Issuu on Google+

Dimanche 20 Juin 2010 - N° 1144 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

A nous deux, USA !

Entraînement, hier après-midi Retour très tard dans la soirée Raouraoua félicite les joueurs

Capello, ce mauvais perdant

«On peut faire mieux» BOUGHERRA

GROBELAAR «Le football algérien est beau»

«L'Algérie monte en puissance» SAADANE

CAPELLO À SES JOUEURS :

«Arrêtez de jouer avec la peur»

HANNACHI «Saâdane a fait jouer les meilleurs»

MEHDAOUI «Nous referons le coup de la Côte d’Ivoire»

SERRAR «On peut battre les Américains»

OUARDI «Nos chances pour le prochain tour sont intactes»

Les supporters font la fête


02

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Le nul de l’espoir

De nos envoyés spéciaux à Cap Town : Mustapha Ouaïl, Lotfi Salhi et Farouk Seba

Les fans des Verts, de la prestigieuse ville, capitale industrielle, Arzew, ont qualifié de victoire le match «nul» décroché face à la grande équipe de l’Angleterre.

E

n effet, juste après le coup de sifflet final de l’arbitre, des cortèges se sont vite formés, aux couleurs nationales, créant ainsi une ambiance de fête. Pourtant, suite aux matchs amicaux livrés par les protégés de Rabah Saâdane, auxquels s’ajoutent la défaite contre la Slovénie, dans un match, pourtant, à leur portée, seulement quelques actions timides étaient menées par ces fans exprimant leur soutien indéfectible à Ziani et ses coéquipiers. Loin de l’ambiance des éliminatoires, notamment avec les rendez-vous avec l’Egypte, la ville des torches s’est quand même préparée, en accrochant des drapeaux géants dans chaque quartier. Tous les jeunes et les moins jeunes, hommes n

ou femmes et enfants, ont revêtu la tenue de l’EN. Avant la rencontre avec les poulains de Fabio Capello, nous avons recueilli quelques impressions : «L’équipe de Sâadane a hypothéqué ses chances dans le premier match contre la Slovénie, pourtant à sa portée. Devant les Anglais, il ne faut pas trop espérer, car cette sélection renferme des joueurs de haut niveau, comme Rooney, Lampard, Gerrard, Crouch et j’en passe», dira un groupe de personnes rencontré dans des fiançailles. Ce point de vue n’est pas partagé par les autres convives : «Les nôtres aborderont le match de l’Angleterre avec un esprit de gagneur. La preuve, en coupe d’Afrique, nous avons perdu la première joute avec le Malawi, ensuite on a gagné contre la valeureuse équipe ivoirienne. Nos capés vont rééditer l’exploit d’Oum Durman. C’est promis, nous allons battre les concitoyens de David Beckam», a répliqué un autre invité. D’autre part, pour profiter de l’ambiance d’un tel évènement planétaire, à

Il reste les States

En tenant en échec l’Angleterre, une des équipes favorites au sacre final, l’Algérie vient de franchir un autre pas dans sa marche en avant dans cette coupe du monde. Pourtant ternes et amorphes lors de la première journée contre la Slovénie, défaits par la plus petite des marges, les Verts relèvent la tête et se mettent même à espérer franchir le tour. Vendredi au Cap Town Stadium, les camarades du brillant Boudebouz dont c’est la première titularisation en match officiel, ont montré un très bon visage et mis fin au doute. Bien que le résultat n’est qu’un zéro partout qui donne à l’Algérie son tout premier point en cette coupe du monde, dans le camp des Verts ont est très satisfait en attendant de franchir un autre pas face au Etats-Unis ce mercredi. n

Retour très tard dans la soirée

L’équipe nationale était rentrée avant-hier soir directement à son camp de base de San Lameer via Margate. Sitôt le match de l’Angleterre terminé, les Verts sont rentrés à leur hôtel, ils y ont dîné avant de prendre leurs bagages et rejoint l’aéroport international du Cap. Ils se sont envolés très tard dans la soirée de l’aéroport de Margate avant de prendre la route pour San Lameer. Il faut dire par ailleurs qu’au cours de leur voyage de nuit, les Verts n’ont pas manqué de faire du bruit en scandant le fameux «One, Two, Three, viva l’Algérie» n

Raouraoua félicite les joueurs

Arborant un grand et large sourire, le président de la

l’approche de l’heure du match, des voitures se sont croisées, en utilisant les klaxons, des couleurs nationales ostensibles, sur les toits de ces véhicules, annonçant le rendezvous avec le géant anglais. Pratiquement, toutes les artères étaient désertes. Il fallait attendre la pause, pour revoir la rue grouiller de monde, commentant, ainsi, la belle prestation de leurs favoris. Une autre manière, également de se déstresser d’une pression supportée dans une telle rencontre. Car, il était déconseillé aux cardiaques de suivre un tel match. Les 90’+3 étaient longues pour ces téléspectateurs. Puisque, après le match, ceux qui n’ont pas pris part aux défilés de voitures, dans plusieurs cortèges se sont contentés d’analyser la rencontre, chacun à sa manière, tout en émettant des avis : « Ce nul au goût d’une victoire va cloitre le bec des détracteurs des Verts, notamment à ceux qui ont sous-estimé l’Algérie. Notre équipe a, non seulement, affronté un groupe de grands joueurs, mais aussi un Capello qui n’est plus à présenter», nous dira Bouzenad. Enfin, par rapport au partage des points avec la formation du pays créateur du jeu à onze, tout le monde partage l’idée d’un éventuel passage des nôtres, au deuxième tour. «Si les camarades de Mbolhi arrivent à battre les USA, ils doivent attendre le résultat de l’autre confrontation entre la Slovénie et l’Angleterre. Cependant, pour réaliser l’exploit, Yebda and Co sont dans l’obligation d’améliorer leurs performances, par rapport au match précédent. Ainsi, le passage au second tour serait tracé aux Verts», ont tenu à dire Boubekeur et Mansour. Abdenour Abderrahmane

fédération, Mohamed Raouraoua était très content de la prestation des Verts avant-hier contre l’Angleterre. Ravi de voir «son» équipe s’enhardir et montrer son meilleur visage, le président Raouraoua était rentré en premier aux vestiaires pour féliciter les joueurs, à sa sortie il nous disait : «Les joueurs sont très motivés et décidés à réussir un bon parcours, ils feront, et nous serons à leur coté, tout pour faire honneur au pays». Finalement le problème que l’on avait évoqué la veille de cet Angleterre-Algérie n’est qu’un orage d’été. n

Entraînement hier après-midi

Les joueurs qui n’ont pas participé au match de l’Angleterre ont été conviés hier après-midi, à une séance d’entraînement sous la conduite de Djelloul Zoheir et l’œil bienveillant du sélectionneur, Rabah Saâdane. Cette séance plus distractive qu’autre chose aura permis quand même à ceux qui n’ont pas encore eu la chance de jouer, de montrer leur forme physique et ce dont ils sont capables. n

Décrassage pour les titulaires

En toute fin d’après-midi, les joueurs algériens qui ont joué le match d’avant-hier contre l’Angleterre se sont contentés d’une séance de décrassage. Une séance très légère d’une demi-heure. Au menu : course (tout en discutant et en s’amusant), et étirement. Visiblement très heureux d’avoir réussi un gros match face à l’Angleterre, les joueurs algériens étaient tout sourire au cours de la journée d’hier.


Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

03

BOUGHERRA «On peut faire mieux»

De nos envoyés spéciaux à Cap Town : Mustapha Ouaïl, Lotfi Salhi et Farouk Seba

Auteur d’une prestation plus qu’honorable, l’impressionnant défenseur algérien, Madjid Bougherra était tout fier de la performance des Verts face à l’ogre anglais.

Quel est votre premier commentaire sur cette belle prestation de l’équipe algérienne face à un des super favoris, l’Angleterre ? Mon premier mot c’est : fierté. Oui parce que nous sommes très fiers de notre prestation. On a joué, comme vous venez de le dire un des plus grands des favoris de cette coupe du monde, qu’est l’Angleterre. Une équipe de stars et de joueurs de très haut niveau que nous avons su contenir grâce à notre bon état d’esprit et notre grande motivation. Justement parlez-nous un peu de ce match. Sur le terrain, c’était comment ? Très difficile. Vraiment très difficile parce que les Anglais jouaient tout en mouvement et permutaient beaucoup devant. Leurs deux attaquants de pointe, Rooney et Heskey n’ont pas manqué de faire des appels de balles dans l’espace et en libérant aussi de la place pour leur milieu avancé, Gerrard et Lampard. Il nous fallait donc être très vigilants, de garder l’œil bien ouvert, le moindre petit flottement, à la moindre petite hésitation ils sont capables de vous mettre en difficulté et de vous planter un but. Donc il nous fallait absolument rester vigilants et de les marquer de très près. Nous avons fait bloc, nous n’avons rien lâché on s’est battus sur toutes les balles et puis derrière, Hamdoullah, on leur a

Treize arrestations

Selon la presse sudafricaine ici au Cap, treize supporters algériens ont fait l’objet d’interpellations dans la nuit de vendredi à samedi. Ceux-ci ont été interpellés pour différents délits, les uns pour bagarre, les autres pour de petits larcins. Aucun supporter algérien n’a été gardé à vue ou poursuivi. Tous ont été relâchés dans la nuit, certains très tôt le matin.

montré que nous ne sommes pas si faciles à jouer que ça. Au vu de toute la partie on a été meilleurs, c'est-à-dire supérieurs aux Anglais, mais pourtant, on n’a pas, encore une fois, su trouver le chemin des filets. Mais que manque til à cette équipe algérienne pour faire la différence au tableau d’affichage ? Oui j’ai aussi ce sentiment d’avoir été supérieur à l’adversaire durant cette rencontre, mais comme vous le dîtes aussi, on n’a pas su concrétiser cela au tableau de marque. C’est frustrant, vous savez. Qu’est-ce qui nous manque ? Wallah (par Dieu, Ndlr), je ne peux pas vous dire… Peut-être un peu plus de chance ? Je ne sais pas. En tout c’est sûr qu’il nous manque un peu de veine, parce que des fois, comme ce fut le cas contre la Slovénie, on fait de bons matches mais au final on fait soit match nul, soit on perd. Voyez la Slovénie par exemple, vous ne pensez pas qu’ils ont été chanceux sur le but qu’ils nous marquent ? Alors si on avait eu cette chance nous aussi, je crois que contre l’Angleterre on aurait eu au moins un but pour nous. Mais bon, on attendra notre chance, hein ? La transition est toute faite, pourquoi cette mauvaise prestation contre la Slovénie et ce visage si reluisant contre l’Angleterre ? Mais qu’est-ce que c’est cette équipe aux deux visages ? C’est une question de rythme à mon avis. Lors du premier match, il était très clair que nous manquions d’un peu de rythme. Là maintenant on est montés en cadence, et on va même s’améliorer encore plus. C’est un

petit peu comme la CAN en Angola où on débute la compétition avec une bien terne prestation et on monte en puissance par la suite. C’est à mon sens juste une question de réglages, les choses vont aller mieux pour la suite. La suite c’est les Etats-Unis, on attendra donc une autre bonne prestation ? La victoire et la qualification, vous y croyez ? Non seulement j’y crois mais c’est aussi mon vœu le plus cher. Je serai un homme très heureux, certainement le plus heureux du monde si seulement je pourrais offrir à mon pays une victoire et une qualification. Une fois de plus je vous dis que oui, j’y crois que je ne suis pas le seul dans l’équipe. Nous ferons tout pour gagner et passer le tour, ce serai le meilleur cadeau qu’on puisse offrir à nos supporters. Entretien réalisé à Cap Town par Mustapha Ouaïl

GROBELAAR «Le football algérien est beau»

Rencontré dans la tribune de presse du Cap Town Stadium, l’ancien gardien de but des Reds de Liverpool et du Zimbabwe, Bruce Grobelaar ne tarit pas d’éloges sur l’équipe algérienne : « Je suis émerveillé par le football pratiqué par l’équipe d’Algérie. Emerveillé mais aussi fier de voir une équipe africaine tenir tête voire malmener une équipe anglaise que tous donnaient favorite. Franchement, je suis très content de voir cette équipe algérienne et son chatoyant football. Je crois que vous avez manqué d’un rien la victoire ce soir ». Interrogé sur l’organisation par l’Afrique du Sud de cette première coupe du monde en terre africaine, le charismatique gardien de but de Liverpool affiche sa fierté : « Ce que réalise l’Afrique du Sud aujourd’hui est une fierté pour nous tous Africains. Et puis, je reste convaincu qu’il n’y a pas que l’Afrique du Sud qui puisse organiser une coupe du monde, des pays nord-africains, comme le Maroc, l’Algérie et l’Egypte ont les moyens de le faire, j’en ai l’intime conviction ».

CAPELLO, ce mauvais perdant

Le coach italien de l’Angleterre, Fabio Capello est certainement un mauvais perdant, sinon, comment expliquer que lors de la traditionnelle conférence de presse d’après-match le Turinois avait lancé à la face des journalistes algériens : «C’est vrai l’Algérie a bien joué, mais sans plus. Ce match ils ne le gagneront jamais ». Des propos qui ont été mal accueillis par les journalistes algériens mais aussi certains de nos confrères anglais qui ont vite remis l’entraîneur italien des Three Lions à sa place en lui disant que l’Angleterre beaucoup plus que l’Algérie ne pouvait jamais gagner ce match, dut-elle jouer un mois complet.


04

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

SAADANE : «L'Algérie monte en puissance»

De nos envoyés spéciaux à Cape Town : Mustapha Ouaïl, Lotfi Salhi et Farouk Seba

Après le match nul contre l'Angleterre (0-0) vendredi soir, qui a permis à l'Algérie de décrocher son premier point dans le Mondial sudafricain, Rabah Saâdane a confié sa joie de voir l’EN «répondre sur le terrain» aux critiques nées de la défaite face à la Slovénie lors du premier match. M. Saâdane, comment avezvous vécu ce match face à l'Angleterre ? C'était du bon football, un beau spectacle. Il n'y a pas eu de buts certes, mais beaucoup d'occasions. Pour l'équipe d'Algérie, ce retour dans le groupe après une première défaite est une bonne chose. D'autant plus que c’était face à l'Angleterre. J'ai apprécié, dans un magnifique stade, le spectacle offert et la qualité de jeu des deux équipes.

Par rapport au match contre la Slovénie (0-1), qu'est-ce qu'il y a eu de plus ce soir ? Au risque de me répéter, j'ai déjà dit que j'avais récupéré l'ensemble de l'équipe avec du retard, seulement une semaine avant la compétition. Beaucoup de joueurs reviennent de blessures. L'équipe d'Algérie monte en puissance, que ce soit en termes de qualité de jeu et de confiance. On l'a vu ce soir face à l'Angleterre. Avec ce match nul, vous êtes à un point. Une victoire est indispensable pour le prochain match... Sincèrement, je n'ai pas encore réfléchi à ça. Je savais que le groupe serait difficile. Il est important de gérer les matches les uns après les autres. On fera les comptes à la fin. Maintenant, nous allons planifier le prochain cycle. Il va falloir récupérer des efforts fournis. La récupération va être déterminante pour récupérer tout le monde avant le match contre les Etats-Unis qui s'annonce difficile. Pensez-vous que vous pouviez gagner ce match ? Nous aurions pu gagner ce match, comme l'Angleterre aurait pu le gagner. Il y a eu des occasions de part et d'autre. C'est un match où chacun à tenté le tout pour le tout. Au final, il y a un match nul, c'est dommage, mais c'est ça le football. Après ce match, pensez-vous avoir fait taire les critiques ? Il y a quelques mois, les gens ont commencé à critiquer. J'avais dit que je répondrai sur le terrain. Ce soir, nous avons répondu sur le terrain. Pouvez-vous nous expliquer vos changements par rapport au premier match et ce que vous avez pensé de ceux de ce soir ? Les changements que j'ai effectués ne sont pas nombreux. J'ai changé un joueur de champ, Rafik Djebbour, et le gardien de but (Faouzi Chaouchi, auteur d'une faute de main lors de premier match, Ndlr). Il était blessé. J'ai attendu aussi longtemps que possible pour qu'il reprenne des forces. Il n'a pu être prêt pour ce soir. Je voulais voir des progrès, j'en ai observé certains. Nous avons été à la hauteur de l'Angleterre, nous étions en mesure de jouer un bon match. Vous êtes diplomate...

L'Angleterre a fait l'une de ses plus mauvaises prestations en Coupe du monde. Vous attendiez-vous à cela ? Je m’attendais à mieux, en effet. Je ne sais pas ce qui s'est passé. L'Angleterre qui n'était pas à son meilleur niveau, ne s'est pas montrée sous son meilleur jour. Ça arrive. Je les ai trouvés meilleurs contre les Etats-Unis. L'Angleterre a-t-elle pris Algérie de haut ? Non, je ne le pense pas. Ni les joueurs, ni l'entraîneur n'ont pris l'Algérie de haut. Capello est un grand coach que j'admire. Je pense simplement qu'on leur a posé des problèmes. On a joué notre football, avec des passes courtes et du jeu en mouvement. Je crois aussi que les joueurs s'adaptent mieux au ballon, à la pelouse. Avez-vous gagné votre match contre Capello ? Je pense que chaque entraîneur essaie de diriger son équipe, de faire son match à sa façon. Mais ce sont les joueurs qui font le match. J'avais surtout l'appréhension que les joueurs ne rentrent pas bien dans leur match. Mais celle-ci a disparu après les premières minutes. Qu'est-ce qu'on peu apprendre d'un tel match ? C'est effectivement une évaluation. Cela fait 24 ans que l'Agérie n'avait plus goûté au niveau mondial. Ce sont pendant des matchs de ce niveau, dans des stades comme ça, que l'équipe progresse. Nous avons beaucoup de capacités. Le problème maintenant est la stabilité dans la performance. Rester à ce niveau est le plus difficile. L'Allemagne ou le Brésil arrivent à garder ce niveau de jeu, à répéter ce genre de match. Nous, nous sommes capables de jouer un grand match et de retomber après. Il faut réussir à conserver ce niveau de jeu. Quelles sont les chances de l'Algérie de se qualifier ? Il faut affronter chaque match un par un. Il nous reste encore un match. La situation dans ce groupe est ouverte. Tout le monde peut encore se qualifier. Il faut exploiter nos capacités jusqu'au bout. On vous a senti ému durant l'hymne national ? Je sens la responsabilité sur mes épaules. Pendant l'hymne national, j'ai cette émotion qui apparaît, il ne faut pas m'en vouloir.

Les supporters font la fête

et minoritaires par rapport aux quarante Si les supporters algériens au Cap Town Stadium étaient plutôt discrets tout au contraire très en vue. La Marina mille Anglais, dans les rues de la belle cité du Sud, les Algériens étaient ont résonné toute la nuit au cri de ralille centre-v du artères tes (quartier branché de Cape Town) et les différen Comme un peuple fou qui fête la vicliement des Verts, le désormais célèbre «One, two, three, viva l’Algérie». jusqu’au petit matin. Pas une boîte fête la fait toire de ses valeureux soldats au front, les supporters algériens ont démonstrative, des supporters très parfois joie, la à échappé de nuit, pas un pub, pas une discothèque n’avait nuit son équipe ressuscitée et son honalgériens. Une très belle image que celle de ce peuple qui hurle toute la neur sauf.


Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

05

Les Verts ne se brisent pas

La défense de l'Algérie, pourtant pressée, a réussi à maintenir sa cage inviolée contre l'Angleterre (0-0), vendredi au Mondial-2010 au Cap (groupe C), en étouffant Rooney et Heskey qui n'auront pas eu la moindre occasion nette à se mettre sous le pied.

U

n seul élément dans l'arrière-garde des Verts était nouveau par rapport au match précédent contre la Slovénie (0-1) : exit Chaouchi, auteur d'une énorme boulette et souffrant d'une entorse du genou, et place à Mbolhi. Vert à plus d'un titre, puisque le gardien du Slavia Sofia étrennait sa seconde sélection seulement ! Et il s'avéra à la hauteur de l'enjeu. Hormis quelques frappes aisées à capter, il s'est illustré surtout sur un tir croisé à ras de terre

de Lampard depuis le point de penalty, bloqué en deux temps (32). Puis une tête de Gerrard (71) sur laquelle il était masqué.Sur son tir, Lampard était seul et les défenseurs algériens ont effectivement connu quelques flottements dans le marquage. Mais un dernier coup de rein ou un pied qui contre in extremis le ballon leur permettait de compenser ce marquage lâche, à l'image d'Halliche intervenant devant Heskey (70) ou effleurant le Jabulani du crâne pour éviter que Rooney ne s'en saisisse (62). Bougherra, son compère de la charnière centrale, s'occupait des airs (devant Heskey, 29) ou subtilisait aussi quelques ballons chauds dans la surface aux Anglais (Cole, 6, Defoe, 75). Ses montées balle au pied s'avéraient moins convaincantes, en raison de ses limites techniques.Mais Bougherra et Halliche ont, en tout cas, fait en sorte que

Rooney, dégoûté par leur puissance et leurs jaillissements, prenne du recul sur le terrain, sa présence se désagrégeant parallèlement au fil du match. Sur les côtés, Belhadj à gauche a pris soin de ne pas oublier ses tâches défensives, même s'il s'est bien entendu avec Ziani. Celui qui fêtait ses 28 ans ce vendredi a eu des difficultés face à Lennon, mais a ensuite muselé Johnson, l'arrière droit anglais très offensif.A droite, le capitaine Yahia fut moins en vue que ses coéquipiers de la défense, il est vrai moins mis à contribution puisque personne chez les Anglais n'occupait le couloir gauche. Yahia a aussi gâché deux coups francs bien placés (l'un dans le mur, l'autre à côté du but). Mais c'est lui qui, à la dernière seconde du match, dégage de la tête un corner devant... Crouch et son double mètre. Il fallait le faire.

