Page 1

Yella rbah yella GEIGER : «La qualification ne devrait pas nous échapper»

Une finale pour l’honneur de l’Algérie A J-2 du match face au TP Mazembe

www.maracanafoot.com

Jeudi 14 Octobre 2010 - N° 1243 - Prix 10 DA

«Cest dans nos cordes»

YAHIA CHÉRIF :

«Notre football R E J MAD amorce sa descente aux enfers» n «Madjer n’est pas un

Benchikha acceptera-t-il un entraîneur-adjoint ?

toutou. Ça ne marche pas comme ça avec moi» n «Le problème chez nous, c’est qu’on n’a pas le courage de reconnaître ses torts» n «Les joueurs ne sont pas les seuls responsables de cet autre échec de l’EN» n «Pour l’instant, il m’est impossible de travailler en Algérie»

De la revanche Michel insiste sur les trois points du MCO dans l’air JSMB

MCA

BABOUCHE : «Je Meghni débutera avec Les clés du bonheur voudrais tant retrouver ma place en EN» la réserve de la Lazio des Vert et Rouge

Il a repris les entraînements hier

KACEM, ZERDAB, KHIARI ET MAROCI


02

Interview

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

«Le tout professionnel est une fausse route» MADJER:

Classe, élégance, maturité, professionnalisme, amour du pays… voici quelques mots qui collent parfaitement à un grand nom du football algérien, africain et mondial. Nous avons cité le charismatique, ancien international algérien et grand joueur de football, Rabah Madjer. Un nom qui inspire reconnaissance et respect à tous ceux qui connaissent l’homme, au vu de tout ce qu’il a

donné au football algérien. En effet, il a de tout temps et jusqu’à présent toujours été le digne ambassadeur de l’Algérie. Il a comme on dit toujours véhiculé une belle image de l’Algérie, à travers une réussite personnelle sur tous les plans, familial, sportif et professionnel, qui font de lui un véritable exemple en touts points de vue pour la jeunesse algérienne.

Que pensez-vous de la déconvenue des tique de la fuite en avant. On peut échapper Verts à Bangui face à la République parfois au ridicule mais on finit dans de telles conditions toujours par se faire ratcentrafricaine ? Ma déception ne diffère pas de celle de tous traper par la réalité. les Algériens qui ont suivi le match. On ne sait vraiment pas ce qui se passe dans notre Soyez plus explicite... football. C’est vraiment la descente aux Je donne l’exemple du match amical face au enfers depuis un bon moment déjà. Gabon, lequel est venu nous battre chez L’équipe enchaîne les mauvaises perfor- nous. Au lieu de voir la réalité en face, on a mances et ne parvient fait en sorte de plus à gagner. Cela dédramatiser les «Le problème chez nous, c’est choses, n’est fait pour réjouir affirmant personne, encore qu’il ne s’agissait que qu’on n’a pas le courage de moins moi. d’une rencontre amireconnaitre ses torts» cale. Si elle était sans intérêt, pourquoi alors On vous ressent l’avoir disputée ?! Le Gabon, qui vient comme fort remonté ? Et comment, j’ai porté les couleurs nous battre chez nous, je trouve ça très nationales que j’ai défendues bec et ongles grave, car, dans le passé, ce genre d’équipes des années durant. Je suis très attaché à n’avaient pratiquement aucune chance face l’équipe nationale, laquelle a toujours fait à l’Algérie, surtout pas chez nous. On partie de ma vie, depuis que j’étais gamin, essaye à chaque fois d’endormir les gens, mais aussi par la suite, en tant que joueur, disant que les choses allaient s’améliorer ou entraîneur ou supporter. Il faut savoir que je ne sais quoi encore. Mais, voilà, au lieu j’aime mon pays plus que tout, j’ai cette que la situation s’améliore et évolue, c’est fibre nationaliste qui est ancrée en moi. Je le contraire qui se passe : elle se dégrade et suis jaloux de mon pays et tout ce qui l’af- sombre. Pour preuve, où sont les améliorafecte m’affecte. C’est tout à fait normal tions annoncées puisque, que ce soit face à pour moi. C’est une chose naturelle pour la Tanzanie ou encore pire contre la RCA, moi, comme on dit. C’est pourquoi je suis nous avons échoué ? Que peut-on dire à vraiment déçu et très remonté comme vous présent ? On va encore dire que les choses vont aller mieux d’ici le match prochain le dites. Je tiens à dire une chose… contre le Maroc !!! Alors, on n’a rien Allez-y, poursuivcompris à mon sens ez… «On essaye à chaque fois au Personnellement, cela d’endormir les gens, en disant apparemment fond du problème. fait déjà un bon que les choses allaient On ne retient pas les moment que j’ai tiré leçons. la sonnette d’alarme. s’améliorer et je ne sais quoi Je l’ai fait avant encore. Mais voilà, au lieu que Retenir les leçons, même que l’EN la situation s’améliore et prenne part à la CAN cela consiste à faire 2010 en Angola. Car, évolue, c’est le contraire qui se quoi et à agir de personnellement, je quelle manière ? passe, elle se dégrade» voyais venir la débâLà, vous me donnez cle. Je dis cela parce l’occasion de faire que je suis de ceux qui ne sont pas du tout part de mon opinion sur la politique actuelle d’accord avec la politique actuelle prônée suivie et prônée par les instances de notre par les décideurs de notre football. Je vais football. A mon sens, et je suis profondém’expliquer à ce propos un peu plus loin. Je ment convaincu de ce que je dis, elles font dirai, par ailleurs, que je ne trouve pas nor- complètement fausse route. La situation mal du tout qu’à chaque contre-perform- actuelle de l’EN ne peut que me donner raiance et mauvais résultat de l’équipe son. Pour moi, et je ne le dirai jamais assez, nationale, on va chercher des prétextes et cette politique du tout-professionnel n’est autres alibis je ne sais d’où. Le problème pas judicieuse et ne permettra jamais à la sélection nationale chez nous, c’est d’avoir une base solide qu’on n’a pas le «Cette politique du tout à même de lui permetcourage de reconprofessionnel n’est pas tre d’être une équipe naître ses torts. On ne retient pas les judicieuse. L’EN doit-être bâtie sur performante dans la leçons pour pouvoir, la base des joueurs locaux, tout durée, pour atteindre les objectifs qui lui ensuite, rectifier le en faisant appel aux meilleurs sont assignés d’une tir et avancer. On manière régulière. fait plutôt la polipros»

Nous l’avons joint hier au Qatar, où il réside depuis quelques années déjà, pour connaître son point de vue sur la récente débâcle de la sélection nationale et d’autres aspects le concernant, dont il a tenu à faire part, afin d’éclairer l’opinion sportive sur certains sujets qui l’ont fâchée, en donnant sa version des faits. Il lui tenait d’ailleurs à cœur de le faire.

Pour moi, il faudra absolument changer de politique en ce qui concerne les joueurs auxquels on doit faire appel. Pour construire et mettre en place une équipe nationale digne de ce nom, il faudra qu’elle soit bâtie sur la base des joueurs locaux, tout en faisant appel aux meilleurs joueurs professionnels évoluant à l’étranger, comme cela a toujours été le cas par le passé, à l’époque où beaucoup craignaient l’EN. Je m’explique… On vous écoute… Tout d’abord, cette politique de ne compter que sur les joueurs professionnels a donné des résultats sporadiques, et voyez où on en est actuellement. Personnellement, j’ai toujours dit qu’il ne fallait pas marginaliser les joueurs locaux car quel que soit le niveau de notre championnat, il y a toujours eu des joueurs de talent qui parviennent à sortir du lot. Pourquoi faut-il un noyau dur formé par les locaux en équipe nationale? Tout simplement parce que cela permettra au staff technique en charge des Verts d’avoir le temps nécessaire pour construire une bonne équipe et pour la faire travailler sur tous les plans, notamment l’aspect technico-tactique. Le sélectionneur national aura le temps de réunir la majorité des joueurs sur place au pays, en organisant jusqu’à deux stages par mois, et les faire travailler sur le plan tactique et celui de la cohésion. A force de s’exercer ensemble, les joueurs apprendront à mieux se connaître humainement parlant et sur le terrain. Ils pourront ainsi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

«Pour moi, les joueurs ne sont pas les vrais responsables de cet autre échec de l’EN» acquérir des automatismes et assimiler au mieux l’organisation de jeu que le coach préconise. Le staff de l’EN devrait même pouvoir avec cette méthode organiser des matches amicaux en dehors des dates FIFA. Multiplier les rencontres amicales permettra à l’EN d’améliorer sa qualité de jeu, son organisation tactique et, par conséquent, sa cohésion. Les résultats à moyen et long terme ne pourront être que meilleurs. Et qu’en sera-t-il des joueurs pros dans ce cas-là ? On fera appel, comme je l’ai dit, aux meilleurs les plus performants d’entre-eux, qui cadreront avec l’état d’esprit qu’on veut instaurer en équipe nationale. Ceux qui pourront venir participer à des matches amicaux en dehors des dates FIFA seront les bienvenus. Sinon, on pourra se contenter de ne les faire venir que lors des dates FIFA. Comme il y aura déjà une équipe en place, bien préparée et prête, qui ne pourra que progresser avec le temps, car les mécanismes de sa réussite seront mis en place, les pros auxquels on fera appel auront la possibilité de s’intégrer facilement au groupe.

nnn


Interview

nnn

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

«Madjer n’est ni un béni oui oui, ni un toutou obéissant à son maitre. Ça ne marche pas comme ça avec moi, c’est pourquoi, on ne veut pas de moi»

Il faut donc revenir à la politique prônée à l’époque, n’est-ce-pas ? Exactement. Je ne vois vraiment pas d’autres solutions si on veut bâtir une grande équipe nationale, qui fera du chemin et qui sera capable d’aligner les bonnes performances sur la durée. Il ne suffit pas de gagner un ou deux matches pour croire que cela y est, c’est arrivé. Voyez où nous en sommes arrivés. Personne ne nous craint, au contraire, c’est nous qui appréhendons des équipes de seconde zone à présent. Le monde à l’envers quoi ! Pour avoir une équipe nationale digne de ce nom, il faudra absolument travailler et beaucoup travailler même. Qu’est-ce qui se passe avec l’EN actuelle, on ne travaille pas. On attend les dates FIFA, et le moment de jouer un match officiel ou amical, pour regrouper les joueurs durant trois ou quatre jours et les faire ensuite jouer. Comment voulez-vous avoir un collectif et une équipe digne de ce nom dans ces conditions ? C’est pratiquement impossible. Je voudrais dire une chose par rapport à la dernière déroute des Verts en Centrafrique. Oui, on aimerait bien revenir avec vous sur l’humiliante défaite des Verts à Bangui… Personnellement, et en tant que technicien, je dis qu’il ne faudra surtout pas incriminer les joueurs qui ont pris part à cette rencontre. Pour moi, ils ne sont pas les vrais responsables de cet autre échec de l’EN. Pourquoi je dis ça ? Tout simplement, parce que j’étais joueur et je connais les conditions dans lesquelles ils ont évolué à Bangui, avec ce jour-là une forte chaleur et un taux d’humidité très élevé. Ils étaient totalement asphyxiés, ils ne pouvaient même pas respirer. C’est pourquoi ils ont perdu pratiquement tous les duels et étaient à chaque fois pris de vitesse par leurs adversaires du jour sur le terrain. On a mal géré l’avant match parce que lorsqu’on joue en Afrique et dans de telles conditions, il fallait prévoir les choses bien avant. Dans ces conditions, ils ne pouvaient pratiquement rien donner et cela s’est bien vérifié sur le terrain. Que fallait-il faire ? C’est simple, au lieu de regrouper les joueurs en Algérie les quelques jours précédant la rencontre, il fallait choisir plutôt un pays qui présente les mêmes conditions que le Centrafrique pour permettre aux joueurs de s’acclimater avec les conditions du match et/ou se déplacer au moins quatre jours avant le match sur place pour donner le temps aux joueurs de s’adapter au climat qui sévit là-bas. Sur quels critères ou paramètres s’est-on appuyés pour décider d’envoyer l’équipe à Bangui à seulement deux jours du match ? C’est à mon avis un non-sens, et la principale raison de la défaite ce jour-là, en plus des raisons que j’ai évoquées auparavant, c’est l’organisation des choses qui a été défaillante au niveau des responsables de la Fédération. On a bien vu l’EN aller en stage en France ou ailleurs en Europe alors qu’elle était en train de préparer la CAN. N’est-ce-pas de la pure aberration ?!!! Vous dites que vous n’incriminez pas les joueurs. Pourtant, dans les colonnes de l’un de nos confrères arabophones, vous avez bien dit qu’il fallait se débarrasser de l’ensemble des pros actuels, non ? C’est archi faux, je n’ai jamais dit cela. Je me porte à faux contre des propos et allégations qui m’ont été prêtés alors que rien de cela n’est vrai, puisque je ne les ai jamais tenus. Je ne comprends pas les raisons qui poussent certains à vouloir déformer mes propos. Ce n’est pas du tout correct ni professionnel de leur part. Je n’ai jamais été contre les joueurs et je n’ai pas dit ce qu’on

03

Comme quoi par exemple ? On ne voulait plus de Madjer, alors on a tout fait pour m’écarter alors que j’étais en train de faire du bon travail pour construire une vrai équipe nationale. Leekens a insulté l’EN et, pourtant, on ne l’a pas pour autant mis à la porte. Si, pour ma part, on avait l’intention de me limoger, il fallait le faire après la CAN au Mali. Les fossoyeurs, mais ne me demandez surtout pas de les nommer, ils se reconnaîtront par eux-mêmes, se croyaient malins. Ils ont voulu attendre le match amical contre la Belgique, qui disposait d’une très bonne équipe, pour me mettre à la porte. Ils pensaient que l’EN allait prendre une raclée. On a voulu que je me ridiculise pour m’humilier par la suite, mais Dieu est grand. Sous ma coupe, l’EN a réussi contre la Belgique un très bon match, qui s’est soldé par un nul 0-0, alors que les Belges venaient quelques jours seulement auparavant de battre une grande équipe 2-1. Dieu n’aime pas la hogra, comme on dit.

«C’est l’organisation des choses qui est défaillante au niveau des responsables de la fédération. On a bien vu l’EN aller en stage en France ou ailleurs en Europe, alors qu’elle était en train de préparer la CAN !» a voulu me faire dire. On ne peut éviter de vous poser la question de savoir si vous espérez toujours reprendre en main un jour l’équipe d’Algérie ? En toute sincérité, je suis souvent gêné lorsqu’on me pose cette question. La raison est simple : mon amour pour le football et l’EN ne date pas d’aujourd’hui. Tout le monde sait que je suis un passionné de football. Servir son pays, quoi de plus noble que cela, mais au risque de me répéter, je ne suis pas demandeur, encore moins avec la présence des actuels responsables de la Fédération. Tant qu’ils sont en place, je ne songerai même pas à travailler avec eux. C’est quasi impossible, ma conception des choses et la leur sont totalement à l’opposé. Certains, qui s’érigent en responsables et qui bombent le torse, ne connaissent en réalité rien au football. Il n’y a que les intérêts qui dictent leur chemin. Moi, j’aime mon pays et je n’ai d’autre souci que l’intérêt de l’EN car, sans vouloir me vanter, je ne suis pas du tout en manque de notoriété, loin de là. La mienne, je l’ai établie depuis bien longtemps et à la sueur de mon front. Personne ne m’a fait de cadeau. Je voudrais profiter de l’occasion que vous me donnez pour apporter des précisions sur certains mensonges dits à mon sujet.

De quoi s’agit-il ? J’ai lu dans la presse que le président de la Fédération a fait savoir à nouveau qu’il comptait me limoger, avant que je décide de partir de mon plein gré, lorsque j’avais en main les destinées de la sélection nationale. Il justifie cela par le fait que j’avais tenu des propos diffamatoires à l’encontre des responsables de la Fédération dans un journal belge le Soir de Bruxelles. Cela est archi faux. Je l’ai prouvé et je peux toujours le prouver. Il faut que l’opinion publique sache la vérité. Comment se fait-il qu’il ait déclaré cela alors que le directeur dudit journal m’a envoyé une lettre d’excuses, qui a aussi été transmise à qui de droit et qui a notamment atterri sur le bureau de l’exsecrétaire général de la FAF, M. Bouchemla, et dans laquelle il est clairement écrit, noir sur blanc, que Madjer n’avait jamais fait de telles déclarations apparues dans ce journal. Il y a eu connivence ici avec le journaliste qui a inventé ladite interview que je lui avais soi-disant accordée, pour me porter préjudice. Une sorte de complot contre moi pour m’écarter de l’EN. D’ailleurs, ledit journaliste a carrément été licencié par les responsables du journal. Il y a aussi certaines autres vérités que le public algérien doit savoir.

«Je ne travaillerai jamais avec les actuels responsables du football national, c’est impossible»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pourquoi une telle animosité à votre encontre ? J’allais conduire l’EN vers le Mondial 2006. Ceux qui étaient contre moi par jalousie et parce qu’ils savaient que je ne suis pas un homme obéissant comme ils les aiment bien, ont tout fait pour me faire partir. Madjer n’est ni un béni-oui-oui ni un toutou obéissant à son maître. Ça ne marche pas comme ça avec moi. Chacun doit rester à sa place et faire son travail. Il y a eu aussi incompatibilité d’humeur, c’est pourquoi ils m’ont fait partir. J’ai beaucoup de respect pour l’EN et mon pays mais pas pour ces gens-là, lesquels m’ont fait et continuent à me faire beaucoup de mal, en colportant des rumeurs et des mensonges à mon sujet. Ils vont jusqu’à vouloir me salir pour dissuader les chaînes de télévision et les sponsors qui veulent utiliser mon images de marque de travailler avec moi. Je tiens à les avertir en leur disant : oubliez-moi et laissez-moi tranquille, sinon je suis prêt à contre-attaquer et à divulguer des choses graves qui les mettront dans de sales draps. Vous avez l’air vraiment en colère... Oui, je le suis vraiment. Si je me suis tu jusqu’à présent, c’est par respect envers l’EN, mon pays et ses autorités. Mais, à présent, je dis œil pour œil, dent pour dent. Je parle parce que ces gens-là n’ont pas de scrupules et continuent de s’acharner sur moi. Qu’ils se taisent, je ne veux même pas évoquer leurs noms, car c’est leur accorder une importance qu’ils n’ont pas à mes yeux. Ils n’ont même pas eu le courage de venir au TAS pour m’affronter pour cette histoire fomentée de toutes pièces de soi-disant diffamation dans le journal le Soir de Bruxelles. Bouchemla, l’ex-SG de la FAF, s’est présenté mais n’a même pas fait part aux juges de la lettre du directeur du journal belge où ce dernier m’innocentait des faits qu’on me reprochait. Ils ont brisé ma carrière d’entraîneur. Je préfère pour le moment m’arrêter là. Qu’on me laisse tranquille. Que ceux qui disent que Madjer n’a pas de diplômes d’entraîneur, sachent que je porterai à la connaissance de l’opinion publique le moment opportun ce dont dispose Madjer comme diplômes, pour que ses fossoyeurs se taisent à jamais. Je lance un appel aux autorités politiques du pays pour qu’elles interviennent afin d’apporter les changements qui s’imposent et mettent un terme à la gabegie actuelle qui secoue notre football. Merci à tous ceux qui ont toujours cru en moi et qui m’ont toujours soutenu en toutes circonstances. Entretien réalisé par Mohamed-Amine Azzouz


04

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

EQUIPE NATIONALE

Benchikha acceptera-t-il un entraîneur-adjoint ? C g Par Amine Tirmane

omme signalé dans notre précédente édition, l’ancien coach de l’O Marseille a fait une déclaration aux médias français dans laquelle il se disait très intéressé d’entraîner les Verts, tout en précisant qu’il est toujours en contacts avec des membres de la Fédération algérienne de football. Cela dit, on ne sait pas si Benchikha va accepter la présence d’un entraîneur comme Rolland Courbis, qui est plus connu pour être un homme à très fort caractère, un entraîneur qui pourrait «lui bouffer son espace vital». En effet, le sélectionneur national qui, officiellement, n’a pas encore refusé l’aide d’un autre entraîneur, risque cette fois-ci de dire non, dès lors qu’il s’agisse de Rolland Courbis, où un autre entraîneur étranger. On se rappelle encore qu’avant même son installation officielle à la tête de l’équipe nationale, Abdelhak Benchikha avait été clair en ce qui concerne ce sujet affirmant solennellement «Moi seul choisirais mes adjoints».

Depuis la défaite de l’équipe nationale à Bangui, les rumeurs vont bon train concernant la probable installation d’un entraîneur étranger pour assister Abdelhak Benchikha. On évoque avec insistance la nomination d’un entraîneur étranger aux côtés de l’actuel sélectionneur, Abdelhak Benchikha, et le nom qui revient le plus ces derniers jours est celui de l’ex-entraîneur de Montpellier, Rolland Courbis. Ce dernier serait de plus en proche de la Fédé, lui qui ne s’est pas empêché de faire un appel du pied aux responsables de la FAF.

On songe sérieusement aux locaux

Même si l’équipe nationale ne rejouera un match officiel que lors du mois de mars 2011, on évoque, d’ores et déjà, l’éventuelle convocations de certains joueurs qui vont venir renforcer les rangs des Verts. En effet, l’équipe nationale, après avoir subi une défaite surprenante en Centrafrique, est devenue la source de critiques qui fusent de partout. Beaucoup parlent de la mauvaise production de certains joueurs, et ce, depuis plusieurs matches. Lors du match face à la Centrafrique, on a noté pas mal d’insuffisances chez des joueurs qui n’ont guère convaincu. Selon des indiscrétions, Abdelhak Benchikha compte faire appel à des joueurs locaux, et ce, dès le prochain stage prévu en novembre à Luxembourg. Des éléments issus de l’équipe national A’ sont ciblés, sachant qu’à leur retour de la Centrafrique, Benchikha et Raouraoua se sont déplacés à Rouiba pour assister au match amical de l’EN A’ qui a affronté le Mali. Benchikha qui est toujours le sélectionneur de l’équipe nationale locale connaît mieux que quiconque la valeur de certains éléments qui peuvent apporter le plus escompté à l’EN A.

Meghni débutera avec la réserve de la Lazio Il a repris les entraînements hier

Mourad Meghni est de retour. Longtemps en convalescence, en raison d’une blessure au tendon rotulien, Meghni se soignait au centre hospitalier spécialisé au Qatar, où il a fini récemment sa rééducation. Le meneur de jeu des Verts a rejoint son club la Lazio cette semaine, et aurait retrouvé le chemin des entraînements hier avec son équipe. On croit savoir que l’ancien milieu de terrain de Bologne ne commencera pas avec l’équipe A de la Lazio. En effet, Meghni est le 26e joueur du club, ce qui fait qu’il ne débutera pas avec les réserves de la Lazio avant de réintégrer l’équipe première. A rappeler que son numéro 23 a été attribué à la nouvelle recrue australienne Mark Bresciano.

