorable car la chance va passer.

B L IE R

VERSEAU

La tête pourrait bien vous tourner tellement les chose vont allez vite maintenant, Pourtant vous garderez votre sang froid malgré toutes les tentations auxquelles vous aurez la tentation de donner suite, Vous saurez faire le bon choix malgré certaines incertitudes,

Vous allez entrer dans une période faste dans le domaine des affaires mais restez très prudent. Il ne faudrait pas qu'un incident de dernière minute vienne troubler le bon déroulement des opérations. Une démarche méticuleuse porterait plus rapidement ses fruits. Vigilance !

Vous pensez devoir veillez aux apparences. La conjoncture actuelle vous paraît peu favorable. Faites simplement part de vos réelles intentions à une personne proche et elle pourrait bien vous croire. Vous pourrez récolter bientôt les fruits de votre bonne foi et de votre réalisme.

Une évolution incertaine d'une situation compliquée vous empêche d'avoir des pensées claires et précises. Il faut voir au-delà des apparences trompeuses et aller au fond des choses. Votre perspicacité habituelle vous permettra de résoudre cet imbroglio que vous redoutez à tort.

POISSON

06:35: LudoJeunesse 07:15: Batman Tonic 08:10: Bunny Tonic 10:20: Ludo 10:55: C'est pas sorcier 11:20: Expression directe 11:30: Météo 11:35: La vie d'ici : magazines et documentaires de votre région 12:00 : 12/13 : Midi pile : Journal régional 12:50: Nous nous sommes tant aimés 13:25: Inspecteur Barnaby 15:20: Keno 17:20: Des chiffres et des lettres, le championna 19:30: 19/20 : Journal national 20:00: Tout le sport 20:05: Les héros de la biodiversité 20:10: Repas de familles 20:35: Profession : imitateurs

La majorité des Français rêve d'avoir une maison bien à soi, mais la flambée des prix de l'immobilier assombrit souvent cette douce perspective. «Zone interdite» a suivi quatre familles modestes, bien décidées à relever le défi et à construire ou acheter une vraie maison avec un budget limité à 100 000 euros. En Normandie, Eloïse et Damien se donnent un an pour construire de leurs mains une grande maison en bois. Thomas, lui, a acheté un loft dans une usine désaffectée de Roubaix. Il compte aménager cette surface de A à Z pour y accueillir sa fillette, dont il a la garde partagée. Astrid et Glovany quittent leur petit appartement pour une maison avec trois chambres, à 60 kms de Lyon. Enfin, en Alsace, Ludivine et Pierre se sont lancés depuis deux ans dans la construction d'une maison écologique en paille. Mais les soucis s'accumulent.

HOROSCOPE

CANCER

Pour échapper à la convoitise de Brutus, le fils machiavélique de César, une princesse grecque, la douce Irina, annonce que son coeur ira au champion des prochains Jeux olympiques. Pour Alafolix, c'est un drame. Car ce jeune Gaulois éperdument amoureux d'Irina n'a pas la condition physique pour affronter les plus grands athlètes de l'empire romain. C'est alors qu'il se tourne vers Panoramix. Grâce à sa potion magique, il peut l'aider. Amusé à l'idée d'infliger une nouvelle défaite aux Romains, le vieux druide se laisse convaincre. A la seule condition qu'Astérix et Obélix accompagnent le jeune homme à Olympie...

06:35: Tandoori & hamburgers 07:00: Thé ou café 08:05: Rencontres à XV 08:30: Sagesses bouddhistes 08:45: Islam 09:15: Judaïca 09:30: Orthodoxie 10:00: Présence protestante 10:30: Le jour du Seigneur 12:05: Tout le monde veut prendre sa place 12:55: Les héros de la biodiversité 13:00: Journal 13:20: 13h15, le dimanche... 14:15: Vivement dimanche 16:30: Grandeurs nature 17:25: En quête d'ailleurs 17:30: Stade 2 18:45: Point route 18:50 : Vivement dimanche prochain 20:00 : Journal 20:30: Emission de solutions 20:35: Malabar Prince 22:09: Les héros de la biodiversité

