Issuu on Google+

Saâdane ambassadeur du foot arabo-africain

Lundi 24 Mai 2010 - N° 1121 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

Il a rencontré le Dr Chalabi hier

MEGHNI, LE MONDIAL S’ÉLOIGNE

YEBDA rechute Sa blessure aux adducteurs s’est brutalement reveillée

PANIQUE à Crans Montana

Contrôle et évaluation de la forme des joueurs

LE DR BRIKSI A ENTAMÉ LE TRAVAIL HIER

Capello commence à douter


02

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

DU BEAU FOOTBALL

Madouni rejoint l'Union Berlin

L'ancien international algérien de Clermont-Foot, Ahmed Madouni, quitte la Ligue 2 française pour s'engager avec le FC Union Berlin (D2 allemande), a rapporté jeudi dernier le journal L'Equipe. Auteur d'une bonne saison avec Clermont-Foot, le défenseur central algérien retourne donc en Allemagne après deux saisons au Qatar (2007-2009) et une en France (2009-2010). A Berlin, Madouni retrouvera un autre joueur algérien, l'attaquant Karim Benyamina. L'ancien joueur de Montpellier avait porté, entre 2001 et 2005, les couleurs de deux clubs allemands de première division, Dortmund et Leverkusen avant d'aller au Qatar pour évoluer à El-Gharafa. Madouni avait été sélectionné en équipe nationale d'Algérie lors des éliminatoires de la Coupe du monde-2006.

Une rencontre comme on en voit

rarement dans nos stades. Un public très nombreux mettant une ambiance des grands jours, un temps radieux et deux grands clubs se disputant carrément le titre. La fête fut totale à Sétif et nous demeurâmes littéralement scotchés au petit écran pour suivre un match d’un très haut niveau. Pourtant, contrairement à ce qu’écrivent certains confrères, même si tout se joua durant le premier quart d’heure, le reste tint en haleine les millions des téléspectateurs jusqu’à l’ultime minute tant les deux équipes faillirent marquer à plusieurs reprises. L’on se met alors à rêver d’un championnat qui serait marqué par des rencontres d’un tel niveau, où l’on voit réellement le football décliné en tant qu’art et non en tant que pousse-ballon comme il nous est souvent donné de constater. L’enjeu, dira-t-on, était de taille et ce match prit l’allure d’une finale de coupe au résultat déterminant. Du beau football donc et aussi une sportivité exemplaire. Sur le terrain et dans les gradins surchargés qui arboraient de longues banderoles inattendues : les supporters du CSC et du CRB s’invitèrent et occupèrent quelques rangées dans les tribunes aux côtés de ceux du MCA et de l’ESS. Une communion rarement atteinte et cette présence insolite «d’étrangers» aux protagonistes a fait écrire à un confrère que le régionalisme a été convoqué pour supporter, les uns le club de l’Est et les autres celui du Centre. Raisonnement chagrin que de vouloir attribuer à des bandes de jeunes, qui ont fait le déplacement pour festoyer, des velléités chauvines. C’est que les mordus du CRB et du CSC, constatant que les dés étant jetés pour leurs équipes respectives, ont voulu simplement assister à du spectacle de haute facture et ils en ont eu pour leur argent. Quant au match lui-même, il augure de l’intensité et du niveau requis pour prétendre au professionnalisme annoncé. C’est ainsi que nous souhaitons voir notre football : limpide, flamboyant, plein de prouesses techniques et surtout empreint de ce fair-play qui domina tout au long des quatre-vingt dix minutes à Sétif. Une belle journée donc sauf pour deux autres grands clubs qui voient leurs chances de maintien très sérieusement compromises : le CAB et le MCO ont atteint ces places abyssales qui font craindre le pire, et l’ASK, club de banlieue qui exulte sans crier victoire trop tôt. Il reste quand même trois matches et rien n’est encore sûr. Ni pour l’ESS, ni pour le MCA, ni pour l’ASK… Rarement championnat aura été aussi palpitant. A. B.

JUMELLES

La Corée du Nord invente la location des supporters

Le ministère nord-coréen des Sports a remis un millier de billets à des artistes chinois pour qu'ils supportent l'équipe de football de la Corée du Nord pendant la Coupe du Monde. Voyager hors de son pays lorsqu'on est nord-coréen et que l'on vit sous un des régimes les plus renfermés de la planète n'est pas la chose la plus facile. Face à ces difficultés, l'équipe de football de Corée du Nord allait se présenter à la Coupe du Monde sans supporters. Mais le régime de Pyong Yong a trouvé la parade. Le ministère des Sports a attribué un millier de billets à des artistes chinois pour qu'ils encouragent l'équipe de la Corée du Nord en Afrique du Sud. Les joueurs coréens auront bien besoin de ces encouragements. Ils affronteront en phase de poule le Brésil, le Portugal et la Côte d'Ivoire.

Une pizza offerte pour un but encaissé par les Bleus

La célèbre marque "Pizza Hut" a décidé d'offrir une pizza à tous ses fans sur Facebook, pour chaque but encaissé par les Bleus lors du Mondial. Les Irlandais ont la rancune tenace. Plus de six mois après le célèbre épisode de la main de Thierry Henry, la chaîne de restauration "Pizza Hut" a décidé d'offrir une pizza à tous ses fans (5000 pour le moment) sur Facebook, pour chaque but encaissé (sauf lors des tirs au but) par les Bleus lors du Mondial. Dans la limite des stocks disponibles, c'est-à-dire... 350 pizzas. Preuve que les Irlandais croient à un bon parcours français, l'offre est valable jusqu'au 11 juillet, jour de la finale... Le compteur du nombre de buts encaissés par les Bleus a déjà été mis en ligne sur la page Facebook de "Pizza Hut". Seul problème pour tous ceux qui ne croient pas en les chances françaises et qui voudraient déjà se ruer sur Facebook, l'offre n'est valable qu'en Irlande...

Bougherra signe avec “Le Berbère”

Le joueur international Madjid Bougherra sera ce mardi après-midi à l’hôtel le Hilton, pour parapher un contrat de sponsoring avec l’entreprise des fromageries “Le Berbère”. Après l’entreprise LG Electronics, l’international algérien opte pour les fromages “Le Berbère”

PHOTO DE LA SEMAINE

Nike écrit le futur de Cristiano Ronaldo, Wayne Rooney et Franck Ribéry

La marque américaine a imaginé le futur des vedettes du Mondial. Et si c'était vrai ? Qui sera le héros de la Coupe du monde 2010 ? C'est la question que s'est posée Nike pour réaliser ce spot publicitaire. Pour cela, elle a réuni les plus grandes stars du ballon rond afin de leur faire miroiter un possible avenir radieux. Ainsi Drogba et Cannavaro se disputent les faveurs des supporteurs. Un duel franco-anglais entre Ribéry et Rooney peut changer la face du monde. Et bien entendu Cristiano Ronaldo fait aussi partie du casting. L'international portugais se voit devenir une star de cinéma, avec Gabriel Garcia Bernal pour jouer son rôle sur le grand écran. Seul hic pour la marque américaine : Ronaldinho. Le spot ayant été tourné avant l'annonce des 23, elle n'a pas pu anticiper les choix de Dunga, le sélectionneur brésilien, d'écarter le joueur du Milan AC. Ce sera pour une prochaine fois, Ronnie.

Licence CAF : deux stages programmés en juillet

Dans le cadre de l’opération de régularisation des entraîneurs pour l'obtention de la licence CAF, la FAF organise, les 6, 7 et 8 juillet prochain un stage pour l'obtention de la licence "C" et un second stage du 28 juillet au 1er août 2010 pour le niveau "B". La participation à ces journées de formation, est strictement réservée aux entraîneurs en activité depuis au moins 10 années justifiées et disposant des diplômes reconnus par le ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Fédération algérienne de football, à savoir le diplôme de 3e degré, celui de TSS, le diplôme de DES en football, Magistère en football et plus.

En football le spectacle n’est pas seulement sur le terrain. Admirez l’Allianz Arena de Munich est les supporters du club barvarois


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

J-18 SA

Yebda rechute

BLESSURE AUX ADDUCTEURS S’EST BRUTALEMENT RÉVEILLÉE

Le milieu de terrain algérien, Hassan Yebda est à nouveau à l’infirmerie. L’information a de quoi alerter les staffs technique et médical de l’équipe nationale. Le joueur algérien de Portsmouth s’est plaint hier matin de douleurs assez fortes au niveau de ses adducteurs et n’a pu terminer le travail physique qu’il devait effectuer avec

l’ensemble de ses coéquipiers. Sitôt ces douleurs ressenties, Yebda s’est retiré sur le côté et était tout de suite rejoint par le médecin de l’équipe nationale qui lui demandait ce qui n’allait pas. Les deux hommes se sont retirés un moment, Yebda a dû se faire ausculter sur place avant de s’éclipser à l’infirmerie de l’équipe, située à l’intérieur de l’hôtel.

Nous avons tenté d’en savoir plus sur l’état de santé du joueur, en vain. Aucune information n’a filtré à ce sujet, ni le staff médical ni le joueur n’ont voulu s’exprimer sur le sujet. Yebda, qui souffre depuis des semaines maintenant de douleurs récurrentes au niveau des adducteurs, pourrait avoir rechuté et ce, au grand malheur de Rabah Saâdane

qui compte ses blessés, et ce, à quelques jours seulement de son premier match-test vendredi prochain à Dublin. A l’heure où nous mettons sous presse, aucune source officielle de la sélection et de la fédération ne s’est exprimée sur cette blessure qui pourrait éloigner Yebda des terrains pour quelques jours. N. F.

Contrôle et évaluation de la forme des joueurs LE DR OMAR BRIXI A ENTAMÉ LE TRAVAIL HIER

À Crans-Montana, le staff médical a abordé le travail sur un autre front, celui du contrôle et de l’évaluation de l’état de forme des joueurs, sous la conduite du docteur Omar Brixi, spécialiste en physiologie. La matinée d’hier s’est, en effet, déroulée sur un court de tennis de l’hôtel Golf and Palace, en présence de l’ensemble des joueurs. En premier

lieu, il s’agit de procéder «à des tests physiques» et de vérifier et évaluer «si le séjour en altitude n’a pas un effet physiologique négatif sur les joueurs».

A

vant cette séance exclusivement médicale, les médecins de l’EN avaient évalué, à travers des examens effectués à un certain nombre de joueurs, « le taux de rétablissement de quelques blessés, parmi eux

Huit joueurs de l’EN contrôlés…

Contrôles antidopage inopinés de la FIFA

L’équipe nationale de football, en stage de préparation à Crans-Montana (Suisse) a reçu la visite d’une équipe de médecins chargés par la FIFA de procéder à des contrôleurs antidopage inopinés, vendredi dernier. Cette visite en cette période de regroupement s’inscrit dans le cadre le plus normal à l’approche d’un grand rendezvous comme la Coupe du monde, en précisant qu’elle entre dans le cadre du programme des contrôles antidopage inopinés de la FIFA. Une fois les médecins et agents de la FIFA sur les lieux, ils ont procédé au tirage au sort sur l’ensemble de

l’effectif présent à CransMontana qui a décidé des huit joueurs de l’EN appelés à subir des contrôles par des prélèvements urinaires. Et, conformément aux usages, il a été procédé à un prélèvement sanguin sur l’un des huit joueurs tirés au sort. A titre préventif, la Commission médicale de la FAF, sur instruction du président de la Fédération, avait effectué des contrôles antidopage sur six joueurs de l’EN à Alger, avant le départ pour le stage en Suisse. Les autres présélectionnés étant, pour la plupart, encore en compétition. A. S.

Saïfi, Antar Yahia, Halliche, Medjani et Boudebbouz ». Ce n’est qu’à la suite de l’avis médical que l’entraîneur national a autorisé, en cours de semaine, trois (Yahia, Medjani et Boudebouz) à reprendre les entraînements. Nous en sommes, aujourd’hui, au 12e jour du stage de Crans-Montana qui avait débuté, rappelons-le, avec 10 joueurs, alors que la plupart étaient encore en compétition avec leurs clubs. Ils ont rejoint le regroupement, après avoir raté les premiers jours, voire la première semaine dans son intégralité. Alors que le groupe des présélectionnés par Saâdane est au complet depuis mardi dernier, le stage s’est effectué avec trois groupes distincts : un groupe avec les blessés, un groupe avec ceux qui manquent de compétition et un dernier pour les joueurs en forme.

Ce premier stage va servir d'évaluation médicale et physique, pour voir l'aptitude des joueurs à la fatigue et à l'altitude. Pour ceux qui seront fatigués, il y aura un travail spécifique de régénération. Au cours de la réunion qu’il a eue jeudi avec l’ensemble des joueurs, M. Saâdane avait rassuré en déclarant qu’il n’abandonnera aucun joueur blessé. Préalablement au stage en altitude à de Crans-Montana, Rabah Saâdane avait déclaré qu’il a consulté et fait appel à des spécialistes pour élaborer le contenu des différentes phases du stage de préparation et durant le stage. Parmi les médecins sollicités, les Dr Hacen Mehdioui et Omar Brixi, tous deux spécialistes en physiologie, pour avoir leur avis sur ce choix et ses bienfaits. Abdou S.

03

Infos DER

Son sort sera connu mercredi Rencontre Meghni - Dr Chalabi à Crans-Montana

Le docteur Chalabi s’est entretenu, durant le week-end, à Crans-Montana, avec Mourad Meghni qui souffre d’une méchante blessure au tendon rotulien (rupture partielle). Le docteur a interrogé le joueur sur sa blessure et l’évolution de la guérison qui se fait progressivement. A un peu plus de trois semaines de l’entrée en lice de l’EN en Coupe du monde, Meghni, le meneur de jeu de l’équipe, est encore et toujours indisponible. Les jours passent et Meghni tarde à revenir pour rejoindre ses coéquipiers aux entraînements collectifs. Le milieu offensif de l’EN souffre du genou et sa participation à la Coupe du monde en Afrique du Sud reste douteuse, tenant compte de l’évolution de sa blessure. Meghni est soumis aux soins intensifs, sous la direction du Dr Eral depuis l’entame du stage de Crans-Montana et même avant à l’hôpital de Doha. Avant cela, l’entraîneur de l’EN, Rabah Saâdane, s’est, lui aussi, entretenu avec le Dr Chalabi sur la situation des joueurs blessés. L’objectif étant que M. Saâdane voit clair à l’approche du match face à l’Irlande, prévu vendredi prochain et la date fatidique du délai de remise de la liste des «23» pour le Mondial. Une chose est sûre, le Dr Chalabi présentera un rapport détaillé à Saâdane pour qu’il puisse prendre les décisions sur les joueurs à garder et ceux à écarter de la liste à transmettre au secrétariat de la FIFA la fin du mois. Le coach devrait, en principe, prendre «ses» décisions ce mercredi. Meghni, qui n’a plus disputé le moindre match depuis la demi-finale de la CAN, en février dernier en Angola, constitue le cas le plus préoccupant pour Saâdane. Hier, c’est Hassan Yebda qui s’est blessé. C’est une vieille blessure aux adducteurs qui s’est réveillée. Toutefois, de l’avis du staff médical, le cas de Yebda n’est pas trop préoccupant.

De quoi souffre Meghni ? Meghni est blessé au genou : rupture partielle du tendon rotulien. C’est une blessure très douloureuse. Les tendons rotuliens accrochent le muscle de la cuisse sur l'os du tibia. Pour Meghni, on ignore si la gravité de sa blessure est liée à des antécédents. Meghni souffre exactement - ou presque- de la même blessure qui a coûté au Brésilien Ronaldo plus de neuf mois d’arrêt. Ronaldo avait été opéré par le Pr Eric Roland, à Paris, le 14 février 2008, soit le lendemain de sa blessure au genou (rupture du tendon rotulien du genou gauche), survenue le 13 février 2008, au cours du match Milan AC-Livourne. Cependant, la blessure de Meghni n’est pas de même nature que celle de Ronaldo, du fait que le Brésilien recevait beaucoup de coups et avait beaucoup de poids, d’où les complications.

La tendinite rotulienne (genou)

Le tendon rotulien est la bande fibreuse qui relie la portion inférieure de la rotule au gros os du bas de la jambe (tibia). La "tendinite rotulienne" est l'inflammation du tendon de la rotule. La tendinite rotulienne survient surtout à cause des impacts répétitifs ou des sauts. Souvent associée à différents sports, on la retrouve aussi dans le football. Le symptôme principal est une douleur juste en dessous de la rotule. A. S.


