Issuu on Google+

Belhadj regrette déjà d’être au Qatar

EQUIPE NATIONALE

Mbolhi à Galatasaray, toujours possible

Saïfi de retour au MCA ?

LES KABYLES

www.maracanafoot.com

Lundi 27 Septembre 2010 - N° 1228 - Prix 10 DA

ne lâchent rien

Geiger en colère contre ses défenseurs

LES SÉTIFIENS ESS

marquent leur territoire

RIAL : «On saura comment rebondir»

HEMANI «Nous allons confirmer face au WAT» MCA

BELKALEM : «L’entraîneur avait raison d’être en colère»

USMH

USMA

Les Usmistes ratent Un départ-canon Le Mouloudia déjà leur début de qui en dit long dos au mur EN ATTENDANT GRICHE saison Babouche

APRÈS LA DÉFAITE D’EL EULMA

C’EST OK POUR DAHAM : «C’EST DUR DE «IL N’Y A PAS LE FEU BELATAR ET YACHIR PERDRE DE LA SORTE» À LA MAISON»


02

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Meftah Zerdab r e n v o y é p a r dans JUM le délégué ELL l'histoire ES

BALLE AU CENTRE

LES RICHES ET LES PAUVRES Par ALI BOUACIDA

B

eaucoup de buts et des surprises. Voilà qui annonce une saison animée où la lutte sera âpre. Une saison qui étrenne le professionnalisme avec beaucoup de disparités entre les clubs. En effet, nous avons un championnat que les observateurs prévoient logiquement sous la large domination de quelques clubs, toujours les mêmes, ceux-là auxquels on attribue - à juste titre d’ailleurs - des moyens largement supérieurs au reste du groupe. Des équipes comme la JSK, l’ESS pour ne citer que ces deux-là - sont nettement plus nanties que l’ASK ou le MCEE. Cette différence entre les trésoreries s’explique sans doute par la morphologie des villes d’origine des clubs : Alger n’est pas logiquement El Khroub, et Sétif est largement plus important que El Eulma, tout comme Tizi Ouzou est plus développé que le nouveau promu, le MC Saïda. Aussi, l’importance de ces grands centres urbains constitue un facteur attractif pour les sponsors. Il est donc logique qu’une grosse entreprise de téléphonie mobile ou de véhicules préfère investir sur un club qui draine le maximum de supporters. Ceci du point de vue de l’entreprise privée. Maintenant, du point de vue des pouvoirs publics, nous assistons à une sorte d’indifférence vis-à-vis de ces petits clubs qui jouent dans la cour des grands et la conception «égalitaire» de l’Etat désavantage énormément les équipes à petit budget. Plus clairement, on ne peut mettre sur le même pied d’égalité la localité d’El Khroub et la ville de Tizi pour la simple raison que la seconde est nettement plus riche que la première et que par conséquent elle peut se permettre de prestigieux recrutements, alors que l’ASK se contentera de puiser dans le terroir pour former son groupe. Idem pour l’ESS, le MCA et quelques autres clubs qui sont nettement plus avantagés que d’autres, et si les uns brassent des milliards, les autres peinent à honorer la facture du restaurant du coin. C’est dans ce sens que les instances, toutes hiérarchies confondues, doivent niveler les budgets des clubs. Bien sûr, il y a les fameux dix milliards de centimes qui vont être versés dans les comptes, mais c’est leur utilisation qui va poser problème dans le cas où les plus riches vont certainement procéder à des recrutements encore plus coûteux et les plus pauvres tenter d’équilibrer des trésoreries mises à mal. En définitive, s’il n’y a pas une politique égalitaire, nous aurons un championnat éternellement dominé par les mêmes clubs et ce n’est certainement pas la finalité du professionnalisme. Ni de l’amateurisme du reste. A. B.

Pourrtant en possession d’une dérogation en bonne et due forme, l’a utorisant à prendre place sur le banc, Mahiedinne Meftah, un des adjoints de Nouredinne Saadi s’e st vu refuser l’accès au terrain par le délégué du ma ce là un excès de zéle de tch USMA-ESS. Estla bien sommes nous encore part du délégué ? Où dans l’ére de la dérogation-bidon ? Toujours est -il que Meftah même en possession d’un docum ent officiel a suivi le ma tch à partir des tribunes.

Zahir Le milieu de terrain de la JS Béjaïa, du toire l'his dans Zerdab est entré vendredi but du ier prem le nt riva insc en football algérien . L'exrien algé el nouveau Championnat professionn marque (14’) la ert ouv a s Reim de e meneur de jeu du Stad pour Bejaïa face à Chlef (4-1).

Béjaïa accoure au chevet d’Ighil

L’entraîneur de l’ASO Chlef, Meziane Ighil, admis en urgence vendredi, à la clinique “Rameau d’olivier” à Béjaïa pour subir une intervention chirurgicale de l’appendicite à reçu un nombre incalculable de visiteurs. En effet, selon un membre du personnel de ladite clinique “beaucoup de personnes ont accourues dès l’annonce de l’admission de l’ex-sélectionneur national, les autorités civiles et sportives de la wilaya de Béjaïa et de nombreux anonymes étaient venus s’enquérir de la santé de Méziane Ighil” dont la notoriété n’est plus à démontrer. Les médecins ont eu beaucoup de mal à sensibiliser les visiteurs de ne pas trop fatiguer le patient. Notons enfin que Méziane Ighil quittera la clinique aujourd’hui. Joint au téléphone l’entraîneur de l’ASO nous dira :«J’ai été très touché par les marques de sympathies des béjaouis que je remercie du fond du cœur».

La DTN intransigeante

La direction technique nat ionale les entraîneurs n’ont titulair (DTN) a été intransigeante concernant e du diplôme de 3e degré. Bouali (WAT), Cherif El-Ouazzani (MCO ) et Lounici (OMédéa) n’o nt pas reçu de dérogations spéciales com me annoncé çà et là. Lors de la première journée de ligue 1 disputée, samedi, les trois entraîneur s n’ont pas été aiutorisé à diriger leurs équ ipes à partir du banc. Ils ser l’obligation de passer leurs ont dans stage prévu à la fin du mo is prochain pour être à jour avec les nouvelles dispositio d’octobre ns de la Fifa concernant les licence CA F pour les coachs.

Le délégué, la délégation et la rumeur...

Un entraîneur possédant les diplômes requis, mais n’ayant pas la licence CAF exigé pour l’entraîneur d’une équipe professionnelle de ligue 1 ou 2, n’a eu vendredi dernier aucun problème à coacher son équipe dans un stade de l’ouest du pays. Certains entraîneurs détenteurs du diplôme du 2ème degré se sont vu refuser l’accès au banc par le délégué. L’entraîneur en question aurait obtenu une dérogation signée par Fodil Tikanouine, nous confie une source. Y a-t-il entorse à la réglementation dans ce cas là ?

Les clubs de l’Inter régions derrière Raouraoua contre Hannachi

Les temps sont durs pour la fédération et la Ligue nationale de football qui essuient depuis quelques jours des tirs à boulets rouges de la part des présidents de club de la toute nouvelle Division Nationale amateurs et tout récemment du charismatique président de la JS Kabylie, Moh Chérif Hannachi. Aux nombreuses attaques, des plus virulentes de la part du président de la JSK s’est ajouté le boycott de la compétition décidé par les présidents de clubs de la DNA mettant sérieusement à mal le président de la FAF, Mohamed Raouraoua

puisque c’est la première fois dans l’histoire du football algérien que des clubs boycottent la compétition. C’est alors que certaines partie, comme des président de club relevant la LIRF (Ligue Interrégions) viennent de décider d’apporter leur soutien au président de la FAF. Nous avons appris à ce sujet qu’une réunion se tiendra aujourd’hui au siège de la Ligue Inter régions sis à Bab Ezzouar (ancien siège de la LNF)laquelle réunion regroupera les présidents de clubs de la LIRF qui devront signer une motion de soutien au président Raouraoua contre le président Hannachi.

Futsal /Algérie 1 – Palestine 11

La déconfiture

Une fois de plus l’équipe algérienne de futsal (qui , en fait n’est pas la sélection nationale comme nous l’avions écrit par inadvertance sur ces mêmes colonnes, mais une sélection de l’Ouest du pays) s’est fait humilier par la … Palestine. Après avoir prit une douzaine contre la Libye, cette sélection algérienne a pris cette fois ci pas moins de onze but contre la Palestine lors de son sixième match au tournoi de l’UNAF qui se déroule en Libye. Une humiliation de plus dans une discipline qu’on pensait maitriser mieux que le football à onze au vu de grandes possibilités dont dispose le pays.

L'incroyable comportement de Khalid El Askri

Les FAR battus à domicile par le KAC : La nouvelle en tant que telle n’est pas surprenante au vu des difficultés éprouvées par les militaires à domicile. Mais cette rencontre aura surtout été marquée par l’incroyable comportement du portier Khalid El Askri. Le but du KAC a été inscrit par Bilal Byat à la 40ème minute, après un malentendu entre le gardien Khalid El Askri et un défenseur militaire. Recevant une passe difficile, El Askri s'est vu subtiliser la balle par Byat, qui loge le cuir dans les bois vides. A la surprise générale, le gardien militaire, visiblement affecté, a enlevé son maillot et l'a jeté par terre, avant de quitter la pelouse en direction des vestiaires, malgré les tentatives de ses coéquipiers de lui remonter le moral ! El Askri fut immédiatement remplacé par Chadli, l’ancien portier du MAT et du

RCA. Un comportement sans précédent, quasiment unique dans les annales du football marocain ! Mais une attitude somme toute prévisible quand l’on sait la pression qu’a eu à subir le portier international au cours de ces derniers jours. Il s'agit en effet de la deuxième mésaventure sur les terrains d'El Askri, tristement célèbre pour son arrêt lors de la séance de tir au but contre le Moghreb de Fès (défaite 7-6, temps réglementaire:11), en huitièmes de finale de la Coupe du Trône il y a quelques semaines de cela. Pensant arrêter un tir au but, Khalid Askri s'était retourné vers ses supporters en embrassant l'écusson du club. Sauf que le ballon, poussé par un effet rétro, était revenu dans les buts et avait été validé. Cette image a fait le tour du monde, des millions d’internautes ayant visualisé la mésaventure du portier international marocain.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Saïfi de retour au MCA ?

Equipe Nationale

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

L’ex-international Rafik Saïfi est sans club. En effet, après avoir résilié à l’amiable son contrat avec l’équipe qatarie d’El Khor, il devait rejoindre l’équipe d’Istres qui évolue en Ligue 2 du championnat de France, club pour lequel, il a déjà porté les couleurs par le passé. Il était aussi annoncé du côté de Grenoble à l’intersaison. Finalement, ces deux contacts n’ont pas abouti.

pas mettre pour le moment un terme à sa carrière qui tire à sa fin, ils espèrent le convaincre de jouer à nouveau au Mouloudia, dont il a porté les couleurs, il y a quelques années de cela, avant d’entamer une belle carrière professionnelle en France qui lui a permis de donner un vrai tournant à sa carrière. Ainsi, selon notre source, Saïfi n’a pour l’instant rien décidé à ce propos. Il n’écarte aucune possibilité. Mais, il privilégie l’option d’un club français ou du Golfe. Maintenant, si les dirigeants mouloudéens se mettent d’accord pour le faire venir et parviennent par là même à le convaincre d’endosser à nouveau le mythique maillot Vert et Rouge du Mouloudia, il n’est pas à exclure que s’il parvient à un terrain d’entente avec les responsables du MCA, notamment sur le plan financier, il pourrait rentrer au pays, à une date qui sera convenue entre les deux parties. Cela pour bien se préparer avec l’équipe et prendre ses repères, pour être fin prêt dès le coup d’envoi de la phase aller du championnat.

D

e fait, n’ayant pas eu d’offres concrètes, Saïfi s’est retrouvé sans club, alors que les délais de transferts étaient clôturés. Il devra ainsi attendre le prochain mercato d’hiver pour signer quelque part. Selon certaines informations en notre possession, on croit savoir que certains proches de la direction du Mouloudia d’ Alger sont en train de s’activer pour tenter de le faire venir dès le prochain mercato d’hiver. Rafik Saïfi dont la riche expérience et les qualités peuvent apporter un plus certain au compartiment offensif mouloudéen, surtout que ce dernier souffre d’un manque d’efficacité inquiétant, comme constaté lors des matches de préparation et lors du match de samedi passé face au MCEE.

Une dérogation pourrait lui être délivrée par la FAF pour jouer de suite Si Saïfi opte pour le Mouloudia et rentre au pays, il pourrait gagner du temps et entamer la compétition dès que le staff technique mouloudéen le jugera apte à le faire. Il faut dire que même sans club, Saïfi s’entraîne à notre connaissance avec le groupe des joueurs professionnels qui sont sans club et donc au chômage. Car en France, tout est organisé pour que ces derniers puissent maintenir leur forme physique, en perspective de trouver un club preneur. Saïfi pourrait jouer avant même l’ouverture du mercato d’hiver, si la Fédération lui délivre une dérogation exceptionnelle dans ce sens. En tant qu’ex-joueur

international, capitaine des Verts de surcroit, ayant des années durant défendu les couleurs nationales, il pourrait bien en bénéficier, à titre de reconnaissance pour ce qu’il a donné à l’EN. Il est clair que le président de la FAF, Mohamed Raouraoua lui accordera sans problème ledit document.

03

Mbolhi à Galatasaray, toujours possible

Il a déjà annoncé par le passé qu’il terminera sa carrière au Mouloudia Pour rappel, l’ex-attaquant de Lorient n’a jamais caché lors de ses différentes déclarations en rapport avec le sujet, qu’il compte terminer sa carrière au MCA, club qui l’a révélé au grand public et qui lui a permis de se faire un nom. Avec une carrière réussie, qui l’a conduit du MCA au championnat de France, où il a réussi de belles choses avec les clubs au sein desquels il a évolué, tels l’ESTAC Troyes, le FC Lorient et Istres. C’est surtout chez les deux premiers qu’il s’est le mieux distingué, notamment en évoluant au sein de l’élite du football français. Il a, d’ailleurs, fait beaucoup parler de lui, grâce à ses prouesses techniques qui ne laissent jamais indifférents surtout les commentateurs sportifs. Reste à savoir si sa venue au MCA sera effective cette fois-ci, surtout que la situation s’y présente bien. Avec sa présence en tant que fer de lance du compartiment offensif mouloudéen, qui est à la recherche d’un patron et d’un joueur aguerri, il est clair que l’attaque du Doyen, devrait faire feu de toutes parts. Car même si certains le croient fini, il a encore de beaux jours devant lui, en club. Il peut aisément rendre encore de loyaux services au MCA. Qu’en sera-t-il vraiment en réalité ? Les prochains jours révèleront si cette option sera concrétisée dans les faits ou pas. Affaire à suivre. A. M. A.

Convoité par Galatasaray, l’un des meilleurs clubs turcs, le portier international Raïs Ouhab Mbolhi, qui porte actuellement les couleurs du CSKA Sofia sous forme de prêt, ne désespère pas de pouvoir rejoindre le club du pays de Mustefa Atatürk, qui constituerait pour lui une belle opportunité pour donner un nouvel élan à sa carrière, au vu de l’aura et du standing de ce grand club détenteur de la coupe de l’UEFA et un grand habitué des grands rendezvous du football turc et européen. Alors que le Slavia Sofia, club qui en est propriétaire est en train de se monter gourmand, en exigeant pas moins de deux millions d’euros, pour céder son gardien de but, les dirigeants du Galatasaray font, pour leur part, de leur mieux auprès de leurs homologues bulgares pour les pousser à revoir à la baisse l’indemnité de transfert de Mbolhi. Pour le moment, les deux parties ne sont pas parvenues encore à un accord, mais des informations font part qu’elles seraient sur le point de le faire. Le président du Slavia Sofia serait, dit-on, disposé à céder Mbolhi contre la somme de 1,7 million d’euros au lieu de 2 millions d’euros comme préalablement exigé. On n’en sait pas davantage pour le moment. A. M. A.

Belhadj regrette déjà d’être au Qatar Il est sans club !

Profitant du fait qu’il soit sans club, et sachant qu’il ne compte

Le latéral gauche des Verts, Nadir Belhadj, qui évolue au club qatari d’Al-Sad, ne serait pas tellement dans sa peau, selon certaines indiscrétions. Même si tout se passe bien pour lui, au vu de la considération que lui affiche tout le monde en club, mais aussi parce qu’il joue régulièrement, la grande ambiance des stades européens lui manque énormément, dit-on.

E

n effet, le Qatar dispose certes de tous les moyens nécessaires, en termes de conditions de travail et d’infrastructures, mais la ferveur, l’engouement populaire et l’ambiance des grands jours dans les stades font malheureusement défaut. Il est vrai que Belhadj est très satisfait de son transfert notamment sur le plan financier. Il est vrai aussi qu’il a été accueilli comme un roi dans son nouveau club au Qatar. Il est vrai aussi qu’il ne manque absolument de rien, cela étant, il est conscient, même s’il ne le dit pas, que sur le plan sportif, il n’a pas réalisé une bonne affaire. Qui peut dire le contraire ? C’est par diplomatie et devant le fait accompli qu’il déclare aux médias qu’il s’y plaît. Il le fait aussi par respect pour son club Al-Sad. Mais, selon nos informations, il commence déjà à s’ennuyer et à trouver le temps long.

L’ambiance terne des stades qataris et le manque d’engouement populaire lui pèsent

L’ambiance réchauffée et animée des stades européens bien remplis à chaque match, lui manque, lui qui est connu pour être un joueur explosif, qui aime les grands matches et les rencontres intenses. Ce ne sont certainement pas les rencontres pour la plupart sans attrait et devant des gradins à moitié vides, qu’il va ressentir des sensations fortes, comme il aime. Entre le championnat du Qatar - sans vouloir le dévaloriser - et ceux d’Angleterre, d’Espagne, d’Italie, d’Allemagne ou de France, y a pas photo et ce, en tous points de vue. Belhadj n’aurait jamais opté pour le Qatar, si une belle offre s’était présentée à lui, en Europe. Cela personne ne peut en douter. C’est logique. Au fait, Belhadj est en train de faire contre mauvaise fortune - sur le plan sportif - bon cœur. Il espère que son club procèdera à son transfert dans un club européen, même sous forme de prêt, d’ici au prochain mercato d’hiver, au mois de décembre. La presse a eu à évoquer son possible transfert chez le club espagnol de Malaga, dont le propriétaire est un qatari, de surcroit actionnaire à Al Sad. Ce dernier voudrait le faire venir dans la Ligua espagnole. Reste à savoir si ce sera en décembre prochain, ou à partir de la saison prochaine. Voilà la réalité des choses pour notre talentueux défenseur international. A. M. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

Ligue

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Doudène : «L’essentiel, c’est la victoire»

1

JSK

L

g Par Saïd Aberkane

e président de section du club phare de la Kabylie, Karim Doudene, nous a déclaré à la fin du match contre l’AS Khroub lors de la 1re journée du championnat professionnel que son équipe est bel et bien prête pour le prochain rendezvous face au TP Mazembe du Congo, et ce, pour le compte des demi-finales de la Ligue des champions africaines. Il estime que tout le groupe est plus que jamais préparé pour cette confrontation.

Ph. Maracana

«L’équipe avait besoin de cette victoire»

Karim Doudene nous a déclaré : «Le match était très important pour nous. On a dominé cette équipe de l’ASK de bout en bout durant toute la partie, l’équipe avait besoin de cette victoire ; maintenant, place à la demi-finale face au TP Mazembe du Congo, au stade Frédéric Kibasa Maliba de Lubumbashi.»

«C’est bon pour le moral»

Doudene ajoutera : «Ce fut un match très difficile, eu égard à la valeur de l’adversaire. Mais l’essentiel pour nous c’est le résultat. C’est une vraie

bouffée d’oxygène, car on a un match très important qui nous attend au Congo, face au TP Mazembe. Les joueurs avaient besoin de gagner en confiance et il n’y a rien de tel qu’une première victoire en championnat pour rester sur cette bonne dynamique. Je ne dis pas que tout est parfait aujourd’hui (ndlr samedi). Il faudra oublier ce match et se remettre au travail.»

«On a les moyens de contrer le TP Mazembe»

Rencontré une deuxième fois, mais là juste à la fin de la partie, le président de section de la JSK, Karim Doudene, nous a parlé de ce premier succès de son équipe et de la prochaine rencontre qui l’opposera au TP Mazembe, pour le compte du match aller des demi-finales de la Ligue des champions africaine. Le président estime que son équipe a réussi un bon coup lors de cette compétition continentale, en arrachant la qualification au dernier carré. «Nous avons réussi une bonne opération en ce début de saison, en réalisant six bons résultats de suite, sans la moindre défaite, devant des équipes très coriaces qui nous ont vraiment posé beaucoup de problèmes. Mais je

pense que l’essentiel a été fait avec ces résultats enregistrés qui vont nous permettre surtout de travailler et de préparer ce match aller avec un moral au beau fixe.»

«Le match aller sera très difficile»

A l’occasion de la prochaine rencontre, la JSK aura comme adversaire le TP Mazembe, pour le compte du match aller des demi-finales de la ligue des champions africaine, un club qui n’est plus à présenter. C’est ainsi que Doudene estime que la rencontre sera très difficile pour les deux équipes. Toutefois, le président pense que son équipe a les moyens de passer ce cap et revenir avec un bon résultat. «Franchement, je pense que ce n’est même pas la peine de vous dire que le TP Mazembe est une très bonne équipe et que le match aller sera très difficile. Malgré la difficulté de la tâche qui nous attend, je pense qu’on a les moyens de contrer n’importe quelle équipe. Je pense qu’avec un peu plus de concentration, nos joueurs feront la différence lors de cette empoignade, et ce, afin de rester toujours sur cette bonne dynamique.» S. A.

Accosté avant-hier juste après le premier match du championnat national, l’auteur du but victorieux face à l’ASK, le latéral gauche des Canaris, Chemseddine Nessakh, se dit ravi d’avoir contribué à la brillante victoire de son équipe dans cette compétition professionnelle. Nessakh estime que lui et ses coéquipiers ont fourni une bonne partie samedi dernier. Maintenant, l’équipe kabyle va préparer le match aller des demi-finales de la Ligue des champions africaine face au TP Mazembe de Lubumbashi, prévu pour le 3 octobre au stade Frédéric Kibasa Maliba. Le défenseur de la JSK estime aussi que son équipe est capable de revenir avec un bon résultat.

