Issuu on Google+

Mercredi 26 Mai 2010 - N° 1123 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

Le stage de Crans-Montana

RÉUSSI Face à l’Irlande, on s’est entendu pour 7 changements

On est peinés pour Meghni

YEBDA

un atout majeur dans l'entre-jeu

MEGHNI

L’artiste stoppé par une méchante blessure

«Magic» Bougherra : La magie des Verts


02

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

BALLE AU CENTRE

LE DEPEUPLEMENT Par ALI BOUACIDA

«Un seul être vous manque et tout est dépeuplé». Ce vers du poète Lamartine est couramment transcrit dans la rubrique nécrologique où des familles éplorées disent tout le chagrin de l’absence de l’être cher. Nous sommes tentés de reprendre ici cette triste formule pour dire tout le désarroi qui s’est instauré depuis que nous avons appris que Mourad Meghni ne participera pas au Mondial pour cause de blessures. Toute la presse s’est fait l’écho de l’indisponibilité du talentueux milieu de terrain des Verts et c’est comme une calamité annoncée qui ressort dans les écrits des confrères dont certains se posent la question de savoir qui va donc remplacer ce prodige ? On publie même des sondages pour interroger l’opinion publique appelée à choisir entre quatre footballeurs susceptibles de combler le vide : Boudebouz, Amri, Hadj-Aïssa et Kadir. Cette inquiétude collective, ce désarroi à trouver un remplaçant digne de Meghni illustre surtout l’état de grande désuétude qui caractérise notre football réduit à paniquer dès qu’un joueur est blessé. Cela signifie que la configuration de notre paysage sportif et de nos championnats est complètement à revoir. Ainsi, durant ces trois décennies qui ont succédé à la première participation à la coupe du monde, les gérants du football, toutes hiérarchies confondues, du préparateur physique aux patrons de la FAF en passant par les entraîneurs et les présidents, n’ont pas été capables de tracer une feuille de route assez lisible pour former des joueurs aptes à relever ces grands défis, ceux d’être prêts au moment fatidique où il faut combler un vide. Or, selon le panel proposé par nos confrères, seuls quatre footballeurs pourraient éventuellement jouer à la place de Meghni considéré donc comme une superstar, un joueur indispensable, voire irremplaçable. C’est là le tribut du star system adopté par les gérants du football enclins à recruter la vedette, le prodige prêt à l’emploi plutôt qu’à songer à investir dans ces pépinières où foisonnent les talents méconnus. Résultat des courses : on panique à la moindre blessure d’un titulaire alors qu’il aurait fallu prévoir beaucoup de doublures aussi talentueuses. Cette politique du joueur providentiel finira par s’avérer fatale pour notre football et si le moment est mal choisi pour «philosopher», l’urgence étant à l’échéance sud-africaine, il faudra sereinement revoir intégralement sa copie avec le professionnalisme qui s’annonce en accordant la priorité absolue à la formation et aux écoles de football. Et c’est alors que de très nombreux Meghni émergeront. Pour repeupler les stades. A. B.

JUMELLES

La Coupe du monde habillée par Louis Vuitton

Le trophée abandonne le coffre blindé en aluminium, dans lequel il est habituellement transporté pour un écrin LVMH à la hauteur de son prestige. La FIFA veut-elle transformer sa pépite de trophée en WAG ? À l'instar des femmes des footballeurs les plus cotés de la planète, la Coupe du monde va bientôt voyager en tenue de luxe. Jusque-là transporté dans un coffre blindé en aluminium, le trophée va désormais gagner en glamour. Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football, a décidé d'apporter tout le soin que mérite cet objet de 6 kilos en or 18 carats. Un juste retour des choses, en somme... Le groupe de luxe LVMH, propriétaire de Louis Vuitton, a signé au début du mois de mai un partenariat avec les instances du football. La réalisation d'une malle unique a été confiée à l'atelier historique des Asnières, dans les Hauts-de-Seine, qui répond aujourd'hui à plus de 450 commandes spéciales par an. Un contrat qui peut être vu comme une petite fierté nationale, sachant que la Coupe du monde est également une création française. La marque de luxe se lance pour l'occasion dans la communication autour du ballon rond. Et à l'image de son prestige, elle y a mis les formes. Une publicité au casting de rêve va être diffusée cet été. Tournée au Café Maravillas à Madrid en mars dernier, elle met en scène les trois plus grands mythes de l'histoire du football. Zinedine Zidane et Pelé y disputent un match de baby-foot, arbitré par Diego Maradona. Rien que ça...

Troussier fustige le Japon LE FC ISTRES S’INTÉRESSE À LUI

Le technicien français, Philippe Troussier, qui a été le sélectionneur du Japon entre 1998 et 2002, a vivement critiqué la sélection de Takeshi Okada en dénonçant leur «obsession de jouer comme L'Espagne ou le Brésil». «La situation est la même que lorsque Okada entraînait le Japon en 1998, a-t-il expliqué. L'équipe a vraiment une mentalité stupide.» Battue sur le score de deux à zéro par la Corée du Sud lundi, la sélection japonaise n'a jamais su trouver des solutions pour revenir au score. «Ils ont été menés très tôt dans la partie, a repris Troussier. Puis ils n'ont rien montré pendant le reste du match. Au haut niveau, il faut savoir changer sa philosophie du jeu.» L'ancien coach de Marseille ne les voit pas aller très loin. «Ils ne battront jamais les Pays-Bas, mais peut être le Cameroun.»

Ighil, entraîneur de l’ASO

Meziane Ighil pourrait être l’entraîneur de l’ASO Chlef, la saison prochaine. C’est en tout cas ce qu’affirmait une source autorisée du club chélifien, hier mardi. Notre source révèle à ce sujet que le président Medouar a rencontré l’ex-sélectionneur national lundi dans la soirée et a finalisé avec lui. Si cela viendrait à se confirmer, il va sans dire que le club chéliffien vienne de réussir un grand coup en s’attachant les services du meilleur entraîneur du pays.

Arpinon supervisera Derrag

Le FC Istres Ouest-Provence, club de Ligue 2 française, s’intéresse de très près au j o u e u r mouloudéens, M o h a m e d Derrag. C’est ce que nous avons appris d’une source sûre, proche du club provençal. Notre source affirme que, Frédéric Arpinon, le directeur sportif du FC IOP sera présent vendredi prochain au stade 5-Juillet pour superviser l’attaquant mouloudéen qu’il rencontrera à la fin du match MCA-CRB. Le FC Istres a déjà chargé un agent pour régler ce transfert, lequel agent sera aux côtés de Arpinon, vendredi dans les travées du 5Juillet. Il est à noter, par ailleurs, que Derrag n’est pas le seul joueur qui intéresse le FC Istres, pas moins de quatre autres noms de joueurs évoluant dans des clubs de D1 et de D2 sont cochés sur le calepin de Frédéric Arpinon, l’ancien joueur de l’ESTAC Troyes qui comptait à un moment donné pas moins de cinq joueurs algériens dans son effectif.

Andres Iniesta voit rouge

Le milieu de terrain du FC Barcelone se lance dans la production viticole. Implantée dans son village natal, l'entreprise sera gérée dans un premier temps par son père. L'ombre d'Andrès Iniesta plane toujours un peu plus sur son village natal de Fuentealbilla, dans la province espagnole d'Albalcete. Après l'inauguration d'une rue en son nom en juillet 2008, le joueur du Barça a décidé de laisser son empreinte sur le monde agricole local. Son projet : lancer son propre domaine viticole. Les terrains achetés et les locaux en construction, l'affaire se met doucement en place. Sous les yeux du footballeur, actuellement en stage de préparation pour la Coupe du monde, mais surtout de son père à qui il a confié le soin de superviser les opérations. A l'heure où les salaires des grands joueurs apparaissent comme indécents en temps de crise économique, El Cerebro va employer 12 personnes. Une belle initiative dans une Espagne rurale touchée de plein fouet par la mauvaise conjoncture actuelle. Loin d'être un cas isolé dans le monde du football, Andrès Iniesta entre ainsi dans le cercle des "joueurs-vignerons".

Mahiouz : oublié ou écarté… une 2e fois ?

La FAF a établi une liste de 57 anciens internationaux et anciens entraîneurs de l’EN invités au Mondial en Afrique du Sud. A la lecture de cette liste, on se rend rapidement compte qu’il y a un joueur qui ne figure pas. Il s’agit de Bouzid Mahiouz, l’ex-stoppeur du Mouloudia d’Alger, club avec lequel il a été plusieurs fois champion d’Algérie et vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1976, le premier titre continental pour un club algérien depuis l’indépendance. Naturellement, les qualités de Mahiouz ont fait qu’il a été sélectionné en équipe nationale, notamment qu’il a participé à toute la campagne de qualification pour le Mondial 1982. Malheureusement, pour des considérations extra sportives, il n’a pas été retenu pour la phase finale, en Espagne. Le geste de la FAF, aujourd’hui, envers ce grand joueur est incompréhensible : est-ce que Mahiouz a été oublié ? Ou bien a-t-il été écarté… une deuxième fois ? Seule la FAF est en mesure de nous éclairer.


03

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

Les Verts affectés par le forfait de Meghni

J-16

pliée en quatre, multipliant les efforts pour essayer de «ramener» Meghni. Cette décision de ne pas compter sur un joueur considéré comme une pièce maîtresse du dispositif de Rabah Saâdane, a été considérée comme une «grosse perte» pour l'équipe nationale qui se voit privée d’un si talentueux joueur qui a définitivement conquis les puristes et les fans de l’EN.

Le stage de Crans-Montana réussi

Rabah Saadane a indiqué mardi que Mourad Meghni, longtemps incertain, a malheureusement été écarté de la phase finale de la Coupe du monde en Afrique du sud, en raison de blessure (tendinite au tendon rotulien du genou gauche), ne sera pas remplacé et que l’in des quatre gardiens de but sera écarté. « Je ne compte pas faire appel à l'un des cinq réservistes, suite au forfait de Meghni », a déclaré le coach lors d’un point de presse qu’il a animé hier matin, à Crans Montana. Plus clairement, Saadane doit, à présent, écarter un seul élément du groupe pour disposer de sa liste des « 23 ». « Je dispose de 24 joueurs. Seul un des quatre gardiens de buts sera sacrifié pour arrêter la liste définitive des 23. Il n'y aura donc pas de nouveau joueur, sauf blessure grave », a ajouté Saadane.

Meghni, la décision couperet

Longtemps incertain pour le Mondial en raison d'une tendinite au tendon rotulien du genou gauche, le milieu algérien ne pourra pas finalement prendre part à cette compétition. La décision d’écarter Meghni a été prise lors de la réunion de Saâdane avec le staff médical, tenue dans la soirée d’avant-hier (lundi). Cette réunion a planché sur «l'évaluation de l'état de forme des joueurs blessés, actuellement en stage de préparation à Crans-Montana», a indiqué la FAF.

Beaucoup de tristesse après le forfait de Meghni

Le forfait de Meghni a été véritablement «un coup dur» pour le staff technique et les joueurs de l’EN qui n’ont pas manqué d’exprimer leur

«tristesse» mais aussi pour l’équipe médicale chargée de veiller sur l’équipe nationale. Celle-ci s’est

Selon Rabah Saâdane qui s’exprimait mardi matin lors d’un point de presse «les objectifs du stage en Suisse ont été réalisés à 80%. Tout s'est bien passé en ce qui concerne l'adaptation à l'altitude et pour les tests médicaux».

Quatre joueurs absents face à l’Irlande

L’entraîneur de l’équipe nationale, concernant les joueurs qui ne sont pas prêts ou relevant de blessures pour le match amical face à l’Irlande, prévu ce vendredi, a confirmé le forfait de quatre joueurs. «Bougherra, Antar Yahia, Medjani et Yebda ne pourront pas participer à ce match, parce qu’on ne veut pas prendre de risques», a annoncé Saâdane. Ce dernier se veut rassurant en déclarant : «Je veux rassurer tout le monde que ces joueurs-là seront en possession de tous leurs moyens lors du stage prévu en Allemagne", a-t-il affirmé. Pour d’autres, tel Lacen qui souffre d’un début de pubalgie, Saâdane a déclaré qu’«il n'y a aucun risque». D'ailleurs, pour ne pas provoquer

d'autres blessures, le coach de l’EN a pris des mesures strictes en annulant quelques séances d’entraînement.

Face à l’Irlande, accord pour 7 changements

Au cours de la rencontre amicale Algérie-Irlande, les deux parties se sont mises d’accord pour les changements de joueurs pendant le match. Ainsi, chaque équipe pourra effectuer sept changements, dont deux concernant les gardiens de buts. Sur ce dernier point, c’est Saâdane qui en a émis le souhait, certainement pour une première mise à l’épreuve de Mbolhi. Saâdane doit écarter un des quatre gardiens présélectionnés.

«MAGIC» BOUGHERRA La magie des Verts

Auteur d’une superbe Coupe d’Afrique des nations, Bougherra est devenu aujourd’hui l’un des piliers de l’Equipe nationale d'Algérie. Ça parle de lui de partout. Depuis son illustration avec les Verts et son club les Glasgow Rangers, Madjid Bougherra est sollicité par de nombreux et prestigieux clubs européens. Auteur d’une superbe Coupe d’Afrique des nations en se faisant remarquer, notamment en quarts de finale face à la Côte d’Ivoire, le puissant défenseur des Glasgow Rangers, Madjid Bougherra, est devenu aujourd’hui l’un des piliers de l’Equipe nationale. Ayant fait l’impasse sur les trois derniers matches de son équipe en championnat écossais après avoir assuré le titre lors de la 36e journée, le «Magic» a rejoint les Verts à Crans-Montana où il est en train de suivre le stage. Seulement, Madjid Bougherra est victime d’une blessure qui l’oblige à respecter un programme spécial tracé par le staff médical. D’ailleurs, en se mettant d’accord avec son coach pour faire l’impasse des trois derniers matches et donc de rater la fête du titre avec ses coéquipiers, Madjid précise: «J’étais contraint de quitter Glasgow pour des raisons personnelles et pour effectuer des soins en France.» Et au grand bonheur des supporters des Verts, Bougherra a effectué avant-hier, son retour à l’entraînement en se contentant de quelques exercices. Ce qui est de bon augure pour ce «Magic», élément indispensable dans l’échiquier de l’entraîneur de l’Equipe, nationale Rabah Saâdane, même s’il doit faire l’impasse sur le prochain match amical contre l’Eire. D’ailleurs, lui-même confirme en déclarant, entre autres: «Je me sens bien en forme, mais on ne veut pas prendre de risque avec ma blessure. J’ai, certes, envie

de disputer ce match de Dublin, mais on donne la priorité à ma blessure et je ne prendrai donc pas le risque de jouer pour éviter une rechute.» Le coach national, luimême, verse dans le même sens: «Concernant Bougherra, je ne prendrai aucun risque pour lui, pour le match du 28 mai, car je ne veux pas le perdre pour la suite. Il prendra le temps qu’il faudra pour réintégrer le groupe.» L’année 2010 n’est que du bonheur pour l’international algérien des Glasgow Rangers, Madjid Bougherra, considéré par les spécialistes du football, comme l’un des meilleurs défenseurs au monde convoité par plusieurs grands clubs européens de première division. Le très solide défenseur algérien a largement contribué au titre de champion d’Ecosse réalisé par son club cette saison, alors qu’auparavant, il avait effectué une superbe Coupe d’Afrique des nations avec les Verts. Son talent a été même reconnu la saison dernière en Ecosse, puisque ayant contribué au doublé de son équipe, «Magic» Bougherra est alors désigné «Rangers Player of the Year 2009». Une reconnaissance qui témoigne, si besoin est, de la grande valeur de ce défenseur si exceptionnel. D’ailleurs, Bougherra a été consacré meilleur joueur algérien 2009 (Ballon d’Or algérien) par le journal sportif algérien Le Buteur, il a reçu le Trophée DZ foot d’or 2009. A 27 ans, il faut avouer que c’est une sacrée promotion pour le Fennec, passé par Gueugnon, Crewe, Sheffield Wednesday ou Charlton avant de connaître la consécration avec les Glasgow Rangers. Il y a quelques jours seulement, le club anglais Liverpool a exprimé son intérêt à enrôler l’international en prévision de la saison prochaine. Le défenseur algérien des

Rangers serait en pole position dans la liste établie par Rafael Benitez pour renforcer le secteur défensif de l’équipe alors qu’auparavant, les deux clubs espagnols, le FC Barcelone et le FC Séville, ont également émis le voeu de l’enrôler pour la saison prochaine. D’ailleurs, il est si célèbre que l’enfant de Hadjout vient d’acquérir une très belle image marketing. En Equipe nationale, Madjid Bougherra a marqué 4 buts en 40 sélections. Sa première sélection remonte au 20 juin2004 (ZimbabweAlgérie 1-1). Il a marqué son premier but le 2 juin 2007 lors du match Cap Vert Algérie (2-2). Son dernier but date du 25 janvier dernier lors du match Algérie Côte d’Ivoire (3-2), but décisif dans les derniers instants de jeu qui permit à l’Algérie d’égaliser en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations. Et l’aventure continue pour «Magic» dans la perspective d’un bon Mondial 2010.


04

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

Mourad Meghni : le nouveau «Zidane» stoppé par une méchante blessure

J-16

g Par Saïd Benali Annoncé comme le nouveau «Zidane» par la presse transalpine, Mourad Meghni, qui souffre depuis l’année dernière d’une blessure et qui s’est entraîné, samedi dernier, avec ces coéquipiers en stage à Crans Montana en se permettant même le luxe de disputer un match d’application le lendemain au stade de Sion devant de nombreux supporters algériens, est déclaré officiellement forfait pour le Mondial.

L

e milieu de terrain de l'équipe nationale de football et sociétaire du club italien de la Lazio de Rome, ne prendra pas part à la prochaine Coupe du monde prévue en Afrique du Sud du 11 juin au 11 juillet prochain et devra subir une opération chirurgicale, annonce la Fédéraiton algérienne de football. C’est la décision finale du staff médical qui suit Meghni depuis plusieurs mois. Et la FAF précise d’ailleurs qu’elle “ne ménagera aucun effort pour aider le joueur jusqu'à sa complète guérison”. S’il est vrai que le retour aux entraînements de Meghni a ravi son

ex-coéquipier chez les Bleuets champions du monde -17ans, son médecin Giancarlo Biscotti, indique que «le seul élément blessé qui doit encore patienter est Mourad Meghni. Certes, sa blessure évolue, mais pour son retour, il doit patienter un peu». A le voir jouer durant ce match d’application en maniant la balle avec précision tout en effectuant des accélérations et des passes remarquables à ses coéquipiers, le milieu de terrain des Verts ne donnait vraiment aucune impression de souffrir d’une quelconque très grave blessure. Ce qui veut dire que son état de santé s’est bel et bien amélioré. Mais de là à assurer qu’il sera prêt pour les deux prochains matchs amicaux et le Mondial sud-africain, d’aucuns ne franchiront le pas. Et c’est le coup dur suite à cette décision du staff médical qui a été communiqué au joueur par le président de la FAF luimême. Pré-formé à l’AS Cannes, le jeune Mourad Meghni, véritable phénomène en équipe de France junior, débute sa carrière professionnelle en Série A à l’âge de 18 ans. En trois saisons, il reçoit les louanges des médias italiens qui voient en lui le nouveau «Zidane». Et, au fur et à mesure de ses évolutions et prestations solides, Meghni confirme son statut d’«artiste» en refaisant parler de lui en Italie, l’un des plus grands championnats du monde. Et c’est finalement la Lazio Rome qui le recrute avant qu’il n’éclate lors de sa première titularisation d’entrée en Champion’s League face au Werder

Breme. Là, l’international algérien a été tout simplement époustouflant en étant à l’origine des deux buts inscrits par le buteur maison, Tommaso Rocchi. En 2009, il manifeste son souhait de rejoindre l’équipe d’Algérie de football, en vue de prendre part avec elle aux éliminatoires combinées de Coupe du monde de la FIFA et de Coupe d’Afrique des Nations de football. Sa première apparition en équipe nationale a été lors d’un match amical entre l’Algérie et l’Uruguay, le 12 août 2009 au stade du 5-Juillet à Alger. Mourad Meghni a été d’ailleurs le premier joueur à avoir bénéficié de la nouvelle loi FIFA votée en juin 2009, en vertu de laquelle il est devenu possible de changer de sélection après 21 ans. Il est victime d’une blessure qu’il traîne depuis la fin de l’année passée et qui se réveille de temps en temps. Le milieu de 23 ans n’a toujours pas réussi à exploiter son incroyable talent à cause de cette méchante blessure qui vient de le priver du prochain Mondial sudafricain. Mais lui, très courageux, déclare : «Je suis bien triste, surtout que j’ai tout fait pour me rétablir et participer au Mondial en Afrique du Sud avec mes coéquipiers. Mais c’est le destin et je dois bien m’y plier. Je dois donc subir une opération pour me débarrasser définitivement de cette vilaine blessure», conclut l’international algérien, très touché par ce forfait forcé… S. B.

Yebda : un atout majeur dans l'entre-jeu

Le milieu de terrain du club anglais Portsmouth, Hassan Yebda, est l’un des éléments indispensables dans la stratégie technique et tactique de Rabah Saâdane.

l est donc évident que le coach national le ménage bien, lui qui souffre d’une blessure au genou, et qui poursuit un programme spécifique tracé par le staff médical afin de pouvoir guérir et reprendre le chemin des stades. Pour résumer les capacités, il n’y a pas mieux que cet ancien entraîneur de la Squadra Azura, et du Milan AC, Cesare Maldini, pour le faire. En effet, au mois de janvier dernier, Maldini s’est déclaré émerveillé par les qualités techniques et physiques de l’international algérien. Hassan Yebda est bien l’homme à tout faire au milieu de terrain, ses prestations en témoignent au sein de son club où il est devenu un atout majeur dans le dispositif de son coach à Portsmouth. C’est un élément qui a rempli sa tâche comme il se doit dans l’entre-jeu, en faisant de l’ombre à des joueurs de grandes qualités en milieu de terrain, à l’instar de Sissoko (Juventus de Turin), Diarra (Real Madrid) et Seydou Keita (Barcelone). C’est donc tout à fait normal qu’il attitre la convoitise de plusieurs clubs européens. Ainsi, Maldini l’aurait proposé aux responsables du club

italien du Milan AC afin de l’enrôler au sein de la formation italienne. En janvier 2010, Arsenal Football Club, FC Séville et l’AS Rome se le disputent, surtout que Portsmouth Football Club veut l’acquérir et le revendre. De plus, l’Inter et la Juventus étaient également sur ses traces avant que celui-ci ne précise qu’il n’a pas «l’intention de quitter Portsmouth où je me sens très bien». Mais, au mois de mars dernier, Hassan Yebda voyait ses chances de participer au Mondial s’amenuiser, à cause d’une blessure au genou dont l’ancien Manceau ne parvient pas à se débarrasser. «Je ne veux pas risquer de manquer l’Afrique du Sud, mais je ne peux me permettre aucune complication maintenant. Je dois prendre la décision qui est la bonne pour ma forme physique», avait déclaré alors l’international algérien dans les colonnes du Daily Mirror. Puis, ce fut la convocation au sein des Verts et Yebda se retrouve à Crans Montana avec les Fennecs afin d’effectuer la préparation du Mondial avec le groupe. Arrivé dans la soirée de dimanche 16 mai dernier en Suisse, Hassen Yebda a effectué le lendemain une échographie et rien de grave n’a été décelé. Le coach national, Rabah Saâdane, précise alors : «Après la première échographie qu’a effectuée Yebda, celle-ci a montré qu’il n’y avait rien de méchant à la suite de

la contracture qu’il avait ressentie la veille de la finale.» De son côté, Hassen Yebda dira : «Ma blessure n’a rien de grave. Ce n’est qu’un petit bobo et je devrai reprendre très bientôt. Bien évidemment, je suis très content d’être ici avec le reste de mes coéquipiers. Tout se passe pour le mieux et, Inchallah, on effectuera une bonne préparation en prévision de la Coupe du monde.» A l’instar des autres joueurs blessés, l’international algérien poursuit sa rééducation avec le staff médical avant d’intégrer le groupe dans quelques jours et c’est ce que confirme le coach national luimême : «Hassan Yebda, ainsi que Antar Yahia vont pouvoir s’entraîner avec le reste de l’équipe dans les prochains jours.» Milieu récupérateur et relayeur, Yebda (26 ans) évolue à Portsmouth où il est prêté par le Benfica Lisbonne. Hassan a gagné la Coupe du monde des moins de 17 ans avec l’équipe de France en 2001, avant de choisir les couleurs de son pays d’origine, l’Algérie, en 2009 puisque ses parents sont originaires de la Kabylie. Il effectue son premier match avec la sélection algérienne face au Rwanda le 11 octobre 2009 comptant pour les qualifications jumelées (Coupe d’Afrique des Nations et Coupe du Monde 2010) avant de devenir titulaire à part entière et mieux encore : il est l’un des atouts les plus importants de Rabah Saâdane au milieu de terrain. S. B.