04

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Un seul être vous manque…

J-18

MEGHNI, LE MONDIAL S’ÉLOIGNE

A un peu plus de trois semaines de l’entrée en lice de leur sélection en Coupe du Monde, les Algériens ne sont pas très confiants pour la bande à Sâadane. La raison étant que Mourad Meghni, le meneur du jeu de l’équipe, est encore et toujours indisponible.

M

ourad Meghni ne compte que 9 apparitions en sélection nationale algérienne. Il ne peut donc pas en être le leader ou encore l’homme providentiel. Pourtant, la majorité de ses compatriotes sont convaincus que les Verts ne feront rien de bien à la Coupe du Monde s’il venait à manquer le voyage en Afrique du Sud. En effet, tous les Algériens voient mal la bande à Saâdane réussir à passer le premier tour de la Coupe du Monde sans un excellent technicien, capable de faire la loi dans l’entrejeu et pour eux il

n’y a qu’un seul international actuel pouvant révéler ce défi et il s’agit donc de Meghni.

En convalescence depuis trois mois !

Touché au tendon rotulien, Meghni n’a plus disputé le moindre match depuis la demifinale de la Coupe d’Afrique des Nations, disputée lors du mois de février dernier en Angola. Depuis, tout ce qu’il a fait c’est de soigner et de multiplier les stages de rééducation. Après un séjour à SaintRaphael, en France, il s’est rendu au Qatar dans un centre nommé Aspetar, où il bénéficia d’un traitement spécifié. La question qui se pose c’est pourquoi a-t-il eu besoin d’autant de temps pour une blessure, qui au départ semblait bénigne ? La réponse est simple : si à 21 jours du Mondial, l’ancien Sochalien n’est toujours pas opérationnel c’est à cause des mauvais conseils qu’il a reçus au moment où il s’est blessé. Au lieu de se faire opérer directement, il s’est fait convaincre qu’il pouvait jouer la CAN sous injec-

tions et se soigner ensuite par un traitement et non par une intervention chirurgicale. L’hypothèse selon laquelle Meghni aurait lui-même pris cette décision n’est pas à exclure, surtout connaissant l’envie qu’il avait en début de l’année de disputer son premier grand tournoi avec son pays. Mais, lui et son entourage n’ont « pas vu à long terme » et c’est ce que regrettent amèrement aujourd’hui tous les supporters des Fennecs. A présent, ce qui est fait est fait et le mieux que le staff médical algérien puisse faire c’est de remettre son joyau sur un pied, à défaut de le faire sur deux. C’est ce qu’a confirmé Bouchri, le préparateur physique de la sélection. « Tout le monde sait la nature de la blessure dont souffre Meghni et la longue période de sa convalescence. Il est donc difficile qu’il puisse récupérer la plénitude de ses moyens, surtout que le Mondial approche à grand pas » a-t-il déclaré au quotidien Buteur, ajoutant : « son retour à temps en étant prêt à 100% pour le Mondial relève du miracle.

Mais on est optimistes tout de même qu’il puisse jouer 45 minutes ». Un Meghni à 50% de ses capacités serait-il utile à l’équipe algérienne. Les avis divergent au sein de l’opinion publique mais pas dans la maison verte. En effet, si les journalistes et les anciens joueurs pensent, à l’image de Djamel Belmadi, qu’il « serait plus sage de prendre des joueurs opérationnels et capables d’apporter un plus », Saâdane et ses disciples sont convaincus que Meghni, même en étant diminué, reste indispensable à son équipe. Et pour ce qui est du principal intéressé, qu’en pense-t-il ? « Je voudrais tenter de m’entraîner le plus normalement et voir. Si je ne ressens plus de douleurs alors ça sera gagné et je jouerai le Mondial. Mais si, par malheur, les douleurs sont insupportables alors tant pis ! Dans les deux cas, c’est une question de « mektoub » ! Je m’en remets au destin. Au moins, j’aurai tout fait pour revenir ». Pour lui et pour l'Algérie, on espère que l'issue sera favorable. Naima Beneddra in oal.com

Saâdane ambassadeur du foot arabo-africain

R

abah Saâdane peut se targuer aujourd’hui d’être à ce jour, le seul entraîneur algérien, arabo-africain, à être présent pour la seconde fois à une phase finale de Coupe du Monde. Et à quelques jours seulement du coup d’envoi officiel de la compétition internationale la plus suivie au monde, le fait est assez rare pour ne pas le souligner aujourd’hui, et aussi pour saluer quelque part le mérite de ce technicien du football national, plutôt discret en la matière. Pourtant, l’Algérie qui s’apprête dans moins d’un mois à entrer de nouveau en lice dans une phase finale où elle a déjà eu le privilège de participer à deux reprises par le passé, reste à ce jour l’unique nation du continent noir et

monde arabe, dirigée par un staff technique algérien. Rabah Saâdane qui avait, pour rappel, contribué une première fois en 1982 à la préparation de la sélection nationale qui allait par la suite, créer la plus grosse sensation au cours d’un Mondial sous la coupe de Khalef, assisté de Mekhloufi et Soukhane, présents sur le banc de touche à Gijon le fameux 16 juin 82, était, quatre ans plus tard, à la tête des Verts au Mondial 86. Et en terre mexicaine chère aux pays des Aztèques, alors que nos amis et voisins maghrébins du Maroc, étaient drivés, à

l’époque, par le Français Henri Michel, l’Algérie se faisait un point d’honneur de confier les rênes de son Onze national à un technicien, pur produit de la réforme sportive entamée chez nous en 1977. L’Algérie du foot, a donc presque, de manière naturelle, toujours fait confiance à un technicien du terroir, quand bien même certains étaient

Capello doit chasser les démons anglais d

u

A chaque Coupe du monde, l'Angleterre se veut favorite, et à chaque fois elle déçoit. Après 44 ans disette, tout le peuple anglais attend le sacre suprême. Cette année pourrait être la bonne car l'équipe est bien armée. Avec des joueurs comme Rooney, Lampard, Gerrard, Terry, Ferdinand, Walcott ou encore le rapide Lennon, le tout saupoudré du génie tactique de Fabio Capello, les Anglais peuvent être ambitieux. «J'essaie de prendre de la distance avec ce truc de "On n'a rien gagné depuis 44 ans", explique le technicien italien. Maintenant, j'espère que la même chose va advenir du démon de 1966. J'aime l'idée du "Ghostbusters".» Capello n'a pas laissé le choix à ses joueurs en affirmant que tout autre résultat qu'une finale serait «un échec.» « Mon équipe peut rivaliser avec n'importe qui. » Et si c'était l'année de l'Angleterre ? Seul un Italien a la réponse...

plutôt souvent tentés par la filière étrangère. Et les expériences malheureuses passées, marquées par plusieurs retentissants échecs subis par les Verts en la matière, ont finalement remis sur selle un entraîneur comme Rabah Saâdane, comme un signe du destin. Un destin qui a voulu que vingtquatre années après leur dernière participation à une phase finale de Coupe du Monde, Rabah Saâdane aura de nouveau l’honneur de figurer parmi les trente-deux techniciens qui driveront leurs équipes en terre sud-africaine. Une liste de sélectionneurs nationaux constituée de techniciens de haut rang, quasiment tous européens et latino- américains, et non des moindres. Un cas de figure unique dans les annales du football mondial qui s’était d’ailleurs produit lors du Mondial argentin 78, lorsque le Tunisien Abdelkrim Chetali était à la tête des Aigles de Carthage. Mais aujourd’hui, force est de reconnaître qu’en plus de la lourde et difficile mission qui attend dans quelques jours seulement Rabah Saâdane, ce dernier aura de surcroît, le privilège rare d’être aussi l’unique représentant de ses camarades techniciens arabes et africains. L’Algérie au pays des Bafana Bafana, c’est aussi et surtout tout un symbole aujourd’hui pour l’ensemble des techniciens algériens de football. Et à travers Rabah Saâdane qui a eu le mérite de rester fidèle à cette école qui a formé tant de cadres en la matière, cette nouvelle présence algérienne, la troisième du genre parmi le gotha mondial, provoque un profond sentiment de fierté chez tout Algérien tout autant fier de voir l’emblème national flotter un mois durant au Mondial 2010. Quant à Rabah Saâdane, il peut d’ores et déjà être convaincu que tous les pays arabo- africains seront derrière les Verts. Seule nation à être dirigée par un staff technique national, et qui a de nouveau rendez-vous avec un évènement planétaire toujours aussi prestigieux, l’Algérie du foot «cent pour cent algérien», sera avant tout l’ambassadrice privilégiée du sport roi arabo- africain, avec à sa tête, un technicien bel et bien né chez nous, du côté des Aurès.


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

J-18

D’abord s’occuper du Brésil et du Portugal CÔTE D’IVOIRE

Le Brésil et le Portugal ont brisé les rêves de l’entraîneur Sven-Goran Eriksson lors des deux dernières Coupe du monde. Or, il va, cette fois à la tête de la Côte d’Ivoire, avoir à affronter ces deux adversaires dans un groupe souvent considéré comme le plus difficile du tournoi.

nous ont déjà de l’âge et cette Coupe du monde est leur dernier espoir de faire quelque chose. Personnellement, j’aimerais soulever un trophée en ayant réussi un beau tournoi», dit Didier Zokora alias «Maestro». «Cela fait dix ans que nous courons derrière une grande victoire sans réussir ; c’est tellement frustrant que ce serait un énorme gaspillage si, encore une fois, nous n’allions pas au bout de notre ambition.» La route est longue pour la Côte d’Ivoire et Sven-Goran Eriksson qui n’auront eu que deux matches de préparation contre le Paraguay, puis le Japon pour présenter la meilleure sélection possible. Les Eléphants se sortiront-ils du «groupe de la mort» ? Iront-ils beaucoup plus loin ? S’ils passent le premier tour face aux deux pays lusophones, alors tous les espoirs leur seront permis.

L’

une de ces trois équipes, quoi qu’il advienne, devra quitter l’Afrique du Sud le 25 juin au soir. Les Brésiliens, cinq fois champions du monde, sont non seulement les favoris du groupe mais aussi ceux de la compétition. Derrière, Portugais et Ivoiriens sont régulièrement présentés comme rivaux pour la deuxième place, la Corée du Nord étant reléguée au rang de gros outsider. Les camarades de Cristiano Ronaldo et ceux de Didier Drogba seront rapidement fixés sur leur avenir dans la Coupe du monde puisqu’ils se retrouveront face-à-face dès le premier match le 15 juin à Port-Elizabeth. «Ce sera le match déterminant, une sorte de finale entre les deux équipes», reconnaît bien volontiers Eriksson qui garde un très mauais souvenir du Portugal qui l’a éliminé deux fois aux tirs au but alors qu’il était à la tête de la sélection anglaise à l’Euro 2004 et il y a quatre ans en Allemagne. Sven-Goran Eriksson a succédé il y a deux mois à Vahid Halilhodzic, victime d’une Coupe d’Afrique des Nations décevante en Angola. Les Eléphants avaient été sortis en quart de finale par l’Algérie. Le Bosniaque n’a pas apprécié son éviction alors que son équipe n’avait subi que deux défaites en deux ans. Je lègue à mon successeur de grands joueurs, mais pas une grande équipe, a-t-il publiquement confié. L’équipe est traversée par des

Le drôle de pari d'Eriksson

querelles internes, certains joueurs ne veulent pas jouer avec les autres. Et la CAN en Angola a confirmé ce malaise. Les Drogba, Kalou, Zokora Yaya et Kolo Touré font partie d’une génération dorée mais elle n’a rien gagné. «Certains d’entre

Une chose est certaine, la Corée du Nord ne fait pas partie des grands favoris de ce Mondial. Avec un effectif composé de joueurs quasiment inconnus, l'équipe a atterri dans le groupe le plus relevé de la compétition, avec le Brésil, le Portugal et la Côte d'Ivoire. Personne ne miserait sur une éventuelle qualification de cette sélection, sauf Sven-Goran Eriksson. «Attention à la Corée du Nord, a-t-il déclaré. Personne n'en parle, mais ils jouent un bon football. Physiquement, ils sont meilleurs que quiconque, car ils sont en préparation depuis six mois.» L'ancien technicien de l'Angleterre entend bien garder un œil sur la Corée du Nord sans trop se focaliser sur les deux autres ténors de ce groupe G. «Les Nord-Coréens sont organisés, ils courent tout le temps. Et ils n'ont pas l'air de se fatiguer en seconde période. Ils sont à fond tout le temps.»

La Serbie : l’obsession de Ravejac GHANA

Le Ghana et son entraîneur partagent la même appréhension, celle de la Serbie. Ce pays qui est celui de Milovan Rajevac, le sélectionneur des Black Stars, sera le premier adversaire.

E

t cette rencontre risque fort de se révéler décisive dans la mesure où le Ghana devra affronter ensuite l’Australie et surtout, lors de la dernière journée, les Allemands. Une victoire le 13 juin à Loftus Versfeld, l’un des trois stades de rugby transformé pour accueillir la Coupe du monde de football, et le Ghana pourrait envisager la suite plus sereinement. Milovan Rajevac s’est particulièrement concentré sur cette entrée en matière qui n’est pas un hors d’œuvre mais un vrai plat de résistance. «Je connais bien notre adversaire», dit le Serbe Rajevac qui a toujours affirmé, lui qui parle assez peu et exclusivement dans sa langue mater-

nelle, que son désir immédiat est de franchir le premier tour. Mais sa préoccupation première est de savoir si oui ou non il pourra aligner Michael Essien, absent des terrains depuis sa blessure lors de la CAN au mois de janvier. Le milieu de terrain de Chelsea a la volonté d’être parmi ses camarades contre la Serbie : «Je dois continuer à travailler dur ma condition physique et c’est ce que je fais. Ce sont les médecins qui diront si oui ou non je peux être sur le terrain.» L’infirmerie des Black Stars a connu une forme de surmenage. Outre Essien, il y a eu les blessures de John Mensah, de John Paintsil et la forme incertaine de l’ancien capitaine Stephen Appiah. En revanche, le milieu de l’Inter Milan, Sulley Muntari, qui avait été exclu de l’équipe à la CAN pour raison disciplinaire, sera de retour dans l’équipe et ce sera une bonne chose. Milovan Rajevac a des réserves au milieu de terrain où les joueurs de qualité ne manquent pas avec, par exemple, Kwadwo

Asamoah ou Anthony Annan, joueurs de l’Udinese et de Rosenborg, et quelques autres. En attaque, le sélectionneur misera en premier lieu sur Asamoah Gyan qui a marqué trois buts à la dernière CAN et qui est l’auteur d’une belle saison en France avec le Stade Rennais. Gyan pourrait être épaulé par son collègue du NAC Breda, Matthew Amoah. De toute façon, le Serbe ne sera totalement rassuré qu’au moment où il saura sur qui il peut compter car cela aura une influence sur le style de l’équipe et l’organisation du jeu. Mais avec beaucoup de remplaçants et de très jeunes joueurs, il est allé en finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations où l’Egypte s’est imposée de justesse. Rajevac a démontré pendant la compétition du mois de janvier que c’est un homme qui connaît bien le football et qu’il est capable de donner une grande unité à son groupe. Mais il le sait, son premier rendez-vous avec la Serbie sera crucial pour toute la suite du tournoi.

05

Infos DER

Sestak - Hamsik, les menaces slovaques SLOVAQUIE

Forts de leur complémentarité et de leur aisance technique, Stanislav Sestak (Bochum) et Marek Hamsik (Naples) seront les fers de lance de la sélection slovaque lors du Mondial. Après avoir amené leur équipe en tête de leur groupe qualificatif, éliminant au passage la République tchèque et la Pologne, ce duo aura une grosse carte à jouer cet été. Et pourquoi pas faire de la Slovaquie l'équipe surprise de la compétition ? A eux deux, ils comptabilisent 57 sélections avec la Repre pour 18 buts marqués. Ces deux joueurs sont des milieux très portés vers l'offensive, avec un sens inné du but. Excellents buteurs et passeurs, ils savent créer des espaces et pourront compter sur le robuste défenseur de Liverpool, Martin Skrtel, pour s'occuper du secteur défensif. Star au Napoli, Marek Hamsik pourrait bien exploser pendant le tournoi sud-africain.

