Issuu on Google+

Lundi 21 Juin 2010 - N° 1145 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

gagner !

Maintenant, il faut SAÂDANE PRÉPARE LE DÉBARQUEMENT DE L’AMÉRIQUE

«C’EST UN MATCH DE COUPE» Kadir et Matmour souffrent de courbatures ZIANI NE S’EST PAS ENTRAÎNÉ Massage pour Bougherra

«Nous devons absolument battre l’Algérie»

BRADLEY :

KADIR

LACEN ANTHAR

pas rater «C’est jouable» «Ne l'occasion»

«On va tout donner»

Les Fennecs à Pretoria 3 jours avant le match


02

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Maintenant il faut gagner ! De nos envoyés spéciaux à Pretoria : Mustapha Ouaïl, Lotfi Salhi et Farouk Seba

L’enthousiasme né du point du match nul arraché à l’Angleterre vendredi dernier à Cap Town ne devrait pas fondre lors de la prochaine rencontre des Verts, prévue jeudi au Loftus Versfeld Stadium de Tshwane dans la banlieue chic de la capitale sud-africaine, Pretoria. Dans le camp algérien, maintenant que les Verts ont réussi à tenir en échec le super favori anglais, il n’est plus question de s’arrêter en si bon chemin, il faut gagner maintenant. Gagner contre les USA, n’est certainement pas chose aisée, cela tout le monde le sait, il s’agit d’une des équipes les plus difficiles à jouer dans cette coupe du monde, une équipe qui n’est autre que le finaliste de la coupe des confédérations l’année dernière, ici même en Afrique du Sud. Cette rencontre sera sûrement la plus difficile à jouer en ce sens où elle déterminera l’ordre de

passage au second tour. Les Américains qui comptabilisent deux points, après leurs matches nuls face à l’Angleterre et la Slovénie auront besoin de gagner afin d’espérer être encore là, la semaine prochaine. Et c’est exactement ce dont à besoin l’Algérie, gagner avec au moins deux buts d’écart pour être sûr de passer (si c’est l’Angleterre qui est vainqueur de la Slovénie, si l’Angleterre ne gagne pas, l’Algérie aura seulement besoin de gagner et peu importe le résultat). Et oui, il faut gagner maintenant. C’est tout un pays qui attend une victoire, un succès afin de laisser exploser sa joie et continuer à croire en cette équipe qui au vu de certaines de ses prestations, a les moyens d’avancer encore plus dans cette relevée compétition, la plus prestigieuse de la planète. Mais force est de dire qu’il est nécessaire de ne pas jubiler et de ne pas crier

Kadir et Matmour souffrent de courbatures

Les deux joueurs algériens, Fouad Kadir et Karim Matmour ne se sont pas entrainés hier à San Lameer. Renseignement pris, ces deux joueurs souffrent de courbatures et ont été dispensés de la séance de dimanche soir. Ces deux joueurs ne devraient pas manquer la séance d’entraînement d’aujourd’hui, ils sont tous les deux d’attaque.

Massage pour Bougherra

Un des meilleurs éléments de l’équipe nationale lors du match contre l’Angleterre vendredi dernier à Cap Town, le défenseur central algérien Madjid Bougherra. Il ne s’est plus entraîné et se contente de séances de massage. Souffrant de blessure, le rugueux défenseur algérien s’en tient à cette thérapie pour l’instant, mais devrait rejoindre le groupe dès aujourd’hui à Pretoria. Selon une source médicale de la sélection nationale, la participation de Madjid Bougherra au prochain match des Verts est quasiment acquise «C’est juste un petit bobo qu’il faut soigner», nous dit-on à son sujet. M. O.

Les verts à l’hôtel Centurion Lake

L’équipe nationale algérienne a pris ses quartiers hier en fin de journée à l’hôtel Centurion Lake dans la banlieue sud de Pretoria. Arrivée par le vol SA 647 en provenance de Margate dans l’est du pays, les Verts ont rejoint Pretoria via Johannesburg par bus. A leur arrivée à l’aéroport international de Johannesburg, ils ont été accueillis par le président de la fédération, Mohamed Raouraoua et un de son vice-président, le chargé des équipes nationales, Djahid Zefzef. L’ensemble de la délégation algérienne était satisfait des conditions d’hébergement qu’offre cet établissement hôtelier. M. O.

victoire à l’avance, ce match c’est sur le terrain qu’il faut le gagner et jamais ailleurs. Les Verts que nous avons rencontrés hier à leur arrivée en fin de journée dans la capitale sudafricaine, se disent prêts à relever le défi. Au-delà de toute considération égoïste, eux aussi ont besoin de ce succès qui les propulsera au deuxième tour. La préparation de cet important

match comme nous le disait avant-hier le sélectionneur Rabah Saadane, débutera aujourd’hui. Le coach des Verts prendra donc le temps de peaufiner sa stratégie et de mettre en place son plan d’attaque dès la séance d’aujourd’hui. Les joueurs se disent décidés plus que jamais à gagner cette rencontre, ils affirment jouer un match de

coupe et que dans ce cas, seule la victoire compte. L’équipe a retrouvé sa sérénité après les nuages de la semaine dernière, le groupe travail dans le calme et ne souffre d’aucun problème d’ordre relationnel, comme il ne déplore pas de blessé, si ce n’est quelques petits bobos qui vont vite guérir avant la confrontation des USA. De Tshwane Mustapha Ouaïl

Sept matches sans le moindre but Il y a eu l’Egypte et le Nigeria lors de la dernière CAN, ensuite la Serbie, l’Irlande et les EAU en amical et là maintenant la Slovénie et l’Angleterre en coupe du monde. Sept matches sans que l’Algérie n’en inscrive le moindre but (hormis celui inscrit contre les Emirats à Furth par Karim Ziani sur penalty). Sept matches c’est beaucoup pour une équipe dont les aspirations vont grandissant. Le sélectionneur national est très préoccupé par cet état de fait et a essayé de multiples variantes et de nombreuses combinaisons, rien n’y fit, le problème persiste toujours. Mais ce qu’il faut bien dire aujourd’hui à ce sujet c’est qu’il faut absolument trouver une solution, il est urgent de remédier à cette lacune, on ne peut se contenter éternellement des zéro à zéro. S’il n’est pas question ici de dénigrer où de remettre en cause la qualité des attaquants retenus pour ce mondial, et qui sont là bien avant cette joute planétaire, mais la chose devient de plus en plus délicate pour eux, il leur incombe de trouver des solutions avec leur coach. Sept matches sans inscrire un but (dans une phase de jeu fautil le rappeler pas sur un coup de pie de réparation), si aujourd’hui les ambitions des Verts sont grandes, ses performances elles ne le sont pas tellement parce que certains observateurs commencent déjà à se montrer pessimistes par rapport à cette lacune. Si derrière, au milieu ont est assez costauds, force est de dire qu’il reste bien du boulot à faire devant, Saadane devrait retrousser les manches et nous montrer ce dont il est capable. M. O.

Préparatifs de l’arrivée des Verts

Sitôt le match de l’Angleterre terminé, les responsables de l’équipe nationale algérienne se sont attelés à préparer le prochain, c'est-à-dire celui de mercredi prochain contre les Etats-Unis d’Amérique. A cet effet, le président Raouraoua, Djahid Zefzef ont rejoint le lendemain la capitale sud-africaine. Le président de la FAF et le chargé des équipes nationales étaient accompagnés par Boubekeur Cheniouni, l’administrateur de l’équipe nationale ainsi que de Mohamed, le magasinier et Farid le cuisinier. Tout ce beau monde était allé en début de soirée à l’hôtel Centurion Lake afin de préparer la venue de la délégation de l’équipe nationale.

ZIANI NE S’EST PAS ENTRAÎNÉ Le milieu de terrain algérien, Karim Ziani ne s’était pas entraîné ces deux derniers jours, soit samedi et dimanche. Resté à l’hôtel, le petit lutin des Verts souffrirait d’un orteil douloureux et ne peut de ce fait mettre sa chaussure. C’est du moins ce qu’a annoncé une source médicale de la sélection nationale à San Lameer. Selon cette même source, Karim Ziani devrait rejoindre le groupe aujourd’hui, lundi et s’entrainer le plus normalement du monde. Mais des indiscrétions nous ont fait savoir à ce sujet que Karim Ziani est plus essouflé et a besoin de repos que de douleur à son orteil, c’est ce qui explique le fait qu’il soit resté dans sa chambre au moment où ses coéquipiers s’entraînaient.

DEPART À 16H POUR PRETORIA C’est hier en fin d’après midi, à seize heures pour être plus précis que la délégation algérienne s’est envolée de l’aéroport de Margate à destination de Johannesburg. Après une heure et un quart de vol, l’appareil transportant la délégation des Verts s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international de Johannesburg. Accueillis par le président Raouraoua et Djahid Zefzef, les Verts ont tout de suite après pris la route vers la capitale sud-africaine, Pretoria, distante de soixante kilomètres plus au nord. M. O.


03

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Saâdane prépare le débarquement de l’Amérique

De nos envoyés spéciaux à Pretoria : Mustapha Ouaïl, Lotfi Salhi et Farouk Seba

P

«Nous débuterons le travail de préparation du match contre les USA, demain à Pretoria.» Ces paroles sont du sélectionneur national, Rabah Saâdane. C’est donc aujourd’hui que Saâdane va mettre en place son plan de bataille pour la préparation du match de mercredi prochain contre les EtatsUnis d’Amérique. Un match qu’il est inutile de rappeler l’importance, il suffit juste de dire que son issue déterminera l’avenir de notre équipe dans cette Coupe du monde.

Les supporters saluent Raouraoua Rencontrés tout à fait par hasard à

l’aéroport international de Johannesburg, les supporters algériens qui rentraient de Cap Town en fin de journée avant-hier dimanche n’ont pas manqué l’occasion d’aller saluer le président de la fédération, Mohamed Raouraoua. Celui-ci, courtois, leur a demandé de bien se comporter en terre étrangère et de rester derrière leur équipe. Après un petit speech, le président de la FAF auquel les supporters avaient demandé une séance photos, s’est plié volontiers à leur sollicitation.

our ce faire, le sélectionneur national qui a déjà en tête son plan de bataille, le peaufinera ici à Pretoria et ce, avant mercredi. Dans ce registre, si dans la composante de l’équipe il ne faut pas s’attendre à de grands changements, voire à du changement tout court, c’est dans le système de jeu, ses variantes et son animation qu’il faut plutôt attendre des nouveautés. En effet, on voit mal Rabah Saâdane changer l’équipe qui avait affronté l’Angleterre vendredi dernier. Mbolhi reste dans les buts, Kadir et Belhadj sur les flancs, respectivement gauche et droit. En défense centrale, le trio Anthar Yahia, Bougherra, Halliche sera toujours là, dans l’entrejeu, Yebda et Lacen seront à la récupération, Ziani et Boudebouz dans l’animation, chacun dans son côté et bien sûr Matmour à la pointe de l’attaque. Ceci bien sûr, si d’ici à après demain aucun bobo ne viendra contrarier le sélectionneur. Comme on peut bien le constater donc c’est la même formation qui avait tenu en échec l’Angleterre qui sera amenée à défendre les couleurs algériennes contre les USA. Dans le système préconisé par Rabah Saâdane, il est attendu plus de punch de la part de Matmour, Ziani et Boudebouz qui sont sommés de marquer des buts s’ils veulent bien gagner ce match. Boudebouz devrait jouer le plus proche possible de Matmour et prendre les espaces que le joueur de

Mönchengladbach va devoir libérer lors de ses incessants appels de balles. C’est aussi et un peu ce qui est attendu de Karim Ziani appelé à jouer juste derrière ces deux hommes. Pour ce qui est des hommes de couloir que sont Kadir et Belhadj, ceux-ci auront un double rôle à jouer puisqu’ils seront chargés de contrer les attaquants de couloirs américains le plus haut possible sur le terrain, et d’enclencher ensuite des contres suivis de centres vers les hommes en pointe (ou ceux qui vont s’y positionner). «Face à une équipe dont les défenseurs sont très athlétiques, il serait aussi non recommandable de balancer les balles hautes, ceci ne sera pas à notre avantage», expliquait le coach des Verts à ses joueurs. Il faut donc s’attendre à un jeu tout en mouvement et avec des passes courtes pour percer la défense américaine.

Enfin, Saâdane a deux jours pour préparer minutieusement son plan, on verra plus clair à ce sujet, aujourd’hui et demain.

«C’EST UN MATCH DE COUPE» Sachant qu’il faut absolument une victoire pour passer au deuxième tour (en espérant que l’Angleterre ne gagne pas) les joueurs algériens se disent tous prêts pour ce match dans lequel ils comptent tout donner «puisque» disent-ils : «C’est un match de coupe, tu perds tu meurs, alors il faut le gagner ce match et on va tout donner pour, parce que nous voulons bien rester encore un peu ici en Afrique du Sud.» Voilà qui présage du bon pour les Verts et leurs acharnés supporters. Lotfi Salhi

ANTHAR YAHIA : «On va tout donner»

Le capitaine de l’équipe nationale algérienne, Anthar Yahia s’est dit, lui et ses coéquipiers, décidés à tout donner lors du prochain match afin de passer au deuxième tour. «Nous avons fait un gros match contre l’Angleterre et on ne compte pas nous arrêter en si bon chemin. On joue prochainement les USA qui est une très bonne équipe tout aussi difficile à jouer que l’Angleterre, nous le savons bien. Alors, nous allons tout donner pour tenter d’arracher la qualification. Il y a de la place pour réussir un truc positif qui nous fera plaisir à nous et à nos supporters.»

Kadir : «C’est jouable»

Vous avez été l’auteur d’une prestation très remarquable contre l’Angleterre, la presse ne tarit pas d’éloges sur vous. Un commentaire ? Oui ça fait plaisir d’entendre dire des choses comme ça, mais je ne pense pas avoir été le seul à réussir une bonne prestation. Je pense que vendredi, c’est toute l’équipe qui avait été bonne et c’est de bon augure pour la suite. Nous avons été moins bons contre la Slovénie et là on fait un bon match, je crois que c’est dans

l’ordre des choses parce que nous avions quand même de quelques repères. On aurait aimé gagner contre l’Angleterre, mais on ne fait pas la fine bouche, ce petit point nous permet quand même de rester en vie. Le prochain match ce sont les USA, un autre gros morceau, est-ce que vous y pensez déjà sachant que là, maintenant, seule la victoire compte? Oui on y pense bien sûr. On y pense mais on préfère quand même se focaliser sur notre

travail et nous concentrer sur nous-mêmes. Les USA ce sont une équipe très physique qui va certainement essayer de s’imposer par une présence physique, on sait tout ça. Nous avons des atouts. Nous aussi nous avons quoi imposer dans ce match, on va donc tout faire pour sortir victorieux de cette confrontation qui ne sera pas de tout repos, ni facile, qu’on se comprenne bien. Rien ne sera plus facile désormais puisqu’il faudra gagner et attendre aussi le résultat de l’autre match. Qu’est-ce qu’il faudra, selon vous pour prendre à défaut cette équipe américaine ? Il nous faudra d’abord avoir le même esprit que celui qu’on avait contre l’Angleterre. Je pense qu’il ne faudra pas faire de calculs, il faut juste être soimême, jouer notre football et leur rentrer dedans. Nous avons, comme je viens de vous le dire, des atouts, nous avons des arguments, on sait jouer au ballon, on va le faire en y mettant notre cœur. Ce serait bête de les regarder jouer et d’oublier qu’on est là pour faire honneur à un pays, tout un

peuple qui est derrière nous. Ainsi donc, pour prendre à défaut cette équipe, il faut jouer rapide ne pas trop garder le ballon. Il ne faut pas les laisser se replacer, il faut aussi percuter sans cesse tout en restant vigilants derrière. Ne pas trop leur laisser des espaces. Vous pensez qu’on pourra les surprendre ? Vous êtes confiants ? Absolument, c’est une des vertus des compétiteurs, la confiance. C’est un match de foot que nous devons gagner, nous avons obligation de résultat , notre salut passe par une victoire, celui qui n’y croit pas n’a rien à faire avec nous, ceci pour vous dire que le groupe dans son ensemble est confiant et conscient de ses capacités, on donnera tout pour gagner et inch’Allah passer le tour parce que notre sort n’est pas entre nos mains, mais qu’à cela ne tienne, on va tout essayer pour gagner et passer au second tour. Ce sera une énorme satisfaction pour nous. C’est très jouable, on y croit dur. Entretien réalisé à Cap Town par Lotfi Salhi


Saâdane : «L’histoire retiendra…» 04

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

L'entraîneur national de football, Rabah Saâdane, a souligné, hier, dans un entretien aux envoyés spéciaux de l'Agence nationale APS, à San Lameer (Afrique du Sud) qu'après sa performance contre l'Angleterre, l'équipe nationale a fait connaître l'Algérie à travers le monde. Pour le coach, «le match contre l’Angleterre a été vu par plus de 200 pays de par le monde. Les plus petites contrées savent aujourd’hui où se trouve l’Algérie et ce qu’elle est capable de faire.»

Après une sortie au goût amer contre la Slovénie, la sélection algérienne a retrouvé la forme avec un match de haute facture contre l’Angleterre qui laisse entretenir l’espoir d’une qualification historique de l’Algérie au second tour. Pouvez-vous nous éclairer sur cette équipe à deux visages ? Tout d’abord, je veux apporter une précision. Je persiste à dire que contre la Slovénie, nous avons fait un bon match et que s’il n'y a pas eu le carton rouge de Ghezzal, nous aurions terminé sur un bon résultat. C’est mon analyse et celle de beaucoup de techniciens présents à ce Mondial. Nous avions dominé la première mi-temps et nous ne méritions pas de perdre ce match. J’étais d’ailleurs étonné d’apprendre que je devenais le bouc émissaire d’une façon injuste et ingrate, car on a oublié tout ce que nous avons fait pour cette équipe nationale pour la qualifier au Mondial. Je pense qu’il y a quelque chose derrière tout ça. Il y a une manipulation comme cela s’est passé en Coupe d’Afrique. Elle se confirme en Coupe du monde. C’est mon analyse. Je pense que le Dieu fait bien les choses car ma réponse, je l’ai donnée sur le terrain. Suite aux critiques que nous avons subies après le match amical disputé à Alger contre la Serbie, j’ai dis : je donne rendez-vous à mes détracteurs en Coupe du monde. Je

BRADLEY :

«Nous devons absolument battre l’Algérie»

L’entraîneur de la sélection des Etats-Unis, Bob Bradley, n’a « pas d’autre choix » que de battre l’Algérie, après-demain, à Pretoria. C’est ce qu’il a déclaré sur le site web de la Fédération américaine (US Soccer). Ce match déterminant, comptant pour la dernière journée de la phase de

poule (Groupe C), ne sera pas de tout repos pour les deux sélections. Bradley est averti ! Pour les joueurs et le staff technique des Verts, « la priorité » est de gagner face aux Etats-Unis : « Notre destin est entre nos mains. Une victoire avec deux buts d'écart nous suffit pour nous qualifier. Nous allons essayer de ne pas rater cette occasion » face à une équipe « solide » dans un match que l’Algérie qualifie de plus difficile que ses deux premiers matchs. Bob Bradley persiste : « Avec les données actuelles, nous devons absolument battre l'Algérie mercredi pour passer au second tour. La sélection algérienne a démontré de très belles choses devant l'Angleterre, chose qui devra nous pousser à rester vigilants ». Revenant sur le match de l’EN face à l'Angleterre, le coach US s’est dit sublimé par la prestation des coéquipiers de Karim Ziani. « Quand on tient tête à un favori du Mondial, en l'occurrence l'Angleterre, cela veut dire qu'on dispose d’un réel potentiel. L'équipe de l'Algérie m'a paru très organisée dans tous les compartiments du jeu et jouit de beaucoup de fraîcheur physique ». En conséquence, il estime que l’équipe américaine devra faire preuve de rigueur et de vigilance dans le match décisif pour le passage au 2e tour qui va l’opposer à l’Algérie. « Je sais ce qui nous attend mercredi, nous devons être disciplinés dans notre jeu, et jouer l'attaque à outrance devant une défense algérienne très athlétique », a-t-il expliqué. Sur les joueurs qu’il compte aligner pour ce match déterminant, Bob Bradley ne souffle pas mot. Il se contente de déclarer : « J'ai l'embarras du choix ! ».

l’ai donné encore une fois contre l’Angleterre. Pour revenir à votre question, je pense que le deuxième match a confirmé la progression de l’équipe nationale. Nous avons fait un meilleur match sur tous les plans et nous avons honoré le football algérien, arabe et africain. Je suis fier de cette performance. Quel a été le message que vous avez transmis à vos joueurs avant le match contre l’Angleterre ? J’ai transmis le même message que lors du match contre la Slovénie en leur disant toutefois que vous pouvez faire beaucoup mieux. Après cinq jours de travail supplémentaire, vous êtes plus en forme. Vous devez prendre plus de confiance. Et l’équipe l’a démontré contre l’Angleterre. Les joueurs qui étaient blessés sont revenus à leur niveau même s’il reste quelque chose à parfaire physiquement et psychologiquement. C’est pour cette raison que nous avons retrouvé notre défense admirable et joué du beau football. Nous nous sommes battus comme des lions. C’est le message que j’ai passé en leur disant que nous sommes certains de faire un grand match. Est-ce qu’après cette performance qui laisse entretenir l’espoir d’une qualification au second tour, vous êtes un homme heureux ? Je suis heureux d’abord d’être en Afrique du Sud à la tête de l’équipe nationale. Cela fait 24 ans que l’Algérie n’avait pris part à cette compétition. Sincèrement, je suis en train de jouir de cette grande fête planétaire du football. A titre d’exemple, le match contre l’Angleterre a été vu par plus de 200 pays de par le monde. Les plus petites contrées savent aujourd’hui où se trouve l’Algérie et ce qu’elle est capable de faire. L’équipe nationale a fait connaître l’Algérie à travers le monde. Sur un autre plan, nous avons joué, dans ce merveilleux stade qu’est Cap Town Stadium et dans cette

ambiance magnifique, le football que j’aime, un football de très haute technicité, pratiqué par les deux équipes dans un fairplay exceptionnel, tant sur le terrain que dans les tribunes. Je suis pleinement heureux comme je le suis également de pouvoir suivre les meilleures équipes du monde et celles qui progressent à pas de géant comme l'équipe de la Corée du Nord et les tendances actuelles du football moderne. J’apprécie et j’apprends aussi dans cette grande fête. Je ne m’attendais pas à vivre une nouvelle coupe du monde avec la participation de l’équipe algérienne qui a été remise sur les rails en étant hautement compétitive. L’histoire retiendra cela. De grands spécialistes, notamment des entraîneurs de renommée mondiale comme Alex Fergusson, ou encore le "Kaiser" Franz Beckenbauer, ont rendu un grand hommage à l’équipe algérienne qui a disputé un match héroïque et bousculer un grand favori comme l’Angleterre. Quel est votre sentiment d’entendre des propos aussi élogieux de la part d’éminentes personnalités du football mondial ? Je suis fier d’apprendre que de grands entraîneurs rendent un tel hommage et le grand mérite revient à cette équipe nationale qui s’est donnée à fond. Je leur ai dit que vous êtes capables de vous élever au plus haut niveau pour être parmi les meilleurs. Nous manquons un peu d’expérience. Nous manquons de métier, de stabilité pour réaliser des performances dans la durée et maintenir le niveau de jeu que nous avons atteint. C’est cela le plus difficile. C’est pour cette raison que nous devons toujours être modestes, nous devons nous remettre constamment en cause et nous remettre au travail. C’est-là les exigences du vrai professionnalisme. Algérie Presse Service

Qu’en pensent les joueurs algériens ? ALGÉRIE – ETATS-UNIS

=HALLICHE :

«Il faut jouer notre carte à fond face aux Etats-Unis. Nous allons jouer sans complexe et avec toute notre énergie pour ramener cette qualification que tout le peuple algérien attend. Ce sera une finale. Nous avons visionné les matches de notre prochain adversaire qui dispose de joueurs vifs et rapides. Nous avons aussi notre mot à dire, puisque nos joueurs sont habitués à jouer à un haut niveau.»

