Page 1

Lundi 7 Juin 2010 - N° 1133 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

Les Verts depuis ce matin à Durban Bougherra intéresse Malaga

Saâdane satisfait BOUDEBOUZ : «Tout

s’arrangera !»

MATMOUR : «Revenir

à nos standards !»

1

«Mansouri est le er capitaine»

Ziani rassure les Algériens


02

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

UNE AFFAIRE DE MORAL Ils manquaient terriblement de finish. Et c’est dommage parce que lors de ce match, ils ont montré un visage plus offensif, construisant plus efficacement leurs actions et occupant mieux le terrain. Il faut dire que l’équipe des Emirats, hormis quelques percées dangereuses n’est pas ce qu’on peut appeler un adversaire de taille, du moins pas assez puissant pour bien préparer les Verts à affronter les terribles équipes de leur groupe. Entre les dribbles déroutants d’un Ziani, les chevauchées d’un Belhadj, la maestria d’un Chaouchi et la classe insolente d’un Boudebouz incorporé dans les dernières minutes, nous avons eu du beau spectacle, mais ça manquait terriblement d’efficacité et même de coordination à l’image de Saïfi reprochant à Belhadj de ne pas lui avoir adressé la balle alentour des bois émiratis dans les dernières minutes. Et c’est la vox populi qui nourrit une opinion très contrastée, qu’illustrent très bien les titres de la presse nationale qu’on peut donc classer en deux catégories bien distinctes : en grosses manchettes, les uns disent que «c’est bon pour le moral» et les autres que c’est «inquiétant». Où se situer ? Dans les rangs des optimistes ou ceux des réalistes qui, guère convaincus par cette dernière prestation des Verts avant les choses sérieuses, n’ont pas manqué de rappeler qu’en quatre rencontres successives, l’équipe algérienne a quand même encaissé dix buts contre un seul inscrit et sur penalty de surcroît. D’autre part, on a décelé dans cette rencontre des mécanismes qu’on croyait disparus comme une meilleure maîtrise du ballon, une plus grande assurance. En un mot, ils ont joué plus à l’aise. Sans doute la carrure de l’adversaire y est-elle pour quelque chose. Voilà pourquoi, il faut s’inquiéter : les clubs qu’aura à affronter l’Algérie sont d’un autre calibre et les erreurs qui ont paru anodines face aux Emirats s’avèreront fatales face à l’Angleterre. Que ce soit les sorties hasardeuses de Chaouchi, le mauvais placement des attaquants qui arrivent toujours trop tard ou trop tôt pour récupérer les balles d’un Ziani qui demeure incontestablement le maître sur le terrain au point «d’inquiéter» l’entraîneur anglais. Là aussi, méfions-nous des appréciations de l’adversaire parce qu’elles sont destinées à brouiller les cartes. Pour dire que franchement, nous attendons cette coupe en Afrique du Sud avec la peur au ventre. Oui, un petit but, c’est bon pour le moral. Mais le moral n’est pas au beau fixe. A. B.

Zekri maintenu à son poste

Noureddine Zekri, entraîneur de l'ES Sétif, sera reconduit à la barre technique de la formation sétifienne, vice-championne d'Algérie 2010, a-t-on appris dimanche auprès du président de la section football du club. "Zekri est l'entraîneur de l'Entente de Sétif et le sera encore la saison prochaine", a indiqué le président de la section football du club, Hacene Hammar. "Le président Serrar et le coach ont convenu samedi en soirée de parapher un nouveau contrat qui liera les deux parties pour la saison 2010-2011", a précisé la même source, faisant part de son "profond étonnement" devant "certaines informations sans fondement annonçant le départ de l'entraîneur". Le contrat de Zekri, en cours d'élaboration, sera signé dans les prochains jours, a ajouté Hacene Hammar.

Benchikha : la FAF met fin aux rumeurs

Suite aux rumeurs faisant état du départ de l’entraîneur de l’EN A’ et olympique (U23), ainsi que les informations en provenance de Tunisie où des clubs du pays voisin auraient contacté Benchikha, la Fédération a mis fin hier, sur son site Internet, aux spéculations des uns et des autres. La FAF a tenu à rappeler que Benchikha «est toujours sous contrat avec la FAF et qu’elle n’a aucune intention de mettre fin à la relation de travail qui lie les deux parties». Dont acte !

JUMELLES

Bougherra intéresse Malaga

Le défenseur international algérien des Glasgow Rangers, Madjid Bougherra, intéresse le club de la Liga espagnole, Malaga, qui compte l'engager durant l'intersaison, rapporte dimanche le site Football 365. Toujours lié par un contrat jusqu'en 2012 avec le champion d'Ecosse, Bougherra a indiqué qu'il préférait continuer son aventure avec les Rangers, même si son club serait prêt à le vendre si une bonne proposition venait à lui être présentée. Bougherra n'est pas le seul Algérien à attirer les convoitises de Malaga, puisque le milieu du Vfl Wolfsburg (Bundesliga allemande), Karim Ziani entre dans les plans de recrutement de l'équipe andalouse. Le club de Malaga, qui avait souffert pour décrocher son maintien en Liga, vient d'être racheté par l'homme d'affaires qatari, Cheikh Abdallah Ben Nasser Al-Thani, pour un montant de 25 millions d'euros, selon la presse espagnole.

1,9 milliard pour Djallit ! LE MARCHÉ DES TRANSFERTS FLAMBE

L’attaquant du WA Tlemcen, Djallit, a fait flamber le marché des joueurs en cette période des transferts. Il est sollicité par plusieurs clubs de la division I, particulièrement le MC Alger et l’ES Sétif. Selon son manager, le montant de son transfert est fixé à pas moins de 1,9 milliard de centimes. A ce prix là, Djallit risque d’être le top des transferts pour la nouvelle saison?

100 millions pour le «plan» Mourinho

REAL MADRID

Alors que le plan Mouri nho se dessine, la direct ion du Real Madrid a fixé un pla fond financier de 100 mi llio d'euros pour permettre au coach de mener à bien son ns projet. Il a été clair sur ses intention dues par ses dirigeants qu s et elles ont été enteni ont évalué le prix de son marché estival à 100 mi llions d'euros, soit un peu plu que l'argent qui avait été dépensé pour le seul Cristi s ano Ronaldo, il y a tout juste un an. Quoi qu'il en soit, dans les coulisses du Bernabeu on est très clair sur le fai le recrutement n'atteindra t que pas les sommets de l'an dernier. D'ailleurs, seuls 50 millio ns seraient effectivement dans les caisses madrilènes. C'e st pourquoi, certains ind ables du Real devraient ési rêtre proposés dans les dif férentes transactions pour faire bai sser les prix. Enfin, les "Merengue" ne se presse ront pas et n'excluent pas recruter qu'à partir du mo de ne is d'août.

Lampard nommé vice-capitaine

pe du monde Après l'annonce du forfait pour la Cou taine de capi l itue de l'hab l'équipe d'Angleterre, Rio Ferdinand, et la nomination de Steven Gerrard, Fabio Capello, le sélectionneur anglais, a annoncé que Franck Lampard (Photo PresseSports) serait le vice-capitaine de la sélection. «Je suis très fier, a ainsi réagi le milieu de terrain de Chelsea. Evidemment, je suis sure me fait très déçu pour Rio (Ferdinand). Sa bles ? Je vais faire -je puis beaucoup de mal. Mais que un bon être r pou m imu max mon essayer de donner vice-capitaine.»

Torres, le plus payé du monde à City ?

Selon la presse anglaise, Manchester City serait prêt à offrir un véritable pont d'or à Fernando Torres (photo Reuters). L'actuel attaquant de Liverpool pourrait tout simplement devenir le footballeur le mieux payé du monde. Les Citizens auraient, en effet, proposé à l'ancien joueur de l'Atletico Madrid un salaire hebdomadaire de plus de 240 000 euros, soit un salaire annuel de plus de 12,5 millions ! L'Espagnol aurait toutefois refusé ces avances indécentes et donnerait sa préférence à Chelsea.

l'Algérie bat la Tunisie (1-0) et se qualifie pour l'Afrique du Sud CAN-2010 (Dames):

La sélection algérienne dames de football s'est qualifiée pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2010 grâce à sa victoire contre son homologue tunisienne sur le score de 1à 0 samedi au stade El Menzah (Tunis) en match retour des éliminatoires. L'unique but de la rencontre a été inscrit par Asma Wadah à la 65e minute. Lors du match aller disputé à Koléa, l'Algérie et la Tunisie avaient fait match nul (1-1).


03

Maracana N° 1132 — Lundi 7 Juin 2010

J-04

Arrivée de l’EN, ce matin, à Durban g Par Abdou Seghouani

A six jours de son premier match du Mondial face à la Slovénie, l’équipe nationale a quitté, hier soir, l’Allemagne pour l’Afrique du Sud. C’est au petit matin que l’équipe nationale de football est arrivée à l’aéroport de Durban, en provenance de Munich.

L

Départ pour l’Afrique du Sud

a délégation Algérienne pour la Coupe du monde a effectué le voyage à bord d’un vol spécial de la compagnie Air Algérie qui a quitté l’aéroport de Munich à 21 heures, hier soir. Sur place, à Durban, ils étaient accueillis par l’ambassadeur d’Algérie en Afrique du Sud et un membre de la FAF, M. Zefzef, qui se trouve sur place depuis quelques jours déjà pour réunir et organiser la logistique. C’est vers midi (heure locale)

=MATMOUR : «Revenir à nos standards !»

Le match amical, samedi à Fürth face aux Emirats arabes unis a vu le retour de Bougherra, Halliche, Anthar Yahia, les trois défenseurs de l’équipe type des Verts. Karim Matomour est, lui aussi, de nouveau sur pied. Ce dernier a déclaré que l’EN est en train de marquer son retour : Karim Matmour est, de nouveau, opérationnel. «Je suis heureux d’avoir enfin pu reprendre ma place dans l’équipe et d’avoir pu jouer le match presque en entier. J’étais à l’aise, je n’ai rien ressenti. J’estime qu’on a fait le plus important : partir en Afrique du Sud sur une victoire. C’est très important pour nous, comme pour nos supporters», a-t-il déclaré avant-hier, à l’issue du match de Fürth. Matmour a été, en effet, titularisé et a joué 88 minutes. C’est-à-dire, qu’il a joué tout le match sans qu’il y ait le moindre souci. C’est bon signe pour le match prévu dans une semaine. «Il était prévu que l’équipe revienne avec ses joueurs cadres, c’est fait maintenant, ils sont opérationnels. Ils se connaissent parfaitement et ont les automatismes nécessaires pour répondre positivement dans les matches de Coupe du monde». Poursuivant sur la prestation de l’EN face aux Emirats, Matmour admet que «ce n’est pas notre jeu habituel, mais on peut jouer mieux encore. On va revenir à nos standards, c’est exactement ce qu’on va faire en Afrique du Sud. Le plus important est que tous les joueurs blessés reviennent et c’est bon signe», a-t-il conclu.

= ZIANI : «Cette victoire ramène la sérénité»

Le milieu de terrain des Verts estime qu’il ne faut pas aller par mille chemins pour parler du match amical face à l’équipe émiratie : «C’est une excellente chose de renouer avec la victoire avant notre départ pour l’Afrique du Sud», a-t-il déclaré. Pour lui, l’EN «avait besoin de ce succès pour redonner un peu de confiance et ramener la sérénité au sein de l’équipe», a-t-il ajouté. Revenant sur le match en lui-même, il estime que c’était «un match très difficile contre une équipe des Emirats Arabes Unis qui ne nous a pas facilité la tâche. Elle a démontré surtout qu’il n’y a plus de petite équipe. Cela est d’autant plus vrai que nous avons évolué sous une chaleur torride alors que nous nous sommes entraînés toute la semaine sous la pluie», explique-t-il. Durant les 90 minutes, Ziani et ses coéquipiers avaient le match en main, «à part quelques petites actions de contre-attaques qu’on a laissées aux joueurs adverses», regrettant qu’ils n’ont «pas pu "tuer le match" en ratant beaucoup occasions. C’est que qu’on devrait tenter de faire lors de nos prochains matches». Pour conclure, Karim Ziani assure que l’équipe nationale est capable de faire meilleure impression. Pour l’heure, rejoindre l’Afrique du Sud «sur une victoire est la meilleure chose qui pouvait nous arriver. Il ne faut pas oublier aussi que beaucoup de joueurs reviennent de blessures et je pense inch Allah que tout ira pour le mieux».

que la délégation algérienne rejoindra son camp de base en Afrique du Sud, situé dans la ville de San Lameer, après avoir effectué par bus spécialement affecté les 120 km qui séparent la ville de Durban et le site du camp de base, dans la province du Kwazulu Natal. Il y a une dizaine de jours, le ministre sud-africain des Sports et des Loisirs, M. Makhenkesi Stofile, avait déclaré dans une conférence de presse à Alger, qu’«un accueil des plus chaleureux sera réservé à la délégation algérienne à son arrivée sur le sol sud-africain. Des enfants des écoles, vêtus du maillot de la sélection algérienne, chanteront l’hymne national algérien». L’EN sera dans une région qui lui est tout acquise, selon les propos du ministre : «Le soutien des Sud-Africains aux Verts sera sans faille», a déclaré le ministre. Avant cela, dans la matinée, l’ensemble des joueurs a remis son équipement et repris le chemin de la pelouse de l’hôtel pour la traditionnelle séance de décrassage d’après-match. La

veille, en effet, l’équipe nationale, le staff technique et les supporters se sont rassurés en remportant une victoire «bonne pour le moral» avant de rejoindre leur camp de base, près de Durban. Ils seront sur la côte ouest de l’Afrique du Sud. L’équipe nationale élira ses quartiers dans le splendide complexe touristique du Monduzur Resort, où les joueurs séjourneront durant le premier Tour de cette phase finale de Coupe du monde. Dans cette région, située au niveau de la mer, il y a de la fraîcheur et le soleil y est omniprésent sur la Côte ouest de l’Afrique du Sud. Le Monduzur Resort, hôtel réservé par la FIFA, est l’objet d’une surveillance très stricte de la police locale, comme c’est le cas des lieux de séjour de toutes les équipes qualifiées au Mondial. Les séances d’entraînement des coéquipiers du capitaine Yazid Mansouri s’effectueront sur des terrains déjà prêts, situés à quinze minutes de leur hôtel. Là aussi, pas de place aux intrus, toutes les conditions pour

assurer le travail dans la plus grande discrétion sont réunies. Ainsi, l’équipe nationale vient d’achever sa phase de préparation en Europe. Une longue et laborieuse période de regroupements, marquée par quelques embûches en raison des soucis causés par les blessures de pas mal de joueurs et pas des moindres. Cette phase de préparation a été, rappelons le, entamée à Crans- Montana, le 13 mai dernier, avec un effectif de 25 joueurs présélectionnés par l’entraîneur Rabah Saadane. Quelques jours avant la fin du stage, c’est l'annonce officielle du retrait de Mourad Meghni de la liste des «25» et, donc, il ne sont plus que 24 joueurs. Mais, M. Saadane a pratiquement déjà tranché, puisque Zemmamouche sera, lui aussi, sacrifié deux jours plus tard, et ce sont Chaouchi, M'bolhi et Gaouaoui qui seront maintenus pour le Mondial. En conséquence de quoi, la liste des «23» s’impose d’elle-même… Tout était clair avant le match amical contre l’Irlande. A. S.

ANTHAR YAHIA : «L’essentiel, c’était de gagner !»

Anthar Yahia est, lui aussi, revenu dans le groupe de l’EN où il a été titularisé d’entrée samedi, face aux Emirats AU. Un retour en forme qui promet des jours meilleurs pour la sélection. Quant au match, il estime que «même si nous avons dominé la plupart du temps, j’estime que c’était une partie difficile contre une bonne équipe des Emirats. L’essentiel c’était de gagner et ne pas encaisser de but». Comment l’EN a joué ? Selon Matmour, «on a su produire quelques phases de jeu intéressantes tout comme il y a quelques défaillances qui restent à corriger. On doit peaufiner encore notre préparation et nos automatismes pour être solides en Coupe du monde», explique-t-il. Le retour parmi les joueurs rentrants de l’auteur du but qui a qualifié l’EN au Mondial-2010 est globalement positif : «Je me sens bien même si cela a été quelque peu difficile vers la fin notamment avec la grosse chaleur sous laquelle on a joué». Anthar Yahia a mal apprécié le fait qu’une partie du public ait manqué de respect au capitaine de l’EN au moment où il avait été remplacé. Mansouri est sorti, en effet, sous les sifflets. «Je regrette profondément, un capitaine d’équipe, il faut le respecter. On ne doit pas siffler et huer de la sorte un joueur qui a tant donné à l’équipe. C’est franchement regrettable». «Pourquoi veut- on déstabiliser l’équipe de cette manière. Qu’on nous laisse travailler sereinement», s’interroge-t-il en guise de conclusion.

Bougherra : «Ce succès est un excellent stimulant»

Pour le «Magic», comme c’est d’ailleurs le cas pour tous les joueurs de l’équipe nationale, «cette victoire est importante pour sur le plan psychologique, c’est un excellent stimulant pour nous avant de partir en Coupe du monde», a déclaré Madjid Bougherra. Sachant que la sélection nationale «était dans une courbe défavorable, on avait besoin d’un bon résultat pour rendre la sérénité au groupe et lui redonner confiance». Le match face aux Emirats Arabes Unis n’a pas été aisée pour Bougherra : «Ce match a été très difficile pour moi car je suis encore diminué physiquement. L’essentiel est qu’on n’ait pas pris de buts et que l’équipe a bien tourné, on a pris des initiatives, même si on raté beaucoup d’occasions de scorer», admet-il. En guise de conslusion, Bougherra affiche son optimisme pour les jours à venir : «On a gagné, c’est le plus important. C’est bon pour le moral. On va aller en Afrique du Sud et, sur place, le climat plus frais nous arrangera encore plus. On aura plus de jeu et de rythme pour les joueurs qui reviennent de blessures.»

Boudebouz : «Tout s’arrangera !» Pour le plus jeune joueur de l’éq

uipe nationale, il fallait finir la préparation sur un résultat positif : «C’est un succès important face à une bonne équipe des EAU», a-t-il lancé aux journalistes en fin de match. Le «Joker» des Verts a expr imé sa joie d’avoir joué en déclarant : «Je suis très content d’avoir contribué à cette victoire». Sur le match amical, il dira : «Je suis tout aussi satisfait de la bonne réac tion de l’équipe qui a su diriger et gére r le jeu, on a dominé en se créant beaucoup d’occasions», a-t-il estimé. Pour les prochains jours, il reste confiant et sere in : «Il reste quelques lacunes sur le plan de l’efficacité, mais je pense que tout s’arrangera durant la coupe du Mon de. Nous sommes conscients de ce qu’o n doit faire, car tous les joueurs en veulent tellement», a conclu Boudebouz.


04

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

J-04

Ziani rassure les Algériens Il est l’une des satisfactions de l’équipe

g Par Amine Tirmane

Après plus de deux mois d’arrêt à cause de sa mise à l’écart par son entraîneur à Wolfsburg, Karim Ziani, le patron du milieu de terrain de l’équipe nationale algérienne, revient petit à petit à son meilleur niveau. Auteur d’une prestation tout juste moyenne à Dublin face à l’Irlande, le petit lutin des Verts a réalisé une prestation de haute facture avant-hier à Nuremberg face aux Emirats, pour le compte du dernier match préparatoire de l’équipe nationale avant le début du Mondial.

I

l faut dire que Ziani n’a pas joué presque la totalité de la phase retour dans le championnat allemand avec son club de Wolfsburg, et que cela aurait pu porter préjudice sur son rendement durant le Mondial, mais contre toute attente, Ziani a sorti le grand jeu avant-hier, en s’acquittant de sa tâche convenablement et en donnant du fil à retordre aux défenseurs adverses. En effet, Karim Ziani a évolué hier comme milieu de terrain libre, un vrai animateur de jeu, et ce, devant l’absence de Meghni dans la construction. Le poumon de l’équipe d’Algérie a beaucoup couru sur le rectangle vert, et a été derrière beaucoup d’occasions dangereuses, comme lorsqu’il a débordé sur le flanc gauche, avant de servir Djebbour qui a raté son tir. En tout cas, la belle prestation du numéro 15 de l’Algérie a plus ou moins rassuré les millions d’Algériens qui suivent de près l’évolution de l’équipe nationale. En effet, alors que tout le monde s’inquiète du jeu que produit la bande à Saâdane et surtout la stérilité de l’attaque, le

match qu’a livré l’ancien milieu marseillais a été l’une des satisfactions de ce troisième et dernier match amical avant le Mondial. Par ailleurs, il est à rappeler que Ziani n’a pas joué depuis une certaine période, et que cela inquiétait plus d’un ; quoi de plus normal puisque tout le monde sait que rien ne remplace les matches dans les jambes pour être prêt le jour des grands rendez-vous, mais comme nous a habitués Ziani, il a prouvé qu’il est à 100% prêt pour être au top dès le début de la Coupe du monde, et ce, grâce à sa volonté et sa détermination. Dans un autre registre, il est à signaler que même physiquement, il n’est pas très évi-

dent de répondre présent après plusieurs semaines d’arrêt, mais Ziani a tenu l’intégralité de la rencontre face au Emirats arabes unis, et a même pu maintenir la même cadence pour être tout simplement l’homme du match.

Abdoun victime de la concurrence

Par ailleurs, et toujours en parlant du milieu de terrain de l’équipe nationale algérienne, il existe un joueur dont on parle peu, mais qu’il est pourtant péri de qualité. Dajmel Abdoun, le meneur de jeu nantais, puisque

c’est de lui qu’il s’agit est en train de prendre son mal en patience. En effet, sur les deux joutes amicales qu’ont disputé les Verts, Abdoun n’a joué qu’une poigné de minutes, où il a quand même donné satisfaction. Annoncé en grande pompe à l’EN, il faut dure que ce joueur tarde à s’imposer dans l’échiquier de Rabah Saâdane qui l’utilise peu. La raison est toute simple, en effet, il y a beaucoup de joueurs dans ce poste de meneur de jeu, et sur les deux rencontres amicales qu’a livré l’équipe d’Algérie, le sélectionneur Rabah Saâdane a utilisé un seul animateur de jeu comme titulaire, et a souvent incorporé les nouveaux, à savoir Ryad Boudebouz et Fouad Kadir qui, jusque là ont donné entière satisfaction, eux qui ont été fait entré à 30 minutes de la fin de la partie, contrairement à Abdoun qui a souvent fait son entrée vers la fin du match. C’est dire donc que Abdoun est victime de la rude concurrence qui existe dans le milieu de terrain, lui qui a toujours montré de belles choses malgré lui, durant le laps de temps qu’il a joué. Par ailleurs, il existe une autre raison de sa mise à l’écart par l’entraîneur Saâdane, c’est la stratégie de jeu qu’aborde le sélectionneur à chaque match. En plus clair, depuis la défection de Mourad Meghni, jamais Saâdane à joué avec deux meneurs de jeu, puisqu’il a toujours céder cette mission à Ziani lui seul. En somme, à quelques jours du match contre la Slovénie, Abdoun voit ses chances minimes à jouer plus souvent, et ce, devant la forme éblouissante affichée par le jeune Boudebouz qui fait des ravages sur le flanc droit. On est curieux de voir un trio Ziani sur la gauche, Abdoun en milieu, et Boudebouz à droite, puisque cette formule a souvent montré de belles choses des les ultimes minutes des matches, mais cela risque de ne pas se réaliser, quand on sait la fidélité de Saâdane à son dispositif de jeu. A. T.

