Issuu on Google+

Saâdane devrait rester IL DIT OUI POUR UN NOUVEAU CONTRAT

RAOURAOUA : «Le nouvel entraîneur sera un Algérien»

Samedi 10 Juillet 2010 - N° 1161 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

Annoncé au Barça, à l’Inter et la Lazio

Belhadj atterrit finalement au Qatar Bougherra à Hambourg

MBolhi à West Ham

C'est presque fait

Sochaux, la sérieuse piste de Anthar Yahia


02

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

RIBERY LE CAÏD Le journal l’Equipe a vraiment fait les poubelles pour pondre une série de papiers sur Frank Ribéry, présenté soi disant sous son vrai jour, celui d’un «caïd» qui terrorise ses coéquipiers. C’est que la presse de caniveau qui avait si généreusement suppléé tout ce que compte la France de racistes, avait dès l’élimination des Bleus, trouvé les bouc émissaires idéaux en désignant carrément au lynchage les joueurs de couleur. Or, Ribéry n’est pas un homme de couleur, plutôt bon teint du nord, le patronyme à bonne consonance française et voilà les plumitifs à court d’arguments pour le descendre. Alors, on fouille un peu dans l’espoir de découvrir quelques écarts de conduite qui ont déjà précédé le footballeur bien avant sa subite émergence dans les stades. L’Equipe rapporte que «le joueur n’est pas connu pour sa tendresse dans sa prime jeunesse» sans plus de détails (!). Mais pour mieux étoffer la destruction en bonne et due forme, le journal raconte cette scène qui se serait passée dans les vestiaires où, quand Gourcuff croise Ribéry «il évite de croiser son regard frondeur et se colle un peu plus à la barrière pour le laisser passer comme le premier de la classe fait place au caïd du collège par peur de prendre une baffe derrière la tête». Nous y voilà ! Le premier de la classe, ce n’est donc plus Ribéry qui fut tant adulé en ces temps pas si lointains notamment lors de l’euro 2008 ? Qu’on lui trouve un joueur qui l’a surclassé, passe encore quoique ce Gurcouff n’ait pas été à hauteur de la réputation surfaite que la presse lui fabriqua. Mais qu’on le présente comme le brave joueur, bon chic bon genre, qui s’efface dès que Ribéry pointe le bout de la balafre, ça devient d’une désolante indigence. La fameuse affaire de la péripatéticienne qui a failli nuire la carrière du footballeur ayant quelque peu refroidi, il fallut trouver d’autres poux dans la tête de Ribéry. C’est le journal online Bakchich pourtant réputé pour son sérieux et la crédibilité de son travail, qui prend la relève : «La plupart des médias évoquent désormais son arrogance et ses magouilles en coulisses pour écarter tel ou tel joueur et lui laisser le champ libre». Revoilà le footballeur devenu arrogant, magouilleur et comploteur mais pour écarter qui ? Le journal Bakchich toujours prompt à argumenter solidement, ne le dit pas. Etrangement, l’homme qui est derrière la déroute des Bleus, Domenech en l’occurrence, est épargné. Et c’est Ribéry dit «Bad boy» qui est lynché. Quelle décadence ! aurait chanté Brassens. A. B.

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Paul le poulpe finira-t-il à la friture ? De nombreux Allemands ont réclamé jeudi une fin tragique pour Paul le poulpe, l'oracle le plus célèbre d'Allemagne, qui a prédit avec exactitude tous les résultats de la Mannschaft au Mondial, y compris la défaite en demi-finale contre l'Espagne.

L

e céphalopode de l'aquarium d'Oberhausen a anticipé tous les résultats de l'équipe allemande depuis le début du Mondial - quatre victoires et deux défaites, contre la Serbie puis l'Espagne. Avant chaque match, Paul se voyait présenter la même nourriture dans deux boîtes en plastique ornées du drapeau de chaque pays. Son choix a toujours correspondu à l'issue du match à suivre, au plus grand désarroi cette fois des supporters allemands. "Rien ne vaut le poulpe grillé", estime Dolores Lusch, qui travaille dans une poissonnerie de Berlin. "Coupez-

le en tranches fines et grillez-le sur toutes les faces avec un zeste de citron, de l'huile d'olive et de l'ail. Délicieux !" Peu superstitieux en général, les Allemands ont fini par croire aux pouvoirs de prédiction de

C. Ronaldo menace un journaliste

ballon d'Or 2008, excédé car harcelé par un a proféré des menaces à son enconLtre.ejournaliste, Un journaliste anglais s'est fait un peu trop pressant à l'égard de Cristiano Ronaldo. Le récent papa, en vacances à New York, s'est vu approché par un reporter anglais qui tenait absolument à connaitre le nom de la mère de l'enfant. "Alors, qui est le nom de la mère ? J'attends que vous me disiez le nom de la mère de l'enfant !" a-t-il insisté. La réponse a été plutôt cinglante. "Tu es toujours comme ça ?" "Toujours" rétorque le décidément très pugnace journaliste. "Un jour, quelqu'un pourrait te tuer." lui lance CR9. "Vraiment ? Quelqu'un pourrait te casser les jambes sur un gros tacle !" répond le reporter. "Il se pourrait que ce soit Rooney ! On ne sait jamais. "L'homme au micro ne lâche rien et poursuit avec des questions très personnelles concernant l'avis de la petite amie de Ronaldo sur l'affaire du bébé... Bref, si vous vouliez avoir une idée de la pression que peut subir un grand joueur de football, même hors-terrain, vous voilà servis.

Le mystère Mandela

l'étrange pieuvre. Les supporters ont eu le coeur brisé lorsqu'il a choisi l'Espagne, mardi, à la veille de la demi-finale. Les journaux et sites internet allemands ont reçu d'innombrables messages sur le sort à réserver désormais à Paul le poulpe. "Jetez-le dans la friture", écrit le Berliner Kurier en écho à de nombreux autres journaux. Les choix de Paul ont fait le bonheur de la presse internationale. Les chaînes de télévision allemandes les ont même retransmis en direct. Vendredi, le poulpe devra désigner le vainqueur du match pour la troisième place entre l'Allemagne et l'Uruguay ainsi que le vainqueur de la finale entre l'Espagne et les Pays-Bas. Des télévisions allemandes, espagnoles et néerlandaises prévoient des retransmissions en direct.Une porte-parole du centre aquatique d'Oberhausen a précisé que "rien de fâcheux" n'arriverait au plus célèbre céphalopode au monde, dont les pouvoirs de prédiction pourraient être mis à profit dans d'autres disciplines.

Nelson Mandela sera-t-il présent dans les tribunes du Soccer City Stadium pour remettre la Coupe du Monde à Iker Casillas ou Giovanni Van Bronckhorst ? Personne ne le sait encore, puisque l'ancien président sud-africain, qui n'avait pas assisté à la cérémonie d'ouverture en raison du décès de son arrière petite-fille, ne décidera que dimanche de sa présence ou pas. En cas de défection, le comité d'organisation devra trouver un remplaçant... Sans doute moins prestigieux.

Rachida Dati promet de jouer de la vuvuzela

En déplacement en Haute-Garonne pour une "fête champêtre" de l'UMP, Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement et députée européenne, a reçu un cadeau original : une vuvuzela. L'ancienne ministre de la Justice a promis de s'en servir lors d'une prochaine session du Parlement européen. Ca promet.

La presse doute de Webb

a presse espagnole était très inquiète LHoward ce vendredi. Le choix de l'Anglais Webb pour arbitrer, dimanche,

la finale de la Coupe du monde entre l'Espagne et les Pays-Bas, constitue déjà «une mauvaise nouvelle» pour la Roja, selon Marca. AS parle d'un arbitre «discuté», qui a «commis deux erreurs qui ont lésé» l'Espagne lors de son premier match de la phase de poules contre la Suisse (0-1). Webb rappelle «de mauvais souvenirs à la Roja», écrit pour sa part le journal sportif catalan El Mundo Deportivo. Toujours selon Marca, ce sera donc un «défi» pour la «Seleccion» de gagner à

Johannesburg dimanche une finale dirigée par un tel arbitre. Enfin, Marca a tenu à rappeler qu'il n'avait pas sifflé un penalty qui semblait évident contre l'attaquant Silva tout en validant le but suisse en dépit d'un hors-jeu.

Le logo dévoilé

du Mondial 2014, qui sera organisé au Brésil, a été officiellement présenté par le présiLula jeudi à Johannesburg. Le logo représente deux mains vertes et une main jaune stylLiséesedentlogo s'enlaçant pour former la silhouette du trophée de la Coupe du monde, avec 2014 écrit en rouge. Il représente «les talents des Brésiliens, leur goût du travail, les couleurs du pays», a expliqué le président brésilien.

Lula a les chevilles qui enflentcôtés

En présentant hier aux de Sepp Blatter le logo de la coupe du monde 2014, le président brésilien Lula n'a pas fais dans la modestie. "Le logo représente le talent des Brésiliens et leur goût du le travail". Il a conclu sa présentation en déclarant : "Nous allons donner à la planète la meilleure coupe du monde jamais organisée".

Nadal sera là

Rafael Nadal est revenu sur sa décision. Alors qu'il avait dit qu'il n'irait pas en Afrique du Sud supporter La Roja, afin de mieux récupérer pour la suite de la saison, le n°1 mondial a annoncé jeudi sur son site Internet qu'il serait bien au Soccer City Stadium de Johannesburg dimanche.


03

RAOURAOUA «Le nouvel entraîneur sera un Algérien» Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a enfin rompu le silence, apportant quelques nouveaux indices sur la question de la nomination du prochain entraîneur des Fennecs.

C’

est sur le site de MBC que Mohamed Raouraoua a choisi de s’exprimer, en livrant presque un scoop : «Le prochain sélectionneur sera algérien», a-t-il affirmé. Donc, pour ceux qui espéraient un étranger à la tête de la sélection, c’est râpé. «Ce serait une erreur de désigner un entraîneur étranger pour prendre l’équipe nationale en ce moment. Car si on choisit cette option, il faut aller chercher un grand nom du football mondial pour des objectifs beaucoup plus importants, et cela nécessite de la réflexion et des moyens. Il ne faut pas se tromper là-dessus. Avec un staff technique national, nous nous sommes qualifiés à la Coupe du monde et nous avons terminé quatrièmes en phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Nous n’avions pas fait mieux depuis 1990», a-t-il expliqué.

«L’échéance 2012 est facile, on n’a pas besoin d’un étranger

pour se qualifier»

Le premier responsable du football algérien a également expliqué cette décision, celle de ne pas désigner un entraîneur étranger, et en même temps celle de faire encore une fois confiance à un Algérien, par le fait que la prochaine échéance, celle de 2012, ne présente pas de difficultés majeures : «Ce n’est pas comme une qualification à une Coupe du monde, c’est beaucoup plus facile que ça. Je veux dire que nous pouvons nous qualifier à la CAN 2012 sans trop de difficultés, même s’il y a le Maroc dans notre groupe. Nous pouvons terminer premiers, ou du moins parmi les meilleurs deuxièmes. A quoi bon donc ramener un étranger qui va nous coûter une très importante somme d’argent».

«Celle de 2013 est encore plus facile»

Raouraoua a également justifié cette décision par la formule avec laquelle seront organisées les qualifications à la CAN 2013. «2013 sera encore plus facile pour nous, car on ne jouera que deux matchs en aller et retour. Et l’avantage sera donné à toutes les nations qui seront présentes à la CAN 2012. En d’autres termes, dans ces deux matches, nous aurons des

adversaires très abordables. Donc, je pense que d’ici-là, nous serons capables de nous en sortir avec un entraîneur algérien», précise-til.

«Il est possible que le nouvel entraîneur vienne après le match du Gabon»

«Je n’ai encore rien tranché en ce qui concerne Saâdane. Je vais discuter avec lui dès mon retour d’Afrique du Sud et nous allons discuter de tout, même de la possibilité de renforcer le staff par des entraîneurs locaux. De toutes les manières, que Saâdane reste ou non, le nouvel entraîneur sera algérien», a fait savoir le patron de la FAF qui, à une question de savoir si le nom du nouveau sélectionneur sera connu avant le prochain match du Gabon, répondra : «Ce n’est pas très important. Il est possible qu’il soit désigné après ce match, en ce sens qu’il aura assez de temps pour préparer le premier match officiel contre la Tanzanie en septembre et il aura en plus l’ensemble de l’effectif entre les mains». Saâdane pourrait diriger le match contre le Gabon prévu le 11 août, et après, soit il sera maintenu, soit il sera remplacé.

QUI SERA L’ADJOINT DE SAÂDANE ?

BOUALI, BENCHIKHA, MENAD, SAIB, KORICHI ET BELLOUMI

g Par Aomar Moussi

L a qu e s tio n de l’e nt ra îne u r est définitivement réglée, et c ’ e s t o ff i ci e l , R ab ah S aâd ane va co nti nu e r l’av e n tu r e a ve c le s Ve r ts, du moin s jus qu’à l’a nnée 2012 .

M

ais pour ce qui est de l’entraîneur adjoint, rien n’est encore décidé, même si plusieurs noms sont cités ces derniers temps et chacun y va de son “pronostic”, donnant tel entraîneur ou tel ancien joueur comme bras droit de Saâdane. Benchikha Abdelhak le coach de l’EN A’ et des espoirs, le driver du WAT, Bouali, l’actuel coach de la JSMB, Djamel Menad, l’exentraîneur de l’ASO et de la JSK Moussa Saïb et les deux ex-internationaux Korichi et Belloumi, sont tous pressentis pour épauler Rabah Saâdane dans sa mission. Raouraoua, qui se trouve en

Afrique du Sud, rentrera au pays juste après la finale de ce mondial. Une fois sur place, le président de la FAF approfondira les discussions avec Saâdane et les deux hommes se concerteront avant de choisir la personne qui sera appelée à accompagner le coach national dans sa mission. Le sélectionneur qui devra se séparer des services de ses adjoints, Djelloul et Kebir, et de l’entraîneur des gardiens, Belhadji, prendra tout son temps avant de trancher. Il ne veut en aucun cas se retrouver dans une mauvaise situation, comme il a tenu à le déclarer récemment dans certains organes de presse, où il a accusé ses collaborateurs, et sans les nommer, de l’avoir trahi. Saâdane, en homme d’expérience et qui a un vécu au sein de la sélection nationale, veut bien être entouré par des collaborateurs de confiance, avec lesquels il pourra réaliser du bon travail, et surtout travailler dans la sérénité et dans

un climat de transparence et de confiance. Selon nos sources, Saâdane s’est entretenu avec le président de la FAF Mohamed Raouraoua à plusieurs reprises au téléphone ces derniers jours, et les deux hommes sont parvenus à trouver un accord, qui consiste à continuer leur collaboration, se sont donnés rendez-vous en cette fin de semaine, pour mettre tout au clair avec un nouveau contrat et les conditions à mettre au service de l’EN, sans oublier de trancher la question des futurs collaborateurs de Saâdane.

Saïb et Bouali plus proches, pour l’épauler dans sa mission

De ces noms cités et avancés pour qu’ils soient les futurs collaborateurs de Saâdane, ce dernier qui était en contact permanent avec Raouraoua, aurait refusé de travailler avec les Benchikha, Menad, Korichi et Belloumi, esti-

mant qu’ils ne peuvent pas s’entendre sur plusieurs points concernant la gestion du groupe. Ce qui n’est pas le cas apparemment avec l’ex-international Moussa Saïb et l’entraîneur de l’équipe des Zianides, Fouad Bouali. Saâdane qui n’a pas donné son aval, pour qu’il soit épaulé par les Benchikha, Menad, Korichi, Guendouz, Belloumi ou Tasfaout, aurait, selon des sources proches des affaires courantes de la Fédération algérienne de football, donné son accord pour avoir à ses côtés l’ancien Auxerrois et exinternational et ex-coach de l’ASO et de la JSK, Moussa Saïb, ainsi que Fouad Bouali. Les personnes citées ont prouvé qu’elles méritent de faire partie du futur staff technique des Verts. Même si rien n’est encore officiel concernant les futurs adjoints de Saâdane, d’après ce qui se murmure ici et là, l’intronisation de Saïb et Bouali, pour les prochaines échéances, ne tardera

pas à se faire et ce n’est qu’une question de jours et tout va s’officialiser. Saâdane, qui a de bons rapports avec Saïb lorsqu’il était joueur, de même qu’avec Bouali avec qui il entretient de bonnes relations, serait d’accord pour que ces deux derniers soient ses deux adjoints, dès le prochain match amical face au Gabon, ou au plus tard dès le 4 septembre prochain lors du premier match des éliminatoires de la CAN 2012 face à la Tanzanie. En attendant le retour au pays du premier responsable de la FAF, Mohamed Raouraoua, les spéculations vont bon train concernant les futurs adjoints de Saâdane ou, en d’autres termes, les membres qui vont constituer le staff technique de l’EN. Saïb et Bouali sont les plus indiqués pour épauler Saâdane. Ça va se vérifier incessamment, nous y reviendrons… A. M.


04

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Belhadj atterrit finalement au Qatar ANNONCÉ AU BARÇA, À L’INTER ET LA LAZIO

seurs. Néanmoins, étant donné que les modalités de son transfert n’ont pas été communiquées, reste à savoir si l’international algérien n’a pas été «forcé» de se diriger vers le Qatar, aux lieu et place d’un grand club européen. Notamment l’on sait que son désormais ex-club employeur a monté les enchères à des proportions qui n’étaient faites que pour arranger ses affaires financières… Portsmouth étant en difficulté, rappelons-le. D’une manière générale, beaucoup de

Annoncé en grande pompe dans les grands clubs européens, l’international latéral gauche Nadir Belhadj sera finalement –et contre toute attentetransféré vers Al-Sadd Sports Club qui évolue dans le championnat du Qatar.

S

elon le secrétaire général du club qatari, Belhadj est attendu avec son nouveau club au cours du stage de préparation de la saison qui se déroulera en Italie, puis en Autriche. Le joueur sera présenté au public du Qatar lors d’une conférence de presse qui se tiendra au retour du groupe des regroupements d’intersaison. Sur le site Internet du club qatari, l’arrivée de Belhadj a été titrée : «Un guerrier

joueurs de football y compris des grands noms, tel le Brésilien Roberto Carlos et d’autres encore, ont opté par un passage dans les clubs des pays du Golfe. Mais, la plupart du temps, ce sont des joueurs en fin de carrière qui atterrissent dans les pays du Golfe… Notons enfin que le club qatari d’Al Sadd vient de recruter Kader Keita, en provenance du club turc de Galatasaray. Il a rejoint Al Sadd pour 8 millions d'euros.

Sochaux, la sérieuse piste de Anthar Yahia Les dirigeants du FC Sochaux-Montbéliard souhaitent faire revenir

du désert : l’arrivée du Renard». Le transfert est officiel puisque le club anglais de Portsmouth où évoluait Belhadj a confirmé son départ pour Al Sadd. En fin de compte, Nadir Belhadj a refusé le championnat d'Italie et a opté pour s’engager au Qatar. Il a signé, avant-hier, avec le club d'Al Sadd, après que les dirigeants de cette équipe et leurs homologues de Portsmouth soient arrivés à un accord concernant les modalités du transfert de Belhadj. Des modalités qui n'ont toutefois pas été précisées. Avec l’arrivée de Nadir Belhadj, c'est le troisième joueur algérien qui portera les couleurs de la formation d’Al-Sadd, après Ali Benarbia et Billel Dziri. Annoncé dans de grands clubs européens, l’ex-joueur de Portsmouth a pris une toute autre destination, un pays du Golfe. Son club, en faillite et relégué en Division inférieure, il

n’était plus question pour Belhadj d’y rester. Pisté, en effet, par nombre de clubs prestigieux et huppés des championnats du Vieux Continent avant le début de la Coupe du monde, Nadir Belhadj (27 ans) a attiré de plus gros recruteurs après ses prestations lors du Mondial en Afrique du Sud. Après l’AS Rome, la Lazio Rome et Manchester City, l’Inter Milan a, à son tour, manifesté de l’intérêt pour l’arrière gauche de l’équipe nationale. Il reste maintenant à savoir si ce transfert de l’international algérien sera bénéfique pour lui dans la suite immédiate de sa carrière. Après avoir fait une excellente Coupe du monde, comme l’avaient qualifié plusieurs techniciens et observateurs algériens et internationaux, il semble que, visiblement, le challenge qui attend Nadir Belhadj est plutôt «modeste» aux yeux des connais-

dans le Doubs le défenseur central algérien du VfL Bochum, Anthar Yahia (28 ans). Relégué en Bundesliga 2 avec le VfL Bochum, Anthar Yahia veut changer d'air dès cet été. Contraint d'alléger son effectif en vue de la saison 2010-2011, le directeur sportif de la formation allemande, Thomas Ernst, a annoncé dans les colonnes du bi-hebdomadaire Kicker que des joueurs allaient être cédés. Parmi lesquels pourrait figurer le nom du Après une Coupe du monde défenseur central algérien. Le plutôt réussie, Rais MBolhi, le Fennec, dont le contrat expire en dernier rempart de l’Algérie, a juin 2012, attise les convoitises. vu sa cote grimper en flèche. Après la formation italienne de Bilan, l’Angleterre lui fait les Bari ou encore les clubs turcs de yeux doux : après Manchester Gençlerbirligi voire de United et Newcastle, c’est au Galatasaray, c'est au tour du FC tour de West Ham de s’intéressSochaux-Montbéliard d'entrer er à celui qui a été élu meilleur dans la danse pour récupérer le gardien du championnat de joueur de 27 ans. Un club que Bulgarie. A en croire la presse l'intéressé connaît bien pour y locale, Avram Grant, le boss des avoir effectué toute sa formation Hammers, aurait fait du Fennec sans pour autant faire ses débuts sa priorité pour la saison avec les Lionceaux chez les prochaine. Le transfert pourrait professionnels. tourner autour de 2 M .

MBolhi à West Ham ?

BOUGHERRA À HAMBOURG : C'EST PRESQUE FAIT A la recherche d’un défenseur de haut niveau, les responsables du club allemand de Hambourg ont été charmés par les qualités techniques, athlétiques et morales de l’international algérien, Madjid Bougherra.

I

ls ont donc décidé de passer à l’acte en entreprenant les démarches nécessaires avec les agents du joueur, puis avec son club employeur. «Transfert imminent et plus si affinités.» Voilà la petite annonce passée par les dirigeants de Hambourg. Devant faire face au départ de Jérôme Boateng et aux envies de changer d’air de Guy Demel et Dennis Aogo, le club allemand va devoir s’activer pour conclure avec le défenseur algérien des Glasgow. Il semblerait que Madjid Bougherra ait tapé dans l’œil de la formation allemande après le match que ce dernier a réalisé face au Werder de Brème en Champions League où il avait égalisé pour son club dans les ultimes minutes du match. Ils ont été encore plus séduits par les qualités de ce joueur lorsqu’ils ont vu comment il a réussi à museler l’un des attaquants les plus difficiles à

marquer dans le monde du football actuellement, Wayne Rooney en l’occurrence. L’offre des Allemands est très intéressante. On parle d’un montant avoisinant les six millions d’euros. Les Ecossais, qui veulent rentabiliser au maximum le transfert de leur Magic, avancent chaque jour que leur défenseur n’est pas à vendre. Ils savent très bien que cela va pousser les clubs qui s’intéressent à lui à faire de belles offres que Bain, le président des Glasgow, ne pourrait pas refuser. En effet, Walter Smith a de nouveau affirmé que les Glasgow Rangers ne lâcheront pas Bougherra. «Madjid sera avec nous dès vendredi. Il a eu plus de repos que les autres parce qu’il a disputé la Coupe du monde avec son pays. Je peux rassurer les fans du club que Majic ira avec nous en Australie pour le stage d’intersaison. Le nombre de joueurs que nous avons ne nous permet pas de lâcher Madjid…», dira-t-il en toute assurance. Il faut dire que la déclaration du manager du club est une façon de faire monter les enchères, surtout que la situation financière du club exige que tout joueur vendu soit rentabilisé au maximum, surtout quand il s’agit de l’un des

cadres de l’équipe, comme c’est le cas de Bougherra. Les journaux allemands disent que les négociations ont été ouvertes depuis quelques mois. Ils affirment aussi qu’un accord aurait enfin été trouvé avec le défenseur des Glasgow Rangers. Si cette information s’avère vraie, les Allemands auront réussi à faire changer d’avis à Bain, le président des Glasgow, et à Smith, le manager du club, qui avancent depuis quelques jours que leur joueur n’est pas à vendre. Cela prouverait aussi que l’objectif des deux responsables était de faire bénéficier le club au maximum lors de cette transaction, d’autant plus que les supporters veulent et exigent le maintien de ce joueur dans l’équipe. Par ailleurs, la presse allemande et surtout celle qui se spécialise dans le club de Hambourg semble, de son côté, sûre que Majic jouera en Bundesliga la saison prochaine. «Reste à savoir si celui que l’on surnomme «Magic» Bougherra saura ensorceler les attaquants de la Bundesliga», dira le rédacteur de cet article. Par ailleurs, les dirigeants écossais continuent d’annoncer que Bougherra restera en Ecosse et ira au terme de son contrat avec les Rangers.


