Page 1

www.maracanafoot.com

Jeudi 27 Mai 2010 - N° 1124 - Prix 20 DA

Premier tour de chauffe pour les Verts Eire - algérie demain à 19h45 à Dublin

Auxerre le veut Fernandez : «Abdoun nous intéresse»

Ghezzal, l’atout majeur de l’EN Puma tourne un spot avec les Verts

Bougherra, c’est si grave que ça ? Son IRM n’est pas rassurante

Classement FIFA : L'Algérie (30e) gagne une place


02

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

BALLE AU CENTRE

FOOTBALL ET IDENTITÉ NATIONALE Par ALI BOUACIDA

Voilà qu’on commence à disserter sur des sujets qu’on veut rendre indissociables, la politique et le foot. La mise à l’écart de joueurs d’origine algérienne, Benzema et Nasri, par l’entraîneur Français ainsi que de Benarfa et Rami, respectivement d’origine tunisienne et marocaine, a laissé perplexes tous les observateurs et aussi les nombreux supporters des banlieues, ces deuxième et troisième générations promptement traitées de «racaille» à la moindre échauffourée. Domenech, le très controversé sélectionneur des Bleus, justifie ces limogeages par le caractère impétueux de ces joueurs et leur incapacité à s’intégrer, privilégiant ainsi la discipline au talent. C’est sûrement vrai. Tout aussi vrai que c’est une drôle de coïncidence que les plus réfractaires à la discipline soient tous d’origine maghrébine. Thierry Henry a commis une plus grosse gaffe en marquant le but de la victoire déterminante contre l’Irlande… de la main! Il n’a jamais été inquiété. Sans doute cultive-t-il un grand esprit de camaraderie et l’on a donc une équipe de France sage plutôt qu’offensive. Mais ce qui est insolite, c’est que des fonctionnaires et autres «voix autorisées» comme on dit dans le jargon politique, se sont emparés de l’affaire pour lui donner des dimensions extra sportives : ces messieurs préviennent contre de très probables débordements dans les banlieues au cas où l’équipe algérienne venait à gagner face à la Slovénie. Et même si elle venait à perdre. Il faut dire que la France est devenue depuis quelques années, le terreau de toutes les exclusions et, à peine une affaire enterrée, voilà qu’on en sort une autre : les débats sur l’identité nationale et la burqa font rage dans un pays et chez un pouvoir visiblement mal inspiré qui cherche à faire diversion des graves problèmes de chômage et de mal vie qui touchent la majorité des Français. A se demander si Domenech n’a pas cherché à plaire en haut-lieu en s’inscrivant dans la continuité d’une politique de fermeture aux relents de racisme. Des joueurs fortes têtes, ça s’amadoue par la psychologie et à faire le choix entre un élément «à l’ego démesuré» comme Benzema et un autre effacé et moins talentueux, c’est le plus efficace qu’il faut retenir, cela va de soi. A moins que la France ait peur de l’émergence d’un nouveau Zidane susceptible d’anéantir les thèses des va-en-t-en-guerre et des préposés à l’identité nationale. N’est-ce pas le sulfureux patron du Front national qui avait en son temps fustigé cette équipe de 98 bleu-black-beur qui décrocha le trophée? Visiblement, on a peur de rééditer cet exploit «multiracial», et de contrecarrer la politique d’exclusion prônée en haut-lieu. Tant pis pour le foot. A. B.

JUMELLES

Zidane rejouera en blanc

Zinedine Zidane va enfiler à nouveau le maillot blanc du Real Madrid. Le conseiller du président Perez ne va pas sortir de sa retraite sportive, il va en réalité participer à un match caritatif le 30 mai prochain au stade Santiago Bernabeu, aux côtés de nombreux anciens joueurs du Real et du Milan AC. Le casting de ce match offre une affiche alléchante : outre Zidane, devraient évoluer Figo, McManaman, Helguera, Karembeu côté madrilène, et Maldini, Panucci, Papin, Boban, Weah ou Rui Costa côté milanais. Ce match doit servir à récolter des fonds pour mener des recherches sur les causes de mort subite des footballeurs. Cinquante cinq mille personnes devraient y assister.

Jose Mourinho n'a pas CM 2010 peur de Paris Hilton 150 000 tickets en plus

Le futur entraîneur du Real Madrid a reconnu que cela ne le dérangeait pas si Cristiano Ronaldo sortait avec Paris Hilton, tant le joueur portugais est talentueux. Cristiano Ronaldo peut être rassuré. Son futur entraîneur, Jose Mourinho ne lui en tiendra pas rigueur s'il fait la Une des magazines people pour cause d'idylle avec Paris Hilton. C'est le coach portugais (visiblement bien informé des "potins" puisque les deux tourtereaux n'ont passé qu'une nuit ensemble, il y a un an) qui l'a expliqué lui-même. "Cristiano est un phénomène. Personne ne peut le critiquer s'il part en vacances avec Paris Hilton, ou s'il va à Los Angeles, ou s'il achète une Ferrari. Quelqu'un qui joue de cette façon vient d'un autre monde. Bien sûr que j'adorerai le coacher. Il sera extrêmement facile à entraîner. Je ne pense qu'il soit heureux actuellement même s'il a fait une saison incroyable et a marqué 26 buts en Liga. Il n'est pas content car il n'a pas remporté de titres." Avec le Special One aux commandes de la Maison Blanche, ce n'est sans doute que partie remise...

La Fédération internationale (Fifa) a annoncé mercredi qu'elle allait mettre en vente vendredi 150 000 billets supplémentaires pour les 64 matches du Mondial en Afrique du Sud, y compris des places pour le match d'ouverture et la finale. Toutes les catégories de prix sont disponibles et le nombre de places oscille entre 200 pour le match Afrique du Sud-France du 22 juin, à 2000 pour les demi-finales. Les Sud-Africains ont acheté 1,3 million de billets, sur les 3 millions en vente, ce dont s'est félicité M. Valcke, secrétaire général de la Fifa. «Nous sommes très contents du résultat final, a-t-il souligné. Nous étions un peu inquiets il y a quelques mois, mais maintenant nous sommes vraiment contents.»

BRÉSIL

Premier J. Fernandez : «Abdoun entraînement pour Kaka nous intéresse» En cas de départ de Dennis Oliech, l'AJ Auxerre aurait un œil sur le milieu algérien de Nantes, Djamel Abdoun. Dans les colonnes de notre confrère Le Buteur, Jean Fernandez a révélé suivre le joueur depuis la saison dernière. «Je connais Abdoun et ses capacités. C'est un élément pétri de talent, a-t-il indiqué. A un certain moment, il m'avait intéressé, mais tout était tombé à l'eau. C'était la saison dernière lorsque Oliech était sur le point de quitter le club. Oui, il nous intéresse, mais comme Oliech est toujours avec nous, je le vois mal venir chez nous. Tout est possible.»

yclage Stage de rec eurs de ain pour les entr u but gardiens d

La Fédération Algérienne de Football organise du 28 juin au 1er juillet 2010 à Alger un stage de recyclage pour les gardiens de but sous la direction de M. Christian Puxel. Ils concernent les techniciens de des clubs de la division Une, deux et de l’interrégions.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

- Licence d’entraineurs 2009/2010 - Une fiche d’inscription à remplier et à transmettre sur l’adresse email : faffoot@gmail.com Pour les entraineurs non licenciés en 2009/2010 une liste d’attente est ouverte pour leur participation selon la les possibilités d’accueil de l’établissement où se déroulera le stage. Les frais et le lieu exact du déroulement du stage seront communiqués ultérieurement

Inquiets après la séance d'entraînement matinale de la Seleçao, les supporters brésiliens ont été rassurés dans l'aprèsmidi. Absent du premier entraînement de son équipe nationale mardi, Kaka était bien présent sur le terrain quelques heures plus tard. Souffrant toujours épisodiquement de l'adducteur gauche, le meneur de jeu brésilien devrait être en mesure de disputer les deux rencontres amicales de sa sélection face à la Tanzanie (2 juin) et contre le Zimbabwe (7 juin), et arriver à la Coupe du monde à 100%. Dunga et ses hommes rallieront Brasilia mercredi pour y rencontrer le président Lula, puis partiront en Afrique du Sud dans la foulée.

CRB - MCA maintenu au 5-Juillet

Malgré plusieurs requêtes du CRB à l’effet de procéder à la domiciliation de ce derby au stade du 20-Août, la ligue nationale a confirmé, hier, au club belouizdadi que ce match se déroulera bel et bien au stade 5Juillet. La ligue justifie cela par le fait que c’est un grand match qui nécessite une enceinte qui dispose de beaucoup de moyens de prévention et de sécurité.


03

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

J-15

Premier tour de chauffe pour les Verts

L

g Par Abdou Seghouani

e match amical entre l’équipe nationale de football et son homologue d’Irlande du Sud aura lieu demain, au Croke Park Stadium de Dublin. Un match d’application qui intervient à un moment très important dans la préparation en vue de la Coupe du monde, dans la mesure où la liste des «23» Algériens pour l’Afrique du Sud sera communiquée le lendemain de ce match. Quoi que, et nous le savions déjà, il ne reste qu’un seul joueur à écarter dans le groupe qui a effectué le regroupement de Crans-Montana (Suisse). Et, forcément, ce sera l’un des quatre gardiens de but appelés en présélection. Le cas de Meghni étant, depuis mardi, définitivement tranché et malheureusement pas dans le sens qu’on aurait tous souhaité… Pour cela, l’entraîneur de l’EN doit être fixé sur le sort d’au moins un keeper et pour cela, il doit voir, observer. Ainsi, il est quasi certain que Rais Wahab MBolhi fera son baptême du feu à l’occasion de ce match face à l’Irlande. MBolhi gardera la cage de l’équipe

Eire – Algérie, demain à Dublin (19h 45)

nationale à Dublin. Reste à savoir s’il sera titularisé d’entrée par Rabah Saadane, ou s’il va être incorporé dans le jeu. En précisant que la possibilité est toute offerte pour cette rencontre, les staffs techniques algérien et irlandais ont, en effet, convenu d’autoriser sept changements de joueurs, dont deux gardiens de but. Par ailleurs, en prévision de cette confrontation amicale très attendue entre un Mondialiste (Algérie) et une équipe non concernée par la Coupe du monde, l’entraîneur national Rabah Saadane n’aura pas sous la main l’ensemble de son effectif. Beaucoup de joueurs vont regarder le match à partir des gradins. Notamment des pièces maîtresses de l’ancienne ossature de la sélection, blessés, tels Madjid Bougherra (bassin), Anthar Yahia (cuisse) et Hassen Yebda (adducteurs), auxquels il faut ajouter les nouveaux, Djamel Mesbah, Medhi Lacen (bassin), Ryad Boudebouz et Carl Medjani qui ont raté l’occasion de rater leurs débuts en sélection algérienne. Sauf agréable surprise de dernière minute… Ainsi, ce ne sont pas moins de sept joueurs qui sont annoncés, malheureusement, «forfaits» pour le

match amical face à l’Eire, demain à Dublin. Blessé à la cheville, Abdelkader Ghezzal devra jouer quant à lui. Il sera rétabli et prêt pour ce match. Pour la précision, « Lacen est en mesure de jouer», mais le coach a déclaré qu’il ne veut «pas précipiter les choses en attendant l’évolution de la blessure de Lacen». Evolution positive également de l’état de santé du milieu de terrain Hassan Yebda. Ce dernier réintégrera plus tôt que prévu le groupe et sa disponibilité pour le rendez-vous de Dublin relève du possible. Désormais fixé sur les joueurs disponibles, Saadane a décidé

Puma tourne un sport avec les Verts

E

De la traversée du désert au Guerrier du désert

Tout avait pourtant mal commencé pour le joueur âgé d'aujourd'hui 25 ans. Ironie du sort, la gazelle n'a pas retenu l'attention du Lyon lors de ses débuts. "J’ai fait le centre de formation de l’OL, mais je n’ai pas été retenu. Je suis retourné à Vaulx-en-Velin,

éventuellement, des «manœuvres» en temps réel des perspectives technico-tactiques à mettre en place pour les prochains matchs, plus particulièrement lors de la Coupe du monde. Face à l’Irlande, nous allons tout de même pouvoir apprécier beaucoup de choses et évaluer sur le terrain les capacités de quelques nouveaux, comme Foued Kadir ou bien encore Djamel Abdoun. Et, espérons-le, être rassurés par la forme qu'affiche Karim Ziani. A. S.

L'Algérie gagne une place (30e) Classement FIFA

L’Algérie a progressé d’une place et occupe la 30e position au classement mensuel de la Fédération internationale de football (FIFA), publié hier par la FIFA. Au niveau africain, l’Algérie est à la cinquième place, devancée par le champion d’Afrique en titre l’Egypte (12e), le Cameroun (19e), le Nigeria (21e), et la Côte d’Ivoire (27e). La L’équipementier de l’EN, Puma, Slovénie, premier adversaire des Verts en Coupe du monde 2010 s’apprête à organiser trois spots puben Afrique du Sud, recule de deux places et occupe la 25e posilicitaires avec l’équipe nationale. Des tion. L’Angleterre et les Etats-Unis, les deux autres adversaires représentants de l’équipementier de l’Algérie dans le groupe C au Mondial -2010 restent scotchés allemand se trouvent actuellement respectivement à la 8e et 14e place. Quant aux adversaires de à Crans-Montana pour le tourl’Algérie dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations nage des spots avec les (CAN-2012), leur classement reste inchangé à l’exception de la joueurs Yebda, Ghezzal République centre-africaine qui gagne six places (202e). Le Maroc et Ziani. (70e mondial) et la Tanzanie (108e mondial) ne bougent pas de leur place par rapport au précédent classement.

Une gazelle chez

n Afrique du Sud, des Lions Indomptables, des Eléphants, ou encore des Super Eagles se donnent rendez-vous pour désigner les rois du ballon rond. Dans cette impitoyable jungle, les Fennecs d'Algérie comptent bien tirer leur épingle du jeu. Pour cela, ils s'appuieront sur leur véloce attaquant, Abdelkader Ghezzal. FIFA.com marche sur les traces de cette gazelle. Si son patronyme prête à la comparaison, son jeu sur le rectangle vert aussi. En effet, ce Rhodanien de naissance est avant tout un joueur qui use de son flair, de son agilité et de sa vitesse pour prendre à défaut ses adversaires. "C'est un attaquant vif, doté d'une technique remarquable et d'une bonne condition physique", constate le Brésilien Maicon, qui sous le maillot de l'Inter a croisé le pensionnaire de Sienne sur les pelouses de Serie A. "C'est aussi quelqu'un de très rapide et adroit", surenchérit le Nerazzurri. Et il n'a pas tort. Il est, en effet, le joueur étranger qui a marqué le plus de buts dans l'histoire de la C3 italienne avec 20 buts lors de la saison 2007/2008 alors qu'il jouait sous les couleurs de Crotone. Une statistique qui lui permettra de grimper les échelons plus vite que prévu, et d'intégrer la Série A et l'équipe nationale algérienne dans la foulée.

d’opter pour la prudence : «On ne veut pas prendre de risques et ces joueurs seront en possession de tous leurs moyens lors du stage prévu en Allemagne», a-t-il déclaré mardi, lors de son point de presse, à Crans-Montana. Donc, par la force des choses, Rabah Saadane va composer avec ce qui s’offre à lui. Il faut, donc, s’attendre à voir Rabah Saadane nous fournir une équipe inédite pour la rencontre de demain. Outre les absences, ce match sera une grande revue d’effectifs avec,

mon premier club, puis à 18 ans, j’ai signé en CFA à Saint-Priest", se souvient l’intéressé. Commence alors une traversée du désert pour le jeune Ghezzal. Il quitte rapidement la France pour l'Italie mais n'y retrouvera là encore que le championnat amateur. Mais connue pour sa vitesse, une gazelle peut aussi se montrer patiente. Et trois ans plus tard, Abdelkader y gagne précisément ses galons de guerrier du désert. "Crotone, alors en Serie B, m’a repéré. J’y ai signé à 21 ans. Ils m’ont prêté en Serie C2, puis je suis revenu à Crotone, qui était alors descendu en Serie C1. J’y ai marqué 20 buts, et Sienne m’a recruté." Cela paraît simple, en tout cas modeste, dans la bouche de Ghezzal. Pourtant passer d'une troisième division accessible à une Serie A véritablement relevée tient bel et bien de l'exploit. Le sélectionneur Rabah Saâdane le sait et lui ouvre la porte des Fennecs pour un match amical contre le Mali. Cause ou conséquence, Ghezzal devient un acteur majeur de l'élite italienne avec Sienne. S'il est moins prolifique avec cinq buts inscrits lors de l'édition 2008/09, il contribue activement avec 36 apparitions sous le maillot bianconero, à maintenir le modeste club dans le milieu de tableau. "Au début, c’était compliqué. Sur le plan tactique et physique, j’avais des lacunes. En Serie A, ça va beaucoup plus vite. Pour autant, j’ai marqué cinq buts, et ai été l’un des joueurs les plus utilisés", pouvait se satisfaire Ghezzal au sortir de sa saison.

Une gazelle, des fennecs et Trois lions

Une fois lancée au galop, la gazelle Ghezzal ne ralentit pas la cadence et la carrière de l’Algérien monte en flèche. Au cours de la

les Verts

saison 2009/10, il devient le fer de lance de l'attaque des Verts et contribue à leur historique qualification pour la Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, inscrivant des buts décisifs, d'abord contre le grand rival égyptien à Blida en juin 2009, puis contre le Rwanda en octobre. "Personne ne peut nier que je me donne à fond à chacune de mes rencontres avec l'Algérie", insiste-t-il. "L'équipe nationale représente énormément à mes yeux". Ainsi, lors de la Coupe d'Afrique des nations 2010, il se démène sur le front de l'attaque des Fennecs et collabore par son incessante activité à leur honorable place en demi-finale de l'épreuve. Avec Sienne, il se bat comme un lion pour sauver son club de la rélégation. Mission ratée, mais en mars dernier, il sort sur le terrain de la Juventus de Turin le "match de ma vie", et inscrit un doublé pour remonter au score (3:3). "J'en conserverai toujours un souvenir fantastique. D'autant plus que ma famille était dans les tribunes. J'étais en confiance". C'est cette confiance que Ghezzal recherche à quelques jours du coup d'envoi d'Afrique du Sud 2010. "Il est clair qu’un succès face à la Slovénie nous permettra de jouer avec beaucoup de confiance les deux matchs qui suivront contre l’Angleterre et les USA. Mais il faut reconnaître qu’au Mondial, il n’y aura pas de match facile. L’Angleterre n’est pas à présenter, c’est l’un des favoris pour le sacre final. Mais de notre côté, on est conscients de la tâche qui nous attend et on est très motivés pour défendre les

couleurs nationales". Après tout, lorsqu’elle est chassée dans la savane, il n’est pas rare que la gazelle échappe aux griffes de Trois Lions…


04

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

J-15

ERIC ABIDAL PARLE DU MONDIAL, D’ALGÉRIE ET D’ISLAM :

«L’Algérie a tout un peuple derrière, c’est impressionnant !» Voila une interview sortant un peu des sentiers battus de l’international français et joueur du FC Barcelone, Eric Abidal, réalisée il y a environ 20 jours. Il faut souligner le fait que même si il en a refusé quelques-unes, il a répondu à presque toutes les questions et sans langue de bois. A l’origine, ça devait être uniquement une interview pour un journal publié en langue arabe. Mais, l’occasion s’est présentée, alors c’était aussi pour Sportvox.

Honnêtement, vous pensez que vous serez titulaire en équipe de France ? Dans l’Axe ou en latéral ? E: N’importe où du moment que je joue, j’ai toujours eu une préférence pour l’axe mais jusqu’à présent je n’ai pas eu l’occasion de montrer mon vrai niveau à ce poste. J’ai fait quelques matchs plutôt intéressants, et d’autres pas intéressants du tout ! Mais, je peux faire beaucoup mieux, je vais faire mieux. Que pensez-vous de la ville de Barcelone ? Génial, tout simplement, pas juste parce que c’est une belle ville mais aussi parce que beaucoup de cultures différentes y cohabitent sans souci et donnent leurs propres couleurs à la ville sans lui faire perdre son identité catalane, je pense que c’est un exemple à suivre pour toute l’Europe. Que pensez-vous de l’équipe nationale d’Algérie ? Intéressante, il y a de la technique, de la fraîcheur, et tout un peuple derrière eux, Sur ce dernier point, c’est impressionnant. Après, ma femme est d’origine algérienne et j’ai des amis en Algérie, alors quand ils gagnent ça me fais plaisir. Ils sont jeunes, en confiance et n’ont rien à perdre. Vous êtes musulman converti, et vous ne vous en cachez pas puisqu’on vous voit réciter Al Fatiha avant chaque match, quelle place

a l’islam dans votre vie ? Et quelle place lui donnez vous en France et dans un stade de foot ? Vaste question, mais je vais y répondre, concernant mon cas personnel, comme tu l’as dit je n’ai pas toujours été musulman, je me suis converti après une longue réflexion. Je ne voulais pas faire ça juste pour le faire, cela implique certaines choses. Maintenant, l’islam est partie intégrante de moi, c’est un guide, une forme de rédemption aussi. Je veux dire spirituellement. Après, sa place dans un stade de foot, je ne sais pas, peut être que ça peut choquer certaines personnes mais je vois mes amis brésiliens prier avant chaque match, et ça n’ennuie personne je crois. Pour ce qui est de sa place en France là on touche un sujet sensible. En ce qui me concerne je prône l’ouverture d’esprit et la tolérance à 100 % pour toutes religions ou croyances, du moment qu’elles respectent les autres. Je pense que certains français et occidentaux ont peut être une image déformée de l’islam pour des raisons très compréhensibles, mais il y a deux choses : la première c’est que l’islam, comme toute religion, est au départ un facteur de paix et de positivité, après dans les faits, il y a parfois des différences qui dévient vers des interprétations, mais ces différences concernent toutes les religions au monde et pas uniquement l’islam. La deuxième c’est que si l’islam est

au départ une religion arabomusulmane, elle est pratiquée dans le monde entier y compris dans des zones absolument pas arabes, par exemple l’Inde, la Russie, le Kenya, la Bosnie , le Tchad, l’Albanie, la Malaisie , la Guyane, ou que sais-je encore ! C’est des choses simples mais les gens n’en sont pas toujours bien conscients. Enfin, la dernière chose, c’est que techniquement, l’islam ne possède aucun pouvoir dans la société française, tel que ca pouvait être le cas de l’église catholique au moment de sa contestation à la fin du 19e siècle, c’est seulement une croyance, donc lorsque on essaye de la faire passer pour une menace sous-jacentes envers la société française. C’est inacceptable. Que pensez vous des sifflets envers la marseillaise que l’on entend presque à chaque match face à un opposant du Maghreb ? Ces sifflets viennent pas de nulle part, ils ont une explication extra footballistique facile à comprendre, mais je les condamne parce que c’est surtout très maladroit et ça ne changera rien du tout, ni ça, ni brûler aucune voiture, il faudra bien se mettre ça dans la tête un jour ou l’autre. Et je dis ça aujourd’hui, c’est plus facile maintenant c’est sûr, mais je l’aurais dit aussi quand j’avais 17 ans et que je vivais à la Duchère. A titre personnel, vous ne chantez jamais l’hymne

français, pourquoi ? Ça n’a pas de rapport, ça n’est pas pour dire que je ne me sens pas français ou d’autres trucs que j’ai pu entendre, c’est le symbole officiel du pays, voilà. Simplement, j’ai pris la peine de lire les paroles en détail et je ne me sens pas représenté par cet hymne, donc je ne vois pas pourquoi je chanterais quelque chose qui ne me représente pas juste pour faire "comme", je représente la France, je suis très heureux d’être français, mais cet hymne lui ne me représente pas. Je respecte tous les points de vue donc il faut respecter le mien.