L'Algérie en quête de repères

Pour son dernier match de préparation au Mondial sud-africain, disputé samedi à Fürth en Allemagne, l'Algérie a dû se contenter d'une courte victoire face aux Emirats arabes unis (1-0), grâce à un penalty de Karim Ziani. Les Fennecs ont profité de cette rencontre pour régler leurs automatismes avant leur premier match en Afrique du Sud, prévu dimanche 13 juin face à la Slovénie.

L

a sélection algérienne a terminé sa préparation au Mondial sur une bonne note. Etrillés par la Serbie, puis par l'Irlande, sur le même score (0-3), les hommes de Rabah Saâdane ont renoué avec la victoire samedi face aux Emirats arabes unis (1-0), lors d'un match amical organisé à Fürth, en Bavière, le dernier avant le départ pour l'Afrique du Sud, où les Fennecs disputeront leur troisième phase finale de Coupe du monde, la première depuis 24 ans. Dans un stade copieusement garni de leurs supporters, les Algériens ont longtemps eu

du mal à trouver l'ouverture, malgré une nette domination. Maladroits en attaque, à l'image de Rafik Djebbour, qui manque sa reprise au point de penalty (18e), ou d'Abdelkader Ghezzal, dont la tête passe audessus de la transversale (28e), les demifinalistes de la dernière Coupe d'Afrique des Nations atteignent la pause sans avoir réussi à trouver l'ouverture.

A la lutte avec la Slovénie et les États-Unis

Les Emiratis, dont le principal fait de gloire est d'avoir participé au Mondial 90 et d'avoir atteint la finale de la Coupe d'Asie en 1996, craquent toutefois dès le retour des vestiaires. A la suite d'une main dans la surface d'un défenseur, l'arbitre indique le point de penalty. Karim Ziani ne se fait pas prier pour le transformer d'un tir puissant au centre du but (1-0, 51e). Malgré quelques alertes, un coup franc cadré de Khamis (70e) et une frappe d'AlKhass qui passe juste à côté du but de Fawzi Chaouchi (77e), les Fennecs tiennent leur victoire et peuvent aborder la phase de poules du Mondial avec un peu

plus de sérénité. Pensionnaire du groupe C, l'Algérie peut rêver de se qualifier pour les huitièmes de finale. Car, si l'Angleterre fait figure d'épouvantail dans la poule, la Slovénie et les Etats-Unis paraissent à la portée de Ghezzal et ses coéquipiers. Ils devront toutefois réaliser un sans-faute pour espérer atteindre les huitièmes, et ce dès leur premier match, prévu dimanche 13 juin face aux Slovènes.

L'Algérie gagne enfin après quatre défaites

L'Algérie a battu les Emirats Arabes Unis (1-0) lors de son dernier match de préparation samedi à Nuremberg (Allemagne), renouant enfin avec la victoire à moins d'une semaine du début du Mondial de football. Cette victoire met un terme à une série de quatre défaites consécutives depuis la CAN-2O10, au cours desquelles les Fennecs avaient encaissé onze buts sans jamais trouver le chemin des filets. Face aux Emirats arabes unis, les Verts ont connu des débuts timides, avant de manquer à plusieurs reprises d'ouvrir la marque, faute de précision dans le dernier

geste. Après la pause, les Algériens ont maintenu leur domination face à une équipe émiratie cantonnée la plupart du temps en défense, et ont vu leurs efforts récompensés à la 49e avec un penalty accordé pour une main d'un défenseur dans la surface. Ziani, d'un tir puissant, n'a laissé aucune chance au gardien. Ce but a visiblement ouvert l'appétit aux hommes de Rabah Saâdane, qui ont assiégé la défense adverse et failli doubler la marque à plusieurs reprises. La rentrée du Sochalien Ryadh Boudebouz à la 69e minute à la place de Rafik Djebbour, toujours aussi inefficace, a permis à l'équipe algérienne d'accroître sa pression, tandis que la défense, renforcée par le retour d'Antar Yahia et de Madjid Bougherra, s'est montrée solide. La plus grosse occasion a cependant été du côté émirati, quand le gardien algérien Fawzi Chaouchi a dû s'y prendre à deux fois pour se saisir du ballon sur un tir puissant des 25 mètres de Sayid El-Khalil à la 76e. En Afrique du Sud, les Algériens disputeront leur premier match face à la Slovénie le 13 juin à Polokwane, avant d'affronter l'Angleterre et les EtatsUnis.


Maracana N° 1132 — Dimanche 6 Juin 2010

Saâdane satisfait

J-04

Le sélectionneur algérien a été rassuré par la prestation de ses troupes après la victoire décrochée face aux Emirats Arabes Unis (1-0) en match préparatoire pour le Mondial.

A

près la victoire des Fennecs face aux Emirats Arabes Unis (1-0), le sélectionneur algérien Rabah Saâdane a tenu à saluer la réaction des ses joueurs après la cuisante défaite face à l'Eire (3-0) : "Au-delà du résultat, il y a eu une bonne réponse des joueurs. Ce match a finalisé des stages de préparation très pleins, pendant lesquels on a beaucoup travaillé sur le plan physique et technique. Les stages ont été très bénéfiques". «C'est un match amical entre deux pays frères qui nous servira beaucoup dans notre préparation pour le premier match de Coupe du monde face à la Slovénie dans une semaine. Les joueurs ont fourni une belle prestation tant sur le plan physique que tactique. On a su trouver les réglages nécessaires et on peut envisager l'avenir avec optimisme. Je pense que nous pouvons encore améliorer notre niveau de jeu. Il y a eu des enchaînements, on a essayé d’améliorer les automatismes et le placement des joueurs. C'est notre dernier match et on a offert un cadeau à nos fans avant de partir en Afrique du sud.» Matmour : «On a joué à l’aise. Je suis content d’avoir enfin pu reprendre ma place dans l’équipe et jouer presque le match en entier. Je pense qu’on a fait l’essentiel : gagner.

Mais je dois dire que ce n’est pas notre jeu habituel, on peut jouer encore mieux, et c’est exactement ce qu’on va faire dans une semaine en Afrique du Sud. L’équipe a bien tourné, les joueurs reviennent presque tous de blessures et c’est un résultat qui va nous aider à continuer dans la sérénité.»

«Mansouri est le 1er capitaine»

L’entraîneur national, n’est pas prêt de céder à la pression exercée sur lui par une partie du public ingrat et surtout manipulé par une force

occulte qui veut à tout prix sortir le capitaine d’équipe de l’EN par la petite porte. En effet, interpellé à propos du problème du brassard de capitaine. Saadane, a été on ne peut plus clair : «Cette question ne devrait pas trop vous intéresser Du moment qu’elle relève des joueurs eux-mêmes mais je vais quand même satisfaire votre curiosité. Alors, Mansouri est naturellement le premier capitaine de l’équipe nationale. Après, c’est Saifi, ensuite,Yahia et puis Ziani. » Voilà ce qui vient apaiser un tant soit peu la déception de Mansouri, sifflé par des fans zélés, il faut le dire, tant la prestation de Yazid ce samedi, ne méritait pas d’être conspuée de la sorte.

05

Attoui : «Arrêtez de parler de blessures»

Après une préparation ponctuée par 3 matches amicaux, dont deux perdus sur des scores lourds, face à la Serbie et lrlande (3 à 0), les supporters redoutent l’humiliation au pays de Nelson Mandela. Ces débâcles des Verts face à ces deux équipes ont plongé les supporters algériens dans le doute, à quelques jours du Mondial. Ces derniers misaient beaucoup sur le passage des Verts au deuxième tour, mais après cette préparation, les ambitions ont été revues à la baisse, et certains redoutent même l’humiliation contre des adversaires forts, comme la Slovénie et l’Angleterre. Si l’équipe continue de jouer de cette manière, elle risque encore d’encaisser beaucoup de buts, et les choses resteront telles qu’elles sont. Des supporters algériens refusent de voir l’EN encaisser des buts sans réagir, et certains ne veulent plus voir les matches des Verts. Depuis ces deux matches, les supporters ne trouvent pas d’explications à cette inefficacité qui dure depuis les quarts de finale de la Coupe d’Afrique en janvier dernier, et lors de la rencontre face à la Côte d’Ivoire, remportée sur le score de 3 à 2. Certains imputent ces défaites aux nombreuses blessures enregistrées chez la bande à Saâdane, dont celles de Bougherra, Matmour, Antar Yahia, Lahcen et Meghni. Mais ces justifications n’ont pas convaincu les fanatiques supporters, très connaisseurs d’ailleurs. Un ancien footballeur international, à savoir Atoui Ali, dira : «Il faut arrêter de parler de blessures et il faut sélectionner des joueurs performants, opérationnels, en forme et capables de jouer et de mouiller le maillot.» Les supporters contestent la titularisation de certains joueurs à qui Saâdane fait une confiance aveugle, tel Karim Ziani qui manque de compétition. Certains autres supporters contestent également l’alignement de Ghezzal qui ne marque pas de but et qui est inefficace, sans se soucier que ce dernier n’a pas eu d’occasions et qu’il est isolé en attaque. Faudrait-il aussi savoir que Ghezzal joue bien quand il est reconverti en ailier droit, où il devient rapide et donne de bons ballons. Même si la dernière victoire face aux Emirats a donné un peu d’espoir aux supporters des Verts, cela n’explique en rien le jeu décousu et le système de jeu peu convaincant. Même le portier Chaouchi n’a pas été épargné par les critiques, visiblement sûr de lui depuis la CAN 2010 et qui semble ne pas encore digéré la victoire sur les rivaux égyptiens. Saâdane a tiré les leçons des défaites face à la Serbie et l’Eire, et les joueurs ont été secoués et remis à leur place pour éviter une débâche en Afrique du Sud. Mais l’efficacité reste un souci majeur pour le coach, et ceci à cause essentiellement du manque de cohésion. Cheikh Saâdane doit prendre toutes les mesures nécessaires pour rendre cette équipe plus performante. Notons, par ailleurs, que l’équipe nationale a bénéficié de tous les moyens nécessaires pour se préparer, mais les joueurs manquent d’application et de concentration, malgré le fait qu’ils aient joué trois matches amicaux, avec deux défaites et une victoire. Les Verts doivent se battre pour défendre les couleurs nationales pour éviter de se faire surprendre contre l’Angleterre, la Slovénie et les USA. Amar Aït-Bara

CE QU’ILS PENSENT DES VERTS El Moro Mohamed, président de l’ASMO

«Le changement des lois donnera un plus au football et à l’EN»

“Je pars d’un principe simple : il faut laisser le football aux spécialistes. Je suis un gestionnaire et non un spécialiste. Je vais quand même donner mon avis de supporter. Comme tous les Algériens, je suis subjectif et je dirais que notre équipe nationale va passer au deuxième tour. Mais, avec un peu d’objectivité, je dirais que tout ce qui va se passer maintenant, donc dans cette Coupe du monde, sera positif pour la prochaine. Nous avons posé les jalons de la réussite d’une future grande équipe nationale. Comme je l’ai toujours dit, le football était malade de ses lois. Maintenant que l’ordre est remis un tant soit peu dans le domaine des lois de ce sport, cela ne peut pas rater. Cela ne peut qu’amener un plus au football. Tout ce qui viendra ne sera que bénéfice. En ce qui concerne tout ce que l’on dit sur Saâdane, je répondrais par un vieux proverbe : “La réussite a un terme, l’échec n’en a pas !” Quand ça marche, tout le monde a gagné, quand ça ne

marche pas, ça retombe sur le staff technique. Je pense que le fait même d’entrer dans la critique constructive est un élément positif. Je vous renvoie à un autre adage : “La critique casse le verre et trempe l’acier.” Si Saâdane est fait de verre, il va être cassé ; mais s’il est fait d’acier, toutes ces critiques vont le renforcer et c’est tant mieux pour notre onze national.”

Oumamar Larbi Président de section de l’ASMO

«Le Mondial sera un bonus pour le football algérien»

A mon sens, tous les objectifs de l’équipe nationale, à savoir la participation à la CAN et à la Coupe du monde sont atteints. Ce qui viendra de ce Mondial ne peut être que du bonus. On est en train de monter une grande équipe. Mais cela n’empêche pas que nous attendons de notre sélection d’avoir une meilleure réaction que ce que nous avions vu dans les matchs amicaux. Je pense que les joueurs vont relever le défi et se surpasser pour avoir un comportement honorable. Ils ont eu les possibilités matérielles pour faire un bon Mondial, mais pour nous, supporters, il ne faut surtout pas s’attendre à des miracles.

«Il faut travailler davantage» Abdelkrim Benyellès

Dans le football moderne, il n’y a plus cet avant-centre de l’ancien temps sur lequel comptait l’équipe. Maintenant, c’est tout le monde qui participe à l’évolution de l’équipe, y compris le gardien de but. C’est en fonction de la première ligne, la défense, et de la deuxième, le milieu, que peut réussir la troisième en problème d’efficacité. On a vu encore samedi que ça ne baigne toujours pas. Les effets des hommes des deux couloirs ne sont pas pris en très bonne condition par les deux avants de pointe. Déjà là, il y a un mieux puisque face à l’Irlande, nous avons joué avec Ghezzal seul en pointe. Devant les Emiratis, ils étaient deux. Il ne faut pas croire aussi que l’équipe des Emirats est du même statut que celles que nous allons affronter en Afrique du Sud. Cette équipe a fait les mêmes erreurs que face à l’Irlande et la Serbie et le seul but qui a été marqué l’a été sur coup de pied arrêté (penalty) Cela, sur le plan technique. Maintenant, il ne faut pas oublier que notre objectif était de se qualifier pour ce Mondial. Laissons donc le coach et ses joueurs travailler et préparer cette Coupe du monde dans la sérénité et souhaitions qu’ils nous surprendront agréablement. L’équipe est en devenir pour 2014. Laissons la travailler.” M. Touadjine


06

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

La chasse aux buts

EST OUVERTE

Le but du football ? "Il faut mettre le truc rond dans le grand machin rectangulaire".

L

es fans de football du monde entier devraient connaître cette citation de Sepp Herberger, le légendaire entraîneur des Allemands champions du monde en 1954. Si on s'en souvient encore plus de 50 ans après, c'est parce que le football est ainsi fait : il s'agit effectivement de loger le ballon à l'intérieur du but adverse. À quelques jours du coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, rien d'étonnant donc si les projecteurs se braquent surtout sur les attaquants. À la lecture des effectifs en présence, il est clair que l'Afrique du Sud va rassembler la crème des spécialistes de la gâchette. Les espoirs des meilleures équipes reposent généralement sur un duo d'attaque de classe mondiale. Au sommet de la hiérarchie, on trouve évidemment les artilleurs argentins : l'attaquant du Barça, Soulier d'Or européen et Joueur Mondial de la FIFA 2009, Lionel Messi, associé au Madrilène Gonzalo Higuain. Le Joueur Mondial de la FIFA 2008, Cristiano Ronaldo, a brillé dès sa première saison au Real Madrid et devrait être aidé par Nani, son ancien coéquipier à Manchester United, pour semer le trouble dans les défenses adverses. Le Brésil, quintuple vainqueur de l'épreuve, n'a convoqué que quatre avants pour l'Afrique du Sud (Robinho, Nilmar, Grafite et Luis Fabiano), mais son milieu de terrain très offensif

Les arbitres du 1er tour RSA - MEX

JOHANNESBURG IRMATOV Ravshan (UZB) ILYASOV Rafael (UZB) KOCHKAROV Bakhadyr (KGZ) MOHD SALLEH Subkhiddin (MAS)

URU - FRA

CAPE TOWN NISHIMURA Yuichi (JPN) SAGARA Toru (JPN) JEONG Hae Sang (KOR) AGUILAR Joel (SLV)

ARG - NGR

gravitant autour de la paire Kaká-Kleberson sera chargé de prêter main forte pour essayer de faire trembler les filets adverses. L'Italie, championne du monde en titre, comptera sur Antonio di Natale, meilleur buteur de Serie A la saison passée, pour faire exploser les défenses. Pour l'épauler en attaque, Vincenzo Iaquinta et Alberto Gilardino, déjà présents en 2006, seront de précieux atouts. Le Soulier d'Or adidas, qui récompense depuis 1982 le meilleur buteur de la Coupe du Monde de la FIFA, a été attribué en 2006 à Miroslav Klose, qui sera associé cette année encore à Lukas Podolski, Meilleur Jeune Joueur du tournoi en 2006. Seul bémol, après une saison moyenne, les deux joueurs sont loin de leur état de forme d'il y a quatre ans. À l'inverse, l'Espagne championne d'Europe en 2008 peut compter sur un duo Fernando Torres-David Villa en pleine forme. Sans surprise, les Espagnols s'en remettront encore en Afrique du Sud sur ces deux buteurs d'exception,

qui avaient tourmenté la défense allemande en finale de l'UEFA Euro 2008. Quand on parle de finisseurs, impossible de passer sous silence l'attaque anglaise, animée par Wayne Rooney. À 24 ans, il vient de réaliser une grande saison avec Manchester United, finissant au deuxième rang des buteurs de Premier League avec 26 buts. Seul Didier Drogba a fait mieux avec 29 buts pour Chelsea. Hélas pour ce dernier, une blessure au coude risque de compromettre sa participation à Afrique du Sud 2010. Toutefois, la Côte d'Ivoire peut compter sur des attaquants comme Salomon Kalou et Kader Keita pour prendre le relais. Et chez les autres équipes africaines ? Le Cameroun peut compter sur le vainqueur des deux dernières Ligues des champions de l'UEFA, Samuel Eto'o, pour animer son secteur offensif. Le Nigeria de Victor Obinna et Obafemi Martins et le Ghana d'Asamoah Gyan savent qu'ils disposent également de sérieux arguments dans la zone de vérité. Le Honduras a la particularité de

compter dans ses rangs le meilleur buteur international en activité en la personne du vétéran Carlos Alberto Pavon, auteur de 56 buts pour son pays. La liste des grands attaquants présents au rendez-vous sudafricain ne s'arrête évidemment pas là. On peut sans problème l'étendre à des joueurs comme Arjen Robben (Pays-Bas), Franck Ribéry, Harry Kewell (Australie) ou Cuauhtemoc Blanco (Mexique). Le spectacle offensif devrait donc être au rendez-vous du 11 juin au 11 juillet. Au vu de ce qui s'est passé en 2006, pour aller loin dans le tournoi, il est indispensable de marquer beaucoup de buts. L'Allemagne, troisième chez elle en 2006, avait marqué 14 buts, tandis que l'Italie, championne, en avait inscrit 12. Parmi les équipes les plus efficaces, on trouve aussi en haut du tableau la France, vicechampionne du monde (9 buts) et le Portugal, quatrième (7 réalisations). La preuve en est faite une nouvelle fois : la meilleur défense, c'est l'attaque. In Fifa.com

Les invités surprise de l'histoire

A quelques jours du coup d’envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, les commentaires vont bon train concernant le Brésil, l’Espagne, les Pays-Bas, Messi, Cristiano Ronaldo, etc.

C

J-04

ertains vont jusqu’à prédire les affrontements des huitièmes de finale, voire l’identité de l’équipe qui montera le 11 juillet sur la plus haute marche du podium. Pourtant, Afrique du Sud 2010, comme toutes les autres Coupes du Monde de la FIFA, connaîtra de grandes surprises. Sinon, comment expliquer la fabuleuse victoire de l’Uruguay sur le Brésil en finale de l'édition 1950 devant un Maracana en larmes ? On se souvient également de l’incrédulité

des Anglais lors de cette même Coupe du Monde de la FIFA, battus par les ÉtatsUnis à Belo Horizonte. C’est l’Américain Joseph Gaetjens qui signe le seul but d’un match qui va s’en voir attribuer non moins de onze ! En effet, de nombreux journaux du monde entier publient le lendemain un score de 10:1 en faveur de l’Angleterre, considérant que les États-Unis sont incapables de s’imposer et que le résultat contient forcément une erreur. D’ailleurs, The New York Times préfère ne pas diffuser le score, craignant que ce ne soit un canular. L’équipe aux Trois lions va mettre 16 ans à se racheter en soulevant le titre mondial. L’édition Angleterre 1966 va elle aussi enregistrer des résultats imprévus. La RDP Corée, pour sa première et unique participation jusqu’à aujourd’hui, abat l’Italie et passe la phase

de poules. En quart, les Asiatiques sont à deux doigts de signer un nouvel exploit face au Portugal, contre qui ils mènent 3:0 à la pause. C’est le grand Eusebio qui va mettre un terme aux espoirs nord-coréens en signant quatre buts en seconde mitemps, pour une victoire finale 5:3 des Lusitaniens.Seize ans plus tard, à la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982, ce sont les Algériens qui se chargent de créer la surprise en prenant le meilleur sur la RFA championne, d’Europe en titre sur le score de 2:1. Les Fennecs deviennent ainsi la première équipe africaine à vaincre une formation européenne lors du rendez-vous mondial. "Si nous perdons ce match, je me jette dans la Méditerranée", aurait annoncé avant le match le sélectionneur de la Mannschaft, Jupp Derwall. Impossible de savoir s’il a tenu parole…

JOHANNESBURG STARK Wolfgang (GER) SALVER Jan-Hendrik (GER) PICKEL Mike (GER) AL GHAMDI Khalil (KSA)

COR - GRE

NELSON MANDELA BAY/PORT ELIZABETH HESTER Michael (NZL) HINTZ Jan Hendrik (NZL) MAKASINI Tevita (TGA) VAZQUEZ Martin (URU)

ENG - USA

RUSTENBURG SIMON Carlos (BRA) HAUSMANN Altemir (BRA) BRAATZ Roberto (BRA) MAILLET Eddy (SEY)

ALG - SVN

POLOKWANE POZO Pablo (CHI) BASUALTO Patricio (CHI) MONDRIA Francisco (CHI) O LEARY Peter (NZL)

GER - AUS DURBAN

RODRIGUEZ Marco (MEX) CAMARGO Jose Luis (MEX) MORIN Alberto (MEX) AGUILAR Joel (SLV)

SRB - GHA

TSHWANE/ PRETORIA BALDASSI Hector (ARG) CASAS Ricardo (ARG) MAIDANA Hernan (ARG) MOHD SALLEH Subkhiddin (MAS)


07

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

Eto'o, Monsieur records

J-04 Les arbitres du 1er tour NED - DEN

JOHANNESBURG LANNOY Stephane (FRA) DANSAULT Eric (FRA) UGO Laurent (FRA) ROSETTI Roberto (ITA)

JPN - CMR

MANGAUNG/BLOEM FONTEIN BENQUERENCA Olegario (POR) CARDINAL Jose (POR) MIRANDA Bertino (POR) RUIZ Oscar (COL)

ITA - PAR

CAPE TOWN ARCHUNDIA Benito (MEX) VERGARA Hector (CAN) TORRENTERA Marvin (MEX) AGUILAR Joel (SLV)

NZL - SVK

RUSTENBURG DAMON Jerome (RSA) NTAGUNGIRA Celestin (RWA) MOLEFE Enock (RSA) IRMATOV Ravshan (UZB)

CIV - POR

PORT ELIZABETH LARRIONDA Jorge (URU) FANDINO Pablo (URU) ESPINOSA Mauricio (URU) VAZQUEZ Martin (URU)

BRA - PRK

JOHANNESBURG KASSAI Viktor (HUN) EROS Gabor (HUN) VAMOS Tibor (HUN) MOHD SALLEH Subkhiddin (MAS)

HON - CHI

NELSPRUIT MAILLET Eddy (SEY) MENKOUANDE Evarist (CMR) HASSANI Bechir (TUN) NISHIMURA Yuichi (JPN)

ESP - SUI DURBAN

WEBB Howard (ENG) CANN Darren (ENG) MULLARKEY Michael (ENG) HANSSON Martin (SWE)

Cela fait déjà pas mal d'années que ça dure : l'Afrique toute entière partage son admiration entre ses deux fils prodigues : d'un côté, Eto'o le glouton à la langue bien pendue, buteur au palmarès inégalé, de l'autre Drogba, leader charismatique d'un football ivoirien à la personnalité moins explosive.

sard. Eto'o inscrit quelques buts décisifs, le Cameroun renoue avec la Coupe du monde huit ans après. La CAN en Angola, en revanche, sera courte et sans relief, puisque l'Egypte, future vainqueur, sort Eto'o et sa bande en quarts (3-1). Aujourd'hui le joueur africain le plus titré de l'histoire, le plus admiré aussi, Samuel Eto'o commet parfois quelques écarts de langage. Sa joute verbale, dernièrement, avec Roger Milla (qui l'avait critiqué) dont il est le seul véritable héritier, en terme de jeu, en sélection, a attristé autant que surpris. A bientôt 30 ans, il est certainement au sommet de son art. Ne lui manque plus qu'un trophée pour être complet : le Ballon d'Or France Football. SI jamais il prenait la bonne idée au Cameroun d'aller loin en Coupe du monde, nul doute qu'Eto'o se rapprocherait un peu plus du podium...