05

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

L'équipe des Pays-Bas, qui dispute dimanche à Johannesburg face à l'Espagne la finale du Mondial-2010, est le résultat de six années d'un travail initié par Marco van Basten et poursuivi par son successeur au poste de sélectionneur, Bert van Marwijk.

«

UNE ÉQUIPE NÉERLANDAISE BÂTIE EN SIX ANS

N

ous jouons ensemble depuis six ans, dans le même schéma tactique. L'équipe est aujourd'hui à maturité", résume le capitaine Giovanni van Bronckhorst. Les cendres de l'Euro-2004 L'équipe actuelle sort des cendres de l'Euro-2004. Demi-finalistes de l'épreuve, les cadres de l'époque, les frères De Boer, Stam, Zenden, Davids et autre Kluivert sont vieillissants et voient poindre une nouvelle génération emmenée par des joueurs formés à l'Ajax Amsterdam comme Sneijder ou Van der Vaart. Marco van Basten qui succède à Dick Advocaat au poste de sélectionneur joue la carte de la jeunesse en vue du Mondial-2006. 2006-2008 : place au spectacle "San Marco", ancien triple Ballon d'or, veut offrir du spectacle aux

supporters. Il y en aura mais au détriment du réalisme et des résultats. Au Mondial-2006 en Allemagne, les Pays-Bas s'extirpent du "groupe de la mort" (Argentine, Côte d'Ivoire, Serbie) avant de buter sur le Portugal (1-0) en 1/8es de finale. "Une équipe est née", tonne Van Basten qui annonce que son travail sera récompensé deux ans plus tard à l'Euro-2008. En Suisse et en Autriche, les Oranje démarrent fort en écrasant la France (4-1) et

l'Italie (3-0) au premier tour avant de tomber dans le piège russe en quart de finale (3-1 a.p.). Robben, Sneijder, Van der Vaart, Kuyt et Van Persie s'imposent peu à peu. Van Basten, qui s'est engagé à l'Ajax Amsterdam, quitte son poste. Il est remplacé par Bert van Marwijk.. Parole à la défense. "Van Basten m'a laissé un bel héritage. Cette équipe sait attaquer, je vais maintenant lui apprendre à défendre", plaide le nouveau sélectionneur Bert van

Marwijk quand il prend ses fonctions en août 2008. Et dès sa première prise de parole dans le vestiaire, il confie "une mission" à ses joueurs: "devenez champions du monde". Moins spectaculaire, l'équipe devient plus rigoureuse ; elle ne concède que deux buts lors des qualifications du Mondial2010. Le puzzle est complet. L'effectif est encore jeune mais arrive à maturité. Sneijder, Van Persie, De Jong, Heitinga, Robben ont 26 ans et sont entourés par

PUYOL : «AVEC ENVIE ET RESPECT»

Auteur du but décisif contre l'Allemagne (1-0), Carles Puyol, le défenseur central de l'Espagne, espère «un but plus important» en finale, dimanche contre les PaysBas. Carles Puyol, quelle sensation vous a procuré votre but ? J'ai marqué très peu de buts et c'est un but très important, mais je suis très content et très heureux que l'équipe arrive en finale, elle le mérite. Avec Xavi on en avait parlé, qu'il mette des balles au point de penalty. On a essayé en première période,

ça n'a pas marché. En seconde période on a insisté et Xavi me l'a très bien mise. Ce sont des moments à vivre, encore plus pour un joueur comme moi qui n'est pas habitué à marquer. Tout va très vite, on était conscient que le match continuait et que si on maintenait notre cage inviolée, on arriverait en finale. Nous avons conscience que c'est important pour le foot espagnol. J'espère que dimanche il y aura un but plus important que celui-là ! «On aborde cette finale avec beaucoup d'envie et de respect. L'Espagne et les Pays-Bas essaient de produire un jeu attractif avec des joueurs de qualité, les deux méritent d'être là.»

Vous attendiez-vous à une finale ouverte, où vous êtes favoris ? J'espère que ce sera un grand match et évidemment que l'Espagne gagne à la fin. Ce sont deux sélections qui veulent jouer au foot, avec des joueurs de grand talent. Une finale, c'est toujours du 50%. Au début du Mondial, on nous donnait favori, on a perdu le premier match et ç'a été vécu comme un désastre. On a commencé avec ce mauvais résultat même si on n'avait pas mal joué. Après, on a passé des épreuves et chaque fois engrangé de la confiance, et on a fini par faire notre meilleur match (mercredi). On aborde cette finale avec beaucoup

d'envie et de respect. L'Espagne et les Pays-Bas essaient de produire un jeu attractif avec des joueurs de qualité, les deux méritent d'être là. Sneijder est-il le meilleur ou Xavi mérite-t-il davantage le Ballon d'Or ? Sneijder est l’un des meilleurs, oui, mais décider quel est le meilleur, c'est difficile. C'est un joueur important, tout le jeu offensif passe par lui, il marque des buts et donne des passes décisives, il faudra le surveiller. Le Ballon d'Or, c'est un prix récompensant une année, et Sneijder et Xavi ont été bons toute l'année, ils le méritent tous les deux. Mais il reste Leo Messi qui, pour moi, est le favori.»

Victoire ou pas, la Roja défilera lundi à Madrid

Victorieuse ou non, dimanche, en finale du Mondial 2010 face aux PaysBas, l'équipe d'Espagne défilera à bord d'un bus découvert, lundi, dans les rues de Madrid, a annoncé jeudi la mairie de la capitale.

I

««

ndépendamment du résultat de la finale, la capitale fera la fête à la Seleccion", a annoncé dans un communiqué la mairie de Madrid. "La mairie a organisé en collaboration avec la Fédération espagnole de football, une grande réception pour les joueurs en signe de soutien et d'admiration unanime", expliquet-elle. Les joueurs emprunteront à bord d'un bus découvert "les quartiers les plus animés de la

ville", lundi soir entre 19h et 21h, passant notamment par la place d'Espagne, puis la grande artère touristique et commerciale de Gran Via et par Cibeles qui est la place où les joueurs et supporteurs du Real Madrid viennent célébrer leurs titres.

A l'issue du parcours, une fête est prévue sur une esplanade située près du Palais royal

Avant cela, les joueurs de la Roja recevront les félicitations des "hautes institutions du pays", notamment des membres du gouvernement. Pour la finale, dimanche soir, plusieurs écrans géants seront installés dans le centre de Madrid, sur la place de Cibeles ainsi que sur l'avenue voisine de Recoletos, a pré-

cisé la mairie, outre les installations près du stade Santiago Bernabeu. La victoire de l'Espagne en demi-finale face à l'Allemagne (1-0) a été

célébrée tout au long de la nuit dans le centre de Madrid par plusieurs dizaines de milliers de supporteurs au son des vuvuzelas et des klaxons.

quelques trentenaires comme Kuyt, Van Bommel et Van Bronckhorst. Le schéma tactique (4-2-3-1) est assimilé par tous. "Mon équipe possède la stabilité nécessaire pour aller au bout de sa mission" dit Van Marwijk. Deux mois pour fignoler. Le premier stage de préparation au Mondial débute le 11 mai, deux mois avant la finale de Johannesburg. L'équipe est au point techniquement et tactiquement. Van Marwijk s'emploie à resserrer les liens entre les joueurs, craignant les luttes d'ego qui ont souvent pénalisé les Néerlandais par le passé. Les épouses font des visites régulières. Le sélectionneur, certes adepte de la discipline, prône le dialogue. "Ce groupe est solidaire. L'entraîneur nous a appris à accepter les défauts de nos équipiers. L'ambiance est extraordinaire", confie l'attaquant Dirk Kuyt. Les résultats suivent. Les Pays-Bas sont prêts pour ce qu'ils espèrent être une apothéose dimanche.

Les PaysBas n'ont pas oublié Séville 83

Entre les deux finalistes de la Coupe du monde, il y a un fâcheux antécédent que les Pays-Bas ont encore en travers de la gorge. Récit.

c

ela s'est passé le 21 décembre 1983, à Séville, et les Pays-Bas ne sont pas près de l'oublier. Pour ce dernier match des éliminatoires de l'Euro 1984 (groupe 7), l'Espagne reçoit Malte et doit s'imposer par onze buts d'écart pour devancer les Pays-Bas et se qualifier pour la phase finale, en France. Les Oranje, qui ont battu Malte 5-0 quatre jours plus tôt, s'y voient déjà. D'autant qu'à la 25e minute, l'Espagne et Malte sont à égalité 1-1. Mais la tornade s'abat soudain sur le stade Benito Villamarin, pourtant très peu garni, les supporters espagnols n'ayant pas cru le miracle possible.

Onze buts espagnols en une heure

Face à des Maltais totalement apathiques en seconde période, les hommes de Miguel Munoz vont marquer onze buts en une heure, le dernier par Juan Senor dans les ultimes secondes, et l'emporter 121. Eliminés au bénéfice de la meilleure attaque (les deux équipes étaient à égalité au goalaverage, + 16), les Néerlandais crient au scandale et laissent clairement entendre que le match a été acheté, d'autant que le comportement des Maltais après la pause a paru suspect à beaucoup. Embarrassée, l'UEFA sera contrainte de modifier ses règles. Dorénavant, les derniers matches de poule se joueront le même jour, à la même heure, et en cas d'égalité entre deux équipes, c'est leurs confrontations directes qui feront la différence.


06

ELIZONDO «La finale, un très grand moment» Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Le 9 juillet 2006 à Berlin, l'Argentin Horacio Elizondo est devenu le premier arbitre de l'histoire à diriger le match d'ouverture et la finale d'une Coupe du monde de la FIFA. Ce professeur d'éducation physique a vécu un épisode doré de son parcours professionnel et personnel qui lui a permis d'explorer de nouveaux horizons une fois le sifflet raccroché. Aujourd'hui, il officie en tant qu'Instructeur de la FIFA dans le cadre du Programme d'assistance à l'arbitrage (RAP), ce qui l'a amené à accomplir plusieurs missions en Afrique du Sud 2010. À quelques heures de la grande finale entre l'Espagne et les Pays-Bas, l'Argentin a partagé son expérience avec FIFA.com. Il évoque tout ce que représente la direction d'un match décisif, les répercussions d'une telle mission, et adresse un conseil à l'Anglais Howard Webb : "Qu'il profite au maximum".

M. Elizondo, quatre ans ont passé depuis la finale de Berlin. Qu'est-ce que cet événement a représenté pour vous en termes personnels et professionnels ? C'était le fruit de 25 ans de travail, au cours desquels je suis passé par différentes phases d'apprentissage. J'ai connu de bons moments, d'autres moins exceptionnels. J'ai pu me préparer et travailler ma faculté à garder mon sang froid. Arbitrer ce France–Italie, c'était l'aboutissement d'un rêve. Pour les joueurs, une finale de Coupe du monde de la FIFA représente le summum d'une carrière. Ce doit être la même chose pour un arbitre, non ? Absolument ! Tout arbitre rêve d'aller un jour à la Coupe du monde. S'il y arrive, c'est déjà un grand accomplissement. Après, si l'occasion se présente de diriger la finale, on se sent un peu dans la peau d'un champion du monde. Quel moment de ce France – Italie reste le plus dans votre mémoire ? Je me souviens du soutien de mes supérieurs et de mes collègues, ainsi que de la présence de mon épouse au stade. C'était très important pour moi de partager une telle expérience avec ma famille. Je me rappelle aussi des signes et des marques de soutien en provenance d'Argentine. Comme vous pouvez le voir, c'est toujours lié au soutien et au côté émotionnel. Ça m'a aidé à aborder le match avec sérénité. Et qu'avez-vous gardé du match ? Je me souviens que j'étais très concentré, si bien que c'est passé très vite pour moi. Tout s'est évaporé dans la foulée ! Cela va vous paraître étrange, mais j'ai pris ce match comme un autre. Pendant toute ma vie, je me suis préparé à diriger des finales. J'étais donc prêt à relever le défi et à assumer les

responsabilités qu'il supposait. Avez-vous revu le match ? Je le conserve précieusement à la maison ! Mais non, je n'ai vu que quelques minutes. Dans quelques années, je vais le regarder plus en détails, surtout pour mes enfants, qui sont encore petits. Je veux qu'ils voient que leur père a participé à cet événement. Quels changements avezvous remarqués à votre retour en Argentine après cette rencontre ? Ça m'a changé la vie. Ma famille m'avait un peu mis au parfum, mais quand je suis arrivé à l'aéroport, il y avait 300 personnes qui m'attendaient. Moi, un arbitre ! C'était de la folie. Je crois qu'on n'est jamais prêt à aborder ce genre de situation. Ensuite, j'ai encore arbitré pendant trois mois. Quand j'entrais sur le terrain, les supporters m'applaudissaient comme si j'étais un joueur... Cela a été un véritable apprentissage pour moi. Il y a tout un travail mental à effectuer pour garder les pieds sur terre. Tout le monde voulait parler avec moi, le Président m'a convoqué pour me féliciter, j'ai été nommé citoyen d'honneur dans plusieurs villes. En décembre 2006, j'ai décidé d'arrêter ma carrière, de clore cette étape pour préparer la suivante. Parlons de tout ce qui trotte dans la tête d'un arbitre. Avant une finale, les joueurs rêvent de marquer un but ou d'arrêter un penalty. À quoi rêve un arbitre ? À ne pas se tromper sur les décisions qui influent sur le résultat du match. Pour les arbitres, chaque bon choix équivaut à un but. Comment décide-t-on de se consacrer à l'arbitrage ? Ce rôle n'est pas très populaire dans le milieu du football… Aucun gosse n'envisage une seconde de devenir arbitre ! Après tout, c'est logique. Quand on con-

naît le contexte social et culturel dans lequel les enfants grandissent, il ne peut en être autrement. Ils n'ont pas la moindre motivation pour cela. Ils préfèrent être en contact avec le côté ludique du sport, qui éveille leur plaisir. Personnellement, j'ai joué au football jusqu'à 15 ans ; là, j'ai réalisé que mon rêve de jouer en première division serait difficile à réaliser. À 20 ans, j'ai arbitré un match de handball et un professeur m'a dit que j'avais des prédispositions pour ce rôle. Je me suis vite passionné pour cette fonction car j'adorais la pédagogie et tout ce qui avait trait à la justice. J'ai associé ça à mon sport préféré et j'ai trouvé ma place dans ce monde. Venons-en à la finale d'Afrique du Sud 2010. Quel conseil donneriez-vous à Howard Webb ? Qu'il en profite. Il va trouver devant lui tout ce dont il avait rêvé et il aura l'occasion de le transformer en réalité. Je lui dirais de faire son travail tranquillement, sans crainte, car au bout du compte, il s'agit d'un match comme un autre. Au fur et à mesure qu'il prendra les bonnes décisions, il commencera à se sentir meilleur et à profiter de cette expérience. Qu'allez-vous ressentir en voyant Howard Webb pénétrer sur le terrain avec les équipes ? Au risque de vous décevoir, je n'éprouverai aucune nostalgie. J'ai bien intégré que cette finale appartient au passé, qu'elle a représenté une belle étape de ma vie. Quand je vois les matches, je ne me projette plus sur le terrain, même si ma famille ou mes proches réagissent peut-être différemment. Je garderai le souvenir d'avoir passé un très grand moment, mais rien de plus. C'était un beau moment à vivre, mais il est terminé. In fifa.com

La FFF a payé un avion privé Martino reste jusqu'à la Copa pour le dentiste de Gallas America 2011 Le défenseur des Bleus, qui souffrait d'un mal de dents lors du stage en Tunisie, a exigé que la FFF affrète un avion privé pour faire venir son dentiste habituel.

C

oût de la facture : 25 000 euros. Les révélations continuent autour de l'équipe de France. Selon le 10Sport, William Gallas a coûté cher lors du stage de préparation. Alors que les joueurs étaient en stage en Tunisie, et plus précisément à Sousse, pour bien préparer le Mondial, Gallas a une nouvelle fois fait des siennes. Souffrant d'un mal de dents, il n'a pas souhaité se faire soigner par un dentiste local, et a exigé de la FFF qu'elle fasse venir son dentiste personnel en Tunisie. Cette dernière s'est bien entendue empressée de le faire. Un avion privé a été affrété pour "l'homme à la fraise", une chambre à l'hôtel des Bleus lui a été réservée, le tout pour la modique somme de 25 000 euros. Le dentiste est arrivé vers 22 heures et a soigné William Gallas le lendemain matin.

Le sélectionneur argentin Gerardo Martino, qui a mené le Paraguay jusqu'à une place de quart de finaliste au Mondial-2010, a annoncé jeudi qu'il restait à son poste jusqu'à la Copa America 2011.

«

P

our moi, cela fait cinq mois que le nouveau contrat est déjà arrangé", a déclaré Martino à la chaîne de télévision paraguayenne Canal 9, précisant que l'accord irait jusqu'à la Copa America 2011 en Argentine. Mercredi, le président de la Fédération paraguayenne de football, Juan Angel Napout, avait fait preuve de prudence: "Nous désirons le conserver et nous le lui avons dit, maintenant cela ne dépend que de lui", avait-il dit, ne cachant pas que Martino avait reçu des offres en

provenance du Mexique, du Chili et d'Arabie Saoudite, et que son nom était également cité dans la liste des éventuels successeurs de Diego Maradona si ce dernier renonçait à son poste de sélectionneur de l'Argentine. Au Mondial, en Afrique du Sud, le Paraguay est arrivé pour la première fois de son histoire en quarts de finale, battu par l'Espagne 1 à 0.

L'Espagne bat les records

L'équipe d'Espagne, en se qualifiant pour la finale de la Coupe du monde, réalise déjà le meilleur résultat du pays dans la compétition. Et en n'encaissant aucun but depuis 313 minutes, Iker Casillas efface les précédents records d'invincibilité d'Ignacio Eizaguirre et Antonio Ramallets en 1950. La cage espagnole qu'ils défendaient à tour de rôle était restée inviolée pendant 282 minutes.


07

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

EN ROUTE VERS LE BRÉSIL COUPE DU MONDE 2014

De son coup d’envoi à ses derniers instants épiques, chaque Coupe du monde de la FIFA possède sa propre identité, une image unique qui est projetée aux quatre coins du monde.

C

e jeudi 8 juillet 2010, au Sandton Convention Centre de Johannesburg, l’emblème officiel de la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014, a été dévoilé en présence de Luiz Inácio Lula da Silva, président du Brésil, de Ricardo Teixeira, président de la Commission d’Organisation Brésil 2014 et membre du Comité Exécutif de la FIFA, de Joseph S. Blatter, président de la FIFA, d’ancien joueurs de la Seleção, comme Cafú, Carlos Alberto Torres, Romário et du sélectionneur vainqueur de la Coupe du monde de la FIFA 1994, Carlos Alberto Parreira. Avant que l’emblème soit dévoilé, cinq cents invités, dont des représentants des médias du monde entier, ont reçu un avant-goût de ce qu’ils seront en droit d’attendre de la première Coupe du monde de la

FIFA au Brésil depuis 1950. Les groupes brésiliens Barbatuques et Bossa Cuca ainsi que la chanteuse Vanessa da Mata ont assu-

ré les interludes musicaux au cours d’un spectacle d’une heure présenté par le célèbre couple brésilien Fernanda Lima et

Rodrigo Hilbert. La FIFA et le COL brésilien ont invité vingt-cinq agences basées au Brésil à soumettre des propositions de design pour l’emblème officiel de l’édition 2014, et le gagnant a été désigné par un jury composé de sept personnalités : le célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer, le designer Hans Donner, le mannequin Gisele Bundchen, l’auteur Paulo Coelho, la chanteuse Ivete Sangalo, Ricardo Teixeira et le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke. Le design gagnant, intitulé "Inspiration" et créé par l’agence brésilienne Africa, est tiré d’une photographie représentant trois mains soulevant victorieusement le plus célèbre trophée du monde. Si les mains entrelacées symbolisent l’aspect humanitaire, les couleurs jaune et vert illustrent l’accueil chaleureux que le Brésil s’apprête à offrir au monde entier. La prochaine étape majeure sur la route de la Coupe du monde de la FIFA 2014 sera le tirage au sort préliminaire, qui sera effectué au Brésil en juillet 2011.

AU BRÉSIL, C'EST DÉJÀ LA FÊTE...

C'est comme si un but venait d'être marqué : des milliers de personnes sont réunies, drapeau en main et les yeux rivés sur l'écran géant, dans une atmosphère de fête et de joie.

C

e dimanche 31 mai, ce n'est pourtant pas un but que la foule en liesse célèbre, mais les 12 villes brésiliennes qui accueilleront la Coupe du monde de la FIFA 2014, annoncées une à une par le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter. Soixante-quatre années et cinq titres mondiaux plus tard, le Brésil accueillera donc à nouveau l'épreuve suprême du football. Un peu plus de cinq ans avant le jour J, ce 31 mai 2009 est donc une première occasion de faire la fête dans les 12 sites concernés : Belo Horizonte, Brasilia, Cuiabá, Curitiba, Fortaleza, Manaus, Natal, Porto Alegre, Recife, Rio de Janeiro, Salvador et São Paulo. En théorie, ce dimanche est simplement l'occasion d'une nouvelle journée du championnat du Brésil. Mais les écrans géants et les affluences bien supérieures à la

moyenne dans tous les stades, et ce longtemps avant le coup d'envoi, montrent bien qu'il s'agit d'un jour pas comme les autres. Au Maracanã, près de 70 000 Cariocas ont commencé à faire la fête bien avant le succès de Flamengo sur l'Atlético Paranaense (2-1). Une demi-heure avant le coup d'envoi, Rio de Janeiro est officiellement annoncé comme l'un des sites pour 2014. Les Flamenguistas brandissent alors des milliers de drapeaux brésiliens et forment un gigantesque tifo vert et jaune. Puis la chanteuse Sandra de Sá entonne l'hymne national brésilien. Les supporters de l'Atlético qui avaient fait le déplacement depuis Curitiba ont droit aussi aux réjouissances, et du même coup à une consolation dans la défaite : leur ville fera elle aussi partie des sites retenus. À Salvador, le stade Barradão accueille l'une des plus grandes étoiles de la musique brésilienne actuelle, Ivete Sangalo. Alors que les joueurs de Vitória s'échauffent, la chanteuse se produit dans l'enceinte bien garnie et ornée de plus de 40 000 ballons

verts et jaunes. Pendant ce temps au Pelourinho, le centre historique de la ville, le groupe de musique traditionnelle Olodum assure l'ambiance. Au Morumbí, les 51 000 supporters présents arborent pour la plupart le célèbre maillot verdeamarelho et assistent dans une joie redoublée à la victoire de São Paulo sur le Cruzeiro (3-0). Joie... et solidarité, le club pauliste ayant décidé de ne pas faire payer l'entrée au stade. Au lieu de cela, chaque spectateur était invité à apporter un kilo de nourriture pour les victimes des inondations dans le nord et le nord-est du Brésil.