=MATMOUR :

«Il faudra attaquer et aller les chercher tout de suite, en montrant dès le début du match nos ambitions. Ce match face aux Etats-Unis, nous allons le jouer plus offensivement. Nous n'avons pas le choix, nous irons pour gagner, en mettant bien beaucoup plus d'atouts offensifs. Il y a de la confiance dans le groupe, nous sommes sereins et déterminés à jouer la qualification à fond. Nous avons une belle carte à jouer, il faut la saisir.»

=MESBAH :

«Le prochain match sera capital pour la suite du parcours de notre Mondial. Ce sera une finale face à une bonne formation, technique et capable de poser des problèmes à n'importe quelle équipe. Nous avons trois jours devant nous pour bien préparer ce match important. Notre équipe est en train de s'améliorer de match en match. Elle a les capacités pour contrer cette équipe américaine qui va certainement ouvrir le jeu, puisque ça sera le dernier match de poule. On a la possibilité de gagner ce match, si on est bien concentrés et en marquant un ou deux buts.»


05

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Les Fennecs à Pretoria 3 jours avant le match De nos envoyés spéciaux à Pretoria : Mustapha Ouaïl, Lotfi Salhi et Farouk Seba

L'Algérie, qui jouera son 3e match, contre les Etats-Unis, mercredi à Pretoria, a quitté son camp de base dans l'aprèsmidi pour rejoindre cette ville et s'acclimater à l'altitude (1350 m).

"

S

i on peut s'acclimater un peu à l'altitude pendant deux, trois jours, c'est mieux, d'autant que les Etats-Unis sont là-bas depuis le début", a indiqué l'attaché de presse de la sélection. Les Fennecs avaient effectué le matin un entraînement que n'a pas commencé le meneur Karim Ziani, touché à un pied contre l'Angleterre et resté aux soins. Les attaquants Karim Matmour, Abdelkader Ghezzal et le milieu Foued Kadir ont débuté à part cette séance. Dans une ambiance bon enfant, les Verts ont réalisé dans la matinée une séance que n'a pas commencé le meneur Karim Ziani, touché à un pied lors du match contre l'Angleterre (0-0) et resté aux soins. Les attaquants Karim

Belhadj flatté par l’intérêt de la Lazio

Matmour, Abdelkader Ghezzal et le milieu Foued Kadir ont débuté à part la séance. "Avec un point, on ne pensait pas avoir notre destin entre nos mains mais, si on gagne avec deux buts d'écart, on passera et on va essayer de ne pas rater cette occasion", a expliqué le milieu de Santander Mehdi Lacen. "On connaît bien les Etats-Unis, c'est une équipe athlétiquement très puissante, a poursuivi Karim Matmour. Elle est souvent menée au score mais elle revient. C'est une finale qui sera peut-être plus ouverte que lors des deux premiers matches car il n'y aura pas de calcul. On va essayer de marquer l'histoire". "Ce peuple a une grande détermination mais, nous non plus, nous ne sommes pas en manque de fierté ou de patriotisme. On saura répondre au combat physique", a encore assuré le capitaine Anther Yahia.

Les Verts connaissent bien Pretoria

Juste après le match contre l’Angleterre, les verts ont changé de camp de base, pour aller s’installer à Pretoria, ils ont décollé hier, pour rencontrer les Etats-Unis mercredi. Ce changement est à la demande de Sâadane, pour réhabituer les organ-

ismes à l’altitude, du fait que les joueurs sont passés des hauteurs suisses, directement à San lameer, qui est situé au niveau de la mer. Ainsi, ils pourront préparer le match des USA, dans les meilleures conditions. Les coéquipiers de Bougherra connaissent très bien la ville de Pretoria et ses environs, puisque c’est d’ici qu’avait commencé la formidable épopée menant vers le mondial, car les verts s’y sont installés l’année dernière pour préparer la rencontre contre la Zambie durant les qualifs, remporté par le score de deux buts à zéro. Ce signe du destin portera-t-il chance aux verts ? On l’espère de tout notre cœur.

Rabah Saâdane se méfie des Etats-Unis Mondial. L’Algérie affronte les Etats-Unis mercredi 23 juin à 16 heures (15heures en Algérie) à Pretoria pour une place au second tour du Mondial. «C'est un adversaire très coriace. C'est une équipe qui a d'énormes ressources comme elle l'a prouvé vendredi face à la Slovénie où elle a pu revenir au score après avoir été menée par 2-0», a ajouté Saâdane. L’entraîneur national prévoit un match de «très grand niveau» contre les Etats-Unis. Les Algériens et les Américains joueront pour gagner, a-t-il dit. L’Algérie a tenu en échec l’Angleterre (0-0) vendredi à

Sur le départ de Portsmtouh, Nadir Belhadj, le latéral algérien, est courtisé par de nombreux clubs européens. Après la Roma, le Celtic ou Tottenham, c’est au tout de la Lazio de s’intéresser à l’ancien Lensois. "J’ai entendu parlé de l’intérêt de la Lazion par mon agent mais il n’y a rien de concret. Le championnat italien est l’un des meilleurs. Être annoncé du côté de la Lazio est un honneur pour moi", a-t-il expliqué au Corriere dello Sport.

Capetowm. Les Etats-Unis et la Slovénie se sont neutralisés sur le score de 2-2. L’Algérie est classée 4e avec un seul point. La Slovénie est première (4 pts), suivie des Etats-Unis (2 pts) et de l’Angleterre (2 pts). L’Algérie a son destin entre les mains : pour passer, il lui suffit de battre les Américains par deux buts d’écart. En cas de victoire avec un seul but d’écart, tout dépendra de l’issue du match entre la Slovénie et l’Angleterre qui se jouera à la même heure (15 heures en Algérie). Dans ce cas, les Verts passeront en effet si la Slovénie gagne ou fait match nul.

Décrassage dans une très bonne ambiance

Capello a déjà ficelé son départ

Mercredi prochain, l'équipe nationale d'Angleterre (deux points au compteur) va jouer sa survie dans la compétition face à une étonnante sélection de Slovénie qui a déjà quatre points dans sa besace. Dixit le Daily Mirror, Fabio Capello rendrait immédiatement son tablier si les Three Lions passent au travers. Le technicien italien aurait confié à ses amis qu'il renoncerait à son rêve de guider la formation britannique au moins jusqu'à l'Euro 2012 comme il l'avait annoncé avant le coup d'envoi du Mondial.

M

éfiant et prudent. Le sélectionneur national Rabah Saâdane se méfie des Etats-Unis, dernier adversaire des Verts dans la course à la qualification au deuxième tour du Mondial 2010. La sélection américaine est «un bon compact très difficile à manœuvrer», a-t-il déclaré samedi, au lendemain du nul obtenu face à l’Angleterre, l’une des équipes favorites de ce

Au lendemain de l’exploit réalisé vendredi contre l’Angleterre (0-0), les Verts ont regagné samedi après-midi leur camp de base à San Lameer. A 17h30, ils ont effectué une séance de décrassage au stade Hugu dans une très bonne ambiance. Ziani, Matmour et Kadir, fatigués après le match de vendredi, ont été épargnés. Ils sont restés à l’hôtel. Le groupe, après quelques tensions nées de la mise à l’écart de Mansouri puis de Ghezzal et la non-titularisation de Chaouchi contre les Anglais, a retrouvé sa cohésion. Hier, contre l’Angleterre, Saâdane a profité de la fatigue de plusieurs cadres pour faire entrer Abdoune, Guedioura et Mesabh. Des changements qui ont contribué à détendre l’atmosphère dans le groupe, selon un proche du staff technique national. Hier, les Verts ont quitté San Lemeer à 11heures à bord d’un vol spécial en direction de Johannesburg. Ils s’établiront à l’hôtel Centriom Lake, situé à une trentaine de kilomètres de Pretoria où ils affrontent, mercredi 23 juin, les Etats-Unis pour le dernier match du groupe C. L’Algérie a son destin entre les mains : pour passer, il lui suffit de battre les Américains par deux buts d’écart. En cas de victoire avec un seul but d’écart, tout dépendra de l’issue du match entre la Slovénie et l’Angleterre qui se jouera à la même heure (15 heures en Algérie). Dans ce cas, les Verts passeront en effet si la Slovénie gagne ou fait match nul. Mais galvanisés par leur belle prestation contre l’Angleterre, les Verts ne doutent plus de leur capacité à remporter le match de mercredi et arracher une qualification historique en huitièmes de finale.


BOUDEBOUZ : "On se qualifiera" 06

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Titularisé pour la première fois sous le maillot algérien vendredi soir contre l’Angleterre (0-0), le Colmarien du FC Sochaux croit en la qualification pour les 8es de finale.

que ma performance a été à la hauteur. Ils m’ont aussi dit qu’ils étaient très heureux d’avoir pu sortir un peu de Colmar à l’occasion de cette Coupe du monde. Ils en profitent bien.

Qu’est-ce que ça vous a fait de jouer face à des stars comme Steven Gerrard ou Wayne Rooney ? Je ne les ai pas trop calculés. Après avoir lu ce que les joueurs de l’équipe d’Angleterre avaient dit sur nous (l’attaquant Wayne Rooney avait notamment déclaré: « Je suis certain que nous prendrons les trois points contre l’Algérie », Ndlr), j’avais la rage. Moi, j’ai ma fierté, et j’ai donc joué cette rencontre pour gagner, pas pour être sur la photo avec eux.

Ryad, quel regard portezvous sur votre prestation contre l’Angleterre ? Pour un premier match de Coupe du monde, je pense que j’ai plutôt réalisé un bon match. J’ai fait ce que j’avais à faire et comme le résultat au bout est positif pour l’équipe, c’est que ça ne s’est pas trop mal passé. Apparemment, même Arsène Wenger a dit que j’avais bien joué… Je suis sorti à la 75e minute de jeu pour laisser place à un joueur frais, même si je pouvais jouer 90 minutes sans problème. Qu’avez-vous ressenti lors de l’hymne national algérien ? J’ai eu des frissons, ce sont des émotions inoubliables. C’est là que la fierté de représenter un pays prend tout son sens. Mais je

Vous pensez que l’Algérie pouvait gagner ce match ? Je pense qu’on aurait pu gagner, oui. En tout cas, il y avait la place pour marquer un but, sur coup de pied arrêté par exemple, surtout n’arrive pas à réaliser. Ça viendra plus tard sans doute. Pour l’instant, je suis à fond dedans et je veux aller le plus loin possible dans la compétition.

la nuit qui a suivi le match ? J’ai dormi, mais pas assez… Il y avait mes parents avec moi à l’hôtel, je suis resté avec eux pour discuter. Ils étaient contents pour moi, du fait que j’ai joué et

Les Verts reprennent de l’altitude

Pour son dernier match de poule face aux Etats-Unis mercredi, l’Algérie a décidé de mettre toutes les chances de son côté pour s’imposer.

H

ier, les joueurs et le staff se sont envolés de leur camp de base de San Lameer en direction de Johannesburg, où un bus les attendait pour les conduire à Pretoria. C’est là, à une altitude de 1 214 m, que les partenaires d’Antar Yahia vont donc tenter d’inscrire une nouvelle page de l’histoire des Fennecs. L’équipe médicale des Verts a préconisé ce départ anticipé afin que les joueurs puissent bénéficier de trois jours d’acclimatation à

Avez-vous bien dormi dans

l’altitude avant cette confrontation capitale. Dans un premier temps, les dirigeants algériens souhaitaient partir directement du Cap, où s’est déroulé le match face à l’Angleterre (0-0) vendredi. Mais la Fifa oblige les sélections à repasser par leur camp de base après chaque rencontre. C’est pourquoi les Fennecs ont effectué ce crochet de 24 heures à San Lameer où ils résident depuis le début de la compétition. Même s’ils auraient aimé éviter ce détour inutile, les joueurs sont plutôt heureux de rallier le site de leur prochaine rencontre. «Cela va nous permettre de nous réacclimater à l’altitude, souligne Ryad Boudebouz. Il ne faut pas oublier qu’on vient d’effectuer une rencontre au niveau de la mer face aux Anglais.» L’attaquant Rafik Djebbour a, lui, noté des changements entre les deux premiers stades où a évolué l’Algérie. «Les conditions de jeu

étaient vraiment différentes entre Polokwane (1 310 m d’altitude) et Le Cap. C’était beaucoup plus agréable hier (avant-hier) face à l’Angleterre. On se croyait en Europe, insiste le joueur. On avait vraiment l’impression de pouvoir sprinter et faire des efforts sur le long terme.» L’attaquant est lui aussi favorable au déménagement. «L’année dernière on avait passé du temps en altitude et ça nous avait aidés à bien préparer notre match face à la Zambie», se souvient-il. Il y a un an, à la même période, l’Algérie avait en effet effectué un stage d’une semaine en altitude avant de battre les Zambiens (2-0). Cette victoire importante les avait mis sur les rails de la Coupe d’Afrique des nations et de la Coupe du monde. Pour mémoire, ce stage s’était déroulé… à Pretoria, où les Fennecs débarquent aujourd’hui.

SAÏFI, GAOUAOUI et MANSOURI vers la retraite internationale Il semblerait bien que ces trois joueurs se dirigent vers la fin de leur carrière internationale.

A

près avoir écarté le capitaine Mansouri de ses plans, Saâdane aura précipité la décision du joueur à mettre un terme à son aventure avec les Verts entamé il y a dix ans. Ayant choisi de signer pour un club qatari, il confirme qu’il était temps qu’il laisse sa place aux jeunes, notamment à Lacen, excellent face aux Anglais. Pour Saïfi, il l’avait annoncé avant le Mondial, avant de se rétracter, mais son âge est un handicap, qui le pénalisera, surtout avec l’émergence de nouveaux et jeunes attaquants, Djabou, Hadj Aïssa…. Quant à Gaouaoui, son histoire avec la sélection algérienne s’est terminée depuis la formidable prestation de Chaouchi à Khartoum, lors du match barrage face à l’Egypte. Chouchou du public, Chaouchi est devenu le numéro un, reléguant Gaouaoui non pas en second choix, mais en troisième position à cause de Raïs M’bolhi, le gardien du Slavia Sofia, qui l’a supplanté. On ne peut que les saluer, et leur dire merci.

que leur gardien David James n’a pas une super réputation… Mais je ne suis pas déçu du match nul, c’était l’Angleterre en face quand même ! Il faudra faire le même match contre les États-Unis pour espérer se qualifier pour les 8 es de finale. Vous évaluez à quel taux les chances de qualification de l’Algérie ? Franchement, je n’en sais rien. Je sais qu’il faudra battre les ÉtatsUnis, c’est tout. Et on en est largement capables. Le problème, c’est qu’on ne démarrera sans doute pas le match contre eux de la même manière que face à l’Angleterre. C’est un peu notre marque de fabrique : contre les grosses équipes, on ne réfléchit pas, on se donne à fond. Mais contre les plus petites équipes, on se relâche inconsciemment. C’est pour ça qu’on a perdu contre la Slovénie. Si on avait joué comme contre l’Angleterre, on leur aurait mis deux ou trois buts.


07

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Cap sur le second tour

DOUDENE «C’est la défaite contre la Slovénie qui nous a boostés»

J’

g Par Aberkane Saïd

L’ancien joueur de la JSK, Karim Doudene, estime que la Slovénie a rendu un énorme service aux Algériens.

Que dire de plus sur cette équipe qui a réussi à mettre en échec la grande équipe des Trois Lions super favorite pour le sacre final et qui ne pourra même pas passer au second tour si elle est accrochée par la Slovénie dans un dernier match qui sera décisif pour les quatre nations du groupe C.

M

ais tous les spécialistes qui ont suivi cette rencontre vous diront qu’ils ont été séduits par les Verts et par le nouveau gardien M’Bolhi qui a su maîtriser les quelques tentatives anglaises, rares furent-elles et qui a aussi montrer qu’il pourra être le numéro 1. La ville de Constantine, comme dans toute l’Algérie sans doute, a encore vécu une nuit folle. Celle de ce vendredi 18 juin qui restera gravée dans toutes les mémoires, des supporters des Verts très contents de la prestation de notre

équipe nationale, nous diront en substance que ce match nul avait un gout de victoire pour nous, on a vu une équipe bien organisée sur le terrain, ils défendent bien en gagnant pas mal de duels et ils nous ont montré de très belles dispositions offensives où on aurait pu marquer un but si on avait vraiment osé encore plus ; c’est le sentiment de toutes les personnes que nous avons approchées. A la question de savoir si les Fennecs ont des chances de se qualifier au second tour, tous sont unanimes pour nous dire que s’ils jouent avec la même détermination contre les USA, l’équipe nationale passera, et pour ne pas rentrer dans les calculs, un 2-0 serait l’idéal. Et c’est le souhait de tous les Algériens, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du pays qui veulent voir l’emblème national parmi les seize équipes qui animeront le second tour. Donc, rendez-vous est pris à Pretoria où le seul pays arabe engagé dans cette compétition mondiale fera frémir encore ceux qui n’y croient pas.

avais dit auparavant que la Slovénie nous a rendu service en nous battant lors du premier match, car si cela avait été le contraire, on aurait été éliminés. A mon avis, c’est grâce à cette défaite que nous avons revu l’état d’esprit de la sélection algérienne», dira l’ancien joueur des Canaris du Djurdjura, avant d’enchaîner : «Durant ce match, l’Algérie a réussi une belle entame, mais je pense que le résultat de la rencontre entre la Slovénie et les Etas-Unis d’Amérique a fait monter d’un cran l’intensité du match.»

«Pour battre les Etats-Unis, il faut 100% de hargne»

«On a bien joué durant toute la partie, on était bien organisés, mais notre attaque n’a pas été bien utilisée malgré de bonnes potentialités. Sincèrement, on a joué avec le feu. Les Etats-Unis d’Amérique on réduit le score contre la Slovénie et ils auraient pu gagner s’ils avaient concrétisé deux occasions. Nous aussi on méritait de gagner, car on avait les moyens de battre l’Angleterre.» Quant au futur adversaire de l’Algérie, Karim Doudene dit ne pas le craindre, même si la formation américaine est une équipe coriace : «Quand on atteint ce stade de la compétition, on n’a pas de choix à faire. Toutes les équipes se valent. Ce serait très bien de battre cette équipe des Etats-Unis et prouver qu’on mérite de passer au deuxième tour dans cette compétition mondiale. Pour arriver à battre les grandes équipes, on doit retrouver la hargne d’Oumdorman. Pour le moment, on est à 80% de cette hargne qu’on a vue chez nos joueurs. Maintenant, il faut être à 100%.»

«Même les Etats-Unis ne nous font pas peur»

supérieure à l’Angleterre durant toute la partie. «Je pense que nos joueurs ont été nettement meilleurs que les Anglais auxquels on pouvait marquer au moins un but. Mais je pense que le résultat du match USA-Slovénie a boosté les joueurs pour se donner à fond sur le terrain. Malheureusement, sans trouver la faille. Mais le plus important pour nous, c’est de ne pas perdre notre deuxième match. C’est un bel exploit que nous avons réalisé par rapport au premier match», dira Karim Doudene, avant d’ajouter : «Maintenant, nous allons affronter les Etats-Unis d’Amérique. Ce sera certes un match très difficile, mais, croyez-moi, on aura autant de chances que les Américains au cours de cette confrontation, car l’Algérie a toujours su sortir le grand jeu lorsqu’il s’agit d’un grand adversaire. Ceux qui croient que nous allons être ridicules se trompent. On peut aspirer à une qualification si on retrouve notre jeu!» Aberkane S.