Messi rassure tout le monde ARGENTINE

Lionel Messi a rassuré Diego Maradona et l'ensemble de l'encadrement argentin en s'entraînant normalement samedi, après avoir dû écourter la séance de la veille après un choc au genou droit. Le Ballon d'Or 2009 s'était fait mal vendredi lors d'un choc avec Javier Mascherano, mais le médecin de la sélection, Donato Villani, s'était immédiatement voulu rassurant en déclarant sur le site internet de la Fédération argentine qu'il s'agissait “seulement d'une égratignure”. Samedi matin, Messi a même marqué un but lors de cet entraînement durant lequel il a joué légèrement en retrait d'un duo d'attaquants composé de Carlos Tevez et Gonzalo Higuain, une position inhabituelle en sélection où il peine à exprimer son potentiel, mais qui rappelle celle qu'il occupe à Barcelone.


06

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Lassana Diarra forfait FRANCE

J-18 : Infos DOMENECH «C’EST UN COUP DER DUR»

Le forfait de Lassana Diarra pour la Coupe du monde a été qualifié de « coup dur » pour Raymond Domenech qui s'est exprimé sur le site internet de la FFF. « C'est un coup dur, oui c'est sûr, quand on a un joueur qui est absent, qui a des soucis, qu'on est obligé de l'écarter... Ben, il s'est écarté de lui-même, a expliqué le sélectionneur des Bleus. C'est encore plus dur parce que ce n'était pas un choix. C'est le destin, c'est le sien. C'est dur pour lui, car je sais l'investissement qu'il avait mis dans cette Coupe du monde. C'est dur pour nous. C'est un des éléments moteur de cette équipe-là, au niveau de son jeu, de son style de jeu, au niveau de son mental, c'était vraiment un plus. Maintenant, c'est dur, c'est la dure loi du sport. » Quant à un éventuel remplacement, le sélectionneur national n'est pas encore fixé. « Pour le moment, on n'est pas dans cette optique-là, on est dans la réflexion, ça vient d'arriver. C'est difficile de dire « dès qu'un joueur s'en va, on en prend un autre ». On pèse le pour et le contre. On a encore quelques jours. Pour moi, il y a toujours la place de « Lass », c'est difficile d'effacer ça du jour au lendemain, sans prendre le temps de réfléchir »

Une attaque en question ? PARAGUAY :

Lassana Diarra est forfait pour Afrique du Sud 2010, qui débute le 11 juin, en raison de douleurs intestinales contractées en altitude, a annoncé samedi l'encadrement de l'équipe de France.

50 minutes, avant de rentrer à l'hôtel des Bleus, alors que la séance se poursuivait. Depuis ce jour, le joueur n'était plus réapparu, restant à l'hôtel pour des soins et de la récupération, manquant tous les entraînements.

uite à sa douleur intestinale contractée sur le glacier à Tignes, les bilans médicaux ont mis en évidence une maladie imprévisible qui justifie du repos pour une période indéterminée. En conséquence, Lassana Diarra est forfait pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud”, a indiqué l'encadrement des Bleus dans un communiqué. L'encadrement a précisé que l'expression “maladie imprévisible” décrivait “les douleurs intestinales” et qu'il ne fallait pas comprendre que les douleurs intestinales avaient permis de découvrir autre chose. “Pour le moment, le staff ne convoque pas un autre joueur”, précisait encore le communiqué. Le milieu du Real Madrid était revenu jeudi matin plus tôt que ses coéquipiers du glacier de Tignes (Alpes françaises) et n'avait pas participé à la séance de biathlon à 3000 m d'altitude ni aux exercices avec ses partenaires (footing, jonglages et tennis-ballon) dans l'après-midi. Mais il était resté ce jour-là au centre du terrain discuter seul à seul avec le sélectionneur Raymond Domenech pendant

Lassana Diarra était titulaire au milieu de terrain à la récupération avec Jérémy Toulalan pendant les matches de qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Samedi, c'est Abou Diaby qui le remplaçait à l'entraînement dans un nouveau système, associé à Toulalan. L'autre milieu défensif dans le groupe actuel à Tignes est Alou Diarra. Le milieu défensif qui a été écarté lors du passage des 30 à 24, c'est Yann Mvila (Rennes). Mais quand le milieu Etienne Capoue, victime d'une douleur aux adducteurs, a déclaré forfait pour la tournée amicale de l'équipe de France Espoirs en Argentine (17 au 26 mai), il a été remplacé par Yann Mvila, qui se trouve donc actuellement en Argentine. Le forfait de "Lass" Diarra intervient après une saison noire pour lui : il avait bien commencé au Real Madrid avant de ne plus faire partie des titulaires. Son forfait va inévitablement relancer le débat sur Patrick Vieira (Manchester City), l'ancien capitaine qui n'avait pas été appelé dans la liste des 30 et n'avait pas apprécié d'apprendre sa non-sélection à la télé.

«S

L

Un autre joueur appelé ?

Ça sent bon pour Gallas

William Gallas s'est entrainé normalement vendredi, après avoir récupéré de sa blessure au mollet.

e défenseur tricolore n'a jamais paru gêné et la tendance est à l'optimisme pour sa participation à la prochaine Coupe du monde. On commence à y voir plus clair concernant William Gallas. Incertain pour la Coupe du monde en raison d'une blessure à un mollet, le défenseur français a participé normalement à l'entrainement des Bleus vendredi aprèsmidi, à Tignes. Le joueur d'Arsenal n'a ressenti aucune gêne depuis qu'il a rejoint la station savoyarde samedi dernier, et sa prestation incite à l'optimisme du côté de l'encadrement français. Il parait désormais probable que le chef de la défense tricolore sera dans la liste des 23 pour l'épreuve sud-africaine. En conférence de presse, Cédric Carrasso et Bacary Sagna ont confirmé l'impression générale au sujet de Gallas. "Il est bien, en pleine forme. Je l'ai vu en montagne, pour moi, il est en pleine forme" a insisté le gardien bordelais. Le défenseur d'Arsenal,

Le Paraguay est encore sous le choc après le forfait de son attaquant vedette Salvador Cabanas, victime d'un coup de feu en pleine tête dans un bar à Mexico. Sa réhabilitation est en bonne voie mais il ne faudra pas compter sur lui au Mondial. Malgré ce coup dur, l'entraîneur Gerardo Martino dispose tout de même de quatre attaquants potentiellement titulaires pour deux postes ! Roque Santa Cruz, malgré son faible temps de jeu cette saison avec Manchester City où il n'a été titulaire qu'à six reprises, devrait mener cette ligne d'attaque. Son expérience (troisième Coupe du monde et 66 capes), son influence et sa popularité pourraient faire pencher la balance. A ses côtés, Martino pourrait aligner Lucas Ramn Barrios, Argentin de naissance fraîchement naturalisé depuis avril. "La Panthère" a inscrit 19 buts avec Dortmund pour sa première saison en Europe. Oscar Cardozo (Benfica) et Nelson Valdez (Borussia Dortmund) sont aussi deux belles possibilités. Le technicien paraguayen devra faire des choix.

Maradona le chauffard ! ARGNETINE :

Comme son confrère Raymond Domenech, Diego Maradona n'est visiblement pas un grand fan des journalistes. Sa vulgarité et ses gestes obscènes qu'il leur lance depuis des mois en dit très long. Mais là, "El Diez" a dépassé les bornes. Selon la presse argentine, après avoir annoncé sa liste des 23 joueurs convoqués en Afrique du Sud, il a pris sa voiture et a roulé sur la jambe d'un journaliste qui se trouvait sur son chemin ! Voyant sa victime ramper par terre, Maradona n'a rien trouvé de mieux que de lui dire : « Mais tu es idiot! Comment tu peux mettre ta jambe ici alors que tu sais que je vais passer en voiture ? Pfff » Passablement énervé, le sélectionneur de l'Argentine est parti avant qu'une ambulance ne vienne secourir le journaliste en question...

bien placé pour parler de son coéquipier chez les Gunners, souligne pour sa part la sérénité de son partenaire. "Gallas est serein. Il a passé énormément de temps en centre de rééducation pour être prêt aujourd'hui. Il est bien dans les courses et avec le ballon, parfois il se touche le mollet, mais c'est inconscient. On n'a pas senti de faiblesse chez lui. Si William dit qu'il est prêt, alors il est prêt" a indiqué l'ancien Auxerrois. Gallas, qui n'a plus joué depuis le 31 mars dernier, est donc bien parti pour gagner sa course contre la montre. Aucune décision de devrait cependant être prise le concernant avant le match amical face au Costa Rica mercredi, à Lens. Une rencontre à laquelle le chef de la défense tricolore pourrait finalement prendre part, alors que sa reprise était plutôt prévue pour le match du 30 mai face à la Tunisie. Pour rappel, Domenech avait convoqué 24 joueurs en stage à Tignes afin de disposer d'une solution de rechange en cas de forfait du défenseur d'Arsenal. S'il est apte, ce qui parait de plus en plus probable, Marc Planus et Gaël Clichy sont pressentis pour quitter la sélection avant l'annonce de la liste définitive des 23 Français, qui doit intervenir au plus tard le 1er juin.


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

J-18

07

déjà une longueur d'avance ALLEMAGNE

A 20 ans, Toni Kroos présente une carte de visite bien remplie qui aurait de quoi faire pâlir d'envie bien des professionnels confirmés. A l'approche de la Coupe du monde de la FIFA 2010, le jeune prodige allemand ne semble pas décidé à s'arrêter en si bon chemin.

S'

il s'apprête à participer à l'épreuve reine pour la première fois de sa carrière, Kroos est loin d'être un débutant sur la scène mondiale. Il y a trois ans, les supporters allemands l'ont découvert à l'occasion de la Coupe du monde U-17 de la FIFA. En République de Corée, le meneur de jeu de la Mannschaft s'est illustré en marquant à cinq reprises et en offrant quatre passes décisives à ses partenaires. Non content d'avoir mené l'Allemagne sur la troisième marche du podium, il est rentré au pays avec le Ballon d'or Adidas, qui récompense le meilleur joueur du tournoi. Depuis, le jeune homme poursuit sa progression et se distingue par la qualité de son jeu. Kroos s'initie aux joies du football au Greifswalder FC, le club de sa ville natale. Mais, d è s

2002, il rejoint le Hansa Rostock, où son père a luimême eu l'occasion d'effectuer s e s

premières gammes. Son talent ne passe évidemment pas inaperçu. L e s recruteurs se bouscul e n t p o u r assister a u x exploits du jeune espoir, qui rejoint finalement le B a y e r n Munich à l'été 2006. Après avoir mené l'équipe juniors en finale du championnat, il est invité à s'entraîner avec les professionnels pendant la deuxième moitié de la saison 2006/07. S'il n'apparaît pas encore en match officiel, il en profite néanmoins pour disputer quelques rencontres amicales.

Premier record au

Bayern

L'entraîneur de l'époque, Ottmar Hitzfeld, le lance dans le grand bain de la Bundesliga en septembre 2007. A 17 ans et 265 jours, le futur international allemand devient à cette occasion le plus jeune joueur à avoir porté le prestigieux maillot du Bayern Munich en première Division allemande. Cette grande première est saluée par des critiques dithyrambiques. “Quand on voit ce qu'il réussit à l'entraînement à son âge, on se dit qu'on a affaire à un joueur de classe mondiale”, s'enthousiasme Miroslav Klose. Le gardien Oliver Kahn ne tarit pas non plus d'éloges à son sujet : “C'est le meilleur joueur que j'ai vu sortir du centre de formation depuis des années”. Malgré cette pluie de louanges, Kroos garde les pieds sur terre. D'autres se seraient peut-être laissés aller à la facilité. Lui se remet simplement au travail et, semaine après semaine, il enchaîne les bonnes performances en Allemagne et sur la scène européenne. En janvier 2008, il signe son premier contrat professionnel avec le Bayern. Ses dirigeants, qui croient visiblement beaucoup en lui, n'hésitent pas à lui proposer un engagement à long terme, jusqu'au 30 juin 2012. Kroos multiplie les bons matches, mais son temps de jeu est limité et la prestigieuse concurrence du vestiaire munichois freine sa progression. Un départ en prêt apparaît donc comme la solution idéale. Au milieu de l'exercice 2008/09, le jeune espoir s'engage donc pour un an et demi sous les couleurs du Bayer Leverkusen.

La condition sine qua non

Les 18 mois passés en Rhénanie lui font le plus grand bien. Au fil de rencontres, il surmonte son apparente timidité et s'impose comme un véritable meneur, capable de prendre le jeu de son équipe à son compte. Utilisé dans un premier temps avec parci-

monie par Bruno Labbadia, il jouit en revanche de la pleine confiance de Jupp Heynckes, qui n'hésite pas à faire de lui un titulaire indiscutable en 2009/10. Kroos justifie pleinement les attentes placées en lui et termine l'exercice avec neuf buts et douze passes décisives à son actif. “Je pense que, pour progresser, il faut jouer le plus souvent possible. C'est logique. C'est la condition sine qua non. Vous pouvez avoir tout le talent que vous voulez mais c'est seulement en match, au contact de la compétition, qu'un jeune peut franchir certains paliers. Cela me paraît évident et il me semble que mon passage au Bayer l'a largement démontré”, confiait Kroos dans une récente interview accordée à Spox. L'homme aux deux sélections se trouve actuellement en Sicile, avec le reste de l'équipe d'Allemagne, pour préparer la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Après avoir découvert le très haut niveau en mars, contre l'Argentine (0-1), il a fêté sa première titularisation face à Malte (3-0), au mois de mai.

Un rêve et un tremplin

Désormais assuré de faire partie du voyage en Afrique du Sud, Kroos va devoir se battre pour convaincre Joachim Löw qu'il peut apporter un plus à la Mannschaft. A-t-il les moyens de faire aussi bien qu'en République de Corée et de marquer le tournoi de son empreinte ? La question reste en suspens. En revanche, son énorme potentiel ne fait aucun doute. Afrique du Sud 2010 pourrait également lui servir de tremplin pour la suite de sa carrière en club. A l'issue du tournoi, il rentrera au Bayern Munich, où l'attend une rude concurrence pour une place de titulaire. Interrogé à ce sujet, le jeune espoir se veut pourtant rassurant : “Je vais donner le maximum en rentrant à Munich et je vais me donner à fond pour confirmer mes résultats de la saison passée. De toute façon, c'est tout ce que je peux faire”.

Rien n’est facile mais tout est possible CAMEROUN

Vingt ans après, le Cameroun va tenter de s’inspirer de la bande à Roger Milla qui avait été la première équipe africaine à atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde.

E

n Italie, les «Lions Indomptables» n’avaient cédé que face à l’Angleterre, pendant les prolongations et sur un penalty. Depuis, seul le Sénégal a fait aussi bien, éliminé au même stade de la compétition par un «but en or» turc. Comme toutes les autres équipes africaines les «Indomptables» chercheront d’abord à passer le premier tour dans un groupe coton qui comprend les Pays-Bas, le Danemark et le Japon. Pour le sélectionneur Paul Le Guen, il faut garder les pieds sur terre : «Les Pays-Bas sont les favoris du groupe et il y a à cela une bonne raison : ils ont la meilleure équipe du groupe». «Mais se qualifier est toujours quelque chose de difficile. Le Cameroun a

de grands joueurs et une sacrée force de caractère. Cette Coupe du monde, ajoute-til, revêt un caractère spécial du fait qu’elle se déroule en Afrique. Et je pense que cela peut jouer en faveur des équipes africaines», confie l’homme qui a gagné trois fois le titre de champion de France à la tête de l’Olympique Lyonnais.

