Issuu on Google+

La JSK veut rester sur cette dynamique COULIBALY

«Notre seul désir est de faire durer le plaisir» www.maracanafoot.com

Mardi 14 Septembre 2010 - N° 1217 - Prix 10 DA

Remache : «On a les moyens d’aller au bout»

Benchikha Raouraoua choisit la solution «local»

entraîneur national Il conduira l’EN jusqu’à la CAN 2012 n Djelloul et Belhadji maintenus n

n

Il n’a posé aucune condition

«Le public a pressé les joueurs» Saâdane accuse

MCA Le Mouloudia depuis hier à Sousse

La dernière ligne droite avant le championnat

USMH

Les Harrachis rassurent Benomar : «Je ne m’accrocherai pas à mon poste»

USMH 3 – OMR 0

Cap sur Hammam Bourguiba JSMB

Menad «Un stage pour reprendre du souffle… »

Sans le nerf de guerre, Kerbadj étouffe Qui en veut à Gamondi ? CRB


02

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

BALLE AU CENTRE

Le MCA veut le 5 juillet, la FAF LA PISTE SERBE El Eulma ET LES U17 REMISE

DU TROPHÉE DU CHAMPION

Par ALI BOUACIDA

A

u moment où tout le monde spécule sur le nom mystérieux du futur entraîneur de l’équipe nationale, un événement de grande importance est passé inaperçu : l’élimination des U17- cette appellation technique qui désigne les moins de 17 ans – de la CAN 2011 et cela face au…Gabon ! Qui se soucie donc des petites catégories puisque la presse est à l’affût de la moindre fuite au sujet du nom de celui qui aura le privilège – et la lourde responsabilité- de driver les verts en acceptant de prendre le train en marche. Pourtant ils sont nombreux à postuler au poste et chaque jour apporte avec lui une offre de services et ce sont surtout les anciens internationaux qui sont le plus cités. Mais les confrères sont unanimes à annoncer un certain Bora Milutinovic de nationalité serbe et qui aurait derrière lui le riche palmarès d’avoir qualifié pas moins de quatre pays aux différentes éditions du mondial. A supposer que les négociations aboutissent avec ce coach et qu’il soit installé dans ses fonctions, aurait-il le temps de s’imprégner de l’ambiance et de présenter un groupe soudé à Bangui pour la rencontre face à la république Centrafricaine, match qu’il ne faut absolument pas perdre au risque de compromettre très sérieusement toutes les chances de qualification? D’autre part, les joueurs répondront-ils positivement, eux dont on dit qu’ils étaient hostiles au départ de Saâdane? Qui secondera cet entraineur au cas très probable où il sera retenu puisque toutes les conjectures le donnent favori? Autant de questions que se posent les nombreux supporters qui assistent de loin au remue-ménage orchestré autour de leur équipe. D’un autre côté, on aurait aimé qu’il y ait autant de ferveur et aussi autant de suspense à propos de cette équipe des U17 qui vient d’être éliminée et que les instances s’attellent déjà à remplacer l’entraineur afin de prédire un avenir radieux à ces garçons car, au risque de paraitre hors –sujet en ces temps où il n’est de football que celui de l’équipe nationale seniors, le devenir de l’Algérie se trouve dans cette formation des jeunes d e 17 ans et si l’on continue à les considérer comme accessoires, faisant partie du décor juste pour meubler une compétition obligatoire dictée par les instances internationales, on sera dans l’obligation de toujours avoir recours aux pros pour renforcer l’équipe fanion. Alors voici une proposition saugrenue et surréaliste : pourquoi ne pas confier les destinées des U17 à ce Bora Milutinovic dont on dit le plus grand bien et s’assurer ainsi de former une équipe très solide susceptible de remplacer sérieusement les pros? C’est cela, n’est-ce pas, préparer l’avenir ? Quant à la sélection nationale, confions-la à un local et ce ne sont pas les candidats qui A. B. manquent.

La direction du club refuse catégoriquement la proposition de Raouraoua de recevoir le trophée lors de la première rencontre de championnat au stade Messaoud Zeggar d'El Eulma. Le MCA veut en effet que la remise du trophée se fasse au milieu de ses supporters dans son antre fétiche. Ceci n’est pas la première fois que le club algérois et la fédération algérienne de football s’affrontent. Déjà, les prises de position incendiaires de certains dirigeants du MCA, reprochant à Raouraoua de trop privilégier l’équipe nationale avaient semé la zizanie entre les deux institutions..

JUMELLES

Enzo Zidane espagnol ?

Le fils de Zinedine Zidane, pensionnaire du centre de formation du Real Madrid, n'écarte pas l'idée de porter le maillot de l'équipe d'Espagne dans le futur. Une éventualité contre laquelle son père ne semble pas s'élever... Le fils de Zinedine Zidane a intégré le centre de formation du prestigieux club espagnol du Real Madrid. Le jeune garçon, aujourd'hui âgé de 15 ans, est suivi de très près. La pression est lourde car tout le monde attend de lui des exploits dignes d'un Zidane. Cependant, comme tout joueur entrant en club de formation, rien ne lui garantit de devenir un jour professionnel. Son nom pourra peut-être jouer en sa faveur, mais il lui reste tout à prouver. Néanmoins, au grand dam des ses supporters, l'international français, pour son fils, ne semble pas attaché à une sélection nationale française. Pour lui peu importe, la France ou l'Espagne, l'essentiel est de "prendre du plaisir". Si le choix est espagnol, la France lui pardonnera-t-elle ? Personne n'oubliera jamais ce que Zinedine Zidane a fait pour l'équipe de France de football. Mais le public acceptera-t-il que ce même Zizou qui était il y a 10 jours à peine à Clairefontaine pour vanter les mérites du maillot bleu à la nouvelle génération ne décourage pas son fils d'opter pour le maillot de la Roja ? Affaire à suivre.

Chez les militaires MEHDAOUI

ET

ZOUBA

Les ex-entraîneurs nationaux Abderrahmane Mehdaoui et Abdelhamid Zouba viennent d’intégrer le sport militaire. Ces deux techniciens ont pris en charge un projet ambitieux qui s’articule sur deux volet la formation et le perfectionnement des jeunes footballeurs issus du corps militaires et assimilé. Ils ont pour mission de prendre en charge des jeunes âgés de 17 à 19 ans pour une formation selon les normes requises de la haute performance et ensuite les talents découverts formés seront versés dans les équipes nationales civiles.

Révélation de Bensaoula

L’ex-international Tedj Bensaoula a fait hier sur les colonnes d’un confrère d’une révélation qui n’a pas manqué de surprendre nombre d’observateurs. “... Je prend l’engagement personnel que jamais, au grand jamais pendant la période où j’étais en équipe nationale on a pris des produits dopants”. Un démenti cinglant à certaines mauvaises langues qui ont fait circuler l’information faisant état du dopage dont étaient soumis les joueurs de l’équipe nationale de 1982. Tedj Bensaoula n’a pas manqué de préciser : “El hamdoulillah, j’ai des enfants sains de corps et d’esprits, j’ai même un petit qui joue au football et la petite qui fait de la gymnastique. Toute ma famille est en bonne santé”.

L

Real Madrid, 442 ME de chiffre d'affaires !

Lors d'une assemblée générale du club, au Palais des Congrès de Madrid, Florentino Perez n'était pas peu fier d'annoncer que son Real Madrid avait réalisé un chiffre d'affaires de 442,3 millions d'euros pour la saison 2009-2010, «le chiffre d'affaires le plus élevé du monde dans l'industrie du sport». Le bénéfice avant impôts du club merengue a atteint 31 millions d'euros, a-t-il ajouté. Florentino Perez prévoit par ailleurs des revenus de 450 millions d'euros pour la saison 20102011, avec un bénéfice avant impôts de 19 millions d'euros. «Nous ne nous reposerons pas» tant que le Real n'aura pas gagné sa 10e Ligue des champions, a également promis le mécène madrilène.

a photo de la semaine

Mais qui peut bien arbitrer un match de cette équipe ? Sur cette photo, uns de nos illustres chevaliers du sifflet, comme Benouza, Zekrini, Boumaza, Khelifi, Feddaoui, Oussaci posent pour la postérité avant un match de football qui s’est joué ... sans arbitres.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Benchikha succède à Saâdane Equipe nationale

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

g Par Mohamed-Amine Azzouz

Boudjemaâ Mohammedi, sera maintenue. Toutefois, ledit staff sera renforcé, afin d’améliorer son rendement, comme cela était déjà prévu dans l’organigramme de la sélection, puisque Saâdane en avait déjà fait part de cela, lors de ses deux derniers points de presse. Un renfort de qualité est d’ailleurs attendu dans ce sens.

Dans un communiqué publié sur son site internet, la FAF annonce la nomination officielle de Abdelhak Benchikha à la tête du staff technique de la sélection nationale. Voici en intégralité ledit communiqué : La Fédération algérienne de football a nommé M. Abdelhak Benchikha, au poste de sélectionneur national en remplacement de Rabah Saâdane, démissionnaire.

Menad, Saïb, Yahi…

C

Certes, la question des membres, qui seront appelés à renforcer le staff technique de l’EN, n’a pas été tranchée pour l’instant. Cela dit, certains noms sont déjà évoqués dans les coulisses. Ainsi, on parle avec insistance sur la probable arrivée dans le staff de Benchikha du duo Menad-Yahi. Tout le monde reconnaît la valeur de ces deux coaches, dont le passé footballistique et l’expérience des terrains, que ce soit en tant que joueurs ou entraîneurs, peut être des plus utiles. Il faut savoir, aussi, qu’ils s’entendent parfaitement avec Benchikha. Même la piste Saïb est aussi évoquée par notre source. Il faut savoir que rien n’est officiel et qu’il doit y avoir certainement d’autres options que nous ignorons pour le moment. Seuls Raouraoua et Benchikha les connaissent.

ette nomination répond au souci de la Fédération de faire confiance aux techniciens algériens de haut niveau d’une part et à celui d’assurer d’autre part la stabilité de l’encadrement de l’Equipe nationale au moment où celle-ci se trouve en pleine phase de qualification pour la Coupe d’Afrique des nations, CAN-2012. M. Benchikha est un cadre qui dispose de tous les diplômes requis par la loi et a accumulé une longue expérience sur le terrain en Algérie et à l’étranger. Il est également instructeur CAF et FIFA. M. Benchikha a pour mission de qualifier l’Algérie à la prochaine Coupe d’Afrique des nations, CAN-2012. Le staff technique, outre sa composante actuelle, sera renforcé dans le but d’améliorer son rendement. La Fédération, pour sa part, continuera de mettre à la disposition de l’entraîneur national et des staffs technique, administratif et médical tous les moyens nécessaires à l’accomplissement de cette mission. M. Benchikha donnera prochainement une conférence de presse pour présenter son programme. De ce communiqué, il en ressort plusieurs aspects qui ont amené l’instance fédérale à opter pour l’entraîneur local. En voici les plus importants à nos yeux :

Une DT des gardiens de but à ses côtés

Côté entraîneur des gardiens de but, même si le maintien de Belhadji a été mentionné sur le communiqué de la fédération, n’empêche qu’on parle de plus en plus de la désignation prochaine de Mehdi Cerbah, en tant que directeur technique des gardiens de but de toutes les sélections nationales. Il s’occupera particulièrement aussi et en priorité des portiers de l’EN. Un programme spécifique de préparation des gardiens de but devrait être établi dans l’organigramme des sélections nationales par ses soins si cette option se confirmait. Il faut dire que Cerbah n’est pas la seule piste, puisqu’il y a aussi celle de Kaoua, et peut-être d’autres. Mais, ce sont les pistes les plus plausibles.

Raouraoua lui fait confiance

Comme affirmé sur les colonnes de Maracana, le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua, a beaucoup d’estime pour Abdelhak Benchikha. Non seulement, il l’apprécie sur le plan humain, puisque les deux hommes entretiennent de très bons rapports, mais aussi, sur le plan professionnel. Ce n’est pas pour rien qu’il l’a d’ailleurs désigné à la tête de l’équipe nationale A’ et Olympique. D’ailleurs, selon une source aux faits des affaires de la sélection nationale, Raouraoua prépare déjà le terrain à Benchikha, même du temps où Saâdane était encore en poste. Non pas que le patron espérait le départ de ce dernier, mais plutôt, dès la fin de son contrat. C’était sa vision lointaine.

Sa désignation était déjà planifiée

Pour le boss de la FAF, la désignation de Benchikha était planifiée bien à l’avance dans son esprit. Pour lui, il était le plus indiqué à succéder à Saâdane, en cas de départ de ce dernier. Si Raouraoua a pris son temps avant de décider via l’instance

03

fédérale qu’il dirige d’annoncer la nomination officielle de Benchikha à la tête des Verts, c’est pour que les choses s’apaisent quelque peu après le départ de Saâdane. C’est pour ensuite sonder l’opinion publique et les medias sur la question de la succession du désormais ex-sélectionneur national.

Le choix de l’entraîneur local

Après mûre réflexion et ayant mesuré le pour et le contre, Raouraoua a été conforté dans son idée initiale de confier les rènes de l’EN, à Benchikha. Un entraîneur local qui connaît les rouages et la mentalité du football algérien et qui, en plus, a le bagage nécessaire pour driver les Verts. Il est clair que si Raouraoua n’était pas intimement convaincu du choix de le désigner à la tête de la sélection nationale, il n’aurait jamais pris le risque de le faire, car l’enjeu est d’une telle importance qu’il ne se serait jamais aventuré à prendre cette décision. D’ailleurs, il est clairement mentionné dans

le communiqué de la FAF, que les responsables de l’instance fédérale, font confiance aux techniciens algériens de haut niveau. Raouraoua veut aussi assurer une certaine stabilité et continuité au sein de l’EN. Il était pour lui des plus logiques, qu’il fasse appel à Benchikha, puisqu’il avait la responsabilité de l’EN A’, qui vient juste après la sélection nationale première. Il est donc indirectement très proche de cette dernière et sait parfaitement comment les choses y fonctionnent. Pour les responsables de l’EN, opter dans les circonstances actuelles pour un entraîneur étranger n’est pas du tout opportun et n’apportera rien de positif aux Verts. La raison est simple, il ne connaît ni le groupe ni le contexte algérien, alors que des échéances importantes et rapprochées attendent l’EN.

Djelloul et Belhadji maintenus

Le communiqué de la FAF indique que la composante actuelle du staff technique national avec les Djelloul, Belhadji et autre

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le nouveau sélectionneur n’a posé aucune condition

Il faut, par ailleurs, savoir qu’Abdelhak Benchikha n’a posé aucune condition à Raouraoua. Convaincu par le discours de ce dernier, il a naturellement accepté la mission qui lui a été confiée par l’homme fort de la fédération. Il s’est, au contraire, dit honoré qu’on lui ait accordé une telle confiance. Il s’est dit prêt à prendre ses responsabilités, et s’est dit capable de relever le défi en étant à la hauteur des challenges qui l’attendent avec la sélection.

Il touchera un salaire inférieur à celui de Saâdane

Selon nos informations, Benchikha verra son salaire amélioré, ce qui est tout à fait normal, puisqu’il a été promu nouveau sélectionneur des Verts. Cela dit, il touchera un salaire inférieur à celui de Saâdane. A. M. A.


04

L'Algérie attire Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

Equipe nationale

Des dizaines de CV sur le bureau de Raouraoua

Qui pour l’après-Saâdane ? La question risque de donner des sueurs froides à la Fédération algérienne de football. En attendant, la presse étale les noms des prétendants au banc des Fennecs. Techniciens européens (Courbis, Troussier, Matthäus...), sud-américain (Calderon) ou locaux (Madjer, Benchikha...), l’Algérie attire.

E

n quittant son poste de sélectionneur de l’Algérie, Rabah Saâdane a ouvert la porte à un bal de prétendants. Abdelhak Benchikha est, pour l’heure, sur le banc des Fennecs mais cela pourrait bien ne pas durer. En effet, le président de la FAF, Mohamed Raouraoura, le président de la Fédération algérienne de football, pencherait plutôt pour l’option d’un coach étranger. Le traditionnel "complexe de l’homme blanc" qui ferait d’un Occidental le plus apte à diriger des joueurs africains tout en convaincant les bina-

tionaux d’opter pour leur pays d’origine. Après tout, pourquoi pas ? C’est bien avec un Serbe, un Russe et un Français que le Ghana, le Cameroun et le Sénégal ont atteint les quarts de finale de la Coupe du monde.

Deux Français sur la liste

«Le public à pressé les joueurs»

Du coup, des noms ronflants pour succéder

Saâdane se lâche

Quelques jours seulement après avoir présenté sa démission du poste de sélectionneur national, Rabah Saâdane a accordé un entretien au journal saoudien El Watan dans lequel il revient les raisons ont motivé son départ. A ce sujet, l’ancien entraîneur des Fennecs a été sans pitié pour le public algérien, le principal coupable selon lui des derniers déboires de l’équipe nationale algérienne. «Le public a beaucoup pressé les joueurs et les a fait supporter plus qu’ils n’en pouvaient, surtout en faisant des comparaisons entre le rendement de certains joueurs avec leurs clubs et la sélection. Ils les ont enfermés dans plusieurs cercles d’accusation.» Et de surenchérir : «Il y a de nombreuses

raisons qui ont fait que la sélection nationale n’ait pas montré un niveau aux niveau des attentes, dont le retard pris dans la préparation et le mauvais état psychologique des joueurs qui jouaient la peur au ventre car ils redoutaient la réaction du public.» Saâdane est également monté au créneau pour défendre ses joueurs et leur rendre un vibrant hommage : «Les joueurs sont innocents des charges que les supporters ont portées contre eux, dont celle de négligence envers la sélection. Ils n’ont jamais fait acte de négligence dans l’accomplissement de leur travail et de leurs devoirs. Je le dis et le répète : Ils ont à chaque fois défendu les couleurs nationales avec abnégation et loyauté. Je ne serais pas juste si je disais le contraire.» Conscient de l’importance du soutien populaire dans un contexte aussi difficile, Saâdane y est allé de son message à destination du public algérien : «Tout ce que je souhaite, c’est que les supporters veillent dorénavant à soutenir les joueurs de la sélection et à rendre les rapports à leur état naturel en comblant le fossé qui s’est creusé entre les deux parties.» C’est donc un véritable cri du cœur que celui poussé par Rabah Saâdane. Mais nul doute que les tensions entre sélection nationale et supporters, dont certains joueurs devenus de véritables têtes de turc pour le public, ne s’estomperont que lorsque les bons résultats reviendront. A ce sujet, l’échéance de Bangui est cruciale car les Fennecs ont l’obligation de revenir de ce périlleux voyage avec une victoire à la clef.

au technicien algérien. A commencer par l’ami intime du président de la FAF, Philippe Troussier. L’ancien sélectionneur du Maroc, du Nigeria, du Japon, de la Côte d’Ivoire ou de l’Afrique du Sud, est toujours nommé dans la liste des possibles à la barre des Fennecs. Normal, le Français connaît bien le continent et son affinité avec Raouraoura en font un candidat naturel. Tout comme son compatriote Rolland entraîneur de Courbis. L’ancien Montpellier, Marseille ou Bordeaux a avoué des contacts avec la FAF sur RMC : "Je trouve sympa que l’on pense à moi que ce soit pour une sélection ou pour une équipe de club. Donc, je dis pourquoi pas ? Cela peut-être un challenge sympa avec une équipe compétitive." Mais le coach a d’autres concurrents de poids. A commencer par Lothar Matthäus. L’Allemand était à deux doigts de prendre en main le Cameroun avant de voir l’affaire capoter pour une sombre histoire de mœurs. Comme pour les Lions Indomptables, l’équipementier allemand Puma aurait joué un rôle prépondérant dans les contacts.

Entraîneur local ou étranger ?

retrouver un de ses anciens adversaires, à savoir l’Argentin Gabriel Calderon. L’ancien milieu du PSG, qui a qualifié l’Arabie Saoudite pour la Coupe du monde 2006, possède l’avantage d’être un technicien reconnu qui, en plus, parle français. A moins que, finalement, les instances dirigeantes décident de laisser Abdelhak Benchikha en poste, histoire de privilégier cette stabilité dont les Fennecs ont tant besoin. Egalement candidats, les techniciens locaux peuvent présenter une alternative intéressante et, surtout, moins onéreuse. Les noms d’Alain Michel (MC Alger), François Bracci (ex-MCA, FUS Rabat, Club Africain...), Alain Geiger (JSK) ou le duo Nasser Sandjak-Nourredine Kourichi ont été évoqués. La réponse de la FAF a été rapide, finalement c’est Abdelhak Benchikha qui aura la lourde tâche de qualifier les Verts à la prochaine CAN. Lourde en ce sens où le groupe Algérie est quelque peu tendu après le match nul concédé à Blida face la modeste équipe de Tanzanie lors du premier match des éliminatoires, tendu aussi par les violentes critiques dont les joueurs ont fait l’objet après ce semi échec.