Un commentaire sur cette première victoire face à l’AS Khroub, et ce, pour le compte de la 1re journée du championnat professionnel... Cette victoire est amplement méritée vu la physionomie de la rencontre ; c’est très bon pour le moral, le match était certes très difficile, mais on a su comment gérer notre partie et frapper au bon moment, et par la suite on a géré notre avantage. J’estime que mes coéquipiers et moi avons fourni une bonne prestation. Un commentaire sur votre adversaire... Notre adversaire a joué sans aucune forme de pression. Les joueurs de l’AS Khroub ont joué sans complexe, ils nous ont quand même gênés et on a joué par des contres, mais l’essentiel est que nous avons géré la rencontre jusqu’à la fin. Donc, vous avez éprouvé d’énormes difficultés pour vous imposer…

Effectivement, c’est vrai qu’on a rencontré des difficultés dans cette confrontation, mais il ne faut pas oublier aussi que la formation de l’ASK est une jeune équipe qui pratique un bon football. Nous avons affronté une équipe solide, ce qui nous a rendu la tâche encore plus difficile. Mais, nous étions très concentrés et on y a cru jusqu’à la dernière minute. On a réussi à battre notre adversaire du jour, et ça été le plus important pour nous avant le match aller des demi-finales de la ligue des champions africaine.

champions africaine. Quel commentaire faites-vous sur cette rencontre ? Personnellement, je pense que c’est un match qui s’annonce très difficile pour les deux formations. Je suis certain que cela va être une rencontre serrée, vu la qualité des les deux équipes. Nous aurons en face le tenant du trophée qui va sûrement vouloir confirmer. De notre côté, on doit être vigilants sur le terrain pour pouvoir revenir au pays avec un résultat positif.

Sur le plan personnel, vous étiez l’auteur du but victorieux qui a permis à votre équipe d’engranger les trois points du match… Effectivement, et je suis d’autant plus content d’avoir marqué ce but qui était celui de la victoire. On n’a plus qu’à reproduire des prestations de ce genre pour nous hisser à nouveau au premier plan et rappeler à tous nos adversaires, toutes compétitions confondues, qu’ils doivent désormais compter avec nous. Cette belle victoire permettra au groupe de préparer le match aller des demi-finales avec beaucoup de détermination, n’est-ce pas ? Exactement, surtout que les joueurs sont vraiment conscients de cette tâche. On a gagné cette confiance qui nous permettra de jouer notre match aller du dernier carré avec beaucoup d’aisance et réaliser donc un bon résultat et revenir en Algérie avec un probant résultat. Maintenant, il faudra maintenir cette cadence, car notre mission ne sera guère facile. Personnellement, je pense qu’on a fait l’essentiel aujourd’hui (ndlr samedi) et j’ai une grande confiance en ce groupe, car je suis persuadé qu’on va revenir avec un résultat positif de Lubumbashi.

On sent que vous êtes très confiant… Tout à fait, je le suis et j’ai de bonnes raisons de l’être. On a une très bonne équipe qui a réussi à arracher cette première et belle victoire en championnat ; maintenant, on se déplacera au Congo avec un moral au beau fixe, et ce, pour revenir au pays avec un probant résultat qui nous permettra de disputer le match retour dans de bonnes conditions. Ce sera très difficile certes, mais pas impossible non plus. Il suffit juste d’y croire et de jouer avec la même volonté et tout ira pour le mieux pour nous. En plus de tout cela, les joueurs sont déterminés à continuer sur leur lancée et de faire de leur mieux pour revenir avec un probant résultat du Congo, en attendant le match retour qui aura lieu au stade du 1er Novembre de TiziOuzou. Entretien réalisé par Said Aberkane

Dans quelques jours, vous allez affronter le TP Mazembe, et ce, pour le compte du match aller des demi-finales de la ligue des

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph. Maracana

Nessakh : «Notre victoire est amplement méritée»


05

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Geiger en colère

APRÈS LES DEUX BUTS ENCAISSÉS CONTRE L’AS KHROUB

g Par Aomar Moussi Malgré la victoire de son équipe, face aux Khroubis lors du match comptant pour la 1e journée du 1e championnat professionnel de ligue 1, l’entraîneur en chef des Jaune et Vert, le Suisse Alain Geiger, n’était pas du tout satisfait de la prestation de ses joueurs.

L

Ph. Maracana

L

e compartiment qui a mis en colère, le coach Kabyle n’est autre que celui de la défense. Geiger était hors de lui à la fin du match, et il a affiché son mécontentement et sa colère, envers ses joueurs, car à ses yeux, il est inconcevable d’encaisser deux buts en l’espace d’un, alors que l’équipe n’a encaissé que deux buts, durant les six matchs joués lors de la phase des poules. C’est ce qu’il a tenu à nous déclarer, à l’issue de la rencontre d’avanthier : « certes je suis satisfait du résultat final de la rencontre, qui nous a permis de rester sur notre lancée et de garder notre bonne dynamique de victoires. Mais je suis aussi déçu et même en colère, suite aux deux buts encaissés. C’est inconcevable et inadmissible de commettre des erreurs pareilles à ce niveau, surtout qu’un match très important nous attend dans quelques jours » avant de conclure « il faut rectifier le tir et se ressaisir et corriger les erreurs, avant de retomber de nouveau, dans un même cas de figure, lors de nos prochaines sorties ».

Les défenseurs promettent de se ressaisir face au TP Mazembé La déclaration de l’entraîneur en chef de la JSK, en l’occurrence Alain Geiger, a fait réagir les joueurs concernés, c'est-à-dire les défenseurs, entre autres les Coulibaly, Belkalem, Oussalah et Rial. Ces derniers accostés, à l’issue de la rencontre nous ont tous promis, de rectifier le tir, lors de la prochaine sortie de leur équipe en ligue des champions africaine. Les défenseurs kabyles, promettent de rester soudés, tout au long de la rencontre, et de faire preuve de plus, de rigueur et de solidité, afin

Ph. Maracana

Oussalah : «On sera à la hauteur face au TP Mazembé» «Certes on aurait aimé ne pas encaisser ces deux buts face aux Khroubis. Bon, ce qui est arrivé est arrivé. L’essentiel, on a récolté les trois points de la victoire. On va rectifier le tir, face au TP Mazembé, et inchallah on saura comment rebondir, et garder la cage vierge. On sera plus soudés et plus solides derrière, lors de notre prochaine rencontre en ligue des champions africaine, c’est dans nos cordes. On promet de nous ressaisir de fort belle manière et vous aller le constater de visu, face au TP Mazembé».

Coulibaly : «Il ne faut pas s’alarmer, on se ressaisira»

Ph. Maracana

S’il y a un joueur au sein de l’effectif kabyle, qui est en train de gagner en confiance, ces derniers temps, c’est bel et bien, le milieu de terrain offensif Nabil Yalaoui.

« C’est une victoire à l’arrachée, et on s’est fait des frayeurs vers la fin de la rencontre. Heureusement que Nessakh a réussi à marquer le but de la victoire. Il ne faut pas s’alarmer, sur ces deux buts encaissés. On croit en nos capacités, nous les défenseurs et on saura comment rebondir et rectifier le tir, lors de nos prochaines sorties en com-

d’éviter d’encaisser des buts. Le futur adversaire de la JSK, le TP Mazembé, qui renferme en son sein, des attaquants de valeur, pourra être un danger pour l’arrière garde kabyle. Les Coulibaly, Belkalem, Rial et Oussalah et autres, doivent faire très attention, afin d’éviter à leur équipe, d’encaisser des buts, qui pourront lui coûter l’élimination, de cette prestigieuse compétition africaine. Les défenseurs de la JSK, sont décidés à rectifier le tir, et à être à la hauteur des aspirations, de la grande famille kabyle, face au TP Mazembé, en gardant la cage d’Asselah vierge. A. M. mençant, par le match qui va nous opposer au TP Mazembé, dans moins d’une semaine. C’est tout à fait normal que l’entraîneur affiche sa colère, car on a failli trébucher à domicile. Mais on promet à l’entraîneur et aux supporters, de nous ressaisir face au TP Mazembé. On sera plus soudés et plus solides derrière, et inchallah on gardera notre cage vierge».

Rial : «On saura comment rebondir» « Face à l’AS Khroub on s’est fait des frayeurs, et on failli être tenus en échec sur notre terrain et devant nos supporters. L’entraîneur avait raison d’être en colère, car ce n’est pas normal d’encaisser deux buts en l’espace d’un seul match, alors qu’on a encaissé le même nombre de buts, durant tout notre parcours, pendant la phase des poules, en ligue des champions africaine. Il ne faut s’inquiéter, car on croit en nos qualités et en nos capacités, et la défense de la JSK, saura comment se ressaisir et rebondir. Face au TP Mazembé, vous aller revoir notre vrai visage, et on promet de ne pas décevoir, c’est dans nos cordes, car si on veut enchaîner avec de bons

’ex-sociétaire du WA Tlemcen, commence à gagner des galons auprès de son entraîneur. Le but marqué face au FC Heartland, lors du match de la dernière journée de la phase des poules, en ligue des champions africaine, a été bénéfique pour Nabil Yalaoui. Cet élément de valeur, qui a promis de récidiver face à l’AS Khroub en championnat, a de nouveau frappé en contribuant à la victoire de son équipe. Ce joueur qui a saisi l’occasion en l’absence de Saâd Tedjar, s’est acquitté de la mission que lui a confié le staff technique. Avant-hier, Yalaoui était au four et au moulin, et a su comment tirer son épingle de jeu, en sortant du lot et en marquant de son empreinte, la rencontre d’avanthier. L’actuel sociétaire de la JS Kabylie, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, mais bien au contraire, il veut s’imposer comme un titulaire indiscutable dans l’échiquier de Geiger. L’entraîneur en chef des Lions du Djurdjura, qui ne cesse de dire que du bien sur son joueur, compte lui donner beaucoup de chance et lui accorder, un temps de jeu supplémentaire, afin qu’il puisse étaler toute sa classe et gagner encore en confiance.

Il veut s’imposer Nabil Yallaoui ne compte pas rester à ce stade et veut aller encore de l’avant. Après avoir brillé de mille feux face au FC

Ph. Maracana

Yalaoui, gagne en confiance

JSK

Heartland et contre l’AS Khroub, le milieu offensif droit kabyle, veut bénéficier d’un temps de jeu plus élevé, pour qu’il puisse contribuer à sa manière aux résultats de son équipe. Alain Geiger en fin connaisseur de son effectif, donnera certainement, à son joueur, un temps de jeu plus conséquent, lors des prochaines rencontres de l’équipe. Nabil Yalaoui qui est en train de démontrer à son entraîneur, tout le bien qu’il pense de lui, espère que cette réussite, lui sourira de nouveau, afin de pouvoir s’imposer dans le onze des Jaune et Vert. C’est là l’objectif recherché par l’ex-joueur du WAT, et il est capable de l’atteindre, et ce, vu le grand potentiel de ce dernier. Les dirigeants, les supporters, et le staff technique, sont ébahis par les qualités de Nabil Yalaoui, et croient dur comme fer en les capacités de ce joueur. Alors la balle est dans le camp, de cet élément de valeur, à lui de continuer sur cette lancée et de persévérer dans le travail, afin de devenir l’une des pièces maîtresses d’Alain Geiger. A.M.

résultats, on doit être soudés et solides dans les trois compartiments. Il faut éviter de retomber dans les mêmes erreurs à l’avenir».

Belkalem : «L’entraîneur avait raison, d’être en colère» «On comprend parfaitement la réaction de notre entraîneur. Certes le football est un sport collectif, et tout résultat sanctionnant une rencontre, est de la responsabilité de l’ensemble du groupe. Chaque compartiment doit assumer sa tâche, et nous les défenseurs ayant notre part de responsabilité dans les deux buts encaissés face à l’AS Khroub. L’entraîneur avait raison d’être en colère, car on failli concéder un faux pas à domicile et devant nos supporters. On a une bonne défense, et je tiens à rassurer tout le monde à la JSK. On sera inchallah à la hauteur des aspirations du staff technique lors de nos prochaines sorties, c’est promis. Face au TP Mazembé, vous allez voir notre vrai visage, et on fera tout pour rester soudés derrière tout au long de la rencontre ». Propos recueillis par A. Moussi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph. Maracana

1

Ph. Maracana

Ligue


06

Ligue

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

1

Bon départ pour les Canaris JSK

A l’approche du match aller face au TP Mazembe

Ne pas revenir bredouilles Après leur premier succès enregistré en championnat samedi dernier face à l’AS Khroub. Le club phare de la Kabylie, qui va reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou, après une journée de repos bien mérité

Hannachi dès aujourd’hui à Tizi Ouzou

Ph. Maracana

En ce qui concerne le premier responsable du club phare de la Kabylie, le président Moh Chérif Hannachi n’était pas présent samedi dernier lors du premier match du championnat qui a opposé son équipe à celle de l’AS Khroub. D’après nos sources proches, Hannachi sera de retour au pays aujourd’hui, en provenance de France où il y était depuis la semaine dernière pour quelques affaires personnelles.

Trio Sénégalais pour TP Mazembe – JSK Pour le match aller des demi-finales de la ligue des champions africaine, qui opposera le tenant du titre la saison écoulée, le TP Mezambe à son homologue la JSK, et qui aura lieu le 3 octobre à Lubumbashi, la rencontre sera dirigée par un trio sénégalais.

Reprise cet après-midi à 16h Après une journée de repos bien mérité accordé par l’entraîneur en chef Alain Geiger, les joueurs reprendront duservice aujourd’hui après-midi à 16h au stade du 1er Novembre, pour préparer en conséquence le match aller des demi-finales de la ligue des champions africains face au TP Mesambé du Congo, qui est prévu pour le 3 Octobre prochain à Lubumbashi.

accordée par le coach Geiger, s’apprête à entamer la préparation pour ce grand rendez-vous. Les coéquipiers de Yahia Chérif auront à en découdre avec le tenant du titre la saison écoulée à s’avoir le TP Mazembe du Congo. Les Canaris, qui ont réussi à engranger les trois points de la victoire face à l’AS Khroub, lors du premier match du championnat professionnel, comptent aussi aller le plus loin possible dans la compétition continentale et le parcours qui les attend en championnat, comme souhaité d’ailleurs par le président Moh Chérif Hannachi. Les Coulibaly, Aoudia, Oussalah et consorts, qui auront en face une redoutable équipe congolaise, devront la prendre très au sérieux car en football un match n’est jamais gagné d’avance. La formation du TP Mazembe, qui va se donner à fond lors de cette rencontre, et jouera

Un bon résultat au Congo est indispensable

Le club phare de la Kabylie se déplacera ce mercredi en direction de Lubumbashi du Congo, et ce, pour en découdre avec la formation locale du TP Mazembe, pour le compte du match aller des demi-finales de la ligue des champions africaine. Les poulains d’Alain Geiger, qui vont jouer en dehors de leurs bases, ne veulent pas revenir bredouilles au pays, ils feront tout pour surprendre les Corbeaux devant leur public. donc, il faut prendre au sérieux cette coriace équipe. Les coéquipiers du capitaine Lamara Douicher, qui sont conscients de cette lourde tâche qui les attend la semaine prochaine, vont certainement aborder la partie en trombe pour prendre l’avantage. Ils pourront ainsi bien gérer le reste de la partie avec un résultat sécurisant. Un résultat positif ne leur fera que du bien et va les motiver plus pour le match retour.

stade Frédéric Kibasa-Maliba seront pleines comme un œuf et les débats s’annoncent très chauds, la pression sera certainement terrible sur les Kabyles, lesquels auront affaire à un adversaire qui évoluera sur ses bases et devant son public. Les partenaires de Mohamed Khodir Ziti sont conscients de cette lourde tâche qui les attend et sont décidés à ne pas lâcher prise. Ces derniers savent désormais que leur mission sera très difficile et très ardue qu’un bon résultat sera difficile à arracher. Mais ils sont déterminés plus que jamais à l’emporter et qui nous permettra d’aborder la manche retour à l’aise. S. A.

Rien de grave pour Coulibaly…

Alors que le joueur axial des Canaris du Djurdjura, Idrissa Coulibaly, a été touché à la cheville lors du premier match du championnat face à l’AS Khroub avant-hier, il n’a pas pu terminer la rencontre, laissant sa place à son équipier Remache, en début de seconde période, ce qui a d’ailleurs nécessité sa sortie. Le staff médical, Guillou, lui a accordé deux jours de repos afin qu’il soit rétabli pour le prochain rendez-vous. Coulibaly n’a rien de grave, le joueur se dit très soulagé comme il a tenu à nous l’exprimer.

Ph. Maracana

C

est un bon signe de départ pour les Canaris du Djurdjura, et il est utile de rappeler que durant cette période et avant la rencontre d’avant-hier, les Kabyles avaient bien préparé leur match sur tous les plans, que ce soit le côté psychologique ou physique et ont réussi à remporter la victoire sur les Khroubis. Le latéral gauche, Nessakh, qui a fait une bonne partie samedi dernier face à cette équipe khroubie, est arrivé à signer son premier but cette saison, synonyme de victoire, suite à un coup de tête bien cadré dans la surface de réparation, qui a trompé la vigilance du gardien adverse, suite à un centre bien botté par Remache, et cela 5

minutes avant le sifflet final de l’arbitre, un but qui a permis à son équipe de remporter une précieuse victoire, ce qui a fait grand plaisir à tout le monde, surtout aux joueurs qui se battaient tels des guerriers sur le terrain. Espérons pour les Canaris du Djurdjura que ce succès acquis n’est pas le dernier, en attendant les autres.

son va-tout devant les Canaris et sortiront le grand jeu pour s’offrir la victoire. Les protégés d’Alain Geiger et son adjoint Bouhellal doivent se méfier de cet adversaire et prendre toutes les précautions afin d’éviter toute mauvaise surprise. Le staff technique kabyle ne va rien laisser durant cette semaine en préparant comme il se doit le groupe. Les joueurs, de leur côté, sont prêts à se donner à fond en s’appliquant davantage, ce qui est de bon augure pour cette rencontre qui aura lieu au Congo. Cette rencontre, qui opposera la JSK au tenant du titre, le TP Mazembe, sera à coup sûr suivie par un large public, surtout celui de ce dernier. Les tribunes du

…ET VA REPRENDRE LE SERVICE AVEC LE GROUPE Concernant le retour aux entraînements de cet élément de valeur, le Malien Idrissa Coulibaly, qui a été touché au niveau de la cheville lors du premier match du championnat face à l’AS Khroub, il va reprendre le service avec le reste du groupe dès la reprise, et ce, afin de se préparer en conséquence pour le rendez-vous africain qui les attend au Congo face au TP Mazembe, au stade Frédéric Kibasa Maliba, à 15h 30.

…IL SERA PRÊT POUR LE PROCHAIN RENDEZ-VOUS Le libéro de charme de la JSK pourra reprendre le service avec ses coéquipiers dès la reprise. Ce dernier compte ne pas rater ce grand rendez-vous, et ce, en prévision du match aller des demi-finales face au TP Mazembe au stade du Lubumbashi. Donc, le joueur sera prêt pour ce rendez-vous, il veut contribuer au succès avec ses coéquipiers, et aller de l’avant dans cette prestigieuse compétition. S. A.

Aoudia débloque son compteur…

S’il y a un joueur qui peut se targuer d’attendre le déroulement d’un premier match du championnat professionnel pour ouvrir son compteur but, c’est bel et bien, l’attaquant Mohamed Amine Aoudia. Ce dernier a réussi à planter une banderille à Brown à la 23e minute. En bref, ce joueur a participé bien évidement à la victoire de son équipe face à l’AS Khroub. Ce qui reste de bon augure pour le centre avant des Lions du Djurdjura, connu par son sens de buts par le passé. Ph. Maracana

Désormais, la victoire arrachée samedi dernier au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou face à l’AS Khroub, et ce, pour le compte du premier match du championnat professionnel, peut non seulement leur permettre de maintenir la cadence, mais aussi d’entrevoir la suite de leur parcours dans cette compétition sous de meilleurs auspices.

Ph. Maracana

g Par Saïd Aberkane

…NESSAKH AUSSI L’autre joueur, qui a été à la hauteur des aspirations lors du premier match du championnat, le latéral gauche Chemseddine Nessakh, qui lui aussi a réussi à ouvrir son compteur but cette saison.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


1

Abdouni dans un jour sans

Contrairement à Chaouchi qui a été l’un des artisans du premier succès de son équipe cette saison réussissant plusieurs arrêts décisifs comme par exemple sur la tête de Khoualed en début de match, et le tir de Meklouche en seconde période, Merouane Abdouni, lui, fut à côté de la plaque avant-hier. La preuve, le gardien de but titulaire des Rouge et Noir est à l’origine du premier but encaissé par l’USMA, et un degré moindre sur le second puisque les défenseurs n’ont pas effectué un bon marquage. Sans doute déstabilisé après la grossière faute qu’il a commise à quelques minutes de la pause, l’ancien portier du Mouloudia n’a pas pu revenir dans le match, malgré son expérience, après ce qu’il a vécu juste avant la mi-temps. Dans un jour sans, Abdouni doit travailler davantage cette semaine s’il veut conserver sa place lors du prochain match le week-end prochain et espérer se racheter par la même occasion. Il «assume» la responsabilité de la défaite Visage ferme, Abdouni fut le premier joueur à avoir quitter le vestiaire pour rejoindre le bus de l’équipe dans la parking. Sollicité par les journalistes, le gardien de but usmiste n’a pas voulu faire de déclaration au début avant de revenir sur sa décision et affirmer qu’il «assume la responsabilité de la défaite». Après l’après-midi qu’il a vécu, le moral de Abdouni était au plus bas vu sa façon de parler. S. N.