Elimam défend l’équipe nationale L’ancien milieu de terrain des Canaris, en l’occurrence Karim Doudene, pense que l’Algérie a été

Le président du Mouloudia d’Oran, Kacem Elimam, devant quelques journalistes qu’il avait invités à sa conférence de presse samedi dernier, n’a pas manqué de défendre le onze national.

“Les joueurs ont beaucoup bougé devant l’Angleterre”

“Ils ont bien occupé les 30 mètres et ils n’ont pas permis à leurs adversaires de développer leur jeu en les bloquant. Ils avaient la discipline, la maîtrise, le calme et ils étaient collectifs. Ils ont eu la volonté de bien faire. Voilà pourquoi ils n’ont pas perdu devant une grande nation du football. Ce nul restera dans l’histoire de notre football, comme le fut la victoire sur la RFA en 1982.”

“Il ne faut pas leur jeter la pierre”

“A mon sens, sur le résultat du premier match face aux Slovènes, les joueurs n’avaient pas démérité pour autant. L’important est qu’ils soient qualifiés à ce mondial. Le Mondial est d’un autre niveau. Malgré cela, ils représentent bien le football arabe. Il ne faut pas oublier que beaucoup de grandes équipes n’iront pas au 2e tour. Même si on ne passe pas ce tour, on sortira la tête haute. Mais je reste confiant et nos chances sont intactes. Il nous faut battre les

USA.”

“Le système ?”

“Je pense qu’il ne faut pas donner trop d’importance à la tactique, au côté psychologique, etc. Le football dépend de beaucoup d’autres choses. Ce Mondial nous montre que les équipes qui n’ont pas dans leur onze 4 à 5 attaquants capables de marquer à n’importe quel moment, n’atteindront pas les demi-finales. Voyez la Côte d’Ivoire avec Drogba, le Cameroun avec Eto’o, l’Angleterre avec Rooney, l’Allemagne avec Podolski, etc.”

“Les blessures ?”

“Chaque équipe est sujette à beaucoup de blessures, à l’entraînement ou en cours de jeu. C’est pour cela que la FIFA a permis 23 joueurs, c'est-à-dire 1 titulaire et sa doublure. Il est difficile d’être un entraîneur national, car chaque citoyen, de n’importe quel pays, est un coach en puissance. Saâdane a fait des erreurs, mais quel entraîneur n’en fait pas ?

“La France a été la honte de ce Mondial”

“Et pourtant, elle avait 3 Arabes (Benzema, Naceri et Benarfa) qui n’auraient pas dépareillé le onze titulaire.

M.T.


08

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

LE RÊVE EST PERMIS !

g Par Amar Aït Bara Les Fennecs n’ont pas démérité face aux Anglais et ont même tout essayé pour prendre le meilleur sur un adversaire qui bénéficiait des faveurs des pronostics.

L’

Algérie veut marquer sa présence dans ce Mondial, et c’est pour cette raison que ses joueurs veulent battre les Américains et par la même occasion démontrer aux apprentis sorciers que le football n’est pas une

science exacte et encore moins l’apanage des grandes nations du football autoproclamées, car d’autres nations comme l’Algérie peuvent marquer leur présence et laisser de bonnes impressions. Face aux Anglais, les Algériens ont pris possession du ballon, en procédant par des relances et des accélérations, causant le danger dans le périmètre de l’adversaire. D’ailleurs, et à juste titre, la défense anglaise a été mise à rude épreuve sur les actions répétées de Boudebouz. Ce dernier a donné du fil à retordre et le tournis à cette défense anglaise réputée imprenable. Ceci a donné beaucoup de

L

jeu du onze algérien est appréciable et il faut tabler sur la récupération, surtout face aux USA qui sera un adversaire difficile. Mais pour gagner face aux Américains, les Fennecs doivent récupérer et bien travailler, car ils ont les moyens d’arracher la victoire. Les Algériens qui s’attendent à un match difficile face aux USA doivent rassembler leurs esprits,

a Coupe du monde est une compétition de très haut niveau où chaque détail est important, Saâdane est pour moi un entraîneur

courageux, après la CAN il devait faire face à deux sérieux problèmes, d’une part il devait renforcer l’équipe qui a changé à 40% et d’autre part faire face aux nombreuses blessures dont étaient victimes les cadres de l’équipe, c’est dans ces conditions que Saâdane a préparé l’EN pour le Mondial, malgré toutes ces difficultés je pense que sur les deux premiers matches l’Algérie a atteint ses objectifs : honorer le football arabe et africain. Contre la Slovénie la prestation a été bonne mais le résultat n’a pas suivi pour les raisons que tout le monde connaît. Contre l’Angleterre, l’EN avait 52% de possession de la balle, il ne manquait que cette dernière touche pour la mettre au fond des filets, on a étouffé les Anglais, on les a fait douter, je pense qu’on méritait de gagner au moins un match sur les deux premiers, pour ce qui est du match contre les USA on a besoin de gagner, je pense que Djebbour va jouer avec Matmour en attaque, on n’a pas le choix il faut oser pour gagner Incha’Allah». Propos recueillis par Wahab Yefsah

car il faudra faire beaucoup mieux. Face aux USA, tout le monde verra une vraie Algérie qui devra faire moins d’erreurs et ne pas perdre de ballons. Les USA demeurent une équipe coriace qui a réalisé depuis le début de la compétition deux matchs nuls. L’Algérie sera à l’épreuve face à ce grand favori pour passer ce 1er cap. A. A. B.

Les Batnéens reprennent espoir

L’avis du spécialiste

Amer Chafik (DTR) de la LRF Batna, membre de la DTN/FAF, instructeur CAF, conseiller en football, a bien voulu nous livrer ses impressions sur le parcours de l’équipe nationale au Mondial.

«

soucis à Capello sur le qui-vive pour rappeler ses défenseurs à l’ordre. La remarquable organisation tactique mise en place par Saâdane a perturbé l’arrière-garde britannique qui a concédé plus de 3 corners en première mi-temps. Les Algériens ont superbement pressé les Anglais qui se sont rétranchés en défense. La défense algérienne était mise en confiance par l’assurance du gardien Raïs Mbolhi, impérial d’ailleurs. Ce même portier qui sera à coup sûr plein d’ardeur face aux Américains, pourvu que la réussite soit au rendez-vous puisque le meilleur est à venir. La qualité du

A Batna on ne parle plus ni du CAB ni du MSPB, les supporters des deux clubs sont désormais branchés sur les Verts et le prochain match contre les Américains.

A

u diable l’AGEx et la «SPA» de Nezzar, au diable le recrutement de l’inter-saison. Les Cabistes qui viennent d’apprendre que leur président est parti en vacances à l’étranger ont décidé de ne se consacrer qu’à leur équipe nationale. «Eux au moins, ils nous ont rendu fiers, ils nous ont rendu

l’espoir et le goût de se remettre au football», dira Mourad qui d’habitude ne peut pas se passer d’évoquer son CAB, depuis la belle prestation contre les Anglais les fans des Verts ont retrouvé le sourire et la confiance, on croit fortement à une victoire contre les Yankees. La qualification pour le second tour est bel et bien envisagée, on y pense et on y croit sérieusement, mercredi prochain sera un grand jour pour les Algériens Incha’Allah. On sera Incha’Allah le premier pays arabe à passer au deuxième tour, ça fera très fort à Batna et dans tout le pays, l’espoir est là il renaît avec les Verts.


Domenech y croit encore Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Le sélectionneur Raymond Domenech s'est exprimé sur le plateau de Téléfoot (TF1) à propos de l'affaire Anelka et des chances de la France à la Coupe du monde de la FIFA 2010.

I

l a affirmé que les insultes qu'a proférées Anelka contre lui jeudi n'entraient pas dans le cadre d'un "affrontement", mais qu'il s'agissait d'un problème normal de la vie de son groupe "sous pression". "Ce n'était pas un affrontement", a dit Domenech, "les gens n'imaginent pas la pression. On est dans un vestiaire, le sélectionneur dit quelque chose à un joueur qui est déjà sous pression, il peut avoir un moment d'énervement, il a des mots." Jeudi à la mi-temps du match FranceMexique (0-2), Anelka a insulté Domenech qui lui faisait des remarques sur son positionnement tactique. L'incident a été révélé samedi par le journal L'Equipe. Le sélectionneur a admis que l'attaquant de Chelsea "n'a pas réagi de la façon la plus adaptée, mais c'est le mec qui marmonne dans son coin, ça n'a pas d'importance. Cela a pris de l'importance parce que c'est à la Une d'un journal, c'est de la vie interne du groupe". "Le problème, je l'avais réglé en interne, c'était fini", a-t-il poursuivi. "J'aurais eu une discussion avec lui après. Le lendemain (vendredi), je lui ai laissé la possibilité de venir s'excuser, ce qu'il n'a pas voulu faire." Pour autant, Raymond Domenech estime que

la décision de la Fédération d'exclure Anelka du groupe "est la bonne décision". "J'ai mal pour tous ces enfants pour qui l'équipe de France représente quelque chose, il (Anelka) n'a pas le droit de dire des choses pareilles". Il estime également que la qualification pour les 1/8es de finale du Mondial était encore possible. "On s'accroche à cette idée qu'il faut d'abord gagner le match", contre l'Afrique du Sud mardi, a déclaré Domenech lors de l'émission Téléfoot. "Marquer des buts et espérer de l'autre côté. Mais le premier truc c'est de se dire, "il y a encore une possibilité". Tout sportif doit vivre avec ça, mais si on abandonnait maintenant ce serait dramatique. L'idée de base c'est de s'accrocher à cette idée: c'est encore possible". "Le travail, le mien et celui du staff c'est de redonner cette énergie à l'équipe, de remobiliser tout le monde. A un moment on pensait tous que oui, on était complètement éliminés", a reconnu le sélectionneur. "On doit marquer des buts, ne pas se préoccuper de ce qui se passe de l'autre côté", a poursuivi Domenech. "Pour dépendre des autres on n'a que ce qu'on mérite. A nous maintenant de montrer qu'on est capables de faire un match de Coupe du monde. J'en ai discuté avec quelques-uns. Ils ont envie de gagner le match, de bien finir." Pour accéder aux 1/8es de finale, la France doit battre l'Afrique du Sud mardi à Bloemfontein. Ce succès devra être couplé à un succès de l'Uruguay ou du Mexique, qui s'affronteront à Rustenburg, à condition que la différence de buts soit favorable (la France a actuellement une différence de -2, contre +3 à l'Uruguay et +2 au Mexique).

TERRY : "Renvoyer Anelka, la mauvaise décision"

Le défenseur de l'Angleterre, John Terry, a jugé que le renvoi de l'équipe de France de son équipier à Chelsea Nicolas Anelka, pour avoir insulté le sélectionneur Raymond Domenech, était une "mauvaise décision" car il est un "joueur fantastique". "Nicolas a été renvoyé pour avoir exprimé son opinion, a jugé dimanche John Terry. D'ailleurs, ce soir, on a une réunion et on va peut-être avoir un gars renvoyé aussi", a plaisanté le défenseur central. "Nicolas, c'est un bon gars, a-t-il poursuivi. J'avais lu beaucoup de choses négatives écrites sur lui avant qu'il ne vienne à Chelsea mais il est très calme, expérimenté, il connaît le foot. S'il a quelque chose à me dire (sur cet incident, ndlr), je l'écouterai." Le renvoyer de l'équipe "est la mauvaise décision. Il est un joueur fantastique", selon Terry.

09

Il veut s'inspirer de l'Algérie

Le sélectionneur Raymond Domenech a cité en exemple le jeu de l'équipe d'Algérie avant le dernier match du groupe A de la France, mardi à Bloemfontein contre l'Afrique du Sud, dans une chronique vidéo diffusée dimanche sur le site de la Fédération française de football (FFF). "J'ai vu jouer l'équipe d'Algérie et je dis : "ben voilà, le don il est là", c'est à une touche, deux touches, s'engager, jouer, défendre, attaquer et rêver le plus longtemps possible. Une Coupe du monde, c'est ça, il faut aller au bout du rêve. Il y a eu un nuage, il faut ramener autre chose", a expliqué le sélectionneur. "On a eu inexplicablement un non match (contre le Mexique, défaite 2-0), on n'a pas envie de rester là-dessus", poursuit-il, ajoutant : "il faut garder cet espoir le plus longtemps possible en se battant sur le terrain, déjà". Pour se qualifier, la France doit battre largement l'Afrique du Sud et espérer que l'Uruguay et le Mexique ne fassent pas match nul dans l'autre match du groupe A. Pour Domenech, il y a "une possibilité et on doit la jouer la fond : à l'Euro, on était un peu dans la même situation et on pensait que les autres allaient faire match nul et ça n'a pas été le cas : les Pays-Bas ont joué le jeu et ont gagné". Mais à l'UEFA EURO 2008, la France avait perdu son dernier match 2-0 contre l'Italie et avait été éliminée au premier tour. "S'il y a un coup de pouce du destin, tant mieux, mais au moins qu'on ait fait, nous, ce qu'il faut pour le destin puisse nous sourire", conclut le sélectionneur.

RIBÉRY : "Je demande pardon à tous les Français"

F

ranck Ribéry a demandé "pardon à tous les Français" pour la mauvaise Coupe du monde de l'équipe de France, dimanche, affirmant "souffrir" de tous les problèmes du groupe France depuis le début de cette compétition. "Je demande pardon à tous les Français de ne pas avoir fait une Coupe du monde comme ils le souhaitaient", a déclaré l'attaquant des Bleus à Téléfoot (TF1). "On n'a pas été bons, on n'a pas mouillé le maillot comme on aurait dû le faire. On se sentait bien à un moment donné, contre l'Uruguay (0-0), mais on a essayé de faire des choses individuelles". "C'est la France qui est en train de souffrir, notre pays, je le dis honnêtement, je suis en train de souffrir", a-t-il dit, interrogé sur les problèmes internes de l'équipe de France. Franck Ribéry a estimé dimanche que le groupe de l'équipe de France "a explosé", tout en affirmant que tous les joueurs de la sélection sont "en train de souffrir", deux jours avant

un match peut-être décisif face à l'Afrique du Sud. "Depuis deux ou trois jours, on passe un moment très difficile, pour les joueurs, pour le pays, pour tout le monde", a déclaré Ribéry sur le plateau de TF1, "on est en train de souffrir de ce qui se passe en ce moment" A la question : "le groupe a-t-il explosé ?", le milieu de terrain du Bayern Munich a répondu : "Bien sûr ça a explosé, c'est la France qui est en train de souffrir, je suis en train de souffrir, je le dis honnêtement (...) tout le monde est en train de se foutre de nous dans le monde entier. J'ai les boules, parce que là on ne joue plus au foot, l'équipe de France c'est un rêve d'enfance, c'est un honneur, et depuis l'Euro 2008 je suis en train de souffrir". Interrogé sur ses mauvaises relations supposées avec Yoann Gourcuff, Ribéry a nié : "Je lis que j'ai un problème avec lui, c'est faux, on a besoin de lui. J'ai été le premier à aller lui parler, parce qu'on a besoin de lui".


10

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Les Lions rentrent déjà à la maison Cameroun

Deux matches, deux revers. La Coupe du monde est terminée pour le Cameroun qui, après son revers initial devant le Japon, a subi la loi du Danemark (2-1), samedi soir. Pourtant plus séduisants, les Lions Indomptables prennent déjà la porte. Les Pays-Bas sont qualifiés pour les 1/8es.

L

orsqu'on demandait quelle équipe africaine irait le plus loin en Afrique du Sud, nombre d'observateurs avaient répondu assez rapidement : le Cameroun. Avec des éléments comme Eto'o, Emana, Webo, Song, Mbia ouMakoun, on pensait les Lions Indomptables capables de sortir de leur poule derrière les Pays-Bas, devant le Danemark et le Japon, et rejoindre leurs illustres ancêtres de 1990 (élimination en 1/4 de finale). Après seulement deux matches, leur parcours est pourtant déjà fini. Terminé, on remballe. Déjà dominés en ouverture par les Japonais (0-1), ils ont baissé pavillon devant les Danois (1-2), samedi soir à Pretoria, et dit adieu à ce Mondial 2010.

PAUL LE GUEN (entraîneur du Cameroun) :

Pays-Bas, premier pays qualifié

Après un premier match décevant, les Camerounais avaient pourtant idéalement débuté la rencontre. Critiqué de façon virulente au pays pour ses choix, Paul Le Guen avait procédé à trois changements attendus : Geremi, Emana et Song rentraient en lieu et place de Matip, Choupo-Moting et Makoun. Déchaînés et transfigurés, les Lions concrétisaient leur domination par un Eto'o rageur et replacé à son poste de prédilection, attaquant de pointe (10e). Séduisant, le Cameroun semblait sur la route d'un joli succès. Malheureusement, la suite allait être tout autre. Emana ratait doublement le cadre (13e, 29e) et Bendtner se jetait sur un centre de Rommedahl pour égaliser (33e). Ce même Rommedahl allait s'ériger en fossoyeur des hommes de Le Guen. Un quart-d'heure après la reprise, l'attaquant de l'Ajax effaçait Makoun, entré à la pause, avant d'enrouler un tir du gauche imparable (61e). Les Camerounais n'allaient pas s'en remettre. Coupables de n'avoir pas concrétisé plusieurs occasions et profité des errements défensifs adverses, Eto'o et ses partenaires rentrent déjà à la maison après avoir pourtant montré plus de choses. Mais cela était encore insuffisant. Les Danois reviennent dans le coup pour une

qualification qui se jouera face au Japon, jeudi soir (19h30). Au même moment, les Lions Indomptables tenteront de sortir la tête haute devant les Pays-Bas, première équipe officiellement qualifiée pour les huitièmes de finale.

Le pire échec d’Eto’o

Samuel Eto’o avait le ton grave samedi soir après l’élimination du Cameroun, battu par le Danemark (2-1). Pour la star camerounaise, il

légitimes, compte tenu du match que l'on fait ce soir. Honnêtement, on n'est pas loin, on est tout près et on n'y arrive pas. On peut avoir des regrets mais j'assume tout».

MORTEN OLSEN (entraîneur du Danemark) :

«Ce qui nous a manqué, je pense, c'est l'efficacité devant le but. On a eu énormément d'occasions très nettes et on a manqué de réussite. On a été maladroits dans la finition, mais j'ai le sentiment qu'on a donné tout ce qu'on pouvait donner ce soir. On a mis sur le terrain ce qu'on pouvait y mettre. J'ai des regrets par rapport aux deux matches, ces regrets sont

Pays Pays-Bas Japon Danemark Cameroun

Pts. 6 3 3 0

J 2 2 2 2

G 2 1 1 0

N 0 0 0 0

P 0 1 1 2

Bp 3 1 2 1

battus, c'était difficile de récupérer le ballon, c'est le domaine où il faudra progresser à l'avenir. Nous avons été surpris par leur configuration en diamant, mais nous avons vite réagi. J'étais en colère en quittant le terrain, car nous avons fait trop d'erreurs élémentaires. Nous avons encore des progrès à faire».

MBIA (Cameroun) :

«Nous n'avons pas très bien commencé ce match et nous avons fait une erreur que le Cameroun a bien utilisée. Nous avons montré que nous avions de la volonté et un bon état d'esprit. Il y a des erreurs qu'on ne pourra pas répéter dans ce tournoi, le Cameroun aurait pu nous punir plus lourdement. On s'est bien

Classement du Groupe E

s’agit là de la pire déception de sa carrière. «J'avais planifié ma saison pour arriver en forme et faire une bonne Coupe du monde, c'est à dire aller le plus loin possible. L'aventure s'arrête dans cinq jours avec beaucoup de regrets, mais j'ai donné tout ce que j'avais fait dans mes jambes et dans mon cœur. C’est la plus grosse désillusion de ma carrière.» En conférence de presse, samedi soir après la défaite contre le Danemark (2-1) synonyme d’élimination du Cameroun dès le premier tour,

Bc 0 1 3 3

«Je ne comprends pas. On a bien entamé le match. Le but qu'on prend, c'est une erreur, on n'a pas bien géré notre avantage en première mi-temps. On a tout donné, mais on peut faire mieux. C'est difficile. En première mi-tempws, on a eu plusieurs occasions et on n'a pas eu la chance de marquer, on l'a payé. Dans le football, c'est comme ça. Si on ne marque pas devant, on en prend derrière. Maintenant, pour garder une bonne image auprès de notre peuple, de notre pays, il faut essayer de gagner le prochain match (contre les PaysBas), tout simplement».

Samuel Eto’o n’a pas caché son énorme déception. L’attaquant vedette des Lions Indomptables espère maintenant que les Camerounais, qui affronteront les Pays-Bas au dernier match, quitteront au moins l’Afrique du Sud sur une bonne note. «Il faut terminer dans la dignité surtout pour le peuple camerounais, même si c'est difficile. Le problème chez nous, c'est que souvent on parle de reconstruire, mais on ne voit pas ce qui faut faire.»

ETO’O : «La plus grosse désillusion de ma carrière !»

Le capitaine du Cameroun, Samuel Eto'o, a admis que l'élimination du Mondial-2010 des "Lions indomptables" était «la plus grosse désillusion de (sa) carrière». «C'est la plus grosse désillusion de ma carrière, j'avais planifié ma saison pour arriver en forme et faire une bonne Coupe du monde, c'est à dire aller le plus loin possible». «L'aventure s'arrête dans cinq jours avec beaucoup de regrets, mais j'ai donné tout ce que j'avais fait dans mes jambes et dans mon cœur». «On pensait qu'on avait notre mot à dire dans cette compétition, mais on a manqué de réussite ce soir, on s'est créé beaucoup d'occasions, on aurait pu casser le match en première période». Le Cameroun n'a plus aucun espoir et doit maintenant sauver l'honneur contre les Pays-Bas, ce jeudi au Cap : «Il faut terminer dans la dignité surtout pour le peuple camerounais, même si c'est difficile». «Les erreurs, il y a toujours même quand on gagne, il y a eu des erreurs lors du premier match, il y a en eu ce soir aussi», a-t-il conclu.