Dimanche dans la rue

A l'extérieur des enceintes sportives, des milliers de personnes descendent spontanément dans les rues des 12 villes sélectionnées pour accueillir le grand rendezvous mondial en 2014. À Manaus, capitale de l'État de l'Amazonas, 20 000 aficionados sont présents dès 10 heures du matin devant le stade Vivaldão. La journée se poursuivra avec un feu d'artifice, des danses traditionnelles et le groupe Jota Quest.

Dans une région du Nordeste en proie aux inondations ces derniers temps, la chaleur est une attraction à elle seule. Ainsi, plus de 10 000 personnes sont sorties pour assister à une représentation de l'idole locale Alceu Valença à São Lourenço da Mata, municipalité voisine de Recife, où sera construit un stade spécialement pour l'épreuve reine. Scènes de joie et de fête également sur la plage de Ponta Negra, à Natal, ainsi que sur l'avenue Beira-Mar à Fortaleza. C'est le Brésil qui sort gagnant. J'ai invité tout le monde à proposer des projets qui permettront la participation de tout le pays.

Ricardo Terra Teixeira, Président de la CBF

En plein cœur de la beauté naturelle du Pantanal, la ville de Cuiabá est elle aussi en ébullition. La population de la capitale de l'État du Mato Grosso est l'une de celles qui se sont le plus impliquées pour pouvoir accueillir le Mondial. Les autorités locales avaient organisés une fête gigantesque, animée par plus de 500 artistes régionaux. Réjouissances

similaires à Brasilia, où un écran géant a été installé à Taguating tandis qu'à Belo Horizonte, 10 000 personnes profitent d'un somptueux spectacle pyrotechnique. Dans le sud du pays, le froid ne décourage pas les habitants de Curitiba ni ceux de Porto Alegre. Les premiers affluent par milliers au stade Parque Barigui et les seconds, supporters du Grêmio et de l'Internacional mêlés, se pressent dans le Parque da Redenção pour assister à un grand spectacle et à des exhibitions footballistiques.

La fête de 190 millions de Brésiliens

La participation active des autorités, les multiples activités culturelles et les centaines de milliers de personnes descendues dans les rues ont déjà fait passer un message clair : ce dimanche 31 mai 2009 est le premier jour d'une fête qui va durer longtemps dans les 12 sites de la Coupe du Monde de la FIFA 2014. Pour le Président du Comité Organisateur Local, Ricardo Terra Teixeira, cette fête est tout simplement celle de 190 millions de Brésiliens. "C'est le Brésil qui sort gagnant. J'ai invité tout le monde à proposer des projets qui permettront la participation de tout le pays, pas seulement des 12 sites", a commenté depuis Nassau le membre du Comité Exécutif de la FIFA et président de la Fédération brésilienne de football (CBF). Alors que l'heure est encore à l'allégresse, à la fierté et aux célébrations, Teixeira a tenu à rappeler ce qui attend maintenant les villes concernées. "La sélection des 12 sites ne représente pas la fin d'un processus, mais au contraire le début d'un grand événement : la Coupe du monde de la FIFA 2014. C'est un peu comme si nous venions de réussir un examen d'entrée à l'université. Nous avons maintenant cinq ans pour obtenir le diplôme." Au pays du football, ce qui auparavant était un rêve est devenu réalité. Ce 31 mai en est la preuve éclatante.


08

Une consolante souvent généreuse Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Chacun des quatre demi-finalistes rêve bien entendu d’aller en finale pour conquérir le précieux trophée. Heureusement, ceux qui échoueront peuvent toujours obtenir un prix de consolation à l’issue du match de classement.

P

arfois, la troisième place est même perçue comme un succès, notamment lorsqu’une équipe a créé la surprise en atteignant le dernier carré. De plus, si elle ne déchaîne pas les passions, l’avant-dernière rencontre a souvent été riche en événements. Depuis la naissance de la Coupe du monde de la FIFA, les seize "petites finales" - il n’y en a pas eu en 1930 et le titre a été attribué au terme d'un tour final en 1950 - ont engendré 63 buts, soit une moyenne de 3,9 par match pour des équipes débarrassées de toute pression. Sur ces seize rencontres, douze ont vu les deux équipes marquer et seulement trois se sont soldées par un score de 1-0. En 1994, la Suède avait régalé en corrigeant la Bulgarie 4-0, mais c'est bien la "consolante" de 1958 entre la France et la RFA qui avait été la plus prolifique, avec neuf réalisations.

De grands buteurs

Le match de 1958 est resté dans les annales puisqu’il a vu briller Just Fontaine, détenteur de troisième meilleur total de buts en Coupe du monde de la FIFA. Ce jour-là, l’attaquant tricolore a marqué quatre des six buts de son équipe, portant son compteur sur cette seule édition à treize réalisations, un record qui tient toujours. En 1990, le match de classement a également permis de déterminer l'identité du meilleur buteur de la compétition. En signant sur son sixième but de l'épreuve, l’Italien Salvatore Schillaci a offert la vic-

toire aux Azzurri face à l’Angleterre et s'est également assuré le Soulier d'or. Rebelote en 1998, lorsque le Croate Davor Suker a offert la victoire aux siens contre les Pays-Bas en atteignant le même total que Totò. Pour sa première participation à la Coupe du monde de la FIFA, la Croatie se classait troisième. Si les matches de classement n’ont jamais engendré de hat-trick, ils ont enregistré cinq doublés, œuvres de l’Allemand Ernst Lehner (1934), du Brésilien Leonidas (1938), du Français Jean-Marc Ferreri (1986), du Turc Ilhan Mansiz (2002) et du joueur du Bayern Munich Bastian Schweinsteiger (2006).

Les incontournables

déçus. Samedi, les deux pays seront rejoints par l’Uruguay, qui a subi deux défaites en 1954 et 1970, respectivement face à l’Autriche (3-1) et à l’Allemagne (1-0).Cinq sélections ont participé à deux reprises au match pour la troisième place. Il s’agit de l’Italie, du Portugal, de la Pologne, de l’Autriche et de la Suède. Quant à l’Angleterre, la Yougoslavie, l’Union soviétique, le Chili, la Belgique, la Bulgarie, les Pays-Bas, la Croatie, la Turquie et la République de Corée, elles l'ont disputée une fois.

Rendez-vous avec l’Histoire

Grande habituée du dernier carré de l'épreuve suprême, qu'elle a fréquenté à douze reprises, l’Allemagne est la sélection qui a le plus souvent disputé l’avantdernière rencontre du tournoi. Le match d’aujourd’hui sera son cinquième. Sur ses quatre précédentes petites finales, l’Allemagne en a remporté trois et perdu une. Au Port Elizabeth Stadium, la Nationalmannschaft affrontera l’Uruguay pour la deuxième fois, après l'avoir battu en 1970. Avec trois participations, la France partage la deuxième place avec le Brésil en termes d'assiduité au rendez-vous des

Les matches pour la troisième place de 1962, 1998 et 2002 ont été historiques au sens où les équipes en lice l’étaient pour la première fois. En 1962, le Chili est monté sur la troisième marche du podium après une victoire 1- 0 face à la Yougoslavie. En 1998, les Croates ont battu les Néerlandais 2-1 et en 2002, ce sont les Turcs qui se sont octroyé le troisième rang après avoir disposé de la République de Corée sur le score de 3-2. L'avantdernière rencontre de la Coupe du monde de la FIFA, Corée/Japon 2002 a d'ailleurs enregistré trois faits sans précédent. C’est d’abord la seule qui ait vu la participation d’une sélection asia-

marque Nike, Charlie Denson. Et ce, même si les principales stars équipées par Nike, le Portugais Cristiano Ronaldo ou le Britannique Wayne Rooney par exemple, ont quitté la compétition à un stade précoce. Le groupe équipait dix des 32 équipes en lice en Afrique du Sud, neuf sous la marque Nike et l'Angleterre sous la marque Umbro. Plus de la moitié des joueurs présents portaient des chaussures Nike, les chaussures faisant l'objet de contrats séparés des tenues. Une victoire des Pays-Bas, qui seront opposés à l'Espagne dimanche en finale, serait positive pour le groupe mais "au final c'est toute la compétition qui est importante", souligne M. Denson, "le

gagnant de la finale n'est qu'une équipe parmi 32". Selon M. Denson, la question d'un sponsoring officiel par le groupe du Mondial, tel que le pratique son grand concurrent allemand Adidas, "est discutée et évaluée en permanence chez nous". Mais "nous sommes satisfaits pour le moment avec nos investissements", ajoute-t-il. Le sponsor officiel fournit entre autres le ballon de la compétition, et les tenues des arbitres. Nike a investi ces dernières années des sommes conséquentes pour se renforcer dans le football, passant des contrats très bien dotés avec plusieurs équipes, notamment la formation française pour plus de 40 millions d'euros.

Nike très satisfait de son sponsoring

Pour l'équipementier sportif Nike, sponsor de l'un des deux finalistes du Mondial2010 de football, les Pays-Bas, la compétition "s'est très bien passée", indique un responsable du groupe américain dans un entretien publié en Allemagne vendredi.

"

L

e tout était fantastique", a déclaré au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung le patron de la

tique. C’est aussi le match où a été inscrit le but le plus rapide de l’histoire de la compétition, l’attaquant turc Hakan Sukur l’ayant marqué onze secondes seulement après le coup d’envoi. Enfin, c’est la seule fois à ce stade où une équipe s'est inclinée sur ses terres. À ce jour, seulement deux penalties ont été sifflés lors des matches de classement. Le premier a béné-

ficié à l’Autriche en 1954 et a été marqué par Ernst Stojaspal face à l’Uruguay. Le second a également été converti, par Schillaci à Italie en 1990. Lors des précédentes confrontations, deux joueurs ont marqué contre leur camp. Le premier "autogoal" a été l’œuvre de l’Uruguayen Luis Cruz face aux Autrichiens en 1954. Le deuxième buteur malheureux est le milieu de terrain portugais Petit, contre l’Allemagne en 2006.

Le sélectionneur de l'équipe d'Allemagne Joachim Löw devrait prolonger son contrat avec la Fédération allemande de football (DFB) qui expire après la Coupe du monde de la FIFA 2010, rapporte dans son édition de vendredi le quotidien allemand Bild. Löw, 50 ans, va signer un contrat de deux ans jusqu'à l'UEFA Euro 2012 en Pologne et Ukraine, indique Bild sans préciser l'origine de ses informations. Jogi, en poste depuis 2006, doit encore s'entretenir avec ses adjoints et le manageur général Oliver Bierhoff à leur retour d'Afrique du Sud la semaine prochaine pour s'assurer qu'ils veulent poursuivre leur collaboration. Selon Bild, le président de la DFB Theo Zwanziger finalisera l'opération le 30 juillet lors d'une réunion du comité exécutif. Löw est avec 38 victoires en 55 matches le meilleur sélectionneur allemand de l'histoire : il a conduit la Nationalmannschaft en finale de l'UEFA EURO 2008 et en demi-finale de la Coupe du monde de la FIFA 2010 où elle s'est inclinée à chaque fois devant l'Espagne (1-0). L'Allemagne affronte l'Uruguay dans le match honorifique pour la 3e place samedi à Port Elizabeth. La prolongation de Löw mettrait fin à un feuilleton de plusieurs mois avec un épisode de crise début 2010 lorsque les négociations très avancées ont été brutalement interrompues

en raison des revendications salariales de Löw et de son staff. Löw réclamait également de pouvoir superviser le fonctionnement de la sélection Espoirs, ce à quoi s'oppose le directeur technique de la DFB, Matthias Sammer.

Anecdotes

Joachim Löw devrait prolonger


Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Gary Lineker a quitté la Coupe du onde de la FIFA 1986 avec un Soulier d'Or Adidas dans ses bagages et un billet à destination de Barcelone à la main.

09

LINEKER : «Un plaisir de regarder l'Espagne»

C'

est exactement ce qui pourrait arriver à un attaquant pour lequel l'ancien buteur anglais ne cache pas son admiration : David Villa. Si le transfert de l'avant-centre espagnol au Barça est acquis, il n'en va pas de même pour l'attribution du Soulier d'Or Adidas d'Afrique du Sud 2010. Certes, le numéro 7 de la Roja est en tête du classement des buteurs, mais le Néerlandais Wesley Sneijder lui tient la dragée haute. À ce jour, les deux hommes ont inscrit cinq buts dans cette phase finale. Ils auront une ultime chance d'améliorer leur compteur dimanche, en finale. L'ancien capitaine de l'Angleterre se trouve en Afrique du Sud au titre de présentateur en chef de la Coupe du monde de la FIFA 2010 pour la BBC. Il a accepté de répondre aux questions de FIFA.com.

Fan aussi de l'Allemagne

"Villa est un buteur prolifique. Il possède une confiance étonnante, qui lui permet de bien supporter la pression et de garder son calme devant le but adverse. Il avait montré les mêmes qualités à l'Euro, il y a deux ans. Cela prouve qu'il n'est pas là par hasard. Il n'est qu'à une longueur du record de Raúl en équipe d'Espagne. C'est un buteur d'exception", s'enthousiasme celui qui a effectué trois saisons à Barcelone après avoir terminé meilleur buteur de Mexique 1986, avec six réalisations. Avant l'édition 2010 de l'épreuve reine, Lineker avait fait de l'Espagne, dont il admire le jeu, l'un de ses grands favoris pour le sacre final. A la veille de la demifinale remportée par les champions d'Europe en titre contre l'Allemagne, Lineker avait déclaré : "Si je compare avec leur niveau au même stade de la compétition, il y a deux ans, il est évident que les Espagnols n'ont pas encore montré tout leur potentiel. Cela dit, ils sont toujours aussi forts dans la conservation et la circulation du ballon. C'est un plaisir de les regarder jouer. Fernando Torres n'a pas complètement

retrouvé sa forme et il manque à l'équipe. Mais malgré cela, j'adore le football proposé par l'Espagne". Lineker se fait élogieux également à l'égard de l'Allemagne qui, en dépit de sa défaite en demi-finale, a "impressionné tout le monde". Avec quatre buts inscrits en Afrique du Sud et 14 en Coupe du monde de la FIFA, Miroslav Klose est toujours dans la course pour égaler ou battre le record de tous les temps (15), détenu par Ronaldo. C'est exactement ce que le buteur d'origine polonaise s'emploiera à faire dans le match pour la troisième place contre l'Uruguay, samedi à Port Elizabeth. Lui-même auteur de dix buts sur la scène mondiale, Lineker ne tarit pas d'éloges envers l'Allemand : "Klose est le genre de joueur qui atteint toujours son meilleur niveau au moment de la Coupe du monde. Ses déplacements dans la surface sont impressionnants. Il a vraiment le truc pour repérer les endroits où la défense est vulnérable. C'est l'un des secrets du buteur : prendre une piste et espérer que votre coéquipier soit sur la même longueur d'onde que vous. Il fait sans arrêt des appels dans la surface. Cela ne m'étonne pas qu'il ait marqué tous ses buts depuis la zone de vérité. Dans ma carrière, j'ai marqué un seul but de l'extérieur de la sur-

Quatre défenseurs, deux récupérateurs, la clé du succès ?

face".

Comment Lineker évalue-t-il le jeune coéquipier de Klose, Thomas Müller (20 ans) ? "Ses statistiques parlent d'elles-mêmes : quatre tirs cadrés, quatre buts. Cela montre son efficacité dans la finition". Quant à l'Uruguayen Diego Forlán, quatre fois buteur en Afrique du Sud et donc toujours en course pour le Soulier d'Or Adidas, "il évolue dans une équipe qui n'est pas particulièrement offensive. Par conséquent, il n'a pas eu énormément d'occasions, mais il a compensé en réussissant plusieurs buts venus de nulle part. Il est exceptionnel sur les frappes de loin. Contrairement à la plupart des joueurs dans cette Coupe du monde, il est à l'aise avec le Jabulani", analyse l'ancien international anglais. Villa et Sneijder disputeront incontestablement une finale dans la finale pour tenter de décrocher le Soulier d'Or Adidas. A la place de l'Intériste au classement des artilleurs, on était en droit d'attendre Robin van Persie. L'attaquant d'Arsenal semble avoir pâti de sa position isolée sur le front de l'attaque. Encore une victime du 4-2-3-1 utilisé par de nombreuses formations en Afrique du

Sud ? "Oui, Van Persie joue seul devant. Il n'a marqué qu'un but, mais il a accompli un boulot phénoménal pour l'équipe. Il fixe les défenseurs et a souvent un rôle de remiseur pour les milieux. C'est en partie grâce à son travail que Sneijder, qui évolue derrière lui, a pu marquer plusieurs fois". "La plupart des équipes performantes dans cette Coupe du monde ont joué avec deux milieux récupérateurs, devant les quatre défenseurs. Pour trouver la largeur, elles ont compté soit sur la montée des arrières latéraux, soit sur deux milieux offensifs excentrés", analyse Lineker. "On a vu le Brésil jouer de cette façon, les Pays-Bas, ou encore l'Espagne, avec Xabi Alonso et Sergio Busquets en sentinelles, pour alimenter Xavi et Andrés Iniesta juste devant. Je pense que cela fonctionne assez bien. Avec deux milieux défensifs, vous pouvez vous permettre d'avoir trois ou quatre joueurs créatifs dans le secteur offensif".

Une organisation parfaite

L'Angleterre aurait été bien inspirée de procéder de la sorte. C'est en tout cas l'avis du chef des commentateurs de la BBC, que la méforme de Wayne Rooney n'étonne point. "Il sortait d'une très longue saison, où il a été blessé deux fois. A l'image de Torres, on

n'a jamais vu le vrai Rooney. En plus, il avait la pression de tout un pays sur les épaules. C'est difficile à dire. Il ne faut pas oublier non plus que toute la saison, il a joué avant-centre, avec deux milieux très offensifs pour l'aider. En Afrique du Sud, il s'est quasiment retrouvé dans un rôle de deuxième violon, dans un système en 4-4-2 qui n'a pas permis à l'Angleterre de s'exprimer comme elle aurait pu le faire. C'est probablement un mélange de tout cela". L'Angleterre a déçu, contrairement à l'Afrique du Sud. "Sur ce plan-là, ce fut une expérience magnifique. Il y a toujours eu une ambiance merveilleuse. Toutes les idées reçues qu'on a pu entendre avant le début de la compétition ont volé en éclats. Souvenez-vous, on a beaucoup parlé d'éventuels problèmes de sécurité, de stades qui seraient à moitié vide, etc. Rien de tout ça n'est arrivé. Sur le terrain, ce fut une bonne Coupe du monde, avec un football un peu plus offensif qu'il y a quatre ans. En Allemagne, plus on avançait dans le tournoi, moins on voyait de buts. En Afrique du Sud, certaines des plus grandes stars du football mondial n'ont pas été à leur niveau habituel. Il manque toutefois LE match dont tout le monde se souviendra. Cela peut encore venir".

LES NOMINÉS POUR LE BALLON D’OR DÉVOILÉS C

Le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke, et le PDG du Groupe Adidas, Herbert Hainer, ont officiellement annoncé la liste des dix joueurs nominés pour le titre de Ballon d’Or Adidas de la Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.

ette récompense est le trophée officiel de la FIFA attribué au "Meilleur Joueur du Tournoi". Les dix joueurs en course pour ce prix prestigieux ont été désignés par le Groupe d’Etude Technique de la FIFA (TSG), composé de grands noms du football mondial, comme Kalusha Bwalya, Christian Karembeu, Jomo Sono ou Gérard Houllier. Les joueurs présélectionnés pour succéder au Français Zinedine Zidane, lauréat en 2006, sont : Diego Forlan (URU), Asamoah Gyan (GHA), Andres Iniesta (ESP), Lionel Messi

(ARG), Mesut Özil (GER), Arjen Robben (NED), Bastian Schweinsteiger (GER), Wesley Sneijder (NED), David Villa (ESP), Xavi (ESP).A l’exception de Gyan et Messi, éliminés en quart de finale, tous les autres prétendants sont en course pour décrocher soit le titre mondial, que se disputeront l’Espagne et les Pays-

Bas en finale, soit pour la troisième place, qui reviendra au vainqueur d’Uruguay-Allemagne. Les représentants des médias accrédités devront faire leur choix dans cette liste pour déterminer le lauréat, ainsi que ses dauphins. Le vainqueur se verra attribuer le Ballon d’or adidas, tandis que le deuxième et le troisième de ce scrutin recevront respectivement le Ballon d’argent Adidas et le Ballon de Bronze Adidas. Les vainqueurs seront annoncés à l’issue de la la finale de la Coupe du monde de la FIFA 2010, demain 11 juillet.


10

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Place à EI Ismaïly

DIVISION UNE

JSK

APRÈS DEUX SEMAINES DE STAGE AU MAROC

g Par Aomr Moussi

La formation phare de la Kabylie vient de boucler son stage d’intersaison effectué au royaume chérifien.

L

es partenaires de Lamara Douicher ont eu droit à un grand labeur, sous la houlette de leur entraîneur, le Suisse Alain Geiger, assisté par Bouhellal et Mohammedi qui s’est chargé de la préparation physique. La bande à Geiger a été soumise, pendant ces deux semaines de stage au centre de la Lyonnaise des eaux (Kahrama), à une grande surcharge de travail, avec au menu du biquotidien, une séance la matinée et l’autre en fin de journée. Rien n’a été laissé au hasard par le staff technique de la JSK, lequel veut bien voir ses poulains entamer la phase des poules en Ligue des champions africaine dans de bonnes conditions, et ce, afin d’entrer directement dans le vif du sujet. Les nouvelles recrues se sont vite adaptées à leur nouvel environnement et les anciens les ont beaucoup aidés. Les Yaâlaoui, El Orfi, Amiri, Kasri, Asselah et Rial ont intégré rapidement leur nouvelle équipe et affichent tous de bonnes dispositions techniques, physiques et tactiques et n’attendent que le coup de starter de cette phase des poules pour démontrer de quoi ils sont capables et ce qu’attendent d’eux les responsables kabyles. Les camarades de Saâd Tedjar, qui viennent de terminer leur préparation au Maroc, sont retournés au pays hier vendredi, et ce, à une semaine seulement de leur premier match prévu le 18 de ce mois face au deuxième représentant du football égyptien, El Ismaily, pour le compte de la 1re journée. Les joueurs sont tous conscients et savent ce qui les attend en Egypte. Le club phare de la Kabylie a disputé trois matchs

Quartier libre jeudi amicaux, dont deux face à aux clubs huppés, le Raja et le WAC, contre lesquels les Lions du Djurdjura se sont inclinés respectivement sur les scores de 2 à 1 et 1 à 0. Les protégés de Geiger se sont imposés lors de leur premier test amical sur le résultat de 2 à 0, contre une modeste équipe de Division II marocaine.

Un grand travail attend le staff technique

Des échos qui nous sont parvenus du royaume chérifien, la JSK version 2010-2011 est loin d’être meilleure que celle de la saison écoulée. Les partenaires de Saâd Tedjar, qui ont disputé trois matchs amicaux, ont montré beaucoup d’imperfections dans le jeu. Une situation qui n’arrange guère les affaires du staff technique, lequel est appelé à revoir sa copie et apporter les dernières retouches à la composante qui va entamer la partie face à El Ismaïly. Les

Kabyles, qui ont eu droit à deux adversaires de haute facture, en l’occurrence le RAJA et le WAC, contre lesquels ils se sont inclinés, n’ont pas été à la hauteur des aspirations du staff technique kabyle. D’ailleurs, le coach Alain Geiger compte revoir beaucoup de choses dans le jeu de son équipe. Les Douicher, Aoudia, Hamiti, Belkalem et consorts ont quelques jours devant eux pour partir en Egypte sur de bonnes bases, et ce, afin d’attaquer cette première rencontre face à leurs homologues d’El Ismaïly dans de bonnes conditions technico-tactiques. Geiger et son collaborateur Kamel Bouhellal sauront certainement trouver des solutions, en tentant de mettre en place un plan d’attaque qui va permettre à la JSK de négocier à bon escient cette chaude empoignade égypto-algérienne programmée le 18 juillet à 20h (18h heure algérienne) à Port Said à Ismaïlya. Les dirigeants de la

JSK, à leur tête le président Mohand Chérif Hannachi, qui veut voir son équipe atteindre le carré d’as, a mis tous les moyens à la disposition des joueurs qui ne manquent de rien. Alors, aux partenaires de Nassim Oussalah de travailler davantage ces jours-ci afin d’attaquer cette rencontre avec toutes leurs forces et avec beaucoup plus de confiance. Les joueurs sont donc appelés à revoir leur copie en élevant un peu leur niveau, afin qu’ils puissent réussir un résultat positif qui leur ouvrira grandes les portes vers d’autres résultats probants, surtout qu’ils vont recevoir par la suite deux fois à Tizi-Ouzou, le FC Hearthland (Nigeria) et El Ahly d’Egypte. Geiger est appelé à bien préparer ses joueurs pour espérer revenir d’Egypte avec un probant résultat, sinon il risque de voir son équipe laisser des plumes dès cette première sortie en phase des poules. Aomar Moussi

Les protégés d’Alain Geiger, qui ont disputé mercredi dernier leur troisième et dernier match amical, se sont contentés le lendemain d’une séance de décrassage et ont eu droit à un quartier libre dans l’après-midi. Les joueurs en ont profité pour faire leurs courses, avant le retour au pays prévu pour hier, vendredi.