Certains joueurs ont critiqué le public français pour son manque de soutien, maintenant l’appel est à la mobilisation générale, ou vous situez vous ? C’est clair que la France sera jamais le Brésil ou l’Algérie justement, mais y’a des raisons à ca, ca vient pas de Mars ou d’une histoire d’ADN, je ne crois pas à ces choses là. Par contre, si tu prends une nation qui a été colonisée, ou qui d’une façon ou d’une autre a une identité historique très forte, une fierté exacerbée, ou bien qu’on retrouve une quelconque forme d’oppression ou de rejet envers elle dans son histoire, alors le public va être chaud bouillant parce que c’est pas juste une histoire de foot. Par contre, un pays comme la France avec une telle diversité de races, de religions, et où chacun peut s’affirmer avec, ou même plutôt dans sa différence, ça me semble logique que l’union ne soit pas totale, ce n’est pas une question de sélectionneur, de joueurs ou de villes pour moi, sauf si on prend en compte les DomTom parce que là bas c’est vraiment un événement. En tout cas ce sera pareil dans toutes les grandes villes métropolitaines, dans mon souvenir un des publics

les plus chaleureux qu’on ait eu avec l’équipe de France c’était à Sochaux, ça veut bien dire ce que ça veut dire. Après, il y’a l’aspect historique, les anglais, les italiens ça fait longtemps qu’ils mangent football, en France c’est différent, y’a quand même une forme de je m’en foutisme et de recul par rapport à l’équipe nationale. Selon moi ce n’est pas plus mal, on ne peut pas demander le beurre et l’argent du beurre, maintenant on sait tous que si on a le bonheur d’arriver en quart, à partir de là y’aura pas loin de 60 millions de français derrière nous. Donc, à nous de faire le boulot. Êtes-vous optimistes sur les chances françaises de gagner la coupe du monde ? Bien sûr ! Sinon ce n’est pas la peine d’y aller. C’est loin d’être fait, on est bien d’accord, mais rien n’est impossible, en football comme dans la vie, jamais ! In SportVox

L'EIRE SURPREND LE MONDIALISTE PARAGUAY

Il affrontera l’Algérie, vendredi, à Dublin

«L’Irlande s’est fait un mondialiste.» Après avoir vaincu la Corée du Nord il y a 12 jours, le Paraguay est tombé sur un solide bloc : l’Irlande, que doit affronter l’équipe nationale en amical, demain à Dublin. Les hommes de Trapattoni sont venus à bout des Paraguayens (2-1) grâce à un but de Doyle et un autre de Lawrence. La réduction du score de Barrios pour les Sud-américains n'y aura rien changé. Une chose est sûre, les coéquipiers de Rafik Saifi vont jouer contre une équipe qui a montré une très grande efficacité en dépit d'une possession de balle moins importante que leurs hôtes du soir. Les Paraguayens ont payé comptant leur absence d'initiative devant les buts. Les attaquants se sont montrés très maladroits au moment de la conclusion. Comme pour les anglais face aux mexicains, les irlandais ont montré une grande supériorité dans le jeu de tête. Au retour des vestiaires, le Paraguay est passé tout près du 3-0 si ce n’était le sauvetage du gardien Aldo Bobadilla. Pour rivaliser avec des équipes comme ça, il faut être capable de Abdou S. marquer des buts.


Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

05

L'Algérie : en embuscade dans le groupe C

J-15

g Par Saïd Benali En Afrique du Sud, l'Algérie honorera sa troisième participation (1982, 1986, 2010). Après 24 ans d'absence, les Fennecs se rendront en Afrique du Sud avec des ambitions mesurées.

A

vec l'Angleterre, la Slovénie et les Etats-Unis dans le groupe C, la tâche ne sera pas aisée pour les hommes de Rabah Saadane. Mais les Algériens ont montré à la CAN en Angola qu'ils peuvent rivaliser avec les grands. Après avoir éliminé l'Egypte lors des qualifications pour le Mondial 2010, l 'Algérie de Nadir Belhadj s'est offerte la Côte d'Ivoire en quarts de finale lors du tournoi final. Menés 2-1 à deux minutes de la fin de son match contre les Eléphants, les Fennecs ont su trouver les ressources pour revenir au score avant de l'emporter dans les prolongations. Cette force de caractère sera l'atout numéro 1 de cette bande de copains qui croque la vie à pleines dents. Outsiders du groupe, les Renards du Désert, useront de leur ruse, pour dérouter soit les EtatsUnis soit la Slovénie pour accrocher la seconde place qualificative pour les 8e de finale derrière l'Angleterre, la favorite. Pour

cette mission d'envergure, Rabah pourra miser sur des joueurs volontaires (Karim Ziani, Rafik Halliche, Fawzi Chaouchi, Anthar Yahia, Mourad Meghni, Karim Matmour, Rafik Saïfi,...) et un peuple mobilisé.

Entraînement à Chalais

La sélection algérienne a effectué mardi en fin d’après midi une séance d’entraînement sur la pelouse du stade de Chalais, localité avoisinante de Crans Montana (Suisse), lieu de son stage de préparation en vue de la coupe du monde, FIFA, Afrique du Sud 2010. Les joueurs de l’équipe nationale ont effectué des exercices techniques. Les quatre gardiens ont quant à eux effectué des exercices spécifiques. L’entraîneur national a programmé pour cette séance, plusieurs matches d’applications entre les joueurs. A la fin de cette séance d’entraînement, les camarades de Karim Ziani ont été longuement salués par le public présent aux alentours du stade de Chalais. Ils ont ensuite signé des autographes pour les joueurs des jeunes catégories du FC Chalais. Il est à rappeler que l’équipe nationale a entamé depuis jeudi sa première phase de préparation en vue du mondial sud africain à Crans Montana en Suisse, qui sera ponctué par un match amical contre l'Eire le 28 mai à Dublin.

«Difficile mais tout dépendra du mental» Kechra Abdallah, ex international

Kechra Abdallah a été l’un des meilleurs demis qu’à connu le MCO des années 60 et 70, ce qui lui a valu d’être sélectionné à plusieurs reprises dans l’équipe nationale. Rencontré lors de l’AGE du Mouloudia, il a bien voulu nous donner son point de vue sur les chances des hommes de Saadane de passer le premier tour.

Que pensez-vous du niveau de notre EN, vu son parcours jusque là ? Il est positif dans la mesure où depuis 1986, nous n’avons pu nous qualifier en coupe du monde. On a en outre été demifinalistes en coupe d’Afrique, je pense que notre équipe nationale est sur la bonne voie, si personne ne vient la perturber. Votre avis sur sa manière de jouer, comparativement à votre époque ? C’est nettement différent. A notre époque et jusqu’au début des années 80, les schémas tactiques se basaient suer un 4-4-2 ou un 43-3 axé sur l’attaque. Le football

ayant évolué, les techniciens sont devenus plus prudents et cherchent la petite faille de l’adversaire pour le battre. Ils ont maintenait la possibilité de le faire, avec la vidéo. A notre époque, dans la plupart des cas, on ne connaissait pas nos adversaires et le résultat se faisait en deuxième mi temps avec les consignes du coach, qui aura noté les faiblesses e l »’adversaire. D’autre part, jusqu’à une période récente, la sélection nationale était pourvue de joueurs locaux, parce qu’il y avait encore, jusqu’ au début des années 980, du bon football et de bons joueurs, ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd'hui. Je trouve normal aujourd ‘hui qu’on fasse appel à tous les pros qui ont un brin d’algérianité, tout simplement qu’au pays, il n’y a pas de joueurs sélectionnables. Même ceux qui ont participé à la CAN et ceux qui sont réservistes ? N’ayant pas peur de la vérité ! Ils sont de moindre valeur que ceux qu’a convoqué Saadane.Mis à part Lemouchia, je ne vois pas d’autre capables de rivaliser avec ceux qui sont en stage à Crans Montana. Quelles sont, à votre avis, les chances de passer le premier tour ?

Je pense qu’il est prématuré d’en parler. Les joueurs qui feront le déplacement, se rendent en Afrique du Sud pour gagner des matchs. Ils sont motivés et ça, c’est très important, pour ne pas dire primordial. Ensuite, à mon sens, toutes les formations qui sont dans le mondial partent avec les mêmes chances. Le passé nous a montré que des équipes dont chacun disait qu’elles allaient repartir chez elles au premier tour, sont arrivées en quart de finale. Je reste optimiste, malgré la défection de Meghni, qui est à mon sens un autre Belloumi par sa vision de jeu. Mais je crois que Saadane a du déjà lui trouver un remplacement. Un dernier mot ? Je voudrais terminer en remerciant l’Etat, qui a mis des moyens immenses au service de notre sélection et le président de la FAF, qui fait des efforts extraordinaires pour que l'équipe nationale arrive en coupe du monde dans les meilleures conditions possibles. Il faut reconnaitre que jamais la fédération ne s’est impliquée dans la vie des verts, comme le fait actuellement le président Raouraoua. M. Touadjine

Menad ne croit pas au miracle en Afsud

Le coach de la JSMB et ancien international, qui a joué la coupe du monde de 1986, ne croit pas aux chances de la sélection nationale version Saadane. " L'équipe nationale actuelle est une équipe qui ne s'est pas bien préparée. Pour prétendre à jouer un rôle dans le concert des meilleures équipes du monde, il faut une préparation d'au moins une année avec le même groupe. Si elle passe au second tour, c'est que le niveau du football a regressé. En outre, je ne vois pas pourquoi on s'est focalisé sur Meghni. Tout le monde savait qu'il était blessé depuis longtemps et il aurait fallu lui trouver un remplaçant depuis un bon moment. " Voilà l'avis d'un joueur qui avait eu de bons entraîneurs et surtout une préparation qui a dépassé le temps d'une année. Il sait sûrement de quoi il parle. M. T.

Les chances de l'Algérie au Mondial

Du 11 juin au 11 juillet 2010, l 'Afrique sera le centre de la planète. Tout simplement parce que le plus grand événement mondial du football s'y déroulera. La Coupe du monde. La dix-neuvième édition. Précisément en Afrique du Sud. Indépendant depuis 1994 avec la fin de l'Apartheid et l'élection de Nelson Mandela à la Présidence de la République , la première puissance africaine a été choisie pour accueillir la grand'messe du football. Suite au système de rotation adoptée par la FIFA pour l'organisation de la compétition, l'Afrique du Sud a été préférée au Maroc. Un choix salué avec ferveur par toute l'Afrique qui accueille ainsi la première Coupe du monde sur son sol. A trois semaines de l'ouverture officielle de cette compétition, il est fort intéressant de s'interroger sur les chances de l'Afrique à «son» Mondial. Une compétition qu'elle a tant souhaitée, préparée. Des six représentants (Afrique du Sud, pays organisateur, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, Algérie, Cameroun), qui sera le meilleur ambassadeur du continent africain ? Notre analyse.


06

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

J-15 L'Afrique jugée par ses légendes Benni McCarthy et Steven Pienaar, un des meilleurs joueurs du championnat anglais. Bref, il faudra compter avec eux."

Kalusha Bwalya

L'Afrique jugée par ses légendes Okocha faisait partie des milieux de terrain les plus créatifs des années 90 à l'échelle mondiale. Avec l'équipe du Nigeria, il a participé à trois phases finales de la Coupe du Monde de la FIFA et a gagné la médaille d’or olympique. Bwalya, lui, compte 100 sélections et 50 buts sous le maillot de la Zambie et a été élu Footballeur africain de l’année en 1988.

I

l n’a cependant jamais disputé la phase finale du grand rendez-vous mondial. On se souvient qu'un avion transportant les Chipolopolo vers le Sénégal s'était écrasé, décimant ainsi une sélection alors toute proche d'une qualification historique pour Etats-Unis 1994. Aujourd’hui encore, les analyses de ces deux légendes vivantes sont très écoutées à travers toute l'Afrique. FIFA.com, pour ce premier article d’une série consacrée aux grands noms du football africain, leur a demandé d’analyser le niveau des six sélections qui représenteront le Continent Mère à la Coupe du Monde de la FIFA 2010.

Jay-Jay Okocha

"Je pense que les équipes africaines ont toutes les chances d’aller loin dans cette compétition, même si aucune n’aura la tâche facile. Soyons réalistes, les Africains ont tous hérité d'un tirage compliqué. En voir terminer dans les deux premiers de son groupe serait un exploit. Prenez mon pays, le Nigeria a pour adversaires une très grande équipe, l’Argentine, et la Grèce, ancienne championne d'Europe. Sans compter que nous n’avons pas très bien joué en Angola lors de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF au mois de janvier. Malgré notre troisième place, nous avons manqué de régularité et d’équilibre. Mais je ne vais pas me montrer trop sévère. Notre équipe est bonne, nous avons des joueurs de qualité, et il faut aussi laisser à Lars Lagerback, le nouveau sélectionneur, le temps de lui donner une nouvelle identité." "La Côte d’Ivoire était très attendue pour la Coupe d’Afrique des Nations, mais elle a beaucoup déçu. Il lui a clairement manqué quelque chose. Elle devra afficher beaucoup plus de cohésion si elle veut réussir une bonne Coupe du Monde et battre des équipes aussi fortes que le Brésil ou le Portugal. Les Éléphants ont dans leurs rangs des joueurs qui comptent parmi les meilleurs d’Afrique." "Il y a aussi des sélections de qualité comme le Cameroun et l’Algérie qui sont capables de créer la surprise. Les

Camerounais ont manqué de régularité ces derniers temps. Dans un bon jour, ils peuvent battre n’importe quelle équipe, mais on peut s'interroger sur leur capacité à enchaîner les exploits. Les Algériens ont bien joué en Angola, mais je n’ai pas été complètement convaincu. Leur grande force, c’est la solidarité qu'ils montrent d'un bon à l'autre du match. Ils se battent les uns pour les autres. C’est une bonne chose." "Il faudra aussi surveiller l’Afrique du Sud. C’est toujours délicat de jouer contre le pays organisateur. J’ai observé les Sud-africains pendant la Coupe des Confédérations l’an dernier et ils m’avaient fait forte impression. On cerne un peu mieux leur potentiel face aux grandes équipes. Il y a dans cette sélection de bons joueurs comme

"Les sélections africaines vous aborder ce tournoi dans de meilleures conditions que les précédents. Nous sommes mieux préparés, nous avons gagné en confiance et en expérience et je suis sûr qu’au plus haut niveau, nos équipes croient davantage en elles-mêmes. Ces deux dernières saisons, des joueurs africains comme Michael Essien, Didier Drogba et Samuel Eto’o, pour n’en citer que quelques-uns, ont joué les premiers rôles dans leurs clubs respectifs. On prend les nations africaines beaucoup plus au sérieux. Les joueurs ont mûri et croient beaucoup plus en eux. Pour réussir, c’est capital. À mon avis, cela s’explique en grande partie par la place qu'occupent aujourd'hui les joueurs africains dans le football de très haut niveau, avec tout ce qu’ils lui apportent. Désormais, tout le monde les trouve aussi bons que les joueurs européens." "Pour moi, le Ghana est le plus régulier et c'est peut-être le mieux placé pour faire quelque chose. La Côte d’Ivoire a aussi son mot à dire au niveau mondial, avec plusieurs joueurs qui évoluent dans les plus grands clubs d’Europe. En 2006, déjà, face à des adversaires redoutables, les Eléphants avaient

très bien résisté. Si les résultats obtenus à l'époque n’ont pas été à la hauteur de leurs prestations, cela fait aussi partie de l’apprentissage. Je crois qu’ils ont tiré les leçons de cette expérience." "L’équipe sud-africaine n’est pas mauvaise, avec de bonnes individualités, et elle l’a prouvé lors de la dernière Coupe des Confédérations. Mais à mon avis, une fois cette épreuve terminée, elle aurait dû jouer un peu plus souvent contre d’autres sélections africaines. L’Afrique du Sud ne s’est pas qualifiée pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2010 et cela risque de lui coûter cher. Il faut jouer des matches de haut niveau avant un tournoi aussi important. Les matchs amicaux n’offrent pas la même intensité." "J’ai été impressionné par d’autres équipes comme le Cameroun, une formation de qualité, très solide. On a dit beaucoup de choses sur les Lions Indomptables mais ils restent très compétitifs. Je pense que confier le brassard de capitaine à Samuel Eto’o a été une excellente décision. C’est un attaquant hors norme avec beaucoup d’influence dans le vestiaire. Les Nigérians aussi ont beaucoup d'arguments à faire valoir, même si les résultats n’ont pas toujours suivi. Entre nous, vous n’avez pas idée de la pression qui pèse sur les épaules d’un joueur qui porte le maillot du Nigeria. Elle est énorme. Mais je compte sur les Super Eagles pour faire un bon tournoi."

Champions du bruit ?

A J-15, les vuvuzelas volent la vedette aux joueurs. Et si la Coupe du monde 2010 était le plus assourdissant de l'histoire ? Des spécialistes l'annoncent haut et... fort.

M

is à part Barthez et Zidane, les anciens, génération 98 et 84, ne sont pas très confiants quand on leur parle des Bleus. Tous les quatre ans, la Coupe du monde prend de l'ampleur. Toujours plus gros, plus fort. Revenus, spectateurs dans les stades, téléspectateurs devant la télévision, le Mondial génère toujours plus d'argent et d'intérêt. S'il y a un sujet sur lequel on ne s'était pas encore penché, c'est bien celui du bruit. Là aussi, la progression ne se dément pas et, selon Phonak, spécialiste des systèmes high-tech pour la correction auditive, l'édition 2010 en Afrique du Sud pourrait

bien être la plus bruyante de toute l'histoire. Pourquoi ? Un seul responsable : la vuvuzela. L'instrument typique d'Afrique du Sud émet un bruit comparable à un barrissement et a été montré du doigt lors de la dernière Coupe d'Afrique des Nations pour sa nuisance présumée. Si bien que certains avaient demandé son interdiction... Mais la vuvuzela est-elle plus bruyante que le reste des instruments utilisés par les supporters ? C'est ce que Phonak a tenté de savoir. Après des tests réalisés en Suisse, le spécialiste a rendu son verdict. Non, la vuvuzela n'est pas l'instrument le plus bruyant. Mais pas loin. Derrière la corne, numéro 1, on retrouve la vuvuzela qui émet des sons autour de 123,4 décibels. Si vous voulez vous faire entendre dans les stades, vous savez quoi utiliser... Pour comparaison, la vuvuzela émet un son proche en terme de puissance à celui d'un avion.


07

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

J-15

Benaglio voit grand

Quand les enfants découvrent le football, ils ne pensent généralement qu'à une chose : envoyer le ballon au fond des filets. L'art de la défense ou les exploits héroïques des gardiens de but ne sont généralement pas très prisés des néophytes.

D

e ce point de vue, Diego Benaglio n'est pas si différent des autres. A 14 ans, c'est donc au poste d'attaquant qu'il participe au premier entraînement de sa vie, au sein du FC Spreitenbach. Très vite, ses éducateurs lui proposent d'effectuer un essai dans le but. L'expérience s'avère concluante et, depuis, le natif de Zurich s'est imposé comme l'un des meilleurs portiers d'Europe. Depuis deux ans, il fait même figure de titulaire indiscutable en équipe de Suisse. "Quel que soit son rôle au sein de l'équipe, on devrait toujours avoir pour ambition de progresser. Si les performances ne sont pas au rendez-vous, tout peut très vite

SUISSE

s'écrouler. En football, il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers", confie Benaglio dans un entretien exclusif accordé à FIFA.com.

Enfin titulaire

Malgré cette philosophie volontariste, le portier du VfL Wolfsburg a parfois dû emprunter des chemins de traverse avant d'accéder à la reconnaissance internationale. Après des débuts remarqués au Grasshopper, il rejoint le VfB Stuttgart en 2002. Malheureusement, son séjour dans le Bade-Wurtemberg se révèle vite décevant. Considéré comme un troisième choix, il doit se contenter de quelques matches avec l'équipe amateur. En 2005, il décide donc de quitter l'Allemagne pour tenter sa chance sur l'île de Madère, avec le Nacional. Ses excellentes prestations en première division portugaise attirent rapidement l'attention d'autres pensionnaires de l'élite allemande. En 2008, les Wölfen finalisent son transfert en Bundesliga. Depuis, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Quelques jours plus tard, le sélectionneur national Köbi

ITALIE ZAMBROTTA

: «On n'est pas vieux !»

Kuhn annonce que Benaglio gardera le but de la Nati pendant l'UEFA EURO 2008 en Suisse et en Autriche. Après avoir bataillé pendant de longs mois pour gagner sa place en équipe nationale, le Zurichois semble avoir enfin obtenu gain de cause. Benaglio participe donc à sa première grande compétition internationale, deux ans après avoir suivi la Coupe du Monde de la FIFA 2006 depuis le banc de touche, en tant que troisième gardien de la sélection helvète. Son nouveau statut lui donne des ailes et, sur sa lancée, il mène le VfL vers le premier titre de champion d'Allemagne de son histoire, à l'issue de la saison 2008/09. Malheureusement, l'exercice suivant s'avère beaucoup moins faste. Confronté à des blessures à répétition, il voit son équipe rentrer dans le rang en Bundesliga. Par chance, l'international suisse semble avoir retrouvé son meilleur niveau juste à temps pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010. "J'ai repris mon poste fin mars et je me sens en pleine forme. J'espère que je vais poursuivre sur cette voie", confie-t-il. Ottmar Hitzfeld, qui l'a titularisé à neuf reprises en dix matches de qualification pour l'Afrique du Sud, compte manifestement sur lui. "Je crois que nous allons assister à un très beau tournoi. Je connais un peu l'Afrique du Sud. J'y ai été à trois reprises dans le cadre de stages de préparation. En janvier dernier, j'étais à Port Elizabeth avec Wolfsburg. C'est justement là que nous allons séjourner avec la Suisse. J'ai pu me faire une idée de ce qui nous attend sur place".

Duel de spécialistes

Bien entendu tous les grands clubs européens vont dépêcher des émissaires en Afrique du Sud. Une série de bonnes performances avec la Suisse pourrait donc lui ouvrir de nouvelles portes. Pourtant, Benaglio se refuse à envisager l'avenir de cette manière. "Je me sens très bien à Wolfsburg et ceux qui me connaissent savent que je ne me prends pas la tête avec ce genre de choses", assure-t-il. Rien d'étonnant à cela quand on sait qu'il vient tout juste de prolonger son contrat avec le club de la Basse-Saxe jusqu'en 2013. "Tout ce qui m'intéresse, c'est de vivre une belle Coupe du Monde", conclut-il pour couper court à toute spéculation. Pour ce faire, la Suisse devra nécessairement se sortir d'un Groupe H très relevé où figurent également le Honduras, le Chili et l'Espagne. "Nous avons eu de la chance. Cela aurait pu être bien pire. L'Espagne partira évidemment favorite mais je me méfie aussi beaucoup du Chili et du Honduras. En ce qui nous con-

PAYS BAS

cerne, nous miserons une fois de plus sur notre formidable esprit d'équipe. Nous sommes toujours très soudés, que ce soit sur le terrain ou en dehors". Pour son entrée en lice le 16 juin, la Suisse subira un premier examen de passage périlleux face à l'Espagne. "Je pense que nous pouvons viser la deuxième place, derrière les Espagnols. Si nous restons concentrés, nous avons toutes nos chances". En clair, le gardien suisse n'envisage pas autre chose qu'une qualification pour les huitièmes de finale. Le choc de Durban entre les deux représentants européens du Groupe H pourrait devenir un duel de gardiens entre deux des meilleurs spécialistes du poste. Si Iker Casillas est souvent cité parmi les plus grands portiers au monde, au même titre que Gianluigi Buffon ou Petr Cech, la réputation de Benaglio n'a peut-être pas encore franchi toutes les frontières. Pour autant, aucune chance pour que le Suisse se laisse impressionner : "Je n'ai pas de modèle", assure-t-il.

Défense de ne pas y croirea

«

G

agner à nouveau, cela ne serait pas un miracle, mais un très bel exploit.» Gianluca Zambrotta n'apprécie pas qu'on doute des capacités de la Squadra Azzurra à remporter une deuxième Coupe du monde consécutive en raison de l'âge moyen du groupe de Marcello Lippi. «L'équipe n'est pas vieille, assure le latéral de l'AC Milan. Nous sommes neuf à avoir gagné le Mondial il y a quatre ans, c'est un bon pourcentage. Cette sélection mélange des jeunes qui ont l'envie de bien faire et de l'enthousiasme avec des joueurs d'expérience qui

ont tout autant envie de bien faire et de gagner la Coupe du monde.»

«Je ne suis ni usé, ni rincé»

A 33 ans, Zambrotta va disputer sa troisième Coupe du monde. Avec la même envie qu'il y a huit et quatre ans : «Personnellement, je ne me sens pas vieux et j'ai hâte de commencer à jouer. Je ne suis ni usé, ni rincé. J'ai encore beaucoup à donner, tout comme mes coéquipiers qui ont passé les 30 ans. De toute façon, il y a toujours du scepticisme à propos de la Nazionale, on est habitué à ça et on sait comment le gérer.»

Deux buts encaissés en huit rencontres qualificatives. Avec une telle moyenne (0,25 par match), on pourrait croire que les PaysBas ont enfin la défense de fer qui va leur permettre de remporter la Coupe du monde.

T

out le monde connaît le potentiel offensif des Oranje, où brillent les Van P e r s i e ,

Robben, Sneijder, Kuyt, Huntelaar, et bientôt la petite perle, Eljero Elia. On connaît moins la défense, et pour cause. Elle n'a jamais é t é , même au temps de Cruyff, une référence ou une priorité.