11

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Ces footballeurs qui pètent les plombs

Tout comme Nicolas Anelka, nombreux sont les joueurs à avoir eu des mots, voire plus, avec leur sélectionneur. Eventail des plus marquants d'entre eux. Laryea Kingston - Milovan Ravejac (GHA, 2010) : Ecarté des 23 Ghanéens sélectionnés pour le Mondial sud-africain, Laryea Kingston s'en prend au sélectionneur Milovan Ravejac. «Je jure devant Dieu que vous n'êtes pas un bon entraîneur. Vous ne savez rien sur le football, vous êtes un homme stupide !» Avec le vouvoiement, c'est plus classe.

Khaled Lemmouchia - Rabah Saâdane (ALG, 2010) :

Averti de sa non-titularisation face au Mali, lors de la Coupe d'Afrique des Nations, Khaled Lemmouchia entre dans une colère noire et s'en prend vivement à son sélectionneur, Rabah Saâdane, avant de quitter de son propre chef la sélection algérienne. Sa fédération tente de noyer le poisson. En vain.

Nicolas Anelka - Jacques Santini (FRA, 2003) :

Coupable à ses yeux de ne pas le convoquer chez les Bleus, Nicolas Anelka s'adresse indirectement à Jacques Santini, via une interview accordée à l'hebdomadaire Paris Match. «Je n'ai pas besoin de l'équipe de France. Qu'il s'agenouille devant moi, s'excuse d'abord, et après je réfléchirai», dit-il.

Roy Keane - Michael McCarthy (IRL, 2002) :

Insatisfait des conditions de préparation au Mondial de son équipe, Roy Keane quitte le camp d'entraînement juste avant la compétition, avant d'être rappelé in extremis par Mick McCarthy, qui lui demande au passage des comptes. Bien plus plus tard, dans son autobiographie, le joueur irlandais n'est pas tendre avec son ancien sélectionneur. On peut y lire notamment : «Ta Coupe du monde tu peux te la f…!».

Fernando Redondo et Claudio Caniggia - Daniel Passarella (ARG, 1998) :

Avant la Coupe du monde en France, le sélectionneur argentin Daniel Passarella interdit à ses joueurs d'avoir les cheveux longs. Fernando Redondo et Claudio Caniggia refusent d'obéir et ne sont pas sélectionnés pour la compétition.

Romario - Mario Zagallo et Zico (BRE, 1998) :

Non retenu pour la Coupe du Monde 1998 en France, Romario fait peindre des caricatures du sélectionneur brésilien Mario Zagallo et de son adjoint Zico dans son bar. Le premier est représenté assis sur le trône, le second lui apportant le papier toilettes. Charmant.

Edgar Davids - Guus Hiddink (HOL, 1996) :

En plein Euro, Edgar Davids se lâche dans la presse, accusant Guus Hiddink d'être un «incapable» et de se laisser «manipuler par les frères De Boer et Bergkamp». «Hiddink doit cesser de suivre les conseils de certains trous du cul», ajoute le joueur néerlandais avant d'être immédiatement exclu de l'équipe.

Jean-Claude Pagal - Henri Michel (CAM, 1994) :

Jean-Claude Pagal n'y avait pas été de main morte avec Henri Michel en 1994 Alors que la délégation camerounaise s'apprête à décoller pour les Antilles - avant de rejoindre les Etats-Unis - Jean-Claude Pagal débarque à Orly-Ouest. Initialement, il vient pour demander des explications à Henry Michel, alors sélectionneur du Cameroun, sur sa non-sélection. Finalement, il préfère lui balancer une droite. S'ensuivent accrochages, bousculades, altercations et une sacrée pagaille...

Eric Cantona - Henri Michel (FRA, 1988) :

Non convoqué par Henri Michel pour un match amical face à la Tchécoslovaquie , en septembre 1988, Eric Cantona convoque la presse à la hâte pour se payer la tête de son sélectionneur. «Je lisais un truc de Mickey Rourke, parce que c'est un gars que j'adore, qui disait que le mec qui s'occupe des Oscars est un sac à merde. Je pense qu'Henri Michel n'en est pas loin», déclare-t-il. Dans la foulée, il est suspendu 10 mois d'équipe de France. IN L’Equipe.fr

Les «Black Stars» espèrent compter sur leur charnière contre l'Allemagne GHANA

L

e Ghana espère récupérer ses défenseurs centraux John Mensah et Isaac Vorsah, absents contre l'Australie samedi (1-1), pour affronter l'Allemagne mercredi dans un choc crucial pour la qualification des deux équipes en 8e de finale du Mondial-2010 (Gr.D). Touché à un mollet, Mensah a été laissé au repos par mesure de précaution contre les "Socceroos" et devrait retrouver sa place, a expliqué le sélectionneur Milovan Rajevac, moins affirmatif sur Vorsah (genou). "Nous ferons de notre mieux. On l'a ménagé parce qu'on sait que le match contre l'Allemagne est le plus important pour nous. On essaie de faire en sorte qu'il revienne", a déclaré le

Serbe. Mensah et Vorsah ont été remplacés par deux jeunes joueurs, Jonathan Mensah et Lee Addy, qui ont parfois souffert face aux athlétiques Australiens, notamment dans le jeu aérien. Le défenseur latéral John Paintsil est sorti sur une civière en fin de rencontre, saignant abondamment du nez après un choc aérien. Il a été conduit à l'hôpital après le match pour vérifier s'il souffrait d'une fracture et devait rejoindre ses équipiers en soirée, a indiqué l'encadrement des Black Stars. Comme lors de sa première participation en 2006, le Ghana se qualifiera pour les 8e de finale s'il arrache au moins un nul contre l'Allemagne lors de l'ultime journée de la phase de groupes.

VERBEEK : «Son bras, on le coupe ?» AUSTRALIE

Pim Verbeek, le sélectionneur de l'Australie, ne digère pas la double peine infligée à son équipe face au Ghana (1-1). S'il ne conteste pas le penalty accordé aux Black Stars, le technicien des Socceroos critique la décision de l'arbitre d'expulser Harry Kewell, le fautif. «Ce n'était pas un carton rouge. C'est une erreur de l'arbitre, a lâché Verbeek après la rencontre. C'était un penalty, mais pour un carton rouge, il faut que ce soit intentionnel. Qu'est-ce qu'on fait avec son bras, on le coupe ?, s'est-il interrogé. Quand on travaille dur pour aller au Mondial comme Harry l'a fait depuis six mois, et qu'on est exclu après 25 minutes, on est effondré. Il sera suspendu un match mais il sera là pour les 8e.» Pour atteindre ce stade de la compétition, les Australiens n'ont plus leur destin en mains. «Il faut rester positif. Si le Ghana bat l'Allemagne et qu'on bat la Serbie, on passe. Mais si l'Allemagne gagne (ou fait nul, ndlr), il faudra probablement marquer quatre buts. C'est comme ça. Il va falloir y aller à fond, a clamé Verbeek, particulièrement optimiste et fermement résolu à y croire. On dépend de l'autre match et on restera en contact pour savoir ce qu'il se passe. Mais il faut se mettre dans l'état d'esprit que l'Allemagne va gagner contre le Ghana, ce qui veut dire pas mal de buts... Mais je crois qu'on a eu énormément d'occasions aujourd'hui. Et en qualifications, on a marqué beaucoup de buts.»

ALLEMAGNE Bierhoff : «Le Ghana est vulnérable»

Le manageur général de l'équipe d'Allemagne, Oliver Bierhoff, a estimé samedi que le Ghana, prochain adversaire de la Nationalmannschaft, était "vulnérable" au regard du nul concédé (1-1) face à l'Australie, pourtant réduite à dix pendant une heure. "Le Ghana est très physique, mais le match contre l'Australie a aussi montré que c'était une équipe vulnérable", a déclaré Bierhoff sur le site internet de la Fédération allemande. L'Allemagne, battue par la Serbie (1-0) vendredi, a abandonné avec ses trois poins la première place du groupe D au Ghana qui en compte quatre. La Serbie est 3e avec trois points et l'Australie 4e avec un point. Théoriquement, un nul mercredi à Johannesburg pourrait permettre aux Allemands, qui affichent la meilleure différence de buts (+3), d'accéder aux 8e de finale à condition que la Serbie perde ou même fasse match nul contre l'Australie. Mais Bierhoff ne veut prendre aucun risque: "L'équipe va jouer pour sortir vainqueur de ce match, on peut même finir en tête du groupe. C'est un défi qui peut faire encore progresser notre sélection", a-t-il estimé. "J'ai confiance dans cette équipe", a conclu l'ancien international allemand.


12

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Déjà une finale pour la Roja

L'Espagne, dont le statut de favori du Mondial-2010 a été écorné par la défaite (0-1) face à la Suisse mercredi dernier, disputera aujourd’hui, en deuxième match du groupe H face au Honduras (18h30 GMT), un duel de vaincus s'apparentant déjà à une finale.

A

u stade Ellis Park de Johannesburg, Iker Casillas et ses équipiers n'ont d'autre choix que de s'imposer, si possible le plus largement possible, face à des Honduriens considérés comme les petits poucets de la poule, et eux aussi au pied du mur après leur échec initial face au Chili (0-1). "Nous sommes détendus. Nous avons connu des moments difficiles (face à la Suisse), mais maintenant je sais que ça va aller", assure Fernando Torres. La confiance

Peut-on rêver plus belle histoire que de représenter son pays en Coupe du monde de la FIFA aux côtés de ses frères ?

T

elle est l'aventure vécue par les Palacios. Ceux-ci ont désormais un chapitre à leur nom dans les annales du tournoi, après la convocation en urgence de Jerry par l'entraîneur du Honduras, Rubén Rueda, pour pallier le forfait sur blessure de Julio César de León. Jerry est ainsi venu rejoindre ses deux cadets, Jhony et Wilson, déjà présents en Afrique du Sud. "On en a parlé et on est conscients de ce que cela représente. J'étais dans la première liste des 30 et je n'avais finalement pas été retenu. C'est déjà fabuleux de participer à une Coupe du monde que le Honduras attendait depuis 28 ans, mais pouvoir en plus partager cette expérience avec ses frères, c'est un cadeau du ciel, quelque chose dont nos enfants et nos petits-enfants se souviendront toujours", s'émerveille Jerry au micro de la FIFA quelques heures après son arrivée en Afrique du Sud. Milieu offensif de 28 ans, Jerry évolue dans le

GROUPE H ESPAGNE-HONDURAS : AUJOURD’HUI À 19H30

affichée par l'attaquant de Liverpool ne masque cependant pas une réelle appréhension au sein de la Roja. "Il faut aborder le match contre le Honduras comme une finale, tenter de remporter les trois points et faire de même ensuite contre le Chili, souligne le défenseur central Gerard Piqué. Il nous reste deux finales et nous devons les aborder comme telles." Malgré les critiques sur l'animation du jeu, exprimées notamment par l'ancien sélectionneur Luis Aragones qui avait amené l'Espagne au titre européen en 2008, les Espagnols n'entendent pas changer de style face à l'équipe dirigée par Reinaldo

Rueda. "Nous n'allons pas commencer à balancer des longs ballons ou à jouer défensivement avec la peur au ventre", note Torres qui assure que "si l'Espagne meurt, nous mourrons avec nos idées". Ce groupe H devait être facilement dominé par le Champion d’Europe 2008, mais le football est fait de surprise. Les Espagnols étaient trop confiants à l’aube de cette compétition et ils sont tombés de très haut. Ils vont devoir s’imposer face à la plus faible équipe de ce groupe avant une finale contre le Chili ? 1 défaite sur les 48 derniers matchs, toutes compétitions confondues ! Cette statistique était trop belle

pour les Espagnols. Les favoris n’ont pas réalisé la rencontre qu’il fallait face à une équipe suisse, extrêmement solide et solidaire. Après une possession de balle très importante, la Roja s’est inclinée suite à une sortie hasardeuse d’Iker Casillas (0-1). La série de 12 victoires d’affilée se terminent donc pour les hommes de Vicente Del Bosque. Les derniers matchs de préparation avaient pourtant été bons offensivement avec 7 buts inscrits face à la Corée du Sud (10) et la Pologne (6-0). L’Espagne doit désormais gagner avec un gros goal-average. Le Honduras n’a pas fait le poids, lors de la première journée, face au Chili. La

Allemagne 2006, et Edwin, qui aurait 18 ans aujourd'hui. Edwin a connu un destin tragique. Alors qu'il commençait tout juste à briller chez les espoirs catrachos, il a été kidnappé au domicile familial et assassiné, malgré le paiement de la rançon. "Edwin nous guide depuis là-haut", confie Jerry avec émotion. "Tout ce qu'on fait, c'est pour lui. Il est la source de notre force intérieure et de notre foi". Jerry se doute bien que ses parents vivent des heures poignantes. "Ma mère passe sans doute par des moments de joie et de tristesse. Mais notre famille est très forte. Nous avons foi en Dieu et nous pensons que le meilleur est toujours à venir", ajoute-t-il.

Les Palacios doivent beaucoup à leur père, ancien joueur et entraîneur, tant sur le plan professionnel que personnel. Jerry se souvient d'une anecdote de son enfance. "On jouait sur une sorte de terrain en pierre chez nous. A un moment, Milton, l'aîné, a bousculé Wilson, qui a un caractère très vif et a riposté par des coups. Mon père est arrivé, les a séparés et nous a dit : 'Le football est un jeu, il doit donner du plaisir'. Depuis ce jour, on a travaillé très dur et c'est pour ça qu'on a accompli tant de choses". L'aîné considère Wilson comme le leader de la bande, malgré son âge. "C'est

Les Palacios voient triple

sélection d’Alexis Mendoza a été dominée par le Chili, sur le score d’1 but à 0. Le résultat est extrêmement flatteur au vu du nombre d’occasions ratées par les attaquants de la Roja. Cela fait déjà trois rencontres que le Honduras n’a plus inscrit le moindre but. Les partenaires de David Suazo ont été stériles face à l’Azerbaïdjan (0-0), la Roumanie (0-3) et le Chili (0-1). Un nouveau revers serait synonyme d’élimination pour les joueurs du Honduras. Lors de la phase de groupe de la Coupe du monde 1982, les deux équipes s’étaient quittées sur un score nul de 1 but partout.

club chinois de Hangzhou Greentown, tandis que Jhony, 23 ans, occupe le poste de défenseur central à l'Olimpia, l'actuel champion du Honduras. A 25 ans, Wilson est le plus connu des trois frères. Lui aussi milieu offensif, il s'est fait une place en Premier League anglaise, sous le maillot du Wigan Athletic, et joue aujourd'hui dans les rangs du Tottenham Hotspurs.

Force d'âme

"J'étais en Chine et je regardais une retransmission de la Coupe du monde à la télé quand le téléphone a sonné. J'ai été étonné de reconnaître le numéro de Wilson. Quand j'ai décroché, il m'a dit : 'Je te passe le coach, il veut te dire un mot'. Bien sûr, je me suis senti triste pour "Rambo" (De León), parce que c'est un ami, mais en même temps, j'ai remercié le ciel de me donner la chance de réaliser deux rêves, disputer une Coupe du monde et le faire aux côtés de mes frères", raconte Jerry en souriant. Outre les trois internationaux mondialistes, Milton et Orfilia Palacios ont donné le jour à trois autres enfants dans le quartier populaire de La Ceiba : Miriam, la seule fille, Milton, lui aussi footballeur, qui a même disputé deux matches de qualification pour

Pour le plaisir

notre mentor. Il a dû surmonter de nombreux obstacles pour tracer sa route. Aujourd'hui, il joue à un haut niveau et pourrait rejoindre un grand club européen. Sa réussite nous motive d'autant plus, Jerry et moi, qui avons moins d'expérience internationale". L'entretien se termine par une question sur l'Espagne, le prochain adversaire du Honduras. "Ce sera très dur, l'Espagne reste favorite malgré sa défaite contre la Suisse. Mais tout peut arriver. Quand il était petit, Wilson disait qu'un jour, il jouerait une Coupe du monde comme titulaire de la sélection et il y est arrivé. Dans la vie, rien n'est impossible", conclut Jerry.


13

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Chili-Suisse aujourd’hui à 15h GROUPE H :

C’est la finale du groupe H, puisque le vainqueur sera qualifié pour les 8es de finale de la Coupe du monde 2010.

L

a Suisse possède un calendrier favorable avec une opposition face au Honduras, lors de la dernière journée, alors que le Chili affrontera le Champion d’Europe en titre, l’Espagne. Même si le score n’est pas très lourd, le Chili a impressionné tous les observateurs, lors de la 1re journée. Les hommes de Marcelo Bielsa ont dominé l’équipe du Honduras et c’est Jean Beauséjour qui a donné la victoire à son équipe à la 34e minute de jeu. Le Chili a pratiqué un très beau jeu de passe et de vitesse pendant toute la rencontre. Après des matchs de préparation intéressants, le Chili va pouvoir se tester face à une équipe de bonne qualité. En effet,

les partenaires d’Humberto Suazo avaient battu des formations assez faibles comme la Zambie (3-0), l’Irlande du Nord (1-0), la Trinité et Tobago (2-0) ou encore l’Israël (3-0). La Suisse n’était pas du tout favorite au vue de ses prestations depuis le début de l’année 2010. Les hommes d’Ottmar Hitzfeld s’étaient inclinés face à l’Uruguay (1-3), le Costa Rica (0-1) et ils avaient été tenus en échec par une équipe «bis» de l’Italie (1-1). Finalement, les Suisses ont surpris

tout le monde, grâce à une énorme solidité défensive et avec un gardien euphorique, Diego Benaglio. La Nati s’est imposée face à l’Espagne, sur le score de 1 but à 0, suite à une réalisation de Gelson Fernandes sur une contre-attaque. Après ce but à la 52e minute, la Suisse a lutté corps et âme pour garder cette avantage. En 2007, les deux équipes s’étaient affrontées en amical et ce sont les Suisses qui s’étaient imposés 2 buts à 1, face au Chili.

Entraînement déplacé pour Chili et Suisse

Le Chili et la Suisse, qui s'affrontent aujourd’hui à Port Elizabeth, ont vu dimanche le traditionnel entraînement de veille de match dont le stade devait être changé afin de préserver la pelouse du Nelson Mandela Bay Stadium où se jouera la rencontre. Ce sont les fortes pluies des derniers jours qui ont incité les responsables du terrain à la prudence. Tandis que la Suisse va s'entraîner dans l'après-midi sur le terrain de l'Université Nelson Mandela mis à la disposition par la FIFA, le Chili a décidé de décaler son arrivée à "PE" en soirée. C'est la deuxième fois consécutive qu'une telle mesure est prise. Jeudi, à la veille d'Allemagne-Serbie, les deux équipes avaient ainsi dû revoir leurs plans.

Portugal-Corée du Nord : aujourd’hui à 12h30

C

GROUPE G :

ette rencontre est décisive pour ces deux équipes. Le Portugal doit gagner pour continuer à rêver d’une qualification, puisque les hommes de Carlos Queiroz vont jouer le Brésil, lors de la dernière journée. Pour les Coréens, un succès est impératif pour se relancer. Ce groupe G est le plus relevé de ce Mondial 2010. Le Portugal n’a pas pu se défaire des griffes de la Côte d’Ivoire, le 15 juin dernier. Les partenaires de Cristiano Ronaldo ont été solides défensivement, mais ils n’ont jamais réussi à trouver la faille dans la

défense ivoirienne (0-0). Un autre résultat qu’une victoire serait quasiment éliminatoire. Le Portugal est quand même dans une bonne période, puisque la «Seleçao das Quinas» est invaincue depuis le mois de novembre 2008. Lors des derniers matchs de préparation, les Portugais avaient aligné deux succès face au Cameroun, 3-0 et la Mozambique, 3 buts à 1. La Corée du Nord possède de belles intentions, mais leur dernière victoire remonte au 24 février 2010 face à la formation de Myanmar, 5-0. Depuis les joueurs de Jong-

Hun Kim restent sur des performances assez médiocres, notamment face au Venezuela (1-2) ou encore contre le Paraguay (0-1). Lors de la première journée, la Corée du Nord a été battue par le Brésil, 2 buts à 1. Maicon et Elano avaient ouvert la marque pour les Sud-Américains et YunNam Ji avait sauvé l’honneur à la 89e minute. Les Coréens ont bien résisté, mais la formation brésilienne n’a pas forcé son talent. Lors de la Coupe du monde 1966, le Portugal l’avait emporté 5 buts à 3 face à la Corée du Nord, en 1/4 de finale.

RAUL MEIRELES : “Le même comportement” que mardi

Le milieu de terrain du Portugal, Raul Meireles, assure que son équipe aura contre la Corée du Nord le même comportement que contre la Côte d’Ivoire mardi. “Nous sommes presque dans l’obligation de gagner. Notre comportement sera le même, il a été bon. Nous avons eu la volonté de gagner, nous avons recherché la victoire et, même si on n’a pas réussi, c’est le plus important. Nous avons fait un bon match tactiquement, tout comme la Côte d’Ivoire. Il nous a juste manqué un but. C’est ce que nous devons corriger lors du prochain match.”

La Slovaquie K.O.