E

to'o, où l'histoire et la souffrance d'un adolescent parti du Cameroun pour tenter sa chance en France, où réside sa soeur. Des problèmes administratifs le bloquent, il repart au pays à la Kadji Academy. Il revient dans l'Hexagone pour un test au Havre, resté sans suite.

Dans l'ombre d'Oman Biyik et Mboma

C'est le Real Madrid qui s'entichera finalement de lui, dans la foulée, pour ses équipes de jeunes, croit-il. Mais le talentueux attaquant impressionne tant qu'il est prêté à Leganes, en D2 espagnole, à seize ans révolus. A l'issue de cette saison, Claude Le Roy, sélectionneur du Cameroun, l'intègre à l'effectif des Lions Indomptables, qu'il a déjà commencé à fréquenter depuis 1997 (notamment lors de la LG Cup en Tunisie). Il vit le Mondial en France dans l'ombre de François Omam Biyik et Patrick Mboma, mais déjà pointe chez lui l'envie de casser la baraque et de s'imposer aux avant-postes. Vendu entre temps à Majorque, il s'émancipe enfin, et devient peu à peu l'un des attaquants d'avenir de la Liga. Pierre Lechantre l'associe en sélection à Mboma, et ce binôme aide le Cameroun à décrocher sa 3e victoire à la

G

CAN en 2000. La même année, à Sydney, il décroche l'or olympique. Pendant quatre ans, Eto'o soigne ses statistiques en clubs, graduellement. Après sa deuxième victoire à la CAN (2002), il s'illustre encore lors de la Coupe des Confédérations en France, dont il atteint la finale (0-1 contre la France). Une compétition endeuillée par la mort de son pote Marc-Vivien Foé, et dont il disputera le match au sommet au lendemain de sa victoire en Coupe du Roi, preuve de son attachement à la sélection.

130 buts en 200 matches avec le FC Barcelone

Lyon lui fait de l'oeil, mais après Majorque, c'est Barcelone, à l'été 2004, qui lui ouvre les portes du Camp Nou. En cinq saisons pleines, il pulvérise tous les records, les siens d'abord, puis ceux des autres

(130 en 200 matches tout de même). Décroche deux Ligues des champions (2006, 2009). L'arrivée de Pep Guardiola sur le banc des Blaugrana, qui le juge indésirable, sonne la fin de son idylle avec Barcelone, après avoir remporté un historique triplé Liga-Coupe-C1. Echangé contre Ibrahimovic plus 46 millions d'euros, il rejoint l'Inter Milan à l'été 2009. Pour une autre folle saison, et un nouveau triplé Championnat-Coupe-C1. Avec Mourinho et par la force des choses, le registre du talentueux avant-centre s'est élargi. Il défend plus, est exilé sur le côté droit. Il marque moins mais devient un joueur plus complet. A bientôt 30 ans, il est certainement au sommet de son art En sélection, Paul Le Guen, arrivé en juillet alors que le Cameroun flirte avec le néant en éliminatoires de la Coupe du monde 2010, lui confie le bras-

Né le 10 mars 1981 à Nkon

International A Camerounais. Clubs: Kadji Sport Academy, Real Madrid, Leganes, Rzal Madrid, Espanyol Barcelone, Real Madrid, Majorque, Barcelone, Inter Milan.

Palmarès :

Coupe intercontinentale (2000), Ligue des champions (2006, 2009, 2010), Coupe d'Espagne (2003, 2009), Champion d'Espagne (2005, 2006, 2009), Supercoupe d'Espagne (2005, 2006), Champion d'Italie (2010), Coupe d'Italie (2010), Champion olympique (2000), CAN (2000, 2002), Joueur Africain de l'année (2003, 2004, 2005), Meilleur buteur Espagne (2006), Meilleur buteur de l'histoire de la CAN (18 buts, série en cours), Meilleur buteur de la CAN (2006, 2008)

Malgré le talent d'Achille... Serbie 4 - Cameroun 3

râce à deux buts de la tête d'Achille Webo (5e, 20e), le Cameroun a par deux fois mené au score, mais s'est finalement incliné (34) contre la Serbie, ce samedi à Belgrade. Le talentueux ailier droit du CSKA Moscou, Milos Krasic, avait égalisé à 1-1 (16e) avant de se muer en passeur décisif d'une subtile talonnade pour Stankovic pour le 2-2 (25e). En fin de première période, Milijas sur penalty (44e) et Pantelic (45e) permettaient aux Serbes de faire le break : 4-2 à la pause !

ANTIC : «Nous pouvons faire mieux»

Satisfaits de leur victoire face au Cameroun (4-3), Radomir Antic et Dejan Stankovic, respectivement sélectionneur et capitaine de la Serbie, sont conscients qu'il y a encore des choses à améliorer avant le début du Mondial. «C'était un match avec beaucoup de buts. Nous savons que nous pouvons faire mieux et nous allons faire mieux. Nous n'étions pas une équipe avec de l'autorité, malgré la victoire, mais je promets que nous allons le devenir. Notre jeu aujourd'hui n'avait pas la qualité que je désire, mais

En seconde période, le jeune Eric Choupo-Moting (21 ans) signait son premier but avec la sélection camerounaise pour réduire la marque (67e). Mais le Cameroun en restait là. Tenue en échec mercredi par la Pologne (0-0), la Serbie s'est donc rassurée avant de défier le Ghana pour son entrée en lice dans la Coupe du monde, le 13 juin. Paul Le Guen devra lui régler sa défense, puisque son équipe a encore pris l'eau, quatre jours après en avoir pris trois face au Portugal (1-3). Les Camerounais débuteront, eux, face au Japon, le 14 juin.

nous ferons mieux quand cela sera nécessaire. Le match contre le Ghana, notre premier au Mondial, définira tous nos gestes suivants et je suis certain que tout se passera bien.»

PAUL LE GUEN : «JE SUIS DÉÇU»

«Le jeu a été excellent. Je suis, toutefois, déçu par le résultat. Nous avons commis beaucoup de fautes, mais j'ai des raisons d'être optimiste, car nous jouons de mieux en mieux. La Serbie a beaucoup de très grands joueurs, ils sont prêts pour le Mondial. Mais nous en étions près ce soir.»


08

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

VILLA : «Notre philosophie porte ses fruits»

J-04

Superstar du football mondial, David Villa s’apprête à déployer sa verve étincelante sur la plus prestigieuse scène de la planète. En pleine confiance à la veille de la Coupe du Monde de la FIFA, il sait que la Furia Roja a les moyens de tenir son rang et de coiffer la couronne. Après la déception d’Allemagne 2006, l’éblouissante épopée de l'UEFA EURO 2008 permet en effet d’espérer voir l’Espagne briser la malédiction mondialiste et prendre enfin place parmi l’élite de la planète. Dans un entretien exclusif avec FIFA.com, l'attaquant espagnol évoque ce sujet et bien d'autres avec un enthousiasme qui fait plaisir à voir. L’Espagne d’aujourd’hui semble invincible. Quel est son secret ? Je crois que nous avons trouvé notre style de jeu il y a quelques années. Ce qui compte avant tout, c’est que l’équipe ne date pas d’hier, elle se connaît depuis trois ans. Elle possède une philosophie de jeu à laquelle les joueurs adhèrent et cela porte ses fruits sur le terrain. Que pensez-vous du groupe qui vous attend en Afrique du Sud ?

Même si, a priori, nos adversaires ne semblent pas être les plus compliqués à affronter, ils vont nous mener la vie dure. Nous ne connaissons pas bien le Honduras, mais c’est une équipe équilibrée qui a mérité sa qualification. La formation suisse est jeune et dynamique, elle joue à l’européenne. A mon avis, le principal danger viendra du Chili. Il s’est qualifié haut la main avec une sélection très compacte, aguerrie et redoutable en attaque. Quels souvenirs avez-vous gardés d’Allemagne 2006 ? On a démarré sur les chapeaux de roue, avec un 4:0 face à l’Ukraine, et on a fait un beau premier tour. Ensuite, on a mal joué contre la France et on a fait nos valises. J’ai inscrit trois buts, mais je suis rentré avec un goût amer dans la bouche. Ensuite est venu l’EURO. Ce tournoi a-t-il changé l’image du football espagnol ? Bien sûr. Il fallait changer la dynamique plus que le niveau de jeu. On a effacé les clichés du genre "L’Espagne joue bien, mais ne gagne rien", "Ils sont champions avant les grands tournois", "Ils n’ont pas de chance aux tirs au but". Et je crois qu’on ne les entendra plus avant longtemps. Quelles différences voyez-vous entre cette sélection et celle de 2008 ? Il n’y en a pratiquement pas. L’équipe actuelle a été un peu

rajeunie et légèrement remodelée, mais la structure reste la même, avec un jeu offensif, un collectif soudé par une solide expérience commune et un palmarès. Elle est dans la droite ligne de la sélection précédente. Pourtant, la Furia Roja a fait pâle figure en Coupe des Confédérations de la FIFA l’an dernier. Qu’avez-vous appris à l’occasion de ce tournoi ? Quelque chose que d’autres compétitions nous avaient déjà enseigné : il suffit d’un seul faux pas pour chuter. Nous n’étions pas dans un bon jour face aux Etats-Unis, non que nous ayons mal joué, au contraire nous nous sommes créé beaucoup d’occasions, mais nous n’avons pas réussi à concrétiser, ce qui nous a été fatal. Comment décririez-vous le duo que vous formez avec Fernando Torres, votre partenaire en attaque ? Nous jouons ensemble depuis longtemps et notre complicité se sent sur le terrain. Nous sommes amis, ce qui n’est pas indispensable, parce qu’en fin de compte, l’important c’est de s’entendre sur la pelouse, mais c’est un vrai plus. Nous nous bonifions l’un l’autre. Nous avons largement prouvé l’efficacité de notre tandem. Et que pensez-vous de la doublette Xavi-Iniesta, vos coéquipiers en sélection et la saison prochaine à Barcelone ? Ce sont des joueurs à la fois jeunes et très expérimentés, qui se côtoient depuis longtemps. Ils maîtrisent parfaitement le style de la sélection, au point de jouer d’instinct. Du coup, la défense est beaucoup plus sereine parce que nous avons le ballon et les attaquants peuvent se tenir prêts à intervenir à tout moment. Est-il important de régler sa situation contractuelle avant un tournoi ? Depuis le début de ma carrière, je n'ai jamais vécu un été tranquille. Mon club a été habitué à être sollicité par les autres clubs, ce qui me mettait la pression. Alors oui, c’est important de se libérer de cette pression. Les statistiques indiquent qu'il est très rare que le champion d'Europe remporte la Coupe du Monde de la FIFA deux ans plus tard. Seule l'Allemagne l'a fait en 1972 puis 1974...Ces statistiques finissent par tomber un jour. J'espère que ce sera cette année.

Les Bafana font le plein AFRIQUE DU SUD

Tshabalala séduit

Loin d'être favorite lors de sa Coupe du monde, l'Afrique du Sud abordera le plus prestigieux des tournois en confiance.

T

ombeurs du Danemark (1-0) samedi, les Bafana ont enregistré un dixième match sans défaite en 2010, réussissant leur ultime test d'envergure avant l'ouverture du Mondial, vendredi contre le Mexique. Voilà une série qui a de quoi gonfler la confiance à six jours de l'ouverture de la Coupe du monde. Invaincue depuis dix matches après un nouveau succès, obtenu samedi contre le Danemark (1-0), l'Afrique du Sud aborde son Mondial dans les meilleures dispositions. Loin d'être attendu lors de la plus prestigieuse des compétitions, le pays hôte ne semble pas vouloir se conformer à son statut promis de faire-valoir dans le groupe A du Mondial, où les Bafana affronteront successivement le Mexique, l'Uruguay et la France. A six jours du match d'ouverture, vendredi

11 juin à 16h, l'Afrique du Sud s'est offert une crédibilité footballistique en venant à bout d'un autre mondialiste, le Danemark. Une sélection difficile à manoeuvrer et à qui un sort plus radieux que celui des Bafana est promis ces prochaines semaines. Mais voilà, sans toujours briller et en toute discrétion, l'Afrique du Sud vient pourtant de clore une préparation idéale en se montrant invincible depuis le début de l'année.

Si le pedigree des adversaires affrontés n'a pas toujours été de haute volée, les hommes de Carlos Alberto Parreira s'imposant par exemple face à la Thaïlande (4-0) le 16 mai dernier, ces derniers ont également donné du fil à retordre à des sélections d'un plus haut niveau, contraignant le Paraguay au résultat nul (1-1) fin mars jusqu'à offrir l'exemple le plus parlant de leur solidité, ce samedi donc face au Danemark.

Une sélection scandinave battue en fin de partie grâce à un unique but de Katlego Mphela. Le joueur passé sans réussite à Strasbourg et Reims (19 matches, 0 but) entre 2004 et 2006 aura profité d'un bon service en profondeur pour crucifier le portier danois Andersen d'un tir croisé à ras de terre du pied droit (76e). Avant cela, les spectateurs présents au Loftus Versfeld, enceinte de Pretoria, auront pu apprécier le talent de Siphiwe Tshabalala, Sud-Africain le plus en vue ce samedi.Le scalp du Danemark est venu s'ajouter à ceux du Guatemala, largement battu lundi (5-0), et de la Colombie, dominée le 27 mai dernier (2-1). Forts de cinq matches disputés depuis le 16 mai pour un bilan de quatre victoires et un résultat nul, face à la Bulgarie (1-1), les Bafana ont eu tout loisir de régler leurs automatismes et de peaufiner leur condition physique, eux qui n'ont pas semblé gênés par l'altitude ce samedi. Un signe que l'Afrique du Sud est prête à surprendre pour atteindre d'inespérés sommets ?


Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

09

J-04 La Suisse et l'Italie se rassurent

Ce samedi, la Suisse et l'Italie se sont quittées dos à dos (1-1), à Genève. Logiquement battue deux jours plus tôt par le Mexique (1-2), la Squadra Azzurra s'est un petit peu rassurée avec une équipe largement remaniée. La principale satisfaction est venue de Genaro Gattuso. Titulaire dans l'entrejeu italien, le joueur de l'AC Milan s'est montré à son avantage. Une bonne nouvelle pour Marcello Lippi qui ne pourra pas compter sur Andrea Pirlo face au Paraguay (12 juin).

S

urprise des 23, Fabio Quagliarella a conforté le choix de son sélectionneur en faisant preuve d'abnégation pour s'imposer dans les airs face à Senderos et expédier le cuir dans la lucarne opposée de la tête (14e). Quelques instants plus tôt, le milieu d'origine turque, Gökhan Inler, avait ouvert la marque d'une frappe limpide du gauche au premier poteau après avoir mis dans le vent Montolivo d'un joli crochet (10e). Si elle n'a pas démérité, la formation helvète devra élever son niveau de jeu face

à l'Espagne, le 16 juin. Mais le point noir de la soirée pour Ottmar Hitzfeld réside dans la sortie sur blessure de Valon Behrami, qui s'est certainement claqué et dont la participation au Mondial pourrait être compromise.

Lippi : «Ce sont de grands joueurs»

A l'issue du nul de l'Italie en Suisse (1-1), le sélectionneur de la Squadra Azzurra s'est défendu d'avoir aligné une équipe bis. Il a aussi souligné l'importance de Gattuso au sein du groupe. L'Italie est une, et tous les joueurs en font partie. Ce sont de grands joueurs. Il ne faut pas oublier que j'avais dit qu'en faisant deux matches (de préparation), une équipe jouerait contre le Mexique et une autre contre la Suisse. Pourquoi ne dit-on pas que c'est l'Italie qui a joué ? La rencontre de ce

soir est le fruit de deux journées supplémentaires de travail et de récupération, et l'ensemble a été supérieur. (A propos du milieu Gattuso) C'est un joueur important pour le groupe, qu'il joue ou non.» Toujours Lippi, cité par l'AFP: «Mon sentiment général est que l'équipe affiche le même enthousiasme qu'en 2006 avec beaucoup de vigueur, de courage et beaucoup d'élan. Je sais que nous sommes critiqués sur l'âge moyen de notre formation, mais d'autres sélections sont aussi âgées que la nôtre. Maintenant, en vue de notre premier match, je vais regarder quels sont les joueurs véritablement en forme pour composer mon équipe de départ.»

Hitzfeld : «Je suis satisfait»

«Je suis assez content. Il était important d'afficher des progrès sur ce match et il y en

Behrami blessé contre l'Italie

a eu. Frei, notamment, a joué plus haut alors que Senderos a commis moins de fautes que face au Costa Rica. Je suis assez content de l'animation du jeu sur le côté droit. Il faudra toutefois avoir un jeu plus engagé à l'avenir, mais il y a néanmoins eu des progrès. Nous savons que nous avons un premier match difficile contre l'Espagne, mais nous avons nos chances. L'Espagne a des faiblesses comme toutes les équipes.»

Les équipes

SUISSE : Benaglio (Wölfli, 46) Liechsteiner, Senderos, Grichting, Ziegler (Magnin, 81) - Behrami (Barnetta, 58), Inler, Huggel, Fernandes (Shaqiri, 88) - Frei (cap.) (Yakin, 75), N'Kufo (Derdiyok, 68). Sélectionneur : Ottmar Hitzfeld (GER). ITALIE : Marchetti - Maggio, Bocchetti, Chiellini, Zambrotta (cap.) (Criscito, 81) - Gattuso (Iaquinta, 86), Palombo (De Rossi, 88), Montolivo Cossu (Pepe, 46), Pazzini (Gilardino, 77), Quagliarella (Di Natale, 66). Sélectionneur : Marcello Lippi.

L'Italie dans le flou

Avec une équipe privée de plusieurs titulaires, l'Italie n'a pas chassé le doute qui l'habite en allant faire un résultat nul en Suisse (1-1), samedi soir en amical. Quarante-huit heures après une défaite contre le Mexique, les champions du monde n'ont pas convaincu et vont s'envoler vers l'Afrique du Sud sans certituds.

L

es Italiens sont superstitieux et leur déplacement en Suisse samedi pour leur dernier match de préparation avant la Coupe du monde n'était pas le fruit du hasard. En effet, les Transalpins avaient rencontré la sélection helvète avant

Le milieu suisse Valon Behrami a été contraint de sortir, blessé à une cuisse, au cours de la seconde période du match amical de préparation au Mondial contre l'Italie (1-1), samedi à Genève. Le joueur de HYPERLINK "http://www.sport.fr/football/West-Ham1037.shtm" West Ham, apparemment victime d'un problème musculaire, s'est blessé tout seul, sans qu'il y ait eu de choc avec un adversaire.

de disputer et de remporter le Mondial en 1982 et 2006. Deux rencontres qui s'étaient terminées sur le score d'un but partout, résultat semblable à celui sur lequel Italiens et Suisses se sont quittés à Genève ce samedi. Faut-il y voir un signe du destin ? Rien n'est moins sûr pour la vieillissante Nazionale, qui s'est présentée à Genève avec une équipe A', Marcello Lippi faisant logiquement tourner son effectif quarantehuit heures après la défaite enregistrée contre une séduisante équipe du Mexique (12). Buffon, Cannavaro et autre De Rossi sur le banc des remplaçants au coup d'envoi, certains éléments avaient donc l'opportunité de marquer des points sur la pelouse du Stade de Genève. Si Christian Maggio, Salvatore Bocchetti et Angelo Palombo ne se sont pas spécialement montrés à leur avantage, le sélectionneur transalpin pourra

au moins se rassurer au vu de la prestation de Gennaro Gattuso, retrouvé dans l'entrejeu après une saison morne sous le maillot de l'AC Milan.

Une défense en questions

Le chien fou de la Squadra Azzurra n'aura pourtant pu que constater les dégâts sur l'ouverture du score de la Nati, oeuvre de Gokan Inler. Le milieu de terrain de l'Udinese effaçait Ricardo Montolivo d'un crochet avant de faire trembler les filets d'un puissant tir du pied gauche (1-0, 10e). Un avantage de courte durée pour les locaux puisque quatre minutes plus tard, l'une des surprises de Lippi, Fabio Quagliarella, remettait les deux équipes à égalité. Le Napolitain trompait Benaglio d'une tête

peu académique après avoir vu Philippe Senderos contrer sa première tentative du crâne (1-1, 14e). Si la Suisse a inscrit un unique but, ce n'est pas tant lié à l'efficacité de l'arrière-garde transalpine, encore une fois malmenée et fréquemment prise de vitesse, qu'à la maladresse des attaquants helvètes. En difficulté sur le plan de la mobilité, les défenseurs italiens n'ont pas offert toutes les garanties, à l'image d'un milieu de terrain orphelin de son maitre à jouer, Andrea Pirlo, et en panne d'inspiration en l'absence du joueur de l'AC Milan, incertain pour la rencontre face au Paraguay, le 14 juin prochain, en raison d'une blessure à un mollet. D'ici là, les Italiens vont devoir s'atteler à trouver la bonne formule pour espérer que ce match amical contre la Suisse soit le nouveau point de départ d'un sacre mondial.


10

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

Domenech : «On progresse»

J-04

LA FRANCE, LES BAGAGES LOURDS...

Petite devinette. Quel a été, à l'occasion des trois matches de préparation à la Coupe du monde de l'équipe de France, le joueur tricolore le plus convaincant, selon vous ?