HANNACHI «Saâdane a fait jouer les meilleurs» Le match nul obtenu par la sélection nationale face aux Anglais n’a pas surpris certains de nos présidents.

C

‘ est le cas notamment du premier responsable du club phare de la Kabylie , Mohand Chérif Hannachi, qui considère ce nul comme logique et mérite même une victoire, au regard du grand potentiel dont jouissent les camarades du capitaine d’équipe Antar Yahia et la hargne qu’ils affichent à chaque fois qu’ils défendent les couleurs nationales. Dans son entretien, Hannachi est d’abord revenu sur ce résultat positif obtenu face à l’Angleterre. «En toute franchise, après ce nul, nous croyons un peu dans les capacités de ces joueurs et escomptons un résultat encore meilleur face aux Etats-Unis d’Amérique. Désormais, la qualification au deuxième tour est devenue un peu possible, après avoir vu notre équipe nationale faire un grand match contre l’Angleterre. Le peuple algérien est en droit de rêver d’une nouvelle participation au deuxième tour dans cette compétition mondiale, une compétition à laquelle l’EN ne s’est pas qualifiée depuis près de 24 ans. Je dirais que nos chances sont de 80%. Le peuple algérien croit fort en les capacités de cette équipe et cela est susceptible de booster le moral des joueurs et de les pousser à garder le même mental et le même état d’esprit.»

«Les joueurs ont fait preuve d’un esprit de corps extraordinaire»

Concernant le deuxième match, face à l’Angleterre, en lui-même, Hannachi a déclaré : «Notre équipe nationale a répondu présente dans tous les domaines, techniquement, tactiquement et physique-

ment. Elle a verrouillé tous les accès à l’attaque des Anglais durant quasiment tout le match, les Anglais ne nous ont jamais vraiment inquiétés, notre défense a été compacte et solide, et c’est un facteur qui a donné de la confiance à l’équipe qui, au fil des minutes, s’est montrée de plus en plus entreprenante en attaque, mais malheureusement on a un manque d’inefficacité devant. Et ce qui a agréablement surpris chez nos joueurs, c’est de découvrir en eux un esprit de corps extraordinaire sur le terrain et une grande entente entre eux. Ce sont autant de caractéristiques d’une grande sélection dont les joueurs savent comment se positionner sur le terrain et jouer avec détermination. Cela se voit qu’ils aiment leur pays.»

Saâdane a retenu la leçon du premier match face aux Slovènes

Par ailleurs, Hannachi a mis en avant la compétence du sélectionneur Rabah Saâdane, estimant que tous les changements qu’il a effectués par rapport au match joué contre la Slovénie ont été judicieux. « Il est clair que Saâdane a retenu la leçon du premier match et n’a pas laissé ses joueurs tomber dans le piége de la facilité en deuxième mitemps. Bien au contraire, nous avons vu des joueurs évoluer avec la même détermination de la première à la dernière minute, ne laissant aucun espace à l’adversaire. Je tiens à saluer le coaching du sélectionneur qui a fait les changements Boudebouz à la place de Djebour et Mbolhi à la place de Chaouchi, cela démontre que Saâdane a bien étudié le jeu des Anglais et a mis une stratégie de jeu en conséquence qui a permis de réaliser cette performance que très peu de gens attendaient.»

«Ce n’est pas le moment de s’endormir !»

Le parcours n’est néanmoins pas terminé, de l’avis de Moh Chérif Hannachi qui pense qu’il faut absolument éviter de s’endormir sur ses lauriers, sous peine de voir le rêve se transformer en cauchemar. « Certes, nos chances de qualification au deuxième tour reste possible, mais la prudence doit être plus que jamais de mise. Il ne faut en aucun cas prendre nos adversaires à la légère car le moindre faux pas pourrait nous coûter cher. Le nul contre l’Angleterre n’est pas suffisant. C’est un résultat positif qui doit aussi nous inciter à la vigilance. Tout ce que nous souhaitons c’est que l’Algérie remporte ce dernier match et que la sélection d’Angleterre fasse un faux pas lors de la dernière rencontre contre la Slovénie. Ainsi, la rencontre US Amérique-Algérie ne serait plus décisive et serait même amicale», a-til insisté.

Aujourd’hui, on peut dire que nous avons une défense

En sa qualité de président de club, Hannachi n’a pas manqué d’apprécier la prestation des trois arrières centraux alignés par Saâdane, Madjid Bougherra, Rafik Halliche et Antar Yahia. Aujourd’hui, on peut dire que nous avons une défense solide et homogène. Des joueurs du niveau de Yahia, Bougherra et Halliche donnent de l’assurance derrière. On peut compter sur leur compartiment complémentarité. Par ailleurs, je pense que le fait que ce groupe évolue ensemble depuis presque cinq où six ans, a aidé Saâdane à créer une certaine cohésion parmi les joueurs, si bien que même les nouveaux ne trouvent aucun problème pour s’y fondre et s’adapter.» Aberkane S.


06

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

CAPELLO : «Arrêtez de jouer avec la peur»

L’entraîneur italien de l'équipe d'Angleterre, Fabio Capello, a indiqué à l’issue du match nul (0-0) face à l'Algérie qu'il espérait que son équipe allait «arrêter de jouer avec la peur». Comment expliquez-vous cette performance de votre équipe ? Nous n'avons pas fait un bon match. On a raté beaucoup de gestes et près de la surface, on a manqué de réalisme même si ce n'était pas facile de trouver l'espace car l'Algérie a joué avec un seul attaquant et beaucoup de milieux. Je pense que la pression de la Coupe du monde est immense. Les joueurs s'entraînent très bien mais pendant nos deux matches (contre les USA et l'Algérie), je n'ai pas vu la même chose. Mais j'ai dit aux joueurs qu'on avait encore une chance de pouvoir aller de l'avant lors du troisième match, le nul des

Règlement relatif aux avertissements et aux expulsions

Lors de cette Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, les cartons jaunes seront effacés au terme des quarts de finale. Les associations participantes ont été notifiées de cette réglementation par le biais de la circulaire 21, datée du 30 avril 2010. Les suspensions résultant de l’accumulation de deux avertissements reçus au cours de deux matches différents s’appliquent automatiquement sur le prochain match de l’équipe. Si un joueur est exclu à la suite d’un carton rouge direct ou indirect, il est automatiquement suspendu pour le match suivant de son équipe. Des sanctions supplémentaires (prolongation de la suspension, amende, etc.) peuvent être imposées en cas de carton rouge direct.

Un fan dans les vestiaires

Un supporter mécontent du match nul (0-0) de l'Angleterre devant l'Algérie est entré dans les vestiaires de la sélection anglaise après la deuxième rencontre des hommes de Fabio Capello au stade Green Point du Cap, a rapporté la BBC. Selon la même source, le supporteur a affronté David Beckham, ancien capitaine de la sélection forfait à cause de blessures, avant d'être évacué par les services de sécurité.

Enfin la joie !

Etats-Unis contre la Slovénie (2-2) fait notre affaire.

est bon pour l'Algérie, mais pour nous aussi.

Qu'est-ce qu'il faudra changer contre la Slovénie mercredi ? J'espère que je verrai l'équipe d'Angleterre sur le terrain. Car là, ce n'est pas l'Angleterre que je connais. J'ai revu aujourd'hui les mêmes choses que j'avais vues quand j'ai commencé à entraîner l'équipe. J'espère qu'on va arrêter de jouer avec la peur. C'est incroyable les erreurs des joueurs, les contrôles et les passes faciles manqués... Incroyable à leur niveau. Peut-être que la pression est si forte qu'elle affecte la performance des joueurs.

Où est passé Wayne Rooney ? Je ne veux pas m'attarder sur un joueur en particulier, je préfère parler de la performance collective. Rooney n'a pas joué comme le vrai Rooney mais ce n'est pas ça le problème.

Avez-vous été surpris par l'Algérie ? L'Algérie a eu une bonne possession du ballon mais très peu d'occasions de marquer. Elle a très bien défendu. Ce résultat

Y a-t-il un problème dans le groupe ? Nous avons un très bon groupe qui s'entraîne bien ensemble. Le problème, c'est que nous ne sommes pas assez bons collectivement. J'espère qu'une belle performance (contre la Slovénie) va venir et qu'après, les joueurs auront l'esprit libéré et qu'on jouera comme l'Angleterre que je connais. Allez-vous démissionner si l'Angleterre ne se qualifie pas ? Il est trop tôt pour parler de ça.

Rien n'est gagné par avance

L'ARROGANCE DES BRITANNIQUES

Avant un match de football, il vaut mieux rester humble et respectueux de l'adversaire. Et il faut l'être jusqu'au bout.

D

es déclarations affirmatives et pleines d'assurances de quelques personnalités du football anglais ont été vite démenties au terme des 90 minutes du match Algérie Angleterre. Mais, l'arrogance "british" n'a pas de limite... Terry Venables considère que l’Angleterre est déjà qualifiée pour la suite de la Coupe du

monde, faisant de l’Algérie un agréable divertissement au premier tour. « L'Algérie, s'ils ont fait une grosse performance en se qualifiant, n'est au niveau d'aucune des autres équipes. On s'attendra à ce qu'on passe et nous devrions le faire. Réjouissons-nous ! », a confié l’ancien sélectionneur anglais. Wayne Rooney était très optimiste quant aux chances de son équipe dans le match qui l'a opposé à l'Algérie avanthier : «Je suis certain que nous prendrons les trois points vendredi contre l'Algérie. Si on refait le

même match que contre les Etats-unis, on va faire souffrir leur défense». Paul Merson (ancien international anglais) : «J'ai regardé l'Algérie dans leur barrage contre l'Egypte, et je n'arrive encore pas trop à comprendre comment ils sont passés. Sur le moment, je m'étais dit que quelle que soit l'équipe qui tomberait sur l'Algérie, elle gagnerait. Si on s'inquiète sur ce match, alors ce n'est même pas la peine d'y aller". Résultat des courses, il ne faut jamais vendre la peau de l'ours... Abdou Seghouani

Après le gros match que nous ont sorti les Verts, des milliers de fans sont sortis à Constantine exprimer leur joie et leur soutien à cette équipe nationale, hommes, femmes et enfants se sont tous donné rendez-vous après le match pour manifester leur joie et fêter la bonne prestation de notre équipe nationale dans les artères de la ville. On a sillonné toute la ville et dans tous les quartiers c’était la fête, chants, danse et disc-jockey ont pris la place et la déception du premier match fut oubliée, tout le monde était heureux et certains d’entres eux nous disaient que ce résultat tout de même nous permet de garder nos chances intactes pour espérer se qualifier au prochain tour et que notre équipe nationale est en train de nous faire le même scénario que lors de la CAN en Angola. Le peu que l’on puisse dire c’est qu’ils étaient héroiques et ils nous ont fait vibrer, il nous a manqué que la victoire qui était vraiment dans nos cordes tellement ils étaient presents et lucides durant toute la partie, maintenant croisons les doigts et mercredi prochain sera un autre jour peutêtre un grand jour pour l’histoire du football algérien.

Ounis (Pdt CSC)

“Nous avons assisté à un très beau match de la part de nos joueurs, on a vu le vrai visage de notre équipe nationale même si on n’a pas pu inscrire de but, on est restés ébahis devant le courage et la parfaite maitrise du ballon de nos joueurs, on a vu une équipe présente physiquement, notre défense a bien muselé Rooney qui l’a privé de beaucoup de ballons où Bougherra a été décisif dans ses interventions contre l’attaquant anglais. Maintenant, nous sommes toujours en course pour le deuxième tour, il ne nous reste que les USA, à nous de rester concentrés et gagner ce match synonyme de qualification.

Tahar Aggoune (journaliste Chaîne III)

Dommage qu’on n’a pas pu inscrire de but tant le match on l’a maitrisé, notre sélection nationale a, encore une fois de plus, prouvé que c’est une équipe de défi, elle ne rate jamais les grands rendez-vous, et ce n’est pas l’Angleterre qui n’était pas dans son jour mais je vous assure que c’est notre équipe nationale qui a joué sur son véritable niveau, elle a montré beaucoup de belles choses, on est toujours en vie c’est l’essentiel, le match contre les USA sera difficile et décisif, il ne faut pas trop calculer, il faudra le jouer à fond et développer le même jeu et inch’Allah, on se qualifiera au second tour et gare à l’excès de confiance. M. L. B.


Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

07

Serrar : «On peut battre les Américains»

Batna fière de son équipe nationale

L’optimisme qui régnait tout au long de la journée de vendredi au sein de la population batnéenne s’est avéré juste, car la bande à Saâdane a non seulement rivalisé avec les Anglais, mais elle nous a fait honneur par une prestation de haute facture. Les Verts et Saâdane ont répondu à leurs détracteurs sur le terrain. A la fin du match Algérie-Angleterre, les Batnéens sont sortis dans les rues pour manifester leur joie et surtout leur fierté ; le «One, Two, Three, viva l’Algérie» en disait long sur cette fierté affirmée, notamment à l’égard de Saâdane, très critiqué après la défaite contre la Slovénie. «Ceux qui ont fortement critiqué Saâdane, je ne parle pas du simple citoyen, mais de ces apprentis entraîneurs qui n’arrivent même pas à trouver un club et qui se permettent de porter des jugements sur des plateaux de TV étrangères, ceux-là ont eu la bouche cousu après le match, car Saâdane, par sa compétence, a surclassé Capello et rendu aux Algériens leur fierté», nous a déclaré aâmi Salah, 68 ans, fervent supporter de l’équipe nationale. Batna a fait la fête vendredi soir, Batna était fière de son équipe nationale, Batna était fière de son Saâdane national.

L'Algérie a renoué avec les bons résultats et a pu relever la tête après sa défaite face à la Slovénie et a récolté le premier point lors de ce Mondial, en tenant en échec l'Angleterre, quel est votre commentaire ? Je dois dire que vendredi passé, nous avons vu une tout autre équipe d'Algérie, différente à celle qui a affronté la Slovénie il ya quelques jours. J'ai beaucoup aimé notre façon d'évaluer, surtout en seconde période qui consistait à jouer simple et à garder au maximum le ballon. On a géré comme il le fallait notre match. Pour cela je dirais grand bravo aux joueurs qui ont su se relever et revenir dans la course pour la qualification au 2e tour. Contrairement au match contre la Slovénie, on a senti une équipe d'Algérie très à l'aise techniquement et surtout bien physiquement, qu'en pensez-vous? En effet, on sentait que nos joueurs étaient bien concentrés sur leur sujet, qu'ils avaient oublié leur dernier revers face à la Slovénie. On a bien gardé, comme je l'ai signalé le ballon, et surtout su utiliser la largeur du terrain. C'est ça notre vrai football : jouer simple et rapide, et faire bien circuler le ballon a toujours été notre force. Il faut continuer ainsi afin de maintenir ce rythme lors du prochain match. Quand on développe notre football, personne ne peut nous arrêter. Le changement tactique opéré par Saâdane s'est révélé efficace cette fois-ci. Votre avis ? Après notre défaite face à la Slovénie, je vous l’ai dit que pour espérer réaliser un

bon résultat face à l'Angleterre, un grand travail tactique et psychologique s'imposait et que des changements devaient avoir lieu. Cette fois-ci, le staff technique ne s'est pas trompé et il a su gérer la rencontre comme il fallait. Comment-avez-vous trouvé l'équipe d'Angleterre ? Sincèrement, je n'ai pas reconnu l’équipe l'Angleterre vendredi soir, les joueurs anglais étaient complètement dépassés et donnaient l'impression d'être à court physiquement. Peut-être que leur grande débauche d'énergie fournie face aux USA les a quelque peu handicapés vendredi passé. Le mérite revient aussi à notre équipe qui a bien maîtrisé les débats et bloqué les espaces aux attaquants anglais. Ne pensez-vous pas que les Verts auraient pu marquer au moins un but ? Vous savez, l'essentiel vendredi passé, était de ne pas perdre, les joueurs ont essayé de marquer au moins un but, comme vous le dites ils n'ont pas pu le faire ; l'essentiel, ils ont arraché un point et gardent leurs chances intactes pour passer au second tour. Quels sont les joueurs algériens qui ont attiré votre attention lors de cette rencontre ? Je pense que tous les joueurs ont donné satisfaction, sauf Ziani qui a été la fausse note, puisqu’il a tué beaucoup de contres de notre sélection qui auraient pu donner l'avantage à l'Algérie ; pour le reste, chacun a fait son boulot convenablement, et les deux joueurs à féliciter sont Bougherra en défense et Matmour en attaque.

Un mot sur la première participation de Boudebouz et du gardien M’bolhi? Je pense que le gardien est mal entré dans le match les premiers minutes puisque c'est la première fois dans sa vie qu'il joue un match de mondial, mais après il a montré de grandes qualités et il mérite un grand bravo, sans oublier que Chaouchi reste toujours un grand gardien ; pour Boudebouz qui a joué plus de 60 minutes, il a montré de grandes qualités et il sera dans l'avenir l'une des pièces maîtresses de la sélection nationale. Comment voyez-vous le prochain match face aux USA ? Cette rencontre s'annonce difficile elle aussi, voire délicate. Après avoir renoué avec les bons résultats, je pense qu'on abordera dans de meilleures conditions notre dernier match de cette poule. En football, rien n'est impossible, on peut battre les USA à condition de rééditer la performance de vendredi passé et tout ira bien. Il ne faut pas oublier la Slovénie qui peut battre l’Angleterre et chambouler complètement ce groupe. L'essentiel pour l'Algérie, c’est de gagner face aux Américains par un score de 2 a 0, sans attendre le résultat du match entre l'Angleterre et la Slovénie. Que diriez-vous du comportement de certains joueurs qui ne communiquent pas avec le sélectionneur national suite à leur statut de remplaçants ? Je n'ai rien à dire, je pense que ce sont des pros, non. Entretien réalisé par Yasser Malki

Yefsah : «Ils nous ont fait honneur»

Djaâfar Yefsah, l’ancien DTN de l’équipe nationale de handball, qui avait participé en 1982 et 1986 au Championnat du monde de handball, a bien voulu nous donner ses impressions sur la participation de l’EN en Coupe du monde en Afrique du Sud.

«P

our le match A l g é r i e Angleterre, notre équipe a fourni une excellente prestation contre l’un des prétendants au sacre final ; grâce à la volonté, à la détermination et à l’application d’un jeu collectif qui voulait faire plaisir au peuple algérien, nos jeunes ont montré de très grandes capacités et de très grandes qualités qui leur confèrent le statut du haut niveau. Il faut les encourager. Bravos aux joueurs, à Saâdane, à

Raouraoua, aux pouvoirs publics et à tous ceux qui ont contribué à la formation de cette merveilleuse équipe.» S’agissant de la défaite contre la Slovénie, Djaâfar Yefsah, en homme d’expérience, dira : «Lors du premier match, si l’équipe est passée à côté d’une victoire, les raisons sont multiples, elles découlent d’une situation de blessures et de la récupération tardive des blessés, de la très grande pression extérieure qui pesait sur l’équipe et sur le score final. L’Algérie s’est vite rattrapée en améliorant son niveau de jeu contre l’Angleterre, que nos jeunes ont étouffée sur le terrain ; nos jeunots sont porteurs de grands espoirs, nous souhaitons que l’équipe récupère bien de ses efforts des deux premières rencontres et notamment des blessures pour qu’elle puisse employer toutes ses cartes face aux USA afin de décrocher une victoire et

pourquoi pas une qualification historique au deuxième tour. Cependant, quel que soit le résultat, il y a lieu d’analyser la situation par rapport au point de départ, où rares sont ceux qui avaient cru à la qualification en Coupe d’Afrique, encore moins pour la Coupe du monde. Si les objectifs sont atteints par l’équipe, les jeunots de Saâdane ont démontré qu’ils ont les capacités pour aller plus loin, il faut les encourager et leur souhaiter bonne chance ; chacun doit apporter sa contribution à cette équipe nationale dont l’intérêt dépasse le cadre technique, afin de renforcer cet éveil du sentiment nationalise et cette communion du peuple algérien avec son équipe nationale. Il faut renforcer cette fierté car, au-delà du résultat technique, on a gagné une grande équipe pour l’avenir. Bravo l’Algérie.” W. Y.