Djebbour buteur patenté l'AEK L’AEK Athènes s’est imposé face au Panserraikos. Grâce à un but de Rafik Djebbour 26’ et

Le champion du monde 1990 pourrait

Pantelis Kafes 69' les gars de la capitale grecque ont assuré leur succès dans ce duel, dominée de bout en bout par les capés du coach Serbe de l’AEK, Dejan Bajevic. Titulaire depuis l’entame de l’actuelle saison, Djebbour qui vient de prolonger son bail avec son club jusqu’en 2013, n’a pas été remplacé dans cette empoignade. Remarquable et régulier dans ses prestations, cette saison, il confirme la confiance placée en lui par ses dirigeants. Ces derniers, pour rappel, ont accepté toutes ses conditions afin de le convaincre à renouveler son contrat.

Yahia reprend la compétition avec Bochum Absent des terrains pendant plusieurs jours en raison d’une blessure qui l’avait perturbé dans sa préparation d’avant-saison, le défenseur central algérien du Vfl Bochum, Anthar Yahia, a retrouvé sa place de titulaire en défense centrale. Brillant en amical contre Phoenix, Yahia a été aligné d’entrée, dimanche, par son entraîneur Funkel. Son retour contre la formation du FC Augsburg n’aura cependant pas suffi pour éviter un autre revers à cette équipe de Bochum de mal en pis en championnat. Les camarades de l’international algérien, qui n’arrivent plus à s’imposer en Bundesliga 2, ont été défaits à domicile sur le score de deux buts à zéro. Par ailleurs, pour son premier match de la saison en championnat d’Allemagne de seconde division, l’Algérien, Anthar Yahia, qui a été associé à son camarade Marcel Matritz dans l’axe, n’a pas eu trop de difficultés à suivre le rythme sur le plan physique. En dépit de son manque de compétition, Yahia a fourni un match correct. Autrement dit, il n’avait rien à se reprocher sur ces deux buts encaissés dans ce duel perdu contre Augsburg. Ainsi, complètement remis, il est allé au bout de ce match.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue des champions

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

05

La JSK veut garder cette dynamique JSK

Les joueurs de la JSK, qui restent sur un excellent parcours dans cette compétition continentale, en décrochant la qualification en demifinales de la phase des poules, après cinq matchs sans défaite, auront à cœur d’enchaîner avec un autre succès dès la prochaine et la dernière journée, devant le FC Heartland. Les Canaris, qui ont réussi à engranger les trois points de la victoire lors de la précédente journée devant une redoutable équipe d’Al Ismaïly au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou, cela va permettre aux Kabyles d’assurer la première place du groupe, mais aussi de confirmer leur bonne santé.

Ph. Maracana

g Par Saïd Aberkane

L

es capés d’Alain Geiger bénéficient donc d’un excellent état d’esprit, ce qui arrange leurs affaires en prévision de la prochaine rencontre face au FC Heartland. Une rencontre qui s’annonce difficile, vu

la qualité de l’adversaire et qui fera tout pour battre les Kabyles. Mais il faut dire que les Jaune et Vert ne veulent en aucun cas rater et comptent revenir avec un résultat probant, afin de confirmer leur dernier succès réalisé devant Al

Remache : « On a les moyens d’aller au bout»

Un commentaire sur la victoire arrachée par votre équipe face aux Ismaïliens… C’est une victoire méritée car nous avons fourni une bonne partie. Nous nous sommes créé beaucoup d’occasions mais malheureusement, on n’a pas pu les concrétiser. Je pense que nous avons remporté un autre succès bénéfique pour nous, qui nous permettra d’assurer la première place. Maintenant, on se déplacera au Nigeria sans aucune pression pour affronter le FC Heartland. Pour votre équipe, c’est la grande forme apparemment après la première place décrochée et la qualification au dernier carré, il y a une semaine… C’est vrai que cela marche pas mal

n’importe quelle équipe.

Ph. Maracana

Incorporé en seconde période vendredi dernier face aux Ismaïliens, le latéral droit, Imad Remache, a été époustouflant en séduisant pas mal de gens. Ce dernier estime que son équipe mérite d’être première du groupe. Et pour ce dernier rendezvous qui les attend dimanche prochain face au FC Heartland, l’ex-Annabi ne veut pas entendre parler d’autre chose que les trois points que son équipe doit rafler à l’issue de cette empoignade. Il nous dit ses premières impressions dans l’entretien qui suit.

pour l’équipe en ce moment, mais il est encore trop tôt de parler sur le titre. Dans cette compétition africaine, certaines équipes n’ont pas dit leur dernier mot. De ce fait, nous ne devons pas jubiler car nous ne sommes pas à l’abri d’éventuelles surprises. Comment s’annonce ce dernier match pour vous ? Comme toutes les rencontres que nous avons disputées jusque-là, la rencontre de ce dimanche face au FC Heartland ne sera pas facile car nous sommes prêts à affronter une solide équipe du FCH. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas droit à l’erreur et sommes déterminés à terminer cette phase des poules en beauté. Le groupe est conscient de la tâche qui l’attend et décidé à faire le maximum pour revenir au pays avec un bon résultat. On a les moyens de surprendre

Comment voyez-vous le déroulement de cette empoignade ? Très difficile ! On respecte les Nigériens qui présentent un collectif très fort. Il faudra aussi se méfier de leurs individualités, capables de forcer la décision à tout moment, même s’il ne faut pas sous-estimer notre potentiel, puisque nous avons aussi assez d’armes que ce soit sur le plan défensif ou offensif pour leur jouer un mauvais coup dimanche prochain. On comprend par là que vous êtes décidés, n’est-ce pas ? Oui, je crois que la belle série de résultats positifs que nous avons réalisés depuis l’entame de cette compétition continentale ne sera qu’une motivation de plus pour essayer de faire davantage. Croyez-vous que le titre de la Ligue des champions africaine est jouable ? Tant qu’il reste des matches à disputer, nos chances demeurent intactes pour s’offrir ce titre qui manquait au club kabyle. C’est vrai ça va être très difficile devant Al Ahly, l’ES Tunis, l’ES Sétif et le TP Mazembe, mais en football, rien n’est impossible, et nous les joueurs on doit travailler d’arrache-pied et rester concentrés sur tous les matches qui nous restent, pour renouer avec un autre résultat positif, on croit de plus en plus en nos chances. Nous sommes très optimistes et même confiants quant à nos possibilités de réussir ce pari. Entretien réalisé par Saïd Aberkane

Ismaïly mais aussi pour garder cette bonne dynamique qui règne au sein du groupe. Les Canaris ont les capacités de vaincre n’importe quelle équipe et ce, pour plusieurs raisons. En premier lieu, les Jaune et Vert sont très motivés pour rester sur leur bonne lancée et surtout confirmer leur suprématie sur le FC Heartland. Les baroudeurs de Geiger partent avec une longueur d’avance sur les Nigériens du FCH. Les Yahia Chérif, Aoudia, Coulibaly, Rial et consorts vont préparer cette dernière rencontre de la phase des poules avec une sérénité totale. L’heure est donc à la mobilisation où tout le monde doit se concentrer et ne penser qu’à la victoire.

Terminer cette phase en beauté C’est dimanche prochain que le rideau va tomber sur ce deuxième tour de la phase des poules avec le déroulement de la dernière journée qui s’annonce décisive pour certaines formations. C’est le cas pour la JSK qui compte terminer en beauté puisqu’elle occupe désormais la première place du groupe B. Ainsi donc, revigorée par la dernière victoire

arrachée à Tizi Ouzou devant les Ismaïliens, les Kabyles aborderont cette ultime journée avec un déplacement périlleux qu’ils effectueront dans la ville du Nigeria pour affronter une équipe du FC Heartland déterminée à ne pas rater cette opportunité pour se racheter de leur dernier revers concédé au Caire face à Al Ahly et se réconcilier avec son public. Toutefois, les Kabyles, qui restent sur une belle série de matches sans défaite, ne comptent pas s’arrêter là et veulent aller le plus loin possible pour atteindre leur objectif, affichant leur vœu de réaliser un bon résultat devant le FC Heartland et terminer probablement ce tour en leader. C’est l’avis même des joueurs, unanimes à dire que ce match est aussi important pour eux. De son côté, le staff technique de la JSK n’a pas voulu enregistrer de retard, fixant les entraînements après le lendemain de la rencontre face à Al Ismaïly. Cela lui a permis de préparer le groupe dans de bonnes conditions et motiver les joueurs dans le but de réaliser un autre bon résultat à l’extérieur et maintenir cette invincibilité aussi longtemps que possible. S. A.

NAILI ET YAHIA CHÉRIF DE RETOUR

Après avoir fait l’impasse sur la dernière rencontre de leur équipe devant Al Ismaïly à cause de leur suspension, les deux éléments de valeur, l’attaquant Yahia Chérif et le milieu récupérateur Billel Naili, seront de retour et devront répondre présent la semaine prochaine, à l’occasion du dernier rendez-vous de la phase des poules qui les attend au Nigeria face au FC Heartland. Ces deux joueurs doivent entamer la préparation de cette prochaine affiche avec le reste du groupe. Ainsi, ces deux éléments reprendront certainement leur place à partir de la prochaine rencontre.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


06

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

Ligue des champions

Coulibaly : «Notre seul désir est de faire durer le plaisir» JSK

Joint par nos soins, hier, le Malien Idrissa Coulibaly, l’auteur d’une excellente prestation face aux Ismaïliens, a déclaré qu’il est très content de ce succès arraché et aussi la première place du groupe B. Coulibaly estime que le meilleur est à venir, en nous déclarant que le groupe sera encore percutant et plus performant lors des demi-finales, ce dernier n’a pas omis de parler sur l’avant-dernier match de la phase des poules qu’ils ont disputé vendredi passé face à Al Ismaïly au stade du 1erNovembre, il estime que cette victoire est bien méritée au vu de la rencontre. Quel commentaire faitesvous sur le dernier succès ? Ce fut vraiment difficile face à un adversaire redoutable qui s’est déplacé à Tizi Ouzou, et ce, pour revenir à la maison avec un meilleur résultat. Et pour preuve des complications qu’on a eues, il fallut ce bolide des dernières minutes transformé par Azuka pour qu’on parvienne à l’emporter. Cela dit, je pense que notre victoire est amplement méritée au vu de la physionomie de la partie. Je crois que notre principal mérite est de ne pas avoir baissé les bras dans les moments pénibles qu’on a connus face à ces Ismaïliens qui nous ont causé beaucoup de difficultés. Vous attendiez-vous à connaître autant de difficultés ? On s’y attendait un peu, mais cela n’avait rien à voir avec l’adversaire. On appréhendait plutôt la fatigue après tous les efforts qu’on avait consentis lors de ce début de cette compétition. C’est ce qui explique notre première mi-temps un peu mitigée face aux Ismaïliens avant qu’on retrouve notre bon rythme en seconde période.

C’est vrai que c’est un bon coup de rein que vous avez donné au point de vous hisser à cette bonne première place, vous y attendiez-vous à cette fulgurante ascension ? Je pense que ce n’est que juste pour notre équipe qui a l’habitude de jouer les premiers rôles, après nos efforts fournis durant cette phase des poules, maintenant on doit uniquement de faire en sorte de rester sur cette bonne dynamique. C’est pour vous dire donc qu’il n’y a rien de surprenant si la JSK se trouve à la première place où se situe sa vraie place. Dimanche prochain, vous allez affronter le FC Heartland et ce, pour la dernière journée de la phase des poules, comment se présente pour vous ce match? C’est en toute sérénité que nous aborderons ce rendez-vous qui intervient dans une période faste pour nous qui n’avons en ce moment qu’un seul désir qui est de faire durer le plaisir en réalisant un autre bon résultat dans cette phase des poules. Ce qui est tout à fait dans nos cordes, même si le FC Heartland fait partie des for-

mations qui se montrent imprévisibles et doit nous inciter à être très prudents. Mais, je reste confiant en nos capacités, à savoir bien manœuvrer pour négocier à notre avantage ce match. Ne craignez-vous pas que la forte pression qui entoure ce genre de rendez-vous nuise au rendement de l’équipe ? Absolument pas, car nous avons déjà atteint notre objectif principal dans cette compétition, à savoir la qualification en demi-finales et une première place du groupe, et on va donc évoluer librement, alors que notre adversaire, qui joue pour augmenter son capital point, devra sortir le grand jeu et faire le maximum pour remporter les trois points qui seront mis en jeu. On comprend par là que la JSK ira au Nigeria pour gagner… Oui, inch’Allah. Pourquoi pas ? En football, tout peut arriver. En tout cas, nous allons faire de notre mieux pour réussir notre mission. C’est vrai qu’elle s’annonce difficile, mais avec les efforts et l’envie, nous réussirons à revenir au

Geiger : «L’équipe est en ascension»

C’

est un entraîneur en chef toujours heureux que nous avions joint juste après le match d’Al Ismaïly. Oui, c’est de lui qu’il s’agit, le Suisse Alain Geiger nous a déclaré qu’il est très content que son équipe ait réussi à engranger les trois points de la victoire face aux Ismaïliens. « Sur l’ensemble de la partie, j’estime que mes poulains ont fourni une prestation de premier ordre avec de belles facettes de jeu, donc notre succès ne souffre d’aucune contestation et on le mérite amplement et ce, sans diminuer de la valeur de notre adversaire qui s’est donné lui aussi à fond », avant d’ajouter : « Je pense que le groupe a créé beaucoup d’occasions par rapport à notre adversaire, donc ce n’est que partie remise en parvenant à marquer le but unique du match synonyme de victoire.»

pays avec un résultat positif. Lors du dernier match, vous avez évolué en arrière droit. Préférez-vous ce poste ou plutôt jouer à l’axe ? Croyez-moi, je n’ai pas de problème à ce sujet. En tant que défenseur, pour moi, c’est la

même chose, l’essentiel, c’est d’être utile à l’équipe. Je suis prêt à jouer là où l’entraîneur voit que je pourrais apporter quelque chose à mon équipe. Et puis, sachez que je suis à l’aise, que ce soit à l’axe ou sur le côté. Entretien réalisé par Saïd Aberkane

=Reprise des entraînements hier

di après mi jours de repos bien kabyles, qui ont bénéficié de deux

Les joueurs e du club, après leur dernier succès mérité, accordé par le staff techniqu is le chemin des entraînements arraché devant les Ismaïliens, ont repr er -Novembre, et ce, pour préparer en hier dans l’après-midi au stade du 1 la phase des poules face au FC conséquence le dernier match de hain au Nigeria. Heartland, qui est prévu dimanche proc

Départ vendredi e des poules qui est prévu pour = A l’occasion du dernier match de la phas

au FC Heartland, les Canaris du le 19 de ce mois au Nigeria, face à bord d’un vol spécial. Djurdjura se déplaceront ce vendredi

«Garder les pieds sur terre»

s le matcd hdimanche juste aprè Le retour = le FC Heartlan nter Le club phare de la Kabylie, qui va affro

Ph. Maracana

Malgré la bonne forme qui caractérise son équipe depuis le début de cette prestigieuse compétition, le Suisse Alain Geiger, l’entraîneur en chef kabyle, est catégorique : «Le groupe est, certes, en progression, mais n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. Les joueurs sont encore perfectibles et de ce fait, ils doivent travailler davantage pour atteindre le niveau requis et acquérir une certaine expérience qui leur permet de mieux gérer les prochaines rencontres. Pour moi, il y a encore des correctifs à apporter au niveau des trois lignes, afin de rendre le groupe plus performant. Il faut donc garder les pieds sur terre et continuer à travailler pour atteindre les objectifs que se sont fixés les dirigeants du club.» S .A.

Ph. Maracana

g Par Saïd Aberkane

t pour la sixième journée de la prochain au Nigeria, et ce, comptan après le match. phase des poules, sera de retour juste

menu vembre de ical au stad tch amserv Un maont = e du 1 -No au hier ice le is repr Les Kabyles, qui er

un autre match amical cette Tizi Ouzou, sont appelés à disputer née de la phase des poules, jour ière dern semaine avant le match de la la formation du NAHD. les Canaris auront à en découdre avec S. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

Les Harrachis rassurent

07

USMH

USMH 3 – OMR 0

LE MOB REMPLACE LE RCA

g Par Lotfi Salhi

BEAUCOUP D’ABSENTS HIER Ph. Maracana

Après avoir affronté le Chabab de Belouizdad, l’USM El Harrach était au rendez-vous avant-hier avec un autre match amical de préparation, cette fois-ci face à l’OM Ruisseau. Dans ce match d’un bon niveau, l’équipe harrachie s’est imposée par le score de trois buts à zéro. Les buts de cette rencontre ont été inscrits par le nouveau meneur de jeu, Boualem (deux buts) et le défenseur central, Fares Benabderahmane qui, d’un joli coup de tête permet à son équipe d’assurer cette large victoire. Ce succès de la formation harrachie a rendu la confiance aux joueurs et au staff technique après un passage à vide et les mauvais résultats concédés lors des précédentes rencontres amicales. Face à l’OMR, les Harrachis ont montré de belles facettes de jeu longuement applaudies par les présents. Il est à noter à ce sujet qu’en raison d’une décision de l’administration du club, le nombre de présents à cette rencontre amicale a été sensiblement réduit et ce, en raison des dépassements constatés après la défaite de l’USMH face au NAHD. Enfin, pour revenir à cette joute amicale face à l’OM Ruisseau, il faut signaler que le rendement de l’équipe harrachie a satisfait plus d’un, sachant que celle-ci a produit beaucoup de jeu et ce, durant la majeure partie de la rencontre. C’est, d’ailleurs, ce qui a fait dire à l’entraîneur-adjoint, Hassen Benomar : “C’est très important de gagner par un score pareil avec une belle prestation. Cette victoire va nous permettre de continuer de préparer nos prochaines rencontres avec un bon esprit, le moral en hausse”, a déclaré Benomar.

Le staff technique de l’USM El Harrach vient d’annoncer le remplacement de la rencontre amicale prévue jeudi face au RC Arba par une autre. En effet, le RC Arba ne viendra pas à El Harrach jeudi, comme il a été prévu, mais c’est le Mouloudia de Béjaia qui est attendu en cette fin de semaine du côté de Lavigerie pour donner la réplique à l’USMH. Il est à noter que le club béjaoui est appelé à jouer deux matches dans l’Algérois, puisque après le match de l’USMH, les Crabes iront le lendemain croiser le fer au NARB Réghaïa..

Hanitser, absence ou bouderie ?

L’attaquant harrachi, Sofiane Hanitser, est toujours absent aux entraînements. Le meilleur buteur du club harrachi, la saison dernière, qui était parti à la fin du mois du Ramadan chez lui pour les fêtes de l’Aïd n’est plus revenu. Selon une source sûre proche de la direction du club, Sofiane Hanitser serait en conflit avec son club en raison d’un différend financier. Cette thèse tient la route en ce sens où Hanitser, en dépit du fait qu’il soit encore souffrant (blessure au genou), se devait de rentrer à Alger et rejoindre son club, ce qu’il n’a pas fait. L. S.

La rencontre d’hier, ayant opposé l’USMH à l’OMR, a été marquée par plusieurs absences côté harrachi. En effet, il manquait Aouameur, Djerbala et Benayache dans cette rencontre. Renseignements pris, nous avons appris que Aouameur s’était déplacé au centre sportif de Ben Aknoun pour subir des tests, Djerbala est souffrant alors que Benayache, qui est blessé au genou, attend les résultats de l’IRM. Cela sans parler de Hanitser qui boude l’équipe.

Benomar Hassan : «Si cette loi existe, je serai Premièrement, comment jugez-vous la préparation que vous avez effectuée pendant le mois de Ramadan et surtout comment expliquez-vous les multiples faux pas que vous avez enregistrés durant les rencontres amicales ? On a effectué une très bonne préparation durant laquelle nous avons pu appliquer un programme très chargé et où on a livré plusieurs matchs amicaux qui nous ont permis d’analyser le rendement de chacun de nos joueurs. Pour ce qui est des résultats peu reluisants que nous avons enregistrés durant ses matchs, je vous dirai que lors d’une période de préparation, les résultats importent peu, l’essentiel, c’est le rendement des joueurs et l’application des consignes du staff technique ainsi que la cohésion entre les différents compartiments. En plus, lors de ces rencontres amicales, nous avions eu à utiliser, à chaque match, deux équipes différentes. C’est pour vous dire que les résultats importaient peupour nous.

Dernièrement, la FAF a demandé à ce que les adjoints doivent avoir une licence B pour qu’ils puissent exercer, ce qui n’est pas le cas pour vous, un commentaire ? Premièrement, le conseil d’administration de l’USMH n’a pas été instruit de cette note ni de la part de la FAF ni de la part de la ligue. Mais si cette note s’avérerait réelle et que les clubs seraient dans l’obligation de l’appliquer, croyez-moi, je n’hésiterai pas une seconde à plier bagage et partir de mon propre gré. En attendant, je suis entraîneur

adjoint à l’USMH et je le resterai tant que je le pourrais. Par contre, il y a une chose que je ne comprends pas dans cette histoire.