05

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

RADEBE : «Chair de poule à Soccer City»

J-16

Le 11 juin 2010, le stade Soccer City de Johannesburg entrera dans l'histoire en devenant la première enceinte sportive africaine à accueillir un match de Coupe du monde de la FIFA.

L'

Afrique du Sud, pays hôte, sera opposée au Mexique, dans une arène qui est une véritable merveille d'architecture. Mais pour mesurer à

leur juste valeur le travail, les efforts et les investissements qui ont permis d'en arriver là, il est indispensable de connaître les antécédents de ce lieu chargé d'histoire. L'une des personnes les mieux placées pour en parler est Lucas Radebe, dont la réputation n'est plus à faire au niveau national, mais également mondial. Alors que Soccer City est désormais complètement opérationnel, FIFA.com a rencontré l'ancienne star des Bafana Bafana et de Leeds United pour revenir sur quelques-uns des plus beaux moments vécus par l'Afrique du Sud dans le fameux stade de Johannesburg. La première date qui vient à l'esprit est celle du 3 février 1996, c'est-à-dire quatre ans après la réadmission de l'Afrique du Sud au sein de la grande famille du football international. Radebe et ses coéquipiers s'apprêtent alors à disputer un match qui allait modifier à jamais leur carrière. Le grand défenseur attend dans le tunnel de Soccer City, alors nommé FNB Stadium, tandis que dans les gradins, des dizaines de milliers de Sud-Africains n'en peuvent plus de crier leur espoir avant cette finale de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 1996. L'adversaire du jour, la Tunisie, est favorite. Mais 90 minutes plus tard, ce sont bien les Bafana Bafana qui montent sur le toit du continent, grâce à une victoire 2-0 sur les Aigles de Carthage. L'Afrique du Sud vient de réaliser ce qui reste sa plus grande performance de tous les temps sur la scène footballistique internationale. “C'était incroyable. Je m'en souviens comme si c'était hier”, raconte

Radebe sur le lieu même de ses exploits. “J'étais là (il montre le bord du terrain) avant ce match contre la Tunisie. Jamais je n'ai ressenti une telle nervosité dans ma carrière. C'est marrant, 14 ans après, d'avoir des souvenirs aussi nets d'un événement. C'est ici, sur cette pelouse, que nous avons gagné ce match historique. Mais je crois que le moment crucial du tournoi a été notre victoire 3-0 contre le Cameroun, en match d'ouverture de cette Coupe d'Afrique des Nations. Pour nous, ça a été un tournant”, explique Radebe.

“La chair de poule”

Le stade a changé de look. Il a aujourd'hui la forme d'une calebasse monumentale, somptueuse, ultramoderne et imposante, d'une capacité de 88 000 spectateurs. De quoi rendre jaloux le vainqueur de la finale 1996 : “Quand je me promène à l'intérieur du nouveau Soccer City, ça me donne la chair de poule. Si seulement j'avais 10 ans de moins, pour pouvoir jouer ce match d'ouverture contre le Mexique…”, ajoute-t-il en rigolant. “L'ancien stade était impressionnant. Celui-ci a plus de classe et il est plus grand. En fait, la première fois que je suis entré ici, je n'ai pas reconnu grand-chose. Le stade est au même endroit, les souvenirs ne disparaîtront jamais, mais il est difficile de replacer ces événements historiques dans leur contexte tellement ce lieu a changé. Pour le mieux, cela ne fait aucun doute !”, précise Radebe. Radebe est incontestablement l'une des grandes légendes du football sud-africain. En 1989, il est repéré par l'un des clubs les plus populaires du

ESPAGNE : Torres prêt pour la Suisse ?

pouvoir être prêt pour la première rencontre de la Coupe du Opéré d'un genou à la mi-avril, Fernando Torres ne savait pas s'il allait s jours. monde face à la Suisse. Mais l'attaquant espagnol est rassuré depuis quelque s minutes lors des matches amicaux avant le tournoi», a quelque jouer même J'espère 100%. à serai je a, débuter l «Lorsque le Mondia déclaré le buteur de Liverpool dans un entretien à Marca.

Allemagne

Christian Träsch forfait

A

près Michael Ballack, gravement blessé à une cheville par le Ghanéen Boateng, c'est Christian Träsch qui a été contraint de déclarer forfait pour le Mondial. Le milieu de Stuttgart (22 ans, 2 sélections) s'est blessé à une cheville lors d'une opposition pendant le stage italien de la Mannschaft. Le groupe allemand est donc réduit à 25 hommes.

L

Les 25 Allemands

Gardiens : Butt (Bayern Munich), Neuer (Schalke 04), Wiese (Werder Brême) Defenseurs : Mertesacker (Werder Brême), Westermann (Schalke 04), Lahm (Bayern Munich), Beck (Hoffenheim), Jansen (Hambourg), Tasci (Stuttgart), Aogo (Hambourg), Badstuber (Bayern Munich), Boateng (Hambourg), Friedrich

Australie

(Hertha Berlin) Milieux : Khedira (Stuttgart), Özil (Werder Brême), Schweinsteiger (Bayern Munich), Trochowski (Hambourg), Kroos (Bayern Munich mais prêté au Bayer Leverkusen), Marin (Werder Brême) Attaquants : Müller, Klose et Gomez (Bayern Munich), Podolski (Cologne), Cacau (Stuttgart), Kiessling (Bayer Leverkusen)

McDonald, North et Carle écartés

e sélectionneur néerlandais de l'Australie, Pim Verbeek, a communiqué mardi une liste provisoire de 28 joueurs pour le Mondial 2010, où les Australiens évolueront dans le groupe D avec l'Allemagne, le Ghana et la Serbie. Il a enlevé trois hommes de son groupe de 31 : Scott McDonald (Middlesbrough/ANG), Nick Carle (Crystal Palace/ANG) et Jade North (Tromso/NOR).

Les 28 Australiens

Gardiens: Mark Schwarzer (Fulham/ANG), Adam Federici (Reading/ANG), Brad Jones (Middlesbrough/ANG), Eugene Galekovic (Adelaide Utd/AUS) Défenseurs : Scott Chipperfield (FC Bâle/SUI), David Carney (FC Twente/HOL), Lucas Neill (Galatasaray/TUR), Michael Beauchamp (Al-Jazira/EAU), Shane Lowry (Aston Villa/ANG), Craig Moore (sans

contrat), Mark Milligan (JEF United/JAP), Rhys Williams (Middlesbrough/ANG), Luke Wilkshire (Dinamo Moscou/RUS) Milieux: Mark Bresciano (Palerme/ITA), Tim Cahill (Everton/ANG), Jason Culina (Gold Coast Utd/AUS), Brett Emerton (Blackburn Rovers/ANG), Richard Garcia (Hull City/ANG), Vince Grella (Blackburn Rovers/ANG),

James Holland (AZ Alkmaar/HOL), Brett Holman (AZ Alkmaar/HOL), Mile Jedinak (Antalyaspor/TUR), Tommy Oar (FC Utrecht/HOL), Carl Valeri (Sassuolo/ITA), Dario Vidosic (FC Nuremberg/ALL) Attaquants : Josh Kennedy (Nagoya Campus/JAP), Harry Kewell (Galatasaray/TUR), Nikita Rukavytsya (FC Twente/HOL)

pays, les Kaizer Chiefs, basés à Soweto. Le célèbre township est à deux pas de Soccer City. Deux stades occupent une place à part dans le cœur des habitants de Soweto : Soccer City et Orlando Stadium.

Un lieu historique

Ce dernier tient sa valeur symbolique au fait que les plus grands footballeurs sudafricains y ont réalisé leurs débuts. Soccer City est quant à lui une cathédrale, un lieu de réunion et de célébration, débordant de souvenirs, parmi lesquels le discours de Nelson Mandela à sa sortie de prison en 1990. C'est là qu'il prononça sa deuxième adresse à une nation impatiente, après celle de la grande parade du Cap, le jour même de sa libération. “Vous savez, c'est un endroit chargé d'émotions pour nous. Tant de souvenirs sont liés à Soccer City. Il faudrait une journée entière pour tous les raconter. C'est l'une des choses malheureuses de notre passé, les équipements de qualité étaient réservés à une élite. Par conséquent, avoir un stade comme celui-ci en plein Soweto est quelque chose de remarquable. Cela montre que peu à peu, le fossé est en train d'être comblé”, conclut Radebe, qui a fait partie de la première équipe d'Afrique du Sud qui a joué à Soccer City, le 11 juillet 1992. À cette occasion, les Bafana Bafana avaient tenu en échec un Cameroun au sommet de son art, dans un stade rempli comme un œuf… ou une calebasse.

Brésil

FABIANO «Rennes ? J'ai baissé les bras»

Aujourd'hui, il est l'attaquant titulaire de l'équipe favorite pour le Mondial, le Brésil. Il y a dix ans, Luis Fabiano portait le maillot de Rennes et n'avait pas inscrit un but en onze apparitions de L1. Un énorme gâchis pour les Rouge et Noir. «Le responsable de cet échec, c'est moi. J'avais 20 ans, j'étais déboussolé en arrivant. Je n'ai pas fait les efforts nécessaires, je n'ai pas voulu changer mon style de jeu, a avoué le buteur de Séville à L'Equipe. Même si j'aimais bien Christian Gourcuff, je ne l'ai pas suivi. J'ai baissé les bras trop vite.» Acheté à l'époque 12 millions d'euros au Ponte Preta, celui qui compte désormais 36 sélections (25 réalisations) était reparti au pays pour se relancer. A Sao Paulo, il est devenu “O Fabuloso” et sa carrière a décollé. Proche de l'AC Milan l'été dernier, Fabiano devrait quitter Séville cet été : «Je n'ai plus qu'un an de contrat avec mon club. Oui, je vais sans doute le quitter.» Avec l'équipe andalouse, il a gagné la C3 en 2006 et 2007 et la Coupe du Roi en 2007. Là-bas, il a aussi connu les internationaux français Julien Escudé et Sébastien Squillaci. «A la place de Domenech, j'aurai construit ma défense centrale avec eux. Ils sont parfaitement complémentaires. Ce sont deux super mecs aussi», a déclaré celui qui veut «devenir l'égal de Ronaldo» en remportant le Mondial.


06

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

J-16 Bamba confiant dans ses Eléphants défaite 3-2 contre l’Algérie, personne dans le camp ivoirien ne l’avait vu venir, tant la bande à Didier Drogba s’était montrée magistrale durant sa campagne qualificative pour Afrique du Sud 2010. Pourtant, Souleymane Bamba estime que cette claque était la meilleure chose qui pouvait arriver à l’équipe. L'athlétique défenseur central, qui a disputé l’intégralité du médiocre parcours ivoirien en Angola, en est convaincu : loin d'ébranler la confiance ivoirienne, ce camouflet a donné une bonne leçon à tout le groupe avant le grand rendez-vous sudafricain. “Je ne dirais pas que la CAN a entamé notre confiance”, indique-t-il à FIFA.com. “Nous sommes une équipe qui a confiance en elle et je ne pense pas que nous irons à la Coupe du Monde en doutant de nos capacités. Je pense que ce qui est arrivé en Angola a vraiment été un bon signal rappel à l'ordre.” “Tout le monde nous disait que nous allions gagner ceci et cela. Du coup, nous avons peut-être commencé à le croire. En nous faisant éliminer, nous avons montré à tout le monde que les choses ne sont pas aussi faciles que ça. Cet accident nous a appris que dans des tournois comme ça, il faut aller chercher les résultats et se battre jusqu'à la dernière seconde. Je crois que nous avons tous retenu la leçon.”

Solidaires et collectifs

La Côte d'Ivoire a débuté l’année 2010 avec des rêves de gloire continentale, voire mondiale, plein la tête. Mais en quelques semaines, l’équipe qui était désignée comme la plus grande chance africaine à la Coupe du monde de la FIFA s’est retrouvée sous les feux de la critique.

Q

uant au sélectionneur Vahid Halilhodzic, il a payé au prix fort l’élimination des Éléphants en quart de finale de la CAN. Cette

Humilité et détermination n'ont pas été les seuls mots-clés que les Ivoiriens ont notés dans leurs calepins après leurs déboires angolais. Bamba et ses coéquipiers ont également réalisé la dépendance de leur équipe envers ses attaquants-vedettes, mise en évidence de façon criante lors de l'épreuve continentale. D'où le besoin d'adopter une approche plus solidaire et plus collective. Pourtant, malgré tous les défauts à corriger, le pensionnaire d'Hibernian estime que si Sven-Göran Eriksson parvient à trouver la bonne alchimie, son équipe aura alors toutes les chances d'entrer dans l'Histoire. “Je suis convaincu que nous avons une chance de gagner la Coupe du monde”, affirme le natif d'Ivry-sur-Seine. “Nous possédons des joueurs de classe mondiale qui évoluent dans les meilleurs clubs européens. Nous avons l'expérience, nous avons la technique, alors pourquoi pas ? Il faut juste que nous

soyons en place collectivement.” “Sur le plan individuel, nous avons beaucoup de talent et si nous avons eu un tort, c'est peutêtre de nous être trop appuyés sur les individualités. Pourtant, ces joueurs ne peuvent pas tout faire. Nous ne pouvons pas nous dire : ‘Bon, on a Drogba, Dindane, Kalou, ils vont nous faire gagner’. Nous devons tous prendre nos responsabilités et raisonner de façon collective en attaque comme en défense. Si nous pouvons y arriver, alors je pense que nous aurons une grande chance de réussir. Pourquoi ne pas positiver ?”

Faire mieux qu'en 2006

Ce discours optimiste ne peut qu'être salué, mais Bamba est le premier à reconnaître qu'avant de viser la gloire, la Côte d'Ivoire doit d'abord penser à s'extirper d'un groupe considéré comme le plus redoutable du tournoi. Dans le Groupe G, le Brésil, le Portugal et la RDP Corée attendent l'équipe d'Eriksson de pied ferme. Ce joueur de 25 ans, qui n'avait pas participé à Allemagne 2006, est décidé à tout faire pour que les siens fassent mieux que face à l'Argentine, aux Pays-Bas et à la Serbie. “Nous sommes habitués maintenant", rigole Bamba. "Ce groupe est aussi, voire plus difficile que celui de 2006, mais nous croyons en nous. Nous avons plus d'expérience que la dernière fois et je pense aussi que notre effectif est plus costaud. Nous sommes opposés à de grandes équipes, mais nous sommes nous-mêmes une très bonne équipe et je sais que nous ne serons pas bons à prendre. C'est clair que le premier match contre le Portugal sera déterminant. Si nous le réussissons, nous aurons de grandes chances de passer. C'est sûr que c'est un tirage difficile pour nous, mais il est aussi très motivant. C'est le genre de matches que tout joueur rêve de disputer. Si nous arrivons à passer, nous marquerons les esprits.” Bamba évoque les chances de qualification de la Côte d'Ivoire, mais il aurait également pu parler de ses chances à lui de disputer l'épreuve suprême. Après tout, il sera en Afrique du Sud l'un des Éléphants les moins connus, lui qui a passé les quatre dernières saisons à Dunfermline Athletic et à Hibernian.

En duo avec Kolo

En plus de développer un net accent écossais, ce défenseur formé au Paris SaintGermain a lentement mais sûrement fait sa place au sein de l'arrière-garde ivoirienne. Mieux encore, son partenariat avec Kolo Touré a largement contribué à la bonne tenue d'une défense qui n'a encaissé que six buts en 12 rencontres qualificatives. “Je n'aime pas parler de moi, mais je pense que je m'entends bien avec Kolo sur le terrain”, estime-t-il. “Notre bilan défensif a été bon sur les qualifications et j'ai également disputé tous les matches de la CAN à ses côtés. Nous sommes donc habitués à jouer ensemble. Pour moi, c'est un plaisir de faire équipe avec Kolo car il a beaucoup d'expérience. Il me parle beaucoup pendant et après les matches, pour me donner des conseils. C'est fantastique.” Touré a beau avoir vu beaucoup de choses dans le foot, il est tout aussi enthousiaste que son cadet à l'idée de disputer la toute première Coupe du Monde de la FIFA organisée sur le sol africain. D'ailleurs, Bamba mesure parfaitement ce qu'impliquera le statut de porte-drapeau de la CAF cet été. De même, il ne cherche pas à cacher le plaisir que lui a procuré le choix de l'Afrique du Sud en tant que pays organisateur de l'épreuve suprême. “Le fait que la compétition se joue en Afrique lui donne une importance encore plus particulière à nos yeux. Sachant qu'il s'agit de la première Coupe du Monde africaine, tout le monde voulait absolument y participer. Je suis sûr que toutes les sélections africaines ressentent la même chose. Et je pense que chacun d'entre nous aura l'occasion de bien réussir sa compétition. Tout dépendra du niveau de forme des équipes, mais je pense que toutes les équipes africaines ont assez de ressources pour avoir un gros impact.” “J'espère vraiment que la compétition sera une grande fête pour le continent tout entier. Il est important que l'Afrique montre qu'elle est capable d'accueillir parfaitement une compétition de cette ampleur, surtout qu'il s'agit d'une première. Je suis convaincu que ce sera une grande réussite. L'Afrique du Sud est un beau pays, un grand pays. Je pense que c'était vraiment une bonne idée de lui confier l'organisation de la Coupe du monde. Ça va être fantastique.” In fifa.com

Le Cap-Vert tient en échec le Portugal

Cristiano Ronaldo, transparent au cours de la première heure, s'est ensuite montré trop imprécis dans son dernier geste pour aider le Portugal, trop lent et prévisible, à battre le Cap-Vert, 117e au classement FIFA, lundi à Covilha (centre), en préparation d'Afrique du Sud 2010.

Portugal manquait toujours de vitesse et de précision dans la passe, et les dernières tentatives de Cristiano Ronaldo (81' et 92') restaient vaines. Le Portugal, qui évoluera dans le Groupe G au Mondial sud-africain avec le Brésil, la Côte d'Ivoire et la RDP Corée, doit affronter dans le cadre de sa préparation le Cameroun mardi 1er juin à Covilha, puis le Mozambique le 8 juin en Afrique du Sud, avant son premier match de Coupe du Monde, le 15 juin devant les Ivoiriens.

L

a vedette et capitaine du Portugal, passé à côté du match au cours des soixante premières minutes, a ainsi laissé Nani et le latéral Fabio Coentrao l'animation du jeu offensif de la Selecçao. Sur la gauche, les deux hommes créaient le danger avec leurs centres mais Liedson, peu inspiré en pointe, ne parvenait pas à cadrer ses frappes de la tête (17' et 26'). Bien servi d'une talonnade du meneur de jeu Deco, Nani manquait lui aussi sa plus belle occasion (31').

Pas de Mondial pour Tiago ?

Manque de vitesse

Plus présent en fin de partie, Ronaldo faisait finalement frémir son public avec une puissante frappe du droit bien contrée par le gar-

dien cap-verdien (61'). La star du Real Madrid insistait dans la foulée mais, après un débordement sur la gauche, son tir passait à côté du but. Sur le plan collectif, le

Tenu en échec lundi soir par le Cap-Vert (0-0), le Portugal a reçu une mauvaise nouvelle. Sorti en cours de match sur blessure (57e), Tiago souffre d'une déchirure musculaire à la cuisse gauche (Photo PresseSports). Le milieu de l'Atletico est incertain pour le Mondial. La durée de son indisponibilité sera connue dans les 48 heures.


Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

07

BOATENG :

J-16

«Désolé pour Ballack»

Des hauts et des bas : c'est le constat que peut porter Kevin-Prince Boateng sur la saison qu'il vient d'effectuer. Avec Portsmouth, il a atteint contre toute attente la finale de la FA Cup, s'inclinant de justesse face à Chelsea. Dans le même temps, son club a été relégué en deuxième division anglaise après avoir perdu neuf points sur tapis vert pour raisons financières. Boateng peut désormais se concentrer pleinement sur la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Le milieu de terrain ghanéen attend avec impatience le duel entre ses Black Stars et l'Allemagne, où il a grandi et fait ses classes. Le match sera explosif, surtout à la lumière de la récente finale de FA Cup, où Boateng a commis une faute sur le capitaine de la Mannschaft, Michael Ballack, blessé sur l'action et forfait pour la Afrique du Sud 2010. Interrogé par FIFA.com, celui qui avait défendu les couleurs allemandes chez les jeunes avant d'opter pour son pays d'origine nous parle de son image de "bad boy", des objectifs du Ghana en Afrique du Sud et de ses favoris pour le titre final. Kevin, depuis votre faute sur Michael Ballack, qui le prive de Coupe du Monde de la FIFA, vous êtes l'objet de nombreuses critiques. Comment le jeune joueur que vous êtes fait-il pour

gérer cette situation ? Je voudrais d'abord dire que je suis vraiment désolé que Michael ne puisse pas jouer la Coupe du Monde. Je n'ai jamais eu l'intention de le blesser. Je me suis immédiatement excusé auprès de lui. Sur l'action, j'arrive trop tard. En ce qui concerne mon image de "bad boy", au départ, c'était vraiment amusant. Quand on a 18 ans, on peut rire de ce genre de choses. Mais depuis, je me suis marié et que je suis devenu papa, ça devient un problème. Les médias guettent le moindre écart de ma part, ils m'ont collé cette étiquette. Mais ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas comme ça. J'accorde beaucoup d'importance à ma famille et au football. J'espère que je parviendrai bientôt à me défaire de cette image. Parlons donc de football, et revenons ensemble sur votre carrière jusqu'ici. Comment se sont passés vos débuts à Berlin ? Tout petit, je jouais au football avec mes frères et mon père dans la rue à Berlin. À sept ans, on m'a inscrit au Hertha, où j'ai joué dans toutes les équipes de jeunes, jusqu'à y signer mon premier contrat pro. Au début, le rythme et l'agressivité dans le jeu m'ont posé des problèmes, mais j'avais la chance d'avoir à mes côtés des joueurs plus âgés qui m'ont beaucoup aidé. Niko Kovac, Dick van Burik ou encore Fredi Bobic m'ont beaucoup soutenu. Aujourd'hui encore, je leur en suis reconnaissant. À tout juste 20 ans, vous avez changé de cap, direction l'Angleterre et Tottenham. Qu'est-ce qui vous a poussé à aller jouer en Premier League ? Je n'étais plus heureux à Berlin, c'est pourquoi j'ai voulu quitter le club. Le FC Séville et Tottenham s'intéressaient à moi. Je me suis finalement décidé pour les Spurs,

tout simplement parce que j'ai toujours voulu jouer en Premier league. Pourtant à Londres, cela ne s'est pas beaucoup mieux passé. Vous avez peu joué et le club vous a prêté au Borussia Dortmund. Ça a été une période difficile. L'entraîneur d'alors, Martin Jol, m'a fait savoir qu'il me trouvait bon, mais que je n'avais pas ma place dans son système de jeu. J'ai perdu comme ça presque un an et demi, pendant lesquels je n'ai pas beaucoup vu le terrain. À Dortmund par contre, le bilan pour moi a été très positif. Les six mois que j'ai passés là-bas ont été super. Avec le club, l'entraîneur et l'équipe, tout s'est passé très simplement. Vous avez continué sur votre lancée à Portsmouth. Quel regard portez-vous sur votre saison ? On peut toujours mieux faire, mais j'ai fait une saison honnête et j'ai beaucoup appris. Avec l'équipe, on a tout donné et je suis vraiment désolé de ce qui arrive au club. Je ne me préoccupe pas pour l'instant de mon avenir en club. J'ai encore deux ans de contrat et je dois me concentrer à 100% sur la Coupe du Monde à venir. On verra comment ça se passe. Une chose est claire : le monde entier regardera cette Coupe du Monde, ce qui fait que ce tournoi peut être un tremplin pour n'importe quel joueur. Dans votre jeunesse, vous avez joué dans les sélections

de jeunes pour l'Allemagne. Aujourd'hui, c'est avec le Ghana que vous vous apprêtez à jouer la phase finale en Afrique du Sud. Comment en êtes-vous venu à cette décision ? J'ai adoré jouer avec l'Allemagne. J'ai toujours pris ça comme une reconnaissance de mes qualités et la fédération m'a alors beaucoup aidé à progresser. Mais j'ai fait quelques erreurs et j'avais le sentiment que la fédération n'étaient pas prête à me les pardonner, que j'avais perdu mes chances d'être sélectionné avec les A. J'étais performant en club, mais jamais mon nom n'a été mis sur le tapis pour jouer en équipe nationale. Quand j'y pense, j'aurais pu jouer en 2006 pour le Ghana et cette année encore, j'aurais pu participer à la Coupe d'Afrique des Nations. Mais j'avais alors encore l'espoir de pouvoir jouer un jour en sélection avec mon frère Jerome, ce qui m'a poussé à décliner l'offre du Ghana. Aujourd'hui, après mûre réflexion, j'ai finalement pris une décision rationnelle. Au Cap, c'est un groupe difficile qui vous attend. Que pensez-vous de vos adversaires, l'Allemagne, la Serbie et l'Australie ? Je pense que l'Allemagne est favorite, mais il faut se méfier de la Serbie. Maintenant, je connais aussi notre équipe et la qualité de notre jeu. J'ai la ferme conviction que nous pouvons créer la surprise. Le 23 juin, ce n'est pas seulement votre patrie que

vous affronterez, mais aussi probablement votre frère, qui fait partie de la Mannschaft. Le match contre l'Allemagne représente bien sûr quelque chose de particulier pour moi. Mais je promets ceci aux fans ghanéens : quand je joue, c'est pour gagner, peu importe que l'adversaire soit mon frère, mon père ou ma mère. Ce sera la première Coupe du Monde sur le continent africain. Que représente ce tournoi pour les Africains ? Pour le continent tout entier, cette Coupe du Monde est un événement phénoménal. Je m'attends à un tournoi fait de plaisir et de joie, comme il y a quatre ans en Allemagne. Tous les Africains se réjouissent de cette phase finale. Dernière question : qui est votre favori pour cette Coupe du Monde ? Il faudra compter avec la Côte d'Ivoire, qui possède une superstar à quasiment tous les postes. Même si elle est une nouvelle fois tombée dans un groupe très fort, il est temps pour elle de se mêler à la course au titre. Tous les joueurs évoluent dans de grands clubs européens. S'ils arrivent à se mettre en place collectivement, les Ivoiriens peuvent voir loin. L'Espagne ira loin aussi. Je la crois capable d'atteindre la finale. Et il ne faut pas oublier non plus le Brésil et l'Allemagne.

