Page 1

Rien de grave pour Djebbour

Ziani évitera l’intervention

Benchikha prépare la Centrafrique

www.maracanafoot.com

Dimanche 26 Septembre 2010 - N° 1227 - Prix 10 DA

JSK 3 - ASK 2

Les Kabyles gagnent et... se font des frayeurs ! JSMB 4 - ASO 1

DÉMONSTRATION DE FORCE BÉJAOUIE

L’USMH montre Le tenant rate Les Usmistes ses crocs se font piéger sa sortie USMH 2 - CABBA 0

MCEE 1 - MCA 0

USMA 1 - ESS 2

Le clash

Zeddam de retour contre le MCO

Cheheima : «Déçu de rater les deux premiers matchs»

Charef - Benabderahmane


02

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Madjer au Burkina Faso

BALLE AU CENTRE

INAMOVIBLES BOSS Par ALI BOUACIDA

N

ous sommes depuis vendredi entrés de plain-pied dans le professionnalisme mais les choses ne sont toujours pas aussi limpides qu’on voudrait le faire croire. D’abord du côté des finances, les grosses cylindrées font face à d’énormes problèmes d’endettement et que ce soit à Sétif, Alger ou ailleurs, des joueurs et des entraîneurs attendent toujours de percevoir les arriérés de salaires de la saison précédente. Il faut juste remarquer que ces problèmes de trésorerie se posent particulièrement et paradoxalement aux clubs les plus riches. En réalité, les patrons de ces clubs, brassant des fortunes se permettent de mettre le paquet pour recruter à grand prix des joueurs, des entraîneurs qu’ils sont incapables de régler en fin de saison parce que justement la gestion de l’équipe s’est faite à vau-l’eau avec surtout l’arrièrepensée que les pouvoirs publics ne tarderaient pas à renflouer les caisses, ce qui permettra des rentrées d’argent appréciables et donc d’aplanir les difficultés. Ces calculs qui vont à contre-courant des préceptes élémentaires de gestion, finissent par engendrer inévitablement des dettes et par conséquent des perturbations au sein de l’équipe par des grèves récurrentes. Cette situation implique des questionnements au sujet du professionnalisme déjà mis en route avec la première journée : ces présidents de club qui gèrent comme si l’équipe leur appartenait, comme si c’était leur propre commerce, continueront-ils à mener la barque du club une fois celui-ci devenu SPA ou SARL , à plus forte raison que ce sont les mêmes boss qui ambitionnent de rester à la tête des clubs alors que la configuration a complètement changé et que toute décision est désormais collégiale. Alors, connaissant les mœurs qui règnent au sein de notre football, il est permis de douter d’un éventuel changement dans la manière de gérer et parions que les indétrônables magnats du foot continueront à se conduire comme les possédants de l’équipe malgré le changement de statut. Et il est fort probable que les instances se retiennent d’intervenir sous prétexte de non-ingérence sauf qu’il y a ces fameux dix milliards que les boss attendent et que là, il faudra que les ordonnateurs, c’est-à-dire les pouvoirs publics s’impliquent. Sinon ce professionnalisme tant attendu ressemblera à s’y méprendre au championnat amateur, avec ses mêmes méthodes, celles-là qui donnent les pleins pouvoirs à un seul dirigeant. Est-ce cette configuration que nous voulons ? A.B.

Après avoir participé mardi au Burkina Faso au congrès organisé par l’Unesco pour la sécurité et la paix, Rabah Madjer, ambassadeur de la CAF, était présent et a même participé à un match de gala avec une équipe locale, que beaucoup d’autres personnalités du monde de football ont rehaussé de leur présence. Son safari ne s’arrêtera pas là puisque le 30 septembre prochain, il sera dans la capitale française, Paris, pour soumettre ses projets au profit des footballeurs africains.

L'EN humiliée par la Libye Fustal :

C’est une véritable déroute, une humiliation que vient de subir notre équipe nationale de futsal (football en salle), lors du tournoi de l’UANF organisé par la Libye. L’équipe algérienne a, en cette deuxième journée, lourdement chuté en concédant avant-hier une autre défaite face au pays hôte, la Libye (12-2). La défaite la plus large des joueurs algériens qui ont marqué deux buts et en ont concédé douze. Le score était déjà de 5-1 en faveur des Libyens à la mi-temps de ce match comptant pour la cinquième journée du troisième championnat de futsal de l’Union nord-africaine de football (UNAF), organisé dans la ville de Musrata. Grâce à leur troisième victoire d'affilée, les Libyens occupent la tête du classement avec neuf points. Notons enfin que lors de la prochaine rencontre, l'Algérie sera opposée à la Palestine.

JUM ELL ES

Le fils hongrois de Roberto Carlos

Roberto Carlos est ce qu’on appelle un homme libre. L’ancien latéral gauche de la Seleçao avait, pour habitude, durant ses années madrilènes, de flâner au Grand Prix de Hongrie. Peutêtre fan de Formule 1, Robbie était plus certainement fan des plastiques avantageuses ou peu farouches des hôtesses de l’événement automobile. Et il y a surtout laissé un “Kinder surprise” à une dénommée Alexandra Horvath. Ce Kinder a aujourd’hui 4 ans déjà, répond au nom à rallonge de Cristofer Roberto da Silva Horváth et épouse déjà la passion de son père, le ballon rond, dans le club de Gyor Eto. Bonne patte, Roberto Carlos a bien reconnu le bambin, conçu lors d’un Grand Prix de Hongrie (faut bien s’isoler devant un tel boucan), et l’a même déjà présenté au vestiaire Merengue.

Programme de la deuxième journée

Ligue 1

Vendredi 01-10-2010 à 19h Chlef: ASO- USMH: Annaba: USMAn - JSMB Sétif : ESS- WAT Samedi 02-10-2010 à 16h Bologhine : USMA - MCS Khroub : ASK - MCA 20-Août : CRB - MCEE B.B Arréridj : CABBA - USMB MCO - JSK : reporté

Ligue 2

Vendredi 01-10-2010 à 16h Aïn Témouchent : CRT - ABM Batna : CAB - ESM Biskra : USB - ASMO Rouiba : NAHD - MOC Skikda : JSMS - SAM Kouba : PAC - RCK Imam-Lyè s : OM - USMBA Hamlaoui : CSC – MSPB

Le Japon promet du high-tech

La délégation japonaise a présenté ce vendredi à Paris un projet technologique de grande envergure qui sera mis en place si les Nippons décrochent l'organisation de la Coupe du monde 2022. «Le Mondial 2022 permettra à l'ensemble des 208 nations et régions affiliées à la FIFA de profiter du tournoi, a assuré Junji Ogura, président de la fédération japonaise et du comité de candidature lors d'une conférence de presse. Toute personne, quel que soit l'endroit où elle se trouve dans le monde, pourra partager la joie de ce grand événement.» Un système nommé Freeviewpoint Vision est ainsi en développement, et permettrait au spectateur de voir le match comme s'il était sur la pelouse grâce à 200 caméras haute définition filmant le match à 360°. De même, des capteurs ultra-sensibles relaieront dans les tribunes le bruit du souffle et des battements de coeur des joueurs. Les rencontres pourront également être retransmises en direct et en 3D aux quatre coins du monde sur d'immenses écrans plats. Un match disputé à Osaka pourra ainsi être suivi par des centaines de milliers de spectateurs grâce à des joueurs hologrammes dans des stades de Los Angeles, Durban ou Londres. Selon les calculs des organisateurs, la Coupe du monde 2022 pourrait ainsi réunir 360 millions de spectateurs. La FIFA désignera le pays hôte de la Coupe du monde 2022 le 2 décembre prochain à Zurich, en même temps que celui de l'édition 2018. L'Angleterre, les Etats-Unis, l'Australie, la Russie et les tickets BelgiquePays-Bas et Espagne-Portugal sont candidats à l'organisation de la Coupe du monde en 2018 ou 2022. Le Qatar et le Japon postulent seulement pour 2022.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

428 licences d’entraîneurs recensés La Direction technique DTN

nationale (DTN) a recensé à ce jour 428 entraîneurs licenciés. Cette structure ne délivre pas des licences mais des agréments qui satisfassent à cette exigence conformément aux lois internationales du professionnalisme. Durant la deuxième quinzaine d’octobre prochain, il y aura une nouvelle session pour la délivrance de ce sésame aux entraîneurs retardataires.

Division nationale amateur

L’appel des clubs au MJS Après le refus de la FAF et la

LNF d’accepter les doléances des clubs amateurs de division 2 qui campent sur leurs positions de boycotter le championnat, les représentants des 28 clubs que compose cette division, ont adressé mercredi une correspondance au ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hachemi Djiar, invitant ce dernier à les recevoir pour trouver une solution à ce problème qui tarde à être réglé.

Trêve de 21 jours MCO

Le Mouloudia d’Oran doit observer une trêve de vingt et un jours à partir de la première journée de ligue 1 qui s’est déroulée hier. Les camarades de Kouider Boukessassa ont donné la réplique au stade Tchaker de Blida à l’USMB. A partir de cette rencontre, le MCO ne renouera avec la compétition que le 15 octobre prochain face au MCA à Alger. Le match, qui devait opposer ce dernier le 1er octobre 2010 à Oran à la JSK, fut reporté en raison de la participation du club kabyle aux demi-finales aller face au TP Mazembe. Ajouter à cela le match de l’EN le 10 du même mois à Bangui. Une question se pose, la LNF a-t-elle pris en considération cette longue trêve du MCO lors de la conception du calendrier ? Aux responsables de cette instance de nous donner des explications.


Ligue

1

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Les Kabyles gagnent et... se font des frayeurs !

03

JSK 3 - ASK 2

FICHE TECHNIQUE

Stade : 1er-Novembre Tizi Ouzou Affluence : Faible Arbitres : Karabi, Benarous, Lahreche Avertissements : Zouakh (52’) (ASK), Younès (68’) (JSK) Buts : Aoudia (23’), Yallaoui (38’ sp), Nessakh (84’) (JSK), Ngomo (37’), Boutnef (83’) (ASK)

JSK:

Asselah, Coulibaly Remache (63’), Oussalah, Rial, Belkalem, Naïli, Nessakh, Douicher, Yahia-Chérif (Younès 59’), Yallaoui (Hamiti 74’), Aoudia. Ent. : Geiger

ASK :

Belhani, Si-Hadj, Boutnef, Douakh, Khellafi, Zouakh, Ngomo, Naït-Yahia, Bounab, Leghzal ( Chaïb 81’), Mesfar (Bellagra 55’). Ent. : Tebib

Pour sa première apparition sur son terrain devant un public clairsemé, la JSK auréolée par un splendide parcours en ligue des champions africaine, qui l’a conduit droit vers les demi-finales, ne voulait surtout pas rater son entrée

en matière, cette saison en championnat. D’ailleurs, les camarades de Lamara Douicher n’ont pas attendu l’habituel round d’observation pour se porter à l’assaut du camp adverse. D’ailleurs, les attaquants kabyles n’ont pas tardé à mettre à rude épreuve l’arrièregarde khroubie, en parvenant à inquiéter le portier Belhani, par l’entremise tour à tour d’Aoudia d’un coup de tête placé (2’), Coulibaly d’un puissant tir des 25 mètres (3’), ou encore d’Oussalah qui reprend d’une volée. Le keeper khroubi a eu à chaque fois le dernier mot en repoussant les tentatives kabyles. Les gars du duo Geiger-Bouhellal, nullement découragés par ces ratages, poursuivront leur domination en tentant d’acculer l’équipe visiteuse dans ces derniers retranchements. C’est ainsi, qu’ils la matérialiseront par un joli but signé Aoudia qui profite d’un joli centre de la droite de Yallaoui pour catapulter d’un coup de tête bien ajusté le ballon, au fond des filets de Belhani, qui cette fois-ci n’y pouvait rien (23’). On s’attendait à une réaction des camarades de Boutnef, mais la JSK, qui était bien en place, poursuit son pressing, les empêchant par la même de développer leur jeu pour pouvoir

progresser vers l’avant.

Les Canaris répondent du tac au tac

La JSK s’applique à varier son jeu, alternant le jeu fait de passes courtes en déviation, et le jeu long, tentant de les prendre à nouveau à défaut, pour tuer le match. Et alors que l’on s’attendait à un second but kabyle, voilà que Ngomo surprend tout son monde, en reprenant d’une jolie tête placée un centre de Naït-Yahia, sur une action anodine des poulains de Tebib, remettant par là même les pendules à l’heure (37’). Mais, il fallait compter sans la réaction express des Canaris, qui sur l’action suivant l’égalisation khroubie, reprennent l’avantage donc sans trop tarder, grâce à un penalty justement accordé par le referee à la JSK, et transformé par Yallaoui suite au fauchage de Coulibaly, en pleine surface de réparation des Rouge et Blanc

(38’). La première période s’est soldée à l’avantage des Kabyles qui ont gratifié le peu nombreux public présent d’un jeu plaisant et animé, qui laissait entrevoir une seconde mi-temps plaisante. Le second half ne sera pas tellement différent du premier, la JSK détient la possession du ballon, joue et se porte vers l’attaque, mais ne connaît pas la réussite, notamment sur les actions de Yallaoui (46’ et 50’), Rial (53’) ou encore Yahia-Chérif (55’). C’est encore une fois les visiteurs qui parviendront une nouvelle fois à prendre de court, la défense kabyle, en égalisant sur un but de Boutnef qui profite d’un cafouillage dans la surface de réparation de la JSK, pour tromper la vigilance d’Asselah, qui n’a vu que de la fumée sur cette action (83’).

Nessakh donne la victoire aux Jaune et Vert

nouvelle fois de la défense khroubie qui a fait montre d’une naïveté criante, puisque comme lors de la première période, sur l’action qui a suivi cette autre égalisation de l’ASK, les camarades de Naïli parviennent à nouveau et sans trop tarder à reprendre l’avantage, sur une tête piquée de Nessakh bien placé sur le centre impeccable de Remache (84’). Belhani et les siens qui avaient pourtant fait le plus dur en parvenant à niveler la marque en fin de match, n’en revenaient pas de se faire prendre de cette manière. Les Kabyles n’avaient plus qu’à gérer la rencontre à leur avantage, réalisant ainsi leur première victoire en championnat. Celle-ci vient conforter la bonne santé en ce début de saison des Canaris, qui enchaînent par une belle victoire, après leur splendide série de résultats positifs en ligue des champions africaine. Saïd Aberkane

Manque de concentration une

Les juniors s’inclinent

En ouverture de la rencontre JSK-ASK, les juniors des deux équipes se sont donnés la réplique. C’est l’AS Khroub, qui l’a emporté par la plus petite des marges (0-1). Victoire méritée des jeunots khroubis qui ont dominé les débats.

Berrefane préféré à Mazari

Pour ce premier match de la saison, le staff technique kabyle a convoqué Mourad Berrefane, comme doublure d’Abdelmalek Asselah. Il est vrai qu’il est le numéro deux au poste de gardien de but à la JSK. Ses belles prestations face au Ahly et à Heartland en coupe d’Afrique font de lui un remplaçant de choix pour Asselah.

Berchiche non convoqué

Pour cette première sortie des Canaris en championnat, le staff technique kabyle n’a pas fait appel au défenseur Koceila Berchiche, aligné en seconde période et hauteur d’une belle prestation au Nigéria face à Heartland en ligue des champions africaine. Sur le banc des remplaçants de la JSK, avaient pris place au coup d’envoi de la rencontre les joueurs suivants :Remache, El-Orfi, Hamiti, Berrefane, Chérif-El-Ouazzani, Younès et Ziti. Ne souffrant d’aucune blessure, Berchiche a seulement fait les frais du choix de l’entraineur.

Yallaoui titularisé à la place de Tedjar

En raison de l’absence de Saâd Tedjar, non convoqué pour ce match, car souffrant d’une angine carabinée, le duo Geiger-Bouhellal, a aligné en son lieu et place l’ex-milieu de terrain du Widad de Tlemcen, le talentueux Yallaoui, qui a occupé ainsi le poste de milieu droit, alternant parfois avec Yahia-Chérif, en fonction des situations de jeu. Il a encore une fois marqué la rencontre de son empreinte en inscrivant le second but de son équipe sur pénalty. A rappeler qu’il a inscrit le but de l’égalisation de laz JSK au Nigéria face à Heartland. Il avait promis de récidiver, il a bien tenu parole, avec cette autre but qu’il vient de réussir cette fois-ci face à l’équipe de Khroub. A signaler que Tedjar qui était présent en tenue de ville, a assisté à la rencontre.

GEIGER : «Je déplore le relâchement de notre défense»

«Je suis satisfait du résultat de la rencontre et de la production d’ensemble de mon équipe, surtout qu’il y a au bout la victoire. Cela dit, je ne suis pas très content de notre défense, qui a fait montre d’un relâchement et d’un manque de concentration, qui est inadmissible à ce niveau là. Bon l’essentiel, ce sont les 3 points. Il faut maintenir cette dynamique de bons résultats».

TEBIB : «On aurait pu les tenir en échec»

«Mon équipe s’est bien défendu, elle était loin d’être ridicule face à une JSK qui marche bien, qui est compétitive par rapport à nous, et qui de surcroit dispose de joueurs de qualités. Franchement, on n’a pas su tenir le résultat, après avoir égalisé à deux reprises. On aurait pu les tenir en échec. Il nous reste beaucoup de travail à faire, mais c’est encourageant, malgré cette courte défaite».

PREMIÈRE POUR YOUNÈS Non qualifié pour la ligue des champions africaine avec la JSK, le néo-attaquant canari, Sofiane Younès, a fait sa première apparition officielle sous les couleurs kabyles, à l’occasion de cette première journée du championnat. Remplaçant, il a effectué son entrée en cours de jeu (59’).

L’ASK APPLAUDI PAR LES FANS KABYLES Les supporters de la JSK ont chaleureusement accueillis leurs hôtes khroubis. Ainsi, ces derniers ont eu droit à des applaudissements nourris en début et en fin de rencontre. Un geste apprécié par les camarades de Belhani, malgré la déception du à la défaite.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

Ligue

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

En pensant à Lubumbashi

1

JSK

PLACE AUX DEMI-FINALES

Reprise demain

La reprise des entraînements est prévue pour demain, lundi. Les partenaires de Mohamed Amine Aoudia sont appelés à reprendre du service deux jours avant leur départ au Congo. La bande à Alain Geiger aura deux séances de travail demain et aprèsdemain, avant de rejoindre le Congo, et ce, en prévision du match aller des demi-finales de la Ligue des champions africaine prévu pour le 3 octobre face aux capés de Lamine Ndiaye.

Départ pour le Congo mercredi

g Par Saïd Aberkane Les Lions du Djurdjura, qui se sont acquittés de leur mission comme il se doit lors de la phase des poules, en arrachant la qualification aux demi-finales de la Ligue des champions africaine, auront comme adversaire le représentant du football congolais, le Tout Puissant Mazembe.

U

ne équipe qui n’est plus à présenter et qui est vraiment difficile à manier à domicile et devant son public. Les Congolais ont arraché leur billet qualificatif face à l’ES Sétif, en tenant en échec les

Aigles noirs à Sétif. Les partenaires de Nassim Oussalah disputeront la manche aller de ces demi-finales de la Ligue des champions africaine au Congo. La rencontre aura lieu le 3 octobre prochain au stade de Frédéric Kibasa Maliba. Une aubaine pour les capés d’Alain Geiger pour tenter de réaliser un résultat probant, et ce, afin de pouvoir aborder le match retour sous de bons auspices et avec beaucoup de chances de se qualifier à la finale. Les Lions du Djurdjura, qui visent le titre, ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et veulent aller encore de l’avant. Certes, leur mission s’annonce ardue face au détenteur du trophée et qui veut encore aller le plus loin possible dans cette prestigieuse compétition cette saison, et les Yahia Chérif, Aoudia, Rial et consorts sont animés d’une volonté d’acier et leur seul mot d’ordre est la

qualification à la finale.

Le match retour à Tizi, un atout pour les Kabyles

Les coéquipiers du capitaine Lamara Douicher, qui disputeront le match retour deux semaines après au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou, auront certainement une occasion en or pour s’adjuger le billet qualificatif à la finale. Si les protégés de Geiger parviennent à réaliser un résultat positif en terre congolaise, leurs chances de qualification vont augmenter encore plus. La qualification ne pourra donc pas leur échapper, alors aux Belkalem, Nessakh, El Orfi et autres de bien négocier la manche aller au Congo pour entrevoir le retour avec beaucoup plus de confiance et d’assurance. S. A.