P

as d'idées... Allez un petit effort. Il est vrai qu'entre le triste nul (1-1) concédé en Tunisie et la défaite historique face à la Chine (0-1), à peine rehaussée par le succès face au Costa-Rica (2-1), les motifs de satisfaction, voire même d'espérer, sont rares. Et pourtant, bien que cantonné à un rôle de remplaçant à chacune de ces occasions, il est un joueur qui dans le grand flou bleu a marqué son territoire comme aucun autre. Alors, toujours pas d'idée ? Cet oiseau rare, c'est Abou Diaby, l'appelé de la dernière heure avec Mathieu Valbuena. De Lens à Radès, jusqu'à Saint-Pierre de La Réunion vendredi, le Gunner a par trois fois crevé l'écran dans ce style si particulier, fait de puissance et de percussion, qui n'est évidemment pas sans rappeler celui avec lequel la filiation est évidente. Le même poste, le même club et le même physique, tout rapproche Abou Diaby de Patrick Vieira. Accoucheur de ces deux talents en milieu de terrain, Arsène Wenger ne dit pas autre chose, même si l'entraîneur d'Arsenal cerne aussi une différence. "Ils ont la même élégance et le même style de jeu, mais ne sont pas tout à fait comparables. Son habilité à récupérer le ballon est identique à celle de Vieira. Je

Seul véritable pari tenté par Raymond Domenech au sein de la liste des 23 Tricolores avec Mathieu Valbuena, Abou Diaby, dans le contexte d'une équipe de France où la frontière entre titulaires et doublures semble plus fine que jamais, séduit par ses entrées en jeu depuis le début de la préparation.

crois que Diaby est plus offensif, plus dribbleur et réalise plus de courses en pénétration. Il est capable de transitions très rapides de la défense à l'attaque, et il a une puissance fantastique d'une surface à l'autre - il est sans rival dans ce registre." A l'image de cette remontée de balle sur la pelouse de Bollaert, parachevée d'un ballon de but pour Valbuena, celui de la victoire des Bleus.

Valbuena : "On sait ce qui ne va pas"

Au lendemain de la défaite de l'équipe de France contre la Chine (0-1) sur l'île de la Réunion, Mathieu Valbuena, le milieu de terrain tricolore, s'est confié dans les colonnes de La Provence. "Il faut positiver. Nous aurions aimé l'emporter et nous aurions dû nous imposer compte tenu du nombre d'occasions que l'équipe s'est créé. Nous savons ce qui ne va pas et nous avons quelques jours devant nous avant le premier match de la compétition pour effectuer les derniers réglages", a ainsi expliqué le Marseillais, avant d'évoquer sa situation personnelle: "Je suis toujours d'un naturel optimiste alors j'ai envie de vous dire que le plus important ce n'était pas le match face à la Chine mais celui face à l'Uruguay. Je travaille, je fais ce que l'on me demande et ceux qui me connaissent savent que je n'ai jamais le sourire lorsque mon équipe ne gagne pas, que ce soit en match ou bien à l'entrainement. Et ce, même si j'arrive à tirer mon épingle du jeu."

Des millions pour voir la France humiliée

Le troisième et dernier match de préparation à la Coupe du monde de l'équipe de France a été regardé par 4,6 millions de personnes sur HYPERLINK "http://www.sport.fr/autres/TF186.shtm" TF1, soit 35,1% des téléspectateurs présents devant leur poste à ce moment-là. Un pic d'audience a été réalisé à 7,2 millions de téléspectateurs au coup de sifflet final. Le match, où les Bleus se sont inclinés (0-1) devant la Chine, arrive donc largement en tête des audiences. L'audience baisse logiquement par rapport aux dernières rencontres à cause de l'horaire de programmation (18 heures). Dimanche, le match contre la Tunisie avait réalisé un record d'audience avec 8,6 millions de téléspectateurs, pour une part d'audience de 35,1%. Il s'agit ici d'un record d'audience pour un match amical de l'équipe de France depuis le 7 février 2007 (FranceArgentine). La première rencontre de préparation, contre le Costa Rica, avait rassemblé 7,8 millions de téléspectateurs pour une part d'audience de 31,3%.

Carrasso, le seul inutilisé

Raymond Domenech a utilisé 22 de ses 23 joueurs au cours des trois matches de préparation face au Costa Rica (2-1), la Tunisie (1-1) et la Chine (0-1). Avec l'entrée à la pause contre les Chinois d'Anthony Réveillère, l'intégralité des joueurs de champ a été utilisée. Seul le gardien de Bordeaux et troisième portier des Bleus,Cédric Carrasso, n'a pas disputé une seule seconde.

Diaby, lueur dans la nuit

A

u point de gagner ses galons de titulaire ? Diaby, une envergure et un impact qui séduisent à la veille de l'entrée des Bleus en Coupe du monde. (Reuters) Diaby, une envergure et un impact qui séduisent à la veille de l'entrée des Bleus en Coupe du monde.

Diaby : "Simplement content d'être là"

Ce soir-là, Diaby, 24 ans, n'honore jamais que sa troisième sélection,

trois ans après la première de ses deux apparitions avec les Bleus, en 2007, face à la Lituanie (1-0). Appelé par Raymond Domenech, il n'a alors que vingt ans et l'ancien pensionnaire de l'AJ Auxerre, son club formateur, qu'il a quitté pour Arsenal en janvier 2006, est promis à un brillant avenir, bombardé sans attendre en tant que titulaire en Premier League et en Ligue des champions. Sa voie en équipe de France est, on l'imagine, toute tracée. D'autant plus qu'à cet

indéniable talent, Diaby ajoute un sacré mental, qui le fait se relever de trois opérations pour regagner immédiatement sa place dans l'équipe-type des Gunners. Huit mois et neuf jours seulement après l'attentat dont il a été victime sur la pelouse de Sunderland et qui a, pense-t-on, brisé cette trajectoire parfaite en même temps que sa cheville gauche, fracturée et disloquée, au point de laisser craindre un temps une fin de carrière. Et pourtant, il aura fallu attendre cette Coupe du monde pour revoir Diaby chez les Bleus prendre le bon wagon de cette préparation, marquée par le forfait de son ami, Lassana Diarra, qui d'emblée lui promet de grignoter quelques minutes de temps de jeu supplémentaires dans l'entrejeu. "Quand la liste des 30 est sortie, ça m'a fait cogiter. Je n'étais pas sûr, mais, aujourd'hui, je suis simplement content d'être là, confiait depuis Tignes ce grand timide, aussi avare de ses mots qu'il multiplie les chevauchées de ses grands compas sur le pré. Réservé, mais bosseur. "Je dois dire que c'est un joueur fantastique à coacher. Chaque jour, vous pouvez lui dire de faire ça, ça et ça, et vous pou-

vez rentrer à la maison. Il le fera et même plus encore..., souligne encore Wenger, sous le charme. Un charme qui a opéré à plein face au Costa-Rica, puis encore face aux Tunisiens. Diaby, qui avoue avoir débarqué "sur la pointe des pieds" dans cette équipe de France, a encore mis à profit, comme aucun autre Tricolore, son faible temps de jeu, pour servir un caviar à destination de Thierry Henry face à la Chine et placer la plus belle frappe de la rencontre. Un rapport temps de jeu/efficacité, qui plaidait en faveur d'une titularisation lors de cette dernière levée avant l'entrée dans la compétition face à l'Uruguay. Domenech, dans sa tentative infructueuse de roder son système, en a décidé autrement. Le sélectionneur restera-t-il toujours aussi insensible dans une semaine au Cap ? Si Toulalan, indispensable dans son rôle de libéro devant la défense, et Malouda, fort de son exceptionnelle saison avec Chelsea, semblent indéboulonnables, Gourcuff fait, lui, figure de maillon faible. Et Diaby, qu'un retour au 4-2-3-1 servirait également, aujourd'hui rayonne... Un cas quasi unique dans cette équipe de France.


USMH

Naïli pisté par la JSK, CRB et l’USMAn

L’entraîneur des Jaune et Noir est sur les tablettes du président de l’USMB, Zaïm Mohamed. Les deux hommes se sont rencontrés avant-hier, et apparemment les choses avancent bien et dans le bon sens. Zaïm qui était sur le point de convaincre Charef la saison dernière, pour rejoindre son équipe, tient tou-

Ph . Maracana

jours à lui. Il est d’ailleurs revenu à la charge et veut à tout prix le convaincre. Charef aura tout d’abord à discuter avec Laïb, pour éclaircir la situation, après il aura à prendre une décision finale concernant son avenir. Certes, il veut continuer l’aventure avec l’USMH, mais à condition que les dirigeants du club gardent l’ossature, tout en recrutant des joueurs de valeur.

Charef veut jouer les premiers rôles la saison prochaine. Faute de quoi il changera d’avis et pourrait donc atterrir à l’USMB. Les responsables de l’USMH, à leur tête Laïb, doivent faire vite en persuadant Charef de continuer le travail accompli au cours de ces deux dernières saisons, sinon ce sera une grosse perte pour le club. L. S.

Le meneur de jeu de l’USMH, Abdelmoumen Djabou, qui a passé deux jours à Bejaïa, sera à Alger aujourd’hui. Le motif de sa présence : rencontrer le président Laïb, percevoir son argent et discuter de son avenir.

Ph . Maracana

Le milieu défensif Naïli est convoité par plusieurs clubs de l’élite, entre autres la JSK, le CRB et l’USMAn. Les dirigeants de ces clubs veulent à tout prix s’attacher ses services, surtout ceux de la JSK, sachant que Maroci hésite à renouveler pour une autre saison.

Djabou rencontrera Laïb aujourd’hui

g Par Lotfi Salhi

11

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

Charef contacté par l’USMB DIVISION UNE

Laïb veut Meghni

Le président Laib veut conclure avec l’arrière droit de l’ESS, Meghni. Ce joueur qui est toujours sous contrat pour une autre saison avec l’ESS, a rencontré le président Serrar, dans l’objectif de négocier sa lettre de libération. Laïb aura à marchander avec ce joueur en cette fin de semaine. L. S.

BOUALEM : «Je veux rester à l’USMH, mais la décision finale revient à l’ASMO» Avec du recul, que pensezvous du parcours de l’USMH cette saison ? Je pense que dans l’ensemble notre parcours est satisfaisant et on aurait pu prétendre à un meilleur classement, n’était le problème d’argent qui a inflé sur le groupe. Mais Dieu merci, on a fait ce qu’il fallait. Malgré le peu de moyens et la jeunesse de l’effectif, on a réussi un parcours positif.

Ph . Maracana

Et qu’en est-il de votre rendement ? J’ai disputé dix matchs, là où j’ai donné le meilleur de moimême. Je crois que j’ai contribué aux bons résultats de mon équipe. Grâce au travail accompli par le coach et les joueurs, l’USMH a pu bousculer les grosses cylindrées du championnat, et avec un peu

plus de chance, on aurait terminé parmi les trois premiers. Qu’en est-il de votre avenir avec l’USMH ? Rien de nouveau, sauf que j’ai un rendez-vous avec mes dirigeants ce mardi pour percevoir le reste de mon argent. Je veux continuer l’aventure avec l’USMH, mais le dernier mot reviendra aux dirigeants de l’ASMO avec laquelle je suis encore lié pour deux autres saisons. Est-ce vrai que les dirigeants de l’ESS vous ont contacté ? Pour le moment, je n’ai rien reçu, ce ne sont que des informations colportées par certains organes de presse. En plus le dernier mot reviendra aux responsables de mon club, l’ASM Oran.

N’avez-vous pas peur que le problème d’argent surgira de nouveau la saison prochaine ? Non, et on a entière confiance en nos dirigeants, pour qu’ils régularisent notre situation financière. En plus avec le passage au professionnalisme, tout va s’arranger et il y aura des améliorations sur tous les plans. On ne revivra plus les problèmes des précédents exercices. Un dernier mot ? J’espère de tout cœur que les dirigeants des deux clubs puissent trouver un terrain d’entente, qui va arranger et leurs affaires et les miennes. Je veux bien continuer l’aventure avec l’USMH, car c’est grâce à cette équipe que j’ai pu rebondir et revenir à mon meilleur niveau. Entretien réalisé par Lotfi S.

Les joueurs seront régularisés mercredi

Selon une source proche des affaires courantes du club, les dirigeants ont pris attache avec l’ensemble des joueurs, pour les informer qu’ils percevront le reste de leur argent ce mercredi. Une bonne nouvelle pour les coéquipiers de Naïli, lesquels pourront ainsi partir en vacances tranquillement.


12

Un parcours satisfaisant Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

DIVISION UNE

JSMB

out aura été dit sur cette équipe béjaouie. Du bon parcours à cet objectif qui n’aura pas été atteint, à cette place au podium qui ne sera pas la leur, en dépit d’un cheminement qui a fait envier certaines grosses pointures durant cet exercice. Certains observateurs sportifs n’ont pas été unanimes quant au choix des titulaires durant tout le championnat, d’autres estiment que des joueurs ont été lésés.

Messali - Zafour : une paire inédite !

Forts de leur expérience et leur savoir-faire, ces deux joueurs ont réussi à colmater les brèches des autres, à effacer, carrément, des défaites et à redonner une sérénité et une confiance à toute l’équipe ainsi qu’au staff technique et même aux supporters. Une paire qui s’est distinguée, notamment, par sa complémentarité, sa rigueur et sa force dans le jeu. A eux seuls, ils ont été une véritable digue en dépit de certaines carences remar-

quées en fin de championnat.

Zerdab - Hamlaoui Deghiche : un milieu royal

L’incorporation de Hamlaoui aux côtés de Zerdab et Deghiche a donné plus de poids à un milieu, quelque peu, flottant au début de l’exercice. Zerdab, par sa technique et son abattage, Deghiche, par son travail de titan et Hamlaoui, par sa force de récupération, ont réussi à s’imposer et devenir maillons forts de cette équipe. Grâce à leur sérieux, ces trois éléments ont pu progresser et apporter leur soutien au compartiment offensif. D’ailleurs, Zerdab n’a-t-il pas été buteur à quatre reprises et n’a-t-il pas fait une douzaine de passes décisives ? Un milieu royal où la concurrence a toujours été de mise.

taque où il a réussi à inscrire plus d’une douzaine de buts et devenir, ainsi, le buteur incontesté et incontestable des Vert et Rouge. N’jeng Yannick aura été l’attaquant le plus en vue dans cette

équipe béjaouie, il a donné des sueurs froides aux défenses adverses et a été, pour beaucoup, dans les victoires de son équipe. Le jeune Camerounais était, bel et bien, la force de l’équipe béjaouie.

victime du conflit qui l’opposait à Tifour. D’autres, par contre, pensent qu’il n’a pu s’imposer face aux prouesses de Cedric. Entre les uns et les autres, Saoula n’a pas eu la chance de faire valoir

N’jeng : la force d’une équipe

Toute la stratégie de Menad repose sur N’jeng. Un élément doué qui jouit d’une force de pénétration inouïe. Un pivot au niveau de l’at-

Les Vert et Rouge passent à la vitesse supérieure Tractations à haut niveau

A la JSMB, les choses commencent à prendre de l’ampleur. Et même si la discrétion continue à dominer, ce qui se fait dans les coulisses du club, il n’en demeure pas moins que la liste des libérés (qui n’a pas encore été dévoilée), commence à prendre forme.

et Adel qui aurait émis le vœu de partir, semble revenir à de meilleurs sentiments.

Echange Djabou Zerdeb

Pour les nouvelles recrues, les choses se passent autrement. Si pour Boucherit que nous avons cité dans l’une de nos précédentes éditions, il n’y a pas de doute, l’approche de Djabou contin-

ue à susciter des interrogations. C’est ainsi que du côté sétifien, il a été proposé un échange avec Zerdab. Les discussions, actuellement, vont bon train et selon des indiscrétions au niveau sétifien, l’on va s’acheminer vers un échange Djabou-Zerdab. D’autres jours sont pistés et l’on s’attend à de nouvelles concrétisations dans les prochains jours. A. Z.

C’

est ainsi, après le retrait de Belatrèche, honoré, d’ailleurs, par son club, Saoula et ElHadi Adel ne font plus de doute. Un autre nom vient s’ajouter, il s’agit de Hachem qui est, de plus en plus, évoqué. Cependant, certains observateurs sportifs estiment que des éléments de la trempe de Belkheir et Boulemdaïs pourraient bénéficier d’un sursis d’une autre saison au sein des Vert et Rouge. Même le cas de Messali aurait été soulevé

El Hadi Adel : la grande déception

S’il y a un joueur qui a déçu tous les observateurs sportifs, c’est bel et bien El Hadi Adel. Ce dernier n’aura pas apporté le plus tant attendu de lui. D’ailleurs, il n’a pas pu s’imposer devant les Belkheir, les Boulemdaïs, N’jeng et même le jeune Boulaïnceur. L’aventure de l’ex-joueur annabi avec la JSMB n’aura pas été» concluante et son passage au sein des Vert et Rouge aura été un simple fiasco.

Djebarat - Saoula : les oubliés de Tifour

Voilà deux gardiens de buts qui ont soulevé moult interrogations au sein de la famille béjaouie. Ecarté par Chay, repêché par Zahir Tiab, Saoula n’aura pas, cependant, l’occasion d’affirmer ses talents connus par tous et de tous. Pourtant, l’ex-gardien du Mouloudia d’Oran aura été l’un des grands artisans dans le parcours sans faute des Vert et Rouge, en coupe d’Algérie, sous la houlette de Khezzar. Certains estiment que Saoula a été

uBelakhdar

Ph . Maracana

T

g Par Abdelkader Zoughailech

son expérience. L’autre gardien qui n’a pas réussi à convaincre Tifour, c’est Djebarat Yacine. Recruté pour seconder, d’abord, Saoula, Djebarat connu pour ses qualités et son expérience n’aura pas, non plus, l’occasion de s’affirmer. Tifour, l’entraîneur des gardiens, aurait décidé ainsi et a choisi Si Mohamed Cedric. Est-ce un choix purement professionnel dans lequel les deux gardiens ne pouvaient, nullement, aspirer à leur titularisation face à Cedric, ou s’agit-il d’autre chose ? Toujours est-il qu’à un certain moment du parcours, la fatigue et la saturation de Cedric exigeaient son remplacement par l’un ou l’autre. Chose qui n’a pas été faite. A. Z.

Stage le 18 juillet ?

Le prochain stage d’intersaison des Vert et Rouge pourrait avoir lieu le 18 juillet en Tunisie. Les responsables béjaouis seraient en train de le préparer dans la plus grande discrétion. A. Z.

et Hamlaoui rempilent

Contrairement aux rumeur s qui ont circulé, Amar Be lakhdar, le latéral gauche des Vert et Roug e, vient de rempiler. Un contrat qui va le lier, encore, à la JSMB pen dant une saison. Par ail Hamlaoui Nassim vient leurs, le milieu lui aussi de parapher po ur une autre saison. Ainsi, donc, après Megat li, Zafour, c’est au tou r de Belakhdar et Hamlaoui d’inviter leurs camarades.

uBelakhdar

- Boulemdaïs Deghiche en voie de … Ces trois joueur

Ph . Maracana

s pourraient rempiler dan s les procha tractations vont bon train, notamment avec Deghich ins jours. Des e qui s’étonne de l’unanimité.


Benchaïra proche de la JSK…

Yallaoui signe pour une année JSK

Après Asselah et El Orfi

signer à la JSK pour relancer de nouveau ma carrière avec les Kabyles et qui me permettra de retrouver ainsi le haut niveau où la JSK disputera, cette saison, la Ligue des champions d’Afrique qui est prévue pour le championnat et la coupe de la CAF, la saison prochaine. Donc, tout cela est bénéfique pour moi.

... négocie cette semaine

Oussalah attendu aujourd’hui

En ce qui concerne le latéral gauche des Canaris en l’occurrence l’enfant prodige de Yemma Gouraya, Nassim Oussalah, aura un rendez-vous aujourd’hui avec le premier responsable du club Hannachi pour renouveler son contrat.

Douicher et Mazari rempilent

Après Tedjar et Aoudia, deux autres éléments du club, le milieu récupérateur Lamara Douicher, et le gardien Nabil Mazari, viennent de rempiler officiellement au profit de leur club pour une durée d’une année. Ces derniers, qui étaient en fin de contrat, ont renouvelé avant-hier au siège du club, sis au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou.

QUI SUCCÈDERA À HENKOUCHE ? CRB

g Par Hichem Belarbi La saison 2010-2011 commencera plus tôt pour les Bélouizdadis. La participation du CR Belouizdad à la coupe de la CAF les obligera à écourter leurs vacances et à reprendre le chemin des entraînements avant les autres équipes. Les Rouge et Blanc n’auront pas le loisir de suivre les péripéties de la Coupe du monde dans le confort d’un repos près des membres de la famille et des amis.

C

est juste s’ils auront un petit moment de répit avant de remettre leur bleu de travail sous la chaleur torride qui s’annonce. En fait, selon des informations confirmées, la reprise des entraînements est programmée pour le 20 juin courant, soit à peine trois semaines après la fin de l’exercice 2010. Une reprise qui se présente sous de mauvais auspices. «C’est normal», diront les plus avisés d’entre les fans du club de Laâqiba. Cette tendance a souvent caractérisé les préparatifs de l’équipe depuis une décennie. En 2007, lorsque Kalem venait de prendre le relais de Hassani, l’équipe a entamé la préparation à même pas un mois du début de la saison. Le nouveau président qu’était Kalem a essayé toutes les coutures. Des

entraîneurs, il y en a eu pas mal : Ait Djoudi, Bira et Henkouche. Ce dernier a pris le risque de revoir tout. Il a surtout effectué des «disputements» à l’intention d’un nombre impressionnant de footballeurs qui avaient envie de faire carrière au sein du Chabab. Finalement, sur la douzaine de joueurs retenus de ces tests dignes des clubs de régional, seuls deux ont été maintenus lors de la période hivernale où le CRB a de nouveau casqué pour ramener des «noms». Retour de manivelle. Aujourd’hui, à l’heure où les négociations avec les cadres de l’équipe butent sur la question du paiement de la seconde tranche des primes de signature, la question est : que fera Kerbadj ? D’abord pour désamorcer le conflit et lancer la nouvelle saison sachant que, lui-même n’est pas certain de continuer son «œuvre» sous la bannière Bélouizdadie au cours du premier championnat professionnel en Algérie. Moult questions et très peu de réponses. Une dernière a trait au nom du successeur de Mohamed Henkouche qu’on annonce de retour en Tunisie. L’enfant de Mascara, qui a senti le vent tournait, joue le voyageur. Il s’annonce en Tunisie après avoir eu la conviction qu’en Algérie, il était «grillé». La saison qui vient de s’écouler l’a complètement discrédité sur ce point. Il avait commencé avec le CRB, est allé à Batna (MSPB) puis à Bordj Bou Arréridj avant de se retrouver du côté de Belouizdad pour un énième come-back. Les supporters, du moins la majorité d’entre eux, ne veulent d’un éternel

... et pourrait signer très prochainement

Le milieu défensif de l’ES Sétif, Benchaïra, a de fortes chances d’être la troisième recrue kabyle cette saison. A en croire une source bien informée, le récupérateur sétifien pourrait signer un contrat d’engagement au profit des Jaune et Vert d’ici peu, dans le but de renforcer le compartiment du milieu de terrain et surtout relancer la concurrence avec la présence de Chérif El Ouazzani et Maroci. Une démarche nécessaire, selon les dirigeants kabyles, pour dépasser ce stade préliminaire et, pourquoi pas faire une offre à Benchaïra pour le convaincre une bonne fois pour toutes. A. S.

LA COMMISSION DE RÉFLEXION ATTEND LA RÉPONSE DE KERBADJ

Vers une conférence de presse ce mercredi

Ph . Maracana

LA REPRISE DES ENTRAÎNEMENTS EST PRÉVUE LE 20 JUIN

L’ex-Sétifien Benchaïra a bel et bien l’intention de jouer dans un club du centre. Cela dit, même s’il a souhaité retourner du côté de l’ES Sétif, il gardera pour lui le choix d’opter pour le plus offrant. Sur les tablettes de Hannachi, Benchaïra a rendez-vous cette semaine, selon une source digne de foi, avec les dirigeants du club phare de la Kabylie. Il sera accompagné de son agent qui s’occupera de négocier toutes les modalités de son transfert, a-t-on encore appris.

retour. A chaque fois que l’occasion leur est donnée ils (les supporters, ndlr) manifestent leur désapprobation de voir Henkouche continuer sa mission à la barre technique du CRB. Mais, qui pour le remplacer si bien que le départ de Kerbadj scellerait celui de Henkouche ? A l’heure où l’AG devant confirmer le passage du club au professionnalisme n’est pas à l’ordre du jour, les racontars sont légion. Seule grande certitude : le départ de Henkouche si bien sûr Kerbadj part. Les postulants, parmi les membres de l’AG et d’éventuels actionnaires, ne sont pas connus non plus. C’est, en somme, le flou artistique au sein d’une association qui cherche son lustre d’antan. Au fait, la coupe de la CAF peut-elle encore constituer un objectif pour une équipe saignée à blanc et qui doit se passer de son président et de son coach ? H. B.