08

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Au lendemain du précieux nul

Les Béjaouis retrouvent des couleurs Après le nul contre l’Angleterre

Juste après le coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre ayant opposé l’Angleterre aux Verts, des youyous ont été entendus de part et d’autre pour marquer ce résultat quelque peu inattendu au vu du déséquilibre qu’il y avait entre les deux équipes.

«

A

ujourd’hui, on a bel et bien reconnu notre EN. Tout était à sa place, tant sur le plan tactique que technique. Saâdane a réussi son coup”, nous a-t-on dit avant d’ajouter : “C’est dommage, il nous reste ce com-

partiment offensif qui persiste à être le point faible de l’équipe. Mais, on est sûrs que le cheikh va trouver des solutions contre les Etats-Unis”. De la joie, il y en avait eu cette soirée, quelque peu fraîche chez les Béjaouis c’est le retour de l’optimisme pour un éventuel passage au 2e tour. Et dans ce contexte, Brahim nous avouera : “Les Verts ont réussi un grand match digne des équipes de haut niveau. Nous sommes satisfaits car notre EN nous a fait honneur. Et même s’il existe encore quelques points faibles, notamment, en attaque, il n’en demeure pas moins qu’il faudrait d’abord savourer ce résultat et préparer

celui du mercredi qui sera décisif”. Tous les Béjaouis avec qui nous avons discuté ont été unanimes pour dire que “désormais toutes les chances pour passer au 2e tour sont là. Il suffit d’y croire et de présenter un visage pareil à celui présenté face à l’Angleterre”. A Béjaïa, après la déception du 1er match contre la Slovénie, les gens retrouvent des couleurs, replongent dans le bain de la compétition mondiale, supputent quant au passage de leur EN au 2e tour et retrouvent même ce rêve qu’ils avaient effacé contre l’Angleterre, il n’y a pas eu de miracle car la logique l’a emporté. Abdelkader Z.

Après avoir veillé tard dans la nuit, s’évertuant à faire des commentaires sur le match, donnant leurs points de vue, leurs opinions, mais aussi leur reconnaissance à Saâdane, c’est toute la ville qui s’endort au petit matin. Et c’est la reprise en ce samedi. Ce sont les discussions qui repartent de plus belle. Toutes se sont articulées sur l’exploit des camarades de Antar Yahia devant la nation qui a enfanté le football, devant les joueurs qui évoluent dans l’un des meilleurs championnats du monde, face à des éléments qui coûtent des millions de dollars. “On l’a fait ! On les a eux et avec un peu plus d’audace en attaque, on les aurait battus”, nous affirmera Bachir débutant sa journée par un café. Le Mobiste acharné enchaînera : “Il n’y a pas eu de miracle. Nous avons rencontré une équipe vieille et fatiguée. Et avec la volonté de fer de nos éléments, notre EN est parvenue à s’accrocher et, parfois même, imposer le rythme de son jeu. Bravo !” Dans la ville où nous étions repartis et ce café, propre à la JSMB, les avis diffèrent. Ce sont des gens âgés connaisseurs que nous avons rencontrés. “Superbe ! Si nos joueurs jouent de la même manière contre les USA, le 2e tour est acquis”, nous a lancé quelqu’un avant de se raviser pour dire : “Maintenant, il faut qu’on gagne et, pour cela, il faut marquer. Cela va être difficile car notre attaque peine”. Et d’enchaîner : “On espère que Saâdane trouvera les solutions adéquates pour cela.” Les discussions vont bon train. L’espoir est de mise. Tous attendent ce match fatidique contre les USA. Béjaïa commence déjà à retenir son souffle et prie pour le 2e tour. A. Z.

Le quotidien The Sun : « Totalement déprimant ! » La presse britannique très en colère

«Loin du confort de leurs clubs, les joueurs anglais sont perdus». «On aurait pu avoir 11 attaquants, l’Angleterre n'aurait pas marqué. Totalement, totalement déprimant» «Rooney à peine visible sur le radar !», peut-on lire dans le quotidien The Sun, dans son édition d’hier. A l’instar de toute la presse british, le tabloïd a été intransigeant et très critique envers la sélection anglaise à l’issue de son match face à l’Algérie.

L

e journal rappelle que «Wayne Rooney a parlé au cours de la semaine sur la façon dont il voulait battre les Allemands au prochain tour… Nous ne pourrions même pas accéder à cette phase.

L'Angleterre pourrait être éliminée de la Coupe du monde mercredi prochain, après le match contre la Slovénie ». Et au journal de poursuivre : « Franchement, à voir la façon dont les hommes de Fabio Capello jouent, ils ne méritent pas de passer. Lorsque vous ne pouvez pas battre les Etats-Unis ou l'Algérie, de graves questions doivent être posées […] Loin du confort de leurs clubs, les joueurs anglais sont perdus. Il ne peut y avoir aucune excuse, c'était mauvais ! », peut-on lire. The Independent revient sur la réaction des supporters anglais à Cape Town : « L'Angleterre et Rooney ont été à juste titre hués – quoi que peut en penser Rooney par leurs milliers de fans dans le stade de Green Point de Cape Town. L'attaquant de Manchester United était là pour éclairer la sélection en Afrique du Sud, pour montrer qu'il doit être considéré dans le même chapitre que Messi et C. Ronaldo. Mais Rooney a été

à peine enregistré sur le radar », peut-on lire. Sur les ambitions de la star britannique, The Sun conclut : « Il affirme qu'il se sent fort, mais il est une pâle ombre du joueur qu’on avait vu durant la première moitié de la saison ». Sur un ton ironique, un autre tabloïd anglais affirme que « l'équipe d’Angleterre a été réduite à l’ordinaire par une équipe algérienne que l’on avait destiné à être le souffre-douleur du groupe C. Ils avaient perdu face à la Slovénie et déjà planifié leurs vacances. Pourtant, sur toute la partie, les Algériens ont été les plus confortables sur le ballon : Karim Ziani a dominé le milieu de terrain où Gareth Barry - qui manifestement n'a pas été à la hauteur - et Frank Lampard ne pouvaient avoir aucune une emprise sur le match. Hassan Yebda, Nadir Belhadj et Madjid Bougherra ont été impressionnants. Capello et ses joueurs semblaient tous morts de peur face à l’Algérie ». Revenant sur le

match, The Time considère que : « Le jeu de l’Angleterre a été une pagaille en première mi-temps où l'Algérie a eu 55 % de possession du ballon ». Et de poursuivre : « Quoi qu’il ait pu dire aux joueurs à la pause, Capello n'a pas réussi à arranger la situation. La seconde période n'a fait que confirmer ce que nous avions vu dans les 45 premières minutes. Ce fut pire que le jeu face aux USA. Même lorsque l'Angleterre attaquait, c'était comique ».

Le chroniqueur Steven Howard furieux

Dans une chronique exceptionnelle consacrée à ce qui a été qualifié de « déroute » de l’équipe anglaise, le rédacteur en chef des sports du journal The Sun, Steven Howard, écrit qu’il n’est « pas étonnant qu’ils vous ont hué, Rooney ! Terne, morne, déprimant, décousu, parfois désespéré et, dans l'ensemble, terne comme la pluie, ce team. Pas étonnant aussi que vous avez été

hués en dehors du terrain par vos fans ». Le journaliste, très critique, poursuit son analyse : « Même lorsque les Algériens étaient fatigués, ils jouaient mieux que nous. En fin de compte, les joueurs anglais n'avaient ni la ruse, ni l'ingéniosité pour marquer le but salvateur. Et puis ils ne l'auraient pas mérité pour autant... Et tout cela face à une équipe algérienne calssé modeste 30e dans le monde….». Sur un autre tabloïd britannique, un chroniqueur écrit : « Le rêve de l’Angleterre en Coupe du monde a balancé après un match nul avec l'Algérie. Steven Gerrard a admis : «Nous n'étions pas assez bons. C'est aussi simple que cela ! ». Le jour où ils étaient invités à présenter leur «heure de gloire» pour marquer le 70e anniversaire du discours de Winston Churchill pendant la Seconde Guerre mondiale, les Three Lions gémirent, plutôt que rugirent ». Abdou SEGHOUANI


09

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

L’EN peut créer l’exploit de passer au 2 Tour e

Après le nul imposé à l’Angleterre

la suite.

Impressions générales

Mon impression sur le match c’est que l’Algérie a réussi à poser beaucoup de problèmes à l’Angleterre, plus que personne ne pouvait le soupçonner. Touchés dans leur orgueil après la défaite contre la Slovénie (01), les Fennecs se sont surpassés face à l’un des favoris du tournoi, même s’il faut reconnaître que l’équipe anglaise a été bien loin de son meilleur niveau. L’équipe de Saadane aurait même pu réaliser un plus grand exploit si les joueurs avaient été plus percutants offensivement et s’ils avaient mieux profité des coups de pied arrêtés qu’ils ont eus à jouer.

Bougherra au-dessus du lot

Revenir sur le match nul (0-0) entre l’Algérie et l’Angleterre amène directement à faire une projection sur le prochain match de l’EN, le dernier de la phase de Poule, prévu ce mercredi, face aux Etats-Unis. Il est évident que si le match a été décevant

pour les Anglais, il en a été autrement pour l’équipe nationale qui a marqué son entrée en Coupe du monde et de quelle manière… Quoi qu’il en soit, la manière avec laquelle ont évolué les Verts vendredi est de bon augure pour croire et rester optimistes pour

«Nous referons le coup de la Côte d’Ivoire» MEHDAOUI :

A

bderrahmane Mehdaoui, l’exentraîneur national et actuellement analyste de matches de Coupe du Monde, nous donne ses impressions sur les prestations de l’équipe nationale lors des deux premiers matches face à la Slovénie et l’Angleterre et il nous donne, aussi, son point de vue sur le prochain match déterminant pour les Verts pour passer au deuxième tour. «L’équipe nationale face à l’Angleterre est revenue aux sources où les joueurs en étant solidaires et où l’entraide n’était pas un vain mot, ils ont réédité cet esprit de solidarité qui leur a permis de battre le Mali en Coupe d’Afrique après un premier match décevant face au Malawi. Nous avons constaté chez nos joueurs une prise de conscience avec un seul mot d’ordre, la solidarité sur les plans physique, technique et tactique avec leur comportement et leur mobilité après la perte du ballon, ils étaient en surnombre pour récupérer la balle. On a respecté cet aspect de l’affirmation en soi. Ils ont démontré que la qualification à ce Mondial était amplement méritée, donc le mérite revient aux joueurs qui ont appliqué les consignes et les orientations de l’entraîneur pour bloquer et ensuite faire douter cette redoutable équipe d’Angleterre.» Revenant sur le match de la Slovénie, Abderrahmane Mehdaoui a constaté : «Face à la Slovénie, les séquelles de la préparation étaient visibles, les joueurs avaient, aussi, cet esprit facile, contrairement à celui présenté face à l’Angleterre. Les séquelles de la préparation étaient que certains joueurs revenaient de blessures, d’autres en manque de compétition de haut niveau. Tout cela a fait que l’équipe n’était pas au point face à la Slovénie». Au sujet du troisième match face aux USA,

Mehdaoui semble très optimiste quant à une victoire des camarades de Anthar Yahia. «Tout est possible face aux USA, les joueurs ont repris confiance dans leurs capacités et, à mon avis, ils vont refaire le match référence face à la Côte d’Ivoire en coupe d’Afrique. Il y a une similitude car c’est le même cycle. L’équipe monte en puissance c’était comme cela aussi lors de la coupe d’Afrique. Seulement, les joueurs doivent jouer leur football court au pied, en déviations et en débordements avec un jeu beaucoup plus vers l’avant et faire le surnombre dans l’axe défensif adverse. Je suis confiant aux chances de l’équipe nationale pour passer au deuxième tour». Propos recueillis par Djamel Touafek

Le meilleur joueur de notre équipe a été sans doute Madjid Bougherra. Le défenseur des Rangers a su user de l’expérience qu’il a du football anglais pour faire régner la loi dans sa surface. Excellent dans les duels aériens, il a aussi réalisé de nombreux tacles et interventions décisives. Il s’est montré à la hauteur du rendez-vous. Nous l’avons également vu devant essayer d’aider ses partenaires. En résumé, un match impeccable.

La tactique de Saâdane

Au sujet de la tactique mise en place par Saâdane, il n’y a rien à dire. Il a opté pour la méthode qu’il fallait afin d’arracher un résultat positif. Au lieu de jouer recroquevillés derrière, ses hommes ont eu le mérite de se montrer audacieux et tenter de temps à autre de semer le trouble dans la défense anglaise. Ce que nous pouvons regretter c’est qu’il y avait un manque de poids offensif avec le seul Karim Matmour aligné en attaque.

Le match face aux Etats-Unis : les probabilités

Sur le plan comptable, ce match nul ne nous avance pas trop mais il nous permet malgré tout de conserver une bonne chance de qualification. Une victoire face aux Etats-Unis, même courte, devrait nous suffire. Maintenant, faire chuter les Américains ne sera pas forcément facile et je m’attends à un match beaucoup plus difficile que celui face à l’Angleterre. Cela dit, au vu de ce qu’ils ont montré vendredi soir, les Fennecs sont capables de créer l’exploit dans ce mondial. Naïm Benmeddra, expert goal.com

«Nos chances pour le prochain tour sont intactes»

L’

OUARDI :

ex-entraîneur national des équipes nationales olympique et espoir, Mourad Ouardi, revient sur la prestation de l’équipe nationale face à l’Angleterre par rapport à celle de la Slovénie et aussi, il nous livre ses impressions sur le prochain match face aux Etatsunis d’Amérique qui sera déterminant pour les Verts pour passer au second tour. Ouardi en technicien avéré et maîtrisant parfaitement le sujet enclenche : «A la différence de la composante qui a évolué face à la Slovénie il n’y a eu finalement que deux changements Mbolhi et Boudebouz aux places de Chaouchi et Djebbour et un repositionnement du joueur Matmour. Donc, c’est pratiquement les mêmes joueurs aux mêmes postes. Je ne parle pas ici de moyens logistiques et autres prises en charge, mais de la récupération des blessés qui était très en retard par rapport au planning tracé par Saâdane. D’ailleurs, nous l’avons relevé hier avec la sortie de Ziani et Yebda. L’un manquait de compétition avant la Coupe du monde et l’autre revenait d’une blessure, où il était incertain avant le premier match face à la Slovénie». Sur le prochain match face aux USA et les chances de l’Algérie de passer au second tour, Mourad Ouardi déclare son optimisme : «La différence à mon avis par rapport au premier match se situe dans l’évolution du jeu, légèrement, sur le plan offensif. Le dispositif mis en place par Saâdane permettait aux joueurs de prendre des initiatives offensives. Ces dispositions ont permis dans un premier temps de faire douter les Anglais. La grandeur de cette équipe fut ébranlée au fur et à mesure que le doute s’installait, ce qui a donné aux Algériens l’assurance de croire à son potentiel, d’ailleurs, il a tou-

jours existé…». Poursuivant, Mourad Ouardi insiste sur le secteur offensif de l’EN : «Maintenant, je dirais que ce potentiel offensif doit être exploité car auparavant nous n’avons pas pu le faire dans la mesure où nous connaissons dans quelles conditions la préparation de l’équipe s’est faite. Les chances de l’équipe nationale sont intactes. La seule alternative pour passer au deuxième tour, c’est qu’ il faut mettre les bouchées doubles sur le plan offensif, compartiment qui nous a fait défaut jusque-là. Avec la différence de buts qui nous sépare avec les autres équipes du groupe, la «machine» attaque doit se mettre au travail. Face aux USA, les joueurs n’auront plus rien à perdre, après leur belle prestation face à la redoutable équipe d’Angleterre, ils vont jouer offensivement le tout pour le tout à défaut de se qualifier au prochain tour, ils quitteront cette épreuve planétaire la tête haute». Propos recueillis par Djamel Touafek


10

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Solides, les Oranges PAYS BAS 1 - JAPON 0

Des Pays-Bas efficaces mais peu spectaculaires prennent la tête du Groupe E après leur succès sur le Japon. Wesley Sneijder permet aux Oranjes de mettre un pied et demi en huitièmes de finale. Bienvenue dans la nouvelle maison Oranje, maculée d’une seule couleur en Afrique du Sud : celle du pragmatisme. Les coups de rouleau du chef de chantier Bert van Marwijk rendent le lieu plus austère, moins tape à l’oeil. Mais les murs sont beaucoup solides et la charpente en béton armé. Le Japon, comme le Danemark à Soccer City lundi dernier, l’a appris à ses dépens. Avec seulement trois occasions franches dans la cheminée, dont deux dans les dix dernières minutes, le propriétaire néerlandais fait baisser pavillon à des Samouraïs Bleus pourtant fringuants. "Je m’attends à un vrai combat, le Japon est une équipe bien en place et très agres-

sive. La lutte va être acharnée." Ce genre de bataille, Bert van Marwijk et sa phalange ne les abhorrent plus désormais. Le sélectionneur néerlandais, aux commandes d'une équipe invaincue depuis 21 matches maintenant, a su prévenir au préalable ses joueurs : ce match des leaders se gagnera au physique et à l'efficacité.

Le cadeau de Kawashima

Les Samouraïs Bleus de Takeshi Okada ont su répondre au premier défi. C'est en perdant le second qu'ils quittent Durban avec un bilan mathématique rond comme un zéro. A l'image de Shinji Okazaki, seul dans la surface, (90'+2), le Japon n'a pas su concrétiser sa présence dans le jeu. Et a laissé passer sa chance de répondre au but de Wesley Sneijder (53', 1:0). La réalisation du meneur de jeu de l'Inter Milan intervient alors sur la première réelle opportunité néer-

landaise : en manquant sa prise de balle sur la frappe ultra puissante du n°10 Oranje, le gardien nippon Elji Kawashima y allait de son offrande. Alors certes Ibrahim Afellay (86'

et 90') aurait pu alourdir le score dans les derniers instants, comme Dirk Kuyt face aux Danois. Mais le constat est là : les Pays-Bas n'ont pas montré le "mieux" prédit par Sneijder deux jours aupara-

vant. Mais ils ont gagné. Et ont la main bien serrée sur la porte des huitièmes de finale. Le Japon, lui, devra battre les Scandinaves lors du dernier acte.

Le Ghana rate le coche GHANA 1 - AUSTRALIE 1

L'indécision reste totale dans le groupe D, l'Australie et le Ghana se quittant dos-à-dos. Le Ghana est en tête du groupe avec quatre points, suivi de l'Allemagne et de la Serbie (3 points) et de l'Australie (1 point). Privés rapidement de Kewell, expulsé, les Australiens ont malgré tout réussi à conserver jusqu'au bout ce point du match nul au Royal Bafokeng Stadium.

U

n résultat qui permet aux australiens d’y croire et aux ghanéens de conserver toutes leurs chances de poursuivre le parcours. Toujours handicapé par des problèmes de dos, le Ghanéen

Mensah était forfait pour ce match, remplacé en charnière centrale par son homonyme, Jonathan Mensah, âgé de seulement 20 ans. Lee Ady, titularisé samedi en l'absence de Vorsah, blessé, n'a lui-même pas 20 ans. Contraint de gagner pour préserver ses chances dans ce Mondial après la défaite face à l'Allemagne d'entrée (4-0), le sélectionneur australien, Per Verbeek, avait opté pour un dispositif ultra offensif avec une configuration à quatre attaquants. De retour dans le onze de départ, Harry Kewell, remplaçant contre l'Allemagne au premier match, avait été aligné en pointe par son sélectionneur. Mais le meneur de jeu du Galatasaray n'a pas eu longtemps pour s'adapter à cette nouvelle responsabilité en sélection puisqu'il a été expulsé après 25

minutes de jeu pour une main (involontaire ?) sur une reprise de Jonathan. Ecoeuré de cette décsion, l'ancien joueur de Liverpool a longtemps protesté en bord de touche avant de regagner les vestiaires très énervés. Jusqu'au bout, les Australiens ont poussé, les Socceroos faisant presque oublier qu'ils étaient réduits à dix face à onze Ghanéens. Après avoir profité d'une erreur de Kingson en début de match pour ouvrir le score par Holman, l'Australie s'est en effet retrouvée en infériorité numérique. Kewell, pour avoir repoussé du bras la frappe de Jonathan Mensah, était expulsé. Dans la foulée, Gyan, qui marquait là son deuxième but dans le tournoi, égalisait sur penalty. Tout était à refaire pour des Australiens dans l'obligation de gagner pour se relancer et de ne pas perdre pour ne pas voir s'envoler tout

espoir. Finalement, les joueurs de Per Verbeek ont obtenu le match nul. Ce ne sont pourtant pas leurs efforts qui ont manqué. Notamment dans les vingt dernières minutes durant lesquelles les Australiens, qui avaient laissé l'orage du Ghana sans craquer en début de seconde mi-temps, ont tout donné. Le sélectionneur australien a fait entrer deux joueurs de grande taille, il a demandé à ses joueurs d'être le plus nombreux possible à la retombée des ballons dans la surface. Mais ça n'a pas suffi. Par Wilkshire puis Kennedy, l'Australie a pourtant eu la balle de match. Mais il ne l'a pas convertie. Le Ghana, vainqueur de la Serbie, poursuit son beau parcours. L'Australie, elle, devrait être qualifiée en cas de succès face à ces mêmes Serbes.