Ech-Chergui out face à El Ismaily

Les Kabyles toujours en rodage ILS ONT CONCÉDÉ DEUX DÉFAITES ET SE SONT IMPOSÉS UNE FOIS

L’

équipe kabyle, qui vient de boucler la première partie de préparation au Maroc, manque terriblement de punch et n’est pas encore au meilleur de ses dispositions physiques et technico-tactiques. C’est ce qu’a constaté de visu le staff technique, à sa tête le Suisse Alain Geiger. C’est le même son de cloche de la part du président Mohand Chérif Hannachi, qui était en colère contre ses joueurs qui étaient à ses yeux trop individualistes face au RAJA et contre le WAC. Les joueurs ont affiché pendant ces deux matches amicaux beaucoup de déchets dans leur jeu, ce qui n’est pas fait pour arranger leurs affaires, à quelques jours seulement de leur empoignade face aux redoutables Egyptiens

d’El Ismaïly. La balle est désormais dans leur camp et dans celui de Geiger. Ils doivent retrousser les manches, en continuant à travailler davantage aux entraînements pour espérer élever leur niveau et attaquer cette rencontre avec plus de force. La formation phare de la Kabylie est appelée à aller de l’avant dans cette prestigieuse compétition continentale, en commençant par la réalisation d’un probant résultat en Egypte. Les partenaires de Ziti comptent redoubler plus d’efforts ces jours-ci au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou afin qu’ils soient d’aplomb et d’attaque le jour de leur départ prévu ce mercredi à 9h30 de l’aéroport international Houari Boumediene d’Alger. A. M.

Le milieu de terrain offensif des Lions du Djurdjura, Driss Ech-Chergui, qui a repris du service récemment, a reçu un méchant coup de son équipier Saâd Tedjar, durant un petit sixte. D’ailleurs, le concerné a quitté le terrain en colère. Du coup, Ech-Chergui est déclaré out pour ce premier match de la phase de groupes en Ligue des champions africaine, qui va opposer son équipe aux Egyptiens d’El Ismaïly le 18 juillet à Port Said. Un coup dur et pour le staff technique et pour l’équipe kabyle, vu le poids de ce joueur de qualité qui est d’un apport que ce soit sur le plan de la récupération et dans l’animation du jeu. A. M.


DIVISION UNE

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

11

L’équipe sera-t-elle remaniée ? JSK

E

n effet, si l’on prend en considération le stage marocain et au vu des échos qui nous sont parvenus des réglages pourraient intervenir. C’est ainsi que la nouvelle recrue l’émigré Amiri Yamine, qui aurait fait une excellente préparation, pourrait remplacer Meftah qui a quitté le club cette saison et serait le mieux approprié pour ce début de l’exercice. Au milieu, l’absence de Maroci, lui aussi, n’ayant pas renouvelé avec l’équipe, aurait permis à El Orfi Hocine de s’éclater. Aussi, on pourrait alors voir un autre trio composé de Hamiti, Aoudia et Azuka, le milieu de ter-

rain verrait la confirmation de Douicher, Chérif El Ouazzani. Alors que de Tedjar, Yallaoui, en passant par Ech Chergui et Yahia Chérif, ce sera le défilé. Un léger remaniement qui donnerait lieu à une équipe offensive et bien garnie pour la phase des poules. Durant cette compétition, Geiger et ses collaborateurs voudrait apparemment, rééditer la série de bons résultats cette saison.

L’aspect physique, la grande satisfaction

Lors de ses trois tests face respectivement à Beni Melal, Raja Casablanca et le WA Casablanca, Boudjemaâ Mohammedia, qui s’occupe depuis le début du stage de la préparation physique, a affiché une grande satisfaction à la fin de ce stage. Malgré la charge qui fut très élevée lors de la première semaine du stage, les joueurs ont bien répondu sur le terrain. En plus du travail de renforcement qui a été effectué dans les matinées avant les rencontres disputées, Mohammedia estime que c’est une façon d’exciter les muscles. Toutefois, les bienfaits de

FIN DE STAGE : Satisfaction totale

C’est avant hier que les Jaune et Vert ont retrouvé leur famille, après une quinzaine de jours à Casablanca où ils étaient en stage de préparation. Un stage qui aura été bénéfique, à plus d’un titre, selon les échos qui nous sont parvenus, d’autant plus, qu’il aura permis à Alain Geiger et ses collaborateurs de préparer leurs équipes dans les meilleures conditions pour le match aller de la phase des poules face aux Ismailiens, qui est prévu le 18 de ce mois de juillet en Egypte. «A parler franchement, le stage aura été important pour notre équipe qui va se consacrer maintenant à cette aventure africaine», nous ont avoué certains supporters qui suivent de près l’équipe et d’ajouter : «Maintenant, on fera de notre mieux pour revenir avec un bon résultat lors de ce premier match aller de la Ligue des champions cette saison, car toutes les conditions sont réunies pour que le stage soit une réussite et pour que l’équipe puisse être prête pour cette aventure africaine.» C’est dire que, désormais, plus rien ne peut justifier un quelconque relâchement de la part des Jaune et Vert. Ces derniers sont appelés à faire le parcours de cette saison sans faute pour atteindre l’un des objectifs les plus convoités. C’est, donc la fin du stage qui aura eu le mérite de donner l’occasion à l’entraîneur kabyle et son groupe de passer à la vitesse supérieure et se préparer à une nouvelle bataille plus intense, plus dure et plus serrée. Les camarades de Lamara Douicher sont revenus au pays hier dans l’après-midi pour continuer la préparation au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, avant leur départ en Egypte, cette semaine. A. S.

Les six nouvelles recrues donnent satisfaction

tout ce travail ne seront visibles que quelques journées après le début de la phase des poules. Ce stage est considéré comme un premier souffle pour les camarades du nouveau capitaine des Canaris, Lamara Douicher, afin de régénérer les capacités physiques de chacun. En attendant le deuxième stage bloqué qui aura lieu à la fin du mois en France plus exactement (Aix-en-Provence), juste après le match aller du quart de finale de la phase des poules face aux Ismaïliens.

Les six nouvelles recrues, qui ont opté pour le club phare de la Kabylie durant la période du transfert, se sont bien adaptées dans le groupe et affichent une forme éblouissante et ce, à l’image de l’ensemble des joueurs. Amiri, Yallaoui, Rial, El Orfi, Kasri et Asselah, qui ont affiché de bonnes dispositions dès les premières séances d’entraînement. Asselah, qui a contracté une légère blessure au début de stage, été remis sur pied par le kiné du club Guillou, et

commence à retrouver son meilleur niveau petit à petit. Même les membres du staff technique, Geiger, Bouhellal et Mehrez croient dur comme fer en les capacités de ses six nouvelles recrues, et estiment que ses éléments engagés avec le club, apporteront à coup sûr un plus à l’équipe kabyle. Ils sont la satisfaction, et ce, sans oublier les autres, c’est-à-dire les cadres de l’équipe entre autres Douicher, Oussalah, Belkalem, Berchiche et Coulibaly. A. S.

inies les vacances, serionsnous tentés de dire ! Finie la réaction et fini le premier stage d’intersaison au Maroc…Les Jaune et Vert s’apprêtent à entamer un long parcours, celui de la phase des poules de la Ligue des champions d’Afrique. Un parcours qui débutera la semaine prochaine par le déplacement en Egypte pour ouvrir le bal de la nouvelle saison où ils espèrent atteindre leur objectif. Contrairement à leurs débuts de la saison écoulée qui furent catastrophiques, les protégés d’Alain Geiger et ses collaborateurs sont décidés à entamer cette saison en force par un bon résultat, dès le retour d’Alain Geiger, à la barre technique du club phare de la Kabylie. Et si tel sera le cas, l’on pourrait dire, alors, sans risque de nous tromper,

qu’un titre sera, à coup sûr, en Jaune et Vert. Mais, cela est encore trop tôt pour l’affirmer et comme le football n’est pas une science exacte, il faudrait simplement suivre de près l’évolution des Kabyles. «L’équipe est prête à entamer la compétition. Le stage a été une réussite totale dans la mesure où les objectifs tracés ont été atteint» nous a-t-on dit, avant d’enchaîner : «Nous sommes en période précompétitive et maintenant, nous sommes fin prêts pour aborder le premier match contre l’Ismaily, et ce, dans le cadre des quarts de finale de la phase des poules…» Un match d’ailleurs que tous les supporters attendent, avec impatience, pour s’enquérir, justement, de l’état de santé de cette équipe kabyle avec ses nouvelles recrues qui, depuis le retour d’Alain

Geiger la saison dernière, n’a pas cessé de progresser, de séduire et d’étonner les observateurs sportifs ainsi que les puristes. Mieux encore, c’est une équipe métamorphosée qui a pris une autre dimension et aspire, à présent, une qualification à la finale de la Ligue des champions d’Afrique et pourquoi pas au titre. Ce premier match de la saison contre l’Ismaily, et ce, comptant pour le match aller des quarts de finale de la phase des poules se veut d’abord et avant tout, un grand test pour le coach kabyle et son groupe afin de mesurer toute l’importance et les bienfaits du stage marocain. Contre cette coriace équipe d’Ismaily, les partenaires de Koceila Berchiche vont-ils ouvrir le bal par un bon résultat ? Toute la question est là ! A. S.

EL ISMAILY pour ouvrir le bal

F

Ziti le plus indiqué à être titulaire face à l’Ismaily AMIRI N’A PAS DONNÉ SATISFACTION AU POSTE D’ARRIÈRE DROIT

Ph. Maracana

Maintenant que le premier stage est terminé et que l’équipe s’apprête à entamer la compétition pour le compte de la phase des poules de la Ligue des champions d’Afrique, certains observateurs sportifs se demandent si le staff technique kabyle qui est composé du duo Geiger et Bouhellal ne va pas procéder au remaniement de l’équipe.

Ph. Maracana

g Par Saïd Aberkane

Le jeune joueur de la JSK Ziti Mohamed Khoutir qui est promu en séniors est le joueur le plus indiqué à évoluer au poste d’arrière droit face à l’Ismaily le 18 de ce mois au stade de Port Said. La nouvelle recrue l’émigré Amiri n’est pas encore au top de sa forme, et il est loin d’être le successeur de Mohamed Rabie Meftah qui a rejoint pour rappel l’autre club de la Kabylie, la JSM Béjaïa, durant cette intersaison. Ziti, qui a déjà disputé des matchs de la compétition africaine la saison dernière, a gagné en expérience et ce, malgré son jeune âge. Geiger, le coach des Lions du Djurdjura, mise beaucoup sur lui, et pourra bel et bien lui faire confiance, et le mettre dans l’équipe type qui va affronter l’Ismaily. Alors attendons pour voir, si Ziti jouera d’entrée ou pas. Nous y reviendrons…


12

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

DIVISION UNE

JSMB

LA CLÉ DE LA RÉUSSITE STABILITÉ ET CONTINUITÉ

g Par Abdelkader Zougheilech Même si jusqu’à présent les Vert et Rouge n’ont pas réussi à enrichir leur palmarès, il n’en demeure pas moins qu’ils demeurent parmi les équipes les plus huppées en Algérie.

E

n effet, depuis quelque temps, le club de Yemma Gouraya s’affiche comme étant une grosse pointure qui, à chaque fois, postule au titre : «L'équipe ne cesse de mûrir et de prendre du terrain. Nous sommes conscients de cela. Maintenant, on va passer à une vitesse supérieure, celle de concrétiser l’aura qu’a prise l’équipe, en aspirant carrément au titre, même s’il est encore trop tôt d’en parler», nous ont fait part, certains qui rodent autour des Vert et Rouge. Effectivement, cette saison, les responsables du club de la cité des Hammadites semblent décidés à aller de l’avant et mettre tout en œuvre pour décrocher ce titre qui n’a pas cessé d’être la convoitise de tous. Le recrutement effectué, les moyens mis à la disposition de l’équipe et

l’apport des nouveaux actionnaires pour ne pas dire propriétaires du club sont lespoints débattus. «Maintenant que des industriels et pas des moindres se sont engagés avec leur argent dans le club, on pense que les moyens financiers ne feront plus défaut, contrairement aux saisons précédentes où parfois même, il fallait attendre la subvention de l’Etat pour recourir à tel ou tel autre projet», nous a-t-on dit, avant de poursuivre : «Ce qui nous laisse optimiste, aussi, c’est cette stabilité et cette continuité dans le groupe». C’est dire que si plusieurs joueurs ont été libérés, l’ossature par contre est maintenue et les cadres dans leur totalité sont encore présents. Ce recrutement effectué dénote si besoin est de toute la latitude des nouveaux responsables à mettre le staff technique devant ses responsabilités, dans la mesure où c’est lui et rien que lui qui est derrière ce recrutement. Toujours est-il à la veille de la reprise, les supporters béjaouis sont impatients de retrouver leur équipe, de découvrir les nouveaux éléments et de mettre fin aux spéculations des uns et des autres.

LES RESPONSABLES BÉJAOUIS ONT-ILS TORT ? ILS VISENT HAUT

En parvenant à faire un recrutement de joueurs de qualité, les responsables du club phare de la cité des Hammadites sont incontestablement, conscients de l’objectif qu’ils veulent atteindre. Pour eux, le titre demeure en point de mire.

«

L

a JSMB a pris une nouvelle dimension. Maintenant, il n’est plus permis de jouer pour le maintien, mais plutôt d’accéder à un stade supérieur qui reflète la place et l’image du club. Le JSMB doit aspirer, carrément, au titre», nous a-t-on dit avant de poursuivre. «Le club a pris une telle envergure qui lui est interdit de ne pas viser haut.

Et si le recrutement met en exergue l’objectif recherché par toute la famille des Vert et Rouge, il n’en demeure pas moins qu’il oblige, aussi les responsables à atteindre, cet objetif suprême». C’est dire qu’en élevant la barre au plus haut niveau, les responsables du club béjaoui visent le titre. «Les choses sont claires. Avec le recrutement effectué, il n’y a d’autre alternative que le sacre final», confie-t-on. Aussi, viser haut, n’est plus un tort pour les responsables béjaouis. Comment peut-il en être autrement, lorsque des milliards ont été déjà dépensés pour le recrutement ? Comment peut-il en être autrement, lorsque déjà toutes les conditions ont été réunies pour réussir un grand stage en Tunisie ? A. Z.

ILS ONT ENFLAMMÉ LES DISCUSSIONS

Depuis la période des transferts, toutes les discussions s’articulaient autour d’eux. Les supporters béjaouis ne parlaient que de leur présence au sein des Vert et Rouge et, à chaque fois que l’information devenait officielle, c’est une joie de plus et un optimisme plus grand que le public béjaoui affiche. Aujourd’hui, leur nom est lié à la JSMB. C’est avec eux qu’une nouvelle page va être écrite et, c’est avec eux que la nouvelle JSMB prendra forme.

Meftah :

Un latéral droit d’une expérience rêvée par tous. Sollicité par les grosses pointures, Meftah a préféré rejoindre la JSMB pour lui donner plus d’envergure, plus de dimension et permettre à la JSMB de se relancer dans la hiérarchie d’une région ou, la JSK prônait le leadership.

Maroci :

Un des recrutements les plus important que la JSMB a réussi à faire. Un milieu polyvalent qui va, sans conteste, apporter un plus à l’équipe et redonner du tonus à un compartiment, quelque peu flottant dans le passé. Avec Maroci, la JSMB va gagner en maturité et le spectacle sera, à coup sur, présent.

Boudar :

Un constructeur de jeu, une recrue dont on dit le plus grand bien et qui aura choisi les Vert et Rouge en dépit de plusieurs autres sollicitations.

Gasmi :

Un autre recrutement de valeur qui sera d’un grand apport pour le compartiment offensif béjaoui. Un élément qui pourrait apporter toutes les solutions à l’inefficacité d’une attaque, quelque peu, dans le passé.

Touati :

Une des dernières recrues qui va, sans aucun doute, donner lieu à plusieurs satisfaction et ce, vu de son talent. A. Z.


DIVISION UNE

Maracana N° 1160 — Jeudi 8 Juillet 2010

13

BOUSSEKINE : «La compétition est révélatrice des identités refoulées» JSMB

Ayant traversé plusieurs «turbulences» dans sa carrière sportive, notamment, celle d’entraîneur, Boussekine Sadi a été l’adjoint lors de l’exercice précédent de Djamel Menad. Homme de communication et passionné, ce Bougiote a toujours privilégié la formation. Dans cet entretien à bâtons rompus, il nous fait un tour d’horizon, bien entendu sur la JSMB, la participation algérienne en coupe du monde et sur le professionnalisme en Algérie.

Au vu du recrutement effectué, peut-on dire que l’objectif de la JSMB de la prochaine saison, est le titre ? C’est prématuré de parler de titre, car nous sommes conscients qu’il y a plusieurs paramètres qui entrent en jeu. Et c’est à nous de faire le maximum pour faire mieux que la saison précédente. Ne pensez-vous pas que dans certains postes, il y a un cumul ? C’est le terrain qui décidera qui va jouer ou non. Et c’est le joueur qui est appelé à vite s’intégrer dans le projet de jeu qui aura le dernier mot. Donc, sur ce côté, il n’y a aucun problème. Avec la nouvelle restructuration du club, le groupe ne risque-t-il pas

d’être perturbé ? Chacun connaît ses prérogatives. L’objectif est de donner une beau visage à la JSMB. Il ne faut pas oublier que c’est Bougie qu’on représente. Qu’attendez-vous du stage en Tunisie ? D’abord, la reprise est prévue pour ce samedi (aujourd’hui). C’est la remise en forme, l’occasion aux joueurs de se connaître. Pour le stage en Tunisie, c’est là où l’équipe va se dessiner. Il y aura 6 matches amicaux. Notre plan de travail est déjà tracé. Avez-vous été associé au recrutement ? J’étais au courant du profil des joueurs à recruter. Quant aux joueurs, proprement dit, j’étais loin de tout cela. Ne craignez-vous pas la coupure lors du mois de ramadhan ? C’est vrai, on ne peut pas maintenir la forme pendant le ramadhan. Il y aura une perte, mais elle n’aura pas des conséquences néfastes.

Comment évaluez-vous le niveau de cette coupe du monde ? Je pense que les équipes ont prôné la prudence, chaque équipe a joué par rapport à l’adversaire et a eu tendance à oublier ses propres qualités. Et pour la participation algérienne ? On a joué le frein à le main. On a manqué d’audace, mais on n’a pas été ridicule. Certaines voix se sont élevées pour

CHEBIRA : «Cette saison sera la bonne» USMB

Le latéral gauche et le plus ancien joueur de la formation blidéenne, lors de l’entretien tenu avec lui a bien voulu répondre à nos questions. Il compte continuer l’aventure blidéenne à l’USMB, dans ce club qu’il considère comme sa deuxième famille où il est très adulé par les supporters des Vert et Blanc et il espère qu’avec le sérieux et le travail, l’USMB aura son mot à dire, la saison prochaine.

Quelles sont vos nouvelles ? En cette période de vacances, j’en profite au maximum de ce repos et me ressourcer auprès des proches de ma famille et les amis, loin du vacarme des stades. Alors vos impressions sur le parcours de l’équipe nationale algérienne dans cette épreuve que vous aviez abordé ? Les poulains de Saâdane n’ont pas démérité, surtout lors du premier match face à la Slovénie qui était à la portée, face aux Anglais et les Américains ils pouvaient faire mieux. Que pensez-vous du recrutement effectué ? Comme chaque saison, l’équipe enregistre des départs et des arrivées, tous les clubs sont soumis à cette règle, le recrutement des joueurs est tributaire de la trésorerie du club, l’USMB a

engagé des joueurs, selon ses moyens dont des éléments issus du palier

inférieur qui ont des qualités certaines et progresseront davantage à l’avenir, à l’image de Bitam, Bentayeb et autres. Avec cet apport, j’espère que nous serons à la hauteur des espérances et obtiendrons les résultats escomptés. Comptant poursuivre l’aventure blidéenne, quel est votre objectif la saison prochaine ? La saison dernière est à mettre aux oubliettes, plusieurs paramètres nous ont pas permis de faire un bon parcours. Cette saison avec la stabilité du staff technique et le maintien des cadres de l’équipe, en plus les dirigeants ont fait un bon recrutement, faire venir des joueurs expérimentés (Bitam et Bentayeb) qui ont beaucoup de qualités, cela va nous permettre à faire mieux. Etes-vous optimiste ? De par la stabilité, le maintien du coach Assas à la tête de la barre technique et le bon recrutement effectué par les responsables, nous sommes optimistes et comptons atteindre les objectifs tracés par la direction du club. Certes, cela ne va pas être facile, mais je suis persuadé que nous ferons une bonne saison. La conclusion ? C’est avec une grande fierté de porter les couleurs du club de mes premières amours, je travaillerai davantage et donner le meilleur de moi-même à chaque rencontre pour répondre aux attentes de notre fidèle public. Entretien réalisé par Tahi Ahmed

demander le départ du Saâdane. Un commentaire. Tout le monde spécule sur les qualités de Saâdane. Comment certains entraîneurs et anciens joueurs qui ont assisté à la décadence du football nationale et ont été même témoins de son marasme, n’ont pas été en mesure de former un joueur pour l’EN, comment osent-ils critiquer Saâdane et l’EN ? C’est-à-dire ? Je suis pour la continuité. Saâdane a vécu avec le groupe, connaît la valeur réelle de tout un chacun. Dans cette coupe du monde, est-ce qu’il n’y a pas eu de particularité ? C’est la 1re fois qu’un club peut être champion du monde. L’Espagne, c’est le Barça avec ses meilleurs joueurs. Etes-vous pour le professionnalisme dès cette saison en Algérie ? Notre pays et plus particulièrement notre football, ne peuvent pas vivre de simulacre. Il faut donner le temps aux clubs de se préparer. Actuellement, c’est un peu mettre la charrue avant les bœufs. On vous laisse le soin de conclure. Je rends hommage au groupe avec qui on a travaillé pendant 3 ans. Pour les nouveaux, ils répondent à un projet de jeu qui correspond à Djamel Menad. Bienvenue à tous, ceux qui vont nous accompagner pour atteindre l’objectif du club. Entretien réalisé par A. Z.

Après Ammour et Benaldjia, Benatia s’éloigne de l’USMB

Contre toute attente, le sociétaire du MC Oran, Benatia Madjid serait sur le point de rejoindre les Vert et Blanc, il avait émis le vœu de porter les couleurs blidéennes cette saison, mais selon les proches de la direction blidéenne, sa décision serait déjà prise et ce, bien qu’il eût reçu des offres d’autres clubs, il va rester au Mouloudia d’Oran.