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

07

Daham : «C’est dur de perdre d’une telle manière» USMA

g Par Sebti Nedjar Auteur de l’unique but de l’USMA, Noureddine Daham que nous avions rencontré à l’issue du choc de la première journée qui a opposé avant-hier son équipe à l’ESS au stade Bologhine lors d’une confrontation qui s’est terminée sur le score de deux buts à un en faveur de l’équipe phare des Hauts-Plateaux, est revenu sur cette première défaite de la saison. Pour votre premier match de la saison, vous n’avez pas pu faire mieux que de concéder une défaite à domicile. Quel commentaire faites-vous ? Ce n’est pas le début de saison que nous avons souhaité réaliser. Nous avons voulu débuter du bon pied. Cela n’aurait eu lieu qu’en gagnant notre match face à l’ESS. Malheureusement, nous nous sommes inclinés. Nous sommes extrêmement déçus. C’est difficile d’accepter un tel échec, mais le regret ne sert à rien puisque notre adversaire à empocher les trois points. Il faut donc oublier et au plus vite cette rencontre. Le mieux serait de penser à notre prochain rendez-vous. Selon vous, qu’est ce qui vous a manqué pour battre cette

équipe de Sétif ? Je suis sûr que si nous avions bien profité des occasions que nous avions eues alors qu’on menait au score, les données auraient changé. Nous avons bien abordé notre match. Nous avons fait le plus dur en prenant l’avantage dès la cinquième minute, mais au final nous n’avons pas pu préserver le score en encaissant deux buts en quelques minutes sur deux grosses fautes. C’est dur d’accepter ce genre de scénario, mais que voulez-vous qu’on fasse ? Nous ne pouvons pas revenir en arrière. Cette défaite nous servira de leçon pour la suite du parcours. Ne craignez-vous pas qu’un tel début affecte le moral des

joueurs ? Non, je ne pense pas que cette défaite va nous déstabiliser. Mes coéquipiers ont assez d’expérience pour gérer ce genre de situation. C’est notre premier match, n’importe quelle équipe peut concéder un échec au début d’une nouvelle saison. Le plus important serait de se remettre au travail. Corriger les fautes que nous avions commises pour ne pas les refaire tout en pensant à notre prochain rendez-vous qui aura lieu le week-end prochain. Nous devrons se racheter le plus tôt possible. Entretien réalisé par Sebti Nedjar

g Allik, Zeghdoud et Dziri ont consolé les joueurs Présents à Bologhine, le directeur général, Saïd Allik, ainsi que les

Ph. Maracana

Ligue

des anciens joueurs emblématiques du club, à savoir Mounir Zeghdoud et Billel Dziri ont assisté samedi au match ayant mis aux prises les Rouge et Noir à l’ESS. Les trois hommes, qui ont marqué leur passage au club, ont rejoint les vestiaires juste après le coup de sifflet final. Ils ont essayé de remonter le moral des joueurs après la défaite qu’ils venaient d’essuyer à domicile. Un geste qui a été apprécié par les coéquipiers du capitaine Achiou.

g Saïdoun souffre de l’épaule Aligné dans le onze de départ, Mohamed Amine Saïdoun n’a pas pu

aller au bout de la rencontre qui a opposé samedi son équipe à l’Entente. L’international espoir a été forcé de céder sa place à la 55’ après avoir contracté une blessure au niveau de l’épaule en première mi-temps. Moyen, Saïdoun a été remplacé par Herait, l’ancien joueur de l’US Biskra.

Les Usmistes ratent leur début de saison

E

n s’inclinant d’entrée à Bologhine, les Rouge et Noir ont raté leur début, et n’ont pas pu faire mieux que la saison passée puisqu’ils ont perdu à Batna face au CAB sur le score de deux buts à zéro. Malgré les deux stages de préparation et les onze matchs amicaux disputés, plusieurs joueurs du côté de Soustara n’ont pas été à la hauteur en livrant une prestation tout juste moyenne, et c’est ce qui n’a pas été du goût des membres du staff technique ainsi que les supporters qui n’ont pas hésité à huer Ouznadji et quelques-uns de ses coéquipiers. A une semaine de la deuxième sortie officielle, Saâdi, son staff et ses joueurs ont du pain sur la planche s’ils veulent se racheter et se relancer par la même occasion, surtout qu’un nouveau faux pas face au MSC ne

fera qu’empirer la situation.

Saâdi : «C’est décevant de perdre un match sur deux fautes» Noureddine Saâdi, mécontent, n’a pas mâché ses mots à sa sortie des vestiaires. Pas du tout content, le coach usmiste ne s’est exprimé que durant quelques minutes avant de rentrer une nouvelle fois au vestiaire. Approché par nos soins, il nous a déclaré : «C’est décevant de perdre un match sur deux bourdes commises en quelques minutes. Nous avons payé chèrement nos fautes. Je tiens aussi à souligner que quelques éléments n’ont pas surpris. Ils jouent pour la galerie alors qu’il fallait qu’ils fassent des efforts pour le groupe. C’est notre premier match, nous avons affronté une équipe solide, et compétitive. Je crois aussi que c’est ce qui a fait la différence.» À l’entendre parler, il faut s’attendre à ce que des têtes vont tomber très prochainement. S. N.

Ph. Maracana

Tant attendu, le choc de la première journée du championnat national qui a opposé l’USMA à l’ESS au stade Omar-Hamadi s’est terminé sur le score de deux buts à un en faveur…des visiteurs. Les Usmistes, qui avaient pourtant bien débuté leur rencontre avec notamment un but à la clé dès la cinquième minute de jeu, ont fini par céder face à une équipe de Sétif plus réaliste et bien en jambes.

Les juniors se sont neutralisés

A l’image de leurs aînés, les juniors n’ont pas débuté le nouvel exercice de la meilleure des manières puisqu’ils ont été tenus en semi-échec à domicile par l’ESS en se neutralisant sur le score de trois buts partout. Les réalisations de Baïtèche, Betrouni et Kerrar n’ont pas donc suffi pour que les jeûnots usmistes décrochent la première victoire de la saison. Vice-champions en titre la saison passée, les camarades de Bencherifa auront une occasion de se racheter samedi prochain en accueillant à Bologhine le MCS. S. N.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


08

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Ligue

Haddad a ramené une structure, pas une baguette magique

1

USMA

Ph. Maracana

S’il y a bien un joueur qui a brillé par sa piètre prestation avant-hier lors de la première journée de ligue 1, c’est sans conteste Karim Ghazi. Ce dernier a été utilisé par le coach Noureddine Saâdi à droite de la défense, un poste pas du tout habituel au joueur qui a toujours été un milieu de terrain. Le staff technique des Rouge et Noir a sans doute voulu jouer la carte de l’expérience, mais au final, tout le monde aura remarqué que Ghazi a passé un après midi difficile à Bologhine, devant Djabou et Ambane qui lui ont donné du fil à retorde devant les milliers de supporters usmistes qui n’ont pas cessé de blâmer le joueur. Face à Aït Ouamer, et les deux jeunes Herait et Saïdoune qui affichent une très bonne forme en milieu de terrain, Ghazi devra cravacher dur pour convaincre les supporters qui n’ont jamais été tendres avec lui. A. T.

g Par Amine Tirmane

L’USMA n’a pas réussi son entrée en lice avant-hier pour le début de la Ligue 1. Les Rouge et Noir ont été défaits par deux buts à un par le vice-champion de la saison écoulée, l’Entente de Sétif, avec son armada de stars. Certes, il y a de quoi être déçu du score final du match, et peut-être même du rendement mitigé de l’ensemble de l’équipe de Soustara, mais il faut dire tout de même qu’il n’y a pas lieu de blâmer l’équipe et son staff technique.

E

n effet, les nombreux supporters usmistes qui étaient présents au stade avant-hier sont sortis très déçus, et n’ont pas pu digérer cette défaite surprenante, surtout qu’elle intervient en première journée. C’est comme si la fête a été gâchée, car, en effet, l’USMA jouait en présence de son nouvel homme puissant, à savoir le directeur du conseil d’administration, Ali Haddad. Le patron de l’ETRHB est, pour rappel, le propriétaire du club qui est passé, à l’image de tous les clubs de la ligue 1, en professionnalisme. Cela dit, c’est l’USMA qui a le mieux appliqué le passage en SSPA, avec un partenaire aussi puissant que l’ETRHB. Justement, avec un peu de recul, il faut dire qu’avec l’installation de Ali Haddad, et son capital de 80 milliard à la tête du club, tout le monde criait haut et fort que Soustara jouera le titre dès cette saison. Même M. Haddad n’a pas tardé à le déclarer à la presse lors de la cérémonie de l’officialisation de sa venue à l’hôtel Sheraton, ce qui est de plus normal, sachant que l’USMA est habituée à jouer les premiers rôles. D’ailleurs, c’est le but de toute la famille usmiste de redonner à

LES SÉTIFIENS

L

reviennent de loin

confirmer face au WAT»

Ph. Maracana

g Par Yasser malki

d'une tête de Metref. Ce but a fait revenir les Sétifiens de loin , et leur donner la chance de réaliser la seule victoire à l'extérieur et montrer les ambitions des camarades du capitaine Lazhar Hadj Aïssa , pour remporter le titre de premier championnat professionnel en Algérie.

Boucherit et Hachoud, les atouts majeurs Lors de la rencontre d'avant-hier qui a opposé au stade OmarHamadi, l'Entente de Sétif à l'USMA , dans le cadre du championnat national première journée, deux joueurs ont été sortis du lot , il s'agit des deux nouveaux transfuges de l'USMAN et du CABBA. Boucherit le milieu de terrain et le latéral droit Hachoud ont fait un grand match, le premier a récupéré beaucoup de ballons et a même contribué dans les assauts sétifiens et le second était derrière les deux buts marqués par Hemani et Metref sur deux centres de Hachoud.

Sayah, Meklouche, Saïdoune et Benaldjia. Ces éléments ont besoin de soutien, de confiance, et aussi et surtout de beaucoup de travail pour réussir une bonne saison. Ainsi donc, tout ça pour dire que les supporters de l’USMA ne doivent pas s’attendre à un miracle, leur équipe peut, certes, jouer les premiers rôles avec la motivation du patron de l’équipe, Ali Haddad qui va certainement tout faire pour stimuler la troupe. Par ailleurs, le staff technique de l’SM Alger est bien garni, avec Noureddine Saâdi qui n’a pas voulu chambouler son effectif, préférant continuer sur la politique du rajeunissement, et qui sait très bien ce qu’il fait. En conclusion, on peut en déduire que les Rouge et Noir sont toujours en rodage, et ce n’est pas uniquement le match de Sétif qui nous le fait dire, car il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur l’effectif actuel, alors que certains joueurs ont grandement déçu, à l’image de Ouznadji, Cheklam et surtout Ghazi. On devra s’attendre dès maintenant à quelques changements de la part de Noureddine Saâdi qui reviendra certainement à l’option des jeunes, car les Sayah, Benaldjia, Heriat et Meklouche ont beaucoup de choses à démonA. T. trer cette saison.

Hemani : «Nous allons

ESS

es Ententistes, qui ont été éliminés de la Ligue des champions africaine, ont renoué avec la compétition nationale samedi dernier au stade Omar-Hamadi, face à l’USMA, dans le cadre de la première journée de championnat national pro, les Sétifiens, qui étaient menés au score dès la 4' minute , suite à une faute de position de hors jeu des joueurs de l'Aigle noir, où Daham a profité de l'occasion pour ouvrir le score. A ce moment, les Sétifiens commencèrent à s'organiser et créer des occasions jusqu'à que Hemani qui est de retour à l'équipe type trouve la faille dans la défense des Usmistes après un malentendu entre Abdouni et son défenseur Cheklam. Ce but a fait beaucoup de bien pour les Sétifiens qui ont augmenté le score juste après la pause à la 48'

l’USMA l’image qui lui sied, et même faire de l’USMA le club phare du pays, comme ne cesse de le signaler le patron du club. Cela dit, il ne faut pas oublier en même temps que ce même club est en phase de reconstruction. Cela fait trois ans que l’on essaye de bâtir une bonne équipe qui remplacera la génération glorieuse des Zeghdoud, Dziri, Hamdoud, Djahnine, et Bourahli. En plus clair, avec un effectif composé essentiellement de jeunes talents qui ont été mis dans le bain par l’entraîneur Noureddine Saâdi lors de la saison passée, et aussi quelques chevronnés comme Achiou, Daham, Abdouni, Aït Ouamer et Ghazi, l’USMA est sans conteste l’une des équipes à suivre cette saison. Mais au-delà de dire que cette même équipe doit remporter le titre, là, les gens se trompent. Car il faut savoir que Ali Haddad a, certes, ramené avec lui une structure de professionnalisme, et beaucoup d’ambitions, mais en même temps, cet homme puissant n’est pas venu avec une baguette magique. En effet, l’équipe de l’USMA qui n’a pas été chamboulée cet été a réussi une bonne fin de saison, et ce, avec de très bons éléments jeunes, qui sont très motivés, à l’instar de

Une victoire pour le moral Cette première victoire en championnat national réalisée par les Sétifiens face à l’USMA à l'extérieur, est venue au bon moment puisque les joueurs de l'Entente de Sétif , viennent de sortir d'une compétition continentale avec le moral à plat. Ce succès est venu pour remonter le moral des coéquipiers de Nabil Hemani , qui va sans doute faire revenir les fans de l'Entente dans les gradins du stade du 8-Mai-45 , vendredi prochain à l'occasion de la venue du WAT, après un boycott lors de la dernière rencontre de l'Aigle noir en ligue des champions face au TP Mazembe. Y. M.

Un mot sur la première victoire acquise à l'extérieur ? Après notre élimination de la ligue des champions, nous avons décidé de commencer le championnat national en force. Nous avons fourni une très belle prestation surtout en seconde période et fait preuve d’une grande solidarité. Les trois points de la rencontre étaient une nécessité, on a eu quelques difficultés en début de match après le but que nous avons encaissé, mais juste après le premier but inscrit par Deham, l’équipe a commencé à s'organiser, la preuve, nous avons marqué deux buts par la suite. Un match plein, trois points de l'extérieur ; quel est votre commentaire ? Nous étions déterminés à gagner, surtout après notre élimination de la ligue des champions pour faire une réconciliation avec notre public et commencer le championnat sur une bonne note. On n’avait pas le droit de rater cette première rencontre de la saison. Il nous le fallait ce succès pour ne pas entrer en crise. Après le second but, il y avait un certain relâchement, vous ne voyez pas que vous avez joué avec le feu ? Oui c'est sûr, mais je dois dire que les joueurs avaient voulu assurer le résultat, eux qui ont cravaché

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph. Maracana

Ghazi, plus jamais à droite !

dur tout au long de la rencontre. Comment s’annonce la prochaine rencontre face au WAT ? Ce sera un match très difficile. Le WAT est une bonne équipe, mais nous n'avons pas le droit à l'erreur on devrait le battre pour confirmer notre victoire face à l'USMA, en plus, nous avons une revanche à prendre face à cette équipe qui nous a battus l'année dernière en aller et retour et les joueurs sont tous conscients de la tâche qui les attend. On fera tout pour gagner cette rencontre. Entretien réalisé par Yasser Malki


Ligue

1

Un départ-canon qui en dit long USMH

L’USM El Harrach a entamé la saison par une précieuse victoire face au CA Bordj Bou Arréridj.

L

es coéquipiers de Hamia Boualem ont montrés de bien belles choses au cours de cette rencontre à la grande joie de leurs milliers de supporters, venus en nombre pour ce premier match de la saison. Les supporters harrachis ont été convaincus par cette victoire et la bonne prestation des joueurs. Dans ce contexte, il faut signaler l’excellente prestation de la nouvelle recrue l’ex-joueur de MC Alger, Salim Boumechra s’est illustré dés sa première rencontre officielle sous ses nouvelles couleurs. D’ailleurs il a été l’auteur d’un très joli but dans ce match, idem pour Hamia Boualem qui lui, a été tout simplement l’homme du match puisqu’il a été derrière les deux buts de son équipe, alimentant sans relâche les deux attaquants Bennai et Hanitser en balles très intéressantes, malheureusement pas transformées. Boualem que nous avons rencontré après le match affirme : «Je suis très heureux pour cette précieuse victoire, c’est très intéressant de gagner les trois points dés la première journée du championnat. Je pense qu’on a fait

un match plein et on a fourni une belle prestation, On a affronté une équipe bien organisée sur le terrain, elle nous a crée assez de problèmes. J’ai donné le meilleur de moi même lors de ce match, bien que je sais aussi qu’il me reste un énorme travail» affirme Boualem qui s’est devenu la nouvelle coqueluche des harrachis. Cette victoire ne cache pas certaines lacunes constatées lors de cette première sortie à la maison, mais cela devrait se corriger dans les semaines à venir «il y avait beaucoup d’absences face au CABBA, ceci nous a contraint à effectuer quelques changements, les plus notables ont été ceux effectué dans l’axe de la défense. Le duo

Aouameur et Demou nous a convaincu par sa belle prestation, je

C’est OK pour Belatar et Yachir

Les deux nouvelles recrues cette sais on, les franco-algériens Yachir et Belatar dont le club atte ndait l’arrivée de leur certificat international pourront être aligné dès le prochain match. En effet, nous avons appris d’une source autorisée du club harrachi que la lettre de sort ie de ces deux joueurs est sur le bureau du secrétaire général de la FAF et que de ce fait ils sont automatiquement qualifié à l’US MH. Ce qui n’est pas encore le cas de Adl ane Griche qui évoluait la saison dernière en Jordanie et don t le certificat international n’est pas encore arrivé. L. S.

Physiquement les Bordjiens ne sont pas prêts

g Par Djamel Touafek

L’équipe de Bordj, pour son premier match au stade Lavigerie à El Harrach a subie une défaite, qu’elle pouvait éviter, si les joueurs étaient au point physiquement.

S

match du championnat qui m’a permis d’évaluer mes joueurs en compétition officielle et apporter. Les corrections nécessaires en vue le prochain match.» Les Bordjiens ont dés l’entame de la partie joué en un seul bloc dans leur 40 mètres en fermant tous les espaces aux harrachis. Ils ne procédaient que par des contres rapides à partir des couloirs occupés par les virevoltants Belaoued et Mehdaoui lesquels sollicitaient leur pointe Bensaïd. D’ailleurs, sur l’une de ses actions rapide, Bensaïd catapulta la balle sur la

pense que le retour de Benabderahmane et Griche lors de la prochaine rencontre donnera plus d’équilibre à notre défense. Pour ce qui est du compartiment offensif est comme vous le savez, la longue absence de Hanitser l’a privée de trouver la faille puisque le joueur est encore à cours physiquement» affirme Bechouche un des entraîneurs adjoints de Boualem Charef. En tout cas, cette première prestation de l’équipe harrachie, ce départcanon augure des jours meilleurs pour une équipe dont la traversée du désert semble bien faire partie du passé. El Harrach de cette saison a d’autres ambitions, il ne faut surtout pas s’étonner de voir l’USMH devant beaucoup de clubs au mois de mai prochain. Lotfi Salhi

EN ATTENDANT GRICHE

CABBA

ur le plan technique, et tactique, les Harrachis n’étaient pas supérieurs, c’est sur le plan physique que les joueurs de Boualem Charef ont été supérieurs. L’entraîneur bordjien Kamel Mouassa le reconnaît : «Physiquement mes joueurs ne sont pas encore au point comparativement à l’adversaire. Nous sommes le dernier club à avoir recruter l’ensemble des joueurs. Il n’y avait pas d’ossature et aussi nous sommes le dernier club à avoir entamé les entraînements. Donc, comparativement à l’adversaire, je pense que mes joueurs ont fait une belle prestation. Donc, nous allons continuer à travailler pour rattraper le retard sur le plan physique. Ce n’est que le premier

09

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

barre transversale. Une occasion nette qui aurait donné une autre tournure à la rencontre. Les joueurs bordjiens vont augmenté la cadence dans leur travail physique pour être prêt pour leur premier match de la saison au stade du 20 août face à leur public vendredi prochain. Pour une première sortie devant leurs supporters les camarades de Adlène Bensaïd doivent se racheter de leur échec face à l’USM ElHarrach, et prendre le vrai départ face à l’équipe blidéenne. D. T.

Boukhoukha en colère Le nouveau DTS de l’USMH Allal Boukhoukha qui assure l’intérim d’entraîneur des juniors A, a piqué avant-hier une grosse colère contre les juniors. Boukhoukha reproche aux jeunes leur indiscipline sur le terrain et le manque flagrant sur le plan physique. Selon le concerne il y a un travail énorme qui attend cette catégorie sur tout les plans, il faut savoir que les juniors A on perdu leur première rencontre dans le championnat national devant la formation du CABBA sur le score d’un but à zéro.

63 cartes d’abonnement ont été vendues L’opération vente des cartes d’abonnement marche bien, puisque sur les 130 cartes mises en vente, 63 ont été vendues vu que le prix de ces cartes était raisonnable (20 000 dinars).

Gherbi capitaine L’absence du duo Benabderahmane et Griche devant le CABBA avant-hier contraint l’entraîneur Charef à confier le brassard de capitaine à Messaoud Gherbi. Une décision juste quand on sait que Gherbi est le plus ancien des joueurs aligné samedi contre le CABBA.

BENSAÏD : «Nous allons nous racheter face à l’USMB»

L’avant-centre bordjien Adlène Bensaïd que nous avons abordé à l’issue du match face à El Harrach a bien voulu nous analyser cette rencontre. “Nous avons fait le maximum, car nous nous sommes pas, encore dans notre forme optimale. Cette défaite est logique, mais nous avons rater deux belles opportunités qui auraient changer la physionomie du match. Maintenant nous allons nous concentrer sur notre premier match à domicile.” Bensaïd qui est un exjoueur blidéen comme d’ailleurs son entraîneur Mouassa et ses camarades Herbache, Chahloul, Mehdaoui, Belaoued, Benlouahem… est optimiste quant à une issue favorable face à l’USMB vendredi prochain. “Nous allons se racheter face à Blida. Nous allons évoluer devant notre public pour la première fois de la saison. Nous allons avec mes mettre toute notre volonté, et notre détermination pour battre l’USMBlida et offrir aux supporters et à la population bordjienne une belle victoire avec art et manière”. Pour conclure, Bensaïd nous fait état de ses souhaits : “Nous allons, Incha’Allah, rééditer l’exploit que nous avons réalisé avec mes camarades les belles prestations que nous avons avec l’USMB, il y a de cela 3 saisons avec Cheikh Mouassa. Nous allons lui faire une grosse surprise, car il mérite beaucoup de respect”. Propos recueillis par Djamel T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Ligue

Un bon départ

1

MCEE

g Par Yasser Malki

Les Vert et Rouge du MC El Eulma ont réussi leur première sortie en championnat en recevant la formation de MCA, en battant cette équipe de Mouloudia sur le score de 1 but à 0.