Il sera prêt pour le match du Maroc

Ainsi, Mourad Meghni devait reprendre hier les entraînements avec la Lazio. Le joueur devrait être soumis à un travail spécifique, afin de retrouver toute la plénitude de ses moyens, et ce, après plusieurs mois d’arrêt. Toutefois, il est à signaler que Meghni sera bel et bien avec les Verts pour le prochain match officiel de l’équipe nationale, prévu au début du mois de mars face au Maroc, un match comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2012. D’ici là, Mourad Meghni jouera à partir du début de la phase retour avec son club. Une chose est sûre, c’est que si tout se passera bien pour lui, il sera de retour à la compétition dans quelques semaines seulement. A. T.

C’est ce qui nous amène à dire que si adjoint il y aura, Courbis ou autre, cela ne se fera pas sans l’aval de Benchikha. Décodant son message, la fédération décide alors de maintenir Zoheir Djelloul et Hassen Belhadji comme collaborateurs. Benchikha accepte sachant que les deux ex-adjoints de Saâdane connaissent bien le groupe.

Maintenant que Djelloul Zoheir a remis le tablier, il faudrait bien à Benchikha quelqu’un à ses côtés et c’est à lui seul que reviendra le choix de son assistant. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que Rolland Courbis ne viendra pas en Algérie sans l’aval de Benchikha. A. T.

Benchikha doit s’inspirer de Laurent Blanc

Ainsi donc, il se pourrait que des éléments soient appelés dès le prochain stage au Luxembourg. En plus de Lemmouchia, Djabou et Hadj Aïssa, d’autres joueurs vont leur emboîter le pas. Cette réaction nous rappelle curieusement celle de Laurent Blanc qui, dès sa prise de fonction de l’équipe de France, a convoqué plusieurs jeunes joueurs issus de la ligue 1. Laurent Blanc était sûr de sa politique, et aujourd’hui, on peut dire qu’il n’a pas eu tort. Mieux encore, le sélectionneur de l’équipe de France a eu l’audace d’écarter certains joueurs qui, selon lui, ne pouvaient plus donner le plus escompté à l’équipe de France. Avec des jeunes joueurs locaux, tels Payet, Rémy, Gourcuff, Ramy, Sakho et Hoarau, l’équipe de France a pu retrouver le sourire durant les éliminatoires de l’Euro 2012 qui se jouent actuellement. Benchikha doit s’inspirer de la méthode de Blanc, en faisant confiance à des joueurs qui ont leur place dans l’équipe.

Il ne va pas chambouler l’effectif

Toutefois, il faut savoir que le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, ne va pas chambouler tout son effectif. Le coach national, qui a déclaré qu’il lui faut du temps pour redorer léquipe, ne compte pas du tout refaire tout l’effectif. L’ancien coach du CRB songe, certes, à convoquer plus de locaux, mais cela a pour but de renforcer l’équipe, et non pas la chambouler. Benchikha est sur le point d’appliquer la règle de ne faire appel qu’aux meilleurs et les plus en forme. A. T.

Les U23 séduisent

L’équipe nationale des U2 3 a disputé avant-hier un e joute amicale au stade à son homologue du Qa de tar. Pour rappel, l’équipe des moins de 23 ans drivée Koléa face veau sélectionneur Azzed par le noudine Ait Djoudi prépare les jeux Olympiques 2012 de jeunes joueurs de talent . Composée , l’EN U23 a livré une bel posant par un but à zéro. le prestation avant-hier, en Le but des Verts était l’œ uvre de Chaâlali, sociétair s’impionnat grec (Panionios) e du chamqui a ouvert la marque dès bonne prestation de Beny le ahia qui évolue dans le cha début du match. A noter aussi la l’Usmiste Sayah. En tou mpionnat suédois, et aus t cas si celle de Azzeddine Ait Djoudi, fra , les Verts ont séduit plus d’un lors de cette con frontation. îchement installé à la bar re technique, a eu l’occa connaître son groupe, lui sion donc de qui a remplacé Benchikh a. Enfin, il est à signaler milieu de terrain défensif que le jeune de l’USM Alger, Amine Saïdoune, n’a pu terminer raison d’une blessure qu ’il a contractée pendant le match, en la rencontre.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


05

Yella rbah yella LIGUE DES CHAMPIONS

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

JSK

g Par Aomar Moussi Un seul mot d’ordre du côté la JSK. Il s’agit de la victoire et d’une qualification en finale, et rien d’autre. Les joueurs, qui travaillent dans de bonnes conditions et qui sont conscients de la lourde tâche qui les attend, ne comptent pas rater cette occasion qui s’offre à eux ce samedi pour entrer dans l’histoire du club. Les Nessakh, Remache, Ziti, Yahia Chérif et les autres savent pertinemment que leur mission sera difficile devant un adversaire qui n’est autre que le tenant du titre.

Tout pour guérir Belkalem

C’est une vraie course contre la montre pour que Belkalem soit rétabli d’ici le match retour face au TP Mazembe. Le kiné du club Guillou, qui a pris en charge le défenseur axial kabyle, fait de son mieux pour que ce dernier retrouve ses capacités et sa forme avant samedi. Certes, tout devait s’éclaircir hier mercredi. Les dirigeants, le staff technique et les supporters souhaitent vivement voir le pilier de l’équipe retrouver ses forces pour prendre part au match retour. La présence de l’ensemble des joueurs est plus qu’indispensable, et un élément comme Essaïd Belkalem ne pourra qu’être d’un apport considérable au groupe. Alain Geiger souhaite vivement bénéficier des services de son joueur qui reste incontournable sur son échiquier. Guillou fait de son mieux et prodigue, ces derniers jours, des soins intensifs au joueur afin qu’il se rétablisse pour prendre part à cet important rendezvous. Même si Belkalem a commencé à taper dans le ballon, cela ne veut nullement dire qu’il va réinté-grer le groupe. A. M.

L

e Tout Puissant Mazembe, qui s’est imposé au match aller sur le score de 3 buts à 1, et qui se trouve en Algérie depuis le début de c e t t e semaine, devait rallier l a

ville de Tizi Ouzou hier afin de continuer sa préparation pour ce match retour. Les capés de Lamine N’Diaye ne vont pas faciliter la tâche aux Kabyles et comptent eux aussi s’offrir une deuxième finale de suite dans cette compétition africaine. Les protégés de Geiger et Kamel Bouhellal ne

l’entendent pas de cette oreille. Ils comptent sortir le grand jeu et redoubler d’efforts durant cette rencontre décisive pour pouvoir accéder à la finale. Les supporters, de leur côté, sont tous mobilisés et comptent apporter un soutien indéfectible à leur équipe favorite. Ils viendront de toutes les régions de la wilaya de Tizi Ouzou, et ce dans l’unique but de prêter main-forte aux camarades de Lamara Douicher, lesquels auront une lourde mission face à un adversaire qui n’est plus à présenter. Malgré les provocations de l’équipe du TP Mazembe, les

joueurs kabyles ne sont guère perturbés et travaillent dans une totale sérénité. La JSK, qui est habituée aux compétitions africaines, compte mettre le paquet ce samedi pour continuer son aventure et concrétiser le rêve d’une 7e étoile qui lui tend les bras. Au sein de la famille kabyle, un seul mot d’ordre «Yella arbah yelle». Seule la victoire et la qua-lification comptent aux yeux de tout le monde, et ce n’est pas le TP Mazembe qui va freiner la JSK sur son terrain et devant ses nombreux supporters. A. M.

GEIGER : «La qualification ne devrait pas nous échapper»

Comment est l’ambiance au sein de l’équipe à 48h du match retour face au Tout Puissant Mazembe ? Une bonne ambiance règne au sein de l’équipe. Nous nous préparons dans de bonnes conditions et tout se passe dans la sérénité la plus totale. Les joueurs travaillent d’arrache-pied et le groupe est entièrement concentré sur le travail. En somme, tout se passe dans un bon état d’esprit. Je ressens une réelle envie chez les joueurs de réussir un grand match, ce qui me rend confiant quant à l’issue de cette rencontre importante qui nous attend ce samedi face au TP Mazembe.

Vous aurez affaire à un adversaire déterminé à arracher le billet qua-lificatif pour la finale, n’est-ce pas coach ? Le match sera difficile pour les deux équipes mais nous jouerons à domicile et devant notre public. Il y a une finale en jeu et on ne va pas rater l’occasion d’arracher cette qualification. Vous savez, rien n’est facile en football. Il faut toujours batailler pour surmonter les difficultés. C’est ce que nous tâcherons de faire ce samedi. C’est un match à grand enjeu que nous devons gagner avec un score conséquent, et pour cela, il faut aller au feu, car nous n’avons pas d’autre choix. C’est une rencontre décisive pour la qual-

ification, que nous ne devons pas rater. Nous sommes si près du but et nous ne comptons pas céder. Nous allons nous battre de toutes nos forces pour nous qualifier en finale. Ce sera difficile mais le sacrifice en vaut la peine. Estimez-vous que la JSK est capable de remonter ses deux buts de retard ? Tout est possible en football, il faut juste y croire. C’est vrai que nous avons deux buts de retard, mais nous sommes confiants pour surmonter cet écart et nous qualifier pour la finale. Les joueurs sont hyper motivés et, comme je vous l’ai déjà dit, je ressens chez eux une grande envie de réussir un grand match, et cela me rend optimiste. La qualification est un défi qui reste dans nos cordes et j’y crois fermement. Je fais confiance à mes joueurs et je reste persuadé qu’ils vont se transcender et se surpasser. Comment comptez-vous procéder pour atteindre votre objectif ? On saura d’ici la veille du match comment procéder et mettre en place notre plan d’attaque. De ce côté, il n’y a pas de souci. Mis à part Belkalem, dont la décision sera prise d’ici vendredi, tous les autres joueurs sont d’attaque. Le groupe est prêt à aller chercher le billet pour la finale. Nous allons jouer chez nous, et avec le soutien de notre public la qualification ne devrait pas nous échapper. C’est dans nos cordes et les joueurs sont conscients de ce qui les attend. Ils ne vont pas nous décevoir, j’en suis certain. Entretien réalisé par Aomar Moussi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Une qualification pour l’honneur de l’Algérie

LIGUE DES CHAMPIONS

JSK

A 48h du match face au TP Mazembe

g Par Aomar Moussi

A deux jours seulement du match retour face au TP Mazembe, les joueurs de la JSK sont mobilisés et concentrés plus que jamais sur leur sujet. Ils sont armés d’une grande volonté et n’attendent que le jour «J» pour entrer dans le bain du match et réaliser leur objectif, à savoir gagner par deux buts à zéro et s’offrir le billet qualificatif pour la finale.

C

ertes, la mission des Douicher, Nessakh, Tedjar et leurs camarades ne sera guère facile mais, vu le bon état d’esprit qui anime le groupe,

il sera difficile au Tout Puissant Mazembe de barrer la route aux Canaris du Djurdjura d’accéder au stade final de cette prestigieuse compétition africaine. Les débats seront très chauds et la partie sera certainement très animée de part et d’autre. Le large public qui viendra assister au match sera sur des charbons ardents. Les Kabyles ne jurent que par la qualification, c’est une question d’honneur. C’est ce qu’a déclaré d’ailleurs le président Mohand Chérif Hannachi lors du point de presse animé avant-hier au siège du club : «On donnera la réponse à notre adversaire sur le terrain. C’est une question de «nif» (honneur) et la JSK saura comment arracher la qualification. On va prouver une énième fois que la JSK est un club des grands rendez-vous.» Les joueurs, le staff technique, les dirigeants et les supporters sont tous mobilisés par cet événement historique et ne

veulent en aucun cas le louper ou le rater. Toutes les conditions sont réunies pour offrir à la Kabylie sa septième finale dans une compétition africaine. A Tizi Ouzou et dans les régions limitrophes, on ne parle que de ce rendez-vous qui est aux yeux des supporters celui de la confirmation et de la grandeur du club le plus titré du pays. Les partenaires de Nassim Oussalah, qui ont commencé leur préparation en nocturne hier soir, auront droit à deux autres séances ce soir et demain vendredi, et ce afin qu’ils s’adaptent à l’horaire du match. Le staff technique n’a rien laissé au hasard ces derniers jours et Geiger, en homme de terrain et d’expérience, saura comment dégager le meilleur onze, lequel sera appelé à réaliser la qualification et procurer du bonheur au public kabyle et hono-rer la Kabylie. A. M.

Hamiti pourra être aligné L’attaquant Kabyle Fares Hamiti qui s’entraîne depuis plus d’un mois avec le groupe affiche une grande forme ces derniers temps. Il est animé d’une grande volonté et souhaite vivement être de la partie ce samedi. L’entraîneur Alain Geiger qui compte jouer l’attaque à outrance, va certainement compter sur les services des joueurs comme Azuka ou Hamiti. Même si Yalaoui est le plus indiqué à être aligné aux cotés de Yahia Chérif et Aoudia, mais il n’est pas à écarter de voir le coach donner la chance à Hamiti, dans ce big match. Ce joueur qui est plein de qualités, est déterminé plus que jamais à relever le défi et à offrir la qualification à son équipe, si bien sûr l’entraîneur lui fasse confiance. Cet attaquant de valeur qui était l’auteur du but inscrit lors de la deuxième journée de la phase des poules, face au FC Heartland.

Les supporters souhaitent le revoir à l’œuvre

Le public de la JSK qui voue un grand respect à cet attaquant racé, souhaite vivement le voir de la partie face au TP Mazembe. La présence d’un joueur comme Hamiti dans le onze kabyle, ne sera que bénéfique pour l’équipe, car connaissant les supporters savent pertinemment qu’il apportera un plus et du tonus à la ligne offensive de la JSK. Mais le dernier mot revient au staffe technique, à sa tête le coach Alain Geiger. Hamiti Fares qui n’a pas rejoué depuis deux mois, souhaite de son coté être de la partie et contribuer à la qualification de son équipe au stade final de cette prestigieuse compétition. Le large public attendu ce samedi en force au stade de Tizi-Ouzou, saura si ce joueur fera partie de l’équipe type qui débutera la rencontre, ou il sera aligné en cours de match, ou bien il suivra les débats à partir du banc des remplaçants. A.M.

Les joueurs ne jurent que par la qualif’

Tous les joueurs sont animés d’une volonté d’acier pour continuer l’aventure africaine et décrocher le 7e trophée. C’est ce qui se dégage du côté des joueurs. D’ailleurs, à travers les propos recueillis à l’issue de la séance d’entraînement, effectuée avant-hier dans l’après-midi au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou, on a constaté que les partenaires de Lamara Douicher ne comptent pas lâcher cette finale. Leur seul mot d’ordre est la qualification avec à la clé une large victoire. Voici quelques-unes des déclarations des joueurs kabyles…

=DOUICHER : «On fera honneur à la Kabylie»

«C’est un rendez-vous historique qui nous attend ce samedi. Il est donc hors de question de rater cette occasion en or qui se présente à nous. Certes, notre mission s’annonce délicate et très difficile même, mais avec ce bon état d’esprit qui nous anime, il sera difficile à notre adversaire de nous voler la qualification. C’est un objectif qui reste dans nos cordes. Comme à l’accoutumée, la JSK fera honneur à la Kabylie et sera à la hauteur des aspirations de son large public. On fera tout notre possible pour ne pas décevoir notre cher public. Nous promettons de nous battre comme des lions sur le terrain, ne laissant aucune chance à notre adversaire de nous surprendre. L’ensemble des joueurs est conscient de cette lourde tâche qui l’attend, et je reste confiant que le dernier mot nous reviendra. C’est promis.»

=TEDJAR : «Le TP Mazembe tombera à Tizi»

«Le TP Mazembe est un gros morceau et il n’est plus à présenter. C’est le tenant du titre africain mais, peu importe son envergure, pour nous, les choses sont claires. Il faut leur marquer deux buts sans en encaisser un seul et se qualifier en finale. Cet objectif est dans nos cordes. On ne veut en aucun cas rater cette aubaine. On va jouer à domicile et devant notre large public. Donc, à nous la qualification, un point c’est tout. Les débats seront chauds et très serrés mais nous saurons nous transcender pour atteindre cet objectif qui tient à cœur à toute la famille de la JSK. Alors, à nous, les joueurs, de remporter cette victoire pour faire plaisir à nos supporters et leur procurer du bonheur. Samedi, le TP Mazembe tombera à Tizi Ouzou.»

=YALAOUI : «Je leur marquerai de nouveau et on se qualifiera»

«A ce stade de la compétition, il est strictement interdit de louper son match. On évoluera sur notre terrain et devant nos supporters. Ce sera, certes, difficile, sachant qu’on aura affaire à un adversaire qui fera tout

pour nous barrer la route de la finale. Mais je rassure notre public : on sera à la hauteur de ses aspirations. Avec son soutien et ses encouragements, on saura comment répondre présent et lui offrir une belle victoire, ponctuée par une qualification. Si l’entraîneur me fait confiance, je ne vais pas le décevoir. Je marquerai de nouveau à cette équipe du TP Mazembe et on se qualifiera inch Allah en finale de cette prestigieuse compétition africaine qui nous tend les bras.»

=RIAL : «On jouera la finale, c’est promis»

«La finale nous tend les bras. A nous, les joueurs, de faire tout notre possible pour la jouer. On a deux buts de retard à remonter et on est conscients que ce ne sera pas facile. Mais on croit fermement en nos capacités de prétendre à une victoire qui nous permettra de nous qualifier. La partie sera palpitante et très chaude, mais avec l’apport indéfectible de nos supporters, on relèvera le défi et on jouera la finale de cette compétition qui nous tient tous à cœur. Toutes les conditions sont réunies pour aborder ce match retour en force. On est en superforme, et rien ne nous manque. Je sais que nos supporters viendront en grand nombre samedi et vont être le 12e homme. On ne va pas les décevoir et on sera à la hauteur de la confiance placée en nous et de leurs aspirations. On leur offrira une belle victoire, ponctuée par une qualification en finale. C’est dans nos cordes et on leur promet de l’arracher.»

=OUSSALAH : «Comme à l’accoutumée, la Kabylie sera fière de son équipe»

«C’est une rencontre décisive pour nous, les joueurs, et on ne doit en aucun cas la rater. On sait pertinemment que les débats vont être chauds face à cette équipe du TP Mazembe. Comme cette équipe nous a battus au match aller, elle s’inclinera ce samedi au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou. Ce ne sera pas une partie de plaisir et il y aura beaucoup d’engagement de part et d’autre. Pour nous, les choses sont claires : il faut se qualifier, un point c’est tout. J’estime que mes coéquipiers et moi sommes tous concentrés sur notre sujet, et on saura inch Allah comment atteindre notre objectif. Samedi, la Kabylie sera fière de son équipe.» Propos recueillis par Aomar Moussi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


07

Le plan de Geiger est prêt LIGUE DES CHAMPIONS

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

JSK

A trois jours de leur prochain match retour avec le TP Mazembe, les partenaires de Lamara Douicher s’activent de jour en jour pour être fin prêts à ce rendez-vous. La bande à Alain Geiger ne cesse pas de travailler d’arrachepied afin d’être en jambes face à son prochain adversaire.

L

a rencontre se présente sous de bons auspices et la préparation effectuée durant toute la semaine a été mise à profit par les joueurs et l’entraîneur. Le staff technique kabyle Alain Geiger et son adjoint Bouhellal sont les premiers à avoir profité de cette période. Il n’ont rien laissé au hasard en soumettant les joueurs à un travail de haut facture. Geiger et Bouhellal apporteront des correctifs au groupe en rectifiant les erreurs commises lors du match aller disputé la semaine dernière à Lubumbashi. Les joueurs, de leur côté, ont eu droit à un grand labeur durant cette semaine en ne rechignant pas sur les efforts pour aborder la manche retour en fanfare. Geiger fera

de cette semaine celle de la mobilisation et de préparation psychologique pour que sa troupe soit au rendezvous samedi prochain lors de la rencontre comptant pour le match retour des demi-finales de la Ligue des champions africaine avec le TP Mazembe.

Il prépare une surprise pour les Congolais

Alain Geiger prépare une véritable surprise lors de ce match retour des demi-finales qui est prévu pour samedi prochain au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou avec les Corbeaux du TPM. Pour ce faire, il envisage de mettre en place un dispositif à même de vaincre les Congolais lors de ce match. Geiger et Bouhellal comptent, donc, mettre un dispositif offensif pour cette rencontre en alignant trois attaquants, à savoir Aoudia, Yahia Chérif et Yallaoui, des joueurs qui ont une grande expérience et qui peuvent juguler les défenseurs des coéquipiers du milieu du terrain Kabandu. La JSK procèdera ensuite par des contres pour s’assurer un bon résultat.

Les joueurs déterminés à vaincre

Les joueurs, qui sont les seuls acteurs sur le terrain et qui ont cravaché dur cette semaine, afin de pouvoir être fin prêts pour le rendez-vous qui les attend d’ici trois jours au stade du 1erNovembre devant le tenant du titre, et ce, en prévision du match retour des demi-finales, attendent avec impatience ce match pour frapper un bon coup en se rachetant devant notre public. Les coéquipiers de Mohamed Amine Aoudia feront de leur mieux en essayant de s’appliquer davantage pour attaquer la manche retour avec force. Coulibaly, El Orfi, Asselah et autres sont plus que jamais déterminés et animés d’une grande volonté pour réussir un autre succès et se qualifier à la finale. Les Canaris, qui veulent arracher la qualification, ne comptent pas rater ce rendez-vous en restant sur cette dynamique de victoires, et ce, afin de décrocher le billet qualificatif. Les protégés d’Alain Geiger sont décidés de rester sur leur lancée et croient fermement en leurs chances d’atteindre leur objectif. Les joueurs, qui se sont exercés dans de

bonnes conditions ces derniers temps, sont dans un bon état d’esprit et sont animés d’une volonté de fer pour retrouver la joie et le sourire.

Beaucoup de volonté

La rencontre contre le TP Mazembe, prévue ce samedi à Tizi Ouzou suscite un grand intérêt que ce soit chez les joueurs que du côté des supporters. D’ailleurs, ceux qui ont côtoyé l’entourage de l’équipe ces derniers jours ont remarqué que plus le moment de la rencontre approche plus on constate une plus grande volonté chez les joueurs. En effet, toute l’équipe se montre de plus en plus concentrée sur cette importante confrontation. Le souhait du staff technique est que cette volonté affichée lors des entraînements et la rigueur dans le travail se verront sur le terrain le jour du match. « Même si le match se joue en nocturne cela est un avantage pour l’équipe. Nous avons déjà eu l’occasion d’évoluer en nocturne, et à chaque fois, on avait réussi à arracher un bon résultat », affirment les Kabyles. A. S.