Aksas pourrait atterrir à l’USMB

Le défenseur axial du CRB, Amine Mohamed Aksas, intéresse la direction blidéenne, notamment après qu’elle eut su que le joueur est effectivement libre de tout engagement. Ce jeune défenseur déjà très en vue ces dernières saisons avec l’ES Sétif et le CR Belouizdad. L’enfant de Ruisseau qui est aussi dans le viseur de plusieurs équipes de la division Une, n’a visiblement rien décidé pour le moment concernant la saison prochaine. Selon une source crédible, Aksas est intéressé de porter les couleurs blidéenne, la saison prochaine, ce qui pourrait faire l’affaire du club, dans l’éventualité du départ du défenseur Belahouel qui est lui aussi convoité par un club de l’Ouest.

Oussad serait-il retenu ?

On ne sait pas encore si le défenseur Oussad Nacereddine, qui reste lié au club jusqu’au 30 juin 2012 sera maintenu dans l’effectif de la saison prochaine. Déçu par les différentes incartades du joueur, la saison passée avec le coach, Mouassa, la direction du club hésite, selon des indiscrétions, à le garder ou doit s’en passer de ses services si jamais l’effectif des Vert et Blanc est renforcé en défense par la venue de nouveaux joueurs et surtout la promotion du jeune Tayeb Souleymane avec les qualités démontrées la saison dernière dans l’équipe des U-20. T. A.


14

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

DIVISION UNE

Zedek n’est pas démissionnaire ! MCA

g Par Djamel Touafek

«Zedek est un démissionnaire, la loi ne lui permet guère de postuler pour un poste de président pendant quatre années.

J

ai tout ce qu’il faut pour confirmer cela...», telle est la déclaration de Sadek Amrous à un confrère. Pour contredire cette version Abdelhamid Zedek nous a rendu visite à la rédaction jeudi et il nous a remis des documents officiels prouvant le contraire. A cet effet, Abdelhamid Zedek a certes démissionné du comité directeur par une correspondance datée du 14 mars 2009 pour «incompatibilité d’approche de la gestion du

club...», mais cette démission écrite a été annulée par le comité du MCA dans sa réunion du 5 avril 2009, c’est-à-dire 20 jours plus tard. Dans le procès-verbal de la séance du 5 avril, signé par MM. Sadek Amrous, Khaled Adjani, Ahmed Tafat, Ahmed Laggoune, Sid Ali Aouf, Kamel Longar, Djillali Hamani, Mehdi Aïzel, il est stipulé «Messieurs Hamani et Zedek, membres démissionnaires pour convenances personnelles sont réintégrés au bureau directeur en leur qualité de membres élus...», donc à la lecture de ce procès-verbal, Abdelhamid est toujours membre du comité directeur du MCA. Réglementairement, Abdelhamid Zedek est membre de droit, c’est d’ailleurs ce qui a été confirmé par l’arrêt de justice rendu en sa faveur par le tribunal de Chéraga.

Haddad rassure les Mouloudéens

Abdelhamid Zedek presque en colère, nous relate : «Amrous n’est pas un homme responsable qui assume, il veut défier la justice et les lois de la République alors

«Bouguèche n’ira nulle part !» AMROUS ET GHERIB CONFIRMENT

Annoncé presque officiellement du côté du Club Africain, l’attaquant des Vert et Rouge, Hadj Bouguèche risque de continuer l’aventure mouloudéenne du moins, pour une autre saison. C’est en tout cas, les affirmations des dirigeants du MCA en l’occurrence, Sadek Amrous le président et Omar Gherib, le premier responsable de la section football. «Bouguèche est l’un des cadres du Mouloudia et, sincèrement, personne au club ne souhaite s’en séparer et ce, quoi qu’il arrive», nous dira le premier cité avec beaucoup de confiance. Des propos fortement appuyés par son collaborateur Gherib qui nous dira : «Certains affirment que Bouguèche n’intéresse plus le MCA alors que c’est entièrement faux. Il ne faut surtout pas oublier qu’il s’agit là du meilleur buteur du championnat sans oublier son statut de meilleur buteur du club durant les trois dernières saisons. C’est pour vous dire que Bouguèche est mouloudéen et il le restera encore et encore», a-t-il lancé. En restant toujours sur la même foulée, il convient juste de signaler que Omar Gherib sera à Arzew dès aujourd’hui pour tirer au clair l’affaire «Bouguèche» qui a, quand même, fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours.

Derrag : «N’oublies surtout pas comment tu as quitté la JSK»

Une semaine très intense attend les dirigeants du Mouloudia d’Alger qui sont tout simplement appelés à sortir le grand jeu pour convaincre tous les cadres du club à renouveler leurs contrats dans les heures à venir surtout que certaines équipes ambitieuses sont déjà à l’affût à l’instar de la JSK et l’ESS. D’ailleurs, pas plus tard que la semaine passée, l’attaquant Mohamed Derrag a eu deux discussions très intéressantes avec le président de l’ES Sétif, Serrar et surtout, avec le patron des Canaris, Hannachi qui souhaite vivement récupérer son ancien joueur. Pourtant, Derrag avait, à maintes reprises, affirmé qu’il ne jouera pour aucune autre équipe algérienne s’il reste en Algérie. Il a même donné son accord de principe aux dirigeants du vieux club algérois avant d’aller à Oran pour passer ses vacances. Et comme l’argent fait vibrer n’importe quel joueur, les belles paroles et les promesses partent toujours en fumée. A titre d’exemple, le Sétifien Djabou qui n’a pas arrêté d’affirmer qu’il ne quittera jamais l’USMH même pour tout l’argent du monde. Aujourd’hui, ce même Djabou porte les couleurs de son ancien club, l’ES Sétif. Conscients de la situation, les Mouloudéens veulent anticiper les choses en s’adressant carrément à leur numéro 9, Derrag : «N’oublies surtout pas comment tu as quitté la JSK et ce que le Mouloudia et son public ont fait pour toi.» A noter que les supporters du Mouloudia d’Alger ont très mal apprécié la récente sortie de Derrag qui aurait donné rendez-vous à Hannachi juste après ses prochaines négociations avec la direction du MCA. Une sortie qui annonce tout simplement que Derrag pourrait ne pas rester au Mouloudia. M. B.

non avenu. Je suis le président légal du Mouloudia, car j’ai en ma possession un jugement du tribunal et son exécution n’est qu’une question de jours...». Dj. T.

A quoi joue Boumechra ?

ALORS QUE SONATRACH ANNONCE SON GRAND RETOUR

Il n’est de secret pour personne que l’homme d’affaire Ali Haddad s’est officiellement engagé avec la JSM Béjaïa et l’USM Alger en achetant un nombre très intéressant d’actions mises en vente par ces deux grands clubs. Mais l’info du jour est que le patron de l’entreprise ETRHB a récemment rassuré les Mouloudéens qu’il fera de même avec leur équipe dès que la situation s’éclaircira du côté de la direction du club. Mais ce qui est certain est que Haddad ne sera pas majoritaire au MCA car on parle avec insistance du grand retour de la Sonatrach qui envisage sérieusement de reprendre les choses en mains financièrement parlant. Pour rappel, la société pétrolière algérienne s’est en quelque sorte, éclipsée durant les deux dernières saisons en revoyant ses subventions à la baisse ce qui a vraiment irrité la grande famille des Vert et Rouge. Mais apparemment, tout rentrera dans l’ordre dès les prochains jours. Une décision qui fera un grand plaisir à tous les Mouloudéens qui ne veulent nullement revivre les scénarios cauchemardesques des dix dernières années où le doyen des clubs algérois a vraiment vécu des situations plus que catastrophiques. Mounir Benkrami

qu’il assume les conséquences. Aussi, j’attire l’attention de tous les partenaires du Mouloudia pour leur dire que tout ce que fera ou entreprendra Amrous est nul et

Pas plus tard que jeudi passé, la direction de l’USM Harrach avait affirmé que le milieu offensif du MC Alger, Salim Boumechra était harrachi à 100% après avoir signé un contrat d’une année pour la somme de 800 millions de centimes. Hier matin, l’un des proches confidents du joueur nous affirmé que son ami Salim n’avait absolument rien signé à l’USMH et qu’il attendait tout d’abord son tête-à-tête avec Omar Gherib pour prendre une décision finale. Apparemment, les deux hommes se sont rencontrés l’après-midi et ils auraient même trouvé un terrain d’entente annonçant ainsi la fin de l’épisode Boumechra. Malgré cela, les dirigeants du club harrachi sont toujours formels : Boumechra est officiellement à l’USMH. Donc, une question pertinente s’impose : Est-ce que Boumechra a réellement signé quoi que ce soit au profit des Jaune et Noir ? Seuls les prochains jours nous le diront même si du côté du vieux club algérois, on est archisûrs que Boumechra est toujours mouloudéen. On croit même savoir qu’il signera son nouveau contrat ce dimanche tout comme Ammour, Khemas et fort probablement, Mouici. M. B.

Ammour mouloudéen

T

TOUT A ÉTÉ RÉGLÉ JEUDI SOIR

out porte à croire que l’excoqueluche de l’USM Alger et le CB Bordj Bou Arréridj, Amar Ammour défendra les couleurs du MC Alger à partir de la saison prochaine. En effet, d’après une source proche de la direction du vieux club algérois, le joueur aurait tout réglé avec les dirigeants mouloudéens dans la soirée de jeudi passé. Les deux parties auraient même trouvé un terrain d’entente sur le montant de la prime de signature qui avoisine les 12 millions de dinars (1 milliard 200 millions de centimes) pour une année seulement. D’ailleurs, même le président Sadek Amrous a confié hier à nos confrères du quotidien El Haddaf, que «la direction du club avait un choix crucial à faire entre Amar Ammour et Zoheir Zerdab de la JSMB et c’est la situation administrative du premier cité qui a plaidé en sa faveur étant libre de tout engagement contrairement à Zerdab qui est toujours lié avec son équipe», a indiqué le responsable mouloudéen. Selon la même source, Amar Ammour devra parapher son nouveau contrat dès demain matin à la villa de Chéraga. Ce qui est sûr, c’est que si cette transaction verra réellement le jour, le Mouloudia fera une belle affaire tout comme le joueur bien évidemment. «Qui ne veut pas d’un Amar Ammour dans son effectif ?», nous dira Sadek Amrous. Une interrogation qui est plus que suffisante pour comprendre que le recrutement de ce joueur de talent fait déjà l’entière unanimité au sein de la

grande famille puisque, même les supporters et l’ensemble du staff technique s’accordent à dire que Ammour est un renfort de choix et de qualité. Il faut donc attendre la journée de demain pour en savoir un peu plus sur cette transaction très attendue qui fera à coup sûr, des heureux dans le camp mouloudéen. Enfin, il est utile de signaler que plusieurs équipes de l’élite nationale voulaient avoir Amar Ammour en particulier, son ancien club, l’USM Alger et la formation des Tuniques rouges, l’USM Annaba. M. B.


Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

DIVISION UNE

CRB

Le CRB tout près de l’implosion ALORS QUE LE DÉPLACEMENT À BAMAKO EST PRÉVU MERCREDI PROCHAIN

«

g Par Hichem Belarbi Le Chabab va droit vers la catastrophe. A quelques jours de son match face aux Maliens de Djoliba, le CR Bélouizdad ne connaît pas le groupe de joueurs qui défendra ses chances en coupe de la CAF.

L

a faute à pas de chance», disent les plus optimistes parmi les fans du club bélouizdadi. Il s’agit plutôt d’une faute professionnelle. Car pour pouvoir rater à chaque début de saison son allumage, il faudrait une sacrée dose de non-savoir. Et les dirigeants du Chabab qui se sont succédé depuis une décennie, la dernière en l’occurrence ont eu le culot de commettre l’impair. La préparation d’intersaison n’a pas été entamée durant cette décade à temps. L’absence des moyens, humains et matériels, a souvent été une excuse pour ceux qui avaient à charge de mener les affaires du club de Laâqiba. Depuis l’année du sacre, et celle qui a précédé la douche écossaise face aux Ivoiriens de l’ASEC Abidjan, le CRB est un club quelconque qui prépare sa saison comme il peut. Et justement, cette année 2010 n’aura pas dérogé à la règle. L’an 1 du professionnalisme est de surcroît celui qui voit les Rouge et Blanc du CRB reprendre le chemin du continent. Dans une semaine, en effet, les camarades de Mammeri seront au rendezvous de Bamako où les attend un

certain AC Djoliba. Un rendezvous qui compte pour les huitièmes de finale-bis de la coupe de la CAF , étape intermédiaire avant la phase des poules. Depuis la fin du championnat national, le 31 mai dernier, la question était de savoir quels seront les lendemains d’un club dont le président, Mahfoud Kerbadj, a manifesté son désir de partir au bout de sa seconde année de mandat. La réponse fut un amas de réactions confuses et maladroites. Les membres de l’assemblée générale ont failli dans leur quête de trouver une réponse à cette interrogation. Le président Kerbadj, qui avait demandé à une commission ad

hoc de préparer la transition vers le professionnalisme, a été obligé de poursuivre sa mission. Sans que personne soit en mesure de dire que le CRB est désormais partie intégrante du premier championnat national professionnel. Là n’est pas pourtant l’urgence des urgences. Aller à Bamako, mercredi prochain, en est la plus importante à l’heure actuelle et hormis la billetterie et un peu d’argent de poche préparé par la direction du club, cette dernière n’est pas certaine du nombre de joueurs qui feront le voyage en terre malienne. Le nombre d’éléments (19) qui avaient rejoint les entraînements pris en main par Djamel

Boudjelti, le coach des gardiens, à défaut d’un technicien attitré suite au départ de Mohamed Henkouche, est édifiant sur la fragilité des assises bélouizdadies qui vont devoir représenter non seulement les couleurs du club de Laâqiba mais de toute l’Algérie, pays qui a repris sa place parmi les grands d’Afrique et sur la scène mondiale. Une (nouvelle) claque de l’acabit du 7-0 encaissé à Abidjan face aux Mimosas en 1997 ne serait à cet effet pas la bienvenue. D’autant plus que sur les dix-neuf joueurs qui ont suivi les six premières séances de travail physique seule une dizaine est concernée par la compétition continentale, le reste des troupes étant des joueurs (nouveaux ou anciens) qui n’ont pas la fameuse licence CAF. Déjà que lors du dernier match face aux Soudanais d’Atbara, le CRB a dû jouer la seconde manche en misant sur un seul portier, Mohamed Ousserir de surcroit de retour de blessure, Fellah ayant reçu un second carton lors de la manche aller qui l’a privé de participation à la manche retour. Et pour cause ! Cinq joueurs, Fellah, Lahmer, Aoued, Berradja et Mekhout n’ont pas donné suite aux appels de leurs dirigeants qui voulaient les revoir à l’entraînement au moins pendant la semaine dernière. Le retour des deux premiers cités à l’entraînement jeudi passé ne devrait pas leur permettre de recharger les accus en vue d’une confrontation où le physique aura son pesant face à un adversaire qui est en fin de cycle compétitif. H. B.

IL A JURÉ DE VIRER LES FAUTEURS DE TROUBLES

L

Kerbadj trahi par le nerf de la guerre

Attendu pour jeudi, le paiement des arriérés de primes des joueurs encore sous contrat avec le club bélouizdadi n’a pas eu lieu. Une situation qui a irrité les joueurs dont un groupe a manifesté sa colère en s’absentant à la séance de jeudi.

e président Kerbadj, qui espérait une importante entrée d’argent, a manqué à son rendez-vous. Aussitôt alerté par la défection des joueurs à l’entraînement de jeudi, Kerbadj a juré de leur faire payer leur acte. Aussi, selon lui «certains joueurs qui ont décidé de bouder ne feront pas le déplacement à Bamako et, pis encore, ne feront pas partie

de l’effectif du CRB cette saison ». Des joueurs sous contrat qui figurent parmi le groupe d’absents, comme Boushaba, et qui voulaient obtenir leur lettre de libération « peuvent attendre », estime toujours le patron du Chabab qui croit savoir que ce mouvement est « l’ultime tentative de l’opposition » pour déstabiliser le club. Nous y reviendrons. H.B.

La SPA-USMH est née ! USMH

La société par actions du club sportive de Madinet El Harrach est née.

E

n effet, un conseil d’administration de cinq personnes que préside Mohamed Laib est composé de MM. Mana, Bensemra, Boulab et Lalass. Ce conseil d’administration aura à établir l’organigramme des postes de responsabilités conformément aux critères exigés comme suit : 1 manager général ou 1 directeur général, 1)directeur technique, 1 médecin chef, 1 kinésithérapeute, 1 responsable de la sécurité et une liste nominative des entraîneurs de chaque catégorie. En plus de cet organigrame,

il faut noter les autres pièces exigées. 1 demande de licence de club professionnel établi par la nouvelle société, 1 copie des statuts de la société sportive nouvellement constituée, 1 copie du registre du commerce, 1 certificat d’existence délivré par l’administration des impôts. Toutes ces pièces réglementaires consitueront le dossier que les responsables harrachis doivent remettre à la FAF avant le 15 juillet prochain.

300 millions pour Boumechra

Le président Laïb et le joueur Salim Boumedchra se sont rencontrés avant-hier et sont convenus sur la somme de 600 millions de centimes. Le joueur ayant exigé 80 % de cette somme pour signer le contrat, mais en dernière

minute, il s’est contenté d’une avance de 300 millions de centimes, somme qui était disponible et dès que l’administration lui remettra les 180 millions restants, il paraphera le contrat. Laïb aurait déclaré au joueur : “On vous fait confiance, prenez cette somme et dès qu’on vous complètera votre première tranche, vous signerez”. Rendez-vous est donc pris pour demain, dimanche entre les deux parties.

Latrèche rejoint le groupe

Le nouveau signataire Ayoub Latrèche, transfuge du MSP Batna, a rejoint le groupe en stage à Aïn Témouchent. Selon certains, ce joueur sera la révélation cette saison, car il possède des qualités techniques impressionnantes. Lotfi S.

15

Younès rejoint la liste des absents

Après s’être entraîné mardi et mercredi derniers, Sofiane Younès s’est éclipsé jeudi lors de la séance d’entraînement tenue à la forêt Bouchaoui. L’attaquant bélouizdadi qui attendait à ce que le boss bélouizdadi tienne sa promesse pour lui régler ses arriérés de primes, a invoqué un problème familial pour expliquer son absence. Mais, dans l’entourage de l’équipe, l’on insiste sur le fait que l’ancien Mouloudéen ainsi que nombre d’autres joueurs absents, comme Lahmer, Fellah, Mekhout et Saïbi ont agi de la sorte pour faire pression sur le président Kerbadj qui avait fait la promesse de payer ses joueurs avant le début de la préparation.

Le match de Djoliba le 17 juillet à 16h

La rencontre Djoliba AC- CRB se jouera samedi prochain (16h) au stade Modibo Keita de Bamako. Les Bélouizdadis, qui ont reçu la confirmation de ce changement (le match était annoncé pour le dimanche 18 juillet) ont vite fait de changer leur plan. Leur retour au pays est prévu, en effet, le samedi à partir de 22h soit quelques heures seulement après le match.

Djoliba AC éliminé en coupe

Les Djolibistes, qui espéraient arracher leur 18e trophée national, ont perdu leur pari. Dimanche dernier, ils sont tombés face à une formation du C Salif Keïta plus volontaire. Battus logiquement 2-0, à l’issue d’un match où l’ancien Usmiste Mintou Doucouré, ils n’ont été que l’ombre de cette équipe redoutée et redoutable, les « Rouges » quittent la compétition par la petite porte. Leurs espoirs reposent désormais sur le titre national ainsi que la coupe de la CAF. En championnat, après 20 journées, l’AC Djoliba (45 points) occupe la seconde place au classement derrière le Stade Malien de Bamako (46).


16

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Nezzar inquiet pour son dossier CAB

MOB

Le MOB entre espoir et désillusion EN ATTENDANT LA DÉCISION DE LA FAF

g Par Chekal Lyes

Lors de la réunion tenue hier en soirée par la direction du MOB, on n’a en fin de compte abordé que le point concernant l’organigramme, selon un officiel du club.

L

es membres de la direction ont, selon la même source, élaboré la liste nominative du personnel de la future SPA/MOB officiellement (administration, logistique, technique et personnel médical). En effet, ladite réunion, la première du conseil d’administration, était programmée pour élire un président du conseil, parler du recrutement…. Ce qui a poussé la direction à revoir l’ordre du jour, selon la même source c’est le fait que le Bureau fédéral, sous la présidence de Raouraoua, se réunira le 18 juillet. Cela dit, le MOB doit attendre le compte rendu de la réunion du BF dont les décisions sont attendus avec impatience par les clubs de D I et D II, dont le MOB qui sera vraisemblablement fixé quant au palier dans lequel il va évoluer. Et ce n’est qu’après, que le comité va se réunir pour voir quelle stratégie adopter, pour être parmi l’élite dans le premier championnat professionnel, ce qui reste le souhait de toute la famille mobiste, selon les plus optimistes. Ces derniers se basent sur la folle rumeur qui circule avec le lancement du championnat professionnel avec deux groupes, alors que le championnat amateur sera composé de trois groupes de DII, et celui de trois pour l’inter-régions, du moment que le MOB a déposé un dossier complet le 30 juin, c'est-à-dire dans les délais impar-

DIVISION DEUX

Le boss du CAB semble très inquiet pour le dossier du professionnalisme qu’il a déposé auprès de la FAF, les raisons viendraient de la procédure d’opposition faite par des membres de l’AG et des créanciers du club qui ont transmis un dossier où ils ont relaté toutes les carences réglementaires, notamment la non-tenue de l’AGEx.

L

e président du CAB s’est déplacé en personne à Alger pour se renseigner sur les tenants et les aboutissants de l’action d’opposition menée par les membres de l’AG et les créanciers, il aurait pris contact avec des personnes proches du club à Alger

tis et ce, avant le prolongation dudit délai. Alors que les plus pessimistes sont plus prudents, et refusent de crier victoire à l’avance. Ils ne veulent pas vivre une autre désillusion après celle qu’ils ont vécue avant la fin de l’exercice, avec cette rétrogradation officialisée par la Ligue nationale qui a placé leur équipe chérie en Interrégions (publication des groupes du prochain exercice sur le site officiel de la FAF). Le rectificatif de l’instance que gère Mecherara, publié le lendemain sur le même site, n’a pas rassuré les Mobistes ; du moment que la précison concernée a rétabli les clubs de DII dans leurs droits de postuler à une place dans la future LFP, dont le MOB (les équipes qui ont évolué dans le championnat de DII durant l’année 2009-2010, sont éligibles au professionnalisme). Alors que le point le plus important pour eux, était incontestablement l’annulation pure et simple de la déci-

sion de rétrogradation des deux équipes de la Division deux, le MOB et l’OMA en Inter-régions. Une décision qui aurait soulagé la direction béjaouie, et par ricochet le peuple du MOB, en reprenant la célèbre expression de l’ex-président du Mouloudia cher aux Béjaouis, Zahir Benaï dit Da H’cinou. Ce dernier, pour rappel, reste le président le plus populaire du MOB de ces dernières années, bien qu’il soit sorti par la petite porte après un retour aux affaires du club raté et catastrophique. La popularité de Raouraoua est établie à Béjaia où il est très estimé, lui et, bien évidemment, le président de la LNF. La famille mobiste a particulièrement applaudi le retour aux affaires du football national de Raouraoua, et sa popularité sera encore plus grande au moment où ce dernier va rétablir un club aussi populaire que le MOB dans son droit. Ch. L.

pour qu’ils interviennent auprès des intéressés afin qu’ils retirent leur motion d’opposition qui risque de compromettre la validation du dossier d’éligibilité pour le professionnalisme. La FAF qui tiendra une réunion de son bureau fédéral le 18 juillet rendra très certainement son premier verdict sous forme de réserves sur les dossiers déposés. En attendant, le boss du CAB devra faire preuve d’une grande sagesse pour agir dans l’intérêt suprême du CAB, en provoquant une réunion avec les membres de l’AG et les créanciers pour trouver un compromis dans le cadre d’un dialogue responsable où seul l’intérêt du club primera, c’est la seule façon de faire éviter au CAB le risque d’une implosion de ses forces vives et d’une situation de crise qui mettra en péril l’avenir du club. W. Y.