Parmi les modifications qu’il a apportées à son groupe depuis son arrivée au mois d’août 2009, Paul Le Guen a commencé à retirer le brassard de capitaine à Rigobert Song pour le confier à Samuel Eto’o. Certains avaient alors pensé que ce serait le chant du cygne du vétéran dont la première Coupe du monde remonte à 1994, mais

Song a fait partie de l’équipe lors de la dernière CAN ainsi que son camarade défenseur, Geremi Njitap, également très contesté au Cameroun. Figureront-ils dans le groupe des 23 ? Tout le monde s’interroge au Cameroun. Les vieux sont-ils trop vieux et les jeunes trop inexpérimentés ? C’est le dilemme de nombre de sélectionneurs. Mais à un moment, le temps vient de choisir. Les Camerounais ont des ressources derrière le capitaine Eto’o, considéré depuis plusieurs années comme l’un des meilleurs attaquants du monde. Les Stéphane Mbia, Alexandre Song, Jean II Makoun, Achille Emana, Mohammadou Idrissou n’ont rien à envier à leurs futurs adversaires. Avec le Cameroun, tout est toujours possible. Mais les joueurs le savent, depuis 1990, il n’a plus jamais passé le cap du premier tour, ni aux EtatsUnis en 1994, ni en France en 1998 et pas davantage au Japon en 2002. En 2006, le Cameroun ne s’était pas qualifié. Pour les «Lions Indomptables» l’heure est venue de rugir à nouveau.


08

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Les Super Eagles visent le dernier carré

A

vec eux, on ne sait jamais à quoi s'attendre ! Deux fois huitième-de-finaliste (1994 puis 1998), le Nigeria n'a pas toujours convaincu ces dernières années. Et pourtant, l'an passé, les Super Eagles avaient dominé la France en amical (1-0) et tenu en échec l'Eire (11) la même semaine. Absents de l'édition 2006 en Allemagne, ils ont même décroché leur ticket pour l'Afrique du Sud lors de la 6e et dernière journée des éliminatoires, à la faveur de l'inattendue défaite de la Tunisie (alors leader) au Mozambique (1-0). La dernière Coupe d'Afrique des nations, en Angola, qu'ils ont bouclée avec la médaille de bronze autour du cou, n'a pas forcément rassuré sur le potentiel collectif des vice-champions olympiques 2008 à Pékin. Peu séduisants dans le jeu, chanceux tout au long de leur parcours, les coéquipiers de Taye Taiwo (OM) ont causé la perte de celui qui les avait justement qualifiés, Shuaibu Ahmodu. Comme en 2002, le technicien nigérian a été mis à la porte, et remplacé par le Suédois

P

NIGERIA

Une CFA contre une L1

«En théorie, il est impossible pour le Japon de se hisser dans le dernier carré. Dans les faits, les statistiques et l'histoire de la Coupe du monde laissent la place à cette éventualité. En 2002, qui aurait imaginé que la Corée du Sud terminerait 4e et la Turquie 3e ? Selon l'arbitrage et les scénarios des matches, le Japon peut lui aussi bénéficier de ce phénomène. En plaçant la barre si haute, Takeshi Okada (le sélectionneur nippon, NDLR) a mis ses joueurs devant leurs responsabilités. Il a également créé un engouement en faisant rêver le peuple japonais. Moi, je ne mettrai pas une pièce sur le fait que le Japon ne peut pas y arriver. Ils sont capables de créer l'exploit à l'image d'une équipe de CFA qui affronterait une équipe de L1 en Coupe».

AFSUD

Jali déclare forfait Le milieu de terrain international sudafricain Andile Jali (photo PresseSports) ne disputera pas le Mondial dans son pays. Un problème cardiaque a en effet été détecté chez le joueur de 20 ans des Orlando Pirates lors d'examens pratiqués d'urgence aux Etats-Unis samedi. Il reste 28 Bafana-Bafana dans le groupe de Carlos Alberto Parreira.

Lars Lägerback, sans repère sur le plan africain. Sa mission, si l'on en croit les autorités : atteindre le dernier carré !

Largerbäck aura-t-il eu suffisamment de temps ?

Ce n'est pas gagné, compte tenu du manque d'osmose de son groupe, dans lequel continue d'évoluer (mais peu jouer) Nwankwo « Papilo » Kanu (33 ans, Portsmouth), qui n'est plus que l'ombre du joueur qu'il a été lors de la décennie précédente. Leader moral d'un effectif qui ne compte aucun héritier digne du talent des Jay Jay Okocha et Sunday Oliseh, Kanu a transmis le témoin à Peter Odemwingie (ex-Lille), dont l'exemplarité en sélection lui vaut le brassard. L'équipe dispose toujours de l'un des meilleurs gardiens d'Afrique, le sobre Enyeama, d'un ratisseur de balles du milieu nommé Dickson Etuhu (Fulham) et de talents en herbe comme Lukman Haruna (Monaco) ou Chinedu Obasi (Hoffenheim). Elle s'apprête à retrouver son «meilleur ennemi», l'Argentine. Adversaires

La liste des 28 de l'Afrique du Sud

au Mondial 1994 puis en 2002, les deux équipes se sont affrontées en finales des JO 1996 et de 2008 ! Concrètement, on ne sait pas vraiment si Lagerbäck aura eu suffisamment de temps pour définir une stratégie efficace, ni même s'il aura pu équilibrer une équipe souvent coupée en deux dans le jeu. Une qualification en huitièmes serait une belle récompense pour cette équipe, trop hétéroclite pour prétendre aller loin.

Le Japon peut-il le faire ?

our la quatrième Coupe du monde de son histoire, la quatrième d'affilée aussi, le Japon vise officiellement une place dans le dernier carré. En est-il capable ? Eléments de réponse avec Philippe Troussier, ex-sélectionneur de la Samurai Blue.

J-18

Une équipe en reconstruction

«Depuis 2006, le Japon est rentré dans le rang. C'est une équipe en reconstruction, en retrait par rapport à ses capacités. Le fait qu'il y ait très peu de Japonais qui jouent à l'étranger ne contribue pas à donner de la maturité à cette sélection. Prenons l'exemple des pays africains. Eux travaillent dans les meilleures conditions avec des joueurs habitués à jouer la Coupe d'Europe, au haut niveau. L'Asie souffre de ça, de ce manque de reconnaissance alors qu'il y a au moins 30 joueurs qui pourraient évoluer dans n'importe quelle L1 ou L2 européenne. Aujourd'hui, le Japon stagne au point de se faire même rattraper par des pays comme le Qatar. Il se situe davantage dans le top 50 que dans le top 20.»

Un style offensif qui le rend vulnérable

«Le Japon propose un style de jeu basé sur l'offensive. Dans leur esprit, pour gagner, il faut dominer, avoir la balle. Ils pratiquent un jeu assez vertical avec des attaques rapides comme des attaques placées. Ça donne parfois des phases de jeu avec six ou sept joueurs devant le but adverse, ce qui les rend très vul-

nérables sur les contre-attaques. Ils n'ont pas cette culture défensive et cette capacité à détruire le jeu. En revanche, vous pouvez être sûr que pendant une heure et demie, ils ne lâcheront rien. Ils sont prêts à mourir sur le terrain».

Nakamura ne suffira pas

«A mon époque, Nakamura était déjà une star. Il a un pied gauche magique, certainement l'un des meilleurs du monde, une vraie arme sur coups de pieds arrêtés... Maintenant, il faut aussi savoir qu'au Japon, la notoriété est davantage lié au prestige qu'au mérite. Là-bas, c'est une icône médiatique, c'est sur lui que toute la communication repose. Autant son passage en Ecosse (Celtic Glasgow) a été une vraie réussite, autant son séjour en Espagne (Espanyol Barcelone) n'a pas été concluant. Malheureusement pour lui, son pied gauche n'a plus la même importance. Aujourd'hui, on demande à un footballeur complet d'être également performant dans les phases défensives et dans ce registre, il est un peu dépassé. Même s'il reste un très bon joueur, ce n'est pas lui qui permettra au Japon de créer l'exploit. S'il y arrive, ce sera par son collectif.

Gardiens: Rowen Fernandez (Arminia Bielefeld/ALL), Moeneeb Josephs (Orlando Pirates), Itumeleng Khune (Kaizer Chiefs), Shuaib Walters (Maritzburg Utd). Défenseurs: Matthew Booth, Siboniso Gaxa et Innocent Mdledle (Mamelodi Sundowns), Bongani Khumalo (SuperSport Utd), Tsepo Masilela (Maccabi Haifa/ISR), Aaron Mokoena (Portsmouth/ANG), Bryce Moon (PAOK/GRE), Anele Ngcongca (Racing Genk/BEL), Siyabonga Sangweni (Golden Arrows), Lucas Thwala (Pirates). Milieux de terrain: Franklin Cale et Surprise Moriri (Sundowns), Teko Modise (Pirates), Reneilwe Letsholonyane et Siphiwe Tshabalala (Kaizer Chiefs), Lance Davids (Ajax Cape Town), Kagisho Dikgacoi (Fulham/ANG), Thanduyise Khuboni (Arrows), Steven Pienaar (Everton/ANG), Macbeth Sibaya (Rubin Kazan/RUS). Attaquants: Benni MaCarthy (West Ham/ANG), Katlego Mashego (Sundowns), Siyabonga Nomvete (Moroka Swallows), Bernard Parker (Twente/HOL).

ITALIE

Les fans sifflent la Nazionale

Les joueurs de l'Italie ont été sifflés par leurs supporters dimanche à Turin, ces derniers leur reprochant de ne pas s'arrêter pour les saluer et signer des autographes. En fin de matinée, alors que le sélectionneur Marcello Lippi présentait le stage de préparation que les champions du monde devaient entamer dimanche après-midi, et ce jusqu'au 4 juin à Sestrières, les 28 joueurs convoqués ont commencé à monter dans le bus destiné à les transporter dans la station alpine. La très grande majorité d'entre eux ne s'est pas arrêtée auprès des tifosi, massés par centaines derrière des barrières, souvent en famille, et qui espéraient pouvoir prendre des photos et faire signer des autographes. Une attitude qui a énervé une bonne partie des personnes présentes, lesquelles ont alors commencé à siffler et à hurler «honte» à destination des joueurs avant que ceux-ci ne prennent la route de Sestrières.

AUSTRALIE

Schwarzer blessé

Le gardien de l'équipe d'Australie, Mark Schwarzer, ne pourra pas disputer le match amical des Socceroos lundi, face à la Nouvelle-Zélande. Victime d'une entorse à un pouce jeudi à l'entraînement, le portier de Fulham pourra cependant disputer la Coupe du monde. Son coéquipier Harry Kewell manquera également ce dernier match de préparation de l'Australie avant de s'envoler pour l'Afrique du Sud. Blessé aux adducteurs, le milieu de terrain de Galatasaray est toujours incertain pour le Mondial.


DIVISION UNE

09

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Les Kabyles dégringolent e à la 6 place JSK

BATTUS À PLATE COUTURE À ANNABA

Infos DER

Retour avant-hier après le match

Les partenaires du capitaine Mohamed Rabie Meftah, qui se sont inclinés lourdement avant-hier aprèsmidi au stade 19 Mai face aux Annabis sur le score de 3 à 0, sont rentrés directement sur Alger. La délégation kabyle a rallié la capitale en début de soirée sur le vol AnnabaAlger.

g Par Aomar Moussi

Les coéquipiers de Mohamed Rabie Meftah ne savent plus sur quel pied danser.

L

Reprise aujourd’hui à 16h

Photo : Maracana

ors des quatre derniers matchs du championnat, les capés de Geiger n’ont réussi à récolter que deux petits points sur les douze possibles. Deux petits points engrangés à Tizi-Ouzou, en se contentant uniquement de deux matchs nuls contre respectivement les Usmistes et les Sétifiens. Quant aux deux dernières sorties qui ont eu lieu en dehors de leurs bases, à Batna et à Annaba, les camarades de Douicher Lamara les ont ratées en s’inclinant coup sur coup contre les jeunes du MSPB (1-0) et devant l’USM Annaba sur le score fleuve de 3 buts à 0. Deux défaites inattendues sachant que les Kabyles étaient dans l’obligation de rachat pour rectifier le tir et surtout se replacer et chiper cette 3e place qui était dans leurs cordes. Mais en vain, finalement rien n’a été fait par les joueurs. Ces derniers, qui sont les seuls acteurs sur le terrain, sont passés à côté de leur sujet, en montrant un visage pas du tout à la hauteur de la grandeur de ce prestigieux club. Résultat final, les Jaune et Vert dégringolent encore dans le classement, et occupent désormais la sixième place, avec 45 points dans leur compteur. Cette position ne reflète guère les ambitions affichées par les dirigeants et les joueurs en début de saison, où l’objectif tracé n’était qu’une place parmi les trois premiers. Finalement, ce n’était que de la simple parlotte. Les partenaires de Nassim Oussalah ont montré en cette fin de saison des signes de faiblesse. L’ensemble des

joueurs a l’air de disputer ces derniers matchs du championnat à contre-cœur, sinon comment expliquer cette baisse de forme et ces contre-performances enregistrées lors des quatre précédentes rencontres. Les Yahia Cherif, Hamiti, Tedjar, Meftah et compagnie ont joué ces derniers matchs sur un air de vacances. Les trois prochains matchs qui les attendent face respectivement l’USMB, l’ASO et le CAB sont d’une grande importance. Les joueurs doivent se racheter et se ressaisir aux yeux de leurs supporters, en tentant d’enregistrer les meilleurs résultats possibles afin de sauver ce qui reste à sauver, sinon la JSK risque de dégringoler encore dans le classement.

Geiger et les joueurs responsables

Hannachi rencontrera les fins de contrat mercredi

Tout porte à croire que le sujet ayant trait aux fins de contrat sera réglé avant la rencontre de la 33e journée qui aura lieu ce samedi face à l’ASO Chlef.

une source proche des S elon affaires courantes du club

phare de la Kabylie, le président Mohand Cherif Hannachi prendra les choses en main juste après le match de demain qui opposera, pour rappel, son équipe à celle de l’USM Blida. Il compte, toujours selon notre source, rencontrer les Meftah, Aoudia, Oussalah, Hadjaoui, Maroci et Douicher, pour ne citer que ces six éléments. Hannachi, qui sait que son équipe est appelée à prendre part

Cette situation dans laquelle se trouve la formation phare de la

à la phase des poules de la Ligue des champions africaine, ne veut en aucun cas se retrouver dans une embarrassante situation qui n’arrangera ni ses affaires ni celles de son équipe. C’est pour cette raison que le président a décidé de tout régler dès ce mercredi avec ces joueurs, lesquels sont convoités par plusieurs clubs, entre autres la JSMB et l’ESS, pour ne citer que ces deux clubs. Les Meftah, Douicher, Maroci, Hadjaoui et Aoudia doivent trancher quant à leur avenir avec la JSK ces jours-ci, et ce, afin qu’ils puissent se concentrer davantage sur l’échéance africaine qui les attend dès le 17 juillet prochain, avec ce premier match face au club d’El Ismaily en Egypte. A. M.

Kabylie n’est pas faite pour arranger ses affaires. L’entraîneur Alain Geiger et l’ensemble des joueurs sans exception sont responsables. Ils sont derrière cette mauvaise position qu’occupe la JSK. La responsabilité de Geiger est liée à ses choix tactiques ; quant aux joueurs, qui sont les seuls acteurs sur le terrain, ces derniers sont passés à côté de leur sujet. Les partenaires de Coulibaly, avaient la tête ailleurs et ne pensaient qu’aux vacances, ce qui s’est répercuté négativement sur leur rendement. Certes, la succession des matchs a eu son effet sur la forme physique des joueurs, mais pas au point que ces derniers baissent carrément les bras. Un comportement pas du tout digne de joueurs professionnels, lesquels devaient cravacher jusqu’à la dernière journée, en honorant leur engagement comme il se doit. Ce qui n’est pas le cas apparemment chez les joueurs kabyles qui ne pensent qu’à la fin de cette saison et à leur petite carrière. Le coach Alain

Geiger qui est le premier responsable technique de cette équipe kabyle, devait mettre les points sur les «i», en opérant des changements dans sa composante, ce qui n’a pas été le cas. Le résultat est là pour démontrer que cet entraîneur n’avait plus la mainmise sur le groupe et ces deux dernières défaites en sont la meilleure illustration. Certains joueurs kabyles qui sont en fin de contrat ne pensent qu’à leur avenir footballistique, et chacun d’entre eux trouve à chaque fois des échappatoires et des excuses pour ne pas jouer tel ou tel match. Ces comportements pas du tout dignes de joueurs professionnels ont eu un effet négatif sur le rendement général de l’équipe, et cette 6e place et cette dégringolade dans le classement en est la meilleure preuve. Espérons seulement que lors des trois derniers matchs de championnat, Geiger et ses joueurs vont rectifier le tir et permettront enfin à la JSK de remonter la pente et de terminer la saison en beauté et en apothéose. A. M.