TEDJAR : «On essayera de rester sur cette dynamique»

Malgré l’excellent parcours réussi jusqu’ici par son équipe en Ligue des champions africaine, le milieu offensif Saâd Tedjar ne veut émettre, pour le moment, aucun pronostic.

…Et il sera de retour face au TP Mazembe dirigeants.

I

l estime que la compétition est encore longue et difficile. «La JSK se porte à merveille pour le moment et les bons résultats sont là pour le confirmer. Mais pour avancer quoi que ce soit sur tel ou tel objectif, il est encore trop tôt pour se prononcer. Le groupe se contente de continuer à travailler d’arrache-pied pour essayer de garder cette dynamique», dira-t-il. Pour les Canaris du Djurdjura, leur but est de terminer cette compétition en beauté. «On essayera de réaliser le vœu des dirigeants, celui de faire de la JSK un groupe solide et soudé pour être plus aguerri à l’avenir», pense-t-il. «Mais si la JSK sera sacrée championne d’Afrique, ce sera encore mieux et historique pour nous. Cela ne sera pas facile d’enlever le titre de champion, vu la présence de clubs

plus expérimentés. Si on arrive à terminer cette compétition champions, je pense que personne ne trouvera à redire», ajoute-t-il. Au vu de leur désir de vaincre, les Jaune et Vert peuvent créer la surprise au terme de cette compétition continentale ; c’est le plus beau cadeau qu’ils puissent offrir à leurs

Cet élément de valeur, en l’occurrence Saâd Tedjar, qui a fait l’impasse sur le premier match du championnat disputé hier contre l’AS Khroub au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou, sera de retour à la compétition. Il rejouera à l’occasion du match aller des demi-finales de la Ligue des champions africaine, qui va les opposer son équipe à celle du TP Masembé. Tedjar, qui a été soumis à un travail spécifique ces derniers temps sous la houlette du kiné du club Guillou, est totalement rétabli et apte pour le service. Le retour de ce joueur de valeur, considéré comme cadre de l’équipe, va donner du tonus et boostera davantage ses camarades pour réaliser l’objectif recherché, à savoir revenir du Congo avec un probant résultat. Un éventuel bon résultat qui permettra aux coéquipiers de Tedjar de disputer le match retour avec beaucoup plus d’assurance. S. A.

Les coéquipiers de Lamara Douicher, qui auront deux séances d’entraînement demain et aprèsdemain, rejoindront cette fois-ci le Congo. Les dirigeants kabyles, qui croient toujours aux capacités de l’équipe de remporter le titre de la ligue des champions africaine cette saison, veulent mettre les joueurs dans les meilleures conditions, et ce, afin que ces derniers abordent ce match aller qui les opposera au TP Mazembe avec tous leurs atouts et avec force. Concernant le retour de la délégation kabyle, il aura lieu juste après la rencontre.

TP Mazembe - JSK à 15h30

Le match aller des demi-finales de la Ligue des champions africaine, qui opposera la JSK à son homologue du TP Mazembe, qui aura lieu le 3 octobre en République Démocratique du Congo débutera à 15h30 locales. S. A.

Une semaine pour préparer la demi-finale

Les partenaires de Hocine El Orfi, qui ont disputé hier le premier match du championnat professionnel face à l’AS Khroub au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou, et qui ont bénéficié d’une journée de repos seulement, vont reprendre le chemin des entraînements demain après-midi.

L

a bande à Alain Geiger aura devant elle une semaine de travail avant d’affronter les Corbeaux du TP Mazembe, et ce, en match aller comptant pour les demi-finales de la Ligue des champions africaine, qui les attend le 3 octobre prochain. Les Kabyles, qui affichent une grande détermination pour la suite de leur parcours dans cette prestigieuse compétition, ne veulent rien laisser au hasard, ou lâcher prise ; bien au contraire, ils sont animés d’une volonté de fer et leur objectif c’est d’enchaîner avec d’autres bons résultats. Ce

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

qui va leur permettre de rester sur cette dynamique et surtout entrevoir l’avenir sous de bons auspices et avec beaucoup plus d’assurance et de confiance. Le staff technique de la JSK, à sa tête le coach suisse Alain et son adjoint Geiger, Bouhellal, veulent garder la stabilité au sein du groupe et ne veulent pas voir leurs joueurs perdre leur concentration, surtout si on sait que le plus dur reste à faire. Les Aoudia, Yahia Chérif, Coulibaly, Berchiche et consorts, qui ont le vent en poupe, auront droit donc à une semaine de préparation. Une occasion pour l’entraîneur en chef d’élaborer son plan d’attaque qui sera mis en place face aux capés de Lamine Ndiaye. Les partenaires de Bilel Naïli, qui sont décidés à réaliser l’exploit au Congo, comptent redoubler d’efforts durant cette période de préparation d’avantmatch, en ne laissant rien au hasard, et ce, afin d’aborder cette manche aller avec force et surtout avec tous leurs atouts physiques, technico-tactiques et psychologiques. S. A.


Ligue

1

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

05

Les Usmistes se font piéger USMA 1 - ESS 2

FICHE TECHNIQUE Stade : Omar-Hamadi Affluence : moyenne Arbitres : Hamoudi - Etchiali Bechirène Avertissements : Meklouche (46’), Heriet (65’) (USMA), Hachoud (20’), Laïfaoui (72’), Lemouchia (74’) (ESS) Buts : Deham (5’) (USMA), Hemani (44’), Metref (ESS)

USMA :

Abdouni, Ghazi, Aouamri, Khoualed, Cheklam, Aït Ouamar, Saidoune (Heriet 55’) (Sayah 55’), Meklouche, Achiou, Deham, Ouznadji (Benaldjia 78”). Entraîneur : Saâdi

ESS :

Chaouchi, Hachoud, Metref, Diss, Laïfaoui, Boucherit, Lemouchia, Djabou (Berguiga 87’), Hadj Aïssa, Ambane (Benmoussa 75’), Hemani (Djallit 80’). Entraîneur : Solinas

L

g Par Yasser Malki

es Usmistes ont cueilli à froid les Sétifiens en ouvrant le score dès la 5e minute de jeu par l’inévitable Dehan. Ce dernier, sur un contre rondement mené par le jeune Meklouche, reçoit une balle pré-

cieuse, évite la sortie de Chaouchi et ouvre le score pour son équipe. Les travées du stade OmarHamadi flambent. Les Sétifiens semblaient étourdis après ce but encaissé alors qu’ils ne se sont pas mis en place. Peu à peu, les Sétifiens se replacent et reviennent avec force dans la demi-heure de jeu. Par des actions sur les couloirs, Hachoud et Metref mettent en difficulté la défense algéroise.

A chaque raid, ces deux joueurs bien soutenus au milieu par les excellents Djabou et Hadj Aïssa, ont, à plusieurs reprises, servi des balles de but à Hemani. La ligne défensive usmiste commence à donner des signes de fléchissement et les erreurs de placement se succédent l’une après l’autre, le gardien par ses sorties hasardeuses ne donne plus l’assurance voulu à ses défenseurs, ce qui devait arriver, arriva lorsque

sur un centre de Hachoud qui avait pris de vitesse Aouamri Abdouni, une grosse bourde et Hemani à l’affut tel un renard lui “pique” la balle et la loge au fond des filets usmistes et égalise pour son équipe. Quelques instants plus tard, l’arbitre Haïmoudi siffle la pause citron et les Usmistes regagnent les vestiaires abattus. En seconde mi-temps, les Sétifiens occupent rationnellement le terrain et bloquent au

Cheheima : «Déçu de rater les deux premiers matchs, mais le plus important est de guérir»

En l’absence de Abdelkader Benayada, Ahmed Cheheima pouvait bien débuter la nouvelle saison sur le banc des remplaçants voire dans le onze de départ. Seulement, blessé lui aussi, l’international junior a été contraint de déclarer forfait pour l’affiche de la première journée. L’arrière latéral droit que nous avons contacté nous a affirmé qu’il se sent beaucoup mieux, et qu’il sera de retour lundi, si tout se passera comme prévu bien sûr. Quelles sont les nouvelles de Cheheima ? Je vais très bien, merci. Actuellement, je me repose chez moi. Comme vous le savez, je souffre d’une blessure au niveau de la cuisse que j’ai contractée lors d’une séance d’entraînement il y a de cela plus de dix jours. Je continue

de me soigner en effectuant deux séances par jour tout en espérant m’en remettre le plus tôt possible. L’ambiance qui règne au sein du groupe me manque. Je veux revenir parmi mes coéquipiers, mais je sais que ça va être une grosse erreur de ma part si j’anticipe mon retour. C’est pour cela d’ailleurs que je prends mon mal en patience. Je me soigne, et je ne reviendrai qu’une fois que je saurai que ma blessure fait partie du passé.

Ressentez-vous toujours des douleurs ? Oui, je ressens quelques douleurs, mais il ne faut pas s’inquiéter du moment où c’est logique d’après ce que j’ai su. Je me sens de mieux en mieux, et c’est le plus important puisque c’est un bon signe. Quand devriez-vous reprendre les entraînements ? Si tout se passera comme prévu, ce sera ce lundi. Je devrai tout d’abord avoir le feu vert du staff médical pour pouvoir le faire. Une fois que j’aurai la permis-

sion, je devrai reprendre la course en solo. Ce n’est qu’après quelques jours que j’aurai un programme spécifique à appliquer.

Est-ce que cela voudra dire que vous ne seriez pas prêt pour le deuxième match de la saison ? Je ne veux pas me donner de faux espoirs. A l’heure où je vous parle, je suis toujours en convalescence. La seconde journée aura lieu dans exactement une semaine. Ça va être difficile pour moi de retrouver toute ma forme avant ce rendez-vous. C’est clair, j’aurai aimé être disponible non seulement pour le deuxième match, mais pour la première rencontre aussi. Malheureusement, le destin a voulu que je ne sois pas prêt pour les deux premiers matchs de la saison. De mon côté, je n’y peux rien mis à part encourager mes coéquipiers. Je suis de tout cœur avec eux, et j’espère qu’ils vont battre le MCS samedi prochain. Entretien réalisé par Sabti Nedjar

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

milieu du terrain les espaces. Les Usmistes semblaient, face aux gars de Aïn Fouara, diminués physiquement et tactiquement et les Djabou, Hadj Aïssa et Metref au milieu pressaient haut et arrivaient à bloquer les Usmistes dans leur périmètre. Les gars de Saâdi subissent le jeu en fin de match et encaissent un but sur une autre erreur de placement des Noir et Rouge. Les Sétifiens remportent une belle victoire.

Tatem a joué en juniors

Blessé au niveau de la cheville lors du premier stage qui a eu lieu sur Alger, Islam Tatem a passé plusieurs semaines à l’infirmerie. D’ailleurs, ce n’est que la semaine passée qu’il a renouée avec la compétition en prenant part aux deux derniers matchs amicaux de son équipe face à Azzefoun et au RCK. Non retenus pour le choc de la première journée chez les seniors, le milieu offensif a été reversé en juniors. Expérimenté par rapport à ses jeunes coéquipiers, Tatem avait pour mission de donner un coup de mains aux siens.

«Senior ou junior, je suis à la disposition de mes entraîneurs»

Joint avant l’entame du match ayant mis aux prises l’USMA à l’ESS, Islam Tatem a tenu à nous affirmer qu’il n’a pas de problème d’évoluer en junior. «Que ce soit en senior ou en junior, je suis toujours à la disposions de mon équipe et de mes entraîneurs. Je serai toujours ravi de défendre le maillot de l’USMA.» L’international junior devrait réintégrer l’équipe fanion lors de la reprise prévue pour ce lundi. S. N.


06

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Ligue

Serrar décide de sanctionner Chaouchi USMA 1 - ESS 2

N

ous avons appris que le président de l'Entente de Sétif, Abdelhakim Serrar a pris la décision de sanctionner son gardien Chaouchi Fawzi pour trois matchs à compter du prochain match. Cette sanction intervient en réponse à l’absence préméditée du joueur de la réunion que le président Serrar a tenue avec ses joueurs avant-hier à l'hôtel Zidane histoire de les motiver à réaliser un bon résultat face à l'USMA dans le cadre de la première journée du championnat national. Il semblerait que le boss sétifien a décidé de prendre en main les affaires de l’équipe avec plus de rigueur pour faire rétablir la sérénité et la discipline.

Il était présent hier à Bologhine

1

ses poulains afin de retourner à Sétif avec les trois points de la rencontre et réaliser un bon démarrage en championnat surtout après l'élimination en Ligue des champions africaine.

Reprise demain

A l'issue de la rencontre d'hier qui a opposé l'Entente de Sétif à l'USMA au stade Omar-Hamadi dans le cadre de la première journée du championnat national professionnel de ligue 1, le coach de l'Entente a octroyé à ses poulains une journée de repos aujourd'hui, alors que la reprise est prévue pour demain au stade du 8Mai-45 pour préparer le match du WAT.

Retour par bus

Les poulains de Jianni, qui se sont déplacés hier par avion à Alger pour affronter l'USMA, ont effectué leur retour à Sétif par bus en compagnie des juniors. Y. M.

Le tenant rate sa sortie Le boss sétifien était présent hier au stade de Bologhine pour encourager

MCEE 1 - MCA 0

FICHE TECHNIQUE

Stade : Messaoud Zeggar. El Eulma Affluence : Nombreuse Arbitres : Brahimi, Meknous, Naceri But : Karraoui (10’) Avertissements : Camara (48’) MCEE. Attafene(75’) MCA

MCEE:

Sahraoui, Renane, Messali, Hebauche, Camara, Karraoui, Namoun (Abdelaoui 68’), Ghodbane (Bouraba 87’), Boulemdais, Benamokrane (Hannani 68’) Entraîneur : Malek MCA : Zemmamouche, Besseghir, Babouche, Boudebdouba, Koudri, Megharbi (Douadi 51’), Bouchema, Mokdad, Amour (Amroun 60’), Derrag, Belkhir (Attafene 70’) Entraineur : Alain Michel

G

rosso-modo, on peut dire que les Vert et Rouge d’El Eulma méritent amplement leur victoire au vu de la physionomie des 90 minutes et surtout, des 45 premières minutes qui ont vu une domination totale du MCEE. Une domination qui a,

d’ailleurs, porté ses fruits dès la 9e minute avec l’ouverture du score de Karoui. On croyait que ce but allait piquer au vif les Algérois pour revenir dans ce premier match de la saison. Mais rien de cela ne s’est produit, puisque les gars des Hauts-Plateaux étaient de loin, les meilleurs sur le terrain en ne donnant aucune chance aux protégés de l’entraîneur Alain Michel. Ceux-ci étaient tellement décevants que même les dizaines de supporters du MCA ayant effectué le déplacement à El Eulma n’ont pu reconnaître sur le terrain. Pourtant, tous les joueurs importants étaient sur le terrain à commencer par les anciens cadres Zemmamouche, Babouche, Bouchema, Derrag, Mokdad, Koudri et compagnie. Mieux encore, les deux nouvelles recrues Ammour et Belkheir étaient aussi de la partie sans toutefois briller en ratant complètement leur première sortie sous les couleurs du MCA. De retour des vestiaires, les Vert et Rouge de la capitale ont finalement décidé de passer à l’offensive en assiégeant même la défense eulmie. Mais ni Derrag, ni Belkheir, ni même le remplaçant Amroune n’ont pu réussir à inscrire ce fameux but de l’égalisation. D’ailleurs, ils peuvent

même remercier le gardien, Zemmamouche pour avoir sauvé sa cage de recevoir d’autres buts notamment, durant le dernier quart d’heure où les Ghodbane, Boulemdaïs et autre Kamara n’ont pas fait preuve d’un peu plus de réalisme. Et c’est sur ce même score de 1 à 0 que le champion d’Algérie en titre vient de con-

céder sa première défaite de la saison au grand désarroi du large public du MCA qui misait énormément sur un bon départ de son club préféré. D’ailleurs, même l’entraîneur Alain Michel avait fait preuve de beaucoup d’ambitions en misant sur quatre points durant les deux premières journées du championnat avant de

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

recevoir le MC Oran au 5-Juillet. Mais visiblement, le coach mouloudéen doit tout revoir du moment que le MCEE a complètement chamboulé ses calculs. Rendez-vous donc, samedi prochain pour connaître la réaction du MCA à l’occasion de son nouveau déplacement à Khroub. Mounir B.


Ligue

1

07

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Alain Michel en France pour 3 jours L’entraîneur du MC Alger, Alain Michel, a finalement eu l’accord de ses dirigeants pour rentrer en France dès ce début de semaine afin de régler un éventuel problème d’ordre familial.

C

ertaines mauvaises langues auraient même annoncé qu’un autre bras de fer se profilait à cause du fameux problème d’argent qui revient à chaque fois notamment, durant les toutes dernières semaines. Mais renseignement pris, il ne s’agit guère d’un nouveau bras de

MCEE-MCA IL A EU L’ACCORD DES DIRIGEANTS

fer mais seulement d’un voyage d’urgence et rien d’autre selon les dires d’un dirigeant mouloudéen. D’ailleurs, le coach mouloudéen se doit de rentrer dans les plus brefs délais du moment que le champion d’Algérie en titre, est appelé à enchaîner avec un deuxième match de championnat dès samedi prochain où le Mouloudia rendra visite à l’AS Khroub. On croit même savoir que les dirigeants du club algérois auraient promis à Alain Michel de régulariser sa situation financière dès son retour en sachant que le coach français des Vert et Rouge devait signer son contrat avant même son départ en France sinon, juste après son retour. Ce qui signifie que le technicien français du MCA n’a nullement l’envie de rendre le tablier comme l’ont annoncé certains. D’ailleurs, Alain Michel a même affirmé sur

les colonnes de Maracana qu’il ambitionnait sérieusement de réaliser une autre belle saison avec le Mouloudia qui s’apprête à relever plusieurs défis de taille cette saison et ce, à commencer par le championnat, la Ligue des champions africaine, la Coupe de l’UNAF et bien évidemment, la Coupe d’Algérie. «Je l’ai dit et je le répète, moi n’ai jamais envisagé de partir et je ne suis pas du genre à faire du chantage. Si je suis toujours au MCA, c’est parce que j’ai un projet ambitieux à réaliser à travers les nouveaux défis qui nous attendent. J’espère seulement que la situation financière du club va s’améliorer très prochainement car les problèmes d’argent risquent de nous casser à tout moment», a lancé Alain Michel. M. B.

Zeddam de retour contre le MCO

Alors que tous les Mouloudéens croyaient que le défenseur central, Hamza Zeddam allait effectuer son grand retour au plus tard, dès la deuxième rencontre du championnat prévue ce samedi contre l’AS Khroub, il s’est avéré que le natif de Constantine devra encore patienter avant de reprendre du service.

E

n effet, il est vrai que Hamza Zeddam s’entraîne normalement avec le groupe, mais s’agissant des exercices complexes et difficiles, le libero de charme des Vert et Rouge préfère s’abstenir en continuant le travail en solo. Une attitude entièrement compréhensive pour un joueur

Arrivée imminente d’un homme d’affaires émirati SPONSORING

qui a beaucoup souffert et qui ne souhaite guère rechuter d’autant plus, que c’est tout le monde qui attend son retour. D’après les dires de Zeddam, son retour est prévu pour le match de la troisième journée du championnat qui verra son équipe recevoir le MC Oran au 5-Juillet. «Pour être sincère avec vous, j’aurais aimé effectuer mon retour ce samedi contre le MC El Eulma ou au pire

des cas, face à l’AS Khroub, mais il va falloir encore patienter car je ne vais prendre aucun risque après toute cette longue attente», nous dira le défenseur mouloudéen. Ce qui est certain, est que tous les Mouloudéens attendent avec impatience le retour de leur défenseur axial qui redonnera à coup sûr, l’équilibre à ce compartiment sensible. M. B.

s billets prix des it le prix ded-Ze n du MCEE larédiredu La directioEE, ggar, a réduit le ction du stade Messaou en compagnie de en t-Arnaud et le doy La direction du MC ontre d'hier entre la formation de Sain renc la à ster assi r pou e stad au cès billets d'ac pionnat professionnel en la première journée du premier cham des clubs algériens, dans le cadre de d'obtenir les billets de stade. ettre au grand nombre de supporters Algérie, de 200 DA à 150, pour perm

e den Prime spéclaial du MCEE, et à leur tête le boss, Bou rencontre, le conseil d'administration de Vu l'importance de face au MCA, a décidé lains à remporter la rencontre d'hier pou ses er urag enco r pou et k, bare Mou spéciale allant jusqu'à 10 millions. motiver ses joueurs avec une prime

e a à outraaunc à outrance L'attaquontr i, Malek, a décidé de jouer l'attaque Y. M. e d'hier face MCA, le coach eulm Lors de la renc . Vert et Rouge en championnat national pour réaliser la première victoire des

Une source digne de foi au sein de la direction du Mouloudia d’Alger nous a confié hier matin que l’exprésident d’honneur, Rachid Marif, aurait finalement réussi à «dénicher» un sponsor de taille et d’envergure pour son équipe de toujours. Renseignements pris, il s’agit d’un homme d’affaires émirati résidant en Italie, et plus exactement, à Rome.