Boukhlouf signe à Annaba

Annoncé au Chabab où il devait rempiler pour deux saisons, l’attaquant du CAB a feinté tout le monde pour aller signer à l’USM Annaba.

Une nouvelle qui n’a pas été du goût de Nezzar et des supporters du CAB. Joint au téléphone, le joueur nous a confié : «Il est vrai que j’ai négocié avec Nezzar pour rempiler, mais comme rien n’a été concrétisé, j’ai reçu une offre de Annaba beaucoup plus intéressante sur les plans financier et sportif. Je m’excuse pour le CAB…».

Bourahli attend toujours mais... ?

Le meilleur buteur du CAB était aussi à Annaba où il a discuté avec

Menadi. Si pour le moment aucun accord n’a été trouvé entre les deux parties, cela risque de se produire prochainement. Bourahli, qui a donné son accord au CAB, attend toujours la concrétisation de son contrat avec Nezzar, cette attente risque de ne pas se prolonger, le président du CAB n’agit pas rapidement pour concrétiser avec son joueur qui est convoité par d’autres clubs.

Aouiti proche de l’USMAn

Le gardien Aouiti est toujours sur les tablettes de Menadi. Selon nos informations, le boss annabi aurait demandé à Boukhlouf de lui fournir des informations. Aouiti, auteur d’une très belle saison, semble très près de signer à W. Y. Annaba.

BIRA PRESSENTI DIRECTEUR TECHNIQUE RCK

g Hillel Aït Benali Dans le cadre du projet de professionnalisation du championnat national qui rentrera en vigueur avec le début du prochain exercice footballistique, le RCK à l’instar des autres formations accélère sa cadence pour être fin prêt à ce rendez-vous du mois de septembre, et qui verra ainsi la naissance du premier championnat professionnel en Algérie.

L

es discussions sont de retour sur ce sujet (professionnalisme), après une rupture de quelques semaines où tout le monde était concentré sur la coupe du monde et sur les matchs de

l’équipe nationale. Après que le président Mecheri, s’est entretenu la semaine passée avec le «futur» associé et que nous avons cité l’information sur ses mêmes colonnes, et rappelons le qu’il s’agit un homme d’affaire d’une grande importance. Le temps est venu maintenant pour préparer une équipe apte à jouer dans le championnat professionnel la saison prochaine. La première condition pour figurer dans le futur «championnat professionnel» est incontestablement de se disposer d’un staff technique qui répond à plusieurs exigences et plusieurs critères. Dans ce contexte et selon des sources proches de la direction du Read, le boss koubéen a entamé durant, toujours la semaine passé des discussions avec M. Abdelkrim Bira. Nos sources nous ont avoués que les deux hommes se sont rencontrés à

Alger mais sans nous préciser le lieu exact. Dans une réunion qui a durée plus de deux heures, Mecheri est apparemment arrivé à convaincre Bira pour être sur la tête de la barre technique du RCK. Abdelkrim Bira sera un directeur technique au Read, c’est-à-dire, en plus de l’entraîneur en chef, il occupera la fonction du manager général. Selon toujours notre source, Bira a donné son accord de principe et il est prêt à travailler avec Mecheri dés l’entame de la saison prochaine. Maintenant, il ne reste que de passer au concret et préparer la route pour commencer les nouvelles tâches. Cette méthode du travail sera la première en Algérie, car pour l’instant aucune équipe, que ce soit de la super (DI ou DII) n’a pas adopté cette démarche. Cependant, avec les dernières directives de la

ligue nationale du football, à partir, du prochain championnat professionnel tous les clubs devront partir sur la même ligne et choisir un directeur technique.

Chouaib, Boudemagh et Khelidi rempileront

Le trio koubéens, à savoir Abdelouahid Chouaib, Fares Boudemagh et Khelidi Rabah qui ont été l’objet d’une excellente prestation la saison passé avec leur club le RCK, et que tout le monde à Kouba a apprécié le rendements, seront, selon nos sources, les premiers avec lesquels le président Sofiane Mecheri prendra attache dans les prochains jours, afin de les convaincre de signer au Read pour d’autres saisons. Mais, avant que le boss koubéen rentrera en discussion directe avec les trois joueurs cités, il a conseillé un membre de son bureau de se

rapprocher d’eux afin d’entamer les premières démarches.

…Une libérations des fins de contrats

Dans l’autre côté, plusieurs joueurs en fin de contrat seront libérés prochainement. Sans nous cités des noms, nos sources nous ont dévoilé que, c’est dans l’attention des responsables koubéens de mettre fin au parcours de plusieurs joueurs que le contrat est arrivé à terme avec la fin de la saison écoulée : «de nombreux éléments en fin de contrat seront libérés dans les prochains jours, toutefois, Cette procédure ne touchera pas certainement les éléments tant estimés au Read et qui ont été l’objet d’un probant rendement durant le précédent exercice» nous ont révélés nos sources. A. A. B.


16

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Nezzar inquiet pour son dossier CAB

MOB

Le MOB entre espoir et désillusion EN ATTENDANT LA DÉCISION DE LA FAF

g Par Chekal Lyes

Lors de la réunion tenue hier en soirée par la direction du MOB, on n’a en fin de compte abordé que le point concernant l’organigramme, selon un officiel du club.

L

es membres de la direction ont, selon la même source, élaboré la liste nominative du personnel de la future SPA/MOB officiellement (administration, logistique, technique et personnel médical). En effet, ladite réunion, la première du conseil d’administration, était programmée pour élire un président du conseil, parler du recrutement…. Ce qui a poussé la direction à revoir l’ordre du jour, selon la même source c’est le fait que le Bureau fédéral, sous la présidence de Raouraoua, se réunira le 18 juillet. Cela dit, le MOB doit attendre le compte rendu de la réunion du BF dont les décisions sont attendus avec impatience par les clubs de D I et D II, dont le MOB qui sera vraisemblablement fixé quant au palier dans lequel il va évoluer. Et ce n’est qu’après, que le comité va se réunir pour voir quelle stratégie adopter, pour être parmi l’élite dans le premier championnat professionnel, ce qui reste le souhait de toute la famille mobiste, selon les plus optimistes. Ces derniers se basent sur la folle rumeur qui circule avec le lancement du championnat professionnel avec deux groupes, alors que le championnat amateur sera composé de trois groupes de DII, et celui de trois pour l’inter-régions, du moment que le MOB a déposé un dossier complet le 30 juin, c'està-dire dans les délais impartis et

DIVISION DEUX

Le boss du CAB semble très inquiet pour le dossier du professionnalisme qu’il a déposé auprès de la FAF, les raisons viendraient de la procédure d’opposition faite par des membres de l’AG et des créanciers du club qui ont transmis un dossier où ils ont relaté toutes les carences réglementaires, notamment la non-tenue de l’AGEx.

L

e président du CAB s’est déplacé en personne à Alger pour se renseigner sur les tenants et les aboutissants de l’action d’opposition menée par les membres de l’AG et les créanciers, il aurait pris contact avec des personnes proches du club à Alger

ce, avant le prolongation dudit délai. Alors que les plus pessimistes sont plus prudents, et refusent de crier victoire à l’avance. Ils ne veulent pas vivre une autre désillusion après celle qu’ils ont vécue avant la fin de l’exercice, avec cette rétrogradation officialisée par la Ligue nationale qui a placé leur équipe chérie en Interrégions (publication des groupes du prochain exercice sur le site officiel de la FAF). Le rectificatif de l’instance que gère Mecherara, publié le lendemain sur le même site, n’a pas rassuré les Mobistes ; du moment que la précison concernée a rétabli les clubs de DII dans leurs droits de postuler à une place dans la future LFP, dont le MOB (les équipes qui ont évolué dans le championnat de DII durant l’année 2009-2010, sont éligibles au professionnalisme). Alors que le point le plus important pour eux, était incontestablement l’annulation pure et

simple de la décision de rétrogradation des deux équipes de la Division deux, le MOB et l’OMA en Inter-régions. Une décision qui aurait soulagé la direction béjaouie, et par ricochet le peuple du MOB, en reprenant la célèbre expression de l’ex-président du Mouloudia cher aux Béjaouis, Zahir Benaï dit Da H’cinou. Ce dernier, pour rappel, reste le président le plus populaire du MOB de ces dernières années, bien qu’il soit sorti par la petite porte après un retour aux affaires du club raté et catastrophique. La popularité de Raouraoua est établie à Béjaia où il est très estimé, lui et, bien évidemment, le président de la LNF. La famille mobiste a particulièrement applaudi le retour aux affaires du football national de Raouraoua, et sa popularité sera encore plus grande au moment où ce dernier va rétablir un club aussi populaire que le MOB dans son droit. Ch. L.

pour qu’ils interviennent auprès des intéressés afin qu’ils retirent leur motion d’opposition qui risque de compromettre la validation du dossier d’éligibilité pour le professionnalisme. La FAF qui tiendra une réunion de son bureau fédéral le 18 juillet rendra très certainement son premier verdict sous forme de réserves sur les dossiers déposés. En attendant, le boss du CAB devra faire preuve d’une grande sagesse pour agir dans l’intérêt suprême du CAB, en provoquant une réunion avec les membres de l’AG et les créanciers pour trouver un compromis dans le cadre d’un dialogue responsable où seul l’intérêt du club primera, c’est la seule façon de faire éviter au CAB le risque d’une implosion de ses forces vives et d’une situation de crise qui mettra en péril l’avenir du club. W. Y.

Boukhlouf signe à Annaba

Annoncé au Chabab où il devait rempiler pour deux saisons, l’attaquant du CAB a feinté tout le monde pour aller signer à l’USM Annaba.

Une nouvelle qui n’a pas été du goût de Nezzar et des supporters du CAB. Joint au téléphone, le joueur nous a confié : «Il est vrai que j’ai négocié avec Nezzar pour rempiler, mais comme rien n’a été concrétisé, j’ai reçu une offre de Annaba beaucoup plus intéressante sur les plans financier et sportif. Je m’excuse pour le CAB…».

Bourahli attend toujours mais... ?

Le meilleur buteur du CAB était aussi à Annaba où il a discuté avec

Menadi. Si pour le moment aucun accord n’a été trouvé entre les deux parties, cela risque de se produire prochainement. Bourahli, qui a donné son accord au CAB, attend toujours la concrétisation de son contrat avec Nezzar, cette attente risque de ne pas se prolonger, le président du CAB n’agit pas rapidement pour concrétiser avec son joueur qui est convoité par d’autres clubs.

Aouiti proche de l’USMAn

Le gardien Aouiti est toujours sur les tablettes de Menadi. Selon nos informations, le boss annabi aurait demandé à Boukhlouf de lui fournir des informations. Aouiti, auteur d’une très belle saison, semble très près de signer à Annaba. W. Y.

BIRA PRESSENTI DIRECTEUR TECHNIQUE RCK

g Hillel Aït Benali Dans le cadre du projet de professionnalisation du championnat national qui rentrera en vigueur avec le début du prochain exercice footballistique, le RCK à l’instar des autres formations accélère sa cadence pour être fin prêt à ce rendez-vous du mois de septembre, et qui verra ainsi la naissance du premier championnat professionnel en Algérie.

L

es discussions sont de retour sur ce sujet (professionnalisme), après une rupture de quelques semaines où tout le monde était concentré sur la coupe du monde et sur les matchs de

l’équipe nationale. Après que le président Mecheri, s’est entretenu la semaine passée avec le «futur» associé et que nous avons cité l’information sur ses mêmes colonnes, et rappelons le qu’il s’agit un homme d’affaire d’une grande importance. Le temps est venu maintenant pour préparer une équipe apte à jouer dans le championnat professionnel la saison prochaine. La première condition pour figurer dans le futur «championnat professionnel» est incontestablement de se disposer d’un staff technique qui répond à plusieurs exigences et plusieurs critères. Dans ce contexte et selon des sources proches de la direction du Read, le boss koubéen a entamé durant, toujours la semaine passé des discussions avec M. Abdelkrim Bira. Nos sources nous ont avoués que les deux hommes se sont rencontrés à

Alger mais sans nous préciser le lieu exact. Dans une réunion qui a durée plus de deux heures, Mecheri est apparemment arrivé à convaincre Bira pour être sur la tête de la barre technique du RCK. Abdelkrim Bira sera un directeur technique au Read, c’est-à-dire, en plus de l’entraîneur en chef, il occupera la fonction du manager général. Selon toujours notre source, Bira a donné son accord de principe et il est prêt à travailler avec Mecheri dés l’entame de la saison prochaine. Maintenant, il ne reste que de passer au concret et préparer la route pour commencer les nouvelles tâches. Cette méthode du travail sera la première en Algérie, car pour l’instant aucune équipe, que ce soit de la super (DI ou DII) n’a pas adopté cette démarche. Cependant, avec les dernières directives de la ligue nationale du football, à par-

tir, du prochain championnat professionnel tous les clubs devront partir sur la même ligne et choisir un directeur technique.

Chouaib, Boudemagh et Khelidi rempileront

Le trio koubéens, à savoir Abdelouahid Chouaib, Fares Boudemagh et Khelidi Rabah qui ont été l’objet d’une excellente prestation la saison passé avec leur club le RCK, et que tout le monde à Kouba a apprécié le rendements, seront, selon nos sources, les premiers avec lesquels le président Sofiane Mecheri prendra attache dans les prochains jours, afin de les convaincre de signer au Read pour d’autres saisons. Mais, avant que le boss koubéen rentrera en discussion directe avec les trois joueurs cités, il a conseillé un membre de son bureau de se rapprocher d’eux afin

d’entamer les premières démarches.

…Une libérations des fins de contrats

Dans l’autre côté, plusieurs joueurs en fin de contrat seront libérés prochainement. Sans nous cités des noms, nos sources nous ont dévoilé que, c’est dans l’attention des responsables koubéens de mettre fin au parcours de plusieurs joueurs que le contrat est arrivé à terme avec la fin de la saison écoulée : «de nombreux éléments en fin de contrat seront libérés dans les prochains jours, toutefois, Cette procédure ne touchera pas certainement les éléments tant estimés au Read et qui ont été l’objet d’un probant rendement durant le précédent exercice» nous ont révélés nos sources A. A. B.


18

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

OMNISPORTS

HANDBALL/MF AKBOU

Le handball féminin dans la vallée de la Soummam est devenu sport roi par excellence, grâce au travail profond des athlètes, staff technique et dirigeants des clubs de la région. Nous avons accosté Zaakane Nadia, 23 ans, licenciée en droit, sociétaire du MF Akbou, club évoluant en seconde division, et récemment détentrice de la coupe d’Algérie universitaire avec l’université Abderrahmane Mira de Bejaia.

ZAAKANE NADIA : «Je souhaite intégrer un club d’excellence l’année prochaine» Bejaia. J’ai commencée la pratique du Handball à l’âge de 8 ans jusqu’à la 9e année du CEM à Sidi Aich, au lycée, j’ai arrêtée pour cause des études. Après avoir eu mon bac et l’accès à la fac en 2006, j’ai repris avec la sélection universitaire en optant en même temps pour le Mechaal Fatayate Akbou (MFA), un club qui évolue dans la seconde division avec lequel je suis toujours. Je joue dans le poste de fausse ailière. Dernièrement, vous avez décroché la coupe d’Algérie universitaire, un mot ? Exactement, nous avons décroché la coupe d’Algérie universitaire, c’est la deuxième pour notre université après celle gagnée en 2008.Nous avons battu en finale, qui s’est jouée à Sétif, l’université de Biskra sur le score de 18 à13.

Quel est le souhait de Nadia ?

Présentez–vous à nos lecteurs ? Je m’appelle Zaakane Nadia, 23 ans, licenciée en droit à la Fac de

Je souhaite intégrer d’autres clubs pour découvrir le haut niveau, car au sein du MFA, on stagne, on joue pour le plaisir alors que moi j’ai d’autres ambitions, donc j’ai envie d’intégrer des clubs de haut

niveau pour faire valoir mon véritable niveau et mes capacités, pourquoi pas le GSP ou l’équipe d’Awzellaguen ou n’importe quel club d’excellence. L’année prochaine, j’irais à Alger continuer mes études donc pourquoi pas opter pour un club algérois, Puisque vous êtes détenteurs de la coupe d’Algérie universitaire, donc vous allez représenter l’Algérie au championnat du monde, non ? Normalement on doit représenter l’Algérie au prochain championnat du monde universitaire qui aura lieu en Espagne ainsi que la coupe arabe qui aura lieu en Égypte, mais d’après les échos qui nous parviennent, je ne pense pas qu’on prenne part, car déjà au niveau de notre équipe universitaire on manque énormément de moyens et c’est par amour à la discipline qu’on s’est déplacés à Sétif. On vous laisse le soin de conclure… Je remercie beaucoup ma famille

WO©«dIL¥b « W¥dz«e « W¥¸uNL WO FA « «u¨_« W¥ôË W{U¥d «Ë »U A « W¥d¥b±

PUBLICITÉ

«

s± WO U « …dIH « 43 …œUL « ÂUJî_ UI © 24 : w Œ¸RL « 250/02 rƸ wßUzd « ÂußdL «

÷d´ V J±

W¥b ± dO¨ WBÆUM±

sOOF¢ ‰UG®_«

Le trio du CSB El Kseur sur le podium BASKET-BALL / CONCOURS

NATIONAL DES JEUNES TALENTS

L

ors du concours national des jeunes talents de basket-ball que la magnifique ville de cherchell (Tipasa) a accueilli les 28/29 et 30 juin dernier, trois athlètes minimes du CSB El Kseur qui ont dominé les débats en s’octroyant les 3 premières places, il s’agit respectivement de Mellissa Malek, Ghanem Hannane et de K. Akila. Il faut signaler que ce trio fait partie

de l’effectif du CSB qui a atteint la finale de la coupe d’Algérie chez les minimes filles. Ce résultat démontre la bonne santé du basket-ball à El Kseur et doit donner à réfléchir aux autorités locales, car la pâte existe, il suffit juste d’un peu plus de considération et de moyens pourqu’elle soit à la hauteur des ambitions des responsables du club. Z H.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme Office de promotion et gestion immobilières de la wilaya de Tipasa Département maîtrise d’ouvrage Service marché

Conformément aux dispositions de l’article 43 du décret présidentiel N° 02-250 du 24/07/2002, modifié et complété par le décret présidentiel N° 08/338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics, l’Office de promotion et de gestion immobilières de la wilaya de Tipasa porte à la connaissance des soumissionnaires qui ont participé au 2e avis d’appel d’offres N° 106/2010 publié dans le quotidien national El-Hiwar du 04/04/2010 et le quotidien national Maracana du 04/04/2010 relatif à la réalisation des travaux de voiries et réseaux divers des projets : • 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot A • 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot B que le marché est attribué provisoirement conformément à la réunion de la commission d’évaluation des offres tenue le 10/06/2010 suivant tableau ci-après: Les critères ayant permis ce choix sont les suivants : Désignation de l’entreprise

« Æd r

Wß«¸œ WF°U ±Ë “U dI± ŸËdA± 0 1 W¥d¥b± »U A « W{U¥d «Ë W¥ôu 02 «u¨_«

: WE•öL « ` UBL « t° X±UÆ Íc « ¸UO îù« vK´ Z ± bNF ± qØ ‹UIHB « WM ÂU± UMF© l d¥ Ê t …bÆUF L « s± ÂU¥ )10( …dA´ ‰öî «u¨_« W¥ôu WO±uLF « MARACANA N°1161 - Samedi 10 juillet 2010 - ANEP 816 570

cette discipline sans oublier bien sur mes amies. Entretien réalisé par Zahir Hamour

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHE N° 174/2010

s´ Êö´ XÆR± `M± rß« … b ± mK L « V J± •öL « Õd IL « Uß«¸b « WE ‹ u IL « ‰ .725.00 sº• 2.492 U Æ R ±

qui m’encourage quotidiennement et sans relâche, mes frères, et toutes les personnes qui m’ont soutenue depuis mes débuts dans

Localisation du projet

Montant … en toutes taxes comprises

Délai Note Observations d’exécution technique

EURL/ DJERIOUE BENZIANE

Réalisation des 56.044.106,90 travaux de DA voiries et réseaux divers des 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot A

03 mois

60

Offre mieux disante

EURL/ DJERIOUE BENZIANE

Réalisation des travaux de voiries et réseaux divers des 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot B

03 mois

60

Offre mieux disante

68.442.838,90 DA

Conformément à l’article 101 du décret présidentiel N° 02-250 du 24/07/2002, modifié et complété par le décret présidentiel N° 08/338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics, les soumissionnaires qui contestent ce choix peuvent introduire un recours auprès de la commission des marchés de la wilaya de Tipaza, dans les 10 jours qui suivent la parution de cet avis sdans les quotidiens nationaux.

MARACANA N°1161 - Samedi 10 juillet 2010 - ANEP 816 588


OMNISPORTS

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Les Algériens «explosés» sur le 1500 m

ATHLETISME MEETING DE LA LIGUE DE DIAMANT DE LAUSANNE (SUISSE)

g Par Abdou Seghouani Le Kenyan Nicholas Kiptanui Kemboi a réalisé la meilleure performance mondiale de l’année au 1500 mètres, en 3 min 31 sec 52/100es jeudi soir, à Lausanne, dans une course où étaient engagés trois athlètes algériens.

L

ausanne était la septième étape de la Ligue de Diamant de l’IAAF. Kemboi, 20 ans et une des forces neuves de l'armada kenyanne, a ainsi effacé (avec 7/10es de mieux) l'ancienne meilleure performance de son compatriote Augustine Kiprono Choge, établie le 23 mai à Shanghai (Chine), en 3 min 32 sec 20. Dans cette course où 12 athlètes ont réussi à franchir la ligne d’arrivée, les trois athlètes algériens, tous de l’élite nationale et signataires au GS Pétroliers, ont été littéralement «explosés» par le rythme imprimé à la course dans laquelle le vétéran, Kamel Boulahfane, a réalisé le meilleur classement (la 8e place), avec un chrono de 3 min 37 sec 00. Antar Zerguelaine, loin de son meilleur niveau, n’a pas pu faire mieux que la 10e place, couvrant la distance en 3 min 37 sec 68. Mais le plus inquiétant aura été le classement (12e et dernière place) de Tarek Boukensa qui, pour sa part, n’était véritablement pas dans le coup si l’on se réfère à ses 3 min 41 sec 42. Un chrono plutôt médiocre pour celui qui, il y a tout juste une année, était parmi les meilleurs athlètes au monde sur le 1500 mètres. Que se passe-t-il

dans le 1500 m algérien ? Nos trois athlètes étaient visiblement «out» avant-hier, dans le prestigieux meeting Athletissima de Lausanne. Pourtant, Boulahfane, Zerguelaine et Boukensa sont loin d’être des novices ou des athlètes inexpérimentés… Sur la base des résultats de ces dernières semaines, on peut affirmer que nos athlètes sont passés du bon au moins bon et, depuis Lausanne, du moins bon au franchement mauvais. D’où l’interrogation : auront-ils les ressources nécessaires pour s’en remettre avant les championnats d’Afrique prévus à partir du 28 juillet à Nairobi, au Kenya ? Outre la performance du 1500 m et en plus d'Usain Bolt, qui a réussi son retour en égalant Asafa Powell en 9 sec 82 sur 100

mètres, deux autres athlètes ont signé les meilleures performances mondiales de l'année dans leurs spécialités à l'occasion du meeting de la Diamond League à Lausanne. Sur 3000 mètres steeple, le Kenyan Brimin Kiprop Kipruto a remporté l'épreuve en 8' 01'' 62, marquant une nouvelle MPM 2010. Egalement Kényane, Vivian Cheruyot a abaissé de plus de quatre secondes la précédente meilleure performance mondiale du 3000 mètres steeple féminin, avec un temps de 8' 38" 05. A. S. Classement des Algériens sur le 1500 m : …8e Kamal Boulahfane (Alg) 3’ 37’’ 00 …10e Anter Zerguelaine (Alg) 3’ 37’’ 68 …12e Tarek Boukensa (Alg) 3’ 41’’ 42

Mourad Souici se classe 2e à Saint Etienne avec 7690 points

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES ÉPREUVES COMBINÉES (DÉCATHLON) e décathlonien algérien, Mourad Souici, Lpionnat s’est classé à la deuxième place au chamde France de décathlon qui s’est

déroulé à Saint-Etienne, fin juin dernier. Mourad Souici a totalisé 7690 points à l’issue des dix épreuves que compte le décathlon. A la faveur de cette performance, le décathlonien algérien a réalisé les minima de qualification pour les championnats d’Afrique d’athlétisme seniors, prévus du 28 de ce mois jusqu’au 1er août à Nairobi, au Kenya. A Saint-Etienne, il a été devancé par le champion de France 2010 de la spécialité, Nadir El-Fassi, du Club de Montpellier, Agglo Athletic, qui a enregistré 8110 points. Pour réaliser cette perform-

ance, notre décathlonien a réalisé 11’’07 au 100 m, 7,20 m au saut en longueur, 14,13 m au lancer du poids, 1,89 m au saut en hauteur, 47’’47 au 400 m, 14’’71 au 110 m haies, 38,77 m au lancer du disque, 4,40 m au saut à la perche, 55,15 au lancer du javelot et, à la dernière épreuve, 4’39’’03 au 1500 m. Mourad Souici, qui a fêté ses 26 ans le 7 juillet, a ainsi amélioré son record personnel du décathlon en le portant à 7690 points, alors qu’il était de 7658 points, depuis le 7 juin 2009, au meeting d’Arles. Avec plus de persévérance et davantage de travail, Mourad Souici pourra se rapprocher du recordman d’Afrique et champion d’Afrique en titre de la spécialité et

«Numéro 1» algérien, Larbi Bourrada, qui compte 8171 points, depuis les derniers championnats du monde d’athlétisme de Berlin, le 20 août 2009. L’Algérie figure parmi les meilleures nations africaines du décathlon pour s’être adjugée deux des trois marches du podium grâce à la 1re place de Larbi Bouraâda (7574 pts) et la 3e place remportée par Boualem Lamri (6919 pts), lors du dernier championnat continental qui s’est déroulé à Addis-Abeba, en Ethiopie. Notons, enfin, que vingt-et-un (21) décathloniens ont réussi à se classer à l’issue des épreuves seniors hommes de ce championnat de France de Saint-Etienne où on a enregistrer six abandons. Abdou S.