Les joueurs kabyles n’auront pas le temps de souffler, puisqu’ils vont reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui et ce, en prévision du match de demain qui va les opposer aux Blidéens pour le compte de la 32e journée du championnat national de Division I. La séance de reprise est prévue cet après-midi à 16h au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou.

Coulibaly suspendu…

Ayant écopé d’un carton rouge avant-hier lors du match de la 31e journée du championnat national face à l’USM Annaba, le défenseur axial des Jaune et Vert, le Malien Idrissa Coulibaly, sera donc du coup absent face à l’USMB. Pour rappel, Coulibaly a écopé de deux avertissements en première période et il a été expulsé à la 31’. En l’absence de Coulibaly face à l’USM Blida, demain mardi, le coach kabyle, Alain Geiger, sera donc dans l’obligation de le remplacer. Le joueur le plus indiqué à être associé à Farid Belabbes est bel et bien Koceila Berchiche.

Aoudia reprendra-t-il les entraînements avec le groupe ?

Mohamed Amine Aoudia, absent depuis le match face à l’ESS suite à l’incident qui a eu lieu avec un membre du comité de supporters, reprendra les entraînements cet aprèsmidi avec le reste du groupe. C’est ce qu’a déclaré le président de section football, Karim Doudane, sur les ondes de la chaîne II. Doudane a affirmé que ce joueur sera même présent face à l’USM Blida. Alors, Aoudia sera-t-il présent aujourd’hui lors de la séance de reprise ? A. M.

Maïza, Aïssaoui, Djediat, El Orfi, Asselah et Benchaira contactés

L’opération recrutement a déjà commencé du côté de la direction du club.

as moins de six joueurs ont été approchés par les dirigeants P kabyles. Ces joueurs, qui se sont

illustrés avec leurs clubs respectifs, sont sur le calepin de Hannachi et l’intéressent au plus haut point. Il s’agit entre autres du libéro de l’USM Annaba, Adel Maïza, avec lequel les contacts ont eu lieu au début de la semaine dernière. Ce joueur aurait même donné son accord de principe de porter le maillot kabyle dès la saison prochaine. Maïza sera recruté en

remplacement de Coulibaly qui sera certainement transféré vers un club étranger. Un autre joueur a été contacté, il s’agit de l’attaquant harrachi Aïssaoui, qui est d’ailleurs en fin de contrat avec son club employeur. Djediat Lamouri, le meneur de jeu de l’ESS, qui n’a plus le moral ces derniers temps, aurait la ferme intention de ne plus continuer l’aventure avec son club. Une situation dont ont profité les responsables kabyles pour le solliciter dans la perspective d’un éventuel recrutement. Ce joueur, pétri de qualités et qui était sur le point de signer à la JSK la saison dernière, aurait décidé cette fois-ci

d’opter pour ce club. Le jeune El Orfi du PAC qui a déjà discuté avec Hannachi sera Canari, sauf surprise de dernière minute. C’est le cas aussi pour le gardien du NAHD, Asselah, lequel est en contacts avancés avec les dirigeants kabyles. Enfin, un autre joueur ententiste est sur les tablettes de Hannachi. Il s’agit du défenseur Benchaïra qui est en contacts permanent avec les responsables kabyles. De toutes façons, les prochains jours nous confirmeront si ces joueurs vont signer ou pas à la JSK. Nous y reviendrons… A.M


10

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

DIVISION UNE

USMA

Infos Soustara à une victoire de la 4 place DER g Par Amine Tirmane

uréolés par une belle victoire enregistrée avant-hier à Bologhine face au CABBA, les Rouge et Noir deviennent cinquièmes du classement, et devancent désormais les Kabyles. La course vers le podium bat son plein du côté de Soustara où l’équipe de l’USM Alger ne cesse d’impressionner tout le monde, en se hissant de façon spectaculaire vers la 5e place. En effet, deux mois avant, les Rouge et Noir jouaient pour le maintien, et pointaient en milieu du tableau, mais voilà que l’équipe a su relever le défi, et ce, après avoir pu enchaîner avec les bons résul-

tats, que ce soit à domicile, ou en dehors de leur base. Avant-hier, les protégés de Saâdi, avec une équipe amoindrie par les jeunes éléments indiscutables, ont pu vaincre les Criquets, et ont de ce fait assuré l’essentiel, à savoir les trois points de la victoire. Cela dit, les gars de Soustara doivent confirmer demain au stade du 20Août, quand l’équipe croisera le fer avec l’USM El Harrach, le concurrent direct de l’USMA pour la quatrième place du classement. En effet, les Usmistes se sont tracé cet objectif de terminer la saison parmi les quatre premiers, tous les Harrachis occupent actuellement cette place dans le tableau. Toutefois, en cas de victoire demain des Usmistes face aux

Dziri fera ses adieux au NAHD

Le derby aura lieu samedi prochain à Bologhine

C’est désormais officiel, le capitaine emblématique de l’USM Alger Billel Dziri a décidé de mettre un terme à sa riche carrière dès la fin de la saison en cours. En effet, à 38 ans, le symbole des Rouge et Noir, et du football algérien, a décidé de raccrocher les crampons à l’occasion de l’avant-dernière journée du championnat, prévue pour ce samedi, où les Usmistes recevront la formation voisine du NA Hussein Dey. Ce jour, ce sera une grande fête à Bologhine, d’autant que le derby concernera les deux équipes les plus chères à Dziri, le NAHD, son club de ses premières amours et son club formateur, et l’USMA, là où il s’est fait un nom, et a gagné de nombreux titres.

e

USMH-USMA programmé au 20Août

Photo : Maracana

A

L’USMA AFFRONTERA L’USMH DEMAIN À 16H

Harrachis, les hommes de Saâdi chiperont automatiquement la quatrième place à leurs voisins harrachis. En plus clair, l’équipe d’El Harrach devance l’USM Alger par deux points, et si l’USMA parvient à remporter les gains du match, elle devancerait son adversaire direct d’un point. Ensuite, il faut rappeler que le calendrier joue en faveur des Usmistes, car après le derby d’El Harrach au 20-Août, l’USMA dis-

putera un autre derby à Bologhine, face au reléguable le NA Hussein Dey qui joue sans enjeu puisque l’équipe est déjà rétrogradée en deuxième division. En somme, on peut en déduire que les Rouge et Noir ne sont qu’à une petite marche de la quatrième place, puisque l’équipe affrontera demain son concurrent, en l’occurrence l’USMH, dans un derby qui s’annonce palpitant, tant l’importance des trois points. A. T.

Sayah et Saïdoune pas encore

Contrairement au jeune trio cité ci contre, Saïdoune et Sayah se trouvent toujours en Italie (au centre de Coverciano), avec l’EN U23. Il est à rappeler que l’équipe drivée par Abdelhak Benchikha se trouve en stage préparatif des JO 2011. Le retour des deux jeunes Usmistes est prévu pour la fin de la semaine en cours.

Assemblée générale jeudi

Le derby entre les deux équipes voisines, à savoir l’USM El Harrach et l’USM Alger aura lieu demain à partir de 16 h. C’est le stade du 20-Août-55 qui abritera la rencontre, le stade le mieux indiqué qui peut abriter un derby de la trempe de USMH-USMA après l’enceinte du 5-Juillet. Cela dit, il est à signaler que les Rouge et Noir disputeront leur premier match de la saison au stade d’El Annasser, puisque tous les autres derbies disputés par les Usmistes ont été domiciliés soit au 5-juillet, soit à Rouiba.

M. Benaldjia, Tatem et Baitèche de retour aujourd’hui

Les trois jeunes talentueux usmistes, à savoir Mehdi Benaldjia, Islam Tatem et Karim Baitèche effectueront leur retour à Alger aujourd’hui. En effet, les trois joueurs se trouvaient avec les juniors de l’USMA en Suisse, où ils ont pris part à un tournoi international. Toutefois, les trois éléments cités ne pourront prendre part au derby de demain face à l’USMH, puisque il est prévu qu’ils bénéficient de repos.

USMH

g Par Lotfi Salhi

C’est jeudi que se tiendra l’assemblée générale extraordinaire du club. Cette assemblée sera aussi l’occasion au président Laïb de présenter son bilan moral et financier 2009. Le passage du club au professionnalisme sera aussi à l’ordre du jour de cette

réunion. Selon des informations crédibles, le président Laïb a l’intention de remettre à l’assemblée générale son mandat. Le membre du bureau et président de la comission des jeunes El Hadi Hamedouche a affirmé «Nous

allons tous démissionné lors de l’assemblée et laisser nos places à ceux qui veulent avoir la présidence du cub. Au cours de cette assemblée nous demanderons des garanties pour ceux qui demandent de rester en poste» L. S.

“Je ne suis pas intéressé”

Photo : Maracana

Lefki se confie à Maracana

e L’ex-président d d e l’USMH, Moham Ameziane Lefki, e sort de sa réserv ous et se confie à n l u’i pour annoncer q é ss n’est pas intére e ll ve u o n par la à s, b formule des clu le savoir e. professionnalism Lefki relate le projet de tio professionnalisa nté n que lui a prése ïb La t n le préside

“Je ne suis pas intéressé pour l’achat des actions comme me l’a proposé Laïb. Aussi, le capital de 10 milliards ne m’intéresse pas. Le président Laib m’a proposé le statut d’une SARL alors que moi, j’ai bien l’intention de créer une SPA où il n’y aura que des actionnaires sans majorité des actions à parts égales où il y aura un conseil d’administration, d’orientation et

de contrôle. Je dois dire, aussi, il faut que les bilans soient soumis à une expertise que j’estime sont un peu flous. Il faut d’abord assainir la situation actuelle en matière de créances impayées pour pouvoir passer au statut de professionnalisme. Moi, je ne peux pas m’aventurer et je n’ai aucun problème avec Laïb, ce qui nous différencie, c’est la vision des choses.

Lui, il a la sienne, moi, j’ai la mienne. Je suis un homme d’affaire, si j’achète des actions, c’est pour avoir des bénéfices. Donc, le projet que m’a proposé Laïb ne m’arrange pas”. Au sujet d’une aide qu’il peut apporter à l’USMH et au président Laib, il est catégorique: “Je n’aiderais personne. Dans la gestion, il n’y a pas de sentiments”. Propos recueillis par Lotfi S.

Laïb annule la conférence de presse Le président Laïb a annulé la conférence de presse qu’il devait tenir hier. Selon certaines sources, il aurait annulé cette conférence, car il a l’intention d’annoncer à l’assemblée générale son départ de la présidence du club.

Les Harrachis perdent deux points à Batna Les joueurs harrachis semblent avoir perdu deux précieux points à Batna en se laissant accrocher par une jeune équipe locale qui a déjà les deux pieds en division inférieure. Ils ont évolué sans aucune pression et les supporters n’arrivent pas à comprendre comment les camarades de Djabou ont laissé filer une victoire qui leur tendait la main afin de consolider une troisième place méritée après le parcours effectué jusque-là


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

DIVISION UNE

MCA

Le Mouloudia tend une oreille à Tlemcen APRÈS SA DÉFAITE FACE À SÉTIF

g Par Mounir Benkrami

Leader depuis le début de l’exercice en cours, le Mouloudia d’Alger et malgré ses 59 points tout comme l’ES Sétif, occupe désormais, la 2e place grâce à son goalaverage défavorable par rapport aux gars de Aïn El Fouara (1-1 au 5juillet et 2-1 au 8-mai).

U

n scénario vraiment inattendu à trois journées seulement de la tombée du rideau sur cette saison 2009-2010 surtout, après le parcours exceptionnel réalisé par les partenaires de l’infatigable Nassim Bouchema. Malheureusement pour eux et pour la grande famille des Vert et Rouge, leur destin est désormais, entre les mains des Tlemcenciens et des Béjaouis. En effet, puisque un éventuel faux pas des Sétifiens à Tlemcen ce mardi ou à Béjaïa l’autre mardi, permettra aux Mouloudéens de reprendre les commandes à conditions de réaliser un vrai sans faute au cours des trois derniers rounds en rappelant, que le MCA jouera ces trois dernières rencontres au 5-juillet ce qui consiste une situation des plus favorables pour l’équipe de l’entraîneur Bracci. A noter, que le Mouloudia affrontera ce mardi le MC El Eulma, après le CR Belouizdad et en fin le MSP Batna. A première vue, le calen-

drier restants est plus que favorable pour les Mouloudéens qui font entièrement confiance aux Tlemcenciens et aux Béjaouis qui ont d’ailleurs, promis qu’ils joueront le jeu à fond jusqu’à la dernière minute du championnat. « Le Widad le roule pour aucune équipe et défend uniquement ses intérêts et son standing. Aujourd’hui, a joué le jeu face au MCA et je promets qu’on fera de même avec toutes les autres équipes y compris l’ES Sétif qui ne fait guère l’exception », a indiqué l’entraîneur du WAT, Fouad Bouali juste après la défaite de son équipe face au MCA à Rouiba. Même son de cloche chez le président de la JSM Béjaïa , Boualem

Tiab qui a rextuellement déclaré après le fameux 1 à 1 réalisé au 5-Juillet face au Mouloudia que «la JSMB jouera toutes ses rencontres restantes avec la même abnégation et la même rage de vaincre où la victoire sera le seul objectif», a-t-il déclaré avant d’aller un peu plus loin en ajoutant : «Je peux même vous affirmer, dès aujourd’hui, que l’ES Sétif laissera les trois points à Béjaïa et c’est même la promesse du président.». Des déclarations certes, rassurantes mais le plus important se fera sur le terrain et nulle part ailleurs. Ce qui est certain c’est que les Mouloudéens espèrent de tout cœur que le WAT et la JSMB

jouent le jeu à fond, car après tout, c’est leur réputation qui sera en jeu et nullement le titre du MCA. Rendez-vous donc, ce mardi au stade Colonel-Lotfi pour assister au premier déplacement périlleux des Sétifiens, en attendant le second prévu l’autre mardi au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa. Les Mouloudéens, quant à eux, se doivent de bien négocier leur prochaine sortie sur la pelouse du stade olympique face aux Vert et Rouge d’El Eulma où seule la victoire compte pour éviter une autre mésaventure qui sera à coup sûr, fatale selon un avis unanime au sein de la grande famille du MCA. M. B.

11

Les Mouloudéens en colère contre Benchikha Comme il est su, l’entraîneur des espoirs, Abdelhak Benchikha a fait appel à quatre joueurs du MC Alger, à savoir, les deux défenseurs Boudebouda et Bensalem, le milieu de terrain Moumène et l’attaquant Amrous qui sont d’ailleurs, en stage en Italie depuis jeudi dernier. Mais l’info du jour est que tous ces joueurs cités à l’exception de Boudebouda, sont des remplaçants à part entière vu leur jeune âge. Mieux encore, Boudebouda et Bensalem sont de vrais gauchers et ont souvent remplacé Baabouche dans le couloir gauche de la défense mouloudéenne. C’est pour cela que les Mouloudéens ont fortement critiqué l’entraîneur des espoirs qui selon leurs dires - fait de son mieux pour saboter le MCA. «On le dit haut et fort, Benchikha n’aime pas le Mouloudia malgré le fait qu’il ait déjà défendu les couleurs de ce grand club auparavant. Il a choisi vraiment les bons moments pour convoquer plusieurs joueurs du MCA à la veille des matches importants. Il l’a déjà fait avec les A’ en convoquant les Bouguèche, Derrag, Bouchema, Zemmamouche et Baabouche. Aujourd’hui, il fait de même, mais cette fois-ci, avec des joueurs remplaçants comme Amroune, Bensalem et Boudebouda en nous privant de leurs services. Face à Sétif, l’entraîneur n’a même pas trouvé une éventuelle solution en l’absence de Amroune et Bensalem surtout, que les juniors avaient eux aussi, un match capital à jouer juste avant. Donc, quelque part, il y a vraiment anguille sous roche et M. Benchikha le sait très bien», nous dira un accompagnateur du MCA juste après la défaite du Mouloudia face à Sétif. Pour rappel, Benchikha a déjà suscité le courroux des Mouloudéens en écartant le gardien Zemammouche de la sélection des A’ et visiblement, la polémique est toujours de mise. M. B.