Maradona peut changer le système

Comme l'a indiqué Diego Maradona (Photo Presse-Sports), ce lundi, en marge du succès de l'Argentine face au Canada (5-0) en amical, l'Albiceleste «pourrait jouer avec trois attaquants» lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud. «Le plus positif, c'est que nous ayons rendu les gens heureux, a déclaré El Pibe de Oro après la plus large victoire de son équipe depuis sa prise de fonction fin 2008. Et aussi que nous ayons eu envie de montrer que nous pouvons faire ça et beaucoup plus.» Même si le sélectionneur a préféré ménager Lionel Messi, prévu dans une position inhabituelle en sélection juste derrière un duo Tevez-Higuain, dans un schéma semblable à celui dans lequel il brille à Barcelone. C'est finalement Javier Pastore (Palerme) qui a occupé ce poste.


08

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

J-16

Henry, Veron, Cannavaro... Les vieilles stars ne sont pas à la fête Ils nous manqueront

L

e Mondial-2010 sera très vraisemblablement le dernier tour de piste dans une grande compétition internationale pour quelques grands artistes du jeu, le

Thierry Henry, Français Juan-Sebastian l'Argentin Veron ou l'Italien Fabio Cannavaro. Revue des anciens avant leur dernier combat. Le doyen des joueurs de champ au Mondial est l'inoubliable vétéran aztèque Cuhautemoc Blanco, célèbre dans le monde entier pour son dribble vu au Mondial-1998 dit « le coup du crapaud » (sautiller le ballon calé entre les pieds), et célèbre au Mexique pour ses frasques. Il est le patron technique du Mexique, à 37 ans. La vie de bâton de chaise, ça conserve! Les deux plus vieux joueurs sont, comme attendu, deux gardiens. Le vrai grand-père du Mondial-2010 sera le fameux David "Calamity" James, qui peut toujours garder la cage anglaise tant Fabio Capello est démuni à ce poste. A 39 ans (il en aura 40 le 1er août), il toise l'Australien Mark Schwarzer (37 ans) d'un peu plus de deux ans. Parmi les défenseurs, qui durent en moyenne un peu plus que les attaquants, dont l'indispensable explosivité se ramollit passé la trentaine, le dernier joueur à avoir soulevé la Coupe du monde, le capitaine italien Fabio Cannavaro, dispute sans doute sa dernière compétition avec la Nazionale. A bientôt 37 ans, il dirige toujours la charnière, désormais

au côté du jeune Giorgio Chiellini (25 ans), et reste un relais pour son sélectionneur Marcello Lippi. Les champions du monde 2006 forment d'ailleurs encore la majeure partie des titulaires. "La qualité

d'un joueur, ce n'est pas seulement l'âge ou la technique, explique Lippi, il y a l'enthousiasme, l'expérience, le charisme, la sagesse, l'habitude des rencontres internationale... La Coupe du monde, c'est un mois et sept matches au maximum. On n'a pas forcément besoin d'avoir des joueurs de 24 ans. " Thierry Henry, finaliste malheureux contre Cannavaro, n'est pas si vieux (32 ans), mais à son poste, la fraîcheur est plus importante. Il pourrait s'agir de son dernier grand tournoi à moins que Laurent Blanc, le futur sélectionneur, ne s'appuie sur l'expérience de son ancien coéquipier en Bleu pour les qualifications à l'Euro-2012, voire au-delà. Les Argentins Juan-Sebastian Veron (35 ans) et Martin Palermo (36 ans) disputent eux à coup sûr leur dernier Mondial, mais pas dans le même rôle. Veron est un pilier du milieu de Diego Maradona, alors que Palermo sera un joker, prêt à faire basculer une partie dans les dernières minutes comme en qualifications contre le Pérou. Le Nigérian Kanu (33 ans) vient à la Coupe du monde dans un rôle similaire de joker et de leader de vestiaire, comme le Sud-Coréen Ahn Jung-hwan (34 ans), auteur du but-en-or contre l'Italie au Mondial-2002 (2-1) et héros

national. Le capitaine allemand Michael Ballack (33 ans), blessé à une cheville en finale de Cup avec Chelsea et forfait, a perdu ses chances de dire adieu à la sélection au Mondial. Peut-être à l'Euro en

Pologne et Ukraine? Enfin l'Algérien Rafik Saïfi (35 ans) et le Hondurien Carlos Pavon (36 ans) disputent eux leur première et dernière Coupe du monde. Mais depuis Roger Milla, héros à 38 ans (4 buts au Mondial-1990) et encore buteur aux Etats-Unis en 1994 à 42, il ne faut jurer de rien. Peut-être un de ces glorieux anciens poussera jusqu'au prochain championnat continental (Euro-2012, CAN-2012, Copa America2011)?

D

avid Beckham, Ronaldinho, Michael Ballack, Ruud Van Nistelrooy, Patrick Vieira ou Zlatan Ibrahimovic sont quelques uns des grands noms qui rateront le Mondial-2010, parce qu'ils sont blessés, qu'ils ont été écartés ou tout simplement que leur pays n'est pas là! Les blessésPas de chances pour les vieilles gloires du vieux continent, rattrapées par les blessures! Mention spéciale pour l'Angleterre, qui doit se passer à la fois de David Beckham et de Michael Owen. Blessé mi-mars puis opéré du tendon d'achille, le milieu qui vient de fêter ses 35 ans, n'aura pas l'occasion de marquer lors de quatre Mondiaux d'affilée. Et il en est toujours à espérer pouvoir rejouer, soit avec Milan, soit avec LA Galaxy. Il ira cependant en Afrique du Sud... dans l'encadrement de son équipe. L'attaquant de 30 ans de Manchester Michael Owen, Ballon d'Or en 2001, n'aura même pas cette chance. Touché à une cuisse le 28 février, il devra patienter pour fêter sa 90e sélection et inscrire son 41e but. Dommage car même s'il n'a plus été international depuis mars 2008, il s'était parfaitement relancé avec "MU"! L'Allemand Michael Ballack est le dernier à avoir ajouté son non à la liste. Victime le 15 mai d'un tacle qui lui occasionné une déchirure à une cheville lors de la finale de Cup avec Chelsea, le capitaine de 33 ans de la Mannschaft a subi un coup dur. Souvent "poissard", il ne disputera pas son 3e Mondial.

Les "choix du coach"

Habituelle fourre-tout, cette catégorie ne déroge pas à la règle. Si les absences de l'ex-capitaine français Patrick Vieira, longtemps blessé à Manchester City, voire du Brésilien Ronaldinho, intermittent

et décrié à Milan avant d'émerger à nouveau un peu, ou encore du bleu des Bleus Karim Benzema, pas toujours exemplaire en sélection ou au Real, ne paraissent pas illogiques, d'autres posent question. A 34 ans, la carrière internationale de Ruud Van Nistelrooy s'est ainsi sûrement arrêté précocement. Revenu à un niveau correct le buteur Néerlandais de Hambourg n'a pu réprimer quelques larmes. Chez les Argentins, les absences des Intéristes Javier Zanetti et Esteban Cambiasso interpellent également. Le défenseur a beau avoir 36 ans, il n'en est pas moins une valeur sûre de sa défense. Quant au milieu, l'un des meilleurs en Europe à son poste, il est victime de la concurrence avec Veron. A ajouter à la liste des paradoxes "Maradoniens". La situation de Francesco Totti, et des autres Italiens "caractériels du type Antonio Cassano ou Mario Balotelli, est différente. En effet, aucun des appels du pied du "retraité international" de la Roma n'a pu émouvoir Lippi.

Les "non qualifiés"

Le Suédois du Barça Zlatan Ibrahimovic, présent en 2002 et 2006, est Le grand absent des pays non qualifiés. En même temps, sa défection conclut une saison nettement moins brillante que les précédentes à l'Inter, puisqu'il a dû se contenter de 16 buts seulement en championnat, son aura étant ternie par l'étoile Messi. Parmi les autres joueurs qui comptent en Europe, se trouvent les "Allemands" Edin Dzeko, Bosniaque et double meilleur buteur de la Bundesliga avec Wolfsbourg, et le héros du printemps européen du Bayern, le musculeux Croate Ivica Olic. En revanche, l'absence de son compatriote Luka Modric, qui évolue à Tottenham, secoue plus les magiciens du ballon rond.

CHILI

Plus que 24 joueurs dans la liste Le groupe du Chili pour le Mondial a été réduit lundi à 24 joueurs, après la mise à l'écart «pour raisons footballistiques» de l'attaquant Hector Mancilla, tout juste sacré champion du Mexique avec Toluca. Cette décision a été confirmée au joueur par le sélectionneur Marcelo Bielsa. Mancilla s'était plaint ces derniers jours d'être laissé dans le flou sur sa présence ou non en Afrique du Sud, alors qu'il avait une finale de Championnat à disputer. Il reste désormais un nom à retirer de la liste d'ici le 1er juin.

Les 24 Chiliens

Gardiens (3): Claudio Bravo (Real Sociedad/ESP), Miguel Pinto (Universidad Chile/CHI), Luis Marin (Union Espanola/CHI). Défenseurs (8): Roberto Cereceda (Colo

Colo/CHI), Pablo Contreras (PAOK Salonique/GRE), Ismael Fuentes (Universidad Catolica/CHI), Mauricio Isla (Udinese/ITA), Gary Medel (Boca Junior/ARG), Gonzalo Jara (West Bromwich/ANG), Waldo Ponce (Universidad Catolica/CHI), Arturo Vidal (Leverkusen/ALL). Milieux de terrain (7): Carlos Carmona (Reggina/ITA), Marco Estrada (Universidad de Chile/CHI), Matias Fernndez (Sporting/POR), Gonzalo Fierro (Flamengo/BRE), Rodrigo Millar (Colo Colo/CHI), Rodrigo Tello (Besiktas/TUR), Jorge Valdivia (Al Ain/EAU). Attaquants (6): Jean Beausejour (America/MEX), Mark Gonzalez (CSKA Moscou/RUS), Fabian Orellana (Xerez/ESP), Esteban Paredes (Colo Colo/CHI), Alexis Sanchez (Udinese/ITA), Humberto Suazo (Zaragoza/ESP).


DIVISION UNE

09

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

Le Mouloudia reprend le commandement

MCA 3 - MCEE 1

Tous les chemins mènent à… la guerre Amrous - Zedek

Fiche technique

Stade : 5-Juillet. Alger. Affluence très faible. Arbitres : Bouster, Hammou et Schamby. Buts : Hadj Bouguèche (29’), Attafen (34’) Mokdad (51’) MCA – Khaoua (59’) MCEE. Avertissements : Karaoui (20’), Blaoui (43’), Mellouli (87’) MCEE Koudri (86’) MCA.

MCA :

Slimani, Senouci, Babouche (Benseghir 46’), Zeddam, Herkat, Derrag (Boumechra 74’), Bouchema (Daoud 85’), Attafen, Mokdad, Bouguèche, Koudri. Ent. : Bracci.

MCEE :

Sahraoui, Mahfoudi, Bellaoui, Mellouli, Hediouche (Khaoua 46’), Boudjelida, Camara, Bourenane (Bekrar 46’), Karaoui, Belhamel (Bouzidi 63’), Belhadj. Ent. : Khezzar.

D

ès le coup d’envoi, les joueurs du MCA donnent le tempo et campent dans le camp des Eulmis. En favorisant l’option du jeu offensif, les coéquipiers de Babouche affichent ainsi clairement leurs intentions : l’ouverture du score. C’est dans un stade du 5-Juillet tristement vide — devant une très faible affluence — que se déroule ce match, pourtant déterminant pour la course au titre qui se joue à distance entre l’équipe locale et l’ES Sétif. Et c’est ainsi que les Derrag, Bouguèche, Mokdad et Koudri se lancent à l’assaut de la cage de Sahraoui, le gardien de but du Mouloudia d’El-Eulma, mais la défense résiste plutôt bien et réussit, à chaque fois, à éloigner le danger. Vers la demi-heure de jeu, ce sont les Eulmis qui se créent la première occasion franche de marquer, à la 27’, lorsque Belhamel qui a hérité d’un ballon anodin dans la surface de vérité sème la panique dans la défense mouloudéenne et tire, une frappe tendue qui finit dans le petit filet. La réaction des Vert et Rouge ne se fait pas attendre. Dès la minute suivante, Harket adresse une superbe transversale du côté droit. Amorti de la poitrine de Hadj Bouguèche,

curieusement sans surveillance et idéalement placé, qui tire : le ballon passe sous le gardien Sahraoui qui s’est couché. C’est l’ouverture du score pour les locaux. Les coéquipiers de Koudri poursuivent leurs assauts sur le camp adverse et, à la 34’, Derrag évite un défenseur eulmi s’engage sur le côté gauche et sert Attafen, pressé par un défenseur d’El-Eulma, qui bien que déséquilibré pousse du pied droit le ballon au fond de la cage de Sahraoui, sorti en retard. Dans les cinq dernières minutes de la première période, El-Eulma se crée une occasion franche de réduire la marque, mais ratée par Belhamel, pourtant bien placé. On en restera là à la pause. La reprise connait le même scénario de la première mi-temps. Le jeu du Mouloudia d’Alger se caractérise par une bonne circulation du ballon et un bon placement des joueurs sur le terrain. Alors qu’on jouait depuis 5 minutes, le MCA bénéficie d’un corner. Bouguèche, de la tête, voit son ballon repoussé par le gardien Sahraoui dans les pieds de Mokdad qui tire en force et inscrit le troisième but pour le Mouloudia d’Alger. La stratégie avec laquelle ont évolué les Mouloudéens de la capitale a été payante, ce qui les met à l’abri de toute mauvaise surprise dans la course aux points du match. Tout en gardant, bien évidemment, un œil sur Tlemcen et le match WAT – ESS. Sur un contre, Khaoua qui venait de faire son entrée sur le terrain, à la place de Hediouche, se retrouve seul face à Slimani (59’) et rate lamentablement.

Les Belouizdadis irritent de plus en plus les Mouloudéens

Les relations entre les supporters du MCA et leurs voisins du CRB semblent de plus en plus électriques. En effet, puisque la direction du CR Belouizdad a une nouvelle fois surpris les Mouloudéens en annonçant cette semaine, que les joueurs auront une double prime en cas de victoire ou de match nul ce vendredi au 5Juillet face au MCA. Une décision jugée incompréhensible et provocatrice par la grande famille du Doyen dans la mesure, où l’équipe du président Kerbadj a livré ses derniers matches sans intérêt aucun, et ce n’est pas la défaite au 20-Août face au CABBA qui va prouver le contraire. «C’est

bien de respecter l’éthique sportive, mais il faut le faire avec toutes les équipes et non pas face au MCA, seulement, pour faire plaisir à certaines nouveaux amis», nous dira un supporter mouloudéen très en colère. «Sincèrement, personne ne comprend l’attitude des Belouizdadis qui profitent de chaque occasion pour nous provoquer et même nous déclarer la guerre. Le mieux était de jouer le jeu ce mardi face au CAB pour le confirmer après et non pas envoyer les juniors à Batna pour garder l’équipe type pour le Mouloudia. C’est vraiment indigne et honteux d’en arriver là ! », ajoute un autre fan dans tous ses états. M. B.

Dix minutes plus tard, alors que le match connait une certaine léthargie, un joueur de l’équipe visiteuse tente de lober Senouci à l’entrée de la surface de réparation. Le défenseur met la main, l’arbitre M. Bouster accorde un penalty pour El-Eulma. Khaoua se charge de l’exécuter, avec succès. Le Mouloudia d’El-Eulma réduit la marque. 90 +3 : Une-deux, DaoudBouguèche. Daoud se retrouve en bonne position de tir, mais préfère passer le ballon, un défenseur met en corner. C’est la dernière action du match et l’explosion de joie de la maigre galerie des Vert et Rouge qui ont effectué le déplacement au stade du 5-Juillet. Joueurs et public sont restés figés jusqu’à l’annonce de la fin du match à Tlemcen et la victoire du WAT sur l’ESS (2-1). Le MCA reprend, donc, le commandement en tête du championnat.

Et ça repart avec une nouvelle page d’une grande polémique dont les acteurs principaux sont bien évidemment l’actuel président élu du MC Alger, Sadek Amrous, et son farouche opposant, Abdelhamid Zedek, qui vient de surprendre tout le monde après sa récente sortie médiatique annonçant qu’il est le président légitime du vieux club algérois. Une sortie qui n’a d’ailleurs pas été du goût de l’actuelle équipe dirigeante menée par le duo Amrous-Gherib, mais comme le Mouloudia est profondément préoccupé par le sprint final de la course au titre, les actuels responsables préfèrent éviter toute polémique qui risque sérieusement de chambouler leurs calculs. Zedek, quant à lui, annonce une nouvelle fois qu’il ne lâchera pas prise aussi facilement en affirmant même qu’il évincera tout le monde de la villa juste après le dernier match du championnat contre le MSP Batna. D’après les dernières informations, Zedek aurait même décidé «d’envahir la villa» hier au moment où le MCA affrontait le MC El Eulma. Une décision qui n’a fait qu’envenimer un climat déjà «gâté», voire électrique qui ne réjouit guère la grande famille du Mouloudia d’Alger. D’ailleurs, les supporters, malgré leur «boycott continu», restent toujours à l’écoute de tout ce qui se passe dans la maison mouloudéenne, notamment cette interminable polémique entre l’actuelle équipe dirigeante et l’opposition qui ne lâche absolument rien. Mais l’info du jour est que la bande à Amrous prépare, elle aussi, sa contre-attaque fulgurante pour répondre à l’offensive Zedek. Ce qui nous donne en tout une nouvelle polémique, un nouveau climat électrique, une nouvelle situation confuse et, surtout, une guerre sans merci qui est en train de se préparer dans les coulisses. Voilà où en est la situation au sein du Doyen qui lutte farouchement pour le titre de champion après 11 longues années d’attente et, surtout, de disette. Enfin, une question pertinente s’impose : quelle sera la réaction des supporters au vu de cette nouvelle guerre des clans ? Seuls les prochains jours nous le diront. Mounir Benkrami

On parle d’un retour imminent d’Alain Michel Les jours de l’entraîneur François Bracci sont bel et bien comptés du moment que le technicien français

des Vert et Rouge ne fait plus l’unanimité au sein de la grande famille du Mouloudia. Et comme les dirigeants du club algérois ne veulent pas s’aventurer en allant chercher un nouvel entraîneur, on croit savoir que la décision est d’ores et déjà prise et on parle même d’un retour imminent de l’autre français, Alain Michel en l’occurrence.D’après certaines indiscrétions, Alain Michel est une nouvelle fois motivé pour tenter une nouvelle aventure avec le MC Alger, après une année et demie des plus fructueuses. Parti du côté des pays du Golfe et plus exactement aux Emirat Arabes Unis, Alain Michel s’est finalement rendu compte que «le challenge mouloudéen est beaucoup plus important que les dollars émiratis», selon les dires du technicien en question. Pour rappel, Alain Michel était justement parti aux Emirats pour régler un problème financier de taille. Malheureusement pour lui, il a certes, réglé ce problème, mais il a connu par la suite une grande désillusion après son limogeage. Certaines informations l’ont même annoncé comme futur entraîneur de l’USM Alger même si l’intéressé le nie catégoriquement. «C’est un grand honneur pour moi d’entraîner un prestigieux club comme l’USMA, mais je vous affirme qu’il n’y a rien d’officiel ni même d’officieux avec les dirigeants usmistes», a indiqué l’ancien coach du MCA. Mais comme la vérité se trouve toujours ailleurs, Alain Michel aurait invraisemblablement reçu des garanties pour reprendre du service au Mouloudia dès le mois de juillet prochain.

A.LOTFI 5-JUILLET ZABANA 1ER NOV. ZIOUI B.B.ARRERIDJ 20-AOUT 55 TIZI HUIS CLOS BOUMEZR

RESULTATS DE LA 32E JOURNÉE

WAT/ESS MCA/MCEE MCO/JSMB CAB/CRB NAHD/MSPB CABBA/ASK USMH/USMA JSK/USMB ASO/USMAn

Equipes 1 MC Alger 2 ES Sétif 3 JSM Béjaïa 4 USM Alger 5 USM El Harrach 6 JS Kabylie 7 WA Tlemcen 8 USM Annaba 9 ASO Chlef 10 CA Bordj Bou Arreridj 11 CR Belouizdad 12 USM Blida 13 MC EL Eulma 14 MC Oran 15 AS Khroub 16 CA Batna 17 MSP Batna 18 NA Hussein Dey

Pts 62 59 51 49 48 48 46 45 43 43 42 41 40 40 39 37 21 19

2-1 3-1 1-0 1-0 1-1 1-4 0-1 3-1 1-1

J 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32 32

G 17 16 13 13 12 13 12 11 12 12 11 10 10 10 10 10 04 03

N 11 11 12 10 12 09 10 12 07 10 09 11 10 10 09 07 09 10

P 04 05 07 09 08 10 10 09 13 10 12 11 12 12 13 15 19 19

BP 46 46 44 44 43 37 41 38 38 40 34 28 30 30 33 27 22 21

BC 23 28 31 31 31 26 38 34 39 44 36 29 34 38 43 38 50 46

Diff +23 +18 +13 +13 +12 +11 +03 +04 -01 -04 -02 -01 -04 -08 -10 -11 -28 -25


10

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

DIVISION UNE

Les Kabyles se ressaisissent JSK 3 - USMB 1

Berrefane titulaire

Fiche technique

L’entraîneur des Jaune et Vert Alain Geiger a apporté un changement dans le onze, qui s’est mesuré hier à l’USM Blida, lors du match comptant pour la 32e journée du championnat national. Les bois ont été gardés cette fois-ci, par l’enfant de Béni Douala Mourad Berrefane.

Stade : 1 -Novembre.Tizi-Ouzou Affluence : Huis clos Arbitres : Douala, Salaouadji, Rachedi Buts : Ech-Chergui (21’), Yahia Cherif (51’), Azuka (73’) (JSK), Telbi (11’) (USMB), Avertissements : Maroci (78’) (JSK), Belahouel (75’) (USMB) er

JSK:

Hadjaoui non convoqué

USMB:

L

Ghalem, Defnoun, Djahel, Beloucif (Abed 82’), Oussad, Chebira, Herbache, Belahouel, Harizi (Djemaoun 62’), Ezeïtchiel, Telbi. Entraîneur: Assas

es Kabyles ont disputé hier leur dernier match de la saison au stade du 1erNovembre de Tizi Ouzou, puisque les deux prochains et derniers matchs, ils les

joueront à Chlef et à Batna. Son invitée de cette 32e journée du championnat national n’était autre que l’équipe de la ville des Roses l’USM Blida. Un club qui se bat pour se maintenir en division une. Les camarades de Yahia Cherif ont mal entamé la partie, puisqu’ils étaient surpris par un but dès la 11’. Une réalisation signée par l’attaquant Telbi d’un tir à ras de terre, dans la surface de vérité suite à un service de son équipier Djahel. Les partenaires de Belabbes ont répliqué à la 16’ par EchChergui mais le cuir passe légèrement à côté. Le même joueur revient à la charge à la 21’ et signe l’égalisation, suite à un joli centre de

Maroci et Hamiti contre leurs ex

De l’autre coté deux joueurs qui ont déjà porté le maillot de l’USMB, ont eu l’aubaine de croiser le fer à leur ex-coéquipiers. Hamiti qui jouait la saison dernière à Blida et Maroci qui a déjà évolué au sein de cette formation, se sont mesurés hier aux Herbache, Chebira et Belahouel pour ne citer que ces trois joueurs. Les deux Kabyles se sont donnés à fond contre leur ex-club, en laissant de coté les sentiments.