Mathijsen-Heitinga, le maillon faible

Les Pays-Bas n'ont-ils pas atteint deux fois la finale (1974 et 1978) avec Jongbloed comme gardien ? Depuis la retraite internationale de Van der Sar, les Pays-Bas manquent à la fois d'un vrai taulier dans les buts (Stekelenburg est titulaire) et d'un bain de jouvence derrière, même si l'émergence du latéral droit Gregory Van

der Wiel (22 ans, Ajax) a fait oublier le vétéran Ooijer (35 ans). Avec Van Bronckhorst (35 ans), toujours titulaire sur le flanc gauche, les Néerlandais ont l'expérience, moins le dynamisme. Et la paire Mathijsen-Heitinga dans l'axe est le maillon faible d'une équipe qui reste sur deux échecs à l'Euro 2008 (quart de finaliste) et au Mondial 2006 (8e de finale).

«Notre mission : être champion du monde»

Les huit victoires obtenues en huit rencontres dans un groupe très faible (Macédoine, Islande, Norvège, Ecosse) sont-elles un leurre ? Le nouveau sélectionneur, Bert van Marwijk, qui a succédé à Marco van Basten après le flop de 2008, a repris le même système de jeu (4-2-3-1). Et son adjoint, Frank de Boer, y croit dur comme fer. «Nous avons une mission : être champions du monde», assure l'ancien défenseur et capitaine. Faut-il enfin y croire ?


08

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

Attaque de feu et défense de fer BRÉSIL

J-15 CLASSEMENT FIFA

Le calme avant la tempête

Seuls une vingtaine de matches amicaux ont été disputés ces dernières semaines dans le monde.

E Le trio brésilien de l’Inter Milan composé du gardien Julio Cesar, du latéral droit Maicon et du défenseur central Lucio, a neutralisé les meilleurs attaquants d’Europe tout au long de la saison.

A

l’approche de la grande épreuve mondialiste, les trois compères comptent désormais mettre leurs qualités et leur entente au service des ambitions de la Seleçaõ. Les trois membres de la brigade interiste constituent des maillons essentiels du plan de jeu mis au point par le sélectionneur Dunga. Le technicien, sacré champion du monde en 1994 aux côtés de Bebeto et Romario, est parvenu à instaurer une véritable culture de la rigueur défensive au sein d’un effectif qui ne manque pas de grands noms. Lorsqu'on sait que les clés de la boutique sont dans les mains du capitaine Lucio et de ses acolytes, cela paraît plus simple pour Robinho, Kaka et Luis Fabiano de se concentrer à fond sur leurs tâches offensives. Mais revenons plutôt sur les performances de Julio Cesar, Maicon et Lucio lors des douze derniers mois. Au niveau international, le trio a contribué au triomphe de la Seleção en Coupe des

I

Confédérations de la FIFA 2009 et à la première place du Brésil à l’issue des qualifications sud-américaines pour Afrique du Sud 2010. En club, sous la férule de José Mourinho, les trois joueurs ont été des pièces maîtresses de l’Inter, vainqueur d’un magnifique triplé championnat, Coupe d’Italie et Ligue des champions de l'UEFA après la victoire acquise sur le Bayern Munich, le 22 mai à Madrid. "Cette année a été spectaculaire, mais elle n’est pas terminée", annonçait Maicon à l’issue de la victoire 2:0 de samedi au stade Bernabeu. "Nous savons qu’il reste le plus prestigieux trophée à aller chercher et nous allons donner le maximum pour y parvenir."

Rideau de fer

Ce niveau de confiance n’a rien de surprenant lorsqu’on sait que l’arrière-garde nerrazzura est parvenue à contenir des joueurs tels qu’Arjen Robben, Lionel Messi, Zlatan Ibrahimovic, Ronaldinho et Francesco Totti au cours de la saison. Les Lombards revendiquent le meilleur bilan défensif de Serie A avec seulement 34 buts encaissés en 38 journées. En Ligue des champions de l'UEFA, ce ratio a été de neuf unités en 13 matches, soit 0,69 but concédé par match, à peine moins bien que Bordeaux et ses 0,6. Dans cette compétition, les troupes de Mourinho ont écarté

Barcelone après avoir limité les Catalans à un but par match sur quatre confrontations, en poule et en demi-finale. Belle performance quand on sait que l’attaque du Barça a tourné à deux buts par match cette saison en Ligue des champions de l'UEFA. Certes, la défense interiste s’appuie également sur le Roumain Christian Chivu et les Argentins Walter Samuel, Esteban Cambiasso et Javier Zanetti. Mais l’importance de la filière brésilienne ne saurait être remise en question. Par ailleurs, Julio Cesar, Maicon et Lucio ont été des titulaires indiscutables lors de la campagne préliminaire du Brésil, qui a terminé avec la meilleure défense de la zone Amérique du Sud. La Verdeamarelha n’a concédé que 11 buts en 18 matches, encaissant plus d’un but à seulement trois reprises et réduisant l’attaque adverse au silence en pas moins de dix occasions.

Vieilles connaissances

Le fait que Julio Cesar, Maicon et Lucio partagent le même vestiaire n’est sans doute pas étranger à ces excellentes statistiques. Sans oublier que Lucio avait déjà développé des automatismes avec son binôme Juan au Bayer Leverkusen. Juan, qui évolue désormais à l’AS Rome, était revenu sur cette entente cordiale lors du stage de préparation pour

Van Gaal tacle Maradona

nterrogé par Bild au sujet de la Coupe du monde, Louis Van Gaal n'a pas été très tendre avec l'Argentine de Diego Maradona. Pour l'entraineur du Bayern, la sélection albiceleste aurait le plus de chances d'être sacrée en Afrique du Sud... si elle avait un autre sélectionneur. Louis Van Gaal n'est manifestement pas un grand fan de Diego Maradona, du moins en tant que sélectionneur. Lors d'une interview accordée à Bild, l'entraineur du Bayern Munich, auréolé d'un

Afrique du Sud 2010 à Curitiba : "Ils jouent tous les trois à l’Inter maintenant. Comme ils évoluent ensemble tout le temps, il est beaucoup plus facile pour eux de s’adapter en équipe nationale. Nous formons une ligne défensive solide qui ne se laisse pas facilement prendre à défaut." "Nous avons confiance dans le travail effectué lors des trois dernières années et demie. C’est ce qui arrive lorsque des joueurs se côtoient sur une longue période", ajoute Juan, qui devrait être aligné aux côtés de Lucio en Afrique du Sud avec le milieu défensif Gilberto Silva. Un trio qui sévissait déjà il y a quatre ans en Allemagne. Qui plus est, Juan a joué avec Julio Cesar à Flamengo, tandis que le défenseur central remplaçant Luizao était le partenaire de Maicon à Cruzeiro. Illustrant le niveau de motivation qui caractérise l’équipe du Brésil depuis l’arrivée aux commandes de Dunga en 2006, Julio Cesar a rejoint le groupe à Curitiba deux jours seulement après la finale de la Ligue des champions de l'UEFA, alors qu’il aurait pu retarder sa venue. Maicon aussi était "très impatient de retrouver ses compatriotes pour commencer à travailler". Vu le talent et le niveau d’engagement de l’effectif brésilien, on se demande bien qui pourra empêcher la Seleçaõ d’atteindre la finale le 11 juillet.

ARGENTINE

doublé coupe-championnat en Allemagne et d'une finale de la Ligue des champions, ne s'est pas privé d'égratigner El Pibe de Oro. "L'Argentine a peut-être la meilleure équipe, mais je pense qu'un entraîneur, c'est aussi important", a-t-il lancé, estimant ainsi que le légendaire numéro 10 argentin ne serait pas capable d'emmener son équipe, qui figure parmi les favorites, vers le sacre. Maradona n'est pas le seul que Van Gaal ne voit pas gagner. "Pour être franc, je ne m'attends pas à ce

qu'un de mes joueurs revienne à la reprise avec le statut de champion du monde", a lâché le coach bavarois. Outre l'Argentine de Demichelis, la France de Ribéry, les Pays-bas de Robben et Van Bommel et l'Allemagne de Schweinsteiger et Lahm, entre autres, n'ont donc pas non plus les faveurs du technicien néerlandais. Ses favoris sont en revanche sans surprise. "Je crois que l'Espagne ou le Brésil seront champions du monde", a pronostiqué Van Gaal.

n conséquence, cette nouvelle édition du Classement mondial FIFA/Coca-Cola - la dernière avant la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 - ne voit que très peu de changements intervenir. En tête du classement, le mano à mano se poursuit entre le leader brésilien et le champion d’Europe espagnol, ces deux nations restant pour le moment hors de portée du trio de poursuivants composé du Portugal, des Pays-Bas, et de l’Italie. Plus loin, on retrouve l’Allemagne, l’Argentine, l’Angleterre et la France, puis deux non-mondialistes : la Croatie et la Russie, deux nations susceptibles de perdre encore plus de terrain après la Coupe du Monde. L’Afrique du Sud, hôte de la Coupe du Monde, réalise pour sa part la plus belle progression de cette édition. Les Bafana Bafana ont non seulement gagné deux matches amicaux, mais également sept places au classement (83e, plus 7). En outre, Oman (91e, plus 6) et l’Estonie (99e, plus 5) sont les deux seules autres nations à progresser de plus de quatre places. Au sein du Top 100, le Burkina Faso (48e, plus 4) et le Monténégro (64e, plus 1) atteignent ce mois-ci le meilleur classement de leur histoire. Parmi les vingt meilleures équipes, seules la Croatie, la Russie et l’Égypte ne seront pas présentes en Afrique du Sud. Cette édition confirme que le Groupe G, composé notamment du Brésil, du Portugal et de la Côte d’Ivoire, est bien le plus relevé de la Coupe du Monde, tout du moins si seul le classement des trois meilleures équipes du groupe est pris en considération (en moyenne : 10e place et 1 239 points). Si les quatre équipes d’un groupe sont prises en compte, le Groupe D de l’Allemagne domine au niveau du rang moyen (en moyenne 18e place) et le Groupe H de l’Espagne l’emporte en termes de points (en moyenne 1 013 points), le Groupe G arrivant quant à lui assez loin derrière (en moyenne : 34e rang et environ 1 000 points).


Belouizdad «brûle» CRB-MCA

B

Le Chabab à 90 minutes du purgatoire

g Par Hichem Belarbi

elcourt, qui n’a pas dormi mardi soir suite à la nouvelle boulette de l’équipe à Batna, s’est réveillée sur ce type de commentaires amers. Rares étaient ceux qui se montraient convaincus par la possibilité de voir leur équipe favorite prendre le dessus, ce vendredi contre le MCA. Un vrai cauchemar qui hantera les esprits des fans de l’équipe de Laâqiba pendant ce week-end. La colère des supporters est dirigée envers Kerbadj, mais aussi l’entraîneur Mohamed Henkouche. Ce dernier

est, aux yeux des fans, coupable de la dégringolade subite par l’équipe depuis le début de la saison, elle qui avait séduit l’an dernier par sa solidarité et ses résultats probants, notamment une coupe d’Algérie remportée face au CABBA, sous les ordres de ce même coach. Le pire des scénarios est envisagé à la veille du derby face au Mouloudia. La forme de certains joueurs inquiète. Mardi à Batna, l’équipe amoindrie par de nombreuses absences (Mekhout, Lahmer, Fellah, Mebarki, Aoued, Akniouane, Aksas, Bendahmane et Gherbi) a dû être composée à la va-vite. Le retour de Saïbi, pas

totalement remis de sa blessure, n’a pas eu l’effet escompté alors que l’incorporation des jeunes Kherbache, Anane et autre Maâziz n’a pas donné la fraîcheur physique exigée dans de pareilles confrontations musclées. Demain, aux coups de 16h, les Belouizdadis qui récupéreront les suspendus (Berradja et Mekhout) retiendront leur souffle. L’avenir du club qui était en discussion hier lors de l’AG extraordinaire passe par un maintien et que seule une victoire face au Mouloudia d’Alger peut assurer. Le Chabab de Kerbadj est dans le rouge. H. B.

BRACCI : «Le Mouloudia n’est pas encore champion»

Photo : Maracana

L’entraîneur français des Vert et Rouge, François Bracci, ne veut toujours parler du titre de champion, préférant faire l’essentiel tout d’abord, sur le rectangle vert face au CRB et le MSPB.

09

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

Tout d’abord, quel commentaire faites-vous sur ce retour du Mouloudia à la première place après 4 jours d’un long suspense ? Avant tout, je tiens à préciser, que le match ESS-MCA n’a aucunement été décisif pour le titre de champion comme l’a indiqué Alain Michel auparavant. Aujourd’hui, le Mouloudia se trouve à la première place. Mais concrètement parlant, on n’est pas encore champions et je l’ai même dit aux joueurs dans les vestiaires après la victoire entièrement méritée face au MC El Eulma. Maintenant, il faut faire en sorte de bien gérer les deux prochains matches tout en espérant que Sétif marque le pas une nouvelle fois pour éviter tout suspense. Ce vendredi, le MCA jouera l’un des matches les plus importants de son histoire, êtes-vous prêt à relever ce nouveau défi de taille contre un CRB qui joue sa survie en D1 ? Pour moi, c’est un match comme les autres qu’il faut absolument gagner. Il ne faut en aucun cas tomber dans le piège en jouant pour le match, car en football, rien n’est acquis avant le coup de final de l’arbitre. sifflet Normalement, les joueurs le savent très bien et ils se doivent de le confirmer sur le terrain. Mardi dernier après la victoire face au MCEE, vous avez déclaré que le plus important, est que le MCA jouera la Ligue des champions africaine la saison prochaine et vous avez évité de parler du titre. Peut-on comprendre cette attitude ? Si j’ai dit cela, c’est parce que le MCA jouera réellement cette compétition africaine. En d’autres termes, la C 1 est déjà acquise en attendant de faire de même pour le titre. Il ne faut pas oublier qu’il nous reste encore deux matches importants à livrer. Donc, évitons de brûler les étapes et restons plutôt sereins. Ne craignez-vous pas la fatigue de vos joueurs après tous les efforts fournis récemment ? Pas du tout du moment que les joueurs sont de plus en plus

motivés. Vous savez, quand vous vous trouvez à une petite étape d’une telle concrétisation, rien ne compte pour vous, hormis d’aller de l’avant. C’est le cas de mes joueurs qui affichent une détermination en ces derniers temps. Côté effectif, le MCA sera privé de Senouci et Koudri alors que la participation de Baabouche reste toujours incertaine. Un mot là-dessus ? Effectivement, Koudri et Senouci sont suspendus pour cumul de cartons, mais Baabouche s’est entraîné aujourd’hui (entretien réalisé hier) et on espère bien le récupérer d’ici cette rencontre importante. Je tiens aussi à vous annoncer que j’ai convoqué le jeune Laagoun des juniors qui sera à coup sûr sur la liste des 18 face au CRB. Et Zemma ? Oui, on souhaite bien l’avoir avec nous ce vendredi à condition qu’il arrive aujourd’hui ou au plus tard, jeudi matin pour prendre part à la dernière séance d’entraînement même s’il est bien en jambe après sa récente préparation avec la sélection algérienne. Entretien réalisé par Mounir Benkrami

33

e

JOURNÉE

La surprise Zemma ! Le derby de la décennie

Tout porte à croire que le gardien international, Mohamed Lamine Zemmamouche qui n’a finalement, pas été retenu pour le Mondial 2010, aura l’occasion de terminer la saison avec son équipe, le Mouloudia. En effet, puisque le sélectionneur Rabah Saâdane a officiellement dévoilé les noms des trois gardiens qui iront en Afrique du Sud à savoir, Fawzi Chaouchi, Lounès Gaouaoui et M’Bolhi Raïs Ouahab. Zemma n’aura même pas l’occasion de disputer le match amical prévu ce vendredi à Dublin face à la sélection irlandaise. Une décision qui a beaucoup déçu le gardien mouloudéen qui devait rallier Alger hier en fin d’après-midi ou au plus tard, ce matin en provenance de Suisse. Ce qui est certain, est que la présence de Zemmamouche ce vendredi face au CRB, donnera beaucoup d’assurance à toute l’équipe et en particulier, aux supporters même si le jeune Slimani a fait un match plein ce mardi contre le MC El Eulma. Mounir Benkrami Photo : Maracana

DIVISION UNE

g Koudri et Senouci suspendus

Le Mouloudia d’Alger sera privé de deux joueurs clés en raison d’une sanction automatique (cumul de cartons). Il s’agit du défenseur Benziane Senouci et du milieu de terrain Hamza Koudri après avoir écopé d’un troisième carton jaune ce mardi face au MC El Eulma.

g Besseghir et Daoud pour les remplacer

En l’absence de Senouci et Koudri, l’entraîneur François Bracci mise énormément sur le retour de Besseghir et du jeune Farid Daoud qui va reprendre du service en tant que titulaire après environ une année et demie. A noter que Daoud a pris part aux 15 dernières minutes du dernier match face à El Eulma au 5-Juillet. Pour rappel, le jeune Daoud a livré presque une demi-saison en tant que titulaire sous la houlette de l’entraîneur Alain Michel et ce, malgré la présence de Koudri, Hamadou et autre Hadjadj.

g Babouche toujours incertain

Le capitaine des Vert et Rouge, Réda Babouche qui a été contraint de céder sa place dès la 45e minute à Besseghir mardi dernier, est toujours incertain de prendre part au derby algérois de ce vendredi contre le CR Belouizdad. En effet, puisque le latéral gauche du MCA ressent toujours quelques petites douleurs au genou et ce, malgré son retour à l’entraînement hier.

g Bracci fait appel aux services du junior Laagoun En entraîneur averti, François Bracci ne veut absolument rien laisser au hasard concernant la participation de son capitaine, Rédha Baabouche. Le coach mouloudéen a tout simplement fait appel aux services du junior Laagoun qui est un pur latéral gauche.

PROGRAMME DE LA 33E JOURNÉE

ALGER 5-JUILLET SÉTIF 8-MAI-45 CHLEF BOUMEZRAG KHROUB ABED HAMDANI ALGER OMAR HAMADI BLIDA MUSTAPHA TCHAKER EL HARRACH 1ER-NOVEMBRE EL EULMA MESSAOUD ZEGGAR BATNA 1ER-NOVEMBRE Equipes 1 MC Alger 2 ES Sétif 3 JSM Béjaïa 4 USM Alger 5 USM El Harrach 6 JS Kabylie 7 WA Tlemcen 8 USM Annaba 9 ASO Chlef 10 CA Bordj Bou Arreridj 11 CR Belouizdad 12 USM Blida 13 MC EL Eulma 14 MC Oran 15 AS Khroub 16 CA Batna 17 MSP Batna 18 NA Hussein Dey

Pts 62 59 51 49 48 48 46 45 43 43 42 41 40 40 39 37 21 19

J 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32

CRB-MCA ESS-MCO ASO-JSK ASK-JSMB USMA-NAHD USMB-CABBA USMH-USMAn MCEE-WAT MSPB-CAB

G 17 16 13 13 12 13 12 11 12 12 11 10 10 10 10 10 04 03

N 11 11 12 10 12 09 10 12 07 10 09 11 10 10 09 07 09 10

P 04 05 07 09 08 10 10 09 13 10 12 11 12 12 13 15 19 19

BP 46 46 44 44 43 37 41 38 38 40 34 28 30 30 33 27 22 21

BC 23 28 31 31 31 26 38 34 39 44 36 29 34 38 43 38 50 46

Diff +23 +18 +13 +13 +12 +11 +03 +04 -01 -04 -02 -01 -04 -08 -10 -11 -28 -25


10

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

Diss :

ESS-MCO

«ON NE LACHE PAS PRISE»

JOURNÉE

Hier, relâche

Après une journée chargée marquée par ce match choc face au WAT, les gars de l'Entente de Sétif, qui sont rentrés à Sétif, juste après la fin de la partie, ont bénéficié hier d’une journée de repos. Cela a permis au groupe de Zekri de récupérer des efforts consentis la veille.

Reprise cet aprèsmidi au stade du 8-Mai-45

C’est au stade du 8-Mai-45 que la reprise du travail a été programmée par le staff technique. Cette reprise, prévue à 17 h, permettra surtout aux camarades de Farouk Belkaïd de faire un petit décrassage, avant de se remettre sérieusement au boulot pour préparer l’affiche de vendredi prochain contre le MCO.

g Par Yasser Malki

De retour au premier plan, Diss Smaïl a fourni une grosse prestation face au WAT malgré la défaite de son équipe. Le défenseur central sétifien considère que cette défaite face au WAT n'est pas admissible et amère. Surtout après la victoire du MCA au stade du 5Juillet.

Photo : Maracana

NABIL HEMANI : «Je n’ai pas compris l’hostilité de certains joueurs et dirigeants du WAT à notre égard»

Surpris au moment de rejoindre le vestiaire, par le comportement antisportif de certains joueurs et dirigeants du Widad de Tlemcen, Nabil Hemani nous a déclaré : «Je n’ai pas du tout compris l’hostilité de certains joueurs et dirigeants du WA Tlemcen qui nous ont traités de tous les noms d’oiseaux, au moment de rejoindre notre vestiaire. Et pourtant, le match, bien que très disputé, ce qui est tout à fait normal vu que notre adversaire lutte pour son maintien, s’est joué dans un grand fair-play. J’ai été très surpris par cette agressivité de certains joueurs envers nous», a conclu Hemani.

Un mot sur ce match à rebondissements que vous avez disputé face au WAT… C’était une rencontre très disputée face à un adversaire qui joue le maintien. Nous avons pris le match à notre compte en première mi-temps où nous sommes arrivés à ouvrir le score. C’est ce qui explique notre domination durant le premier half. Mais en seconde période, nous avons vraiment souffert en seconde mi-temps, suite à la fatigue. Justement, vous avez eu plusieurs occasions nettes pour augmenter le score… On avait plusieurs opportunités d'élargir le score, mais la réussite nous a fait défaut. Il y a des jours comme ça où rien ne marche. Le but manqué par Hemani à quelques minutes du coup de sifflet final était une occasion en or pour vous de tuer la rencontre… C’est sûr que nous avons eu cette occasion en or de tuer la rencontre, surtout qu’il ne restait que quelques minutes à jouer. Mais il ne faut pas tenir rigueur à Nabil qui a bien tiré son coup, malheureusement la balle a été entre les mains du gardien du portier de Tlemcen. Cela peut arriver aux meilleurs joueurs du monde. Pour votre retour au premier plan, vous avez été à la hauteur, de quoi vous mettre en confiance pour la suite du championnat ? Bien sûr, car nous avons encore deux matchs très difficiles à disputer, à commencer par celui de vendredi prochain face au MCO. Dans l’ensemble, je suis assez sat-

Le maintien passe par un bon résultat à Sétif

Tout le monde à Oran est d’accord pour dire que ce déplacement dans la capitale des Hauts-Plateaux de l’Est ne sera pas sans danger pour les Hamraoua. Mais les joueurs sont plus confiants et tenteront de faire leur meilleur match de la saison. «L’ESS est une équipe pleine de joueurs de talent et qui pratique un football de haut niveau. Nous allons essayer de nous mettre au diapason et de ramener un résultat positif, car nous savons que

DIVISION UNE

d’autres rencontres verront nos adversaires pour le maintien gagner avec de gros scores qui amélioreront leur goal-average», a déclaré un ancien joueur. Les joueurs de Belatoui ont eu hier une séance de relaxation, après laquelle ils ont pris le départ sur Sétif où ils s’entraîneront aujourd’hui. Le temps imparti pour mettre fin au championnat ne permet pas de préparation classique. Les jeunes Mouloudéens, menés par les anciens Kechamli,

Z’Mit, meilleur des 22

Le milieu de terrain, Zoubir Z’Mit, malgré son âge, a été le meilleur homme sur le terrain. Non content de ratisser le terrain en milieu récupérateur, il a joué avec intelligence et a donné de bonnes balles à ses attaquants, balles qui auraient pu faire mouche avec un peu plus de réussite de Elbahari et consorts en attaque.

La frayeur de Belatoui

Le coach oranais a eu froid dans le dos quand il a dû remplacer deux titulaires à la fin de la première mi-temps pour cause de blessures. «Ce n’était pas évident de faire deux changements en première mi-temps, surtout que j’avais trop peur de ce match, la JSMB jouant pour la 3e place.»