REMACHE : «On gagnera avec un large score»

De son côté, le latéral droit de la JSK, Belkacem Remache, nous a confié en avançant qu’il est certain que son équipe qualifiera en finale ce samedi. «Nous ne devons pas faire de ce match une montagne. Certes, l’équipe congolaise est considérée comme un gros calibre, mais nous avons aussi des atouts à faire valoir. Si on peut les surprendre les vingt premières minutes, on aura le gain du match et avec un score large qui va nous permettre d’atteindre notre objectif.»

YAHIA CHÉRIF : «La qualification est dans nos cordes» Comment se déroule votre préparation pour le grand rendezvous qui vous ? On se prépare de manière ordinaire, et il y a une bonne ambiance dans le groupe, après notre dernier revers en match aller face au TP Mazembe. Nous étions dans l’obligation de gagner ce match retour avec un score large et prouver que l’échec du dernier match n’était qu’un incident. Nous préparerons sérieusement la manche retour. Alors que pensez-vous de cette rencontre ? C’est une rencontre importante pour les deux équipes qui croiseront le fer sans merci et qui luttent pour des objectifs opposés. Les deux équipes visent le même objectif, le coach doit avoir une idée précise sur l’adversaire et préparer le meilleur plan possible pour brouiller les cartes des Noir et Blanc. Revenons à vous, depuis ce début de cette compétition vous êtes sorti du lot et vous affichez une forme éblouissante, quel est votre sentiment ? Je vous remercie pour ce

compliment, mais je pense que c’est le fruit d’un grand labeur, réalisé durant toute la phase préparatoire. En plus, quand vous portez le maillot de ce prestigieux club, vous êtes toujours appelé à faire des efforts supplémentaire et de bons résultats, et à fournir de bonnes prestations pour gagner encore plus la confiance de tout le monde dans la maison kabyle. Je ferais tout mon possible, pour honorer mon engagement avec la JSK et répondre à chaque match aux aspirations de ceux qui me font confiance.

Croyez-vous que le groupe est prêt pour ce match retour face au tenant du titre, le TP Mazembe ... Je le pense sincèrement. On est en train de travailler d’arrache-pied avec notre coach et de bien se préparer pour ce rendez-vous important qui nous attend face au TP Mazembe, dans trois jours au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou. Le groupe est décidé pour l’unique objectif qu’il soit prêt pour cette rencontre, et ce, pour arracher la qualification. Les joueurs s’exercent dans la sérénité et avec sérieux. Nous serons

d’attaque pour ce rendezvous, et nous ferons tout pour qu’ils soient au top. Nous les joueurs on est déterminés à donner le meilleur de nous-mêmes afin de renouer avec le succès et continuer l’aventure de cette prestigieuse compétition sous de bons auspices, et faire plaisir à notre cher public kabyle.

Vos supporters attendent beaucoup cette manche retour, que leur diriez-vous ? Nous sommes conscients de la lourde tâche qui pèse sur nos épaules, mais avec le travail et le soutien de nos supporters, nous arriverons ensemble à perpétuer la tradition connue dans ce grand club. Nous joueurs, sommes déterminés à faire tout notre possible pour procurer beaucoup de bonheur à nos supporters et inch’Allah, nous leur offrirons la qualification à la finale, c’est indispensable et nous devons atteindre cet objectif. Donc, il n’est pas question de rater cette qualification ? Oui, l’ensemble des joueurs est prêt pour le combat. On est animés

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

d’une grande volonté et on a le vent en poupe. Avec cette rage de vaincre qui nous anime, aucune équipe ne pourra nous freiner dans notre élan. On attaquera la rencontre avec comme seul objectif de gagner avec un large succès. C’est dans nos cordes et on n’a plus droit à l’erreur, si on veut vraiment se qualifier à la finale. Donc, il n’est pas question de rater ce match. La qualification ne pourra pas nous échapper, c’est promis.

On vous laisse le soin de conclure… Je lance un appel à nos chers supporters pour continuer à nous soutenir et de nous encourager, comme ils ont fait dans lors du début de saison. Nos supporters sont de fins connaisseurs de la balle ronde et je sais pertinemment, qu’ils resteront toujours derrière nous, même dans les moments difficiles que risque de traverser le club. Mais j’espère qu’on gardera cette dynamique qui nous portera bonheur avec des résultats positifs, en commençant par celui de ce samedi face au TP Mazembe. Entretien réalisé par Aberkane S.


08

Ligue

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

BABOUCHE : «Je voudrais tant retrouver ma place en EN» MCA

g Par Mounir Benkrami

Fidèle à lui-même, le capitaine des Vert et Rouge est toujours le bon exemple à suivre au sein de cette équipe mouloudéenne. Il est de plus en plus ambitieux et espère retrouver les Verts dès les prochains jours, surtout après le bon match réalisé avec les A’ contre le Mali, au cours duquel il a été, selon un avis unanime, l’un des meilleurs joueurs sur le terrain. Tout le monde s’accorde à dire que Babouche affiche une forme éblouissante. Un commentaire là-dessus. Sincèrement, je suis ravi d’entendre cela. Et, croyez-moi, je considère cela comme

sionomie de la rencontre, surtout en deuxième mi-temps, au cours de laquelle on a dominé les débats. A El-Khroub, notre équipe a su trouver la bonne formule pour, non seulement, rectifier le tir, mais aussi renverser une situation très difficile avec déjà un but de retard en première mi-temps. Tout compte fait, on se retrouve avec 3 points au com-pteur et c’est à nous maintenant de reprendre les choses en main après avoir provoqué le déclic à Khroub.

Lemmouchia, ce qui va très certainement donner des idées et, surtout, des ambitions à tous les autres joueurs.

Revenons maintenant à la dernière mésaventure des Verts à Bangui. Un mot sur cette amère défaite. C’est exactement le mot qu’il fallait : amère défaite, du moment qu’elle a fait mal à tous les Algériens. Il n’y a rien à dire, les Verts ont complètement raté leur sortie, mais ce sont des choses qui arrivent en football. Toutefois, ce n’est pas une raison pour tout

Justement, vous êtes appelés à confirmer ce réveil dès ce samedi avec la

1

venue du MC Oran, lequel est loin d’être le premier venu. Comment appréhendez-vous les choses ? Ecoutez, soyez sûr que toutes les rencontres du championnat ont la même importance. Et toutes les équipes de ligue 1 voudront nous piéger, que ce soit chez eux ou au 5-Juillet. Alors, quel que soit l’adversaire du jour, seule la victoire compte pour nous. Et comme le MCO sera notre prochain adversaire au 5Juillet, il faut se mettre sérieusement au travail pour aller chercher les points de la victoire, d’autant que c’est la première fois de la saison qu’on évolue à domicile. Normalement, les joueurs sont conscients et connaissent très bien l’importance de cette première sortie at home. Toutefois, la bonne nouvelle, c’est sans doute cette grande détermination et cette hargne qui s’affichent sur tous les visages. Franchement, c’est de bon augure. Un mot pour vos supporters. Je leur dis seulement ceci : restez toujours auprès de votre équipe et soyez patients. Le Mouloudia est en mesure de réaliser des merveilles. Il suffit juste de lui faire confiance et de le soutenir jusqu’au bout. . Entretien réalisé par Mounir Benkrami

Alain Michel insiste sur les trois points A J-3 DU MATCH FACE AUX HAMRAOUA

un encouragement supplémentaire pour m’inciter à travailler davantage sans me poser trop de questions. Doit-on comprendre que Babouche espère toujours retrouver les Verts une nouvelle fois ? Bien sûr ! Et je ferai même l’impossible pour gagner la confiance du sélectionneur national. Pour ne rien vous cacher, les sensations fortes de l’EN me manquent beaucoup, surtout après les belles aventures vécues lors des éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial 2010. Me concernant, je vais travailler sans relâche et je serai toujours à la disposition du staff technique national. Apparemment, c’est la venue de l’entraîneur Banchikha qui semble vous motiver, n’est-ce pas ? Absolument ! Je pense que ses déclarations ont vraiment redonné de l’espoir à tous les joueurs locaux. La preuve, il y a déjà sur place Hadj Aïssa, Djabou et le revenant

remettre en cause. Le chemin est encore long et ils nous restent quatre matches à disputer et 12 points en jeu, ce qui est vraiment intéressant, non ? Je pense que l’entraîneur Benchikha sait où mettre les pieds et il sait surtout quoi faire pour redémarrer du bon pied, d’autant que le prochain match contre le Maroc n’est prévu que le mois de mars 2011. On va passer maintenant à votre équipe, le Mouloudia d’Alger. Un petit bilan des deux premières journées, avec déjà une défaite et une victoire... A première vue, ce bilan est loin d’être négatif, avec déjà trois points au compteur. Il ne faut pas oublier que le Mouloudia a disputé les deux premiers matches du championnat loin de ses bases, à El-Eulma et El Khroub. Pour la défaite d’ElEulma, je dirai seulement qu’elle ne reflétait guère la phy-

I

l n’est secret pour personne que la prochaine sortie à domicile du champion d’Algérie en titre est d’une grande importance. Normalement, l’entraîneur Alain Michel et tous ses joueurs le savent très bien. Ils savent aussi que la victoire ce samedi contre le MC Oran est plus que vitale pour continuer sur le bon chemin, surtout après la belle victoire acquise à El-Khroub contre l’ASK locale (3-2). En effet, c’était en quelque sorte le déclic attendu pour redémarrer du bon pied. C’est dire que la venue des Hamraoua constitue une véritable occasion pour les hommes d’Alain Michel d’enchaîner avec une autre précieuse victoire. En tout cas, le technicien français des Vert et Rouge a déjà enclenché la vitesse supérieure, surtout après la venue de ses internationaux, retenus avec les différentes sélections. D’ailleurs, Alain Michel a beaucoup insisté sur la victoire, mettant en exergue la

nécessité de ces fameux trois points. «Vous savez tous qu’après la victoire de Khroub, notre équipe se doit de reprendre son chemin habituel, lequel n’est autre que le haut du tableau. Le match de ce samedi contre le MCO est une belle opportunité pour confirmer ce réveil et je compte sur mes joueurs pour faire le nécessaire sur le terrain, d’autant qu’ils sont en mesure de le faire», nous a dit l’entraîneur français. Et d’ajouter : «Il est certain que les Oranais ne vont pas venir seulement pour admirer les décors mais pour tenter de nous barrer le chemin. Toutefois, la victoire est plus que vitale pour nous et il faut aller l’arracher et ce quoi qu’il arrive.» Et comme Maracana l’a déjà indiqué dans sa dernière livraison, le staff technique mouloudéen peut compter sur l’attaquant Mohamed Derrag qui sera à 100 % opérationnel pour le match face aux Hamraoua. Une bonne nouvelle qui a beaucoup réjoui

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

les supporters du club et, surtout, l’entraîneur Alain Michel, lequel souhaite livrer ce match important avec tous ses M. B. atouts majeurs.


Ligue

1

09

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Ça travaille fort en ce moment CRB

g Par Hilal Aït Benali

Malgré une pluie battante hier sur la capitale et sur la pelouse du stade du 20-Août, les joueurs du CRB se sont remis au travail, comme ce fut le cas d’ailleurs depuis le début de la trêve. Mais la séance d’entraînement d’hier était un peu spécifique par rapport aux précédentes.

E

n effet, aux environs de 9h 30, c’est la moitié des joueurs qui a débarqué sur le terrain. On a cru que l’autre moitié ne tarderait pas à arriver mais la pluie les a empêchés de rejoindre leurs coéquipiers à l’heure de la séance. Ce scénario en tout cas, on l’a vu la dernière fois, lorsque la majorité des joueurs avait raté l’entraînement à cause justement de la pluie et surtout du grand encombrement sur la route menant au stade (ndlr). La séance a débuté et s’est achevée avec toujours le même nombre de joueurs. Ces derniers sont presque ceux qui ont pratiquement joué les deux premières rencontres du championnat, c’est-à-dire les dix-huit convoqués face au MCS et au MCEE. Finalement, rien d’anormal dans l’histoire, puisque ce sont les dirigeants du CRB qui venaient d’adopter une nouvelle méthode de travail. Celle-ci consiste à diviser l’ensemble des joueurs en deux groupes. Le premier est composé de ceux dont on a parlé ci-dessus, c’est-à-dire les joueurs compétitifs ayant effectué l’entraînement la matinée, et le deuxième, c’est le reste des joueurs, en d’autres termes ceux en manque de compétition. Ces derniers, eux aussi, devaient se rendre dans l’après-

midi d’hier au stade du 20-Août et jouer un match amical contre l’équipe des juniors.

La séance était intense

La séance d’entraînement d’hier, dans la matinée, que les joueurs du CRB ont effectuée au stade du 20-Août, n’a pas été différente de celle d’avant-hier. En effet, les dirigeants ont axé leur travail sur une préparation technico-tactique. Ces derniers, après la préparation physique effectuée la semaine dernière, ont jugé utile de préparer leurs éléments tactiquement en prévision du chaud derby qui les attend le 23 de ce mois face au MCA.

Match d’application à la fin de l’entraînement

A la fin de la première séance d’entraînement d’hier, les camarades de Youcef Saïbi ont joué un match d’application. Le staff technique a programmé ces jours-ci ce genre de match pour permettre aux joueurs

d’avoir plus de cohésion et de dégager la tactique adéquate avant le prochain match de championnat. Les dirigeants voudraient éviter les erreurs commises lors du premier match face au MSC ou encore face au MCEE et dégager l’équipe type qui pourra faire face au redoutable Mouloudia.

Benaldjia et Anane réintègrent le groupe

Les deux milieux de terrain du CRB, Benaldjia et Anane, qui ont suivi un programme spécifique récemment à cause des blessures, ont rejoint leurs coéquipiers hier à l’entraînement. Le retour des deux éléments sera un grand soulagement pour le staff technique qui compte beaucoup sur les services des deux éléments pour le match important face aux rivaux du Mouloudia.

Présence d’une poignée de supporters

La séance d’entraînement d’hier a été sui-

USMH

CHAREF : «Je n’ai jamais pensé quitter» IL DÉMENT AVOIR VOULU PARTIR

g Par Lotfi Salhi

L’entraîneur en chef de l’USMH, Boualem Charef, est revenu hier pour diriger la séance d’entraînement de son équipe. L’information en soi est tout ce qu’il y a de banal si ce n’est cette folle rumeur qui avait circulé la veille à El Harrach. Cette rumeur faisant état d’un aller sans retour de Boualem Charef suite à un contentieux avec la direction du club.

C

ette rumeur s’était amplifiée et gagnait en crédibilité quand dans la même journée Charef s’était absenté laissant le soin à ses deux adjoints de diriger la séance. C’est alors que tout le monde à El Harrach se mit à parler de cette démission de Charef. En fait, de démission il n’y en a jamais eu, parce que Charef n’a jamais eu à l’idée de quitter le club et son absence se justifie par le fait qu’étant enseignant à l’INFS/STS, il devait donner un cours. C’est aussi simple que cela. Alors hier en reprenant du service et ayant eu vent de cette rumeur, puisque certains des supporters l’avaient appelé au téléphone pour en savoir plus, Boualem Charef va d’abord s’adresser à ses joueurs : «Je n’ai jamais pensé à vous quitter et si un jour je devrais partir, soyez en sûrs ce n’est cer-

vie par une poignée de supporters belouizdadis. Ces derniers étaient curieux d’avoir des nouvelles de leur équipe favorite et de s’assurer du bon déroulement des entraînements. Les fans étaient aussi contents à la fin de la séance puisqu’ils ont constaté le sérieux et la volonté des joueurs sur le terrain. En tout cas, c’est un signe rassurant pour tous les amoureux du club de Laâqiba, lesquels attendent le derby avec impatience.

Deux jours de repos

Les camarades de Slimani Islam bénéficieront de deux journées de repos à la fin de cette semaine. En effet, les Rouge et Blanc auront enfin le droit de se ressourcer auprès de leur famille et récupérer un peu leurs forces. Le staff technique a jugé utile d’accorder ce repos à ses joueurs avant de reprendre le travail par la suite dans la grande sérénité, et ce, afin de bien les préparer pour l’importante empoignade du 23 H. A. B. octobre courant.

Les internationaux sont revenus hier

Les quatre joueurs internationaux de l’USMH que sont Lemane et Touahri de l’équipe nationale olympique et le duo Hendou Hanitser de l’équipe nationale A’ ont regagné hier leur équipe après avoir disputé des matches amicaux avec leurs équipes respectives.

Doukha autorisé à s’absenté hier

Le gardien de but international de l’USM El Harrach, Azzedine Doukha, s’est absenté hier lors de la séance d’entraînement. Renseignement pris, il s’avère que Doukha a été autorisé à s’absenter, occupé comme il est par les préparatifs de ses fiançailles. Selon des sources proches du staff technique, Azzedine Doukha ne devrait pas tarder à réintégrer le groupe, il sera même de la partie après demain contre Annaba.

tainement pas de cette manière. Je tiens donc à vous rassurer, j’avais juste des engagements à honorer. J’ai du travail avec vous et je continuerai mon travail jusqu’au bout. Il ne faut pas écouter les rumeurs. Ces gens qui distillent des trucs pareils veulent déstabiliser notre groupe avant la rencontre de Annaba» affirme Charef sur un ton solennel à ses joueurs avant d’ajouter : «Pour répondre à ces gens, il faut qu’on gagne samedi contre Annaba.» Un discours qui aura stimulé les joueurs dont certains avaient montré des signes d’inquiétude après avoir pris connaissance de cette rumeur.

« Il me faut les trois points de Annaba » Au cours de ce speech, Boualem Charef a remonté le moral de ses joueurs comme il a exigé d’eux beaucoup plus d’efforts : «Moi, j’ai entière confiance en vous, je sais ce dont vous êtes capables. Vous avez du potentiel, vous pouvez faire beaucoup mieux de ce que vous donnez actuellement. Aussi et pour faire taire toutes les rumeurs nous concernant, je vous exhorte à tout donner samedi prochain afin de gagner Annaba. Nous devons répondre à nos détracteurs par des victoires sur le terrain» L. S.

A quand la réunion du conseil ?

Le Tout-El Harrach attend la réunion du Conseil d’administration du club. En effet, nombreux sont ceux parmi les supporters de l’USMH, qui, à El Harrach, s’interrogent toujours sur la non-tenue d’une réunion du conseil d’administration du club. Jamais réuni depuis sa nomination, ce conseil que préside le président Mohamed Laïb a bien du travail à faire et des chantiers à entreprendre, à commencer par celui des finances du club, de l’organigramme et bien d’autres décisions qui devraient permettre au club harrachi d’avancer. L. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Ligue

1

Assas sermonne ses joueurs USMB

g Par Kader Rahmani

Le coach blidéen, pendant la séance d’entraînement de mardi, a axé son discours surtout sur le volet psychologique. Il n’a pas omis de mettre les points sur les «i» et mettre chaque joueur devant ses responsabilités.

E

n revenant sur la rencontre face au CABBA, le coach a sévèrement critiqué ses joueurs, surtout ceux de la ligne d’attaque, qui ont gâché trop d’occasions. La victoire était pourtant à leur portée mais le manque de concentration a fait défaut à certains joueurs. A ceux qui croient avoir réussi à gagner définitivement une place de titulaire, Assas a fait savoir qu’il ne lésera personne, mais que le meilleur joueur en forme serait aligné face à l’ASO ce samedi au stade MustaphaTchaker. C’est une rencontre déterminante, surtout pour le moral des joueurs, lesquels commencent à douter. Les camarades de Zemmouchi n’ont plus droit à l’erreur et

seule une victoire leur épargnerait de nouvelles critiques.

Sabaï toujours absent

Depuis la rencontre amicale face au NAHD, au cours de laquelle il a contracté une méchante blessure, Sabaï ne s’est pas encore remis totalement et sera encore absent face à l’ASO.

Bentayeb fait peur au coach

Lors de la séance de mardi, le néo Blidéen a terminé l’entraînement difficilement, traînant la patte, ce qui lui a nécessité des soins intensifs de la part du médecin.

Les responsables aux côtés de leur équipe

La présence des responsables du bureau de l’USMB, ce mardi, a été très bien accueille. Cela mérite vraiment une bonne note car, de l’avis même des joueurs, cette présence est un soutien moral pour eux. D’ailleurs, les joueurs ont même juré d’offrir une victoire à tous ceux qui les soutiennent et demandent le soutien des vrais fans de l’équipe car Blida a besoin d’eux, surtout en ces moments difficiles. K. R.

DJAHEL: «La victoire est impérative»

Pour l’attaquant de l’USM Blida, Djahel Abdelouahab, dit Abdou, comme l’appellent ses camarades, son équipe est prête pour le match de ce samedi face à l’ASO Chlef. Il estime que la victoire est impérative. Le groupe est décidé et déterminé à décrocher la première victoire en championnat de ligue 1 à Mustapha-Tchaker, et lui promet de débloquer son compteur buts.

Comment est l’ambiance au sein du groupe à la veille de la rencontre face à l’ASO Chlef ? Le groupe se porte à merveille et une ambiance bon enfant règne au sein du groupe. Les joueurs sont tous concentrés sur la prochaine sortie en championnat face aux camarades de Ghalem, que nous devons remporter pour nous repositionner au classement général. On travaille d’arrache-pied pour éviter les mésaventures de la saison dernière. Le groupe est-il prêt pour la rencontre de ce samedi ? Bien sûr, on a bien travaillé durant

toute la semaine, on est prêt pour ce match face à l’ASO. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend, et l’erreur n’est pas permise. Donc, je dirai que nous sommes condamnés à sortir le grand jeu pour remporter les trois points de la victoire. Comment s’annonce pour vous ce match face à l’ASO ? La rencontre sera difficile pour les deux équipes. Nous, pour notre part, n’avons pas d’autre choix : il faut qu’on gagne ce match, surtout qu’on évoluera à domicile et devant nos supporters. L’ASO est une bonne équipe, composée d’éléments expérimentés, alors à nous de trouver les solutions pour secouer les filets de Ghalem et remporter la victoire. C’est vrai que l’ASO est difficile à manier, même en dehors de ses bases. On fera tout pour remporter notre première victoire et procurer de la joie à nos fans. Vos supporters ne seront pas tendres avec vous en cas d’une autre contre-performance à domicile. Le public blidéen est un fin connaisseur de la balle ronde. Je sais très bien que nos fans viendront en nombre ce samedi pour nous encourager et nous soutenir afin de sortir vain-

CHEBIRA, SIBIÉ ET ALIOUANE ABSENTS Les défenseurs de l’USMB, Chebira Abdellah et Sibié Touhami, et le milieu de terrain Aliouane Hamza seront absents lors de la prochaine rencontre face à l’ASO, comptant pour la 3e journée de championnat de ligue 1. Un véritable casse-tête pour Assas qui aura bien du mal à les remplacer.