Seguer blessé

L’attaquant Mohamed Seguer n’a pas pu continuer la première période avec ses coéquipiers. Ce joueur a du céder sa place à son équipier Isu Azuka à la 38’, et ce suite à une blessure qu’il a contracté. Renseignement pris Seguer souffre d’une contracture au niveau de la cuisse, ce qui a poussé le coach Alain Geiger à le faire sortir avant même la fin du premier half.

Maroci. Les Kabyles ont failli doubler la mise par Meftah, n’était la transversale qui a renvoyé le ballon. Dans les dernières minutes de cette première mi-temps, les Blidéens ratent coup sur coup deux buts nets par Chebira et Djahel. Heureusement Berrefane s’est illustré en sauvant son équipe de buts tout faits. De retour des vestiaires, les Kabyles accentuent la cadence et multiplient leurs assauts et parviennent à doubler la mise par l’entremise du virevoltant attaquant Yahia Cherif à la 51’. Continuant dans leur pressing, les protégés de Geiger n’ont pas fait dans le sentiment, puisqu’ils sont revenus à la charge pour porter l’estocade à 3 buts à 1. Une réalisation signée par le Nigérian Isu Azuka à la 73’. Les Kabyles auraient même pu marquer d’autres buts, mais en vain. Le plus important c’est d’avoir renouer avec le succès, après une période de disette en faisant quatre faux pas de suite. A. S.

Photo : Maracana

qu’il a des contacts avec la JSMB et l’ESS, pour ne citer que ces deux clubs. Selon notre source, entre les deux joueurs et la JSK, c’est le divorce, mais pour le moment, rien n’est encore clair au sujet du départ de ces deux joueurs. De toutes les manières, tout va s’éclaircir dans les prochains jours.

Hannachi saura-t-il comment les faire revenir sur leur décision ?

Devant un tel état de fait, le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, n’est pas resté à l’écart ; bien au contraire, il a pris les choses en main et surtout au sérieux. Il ne veut en aucun cas entendre parler du départ de ces deux éléments clés de l’équipe phare de la Kabylie. Le

Les juniors de la JSK, qui ont réussi deux victoires consécutives en dehors de leurs bases contre ceux du MSPB et de l’USMAn, et qui ont accueilli hier en fin de matinée au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, leurs homologues de l’USMB, n’ont pas pu confirmer ce retour en force. Les coéquipiers de Flici Mehdi se sont inclinés sur le résultat net de deux buts à zéro.

Hamenad retrouve Tizi-Ouzou

Les deux joueurs de la JSK, l’attaquant Mohamed Amine Aoudia, et le milieu de terrain offensif, Sâad Tedjar, ne sont plus en odeur de sainteté ces derniers temps avec les dirigeants de leur club.

A

Les juniors s’inclinent

La rencontre d’hier a été une occasion pour l’actuel entraîneur adjoint des Blidéens Omar Hamenad de retrouver Tizi-Ouzou et son ex-club la JS Kabylie. Hamenad cet exinternational qui a porté les couleurs des Jaune et Vert pendant plusieurs saisons, a retrouvé ses ex-partenaires Mourad Karouf l’entraîneur adjoint et Karim Doudane, avec qui il s’est entretenu, avant l’entame de la partie.

Aoudia, Tedjar-JSK : est-ce le divorce ? oudia, qui n’a plus donné signe de vie depuis le match contre l’ESS, et ce, suite à l’incident qu’il a eu avec un membre du comité de supporters, est décidé, apparemment, à ne plus remettre les pieds à la JSK. Pourtant, le président de section, Karim Doudane, a rassuré tout le monde en affirmant que tout est rentré dans l’ordre et que le joueur sera de retour aux entraînements à la veille de la rencontre face à l’USMB, mais en vain. Point de Mohamed Amine Aoudia avant-hier et il venait de confirmer ses réelles intentions de quitter le club phare de la Kabylie. Pour le second, Saâd Tedjar en l’occurrence, c’est pour une question de remplacement. Ce joueur, remplacé par le coach Geiger, n’a pas accepté cette décision et il n’a pas hésité à montrer sa colère ; à sa sortie du terrain, il a même eu une altercation verbale avec le président de section, Karim Doudane. Depuis le match face aux Annabis, le joueur n’a plus remis les pieds à Tizi et il est resté chez lui comme c’est le cas pour son coéquipier Aoudia. Tedjar, qui est toujours sous contrat avec le PAC, n’est apparemment pas près à rempiler, surtout

Avec la titularisation de Berrefane, le staff technique kabyle a jugé utile de ne pas retenir Hadjaoui dans la liste des 18, en préférant le ménager pour les deux derniers matchs face respectivement aux Chéliffiens et au CA Batna. Geiger a préféré retenir comme deuxième gardien de but Nabil Mazari.

boss des Lions du Djurdjura a déjà pris attache avec Tedjar et Aoudia, en les conviant à reprendre du service avec leurs coéquipiers, mais pour le moment, rien de nouveau. Hannachi reste persuadé que ce ne ne sont que des malentendus et que tout va s’arranger dans les prochains jours. Les supporters du club espèrent vivement revoir Tedjar et Aoudia parmi le groupe et que ces derniers continuent l’aventure avec la JSK pour la saison prochaine, surtout que le club est qualifié à la phase des poules de la Ligue des champions africaine, avec ce premier match qui aura lieu le 17 juillet prochain contre le club égyptien d’El Ismaily. Alors, Hannachi saura-t-il convaincre Tedjar et Aoudia de revenir sur leur décision ? On le saura incessamment. Nous y reviendrons… A. M.

Aksas sur les tablettes de Hannachi

La direction de la JSK, à sa tête le boss Mohand Cherif Hannachi, n’est pas restée les bras croisés en prévision de la nouvelle saison. Le libéro du CRB, Aksas, est l’une des priorités de l’administration du club phare de la Kabylie. En perspective du départ du Malien Idrissa Coulibaly, le boss des Canaris songe déjà à son remplacement. Deux joueurs ont déjà été contactés. Il s’agit de Maïza et de Aksas, les dirigeants kabyles ne veulant pas perdre du temps. Ils comptent convaincre l’un de ces deux joueurs de porter les couleurs de la JSK dès ce mois de juillet, et ce, afin de le qualifier pour la phase des poules de la Ligue des champions africaine. Les deux joueurs sont en fin de contrat et ne veulent pas continuer l’aventure avec leurs clubs respectifs, l’USMAn et le CRB. Maïza, qui est aussi sur les tablettes de Serrar, pourra retourner à Sétif. Donc, la possibilité de voir prochainement Aksas sous le maillot kabyle est possible. Hannachi fera tout pour convaincre ce libero de charme pour qu’il endosse les couleurs des Lions du Djurdjura. A. M. Photo : Maracana

Berrefane, Meftah (Cherif El Ouazzani 60’), Oussalah, Berchiche, Belabbes, Maroci (Saidi 84’), Douicher, Ech-Chergui, Yahia Cherif, Hamiti, Seguer (Azuka 38’). Entraîneur : Geiger


COULIBALY : JSK-USMB

«On doit se battre jusqu'au bout»

Contacté hier dans la matinée, le libero de charme de la JSK, Idrissa Coulibaly, très amer après le revers concédé samedi dernier à Annaba face au club local, est très déçu de ne pas participer au match d’aujourd’hui (Ndlr, hier mardi) contre l’USM Blida. Coulibaly estime bien que ses coéquipiers doivent sortir le grand jeu devant cette coriace équipe des Vert et Blanc, et ce, afin d’engranger les trois points de la victoire pour se replacer et rester collés au podium.

Comment est le moral après la dernière défaite face à l’USM Annaba ? Sincèrement, on est tous abattus après cet autre échec. Certes, la défaite était face à une équipe coriace qui joue bien au ballon, mais j’avoue qu’on aurait pu faire mieux, n’étaient cer-

tains paramètres qui ont influé sur le cours du jeu de cette empoignade. Vous visez certainement l’arbitrage ? Effectivement, l’arbitre de cette rencontre, qui a été très sévère avec moi sur l’action en m’infligeant un carton rouge. D’ailleurs, il était loin de l’action, et je n’ai jamais touché le joueur adverse. Il s’est précipité pour me brandir un deuxième carton jaune que je ne méritais pas du tout. Et sur le plan de jeu, vous n’avez pas montré grand-chose ? Nous étions bien en place durant la première demi-heure de cette empoignade et on aurait pu inquiéter Annaba, mais encore une fois, le manque de concentration de nos attaquants a fait qu’on a raté des occasions quelque peu faciles, je dirais. Il faut retenir les leçons de ces erreurs et ne pas les reproduire lors des prochaines confrontations qui nous attendent pour espérer faire mieux lors des matchs qui nous restent. Je ne pense pas que nous n’avons rien montré dans ce match, comme je ne peux pas vous dire que notre équipe avait fait un grand match. Je crois que mes coéquipiers ont mouillé le maillot, mais que cela reste insuffisant, il faut se battre à fond et jusqu’au bout, c’est ce que nous n’avons pas fait, il faut bien l’admettre. Mais vos chances pour accrocher la troisième place sont quasiment nulles aujourd’hui, vous l’admettez aussi ? Absolument, mais comme je viens de vous le dire, il faut continuer à se battre jusqu’à la dernière journée du championnat et ne pas baisser les bras. Pour tout vous dire, je suis encore très confiant quant à une place sur le podium, nous ne sommes pas encore loin de la troisième place, on doit rester concentrés pour les deux derniers matchs qui nous restent à l’extérieur face respectivement à l’AS Chlef et le CA Batna. Vous allez donc rater ce match d’aujourd’hui (hier) qui opposera votre équipe à l’USM Blida, quel commentaire faitesvous ? Je suis frustré de ne pas participer à cette rencontre, je pense que le coach trouvera une solution

pour me remplacer, et je suis persuadé que le dernier mot nous reviendra à la fin de la rencontre, et ce, pour nous racheter de notre dernier revers concédé samedi passé face à l’USMAn. Vous allez en découdre avec l’ASO samedi prochain, comment se présente pour vous cette rencontre ? On va se bien se préparé et je pense que le groupe est déterminé à aborder cette rencontre dans de bonnes conditions et avec tous ses atouts. Le match contre les Chélifiens sera très difficile, car on aura en face une équipe qui reste sur un mauvais résultat face aux Blidéens, et les joueurs de l’ASO feront de leur mieux pour se racheter devant nous et aborderont la rencontre avec la ferme intention de nous battre. Mais, comme nous sommes déterminés à ne pas rater nos deux derniers matchs du championnat, et ce, afin d’espérer retrouver notre place sur le podium, nous nous présenterons au stade de Chlef avec comme objectif de revenir à la maison avec un probant résultat. A quelques jours seulement de ce match face à l’AS Chlef, pensez-vous que vous serez au rendez-vous pour réussir un bon résultat ? Je pense qu’on est condamnés à attaquer cette fin de saison en force. Je crois qu’on est tous animés d’une volonté de fer pour revenir en force. Donc, l’erreur n’est pas permise pour nous. On tous conscients de la lourde tâche qui nous attend, et on saura comment procéder pour refaire surface et repartir du bon pied. Moi et mes coéquipiers sommes animés d’une grande volonté, ce match qui nous attend ce week-end est très important pour nous, et on n’a pas le droit à l’erreur. Seule la victoire nous intéresse et on fera tout ce qui en notre pouvoir pour empocher les trois points de la victoire, même si c’est en dehors de nos bases ; je pense que les choses sont claires, si on veut une place sur le podium, il nous faut des victoires. Entretien réalisé par Aberkane Said

Plusieurs joueurs sont en fin de contrat

Un casse-tête pour Hannachi

g Par Aomar Moussi

Plusieurs joueurs de la JSK sont en fin de contrat. Ces joueurs sont, pour la plupart d’entre eux, des cadres de l’équipe, et sont incontournables dans l’échiquier de Geiger. Meftah, Hadjaoui, Douicher, Maroci, Aoudia et Oussalah, pour ne citer que ces six éléments, leur contrat expirera dès le 1er juin prochain et seront du coup libres de tout engagement vis-à-vis de leur club employeur.

A

11

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

DIVISION UNE

l’approche de la fin de cet exercice footballistique, les dirigeants kabyles sont sur les charbons, en premier lieu le président Mohand Cherif Hannachi, qui ne veut en aucun cas se retrouver dans la même situation que celle vécue la saison dernière, où plusieurs joueurs ont quitté le club. Hannachi a déjà pris les choses en main, en commençant les pourparlers avec

certains d’entre eux, à l’image de Meftah. Ces joueurs, qui sont des éléments clés de l’équipe, donnent certes la priorité à leur club employeur, mais à une seule condition, qu’ils soient estimés à leur juste valeur. Un vrai casse-tête pour le boss Mohand Cherif Hannachi.

Meftah donne son accord pour rester

Parmi les joueurs qui sont concernés, il y a le capitaine Mohamed Rabie Meftah. Cet élément de valeur, qui a prouvé tout son talent, est convoité par plusieurs clubs, à l’image de l’ESS, la JSMB, pour ne citer que ces deux clubs, qui veulent l’engager dès l’intersaison. Hannachi aurait, selon notre source, rencontré le joueur en début de semaine. Les deux hommes ont discuté longuement et au finish, tout est rentré dans l’ordre. Meftah aurait donné son accord de principe pour continuer l’aventure avec les Jaune et Vert, et ce, dans le cas où il n’arracherait pas un contrat professionnel. A. M.

•Mise au vert à l’hôtel Lalla Khedidja

Les Vert et Blanc ont rallié la ville des Gênets lundi, à 10 heures, par bus ; ensuite, ils ont rejoint l’hôtel Lalla Khedidja pour passer la nuit d’avant- match face à la JSK. Et hier, le staff technique a regroupé ses poulains pour une réunion technique d’avantmatch, à quelques heures seulement du coup d’envoi de la rencontre JSK-USMB.

•Sibié : une absence remarquée

Face à la JSK, le seul absent parmi les Blidéens qui n’a pas effectué le déplacement à TiziOuzou, le latéral droit Sibié Touhami, blessé, a passé une IRM dimanche dernier ; le médecin lui a prescrit un repos de dix jours, ce qui va l’éloigner des terrains jusqu’à la saison prochaine.

•Khelaf chez le professeur Aït-Belkacem

Le joueur blidéen, Khelaf Saber, qui vient de subir une intervention chirurgicale (pubalgie), s’est rendu avanthier au cabinet du professeur Aït-Belkacem à Alger pour subir un contrôle médical. Au moment où ses coéquipiers croisaient le fer avec la JSK, Khalef a rejoint son domicile familial à Aïn Defla.

•Reprise aujourd’hui à Tchaker

En prévision de la prochaine rencontre de championnat face au CABBA qui aura lieu à Mustapha Tchaker, le coach Assas a programmé une séance légère aujourd’hui dans l’après-midi.

•Le troisième huis clos

Les gars de la ville des Roses ont une occasion en or en affrontant leurs adversaires les gradins vides, lors des trois rencontres suivantes : MSPBUSMB, USMAn-USMB et JSK-USMB ont été frappé du huis clos par la ligue nationale de discipline pour le mauvais comportement de leurs supporters.

•U-20

Les U-20 blidéens, contrairement à leurs précédentes rencontres où ils effectuaient leur déplacement la veille du match, cette foisci, vu le court trajet entre Blida et Tizi-Ouzou, les jeunes blidéens ont effectué le déplacement le jour du match pour croiser le fer avec leurs homologues kabyles pour le compte de la 32e journée du championnat de leur catégorie.


DIVISION 212 Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

Les Hamraoua respirent mieux

Fiche technique

Stade : Zabana Affluence : faible Arbitres : Achouri, Tamen, Arribi. Avertissement : Ballagh (68’), Ouasti (69’) MCO, Beramla (80’) JSMB. Buts : Zafour (34’)(c.s.c) MCO

MCO:

El Ghoul, Hamdadou, Benatia, Kechamli, Ouasti, Z’mit, Sabah, Ouadj, Beramla (Benacida 88’), Elbahari (Cherif 26’), Chaib (Balagh 24’), Entraîneur : Omar Belatoui

JSMB:

Cedrik, Megualti, Mebarakou, Zafour, Messali (Hachem 46’), Boukamacha, Zerdab ( Belkheir 69’), Deghiche, N’djeng, Dahouche( Aoures 60’), Boulanaseur. Entraîneur : Djamel Menad

MCO 1 - JSMB 0

L

a rencontre qui s’est déroulée, hier après-midi, au stade Zabana à Oran et qui a mis aux prises la formation du MCO locale et celle de la JSMB s’est soldée sur le score d’un but à zéro en faveur des Oranais. La première mi-temps de ce match était équilibrée entre les deux formations. Les joueurs du MCO sont rentrés directement dans le vif de leur sujet, en procédant par une série d’attaques. A la 11’, un coup franc de Aouadj, le ballon a frolé la transversale. Cinq minutes plus tard, Chaïb passe pour Beramla, mais son tir passe à côté des bois du gardien oranais. Il aura fallu attendre la 34’ pour voir l’ouverture du score par les locaux. Un coup franc de Beramla des 25m, qi obligea Zafour à dégager la balle de la tête non sans tromper son gardien. Après ce but, les visiteurs sortent de leur coquille pour essayer d’égaliser. A la 47’, après un cafouillage dans les périmètres du MCO, Mebarakou

El Bahari sort blessé

Le joueur de MCO, El Bahari, s’est blessé à la cheville lors de la première mi-temps suite à un choc avec un défenseur béjaoui à la 26’. El Bahri qui a dû céder sa place à son camarade Cherif à la 26’, a été transféré directement à l’hôpital.

rate suite à un tir qui passe à côté des bois gardés par le keeper oranais. Le reste de cette première mi-temps se concentra au milieu de terrain. Aucun changement au tableau d’affichage jusqu’au coup de sifflet final de cette première période par M. Achouri. La deuxième mi-temps n’a pas

apporté du nouveau. Le score resta inchangé.Un but à zéro en faveur des locaux. Une victoire précieuse pour les Hamraoua en attendant les deux dernières journées du championnat.

Benyakoub rend visite aux joueurs du MCO

Avant juste le début de la rencontre entre les Oranais et les Béjaouis, l’ancien joueur du MCO, Benyakoub Sabah, a rendu visite aux joueurs de Mouloudia pour les encourager et leur souhaiter bonne chance dans cette rencontre.

Un long voyage pour les Béjaouis

Les protégés de Djamel Menad ont dû faire un long voyage pour arriver hier, après-midi à Oran. En effet, les Béjaouis ont pris un vol en direction de la capitale pour emprunter ensuite la route en direction d’Oran.

Le retour dès la fin de la rencontre

DJEBARET :

«Je suis prêt…»

Il incarne la patience, c’est un passionné de football, un gardien qui est toujours parmi les 18, remplaçant de Cedric alors qu’il fait partie des ténors, tant il recèle des qualités et de l’expérience. Djebaret Yacine répond à nos interrogations : Que devient Djebaret ?

Les Béjaouis ont rejoint la ville de la Soumam, juste après la fin du match qui les a opposés à la formation oranaise. En tous les cas, un repos s’impose aux Vert et Rouge après ce long déplacement.

Les juniors mouloudéens s’inclinent

Les juniors de MCO se sont inclinés, hier après-midi, au stade Zabana devant la formation béjaouie. Les Vert et Rouge de la JSMB se sont imposés 2 buts à 0.

Leurre ou défi ?

L

g Par Abdelkader Zoughailech

ors d’un point de presse tenu en marge de l’AG extraordinaire pour le passage du club vers le profes-

sionnalisme, Boualem Tiab a déclaré que le détenteur de la 3e place va pouvoir participer à la coupe de la CAF, lors de la saison prochaine. Le boss béjaoui ira plus loin encore, en affirmant que c’est

Photo : Maracana

HAMLAOUI : “La fin sera difficile pour nous”

Photo : Maracana

La JSMB et la 3e place :

Absent contre le MCO pour avoir été suspendu, le milieu des Vert et Rouge, Nassim Hamlaoui nous livre ses impressions à propos de la suite du championnat.

Si on vous demandait une petite évaluation du parcours de votre équipe. Que diriez-vous ? Je dirai que c’est un parcours

positif même, si on aurait pu faire mieux. Il ne faut pas oublier que les débuts étaient ratés et catastrophiques et le club a perdu énormément de points à domicile. Justement, pensez-vous que la 3e place reste jouable ? Tout à fait. Avec un peu de chances et de réussite, on pourra terminer sur le podium. Certes, ce sera difficile d’autant plus que nous allons rencontrer, l’ASK, menacée de relégation

et puis, l’ESS qui postule pour le titre. Avec une fin difficile, n’est-ce pas ? Exact ! Ce sera une fin difficile pour nous, car, comme je vous l’ai dit, nos deux derniers matches seront d’un enjeu capital, que ce soit pour nous, ou pour nos adversaires. Etes-vous prêts à aborder ces deux matches ? Heureusement que oui. Nous nous sommes bien préparés sur tous les plans, et toutes les conditions sont réunies pour réaliser de bons résultats dans ces deux rencontres. Même sur le plan moral ? Le moral est au beau fixe, d’autant plus que les derniers résultats nous ont transcendés et le moral des joueurs est au beau fixe. Un dernier mot ? Je m’adresse aux supporters et je leur demande d’être nombreux contre l’ESS pour nous soutenir afin que la 3e place ne nous échappe pas et pour qu’on termine la saison en beauté.

Je m’entraîne d’arrache-pied, comme si je vais être titularisé le match prochain. Moi, je suis toujours prêt. Cela vous irrite. N’est-ce pas ? Non, c’est un choix du coach. Quant à moi, je sais que je suis toujours prêt et à chaque moment je me sens concerné. le président de la FAF, lui-même, qui le lui avait annoncé et que, par conséquent, son club va mettre tout en œuvre pour terminer en 3e position. Or, jusqu’à présent rien n’a filtré dans ce sens et ni la FAF ni même Raouraoua ne se sont prononcés, ni ont d’ailleurs démenti si oui ou non le détenteur de la 3e place aura droit à une participation à la coupe de la CAF. Certains observateurs n’ont pas hésité à affirmer que cette volonté de terminer sur le podium répond à une nécessité de marketing et le désir d’attirer le plus possible de sponsors qui se trouvent dans la région : «Les dirigeants béjaouis savent que la 3e place n’ouvre pas droit à une participation continentale, mais tout ceci est fait pour attirer des sponsors». Cependant, cette 3e place est devenue un défi à relever, car l’on

soutient qu’au début de cet exercice, les Vert et Rouge étaient en panne et, il a fallu le limogeage de Chay et le retour de Djamel Menad, pour que les Béjaouis retrouvent leur âme. «Le parcours des Vert et Rouge mérite une consécration. La JSMB a raté le titre». C’est dire que la «3e place» est, certes, un défi d’autant plus que le parcours des camarades de Messali, plaide en faveur d’une consécration. «Les Vert et Rouge ont su faire l’unanimité autour d’eux et gagner la confiance de leurs supporters; même si certains observateurs continuent à affirmer que la 3e place n’est, en fin de compte, qu’un leurre, aux yeux des dirigeants pour attirer… les sponsors», nous a-t-on avoué. Alors, la 3e place pour la JSMB, leurre ou défi ? Peut-être les deux ! A. Z. Pourquoi pas ?

Un mot sur cette fin de championnat ? Ce sera difficile. Il va falloir gagner pour prendre une sérieuse option et face à l’ASK, ça ne sera pas une partie de plaisir. Quant à l’ESS, ce sera une fête de football… Je l’espère. On dit que vous allez partir. Vrai ou faux ? Je préfère ne rien dire encore. Je me concentre sur la fin de l’exercice, puis on verra. Un message au public. Que les supporters continuent à nous soutenir jusqu’à la fin du championnat, et qu’ils doivent être nombreux lors de la dernière journée contre l’ESS. A. Z.


13

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

La belle série continue USMH 0 - USMA 1

Fiche technique Stade : 20-Aout-55 Affluence : Moyenne Arbitres : Haïmoudi, Etchiali et Bechirène Avertissements : Naili (30’) (USMH), Deham (32’), Khoualed (91’) (USMA) Buts : Deham (60’) (USMA)

USMH:

Doukha, Aouamer, Zouak (Briki 27’), Benabderrahmane, Mebarakou, Naïli, Hendou, Boualem, Aïssaoui (Gherbi 68’), Djabou (Bennaï 82’), Hanitser. Entraîneur : Boualem Charef USMA : Abdouni, Benayada, Rial, Aouameri, Layati, Khoualed, Ghazi, Aït Ouamer, Meklouche (Annani 75’, Zitouni 89’)), Ouznadji, Deham (Achiou 80’). Entraïneur : Noureddine

g Hamidi d’attaque face au NAHD

Le meilleur buteur du championnat national, en l’occurrence Cheikh Hamidi, devrait faire son retour à la compétition dès la prochaine journée. Pour rappel, le joueur usmiste a contracté une blessure à l’épaule lors du déplacement à Tizi Ouzou. L’attaquant de Soustara renouera avec la compétition vendredi prochain face au NAHD à Bologhine.

g M. Benaldjia et Tatem de retour face au NAHD

Les deux juniors de l’USM Alger, Mehdi Benaldjia et Islam Tatem reprendront les entraînements aujourd’hui. Pour rappel, les deux jeunes talentueux usmiste étaient en Suisse, où ils ont pris part à un tournoi international. Vendredi prochain, les deux joueurs effectueront leur retour à la compétition, puisque l’équipe affrontera le NA Hussein Dey pour le compte de l’avant-dernière journée du championnat.