Modise croit à une large victoire contre la France Afrique du Sud

Le milieu de terrain de l'Afrique du Sud Teko Modise a jugé samedi que son équipe était capable de s'imposer largement face à la France mardi (gr.A), condition nécessaire mais pas forcément suffisante pour se qualifier pour les 8es de finale du Mondial. "Je pense que nous pouvons marquer plus de deux buts car nous l'avons déjà fait. Ce qu'il faut maintenant, c'est croire que nous sommes capables de gagner ce match", a dit Modise.Derniers du groupe A avec un point et une différence de buts de -3, les SudAfricains doivent battre la France (1 pt, -2) le plus largement possible et espérer qu'il y ait un vainqueur dans le match entre l'Uruguay (4 pts, +3) et le Mexique (4 pts, +2). "Pour nous, il s'agit d'honneur. Nous voulons vraiment bien faire et c'est l'un de ces matches pour lesquels les gens se souviendront de nous. Nous voulons garder la tête haute", a-t-il ajouté.Selon lui, la nécessité de gagner largement ne justifie pas de changer de système tactique, le sélectionneur brésilien Carlos Alberto Parreira choisissant habituellement de jouer avec une seule pointe: Katlego Mphela. "Nous jouons avec un attaquant depuis huit mois et nous n'avons pas perdu un match (en préparation, ndlr) donc je ne vois pas pourquoi ce serait un problème. Il n'y a pas de raison de paniquer", a-t-il estimé.


11

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Les Eléphants n’ont pas peur BRESIL-COTE D’IVOIRE (AUJOURD’HUI À 19H 30)

Les Eléphants jouent gros, aujourd’hui face au Brésil (Groupe G). Un match extrêmement important pour les poulains d’Eriksson.

A

u Riverside Hôtel, les Eléphants ne tremblent pas à l’idée de croiser le fer aujourd’hui à 19h 30 au Soccer City de Johannesburg avec le Brésil, favori historique et naturel de la Coupe du monde. « Ce Brésil est prenable. Nous n’avons aucun complexe à affronter cette équipe-là », a déclaré Tioté Cheick, le milieu de terrain des Eléphants, hier, lors de la conférence de presse, au camp des Eléphants. Déjà mardi soir, certains avaient donné le ton. « Nous respectons le Brésil, qui est une très bonne équipe, mais nous allons jouer notre match et c’est ce genre de match, qu’on retient. Je crois que nous n’allons pas décevoir les Ivoiriens», avait affirmé Didier Zokora, très brillant au cœur de la défense face au

pour la Côte d’Ivoire, son attaquant vedette, Didier Drogba pourrait débuter la partie, selon Sven Göran Eriksson, le coach des Eléphants. Ce qui est sûr, ce Brésil-Côte d’Ivoire, ressemble au match de l’année. Hier, dans les cafés du Nelson Mandela Square, l’endroit le plus chic de Johannesburg, ce match était l’objet de toutes les discussions. Des supportrices brésiliennes ont chanté et dansé toute l’après-midi, en scandant des « Brasilia, Brasilia…» Mais demain soir, les anciens vice-champions d’Afrique devront hisser un tantinet leur niveau de jeu, car la Seleçao de Dunga est souvent difficile à jouer. Elle rêve de réussir la passe de deux dans ce groupe G, après son succès face à la Corée du Nord (2-1). Elle est plus technique, plus tactique et plus collective que l’autre Seleçao. Et jamais dans l’histoire de la Coupes du monde, aucune sélection africaine n’a encore réussi à terrasser ces Brésiliens-là. Les Eléphants vont –ils créer l’exploit ? Réponse ce soir, au sortir du Soccer City.

Drogba : "Nous avons appris nos leçons" Portugal de Cristiano Ronaldo (00), mardi dernier, au Nelson Mandela Bay de Port Elisabeth.

Arme offensive n°1 des Eléphants ivoiriens, Didier Drogba a, d'ores et déjà, gagné sa première bataille : jouer la Coupe du monde de la FIFA. Entretien exclusif pour la FIFA. Opéré du bras le 5 juin dernier, Didier Drogba est en passe de gagner sa course contre la montre pour assurer son rang en Afrique du Sud : après être entré en jeu pour presque 30 minutes contre le Portugal, l’attaquant vedette des Eléphants devrait être titulaire pour affronter le Brésil dimanche au Soccer City de Johannesburg. Meilleur buteur ivoirien lors des qualifications avec six buts, Drogba a déjà confirmé son statut de leader au sein d’un groupe qui loue en chœur son influence. Il lui reste désormais à être décisif sur la pelouse, son terrain de prédilection. Avant le choc face à la Seleçao, le Blue de Chelsea a accordé un entretien exclusif à la FIFA. Didier, Romaric nous confiait le mois dernier que quand les Eléphants décevaient, vous étiez un bouc-émissaire. Cela vous blesse ou, au contraire, cela vous motive ? Franchement, pour moi ce n’est pas un problème. Maintenant, en tant que capitaine, je suis le représentant de cette équipe, donc ce n’est pas illogique que je sois le centre des attentions, surtout quand ça va mal. Je suis le leader charismatique de la sélection. Mais je vous dirai que quand on échoue, on le fait en équipe. Justement, la discipline collective affichée devant le Portugal, est-ce l’effet Sven Göran

Guy Demel, le latéral droit des Eléphants, avait lui aussi abondé dans le même sens. «Je crois qu’il

Eriksson ou une prise de conscience d’un groupe ? C’est l’effet Eriksson qui a induit cette prise de conscience. On a senti dans le groupe une émulation générale comme après notre qualification pour la Coupe du monde 2006. Le coach a su conforter cet état d’esprit très positif. Ces Eléphants sont-ils meilleurs que ceux d’Allemagne 2006 ? Oui, car nous avons appris nos leçons. Nous disposons d’une vraie identité collective, notre ligne directrice est beaucoup plus claire. On sait ce que l’on doit faire, et comment le faire. Nous avons aussi plus d’expérience, que ce soit individuellement ou collectivement. Chacun a plus de vécu en club et le groupe s’est mentalement renforcé depuis quatre ans. On a une plus grande histoire commune. Vous allez pouvoir être à 100% dimanche ? Je pense que tout le monde a vu contre le Portugal que j’ai donné le meilleur de moi-même. A partir du moment où j’entre sur le terrain, j’oublie ma blessure et la douleur. Je n’ai peur de rien, je me sens vraiment bien, physiquement et mentalement. Je suis heureux d’être là et de jouer au football. Vous avez déclaré un jour que Nelson Mandela avait eu un gros impact dans votre vie. Jouer aujourd’hui dans son pays représente-t-il quelque chose de spécial ? C’est vraiment un immense honneur d’être là. A l’école, on m’a enseigné l’histoire de l’Afrique du Sud, la période de l’apartheid et le rôle que

n’y a pas à avoir peur, même s’il est vrai que le Brésil reste le Brésil.» Et une bonne nouvelle

Nelson Mandela a joué pour le peuple africain dans son ensemble. Etre ici, avoir eu la chance de le rencontrer, de discuter avec lui, j’en suis extrêmement fier. Time Magazine vous a placé dans sa liste des 100 personnalités les plus influentes dans le monde. En grande partie en raison de votre impact en Côte d’Ivoire lors de la guerre civile. Qu’en pensez-vous ? C’est difficile de parler de moi-même, surtout sur ce sujet. Dans les limites de ce qui m’est possible, je fais de mon mieux pour servir mon pays, et même le continent africain dans son ensemble. J’essaie de les représenter du mieux que je peux, c’est important. Mais bien sûr, c’est une immense fierté et une expérience exceptionnelle. Ce n’est quand même pas un peu surréaliste pour un joueur de football ? Je ne sais pas. Mais les messages qu’on a envoyés pour plaider la fin de la guerre civile ont été très importants. Je crois que tout le monde ne réalise pas l’impact du football dans le monde, c’est énorme. Etre un joueur connu et avoir la possibilité d’être écouté quand vous parlez est très important.

Equ. Brésil Côte d'Ivoire Portugal RDP Corée

MJ 1 1 1 1

G 1 0 0 0

N 0 1 1 0

Groupe G P 0 0 0 1

BP 2 0 0 1

BC 1 0 0 2

Pts 3 1 1 0


12

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Un succès et rien d'autre Italie – Nouvelle-Zélande (15h), à Bloemfontein

Slovaquie – Paraguay (12h 30), à Nelspruit

Le duel contre la Slovaquie, dans le groupe F aujourd’hui, à Bloemfontein, arrive à point nommé pour le Paraguay, auteur d'un prometteur nul (1-1) face à l'Italie, mais empêtré dans une polémique après les propos de l'un de ses joueurs d'origine argentine.

L'Italie, tenue en échec pour ses débuts par le Paraguay (11), entend battre la NouvelleZélande, son plus faible adversaire du groupe F, cette après-midi, à Nelspruit.

E

t, ainsi, prendre, d'ores et déjà, une option sur le second tour. «On est l'Italie, on doit gagner. Il ne manquerait plus que ça... », souligne le milieu De Rossi, rejoint par le défenseur Criscito : «Il faut gagner. Une défaite ? Je ne pense même pas à cette éventualité». Forcément, un revers, et même un nul, constituerait un échec cuisant pour les champions du monde face à la 78e nation au classement FIFA. Mais il n'est pas dit pour autant que le match, aussi déséquilibré soit-il, tourne à la démonstration italienne. Au contraire, tout incite à la mesure. Tout d'abord parce que les

. Groupe F

équipes dites «petites» se comportent plutôt bien au Mondial, et la Nouvelle-Zélande en est la parfaite illustration après avoir tenue en échec la Slovaquie (1-1) lors de son entrée en lice. Forte de son premier point marqué en Coupe du monde, elle va assurément jouer sans complexe, ni pression. Ensuite, même si le sélectionneur Marcello Lippi assure avoir été satisfait de la performance et des progrès de son équipe face au Paraguay, celle-ci est encore loin d'être souveraine. L’Italie sera privée de son meneur Pirlo blessé, qui pourrait revenir lors du 3e match contre la Slovaquie -, et de son gardien Buffon, victime d’une hernie discale en absence indéterminée. Enfin, les "All Whites" avaient donné du fil à retordre aux Italiens il y a un an en match amical, ces derniers ne s'imposant que 4-3. Au cours des derniers entraînements, Lippi a insisté sur l'attaque car son équipe n'a marqué que quatre buts au cours de ses six derniers matches.

L’Italie rêve d’un nouveau Paolo Rossi

Rassurée, l'Italie championne du monde espère désormais trouver un grand buteur, rêvant à l'explosion d'un nouveau Paolo Rossi, persona non grata devenu héros national l'espace de trois matches et six buts au Mondial espagnol de 1982. Les champions du monde ne marquent plus beaucoup: depuis un triplé signé par Gilardino face à

Programme d’aujourd’hui :

Slovaquie – Paraguay (12h 30), à Nelspruit Italie – Nouvelle-Zélande (15h), à Bloemfontein

. Groupe G Côte d’Ivoire – Brésil (19h 30), à Johannesburg.

Chypre (3-2) en octobre, ils n'ont inscrit que quatre buts en six matches, dont un seul grâce à un attaquant (Quagliarella), les autres étant l'oeuvre de défenseurs (Chiellini, Bonucci) et d'un milieu (De Rossi, contre le Paraguay). Et même si les Azzurri n'ont cesse de répéter que leur défense serait la base de leur parcours en Afrique du Sud, ils doivent marquer Aujourd’hui, à davantage. Nelspruit, face à la NouvelleZélande, ils sont en droit d'espérer soigner leur différence de buts. L'occasion pour Lippi de renforcer son attaque et, très probablement, de ne plus laisser seul en pointe Gilardino, impuissant face au Paraguay. Sur le manque d'efficacité des attaquants, le sélectionneur a réclamé de la patience, Paolo Rossi : «Au cours des premiers matches du Mondial 1982, Paolo ne touchait jamais la balle, et puis il avait explosé au point de devenir le meneur. Attendons au moins trois matches avant d'émettre un jugement. Moi aussi j'espère trouver mon Rossi", explique-t-il. Rossi, pour rappel, avait explosé, portant littéralement la Nazionale au titre mondial : trois buts contre le Brésil, deux contre la Pologne et un contre la RFA en finale. Et qui sera le nouveau Rossi ? «Je vous le dirai à la fin du Mondial. Dans le sens où je ne le sais pas encore. On verra », a répondu Lippi pour ne pas ajouter de pression à ses attaquants.

L

eur sélection a beau avoir tenu en échec les champions du monde sortants, les Paraguayens n'ont toujours pas digéré les déclarations de Jonathan Santana. Le milieu de terrain de Wolsfburg, né en Argentine et naturalisé comme Lucas Barrios et Nestor Ortigoza, a admis qu'il ne "se sentait pas paraguayen" et a déclenché une belle tempête médiatique. Le sélectionneur Martino a même dû intervenir pour calmer les esprits et défendre un joueur qui, touché à une cuisse contre l'Italie, est incertain pour affronter la Slovaquie. «Cela ne sert à rien de

Equ. MJ Paraguay 1 Italie 1 Nouvelle-Zélande 1 1 Slovaquie

G 0 0 0 0

Groupe F N 1 1 1 1

P 0 0 0 0

remuer…, ayez confiance en Santana et aidez-nous à livrer le meilleur Mondial de notre histoire», a exhorté le sélectionneur... argentin. Avant d'affronter la Slovaquie et la Nouvelle-Zélande, le Paraguay, victorieux de l'Argentine et du Brésil en éliminatoires, est, en effet, bien parti pour atteindre les 8es de finale, comme en 1986, 1998 et 2002, son meilleur résultat en Coupe du monde. Associé à Nelson Valdez, Barrios, transfuge de dernière minute, fait oublier sans mal la star Santa Cruz, cantonné au rôle de joker. Le duo offensif de Dortmund retrouvera des adversaires qui le connaissent bien comme Stanislav Sestak, Robert Vittek, Peter Pekarik ou Jan Durica qui évoluent ou ont évolué en Bundesliga. Mais l'heure n'est pas au sentimentalisme dans la sélection slovaque, toujours traumatisée par le nul concédé face à la Nouvelle-Zélande (1-1) dans les arrêts de jeu. L'entraîneur Weiss a décrété l'état d'urgence, réduisant notamment au strict minimum les contacts avec l'extérieur et la presse.

BP 1 1 1 1

BC 1 1 1 1

Pts 1 1 1 1


13

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

ESPAGNE XABI ALONSO : "Nous

avons Frei dans l'équipe tourné la page" type à l'entraîne-

On efface tout et on recommence. C’est avec ces termes que l’on pourrait résumer l’état d’esprit de l’équipe d’Espagne qui profite de son repaire de Potchefstroom, au sudouest de Johannesburg, pour panser ses plaies et préparer la suite de la compétition.

"N

ous avons tourné la page, nous pensons déjà au Honduras", indique Xabi Alonso à FIFA. Soit, mais l’Espagne a tout intérêt à tirer les leçons de son cruel revers pour ne pas tomber dans les mêmes travers lors des deux dernières journées des poules. "J’ai le plus grand respect pour les Suisses qui ont très bien joué au foot, selon leur conception du jeu. Ils ont leur propre interprétation du football et c’est comme ça qu’ils abordent chaque rencontre. Et nous, nous faisons la même chose. Mais pour nous, ça n’a pas bien marché, de toute évidence. Si nous avions marqué en premier, le résultat aurait été différent. Mais c’est eux qui ont ouvert le score et c’est ce qui pouvait leur arriver de mieux. Ensuite, on a été incapables de revenir", analyse le milieu de terrain du Real Madrid. Le maillage défensif helvétique s’est effectivement révélé inextricable pour les Espagnols. Outrageusement dominateurs en termes de possession, ils ont beaucoup fait tourner à l’orée des 18 mètres adverses sans jamais trouver la sortie du labyrinthe mis en place par Ottmar Hitzfeld. "On n’a pas trouvé le chemin des buts",

reconnaît volontiers le Madrilène, qui s’attend à une opposition similaire de la part du Honduras. "Nous devrons les prendre à défaut et nous montrer patients. Il ne faut prendre aucune équipe à la légère. Nous devons être capables de gérer ce genre de scénarios et si jamais nous encaissons un but, il faudra rester patients et continuer de jouer notre jeu", souligne-t-il.

Rectifier le tir

Lanterne rouge du Groupe H derrière le Chili et la Suisse, tous deux avec trois points, et le Honduras, également à zéro, l’Espagne doit gérer une situation inattendue qui pourrait cependant s’avérer bénéfique. "Nous n’avons d’autre choix que la victoire à présent. Ce genre de situation permet d’aborder les matches avec une attitude plus conquérante. Nous allons chercher à faire la dif-

férence dès le coup d’envoi", annonce Xabi. L’ancien Red ne fait aucun cas des oiseaux de mauvais augure qui disent l’équipe d’Espagne condamnée, tout en pointant la suffisance de sa première prestation. "On ne voit pas les matches de la même façon à l'intérieur et à l'extérieur du terrain. Il est trop tôt pour faire ce genre de pronostics. Il est encore temps de rectifier le tir. J’espère que les choses auront pris une autre tournure d’ici à quelques jours", se défend-il. "Nous savons que c’est un privilège de disputer un événement aussi grandiose qu'une Coupe du monde et cela suffit à nous motiver. Nous voulons y rester le plus longtemps possible, bien au-delà de la phase des poules. Nous allons nous battre sur chaque ballon comme si c’était le dernier", avertit-il.

PORTUGAL

MEIRELES : "Avoir le même comportement"

Le milieu de terrain du Portugal, Raul Meireles, a assuré samedi que son équipe aurait "le même comportement", qui était "bon", contre la Corée du Nord lundi dans le groupe G du Mondial-2010, que contre la Côte d'Ivoire (0-0) mardi. "Nous sommes presque dans l'obligation de gagner, a déclaré le joueur en conférence de presse. Notre comportement sera le même, il a été bon. Nous avons eu la volonté de gagner, nous avons recherché la victoire et, même si on n'a pas réussi, c'est le plus important". "Nous avons fait un bon match tactiquement (mardi), tout comme la Côte d'Ivoire, a-til fait valoir. Il nous a juste manqué un but. C'est ce que nous devons corriger lors du prochain match". "La Corée du Nord va jouer de la même manière (que face au Brésil, ndlr), a encore dit Raul Meireles. Nous avons vu un peu le match et nous savons qu'elle est très forte défensivement. Ils ont dix joueurs derrière le ballon. Nous nous préparons pour surmonter cette muraille et gagner". "Aujourd'hui, le football devient un peu plus tactique, a noté le joueur. Les matches sont plus disputés, il n'y a plus beaucoup de buts, parce que les équipes sont défensivement plus fortes".

SUISSE

ment samedi

L'attaquant suisse Alexander Frei, blessé à une cheville et forfait contre l'Espagne mercredi dernier, s'est entraîné normalement samedi et faisait même partie de l'équipe des titulaires alignée lors d'une séance ouverte au public. Le joueur du FC Bâle s'était tordu la cheville droite à l'entraînement le 9 juin, juste avant le départ de la "Nati" pour l'Afrique du Sud, et n'avait pu être rétabli à temps pour le premier match remporté 1 à 0 contre l'Espagne, dans le groupe H. "Il est de nouveau à 100%, apte à jouer. Il m'offre une solution de plus à l'avant", a indiqué le sélectionneur allemand Ottmar Hitzfeld à propos de son capitaine. "Le fait de l'avoir fait jouer dans l'équipe dite "des titulaires" à l'entraînement ne signifie cependant pas qu'il entamera le match demain (contre le Chili)", a poursuivi l'entraîneur. Forfait lui aussi lors de la victoire face à l'Espagne, le milieu de terrain Valon Behrami (contracture à une cuisse) est à nouveau disponible et pourrait retrouver une place dans le onze de base demain au détriment de Tranquillo Barnetta. "Je n'ai pas encore tranché. Avec ces deux joueurs, j'ai deux options. On verra", s'est contenté de dire Hitzfeld. L'arrière central d'Everton Philippe Senderos, touché aux ligaments de la cheville droite, ne s'est lui toujours pas entraîné. Il est forfait jusqu'à la fin du premier tour, selon un médecin de l'équipe suisse, et manquera donc les matches contre le Chili, lundi à PortElizabeth, et le Honduras, le 25 juin à Bloemfontein.