La commission de réflexion mise en place à l’issue de l’AG du 26 mai dernier attend toujours un signe de Mahfoud Kerbadj.

C

e dernier, saisi jeudi passé par un courrier en vue de convoquer l’AG pour trancher définitivement la question du passage du club au professionnalisme, n’a pas encore donné suite à cet appel. Aussi, les membres de la commission menacent d’organiser une conférence de presse en vue d’éclairer l’opinion sportive belouizdadie sur les blocages qui freinent leur mission. Selon un membre de la commission, Kerbadj veut gagner du temps. «Il est pressé par les

Ph . Maracana

e milieu offensif du WA Tlemcen, Yallaoui, qui a paraphé son contrat hier au siège du club sis au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou pour une année, est maintenant officiellement canari cette saison. Yallaoui nous a déclaré hier qu’il est très content et très satisfait d’avoir réussi à trouver un terrain d’entente avec le premier responsable du club Moh Chérif Hannachi. En signant le contrat avec la JSK, qui reste pour moi un grand club en Algérie, et je dirai aussi depuis mon enfance, mon objectif est de porter les couleurs du club phare de la Kabylie. Maintenant, si je suis là aujourd’hui (NDLR : dimanche) à la JSK, c’est pour faire de mon mieux, donner un plus au club et être à la hauteur de la confiance placée en moi par la direction du club. Même si j’ai reçu une plus grande offre de l’ES Sétif, je préfère

Un autre joueur avec lequel le club phare de la Kabylie a pris attache est le milieu récupérateur de l’ES Sétif, Benchaïra, qui a déjà exprimé le souhait d’aller monnayer son talent en dehors de Sétif. Pour rappel, Benchaïra était convoité l’été dernier par les meilleures formations du pays qui étaient quasiment prêtes à casser leur tirelire pour s’offrir ses services. Ayant eu un parcours non satisfaisant avec l’ESS la saison écoulée, puisqu’il s’est retrouvé dans une situation embarrassante en ne parvenant pas à arracher une place de titulaire à part entière, Benchaïra voulant changer d’air était en contacts également avec d’autres clubs. Même s’il n’a pas encore signé de document avec le club kabyle, il paraît que les deux parties auraient trouvé un terrain d’entente sur tous les volets concernant son transfert.

Ph . Maracana

L

g Par Aberkane Saïd

13

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

DIVISION UNE

joueurs et on comprend sa situation. Mais, nous aussi, on a le devoir de remettre notre rapport à l’assemblée pour avancer dans le projet. C’est lui qui nous avait donné dix jours pour finir notre tâche et maintenant, il fait tout pour nous bloquer. A moins qu’il n’ait l’intention de postuler à sa propre succession, nous ne comprenons pas son attitude. Surtout, que juridiquement parlant, il n’a pas le droit de faire partie de la SPA étant donné qu’il est salarié dans une entreprise nationale.» La conférence de presse annoncée pour ce mercredi devrait être tenue par le président de la commission, Selmi Djilali. H. B.


14

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

BELKAÏD : «Je dois renconter Serrar»

ESS Serrar rencontrera Rial, cette semaine

g Par Yasser Malki

Actuellement, vous vous reposez après une longue saison durant laquelle vous avez couru derrière quatre lièvres à la fois… Je suis au repos total, et la semaine prochaine je vais prendre mes vacances, après avoir renouvelé mon contrat avec l'Entente. Justement, vous qui êtes en fin de contrat avec l'ESS, qu’avez-vous décidé pour votre avenir ? Je serai à Sétif en fin de semaine Inchallah, pour rencontrer le président Serrar. Je ne vous cache pas que je ne pourrai pas entamer les négociations avec d’autres formations sans passer par l'Entente, même si je suis en fin de contrat. C’est en quelque sorte une histoire de respect, car l'ESS est ma seconde famille où j’ai passé trois années. Donc, je vais voir mes responsables et on discutera bien sûr, et après on verra. Peut-on comprendre par là que vous souhaiteriez rempiler à l'Entente ? On n’en est pas encore là. Je vous disais tout simplement que je devrai d’abord voir avec le président Serrar. Mais une chose est sûre, je donnerai la priorité à l'Entente. Donc, si Serrar vous propose de renouveler votre contrat, vous êtes partant pour continuer l’aventure avec ce club ? A ce sujet, vous aurez la confirmation à la fin de

Ph . Maracana

Le milieu de terrain de l'ESS, Farouk Belkaïd, est libre de tout engagement depuis le dernier match joué face à la JSMB, le 31 mai dernier, à Bejaia. A l’instar de ses coéquipiers, le natif de Bordj Menaïel a rejoint son domicile pour profiter de quelques jours de vacances, mais il est attendu en cette fin de semaine à Sétif pour rencontrer Serrar et discuter de son avenir. Ce rendez-vous prouve bien que Belkaïd ne veut pas entrer en contact avec d’autres formations avant de discuter avec la direction ententiste.

DIVISION UNE

cette semaine à l’issue de la rencontre que j’aurai avec le président Serrar. Avez-vous des contacts avec d’autres clubs ? C’est vrai, j’ai eu des contacts d'autres clubs, que je garde pour moi. Mais, je préfère donner la priorité à l'Entente. Les challenges que l'Entente de Sétif va disputer, à commencer par cette Ligue des champions qui reprendra ses droits au mois de juillet prochain, sont des sources de motivation pour rempiler, n’est-ce pas ? C’est clair, un joueur ambitieux et qui veut étoffer son palmarès cherche toujours à être dans un club qui joue au minimum un titre chaque année. L'ESS est un club qui fait découvrir aux joueurs les sensations des Coupes d’Afrique. En plus de la Ligue où nous sommes qualifiés aux poules, elle jouera aussi la Ligue des champions dès janvier prochain avec cette 2e place au classement général de la précédente édition. De quoi motiver les joueurs à continuer une si belle aventure. Entretien realisé par Y. M.

Infos DER

Nous avons pu apprendre d’une source proche de la direction de l'Entente de Sétif que le président Abdelhakim Serrar se déplacera au cours de cette semaine à Alger pour rencontrer le joueur axial de l'USMA, Rial. Après un premier contact qui a été établi entre l'Entente de Sétif et le joueur quelques jours seulement avant le baisser de rideau du championnat, la piste Rial semble bel et bien relancée. Dans un premier temps, le président Serrar a eu un tête-à-tête avec le joueur qui a demandé un moment de réflexion. A moins d’un revirement de dernière minute, Rial est bien parti pour être la cinquième recrue de l'ESS en prévision de la saison prochaine.

Djallit, entre l’ESS et le MCA

En fin de contrat, l'attaquant du WAT, Mustapha Djallit est plus que jamais pressenti pour porter le maillot noir et blanc lors du prochain exercice. Djallit a déjà rencontré le président de l'ESS, à l'issue de la rencontre qui a opposé les deux équipes dernièrement à Tlemcen. Les modalités du transfert ont été abordées et Serrar a pu faire une offre alléchante au joueur. Cependant, ce dernier hésite entre opter pour les vainqueurs de la coupe d'Algérie, ou rejoindre le doyen des clubs algériens qui veut à tout prix l’enrôler.

Le stage d’intersaison aura lieu en France du 4 au 14 juillet

dirigeants de l'Entente ont opté pour la France comme lieu du stage d’intersaison pour les vainqueurs de la coupe d'Algérie. Du côté de la direction, on ne veut pas changer une méthode gagnante, puisque l'Entente avait préparé cet exercice écoulé en terre française. C’est dans la ville de Lisses, à 60 km de Paris, que les Noir et Blanc effectueront leur stage de préparation. Ce regroupement devra s’étaler du 4 au 14 juillet.

Le centre Léonard-deVinci sera leur lieu de regroupement

C’est au centre Léonard-de-Vinci que la délégation sétifienne devra prendre ses quartiers durant les dix jours de stage. Cet établissement est doté de toutes les commodités pour effectuer une bonne préparation.

Deux matchs amicaux au programme

Au cours de ce stage en France, les Sétifiens auront au programme quatre matchs amicaux face à des formations locales. Il se pourrait même que l'Entente joue jusqu’à quatre rencontres d’application face à des sparringpartners qui restent à déterminer.

Zekri a renouvelé son contrat pour une saison

Le coach de l'Entente de Sétif, Noureddine Zekri a rencontré Hassen Hamar, jeudi dernier, et Abdelhakim Serrar, samedi, dans une entrevue qui a duré plus de 2h. Un accord a été trouvé, et Zekri a paraphé un contrat d'une année renouvelable. Y. M.

Le professionnalisme en question B «Je veux être A fixé sur mon C’est désormais officiel, les

MCEE

joueurs»

près avoir terminé son analyse, la commission chargée du passage au professionnalisme a saisi le président du club par courrier afin de fixer une date pour l’AG et ainsi y exposer ses conclusions aux membres. Contacté par nos soins, le président Bouden nous dira : «Je tiendrai l’AG au cours de cette semaine, probablement mercredi ou jeudi. La commission chargée de l’étude du professionnalisme pourra donc exposer son projet aux membres de l’AG pour sa ratification ou son rejet. En ce qui me concerne, je vais seulement organiser l’AG avant de me retirer des affaires du club, comme je l’ai déjà affirmé, car cela ne m’intéresse plus de continuer à travailler dans de pareilles conditions.». D’autre part, voulant savoir si le président du MCEE serait actionnaire dans la SPA, Bouden nous dira : «Cela ne m’intéresse pas d’être actionnaire dans le club, et rien ne m’oblige à le faire. J’ai la conscience tranquille et le sentiment du devoir accompli. Rien ne peut m’enlever l’amour du club et je con-

Ph . Maracana

g Par Amine Selmi

tinuerai à suivre le MCEE et me déplacer au stade pour assister aux rencontres. Mais je prendrai place dans les tribunes.» Et d’ajouter : «Je tiendrai l’AG ordinaire pour la lecture de mon bilan et remettre ma démission.» Bien qu’il ne compte pas être actionnaire dans la SPA, comme il nous l’a affirmé, il n’est un secret pour personne que Bouden, conformément à la législation qui régit les associations sportives, reste toujours le président du CSA. En effet, son mandat est toujours en cours puisqu’il a été élu par les membres de l’AG pour

une durée de quatre années. Cependant, Bouden compte aussi se retirer de son poste de président du CSA. «Comme je l’ai dit, je vais tenir l’AG pour que la commission chargée du professionnalisme puisse se prononcer à ce sujet. Plus tard, je tiendrai l’AG ordinaire pour faire lecture de mes bilans moral et financier, et remettre ma démission. Au risque de me répéter, je ne suis nullement intéressé de continuer à travailler au MCEE», a dit Bouden.

«Je dois honorer mes engagements envers les

Le président du MCEE, et même s’il a annoncé son départ, tient à honorer ses engagements envers les joueurs, en procédant à la régularisation de leur situation financière. «Même si je vais me retirer des affaires du club, je n’ai jamais fui mes responsabilités. Je tiens à honorer mes engagements envers les joueurs, ils vont donc percevoir leur argent. Mais pour le reste, à savoir ceux qui sont en fin de contrat ou pour le recrutement, cela ne m’engage nullement, et c’est au nouveau gestionnaire de prendre en charge ce volet», nous a confié le président Bouden. Quant à la rencontre avec Khezzar prévue en ce début de semaine pour entamer les négociations au sujet de la saison prochaine, le président Bouden nous a confié que cette rencontre aura bel et bien lieu, même s’il sait qu’il ne continuera pas sa mission à la tête du MCEE. «Je discuterai avec Khezzar pour le remercier et aussi pour négocier, même si je ne compte pas rester et ce, pour faciliter la tâche au prochain gestionnaire», conclut Bouden. A. S.

OURENANE

avenir le plus vite possible»

En fin de contrat, le milieu de terrain du MCEE, Samir Bourenane avait négocié avec son président. Même s’il est prêt à rester, le joueur ne compte pas rempiler avant de trouver un terrain d’entente avec le président. «En discutant la semaine dernière avec le président, je lui ai fait part de mon intention de rester au MCEE. J’attends de recevoir la deuxième tranche de la prime de signature, et ensuite parler de la saison prochaine. Mais, je veux être fixé sur mon avenir le plus tôt possible, pour me concentrer uniquement sur mon travail et ne penser à rien d’autre», dira Bourenane. A. S.


DIVISION UNE

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

HARIZI : «J’ai donné le meilleur de moi-même» USMB

g Par Ahmed Tahi

Le club doit tirer les enseignements de cette saison qui a été quelque peu catastrophique, l’attaquant blidéen Harizi Abdelkader, satisfait de son rendement cette saison, veut continuer l’aventure blidéenne.

Comment allez-vous en cette période de vacances ? Je passe de bons moments avec ma famille. J’en profite au maximum de ce repos, dans quelques semaines je serais appelé avec mes coéquipiers anciens et nouveaux à rejoindre le chemin des entraînements en prévision de la prochaine saison, qui s’annonce palpitante avec l’instauration du professionnalisme. Comment vous voyez l’USMB dans la nouvelle société du professionnalisme. C’est une chose très intéressante pour le développement du football dans le pays. Il faudra qu’il retrouve son image d’antan. Pour cela, il faudra mettre les

moyens nécessaires pour la réussite de ce projet. Votre équipe a réussi son objectif, un commentaire ? Je pense que la formation blidéenne ne mérite pas de connaître la relégation, certains facteurs négatifs ont influé sur le rendement du groupe, mais une fois que l’équipe ait retrouvé son équilibre, les résultats ont suivi. Au fil des matches, vous aviez réussi à vous imposer à l’USMB que vous avez rejoint au mercato ? Comme vous le savez, je viens d'un grand club, le CRB où j’ai passé plusieurs saisons, même avec la concurrence dans ce club, j’avais mon mot à dire. A l’USMB, je suis venu pour aider cette jeune équipe et donner le plus qui manquait. Dieu merci, avec le travail et le sérieux de tout le monde, l’USMB a atteint son objectif, qui est le maintien. Comment jugez-vous votre rendement ? Au départ, j’avais une seule idée,

Mauvaise affaire cette saison

honorer mon contrat pour répondre aux attentes des supporters qui attendaient beaucoup de moi. J’ai donné le meilleur de moi-même dans les deux compétitions confondues, je pense que j’étais à la hauteur et avoir satisfait les fans blidéens. Vous aviez discuté avec le président Zaïm, peut-on connaître l’objet de la discussion ? Tout à fait, j’ai rencontré le boss blidéen, Zaïm, juste après la fin du championnat, il m’a tenu un langage convaincant. Je lui ai promis de continuer l’aventure blidéenne. Alors la saison prochaine, vous serez encore blidéen ? Effectivement, je suis encore lié par contrat avec l’USMB, que je compte l’honorer. En tous les cas, je suis bien à Blida, le président m’a estimé à ma juste valeur, c’est ce qui m’a incité de porter les couleurs de l’USMB la saison prochaine. A. T.

Place au professionnalisme USMA

Le club deviendra une SPA

Toujours, selon une source crédible, nous apprenons que le club de l’USM Alger deviendra dans les tout prochains jours une SPA, c'est-à-dire une société par actions. Par ailleurs, la direction usmiste semble prête pour lancer le projet, puisque la somme de

Ph . Maracana

E

1 milliard de centimes promise par l’Etat, ainsi que les actions qu’attend la direction, devront suffire pour mettre en selle le projet. Par ailleurs, il est à signaler que le président Allik a tenu une réunion hier, en fin de journée, avec l’ensemble des dirigeants pour débattre de manière minutieuse des démarches à suivre, alors qu’un conseil d’administration sera mis en place dans les jours à venir, avec un directeur qui sera nommé aussi.

Hier, réception à Bologhine

Une réception était prévue hier en fin de journée. Celle-ci a rassemblé l’ensemble de l’équipe de Soustara, à savoir les joueurs, le staff technique et

médical, ainsi que les dirigeants du club. Durant cette réception, certains points ont été évoqués, notamment la question relative à la saison 2009/2010 et les projets de l’équipe.

La liste des libérés établie

Ce qui a été ressenti comme catastrophique au sein des fans des Vert et Blanc. Le recrutement des Franco-Algériens à l’USMB la saison qui vient de s’achever a fait la joie dans les milieux sportifs de la ville des Roses. L’USMB ne s’est encore pas tirée d’affaires, les camarades de Chebira, habitués aux fugues du Tchadien Ezeïtcheïl la saison précédente, se retrouve avec d’autres affaires sur la table au moment où le club était miné de turbulences de toutes parts. Après quelques semaines de travail, Hakar Nacer et Taïmi Négrèche n’ont pas pu s’adapter à la vie du club et un matin du mois d’août, ils ont plié bagages pour rejoindre leur famille en France. Lors du mercato, le club végétait dans les profondeurs du tableau, la direction blidéenne a bien accueilli le retour de Négrèche. Ce dernier a participé à deux rencontres face au CAB (21e j.) et la JSMB (22e j.). L’ex-international Boutabout Mansour, recruté en pompier n’avait pas assez de matches dans les jambes. Après une longue période d’inactivité, il ne pouvait pas apporter le plus attendu par les Blidéens, l’USMB qui ne comptait pas sur ses services l’a écarté après avoir participé seulement à trois rencontres face au WAT (35’), CRB (23’) et MSPB (50’). A. T.

Madi : «Je n’attends qu’un signe des Usmistes»

g Par Amine Tirmane La saison terminée, les joueurs vont prendre leur vacances ces jours-ci. Il ne reste plus que le travail de la direction qui est en train de s’activer non seulement pour le recrutement et la libération de joueurs, mais et aussi, aussurer le plus important, à savoir mener le club vers le professionnalisme.

n effet, depuis le lancement du projet par les responsables du football algérien, et des responsables du MJS, l’USMA n’a pas encore entamé les démarches. En effet, avec un peu de recul, les Rouge et Noir étaient les premiers à débattre du professionnalisme, il y a trois ans avant, quand le président Allik avait à cœur de faire évoluer le statut juridique du club vers à une société par actions. Cela dit, ce qui n’était qu’un simple rêve peut devenir réalité dans les jours à venir. En effet, nous avons appris d’une source proche de la direction usmiste que les choses sérieuses commenceront au cours de cette semaine, puisque le président Allik aurait chargé son homologue Reda Abdouche pour s’occuper de la procédure qui mènera au professionnalisme.

15

Par ailleurs, il est attendu que la liste des libérés soit communiquée aujourd’hui, car la direction usmiste aurait établi la liste des joueurs susceptibles de quitter les rangs des Rouge et Noir. En effet, c’est l’entraîneur Saâdi qui aurait donné la liste au président, sur laquelle figuraient Zidane, Ghoul, Benchaâbane et Cheklam. A. T.

Nous l’avons déjà révélé dans ces mêmes colonnes lors du dernier mercato hivernal, le jeune meneur de jeu koubéen, Ayemen Madi intéresse les responsables du club de l’USM Alger. Approché, il y a quelques semaines, par Mustapha Laâroussi, le très prometteur Madi a donné son accord de principe pour les Rouge et Noir. Joint par nos soins, hier par téléphone, Madi nous a confirmé l’intérêt que lui portent les Usmistes, tout en précisant que le destin n’est pas entre ses mains. Cependant, il avoue qu’il a un penchant pour l’USMA: «Franchement, à l’heure où je vous parle, il n’y a rien de concret, j’ai été approché récemment par un dirigeant de l’USMA, à qui j’ai donné mon accord de principe, tout en lui faisant savoir que c’est à l’USMA que je voulais jouer. Ensuite, j’ai discuté avec des responsables du RC Kouba qui m’ont promis de m’octroyer ma lettre de libération, alors que ce dirigeant usmiste m’a fait part de son souci de s’occuper de tout. Aujourd’hui, je suis dans le flou, car je veux finaliser mon transfert incessamment pour me consacrer à autre chose. Donc, je n’attends qu’un signe de la part des Usmistes pour signer au profit des Rouge et Noir», a confié Ayemen Madi, auteur d’une saison remarquable avec le RCK.

«Sétif me veut aussi, mais c’est à l’USMA que je veux jouer»

Par ailleurs, il est à signaler que ce joueur formé à Kouba, est né en 1990, et qu’il a été sans conteste la révélation du RCK durant la saison qui vient de s’achever. De ce fait, Ayemen Madi, ce gaucher aux qualités indéniables attire d’ores et déjà la convoitise de nombreux clubs de D1. Cela dit, comme nous l’a si bien déclaré le joueur, il existe des paramètres qui l’obligent à opter pour l’USMA. «Il faut savoir qu’il y a d’autres clubs qui m’ont contacté, à l’image de Sétif qui veut m’avoir aussi, mais c’est à l’USMA que je veux évoluer. En fait, je suis jeune, et j’ai tout l’avenir devant moi, et je trouve que l’USMA m’ouvrira les portes d’un avenir prometteur, surtout avec cette politique de rajeunissement qui a donné ses fruits cette saison. En plus je connais pas mal de joueurs comme les deux Benaldjia», soulignele joueur. Par ailleurs, Madi veut rester à Alger, près de sa famille, mais aussi et surtout pour pouvoir suivre ses études. «Je n’ai pas encore terminé mes études, et je ne veux pas les abandonner.», conclut-il. A. T.


16

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

DIVISION UNE

Medouar en contacts avancés avec Bouali et Biskri ASO

Après que l’ancien entraîneur Slimani eut quitté la barre technique chéliffienne avant même la fin de l’exercice footballistique de la saison qui vient de s’achever, le président Medouar s’est retrouvé dans une situation délicate.

E

n effet, ce départ inattendu a brouillé toutes les cartes de Medouar qui, depuis n’a pas cessé de voir un peu par tout, où, il peut trouver cet homme qui remplacera le coach partant. Le premier responsable chéliffien était en premier lieu à la recherche des éléments chevronnés capables de renforcer son effectif en dépit de la saison prochaine. Toutefois, lorsque Slimani a tranché sur son départ de la barre technique de l’ASO, Medouar était dans l’obligation d’abandonner sa première recherche qui consistait à retrouver ses éléments qui sont actuellement rares sur le marché, et procéder ainsi à une autre mission celle de découvrir un

entraîneur capable de prendre en mains les clés de la maison chéliffienne et partir avec le club à des succès que l’ASO manquait vraiment ces derniers temps. Selon plusieurs sources proches de la direction de Chlef, Medouar a pris contact ces derniers jours avec plusieurs entraîneurs locaux, nos sources précisent que l’actuel coach du WAT, Fouad Bouali et

Tous pour convaincre Zaouch

Le président Medouar est entré ces dernières journées en contacts avec ses joueurs afin de les convaincre de rester encore quelques années à Chlef. Medouar a insisté que l’ASO a besoin de ses éléments, surtout dans ces moments difficiles que le club traverse actuellement. Le président chéliffien, à l’instar des autres responsables des clubs, ne veut en aucun cas lâcher ses éléments qui ont laissé leurs traces cette saison au sein du club. Parmi ces précieux joueurs que l’ASO compte, on aborde le nom du milieu de terrain Mohamed Zaouch que le staff technique et tous les responsables ne veulent pas laisser partir.

celui du CAB, Mustapha Biskri sont les plus proches et les plus attendus à Chlef.