O

n croit même savoir que du fort l’homme Mouloudia, qui avait convaincu pourtant Ali algérien s d’affaire e l’homm Haddad avant que celui-ci ne s’engage officiellement avec l’USM Alger, aurait juré de ne

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

plus se «mêler» des affaires du MCA après qu’il s’est avéré que certains dirigeants ne veulent que leur «intérêt personnel». Mais connaissant le dévouement de Rachid Marif et sa fidélité indéniable envers le Doyen des clubs algériens, il est revenu à de meilleurs sentiments en continuant tout simplement de prêter main forte à son club préféré. En effet, pusque par plus tard que la semaine écoulée, Rachid Marif a pris attache avec l’homme d’affaires émirati en lui préparant même un projet ambitieux et prometteur qui a immédiatement emballé en question. D’ailleurs, celui-ci a même promis d’étudier le projet de son ami Rachid Marif en lui donnant même rendez-vous à Alger durant les tout prochains jours. Financièrement parlant, on parle, d’ores et déjà, d’un chiffre faramineux de 200 milliards de centimes. Et c’est pour cette raison précise que l’équipe dirigeante actuelle ne veut, cette fois-ci, pas retomber dans les pièges du passé. En d’autres termes, personne au Mouloudia ne souhaite revivre la mésaventure déjà connue avec le patron de l’ETRHB, Ali Haddad qui est allé investir du côté du club de Soustara. M. B.


08

Ligue

1

L’USMH montre ses crocs Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

USMH 2 - CABBA 0

FICHE TECHNIQUE

Stade : 1er-Novembre. El Harrach Affluence : nombreuse Arbitres : Mial, Gourari, Bourouba Avertissements : Belaoued (36’), Benlouham (39’), Gherbi (73’), Bennai (53’) Buts : Boumechra (15’), Bennai (53’)

USMH :

Doukha, Aouameur, Zouak, Djerbala, Demou, Gherbi, Hendou, Boumechra (Benayache 89’), Boualem, Hanitser (Touahri 87’), Bennai (Legraa79’). Entraîneur : Charef

CABBA :

Dali, Akniouene (Abed 85’), Benlouham, Loucif, Bakha, Herbache, Benchaira, Belaoued, Mehdaoui (El Hadi Adel 61’), Bensaid (Chahloul 60’), Debbous. Entraîneur : Mouassa

L’

USM El Harrach a réussi son entrée en matière hier après midi en venant à bout difficilement quand même, de la formation bordjienne. Les Harrachis, qui en voulaient visiblement bien plus que leur adversaire ont fourni une assez bonne prestation débordant par moments leur adversaire. Le match débute sur un très bon rythme, les locaux mettent la pression sur les visiteurs. Ces derniers, comme pris de court, vont tout de suite se regrouper derrière et laisser venir. Mais décidés à en finir au plus vite, les Harrachis appuient sur le champignon et haussent le ton. Boumechra, après avoir eu une bonne balle de son coéquipier et le meneur de jeu harrachi, Hamia Boualem, contrôle le ballon avec son pied droit, et d’un tir du pied gauche ouvre la marque à la 15’ minute en faveur des Harrachis. Ce but a éclaté les tribunes du stade du 1er-Novembre et donné la confiance aux joueurs harrachis qui ont dominé le reste de la mi-

temps et étaient derrière toutes les actions dangereuses. Les attaquants harrachis ont raté plusieurs occasions dans la deuxième mi-temps du match, le manque de la concentration les a empêchés d’aggraver la marque, comme celle de Bennai qui a reçu

Charef - Benabderahmane

LE CLASH

Il y a du gaz dans les relations entre l’entraîneur en chef de l’USM El Harrach, Boualem Charef et son défenseur central, Farès Benabderahmane. En effet, les relations entre les deux hommes se sont sérieusement détériorées ces derniers jours au point où on parle du côté du club de l’intention du coach à traduire son joueur devant le conseil de discipline du club. L’affaire remonte à quatre jours, lorsque Benabderahmane convolait en justes noces et demandait à la direction de son club quelques jours de vacances en cette heureuse circonstance. Ce qui est tout à fait légitime. La direction de l’USMH autorise le joueur à s’absenter le temps de sa lune de miel ce qui n’a pas été du goût du coach qui estime, à en croire certaines sources qui lui sont proches, que le joueur connaissait depuis des mois maintenant la date de la reprise du championnat, il aurait pu avancer ou bien reculer la date de son mariage. Il n’y a pas à dire la position du coach harrachi est tout ce qu’il y a de correct. Il faut savoir que dans le football professionnel (le vrai) un joueur demande d’abord l’autorisation de son club avant de fixer la date de son mariage, ce qui n’a pas été respecté par Farès Benabderahmane. Non content d’avoir commis cet impair, le défenseur central harrachi va enfoncer le clou par des déclarations peu élé-

gantes. «Charef a changé de comportement envers moi» déclare t-il à Maracana, et d’ajouter narquois : « Il ( Charef, ndlr) se prend pour le shérif du club…/… moi je n’ai pas de compte à lui rendre. C’est l’administration qui gère le club et c’est uniquement à elle que je dois rendre des comptes pas à lui.» Ces propos montrent bien l’immaturité du joueur qui ne sait pas que dans le monde professionnel (le vrai), la vie du joueur est régi par un règlement qui définit les jours de son congé, qu’un vrai pro ne peut disposer de jours de congé comme bon lui semble. Malheureusement Farès Benabderahmane ne peut pas encore comprendre ces choses-là, comme il ne peut pas comprendre qu’il est insensé de faire toute une préparation un mois et demi durant pour enfin, prendre une semaine de congé, convoler en justes noces et faire la fête pendant une semaine. C’est comme si ce joueur-là se fait hara-kiri. Enfin, il suffit juste de signaler que dans ce cas précis, la direction du club a joué un mauvais rôle en autorisant le joueur à faire ce que bon lui semble, comme il est utile aussi de dire que ce n’est pas le fait de se marier qui pose problème, bien entendu. C’est le fait que cela arrive en toute fin de préparation qui nuit au joueur et partant au club. Lotfi Salhi

une belle passe de Boualem, passe pour Hanitser qui n’a pu la transformer devant les filets du gardien bordjien Dali, jusqu'à la 73’ minute, l’USM El Harrach a bénéficié d’un corner, la passe précise de Boualem trouve la tête de

Bennai qui n’a trouvé aucune difficulté de la mettre dans les filets. Le score de la rencontre s’est terminé par ce résultat qui sera motivant pour les joueurs harrachis pour la suite du parcours. Lotfi S.

Bellat non convoqué

Nabil Bellat n’a pas été retenu pour la rencontre d’hier qui a opposé son équipe à celle du CABBA. Les choses ne semblent pas aller aussi dans le bon sens entre le coach et sa nouvelle recrue. Selon, le coach harrachi, la non-convocation du joueur pour cette première rencontre du championnat est due uniquement à sa blessure et non à d’autres considérations. Cependant, une source très proche du club harrachi nous a confié que les relations entre Charef et Bellat se sont détériorées récemment, sans nous préciser pour autant les raisons, et c’est pour cela que le coach s’est passé des services du joueur lors de cette rencontre. L’entraîneur adjoint Benomar estime lui aussi que la blessure de Bellat est la seule raison qui est derrière son absence lors de ce match : «Bellat ne s’est pas entraîné tout au long de la semaine passée, à cause d’une blessure qu’il a contractée récemment, donc, et en toute évidence, il n’était pas prêt pour jouer cette première rencontre face au CABBA. On a jugé utile de ne pas le faire incorporer pour cette première. En tout cas, notre méthode de travail est bien claire, chaque joueur qui contracte une blessure qu’on juge grave, ou celui qui s’absente aux séances d’entraînement ne sera pas retenu pour le match suivant» explique le coach adjoint

Laïb : «D’ici janvier, on aura 4 500 nouvelles places à Lavigerie»

L

e président de l’USMH Mohamed Laïb a affirmé que d’ici au mois de janvier 2011, le stade de Lavigerie aura 4 500 nouvelles places. Les travaux de cette extension vont à un rythme soutenu, une fois ceuxci terminés la capacité du stade sera de 11.500 places : « On a tout réglé avec l’APC de Mohammadia. Celle-ci a dégagé tous les moyens nécessaires afin de lancer les travaux et de finir le projet à la date appropriée. On envisage de rajouter quelques 4 500 places, et je peux vous assurer que le chantier s’achèvera d’ici le début de l’année prochaine. J’estime que c’est une bonne chose pour le club et pour toute la région d’El Harrach. Comme vous le saviez auparavant, les dernières directives de la ligue exigent des stades qui contiennent au minimum dix mille places, c’est l’une des premières exigences de l’in-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

stance citée. Je suis vraiment satisfait de ce projet et j’espère que les entrepreneurs engagés respecteront le délai. Enfin, je saisirai aussi cette occasion pour annoncer aussi mes satisfactions quant à la décision de la FAF qui nous a permis de recevoir à notre stade» affirme Laïb.

«On attend toujours le stade de Baraki» Toujours dans le même contexte, le président Mohamed Laïb affirme que son équipe attend toujours le nouveau stade de Baraki. Le président harrachi considère cette enceinte comme étant un bijou. Laïb voit aussi que le stade de Baraki pourrait constituer une solution pour tous les clubs de la capitale. Pour le boss harrachi, le stade de Baraki devrait être réservé aux deux équipes les plus proches, à savoir l’USMH et le NAHD.


Ligue

1

Blida... comme d’habitude

FICHE TECHNIQUE

Stade : Tchaker Affluence : faible Arbitres : Houasnia, Boulekrinet, Badache Avertissements : Djemaouni (53’), Beloucif (67’) USMB. Sebbah (52’), Meddahi (58’) Bellali (90+2) MCO.

USMB:

Gaouaoui, Yaghni, Chebira (Oussaâd 29’), Zemmouchi, Defnoun, Megheni, Belloucif, Djahel, Bentayeb, Bitam, Djemaouni( bendjilali 71’), Entraîneur : Assas

MCO:

Fellah, Sebah, Akram, Kechamli, Ouasti, Benattia(meddahi 61’), Boukessassa (Bellaïdi 71’), Bentiba, Aissaoui(aoudj 81’), Berradja, Daoud Entraîneur : Maghfour

L

09

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

g Par Ahmed Tahi

équipe de l’USMB, qui recevait hier son homologue du MCO au stade Tchaker pour le compte du premier match du championnat national professionnel, a raté l’oc-

USMB 0 - MCO 0

casion de glaner sa première victoire et elle était contrait de partager les points de la rencontre avec son adversaire du jour. La première mi-temps de ce match était largement dominée par les locaux qui ont essayé dès l’entame de menacer le portier oranais Fellah, notamment par l’intermédiaire de Zemouchi, Defnoun et autre Bentayeb. Ces derniers trouvaient toujours une défense oranaise bien regroupée autour de son gardien pour repousser le danger. Les joueurs de l’USMB qui ont dominé les débats tout au long de ce premier half n’ont pas pu être menaçants, et toutes leurs actions trouvaient un très bon gardien à la réception des balles. Du côté des visiteurs, on attendait les Blidéens sortir de leur camp pour mener quelques contres attaques qui, aussi, n’étaient guère menaçantes pour le gardien Gaouaoui qui a joué cette première mi-temps à l’aise. Les quelques supporters blidéens venus assister à la rencontre et qui ne cessaient pas de soutenir leur équipe n’ont pas cru leurs yeux devant tous ces buts tout faits ratés par les hommes de l’entraîneur Assas. Après quelques actions de

Présence de quelques ters oranais suppor stade Tchaker de e d’hier après midi qui a opposé au

La rencontr du MCO a connu la Blida l’équipe de l’USMB locale à celle ais. Ces derniers vêtus des oran rs présence d’une poignée de supporte ents tôt dans la matinée à prés nt étaie rite couleurs de leur équipe favo ter la gloire de leur équipe. la ville de Blida et ne cessaient de chan

=Youcef Anis de retour

Comme annoncé dans notre précédente édition, le Franco-Algérien Youcef Anis, est parti en France pour passer des examens médicaux afin d’être fixé une fois pour toutes sur l’évolution de sa blessure (ligaments croisés au mollet). Sur insistance du boss blidéen Mohamed Zaïm, le joueur Youcef regagnera demain la ville des Roses, selon le staff médical de l’USMB, il est fort possible qu’il subira l’intervention chirurgicale dans une clinique privée.

=Sebaï, toujours aux soins

Le défenseur de l’USMB, Sebaï Touhami, qui poursuit les soins à l’infirmerie, depuis la blessure contractée lors de la rencontre amicale face au MCA, pourrait rejoindre le groupe lors de la reprise de cette semaine, si le médecin du club lui donne le feu vert.

=Harizi, Telbi et Terbah non convoqués

Les joueurs blidéens, Harizi, Telbi et Terbah à l’annonce de la composante qui devait affronter l’équipe oranaise du MCO, ont été surpris, ce n’était pas les noms de Telbi et Terbah qui n’ont pas été retenus, mais celle du meneur de jeu Harizi que le coach Assas a jugé en méforme et qu’il souhaite que ce dernier reprenne rapidement ses forces physiques avant la prochaine rencontre face au CABBA, ce dernier a fini par accepter la décision de son coach.

=Dernière séance avant-hier à 17h à Mustapha-Tchaker

Avant de rejoindre le lieu habituel de la mise au vert, à l’hôtel militaire de Blida, le staff technique blidéen avait programmé une légère séance d’entraînement avant-hier à 17h à Mustapha-Tchaker. Le volet tactique en particulier a été revu pour s’assurer que ses poulains ont bien mis en tête les différentes variantes à appliquer face au MC Oran.

=Belkhaïter face à ses ex-coéquipiers

Le jeune Belkhaïter Mokhtar, qui évolue dans l’axe central et inquiète largement son camarade Zemmouchi, a été retenu parmi les 18 éléments, par cette occasion Belkhaïter a porté les couleurs à trois reprises en équipe fanion la saison dernière. A. T.

Kherbache, Talbi et Serbah dans les tribunes part et d’autre, le jeu se stabilise au milieu du terrain. A un quart d’heure de la fin de la mi-temps, les coéquipiers de Belloucif ont exercé une nette pression sur les défenseurs du MCO dans le but d’ouvrir la marque et de se libérer psychologiquement, cependant, ni Bitam ni Djemaouni n’ont pu arriver aux filets de Fellah. L’homme en noir ne tardera pas à siffler la fin de cette première partie sur le score vierge. Au retour des vestiaires, les Vert et Blanc ont essayé de rentrer directement dans le vif du sujet, en précédant à plusieurs attaques. Mais, comme ce fut le cas lors de ma première partie, une défense du MCO était sur le chemin des

attaquants pour les empêcher d’arriver à la surface de réparation de leur gardien. Aussi, dans ce second half, les poulains de l’entraîneur Maghfour, n’ont pas trop attendu pour porter le danger dans les périmètres de Lounes Gaouaoui, ce dernier était très vigilant et il était contraint à maintes reprises d’étaler toute sa classe pour sauver sa cage des balles dangereuse des Oranais. Le reste de la mi-temps ne portera pas de changement du côté tableau d’affichage. M. Houasnia annonce la fin de la rencontre toujours sur le score vierge entre les deux adversaires du jour.

Le trio blidéen Kherbache, Serbah et Serbah a suivi la rencontre d’hier à partir des gradins du stade Tchaker. Les trois joueurs cités ne se sont pas arrêtés de soutenir leurs coéquipiers durant les 90 minutes du match.

Aït Djoudi et Dakhli présents L’ex-coach de l’ASK et actuel entraîneur de l’équipe nationale olympique, Azzedine Aït Djoudi était présent hier à la rencontre. Aït Djoudi était accompagné par le président de la ligue de Blida, M. Dakhli Redouane. A. T.

Les deux équipes sur le terrain une demi-heure à l’avance

Les deux équipes sont descendues sur le terrain de Tchaker une demi-heure avant le début de la rencontre. Les 22 acteurs ont fait quelques exercices d’échauffements sous les applaudissements des supporters venus assister au premier match du championnat dans sa nouvelle version professionnelle. Comme aussi le trio arbitral composé de M. Houasnia assisté par MM. Boulekrinet, Badache était aussi sur la pelouse de Tchaker.

Faible présence des supporters blidéens

Tout porte à croire que la rencontre d’hier entre l’USMB et le MCO connaîtra une présence record des fans de l’USMB et ce, pour deux simples raisons que personne n’ignore : premièrement, ce match rentre dans le cadre de la première journée du championnat national sous sa nouvelle version professionnelle, l’autre, c’est l’attachement de nombreux fans à leur équipe et leur désir de découvrir la formation blidéenne version 2010 /2011. Cependant, les dirigeants et les joueurs des deux équipes étaient étonnés de voir les gradins du stade Tchaker presque vides.

Tizi Ouzou Bologhine Tlemcen El Harrach Saïda Blida El Eulma Béjaïa Equipes 1 JSM Béjaïa 2 USM El Harrach 3 WA Tlemcen MC Saïda 4 MC El Eulma 5 JS Kabylie 6 ES Sétif USM Blida MC Oran MC Alger CR Belouizdad AS Khroub USM Alger USM Annaba CABB Arreridj ASO Chlef

Résultats de la 1re Journée JSK-ASK USMA-ESS WAT-USMAn USMH-CABBA MCS-CRB USMB-MCO MCEE-MCA JSMB-ASO

Pts 03 03 03 03 03 03 03 01 01 00 00 00 00 00 00 00

J 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01 01

G 01 01 01 01 01 01 01 00 00 00 00 00 00 00 00 00

N 00 00 00 00 00 00 00 01 01 00 00 00 00 00 00 00

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

P 00 00 00 00 00 00 00 00 00 01 01 01 01 01 01 01

BP 04 02 02 02 01 03 02 00 00 00 01 02 01 00 00 01

3-2 1-2 2-0 2-0 2-1 0-0 1-0 4-1 BC 01 00 00 01 00 02 01 00 00 01 02 03 02 02 02 04

Diff +03 +02 +02 +01 +01 +01 +01 00 00 -01 -01 -01 -01 -02 -02 -03


10

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Tlemcen tout en panache

Ligue

1

WAT 2 - USMAn 0

FICHE TECHNIQUE

Stade : Akid Lotfi. Tlemcen Affluence : nombreuse Arbitres : Bichari, Rachedi, Salouadji Avertissements : Belgherrie (38’), Sidhoum (82’) (WAT). A. Dif (85’), T. Dif (87’) (USMAn). Buts : Belgherrie (38’ Sp), Boukhari (65’) (WAT)

USMAn :

Ouaddah, Ali-Guechi, Boudjelida, Annani, Mansour (Balegh 46’), Mekkaoui, Bouterbiat, Boukhlouf (Boukhlouf 71’), A. Dif, Ouanes (T. Dif 64’), Bekrar. Entraîneur : Amrani

L

g Par Arslan Bouali

e Widad de Tlemcen à réussi une belle entrée en matière dans ce premier championnat professionnel dans l’histoire du football algérien en s’imposant avec panache face à l’USM Annaba. Les Ciel et Blanc entament le match pied au plancher et vont dès le coup d’envoi

Il y avait foule hier au stade Akid Lotfi pour ce premier match de la saison. En effet, les supporters tlemceniens sont venus en nombre soutenir leur équipe pour sa première sortie à domicile. Ce n’est pas les joueurs qui vont se plaindre de voir les travées de Akid-Lotfi pleines à ras bord.