HITZFELD :

"Les Chiliens sont favoris" Le sélectionneur allemand de la Suisse, Ottmar Hitzfeld, a estimé samedi que "le Chili est favori" du match qui opposera les deux équipes actuellement en tête du groupe H demain (14h GMT) à Port Elizabeth. "La Suisse n'est pas favorite, c'est le Chili qui le sera. Cette équipe m'a impressionné. D'abord en qualifications (de la zone Amérique du Sud). Ce n'est pas donné à toutes les équipes de devancer l'Argentine", a exliqué l'ancien entraîneur du Bayern Munich. "Contre le Honduras, les Chiliens ont été incroyables et ils auraient dû gagner 3 ou 4-0 au lieu de 1-0. C'est un bloc solide, servi par des joueurs très rapides", a-t-il poursuivi. Hitzfeld dit s'attendre à "un match plus compliqué que contre l'Espagne" mercredi dernier. Les Suisses s'étaient imposés 1 à 0. "C'est surtout sur le plan mental que le match face au Chili est plus difficile. Il faudra vraiment être concentré", a estimé le sélectionneur. "Sur le plan tactique, l'équipe devra être plus compacte encore", at-il conclu, assurant que "la victoire contre l'Espagne a été un moment formidable mais qui s'avérera inutile si l'équipe n'atteint pas les huitièmes de finale."


14

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

DIVISION UNE

La liste des libérés sera connue avant le stage

Akkouche déçu L’attaquant des Canaris, l’enfant de Yemma Gouraya, Yacine Akkouche, est très déçu de sa libération par l’administration du club phare de la Kabylie. Contacté hier dans la matinée, l’ex-joueur de la JS Akbou nous a déclaré qu’il ne s’attendait guère à une telle décision, sachant qu’il n’a pas beaucoup joué de matchs la saison écoulée, pour que le staff technique puisse avoir une idée sur ses qualités. Akkouche est aussi déçu, vu qu’il attend avec impatience la reprise des entraînements avec ses coéquipiers qui étaient prévus ce lundi. Ce dernier a été reçu mardi dernier par le président de section, Karim Doudène, pour être au courant de son départ du club même s’il est lié encore par contrat au club kabyle jusqu’en 2012. Donc, le natif d’Akbou s’est présenté mardi matin au siège du club qui est situé au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, où il a été reçu par Doudène en l’absence du président Hannachi. Le président de section Doudène a présenté d’abord au joueur un état détaillé de son dû. Akkouche a, selon une source de la JSK, perçu l’intégralité de la somme, avant d’être informé qu’il est porté sur la liste des libérés cette saison. C’est l’entraîneur en chef qui a même établi la liste avant son départ le 2 juin en Suisse pour passer son congé avec sa petite famille. Et selon les échos qui nous sont parvenus de la direction du club phare de la Kabylie , d’autres joueurs seront engagés cette semaine et avant le départ de l’équipe au Maroc où ils effectueront leur stage d’intersaison. A .S

g Par Aberkane Saïd

Le recrutement estival est désormais clos pour le club phare de Kabylie. Lors de cette opération, six joueurs ont signé officiellement à la JSK. Après le milieu offensif, le Paciste Hocine El Orfi, le gardien de but, Abdel Malek Asselah, qui, pour rappel, débuteront une nouvelle carrière avec la formation de la Kabylie, sont les premiers à rejoindre les rangs de ce prestigieux club, en paraphant leur contrat depuis trois semaines.

L

a direction du club a autorisé les joueurs à rentrer chez eux, à Alger plus exactement pour poursuivrent leurs congés. Une semaine plus tard, la JSK a fait appel

La JSMB, B. Tiab et la Coupe du monde

Ph. Maracana

JSK

à deux autres jeunes joueurs à l’image du milieu du terrain du WA Tlemcen, Yalaoui et l’arrière droit, l’émigré Yamine Amiri qui doit remplacer le capitaine des Canaris, Mohamed Rabie Meftah qui a quitté le club cette saison en optant pour l’autre club Kabyle de la Soummam de la JSM Béjaïa. Une semaine après, la JSK a pris attache avec un autre émigré de l’ex-FC Nantes, le milieu défensif Djaïd Kasri qui remplacera le petit lutin Tayeb Maroci, qui, lui aussi n’a pas voulu renouveler son contrat avec les Canaris du Djurdjura. La direction du club a clôturé cette opération avec un autre joueur axial de l’USM Alger, en l’occurrence, Ali Rial, et qui a paraphé son contrat jeudi dernier au siège du club sis au stade du 1er-

Les Vert et Rouge par ci et par là

JSMB

g Par Abdelkader Zoughailèche

C

haque jour, le siège du club reçoit des joueurs, entre nouveaux et anciens. Les discussions ont eu lieu et, même si Boualem Tiab, le big boss n’était pas présent, il avait mandaté le manager général de le faire. D’ailleurs, les négociations ont eu lieu dans de bonnes conditions et certains

Ce sont les dernières retouches avant la clôture des recrutements chez les Vert et Rouge, ou l’on essaye d’équilibrer dans tous les compartiments. Le ton est donné. L’effectif prend forme.

* GHOUL PRÊTÉ Ph. Maracana

C’est un club qui prépare activement sa métamorphose. Un club qui, de l’avis de plusieurs observateurs sportifs, peut donner plus qu’il ne le fait actuellement. Et en ce début d’ été où la chaleur a laissé place à des discussions contradictoires et chaudes, aux supputations des uns et des autres et à la spéculation de tous genres; ce sont les tractations au quotidien.

Novembre de Tizi Ouzou. A partir de cette semaine et avant de s’envoler ce vendredi vert le Maroc au centre sportif du Raja de Casablanca où les Canaris se préparent pour la saison prochaine, la direction du club tranchera sur un autre dossier qui est ouvert mais pas encore étudié dans son propre fond . Il s’agit de quelques joueurs que la JSK s’apprête à libérer, mais jusque-là, les responsables du club ont désormais officiellement libéré l’enfant prodige d’Akbou, l’attaquant Yacine Akkouche. En plus de ce cas, d’autres noms seront connus cette semaine et cela pourrait intervenir avant le retour des Canaris aux entraînements prévu ce lundi à quelques jours de leur départ au Maroc. A. S.

n’ont pas hésité à dire qu’elles se sont déroulées avec un bâton de maître. Un connaisseur, loin des bureaux de … l’usine ou généralement on recevait les joueurs ! C’est le changement qui s’opère, certes, au ralenti mais qui plut aux nouveaux acteurs qui n’ont pas manqué, à leur tour, de relever la note de professionnalisme dans laquelle ont eu lieu les négociations. Un coup de maître qui, désormais, entrera dans les annales et les traditions du club de Yemma Gouraya. Et si Boualem Tiab a confié cette mission à Hakim Meddane, ce n’était pas pour rien, mais plutôt pour son savoir-faire, son professionnal-

isme et son désir de faire de la JSMB, un grand club professionnel. D’ailleurs et, en dépit du déroulement des rencontres de la Coupe du monde, tout s’est fait comme si de rien n’était. Tout le monde est au rendez-vous. Tout le monde suit les matches, les commente et en tire les enseignements qu’il faut. Djamel Menad et Hakim Meddane sont les premiers qui sont branchés, mais aussi qui restent à l’écoute de leur club pour une réelle métamorphose, pour un grand départ pour, éventuellement, jouer, purement et simplement, le … titre. Mais, comme le dit l’adage : «Ceci est une autre histoire». A. Z.

Après Fellah et Benrrefane, c’est au tour de Ghoul d’être sollicité par les dirigeants béjaouis. Ayant disputé un seul match au sein de l’USMAl, durant l’exercice précédent, Ghoul serait encore sous contrat avec son club. Mais Allik aurait préféré le prêter pour une dura d’une saison à la JSMB.

* NAÏLI, GASMI, ZAZOU SOUS D’AUTRES CIEUX Ils ne revêtiront pas le maillot béjaoui, même s’ils étaient quelque peu intéressés. Naïli, Gasmi et Zazou, après avoir attendu, n’auraient pas trouvé un interlocuteur et se seraient écartés d’euxmêmes. Ils auraient été sollicités sous d’autres cieux, à l’image de Zazou qui aurait signé à Chlef.

* DÉPART DE MESSALI ? Tout semble l’indiquer. Tout est bloqué et les deux parties campent sur leurs positions. Messali serait sur le point de partir, d’autant plus que le MCEE l’aurait sollicité.

* C’EST UN JUNIOR C’est un latéral gauche dont on dit le plus grand bien. C’est un junior et il s’appelle Benmansour. On l’aurait sollicité pour parer, suite au refus de Zazou. A. Z.


Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

DIVISION UNE

15

Une semaine décisive MCA

Tout porte à croire, que la nouvelle semaine s’annonce tout simplement décisive pour les recruteurs du Mouloudia d’Alger appelés à se mettre en évidence après leur éclipse inhabituelle.

P

our information, la direction du vieux club algérois n’a jusqu’à l’heure actuelle, engagé que deux joueurs seulement à savoir, El Eulmi Douadi de l’AS Khroub et Hocine Harrouche du Paradou AC. Une situation qui commence sérieusement à inquiéter tous les supporters qui s’attendaient à nettement mieux eux qui estiment qu’un renfort de choix et de qualité et plus que vital pour l’avenir de ce Mouloudia qui retrouvera la Ligue des champions d’Afrique dès le prochain exercice. A noter, aussi, que les anciens cadres n’ont eux aussi pas renouveler leurs contrats même après avoir donné leur accord de principe aux dirigeants du club. A première vue, la grande famille des Vert et Rouge a entièrement raison de s’inquiéter au vu de cette situation surtout si on sait que les autres équipes ambitieuses à l’instar de la JS Kabylie, l’ES Sétif et la JSM Béjaïa ont déjà fait leurs courses en s’adjugeant les meilleurs joueurs du matché algérien. En effet, puisque les Canaris ont réussi à enrôler l’excellent gardien du NAHD

Asselah et le libero de charme de l’USM Alger Rial, tandis que les Sétifiens ont de leur côté frappé un bon coup en engageant le trio de choc du WA Tlemcen, Ghazali, Benmoussa et Djallit. Les Béjaouis, quant eux, n’ont rien laissé au hasard en effectuant un bon recrutement comme le confirment si bien les arrivées intéressantes des Maroci, Meftah, Gasmi et autres Bouder. Si on jette un petit coup d’œil sur ces différentes listes, on s’aperçoit, que tous les joueurs cités figuraient sur les tablettes du MCA en particulier, le duo tlemcénien Ghazali-Djalli, le défenseur Meftah, le gardien Asselah et l’attaquant Gasmi. Malheureusement pour les Mouloudéens, ces joueurs de valeur ne porteront pas les couleurs du Doyen prochainement du moins, la saison prochaine. D’après une source proche de la direction mouloudéenne, l’opération recrutement sera officiellement bouclée d’ici jeudi prochain et ce, quoi qu’il arrive. Pour rappel, l’entraîneur Alain Michel avait promis de ramener avec lui trois émigrés dont deux arriveront cette semaine. Il s’agit de Fadhel Bouraoud un attaquant de 24 ans et Ali Bouledba un autre attaquant de 30 ans. Omar Gherib, de son côté, aurait promis deux belles surprises aux supporters des Vert et Rouge sans toutefois dévoiler quoi que se soit. Tout compte fait, une question pertinente s’impose dont tous les Mouloudéens aimeront connaître la réponse : Est-ce que la direction du club est réellement capable de relever ce défi de taille en réalisant un bon recrutement digne d’un champion d’Algérie en titre ? En attendant, tous les espoirs reposent sur les compétences de l’entraîneur Alain Michel qui aurait promis trois bons joueurs aux Mouloudéens. M. B.

A propos des trois émigrés Comme il est déjà su, l’entraîneur Alain Michel avait promis à ses dirigeants de ramener trois joueurs émigrés à savoir, un défenseur axial, un meneur de jeu et un attaquant de pointe. Mais d’après les noms annoncés, on s’aperçoit, qu’il s’agit de trois attaquants. En effet, puisque Ali Boulebda (30 ans) qui est un ancien international algérien, Fadhel Bouaroud (24 ans), et Khaled Kemas (30 ans) sont de purs attaquants. On s’aperçoit aussi, le Boulebda et Kemas ont 30 ans ce qui va très certainement donner à réfléchir aux responsables du vieux club algérois qui ont depuis l’exercice précédent décidé de faire confiance à la carte jeunesse. Ce qui signifie, que les joueurs proposés par Alain Michel sont dans l’obligation de sortir le grand jeu pour convaincre les dirigeants mouloudéens. En tout cas, l’ancien manager général de Grenoble croit dur comme fer en les capacités de ses protégés. M. B.

ALAIN MICHEL «L’Algérie m’a vraiment épaté face à l���Angleterre» Pour rentrer directement dans le vif du sujet, quel commentaire faites-vous sur le nul flatteur de l’Algérie face à l’Angleterre ? A mon humble avis, c’est un nul au goût de victoire même si l’Algérie était la mieux en place sur le terrain. Sincèrement, votre équipe m’a vraiment épaté lors de ce match historique. On a vu une équipe jouer sans complexe en faisant preuve de beaucoup de maîtrise de jeu en dépit de la grande détermination de tous les joueurs.

Ph. Maracana

g Par Mounir Benkrami

Ph. Maracana

Recrutement

L’entraîneur du Mouloudia d’Alger, Alain Michel estime que notre équipe national promet un avenir radieux et elle peut même surprendre durant ce mondial sudafricain.

En tant que technicien, qu’avez-vous vu de spécial lors de cette rencontre ? Une équipe bien en place et bien décidée à tenir le choc devant une équipe complètement émoussée qui n’arrivait même pas à trouver ses repères sur le terrain. Je pense, que la bataille du milieu a finalement fait la différence et on a vu des Yebda et Lacen en état de grâce. Un Ziani très disponible et un Kadir tout simplement époustouflant qui ne lâcher rien. De son côté, la défense algérienne a fait ce qu’il fallait en bloquant toutes les issues et surtout, en ne laissant aucun petit espace aux joueurs anglais qui n’arrivaient pas à dévelop-

per leur jeu à l’instar de Rooney et Lampard. Franchement, chapeau bas à cette équipe algérienne qui a su sortir indemne d’un match aussi difficile.

Pensez-vous que la qualification est maintenant envisageable du moment que rien n’est encore joué dans ce groupe C ? Effectivement, tout reste possible où chaque équipe est en mesure de passer au prochain tour. Il est vrai que la tâche s’annonce très difficile contre cette équipe américaine qui joue en bloc, mais si l’Algérie réédite la prestation de l’Angleterre, je dirai que la qualification est tout simplement jouable. D’ailleurs, ce qui est certain, est que l’Algérie n’est pas encore éliminée, ce qui est déjà intéressant. Sincèrement, je vous souhaite beaucoup de chance face au USA et pourquoi durant le reste du parcours en cas de qualification. Entretien réalisé par Mounir B.


16

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Elimam : “Adieu, je pars !” DIVISION UNE

MCO

emblématique président du Mouloudia d’Oran a tenu hier ce qu’il dit être sa dernière conférence de presse, après 33 ans de bons et loyaux services. Elimam a retracé sa vie de militant et sa vie sportive, rappelant qu’il avait rejoint les rangs du club dont il a été l’un des membres fondateurs, juste après l’indépendance. Il a parlé des problèmes que lui cause l’opposition et de ses contacts avec Tayeb Mehiaoui, homme d’affaires connu sur la place d’Oran, actuel sénateur et exprésident du club voisin, l’ASMO, de même qu’il a été vice-président du MCO durant les années 1980. Elimam a commencé, après un tour d’horizon, à parler de la régularisation des joueurs et des problèmes financiers qu’a connus le club. «Ils

ont eu plus que leur dû»

La plupart des joueurs ont touché des sommes importantes alors qu’ils ont joué la relégation. C’est le cas de Bengoreine Sofiane, qui a perçu 500 millions de centimes, Berramla Tayeb (650 millions), Bettoumi (parti au Mercato 340 millions), Daoud Bouabdallah (150 millions), Mezaïr (540 millions), Kechamli (600 millions), Mezouar (460 millions), Alors qu’ils n’ont pas manqué une occasion de « pleurer » sur leur régularisation. Pour l’ensemble de l’équipe, les joueurs ont perçu 7 milliards 89 millions de centimes, en plus des primes qui se sont élevées à 996,7 millions de centimes. Parlant de l’opposition et de la pétition qui, selon cette dernière, sera déposée aujourd’hui, Kacem Elimam n’en démord pas disant

que cette pétition est illégale, sachant que « la majorité de ceux qui l’ont signé, ont aussi signé contre l’opposition », ajoutant : « Beaucoup de gens dans cette AG ne sont ni plus ni moins que des gratteurs, intéressés surtout par les dividendes qu’ils prendront. Aucun d’eux n’a fourni un pack d’eau minérale ou 5 paires de souliers à une équipe de jeunes. Certains n’ont même pas payé leur billet de stade, encore moins une quelconque cotisation, comme prévu dans les textes. Ceux qui veulent me nuire sont ceux qui ont toujours mangé dans la main de Djebbari et qui ont toujours su que je ne « sucre » personne. Si jamais cette AG se tiendra, je poursuivrai ses auteurs en justice, car ils peuvent utiliser le nom du MCO pour faire des réunions d’un autre genre. L’AG a voté pour que le MCO devienne un club professionnel, en tant que président, le pilotage du dossier me revient, car je l’avais commencé il y a plus de deux mois, avec le concours du secrétaire Bouzid et du manager Abdenour, les seuls qui m’ont épaulé durant cette difficile saison, la plus difficile que j’ai connue et qui m’a éreinté, lessivé ». «Je

démissionnerai le 25 juin»

«J’essayerai de déposer le dossier du professionnalisme de la SPA MCO, le 25 juin et, dans la même journée, je démissionnerai. Si pour une raison ou une autre, je ne déposerai pas le dossier je le prendrai avec moi, car c’est avec mon argent propre que j’ai payé le conseil d’experts et l’avocat. S’ils veulent que le MCO reste un club amateur appelé à plus ou moins long terme à disparaitre, ils n’ont qu’à me mettre des bâtons dans les roues et faire capoter le projet.

«Le

dossier de la SPA MCO est en cours de finalisation»

J’ai demandé à un groupe d’Oranais aisés de venir aider le club en s’annonçant comme actionnaire majeur. Pour l’instant, plusieurs ont demandé à réfléchir, alors que Mehiaoui a été le seul emballé par le projet. C’est un monsieur qui connait le football, il est issu d’une bonne famille, respectable et respecté et il a les moyens d’être le futur président du conseil d’administration. Lors de la dernière AG, j’ai demandé à tous ceux qui voulaient entrer dans ce conseil, de déposer leur apport en argent au Trésor et de venir travailler ensemble jusqu’au 25 juin. Si Djebari était là et non pas à l’étranger comme le dit la rumeur, je l’aurais contacté aussi. A 71 ans et malade, j’ai demandé cette dernière mission, pour partir tranquille. Mon seul et grand problème est de laisser le MCO entre de bonnes mains. Nous avons demandé aux autorités compétentes une ordonnance pour mander un bureau d’expertise afin d’évaluer les biens du Mouloudia pour qu’il reste l’actionnaire majoritaire, et ne pas tomber entre les dents des requins, que vous connaissez. J’ai aussi contacté plusieurs grands joueurs afin qu’ils signent au club car celui-ci doit être remanié à 70%. C’est une équipe qui n’a pas d‘attaquants et donc je veux y remédier et donner un coup de main en ce sens aux futurs repreneurs. «L’opposition

joue contre l’intérêt du MCO»

Au lieu de s’entraider, les opposants veulent que le club reste amateur. Je ne veux pas de ce choix. Certaines de ces personnes ont un problème personnel avec

Assas veut recruter Hanitser

USMB

g Par Ahmed Tahi

Ph. Maracana

Reconduit dans ses fonctions de premier responsbale de la barre technique

blidéenne de l’USMBlida, l’entraîneur Assas Mokhtar a entamé son travail de prospection en vue de l’opération recrutement qu’il veut réussir afin de permettre aux Vert et Blanc de faire bonne figure la saison prochaine avec l’avènement du professionnalisme en Algérie. C’est ainsi qu’il a pris attache avec certains éléments qui ont déjà rejoint la formation blidéenne et paraphé leur contrat les liant à l’USMB pour plusieurs années. L’un des éléments qui est également sur les tablettes du président Zaïm et qui a été sollicité par un proche de la direction blidéenne n’est autre que Hanitser, que l’USMB voudrait dans son équipe pour le prochain exercice. Encore sous contrat avec l’USM El Harrach, Sofiane Hanitser qui a à cœur de réussir sous le maillot jaune et noir d’El Harrach n’a pas voulu trop s’avancer, espérant avoir un temps de réflexion avant de trancher sur la question. A. T.