Bouali le plus indiqué à prendre la barre technique

Et toujours selon nos sources qui sont généralement bien informées, le président Medouar a pris le premier contact avec l’actuel entraîneur du WAT, Bouali qui a fait l’objet d’un excellent travail cette année avec son équipe. Le coach tlemçani a pu s’imposer sur la scène footballistique nationale par son sérieux et sa persévérance dans le travail, aussi Bouali est connu par sa sagesse dans le traitement des désaccords entre les joueurs. En fait, le président Medouar a bénéficié des service de cet excellent coach depuis maintenant deux saisons. Cela remonte à la période où l’ex-entraîneur de l’ASO, Rachid Belhout, a abandonné la

Ph . Maracana

g Par Hocine Saïdi

barre technique, mais faute d’une mésentente entre les deux hommes, Medouar n’a pas pu convaincre Bouali de venir à Chlef. Cette fois, le président semble déterminé à ne résigner aucun effort pour discuter avec Slimani et lui proposer de signer pour son

L’USMB relance Sellimi

La direction de l’USMB veut bénéficier dès l’entame de la saison prochaine des services du natif de Béchar, Sellimi Amar en cette période de l’intersaison. En effet, les responsables blidéens ont essayé de convaincre l’actuel milieu de terrain chéliffien de rejoindre la ville des Roses, et de porter les couleurs de l’USMB. Tout cela arrive malgré que le joueur n’ait pas tellement joué cette saison avec son club actuel. Mais rien n’a empêché la direction de l’USMB de se rapprocher du joueur et lui faire cette proposition qui semble intéressé le jeune Sellimi.

compte, par ailleurs, nos sources nient catégoriquement que le premier responsable chéliffien a déjà entamé des discutions avec des entraîneurs étrangers. H. S.

Ziane Cherif intéresse l’USMA ,

De l’autre côté, les responsables de l’USMA veulent des services du défenseur chéliffien, Ziane Cherif, mais le souhait de Medouar de garder le jeune élément ou de le transférer dans le championnat français, a perturbé un peu les négociations entre les deux clubs. Malgré cela, le président Allik ne veut pas baisser les bras, et compte rentrer dans d’autres discutions avec Medouar à propos de ce sujet.

BOUZAR : «J’ai passé l’une de mes plus mauvaises saisons cette année» Division deux

RCK

g Par Hilal Aït Benali

Dans cet entretien qu’on a eu avec lui, le milieu de terrain du RC Kouba, Abdelkader Bouzar, nous a avoué que la saison passée (2009/2010) a été la plus mauvaise pour lui pendant toute sa carrière footballistique. Le natif de Maghnia, qui n’a pas joué beaucoup de matchs cette saison avec son club, n’est pas du tout satisfait de se retrouver sur le banc des remplaçants durant presque toute la phase retour. Bouzar nous a déclaré à la fin de la conversation que si le scénario de la saison précédente se répètera pour lui durant le prochain exercice, il préfère mieux quitté le RCK pour d’autres destinations.

Comment analysez-vous le parcours de votre club en cette saison qui vient de s’achever ? Notre équipe a bien débuté le championnat, on a pu réaliser de bons résultats et aussi d’ excellentes prestations. Pendant les cinq premières rencontres qu’on a jouées, tout le monde croyait que cette année le RCK retrouvera les équipes de l’élite. Je crois que si on avait gardé le même rythme de jeu jusqu'à la fin, on aurait pu décrocher une place sur le podium. Dommage, après quelque temps seulement, notre rendement a considérablement baissé, et on a commencé à enregistrer défaite derrière défaite. La direction a pris la décision de remanier le staff technique, et avec l’arrivée du nouveau coach et son adjoint, les choses commençaient à rentrer dans l’ordre, les bons résultats étaient présents mais aussi la manière. Cependant, Il faut juste attendre aussi quelques journées pour voir le même scénario se répéter, une série de faux pas que le club n’a pas connu depuis longtemps.

Et comment jugez-vous votre rendement ? Comme chaque année, je commence mon parcours avec l’excellence, cette saison j’ai fait l’objet d’un remarquable travail au début. Malgré cela, et avec l’arrivée du nouvel entraîneur, je me suis retrouvé sur le banc des remplaçants durant toute la phase retour ! Alors, je ne peux pas parler de mon

rendement cette saison, on ne peut pas juger le rendement d’un joueur qui a occupé le banc pendant plus de 14 matchs. Cette année, j’ai passé l’une de mes plus mauvaises saisons dans ma carrière.

Justement, à votre avis, pourquoi l’entraîneur a préféré vous laisser sur le banc ? Comme je vous l’ai dit toute à l’heure, au début du championnat, j’ai pratiquement joué tous les matchs, mais, dès la phase retour, le nouveau staff technique m’a écarté des titulaires. Et quand j’ai demandé des explications à ce sujet, l’entraîneur me disait qu’il possédait beaucoup de joueurs au milieu du terrain et chacun d’eux accomplit son rôle bien comme il le faut, de ce fait il peut pas procéder à un changement avec une équipe qui gagne. C’est la réponse de Laroui pour mes interrogations. Est-ce que vous comptez rester toujours au RCK ? Je vais vous dire une chose, cette année, j’ai passé l’une de mes plus mauvaises saisons dans mon parcours footballistique. Malgré cela, si le président Mecheri veut encore de mes services, je suis prêt à parapher pour d’autres années au RCK, mais à une seule condition, que le scénario de la saison précédente ne se répète pas, c'est-à-dire occuper le banc des remplaçants. Comme je

suis en fin de contrat, j’attends toujours, d’ailleurs comme tous mes camarades une réaction de la direction pour clarifier notre situation. Je suis prêt à rester au RCK, ce qui m’intéresse c’est d’avoir une occasion pour prouver mes qualités, l’argent ne m’intéresse pas. Néanmoins, j’ai déjà reçu quelques offres d’autres clubs et auxquels je n’ai pas encore donné ma réponse.

Expliquez-vous… Des clubs de la Super DII ont pris déjà attache avec mon manager pour que je signe avec eux dès l’entame de la saison prochaine, l’ASMO et le PAC veulent de moi pour le prochain exercice, mais pour l’instant, rien d’officiel. J’attends la rencontre avec le président Mecheri, et après je prendrai la bonne décision. Un dernier mot… J’espère que la saison prochaine sera meilleure pour le Raed, car le RCK est un club qui mérite tout le bonheur. J’espère aussi que les gens de Kouba soutiennent le président Mecheri dans ses démarches pour le professionnalisme. Je saisis aussi cette occasion pour lancer un appel à tous les fans du club de revenir massivement la saison prochaine dans les tribunes pour assister aux rencontres et soutenir les joueurs quels que soient les résultats. H. A. B


Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

DIVISION DEUX

17

ASMO

El Moro : «L’ASMO est prête» Professionnalisme

Bien que sur le plan officiel, la LNF paraît plus se préoccuper elle aussi du sort de l’Equipe nationale au lieu de boucler rapidement et professionnellement le projet du championnat professionnel et ce à 23 jours de la date butoir de dépôt des dossiers et aussi pour ne pas induire les clubs en erreur comme ce fut le cas en ce qui concerne les SARL, le deuxième club de la ville d’Oran semble fin prêt pour avoir le quitus de la FIFA, ayant préparé son dossier de la meilleure manière professionnelle qui soit, selon son premier responsable, Mohamed El Moro, qui est dans la vie pratique un homme de gestion. Nous l’avons rencontré en ce début de semaine et il décortique pour nos lecteurs la préparation de ce dossier. Monsieur El Moro, où en est la constitution du dossier d’entrée dans le professionnalisme concernant l’ASMO ? Comme vous le savez, nous avons commencé pragmatiquement en organisant notre AGE au cours de laquelle les membres ont accepté à l’unanimité le passage du club au professionnalisme et m’ont chargé de piloter le projet. Nous sommes ensuite passés au choix du type de société que nous allons mettre en place et ce fut celui d’une SPA avec conseil d’administration par opposition à SPA avec conseil de surveillance. Quelle est la différence ? Elle est dans le mode de gestion. Quand on parle de conseil d’administration, nous supposons que les gestionnaires en dehors du

Ph . Maracana

g Par Miloud Touadjine

DG et quelques postes de direction sont issus des actionnaires. Quand on parle de conseil de surveillance, le directoire n’est pas nécessairement issu des actionnaires. Et il y a une gestion collégiale qui peut aller de trois à douze personnes, ce qui peut constituer un frein dans une société où nous n’avons pas encore les réflexes de gestion. Il faut aussi avoir une vision à long terme, parce que si nous optons pour un conseil de surveillance, nous risquons d’avoir les mêmes problèmes que ceux qui ont opté pour la Sarl. Toute la structure du football, jusqu’à la FIFA est constituée de conseils de surveillance. Et comme les structures sont interdépendantes, il faut se mettre dans un moule de gestion unique qui est celui du conseil d’administration. Nous avons opté pour cette phase. Nous avons porté aussi notre choix avec le non-appel à l’épargne publique, en raison des délais et du nombre limité, ce qui pourrait nous amener hors des

délais du 30 juin. Sur ce plan, où en êtes-vous actuellement ? Nous avons fait une ouverture publique de capital et nous en sommes à une quinzaine d’actionnaires et nous pensons que d’ici une semaine, nous serons un peu plus ou un peu moins, mais nous serons dans les normes. Nous savons d’ores et déjà qu’il y aura une ouverture du capital dès que la société SSA ASMO aura passé son examen de passage FAF, puis FIFA, dont il faut avoir la fameuse licence FIFA. Il faut faire un bon dossier. Nous en sommes à ce niveau. Nous en sommes déjà au notaire et les gens commencent à déposer leurs actions chez lui. Avec cette ouverture de capital, pensez-vous que ce soit bénéfique pour le club ? Nous avons pris nos précautions pour avoir un capital de blocage, qui se situe à 33,34%. Ce sera la minorité de blocage qui préservera la pérennité de l’ASMO. La deuxième condition est qu’aucun des actionnaires ne pourra détenir à lui seul 33,34% du capital. Nous sommes aussi en train d’évaluer les biens du club. Nous en avons fait la demande au président de la cour d’Oran qui doit nous désigner dimanche ou lundi un commissaire aux comptes pour cette opération, ce qui mettra à l’abri définitivement les biens immobiliers du club qui ont été la visée de certains prédateurs ces dernières années. Les autorités locales vous aident-elles dans ce projet ? La DJS et son directeur nous accompagnent de la meilleure manière qui soit et le wali, qui nous a reçu jeudi dernier, a été agréablement surpris par l’état d'avancement du dossier et par la même occasion, il nous a félicité pour les résultats de l’équipe durant cette saison. Donc, l’ASMO est prête… Nous avons travaillé depuis longtemps sur

ce dossier et nous serons prêts. Maintenant, je dis à ceux qui parlent de première et deuxième division, que c’est le management qui va primer et non le flux d’argent qui n’a pas circulé d’une manière très régulière. On saura qu’un club est grand par son management ou s’il est un grand club par les caisses noires. Une fois que tout va être transparent. Les dispositions du décret 06-264 conditionnent la participation au professionnalisme aux clubs ayant dans leur actif à travers un bilan financier certifié, un minimum de 50 millions de DA. Je sais que beaucoup de clubs de première division ne répondent pas à cette condition, alors qu’ils dépensent beaucoup plus. Donc, on revient au problème de fond. Pour nous, nous y allons étape par étape dans la légalité et nous aurons un dossier qui va séduire nos responsables. Nous avons sollicité deux bureaux d’études pour nous confectionner un slogan que nous allons mettre sur le boulevard de la Soummam afin d’appeler les gens à accompagner l’ASMO à aller de l’avant dans sa démarche. Optimiste ? C’est sûr que nous ficelons un projet. Nous avons un business-plan établi sur quatre années. Parce que nous ne voulons pas aller à la faillite ! On met sur pied la société à minima, on réussit l’examen de passage et on ouvre le capital au public, à tous les supporters, les Oranais et tous les Algériens. Il y a même un grand groupe international qui a émis le vœu d’entrer dans le capital de l’ASMO. Il a fait sa demande à la FAF et on attend la réponse de cette dernière. Il y a aussi un grand groupe algérien qui a aussi émis le vœu de participer d’une manière très forte. Ce groupe donnera une dimension continentale au club et, pour ce faire, l’ASMO doit être à la hauteur. Je pense que nous allons réussir. Entretien réalisé par M. T.

Mana s’est-il retiré ? NAHD

Les dirigeants du Nasria, ainsi que les membres de la commission de préparation au passage au professionnalisme ont été surpris par la position du président du club, Mana Kenfoud, qui ne s’est pas déplacé, avant-hier soir, lors de la réunion prévue pour faire avancer le projet du professionnalisme et qui est toujours en souffrance. En effet, tout le monde était présent lors de cette réunion sauf Mana, qui n’a pas daigné contacter quiconque, ce qui a intrigué tout le monde. Certains se demandent même s’il a changé d’avis et s’il a décidé de ne plus faire partie de la SPA et donc ne veut pas que le club passe professionnel.

Il a contacté un dirigeant le matin et confirmé sa présence

Pourtant, Mana avait contacté un dirigeant le matin de cette réunion et avait confirmé sa présence, indiquant être sans faute au siège du club à 19h30, soit à la fin de la rencontre amicale qu’avait disputée la sélection nationale et que tout le monde avait suivie avec intérêt. Toutefois, il ne s’est pas déplacé, et le plus intriguant est qu’il n’a contacté personne pour s’excuser, estimant sans doute qu’il n’avait pas à le faire. Certains avouent que cela n’est pas chevaleresque de la part de ce dernier qui se devait d’être franc avec tout le monde et ne pas donc faire perdre leur temps à ceux qui ont une intention réelle de

créer cette SPA.

Bouderouaya dans tous ses états

Le dirigeant Sofiane Bouderouaya, qui a réuni les deux présidents du NAHD, à savoir Mana et Lahlou, et qui voulait en finir avec ce jeu du chat et de la souris pour constituer la SPA et permettre au club de démarrer, était dans tous ses états et a montré sa colère à Mana qui s’était absenté lors de cette réunion et qui n’a même pas daigné contacter qui que ce soit pour prévenir de son absence. Bouderouaya considère que cela fait perdre du temps, et lui qui voulait que le NAHD en finisse avec cette question de SPA pour concentrer, ensuite, ses efforts sur le volet technique, en engageant un nouvel entraîneur et en recrutant les joueurs qui pourraient donner un plus à l’équipe qui se trouve dans une situation difficile maintenant, surtout après avoir perdu les services d’un de ses joueurs, à savoir, le gardien, Asselah, qui a opté officiellement pour la JSK.

La commission et Lahlou ne sont pas découragés

Malgré le fait que Mana leur a fait faux bond et ne s’est pas déplacé au siège du club pour se réunir et pour les derniers réglages avant la constitution de la SPA, les membres de la commission qui a été constituée lors de la dernière AGEx pour mettre le projet en place et surtout

Lahlou, ne se découragent pas et souhaitent aller jusqu’au bout. Ils ont, en effet, préparé toutes les pièces administratives qui devraient être fournies dans le dossier avant de les remettre à un notaire pour retirer le registre de com-

merce. Lahlou avoue même qu’il se peut qu’il revienne à l’AG pour avoir le droit de constituer cette SPA sans l’aval du président du CSA, qui semble se dérober, selon lui, à ses responsabilités. R. M.

Braham Chaouch pisté par le MCS Des sources proches de l’ex-attaquant du Nasria, Karim Braham Chaouch, nous indiquerons que ce dernier est en contacts avancés avec le nouveau promu en Division 1, le MC Saïda. Des dirigeants de ce club se seraient déplacés à Alger pour discuter des modalités de son transfert, sachant que ces derniers cherchent des attaquants capables de ramener un plus. A noter que les dirigeants du MCS n’ont pas cherché sa position, s’il était libre ou pas.

Il devra négocier sa lettre de libération avec la direction Le joueur, lui, sait qu’il ne pourra pas facilement s’engager avec une autre formation, étant donné qu’il doit obtenir sa lettre de libération de la direction qui l’avait écarté, au même titre que d’autres éléments qui ne se donnaient pas à fond avec l’équipe. En effet, il faut rappeler que Braham Chaouch a été accusé d’avoir versé dans le chantage en demandant à être régularisé, alors que l’équipe jouait la descente en DII. La direction du Nasria avait été claire avec le joueur et son manager, en lui fixant le prix de la lettre de libération : 170 millions de centimes.

Ph . Maracana

g Par Raouf Mosbah


18

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

Le directoire hôte du wali

MOB

DIVISION DEUX

Le MOB attend son tour APRÈS LE REPÊCHAGE DE LA JSM TIARET

L

a décision rendue par le TAS en faveur de la JSM Tiaret reléguée administrativement de l’Interrégions à la Regionale a été applaudie par la famille Mobiste, qui considère qu’un valeureux club comme la JSM Tiaret qui a fait ses preuves par le passé dans la Division I, et qui a enfanté des joueurs techniques de la trempe de Maïdi, ne mérite pas de végéter dans les divisions inférieures. Cela dit, les Mobistes gardent espoir en l’équité des responsables de la FAF et la LNF appelés à rendre justice à leur club et le réhabiliter dans son droit pour rester en DII, comme ils l’ont fait à travers le TAS avec la JSM Tiaret, dont personne n’avait misé un sou pour une probable réhabilitation.

Qui va présider la commission de validation des dossiers ?

Avec le retard mis pour l’élaboration du cahier des charges que les clubs attendent

avec impatience pour ficeler leur dossier et le déposer dans les délais impartis, la présidence de la commission de validation des dossiers posera certainement problème selon les observateurs qui suivent le projet de près. En effet, dès que le président de la LNF avait annoncé à l’assistance, lors du dernier séminaire organisé par l’instance qu’il dirige, que c’est lui qui allait présider ladite commission, il a essuyé un niet catégorique de la majorité de ces derniers, selon un officiel présent lors du conclave. Ce dernier nous a confié que la majorité des présidents de club veulent que ce soit un des leurs qui préside ladite commission pour garantir une meilleur équité et que tous les clubs auront la même chance de voir leur dossier validé, car si le président de la LNF préside la commission, cela sera du genre, «el Recham H’mida oua Ela’aab H’mida.» L. C.

Après les assurances données par le président de la LNF quant à l’éligibilité du club pour le professionnalisme, en attendant la suite à donner au recours introduit par la direction actuelle pour son maintien en DII.

C

ette dernière était conviée hier à la réunion de travail au siège de la wilaya (notre journal l’avait annoncé dans nos précédentes éditions). Une réunion présidée par le S/G de la wilaya de Béjaïa où il était question pour le commis de l’Etat de faire des propositions sur le choix du terrain aux deux clubs phares de la cité des Hammadites concernés par le projet du

«professionnalisme». Des réserves foncières d’une capacité de deux hectares afin de construire des centres de formation que l’Etat, à travers ledit projet, s’est dit prêt à doter les clubs, dont le dossier sera accepté par la commission de validation des dossiers, au dinar symbolique le mètre carré. La direction du Mouloudia Olympique de Béjaïa avait rappelé au représentant de la wilaya la proposition déjà faite par le président Bennaï au ministre de la Jeunesse et des Sports lors de sa dernière visite. Ladite proposition consiste à mettre à la disposition du club une superficie plus grande (8 hectares) pour réaliser un centre de formation qui répondrait aux aspirations du club et faire avancer le projet qui repose sur la formation particulièrement, car un grand centre de formation bien équipé encouragera les techniciens et surtout les bambins à se donner à fond pour réussir. Aussi, le groupe chargé du dossier de professionnalisation devra assister aujourd’hui à la réunion de concertation des équipes de la DII à Alger.

L’appartement du club à Kherrata récupéré

L’appartement sis à Kherrata qui est la propriété du MOB a éte récupéré par la direction actuelle du club, d’après le second vice- président, Mohamed Tikharoubine, qui l’a annoncé lors du dernier point de presse.

«

N

otre politique qui consiste en la récupération des biens du MOB commence a donner ses fruits. On vient d’avoir raison sur la personne qui occupait ledit appartement depuis longtemps, c’est un appartement que le club a acquis en 1991 lorsque je présidait aux destinées du club et qui a vu la récupération du sigle du club.»

Louadj doit restituer 200 millions au MOB

Dans le même sillage, la direction du club, selon son président Bennaï, a eu raison aussi de l’ex-joueur Louadj, sommé par une décision de justice de restituer 200 millions de centimes au club. L. C.

MOUFFOK : «Je vais opter pour un club de l’élite»

Ph . Maracana

g Par Lyes Cheklal

Ph . Maracana

LOUADJ DOIT RESTITUER 200 MILLIONS AU MOB

SAM

Le défenseur axial, Brahim Mouffok, dont le contrat a expiré, n’est pas chaud pour renouveler avec un club de seconde Division. A l’inverse de la saison écoulée, le N° 25 samiste a joué pratiquement toutes les rencontres cette saison. Contacté vendredi dernier, il nous a accordé ce bref entretien.