E

n effet, les poulains de Malek ont réussi leur pari. Cette victoire fera certainement beaucoup de bien aux joueurs qui entament la saison par la plus belle des manières à domicile. Les Eulmis ont réussi l’essentiel avant-hier en venant à bout d’une coriace équipe mouloudénne grâce à une bonne maîtrise de jeu, notamment après le premier but. Ce premier succès de la saison, même s’il n’a pas été facile à se dessiner, était mérité, au vu de la prestation de l’équipe. Si au début de la première mitemps, l’équipe n’a pas montré grand-chose en ayant eu du mal à entrer dans la rencontre, il a fallu attendre les 15 premières minutes de cette rencontre pour voir les joueurs plus entreprenants. Malgré quelques erreurs, l’équipe était bien équilibrée, ce qui a beaucoup gêné les visiteurs. D’ailleurs, la défense mouloudéenne a eu beaucoup de peine à contenir les assauts des attaquants eulmis qui auraient pu marquer plusieurs buts, n’était le

Boulemedaïs manquait de soutien brio du gardien Mohamed Amine Zemmamouche qui a sauvé son équipe de buts tout faits. Certes, les camarades de Sahraoui n’étaient pas à 100%, ce qui explique le manque de cohésion constatée entre le milieu et l’attaque. Toutefois, cette victoire fera beaucoup de bien aux Vert et Rouge qui seront très motivés pour la suite du parcours, à commencer par la rencontre du week-end prochain face au CRB. Une chose est sûre, les supporters du club ne peuvent qu’être sereins pour leur équipe cette saison. Il est donc certain qu’ils viendront plus nombreux lors des prochaines journées pour encourager leur équipe favorite qui fera donc le maximum pour réussir un parcours bien meilleur que celui de la saison dernière. Le Mouloudia d’El Eulma a les moyens de réussir un excellent parcours au vu des

moyens dont le club dispose. Mais il faut dire aussi que si le Babya est bien mieux nanti que certains clubs, parmi les plus habitués de la D1, sur le plan de la stabilité, il reste beaucoup à faire. A ce sujet, il faudra au club d’El Eulma d’éviter de sombrer dans des crises au lendemain d’une simple défaite comme ce fut le cas dans un passé récent. La direction du club gagnerait à soutenir ses entraîneurs et ne pas en faire de simples fusibles. Car force est de constater que les deux dernières années, le club a été livré à la rue, vu qu’ elle décidait de ce qui devait se faire ou pas. Certaines décisions qui devaient être du ressort exclusif de la direction du club ont été, malheureusement, prises en dehors du cadre légal engendrant une instabilité qui avait failli tout détruire dans le club. Y. M.

différence. Nous avons fourni une très belle prestation et fait preuve d’une grande solidarité. En somme, on a récolté les fruits de notre labeur. Certes, on a eu quelques difficultés en début de match, mais juste après mon but, l’équipe s’est libérée et on a su comment gérer cette rencontre. Mais il ne faut pas penser que ce fut assez aisé pour nous, au contraire, par moments, il fallait vraiment se serrer les coudes, mais au final, nous avons été récompensés et c’est tant mieux.

soit solidaires, qu’on tire tous dans le même sens pour faire avancer l’équipe.

Même s’il a été à la hauteur, le buteur de l’équipe eulmie, Boulemdaïs, n’a pu tenir ses promesses lors de la première rencontre de cette saison face au MCA, lui qui avait déclaré qu’il allait débloquer son compteur buts à l’occasion de la première journée. Cela s’explique par le fait que Boulemdaïs manquait de soutien au niveau du compartiment offensif. Hamza, qui était isolé, était perdu au milieu des défenseurs mouloudéens. Lors de la rencontre d’avant-hier, il a été muselé par le défenseur Boudebouda qui ne l’a pas lâché d’une semelle.

Sahraoui égal à lui-même Avant-hier face au champion en titre, le Mouloudia d’Alger, le gardien de but d’El Eulma, Sahraoui, a été encore une fois égal à lui-même. Sahraoui a réalisé une prestation que tous les observateurs ont qualifiée d’excellente. C’est ainsi qu’il a mis en confiance ses coéquipiers. On aurait dit un chat sur sa ligne de but. Tout cela augure d’un avenir très radieux pour le gardien international, juste après la rencontre du week-end prochain face au CRB. Y. M.

KARAOUI : «Il faut toujours se remettre en question»

«La victoire acquise contre le MCA avanthier a fait beaucoup de bien au MCEE», nous a dit le milieu de terrain francoalgérien des Vert et Rouge, Karaoui Amir. Auteur d’un match à la hauteur, avec à la clé un premier joli but, Karaoui nous parle dans cet entretien de la victoire et de la prestation de l’équipe ainsi que du match prochain devant le CRB. Un mot sur la première victoire acquise face au MCA ? Nous avons réalisé l’essentiel. Je crois que notre volonté de remporter cette rencontre a fait la

Un grand match sanctionné par une belle victoire ; cela ne peut pas souvent arriver… Face au MCA, les joueurs étaient déterminés à gagner, surtout après plus de deux mois de préparation. On n’avait pas le droit de rater cette première rencontre de la saison. Il nous le fallait ce succès pour gagner davantage en confiance et aborder ainsi les prochaines rencontres avec beaucoup de sérénité. Nous avons fait preuve de solidarité dans ce match, et c’est comme ça que nous devons faire dorénavant. Il faut qu’on

Pour une première rencontre cette saison, vous avez été l’auteur d’un grand match face au MCA, avec à la clé un joli but ; un commentaire ? Je suis ravi que tout le monde ait été satisfait de mon rendement face au MCA. Je fais de mon mieux pour être toujours à la hauteur. Le mérite revient aussi à mes coéquipiers qui m’ont beaucoup aidé. Maintenant, pour mon but marqué face au MCA, je dois dire que c’est toujours un plaisir de marquer et de contribuer aux bons résultats de son équipe. Toutefois, c’est l’intérêt du club qui passe avant tout. Le plus important est que j’accomplisse ma tâche convenablement, une fois sur le terrain. Peu importe qui marque, ce n’est pas mon objectif premier. L’essentiel est que le MCEE réalise de bons résultats lors des prochaines journées, à commencer par le match qui nous

attend devant le CRB, le weekend prochain. Ce n’est pas parce que nous avons gagné un match qu’il faut penser que tout ira comme sur des roulettes pour nous, non il ne faut pas penser comme ça, le championnat ne fait que commencer, le chemin est encore très long et parsemé d’embûches, rien n’est acquis, il faut toujours se remettre en question. Et c’est valable pour la prochaine rencontre contre Belouizdad.

Justement, comment s’annonce cette rencontre pour votre équipe ? Ce sera à coup sûr un match très difficile pour les deux équipes. Le CRB est une bonne équipe qui s’est bien préparée cet été. Ce sera donc un grand morceau, un match très serré. Pour notre part, nous sommes sur la bonne voie. Il nous faudra surtout confirmer notre première victoire et réussir un bon résultat face au CRB. Les joueurs sont tous conscients de la tâche qui les attend, on fera tout pour revenir au bercail avec le meilleur résultat possible. Nous nous

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

attendons à un sursaut d’orgueil de la part des Belouizdadis qui vont se rebiffer après leur défaite à Saïda. Là, ils jouent chez eux, devant leurs supporters, ils ne nous feront aucun cadeau, alors on sait à quoi s’en tenir. Entretien réalisé par Yasser Malki


Ligue

1

11

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Annaba déjà en quête de rachat USMAn

Les Annabis ont concédé samedi dernier la première défaite du premier championnat professionnel lors de la première journée face au WA Tlemcen. Pourtant, la préparation des Annabis augure d’un parcours brillant après (11 matches amicaux joués) sans concéder de défaite. Les camarades du portier Ouadah sont tombés à Tlemcen en encaissant deux buts, synonymes de la fébrilité de la défense. Cheïkh Amrani est appelé à revoir ses cartes s’il veut maintenir son club parmi l’élite.

E

n effet, la majorité des joueurs de l’équipe de Lalla Bouna manquent d’expérience et leur âge ne dépasse pas les 23 ans. Mais il faudrait aussi dire que le recrutement n’est pas aussi réussi qu’on le pense, puisque la majorité des joueurs enrôlés sont issus des clubs des divisions inférieures (régionales et interrégions). Ceci dit, le président Menadi n’a pas

Publicité

Ph. Maracana

g Par Amar Aït Bara

investi beaucoup d’argent dans l’achat des joueurs de grande qualité ou aguerris. Avant le lancement du championnat de LP1, le président du conseil de la société sportive par actions USMAnnaba avait déjà annoncé la couleur pour dire que le club annabi donnait l’impression d’être fort dans tous ses compartiments et qu’une cohésion est née à l’occasion des onze matches amicaux joués. Annaba doit revenir, à l’occasion de ce

deuxième match face à la JSMB, et cela pour montrer à ses fans ses ambitions. L’USMAnnaba n’a rien signé à l’ère du professionnalisme et a raté sa première sortie à Tlemcen. Les Bônois n’ont pas tenu bon et n’ont pas résisté aux raids tlemcéniens, où de nombreuses bavures ont été enregistrées en défense qui a affiché son inexpérience et de nombreuses erreurs ont été commises par la charnière défensive.

Donc, pour la première journée du championnat professionnel de la Ligue I, l’offensive a été à l’honneur, dont 5 buts ont été enregistrés lors de la rencontre JSMB ASO Chlef, et surtout lors de la confrontation JSK-ASK. A l’occasion de la première journée, 21 buts ont été inscrits, alors qu’on espérait pas tant de buts pour une reprise du championnat qu’on disait bien timide. A l’occasion de ce festival offensif, il a été enregistré une seule victoire à l’extérieur, celle de l’ES Sétif face à l’USMAlger à Omar Hamadi, à Alger, sur le score de 2-1. Une belle performance pour les Sétifiens obtenue à l’extérieur. Pour l’USMAnnaba, le départ était mauvais, alors qu’il était considéré comme un favori qui devra se racheter lors de cette deuxième journée face à l’ogre béjaoui. La mission ne sera pas facile pour les gars de Lalla Bouna, car une rencontre n’est jamais gagnée d’avance ; mais les Annabis sont appelés à redresser la situation. Un bon résultat face à la JSMB permettra aux Annabis de se replacer aux côtés des vainqueurs de la première journée. Après une bonne préparation de

l’intersaison, l’USMAnnaba a fait une piètre figure devant le WA Tlemcen. Ce premier match, attendu par les fans, devait être à la portée des Bônois, mais c’est la déception totale après l’annonce du résultat et ceci n’augure pas du soutien inconditionnal des partisans des Rouge. Il faut rappeler que l’USM Annaba a connu une tourmente pour des raisons financières et l’effectif jeune de cette saison manque d’expérience. Un déclic doit se faire et Annaba doit faire mieux face à la JSMB et mettra les bouchées doubles pour prendre le dessus sur cette formation béjaouie très performante. Annaba peut mieux faire pour pouvoir, en tant que club agréé pour le professionnalisme, de demeurer et de se maintenir comme sociétaire de la LPA. Annaba doit vite rectifier le tir et revoir les lacunes constatées lors de la première journée de cette Ligue I. La formation bônoise doit dès lors s’aguerrir, sinon les choses se compliqueront et gare à la chute. Donc, il est préconisé d’entamer le second match avec un esprit professionnel. A. A. B.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Ecole nationale supérieure vétérinaire El Harrach - Alger

RECRUTEMENT 2010 Grade

Maîtres assistants classe B

Spécialité et options HIDAOA Chirurgie bovine Pathologies aviaires Chirurgie équine Pathologie des équidés Toxicologie Pathologie des ruminants Pathologie des carnivores Anatomie des animaux domestiques Pharmacologie Zootechnie Physiologie des animaux domestiques Histologie spéciale Microbiologie immunologie des animaux domestiques Sémiologie Microbiologie Parasitologie des animaux domestiques

Constitution de dossier : • Demande manuscrite, avec adresse précise et numéro de téléphone et/ou fax, e-mail • CV détaillé (préciser études de graduation, date de la première inscription en magister, date et lieu d’obtention du magister, inscription éventuelle en doctorat, activités pédagogiques et scientifiques, joindre entre autres photocopies certifiées conformes du bac, diplôme de graduation + relevé de notes, etc.) • Copie certifiée conforme du titre et/ou du diplôme (+ équivalence si diplôme étranger). Le diplôme de magister reconnu équivalent doit avoir été délivré au

Nombre de postes 01 01 01 01 01 01 01 01 02 01 01 01

Mode et conditions de recrutement

- Concours sur titre parmi les titulaires du diplôme de magister ou d’un diplôme reconnu équivalent en sciences vétérinaires dans la spécialité ou l’option exigée

- Sur titre pour les titulaires du doctorat d’Etat ou du diplôme de doctorat en sciences vétérinaires ou d’un titre reconnu équivalent en sciences vétérinaires dans la spécialité ou l’option exigée

01 01 01 01 01

moins avec la mention assez bien) • Documents justifiant les activités éventuelles d’enseignement (attestation de l’employeur) pour les vacataires et associés • Extrait de l’acte de naissance ou fiche familiale pour les candidats mariés • Original du certificat de nationalité • Original de l’extrait du casier judiciaire (bulletin n° 3) daté de moins de 03 mois • Attestation justifiant la situation du candidat vis-à-vis du service national, à savoir sursitaire, en report d’incorporation, exempté ou dispensé, dégagé • Six (06) photos d’identité

Dépôt des dossiers : Les dossiers de candidature doivent parvenir dans un délai de vingt (20) jours à compter de la date de la première parution dans la presse écrite à l’adresse suivante : A Monsieur le directeur de l’Ecole nationale supérieure vétérinaire BP 161 - El Harrach - Alger *Tout dossier incomplet ou reçu après délai ou ne répondant pas aux spécialités demandées sera rejeté.

MARACANA N°1228 - Lundi 27 Septembre 2010 - ANEP 826 768

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

Ligue

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Les Béjaouis affichent leurs intentions JSMB

Après leur retentissante victoire face à l’ASO, les poulains de Menad ne donnent plus l’impression d’être de simples figurants durant ce premier championnat professionnel. Mieux encore, Zafour et ses camarades sont décidés à relever le défi et garder intactes leurs chances quant au sacre final.

«

O

n s’est bien préparés pendant plus de deux mois. Maintenant que la compétition vient de débuter, il ne nous reste plus qu’à confirmer sur le terrain», nous a affirmé Maïza, lors de l’entretien qu’il

nous a accordé après la rencontre face à Chlef. En effet, le score enregistré contre une équipe solide, qui recèle des individualités de talent, à l’image de Mekioui, Messaoud et autres Senoussi et Zaoui, les Vert et Rouge n’ont trouvé aucune peine à venir à bout de leur adversaire. Mieux, ils ont su allier art et manière, affichant ainsi leurs intentions en guise d’avertissement aux autres équipes : «Je suis satisfait de cette victoire. Et même si le chemin est encore trop long, je peux dire que la JSMB est partie pour faire une grande saison», a déclaré Menad. Des déclarations qui donnent lieu à plusieurs interprétations et qui font que désormais le titre serait… irrévocable pour les Béjaouis. D’ailleurs, les supporters n’ont pas cessé d’exhorter Menad à aller

Le titre, ce n’est point une… pression

Tout aura été dit sur la JSMB, de son recrutement, de sa préparation et de ses… ambitions. En fait, le club phare de la cité des Hammadites est certes ambitieux, mais ses dirigeants donnent l’impression de ne pas vouloir parler de… titre. Car, selon certains d’entreeux, cela risque d’être une… pression pour les joueurs. Ce qui est faux ! En effet, des joueurs expérimentés de la trempe de Maïza, Zafour, Meftah, Maroci, Gasmi et autres Hamlaoui et Zerdeb ne risquent pas d’être sous pression si on leur déclarait que le club visait le titre. Bien au contraire, pour eux, ce sera une source de motivation. Le tout est de savoir communiquer avec les joueurs. Avec certains éléments avec lesquels on s’est entretenus, il n’était pas question de parler de… titre ! Non pas qu’ils avaient peur d’en parler, au risque d’être sous pression, mais seulement pour ne pas déroger à la règle. Pourtant, au niveau de tous plus que la défaite à domicile contre Chlef, lors de les clubs huppés, le titre reste l’exercice précédent, n’avait cessé de hanter les l’objectif majeur. Que ce soit esprits. Maintenant, ils sont rassurés. Leur équipe à l’Entente, à la JSK ou au a retrouvé sa force, son enthousiasme. Elle n’a MCA, il est question de qu’à confirmer contre… Annaba : «Contre redorer le blason pour le… Annaba, notre équipe va confirmer ce résultat titre. A la JSMB, le club éclatant. Nous jouerons cartes sur table et nous nous déplacerons pour gagner», nous ont dit cer- ambitionne de jouer la coupe de la CAF, sans, peut-être, tains supporters. Béjaïa a retrouvé tous ses suppasser par la… 1re place. porters et contre Annaba, qui est déjà avertie, il A ne rien comprendre ! n’y aura pas de doute, cela va se… confirmer ! A. Z.

de l’avant pour ce fameux titre. Déjà, la page de la première journée vient d’être… tournée et les grosses pointures commencent à afficher leurs intentions. Les Vert et Rouge en font partie. Ce chemin est encore long, et Menad et les Béjaouis en sont conscients,

mais sont décidés à ne pas… abdiquer. D’ailleurs, ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant… La preuve a été donnée devant Chlef qui aspire à jouer les premiers rôles durant cet exercice. Annaba est donc doublement averti. A. Z.

Ph. Maracana

g Par Abdelkader Zoughaïlech

1

Les supporters rassurés… Ils retrouvent leur équipe

Il n’y a plus de doute : les supporters béjaouis sont désormais rassurés après l’éclatante victoire de leur équipe face à l’ASO, pour le compte de la première journée du championnat professionnel de Ligue 1. «Tous les moyens ont été consentis pour que l’équipe fasse une grande saison. C’est le terrain et les compétences du staff technique et même des joueurs que nous allons juger», nous ont affirmé certains supporters qui ajouteront : «Cette victoire dénote, si besoin est, toute la volonté des joueurs à aller de l’avant et à disputer carrément le titre dans la première journée. Ils ont

été remarquables et nous ne sommes pas arrêtés de les soutenir.» C’est dire que les supporters semblent avoir retrouvé leur équipe, leur véritable équipe, celle qui joue, plaît et… gagne ; celle qui a pour objectif seulement le titre, ce titre tant convoité, tant rêvé et tant souhaité par toute la famille des Vert et Rouge. Contre Chlef, les supporters béjaouis ont mis tout en œuvre pour être ce 12e homme, pour venir en aide à leurs joueurs et pour être d’un apport psychologique des plus importants. Certes, ils avaient appréhendé ce premier match, d’autant

N’JENG : «Je respecte le choix du coach»

Apparemment, contre l’ASO vous êtes passé à côté. Qu’en pensez-vous ? C’est vrai, je n’étais pas dans mon jour. La vie du footballeur est ainsi faite, il y a des hauts et des bas. Que s’est-il passé au juste ? Vous savez, moi même je ne peux pas l’expliquer. Simplement, je peux dire que je n’étais pas bien dans le match et la chance ne m’a pas souri ce jour-là. Allez-y, continuez... Je travaillerai d’arrache-pied pour rectifier le tir, et au 2e match je retrouverai toute ma forme et on pourra compter sur moi. Vous sembliez triste à votre sortie. Un commentaire ?

D’abord, je tiens à dire que je respecte le choix de l’entraîneur. Mais, vous dire que je n’étais pas triste, c’est faux. Car je suis fait pour jouer. Le football est ma passion. C’est-à-dire ? J’aime jouer un match jusqu’à la fin.

Même si cela ne marche pas ? Non ! Pourquoi alors y a-t-il des remplaçants ? C’est pour cela que l’entraîneur est là pour voir et juger quel est le joueur qu’il doit changer et/ou remplacer, C’est ce qu’il a fait avec moi contre Chlef. Comment voyez-vous le match face à Annaba ? Il sera difficile, mais on va essayer de continuer sur cette dynamique et persister dans cette voie afin de nous placer en pole position. Le public... Il a fait ce qu’il devait faire. Il a soutenu son équipe durant toute la partie, il m’a encouragé à plusieurs reprises et a été d’un grand apport psychologique. C’est de cette manière qu’on doit soutenir les joueurs et son équipe. Entretien réalisé par Abdelkader Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph. Maracana

Contre l’ASO, le redoutable attaquant béjaoui, N’jeng en l’occurrence, n’était pas dans son jour. Son entraîneur n’a pas jugé utile de le laisser continuer pendant 90’. Aussi a-t-il préféré le remplacer par Boulanceur. N’jeng était triste ce jour-là… Il nous l’explique :


Ligue

1

Kacem absent contre l’USMAn

Déjà un souci pour Menad !

L’ex-Ententiste Kacem pourrait être absent tout au long de la semaine aux séances d’entraînement. Il souffrirait d’une élongation qui risque même de le pénaliser devant l’USMAn, pour le compte de la 2e journée du championnat professionnel de Ligue 1. Kacem, la dernière recrue de la JSMB, s’est vite imposé comme un élément indispensable dans l’échiquier de Menad. Mieux encore, contre l’ASO il a fait preuve d’un grand talent, a servi des balles décisives et a réussi aussi à inscrire un beau but pour son équipe. Son éventuelle absence va être un véritable problème pour Djamel Menad qui, a priori, compte énormément sur cet excellent joueur pétri de qualités. Cela dit, le coach béjaoui saura, sans aucun doute, trouver des palliatifs tant son effectif est riche en potentialités humaines. Toujours est-il, on va savoir si déjà la place de Kacem est irremplaçable à l’issue du match contre Annaba. Une équipe de Annaba qui commence à prendre au sérieux les signes d’avertissement de cette grosse pointure qu’est la JSMB. Mais ceci est une autre paire de manches ! A. Z.