Les annabis reprennent la route sitôt le match terminé

WAT :

Hadjaoui, Boulahia, Boukhiar, Bachiri, Hebri, Boudjakdji, Belgherrie, Berramla, Chaïb (Guedider 68’), Hadji (Sidhoum 80’), Boukhari. Entraîneur : Houti

Le public répond present

prendre d’assaut les buts de Ouaddah. Pris à la gorge les annabis font le dos rond et réduisent les espaces autant qu’ils peuvent. Tlemcen pousse et ne laisse aucun répit à son adversaire, le temps passe, le match devient plaisant en ce sens où les deux équipes se rendent coup pour coup. Au premier quart d’heure on peut noter pas moins de quatre occasions d’un coté comme d’un autre. On sent quand même que le match peut basculer à tout moment tant les vingt deux acteurs se donnent à fond. Tlemcen varie son jeu, aux petites passes et incursion par l’axe, on change de registre pour tenter d’écarter un peu plus et solliciter les hommes de couloir. A la demi

heure de jeu, les débats s’intensifient, les deux formations cherchent la faille. Peu avant la pause les choses vont se décanter Tlemcen pousse et multiplie les incursions, les annabis sont acculés dans leurs derniers retranchements, ils vont commettre la faute; c’est le coup de pied de réparation dans une ambiance euphorique. Le public exulte, Belgherrie prend le ballon et s’apprête à exécuter la sentence. Il prend son temps, reprend son souffle et frappe au but. Ouaddah part du mauvais coté. Tlemcen mène logiquement à la marque. En seconde période, le match va encore gagner en intensité, les annabis reviennent sur le terrain avec la ferme intention de refaire

La formation annabi effectue en ce début de saison un de ses deux plus longs déplacements en rendant visite au WA Tlemcen. Arrivés la veille à la capitale des Zianides, les annabis ne se sont pas éternisé à Tlemcen puisqu’ils ont prit le chemin du retour sitôt le match terminé. Selon un responsable accompagnant la délégation de l’USMAn, celle-ci devrait transiter d’abord par Oran et Constantine avant de rejoindre Annaba très tard dans la nuit de samedi à dimanche. Il est à noter enfin que Annaba est distante de 1200 km de Tlemcen et autant de kilomètres la sépare de Saida, qui constitue sont deuxième plus long déplacement de l’année.

leur retard, ils vont se redéployer et organiser la résistance. Tlemcen va alors se recroqueviller autour de son emblématique capitaine, Kamel Hebri. Les minutes défilent, trop lentement pour les locaux qui tiennent jalousement leur maigre acquis, mais trop rapidement pour les visiteurs qui veulent absolument faire leur retard. Mais en attaquant de toutes parts, les Annabis vont laisser des espaces, ce dont profitera les Ciel et Blanc qui vont trouver des espaces et partir en contre A ce jeu, là c’est Boukhari qui s’y colle lui qui va planter une deuxième banderilles qui assommera définitivement les Annabis. A deux zéro, le break est fait, le match plié. Tlemcen mérite sa victoire au

vu de la grande débauche d’énergie de ses joueurs qui en voulaient vraiment.

score en faveur du MCS que le directeur du jeu renvoie les deux équipes aux vestiaires. A la reprise du jeu, les locaux ont continué de dominer leur adversaire du jour qui manquait de conviction sur le terrain. La supériorité des locaux leur a permis de bien monopoliser la balle, et c’est Bendahmane qui aurait pu sceller le sort de la rencontre n’était ce la vigilance de Ousserir qui repousser la balle. Par la suite les poulains de Rouabah se sont contentés de gérer leur acquis tout en essayant de trouver la faille dans la défense Belouizdadis. A la 83’ Touaoula

rate une occasion une or pour ajouter un troisième en se faisant idéalement servi par Hediouche. Le rentrant Akouche offre une balle de but à Hediouche à deux minutes de la fin du temps réglementaire, mais ce dernier manque lamentablement en tirant dans les décors. Malgré cette domination des Saidis les Belouizdadis et contre le cours du jeu parviennent à inscrire le but d’honneur à la 90’+2 par Slimani. Ainsi donc le MCS a réussi une bonne entame de saison et offre une précieuse victoire et le CRB a manqué son départ comme la saison passé. S. Y.

Le CRB manque son départ MCS 2 - CRB 1

FICHE TECHNIQUE

Stade : 13 avril 58 Affluence : Moyenne Arbitres : Bahloul, Boucenna, Zid Buts : Touaoula (16’), Fenier (22’) (MCS), Slimani (90’+2) (CRB) Expulsion : Mebarki (69’) (CRB) Avertissements : Mebarki (13’, 69’), Mameri (74’), Slimani (87’) (CRB), Sâadi (34’) (MCS)

MCS :

Kial, Bekhtaoui, Nehari, Megueni, Bendahmane, Atek, Sâadi, Touaoula (Akouche 90’), Cheraitia, Fenier (Abidi 65’), Hediouche (Zaoui 86’) Ent : Rouabah

CRB :

Ousserir, Mameri, Boukeria, Mebarki, Aksas, Anane (Saibi 60’), Benaldjia, Herrouche (Rebih 46’), Aoued, Bourekba (Mekhout 60’), Slimani Ent : Gamondi

D

g Par Souhil Yallaoui

és l’entame de la rencontre les locaux ont essayé de porter le danger vers le camp adverse, et c’est Cheraitia qui a failli ouvrir la marque la 2’, en exécutant un coup franc d’une position excentré, où le portier du CRB a étaler toute sa classe pour repousser sa balle. A la 13’ c’est autour de Touaoula de mettre Ousserir en difficulté sur une balle arrêter. Il a fallu attendre le quart d’heure du jeu pour voir la

première réaction du CRB. Mameri déborde sur le flanc gauche et adresse un bon centre que Slimani reprend de la tête, mais sa tête passe juste à côté du poteau. Toutefois une minute plus tard, Cheraitia donne une balle à destination de Touaoula, le portier du CRB qui voulait intercepter le cuir, le relâche dans les pieds de Touaoula qui ne se fait pas prier pour ouvrir la marque à son équipe à la 16’. Bien que les Belouizdadis ont tenté de réagir afin de niveler la marque, c’est les Saidis qui parviennent à ajouter un second but à la 22’. Suite à un coup franc bien botté par

Bendahmane à partir du milieu de terrain, Hediouche dévie la balle de la tête sur Fenier qui d’une bonne position trempe la vigilance de Ousserir. Mené par deux buts d’écart les poulains de Gamondi sont montés d’un cran dans l’espoir de réduire la marque et revenir dans la partie, et Boukeria d’un retourné acrobatique oblige le portier Kial à boxer la balle à la 27’. Cinq minutes plus tard c’est Benaldjia d’un puissant qui oblige Kial a sortir le grand jeu pour dévier le cuir d’une belle claquette. C’était d’ailleurs la dernière occasion de cette première période de jeu et c’est sur le

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


1

Ligue

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

11

Démonstration de force béjaouie JSMB

g Par Toufik Brahimi

La JSM Béjaïa n’a pas fait dans la dentelle en recevant pour son premier match de la saison l’ASO Chlef. En effet, très en jambes les joueurs de la JSMB se sont littéralement baladés au cours de cette rencontre en passant pas moins de quatre buts à son adversaire du jour.

C

ette empoignade, qui a mis aux prises deux de nos équipes ambitieuses, a débuté à cent à l’heure. Ce sont les locaux qui se distinguent les premiers par Boudar (4’) sur coup franc.Les Chéliffiens ne seront pas en reste. Messaoud, à la 11’, toujours sur coup franc également, oblige Si Mohamed à se détendre. A partir de ce moment, les choses iront très vite. À la 17’, Zafour adresse une longue balle dans le dos des défenseurs de l’ASO. Zerdab, totalement démarqué sur la droite, après un superbe contrôle de la poitrine suivi d’une superbe frappe au deuxième poteau, ne laisse aucune chance à Ghalem (1-0). Les Chéliffiens ne baissent pas les bras et ne tardent pas à réagir. On joue la 22’ quand Messaoud reprend un centre de Mohamed-Rabah, obligeant Si Mohamed à la parade. Le jeu se cantonne au

Publicité

milieu du terrain et la bataille fera rage dans cette zone. Les Béjaouis seront tout près de corser l’addition. A la 30’, Maroci voit sa reprise de la tête raser la transversale. Zerdab, côté béjaoui, réussit à doubler la mise à la 44’. N’Djeng, parti à la limite du hors jeu et suite à une belle ouverture, démarque Boudar dont le tir est détourné par Ghalem dans les pieds de Zerdab qui met le cuir au fond (2-0). C’est sur cette large avance des locaux que sera sifflée la fin de la première période. Au retour des vestiaires, le jeu ne baisse pas d’intensité et

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE TIZI OUZOU DAÏRA DE BENI DOUALA COMMUNE DE BENI AÏSSI N° 1742/PERS/APC 2010

AVIS DE RECRUTEMENT La commune de Beni Aïssi lance un avis de recrutement par voie de concours sur titre pour l’accès au grade de techniciens supérieurs de l’administration communale (biologie, génie civil). Grade - Technicien supérieur communal (biologie) - Technicien supérieur communal (génie civil)

Nombre de postes

Titre exigé

Lieu d’affectation éventuellement

01

Diplôme ou titre équivalent (en biologie)

Administration

01

Diplôme ou titre équivalent (en génie civil)

Administration

Les candidats intéressés sont invités à déposer leurs dossiers auprès du bureau du personnel dans un délai de 20 jours à compter de la date de la parution du présent affichage.

les Bejaouis, à la 46’, ajoutent un troisième but par Kacem qui profite d’un service de Zerdab, pour dribbler l’infortuné Ghalem et mettre le ballon au fond des filets (3-0). Même s’il reste du temps, les Chéliffiens sont pratiquement KO. Le match est plié. Les Lions réduisent la marque à la 65’. Seguer, suite à un contre très rapide, sert Messaoud qui réduit la marque du plat du pied (3-1). Les locaux continuent leur pressing. A la 82’, suite à un coup franc, Meftah déposera le ballon sur la tête de Maïza qui donnera plus d’ampleur au score (4-1). Les

choses en resteront là. Les Béjaouis ont réalisé une excellente affaire. Les présents ont assisté à une superbe partie de football et c’est là l’essentiel. Il s’agit là d’une entrée en matière tonitruante pour l’un des outsiders du championnat. Dans une déclaration faite au quotidien Le Buteur juste après le match, le coach Djamel Menad était plus que satisfait : «Je ne peux que féliciter mes joueurs qui ont appliqué comme il se doit les consignes qui leur ont été données et qui se sont bien battus. Leurs efforts ont été récompensés par une superbe victoire. Sincèrement, le score reflète la physionomie de ce match que nous avons totalement contrôlé. Il y a une certaine maladresse devant les buts et c’est dans ce domaine que nous avons à nous améliorer. Cette victoire est bonne à prendre devant une coriace équipe de l’ASO.» Cette démonstration de force de la formation béjaouie illustre de fort belle manière les intentions du club phare de la Vallée de la Soummam qui entend jouer cette saison dans la cour des grands et pourquoi pas terminer la saison avec un titre, sinon, au pire, sur le podium. La JSMB qui a effectué un recrutement de qualité cet été ne cache plus ses ambitions, le club Vert et Rouge veut bien se faire une place parmi les ténors du football algérien. T. B.

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE DAR EL BEÏDA COMMUNE DE AÏN TAYA

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa 02 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 du 11/09/2003 et le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics, le président de l’Assemblée populaire communale de Aïn Taya informe les soumissionnaires concernés par l’avis d’appel d’offres national ouvert n° 10/2010 portant la réalisation en TCE d’une bibliothèque communale à Aïn Taya - paru dans les quotidiens nationaux suivants : Maracana en date du 30/08/2010 Al Hiwar en date du 28/08/2010 Qu’à l’issue du jugement des offres technique et financière, le 14/09/2010 et 16/09/2010, les résultats et décisions arrêtés par la commission d’évaluation des offres, et en application du système de notation fixé à l’article 21 du cahier des charges, le marché a été attribué provisoirement au soumissionnaire suivant : Plis N°

Entreprise Note Délai Montant de la Montant de la soumissionnaire technique d’exécution soumission soumission (60 pts) (TTC) corrigé (TTC)

Résultats

Dossier à fournir : 01- Une demande manuscrite de participation au concours 02- Un acte de naissance de moins d’une année 03- Une attestation justifiant la position du candidat vis-à-vis du service national 04- Une copie de diplôme ou titre reconnu équivalent (attestation de suivi de formation + niveau scolaire) 05- Un extrait du casier judiciaire 06- Un certificat de nationalité 07- Deux (02) photos d’identité 08- Deux (02) certificats médicaux (phtisio+générale) 09- Relevé de notes du cursus de formation 10- Attestation de travail le cas échéant et certifié par la CNAS pour ceux délivrés par un établissement privé.

Tout soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des marchés publics dans un délai de dix (10) jours à compter de la date de parution du présent avis et ce, conformément à l’article 101 du décret présidentiel n° 02-250 du 24 juillet 2002, modifié et complété par le décret présidentiel 03-301 du 11 septembre 2003 et le décret présidentiel n° 08-338 du 26 octobre 2008 portant réglementation des marchés publics.

MARACANA N°1226 - Samedi 25 Septembre 2010 - ANEP 826 511

MARACANA N°1226 - Samedi 25 Septembre 2010 - ANEP 826 453

01

SNC/Dahou

40/60

07 mois

29.551.509,00 29.811.015,00 L’offre la moins (DA) (DA) disante (retenue)

02

SARL/ Abdessalem

33,77/60

09 mois

31.621.531,50 31.621.531,50 (DA) (DA)

Eliminé techniquement

03

ETB.TCE/ Les Vergers

30,77/60

09 mois

35.810.762,59 35.810.762,59 (DA) (DA)

Eliminé techniquement

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Quel départ ! JSMB

Ligue

1

Photo : jsmbejaia.com

Les Béjaouis terrassent Chlef

En ouvrant le bal de la nouvelle saison, les Béjaouis ont voulu être rassurants vis-à-vis de leur public, menaçants à l’encontre de leurs futurs adversaires et de sérieux prétendants au titre. “On n’avait pas droit à l’erreur d’autant plus que la préparation s’est déroulée dans de bonnes conditions”, nous a avoué Maïza en fin de partie. En fait, face à l’ASO, les poulains de Menad ont fait montre d’une grande maîtrise dans le jeu. Et après les vingt premières minutes de jeu où les camarades de Messaoud avaient donné l’impression de dominer les débats, les Vert et Rouge allaient sortir de leur coquille

Zerdab :

Il ne cesse de progresser, d’attirer l’attention des puristes et d’être même ciblé par l’entraîneur national. Il ne ménage aucun effort pour bien faire et on a l’impression que toutes les balles passent par lui. Contre Chlef, Zerdab, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réussi un doublé. Le premier de la saison. Il a bien voulu répondre à nos questions.

Vous découvrez d’autres sensations de buteur, n’est-ce pas ? Non, ce n’est pas que je découvre d’autres sensations de buteur, mais je me retrouve dans le système de jeu mis en place par le coach. Mais, réussir un doublé n’est pas donné à tout le monde… Le football moderne est ainsi. On est réaliste, moi, j’en ai profité grâce aux talents

pour reprendre les choses en main et donner une véritable leçon de réalisme. “Notre adversaire s’est déplacé dans l’intention de nous surprendre, c’est pour cela que le jeu est resté ouvert jusqu’à la fin”, dira Zerdab, l’un des meilleurs joueurs de cette soirée footballistique. Cependant, ce qu’il faut souligner c’est cette prudence, quelque peu, exagérée du coach béjaoui. En effet, en alignant un seul attaquant N’Jeng, Menad a véritablement prôné la prudence. Bouder et Zerdab en faux ailiers étaient beaucoup plus assignés au milieu, notamment à chaque fois que la balle est récupérée par

l’adversaire. C’est dire aussi que le rôle de Zerdab était prépondérant et en réussissant le doublé, le milieu béjaoui a compensé les lacunes remarquées au départ au niveau de l’attaque. Toujours est-il, en frappant fort, les camarades de Zafour ont réussi à faire une entrée fracassante, s’installant ainsi en pole position, donnant l’impression par là même de vouloir monter la barre haut, dès l’entame de cette compétition qui s’annonce prolifique en buts, palpitante, serrée et disputée. Annaba est déjà avertie ! A. Z.

«Tout le groupe est à féliciter»

des autres joueurs.

Comment expliquez-vous cette victoire ? D’abord, tout le groupe est à féliciter de cette victoire. C’est par le travail continu et inlassable entamé durant la préparation qui a duré plus de deux mois qu’on est arrivés à ce résultat. Et Chlef, comment l’avez-vous trouvé ? C’est une équipe solide qui joue bien au football. Elle recèle en son sein des joueurs d’expérience et pétris de qualités. Le mérite est de n’avoir pas fermé le jeu. On dit que le sélectionneur national a parlé de vous. Un commentaire ? Oui, l’entraîneur m’en a déjà parlé. Si je suis sélectionné, c’est parce que l’entraîneur national a vu en moi le joueur capable de donner un plus. De mon côté, je continuerai à travailler davantage et d’arrachepied pour être toujours prêt. Comment voyez-vous le prochain match contre l’USMAn ? Ce sera un match difficile, mais on va essayer de continuer sur cette dynamique et bien négocier la rencontre. Un mot sur le public … Je n’ai jamais douté du dévouement de notre public, vis-à-vis de son équipe. Les supporters nous ont soutenus durant toute la partie et au retour, nous les avons comblés. Entretien réalisé par A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

13

Maïza : «Bon pour le moral !» JSMB

Ce défenseur de grande expérience est en train de redonner une nouvelle assise solide au compartiment défensif béjaoui. Son talent et son savoir-faire lui permettent, aussi, de donner un «coup de pouce» à l’attaque. La preuve, contre l’ASO, il a réussi un beau but. Maïza a bien voulu répondre à nos questions à la fin de la partie :

Nous allons essayer de continuer sur cette dynamique et pourquoi pas gagner le match. Ce sera difficile, mais pas impossible. Quant à moi, certes, l’USMAn était mon ancien club, mais, maintenant, je défends les couleurs de la JSMB. C’est cela, le professionnalisme. Un mot sur le public … Il a été formidable et nous a soutenus du début à la fin. C’est comme ça qu’il faut être. Le soutien du public nous a permis de faire un grand match et, surtout, de gagner. Entretien réalisé par A. Z.

Ce départ promet beaucoup, qu’en pensez-vous ? Effectivement, on voulait à tout prix démarrer en force et on n’a pas failli. Tant mieux, puisque notre public est reparti satisfait et comblé. Cependant, au début, on avait l’impression que vous étiez timide. Que s’est-il passé ? C’est vrai et il a fallu 20’ pour qu’on retrouve toute notre confiance et prendre le match en main. Par la suite, c’était un jeu pour nous.

Zerdab étonne, Kacem épate...

Oui, vous voulez ajouter quelque chose ? Oui, pour dire que notre victoire est méritée d’autant plus que cela fait longtemps qu’on

“J

«C’est une victoire qui augure de belles choses»

Menad :

a commencé à se préparer. Donc, une défaite pour nous était interdite. Dieu merci, on a pu passer le cap chélifien sans dégât. Vous avez réussi à marquer un but. Un commentaire ? En football moderne, tout le monde marque

e suis satisfait, entre autres, de Zerdab et Kacem”, avouera Djamel Menad à la fin de la partie ayant opposé son équipe à l’ASO. Parmi les meilleurs joueurs sur le terrain, Zerdab et Kacem ont effectivement attiré l’attention du public et réussi à se mettre en évidence, au point où à un certain moment, on avait l’impression qu’il n’existait que ces deux éléments sur le terrain. Par leur classe, leurs talents et leur savoir-faire, Zerdab d’un côté et Kacem de l’autre, se sont illustrés de fort belle manière en ce début de saison et se sont imposés dans une rencontre appréhendée, quelque peu, par certains milieux des Vert et Rouge.

Zerdab :Il découvre d’autres sensations

Connu pour son sérieux et dévouement au travail, Zoheir Zerdab ne cesse de progresser de match en match contre l’ASO, il a réussi à relever le défi en inscrivant deux buts qui ont donné l’appétit à ses autres camarades. Mieux encore, son premier but a été digne des

et tout le monde défend. C’est venu et j’espère que ça viendra souvent dans les prochains matches.

Votre prochain adversaire est l’USMAn, votre ancien club. Qu’en pensez-vous ?

grands buteurs, puisque sur un contre, Zerdab intercepte la balle de la poitrine et d’un tir foudroyant ne laisse aucune chance à Ghanem, le gardien chélifien, Zerbad un joueur de milieu se retrouve buteur et quel buteur ! “C’est le football moderne. Moi, je suis un joueur polyvalent”, dira-t-il tout en restant humble et surtout décidé à faire encore mieux et donner plus pour son équipe.