Aigle Azur futur sponsor ? La

compagnie aérienne Aigle Azur devrait être le prochain sponsor de l’U SM Alger. En tout cas, c’est ce que nous a révélé une sou rce proche de la direction du club. La même source nous a confié que Allik va déléguer incessamment un dirigeant en France pour finaliser le contrat avec des responsables de la compagnie aérienne.

L

e derby de la 32e journée, qui a opposé les deux équipes algéroises, l’USM El Harrach et l’USM Alger, a été très intense. En effet, les deux teams ont gratifié le public présent d’un très bon spectacle. En effet, les deux équipes se sont disputé hargneusement les trois points, très important pour s’acquérir cette quatrième place honorable. La première période fut à l’avantage des Rouge et Noir qui se sont procuré le plus d’actions, dont la première à la 12’, Ouznadji centre pour Khoualed, qui de sa tête trouve la transversale. Dix minutes plus tard, les Harrachis rétorquent et mènent une contre attaque par Boualem qui pénètre dans la surface de réparation, sert Aïssaoui qui élimine Rial, tire vers les buts, mais la barre sauve Abdouni. Quelques minutes plus tard, le keeper Doukha sauve El Harrach de deux buts faits, le jeune Meklouche remet un beau centre pour Ouznadji qui remet la balle

sur le gardien harrachi, Deham feinte à la balle relâchée mais encore une fois Doukha sauve la mise. Alors que tout le monde s’attendait au coup de sifflet final de la première période, l’arbitre M. Haimoudi accorde un penalty pour l’USMA, suite au fauchage de Deham dans la surface de réparation. Deham se charge de botter le penalty, mais son tir est intercepté par Doukha, décidé l’homme de ce premier half qui a vu une nette domination des Usmistes qui n’ont toutefois pas pu concrétiser leurs occasions. Lors du début de la seconde mitemps, les Usmistes sont entrés avec la même volonté, et ouvrent la marque par Deham qui profite d’une mésentente du défenseur Aouamer et son gardien Doukha (60’). Alors qu’on s’attendait à une réaction de la part des Harrachis, ce sont au contraire les Usmistes qui continuent à dominer les débats, avec une équipe très bien organisée, notamment en

Juniors : USMH 1 - USMA 2

Le derby des juniors entre l’USM El Harrach et l’USM Alger s’est disputé en ouverture du match des seniors. Ce sont les Usmistes qui ont remporté les trois points de la victoire, en gagnant leurs homologues harrachis par deux buts à un.

Dziri présent dans la tribune d’honneur

Le métronome des Rouge et Noir Billel Dziri n’a pas pris part au derby d’hier entre son équipe de l’USM Alger et l’USM El Harrach. Le capitaine emblématique usmiste a suivi le derby depuis la tribune d’honneur. Pour rappel, le symbole des Rouge et Noir disputera son dernier match de sa carrière vendredi prochain à Bologhine face à son club formateur, le NAHD.

La JSK lorgne Rial

Alors que Allik va lui proposer de rempiler A deux journées de la fin de l’exercice en cours, les dirigeants des clubs commencent d’ores et déjà à prendre attache avec les meilleurs éléments du championnat. D ans ce contexte, nous avons appris d’une source crédible que les responsables de la JS Kabylie veulent prendre attache avec le sociétaire de l’USM Alger, Ali Rial. Ce dernier, considéré comme l’un des meilleurs

joueurs usmistes de la saison, attire aussi la convoitise du MCA et de l’ESS. Par ailleurs, nous apprenons que le président Allik va rencontrer incessamment son défenseur international A’ pour entamer les négociations en vue d’une éventuelle prolongation du contrat, puisque celui de Rial court jusqu’en juin prochain, et que Allik doit user de son langage persuasif pour le convaincre de rempiler.

milieu de terrain, face à une équipe harrachie méconnaissable. La suite de la partie n’a rien apporté de nouveau, jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre, au grand bonheur de la bande à Saâdi

qui désormais est classée quatrième, à deux points seulement du peloton de tête, puisque la formation de Béjaïa s’est inclinée à Oran. Lotfi S.

Doumi sème la panique à l’hôtel El Mehdi

Alors que l’équipe d’El Harrach était au vert à l’hôtel El Mehdi de Staouéli, l’ex-président du comité des supporters, Mustapha Doumi, profitant de la présence du Mouloudia d’Alger dans le même hôtel a créé une véritable panique parmi le groupe. Accompagné du dirigeant, Omar Gherib, et du secrétaire général du Mouloudia, Doumi voulait une confrontation avec les dirigeants harrachis présents au sujet de tout ce qui a été dit et écrit sur l’argent qui devait motiver les joueurs lors de leur match face à l’ESS. Une véritable cacophonie s’en est suivie, car Mustapha Doumi criait à qui voulait l’entendre que c’est un coup monté contre lui pour l’écarter des affaires du club. Les joueurs harrachis étaient très surpris par la sortie de Doumi qui s’est donné en spectacle devant les clients de l’hôtel. Poussant le bouchon plus loin, Doumi a vociféré et insulté tous les présents, ce qui a mis les responsables de l’hôtel dans tous leurs états. Pour terminer son cinéma, Doumi a voulu s’entretenir avec les joueurs pour leur demander ce qu’ils pensaient de lui et de l’affaire, mais il en a été empêché par certains dirigeants et les

Le directeur de l’hôtel s’en mêle

choses ont failli dégénérer.

Le directeur de l’hôtel El Mehdi aurait déposé plainte contre Mustapha Doumi pour avoir porté atteinte au calme et la tranquillité de l’établissement. Il a aussi pris langue avec le président Laïb pour lui demander de prendre ses dispositions, avec les membres de son bureau, pour qu’à l’avenir son établissement soit respecté.

Des joueurs mécontents

Finalement, ce ne sont pas tous les joueurs qui ont perçu leur dû. Avec l’argent de Mobilis, le président Laïb n’a régularisé que quelques joueurs considérés comme les cadres de l’équipe. Certains parmi ceux qui n’ont rien touché, ont manifesté publiquement leur colère.

Aïssaoui a failli être agressé

A l’issue de la séance d’entraînement qui s’est déroulée au 20Août, le joueur Abbès Aïssaoui a failli être agressé par un énergumène du quartier. Ce dernier allait s’en prendre à la voiture du joueur n’était l’intervention de quelques personnes sur les lieux. A signaler que Aïssaoui a déjà porté les couleurs du CRB et son agresseur est un supporter de ce club. Lotfi S.

HAMEDOUCHE ues” “Nous ne céderons pas aux attaqdirigean ts du club

Le président de la section football a affirmé : “Les ne céderont pas aux attaques de certains perturbateurs qui sont jaloux de notre réussite, car notre gestion est saine et cela fait longtemps que Lotfi S. l’équipe n’a pas effectué un tel parcours”.


14

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

Entre équipes de D2

DIVISION UNE

NAHD 1 - MSPB 1

Fiche technique

Affluence : Nulle Arbitre : Hallalchi, Ibélaiden, Haci Avertissements : Nehari (58’), Benamri (90’+3) (NAHD)

NAHD:

Buts : Latrèche (35’) (MSPB), Nehari (69’) Natèche, Mazari, Mekkaoui, Nehari, Benamri, Moundji, Laouar (Gana 46’), Sedkaoui, Harrouche (Reggad 77’), Rebih (Ammoura 57’), Benayad. Entraîneur : Karim Zaoui

MSPB:

L

Litim, Megherair, Ouanes, Ziad (Yousfi 58’), Loukili (Achezzkak 80’), Yagoub, Lemoudea, Latrèche, Hezil (Adjili 69’) Allili, Belhadi Entraîneur : Bendjaballah

e Nasr de Hussein Dey reste dernier au classement et devra sans l’ombre d’un doute quitter la Division 1 dans la très peu reluisante place de lanterne rouge. Hier dans un stade Zioui affreusement vide, les Sang et Or n’ont pu faire mieux qu’un piteux match nul devant une équipe batnéenne reléguée en D2 il y a de cela quelques semaines, mais fortement rajeunie. Dans un match sans aspérité aucune, les camarades de l’inusable Smaïl Gana ont souffert pour terminer la partie. Le match débute sur un faux rythme, les deux équipes peinent à imposer leur jeu, c’est alors un ballet de balles en l’air qui est engagé, les uns comme les autres ne trouvant pas le chemin balle à terre, commencent à balancer de longues balles aériennes. La

rencontre est ennuyante, les quelques rares présents n’ont rien à se mettre sous les … yeux. La demi-heure de jeu déjà consommée, c’est Allili qui s’envole sur le côté gauche pour aller déborder son vis-à-vis et centrer au premier poteau, Latrèche qui avait suivi l’action coupe la trajectoire de la balle et trompe Natèche. C’est l’ouverture du score pour les visiteurs qui n’en espéraient pas tant. La première mi-temps s’achèvera donc sur ce petit avantage des Batnéens, même si les Hussein déens ont fait quand même le forcing pour revenir au score en cette fin de première période. En seconde mi-temps, le scénario de la rencontre ne changera pas, les débats sont toujours d’un niveau médiocre, même si le NAHD se montre plus entreprenant, notamment avec la rentrée de son capitaine Smaïl Gana. Les locaux cherchent coûte que coûte la faille, ils vont hausser le temps et percuter inlassablement. Les Batnéens vont se replier et laisser beaucoup d’espaces dans l’entrejeu. Le NAHD pousse, le MSPB se retranche derrière et tente de contenir son adversaire le plus loin possible des buts de Litim. Mais le NAHD résolument décidé à refaire son retard, pousse encore et encore. Et c’est donc tout naturellement que Nehari égalisera de la tête en coupant la trajectoire lui aussi d’une balle bien ajustée par Gana. Visiblement heureux d’avoir égalisé, les Sang et Or vont desserrer l’étau. En face, le MSPB n’en demandait pas tant. Le match se terminera sur ce score de parité entre deux équipes qui sont déjà en Division 2 depuis un mois maintenant. Raouf Mesbah

Les membres de l’AG optent pour une SPA

C’est officiel ! Les membres de l’AG du Nasria ont décidé, avant-hier soir, au cours de l’AG tenue à l’une des salles des conférences du centre des affaires d’El Hamma pour la création d’une SPA (Société par actions) au lieu de la SARL comme l’avait souhaité le président, Mana, qui avait tout fait pour faire passer la SARL, mais c’était sans compter sans les coups de butoir des membres de l’opposition qui ont insisté sur la création d’une SPA pour tenter de fermer le jeu avec un maximum de personnes qui seraient contre Mana. Il faut savoir que les membres de l’AG ont approuvé, en outre, à l’unanimité, le passage au professionnalisme, ce qui veut dire que tout le monde veut sauver le club du purgatoire et c’est ce qui se réalisera au cas du passage réellement vers le professionnalisme. Il y avait foule dans cette salle du centre des affaires d’El Hamma, où une grande bouillonnement s’est emparé de certains fans qui n’ont pas accepté le fait que certaines figures rodent toujours autour du club, alors qu’ils n’ont rien fait avec lui par le passé.

Une commission du suivi mises en place

Par ailleurs, et après que les membres de l’AG se sont entendus sur la création de la SPA, une commission de suivi de cette dernière a été installée sur place dans la salle où a eu l’AG. Ainsi, cette commission sera constituée de Mana, Lahlou, Bellamine, Boudissa et Iratni et sera chapeautée bien sûr par le président du CSA, Mana Kenfoud. Cette commission ouvrira ensuite les portes à ceux qui veulent entrer dans cette SPA parmi les gens qui souhaitent investir leur argent dans cette société qui s’occupera de la gestion du NAHD. Mana parle de deux grands investisseurs qui devraient être aussi présents dans le projet de cette SPA et qui devraient se présenter dans les jours prochains. Cela créera certainement un équilibre, surtout qu’il y a actuellement des gens qui ne peuvent rien apporter sur le plan financier, comme cela est le cas, par exemple de Boudissa ou Ratni

Les actionnaires se présenteront chez le notaire bientôt

La prochaine étape qui concernera la mise en place de cette SPA pour le NAHD et le passage des actionnaires, bien sûr après au plus tard une semaine de maintenant vers le notaire pour arrêter la liste de ces membres de la SPA et ce pour qu’ils connaissent leurs droits et devoirs, bien sûr après qu’ils aient versé une somme qui sera déterminé par rapport au capital du club qui sera arrêté. Après cela donc, tout sera clair pour les actionnaires qui attendront la sortie du cahier des charges et bien sûr l’accord de la FAF pour être officiellement désigné comme club professionnel.

Plusieurs accrochages enregistrés

En outre, il faut noter que plusieurs accrochages ont été enregistrés lors de cette AG, qui a vu aussi la présence de quelques supporteurs qui ont voulu s’enquérir de la situation de leur club préféré et connaître son avenir. Cela a ouvert, ensuite, la porte à plusieurs frictions. Un supporteur n’ayant pas apprécié que le dirigeant, Ratni, se joint à la commission de préparation de la SPA, s’est élevé contre lui, lui disant qu’il ne comprend pas comment une personne qui est contre le club et qui a tout fait pour arranger le match du CAB veuille être dans le projet de la SPA, surtout qu’il n’a pas les fonds qu’il faut pour être actionnaire dans cette SPA. Un autre supporteur s’est emporté contre Mana, lui imputant la descente du club en DII, alors qu’un autre fan estime que Lahlou qui n’a rien fait, la première fois qu’il a présidé aux destinées du club ne fera rien cette fois-ci, de même que Bellamine. Raouf Mesbah

Pas sorti d’affaire CAB 1- CRB 0

Fiche technique

Stade : 1er-Novembre Affluence : Moyenne Arbitres : Mial, Gourari, Bourouba Avertissements : Soualah ( 18’), Daïra (32’), Bourahli (48’) (CAB). Bellat (48’), Younes (49’), Alex (59’), Boukadjane (77’) (CRB) Buts : Kebia (21’) (CAB)

CAB:

Babouche, Soualah, Daïra, Kerboua, Aribi, Benhacène, Bouraoui (Bettoumi 90’), Kebia, Bourahli (Fezzani (90’+1), Louanes (Messaâdia 90’), Kab. Entraîneur : Biskri

CRB:

L

Ousserir, Bellat, Boukedjane, Mammeri, Maaziz, Alex, Anane, Kherbache, Younes, Saïbi (Slimani 46’), Bey (Lahouamed 82’). Entraîneur : Henkouche

es Batnéens ont entamé la rencontre face aux Belouizdadis avec conviction et volonté, car ils sont sous la menace d’une relégation. Les Batnéens dominent leur adversaire, mais d’une façon stérile.

Les Belouizdadis, qui jouaient avec prudence ne procédaient que par des contres sans mettre réellement la défense batnéenne en danger. Les camarades de Aribi en voulaient dans ce match, ils étaient combatifs et ne laissaient aucune balle à leurs adversaires. D’ailleurs, dès la 20e minute, ils ouvrent le score par Kebia. Ce dernier bien servi par le revenant Bouraoui reprend la balle dans le carré des 18 mètres et bat le gardien Ousserir. Après l’ouverture du score par les Batnéens, les Belouizdadis sortent de leur périmètre et tentent de revenir à la marque. Mais, ce sont les Batnéens qui redoublent d’efforts pour aggraver la marque. Vers la fin de la première période, les Camarades de Bourahli assiègent le camp bélouizdadi, mais ratent plusieurs occasions nettes d’augmenter la marque au tableau d’affichage par Kab, Bouraoui et Bourahli. Malgré une domination constante des Batnéens, le score resta inchangé jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre pour la pause citron. A noter que le Chabab de Belouizdad s’est présenté sur la pelouse du stade du 1erNovembre avec une formation com-

plètement remaniée en l’absence de plusieurs titulaires. En seconde période, Henkouche incorpore Slimani à la place de Saïbi, mais cela n’a rien changé à la prestation des visiteurs, le CAB, quant à lui, continua d’attaquer et se procura plusieurs occasions. 58’, Louanas seul dans les 6 mètres rate de la tête. 69’, débordement de Kab qui sert Bourahli en retrait, mais la reprise puissante de ce dernier passe à côté. 75’, débordement de Kebia qui centre sur Louanas qui rate sa reprise au point de penalty. 78’, coup franc bien tiré par Louanas, Kab seul rate un but facile. Le CRB donne l’impression d’avoir accusé le coup alors que le CAB continue d’attaquer tout en conservant bien ses arrières. Biskri lance Messadia et Bettoumi, une façon de casser le rythme du jeu. C’est ainsi que se termine le match sur une victoire méritée du CAB qui ne lui reste désormais que d’assurer les victoires des deux prochaines rencontres contre le MSPB et la JSK à domicile. W. Y.

Le bus du CRB escorté

Les dirigeants et supporters du CAB ont été surpris de voir arriver le bus du CRB sous escorte de la police, on ignore si c’est les Belouizdadis qui ont demandé cette escorte ou c’est juste une simple précaution des services de sécurité.

Les dirigeants du CAB à l’hôtel Chélia

Nezzar et quelques membres de son bureau n’ont pas manqué de rendre visite à leurs hôtes à l’hôtel Chélia pour leur souhaiter la bienvenue et s’enquérir de leurs conditions d’accueil, les batnéens n’ont pas oublié l’aide du CRB lors de la finale de la coupe d’Algérie ou le bus de club de Laâkiba a été mis à la disposition des chaouis durant quatre jours.

Bensaci terminer sa saison

Comme attendu le latéral gauche du CAB connu pour ses coups de tête n’a pas repris les entraînements et de ce fait la direction du club a considéré que le joueur a clôturé sa saison d’une manière unilatérale.

Brahimi comme chez lui

Le secrétaire général du CRB, Brahimi est une vieille connaissance du CAB, il a même faillit y travailler du temps de Rachid Bouabdallah avec qui il garde des relations très étroites, Brahimi qui s’est mis au service des cabistes lors de leur séjour à Alger pour la finale de la coupe d’Algérie était sollicité par tout le monde, à croire que brahimi était chez lui.


Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

DIVISION UNE

Dans la fournaise de Chlef

15

Gherbi dans le viseur des Kabyles

ASO 1 - USMAn 1

Fiche technique

Stade : Boumezrag Affluence : Faible Arbitres : Zerrouki, Naceri, Ayad Avertissements : Messaoud (27’), Zaoui (60’), Ziane (70’), Abbou (75’) (ASO). Tebbal (67’), Ouaddah (86’) (USMAn) Expulsion : Soudani (70’) (ASO) Buts : Guemari (21’) (USMAn). Gherbi (79’) (ASO)

ASO:

Kouadri, Gherbi, Mekkioui, Zaoui, Ziane, Zaouche, Abbou, Bentayeb (Ali Hadji 46’ puis Hamadou 63’), Soudani, Messaoud, Sidibé (Boussaïd 65’). Entraîneurs : Abrous - Benchouia

USMAn:

C

Ouaddah, Remmache, Mansour (Boucherit 44’), Hebaiche, Maiza, Ali Ghechi, Sabri, Boudar (Dif 84’), Tebbal, Hemmami, Guemari (Benchergui 78’). Entraîneur : Amrani

est une rencontre sans eujeu qui s’est déroulée presque à huis clos car il n’y avait qu’une dizaine de spectateurs qui garnissaient la tribune officielle, sous un soleil torride. Les deux équipes ont évolué sur un rythme très long et le niveau était très moyen. Le jeu était concentré au milieu de terrain et les Annabis étaient plus entreprenants que les locaux. D’ailleurs, sur plusieurs contres rapides, ils ont failli ouvrir le score par l’intermédiaire du remuant Hemmami et autre Tebbal, toujours bien servi par le meneur de jeu Bouder. Les Chéliffiens ont eu quelques occasions mais la défense annabie bien regroupée autour de Maïza ne laisse rien passer. Dans les dix dernières minutes de la première période, le jeu s’anima et on assista à quelques belles actions de part et d’autre, l’une d’elles a failli être concrétisée par le buteur maison, Messaoud, qui se

présenta face à face au gardien Ouaddah, mais au dernier moment, il met la balle audessus de la barre transversale. Après cette alerte, les Annabis reprennent le jeu à leur compte et dominent largement les Chélifiens. Cette domination était stérile devant une défense soudée, composée de Zaoui, Ziane, Gherbi et Mekkiou. On s’acheminait vers la fin de cette première mitemps sur le score vierge de zéro partout lorsque les Annabis entament un dernier contre par Bouder qui sert dans le périmètre chélifien Tebbal qui remet instantanément à Guemari qui s’est engouffré dans l’axe central. Ce dernier met du plat du pied la balle au fond des filets du gardien Kouadri.Après ce but, l’arbitre siffle la fin de cette première mi-temps en faveur des Annabis. La seconde mi-temps n’apporta aucun changement dans le jeu, le niveau étant très moyen et les joueurs des deux équipes semblaient s’adonner à une corvée tellement ils étaient nonchalants sur le terrain. Les Chélifiens tentaient de revenir au score mais les Annabis, qui jouaient en deux lignes compactes, fermaient toutes les issues à Messaoud, Soudani et Sidibé qui procédaient par des percées sur les côtés. Alors qu’on jouait le premier quart d’heure de la seconde période, l’arbitre accorde un penalty pas du tout évident à Chlef mais, Messaoud, chargé de le botter, met le ballon hors du cadre. Les Annabis reprennent leurs esprits après avoir contesté le penalty et pressent les Chélifiens dans leur périmètre mais n’arrivent pas à aggraver la marque. Alors qu’il restait dix minutes de jeu dans le temps réglementaire, et suite à un contre rapidement mené par Messaoud, le défenseur Gherib arrive à égaliser pour son équipe. A partir de cette égalisation les Annabis baissent le rythme. Finalement, ils se sont contentés d’un précieux point qui leur permettra de grignoter une autre place au classement.. Hocine S.

Belle victoire des Zianides

I

Comme on l’a rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, le rendement de premier ordre montré par le jeune Sabri Gherbi, suscite l’intérêt des clubs les plus huppés du championnat national.

L

es dirigeants de la JSK ne sont pas restés les bras croisés et ont coché le nom de ce joueur dans leurs plans de recrutement en prévision de la saison prochaine. Le joueur qui s’est illustré durant ces derniers matchs, en réussissant à tirer son épingle de jeu, est désormais sur les tablettes de Mohand Cherif Hannachi. Ce dernier a même délégué un proche à lui, pour discuter avec Gherbi et avoir l’avis de ce dernier, concernant sa venue à la JSK. Les dirigeants de l’ASO ne veulent aucun cas lâcher leur joueur, sauf pour un transfert vers un club étranger.

Medouar veut le transférer en Europe

Du coté de la direction chélifienne, ce n’est pas le même sens de cloche qui se dégage chez Medouar et les autres dirigeants. Certes le moment n’est pas encore propice pour discuter du transfert de ce joueur, sachant que la saison n’est pas encore terminée, et

que les dirigeants Kabyles n’ont pas fait une proposition financière pour la direction de l’ASO, mais de l’avis des proches de Medouar ce dernier ne compte pas libérer son joueur pour les Jaune et Vert. Il compte le transférer vers un club européen, si bien sûr il recevra une bonne proposition de contrat, qui reviendra en bénéfice et pour le joueur et pour la formation chélifienne.