Ph. Maracana

L’

g Par Miloud Touadjine

moi. Je leur ai toujours fait obstacle et ils veulent passer sur le corps du MCO pour le régler. Je dis et je répète que je démissionnerai le 25 juin. A eux de faire une ou 36 AG, s’ils le désirent. Je profite de l’occasion pour remercier Hadj Nourredine qui avait ramené un cheval lors de la fête de l’accession, dont je garde cette belle photo, qui ira orner ma chambre. Je remercie Dieu de me permettre, après avoir assisté à la réforme de

1977, d’être un acteur de celle de 2010. Il me reste une dizaine de jours pour clore le dossier, après je partirai la conscience tranquille. Kacem Elimam n’a pas manqué de remercier le wali d’Oran, pour le soutien qu’il a manifesté au Mouloudia durant la difficile année de l’accession et durant cette dernière saison. Et à travers les titres de presse présents, de saluer les véritables supporters du MCO. M. T.

Ghalem “sur le départ”

Le gardien n° 1 blidéen ne va pas attendre encore longtemps pour trancher quant à son avenir. En fin de contrat avec le club phare de la ville des Roses, Ghalem Mohamed devrait le faire dans les prochains jours, juste après le retour du boss blidéen du Mondial sud-africain. Contacté par nos soins, le keeper en question nous a fait savoir “qu’il s’occupera de ce qui concerne son avenir le plus vite possible. “Pour le moment, il est vrai que j’ai des contacts, mais je n’ai encore rien négocié, tout en sachant que je ne prolongerai pas mon contrat à l’USMB. Après deux saisons avec les Vert et Blanc, j’ai envie de changer d’air. Je vais étudier toutes les propositions”, nous a déclaré Ghalem, en contacts très avancés avec deux clubs de l’élite, dont l’un est connu, le Mouloudia d’Alger, qui était sur ses traces depuis l’an dernier. Cette saison, les Vert et Rouge veulent que Ghalem rejoigne leurs rangs, dans l’éventualité de pallier le départ du gardien de but Zemmamouche. A. T.


Maracana N° 1144 — Dimanche 20 Juin 2010

ZEKRI : «Je suis en contact permanent avec Hamar et Serrar»

En attendant le chapitre recrutement MCEE

ESS

g Par Yasser Malki

Ph. Maracana

Le premier responsable technique de l'Entente, Zekri Noureddine, a ouvert son cœur au journal Maracaña et a répondu à toutes les questions de l’actualité de son équipe et cela depuis son domicile à Milan où il se trouve actuellement.

Z

ekri Noureddine nous parlera aussi de l’événement planétaire, la Coupe du monde. Zekri à qui nous avons demandé s’il suivait l’actualité de son club nous dira d’emblée : «Bien sûr que je suis au courant de tout ce qui se passe à l'Entente. Je suis en contact permanent avec le président de section Hassan Hamar et aussi avec Serrar. Il ne se passe pas un jour sans donner un coup de fil, je suis au courant que de nouvelles recrues sont arrivées ces jours-ci, et c’est ce qu’on a convenu avant même que nous terminions la saison précédente.»

«JE SUIS ENTIÈREMENT

SATISFAIT DE RECRUTEMENT»

Invité à livrer ses premières impressions sur les nouveaux joueurs arrivés à l'entente, Zekri nous dira : «Le président Serrar et Hassen Hamar qui savent bien quels sont les joueurs qui doivent être recrutés pour la saison prochaine. Je vous informe qu’avant de prendre des vacances nous avons fait tous ensemble le point. Maintenant, pour vous parler des valeurs techniques , je pense que les meilleures éléments qui se

trouvent dans le marché des transferts en Algérie, sont à l'Entente, on ne peut douter des capacités de Djabou, Benmoussa, Hachoud et les autres qui ont montré un bon visage lors du précédent exercice et avec ces éléments nous réaliseront nos objectifs que ce soit en Ligue des champions, en championnat ou en Coupe d’Algérie. Donc, depuis que je suis en Italie le contact n’a jamais été coupé entre les responsables et moi. On s’appelle tous les jours, et je suis au courant de tout ce qui a trait à l’actualité du club.»

«LE PROGRAMME DE PRÉPARATION EST ENFIN PRÊTE»

A dix jours de la reprise des entraînements à Sétif, nous avons demandé à Zekri s’il avait déjà établi une feuille de route à suivre durant ces trois semaines qui précèdent l’entrée en lice en Ligue des champions. Geiger nous a

affirmé qu’effectivement il avait déjà tracé les grandes lignes, appelées à être bien entendu enrichies en étroite collaboration avec le staff technique, Madoui et le préparateur physique Paolo. «Tout à fait, j’ai pour le moment tracé les grands axes de notre prochaine préparation, des axes que nous allons tous ensemble améliorer une fois de retour au pays. Notre travail sera réparti en deux phases, trois jours de préparation générale que nous allons effectuer à Sétif, suivie de dix jours plus spécifique qui auront lieu au Maroc. L’objectif numéro un est de préparer l’équipe au premier match face au club tunisien l'Esperance Tunis que nous devrons profiter de le jouer a Sétif, pour les battre et bien entamer cette compétition, qui sera notre premier objectif la saison prochaine», a précisé Zekri. Y. M.

17

Ph. Maracana

DIVISION UNE

g Par Amine Selmi

Si les négociations avec les cadres de l’équipe ont pratiquement abouti alors que parallèlement la liste des libérés s’est précisée d’elle-même, le renforcement de la formation de MCEE reste toujours d’actualité.

E

n effet, même si d’aucuns s’accordent à dire que la nécessité de recruter au moins deux éléments en défense, un autre au milieu du terrain, un attaquant de métier et surtout un gardien du but s’impose, mais jusqu'à présent aucun joueur n'a été recruté d'une façon officiel .Un silence qui ne manque pas de susciter des interrogations chez les inconditionnels des Vert et Rouge qui restent à l’écoute de toute information susceptible de les éclairer davantage sur l’effectif qui aura pour mission défendre les couleurs de babya la saison prochaine. Certes, beaucoup de noms sont avancés, mais rien de concret ni d’officiel n’est venu

confirmer ou infirmer ces rumeurs pour mettre fin aux spéculations qui ont cours ces derniers jours. Rectifier le tir dès mardi prochain. Les responsables de MCEE veulent mettre le paquet la semaine prochaine et en finir avec l’opération recrutement, en comptant surtout avec le retour du président Bouden qui va certainement faire avancer les choses. Pour cela, la direction du club Eulmi envisage de rencontrer tous les éléments convoités à l’image d'Abdelaoui, Kaddour et d'autre pour ne citer que ceux-là afin d’officialiser leur recrutement. Il faut dire que le statu quo entretenu par la direction ne manque pas de soulever quelques inquiétudes chez les supporters, d’autant plus que le MCEE a laissé filer presque tous les joueurs convoités en faveur des autres clubs a l'image de Djallit, Benmoussa et Hebaiche. Ces joueurs étaient très proches de MCEE, mais l’hésitation de la direction a fini par les lasser et les a incité à aller voir ailleurs.Pour ne pas perdre encore les autres éléments convoités, la direction compte en finir avec ces derniers au plus tard ce mardi pour clore l’opération recrutement et rectifier ainsi le tir.

Le phénix renaît de ses cendres ! Division Deux

HAMRA ANNABA

g Par Amar Aït Bara

C’est grâce à l’effort de tous que Hamra Annaba vient d’accéder en Division II. Une accession historique et méritée pour redorer le blason de Hamra, dont l’événement sera inscrit en lettres d’or dans les annales du football annabi.

L

e club le plus prestigieux et le plus ancien de la ville des bords du Seybouse a accédé pour la seconde fois de suite. Cette fois-ci, dans l’anti-chambre de l’élite, la Division II, après s’être hissé la saison d’avant en Interrégions groupe «Est». Djamel Ouinez, qui n’est autre que le fils du fondateur de l’ancêtre de Hamra, l’USM Bône, est le

président de ce club est sur les traces de son défunt père. M. Ouinez a su redonner à cette importante association sportive aux 1500 athlètes sa véritable dimension et a offert à Hamra son prestige d’antan. L’accession de Hamra en DII n’était pas une mission facile pour les coéquipiers de Mohamed Réda Abbaci, car les clubs prétendants ne manquaient pas, tels que l’IRB El Hadjar, l’ES Guelma, et l’Entente de Souk Ahras. Car, après un début de saison laborieux, suivi de nombreuses défaites, les choses se sont compliquées pour Hamra. Mais, grâce aux larges succès réalisés en seconde manche, Hamra a fait un retour exceptionnel, et c’est une europhique équipe bônoise qui était décidée à saisir ses chances et était plus que déterminée à rattraper le retard. Tout un chacun sait que Hamra a terminé la sai-

son à la 13e place au classement de l’Interrégions groupe Est à la phase aller. Les Annabis allèrent littéralement donner des leçons de football à des équipes telles que AS Bou Saâda, le NRB Touggourt, l’AS Bour-Ghedir et les autres. C’est ainsi que les portes de l’accession s’ouvraient pour les poulains du coach Abdelkader Biskri. Les Annabis de Hamra commencèrent ainsi à croire en cette accession tant désirée, bien qu’ils étaient confrontés à des équipes concernées toutes par l’accession en DII. Ainsi, Hamra achèvera son parcours avec un beau succès face à l’AC Bir El-Arch et accède ainsi en Division II en se classant à la 8e place. Des hommes ont marqué cette équipe de Hamra de leur empreinte. Malgré un début catastrophique, ces derniers ont tiré Hamra du fond de l’abîme, et c’est grâce à eux que

revient le mérite le sauvetage de Hamra. Malgré le fait que les supporters doutaient, la phase retour a été prolifique puisque le club a remporté de nombreux matches, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Les supporters, qui voyaient que leur équipe reprenait du poil de la bête, se sont tous mis derrière elle et l’ont portée à bout de bras. Il faut rendre hommage également à l’entraîneur Biskri et au public qui a soutenu cette équipe même dans les moments difficiles, et qui s’est même déplacé lors du dernier match à Bir El-Arch. Au final, Hamra opère sa seconde accession de suite. En fait, c’est le phénix qui renaît de ses centres et les Bônois peuvent se déplacer au stade Chabou Abdelkader pour soutenir Hamra, l’historique club de Annaba. A. A. B.


18

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

DIVISION DEUX

La situation de blocage inquiète les supporteurs NAHD

E

n effet, le fait que les différents acteurs ne se sont pas encore entendus sur une direction qui conduira le NAHD pour la saison prochaine, dans le cadre de la prochaine SPA qui se verra le jour, crée une situation très difficile pour le club. Les fans auraient souhaité qu’il y ait une entente entre les différentes parties pour mettre en place un bureau ou plutôt un conseil d’administration puissant qui réunirait les gens capables de donner un plus à l’équipe grâce aux moyens qu’ils mettront à sa disposition. Et ce qui se passe actuellement avec ce déchirement entre les différentes parties fait que les fans ne sont pas rassurés complètement sur leur équipe favorite. Ainsi, ils craignent que cela ne bloque plus le club qui ne trouvera pas sur qui

Les cadets ont joué la finale sans trois joueurs

Les cadets du Nasria ont disputé, hier, la finale des play-off face à l’ESS, sans trois de leurs meilleurs joueurs. En effet, un de ces joueurs n’est autre que le meilleur élément de cette catégorie, à savoir Kheniche, qui a été blessé, alors que deux autres éléments n’ont pas pu jouer en raison de suspensions. Malgré cela, l’entraîneur ne s’est pas montré inquiet, surtout qu’il a atteint déjà l’objectif qui était d’arriver en finale malgré le peu de moyens mis à la disposition de l’équipe qui a quand même souffert pour l’atteindre. R. M.

Les clubs recrutent, le NAHD est à la traîne

Ce qui inquiète le plus les fans, c’est que la majorité des clubs ont commencé déjà à recruter des joueurs, et notamment ceux qui espèrent jouer les premiers rôles ; alors qu’au NAHD, on est toujours à la traîne et on continue à lutter pour la présidence du club, puisque les deux parties qui se la disputent, à savoir Mana et Lahlou ne se soucient guère du devenir du club et pensent plus à se l’approprier, surtout avec cette question de SPA qui fait courir tout le monde. Les fans demandent à ce que ces soi-disant acteurs du club se soucient plus de la manière pour sauver l’équipe et lui permettre d’intégrer le championnat professionnel, car ils auront cela sur la conscience si jamais le Nasria ne joue pas dans ce championnat et descende de ce fait en D 2, ce que ne souhaitent pas les supporteurs. R. M.

Mekkaoui s’est entendu avec Allik

Le latéral gauche du Nasria, Zineddine Mekkaoui, nous avouera qu’il s’est entendu avec le boss de l’USM Alger, Saïd Allik, pour obtenir sa lettre de libération, après qu’il a eu une discussion franche avec lui. En effet, Mekkaoui nous a déclaré que Allik a été très compréhensif avec lui et a consenti à le libérer gracieusement, sans qu’il n’aura à verser quoi que ce soit, surtout qu’il considère que c’est le club qui veut se séparer de lui, en raison de la concurrence à son poste. Mekkaoui a tenu à remercier le patron des Rouge et Noir pour ce geste qu’il n’oubliera pas de sitôt, surtout que cela lui permettra d’être à l’aise lors des discussions qu’il aura avec les clubs qui souhaiteraient l’engager dans les jours prochains. A ce propos, il nous dira qu’il est toujours en contacts avec certains clubs, dont l’USM Annaba, le MC El Eulma et même le CA Bordj Bou Arréridj, en plus de l’intérêt du CRB. Il devrait prendre une décision ferme après mûre réflexion, surtout qu’il ne veut pas se précipiter. R. M.

Youcefi Kada, nouvel entraîneur USMBA

D

ésormais,l'enfant de la ville de la Mekerra,Youcefi Kada,qui avait viré, au cours de la saison écoulée, à Mascara, est revenu parmi les siens à Sidi Bel-Abbès. Convoité depuis plusieurs mois pour prendre en main "El-Khadra", le nouveau coach n'a pas hésité un instant à donner son accord pour

driver les Vert et Rouge, la saison prochaine. Un atout qui s'annonce pour le football abbassi, à l'orée du professionalisme qui sera d'une grande aide pour le club de Sidi Bel-Abbès, comme approcher, en plus de l'entraineur, des joueurs de qualité. Benbachir Med

Ph. Maracana

La situation de blocage qui sévit actuellement au club inquiète sérieusement les supporteurs qui ont peur pour l’avenir de leur équipe.

compter pour la prochaine saison qui s’annonce cruciale pour les Sang et Or qui se doivent de se sortir de cette situation pour pouvoir prétendre passer à une nouvelle étape.

Le club sur la bonne voie CSC

D

Ph. Maracana

g Par Raouf Mesbah

epuis le début de la Coupe du monde de football, tous les yeux des supporters du CSC sont braqués vers l’Afrique du Sud où notre sélection nationale se trouve parmi les grandes nations du football de ce monde, en mettant provisoirement au placard tous les problèmes liés à leur club qui passe par une transition un peu délicate dans sa vie. La date du 30 juin approche à grands pas, et il serait temps de faire un état des lieux dans la maison pour voir un peu où en est le dossier de professionnalisation du club cher aux Sanafir. Sitôt la commission qui gère le dossier du professionnalisme installée, un certain nombre de réunions ont eu lieu entre les nouveaux actionnaires durant lesquelles beaucoup de choses ont été dites et beaucoup de différences de points de vues ont été signalés, ce qui a

Chenni se retire puis revient

Selon nos sources, Chenni Abdeslam, l’un des premiers actionnaires de la SPA CSC, aurait quitté précipitamment une réunion et signifié à son retrait ; ensuite, il serait revenu sans non nts, de meilleurs sentime avoir émis quelques réserves sur lu certains points, dont on n’a pas vou e. ntag nous en dire dava

laissé le doute habiter quelques-uns, ce qui a entraîné le retrait de Chenni Abdeslam. Mais il semblerait tout de même que tout va pour le mieux puisque jusqu'à aujourd’hui, on recense huit actionnaires officiels et qu’une dernière réunion a eu lieu dans la résidence de M. Ounis, où tous les actionnaires étaient présents qui ont élu Ounis Noureddine président-directeur général et président du conseil d’administration de la société SPA CSC. A noter également que Bencheikh Lefgoun a été nommé vice-président, alors que MM. Chenni, Boukhezra, Souilah, Fersadou, Boulhabib et Loucif ont été désignés en tant qu’administrateurs, en attendant la désignation d’un commissaire aux comptes. Tout cela est de bon augure pour les milliers de Sanafir qui aspirent à ce que leur équipe fasse partie du premier championnat professionnel dans notre pays et ne pas rater ce rendez-vous parmi l’élite.

Le registre du commerce pour lundi

La commission de suivi du dossier de professionnalisation du club est fina lement arrivée à boucler le dossier définitif , et tous les actionnaires seraient attendus ce lundi chez le notaire pour signer les documen ts afin de permettre le dépôt du dossier du registre du commerce et l’envoyer à la FAF dans les délais prévus.


PUBLICITÉ

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya d’Alger Circonscription administrative de Dar El Beïda Commune de Mohammadia

AVIS DE CONSULTATION Le président de l’Assemblée populaire communale de Mohammadia lance une consultation pour l’opération suivante : * Fourniture tapis pour mosquée El Nadjah Les fournisseurs intéressés par cet avis peuvent retirer les fiches techniques au niveau du secrétariat général, bureau n° 38 premier étage ; le délai de cet avis est fixé à 10 jours à partir de la première parution dans les quotidiens nationaux. L’ouverture des plis se fera le jour ouvrable de la date de dépôt des offres à 10h. Les offres doivent comporter toutes les pièces administratives fiscales et parafiscales légalisées conformément à la réglementation en vigueur. MARACANA N°1144 - Dimanche 20 juin 2010- ANEP 814 176 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE GHARDAÏA DAÏRA DE GHARDAÏA COMMUNE DE GHARDAÏA

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT Le président de l’Assemblée populaire communale de Ghardaïa lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour l’acquisition du matériel suivant :

N° lot

Désignation

QU

Lot n° 01

Dumper

02

Lot n° 02

Chariot élévateur

01

Lot n° 03

Camion benne 2T5

03

Lot n° 04

Scies à chaîne à essence

03

Lot n° 05

Compacteur manuel avec accessoires

01

Les représentants des sociétés intéressées peuvent se présenter munis d’une demande établie sur papier à en-tête, le délégant nommément à l’APC de Ghardaïa pour retirer le cahier des charges contre paiement de la somme de 500 DA. Les offres, constituées d’une offre technique et d’une offre financière, doivent être obligatoirement accompagnées des pièces réglementaires : - Offre technique : contiendra le registre du commerce, extrait de rôle, attestations d’activités fiscales, attestation de mise à jour CASNOS, attestation de mise à jour CNAS, casier judiciaire (du gérant) - Offre financière : la caution de soumission (1% du motnant de la soumission), la déclaration à souscrire, le présent cahier des charges paraphé sur toutes les pages, le bordereau des prix unitaires, le devis quantitatif et estimatif. Les offres doivent être présentées dans 2 enveloppes séparées cachetées et

19

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

anonymes portant la mention de l’offre (technique ou financière). L’enveloppe extérieure doit être anonyme et portera la mention : Soumission à ne pas ouvrir - Avis d’appel d’offres national lot n°…… sera déposée à l’adresse susindiquée. Les soumissionnaires peuvent participer à l’appel d’offres pour l’un ou les deux lots cités ci-dessus. La date limite de dépôt des offres est fixée à 21 jours à compter de la date de la première parution du présent avis dans la presse nationale ou dans le Bomop. Les soumissions qui parviennent après la date limite de dépôt des plis ne seront pas prises en considération. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 120 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. La commission d’ouverture des plis siégera en public le dernier jour correspondant à la date limite de dépôt des offres à 9h30 au siège de la commune.