Ouasti, Benatia et Berramla, comptent bien créer la surprise et revenir à Oran avec un résultat qui leur permettra de croire encore au maintien. La délégation oranaise, qui a quitté la capitale de l’ouest hier, est partie sans Chaïb, blessé, et qui termine sa saison, alors qu’El Bahari sera incertain. Mais Belatoui comptera encore une fois sur l’équipe qui a joué mardi, avec Benatia sur le flanc gauche de la défense. M. Touadjine

Les jeunes applaudis par le public

Les jeunes joueurs incorporés en équipe première depuis 4 matchs se donnent à fond pour tenter de relever le niveau de leur formation. Hichem, Aouadj, Bentiba et autre Hamdadou ont donné entière satisfaction. «Ah, s’ils avaient pu jouer depuis janvier, on ne serait pas dans cette position délicate et humiliante pour un soi-disant grand club», a déclaré un ancien dirigeant.

Les fameux ballons du MCO

Djamel Menad, qui a joué sur beaucoup de stades d’Afrique et du monde, n’arrive toujours pas à comprendre avec quels ballons s’est joué le match. «On a joué avec de drôles de ballons !». Quant à l’arbitre Achouri, il a dû les trouver normaux, puisqu’il n’a pas demandé leur changement.

isfait de ma prestation. Après la défaite enregistrer face au WAT, le MCA a enregistré une large victoire chez elle face au MCEE. Un résultat qui permet au poulain de Bracci de faire un très grand pas vers le titre ? Cette victoire de MCA à domicile face au MCEE, notre concurrent direct dans la course au titre, ne fait pas nos affaires. Finalement, cette défaite face au WAT nous a mis en situation délicat et notre destin n'est plus entre nos mains. Malgré ca Je tiens à féliciter mes coéquipiers. Le Wat a joué le jeu en se donnant à fond sans faire le moindre calcul. C’est de la sorte qu’on respecte l’éthique sportive. Vous attendiez-vous à une telle performance des joueurs du WAT ? Pour être franc avec vous, oui, car on connaît la valeur de cette équipe du WAT qui nous a posé beaucoup de problèmes au match aller où elle nous a battus. Le WAT est l’une des meilleures équipes du championnat. Sa place au classement en est la meilleure preuve. Vous allez affronter le MCO au 8-Mai, un mot sur cette rencontre ? Ce sera un match palpitant face à un adversaire qui lutte pour une place parmi l'élite. Pour nous, seul un résultat positif ferait nos affaires. Nous comptons une nouvelle fois faire le plein à domicile ,réaliser la victoire et attendre le résultat final de la rencontre CRB -MCA. Ce match, vous allez le jouer sans public, de quoi compli-

Photo : Maracana

33

e

quer votre situation ? On n’a pas le choix, il faudra jouer sans eux. On aurait aimé qu’ils soient avec nous, vu leur importance. Mais bon, nous devrons jouer le match, et essayer de récolter les trois points pour les offrir à nos fans qui ne méritent que le bonheur. Y . M.

Abdenour remplace Elimam

Le président Elimam, malade et occupé par la préparation du dossier de professionnalisation qui devait être débattu hier en AG bis au siège du club, contrairement à ce qu’il avait déclaré dimanche au report de la première AG pour faute de quorum atteint, fut remplacé par Abdenour Seddik qui le remplaça au stade. Un rôle qu’il a bien tenu.

Un ancien joueur pour aide morale

Sebbah Benyagoub est venu aider moralement les jeunes du Mouloudia. Il a tenu à les encourager et aussi à faire comprendre à son ami Belatoui que les anciens étaient derrière cette équipe. Sauf que le reste des anciens était aux abonnés absents, ce qu’a déploré un supporter.

Belatoui : «Il faut se donner à fond»

«Face à la JSMB, les jeunes ont été à la hauteur. Je les félicite, car cette victoire nous permet de continuer à croire en notre maintien. On aurait pu gagner plus nettement, mais, hélas, l’efficacité n’est toujours pas là. Nous allons à Sétif pour faire un résultat et on va se donner à fond. Les joueurs sont mobilisés et motivés. Je suis désolé pour les équipes qui ne respectent pas l’éthique».

Benatia : «A Sétif pour un bon résultat»

«Si l’entraîneur m’avait demandé de jouer gardien de but, je l’aurais fait, car l’important est de se mobiliser pour le club. On avait besoin de la victoire face à Béjaïa et on va à Sétif pour faire aussi bien. Je voudrais que la FAF fasse en sorte pour que les deux derniers matchs qui restent se jouent sans magouilles. Il y a des équipes qui faussent le championnat et c’est peut-être pour ça que le niveau de notre football est au plus bas”. M. T Equipe probable : El Ghoul, Hamdadou, Benatia, Kechamli, Ouasti, Sebbah, Z’Mit, Berramla, Aouadj, Hichem, Bargh.


Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

DIVISION UNE

11

33

e

Les Béjaouis rentrent bredouilles ASK-JSMB

JOURNÉE

Les Oranais mettent fin à leur invincibilité

g Par Abdelkader Zougheilech

Il aura fallu attendre cette rencontre face au MCO pour que les Béjaouis connaissent le goût amer de la défaite. Une défaite qui, à vrai dire, est venue au mauvais moment. Au moment où le sprint final est entamé par toutes les équipes, notamment, celles qui aspirent à des objectifs bien précis tant en haut qu’en bas du tableau.

L

e match contre le MCO était difficile. Les Oranais se sont interdits tout faux pas et ont réussi à l’éviter. Les Vert et Rouge ont résisté et une erreur défensive a mis fin à cette résistance”, nous a-t-on avoué avant d’ajouter : “Cependant les autres résultats enregistrés lors de cette journée plaident en notre faveur et mis à part la montée de l’USMAn, les autres poursuivants ont été tenus en échec et notre équipe a réussi à préserver sa 3e place”. Aussi, rien n’est encore joué et la suite du parcours est de plus en plus passionnante tant pour les Béjaouis que pour les autres formations qui aspirent soit au titre et à la 3e place soit à leur maintien parmi

ASK-JSMB : un choc inédit ! Eviter la relégation ou préserver la 3e place

E

n effet, les Khroubis, qui n’ont d’autre alternative que la victoire pour être sauvés de la relégation, vont à coup sûr, mettre tout en œuvre pour venir à bout des Béjaouis dont le moral est quelque peu, affecté après leur

défaite inattendue concédée, devant les Oranais du Mouloudia. Les Khroubis, tant auréolés de leur victoire face au CABBA, lors de la journée précédente, vont faire de leur mieux pour continuer sur leur lancée et sauver, ainsi leur peau d’une relégation, presque programmée. De leur côté, les Béjaouis n’ont pas droit à l’erreur, s’ils veulent terminer sur le podium. “C’est un match important aussi bien pour les Khroubis que pour les Béjaouis. Pour cha-

cune des deux équipes, le faux pas est interdit”, nous a-t-on dit. Un choc inédit, entre deux équipes qui se préparent à sauver, différemment, leur saison : l’une pour éviter la relégation, l’autre pour terminer sur le podium. Qui des deux aura donc le dernier mot ? Tout en espérant un fair play lors de cette rencontre, l’on ne manquera pas de dire, simplement que le meilleur l’emporte ! A. Z.

LA 3E PLACE Coup de gueule

Après la défaite face au Mouloudia d’Oran, les camarades de Boulanceur s’apprêtent à effectuer un autre déplacement plus difficile de par l’enjeu, cette foisci à l’est du pays, pour affronter une formation, elle aussi menacée par le spectre de la relégation, l’ASK en l’occurrence, dans un match qui s’avère important pour les deux équipes.

En cette fin d’exercice, la 3e place semble devenir plus importante et plus captivante que le titre. Mieux encore, les spéculations vont bon train et les équipes qui y postulent, sont de plus en plus nombreuses et décidées à terminer sur le podium. La raison, dit-on, est simple. C’est une place qui ouvre droit à une participation africaine. Si, c’est ainsi, dirions-nous, l’enjeu vaut la peine d’un tel sacrifice. Mais apparemment, ce n’est pas le cas, car la FAF, jusqu’à présent, ne s’est pas prononcée. Aussi, l’on se demande ce qui a motivé certaines équipes à faire de cette place une obsession, une saison d’exister et même, une certitude que cette 3e place ouvrirait droit à une participation africaine. Et en l’absence d’une réaction claire de la fédération, la spéculation bat son plein, l’a-peu-près continue à sévir en dépit de la loi sur le professionnalisme. Alors, Messieurs de la FAF, la 3e place ouvre-t-elle droit à une participation africaine ? A. Z.

l’élite. “Nous allons à coup sûr vivre une fin d’exercice des plus passionnantes au vu des enjeux qui s’y prêtent. Pour le JSMB, rien n’est encore décidé et le prochain rendez-vous khroubi sera plein de suspense, car l’enjeu sera de taille”, nous a-t-on confié. En effet, face à l’ASK, il sera

question entre deux équipes dont le destin est diamétralement opposé. Le maintien pour l’ASK, la 3e place pour les Vert et Rouge. Battus par le MCO, les Béjaouis vont désormais se préparer à leur prochain rendez-vous qui s’avère des plus importants dans leur parcours. A. Z.

Menad et ses craintes

La fébrilité de la défense confirmée ! Récemment, lors d’une déclaration à la presse, après le match contre le WAT, le coach béjaoui n’a pas hésité à faire part de ses craintes quant à la fébrilité du comportement défensif. “Ce qui m’inquiète le plus, c’est cette fébrilité affichée par le compartiment défensif ainsi que celle du gardien de but, Cedric”, a-t-il alors avoué. Et, effectivement, Djamel Menad n’avait pas cette fébrilité affichée par le compartiment défensif ainsi que celle du gardien de but Cedric”, a-t-il alors avoué. Et, effectivement, Djamel Menad n’avait pas eu tort de s’en inquiéter. Cette fébrilité remarquée à l’œil nu durant certaines rencontres aurait été confirmée face au MCO. “Certes, pour les Oranais, l’enjeu était déterminant. Pour eux, c’était une question de suivi en nationale “1”. Aussi, fallait-il gagner ou périr. De notre côté, le manque de réussite à eu raison et le but inscrit par Zafour contre son camp est si besoin est, toute cette fébrilité que Menad avait déjà signalé auparavant”, nous a-t-on dit du côté béjaoui. Il est vrai aussi que certains observateurs n’ont pas hésité à affirmer que les absences de Belakhdar et Hamlaoui ont quelque peu chamboulé la stratégie de l’entraîneur des Vert et

Rouge. L’un en défense, l’autre au milieu auraient ainsi évité plus de pression de la part d’un adversaire qui, faut-il le rappeler, en voulait terriblement

empocher les trois points. Toujours est-il est quelles que soient les motifs pour justifier cette défaite, le résultat est là. Et il appartient maintenant aux protégés de Menad de se préparer pour le prochain match face à l’ASK qui s’avère plus important, difficile et décisif. Une autre explication avec un autre mal classé. Dond, du pain sur la planche pour Menad et ses poulains. A. Z.


12

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

Confirmer à Chlef

Les Kabyles, qui ont renoué avec la victoire en s’imposant face à leurs homologues de l’USM Blida sur le score de 3 buts à 1, rendront visite, lors de cette avant-dernière journée du championnat, à l’équipe chélifienne.

L

es partenaires de Meftah, qui se sont ressaisis de fort belle manière, comptent rester sur cette dynamique en se présentant sur le terrain du stade Boumezrag avec la ferme intention de confirmer cette victoire, en réussissant un résultat

positif. Les capés de Benchouia, qui se sont contentés d’un match nul devant leurs homologues de l’USM Annaba, attendent de pied ferme les Lions du Djurdjura. Les coéquipiers de Zaoui ne veulent pas décevoir de nouveau leurs supporters. Les protégés d’Alain Geiger, qui ont repris confiance après cette belle victoire réalisée contre les gars de l’équipe de la ville des Roses, sont déterminés à terminer la saison en beauté et en apothéose. Cette avant-dernière rencontre du championnat qui les mènera à Chlef sera certes difficile, mais vu le bon état d’esprit qui anime le groupe, un résultat probant ne pourra lui échapper. Cette victoire acquise avec l’art et la manière contre les Blidéens, a

permis aux joueurs de retrouver leurs sensations et la joie de jouer. Ce passage à vide, qui a duré quatre matches, n’est plus d’actualité et le dernier succès en est la meilleure preuve. Les joueurs et le staff technique sont tout heureux et restent persuadés qu’ils termineront la saison en force et avec panache. Les joueurs sont déterminés plus que jamais à relever le défi lors de ces deux dernières empoignades de la saison 20092010 qui vont les opposer à l’ASO et au CAB, les 28 et 31 du mois. Un résultat positif à Chlef est dans les cordes des Kabyles, lesquels ne veulent plus revivre les mêmes scénarios vécus face au MSPB et contre l’USMAn. A. M.

HANNACHI : «Tedjar et Aoudia seront présents à Chlef»

«

L

es deux joueurs qui ont eu des malentendus respectivement avec un membre du comité de supporters et le président de section, Karim Doudane, sont revenus à de meilleurs sentiments et tout est rentré dans l’ordre. Tous deux seront présents au stade Boumezrag face à l’ASO et lors du dernier match contre le

L

CAB», confirme-t-il.

«On fera deux stages avant le match contre El Ismaily : le premier à Casablanca, le second à Marseille»

ment à partir de Casablanca la France, plus précisément Marseille où il aura à effectuer un autre stage, et ce, afin d’être fin prêt pour le premier match de la phase des poules de la Ligue des champions africaine contre le club égyptien El Ismaily». A. M.

Pour ce qui est de la préparation d’intersaison, le président des Jaune et Vert nous a confirmé que le stage sera réparti en deux regroupements, le premier aura lieu au Maroc, plus précisément à Casablanca, et le second se déroulera au centre d’Aix-EnProvence à Marseille «Le 24 ou le 25 juin, l’équipe s’envolera pour le Maroc pour effectuer un stage d’une douzaine de jours. Par la suite, le groupe ralliera directe-

Une victoire pour le public

La formation de l’ASO Chlef affrontera demain après-midi l’équipe de la JSK pour le compte de l’avant-dernière journée du championnat.

es partenaires de Zaouche, qui ont été tenus en échec par l’ESS et l’USMAn, en se contentant de deux petits points, auront encore une fois la tâche difficile face aux Kabyles. Cette rencontre se jouera sans la présence du public chélifien après la sanction infligée au club par la LNF. Les capés de Benchouia et Abrous auront affaire à une équipe kabyle qui a repris confiance après son dernier succès réalisé contre l’USMB. Le staff technique, qui s’est réuni hier avec l’ensemble des joueurs, a exhorté ces derniers à redoubler d’efforts face aux Kabyles afin de renouer avec la victoire et rendre au finish le sourire aux supporters qui seront, pour rappel, absents, sachant que la partie se jouera à huis clos. Plusieurs changements seront opérés dans le onze et ce, dans les trois compartiments. Les joueurs Biaga, Soudani et Ziane Cherif sont out pour cette rencontre, et il est fort probable que Sidibé rate ce match. Des éléments comme Sellimi, Bentayeb et Ali Hadji joueront certainement d’entrée, et peut-être même qu’il y aura des juniors qui seront alignés face aux Jaune et Vert de la JSK. Les coéquipiers de Zaoui sont déterminés plus que jamais à refaire surface. Ils sont armés d’une grande volonté et ne jurent que par le succès qui va leur permettre de rebondir et de gagner quelques places au classement. La victoire est dans leurs cordes, et aux yeux des joueurs et du staff technique, c’est un match à six points, et il n’est pas question de le perdre ou de céder le moindre point au stade Boumezrag. H. S

Chlef et à Batna pour gagner»

Le président de section, Karim Doudane en l’occurrence, a déclaré avant-hier à l’issue du match gagné contre les Blidéens que ce succès était dans les cordes des joueurs, surtout après les deux défaites concédées respectivement contre le MSPB et l’USMAn.

«

L

es joueurs n’étaient pas bien concentrés face au MSPB et l’USMAn, ce qui s’est répercuté sur leur rendement. Le groupe est passé à côté de son sujet et il a enregistré deux défaites de suite», déclare-t-il d’emblée, avant d’ajouter : «Les joueurs se sont ressaisis de fort belle manière en réussissant un très bon match avec, à la clé, une victoire amplement méritée. Ils sont à féliciter pour les grands efforts qu’ils ont fournis face à leurs homologues de l’USMB». Doudane conclut en

ces termes : «Il nous reste deux matchs à disputer en dehors de nos bases. On va les jouer à fond, et ce, dans l’unique objectif de les gagner, car on veut terminer la saison en beauté et sur une bonne note et parmi les équipes du haut du tableau». A.M

Ils assisteront à la Coupe du monde

Meftah et Seguer invités

Les deux joueurs de la JSK, le défenseur Mohamed Rabie Meftah et l’attaquant Mohamed Seguer, qui ont participé à quelques matchs des éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde, ont été conviés à assister à la prochaine Coupe du monde, et plus particulièrement aux matchs qui mettront aux prises notre sélection nationale à celles de la Slovénie, de l’Angleterre et des USA, les 13, 18 et 23 du mois prochain. Le départ est prévu le 11 juin et le retour le 25 ou le 26 juin. Ce n’est qu’une juste récompense pour les deux joueurs kabyles qui A. M. méritent d’être conviés à un tel événement planétaire.

Maroci pisté par un club français de Ligue II

Photo : Maracana

Le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, a déclaré devant un parterre de journalistes avant-hier après la fin du match face à l’USMB que les cas concernant Tedjar et Aoudia sont réglés et que tout est rentré dans l’ordre.

DOUDANE : «On ira à

ASO-JSK

JOURNÉE

g Par Aomar Moussi

DIVISION UNE

Photo : Maracana

33

e

Le milieu de terrain récupérateur des Jaune et Vert, Tayeb Maroci, qui a réussi jusque-là une belle saison, en accomplissant de très bonnes prestations, et qui est libre de tout engagement, est convoité par plusieurs clubs de l’élite nationale. En plus de la JSMB et de l’ESS qui veulent s’offrir les services de ce petit lutin, aux dernières nouvelles un club français de Ligue II s’intéresse à lui. Selon notre source, des dirigeants de ce club viendront la semaine prochaine en Algérie pour discuter avec le joueur et lui faire une proposition concrète. Selon la même source, Tayeb Maroci a de fortes chances de quitter la JSK cette saison, en embrassant une carrière professionnelle dans un club français dès la saison prochaine.

Abrous : «Un autre faux pas est hors de question»

Le co-entraîneur de l’ASO, Abrous Naâs, a demandé à ses joueurs d’oublier les derniers faux pas et de se concentrer davantage sur le match de demain qui va les opposer aux Kabyles. «Il est hors de question de céder d’autres points à domicile. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et j’estime qu’ils ont bien retenu la leçon après les faux pas concédés contre l’ESS et l’USMAn», déclare-t-il avant de conclure « Les joueurs ont reçu le message cinq sur cinq, et ils savent pertinemment, qu’en cas d’une autre contre performance à domicile face à la JSK, ils n’auront pas à justifier. Donc la balle est désormais dans leur camp, et à eux de faire preuve de plus de rigueur, de volonté et de réalisme pour pouvoir empocher les trois points qui seront mis en jeu, et permettre à l’ASO de rebondir ». Propos recueillis par H.S

Sidibé : «Seule la victoire nous intéresse»

«Je suis totalement rétabli de la blessure que j’ai contractée lors du match qui nous a opposé la semaine dernière au stade Tchaker à l’USMB. Je m’entraîne le plus normalement du monde avec le reste de mes coéquipiers, sous l’œil vigilant du kiné du club», affirme le milieu offensif Sidibé. Concernant sa participation au match de demain qui va les mettre aux prises à la JS Kabylie, Sidibé nous a déclaré que «le dernier mot ne me revient pas, c’est au staff médical et aux entraîneurs de se prononcer. Quant à moi, je continue à m’entraîner avec le groupe», avant de conclure : «J’espère bien participer à ce match qui est très important à mes yeux, où la victoire est plus qu’impérative pour nous. Je reste à la disposition de l’entraîneur et si ce dernier décide de me faire jouer, je tâcherai de ne pas le décevoir, en tentant de contribuer à la victoire finale de mon équipe, sinon j’encouragerai mes camarades pour qu’ils se transcenPropos recueillis par H.S dent».


13

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

33 ASO-JSK Une victoire pour remonter sur le podium

DIVISION UNE

e

JOURNÉE

g Par Saïd Aberkane

La formation kabyle se déplacera cet après-midi à Chlef, juste après la séance de reprise qui est programmée par le staff technique dans la matinée. Auréolés par leur dernier succès arraché haut la main contre l’USM Blida, les partenaires de Lamara Douicher aborderont la rencontre de demain avec plus de confiance et un moral d’acier.

Photo : Maracana

C

e match comptant pour la 32e journée du championnat national de division une, qui va les opposer aux Chéliffiens sera certes difficile, mais vu le bon état d’esprit dans lequel se trouvent les camarades de Kouceila Berchiche, un résultat positif est possible. Les Coulibaly, Yahia Chérif, Maroci et consorts sont décidés à ne pas lâcher prise lors des deux derniers matchs. Ils se présenteront sur le terrain de Chlef avec la ferme conviction et l’intention d’empocher les trois points de la victoire qui seront mis en jeu. Les gars de Chlef, qui n’ont pas réussi à arracher la victoire face à leur homologue de l’USM Annaba, en faisant un match nul à domicile, sont déterminés de se racheter de leur dernier semi-échec en tentant de battre la JSK. Les débats seront très chauds entre 22 acteurs, et chaque équipe tentera de son côté de s’adjuger et de s’offrir la victoire finale. Les Chéliffiens veu-

lent remonter au classement, quant aux Kabyles, ils comptent reprendre leur troisième place en championnat. Chose qui ne sera guère facile à se concrétiser, sachant qu’en face il y aura un adversaire qui ne se laissera pas avoir facilement. Les coéquipiers du capitaine Mohamed Rabie Meftah doivent se méfier de cette coriace équipe de l’ASO Chlef. Les joueurs qui seront appelés à jouer d’entrée demain contre l’ASO doivent être déterminés et armés d’une volonté d’acier pour relever le défi en venant à bout de la bande à Slimani qui n’est pas facile à manier sur son terrain et devant ses supporters. Seule la victoire pourra permettre aux capés d’Alain Geiger de se relancer et de reprendre leur place parmi le trio de tête.

L’ensemble des joueurs est décidé à relever le défi. Oussalah, Meftah, Hamiti et autres sont conscients de la difficulté de leur mission et savent pertinemment qu’ils auront affaire à un adversaire qui aura à cœur de se racheter de leur dernier semi-échec concédé à domicile contre l’USM Annaba. Les Kabyles, qui se sont éloignés du podium, ne veulent pas céder encore du terrain; bien au contraire, ils comptent se relancer dans la course de la troisième place. Pour atteindre cet objectif, les joueurs doivent sortir le grand jeu demain afin de prétendre à la victoire, chose qui ne sera guère facile à se concrétiser. Le rendement présenté par les Jaune et Vert mardi dernier en est à la meilleure illustration et prouve que ces derniers sont capables de faire sensation cette fois-ci. Les camarades de Nassim Oussalah ne jurent que par le succès, car seul

ce résultat pourra les remettre sur orbite en championnat. Les joueurs kabyles croient dur comme fer en leurs capacités et sont décidés à ne pas rater ce match en s’offrant les points qui seront mis en jeu.

Un résultat s’impose pour les Canaris

Les Canaris affronteront demain au stade de Chlef, l’ASO pour le compte de la 32e et avant-dernière journée du championnat national nedjma division une. Les poulains d’Alain Geiger et son adjoint Karouf, auront certes la tâche lourde, mais ils croient dur comme fer en leur bonne étoile. Les Jaune et Vert ne veulent en aucun cas, rater cette avant-dernière rencontre en championnat qui va les mettre aux prises aux Chéliffiens. Après avoir réussi à engranger les trois points de la victoire mardi

Geiger : «Nous avons besoin de ces points» Les joueurs déterminés à s’offrir les trois points

Photo : Maracana

Le premier responsable technique des Canaris, le Suisse Alain Geiger, qui nous a déclaré juste à la fin du match contre l’USMB, que le résultat réalisé aujourd’hui (NDLR : mardi) est bénéfique pour nous, afin de continuer nos deux derniers matchs qui restent en championnat avec beaucoup plus de confiance et de sérieux.

Une victoire importante que vous avez réalisée face à l’USM Blida, n’estce pas ? En effet, c’est un résultat très positif pour nous

car ça faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné sur notre terrain. Il n’était donc pas question de faire autre chose que de gagner car on avait une grande responsabilité sur les épaules, il nous fallait donc ces trois points de la victoire. Je pense, néanmoins, que ce résultat est très intéressant pour nous et nous permet de garder espoir pour une place au podium, qui sera, certes, difficile, mais pas impossible. Vous gardez donc espoir… C’est sûr, je crois qu’il ne faut pas qu’on nous enterre. Notre équipe doit se donner à fond et ne pas baisser les bras jusqu’à la dernière minute. Sachant qu’il nous reste que deux matchs à jouer, tout reste possible et il fau-

dra se battre jusqu’au bout. Comment comptezvous vous en prendre pour tenter d’atteindre votre objectif ? Maintenant, il ne nous reste que deux matchs à disputer en dehors de nos bases, il faudra faire le plein lors de ces deux dernières rencontres, car nous n’avons plus le droit à l’erreur cette foisci. Cela sera, évidement, très difficile, mais ce n’est pas pour autant possible.