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Un banc de remplaçants «luxueux» … !

13

JSMB

L’effectif des Vert et Rouge est riche. Cela n’étonne plus personne, d’autant plus que le recrutement a été effectué judicieusement et en collaboration avec Djamel Menad qui avait fait part du profil des joueurs qu’il voulait avoir sous sa coupe. Contre l’ASO, le banc des remplaçants était constitué d’éléments, de «perles» (sans exagération !) qui, sous d’autres

cieux, auraient fait partie des titulaires. Boulanceur, Mebarakou, Aourès d’un côté, formant la nouvelle génération, et purs produits du club, et, d’un autre côté, les Gasmi, Belakhdar et Chouieh avec toute leur expérience, leur savoir-faire et leurs qualités. C’est dire que l’entraîneur des Vert et Rouge peut s’enorgueillir, déjà, d’avoir sous sa coupe un effectif riche et où tous les éléments sont d'égale

valeur dans leurs postes : «Seuls ceux qui seront en forme joueront…», a affirmé, à plusieurs reprises, le coach béjaoui concernant l’équipe type. Toujours est-il, les Béjaouis sont bien préparés sur tous les plans pour aller de l’avant et faire une grande saison. La preuve a été donnée par 4 face à l’ASO et, déjà, l’USMAn semble bien… avertie ! A. Z.

Manque de transport… Le transport reste le grand problème après un match en nocturne. En effet, à Béjaïa, à la fin du match ayant opposé l’équipe locale à l’ASO, il n’y avait point de moyens de transport. Les autorités concernées sont d’ores et déjà interpellées pour régler cet épineux problème.

Belakhdar pour la première fois Pour la première fois depuis longtemps, Belakhdar Amar, le latéral gauche béjaoui, n’a pas été aligné dès le départ. Bousculé par Megatli, Belakhdar a remplacé Bouder dans un poste qui ne lui convenait pas du tout.

Tiab et les autres aux anges ! A la fin de la rencontre ayant opposé la JSMB à l’ASO Chlef, les responsables béjaouis, à leur tête Boualem Tiab, ne cachaient pas leur satisfaction et affichaient des sourires radieux, qui en disaient long sur les intentions de leur équipe version 2010/2011.

Reprise des entraînements… Et rebelote pour les Vert et Rouge qui, depuis hier, ont repris les séances d’entraînement, en vue de préparer le deuxième match de la sai-

La hantise du mauvais départ USMB

ines • Chebira absent deux semablidéen,

A la fin de la rencontre, le latéral gauche Chebira Abdellah, nous a révélé qu’il s’éloignera des stades pour une période qui dépasse la dizaine de jours. Il a été victime d’une blessure au niveau de la cheville (entorse) qui nécessite le port d’un plâtre. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il n’a pas terminé la rencontre face au MCO, il a été remplacé à la 25’ par T. A. Oussad.

g Par Ahmed Tahi

L

La formation blidéenne, très attendue par ses nombreux supporters pour l’entame de cette nouvelle ère du championnat professionnel, a une fois de plus déçu.

es Blidéens, ternes comme tout, retombent dans leurs travers et font un début de championnat comme ils ont pris l’habitude de le faire, c’est-à-dire sans gagner. Les milliers de supporters blidéens qui étaient venus en force découvrir leur «nouvelle» équipe, avec les arrivées de l’international Gaouaoui, les deux ex-Cabistes, Bitam et Bentayeb, et

Ph. Maracana

• Reprise des entraînements demain dernier face au

autres Aliouane, furent déçus par le rendement de ces derniers, qui sont passés complètement à côté de leur sujet, devant une équipe oranaise qui est loin d’être un foudre de guerre. Les Blidéens, tellement maladroits sur le plan organisationnel, ont confondu vitesse et précipitation, en gâchant plusieurs occasions qu’ils se créèrent. Sans le round d’observation, la rencontre démarra sur les chapeaux de roue, où Blidéens et Oranais rentrèrent directement dans le vif de sujet, et chaque team exerça une pression sur l’autre. Mais, manquant de rythme et mal organisés, les Blidéens vont faire choux blanc. La semaine prochaine, l’USMB se déplacera à Bordj Bou Arréridj. Un déplacement périlleux

qu’il faudra négocier au mieux afin d’éviter que les vieux démons resurgissent. Le coach blidéen, Mokhtar Assas, qui croit en son équipe, pense que celle-ci va réagir bientôt. «Les jeunes manquent d’expérience et de cohésion, c’est la première fois qu’ils évoluent en compétition officielle à Tchaker devant leur public ; ce semiéchec face au MCO va pousser tout le monde à se mobiliser à travailler davantage», nous dira Assas. A. T.

Après le semi-échec concédé samedi MCO pour le compte de la 1re journée du championnat, une séance de décrassage était au programme le lendemain dans la matinée. La journée d’aujourd’hui est consacrée au repos. Les Vert et Blanc reprendront les entraînements demain dans l’après-midi au stade Tchaker à 16h30, et ce pour préparer la prochaine renT. A. contre contre le CABBA.

Haouès : «On a manqué de réussite»

«Nos joueurs ont raté beaucoup d’occasions par manque d’expérience et d’efficacité devant les buts adverses. Sur le plan physique, les Blidéens ont tenu la cadence mieux que leurs adversaires ; ces derniers ont tenu le coup grâce à leur expérience et ont su gérer le match pour prendre un précieux point de leur déplacement à Blida», nous dira Haoues, qui ajoutera par la suite : «On aurait aimé débuter par une victoire, malheureusement, ça n’a pas marché ; c’est le début du championnat, on aura tout le temps devant nous afin de nous racheter.» T. A.

• Premiers avertissements

Les joueurs blidéens, Djemaouni et Belloucif, ont écopé chacun d’un premier avertissement face au MCO. A cet effet, leurs noms figurent dans les fichiers de la commission de discipline de la LNF parmi les premiers joueurs sanctionnés de ce nouveau mode de championnat. T. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


14

Ligue

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Mana en colère contre les APC NAHD

e président du Nasria, Mana Kenfoud, a laissé éclater sa colère, avant-hier, lors d’une intervention à la radio de la Chaîne I, lors d’une émission où il devait aborder le problème de la domiciliation de son équipe qui est jusqu’à ce jour SDF, ne trouvant pas où recevoir, après que la LNF ait déclaré le stade Zioui non conforme aux dernières dispositions du professionnalisme et qui veulent que tout stade devra avoir une contenance de 10 000 places au minimum. En effet, Mana s’est montré très déçu du fait que son club soit toujours victime des APC, comme cela est le cas avec les APC de Mohammadia et Belouizdad qui ont refusé d’accorder au NAHD d’être domicilié soit au stade du 1er Novembre ou du 20 Août. «Je ne comprends pas comment on parle de professionnalisme, alors que ce sont les APC qui gèrent encore les stades et

refusent la domiciliation aux clubs pour des raisons loin de toute logique», dira Mana, qui préconise la gestion des stades par le MJS pour que les clubs ne soient pas pris dans cet imbroglio et ne souffrent pas des écarts de ces institutions qui devraient s’occuper d’autres choses plus importantes. Le patron du Nasria souhaite qu’on trouve une solution définitive pour son club afin que ce dernier se concentre sur le championnat et son objectif qui est l’accession en Ligue I. Pour sa part, le président de la LNF, Mohamed Mecherara, qui était intervenu sur la même question, a avoué que ce qui se passe au Nasria est pénible et qu’il ne comprend pas comment ce grand club ne trouve pas un stade où jouer, affirmant qu’il y a certes un manque de stades à Alger, mais qu’avec la réalisation prochaine des stades de Baraki et de Draria le problème devrait être résolu.

Derardja : «Cette victoire est précieuse» auteur du deuxième but Derardja estime que le but qu’il du Nasria, Walid ’ Der a inscrit est venu au bon ardja, nous avouera

L

moment, que ce soit pour lui ou que la victoire remportée pour l’éq uipe qui s’est bien par son équipe face à Merouana défe ndue lors de ce match face est précieuse, d’autant plus à Merouana, malgré la qu’elle leur permet de prendre difficulté de la tâche devant une trois précieux points qui seront formation qui n’a pas été facile très importants au décompte à manier, d’autant plus que final. Il avouera que le Nasria cette dernière voulait, pour sa joue l’accession en Ligue I et part, débuter avec une victoire, que pour atteindre cet objectif, de surcroît que le match se il faudra ramener des points de jouait chez elle et devant ses l’extérieur, en plus des points supporteurs. qu’on doit arracher à domicile. R. M.

Les joueurs ont reçu leur argent

Ph. Maracana

L

g Par Raouf Mesbah

LE WALI-DÉLÉGUÉ AURAIT PROPOSÉ SON AIDE Par ailleurs, on apprend que le wali-délégué d’Hussein-Dey aurait proposé son aide aux dirigeants du Nasria, et aurait promis d’avoir une discussion franche avec le maire de Belouizdad pour l’amener à réviser sa position et permettre au club de recevoir au 20 Août, surtout que cette APC dépend de

2

la circonscription d’Hussein-Dey. En outre, les responsables du NAHD ne comprennent pas comment on a refusé à leur club de recevoir au stade Zioui, sous prétexte qu’il est exigu, alors que le stade de Merouana a une contenance d’à peine 5000 places. Ces derniers trouvent que les conditions posées par la LNF pour les stades sont encore ambiguës et que ce qui est permis à certains est refusé à d’autres. R. M.

x anges Les joueursurétaist au aux anges après ce premier succès

La majorité des joue ls souhaitaient débuter la qui les a transcendés, surtout qu’i r entrevoir la suite du compétition avec une victoire, pou ns possibles. Les joueurs ditio con parcours dans les meilleures na leur a fait énormément avouent que le succès face à Meroua porté une victoire, après plaisir, surtout que l’équipe a rem succès. sans e plèt presque une année com

Les joueurs du Nasria ont reçu, hier, après la séance d’entraînement effectuée au stade Zioui, leur argent, comme promis par la direction. Il faut, en effet, rappeler que le vice-président du NAHD, Sofiane Bouderouaya, s’était réuni avec les joueurs la veille de la rencontre face à Merouana et leur avait promis de les payer dimanche, après que l’aide financière de la DJSL d’Alger soit arrivée. Bouderouaya leur avait affirmé que l’argent ne suffira pas pour payer tout ce que le club leur doit, mais qu’il tentera quand même de leur donner une bonne partie de la première tranche de la prime de signature, et qu’il leur versera le reste de leur argent après que le club aura reçu la prochaine aide de l’APC.

Kourdi veut oublier Merouana pour préparer le MOC Le coach du Nasria, Majdi Kourdi, nous a affirmé qu’il veut oublier maintenant le succès arraché par son équipe face à la formation de l’Amal Merouana, pour le compte de la première journée du championnat de Ligue 2, pour se concentrer sur la prochaine rencontre qui opposera le Nasria au MOC. En effet, Kourdi avouera qu’il est maintenant concentré sur le match de vendredi prochain, qu’il veut également remporter, pour rester dans cette dynamique de succès et aligner trois autres points précieux.

MERGHAD : «Nous étions décidés à faire une bonne entrée» USB

Produit de l'école biskrie, l'athlétique défenseur Nacer Merghad, qui a déjà porté le maillot du SAM, avait le visage illuminé par cette victoire acquise à l'extérieur. Belle victoire, et sur votre ancienne équipe de surcroît ? Nous étions rentrés sur le terrain pour faire un résultat positif, et le SAM nous a surpris par ce but dû à une erreur défensive en première mi-temps. De retour dans les vestiaires, le coach nous a recommandé de ne pas faire une fixation sur le but encaissé, mais

plutôt de nous concentrer sur le côté gauche, où il avait remarqué la faille. En fait, les deux réalisations de notre équipe se sont concrétisées sur la gauche.

Le terrain du SAM vous a gênés... Ce n'est pas un terrain où l'on peut développer un beau football, on est contraints de jouer avec des balles hautes, avec tous les aléas que cela entraîne. Les consignes et le coaching de notre entraîneur ont été payants et nous avons sorti une belle seconde mitemps. Nous avons réussi à étouffer le SAM par l’égalisation de Merazga, et l'entrée de Khoualed a été judicieuse, puisque sur un centre millimétré de Boutria, il a marqué au 2e poteau et donné la victoire à l’US Biskra.

La défense a souffert au début... Ce n’était qu’un feu de paille de l'adversaire, qui avait tenté de nous surprendre, mais nous avons bien résisté et, armés psychologiquement comme on l'était, il était difficile de nous battre. Mais il faut féliciter le collectif pour cette victoire, nous avons été très solidaires à Mohammadia. C'est ça une équipe. Avec qui préférez-vous jouer à vos côtés ? Je n'ai pas de préférence, je m'adapte au jeu de n'importe quel coéquipier ; tant que l'entraîneur m’intègre dans un système de jeu précis, je fais mon travail dès lors qu’il y a une base tactique à suivre. Je crois que nous sommes

tous complémentaires et nous pouvons jouer tous les uns aux côtés des autres sans trop de problèmes.

Vous n'avez pas beaucoup souffert du voyage ? Il y avait une belle ambiance dans le car, nous n'avons pas beaucoup fait attention à la distance ; en plus, l'arrivée à 48 heures du match nous a permis de récupérer nos forces. Au retour, la victoire nous a complètement régénérés et on ne sentait plus rien. Et puis, à dire vrai, si c’est une, deux, voire trois fois dans la saison que ça se passe comme ça, je pense honnêtement qu’à la longue on finira bien tous un jour par prendre un coup de fatigue, si vous voyez ce que je veux dire.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Votre prochain adversaire sera une équipe que vous connaissez bien... Le destin a voulu que je rencontre dès l'entame les deux formations de l'Ouest avec lesquelles j’ai joué. Ainsi, après Mohammadia, je vais retrouver l'ASMO. Mais l'ASMO est une formation qui pratique un beau football et personnellement je ne crains pas une équipe qui respecte les règles du jeu. Le club de M’dina J’dida est un modèle de correction, c’est un vrai plaisir de jouer contre des équipes comme ça. Cependant, il ne faut pas verser dans l'autosatisfaction, nous avons gagné un match, il nous faut revenir sur terre et confirmer ce week-end. Entretien réalisé par Salim Seghouane


Ligue

2

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Garder les pieds sur terre

15

CAB

La prime réglée sur place L’administration du CAB était tellement contente du résultat contre l’ASMO qu’elle a décidé de verser la prime du match nul sur place, les joueurs ont perçu 15 000 DA chacun, professionnalisme ou pas au CAB on ne perd pas les bonnes habitudes, les virements aux comptes, c’est pour plus tard.

Reprise lundi C’est finalement lundi après-midi que les joueurs du CAB reprendront l’entraînement. Iaïche a été très sensible à l’état de fatigue dont lequel se trouvait ses joueurs en raison surtout du long voyage retour par route.

Ph. Maracana

Nezzar verse dans l’euphorie

g Par Wahab Yefsah

Il est évident que le CAB a fait un bon match contre l’ASMO et qu’il aurait pu revenir avec les trois points de la victoire.

I

l est aussi évident que Iaïche dispose d’un groupe qui peut rendre le sourire aux supporters en enregistrant les meilleurs résultats espérés mais, ce qui n’est pas du tout évident, c’est cette grande facilité qu’ont les dirigeants pour verser dans l’euphorie

et même l’excès de zèle quand l’équipe enregistre un bon résultat. Pourtant, pas plus loin que la saison dernière cet excès de zèle a coûté très cher au CAB, on se souvient très bien comment on a pu motiver et gonfler à bloc des adversaires qui agonisaient rien que par des déclarations provocatrices venant de dirigeants dont nous n’évoquerons pas les noms vu qu’ils ne sont un secret pour personne et surtout parce que cela a fait débat au sein de la famille du CAB, en particulier et au sein de l’opinion sportive

batnéenne en général. Les Cabistes ne veulent plus de ça cette saison, ils veulent voir revenir ces valeurs du respect des adversaires, ils veulent bannir cet excès de zèle qui a coûté beaucoup au CAB. il faut garder les pieds sur terre, ne pas communiquer cette euphorie aux joueurs et aux supporters notamment parmi les jeunes, il faut réapprendre à gagner sans provoquer, réapprendre à respecter les sentiments des autres… apprendre à être de vrais professionnels. W. Y

Il semble que le boss du CAB ne changera jamais, comme à ses habitudes, quand son équipe va bien, il verse dans un excès d’euphorie à la limite de la provocation. Cette fois-ci, il s’est permis de proposer aux dirigeants de l’ESM de jouer la prochaine journée à Mostaganem au lieu de Batna, une proposition que l’ESM a rejetée et mal prise. Nezzar n’apprend pas les leçons.

Bezouir sera honoré Le gardien de l’ESM, Bezouir, qui sera de retour à Batna pour le match CAB-ESM de ce vendredi, sera honoré par les dirigeants et les supporters du Chabab pour services rendus au club avec lequel il a participé à l’accession de 2009, une bonne initiative.

Chikhi au séminaire de la FAF Le directeur général du CAB a été convié par la FAF à la participation au séminaire qui sera donné par deux experts de la FIFA sur la gestion et le management des clubs professionnels, une occasion pour Adelatif Chikhi de peaufiner ses connaissances et W. Y. faire profiter le CAB de ce séminaire.

Ces jeunes cacheront-ils la forêt ? MSPB

g Par Wahab Yefsah

Ph. Maracana

Les supporters du Mouloudia ont retrouvé un peu le sourire après la victoire de leur équipe contre Médéa, mais ils savent qu’avec le comportement néfaste des dirigeants ce n’est que partie remise.

L

es fans du MSPB sont conscients que l’arbre qui cache la forêt pour le moment ce sont les jeunes joueurs de cette équipe de Bendjaballah, un entraîneur courageux qui malgré tous les aléas a réussi à former un bon groupe avec qui de grands liens ont été tissés, ce n’est pas par hasard que les joueurs ont longuement scandé son nom dans les vestiaires après la rencontre et la victoire, ils ont voulu exprimer leur soutien à leur entraîneur ignoré par l’administration en matière de règlement de ses salaires, un message très fort pour les dirigeants qui ne ratent pas la moindre occasion pour le dénigrer. Les jeunes du Mouloudia seront-ils capables de cacher cette forêt plus longtemps? Tout dépendra de l’intérêt et des moyens qu’on mettra à leurs dispositions à l’avenir, car, pour le moment, hormis les deux salaires obtenus par la force de leur solidarité rien n’a changé. Dans quelques jours, le MSPB ira au 17Juin jouer son deuxième match contre le CSC, on espère au moins qu’on leur assurera le minimum et surtout la présence des dirigeants qui brillent toujours par leur absence. Les jeunes de Bendjaballah se donneront à fond vendredi et peut-être ils continueront à être l’arbre qui cache la

forêt.

Amaouche, l’éternel blessé Déjà la saison dernière, il a très peu joué en raison de ses blessures répétées, cette saison et pour son premier match, il n’a pu jouer que les douze premières minutes pour quitter ses camarades sur une autre blessure dont on ignore encore la gravité. Amaouche serait-il un éternel blessé, c’est en tout cas ainsi que pensent les fans du MSPB.

Le staff technique non payé Si l’administration du Mouloudia a procédé à la régularisation des deux mois de salaires

des joueurs, pour le staff technique rien n’a été fait, Bendjaballah et ses adjoints ont été ignorés; Faut-il une autre grève pour que tout rentre dans l’ordre?

Les bons gestes d’accueil disparus Contrairement aux saisons précédentes où les dirigeants du Mouloudia étaient très accueillants envers leurs hôtes et les officiels, pour le match contre l’O Médéa même les boissons et les gâteaux qu’on offrait aux visiteurs ont fait défaut, y compris pour les joueurs du Mouloudia. Est-ce vraiment la faillite cette saison ?

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Les juniors privés de repas Après leur victoire contre l’O Médéa, les juniors du MSPB se sont dirigés vers le restaurant du club pour prendre leur déjeuner, mais à la surprise générale, tout était fermé et point de déjeuner.

Zeddam dans les gradins Si l’ensemble des dirigeants ont préféré rester chez eux pour boycotter la rencontre à la place des joueurs, Zeddam était par contre présent, mais dans les gradins, une manière de dire à tout le monde, je reste fidèle au Mouloudia, mais en tant que supporter et non en dirigeant. W. Y.


16

Ligue

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Des interrogations sur l’absence des supporters RCK

g Par Hilal Aït Benali Les poulains de l’entraîneur Medjahed qui ont donné la réplique vendredi passé au stade Benhaddad à leurs homologues de l’équipe de la JSMS et qui ont pu empocher les trois premiers points pour cette saison footballistique, étaient étonnés lorsqu’ils se sont rendu compte que leurs fans n’étaient pas venus assez nombreux les soutenir pour cette première rencontre.

A

près ce mauvais passage lors de la saison écoulée où le club a échappé à une rétrogradation, les camarades de Salim Hanifi espèrent que cette année sera différente de la précédente et que le club retrouvera son allure pour partir en avant et ce, afin de décrocher cette saison une place digne du nom du RCK. Et, cela ne pourra absolument pas se concrétiser sans bien sûr l’aide du public. Celui-ci est appelé à revenir massivement aux stades et Publicité

porter aide à l’équipe quelles que soient les situations. Pour ne pas trop focaliser sur les faits de la saison écoulée et revenir sur toute cette histoire de mauvais résultats enregistrés par le club banlieusard, il est préférable de se poser des questions sur les raisons de cette absence et quelles sont les solutions possibles pour attirer les amoureux du RCK aux rencontres que jouera le club prochainement.

Des travaux sont en cours à Benhaddad Apparemment, le stade Benhaddad n’est pas tout à fait prêt pour accueillir tout le public koubéen. Des travaux sont entamés récemment et sont en cours à l’heure actuelle. Alors les fans du RCK sont contraints d’attendre encore quelque temps pour voir les tribunes se rénover afin de pouvoir par la suite assister à toutes les prochaines rencontres que le Raed jouera à domicile. Cela ne veut pas dire dans tous les cas que c’est le chantier au sein du stade qui a empêché les supporters du Raed d’assister massivement à la rencontre de vendredi. Il faut admettre que, même si les tribunes étaient tout à fait prêtes pour

accueillir le public, ce dernier était peu nombreux pour remplir le stade.