MARACANA N°1144 - Dimanche 20 juin 2010- ANEP 814 190

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME DIRECTION DU LOGEMENT ET DES ÉQUIPEMENTS PUBLICS DE LA WILAYA DE TISSEMSILT N° 401/DLEP/2010

3e ET DERNIÈRE MISE EN DEMEURE Compte tenu des dispositions de la convention d’étude et de suivi de nouveaux instituts 2000 places pédagogiques à Tissemsilt engagée au contrôleur financier sous le n° 1037 en date du 09/10/2006 conclue entre M. le directeur du logement et des équipements publics d’une part, et le bureau d’études SARL Athénium d’autre part. - Vu la première mise en demeure n° 234 du 02/07/2007 - Vu la deuxième mise en demeure n° 102 du 22/12/2009 - Vu le retard considérable dans l’établissement des dossiers de règlement de toutes les entreprises en charge des réalisations d’où il a été enregistré un retard important dans la consommation des crédits de paiements alloués à la DLEP - Le bureau d’études Athénium domicilié à la wilaya de Blida est mis en demeure de débloquer cette situation dans un délai de 48 h à compter de la date de parution de la présente mise en demeure dans la presse nationale, faute de quoi des mesures cœrcitives prévues par la réglementation en vigueur seront appliquées à son encontre. MARACANA N°1144 - Dimanche 20 juin 2010- ANEP 814 102

WO FA « WO©«dIL¥b « W¥dz«e

« W¥¸uNL « Íœ«u « W¥ôË dOGL « …dz«œ ¸uOD « « W¥bK° 2010/04 : rÆd «

WBÆUM± s´ Êö´ rƸ wßUzd « ÂußdL « ÂUJ•_ UIO D¢oKF L « 2002/07/24 w Œ¸RL « 250/02 ,rL L «Ë ‰bFL « WO±uLF « ‹UIHB « rOEM ° s´ ÍbK « w FA « fK L « fOz¸ bOº « sKF¥ : …œËb ± WOM©Ë WBÆUM± ¡«d§ ÃUF U° dOND « WJ ® b¥b ¢ : bBÆ / 2770 W Uº± vK´ WظUAL « w sO ¨«d «Ë sO ËUIL « vKF vK´ sOKB L «Ë WBÆUML « ÁcN° sOOMFL «Ë UA sOOMNL « nOMB «Ë qO Q « …œUN®  W¥bK°dIL° ‰UB¢ù« ,Íd « ‰UG® wºOz¸ d œ V º ) WOMI « W KBL «( ¸uOD « dO¨ Ãœ 1.000.00 mK ± l œ q°UI± ËdA « i¥uF K q°UÆ ozU£u U° WI d± ÷ËdF « ‰U߸« V ¥ rOEM « Vº• U u UÆ UNOK´ ’uBML « 45 …œULK UI Ë ‰uFHL « ͸Uº « Ídz«e « w Œ¸RL « 250/02 rƸ wßUzd « ÂußdL « s± ‹UIHB « rOEM ° oKF L « 2002/07/24 œ¸Ë UL UI ËË rL L «Ë ‰bFL « WO±uLF « ËdA « d œ w fK L « fOz¸ bOº « W U± Èb ÷ËdF « Ÿœu¢÷dF «( ÊU d™ tKî«b° ·d™ w ÍbK « w FA « ·dE « ÊuJ¥ YO ° ,)w UL « ÷dF « + wMI « MARACANA N°1144 - Dimanche 20 juin 2010- ANEP 814 184


20

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Guti plaît à Blackburn Sarioglu vers Bordeaux ?

Paris et le Real sur Ben Arfa

Mis sur la touche au Real Madrid, José Guti pourrait bien rebondir en Angleterre. Selon le Lancashire Evening Telegraph, Blackburn est intéressé par la venue de l'international espagnol. D'ailleurs chez les Rovers évolue un ancien de la Maison Blanche, en la personne de Michel Salgado. Interrogé dans le journal anglais, Sam Allardyce, le manager du club, se montre en tout cas très tenté par la venue du numéro 14 madrilène : «Guti est un joueur que l'on aimerait signer, il n'y a aucun doute là-dessus.» En cas de départ, ce serait une première pour Guti, lui qui a effectué toute sa carrière dans la capitale espagnole.

Fred signe à Naples

Sarioglu (25 A la recherche de joueurs de couloir, Bordeaux s'intéresse de près à Sabri et Jean aray Galatas à ment actuelle évolue il droit, Latéral . Parisien Le selon ans), p. beaucou ie l'appréc , Tigana, le nouvel entraîneur girondin tienne, Dimitri Payet est également convoité mais le montant demandé par Saint-E cher pour entre 8 et 10 millions d'euros, pour lâcher son Réunionnais semble trop Bordeaux. Pour l'axe par contre, le nom d'Etienne Didot revient aussi.

L'ASM, priorité à la défense

Selon L'Equipe, dans son édition de samedi, Monaco suivrait plusieurs pistes pour renforcer sa défense, alors que le cas de Sébastien Puygrenier n'est pas encore réglé. Habib Bellaïd, prêté à Boulogne-sur-Mer cette saison par l'Eintracht Francfort, serait dans le viseur du club du Rocher, de même que François Clerc. Le latéral droit de Lyon se retrouve en fin de contrat cet été et peut donc s'engager où il veut sans indemnité de transfert.

é s s e r é t in M O l' : D T U MAN par Anderson

derson (22 ans, 14 t de Sir Alex Ferguson, An pri l'es s cet dan ix cho d on itter Manchester United Devenu un sec t) pourrait demander à qu b bu clu 1 le , il, -10 09 Ma 20 ily en Da le L1 en matchs de Marseille. Selon ue piq lym l'O ait ur urr po e po i ell été. Une bonne nouv u de terrain brésilien, qu ssé par le profil du milie trois mis en phocéen serait très intére partant, dans le milieu à ble ssi po , ou eyr Ch ît no Be me rapidement venir prendre la place de s olympiens pourraient mê ant ige dir s Le ps. am sch place par Didier De n anglais. dossier, d'après le quotidie illeurs servir de monnaie passer à l'action dans ce d'a ait urr ce ît aux Red Devils, po s s'était cassé les dents sur Hatem Ben Arfa, qui pla nai on Ly ue piq lym l'O is, mo ues elq d'échange. Il y a qu s de réussite ? dossier. L'OM aura-t-il plu

A la recherche d'un attaquant de pointe, Naples, un temps intéressé par Luca Toni (libre), a recruté l'ancien buteur de l'Olympique Lyonnais : le Brésilien Fred. Auteur de 5 réalisations en 8 matches de Championnat en 2010 avec Fluminense, l'avant-centre de 26 ans s'est engagé en faveur du Napoli en échange d'une indemnité de transfert de 7 millions d'euros, comme le rapporte L'Equipe de ce samedi.

Plus vraiment en odeur de sainteté du côté de Marseille, Hatem Ben Arfa est attentif à toutes les propositions qui lui parviennent. Selon L'Equipe, l'international français surveille l'intérêt du Paris Saint-Germain, mais également celui d'un cador européen. En effet, le Real Madrid semble s'être positionné pour le numéro 10 olympien. Toutefois, les Merengue sont actuellement occupés avec le recrutement d'Angel Di Maria, qui évolue au même poste que Hatem Ben Arfa. Et la presse espagnole annonce déjà l'arrivée de l'Argentin pour un montant compris entre 25 et 30 millions d'euros.

INTERNATIONALE

Trémoulinas visé par Tottenham

Trezeguet pourrait rester

PSG : la piste Gallas abandonnée ?

Les prestations de William Gallas (32 ans, 83 sélections, 5 buts) en Afrique du Sud ont peut-être fini de convaincre le Paris SaintGermain. Déjà jugé trop cher, le club de la capitale aurait décidé d'écarter, au moins provisoirement, la piste menant au défenseur français, arrivé au terme de son contrat avec Arsenal. Selon L'Equipe, les dirigeants parisiens préféreraient désormais se concentrer sur le défenseur monténégrin du Lokomotiv Moscou, Marko Basa.

NAPLES : Fred de retour en Europe Après avoir quitté l'Olympique Lyonnais par la petite porte en janvier 2009, Fred (26 ans, 8 matchs de championnat brésilien en 2010, 5 buts) est de retour en Europe. L'attaquant brésilien s'est en effet engagé en faveur du club italien de Naples, qui recherchait activement un avant-centre durant ce mercato estival. La formation transalpine a dû débourser 7 millions d'euros pour s'attacher les services du buteur de Fluminense.

Convoité par plusieurs clubs, comme à chaque intersaison, David Trezeguet pourrait aller au bout de son contrat (juin 2011) avec la Juventus Turin. L'attaquant français, joint par L'Equipe, explique simplement dans l'édition de samedi du journal avoir «été convoqué pour le (stage du) 3 juillet». Luigi Del Neri, nommé en remplacement d'Alberto Zaccheroni sur le banc de la Juve, semblerait donc compter sur lui et lui permettre de jouer plus de huit matches. Ce n'est pas la seule raison qui motiverait Trezeguet de rester : son salaire (4.5 millions d'euros net par an) est un frein aux négociations... «Nous attendons qu'une offre arrive pour nous asseoir autour d'une table», avait confié son agent.

LYON : Monaceor veut récupér Clerc

'il file en ttendait à ce qu notame Alors qu'on s'a rm le côté de Pa Italie cet été, du lerc (27 ans, 7 matchs en C ent rester ment, François pourrait finalem onaco, 0) -1 09 M L1 en 20 S l'A n L'Equipe, en France. Selo eau latéral droit, pouruv en quête d'un no ntrer en contact avec le re t en m de pi rait ra onnais l'Olympique Ly la latéral droit de e dr in jo re ncre de tival. pour le convai es to ca er m ce rant Principauté du

Auteur d'un très bon début de saison avant de perdre pied comme ses coéquipiers à Bordeaux, Benoît Trémoulinas suscite quand même quelques intérêts durant le mercato d'été. Le dernier en date, rapporte Le Parisien, est celui de Tottenham. Mais le défenseur d'origine réunionnaise préfère attendre la reprise de l’entraînement le 28 juin et une rencontre avec Jean Tigana pour étudier son avenir. Le quotidien annonce que Trémoulinas privilégierait toutefois la solution bordelaise puisqu'il a encore trois ans de contrat.

INTER : Un nouveau gardien débarque

Auteur d'un superbe triplé la saison dernière, l'Inter Milan, désormais entraîné par Rafael Benitez, vient d'enregistrer une première arrivée durant ce mercato. Les Nerazzurri ont effet recruté pour deux saisons le gardien Luca Castellazzi (34 ans, 18 matches de Serie A en 2009/10). Après cinq saisons passées dans les buts de la Sampdoria Gênes, le portier transalpin jouera le rôle de doublure de Julio Cesar, le titulaire indiscutable.


Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Enceinte, j'ai tout le temps faim

Du fer dans l’assiette

Pendant votre grossesse, bébé puise dans vos réserves de fer.

P Vous êtes enceinte et vous ne pensez qu’à manger… c’est normal ! Veillez tout de même à craquer pour des aliments qui évitent de prendre trop de poids et comblent les carences pour que votre votre bébé grandisse bien.

E

n moyenne, une femme prend de 10 à 14 kg durant sa grossesse. Mais certaines peuvent grossir de 20 kg ou plus ! Ce qui entraîne un risque de diabète gestationnel et de maladies cardiovasculaires pour la maman. « Quant au bébé, plus il est gros, plus il risque de naître prématurément », explique Florence Pujol, diététicienne. Il est donc primordial de manger, non pas deux fois plus, mais deux fois mieux afin de couvrir tous les besoins supplémentaires en vitamines, notamment B et D, calcium, fer… En début de grossesse, les femmes privilégient généralement des aliments consistants (riz, pâtes…), car elles ont besoin de prendre des forces. En cas de nausées, les aliments froids,

sucrés ou peu gras auront la préférence face à des produits aux odeurs marquées comme le fromage ou certaines viandes. Les envies évoluent ensuite au fil de la grossesse. Et si une femme fait une fixation sur un aliment, celle-ci passe dès qu’elle en a fait sa « cure » ! ÉCOUTEZ VOS ENVIES Pendant neuf mois, on a l’impression d’avoir l’estomac vide en permanence et c’est normal ! La grossesse modifie le système hormonal et crée un besoin de mise en réserve pour nourrir le bébé. À la faim accrue s’ajoute une modification de la perception gustative : il n’est donc pas rare d’avoir envie d’aliments jusqu’ici peu appréciés ! « Il faut écouter ses envies de grossesse, recommande Florence Pujol. En effet, même si cela n’est pas prouvé scientifiquement, il semblerait que les femmes enceintes comblent instinctivement leurs carences alimentaires. » Selon leur état (fatigue, nausées…), elles ont des envies fluctuantes. ÉVITEZ LES FRINGALES SI VOUS ÊTES SUJETTE AUX fringales, vous pouvez fractionner votre alimentation en quatre à six petites prises alimentaires au lieu de trois repas par jour. Pour cela,

conservez le fruit ou le laitage du repas précédent pour en faire un en-cas vers 10, 16 ou 22 heures. Chaque repas doit comporter des féculents (riz et pâtes al dente, lentilles, quinoa…) pour la satiété. Et aussi des fruits et des légumes, qui « calent » grâce à leur volume et apportent des vitamines. Enfin, pas d’interdiction : mieux vaut un peu de chocolat chaque jour qu’une tablette entière suite à une frustration. Les produits à limiter La charcuterie, le tarama, les huîtres, la viande fumée et les aliments crus, à cause du risque de listériose. Ceux à bannir totalement : les édulcorants et autres produits de régime, radicalement inappropriés. MÉFIEZ-VOUS DES ÉDULCORANTS On le sait, les édulcorants, en particulier l’aspartame (E951), sont vivement déconseillés durant toute la grossesse, en raison de leur éventuelle toxicité. Médecin nutritionniste, Laurent Chevallier fait partie de ceux qui incitent à la prudence : « Les conséquences de l’aspartame ou des associations d’additifs surle développement du fœtus sont actuellement insuffisamment connues.

Riz aux légumes

our ne pas flirter avec l'anémie, surtout les deux derniers trimestres, mettez de la viande à votre menu au moins deux fois par semaine. Maintenant que vous attendez un heureux événement, c'est le moment de rompre avec vos (mauvaises) habitudes alimentaires : on ne vous interdit pas un plateau-télé les soirs de grande fatigue, mais plus question d'en faire votre rituel quotidien ! D'autant qu'un steak ou un filet de poisson accompagné d'une petite poêlée de légumes ça prend à peine plus de temps qu'une pizza à réchauffer ! Et puis, dans quelques mois, lorsque vous entrerez de plain-pied dans la diversification alimentaire, vous serez incollable sur l'équilibre entre les quantités de protéines et de lipides ! Rassurez vous, si vous n'êtes pas très "carnivore" : on ne vous oblige quand même pas à mettre de la viande tous les jours au menu. Trois ou quatre fois par semaine, c'est bien suffisant pour ne pas être anémiée... et ce ne sera pas assez pour voir votre taux de cholestérol grimper en flèche ! D'autant que votre gynéco vous a sûrement prescrit également une supplémentation sous forme de cachets. Apprenez à lire les étiquettes. Pour tout savoir sur la viande, apprenez donc à lire les étiquettes ! Le prix et le poids du morceau choisi sont, certes, des informations essentielles pour la future maman soucieuse de son poids que vous êtes ! Mais bien d'autres renseignements apparaissent : le nom du morceau de boeuf par exemple, juste à côté de la dénomination "viande bovine",qui vous permet de choisir en toute connaissance de cause entre le rumsteak (à 3,5 % de matières grasses) et l'entrecôte (à 12 %). Vient ensuite la men-

21

tion de l'origine (pays de naissance, d'élevage et d'abattage), obligatoire depuis 2002. L'étiquetage mentionne aussi la "catégorie" de l'animal : jeune bovin (mâle de moins de 2 ans), génisse (femelle n'ayant pas vêlé), boeuf (mâle castré de plus de 2 ans), vache (femelle ayant vêlé) ou taureau. Le type précise enfin s'il s'agit d'une race laitière ou d'une race à viande. ET LES ÉPINARDS, ALORS ? Non, on ne vous a pas trompée : il y a bien du fer dans les épinards (merci Popeye !). Mais du fer "non héminique", c'est-à-dire difficilement assimilable par l'organisme. Résultat : seulement 5% du fer des épinards est absorbé par l'organisme. Alors que 25 à 30 % du fer "héminique" présent dans la viande ou le poisson est absorbé par votre organisme. Mieux encore : la viande, et notamment la viande bovine, améliore l'absorption du fer non héminique contenu dans les aliments qui l'accompagnent dans l'assiette. Autrement dit, quand vous mangez un steak-épinards, c'est le boeuf qui vous fournit le fer le mieux assimilé... et c'est lui qui vous permet de profiter au maximum du fer contenu dans les épinards ! En revanche, n'abusez pas trop du thé ou du café qui empêchent une bonne assimilation du fer. TENEUR EN FER DES ALIMENTS Pour un total de 100g Viandes rouges:2,2 à 4 mg Viandes blanches:1,1 à 2 mg Poissons : 0,5 à 2,3 mg Oeufs : 1,8 à 1,9 mg Foie : 6 à 14 mg Volaille : 1,3 à 2,7 mg Epinards : 2,4 mg (non héminique) Légumes secs : 1,8 à 3,3 mg (non héminique) Chocolat : 2,9 mg (non héminique)Fruits secs : 5,2 mg (non héminique)

Trufes

INGRÉDIENTS - 250g de riz basmati - 2 carottes - 2 courgettes - 1 boîte de thon à l'huile - 1 poignet de petits pois - L’huile d'olive - Persil haché - Sel, poivre, cumin PRÉPARATION - Éplucher les carottes et couper-les en petits cubes. - Laver bien les courgettes et couper-les en petits cubes. - Rincer le riz sous l’eau froide, égoutter-les. - Mettre dans une cocotte le riz, ajouter l'eau, la quantité d'eau doit être le double de riz. - Mettre les cubes de carottes, les cubes de courgettes dans le panier de la cocotte, ajouter le poignet de petits pois, saler et fermer la cocotte et laisser cuire pendant 15 minutes. - Mettre le riz avec les légumes dans un saladier, ajouter le thon égoutté, assaisonner de sel, poivre et cumin, arroser d'un filet d'huile d'olive, bien mélanger. - Servir le riz dans un plat et parsemer de persil haché.

INGRÉDIENTS - 1 faisan bardé - 1 boite de truffes - 100 g de beurre - 2 petits suisses - Sel et poivre PREPARATION - Hacher les truffes, mêler-les aux petits suisses.

- Farcir le faisan dedans avec cette préparation, saler et poivrer et faire-le dorer dans une cocote avec le beurre chauffé sur toutes les faces pendant 15 min environ, couvrir et laisser cuire pendant 45 mine environ. - Servir aussitôt.


22

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 469

JEUX-DETENTE

SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 468

LA BLAGUE Un touriste Japonais arrive à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle et prend un taxi pour aller voir la Tour Eiffel. Sur l'Autoroute, il regarde par la vitre arrière et, apercevant une moto qui double, tape sur l'épaule du chauffeur en disant : - Moto Kawazaki, très rapide... Made in Japan ! Un peu plus loin sur la route, le touriste tape à nouveau sur l'épaule du chauffeur de taxi et dit : - La... Auto Toyota, très rapide... Made in Japan ! Même s'il est agacé, le chauffeur ne bronche pas. Il poursuit sa route jusqu'à la Tour Eiffel et débarque son passager : - Voilà Monsieur, ça vous fera 300 francs. Le Japonais stupefié par le prix remarque : - Ouh la la... Très cher ! Et le chauffeur se retourne en souriant : - He oui, compteur très rapide... Made in Japan !

MOTS CROISÉS N° 469 A B C D E F G H 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison

I

J K L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 468

Horizontalement

Verticalement

1 - Bien secouer 2 - Décliner - Possessif 3 - Conduite - Celui dont on vient de parler 4 - Presque brutal Couverts 5 - Bien content - Série de lustres - Petite bourguignonne 6 - Vieil accord Insonorisa - Pas beaucoup 7 - Français du Maghreb 8 - Repas pour les jeunes - Limites 9 - Belle faute Impeccable 10- Indice de viscosité Enlèvement - Petit socle

A - Division de cours - Choisis B - Congédiera C - Vomitif - Exister D - Net refus Expulsée E - Thérapeute non officiel F - Trop souvent utilisée - Vague sujet Dieu solaire G - Mot de parchemin - Cycles H - Se plaindraient bêtement I - Arme de brochet Mauvaise école J - A payer - Hep ! K - Extrême maigreur L - Peu dépensier Vieux portier

79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur en chef

Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction Aomar Moussi Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP

1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


05:00 : EuroNews 05:35 : Ludo 10:20 : Expression directe 10:30 : Météo 10:35 : La vie d'ici : magazines et documentaires de votre région 11:50 : Côté maison 12:20 : Slovaquie / Paraguay 14:35 : Hippisme 16:15 : Des chiffres et des lettres, le championnat 16:55 : Questions pour un super champion 17:50 : 19/20 : Edition nationale 17:53 : 19/20 : Edition régionale et locale 18:00 : 19/20 : Journal régional 18:58 : Météo 19:05 : Les héros de la biodiversité 19:10 : Fa si la chanter 19:35 : Eh bien, valsez maintenant ! 21:58 : La minute épique 22:00 : Soir 3 22:20 : Eté 36

05:00 : M6 Music

05:40 Télé-achat 06:40: Télé-achat

06:00 : M6 boutique

08:40 Flipper 09:45 : Hannah Montana 09:30 Flipper

06:30 : Absolument stars

10:20: Les sorciers 10:10 Aaron Stonede Waverly Place 10:35 Aaron Stonede Waverly 10:45: Les sorciers

12:10 : Météo 12:15 : Accès privé 14:20 : Desperate Housewives 16:20 : 66 Minutes 18:40 : Météo 18:45 : Le 19.45

Certaines de vos connaissances cherchent à entraver vos relations intimes. Vous vous cabrez mais votre colère justifiée ne fera pas de vagues. On vous reste fidèlement attaché, votre cote est à la hausse.