Kacem : la classe

La venue de Kacem a été applaudie et a été une bouffée d’oxygène pour Djamel Menad. On le savait grand technicien et face à l’ASO pour le compte de la première journée du championnat professionnel de ligue 1, il a réussi à son tour à épater son entraîneur et les supporters béjaouis. L’ex-Ententiste contribua en grande partie à la victoire de son équipe, tant par ses passes décisives que par le but qu’il avait inscrit, mettant ainsi son talent au service des Vert et Rouge. Avec Zerdab et Kalem, ça promet beaucoup ! ! A. Z.

= JSMB 2 - ASO 2 En match d’ouverture, les juniors béjaouis n’ont pu faire mieux que le nul devant leurs homologues de l’ASO.

= Ighil hospitalisé L’entraîneur de l’ASO, Ighil, a été hospitalisé à son arrivée à Béjaïa, suite à une crise d’appendicite. C’est son adjoint Benchanel qui = Des supporters chélifiens Quelque 400 à 500 supporters chélifiens ont fait le déplacement à Béjaïa pour soutenir leur équipe. Au 3 but des Vert et Rouge, la était sur le banc avec les joueurs.

e

plupart d’entre eux ont rebroussé chemin. Le miracle n’a pas eu lieu.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le coach béjaoui ne pouvait plus contenir sa joie. Et comment lorsque au terme de cette rencontre contre l’ASO pour le compte de la première journée du championnat professionnel de ligue 1 son équipe venait de terrasser son adversaire du jour. Commentant le match, Djamel Menad, dira : “C’est un match d’un niveau assez bon on méritait largement la victoire”. Notre interlocteur poursuivra : “Après 20’ à 25’ de prudence, la confiance est revenue. Les joueurs ont développé un jeu simple mais d’un grand niveau et cela augure de belles choses. Il y avait aussi de la réussite”. A propos de Chlef, l’entraîneur des Vert et Rouge affirmera : “L’ASO est une équipe qui possède des joueurs pétris de classe et d’expérience”. Quant à ses satisfactions, Menad dira : “Je suis satisfait de Kalem, Zerdab, Megatli et Maiza. Ce sont les joueurs qui ont donné beaucoup plus de satisfaction et de poursuivre : “L’avantage à la JSMB est que tout le monde peut marquer”. Djamel Menad conclura : “C’est un bon départ sur le plan moral. On va essayer de continuer sur cette dynamique. Quant aux avertissements que l’arbitre a distribué à nos joueurs, ils sont justifiés”. A. Z.


14

Ligue

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Le Nasria marque son territoire

2

NAHD

Dîner à El Yachir L’équipe du Nasria s’est arrêtée à El Yachir où elle a pris son dîner avant de reprendre sa route vers Alger. Ce sont les dirigeants qui ont décidé de cette halte pour récompenser les joueurs après ce résultat très positif et les encourager à redoubler d’efforts lors des prochaines rencontres du championnat qui les attendent.

El Far, seul élément nouveau dans l’effectif-type

g Par Raouf Mesbah

Le Nasr d’Hussein-Dey n’a pas fait dans la dentelle pour son premier match du championnat national de Ligue 2.

Le coach, Majdi Kourdi, a incorporé seulement l’attaquant El Far dans l’effectif-type, comme seul élément nouveau, étant donné que tous les autres joueurs ont l’habitude de jouer, que ce soit ceux de l’année dernière ou ceux qui font leur come-back au club, à l’image de Allag, Mellouli et Hafid qui connaissent très bien la maison. Cela a donc donné une certaine assise à l’équipe qui s’est défendue comme il le fallait à Merouana.

E

n effet, les Nahdistes ont réussi à l’emporter dès ce premier match face Merouana, montrant ses intentions dès le départ, sachant que le club envisage d’accéder en Ligue I. Les Sang et Or n’ont pas été impressionnés par les gars de Merouana et n’ont pas tremblé, même si la première mi-temps s’est soldée sur le score de parité. En deuxième mi-temps, les gars du Nasria sont revenus en force et leur forme physique les a aidés à assurer la victoire à la fin, surtout après la préparation parfaite effectuée par le club. Le Nasria pouvait aisément ajouter d’autres buts et terminer la partie sur un score lourd, n’était le manque de chance et de lucidité chez les attaquants de la formation husseindéene. Le coach du Nasria, Majdi Kourdi, s’est dit très satisfait de cette victoire, avouant qu’elle s’est dessinée après que les joueurs aient pris une certaine maîtrise de la balle et se sont donnés à fond sur le terrain. «Je suis fier de mes joueurs qui se sont donnés à fond et ont joué avec courage. Ils se sont bien défendus depuis le départ et ont montré de grandes dispositions», avouera Kourdi, qui ajoutera qu’ils étaient conscients qu’il fallait réussir ce premier match qui est très important, pour envisager la suite avec plus

Les fans de Merouana ont applaudi les Nahdistes Les fans de Merouana ont longuement applaudi les Nahdistes à la fin du match, après que l’équipe ait réussi à l’emporter face à leur équipe. Les gars de Merouana ont donc été fair-play, même s’ils ont été très déçus de la défaite de leur équipe qu’ils auraient souhaité éviter, d’autant plus qu’il s’agissait du premier match du championnat.

L’équipe reprend les entraînements aujourd’hui de sérénité. Kourdi souhaite que ses poulains continuent à jouer avec la même envie et surtout avec la même détermination pour réussir d’autres excellents résultats et arriver à la fin à l’objectif fixé, qui n’est autre que l’accession en Ligu I et qui devrait ne pas échapper à l’équipe, d’autant plus que tout le monde au Nasria est conscient de la tâche qui l’attend. Le coach du NAHD souhaite se concentrer maintenant sur les prochains matchs, à commencer par le match face au MOC, vendredi prochain, au stade de Rouiba, que Kourdi ne veut pas rater sous aucun prétexte.

Les dirigeants en force à Merouana Les dirigeants du Nasria se sont rendus en force à Merouana, où l’équipe avait donné la réplique à la formation locale pour le compte de la première journée du championnat national de Ligue 2. En effet, et en plus du président Mana Kenfoud, on a enregistré la présence des dirigeants Bouderouaya, Akab et Saoudi, ce qui a certainement réjoui les joueurs qui ont senti qu’ils étaient soutenus par leurs dirigeants qui sont tout proches d’eux. R. M.

Problèmes à l’allumage ASMO

B

eaucoup d’erreurs individuelles et collectives ont été commises et notées par Kioua, qui s’empressera, dès aujourd’hui, de revoir les lacunes, pour faire du club de M’dina J’dida une formation capable de s’imposer dans ce premier championnat professionnel de la Ligue 2. Mais, il faut reconnaître qu’en face il y avait une équipe bien plus expérimentée que les coéquipiers de Mazari, lequel a été particulièrement à côté de la plaque. Mais ce semi-échec à domicile ne semble pas inquiéter outre mesure ni les dirigeants, à l’image du directeur adjoint Oumamar, ni le coach, ni sesjoueurs, l’image du capitaine

Ghouti Loukili, qui a estimé que «le résultat en soi est encourageant, car l’équipe manque encore de cohésion et d’automatismes». Il est vrai que si l’on refaisait le match, nous constaterons que l’ASMO a eu en tout et pour tout deux actions dangereuses en première mi-temps, par Chaouti, contre trois autres bien plus nettes à l’actif des Bouharbit, Kaïdi et Benrabah. En deuxième période, le même scénario s’est reproduit avec toujours plus de tranchant du côté des Batnéens, alors que les coéquipiers de Moujer cafouillaient à l’entrée des 18 mètres. En fait, il n’y avait pas de quoi fouetter un chat dans cette équipe oranaise. L’entraîneur Kioua compte sur les matchs amicaux du milieu de semaine, comme celui qui aura lieu ce lundi contre

l’équipe de l’Inter-régions, le MB Sidi Chahmi, pour apporter les correctifs nécessaires. Il a sous la main les joueurs qu’il faut, grâce à un riche effectif composé surtout de jeunes loups qui veulent avoir leur place au soleil. Kioua devra vite trouver les solutions qui s’imposent, car, déjà, le prochain match verra l’équipe se rendre à Biskra où elle n’a jamais gagné. Quand au professionnalisme, il était vraiment absent ce vendredi. On a vu deux équipes amateurs qui ont joué comme elles avaient l’habitude de le faire depuis plusieurs saisons, avec la même organisation sur le terrain. Le public, pour sa part, préludant d’un départ mitigé de sa formation, a préféré se rendre à la plage en cette journée d’été indien. M. T.

Le NAHD devrait jouer à Dar El Beida La formation du NAHD devrait évoluer lors des prochains matchs du championnat à Dar El Beida, étant donné qu’elle doit chercher un autre stade où elle pourra jouer, après le refus des responsables des stades de Lavigerie et du 20 Août de l’ accueillir. On croit savoir que deux propositions leur ont été faites, à savoir les stades de Zéralda et de Dar El Beida, et qu’elle devrait choisir ce dernier, étant donné qu’il est plus proche des fiefs du club, ce qui permettrait aux supporters à s’y rendre en force. R. M.

KIOUA : «Il reste beaucoup à faire»

g Par Miloud Touadjine

La volonté n’a pas suffi aux protégés du nouveau coach asémiste, Mustapha Kioua, en raison d’un manque de cohésion criard, qui dénote de la mauvaise préparation de l’intersaison et de la crainte de l’ex-coach du CRB, Mohamed Hankouche, de prendre en main cette équipe.

L’équipe du Nasria devrait reprendre les entraînements aujourd’hui dimanche, après que le coach Kourdi leur ait accordé une journée de repos, à savoir hier et ce, pour récupérer du match face à Merouana, ainsi que du voyage harassant. Les joueurs devront maintenant préparer le prochain match du championnat qui les opposera au MOC au stade de Rouiba, vendredi prochain.

Le nouvel entraîneur asémiste n’est pas resté assis sur son banc durant ce premier choc de l’année ; bien au contraire, il n’a pas cessé de bouger sur sa ligne et de donner des consignes à ses joueurs, consignes pas toujours respectées.

I

l s’est, à plusieurs reprises, fait rappeler à l’ordre par le délégué, mais à chaque fois il revenait à la limite de son périmètre. On sentait qu’il était sous une grande pression et qu’il désirait commencer sa nouvelle tâche dans la capitale de l’ouest avec une victoire, quand bien même la préparation ne lui incombait nullement. «C’est le début du championnat. J’ai constaté que mes joueurs ont donné tout ce qu’ils pouvaient. Mais, ils ont fait des erreurs collectives. Il y a encore beaucoup de travail à faire et nous allons nous y atteler par étape, pour faire de cette formation un

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ensemble capable de jouer le titre. Je connais la force du CAB et j’ai appliqué un système de jeu pour ne pas leur permettre de marquer, car chaque match a ses propres spécificités. Le CAB a l’habitude de jouer derrière et d’utiliser des contres dangereux. Il n’empêche que je remercie les joueurs pour le match qu’ils ont fait et je leur demande de faire mieux à l’avenir.» Mais ce qui a quelque peu perturbé le coach, c’est la quasi-absence du public (environ quelques centaines de présents). «Je pense que le public peut donner un plus à l’équipe. Il encourage les joueurs, et ces derniers, sachant qu’il est présent en force, font un minimum d’erreurs. Je compte sur lui pour le prochain match à domicile, car si on continue à jouer devant quelques dizaines de spectateurs, l’équipe ne sera pas motivée et n’ira pas loin. Il faut que les supporters sachent que cette division est très difficile et que leur soutien M. T. est indispensable.»


Ligue

2

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Les joueurs de l’ESM pas contents ESM

g Par Lamine Boudebza

coéquipier Ferhat Ayoub du MOC, ils sont en train de frapper aux portes de l’équipe nationale olympique, donc deux noms à retenir.

A la fin de la partie, les joueurs de l’Espérance de Mostaganem n’étaient pas du tout contents du scénario de la rencontre.

A

15

Touati, Fellahi et Amroune hors des 18

leur sortie du terrain et en voulant regagner les vestiaires,certains joueurs se sont accrochés entre eux, histoire de se justifier de la lourde défaite qu’ils ont subie, alors qu’à la mi-temps ils menaient au score et qu’aucun ne présageait cette remontée du MOC.

Le coach constantinois a estimé que Touati, Fellahi et Amroune, qui n’ont pas fait toute la préparation avec le MOC depuis le début, ne pouvaient espérer être dans le premier groupe qui a disputé ce début de championnat et qu’au fur et à mesure de leur forme, ils réintégreront le groupe et ce sont les meilleurs et les plus en forme qui seront titularisés.

Benmeghit : le premier doublé du championnat En effet, l’attaquant mostaganémois Benmeghit a réussi à mettre deux buts dans la cage du keeper constantinois Aïssani, et par la même occasion être le premier joueur à inscrire un doublé dans ce championnat. A la fin de la rencontre, il nous dira que ce n’est qu’un début et qu’il y aura beaucoup d’autres buts et qu’il faudra compter avec l’ESM cette année. “Nous avons fait un bon match, où on aurait pu l’emporter, mais les Mocistes étaient plus agressifs que nous et ont su profiter de nos erreurs, ajoutera-t-il.

Ferhat et Bellahoual s’accrochent Au cours de la première période, alors que les camarades du capitaine Khenifssi étaient menés au score, et suite à un corner accordé au MOC par M. Rahmine, l’arbitre de la rencontre, Bellahoual a voulu faire traîner le ballon, histoire de gagner un peu de temps et énerver l’équipe adverse ; en réalité, il a bien réussi, puisque Ferhat, venu lui arracher le ballon, a provoqué une bousculade, et on a évité le pire ; mais au cours du match, quelques accrochages ont été signalés entre les deux joueurs, mais sans gravité.

Kamel Madani sur un nuage

Bonne recette malgré le mauvais temps

AUGUSTO ALVES : «Je m’attendais un peu à cela»

Aït Djoudi qui l’a lancé lors des derniers matchs disputés la saison passée. Avec son

Les supporters du MOC ont fait le déplacement au stade Hamlaoui et ont bravé les conditions météorologique qui étaient très mauvaises en cette première journée, et d’après une source de la direction du stade, il y aurait eu plus de dix mille spectateurs et la recette était de près de 440 000,00 DA.

Charmat, la révélation En effet, la révélation du jour est sans conteste le jeune numéro 10 du Mouloudia de Constantine, Charmat Walid, tout juste 20 ans, issu du centre de formation de l’Entente de Sétif et qui a évolué la saison passée à l’AS Khroub sous la houlette de

Le directeur général du MOC/SSPA était sur un nuage après la victoire de son équipe par un large score ; il affichait un large sourire et nous avait dit qu’il n’a jamais douté du retour au score de son équipe et qu’il avait confiance en son staff technique et ses joueurs et qu’il savait qu’ils étaient capables de remonter leur handicap parce qu’ils étaient très forts mentalement. L. B.

“J

e suis satisfait du résultat et de la rencontre dans son ensemble ; toutefois, mes joueurs se sont énervés en première mi-temps, surtout après avoir encaissé le premier but ; ils voulaient à tout prix égaliser, en confondant vitesse et précipitation, ce

qui leur a valu de se découvrir et d’encaisser un second but ; en revanche, après la pause, j’ai parlé aux garçons et j’ai donné quelques consignes et on a pu maîtriser le jeu et revenir au score pour l’emporter par la suite avec une fraîcheur physique excellente. Mostaganem est

MAGHFOUR : «On travaille avec les moyens du bord»

une bonne équipe qui nous a posé beaucoup de problèmes, notamment en attaque où ils disposent de joueurs percutants ; pour nous, on a réussi à mettre quatre buts dans un match, ce qui laisse présager d’une bonne saison.» L. B.

SAM

Même s’il était déçu par l'échec de son équipe à domicile face à l’US Biskra, le coach samiste reste confiant. Il estime que le SAM a besoin de se renforcer au prochain mercato.

Un mot sur la défaite de votre équipe face à Biskra... Je pense que nous avons bien joué en première période, le manque de réussite devant les bois nous a été fatal. Le match aurait pris une autre tournure si nous avions concrétisé les nombreuses occasions. Nous savions que le match allait être difficile, mais nous ne nous attendions pas à un tel scénario en 2e mi-temps ; en tout cas, nous ne méritions pas de perdre, la malchance nous a poursuivi jusqu’à la fin du match, où nous avions raté une occasion de niveler la marque sur penalty. Peut-on dire que votre équipe n’a pas eu le rende-

ment escompté ? C’est vrai, nous n’avons pas fait un grand match, mais comme je vous l’ai déjà dit, nous avons raté beaucoup d’occasions en première période, malgré que notre adversaire a joué presque la totalité du temps de cette première moitié de la rencontre regroupé en défense. Votre défense a commis dans ce match trop de fautes ; qu’en pensezvous ? Je suis d’accord avec vous sur ce point, elle a laissé beaucoup

d’espaces aux attaquants adverses, malgré mes consignes et cela ne pardonne pas ; même dans les duels aériens, elle n’était pas dans le coup. L’attaque, même si elle a marqué un but, n’a pas tenu son rôle convenablement… Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions, mais la réussite n’y était pas ; il est difficile de trouver la faille dans une défense aussi regroupée. Ne pensez-vous pas que le SAM a plutôt besoin d’un

renfort au prochain mercato ? Tous les compartiments ont besoin d’être renforcés ; cela dit, en attendant le mercato, nous sommes obligés de faire avec les moyens du bord. Quel est l’objectif du SAM cette saison ? Notre objectif primordial est d’assurer notre maintien en Ligue 2, tout en formant une équipe conquérante et d’avenir ; mais nous pourrons voir tout cela si tout un chacun s’implique et se mobilise derrière son équipe durant ces moments difficiles que notre club traverse ; je dirais à tous ceux qui aiment le SAM d’être patients étant donné qu’une équipe ne se construit pas en 2 semaines, il faut laisser le temps faire les choses ; je suis persuadé qu’avec le travail et la mobilisation de tout le monde (dirigeants, staff technique et surtout supporters), le SAM s’en sortira, Incha’Allah. Entretien réalisé par Aoun Oussama

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Mohammadia à la peine L’US Biskra, qui n’a jamais pu prendre le moindre point lors de ses cinq précédentes confrontations avec le SAM au stade Ouali, a réussi à vaincre le signe indien vendredi dernier, en battant pour la première fois de l’histoire du SAM, qui est pourtant réputé être intraitable sur son terrain.

Seul, Bahri ne pouvait rien Le jeune défenseur latéral samiste, Bahri Slimane, 21 ans, a été incontestablement le joueur le plus en vue ; pourtant, le N°7 samiste n’a pas joué le moindre match officiel depuis la phase aller de la saison 2008/2009, puisqu’il a été appelé pour accomplir son service national au mois de janvier 2009. Pour rappel, Slimane n’a joué qu’une seule fois en équipe fanion, c’était le 14 décembre 2008 au stade de l’Unité africaine de Mascara, à l’occasion du match du dernier tour régional de la coupe d’Algérie face au CC Sig ; le SAM était dirigé, à cette époque, par le jeune technicien Benfeta Nouredine, qui a réussi à réaliser un exploit dans cette épreuve reine, puisqu’il n’a été éliminé que par l’USM Annaba en quart des finale. A. O.


16

Ligue

Biskra crée l’exploit Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

USB

g Par Salim Seghouane

Partis pour revenir avec au moins un point, les poulains de Mechiche, amoindris par les blessures et bien qu'en petite forme, n'ont pas raté l’occasion de revenir de leur long déplacement avec trois précieux points.

P

our beaucoup de sportifs, Biskra a réussi un exploit car il est connu de tous que rares sont les formations qui réussissent à revenir avec le moindre point de Mohammadia. En plus de la structure du stade qui manque de sécurité, le terrain est un véritable traquenard pour les formations visiteuses. Mechiche, le coach de l’USB, savait tout cela et avait préparé ses joueurs pour remporter le match. Après une première mi-temps difficile, viendra l'égalisation grâce au retourné de l'imprévisible Merezka en seconde période. Un subtil coaching de l'entraîneur Mechiche fera entrer Khoualed qui, d'une tête, assommera la formation du SAM et rassurera le

ZERIBI : «Je suis un homme heureux»

Joint par téléphone, le président biskri, qui avait accompagné son équipe jusqu'à Mohammedia, paraissait aux anges après cette première victoire à l'extérieur. Quel est votre sentiment après cette victoire? Pour vous dire la vérité, je ne m’attendais pas à un tel exploit de la part des jeunes joueurs, après ce long et pénible voyage par bus. A la vue de la liste retenue par le coach, je n'étais pas très rassuré par les choix de l'entraîneur et je me suis même permis de lui faire la remarque. Vous a-t-il répondu ? Non, mais il nous a juste rassurés. Je n'ai pas insisté pour ne pas le perturber, et avec les autres membres nous avons regagné les tribunes pour suivre le match.