MISE AU VERT À L’HÔTEL MILITAIRE Comme d’habitude, les Blidéens éliront leurs quartiers à l’hôtel militaire de Blida pour préparer le match qui les opposera aux Chélifiens de l’ASO, samedi prochain, au stade Mustapha-Tchaker à 16h. queurs de cette empoignade avec l’ASO. De notre côté, si on veut vraiment faire une bonne saison, on doit faire le plein à domicile et tenter de grignoter quelques points à l’extérieur. C’est la meilleure façon de s’en sortir à la fin de la saison. Alors, vous promettez une victoire à vos supporters ? Cette rencontre, son issue est importante pour la suite du parcours. On fera tout notre possible pour

Un seul mot d’ordre : battre Ch lef 24 heures avant le match face à l’AS O, prévu à

Tchaker à 16h, les Blidéens sont déci match et récolter les 3 points de la dés à faire un grand victoire, et ce malgré la valeur de leurs adversaires du jour. Les poulains d’Assas ont préparé très sérieusement ce rendez-vous, prof itant de la trêve accordée aux club la ligue 1 en raison du match des élim s de inatoires de la CAN 2012, disputé par les Verts face à la RCA à Bangui. D’ailleurs, les camarades de Bentayeb ont été soumis à un trav ail axé sur l’ensemble des volets, durant toute la semaine, afin de parf aire tous les écarts décelés lors du dernier match amical livré contre l’USMA vendredi dernier.

sortir vainqueurs de ce match. De toute façon, les Chélifiens n’auront aucune chance et ils laisseront les trois points à Tchaker. Qu’avez-vous à ajouter ? Je demande à nos fans de venir en masse pour nous soutenir et être derrière nous constamment. On va tout faire pour leur donner le sourire et la joie. Entretien réalisé par Tahi Ahmed

GAOUAOUI PARMI LE GROUPE L’international blidéen, en l’occurrence Gaouaoui Lounès, a rejoint ses coéquipiers avanthier à l’occasion de la séance d’entraînement effectuée l’après-midi à MustaphaTchaker.

BELLOUCIF : «L’ASO ne nous fait pas peur»

«Nous sommes au début du championnat et l’ASO bien qu’elle soit l’une des meilleures équipes de la ligue 1 ne nous effraie nullement», nous a déclaré Belloucif. Afin de bien préparer ce match, le groupe blidéen travaille d’arrache-pied pour être au top le jour J. T. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Mouassa : «Pas de place aux sentiments et au social» CABBA

g Par Djamel Touafek L’entraîneur bordjien, après deux mois et demi de travail, a fait un état des lieux et analysé sérieusement son plan d’action initial, qu’il avait élaboré lors de sa prise de fonctions le 1er août 2010. Lundi dernier, après concertation avec le président du conseil d’administration, M. Djamel Messaoudène, Mouassa a décidé de prendre certaines mesures dans le cadre de ses prérogatives.

I

11

l vient de mettre à la disposition de la direction les joueurs suivants : Akniouène, Dehouche, Lemouadaâ et Oudni. Ces joueurs ont été mis à la disposition de la direction pour des raisons disciplinaires (voir ci-contre). Mouassa, connu pour sa rigueur, ne badine pas avec la discipline. D’ailleurs, là où il est passé, il est admiré par les uns et craint par les autres. Il a toujours agi avec une main de fer dans un gant de velours. «Seul le travail compte à mes yeux. Il n’y a aucun sentiment pour les partisans du moindre effort et de la triche. Ici, nous sommes tous des travailleurs de la société sportive, qui est le club, donc je n’ai pas à faire dans le social ni gérer les sautes d’humeur des uns et des autres», nous a confié hier Mouassa au bout du fil. Revenant avec lui sur le sujet brûlant des quatre joueurs, Mouassa nous a expliqué : «Ecoutez, nous avons établi un programme spécifique. Nous avons eu à disputer deux

matches amicaux (ASBBA et JSMB) et un autre avant-hier, et ce pour permettre à l’ensemble des joueurs d’avoir un ou deux matches dans les jambes comme on dit. Toutefois, des joueurs ont failli au programme et à la discipline du groupe. Alors, ils doivent répondre de leurs agissements devant la direction. Je pense qu’ils sont adultes et professionnels, ils doivent assumer», a dit, d’un ton sévère, Mouassa. Et d’ajouter : «Comme si trois jours de repos, que je leur ai accordés, ne suffisaient pas pour rendre visite à leur famille et se reposer, ils se sont permis de prolonger leur absence. Alors, s’il vous plaît, de grâce, ne me parlez plus de ce sujet car maintenant il me dépasse», a conclu l’entraîneur bordjien. Nous pensons que cette fermeté de Mouassa ne sera que bénéfique pour le groupe de joueurs appelés à se mobiliser de nouveau et retrousser les manches afin d’atteindre les objectifs tracés par la direction et le staff technique avant le 31 décembre prochain. D. T.

Départ par route aujourd’hui

AKNIOUÈNE, DEHOUCHE, OUDNI ET LEMOUADAÂ : MIS À LA DISPOSITION DE LA DIRECTION Les joueurs Akniouène, Dehouche, Oudni et Lemouadaâ ont été mis à la disposition de la direction du club pour absences non justifiées et manque de respect du programme spécifique du travail élaboré à leur intention par le staff technique en concertation avec le président du club M. Messoudène. En effet, ces joueurs ont été libérés mercredi après midi et devaient reprendre les entraînements samedi matin sous la houlette de l’entraîneur-assistant de Mouassa M. Hadj Slimani pour faire un travail sépcifique afin qu’ils rattrappent le déficit en préparation physique par rapport à leurs coéquipiers. Les joueurs ne se sont pas présentés au stade le jour et à l’heure convenue. Il est à signaler que le groupe de joueurs qui a affronté en match amical la JSM Béjaïa jeudi après midi a, après avoir effectué le lendemain vendredi une séance de décrassage récupération-soins, bénéficié d’un repos jusqu’à lundi après midi. Avant hier lundi à la reprise des entraînements, l’entraîneur Mouassa a demandé aux joueurs Akniouène, Dehouche, Oudni et Lemouadaâ de se présenter à la direction du club afin de s’expliquer sur leurs absences sans autorisations. “Ce cas me dépasse. Ces joueurs à qui nous avons établi un programme de travail spécifique se sont absentés, donc ils doivent s’expliquer avec la direction et à cette dernière de prendre des décisions...”, nous confia hier l’entraîneur Mouassa. Pour notre part, nous avons tenté de joindre M. Messaoudène, le président du club, mais en vain il était, nous a-t-on dit occupé car son emploi du temps était chargé hier dans la matinée.

C’est cet après-midi vers 15 heures que la délégation bordjienne prendra la route pour la ville de Saïda. Avec la mise en service de l’autoroute Est-Ouest, les Bordjiens n’auront pas à se plaindre du trajet.

Dîner à Hammam Rabi

Aux environs de Saïda, dans l’hôtel Hammam Rabi, les Bordjiens prendront leurs quartiers. Les joueurs effectueront une légère séance de décrassage avant de prendre leur dîner et regagner leurs chambres.

Debbous absent

Le défenseur axial, Rabah Debbous, qui a écopé d’une suspension automatique, ne sera pas du voyage avec ses coéquipiers. L’entraîneur Mouassa l’a réservé avec le 2e groupe qui travaille actuellement d’arrache-pied pour faire retrouver aux joueurs leur poids de forme.

Des forfaits en série OUADDAH : «Rester USMAn

g Par Amar Aït Bara Le onze annabi, qui a bien négocié le 2e match de la saison face à la JSMB, met le cap sur une autre importante rencontre.

C

elle-ci est le sujet d’actualité des Annabis, lesquels n’oublient toujours pas l’amère défaite des camarades de Dif à Tlemcen face au WAT, et ce malgré le sursaut d’orgueil face à la JSMB. Les Harrachis devront donner la réplique, ce weekend, aux Annabis qui ont le vent en poupe. Pour permettre à sa bande de bien aborder ces joutes, qui ne seront pas de tout repos, le staff technique annabi a, ces jours-ci, programmé de légères séances de remise en forme, bien que vendredi dernier les gars des bords de la Seybouse aient donné la réplique en amical aux Khroubis, vaincus sur le score de 2-0. Les blessures n’ont pas épargné les joueurs et le onze annabi devra se passer des services d’Ali Guechi, toujours blessé à la main droite. D’autres joueurs ayant écopé

d’un avertissement risquent de ne pas être alignés, à l’image de Mansour, Dif Abdelhamid et Ammari. Comme un malheur n’arrive jamais seul, Bekrar, qui a contesté les décisions du referee ayant dirigé la rencontre USMAN-JSMB, devra lui aussi faire l’impasse sur cette rencontre. L’absence de ce beau monde ne passera pas inaperçue. Pour composer son onze, cheikh Amrani, le coach annabi, qui devra faire avec cet impondérable, a dit à propos de la rencontre qu’elle ne sera en aucune manière une simple sinécure. Même amoindris, les Annabis sortiront le grand jeu pour déjouer les plans des Harrachis. Ce match face à l’USMH est important pour l’USMAn, qui doit confirmer le résultat de la JSMB. Afin d’aborder cette importante échéance, il est impératif pour Annaba de bien négocier cette étape de la 2e journée du championnat de ligue 1. «Un second succès réconfortera psychologiquement les joueurs, sans oublier qu’il reste beaucoup à faire», souligne le coach Amrani. Ce dernier compte sans nul doute, à un joueur près, refaire confiance à

certains réservistes pour damer le pion aux Harrachis. Auteurs d’une bonne prestation face aux Béjaouis, les gars de Lalla Bouna comptent faire le plein face aux Harrachis. Les camarades de Ouaddah veulent confirmer, même si la rencontre face à l’USMH s’annonce équilibrée. Toutefois, cheikh Amrani, en technicien averti, estime que ses joueurs sont forts mentalement, même s’ils ratent parfois des occasions nettes. En effet, ces derniers, face à la JSMB, ont raté des buts tout faits et auraient pu gagner avec un score plus lourd. Donc, les camarades de Bouaïcha sont appelés à rompre avec cet état d’esprit, en misant sur une deuxième victoire utile. D’ailleurs, il faut savoir bénéficier des erreurs de l’adversaire et être efficaces devant les buts pour réaliser l’objectif escompté. Cet optimisme nécessite des arguments solides à faire valoir, surtout en défense. D’ailleurs, la défense annabie reste le maillon faible de l’USMAn, ce qui risque de jouer un mauvais tour à cheikh Amrani. A. A. B.

sur notre lancée»

Comment se présente ce match face à l’USMH ? C’est un match ordinaire. Il est vrai que ce rendez-vous est important pour les deux formations mais l’USMAn veut confirmer le résultat acquis au stade du 19-Mai 1956. L’enjeu sera omniprésent, n’estce pas ? Evidemment, l’enjeu sera de mise et omniprésent, surtout à l’occasion d’une telle confrontation. La manière sera reléguée au second plan et le collectif qui négociera la virée à Mohammadia veut continuer sur cette lancée. Que pensez-vous de l’USMH ? L’USMH évoluera dans un très bon état d’esprit et tentera de faire le jeu. Nous sommes sûrs que l’adversaire va opter pour le renforcement de la défense et le milieu. Il présentera sans doute une équipe à vocation défensive, même s’il joue sur son terrain et devant son public. Mais pour ne pas tomber dans son piège, on doit se méfier de cette équipe harrachie, capable de surprendre. Que faut-il faire devant une telle équipe ? Notre adversaire tentera de nous surprendre par des contres. Une chose est sûre, cette empoignade sera difficile pour les deux teams. Tout se jouera sur

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

un détail. Un succès face aux Harrachis nous ouvrira les portes du succès. Nous pourrons alors continuer sur notre lancée et voir plus clair, mais surtout entrevoir l’avenir avec plus de sérénité. Un dernier mot... Un sportif digne de ce nom doit prouver ses capacités sur le terrain. Nous irons à El-Harrach pour pratiquer un football de haute facture et ceci sera à l’honneur de l’USM Annaba. Mais, pour la circonstance, je voudrais lancer un appel pour que l’esprit sportif prime lors de cette rencontre et que le résultat soit déterminé par le terrain et rien d’autre. Propos recueillis par Amar Aït Bara


12

Ligue

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

1

Quand l’esprit de revanche règne JSMB-ESS

g Par Abdelkader Zoughailech

C’est sans conteste l’une des confrontations les plus attendues de cette troisième journée. Une confrontation qui mettra aux prises deux grosses pointures, pratiquant du beau football, deux formations qui aspirent, comme toujours d’ailleurs, à jouer les premiers rôles et dont les ambitions sont apparemment identiques à un degré moindre.

C

ependant, cette rencontre aurait été quelque peu ordinaire du fait qu’elle se déroule en ce début de saison, si la privation de la troisième place aux Béjaouis lors de la saison précédente n’a pas été signée par cette même équipe de l’ESS, aussi les Vert et Rouge ont décidé carrément de prendre leur

matches», avait lancé le coach béjaoui.

La bataille du milieu

revanche en accueillant cette formation sétifienne. «On n’a pas le choix, on est décidés de gagner», nous ont dit certains joueurs. Même Menad qui, d’habitude, préfère prôner la prudence, n’a pas caché son intention de battre l’Entente. «Certes, c’est un match difficile, mais on doit gagner la partie». C’est dire que du côté béjaoui, la

Soulagement et assurance

LE RETOUR DE KACEM

A peine recruté au sein des Vert et Rouge, Kacem est devenu l’un des piliers de l’équipe. Son absence à Annaba aura pesé lourdement sur le rendement de l’équipe. «Kacem va être d’un grand apport à l’équipe durant cette saison. Son rendement sera des plus bénéfiques et il va nous rendre d’énormes services», avait même déclaré son entraîneur, Djamel Menad, au lendemain de sa venue. Le coach béjaoui a vu juste. En effet, ce milieu de terrain a vite été adopté et lors de sa première apparition officielle contre Chlef pour le compte de la première journée du championnat, Kacem a non seulement épaté par ses prouesses techniques, ses passes

décisives, mais aussi, a réussi à s’inscrire parmi les buteurs de l’équipe. Courtisé par les supporters, adopté par le groupe et devenu l’une des pièces-maîtresses de l’équipe, Kacem sera, sans aucun doute, un élément important dans le rendement de sa formation face à l’Entente. Mieux encore, il pèsera, apparemment, de tout son poids et son talent pour gagner la bataille du milieu et prouver à ses anciens détracteurs que c’est un joueur de qualité. Toujours est-il, tous sont soulagés de son retour et sa titularisation face à l’Entente sera, certainement, une assurance pour tous ses camarades. A. Z.

GASMI SERA-T-IL DE LA PARTIE ? Ayant contracté une blessure depuis longtemps, Gasmi n’a pu être exploité à bon escient par le coach béjaoui. Et ce n’est que, récemment, que l’ex-avant centre annabi vient de réintégrer le groupe et donner l’impression d’être complètement rétabli. Aussi, la question que tout le monde se pose est de savoir si cet attaquant de métier sera aligné face à l’Entente ou non ? En effet, la paire Gasmi-N’jeng risque de faire mal. Mieux encore, les deux éléments pourraient se compléter d’autant plus que le milieu béjaoui est «étoffé» et pourrait alimenter à son tour les deux attaquants. Gasmi, qui depuis l’entame de la compétition n’a pas été titularisé,

semble aujourd’hui décidé à rattraper le temps perdu et apporter le plus pour lequel il a été recruté. «Lorsque Gasmi retrouvera toutes ses capacités, il nous sera d’un grand apport», nous a récemment avoué l’entraîneur des Vert et Rouge. Toujours est-il, même sur le banc des remplaçants, Gasmi sera craint par ses adversaires et sera d’un apport indéniable par ses conseils. Les supporters souhaitent ardemment son retour à l’occasion de ce match pour le voir à l’œuvre en train de marquer, de servir et de prouver qu’il reste de par son expérience un élément de haute facture. A. Z.

certitude est telle que tous sont optimistes quant à l’issue finale de la rencontre. Gagner, battre l’Entente et relever le défi de la revanche tel est le leitmotive des Vert et Rouge dans cette confrontation. Une rencontre, donc, placée sous le signe de la revanche, longtemps attendue par les Vert et Rouge. «Nous avons été blessés dans notre amour-propre et nous avons patienté jusqu’à ce que ce moment arrive pour qu’on puisse affronter

de nouveau les Ententistes et sortir victorieux», nous ont affirmé certains supporters. Menad, qui semble confiant, donne l’impression même de préparer une surprise de taille à son adversaire du jour. Et même s’il ne veut pas dévoiler tout, cela ne l’a pas empêché de donner une idée sur les «11» rentrants. «Il est fort possible que je reconduise la même équipe qui a été alignée lors des deux premiers

Dans ce match à six points, tous les regards seront braqués sur le milieu de terrain. En effet, la bataille sera tellement rude qu’on sortira vainqueurs. Deux milieux de terrain royalistes, recelant des joueurs de grande qualité, deux milieux qui ne pardonnent pas et qui dès l’entame de la rencontre vont essayer chacun à sa manière de s’imposer en tant que tel. Kacem, Zerdab, Maroci et Khiari d’un côté, Metref, Hadj Aïssa, Djabou et Lemouchia d’un autre. Du régal sans aucun doute, du beau football et beaucoup de promesses techniques à faire valoir dans une confrontation où les Béjaouis blessés dans leur amourpropre, sont décidés à relever le défi, prendre leur revanche et repartir du bon pied pour la suite du parcours. JSMB-ESS, un grand match qui mérite d’être suivi et pourquoi pas, gagné par les Béjaouis ! A. Z.

La clé du bonheur des Vert et Rouge KACEM, ZERDAB, KHIARI ET MAROCI

C’est l’un des meilleurs sinon le meilleur milieu actuel que s’enorgueillit d’avoir la JSMB. Un milieu de terrain «royaliste» qui s’apprête à prouver tout le bien qu’on pense de lui. En effet, devant une grosse pointure qu’est l’Entente, Kacem, Zerdab, Khiari et Maroci vont devoir sortir le grand jeu pour gagner la bataille du milieu. Mieux encore, ces éléments de qualité seront en appel et feront, certainement, preuve de toutes leurs promesses techniques, soit dans la récupération ou dans la relance pour s’imposer devant d’autres joueurs pétris de qualité à l’image de Djabou, Hadj Aïssa et autres, Lemmouchia et Metref : «Nos éléments du milieu sont conscients de la tâche qui les attend», nous

a-t-on dit du côté béjaoui avant d’ajouter : «Nous avons un milieu royaliste qui, dans un grand jour, peut être indétrônable et intouchable». C’est dire que tous les observateurs sportifs estiment que les Kacem et Maroci ainsi que Khiari et Zerdab mèneront un travail de titan, soit en apportant leur aide à la défense, soit en alimentant le compartiment offensif. Une grande bataille est attendue entre les deux meilleurs milieux d’Algérie et les joueurs les mieux préparés sur les plans physique et psychologique vont, assurément, l’emporter. Du régal et un plaisir à assister à cette rencontre. A. Z.

PROGRAMME de la 3e Journée

Vendredi 15/10/2010 à 19h Arbitres Rencontres WAT – USMA Bahloul, Boucenna, Zid JSMB/ESS Bichari, Rachedi, Salaouadji Samedi 16/10/2010. 16h Abid-Charef, Boulfelfel, Amri MCA - MCO USMH – USMAn Benouza, Deffar, Hedia MCS – CABBA Karabi, Benarous, Lahrèche USMB – ASO Mial, Gourari, Bourouba MCEE – ASK (15h) Necib, Bahloul, Guedjati

Lieu Akid Lotfi Bejaia 5-Juillet El Harrach Saida Blida- Tchaker El Eulma

JSK – CRB est reporté à une date ultérieure Equipes 1 ES Sétif 2 MC Saïda 3 JSM Béjaïa 4 JS Kabylie 5 CR Belouizdad 6 USM El Harrach 7 WA Tlemcen 8 MC Alger 9 MC El Eulma 10 ASO Chlef 11 USM Annaba 12 USM Blida 13 MC Oran 14 USM Alger 15 CABB Arreridj 16 AS Khroub

Pts 06 04 03 03 03 03 03 03 03 03 03 02 01 01 01 00

J 02 02 02 01 02 02 02 02 02 02 02 02 01 02 02 02

G 02 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 00 00 00 00 00

N 00 01 00 00 00 00 00 00 00 00 00 02 01 01 01 00

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

P 00 00 01 00 01 01 01 01 01 01 01 00 00 01 01 02

BP 05 04 04 03 04 02 03 03 02 03 01 00 00 03 00 04

BC 02 03 02 02 03 02 03 03 03 04 02 00 00 04 02 06

Diff +03 +01 +02 +01 +01 00 00 00 -01 -01 -01 00 00 -01 -02 -02


Ligue

1

JSMB-ESS

«On est tous confiants» BOULAÏNCEUR :

Ce jeune élément, qui commence à prendre de l’ampleur, ne cesse de s’améliorer et gagner la confiance de son coach. Même si certains observateurs sportifs estiment qu’il a désormais sa place en tant que titulaire auprès de N’jeng, Boulaïnceur, par contre, reste lucide et se dit tout simplement à la disposition de son équipe à tout moment. Dans cet entretien, il nous brosse un tableau sur le match contre l’Entente et des chances de son équipe à l’issue de cette rencontre.

La semaine a été quelque peu spéciale pour vous, n’est-ce pas ? Non, pas du tout, on s’est préparés le plus normalement du

13

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

monde. On s’est donnés à fond et on est décidés à nous ressaisir après la défaite contre Annaba. Justement, comment voyez-vous cette rencontre ? Elle va être difficile. L’Entente n’est pas n’importe quelle équipe, donc, la rencontre sera disputée des deux côtés. Oui, vous voulez enchaîner ? Oui, pour dire que nous, on n’a pas de choix, il nous faut gagner l’Entente et repartir du bon pied. Cela va être difficile, n’est-ce pas ? Tout à fait d’accord avec vous, mais on est habitués à de telles rencontres. Aussi, on va faire de notre mieux pour nous surpasser et surprendre notre adversaire. Jusqu’à présent, vous rentrez en tant que remplaçant, est-ce que cela vous irrite ? Non pas dut tout, je suis en train d’apprendre. C’est pour

cela que le dernier mot revient à l’entraîneur et on doit le respecter. Moi, de mon côté, je continue à travailler d’arrachepied afin d’arracher ma place en tant que titulaire. Et contre l’Entente, seriez-vous de la partie ? Il faut poser cette question à Menad, moi je suis prêt. On dit que l’objectif de l’équipe est de jouer les premiers rôles. Un commentaire ? Nous avons un effectif qui nous permet de jouer les premiers rôles, cela dit, on peut aspirer à mieux, mais cela viendra avec le temps. On est seulement au début du championnat et le chemin est encore long. Pensez-vous que le public sera nombreux ? Le public n’attend que cette rencontre, car ce n’est pas tout le temps que de grosses pointures débarquent à Béjaïa. Je pense que nos supporters vont se déplacer en grand nombre et nous soutenir jusqu’à la fin.