Khoudir Aggoun s’impose aisément SEMI-MARATHON DE LA CORNICHE (EL-AOUANA - JIJEL)

es athlètes Khoudir Aggoun, du club de Souk El-Tenine, dans la wilaya de LBéjaïa, a remporté l’édition 2010 du semi-

marathon de la Corniche disputé dans la soirée de lundi à travers le parcours ElAouana-Jijel. Chez les dames, la victoire est revenue à Nassima Messaoudi, une marathonienne de Médéa. Pour s’imposer, Khoudir Aggoune, un athlète confirmé de l’élite nationale de demifond ayant plusieurs fois remporté le titre de champion d’Algérie de cross-country ces dernières années, a couvert les 18 kilomètres de l’épreuve en 55 minutes 54 secondes. Il a devancé le Jijélien Badreddine Amirat, crédité de 56 min 08 sec et

Abdelhalim Bellam, un athlète de Chlef (56 min 10 sec). La vainqueur de l’épreuve en dames, Massima Messaoudi, a gagné avec un temps de 1h 17 min, suivie de la Annabie Hiouda Laroum, en 1h 26 min, et de Faroudja Larabi de Tizi Ouzou qui est montée sur la troisième marche du podium, en 1h 27 min. Organisée par la Ligue d’athlétisme de Jijel,

avec le soutien de la Direction de le Jeunesse et des Sports de la wilaya, cette manifestation sportive rentre dans le cadre des festivités commémoratives de la Fête de l’indépendance et de la jeunesse. Cette course pédestre, longue de 18 kilomètres, a réuni quelque 500 participants, représentant une quinzaine de wilayas du pays. Abdou S.

RÉSULTATS TECHNIQUES Garçons : Filles : 1. Khoudir Aggoun (w. Béjaïa) 55' 54’’ 1. Nassima Messaoudi (w. Médéa) 1 h 17' 2. Badreddine Amirat (w. Jijel) 56' 08’’ 2) Houda Laroum (w. Annaba) 1 h 26' 3. Abdelhalim Bellam (w. Chlef) 56' 10’’ 3) Faroudja Larabi (w. Tizi Ouzou) 1 h 27’.

19

LA JAMAÏCAINE SHELLY-ANN FRASER CONTRÔLÉE POSITIVE

La championne olympique épinglée La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser, championne du monde et championne olympique du 100 m, a été contrôlée positive pour dopage au mois de mai, a fait savoir vendredi le président de son club d'athlétisme (MVP), Bruce James. Selon James, le contrôle positif pour dopage remonte au 23 mai, lors du meeting Diamond League de Shanghai, alors qu'elle avait pris des médicaments pour traiter un “mal de dents”. "Il s'agit d'une violation mineure des règles antidopage", dit-il. "Nous n'avons rien à cacher, et de ce fait, nous avons décidé de le faire connaître et de reconnaître qu'elle a été contrôlée positive", a dit James à Reuters. Fraser, qui a 23 ans, devait courir jeudi au meeting Diamond League à Lausanne, mais elle a renoncé avant le début de l'épreuve. Fraser a été sacrée championne olympique du 100 m lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008 et championne du monde de la même discipline en 2009 à Berlin.

CHAMPIONNAT D’ALGÉRIE INTERCLUBS «BACHIR MOULAY»

Les juniors et espoirs en lice à Béjaïa

Organisé par la très dynamique Ligue d’athlétisme de Béjaïa, sous l’égide de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) et le soutien de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la wilaya de Béjaïa, le championnat d’Algérie interclubs juniors et espoirs s’achèvera aujourd’hui, en début de soirée, après deux journées intenses de compétitions. Baptisé par la FAA championnat «Bachir Moulay», cette compétition officielle du calendrier de la Fédération regroupe les meilleurs clubs à l’échelle nationale qui vont s’affronter autour d’un programme de courses et de concours. Bien évidemment, les différentes épreuves sont très disputées dans la mesure où ce championnat national interclubs est doté financièrement d’un montant de 142 millions de centimes de dotations, équitablement partagés entre les deux sexes. Ainsi, 200 000 DA constituent la récompense que touchera chaque club vainqueur du championnat chez les hommes, comme chez les dames. Le club qui se classera deuxième empochera 150 000 DA, tandis que le troisième touchera 100 000 DA. C’est dire que les places coûteront cher. A Béjaïa, dans le cadre de ce championnat, cinq clubs sont en compétition chez les hommes, contre six chez les dames. Toutefois, les huit premiers clubs au classement masculin et féminin de la FAA sont concernés par les récompenses financières. Notons, enfin, que les clubs présents à ce «National interclubs» de Béjaïa, dans les deux sexes, se sont qualifiés à l’issue des tours régionaux, organisés fin juin dernier. Abdou S. LES CLUBS QUALIFIÉS : Hommes : GS Pétroliers, AS Sûreté nationale, AS/A Protection civile, SARA Batna et AMC Béjaïa. Dames : GS Pétroliers, AS Sûreté nationale, AMC Béjaïa, MB Béjaïa, EC Béjaïa et CAA Tlemcen.


20

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Raul entre Allemagne et USA REAL MADRID

Poussé vers la sortie, l'attaquant emblématique du Real Madrid, Raul, va dans les prochains jours faire ses valises. Mais pour aller où ? Dans son édition de vendredi, France Football révèle que l'avenir de Raul sera, soit allemand, soit américain. Outre-Rhin, l'entraîneur de Schalke 04, Felix Magath, a reconnu la semaine dernière

que des négociations avait débuté avec le numéro 7 de la Maison Blanche. Mais, Mamen, l'épouse du joueur, aimerait beaucoup vivre de l'autre côté de l'Atlantique. Une aventure américaine n'est donc pas à exclure, surtout si c'est pour une ville hispanisante, comme Los Angeles, New York ou Houston...

Un échange Ibrahimovic - Robinho ? FC BARCELONE

MANCHESTER LIVERPOOL FC UNITED Kuyt souhaite rester

Hargreaves ratera le début de saison

Les problèmes physiques ne semblent pas vouloir épargner le milieu de terrain de Manchester United, Owen Hargreaves (29 ans, 1 match en Premier League en 20092010). Selon son entraîneur Sir Alex Ferguson, l'international anglais ne sera pas disponible pour le début de la saison à cause de ses problèmes récurrents aux genoux. "La mauvaise nouvelle c'est qu'Owen Hargreaves retourne en Amérique pour voir un spécialiste. Il ne sera pas prêt pour le début de la saison. Je ne sais pas quand il va revenir", a confié le technicien écossais. Hargreaves avait subi deux opérations des genoux pour des tendinites chroniques et avait été absent durant 18 mois, ne disputant qu'un seul match la saison dernière. La galère continue...

Depuis l'arrivée de David Villa au FC Barcelone, l'avenir de Zlatan Ibrahimovic (28 ans, 29 matches de Liga en 2009-2010, 16 buts) semble de plus en plus incertain en Catalogne, et ce malgré les tentatives d'apaisement répétées des dirigeants barcelonais. A la recherche d'un attaquant pouvant évoluer côté gauche, le Barça aurait ainsi imaginé un plan pour faire d'une pierre deux coups. En effet, selon le 10 Sport, les Blaugrana auraient proposé un échange Ibrahimovic - Robinho (26 ans, 24 matches toutes compétitions confondues en 2009-2010, 12 buts) à Manchester City. Les Citizens se verraient offrir un chèque de 10 ou 15 millions d'euros en prime pour le Brésilien prêté à Santos la saison dernière. Si le club anglais ne serait pas encore exprimé sur l'offre des Espagnols, un détail pourrait faire pencher la balance : les liens qui unissent l'attaquant suédois et l'entraîneur de Manchester City, Roberto Mancini. Le premier évolua en effet sous les ordres du second à l'Inter Milan. Reste à savoir si le technicien italien veut un Ibrahimovic acte II...

Mascherano presqu’à l’Inter INTER MILAN

Steven Gerrard, Fernando Torres, Dirk Kuyt et maintenant Javier Mascherano. Les joueurs de Liverpool ont le vent en poupe alors que le club de la Mersey ne l’a plus vraiment. Roy Hodgson, nouvel entraineur des Reds, va devoir s’arracher pour conserver ses joueurs cadres et réaliser une saison moins catastrophique que l’an passé. Toutefois, à en croire Marco Piccioli, agent de Javier Mascherano, les Reds pourraient être orphelin de l’Argentin la saison prochaine. Dans une inter-

view accordée au Corriere Dello Sport, Piccioli évoque la possibilité d’un futur transfert : «Je sais que Javier et Benitez ont un rapport privilégié. Bien sur, cela ne suffit pas, mais nous verrons. Dans tout les cas, l’affaire ne se conclura qu’en fin de mercato». Sneijder veut prolonger Wesley, le milieu offensif néerlandais, désire rester à l’Inter. Il assure, depuis l’Afrique du Sud, qu’il ne quittera pas l’Italie : «Il y a une bonne alchimie entre moi et l’Inter et je ne veux pas quitter le club juste après avoir tout gagné. Après le départ de Mourinho, mon objectif est de gagner des titres avec Benitez». Sneijder, auteur d’une saison époustouflante, est un des joueurs les plus désirés cette année et il le sait : «Ca ne me surprend pas que des clubs comme Manchester s’intéresse à moi parce que j’ai bien joué cette saison. Mais je vais discuter avec Moratti pour prolonger mon contrat». Le leader des Oranje est un des favoris pour le Ballon d’Or FIFA.

INTERNATIONALE

Redknapp veut Pienaar TOTTENHAM

Harry Redknapp semble bien décidé à ancrer son équipe dans le Big Four. Désireux de renforcer son effectif, l’entraineur des Spurs, qui a été devancé par Arsenal et Liverpool dans la course à Joe Cole, souhaiterait s’attacher les services du milieu de terrain sud-africain d’Everton Steven Pienaar. Pas franchement décidé à signer un gros chèque pour recruter le joueur de 28 ans, les dirigeants londoniens préféreraient utiliser Robbie Keane ou Jermaine Jenas en monnaie d’échange. Le calvaire continue pour Robbie Keane.

Parti à l'Inter Milan pour remplacer José Mourinho, Rafael Benitez aimerait bien récupérer son ancien attaquant à Liverpool, Dirk Kuyt (29 ans, 37 matchs en Premier League en 2009-2010, 9 buts). Mais le Batave n'aurait pas l'intention de quitter les Reds cet été. "Bien sûr que je veux rester. Liverpool est un grand club avec une grande histoire. Nous allons voir ce qui se passe mais j'espère que le manager a besoin que je reste", a déclaré l'attaquant néerlandais sur Skysports. Il serait difficile pour le nouvel entraîneur de Liverpool, Roy Hodgson, de se passer d'un joueur de la qualité de Kuyt.

Khedira plaît au Real VFB STUTTGART

Après le recrutement de Di Maria, l'entraîneur du Real Madrid, José Mourihno, songerait au milieu défensif de Stuttgart, Sami Khedira (23 ans, 25 matchs

en Bundesliga en 2009-2010, 2 buts). Auteur d'une très bonne Coupe du monde avec l'Allemagne, le joueur pourrait bien prendre la direction de l'Espagne cet été. "Ses adieux sont possibles. Ce serait une erreur de ne pas penser à un transfert alors que le joueur est sous contrat jusqu'en juin 2011. De plus, si nous voulons renforcer notre équipe, nous allons avoir besoin d'argent. Nous devons prendre en compte la vente du joueur même si cela serait une perte pour le club", a confié son coach Christian Gross dans les colonnes du quotidien sportif allemand Kicker. Reste à connaître le prix de l'Allemand qui a certainement grimpé en flèche avec le Mondial.

Le rêve éveillé de Koscielny ARSENAL

Recruté par Arsenal pour près de 12.5 millions d'euros, Laurent Koscielny (24 ans, 35 matchs et 3 buts en Ligue 1 en 2009-2010) vit un rêve. L'ancien défenseur central du FC Lorient est heureux de rejoindre la Premier League et tout particulièrement les Gunners. "Pour tout joueur, signer à Arsenal est un rêve. Lorient a été payé le juste prix. Il y a eu des négociations entre les deux clubs. Les discussions ont été un peu longues mais les dirigeants des Merlus ne m'ont pas mis de bâtons entre les roues. Un club comme Arsenal ne se refuse pas ! Dès que j'ai su qu'il voulait m'enrôler, mon choix était fait. Maintenant, c'est à moi de travailler pour m'imposer dans le club", a déclaré l'ancien Tourangeau sur RMC. L'ex-Merlu pourrait faire ses premiers pas sous le maillot d'Arsenal à l'occasion du tournoi de l'Emirates Cup qui se déroule les 31 juillet et 1 août.

GENOA Edouardo engagé

Le gardien international portugais de Braga, Eduardo, s'est engagé en faveur du Genoa. Le montant du transfert s'élève à 4,5 millions d'euros. Le Portugais est la deuxième recrue vedette de l'équipe ligure quelques jours après l'annonce de l'arrivée de l'attaquant Luca Toni (ex-Bayern Munich), champion du monde en 2006.

SPORTING PORTUGAL

Valdés a signé

Le milieu offensif chilien Jaime Valdés, qui évoluait à l'Atalanta Bergame (2e division italienne), a signé au Sporting Portugal pour trois ans et trois millions d'euros. Le Sporting Portugal, 4e du championnat portugais la saison dernière, a déjà recruté cet été l'ancien international portugais Maniche, tandis que son ex-capitaine Joao Moutinho s'est engagé au FC Porto.


Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

21

Fruits rouges: faites le plein d'énergie sans complexe Cet été, n'hésitez-pas à abuser des fruits rouges et faites-le sans complexe : ces petits fruits qui sentent bon les vacances ont aussi des vertus santé insoupçonnées. LA FRAISE : Premier fruit rouge de l'année, le fraise joue les prolongations jusqu'à l'automne, avec des variétés aux qualités gustatives reconnues, telles la gariguette, l'une des préférées des gourmands, la mara, au goût de fraise des bois, la seascape, pulpeuse et acidulée, et bien d'autres à découvrir... Le nez et les yeux pour les choisir. Les fraises doivent dégager un parfum prononcé, être fermes et brillantes car elles n'en seront que plus riches en vitamines. Evitez celles dont le bout est blanc ou vert car, une fois cueillies, elles ne mûrissent plus. Les fraises se conservent mal : consommez-les donc rapidement. A la dernière minute, passez-les simplement sous l'eau claire sans les équeuter, sinon elles se gorgent d'eau. Dans les salades : la fraise trouve aussi sa place dans les salades composées ou en accompagnement. Envie d'un taboulé sucré salé ? Arrosez abondamment de la semoule avec du jus de citron, un peu d'huile d'olive, ajoutez des dés d'avocat, de la menthe et colorez le tout de fraises en lamelles fines. Enfin, si les fraises supportent mal les longues cuissons, elles font merveille, juste poêlées pendant 2 ou 3 minutes, avec un filet de citron. Une astuce : si vos fraises sont fades, rehaussez leur goût d'un filet de citron, du jus d'une orange et de menthe ciselée ; si elles sont parfumées, un tour de moulin à poivre exhalera toute leur saveur. Et n'oubliez pas que les fraises se marient parfaitement avec les agrumes, la rhubarbe, les fruits exotiques, le basilic, l'estragon et la mélisse. LA GROSEILLE, RICHE EN ANTIOXYDANTS Pauvre en glucides et rafraîchissante, la groseille est le moins calorique des fruits rouges (à peine 30 Cal aux 100 g). Contrairement à ce que l'on croit, les groseilles blanches sont moins acides que les rouges et se marient parfaitement avec tous les autres fruits, notamment le melon. Moins fragile que la framboise, la groseille peut être cuite, dans une petite quantité d'eau de préférence. Rouge, elle trouve sa place dans une salade de gésiers ou de foies de volaille avec du vinaigre de Xérès ou, une fois sautée à la poêle pendant 3 minutes aux côtés d'une escalope de poulet avec du riz sauvage. Elle peut également donner une note acidulée à un crumble ou à un gratin de fruits. Quant à la groseille à maquereau qui tiendrait son nom d'une habitude gastronomique hollandaise, elle se marie très bien avec... le poisson ! L'atout santé La groseille est recommandée pour ses vertus digestives du fait de son action hépatique et de sa grande richesse en fibres (8 g aux 100 g, alors que la teneur moyenne des fruits se situe autour de 2 g). C'est grâce à certaines de ces fibres, les pectines, que les gelées de groseilles sont d'ailleurs inratables... lorsque les fruits sont frais.

Les groseilles contiennent enfin de grandes quantités d'antioxydants, notamment de la vitamine C et de la vitamine E, amie de nos cellules, ainsi que des flavonoïdes (ou vitamine P) qui lui donnent sa belle couleur, mais surtout protègent notre système cardio-vasculaire. Le conseil : choisissez toujours des baies charnues, lisses et brillantes : elles seront d'autant plus riches en fer et en calcium. LE CASSIS, CHAMPION DE LA VITAMINE C Du fait de sa saveur et de son parfum si particulier (le cassis est peu sucré et donc moyennement calorique avec 50 Cal aux 100 g), ce cousin rustique de la groseille est l'un des fruits rouges les moins consommés au naturel. A tort, car de la fin juin à début août, cette baie noire recèle bien des atouts santé. Les feuilles du cassissier ont d'ailleurs longtemps été utilisées contre les rhumatismes et comme anti-inflammatoire... L'atout santé : Le cassis est le fruit le plus riche en vitamine C, après le kiwi. Il en renferme même quatre fois plus que l'orange. L'action bénéfique de cette vitamine est renforcée par les pigments contenus dans sa peau, des anthocyanes, aux propriétés anti-oxydantes reconnues. Non seulement ces pigments, tout comme ceux de la groseille et de la cerise, favorisent la fluidité du sang, mais ils jouent également un rôle important dans la formation d'un constituant essentiel de notre rétine et la défendent contre les agressions lumineuses. Le cassis, enfin, contient un taux appréciable de calcium, de fer, et, comme sa cousine rustique la groseille, de fibres. Le conseil : redécouvrez le cassis simplement poché avec une salade frisée et des morceaux de jambon cru, ou dans une mêlée de fruits rouges frais servi avec une boule de glace à la vanille. Choisissez toujours des petits fruits bien noirs et brillants : ils seront plus parfumés. LA FRAMBOISE, TONIQUE ET APÉRITIVE Cette baie parfumée réveille nos papilles de juin aux premières gelées, et ce en toute légèreté puisqu'elle ne contient que 38 Cal aux 100 g. Selon les variétés, elle va du rouge vif au blanc, en passant par l'or. C'est à sa pleine maturité, lorsqu'elle est moelleuse et juteuse, qu'elle révèle tous ses arômes et tous ses intérêts. Préférez-les en salade avec des morceaux d'ananas et de melon, en charlotte avec du fromage blanc, sur une mousse au chocolat noir ou en apéritif, plongées dans une coupe de champagne ! L'atout santé Gorgée de vitamine C, la framboise est l'un des fruits les mieux pourvus en fer (0,7 mg aux 100 g), indispensable aux globules rouges. Elle est aussi une excellente source de minéraux puisqu'elle contient du potassium, du magnésium et un taux important de calcium. Sa teneur importante en fibres en fait un remède efficace contre la paresse intestinale. Tout comme les cerises, les intestins délicats les préféreront en coulis tamisé. Et les personnes souffrant de diverticulose devront les éviter car ses petits grains peuvent être irritants.

Côtelettes d’agneau et légumes au four

NGREDIENTS - 750g de côtelettes d’agneau - 3 pommes de terre - 1 poivron rouge - 1 poivron jaune - 1 oignon - 1 cuillère à café de pâte de curry rouge - 1 cuillère à soupe de sauce soja

- 1 cuillère à soupe de moutarde - 1/2 verre à thé d'huile d'olive - Sel, poivre PREPARATION - Éplucher les pommes de terre et couper-les en morceaux. - Éplucher l'oignon et couper-le en cubes.

- Laver et épépiner les poivrons, couper-les en morceaux. - Dans un saladier mélanger la pâte de curry, la sauce soja, la moutarde, sel, poivre, ajouter les côtelettes et les légumes et laisser mariner pendant 30 minutes. - Placer les légumes dans un plat allant au four, disposer au dessus les côtelettes, arroser d'huile d'olive, mouiller avec 1 verre d'eau, recouvrir le plat d’une feuille d'aluminium, laisser cuire dans un four moyen jusqu'à ce que les côtelettes soient bien tendres, retirer le papier d’aluminium et laisser dorer au four pendant 15 minutes. Servir aussitôt

Le conseil : très fragiles, les framboises doivent être manipulées le moins possible. Ne les lavez que si c'est nécessaire car mouillées, elles ramollissent. LA CERISE, UNE FRIANDISE ÉNERGÉTIQUE La cerise trouve sa place aux côtés de la fraise et de la groseille, en salade par exemple, pour renforcer la présence de vitamine C et éviter l'ajout de sucre. La cerise est en effet le plus sucré des fruits d'été et le plus calorique avec 68 Cal aux 100 g, ce qui reste un plaisir très raisonnable. On distingue trois variétés : les cerises douces (merise, guigne et bigarreau), croquantes et parfumées, les cerises acides (griottes et amarelles), idéales pour les confitures et les clafoutis, et les anglaises, peu cultivées en France et utilisées dans les liqueurs. Dans tous les cas, choisissez-les rebondies, fermes, sans tache et avec leur queue. Conservezles à température ambiante ou dans le bas du réfrigérateur, mais pas plus de quatre jours. Les plus gourmands les savoureront poêlées dans une noisette de beurre avec du miel et une boule de sorbet, en brochette avec des poires et des kiwis, avec des épices douces ou du chocolat ! L'atout santé : Du fait de sa richesse en potassium, en magnésium et en fibres, la cerise est non seulement reminéralisante, mais aussi diurétique et laxative. Les infusions de queues de cerise favorisent d'ailleurs le travail des reins. Mais si vos intestins sont fragiles, mixez les cerises en jus, plus digeste que le fruit entier. La cerise est aussi bien pourvue en vitamine C, en bêta-carotène, ainsi qu'en vitamine P qui fortifie les vaisseaux sanguins. Le conseil: dénoyautées, les cerises donnnent de la couleur à une salade verte mêlée de jambon cru, de lamelles d'emmental et de céleri branche, ou en brochette avec de la feta, ou encore déglacées au vinaigre, en garniture d'une volaille. LA MÛRE, GOURMANDE ET PURIFIANTE La mûre est un peu acide, ce qui explique qu'on l'utilise souvent sur des tartes ou en confiture, que ses pectines permettent de gélifier efficacement. N'hésitez pas à la croquer crue si elle est à maturité, ou en salade avec des pommes et des poires légèrement caramélisées : la mûre est peu calorique (50 Cal aux 100 g). L'atout santé Légèrement laxative, la mûre facilite le transit en douceur. Riche en vitamines C, E et en acide folique, elle est également reconnue pour ses vertus dépuratives et tonifiantes, et même pour son action contre les aphtes. Enfin, les précieux flavonoïdes qui lui donnent sa couleur jouent un rôle protecteur contre les maladies cardio-vasculaires et favorisent la circulation du sang. Le conseil : choisissez des baies foncées et presque molles. et passez-les simplement sous l'eau avant de les essuyer dans un papier absorbant. Et évitez de les cueillir trop près des routes car elles sont alors "arrosées" par les gaz d'échappement. N'hésitez pas à vous enfoncer plus profond dans les buissons pour les cueillir.