La France ou le Portugal, comme prochaine destination pour Gherbi

Selon une source proche des affaires courantes de l’ASO, la prochaine destination de Sabri Gherbi sera la France ou le Portugal. La manager Camerounais Léo sera derrière le transfert de ce jeune joueur pétri de qualités. Léo aurait même pris attache avec un responsable du club chélifien, en lui promettant de faire de son mieux pour dénicher un club européen au jeune Gherbi. Ce joueur qui est sur une courbe ascendante, comme le témoigne ces bonnes prestations, ne compte s’arrêter en si bon chemin, et veut aller encore de l’avant, en passant à une autre étape de sa carrière. L’Europe sera sauf surprise sa prochaine destination. Il est pour rappel Sabri Gherbi est sous contrat avec l’ASO pour une autre saison. H. S.

ropéen, GHERBI : «Signer dans un club eu » ou à défaut renouveler avec l’ASO

s en Algérie, irmé qu’il a des contacts avec des club Le joueur Sabri Gherbi nous a conf une courbe sur suis le reste du championnat. «Je iner cette mais il est actuellement concentré sur term à é rmin déte suis ces derniers temps. Je r : «Pour ascendante et je suis en super forme oute d’aj t avan t-il aredécl », club avec mon baine saison en force et sur une bonne note l’au rai j’au ès Apr me concentrer sur mon sujet. s irmé ce qui est de mes contacts, je préfère conf s efoi tout a nous rbi footballistique.» Ghe le nnel de voir plus clair quant à mon avenir essio cher, est d’embrasser une carrière prof que son objectif et son souhait le plus européen. on objectif est de jouer dans un club :«M t transfert dans un club européen en concluan d’un it défa A O. l’AS club la priorité à mon H. S. Dans le cas contraire, où je donnerai par s eilli Propos recu Chlef.» à l’étranger je renouvellerai à l’ASO

Les quatre priorités de Serrar

WAT 2 - ESS 1

Fiche technique

Stade : Akid Lotfi.Tlemcen Affluence : Moyenne Arbitres : Haddada, Kentache, Bounoua Buts : Chaib (44’), Yalaoui (82’) (WAT), Hadj Aissa (41’) (ESS) Avertissements : Boudjakdji (25’), Yalaoui (39’), Hebri (46’) (WAT), Benchadi (4’), Raho (47’) (ESS)

WAT:

Djemili, Boulahia, Bachiri, Hebri, Boudjakdji, M. Benmoussa (Boukhiar 75’), Belgheri, Chaib (Hadji 68’), Yalaoui, Djallit (Kherris 88’), Ghazali. Entraîneur : Bouali

ESS:

Ferradji, Raho, Benchaira, Belkaid, Diss, Benchadi, Delhoum (Kedider 85’), Lemmouchia, Metref, Hadj Aissa, Ambane (Kacem 68’), Hemani (Berguiga 75’) Entraîneur : Zekri

L

e stade Akid-Lotfi de Tlemcen a abrité hier après-midi, un match comptant pour la 32e journée du championnat national de division une. Cette rencontre qui a mis aux prises les deux équipes a été très disputée de part et d’autre. Les débats ont été très chauds et les 22 acteurs ont épaté les présents par de belles facettes de jeu. La

partie s’est achevée au finish sur le résultat de deux buts à un en faveur des Zianides. La première période s’est soldée sur le score de parité d’un but partout. Les Sétifiens étaient les premiers à ouvrir la marque par l’entremise de leur métronome Hadj Aissa Lazhar à la 41’. En effet, ce joueur sur un bon travail individuel s’est joué de la défense tlemcénienne avant d’aller battre tranquillement le gardien Djemili. Les capés de Bouali n’ont pas mis beaucoup de temps pour remettre les pendules à l’heure, puisque le virevoltant Chaib a réussi à égaliser à une minute de la fin de la première mi-temps, profitant d’une hésitation dans la défense sétifienne. En seconde période, ce sont les gars du WAT qui ont repris les choses en main, et se sont rués en attaque. Les Tlemcéniens ont réussi à ajouter un second but vers la fin de la rencontre, plus précisément à la 82’, par l’intermédiaire de Yalaoui. Une belle victoire au grand bonheur des supporters du WAT, et au grand dam des Sétifiens lesquels viennent par cette défaite de réduire leurs chances quant au titre de champion d’Algérie, surtout après la victoire du MCA acquise avec brio devant le MCEE. Arselan Bouali

l était sans doute l’un des présidents les plus heureux samedi dernier au coup de sifflet de la partie. Abdelhakim Serrar, bien qu’il soit souffrant de la hanche, n’a pas laissé tomber ses joueurs dans cette rencontre face au leader. A la fin du match de Samedi, il est allé féliciter ses joueurs dans les vestiaires en leur apprenant la nouvelle que la prime de match a augmenté de 5 millions de centimes. Toutefois, le premier responsable du club sait pertinemment que son équipe après son excellent parcourt cette saison , et après la qualification pour la phase des poules en ligue des champions , ou la première rencontre de la phase des poules, qui débutera le 17 juillet, doit être parfaitement bien préparée, vu qu’il ne reste que les huit meilleures équipes à l’échelle africaine. De ce fait, Serrar songe à s’attaquer d’ores et déjà a pas mal de points concernant la saison prochaine. C’est dire qu’un grand chantier l’attend. 1- CONVAINCRE LES FINS DE CONTRAT Dans un premier temps, le premier responsable de l’association tentera de convaincre les cadres de l’équipe à rempiler. En effet, 4 joueurs sont en fin de contrat, tous des cadres. A leur tête, le gardien Fawzi Chaouchi, qui a exprimé le vœu de partir il y a un mois déjà, devrait être fixé définitivement sur son avenir. Ensuite, ce sera au tour de Metref,Hemani et Belkaid de passer à la table des négociations. Il ne faudra certainement pas beaucoup pour les faire signer. Aussi Bouderbel Rafik qui est sous forme de prêt. Serrar devra passer par la direction de FC Lorient pour s’acquérir définitivement les services du natif de Lyon. 2- RECRUTEMENT En second lieu, le président de l'Entente de Sétif

s’attaquera au volet recrutement en prévision de la saison prochaine. Il est clair que jouer la Ligue des champions demande un banc de touche bien étoffé, avec de gros calibres sur le terrain. A ce sujet, plusieurs noms sont sur le calepin du président mais rien n’a été filtré pour l’instant. Ce qui est certain, c’est que les responsables Setifiens vont accélérer les choses pour recruter les meilleurs éléments en fonction des besoins du staff technique, et ce, dans les plus bref délais. 3- L’AVENIR DE ZEKRI En troisième lieu, c’est la question du futur de l’entraîneur en chef Zekri Noureddine qui sera définitivement réglée. Arrivé en Décembre dernier pour une durée de 5 mois seulement, le technicien de l'ESS a obtenu une période d’essais histoire de jauger ses compétences, lui qui n’a eu qu’une brève expérience en Italie d’une durée de 6 mois. Le bilan est partiellement satisfaisant. Après avoir remporter la coupe de l'UNAF et la coupe d'Algérie, et jouer le titre de championnat jusqu'à présent, l'Entente a arraché une qualification aux poules. Toutefois, le président Serrar devrait certainement s’entretenir avec son entraîneur dans les prochains jours pour aborder ce sujet. 4- CHOIX DU LIEU DU STAGE DE PRÉPARATION Le 4e point est relatif au lieu du déroulement du stage d’intersaison. D’après des indiscrétions, les responsables de l'entente veulent revenir à Lisses en France. Ce lieu conviendrait pour un stage de 10 jours au mois de juillet. Selon la même source d’information, le premier responsable du club songe plutôt pour ce centre de formation. Yasser Malki


16

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

SUPER D2

MOB

La direction actuelle du MOB part en solo pour déposer le dossier

Photo : Maracana

APRES LA DÉFECTION DES ÉVENTUELS BAILLEURS DE FONDS PROMIS LORS DE L’AGE

g Par Chekal Lyes

L’équipe en charge du dossier professionnalisme du Mouloudia de Béjaïa a commencé tambour battant la démarche arrêtée lors de l’AG extraordinaire par les membres de l’AG du club, à savoir contacter un notaire dans un premier temps pour de plus amples renseignements sur la démarche à suivre pour ensuite passer à la création de la société SPA que sera le MOB en application des nouvelles directives de la FAF pour postuler à une place dans la LPF.

A

insi, si le dossier, administrativement parlant avec son lot de paperasses, n’a pas posé problème avec la présence de personnes très au fait de

la donne administrative, à l’instar du des relations extérieures, chargé Bouchebah, et du secrétaire général Karim Maouche, le volet financier n’a pas suivi pour l’instant. Celui-ci risque même d’être la cause principale d’un éventuel retard dans l’avancement dans la constitution du dossier et la création de la SPA. En d’autres termes, le fait que le capital de ladite SPA n’est pas encore arrêté, faute de défections des bailleurs de fonds promis lors de l’AG, selon la direction actuelle, et surtout la somme à fixer pour l’achat de l’action dès le lancement de la souscription public. Cela dit, la direction actuelle ne veut plus perdre de temps, du moment que la date

butoir fixée par la FAF, le 30 juin approche à grands pas. Après avoir attendu vainement l’arrivée d’investisseurs, elle a décidé de prendre les choses en main. «On n’avait d’autre choix que d’opter pour la réunion restreinte afin de trancher l’épineux problème de l’argent, c’est le nerf de la guerre et la base du dossier que nous allons déposer pour une éventuelle participation dans la nouvelle ligue professionnelle» nous a expliqué l’un des représentants de la direction en charge du dossier, et d’ajouter : « Les représentants des éventuels bailleurs de fonds qui ont réussi à faire basculer le choix de la SPA au lieu et place de la SARL lors de l’AGE en toute démocratie

APRÈS AVOIR EU ÉCHO DE LA VENTE D’ACTIONS DU CLUB

d’ailleurs, puisque le vote à main levée leur a donné raison. Ainsi, le respect du choix de la majorité est garanti en optant pour la SPA. Néanmoins ces derniers n’ont pas réussis du moins jusqu'à maintenant à les rassembler et els faire venir, ce qui laisse planer des doutes et laisse place à beaucoup d’interrogations et des questions qui attendent réponses telles que “ourquoi ces gens friqués comme annoncé ne se sont pas manifestés ? Qui sont-ils ? Encore plus. Est-ce qu’ils existent réellement ? » Un constat qui nous fait penser que l’union sacrée que souhaitent les fidèles des Vert et Noir cher aux Béjaouis ne sera pas pour demain. L. C.

La direction du MOB qualifie l’opération d’illégale

Hakim Amaouche : «Les Mobistes sont reconnaissants»

L’ex-Canari Hakim Amaouche , rencontré avant-hier au alentours du stade de l’OPOW, l’ex-international malgré un court passage au MOB nous a confié qu’il garde de très bons souvenirs dudit passage, malgré le fait qu’il attend son dû depuis. L’enfant de Sidi Aïch qui monnaie son talent dans la wilaya de Mila plus exactement à Ferdjioua avec la découverte de plusieurs jeunes talents dont Djamaouni , le centre avant de l’USMB et le jeune espoir du MOB, Benmassaoud, s’est dit apprécier le geste de reconnaissance des Mobistes malgré un court passage dans ce club auquel il souhaite de tout cœur de le voir dans la prochaine LFP . Il nous a tout de même accordé cet entretien exprès alors qu’il avait des obligations personnelles à régler.

La direction du MOB nous a contacté au même titre que d’autres organes de presse pour dénoncer dans un premier temps une opération de vente des actions du club d’après les échos qui lui sont parvenus selon son représentant. Ce dernier a tenu à nous préciser que la direction qualifie la dite opération d’illégale, tout en déclinant la responsabilité de l’instance en charge du dossier dont il fait partie.

Tout d’abord que devient Hakim Amaouche ? Je suis toujours dans la wilaya de Mila, plus exactement à Ferdjioua, je continue le travail de prospection des jeunes talents que j’ai entamé depuis un bon moment déjà, en plus de celui de l’encadrement technique. Sincèrement, je m’y plais beaucoup du moment qu’il y a les moyens et surtout de la reconnaissance.

Justement, des jeunes comme Djemaouni buteur avec l’USMB et le jeune Benmassaoud avec le MOB parle du bien de vous, ils sont le résultat de votre travail, n’est-ce pas ? Je suis très content pour Djemaouni qui va encore progresser en jouant dans le championnat de l’élite, pour Benmassouad je suis très content qu’il ait atterri au MOB, un club qui m’est très cher, il va être plus performant du moment qu’il a le gabarit et surtout la technique d’un bon avant centre. Il y a d’autres, d’ailleurs, je viens de parler avec un des membres de la direction sur un excellent inter-gauche qui joue à

Chelghoum, il n’a que 23 années, il sait tout faire avec le ballon, il n’attend qu’une chance pour exploser.

Avec votre capital expérience que faites- vous ailleurs que Béjaia ? Ma réponse est simple, nul n’est prophète chez soi, ce n’est pas à moi de frapper à la porte, j’ai évolué au sein du club le plus titré d’Algérie, la JSK , j’ai contribué modestement pendant dix années de ma carrière à la réussite du passage de la JSMB de la régionale à l’élite , j’étais international espoir , donc côté palmarès, je pense que je suis bien loti. Cela dit, je n’ai pas tourné le dos à l’appel du devoir étant un enfant de Béjaia . Vous faites partie des joueurs qui détiennent le sésame de la CRL , estce pour cela que vous avez rencontré le représentant de la direction du MOB ? Ecoutez, si je voulais faire pression pour avoir mon dû, je l’aurais pris depuis un bon moment, du moment que je détiens un

contrat FIFA . Non je ne suis pas de ceux qui font de la surenchère surtout que les Crabes ont été très corrects à mon égard, ils sont reconnaissants avec les joueurs qui se donnent à fond et mouillent le maillot de leur équipe , ils savent très bien que j’ai défendu les couleurs du MOB avec force, d’ailleurs, c’est le gage de ma réussite dans ma carrière de footballeur, le respect des supporters et des couleurs des clubs que j’ai portées. Je suis patient du moment que la direction actuelle a entamé la régularisation des joueurs, on m’a dit qu’on me considère comme un enfant du club je le ressens d’ailleurs, à chacune de mes rencontres avec les supporters malgré le fait que je n’ai joué qu’une seule année. J’ai dit oui, il n’y a pas de problème même ci des joueurs qui ont fait rarement leurs apparitions sous les couleurs du MOB ont pris la totalité de leur dû , par apport à d’autres qui ont joué pratiquement toute la saison , dont je fais partie avec un total de 27 matches . Entretien réalisé par Lyès Chekal


Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

SUPER D2

L’AG, c’est pour quand ?

17

RCK

En attendant l’AG, tout est gelé au Raed

g Par Hillel Aït Benali

Reportée à maintes reprises, l’assemblée générale du RC Kouba, qui devait avoir lieu depuis maintenant un bon bout de temps, n’a pas encore vu le jour.

C

Photo : Maracana

ontacté récemment, le président Mecheri nous a déclaré que tous les dispositifs sont prêts pour organiser l’assemblée générale dans les plus brefs délais, alors que la direction du club phare de la banlieue d’Alger a contacté toutes les parties concernées et qu’elle a aussi déposé le dossier au niveau des instances officielles (DJS, DRAG). Cependant, faute d’autorisation de cette dernière, l’AG a été reportée pour le mardi passé (ndlr), mais voilà une autre fois de plus, la date a été décalée pour un autre rendez vous.

jeudi prochain comme date probable

D’après nos information, l’AG sera programmée pour jeudi prochain dans le même lieu cité auparavant (cercle de Kouba), et qui verra la présence de toutes les personnes concernées : les membres de l’assemblée, les représentants des sponsors et les invités d’honneur qui prendront part aux discussions sur le sujet qui préoccupe actuellement

les esprits de tous les admirateurs de ce club phare, à savoir le professionnalisme des clubs. Le RCK doit se trnsformer en entreprise à caractère commercial pour adhérer à cette initiative. La SPA sera à l’ordre des discussions dans cette assemblée. Une option

Ounis satisfait CSC

qui permettra au Read de rassembler des hommes d’affaires qui participeront au financement du club afin de construire une équipe capable de jouer les premiers rôles la saison prochaine.

libérations des joueurs qui ne sont pas à l’ordre du jour dans l’enceinte de la direction koubéenne. Tout le monde à Kouba veut faire vite avec ce dossier de professionnalisation des clubs pour voir enfin les Vert et Blanc regagner le sommet des grandes formations.

Plus de deux semaines se sont écoulées depuis le baisser de rideau du championnat du super DII, et les gens à Kouba ne passent aucune journée sans se poser des questions sur les nouvelles de leur club favori. A l’image des autres formations, que ce soit de la DII ou de la DII, le RCK ne se focalise actuellement que sur le projet de professionnalisation du club. Toutefois, toutes les autres activités sont gelées pour le moment. Au Raed, on ne parle ni de recrutement ni de renforcement de l’équipe, de même pour les

L’APC de Kouba débloquera 800 millions

Tout est gelé pour le moment

Selon des sources proches de club algérois, les caisses du Raed seront renflouées dans les prochaines journées par la somme de 800 millions qui lui sera débloquée par l’APC de Kouba. Néanmoins, cet argent sera reçu par la direction koubéenne après que l’assemblée générale verra le jour, c’est ce que nous a confirmé notre source. A. A. B

AÏDOUDI «Je laisse le soin aux autres de me juger»

Photo : Maracana

SAM

g Par Lamine Boudebza

Comme nous l’avions rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, une séance de travail a réuni, au nouveau du siège flambant neuf de la wilaya de Constantine situé à Daksi, le président du CSC, M. Ounis avec l’ensemble des autorités locales de la wilaya et certains hommes d’affaires et cela pour débattre des éventuelles aides dont pourra bénéficier le club dans son aventure du professionnalisme.

C’

est ainsi que le wali, dans son intervention, a donné des assurances au boss clubiste que le CSC récupérera son siège de l’avenue Aouati Mostefa, qui était fermé durant toute la saison en raison du litige qui opposait l’actuel président à l’ex-président Mazar ; en ce sens, le premier magistrat de

la wilaya a donné des instructions pour sa réouverture et que le club et l’actuel direction pourront en bénéficier. Dans le même registre, le wali a donné son feu vert pour que l’on choisisse le terrain pour y construire le nouveau centre de formation programmé pour les clubs qui auront choisi le chemin du professionnalisme. Intervenant dans une émission de la radio locale intitulée «la troisième mi-temps», le président du CSC a lancé un appel à tous les clubistes d’être présents à l’assemblée de ce dimanche qui sera historique et que chacun de nous devra répondre par un «oui» ou «non» pour le passage du club au professionnalisme et que chacun devra être responsable de son choix. Toujours dans la même émission, M. Ounis a déclaré qu’une société commerciale turque serait prête à investir et entrer dans le capital de la future Spa en tant qu’actionnaire non majoritaire bien entendu, et que si elle venait à se réaliser, cela serait une preL. B. mière en Algérie.

Le jeune keeper samiste, Aïdoudi Réda (19 ans), ne nous a pas caché sa satisfaction après sa première titularisation chez les seniors lors du dernier match de la saison où il avait réalisé une superbe prestation face à l’USMM Hadjout ; il nous a dit par ailleurs qu’il fera tout pour améliorer davantage ses qualités, notamment ses sorties aériennes. Que direz-vous de votre première titularisation chez les seniors ? Je suis très heureux de cette titularisation, même si elle est intervenue assez tardivement dans la mesure où elle a eu lieu lors du dernier match face à l’USMM Hadjout. Votre avis sur le parcours de votre équipe cette saison ? Je pense qu’on aurait pu mieux faire, mais dans l’ensemble, je peux vous dire que notre parcours est très honoable puisque nous avons terminé l’exercice à la 9e place

au classement général. Quelles sont vos qualités ? Je n’aurai pas trop à parler de mes qualités, je laisse le soin aux autres de me juger, je pourrai par contre parler de mes défauts. Allez-y… Je crois que je dois encore travailler mes sorties sur les balles aériennes, il faudra que je travaille et perfectionne davantage ce volet. Quel est le gardien qui vous a impressionné cette saison ? Il y a d’abord Chaouchi, qui reste à mes yeux le meilleur gardien de but en Algérie ; je peux également citer le gardien du CSC, Daïf, qui m’a beaucoup impressionné lors du match SAM-CSC (1re journée). Que diriez-vous pour conclure ? Je souhaite que l’assemblée générale du SA Mohammadia approuve le passage au professionnalisme, je ne manquerai pas également de souhaiter bonne chance à notre équipe nationale au Mondial sudafricain. A. Oussama


18

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

Coup d’éclat d’Iflissen Honneur de Tizi-Ouzou Le LC Ifflissen en Régionale 2

Le club des pirates d’Iflissen a réussi, cette saison, un véritable coup d’éclat. Même si les jeunes n’ont pas fait sensation en division d’honneur en se contentant d’une place au milieu du tableau, les seniors eux se sont distingués de fort belle manière en s’adjugeant le titre de champion de la wilaya de Tizi-Ouzou, promotion honneur, à l’issue d’un exercice fort époustouflant où, avec 64 points, ils ont damé le pion à leurs concurrents de la JS Tadmaït (59 points) au finish.

U

ne consécration qui a fait le bonheur non seulement des joueurs et du staff, mais aussi de l’ensemble des supporters et des amoureux du LC Iflissen, sevrés depuis des années de ce genre de consécration pour une commune aux potentialités énormes. Ifflissen dispose de moyens colossaux qui devront faire du LCI l’une des meilleures équipes de la région et la dernière consécration de cette équipe en est la parfaite illustration car derrière le titre apparaît l’œuvre des bonnes volontés de la commune qui se sont mises de la partie afin de réussir ce challenge. A commencer par le maire et les membres de l’exécutif de l’APC qui ont mis à la disposition du club tous les moyens qui ont permis au président du CSA et ses collaborateurs de mettre en œuvre leur plan de travail. Un travail qui commence à porter ses fruits, avec ce ticket d’accession arraché. Ce titre est en quelque sorte la récompense des efforts consentis par ces jeunes qui ont fourbi leurs armes depuis des années sous la direction d’un enfant du club, Karim Bouhacine, lequel a réussi à leur transmettre

OMNISPORTS OMNISPORTS YOSEIKAN-BUDO CHAMPIONNAT D’ALGÉRIE JUNIORS ET SENIORS (INDIVIDUELS ET PAR EQUIPES)

sa riche expérience acquise des années durant sous le même maillot. Un coach qui les accompagne depuis cinq ans et qui espère suivre ses poulains aux paliers supérieurs. «On forme une grande famille. Avec tous les moyens mis à la disposition de l’équipe et le dévouement de l’exécutif de l’APC et le travail de fourmi des membres du CSA, le LCI revit. Les joueurs sont avides de réussite sur le plan sportif. J’ai sous la main un groupe de joueurs très disciplinés et c’est un plaisir de travailler avec eux. Aujourd’hui, je suis fier de mes joueurs qui ont réussi à cueillir les fruits d’un long travail et j’espère que cette équipe sera la véritable locomotive pour redonner au foot d’Iflissen sont lustre d’antan», confie le jeune entraîneur qui ne veut pas tirer la couverture car, estime-t-il, ce titre est la récompense de toute la famille des Pirates d’Iflissen. Bouhacine a tenu surtout à remercier tous ce qui ont aidé le club. Un grand bravo à l’équipe du LC Iflissen et à d’autres bonnes performances, la saison prochaine en Régionale 2. Aberkane S.

L’ES Bejaïa s’illustre avec 5 médailles

OMNISPORTS

g Par Aberkane Saïd

DIVISIONS INFÉRIEURES

L

ors du dernier championnat d’Algérie de Yoseilkan-Budo, que la ville de Boussaâda a accueilli les 14 et 15 mai dernier, l’ES Bejaia s’est distingué de fort belle manière en empochant pas moins de 5 médailles devant 24 équipes venant de Bejaia, Alger, Tipaza, Bouira, M’sila, Médéa, Ain Defla, Blida, Tizi-Ouzou et Boumerdès. Concernant les résultats techniques, chez les juniors garçons et par équipes, le système de compétition est que chaque team présentera 3 athlètes et un remplaçant, l’ESB s’est offert la première place avec Aouchiche Djahid (cap), Billel Boudebouz,Younès Oukachebi et Athmani Saâdi (remplaçant), la seconde place est revenue à Ain Benian alors que Lakhdaria a décroché la 3 e place. Concernant l’individuel chez les juniors garçons toujours, Boudebouz Billel (-70kg) et

Oukachebi Younès (-65kg) de l’ESB ont récolté respectivement les 2 e et 3 e place. Chez les seniors garçons, par équipe, l’ES Bejaia s’est classée 4 e, éliminée par le champion d’Algérie, El Kadiria, alors qu’en individuels, Hammache Mohamed Amine (-65kg) a décroché la première place pour sa première année senior alors que l’international Taterchount Mustapha s’est offert la 2 e place. La coupe d’Algérie, qui aura lieu au mois de juin prochain, sera aussi l’un des objectifs du club. La section de YoseikanBudo de l’ES Bejaia commence à prendre place dans l’échiquier national grâce au travail fourni par tout un chacun, que ce soit les athlètes, le staff technique ou les dirigeants qui ne lésinent pas sur les moyens pour réunir les meilleures conditions possibles à la bonne pratique de la discipline. Zahir Hamour

PUBLICITÉ

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’ILLIZI DIRECTION DU LOGEMENT ET DES ÉQUIPEMENTS PUBLICS

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT N° 10/2010

Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa 02 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété par le décret présidentiel n°03-301 du 11/09/2003 et n°08-338 du 26/10/2008. La Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tindouf informe les entreprises ayant participé à l’avis d’appel d’offres national ouvert n° 01/2010 relatif à la réhabilitation de deux (02) infrastructures de sports (piscine semiolympique 25 m et salle OMS) parue dans les journaux : - El Hiwar le 11/04/2010 - Maracana le 11/04/2010 L’évaluation technique et financière des offres ont été attribués provisoirement comme suit : Note Observation

Lot

Entreprise

Montant en TTC

Délai

01

Piscine semiolympique 25 m Hay Ennasr

Entreprise Touaghin Boubaker

2.005.899,48

45 jours

56

Convention

02

Salle OMS Hay Ennasr

Entreprise Azoug Nabil

6.967.234,64

03 mois

66

Convention

Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par la commission d’évaluation des offres peut introduire un recours devant la commission des marchés de la wilaya dans un délai de dix (10) jours à compter de la première parution de ce présent avis. Conformément aux dispositions de l’article 101 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 du 11/09/2003 et n° 08-338 du 26/10/2008.