Chlef a des atouts à faire valoir

ASO

g Par Zoheir Zitouni

Même si la tâche s’avère difficile face à un adversaire qui se cherche toujours, l’objectif des camarades de Zaoui est de ne pas lâcher prise, après leur victoire face aux Harrachis qui a été acquise haut la main, avec une prestation qui n’a pas été sans donner satisfaction, notamment en seconde période de jeu où les Senoussi, Djediat et autres Seguer et Messaoud se sont distingués de fort belle manière.

L

es poulains de Meziane Ighil devront faire preuve de persévérance, d’autant plus que leurs supporters ont repris confiance et croient dur comme fer que leur équipe, qui a été renforcée par des joueurs de renom, a les moyens de réussir une meilleure

saison et se racheter par rapport aux ratages de la saison écoulée où elle a été, pour rappel, lanterne rouge pour la première fois depuis son retour parmi l’élite. Le travail effectué durant cette mini-trêve a été bénéfique pour les coéquipiers de Ghalem qui se sont rattrapés en matière de rythme physique. Moralement, le groupe se trouve en meilleure posture que son adversaire qui fera face à beaucoup de pression de la part de ses fans, un facteur dont les Asnamis veulent profiter au maximum. Sur le plan de l’effectif, le staff technique même s’il est soulagé par le rétablissement des blessés que sont Abdeslam et Zaouche, qui ont réintégré le groupe, il n’en demeure pas moins qu’il pourrait effectuer des changements dans la composante ce weekend. Enfin, pour ce qui est de la motivation, Medouar a même promis une forte prime en cas de résultat positif. Z. Z.

uvailles, il y en aura Des retro ront leurs ex-camarades de part et d’autre. D’abord, Ghalem

Plusieurs joueurs retrouve on de cette conet Senoussi, qui évoluaient à l’USMB, retrouveront leurs ex, à l’occasi t leurs deux sûremen t salueron ns Chélifie les que alors , équipes deux les frontation entre ville des la de n formatio la de s couleur ex-coéquipiers qui portent actuellement les ence. l’occurr en Tilbi et ui Roses, Gaouao

Le match face au WAM annulé

Prévu à Mostaganem, le match amical retour face au WAM a été annulé et a été remplacé par un autre d’application à travers lequel le staff technique s’est fait une petite idée sur l’évolution de ses poulains, après avoir préparé un plan de jeu qui sera sûrement celui qui sera élaboré contre la formation de la ville des Roses.

L’attaque comme option

Lors de la seconde semaine de la trêve, le staff technique a focalisé sur les exercices visant à mettre en évidence les capacités des attaquants. Le duo Benchouia-Aït Mohamed a essayé plusieurs variantes offensives dans les exercices préélaborés. C’est dire que l’ASO ne va pas se contenter de défendre à Tchaker.

LE GRAND PUBLIC EST ATTENDU

L’Entente sera-telle ébranlée ?

Du monde, il y en aura sûrement dans cette rencontre attendue avec grande impatience par les fidèles supporters béjaouis. En effet, les observateurs sportifs s’attendent à voir un stade plein à craquer où même les supporters de l’équipe visiteuse seront de la partie. «Ce sera une grande fête de football», nous ont fait savoir du côté béjaoui qui estime que les supporters vont, sûrement, se déplacer en grand nombre, car la rencontre promet beaucoup. Côté public, on porte un grand intérêt à cette joute importante. Tout le monde se rappelle de la rencontre de la saison précédente et tous sont persuadés que les fans ne vont pas laisser passer l’occasion pour prendre leur revanche. «C’est vrai que nous serons confrontés à une équipe difficile à manier, mais nous sommes convaincus que notre équipe sortira victorieuse. Pour notre part, nous serons présents pour mener nos joueurs et leur donner le coup de pouce nécessaire qui les propulsera à la victoire», nous ont affirmé certains supporters. Une chose est sûre, le stade de l’Unité maghrébine sortira pour quelque temps de sa léthargie et va à coup sûr vibrer à l’occasion de cette importante rencontre. A. Z.

GHERBI : «Ne pas revenir bredouilles»

Le milieu de terrain de l’ASO, Sabri Gherbi, estime qu’avec l’état d’esprit actuel, le groupe est en mesure de réussir son déplacement à Blida.

Le groupe paraît décidé à bien faire face à Blida, n’est- ce pas ? Et comment ! Après une nette victoire face à l’USMH, où nous avons été meilleurs sur tous les plans, nous avons continué à travailler dans une grande ambiance, avec un rythme élevé durant la première semaine, avant que le travail ne soit allégé. Néanmoins, la détermination est toujours la même puisque le groupe est serein et est décidé à ne pas rater le coche à Blida. Comment voyez-vous ce match ? Ce ne sera pas du tout facile, mais tout de même, nous devons confirmer notre dernier résultat et faire de notre mieux pour réussir. Nous avons les moyens de réussir face à Blida, car nous avons le moral en hausse, et la détermination qui anime le groupe en dit long. Vous paraissez très optimiste...

L’optimisme et l’ambition sont légitimes pour un footballeur et je peux vous dire que tout le groupe parle le même langage. Nous sommes ambitieux cette saison, car nous avons un groupe qui ne manque pas de qualités, surtout que l’effectif vient d’être enrichi par des joueurs de talent. A cet effet, nous jouerons tous nos matches avec l’esprit de gagneurs. Blida cherche sa première victoire et fera aussi de son mieux pour vous battre... Nous avons les moyens de l’en empêcher et nos atouts nous le permettent. Nous profiterons de la pression qui sera exercée sur notre adversaire, tout en cherchant les brèches pour ne pas revenir bredouilles. Pour votre premier déplacement, vous avez reçu une raclée... C’était le premier match et les matches ne se ressemblent pas. On usera de prudence, tout en guettant la meilleure occasion pour nous mettre Propos recueillis par en évidence. Zoheir Zitouni

ANNIVERSAIRE

Voilà maintenant 5 années qu’on a coupé ton cordon ombilical avec tous les espoirs et le bonheur que l'on peut souhaiter à son enfant. Aujourd’hui,

Fares Kalila

soufflera sa 5e bougie autour d’une belle table fleurie, pleine de gâteaux, de limonade et de la musique. En cet évènement, son père, sa mère, son frère Nadir, sa cousine Safia, ses grands-parents ainsi que ses tantes lui souhaitent un joyeux anniversaire, une longue vie pleine de joie, de bonheur et d’amour. Bon anniversaire mon fils, continue d'être un bon fils fidèle. A la 100e bougie inch’Allah. Ton papa et ta maman.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


14

Ligue

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Les dernières retouches avant l’USMA WAT

g Par Sbaïhi Tani Smain

Les poulains de Henkouche ont disputé un match amical,mardi, face au CRBH, un nouveau promu qui évoluer en inter-région 1 ouest.

C

ette confrontation s’est déroulée dans une parfaite ambiance et c’est dire tout l’impact psychologique qui pourrait s’avérait payant pour la prochaine rencontre qui les opposera à l’USMAlger ce vendredi à 15h, le tlemcéniens n’ont pas fait dans la dentelle ce mardi en disposant de cette modeste formation sur le score sans appel de 3 buts à 0. Henkouche a aligné pratiquement l’équipe type qui rencontrera demain l’USMAlger. Les buts de cette rencontre ont été inscrits par Sidhoum, Boudjakdji et Boukhiar. Tout l’effectif était présent, même les blessés que sont Belgherrie et Boukhiar) tandis que le capitaine Kamel Habri qui a reçu un coup lors de la rencontre face à l’ESS s’est contenté de quelques tours de pistes en attendant d’avoir le feu vert du staff médical.

Benchenaa qualifié

Benchenaa, le jeune émigré qui évoluait dans un club suédois d’Effelsborg, vient d’être qualifié officiellement au WAT, sa lettre de libération d la fédération suédoise de football est arrivée à la FAF qui a envoyé un fax aux dirigeants widadis, mais malheureusement il ne pourrait pas

1

«Il nous faut les trois points» SIDHOUM :

Le jeune défenseur tlemcénien Sidhoum semble très heureux d’avoir réintégrer le groupe et cela après une méchante blessure qui l’a éloigné des terrain. Rencontré à la fin de la rencontre amicale de mardi face au CRBHennaya, où il a inscrit le premier but, il nous déclara que lui et ses camarades sont décidés à récolter le maximum de points.

Comment est l’ambiance au sein du groupe à la veille de ce grand rendezvous ? Franchement, tout le monde est content, nous travaillons dans une bonne ambiance, les conditions de travail sont excellentes, il faut maintenant croire en l’avenir, nous avons un groupe solide qui aura son mot à dire dans ce championnat, mais il faut aussi travailler durement en tenant compte de la valeur de chaque élément. participer à cette rencontre, car il vient juste de commencer la rééducation après l’intervention chirurgicale qu’il a subie.

L’infirmerie se vide

Mis à part le jeune Zazoua qui est encore indisponible pour plusieurs semaines en raison d’une déchirure musculaire, le coach tlemcénien peut se arguer d’avoir récupérer l’intégralité de son effectif pour la réception de l’USMA, à l’exception du capitaine de l’équipe Habri qui continue de s’entraîner en solo, mais qui ne pourra pas réintégrer le reste du groupe, de sitôt.

Le Widad en progression

Au vu de la prestation fournie par les tlemcéniens à Sétif, on pourrait dire que les bleu et Blanc ont retrouvé quelque peu leur jeu collectif, même si l’efficacité manquait ce jour là. Les Widadis qui n’ont pas à rougir de cette défaite, tant leur rendement était très satisfaisant. Il faut dire que l’absence de quelques joueurs, surtout au milieu de terrain, était pour quelques choses à l’image de Belgherrie et Zazoua, mais cela n’a pas empêché les protégés de Henkouche de fournir une belle prestation malgré la défaite. S. T. S.

Deux mois d’indisponibilité de Saïdoun

Comment se présente le match de demain ? D’abord, on doit oublier le dernier match, il ne faut pas se focaliser sur ce faux pas et le championnat ne fait que commencer, il va falloir retrousser les manches pour aller de l’avant. Nous devons être concentré sur le match de l’USMA, notre position est au milieu du tableau du classement général et pour sortir de là nous sommes dans l’obligation de réaliser d’autres exploits d’où nous sommes conscients de mieux préparer cette confrontation afin de récolter les trois points de la victoire. Entretien réalisé par Sebaïhi Tani Smaïn

USMA

T

g Par Toufik Brahimi

itulaire avant-hier avec l’équipe nationale olympique à l’occasion du match amical face au Qatar qui a eu lieu au stade de Koléa, Mohamed Amine Saïdoun a été le premier joueur à quitter le terrain, et ce fut à trois minutes de la pause. Le défenseur central reconverti en milieu de terrain est sorti prématurément après avoir été victime d’un gros tacle d’un joueur adversaire. Résultat, fracture de la cheville. Évacué directement à l’hôpital, celui qui a débuté la nouvelle saison dans la peau

d’un titulaire restera donc éloigner des terrains pendant deux mois si ce n’est pas plus. Malchanceux, ce n’est pas la première fois que Saïdoun se blesse à la cheville puisqu’il en a souffert à deux reprises la saison passée. Bien parti pour qu’il soit du voyage à Tlemcen ou son équipe affrontera le WAT demain lors d’une rencontre pour le compte de la troisième journée du championnat national, Saïdoun pourrait donc ne plus fouler les pelouses jusqu’au mois de décembre, et peut être même jusqu’en janvier 2011. Un sérieux coup dur donc pour celui qui est considéré comme l’un des plus grands

espoirs du club.

«Personne ne peut fuir son destin»

Joins par nos soins au bout du fil, Mohamed Amine Saïdoun nous a confié qu’il n’a pas trop le moral « Je suis très déçu, parce que pour cette nouvelle saison, je voulais jouer le maximum de match, mais voilà que je contracte cette blessure qui va me pousser à rester loin de mes coéquipiers pendant plusieurs semaines. Que voulez que je fasse ? Je n’ai qu’accepter parce qu’on ne peut pas fuir notre destin. ». T. B.

Hebbache, Tatem et Rabhi convoqués pour la première fois La liste des convoqués rendu publique hier à l’issue de la dernière séance, nous avons constaté la présence de trois éléments retenus par Noureddine Saadi pour la première fois depuis le début de saison. Il s’agit de Abdessamed Hebbache, Islam Tatem et Redha Rabhi. Les trois jeunes joueurs remplaceront donc leurs coéquipiers indisponibles à l’image de Saïdoun, Hamidi et Khoualed tous blessés ou Ouznadji suspendu. Abdouni, quant à lui, sera du voyage profitant du forfait de Mazouzi.

Rabhi, la surprise de Saadi ?

Parmi les trois éléments convoqués pour la première fois, un seul semble bien parti pour qu’il soit aligné dans le onze de départ. Il

s’agit de Redha Rabhi. L’arrière latéral gauche pourra bien être préféré à Aouamri. L’international junior, très en vu lors du match amical face à l’USMB, avait été, pour rappel, promu en équipe première cet été.

Aït Tahar non retenu

Bien parti pour décrocher une place parmi les 18, Karim Aït Tahar ne sera pas en fin de compte du voyage à Tlemcen. L’ancien attaquant de l’ESMK n’a pas été convoqué pour la simple raison qu’il ne s’est pas entraîné avec ses camarades ces deux derniers jours. Souffrant d’une forte grippe, il se contentera de suivre le match loin du groupe pour la troisième fois de suite. T. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ultime séance hier matin C’est hier matin que les coéquipiers de Karim Ghazi ont effectué leur dernière séance d’entraînement au stade Omar Hamadi. Durant ladite séance, Noureddine Saadi a profité pour faire les ultimes retouches avant de prendre la route pour railler Oran, la capital de l’ouest.

Départ à Oran après le déjeuner Comme prévu, c’est aujourd’hui que la délégation usmiste prendra la route pour regagner Oran ou ils passeront la nuit avant de continuer leur trajet pour Tlemcen le jour du match. Pour rappel, le coup d’envoie du match WATUSMA est prévu pour 19h. Les usmistes joueront donc pour la première fois cette saison en nocturne.

L’AGE prévu pour le 24 Désormais, la date de l’assemblée générale extraordinaire est connue. À croire une source officielle du club, elle se tiendra le dimanche 24 de ce mois au stade Omar Hamadi. En conflit, Haddad et Allik devront en profiter de cette réunion pour tenter de tourner la page une fois pour toute.


Ligue

2

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Kioua met en garde sa troupe JSMS-ASMO

g Par Miloud Touadjine

diaire de l’ex-défenseur Boussaïd, reconverti depuis l’arrivée de Kioua en attaquant de pointe. Ce match a été aussi une revue des effectifs, puisque seul Dalaâ, blessé, n’y a pu participer. Il s’est contenté de suivre l’évolution de ses coéquipiers en tenue de ville. Hier, l’ASMO a repris le chemin des entraînements, avec une séance instructive qui permettra, avec celle d’aujourd’hui, d’établir la liste de ceux qui feront le déplacement. Mais il est certain que le coach ne s’éloignera pas de son onze habituel, même si ce dernier n’est pas encore arrivé à gagner. Pour le compartiment défensif, on enregistre le retour de

L’entraîneur asémiste, de nouveau rassuré après avoir reçu des assurances de ses employeurs qui lui ont renouvelé leur confiance, a prévenu ses joueurs quant à la difficulté du match qui les attend ce vendredi à Skikda.

E

t pour mettre tous les atouts de son côté, il a organisé un match amical d’application, mardi, avec l’équipe du Sporting de Medioni. Deux équipes ont été alignées au cours de cette rencontre, une première avec les potentiels titulaires, et une seconde avec les jeunes remplaçants. Ces derniers ont écrasé leurs adversaires sur le score de 4 buts à 0, alors qu’en première mi-temps, leurs «aînés» n’ont pu marquer qu’un tout petit but par l’intermé-

les domaines et je puis vous assurer que je reste optimiste. Une seule chose me préoccupe, c’est l’état du terrain de Skikda, un terrain en gazon naturel, mais très détérioré et bosselé. J’ai en tête l’équipe qui fera le déplacement, car le match de mardi, j’ai choisi intentionnellement ce jour pour les rencontres d’application, qui me permet de choisir les éléments qui vont jouer et de les préparer durant les trois autres séances restantes. Mais, je n’annoncerai les partants que jeudi (aujourd’hui), car on ne sait jamais ce qui peut se produire entre-temps.»

MELIKA : «On est motivés»

Revenons brièvement sur votre défaite à Mostaganem ? Manque de chance ; pour ma part, j’ai fait tout mon possible mais l’arbitrage y est pour quelque chose aussi. Cela était d’abord difficile pour moi, car je faisais ma première entrée ; on nous a déconcentrés. Nous avions eu au moins 4 occasions nettes, mais les ratages étaient au rendez-vous. Les supporters qui vous ont accompagnés disent que vous avez manqué de per-

Mazari aux côtés de Benmessaoud au centre de la défense. Mazari a purgé son match de suspension écopé face à l’USB. Quant au compartiment offensif, il sera privé des services de Mebarki, sanctionné lui aussi lors du match contre le NAHD. Kioua pourrait aussi titulariser, d’entrée, l’attaquant AmeurYahia, auteur de 2 buts mardi. La délégation oranaise prendra le vol aujourd’hui à 17h vers Annaba et rejoindra Skikda vendredi matin par autobus. Le retour est prévu, soit directement de Annaba en cas de places disponibles, soit via Alger. Une chose est sûre, les supporters

Kioua : «Méfions-nous des Skikdis» Avec son sérieux habituel, le coach oranais n’a pas manqué de demander à ses joueurs une attention de tous les instants sur le terrain de Skikda. «Nous n’allons pas à Skikda en victimes expiatoires ni en conquérants. Nous y allons pour jouer notre jeu et tenter de ramener trois points, sinon un. La JSMS reste sur trois défaites et pourrait se réveiller contre nous. Donc, il faudra de la prudence et jouer en contres. J’ai confiance en mes joueurs, même s’ils ne sont pour le moment qu’à 60% de leurs possibilités. Nous travaillons à améliorer le rendement dans tous

USB-CAB

Melika, qui a fait une rentrée timide dans ce championnat, avec une petite forme due sans doute à des difficultés d’adaptation rencontrées, revient à son top petit à petit. Après un bon début face à l’ESM, Mustapha Melika se dit prêt à se défoncer face au CAB ce week-end.

15

cussion. Votre avis ? Je ne pense pas la même chose. Nous avons, certes, fait des ratés inexplicables face au but, mais cela montre à mon avis que nous avons été percutants ; ce qui a manqué, c’est ce calme et cette précision dans la surface de vérité. Je crois que la volonté de bien faire pour nous réhabiliter après le mauvais match contre l’ASMO nous a poussés à la précipitation, et bien sûr, lorsque vous ne marquez pas, vous redonnez confiance à l’adversaire et c’est ce qui est arrivé ; l’ESM y a cru jusqu’au bout.

Le CAB n’est pas mieux loti que l’USB. Il viendra à Biskra pour rebondir... C’est son droit le plus absolu. Ce sera un match très difficile pour les deux formations. Le CAB a une défaite à effacer, car elle était lourde. Il viendra à Biskra en conquérant. Si nous gardons notre calme, si on ne s’affole pas, on pourra sortir le grand jeu et garder les points du match chez nous. Pour gagner, il faut faire moins d’erreurs que l’adversaire, et je crois qu’après le choc de ces deux dernières rencontres, notre groupe a repris confiance.

Et comment voyez-vous les choses maintenant ? Il faut corriger nos erreurs de placement sur le terrain. Je ne dirais pas qu’une défaite ce n’est rien. D’ailleurs, tous les éléments du groupe sont secoués par cette défaite. C’est, je crois, le moment de reconnaître nos faiblesses et de jouer chaque match sur un rythme spécifique ; bref, de réagir en bloc.

Pensez-vous faire partie des rentrants ce vendredi face au CAB ? Je suis disponible, certes pas encore à mon vrai niveau ; l’entraîneur me ménage, mais si je suis retenu par le staff, je suis prêt à me défoncer pour une première victoire à domicile. Entretien réalisé par Salim Seghouane

Encore des absences à l’USB Après les blessures de Zerrouki, Ghassiri et Hiba, voilà que Zernadji et Dembri, qui ont écopé d’un carton rouge le week-end dernier, ne seront pas dans l’effectif. Mechiche a certes des remplaçants de qualité, mais qui manquent de compétitivité. Seront-ils au top ?

Zorgane aura-t-il son quitus ? Cela fait trois semaines maintenant que l’adjoint de Mechiche, Malik Zorgane, suit les rencontres de l’USB à partir des tribunes. La demande d’une licence d’accès à la main courante faite par le club à la LNF n’a toujours pas eu de réponse. Une dérogation a pourtant été accordée à Cherif El Ouezzani du MCO ; pourquoi pas à Malik Zorgane qui a lui aussi été joueur international au même titre que le coach du MCO ? S. S.

attendent une victoire des camardes de Loukili face à la lanterne rouge du classement M. T.

LOUKILI :

«Il nous faut gagner» «Nous allons affronter la JSMS avec la ferme conviction de gagner. Nous devons réussir pour ne pas rester à la traîne si nous voulons jouer l’accession. A partir de cette journée, tout point perdu nous pénalisera. L’ambiance au sein de l’équipe est bonne. Nous travaillons beaucoup et avec un grand sérieux et je pense que le déclic en attaque arrivera à Skikda. Nous sommes déterminés à atteindre notre objectif, sans enlever de mérite à l’équipe adverse qui traverse une mauvaise passe, mais qui peut se réveiller à tout moment.» Equipe probable : Moudjer, Youssef, Belkaroui, Mazari, Benmessaoud, Loukili, Bentaleb, Abidi, Chaouti, Ameur-Yahia, Boussaïd.

FEZZANI : «A Biskra pour un résultat positif» Comment va cette blessure à la cheville ? Dieu merci, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Aujourd’hui, je me sens bien, je me prépare normalement avec le groupe, je suis même convoqué dans les 18.