Vous allez effectuer un difficile déplacement à Chlef pour affronter l’ASO, comment se présente pour vous ce rendez-vous ? On doit se préparer le plus normalement comme à notre habitude, certes, ce sera une ren-

contre très difficile comme d’ailleurs toutes les autres. Toutes les équipes en cette fin de saison voudront donner le maximum d’euxmêmes, car chaque équipe aura à sauver sa peau dans ce championnat. Face à l’AS Chlef, ce sera certainement dur, on se déplacera néanmoins dans l’espoir de revenir avec les trois points de la victoire, je pense que c’est l’équipe la mieux préparée psychologiquement qui aura gain de cause, car ça va se jouer sur des détails. On aimerait toutefois continuer sur cette lancée et confirmer notre dernier succès réalisé mardi dernier face à l’USM Blida au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou. Entretien réalisé par Aberkane S.

dernier face à l’USM Blida au stade du 1er-Novembre de TiziOuzou, les Canaris du Djurdjura comptent continuer sur leur lancée, ils voudraient tant s’imposer à défaut de revenir d’un point de match nul de la ville de Chlef. Geiger l’entraîneur en chef nous dira à ce sujet : «C’est une rencontre à ne pas rater. Certes, on aura affaire à un adversaire qui n’est plus à présenter, mais on saura comment le contrer et le tenir en échec sur son terrain et devant ses supporters ». C’est le même son de cloche chez le président de section Doudene, qui estime que «les joueurs sont conscients de cette lourde tâche qui les attend, mais ils sauront comment faire face, en arrachant un bon résultat pour effacer les deux défaites consécutives face au MSPB et à l’USMAn». Les joueurs de leur côté, ne jurent que par un résultat positif, et sont animés d’une grande volonté, leur seul mot d’ordre est le suivant : revenir de Chlef et de Batna avec un probant résultat. S. A.

Infos DER

Reprise cet après-midi

La reprise des entraînements est prévue pour aujourd’hui, jeudi. Les partenaires de Lamara Douicher sont appelés à reprendre du service cet après-midi, à 16h 30. La bande à Geiger a programmé cette ultime séance pour préparer en conséquence le rendez-vous de demain devant l’équipe de l’ASO, et ce, en prévision du match de la 32e journée du championnat national Nedjma division une, qui les attend demain au stade de Chlef.

Départ sur Chlef demain matin

Les coéquipiers de Nassim Oussalah, qui auront une séance de travail cet aprèsmidi, rejoindront Chlef demain dans la matinée. Les dirigeants kabyles qui misent beaucoup sur ces deux derniers matchs qui leurs restent en championnat, veulent mettre les joueurs dans les meilleures conditions, et ce, afin que ces derniers abordent les deux rencontres, avec les meilleurs atouts. A. S.


33

e

14

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

JOURNÉE

DIVISION UNE

USMA-NAHD

Les supporters lui Ça sera la fête de Dziri ! préparent une surprise USMA-NAHD, DEMAIN À 16H À BOLOGHINE

D

L

e derby d’aujourd’hui sera une grande fête pour Billel Dziri, d’autant qu’il s’agit d’un match qui oppose l’USMA, le club où il a vécu sans doute les meilleurs moments de sa carrière, et où il a passé quinze ans de sa vie. En tout cas, selon toute vraisemblance, les supporters des deux équipes se déplaceront en force pour lui rendre un hommage, lui qui a mis un terme à sa longue carrière. Nous avons appris que les supporters usmistes préparent une grande surprise à leur capitaine de gloire. Les fans usmistes se sont mobilisés pour faire un geste pour Dziri, en guise de reconnaissance. C’est le groupe de supporters «Kop UNITED» avec des membres du site «usmalger.com» ainsi que d’autres

Photo : Maracana

g Par Amine Tirmane

supporters qui sont en train de mettre en œuvre la surprise réservée à Billalou. Par ailleurs, il est à signaler que la présence en force des sup-

porters est plus qu’obligatoire, puisque Dziri, pour tout ce qu’il a rendu au club mérite une reconnaissance de fin de carrière. A. T.

ième place Une victoire pour assurer la quatr son dernier match de sa carrière, le

Hormis la fête qui est réservée pour Dziri qui jouera nt pour les derby de demain entre l’USM Alger et le NA Hussein Dey, est très importa d’El Harrach équipe coriace la à face méritée très victoire une par s Rouge et Noir. Auréolé Les saison. de fin cette en avant-hier, les Usmistes confirment leur bonne forme affichée le battre doivent peloton du lement inexorab hent s’approc partenaires de Ait Ouamer qui aux Harrachis chipée place e quatrièm la assurer pour ps, longtem depuis e relégabl NAHD, nt, la bande à lors de la précédente journée. Devancée par Béjaia de deux points seuleme qualificative place une gagner et podium, le dans classer se de surprise la créer Saadi peut A. T. à la Coupe de la CAF.

emain, il y aura une grande fête au stade de Bologhine, puisque la famille usmiste va rendre un hommage à son capitaine emblématique, en l’occurrence Billel Dziri. En effet, les Rouge et Noir disputeront demain leur avant-dernière journée du championnat, en accueillant à Bologhine la formation voisine du NA Hussein Dey. Certes, ce derby est très important pour l’USMA qui veut s’adjuger la 3e place du classement, mais l’attraction du match sera sans aucun doute le symbole du football algérien, Billel Dziri, qui jouera son dernier match de sa riche carrière. Ainsi donc, après 20 ans de carrière enrichissante, le chouchou des supporters usmistes a décidé de raccrocher les crampons cette année, lui qui a vécu de nombreuses générations, et a côtoyé les meilleurs joueurs algériens de tous les temps, à l’image de Rabah Madjer, Djamel Menad, Moussa Saib, Hadj Adlène, Azzedine Rahim pour ne citer que ceux là. Le match de demain sera une occasion pour les supporters usmistes et tout ceux qui connaissent Dziri de venir au stade lui rendre un hommage. A ce sujet, il est à informer que le stade OmarHamadi sera archicomble demain. Par ailleurs, même si tout le monde connaît Dziri et sa valeur, il est utile de rappeler que ce «jeune» joueur de 38 ans a rejoint la formation de l’USM Alger en 1995, et depuis, il fait figure d’un maître à bord au sein d’une équipe qu’il connaît très bien, sa deuxième famille, puisque cette saison fut sa 13e sous le maillot

Que pensez-vous de ce match nul face au MSPB ? Je pense que le match importe peu, par rapport à la situation des deux clubs qui sont dans la même situation. C’est vrai que le début du match a été très difficile et que nous avons eu des difficultés à démarrer ce match, mais on s’est repris en deuxième mi-temps et on a donné une meilleure image de l’équipe. L’équipe trouve donc toujours des difficultés lors de ces derniers matches ? En effet, je pense que cela est normal, étant donné la situation difficile dans laquelle se trouve le club, il est à la dernière place du classement général. Je pense qu’il est très difficile pour des joueurs d’être à cent pour cent de leurs forces mentales après cette saison très difficile. Qu’en sera-t-il ce vendredi lors du derby face à l’USMA ? Je crois que se sera quelque peu différent, puisqu’il s’agit d’un derby et qu’il faudra donc être présent et se donner à fond. Il ne faut pas oublier aussi que l’occasion sera aussi pour fêter le départ à la retraite de Bilal Dziri qui est un enfant du club et qui a décidé de raccrocher. Ca sera comme un match de gala qu’il faudra réussir. Pour revenir à vous, vous avez eu un

rendement honorable même si vous ne vous êtes pas entraîné pendant une semaine, puisque vous étiez en France ? En effet, mais il faut savoir que j’étais actif et que je ne me suis pas arrêté, puisque je m’entraînais avec l’équipe avec laquelle j’ai effectué des tests. En tout cas, j’ai essayé de donner le meilleur de moi-même, car j’estime qu’on ne peut pas abandonner comme ça l’équipe et qu’il faut continuer en force jusqu’à la dernière journée du championnat. Quel est le nom de cette équipe avec laquelle vous avez subi un test ? C’est un club qui se nomme Chatenroux, à ne pas confondre avec Châteauroux qui

Benamri a souffert

Les dirigeants seront présents en force

est un club plus connu. Ce club avec lequel je me suis entraîné pour deux séances d’entraînement seulement, évolue en National (l’équivalent de la DIII en France). Avez-vous pris une décision suite à cet essai ? Le club ne m’a pas vraiment plu, car je pense que j’ai des dispositions pour jouer dans un niveau meilleur. Qu’allez-vous faire donc ? J’attends un contact du recruteur du Mans, qui est d’origine algérienne et qui s’appelle Abbas. Ce dernier m’a promis de me rappeler et on verra ensuite où cela mènera. Entretien réalisé par Raouf Mesbah

Le défenseur, Djamel Benamri, a souf fert, lors de ce match face au MSP Batn a. En effet, le joueur n’est pas rétabli tota lement de sa blessure, mais a tenu quan même à jouer ce match. Le coach, d Zaoui n’avait pas, en tout cas, le choi x, en l’absence de défenseurs dans l’axe de la défense, avec le départ de Khelili en Italie, où il est en stage avec l’EN espo irs. Cela sans oublier le fait que Ali Houari ne s’entraîne pas avec le grou pe, depuis quelque temps.

Le public boude son équipe

Le public husseindéen n’assiste plus aux rencontres de son équipe ces dern iers temps, en témoigne se qui s’est pass é lors du dernier match du champion nat face au MSP Batna, avec une présence vrai ment très faible des fans. Ils étaient, en effet, quelques dizaines à tout casser, à tel point que les cris des joueurs entr e eux étaient entendus dans les tribunes.

Loukili retrouve Zioui

rouge et noir, sans compter ses brèves passages en Tunisie, en France et au Qatar. Il faut dire que lors de ses passages en dehors du pays, Dziri a toujours choisi l’USMA. Billalou a toujours montré son grand attachement à l’USMA, où il s’est fait un nom. Un club avec lequel il a gagné de nombreux titres, l’espace d’une décennie de gloire qu’il a écrite en compagnie des Zeghdoud, Hamdoud, Bourahli, Djahnine et autre Hadj Adlène. Par ailleurs, il est à rappeler que le joueur le plus populaire du pays a été formé au NAHD, le club de ses premières amours, alors qu’il a été convoqué pour la première fois à l’EN en 1991 à prendre part à un stage en Iran. A. T.

Par ailleurs, nous avons appris d’une source crédible que les dirigeants du club de l’USM Alger, comptent venir en force pour rendre un hommage à Billel Dziri. Allik et ses dirigeants préparent, eux aussi, des surprises pour le joueur emblématique de l’USMA. A. T.

Natèche : «J’attends un contact du recruteur du Mans»

Le gardien du Nasria, Abderaouf Natèche, a effectué des essais au club français de national, Chatenroux, mais il attend un contact du club du Mans pour être fixé sur son avenir.

Photo : Maracana

ILS SONT APPELÉS À VENIR EN MASSE

L’occasion du match NAHD-MSPB a été pour l’ex-joueur du Nasria, actu ellement au MSPB, Ghouti Loukili, de retrouver le stade Zioui, qu’il connaît très bien, après avoir joué au NAHD pend ant trois ans, du temps du président, Ighil. Loukili a été très heureux de retrouver ses anciens coéquipiers et surtout, Gan a, en plus de quelques dirigeants qu’il connaît très bien, à l’image de Moh amed Houali, le secrétaire général du club .

Appel des investisseurs à intégrer la SPA g Par Raouf Mesbah

Les membres de la commission de la préparation pour le passage au professionnalisme, se sont réunis avant-hier soir au siège du club pour aborder les actions à entreprendre pour tenter d’activer la SPA qui a été lancée lors de la dernière AG tenue au centre des affaires d’El Hamma et se faire délivrer le registre du commerce. Etaient présents à cette réunion, Mourad Lahlou, l’ex-président du NAHD, Abdelkader Bellamine, l’ancien dirigeant du club et Amar Boudissa, l’actuel DTS des jeunes. L’actuel président, Mana Kenfoud, s’est absenté car étant malade, alors que Iratni étai en voyage. Les membres de la commission ont décidé de lancer un appel aux investisseurs pour intégrer la SPA qui sera constituée incessamment. Ainsi, tout investisseur et homme d’affaires qui voudrait investir sera le bienvenu, selon les membres de la commission qui estiment que le plus important est de faire vite pour la création de cette SPA, car ils doivent déposer leur dossier le 10 juin au plus tard. Cinq milliards pour débuter le capital du club Un membre de la commission de préparation de la SPA avouera qu’au départ, les membres ont opté pour la somme de cinq milliards de centimes pour démarrer le capital du club et ce, pour juste faire démarrer la société, alors que le capital pourrait être revu à la hausse avec le temps. A noter que la prochaine réunion de la commission est prévue pour samedi prochain et que lors de cette réunion, il sera question de faire des propositions pour des personnes qui pourraient intégrer la SPA, en plus des premières démarches de la commission et les membres qui doivent présenter leurs chèques qui seront remis au trésor avec la garantie que tout sera répertorié chez le notaire. Un des membres s’est même proposé de ramener un conseiller juridique pour étudier les lois du passage au statut juridique de SPA. R. M.


DIVISION UNE

Terminer la saison en beauté USMAn-USMH

g Par Amar Aït Bara

Les matches se suivent et ne se ressemblent pas pour Annaba qui enregistre un réveil même un peu tardif.

L

e coach Amrani est obligé de composer avec l’effectif sous la main, puisqu’il est enregistré de nombreux blessés au sein de l’équipe de Lalla Bouna. Annaba ne rencontrera pas l’USMH avec tous les atouts y compris les blessés. On note beaucoup d’absents au sein de l’équipe phare du majestueux cour de la Révolution il s’agit de Abdeslem Cherif écarté pour indiscipline, Gasmi blessé lors de la rencontre face à la JSK, Benchergui ne se remet pas de sa fracture au coude.

Bon nombre d’autres joueurs ne seront pas de la partie qui seront ménagés par le staff technique qui devra faire appel à quelques réservistes pour compléter la liste des 18. Il s’agit de Loucif Billel, Hafid, Rabah, Ferhat Ahmed Walid et d’autres. L’absence de tout ce beau monde sera sans nul doute ressentie par les Annabis qui n’auront pas la tâche facile face aux Harrachis. Les derniers ne seront pas facile à jouer poseront des problèmes aux Tuniques rouges qui ne doivent pas dilapider de points ni à l’intérieur ni à l’extérieur, s’ils veulent rapprocher davantage des premières loges. Le onze bônois ayant les moyens pour le faire doit obligatoirement se défaire de l’USMH qui est déjà en vacances. Le coach Amrani précise : “Mes

Huis clos pour 2 matchs

joueurs souffrent et ne sont pas épargnés par les blessures, et face à l’USMH nous allons faire de notre mieux pour bien négocier cette étape importante du championnat et nous ferons le maximum pour engranger ces 3 points qui nous permettront de garder le contact avec le haut du tableau.” Avant de conclure : “Comme nous serons amoindris de nombreux titulaires nous sommes dans l’obligation de faire appel à des réservistes voire même les juniors.”Le résultat de cette confrontation USMAn-USMH pèsera lourd lors du décompte final. S’ils veulent aborder la bataille de ce week-end dans de bonnes conditions et de très bonnes dispositions psychologiques les partenaires de l’inamovible Antar Boucherit connaissent la recette. A. A. B.

Le doute se réinstalle dans le camp blidéen

USMB-CABBA

Le danger guette de plus en plus l’USMB qui n’arrive pas à ajouter un autre résultat positif qui lui permettrait d’augmenter ses chances de maintien parmi l’élite avant le baisser de rideau de la saison en cours fixé pour la fin du mois courant.

C

est-à-dire ajouter les trois points de la victoire vendredi prochain face au CABBA, sans se soucier du résultat de la dernière journée face à l’USMH. La défaite face à la JSK, mardi dernier, a tout remis en cause ; maintenant, les Vert et Blanc n’auront plus le droit à l’erreur pour échapper au purgatoire.

“Contre mauvaise fortune, bon cœur”

C’est l’esprit qui doit animer pour le moment les Blidéens qui, bien qu’ils digèrent mal cette défaite contre la JS Kabylie, se contentant d’être scotchés à la 12e place, ex aequo avec le MCEE et le MCO,

avec un capital de 40 points, suivis de l’ASK, 39 points, et le CRB, 37 points, ces deux derniers auront l’avantage de jouer sur leurs bases les deux dernières rencontres. Cette peur et ce doute refont surface maintenant que le championnat tire à sa fin car il faut négocier le maximum de points. La prochaine rencontre face au CABBA ne devrait être qu’une simple formalité au vu de sa dernière débâcle à domicile face aux Khroubis et l’obstacle harrachi n’est pas impossible à surmonter, d’autant que les camarades de Djabou ont perdu du terrain en cette fin de saison.

Oublier cette défaite contre la JSK

Le coach Assas Mokhtar affirme que les chances de voir son équipe préserver sa place en Division I sont de mise : “Elles existent bien, mais

33

e

MEBARAKOU : «Je n’avais pas le moral pour jouer» JOURNÉE

Encore une fois la commission de discipline de la ligue nationale de fédération de football (LNF/FAF) a sanctionné l’USMAnnaba à deux matchs à huis clos. C’est la 2e sanction du genre faceà la même équipe c’est-à-dire la JSK. Pour information l’USMAnnaba a été sanctionné 3 fois durant cette saison, et terminera celle-ci à huis clos. L’USMAnnaba écopé donc de deux matchs à huit clos et 60 000 DA d’amende. Cette sanction a été prise à l’issue de la rencontre USMAn-JSK où des projectiles ont été lancés des gradins ayant entraîné une blessure de portier kabyle Samir Hadjaoui. Ce dernier n’a pas été inquiété malgré son comportement anti-sportif envers le public et son geste déplacé au su et aux yeux de tout le monde. Le milieu sportif annabi est outré par cette sanction et considéréque la LNF/FAF a pratiqué la politique de deux poids deux mesures et estime également que cette sanction est lourde, et s’interroge sur la manière avec laquelle cette décision a été passé. A. A. B.

g Par Ahmed Tahi

15

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

il faut qu’on oublie vite cette défaite et que l’on continue sur notre dynamite de victoires acquises lors des dernières journées de championnat”, insiste Assas, qui pense que ses poulains ont les moyens nécessaires en vue de sortir vainqueurs face aux Criquets de Bordj, ce vendredi à Mustapha Tchaker.

DEFNOUN : “Prêts à battre le CABBA”

“Le plus important pour nous est de rester solidaires et bien concentrés face à toute épreuve, car notre adversaire il faudrta le prendre au sérieux et ne pas lui donner la chance de nous tenir tête. Malgré le peu de temps que nous aurons pour reprendre notre fraîcheur, nous sommes prêts à nous donner à fond pour ne pas laisser les trois points de la victoire nous échapper”, dira Defnoun.

Séances légères hier et aujourd’hu

i

Après le retour de Tizi-Ouzou, le coac h Assas a programmé des séances légères hier et aujourd’hui à Tchaker. En effet, les camarades de Herbache n’ont pas eu de repos, ils se sont mis rapidement au travail pour préparer comme il se doit la prochaine rencontre face au CABBA comptant pour l’avant-dern ière journée du championnat. C’est le volet psychologique qui a été revu pour mettre ses joueurs en confiance et garder le moral au beau fixe à l’approche des deux importantes rencontres, ce vendredi contre le CABBA (33e journée) à Tchaker, et mardi prochain face à l’US MH au stade du 1er Novembre pour le compte de la dernière journée du championnat 2009-2010.

g Par Lotfi Salhi

Le défenseur axial auteur d’une faible prestation face à l’USMA et d’ailleurs il était à l’origine du but des usmistes d’Alger, affirme qu’il avait la tête ailleurs, cela est du d’après lui au problème d’argent qui a surgit à la veille du match.

Un mot sur la défaite face à l’USMA ? Désolé, je n’ai pas envie de revenir sur ce match. Je vous dit que j’avais la tête ailleurs, et n’étais pas dans le match. La veille du match beaucoup de choses se sont passés et qui ont perturbé le groupe. Aussi, certains joueurs ont touché la totalité de leur du alors que d’autres n’ont rien touché. Ce n’est

Info DER

pas normal tout cela et ces choses là qui ne m’ont pas permis d’être au top. Donc vous avez perdu la quatrième place ? Il ne faut pas se focaliser sur la 3e ou la 4e place, car en début de saison un seul objectif nous a été assigné selon notre prime de signature il s’agit du maintien. Donc cet objectif nous l’avons atteint il y a longtemps déjà. Parlons de votre situation, allez-vous rempiler pour la saison prochaine ? Je doute fort que je vais signer encore une fois à El Harrach surtout avec les problèmes d’argent qui nous ont perturbé. J’ai des contacts avec des clubs de l’Est et je vais les étudier, car je suis vraiment chaud pour quitter El Harrach. Entretien réalisé par L. S.

Djabou sur le départ

Le meneur de jeu Abdelmoumen Djabou dont le contrat à titre de prêt arrivera à départ. Ce dernier qui a été insulté par le sur serait mai 31 le terme des supporters lors du match face à l’USMA aurait déclaré à ses proches qu’il ne restera pas à l’USMH surtout aussi qu’il a manifester son décaccord au sujet de l’argent que lui remet Laïb.

Belloucif : «L’USMB ne rétrogradera pas» Le milieu du terrain, Belloucif Nadir, n’était pas dans son assiette après la dernière défaite de l’USMB face à la JSK ; il garde toujours l’espoir du maintien et nous affirme : “Nous lutterons jusqu’à l’ultime journée du championnat et je suis persuadé que nous ferons de bons résultats lors de nos deux derniers matchs face au CABBA et l’USMH, ce qui nous permettra de garder nos distances sur le groupe des mal- classés”. Quelles sont les raisons de la défaite d’avant-hier face à la JSK ? Sincèrement, où ne méritait pas cette défaite, notamment après la prestation fournie en première période face aux camarades de Hamiti ; nous nous sommes créé des occasions, mais la chance n’a pas été de notre côté, mais plutôt du côté de nos adversaires qui ont bien su gérer le match. Cette défaite n’aura-t-elle pas un impact négatif sur le moral du groupe ? Cette défaite nous a fait mal, mais pas au point de perdre les pédales, nous continuerons à persévérer dans le travail pour atteindre notre objectif qui est le maintien, ce qui est dans nos cordes. Pensez-vous que l’équipe peut s’en sortir ? Nous avons les moyens qui nous

permettent de sauver notre équipe de la relégation, car nous avons un groupe soudé et surtout consciencieux et cela a été prouvé lors des huit derniers matches où nous avons réalisé de bons résultats et nous ne sommes pas loin d’atteindre notre objectif ; nous croyons en nos capacités.

Comment se présente pour vous ce match face au CABBA ? Le match de Tizi-Ouzou (JSK) terminé, tout le monde est concentré sur le CABBA, c’est un match d’une grande importance, c’est une bataille que nous devrons remporter pour ne pas compromettre nos chances. Il faut être volontaires et déterminés et que tous les joueurs soient conscients de l’importance de ce match et sortir le grand jeu pour arriver à réaliser notre objectif. Un message à adresser aux supporters ? Le groupe est conscient de leurs attentes ; la preuve, nous nous sommes battus lors des dernières rencontres en améliorant le classement de l’équipe. Nous sollicitons leur présence à nos côtés lors des deux rencontres restantes en championnat et nous ne manquerons pas de leur procurer la joie, en assurant le maintien de l’USMB parmi l’élite. A. T.


16

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

Choisir 1 ou 2 relégués ? C’ MSPB-CAB

JOURNÉE

Photo : Maracana

g Par Yefsah Wahab

est ce vendredi que Batna saura si son football est sauvé ou non. Le CAB garde un grand espoir de sauver sa peau du purgatoire et pour cela, ils doivent battre leurs voisins vendredi après midi au stade du 1erNovembre 54. Malin celui qui vous dira que ça ne sera qu’une simple formalité pour les camarades d’Aribi, car du côté des voisins, on attend ce derby avec impatience; le boss du MSPB n’a d’ailleurs pas caché ses intentions, il veut coûte que coûte bloquer la route du matien au CAB. Il aurait déclaré à ses joueurs :

DIVISION UNE

“Je vous pardonne la relégation, mais je ne vous pardonnerai jamais une défaite contre le CAB”. Des propos qui dénotent le degré d’amour que Zidani porte à ses voisins. Du

Bourahli, Soualah et Babouche suspendus

Coup dur pour le CA Batna qui vient de perdre trois de ses cadres pour le derby de vendredi. Bourahli, Soualah, Babouche ont écopé leur troisième avertissement face au CRB. Ils seront ainsi les grands absents de ce MSPB - CAB.