Laquelle ? Plusieurs entraîneurs exercent avec un diplôme de deuxième degré et si cette note venait à être appliquée, un bon nombre de techniciens serait mis au chômage et c’est une situation qui ne plairait certainement pas à l’ensemble de la famille du football en Algérie. Pour ma part, je suis un technicien parmi tant d’autres qui ne sont pas en possession de ce document, et je trouve bien dommage que des gens qui ont donné leur vie pour le football en tant que joueurs et techniciens par la suite soient mis au chômage de la sorte. On a laissé entendre dans la rue harrachie que certains membres du conseil d’administration exercent un forcing sur Charef pour qu’il vous éloigne du staff, est-ce vrai ? Les amoureux et les adeptes de l’USMH connaissent bien les enfants du club qui ont donné de leur vie pour les couleurs Jaune et Noir et savent aussi que Bechouche et moi, avons toujours été là même dans les moments les plus difficiles que l’équipe a traversés. Un membre du conseil d’administration cherche à nuire à notre réputation. Ce même individu a laissé tomber l’équipe par le passé, lorsque cette dernière avait grandement besoin de lui. Je n’en dirais pas plus. Entretien réalisé par Lotfi Salhi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ph. Maracana

Hassan Benomar, l’adjoint de Charef à la barre technique et ancien joueur de l’USMH, affirme qu’il serait prêt à s’en aller si la note émanant de la FAF concernant l’obligation d’être en possession d’une licence CAF « B» au minimum pour exercer en ligues 1 et 2 serait appliquée. Il ajoute qu’il ne comprend pas l’utilité d’une telle décision du moment que bon nombre d’entraîneurs exercent leur métier avec un diplôme de deuxième degré. Pour ce qui est des problèmes qui existent entre lui et certains membres du conseil d’administration de l’USMH, Benomar dira que ces mêmes divergences ont toujours existé. Il exhorte ses dirigeants à lui reconnaître les sacrifices qu’il a dû faire pour l’intérêt du club que ce soit du temps où il était joueur ou membre du staff technique : « J’ai toujours été là pour l’équipe dans les moments les plus difficiles et je trouve ingrat de la part de ces dirigeants de ne pas s’en souvenir »

le premier partant»


08

Ligue

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

Kerbadj hausse le ton CRB

Qui en veut à Gamondi ?

g Par Djamel Touafek

Le président du CR Belouizdad, Mahfoud Kerbadj, vient de monter au créneau fustigeant certaines parties qui, selon lui, agissent négativement. Dans une déclaration à la presse, le président Kerbadj a encore une fois situé le vrai problème du club, à savoir celui des finances.

Ph. Maracana

I

l a énuméré aussi le problème du sponsoring, lequel est devenu un dossier lourd à gérer. En effet, le président Kerbadj déclare que le logo de la Sonatrach ne sera plus floqué sur le maillot, car cette entreprise n’a pas honoré ses engagements depuis déjà deux saisons. Il cite aussi la Caisse d’épargne (CNEP) qui serait sur le point de venir en aide au club dans les prochains jours.

Boulekha et Belaïd injoignables Les deux vice-présidents, Nour Eddine Boulekha et Mohamed Belaïd, étaient hier après midi injoignables, car voulant confirmer ou infirmer l’information qui circule actuellement faisantt état de leur départ définitivement du club. Ces deux dirigeants, qui ont assumé des responsabilités délicates avec l’actuel président Kerbadj alors que le CRB vivait une situation presque dramatique sous la présidence de

l’ex-gloire Mokhtar Kalem. Avec ce dernier Kerbadj, Belaïd, Boulekha, Ghanem et d’autres sages dévoués aux couleurs belouizdadies ont pris à bras-le-corps le bateau Rouge et Blanc qui coulait alors que le précédent

1

équipage était aux abonnés absents. Pour le moment, cette équipe lutte contre vents et marées pour que le club survive aux évènements et aux campagnes hostiles au Chabab de Belouizdad. D. T.

LE KOWEÏT POUR BOUSHABA ? Deux clubs koweïtiens suivent de très près le joueur du CR Belouizdad, Brahim Boushaba. C’est le manager du joueur, Mohamed Merabet, qui a proposé les services de son joueur à un manager. Ce dernier, un certain Abou Jamal, a aussitôt entrepris de proposer Boushaba à deux équipes du championnat de son pays, à savoir Al Qadissia et Al Kadhima. Après avoir pris connaissance du CV du joueur, ces deux clubs se seraient montrés intéressés et devraient, d’après ce qu’on a pu apprendre, envoyer des invitations à Boushaba pour le mettre à l’essai

Il semble que certaines personnes influentes au sein de l’entourage du président Kerbadj font un pressing pour pousser l’entraîneur argentin Angel Gamondi vers la porte de sortie. Selon une source sûre et crédible, ces personnes font partie d’un cercle d’influence qui n’a pas voulu dès le départ du recrutement de l’Argentin. Par contre, certaines voix se sont élevées pour dénoncer une certaine campagne de déstabilisation du club en s’attaquant à l’entraîneur Gamondi et déclarent aussi que le problème si problème existe et celui des finances. Sur un autre plan, le président Kerbadj compte entamer une campagne de mobilisation et de sensibilisation auprès des fidèles supporters à l’effet de mettre fin aux agissements et aux comportements de certains se disant proches du club. D. T.

ESS

Serrar et Zekri, premiers accusés

Réunion du comité directeur aujourd’hui Le comité directeur de l’Entente de Sétif tiendra ce

Après l’élimination de la Ligue des champions

U

ne élimination qui va coûter cher au président Serrar, lui qui avait beaucoup misé sur cette Ligue des champions africaine pour renflouer les caisses de son club. Mais cette défaite et cette élimination étaient quelque part attendues par les observateurs suite au mauvais parcours des Sétifiens lors de la phase aller où l’Entente sétifienne a enregistré deux défaites, la première face à l’Espérance de Tunis à Sétif même, lors de la première journée sur le score d’un but à zéro et la seconde à Harare face à la formation locale le FC Dynamos. Avec un seul point récolté durant la première manche de ces éliminatoires, il fallait un miracle au club sétifien pour espérer passer en demi, et ce miracle n’est pas venu. Un maigre point ramené de Lubumbashi face au tenant du titre, le TP Mazembe, cela ne pèse pas lourd devant des équipes

Ph. Maracana

L’Entente de Sétif est maintenant officiellement éliminée même si lors de la prochaine journée elle pourra battre la formation congolaise le TP Mazembe le 18 septembre prochain a Sétif. La victoire de cette dernière sur les Zimbabwéens du FC Dynamos a, en effet, anéanti les derniers maigres espoirs de qualification de la formation sétifienne.

qui avaient fait beaucoup mieux. Aujourd’hui, le club sétifien tourne la page et regarde l’avenir. Premier objectif des Sétifiens cette saison, reconquérir le titre de champion, et s’offrir l’insigne honneur de se voir sacré premier champion professionnel de l’histoire du pays. Mais avant de tourner la page de cette élimination il faudra d’abord chercher les causes qui ont mené à ces résultats. A ce sujet, il est utile de signaler que du côté de Ain El Fouara, d’aucuns accusent vertement l’ancien entraîneur de l’Entente, Nouredinne Zekri et le président de l’ESS, Abdelhakim Serrar. A Sétif, on parle surtout du bras de fer qui avait opposé les deux hommes à la suite

d’un différend concernant la liste des joueurs à libérer. Ce différend qui avait fait couler beaucoup d’encre a valu au club sétifien une crise larvée empoisonnant par là même, la vie du club. Serrar tout autant que Zekri, au lieu de se concentrer sur les perspectives de la préparation de cette importante échéance qu’est la ligue des champions africaine, le président et son entraîneur versèrent dans la polémique et les accusations mutuelles. Relayés par une presse avide de sensationnelle, Zekri et Serrar se donnèrent en spectacle, ce qui a eu pour effet de dégouter et surtout de démoraliser les joueurs. Yasser Malki

soir une réunion extraordinaire pour discuter de la situation qui prévaut au sein de l’équipe surtout après l’élimination de l’ESS de la Ligue des champions d’Afrique . Il sera question, aussi, de préparer l’arrivée du TP Mazembe prévue pour le 15 septembre ainsi que des préparatifs pour l’entame du championnat qui débutera le 24 septembre prochain. L’Entente se déplacera à Alger pour affronter l’USMA.

Reprise cet aprèsmidi à 17h Après le retour à Sétif dimanche passé, le coach de l’Entente, l’Italien Gianni Solinas, a accordé à ses joueurs deux jours de repos. La reprise est prévue pour ce soir à 18h au stade du 8-Mai-45 pour préparer le prochain match face au TP Mazembe prévu le 18 septembre prochain. Une rencontre qui ne sera d’aucun intérêt pour l’Entente qui est éliminée de la course.

Bouazza et Delhoum blessés Les deux joueurs de l’Entente de Sétif, le milieu de terrain Mourad Delhoum et l’attaquant Feham Bouazza, sortis blessés face à l’Espérance de Tunis samedi dernier ont effectué hier une échographie pour permettre au staff médical de voir plus clair en ce qui concerne leurs blessures. Y. M.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

1

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

Aniter attire l’attention

09

MCEE

«J’espère être a la hauteur»

Aniter, le nouvel élément recruté cet été par Bouden, est en train de se frayer une place dans le onze rentrant. De par sa polyvalence, l’ex-sfaxien peut aussi bien évoluer en attaque qu’au milieu de terrain. Sa

Aniter est conscient de la tâche qui attend son équipe à l’aube de ce premier championnat professionnel. Il sait que le MCEE est attendue partout où elle se produira. Le joueur est déterminé, comme tous ses coéquipiers, à bien gérer les rencontres qu’ils auront à disputer pour que Eulma vienne gêner les meilleurs. Comment évaluez-vous jusque-là la période de préparation ? Je dirais, comme d’ailleurs tous les autres joueurs, que deux mois de préparation c’est trop, mais il faut faire avec. Pensez-vous que cette charge soutenue vous sera désavantageuse à la veille du début de l’exercice ? Pas du tout, au contraire le staff technique a élaboré un programme de préparation en tenant compte de tous ces paramètres. Tout a été bien étudié pour que cette phase se déroule comme il a été établi. On est sur la bonne voie et tous les joueurs ont progressé, physiquement surtout, puisque l’intérêt de

prestation d’attaquant de soutien a satisfait pleinement le staff technique. En effet, après son incorporation, il a donné une certaine vivacité au secteur offensif et cela en touchant beaucoup de ballons. Devant le CAB, en

cette préparation va dans ce sens. Dans les matchs amicaux également, les améliorations sont édifiantes, n’estce pas ? Il est évident que cela soit ainsi parce que nous avons disputé plusieurs rencontres en Tunisie et ici. D’ailleurs, on peut constater la progression de tous les joueurs. On a bien appliqué les consignes du coach, et de ce fait la mise en place du schéma tactique et les automatismes commencent à se parfaire. Concernant justement les joueurs, quel est votre avis sur les nouvelles recrues ?

revanche, il a été aligné au milieu de terrain, et son rendement a été appréciable. Sa polyvalence offre ainsi des solutions offensives dans l’entrejeu. Y. M.

Les nouveaux joueurs ont été recrutés certainement par rapport aux besoins de l’équipe qui aura à disputer le championnat et à défendre comme il se doit les couleurs du club. La direction, en concertation avec le staff technique, a voulu enrichir l’effectif par des joueurs expérimentés en les associant aux anciens. Croyez-vous détenir un effectif qui pourra relever tous les défis ? On a un bon groupe qui renferme des joueurs animés d’une grande volonté de réussir, et on pourra, pourquoi pas avec le

Aux remplaçants de se montrer motivés Le staff technique de la formation des rouge et vert commence à récupérer ses blessés, et on a bon espoir qu’avant le coup d’envoi du championnat tout le monde aura réintégré le groupe. Concernant l’assise défensive, le coach rassure : «Nous disposons dans ce compartiment de deux formules, quatre latéraux et quatre axiaux, une aubaine pour nous qui allons affronter un championnat qui s’annonce ardu. Donc, c’est bien pour nous de faire tourner l’effectif en matchs amicaux, car cela nous donnera l’opportunité de permuter.» Malek précisera : «Quand on joue sans encaisser devant de bonnes équipes en l’absence des habituels titulaires, cela prouve que les suppléants ne déméritent pas et sont d’un niveau sensiblement égal. On aura besoin de tout le monde au cours de la saison. Après, ce sera aux joueurs de se montrer motivés pour gagner leur place de titulaire.»

travail, faire sensation. Notre équipe, qui ne manque pas de talents, est confiante en ses potentialités. Il nous faut continuer dans cette voie.

Sur le plan individuel, ce ne sera pas facile. N’avez-vous pas des craintes de rester sur le banc ? Il est vrai que la concurrence est rude, mais cela ne m’empêche pas de travailler pour espérer figurer parmi le onze. Je dois encore cravacher dur et me tenir prêt quand on aura besoin de mes services ; je suis un compétiteur qui n’abdique jamais devant la difficulté. La concurrence est un stimulateur qui permet de progresser et se forger un mental d’acier, il suffit juste de travailler et de patienter. Les ambitions individuelles… Comme je vous l’ai déclaré, m’imposer dans l’équipe-type et pourquoi pas gagner une convocation en sélection de l’équipe nationale des locaux. Cette année se présente sous de bons auspices aussi bien sur le plan individuel que collectif. A moi de montrer ma valeur sur le terrain. Entretien réalisé par Yasser Malki

La cadence augmente CABBA

Pré-compétition

g Par Djamel Touafek

Hier matin l’ensemble des joueurs, aucune absence n’a été constatée, était sur la pelouse du stade du 20 août sous la houlette de l’entraîneur Mouassa pour une première séance de la journée.

P

Ph. Maracana

endant plus de 2 heures les camarades du gardien Aouiti ont vraiment sué avec les exercices physique très poussés demandé par l’entraîneur. Les joueurs n’ont pas rechignés aux efforts jusqu’au coup de sifflet mettant fin à cette séance d’entraînement.

Bonne prise en charge des joueurs Après une douche réparatrice, les joueurs se sont dirigé au restaurant avant de regagné leur lieu de résidence pour une sieste avant la seconde séance d’entraînement de la journée qui a eu lieu en fin d’après-midi. Il et à noter que l’ensemble des joueurs bénéficie d’une excellente prise en charge sur le plan restauration et hébergement.

travail technique spécifique, balles arrêtées, placement de mur sur coups francs, tir en coin, et les coups de pied de réparation. Toute une panoplie de gestes techniques a été exécutée par le joueurs sous les coups de sifflet stridents de l’entraîneur Mouassa pour les corrections nécessaires.

Séance avec ballons

L’entraîneur Mouassa aurait programme un match amical pour jeudi en fin d’après-midi au stade du 20 août de Bordj Bou-Arréridj. Les camarades de Nassim Dehouche affronterons le CSConstantine ou Hamrannaba. Cette rencontre amicale permettra à Mouassa de mettre en place un plan de jeu ou figurera certainement les onze noms des éléments qui seront titularisés lors du premier match de la nouvelle saison le 24 de ce

La séance d’entraînement de l’après-midi a été entièrement consacrée aux exercices avec ballons. L’entraîneur Mouassa a beaucoup insisté sur le placement des joueurs dans des variantes de jeu avec ballon. Les contrôlespasses, contrôles orientés et circulation rapide de la balle étaient les premiers exercices avant que Mouassa ne procède à un

Match amical jeudi

mois face à l’USMH à Alger.

Larbi fait suer les gardiens Les trois gardiens de but Aouiti, Dali et Kracheni sont mis à rude épreuve par l’entraîneur El Haddi Larbi, lors des séances

d’entraînements. Après le travail physique en groupe, les trois gardiens sont soumis à un travail spécifique où le placement et la relance étaient les deux volets sur lesquels El Haddi Larbi insisté beaucoup. D. T.

LE PRÉSIDENT MESSAOUDÈNE INVITÉ DE LA CHAÎNE III Le président directeur général de la nouvelle société sportive Ahly de Bordj Bou Arréridj, Djamel Messaoudène était hier l’invité de la chaîne III. Notre confrère Djamel Boukercha a fait un long reportage sur le club des Biban au cours duquel il a donné la parole au nouveau responsable de la direction du club en l’occurrence Djamel Messaoudène. Ce dernier a brossé un tableau exhaustif de la situation hérité des anciens responsables, mais aussi il a clairement expliqué les objectifs de cette nouvelle société sportive. Le nouveau numéro 1 du club bordjien n’a pas manqué au cours de son intervention de mettre en exergue le rôle joué par les autorités locales à leur tête le wali. D. T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

Ligue

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

C’est la rentrée à Blida

1

USMB

Haouès mobilise ses troupes Le préparateur physique de l’USMB, Haouès Driss, qui a dirigé la séance de la reprise, s’est attelé à remobiliser les joueurs à l’occasion de la séance d’entraînement qui a eu lieu à Mustapha Tchaker dans l’après-midi de dimanche dernier. Avant l’entame de la séance de travail, il a regroupé ses joueurs et leur a demandé d’oublier la dernière défaite en amical face au MCA et de ne penser uniquement qu’à s’appliquer et travailler sérieusement lors des séances d’entraînement à l’approche du début de la compétition officielle qui arrive dans une dizaine de jours face au MC Oran.

USMB-USMH annulé Ph. Maracana

La rencontre amicale programmée initialement entre l’USMB et l’USMH qui devait se dérouler au stade du 1er Novembre a été annulée.

USMB-NAHD au menu

g Par Tahi Ahmed

Après un repos de quatre jours et que la fête de l’Aïd El Fitr est passée, l’ensemble du groupe a répondu présent au rendez-vous fixé par le staff technique pour la journée d’avant-hier dans l’après-midi au stade Mustapha Tchaker, initialement prévu au stade Rebouh à Mouzaïa.

I

l a été constaté seulement l’absence de trois joueurs, Youcef (convalescent), Djemaouni (erreur sur billet de vol) et Sibié (retenu par des obligations familiales). Cette séance a été dirigée par le coach adjoint Haouès, en l’absence du premier responsable de la barre technique, Assas Mokhtar, arrivé en fin de séance. Haouès, en présence du président Zaïm, a tenu

une réunion technique avec le groupe, remotivant les joueurs après la défaite subie en amical face au Mouloudia, la veille de l’Aïd El Fitr.

Zaïm assiste à l’entraînement Le boss blidéen, Mohamed Zaïm, s’est déplacé avec quelques membres de son bureau au stade Mustapha Tchaker pour assister à la séance d’entraînement. Après les salutations d’usage de la fête de l’Aïd entre responsables, membres

du staff technique, médical et joueurs, ces derniers ont repris le travail en commençant par une réunion technique d’un quart d’heure. Cette présence a été une motivation pour le staff technique et les joueurs, qui préparent sérieusement l’entame de la nouvelle saison. Il faut dire que le club de la ville des Roses veut faire de cette saison footballistique 2010/2011 celle d’un nouveau départ et éviter que le club cher aux Blidéens ne joue que pour le maintien comme les précédentes éditions. T. A.

L’USMB reste à Tchaker Au vu des séances d’entraînement de l’USMB qui ont repris de plus belle dans le stade de l’OPOW Mustapha Tchaker, la prochaine rencontre amicale face au NAHD se déroulera dans cette enceinte. Il est fort probable qu’après le départ de l’entraîneur national Saâdane, la direction blidéenne trouvera un dénouement avec la FAF pour revenir dans son jardin qui était retenu pour les compétitions de l’équipe nationale. Comme dit l’adage : «Rendre à César ce qui appartient à César».

Pour meubler ce vide et continuer la série des matches amicaux programmés lors de la phase précompétitive, le staff technique blidéen a trouvé un sparring-partner, en l’occurrence le NAHD ; la rencontre entre les poulains de Assas et Kourdi aura lieu ce mercredi au stade Tchaker de Blida.

On revient au biquotidien Cette semaine, le staff technique blidéen a décidé d’augmenter la charge de travail dans la matinée, axant le travail sur l’aspect physique et le volet technico-tactique dans l’après-midi au stade Tchaker. Les responsables techniques remobiliseront le groupe en améliorant les qualités technico-tactiques et physiques pour la mise en forme de chaque élément, ce qui explique que du côté du staff technique on veut remédier aux carences relevées lors de la dernière rencontre disputée fac au MCA pour donner plus d’assise à l’équipe dans les trois compartiments.

Ezeïtchel, le feuilleton continue Le Tchadien Ezetcheïl N’douzal, attendu pour la énième fois, a pris tout le monde à contre-pied ; son absence a irrité non seulement les responsables blidéens, mais aussi la dizaine de fans de l’USMB venus à Tchaker non seulement pour assister à la séance d’entraînement, mais dans l’espoir de voir Ezeïtchel aux côtés de Gaouaoui, Defnoun et autres Chebira. Malheureusement, son absence a irrité les supporters blidéens, dont l’un d’eux nous dira : “Ezeïtchel, par son comportement néfaste envers son club employeur, l’USMB, ne pourra jamais être transféré dans un club européen, vu ses fugues et son indiscipline ; aucun club structuré ne l’acceptera dans ses rangs.” T. A.