Après la défaite contre le MOC, vous êtes dos au mur ? Oui, on doit réagir dès ce vendredi, on n’a plus droit à un autre faux pas, car, quand on veut jouer l’accession, il faut ramener des points de l’extérieur. L’administration vous a un peu acculés cette semaine... C’est tout à fait logique, l’administration essaye de jouer son rôle en

matière de sensibilisation et de prise de conscience des joueurs pour les pousser à donner le meilleur d’eux-mêmes. Depuis 1993, le CAB n’a pas perdu à Biskra ; êtes-vous conscients qu’il faut maintenir cette invincibilité ? Incha’Allah ; on est motivés, on doit faire un bon résultat pour retrouver la confiance et la sérénité. Un dernier mot... Je souhaite que l’on rentrera avec un bon résultat pour rassurer nos supporters et continuer notre mission dans la sérénité. Entretien réalisé par Wahab Yefsah

KHENNAB : «Je n’ai pas d’état d’âme»

Que représente pour vous ce USB-CAB ? Pour moi, c’est un match normal ; il est vrai que le CAB est mon club d’origine, mais en ma qualité de professionnel, je défends les couleurs de l’USB. Je n’ai pas d’état d’âme, j’ai déjà joué contre le CAB quand j’étais à l’ABM. Vous êtes donc décidé à battre votre ex-club ? Comme je vous l’ai dit, mon club c’est là où je joue et où je gagne mon pain, c’est l’USB. Nous allons aborder ce match avec abnégation pour le remporter, on a besoin de points. Serez-vous titulaire ce vendredi ? Normalement, je serai parmi le onze entrant, mais c’est l’entraîneur qui décidera ; en tout cas, je suis dans les 18 et je me tiens prêt à tout moment. Le CAB a toujours fait un résultat positif à Biskra ; n’appréhendez-vous pas cela ? Ce n’est pas une référence, ce sont des statistiques du passé ; les matchs ne se ressemblent pas, chaque saison apporte ses particularités et l’USB, cette saison, va mettre un terme à cette série d’invincibilité. Wahab Yefsah

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


16

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Le Nasria veut un nouveau départ

Ligue

NAHD-ESM

g Par Raouf Mesbah

Le Nasr d’Hussein-Dey affrontera, demain après-midi, la formation de l’ES Mostaganem pour le compte de la troisième journée du championnat de Ligue 2.

C

ette rencontre qu’abritera le stade du 20 Août 55 d’Alger est très important à tous points de vue pour les Nahdistes, qui ne veulent en aucun cas laisser passer cette occasion pour enregistrer leur premier succès à domicile, après avoir raté leur match face au MOC, puisqu’ils avaient été tenus en échec par cette formation. Les poulains de Kardi savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur et qu’ils sont dans l’obligation de remporter tous leurs matchs à domicile s’ils ne veulent pas rater leur principal objectif, qui n’est autre que l’accession en Nationale I, et c’est pour cette raison qu’ils devront se donner à fond pour tenter de prendre le dessus sur cette équipe de Mostaganem, qui ne se présentera pas en victime expiatoire. Les Sang et Or savent que leur mission sera difficile et se sont bien préparés pour cette empoignade, qui verra le retour de certains éléments qui n’ont pas pu

La séance d’hier s’est déroulée à l’heure du match La séance d’hier s’est déroulée à l’heure du match, soit à 16h. En effet, c’est la direction du stade du 20 Août qui a pris cette décision, non pour permettre à l’équipe de préparer la rencontre dans les conditions idéales, mais juste parce qu’il n’y avait pas d’autre créneau horaire libre pour l’équipe, sachant que le CRB et l’OMR s’entraînent le matin sur cette même pelouse.

Benayad forfait face à l’ESM Le jeune attaquant, Hamza Benayad, sera forfait pour ce match face à l’ESM, qu’il ne pourra pas jouer, en raison d’une blessure à un ongle qu’il était obligé d’extraire. En effet, c’est le médecin qui lui a suggéré d’enlever cet ongle pour éviter toute complication ultérieure. Le NAHD devra donc penser à le faire remplacer pour ce match, même s’il y avait une possibilité qu’il joue.

Siouane devrait jouer Pour sa part, l’attaquant, Abdenour Siouane, se trouve dans une bonne forme depuis quelque temps et se présente comme un joueur qui a beaucoup progressé, sachant qu’il travaille très sérieusement aux entraînements, ce qui lui permettra, ainsi, de prendre une place de titulaire. Ainsi, il est fort probable qu’il puisse être incorporé d’entrée lors du match de ce vendredi face à l’ESM.

Boutadjine perd son grand-père

être alignés pour le match précédent pour des raisons diverses. L’équipe devrait donc récupérer Derrardja et Khelili, de retour de l’EN Espoirs, ce qui est une bonne chose pour la bande à Kardi, qui aura besoin de tous ses éléments pour remporter ce match.

Kardi a beaucoup travaillé la finition devant les buts

Par ailleurs, il faut savoir que l’équipe a beaucoup travaillé durant cette semaine la finition devant les buts, et ce, afin que ses joueurs puissent conclure comme il se doit les occasions qui se présen-

teront à eux pour éviter toute mauvaise surprise à la fin de la rencontre et s’assurer les trois points du match. Le coach du Nasria ne veut pas revivre le scénario du match face au MOC, lorsque l’équipe s’était contentée d’un seul but, malgré les nombreuses occasions qui s’étaient présentées à elle, ce qui lui a valu d’être rejointe à la marque dans les toutes dernières minutes du match, et n’a récolté de ce fait qu’un seul point, alors qu’elle se devait de prendre les trois points, sachant que le match s’est joué chez elle. R. M.

Le jeune Walid Boutadjine n’a pas pu assister à la séance d’entraînement d’avant-hier. En effet, il avait appris le décès de son grand-père qui était jusque-là alité, à cause d’une maladie grave. Le défunt a été inhumé hier au cimetière de Garidi, en présence de la grande famille du Nasria. Que Dieu accorde au défunt sa miséricorde et l’accueille en son vaste paradis.

Un travail spécifique pour Moundji Le milieu de terrain du Nasria, Fayçal Moundji, devrait suivre un travail spécifique pour reprendre sa forme physique, après s’être éloigné pour plus de dix jours des terrains, en raison d’une blessure au niveau des adducteurs. Ainsi, Moundji ne sera compétitif qu’à partir de la prochaine journée et le match face au CAB.

Derrardja et Khelili s’illustrent avec l’EN Espoirs L’attaquant, Walid Derrardja et son coéquipier Sofiane Khelili se sont illustrés lors du match amical qu’ils ont joué avec l’EN espoirs face au Qatar, avant-hier soir. Ainsi, Khelili a joué tout le match, alors que son coéquipier Derrardja a fait son entrée en deuxième période. Cela devrait réjouir le coach du Nasria, Kardi, qui est content de pouvoir compter sur eux pour ce match face à l’ESM.

Réussir la première sortie CSC-RCK

g Par Annis Sadoun Le RC Kouba sera demain en appel, avec une autre rencontre comptant pour la quatrième journée de la Ligue 2.

C

ette fois-ci, le RCK aura à en découdre avec le leader du classement, le CS Constantine. Une rencontre très difficile pour les Vert et Blanc qui devront défier le leader dans on antre et devant ses milliers de supporters qui viendront comme d’habitude en masse soutenir leur équipe phare. Déjà vainqueur de ses trois premiers matches, le CSC est un sérieux client pour le RCK, dont les ambitions sont identiques. Ayant réussi à remporter deux victoires de suite, la formation koubéenne s’est fait surprendre vendredi dernier dans son jardin de Benhaddad par le nouveau promu, l’O Médéa. Mais, pour beaucoup au club, ce semiéchec n’est qu’un petit accident de parcours, l’équipe va vite se relever, même si l’adversaire n’est autre que le leader. Il n’y a pas matière à inquiétude, Kouba saura tirer son épingle du jeu. Les joueurs koubéens ont été chaleureusement applaudis par les supporters à la fin du match face à l’O Médéa, et ce, en dépit de ce semi-échec, ce qui

2

reviendrait à dire qu’il y a une bonne harmonie entre les joueurs et leurs fidèles supporters ; d’ailleurs, à ce sujet, certains éléments n’ont pas manqué de nous dire ceci : «Rien que pour faire plaisir à nos fidèles supporters, on va se défoncer vendredi à Constantine.» C’est dire que Sid Ahmed Khedis et ses camarades ne seront pas faciles à manier, quand bien même c’est le leader qui sera en face ; le mot d’ordre koubéen dans ce match n’est autre : réussir cette première sortie de la saison. Ce qui n’est pas la mer à boire, juste un match à réussir.

Le CSC : trois sur trois

Le CS Constantine occupe actuellement la première place au classement général de la Ligue II. Le

doyen des clubs algériens a remporté son premier match de championnat à l’extérieur face à Témouchent, le deuxième face au MSP Batna à Hamlaoui, avant d’aller damer le pion à l’USM Bel

Abbès, chez lui, au bord de la Mekerra. C’est dire combien il sera difficile à Khellef et ses coéquipiers de revenir à la maison, ne serait-ce qu’avec un tout petit point. A. S.

Chouieb sanctionné

des services de son capitaine La formation koubéenne sera privée joueur koubéen a fait le plein en Le . tine Chouieb face au CS Constan de championnat. termes d’avertissements en ce début de championnat, Chouieb a été nées En effet, après seulement trois jour ière, ce qui le prive de participer à la averti trois fois, un record en la mat en club. rencontre de demain face… à son anci

BOUSSAID IL SERA REMPLACÉ PAR d. Ce dernier n’a pas ssaï Bou par é plac rem Le capitaine Chouieb sera

is le début du championnat. C’est encore été dans le onze majeur depu faire étalage de son de une occasion pour lui de prouver et A. S. entraîneur. son de e ianc talent et qu’il mérite la conf

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Medjahed :

«On est sereins» L’entraîneur du RC Kouba, Nabil Medjahed, que nous avons contacté hier par téléphone, affirme que son équipe ira à Constantine pour arracher les trois points. Le coach koubéen ajoute : «Ce ne sera pas facile pour les joueurs, mais pas impossible en même temps. On continue à travailler sereinement, nous irons à Constantine pour réaliser un bon résultat, je sais bien que ce ne sera pas facile face à une équipe qui a gagné les trois matchs du championnat, mais qu’à cela ne tienne, nous irons pour la contrarier et pourquoi pas la surprendre sur son propre terrain.». A. S.


Ligue

2

17

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

«Mission difficile ABBAS : «Je suis convaincu pour les Samistes» que le PAC va revenir» OM - SAM

PAC-MOC

g Par O. Mazri

Après trois journées de championnat, le PAC n’a pas encore récolté le moindre point. Une situation qui inquiète plus d’un du côté de Paradou, mais pas le nouvel entraîneur, Fodil Abbas, qui reste serein et confiant.

g Par Aoun LAït Oussala

C’est aujourd’hui que les Samistes prennent le départ en direction de Médéa en prévision du match comptant pour la 3e journée du championnat professionnel de ligue II prévu demain après-midi.

U

ne rencontre difficile les attend devant l’Olympique, solide devant ses supporters. Les poulains de Maghfour n’ont qu’un souhait : celui de ramener un bon résultat. Une bonne performance à Médéa face à une équipe ayant actuellement le vent en poupe, et qui reste sur deux bons résultats, permettra à Adda et ses camarades de garder le bon état d’esprit qui règne au sein du groupe et gagner davantage en confiance. Néanmoins, les partenaires du meneur de jeu Barbari Abdelmalek doivent

rester sur leurs gardes car ils auront affaire à un très sérieux adversaire qui tentera de glaner les 3 points de la victoire et du coup confirmer sa bonne santé. De son côté, le responsable de la barre technique du SAM devrait maintenir le même groupe qui a remporté la victoire la journée précédente face au PAC, même si Maghfour aura entre les mains l’ensemble de l’effectif dans la mesure où reprendra pour l’occasion le milieu offensif Barbari qui avait purgé sa suspension automatique vendredi dernier face au PAC. Pour le capitaine Adda Djamel, la rencontre ne sera pas de tout repos. «Notre tâche ne sera pas facile demain face à cette équipe qui veut certainement un 3e bon résultat. Toutefois, on défendra nos chances jusqu’au bout pour ne pas revenir bredouilles de notre long déplacement. A. L. O.

BARBARI : «Nous devons être vigilants»

Absent vendredi dernier face au PAC en raison de sa suspension automatique, le milieu offensif samiste, Abdelmalek Barbari, estime que son équipe a un coup à jouer à Médéa. Il nous a confié que ses coéquipiers et lui sont décidés à se surpasser pour revenir avec un bon résultat. Alors, Barbari, on sent que votre équipe est au top. Certes, nous avons de bons résultats mais ce n’est pas une surprise, nous avons des joueurs qui consentent d’énormes efforts. Nous sommes revigorés par les bons résultats mais nous ne sommes pas enflammés. Comment s’est déroulée la préparation pour votre match face à l’O Médéa ? Dans d’excellentes conditions. Le

groupe est au complet, mis à part le gardien Sassi qui n’est pas encore rétabli. Cela a aidé le staff technique à appliquer son programme à la lettre.

Comment jugez-vous ce match devant l’O Médéa ? C’est un match difficile. On joue en dehors de nos bases, contrairement à notre adversaire qui aura le soutien de ses supporters. Toutefois, on n’a pas d’autre choix que de revenir avec un bon résultat. L’OM Médéa veut aussi confirmer ses derniers résultats. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend. Nous devons être vigilants pour atteindre notre objectif. On doit être au rendez-vous et donner le meilleur de nous-mêmes pour ramener un résultat positif. Entretien réalisé par Aoun Laïd Oussama

Vous venez d’être nommé à la barre technique du PAC. Comment ont été établis les contacts ? C’est le président Kheireddine Zetchi qui m’a appelé pour me proposer ce poste. J’ai répondu par l’affirmative, et lundi j’étais présent à l’entraînement pour commencer mon travail. Votre équipe reste sur trois défaites consécutives. C’est inquiétant, non ? Pas du tout, sinon je n’aurais pas accepté de venir. Vous savez, j’ai vécu des situations pareilles par le passé alors que j’étais au CABBA puis à la JSMB. Il ne faut pas dramatiser la situation car elle n’est pas catastrophique. Nous ne sommes qu’à la troisième journée de la compétition et je suis convaincu que mon équipe va revenir en force lors des prochaines journées. Avez-vous une idée sur votre

équipe ? Mon ami Abdelaziz, avant ma venue, a programmé un match amical mardi face au DRB Staouéli. J’étais présent, malheureusement, six titulaires n’ont pas joué cette rencontre, ils étaient mis au repos, en plus de deux blessés. Mon vrai travail commencera après le match du MOC. Justement, ce match intervient dans une période où votre adversaire, le MOC, est en pleine confiance… Un match reste toujours imprévisible quel que soit le calibre de l’adversaire. Ce qui est sûr, c’est que ce match sera très difficile pour les deux équipes, et tout se jouera sur un détail. En tout cas, il ne faut pas focaliser sur un seul adversaire, nous devons nous concentrer uniquement sur notre match, il

Hadj Sadok sera absent

faut oublier nos défaites. Il est urgent de renouer avec la victoire pour que le groupe reparte avec un nouvel état d’esprit. Le compartiment offensif est resté muet durant les trois premiers matches. Comment comptez-vous y remédier ? Lors de mes deux séances d’entraînement, j’ai insisté surtout sur le volet psychologique des joueurs, et ce après les mauvais résultats enregistrés. J’ai insisté avec les attaquants sur la concentration devant les buts, car elle est un facteur non négligeable dans ce genre de rendez-vous. La rentrée de Benachour va apporter un plus à ce compartiment. L’équipe est composée de jeunes joueurs qui ont besoin d’un peu plus de temps pour s’affirmer. Entretien réalisé par O. M.

Le milieu de terrain du PAC, Hadj Sadok, sera absent face au MOC vendredi. Blessé lors du match de Mohammadia, il devra reprendre dans quinze jours. C’est en tout cas ce que nous avons appris d’une source médicale du club.

Benmeddour rétabli

Benmeddour, le gardien de but des Jaune et Blanc, absent lors des deux dernières journées en raison d’une blessure à la cheville, est aujourd’hui rétabli. Il compte retrouver sa place dans les bois lors de la rencontre de demain. O. M.

PROGRAMME de la 4e journée

Vendredi 15/10/2010 à 16h Rencontres Arbitres CRT – USMBA Ghorbal, Bouhassoun, Laribi MSPB – ABM Achouri, Tamen, Aribi USB – CAB Habibatni, Boutaghane, Guessoum Halalchi, Ibélaïdene, Kentache NAHD – ESM Benaissa, Chettih, Dilmi JSMS – ASMO PAC – MOC Babou, Schamby, Bouzaghou S. Aouina, F. Aouina, Benaïssa OM – SAM CSC – RCK Rahmine, Djebaïli, Baaziz

Lieu A.Témouchent Batna Biskra 20-Août Skikda Benhaddad Médèa Hamlaoui Equipes 1 CS Constantine 2 MO Constantine 3 RC Kouba 4 MSP Batna 5 NA Hussein Dey 6 US Biskra 7 CA Batna 8 AB Merouana 9 O. Médéa 10 SA Mohammadia 11 USM Bel Abbès 12 ASM Oran 13 ES Mostaganem 14 CR Témouchent 15 Paradou AC 16 JSM Skikda

Pts 09 07 07 06 05 04 04 04 04 03 03 03 03 01 00 00

J 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03 03

G 03 02 02 02 01 01 01 01 01 02 01 00 01 00 00 00

N 00 01 01 00 02 01 01 01 01 00 00 03 00 01 00 00

P 00 00 00 01 00 01 01 01 01 01 02 00 02 02 03 03

BP 04 08 04 08 04 02 02 02 01 03 01 01 03 02 00 01

BC 00 04 02 04 02 02 03 03 03 02 01 01 05 08 03 04

Diff +04 +04 +02 +04 +02 00 -01 -01 -02 +01 00 00 -02 -06 -03 -03

Loue F4 100 m2 2e étage, meublé, toutes commodités Grande-Poste, 12, rue Asselah Hocine à côté de la wilaya d’Alger.

Tél : 021 73.67.08 / 07 77 74 01 74

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

Nationale Amateur

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

KERRAS : «Je veux réussir avec le MOB» MOB

Début pas du tout souhaité avec cette blessure dès l’entame de la préparation avec le MOB, un commentaire ? C’est sûr qu’aucun joueur ne souhaite être victime d’une blessure. C’est un vrai cauchemar. Vous savez que l’ennemi juré des joueurs sur le terrain est la blessure. Elle est inévitable et imprévisible, donc il faut faire avec. Pour moi, c’est un mauvais souvenir. J’ai repris goût au travail. Je me sens bien dans ma peau après la méchante blessure qui n’est pas la première, j’ai passé des moments plus durs. Donc, je suis habitué à bien m’en sortir de telles situations et rebondir juste après, pas de soucis. Vous semblez vraiment motivé, comment l’expliquez-vous alors que vous êtes sûr, si la compétition débutera, que vous allez évoluer en DNA ? Ecoutez, je suis au MOB par conviction, Sadji, alors entraîneur de l’équipe m’avait sollicité pour rejoindre l’équipe sur-le-champ, je me suis entraîné avec le groupe, malheureusement, le président de mon club (USMH) Lefki avait refusé de me libérer. Ce n’est que partie remise, puisque vous êtes mobiste maintenant … Effectivement, dès que Sadji, avec qui j’ai gardé le contact, m’a signifié qu’il voulait que

PUBLICITE

je porte les couleurs du MOB, je n’ai pas hésité un instant, je fais partie de la famille mobiste, du moment que j’ai signé avec le MOB alors que ce dernier n’était pas encore fixé sur la division dans laquelle il va évoluer, donc je n’ai pas de problème là-dessus, sinon je n’aurais pas signé jusqu'à ce que les choses auraient été plus claires. Encore plus, lorsque Sadji m’avait posé cette question, je lui ai dit que je suis au MOB là où il sera. J’ai accepté d’être mobiste, je dois assumer mon choix. Vous avez une grande responsabilité en attaque, un compartiment que la direction a renforcé particulièrement, un commentaire ? On m’a fait savoir que l’attaque est composée de jeunes joueurs, mais j’ai découvert de bons éléments surtout Akrour qui joue très bien au

ballon avec un sens des buts développé, c’est un excellent joueur, il y a aussi Souakir qui a du jus, sans oublier Koul. Donc, je pense que le compartiment est bien garni, il y a de l’expérience, de la fougue et de la volonté de tout ce beau monde pour marquer des buts, ce qui est notre mission première en tant qu’attaquant. Mais cette efficacité tarde à venir lors des matchs amicaux, qu’est-ce qui ne marche pas bien ? Par expérience, je dis qu’il ne faut pas se fier aux résultats techniques des matchs amicaux. Ce sont des matchs de préparation où le coach axe beaucoup plus à trouver les automatismes qui vont permettre à son équipe de bien marcher en ayant la machine huilée. Donc, il faut nous juger lors des matchs officiels en étant bien évidement patients car l’équipe est renouvelée dans sa majorité, il lui faut du temps pour que les nouveaux s’intègrent bien dans le groupe. Un dernier mot ? Je dis que le groupe travaille sérieusement pour être prêt le jour “j”. On a un bon effectif dont le rendement est en progression constante. Si on joue aujourd’hui face à l’ABS, on va montrer un meilleur visage par rapport à nos dernières prestations. Entretien réalisé par Lyès Chekal

MOB - ABS : aujourd’hui 16 h Le Mouloudia de Béjaïa devra affronter aujourd’hui à 16 h au stade de l’Unité maghrébine l’A Boussaâda dans une rencontre amicale. Un match, certes, programmé mais pas sûr qu’il aura lieu, du moment que l’équipe de Boussaâda avait par le passé donné son accord de principe par deux fois avant de se rétracter en dernière minute.