Rasmal, Ziouar et Boukhlouf reviennent

La bonne nouvelle pour le CA Batna est le retour de Rasmal, Ziouar et

côté du CAB, on reste prudents, Biskri qui récupérera ses joueurs pour une mise au vert de deux jours à partir de mercredi soir, axe son travail sur les volets récupération et

Boukhlouf qui ont purgé leur match de suspension face au CRB. Biskri aura de quoi combler les absences de son trio suspendu.

Louanas tire son épingle du jeu

Longtemps blessé, le jeune Louanas a été titularisé contre le CRB, Ramzi a tiré son épingle du jeu, il est à créditer d’une bonne prestation. Il a même failli marquer à deux reprises. Louanas a aussi permis au CAB d’atteindre les 900 mn de jeu exigées

psychologique; du côté des supporters, on est plus au moins partagés entre une majorité optimiste et une minorité sceptique. “Si on ne gagne pas contre cette équipe du MSPB, cela veut dire qu’on ne mérite pas de rester parmi l’élite”, nous a déclaré M. Chettouh, ancien dirigeant du club. La pression monte petit à petit à Batna, les discussions vont bon train entre les supporters des deux camps, les plus sages estiment que ce derby doit prendre en considération l’intérêt de la ville dont le football doit être représenté parmi l’élite professionnel qui débutera la saison prochaine. Y. W.

par la ligue nationale de foot pour la participation des jeunes.

Kebia étincelant

Incorporé dans l’équipe type à la place de Rasmal suspendu, Kebia a fait beaucoup mieux de ce qu’on attendait de lui dans l’entre-jeu. Kebia a même réussi à marquer le but de la victoire. Par sa prestation, il a marqué des points et normalement, il doit être maintenu à son poste lors du derby.

Surfer sur une vague d’euphorie

= Soualah : “Je suis déçu de ne pouvoir participer à ce derby en raison d’un troisième carton, mais je pense que mes camarades sauront comment arracher la victoire. Ca ne sera pas facile, mais comme face au CRB, on n’a d’autre choix que la gagne.”

Ce qu’ils pensent du derby

33

e

= Aouiti : “C’est le match qui va nous assurer notre maintien, la motivation est plus grande pour nous, car il s’agit du maintien, l’adversaire qu’on prend très au sérieux ne jouera que le trouble-fête pour faire plaisir à des personnes et peut-être à d’autres équipes, cet état de fait nous poussera à prendre très au sérieux notre adversaire.” = Boukhlouf : “Ça sera mon premier derby contre le MSPB, je vais le jouer pour le gagner et pour sauver, le CAB de la relégation, l’important pour nous ce sont les trois points.” = Benhacène : “Il est très clair que seule la victoire nous intéresse, on va jouer pour les trois points, on prend très au sérieux notre adversaire, même s’il jouera avec des cadets, on a qu’une chose en tête : gagner et peu importe ce qui se raconte à droite et à gauche; on restera concentrés sur notre match. = Bouraoui : “J’espère que mon retour dans l’équipe a été bénéfique, je souhaite jouer le derby et aider mon équipe à gagner. Pour moi, ce match, on le prendra comme celui du CRB, je n’accorde aucun intérêt au caractère derby, c’est un match comme les W. Y. autres, il faut le gagner sans plus.”

MCEE-WAT

près une rude bataille pour faire chuter le leader sétifien à domicile mardi dernier, la bande de Fouad Bouali devra vite reprendre ses esprits avant d’effectuer un nouveau déplacement à Eulma, pour affronter le MCEE, qui lutte toujours pour assurer son maintien parmi l’élite. Face à une formation de l’Entente, qui a fait le plein de confiance avant de venir à Tlemcen, en battant le doyen «2-1» samedi dernier, en lui chipant même la place du leader, les camarades de Djemilli, ont beaucoup souffert pour sortir vainqueur, mardi dernier, devant des Sétifiens qui n’ont rien lâché jusqu’au bout. Une performance qui a fait plaisir aux supporters tlemcéniens présents dans les travées du complexe Akid-Lotfi, tous fiers de voir les locaux faire chuter pour la seconde fois de la saison, la très belle formation sétifienne. N’ayant pas les mêmes moyens de s’offrir un vol spécial pour se rendre à Eulma, le jour du match, comme ils ont fait les sétifiens mardi dernier, les équipiers de Redouane Bachiri devront réaliser un long déplacement à Eulma, ce qui devra pénaliser les Widadis sur le plan physique, même si les Bleu et Blanc ont désormais assez d’expérience pour gérer ce genre de facteur.

Hebri, Boudjakdji, et Yallaoui, les absents de marque

Une fois encore, et comme ce fut le cas lors du déplacement des Bleu et Blanc à Bejaia, où le coach Bouali était contraint

de faire sans trois de ses éléments cadres, il devra aussi se priver face aux Eulmis des services du duo défensif, Boudjakdji et Hebri suspendus, ainsi que le milieu de terrain, Nabil Yallaoui, qui a écopé d’un carton jaune, après avoir protesté la décision du juge de touche, d’annuler le premier but des Widadis pour position de hors jeu imaginaire.

Les Bleu et Blanc peuvent facilement battre les Eulmis, sauf si…

Malgré quelques résultats décevants à l’extérieur ces derniers temps, la bande de Fouad Bouali est capable aussi de revenir avec quelques probants résultats hors de ses bases, comme ce fut face à l’ASK «11 », et à la veille d’effectuer ce déplacement à Eulma, les équipiers de Abdellaoui sont conscients qu’ils ont largement les moyens pour battre les Eulmis chez eux, à condition que le match se jouera dans un esprit de fair play et non sous une terrible pression, et avec un arbitrage correct, en donnant ainsi la chance aux Tlemcéniens de lutter à fond pour revenir avec le gain de la partie. Si les Bleu et Blanc ne vont nullement rêver après une simple victoire de retrouver rapidement le haut du tableau, ils devront par contre, profiter de leur récente victoire face à la très coriace bande de Zekri, pour enchaîner avec un second résultat positif, afin d’éviter de sombrer de nouveau, alors qu’ils auront une belle carte à jouer lundi prochain, à domicile, face au CRB, avec l’espoir de se hisser dans le top 5, avant la clôture du championnat. Arslane B.

Après une probante victoire face à l’entente, comment abordez-vous ce déplacent à Eulma, pour affronter le MCEE ? Nous sommes avant tout, très contents de notre victoire face à l’entente, après une prestation de qualité de notre part pour venir au bout des sétifiens, qui n’ont rien lâché jusqu’au bout, et je suis sûr et certain, que si on joue de la même manière face à Eulma, on pourra prétendre carrément aux trois points de la rencontre. Votre performance face à Sétif vous a donné confiance apparemment avant d’aller à Eulma ? Absolument, car ce n’est pas facile de battre l’Entente même à domicile. Le résultat que nous avons obtenu après le match qu’on a réalisé nous donne de la confiance, c’est sûr, et j’espère que nous allons continuer dans cette voie là, durant les deux derniers matches de la saison. Avec quel sentiment le groupe s'apprête-til à défier les Eulmis ? C’est un match piège. Je pense que ça sera très difficile pour nous d’aller gagner à Eulma, une équipe qui joue toujours sa survie parmi l’élite, mais nous n'avons rien à perdre. Il faudra jouer à fond et essayer de prendre un ou trois points. Le MCEE vous proposera sans aucun doute un vrai défi physique… Il faut en tout cas mettre de l'orgueil dans le match et se donner à fond. Si on gagne nos deux derniers matches, on finira donc la saison, sur une excellente note. Cette équipe du MCEE, est-elle à craindre ? Forcement, car elle joue à domicile et devant ses supporters, en plus elle reste sur une défaite. Elle sera donc très motivée à renouer avec le succès chez elle, alors que pour nous, on va respecter notre adversaire, sans pour autant avoir peur de faire le jeu et évoluer sans la moindre pression. Vous pouvez jouer donc plus libérés que les Eulmis, n’est-ce pas ? Exactement, c’est ce que tout le monde pense. Le fait de jouer plus libéré, c’est la meilleure façon de pratiquer du beau football. Vu le match que nous avons fait ce mardi face à l’Entente, il y a des choses positives, il faudra donc s'en servir, pour enchaîner avec un nouveau résultat positif. A. B. Photo : Maracana

A

g Par Arslane Bouali

CHAIB : «Il faut fructifier notre succès acquis face à l’Entente»


Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

SUPER D2

17

MOB

Le volet financier n’a pas bougé d’un iota

L

Alors que le volet administratif du dossier professionnel du MOB se poursuit

g Par Lyès Chekal

e dossier que le MOB s’apprête à déposer pour postuler à une place dans la future FLP locale, est en bonne voie pour le volet administrative, selon un officiel de la direction actuelle en charge du dossier. Ce dernier s’est montré optimiste en la réussite de la direction actuelle qui a ficelé ledit dossier dans les délais impartis. « Je dois préciser que notre mission que l’AG nous a confiée lors de la dernière AGE, consiste en l’élaboration du dossier dans son volet administratif et technique. Une mission qu’on est en train de réaliser avec sérieux et abnégation pour qu’il soit prêt dans les plus brefs délais ». Une précision de taille pour

la direction actuelle, selon notre interlocuteur qui a tenu à parler du volet administratif et non de celui des finances : «La première phase de notre mission tire à sa fin, on est en train de rassembler toutes les pièces administratives demandées pour la constitution du dossier. Par contre, le volet financier qui reste le point nodale et la colonne vertébrale du projet, reste tributaire de la concrétisation des promesses faites par des membres de l’AG à l‘assemblée lors du dernier regroupement de la famille mobiste, ou pas moins de 34 bailleurs de fonds ont étaient annoncés. Un nombre très encourageant pour un club qui draine un large public derrière lui et qui est porteur d’un projet ambitieux, si bien évidement ces promesses

Bouali :”J’attends avec impatience l’entrée du MOB au professionnalisme” Le jeune libero du MOB Idir Bouali, qui a représenté la nouvelle génération du club lors de la collation organisée dernièrement par la direction en leur honneur en clôture de la saison sportive, attend avec impatience l’entrée en lice du MOB dans la prochaine LPF.

Vous étiez désigné par vos coéquipiers pour prendre la parole lors de la collation organisée par la direction en votre honneur, un commentaire ? Avant tout je tiens à remercier la direction pour la confiance placée en nous, les joueurs du cru, ainsi que celle du staff technique, la collation est une preuve de l’attention et la considération à notre égard de la part de la direction actuelle, c’est un geste d’encouragement pour nous afin d’y aller de l’avant et redoubler les efforts pour mériter cette confiance. Quant au rôle de porte-parole que m’ont confié mes coéquipiers il est dicté par la timidité de la majorité et fait aussi que je sois le moins jeune par apport au groupe du fait que je suis en deuxième année seniors alors que la plupart sont encore juniors l’an prochain. Justement, c’est la jeunesse du groupe qui a fait que la direction tienne à renouveler la confiance au groupe l’an

prochain… Je l’espère, car on a un groupe hypermotivé qui aime les couleurs du club , l’année prochaine ce sera l’année de la confirmation pour nous après avoir acquis de l’expérience et goûté à l’ambiance des Crabes , sincèrement c’est très excitant pour n’importe quel joueur d’évoluer dans l’ambiance des supporters du MOB . L’an prochain, ce sera le professionnalisme, vous y pensez déjà ? J’ai commencé à rêver de l’éventuelle participation du MOB dans la prochaine LPF dès que l’AG a donné son OK pour le passage du club au professionnalisme, d’ailleurs, je suis quotidiennement les informations à travers les journaux spécialisés dont Maracana , j’ai hâte d’apprendre la bonne nouvelle de la participation officielle du MOB et ce ne sera que justice pour un club qui mérite d’être dans le gotha du football national . On parle de Meziane Ighil, comme directeur technique au MOB l’année prochaine… La probable participation du MOB au prochain championnat professionnel qui sera lancé officiellement l’an prochain n’a pas laissé la famille du MOB insensible au sujet , on vient d’apprendre selon des sources proches du club , qu’une personne proche du club a pris attache dernièrement avec l’exentraîneur de l’EN et président du NAHD Meziane ighil, à qui il aurait proposé le poste de directeur technique du Mob si bien évidement son dossier sera accepté . Chekla Lyès

Option pour une SARL SAM

g Par Aoun Oussama

Au cours d’une AG extraordinaire tenue mardi demain au complexe sportif, les membres de l’AG approuvent le passage au statut professionnel, les membres de l’assemblée générale du SAMohammadia ont apparu à l’unanimité au passage du club phare de la cité des Oranges au statut professionnel, lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue avant-hier au complexe sportif de proximité de Krim Larbi Kheïreddine en présence des représentants de la DTS de Mascara de l’APC de Mohammadia d’un huissier de justice et d’un notaire. Pour rappel cette assemblée générale extraordinaire a été programmée une première fois jeudi et a été reportée au mardi 25 mai 2010 en raison du quorum non atteint.

Benfetta mandaté

Après avoir débattu et approuvé le premier

point inscrit à l’ordre du jour, à savoir le passage au statut professionnel, les membres de l’assemblée générale ont choisi à l’unanimité l’actuel président de secteur, en l’occurrence M. Benfetta Mohamed pour représenter le SAM et pour le charger de cette tâche.

Option pour une SARL

Une fois mandaté par les membres de l’assemblée générale, M. Benfetta Mohamed a choisi la formule SARL (Société en responsabilité limitée) au lieu d’une SPA pour le dossier du professionnel qu’il devra déposer à la Fédération algérienne de football. M. Benfetta a préféré cette formule pour gagner du temps dans la mesure où l’échéance du 30 juin 2010 avance à grands pas. A. O.

qui tardent à se concrétiser sur le terrain après deux semaines de leur annonce pompeuse ne soient que de la poudre aux yeux.» Dans un autre registre le représentant de la direction du MOB, en réponse à notre question qui a trait à la dernière sortie des responsables du club au sujet des échos qui leurs sont parvenus sur une probable vente illégale des actions du club,était catégorique : «Selon les échos qui sont parvenus à la direction , des jeunes en possession de carnets ont proposé la vente d’actions du club . Jusqu’à maintenant on n’a pas de preuves , du moment qu’on n’est pas en possession d’un des bons de souscriptions remis , mais cela ne nous a pas empêché de lancer un appel en direction des supporters pour les informer de l’illégalité de l’opération si les échos qui nous sont parvenus s’avèrent fondées.» Et d’ajouter :

«On a pris attache avec notre notaire pour un éventuel lancement de la souscription publique pour les supporters, sa réponse était négative du moment que les statuts de la société par action du MOB ne sont pas encore établis. Néanmoins, il nous a conseillé de mettre à la disposition des futurs souscripteurs un registre paraphé par la direction. Les candidats à l’achat des actions du club vont s’inscrire (nom et prénom en plus des numéros de la CNI, PC ou passeport, en sus des coordonnées téléphone et adresse) dès l’ouverture d’une permanence au local du club prochainement ». Aussi, ladite direction selon la même source, va rédiger une demande au tribunal de Béjaia pour la désignation d’un commissaire aux apports qui aura la tâche d’évaluer les biens du club. Chekal lyes

Hadjar régularisé. Comme annoncé par nos soins, l’ex-Chéliffien Hadjar était à Béjaia depuis deux jours, il a rencontré la direction actuelle avec laquelle il a eu une discussion sur son cas, hier il est reparti selon nos sources avec son dû, il est ainsi le troisième joueur sur une liste de 11 que la CRL a remis des décisions après Ait Zegache et Abdenour Mohamed.

Ali Messiaad sur la liste Selon un officiel du club, l’enfant de Collo Ali Messiaad qui a porté les couleurs du MOB par le passé sera le prochain sur la liste des joueurs qui vont être régularisés, il sera prochainement à Béjaia pour discuter avec la direction qui fera de son mieux comme elle l’a fait avec les autres joueurs pour revoir à la baisse la somme due.

RCK

Le 30 juin comme ultime date pour adhérer au professionnalisme

Le temps presse le Raed g Par Hillel Aït Benali

A 33 jours du délai fixé par la FAF aux clubs qui désireront intégrer le championnat professionnel dès la saison prochaine 2010/2011 afin de déposer leur dossier

L

e Raed à l’instar des autres formations de la super DII, accélère sa cadence pour être fin prêt pour ce rendez-vous. La Fédération algérienne de football a fixé la date du 30 juin 2010 comme l’ultime date pour recevoir le cahier des charges des clubs. A ce titre, le RCK doit remplir toutes les conditions et parvenir à remettre un dossier complet aux instances concernées avant la fin du mois de juin. L’AGE qui se tiendra cette après midi au cercle de Kouba, à moins qu’un éventuel report sera pris à la dernière minute comme ce fut le cas auparavant, déterminera l’avenir de ce club phare de la banlieue d’Alger. Une initiative est déjà prise par la direction koubéenne dans le but de faire du RCK une entreprise à caractère commercial. Dans ce sens, le président Mechreri a préalablement une idée en tête sur la nature de l’entreprise que le Raed va adopter. «Le RCK est plus proche d’une société par action », était la déclaration du boss koubéen durant notre dernier contactavec lui. Ainsi donc, la direction a lancé récemment un appel à tous les actionnaires intéressés de se rapprocher de l’administration pour plus d’informations.

Le destin des joueurs sera connu après l’AG

Les joueurs doivent patienter encore quelques jours pour connaître leur sort. En effet, la direction du Raed est actuellement concentrée sur le projet de professionnalisation des clubs et ne se prononce en aucun cas sur l’avenir de ses joueurs. Si on tient compte des déclarations faites par le staff technique lors des dernières journées du championnat, c’est la majorité des éléments qui seront éloignés du groupe au début du prochain exercice. On ne le sait pas pour le moment, est-ce que c’est une réaction de mécontentement après les mésaventures enregistrées par le club qui a poussé les dirigeants à prononcer de tels propos, ou c’est une décision déjà prise afin de préparer une équipe apte à jouer les premiers rôles la saison prochaine et de s’adapter avec le professionnalisme qui est à l’ordre du jour dans la famille koubéenne. En tout cas les réponses à ce sujet seront certainement connues après l’assemblée générale extraordinaire que le club doit tenir cette après midi.

Les cadets remportent un tournoi en France

Les cadets du RCK qui sont depuis une semaine en France pour participer à un tournoi international à Perpignan ont réussi hier un véritable succès. Avec 3 victoires et 1 match nul, les poulains de Gougam Malek ont été sacrés champions dans ce tournoi. Toutes nos félicitations aux gars de Gougam. H. A. B.


18

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

OMNISPORTS

Boulainceur Kaci, un talent sans moyens ATHLÉTISME/EM SIDI AÏCH

B

oulaïnceur a débuté l’athlétisme il y a 7 années (depuis la catégorie Ecole). Il est né le 9 mars 1993 à Sidi Aïch, et est élève en 1re année secondaire au lycée mixte de la même ville. C’est un élément qui allie sport et études (très bon élève) sans contrainte aucune. Il est actuellement en catégorie cadette 2e année. Avant de s’étaler sur son exploit, il est bon de signaler certains résultats de ce jeune prometteur, comme par exemple le titre de vice-champion d’Algérie en minimes garçons en saut en hauteur (1,73 m) à Constantine et une autre médaille d’argent aux

1988. Kaci ne se suffit pas de cela, il est l’athlète qui a représenté l’Algérie au championnat d’Afrique, zone nord d’Alger (21 et 22 mai) et qui s’est contenté d’une médaille d’argent derrière un Marocain qui a pris l’or. En attendant les prochaines échéances, à savoir le championnat d’Algérie qui aura lieu à Tlemcen, l’athlète Boulaïnceur, à l’instar des autres athlètes, continue de s’entraîner dans des conditions déplorables et inhumaines dans un lieu ou espace, puisque on ne peut parler de stade, puisqu’aucune commodité n’est offerte à ces jeunes laissés à l’abandon (ni toilettes ni vestiaires, ni bureau) depuis le soi-disant réaménagement (de la poudre aux yeux) du stade de Sidi Aïch et la démolition des vestiaires des clubs d’athlétisme qui demeurent à ce jour des sans-domicile, malgré les maintes doléances des responsables de l’EMSA à qui de droit, à savoir les autorités communales et de wilaya ; aucune oreille attentive n’est venue soulager les souffrances de ces jeunes qui ne demandent pourtant qu’un minimum de moyens pour pratiquer leur sport favori. Malgré cela, les jeunes se sont surpassés et ont démontré qu’ils peuvent rivaliser avec des clubs plus nantis matériellement et financièrement, soit au niveau national ou local (wilaya) et il faut signaler que Boulaïnceur a réussi l’exploit dans

épreuves combinées (Béjaïa) ; une année après, il récidive en cadets 1re année à Béjaïa, toujours en hauteur, avec 1,83 m (3e place derrière les sauteurs de Sonatrach); la même année, il gagne le meeting d’Oran (scolaire) au triple saut, avec 13, 87 m et même deux titres de vice-champion au championnat d’Algérie scolaire de Béjaïa (hauteur et triple saut). Pour ce début de saison, et malgré toutes les tracasseries et autres problèmes que nous étalerons ciaprès, le jeune Boulaïnceur, avec sa volonté et son abnégation dans le travail, nous a gratifié d’une belle médaille d’or et du titre de champion d’Algérie aux épreuves combinées d’Alger les 13 et 14 mai 2010 (5075 points), compétition qui s’est déroulée dans des conditions défavorables (vent et pluies orageuses), avec de bonnes performances individuelles, comme dans le saut en hauteur avec 1,91 m et il égala par la même occasion le record de wilaya détenu par Benya Hakim, de Sidi Aïch également, depuis

l’épreuve de saut en hauteur, lui qui ne possède pas de tapis de réception (sautoir) ; donc, pas d’entraînement spécifique depuis trois années, excepté deux séances cette saison pendant les vacances scolaires au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa où les dirigeants remercient beaucoup le directeur de l’OPOW. Enfin, des appels sont adressés par les responsables du club aux autorités pour qu’ils viennent en aide et

solutionner en urgence les problèmes soulevés (vestiaires et stade) et ils se demandent à quand une visite officielle de MM. le ministre de la Jeunesse et des Sports et le wali de Béjaïa à Sidi Aïch pour constater et lancer la réhabilitation du stade de Sidi Aïch et permettre aux jeunes sportifs de travailler enfin dans de bonnes conditions en toute sécurité et dans des infrastructures dignes de nom. Z. H.

ATHLÉTISME

CHALLENGE NATIONAL DES AURÈS

Bonne récolte de l’EC Béjaïa

L

ors du challenge national des Aurès que la ville de Batna a accueilli les 14 et 15 mai derniers chez les seniors, l’EC Béjaïa s’est offert un bon pactole de médailles, à commencer par Bensalem Djamila au 400 m plat qui a décroché la médaille d’or, avec un chrono de 59''1. Imloul Tinhinane, quant à elle, s’est offert la médaille d’argent au 100 m plat, avec un chrono de 12''40 et une autre en bronze au 400 m plat, avec un temps de 1'01''1. Sakled Sarah a décroché une médaille d’argent au 400 m plat, avec 59’’3. Aït Athmane Sihem et Kafi Kenza se sont contentées des

médailles de bronze, respectivement au 800 m, avec un temps de 2'16''93 et un saut en longueur avec une distance de 4,71 m. Par équipes, l’ECB a décroché 3 médailles d’or respectivement en seniors dames au 4x100 m, avec un timing de 52''9, en seniors dames au Medley Relais, avec un temps de 2'19''5, et en seniors hommes et dames course mixte au relais d'argent sur route 5x800 m, avec un chrono de 19'6. Avec ces probants résultats, l’EC Béjaïa peut être fier de ses athlètes qui sont en train de propulser le club au sommet de la pyramide de l’athlétisme algérien. Z. H.