LION

06:30 : TFou 07:40 : F1 à la Une 07:55 : Formule 1 09:55 : Automoto 10:55 : Téléfoot 12:00 : Les douze coups de midi 13:00 : Journal 13:30 : Du côté de chez vous 13:35 : Walker, Texas Ranger 14:25 : Life 15:20 : Trauma 17:00 : Les experts : Miami 17:55 : Abus de confiance 18:50 : Sept à huit 19:50: A la rencontre de... 19:53 : Là où je t'emmènerai 20:00 : Journal 20:30: Du côté de chez vous 20:35: Les prénoms en musique 20:40: Courses et paris du jour 20:45: Astérix aux Jeux olympiques

VIERGE

09:30 : le médaillon 10:10 : azhar oua hikayet 10:35 : ka'es el fadha'e 11:00 : avis religieux 12:00 : journal en arabe 12:20 : full house 13:35 : ouyoune alia 14:20 : bi'atouna e'sahira 15:15 : djiwar fi hiwar ''2 éme ptie'' 16:30 : tabakh e'saghir 17:00 : of side (14) 17:20 : moutaât el maida 17:35 : oulama'e el djazair ''atia messaoudi'' 18:00 : journal en amazigh 18:20 : le médaillon 19:00 : journal en français +météo 19:30 : test drive n°126 20:00 : journal en arabe 20:45 : djemei family II 21:30 : canal foot 22:30 : l'aigle blessé

DIMANCHE Soleil 22°

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05h40 El-Dohr 12h35 El-Assar 15h37 El-Maghreb 18h03 El-Icha’a 19h29

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pourquoi y a-t-il des arc-en-ciel à la surface des CDROMs ?

Vous n'aurez pas manqué de remarquer que les CD audio, CDROM et autres DVD donnent lieu à l'apparition d'un arc-en-ciel lorsqu'il sont éclairés de lumière.Tout comme les gouttes d'eau de pluie en suspension dans l'air, les CD sont capables de décomposer la lumière en ses différentes composantes de couleur.La lumière blanche produite par le soleil est constituée de l'ensemble de toutes les couleurs dont la somme forme le blanc (on parle de synthèse additive des couleurs). Les photons - petites particules de lumière - transportent chacun une couleur déterminée. Comme ils sont produits dans les mêmes proportions et au même instant, les photons se mélangent pour former la lumière blanche. Un photon peut être considéré comme une particule ou bien comme une onde (on parle de dualité onde-corpuscule). Une onde se caractérise par sa longueur d'onde. Le bleu a une longueur d'onde de 446 nm (446 nanomètre c'est-à-dire 10-9 mètre ou encore

0,000000001 mètre) alors que le rouge possède une longueur d'onde de 750 nm. Ainsi à chaque couleur est associée un longueur d'onde particulière. Les gouttelette d'eau ne sont pas les seules à être capables de décomposer la lumière, les réseaux le peuvent aussi. Un réseau est un support plat et lisse composé de sillons très fins et rapprochés (de l'ordre de la centaine de sillons par millimètre) et équidistants. Or un CD est une surface plane très lisse et composée 22188 pistes gravée en spirales. En réalité, tout comme sur les disques vinyles de nos grands parents, il s'agit d'une seule piste concentrique mais laissant apparaître 22188 sillons adjacents. La surface gravée d'un CD est d'environ 10 cm, ce qui nous fait environ 200 sillons par mm. Nous avons ainsi un réseau décomposant la lumière. C'est donc la nature microscopique de la surface des CD qui décompose la lumière blanche en son spectre des couleurs de l'arc-en-ciel.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


BALLE AU CENTRE

Le pétard mouillé Par ALI BOUACIDA

«

C’