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010 - ANEP 810 043

Le wali de la wilaya d’Illizi lance un avis d’appel d’offres national ouvert dans le cadre du programme PCSC 2010 pour l’étude et suivi d’un CEM base 04 à Bordj Omar Driss wilaya d’Illizi. Les BET intéressés par le présent avis d’appel d’offres peuvent retirer les cahiers des charges auprès de la DLEP d’Illizi sise à la ZHUN Illizi, les offres seront déposées au niveau de la Direction du logement et des équipements publics (DLEP) de la wilaya d’Illizi le quarantième (40e) jour à partir de la première parution du présent avis dans la presse ou le Bomop avant 14h, sous un pli fermé portant la mention suivante : Monsieur le directeur du logement et des équipements publics Avis d’appel d’offres national ouvert n° 10/2010 Etude et suivi d’un CEM base 04 à Bordj Omar Driss - wilaya d’Illizi Les offres doivent contenir : A- L’offre technique doit comporter : - Le présent cahier des chargés signé, portant la mention “lu et approuvé” - La déclaration à souscrire datée et signée, selon le modèle fourni en annexe du projet de marché - L’agrément (inscription à l’Ordre des architectes) et la mise à jour par rapport à l’Ordre des architectes - Statut et registre du commerce pour les sociétés - La copie conforme de l’extrait de rôle de moins de 03 mois apuré ou avec calendrier - La copie conforme de la carte d’identification fiscale - La copie conforme des attestations de mises à jour (CNAS et CASNOS) - Le casier judiciaire du signataire du marché (copie originale) - Un document englobant deux chapitres - La liste des références professionnelles dans le domaine (joindre les attestations de bonne exécution signées par les maîtres d’ouvrages des projets réalisés) - Les moyens humains et matériels à mettre en place pour le projet accompagné des diplômes B- Documents graphiques Se conformer aux prescriptions du cahier des charges C- Offre financière L’offre financière doit comporter La soumission datée et signée suivant modèle fourni, un document écrit composé de deux chapitres - l’estimation détaillée des coûts des différentes missions de l’étude avec décomposition par phases, ainsi que l’offre se rapportant à la partie suivie. Les soumissionnaires resteront engagés par leur offre pendant 120 jours à partir de la date limite de dépôt des offres. L’ouverture des plis se fera en séance publique le jour de dépôt des offres (le 40e jour suivant la première parution du présent avis sur la presse, au siège de la DLEP d’Illizi à 14h30. Si cette date correspond à une journée fériée, celle-ci sera reportée au premier jour ouvrable d’après.

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010 - ANEP 810 175


Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

OMNISPORTS

L'Algérie 2 après trois tours e

MONDIAL DE TENNIS DE TABLE

g Par Sihem gamri

L'équipe nationale algérienne de tennis de table a enregistré deux victoires contre une défaite, pour être à la seconde place après trois tours au Championnat du monde par équipes, qui se dispute depuis le 23 mai dernier et qui se poursuivra jusqu’au 30 du mois en cours à Moscou (Russie). Faisant partie du groupe A, la sélection nationale algérienne a ainsi battu la Moldavie (3-1) et l'Irlande (3-0), avant d’enregistrer une défaite face à la République dominicaine

(1-3). Après trois tours disputés, l’Algérie comptabilise 5 points, pour se retrouver à la seconde place, en compagnie de l'Equateur. L'Indonésie occupe pour sa part la première place avec un total de trois victoires. La sélection nationale disputait hier, au moment où on mettait sous presse, son match face à l’ l'Indonésie pour le 4e tour avant d’affronter au 5e tour, aujourd’hui, l'Equateur. Le système de championnat est appliqué à cette première étape du Mondial, puis ce seront les éliminations directes qui seront

appliquées aux tours suivants afin de déterminer l'équipe championne de la division III et qui accédera automatiquement à la division supérieure. Les cinq pongistes constituant l’équipe nationale algérienne visent l’accession à la division II qui permettra au tennis de table algérien de figurer dans le Top 30, pour la première fois dans l'histoire du tennis de table algérien. Il est tuile de préciser que pour le moment, l'Algérie se trouve à la 52e place mondiale. S. G.

L’Allemand Haussler s'excuse d'avoir trop bu CYCLISME : TOUR DE CALIFORNIE

L'

Allemand Heinrich Haussler, vainqueur de l'étape de Colmar dans le dernier Tour de France, s'est excusé d'avoir trop bu après son abandon au Tour de Californie, à son retour en Allemagne. Le coureur, dont le taux d'alcoolémie était supérieur au plafond réglementaire, a eu un accident de voiture samedi soir à Fribourg, sans dommage corporel. “Je tiens à m'excuser auprès de mes coéquipiers et de l'ensemble de l'équipe Cervélo, en particulier mes supporters et mes sponsors”, a déclaré Haussler dans un communiqué publié par sa formation. “J'étais extrêmement déçu par mon abandon au Tour de Californie à cause de mes problèmes de genou et j'avais besoin de me divertir. Mais, ce n'est pas une excuse pour

L'Irlande inaugure la nouvelle formule RUGBY

L'Irlande sera la première nation à affronter les All Blacks dans une série de 3 test-matches en 2012, dans le cadre du nouveau calendrier des tournées adopté par l'International board. "Nous sommes ravis à l'idée d'avoir des séries de 3 tests-matches chaque année et je pense que les supporteurs le seront également", estime le patron de la Fédération néo-zélandaise de rugby (NZRU), Steve Tew, qualifiant la décision "d'avancée majeure" pour le rugby dans l'hémisphère Sud. Après l'Irlande ce sont la France en 2013 puis l'Angleterre l'année suivante qui se frotteront à trois reprises aux All Blacks. L'IRB a adopté lundi dernier un calendrier des tournées jusqu'en 2019 prévoyant qu'à partir de 2012 une nation de l'hémisphère Nord ne visitera qu'une seule nation du Sud en juin, afin d'"augmenter la compétitivité" des rencontres.

mon comportement, irresponsable et peu professionnel.” L'équipe Cervélo a annoncé qu'elle travaillerait avec son coureur pour qu'il adopte un comportement approprié à l'avenir.

Haussler, 26 ans, a eu un début de saison contrarié par une blessure à un genou. Deuxième l'an passé de Milan-Sanremo et du Tour des Flandres, il a déclaré forfait pour ces deux grandes classiques.

Fernando Alonso sur le Giro

Le double champion du monde de F1, l'Espagnol Fernando Alonso, a été l'invité du Giro, hier, pour le contre-la-montre en côte du Plan de Corones, a-t-on appris auprès de l'organisation de la course. Alonso, qui pratique lui-même assidûment le cyclisme, est lié avec son compatriote Alberto Contador, double vainqueur du Tour de France. Le chrono du Plan de Corones, très spectaculaire, se termine sur une route non goudronnée et très pentue, au-dessus de San Vigilio di Marebbe, dans les Dolomites (nord de l'Italie).

Moto : Lorenzo domine Rossi au GP de France

L

e pilote espagnol domine à nouveau son coéquipier de chez Yamaha, Valentino Rossi, au Grand Prix de France Moto GP. Andrea Dovizioso (Honda) complète le podium devant Nicky Hayden (Ducati) et Daniel Pedrosa (Honda). C'est du sérieux maintenant. Jorge Lorenzo a de nouveau battu Valentino Rossi. Or, rarement le pilote italien n'est dominé deux fois consécutivement par son coéquipier. Lorenzo a maîtrisé la course. D'abord dans une position d'attente, puis en dépassant Rossi au 17e tour avant de s'échapper inexorablement. Valentino Rossi, qui s'était appliqué à décrocher la position de pointe, a fait un excellent départ menant la course au premier tour devant Lorenzo, Daniel Pedrosa (Honda) et les deux pilotes Ducati, Nicky Hayden et Casey Stoner. Ce dernier a ensuite vite pris le meilleur sur son coéquipier. Alors qu'il produisait son effort pour rester au contact du trio de tête, il chuta au 3e tour. Le trio de tête décrochait le peloton tandis que Pedrosa battait le record du tour. Alors qu'il restait près de 20 tours, Lorenzo faisait montre d'impatience et doublait son chef de file dans la courbe Dunlop. Rossi s'empressa de reprendre le commandement au virage suivante. Mais trois tours plus tard, Lorenzo repassait Rossi à peu près au même endroit, et cette fois restait devant. A partir de la mi-course, il accentua

Huit écoles de formation créées en 2010 à Tlemcen ATHLÉTISME :

Huit écoles de formation en athlétisme ont été créées en 2010 à travers la wilaya de Tlemcen, dans le but de former une base solide devant renforcer l'athlétisme local, a indiqué le président de la ligue de wilaya d'athlétisme, Dib Hakim. Quelque 350 jeunes sportifs poussins et benjamins, âgés entre 9 ans et 11 ans des deux sexes, ont bénéficié depuis le début de la saison d'une formation soutenue dans ces écoles qui sont implantées dans 4 grands pôles de développement de cette discipline sportive, domiciliées pour la zone sud dans la commune d'El Gor, la zone Est à Ouled Mimoune, la zone nord-ouest à Aïn Youcef et la zone du Grand Tlemcen, à Chetouane, a-t-il indiqué.

Quinze équipes engagées dans le championnat national militaire NATATION :

Quinze équipes représentant les commandements, régions, écoles et forces militaires prennent part au championnat national militaire de natation, dont les épreuves ont débuté lundi à l'Ecole supérieure du matériel (ESM) à ElHarrach (Alger). La cérémonie officielle d'ouverture de cette compétition sportive a été présidée par le général Benziane Meguedad, responsable du Département des sports au sein de l'état-major de l'armée nationale populaire (ANP), en présence du commandant de l'ESM, le colonel Abdelkrim Djalti, ainsi que du président de la Fédération algérienne de natation et des représentants des régions, écoles et forces militaires engagées dans le championnat.

Mercedes GP donne mandat à Sportfive FORMULE 1 :

son avance sur le champion du monde en titre tandis qu'une autre bataille se profilait pour la 3e place entre Pedrosa et Andrea Dovizioso. Les deux coéquipiers de l'écurie officielle Honda ne se ménageaient pas et Pedrosa fut le premier à faire la faute, laissant même le champ libre à Nicky Hayden resté en embuscade. Lorenzo inscrit ainsi son deuxième succès d'affilée, après celui acquis à Jerez, et le 28e de sa carrière, confortant ainsi sa première place au classement du Championnat du monde avec 9 points d'avance sur Rossi. Il signe également la troisième victoire espagnole de la journée après celles de Toni Elias en Moto 2 et Pol Espargaro en 125.

L'écurie de Formule 1 Mercedes GP Petronas confie un mandat de recherche de partenaires commerciaux à l'agence de marketing sportif, Sportfive. Le mandat vaut pour la recherche de partenaires allemands. Au dernier Grand Prix de Monaco, l'écurie de Formule 1 a dévoilé un nouveau partenaire avec la Deutsche Post. La poste allemande était déjà, depuis le début de l'année, le partenaire internet de l'équipe, mais ce partenariat ira au-delà, et se matérialisera par une présence du logo jaune et noir sur les monoplaces des pilotes allemands Michael Schumacher et Nicwo Rosberg.

Roland Garros : Federer s'est baladé

Roger Federer s'est offert une balade au premier tour de Roland Garros face à l'Australien Peter Luczak, balayé lundi en trois sets 6-4, 6-1, 6-2 et 1h48 min de jeu. Efficace au service (71% de premières balles), le N.1 mondial a fait un match solide pour ses retrouvailles avec le Central, un an après son triomphe de 2009. Son prochain adversaire, le Colombien Alejandro Falla, ne devrait pas lui poser trop de problèmes. En deux matches (Wimbledon 2004, Roland-Garros 2006),

le Sud-Américain ne lui a pris que onze jeux.

Serena Williams qualifiée

L'Américaine Serena Williams, N.1 mondiale, s'est qualifiée pour le deuxième tour de Roland-Garros en battant la Suissesse Stefanie Voegele en deux sets 76 (7/2), 6-2. Elle rencontrera au prochain tour l'Allemande Julia Goerges.

19


20

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010 BAYERN MUNICH

Rummenigge vote van Gaal

Le président du Bayern Munich KarlHeinz Rummenigge a indiqué mardi qu'il souhaitait prolonger le contrat de son entraîneur Louis van Gaal qui arrive à échéance à la fin de la saison 2011. Auteur du doublé Coupe/Championnat cette saison, van Gaal devrait continuer avec le club bavarois la saison prochaine. «Nous avons une confiance absolue en lui, a affirmé Rummenigge dans le

quotidien Süddeutsche Zeitung. Et s'il nous envoie un signe, il n'y a rien qui se mettra en travers de discussions. Pour le travail d'entraîneur, nous privilégions la continuité.» Après un début de saison difficile qui marquait les premiers pas de Louis van Gaal au club, le Bayern Munich s'est montré impressionnant pour finalement réaliser le doublé et atteindre la finale de la Ligue des champions.

Ballack ne part pas CHELSEA

1er juillet, l'international Alors que son contrat prendra fin le de son intention de part fait a allemand Michael Ballack s. Profitant cette Blue les avec e ntur poursuivre l'ave Michael Essien et de n saison des blessures à répétitio s a pu disputer aroi Bav ien l'anc de John Obi Mikel, que titulaire tant en on sais la de ie part de une gran u'au titre de jusq pe équi (26 matches) et mener son e tout au long ianc conf fait m'a tti champion. «Ancelo n. de la saison, a-t-il expliqué au Guardia icité par Soll ici.» coup Les gens m'inspirent beau uitement, grat r veni faire le t erai Schalke 04 qui aim ur en reto un par Ballack ne semblerait pas intéressé tée. quit ir l'avo Bundesliga, quatre ans après «Je pense bien que je resterai ici.»

HAMBOURG SV

Armin Veh sur le banc

L'ancien entraîneur de Wolfsburg et de Stuttgart, Armin Veh, est le nouvel entraîneur de Hambourg, septième du dernier Championnat de Bundesliga. Quatre semaines après s'être séparé de Bruno Labbadia, le demi-finaliste de l'Europa League a recruté Veh jusqu'au 30 juin 2012. Veh, 49 ans, a remporté le titre de champion d'Allemagne avec Stuttgart en 2007 avant de quitter le club souabe en novembre 2008. Il avait ensuite été remercié fin janvier de Wolfsburg en raison des piètres performances du champion 2009 qui avait enchaîné neuf matches sans victoire.

FIORENTINA

S

Mutu indésirable

uspendu 9 mois pour dopage, l'attaquant roumain Adrian Mutu (31 ans, 11 matchs en Serie A cette saison, 4 buts) devrait quitter la Fiorentina cet été. Les dirigeants florentins ne souhaiter aient pas conserver le joueur, contrôlé posi tif à la sibutramine en début d'année. "J'ai parlé avec les dirigeants de la Fiorentina et nous

avons décidé de mettre un terme à cette collaboration. Mutu jouera dans un club européen et Fenerbahçe serait une possibilité", a révélé l'agent du joue ur, Giovani Becali, au micro de GSP TV. Selon le quotidien La Nazione, un acco rd de 5 millions d'euros pourrait être conc lu dans les prochains jours entre la Viol a et le club turc.

O. MARSEILLE : Une

prolongation de contrat attend Valbuena Lié à l'Olympique de Marseille jusqu'en juin

2013, Mathieu Valbuena (25 ans, 31 matchs en L1 en 200910, 5 buts) pourrait prolonger son contrat à l'issue de la Coupe du monde. Selon France Football, le milieu de terrain offensif doit signer pour une saison supplémentaire avec le club phocéen s'il dispute cinq matchs avec les Bleus cet été. Entre les trois matchs amicaux (Costa Rica, Tunisie, Chine) et les trois matchs du premier tour du Mondial (Uruguay, Mexique, Afrique du Sud), Valbuena peut espérer être sous contrat avec l'OM jusqu'en 2014. CHELSEA FAIT UNE OFFRE POUR BENZEMA Alors que José Mourinho compte sur Karim Benzema (22 ans, 27 matchs en Liga en 2009-10, 8 buts) pour la saison prochaine, l'attaquant français pourrait bientôt faire l'objet d'une offre de la part de Chelsea au cours des prochains jours. Selon le quotidien espagnol As, les Blues pourraient en effet offrir 32 millions d'euros au Real Madrid pour s'attacher les services de l'international tricolore. Le club londonien, qui vise aussi l'Espagnol de Liverpool, Fernando Torres, et le Brésilien du Milan AC, Alexandre Pato, aurait décidé de ne pas tenir compte des déclarations du technicien portugais, futur entraîneur des Merengue, et de passer à l'action pour l'ancien Lyonnais.

INTERNATIONALE

LIVERPOOL

Torres pourrait rester

Selon son agent José Antonio Peton, le buteur espagnol de Liverpool Fernando Torres souhaiterait rester à Anfield Road la saison prochaine, malgré les rumeurs qui l'annoncent sur le départ, notamment vers Chelsea, Manchester City ou encore vers Barcelone. «Pour le moment, je peux vous assurer que Fernando restera à Liverpool, a-t-il affirmé à la radio espagnole Punto. Il est très heureux ici car il a un bon contrat.» El Nino, qui n'a toujours pas gagné le moindre trophée avec les Reds, tentera de remporter un deuxième titre avec sa sélection nationale en Afrique du Sud, deux ans après l'Euro. «Pour le moment, il est concentré uniquement sur cette Coupe du monde, a-t-il poursuivi. Il n'a pas encore parlé de son avenir avec les dirigeant du club.»

Fabio Aurelio vers la sortie

Le latéral gauche Fabio Aurelio (30 ans, 14 matchs en Premier League cette saison) arrive en fin de contrat à Liverpool et n'a pas trouvé d'accord pour une prolongation. Arrivé en 2006 en provenance du FC Valence, le Brésilien au passeport italien quitte donc les Reds après quatre ans de service. Sa nouvelle destination est pour l'heure inconnue.

REAL MADRID

Le Mou veut du sang frais

A

lors que l’entraîneur de l’Inter n’a jamais été aussi proche du Real, il a déjà quelques idées tactiques en tête pour les Galactiques. Dans les petits papiers du Mou figurent principalement l’Argentin du Benfica Ángel Di María et l’espagnol du FC Séville Jesús Navas. Une prime à la jeunesse qui pourrait également profiter à Karim Benzema. Dans un entretien accordé au journal Marca, José Mourinho déclare compter sur l’attaquant français : «Je ne pense pas que le fait que sa première saison n’ait pas été très positive soit un drame».

De Rossi proche du Real

La future arrivée de Mourinho au Real pourrait changer beaucoup de choses. À commencer par le recrutement qui se fera sans doute de manière plus intelligente que les saisons précédentes. Terminée la folie des galactiques, le Portugais n’en a que faire et veut une équipe compétitive, rien de plus. Selon Marca, le Real serait tout proche d’ac-

ARSENAL

Fabregas ne jure plus que par le Barça

Arsenal n'a pas fini de trembler. Comme nous vous l'indiquons depuis plusieurs jours maintenant, Cesc Fabregas (23 ans, 27 matchs en Premier League en 2009-10, 15 buts) souhaite plus que jamais rejoindre le FC Barcelone cet été. L'entourage du milieu de terrain espagnol espère d'ailleurs que les Gunners ne s'opposeront pas à ce transfert. "Les négociations entre le Barça et Arsenal vont être longues et dures. Mais Francesc veut que son transfert se fasse le plus vite possible pour être tranquille lors du Mondial. On verra comment tout cela se finit mais Arsenal doit respecter la volonté du joueur même s'il est encore sous contrat. Cesc a toujours été très pro, a rappelé le père de l'international espagnol sur Onda Cero. Nous remercions Arsenal d'en avoir fait le joueur qu'il est aujourd'hui, mais nous voulons une résolution rapide des négociations. Je pense que les Gunners vont finir par le laisser partir." Le Barça devra sans doute débourser au moins 35 millions d'euros pour espérer boucler ce transfert.

ATLETICO MADRID

Agüero c'est 60 millions

Souvent cité à Chelsea, l'attaquant international argentin Sergio Agüero pourrait rester à l'Atletico Madrid la saison prochaine, a rapporté mardi le président du club Enrique Cerezo. El Kun, dont la clause libératoire s'élève à 60 millions d'euros, est toujours sous contrat avec son club mais n'a jamais caché qu'un départ en Premier League l'intéresserait beaucoup. «Il est heureux ici et nous voulons le garder, a expliqué le président. Si un club veut payer cette clause, alors nous en discuterons avec lui.» Manchester United serait également sur les rangs.

quérir la signature de Daniele De Rossi, milieu emblématique de la Roma. Cette dernière se trouve dans une situation économique difficile et pourrait être obligée de lâcher son joueur. «Je m’en irai de l’AS Rome si on m’y oblige et si l’équipe se sauve grâce à ma vente», a d’ailleurs déclaré le Romain. Il va quand même falloir sortir le chéquier puisque la Roma aurait déjà refusé une offre de 45 M de la part de Manchester City.

Di Maria en approche

Le milieu de terrain du Benfica Lisbonne, Angel Di Maria (22 ans, 26 matchs et 5 buts en championnat cette saison), devrait s'engager en faveur du Real Madrid, selon la presse portugaise. Sélectionné pour la Coupe du monde par Diego Maradona, l'international argentin pourrait rapporter près de 40 millions d'euros au champion du Portugal.

PARIS SG

Le PSG ne veut pas lâcher Hoarau

A peine revenu des Etats-Unis, Guillaume Hoarau a rencontré le président du PSG, Robin Leproux. Ce dernier a voulu couper court aux rumeurs qui annoncent le départ du buteur vers Schalke 04, rapporte Le Parisien. Leproux ne veut pas laisser partir son attaquant et Kombouaré compte sur lui pour l'associer avec Erding en attaque la saison prochaine. En raison de nombreuses blessures, les deux joueurs n'avaient pas pu afficher ensemble un bon rendement cette saison. Le club compte donc sur l'ancien Havrais pour honorer son contrat jusqu'en 2013 et revenir au plus vite à son meilleur niveau. Seulement le club, qui doit faire face à un déficit estimé autour de 27 millions d'euros, ne pourrait peut-être pas se permettre de refuser une offre pour Hoarau, estimé à 10 millions.


Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

Fièvre : Ayez les bons réflexes un pouvoir apaisant chez les nourrissons. Faites fondre 1/2 cuillère à café de sucre en poudre dans 20 ml d’eau que vous faites bouillir avant de la laisser refroidir. Prélevez une partie de cette solution sucrée dans une seringue achetée à la pharmacie et que vous glissez sur le côté de la bouche de votre bébé pour lui faire téter. La solution peut être conservée pendant 24 h au frigo, dans un biberon stérilisé au préalable. Mais ne répétez pas ce geste plus de deux fois par jour.

Comme tous les soirs, votre bébé se met à hurler et à se tordre dans tous les sens. Le médecin vous a rassurée : pas de souci de santé. Rien que les trop fameuses coliques du nourrisson que vous aimeriez bien soulager. Nos conseils : Optez pour la position verticale Installer votre bébé dans une position verticale plutôt qu'horizontale pour lui donner le sein ou le biberon lui évite d'avaler trop d'air. Dans cette position plus droite, il souffrira moins de gaz intempestifs. Il avalera également moins d'air si vous lui donnez son lait

dans un biberon de 125 ml plutôt que de 240 ml. MASSEZ-LUI LE VENTRE Le contact corporel adoucit souvent les tensions et les angoisses des bébés sensibles. Il suffit de quelques gouttes d’huile ou de lait de massage chauffées dans la paume de vos mains et de quelques mouvements circulaires en allant de son nombril vers l’extérieur du ventre (dans le sens des aiguilles d'une montre) pour apaiser bébé. Répétez ce geste environ une heure avant que ne commencent les pleurs habituels, mais jamais juste après le biberon ou le sein. DONNEZ-LUI DE L'EAU SUCRÉE Des médecins britanniques ont découvert qu’une faible quantité d’eau sucrée avait

EVITEZ LA SURSTIMULATION Les bébés à coliques sont souvent des nourrissons hypersensibles qui réagissent très fortement à la moindre stimulation et demandent excessivement de calme et de tranquillité. Ne multipliez pas le nombre de boites à musique et autres veilleuses dans la chambre de votre bébé ! CRAQUEZ POUR LES PLANTES Certaines mamans qui allaitent se sont rendues compte que la tisane de fleurs de camomille qu’elles avaient bue quelques heures avant de nourrir leur bébé avait non seulement un effet relaxant sur elles mais aussi sur leur nourrisson. Si vous êtes plutôt homéo, vous pouvez opter pour la version «granules » de Chamomilla (qui ne calme pas seulement les maux de dents !) ou consulter un pédiatre-homéopathe qui vous conseillera un traitement adapté à votre bébé.