Les joueurs sont inquiets Les joueurs du MOB (particulièrement les nouvelles recrues) au même titre que leurs collègues qui évoluent dans d’autres clubs de la DNA ne sont pas sûrs de leur avenir après la décision irrévocable de continuer le boycott, et surtout la menace de la LNF de faire rétrograder les clubs récalcitrants qui refuseront de jouer la prochaine journée (la troisième étant reportée). Ce qui veut dire qu’ils seront au chômage technique et leur dû ne sera pas perçu. Cependant, nous apprenons d’une source autorisée du club que la paie de septembre est pour bientôt. Cela veut dire dès la réception de la subvention du fonds de wilaya qui est de l’ordre de 350 millions de centimes.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS WILAYA DE DJELFA

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 11/2010 La Direction de la jeunesse et des sports lance un avis d’appel d’offres national restreint pour : “Réalisation lot : revêtement en noir de l’achèvement de l’Office des parcs omnisports à Aïn Oussera” Programme PCSC 2006 Les entreprises intéressées par le présent avis d’appel d’offres national restreint et titulaires d’un certificat de qualification et de classification professionnelles de catégorie 2 et plus (activité principale travaux publics) peuvent retirer le cahier des charges, contre paiement d’un montant de 2000,00 DA auprès du : Bureau d’étude Hassani Abdellah Cité AMS 150/03 - Djelfa - L’offre doit être déposée conformément au cahier des charges sous enveloppe principale anonyme et devra porter la mention suivante : A Monsieur le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya de Djelfa “Réalisation lot : revêtement en noir de l’achèvement de l’Office des parcs omnisports à Aïn Oussera” A ne pas ouvrir Cette enveloppe principale abritera 2 autres enveloppes scellées identifiées A et B L’enveloppe dénommée A

“Offre technique” abritera les pièces suivantes : • Déclaration à souscrire (signée) • Déclaration de solvabilité (copie légalisée) • Extrait de rôle, pièce originale ou copie légalisée par les services de l’APC ; l’entreprise retenue doit déposer copie légalisée par les services des impôts • Mises à jour CNASAT, CASNOS, CACOBATPH (copie légalisée) • Liste des moyens matériels appuyée par des cartes grises et assurances, ou factures (copies légalisées) • Liste des moyens humains figurant dans la DAS 2009, (copie légalisée) • Liste des cadres déclarés à la DAS 2009 justifiée par les diplômes (copies légalisées) • Certificat de qualification, suivant la catégorie demandée (copie légalisée) • Références de l’entreprise (copies légalisées d’attestations délivrées par les maîtres d’ouvrages pour les travaux réalisés + PV des réceptions pour les 03 dernières années) • Casier judiciaire (pièce originale) • Copie du registre du commerce légalisée par les services de l’APC ; l’entreprise retenue doit déposer copie du registre du commerce légalisée par les services du RC • Attestation de dépôt légal des comptes sociaux pour l’année 2009 pour les sociétés • Planning de réalisation N. B. : Tout document non authentifié (légalisé) “copie conforme à l’original” ne

sera pas pris en considération et doit être valable. L’enveloppe dénommée B “Offre financière” abritera : Le cahier des charges paraphé et signé (lettre de soumission + instructions aux soumissionnaires + BPU + devis) Les pièces éliminatoires sont : - Le cahier des charges (lettre de soumission + instructions aux soumissionnaires + BPU + devis), la qualificatin demandée, le registre du commerce, le casier judiciaire, extrait de rôle et attestation de dépôt légal des comptes sociaux pour l’année 2009 pour les sociétés. - L’offre devra être déposée le : dimanche 23/11/2010 de 9h à 12h à l’adresse ci-après : Service des investissements et équipements Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Djelfa Boulevard El Djomhouria - Djelfa - L’ouverture des plis des offres technique et financière sera le dimanche 23/11/2010 à 14h. (Le présent avis tient lieu d’invitation aux soumissionnaires pour assister à l’ouverture des plis). - Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours à compter de la date limite de dépôt des offres.

MARACANA N°1243 - Jeudi 14 octobre 2010 - ANEP 829 414

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Divisions inférieures

Le derby de Guyotville tant attendu

W. TIRMANE : «Pas question de perdre ce derby»

RÉGIONALE 2 / JSBAB - WBAB, SAMEDI AU STADE DE CHÉRAGA À 12H

g Par Amine Tirmane

L’affiche de la troisième journée de la Régionale 2 aura lieu samedi au stade des Frères-Lamali de Chéraga à midi.

L

e match opposera les deux équipes de Aïn Benian, à savoir la JSBAB et le WBAB. Un derby tant attendu par les Guyotvillois, sachant que jamais les deux équipes ne se sont croisées en match officiel depuis la création de ces deux clubs. En effet, le WBAB, l’équipe A de Aïn Benian, a toujours été dans une division supérieure à celle de la JSBAB, notamment à l’époque où les Guyotvillois étaient pensionnaires de la deuxième division. Lors de la saison écoulée, le WBAB a été suspendu par la Ligue, pour ne pas s’être déplacé à Béjaïa pour y affronter Oued Amizour, dans un match de championnat. Du coup, les Requins bleus ont été rétrogradés en Régionale 2. L’autre équipe B de Aïn Benian occupait toujours la seconde zone, avant de revenir en force dans les dernières années.

PUBLICITÉ

19

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

La JSBAB très motivée pour jouer contre Guyotville

Ainsi donc, ce match de la troisième journée du championnat tient en haleine les mordus du foot de Aïn Benian, notamment les amoureux de la JSBAB. En effet, les supporters de «La Forêt» sont très excités d’affronter la première équipe de la ville. Les joueurs aussi sont très motivés, sachant que plusieurs éléments ont rejoint «La Forêt» cet été en provenance du WBAB, à l’instar de Adel Micheti, Salim Achour, Ayoub Zerzour et Rachid Djader, tous enfants du club de la «A» qui ont préféré opter pour la deuxième équipe de Aïn Benian en raison des problèmes récurrents de l’administration du WBAB. C’est pour cette raison qu’on parle de revanche du côté des joueurs de la JSBAB contre les dirigeants du WBAB avec lesquels ils ont eu des soucis lors de la saison écoulée.

Le WBAB confiant

En dépit du fait que plusieurs joueurs cadres du WBAB ont fui le club l’été dernier, il n’en demeure pas moins qu’il reste quelques cadres qui honorent leur

contrat avec Guyotville. Il s’agit du capitaine Mohamed Medekour, Walid Tirmane, Djamel Saïdi et Hamid Allouache. En tout cas, le WBAB, en dépit des problèmes financiers et de la mauvaise gestion du club, a réussi quand même un bon début de saison, avec de jeunes joueurs, la plupart des enfants du club qui sont entourés par les cadres signalés plus haut. Les Guyotvillois ont joué leur dernier match la semaine précédente en coupe d’Algérie et ont battu Birkhadem sur le score sans appel de 3 buts à 1, avec un triplé signé Walid Tirmane, qui a réussi son retour à la compétition par deux jolis coups-francs. Avec un début de saison rassurant, les joueurs du WBAB sont confiants, sachant que la pression sera du côté de la JSBAB, dans la mesure où «La Forêt» a toujours rêvé d’affronter l’équipe A de Aïn Benian. En somme, le derby de Guyotville promet un match palpitant entre deux équipes qui se connaissent parfaitement. Les Guyotvillois sont très curieux de voir la réaction des joueurs pour ce premier derby de l’histoire de la ville de Aïn A. T. Benian.

L’un des cadres du WBAB, en l’occurrence le jeune Walid Tirmane, est bien placé pour nous parler de l’état d’esprit du groupe, à la veille du derby tant attendu. Auteur d’un très bon match samedi dernier au stade d’El Biar en coupe d’Algérie, le milieu de terrain semble motivé pour faire un bon match, et contribuer à un probable succès de son équipe, comme il l’a si bien fait contre Birkhadem en réalisant un triplé. «C’est un match comme tous les autres, mais je l’avoue, vu que nous allons affronter la JSBAB pour la première fois de l’histoire nous motive davantage. Le groupe est conscient de la tâche qui l’attend et je peux vous dire que nous sommes déterminés à confirmer notre victoire du dernier match… Je suis optimiste pour réussir un beau match.» A. T.

Djader incertain

Côté JSBAB, un joueur très important risque de manquer à l’équipe, il s’a git Rachid Djader qui souffre de l’attaquant d’une blessure.

Micheti suspendu

Amine Micheti, l’attaqu ant du WBAB, ne sera pas concerné par le derby de samedi. En effet, le joueur est suspendu pour contestation de décision de l’arbitre. Ainsi, Am ine n’aura pas l’occasion de jouer contre son frère Adel qui, lui, évolue à la JSBAB.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS WILAYA DE MEDEA DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

AVIS D’APPEL D’OFFRES RESTREINT N° 13/D.J.S/2010 Un avis d’appel d’offres national restreint est lancé par la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Médéa en vue de la réalisation du projet suivant : Nom du projet

N° 01

Date et heure de dépôt des offres

Projet : Réhabilitation de (06) infrastructures de jeunesse - complexe sportif de proximité Bouzidi - Médéa, - complexe sportif de proximité Boumahdi, Berrouaghia

Les entreprises intéressées par le présent avis d’appel d’offres peuvent retirer le cahier des charges auprès du secrétariat de la Direction de la jeunesse et des sports, quartier OUCHENE, Médéa. Les soumissionnaires doivent accompagner leur offre des documents suivants :

1 - Offre technique : 1- la déclaration à souscrire signée et paraphée ; 2- déclaration de probité signée et paraphée ; 3- la présente «instruction aux soumissionnaires» dont chaque page doit être obligatoirement signée et paraphée ; 4- cahier des prescriptions spéciales CPS signé et paraphé ; 5- cahier des clauses administratives générales CCAG signé et paraphé ; 6- planning des travaux, sous forme d’engagement signé par le soumissionnaire ; 7- le registre du commerce (photocopie légalisée visée par le CNRC) ; 8- statut de l’entreprise (photocopie légalisée) ; 9- certificat de qualification et classification en cours de validité activité principale (bâtiment, catégorie 2 et plus) ; 10- attestations fiscales et parafiscales (apuré échéancier) (extrait de rôles TVA-IBS-TAP) mise à jour (CNAS, CASNOS, CACOBATH) pour les opérateurs des entrepreneurs nationaux et étrangers ayant travaillé en Algérie, tous les cas avant la signature de l’accord (validé).

date

17/10/2010

heure

Avant 12h00

(photocopies légalisées); 11- extrait du casier judiciaire N° 03 (original) du soumissionnaire s’il s’agit d’une personne physique ou du gérant (directeur général) lorsqu’il s’agit d’une société datant de moins de trois (03) mois ; 12- certificat de dépôt des comptes sociaux pour les entreprises sociales (personne morale) délivré par le greffier de commerce ; 13- références professionnelles dans le domaine du bâtiment, justifiées par des attestations de bonnes exécutions des projets similaires ou non similaires pour un motant de plus de 7.000.000,00 DA visés par les services contractants (original ou photocopie légalisée) à partir de l’année 2007 ; 14- la liste des moyens matériels destinés à l’exécution du projet. Cette liste doit être complétée obligatoirement par la présentation des cartes grises + attestation d’assurance valide pour véhicules + camions, factures d’acquisitions, déclaration de propriété justifiée par PV huissier de l’année en cours 2010 ; 15- la liste des moyens humains visée par la CNAS en cours de validité, une lise détaillée conforme du personnel signée par les services de la CNAS + diplôme des cadres légalisé ; 15- listes des projets et des projets similaires exécutés par l’entrepreneur, 16- bilans et les chiffres d’affaires de l’entreprise des 03 dernières années, 2007-2008-2009, légalisés par les services des impôts.

Date et heure d’ouverture des offres

date

17/10/2010

heure

14h00

2- Offre financière : 1234-

la lettre de soumission dûment remplie et signée ; bordereau des prix unitaires dûment rempli et signé ; cahier des charges technique signé et paraphé ; devis quantitatif et estimatif dûment rempli et signé.

NB : Les documents fiscaux et parafiscaux doivent être légalisés. Les offres devront parvenir à Monsieur le Directeur de la jeunesse et des sports, quartier OUCHENE 4e étage, Médéa le 17/10/2010 avant 12h sous enveloppe principale ne comportant aucune inscription extérieure autre que l’objet de l’appel d’offres, le nom et l’adresse du maître de l’ouvrage et la mention «Soumission à ne pas ouvrir». Cette enveloppe principale contiendra deux autres enveloppes scellées : l’une contenant les pièces relatives à l’offre financière et l’autre contenant l’ensemble des pièces du dossier technique en plus du dossier fiscal et parafiscal cité ci-dessus. L’ouverture des plis se fera au siège de la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Médéa le jour correspondant à la date limite de dépôt des offres. * Les soumissionnaires sont invités à assister à l’ouverture des plis qui sera publique. NB : Toute soumission non conforme à l’appel d’offres sera écartée d’office.

MARACANA N°1243 - Jeudi 14 octobre 2010 - ANEP 828 847

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

O

Internationale

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

David Villa, sniper d'élite

n l'attendait, il l'a enfin fait : l'attaquant David Villa a pris la tête du classement des meilleurs buteurs historiques de la sélection espagnole. Jusqu'ici, cet honneur revenait à Raúl, auteur de 44 buts en 102 capes. En ouvrant le score face à l'Ecosse en qualifications pour l'Euro 2012, le Barcelonais a égalé ce record en seulement 70 rencontres, ce qui lui vaut de détrôner l'ex-Madridista. Raúl a signé son quarante-quatrième but le 19 juin 2006 dans un match de groupes de Coupe du Monde de la FIFA, contre la Tunisie. Il aura fallu un peu plus de quatre ans pour le rattraper. "Je serais heureux d'atteindre ce chiffre pour aider la sélection à faire de grandes choses et pour que dans quelques années, ce soit moi qu'un petit jeune essaie de surpasser. Ce serait sympa", confiait El Guaje à FIFA.com il y a quelque temps. Aujourd'hui, son rêve est devenu réalité et à 28 ans, au sommet de sa carrière, l'Asturien est loin d'avoir épuisé son potentiel. Les prétendants au titre risquent d'avoir fort à faire, car il menace de placer la barre très haut. Rappelons que côté Liga, si le titre de meilleur buteur du championnat continue de lui échapper, il n'en affiche pas moins 140 réalisations.

PUBLICITE

UN BUTEUR EST NÉ

Luis Aragonés a lancé Villa dans le grand bain le 9 février 2005, à l'occasion d'un match de qualification pour Allemagne 2006, qui a vu la Roja s'imposer 5:0 sur Saint-Marin à Almería, dans le sud de l'Espagne. Il attendra cependant sa quatrième sélection, intervenue le 16 novembre 2005, pour inaugurer son compteur sur les pelouses slovaques, toujours dans le cadre des barrages retour pour Allemagne 2006. Entré en jeu à la 59ème minute en remplacement de Fernando Torres, El Guaje marque le but du nul à la 71ème. A Allemagne 2006, Villa fête la première sortie des siens par un doublé face à l'Ukraine (4:0), avant d'ouvrir la marque sur penalty contre la France en huitièmes. Les Bleus vont toutefois renverser la vapeur et éliminer l'Espagne sur un cuisant 1:3 à Hanovre. C'est en terres germaniques, justement, que Raúl signe son dernier but sous le maillot 7 espagnol. Il honore sa 102ème et dernière cape le 6 septembre 2006, dans un match de qualification pour l'Euro 2008 où l'Espagne encaisse

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞« ‹UOHA ºL « ÕöÅ

W¥¸«u

Ë ÊUJº « Ë W B « …¸«“Ë

Z¥d¥d´u° Ãd° W¥ôË ÊUJº « Ë W B « W¥d¥b± « W BK WO±uLF « WºßRL «

WKI « W°uKDL VD « w

«

ËdA

«

Á«¸u Øœ

w bOÅ …œUN® ‹Uß«¸b « …œUN® Ë WOIO D « WOF±U « w w±Uß wMI¢ …œUN® : WO U « ‹UBBª « - w±uLF « dOOº « Êu UÆ - ‰UL´_« Êu UÆ W¥œUB Æù« ‹UÆöF « …¸U « WO Ëb « o¥uº « - WO Ëb « W¥dA « œ¸«uL « dOOº¢ -

¡UC Æù« bM´ WO bL « WHO Å s± Ãdª º± WOzUCI « o°«uº « )03 WÆUD «( V©( WO © …œUN® )W¥¸bÅ ÷«d± - ÂU´ WOºL® ¸uÅ 06 WOF{Ë X ¢ …œUN® ÁU ¢ `®d L « W±bª « ‹U±«e

jL nO™u

œb´ « U M L « VÅ vK´

”Uß …œUNA

«

07

”Uß vK´ …œUNA «

01

¢d « W VO © ÂU´ w bOÅ

01 ”Uß ¸U

o K± wºOz¸ ¸«œû …

vK´ îù«

un 2:3 aux mains de l'Irlande du Nord. Luis Aragonés ne convoquera plus jamais El Siete.

VILLA REPREND LE FLAMBEAU Après le départ de Raúl, Villa hérite tout naturellement du numéro 7, qu'il porte avec panache. A l'Euro austro-suisse 2008, il inscrit son premier triplé dès l'entrée en lice de la Roja, face à la Russie (4:1). Le but de la victoire assené à la Suède lors du deuxième match de groupes clôt son compteur dans cette compétition entrée dans l'histoire du football espagnol. L'attaquant regrette pourtant encore son forfait pour blessure, qui lui a coûté la finale contre l'Allemagne. Il était en revanche sur le terrain lors du dénouement de la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Meilleur buteur de l'équipe championne du monde, il a vaincu le Honduras à lui seul (2:0) et a contribué à la défaite du Chili en phase de groupes. La Furia Roja lui doit aussi les victoires 1:0 face au Portugal et au Paraguay, en huitièmes et quarts de finale

respectivement. Malgré tous ses efforts, il ne retrouvera plus le chemin des filets jusqu'à la fin du tournoi. Fort de cinq buts et d'une passe décisive, il a terminé deuxième au classement des buteurs d'Afrique du Sud 2010, derrière l'Allemand Thomas Mueller (six réalisations), et ex æquo avec le Néerlandais Wesley Sneijder et l'Uruguayen Diego Forlán. Après avoir sonné le glas des espoirs paraguayens, Villa s'est démené pour continuer d'étoffer son compteur, mais a manqué de réussite, peut-être pour avoir trop louché sur la barre fatidique. Depuis son 43ème but, il a dû réfréner sa joie à quatre reprises en voyant ses ballons s'écraser sur les montants. Comme tout record historique, la 44ème unité s'est fait prier… jusqu'à la 44ème minute du match contre l'Ecosse. Le destin a de ces caprices parfois ! "Je suis très heureux, surtout parce que j'ai aidé mon équipe à gagner, a-t-il commenté à l'issue de la rencontre. Je savais que j'y arriverais. A présent l'objectif n'est pas 45, mais bien plus, car je veux rester longtemps en sélection". Seul l'avenir nous dira à quel chiffre le nouveau record national se situera. In fifa.com

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS WILAYA DE DJELFA DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ - Conformément aux dispositions de l’article 43, alinéa 2 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002, modifié et complété par le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics. - Suite au PV de la commission d’ouverture des plis du 08/08/2010. La Direction de la jeunesse et des sports informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national restreint paru dans les quotidiens Maracana du 11/08/2010 et El Hiwar du 11/08/2010 portant objet : “Réalisation aménagement extérieur + éclairage extérieur + poste transformateur (génie civil + équipement) + mur de clôture de piscine semi olympique 25 m à Aïn Ouessara” Que la décision de la commission du jugement des offres du 23/09/2010 est comme suit :

01

WظUAL «

Entreprise

Montant

Délai

METROCH Yahia

23.444.986,43 DA

06 mois

OBS

Ëd®

WظUALK wDî VK© ‚œUB± qÅ_« o © Wªº …œUNA « s± UNOK´ U± Ë W°uKDL « UN œUF¥ WOºM « …œUN® W¥dz«e « WÆUD° Ë œöOL « bI´ W U K WOKzU´

MARACANA N°1243 - Jeudi 14 octobre 2010 - ANEP 828 845

Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par le service contractant peut introduire un recours dans les dix (10) jours qui suivent la date de publication de l’avis d’attribution auprès de l’autorité compétente (CF à l’article 101 des marchés publics). MARACANA N°1243 - Jeudi 14 octobre 2010 - ANEP 829 370

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

LES JUMEAUX, TRIPLÉS…

tentés de renforcer cette ressemblance. Pourtant, il est essentiel pour la mise en place de l’individualité de chacun de les aider à sortir de cette bulle gémellaire, car avant d’être jumeaux, chaque enfant est un individu à part entière. Les psychologues conseillent aujourd’hui de cultiver très tôt les différences afin que les deux enfants ne soient pas considérés et eux-mêmes ne se considèrent pas comme un double de l’autre. Ce travail d’individualisation se fait au quotidien, dès les premiers jours. LA VIE QUOTIDIENNE AVEC DES JUMEAUX L’arrivée de jumeaux, voire de triplés, est souvent considéré comme un événement assez magique, fascinant... mais pose des problèmes pratiques auxquels doit faire face la famille. Sachant à quel point la naissance d’un enfant bouleverse le quotidien, on imagine aisément l’organisation et l’énergie que demandent des jumeaux. Aussi il ne faut pas hésiter à se faire aider dès que possible : par son entourage, une aide maternelle éventuellement. Cette aide permettra de se ménager des instants privilégiés avec chacun des enfants, et ainsi ne pas être frustrée face à ce sentiment de ne pouvoir consacrer assez de temps à chaque bébé. Certaines astuces permettrons de s'y retrouver plus

facilement dans le quotidien des jumeaux : noter sur un carnet les heures de tétée de chaque enfant (ils ne suivent pas forcément le même rythme), attribuer à chaque enfant un biberon de couleur différente... INDIVIDUALISER LES JUMEAUX L’éducation de jumeaux pose des problèmes spécifiques, à commencer par répondre à cette question : doit-on encourager cette gémellité ? Les travaux de Réné Zazzo, grand spécialiste des jumeaux, ont insisté sur l’importance de « dégémélliser les jumeaux afin de préserver leur autonomie future, leur propre personnalité. Certes, il n’y a rien de plus attendrissant, de plus fascinant que deux bébés qui se ressemblent trait pour trait ; beaucoup de parents seront

Osbane

INGRÉDIENTS 1kg de choux. 18g de riz. 1 oeuf. 2 piments rouges secs trempés. 2dl d’huile soit 1 verre classique. 20g de beurre ou de Smen.* 100g de pois chiches trempés. Poivre rouge. Sel. PRÉPARATIONS Faire blanchir les feuilles de choux dans l’eau salée pendant quelques

21

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

minutes. Réserver le coeur des choux. Hacher finement celui-ci et le mélanger avec le poivre noir, le beurre, le riz et l’oeuf. Piler l’ail, le poivre rouge, les piments et le sel. Faire rissoler la moitié dans l’huile et ? litre d’eau puis mélanger l’autre moitié avec le hachis de choux. Ensuite, farcir les feuilles de choux et former des petits paquets. Puis après l'ébullition, ajouter les pois chiches et les choux farcis. Terminer la cuisson, et faire réduire la sauce.

Par exemple : ne pas choisir des prénoms aux sonorités trop proches, réserver à chaque enfant un espace à lui dans la maison, éviter de mélanger leurs affaires, les habiller différemment sont quelques règles de base. Quand il grandit, veiller à rappeler à son enfant qu’il est unique et singulier, qu’il a sa propre identité, suivre et encourager l’éveil de chacun, sans essayer de les comparer. Plus tard, à l'école maternelle et en primaire, les enseignant les mettront généralement dans des classes différentes. Cette individualisation est d’autant plus importante que les jumeaux, qui ont pour ainsi dire une « vie de couple en miniature », ont tendance à se couper de l’extérieur, ce qui peut nuire à leur développement. Aussi est-il important de les habituer à voir d’autres enfants, les mettre dans des classes séparées... FAIRE PARTIR LES MAUVAISES ODEURS DE LA POUBELLE Lorsqu’on ouvre la poubelle pour y mettre les sacs, il arrive souvent que l’on soit envahi par les mauvaises odeurs que génère celle-ci. Pour éviter ce genre d’inconvénient, il suffit de laver régulièrement la poubelle et de rajouter au fond de la litière pour chat et finies les mauvaises odeurs. AVOIR UNE BONNE ÉVACUATION DE LAVE-VAISSELLE Il arrive souvent que l’eau du lave-vaisselle ne s’évacue pas bien ou soit trop longue à se vidanger. Il faut mettre alors un coude en T qui fasse anti-retour

Poivrons farcis au oeufs

INGRÉDIENTS 6 poivrons doux. 6 oeufs. 12g de farine ou d'amidon. Persil. Poivre. De l'huile. Sel. PRÉPARATIONS Commencer par épépiner les poivrons. Ensuite, battre les oeufs en omelette avec le persil haché, le sel, le poivre, la farine ainsi que le sel. Farcir les poivrons avec cette préparation puis les refermer avec les pédoncules égrenés. Disposer en éventail dans une poêle pas trop grande et les faire frire. Les peler et servir après les avoir arrosés d'une sauce tomate ou nature selon vos préférences.