Vous êtes considéré cette saison comme le joueur le plus utilisé ? Tout d’abord, je tiens à vous signaler que le saison dernière, ce sont mes obligations professionnelles qui m’on empêché d’être constamment avec mon équipe, contrairement à la saison 2009/2010 où j’étais libre de tout engagement avec mon exemployeur, ce qui m’a permis d’être toujours avec le groupe durant tout l’exercice. Un mot sur le parcours du SAM... Je pense que le SAM a réalisé

l’objectif assigné par la direction du club, à savoir le maintien en Division II ; je pense également que nous aurons pu prétendre à un meilleur classement si nous avions évolué sur une belle pelouse autre que celle du stade Ouali qui sert à tout sauf pour une partie de football. Après deux ans dans le club, avez-vous gagné en maturité... Sincèrement, j'ai beaucoup appris, surtout durant la 2e phase de la saison dernière avec Noureddine Benfeta qui dirigeait la barre technique ; j’ai beaucoup

travaillé et perfectionné mes qualités physiques, techniques et tactiques. Quelle sera votre prochaine destination ? Sincèrement, je veux opter pour un club professionnel, car je suis encore jeune et je veux m’illustrer dans un grand club de l’élite. Vous avez des contacts avec des clubs de première Division ? Oui, j’ai des contacts avec l’ASO Chlef et le MCO. Ce dernier club a voulait s’attacher mes services pendant la période du mercato ; il

y a également la JS Saoura qui vient d’accéder en seconde Division, sans oublier le SAM qui veut aussi m’engager pour une nouvelle saison, mais comme je l’ai déjà dit, je donnerai la priorité à un club de première Division. A une semaine du Mondial, que pensez-vous des chances de l’équipe nationale ? Nous partons à chances égales, même si je pense que l’Angleterre a plus d’expérience dans ce genre de compétition internationale. Entretien réalisé par Aoun Seghir Oussama


WO FA « WO©«dIL¥b « W¥dz«e

« W¥¸uNL « Íœ«u « W¥ôË ¸ULÆ …dz«œ ”U±¸Ë W¥bK°

WBÆUM± s´ Êö´ ¡«d§

s´ ,”U±¸Ë W¥bK

W Uº± vK´ )wI

19

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

PUBLICITÉ

ÍbK

" " rKØ 9.1

"Ÿ  ’ ¸ Ê "Ë "w ± u O « ‚ Ë d A « … b ¥ d §" w Êö´ù« «c dAM¥ V J± s± ËdA « d œ V ß WL NL « ‹UºßRL « vKF ÂU¥ WKO© WظUAL « ‚uI• l œ q°UI± W¥bK U° eON « ÍbK « w FA « fK L « fOz¸ Èb ÷ËdF « Ÿœu¢ ,qLF « ô WBÆUM±" …¸U ´ qL ¥ rN ± ÃËœe± ·d™ w ”U±¸Ë W¥bK 2010/07/07 : ¡UF°¸_« ÷ËdF « Ÿ«b¥« Âu¥ œb• "` H¢ Êu{¸UF « ,U•U Å 12:00 W¥U¨ v 8.00 W´Uº « s± «¡«b °« 2010/07/07 Âu¥ r ß w « ·ËdE « ` WºK§ ¸uC ÊËu´b± ô«Ë“ 14:00 W´Uº « vK´ : WO U

« ozU£u U° nKL « o d±

: ôu I± ÊuJO wK¥ U± vK´ wMI « ÷dF « Íu ¥ Ë V ¥ /1 wCLL « VI Ë rß« dØ– l± wCL±Ë ¡uKL± »U ØùU° `¥dB « ·d© s± UNOK´ ‚œUB± ͸U « q ºK qÅ_« o © Wªº Í ¸ U(CACOBATH) « q ºK wM©u « eØdL « W¥¸Uß nOMB «Ë qO Q « …œUNA qÅ_« o © Wªº W§¸œ WO±uL´ ‰UG® wºOz¸ UA ( UNOK´ ‚œUB± ‰uFHL « )‚u UL WO U£ 3 UNLOKº¢ a¥¸U¢ ÈbF ¥ô Vz«dC « …œUNA qÅ_« o © Wªº UNOK´ ‚œUB± WBÆUML « rOKº¢ bM´ dN® ÊULCK ‹UI ºL « ¡«œ¬ …œUNA qÅ_« o © Wªº UNOK´ ‚œUB±Ë ‰uFHL « W¥¸Uß w´UL §ù« ÊULCK ‹UI ºL « ¡«œ¬ …œUNA qÅ_« o © Wªº UNOK´ ‚œUB±Ë ‰uFHL « W¥¸Uß ¡«d§_« dOG w´UL §ù« qDF « ‚ËbMB ‹UI ºL « ¡«œ¬ …œUNA qÅ_« o © Wªº ‰«u•_« ¡uß s´ WL§UM « W UD «Ë d§_« W´u bL « Íd «Ë WO±uLF « ‰UG®_«Ë ¡UM « ‹U´UDI W¥u « UNOK´ ‚œUB±Ë ‰uFHL « W¥¸Uß

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010 - Anep N° 812 215

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya de Médéa Daïra de Médéa Commune de Médéa

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHÉ Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa 02 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 modifié et complété par le décret n° 08/338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics, le président de l’Assemblée populaire communale de Médéa informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participés à l’avis d’appel d’offres national restreint portant les projets suivants : • AMÉNAGEMENT ROUTE D’ALGER - ÉCLAIRAGE PUBLIQUE DU PONT JUSQU’AU CARREFOUR QUARTIER KOUALA. • REVÊTEMENT DE LA ROUTE DU QUARTIER KETITEN DE LA MOSQUÉE JUSQU’AU QUARTIER EL ONSOR SUR 800 M. Les marchés ont été attribués provisoirement comme suit : Désignation du projet Aménagement route d’Alger - éclairage publique du pont jusqu’au carrefour quartier Kouala

Désignation du projet Revêtement de la route du quartier Ketiten de la mosquée jusqu’au quartier El Onsor sur 800 m.

Désignation de l’entreprise EPCE ORAN

Désignation de l’entreprise

Montant en Délai TTC d’exécution 20.595.744, 00

01 mois

Montant en Délai TTC d’exécution

« W¥¸uNL

«

«u¨_« W¥ôË wMNL « s¥uJ « W¥d¥b±

XÆR± `M± s´ Êö´

« w FA « fK L « fOz¸ sKF¥ : “U _ W•u H± WBÆUM±

L “BOMOP” « ÁU ¢ù«( ÃËœe± o¥d© “U

WO FA « WO©«dIL¥b « W¥dz«e

Paramètre de choix Offre valable

Paramètre de choix

L’opération a été déclaré infructueuse pour le motif suivant : le dossier technique du soumissionnaire unique non conforme au cahier des charges et l’avis d’appel d’offres.

Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par la commission peut introduire un recours auprès de la commission des marchés de la wilaya dans un délai de 10 jours après la publication de l’avis dans le Bomop ou la presse nationale. Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010 - Anep N° 812 306

: 5 . 6 3 1 . 2 . 2 6 2 . 1 0 3 .SF 07.01 : WOKLF « rƸ s¥uJ K eØd± eON ¢Ë “U : WOKLF « h rƸ wßUzd « ÂußdL « s± 2 …dIH « 43 …œUL « ÂUJ•_ UI © rL L «Ë ‰bFL « 2002/07/24 w Œ¸RL « 250/02 : WO±uLF « ‹UIHB « rOEM¢ sLC L « W U Ø « u ¨ _ « W ¥ ô u w M N L « s ¥ u JMaracana « W¥d¥b± sKF¢ : rƸ WOM©u « WBÆUML « w «uظU® s¥c « s¥b UF L « WE•öL «

qÆ ÷d´ WHKJ¢

qÆ ÷d´ WHKJ¢

mK L « lOL ° Âußd «

40.534.07 20.0

71.417.70 10.8

U

WDI …b± ù« ÷ d F « « “ MI 60/ w

12 «dN®

34.50

rƸ ËUIL « F « ÷d W

05

18

04 lL ± ‹U®¸Ë

06

‰UG® ¸uº « + w§¸Uª « ‹U•UºL « + WO{U¥d « WµON « WO§¸Uª «

”uK´œ ‹uª ±

30.33 sOƸœ

) UOMI¢ WK R± dO¨ ‹ôËUI±( W¥b ± dO¨ WB•

sOOF¢ hB «

: WE•ö± 250/02 : rƸ wßUzd « ÂußdL « s± 101 : …œUL « vC IL° rOEM¢ sLC L « rL L «Ë ‰bFL « 2002/07/24 Œ¸RL « WBÆUML « Ác w sOظUAL « vK´ t WO±uLF « ‹UIHB « WM È b s F D « r N U J ± S ° , ¸ U O î ù « « c Ê u { ¸BOMOP UF¥ s¥c «Ë Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010 - Anep N° 812 404

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Wilaya d’Adrar Daïra d’Aougrout Commune d’Aougrout

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° 01/CA/2010 L’Assemblée populaire communale d’Aougrout lance un appel d’offres national ouvert pour : Aménagement et achèvement du siège d’APC Les entreprises qualifiées en travaux de bâtiment comme activité principale, possédant un certificat de qualification catégorie un (01) et plus en cours de validité peuvent soumissionner et peuvent retirer le cahier auprès du service secrétariat générale de la commune d’Aougrout, contre paiement de 3.000,00 DA. Les offres seront présentées sous double enveloppes scellées distinctes comme suit : offre technique et offre financière. Pli contenant l’offre technique doit contenir les pièces suivantes légalisées et mises à jour : 1) Instruction aux soumissionnaires paraphée 2) Modèle de déclaration à souscrire dûment signée et remplie 3) Registre du commerce (nouvelle immatriculation) légalisé 4) Certificat de qualification et de classification professionnelles en bâtiment comme activité principale catégorie une (I) et plus 5) Extrait de rôle valide - échéancier de paiement en cas de dette 6) Attestations de mise à jour CNAS - CASNOS CACOBATPH + échéancier de paiement en cas de dette 7) Statut du co-contractant pour les sociétés 8) Casier judiciaire du signataire de la soumission (copie originale) en cours de validité 9) Attestations d’activités, montants de chiffres d’affaire, du co-contractant ou les bilans fiscaux visés par les services des impôts pour les deux (02) dernières années 2008/2009 - 2009/2010 10) Délai d’exécution + planning des différentes phases d’exécution des travaux 11) Caution de soumision supérieure ou égale à un pour cent (>1%) du montant de la soumission 12) Liste des moyens matériels avec carte grise et assurance, PV de constat actualisé tous les 03 mois (photocopie dûment légalisée) 13) Liste des projets réalisés similaires accompagnées de pièces justificatifs

14) Liste des moyens humains accompagnées par les CV + diplôme et déclaration CNAS 15) Copie de la carte d’immatriculation fiscale (photocopie dûment légalisée) 16) Le récépissé de la remise du cahier des charges (délivré par le service contractant) Pli contenant l’offre financière doit contenir : 1) Modèle de soumission dûment signée et remplie 2) Cahier des prescriptions spéciales (CPS) partie A et B 3) Bordereau des prix unitaires 4) Devis quantitatif et estimatif Tout dossier non accompagné des pièces réglementaires exigées ci-dessus sera rejeté. L’ensemble des deux enveloppes doit être mis dans un pli extérieur anonyme, portant la mention suivante : Avis d’appel d’offres national ouvert N° 01/CA/2010 “Aménagement et achèvement du siège d’APC” - A ne pas ouvrir Les offres doivent parvenir à Monsieur le président de l’APC d’Aougrout. La date limite de dépôt des offres est fixée à vingt et un (21) jours, à compter de la date de la première parution du présent avis dans le Bomop et dans les quotidiens nationaux. L’ouverture des plis technique et financière est fixée à 14h30 au siège de l’APC d’Aougrout, le dernier jour correspondant à la date limite de dépôt des offres, si le jour est férié, cette dernière est reportée au jour ouvrable qui suit à la même heure. L’évaluation des offres technique et financière sera tenue cinq (05) jours après l’ouverture des pli technique et financier à 14h30. Les ouvertures des plis se déroulent en séance publique au siège de l’APC d’Aougrout. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant und élai de 180 jours à compter de la date limite de dépôt des offres.

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010 - Anep N° 812 375


20

DI STEFANO Au mauvais endroit au mauvais moment

"Pour devenir une légende, pour faire partie des plus grands, vous devez gagner la Coupe du Monde." Dixit Lionel Messi. Difficile de ne pas être d'accord avec le petit génie argentin. Dans la rubrique "légendes du football", les premiers noms qui viennent à l'esprit sont ceux de Pelé et de Diego Maradona. Dès lors, tout semble dit : le titre de champion du monde ou, à défaut, une participation à l'épreuve suprême, fait effectivement partie du trousseau des clés indispensables pour ouvrir les portes du panthéon footballistique mondial.

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

écran la première édition télévisée du tournoi mondial. En fin de carrière, le merveilleux attaquant parvient enfin à s'ouvrir les portes de la phase finale avec l'Espagne. Mais lors d'un match de préparation pour Chili 1962, Di Stéfano se blesse et doit déclarer forfait pour la compétition reine. Cruel destin que celui de la star madrilène. Pas autant cependant que celui de Duncan Edwards, assurément l'un des footballeurs les plus talentueux de la planète à son époque. Le milieu de terrain de Manchester United est presque unanimement considéré comme le meilleur des fameux Busby Babes. Sir Bobby Charlton, son coéquipier chez les Red Devils, a souvent répété que le majestueux demi offensif était largement supérieur à lui et que sans son décès prématuré, à 21 ans, des suites de ses blessures, deux semaines après la catastrophe aérienne de Munich en 1958, il aurait été le capitaine de l'équipe d'Angleterre à la Coupe du Monde de la FIFA 1966. Neuf ans plus tôt, en 1949, une tragédie identique avait emmené l'attaquant italien Valentino Mazzola, anéanti avec le reste de la fantastique équipe du Torino dans le crash de Superga. Destin

Le talent plus gros que la nation

L'absence de certains des plus grands noms du football international à la Coupe du Monde de la FIFA n'est heureusement pas toujours à mettre sur le compte des accidents. Parfois, le seul handicap à une place dans la cour des grands est... le lieu de naissance. Prenez le Pays de Galles. Cette petite nation de 3 millions d'âmes a produit son lot de joueurs d'exception. Mais même si la sélection galloise a déjà goûté au festin

arrivés au mauvais moment, le souverain s'appelle probablement Abedi Pelé. Trois fois Joueur africain de l'année, vainqueur de la Ligue des champions de l'UEFA avec l'Olympique de Marseille, Pelé n'a toutefois jamais eu l'honneur de participer à une Coupe du Monde de la FIFA. Il aura pourtant essayé à cinq reprises, entre 1982 et 1998. Deux autres légendes du football africain ont elles aussi redoublé de malchance. Kalusha Bwalya figurait dans la liste des nominés pour le Joueur

l'effectif oranje retenu pour Allemagne 1974, puis Argentine 1978. C'est dire au passage la qualité de la sélection batave dans ces années-là. Le football ne manque pas de joueurs de caractère, pour le meilleur… ou pour le pire. La carrière d'Éric Cantona est ainsi jalonnée d'anicroches avec divers sélectionneurs et officiels, qui expliquent pourquoi le dieu d'Old Trafford a claqué la porte du vestiaire tricolore à l'âge de 31 ans. Autre footballeur idolâtré en Angleterre mais stigmatisé dans

«AUTANT DE PREUVES QU'UNE

«ET POURTANT. PLUSIEURS JOUEURS CONTREDISENT L'AFFIRMATION DE MESSI...»

Infortunes et tragédies

Pelé lui-même en faisait "le meilleur joueur de tous les temps" : Alfredo Di Stéfano est le "POUR DE point de départ VENIR tout désigné UNE LÉG E NDE, PO pour explorer UR FAIRE PA RTIE DES l'univers des PL GRANDS illustres foot, VOUS DEV US moins tragique balleurs EZ GAGNER LA COU heureusement mais absents du PE DU MON tout aussi infortuné rendez-vous DE." pour Ladislao Kubala. À des titans. l'instar de Di Stéfano, le L'histoire de la légendaire meneur de jeu d'oFlèche blonde n'est pas des plus simples. Deux fois Joueur rigine hongroise a évolué pour européen de l'année et vainqueur à trois équipes nationales difcinq reprises de la Coupe férentes. Les points communs d'Europe, Di Stéfano a représenté entre les deux hommes ne s'arrêtrois équipes nationales tent pas là. Après avoir aidé la Colombie et sélection espagnole à se qualifier (Argentine, Espagne), sans jamais parvenir à pour Chili 1962, Kubala a dû atteindre une phase finale de renoncer au voyage dans les Coupe du Monde de la FIFA. En Andes en raison d'une blessure. 1950, l'Argentine, son pays natal, Né d'un père hongro-polonais et choisit de ne pas participer. En d'une mère hongro-slovaque, l'en1954, elle ne parvient pas à fant chéri du Barça participera décrocher son billet. Quatre ans finalement à la Coupe du Monde plus tard, Di Stéfano a changé de de la FIFA 1978, en tant que sélecnationalité, mais pas de destin : tionneur de l'Espagne. Cette l'Espagne ne réussit pas à se qual- année-là en Argentine, la Roja ifier pour Suède 1958. La star du retrouve l'élite mondiale après une Real Madrid suivra devant le petit absence de 12 ans.

INTERNATIONALE

mondialiste en 1958, ses footballeurs les plus célèbres - John Toshack, Neville Southall, Mark Hughes, Ian Rush et Ryan Giggs n'ont jamais eu cette chance. Et que dire de George Best ? Imaginez un instant la Coupe du Monde de la FIFA 1966, 1970 ou 1974 avec la légende de Manchester United sur le terrain. Le génie de Georgie n'avait qu'une entrave : la taille réduite de son pays natal. Pas évident pour un territoire sur lequel vivent seulement 1,8 millions de personnes de placer une équipe nationale dans la compétition la plus prisée de la planète. Les Nord-Irlandais valideront bien leur billet pour l'Espagne en 1982, mais pour Best, il est trop tard. Ses compatriotes Liam Brady et Johnny Giles connaîtront un sort similaire. Au royaume des grands joueurs

Mondial de la FIFA en 1996. Meilleur buteur et recordman des sélections en équipe de Zambie, l'ancienne vedette du PSV Eindhoven n'a jamais eu la chance de participer au prestigieux tournoi mondial avec son pays. Et pour cause : ce dernier n'a jamais atteint la phase finale. Même malchance pour George Weah, Mister George, seul Africain à ce jour à avoir été récompensé par le trophée du Joueur Mondial de la FIFA. Tandis que Weah faisait le bonheur des amoureux du ballon rond en France et en Italie, avec le Paris-Saint-Germain et l'AC Milan respectivement, son pays, le Libéria, était ravagé par un conflit interne. Difficile dans ce contexte de prétendre disputer la plus belle des compétitions de football.

Concurrence et divergences

Si l'appartenance à une petite nation pose problème, le fait de naître dans un grand pays de football possède lui aussi un gros inconvénient : la concurrence. En Angleterre, des joueurs aussi exceptionnels que le gardien Ray Clemence et le milieu offensif Matt Le Tissier ont souvent pâti de l'excellence de leurs concurrents directs à leur poste, Peter Shilton et Paul Gascoigne. L'exemple le plus édifiant est peut-être celui de Jesaia Swart. Le Néerlandais a marqué 217 butspour l'Ajax, remporté huit championnat des PaysBas et trois Coupes d'Europe. Malgré cela, il ne figurait pas dans

PARTICIPATION À UNE COUPE DU MONDE DE LA FIFA N'EST PAS UN INGRÉDIENT INDISPENSABLE DANS LA RECETTE DE LA GLOIRE. IL N'EN DEMEURE PAS MOINS QU'UN CV OÙ NE FIGURE PAS LA MENTION SUPRÊME A DES ALLURES D'INACHEVÉ.» son pays natal, David Ginola. L'ancien Parisien n'a jamais su faire oublier sa part de responsabilité dans la non qualification des Bleus pour États-Unis 1994. Aimé Jacquet ne fera pas appel à lui pour France 1998. Les bisbilles entre joueurs et encadrement ne sont pas l'apanage des Français. Le Russe Andrei Kanchelskis a manqué États-Unis 1994 pour une raison simple : il refusait d'évoluer sous les ordres du sélectionneur Pavel Sadyrin. C'est également en raison de divergences "politiques" que le légendaire Artur Friedenreich n'a pas pris part avec le Brésil à la première Coupe du Monde de la FIFA de l'histoire, en 1930. Il est de notoriété publique que Bernd Schuster et la Fédération allemande de football entretenaient des relations exécrables. Résultat, le sensationnel milieu de terrain du Barça de l'époque Maradona a mis un terme à sa carrière internationale dès l'âge de 24 ans. Autant de preuves qu'une participation à une Coupe du Monde de la FIFA n'est pas un ingrédient indispensable dans la recette de la gloire. Il n'en demeure pas moins qu'un CV où ne figure pas la mention suprême a des allures d'inachevé.


Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

21

Santé : quelles vitamines pour réparer les dégâts?

Même si on fait de son mieux, côté santé, personne n’est parfait! Un fast food, une cigarette…on se laisse toutes aller de temps en temps à de mauvaises habitudes.

base de calcium. SI VOUS FUMEZ Vous le savez déjà, fumer est un des pires vices. Vos poumons, votre cœur, votre peau, tout en pâtit. Votre organisme a donc besoin de plus de vitamines. Plusieurs études ont montré que les fumeurs, qu’ils soient actifs ou passifs ont besoin de plus de vitamine C que les autres. Puissant antioxydant, la vitamine C permet de protéger les cellules contre les radicaux libres. Elle aide également à prévenir les maladies cardiovasculaires. Pour faire le plein de cette vitamine, augmentez votre consommation d’agrumes, de tomates et de brocolis. Vous pouvez également faire une cure grâce aux compléments alimentaires disponibles en pharmacie.

eureusement, il existe des nutriments pour réparer les dégâts et rester en bonne santé. Le point sur les vitamines qui vous conviennent si...

H

SI VOUS NE FAITES PAS ASSEZ DE SPORT Le sport est le seul secret pour rester en bonne santé. En pratiquant une activité régulière physique, vous faites travailler votre cœur et prévenez les maladies cardiovasculaires, vous gardez votre ligne et vous évacuez le stress. Les bienfaits du sport sont tels que l’on n’a pas encore réussi à les concentrer dans une gélule, mais si vous n’avez pas l’habitude de bouger, pensez tout de même à faire des petites cures de vitamine E. Cette vitamine miracle est reconnue pour ses vertus antioxydantes et son action contre les radicaux libres et le stress oxydatif. SI VOUS NE QUITEZ JAMAIS VOTRE IPOD Si vous ne vous séparez jamais vos écouteurs que ce soit dans la rue ou dans le métro, ou si vous avez l’habitude d’aller en boite de nuit le vendredi soir ou à des concerts, votre appareil auditif est surement fragilisé par les volumes de son trop élevé. Pour éviter d’avoir des problèmes d’audition dans le futur, une étude réalisée par des chercheurs américains a démontré que certaines vitamines pouvaient être particulièrement efficaces : le magnésium, le sélénium, les vitamines A et C. Vous pouvez trouver ces nutriments en particulier dans le poisson et les noix. SI VOUS BOYCOTTEZ LA CRÈME SOLAIRE Si une fois sur la plage, votre seul objectif est de bronzer au maximum et que vous avez tendance à laisser la crème solaire dans votre sac, sachez que vous augmentez fortement les risques futurs de cancer de la peau, en plus des probables coups de soleil.

Pour renforcer votre peau face aux dangers des UV, faites le plein d’antioxydants. Le lycopène, la vitamine E, le sélénium et le beta-carotène ont été reconnus par plusieurs études médicales pour leurs vertus de protection contre les agressions sur la peau. SI VOUS ADOREZ LES FAST FOODS Une fois sortie du bureau, vous avez pris l’habitude de passer au fast food et d’avaler un hamburger et quelques frites en guise de dîner. Les graisses et le sucre contenus dans ces plats sont le meilleur moyen d’être en surpoids et augmentent les risques de maladies cardiovasculaires. Pour réparer les dégâts de ces mauvaises habitudes alimentaires, faites le plein

de fibres. Céréales, légumes verts, mangue, ananas, mangez un maximum de fruits frais et de légumes pendant et entre les repas. SI VOUS DÉTESTEZ LE LAIT Pour avoir des os solides et prévenir les risques d’ostéoporose, il ne faut pas oublier de consommer régulièrement des produits laitiers, et ce même à l’âge adulte. Le problème c’est que l’on a tendance à faire l’impasse sur le verre de lait quotidien. Pour combler un manque de carence possible, il existe des boissons et des yaourts fortifiés en calcium et qui sont parfumés, une bonne alternative si vous n’aimez pas le goût du lait. Vous pouvez aussi vous tournez vers les compléments alimentaires à

SI VOUS ÊTES ACCRO AU CAFÉ La dose moyenne de café par jour est de 280 mg. Cette dose n’est pas dangereuse pour la santé, mais au-delà, il existe des risques. Par exemple si vous ne pouvez pas faire une pause au bureau sans prendre une tasse de café, votre taux d’homocystéines risque d’être particulièrement élevé. Cette substance, en trop grande quantité dans le sang peut provoquer des maladies cardiovasculaires. Pour réduire ce risque, faites une cure de vitamines B6 et B12. Ces vitamines vous aideront à réduire la quantité d’homocystéines. De plus, n’oubliez pas que les sodas contiennent aussi de la caféine!