PUBLICITÉ

Wilaya de Aïn Defla Daïra de Khemis-Miliana Commune de Khemis-Miliana

République Algérienne Démocratique et Populaire

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE ROUIBA COMMUNE DE RÉGHAÏA

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHÉ N° 36/SPCM/2010

Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 modifié et complété par le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics. Suite à l’avis d’annulation d’attribution provisoire n° 14/2010. La commune de Réghaïa informe l’ensemble des soumissionnaires avis d’appel d’offres restreint n° 71/2009 concernés par la procédure d’évaluation et d’analyse des offres (PV n° 31 daté le 06/04/2010), faite conformément aux critères prévue dans le cahier des charges, a donné les résultats suivants : 1- Travaux de façade des deux mosquées El Fath et Omar Ibn Khattab N°

Nom de l’entreprise

Note technique supérieure ou égale à 25 points selon le cahier des charges

Délais

1

ETB/TCE Adjouadi

Atteint la note technique 29.5/60

08 semaines

2

ARCUS Concept

N’a pas atteint la note technique éliminatoire

10 mois

3

SARL/STE Hicham

Manque copie légalisé du dépôt des comptes sociaux pour les EURL, SARL, SNC, SCS

N’a pas atteint la note 4 TCE/SOCOGEM technique éliminatoire Ouzenadji Krimou

03 mois

05 mois

Montant de l’offre financière (TTC)

Montant de l’offre financière corrigé (TTC)

11.495.193,84

DA

10.073.643,84

Non évaluée

9.299.862,00

DA

Non évaluée

DA

Motif de choix

/

/

/

/

/

/

/

Décision prise par la commission : l’entreprise retenue ETB/TCE Adjouadi N°

1

Nom de l’entreprise

ETB/TCE Adjouadi

Note technique supérieure ou égale à 25 points selon le cahier des charges

Délais

Atteint la note technique 29.5/60

08 semaines

Montant de l’offre financière (TTC)

Motif de choix

10.073.643,84 DA

/

Les entreprises ayant participé à la consultation peuvent adresser leurs recours devant la commission des marchés dans un délai de dix (10) jours à compter de la première parution du présent avis dans l’un des quotidiens ayant publié l’avis d’appel d’offres, conformément à l’article 101 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 modifié etcomplété par le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics.

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010 - ANEP 810 221

Avis d’appel d’offres national ouvert n° 04/S.G/2010

Le président de l’Assemblée populaire communale de Khemis-Miliana lance un avis d’appel d’offres national ouvert en vue de la réalisation des projets suivants : - Réalisation conduite d’assainissement à Hay GARAMIDA (18 constructions rurales) - Réalisation conduite d’assainissement Hay Oued Rehane Nord (SOTRAMET) - Rénovation du réseau d’assainissement Hay KRAKCHA - Khemis-Miliana - Rénovation du réseau d’assainissement Hay Dardara (2ème tranche) El KHEMIS. Les entreprises publiques et privées qualifiées et intéressées par le présent avis sont invitées à se rapprocher du service des marchés de l’APC de KhemisMiliana pour retirer le cahier des charges contre le paiement d’un montant de mille dinars (1 000,00 DA) représentant les frais de tirage et d’impression. Les soumissions devront être accompagnées des pièces suivantes : 1 - Offre technique : - Copie du registre du commerce (nouvelle immatriculation) (légalisée). - Copie de l’extrait du casier judiciaire n°03 du partenaire contractant lorsqu’il s’agit d’une personne physique et pour le gérant ou directeur d’une entreprise lorsqu’il s’agit d’une société (légalisée). - Copie du certificat de qualification et de classification professionnelle 01 degré et plus activité principale bâtiment (légalisée). - Statut de l’entreprise s’il s’agit d’une personne morale. - Le délai et planning d’exécution des travaux objet du marché, citer le délai en lettres (signées et datées). - Attestations de bonnes exécutions pour travaux similaires délivrées par différents services contractants (copie légalisée). - Liste des moyens matériels accompagnées des pièces justificatives (cartes grises, PV d’huisser de justice cachetée et signée (copies légalisées). - Liste des moyens humains visés par CNAS cachetée et signéé. - Extrait de rôles moins de 03 mois (copie légalisée).

- Mise à jour (CNASAT, CASNOS et CACOBATPH - copie légalisée). - Les bilans financiers de l’entreprise pour les 03 dernières années (2006, 2007, 2008) établie et visé par un comptable agréé (copies légalisées). - Déclaration à souscrire dûment remplie, signée et datée. - Copie du récipissé de dépôt légal des comptes sociaux auprès du registre du commerce de la wilaya lorsqu’il s’agit d’une personne morale (légalisée). II - Offre financière : - Lettre de soumission dûment remplie, signée et datée - Bordereau des prix unitaires et du devis quantitatif et estimatif dûment remplis, signés et datés. Les offres techniques et financières doivent être remises dans deux enveloppes séparées et portant pour la première : la mention “Offre technique” et pour la seconde la mention “Offre financière” et introduites dans une enveloppe extérieure fermée et strictement anonyme et ne doit porter que la mention “Avis d’appel d’offres national ouvert”. - Réalisation conduite d’assainissement à GARAMIDA (18 constructions rurales) - Réalisation conduite d’assainissement Oued Rehane Nord (SOTRAMET) - Rénovation du réseau d’assainissement KRAKCHA - Khemis-Miliana - Rénovation du réseau d’assainissement Dardara (2ème tranche) El Khemis.

Hay Hay Hay Hay

“A ne pas ouvrir” et adressée à M. le président de la l’APC de Khemis-Miliana. La date du dépôt des offres est fixée au 2 0 1 0 avant 12 h. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant un délai de cent vingt (120) jours à compter de la date limite de dépôt des offres. L’ouverture des plis techniques et financière aura lieu au siège de l’APC en séance publique le 2 0 1 0 à treize heures (13h00 min). Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance d’ouverture des plis.

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010 - ANEP 810 620


Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

OMNISPORTS

Les nageurs de la 1 région dominent la compétition CHAMPIONNAT MILITAIRE DE NATATION

L

es nageurs de la 1re région militaire ont dominé les épreuves du championnat national militaire de natation qui se sont déroulées à l'Ecole supérieure du matériel (ESM) à ElHarrach (Alger), en remportant aussi bien

des titres individuel que par équipes. Dans l'épreuve individuelle du 50 m avec obstacles, le nageur Mehdi Boukhoune a remporté le titre en couvrant la distance

ROLANDGARROS :

Une mamie sort Safina !

La Japonaise Kimiko Date, qui aura 40 ans en septembre, a créé la sensation de la quinzaine à RolandGarros en sortant la Russe Dinara Safina, finaliste des deux dernières éditions, au premier tour en trois sets 3-6, 6-4, 7-5. Date a réussi à remonter dans la troisième manche, alors qu'elle était menée 4 jeux à 1, sur une jambe. "J'avais mal au mollet, je me suis blessée il y a trois semaines, je n'ai pas pu jouer à Madrid, mais je voulais essayer quand même", a dit la Japonaise, qui a profité de la nervosité de la Russe en fin de match. Kimiko Date est ainsi devenue la deuxième joueuse la plus âgée à franchir un tour à Roland-Garros après la Britannique Virginia Wade en 1985. Fait unique dans l'histoire du tennis, la Japonaise est revenue à la compétition en 2008 après s'être arrêtée pendant 12 ans. C'est son mari, le pilote de course allemand Michael Krumm, qui l'a convaincue de reprendre la raquette, avec quelque succès puisque son épouse a de nouveau gagné un tournoi, à Séoul, en septembre dernier. Avant sa première retraite, Date avait été une des meilleures joueuses du monde. Demifinaliste de Roland-Garros, de l'Open d'Australie et de Wimbledon au milieu des années 90, elle avait atteint la 4e place à la WTA en 1995. "J'ai de grands souvenirs ici. Quinze ans plus tard, je suis très heureuse de pouvoir y rejouer", a-t-elle dit en quittant le court.

re

sur le temps de 28"51/100, devançant son partenaire dans l'équipe Ismail Meghzi Bekkhouche (28"64/100) alors que la troisième place est revenue au nageur Mohammed Kdadria de la Garde républicaine (29"09/100).

Le titre du 4x100 m relais est également revenu à la 1ère région militaire en réalisant un temps de 4'29"57/100, devant la

5e région militaire (4'31"42/100), alors que la troisième place est revenue à l'Ecole supérieure du matériel. Quinze équipes représentant les Commandements, Régions, Ecoles et Forces militaires ont pris part aux épreuves de ce championnat militaire de natation étalées sur deux jours. La cérémonie officielle de clôture de cette compétition sportive a été présidée par le Général Benziane Meguedad, responsable du Département des sports au sein de l'Etat major de l'armée nationale populaire (ANP), en présence du Commandant de l'ESM, le Colonel Abdelkrim Djalti, ainsi que du directeur régional du sport militaire à la 1ère région militaire, le lieutenant-colonel Mustapha Frikh, et des représentants des Régions, Ecoles et Forces militaires engagées dans le championnat. Siheme G.

VOLLEY-BALL FINALE DE LA COUPE D’ALGÉRIE JUNIORS GARÇONS MB BÉJAÏA - ITR SÉTIF

Les Béjaouis à l’assaut des Sétifiens

L

a salle OMS de l’OPOW de Béjaïa drainera sûrement la grande foule ce samedi à l’occasion de la finale des juniors garçons, et qui mettra aux prises le MBB à l’ITRS. Les capés de Kheireddine Rochdine, le coach béjaoui, partent avec un léger avantage procuré par le terrain et le public, et se sont préparés comme il se doit depuis la 1/2 finale gagnée haut la main devant le GSP, alors que les Sétifiens ont écarté les gars de l’USM Blida. Les responsables du club ont réuni toutes les conditions pour mettre ces jeunes dans de bonnes conditions afin de les booster et faire plus d’efforts pour offrir à la ville de Béjaïa un autre titre qui garnira encore le palmarès du club. Les jeunes loups béjaouis ne veulent pas rater cette belle occasion en jouant à domicile pour prouver de quoi ils sont capables et de démontrer que la relève existe au sein des garçons. Une chose est sûre, il faut se méfier des Sétifiens qui ne viendront pas à Béjaïa pour faire du

tourisme, car ils forment un très bon groupe pétri de qualités, surtout quand on sait que l’ITRS est un club formateur. Concernant la préparation des Béjaouis et le match de ce samedi, Rochdine nous a affirmé : “On s’est très bien préparés pour ce grand rendezvous et cela depuis notre 1/2 finale ; les jeunes se donnent à fond et connaissent la mission qui les attend, nous avons dans notre effectif certains joueurs juniors qui s’entraînaient et jouaient avec les seniors, chose qui nous aidé en exploitant au maximum leur expérience. Concernant le match, je pense que ça sera difficile pour les deux équipes, mais on essayera de profiter au maximum du fait de jouer à domicile et devant notre public qui j’espère qu’on ne va pas le décevoir.” Espérons que les représentants de la capitale des Hammadites soient à la hauteur ce samedi pour honorer la ville de Béjaïa et toute la région qui attendent avec impatience ce sacre. Z. H.

La 16e étape pour Garzelli CYCLISME (TOUR D’ITALIE)

L'Italien Stefan oG Sapone) a rempo arzellie (Acqua § que les Italiens rté la 16 étape du Vince d'Italie cycliste, To ur M ichele Scarponi e nzo Nibali (4e) et un côte de 12,9 km contre-la-montre en Richie Porte, de (5 ). L'Australien ju uxièm Plan de Corones squ'au sommet du au départ de San V e au classement , dans le nord de péninsule. L'Es la fait sensiblemen igilio di Marebbe, a pagn t jeu égal avec A (Caisse d'Epargn ol David Arroyo rroy lequel a bouclé e), qui a limité so n parcours à 2 m o, la de temps sur se sec de Garzelli. s rivaux, a gard perte L'Espagnol Car in 16 é le mail- Sa lot rose de lead los stre, à la peine, er après cette ét a perdu 1 min 49 ape taculaire, aux 5 sec derniers kilomèt spec- sur Evans. Distancé dans les deux res goudronnés pour étapes de monta arriver à l'altitu non gn de de 2273 m. L'Italie de 18 min de re e précédentes (plus n Ivan Basso, si tard à Asolo, pl xième de l'étape, est re us de 9 minutes au Zonc mon ol place du classem té à la deuxième avec le succès da an), Garzelli a renoué ent général, à 2 ns le G min 27 ans. sec d'Arroyo, à Vainqueur de l'é iro à l'âge de 36 cinq preuve en 20 Vérone. L'Austra jours de l'arrivée à l'Italien n'avait lien Cadel Evan plus gagné d'étap 00, s, deuxième à 42 e Tour d'Italie de seco puis 2007. Au cl du repris 28 second ndes de Garzelli, a assement général pr es à Basso. La tro ovisoire place de l'étape est revenue au gr isième désormais Basso de 2 , Arroyo précède m impeur de 2 français John G min 36 sec et Ev in 27 sec, Porte adret, qui a fait mieux ans de 3 min 09 sec.

19

Journée parlementaire sur le mouvement sportif en Algérie Le groupe parlementaire du parti du

ALGER :

Front de libération nationale (FLN) a organisé hier à l'Hôtel Mouflon d'or (Alger), une journée parlementaire sur "le mouvement sportif en Algérie et son impact aux plans économique, social, associatif et médiatique". Cette journée parlementaire à laquelle ont pris part des sportifs et des journalistes spécialisés vise à regrouper les membres de la famille sportive algérienne pour examiner le rôle du sport et son impact dans le renforcement du sentiment de citoyenneté aux plans économique, social et médiatique.

Coupe d’Algéri Basket-ball : e de Programme de s finales

Demain à la salle Harcha: Cadettes : 15h00: MT S étif Juniors-filles - GS Pétroliers : 17h00: CR H ussein-Dey FCB Saida Juniors-Garço ns : 19h00: GS P étroliers - US M Alger

La F1 à Austin AUTO :

Nouvelle tentative de la Formule 1 pour s'imposer aux Etats-Unis. La ville d'Austin, capitale du Texas, organisera le Grand Prix des Etats-Unis à partir de 2012 sur un circuit spécialement construit pour l'occasion. Selon Tavo Hellmund, un des promoteurs, le circuit sera construit dans un rayon de 16 kilomètres de l'aéroport d'Austin et fera au moins cinq kilomètres de long, mais il n'a pas voulu en préciser le coût ni la capacité d'accueil. L'agglomération de la capitale du Texas compte 1,7 million d'habitants et se trouve à environ trois heures de route des trois plus grandes villes du Texas: Dallas, Houston et San Antonio. "Pour la première fois dans l'histoire de la Formule 1 aux Etats-Unis, un circuit sera construit spécialement pour accueillir l'événement", s'est réjoui Bernie Ecclestone, le grand argentier de la F1. L'accord passé prévoit la tenue du Grand Prix des Etats-Unis à Austin jusqu'en 2021. Il n'y a plus de Grand Prix des Etats-Unis au calendrier de la F1 depuis celui disputé en 2007 à Indianapolis, sur le fameux circuit des 500 miles, et accueillait l'épreuve depuis 2000. Auparavant, la F1 a fait étape dans différentes villes comme à Watkins Glen (1961-1980), Long Beach, Las Vegas, avec une piste tracée sur le parking de l'hôtel casino Caesar's Palace en 1981 et 1982, Detroit, Dallas et Phoenix. Mais sans jamais rencontrer le succès escompté. Le choix d'Austin est petite surprise. Alors que les négociations s'éternisait avec Indianapolis pour prolonger l'accord, Bernie Ecclestone évoquait la possibilité d'introduire un deuxième Grand Prix aux Etats-Unis ! Les villes de Las Vegas et de Chicago avaient alors été citées pour accueillir le grand cirque de la F1. En mars dernier, le Britannique avait évoqué la possibilité d'organiser un Grand Prix près de New York.


80 ans de foot

20

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

D

e 1930 à 2010, 80 ans de Coupe du Monde de la FIFA résumés en quelques images qui resteront à jamais dans la mémoire collective...

1930 : première 13 juillet. Le Français Lucien Laurent, d'une reprise de volée du droit, signe le premier but de l'histoire du tournoi (France-Mexique, 4-1). En finale, dans son monumental Stade du Centenaire de Montevideo, le capitaine de l'Uruguay Jose Nasazzi soulève la première Coupe du monde.

1950 : stupéfaction C'est une image sans son: celle du grand Maracana plongé dans l'hébétude de la défaite brésilienne face à l'Uruguay (2-1), lors du match faisant office de finale. Le Brésil est en deuil. Les officiels négligent le protocole et Jules Rimet, président-fondateur de la Fifa, doit descendre en personne sur le terrain pour remettre le trophée au capitaine uruguayen Varela.

1958 : le Prince Pelé Le monde du football découvre un prodige: Pelé. Le Brésilien, plus jeune champion du monde à 17 ans, marque six buts dont un décisif en quart de finale contre le Pays de Galles (1-0). L'autre image est celle d'un fusil, que

INTERNATIONALE

De Laurent à Zidane

reçoit le Français Just Fontaine pour avoir marqué 13 buts lors du tournoi, record en cours.

1966 : but ou pas ? Le ballon heurte la barre et rebondit au sol. Le ballon a-t-il franchi (entièrement) la ligne? Le but de Geoff Hurst, auteur d'un mythique triplé en finale, est en tout cas validé, et la RFA s'incline (4-2 a.p) devant l'Angleterre.

1970 : le Roi Pelé Le cliché montrant Pelé, poing droit levé et soulevé par le N.7 Jaïrzinho vu de dos, devient emblématique. Le meilleur joueur du monde multiplie les actions de légende (tentative de lob de 50 m, feinte de corps sur un gardien) et y invite le gardien anglais Gordon Banks qui fait l'arrêt du siècle face à lui. La finale est une apothéose (Brésil-Italie, 4-1). Le quart de finale RFA-Angleterre (3-2 a.p.) entre aussi dans l'histoire avec Franz Beckenbauer qui joue un bras en écharpe, une épaule luxée.

1974 : Cruyff le romantique Johan Cruyff, à la tête de la grande génération Ajax, survole le tournoi et provoque même un penalty pour les Pays-Bas dès la première minute de la finale, transformé par Neeskens. Mais c'est la RFA du "Kaiser" Beckenbauer et du "Bombardier" Müller, auteur du

but de la victoire (2-1), qui soulève le nouveau trophée (l'ancien est devenu propriété du Brésil, vainqueur trois fois).

1978 : papelitos et bruits de bottes Il pleut des "papelitos" (petits papiers) sur les terrains de ce Mondial remporté p a r

1986 : "la main de Dieu"

Diego Maradona rend ce Mondial mythique en quatre minutes face à l'Angleterre en quart de finale (2-1): le capitaine de l'Argentine marque d'abord avec ce qu'il appellera "la main de Dieu", puis met dans le vent cinq joueurs en partant de la ligne médiane pour son deuxième but. Il offre ensuite une passe décisive à Burruchaga en finale (3-2 contre la RFA). Pelé a un successeur.

1990 : Cameroun Les

1982 : le come-back de Rossi Paolo Rossi arrive à la Coupe du monde après deux ans de suspension pour corruption. Lors de la deuxième phase, l'attaquant italien réussit un triplé contre le Brésil de Socrates et Zico! Et finit meilleur buteur (6 réalisations) après un dernier but en finale (3-2) contre la RFA. Celle-ci avait éliminé la France de la génération Platini au terme d'un match haletant à Séville (33 a.p., 5-4 t.a.b.) et marqué par l'agression du gardien allemand Schumacher sur le défenseur français Battiston, évacué sur une civière. Autre image d'antijeu qui reste, le non match entre la RFA et l'Autriche (1-0) qui élimine par ricochet l'Algérie.

1998 : Zidane sur deux coups de tête Zinedine Zidane inscrit deux buts de la tête sur corner et offre le premier titre mondial à la

Lions

France (3-0 contre le Brésil). En demi-finale, Lilian Thuram avait marqué deux buts (les seuls en 142 sélections) et, assis un doigt sur la bouche, n'en revenait pas. Le Mexicain Cuauhtemoc Blanco popularise le "coup du crapaud".

l'Argentine, sous le joug de la junte militaire de Videla, grâce à s o n

"Matador" Mario Kempes, double buteur en finale contre les PaysBas (3-1 a.p.) privés de Cruyff.

caméras... quelques jours avant d'être exclu pour dopage. L'Argentine sera éliminée dès les 8e par la Roumanie avec un lob splendide de Hagi (3-2). Autre but exceptionnel, le slalom "maradonien" du Saoudien Saeed Owairan contre la Belgique (1-0). Au rayon insolite, le match Russie-Cameroun (6-1) avec le quintuplé de Salenko et le but de Milla (plus vieux buteur à 42 ans), ou lorsque le Mexicain Marcelino Bernal casse son but en s'enfonçant dans les filets.

indomptables créent la sensation dès le match d'ouverture en matant, à neuf contre onze, l'Argentine championne du monde (1-0, but de François Omam-Biyik). Le monde savoure la danse de Roger Milla à chacun de ses quatre buts, dont un contre la Colombie après avoir chipé le ballon au fantasque gardien René Higuita. Le parcours camerounais s'achève dans un quart houleux contre l'Angleterre (3-2 a.p., avec trois penalties). Autre image forte: les larmes de Maradona alors que la RFA vient de prendre sa revanche de 1986 grâce à un penalty litigieux transformé par Andreas Brehme en finale. Lothar Matthäus lève le trophée à quelques mois de la réunification allemande.

1994 : la chute de Maradona Beaucoup d'images marquantes. Maradona signe son retour par un but superbe contre la Grèce (4-0) et hurle sa rage devant les

2002 : Ronaldo superstar Beckham et sa coupe iroquoise déclenche l'hystérie en Asie mais c'est bien Ronaldo et sa "coupe pubis" l'homme du tournoi, auteur de 8 buts dont les deux du Brésil en finale contre l'Allemagne (2-0). De Zidane, il reste une photo de joueur à terre, symbole d'une France éliminée avec fracas dès le premier tour. L'arbitrage de la Corée du Sud sera décrié: les Italiens en 8e et les Espagnols en quart crient à l'injustice. La Turquie du chauve Hasan Sas finit à une belle 3e place.

2006 : Zidane sur un coup de tête Le fameux "coup de boule" de Zidane sur Marco Materazzi: rarement un geste aura tant fait parler. Après avoir signé son plus grand chef d'oeuvre contre le Brésil en quart (1-0), Zizou ouvre le score en finale sur penalty d'une "Panenka" osée qui heurte la transversale et rebondit juste derrière la ligne. Sans son capitaine, la France s'incline aux tirs au but et l'Italie de Fabio Cannavaro est championne du monde. Le Mondial aura aussi été marqué par le but d'Esteban Cambiasso, inscrit par l'Argentine contre la SerbieMonténégro au terme de 24 passes consécutives de ses coéquipiers, et le 8e de finale Portugal-Pays-Bas (1-0) avec un record de seize cartons jaunes et quatre rouges.


Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

21

Le vrai du faux sur la peau sèche LES LIPIDES SONT INDISPENSABLES POUR L’ÉQUILIBRE DE LA PEAU VRAI Les lipides sont indispensables pour l’équilibre de la peau. Ce sont eux qui renforcent le film hydrolipidique qui forme sur la peau une barrière naturelle protectrice. Lorsque cet équilibre se fragilise et que le taux de lipides baisse, la peau perd de sa souplesse. Elle devient sèche. UNE PEAU SÈCHE EST UNE PEAU DÉSHYDRATÉE VRAI Une peau sèche est souvent une peau déshydratée. Lorsque l’épiderme s’assèche et que le taux de lipides diminue à la surface de la peau, le film hydrolipidique devient poreux. Ce phénomène favorise alors l’évaporation de l'eau à la surface cutanée et la peau se déshydrate. AVEC UNE PEAU SÈCHE, IL VAUT MIEUX PRENDRE UN BAIN QU’UNE DOUCHE FAUX Au contraire. Pour soigner sa peau sèche, mieux vaut prendre une douche. Et pour encore plus d'effets, utilisez de l'huile de douche. Quant aux bains, ils favorisent en effet la déshydratation de l’épiderme et fragilisent le film hydrolipidique protecteur. Pour les inconditionnels, mieux vaut éviter les bains trop chauds (autour de

37°C) et trop longs (maximum 5 à 10 minutes).

gommages trop abrasifs ou les lotions alcoolisées.

LA SÈCHERESSE DE LA PEAU S’AGGRAVE DURANT L’HIVER VRAI Le niveau de sécheresse de la peau est lié aux évolutions des températures tout au long de l’année. Durant l’hiver, elle est généralement agressée par le froid, le vent ou le chauffage. C’est généralement durant cette période que son taux d’hydratation est au plus bas.

BOIRE DE L’EAU N’A PAS D'INFLUENCE SUR LA PEAU FAUX Les peaux sèches sont généralement des peaux déshydratées. Pour une bonne hydratation de l’organisme et donc de la peau, il est recommandé de boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour. Ce geste santé du quotidien est important et permet de rendre la peau plus souple et plus confortable.