Le coaching de Bracci remis en cause Il n’y a rien à dire, le successeur d’Alain Michel ne fait plus l’unanimité en cette fin de saison. La raison ? Elle est toute simple : le coaching de François Bracci irrite à chaque fois les Mouloudéens. En effet, et cela ne date pas de ce samedi après la défaite de Sétif, mais bien avant.

D’

après certains supporters mouloudéens en colère, l’équipe a perdu son beau football après le départ d’Alain Michel. «Le Mouloudia a certes, réussi à maintenir la cadence jusqu’à cette 31e journée, mais footbalistiquement parlant, vivement l’entraîneur Alain Michel. Avec Bracci, c’est toujours le suspense et on l’a vu après les victoires à l’arrachée acquises aux dépens du NAHD (2-0), le CAB (2-1), le WAT (1-0) et l’USMA sur le même score.

Franchement, les choix tactiques de Bracci sont toujours incompréhensibles et loin d’être efficaces comme ce fut le cas samedi dernier face à l’ESS où on a vu pour la première fois le Mouloudia évoluer avec un 5-3-2 vraiment inhabituel», nous dira-t-il. Des propos fortement appuyés par un ancien fervent fan mouloudéen. «Au lieu de museler Hadj Aïssa, le poison de cette équipe sétifienne, Bracci a préféré mettre 3 défenseurs axiaux qui ne savaient plus quoi faire sur le terrain. Des schémas tactiques de ce genre doivent se préparer bien avant et non pas lors d’un match aussi important», a-t-il précisé avant d’ajouter : «Franchement, on ne comprend toujours pas Bracci oublie à chaque fois qu’il a des joueurs sur le banc des remplaçants. A ce train là, il est préférable de se présenter avec seulement 12 ou 13 joueurs et le dossier est clos !» Même les dirigeants du club qui ont toujours soutenu leur entraîneur ont, cette fois-

ci, baissé les bras en donnant entièrement raison aux critiques des supporters qui connaissent quand même quelques règles de football. Et on croit même savoir, que le premier responsable de la section football, Omar Gherib qui était le dernier rempart de Bracci, s’est finalement rendu à l’évidence en ralliant tout simplement le camp des contestataires…

BRACCI : «On a perdu un match et non pas le titre»

Malgré sa grande déception, l’entraîneur français du MCA, François Bracci reste très optimiste quant au dénouement final de cette fameuse histoire du titre qui fait actuellement l’événement aussi bien dans le camp mouloudéen que celui sétifien. A entendre les dires de François Bracci, tout reste possible au cours des trois dernières journées «on a certes,

perdu ce match important, mais concrètement parlant, l’ES Sétif n’est pas encore championne. Donc, tout reste possible prochainement surtout lorsqu’on sait que Sétif s’apprête à livrer deux matches explosifs à Tlemcen et Béjaïa qui sont de vrais tests de vérité», a-t-il indiqué. Concernant les chances de son équipe pour le sacre final, Bracci se contente de dire : «Ecoutez, quoi qu’il arrive, le Mouloudia ne lâchera pas prise aussi facilement surtout, à trois étapes de la ligne d’arrivée. Je peux même permettre de dire que notre équipe a de très fortes chances de décrocher ce fameux titre de champion, car personne n’osera dire que Tlemcen et Béjaïa sont des équipes prenables à domicile.» A priori, les déclarations du coach mouloudéen sont plus que suffisantes pour comprendre que tous les Mouloudéens espèrent de tout cœur que l’éthique sportive soit respectée durant le reste du parcours.


DIVISION 212 Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

JSMB

Les Béjaouis prennent “Le match contre le MCO sera une option APRÈS LEUR VICTOIRE CONTRE LE WAT

En arrivant à éliminer de leur passage un sérieux candidat pour la 3e place, le WAT en l’occurrence, les Vert et Rouge auront ainsi réussi à prendre une sérieuse option pour atteindre leur objectif. Mieux encore, les protégés de Menad qui avaient des appréhensions sur ce match, ont, certes, peiné mais réussi à mettre un terme à l’aventure d’un concurrent qui, au fil des matches, est devenu gênant : «Il fallait gagner ce match pour ne pas perdre la 3e place et éliminer, ainsi, un concurrent qui commençait à devenir gênant au fil des semaines», nous a-t-on dit avant de poursuivre : «Le WAT est une équipe solide, mais nous avons su contrer leurs éléments les plus dangereux».Cependant, et

Infos DER

=Participation des jeunes

si maintenant le cap tlemcénien vient d’être passé avec brio, d’ailleurs, il n’en demeure pas moins que rien n’est encore joué. Et dans ce contexte,

important”

C’est un président heureux qu’on a rencontré, satisfait du rendement et du résultat de son équipe. Et à bâtons rompus, il s’est exprimé sans détours. “Une victoire pleine de goût” Donnant ses impressions sur la rencontre devant le WAT, le big boss béjaoui dira en substance : “Le WAT est une équipe solide et de tous les matches qu’on a joués à domicile, c’est celui-là qui a le plus de goût.”

“L’ASK est jouable” Menad nous l’a si bien signifié : «La 3e place n’est pas encore acquise», dira le coach béjaoui, quelque peu inquiet de la fébrilité affichée par le

pris une option importante quant à la 3e place. Les autres rendez-vous vont s’avérer décisifs, à commencer par celui du MCO. A. Z.

Que se passe-t-il ?

LE PUBLIC N’EST PAS NOMBREUX

En dépit des bons résultats que le club enregistre ces derniers temps et d’une place qui ouvre droit à Djamel Menad a fait une participation africaine le pubparticiper 3 jeunes éléments lic béjaoui ??????????? des Vert et dans cette rencontre. Il s’agit Rouge. Mieux encore, contre le de Boulaïnceur, Mebaroukou WAT, un match d’une grande et Aourès tous les 3 se sont importance et au acquittés de leurs tâches, moment où tout allant jusqu’à inscrire des MENAD le monde buts comme ce fut le cas e s’attendait “La 3 place de Aouès et Boulanceur. à voir le n’est pas encore stade =Tête-àcraacquise” En dépit d’une victoire, amplement quer, tête méritée, l’expression du visage de Djamel il Bien après la Menad laisse apparaître des signes d’inquièrencontre, tudes. Inquiétudes dues à la Djamel Menad a fébrilité affichée par la eu un entretien défense et notamment, en tête-à-tête, celle de Cedric. Et dans avec le ce contexte, il dira : “Ce gardien qui m’inquiète le plus, Cedric. Il est c’est cette fébrilité de vrai que le la défense que je n’arcoach rive pas à comprendre, quant à Cedric.” Et de béjaoui poursuivre : “Les était autres résultats sont quelque favorables pour nous. peu inquiet Cela nous arrange en de la attendant la suite.” fébrilité qu’ Concernant le déplaceavait ment à Oran, l’enaffichée son traîneur des Vert et gardien de Rouge avouera : “Le but entre le déplacement à Oran sera WAT. difficile car, nous allons apporter une équipe qui lutte pour son maintien. Donc, ce ne sera pas une partie de plaisir ni pour nous ni d’ailleurs pour =Reprise eux.” L’ex-baroudeur des Verts dira en susbLa reprise a eu tance : “La 3e place n’est pas encore lieu hier à 10h et acquise et nous mettrons tout en œuvre dans l’après-midi, pour la préserver”, et d’enrichir : “El Hadi Adel est blessé”, avant de l’équipe s’est envolée conclure : “Je suis content en direction d’Alger pour les jeunes.” avant de rallier Oran par

bus le lundi.

compartiment défensif contre le WAT ainsi que par les sorties hasardeuses de Cedric. Toujours est-il qu’après cette victoire, les Béjaouis auront

Photo : Maracana

g Par Abdelkader Zoughailech

BOUALEM TIAB :

n’en fut rien, et ni les tribunes ni les gradins n’ont affiché complet. Alors que se passe-t-il ? Pourquoi tant d’indifférence, alors, qu’ailleurs, les supporters sont de retour, à l’image de l’Entente de Sétif où le stade du 8-Mai est toujours plein à craquer ? Aussi la question est de savoir si les supporters des Vert et Rouge boudent leur équipe ? Pourquoi le feraientils, du moment que leur équipe est troisième ? Toujours est-il, l’absence énigmatique d’un public nombreux continue à susciter moult interrogations. Et même si contre l’Entente lors de la dernière journée, l’on s’attend à un déferlement humain, il n’en demeure pas moins que la question est toujours posée sur ce divorce qui ne veut pas dire son nom. A. Z.

Commentant les prochains rendez-vous de son équipe, Boualem Tiab fera part de ses impressions. “Le match contre le MCO est important pour nous. Celui de l’ASK est jouable, alors que le rendez-vous contre l’ESS sera à mon avis, le match de l’année. Notre équipe joue bien à l’extérieur et je pense qu’on fera des résultats .”

“Recrutement, vous aurez des surprises” Evoquant la saison prochaine, le nouveau boss de la JSMB “professionnelle”, avouera, sans trop aller dans le fond des choses. Des émigrés vont venir et le dernier mot reviendra à Menad. Quant au recrutement, nous attendons la fin de la saison pour dévoiler la liste des jours que nous avons contacté. Vous aurez des surprises. C’est tout ce que je peux vous dire, en ce moment.” A. Z.

AOURÈS :«Nous irons à Oran en conquérants»

Il fait partie de la nouvelle génération des Vert et Rouge. Il n’a que 20 ans et, déjà, il commence à s’affirmer. Contre le WAT, rentré à la place de Zerdeb, sa première balle fut bénéfique puisqu’il a réussi à inscrire le 3e but pour son équipe.

Un mot sur le match contre le WAT… Ce fut un match difficile, il fallait gagner pour garder intactes nos chances afin de terminer sur le podium. Il ne faut pas oublier, aussi, que le WAT postulait à cette 3e place et qu’un bon résultat l’aurait propulsé de mieux en mieux. Votre première balle fut un but. Comment avez-vous réagi à cela ? Dieu merci, j’ai réussi à

marquer un but dès mon entrée. Je confirme tout le bien qu’on pense de moi et je suis content, car j’ai été à la hauteur de la confiance placée en moi, par mon coach. Le prochain rendezvous contre le MCO ne sera pas une partie de plaisir, n’est-ce pas ? Je suis tout à fait d’accord avec vous, mais nous irons à Oran en conquérants.

A l’extérieur, on joue mieux. On n'a pas le choix, même si, notre adversaire n’aura pas droit à l’erreur et demeure menacé par la relégation. Comment voyezvous la fin de cet exercice ? Elle sera difficile. Il nous faut gérer match par match, car nos futurs adversaires sont, soit menacés par la relégation, soit ils jouent pour le titre.


13

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Le Nasria fait pitié NAHD

g Par Raouf Mosbah

Le Nasr d’Hussein Dey fait vraiment pitié ces derniers temps, avec ces différents résultats négatifs qui enfoncent de plus en plus le club dans l’abîme, alors que les espoirs étaient tout autres au tout début de la saison et que certains sont allés jusqu’à dire que le club allait jouer les premiers rôles dans le championnat national.

T

outefois, la réalité du terrain a été implacable et le Nasria se trouve à la dernière place au classement général, au grand désarroi de ses fans qui ne comprennent rien à cette situation, eux qui croy-

aient vraiment, avec le recrutement onéreux effectué cette saison, que leur équipe favorite allait flirter avec le titre. Face au CRB, le NAHD a été encore une fois en deçà de son véritable niveau, laissant le champ complétement aux gars de Laâqiba qui étaient plus volontaires et qui voulaient démontrer que la bête noire n’est plus qu’un lointain souvenir et que la peur a maintenant changé de camp. Encore une fois, les Sang et Or jouent avec la peur au ventre et multiplient les erreurs, surtout en défense, ce qui a profité au Chabab qui a réussi à terrasser son voisin. Les Bélouizdadis remuent le couteau dans la plaie Les supporteurs du NAHD ont eu droit à un spectacle désolant pour ce match face à une équipe qui

pourtant leur réussissait bien et qui tremblait à chaque fois qu’elle devait l’affronter. Les fans du Chabab ont confectionné pour cette rencontre des banderoles pour saper le moral des Husseindéens et qui montraient bien cette haine qu’ils leur vouent. En effet, sur ces banderoles on pouvait lire : «Bienvenue dans votre source, la DI pour les grands», alors que l’autre disait : «Au revoir, rendez-vous dans 14 ans». Les supporters du Nasria en voyant ces deux banderoles ont dû se dire au fond d’eux-mêmes que les dirigeants et les joueurs ont donné l’opportunité aux Belouizdadis pour se moquer d’eux, alors qu’ils tremblaient, auparavant, avant chaque rencontre avec eux. R. M.

ABBAS : «Le NAHD ne mérite pas

ce qui lui arrive» Le latéral gauche du Nasria, Sofiane Abbas, est très abattu après la défaite face au CRB, mais il l’est plus après les moqueries des fans du Chabab. Il invite tout le monde à faire repartir le club sur de bonnes bases.

Que pensez-vous de cette défaite face au CRB ? Que voulez-vous que je vous dise. On voulait bien enregistrer un succès lors de ce match qui est très important pour nos supporters en raison de la rivalité qui existe entre les deux équipes. On avait espoir de réaliser un bon match et d’enregistrer un résultat probant. Malheureusement, on n’a pas démontré grand-chose lors de ce match et on a laissé la voie au Chabab qui a gagné au final. Nos joueurs manquent encore d’expérience et je pense que c’est ce qui nous manque dans ce genre de matchs. Pensez-vous que vous pouviez faire mieux ? Je pense, en effet, que si on était dans de meilleures conditions psychologiques, on aurait pu faire mieux. Ce n’est pas le CRB qui nous bat, car il ne faut pas oublier qu’on est leur bête noire et qu’on gagne à chaque fois qu’on les croise. Toutefois, cette fois-ci, les choses sont différentes, car on passe des moments très difficiles et sincèrement, il n’est pas facile de l’emporter quand on est dans ces conditions. Qu’est-ce qui s’est passé dans l’ac-

tion du carton rouge et votre dispute avec Bey ? Alors que je m’apprêtais à effectuer une touche, Bey s’approche de moi et commence à m’insulter sans raison et c’est ainsi que je me suis emporté et je l’ai poussé pour l’éloigner, mais il a continué à m’insulter et là je n’ai pas pu me contrôler. A ce moment, l’arbitre a vu l’action et m’a expulsé, mais j’estime qu’il aurait dû faire de même avec Bey car c’est lui qui m’a provoqué. Ne pensez-vous pas que vous auriez dû éviter de vous accrocher avec lui ? Sans doute, mais je ne pouvais pas, surtout que j’étais aussi touché par le résultat de la rencontre que je ne pouvais pas accepter. Perdre trois buts à un face au CRB, n’est pas une chose qu’on peut accepter facilement. Surtout que les supporters du CRB ont tenu à vous saper le moral avec des banderoles… Oui, croyez-moi, j’étais outré après avoir vu ces banderoles et qui nous invitent à retrouver soi-disant notre place en DII, en plus de cette banderole «rendez-vous après 14 ans» et qui fait vraiment mal. Comment voyez-vous maintenant l’avenir de l’équipe ? Je pense que cette saison est à oublier et qu’il faut maintenant penser à l’avenir et tenter de revenir à l’élite le plus tôt possible. Le NAHD mérite mieux que ça et on n’a pas le droit de le laisser dans cette situation. On doit tout faire pour que le club reparte sur de bonnes bases. Entretien réalisé par Raouf Mesbah

Infos DER

Une première pour Boutadjine

Le jeune Walid Boutadjine a été incorporé pour la première fois avec les seniors cette saison. En effet, et en l’absence de quelques joueurs, surtout en défense, avec Khelili, qui se trouve en Italie avec l’EN espoirs, le coach, Karim Zaoui, a dû faire confiance à ce jeune qu’il a mis sur le flanc droit. Boutadjine a fait ce qu’il pouvait, malgré le manque d’expérience.