Frita en cocotte

INGRÉDIENTS 1kg de poivrons doux. 500g de tomates. 3 piments verts (facultatif). 1 tête d’ail. 2dl d’huile soit 1 verre classique. 6 oeufs (facultatif). 2 morceaux de Qedid.* trempés. Poivre rouge. Sel. PRÉPARATIONS Tout d’abord, laisser cuire une trentaine de minutes les petits dés de viande séchée et recouverts d’eau froide.

Trucs

s Astuce et

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ensuite, griller les poivrons, les piments et les tomates. Les peler, les épépiner et les couper également en petits dés. Ajouter sur les morceaux de viande cuits et la sauce réduite, les tomates, l’ail émincé, le sel, le poivre rouge ainsi que l’huile. Cuire à feu doux durant 15 minutes. Joindre 1/2 verre d’eau si nécessaire puis les poivrons et les piments. Laisser prendre 10 minutes. Avant la fin de la cuisson, ajouter les oeufs battus en omelette.

rejoignant la canalisation horizontale ou l’évacuation de l’évier. On peut aussi monter le tuyau plus haut et ça devrait aller mieux. SOULAGER LES NAUSÉES CHEZ UNE FEMME ENCEINTE Une femme enceinte a souvent des nausées pendant les trois premiers mois de sa grossesse. On peut soulager ces nausées de façon naturelle en buvant du thé. Sinon une demi-heure avant le repas, mettre dans un verre d’eau tiède, le jus d’un demi-citron mélangé à une pincée de gingembre et une cuillère à soupe de miel.


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 561

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 560

LA BLAGUE Entre un homme qui a un million d'euros sur son compte en banque, et un homme qui est père de six enfants, quel est celui qui est le plus satisfait? - C'est l'homme qui est père de six enfants. Celui qui a un million d'euros en veut encore plus.

LE COMBLE Quel est le combre du teinturier ? De mourir à la tâche...

DEVINETTE A quelle question ne peut-on jamais répondre oui ? - Dors-tu ?

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 560

MOTS CROISÉS N° 561 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 / Mobile : 0770 410 940 - 0770 122 732

F

G

H

I

J

K

L

HORIZONTALEMENT 1 - Emotion admirative 2 - Effleura affectueusement - Dessert pour ursidés 3 - Inflammation du conduit auditif - Cogne 4 - Feuilleté - Mélange confus 5 - Para - Mesura la propriété 6 - Fabrique d'étuis Détint 7 - Emergence Ralleras 8 - Affirmation - De l'argent pour la chimie Refus trés net Rencontré 9 - Titre de souverain Décommander 10- Estonie en V.O. Envolées

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

VERTICALEMENT A - Vert B - Empaille C - Sélection - Ne reconnaît pas Brillant exécutant D - Chef cosaque Technique raffinée E - Graveleuse - Pays de dunes F - Habitudes - Esprit du foyer G - Veste ceinturée H - Escomptons I - Distrait - Méat de sortie J - Animaux fabuleux Elu normand K - Dispose - Caché Helminthe L - Appareils de levage

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de l’administration Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


05:00 : M6 Music 06:00 : Météo 06:05 : M6 Kid 07:20 : Disney Kid Club 07:30 : M6 Clips 07:45 : Météo 07:50 : M6 boutique 09:05 : Docteur Quinn, femme médecin 09:55 : Docteur Quinn, femme médecin 10:40 : Ma famille d'abord 11:10 : Ma famille d'abord 11:45 : Le 12.45 11:55 : Ma famille d'abord 12 :00 Ma famille d'abord 12:40 : Météo 12:45 : L'ombre de la vengeance 14:45 : Christy, au coeur du souvenir 16:40 : Un dîner presque parfait 17:45 : 100% Mag 18:40 : Météo 18:45 : Le 19.45 19:05 : Un gars, une fille 19:40 : Bones 22:05 : Bones 22:55 : Bones

05:45 Karambolage 06:40: Télé-achat 06:00 : Le blogueur 08:40: Flipper 06:30 L'art et la manière 09:30: Flipper 07:45 X:enius 08:15 Au paradis 10:20: Les sorciersdes de Waverly Coccinelles Place 09:19 : Chine, une jeunesse 10:45 dans le Les ventsorciers de Waverly 09:20 Place: Le Chinatown de Hambourg 11:10 Sonny 10:20 : Les écoliers chinois sous 11:35 Sonny pression 11:15 Max la Menace 12:25: American Dad ! 11:45 : Arte journal 12:50 American Dad ! 12:00 : Signé Chanel 13:15: Stargate SG-1 12:30 Globalmag

SCORP ION

Les grandes lignes d'un projet seront jetées à la hâte, Pourtant, malgré cela, vous pouvez avoir la certitude que cette affaire pourrait bien réussir à la surprise générale surtout si vous y mettez du vôtre en priorité, La forme vous sourit,

GEMEAUX

Vous vous sentirez un moral de vainqueur. Vos tâches habituelles ne vous font pas peur et vous travaillerez pour vous avec acharnement. Vous aurez une nouvelle vision des choses. Votre état d'esprit positif va pouvoir vous procurer beaucoup de joies et de bonheur.

La chance vous aide à profiter d'une offre providentielle que vous auriez tort de différer. Une opposition de dernière minute vous fait prendre des dipsositions d'envergure pour parvenir à exécuter dans les délais les plans dont vous aviez lancé les bases.

B LI E R

De réelles possibilités vont se faire un jour. Essayez de ne pas céder aux craintes et aux doutes sans fondement. Aller de l'avant est positif, tout ce que vous avez à faire est de croire en vous. Tous les espoirs sont permis, il vous suffit d'agir pour réussir.

VERSEAU

Des problèmes personnels pourraient survenir si vous ne faites pas attention à ce que vous dites. On dit souvent que la parole est d'argent mais que le silence est d'or. Faites en l'expérience et tout le monde sera très heureux d'une plus grande discrétion.

Vous vous sentirez concerné par des questions de confiance. Vous regrettez d'avoir fait trop confiance à une certaine personne très proche de vous. Heureusement la chance passe et vous verrez les événements se dérouler à votre profit. Votre patience est récompensée.

13:00 Les couleurs 14:00: Stargate SG-1du grand bleu 14:45 Stargate SG-1 13:45 : Conte d'automne vrai douce 15:35: Tellement 15:35 Pirates d'eau 19:00: Les 15:50 Les dossiers possédésdedu«Vis Ghana 16:35 : X:enius ma vie» : la quotidienne 17:05 : 360°, GEO 19:35 Friends 18:00 : Arte journal 20:35: A nous Cardinal 18:30 Un billetquatre, de train pour... 18:55 : Le retour des boeufs ! musqués 22:15 Les quatre Charlots 19:40 : Etre et avoir mousquetaires 21:25 : Breaking the Waves

Une personne que vous avez rencontrée récemment va se rapprocher de vous et vous vous découvrez une nouvelle amitié possible. Tous deux vous pouvez très bien vous entendre et devenir des compagnons de route. D'autres amis pourraient en ressentir de la jalousie, Vous allez découvrir que la communication avec les autres s'améliore. Vous constaterez avec satisfaction que vos idées sont mieux reçues. Vos idées seront reconnues par votre entourage. Ce sera une atmosphère très agréable à vivre. Profitez-en.

SAGITAIRE

TAUREAU

Vous devriez découvrir de réelles possibilités dans une nouvelle affaire. Essayez de ne pas céder aux craintes et aux doutes qui pourraient vous assaillir. Aller de l'avant, tout ce que vous avez à faire est de croire en vous. Maintenant tous les espoirs vous sont permis.

Vous aurez la chance d'avoir une belle proposition financière qui vous sera faite confidentiellement. Mais attention, si un beau parleur essaie de vous convaincre de lui confier votre argent, réfléchissez bien avant.

BALANCE

Vous pensez devoir travailler vos apparences en fonction d'une conjoncture qui vous paraît peu favorable. Dites simplement quelles sont vos réelles intentions et l'on risque de vous croire. Vous êtes à même maintenant de récolter les fruits de votre obstination.

23

JEUDI Soleil 21°

Vous retrouvez le bon moral et un grand sourire illuminera votre visage. Vous allez finalement bien vous en sortir. Vous allez traverser victorieusement un épisode difficile et votre bonne humeur vous sera d'un grand secours. Vous méritez bien la récompense que vous donnera la vie.

POISSON

06:00 : EuroNews 06:45 : Ludo 08:40 : C'est pas sorcier 09:10 : Roellinger, le cuisinier corsaire 10:40 : Côté cuisine 11:15 : Plus belle la vie 11:40 : Consomag 13:00 : Direct chez vous ! 13:35 : En course sur France 3 13:50 : Keno 13:55 : Inspecteur Derrick 16:10 : Repas de familles 16:40 : Culturebox 16:45 : Slam 17:15 : Un livre, un jour 17:25 : Des chiffres et des lettres 18:00 : Questions pour un champion 19:58 : Météo 20:00 : Tout le sport 20:05 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 20:10 : Plus belle la vie 20:35 : Mission : Impossible 2 22:30 : La minute épique 22:35 : Soir 3 23:05 : Ce soir (ou jamais !)

Pendant ses vacances, Angela parcourt le désert. Elle y découvre un crâne et fait appel à Brennan pour tenter de l'identifier. Angela craint en effet qu'il ne s'agisse de son petit ami, photographe de profession, mystérieusement disparu au cours d'un reportage. Son guide, ainsi que le modèle qui devait poser, une Indienne, n'ont plus jamais donné signe de vie. Booth les rejoint pour débuter l'enquête. Au fil des investigations, ils découvrent que la jeune femme est la demi-soeur du shérif local, qu'un petit ami violent semble impliqué dans ces meurtres et, surtout, qu'une société fabriquant des contrefaçons s'est installée à l'abri du désert...

HOROSCOPE

CANCER

L'aventure a pris un nouveau tournant : le Top 10 a commencé. Ne sont en effet plus en lice que les dix meilleurs cuisiniers amateurs de «MasterChef» : Audrey, Cyril, Marine, Agathe, Joël, Frédéric, Virginie, Romain, Anne et Philippe. Désormais, le moindre faux pas peut être fatal, plus aucune approximation ne sera tolérée. Et à l'issue de cette nouvelle fournée d'épreuves, il ne seront plus que huit. Tests du goût ou de la boîte mystère, élaboration de menus en équipe, défis chronométrés : chaque journée passée dans l'Atelier met les candidats sous pression, en état de stress permanent.

05:00 : Les Z'amours 05:30 : Télématin 08:05 : Dans quelle éta-gère 08:10 : Des jours et des vies 08:30 : Amour, gloire et beauté 08:55 : C'est au programme 09:55 : Motus 10:30 : Les Z'amours 11:00 : Tout le monde veut prendre sa place 11:50 : Le progrès en questions 12:50 : Soyons prévoyants 12:51 : Météo 2 12:55 : Consomag 13:00 : Toute une histoire 14:10 : Comment ça va bien ! 16:10 : Paris sportifs 16:20 : En toutes lettres 16:55 : CD'aujourd'hui 17:00 : On n'demande qu'à en rire 18:00 : N'oubliez pas les paroles 18:50 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 19:30 : Soyons prévoyants 19:35 : Envoyé spécial 21:45 : Ma maison de A à Z 21:50 : Cinq jours pour juger : le procès d'un pédophile

LION

05:20 : Tabaluga 05:45 : TFou 07:30 : Téléshopping 08:20 : Lipstick Jungle 10:00 : Météo 10:05 : Secret Story 10:55 : Petits plats en équilibre 11:00 : Les douze coups de midi 11:50 : L'affiche du jour 12:00 : Journal 12:40 : Petits plats en équilibre 12:45 : Météo 12:55 : Les feux de l'amour 13:50 : La peur d'un rêve 15:35 : New York police judiciaire 16:25 : Grey's Anatomy 17:20 : Secret Story 18:10 : Une famille en or 18:50 : La prochaine fois, c'est chez moi 18:55 : Météo 19:35 : C'est ma Terre 19:40 : Courses et paris du jour 19:41 : Météo 19:45 : MasterChef 22:55 : MasterChef se met à table

VIERGE

09h30 : le médaillon (06) rediff 10h10 : abouabe el madina 10h25 : ka'es el fadha'e 11h00 : senteurs d'algérie ''saida'' 12h00 : journal en français +météo 12h25 : full house 13h40 : ouyoune alia 14h30 : bi'atouna e'sahira 15h20 : rawai'e el cirque el roussi 16h30 : tabakh e'saghir 17h00 : of side (05) 17h30 : oulama'e el djazair ''mouloud gacem nait belkacem' 18h00 : journal en amazigh 18h20 : le médaillon 19h00 : journal en français +météo 19h30 : algérie, génies des lieux ''biskra'' 20h00 : journal en arabe 20h45 : djemei family I 21h30 : leila et les autres 22h40 : gala artistique ''hakim salhi-khalass-salim..'' 00h00 : journal en arabe

CAPRICORNE

Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05h28 El-Dohr 12h35 El-Assar 15h45 El-Maghreb 18h15 El-Icha’a 19h40

LE SAVIEZ-VOUS ? Pourquoi dit-on ''panier à salade'' ?

L'expression ''panier à salade'' s'utilise pour désigner un fourgon cellulaire transportant des prisonniers. Cette phrase est utilisée depuis le XIXème siècle. Les voitures cellulaires étaient alors tirées par des chevaux et les parois n'étaient pas pleines.

Ainsi, on pouvait voir les prisonniers qui étaient secoués à cause des routes en mauvais état. La comparaison fut faite avec une salade que l'on secoue dans un panier. Le véhicule carcéral d'aujourd'hui est toujours nommé un panier à salade malgré son confort et celui des routes.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N° 1243 — Jeudi 14 octobre 2010

Algérie - Qatar 1-0

BALLE AU CENTRE

EQUIPE OLYMPIQUE

L

CE PAYS A UNE HISTOIRE SPORTIVE Par ALI BOUACIDA

a sélection nationale olympique a battu ce mardi son homologue du Qatar (10) en amical au stade de Koléa. L’unique but de la rencontre a été inscrit par Chelali à la première minute de jeu. Il est à rappeler que la sélection nationale olympique (U23) a entamé depuis mardi dernier un stage de préparation. L’Algérie, exempte du pre-

D

epuis la déroute de notre onze national, on entend un autre son de cloche et tout le monde - ou presque semble enfin adhérer à cette option des joueurs locaux trop délaissés par rapport à des pros qui visiblement sont loin de répondre au standing et la force attendus d’eux. Pourtant, il y a quelques semaines, on ne jurait que par ces footballeurs dénichés en Europe et qui furent perçus comme des sauveurs. Des observateurs avaient alors poussé le bouchon jusqu’à affirmer mordicus qu’en dehors de ces pros, point de salut et que notre football national était incapable de fournir la moindre ossature à une sélection nationale. Pourtant, de cinglants démentis ont été depuis adressés à ces analystes qui ont trop vite enterré le football local : des clubs comme la JSK et l’ESS ont fait de superbes démonstrations sur le plan continental au point de faire dire à beaucoup de supporters qu’il eut fallu peut-être aligner ces joueurs du terroir contre la Centrafrique en rappelant notamment que cette équipe qui nous a battus a été tenue en échec par le Mouloudia de Constantine en match amical! Il ne s’agit pas d’accabler des joueurs qui n’ont pas caché leur effondrement après le coup de sifflet final à Bangui ni d’accorder crédit à cette option de joueurs des deux clubs cités mais, n’est-il pas temps de songer sérieusement à réhabiliter le football local qui regorge de talents dont le grand avantage est d’être disponibles à tout moment, ce qui laisse de grosses marges de manœuvre à l’entraineur national disposant ainsi de plus de temps pour préparer son groupe? Cependant, des partisans du toutprofessionnel ne se laisseront certainement pas faire et il faut bien s’attendre à ce qu’il n’y ait pas de changements notables quant à la composition de l’équipe nationale. On évoque déjà la piste d’un entraîneur étranger qui viendrait codiriger avec Benchikha au cas où celui-ci resterait à la tête des Verts. C’est que cette tendance, à toujours privilégier la piste étrangère, a de beaux jours devant elle et on a entendu une énormité lors de la rencontre de Bangui lorsqu’un consultant (Canal Algérie), répondant au commentateur qui notait la présence de chasseurs de talents pour le futur mercato, a répondu, en direct, qu’en Algérie, un joueur étranger pouvait toujours apporter un plus au club recruteur et même stimuler les joueurs locaux ! Comprendre qu’il nous faut recruter des éléments étrangers pour voir enfin notre football s’épanouir! Comme si ce pays n’avait aucune histoire sportive, comme si les héros de Gijon n’avaient jamais existé… A. B.

CHAMBRE DE RÉSOLUTIONS DES LITIGES

Clôture des dossiers des saisons précédentes La chambre de résolutions des litiges de la FAF vient de rendre public un communiqué dans lequel elle annonce la clôture des dossiers des affaires des saisons précédentes et que désormais seuls les dossiers de l’actuelle saison seront pris en compte. LA CRL ne précise pas dans son communiqué que nous reprenons intégralement ci-dessous, si toutes les affaires (des saisons précédentes ont été traitées, d’où la clôture des dossiers) ont été résolues, ou bien en reste t-il quelques-unes pendantes, en tenant compte du changement de statut des clubs de football.

LE COMMUNIQUÉ DE LA FAF «La Fédération algérienne de football informe les clubs professionnels de la ligue une (L1) et de la ligue deux (L2) ainsi que l’ensemble des joueurs professionnels que la chambre de résolutions des litiges de la FAF a clôturé la réception des dossiers ayant trait aux litiges des saisons précédentes. Seuls les dossiers de litiges de la saison en cours seront acceptés à partir du 1er janvier 2011.»

24

mier tour préliminaire des éliminatoires des jeux Olympiques de Londres 2012, jouera le 25, 26 ou 27 mars 2011 à Alger pour le compte du second tour contre Madagascar. La rencontre retour aura lieu le 8, 9 ou 10 avril 2011. En cas de qualification au second tour, la sélection nationale olympique jouera le match aller le 3, 4 ou 5 juin 2011 et celui du retour le 17, 18 ou 19 du même mois. Les 8 équipes issues du 2e tour joueront un tournoi final qui aura lieu du 2 au 18 décembre 2011 dans un pays africain à désigner. Les trois premiers de ce tournoi seront qualifiés directement aux JO 2012. L’équipe classée quatrième disputera un match d’appui avec l’équipe 4e de la zone Asie pour déterminer le dernier bénéficiaire aux JO de Londres 2012.

EN féminine/ Amical : SC MontpellierAlgérie 2-2

La sélection nationale féminine, actuellement en préparation dans le sud de la France, a joué un match amical ce mardi soir à Tarascon face à l'équipe de Montpellier demi-finaliste de la Ligue des champions d'Europe, composée de joueuses de D1 et U19 et qui renferme de nombreuses joueuses de l'équipe de France. Les équipes se sont séparées sur le score de 2-2. Le premier but était inscrit par Caroline La Villa pour Montpellier sur coup franc (26'). On se rappelle tous la saison dernière lorsque Les Algériennes ont égalisé juste Kamel Mouassa, alors entraîneur de avant la pause suite à un corner et l’USM Alger, a été agressé aux abords une frappe de Nabila Imloul (38'). du stade Sefouhi de Batna par des perFaustine Robert pour Montpellier sonnes se réclamant supporters de redonnait l'avantage à son équipe l’USMA et déçus par la défaite de (55') mais Dalila Zerrouki, d'une leur équipe. D’ailleurs, cette agrestalonnade, permettait à son sion avait ce jour-là soulevé l’émoi équipe d'égaliser (65'). La secdans la corporation des entraîneurs onde rencontre amicale des qui s’étaient tous montrés solidaires joueuses du sélectionneur avec Mouassa. L’entraîneur national, M. Azzedine usmiste va alors déposer Chih, aura lieu ce plainte contre ses agresseurs jeudi 14 octobre au commissariat de Batna, 2010 contre Ryad Boudebouz, qui n’a pu honorer sa lui qui les avait identiMonteux sélection en équipe d’Algérie, souffre d’une fiés. Depuis, l’affaire Vaucluse. La tendinopathie à l’insertion des adducteurs. en justice a suivisélection algériIl se contente pour l’instant de soins et son cours normal enne se prépare de repos. Le milieu de terrain pourrait jusqu’à cette en France pour sa reprendre la course à pied mardi et semaine. Le participation à la peut espérer être opérationnel à verdict est prochaine phase l’occasion du déplacement de tombé : Les finale de la CAN Sochaux à Montpellier, ce agresseurs de 2010. Lors de cette comweek-end, pour le compte Mouassa écopent pétition qui se déroulera en e de la 9 journée de d’une peine de six Afrique du Sud du 29 octobre Ligue 1. mois de prison ferme. au 14 novembre prochain, elle évoluera au sein du groupe B aux côtés du Ghana, la Guinée Equatoriale (championne d’Afrique en titre) et le Cameroun. refusé d’établir un constat, n an de prison avec d’appeler la police et les sursis et 15 000 pompiers et d’avoir tenté de euros d’amende : monnayer son silence. Deux voilà ce qu’a requis jours avant les faits, le tribunal correctionnel de Gervinho avait été contrôlé à Lille contre Gervinho, Lille en possession d’un faux attaquant du LOSC, permis de conduire ivoirien. coupable d’avoir grillé un stop et renversé un motard le Il a été de nouveau contrôlé le 8 avril, toujours sans 27 novembre 2009. permis valable. “J’assumerai La victime, légèrement la décision. Je me suis blessée à une main, affirme excusé devant tout le monde, souffrir aujourd’hui de douleurs et d’insomnies dues j’espère être rentré dans la au traumatisme de l’accident. normalité”, a assuré Elle accuse Gervinho d’avoir l’international ivoirien.

Six mois de prison ferme pour les agresseurs de Mouassa

Tendinopathie pour Boudebouz

Prison avec sursis pour Gervinho

U

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

maracanafoot1243  

maracanafoot1243

Advertisement