Laborieuse BELLOUMI : “Cherif El reprise Ouazzani fait du bon travail” MCO

Belloumi, vous avez rejoint le groupe à Casablanca et vous avez assisté à deux matchs amicaux. Où en est, selon vous, l’état de préparation de l’équipe ? En toute sincérité, l’équipe est à environ 80% de ses moyens physiques et je pense que les joueurs ont encore une marge de progression. Quant à l’aspect technique, il y a du bon et du moins bon. C’est logique quand on n’a pas encore débuté le championnat, car les matchs amicaux sont différents des matchs officiels. Le joueur ne se donne pas à fond, ayant peur de se blesser. Par contre, dans un match officiel, il est obligé d’aller au charbon s’il veut garder sa place. Que pensez-vous du coaching de Chérif El Ouazzani ?

Ph. Maracana

Rencontré dans sa bonne ville de Mascara au cours des fêtes de l’Aïd, plus précisément chez son ami de toujours, l’ex-président du GCM, Ternifi Benaoumeur, l’exBallon d’or africain et actuel président-délégué du Mouloudia n’arrête pas de vanter les mérites du staff technique, et en particulier l’entraîneur en chef.

Cherif El Ouazzani est connu pour son engagement, sa persévérance et sa grande honnêteté dans le travail. Pour le moment, je pense qu’il n’a fait que de bonnes choses. Il tente aussi d’instaurer une discipline et c’est tout à son honneur. Maintenant, il faut lui reconnaître qu’il a

des joueurs qu’on lui a ramenés et avec lesquels il faut qu’il monte une équipe performante. Il s’y attelle et nous souhaitons tous arriver à avoir une formation qui honorera le club, la ville d’Oran et toute la région ouest du pays. Justement, en matière de discipline, on dit que tout ne baignait pas dans l’huile au Maroc ? Non ! Les gens ont quelque peu exagéré. Certes, il y a eu de petits problèmes, mais le staff a remis de l’ordre rapidement. Je pense que nous allons établir un règlement intérieur que signeront tous les joueurs afin que la discipline soit véritablement instaurée. Vous avez vu l’équipe dans deux matchs amicaux. Qu’en pensezvous ? Il est difficile de juger une équipe dans les deux dernières journées de son stage, surtout que les joueurs, fatigués, non par la charge de travail, mais par le fait qu’ils étaient loin de leurs familles, voulaient rentrer 3 jours avant. Malgré tout, j’ai été agréablement surpris par le hargne, la volonté et l’opportunisme des jeunes alignés qui veulent gagner leur place. Je suis confiant quant à l’avenir du Mouloudia. Entretien réalisé par Miloud Touadjine

g Par Miloud Touadjine

La reprise du Mouloudia a été mitigée, l’ensemble des joueurs n’ayant pas été au rendez-vous dimanche, en raison des fêtes de l’Aïd et de l’éloignement du lieu de résidence des absents.

M

ais hier, tout le monde était présent pour en découdre avec l’équipe de la Division II, le SA Mohammadia, dans un premier test de la troisième phase de préparation pour Cherif El Ouazzani et ses hommes. Ce match aura servi à mettre sur pied l’équipe-type qui entamera le championnat dans une dizaine de jours et c’est celle qui devra confirmer jeudi prochain au cours du second match prévu face à l’ES Mostaganem. Cherif El Ouazzani dit n’avoir plus le temps de faire un quelconque sentiment et seuls les éléments aptes à défendre sérieusement les couleurs du club seront du voyage à Blida. Dans ce contexte, il est probable que Berradja, qui n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière, ne sera que remplaçant, alors qu’Aïssaoui et Aouadj seront titulaires. Le premier devra confirmer le bien qu’on dit de lui au cours de cette semaine, alors que le second éclate vraiment en cette phase de préparation, tout comme Chellali et Belaïli, des jeunes dont Lakhdar Belloumi n’arrête pas de vanter les capacités. La rencontre contre le SAM, qui devait débuter aux environs de 17h hier, aura été sûrement pleine de signes pour le staff technique. M. T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


10

Ligue

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

C’est la rentrée à Blida

1

USMB

Haouès mobilise ses troupes Le préparateur physique de l’USMB, Haouès Driss, qui a dirigé la séance de la reprise, s’est attelé à remobiliser les joueurs à l’occasion de la séance d’entraînement qui a eu lieu à Mustapha Tchaker dans l’après-midi de dimanche dernier. Avant l’entame de la séance de travail, il a regroupé ses joueurs et leur a demandé d’oublier la dernière défaite en amical face au MCA et de ne penser uniquement qu’à s’appliquer et travailler sérieusement lors des séances d’entraînement à l’approche du début de la compétition officielle qui arrive dans une dizaine de jours face au MC Oran.

USMB-USMH annulé Ph. Maracana

La rencontre amicale programmée initialement entre l’USMB et l’USMH qui devait se dérouler au stade du 1er Novembre a été annulée.

USMB-NAHD au menu

g Par Tahi Ahmed

Après un repos de quatre jours et que la fête de l’Aïd El Fitr est passée, l’ensemble du groupe a répondu présent au rendez-vous fixé par le staff technique pour la journée d’avant-hier dans l’après-midi au stade Mustapha Tchaker, initialement prévu au stade Rebouh à Mouzaïa.

I

l a été constaté seulement l’absence de trois joueurs, Youcef (convalescent), Djemaouni (erreur sur billet de vol) et Sibié (retenu par des obligations familiales). Cette séance a été dirigée par le coach adjoint Haouès, en l’absence du premier responsable de la barre technique, Assas Mokhtar, arrivé en fin de séance. Haouès, en présence du président Zaïm, a tenu

une réunion technique avec le groupe, remotivant les joueurs après la défaite subie en amical face au Mouloudia, la veille de l’Aïd El Fitr.

Zaïm assiste à l’entraînement Le boss blidéen, Mohamed Zaïm, s’est déplacé avec quelques membres de son bureau au stade Mustapha Tchaker pour assister à la séance d’entraînement. Après les salutations d’usage de la fête de l’Aïd entre responsables, membres

du staff technique, médical et joueurs, ces derniers ont repris le travail en commençant par une réunion technique d’un quart d’heure. Cette présence a été une motivation pour le staff technique et les joueurs, qui préparent sérieusement l’entame de la nouvelle saison. Il faut dire que le club de la ville des Roses veut faire de cette saison footballistique 2010/2011 celle d’un nouveau départ et éviter que le club cher aux Blidéens ne joue que pour le maintien comme les précédentes éditions. T. A.

L’USMB reste à Tchaker Au vu des séances d’entraînement de l’USMB qui ont repris de plus belle dans le stade de l’OPOW Mustapha Tchaker, la prochaine rencontre amicale face au NAHD se déroulera dans cette enceinte. Il est fort probable qu’après le départ de l’entraîneur national Saâdane, la direction blidéenne trouvera un dénouement avec la FAF pour revenir dans son jardin qui était retenu pour les compétitions de l’équipe nationale. Comme dit l’adage : «Rendre à César ce qui appartient à César».

Pour meubler ce vide et continuer la série des matches amicaux programmés lors de la phase précompétitive, le staff technique blidéen a trouvé un sparring-partner, en l’occurrence le NAHD ; la rencontre entre les poulains de Assas et Kourdi aura lieu ce mercredi au stade Tchaker de Blida.

On revient au biquotidien Cette semaine, le staff technique blidéen a décidé d’augmenter la charge de travail dans la matinée, axant le travail sur l’aspect physique et le volet technico-tactique dans l’après-midi au stade Tchaker. Les responsables techniques remobiliseront le groupe en améliorant les qualités technico-tactiques et physiques pour la mise en forme de chaque élément, ce qui explique que du côté du staff technique on veut remédier aux carences relevées lors de la dernière rencontre disputée fac au MCA pour donner plus d’assise à l’équipe dans les trois compartiments.

Ezeïtchel, le feuilleton continue Le Tchadien Ezetcheïl N’douzal, attendu pour la énième fois, a pris tout le monde à contre-pied ; son absence a irrité non seulement les responsables blidéens, mais aussi la dizaine de fans de l’USMB venus à Tchaker non seulement pour assister à la séance d’entraînement, mais dans l’espoir de voir Ezeïtchel aux côtés de Gaouaoui, Defnoun et autres Chebira. Malheureusement, son absence a irrité les supporters blidéens, dont l’un d’eux nous dira : “Ezeïtchel, par son comportement néfaste envers son club employeur, l’USMB, ne pourra jamais être transféré dans un club européen, vu ses fugues et son indiscipline ; aucun club structuré ne l’acceptera dans ses rangs.” T. A.

Laborieuse BELLOUMI : “Cherif El reprise Ouazzani fait du bon travail” MCO

Belloumi, vous avez rejoint le groupe à Casablanca et vous avez assisté à deux matchs amicaux. Où en est, selon vous, l’état de préparation de l’équipe ? En toute sincérité, l’équipe est à environ 80% de ses moyens physiques et je pense que les joueurs ont encore une marge de progression. Quant à l’aspect technique, il y a du bon et du moins bon. C’est logique quand on n’a pas encore débuté le championnat, car les matchs amicaux sont différents des matchs officiels. Le joueur ne se donne pas à fond, ayant peur de se blesser. Par contre, dans un match officiel, il est obligé d’aller au charbon s’il veut garder sa place. Que pensez-vous du coaching de Chérif El Ouazzani ?

Ph. Maracana

Rencontré dans sa bonne ville de Mascara au cours des fêtes de l’Aïd, plus précisément chez son ami de toujours, l’ex-président du GCM, Ternifi Benaoumeur, l’exBallon d’or africain et actuel président-délégué du Mouloudia n’arrête pas de vanter les mérites du staff technique, et en particulier l’entraîneur en chef.

Cherif El Ouazzani est connu pour son engagement, sa persévérance et sa grande honnêteté dans le travail. Pour le moment, je pense qu’il n’a fait que de bonnes choses. Il tente aussi d’instaurer une discipline et c’est tout à son honneur. Maintenant, il faut lui reconnaître qu’il a

des joueurs qu’on lui a ramenés et avec lesquels il faut qu’il monte une équipe performante. Il s’y attelle et nous souhaitons tous arriver à avoir une formation qui honorera le club, la ville d’Oran et toute la région ouest du pays. Justement, en matière de discipline, on dit que tout ne baignait pas dans l’huile au Maroc ? Non ! Les gens ont quelque peu exagéré. Certes, il y a eu de petits problèmes, mais le staff a remis de l’ordre rapidement. Je pense que nous allons établir un règlement intérieur que signeront tous les joueurs afin que la discipline soit véritablement instaurée. Vous avez vu l’équipe dans deux matchs amicaux. Qu’en pensezvous ? Il est difficile de juger une équipe dans les deux dernières journées de son stage, surtout que les joueurs, fatigués, non par la charge de travail, mais par le fait qu’ils étaient loin de leurs familles, voulaient rentrer 3 jours avant. Malgré tout, j’ai été agréablement surpris par le hargne, la volonté et l’opportunisme des jeunes alignés qui veulent gagner leur place. Je suis confiant quant à l’avenir du Mouloudia. Entretien réalisé par Miloud Touadjine

g Par Miloud Touadjine

La reprise du Mouloudia a été mitigée, l’ensemble des joueurs n’ayant pas été au rendez-vous dimanche, en raison des fêtes de l’Aïd et de l’éloignement du lieu de résidence des absents.

M

ais hier, tout le monde était présent pour en découdre avec l’équipe de la Division II, le SA Mohammadia, dans un premier test de la troisième phase de préparation pour Cherif El Ouazzani et ses hommes. Ce match aura servi à mettre sur pied l’équipe-type qui entamera le championnat dans une dizaine de jours et c’est celle qui devra confirmer jeudi prochain au cours du second match prévu face à l’ES Mostaganem. Cherif El Ouazzani dit n’avoir plus le temps de faire un quelconque sentiment et seuls les éléments aptes à défendre sérieusement les couleurs du club seront du voyage à Blida. Dans ce contexte, il est probable que Berradja, qui n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière, ne sera que remplaçant, alors qu’Aïssaoui et Aouadj seront titulaires. Le premier devra confirmer le bien qu’on dit de lui au cours de cette semaine, alors que le second éclate vraiment en cette phase de préparation, tout comme Chellali et Belaïli, des jeunes dont Lakhdar Belloumi n’arrête pas de vanter les capacités. La rencontre contre le SAM, qui devait débuter aux environs de 17h hier, aura été sûrement pleine de signes pour le staff technique. M. T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

Ligue

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

1

«Un stage pour reprendre du souffle… » JSMB A bâtons rompus avec Menad

g Par Abdelkader Zoughailech

On aura tout dit de lui, sur l’entraîneur des Vert et Rouge, sur celui, devenu par la force des choses et du travail, un… messie au sein d’un club où les supporters ne jurent que par lui, mais qui en même temps exigent de lui, pour cette saison, le titre. Et ce n’est point une pression, entendons-nous !

D

jamel Menad, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est en train de donner à la JSMB une autre ampleur, une autre dimension. En un mot, il est en train de métamorphoser le club si cher à Yemma Gouraya, donnant même l’impression de vouloir bousculer l’ordre établi depuis des années. Sans tout dire et sans étaler ses pensées profonde, le coach béajoui aura été au moins communicatif.

reprendre un peu de souffle et de force, après deux mois de travail inlassable», avant d’ajouter : «Les joueurs méritent un moment de répit. Il ne faut pas oublier qu’ils se sont dépensés, notamment durant le mois de carême. Aussi, ce stage va leur permettre d’être fin prêts pour la compétition». Abordant le sujet de la préparation et du programme ayant été tracé dans ce sens, le coach béjaoui avouera : «Je suis satisfait, car le plan de travail élaboré dès le début a été respecté à la lettre.» Menad renrichira en affirmant : «Après ce deuxième stage, ce sera alors la préparation du match contre Chlef. Et je souhaite garder cette dynamique pour le jour «J». A une question sur le groupe et l’ambiance qui y règne, l’ex-baroudeur des Verts n’hésitera pas à dire : «C’est un bon groupe où règne une bonne entente. Il y a une symbiose et j’ai décelé des habitudes de professionnels. C’est de bon augure et cela ouvre

«On va se ressourcer» Boulaïnceur :

“LES JOUEURS MÉRITENT UN PEU DE REPOS” Evoquant le stage que vont effectuer Vert et Rouge à Hammam Bourguiba Tunisie, Djamel Menad dira : «C’est stage qui va permettre aux joueurs

Parmi les jeunes éléments ayant fait sensation, Rafik Boulanceur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour cette saison, il est décidé à mettre tout en œuvre pour être un titulaire à part entière. Ses qualités, sa volonté et sa détermination plaident pour lui :

les en un de

Cap sur Hammam Bourguiba

Le 2e stage a débuté et va permettre aux Vert et Rouge de reprendre leur souffle après une préparation qui aura duré presque deux mois, une préparation qui a été menée tambour battant par les poulains de Menad, ponctuée pour une série de matchs amicaux : «Les joueurs méritent amplement de se reposer. Et ce stage est tombé à pic pour leur permettre de reprendre leurs forces et se préparer à la bataille de la compétition officielle…», nous dira Djamel Menad, qui ajoutera d’ailleurs : «C’est un stage de remise en forme qui va être bénéfique pour tout le monde, à quelques jours du début de la compétition.» C’est dire que tout aura été prévu par le staff technique béjaoui. Mieux encore, le lieu du stage répond à tous les critères et possède toutes les commodités de récupération. Cela dit, l’entraîneur des Vert et Rouge semble déjà œuvrer pour le 1er match contre Chlef. Et même s’il ne le dit pas et même s’il donne l’impression de ne pas y penser, il n’en demeure pas moins que le plan d’action et la stratégie qu’il compte mettre en place le jour du match sont d’ores et déjà en étude. Toujours est-il, les camarades de Zafour sont de plain-pied dans ce 2e stage et vont sans aucun doute mettre tout en œuvre pour être prêts au coup d’envoi. A. Z.

droit à de bonnes perspectives», et d’ajouter : «Il faut qu’on garde cet état d’esprit et cette dynamique dans des matchs officiels.» Concernant le joueur Touati qui a préféré jeter l’éponge, Djamel Menad fera plutôt l’éloge. «Touati a été d’une correction exemplaire. Il m’a demandé conseil, je l’ai orienté en lui disant toute la vérité. Pourtant, c’est un jeune pétri de qualités et qui ne manque pas d’expérience.» A propos de Kacem, il poursuivra : «Kacem est un apport de plus pour l’équipe», alors que, concernant les joueurs qui ne pourront pas être titulaires, il lancera : «Pour moi, c’est le terrain qui tranche. Celui qui perd sa place n’a qu’à travailler d’arrache-pied pour reprendre son poste et s’affirmer en tant que tel.» Et de conclure : «Ce que je peux vous dire, c’est que l’équipe est déjà prête pour la compétition officielle.» A. Z.

Comment voyez-vous ce deuxième stage ? Il est tombé à point nommé, car on était quelque peu émoussés. Aussi, ce stage va nous permettre de nous ressourcer et repartir de plus belle, mais cette fois-ci pour être prêts le jour «J». La concurrence fait rage. Où en êtes vous exactement ? Je travaille d’arrache-pied et je me donne à fond pour tirer mon épingle du jeu et être parmi les titulaires. Cela va être difficile pour vous, n’estce pas ? Certes, devant des joueurs de métier, cela ne va pas être facile, mais je ne cède pas et je fais confiance à mes qualités. Une chose est sûre, je suis en train d’apprendre davantage pour acquérir du métier, car je suis bien entouré. On attend beaucoup de la part des

g

DU BIQUOTIDIEN

g

MATCHS OFFICIELS EN NOCTURNE ?

g

PAS DE CHEF DE DÉLÉGATION

g

HAMMAM BOURGUIBA

jeunes éléments de la JSMB. N’est-ce pas une pression sur vous ? Au contraire, c’est une motivation. Cela nous pousse à aller de l’avant et cravacher dur pour être à la hauteur de la confiance placée en nous, notamment par l’entraîneur. Quel objectif vise le club ? Jouer les premiers rôles, en premier lieu. Pour la suite, on verra. Que pensez-vous du premier match face à l’ASO ? Bien qu’il soit encore loin, je dirais que ce sera un match de début de saison, mais on fera le maximum pour empocher les trois points et se placer en pole position. Selon vous, la JSMB va faire une grande saison... Il n’y a pas de doute. Nous allons effectuer un parcours honnête, qui nous permettra de faire une grande saison et être parmi les candidats potentiels pour les places sur le podium. Et le titre ? Il est encore trop tôt pour en parler … On vous laisse le soin de conclure… D’abord, je tiens à souhaiter une bonne fête de l’Aïd à tous nos supporters ainsi qu’à toute l’équipe de Maracana. Pour cette saison, je suis optimiste et je demande à notre public de nous soutenir comme il l’a toujours fait. On ne va pas le décevoir. Entretien réalisé par A. Z.

A partir du 2e jour, les Vert et Rouge auront droit à un biquotidien et ce, jusqu’au 17 où ils affronteront en amical le PAC.

La direction du club aurait demandé à ce que l’équipe dispute les 4 premiers matches à partir de 19h.

Contrairement aux précédents stages, c’est Djamel Menad qui sera le responsable de la délégation béjaouie qui sera composée de 38 personnes.

Ce sera le lieu où résidera le groupe béjaoui. L’endroit, nous a-t-on dit, recèle toutes les commodités de récupération et de remise en forme. C’est ce qu’il fallait pour la JSMB après deux longs mois de travail inlassable. A. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


publicité

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

13


14

Ligue

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

NAHD

Les dirigeants menacent de passer en amateurs SANS ARGENT, SANS SPONSOR

g Par Raouf Mesbah

Outrés par l’absence de soutien des autorités locales et notamment de l’APC d’Hussein-Dey, les dirigeants du Nasria menacent de repasser amateurs, après que leur dossier ait été accepté avec les équipes professionnelles de Ligue 2.

E

n effet, les responsables du club qui se sont réunis avanthier après-midi, ont constaté avec amertume que l’APC n’a pas l’intention d’aider le club et ce, après que les élus de l’assemblée populaire communale aient décidé, lors de leurs délibérations, d’accorder seulement la somme d’un milliard de centimes au club qui se trouve dans une situation de crise financière. Ainsi, les dirigeants considèrent qu’il n’est pas normal qu’un club comme le NAHD, qui renferme huit sections, ne bénéficie que

Publicité

d’un seul milliard, alors que la gestion d’une seule section nécessite une bien plus importante aide financière. Les responsables du club avouent qu’ils ne peuvent pas continuer de la sorte et qu’il serait préférable donc de passer amateurs, car ils ne peuvent pas rester professionnels en l’absence d’une aide conséquente. Le président, ainsi que le reste du bureau directeur du NAHD avouent que leur APC est la seule qui n’accorde aucune attention au club de sa commune, alors que la plupart des APC donnent des sommes conséquentes aux clubs

qui représentent leurs communes. Ainsi, et après la DJSL, c’est au tour de l’APC d’Hussein-Dey de décevoir le club Sang et Or qui se morfond dans une véritable crise et qui risque donc, à tout moment, de mettre la clé sous le paillasson. Les dirigeants croyaient qu’ils bénéficieraient du soutien des autorités, et c’est pour cette raison qu’ils ont décidé de créer la SPA dans l’espoir que l’APC les aide dans un premier temps, avant que la SPA ne fonctionne par ellemême en réussissant à attirer les investisseurs par les résultats sportifs. R. M.