Seuls les bons résultats motiveront les supporters à revenir En dépit de ce premier excellent résultat enregistré vendredi passé face à la JSMS, les supporters koubéens seront certainement nombreux aux prochains rendez-vous de leur club. Une équipe jeune qui débute le championnat sur une bonne note ne pourrait qu’avoir des fans fidèles. Toutefois, pour arriver à attirer beaucoup de monde lors des prochains matchs du championnat, il faut que les joueurs cravachent dur sur le terrain, démontrer d’excellentes prestations et surtout gagner le maximum de rencontres.

Du repos samedi Les joueurs du RCK, qui ont joué vendredi passé leur premier match du championnat national pour cette saison 2010 /2011 face à l’équipe de la JSMS, ont bénéficié samedi passé d’une journée de repos offerte par le staff technique. Pour rappeler, le match s’est soldé sur une victoire des camarades d’Aymen Madi sur le

2

score de deux buts à un. Un début prometteur pour les gars de Kouba qui promettent d’autres succès cette année.

Reprise hier à Bouchaoui Après cette journée de repos de samedi passé, les hommes de l’entraîneur Medjahed ont renoué hier dans la matinée avec les entraînements. La séance a débuté aux environs du 9h et a été consacrée au footing et à quelques exercices tactiques.

Aucune absence n’est à signaler La séance d’entraînement de samedi passé a connu la présence de tous les joueurs koubéens. Même le milieu de terrain Oussama Khellef, qui a reçu un coup au niveau des lèvres, a rejoint ses camarades à l’entraînement. Les camarades du jeune Banouh ont le moral au beau fixe après cette précieuse victoire de vendredi passé et ont repris les entraînements dans une ambiance bon enfant. Khedis, Chouaib, Hanifi et consorts sont déterminés à continuer le parcours sur cette lancée et glaner le maximum de points cette saison.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Ecole nationale supérieure vétérinaire El Harrach - Alger

RECRUTEMENT 2010

Grade

Nombre de postes

Mode de recrutement

Ingénieur d’Etat en informatique

02

Concours sur épreuves

- Les candidats titulaires d’un diplôme d’ingénieur d’Etat en informatique ou d’un titre reconnu équivalent (système informatique)

Administrateur

05

Concours sur épreuves

- Les candidats titulaires d’une licence de l’enseignement supérieur ou titre reconnu équivalent dans les spécialités ci-après : Sciences juridiques et administratives - sciences économiques - sciences financières sciences commerciales - sciences de gestion - sciences politiques et relations internationales - sociologie : sauf la spécialité sociologie éducative - psychologie : spécialité organisation et travail - sciences de l’information et de la communication : sauf les spécialités presse écrite et audiovisuel - sciences islamiques : spécialité chari’a et droit

Technicien supérieur en informatique

02

Concours sur épreuves

- Les candidats titulaires du diplôme de technicien supérieur ou DUA en informatique ou d’un titre reconnu équivalent

Attaché principal d’administration

01

Concours sur épreuves

- Les candidats justifiant d’un diplôme d’études universitaires appliquées ou d’un titre reconnu équivalent dans une des spécialités dont la liste ci-après : Commerce international - gestion des ressources humaines - psychologie - management public - droit des affaires - droit des relations économiques internationales - marketing

Comptable administratif principal

01

Concours sur épreuves

-

Attaché d’administration

01

Concours sur épreuves

- Les candidats titulaires du baccalauréat ayant accompli avec succès deux (02) années d’enseignement ou de formation supérieure dans une des spécialités dont la liste ci-après : Sciences juridiques et administratives - sciences économiques - sciences financières sciences commerciales - sciences de gestion - sciences politiques et relations internationales - sociologie sciences de l’information et de la communication - sciences islamiques - management public - droit des affaires psychologie commerce international - droit des relations économiques internationales - marketing

Agent d’administration

01

Concours sur épreuves

- Les candidats justifiant de la 3e année secondaire accomplie

Agent de bureau

01

Concours sur épreuves

- Les candidats justifiant de la 1re année secondaire accomplie

CONSTITUTION DE DOSSIER : • Demande manuscrite, avec adresse précise et numéro de téléphone • Deux (02) photos d’identité • Copie certifiée conforme à l’original du titre, du diplôme ou du niveau scolaire et/ou de formation • Copie certifiée conforme à l’original de la carte d’identité nationale • Attestation justifiant la situation du candidat vis-à-vis du service national

Conditions de recrutement

Les candidats titulaires du : DUA en comptabilité et les impôts DUA en comptabilité - DUA en comptabilité et la gestion financière des entreprises DUA en comptabilité et la gestion - technicien supérieur en gestion des stocks diplôme en économie et droit

• Original de l’extrait du casier judiciaire (bulletin n° 3) daté de moins de 03 mois Les candidats recrutés doivent remettre les documents suivants : • Extrait de l’acte de naissance ou fiche familiale pour les candidats mariés • Original du certificat de nationalité • Deux certificats médicaux (médecine générale et phtisiologie) • Quatre (04) photos d’identité

Dépôt des dossiers : Les dossiers de candidature doivent parvenir dans un délai de vingt (20) jours à compter de la date de la première parution dans la presse écrite à l’adresse suivante : A Monsieur le directeur de l’Ecole nationale supérieure vétérinaire BP 161 - El Harrach - Alger * Tout dossier incomplet ou reçu après délai ou ne répondant pas aux spécialités demandées sera rejeté.

MARACANA N°1228 - Lundi 28 Septembre 2010 - ANEP 826 770

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


National amateur

17

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

MOB

«Les choses vont dans le bon sens»

MOB – USMS, EN AMICAL DEMAIN À 16 H

Une occasion pour se racheter

Donc, ils seront out pour demain ? Ils ne pourront pas reprendre avant une semaine au minimum. Seddik, souffre d’une tendinite au niveau du genou gauche, il est indisponible pour une durée de dixjours à deux semaines. Amrous souffre des adducteurs il ne pourra pas reprendre après un repos d’une semaine au minimum. Par contre Larabi, il s’en sort avec une entorse de l’orteil du pied gauche Il est out lui aussi pour dixjours au moins.

g Par Lyes Chekal

Seul aux commandes du service médical du club après le départ de son collègue, l’an dernier Farid Fellah, et en l’absence d’un médecin du club lors des entraînements et matchs amicaux. Ali Bourihane, est le mieux indiqué pour parler du volet médical de son équipe. Vous vous retrouvez seul au niveau du staff médical après le départ de votre complice de l’an dernier. Vous ne pensez pas que la responsabilité sera lourde pour vous surtout en l’absence du médecin de l’équipe ? Je suis au MOB depuis des années, j’ai travaillé avec plusieurs directions et staff tech-

niques, seul ou avec un collègue. J’ai toujours fait mon travail comme il se doit. Le fait d’être Mobiste, veut dire que je le fais en plus avec le cœur. Il est vrai qu’il y a une énorme responsabilité, mais si j’ai accepté de prendre le poste c’est que forcément je suis capable d’assumer. Voilà pour ce qui me concerne. On comprend, par là que vous avez tous les moyens pour accomplir votre tâche ? Au risque de me repérer, je vous ai dit que je suis Mobiste, donc j’ai un grand rôle à jouer au même titre que tous ceux qui aiment ce club chacun dans son poste. Cela dit j’ai réussi à gérer le volet médical dans des conditions très difficiles, j’allais dire dans des conditions extrêmes. Actuellement les choses ont tendance à évoluer, dans le bon sens, les conditions de travail

sont aujourd’hui, meilleures mais reste tout de même insuffisantes. Parlons maintenant de votre travail, quelle est la situation actuelle de l’infirmerie ? La semaine passée, on ne comptait qu’un seul pensionnaire en la personne de Zitoune, mais cette fois ci elle ne désemplie pas avec le retour d’anciens abonnés et l’arrivée de nouveaux venus. On comprend par là que pour vous, le repos est terminé …. Oh ! Vous savez, il n’y a jamais eu de repos pour moi. Quand on occupe un poste aussi sensible, il faut être toujours vigilant, à l’écoute des joueurs, attentifs à leurs plaintes, leurs bobos etc. Je suis omniprésent avec le groupe, que ce soit aux entraînements ou lors des matchs ami-

Qu’est ce qui explique toutes ces blessures ? C’est des blessures qu’on ne peut éviter quand on fait le métier de footballeur. Seddik, par exemple s’est blessé lors d’une séance d’entraînement, en voulant réaliser un geste technique, une mauvaise appréciation du pied d’appui et bonjour les dégâts. Amrous et Larabi pour leur part se sont blessés lors du match de M’sila. Cela dit, on va récupérer le jeune Zitoune cette semaine, néanmoins il doit courir en solo durant cinq à six jours avant de pouvoir rejoindre le groupe. On doit être sûr que la déchirure musculaire qu’il avait contractée est bel et bien cicatrisée pour éviter la rechute. C’est tout un travail continuel qu’il faut faire afin que le groupe soit prêt le jour, et je le fait avec un immense plaisir parce que c’est le MOB. Entretien réalisé par Lyes Chekal

Réunion d’urgence à Hadjout USMMH

C’est sous le slogan “On ne cède pas face à la hogra’’ que la semaine passée la famille footballistique hadjoutie s’est réunie en urgence sous la présidence de Mohamed Zidani au niveau du siège de l’APC de Hadjout.

L

e président a tenu à inviter surtout les inconditionnels d’El-Khadra pour bien leur expliquer la décision qui a été prise

par sa direction en ce qui concerne le boycott du championnat par l’USMMH. “D’ailleurs, comme vous le savez, nous ne sommes pas les seuls à prendre une telle décision. On est 28 clubs à contester la position récalcitrante que la FAF veut imposer. On a demandé à cette instance de notre football national qu’elle tienne parole en appliquant les résolutions qui ont été prises lors de l’assemblée générale tenue en juin 2009, à savoir la division du palier de la Ligue 2 en trois groupes et non pas

g Par Lyes Chekal

caux ou officiels. Mon travail consiste à ce que je sois bien éveillé pour intervenir rapidement sur le terrain, comme je dois être très vigilant sur beaucoup d’autres choses relatives à l’état de santé des joueurs. Je ne le pense pas, vu la nature de leur blessure. Surtout qu’il y a parmi eux ceux qui font des rechutes et là vous me voyez inquiet quelque peu.

à un seul. La création de ce palier de la Nationale amateur est vraiment intenable’’, dira le président avec un air d’énervement devant une assistance bien présente. Et d’ajouter : “On ne va pas s’arrêter là et on ira plus loin dans notre contestation, même si cela va nous coûter une année sabbatique.’’ Les présents ont fortement apprécié ces mots et ont longuement applaudi le courage et la compréhension de ce jeune président qui veut voir l’USMMH dans la cour des M. Grini grands.

P

Ph. Maracana

Ph. Maracana

BOURIHANE FAIT LE POINT SUR L’INFIRMERIE

Les camarades de Bouchekhchoukha qui ont bénéficié de deux jours seulement de repos vont renouer avec les amicaux.

C

ette fois ci, les Mobistes vont devoir jouer à domicile en recevant le plus vieux club de Sétif, l’USMS, et ce, après trois déplacements de suites, respectivement à Sétif, Alger et M’sila. Les Béjaouis s’offrent là une bonne l’occasion de se corriger au niveau du résultat technique après deux défaites dont l‘une, très lourde enregistrée face au pensionnaire de la L1, l’USMH par quatre buts à un. Demain après midi donc le MOB reçoit dans son antre l’USM Sétif. Cela dit le public informé de la tenue de cette rencontre va profiter de la présence de la direction du MOB pour avoir des nouvelles après l’exécution de la menace du boycott du groupe des 28 équipes de la DNA, dont le MOB fait partie. Une rencontre qui va se jouer sans trois éléments clés dans l’échiquier de Zekri, victimes de blessures lors du dernier match joué et perdu face au WRMs’ila, il s’agit du latéral gauche, Ali Larabi, du demi récupérateur Amrous et du métronome de l’équipe, Seddik. Cela étant, l’entraîneur béjaouie Hocine Zekri qui dispose d’un groupe formé de beaucoup de jeunes, leur donnera à coups sûr l’occasion de montre ce dont ils sont capables et par voie de conséquence essayer de se faire une place dans le onze majeur. Ceci du fait que le coach mobiste soit encore à la recherche de solution de rechange dans plusieurs postes, y compris les postes ou les joueurs blessés, cités précédemment jouent. L. C.

En Amical : WAB 0 - USMMH 0

our garder la forme et meubler ce repos forcé, l’équipe hadjoutie, sous la houlette de son nouvel entraîneur Mohamed Seddiki, s’est déplacée à Boufarik, plus exactement au stade Mohamed Reggaz, pour en découdre avec le club local, le Widad, dans une joute amicale “retour’’. Malgré moult occasions qui se sont présentées pour les attaquants des deux camps,

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l’essentiel n’a pas été concrétisé, à savoir mettre le cuir au fond des filets. La rencontre fut caractérisée par un jeu limpide et un niveau footballistique au-dessus de la moyenne. D’ailleurs, le faceà-face qui s’est déroulé sur le ground du stade de 5 Juillet de Hadjout il y a de cela quasiment un mois, s’est terminé également sur un score de parité de un but partout. M. Grini


18

Internationale

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Mustapha Hadji, le plus brésilien des Maghrébins

M

ustapha Hadji, le milieu marocain, fait partie des joueurs qui ont marqué le ballon rond africain. Sa technique et sa vision de jeu lui ont permis d’être considéré comme l’un des plus grands artistes de l’histoire du football marocain. Et c’est justement avec son pays qu’il va connaître les plus beaux moments de sa carrière. Mustapha Hadji a sublimé le monde entier par ses performances de haut vol avec sa sélection nationale. A tel point qu’il a été récompensé d’un Ballon d’Or en 1998 pour l’ensemble de son œuvre. Par contre, sa carrière en club n’a pas été à la hauteur de son talent. Le joueur marocain, qui vient de raccrocher les crampons, souhaite rester dans le football pour devenir entraîneur. La relation entre le Maroc et Mustapha Hadji se résume à une belle histoire d’amour qui a emmené le milieu de terrain au sommet de son art. L’année 1998 est celle de la consécration pour ce joueur : il va aligner des prestations exceptionnelles avec sa sélection nationale. Notamment ce ciseau retourné acrobatique inscrit à la dernière minute face à l’Egypte lors de la CAN 98 qui permet à son équipe de se qualifier pour les quarts de finale. "C’est vrai. C’était un but marqué à la dernière seconde. J’ai toujours été béni d’Allah contre l’Egypte. Aujourd’hui, les Egyptiens m’accueillent toujours très bien chez eux malgré ce but qui restera ma plus belle réalisation", raconte-t-il. Ou ce but incroyable face à la Norvège après une course de soixante mètres qui donne l’ouverture du score à son équipe durant la Coupe du monde 1998. Mouss l’affirme : "C’était un beau but qui nous a permis d’ouvrir la marque contre une équipe qui était au top de l’Europe. J’ai aussi marqué en France devant les amis et la famille." Deux grands moments inoubliables qui aboutiront à un Ballon d’Or africain dans la même année.

Le Roi du Maroc Mustapha aime son pays. Pour preuve, il a refusé une sélection avec les Bleus pour porter les couleurs des Lions de l’Atlas. Il explique son choix : "La concurrence était beaucoup trop forte chez les Bleus. Et puis, le Maroc est toujours resté dans mon cœur, même si je dois ma carrière à la France." Ainsi, il a pu disputer deux Coupes du monde avec le Maroc. D’ailleurs, il garde un très bon souvenir de celle de 1994 au Etats-Unis. Il souligne ce changement de dimension : "J’avais l’habitude de jouer devant 5 000 spectateurs, là je passe à 100 000, c’est un autre monde. Ce n’est pas le même métier. Cette Coupe du monde m’a donné un nouveau statut, ce fut un vrai virage. Jouer un Mondial à 22 ans n’est pas donné à tout le monde." Le meneur de jeu marocain est vraiment attaché à son pays,

joueurs s’entendaient bien. Ils étaient contents de se retrouver. Les joueurs gardaient toujours le contact." Le Lions de l’Atlas va passer prochainement ses diplômes d’entraineur. Hadji est une icône du football marocain et mondial qui reste dans le monde du football puisqu’il a été l’un des ambassadeurs de la Coupe du monde en Afrique du Sud.

Un artiste qui s’est éteint en club Sa carrière en club n’a pas été aussi glorieuse qu’en sélection nationale. Le Marocain a connu des clubs de second rang en France avec Nancy, l’Espagne avec le Deportivo La Corogne et l’Espanyol Barcelone, le Portugal avec le Sporting Portugal et l’Angleterre avec Coventry. Puis il s’est égaré en Allemagne et au Luxembourg. Dans sa carrière en club, il n’a pas pu saisir l’occasion de jouer dans une grande formation. Il a eu du mal à conserver le niveau de jeu qu’il avait en sélection. Mais il affirme à avoir aucun regret dans ses choix de club et garde de bons souvenirs.Notamment au Portugal, "là-bas, j’ai découvert le vrai football se remémore-t-il sur FIFA.com. On jouait devant 60 000 personnes, rien que pour les entraînements, ils étaient 3 000 ou 4 000. C’était une belle aventure, il a fallu s’affirmer dans un pays que je ne connaissais pas et dont je ne parlais pas la langue. Ma motivation était énorme". En Espagne avec le Deportivo La Corogne, "c’est un magnifique

souvenir car c’était un nouvel échelon à gravir. J’y ai beaucoup appris et à l’époque, il y avait presque la moitié de l’équipe du Brésil championne du monde en titre, comme Bebeto, Donato, Rivaldo ou Mauro Silva." L’Angleterre avec Coventry et Aston Villa reste un grand moment pour l’homme aux 62 capes. "La Premier League, c’est une autre planète. Tout footballeur devrait le vivre au moins une fois. Le football y est une religion, le dimanche on sort le costume pour aller au match en famille. Je me souviens de la folie la veille du Boxing Day pour se procurer des billets, il y avait carrément des cotisations faites à Noël pour avoir l’argent nécessaire. En Angleterre, l’amour du club est unique." La succession est assuré dans la famille Hadji puisque son petit frère Youssef Hadji marche sur les traces de son frère lui qu’il évolue à Nancy actuellement et qui est l’un des attaquants indiscutable de la sélection marocaine avec Chamakh. Le prince Moustapha Hadji aura donné de la joie au peuple marocain. "C’est un symbole du football marocain, une idole pour tout un pays. Il a donné l’envie à tout les Marocains de France en 98 de porter le maillot nationale, affirme à Afrik.com Abdeslam Ouaddou, son coequipier à Nancy et en équipe nationale. C’est un homme qui a le cœur sur la main, c’est un leader, qui m’a aidé à me sentir à l’aise pour mon premier match avec la sélection marocaine face à l’Egypte pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2002." Un bel hommage pour ce joueur qui restera graver dans le cœur des Marocains. In afrikfoot.com

Yaya et Kolo Touré VS Drogba Angleterre :

pour lui la sélection nationale est plus importante qu’un club. Il a confié cette osmose sur Maroc Football : "Quand vous marquez avec l’équipe nationale, ce n’est pas comme en club. C’est quelque chose qui reste gravé. Vous représentez une nation. Lorsque vous marquez en équipe nationale, vous êtes sur un nuage. C’est quelque chose qu’on ne peut pas expliquer. En équipe nationale, tous les buts sont importants." La sélection nationale passe au second plan pour beaucoup de joueurs actuellement et Mustapha Hadji voudrait renverser la tendance en travaillant dans la fédération de football marocain ou devenir entraîneur. Ce changement de mentalité, Moustapha Hadji l’a bien compris. "Aujourd’hui, les joueurs sont plus individualistes, les gamins sont persuadés qu’en faisant des performances individuelles, ils vont être repérés par des agents et qu’ils vont faire évoluer leur carrière", raconte l’ex-Nancéien. "Il y avait plus un esprit de famille à mon époque. Les

Zola candidat Ghana :

Avec plus de 60 CV reçus, la fédération ghanéenne de football a l’embarras du choix pour nommer son nouveau sélectionneur. Outre Humberto Coelho, Lucien Favre, Marcel Desailly ou Juande Ramos, un autre candidat de marque est venu se mêler à la foule des courtisans : Gianfranco Zola. L’ancien entraîneur de West Ham, légende à Chelsea et en Italie, rêve, à 44 ans, de prendre en main sa première sélection nationale.

D’Abidjan à Yamoussoukro, toute la Côte d’Ivoire avait les yeux rivés sur le choc de la 6e journée de Premier League, qui opposait avant hier Chelsea à Manchester City, pour un duel entre Eléphants : d’un côté Didier Drogba, de l’autre les frères Kolo et Yaya Touré. Ce week-end, l’Angleterre s’était mise au Mapouka lorsque, avant-hier samedi, le Manchester City de Kolo et Yaya Touré recevait un Chelsea avec Didier Drogba mais sans Salomon Kalou, blessé. Le choc de la 6e journée de Premier League, le quatrième face au premier, avec des airs de match 100% ivoirien. Lequel choc s’était terminé en faveur des Citizens au grand dam de Drogba, mais à la grande joie des frères Touré.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Internationale

ALLEMAGNE : Holtby préfère la Nationalmannschaft

Le milieu offensif de Mayence Lewis Holtby, révélation du Championnat d'Allemagne, intéresse Joachim Löw et Fabio Capello, les sélectionneurs de l'Allemagne et de l'Angleterre, le pays de son père, mais le joueur préfère la Nationalmannschaft, a-t-il confié.

"

A

travers mon père, mon coeur a longtemps battu pour l'Angleterre, mais depuis que j'ai l'honneur d'être capitaine de la sélection

19

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Espoir allemande, c'est clair dans mon esprit, je voudrais jouer pour l'Allemagne", a expliqué Holtby samedi soir lors de l'émission Sportstudio sur ZDF. "Mon père comprend et m'a dit que si je voulais gagner des titres, c'était le bon choix", a-t-il ajouté. Né et formé en Allemagne, Holtby, 20 ans, est l'un des artisans du fantastique début de saison de Mayence, vainqueur du Bayern Munich (2-1) samedi et leader du Championnat avec 18 points. Cette saison, il a marqué deux buts et fait quatre passes décisives. Le joueur, prêté à Mayence par Schalke 04, pourrait être retenu par Löw pour les deux prochains matches de qualifications pour l'Euro-2012 de l'Allemagne, début octobre, ou plus sûrement pour le match amical contre la Suède le 17 novembre.