Comment c’était sur le terrain ? En première mi-temps, nous étions souvent débordés par les attaquants du SAM et leur but marqué avant la pause ne laissait pas entrevoir une issue positive pour notre équipe. En seconde période, ce fut une autre USB qui rentrera sur le terrain plus décidée, plus volontaire, plus combative, et puis vinrent l'égalisation de Hichem et le second but de Khoualed et, cerise sur le gâteau, ce sera Walid Gaha qui arrêtera un penalty dans les derniers instants de la partie. J'étais vraiment secoué de voir notre équipe remporter logiquement son match, sans que personne ne trouve à redire.

Pensez-vous avoir trouvé une équipe à présent ? Désormais, le coach a gagné notre entière confiance et toutes les mesures disciplinaires qu'il a prises viennent

confirmer cela. Mechhiche est non seulement un entraîneur, mais aussi un grand éducateur. La composition de l'équipe restera dans ses prérogatives et nul ne s'immiscera dans ses choix à présent.

team. Un penalty offert par l'arbitre dans les toutes dernières minutes au SAM, sera courageusement arrêté par le gardien Gaha Walid, qui mettra le SAM à genoux et offrira ainsi à son équipe une première victoire à l'extérieur et dans le 1er championnat professionnel. Excusez du peu.

m'avaient recommandé avant mon départ de faire honneur à la famille et à l’USB ; à partir de là, je n'ai pensé à rien, sauf à faire l'impossible pour que mon équipe garde les 3 points.”

Gaha : «Je me suis remémoré les paroles de mes parents»

“La passe de Hamza Dembri, avec qui je m'entends bien, car on fait une belle paire, était tellement bien travaillée que je ne pouvais temporiser pour l’expédier dans le cadre du gardien, qui a été surpris, car il s'attendait à ce que je me retourne avant de tirer en pleine S. S. équerre”, nous dira Merazga.

A la question de savoir comment il a arrêté le penalty, le gardien biskri dira : “Dès l’instant où le ballon a été placé par le joueur de Mohammadia, en l’occurrence Haddad, je me suis remémoré les paroles de mon père qui

Merazga : «On forme une belle paire Dembri et moi»

MECHICHE : «Une victoire qui nous fait du bien»

Nous avons gagné en dépit des conditions lamentables qui ont prévalu dans ce match. L'arbitrage a été décevant et le terrain était impraticable. Mais qui a donc eu le courage d’homologuer ce terrain qui est aussi dangereux pour les enfants de Mohammadia que pour les visiteurs ? Dans pareilles conditions, mon équipe a eu des difficultés à s'exprimer, car nous avions joué dans une grande adversité et je félicite mes joueurs pour leur courage.

Pourquoi certains joueurs n'ont pas été du voyage ? Il y a certains qui sont blessés et d'autres comme Khanab, Leblalta et Amoura qui viennent juste d'obtenir leur qualification ; le coach a jugé bon de les récupérer pour d'autres matchs Votre équipe a réalisé un exploit sur le terrain Mohammadia ; avez-vous pensé à une récompense spéciale ? Nous y avons pensé bien avant le début du championnat et une prime de match sera virée avec le prochain salaire mensuel. Entretien réalisé par Salim Seghouane

2

Vous avez présenté un effectif à dominante locale ; pourquoi ce choix ? Je n'ai fait aucun choix, ce sont les plus en forme qui ont eu l’honneur de porter le maillot. Je ne fais pas une équipe sur le papier, je compose avec ceux qui sont les mieux concentrés et les plus décidés à prouver quelque chose sur le terrain, et je crois qu'aujourd‘hui cette option a porté ses fruits. Votre prochain adversaire sera l'ASMO... Laissez-nous savourer cette victoire jusqu'à demain. Dès dimanche, on oubliera ce match du SAM et on se replongera dans la préparation pour accueillir notre prochain adversaire.

Contacté par téléphone, le coach Mechiche, en dépit de la victoire de ses poulains, paraissait déçu par l'entame de ce championnat. Belle victoire n’est-ce pas coach ?

Le public a très favorablement accueilli cette première... J'en suis heureux, mais gardons les pieds sur terre, ce n'est qu'un début. Il faut continuer à travailler pour réussir d'autres matchs, le championnat est encore long. Entretien réalisé par Salim Seghouane

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

2

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Le CAB perd deux points C

C’est l’entraîneur Iaïche qui l’a déclaré : le CAB n’a pas gagné un point, il en a perdu deux. Selon son coach, il faut le dire, la différence de préparation entre les deux équipes était très visible sur le terrain ; les Batnéens étaient plus frais physiquement, ils auraient pu faire la différence à plusieurs reprises, n’était ce manque de concentration et d’efficacité des attaquants cabistes, où ni Bourahli, ni Bouharbit, ni Benrabah n’ont réussi à concrétiser les actions et occasions de but qu’ils ont eues dans les pieds ; il faut aussi reconnaître que le gardien Saoula a été pour beaucoup dans le nul arraché par l’ASMO.

17

CAB

e bon départ du CAB en ce début de championnat a fait très plaisir aux supporters qui ont promis d’être très nombreux lors de la rencontre de la deuxième journée, qui verra le CAB accueillir ES Mostaganem au stade du 1er Novembre 54. Tout le monde espère que les camarades de Bahloul glaneront les trois points pour se placer en force parmi les sérieux prétendants à l’accession en Ligue I. On n’en est pas encore là, la saison est très longue et tous les Cabistes sont tenus de rester derrière leur équipe, non pas uniquement lorsque les résultats sont positifs, mais surtout dans les moments difficiles, car chaque saison a son moment de passage à vide.

ARRIVÉE À 5H DU MATIN L’équipe du CAB, qui a regagné Batna par route juste après le match contre l’ASMO, est arrivée à destination à 5h du matin ; certains joueurs ont prolongé leur

l’auteur d’un tacle à la limite de la correction sur Aïni. Heureusement pour lui, l’arbitre n’a pas jugé qu’il y a eu intention de porter préjudice à l’adversaire ; le joueur a eu très peur.

ILLOUL SUR LE BANC Décidément, Illoul semble ne pas avoir encore convaincu l’entraîneur Iaïche pour postuler à une place de titulaire ; contre l’ASMO, il était sur le banc et n’a fait son entrée qu’en seconde période. Le joueur doit prouver qu’il mérite sa place ; à défaut, il donnera raison à ses détracteurs. voyage en prenant leurs voitures pour rentrer chez eux à Constantine, Guelma, Collo et Aïn M’lila. Heureusement pour eux, la reprise est prévue pour aujourd’hui après-midi.

IAÏCHE FAIT ESCALE À ALGER Comme le voyage retour s’est fait par route, en passant par Alger,

pour emprunter l’autoroute, Iaïche en a profité pour faire une escale chez lui ; idem pour les joueurs Maïdi et Illoul.

CHEBANA A FRÔLÉ L’EXPULSION Auteur d’une belle prestation grâce à sa fougue, Chebana qui a écopé d’un premier avertissement, a frôlé l’expulsion lorsqu’il a été

BAHLOUL, LE PORTEUR D’EAU Placé au milieu de terrain, Bahloul a été le porteur d’eau de cette équipe du CAB. Omniprésent dans l’entre-jeu, Bahloul, malgré son petit gabarit, a montré des capacités physiques qui font de lui le poumon de l’équipe. Wahab Yefsah

Les jeunes relèvent le défi A

MSPB Le maire, premier supporter Le maire de Batna a été l’une des rares autorités à venir assister à la rencontre MSPB-OM. Connu pour être un fervent supporter du Mouloudia, Ali Melaksou est même descendu aux vestiaires encourager les joueurs. Le maire a peut-être voulu montrer le chemin aux dirigeants qui ont brillé par leur absence.

Une cinquantaine de supporters de Médéa présents L’équipe de l’O Médéa était accompagnée d’une cinquantaine de ses fans. Placés dans les gradins réservés aux visiteurs, ils ont cru à un bon résultat de leur équipe jusqu’au bout, mais le coup franc de Ziad a anéanti leurs espoirs dans les temps morts.

Lounici pris à partie A la fin du match, les supporters de Médéa ont pris à partie l’entraîneur Lounici auquel ils ont reproché ses choix. Ce dernier n’a pas bronché et a quitté le terrain tête baissée.

1337 supporters au stade Comme attendu, l’assistance pour ce match MSPB-OM n’a atteint que 1337 personnes, ce qui donne une recette brute de 133.700 DA, à peine de quoi couvrir les frais de la mise au vert des joueurs ; il faut espérer que les fans du Mouloudia soient plus nombreux lors de la prochaine rencontre.

Zidani, un petit tour et puis s’en va Le président Zidani a fait un petit tour dans le vestiaire des joueurs, le temps que Bendjaballah donne la formation. Le boss du MSPB a dit quelques mots d’encouragements et puis s’en est allé regagner son domicile et suivre le match à travers les ondes de la radio, y a-t-il vraiment risque de rester avec ses jeunes joueurs ? W. Y.

u vu de ce qui s’est passé tout au long des deux dernières semaines, personne ne donnait cher de cette jeune équipe du MSPB, mais il fallait compter sans la fougue et la volonté des camarades de l’excellent Ziad. Les jeunots de Bendjaballah ont montré qu’ils méritent tous les égards ; leur démonstration lors de ce match contre l’O Médéa forcera très certainement le respect et le retour en force des supporters pour garnir les gradins laissés presque vides vendredi dernier. Ce que nous avons constaté, c’est que même les dirigeants n’étaient pas en force pour ce MSPB-OM. Les Zeddam, Salhi, Maâla, Benflis, Farhat et Zidani appréhendaient un

Publicité

mauvais résultat et la réaction des supporters, alors ils ont décidé de ne pas prendre le risque de s’exposer en public. Avec cette première victoire arrachée avec les tripes, les jeunes du Mouloudia ont relevé le défi et monté que s’ils bénéficient des moyens et de leurs droits, ils sont capables d’assurer le maintien du MSPB haut la main. La balle est désormais dans le camp des dirigeants et des supporters ; les jeunes ont montré de la qualité et de la volonté et ils le confirmeront très certainement vendredi prochain au stade du 17 Juin devant le CSC, vainqueur à l’extérieur et prétendant à l’accession. W. Y.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE LA WILAYA DE MEDEA

AVIS D’ANNULATION DE L’AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE Conformément aux dispositions du décret présidentiel N° 02/250 du 24/07/2002 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété par le décret présidentiel N° 08/338 du 26/10/2008. La direction des services agricoles de la wilaya de Médéa informe l’entreprise retenue et l’ensemble des soumissionnaires concernés par l’avis d’appel d’offres national restreint N°01/DSAM/BOUGHZOUL/2010, relatif à la réalisation d’une : Etude détaillée de faisabilité, localisation, élaboration du dossier d’exécution et suivi de réalisation d’ouvrages hydrauliques au niveau de la commune de Boughzoul, wilaya de Médéa, que l’avis d’attribution provisoire du marché lancé le 11 août 2010 dans les quotidiens nationaux EL-AHDATH en arabe et MARACANA en français et le BOMOP, est annulé pour des raisons administratives. MARACANA N°1226 - Samedi 25 Septembre 2010 - ANEP 826 483

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


18

Ligue

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Un grand travail attend les Koubéens RCK

B

g Par Anis Sadoun

onne entame de la saison du RC Kouba qui a battu avant-hier à Benhaddad la JSM Skikda pour sa première sortie officielle de l’année. Les coéquipiers de Sid Ahmed Kheddis ont pu arracher la victoire et prendre les trois premiers points à domicile, devant leurs supporters. Ce bon début donne confiance et un bon moral aux joueurs du RC Kouba en prévision de leur deuxième rencontre face au Paradou AC, la première hors de leur base cette année. Les joueurs koubéens veulent maintenir le cap et continuer sur cette bonne voie, eux qui se sont fixé comme objectif l’accession en Ligue 1. Cette victoire ne cache pas certaines lacunes des Koubéens à qui il reste encore à parfaire la cohésion entre eux. Un grand travail reste à faire, ce premier succès à la maison, s’il augure des jours meilleurs ne devrait pas faire perdre de vue aux Vert blanc que le championnat ne fait que com-

mencer et que le chemin menant à l’élite est très long encore. Qui dit mieux que l’entraîneur du RCK, Nabil Mdjahed connaît cette équipe.Nous avons rencontré le coach après le match, lui, affirme être satisfait du rendement de ses joueurs. «Je suis satisfait du résultat, on a gagné, c’est très bon pour le moral et pour la suite du parcours. Aussi, je suis satisfait de la réaction de mes joueurs après l’égalisation de Skikda. Je cherche à trouver la perfection, bien que je sache que la perfection dans l’absolu n’existe pas. Je crois qu’au bout du cinquième ou du sixième match on va commencer à trouver nos marques et à mieux jouer. Il nous reste un énorme travail.» Pour ce qui est de l’avenir immédiat, l’entraîneur du RCK estime que les choses vont, au fil des journées, devenir de plus en plus difficiles «On joue le Paradou AC lors de la deuxième journée, c’est une équipe qui est aussi bien préparée et qui sait jouer au football. Ça va être un match intéressant et un grand derby, très disputé.» A. S.

MADI, L’HOMME DU MATCH

Le meneur du jeu koubéen Aymen Madi a fourni une belle prestation lors de la rencontre face à la JSM Skikda. Convoité par plusieurs équipes à l’intersaison, Madi a préféré rester à Kouba. Vendredi dernier, il a été derrière toutes le balles dangereuses de son équipe, alimentant sans relâche les deux attaquants Hanifi et Brinis en balles très intéressantes, malheureusement pas transformées. Madi s’affiche déjà comme un des éléments incontournables de la formation koubéenne. A. S.

Nationale Amateur

2

Khellaf : «Continuer sur cette lancée»

Quel est votre commentaire sur ce premier match de la saison ? Dieu merci, on a pu arracher la victoire face à une équipe qui a joué la défense et dont les offensives étaient basées uniquement sur les balles arrêtées. On a bien dominé le match, c’est une victoire méritée. Il n’y a pas à dire. Etiez-vous sûr de revenir au score après l’égalisation de la JSM Skikda ? Bien sûr, on a bien réagi et on s’est créé plusieurs occasions pour revenir au score. Nous n’avions jamais douté. On savait qu’en continuant à percuter inlassablement, on allait forcer le passage et trouver une fois de plus le chemin des filets. C’est d’ailleurs ce qui était arrivé. Skikda a failli retourner chez elle avec un point, quel est votre commentaire sur cette équipe ? Skikda a un bon niveau, elle nous a créé beaucoup de problèmes, et comme je l’ai

déjà dit, elle a joué la défensive, il nous fallait trimer pour trouver la faille. D’ailleurs, elle n’a bénéficié que d’une seule balle arrêtée, transformée en but. L’essentiel pour nous c’est d’avoir pris les trois points. Quelle évaluation faitesvous sur votre prestation personnelle ? C’est aux supporters et au staff technique d’évaluer ma prestation. Je crois que j’ai donné tout et mon meilleur pour remporter cette victoire. Comment voyez-vous la prochaine rencontre face au Paradou AC ? Ce sera un grand derby et un match très serré pour les deux formations, on le prépare bien pour enchaîner avec une deuxième victoire. Quel est votre objectif cette saison ? Notre seul objectif est de jouer l’accession en ligue 1, on a un jeune effectif qui aura son mot à dire cette saison. Entretien réalisé par Anis Sadoun

La défense inquiète, l’attaque muette MOB

Défait par le WR M’sila en amical par deux buts à zéro

g Par Chekal Lyes

Le MOB, sous la houlette de son entraîneur Zekri, a subi sa deuxième défaite d’affilée. Après la correction d’El Harrach par quatre buts à un, le WR M’sila a confirmé le regain de formes de l’équipe en venant à bout d’une équipe du MOB méconnaissable, qui n’a rien montré de rassurant. Les locaux ont pris les commandes du match dès le coup d’envoi. Une domination territoriale en étant maître du milieu de terrain.

U

surtout Kerras comme attaquant supplémentaire en sacrifiant un défenseur, Boulakhmir pouvait jouer l’attaque à outrance du moment que l’équipe était menée par deux buts à zéro, n’ont pas changé le score final. Cela dit, le MOB au vu des conditions de voyages difficiles (3 déplacements successifs, Sétif- El Harrach -M’sila ) en moins de 10 jours où il a dû parcourir la distance séparant Béjaïa des villes précitées, jouer et revenir le même jour par route et s’attendre à quelque chose. C’est trop leur demander du fait qu’ils ont fait un véritable parcours du combattant et soumis à un véritable marathon ..

11 buts en 9 matches, la défense inquiète

Avec les deux buts encaissés par le jeune portier du MOB, Rahim Belaid, face au WR M’sila , le nombre de buts encaissés par le MOB lors des matches amicaux est ainsi porté à 11 . Un total but inquiétant pour une défense qui devait être plus forte après son renforcement par des joueurs d’expérience. Sept des onze buts ont été encaissés lors des deux derniers matches, quatre face à l’USMH et deux face au WR M’sila. Alors que l’attaque n’a marqué que six buts dont la moitié fut l’œuvre de Djebar Akrour ,

ne présence remarquée dans les duels, et surtout de l’efficacité au bout. En effet, les poulains de Fellahi (le frère de l’ex-baroudeur de l’ESS, Farès fellahi), plus volontaire ont pris le dessus dès le premier quart d’heure du début de la rencontre. Ainsi, profitant d’une mésentente entre le duo de l’axe de la défense Djeffal-Bouali,en sus de la mauvaise sortie du gardien Belaid, l’attaquant du WR M’sila, aidé certes par un vent favorable, a réussi a ouvrir le score avant que son coéquipier profitant à quelques minutes de la fin de la première période ne profite d’une bévue de l’axe de la défense pour planter une seconde banderille. les changements opérés par Zekri , avec l’entrée de joueur d’expérience tel que Aissani qui a remplacé Belaid dans les bois, Belhadef à la place de Amrous sorti pour cause de blessure (touché à la cheville) et

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

alors que le duo Sedik-Idirene a marqué sur coup franc direct et Madi de la tête . Cela dit, si la défense inquiète, l’attaque ne rassure guère, ces derniers matchs.

MOB - USMS, demain à 16h Pour son dixième match depuis l’entame de la préparation, le MOB va accueillir demain son homologue de Sétif, l’USMS, dans une joute amicale dans son antre, le stade de l’Unité maghrébine. Pour rappel, le match aller entre les deux teams s’est terminé sans vainqueur avec un score vierge. C .L.


Internationale

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

MLS : New York s'offre Beckham

L

e duel de stars a bien eu lieu cette nuit à Los Angeles. Pour le choc de la 26e journée de MLS, les Galaxy de David Beckham et London Donovan se sont inclinés (2-0) face aux Red Bulls de Thierry Henry et Rafael Marquez. Si le Français n'était pas aligné sur le terrain en raison d'une blessure au genou droit, son coéquipier mexicain et ancien Barcelonais a tenu la baraque face à des Californiens repositionnés en 4-4-2. Les premières minutes ont été longues mais la situation s'est

REAL MADRID : Pour Mourinho, le Barça est favorisé

La polémique ne fait peut-être que commencer. A deux mois du clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone, José Mourinho titille déjà les Catalans. En conférence de presse, vendredi, il a ainsi indiqué que les Blaugranas pouvaient parfois être favorisés en Liga. L'entraîneur portugais estime qu'il faudra «sûrement beaucoup» de points à son équipe pour prendre le meilleur sur son grand rival. «Surtout si certaines équipes jouent contre le FC Barcelone et lui font cadeau du match». D’ailleurs, selon Marca, le Special One n'aurait pas apprécié le onze de départ du Sporting Gijon, mercredi face au Barça, qui l'avait emporté sur la plus petite des marges (1-0).

débloquée sur une touche, où Lindpere a touché du bois avant que Richards n'ouvre la marque (37e, 0-1) contre le cours du jeu. La domination de Los Angeles a dans l'ensemble été stérile. Les Galaxy ont même encaissé un deuxième but sur un penalty du Colombien Angel, aligné seul en pointe (60e, 0-2), sa 13e réalisation de la saison. Les New York Red Bulls reviennent ainsi à égalité de points avec Columbus, leader de la Conférence Est. Los Angeles conserve provisoirement sa première place du classement général.