Le match face à la JSK annulé Le match amical qui devait opposer le NAHD à la JSK au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou a été annulé en raison du départ de la formation kabyle au Nigeria, où elle devra donner la réplique à l’équipe de Heartland pour le compte de la dernière journée de la phase des poules de la Ligue des champions africaine. Le Nasria devra, maintenant, remplacer ce match par un autre face à une bonne équipe de DI et ce, pour préparer le match face à Merouana dans les meilleures conditions possibles. R. M.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya de Djelfa Direction de l’administration locale Service de l’animation locale, des marchés et programmes

AVIS D’APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 08/DAL/SALMP/2010

POUR LE RENOUVELLEMENT DES EQUIPEMENTS DE L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PROGRAMME 2008). LES LOTS SUIVANTS : - LOT : EQUIPEMENT SCOLAIRE, - LOT : EQUIPEMENT TECHNIQUE, - LOT : EQUIPEMENT REFECTOIRE, - LOT : EQUIPEMENT DE POELES, - LOT : EQUIPEMENT DE CUISINE.

La wilaya de Djelfa (direction de l’administration locale) lance un avis d’appel d’offres national restreint n° 08/DAL/SALMP/2010 pour le renouvellement des équipements de l’enseignement primaire programme 2008) Les cinq lots suivants : - LOT : EQUIPEMENT SCOLAIRE, - LOT : EQUIPEMENT TECHNIQUE, - LOT : EQUIPEMENT REFECTOIRE, - LOT : EQUIPEMENT DE POELES, - LOT : EQUIPEMENT DE CUISINE. Pour soumissionner dans un ou plusieurs lots, les fournisseurs intéressés par le présent avis d’appel d’offres peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de l’administration locale bureau n° 145 (gratuitement). la soumission doit être présentée dans deux plis : Le premier pli concernant l’offre technique et contient les documents suivants : 1- déclaration à souscrire 2- copie du registre du commerce légalisée par les services du centre du registre du commerce 3- copie originale du casier judiciaire du soumissionnaires ou du gérant dont la date de délivrance ne dépasse pas trois mois 4- copie légalisée (apuré ou avec échéance) de l’extrait de rôle 5- copie légalisée de l’attestation de la caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés apurée ou avec échéance «CNAS» 6- copie légalisée de l’attestation de mise à jour de la caisse nationale de sécurité sociale des non salariés apurée ou avec échéance «CASNOS» 7- références professionnelles de l’entreprise, justifiées par des attestations des services concernés des projets de même nature, et qui doivent mentionner le montant et l’année de réalisation (copie légalisée) 8- la liste des moyens disponibles et la liste du matériel utilisé pour le transport des équipements vers les lieux d’affectation (propriété de l’entreprise ou l’entrepreneur) accompagnée par les photocopies des cartes grises légalisées et les certificats d’assurance légalisées 9- les comptes sociaux pour les sociétés (année

2009) 10- déclaration de probité Le deuxième pli concernant l’offre financière et contient les documents suivants : Cahier des charges concernant le projet objet de la soumission contient : - lettre de soumission - cahiers des clauses spéciales - cahiers des clauses administratives générales - cahier des clauses communes - bordereau des prix unitaires - devis estimatif et quantitatif Les conditions éliminatoires : - copie du registre du commerce légalisée par les services du centre du registre du commerce - copie originale du casier judiciaire du soumissionnaire ou du gérant - certificat de réalisation au moins d’un projet de la même nature de l’opération à montant égal ou supérieur à 4.000.000,00 DA (copie légalisée) - inexistence du visa sur les pages du cahier des charges - marge de correction des fautes de calcul dépasse 01% en plus ou en moins - les comptes sociaux pour la société (année 2009), - déclaration de probité Les pièces mentionnées ci-dessus doivent être déposées à la wilaya de Djelfa - direction de l’administration locale - bureau n° 145, sous un pli extérieur fermé anonyme, contient les deux plis susmentionnés, le pli extérieur porte la mention suivante : L’enveloppe extérieure devra obligatoirement porter la mention suivante : AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N°08/DAL/SALMP/2010 POUR LE RENOUVELLEMENT DES EQUIPEMENTS DE L’ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PROGRAMME 2008) LOT .................... «A NE PAS OUVRIR» La date limite de dépôt des offres est fixée au 10/10/2010 à 08h00 jusqu’à 12h00. Le présent avis tient lieu de convocation des soumissionnaires pour assister à la réunion d’ouverture des offres (technique+financière), qui se tiendra le même jour à 14h00 au siège de la wilaya - direction de l’administration locale. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offfres pendant un délai de cent-quatre-vingt (180) jours à compter du dernier jour de la date limite de dépôt des offres.

MARACANA N°1217 - Mardi 14 septembre 2010 - ANEP 824 816

2

Okbi rejoint l’EN militaire Le jeune transfuge de l’USMH, Hicham Okbi, a rejoint l’EN militaire avec laquelle il est en stage de préparation. Okbi a rejoint ainsi la caserne de Ben Aknoun, lieu de regroupement des équipes nationales militaires, dimanche pour préparer les prochaines échéances qui attendent cette sélection qui prépare la coupe arabe militaire. A noter que c’est la deuxième fois depuis qu’il a rejoint la formation du NAHD que Okbi est convoqué en équipe nationale militaire, alors qu’il est un habitué de l’EN espoirs, où il a côtoyé ses nouveaux coéquipiers au Nasria, Sedkaoui, Allag et les autres.

Reprise à Bouchaoui C’est avant-hier après-midi que les joueurs ont repris le chemin des entraînements à la forêt de Bouchaoui, dans une séance d’oxygénation. Les joueurs qui avaient eu droit à quatre jours de repos se sont bien ressourcés auprès de leurs familles, avec lesquelles ils ont passé l’Aïd. C’est donc logiquement qu’ils ont repris les entraînements pour préparer le démarrage du championnat de Ligue 2 prévu le 24 septembre prochain avec le premier match qui opposera l’équipe à l’Amal Merouana.

El Far et Belarbi derniers venus L’attaquant El Far et le gardien Belarbi sont les derniers joueurs qui ont repris les entraînements avec le groupe, après une journée de repos supplémentaire. Ces deux éléments ont, sans doute, trouvé des problèmes de transport pour regagner la capitale, étant donné qu’ils habitent loin, puisque El Far est originaire de Touggourt, alors que Belarbi habite Mostaganem.

Biquotidien aujourd’hui Le staff technique du Nasria envisage de programmer un biquotidien aujourd’hui pour accélérer la préparation de l’équipe. Ainsi, la première séance sera consacrée au travail physique, alors que la séance de l’après-midi sera consacrée au travail technico-tactique qui aura R. M. lieu au stade Zioui.

W¥dz«e « W¥¸uNL « WO FA « WO©«dIL¥b « ÕöÅ Ë ÊUJº « Ë W B « …¸«“Ë

06/275 rƸ WIHBK UI © 2006/07U.B.M /11 EURL w Wî¸RL « WºßR± l± W±d L « q±_« »ËuØ 17 U dI± szUJ « vHDB± d¥b¥ ‹UºO´ 17 rƸ dz«e « W¥U¨¸ WOKLF° WIKF L « Ë .WO © ‹«eON ¢ ¡UM Æ rOKº¢ W¥«bSITUATION ° d±_ «dE 3526 rƸ …eN§_« 2006/08/26 w Œ¸RL « WKLJ ¸«c´ rJ t§u¥ r¥bI¢ Ë WOI L « …eN§_« ( ‰UG® WOF{Ë MARACANA N°1217 - Mardi 14 septembre 2010 - ANEP 824 899

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Ligue

2

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

Zidani dans l’impasse MSPB

g Par Wahab Yefsah

Le président du Mouloudia est dans une situation très embarrassante ; après avoir facilité le retour de l’exprésident Mohammedi aux affaires du club, ce dernier aurait pris des initiatives en prenant contact avec quelques hommes d’affaires qu’il a convaincus d’intégrer la société commerciale en tant qu’actionnaires. Mais pour ce faire, Mohammedi a exigé de reconstituer à zéro le conseil d’administration.

U

ne exigence que Zidani a soumis aux autres membres qui ont refusé de s’y astreindre. Devant cette situation confuse où, d’une part, la crise financière est aiguë que personne ne fait rien pour y remédier et, d’autre part, on refuse l’apport de nouveaux actionnaires qui demandent la reconstitution du conseil d’administration en fonction des apports financiers de chacun. Zidani s’est trouvé coincé entre les uns et les autres, lui qui voudrait que tout le monde soit uni, mais cela semble très difficile à réaliser, car personne n’ignore qu’au sein du groupe des dirigeants il y a des antagonistes, le différend FarhatMohammedi ne date pas d’hier. Les deux hommes n’ont jamais été sur la même longueur d’ondes, la réconciliation tant espérée par les supporters est loin d’être proche ; en attendant, c’est le club qui en pâtira, surtout si jamais les résultats ne suivent pas. Au rythme où vont les choses, le Mouloudia est appelé à vivre une saison très difficile. W. Y.

BENDJABALLAH MENACE DE PARTIR La rumeur faisant état d’un éventuel contact de Zidani avec Bouaratta n’a pas laissé indifférent l’entraîneur Bendjaballah, qui a menacé de partir en cas où cette information se confirmait ; le coach mouloudéen estime que des personnes tentent de le déstabiliser en colportant ce genre de rumeurs. Mais si cela se confirme, Bendjaballah n’est pas prêt pour travailler avec un autre entraîneur en tant qu’adjoint. W. Y.

La course contre la montre CAB

g Par Wahab Yefsah

C’est une course contre la montre que l’entraîneur Iaïche doit effectuer pour trouver son équipe type et la préparer pour le premier match du championnat le 24 septembre prochain contre l’ASMO au stade Bouakeul.

I

aïche a déjà chamboulé le programme des matches amicaux, il a programmé trois rencontres sur des terrains en tartan, et contre des adversaires autres que ceux prévus par Bouaratta. Ainsi, Iaïche a voulu éviter les équipes de la même division 2, en annulant les rencontres contre l’ABM et le CSC, remplacés par l’ASK, l’USMK et l’USMAB, le nouvel entraîneur du Chabab de Batna a dix jours pour

15

Des absences à la reprise Comme prévu, plusieurs cadres de l’équipe n’étaient pas au rendez-vous de la reprise, les raisons sont connues : l’affaire des salaires non versés avant l’Aïd est pour beaucoup, même si certains joueurs évoquent des blessures, à l’image de Bitam et Zeghidi. Comme d’habitude, Zidani ouvrira cette fois-ci son téléphone et tentera de convaincre tout le monde par une nouvelle promesse jusqu’à ce que la subvention de l’APC sera en caisse.

Bendjaballah bloque la liste Désormais, c’est à 26 joueurs que l’entraîneur mouloudéen a bloqué son effectif, 19 seniors et 7 juniors. Les jeunes retenus sont les suivants : Gardiens : Boultif, Litim, Oulmane Défenseurs : Chouati, Allili, Bitam, Hezil, Hessinet, Youcefi, Belhadi, Adjimi, Zegrir Milieux : Aguini, Ouanas, Ziad, Amaouche, Zeghidi, Belaïdi, Melala, Moussaoui, Yacoub, Achezzegag, Rebgui Attaquants : Tarbent, Yezza, Karèche

Moyenne d’âge : 21 ans La moyenne d’âge de l’effectif du MSPB pour cette saison est de 21 ans ; c’est le plus jeune effectif du championnat. Si les dirigeants font l’effort de bien entourer ces jeunes, l’avenir est bien assuré pour le Mouloudia de Batna. W. Y.

SAM

BOUHADI : «Nous serons prêts pour le championnat»

Le jeune attaquant samiste, Bouhadi Kada, que nous avons contacté hier, affirme que son équipe est en train de travailler d’arrache-pied et pense que lui et ses coéquipiers seront prêts dès l’entame du championnat.

trouver son équipe type ; ces trois rencontres lui permettront de faire ses choix et d’adopter le schéma tactique qui lui convient. Adepte du 4-4-2, le coach n’aura pas assez de temps pour parfaire la cohésion et les mécanismes, il comptera très certainement sur l’expérience des Bourahli, Maïdi, Illoul et Bouharbit pour mener le reste du groupe.

Reprise en forêt La reprise des entraînements s’est effectuée dimanche après-midi en forêt, c’est le site de Kasrou et ses 1000 mètres d’altitude que l’entraîneur Iaïche a retenu pour l’oxygénation du groupe.

L’ASK au menu Ayant annulé le match amical prévu contre le CSC, l’administration du CAB a obtenu l’accord des dirigeants khroubis pour un ASK-CAB qui aura lieu lundi après-midi au stade Abed Hamdani. Un deuxième match est prévu à Khenchela contre l’USMK le mercredi 15 septembre, et un troisième contre l’USMAB à El-Khroub, tartan oblige.

Le nocturne inévitable Bien que l’administration du CAB est beaucoup plus

C’est peut-être en défense que l’entraîneur batnéen aura du mal pour composer son axe, Chebana et Karboua pressentis ne donnant pas encore l’assurance escomptée. Iaïche trouvera peut-être la meilleure formule avec Daïra et Kefaïfi ; les trois rencontres amicales prévues avant le début de la saison lui seront bénéfiques. W. Y.

intéressée par la programmation des rencontres à domicile en diurne, le nocturne semble inévitable, car la LNF a décidé de n’accorder le diurne que pour les clubs dont le stade est dépourvu d’éclairage ; ainsi, le CAB jouera en nocturne.

Les joueurs attendent leurs logements Dès leur retour après l’Aïd pour la reprise, tous les joueurs qui ne résident pas à Batna étaient préoccupés par le sort de leur hébergement ; ils ne veulent plus retourner à l’auberge de jeunesse de Kechida où ils ont passé toute la période de préparation. L’administration qui leur a promis des logements doit faire vite pour tranquilliser tout le monde. A noter que pas moins de vingt joueurs ne résident pas à Batna. W. Y.

Comment se déroule la préparation ? Très bien, le groupe poursuit sa préparation le plus normalement du monde ; maintenant, avec le biquotidien, la charge de travail est devenue intense, mais le groupe ne rechigne pas à l’effort et se soumet au programme de notre staff technique, on travaille d’arrache-pied et je pense que d’ici l’entame du championnat, on sera prêt sur tous les plans. Un mot sur les derniers matches amicaux… Ce ne sont que des matches amicaux qui rentrent dans le cadre de la préparation, leurs résultats ne sont pas vraiment importants, mais un bon résultat et une belle prestation sont toujours bons pour le moral, cela donne du punch et cela permet de travailler dans la sérénité ; je pense que le groupe a montré de réelles potentialités, notamment face à l’USMBA et le MC Saïda où nous avons sorti le grand jeu. Pensez-vous que le SAM sera prêt pour l’entame du championnat ? Evidemment, nous possédons un groupe de joueurs qui sont très ambitieux et qui ont de la qualité, et ils sauront sans aucun doute mener l’équipe à faire un parcours honorable. Je peux vous assurer que le SAM sera au rendez-vous dès l’entame de ce championnat. Un mot pour conclure… Je tiens à lancer un appel à notre merveilleux public pour qu’il soit toujours derrière nous et qu’il soit un peu patient, cette jeune équipe a besoin d’encouragements, et je pense que nos fans, qui sont connus pour leur soutien inconditionnel à l’équipe seront au rendezvous ; pour notre part, on fera le maximum pour les satisfaire. A. Oussama

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


16

Ligue

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

2

ASMO

Reprises des entraînements en diurne

Le stage sera t-il bénéfique ?

Ph. Maracana

Ph. Maracana

RCK

Les Koubéens ont repris depuis avanthier les entraînements dans en diurne au stade Benhaddad.

E

n effet, après un mois de préparation en nocturne durant tout le mois sacré du Ramadhan, les coéquipiers de Salim Hanifi ont retrouvé leur stade fétiche dans la journée de dimanche passé aux environs de 10h du matin. La préparation, lors du mois précédent, était accentuée sur un travail physique, le staff technique koubéen ayant préféré consacrer tout son travail sur ce volet afin de permettre à ses poulains d’être fin prêts physiquement pour entamer la prochaine compétition qui débutera dans moins de deux semaines. En plus, des exercices de musculation et du travail chargé mis en place par l’entraîneur Medjahed et ses collaborateurs, les camarades de la nouvelle recrue, Khedis Sid Ahmed, ont joué six rencontres amicales avec des équipes de différents paliers. Ces matchs étaient une occasion pour le nouveau coach du Raed de voir le niveau de jeu de chacun de ses joueurs et connaître le rendement réel de chacun d’eux, car

C

comme on le sait déjà, Medjahed a pris les commandes du club banlieusard juste après le début du premier stage de préparation à Tikjda et ce, après le départ du l’ex-coach Abdelmalek Laroui. Désormais, les Vert et Blanc devraient s’habituer à ce nouveau programme et à cette heure des entraînements pendant la matinée et essayer au même titre de cravacher dur afin de débuter le prochain exercice en force et de réussir un excellent parcours cette année. En tous les cas, c’est ce qu’attendent tous les fans de ce club qui espèrent revoir leur équipe favorite regagner les rangs des grandes formations.

LA SÉANCE A COMMENCÉ À 10 H La première séance d’entraînement d’avant-hier des Koubéens a débuté aux environs de 10h sous la conduite de l’entraîneur Medjahed et son adjoint Hammada. L’entraînement qui a duré deux heures a été consacré comme il était prévu à des exercice physiques. Les dirigeants du Raed veulent apparemment rester sur leur lancée et préparer leur équipe convenablement côté physique. Toutefois, quelques exercices technico-tachtiques seront au pro-

gramme durant les prochains jours.

TOUS LES JOUEURS ONT REPONDU PRÉSENT Après deux journées de repos offertes par le staff technique à l’occasion de la fête de l’Aid, les coéquipiers de Aymène Madi ont repris dans la matinée du dimanche passé les entraînements au stade Benhaddad. La première séance dans la journée, après celles effectuées en nocturne lors du mois sacré du Ramadhan, a vu la présence de tous les joueurs et elle s’est déroulée dans de bonnes conditions. A quelques jours du début officiel de la compétition, les Vert et Blanc devront assister à toutes les séances d’entraînement et se concentrer sur leur travail et ce, afin de gagner la confiance de leur coach et décrocher une place parmi l’équipe type.

AMOKRANE S’EST ENTRAÎNÉ AVEC SES COÉQUIPIERS Malgré sa blessure qui date du dernier match du précédent exercice footballistique et qui l’a empêché de jouer certaines joutes amicales pendant la deuxième phase de préparation de son équipe, le défenseur koubéen

Amokrane a repris l’entraînement dimanche passé avec ses camarades.

HANIFI A REPRIS HIER Contrairement à son coéquipier Amokrane, l’attaquant et buteur koubéen de la saison écoulée, Salim Hanifi, n’a pas participé à la séance d’entraînement d’avanthier. Cependant, le joueur en question a repris l’entraînement hier dans la journée. Pour rappel, Hanifi a contracté une blessure au niveau de la cheville lors du match amical de son équipe face à l’équipe de l’ASPC.

QUELQUES SUPPORTERS ÉTAIENT PRÉSENTS Contrairement à la précédente saison, quelques supporters du RCK sont venus assister à la première séance d’entraînement d’avanthier au stade Benhaddad. Ce n’est pas une chose nouvelle pour les joueurs de voir leurs fans regagner les tribunes du stade de Kouba, puisque depuis le début des entraînements des Vert et Blanc à Benhaddad durant le mois de Ramadhan, les admirateurs du club banlieusard étaient toujours présents en grand nombre. Hillal Aït Benali

CSC

Bencheikh Lefgoun confirmé

omme nous l’avons annoncé dans nos précédentes éditions, il semblerait que les problèmes de l’ex président du CSC ne sont pas prêt de se solutionner avec la confirmation de Abdelkrim Bencheikh Lefgoun en qualité de président du conseil d’administration de la SSPA/CSC en remplacement de Nouredine Ounis, cela s’est passé hier au siège du club sis Avenue Aouati Mostefa en présence de tous les

membres du conseil a l’exception de Mohamed Boulhabib absent autorisé et qui a donné procuration à Ahmed Boukhazra a le représenter au CA, ainsi que Nouredine Ounis et Lyes Souilah qui n’ont plus donné signe de vie depuis la dernière Assemblée dirigée par Ounis.

OUNIS ET SOUILAH ÉJECTÉS DU CONSEIL Après avoir constaté plusieurs

absences de Ounis et Souilah aux réunions du conseil d’administration de la SSPA/CSC dont ils sont membres, le conseil d’administration a voté à l’unanimité une résolution qui consiste à écarter les deux membres sus cités qui ne pourront plus siéger au conseil en leur qualité de membre, toutefois ils garderont toujours leur statut comme actionnaire de la société.