INTER MILAN : Sneijder tenté par Man United

Si le milieu de terrain de l'Inter Milan, Wesley Sneijder (Photo Presse-Sports), a démenti formellement un possible retour au Real Madrid malgré la présence de José Mourinho, son ex-mentor, le Batave a en revanche donné son avis concernant un futur transfert du côté de Manchester United. «Comment pourriez-vous refuser de jouer avec l'un des plus grands clubs du monde si la chance se présentait devant vous ?» a-t-il lancé au Daily Star Sunday. Donc «si quelqu'un me demande un jour de jouer pour Manchester United, je serais dans l'impossibilité de refuser» avant d'ajouter : «Le Championnat de Premier League, en terme de clubs, est le meilleur du monde et ce serait super de finir ma carrière en disant que j'ai joué en Espagne, en Italie et en Angleterre».

ITALIE : Pastore, le «nouveau Zidane»

M

aurizio Zamparini n'est jamais avare de bons mots et de déclarations chocs. Euphorique après la victoire de son équipe à Turin (3-1) sur le terrain de la Juventus, jeudi dernier, le président de Palerme s'est laissé allé à une comparaison entre son joyau Javier Pastore et... Zinedine Zidane. «C'est le nouveau Zidane, a tout simplement lâché le dirigeant palermitain avant d'enchaîner. Dans deux ans, il vaudra aussi cher que Messi. Le Real Madrid le voulait cet été, mais j'ai dit non.»

L'ITALIE EN EST EN FOLLE Il faut dire que le très prometteur milieu offensif argentin venait de réaliser une prestation de tout premier plan face aux Bianconeri, inscrivant le premier but des siens et offrant quelques gestes de grande classe. «Pastore Show», titrait vendredi matin la Gazzetta dello Sport. «Phénoménal Pastore», enchérissait le Corriere dello Sport. De l'autre côté des Alpes, le jeune international (21 ans) jouit d'une belle cote de popularité. Si Zamparini ose la comparaison avec Zizou, les observateurs italiens, eux, n'ont pas hésité à le présenter - depuis quelques temps déjà - comme le

«

UN FAIBLE POUR ZIDANE Alors plutôt Zizou ou Kaka ? Le principal intéressé a son avis sur la question. «Moi, comme Zidane ? C'est un joueur unique, un immense champion. Je peux seulement espérer arriver un jour à devenir comme lui, à l'avenir», a répondu Pastore, au micro de Sky Sport, après son coup d'éclat dans le Piémont. Déjà très à l'aise la saison passée sur cette même pelouse de l'Olimpico (victoire 2-0), l'ancien joueur d'Huracan n'aurait-il pas un faible pour la Juve ? A l'entendre vouloir marcher sur les traces de Zidane et tout faire pour récupérer le maillot d'Alessandro Del Piero après la rencontre, il y a de quoi se poser la question.

ANGLETERRE : La nouvelle vie de Berbatov

M

aintenant, c'est lui qui a le pouvoir.» Patrice Evra ne s'y trompe Dimitar pas. u la deven bien et Berbatov est bel de ue l'attaq de esse maîtr pièce Manchester United après un mois et demi de compétition. Si le Bulgare est parvenu à se faire adopter par le public d'Old Trafford, il le doit avant tout à sa Ferguson. Son triplé claqué le persévérance et son caractère en week-end dernier devant le rival de acier trempé. Débarqué à l'été Liverpool (3-2), avec notamment 2008 chez les Red Devils, l'ancien un bijou de retournée acrobatique buteur du Bayer Leverkusen et de sur le deuxième but, a Tottenham a retrouvé toute son définitivement convaincu les efficacité. Auteur de vingt-et-une supporters mancuniens les plus réalisations en Premier League lors sceptiques. A la fois passeur et de ses deux premières saisons à buteur, Berbatov semble aussi à Manchester, Berbatov a déjà l'aise dans un rôle de pivot, où son inscrit cinq buts en... six journées ! toucher de balle est mis en valeur, que seul à la pointe de l'attaque. Un UNE INFLUENCE registre étoffé qui offre ainsi une nouvelle palette de choix tactiques GRANDISSANTE À au manager des Red Devils. MANCHESTER Dans l'ombre de Wayne Rooney «LES GENS SE SONT depuis son arrivée, «Berbagol» a des et me méfor la de é profit ainsi POSÉ BEAUCOUP DE déboires de l'attaquant anglais pour QUESTIONS» gagner la confiance de Sir Alex

MANCHESTER CITY : MILAN Mancini loue sa AC : Seedorf défense et Tevez voyait en Dalmat son successeur

Roberto Mancini peut avoir le sourire, Manchester City est devenu la première formation de la saison à faire chuter le leader Chelsea (1-0), dans son antre du City of Manchester Stadium. L'entraîneur des Citizens a apprécié notamment le comportement de son arrière-garde: "Nos défenseurs ont joué comme quatre frères. Ils ont réussi à être forts et à rester compacts alors que ce n'était pas facile. Si vous laissez de l'espace à Chelsea ils marqueront des buts, mais nous avons extrêmement bien défendu aujourd'hui (samedi)." Concernant son serial-buteur, Carlos Tevez, Mancini n'a pas tari d'éloges: "Carlos est un fantastique buteur, et pas seulement parce qu'il a inscrit un but aujourd'hui. Il doit se battre contre deux joueurs à chaque fois qu'il a la balle."

nouveau Kaka.

En dépit d'une entente qui laisse encore à désirer avec Rooney, le numéro 9 de United est naturellement devenu, à 29 ans, l'avant-centre numéro un dans la hiérarchie de Ferguson. «Les gens se sont posé beaucoup de questions sur lui l'année dernière, note le technicien écossais. On en avait même fait une sorte de souffre douleur, au point qu'il a dû se demander s'il avait un avenir à Old Trafford.» Longtemps raillé sur le lourd investissement (37 ME) consenti pour son transfert, Berbatov, actuel meilleur artilleur du Championnat avec Malouda, évolue désormais sur une autre planète. Probablement celle de la reconnaissance.

FC BARCELONE : Rooney au Barça ?

A 34 ans, Clarence Seedorf (4 matchs en Serie A cette saison) est proche de la fin de carrière. Interrogé sur son possible successeur, le milieu de terrain du Milan AC n'en voit pas vraiment même s'il pensait que Stéphane Dalmat (31 ans, 7 matchs en L1 cette saison, 1 but), aujourd'hui à Rennes, avait le potentiel pour l'égaler il y a quelques années. "Dalmat, il me plaisait. Techniquement, il me ressemblait beaucoup", a lâché le Néerlandais dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. Les deux hommes ont évolué ensemble à l'Inter Milan de janvier 2001 à juin 2002. De quoi donner un peu plus de regrets encore à l'ancien Parisien.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

La presse anglaise s'enflamme avec la publication, samedi soir, d'un scoop signé du Daily Mirror : Wayne Rooney l'attaquant de Manchester United, pourrait recevoir une offre de la part du FC Barcelone. Info ou intox ? Après un début de saison difficile sur le terrain, et des problèmes personnels qui ont fait les unes des journaux, le buteur des Red Devils pourrait obtenir un bon de sortie.


20

Omnisports

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Le défi bulgare

=F1-GP de Singapour

Ecclestone en veut pour 20 ans

Volley - ChM (H)

Il en redemande ! Bernie Ecclestone, le détenteur des droits commerciaux de la discipline, a confié dimanche qu'il souhaitait que le Grand Prix de Singapour, qualifié de «joyau de la couronne», reste dans le Championnat du monde pendant vingt ans. «Aussi longtemps que nous continuons à polir le joyau, tout va bien», a affirmé Ecclestone dans une interview au quotidien local The Straits Times. Les désirs du grand argentier sont toutefois loin de se réaliser. Les promoteurs du GP de Singapour ont signé en 2007 un accord avec Formula One Management, propriété d'Ecclestone, pour organiser une épreuve annuelle pendant cinq ans, à partir de 2008. Selon le journal, ils ne souhaitent négocier les termes d'un nouveau contrat qu'en 2012.

Alonso l'emporte à nouveau

Fernando Alonso (Ferrari) a remporté le Grand Prix de Singapour dimanche sur le circuit de Marina Bay, sa deuxième victoire consécutive après celle obtenue à Monza. L'Espagnol a devancé Sebastian Vettel (Red Bull) et Mark Webber (Red Bull). Lewis Hamilton (McLaren) a abandonné suite à un accrochage avec Webber. Au classement, Mark Webber reste leader mais voit revenir le pilote Ferrari, désormais à 11 points, qui a passé Lewis Hamilton, à 20 points.

= Athlétisme

Victoire sans record pour Makau

En l'absence de Hailé Gebreselassie, quadruple tenant du titre, c'est le Kényan Patrick Makau qui a remporté dimanche matin le 37e marathon de Berlin en 2h05'08". Il a devancé son compatriote Geoffrey Mutai et l'Ethiopien Bazu Worku. Sous la pluie, Makau, le détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année (en 2h04'48") n'a par contre pas réussi à battre le record du monde de Gebreselassie (2h03'59") établi sur ce même parcours berlinois en 2008. L'Ehiopien a fait l'impasse sur l'épreuve de Berlin pour se concentrer sur sa préparation pour le marathon de New-York qui aura lieu le 17 novembre.

Le meilleur serveur de la planète attend les Bleus. Après une première victoire acquise in extremis, l'équipe de France va défier dimanche (21h00) une équipe de Bulgarie solide et talentueuse menée par Matey Kaziyski, une force offensive hors du commun. Serveur de haut vol, Kaziyski possède aussi une hauteur d'intervention supérieure à 3,70m. Pour ne rien gâcher, il dispose déjà, à 26 ans, d'une grosse expérience des grands rendez-vous avec deux Ligue des Champions remportées avec Trente. S'il n'y avait que Kaziyski, pourquoi pas ? Mais c'est bien une équipe complète que la France va devoir affronter. Certains visages seront même

=Natation Mondiaux 2013

Cinq villes candidates

La crise économique aya nt poussé Dubaï à renoncer à l'organisation des Mond iaux 2013 de natation, la Fédération internationale doit trouver une nouvelle destination. Samedi, elle a annoncé avant l'ouverture de la première Convention mondiale de la natation en Uruguay que les villes de Barcelone, Hambourg, Moscou, Sydney et Séou l sont candidates pour accueillir la compétition. Le retrait de Dubaï avait été annoncé le 15 mai dernie r. L'émirat accueillera par contre comme prévu les Mondiaux en petit bassin de 2010.

Deuxième sacre pour Emirates = Voile-Audi MedCup

La seule manche qui a pu être disputée samedi en baie de Cagliari a vu la victoire des FrancoAllemands d'Audi A1 Powered by ALL4ONE. Un succès qui aurait pu revenir à Matador si les conditions musclées (un mistral de 25 à 30 noeuds) n'avaient pas eu raison de leur spi. Les Argentins se consoleront

avec la victoire du trophée Région de Sardaigne, leur premier succès cette saison. Ils s'imposent devant Audi A1 powered by ALL4ONE. Emirates Team New Zealand prend la troisième place, un rang qui ne change rien au classement général, où l'équipage de Dean Barker était intouchable.

Les Kiwis sont donc sacrés champion de l'Audi MedCup pour la deuxième année consécutive, avec deux succès sur les cinq épreuves (Cascais et Cartagena). Ils terminent avec 48 points d'avance sur leurs adversaires. En 42 series, Madrid Caser Seguros réalise le doublé Trophée plus saison.

familiers, comme celui de Vladimir Nikolov, titré en Ligue des Champions avec Tours en 2005.

Frapper un grand coup

La dernière rencontre entre les

deux équipes ne remonte qu'à une semaine. Dimanche dernier, ce sont les Bleus qui l'avaient emporté (3-2) lors du tournoi de France. Mais, depuis, les Bulgares ont mis un coup d'accélérateur en écrasant notamment la Chine (3-0) en une heure. Coté français, on comptera surtout sur Antonin Rouzier, auteur d'un superbe match contre la République Tchèque avec 29 points inscrits. Le pointu tricolore et ses coéquipiers frapperaient un grand coup, s'il dominaient cette équipe de Bulgarie qui vise une place sur le podium des Mondiaux.

=Tennis - WTA - Tokyo

Pavlyuchenkova au 2e tour

Anastasia Pavlyuchenkova, tête de série numéro 16, a passé dimanche le cap du 1er tour, à Tokyo, aux dépens de Dominika Cibulkova (7-5, 7-5 en 1h54'). Elle retrouvera Kateryna Bondarenko, très facile face à Anabel Medina Garrigues (6-2, 6-0), pour une place en huitièmes de finale. Autres qualifiées du jour, Flavia Pennetta, aux dépens de Christina McHale, issue des qualifications (6-3, 6-1), et Maria Kirilenko, contre Maria Jose Martinez Sanchez (6-3, 6-7 [5], 6-1).

ionnat p m a h C = ions: t a N s e d arabe pose

m i ' s e t p y g 57 L'E à 0 6 n a b face au Li

) est dev(messieurs endredi ll a b te sk finale v ne de ba n égyptien victoire en La sélectio nne arabe après sa de la 20è édition du 4 au 1 pio te enue cham an (60-57), pays hô anisé à Beyrouth du i u ib rg q L o s te le n p t 'Egy natio devan t arabe des ième titre arabe de L hée lors des a n n io p m a dix Ch trop bre. C'est le ie qui a décroché le st revenue à 24 septem is e n u e c T la la p à e m si ent succède ain s éditions. La troisiè en match de classem à re rt i a u iè p q rn s e ri se d p u e x t u n ri de pays o e victo in ix a D c . ro n la a -o e m -t l'équipe rappelle ant du titr double ten ar 74 à 63, l'Algérie p ion en l'absence du rdanie. dit cette 20e é que la Syrie et la Jo si in a , Tunisie

=Equitation - ChM

Les Etats-Unis ouvrent le bal

La première journée des Jeux équestres mondiaux s'est ouverte sur l'épreuve par équipe du reigning (équitation western) samedi. Les Etats-Unis ont pris la tête du classement provisoire en profitant des zéros infligés à des concurrents italien et allemand. La plupart des équipes sont composées de quatre couples, les trois meilleurs scores étant totalisés pour la compétition par équipes qui se terminera dimanche. L'Italien Stefano Massignan a brillé en individuel en réalisant le score de pointe (224 pts). Il a en partie fait oublier le faux-pas de son compatriote Marco Ricotta. Il a précédé, dans une ambiance survoltée, les Américains Craig Schmersal (223,50) et Tim McQuay (220,50). Le classement provisoire par équipes après la 1re journée : 1. Etats-Unis 444 pts 2. Autriche 432,50 3. Brésil 425 4. Belgique 424,50

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Votre magazine

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

Le développement de l’enfant différences entre les enfants). Les sourires deviennent un moyen de communication privilégié : dès 18 mois, il en expérimente toute une gamme. C’est aussi l’époque du « non » qui peut être assez éprouvante pour les parents... Ses jouets préférés : les animaux à tirer, les véhicules qui roulent, les animaux en peluche, les livres.

En quelques années, l'enfant acquiert et affine nombre de ses facultés. Voici un petit calendrier récapitulatif des grandes acquisitions et progrès de l'enfant. Cependant, il ne s'agit que d'indications qui peuvent varier d'un enfant à l'autre. À UN AN ET DEMI Il pèse en moyenne 11 kilos et mesure environ 80 cm. Ce qui signifie que depuis la naissance son poids s'est multiplié par quatre, et il a gagné 30 cm ! Entre 12 et 18 mois, il a fait de nombreux progrès moteurs, mais attention, les enfants sont tous différents. Si des enfants marchent très tôt avant 12 mois, d'autres marcheront beaucoup plus tard vers 18-20 mois. Voici quelques repères qui permettent de mieux savoir où peut se situer votre enfant : la marche devient de plus en plus assurée, après un an et demi l'enfant court, peut même parfois savoir marcher à reculons, tape dans le ballon, monte à 4 pattes les escaliers. Il est donc nécessaire de sécuriser la maison en adoptant les règles de prévention des accidents domestiques. Véritable touche-à-tout, l'enfant aime explorer, manipuler les objets qui l’entourent ; cette étape est essentielle afin qu’il découvre et apprenne le monde qui l’entoure, et notamment les formes et les volumes. C’est en vous imitant qu’il apprendra le mieux. Il aime regarder un livre en votre compagnie. C’est aussi l’époque des premiers gribouillages ; il utilise aussi bien la main gauche que la main droite, sa latéralité n’étant pas encore bien définie. Côté langage, il commence à connaître des parties de son corps, sait désigner les objets simples, construit ses premiers mots-phrases (même si concernant l'acquisition du langage, il existe là aussi de fortes

À DEUX ANS Il pèse en moyenne 12 kilos et mesure environ 85 cm. Il monte et descend les escaliers chaque marche après l'autre. Avant la fin de la deuxième année, son cerveau n'est plus très loin d'atteindre sa taille adulte. L'enfant possède plus de 150 mots, il connaît les pronoms possessifs, son prénom. Pour encourager cette découverte, rien ne vaut la conversation : les livres, les imagiers sont un support idéal. Il aime jouer avec des poupées molles, les jouets d’imitation comme les dînettes, les garages, les briques à emboîter, et surtout imiter les adultes. Cette période marque également les premières manifestations du caractère de votre enfant. C’est notamment l’âge des premières colères : il manifeste ses mécontentements, s'oppose aux parents, ou à d'autres formes autorités... Au cours de la deuxième année, le sommeil de l’enfant change ; il prend conscience que se coucher, c’est être séparé de ses parents. Le temps d’endormissement sera plus long, et souvent l’enfant a besoin d’un véritable rituel pour s’endormir. À cela s’ajoute la peur du noir, les cauchemars ; le fameux doudou, objet transitionnel, est là pour le rassurer. Deux ans, c’est aussi le début de relations plus profondes qui se mettent en place, de véritables complicités. Une communication s’installe entre les enfants : ils manifestent cette complicité par des gestes, des mimiques et surtout par la participation à un même jeu. À DEUX ANS ET DEMI Votre enfant pèse environ 14 kilos pour 90 cm. Son corps s’allonge, ses rondeurs de bébé disparaissent petit à petit. Il aime les jeux pour le bain, les puzzles, les téléphones, la pâte à modeler. Il apprécie plus que tout participer aux tâches de la vie quotidienne, « comme un grand », et particulièrement tout ce qui touche l’eau ; si vous lui montrez comment faire, il pourra d’ailleurs se frotter seul sous la douche. À l’heure de l’habillage, il appréciera, selon son humeur, s’habiller seul ; facilitez-lui

À TROIS ANS Il pèse en moyenne 15 kilos pour 94 cm. Il maîtrise en principe la marche comme un grand : il saute à pieds joints, marche sur la pointe des pieds, tient en équilibre sur un pied, sait pédaler. En principe, il monte et descend les escaliers comme un adulte. C'est l'âge de la rentrée en maternelle. Il parle beaucoup, enrichit son vocabulaire chaque jour, avec une préférence pour les mots amusants (crocodile, hippopotame…) même s'il les accroche, fait ses premières phrases. Il comprend les questions « qui », « où », « comment ». Mais le plus grand changement est sans aucun doute l’utilisation du « je » ; votre enfant est désormais une personne à part entière. Avec ce « je » apparaissent les premières manifestations d’autorité. Agressivité, mensonge, peur : tout cela est nécessaire pour affirmer son existence. Dans le même temps, il apprend la solitude ; il peut désormais jouer tout seul alors que ses parents sont occupés. Le jeu prend d’ailleurs de plus en plus de place dans sa vie. À QUATRE ANS Il pèse en moyenne 16 kilos pour 1 mètre. Il connaît environ 2 000 mots ; son vocabulaire s’enrichit d’adjectifs, mais aussi de quelques gros mots… Même s'il fait encore des fautes, peut avoir des problèmes pour distinguer la prononciation des B et des P. Il peut inverser des lettres dans un mot : c'est l'âge du fameux "pestacle". Vers 4 ans, le développement intellectuel de l’enfant fait une progrès important : il découvre qu’une personne pense des choses, auxquelles il ne peut avoir accès. Il aime jouer avec la réalité, faire des farces. Sa curiosité est sans limite : c’est l’âge des « pourquoi ». Il prend conscience du temps, de l’espace, en se basant tout d’abord sur des repères de la vie quotidienne. Avec l’entrée en maternelle, viennent les premiers signes de coquetterie : il aime se regarder dans la glace, refuse certains vêtements. À CINQ ANS Il pèse environ 18 kilos pour 1 m 05. Ses mouvements sont bien coordonnés ; il descend désormais les escaliers en posant un pied sur chaque marche. Il dessine des cercles, des ligne parallèles, découpe, colorie. Les maisons, les arbres sont ses dessins préférés, le tout dans une explosion de couleurs. Il expérimente les premiers jeux collectifs, à deux pour commencer ; ce sont des jeux d’imitation, comme le « papa et la maman ». Il adore parler, et tout est prétexte à s’exprimer ; il aime créer des mots, et formule des phrases de plus en plus complexes.

Soupe de légumes

1 petit chou 1 tomate 1 branche de thym 1 pincée de sel 1 pincée de poivre 20g de beurre Laurier Persil. INGRÉDIENTS 4 pommes de terre 4 carottes 2 navets 1 branche de céleri

donc la tâche avec des vêtements faciles à mettre.À cet âge, l’enfant commence à découvrir son corps. Il se rend compte que les autres enfants ne sont pas tous faits comme lui... Il différencie de mieux en mieux la notion de bien et de mal ; il comprend les interdits, d’autant plus si on lui en explique les raisons. Il fait cependant des bêtises, le plus souvent involontairement.