19

ARGENTINE : Maradona donnerait tout pour revenir

A l'occasion de son premier entretien accordé depuis son départ de la sélection argentine, Diego Maradona a avoué qu'il donnerait sa «vie» pour retrouver son poste. «Evidemment, je donnerais ma vie pour redevenir sélectionneur de l'équipe. J'en meurs d'envie», a lâché El Pibe de Oro sur l'antenne de Fox Sport. Et Maradona n'a toujours pas digéré l'attitude de Julio Grondona, le président de la Fédération argentine, qu'il accuse de lui avoir menti : «Il a dit que nous avions tout de même fait un bon Mondial et qu'il fallait continuer comme cela jusqu'à la Copa America. A ce moment-là, il me dit qu'on poursuit l'aventure ensemble», a déclaré celui qui avait quitté la Coupe du monde en quarts de finale, largement battu par l'Allemagne (0-4).

ATLETICO MINEIRO : Luxemburgo viré

E

x-entraîneur du Real Madrid et de la sélection brésilienne, Vanderlei Luxemburgo n'a pas fait long feu à l'Atletico Mineiro.

Moins d'un an après son entrée en fonction (décembre 2009), le coach brésilien a été démis de ses fonctions par sa direction vendredi. Il paie, quelques heures après

l'humiliante défaite face à Fluminense (1-5), son bilan très mitigé aux commandes de l'équipe, 18e au classement (21 points après 24 journées, et surtout 15 défaites).

TOTTENHAM : MANCHESTER CITY : City ne se sent pas prêt Essai transformé pour Khumalo ? Avec les blessures de Jonathan Woodgate et de Michael Dawson, Tottenham est obligé de recruter en défense. Pour cela, les Spurs avaient mis à l'essai Bongani Khumalo (23 ans, 26 rencontres de division 1 sud-africaine avec Supersport United, 1 but) qui avait disputé cet été la Coupe du monde avec l'Afrique du Sud. Apparemment, le Bafana Bafana a convaincu Harry Redknapp qui devrait lui proposer un contrat très prochainement, rapporte l'édition électronique de la BBC. Le transfert, estimé à un petit peu moins de 2 millions d'euros, sera effectif en janvier lors du prochain mercato.

SCHALKE 04 : Raúl ne regrette pas son choix

Après avoir effectué la majeure partie de sa carrière au Real Madrid, Raúl (33 ans, 5 matchs en Bundesliga cette saison) a rejoint les rangs de Schalke 04 durant l'intersaison. Malgré la période difficile traversée par le club de Gelsenkirchen, l'attaquant espagnol ne regrette pas son choix. "Ma décision de poursuivre ma carrière à Schalke 04 ne constitue en aucun cas une erreur, a fait savoir l'ancien Madrilène, dans des propos rapportés par L'Equipe. Nous avons une belle équipe. Certes, les débuts s'avèrent difficiles, mais la saison dure dix mois." Schalke 04 reste tout de même sur une victoire 2-1 en Bundesliga sur le terrain de Fribourg.

BAYERN MUNICH : Van Bommel veut protéger Ribéry

Lassé des attaques constantes sur le playmaker du Bayern, Mark Van Bommel réclame plus de protection en sa faveur : «Il arrive chaque semaine que Franck soit pris pour cible par les adversaires. L’attaquant devrait recevoir plus de protection parce qu’il prend toujours la balle avant d’être attaqué par derrière». Encore un nouvel appel aux gardes du corps des esthètes footballeurs, après celui de Barcelone pour Messi.

Malgré un marché des transferts à plusieurs dizaines de millions d'euros avec Manchester City, Roberto Mancini place encore Chelsea favori pour le titre de champion d'Angleterre. Opposée l'une à l'autre lors de la 6e journée de Premier League, les deux formations vont justement avoir l'occasion de mesurer leur état de forme. "C'est une forte équipe, dont les joueurs sont ensemble depuis de nombreuses années et qui possède un manager fantastique. Ils vont probablement gagner facilement le titre", a estimé vendredi Roberto Mancini, envoyant au passage quelques fleurs à Carlo Ancelotti, son ancien coéquipier en sélection italienne. "Il faut que nous travaillions dur pour arriver au niveau de Chelsea. Nous pourrons être un club fort dans un ou deux ans", a estimé le coach italien. Malgré les 100 millions de livres dépensées cet été sur le marché des transferts pour faire venir Mario Balotelli, David Silva, Boateng, Yaya Touré ou encore James Milner et Alexandr Kolarov, Manchester City a déjà sept points de retard sur le leader après cinq journées. Mancini doit composer avec de nombreuses absences, dont celles, de longue durée, de Balotelli et Kolarov. "Je n'ai que 11 joueurs en forme à 100%", s'est plaint Mancini. Contre Chelsea, c'est la défense qui lui pose le plus de problèmes puisque seuls trois spécialistes sont pleinement opérationnels. Boateng et Lescott notamment sont dans le groupe mais restent incertains, revenant de blessures.

AS ST ETIENNE : Antonetti compare le club à Man Utd !

A

ctuellement en tête de la Ligue 1, l'AS SaintEtienne ravit ses nombreux supporters partout en France. Pour Frédéric Antonetti, le club du Forez possède d'ailleurs à ce niveau le même potentiel que le grand Manchester United. "C'est encore trop tôt pour prétendre que Saint-Etienne peut aller au bout. Tenir 38 journées, c'est très compliqué et cela relève d'un travail de longue haleine. Mais Saint-Etienne a le même potentiel que Manchester United, a affirmé l'entraîneur du Stade Rennais, et ancien technicien

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

stéphanois, sur RMC. Pour évoquer le club de SaintEtienne, il faut l'avoir connu. (...) Quand je dis que ce club a le même potentiel que Manchester United, je parle avant tout de la ferveur qu'il suscite. Si les Verts travaillent bien et restent aussi compétitifs, ils pourraient drainer jusqu'à 80.000 supporters. Vous ne pouvez pas vous imaginer la popularité de ce club. Je suis très heureux pour tous ses supporters passionnés." En cas de victoire dans le derby ce samedi soir, les Verts pourraient encore davantage raviver la flamme.


20 Tennis ATP – Metz

Gasquet renonce

Malade, Richard Gasquet a choisi de déclarer forfait pour la demi-finale du tournoi contre Mischa Zverev. C'est donc l'Allemand qui ira affronter Gilles Simon pour le titre. Bagarreur face à Robredo la veille, Gasquet baisse ainsip avillon dans la dernière ligne droite. «J'ai un début d'angine. J'ai de la fièvre, j'ai mal à la gorge. J'ai passé une très mauvaise nuit. C'était impossible pour moi de jouer. Je restais sur deux bons matchs. C'est décevant. Surtout en France. Je vais essayer de récupérer pour Tokyo. Je suis en position de bien jouer dans les prochaine semaines et je vais essayer de finir au mieux cette saison» a ainsi déclaré Gasquet sur le site du tournoi. Publicité

Omnisports

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

Voeckler : Départ imminent ? Cyclisme - Transferts

Alors que l'avenir de l'équipe BBox de JeanRené Bernaudeau est de plus en plus incertain, son leader Thomas Voeckler explique dans les colonnes de L'Equipe de samedi que, s'il veut rester fidèle à son patron, il commence à envisager la vie sous de nouvelles couleurs : «Si Jean-René retrouve un sponsor, la question de savoir ou j'irai ne se posera pas. Malheureusement, il faut penser au mauvais scénario. Il faut être lucide,» explique le coureur. Et la décision pourrait venir rapidement : «Je n'ai pas envie de me louper, je ne peux pas non plus attendre une semaine de plus, annonce un Voeckler qui ne manque pas de propositions. J'ai une préférence, mais je n'ai pas arrêté mon choix. [...] J'ai le choix, c'est sûr. Et il n'y a pas qu'une ou deux propositions qui

m'intéressent.» Saur-Sojasun et Cofidis sont parmi les candidats à l'accueil de champion de France. Les managers des deux équipes l'avouent sans problème au quotidien sportif. Stéphane Heulot, en charge de la première, «adore la façon de courir» de Voeckler alors que Eric Boyer voit dans le leader des Bbox «un des rares qui aurait eu sa place parmi les grands coureurs de caractère qu'il a connu dans les années 1980 et 1990.» Parmi les choix possibles, il y a aussi celui, plus nouveau, de quitter l'hexagone. «Je suis moins fermé à l'étranger que j'ai pu l'être. C'est un choix difficile,» confirme le champion de France qui déclarait pourtant le 15 septembre ne pas avoir «l'impression d'être aimé à l'étranger.»

De nombreux Experts sur le pont Hand - C1 (H)

Sur les dix-huit joueurs sacrés champions d'Europe avec les Bleus en février dernier, treize disputent la Ligue des champions 2010-2011. Michaël Guigou et Nikola Karabatic entrent en scène dimanche (17h00) face à Hambourg, le club de Bertand et Guillaume Gille. La veille, Xavier Barachet et Grégoire Detrez, avec Chambéry, auront affronté Kiel, le champion d'Europe en titre, où figurent Thierry Omeyer, Daniel Narcisse (blessé) et depuis peu Jérôme Fernandez. Luc Abalo et Didier Dinart ont, eux, démarré dès mercredi avec Ciudad Real. Ils ont corrigé Flensburg (27-19). «On est dans une poule difficile, relève l'ailier droit de l'équipe de France. On a mieux démarré notre saison que l'année dernière. Mais les nouveaux joueurs n'ont pas encore assimilé notre système de jeu. Avec Kiel et Barcelone, nous sommes les favoris. Mais c'est dur de distinguer la meilleure des trois équipes. Ça se jouera à peu de choses. L'année dernière, on avait perdu d'un rien en demie.»

W¥dz«e « W¥¸uNL « WO FA « WO©«dIL¥b « …“U O¢ W¥ôË sOF « dL• …dz«œ

Ricardo Greer à Strasbourg Basket

Le passage de Ricardo Greer en Croatie n'aura pas duré longtemps. Le MVP étranger en titre de Pro A a mis fin à son contrat avec le club de Zadar après moins d'un mois sur place et a décidé de revenir en France. Greer a signé pour deux ans avec Starsbourg, une équipe qu'il connaît bien puisqu'il y a déjà évolué entre 2004 et 2006 en remportant au passage le titre en 2005. «Recruter le MVP du dernier Championnat de France, c'est à dire le meilleur joueur étranger à son poste, était une chose impensable il y a encore quelques jours. Il va nous apporter son leadership et son expérience,» a réagi Frédéric Sarre, l'entraîneur de la SIG. Auteur d'une excellente saison l'an passé avec Nancy (numéro 1 à l'évaluation avec 15,9 pts, 8,6 rebonds et 6 passes de moyenne), Greer va retrouver à Strasbourg Aymeric Jeanneau et John McCord, deux joueurs avec qui il a remporté le titre de 2005 et qui font aussi leur retour en Alsace cette saison.

WO©«dIL¥b « W¥dz«e « W¥¸uNL « WO FA « Z¥d¥d´u° Ãd° W¥ôË W U ± : …dz«œ

`M± s´ Êö´ W U ± : W¥bK°

WIOƸu° W¥bK° w FA « fK L « fOz¸ bOº « sKF¥ rOEM¢ s´ WIOƸu° W¥bK ÍbK « ‚U û …œUNA « ”Uß vK´ WI°Uº± w w ü« Âö´ù« w w±Uß wMI¢ W ¢d° .)01( b•«Ë w U± VBM± œËb• Ê : WI°UºL « w WظUAL « Ëd® …œUN® vK´ «ezU• `®d L « ÊuJ¥ Ë w ü« Âö´ù« w w±Uß wMH¢ UN œUF¢ …œUN® : `®d « nK± s¥uJ¢ WI°UºL « w WظUALK wDî VK© …œUNA « s± UNOK´ ‚œUB± Wªº W°uKDL « œöOL « …œUN® )02( ÊU OºL® ÊU¢¸uÅ W¥dz«e « WOºM « …œUN® 03 rƸ WO bF « o°«uº « …œUN® V© + ÂU´ V©( WO © …œUN® )W¥¸bÅ ÷«d± ¡«“ `®d L « WOF{Ë ‹U £ WIO£Ë MARACANA N°1227 - Dimanche 26 Septembre 2010 - ANEP 826 455

s± 02 …dIH « 43 …œUL « vK´ «¡UM° 250/02 rƸ ÍcOHM « ÂußdL « ‰bFL « 2002/07/24 : w Œ¸RL « rƸ wßUzd « ÂußdL U° rL L «Ë 2003/09/11 w Œ¸RLMaracana « 301/03 338/08 rƸ wßUzd « ÂußdL «Ë sLC L « 2008/10/26 w Œ¸RL « . WO±uLF « ‹UIHB « rOEM¢ Êu UÆ WBÆUML « s´ Êö´ù« vK´ «¡UM° W¥dz«e « ÂU¥_« w¢b¥d ° …¸œUB « WDI mK ± …b± W E • ö ± “U ù« qJ° ÷dF « Âußd «

UIL « W Ë

90

¡UM° : ŸËdAL° WIKF L « …b¥d§Ë w{U¥¸ VFKL ÃËœe± ÃUOß jzU• . W U ± W¥bK ° MARACANA N°1227 - Dimanche 26 Septembre 2010 - ANEP 826 551

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N° 1042 — Samedi 20 Février 2010

21

Etes-vous sûre de ne pas manquer de calcium? L'apport recommandé de calcium oscille entre 600 mg par jour pour une jeune femme à 1200 mg quand on est enceinte ou après la ménopause. Et vous, êtes-vous sûre d'en consommer assez chaque jour?

sont trop riches en acide oxalique (rhubarbe, épinards, oseille...): ils peuvent entraver l'absorption du calcium. Les oeufs, sardines, filets d'anchois, bigorneaux cuits et crabe ont tout bon. - Les eaux minérales en sont riches: Hépar, Contrex et Talians, par exemple, en renferment près de 500 mg par litre. - Buvez 1,5 l d'eau calcique par jour, abusez des légumes verts et des salades, et dégustez des sardines un jour sur deux: 100g apportent 400 mg de calcium et, comme tous les poissons gras, elles sont riches en vitamine D qui favorise l'absorption du calcium. Découvrez la teneur en calcium des légumes et des produits protéinés.

Chaque jour, vous consommez: 200 ml de lait: 2 à 3 fois par jour - 8 pts 1 fois par jour - 4 pts 5 à 6 fois par semaine - 3 pts 3 à 4 fois par semaine - 2 pts 1 à 2 fois par semaine - 1 pt Sandwich au fromage ou quiche ou croque-monsieur ou soufflé au fromage ou gratin 2 à 3 fois par jour - 9 pts 1 fois par jour - 4 pts 5 à 6 fois par semaine - 3 pts 3 à 4 fois par semaine - 2 pts 1 à 2 fois par semaine - 1 pt Fromage (1 part) 2 à 3 fois par jour - 8 pts 1 fois par jour - 4 pts 5 à 6 fois par semaine - 3 pts 3 à 4 fois par semaine - 2 pts 1 à 2 fois par semaine - 1 pt 1 2 1 5 3 1

yaourt à 3 fois par jour - 6 pts fois par jour - 3 pts à 6 fois par semaine - 2 pts à 4 fois par semaine - 1 pt à 2 fois par semaine - 0 pt

Fromage blanc (1 part) 2 à 3 fois par jour - 4 pts 1 fois par jour - 2 pts 5 à 6 fois par semaine - 1 pt 3 à 4 fois par semaine - 0 pt 1 à 2 fois par semaine - 0 pt Flan ou riz au lait ou gâteau de semoule ou glace ou crème dessert 2 à 3 fois par jour - 7 pts 1 fois par jour - 3 pts 5 à 6 fois par semaine - 2 pts 3 à 4 fois par semaine - 1 pt 1 à 2 fois par semaine - 0 pt CALCIUM : COMPTEZ VOS POINTS - Vous avez moins de 9 points. Vous pouvez manquer sérieusement de

calcium. A table! - Vous avez 10 points. Idéal chez un adulte. - Vous avez 12 points. Parfait... si vous êtes enceinte. - Vous avez 15 points et plus. C'est la juste dose de calcium si vous êtes âgé de 10 à 18 ans, si vous êtes ménopausée ou si vous êtes un homme de plus de 60 ans. CALCIUM: SI VOUS N'AIMEZ PAS LE LAIT Pour compenser votre aversion, inscrivez à vos menus d'autres aliments riches en calcium. - Les légumes et fruits frais (30 à 40 mg aux 100 g), avec des champions comme le chou, le cresson, le brocoli ou le persil. Un bémol pour ceux qui

Poulet à la moutarde, aux champignons

JE PEUX ME SUPPLÉMENTER? Se supplémenter seul ne présente guère d'intérêt, d'autant que l'on ne connaît pas bien la dose réelle de calcium qui sera absorbée par l'organisme. L'idéal consiste à augmenter un peu sa consommation de produits laitiers, à prendre un verre ou deux d'eau calcique par jour et à miser sur les légumes. Inscrivez les poissons gras et les oeufs à vos menus: ils favoriseront la fixation du calcium car ils sont riches en vitamine D. Et n'oubliez pas que la pratique régulière d'une activité physique est aussi un excellent moyen de renforcer vos os. Enfin, n'oubliez pas non plus les aliments riches en magnésium car c'est c'est lui qui contrôle le nombre de molécules de calcium qui entrent dans vos cellules.

ET A S T U C ES T R U C S ET Lavabo bouché Si vous voyez que l’eau de votre lavabo stagne au lieu de tourbillonner pour s’évanouir, stoppez l’arrivée de liquide et retenez-vous d’appeler le plombier… Un problème de tuyauterie bouchée peut se régler de manière bien moins onéreuse si vous possédez une pompe pour gonfler les matelas pneumatiques : glissez le tuyau de caoutchouc dans l’artère défaillante et pompez jusqu’à ce que le bouchon parte

La peinture facile

INGRÉDIENTS : - 2 blancs de poulet sans la peau - 200 g de champignons de Paris émincés - 1 verre de vinaigre blanc - 1 cube de bouillon de volaille dissout dans 1/2 verre d'eau - 2 cuillères à café de moutarde - 2 cuillères à café de crème fraîche allégée - 2 cuillères à café d'estragon - 2 cuillères à café d'huile d'olive - 2 échalotes émincée - sel, poivre PRÉPARATION :

Faire revenir les échalotes dans l'huile d'olive 3 mn sans faire roussir. Ajouter les champignons et laisser cuire 2 mn. Ajouter le vinaigre blanc et le bouillon de volaille. Cuire 10 mn. Faire revenir les blancs de poulet émincé en lanières dans une poêle anti-adhésive jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Les ajouter aux champignons et cuire 10 mn. A la fin, ajouter la moutarde, la crème Servir chaud fraîche et l'estragon.

Une peinture plus fluide, plus facile à appliquer… C’est un vrai plaisir de jouer les artistes après avoir fait prendre un bain (quelques minutes dans l’eau chaude) à votre pot de peinture.

Odeurs de peinture Les rajeunissements de murs défraîchis posent souvent deux problèmes : ne pas déborder avec la peinture sur les meubles et faire partir cette odeur de dissolvant sacrément tenace. Pour le deuxième il vous faudra trouver un oignon, il semblerait en effet que disposé en rondelles dans la pièce il absorbe les odeurs de peinture.


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 544

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 543

LA BLAGUE Un type a perdu un bras dans un accident. Il déprime et finalement décide de se suicider. Il monte à la Tour Eiffel et, au moment de s'élancer, voit en bas un type qui a perdu les deux bras et qui danse! Il redescend et se précipite vers lui: J'allais me suicider parce que j'ai perdu un bras et j'ai vu que vous dansiez alors que vous avez perdu les deux! Le type lui répond: Oui, je dansais, mais c'était parce que je ne pouvais pas me gratter ma tête.

LE COMBLE

Le comble des combles Un muet qui dit à un sourd qu'un aveugle les espionne...