Slovaquie 0 – Paraguay 2 Avec chacun un point au compteur avant de s’affronter le ring du Free State Stadium de Mangaung/Bloemfontein promettait un combat de haute lutte entre la Slovaquie, 34e au classement FIFA, et le Paraguay, 31e. Les deux équipes étaient dans l’obligation d’aller chercher une victoire aux points. Et pour les trois points. Les Guaranis ont finalement gagné par KO ce match, grâce à des buts d’Enrique Vera et Cristian Riveros, inscrits dans chaque mi-temps. Le round d’observation durait environ quinze minutes, au cours desquelles seuls Roque Santa Cruz d’un shoot détourné par Jan Mucha (2’) et Nelson Valdez (4’) d’une frappe non cadrée, parvenaient à se mettre en évidence. Mais force était de constater que les deux équipes tardaient à rentrer dans ce match fermé. L’Albijorra passait cependant à l'offensive autour du quart d'heure. Claudio Morel sur coup franc (14’) Cristian Riveros (16’), Luca Barrios (22’) donnaient tour à tour des frayeurs à Mucha. La Slovaquie était proche d’aller au tapis, quand Enrique Vera parvenait à l’envoyer dans les cordes : servi dans l’axe par Lucas Barrios, le milieu de terrain paraguayen devançait la sortie de Mucha d’un petit extérieur du droit (27’, 1:0). Sonnée, la Slovaquie ne parvenait à réagir que timidement, par un coup de tête de Kornel Salata (36’), mais il en fallait plus pour ébranler les Sud-Américains.

La Slovaquie à terre

La deuxième mi-temps allait le confirmer. Les Slovaques avaient beau chercher le décalage à l’approche du but de Justo Villar, les Paraguayens se contentaient d’esquiver leurs timides coups, et d’attendre le bon moment pour mettre KO la Slovaquie. Cela aurait pu être la 71ème minute lorsque Vera manquait le cadre d’un cheveu sur un centre de Santa Cruz. Mais la Slovaquie allait retourner au tapis quelque minutes plus tard pour cette fois ne plus se relever. Riveros, sur une offrande de Paulo da Silva, décochait une frappe limpide du gauche. Imparable pour Mucha (85’, 2:0). L’arbitre sonnait le gong de la fin. Les Paraguayens pouvaient lever les bras avant d’affronter la NouvelleZélande lors du dernier match. La Slovaquie, elle, s’avancera en challenger contre l’Italie le 24 juin prochain.

L’Italie se fait une peur bleue

Italie 1 – Nouvelle Zélande 1

Les champions du monde italien offrent un bien pâle visage depuis qu’ils ont entamé la défense de leur titre en Afrique du Sud. Pour son deuxième match du Groupe F de la Coupe du Monde de la FIFA 2010, l’Italie en a vu de toutes les couleurs pour n'arracher qu'un nul face à la Nouvelle-Zélande sur la pelouse du stade Mbombela de Nelspruit. De toutes les couleurs, mais surtout du blanc, à commencer par celui du maillot de Shane Smelz, buteur attitré des Kiwis, qui justifie rapidement ce statut. Sur un long coup franc de Simon Elliot, personne ne touche le ballon à part le malheureux Fabio Cannavaro, qui dévie malgré lui dans les pieds de Smeltz. A l’affût, l’attaquant océanien, tend le pied et trompe Federico Marchetti, le remplaçant de Gianluigi Buffon (7’, 0:1). La Squadra est verte de rage, mais se remet rapidement dans le sens de la marche. Elle annonce la couleur par une première occasion signée Giorgio Chiellini sur un corner mal dégagé (17’), puis par Gianluca Zambrotta, dont la frappe de 20 mètres passe à quelques centimètres de la lucarne de Mark Paston (22’), et enfin, par Ricardo Montolivo sur un tir avec effet, peut-être trop d’ailleurs, puisque la tentative se termine en poteau sortant (27’). C’est finalement Daniele De Rossi qui va permettre aux Italiens de revoir la vie en rose en provoquant un penalty que Vincenzo Iaquinta ne se prive pas de transformer (29’, 1:1). Peu avant le jaune des citrons, De Rossi, bien servi par Simone Pepe, met à nouveau Paston à l’épreuve, mais le portier océanien a les poings fermes (45’+1).

Vert d’espoir et rouge de colère

Mais c’est surtout du noir que la Nazionale va broyer. Entré à la pause, Antonio Di Natale voit sa volée repoussée par un Paston vigilant, collé à son poteau (49’). Puis Iaquinta en pivot (61’), Montolivo encore de loin (70’), et Di Natale sur une frappe croisée et écrasée (80’) manquent encore d’éclat devant le but océanien. Heureux de voir les attaquants adverses faire grise mine, les Néo-Zélandais reprennent des couleurs en fin de rencontre, et la frappe de Chris Wood, à peine entré en jeu, donne une peur bleue aux Italiens, mais finit au ras du poteau gauche de Marchetti (83’). Luis aussi entré en seconde période, Mauro Camoranesi fait briller le gardien kiwi d’une lourde frappe (88’). Mais la Nouvelle-Zélande tient bon, dans le sillage d’un étincelant Paston vêtu d’un maillot vert, plus que jamais synonyme d’espoir. Avec ce deuxième point en deux rencontres, la Nouvelle- Zélande voit son avenir en couleur, tandis qu’avec le même total, l’Italie est rouge de colère. Rien de bien dépaysant sur les pelouses de la nation arc-enciel…


14

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

DIVISION UNE

Reprise des entraînements Début de la préparation demain à 17h d’intersaison JSK

A sept jours seulement du début de la préparation d’intersaison, les joueurs kabyles, anciens et nouveaux, attendent avec impatience la reprise qui est prévue pour ce mardi à 17h au stade du 1er Novembre.

L

Après un repos bien mérité de trois semaines accordé par la direction du club phare de la Kabylie, les Lions du Djurdjura vont reprendre les entraînements ce mardi à 17h au stade du 1er Novembre de TiziOuzou.

en ligue des champions d’Afrique, les Belkalem, Berchiche, Aoudia et consorts sont animés d’une grande volonté pour réussir une bonne préparation durant cette intersaison, et ce, afin d’attaquer le prochain exercice sous de bons auspices et dans les meilleures conditions.

près avoir pris un temps de répit, les coéquipiers de Lamara Douicher se remettront de nouveau au travail et ce, en prévision du prochain exercice qui s’annonce, d’ores et déjà, palpitant pour ces derniers. Ayant terminé la saison dernière à la troisième place en championnat, cela permettra au club de participer la saison prochaine à la coupe de la CAF. Avec une brillante qualification à la phase des poules

Le libero de charme des Canaris, le Malien Idrissa Coulibaly en l’occurrence, qui est en congé depuis le 2 juin et qui s’était envolé juste après le dernier match du championnat joué à Batna contre la CAB, ratera les deux séances d’entraînement du mardi et mercredi programmées au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou. Coulibaly n’arrivera à Alger que le mercredi à heure tardive, soit deux jours après la reprise de son équipe.

A

C

Coulibaly sera de retour mercredi

es camarades de Fares Hamiti, qui ont eu droit à trois semaines de repos, sont tous concentrés sur la prochaine saison et la préparation qui les attend à partir de cette semaine. Les joueurs de la JSK ont vraiment hâte de reprendre du service et sont décidés cette fois-ci à faire mieux que

la saison écoulée en tablant carrément sur un très bon parcours et finir, pourquoi pas, avec un titre en fin de saison et faire ainsi plaisir à leur large public. Les coéquipiers d’Idrissa Coulibaly comptent mettre à profit cette période d’intersaison en redoublant d’efforts et en rechargeant leurs batteries, afin d’être fin prêts d’abord pour l’entame de la compétition continentale (la phase des poules), et aussi le championnat national qui est prévu, pour rappel, pour le mois d’août prochain. Le chairman kabyle, Mohand Chérif Hannachi, qui a engagé pas moins de six joueurs, compte bientôt clore son opération recrutement. Les Douicher, Belkalem, Coulibaly, Yahia Chérif et autres sont animés d’une grande volonté et n’attendent que le premier jour de la reprise pour chausser les crampons et repartir sur le bon pied. A. S

Le stage d’intersaison du 28 juin au 8 juillet à Casablanca

L

e stage d’intersaison aura finalement lieu du 28 juin au 8 juillet au centre de la Lyonnaise des Eaux de Casablanca, un lieu où toutes les conditions sont réunies, ce qui va permettre aux camarades de Nassim Oussalah de recharger leurs batteries en prévision de la prochaine saison qui s’annonce palpitante et difficile, surtout que la majorité des équipes se sont renforcées et plusieurs affichent leurs ambitions de jouer les premiers rôles, à l’image de l’ESS, l’USMA, la JSMB et l’USM Annaba. Les protégés d’Alain Geiger sont décidés à fournir beaucoup plus d’efforts durant cette période de préparation, et ce, afin d’entamer la saison en fanfare. Les joueurs reprendront du service ce mardi dans l’après-midi au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou et travailleront pendant six jours avant de partir au Maroc le 28 de ce mois pour effectuer le stage d’intersaison.

Alain Geiger dès aujourd’hui à Tizi-Ouzou

oncernant l’entraîneur en chef des Canaris du Djurdjura, le Suisse Alain Geiger en l’occurrence, qui était en congé depuis le 2 juin, devrait rentrer incessamment. L’information nous a été confirmée par le responsable du club :«Geiger sera cet après-midi à Tizi-Ouzou et il sera

même présent à la séance de la reprise des entraînements», nous a-t-il déclaré. Geiger, qui a réussi en un laps de temps à donner un nouveau souffle à l’équipe kabyle, a été finalement reconduit à la barre technique. Cet entraîneur de valeur a revu ses exigences financières à la baisse et a pu trouver un terrain d’entente avec la direc-

tion du club phare de la Kabylie et le revoilà de retour chez les Lions du Djurdjura, comme il le souhaitait après la fin du championnat. Un retour qui a réjoui tout le monde à la JSK, des dirigeants en passant par les joueurs et les aux supporters. Aberkane. S

Le plan de recrutement des Blidéens USMB

g Par Tahi Ahmed Cette période de transferts est caractérisée par une flamblée et une surenchère qui prennent des proportions alarmantes des joueurs de qualité à la veille du renouveau du football national avec l’instauration du professionnalisme en Algérie.

L

e club phare de la ville des Roses lui aussi est concerné par cet avènement annoncé par les grandes instances du football national pour la saison prochaine 2010/2011. La formation blidéenne de l’USMB n’est pas aisée sur le plan financier, contrairement à certains clubs qui gèrent un budget quatre à cinq fois supérieur à celui du président Zaïm Mohamed. En témoigne la dernière assemblée générale ordinaire tenue la semaine dernière à la salle des conférences Mustapha Tchaker ; le bilan financier présenté par le comptable du club, Tiza Khaled, a fait ressortir un montant de cent cinq millions dinars algériens (105 000 000 DA), relatif au chapitre des recettes perçues au titre de la saison écoulée. Dans la comptabilité présentée, il s’avère que les gestionnaires des autres sections rattachées

ttait aux joueurs de se retrouver en position de force à chaque période des transferts. Les fans du club phare de la Mitidja espèrent qu’il y aura une prise de conscience lors de la prochaine assemblée générale ordinaire qui aura lieu prochainement et que celle-ci trouvera une solution définitive pour mettre le club dans les meilleures conditions possibles à la veille de ce nouveau événement sportif, qui nécessite des moyens humains et financiers à la hauteur des prévisions du club. Tahi Ahmed

FÉLICITATIONS

à l’USMB n’ont pas bénéficié d’aide financière de l’association qui gère l’ensemble des activités sportives qui sont sous sa coupe. Dans ce registre, l’USMB aura d’énormes difficultés et ne pourra pas tenir le coup pour réussir ce passage, surtout dans la mesure où le club blidéen ne voit pas son projet transformé en société par actions (SPA). La direction blidéenne aura du pain sur la planche pour trouver les associés qui seront en mesure de financer le club.

Les nouvelles perspectives

La direction de l’USMB, présidée par

Mohamed Zaïm, a édicté des règles à respecter dans les transactions avec les joueurs qu’ils veulent recruter où à retenir, n’a pas dérogé à la règle des dernières saisons. La décision a été prise en tenant compte de la conjoncture du club, la manne financière du club laissant à désirer, et les industriels de la région ne se manifestent pas pour adhérer au futur projet du passage du club à une SPA ou SARL. Il ne sera plus question de faire signer un contrat contre une forte somme où de courte durée, une pratique qui désavantage beaucoup le club et qui perme-

Nadjat Derradji félicite sa fille

AMINA NASRI à l’occasion de l’obtention de sa licence de droit, tout en lui souhaitant d’autres succès. NAWEL félicite sa sœur

FACI AMINA à l’occasion de sa réussite à l’examen du BEM. Elle lui souhaite d’autres succès et une vie pleine de réussites Grop bisou


Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

BRACCI «Je suis très content pour l’Algérie» MCA

g Par Mounir Benkrami

Le désormais, exentraîneur du Mouloudia d’Alger, François Bracci, estime que si l’Algérie joue de la même façon face aux Etats-Unis, elle passera sans problème au 2e tour sans que personne crie au scandale.

Salut coach, comment allezvous ? Ça va très merci. Je suis chez moi à Marseille et je profite tout comme vous de la coupe du monde sud-africaine.

D’après-vous, qu’est-ce qui a manqué aux Verts pour gagner ce match chose qui n’était pas aussi difficile à voir la physionomie de ce fameux match ? Je suis entièrement d’accord avec vous en disant, que l’Algérie était capable de gagner ce match. Selon un avis unanime, il manquait un peu plus d’audace en attaque même si ce compartiment sensible fait de plus en plus défaut à cette équipe algérienne. Je pense que Rabah Saâdane va trouver les solutions adéquates pour régler ce problème, car désormais, il ne faut plus faire de calculs ni se poser de questions face aux USA. Peut-on comprendre, que l’Algérie a des chances de se qualifier au 2e tour ? Ecoutez, si l’équipe algérienne

Ph. Maracana

Justement, avez-vous vu le dernier match de l’Algérie contre l’Angleterre ? Bien évidemment ! Et j’étais même très content pour l’Algérie qui a vraiment réalisé un exploit de taille en tenant tête à cette équipe anglaise considérée comme l’un des grands favoris de ce tournoi mondial.

abordera le match face aux EtatsUnis de la même façon que face à l’Angleterre en tâchant de jouer un peu plus l’offensive, je peux me permettre de dire, que l’Algérie passera à coup sûr au 2e tour. Face à l’Angleterre, votre équipe a prouvé qu’un match de football se joue sur le terrain et non pas sur papier. Alors, pourquoi pas refaire le coup face aux Américains même si ceux-ci,

Qui sera libéré ?

15

Les cadres rassurent les Mouloudéens En dépit de l’opération recrutement qui préoccupe les recruteurs mouloudéens, en particulier, le premier responsable de la section football, Omar Gherib qui est même allé à Oran pour convaincre certains cadres à continuer l’aventure mouloudéenne à l’instar de Bouguèche, Boumechra et même Derrag qui passe ses vacances sur les belles plages d’El Bahia.

L

a bonne nouvelle pour les amoureux des Vert et Rouge est que ces trois joueurs importants étaient unanimes à donner leur accord définitif à Omar Gherib, ce qui est déjà un bon point de départ pour bien préparer la nouvelle saison en commençant tout d’abord à garder tous les cadres impor-

tants du club. A noter qu’en fin de semaine, Omar Gherin a également discuté avec le gardien Zemmamouche lequel a de son côté, émis le vœu de relever le défi mouloudéen pour une autre saison. Il est utile de rappeler, qu’avant toutes ces récentes rencontres, Omar Gherib avait abordé le sujet avec les deux défenseurs Babouche et Zeddam qui ont immédiatement rassuré leur responsable. Ce qui signifie clairement, que les Bouguèche, Babouche, Zemmamouche, Derrag, Zeddam et Boumechra seront à coup sûr, mouloudéens pour une autre saison. L’autre bonne nouvelle de ce début de semaine, c’est l’annonce du milieu de terrain Mokdad de continuer l’aventure mouloudéenne confirmant ainsi, qu’il ne jouera pas pour l’ES Sétif malgré le milliard et demi proposé par le président Serrar. D’après les affirmations de Omar Gherib, tous ces joueurs signeront leur contrat très prochainement. «Je peux vous affirmer, que tous nos cadres resteront au Mouloudia sans la moindre exception. J’ai personnellement discuté avec tout le monde et je peux même rassurer tous les Moulouidéens que leurs joueurs n’iront nulle par ailleurs», a-t-il lancé l’air très sûr de lui. M. B.

vont tirer les leçons du match Algérie-Angleterre. Sincèrement, j’espère de tout cœur, que l’Algérie aura sa fameuse qualification historique surtout en ces moments de liesse à Marseille après les récentes consécrations de l’OM et je dirai même celle du MCA. En tout cas, pour moi et les amoureux de ce club à Marseille (rires). Mounir B.

SENOUCI-BESSEGHIR

En contactant plusieurs latéraux droits, la direction du MC Alger veut tout simplement se débarrasser de l’un de ses défenseurs maison, Senouci et Besseghir en l’occurrence. Certaines sources affirment même que les deux joueurs sont sur la liste des joueurs qui seront libérés prochainement. Pour rappel, Omar Gherib avait beaucoup insisté sur le désormais, ex-capitaine de la JS Kabylie, Rabie Meftah, en l’occurrence avant son engagement officiel avec la JSM Béjaïa. Entre-temps, la direction du vieux club algérois avait pris attache avec le latéral droit du MC El Eulma, Bouhafer qui a déjà joué au MCA dans les catégories inférieures. Des pourparlers qui veulent tout simplement dire que le Mouloudia est à la recherche d’un bon arrière droit malgré la présence de Senouci et Besseghir qui n’ont pas été aussi mauvais que cela… La question qui se pose maintenant est sans doute : comment les deux joueurs vont prendre la chose eux qui souhaitent vivement rester au MCA ? Pour connaître la réponse, il faut attendre les tout prochains jours où il y aura certainement du nouveau concernant le couloir droit du Mouloudia d’Alger. M. B.

Ph. Maracana

DIVISION UNE

Le MCO veut les Oranais du MCA Malgré la récente sortie fulgurante du président du MC Oran, Kacem Elimam qui a surpris tous les Hamraoua en annonçant sa démission qui prendra effet le 25 juin en cours, ses proches collaborateurs et surtout, ses futurs successeurs préparent d’ores et déjà le MCO version 2010/2011 en enclenchant l’opération recrutement. Mais l’info du jour est que ces mêmes personnes veulent tout simplement vider le Mouloudia d’Alger de tous ses joueurs oranais à l’instar de Boumechra, Ouamane, Megharbi, Belkheir et même Bouguèche qui est originaire d’Arzew. Mieux encore, les recruteurs oranais auraient même proposé des primes très intéressantes aux joueurs du Doyen pour les motiver d’accepter l’offre oranaise. Mais d’après certaines indiscrétions, seul le gardien Mohamed Reda Ouamane et le jeune attaquant Abdenour Belkheir sont tentés par l’aventure oranaise. M. B.


16

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Ultimes tractations JSMB

béjaouis d’éviter les erreurs du On ne cesse de le dire et de le passé et de se préparer pour une répéter. Le siège des Vert et nouvelle saison pleine, Rouge connaît une activité sans précédent, et ce, depuis la fin de enrichissante et avec un objectif qui répondrait, d’abord, aux l’exercice 2009/2010. moyens consentis, puis aux Tractations et négociations, aspirations des supporters. nouveaux signataires, des Durant cette période, c’est le anciens qui rempilent et d’autres manager général, Hakim qui quittent le club. Un mouvement qui en dit long sur Meddane, qui s’occupait de tout cela, en l’absence de B. Tiab. le désir des responsables

DIVISION UNE Boualem Tiab, un président qui incarne la fidélité

Boualem Tiab aurait annoncé que, désormais, les joueurs seront payés mensuellement.

Messali : est-ce de l’ingratitude ?

Dans les milieux du club, on estime que ce joueur a fini par se faire un nom à la JSMB et non pas ailleurs. De l’ingratitude, apparemment, de la part de Messali qui n’aurait pas accepté de céder face aux conditions posées par la direction du club.

Zerdab et N’jeng partants ?

Zerdab aurait émis le vœu de partir. Selon des informations, ce milieu de terrain, encore sous contrat avec les Vert et Rouge aurait trouvé un club preneur. Idem pour N’jeng qui aurait décidé de négocier son contrat dans un autre club. La JSMB, dit-on, serait prête à les libérer, à condition que…

Gasmi et Maïza reçus par Boualem Tiab

Meftah : cela fait un mois

Comme nous l’avions annoncé, Meftah a bel et bien signé à la JSMB. Cela remonte à un mois et cette signature est restée discrète pour éviter au nouveau locataire béjaoui des pressions de part et d’autre. Meftah a été présenté à la presse.

Khiari, une petite blessure

Khiari aurait signé, à son tour, depuis longtemps, en dépit d’une petite blessure. Certains estiment que cette blessure ne

va pas influer sur le rendement du joueur et que la guérison ne fait pas de doute.

Benmoussa et Djallit : trop chers pour le club

La JSMB aurait été le premier club à avoir contacté Benmoussa et Djallit. Mais pour des raisons financières, le club n’a pu les retenir. Ils lui revenaient trop cher.

Tous les joueurs libérés ont été payés

La JSMB s’est acquittée de sa dette vis-à-vis des libérés qui, selon toute vraisemblance, auraient été payés au dernier sou. Un geste qui honore le club.

Boulemdaïs a coûté cher sans rien prouver

Le big boss béjaoui ne serait pas

satisfait du rendement de Boulemdaïs qui aurait coûté au club 850 millions de centimes, lors de la saison précédente.

Qui dérange-t-on ?

COUP DE GUEULE

B. Tiab de retour

Après avoir passé quelque temps en France, pour des soins, revoilà Boualem Tiab de retour à Béjaïa, et plus précisément au siège du club pour clôturer cette série de recrutements, commencée à la fin de l’exercice précédent, sous la houlette de Hakim Meddane.

Gasmi et Maïza auraient été reçus, samedi après-midi, au siège du club, par le président Boualem Tiab. Rien n’a cependant filtré quant à ce qui a été conclu. Dans les milieux de la JSMB, on estime que l’apport des deux éléments sera, sans aucun doute, bénéfique pour le club. A. Z.