PRÉPARATIONS Commencer par éplucher les pommes de terre, les navets, et les carottes. Les laver et les couper en rondelles. Laver également le chou, le céleri et

la tomate. Les réduire en petits morceaux. Ensuite, mettre tous les légumes dans une marmite et recouvrir d'un litre et demi d'eau. Ajouter le thym, le laurier et le persil rincés, dans le récipient. Saler, poivrer. Faire cuire 30 minutes. Passer à la moulinette tous les ingrédients, ajouter le beurre. Laisser mijoter encore une bonne dizaine de minutes. Idéale pour les soirées d'hiver, votre soupe pleine de vitamines est prête à être déguster.

Galettes maison

21

INGRÉDIENTS 500g de semoule moyenne. 50g de Smen.* ou de beurre. 50cl d’huile. 1 pincée de sel. 1 bol d’eau froide. L’huile pour friture. PRÉPARATIONS Mettre la semoule tamisée dans un grand plateau en bois; joindre le sel, l’huile et le beurre fondu ensemble. Frotter dans les mains pendant 5 minutes et ajouter de l’eau petit à petit. Assembler la pâte sans pétrir. Former des rouleaux. Ensuite, couper des losanges et les faire frire dans une

huile abondante et brûlante. Égoutter et servir..

Boulettes farcies aux merlans Citron. 40g de beurre frais. Poivre. Sel.

INGRÉDIENTS 1kg de merlans. 1 botte de blettes. 2 oignons. 1dl d’huile soit 1 verre à thé. Cannelle. Persil.

PRÉPARATIONS Retirer les arêtes et malaxer le merlan avec l’oignon et le persil haché puis y ajouter le sel, le poivre, la cannelle et le beurre. Ensuite, faire blanchir pendant quelques minutes les feuilles de blettes dans de l’eau bouillante salée. Les égoutter et les farcir de la préparation à base de poisson en formant des boulettes. Faire rissoler un oignon haché dans l’huile et ajouter 2 verres d’eau, et lorsque celle-ci est frémissante y joindre les boulettes. Laisser cuire une trentaine de minutes puis servir avec des tranches de citron et parsemer de persil haché.

ET A S T U C ES T R U C S ET AIDER À FAIRE BAISSER LA FIÈVRE Lorsqu’on a de la fièvre, il y a forcément une cause qui doit être cherchée, trouvée et soignée car la fièvre n’est qu’un symptôme. Toutefois, pour la faire baisser, il faut imbiber un bout de tissu avec de l’eau de fleur d’oranger et la passer sur le front. Renouveler autant de fois que l’on veut.

RALENTIR LA CHUTE DES CHEVEUX DE FAÇON NATURELLE Lorsque les cheveux tombent, il n’existe malheureusement pas de recette miracle mais on peut ralentir la chute de ces derniers de façon naturelle. Faire deux shampoings normaux et entre passer la lotion suivante : mettre deux poignées de cresson dans un litre d’eau bouillante et laisser infuser un quart d’heure. Filtrer et passer sur le cuir chevelu.

FAIRE DIGÉRER LES BANANES À BÉBÉ Lorsque bébé a quelques mois, on lui donne de la banane écrasée pour manger. Le problème est qu’il régurgite souvent car il ne digère pas bien. Pour éviter ce souci, il suffit de faire pocher la banane quelques minutes dans l’eau chaude. Servir ensuite la panade normalement.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 545

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 544

LA BLAGUE Un homme entre dans une papeterie : - J'aimerais offrir un beau stylo à ma femme : c'est son anniversaire ! - Oh, c'est bien, dit la vendeuse, vous voulez lui faire une petite surprise ? - Oh que oui, ce sera même une très grosse surprise : elle s'attend à avoir une BMW...

MOTS CROISÉS N° 545 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 / Mobile : 0770 410 940 - 0770 122 732

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 544

HORIZONTALEMENT 1 - Il étale tous vos problèmes de coeur 2 - La religion pour le peuple, d'aprés Marx Enchantées 3 - Belle région d'Italie Beaux en peinture 4 - Miroir de Nagoya Chantera trés vulgairement 5 - Inaptes à toute génération - Transport trés parisien 6 - Endommagé par le feu Producteur de chlorure de sodium 7 - Elle fut forcée de pratiquer l'amour en vache Nippe - Sigle de société Tantale 8 - Elles sont considérées comme des globes - Bien distingué 9 - Précipita - Ministre 10- Meuble à sept tiroirs Ils vont avec les coutumes

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur administratif et financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

VERTICALEMENT A - Donnais sa part B - Interpellation C - Bons courants d'air Prison de futur empereur D - Titre de noblesse Fixa solidement E - Envisagerai F - Aucun - Ile de Charente G - Prêtes à prendre la mer - Voile géante H - Dieu solaire - Portas jusqu'à la fin - Ile de Charente I - Direction normale des torrents - Disculper J - Regardera avec attention - Autre do K - Mesurent le terrain Début de fleuve L - Obligations pour les propriétaire de forêts

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction et de la coordination Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Dans la vie de couple, on constate facilement que les hommes et les femmes ne se ressemblent pas, ce qui ne facilite pas toujours le quotidien ! Alexandra et Jean en font l'expérience tous les jours.

05:00 : M6 Music 06:00 : Météo 06:05 : M6 Kid 06:20 : Disney Kid Club 07:25 : M6 Clips 07:40 : Météo 07:45 : M6 boutique 08:45 : Météo 08:50 : Sue Thomas, l'oeil du FBI 10:40 : Ma famille d'abord 11:10 : Ma famille d'abord 11:43 : Météo 11:45 : Le 12.45 11:55 : Ma famille d'abord 12:20 : Ma famille d'abord 12:40 : Météo 12:45 : A la dérive 16:40 : Un dîner presque parfait 17:45 : 100% Mag 18:43 : Météo 18:45 : Le 19.45 19:05 : Un gars, une fille 19:40 : Un dîner presque parfait : le combat des régions

05:00 : Verbier Festival 2008 06:40 Télé-achat 05:45 : Karambolage 08:40: Flipper 06:00 Toutes les télés du 09:30 Flipper monde 06:30 Le blogueur 10:20: Les sorciers de Waverly 07:45 : X:enius Place 08:15 : La science vue par 10:45 Les sorciers de Waverly Hollywood Place: Téléchat 08:55 09:25 L'Actors Studio 11:10:Sonny 10:25 : Et Hollywood créa la 11:35 Sonny femme 12:25: American Dad ! 11:20 Max la Menace

BA L AN C E

Vos préoccupations personnelles ou celles d'un proche prennent beaucoup de votre temps. Vous pourriez vous trouver impliqué dans une affaire difficile mais vous aurez la chance de vous en sortir très facilement.

SCOR PI ON

Vous vous demandez pourquoi toutes les rencontres que vous faites se terminent toujours de la même façon et vous ressentez une certaine frustration parce que rien n'évolue. Vous aurez bientôt la chance de construire des relations nouvelles et passionnantes.

23

Vous aurez très envie de sortir pour voir du monde et vous distraire. Cela ne sert à rien de vivre la solitude. Rencontrer du monde ne peux vous faire que du bien même si vous redoutez une entrevue délicate avec une personne désagréable que vous avez décidé de fuir.

SA G ITA I RE

TAUREAU

Pas de problèmes particuliers aujourd'hui, le ciel est clair et beau pour vous surtout si savez préserver votre vie privée, Une personne inconnue s'intéressera à vous ce qui ne vous intrigue pas particulièrement.

Vous aurez l'impression de vous déplacer à la vitesse d'une tortue. La journée vous semblera longue et pénible. Tout ce que vous pouvez faire c'est accepter cet état de chose et de vous armer de patience. Tout vient à point à qui sait attendre.

La forme physique va vous sourire. Revenez sur certaines décisions hâtives que vous avez prises. Attention un excès d'efforts peut nuire à votre santé. Tous les espoirs vous seront permis si vous savez garder cette grande forme. Agissez avec tranquilité et discernement.

Malgré les apparences intéressantes, la proposition qu'on vous fera vous donnera à réfléchir très sérieusement. Vous saurez garder la liberté de différer votre réponse. Vous saurez remplir vos obligations dans une entreprise compliquée qui pourra aboutir. Vos sentiments et vos émotions pourraient être difficiles à contrôler. Il serait donc souhaitable de remettre les décisions sentimentales importantes à plus tard. Vous pourrez les prendre dès que les choses commenceront à se calmer pour vous.

GEMEA UX

Ce sera un moment idéal pour communiquer votre joie et votre bonne humeur. C'est une opportunité relative à un désir refoulé qui vous fera prendre une décision qui a tardée à venir. Vous n'aurez pas à vous en repentir, vous pourriez même vous en féliciter sincèrement.

B L I ER

VERSEAU

Vouloir prendre en charge ceux pour qui on nourrit des sentiments profonds s'avère une lourde charge. Faites-le savoir haut et fort car il est temps de vous libérer. Ce genre de dépendance finit par peser sérieusement. Ce n'est pas à vous de porter les autres.

Votre détermination et votre forme vous aideront à gagner la partie difficile que vous avez à jouer. Vous pourrez ainsi obtenir de quelqu'un la faveur que vous désirez ardemment depuis si longtemps. Tout semble vous réussir. Prenez soin d'agir le plus habilement possible.

12:50: American Dad ! 11:45 Arte journal zoo impérial 12:00 Vienne, le 13:15: Stargate SG-1 12:30 : Globalmag 14:00 Stargate SG-1 13:45 : Le doulos 14:45: Stargate 15:30 Tandem SG-1 15:40 Prochain arrêt 15:35: Tellement vrai : Istanbul 16:10 Prochain arrêt Istanbul 19:00: Les dossiers de: «Vis 16:35 : X:enius ma vie» : la quotidienne 17:05 : 360°, GEO 19:35: Friends 18:00 Arte journal 18:30 le zoo Cardinal impérial nous quatre, 20:35:AVienne, 18:55 : Le Bosphore ! 19:40 : Peindre ou faire l'amour 22:15 Les quatre Charlots 21:15 : Elina Garanca, cantatrice mousquetaires 22:10 : Istanbul était un conte

Attention de ne pas engendrer un mécontentement général. Les sousentendus doivent être proscrits dans certaines de vos relations. Au contraire, faites preuve de votre sincérité habituelle. N'ayez pas peur de dévoiler certaines vérités même si elles sont redoutables.

POI S SON

05:00 : EuroNews 05:45 : Ludo 08:15 : Yves Rossy, l'hommeoiseau 09:45 : Côté cuisine 10:15 : Plus belle la vie 10:40 : Consomag 11:55 : Météo 12:00 : Direct chez vous ! 12:35 : En course sur France 3 12:50 : Inspecteur Derrick 13:50 : Keno 14:00 : Inspecteur Barnaby 15:40 : Culturebox 15:45 : Slam 16:15 : Un livre, un jour 16:25 : Des chiffres et des lettres 17:00 : Questions pour un champion 19:00 : Tout le sport 19:05 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 19:10 : Plus belle la vie 19:35 : Ingrid Betancourt : six ans dans la jungle 21:05 : Post-scriptum 21:25 : La minute épique 21:30 : Soir 322:55Ce soir (ou jamais !)

HOROSCOPE

LI ON

Un jeune garçon présente des signes psychologiques et physiques d'abus sexuels répétés. Les enquêteurs soupçonnent d'abord son professeur de lutte avant de découvrir que son beaupère le viole régulièrement. Afin d'alléger sa peine, ce dernier propose d'aider la police à arrêter un certain Kevin O'Donnell, président d'une association de défense des pédophiles. Lors de son procès, O'Donnell affirme que la loi sera forcée d'évoluer pour accepter les pédophiles, tout comme elle a accepté les couples mixtes ou les homosexuels. Cette ligne de défense convaincra-t-elle les jurés ?...

05:00 : Les Z'amours 05:25 : Point route 05:30 : Télématin 08:05 : Dans quelle éta-gère 08:10 : Des jours et des vies 08:30 : Amour, gloire et beauté 08:55 : C'est au programme 09:55 : Motus 10:25 : Les Z'amours 11:00 : Tout le monde veut prendre sa place 11:50 : Le progrès en questions 12:00 : Journal 12:50 : Soyons prévoyants 12:55 : Consomag 13:00 : Toute une histoire 14:10 : Comment ça va bien ! 15:15 : Le Renard 16:10 : Paris sportifs 16:15 : En toutes lettres 16:59 : CD'aujourd'hui 17:00 : On n'demande qu'à en rire 18:00 : N'oubliez pas les paroles 19:00 : Journal 19:30 : Soyons prévoyants 19:31 : Tirage du Loto 19:35 : Castle 20:19 : D'art d'art 20:20 : Castle22:00 : Ma maison de A à Z

CA N C E R

05:20 : Zoé Kézako 05:30 : Zoé Kézako 05:45 : TFou 08:20 : Lipstick Jungle 09:15 : Une famille en or 10:05 : Météo 10:07 : Secret Story 10:55 : Petits plats en équilibre 11:00 : Les douze coups de midi 11:50 : L'affiche du jour 12:00 : Journal 12:40 : Petits plats en équilibre 12:55 : Les feux de l'amour 13:50 : Confiance brisée 15:35 : New York police judiciaire 16:25 : Grey's Anatomy 17:20 : Secret Story 18:10 : Une famille en or 18:50 : La prochaine fois, c'est chez moi 18:55 : Météo 19:00 : Journal 19:35 : C'est ma Terre 19:37 : Courses et paris du jour 19:38 : Météo 19:45 : Ni reprise, ni échangée 21:30 : New York unité spéciale 22:20 : New York unité spéciale

VI ERG E

09h30 : le joueur (15) rediff 10h05 : abouabe el madina 10h30 : asyade el qoua (21) 11h00 : canal foot ''rediff'' 12h00 : journal en français +météo 12h25 : tahi el malaki (13) 13h35 : ouyoun alia (10) 14h30 : soufoun imlaqa (02) 15h15 : rawai'e el cirque n°16 16h30 : tabakh e'saghir (18) 17h00 : namour el abyadh (41) 17h30 : tech head (17) 18h00 : journal en amazigh 18h25 : le joueur (16) 19h00 : journal en français +météo 19h30 : vestiges et patrimoine ''la saoura 2 éme ptie'' 20h00 : journal en arabe 20h45 : le sahara occidental résistance d'un peuple coloni 21h30 : festival djemila 2010 ''oua'ede'' 22h30 : senteurs d'algérie ''ouargla 2 éme ptie'' 23h25 : festival international de la chanson malouf ''l'or 00h00 : journal en arabe

C AP RI C OR NE

Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

LUNDI Soleil 25°

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05h15 El-Dohr 12h40 El-Assar 16h00 El-Maghreb 19h36 El-Icha’a 20h00

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pourquoi y-a-til de l'or jaune et de l'or blanc ? L'or de bijouterie n'est pas pur. En effet, le métal or est extrêmement mou, et si on en faisait des bijoux, on pourrait les déformer d'une simple pression du doigt. Aussi, l'or dit ''20 carat'' contient

70% d'or pur et 30% d'autre chose qui le rend plus dur : du cuivre jaune pour l'or jaune, de l'argent pour l'or blanc, et du cuivre rose pour l'or rose (ça existe aussi).

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N° 1228 — Lundi 27 septembre 2010

24

Le Mouloudia déjà dos au mur MCA

APRÈS LA DÉFAITE D’EL EULMA

g Par Mounir Benkrami

Contre toute attente, le Mouloudia d’Alger, qui n’est autre que le champion d’Algérie, a complètement raté sa première sortie en championnat en s’inclinant (1-0) au cours de son déplacement à El Eulma.

Ph. Maracana

P

is encore, les Vert et Rouge n’ont absolument rien fait pour gagner selon l’avis même de l’entraîneur Alain Michel qui était l’un des plus grands déçus par la prestation des joueurs face au MCEE. D’ailleurs, l’homme du match de cette rencontre était incontestablement, le gardien Mohamed Lamine Zemmamouche, auteur d’une belle prestation malgré la défaite de son équipe. Par contre, les joueurs, qui étaient très attendus en ce début de championnat à l’instar de Derrag, Ammour, Mokdad, Belkheir et consorts, étaient tout simplement out selon un avis unanime. C’était vraiment du R.A.S (rien à signaler) de la part de ces joueurs de valeur qui affichaient une forme éblouissante lors de toute la période de la préparation de l’intersaison. Ouvrons ici la parenthèse pour signaler que le fameux duo de choc annoncé, à savoir Derrag-Belkheir qui a d’ailleurs, marqué une dizaine de buts au

cours des matchs amicaux joués, étaient incapables d’inscrire le moindre petit but samedi dernier face au MC El Eulma en dépit de son piètre rendement. Ammour et Mokdad, quant à eux, ont complètement sombré au cours de cette première sortie, ce qui a poussé l’entraîneur Alain Michel de les faire sortir pour incorporer Attafen et Douadi. D’ailleurs, c’est après la rentrée de ces deux remplaçants en deuxième mitemps que le Mouloudia allait par la suite dominer les débats sans toutefois réussir à

inscrire ce fameux but de l’égalisation. C’est pour dire que cette première sortie mouloudéenne a connu une multitude de déceptions, ce qui ne rassure guère la grande famille du Mouloudia surtout, après les récentes démonstrations de force des autres candidats au titre comme celle de la JSM Béjaïa à domicile face à l’ASO Chlef (4/1) et la victoire en déplacement de l’ES Sétif à Bologhine contre l’USM Alger (21). Pour rappel, le Mouloudia d’Alger devra enchaîner avec un autre déplacement

«Il n’y a pas le feu à la maison»

Babouche

Tout d’abord, qu’avez-vous à dire après cette première défaite ? Pour être sincère avec vous, notre équipe ne mérite pas de perdre de cette façon. J’estime qu’on avait les possibilités de gagner ce match ou, à la rigueur, de revenir avec le point du nul. Comme vous l’avez tous vu, notre domination était territoriale durant la seconde période mais une fois de plus, le réalisme et l’efficacité nous ont carrément abandonnés. C’est en tout cas, mon humble avis. Ne pensez-vous pas que cette défaite inattendue risque sérieusement de vous perturber lors du reste du par-

cours, d’autant plus que vous êtes appelés à effectuer un deuxième déplacement de suite à l’est du pays et plus exactement, au Khroub ? Je tiens �� rassurer notre large public qu’il n’y a vraiment pas le feu à la maison et inch’Allah, on prouvera très prochainement, que la défaite d’El Eulma n’était qu’un simple incident de parcours et rien d’autre. Peut-on comprendre que le MCA va se rattraper dès la prochaine sortie face à l’ASK ? Absolument ! D’ailleurs, on n’a pas d’autre choix hormis de s’élancer entièrement dans cette nouvelle aventure en évitant de se poser trop de questions. Il est clair que la formation de Khroub fera de son mieux pour nous piéger, surtout après sa défaite à Tizi Ouzou, mais il n’y a rien à dire, il faut absolument rectifier pour non seulement nous rassurer, mais aussi pour rassurer nos supporters. Entretien réalisé par Mounir Benkrami

Ph. Maracana

Selon les dires du capitaine Réda Babouche, son équipe prouvera prochainement que la défaite d’El Eulma n’était qu’un simple accident de parcours et rien d’autre.

Ph. Maracana

L’incorporation forcée de Amroune

En l’absence de tout le compartiment offensif, l’entraîneur Alain Michel a préféré prendre le risque en incorporant le jeune Mohamed Amroune à la place du milieu de terrain, Amar Ammour à la 59e minute. Un changement qui n’a pas été du goût des 3 000 supporters mouloudéen ayant effectué le déplacement et aussi, de certains dirigeants du club en estimant, qu’un joueur qui revient d’une blessure après une longue absence, ne devrait guère jouer ce match difficile. Mais c’était sans compter sur l’abnégation et la volonté de fer du jeune attaquant mouloudéen qui a vraiment surpris tout le monde de par son rendement très honorable. En effet, puisque Amroune était derrière toutes les actions dangereuses de son équipe en ratant même deux occasions très intéressantes lors des dernières minutes. Mais l’info du jour, est que l’attaquant des Vert et Rouge n’est pas totalement guéri du fait que ce fameux problème de genou revient à chaque fois et ce, malgré les deux récentes interventions chirurgicales. En tout cas, l’entraîneur Alain Michel mise beaucoup sur son jeune attaquant surtout, au vu du manque flagrant d’un avant-centre type susceptible de mettre le feu dans les défenses adverses.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

périlleux au Khroub pour y croiser le fer avec l’ASK locale qui a failli créer la sensation en tenant en échec la JS Kabylie au 1er -Novembre avant de céder à la 87e minute de jeu (3-2). C’est pour dire que le Doyen est déjà dos au mur et l’entraîneur Alain Michel et ses joueurs le savent très bien. M. B.

Qui a dit qu’il n’y avait pas un problème d’attaque ?

Si on souvient bien, l’entraîneur Alain Michel et son adjoint, Kamel Achouri avaient bel et bien affirmé sur les colonnes de Maracana que leur équipe n’avait pas de problème au niveau du compartiment offensif en estimant que la force du MCA était son jeu collectif et l’opportunisme de tous ses joueurs. Malheureusement pour eux, rien de cela n’a été remarqué samedi dernier sur la pelouse du stade Messaoud-Zeggar d’El Eulma où les attaquants mouloudéens étaient inscrits aux abonnés absents. En effet, puisque les Derrag et Belkheir étaient tout simplement dans leurs petits souliers sans que cela remette en cause leurs valeurs et leurs potentialités indéniables. D’ailleurs, ils n’étaient pas les seuls puisque, même les autres joueurs très attendus comme Ammour et Mokdad étaient aussi à côté de la plaque. Mais qu’on le veuille ou pas, il y a un sérieux problème en attaque et la direction du vieux club algérois a intérêt à chercher dès maintenant un attaquant d’envergure car ce n’est pas avec la composante actuelle que le Mouloudia d’Alger pourra relever tous les prochains défis notamment, en championnat, en coupe de l’UNAF et en Ligue des champions. Il est vrai qu’avec le retour de l’attaquant Youcef Sofiane qui devra être qualifié dès cette semaine et le retour en forme du jeune Mohamed Amroune, cela donnera le plus à la ligne d’attaque mouloudéene en dépit du retour à la normale de Mokdad, Ammour, Belkheir et Attafen. Connaissant les capacités de tous ces joueurs talentueux, un renforcement de taille est plus que vital pour le champion d’Algérie en titre qui a déjà subi sa première défaite en championnat.


maracanafoot1228