SOUSSOU UN

ABSENT TRÈS PRÉSENT Le Directeur sportif de la SSPA/CSC en l’occurrence Soussou a brillé de son absence lors de la dernière réunion du Conseil, mais on croit savoir que sa voix était présente par procuration donnée à Boukhezra Ahmed membre aussi du CA qui l’a représenté et a permis a Soussou de voter toutes les résolutions du conseil. Lamine Boudebza

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le club de M’dina J’dida est en pleine zone de turbulences, avec «l’affaire Oumamar» qui n’arrive pas à trouver une solution. En effet, le conseil d’administration ne veut plus de l’ex président de la section football, bien que le directeur général du club et exprésident du CSA ASMO, monsieur El Moro Mohamed, ait proposé le poste de directeur délégué pour son ancien adjoint. Dimanche, au cours de la reprise des entraînements, El Moro nous a déclaré : «les gens doivent comprendre que c’est le conseil d’administration qui prend les décisions concernant la formation. Même moi, je dois exécuter ces directives. Par exemple, c’est ce conseil qui a demandé à ce que le club soit dirigé par un grand entraîneur. A ce sujet, nous devons soumettre au DTS, Bendoukha cette décision et c’est lui, conformément aux vœux du conseil, qui doit donner son naval, pour éviter tout problème dans l’avenir.»

HENKOUCHE À TÉMOUCHENT Aussitôt contacté part le conseil d’administration de la SSA/ASMO, l’ex-coach du CRB a donné son accord pour superviser l’équipe. Hier, il a rejoint les coéquipiers de Benmessaoud à Témouchent où l‘équipe est en stage jusqu’à samedi prochain, avec deux matchs amicaux à la clef, face aux deux équipes de la ville, la Zidoria et le CRT. Henkouche don,nera sa réponse aux dirigeants, une fois ayant décortiqué les forces et les faiblesses de la formation que drivent actuellement Laoufi et Brik. En cas d’acceptation, ces deux techniciens resteront en place en qualité d’adjoints. Miloud Touadjine


Nationale Amateur

17

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

L’ABS fait fond bond MOB

P

Ph. Maracana

Il n’aura pas lieu aujourd’hui comme prévu

La série de volte-face des équipes conviées à Béjaïa pour jouer en amical, continue avec la dernière défection en date, signée par l’A Boussaâda, après avoir donné son accord de principe. Trois équipes l’ont déjà fait il y a de cela une semaine seulement, à commencer par le W Collo, ensuite la JSD et enfin le NC Magra.

Un match d’application

comme solution de rechange

En plus du désagrément causé aux supporters avec cette énième annulation, le coach Zekri voit ainsi son programme de travail chamboulé. Il en est à sa troisième de suite. Un changement de programme qui n’a pas eu raison de son calme et sérénité, il a programmé une séance d’entraînement qui sera ponctuée par un match d’opposition entre L. C. les joueurs.

LE MATCH D’EL HARRACH AVANCÉ À JEUDI

g Par Lyes Chekal

révu pour aujourd’hui, au stade de l’Unité maghrébine entre le MOB et l’A Boussaâda, la joute amicale n’aura pas enfin de compte lieu. C’est le manager général, Sadji qui nous l’a confirmé hier au téléphone : «Effectivement, le match prévu face à L’ABoussaâda n’aura pas lieu, c’est bien dommage. On avait eu au préalable pourtant l’accord de principe pour jouer ce match.»

La reprise tardive en est la cause En réponse à notre question qui a trait aux raisons qui ont fait que le match soit reporté ou annulé, notre interlocuteur, joint par téléphone, s’est montré déçu par cette série d’annulations, et surtout désolé pour le désagrément causé pour les supporters qui se déplacent au stade sans pour autant voir leur équipe à l’œuvre. C’est à cause de la

reprise tardive de l’équipe de Boussaâda que le match sera annulé. Leur équipe n’a repris qu’hier les entraînements alors qu’elle était appelée à faire le déplacement aujourd’hui. Ainsi, le nombre de joueurs, qui ont repris hier, selon le justificatif donné par la direction d’après Sadji, «n’ont pas pu rassembler le groupe au complet, il y avait beaucoup d’absents, ce qui les a poussés à nous contacter pour s’excuser, et reporter le match à une date ultérieure ».

Il sera tout simplement annulé Lasse de vivre ce scénario à répétition, la direction du MOB a purement et simplement annulé ladite joute. Ainsi, il n’ y aura pas de matchs amicaux à Béjaia, jusqu'au début du championnat, si l’équipe décide de prendre part bien évidement.

3 équipes l’ont fait avant l’A Boussaâda

Le dernier match, programmé depuis un bon moment face à l’USMH à Alger, verra sa date initialement programmée pour ce vendredi, avancée d’une journée. Ainsi, le MOB va affronter l’USMH à Lavigerie ce jeudi à 16h, selon Sadji.

LA SUBVENTION DU CLUB EST REVUE À LA HAUSSE Lors de notre édition d’avant-hier, on avait fait état du mécontentement de la direction du club quant à la subvention du fonds de wilaya allouée au club qui a débouché sur un recours transmis de vive voix aux concernés par la direction. Le premier responsable de la wilaya, M. Ali Bedrici, a été saisi à son tour par la direction pour rétablir le club dans son droit d’avoir la subvention qu’il mérite, selon les critères de partage logique, selon un officiel du club. Ce qui a permis au club de bénéficier d’une augmentation de ladite subvention.

ELLE DEVIENT DE 950 MILLIONS AU LIEU DE 350 Notre source parle d’une augmentation conséquente qui avoisine les 600 millions de centimes, ce qui ramène ladite somme de 350 millions à 950. C’est-à-dire à 50 millions de celle allouée à la JSMB. Cette importante cagnotte arrive au bon moment pour le MOB pour apurer la situation financière vis-à-vis de la CRL surtout. L. C.

ZSAT

USMMH USMMH 1 - ESB 0

La liste des Seddiki réussit son 25 joueurs premier test arrétée

S

eddiki, en homme averti, n’a pas hésité dès qu’il a pris le club hadjouti en main de faire ponctuer le peu de travail qu’il a fait depuis son arrivée par une joute amicale face à la formation de Berrouaghia. En voulant jauger et évaluer le niveau de chaque joueur, le driver Seddiki, avec à ses côtés, le coentraîneur Fouzi Arbouche, a procédé à moult changements au niveau de chaque compartiment. Et celui qui a

Ph. Maracana

A quelques encablures de l’entame du championnat version 2010/2011, l’équipe de l’USMM Hadjout continue sa préparation de précompétition sous la houlette d’un coach qui connaît bien ce qui lui manque.

donné l’entière satisfaction, c’est indubitablement le milieu de terrain composé de joueurs talentueux à l’image de Gherbi, Abdou, Louz et le métronome Aoued. Une joute qui fut caractérisée par une bataille au milieu, un engagement physique et des contres rapides et bien exécutés. Avec une variante dans le jeu, le staff technique hadjouti a fait montre d’une tactique offensive à outrance. D’ailleurs, sur l’une des velléités que l’équipe hadjoutie a

créée, Sahoui l’a bien su transformer en un joli but suite à une belle combinaison de jeu bien orchestrée par la triplette Kaddai, Louz et Takamara. Donc, il s’agit là d’un test réussi pour le nouveau patron de la barre technique hadjoutie qui confirme les dires de son président de section. “Notre premier objectif, c’est de jouer carrément le titre du championnat. L’USMMH mérite d’être parmi les équipes les mieux loties de notre football algérien’’. M. Grini

La liste officielle de l'effectif qui constituera l'équipe du Zidoria Témouchent a été arrêtée à la date butoir fixée par les instances fédérales du football au 30 août 2010.

L

es 25 joueurs retenus pour cette saison où les Témouchentois seront appelés à évoluer en nationale 2 amateur auront donc la tâche ardue de défendre les couleurs de cette formation du populeux quartier de "Hai Moulay-Mustapha", avec l'espoir de tous ses supporters de voir les nouveaux capés de cette équipe faire mieux et répondre comme il se doit à la confiance mise en eux par les dirigeants. C'est une composante new-look qui aura à se distinguer tout au long de ce championnat où la concurrence ne va pas être une

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

besogne facile s'il y a des ambitions qui vont être affichées ou le sont pour l'instant discrètement. L’entraîneur Seghier Baghdad et son adjoint Kebdani Hamouda vont miser sur l'expérience de leur capital des terrains pour mettre en place une équipe compétitive qui a déja annoncé les couleurs lors des rencontres amicales où le meilleur reste attendu au vu de ce qui a été réalisé lors des résultats qui donnent de l'espoir quant à un bon avenir de l'équipe. Effectif de la saison 2010/2011 : Benmansour Baghdadi, Cherif Saïd, Dahmane Med, Zenagui Youcef, Zouaoui Med, Mekboul Nadjib, Chellali Ilies, Ould Haddou Salim, Belhadj Belhadj, Abdelhak Noureddine, Zenagui Boumedienne, Bentabet Nabil, Kerfah Fethi, Benkrada Youcef, Benbrahim Djamel, Fares Med, Benzama Sofiane, Mezouar Ahmed, Belhamidi A.E.K, Chafaa Sofiane, Riraine Sofiane, Messaoudi Bouhadjar, Mellouk Bouazza, Boukambouche Hicham et Hirèche Said. Benbachir Med


18 Un immense sourire, une énorme frappe, et 90 minutes d’activité intensive par match. C’est ce que le monde a retenu du Nigérian Taye Taiwo lorsqu’il avait porté sa sélection à la deuxième place de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pays-Bas 2005. Cinq ans après, c’est un Taiwo toujours aussi puissant, jovial et attachant qui occupe le couloir gauche de l’Olympique de Marseille et des Super Eagles. Formé au Lobi Stars, le jeune défenseur n’a que 19 ans lorsque l’OM s’attache ses services pour en faire la doublure de Bixente Lizarazu. Après à peine deux matches en réserve, il est lancé dans le grand bain par Philippe Troussier à un poste d’arrièregauche qu’il va transformer en chasse gardée malgré l’arrivée régulière de concurrents à son poste, au point d’être élu meilleur latéral gauche de France par ses pairs deux années d’affilée. Réputé pour la puissance de son pied gauche, celui qui a Laurent Blanc pour idole est aujourd’hui l’un des joueurs les plus appréciés du public marseillais. En 2010, ses progrès et sa motivation ont été récompensés par le titre de champion de France et la Coupe de la Ligue. Un succès malheureusement gâché par une Coupe du Monde de la FIFA ratée, terminée dès le premier tour. Au micro de FIFA.com, Taiwo revient sur son expérience marseillaise, la déception sudafricaine et l’exemple ghanéen pour le football africain.

TAIWO : "Prendre le Ghana

Internationale

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

comme exemple"

Taye, comme à chaque intersaison, on vous a annoncé en Espagne, en Italie ou en Angleterre, et vous débutez encore la saison à Marseille. Vous vous plaisez dans ce club ? Je me sens toujours aussi heureux ici. Je suis arrivé très jeune, directement du Nigeria, loin de ma famille, de mes amis. Mais j’ai été immédiatement bien accueilli, dans une belle ville et un grand club. Il m’a permis de progresser et de connaître le haut niveau. Aujourd’hui, je m’y sens chez moi. Ce n’est pas impossible que j’y fasse toute ma carrière, et si je dois en partir un jour, je sais que Marseille gardera toujours une place dans mon cœur. Mais pour l’instant, je suis là et heureux d’y être. En mai dernier, l’OM a remporté le championnat et la Coupe de la Ligue, les premiers titres du club depuis 17 ans. Quels souvenirs en gardez-vous ? Evidemment, c’est un moment inoubliable. Pour moi personnellement, parce que la chose que j’aime le plus au monde, c’est gagner. Toute ma famille au Nigeria en a pleuré ! Ensuite, c’est une récompense pour le club qui a très bien travaillé et a toujours progressé depuis que je suis arrivé. On est passé près les deux années précédentes, et peut-être que l’arrivée de Didier Deschamps nous a apporté ce qui nous manquait pour y arriver. Et l'arrivée de Souleymane Diawara est aussi un porte-bonheur : il a gagné avec l'OM ce qu'il a gagné avec Bordeaux l'année d'avant ! Enfin, pour les supporters, c’est aussi une immense récompense. Ils nous suivent toujours, où qu’on aille, ils donnent leur temps et leur argent pour nous suivre en bus, en train ou en avion! On était très heureux de pouvoir les remercier de ce soutien en leur ramenant des trophées. Depuis l’an dernier, vous avez davantage de responsabilités. Vous portez parfois le brassard, vous tirez les penalties. Appréciez-vous ce rôle ? Je ne fais pas partie des plus vieux, mais des plus anciens. C’est un plaisir et un honneur de voir que l’entraîneur et mes coéquipiers me font confiance. Ce sont eux qui ont décidé que je tirerai les penalties, comme l’an dernier en fin de saison à Boulogne. C’était un match difficile, et on a obtenu un penalty à la dernière minute. Ils ont tous dit 'c’est Taye qui le tire !' Quand on vous montre qu’on compte sur vous, on ne peut pas rater. J’étais obligé de la mettre au fond, et cette victoire (2:1) a été très importante pour le titre. Depuis votre arrivée à l’OM, le club a acheté plusieurs arrières gauches. Mais en fin de saison, lorsqu’on fait le compte, c’est toujours vous qui disputez le plus

de matches à ce poste. Comment gérezvous la concurrence ? Il n’y a aucune peur à avoir. Quelle que ce soit la concurrence, elle se résout par le travail et le mérite. Pourquoi se mettre la pression quand un autre joueur arrive au même poste ? Moi, je continue à faire le maximum pour montrer que je suis le meilleur à mon poste. Si l’entraîneur est convaincu, tant mieux, je joue et je suis heureux. Si un autre travaille mieux que moi, je lui dis bravo, je m’assois sur le banc, et je soutiens mes coéquipiers. C’est aussi comme ça qu’on gagne une compétition : avec de bons joueurs, mais aussi avec un bon état d’esprit. Votre état d’esprit, c’est également de ne jamais vous poser de question. En club comme en sélection, on a l’impression que vous donnez votre maximum à chaque match et que vous ne doutez jamais, même quand vous êtes critiqué... C’est ma manière de jouer : toujours à fond. Je me dis que chaque adversaire, quel que soit son niveau, fait le même métier que moi. Si lui donne tout, alors moi je n’ai pas le droit de donner moins. Je ne dois ni le sous-estimer ni en avoir peur. Peu importe contre qui je joue, ma mission est la même : l’empêcher de passer et aider mon équipe offensivement. Que ce soit un match de Coupe du Monde, de Ligue des champions ou contre une équipe de CFA2, pendant 95 minutes, on n’a pas le droit de lever le pied. Bien sûr, on ne peut pas être bon tout le temps, on peut me critiquer, mais on ne pourra jamais me reprocher de ne pas me battre et d’essayer de progresser. Le Nigeria a raté sa Coupe du Monde en sortant dès le premier tour. Quelle analyse faites-vous de cet échec ? C’est une grande déception car nous avons de très bons joueurs et nous aurions pu faire beaucoup mieux. Mais on ne peut pas faire de miracle quand un entraîneur est nommé juste avant le tournoi. Il (Lars Lägerback) connaissait à peine les joueurs principaux, mais il faut du temps pour apprendre à connaître tous les joueurs, dans quel système ils sont à l’aise, le placement, la complémentarité et trouver le bon mélange entre les joueurs d’expérience et les jeunes. Ce serait stupide de penser que n’avons été éliminés qu’à cause du carton rouge de Sani Kaita (contre la Grèce). On a d’autant plus de regrets que notre groupe n’était pas si relevé que ça. Vous avez connu des sélectionneurs européens réputés, comme Berti Vogts ou Lars Lägerback, et des techniciens nigérians comme Shaibu Amodu ou Christian Chukwu. Quel est le profil du

sélectionneur idéal pour le Nigeria ? Il faut un sélectionneur qui a du temps, voilà tout ! Du temps pour se familiariser avec la mentalité africaine en général, et nigériane en particulier, pour appendre à connaître chaque joueur, ses qualités et ses défauts, pour trouver le meilleur système en fonction de ces joueurs, améliorer les points forts après une victoire et corriger les erreurs après une défaite. L’arrivée de Samson Siasia va sans doute nous faire du bien. Il sait tout cela, et connaît bien les joueurs et les méthodes de travail. C’était mon entraîneur en U-20, je suis heureux de le retrouver. Après l’absence d’Allemagne 2006 et l’élimination d’Afrique du Sud 2010, avez-vous l’impression que le Nigeria ne progresse plus ? C’est le problème général du football africain. On n’a pas de patience ni de recul dans les analyses. Quand on gagne un match, tout le monde nous voit champions du monde, et tout le monde au pays veut s’approprier la victoire. Et lorsqu’on perd, il faut immédiatement tout changer. Lorsque les instances dirigeantes auront plus de patience et de stabilité, on pourra progresser. Il faut prendre le Ghana comme exemple. Ils ont gardé le même sélectionneur, ils ont eu le temps de travailler, ils se connaissent bien et jouent les uns pour les autres. Ce n’est pas surprenant qu’ils aient été les meilleurs représentants de l’Afrique en Coupe du Monde. Le Ghana est donc la meilleure équipe africaine actuellement ? C’est l’exemple à suivre. Ils sont arrivés en Afrique du Sud sans stars, mais ils ont joué pour leur pays, alors que dans les autres sélections, les joueurs essayaient de faire la meilleure performance individuelle possible. Les Ghanéens sont organisés, disciplinés, reviennent dès qu’ils perdent le ballon, jouent vite et bien ensemble. Ils ont eu le temps d’apprendre à jouer ensemble, à connaitre leur sélectionneur et appliquer son système. En plus, ils ont aussi une excellente équipe de jeunes. Ils ont tout compris. Il faudrait que nous le comprenions aussi. Pour terminer, vous êtes réputé pour la puissance de votre frappe. Est-ce que vous continuez à la travailler ? Et quel joueur frappe plus fort que vous ? Plus fort, je ne sais pas, mais le Brésilien Roberto Carlos et le Norvégien John Arne Riise, de la Roma, ne sont pas mal non plus ! Mais je ne pense pas que la puissance soit quelque chose qui se travaille, c’est inné. En revanche, cadrer c’est autre chose. Et là, il faut que je continue à m’entraîner ! (rires) In fifa.com

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Internationale

L

BAYERN MUNICH : Ribery tourne la page Real

e milieu de terrain français Franck Ribéry a assuré lundi que l'épisode du "flirt" poussé avec le Real Madrid l'année dernière est terminé, et qu'il était entièrement mobilisé pour sa saison avec le Bayern Munich, dans un entretien au bihebdomadaire spécialisé Kicker. "Je sais que M. Mourinho (entraîneur du Real Madrid) m'aime bien et qu'il apprécie beaucoup ma façon de jouer. Mais le plus important c'est que je suis convaincu que le mieux pour moi était de prolonger" au Bayern jusqu'en 2015, déclare l'international français. Interrogé par le magazine pour savoir si "le grand amour" avec le Real était terminé, il a répondu: "oui, c'est passé". Frank Ribéry, après une saison marquée par les blessures qui l'ont gêné en club, et un Mondial qui a viré au fiasco avec

19

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

l'équipe de France, a à coeur de se racheter. A ses problèmes sportifs s'est ajoutée une mise en examen le 20 juillet par un juge d'instruction français qui enquête sur des faits présumés de proxénétisme. "J'ai passé (au Bayern) deux années magnifiques et une difficile. Je dois redémarrer et travailler pour retrouver le sourire. Je pense qu'on reverra ce Ribéry", avance le joueur. "Très déçu" de la suspension pour trois matches internationaux infligée par la fédération française, à la suite de la "grève" de l'entraînement de l'équipe de France le 20 juin lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, il assure qu'il "brûle de pouvoir tout donner avec le maillot des Bleus". "Je veux montrer que je suis resté le même, le Ribéry d'avant, que je n'ai pas changé", poursuit-il.