Gâteau au fromage INGREDIENTS La pâte - 180g de biscuits - 4 cuillères à soupe de beurre - 2 cuillères à soupe de cassonade Garniture - 250g de fromage à la crème ramolli - 300ml de lait condensé sucré - 75ml de jus de citron - 1 cuillère à café de sucre vanillé - 3 feuilles de gélatine - Framboises pour la décoration PREPARATION - Dans un cul de poule, fouetter le fromage à la crème jusqu'à consistance mousseuse, ajouter le lait condensé sucré, le jus de citron et le sucre vanillé et continuer à fouetter. - Tremper la gélatine dans un bol d'eau froide pendant

5 minutes. - Faire chauffer la gélatine essoré dans une casserole, laisser refroidir et incorporerla délicatement à la préparation de fromage. - Faire réduire les biscuits en poudre. - Faire fondre le beurre dans une casserole à fond épais, ajouter les biscuits en poudre et la cassonade en remuant avec une cuillère en bois jusqu'à l'obtention

d'une pâte homogène. - Tasser la pâte dans le fond d'un moule démontable rond. - Faire cuire dans un four moyennement chaude jusqu'à ce que la pâte soit dorée, laisser-la refroidir. - Verser la crème dans le moule laisser durcir au réfrigérateur de 3 à 4 heures, démouler le gâteau, le décorer avec les framboises.


22

JEUX-DETENTE

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 485

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 484

LA BLAGUE C'est un homme qui demande à un banquier : - Pouvezvous me donner un peu d'argent ? Le banquier dit a cet homme : - Je n'ai pas d'argent, mais je peux vous en donner demain. - Mais je ne veux pas de votre argent je veux celui de la banque. - Ha! Je n'avais pas compris...

LE COMBLE Quel est le comble pour un juge ? C'est de manger des avocats.

DEVINETTE Quelle est la différence entre une échelle et un pistolet? L'échelle sert à monter, le pistolet à descendre.

MOTS CROISÉS N° 485

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 484

HORIZONTALEMENT

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 / Mobile : 0556 61 68 36

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Directeur administratif et financier Djelloul Zerdani Directeur technique Laïd Kalila

1 - Transfert d'images 2 - Science utile à la basse-cour 3 - Surréaliste espagnol - Cité bien placée pour les lentilles Cours turinois 4 - Démuni de quenottes - Amour de Tristan 5 - Pronom trés personnel - Atomes qui ne sont pas neutres Diffusa 6 - Conventions Sorte de ferment 7 - Rendit trés pointu Faire disparaître la prospérité 8 - Bien propre S'élèvera seul au-dessus du sol 9 - Couvrirai de poudre 10- Pulvériser Céréale

VERTICALEMENT A - Jaquelin B - Truisme C - Matériau pour ouvrières - Suçoter D - Débardeur Possessif E - Feuilleté - Réglées par une sorte de gamme F - Chaland - Temps de règne G - Extirpe - Passer les plats H - Equipé - Existe I - Egalise - Elément d'un tout J - Donc à compter Dégagera K - Prendrai à la source L - Herserais soigneusement

Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction et de la coordination Djamel Touafek Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


06:00 : EuroNews 06:35 : Ludo 11:55 : 12/13 : Météo 12:50 : Cyclisme 13:35 : Keno 13:50 : Tennis 17:10 : Expression directe 17:15 : Slam 17:45 : Des chiffres et des lettres 18:45 : Météo des plages 18:50 : 19/20 : Edition nationale 18:55 : 19/20 : Edition régionale et locale 19:58 : Météo 20:05 : Les héros de la biodiversité 20:10 : Un été à la carte 23:05 : Météo 23:08 : La minute épique 23:10 : Soir 3 23:30 : Tout le sport 23:40 : Le boucher

06:00 : M6 Music

06:40 :Télé-achat Télé-achat 08:40 Flipper

06:30 : M6 Kid 09:05 : M6 boutique

09:30 Flipper

10:45 : La minute bio

10:20 :Les sorciers de Waverly 08:00 Télé-achat Place

10:50 : Un dîner presque parfait 13:47 : La minute bio

10:45 Les sorciers de Waverly

13:50 : L'amour est dans le pré

Place : Stargate SG-1 10:45 11:10 Sonny

17:30 : La minute bio

11:35 Sonny

17:35 : L'été d'«Accès privé»

12:25 :American 11:30 Stargate Dad SG-1! 12:50 American Dad !

18:45 : Maison à vendre

13:15 Stargate SG-1

19:40 : La minute de l'é-

14:00 :Stargate 12:15 StargateSG-1 SG-1 14:45 Stargate SG-1

conomie 19:42 : Météo des plages

15:35 Tellement vrai

19:43 : Météo

19:00 :Les 13:15 La dossiers folle routede «Vis ma vie» : la quotidienne

19:45 : Le 19.45 20:40 : Mercy Hospital 21:25 : Mercy Hospital

HOROSCOPE

Vos sentiments amicaux à l'égard d'une personne lointaine évolueront favorablement ce qui vous apportera beaucoup de réconfort malgré l'éloignement. Une relation très intense pourrait se nouer assez rapidement.

Vous aimeriez transformer les sentiments de vos proches parce que vous avez l'impression que l'on vous fuit. Votre bon c?ur vous permet souvent de rendre les autres plus heureux mais faites attention à ne pas vous laisser envahir et à y laisser quelques plumes.

Le doute pourrait s'immiscer entre vous et une personne qui vous est proche. Votre anxiété vous rend impatient mais vous aurez la chance d'avoir pour vous la clémence de ceux qui vous entourent. Ne déchargez pas votre mauvaise humeur.

SAGITAIRE

SCORPION

TAUREAU

BALANCE

Les choses semblent très bien s'arranger car il n'y a plus de raison de vous inquiéter plus qu'il ne faut, Vous sentirez revenir une forme absolue, Ne vous laissez pas abattre à la première occasion, Retrouvez certaines certitudes, cela vous ferait le plus grand bien,

Vous retrouverez le bon moral et un grand sourire illuminera votre vie. Vous allez finalement bien vous en sortir. Vous aurez traversé victorieusement une période difficile. Votre bonne humeur vous sera utile. Vous méritez bien la récompense que vous donnera la vie.

Vos relations intimes avec une personne à laquelle vous êtes sensible n'évoluent pas comme vous aimeriez. Faites preuve d'optimisme et de patience si vous souhaitez vraiment que vos rapports ne se trouvent pas complètement bloqués. Sachez concilier l'utile et l'agréable.

Ce sera la réussite complète si vous savez prendre les choses du bon côté, D'excellents sentiments de compréhension se nouent à votre égard. Soyez dans l'attente d'une heureuse nouvelle qui pourrait bien vous confondre, Vous aviez tort de douter,

GEMEAUX

Vous vous sentez étrangement lucide dans une situation que vous avez l'impression d'avoir déjà connue. Et pourtant vous ne la connaissez pas. Vous réagirez avec beaucoup de doigt�� face à cette confrontation surprise. Vous vous sentirez avide de nouvelles sensations.

B L IE R

CANCER

19:35 Friends 20:35 A nous quatre, 15:10 : Tellement vraiCardinal !

22:55 : Mercy Hospital

22:15 Les quatre Charlots

23:40 : Mercy Hospita

mousquetaires 20:35 : Le grand patron

Vous serez à l'affût d'une proposition intéressante qui pourrait vous

On pourrait vous devancer dans une affaire dans laquelle vous vous impliquez si vous ne faites pas preuve de vigilence absolue. Les affaires seront rudes et tout va dépendre de la façon dont vous allez vouloir vous y prendre pour régler un léger différent.

enchanter. Vous penserez avoir décroché la timbale si vous pouvez vous en emparer. Vous pensez pouvoir réussir et vous laissez quelques miettes à vos partenaires trop exigeants.

Une relation très importante pourrait se rapprocher insensiblement de vous. Vos sentiments amicaux à son égard évolueront ce qui vous apportera beaucoup de réconfort. Vous verrez ainsi comment c'est agréable de sentir la chaleur de sentiments sincères et dévoués.

La période n'est pas aux grands épanchements de sentiments. Chacun cherche à observer l'autre et cela n'est pas pour plaire. Vous agissez néanmoins avec beaucoup de diplomatie et vous parvenez à savoir la vérité ce qui renforce vos certitudes dans cette affaire.

VERSEAU

Après la fusillade dans le stand vendant des donuts, Veronica est victime d'une nouvelle crise de panique. Elle continue de se rendre à ses séances de thérapie avec le docteur Cabe, pour tenter de faire face au stress post-traumatique. Avec l'aide d'un étudiant amoureux d'elle, Chloe recherche un patient qui a quitté les urgences et dont les examens révèlent qu'il souffre d'une maladie potentiellement mortelle. Pendant ce temps, Sonia apprend qu'une autopsie va être réalisée sur sa patiente décédée. Cette nouvelle la perturbe beaucoup...

23

POISSON

L'Uruguay de Diego Forlan et l'Allemagne de Lukas Podolski s'affrontent au Nelson Mandela Stadium de Port Elizabeth avec pour unique enjeu une place honorifique dans cette Coupe du monde 2010.

04:40 : Les fontaines de Paris 05:15 : Les Z'amours 05:45 : Phénomène Raven 06:35 : Parents à tout prix 07:00 : Télématin 09:55 : Coeur Océan 10:50 : Paris sportifs 11:20 : Les Z'amours 11:55 : Tout le monde veut prendre sa place 12:50 : Les héros de la biodiversité 12:55 : Météo 2 13:00 : Journal 13:15 : Météo 2 13:20 : Météo des plages 13:25 : J'aime mon patrimoine 13:30 : Cyclisme 19:50 : Image du Tour 20:30 : Emission de solutions 20:31 : Tirage du Loto 20:34 : Météo 2 20:35 : Fort Boyard 22:30 : On n'est pas couché

LION

06:00 : Papyrus 06:30 : TFou 08:55 : Téléshopping samedi 09:45 : Télévitrine 10:15 : Tous ensemble 10:50 : Tous ensemble 11:50 : Ma maison pour l'avenir 11:55 : Météo des plages 11:57 : Les douze coups de midi 12:48 : Trafic info 12:50 : L'affiche du jour 13:00 : Journal 13:10 : Reportages 13:55 : Formule 1 16:55 : Ghost Whisperer 17:55 : Secret Story 19:50 : Ma maison pour l'avenir 19:55 : Là où je t'emmènerai 19:57 : Météo 20:20 : Uruguay / Allemagne Sport Football (25 mn) 22:50 : Courses et paris du jour 22:55 : New York Unité Spéciale 23:40 : New York Unité Spéciale

VIERGE

09h30 : el ghaib (07) rediff 10h05 : haoula el aalem (27) 10h30 : mozart (21) 11h00 : questions d'actu ''le Gaz'' (rediff) 12h00 : journal en français +météo 12h25 : doumou'e el warde (25) 13h30 : rafif oua ikrima (05) 14h20 : événements géographiques 15h00 : football''MCEE/JSK'' direct 16h35 : vic le viking (28) 16h50 : sabeq oua laheq II 17h15 : nadi el fouroussia II 17h45 : moutaât el maida (20) 18h00 : journal en amazigh 18h20 : el ghaib (08) 19h00 : journal en français +météo 19h30 : canal azur ''il était une fois le conte chenoua'' 20h00 : journal en arabe 20h45 : tara ma tara 22h00 : expression livre ''ryad Giroud'' 23h00 : latifa ben akouche 00h00 : journal en arabe

CAP RICORNE

Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

SAMEDI

Nuages épars. 32°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 03 h 47 El-Dohr 12 h 53 El-Assar 16 h 43 El-Maghreb 20 h 09 El-Icha’a 21 h 58

Pourquoi le magnésium s'enflamme t-il au contact de l'air ? Le magnésium est un métal très s'oxyde avec l'oxygène contenu dans léger. Ses sels sont solubles dans l'air ou dans l'eau. Dans l'air, le l'eau. Lorsqu'il est en bloc, il est très magnésium s'enflammera difficilement inflammable. Par contre, spontanément et brûlera dans l'eau si on réduit le magnésium en petits avec une flamme blanche et très morceaux ou en poudre, il s'échauffe lumineuse. il peut même exploser en très vite et s'enflamme. Ce certaines circonstances s'il y a phénomène est dû à ce que le métal beaucoup d'oxygène.


24

SIX EXPERTS JUGENT LEUR AFRIQUE Maracana N° 1161 — Samedi 10 Juillet 2010

Du Ghana, quart de finaliste malheureux face à l’Uruguay, au Cameroun, éliminé au premier tour après trois défaites en autant de sorties, les six représentants africains à la Coupe du monde de la FIFA 2010 ont connu des fortunes diverses. Pour FIFA.com, un expert de chacune des six équipes revient sur leur parcours en Afrique du Sud.

Afrique du Sud :

Clive Barker, sélectionneur des Bafana Bafana de 1994 à 97, vainqueur de la CAN en 1996.

large aurait été méritée. Avec Itumeleng Khune, nous avons présenté l’un des meilleurs gardiens du tournoi. Je constate aussi que les meilleures équipes de la compétition possèdent des coaches locaux. Nous devrions nous en inspirer. Il est temps maintenant de nous tourner vers 2014 pour ne pas répéter les mêmes erreurs.”

Algérie :

Rachid Mekhloufi, sélectionneur des Fennecs en 1971/72, de 75 à 79 puis en 85 Témoin privilégié de la Coupe du monde de la FIFA, Espagne 82.

“Je pense sincèrement que nous aurions du mieux faire. J’étais très déçu de nous voir éliminés dès le premier tour. Le groupe était vraiment relevé et c’eût été un exploit d’en sortir. Nous avons manqué d’expérience. Nous aurions dû être plus réalistes, notamment dans le premier match face au Mexique que nous aurions dû gagner. L’Uruguay est une grosse déception, car nous sommes com-

“C’est un bon parcours, mais, comme souvent, on a le sentiment qu’ils auraient pu mieux faire. Avec un peu plus d’organisation, nos performances auraient été meilleures. Il aurait fallu mieux préparer la compétition, y aller un peu moins décontractés. Mais je pense que cette équipe avait atteint son pic en se qualifiant. La vraie performance a été de battre l’Egypte en barrage. Les joueurs s’étaient surpassés. On peut toutefois admettre que cette équipe a redonné espoir au peuple algérien, qui aime de nouveau son équipe nationale. Mais, selon moi, l’équipe a joué contre-nature. Nous sommes faits pour aller de l’avant. Je trouvé qu’on était obnubilés par la défense. Le match contre l’Angleterre en est le parfait exemple : nous avions une chance de battre un grand et nous l’avons laissée passer. C’était comme si personne n’avait autorisé nos joueurs à tirer... Le pays a besoin de chambouler sa vision globale du football. Il faut travailler en profondeur, dans la formation des jeunes et des entraîneurs. Impliquons au maximum les joueurs de 1982 qui arrivent à maturité et l’avenir du football algérien sera plus clair.”

Cameroun : plètement passés au travers. Nous aurions dû punir la France encore plus nettement, une victoire plus

Alain Giresse, sélectionneur du Gabon de 2006 à 2010, adversaire des Lions indomptables en qualifications pour

“C’est décevant de n’avoir pas marqué le moindre point. Je pense qu’ils ont très mal abordé le premier match contre le Japon, qui semblait à leur portée. Après, les objectifs ne sont plus les mêmes. Votre approche de la compétition change. Face au Danemark, je les ai trouvés meilleurs, ils se sont créés beaucoup d’occasions et auraient mérité de l’emporter. La défaite a mis fin à tous leurs rêves. Mais je n’ai pas été tant surpris. Ils ont affiché le niveau qu’ils avaient

faire en osant plus. Je pense notamment au match contre le Portugal (0-0). Ils ont voulu rectifier le tir d’une CAN décevante sur le plan défensif. Résultat, ils ont oublié de jouer avec leur force essentielle : la puissance offensive. Quand on dispose d’une équipe aussi talentueuse, ce n’est pas la peine de s’adapter à l’adversaire. Ecarter Vahid Halilhodzic si près de la compétition était risqué. Il était le mieux à même de rectifier le tir. Son tort a été de ne pas gagner la CAN… Mais on ne peut pas tout gagner ! Malgré toute son expérience, Sven-Göran Eriksson arrivait un peu tard pour apporter un vrai plus. Son rêve était de prendre quatre points. Il l’a fait, mais cela n’a pas empêché l’élimination. Aujourd’hui, la génération des Jeux olympiques 2008 arrive à maturité. Entourée par les cadres, elle peut nourrir de grands espoirs. Mais il faut que la génération dorée dépasse sa frustration et fasse les efforts nécessaires pour enfin gagner. A commencer par la prochaine CAN.

Ghana

Claude Le Roy, sélectionneur des Black Stars de 2006 à 2008.

à la CAN, pas celui de la fin des qualifications, où ils étaient très puissants. Ils ne parviennent pas à franchir un cap. Le problème, c’est qu’aucune équipe-type ne se dégage depuis des mois. Malgré tout ce que l’on a dit, j’ai senti Samuel Eto’o concerné. Il a toujours essayé d’amener son équipe le plus haut possible. Le potentiel est là, ce groupe est compétitif. Je ne me fais pas trop de soucis pour leur avenir.”

Côte d’Ivoire :

Robert Nouzaret, sélectionneur des Eléphants de 1996 à 1998 et de 2002 à 2004.

Il y a du mieux par rapport à 2006. Dommage qu’ils soient encore tombés dans un si gros groupe. Je suis déçu car ils pouvaient mieux

“Je suis extrêmement triste pour eux… Dès la fin du match, j’ai appelé quelques joueurs et leur ai dit qu’ils pouvaient être fiers. Ce doit être un sentiment terrible de manquer une demi-finale de Coupe du monde pour si peu. Cette équipe a montré beaucoup de maturité, présenté un bel équilibre. Elle a produit le jeu que l’on attendait d’elle. Si Michael Essien avait été là, je suis certain que le Ghana serait allé en demies. Il a manqué un joueur de sa trempe. C’est l’un des joueurs les plus complets au monde. Il ne sait pas seulement tout faire, il fait tout bien. J’ai été ébloui par Anthony Annan. Je l’avais déniché à Hearts of Oak, alors qu’il évoluait ailier droit. Dès que je l’ai repositionné en milieu défensif, j’ai senti qu’il pouvait être un grand. C’est un joueur extrêmement intelligent. La défense a été très satisfaisante avec un Richard Kingson de haut niveau. C’est un gardien souscoté. Ils doivent continuer à travailler, se remettre en question

Les Zèbres partent à la chasse

C'est ce qu'on appelle l'effet Coupe du monde !

C

Afrique du Sud 2010 puis à la CAN en janvier dernier.

omment expliquer autrement l'excitation qui règne actuellement à Gaborone, la capitale du Botswana — l'un des voisins nordistes de l'Afrique du Sud — autour de son équipe nationale ? Elle ne s'est jamais encore qualifiée pour la phase finale de Coupe d'Afrique des Nations, mais vit des heures intenses depuis une huitaine de jours. La raison ? Une victoire aussi improbable qu'étonnante remportée en Tunisie (1-0), en éliminatoires de la CAN 2012. Nul n'aurait osé imaginer que les Zèbres, qui n'occupent que la 116e place du

classement FIFA, ce qui les situe au 31e rang africain. Et pourtant, c'est l'authentique exploit qu'ils ont accompli. Du coup, Stanley Tshosane, le sélectionneur, est devenu un homme éminemment respecté. Mais le véritable héros a pour nom Jérome Ramailhakwane, auteur du but à la demiheure de jeu, dans le silence du stade ElMenzah de Tunis. La victoire des Zèbres est évidemment historique. Mais elle a visiblement donné de l'appétit et surtout de l'ambition aux hommes de Gaborone.

En Afrique, les petites équipes n'existent plus

Placés dans un groupe à cinq, qui comprend aussi le Malawi, le Togo et le Tchad, ils

défient justement aujourd'hui les Saos tchadiens. L'occasion, peut-être, de prendre un peu d'avance, en jouant sur l'effet de surprise. Les Zèbres comptent peu de joueurs connus ou expatriés, à l'exception de sa vedette Diphetlego «Dipsy» Selolwane, qui vient d'être recruté par le Supersport United, le club champion d'Afrique du Sud. Mais ils n'en sont pas à leur première surprise en compétition. N'était-ce pas cette même équipe qui avait contraint (en 2008) les Eléphants de Côte d'Ivoire au match nul (11) en éliminatoires de la Coupe du monde 2010, obligeant Didier Drogba à entrer en jeu pour décrocher l'égalisation ? A travers l'exemple de cette modeste nation de football, qui commence à faire parler d'elle en

pour ne pas s’endormir sur ces lauriers. L’objectif maintenant est de remporter la prochaine CAN.

Nigeria :

Bora Milutinoviç, sélectionneur des Super Eagles de 1997 à 1998, et notamment à la Coupe du monde de la FIFA, France 98.

“Je ne suis pas vraiment surpris d’avoir vu cette équipe échouer, je connais bien les problèmes qu’elle a l’habitude de rencontrer. Les Nigérians regorgent de talents mais sont très impatients : ils avaient effectué une bonne CAN en Angola en terminant troisièmes, mais ont tout de même décidé de changer de coach. Pourtant, je pense que Shaibu Amodu avait très bien travaillé… J’ai beaucoup de respect pour Lars Lagerbäck, mais il n’a pas bénéficié d’assez de temps pour transmettre son message aux joueurs. C’est très difficile de construire une équipe compétitive en si peu de temps. Les joueurs doivent rapidement intégrer une nouvelle philosophie, de nouvelles habitudes de travail… En termes d’individualités, Vincent Enyeama a prouvé qu’il était un grand gardien. Et la génération des Jeux olympiques 2008, qui s’est imposée : Chinedu Ogbuke Obasi, Victor Obinna, Peter Odemwingie ou Sani Kaita. Ils ont démontré que le Nigeria est bourré de talents.”

Afrique australe, on a la parfaite illustration de l'une des réalités du football continental : les petites équipes n'existent plus, et une formation constellée de joueurs professionnels peut se faire accrocher par n'importe qui. Le Malawi avait ainsi «giflé» l'Algérie à la dernière CAN (3-0) avec un potentiel sans commune mesure avec les Fennecs. Motivés comme jamais, les Zèbres se sont donc mis en tête de dominer le Tchad, un autre modeste du football africain, mais qui a réussi un probant match nul avec le Togo (2-2). A travers cette progression, le Botswana justifie pleinement la politique mise en place vis-àvis des jeunes. De quoi l'encourager à persévérer dans cette direction... Frank Simon in francefoot


maracanafoot1161