MOTS CROISÉS N° 544 A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 / Mobile : 0770 410 940 - 0770 122 732

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur administratif et financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N°543

HORIZONTALEMENT

VERTICALEMENT

1 - Qualité importante pour votre confort 2 - Géreras avec sagesse 3 - Guinguette Dirigeant 4 - Désinence verbale Colla - Mot qui permet de rêver 5 - Dérapera - Choisi entre tous 6 - Administre - Faible Marque de fête sur l'agenda 7 - Mettre en boule Divisible par deux 8 - Mammifère nocturne arboricole - Il va lentement au Brésil 9 - Machine hydraulique - Tente de guérir 10- Passerai au laminoir

A - Abritons B - Parasite du foyer C - Sa présence porte chance - Chapelain D - Bien dans le coup Bramerait E - Etre d'accord Parfaitement crédible F - Sympathiques G - S'inquiéta (se) Réduit la voilure H - Installés à part Jeune cadre mis en réserve I - Mortel - Implora J - Conviendra Grande nation - Soldat de la précédente K - Bonnes poudres pour le cuir - Plat du midi L - Calculeriez la valeur

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction et de la coordination Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


06:00 : M6 Music 07:00 : M6 boutique 07:30 : Absolument stars 13:10 : Sport 6 13:15 : Météo 13:17 : Ma collection 13:20 : Un dîner presque parfait : le combat des régions 17:20 : 66 Minutes 19:43 : Météo 19:45 : Le 19.45 20:05 : E=M6 20:30 : Sport 6 20:35 : La minute de l'économie 20:40 : Zone interdite 22:45 : Enquête exclusive

06:05 : Voci Verdiane 06:40 Télé-achat 07:00 : L'art et la manière 08:40: Flipper 07:30 Toutes les télés du monde 09:30 Flipper 08:05 : Téléchat 10:20 Les sorciers de Waverly 08:10 : Mission aventure découPlace verte 08:20 Salut Spencer 10:45: Les sorciers de Waverly 08:50 : Toumaï Place 09:15 : Il était une fois... l'espace 11:10:Sonny 09:45 Les escargots de Joseph 09:55 Semianyki (la famille) 11:35:Sonny 12:45 : Karambolage American ! 12:25 13:00 : L'art et la Dad manière 12:50:American Dad ! 13:30 Philosophie 14:40 TrafalgarSG-1 13:15: Stargate 15:35 : 1870, la bataille décisive 14:00 Stargate SG-1 de Sedan 14:45: Stargate 17:20 Yourope SG-1 17:45 Metropolisvrai 15:35: Tellement 18:30 : Cuisines des terroirs 19:00: Les 19:00 Artedossiers journal de «Vis 19:15 : Elina Garanca chante ma vie» : la quotidienne Mozart, Bizet, Chapi 19:35 Friends 20:00 : Karambolage 20:35:ALenous 20:10 nu quatre, Cardinal 20:39 : Des toques et des étoiles ! 20:40 Vatel 22:15: Les quatre Charlots 22:35 : Les cuisiniers et les mousquetaires étoiles

Votre forme atteint des sommets vertigineux. Veillez néanmoins à rester lucide à l'approche d'un événement qui pourrait provoquer une profonde contrariété. Un excès d'enthousiasme serait contraire au bon déroulement prévu.

SCORPION

BALANCE

Des réactions imprévisibles à votre égard vont vous contrarier quelque peu. Ne vous formalisez pas trop. Préparezvous à des jours meilleurs car, malgré cela, la situation s'améliore de jour en jour. Le plus difficile est passé.

Vous allez devoir penser sérieusement à embrasser une autre carrière que celle à laquelle vous vous destiniez. C'est un signe de moral excellent. Envisager une telle mutation comporte certains risques importants. Il convient donc d'apporter un sérieux complément de réflexion.

SAGITAIRE

Profitez de votre forme pour prendre votre envol vers de nouveaux horizons. Vous avez déjà trop attendu. Vous semblez maintenant tout à fait disponible pour entreprendre une mission à laquelle vous pensez depuis longtemps. Mettez toutes les chances de votre côté.

23

Saisissez la belle occasion qui va se présenter à vous. Attendez-vous à connaître de meilleures relations avec une personne proche de vous. Vous serez sûr de ne pas être déçu. C'est le moment d'intervenir et d'essayer de faire bouger les choses.

GEMEAUX

TAUREAU

-Une réelle occasion de chance imprévue va se présenter à vous dans des circonstances imprévisibles. Ne faites pas la fine bouche si vous voulez vraiment profiter d'un moment inoubliable. Votre cercle d'amis s'agrandit. Vous vous sentez en bonne compagnie.

B L IE R

VERSEAU

Il est urgent d'assumer vos responsabilités dans la vie de tous les jours. Vous avez un potentiel de chances exceptionnel qui est inexploité. Prenez le mort par les dents car la chance va vous sourire. Ne laissez pas encore passer la belle occasion qui va se présenter.

Vous partirez à la découverte d'un être que vous connaissez mal et qui excite votre curiosité. Des relations privilégiées pourraient naître d'un entretien confidentiel en tête à tête. C'est votre tour de chance de pouvoir ainsi communiquer avec aisance et efficacité. De bonnes nouVous pouvez avoir velles vous arrivent cette certitude que enfin. Profitez de c'est maintenant que cette opportunité va venir votre tour de pour vous situer chance ! A n'en pas face aux propositions qu'on douter vous allez pouvoir profpourrait vous faire. Vous traiter pleinement de retombées versez une phase bénéfique positives d'une action personnelle. Vous auriez tort de refuser que vous pouvez transformer en réussite sans précédent. d'y croire. Surtout en de telles N'hésitez pas à entreprendre. circonstances.

On s'intéresse beaucoup trop à vous en ce moment et vous ne voulez pas en profiter. Vous ne voulez pas vous laissez projeter en avant. Cependant, il serait bon de vous laissez guider vers le succès. Vous apprécierez sans doute cette nouvelle ambiance de vie avec satisfaction.

DIMANCHE Soleil 30°

Vous allez devoir penser sérieusement à embrasser une autre carrière que celle à laquelle vous vous destiniez. C'est un signe de moral excellent. Envisager une telle mutation comporte certains risques importants. Il convient donc d'apporter un sérieux complément de réflex-

POISSON

06:35 : Ludo 10:55 : C'est pas sorcier 11:20 : Expression directe 11:35 : La vie d'ici : magazines et documentaires de votre région 12:50 : Nous nous sommes tant aimés 13:25 : Inspecteur Barnaby 15:20 : Keno 15:25 : 30 millions d'amis 17:20 : Des chiffres et des lettres, le championnat 17:55 : Questions pour un super champion 18:53 : 19/20 : Edition régionale et locale 19:00 : 19/20 : Journal régional 19:30 : 19/20 : Journal national 19:58 : Météo 20:05 : Les héros de la biodiversité 20:10 : Repas de familles 20:35 : Mademoiselle Drot 22:10 : La minute épique 22:15 : Soir 3 22:45 : Papa néandertal ? 23:50 : Tout le sport

Dans les cités de Seine-SaintDenis, c'est le bras de fer entre policiers et criminels. Les effectifs de la Police judiciaire, la «PJ 93», doivent faire face à un déferlement continuel de violences en tout genre, agressions, règlements de comptes aux armes de guerre, trafic de drogue, braquages, cambriolages, viols. Pour mieux comprendre le travail effectué sur le terrain par les hommes de la PJ 93, évaluer les moyens dont ils disposent pour affronter ces nouvelles formes de criminalité et résoudre des affaires de plus en plus complexes, une équipe de tournage a partagé le quotidien de ces policiers pendant trois mois. Comme le répètent les plus anciens, il leur faut s'attendre à tout et ne s'étonner de rien.

HOROSCOPE

CANCER

fille Sasha ont mystérieusement disparu et restent introuvables. Gil Grissom et son équipe hésitent entre un règlement de comptes lié à l'activité professionnelle du défunt et une vengeance ayant trait à sa vie privée. Le passé du policier est aussitôt fouillé, mais sans succès. Alors que les experts piétinent, l'enquête prend un nouvel élan lorsque la présence de Sasha est signalée à Miami. Dépêchés sur place, Warrick et Catherine découvrent que leurs confrères, menés par Horatio Caine, sont eux aussi sur cette affaire...

06:10 : Marni et Nate 06:35 : Marni et Nate 07:00 : Thé ou café 08:30 : Sagesses bouddhistes 08:45 : Islam 09:15 : Judaïca 09:30 : Chrétiens orientaux : foi, espérance et traditions 10:30 : Le jour du Seigneur 12:55 : Les héros de la bio-diversité 13:00 : Journal 13:20 : 13h15, le dimanche... 14:05 : Météo 2 14:15 : Vivement dimanche 17:25 : En quête d'ailleurs 17:30 : Stade 2 18:50 : Vivement dimanche prochain 19:55 : L'agenda du week-end 20:30 : Emission de solutions 20:31 : Météo 2 20:35 : Indigènes 22:35 : Les héros de la bio-diversité 22:40 : Faites entrer l'accusé

LION

06:00 : Papyrus 06:30 : TFou 10:20 : Automoto 11:05 : Téléfoot 12:55 : Météo 13:00 : Journal 13:15 : Du côté de chez vous 13:19 : F1 à la Une 13:55 : Formule 1 17:05 : Les experts : Miami 18:00 : Secret Story 18:45 : Sept à huit 19:50 : A la rencontre de... 19:55 : Là où je t'emmènerai 19:56 : Météo 20:30 : Du côté de chez vous 20:35 : Les prénoms en musique 20:37 : Courses et paris du jour 20:38 : Météo 20:45 : La vengeance dans la peau 22:55 : Les experts 23:45 : Les experts

VI ERG E

09h30 : le joueur (14) rediff 10h00 : abouabe el madina (11) 10h30 : asyade el qooua (20) 11h00 : avis religieux (direct) 12h00 : journal en français +météo 12h25 : tahi el malaki (12) 14h25 : soufoun imlaqa 15h10 : min douar li dollars ''2 éme ptie'' 16h30 : tabakh e'saghir (17) 17h00 : moutaât el maida (54) 17h30 : tech head (16) 18h00 : journal en amazigh 18h25 : le joueur (15) 19h00 : journal en français +météo 19h30 : test drive n°122 20h00 : journal en arabe 20h45 : canal foot 22h00 : les expulsées 23h30 : el hadj el ghaffour 00h00 : journal en arabe

CAPRICORNE

Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05h08 El-Dohr 12h45 El-Assar 16h09 El-Maghreb 19h48 El-Icha’a 20h14

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pourquoi un astronaute flotte t-il dans l'espace ? Lorsque les astronautes partent dans l'espace et qu'on les voit à la télévision, on peut constater qu'ils flottent. En fait, ils sont en impesanteur car il n'y a pas de gravité comme sur terre. Nous sommes maintenus au sol sur notre planète car elle possède la gravité et si on saute, on retombe toujours au sol. Nous subissons la pesanteur. Alors, lorsqu'on regarde les astronautes, on a l'impression qu'ils flottent mais en réalité, ils sont en

train de retomber vers la terre seulement, on ne s'en aperçoit pas parce qu'ils tombent en même temps que leur navette qui va à la même vitesse.Cette vie, pour ces hommes, n'est pas facile car pour dormir, ils sont obligés de s'attacher, ils doivent aussi manger d'une façon particulière car l'eau et les aliments se mettent en boule. Ils doivent aussi faire beaucoup de sport pour que les muscles ne s'atrophient pas.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N° 1227 — Dimanche 26 septembre 2010

24

Benchikha prépare la Centrafrique g Par Mohamed-Amine Azzouz

S’il y a bien quelqu’un qui a au fond de ses tripes cette rage de réussir dans sa mission, celle qui vient tout récemment de lui être confiée et qui n’est pas des moindres, c’est bien le néo-sélectionneur national, Abdelhak Benchikha.

C

e dernier, en entraîneur ambitieux et passionné qu’il est, veut mettre tous les atouts de son côté, afin de mener à bien et dans les meilleures conditions sa mission qui n’est pas aussi simple que ça ! En effet, celle-ci consiste à qualifier l’EN à la CAN 2012, conjointement organisée par le Gabon et la Guinée équatoriale. Il faut dire que le successeur de Rabah Saâdane est déjà sous pression.

IL SAIT QU’IL EST TENU PAR L’OBLIGATION DU RÉSULTAT…DÉJÀ ! En effet, il est tenu par l’obligation du résultat dès sa première sortie à la tête des Verts. Cela suite au semiéchec concédé par la sélection nationale at home face à la Tanzanie (1-1), lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2012 du groupe D. Il sait donc, de ce fait, qu’il doit absolument revenir de Bangui, avec en poche les trois points de la victoire. Il est vrai que le match nul enregistré aussi par le Maroc, principal concurrent de l’EN à la qualification, chez lui face à la République centrafricaine, arrange nos affaires; toutefois, il faut absolument que les Verts se ressaisissent dès leur

prochain périlleux déplacement à Bangui, où les attend de pied ferme l’équipe locale, auréolée par le résultat probant arraché chez nos voisins marocains. Non pas que le futur adversaire de la sélection nationale soit un foudre de guerre, mais, du fait qu’il sera certainement doublement motivé en recevant un mondialiste, de surcroit sur son terrain et devant son public. Il ne faut donc pas s’attendre à un match facile, du fait, aussi, qu’on ignore ce qui nous attend làbas, en termes de conditions d’accueil, climatiques, l’état et la qualité du terrain, l’ambiance des supporters, etc.

IL SUIT DE PRÈS CHACUN DE SES JOUEURS Benchikha ne veut rien laisser au hasard, c’est pourquoi il est en train de peaufiner un plan de jeu, en fonction des données qui sont en sa possession, que ce soit du côté de l’effectif qu’il a sous la main, où par rapport à tout ce qui a trait à l’équipe adverse. Il ne faut pas oublier qu’une quinzaine de jours seulement nous séparent de la rencontre Centrafrique-Algérie. Benchikha suit de très près l’évolution de chacun de ses joueurs. Il est en train de bien réfléchir à la stratégie de jeu qu’il compte mettre en pratique en prévision de ladite rencontre avec ses différentes variantes. Tout dépendra des joueurs opérationnels, car il prend en compte les éléments qui risquent de déclarer forfait ou qui ne sont pas au meilleur de leur forme. Le sélectionneur national s’applique à faire murir son idée sur la manière d’aborder la rencontre contre la République centrafricaine.

IL NE PROCÈDERA PAS À BEAUCOUP DE CHANGEMENTS Certes, il ne faudra pas s’attendre à de grands chamboulements, du fait qu’il n’a pas eu assez de temps pour préparer comme il le souhaite

l’équipe. Benchikha veut prendre ses devants et gagner du temps. Il sait à l’avance par exemple qu’il ne pourra pas compter sur les Ziani, Kadir et Matmour qui sont blessés. Il devra donc faire sans. Il sait aussi, que certains éléments clés du onze national parmi les pros, manquent de compétition, puisqu’ils n’ont que rarement été alignés depuis les coups d’envois des différents championnats européens. Mais, rien de tout cela ne décourage ou ne fait peur à Benchikha. Ce dernier sait parfaitement à quoi s’en tenir et ne veut surtout pas chercher des excuses, même s’il a clairement expliqué, lors de la première conférence de presse qu’il a animée, qu’il ne pourra mettre en œuvre sa conception de travail et apporter sa touche personnelle, qu’après la rencontre contre la Centrafrique.

IL TIENT À RÉUSSIR SA PREMIÈRE SORTIE À LA TÊTE DES VERTS ET …Y RÉFLÉCHIT BEAUCOUP ! Avant cela, il veut absolument réussir sa première sortie avec les Verts, quelles que soient les conditions qui entoureront le prochain important rendez-vous des camarades d’Anthar Yahia. Il avait déclaré à la presse à ce sujet : «Ma mission est, certes, délicate, je l’avoue, mais il me tient à cœur de la réussir et je ferai de mon mieux pour qu’il en soit ainsi. Je veux réussir avec cette équipe et avec ce groupe de joueurs que je trouve très intéressants. J’ai un défi à relever qui ne me fait pas peur. Je m’attèlerai à faire de mon mieux pour accomplir au mieux la mission qui m’a été confiée par la fédération et son président Mohamed Raouraoua. Je sais parfaitement à quoi m’en tenir» avait-il déclaré. Pour y parvenir, Benchikha a joint l’acte à la parole, et ne s’est pas arrêté, depuis, de réfléchir et de mettre en place son dispositif technico-tactique. Il n’est pas du tout en

Ziani évitera-t-il l’intervention ?

S

érieusement touché au niveau du l’aine, il y a quelques jours de cela, lors de la rencontre de son

équipe Wolfsburg face à Dortmund, le lutin des Verts, Karim Ziani, qui est out pour une période assez longue d’au moins quatre mois, comme annoncé par le staff médical de son club précédemment, pourrait se rétablir plutôt que prévu. En effet, alors qu’il était dans un premier temps plus que certain qu’il subisse une intervention chirurgicale, rien n’est moins sûr à présent. Pris en charge par le staff technique du Bayern de Munich comme rapporté par certains de nos confrères, des soins lui sont prodigués à base d’infiltration de corticoïdes, croit-on savoir qui pourrait le faire guérir. Si tel s’avèrera le cas, il pourra ainsi se passer de l’intervention chirurgicale. Dans ce cas-clà, il pourra reprendre la compétition plutôt que prévu. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, surtout qu’il a affiché

train de passer du bon temps, loin de là. C’est ce que nous a révélé une source crédible proche du sélectionneur national. Ce dernier est serein.

IL Y CROIT FERMEMENT Dès le 3 octobre prochain, date du premier jour du stage à Alger des Verts, avant le départ pour Bangui prévu le 8 du même mois, il mettra à l’œuvre sa stratégie, lors des quelques séances d’entraînement qui précéderont la rencontre tant attendue face aux Centrafricains. Notre source nous a fait savoir que Benchikha est serein et croit fermement que l’EN a les moyens de revenir de là-bas avec les trois points de la victoire. Il est vrai qu’il n’y a plus d’équipes dites faibles ou de matches faciles, les Verts l’ont vérifié à leurs dépens face aux Tanzaniens, c’est pour dire que l’EN abordera son prochain match avec le sérieux voulu.

LA CENTRAFRIQUE N’EST NI LE GHANA, NI LA CÔTE D’IVOIRE, NI LE CAMEROUN ! Cela dit, il ne faut pas non plus considérer la République centrafricaine plus que cette équipe ne le mérite. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un inconnu au bataillon sur la scène footballistique nationale et ce n’est pas parce qu’elle a tenu le Maroc en difficulté, qu’il faudra s’en offusquer et craindre cette équipe qui reste l’une des plus modestes du continent et cela Benchikha le sait bien. L’Algérie part favorite dans ce match-là, heureusement d’ailleurs, reste à le prouver sur le terrain…et cela est souvent une autre manche. Mais gageons que les Boudebouz, Halliche, Bougherra et tous les autres sauront revenir de Bangui avec le sourire et les trois points dans leurs bagages. Ils ont déjà prouvé que dans les moments importants, ils savent se montrer à la hauteur. Benchikha comptera aussi sur cet état d’esprit de gagneur qui anime le groupe pour réussir sa première sortie à la tête des Verts, qui en appellera, on l’espère pour lui, beaucoup d’autres succès. A. M. A.

Rien de grave pour Djebbour

une forme éblouissante en ce début de saison avant de se blesser.

Plus de peur que de mal pour l’attaquant des Verts, Rafik Djebbour, qui affiche la belle forme en ce début de saison avec son équipe l’AEK Athènes. Décisif le plus souvent, puisqu’il marque à chaque match pratiquement, il s’est blessé à la cheville vendredi dernier, lors d’une séance d’entraînement. On a craint le pire pour lui, mais, finalement, renseignement pris, son cas ne prête pas à inquiétude, puisque sa blessure n’est pas aussi grave que ça aux dernières nouvelles. Des soins seront suffisants pour le remettre de suite d’aplomb. A. M. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Abdoun se libère…en Grèce !

S’il y a bien un joueur qui ne devrait surtout pas regretter d’avoir quitté son désormais ancien club, le FC Nantes, pour rejoindre le FC Kavala et le championnat grec, c’est bien l’international Djamel Abdoun, qui réussit tout ce qu’il entreprend avec sa nouvelle équipe. Titulaire à part entière, c’est devenu en un laps de temps record le meneur de jeu et la coqueluche des supporters de Kavala, ravis de le voir à l’œuvre avec ses prouesses techniques et son abattage sur le terrain. Bonne nouvelle pour l’EN.


maracanafoot1227  

maracanafoot1227

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you