Ben Amri dans l’axe a joué blessé

Le défenseur, Djamel Benamri, a été incorporé inhabituellement dans l’axe de la défense pour cette rencontre face au CRB en raison de l’absence de Khelili, et en l’absence d’autres défenseurs et notamment, Houari qui ne s’est pas entraîné avec le groupe ces deniers jours. Benamri a été l’un des meilleurs éléments sur le terrain et s’est acquitté comme il se doit de sa tâche, en couvrant aussi le jeune Boutadjine, qui manque d’expérience et qui avait besoin de soutien. Par ailleurs, Benamri a joué blessé, puisqu’il ressentait des douleurs à la cheville et a terminé difficilement la rencontre.

Ragedi, Aït Ali et Amoura out

Alors que le coach Zaoui attendait beaucoup des jeunes pour ce match, surtout qu’il s’attendait à ce qu’ils jouent avec le cœur, ces derniers n’ont pas eu le rendement escompté et ont été loin de leur niveau. Ainsi, Ragedi, Aït Ali et Amoura ont été pratiquement out et n’ont pas pu démontrer ce dont ils étaient capables. Amoura a même raté une balle qui était inratable, après être sorti face à face devant les bois adverses.

Sedkaoui reprend goût à la compétition

Le milieu de terrain défensif du Nasria, Kaci Sedkaoui, a repris goût à la compétition, en prenant part au derby face au CRB, même s’il a été incorporé en deuxième mi-temps à la place du jeune Ragedi. Sedkaoui n’a pas ressenti des douleurs lors de ce match et a joué le plus normalement du monde. Par ailleurs, Sedkaoui devrait être titularisé face au MSPB, ce mardi, en raison de l’absence de Abbas qui évolue ces deniers temps au milieu de terrain. R. M.


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

DJAHEL : «Nous ferons tout pour un bon résultat à Tizi» Le percutant attaquant blidéen, Djahel Abdelouahab, a été un véritable poison pour la défense chélifienne et en a montré de toutes les couleurs aux camarades de Abbou par sa rapidité et ses tirs qui ont mis à rude épreuve plusieurs fois le gardien Kouadri. Ce dernier ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et espère secouer les filets kabyles ce mardi au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou.

Comment est l’ambiance après la victoire obtenue face à l’ASO avant-hier ? Après ce succès réalisé face à l’ASO, nous avons augmenté énormément nos chances de maintien ; je pense que nous avons prouvé aujourd’hui que l’équipe pouvait faire mieux que cela. Avec cette embellie de résultats positifs, le groupe se porte à merveille, nous devons travailler davantage et redoubler d’efforts pour garder cette dynamite de victoires, ce qui nous permettra d’assurer le maintien en Division I. Un autre rendez-vous pas facile vous attend demain face à la JSK. Qu’en pensezvous ? Effectivement, la JSK est une grande équipe ; ces dernières semaines, elle ne carbure pas bien et voudra se racheter devant son public après la défaite concédée face à l’USMAn samedi dernier. L’USMB a encore besoin de points pour se mettre à l’abri de la reléga-

tion, nous allons jeter toutes nos forces dans la bataille et profiter du huis clos pour revenir avec un résultat positif. Le maintien n’est pas encore assuré, comment voyez-vous la suite du parcours ? Tout à fait, il nous reste trois matches et quelques points à engranger ; nos chances sont grandes pour le maintien, le plus dur a été réalisé, nous essayerons de récolter le plus grand nombre de points lors des derniers matchs. Si vous arrivez à revenir de Tizi Ouzou avec un résultat positif, peut-on dire que l’USMB a échappé à la relégation ? Bien sûr, cela augmenterait notre capital points, mais nous aurons deux autres rencontres à disputer, le CABBA à Tchaker et l’USMH à l’extérieur ; une rencontre de football n’est jamais gagnée d’avance et nos concurrents au maintien n’ont pas encore dit leur dernier mot. Il faudra atteindre les 44 points pour éviter toutes les éventualités du goal-average. Un mot aux supporters... Nous remercions notre fidèle public pour son soutien, c’est ce qui nous a poussés lors des dernières rencontres à réaliser des victoires ; le groupe est conscient de ses attentes, nous ferons le maximum pour maintenir l’USMB en Division I. Entretien réalisé par A. T.

C

«

g Par Ahmed Tahi

voulu prendre le risque de l’aligner dans le onze blidéen face à l’ASO. Sibie devait passer hier une IRM de son genou afin d’être fixé sur la nature de sa blessure.

est la volonté du groupe qui a prévalu dans cette confrontation face à l’ASO, l’essentiel c’est d’avoir empoché les trois points de la victoire qui sont d’une grande importance pour la suite du parcours ; je suis satisfait du rendement de mes joueurs, je souhaite que l’équipe garde cette dynamique de victoires jusqu’à la concrétisation de notre objectif final», nous dira Assas.

Tournoi de football

Ezeitchel, l’homme-clé

L’attaquant blidéen Ezeitchel vient d’augmenter son capital buts ; il a inscrit le premier but de son équipe samedi dernier face à l’ASO, son septième en championnat, il aurait pu marquer deux autres buts et a posé d’énormes problèmes par son abattage dans la défense chélifienne. D’ailleurs, il est à l’origine de l’action qui a amené le second but de l’USMB ; sur un centre-tir d’Ezeitchel, le défenseur Selimi a pris à contre-pied son gardien de but Kouadri, resté pantois sur cette réalisation.

Sibie a passé hier une IRM

Le défenseur polyvalent, Sibie Touhami, était l’une des satisfactions de son équipe lors de la rencontre face au MCEE. Ressentant des douleurs au niveau de son genou lors de la séance d’entraînement d’avant le match face à l’ASO, le staff technique en concertation avec le staff médical n’ont pas

La Ligue de football de la wilaya de Blida, en collaboration avec l’université Saâd Dahleb, organise un tournoi de football en salle, le mercredi 26 mai 2010, commémorant la Journée de l’étudiant. Trois rencontres sont au programme : - Sélection des étudiants - EN 82-86 et 90 - Presse nationale contre sélection joueurs universitaires.

Mise au vert

Juste après la séance de travail programmée pour aujourd’hui dans la matinée à Tchaker, les poulains de Assas rallieront la ville des Genêts pour passer la nuit. Demain, l’USMB rencontrera la JSK pour le compte de la 32e journée du championnat de Division I au stade du 1er Novembre ; à noter que ce match se déroulera à huis clos. A. T.

La victoire sur l’ASO galvanise les Blidéens

Les camarades d’Ezeitchel, en prenant le meilleur sur la formation de l’ASO sur le score de 2 buts à 0, avant-hier au stade de l’OPOW Mustapha Tchaker, pour le compte de la 31e journée du championnat de la Division I, ont réalisé une belle opération en empochant les trois points de la victoire face aux coéquipiers de l’international Zaoui et profitent des faux pas de leurs concurrents au maintien, caractérisés par les défaites du MCO et du CAB, respectivement contre le MCEE et l’ASK. Ces résultats arrangent les affaires des Blidéens qui viennent de faire un grand pas pour le maintien parmi l’élite. Ces derniers ont repris confiance, après avoir réussi à aligner six victoires et deux nuls d’affilée, engrangeant par là même 20 points sur les 24 mis en jeu. A cet effet, par cette victoire acquise aux dépens des Chélifiens, l’USMB se positionne à la 12e place du classement général, avec 40 points, en compagnie du MCEE, vainqueur du MCO qui en compte 37 et ont creusé l’écart sur l’ASK (36 points) et le CAB (34 points), le MSPB et le NAHD ferment la marche avec 20 et 18 points. Dans l’ensemble, le coach Assas Mokhtar est satisfait du rendement de ses joueurs qui ont montré un beau visage lors des dernières rencontres.

Photo : Maracana

I

l ne reste plus que trois journées à jouer en neuf jours pour que le CAB sauve sa peau du purgatoire. Pour la première fois depuis le début du championnat au mois d’août 2009, le CAB occupe la 16e place, synonyme de troisième relégable, une position qu’aucun Cabiste n’a songé connaître un jour. Aujourd’hui, la réalité est bien là, le CAB est en réel danger, mais n’est pas condamné définitivement ; il reste neuf points en jeu, et il jouera ses trois matches à domicile. Que faut-il faire ? C’est simple, le CAB ne doit compter que sur lui-même. Il doit commencer par gagner son match de mardi contre le CRB, puis enchaîner par une deuxième victoire contre le voisin du MSPB qui joue avec des

ASSAS : «Continuer sur cette dynamique de victoires»

USMB

Ne compter que sur soi

g Par Wahab Yefsah

DIVISION UNE

Photo : Maracana

14

jeunes, et terminer par une troisième victoire contre la JSK qui sera en vacances pour préparer ses joutes africaines pour le mois de juillet. C’est le seul et unique scénario qui pourra sauver le CAB qui est dans l’obligation de terminer sa saison avec 43 pts, un total qui obligera le MCO, le MCEE et l’ASK à récolter un total de 44 pts, car les Batnéens ont un meilleurs goalaverage, particulièrement par rapport aux trois équipes sus-citées, ce qui signifie que le MCO, par exemple, doit battre la JSMB et l’USMA à Oran et accrocher l’ESS à Sétif, que l’ASK doit battre le CABBA chez lui et gagner contre la JSMB et le MCEE à domicile, et que le MCEE doit gagner contre le WAT et accrocher soit le MCA, soit l’ASK chez eux, ainsi le CAB pourra se maintenir. W. Y.

CAB

Bensaci a-t-il lâché le CAB ?

Dans ces moments difficiles que vit le CAB, tous les joueurs doivent se mobiliser et faire bloc autour de l’équipe. Ce n’est pas le cas pour Bensaci qui semble avoir choisi de tourner le dos à ses camarades et à son club. Le joueur aurait évoqué un mal à la hanche pour éviter le déplacement d’El Eulma. Selon des informations émanant d’un dirigeant, le joueur est rentré chez lui sans consulter personne, mettant ainsi tout le monde devant le fait accompli ; une décision sera prise à son encontre, car si Bensaci veut jouer à la carte, il a mal choisi son moment.

Ziouar se fait expulser

Soualah, décrié pour l’action de Ambane (CAB-ESS) qui a amené le but de Hemani, a été laissé sur le banc de touche, c’est Ziouar qui l’a remplacé sur le flanc droit ; malheureusement pour Ziouar, il s’est fait expulser à 15 mn de la fin, à un moment où le CAB faisait le forcing pour revenir au score. On ne peut lui en vouloir car son dernier match remonte à deux mois.

Soualah affecté

Même s’il a accepté les critiques des supporters et des dirigeants pour cette fameuse action du but sétifien, Soualah a été très affecté par le fait qu’on l’ait laissé sur le banc contre El Eulma ; il ne comprend pas pourquoi c’est à lui seul qu’on a imputé la défaite contre l’ESS ; pour lui, un défenseur peut être mis en défaut, mais est-ce une raison pour le décrier ?

Kab convoqué en dernière minute

Après avoir souhaité ne pas être convoqué, Kab est revenu à de meilleurs sentiments pour décider de faire partie du groupe convoqué. Cela s’est passé quelques minutes avant le

départ de l’équipe sur Sétif vendredi aprèsmidi.

BISKRI : “Notre sort est entre nos mains”

«Je rassure les supporters, le CAB ne sera pas rétrogradé en Division II ; on a notre sort entre nos mains, on doit être tous solidaires pour les trois prochaines rencontres que nous jouerons à domicile ; on a besoin de l’aide de nos supporters».

ARIBI : “Il reste à gagner à la maison”

«On aurait voulu rentrer avec un nul au moins, mais cela n’a pas eu lieu ; maintenant, il nous reste à gagner nos trois derniers matches à domicile pour nous maintenir, on doit bien préparer ces rencontres, j’espère que notre public sera le douzième homme qui nous poussera à fond».

BOUKHLOUF : “Faire le plein à Batna” «On n’a plus le choix que de faire le plein sur les trois rencontres qui nous restent. On va les jouer à domicile, il faut les assurer, car, à 43 points, je pense qu’on sera à l’abri, ça ne sera pas facile, mais ce n’est que de cette manière qu’on réussira ; le public doit nous soutenir dans ces moments difficiles».

BENHACENE : “Il nous faut 9 points maintenant”

«Notre situation est claire maintenant, on doit tout faire pour glaner les neuf points qui restent en jeu, tout se jouera à Batna, on doit faire le plein, c’est à notre portée, ça va être un peu difficile, mais on n’a pas le choix, j’espère que nos supporters seront présents en nombre pour nous soutenir et nous aider». W. Y.


DIVISION UNE

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Zekri : «Je suis satisfait de mes joueurs»

15

ESS

A

g Par Yasser Malki

«J'avais demandé au groupe d'oublier cette histoire de leader»

Noureddine Zekri aborde par la suite

Photo : Maracana

la fin de la rencontre face au Mouloudia d’Alger, le coach sétifien, Noureddine Zekri, était tout heureux de cette victoire acquise face au leader. Rencontré devant le vestiaire, on le sentait très soulagé, car les Sétifiens craignaient cette équipe, surtout qu'il s'agit du seul concurrent pour le titre de champion. Le premier responsable de la barre technique nous livre ses premières impressions : «Je suis complètement heureux, mes joueurs ont fourni un très

beau match, ils se sont donnés à fond et ils ont pu arracher cette victoire. Ce n'était pas évident de les battre, vu que nous avions au début de semaine un problème de blessés. Le plus important était de gagner et je tiens à féliciter les joueurs pour leur production, leur courage et leurs efforts fournis durant cette rencontre.»

Kheyari sofiane depuis samedi à Sétif

Le milieu de terrain du Stade Olympique Cassis Carnoux, Sofiane Kheyari, qui se trouve à Sétif, depuis samedi dernier, où il a suivi la rencontre face au MCA été accompagné de son manager. Finalement, le boss de l’Entente, Abdelhakim Serrar a persuadé le joueur de signer son contrat dans les prochains jours.

cette histoire de leader. Il nous a fait savoir qu'il avait demandé la veille de la rencontre à ses joueurs d'oublier cette histoire, surtout qu'il a déjà pu tenir en échec le MCA au stade 5-Juillet lors du match aller : «J'avais demandé aux joueurs d'oublier cette fameuse histoire de leader. Je leur ai même fait savoir que nous avons tenu cette équipe en échec dans son jardin lors de match aller», dira Zekri.

«Il ne faut pas oublier que nos joueurs sont fatigués»

Pour ce qui est de ce match, Zekri parle aussi de la fatigue de ses poulains. Il dira à ce propos : «Il ne faut pas oublier que nous avons joué jusqu'à présent plus de 57 rencontres et nous possédons des joueurs qui sont fatigués. Ils sont généreux dans leurs efforts et je pense que c'est normal. Je craignais beaucoup lors de la seconde mi-temps, mais heureusement ils ont su gérer le match comme il le faut.»

«L'équipe qui saura contrôler ses nerfs terminera championne»

Abordant le sujet du titre de champion d'Algérie qui, apparemment, tend les bras à l'Entente, Zekri Noureddine a déclaré que l'équipe qui saura contrôler ses nerfs terminera championne : «Pour le titre de champion d'Algérie, rien n'est encore joué. Malgré que nous sommes dans la première place du championnat, c'est une bonne chose pour nous. Mais il faudra bien négocier les autres matches. Je pense que l'équipe qui saura contrôler ses nerfs terminera championne cette saison.» Y. M.

Réveil tardif des attaquants CRB

g Par Hichem Belarbi

Le derby gagné samedi contre le CRB conforte la thèse avancée, à l’abordage de la phase retour, par les observateurs et les experts : celle d’une équipe en manque de confiance, mais surtout de cohésion au niveau de ses trois compartiments. Le manque de réalisme des camarades de Saïbi, meilleur buteur actuel du Chabab suivi de Younes, n’à plus désormais de secret. Les nouvelles recrues, des attaquants pour la plupart, ne se sont pas adaptées au jeu développé par leur nouvelle équipe. Saïbi, Younes et Slimani qui totalisent à eux seuls les deux tiers des buts inscrits (22 buts sur les 34 inscrits) par le CRB depuis l’entame du championnat ont connu des difficultés d’adaptation au sein de l’équipe. Les différentes absentes de ce trio, pour cause de blessures notamment, a fait que leur intégration dans le moule mis en place par Henkouche, mais aussi l’intérimaire Iaiche, a été difficile à assurer. De manière plus globale, c’est la troisième fois, cette saison, que l’équipe de Laâqiba inscrit trois buts au cours d’un seul match. Les deux premières ont eu lieu respectivement devant le MCEE (3-0) et le MSPB, ren-

contres disputées également sur la pelouse du stade du 20-Août. S’il est vrai que les adversaires en question font partie des clubs le plus vulnérables défensivement parlant, il est bon de préciser que les attaquants belouizdadis ont donné libre cours à leur instinct : rater des occasions immanquables. Face au Milaha, adversaire que le Chabab n’a pas gagné en aller et retour depuis 37 ans, la bande à Henkouche a vendangé une bonne dizaine de nettes opportunités de scorer.