CHELSEA : Ancelotti pas prêt de s'arrêter

rôle d'entraîneur et ne Carlo Ancelotti est heureux dans son rsque j'ai débuté ma carrière compte pas s'arrêter de sitôt. "Lo iraient amplement. Mon en 1995, j'ai dit que cinq années suff a raconté le coach de 0", 200 l'an idée était donc d'arrêter en aintenant, nous sommes en Chelsea en conférence de presse. "M J'adorerais rester à 2010 et je dois dire que j'aime ce job. Ferguson à Manchester Alex Sir que Chelsea aussi longtemps en. United", a prévenu le technicien itali

C'

L

NZL : Herbert prolonge jusqu'en 2014

e sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, Ricki Herbert, a prolongé de deux ans son contrat à la tête de la sélection nationale, qui le mènera désormais jusqu'à la Coupe du monde 2014. Les All Whites étaient sortis invaincus de la dernière Coupe du monde après leurs matches nuls contre l'Italie, le Paraguay

européens, asiatiques et africains.

et la Slovaquie, un exploit pour ces quasiamateurs. Herbert avait reçu, après l'expérience sudafricaine, plusieurs propositions émanant de clubs

Fulham : Opération réussie pour Zamora

ant le match entre ime d'une fracture du péroné dur es de Premier L'opération s'est bien passée. Vict ontr Bobby Zamora (29 ans, 4 renc he. Tout s'est Fulham et Wolverhampton, samedi, anc dim dès rd est passé sur le billa but) un 11, 0-20 201 en s utée disp League devra toutefois le site des Cottagers. L'attaquant bien déroulé comme le rapporte s. moi ant près de quatre observer une période de repos dur

MILAN AC : Allegri «J'attends une réaction»

Samedi soir, l'AC Milan s'est raté à Cesena (2-0) pour le compte de la 2e journée de Serie A et, au terme de la partie, Massimiliano Allegri n'était pas satisfait, notamment au niveau du comportement de ses joueurs sur la pelouse. "Mes joueurs auraient du faire bien plus. Je n'ai pas vu la bonne attitude sur le terrain et, à l'avenir, je veux voir mes joueurs travailler bien plus, et j'attends une réaction dès le prochain match. Je pense que cette défaite va nous servir pour progresser et éviter certaines erreurs à l'avenir. Nous devons jouer en équipe et non pas chacun de notre côté", a spécifié l'entraîneur des Rossoneri en conférence de presse.

BERLUSCONI EN VEUT AUX ARBITRES DE GAUCHE Doté d'un potentiel offensif très impressionnant, le Milan AC s'est néanmoins incliné face au promu Cesena (2-0) ce week-end en Serie A. Alors qu'un but a injustement été refusé à Pato, Silvio Berlusconi estime que les Rossoneri ont une nouvelle fois été floués par les arbitres. "Le problème, c'est que le Milan tombe souvent sur des arbitres de gauche", a déploré le Président du Conseil italien. Une nouvelle sortie qui fait grand bruit en Italie.

ARSENAL : Wenger s'offre les 1000 buts ! INTER MILAN est un beau record pour Arsène Wenger. Depuis son arrivée en octobre 1996, les Gunners ont marqué plus de 1000 buts. L'impressionnant total a été atteint, samedi, lors de la réception de Bolton (4-1) avec la troisième réalisation signée Alexandre Song. Le 1001e but a été inscrit par Carlos Vela en fin de rencontre. Les Gunners tenteront de faire mieux dès mercredi contre Braga en Ligue des champions ou face à Sunderland, samedi, en Championnat.

WERDER BRÊME : Pizarro très incertain

rzarro, est très ince Brême, Claudio Pi e des champions, r de er W du t an en Ligu L'attaqu ion de Tottenham rs handicapé par une tain pour la récept ou uj to t es en Péruvi e de mardi (20h45). Le la dernière journé de é iv pr l'a i qu ). ire -0 la (0 cu us ich m un n M lésio i, face au Bayern r eu în ra nt Bundesliga, samed l'e , af omas Scha Face aux Spurs, Th a également se passer vr de r, de du Wer sacker. de Naldo et Merte

Sneijder FC Barcelone : bientôt Alves dédramatise prolongé ?

Pour la Gazzetta dello Sport, le doute n'est plus permis. Wesley Sneijder, le milieu de terrain de l'Inter Milan, homme de bases des nombreux succès des Nerazzurri en 2010, aurait entamé les négociations avec la direction du club transalpin dans l'optique d'une prolongation prochaine. Sous contrat avec les champions d'Italie en titre jusqu'en 2014, l'international néerlandais pourrait parapher un nouveau bail courant jusqu'en 2015.

Le défenseur brésilien du FC Barcelone Dani Alves a évoqué dimanche la surprenante défaite de son équipe, samedi à domicile face au promu Hercules Alicante (2-0). «Il vaut mieux perdre maintenant que dans la dernière ligne droite, l'important n'est pas comment ça commence mais plutôt comment ça finit, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. La saison la plus brillante du club (2008-2009) nous avions été très critiqués et cela s'était très bien terminé». Le Barça, vainqueur en 2008-2009 de la Liga, de la Ligue des champions et de la Coupe du Roi, avait débuté le Championnat par une défaite 1-0 sur le terrain du promu Numancia, suivi d'un match nul à domicile contre Santander (1-1).

REAL MADRID : Perez veut un stade couvert

Santiago- Bernabeu aura bientôt un toit au-dessus de ses tribunes. C'est en tout cas le souhait qu'a formulé le président du Real Madrid, Florentino Perez, lors de l'assemblée générale du club lundi : faire de son stade, d'une capacité actuelle d'accueil de 80.000 personnes, «une icône de l'architecture sportive». La date du début des travaux n'a toutefois pas été précisée.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

Omnisports

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

Gesink résiste à ses rivaux CYCLISME- GP MONTREAL

Le Néerlandais Robert Gesink (Rabobank) a remporté dimanche le Grand Prix cycliste de Montréal, dernière épreuve du Pro Tour courue en circuit sur 193,6 kilomètres, maintenant jusqu'au bout sa courte avance sur les autres favoris lancés à sa poursuite. Gesink, troisième deux jours plus tôt au Grand Prix de Québec, a devancé le Slovaque Peter Sagan (Liquigas) et le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin).

B

ouche grande ouverte, le Néerlandais de 24 ans, jailli du peloton à une dizaine de kilomètres de l'arrivée dans la principale difficulté du parcours, la côte Camilien-Houde (1,8 km à 8%), a résisté à la chasse menée par les autres candidats à la victoire. Gesink, une des révélations

de la saison, avait terminé 5e du Tour de Suisse, ne perdant sa première place que dans le dernier contre-la-montre. Hesjedal, qui voulait une revanche après sa 4e place à Québec, a une nouvelle fois échoué à décrocher la victoire sur son sol natal. Sur un circuit montréalais jugé plus "dur" que

celui de Québec de l'avis de l'ensemble des coureurs, plusieurs coureurs ont tenté leur chance. Quatre hommes, les Espagnols Gorka Izagirre (Euskaltel) et Angel Madrazo (Caisse d'Epargne), le Néerlandais Maarten Tjallingi (Rabobank) et le Belge Kevin Seeldraeyers (Quick Step), ont fait la course en tête pendant 130 kilomètres et compté jusqu'à 3 min 36 sec d'avance. Un nouveau groupe (Machado, Horner, Oss, Sorensen, Gavazzi) s'est ensuite détaché, rejoint par un saignant Cyril Gautier, sans pouvoir distancer véritablement le peloton emmené par les équipes des leaders.

L'Amérique au sommet BASKET-BALL

Les Etats-Unis écrasent la Turquie en finale des championnats du monde, à Istanbul, 81-64. Les EtatsUnis n'avaient plus été sacrés champions du monde depuis 16 ans ! La Lituanie en bronze

La Lituanie, qui avait dû demander une invitation pour participer au Championnat du monde de basket, quitte la Turquie avec une médaille de bronze autour du cou après sa victoire (99-88) sur la Serbie en match pour la troisième place. C'est la première médaille mondiale pour le petit pays balte qui avait fini à la septième place en 1998 et 2006. Elle valide son redressement après un Euro complètement raté l'an dernier (9e) qui l'avait obligée de demander une "wild-card" pour participer au Mondial. Spécialiste des médailles de bronze olympiques (1992, 1996 et 2000), la Lituanie a ainsi pris date avant d'organiser le prochain Championnat d'Europe l'année prochaine. Les Etats-Unis ont mené au score de bout en bout, portés une nouvelle fois par Kevin Durant, auteur de 28 points. Malgré l'hostilité d'une salle déchaînée en début de match, les Etats-Unis ont rapidement pris

une avance de dix points et pratiquement tué le match dès la reprise après deux paniers primés de Durant (50-32). Ils ont ensuite contrôlé la fin de match pour succéder à l'Espagne et devenir la première équipe qualifiée pour les Jeux de Londres en 2012. En face, les seize points inscrits par Hedo Turkoglu n'ont pas pesé lourd. La Turquie, qui court toujours après son premier grand titre international, peut néanmoins être fière de son parcours et du vent d'enthousiasme qu'elle a soulevé dans le pays, notamment lors de la demi-finale (83-82) samedi face à la Serbie. Mais c'est l'équipe américaine qui glane ainsi son quatrième titre mondial, le pre-

v à la hauteur MPM pour Ukho établi la meilleure performance mondiale de

ATHLÉTISME

Le Russe Ivan Ukhov a l'année à la hauteur en s'imposant avec un saut de 2,36 m lors d'une réunion en Pologne, samedi à Opole. Le champion d'Europe et du monde en salle, 24 ans, a ainsi ajouté 2 cm à la MPM qu'il avait réussie le 22 juillet à Monaco (2,34 m).

savourer" de Fernando Alonso : "Il faut lad'Italie a fait le bonheur

FORMULE 1

Sa victoire au Grand Prix Alonso. "C'est une joie énorme, comparable seulement à l'émotion que j'ai ressentie en l'emportant à Barcelone en 2006, a déclaré le pilote Ferrari après son succès. Vaincre ici, c'est comme gagner ton GP national, avec des milliers de personnes qui t'encouragent, une grande mosaïque, avec une grande banderole au milieu. C'est une des victoires les plus saisissantes de ma vie."

mier depuis 1994. Ce titre confirme leur grand retour sur la scène internationale, deux ans après leur victoire aux Jeux de Pékin.

JUDO -MONDIAUX 2010 (-52 KG)

Soraya Haddad et Meriem Moussa éliminées d'entrée TOKYO - Les judokates algériennes Soraya Haddad et Meriem Moussa, engagées toutes deux dans la catégorie des -52 kg, ont été éliminées d'entrée dimanche à Tokyo, lors des championnats du monde 2010 de judo. Haddad, exempte du 1er tour, a perdu son premier combat face à Kelmendi Majlinda, originaire du Kosovo, mais qui participait à la compétition sous la bannière de la Fédération internationale de judo. Quant à Moussa, elle a réussi à gagner son premier combat face à la Britannique Sophie Cox, avant de s'incliner au tour suivant devant la Portugaise Joana Ramos. Ces deux contre-performances viennent s'ajouter à l'échec des autres concurrents algériens, lors des deux journées précédentes.

Encore et toujours Suzuki MOTO- BOL D’OR

La Suzuki N.2, pilotée par les Français Vincent Philippe, Guillaume Dietrich et Freddy Foray, remporte la 74e édition du Bol d'Or, à MagnyCours.

L

e Suzuki Endurance Racing Team (SERT) de Dominique Méliand, vainqueur des trois dernières éditions, gagne ainsi son 14e Bol d'Or sur 31 participations. L'écurie française inscrit également son 9e succès en 11 éditions organisées dans la Nièvre depuis 2000. La Suzuki a devancé de 14 tours la Kawasaki no 8 et de 15 tours la Yamaha no 4. Jamais classée audelà de la quatrième place dans le premier tiers de la course, la Suzuki GSX R 1000 a pris le commandement aux alentours de 23 heures pour ne plus le quitter. Pendant les six premières heures, la BMW N.99 de l'écurie belge BMP avait créé la sensation en confirmant toute la vélocité exprimée lors des essais Son trio magique de pilotes - Sébastien Gimbert, Erwan Nigon, Matthieu

Lagrive - menait la S 1000 RR tambour battant sans pour cela créer des écarts importants jamais plus d'un tour - sur ses poursuivants. De nombreuses chutes intervenues dès les premiers hectomètres de course avaient provoqué entre 15 heures et minuit quatre neutralisations de course et l'entrée en piste des voitures de sécurité. Ces interruptions répétées ont eu tendance à limiter les écarts. Une fois la BMW écartée sur une première chute, la Yamaha GMT 94 a mené pendant une heure avant de se faire déborder par une Suzuki irrésistible. En cours de matinée, la Yamaha 94 et la BMW 99, ont chuté à une heure d'intervalle au moment où elles occupaient la deuxième place laissant la Suzuki sans opposition féroce. Son premier poursuivant, à 14 tours, devenait la Kawasaki N.8 de l'écurie suisse Bolliger qui, en assurant son classement, a fait la bonne opération du jour et conforté sa place de leader au Championnat du monde. La dernière manche du Championnat doit se dérouler le 13 novembre sur le circuit de Losail, au Qatar.

Narcisse ne rejouera pas avant mars HANDBALL

Il ne devrait pas y avoir de Championnat du monde en janvier pour Daniel Narcisse.

L'

international français de Kiel, blessé au genou gauche, ne devrait pas retrouver les parquets du Championnat d'Allemagne avant le mois de mars selon son entraîneur Alfred Gislason. «Daniel Narcisse ne devrait rejouer qu'à partir de mars. Mais la blessure peut évoluer et ce n'est pas sûr qu'il soit de retour à ce moment-là», a déclaré dimanche l'entraîneur des champions d'Allemagne, sur la chaîne de

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

télévision Sport1. Le Réunionnais a été victime au début du mois d'août d'une rupture des ligaments croisés du genou gauche lors d'un match amical. Dans un premier temps, le demicentre, champion d'Europe 2010, champion du monde 2009 et champion olympique 2008, devait être indisponible pour cinq mois, jusqu'à fin décembre. L'indisponibilité prolongée de Narcisse n'est pas une bonne nouvelle pour le vainqueur de la Ligue des champions 2010. Elle s'ajoute à la blessure du Suédois Kim Andersson, qui devrait reprendre l'entraînement fin octobre, début novembre, toujours selon Gislason.


Votre magazine

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

L’appendicite

Carottes sauce piquante

arrêt des matières et des gaz, des nausées et vomissements.

21

Une radiographie de l’abdomen sans préparation est parfois demandée pour éliminer la perforation d’un ulcère gastro-duodénale, ou une occlusion intestinale (encore qu’elle n’éliminerait pas une appendicite), …

L’

appendicite est une inflammation aiguë de l’appendice, due à une bactérie. C’est une affection aiguë fréquente pouvant se produire à tout âge, mais qu’il ne faut pas laisser traîner. Le seul traitement efficace est l’appendicectomie c’est à dire l’ablation de l’appendice par une intervention chirurgicale, ce, dans les meilleurs délais. QU'EST-CE QUE L'APPENDICE ? L’appendice est un diverticule, c'est à dire une excroissance du gros intestin au niveau du caecum (extrémité droite). Il est plus ou moins long, situé sur le colon droit à des hauteurs variables et plus ou moins devant ou en arrière, plus ou moins collé à la paroi colique. LES SIGNES CLINIQUES Une crise d’appendicite se révèle brutalement le plus souvent par une douleur de la fosse iliaque droite (un peu en bas et à droite du nombril). Cette douleur peut être vive, accompagnée ou non de coliques (douleurs paroxystiques abdominales). Elle peut irradier dans la cuisse droite ou vers le dos. Il arrive que la marche ou la station assise provoque une douleur à cause d’un psoïtis qui est l’inflammation concomitante du muscle psoas qui est derrière l’appendice. Au début de la crise, les nausées et les vomissements sont rares. Il peut y avoir de la fièvre, elle est peu élevée, l’état général est conservé. A l’examen clinique, le médecin reproduit la douleur en appuyant exactement là où ça fait mal : au point de Mac Burney, situé sur une ligne virtuelle entre le nombril et l’os que l’on sent sur le côté de la hanche (l’épine iliaque antéro-supérieure de l’os du

bassin) entre le 1/3 externe et les 2/3 interne. A ce niveau l’abdomen n’est pas souple, il se défend, alors que le reste du ventre n’est ni douloureux, ni contracturé. UN DIAGNOSTIC PARFOIS DIFFICILE Le diagnostic n’est pas toujours facile à faire, en particulier chez les tous petits ou chez les personnes âgées, ainsi que chez les femmes enceintes. Parfois l’appendice n’est pas placé classiquement au bout du colon droit ; les signes peuvent être trompeurs et évoquer une cholécystite aiguë devant une douleur sous-costale droite, un calcul néphrétique devant une douleur postérieure ou une pathologie gynécologique devant une douleur basse, médiane… Des examens complémentaires peuvent alors être demandés si le diagnostic est douteux comme une échographie si une affection gynécologique est suspectée : une grossesse extra-utérine, une torsion d’un kyste de l’ovaire, une salpingite ; une radiographie de l’abdomen (sans préparation) pour éliminer une colique néphrétique, .… LA PÉRITONITE L’évolution spontanée d’une appendicite est l’abcédation (la formation d’un abcès) puis la perforation de l’abcès dans le ventre : c’est la péritonite avec la présence de pus dans la cavité abdominale. Là, les signes cliniques sont différents : la fièvre est élevée, le ventre est contracturé, dur, très douloureux, le patient a mauvaise mine, son état général est altéré. Il présente des signes d’occlusion intestinale avec un

Purée de tomate

INGRÉDIENTS 1kg de tomates De l'eau. Préparation : 30 minutes Cuisson : 15 minutes

tomate dans un tamis pour éliminer les graines. Ensuite, mettre à cuire dans une bassine sans cesser de tourner pendant 10 minutes. Remplir des bouteilles à large Partager | goulot et les envelopper dans du Préparations vieux linge puis les déposer Prendre de belles tomates bien debout dans une grande marmite. rouges et saines. Les émincer puis Verser dans celle-ci de l'eau à les passer à la moulinette. environ 3 cm au dessous du Faire attention aux déchets, si goulot de vos bouteilles. Stériliser ceux-ci sont importants, et passer doucement à couvert pendant une une seconde fois la purée de heure.

LA CHIRURGIE ENDOSCOPIQUE L’intervention chirurgicale est nécessaire et est en général un geste simple quand l’appendicite est prise à temps.Pour pouvoir faire l’anesthésie générale, l’opération peut être différée parfois de plusieurs heures si la personne n’est pas à jeun. La chirurgie endoscopique est aujourd’hui pratiquée par de nombreuses équipes chirurgicales : elle a le mérite de ne faire que 3 petits trous (5 mm) dans la paroi abdominale et dans le nombril pour laisser passer les instruments (ciseaux, pinces, …) et la caméra d’endoscopie. Les suites opératoires sont rarement compliquées et le transit intestinal reprend vite. Mais la chirurgie classique existe toujours : une petite incision de quelques centimètres est faite dans la fosse iliaque droite pour aller enlever l’appendice. Parfois elle est mal placée et il faut agrandir l’incision ce qui peut laisser des cicatrices plus importantes. Si l’appendicite était compliquée d’une péritonite, les suites opératoires peuvent être plus complexes, l’hospitalisation plus longue. DES PSEUDO APPENDICITES Il peut arriver que l’intervention chirurgicale redresse le diagnostic posé d’appendicite en particulier l’adénolymphite mésentérique qui est une inflammation des ganglions dans l’abdomen. Mais le médecin ne peut pas se permettre de passer à côté d’une appendicite, ici les signes cliniques sont les mêmes que pour l’appendicite avec en plus une angine dans les jours précédant la pseudo crise d’appendicite.Il peut aussi arriver qu’un diverticule de Meckel soit à l’origine d’une pseudo crise d’appendicite ; c’est un diverticule qui est présent chez quelques personnes sur leur intestin grêle. Alors, il faut l’enlever aussi. A RETENIR Une crise d’appendicite se présente classiquement sous la forme d’une douleur de la fosse iliaque droite, d’une fièvre modérée. Il faut y penser. Le seul traitement est l’appendicectomie par voie chirurgicale. L’évolution spontanée est la formation d’un abcès qui risque de se perforer dans la cavité abdominale et la crise d’appendicite se transformer en péritonite plus délicate à traiter.

Trucs et

As tu ce s

INGRÉDIENTS 500g de carottes nouvelles. 1 tête d'ail. 2 piments secs égrenés. Poivre rouge. 1dl de vinaigre soit 1 verre à thé. 2dl d'huile soit 1 verre classique. 1 pincée de carvi. Sel.

faire cuire une vingtaine de minutes dans de l'eau salée, puis les retirer et les égoutter. Ensuite, les passer à la moulinette avec le lait comme pour une purée ordinaire. Mélanger le beurre et laisser refroidir. Entre-temps, préparer les feuilles de dioul, plier les deux extrémités vers le milieu. Déposer une cuillère à soupe de farce sur la feuille et faire des rectangles. Frire dans de l'huile très chaude et dorer les deux faces. Servir avec des tranches de citron et du persil frais..