Ce samedi, des confrères ont été invités à passer au siège de la JSMB pour assister à la traditionnelle séance de photos avec Meftah. Maracana n’a pas été convié pour des raisons que l’on ignore mais que l’on imagine. Il est vrai que notre travail commence à déranger certains et que au lieu de saluer tous les efforts qu’on ne cesse de prodiguer dans l’intérêt du club, on nous incrimine de tous les maux et l’on nous intimide par la fameuse expression “on va l’ester en justice !” Au moment où l’on ne cesse d’applaudir les efforts de certains responsables béjaouis, à leur tête Boualem Tiab, et au moment où l’on ne cesse d’applaudir le travail consenti jusque-là, notamment pour le passage au professionnalisme, voilà que l’on s’abaisse à des méthodes qui à vrai dire sont révolues. De notre côté, nous ne changerons pas, nous applaudirons les belles choses, nous dénoncerons celles qui porteront préjudice au club. Nous essayerons d’être objectifs et nous resteront tels qu’on nous a connus. Quant à l’intimidation… A. Z.

Qui ne connaît pas Boualem Tiab ? Qui n’apprécie pas ce qu’il est en train de faire pour son club, pour le club qu’il a de tout temps aimé ? Homme de culture, ouvert au dialogue, Boualem Tiab, terrassé par la maladie, est resté cependant attaché à la JSMB. Même étant loin, il suivait de près son club, même sur un lit d’hôpital, il ne cessait de s’informer au quotidien sur le club de sa vie. Boualem Tiab a fini par incarner la fidélité et l’amour vis-àvis d’un club qu’il a préparé, façonné et a réussi à en faire l’une des grosses pointures du football national. L’ère du professionnalisme est venue à temps pour lui permettre de sauver le club des griffes des opportunistes et ceux qui essuyent d’en faire un fonds de commerce. La métamorphose du club redonnera sans aucun doute à “César” ce qui a toujours appartenu à Boualem. Donnant l’impression d’avoir trouvé une seconde jeunesse, Boualem Tiab est décidé à faire de ce pasage au professionnalisme, un grand bond en avant. La preuve, n’a-t-il pas fait appel à Hakim Meddane pour remodeler la vitrine du club ? N’a-t-il pas donné carte blanche à Menad en vue de monter une grande équipe et ne serait-il pas en train de préparer d’autres surprises pour faire de ce club, celui qu’on respecte, qu’on admire et qu’on craint ? Malgré le poids des années, en dépit de sa maladie et d’un environnement quelque peu hostile, Boualem Tiab est resté tel qu’il a toujours été : un homme respecteux, attaché à son club et fidèle aux principes de l’éthique sportive.


Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

DIVISION UNE

Le stage d'intersaison du 3 au 14 juillet à Ifrane

17

ESS

C

g Par Yasser Malki

omme nous l’avons indiqué dans nos précédentes éditions, la direction sétifienne a décidé d’opter pour la ville marocaine d'Ifrane pour le déroulement du stage d’intersaison, qui aura l’honneur de recevoir les Sétifiens du 3 juillet prochain au 14 du même mois.

Çe sera une première au Maroc

Habituée à se rendre en France chaque saison et plus précisément à Lisses, comme ce fut le cas l’an dernier, la direction de l’Entente a choisi cette fois-ci la piste d’Ifrane au Maroc à cause d’un problème de visas pour les nouvelles recrues, ce qui constitue une première pour les Sétifiens.

Les joueurs seront hébergés à l'hôtel Chamonix ou de

l'Université

En attendant la visite de Hammar des lieux sur place jeudi prochain, la direction a néanmoins reçu de bonnes informations concernant les conditions de travail à Ifrane, avec notamment l'établissement hôtelière qui

La direction de l'ESS a envoyé des invitations à Paolo et Claudio

Après avoir envoyé les dossiers du préparateur physique Paolo ainsi que de l’entraîneur des gardiens Claudio qui vont travailler avec Zekri à l’Entente de Sétif, la direction de l'ESS a envoyé les invitations aux deux Italiens pour venir à Sétif dès le 1er juillet pour commencer leur travail au sein du staff technique de l'ESS. Y. M.

Ou va le Chabab ? CRB

Telle est la question que se posent les inconditionnels du club de Laâqiba. Les informations circulant dans les grandes artères de ce quartier populaire de la capitale font état d’une lente mise à mort du club qui a été une grande victime du football national. Le CRB de 2010 n’est que l’ombre de celui qui rayonnait en grand V. Victoires, victoires !

C

ela fait presque une dizaine d’années que ce club est à la merci des autoproclamés dirigeants, autoproclamés comité de supporters et autres opportunistes sans aucun état

d’âme, qui se sont introduits dans la maison du Chabab, presque par effraction. Aujourd’hui que le club est appelé à changer de statut pour une véritable professionnalisation, on assiste à une fuite en avant caractérisée par une crise larvée et une guerre déclarée entre ceux qui ont longtemps profité du Chabab. Ceux-là mêmes qui ont utilisé le club, tel un escabeau pour se hisser à des postes de responsabilité dans différentes institutions et ceux qui se sont permis de se faire un nom, alors qu’ils venaient du néant. Telle est la situation du club cher au défunt président Hamid Aït Igrine. Nous avons tenté hier de prendre contact avec le président démissionnaire, Mahfoud Kerbadj et le viceprésident Mohamed Belaid, en vain. Le président de la commission chargé d’étudier le dossier de passage du club au professionnalisme, à savoir l’ancienne gloire Djillali Selmi était injoignable. Nous avons aussi tenter de prendre langue avec certains membres du bureau du président démissionnaire, Mahfoud Kerbadj, mais sans succès, car ceux que nous avons

réussi à toucher se sont abstenus de nous faire des déclarations. Un membre du comité des supporters du club qui a bien voulu nous parler sous le sceau de l’anonymat déclare : «Ecoutez, c’est toujours les mêmes personnes qui s’agitent pour détruire le club. Ces personnes étaient derrière le départ de Kalem et ils ont soutenu Kerbadj après son élection et c’est eux-mêmes qui ont décidé de faire partir Kerbadj. Ces personnes ne travaillent pas pour le bien du club, mais pour leurs propres intérêts. Ils sont le mal du CRB …» Le blocage des subventions, les recettes du stade du 20Août, l’endettement sont les vraies raisons, nous dit-on, du départ du président Kerbadj. A l’heure actuelle, la situation du club est en stand by dans la mesure où personne n’est apte à nous informer sur ce qui se passe réellement dans la maison belouizdadie et ce, à quelques jours du dépôt du dossier du professionnalisme auprès de la FAF. Enfin, disons que les jours qui viennent nous renseigneront sur la situation réelle du club belouizdadi. Djamel Touafek

sera à la disposition des protégés de Nouredinne Zekri soit l'hôtel Chamonix ou l'hôtel de l'Université.

Un stage de dix jours

Vu que le club phare de la capitale des

Hauts-Plateaux jouera son premier match de la saison face à l’Espérance de Tunis le 18 juillet prochain à Sétif, dans le cadre du match aller de Ligue des champions africaine, la direction a décidé de se contenter d’un mini stage de 10 jours. Y. M.

Hammar mardi ou mercredi à Tlemcen

La direction sétifienne devra récupérer la lettre de libération de Youcef Ghazali, en laissant le soin à Hammar pour se rendre à Tlemcen et finaliser cette affaire où il devrait se déplacer mardi ou au plus tard mercredi prochain à la ville des Zianides pour conclure définitivement le dossier Ghazali.

W¥dz«e « W¥¸uNL « WO FA « WO©«dIL¥b « Íœ«u « W¥ôË dOGL « …dz«œ

s´ Êö´ WBÆUM± 250/02 rƸ wßUzd « ÂußdL « ÂUJ•_ UIO D¢‹UIHB « rOEM ° oKF L « 2002/07/24 w Œ¸RL « fOz¸ bOº « sKF¥ ,rL L «Ë ‰bFL « WO±uLF « WBÆUM± ¡«d§ s´ ÍbK « w FA « fK L « : …œËb ± WOM©Ë vK´ ÃUF U° dOND « WJ ® b¥b ¢ : bBÆ / 2770 W Uº± WظUAL « w sO ¨«d «Ë sO ËUIL « vKF vK´ sOKB L «Ë WBÆUML « ÁcN° sOOMFL «Ë UA sOOMNL « nOMB «Ë qO Q « …œUN®  W¥bK°dIL° ‰UB¢ù« ,Íd « ‰UG® wºOz¸ ËdA « d œ V º ) WOMI « W KBL «( ¸uOD « i¥uF K q°UÆ dO¨ Ãœ 1.000.00 mK ± l œ q°UI± ’uBML « ozU£u U° WI d± ÷ËdF « ‰U߸« V ¥ ͸Uº « Ídz«e « rOEM « Vº• U u UÆ UNOK´ wßUzd « ÂußdL « s± 45 …œULK UI Ë ‰uFHL « oKF L « 2002/07/24 w Œ¸RL « 250/02 rƸ UI ËË rL L «Ë ‰bFL « WO±uLF « ‹UIHB « rOEM ° ËdA « d œ w œ¸Ë UL fK L « fOz¸ bOº « W U± Èb ÷ËdF « Ÿœu¢÷dF «( ÊU d™ tKî«b° ·d™ w ÍbK « w FA « MARACANA N°1145 - Lundi 21 juin 2010- ANEP 814 184


18

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

Bouden fait le nettoyage DIVISION UNE

MCEE

nique de l’équipe à Khezzar qui avait en priorité de redresser la barre du navire MCEE, totalement à la dérive. Lors de la saison qui vient de s’achever, Khezzar a su inculquer à des joueurs qui avaient perdu le goût et l’envie de se battre, cette hargne qui est l’une de ses principales qualités. Son prédécesseur a été l’auteur d’un parcours pour le moins chaotique. Le recrutement effectué à l’occasion du mercato d’hiver, pour enrichir un tant soit peu un effectif qui était réduit à une peau de chagrin, s’apparentait plus à du rafistolage. Les joueurs qui auraient réellement apporté un peu plus étaient très rares. Des résultats en dents de scie, des problèmes en veux-tu en voilà ; des blessures à répétition de plusieurs joueurs-clés, rien n’y fera.

Promesse tenue

Le MCEE conservera sa place en D1 et Bouden a tenu, contre vents et marées, à tenir la promesse qu’il avait faite alors que le club était scotché dans la zone rouge à quatre journées de la fin du championnat.

N

Le président de MCEE, Bouden M’barek a mené à bien la première mission qui lui était dévolue.

on sans mal, il a réussi à maintenir le MCEE parmi l'élite. Il ne faut surtout pas croire que c’est une mince affaire, car les choses étaient très mal engagées. Bouden a confié la barre tech-

u cours d’une discussion que nous avons eue avec le président du MCEE, celui-ci ne nous a pas caché que lors des entrevues qu’il a eues avec certains joueurs de l’effectif actuel, il avait la certitude que plusieurs avaient la tête ailleurs : «Je pense avoir fait le maximum pour convaincre ces joueurs de rester à El Eulma, et sur le plan financier la proposition qui leur a été faite n’était pas du tout éloignée de ce qu’ils ont exigé. Il sont restés intran-

sigeants et ont campé sur leurs positions sans faire le moindre effort, ne serait-ce que parce que c’est quand même le MCEE qui leur a permis de sortir de l’anonymat. En fait, je peux vous dire que nous les avons estimés bien au-delà de leur valeur réelle». A la question de savoir s’il éprouvait des regrets de voir partir ces joueurs, Bouden nous dira : «Si vraiment c’est là leur intention, tout d’abord permettez-moi de leur souhaiter bonne chance. D’un autre côté,

Des prises de position radicales

BOUDEN «Nous ne retiendrons aucun joueur contre son gré»

A

Bien sûr, comme dit l’adage, «on ne fait pas

n’importe quel élément est loin d’être un joueur irremplaçable. Ils ont manifestement la tête ailleurs et ne veulent pas continuer la route avec nous. Pour le MCEE, que je représente je ne tirerais pas un trait tant qu’il y a moyen de négocier, et si cela ne marchait pas, ces éléments feront partie du passé car nous voulons aller de l’avant». Propos recueillis par Amine Selmi

Dialogue de sourds entre Lahlou et Mana

g Par Raouf Mesbah

T

outefois, on constate qu’un dialogue de sourd s’installe entre les deux parties, étant donné qu’aucun accord ne semble se dégager. Les deux hommes continuent à garder leurs positions et ne semblent pas près de trouver un consensus, surtout que chacun d’eux pense que le fait de trouver un arrangement n’est pas d’actualité et

Les leçons ont été retenues

Une saison vient de se terminer et une nouvelle est sur le point de commencer, et du côté de la ville de Saint-Arnaud on s’attelle comme partout ailleurs à recruter et à libérer. On essaie avec plus ou moins de bonheur à garder les plus brillants de ses éléments, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas du tout chose facile. Comme ceux qui ont fait le bonheur de l’équipe il y a de cela une année, et qui n’ont pas su résister à l’appel des sirènes, d’autres joueurs de l’effectif actuel pourraient aussi aller monnayer leur talent ailleurs. Qu’à cela ne tienne, Bouden ne nous a pas caché qu’il s’attellera à recruter des éléments, qui, comme l’étaient ceux que nous venons de citer, sont des petites stars dans des clubs régionaux. Il veut faire de ces illustres inconnus les étoiles de demain, et c’est un pari, pas si fou que ça, que s’est fixé le boss eulmi. Cette démarche unique dans notre championnat pourrait connaître la réussite… ou un cuisant échec. A. S.

SUPER D2

NAHD

Encore une fois, le bureau de Mana et l’ancien président du Nasria, Mourad Lahlou, se sont rencontrés, hier soir pour discuter de l’avenir de la SPA qui devrait être créée pour permettre au club de sauver sa peau et être parmi le groupe de clubs qui devraient participer au premier championnat professionnel de l’histoire de l’Algérie et qui débutera au mois de septembre prochain.

d’omelette sans casser des œufs», et Bouden a très vite fait le vide autour de lui, et aussi dans l’effectif. En effet, près d’une dizaine de pseudo dirigeants qui gravitaient autour de l’équipe avaient été priés de prendre leurs distances. Des joueurs qui semblaient être inamovibles se verront priés de partir, au grand dam d’un grand nombre de supporters. Le président du MCEE a fait sa révolution et il continue à la faire. Une chose est sûre, on ne peut pas être indifférent à toutes ses démarches. Avec Bouden, c’est soit on aime… soit on n’aime pas ! Amine Selmi

Les cadets remportent le titre de champion

Les cadets du Nasria ont remporté de fort belle manière le titre de champion d’Algérie de la catégorie, après avoir battu, avant-hier au stade de Zéralda, l’Entente de Sétif, sur le score d’un but à zéro.

L’

unique but à été l’œuvre de Tarek Boudjelaâd. Les Sang et Or ont fait un match parfait et ont dominé les débats de bout en bout, prouvant qu’ils méritaient bien ce sacre pour lesquels beaucoup de sacrifices ont été consentis. Il faut savoir, en effet, que le NAHD a joué sans quatre de ses joueurs, l’un d’eux était blessé, alors que deux autres étaient suspendus et qu’un autre élément a été retenu en équipe nationale. Il n’était pas facile donc de jouer avec un effectif diminué, mais malgré cela, les Nahdistes ont relevé le défi et décroché ce titre. Ces jeunes méritent tous les égards et le soutien des dirigeants, sachant qu’ils sont l’avenir du club et qu’ils doivent compter sur le soutien de tout le monde.

que cela serait compris comme une défaite. Le président actuel, Mana Kenfoud pense que c’est lui qui est en droit de mener le club vers le professionnalisme et non Lahlou qui est étranger au club pour le moment. Mana nous avait avoué que si ce dernier voulait intégrer la SPA, il se devait de passer par le bureau actuel, seul habilité, selon les directives de la FAF. Pour sa part, Lahlou va, lui, dans un registre totalement opposé et croit qu’il est en droit de présider la SPA,

surtout qu’il pense être l’actionnaire principal, car il a l’ambition de mettre quatre milliards de centimes sur la table, ce que les autres potentiels actionnaires ne semblent pas prêts à mettre. Lahlou avait annoncé la couleur bien avant et avait déclaré qu’il sera le membre de la SPA qui mettra la somme la plus importante. On voit donc que les deux hommes ne pourraient pas s’entendre et qu’il serait difficile de trouver un compromis entre les deux. Raouf Mesbah

Boudib : «Notre sacre est mérité»

L’entraîneur Lotfi Boudib s’est dit très satisfait du rendement de son équipe qui a arraché le sacre et ce titre de champion d’Algérie après avoir battu en finale des play-off, l’Entente de Sétif, sur le score d’un but à zéro. Boudib avouera que ce sacre est amplement mérité, eu égard aux sacrifices consentis par les joueurs qui se sont donnés à fond lors des deux matchs qu’ils ont joués. Boudib pense que son équipe a prouvé qu’elle était solide et ce malgré les absences qui ne semblent pas avoir pesé dans la balance, étant donné que les joueurs incorporés ont donné, eux aussi, satisfaction. «J’ai fait même confiance à un jeune cadet première année, et j’avoue qu’il m’a donné satisfaction», nous avouera Boudib qui espère que ces jeunes seront pris en considération à l’avenir et qu’on les encouragera à l’avenir. R. M.


PUBLICITÉ

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya : Aïn Defla daïra : Bordj Emir Khaled Commune : Bir Ouled Khelifa

Avis d’appel d’offres national ouvert n° 02/2010 Le président de l’APC de Bir Ouled Khelifa lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour la réalisation des projets suivants : - Aménagement du quartier Bessami Djillali - Aménagement des voiries quartier Bessami Djillali - Réalisation du réseau d’assainissement du quartier Bessami Djillali Les entreprises intéressées par le présent avis ayant des qualifications dans le domaine des travaux publics, bâtiment, hydraulique sont invitées à retirer le cahier des charges de chaque opération auprès du service des marchés contre paiement de la somme de 2000,00 DA. Les offres doivent être présentées en 2 plis : (pli financier) et (pli technique) mises sous enveloppe principale, cachetée et transmise ou déposée auprès du même service. Pli financier : portera la mention “offre financière” et qui comprendra les pièces suivantes : - Lettre de soumission - Devis estimatif et quantitatif + bordereau des prix - cahier des charges signé par le gérant Pli technique : portera la mention “offre technique” et qui comprendra les

pièces réglementaires suivantes : Déclaration à souscrire - Déclaration de probité - Attestation de qualification et de classification professionnelles (voir cahier des charges) Copie du registre du commerce Délai et planning d’exécution des travaux - Références des travaux réalisés par l’entreprise et certificats de bonne exécution délivrés par les maîtres d’ouvrages - Liste des moyens humains + liste des moyens matériels avec justificatifs - extrait de rôle - casier judiciaire - le bilan financier des trois dernières années Attestation de mise à jour (CNASCASNOS-CACOBATH) - Carte d’immatriculation fiscale. L’enveloppe extérieure doit être anonyme, adressée à M. le P/APC portant, en plus de l’intitulé du projet, la mention : “Soumission à ne pas ouvrir” La date de dépôt des offres est fixée au 27/06/2010. Les soumissionnairs sont invités à assister à la séance d’ouverture des plis (technique et financier) qui se tiendra le même jour à 14h au siège de l’APC. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 90 jours à compter de la date de dépôt des offres.

MARACANA N°1145 - Lundi 20 juin 2010 - ANEP 814 244 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE AÏN DEFLA ÉTABLISSEMENT PUBLIC HOSPITALIER DE AÏN DEFLA

Avis de consultation national n° 13/2010 L’Etablissement public hospitalier de Aïn Defla lance un avis de consultation national pour acquisition, installation et mise en marche de : Lot n° 01 : Acquisitions climatiseurs (fourniture et installations) Lot n° 02 : Acquisitions téléviseurs (fourniture et installations) Lot n° 03 : Acquisitions réfrigérateurs (fourniture et mise en marche) Lot n° 04 : Acquisitions glacières Lot n° 05 : Acquisitions mobilier (fourniture et installations) au profit de l’établissement public hospitalier de Aïn Defla. Les entreprises intéressées par le présent avis peuvent retirer les cahiers des charges auprès des établissements publics hospitaliers de Aïn Defla L’offre technique : 1- La déclaration à souscrire selon le modèle ci-joint 2- La copie légalisée de l’extrait du registre du commerce 3- La copie légalisée de l’extrait de rôle apuré ou avec un échéancier 4- La copie légalisée de la carte d’immatriculation fiscale 5- Pour les sociétés, une copie légalisée des statuts 6- Une copie de l’attestation de mise à jour CNAS légalisée 7- Une copie de l’attestation de mise à jour CASNOS légalisée 8- L’extrait du casier judiciaire en cours de validité du soumissionnaire (du gérant ou du directeur général de l’entreprise) 9- Une délégation de pouvoirs en cours de validité selon le modèle ci-joint 10- Fiche technique des caractéristiques du produit

19

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

11- Le présent cahier des charges portant le cachet et la signature du soumissionnaire, précédés de la mention “lu et approuvé” N. B. : Le service contractant se réserve le droit de demander ultérieurement des échantillons de produits. L’offre financière : L’offre financière doit être composée de : 1. Cahier des charges y compris 2. La lettre de soumission selon le modèle cijoint 3. Le bordereau des prix unitaires en hors taxes et en toutes taxes comprises Le devis quantitatif et estimatif en hors taxes et en toutes taxes comprises Les offres technique et financière doivent être remises dans deux enveloppes séparées et introduites dans une enveloppe extérieure fermée et anonyme portant la mention : “Avis de consultation national n° 12/2010” ne pas ouvrir et adressées à Monsieur le directeur de l’établissement public hospitalier de Aïn Defla. Le retrait des cahier des charges se fera contre le paiement auprès du trésorier de l’établissement d’un montant de 1000,00 DA, non remboursable, représentant les frais de documentation et de reprographie. La date de dépôt des offres est fixée au 04 juillet 2010 à 12h. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de quarantecinq (45) jours à compter de la date limite de dépôt des offres. Les soumissionnaires sont invités à assister à l’ouverture des plis en séance publique, qui aura lieu à 14h à l’établissement public hospitalier de Aïn Defla, le jour correspondant à la date limite de dépôt des offres.