est un pétard mouillé !» Cette appréciation inélégante a été prononcée par un invité d’une émission sportive de la Chaîne III quand il fallut commenter le succès fulgurant du MC Saïda, club nouvellement promu et qui se retrouve en tête du classement. Et à notre expert d’expliquer que cette équipe n’a pas les moyens d’entretenir cette suprématie inattendue, ni les recrues de qualité et qu’elle s’efforce d’engranger le maximum de points juste pour assurer son maintien. D’ailleurs, même l’entraîneur du MCS semble conforter cette option, un peu comme s’il craignait de nourrir de trop grandes ambitions. Ainsi, le championnat est à sa quatrième journée, et lors du débat du vendredi que nous offre la radio nationale, tous les participants furent unanimes à décréter par on ne sait quelle science infuse que le titre se jouera comme à l’accoutumée entre trois ou quatre clubs. Les mêmes qui dominent la compétition depuis bien des saisons. Cette conception figée du football véhicule des relents de fatalisme et on se demande à quoi sert-il d’organiser un championnat au vainqueur connu d’avance parmi les grosses cylindrées, accompagnées du reste du peloton qui tient le rôle de figurants ? Nous sommes, selon l’analyse statique de ces observateurs, dans la configuration d’une élite composée de trois ou quatre clubs tandis que ceux qui suivent jouent le rôle de porteurs d’eau, d’accompagnateurs. Le MCS qui occupe la place de leader est donc appelé à vite la libérer au profit de ceux-là auxquels elle revient de droit. Or ce que savent ces experts-devins, c’est que l’histoire du football est pleine de surprises et d’imprévus et il n’est pas du tout exclu que l’actuel leader mû par on en sait quelle inébranlable volonté, décide de jouer à défaut du premier rôle, du moins les trouble-fête. Rien que pour déjouer les oracles et défaire les certitudes. On a bien précisé que le MCS n’a pas les moyens de demeurer leader et, indirectement, on reconnaît que ce championnat est donc tributaire de l’argent, consacrant ainsi les clubs riches et condamnant les pauvres. Or précisément Saïda est une équipe démunie ou du moins qui n’a pas les fonds de la JSK, l’ESS ou l’USM Alger. Donc elle ne pourra tenir le coup et quand le championnat battra son plein, on verra émerger les plus cotés, les plus nantis, laissant à l’ASK et le MCEE entre autres de faire figure de participants sommés d’accompagner les grosses cylindrées au scare final. C’est à se demander pourquoi alors ne pas organiser un championnat à quatre clubs puisque le reste est condamné à ne jamais remporter de titre. Rien que pour forcer le destin et la fatalité, il est souhaitable que le MCS remporte le championnat. Pour prouver que le foot, ce n’est pas uniquement une affaire de fric, mais de talent aussi. A. B.

24

Le CABBA récuse Bouhenni Maracana N° 1251 — Dimanche 24 octobre 2010

Le président du conseil d’administration et porte-parole de la SSPA/CABBA Messaoudène vient d’adresser un rapport accablant sur l’arbitre Bouhenni, qui a officié le match CABBA-JSK, au président de la commission centrale d’arbitrage et au président de la FAF. Ce rapport est joint à celui des services de sécurité de la wilaya de Bordj Bou Arréridj. M. Messaoudène nous a confié hier après-midi : «Nous n’allons pas lâcher cet arbitre qui a mis la ville à feu et à sang. Nous avons saisi MM. Lacarne et Raouaraoua pour que cet arbitre ne dirige plus les matches du CABBA.»

Lalmas, Kalem et Achour galvanisent le Chabab

L

e derby algérois entre le CRB et le MCA, même si ce ne fut pas un grand match, a tenu ses promesses. Ce fut un véritable match de coupe, chacune des 2 équipes cherchait à remporter le match. Un fait insolite s’est déroulé après le 2e but du Chabab alors que le score était de 1 à 1. En effet, pour galvaniser

leurs joueurs, les supporters ont confectionné de grands portraits de certains joueurs, à l’image de Lalmas, Achour et Kalem qui ont écrit les plus belles lettres du club. D’ailleurs, à voir le président Kerbadj congratuler son entraîneur Gamondi à la fin du match, cela prouve que cette victoire a beaucoup de saveur.