Un masque antirides à consommer tout de suite ! Un kiwi, un yaourt, un pot de miel : 3 ingrédients tout simples pour fabriquer un masque antirides maison. En cuisine, Caly, la "pro" de la cosmeto home made. POURQUOI LE KIWI ? Parce que le kiwi est un fruit deux fois plus gorgé en vitamine C que l'orange. Or la vitamine C est un véritable "booster" de collagène, une protéine du derme indispensable pour maintenir la fermeté et la tonicité de la peau (donc pour gommer les rides). Par ailleurs, la vitamine C aide également la peau à se défendre contre le

Disques d’amandes INGREDIENTS La pâte - 500g de farine - 125g de beurre - 1 jaune d'oeuf - 1/2 Danone non sucré - 2 cuillères à soupe de sucre glacé - L’eau de fleur d'oranger - 1 pincée de sel LA FARCE - 1kg d'amandes - 500g de sucre en poudre - Un peu de gomme arabique moulu - 2 cuillères à soupe de beurre - 1 jaune d'oeuf - l'eau de fleur d'oranger GARNITURE - 1blanc d’œuf - Amandes effilées haché - Nappage PREPARATION - Emonder les amandes et sécher les dans un linge propre pendant

froid et les agressions extérieures, bien utile à l'approche de l'hiver. LA RECETTE 1. Désinfectez un bol avec de l'alcool à 70°c. 2. Ecrasez votre kiwi et ajoutez 2 cuillères de yaourt et 1 cuillère de miel, aux propriétés antiseptiques et adoucissantes. 3. Ce masque antirides et hydratant est à appliquer tout de suite sur le visage, quand la vitamine . C est encore fraîche et non oxydée! Effet bonne mine garanti...

une nuit, incorporer-les avec le sucre en poudre, moudre-les dans un moulin électrique. - Mettre dans une jatte le mélange d'amandes, ajouter le beurre, la gomme arabique, le jaune d'oeuf, l’eau de fleur d’oranger, pétrir bien jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. - Façonner avec cette pâte des boules, réserver-les jusqu’à le moment d’utilisation. LA PÂTE - Mettre dans une jatte la farine tamisée, creuser un puits au centre, ajouter le beurre, le sucre glacé, jaune d'oeuf, Danone non sucré, le sel et l’eau de fleur d’oranger peu à peu et rassembler la pâte, pétrir jusqu’à atteindre la consistance de la pâte de pain, malaxer fortement avec les paumes de la main pendant 20 minutes jusqu’à l'obtenir d’une pâte ferme et souple, former-la en boule, la couvrir de papier film et laisser reposer.

- Etaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné, feuilleter-la jusqu’à obtenir une feuille très fine, couper-la en disques à l'aide d’un emporte-pièce rond. - Mettre une boule d'amande sur chaque disque et les recouvrir avec les autres disques, presser bien avec un moule sculpté pour faire ressortir les motifs décoratifs ensuite prendre un autre emportepièce rond un peu plus petit et découper le gâteau farci, continuer l’opération jusqu’à l’épuisement de pâte et de farce. - Tremper les bords de gâteau dans le blanc d’œuf battu ensuite dans les amandes effilées, disposer-les sur une plaque recouverte d'une feuille de papier sulfurisé, laisserles reposer. - Faire cuire dans un four moyennement chaud jusqu’à ce que les disques d’amandes soient dorés, laisser-les refroidir et badigeonner-les avec le nappage.


22

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 457

JEUX-DETENTE SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 456

HUMOUR Le petit garon entre dans la cuisine, en pleurant. Sa mre lui demande ce qu'il a. - C'est papa, il s'est donnŽ un coup de marteau sur un doigt. - il n'y a pas de quoi pleurer, au contraire tu aurais dž rire. - C'est ce que j'ai fait.

MOTS CROISÉS N° 457 A B C D E

F G H

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

I

J

K L

HORIZONTALEMENT 1 - Rassemblée en un tout cohérent 2 - Qui concernent une tumeur trés mal placée 3 - Trés intéressés Semblable 4 - Cassas brutalement Fortifiera 5 - But de promenade en mer - A échanger avec la casse - Pas trés large 6 - Mettra à l'abri (se) Joliment coloré 7 - Atmosphère pour initiés -Son bouquet réjouit le palais 8 - Coincé - Assez ! Pièce d'avant 9 - Fondent de nouveaux groupes - Hexaëdre hasardeux 10- Leurs vertus sont exemplaires - Bons gibiers pour vieux gau

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur en chef Mustapha Ouail

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 456 VERTICALEMENT A - Bien enguirlandées B - Mis au jour - Porta jusqu'au bout C - Parodiera - Affirmation D - Liquide rafraîchissant - Tissu de galon E - Confectionnerait des cordonnets F - Point de saignée Humaniste hollandais G - Elu normand Bêtisier - Voisins de l'équerre H - Unité de poivrot Voiture à cheval I - C'est pareil - Montré sa joie - Sujet intime J - Accessoires de table pour l'agrément des plats K - Cité sur la Bresle Bien pleins - Poème à chanter L - Totalement béats

Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction Aomar Moussi Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger

Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


06:00M6 Music 07:00Météo 07:05M6 Clips

-06:30Télé-achat 12:45Friends

07:25Météo 07:30M6 Kid 08:30Météo

13:10Friends 13:40Friends

08:35M6 boutique 09:55Météo 11:45Veronica Mars

15:15Stargate SG-1

Directe 8 06:40 Télé-achat 08:40 Flipper 06:00Gym direct 09:30 Flipper 07:00Tous goûts de sont dans la 10:20 Les les sorciers Waverly Place culture 10:45 Les sorciers de Waverly Place 07:30Télé-achat 11:10 Sonny 11:10A vos recettes 11:35 Sonny

16:45Hannah Montana

12:25 American Dad ! 11:5024h people 12:50 American Dad !

12:55Veronica Mars

17:10Sonny

13:40Météo

17:355 Frenchies : La coupe

13:15 Stargate 13:25Le flash SG-1 14:00 Stargate SG-1 13:35Anne Le Guen 14:45 Stargate SG-1

12:45Le 12.45

13:45Face à son destin 19:35Caméra café 2 19:40Scènes de ménages

du monde des French Kiss

15:35 Tellement vrai 17:05Les perles 19:00 Les dossiers de «Vis

18:45Stargate SG-1

ma vie» : la quotidienne 18:40Morandini ! 19:35 Friends 19:45Mission 20 ans 20:35 A nousimpossible, quatre, Cardinal

19:43Météo 19:45Le 19.45 20:40L'amour est dans le pré

19:30Nick Cutter et les portes du temps

! après 22:15 Les quatre Charlots

20:35Shanghai Kid

mousquetaires 23:40Langue de bois s'abstenir

23:55Petites confidences (à ma psy)

23

Vous aurez toutes les chances de rencontrer ce que vous cherchez ardemment depuis quelques temps. Toutes les conditions seront réunies pour faire exploser vos sentiments au grand jour. Attention de ne pas vous emporter inutilement.

Vous allez pouvoir tirer les marrons du feu de cette affaire maintenant que le plus difficile est fait. Ce n'est pas sans mal que vous parviendrez à vous faire reconnaître mais comme la chance sourit aux audacieux, vous serez surpris d'avoir été la personne désignée par le sort.

-Soyez honnête avec vous-même et faites face à ce que vous voulez vraiment dans votre vie affective. Vous pouvez réellement faire des progrès dans ce sens, surtout si vous renforcez votre confiance en vous-même.

Une affaire importante pourrait se traiter. Tout dépend de la façon dont vous évaluerez les choses. Soyez sur vos gardes. Votre jugement ne doit faillir. La prudence est recommandée en de telles circonstances.

Vous aurez toutes les armes pour résoudre une situation difficile car vous avez la forme physique. La médiocrité de votre sort actuel ne vous satisfait pas et vous pensez mériter mieux. Vous aurez l'occasion de mettre en valeur vos qualités personnelles.

Vous retrouvez un moral d'acier car on vous fait part de certaines améliorations positives qui vous séduisent. Vous sentez monter en vous un enthousiasme qui vous galvanise. Vous vous sentez pousser des ailes et vous accomplissez votre tâche avec ardeur.

Avant de prendre une décision importante prenez soin de demander un avis à quelqu'un à qui vous pouvez faire confiance. Cela pourrait vous être utile car si vous vous trompez vous aurez fait beaucoup d'efforts pour rien. Heureusement la forme sera là !

Vous allez pouvoir saisir la main chaleureuse qui vous est tendue. C'est une aubaine pour vous dans un moment où vous ressentez fortement une solitude qui vous pèse. Sachez profiter ardemment de ces instants ennivrants sans complexe.

Une opportunité de dernière minute s'offre à vous. Vous pouvez ainsi envisager différemment la suite des événements. C'est un retournement qui vous arrange. Vous pouvez donner d'autres priorités dans un projet qui mijote depuis quelques temps et qui vous tient

Le stress ne peut plus vous atteindre car votre forme physique et mentale atteignent de nouveaux sommets. Essayez de conserver cette forme merveilleuse qui vous habite et oubliez les soucis qui empoisonneraient votre vie. Profitez des instants propices qui s'offrent à vous.

Ce sera la bonne occasion pour vous d'entreprendre une importante démarche car votre esprit sera ouvert à cette expérience nouvelle. Vous avez beaucoup à apprendre des gens que vous rencontrerez si vous savez rester réceptif aux idées qui vous sont soumises.

GEMEAUX

SAGITAIRE

SCORPION

TAUREAU

BALANCE

Il est des contrariétés difficiles à accepter et vous serez très sensible à une proposition d'aide que vous fera quelqu'un qui sentira votre difficulté de supporter un revers bien malvenu. Vous rétablirez le cours des choses vers une issue favorable, vous êtes en veine.

B ƒL IE R

VERSEAU

POISSON

Cette 5e saison de «L'amour est dans le pré» doit permettre à onze nouveaux agriculteurs célibataires, dont deux femmes, de trouver l'âme soeur. En janvier, ils s'étaient tous adressés à la France entière pour se présenter, évoquer leur vie et de leurs espoirs. Aujourd'hui, le parcours de cinq d'entre eux est dévoilé : Nicolas, 27 ans, éleveur de vaches laitières dans l'Aveyron, Pascal, 38 ans, céréalier dans la Marne, Agnès, 46 ans, viticultrice dans la Marne, Philippe, 44 ans, éleveur de vaches allaitantes en Haute-Loire, et Guy, 38 ans, éleveur de veaux sous la mère en Ariège. Ont-ils fait de belles rencontres ? Entre les travaux à la ferme et les moments de complicité, les uns et les autres essaient d'en savoir un peu plus sur celui ou celle qui pourrait devenir la personne la plus importante de leur vie.

Horoscope

CANCER

$Au sommaire : Shanghai, le port de la démesure Il y a cinq ans, c'était un modeste village de pêcheurs. Aujourd'hui, c'est le port le plus gigantesque jamais construit. Une équipe de journalistes invite à en découvrir les coulisses. Les privilèges de la République Pour financer les retraites et faire face à la crise, les ministres, hauts fonctionnaires et parlementaires vont demander de nouveaux efforts aux Français. Mais sont-ils prêts à montrer l'exemple ? Enquête dans les ministères, au Sénat et à l'Assemblée nationale. Examen et concours, les rois de la triche Usurpation d'identité, sujets connus à l'avance, «antisèches» électroniques, complices contactés durant les épreuves par téléphone ou Internet : la fraude aux examens ne cesse de prendre de l'ampleur. Rencontre avec des étudiants tricheurs.

05:05Questions pour un super champion 06:45Ludo 09:10Lancastria, histoire d'un naufrage confidentiel 10:40Côté cuisine 11:15Plus belle la vie 11:40Consomag 12:55Météo 13:00Nous nous sommes tant aimés 13:30En course sur France 3 13:45Inspecteur Derrick 14:45La rose et la flèche 16:35Slam 17:05Un livre, un jour 17:15Des chiffres et des lettres 17:50Questions pour un champion 18:3018:30 aujourd'hui 18:4519/20 Edition locale 19:2819/20 : Journal national 20:08Emission de solutions 20:10Plus belle la vie 20:35La véritable histoire des Bleus 22:33La minute épique 22:35Soir 3 23:00Ce soir (ou jamais !)

LION

06:00Les Z'amours 06:25Point route 06:30Télématin 09:05Des jours et des vies 09:30Amour, gloire et beauté 09:55C'est au programme 11:00Motus 11:30Les Z'amours 12:50Emissions de solutions 13:00Journal 13:48Soyons Claire ! 13:51Consomag 15:15Comment ça va bien ! 17:15Paris sportifs 17:20Rex 18:15En toutes lettres 19:00N'oubliez pas les paroles 19:50Météo 2 20:30Soyons Claire ! 20:31Tirage du Loto 20:34Météo 2 20:35The Closer : L.A. enquêtes prioritaires 21:19D'art d'art 21:20The Closer : L.A. enquêtes prioritaires 23:50Expression directe 23:55Dans quelle éta-gère

VIERGE

04:35Musique 07h00 : Journal télévisé (1er 05:05Très chasse, très pêche édition) 05:30Reportages 07h15 : Sabahiat (Télématin) 05:55Papyrus 10h00 : Moughamarat Farid 06:30Zoé Kézako 10h30 : El-Assil 06:45TFou 08:30Téléshopping 12h00 : Firqat Mozart 09:20Le de Lisa 12h30 : destin Ibtikarat 09:40Le Lisa ( édi13h00 : destin Journaldetélévisé 10:30Le destin de Lisa tion du 13h) 11:00Météo 13h30 : Rebeca 11:05Monk 15h00 : Long métrage 12:50L'affiche du jour d'animation 13:00Journal 16h30 : Kaasse el fadaa 13:50Météo 17h00 : El-Aâlem baina yadak 13:55Les feux de l'amour 17h30 : El-khal wa raihane 17:25Ghost Whisperer 19:10La de la fortune( édi18h00 : roue Journal télévisé 19:50La prochaine fois, c'est tion Amazigh) chez 18h20moi : Haoula aâlem 19:55Météo 19h00 : Ikhetar soualek 20:35C'est ma Terre 20h00 : Journal télévisé ( édi20:38Courses et paris du jour tion du 20h) 20:39Météo 21h00 : Mindéfinition Waqiouna 20:45Haute : 100 min22h00 : 1.2.3. viva utes d'investigation l'algerie 23:50New York, section criminelle 23h00 : Film algerien

CAP RICORNE

Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

LUNDI

HORAIRES DES PRIÈRES

Nuages épars. 30°

LE SAVIEZ-VOUS ?

El-Fadjr 03 h 41 El-Dohr 12 h 46 El-Assar 16 h 37 El-Maghreb 20 h 03 El-Icha’a 21 h 44

Pourquoi le clown « Auguste » a t-il un nez rouge ? Posté par Billx le 4 juin 2010 à 18:38 Même s’ils n’étaient pas qualifiés de clowns, des milliers d’amuseurs publics ont jalonné l’histoire de l’humanité. Néanmoins, le comique préféré des enfants (et de certains grands) reste le clown. Le cirque moderne (né dans la deuxième moitié du XIXème siècle), essentiellement équestre à ses débuts, intègre peu à peu des comiques de « piste » chargés d’amuser le public pendant les changements de décors.

Au fil du temps, ces derniers se couvrent de paillettes, arborent des perruques et se maquillent le visage en blanc. Le clown blanc est né. Mais trop sérieux, mélancolique et solitaire, 0n l’associe avec un acolyte joyeux et gaffeur vers la fin des années 1860 : L’Auguste ! Ce dernier porte des habits bariolés, des chapeaux ridicules et des chaussures démesurées. Et un signe distinctif lui est propre : Le nez rouge. Mais d’où vient-il ce nez rouge ? Voilà l’explication la plus probable:

Un soir de 1865 au Cirque Renz de Berlin, un écuyer comique, Tom Belling, rentre sur la piste avec 4 grammes dans chaque bras (ah, le Balto !). Il est forcément victime de chutes imprévues qui font hurler de rire l’assistance. Son alcoolémie sévère s’était aussi bien chargée de donner une belle couleur rougeâtre à son appendice nasal. Le public,bien moqueur, l’aurait alors traité de Dummer August ce qui en argot berlinois signifie « homme stupide ».


Maracana N° 1133 — Lundi 7 Juin 2010

Et si Amrous restait ? MCA

Tout porte à croire qu’un autre coup de théâtre se prépare au Mouloudia d’Alger concernant notamment la présidence du club.

P

our rappel, Sadek Amrous est l’actuel président élu par une assemblée générale élective

approuvée par les différentes instances concernées (DJSL, FAF et LNF). Mais le farouche opposant de Amrous, Abdelhamid Zedek, ne veut nullement accepter ce fait en annonçant à chaque fois qu’il est le président légitime du vieux club algérois et qu’il a même en main les documents nécessaires à la destitution de son

Ph . Maracana

g Par Mounir Benkrami

ami Amrous. Ce qui a donné lieu à un interminable bras de fer ponctué par une grande polémique qui a même entraîné d’autres person-

nes et d’autres parties que tous les Mouloudéens connaissent. A titre d’exemple, Omar Gherib, qui fait d’ailleurs l’unanimité au sein de cette équipe mouloudéenne notamment dans le camp des joueurs et des supporters, a lui aussi pris part à ce bras de fer en répondant à chaque fois à Zedek parfois même par la plus véhémente des réponses. Une situation qui allait par la suite inciter le président Amrous à annoncer son départ juste après la tenue de la prochaine assemblée générale prévue — normalement — pour le 11 juin en cours. A noter que la situation financière du MCA a également encouragé Amrous à faire ses bagages. Mais aux dernières nouvelles, on apprend que ce même Amrous n’écarte pas l’éventualité de continuer l’aventure mouloudéenne pour, du moins, une nouvelle saison. D’ailleurs, même son ami Omar Gherib le lui a personnellement demandé surtout après la belle saison qui s’est comme il est su, bouclée par un titre de champion d’Algérie attendu depuis 11 longues années. Reste à savoir si Amrous va faire plaisir à ses proches collaborateurs en acceptant tout simplement leur demande ou concrétiser sa décision qui n’est autre que de quitter le Mouloudia dès la prochaine AG extraordinaire. Reste à connaître aussi la réaction de Zedek qui n’entend guère lâcher prise. Ce qui nous donne en tout une nouvelle polémique qui est en train de se préparer et qui sera, à coup sûr, de plus en plus intense. M. B.

On parle du retour de Coulibaly

Certaines sources bien informées du côté de la Fédération algérienne de football affirment que l’instance fédérale envisage sérieusement d’annuler la fameuse décision concernant les joueurs étrangers, notamment les Africains. A noter que l’ex-défenseur mouloudéenn, Moussa Coulibaly, était le premier à être touché par cette décision en quittant son club préféré dès l’expiration de son contrat le 31 décembre dernier. Mais voilà que l’on reparle à nouveau du retour de «Couly» dès cet été si l’instance de Raouraoua annule vraiment sa première décision pour passer directement au professionnalisme. En tout cas, ce fameux retour fait d’ores et déjà l’unanimité au sein de la grande famille des Vert et Rouge, et même le joueur en question se dit prêt à revenir.

Le Mouloudia insiste pour Harrouche

Comme Maracana l’a annoncé, l’arrivée du milieu de terrain du Paradou AC qui a évolué au NAHD sous forme de prêt durant la phase retour, est tout simplement imminente même si l’USM Alger et la JS Kabylie veulent elles aussi s’adjuger les services de ce joueur prometteur. En effet, le joueur aurait même confié à l’un de ses proches que le Mouloudia était sa prochaine destination et qu’il fera de son mieux pour convaincre le président Zetchi. Les recruteurs mouloudéens font aussi le nécessaire pour attirer ce milieu de terrain plein de qualités qui constituera à coup sûr un renfort de choix et de qualité.

Hamidi tout proche du Doyen

Rien ne va plus entre l’attaquant Cheikh Hamidi et la direction de l’USM Alger. La raison ? Elle est toute simple, le joueur veut toucher son argent (la 2e tranche de sa prime de signature) au moment où les dirigeants usmistes annoncent que les caisses du club sont vides. D’après certaines indiscrétions, Hamidi aurait même chargé son agent pour entamer les négociations avec le Mouloudia d’Alger pour un éventuel transfert. Pour l’information, le CR Belouizdad, l’USM Blida, la JSM Béjaïa et son ancien club, le MC Saïda sont d’ores et déjà sur ses traces. Mais comme le MC Alger cherche désespéramment un attaquant d’envergure pour renforcer son attaque, ils ne vont sans doute pas laisser filer cette belle opportunité. M. B.

24

Alain Michel veut du renfort Tout en insistant sur l’effectif actuel

Le revenant Alain Michel sera le futur patron de la barre technique du Mouloudia d’Alger même si le technicien français n’a, jusqu’à l’heure actuelle, signé aucun contrat. Ce qui signifie que son compatriote, François Bracci, ne sera pas mouloudéen la saison prochaine et ce, malgré le 3e titre remporté sous les couleurs du Doyen après la coupe d’Algérie et la super coupe en 2006. Et pour en revenir au come-back d’Alain Michel, on apprend que celui-ci aurait clairement signifié à ses responsables qu’il est impératif de garder l’actuelle composante tout en insistant sur un renfort de taille qui permettra au MCA de marquer une nouvelle fois sa présence sur l’échelle nationale et aussi africaine et arabe du moment que le Mouloudia jouera dès la saison prochaine la Ligue des champions et la coupe de l’Union nord-africaine de football (UNAF). D’après une source proche du coach mouloudéen, le recrutement d’un bon gardien et d’un bon attaquant reste la priorité des priorités tout comme celui d’un latéral droit et d’un vrai meneur de jeu de la trempe de Benali. Un vrai défi à relever pour la direction du vieux club algérois du moment que les autres équipes ambitieuses, à l’instar de l’ES Sétif et la JS Kabylie sont déjà passés à l’acte en s’offrant les services de certains joueurs qui ont fait l’événement lors de l’exercice précédent à l’instar des Hachoud (CABBA), Djabou (USMH), Djallit (WAT) et autre Asselah du NAHD. M. B.

Un grand hommage aux juniors et à Mekhazni

Le Mouloudia d’Alger a certes terminé champion d’Algérie lors de cet exercice 2009/2010, mais le mérite revient en premier lieu à ces jeunes joueurs qui ont vraiment épaté tous les observateurs et tous ceux qui ont suivi le championnat national cette saison. En effet, les Amroune, Bensalem, Moumène, Boudebouda, Slimani, Aberane et Belkheir sont des juniors qui ont réussi à relever le défi dans la catégorie supérieure et, pour avoir une idée claire et précise, il suffit juste de savoir que l’attaquant Mohamed Amroune et le défenseur Brahim Boudebouda ont respectivement inscrit 5 et 4 buts cette saison. C’est vrai que l’abnégation, la persévérance et la volonté étaient la devise de tous ces jeunes loups, mais le mérite revient aussi à l’entraîneur des juniors, Mohamed Mekhazni dont le travail fait l’unanimité. Pour rappel, les juniors de Mekhazni auraient même pu terminer champions tout comme leurs aînés n’était ce match perdu par pénalité contre l’USM Alger, et qui a été lourd de conséquence lors du décompte final avec l’ES Sétif. Mais quoi qu’il arrive, les poulains de Mekhazni ont réalisé une excellente saison, ce qui annonce une relève d’ores et déjà assurée dans cette équipe mouloudéenne. Normalement, la direction du club doit faire un effort pour récompenser tous ces jeunes qui le méritent amplement. M. B.

Condoléances

Farouk Seba ainsi que l’ensemble du collectif du quotidien sportif Maracana présentent leurs sincères condoléances à leur collègue et ami M o u n i r B E N K A C I suite au décès de sa tante maternelle et l’assure de leur profonde sympathie. Que Dieu Tout-Puissant accueille la défunte en Son Vaste Paradis. “A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.”

maracanafoot1133  

maracanafoot1133

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you