Vous allez découvrir que la communication avec les autres s'améliore. Vous constaterez avec satisfaction que vos idées sont mieux reçues. Vos idées seront reconnues par votre entourage. Ce sera une atmosphère très agréable à vivre. Profitez-en.

La chance va vous provoquer et vous répondez présent. Vous faites de réelles concessions dans une affaire où vous partiez gagnant. Vous en tirez un profit supplémentaire non négligeable ce qui vous donne une furieuse envie de vous engager davantage.

SCORPION

TAUREAU

BALANCE

Une personne que vous avez rencontrée récemment va se rapprocher de vous et vous vous découvrez une nouvelle amitié possible. Tous deux vous pouvez très bien vous entendre et devenir des compagnons de route. D'autres amis pourraient en ressentir de la jalousie.

Certains jours ne sont pas de bons jours et le ciel aimerait vous envoyer un de ceux-là. Les choses pourraient aller mal, mais finalement tout va s'arranger une fois que la chance aura tourné. Soyez très prudent, vos finances pourraient en prendre un coup.

Vous retrouvez le bon moral et un grand sourire illuminera votre visage. Vous allez finalement bien vous en sortir. Vous allez traverser victorieusement un épisode difficile et votre bonne humeur vous sera d'un grand secours. Vous méritez bien la récompense que vous donnera la vie.

-La forme (et la chance) vont encore vous sourire. Il serait bon de rectifier certaines décisions importantes prises un peu à la hâte. Vous saurez trouver un excellent compromis qui mettra tout le monde d'accord. La route est toute tracée pour une parfaite concrétisation.

-Les planètes vous sont très favorables sur le plan professionnel, il serait temps maintenant d'envisager des changements importants dans ce domaine. Vous savez que vous êtes capable de grandes choses, mais votre manque de confiance en vous, freine votre dynamisme.

$Vous voulez sauver à tout prix les apparences mais la vérité crève les yeux. Dites simplement quelles sont vos intentions pour l'avenir et l'on risque de vous croire sur parole. Vous êtes à même maintenant de pouvoir afficher vos intentions avec optimisme et bonne humeur.

Méfiez-vous de l'eau qui dort. Vous aurez la chance de vous rendre compte que quelqu'un qui ne disait rien va rejoindre votre point de vue. Les ennemis d'hier peuvent devenir les amis de demain. Prenez soin d'affirmer vos positions même si elles paraissent intransigeantes.

Utilisez votre pouvoir de persuasion pour obtenir ce que vous voulez, l'opportunité vous en est offerte. C'est le bon moment pour pouvoir demander la faveur que vous souhaitez car votre interlocuteur sera dans de bonnes dispositions d'esprit à votre égard.

GEMEAUX

SAGITAIRE

-De réelles possibilités vont se faire un jour. Essayez de ne pas céder aux craintes et aux doutes sans fondement. Aller de l'avant est positif, tout ce que vous avez à faire est de croire en vous. Tous les espoirs sont permis, il vous suffit d'agir pour réussir.

VERSEAU

B LI E R

CANCER

Au sommaire : Maison, déco : les rois de la peinture envahissent notre intérieur Manier le pinceau ou le rouleau est devenu un plaisir. Cette nouvelle mode, lancée par les émissions de décoration, a été aussitôt reprise par les géants de la peinture. Résidence secondaire, la nouvelle bataille du mobilier de jardin. Le mobilier en résine tressée envahit les jardins et les terrasses. Vendus de 500 à 5000 euros pour le haut de gamme, ces véritables petits salons d'extérieur résistent à tous les temps. Week-end, campagne : un olivier dans ma maison. L'olivier est l'arbre symbole de la Méditerranée. Auparavant, il ne se vendait que dans le Sud de la France. Aujourd'hui, il part à la conquête du Nord.

HOROSCOPE

Place 11:25 : American Dad ! 11:10 Sonny 11:35: Sonny 11:50 American Dad ! 12:25 American Dad ! 12:15 TellementDad people 12:50:American ! : les 13:15 Stargate SG-1 footballeurs les plus stylés 14:00 Stargate SG-1

DIMANCHE

14:45: Stargate 12:20 Stargate SG-1 SG-1 15:35 Tellement vrai 13:45 Stargate SG-1 19:00: Les dossiers de «Vis ma vie» : la quotidienne 14:40 : Tellement vrai 19:35 Friends 20:35:AStargate nous quatre, 18:30 SG-1 Cardinal

19:30 : Sport 6

! 19:35 : De battre mon coeur s'est 22:15 Les quatre Charlots

19:40 : Capital

mousquetaires arrêté

23

POISSON

Vainqueurs de la modeste mais vaillante Corée du Nord sur un train de sénateur (2-1), les Brésiliens de Robinho, dont il est difficile de juger leur niveau collectif sur ce seul match, passent un véritable test en affrontant les Eléphants de Côte d'Ivoire.

05:00 : Nos années pension 05:25 : Nos années pension 05:50 : Samantha oups ! 06:00 : Thé ou café 07:30 : Sagesses bouddhistes 07:45 : Islam 08:15 : A Bible ouverte 08:30 : Chrétiens orientaux : foi, espérance et traditions 09:30 : Le jour du Seigneur 11:55 : Les héros de la biodiversité 12:00 : Journal 12:20 : 13h15, le dimanche... 13:10 : Vivement dimanche 14:50 : ITALIE / NOUVELLE-ZÉLANDE 17:05 : Stade 2 17:50 : Point route 17:55 : Vivement dimanche prochain 18:55 : L'agenda du week-end 19:30 : Comble de rêve 19:35 : La vérité ou presque 21:10 : Faites entrer l'accusé 22:40 : Journal de la nuit 22:55 : Histoires courtes

LION

05:30 : TFou 09:20 : Météo 09:24 : Auto Moto 10:05 : Téléfoot 11:02 : Attention à la marche ! 11:50 : Un parrain pour réussir 12:00 : Journal 12:15 : Du côté de chez vous 12:20 : Météo 12:25 : Walker, Texas Ranger 14:15 : Trauma 16:00 : Les experts : Miami 16:55 : Londres police judiciaire 18:50 : Tous les marchés du monde 18:54 : Là où je t'emmènerai 18:55 : Météo 19:20 : BRÉSIL / CÔTE D'IVOIRE 21:45 : Courses et paris du jour 21:50 : Les experts 22:35 : Les experts

VIERGE

07h00 : Journal télévisé 07h00 :: Journal (1er 07h15 Sabahiattélévisé (Télématin) édition): Maouze wa laimoune 10h00 07h15 : Sabahiat (Télématin) 10h30 Ouyoun Aâliya 11h15 10h00 :: Documentaire Moughamarat Farid 12h00 Dragon Ball 10h30 :: El-Assil 12h30 : Saf el-barcha.Doc 12h00 : Firqat Mozart 13h00 : Journal télévisé 12h30 :: Ibtikarat 13h30 El Houb El-Dhaie 13h00 : Azizi Journal télévisé ( édi15h00 El-Mouchahid 16h30 slam danck tion du:13h) 17h00 Korat 13h30 :: Académiet Rebeca kadam.DOC 15h00 : Long métrage 17h30 : Forssan El Qoraan d'animation 18h00 : Journal télévisé ( édi16h30 : Kaasse el fadaa tion Amazigh) 17h00 : El-Aâlem baina yadak 18h30 Mondial News 18h45 Studio mondial 17h30 :: El-khal wa raihane 19H30 COUPEtélévisé DU MONDE: 18h00 :: Journal ( édiBRS- C.IVO. STADE tion Amazigh) JOHANNESBURG 18h20 :: Haoula Journal aâlem télévisé ( édi20h15 19h00 Ikhetar soualek tion du :20h) 20h30 BER- C.IVO. Stade 20h00 : Journal télévisé ( édiJOHANNESBURG (reprise) tion du 20h) 21h15 : Studio mondial 21h00 : Min Waqiouna 22h00 : Iqtissadouna 22h00 : 1.2.3. viva (Emission) l'algerie 23h00 : Résumé coupe du monde 23h00 : Film algerien

CAPRICORNE

Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

Nuages épars. 24°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 03 h 41 El-Dohr 12 h 46 El-Assar 16 h 37 El-Maghreb 20 h 03 El-Icha’a 21 h 44

17 Pourquoi le 4 des horloges est écrit sous forme additionnelle (IIII) et non soustractive (IV) ? Cet article a été posté par Eusebio dans le cadre du concours de décembre. Plusieurs théories sont avancées, parmi lesquelles : le IIII a été préféré pour éviter la confusion entre IV et VI, en particulier du fait que les deux chiffres ont la tête en bas sur le cadran. l’écriture additionnelle était courante au temps des premières horloges. Ce n’est que tardivement que l’écriture soustractive a été normalisée. Ces deux premiers arguments semblent tout à fait réfutables : on sait bien que le 6 est au bas d’une horloge et que le 4 est sur la droite si l’écriture additionnelle était la

norme, pourquoi le 9 n’était-il pas écrit VIIII ? Par contre, les deux arguments suivants semblent plus pertinents : en divisant le cadran en 3 parties égales, on obtient 3 groupes de 4 chiffres: le premier tiers constitué de I, le deuxième tiers comportant des V, le dernier tiers coomportant des X. il s’agirait d’une question d’esthétique du cadran: par opposition au VIII, la notation soustractive (IV) aurait été moins chargé. De façon plus globale, en coupant une horloge en deux, la notation additionnelle permet d’avoir exactement 14 symboles de chaque côté.


BALLE AU CENTRE

VALEUREUX ALGERIENS

Par ALI BOUACIDA

Les qualificatifs les plus flatteurs fusent et revoilà notre équipe nationale portée aux nues après un match nul. C’est vrai que l’adversaire n’est pas le premier venu, et tenir en échec la terrible Angleterre, terre de naissance du football, relève de l’exploit. Et audelà de ce sursaut d’orgueil où nous découvrîmes une équipe d’Algérie pareille à celle qui nous fit vibrer au Soudan et contre la Côte-d’Ivoire, ne faut-il pas se demander si nos garçons ne sortent le grand jeu que lorsqu’ils nourrissent un complexe ? Contre la Slovénie, une illustre inconnue représentant un pays issu du démantèlement du bloc de l’Est, les Algériens ont sûrement pris leur tâche à la légère en se disant qu’ils allaient battre ce petit participant, encouragés en cela par une campagne médiatique qui a étrangement focalisé le danger sur l’Angleterre. Encore une fois, le football s’est gaussé de toutes les logiques et c’est la petite Slovénie qui nous a battus, alors que la grande Angleterre a sué sang et eau pour arracher un nul ! D’ailleurs, cette édition sudafricaine de la Coupe du monde a comme signé la fin de la suprématie des grandes nations. Regardez un peu cette glorieuse Allemagne se faire battre par la Serbie, cette France fière comme un coq qui se fait étaler par le Mexique, et cette altière Angleterre qui subit une leçon de football de ces Algériens qu’on a trop vite enterrés. Les intellectuels trouveront certainement une explication dans ce recul des nations dominantes en football et diront que c’est la mondialisation qui a redistribué les cartes en instaurant une crise économique en Occident, tandis que les pays d’Asie notamment émergeaient. Il y a aussi une raison psychologique, notamment chez ces Algériens toujours aptes à relever les défis impossibles et à se faire avoir lors de rencontres largement à leur portée. Contre la Slovénie, tout le monde avait misé sur la victoire des Verts et contre l’Angleterre, on pria secrètement pour ne pas prendre une raclée. Et voilà le résultat : un groupe virevoltant qui accula les Anglais à sortir tous leurs atouts, donnant triste mine à leur entraîneur qui n’eut de cesse de se ronger les ongles sur son banc. Dès les premières minutes, nous comprîmes tous que notre équipe allait livrer un grand match, incitant les Anglais à de tristes gestes antisportifs, comme ces nombreux tirages de maillot dès que l’un des nôtres pénétrait dans leur surface. Ils ont donc livré une magnifique rencontre et la presse mondiale a unanimement salué ce qu’elle présente comme un exploit : «L’Angleterre bute sur les valeureux Algériens», annonce en titre le journal de France 2. Oui, ils ont été valeureux. Et c’est Saâdane qui va avoir la paix. Bien malin qui osera le critiquer. A. B.

LES ALGÉRIENS Maracana N° 1144— Dimanche 20 Juin 2010

24

retrouvent leur équipe

O

n y croyait dur comme fer à un exploit des Verts. Depuis 2 jours, tous les supporters, malgré leur scepticisme, croyaient en leur for intérieur à un bon comportement de l’équipe. On nourrissait l’espoir que les coéquipiers de l’excellent Bougherra ne nous décevraient pas. Ce match revêtait une importance capitale et pour cela, et jour de repos hebdomadaire aidant, les rues étaient incroyablement désertes une dizaine de minutes avant le coup d’envoi. Plus qu’un jour de Ramadhan au moment de la rupture du jeûne ! A la mitemps et vu le décalage de l’horaire de la prière du Maghreb, beaucoup de fidèles ont fait l’impasse sur la prière à la mosquée, se contentant de la faire rapidement chez eux. C’est dire toute l’importance de cette rencontre entre un ogre, venu en Afrique du Sud pour remporter la Coupe du monde, et des lutins qui voulaient se réconcilier avec tout un peuple. A la fin du match, dès le coup de sifflet de l’arbitre, des you-yous fusèrent des maisons, dans un

concert qui aurait fait croire à une très grande fête. Mais ce nul devant les créateurs du football n’en est-il pas un ? Puis un klaxon ininterrompu «entra dans la danse», suivi par d’autres. Les cortèges improvisés de véhicules, avec des drapeaux algériens flottant au vent, commencent à se former. Dans le quartier est d’Oran, c’est d’abord le rond-

BENMIMOUN : (EX-INTERNATIONAL) «

O

n s’est réconcilié avec notre équipe. Les gars ont très bien joué, tactiquement et techniquement. Ils ont joué avec une grande volonté et un mental en hausse. Ils ont eu du culot et ont démontré qu’ils faisaient partie des grands joueurs actuels. Yebda nous a séduit par son jeu axé vers l’offensive. C’est dommage que dans le match contre la Slovénie, il a été confiné dans un rôle défensif. Malgré toute la bonne volonté des nôtres, la joie n’a pas été complète, puisqu’on n’a pas pu marquer le moindre but. Je pense qu’en deuxième mi-temps, les joueurs ont été plus prudents. Si on analysait le match compartiment par compartiment, je dirais qu’avec le système de trois défenseurs centraux, Saâdane a pu annihiler les actions offensives des Anglais. Le milieu a bien tourné, avec peut-être moins de mordant du côté de Lacen, alors que chez Yebda et Ziani, c’était le contraire. Boudebouz reste un joueur de grand talent et en attaque Matmour a essayé de faire quelque chose, mais il était esseulé et revenait souvent pour la récupération du ballon. L’autre satisfaction a été le gardien M’Bolhi, qui a débuté difficilement et cela se comprend, puis il a pris de l’assurance au fil des minutes. L’Algérie a maintenant deux gardiens de but de niveau international. C’est vraiment dommage que Saâdane n’ait pas joué avec ce système lors du match contre la Slovénie et là, c’est vraiment dommage que le coach soit toujours en retard d’un match. Je suis sûr que notre équipe jouera devant les USA pour gagner et elle peut réussir.” M. T.

point des falaises, face à l’hôtel Sheraton, où convergèrent les voitures, avant de se rendre en procession au centre-ville, sur le boulevard du front de mer (Bd de l’ALN). Oran commence à vivre sa nuit folle, une nuit qui nous rappelle l’après-match d’Oumdorman. Des chants, du folklore avec des troupes locales de karkabou, des

derboukas et même des trompettistes amateurs. Bref, c’était une fête inouïe qui a duré presque toute la nuit. Les jeunes et les moins jeunes, certains portant leur progéniture sur les épaules, des enfants tous habillés de vert et rouge, n’en discontinuaient pas de clamer leur joie. Une liesse indescriptible s’est emparée des rues de la capitale de l’Ouest. «Nous avons retrouvé une équipe de cœur, qui a joué avec une grande ardeur, sans peur et sans reproche, devant des stars du ballon rond. Merci à tous ces joueurs de nous avoir donné un peu de bonheur et nous espérons qu’ils continueront lors du prochain match contre les USA», nous a déclaré un père de famille sur le front de mer, entouré de sa femme et de ses trois enfants, dont le plus jeune, environ 7 ans, clamait “1-2-3Viva l’Algérie”. Ce n’est qu’à l’aube que les jeunes entrèrent chez eux. La fête n’est pas terminée, elle est juste interrompue en attendant le match face aux USA. M. Touadjine

QUELQUES STATISTIQUES 0. L'Angleterre n'a jamais perdu dans son histoire contre une équipe africaine. En 15 rencontres, les Anglais affichent un bilan de 11 victoires et 5 nuls. Si l'on se restreint à la phase finale de Coupe du monde, les joueurs de sa Majesté ont disputé cinq rencontres (toutes entre 1986 et 2002) contre des formations africaines, pour deux nuls et trois victoires : 0-0 en 1986 face au Maroc, 1-0 contre l'Egypte et 3-2 contre le Cameroun en 1990, 2-0 devant la Tunisie en 1998 et enfin 0-0 contre le Nigeria en 2002.

1. Inversement, l'Europe ne réussit guère à la sélection algérienne. Les Verts n'ont remporté qu'un seul de leurs 16 derniers matches face à une équipe du Vieux continent. C'était il y a près de dix ans déjà, en décembre 2000, contre la Roumanie, en match amical. Pour le reste, l'Algérie a obtenu 6 nuls, contre 9 défaites au cours de cette période.

7. L'Algérie a disputé sept matches en phase finale de Coupe du monde. Elle a toujours encaissé au moins un but dans chacune de ces sept rencontres. Au total, les Algériens ont concédé 12 buts en 7 matches : 6 en 1982 (1 contre la RFA, 3 face à l'Autriche et 2 face au Chili), 5 en 1986 (1 face à l'Irlande du Nord, 1 face au Brésil et 3 contre l'Espagne) et 1 en 2010 (face à la Slovénie).

Wataniya Telecom Algérie Communiqué Après leur performance lors du match face à l’Angleterre Nedjma félicite les Verts pour leur excellente prestation Après leur formidable prestation lors du match face à l’Angleterre, Nedjma, fidèle à son engagement inconditionnel en tant que sponsor officiel de l'équipe nationale et de la Fédération algérienne de football (FAF), s'associe à la joie qui emplit toute l’Algérie et adresse ses plus chaleureuses félicitations à nos valeureux joueurs et aux staffs technique et administratif des Verts. Ce match, mené avec une remarquable maîtrise sur le terrain, confirme l’immense potentiel des joueurs de l’équipe nationale. En effet, les Verts font renaître l’espoir de tout un pays qui les soutient aussi bien en Algérie qu’en Afrique du Sud et qui souhaite de tout cœur les voir s’imposer parmi les grandes nations du football mondial. En cette heureuse

occasion, M. Joseph Ged, Directeur Général de Wataniya Telecom Algérie-Nedjma, se trouvant actuellement en Afrique du Sud afin d’apporter personnellement son soutien à la sélection nationale, déclare : «Je suis très fier de cet exploit des Verts et je suis confiant qu’il sera suivi par une qualification au deuxième tour. Je tiens à

féliciter chaleureusement tous les joueurs pour les belles sensations qu’ils nous ont fait vivre ici en Afrique du Sud. Je félicite par la même occasion l’ensemble des staffs technique et administratif qui ont réalisé un travail d’équipe remarquable tant sur le plan technique que moral. Et je réitère mon total soutien ainsi que celui de Nedjma, afin d’accompagner au mieux notre sélection nationale. Bonne chance pour le prochain match contre les Etats-Unis d’Amérique».En tant que sponsor inconditionnel, Nedjma a toujours soutenu et encouragé les joueurs de l'équipe nationale, ainsi que les staffs technique et administratif quelles que soient les circonstances. «Maak Yal Khedra, Maak Ya Dzaïr»


maracanafoot1144