LES PEAUX SÈCHES PRÉFÈRENT LE DÉMAQUILLAGE À L’EAU FAUX La peau sèche est fragile et doit être traitée avec douceur. Pour en prendre soin, il est donc recommandé d’éviter les nettoyages à l’eau (qui assèche et contient du calcaire), les

Fekkas aux amandes

LA CHALEUR EST L’AMIE DE LA PEAU SÈCHE FAUX Si vous avez la peau sèche, mieux vaut fuir la chaleur. Celle-ci favorise en effet la transpiration et donc la déshydratation et la sécheresse de la peau.

CERTAINS FACTEURS EXTERNES PEUVENT AGGRAVER LE PHÉNOMÈNE PEAU SÈCHE VRAI Le froid, le vent, mais aussi le frottement des vêtements, l’eau calcaire ou encore les nettoyants agressifs et l’utilisation de produits non adaptés : certains facteurs externes peuvent aggraver la sécheresse LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES SONT RECOMMANDÉS POUR LES PEAUX SÈCHES VRAI Certaines gélules à base d’acides gras (l’huile de bourrache par exemple) peuvent aider à lutter contre la sécheresse cutanée de l’intérieur en améliorant la fonction barrière de la peau. Une cure, notamment durant l’hiver, est donc intéressante.

Chapeaux aux amandes - 500g de poudre d’amande - 300g de sucre glacé - 2 blancs d’œufs - 3 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger - 1/2 cuillerée à café de cannelle en poudre - Un peu de gomme arabique en poudre

INGREDIENTS - 5 œufs - 350g de sucre en poudre - 25cl d’huile - 2 sachets de levure pâtissière - 125g d’amandes - 100g de graines de sésames - La farine selon le mélange Garniture - 1 jaune d’œuf - 1 sachet de nescafé PREPARATION - Mettre le sucre en poudre et les œufs dans une jatte, travailler bien jusqu'à ce que l'appareil blanchisse, ajouter l’huile en continuant à travailler, incorporer les amandes, les graines de sésames, la levure, ajouter la farine tamisée peu à peu jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et un peu molle que la pâte à

pain. -Fractionner la pâte à des morceaux, rouler chaque morceau en forme de baguette. -Mettre dans un récipient le jaune d’œuf et le sachet de nescafé, mélanger bien. -Enduire les baguettes avec ce mélange, dessiner des trais avec une fourchette sur les baguettes et disposer-les sur une tôle huilée. -Mettre-les dans un four assez chaud pour faire une demi cuisson, sortir-les de four, découper délicatement des biais en lamelles à l’aide d’un couteau aiguisé en prendre soins de ne pas les briser (couper-les chaud), disposer-les encore une fois dans une tôle non huilée et faire cuire dans un four moyennement chaud jusqu’à ce qu’ils soient dorés. -Conserver-les dans une boîte bien fermée.

LA PÂTE - 125g de beurre - 2 cuillerées à soupe de sucre glacé - 200g de crème fraîche - 1 verre à thé d’eau de fleur d’oranger - La farine selon le mélange - colorant rouge en poudre - des perles argenté pour la décoration PREPARATION LA FARCE - Travailler dans un mélangeur électrique le poudre d’amande, le sucre glacé, les blancs d’œufs, l’eau de fleur d’oranger, la cannelle, la gomme arabique, mélanger bien jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. - Former de cette pâte des boules en forme d’olive. LA PÂTE - Travailler dans une jatte le beurre et le sucre glacé jusqu’à

l’obtention d’un mélange crémeux, ajouter la crème fraîche, bien mélanger ajouter l’eau de fleur d’oranger, incorporer la farine tamisée peu à peu, pétrir bien jusqu’à atteindre la consistance de la pâte de pain, malaxer fortement avec les paumes de la main pendant 20 minutes jusqu’à obtenir une pâte souple. - Former de cette pâte des boules de la taille d’orange, ajouter le colorant rouge à l’une du boule de pâte. - Façonner avec la pâte rouge des boudins très fins. - Etaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné et à l’aide d’un emporte-pièce rond, couper des disques de 5cm de diamètre et

d’autre disque de volume plus petit, de 3cm de diamètre. - Mettre les boules de farce sur les petits disques et les couvrir avec les grands disques, appuyer avec les doigts pour sceller les deux disques, rouler pour donner la forme de chapeau, continuer l’opération jusqu’à l’épuisement de pâte et de farce, disposer-les sur une tôle huilée. - Faire des décorations sur les chapeaux avec un graveur spécial pour les gâteaux. - Garnir les chapeaux avec les boudins très fins et coller avec les perles argentés. - Faire cuire dans un four moyennement chaud pendant 10 à 15 minutes. - Disposer-les sur un plat.


22

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 450

JEUX-DETENTE SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 449

LA BLAGUE - E c o u t e , d i t la m a m a n ˆ s a p e t i t e f i ll e , S i t u e s s a ge , t u i r as a u c i el , E t si t u n 'e s p a s sa g e , t u i r a s e n e nf e r . - E t q u ' es t- c e q u e j e d o i s f a i r e p o u r al l er a u cirq u e?

LE COMBLE Quel est le comble pour un peureux? C'est de reculer devant une horloge qui avance!

DEVINETTE Que se disent deux fantômes qui se rencontrent? On est dans de beaux draps

MOTS CROISÉS N° 450 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 449

VERTICALEMENT

HORIZONTALEMENT

A - Tournerait pour rien B - Obligatoire C - Exposée - Désert caillouteux D - Lieu de grillades Vieille dispute E - Bien tranquille Acte législatif F - Sautes - Distança G - Baquet puant - Il va lentement au Brésil H - Poudre colorante Faire vieillir I - Individus - Pointe de rose J - Sigle de grosse boîte - Enonce des bobards K - Plis d'antan Homère y serait mort Gibier de vieux gaulois L - Professions Cinquième du zodiaque

1 - Galerie de peinture 2 - Forme artistique - Elu du calendrier 3 - Rurales 4 - Bel et bien parti Attirait 5 - Ne reconnaît rien Faire un procès - Repas du mâtin 6 - Déploie - Ville de dépêche 7 - Il hâlait Cléopâtre Inutile 8 - Loge - Fait du tort 9 - Buts de promenade en mer - Chef d'orchestre 10- Araignée sédentaire - Indication de lieu

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur en chef Mustapha Ouail

Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction Aomar Moussi Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger

Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


23

Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

06:00 M6 Music 07:05 M6 Clips 07:25 M6 Kid 07:40 Disney Kid Club 08:30 Météo 08:35 M6 boutique 09:50 Météo 09:55 Absolument stars 11:10 Un gars, une fille 11:40 Charmed 12:45 Le 12.45 12:55 Charmed 13:40 Météo 13:45 Mon mari cet assassin 18:50 100% Mag 19:40 Scènes de ménages 19:43 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 Lie to Me 21:30 Lie to Me 22:20 Lie to Me 23:10 Enquêtes extraordinaires

06:40 Télé-achat

CA P RI CO RN E

Vous allez pouvoir vous débarrasser de préoccupations personnelles. Vous oublierez vos soucis. Vous pourrez ainsi vous donner à fond pour atteindre l'objectif que vous cherchez depuis longtemps.

Votre bon sens et votre don de l'organisation devraient vous aider à réaliser une bonne opération pouvant vous apporter des satisfactions immédiates.

S CO RP I O N

T A UR E AU

B A LAN CE

Vous ne connaissez pas votre chance d'avoir de vrais amis sur lesquels vous pourrez vraiment compter quand vous en aurez besoin. Cette richesse si rare que vous possédez.

06:40 Télé-achat

09:40 people 08:40 Tellement Flipper 09:30 Tellement Flipper 10:25 people 10:20 Les sorciers de Waverly Tellement people : Tori 11:10 Place

Spelling

10:45 Les sorciers de Waverly

12:45 Place Friends 11:10 TV Sonny Série Comédie (25 mn)

Grâce à votre forme physique (et votre moral s'en ressent) vous n'aurez pas à attendre la fin de la journée pour atteindre le but. Vous aurez une vue très claire de la direction à prendre.

N'hésitez pas à utiliser votre pouvoir de persuasion pour obtenir ce que vous voulez, même s'il s'agit d'une personne importante. C'est le moment idéal pour demander une faveur car on sera à votre égard.

Vous ne connaissez pas votre chance d'avoir de vrais amis sur lesquels vous pourrez vraiment compter quand vous en aurez besoin. Cette richesse si rare que vous possédez, ne la gaspillez pas en discussions stériles et inutiles.

Vous pensez, sans doute à tort, que vous possédez une grande influence sur quelqu'un de très important pour vous. Pourtant vos sentiments ne sont pas très loin des siens.

Vous vous mettrez dans une situation délicate ce qui vous vaut certaines remontrances qui tombent plutôt mal. Vous vous remettez facilement de cet inconvénient désagréable. Vous garderez la forme ce qui se révèlera indispensable.

Il y a des moments dans la vie où il faut faire un choix. On ne sait plus trop ce qu'il convient de faire ou de ne pas faire. C'est sans doute le moment d'envisager quelques changements indispensables et repartir.

BƒLIER

V E RS E A U

JEUDI

11:35 Sonny

13:10 Friends

12:25 American Dad !

13:40 quête Dad de preuves 12:50 En American ! 13:15 En Stargate 14:25 quêteSG-1 de preuves 14:00 New Stargate SG-1 Undercover York 15:15 14:45 Stargate SG-1

17:10 Sonny

15:35 Tellement vrai

17:35 Frenchies à Cancún 19:00 5 Les dossiers de «Vis ma vie» : la quotidienne 18:00 Stargate SG-1 19:35 Friends

18:45 Stargate SG-1

20:35 A nous quatre, Cardinal

19:30 Stargate SG-1 ! 22:15 Tellement Les quatre vrai Charlots 20:35 mousquetaires Tellement vrai 22:35

Votre opinion très personnelle sur un sujet épineux pourrait choquer une personne sensible. Prenez soin de modérer votre position intransigeante pour éviter tout conflit.

S AG ITA IR E

G E ME A UX

Les choses ne sont pas toujours aussi claires que l'on aimerait les voir, C'est votre cas en ce moment mais la bonne humeur et votre forme auront raison de toutes les hésitations,

P OI S S O N

06:00 EuroNews 06:45 Ludo 08:40 C'est pas sorcier 09:10 Avis de tempête 10:05 Côté maison 10:40 Côté cuisine 11:15 Plus belle la vie 11:40 Consomag 13:00 Tennis 14:55 Soko : section homicide 15:45 Nous nous sommes tant aimés 16:35 Culturebox 16:40 Slam 17:10 Un livre, un jour 17:15 Des chiffres et des lettres 17:50 Questions pour un champion 18:30 18:30 aujourd'hui 20:10 Plus belle la vie 20:35 Le secret de Brokeback Mountain 22:48 La minute épique 22:50 Soir 3 23:15 Ce soir (ou jamais !)

Lightman et Foster sont amenés à enquêter sur le coup de feu qu'un policier a tiré et qui a malencontreusement touché un adolescent. Il semble que l'affaire soit liée à un dossier terroriste mais les preuves manquent. Parallèlement, des avocats déposent une plainte à l'encontre de l'équipe de Lightman. Plusieurs personnes déplorent effectivement un comportement malhonnête de l'équipe lors d'une récente affaire. Torres et Loker voient leur amitié mise à rude épreuve.

Horoscope Quelque chose d'important va survenir ce qui clarifiera certains points primordiaux dans votre vie. Mais comme le moral est bon vous n'aurez qu'à vous féliciter de ce qui arrive.

C AN CE R

Matthieu cherche à découvrir la vérité sur Chloé. Qui est-elle vraiment ? Chloé, elle, persuadée que son intégration au sein de l'équipe est sur la bonne voie, ne sent pas venir le danger. Elle se passionne pour leur nouvelle affaire : une mère de famille apparemment sans histoires, Aurélia Valencourt, a été retrouvée morte dans la cour de son immeuble. Les premières constatations médico-légales ne laissent pas de doute : elle a été violée...

06:25 Point route 06:30 Télématin 09:04 Dans quelle éta-gère 09:05 Des jours et des vies 09:30 Amour, gloire et beauté 09:55 C'est au programme 11:00 Motus 11:30 Les Z'amours 11:59 Image du jour : En route pour la finale 12:50 Emissions de solutions 13:50 Soyons Claire ! 13:55 Consomag 14:00 Toute une histoire 14:55 Tennis 18:56 CD'aujourd'hui 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:55 Image du jour : Roland Garros 20:30 Soyons Claire ! 20:35 Envoyé spécial 22:45 Scientologie, la vérité sur un mensonge

LIO N

06:30 Zoé Kézako 06:45 TFou 08:30 Téléshopping 09:20 Le destin de Lisa 11:05 Le protecteur 11:55 Petits plats en équilibre 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 17:35 Ghost Whisperer 18:30 A prendre ou à laisser 19:05 La roue de la fortune 19:50 La prochaine fois, c'est chez moi 20:35 C'est ma Terre 20:37 Courses et paris du jour 20:38 Moments de bonheur 20:45 Profilage 21:35 Profilage 22:30 Profilage

V I E RG E

07h00 : Journal télévisé 07h00 : Journal télévisé (1er 07h15 : Sabahiat édition) (Télématin) 07h15 : Sabahiat (Télématin) 10h00 : Qariat El Ilm Wa 10h00 : Moughamarat Farid Khayal 10h30 : El-Assil 10h30 Oyoun Aliya 12h00 :: Firqat Mozart 11h10 : documentaire 12h30 : Ibtikarat Alef Soual 12h00 13h00 :: Journal télévisé ( édi12h30 : Ibtikarat tion du 13h) 13h00 Journal télévisé 13h30 :: Rebeca 13h30 : El Houb El-Dhaie 15h00 : Long métrage 14h40 : Varietes musicales d'animation 15h00 Documentaire 16h30 :: Kaasse el fadaa 16h30 El-djawal 17h00 :: El-Aâlem baina yadak Aâlemwa El-hacharat 17h00 17h30 :: El-khal raihane 17h30 Mouchahid min 18h00 :: Journal télévisé ( édiaâlem tion Amazigh) 18h00 Journal télévisé 18h20 :: Haoula aâlem 18h30 Afaaq soualek filahia 19h00 :: Ikhetar 19h00 Bit Djadi 20h00 :: Journal télévisé ( édi20h00 : Journal télévisé tion du 20h) (21h00 édition du 20h) : Min Waqiouna 21h00 La Planète des 22h00 :: 1.2.3. viva singes l'algerie 23h00 Concert de chant 23h00 :: Film algerien

Nuages épars. 26°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 03 h 48 El-Dohr 12 h 45 El-Assar 16 h 35 El-Maghreb 19 h 59 El-Icha’a 21 h 36

Les pirates

Depuis que la loi HADOPI a été adoptée, le terme « pirate » est utilisé un peu à toutes les sauces, aussi, il serait bon de définir les différents types de pirates, les vrais avec une jambe en bois et un bandeau sur l’œil, pas ceux avec une souris dans la main droite et un café dans l’autre !Le pirate est un aventurier avide d’argent, il parcours les mers et aborde les navires ou vole les terres pour son propre compte. Il n’a pas d’allié politique et plus le navire appartient à une flotte puissante, plus sa renommée grandit (et sa fortune aussi par la même occasion). Si le pirate est capturé, il est en général pendu sur le champ, sans autre forme de procès. Le corsaire fonctionne sur le même principe que le pirate mais il agit pour le compte d’une puissance militaire. Il agit

sur ordre d’un roi, affranchi d’une lettre de marque qui lui permet de saborder tous les navires (militaires et marchands) ennemis de son souverain. Si le corsaire est capturé, il est reconnu comme un prisonnier de guerre et évite la pendaison. Il sera ensuite échangé contre d’autres prisonniers de guerre adverses. Le plus connu des corsaires est sans doute Robert Surcouf. Le flibustier est un type de corsaire agissant uniquement dans la région des Antilles en ne volant que les navires ou propriétés espagnoles. Ils sont mandatés par la France, l’Angleterre ou les Pays-Bas. La plupart sont basés sur l’île de la tortue, près d’Haïti.Le boucanier est un flibustier français ayant pour mission de conquérir l’île de SaintDomingue (Antilles), occupée par les Espagnols.


Maracana N° 1124 — Jeudi 27 Mai 2010

24

CHERIF SOULEYMANE : «Tous derrière l’Afrique au Mondial» Hormis quelques soubresauts à l’occasion de la CAN, le football guinéen n’arrive pas à décoller. Au dernier classement de la FIFA, il apparaît au 87e rang mondial, au 19e en Afrique. On est bien loin des heures de gloire. A quoi imputez-vous cette dégringolade ? La dernière victoire du Hafia remonte à 1977, celle d’Horoya en coupe des vainqueurs de coupe à 1978. Je crois que nous avons dormi sur nos lauriers et que nous n’avons cessé de nous réveiller chaque matin en pensant que les années bonheur allaient se perpétuer. On n’a pas pensé à la relève. On n’a pas su mettre en place des structures stables, solides, faites pour durer et nous sommes entrés dans une période de glaciation avec pour seul rêve notre passé. Les autres pays ont progressé et nous, nous n’avons pas cessé de reculer. Vous le voyez avec nos joueurs paris en Europe. Combien pendant ce trente années ont-ils occupé le haut du pavé, tenu une place importante dans un très grand club. Vous connaissez la réponse aussi bien que moi. En termes médicaux, on parlerait d’un encéphalogramme plat... Le terme peut paraître excessif ; malheureusement, il n’est pas très loin de la réalité. Vous savez, le football doit être en perpétuel mouvement, en perpétuel renouvellement. C’est comme la technologie. Les chercheurs sont continuellement sur leur table de travail pour faire évoluer les dernières trouvailles. S’ils ne le font pas, d’autres prendront la place qu’ils occupent. En clair, il faut être perpétuellement, dans un univers de compétition, à la pointe du progrès. S’en remettre à d’hypothétiques magiciens qui ne sont e plus souvent que des illusionnistes n’est jamais la bonne solution. Pour se maintenir au sommet, il est indispensable de travailler à la base, former des jeunes, année après année. Ne jamais cesser de renforcer ce qui est l’assise de votre football.

Les plus anciens se souviennent de lui. Avec ses camarades du Hafia de Conakry, premier club à avoir remporté trois coupes d’Afrique des clubs champions, avec le Syli National de Guinée, il a connu l’époque héroïque du football guinéen qui faisait l’admiration de tous. Mais ce temps-là est bien révolu. Il remonte aux années 70. Ballon d’or africain en 1972, Cherif Souleymane est toujours demeuré un passionné de football. Il parle de football avec lucidité, souvent sans complaisance, conscient des obstacles qui se dressent depuis toujours en Afrique. Présent au début du mois de mai au Caire à l’occasion du séminaire CAF/FIFA sur la nouvelle licence B des entraîneurs, il s’est soumis bien volontiers aux questions de cafonline.com.

Y a-t-il une stratégie de développement ? Bien sûr, il faut commencer à jouer très tôt. Tout est devenu scientifique. Nous ne pouvons pas éternellement nous en remettre à l’empirisme, en faire notre seule règle de vie. Cela demande un énorme travail en profondeur qui s’inscrit dans la durée. La gloire est éphémère. Il faut l’entretenir en pensant constamment aux lendemains. Puisque je suis venu pour le séminaire CAF.FIFA au Caire, je voudrais juste dire un mot pour souligner que la CAF fait un très gros effort pour que nous puissions entrer dans l’universel. A chacun de nous d’en faire notre profit, de suivre le mouvement ; mieux, de l’anticiper. Comme on le dit, “aide-toi, le ciel t’aidera”. Note avenir est entre nos mains, et d’abord entre les nôtres. Nous ne pouvons pas

indéfiniment partir à l’aventure sans projets consistants, sans structures, sans organisation .

On fait souvent des comparaisons entre le football africain qui a construit ses légendes et celui d’aujourd’hui. Avez-vous constaté une évolution depuis l’époque où vous étiez sur le terrain ? Je me méfie de ce genre de question. Vous entendez souvent de vieux joueurs proclamer que c’était autre chose, entendez beaucoup mieux de leur temps. Non, ce n’est pas la vérité. Le football africain a beaucoup progressé dans l’organisation, même si je vous ai dit qu’il y avait encore beaucoup à faire dans ce domaine. Le football africain s’est aussi lancé dans la formation avec la réussite qu’on lui connaît dans les Coupes du monde cadets et juniors. Ce que je déplore, c’est qu’on ait délaissé le football des rues, des campagnes, des villages qui, à mon époque, étaient les vrais viviers du football africain. Enfin, il me semble que la qualité du spectacle a régressé, que le football d’instinct a été mis sous l’éteignoir au profit d’un jeu beaucoup plus formaté. Mais est-ce le cas de la seule Afrique ? Ce qui est sûr, en revanche, c’est que le talent des jeunes africains demeure. La Coupe du monde approche à grands pas. Quelle réflexion vous inspire-telle concerant les six représentants du continent ? D’abord, je dois souligner que si nous faisons la rétrospective de la participation des équipes africaines depuis quarante ans, les progrès sont bien visibles, même si les résultats n’ont pas toujours été ceux que nous aurions souhaité. Globalement, les équipes africaines ont tenu leur rang contre des adversaires difficiles, parfois très difficiles. Nous restons, hélas, très lourdement handicapés par nos ressources. En Afrique du Sud, l’idéal ce serait que deux, voire trois équipes arrivent en quarts de finale et l’une d’entre elles en demi-finale. Je ne souhaite pas individualiser. Ce qui m’intéresse, ce sont les six équipes et pas chacune séparément. C’est pour cela que je vous parle de performance globale. Je ne suis pas certain que nous soyons armés pour remporter la Coupe, mais si un tel événement se produisait ce serait naturellement formidable. Gardons les pieds sur terre, ne rêvons pas. Après tout, on ne sait jamais. Il y a un proverbe de chez nous qui dit que “le chien est méchant chez lui !” Par-dessus tout, encourageons-les toutes parce qu’elles sont notre vitrine. Elles engagent la crédibilité de notre football, de ses efforts, de ses progrès, de sa vitalité. Pourtant, quand on observe ce qui se passe en Europe, on s’aperçoit que les joueurs africains ont de plus

en plus leur place dans les meilleures équipes et qu’ils figurent régulièrement au nombre des grandes stars. Pourquoi n’arrivent-ils pas à produire la même qualité de jeu avec leur sélection nationale ? C’est un vaste sujet qui tient aux hommes, à leur fonctionnement, à leur environnement, plus qu’à leurs qualités de joueurs. Vous êtes à Chelsea, à Manchester, au Barça, au Real ou à l’Inter Milan, vous avez une organisation extraordinaire qui est totalement au service du joueur. Vous ne pouvez penser qu’à vos entraînements, à vos matches, à votre métier de joueur. Tout est fait pour vous aider à vous épanouir. Vous vivez quotidiennement avec les autres joueurs. Votre rythme de vie est parfaitement harmonisé. Lorsque vous revenez dans votre pays, il vous faut réapprendre le vivre ensemble. Il est difficile de changer ses habitudes et chacun a les siennes. Je vais vous dire quelque chose d’essentiel : nous autres Africains, nous pensons que l’herbe est plus grasse chez les autres que chez nous. Regardez ce que réalise le football égyptien. De grands clubs, Ahly, Zamalek, et une grande équipe nationale, avec un entraîneur égyptien. La vérité est là. Les gars sont ensemble, dans le même championnat, se connaissent les uns les autres, possèdent un patrimoine de jeu commun. Ils vivent ensemble, jouent ensemble même quand ils n’appartiennent pas au même club. L’entraîneur peut les suivre en permanence. Ils possèdent une manière de jouer qui constitue une véritable identité. Ils ont raté, malheureusement, leur qualification pour la Coupe du monde, mais le football égyptien se remettra de cet échec. Il a la pérennité pour lui. Shehata s’arrêtera un jour mais l’équipe d’Egypte s’est inscrite dans la continuité. Il paraît tellement fort que rien de dramatique ne semble devoir le menacer. Instruisonsnous de ce qui est fait là-bas et le football africain ne pourra qu’en être bénéficiaire. Ce qui se passe en Egypte depuis tant d’années me rappelle l’époque du Hafia de Conakry, du Canon de Yaoundé qui étaient, en leur temps, les Ahly d’aujourd’hui. Et l’épopée de ces deux grands d’Afrique a eu des retombées positives sur les sélections de la Guinée et du Cameroun. Parfois, nous préférons chercher ailleurs ce que nous avons chez nous. C’est peutêtre un des défauts du football africain. En conclusion, je désire souhaiter bonne chance à nos six représentants. C’est toute l’Afrique qui sera derrière eux et fière de les voir rivaliser avec les plus grandes équipes du monde qui sont aussi les plus titrées, Brésil, Argentine, Allemagne, Angleterre, France. Donnez-nous du bonheur ! Fifa. Com

maracanafoot1124  

maracanafoot1124

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you