PRÉPARATIONS Tout d'abord, choisir des pommes de terre farineuses, les éplucher, les laver et les couper en quartiers. Ensuite

Galettes

INGRÉDIENTS 1kg de semouline* fine Du sel. 4cl d’huile soit 2 cuillères à soupe. PRÉPARATIONS Pour cette recette, il vous faut une tôle épaisse en fer ou 1 plateau spécial en cuivre. Mélanger énergiquement la semouline tamisée avec le sel. Mouiller peu à peu d’eau pour que la pâte soit ferme. Laisser reposer à couvert une quinzaine de minutes. Une fois, le temps d'attente fini,

VARIANTE : TOMATES SECHÉES""TOMATICHE AMYEBSSA" Prendre de belles tomates bien rouges et saines et les couper dans le sens de la largeur sans toutefois les séparer. Les disposer ouvertes sur des planches en les alignant les unes à côté des autres. Puis les saupoudrer largement de sel. Les exposer au soleil mais ne pas oublier ne les rentrer chaque soir pour

pétrir en aspergeant d’eau afin d’obtenir une pâte légère, élastique et non collante. Laisser reposer 5 minutes recouverte d’un torchon. Prendre ensuite 3 boulettes de pâte, les enduire d’huile et les aplatir une à une puis les poser l’une sur l’autre. Les aplatir de nouveau au rouleau pour obtenir un disque rond. Faire cuire les deux côtés sur la tôle préchauffée et légèrement huilée. Après cuisson, couper en petits morceaux et tenir au chaud couvert d’un torchon.

éviter qu'elles prennent l'humidité. Recommencer jusqu'à ce qu'elles soit complètement sèches et puis les enduire d'huile sur chaque face. Les placer bien serrées les unes sur les autres par rangées dans un grand bocal en verre épais ou dans un vase en terre vernie. Fermer le bocal hermétiquement. COMMENT ÉVITER QUE LES FRUITS PELÉS NE NOIRCIS-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

SENT ? Pour éviter que des fruits pelés (ex. poires, pommes etc...) ne noircissent, badigeonnez-les avec du jus de citron. CRÈME ANGLAISE SANS GRUMEAUX Si la crème anglaise fait des grumeaux, la verser dans une bouteille (attendre que la crème soit froide, sinon la bouteille en plastique fond ...) et secouer énergiquement la bouteille.


22

Jeux-Détente

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

MOTS FLÉCHÉS N° 535

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 534

LA BLAGUE Un type arrive aux urgences après un accident de voiture. Quand il se réveille, le chirurgien est à son chevet et lui dit : - J'ai deux nouvelles à vous annoncer. Je commence par la mauvaise : j'ai du vous amputer des deux jambes. - Et la bonne ? - J'aime beaucoup vos chaussures, je vous en offre 800 Euros.

MOTS CROISÉS N° 435

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 434

Horizontalement

A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 / Mobile : 0556 61 68 36

F

G

H

I

J

K

L

1 - Bien écrasée 2 - Parsemé de points brillants - Consistant 3 - Mobilisations de créances 4 - Capone pour ses proches - Volatile coureur - Entre le titre et la matière 5 - Paraître trés nettement - Trés dépouillé 6 - Sorte d'enzyme Composé de récits 7 - Arbrisseau joliment fleuri - Aviation d'outre Manche 8 - Diffusé - Rivière de Chine 9 - Juste avant les ides - Chétif 10- Faucon mâle Brillant pilote

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur administratif et financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

Verticalement A - Explosent en série B - Bénéfiques Pronom trés personnel C - Groupe de denrées - Répète sans trêve D - Changes de couleur - Sortir de sa timidité E - Râpons jusqu'au bout - Elément 21 F - Ne ferait pas rire G - Différent - Article de souk H - Terme de tennis Prêt à s'énerver I - Gardera à l'oeil Résidence de fleuve J - Centre du temple grec - Petit groupe musical K - Support de quille Ne voulut pas admettre - La note du chef L - Haletants

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction et de la coordination Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Télévision

06:05 : M6 Kid 06:20 : Disney Kid Club 07:05 : M6 Clips 07:35 : Météo 07:40 : M6 boutique 08:45 : Météo 08:50 : Sue Thomas, l'oeil du FBI 09:40 : Sue Thomas, l'oeil du FBI 10:40 : Ma famille d'abord 11:10 : Ma famille d'abord 11:43 : Météo 11:45 : Le 12.45 11:55 : Ma famille d'abord 12:20 : Ma famille d'abord 12:40 : Météo 12:45 : Parlez-moi de Sara 14:40 : L'attraction du danger 16:45 : 100% Mag 18:43 : Météo 18:45 : Le 19.45 19:05 : Un gars, une fille 19:35 : Ça a commencé comme ça 19:40 : Desperate Housewives 21:15 : Desperate Housewives 22:05 : Swingtown 22:55 : Swingtown

05:00 : Hartmann : Symphonie n°1 05:45 : Karambolage 06:00 : Philosophie 06:30 : Yourope 07:45 : X:enius 08:15 : Les secrets des tribus 09:35 : Salvador Allende 11:15 : Max la Menace 11:45 : Arte journal 12:00 : Sur les volcans du monde 12:30 : Globalmag 13:00 : Life, l'aventure de la vie 13:45 : Le destin tragique de Roy Black 15:20 : Enfant de yak 15:50 : Construire le futur 16:35 : X:enius 18:00 : Arte journal 18:30 : Sur les volcans du monde 18:55 : Life, l'aventure de la vie 19:40 : Les Tudors 20:35 : Les Tudors 21:20 : Des clandestins vers l'eldorado américain 21:30 : Un si long voyage 22:50 : Agenda coup de coeur «Arte culture» 22:55 : ARTE Lounge

06:03 : Sid le petit scientifique 06:40 Télé-achat 06:29 : Le Dino train 08:40: Flipper 07:38 La Terre vue d'Alban 07:45 Consomag 09:30: Flipper 07:55 : Les maternelles 10:20 Les sorciers de Waverly 09:15 : Superstructures XXL Place: Commandant Clark 10:56 11:20 Twiste TwistedeShow 10:45: Les sorciers Waverly 11:43 : Princesse Shéhérazade Place 12:08 : Skunk Fu ! 11:10:Sonny 12:35 Le magazine de la santé 13:30 Allô, docteurs ! 11:35:Sonny 14:05 : Mangoustes & Co 12:25:American Dad ! 14:30 Vu sur Terre

C AP RI C OR NE

Vous pourriez avoir le soutien inconditionnel de quelqu'un qui vous estime beaucoup. Dans de telles circonstances aussi difficiles, il faut dire que c'est très appréciable de savoir que l'on peut compter sur la fidélité et la constance d'une amitié sincère et désintéressée.

BA L AN C E

Vous n'aurez pas d'inquiétude à avoir suite à une proposition douteuse que l'on va vous faire, Vous saurez la conduite à tenir et vous vous féliciterz d'avoir pris la bonne décision, Une telle affaire serait de trop pour vous en ce moment;

SCOR PI ON

Vous retrouvez le grand moral. Un nouvel élément illumine votre vie. Vous allez vous sortir avec brio d'une situation compliquée. Vous avez su supporter cette période difficile grâce à votre bonne humeur. Vous méritez bien la récompense que vous donne la vie.

SA G ITA I RE

TAUREAU

Ne vous laissez pas embrouiller par de petits détails sans importance. Tout ira bien car une très belle opportunité se présentera à vous sans crier garre. Vous devez prendre du recul et changer de point de vue en ce qui concerne votre situation Vous n'avez pas le moral des grands jours et vous pensez que c'est mieux ainsi. Vous faites une pause indispensable, ce qui peut vous permettre de vous rendre compte de ce qui sera le meilleur pour votre avenir immédiat.

Vous aurez une agréable surprise. Tentez votre chance car une de vos connaissances proches semble changer d'attitude avec vous. Vous vous sentirez rassuré, alors prenez le temps de lui parler ouvertement pour mettre les choses au clair.

La chance tourne même si quelqu'un essaie de vous mettre des bâtons dans les roues. C'est le cas notamment dans vos finances et sur le plan sentimental. Vous saurez éviter les pires ennuis et vous pourrez facilement vous expliquer avec les empêcheurs de tourner en rond.

GEMEA UX

Vous saurez facilement formuler votre opinion personnelle sur un sujet épineux. Votre entourage vous saura gré de votre compréhension. Surtout si vous savez modérer vos passions. Une position intransigeante vous enlèverait la chance de convaincre.

B L I ER

CA N C E R

Vous ne savez pas vous décider dans un projet financier qui risque de coûter cher. La prudence étant recommandée dans ce genre de circonstances vous pesez le pour et le contre et vous avez du mal à faire le grand saut. Votre intuition vous aidera à vous décider.

Préservez votre moral. Faites contre mauvaise fortune bon cœur. Lorsque des problèmes commencent à vous harceler, c'est le moment de faire une pause. Oubliez tout et amusezvous aujourd'hui. Vous aurez le temps la semaine prochaine de vous occuper de cela.

12:50:American Dad ! 15:30 Grandes vacances chez les Ch'tis 13:15 Stargate SG-1 16:30 : C à dire ?! 14:00: Stargate SG-1la route, 16:44 Comprendre 14:45 Stargate c'est pas sorcier SG-1 16:45 C dans l'air 15:35: Tellement vrai 18:00 : C à vous 19:00: Les dossiers de «Vis 18:55 Histoire classée 19:25 : C :àlavous la suite ma vie» quotidienne 19:35 Mission service public 19:35: Friends 20:30 : Le monde en face nousles quatre, Cardinal 20:35:ADans 20:40 entrailles de York New ! 21:35 C dans l'airCharlots 22:15: Les quatre 22:40 : Avis de sorties mousquetaires 22:45 : Extinctions

Une personne très proche de vous va vous faire une proposition qui vous surprend par son côté réactionnaire. Vous vous demandez à juste titre s'il convient de la décliner. Un événement profitable vous aide à faire le bon choix. Vous restez insensible à son appel.

VERSEAU

Qui Mike a-t-il épousé ? Estce Katherine, à qui il l'avait demandé, ou plutôt Susan, avec laquelle il a partagé des moments exceptionnels et traversé récemment des épreuves dramatiques ? De son côté, Lynette est confrontée à une nouvelle grossesse gémellaire imprévue. Bree cherche à se libérer d'Orson et de ses comportements compulsifs inquiétants. Quant à Gabrielle, elle doit s'habituer à vivre aux côtés de la nièce de Carlos, la ravissante Ana, qui semble n'avoir rien de l'ange décrit par sa famille. Wisteria Lane accueille, en outre, une nouvelle famille, les Bolen, qui semblent dissimuler un passé pour le moins trouble..

HOROSCOPE

23

Quand il s'agira de moral et de forme physique, les planètes vous soutiendront et vous gagnerez de la confiance en vous. Votre esprit aventureux vous permettra de prendre des risques pour montrer aux autres et à vous-même ce dont vous êtes capable.

POI S SON

L'an passé, l'Olympique Lyonnais avait atteint les demifinales de la Ligue des champions. Forcément, Claude Puel et ses hommes visent plus haut pour cette nouvelle édition, et ça passe par une victoire face à Schalke 04.

05:45 : Ludo 08:10 : Le garçon aux chiffres 09:45 : Côté cuisine 10:15 : Plus belle la vie 10:40 : Consomag 12:00 : Direct chez vous ! 12:35 : En course sur France 3 12:50 : Inspecteur Derrick 13:55 : Questions au gouvernement 15:10 : Nous nous sommes tant aimés 15:40 : Culturebox 15:45 : Slam 16:15 : Un livre, un jour 16:25 : Des chiffres et des lettres 17:00 : Questions pour un champion 18:58 : Météo 19:00 : Tout le sport 19:05 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 19:10 : Plus belle la vie 19:35 : Witness, témoin sous surveillance 21:25 : La minute épique 21:30 : Soir 3 21:55 : Ce soir (ou jamais !)

LI ON

05:30 : Télématin 08:10 : Des jours et des vies 08:30 : Amour, gloire et beauté 08:55 : C'est au programme 09:55 : Motus 10:30 : Les Z'amours 11:00 : Tout le monde veut prendre sa place 11:50 : Le progrès en questions 12:50 : Soyons prévoyants 12:53 : Consomag 12:55 : Expression directe 13:00 : Toute une histoire 14:15 : Comment ça va bien ! 15:20 : Le Renard 16:15 : Paris sportifs 16:25 : En toutes lettres 17:00 : CD'aujourd'hui 17:05 : On n'demande qu'à en rire 18:00 : N'oubliez pas les paroles 18:50 : Comprendre la route, c'est pas sorcier 19:00 : Journal 19:30 : Soyons prévoyants 19:35 : Rendez-vous en terre inconnue 21:15 : Retour de Terre inconnue 22:00 : Plein 2 ciné 22:05 : Un jour, un destin

VI ERG E

05:30 : Zoé Kézako 05:45 : TFou 07:30 : Téléshopping 08:20 : La vie sauvage 09:15 : Une famille en or 10:05 : Météo 10:07 : Secret Story 10:55 : Petits plats en équilibre 11:00 : Les douze coups de midi 11:50 : L'affiche du jour 12:00 : Journal 12:40 : Petits plats en équilibre 12:45 : La prochaine fois, c'est chez moi 12:47 : Météo 12:55 : Les feux de l'amour 15:35 : New York police judiciaire 16:25 : New York police judiciaire 17:20 : Secret Story 18:10 : Une famille en or 18:50 : La prochaine fois, c'est chez moi 19:00 : Journal 19:25 : C'est ma Terre 19:30 : Météo 19:35 : LYON (FRA) / SCHALKE 04 (ALL) 21:45 : Courses et paris du jour 21:50 : Enquêtes et révélations

Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

MARDI

HORAIRES DES PRIÈRES

Soleil 28°

El-Fadjr 04h54 El-Dohr 12h48 El-Assar 16h40 El-Maghreb 19h12 El-Icha’a 20h33

LE SAVIEZ-VOUS ? Pourquoi le pain a t-il des trous ?

Le pain est l'aboutissement de plusieurs transformations chimiques. Pour faire un pain, le boulanger met de la levure dans la pâte avant de la pétrir. Cette levure contient des minuscules petits champignons qui font fermenter la pâte. A ce stade, se forment des

bulles de gaz carbonique. Plus la chaleur augmente dans le four et plus les bulles grossissent. Elles forment petit à petit des trous dans la miche de pain et deviennent assez grosses. C'est ainsi que le pain a des trous à l'intérieur.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N° 1217 — Mardi 14 septembre 2010

La dernière ligne droite avant le championnat

24

MCA

Les Vert et Rouge depuis hier à Sousse

La délégation du Mouloudia d’Alger s’est envolée hier après-midi à destination de la capitale tunisienne Tunis avant de rallier par bus, la ville de Sousse où aura lieu le dernier stage de préparation du champion d’Algérie en titre.

Ph. Maracana

Une aubaine pour les joueurs qui reviennent de blessures

C

ette dernière étape de préparation intervient à la veille du coup d’envoi du premier championnat professionnel en Algérie qui sera lancé le 25 septembre en cours pour la Ligue 1 et le 24 pour la Ligue 2. Le MCA, qui a déjà effectué deux stages à l’étranger et plus exactement à Wisla en Pologne et Hammam-Bourguiba en Tunisie, va ainsi, enchaîner avec un 3e stage qui se déroule du 13 au 19 septembre à Sousse au centre sportif de l’Etoile du Sahel. En tout cas, le staff technique des Vert et Rouge mise énormément sur cette ultime étape préparatoire comme l’ont si bien indiqué l’entraîneur Alain Michel et son

adjoint, Kamel Achouri sur les colonnes de Maracana durant les tout derniers jours. «Ce dernier stage de préparation nous permettra d’effectuer les derniers réglages et les dernières retouches avant de s’élancer entièrement dans ce premier championnat professionnel où plusieurs défis de taille nous attendent», nous dira Alain Michel. «Lors de ce 2e stage de Tunisie, on va faire l’évaluation de l’état physique des joueurs en dépit des autres points essentiels comme la cohésion, le maintien de notre vitesse de croisière et autre», a ajouté Kamel Achouri. M. B.

Herkat : «Je suis bon pour le service» Le revenant Sofiane Herkat n’entend guère céder sa place de titulaire malgré le recrutement de l’international congolais, M’bilampassi.

Alors Sofiane, cette fameuse blessure fait désormais partie de tes mauvais souvenirs ? Effectivement ! Je ne ressens aucune douleur et je peux même vous dire que je suis bon pour le service.

Ph. Maracana

Apparemment, la concurrence s’annonce rude pour les postes de titulaire après l’arrivée du Congolais M’bilampassi et le retour de Megherbi, peut-on connaître votre avis là-dessus ? Il est clair que la concurrence sera rude et aucun joueur n’entend lâcher prise, mais personnellement, j’ai confiance en mes capacités et je ferai tout pour gagner ma place au sein de ce riche effectif. Je pense que l’arrivée de M’bilampassi et le retour de Megherbi et de

Zeddam seront très utiles pour l’équipe et c’est ça le plus important.

Justement, moins de 10 jours nous séparent du coup d’envoi du championnat, comment voyez-vous les choses pour ce Mouloudia ? A mon humble avis, cette équipe a tous les moyens nécessaires pour rester au premier plan. En d’autres termes, on va faire de notre mieux pour défendre crânement notre titre de champion tout en gardant l’œil sur tous les autres challenges. Il ne faut pas oublier que cette saison, le programme est riche et varié et il faut se préparer comme il se doit pour ne rien laisser au hasard. Normalement, tous les joueurs sont conscients et ils savent très bien quoi faire dès le 25 septembre prochain. Pour l’instant, on va sereinement peaufiner notre préparation à Sousse en tâchant de bien bosser. D’ailleurs, je suis très content du rétablissement de tous les joueurs blessés. Entretien réalisé par Mounir Benkrami

Le MCA et Joma pour une aventure de 3 ans

Désormais, le doyen des clubs algériens sera vêtu par la marque espagnole Joma après avoir tenté une expérience d’une seule saison avec Adidas. En effet, puisque la direction du MCA et le représentant de la firme espagnole, Alberto Corcia en l’occurrence, ont signé, dimanche soir, un contrat de 3 années à l’hôtel Hilton d’Alger. Côté mouloudéen, ce sont Abdelkader Bouhraoua et Ahmed Tafat qui étaient sur place pour représenter le MCA. A entendre les dires du responsable de Joma, il s’agit là d’une première expérience sur le continent africain. «On voulait tenter une expérience en Afrique depuis déjà plusieurs années. Et après mûre réflexion, on a jeté notre dévolu sur le MC Alger qui est l’équipe la plus populaire d’Algérie en dépit de son riche pal-

Equipementier

marès et son beau standing. D’ailleurs, c’est le champion d’Algérie en titre et c’est déjà un acquis considérable », nous dira Alberto Corcia. Pour l’information, Joma est leader en vente en Espagne devant les multinationales depuis déjà 6 longues années en sachant aussi que cette marque a des bureaux aux USA, Brésil, Mexique, Allemagne, Italie, Hong Kong et Panama. Joma sponsorise aussi une armada de stars mondiales non seulement en football, mais aussi, dans les autres disciplines. Il suffit juste de citer les Kanouté (FC Séville), Pepe Reina (Liverpool) et les clubs de Séville, Getafe, Cluj et autres pour avoir une petite idée sur cet équipementier. M. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Il n’est de secret pour personne que l’infirmerie du Mouloudia avait, durant les derniers jours, affiché complet au vu du nombre impressionnant de joueurs blessés à l’instar de Zeddam, Herkat, Amroune, Boudebouda, Babouche, Megherbi, Attafen, Belkheir et autre Bouhedda. Mais la bonne nouvelle, est sans doute, le rétablissement de tout ce beau monde du fait que tous ces joueurs cités ont pris part à la séance d’entraînement de dimanche et même, celle d’hier en fin d’après-midi, ce qui est déjà un grand acquis pour l’entraîneur Alain Michel. Pour rappel, certains joueurs, comme Zeddam, Amroune et Boudebouda, n’ont pas pris part au stage de HammamBourguiba à cause justement de leurs fameuses blessures. Mais cette fois-ci, le Mouloudia sera au grand complet comme le souhaite l’entraîneur français des Vert et Rouge. Un retour qui intervient au bon moment connaissant le poids de tous ces joueurs cités, en particulier, le défenseur central, Hamza Zeddam que le coach Alain Michel espère récupérer dans les plus brefs délais. En effet, l’entraîneur mouloudéen profite de chaque occasion pour évoquer le retour de son libero de charme qui a beaucoup manqué à sa défense. Mais aux dernières nouvelles, on croit savoir que Zeddam ne sera pas prêt pour le premier match de championnat contre le MC El Eulma. Par contre, son camarade Sofiane Herkat annonce son grand retour en affirmant même qu’il sera prêt à 100%. En tout cas, ce stage de Sousse sera une vraie aubaine à tous ces revenants pour se refaire une santé. M. B.

Un stage en Espagne comme bonus

Le représentant de la firme Joma a affirmé dimanche dernier lors de la signature du contrat que le Mouloudia d’Alger bénéficiera officiellement d’un stage d’un mois en Espagne, et plus exactement, à Madrid. Le Doyen pourrait même disputer un match de gala avec une équipe de la Liga et tout porte à croire que ce sera Getafe ou le FC Séville. « Pour le stage, c’est OK à 100%. Mais pour le match amical, il va falloir négocier avec les responsables des équipes concernées même si la tâche s’annonce très difficile connaissant le programme chargé de toutes les équipes espagnoles de la Liga», a lancé Alberto Corcia. Il est utile de signaler que le stage en Espagne est prévu du 15 janvier au 15 février. M. B.


maracanafoot1217