MARACANA N°1145 - Lundi 20 juin 2010 - ANEP 814 214

W¥dz«e

« W¥¸uNL

«

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

sJº « …¸«“Ë MINISTÈRE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME

Ë sJº « W¥d¥b± DIRECTION DU LOGEMENT ET DES ÉQUIPEMENTS PUBLICS DE LA WILAYA DE BÉJAÏA

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 35/2010 Un avis d’appel d’offres national ouvert à la concurrence est lancé pour la viabilisation de la troisième tranche de nouveaux pôles universitaires Béjaïa “pôle universitaire Targua Ouzemmour” en lot : réservoir 250 m3 génie civil et équipement. Les entreprises intéressées et titulaires d’un certificat de qualification catégorie I où plus en bâtiment ou hydraulique peuvent retirer le cahier des charges auprès du BETEW Béjaïa cité Tobbal Béjaïa. Tél : 034 21.27.62/63 1- Offre technique : - Déclaration à souscrire - Registre du commerce et le statut le cas échéant - Certificat de qualification professionnelle en bâtiment ou hydraulique légalisé - Extrait de rôle lié à l’activité apuré ou échéancier légalisé avec toutes natures d’impôts - Attestations de bonne exécution avec montants et procès-verbaux de réceptions provisoires - Pièces fiscales (extrait de rôle, carte d’immatriculation fiscale) - Pièces parafiscales (mise à jour CNASAT, CASNOS, CACOBATPH) - Casier judiciaire du gérant - Reçu de dépôt des comptes sociaux pour les SARL, EURL, SNC

et SPA auprès du CNRC 2- Offre financière : - La soumission originale - Le cahier des prescriptions spéciales - Bordereau des prix unitaires - Devis quantitatif et estimatif Les offres devront parvenir à Monsieur le directeur du logement et des équipements publics de la wilaya de Béjaïa (ex-OPGI cité des 600 Logements Ihaddaden Béjaïa) dans les 15 jours à compter de la 1re parution de cet avis dans la presse sous double enveloppe fermée et anonyme portant la mention : Appel d’offres national ouvert pour la viabilisation de la troisième tranche de nouveaux pôles universitaires Béjaïa “pôle universitaire Targua Ouzemmour” indiquer le lot. A ne pas ouvrir Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 120 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. L’ouverture des plis technique et financier se fera à la DLEP de Béjaïa en public le dernier jour correspondant à la date limite de dépôt des offres.

MARACANA N°1145 - Lundi 20 juin 2010 - ANEP 814 061

W¥dz«e « W¥¸uNL « WO FA « WO©«dIL¥b « WKÆ¸Ë : W¥ôË sOßUL¢ : …dz«œ dL´ …bK° : W¥bK°

s´ Êö‡‡‡‡‡‡´ s± UNOK´ ‚œUB± Ë qÅ_« WO bF « o°«uº « …œUN® W ËUILK ‰Ë_« ‰ËRºLK a¥¸U ° WO•öB « ¸u© w bNF « ‚œUB± Ë qÅ_« o © Wªº -4 wzU « rÆd « s± UNOK´ ‚œUB± Ë qÅ_« o © Wªº -5 ¡«œ …œUN® s± UNOK´ ¸u© w Vz«dC « ‹UI º± bNF « a¥¸U ° WO•öB « b¥bº¢ ‰Ëb ° W°u B± W U• w ‹UÆUI ßù« Êu¥b « ‚œUB± Ë qÅ_« o © Wªº -6 ¡«œ …œUN® s± UNOK´ w ‹UI ºL « a¥¸U ° WO•öB « ¸u© b¥bº¢ ‰Ëb ° W°u B± bNF « W U• w ‹UÆUI ßù« Êu¥b « ‚œUB± Ë qÅ_« o © Wªº -7 ¡«œ …œUN® s± UNOK´ ‹UI ºL « a¥¸U ° WO•öB « ¸u© w b¥bº¢ ‰Ëb ° W°u B± bNF « W U• w ‹UÆUI ßù« Êu¥b « ‚œUB± Ë qÅ_« o © Wªº -8 ¡«œ …œUN® s± UNOK´ ‹UI ºL « a¥¸U ° WO•öB « ¸u© w b¥bº¢ ‰Ëb ° W°u B± bNF «

w FA « s´ dL´ WOM©Ë : W¥bK dDA «(

fK L « fOz¸ sKF¥ …bK° W¥bK ÍbK « WBÆUM± ¡«d§ WO U « WOKLFK « dI± “U dL´ …bK ° )l°«d « w WK RL « ‹ôËUIL « vKF W§¸b « s± ¡UM « UNMJL¥ ‚u UL WO U « V J± s± ËdA « d œ V ß WO±uLF « ‹UIHB « mK ± l œ q°UI± W¥bK U° ¸UM¥œ n Á¸bÆ w U± Ídz«e§ sO± Èb l b¥ )Ãœ 1000 .00( V ¥ Ë WØd AL « WM¥eª « ozU£u U° ÷ËdF « o d¢ Ê : WO U «

÷dF « Èu ± wMI « ‚œUB± qÅ_« o CNAS © Wªº -1 Ë qO Q « …œUN® s± UNOK´ W§¸œ wMNL « nOMB « U A M « ( ‚ u CACOBATPH UL WO U « ¸u© w )¡UM° : wºOzd « bNF « a¥¸U ° WO•öB « ‚œUB± Ë qÅ_« o © Wªº -2 q º « Ãdª CASNOS º± s± UNOK´ ͸U « o © Wªº Ë WOKÅ Wªº -3

MARACANA N°1145 - Lundi 20 juin 2010 - ANEP 814 256


20

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

CHELSEA : La prolongation d'Anelka incertaine ?

L'affaire dont fait l'objet Nicolas Anelka en équipe de France pourrait avoir des répercussions jusqu'à son club de Chelsea. Alors que le joueur discute actuellement d'une prolongation.Quelle sera l'attitude du club de Chelsea vis-à-vis de Nicolas Anelka. Exclu de l'équipe de France pour propos injurieux, l'attaquant français pourrait voir sa prolongation de contrat chez les Blues remise en question selon plusieurs médias anglais et français. D'autant que s'il est apprécié par son coach, Carlo Ancelotti, Nicolas Anelka n'est pas le préféré de Roman Abramovitch, le propriétaire du club, qui rêve d'associer Didier Drogba à Fernando Torres la saison prochaine. Pour ajouter à ses soucis, le Français vient d'être écarter par l'un de ses sponsors, Quick.

Le défenseur français Mikael Silvestre devrait quitter Arsenal pour rejoindre un club des Emirats Arabes Unis. A 33 ans, Mikael Silvestre se dirige vers un dernier contrat juteux. Le défenseur français devrait quitter Arsenal pour rejoindre le club d'Al-Jazira, vice-champion de l'Emirat Abu Dhabi. La presse anglaise évoque aussi que le club russe du CSKA Moscou serait également intéressé pour attirer le Français dans ses filets.

Tiberio Guarente, le milieu de terrain italien de l'Atalanta Bergame, s'est engagé pour cinq ans avec le FC Séville d'après L'Equipe du jour. Âgé de 24 ans et formé à Bergame, le joueur aurait coûté environ 5,5 millions d'euros au club espagnol.

Obertan devrait rester

Alors qu'on l'annonçait en prêt du côté des Glasgow Rangers ou de Saint-Etienne, Gabriel Obertan devrait finalement rester à Manchester United la saison prochaine. Arrivé l'été dernier chez les Red Devils, le milieu de terrain français «va poursuivre son apprentissage», a expliqué son agent, Karim Djaziri, à L'Equipe. «Il ne partira pas cet été, c'est sûr. Il n'y a aucune velléité de prêt ou de départ.» Sous contrat jusqu'en 2013, Obertan (21 ans), formé à Bordeaux, a disputé sept matches de Premier League, une seule fois comme titulaire.

OM: Fabio Aurelio en approche?

Selon l'hebdomadaire News of the World, l'Olympique de Marseille et le défenseur brésilien Fabio Aurelio, libéré de son contrat par Liverpool, seraient actuellement en discussion. Âgé de bientôt 31 ans, ce défenseur devrait prendre la place du Nigérian Taye Taiwo, annoncé avec insistance sur le départ (Angleterre,Espagne).

AC MILAN: Un intérêt pour Nenè?

Après avoir bien avancé sur le dossier Andrea Lazzari, et espéré Federico Marchetti, l'AC Milan s'intéresse aujourd'hui à l'attaquant de Cagliari. Nenè (27 ans). Auteur d'une saison mitigée en Sardaigne, les Rossoneri seraient décidés à récupérer l'attaquant brésilien pour en faire un remplaçant de Boriello et Pato.

Quim signe 3 ans à Braga

International portugais (32 capes) mais absent du Mondial, Quim a quitté le Benfica Lisbonne. En fin de contrat avec les Aigles, le gardien de but a signé un contrat de trois ans avec le Sporting Braga. Il retrouve ainsi son club formateur à 34 ans et participera au tour préliminaire de la Ligue des champions.

Un échange Le Real sur Schweinsteiger Anderson-Ben Arfa ?

ARSENAL : Silvestre vers les Emirats ?

Guarente au FC Séville

INTERNATIONALE

REAL MADRID: Accord pour Gerrard?

Les pistes menant à Steven Gerrard (Liverpool) et Daniele De Rossi (AS Roma) ayant pris du plomb dans l'aile, Jose Mourinho, le nouveau coach du Real Madrid, aurait désormais un oeil sur Bastian Schweinsteiger, le milieu de terrain du Bayern Munich (photo Presse-Sports), d'après AS. Sous contrat avec le club bavarois jusqu'en 2012, le joueur, qui gagnerait environ trois millions d'euros nets par an, aurait une clause libératoire de 55 millions d'euros dans son contrat. Mais, d'après le journal espagnol, le Real pourrait conclure l'affaire pour 30 millions. Puissant et rapide, Schweinsteiger, âgé de 25 ans, correspondrait parfaitement au profil de joueur recherché par Mourinho pour faire équipe avec Xabi Alonso au milieu de terrain.

Le Brésilien Anderson, sur lequel Sir Alex Ferguson ne semble plus vraiment compter à Manchester United, serait sur les tablettes de l'OM à en croire le Daily Mail. Les dirigeants marseillais pourraient même se mettre rapidement en action sur le dossier du puissant gaucher brésilien, à en croire le quotidien britannique. Hatem Ben Arfa, qui plaît à Ferguson, pourrait même faire partie de la transaction.

Le journal espagnol AS affirmait récemment que l'international anglais Steven Gerrard (30 ans, 33 matches de Premier League, 9 buts cette saison), aurait décidé de quitter son club formateur à l'issue de la Coupe du Monde 2010. Steven Gerrard aurait confié à son ancien coach, Rafael Benitez, qu'il comptait " aller jouer au Real ". Aujourd'hui, c'est le site Kop Talk qui annonce que Liverpool a trouvé un accord avec le Real Madrid pour le transfert de son capitaine vers l'Espagne contre la somme de 25 millions d'euros.

FLUMINENSE : Fred à Naples

Arrivé en Ligue 1 en 2005, il est resté trois saisons et demi à Lyon participant à 87 matchs en championnat et inscrivant 34 buts. Malgré ces bonnes statistiques, il est reparti dans son pays natal, le Brésil, pour relancer sa carrière. Il s'agit de l'attaquant brésilien Fred qui, après une saison et demi à Fluminense, va revenir en Europe. Selon Football.fr, l'ancien lyonnais va signer à Naples contre une indemnité de 7 millions d'euros. Fred va-t-il réussir à s'adapter au championnat italien?

Haruna plaît à l'Inter

Plutôt régulier cette saison dans l'entrejeu de l'AS Monaco, et plus récemment dans celui du Nigeria en Coupe du monde, Lukman Haruna aurait tapé dans l'oeil des recruteurs de l'Inter Milan. Selon Tuttosport, des représentants milanais pourraient même se rendre prochainement à Monaco pour discuter de ce dossier avec les dirigeants monégasques. Guy Lacombe, qui fonde beaucoup d'espoirs sur Haruna, ne semble pour le moment pas du tout disposé à le laisser partir.

EVERTON : Pont d'or pour Pienaar Décidé à conserver son milieu de terrain sud-africain, Steven Pienaar, Everton aurait offert un contrat en or à son joueur pour le convaincre de ne pas répondre aux sollicitations des plus grands clubs européens. Très convoité, Steven Pienaar a indiqué qu'il ferait le point sur sa situation à l'issue du Mondial. En attendant, le milieu de terrain sud-africain aurait reçu une offre de prolongation de la part de son club d'Everton. Selon le Daily Mail, David Moyes aurait convaincu ses dirigeants d'offrir un contrat de quatre ans au BafanaBafana avec un salaire de 65.000 euros par semaine.

FULHAM : Eriksson pour remplacer Hodgson ?

En cas de départ de Roy Hodgson à Liverpool, Fulham songerait au technicien suédois, Sven-Goran Eriksson. Selon le Sunday Mirror, le club de Fulham songerait à faire de Sven-Goran Eriksson son futur manager. Le technicien suédois dont le contrat avec la Côte d'Ivoire se termine après la Coupe du Monde, arriverait pour remplacer Roy Hodgson si ce dernier répond favorablement aux sollicitations de Liverpool.


Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

5 SOLUTIONS POUR ÉVITER LA FESSÉE

IL A LES YEUX QUI PIQUENT

Démangeaisons, rougeurs : rien de grave a priori. Mais ces petits désagréments nous inquiètent, car ils touchent à la prunelle de ses yeux. C'est quoi au juste ?

Aujourd’hui encore la fessée reste une pratique courante qui reçoit l’assentiment de la majorité des parents. Pourtant les études scientifiques prouvent que la fessée met l'enfant dans un état de colère qui le rend opaque aux apprentissages. Alors quelle solution pour éviter la fessée? PENSEZ « JE PEUX FAIRE AUTREMENT QUE LUI METTRE UNE FESSÉE ». Cela demande un gros effort intellectuel car parfois les enfants ont le don d’appuyer là où ça fait mal… Stéphan Valentin, docteur en psychologie spécialiste de la petite enfance, conseille aux parents à bout de nerf de compter jusqu’à 10 pour se déconnecter et que les cris ou le comportement insupportables du petit ne cessent. Pour prendre du recul et ne pas souffrir et donc risquer de se défendre par la force, n’oubliez pas que le comportement insolent d’un enfant n’est pas une

attaque personnelle dirigée contre vous.

fant est capable de comprendre le « non ».

METTEZ L'ENFANT À L'ÉCART Très important avant de passer à l’acte : prévenir au moins une fois l’enfant de vos intentions s’il ne cesse pas son manège. S’il est petit, l’éloigner (lui demander de s’asseoir sur le canapé ou d’aller au coin) suffit. Plus grand, le sommer de rester dans sa chambre. Inutile de fermer la porte. C’est la séparation d’avec le parent qui constitue une punition et lui permet de se calmer.

PASSEZ DES CONTRATS Souvent les parents oublient que les enfants sont comme eux : ils ont besoin de repères et surtout d’explications pour accepter des règles. Exemple : si personne ne les prévient à l’avance qu’à la fin du dessin animé ils devront éteindre la télévision et aller se coucher, ils ne voudront pas obéir ! En passant des contrats (« on reste 45 minutes au square et après on va faire les courses »), les parents anticipent la frustration de l’enfant et lui permettent de l’accepter… sans trop de heurt.

RASSUREZ-LE En cas de crise vraiment violente, la fessée ne ferait qu’aggraver la situation. Prendre l’enfant dans ses bras peut au contraire faire des miracles. ANTICIPEZ LES CRISES La plupart du temps, la fessée survient quand le parent craque. Il a encaissé un tas de bêtises et de désobéissances et finit par exploser. Mieux vaut poser des limites tout de suite et punir dès que c’est nécessaire pour éviter cet effet « cocotte-minute ». Ce travail de force intellectuelle et de patience doit être permanent et démarrer tôt (vers 18 mois) dès que l’en-

Les arguments contre la fessée - C’est une violence dirigée contre plus faible que soi. - Elle peut mener à la maltraitance, grave et systématique. - Elle rend les enfants violents à leur tour. - Elle ne s’avère pas une méthode éducative efficace. - Elle humilie l’enfant et peut même perturber son équilibre sexo-affectif. - Elle instaure un climat de crainte entre parent et enfant. - Elle pousse les enfants à mentir (s’ils avouent leur faute, ils savent qu’une fessée les attend).

Cake au cacao

sucre en poudre, cacao, l'eau bien mélanger afin d'obtenir un mélange homogène. - Faire chauffer à feu doux le mélange en remuant constamment jusqu'à l’ébullition, retirer ensuite le mélange du feu et laisser refroidir, enlever de ce mélange 1 verre à thé (150ml), réserver-le. - Monter les oeufs dans un saladier à l'aide d'un fouet électrique, Y incorporer progressivement le mélange de cacao, tout en continuant à remuer sans cesse, ajouter la levure et la farine peu à peu, bien mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène et lisse. INGREDIENTS - 200g de sucre en poudre - 320ml d’huile - 320ml d'eau - 100g de cacao en poudre - 4 oeufs - 3 sachets de levure pâtissière - 300g de farine - 100g de chocolat blanc râpé PREPARATION - Dans une casserole, mettre l'huile, le

- Beurrer et fariner un moule à manqué, verser-y la préparation. - Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 30 minutes. - Vérifier la cuisson de cake avec une lame de couteau. - Dés la sorti du four, répartir sur le cake le verre de mélange réservé ensuite saupoudrer la chocolat blanc râpé. - Servir dans un plat.

21

IL A UNE BOULE ROUGE AU BORD DE LA PAUPIÈRE L'orgelet est dû à l'infection de la racine d'un cil. Douloureux, il dure en général une dizaine de jours et se vide de lui-même. On peut appliquer une pommade antibiotique, ainsi que des compresses chaudes et humides pour le faire « mûrir ». IL A UN GRAIN DE SABLE DANS L'OEIL Les jours de grand vent, il n'est pas rare d'attraper une poussière ou un grain de sable dans l'oeil. Il faut rincer celui-ci avec du sérum physiologique pour tenter de déloger le corps étranger. Mais cela ne suffit pas toujours, notamment lorsque ce dernier est coincé sous la paupière. Consultez très vite un ophtalmo avant que l'oeil ne s'infecte. IL A LA PAUPIÈRE GONFLÉE Le chalazion est provoqué par l'obstruction des petites glandes qui sécrètent la partie huileuse des larmes. Il se manifeste par un gonflement inflammatoire de la paupière.

Tulumbas

Rarement douloureux, il dure dix jours en moyenne. Le traitement consiste à laver l'oeil, puis à appliquer des compresses chaudes et une pommade antiseptique. Si cela ne suffit pas, une petite intervention permet de le retirer. Il a l'oeil qui pique Si l'oeil son oeil démange et devient rouge, il s'agit sans doute d'une conjonctivite. Elle dure en moyenne une semaine, mais peut parfois traîner des mois. Il faut nettoyer l'oeil avec une compresse imprégnée de sérum physiologique (pas d'eau du robinet), puis mettre un collyre spécifique : antiallergique, antiseptique (si l'origine est virale), parfois antibiotique (si elle est due à une bactérie). Les formes virales sont contagieuses. Il faut donc lui demander d'éviter de se frotter les yeux et de se laver souvent les mains. QUAND FAUT-IL CONSULTER ? Pas facile de distinguer un problème bénin d'une atteinte plus grave. Aussi vaut-il mieux dans tous les cas consulter rapidement un ophtalmologue, surtout si les symptômes sont douloureux et gênent la vision. Puis suivre scrupuleusement sa prescription. Surtout, n'utilisez pas un collyre qui traîne dans votre armoire à pharmacie : il risque d'être contaminé par des germes et il a peu de chances d'être adapté.

INGREDIENTS - 3 verres d'eau - 2 verres à thé de farine - 1/2 verre à thé de semoule fine - 1/2 verre à thé de sucre en poudre - 1 oeuf - 2 jaunes d'oeufs - 1 cuillère à soupe de beurre - 1 pincée de sel - Miel - Huile pour la friture PREPARATION - Mélanger dans une casserole l'eau, le sel, le sucre et le beurre. - Mettre la casserole sur feu moyen jusqu'à ce que le beurre soit fondu. - Une fois le beurre est fondu, retirer la casserole du feu, ajouter la farine et le semoule tamisés en une seule fois, mélanger rapidement et énergiquement à l'aide d'une cuillère en bois pour empêcher que la pâte forme des grumeaux. - Remettre la casserole sur le feu et remuer jusqu’à ce que la pâte devienne légèrement épaisse. - Retirer la casserole du feu et laisser la

pâte tiédir. , incorporer immédiatement l'œuf entier en remuant énergiquement jusqu'à ce qu'il soit parfaitement intégré à la pâte, incorporer les 2 jaune d'oeufs, bien remuer, laisser reposer pendant 25 minutes. - Faire chauffer l'huile dans une poêle profond, y déposer à l'aide de deux cuillères des petits boules de pâte et laisser dorer de toutes les faces, retirerles avec une écumoire et les plonger quelques minutes dans le miel. - Disposer-les sur un plat de service.


22

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 470

JEUX-DETENTE SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 469

LA BLAGUE

La belle-mre est ˆ l'agonie ˆ l'h™pital. Le tŽlŽphone so nne e t le mari rŽ p ond .. . Le doc te ur : - Mo ns i eu r, j'a i u n e t r s ma uv a is e no uv el l e p o ur vo u s .. . L a f em m e ju s te d err i re l e m ar i : - Oh mon Di eu . . . Q ui c' es t ? C'e st l e mŽdec i n ? Qu ' est - c e q u ' il di t ? Le ma r i : - C 'es t l e Do ct eu r , i l d it q ue t a mr e es t g u Žr i e e t q u 'e l l e v a re v en i r ˆ l a m a i s o n . . .