Les fossoyeurs de Bordj de retour

Après que l’arbitre du match CABBA-JSK eut refusé le but égalisateur des Bordjiens, une frange de supporters envahit le terrain pour montrer son mécontentement envers l’arbitre. D’ailleurs, à la fin du match, des actes de vandalisme inquali-fiables se déroulèrent à l’extérieur du stade : des voitures saccagées, des vitres cassées, des affrontements avec les forces de l’ordre. Ces actes sont préjudiciables au club quand on se rappelle les lourdes sanctions de la LNF la saison dernière. Le travail du président Messaoudène et son équipe semble déranger ceux qui gravitaient

KASHI DJAMEL CHARGÉ DES CHAMPIONNATS FÉMININS

Lors de la réunion du bureau fédéral, il a été décidé de nommer Kashi Djamel, actuel président de l’équipe féminine d’Alger-Centre à la tête de la commission nationale du football féminin. Cette nomination n’est que justice pour ce dirigeant qui se dévoue depuis plus d’une décennie à cette déscipline malgré le peu de moyens mis à la disposition de la majorité des clubs. Ainsi, un championnat national verra le jour. Par ailleurs, un championnat régional féminin, ainsi que celui des U20 et U17 sont prévus pour la saison 2010/2011 qui débutera prochainement.

LOUADAH Au MCA : ce n’est que de la poudre aux yeux

La sortie médiatique de Zenir pour ramener Louadah au Mouloudia n’est que de la poudre aux yeux. En effet, celui-ci a fait un bref passage au FC Bir Mourad Raïs en qualité de président, mais cet épisode s’est vite terminé. Par la suite, il s’est engagé dans la section d’athlétisme du MCA et de l’équipe de la douane mais là aussi, cela n’a pas duré longtemps. Nous ne voyons pas comment peut-on diriger un club aussi prestigieux que le Mouloudia sachant que celui-ci a d’énormes difficultés financières. Il semble que Louadah essaye de gagner du temps en laissant miroiter des projets à long terme. Cette histoire ne tient à notre sens pas la route, surtout avec les moyens que demande le passage au professionnalisme.

«Mourinho parle beaucoup»

ABIDAL

PELÉ FÊTE SES 70 ANS !

Né le 23 octobre 1940 à Três Coraçoes au Brésil, Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, a célébré ce samedi ses 70 ans. Unique joueur à avoir remporté la Coupe du monde à trois reprises (1958, 1962, 1970), le champion auriverde est entré dans l'histoire à 17 ans et 8 mois en remportant le Mondial de 1958, disputé en Suède. Passé par le club brésilien de Santos (1956-1974) et le New York Cosmos (1975-1977), le Roi Pelé a inscrit au cours de sa carrière 1 284 buts en 1 375 matches ! Il aura également porté la tunique nationale à 92 reprises et marqué 77 buts entre 1957 et 1970. Phénomène sur le terrain, alliant technique, vitesse et efficacité, Pelé est considéré comme l'un des plus grands footballeurs, voire le plus grand, de tous les temps.

EXPULSÉ AVANT DE REVENIR SOUS LA PRESSION POPULAIRE ! Icône mondiale et idole de tout un peuple, Pelé a, un jour au célèbre Maracana, dribblé sept joueurs puis le gardien adverse avant de faire trembler les filets. Une autre fois, il est expulsé lors d'une rencontre en Colombie. Furieux, les spectateurs envahissent le terrain et réclament le retour du génie. L'arbitre s'exécutera et le match reprendra. Ambassadeur et ministre, le Brésilien gère aussi tranquillement ses nombreux contrats et son image. Bon anniversaire, Pelé !

CONDOLÉANCES

Très touchés par le décès de Mustapha Anane, ancien joueur de la JSK, Mahieddine Khalef et son frère Abdelhak présentent à sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent de leur profonde sympathie. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Peu de joueurs osent aujourd'hui s'en prendre à José Mourinho, considéré -à juste titre- comme l'un des meilleurs coaches du monde en activité. L'une des rares voix discordantes est venue récemment d'un joueur... français, Eric Abidal, qui n'a pas hésité à tacler le «Special One» dans la presse. «Mourinho, c'est un type qui parle beaucoup, a-t-il fait remarquer au magazine Don Balon. Il est comme ça, il dit tout haut ce qu'il pense, sur sa manière de voir les choses. Perso, moi, je ne regarde ni la télévision ni ne lis la presse, donc je m'en fous un peu. C'est un jeu qu'il a avec les médias, c'est sa vie.» Le latéral gauche du FC Barcelone a également envoyé un message fort aux Merengues : «Qu'ils se concentrent sur leur équipe. Qu'ils parlent d'eux et nous parlerons de nous. Point.»


maracanafoot1251