Avocat au thon

21

Cinq gestes pour soulager ses coliques En matière de fièvre, les médecins ne cessent de réévaluer leurs pratiques et certains gestes ne sont plus, mais alors plus du tout conseillés ! CE QU’IL NE FAUT PLUS FAIRE Donner un bain "tiède" à une température de 2° inférieure à celle dcu corps de votre enfant ; Envelopper votre bébé de bandelettes humides ; Lui appliquer un gant de toilette rempli de glace sur le visage et sous les aisselles ; Tous ces remèdes sont désormais à ranger au rayon des idées peu efficaces. Et si vraiment vous tenez au bain tiède, vérifiez que cela n’aggrave pas le "mal-être" de votre Bébé. CE QU’IL FAUT FAIRE VITE Avant même de vous ruer vers l’armoire à pharmacie à la recherche d'un antipyrétique (médicament contre la fièvre), déshabillez votre bébé. Non, on ne fait plus "transpirer la fièvre"! La chaleur a besoin de s’évacuer du corps de votre nourrisson, donc enlevez tous le vêtement superflu et laissez-le en body dans une pièce pas trop chauffée (entre 18 et 20°c). Et, surtout, faites boire votre bébé le plus souvent possible, et plus que d’habitude, des boissons qu’il accepte facilement. FAIRE BAISSER LA FIÈVRE OU PAS ? Le traitement systématique de la

fièvre n’est plus une règle absolue : tout dépend du degré de tolérance de votre petit malade. S’il continue de jouer comme si de rien n’était, inutile de vous affoler. Son organisme est sans doute en train de combattre un méchant virus. Attendez au moins 24 h pour voir si la fièvre persiste avant d’appeler le pédiatre. En revanche, si votre enfant est abattu, qu’il transpire beaucoup ou refuse de s’alimenter, un médicament antipyrétique diminuera sa sensation d’inconfort… en attendant une visite conseillée chez le médecin. Car la fièvre a beau être un symptôme normal et fréquent, elle n’en est pas moins un signe annonciateur à ne pas négliger. Attention à bien respecter les doses et le délai entre les prises (généralement toutes les 6 heures) indiqués par votre médecin.

Truites façon R’bati INGRÉDIENTS : 4 beaux filets de truites 150 g de poivrons verts 125 g de poivrons rouges 15 g de concentré de tomates 125 g de tomates 75 g de champignons huile d’olive, huile de tournesol Pour la sauce CHEMOULA: 50 g de coriandre fraîche 30 g d'ail 200 g d'oignons 1 pointe de cumin en poudre 1 pointe de poivre en poudre 10 cl d’huile d’olive sel, poivre

INGRÉDIENTS : 2 avocats bien mûrs 1 boîte de thon 5 c. à soupe (bien remplies) de mayonnaise 1 citron Sel, poivre RÉSUMÉ : Peut être servi en apéritif avec des blinis tièdes, ou alors en entrée, dans la peau d'avocat vide, avec une 1/2 rondelles de citron dessus.

PRÉPARATION : Récupérez la pulpe des avocats avec une cuillère et réservez les écorces. Dans un saladier, écrasez les avocats, à la fourchette, émiettez le thon et mélangez le tout. Ajoutez la mayonnaise, puis le citron (1 moitié, si vous ne voulez pas trop que ça soit acide). Salez, poivrez (selon votre goût). Servez très froid.

PRÉPARATION : Coupez l'oignon et l'ail. Préparez la sauce en mélangeant la coriandre, l’ail, l’oignon,le cumin, le sel et le poivre. Ajoutez l’huile d’olive. Mélangez bien. Déposez les filets dans un plat, puis nappez-les de la sauce. Couvrez d’un film plastique, et réservez au frais 24 heures.

Le lendemain, coupez les poivrons en lanières. Préchauffez votre four Th.6 (180°C). Coupez les tomates en 2, épépinez-les et coupez-les en julienne. Coupez les champignons en morceaux. Faites chauffer les 2 huiles dans une poêle, lorsque le

feu est vif, versez les poivrons, les tomates et les champignons. Mélangez. Diluez le concentré de tomates dans un peu d'eau, puis incorporez-le à la préparation. Versez sur les filets (dans leur plat avec la marinade). Ajoutez un peu d’eau et enfournez 15 min.


22

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 450

JEUX-DETENTE SOLUTION MOTS FLÉCHÉS N° 449

LA BLAGUE

- E c o u t e , d i t la m a m a n ˆ s a p e t i t e f i ll e , S i t u e s s a ge , t u i r as a u c i el , E t si t u n 'e s p a s sa g e , t u i r a s e n e nf e r . - E t q u ' es t- c e q u e j e d o i s f a i r e p o u r al l er a u

LE COMBLE Quel est le comble pour un peureux? C'est de reculer devant une horloge qui avance!

DEVINETTE Que se disent deux fantômes qui se rencontrent? On est dans de beaux draps

MOTS CROISÉS N° 450 A

B

C

D

E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

F

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 449

VERTICALEMENT

HORIZONTALEMENT

A - Tournerait pour rien B - Obligatoire C - Exposée - Désert caillouteux D - Lieu de grillades Vieille dispute E - Bien tranquille Acte législatif F - Sautes - Distança G - Baquet puant - Il va lentement au Brésil H - Poudre colorante Faire vieillir I - Individus - Pointe de rose J - Sigle de grosse boîte - Enonce des bobards K - Plis d'antan Homère y serait mort Gibier de vieux gaulois L - Professions Cinquième du zodiaque

1 - Galerie de peinture 2 - Forme artistique - Elu du calendrier 3 - Rurales 4 - Bel et bien parti Attirait 5 - Ne reconnaît rien Faire un procès - Repas du mâtin 6 - Déploie - Ville de dépêche 7 - Il hâlait Cléopâtre Inutile 8 - Loge - Fait du tort 9 - Buts de promenade en mer - Chef d'orchestre 10- Araignée sédentaire - Indication de lieu

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur en chef Mustapha Ouail

Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction Aomar Moussi Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger

Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


23

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

06:00 EuroNews 06:45 Ludo 11:05 Mercredi C sorties 11:15 Plus belle la vie 11:40 Consomag 12:50 Météo 13:00 Tennis 14:55 Questions au gouvernement 16:20 En course sur France 3 16:35 Culturebox 16:40 Slam 17:10 Un livre, un jour 17:15 Des chiffres et des lettres 17:50 Questions pour un champion 18:30 18:30 aujourd'hui 18:45 19/20 : Edition locale 19:00 19/20 : Journal régional 19:28 19/20 : Journal national 19:58 Météo 20:10 Plus belle la vie 20:35 Des racines et des ailes 22:20 Météo 22:23 La minute épique 22:25 Soir 3 22:50 Ce soir (ou jamais !)

06:00 M6 Music 06:30 Météo 06:35 M6 Kid 07:30 Disney Kid Club 09:00 Météo 09:05 M6 boutique 09:55 Météo 10:00 Absolument stars 11:10 Un gars, une fille 11:40 Charmed12:45Le 12.45 12:55 Charmed 13:40 Météo

06:40 Télé-achat 06:40 Télé-achat 09:40 08:40Tellement Flipper people 09:30 Flipper 10:25 Tellement people 10:20 Les sorciers de Waverly 11:10 PlaceTellement people : Tori 10:45 Les sorciers de Waverly Spelling Place 12:45 11:10Friends Sonny 11:35Tellement Sonny vrai 13:10 12:25 American Dad ! 14:45 Génération mannequin 3 12:50 American Dad !

15:45 Croisière au clair de

13:155Stargate SG-1 17:35 Frenchies à Cancún 14:00 Stargate SG-1 18:00 Stargate SG-1 14:45 Stargate SG-1

lune

15:35Stargate Tellement vrai 18:45 SG-1

18:50 100% Mag

19:00 Les dossiers de «Vis 19:30 Stargate SG-1 ma vie» : la quotidienne 20:35 grand patron 19:35Le Friends

13:45 Un mariage inattendu

19:40 Scènes de ménages 19:43 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 Nouvelle star 23:00 «Nouvelle Star», ça continue

20:35 A nous quatre, Cardinal 22:15 Le grand patron ! 23:55 : Le duel 22:15Poker Les quatre Charlots mousquetaires

CA P RI CO RN E

Saisissez cette occasion momentanée qui va se présenter à vous pour faire entendre votre version. Attendez-vous à connaître de bons moments avec une personne proche de vous. Les relations seront bonnes, vous protégez votre image de marque.

-Vous risquez un sérieux coup de pompe si vous ne veillez pas à votre forme. Méditez sur vous même vous avez tout à y gagner, Certaines de vos apréhensions ne sont pas fondée, La forme revient petit à petit si vous savez vous ménager,

S CO RP I O N

T A UR E AU

B A LAN CE

Une de vos connaissances cherche à entraver une relation que vous cherchez à établir. Vous vous insurgez à cette idée mais votre colère justifiée ne servirait à rien. On acceptera de vous les avances prudentes et tout laisse à penser que vous pourrez arriver rapidement à vos fins.

Vous allez déployer une activité débordante. Les bonnes affaires que vous allez pouvoir réaliser grâce à votre ardeur vont attirer beaucoup de personnes autour de vous. Les gens seront très admiratifs pour ces actions d'éclat. Vous pourriez bien tout réussir.

Malgré la forme physique, quelque peu en sommeil, vous serez capable de fournir de gros efforts. Vous allez dépenser beaucoup d'énergie mais vous en avez en réserve. Vous allez savoir innover dans de lourdes tâches qui vous paraissent pourtant très monotones.

Vos doutes superflus au sujet de la réalisation d'un projet récent vont s'évanouir. A la surprise générale vous réussissez largement là où d'autres, pourtant très intrépides, se sont cassés les dents. La forme vous habite, profitez-en. De beaux moments en perspective.

Malgré la forme physique, quelque peu en sommeil, vous serez capable de fournir de gros efforts. Vous allez dépenser beaucoup d'énergie mais vous en avez en réserve. Vous allez savoir innover dans de lourdes tâches qui vous paraissent pourtant très monotones.

-Vos préoccupations personnelles ou celles de quelqu'un proche de vous prennent beaucoup de temps. Vous pourriez vous trouver impliqué dans une affaire difficile mais vous aurez la chance de vous en sortir très facilement.

G E ME A UX

S AG ITA IR E

Ne laissez pas certaines de vos affaires urgentes à l'abandon sous prétexte qu'elle ne sont pas immédiatement rentables. Il faut quelquefois investir beaucoup de temps pour voir fleurir un projet audacieux. Vous saurez mener de front toutes vos opérations.

V E RS E A U

BƒLIER

C AN CE R

C'est déjà la septième émission en direct pour les cinq derniers candidats. Les semaines passent et la pression monte. Les exigences du jury sont de plus en plus élevées et les mauvaises appréciations ne manquent pas de tomber si les interprétations des jeunes chanteurs ne sont pas à la hauteur. Mais les téléspectateurs ont toujours le dernier mot. Par leurs votes, ils désigneront bientôt le grand vainqueur de cette saison. En attendant, beaucoup de travail attend les candidats, qui ont droit à un peu de répit de temps à autre. Cette semaine, ils se rendent à Londres pour assister à une représentation du spectacle «Mamma Mia !» L'occasion pour eux de rencontrer la troupe et de prendre des conseils auprès de professionnels.

Horoscope Prenez votre temps pour clarifier une situation qui vous paraît compliquée. Vous parviendrez facilement à résoudre ce problème épineux. Evitez les malentendus et gardez précieusement pour vous les secrets qui peuvent vous conduire dans la voie du succès financier.

Vous connaissez un léger passage à vide qui vous sera néanmoins profitable dans plus d'un domaine. Vous vous remettrez en question. Les questions justifiées que vous vous posez trouveront les bonnes réponses. Vous en profitez pour aller de l'avant avec dynamisme.

Vos relations avec une personne pour laquelle vous nourrissez beaucoup d'affection vont très nettement s'améliorer. Certains sentiments ne se dévoilent pas à la légère et votre discrétion sera très appréciée surtout dans ces circonstances propices aux sensations fortes.

P OI S S O N

Dans l'antre des Lensois, le stade Félix-Bollaert, l'équipe de France affronte la modeste formation du Costa Rica, éliminée en barrages par l'Uruguay. Ce sera le premier des trois matches de préparation au Mondial 2010 des Tricolores.

06:30 Télématin 09:04 Dans quelle éta-gère 09:05 Des jours et des vies 09:30 Amour, gloire et beauté 09:55 C'est au programme 11:00 Motus 11:30 Les Z'amours 11:59 Image du jour : En route pour la finale 12:50 Emissions de solutions 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:48 Soyons Claire ! 13:49 Météo 2 13:50 Consomag 14:00 Toute une histoire 14:55 Tennis 18:56 CD'aujourd'hui 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:55 Image du jour : Roland Garros 20:30 Soyons Claire ! 20:31 Tirage du Loto 20:35 Le repenti 22:15 Panique dans l'oreillett

LIO N

Miriam 23h00 :Makeba Film algerien

06:25 Zoé Kézako 06:35 Zoé Kézako 06:45 TFou 11:05 Le protecteur 11:55 Petits plats en équilibre 12:50 L'affiche du jour 13:40 Petits plats en équilibre 13:50 Météo 13:55 Commissaire Cordier 15:40 Chassé-croisé amoureux 18:30 A prendre ou à laisser 19:05 La roue de la fortune 19:50 La prochaine fois, c'est chez moi 19:55 Météo 20:35 C'est ma Terre 20:38 Courses et paris du jour 20:39 Moments de bonheur 20:40 Météo 20:45 France / Costa Rica 23:10 Lost : les disparus 23:55 Lost : les disparus

V I E RG E

07h00 : Journal télévisé (1er 07h00 : Journal télévisé édition) 07h15 07h15 :: Sabahiat Sabahiat (Télématin) 10h00 El Ilm Wa 10h00 :: Qaryat Moughamarat Farid Khayal 10h30 : El-Assil 12h00 : Oyoun Firqat Mozart 10h30 Aliya 12h30 :: Afaq Ibtikarat 11h10 Handassia 13h00 :: Dragon Journal Ball télévisé ( édi12h00 tion du 13h) 12h30 : khoubzouna el yaoumi 13h30 : Rebeca 13h00 : Journal télévisé 15h00 : Long métrage 13h30 : El Houb El-Dhaie d'animation 15h00 El-Mouchahid 16h30 :: Azizi Kaasse el fadaa 16h30 17h00 :: El-djawal El-Aâlem baina yadak 17h00 yadak 17h30 : El-Aâlem El-khal wabaina raihane 18h00 : Mihan JournalWa télévisé 17h30 Hiraf ( édition Amazigh) 18h00 : Journal télévisé 18h20 :: Hadith HaoulaDini aâlem 18h20 Amazigh 19h00 : Ikhetar soualek 18h30 : Bit Djadi 20h00 : Journal télévisé ( édi20h00 : Journal télévisé tion du 20h) 21h00 du fugitif 21h00 :: La MinLoi Waqiouna 21h45 : Sarafina! 22h00 : 1.2.3. viva 23h00 : Concert de chant l'algerie

MERCREDI

Nuages épars. 20°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 03 h 48 El-Dohr 12 h 45 El-Assar 16 h 35 El-Maghreb 19 h 59 El-Icha’a 21 h 36

Pourquoi les anglais votent-ils un jeudi ? Aujourd’hui les anglais élisent leurs représentants à la chambre des communes. Vous saviez déjà pourquoi les anglais roulent à gauche mais la question que l’on se posera aujourd’hui est pourquoi les anglais votent un jeudi plutôt qu’un autre jour de la semaine. Le choix de cette journée s’est fait simplement car au début du XXeme siècle, le vendredi était le jour de paie pour les salaires hebdomadaires en Angleterre. Ce jour là c’était donc la fête dans les bars et la plupart des hommes (les seuls à avoir le droit de vote) commençaient à boire dès la sortie du boulot pour ne décuver que le dimanche soir ! Il était donc difficile de voter avec les idées claires, voire de se déplacer pour voter

tout court ! En 1935, lassé par le faible taux de participation et apeuré par la montée des extrêmes en découlant, le gouvernement anglais décida de décaler les scrutins au jeudi ! Aujourd’hui, aucun texte de loi n’a décrété que le jeudi était le jour incontournable pour organiser un vote mais la « tradition » est restée. De plus, certaines minorités religieuses s’opposent fermement au retour du vote le weekend. Tant qu’on y est, saviez-vous que la reine d’Angleterre est la seule citoyenne anglaise à ne pas avoir le droit de vote ?


24

L’équipe-type se dessine

P

lus que quatre jours avant la très attendue rencontre amicale qui opposera la sélection nationale d'Algérie aux Irlandais du sud de Giovanni Trappatoni. Le sélectionneur national, Rabah Saâdane, a déjà une idée assez précise du onze type qu’il alignera ce vendredi. Une confrontation capitale pour les Verts et leur entraîneur et sur la base de laquelle Saâdane arrêtera non seulement la liste des 23 qui iront en Afrique du Sud, mais surtout le onze-type. En cette perspective, l’EN poursuit son stage de préparation à Crans-Montana dans cette deuxième phase axée exclusivement sur le volet technico-tactique. Les Verts ont effectué trois séances d’entraînement : deux sur le terrain de Lens et une effectuée, hier après-midi au niveau du stade de Sion, à une trentaine de kilomètres de la ville de Crans-Montana. Des séances riches en enseignements dans la mesure où certains des nouveaux éléments se sont brillamment distingués, à l’image du sociétaire de Valenciennes, Foued Kadir, et celui de Wolverhampton, Adlène Guedioura. A la lumière de ces données, le coach national a déjà une idée très précise sur le onze qui affrontera l’Eire à Dublin. Un onze basé sur les cadres de l’équipe qu’avait alignés Saâdane lors des éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial, mais aussi lors de la CAN 2010 en Angola. Des petits changements sont prévus du fait de la défection de certains éléments, à l’image de Yebda, Bougherra et Meghni, blessés. Ces derniers sont déclarés out pour cette confrontation. S’y ajoutera la probable défection de Mehdi Lacen en raison de sa blessure et ce, malgré le fait qu’il s’entraîne avec le groupe. Des absences qui seront remplacées par le coach national à l’occasion du match test face à l’Eire, en attendant de les récupérer lors du second match face aux Emirats arabes unis, qui se disputera le 5 juin prochain à Nuremberg (Allemagne). C’est du moins ce que nous avons pu constater lors des différents matches d’application effectués lors des trois premières séances d’entraînement sur le terrain et confirmé, du reste, par certaines de nos sources au sein de la sélection nationale. C’est dire que le sélectionneur algérien a déjà la base de son équipe-type, en attendant le retour des joueurs blessés et de faire le tri au sein des nouveaux éléments, avant l’annonce de la liste des 23 qui sera connue après la rencontre face à l’Eire.

Quel visage des Verts à Dublin ?

La première étape de la préparation de l’EN à la phase finale du Mondial-2010 tire à sa fin. Plus que quarante-huit heures et les joueurs de Rabah Saâdane quitteront les monts de CransMontana pour rejoindre Dublin où les attend, vendredi soir (19h45 locales), l’Eire de Trapattoni.

Maracana N° 1123 — Mercredi 26 Mai 2010

A J-4 DU MATCH EIRE-ALGÉRIE

Un match test pour lequel beaucoup d’incertitudes planent

Le coach national avait annoncé samedi passé que quatre joueurs , au moins (Boudebouz, Meghni, Bougherra et Medjani) ne disputeront pas le match contre l’Eire, ce vendredi. Depuis, les choses ont évolué dans le sens que craignait le sélectionneur algérien. De nouvelles blessures ont touché les muscles et os de nos internationaux lors des dernières heures du stage. Yebda a ressenti des douleurs au niveau de la cuisse alors que Yahia semble avoir ressenti des douleurs au niveau de la cuisse (contracture). Ghezzal, un des rares éléments à arriver au regroupement avec tous ses moyens, ne sera pas en reste. L’attaquant de Sienne a quitté le stade de Sion, où s’est déroulé l’entraînement de dimanche soir, ponctué par un match d’application entre les joueurs, en raison d’une cheville douloureuse. La liste n’est pas définitive puisque d’autres joueurs traînent de petits bobos qui ne devraient pas constituer un obstacle pour leur participation au match de ce vendredi. C’est le cas du joueur Medhi Lacen qui évite les contacts afin de ne pas aggraver sa blessure au

genou. Une seule note de satisfaction est venue dégager le ciel grisonnant des Verts de Saâdane assaillis par les fans algériens depuis leur arrivée en Suisse. C’est le retour de Mourad Meghni sur les terrains de la compétition. Le meneur de jeu de la Lazio, qui n’a pas touché le ballon depuis la CAN d’Angola 2010, a disputé l’intégralité du match d’application de dimanche soir. Meghni est-il pour autant sûr de faire le voyage en Afrique du Sud ? La réponse du staff technique, contenue depuis deux semaines sera

annoncée avant ou au plus tard après le match amical de ce vendredi à Dublin. A fortiori, Meghni fera le déplacement en Afrique du Sud en tant qu’invité d’honneur. Son remplacement une première - envisagé par le sélectionneur national n’est plus à l’ordre du jour. Celui qui doit lui succéder ne sera pas non plus utile, à en croire une source au sein du staff technique algérien. «Le phénomène de l’altitude est tel que le rappel d’un nouveau joueur ne servira ni le joueur ni l’équipe», dit notre interlocuteur

qui précise que la décision concernant Meghni est «dure à prendre». C’est donc avec un effectif remanié et sensiblement affaibli que l’Algérie disputera son premier match test avant le Mondial. Samedi, les joueurs seront libérés pour quarante-huit heures avant de revenir en sélection pour la deuxième partie du stage, programmée à Nuremberg (Allemagne) où ils joueront le 5 juin un match amical face aux Emirats arabes unis, lequel ponctuera leur préparation en Europe.

Madjer, une talonnade pour l'éternité

L

e très grand public l'a «découvert» un soir de finale de Coupe des clubs champions, au Prater de Vienne. D'un simple geste, une talonnade dos au but, il venait d'offrir à son club, le FC Porto, l'égalisation devant le Bayern Munich (2-1). Pourtant, Rabah Madjer n'a pas éclaté en 1987. Son histoire, c'est celle d'un jeune Algérois à l'immense talent, né en 1958, l'année de formation de la grande équipe du FLN. A 14 ans, il intègre Hussein Dey, dont il devient un joueur cadre. Vainqueur de la Coupe nationale à 21 ans, il a été finaliste de la Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe l'année d'avant. Ses immenses qualités techniques n'ont pas échappé à l'oeil avisé de Rachid Mekhloufi, alors sélectionneur national, qui le lance lors des jeux Africains 1978, chez lui, à Alger. Médaille d'or, et le début d'une longue idylle avec la Verte. Remplaçant en 1980, il dispute sa première finale de la Coupe d'Afrique des nations. Il est aussi de la campagne continentale qui conduit les Fennecs en phase finale de la Coupe du monde 1982 en Espagne.

Son chef d'œuvre : la CAN 1990

Le 16 juin, au stade El Molinon de Gijon, il inscrit le tout premier but de son pays en Coupe du monde, qui ouvre la voie à un succès historique sur la RFA (2-1). Le beau parcours de son pays lui vaut de pouvoir s'expatrier en Europe à 25 ans. Il fait grimper le RC Paris en D1 (1985) avant de jouer une saison au FC

Tours. Et puis, c'est le grand départ pour le Portugal. Il devient vite une idole à Porto, avec lequel il remporte le titre européen et, la même année, la Coupe intercontinentale, grâce à un but vainqueur estampillé Madjer. Il est élu Ballon d'Or africain par FF (1987). Il prend part à la Coupe du monde 1986 sans y briller. Son chef d'œuvre, ce sera la CAN 1990, sur le sol algérien. A bientôt 32 ans, Madjer est au sommet de son art. Il offre à son pays son premier titre africain, tant attendu. Ensuite, de Porto au Qatar, il termine doucettement une carrière de joueur qui méritait une toute autre conclusion. Naturellement, Rabah le joueur devient Madjer l'entraîneur. Par trois fois, il s'assied sur le banc de la sélection entre 1995 et 2002, mais il ne vivra qu'une modeste CAN, en 2002. Consultant prisé, il a longtemps été l'une des voix d'Al-Jazeera Sport.

Né le 15 décembre 1958 à Alger International A algérien. Clubs : NA Hussein Dey, RC Paris, Tours, FC Porto, Valence, FC Porto, Qatar SC. Entraîneur : Algérie, Al Wakrah (QAT), Al Rayan (QAT). Palmarès : Coupe d'Algérie 1979 ; Coupe d'Europe des champions 1987 ; Coupe intercontinentale 1987 ; Supercoupe d'Europe 1987 ; champion du Portugal 1986, 1988 et 1991 ; Coupe du Portugal en 1988 et 1991 ; Jeux Africains 1978 ; CAN 1990, Coupe afro-asiatique 1991 ; Ballon d'Or africain FF 1987.


maracanafoot1123