LE COMBLE Le comble du médecin ? C'est d'examiner un crayon pour voir s'il a bonne mine.

DEVINETTE Quel est le fruit que les poissons n'aiment pas? La pêche.

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 469

MOTS CROISÉS N° 470 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison

F

G

H

I

J

K

L

HORIZONTALEMENT

VERTICALEMENT

1 - Grand art en petites taches 2 - Il faut en sortir pour améliorer la situation Eclusées 3 - Place de rivière Laissera tomber 4 - Particulièrement vif - Chats qui ont choisi la liberté 5 - Ecrivit en alexandrins - Génitrices 6 - Mettras au courant - Animé 7 - Perversions brutales - Vésicule 8 - Orignal au Canada - Aprés 9 - Attraits féminins pour le titi - Séduire 10- Chef d'état slave Conviendra parfaite-

A - Attirent l'attention B - Non-conformiste C - Impressionnant D - C'est nickel Bonnes comme les romaines E - Spectacle au foyer - Petite bourguignonne F - Conduira Marque de similitude G - Fignolèrent H - Vraiment las I - Vieux catalans Soudé J - Fiables - Coin réputé K - Orifice organique Dépolir L - Mot de licence Montrera son amour du jus de cuisson

79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur en chef

Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction Aomar Moussi Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP

1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


10:40 : Côté cuisine 11:15 : Plus belle la vie

06:00 : M6 Music

06:40 Télé-achat 06:40: Télé-achat

07:00 : Météo

08:40: Flipper 11:20 Tellement people : Tori 09:30 Flipper Spelling 10:20 Les sorciers de Waverly 12:45 : Friends Place 13:10 Friends 10:45: Les sorciers de Waverly

11:40 : Consomag

07:05 : M6 Kid

11:45 : 12/13 : Météo

07:40 : Météo

11:50 : 12/13 : Edition de l'outremer

07:45 : M6 boutique

12:25 : 12/13 : Journal national

09:00 : Météo

13:00 : Nous nous sommes tant

09:05 : M6 boutique

aimés

Culture-Infos Société (50 mn)

13:30 : En course sur France 3

Place: Friends 13:40 11:10 Sonny 14:10 : Stargate SG-1 11:35 Sonny 14:55 Stargate SG-1 12:25:American Dad !

11:45 : Veronica Mars

15:45 New YorkDad Undercover 12:50:American !

14:55 : Soko : section homicide

12:45 : Le 12.45

Série TV Policier (55 mn)

12:55 : Veronica Mars

13:15: Stargate 17:10 Sonny SG-1 14:00 Stargate SG-1 17:35 : Frenchies à Cancún 14:45 Stargate SG-1 18:45 Stargate SG-1 15:35: Tellement vrai

B Inspecteur Derrick

15:50 : Chili / Suisse

13:40 : Météo

19:45 : Tout le sport 13:45 : Le bel arnaqueur

19:30 Nickdossiers Cutter etdeles portes 19:00: Les «Vis

19:50 : Plus belle la vie

19:45 : Le 19.45

22:37 : La minute épique

20:40 : L'amour est dans le

matemps vie» : la quotidienne du 19:35 Friends 20:20 : 12 infos 20:35 A nous quatre, Cardinal 20:35 : Fast and Furious !

19:48 : Emission de solutions

22:40 : Soir 3 23:05 : Tout le sport 23:15 : Sens unique

pré 23:15 : Les Français, l'amour et le sexe

22:15: Les quatre People Charlots : World 23:45 Tellement mousquetaires Music Awards 2010

23

N'ayez aucune crainte, on conserve une très bonne image de vous. Vos inquiétudes relatives aux sentiments d'une personne proche de vous ne sont pas tout à fait fondées. Vous aurez sans doute votre mot à dire quant à une attitude incertaine face à une situation particulière.

Vous allez pouvoir parvenir à vos fins. C'est l'arrivée pour vous après une route longue, difficile et sinueuse. Vous ressentirez un vif contentement. Mais attention ne vous reposez pas pour autant sur vos lauriers. Continuez à persévérer et ce sera la grande récompense du cœur.

Des problèmes personnels pourraient survenir si vous ne faites pas attention à ce que vous dites. On dit souvent que la parole est d'argent mais que le silence est d'or. Faites en l'expérience et tout le monde sera très heureux d'une plus grande discrétion.

SCOR PI ON

TAUREAU

BA L AN C E

Un décision surprenante à votre égard pourrait être évitée si vous savez présenter une habile requète à une personne qui vous est plutôt favorable. Ne cherchez pas trop à savoir comment vous parviendrez à obtenir une décision très favorable dans une affaire délicate.

Faites une promenade matinale en respirant profondément, votre moral s'en ressentira et retournera au beau fixe. Vous avez besoin d'air en ce moment. Il est nécessaire de bien vous aérer. Le grand air aura un effet bénéfique sur votre forme et votre moral.

ous vous demandez pourquoi toutes les rencontres que vous faites sont toujours les mêmes et vous ressentez du ressentiment parce que rien n'évolue. Vous aurez bientôt la chance de construire des relations nouvelles et passionnantes.

Vous connaîtrez une longue période de quiétude. Vous éviterez les malentendus et votre fierté n'aura pas à souffrir même si une personne proche de vous a tendance à colporter les ragots. Vous pouvez facilement ignorer la médisance exagérée de certains.

Une certaine personne que vous n'avez pas en odeur de sainteté vous fera une proposition inattendue que vous serez tenté de refuser en bloc. Vous prendrez soin d'y regarder à deux fois avant de prendre une telle décision engageant votre responsabilité personnelle.

Vous vous impatienterez car vous n'aurez pas tout de suite la réponse à la question que vous avez posée. Vous connaîtrez avec retard les bonnes solutions à apporter dans une affaire de cœur que vous saurez résoudre avec une grande dextérité.

Si vous avez décidé d'entreprendre quelque chose maintenant, faites-le sans attendre car le moral sera là pour vous aider. Accrochezvous car la partie risque d'être difficile à mener. Vous avez tous les atouts en main pour réussir, faites preuve de courage.

L'évolution de la situation vous semblera pénible mais cela ne vous empêchera pas d'avoir des idées précises sur ce sujet apparemment compliqué. Les apparences seront sauvées grâce à un coup de chance inattendu, ce qui permettra de résoudre cette affaire avec facilité.

GEMEA UX

SA G ITA I RE

Quand il s'agit du moral et de la forme, le ciel vous soutient. Vous reprenez confiance en vous. Votre esprit aventureux vous permettra de prendre certains risques pour pouvoir montrer aux autres comme à vous-même ce dont vous êtes capable.

BƒL I ER

VER SEA U

POI S SON

06:45 : Ludo

L'aventure commence véritablement pour cinq célibataires et leurs prétendant(e)s : Guy, Nicolas, Agnès, Philippe et Pascal. Après avoir ouvert leur courrier, ils ont rencontré les auteurs des dix lettres qui les ont le plus interpellés ou touchés lors d'un speed-dating à Paris. Quelques jours après ces rencontres, ils ont invité deux d'entre eux à passer une semaine sur leur exploitation. C'est aujourd'hui que leurs prétendantes et prétendants vont enfin découvrir la vie à la ferme. Du lever au coucher, des travaux à la ferme aux soirées entre amis, la découverte du milieu agricole ne sera pas forcément de tout repos et va surprendre les invités de nos célibataires, les enchanter, ou parfois les décevoir.

HOROSCOPE

C AN CE R

Enfin des vacances bien méritées !», se dit Joséphine lorsqu'elle pose le pied sur le sol asiatique. Malheureusement pour elle, le Ciel en a décidé autrement. Elle n'est pas là pour se reposer mais pour remplir une nouvelle mission : aider Emilie et Victor, un jeune couple d'une trentaine d'années venu adopter une petite fille. Lorsqu'ils se présentent à l'agence d'adoption, on leur annonce que leur dossier a été égaré. La petite fille qui leur était promise a finalement été adoptée par un autre couple. Pour Emilie et Victor, c'est la fin du monde. Mais Joséphine ne se décourage pas. Derrière le prétexte d'erreurs administratives, elle découvre un véritable trafic d’enfants...

05:00 : Peinture 05:29 : Point route 05:30 : Télématin 08:05 : Des jours et des vies 08:30 : Amour, gloire et beauté 11:50 : Météo 2 11:55 : Motus 10:25 : Les Z'amours 11:50 : Emission de solutions 11:55 : Météo 2 12:00 : Journal 12:50 : Soyons Claire ! 12:51 : Météo 2 12:55 : Consomag 14:10 : Comment ça va bien ! 16:15 : Paris sportifs 16:20 : Rex 17:10 : En toutes lettres 18:00 : N'oubliez pas les paroles 18:50 : Météo 2 19:30 : Soyons Claire ! 19:31 : Tirage du Loto 19:34 : Météo 2 19:35 : Taratata fête la musique

L ION

03:35 : Musique 04:00 : Très chasse, très pêche 04:25 : Reportages 04:55 : Papyrus 05:25 : Zoé Kézako 05:45 : TFou 07:30 : Téléshopping 08:20 : Ugly Betty 10:05 : Monk 11:50 ; L'affiche du jour 12:00 : Journal 12:20 : Portugal / Corée du Nord 16:25 : Ghost Whisperer La roue de la fortune 18:50 : La prochaine fois, c'est chez moi 18:55 : Météo 19:35: Les prénoms en musique 19:37 : C'est ma Terre 20:39 : Courses et paris du jour 19:40 : Météo 19:45 : Joséphine, ange gardien 22:20 : New York, section criminelle

V IER GE

07h00 : Journal télévisé 07h00 :: Journal (1er 07h15 Sabahiattélévisé (Télématin) édition): Maouze wa laimoune 10h00 07h15 : Sabahiat (Télématin) 10h30 Ouyoun Aâliya 11h15 10h00 :: Documentaire Moughamarat Farid 12h00 Dragon Ball 10h30 :: El-Assil 12h30 : Saf el-barcha.Doc 12h00 : Firqat Mozart 13h00 : Journal télévisé 12h30 :: Ibtikarat 13h30 El Houb El-Dhaie 13h00 : Azizi Journal télévisé ( édi15h00 El-Mouchahid 16h30 slam danck tion du:13h) 17h00 Korat 13h30 :: Académiet Rebeca kadam.DOC 15h00 : Long métrage 17h30 : Forssan El Qoraan d'animation 18h00 : Journal télévisé ( édi16h30 : Kaasse el fadaa tion Amazigh) 17h00 : El-Aâlem baina yadak 18h30 Mondial News 18h45 Studio mondial 17h30 :: El-khal wa raihane 19H30 COUPEtélévisé DU MONDE: 18h00 :: Journal ( édiBRS- C.IVO. STADE tion Amazigh) JOHANNESBURG 18h20 :: Haoula Journal aâlem télévisé ( édi20h15 19h00 Ikhetar soualek tion du :20h) 20h30 BER- C.IVO. Stade 20h00 : Journal télévisé ( édiJOHANNESBURG (reprise) tion du 20h) 21h15 : Studio mondial 21h00 : Min Waqiouna 22h00 : Iqtissadouna 22h00 : 1.2.3. viva (Emission) l'algerie 23h00 : Résumé coupe du monde 23h00 : Film algerien

CA PR ICOR NE

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

LUNDI

Nuages épars. 24°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 03 h 41 El-Dohr 12 h 46 El-Assar 16 h 37 El-Maghreb 20 h 03 El-Icha’a 21 h 44

Pourquoi se voit-on à l’envers dans une cuillère ? J’avoue que ce matin je me suis trouvé un peu à court d’idées quand mon fils m’a demandé pourquoi il se voyait à l’envers dans la cuillère de son bol de chocolat… J’avais bien une vague idée de la réponse mais comment lui expliquer de manière simple ? Voici donc un début de réponse. Comment fonctionne un miroir ? Quand on se regarde dans un miroir, il y a deux types de rayons qui rentrent en compte : les rayons incidents et les rayons réfléchis. Les rayons incidents sont ceux qui partent de l’objet vers le miroir et les rayons réfléchis sont ceux qui partent du miroir vers l’oeil. Le point de rencontre des rayon d’incidence et des rayons réfléchis se nomme « point d’incidence ».

Et avec la cuillère ? La cuillère peut être considérée comme un miroir courbé concave à l’intérieur et convexe à l’extérieur. La différence entre les deux faces est le point de rencontre des rayons réfléchis et des rayons incidents. A l’inverse d’un miroir plat où les deux types de rayons se rejoignent sur le plan, les rayons incidents et réfléchis se croisent soit avant le plan pour l’extérieur, soit après le plan pour l’intérieur. Sur la face intérieure de la cuillère il n’y a qu’un seul endroit ou ces rayons se croisent sur le point d’incidence, ce point se situe au centre de votre champ de vision. Les rayons qui arrivent en dessous de ce point seront redirigés au dessus et vice versa. Ainsi, les images du haut se reflèteront en bas de votre œil et les images du bas se reflèteront en haut.


BALLE AU CENTRE

BANNIR LA RUMEUR

Par ALI BOUACIDA

On l’a échappé belle. Si nous avions perdu contre l’Angleterre, nous aurions vu étalée sur tous les journaux une crise sans précédent entre l’entraîneur national et quelques joueurs écartés parce qu’il se dit que le courant ne passerait plus entre Saâdane et deux ou trois éléments qui auraient manifesté leur mécontentement après leur non-titularisation ou qu’ils aient été gommés de la liste. Inutile de donner ici le nom de ces «insurgés», ce serait accréditer la thèse de la crise à un moment où l’équipe nationale connait une extraordinaire embellie. Nous nous posons tout simplement la question de savoir à quoi et à qui servent ce genre d’informations colportées dans le but évident de poivrer un peu ce feuilleton du mondial que les nôtres sont en train d’âprement négocier. En d’autres termes, l’Algérie ayant besoin de toute sa sérénité, à quoi sert-il d’écrire qu’un vent de colère s’est levé au sein de l’EN ? Surtout en ce moment précis où un regain inespéré est en train de couvrir tout le pays et où l’on doit rester à jamais soudés derrière notre équipe ? Au lendemain d’un exploit pareil — et c’en est un — contre l’Angleterre, la seule chose à faire, à écrire, c’était de mettre en veilleuse toutes ces critiques acerbes ciblant l’entraîneur national même si on pense qu’il a failli dans ses choix contre la Slovénie en adoptant une tactique défensive. Et ne voilà-t-il pas qu’on nous sort ce conflit entre lui et certains joueurs qui, faut-il le souligner, n’ont pas été des foudres de guerre ? A moins de cultiver un curieux mimétisme en calquant notre parcours sur celui de l’équipe de France qui elle, est en train d’atteindre le fond livrant la plus mauvaise prestation de son histoire et connaissant une grave crise qui s’est soldée par l’exclusion de son joueur-clé, Anelka. Nous, nous retiendrons par pudeur et aussi par égard au valeureux Ribéry, de nous repaître du malheur des Bleus devenus l’ombre d’eux-mêmes et nous dirons comme l’ancien champion du monde, le judoka David Douillet, que «En 98, l’équipe de France, c’était Zidane». Sur sa lancée, le géant devenu député a déclaré que «l’équipe algérienne a beaucoup plus de cœur que le groupe à Domenech». Quant à nous, quelques frémissements de vestiaires doivent être complètement occultés dans la mesure où ils peuvent, s’ils sont trop médiatisés, porter un sérieux coup au moral des troupes. Franchement, est-ce le moment ? A. B.

Maracana N° 1145— Lundi 21 Juin 2010

MANSOUR BOUTABOUT

24

«Ce serait grandiose»

Après la belle prestation face à l'Angleterre, Mansour Boutabout, international algérien non retenu pour ce Mondial, estime que son pays est capable de se qualifier. Il croise donc les doigts pour que les Fennecs se remettent à marquer.

Ce match nul obtenu contre l'Angleterre constituet-il un bon résultat pour l'Algérie ? Oui car après la défaite au premier match contre la Slovénie, il fallait gagner ou faire match nul, quoi qu'il arrive. Donc c'est bien d'avoir pris un point. D'autant que les Etats-Unis ont fait match nul eux aussi, ce qui arrange tout le monde. Tout va se jouer sur le dernier match donc c'est important d'avoir fait match nul contre l'Angleterre et ses grandes stars. Les Algériens se disent surtout qu'ils ont un espoir de se qualifier au dernier match : c'est aussi pour ça qu'ils étaient heureux. L'Algérie aurait-elle pu faire mieux qu'un nul concette équipe tre d'Angleterre ? Oui, je pense car les Anglais étaient en méforme sur ce match. Surtout les cadres de cette équipe qui n'étaient vraiment pas bien. Il y avait une possibilité mais nous n'avons pas su la saisir. Surtout offensivement où nous étions, comme d'habitude, un peu moins bien. Notre grand problème est offensif. C'est un peu décevant par rapport à la physionomie du match car il y avait la place pour gagner ce match.

Comment expliquez-vous que cette équipe d'Algérie ait autant de mal à se montrer dangereuse en attaque ? Que ce soit pendant les qualifications ou les barrages, nous étions bien défensivement donc nous nous sommes surtout attachés à tenir cette rigueur jusqu'à cette Coupe du monde. Défensivement, c'est solide mais offensivement, nous n'arrivons pas à sortir la balle ni à centrer quand il faut. Dans la surface, ce n'est pas qu'il n'y ait pas d'attaquants mais nous n'arrivons pas à nous créer d'occasions de but. Quand la balle dépasse le milieu de terrain, nous n'arrivons pas à nous montrer dangereux malgré notre animation offensive. Sans Ghezzal, expulsé face à la Slovénie, l'Algérie semblait encore moins

LACEN : «Ne pas rater l'occasion»

L'Algérie affronte mercredi à Pretoria les Etats-Unis pour son dernier match dans le Groupe C. En queue de classement avec seulement un point, les Algériens se doivent de battre les Américains pour avoir une chance d'atteindre les 8es de finale du Mondial. «Avec un point, on ne pensait pas avoir notre destin entre nos mains mais si on gagne avec deux buts d'écart, on passera et on va essayer de ne pas rater cette occasion», a expliqué le milieu de Santander, Mehdi Lacen. «On connaît bien les Etats-Unis, c'est une équipe athlétiquement très puissante, a poursuivi Karim Matmour. Elle est souvent menée au score mais elle revient. C'est une finale qui sera peut-être plus ouverte que lors des deux premiers matches car il n'y aura pas de calcul. On va essayer de marquer l'histoire».

armée dans le domaine de la finition… Oui, le coach a mis Matmour, qui n'est pas un vrai attaquant, même s'il joue comme deuxième attaquant ou sur le côté dans son club (Ndlr : Mönchengladbach). Contre l'Angleterre, nous avons joué sans aucun vrai buteur donc ça devient difficile de marquer dans ces conditions. Pendant les matchs amicaux ou contre la Slovénie, nous avons surtout eu des opportunités sur des coups de pied arrêtés. Là, ça fait plusieurs matchs que nous ne marquons pas, où nous ne faisons que des matchs nuls ou des défaites. Pour passer un nouveau cap et espérer continuer l'aventure, il va bien falloir finir par marquer. J'espère pour Ghezzal qu'il va retrouver le chemin des filets car ça fait plusieurs matchs qu'il n'a pas marqué. Etant attaquant moimême, je sais qu'un attaquant se remet toujours en cause quand il ne marque pas. S'il joue, j'espère qu'il va prendre ses responsabilités et marquer. Il faut qu'il pèse sur la défense et soit présent à la tombée des centres. Pour marquer, il n'y a pas d'autre solution.

«Rafik Saïfi aurait pu suppléer Ghezzal» L'Algérie peut-elle se qualifier sur ce dernier match ? Ça va être très dur mais nous revenons de très loin avec cette défaite d'entrée face à la Slovénie, que personne n'attendait. Maintenant, nous avons l'opportunité de nous qualifier si nous battons les Américains. Pour cela, il faudra marquer, jouer un peu plus haut et jouer le coup à fond. Contre l'Angleterre, nous sommes trop restés sur nos gardes. L'Algérie peut-elle se contenter pour son retour en Coupe du monde de ne faire qu'un petit tour et puis s'en aller ? Non. En tout cas, je n'espère pas. Après, c'est la loi du football donc si tu ne fais pas de bonnes prestations, tu ne feras qu'un petit tour. Ça ne dépend que d'eux. Avec le soutien de tout le pays, il faudra mouiller le maillot. Beaucoup de supporters les soutiennent dans le monde entier et ça serait grandiose d'être présent en huitièmes de finale.

Le supporter anglais raconte son intrusion «C'est une honte», a lancé aux joueurs anglais le fameux supporter qui a réussi à déjouer le dispositif de sécurité du stade du Cap pour se faufiler dans leur vestiaire après Angleterre Algérie, vendredi soir (0-0). Pavlos Joseph, 32 ans, raconte sa drôle d'aventure - involontaire selon lui - dans une interview au Sunday Mirror. Il assure qu'il cherchait les toilettes lorsqu'il s'est retrouvé nez à nez avec David Beckham, forfait mais présent en Af'Sud avec le staff de la sélection aux Trois Lions. Son récit au journal dominical vaut son pesant d'or. «Qui êtes-vous ?», lui a lancé Beckham. «Je lui ai dit : "je m'appelle Pavlos et je cherche les toilettes". Pendant un moment, personne n'a rien dit, puis je me suis dit : "et puis tant pis. Je suis dans les vestiaires anglais, pourquoi pas dire quelque chose ?" J'ai regardé David droit dans les yeux et je lui ai dit : "David, on a dépensé une fortune pour venir ici. C'est une honte. Qu'est-ce que vous comptez faire ?"» Le supporter a ensuite ajouté que le jeu de l'équipe avait été «misérable», avant d'être prié de s'en aller par un responsable.


maracanafoot1145