Un autre point pour le maintien

La défense, quant à elle, n’avait rien à faire durant cette empoignade qui est loin de rappeler les errements défensifs de l’arrière-garde des Rouge et Blanc. Particulièrement à Oran face au MCO (4-1), à Annaba face à l’USMAn (3-0), à Chlef devant l’ASO (5-0), et au stade 5-Juillet face au MCA (4-2). Ce samedi, Ousserir et sa défense ont encaissé un but, le 35e en championnat cette saison. Il est vrai que les deux gardiens du Chabab ont réussi à stopper deux penalties, Fellah face à l’ASO à Alger et Ousserir face à l’USMH à Rouiba. Avec 42 points, la récolte enregistrée

suite à 11 victoires, à savoir dix à domicile, 9 nuls dont trois à domicile et 11 défaites dont trois à domicile (CAB, CABBA et l’ESS), le Chabab n’est pas encore mathématiquement sauvé de la relégation. La troisième formation concernée par la descente, le CA Batna, prochain adversaire du CRB, ce mardi à Batna. Il compte 34 points et devrait disputer ses trois derniers matches à domicile. Un petit calcul donnerait aux élèves de Biskri trois victoires potentielles, c'est-à-dire un capital points de 43 points. Le CRB qui jouera les trois derniers matches, loin du 20-Août (Batna, le MCA au 5-Juillet et Tlemcen) est ainsi exposé au risque de la relégation. Aussi, un point serait plus que le bienvenu durant les trois prochaines sorties des Belouizdadis. S’il est difficile d’imaginer le CRB aller ramener un point de Batna qui signifierait inéluctablement la fin des espoirs de maintien du CAB, le derby face au MCA se présente comme l’occasion rêvée pour Saïbi et consorts en vue de se sauver définitivement et surtout prendre une revanche sur un adversaire qu’ils n’ont pas gagné depuis belle lurette. H. B.

DER

Infos

La rentrée de Kacem a stabilisé le milieu

La rentrée de Kacem Mehdi à la 77' à la place de Fahem Bouazza a changé quelque peu la physionomie de la rencontre. Un changement gagnant, puisque Kacem a ajouté le plus que tout le monde attendait.

«Raho Cicinho»

Les supporters de l'Entente Sérifienne ont trouvé un nouveau surnom à leur capitaine, Slimane Raho. En effet, les supporters Ententistes n'ont pas hésité à le comparer à l'arrière droit de l'AS Roma, le Brésilien Cicinho.

Lemmouchia égal à lui-même

Khaled Lemmouchia a été égal à lui-même durant cette rencontre. Le jeune milieu de terrain des Noir et Blanc a ratissé un grand nombre de ballons au milieu de terrain. Les supporters du club l'ont applaudi pendant longtemps.

Les joueurs ont défilé avec les supporters

A la fin de la rencontre, les joueurs de l'ESS ont défilé avec leurs supporters sentant que le titre de champion est proche. Certains d'entre eux ont même défilé avec des banderoles aux couleurs du club.

Le logo de Sonatrach en petit

La nouveauté dans ce match, c'est que le Mouloudia a joué avec un maillot tout en vert, mais avec un tout petit logo de la firme pétrolière Sonatrach. Les dirigeants du club ont pris cette décision, car la Sonatrach n'a donné cette saison que 700 millions de centimes à l'Entente. Y. M.

Younes, co-buteur du Chabab

En inscrivant le second but de son équipe face au NAHD (3-0), l’attaquant, Younes Sofiane, a signé son sixième but de la saison. L’ancien Mouloudéen, qui était devancé par Saibi Youssef, auteur de 8 buts, tous marqués en championnat, a rejoint l’ancien baroudeur de l’USMH, comptabilisant ainsi, deux réalisations face à la JS Djijel en seizièmes de finale de la coupe d’Algérie. Slimani et Boushaba sont les deux autres réalisateurs des Rouge et Blanc. L’ancien attaquant vedette de la JSMC a signé samedi son septième but (dont un en coupe face au SC Ain Defla) alors que l’ex-joueur de l’US Remchi a marqué son sixième but (dont un face au SCAD également en coupe). Outre Bey (2 buts), les buteurs du CR Belouizdad sont, à ce jour, Fnier, Berradja, Mammeri, Gherbi et Alex. Bentayeb (défenseur de l’ASO Chlef) a inscrit le 34e but au profit du CRB en battant son propre gardien.

La (belle) série continue

Le Chabab a obtenu en 31 matches de championnat quatre penalties dont le dernier samedi face au NAHD. Ces quatre penalties ont été tous transformés. En effet, Bey (face à la JSMB), Younes (face à l’USMB et la JSK), Boushaba (face au NAHD) ont connu la réussite face respectivement à Cédric Si Mohamed, Ghanem, Hadjaoui et Asselah. A rappeler que les gardiens belouizdadis, Fellah et Ousserir, ont sauvé deux tirs au but respectivement face à l’ASO (Soudani) et l’USMH (Hanitser).


16

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Chlef dos au mur

DIVISION UNE

KOUADRI :

ASO

A

près avoir concédé un match nul à domicile face à l’ES Sétif, les coéquipiers de Zaoui appelés à se racheter face à l’USM Blida, ont finalement laissé des plumes, en s’inclinant sur le score net et sans bavure de 2 buts à 0, dont une réalisation signée par Sellimi contre son propre camp comme ce fut le cas, d’ailleurs pour Mekkioui face à l’ESS. Les partenaires de Zaouche, qui ont repris du service, hier matin, au stade Boumezrag, sont abattus moralement et ne savent plus à quel saint se vouer. A 24h de leur match face aux Annabis, les Chélifiens, qui sont dans l’obligation de rectifier le tir et de se racheter, risquent de laisser des plumes, vu l’état d’esprit dans lequel ils se trouvent. La formation de l’USMAn qui s’est imposée sur le score fleuve de 3 buts à 0

«Seule la victoire nous intéresse»

Photo : Maracana

g Par Hocine Saidi La formation de l’ASO Chlef n’est pas au mieux de sa forme et les derniers résultats enregistrés en sont la meilleure preuve.

face à la JSK, se déplacera à Chlef avec la ferme intention de confirmer son réveil, en tentant de repartir avec un meilleur résultat. Le duo du staff technique Abrous-Benchouia, est inquiet de la réaction de son équipe, sachant que les joueurs affichent une méforme et sont épuisés après la succession des matchs. Malgré cet état de faits, les membres du staff technique demandent aux joueurs de se surpasser et de se transcender au cours de cette rencontre, surtout qu’elle se déroulera à domicile et devant les supporters chélifiens, en essayant de refaire surface en empochant les trois points qui seront mis en jeu.

Les joueurs sont conscients de cette lourde tâche qui les attend face aux capés de Amrani qui n’est autre que leur ex-entraîneur.

Une victoire s’impose

Les joueurs de l’ASO qui se sont contentés d’un petit point lors de ces deux dernières rencontres, sont désormais dos au mur et doivent impérativement renouer avec le succès. Ce match de la 32e journée du championnat national, qui va les opposer aux Annabis est très important, et la victoire est dans leurs cordes, sinon ils risquent de dégringoler encore dans le classement. Le staff technique et les joueurs savent

désormais ce qui les attend, et doivent rectifier le tir avant que ce ne soit trop tard. L’ASO Chlef, cette formation qui est habituée à jouer les premiers rôles s’est retrouvée lors de ces deux dernières saisons jouer les seconds rôles. Une victoire contre l’USMAn est plus qu’impérative pour les camarades de Samir Zaoui. Ces derniers doivent faire preuve de plus de sérieux, de volonté et de réalisme pour espérer s’offrir la victoire demain après-midi au stade Boumezrag devant leur public. Donc, seule la victoire pourra permettre à ce grand club de se refaire une santé et de remonter la pente au classement. H. S.

M

âamar Kouadri estime que lui et ses coéquipiers ont fait de leur mieux face aux Blidéens et n’était le mauvais début de match, ils n’auraient jamais concédé cette défaite, en nous déclarant ce qui suit : «La défaite concédée face à l’USMB nous est restée en travers de la gorge, car on avait largement la possibilité de s’offrir les trois points. On a encaissé un but inattendu dès l’entame de la partie, par la suite au moment où on tentait de remettre les pendules à l’heure, on encaisse un but contre le cours de jeu, ce qui s’est répercuté négativement sur le moral du groupe», avant d’ajouter : «En seconde mi-temps, on est revenus en force et on a dominé notre adversaire de bout en bout. On est d’ailleurs parvenus à

Les Hamraoua se mettent en danger MCO

L

e MCO n’a pu faire la passe de trois et revient donc se positionner dans un rang de relégable. Mais si l’on jette un coup d’œil au programme des trois dernières journées, on remarque que l’équipe qui se trouve réellement en danger d’accompagner le NAHD et le MSPB est bien l’équipe oranaise avec trois rencontres démentielles, ce mardi d’abord face à la JSMB, de Djamel Menad, qui récolte les bons résultats hors de ses

«Ce sera difficile» OUASTI :

Photo : Maracana

Il est sûr que la chance n’était pas du côté des hommes d’Omar Belatoui, ce samedi au Khroub. Une équipe diminuée par les absences et qui encaisse un but d’entrée de jeu (2’), mais qui a su réagir en deuxième mi temps et égaliser. Manque de chance, voilà qu’elle perd le match sur une grossière faute de sa défense.

bases et qui vient de prouver, en battant le WAT, que son équipe compte bien jouer le podium ! Ensuite, les camarades de Sebbah rendront visite à l’actuel leader du championnat, l’Entente de Sétif, laquelle ne voudra pas laisser le moindre espoir à son concurrent direct, le MCA, de décrocher le titre. Ce sera à coup sûr, une défaite pour les hommes d’Elimam. Reste le troisième et dernier

match à Oran, devant une équipe de Soustara, qui revient bien en cette deuxième partie du championnat et qui compte bien la terminer. Si l’on ajoute qu’il y a eu par le passé une rivalité entre les deux formations, alors, on comprend que le MCO n’est pas sorti de l’auberge. C’est sûrement ce que diront certains de ceux qui devaient assister à l’AGE d’hier soir, pour décider du sort de l’association dans le

réduire la marque. On aurait pu égaliser, mais la chance nous a fait défaut une autre fois.» Pour ce qui est du match qui les attend ce mardi face à l’USM Annaba, notre interlocuteur conclut : «Le moral des joueurs est au beau fixe, et on se concentre davantage sur notre prochain match, qui va nous opposer à l’USM Annaba. Cette rencontre s’annonce certes, difficile pour nous, mais avec cette grande détermination qui anime, je ne pense pas qu’on va céder d’autres points à domicile. La victoire ne pourra nous échapper et on fera tout notre possible, pour nous imposer et rendre au finish le sourire à nos supporters. On doit terminer la saison en force et sur une bonne note.» Propos recueillis par H. S.

paysage professionnel de la prochaine saison. Les Hamraoua auront un tout petit galop d’entraînement aujourd’hui au stade Zabana, avant d’affronter demain la JSMB, dans un stade qui sera prêt à exploser. Un match qui verra l’absence du boss, Elimam, car ayant peur d’essuyer la grogne des fans qui ne lui pardonnent pas de les mettre en frayeur. M. Touadjine

Le défenseur central a fait ce que lui a demandé son entraîneur, à savoir ne pas laisser El Ghoul encaisser des buts. Pris à froid, tout autant que sa défense dès la 2’, il a su, ensuite haranguer ses coéquipiers pour mieux jouer et faire un minimum de fautes, ce qui n’a pas été réussi en fin de match. «On a perdu par manque de concentration dans les dernières secondes de jeu. Pourtant, malgré le but encaissé très tôt, on a su nous reprendre et on a eu des occasions qui sont restées vaines, malheureusement, parce que nous n’avons pas d’attaque. C’est d’ailleurs ce qui nous pénalise depuis le début de la saison. Maintenait, il ne faut pas nous laisser abattre et faire un match parfait devant la JSMB. Ce sera difficile parce que c’est une formation qui carbure bien, qui a de très bons joueurs et un entraîneur qui a fait ses preuves. J’espère, avec le retour d’El Bahari et Meddahi, que notre compartiment offensif sera de meilleure qualité et surtout, je demande à notre fidèle public d’être en très grand nombre à Zabana pour nous pousser pendant 90 minutes vers les buts de Bejaia. Cette rencontre, nous devons la gagner par tous les moyens sportifs et pour cela, il ne faut plus faire de calculs, aller résolument à l’attaque et laisser toutes nos forces sur le terrain.»


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

SUPER D2

MOB

Le MOB met les bouchées double pour être prêt

Infos DER

Encouragé par les propos du ministre Djiar

Les travaux du siège du MOB entamés

g Par Lyès Chekal La direction en charge du dossier du MOB considère que le fait d’être reçu par le ministre Djiar, la semaine dernière, lors de sa visite de travail à Béjaia, est une preuve palpable et un signe d’encouragement du premier responsable du sport en Algérie pour le club afin de prendre le train en marche, aller de l’avant pour finaliser leur dossier et le déposer dans les délais impartis.

La nécessité d’avoir un siège fixe pour le club comme condition sine qua non pour faire avancer le dossier du professionnalisme, s’est fait sentir lourdement lors de la visite du ministre de la Jeunesse et des Sports à Bejaia. Arab Bennai était dans l’obligation de recevoir le ministre dans un endroit respectable. En l’absence d’un tel endroit, il a fallu la compréhension du directeur de l’OPOW, en l’occurrence Nadjib Zerrari, pour mettre à leur disposition son bureau pour accueillir le ministre. Cela dit, la direction actuelle, qui a anticipé sur le sujet, avait lancé les études appropriées bien avant en engageant un bureau d’études pour ensuite entamer les travaux.

V

Photo : Maracana

«

ous avez tout pour réussir avec succès le passage au professionnalisme, toutes les commodités sont réunies, des infrastructures aux potentialités humaines, par rapport à d’autres clubs, vous avez un grand avantage il faut faire vite, et commencer à travailler sérieusement» leur a-t-il dit. Un message reçu dix sur dix par la direction qui a voulu marquer l’événement en offrant le maillot porte-bonheur du club, le Vert pistache qui porte le numéro d’immatriculation de la wilaya, le 6. Cette dernière, par l’entremise de son président, a regroupé les éventuels bailleurs de fond dans un premier temps au salon d’honneur de l’Opow, avant d’opter pour une réunion restreinte avec les hommes d’affaires qui préfèrent garder l’anonymat pour l’instant, du moment que personne parmi eux ne s’est manifesté, du moins jusqu'à la dernière réunion qui a eu lieu samedi. Cela dit, la direction en charge du dossier nous a confié, à travers l’un de

ses représentants, qu’il n’y a rien de concret après deux réunions. «Il n’y a que des promesses, on doit faire vite car le temps presse.» Et d’ajouter que «l’air de la parlotte et le populisme est révolu, le MOB a

besoin beaucoup plus de gens qui ont de l’argent que de donneurs de conseils, c’est la loi du professionnalisme, le bricolage et le social n’auront plus de place dans notre football dès la prochaine saison.»

Kouba se décidera demain RCK

g Par Hilal Aït Benali “L’assemblée générale du Raed de Kouba qui devait avoir lieu la fin de la semaine passée ou au plus tard au début de cette semaine, s’est vue une autre fois reportée pour demain”, c’est ce que nous a déclaré le président Mecheri.

N

Hadjar attendu pour aujourd’hui à Béjaia En application de l’article 23 des

résolutions et règlements de la prochaine saison footballistique, le MOB continue l’opération régularisation des joueurs détenteurs d’une décision de la CRL. Ainsi, après avoir régularisé l’ex-gardien Ait Zegagh, et dernièrement l’ex-central Abdenour qui évolue en DII belge avec le club de Tournai, qui a empoché la totalité de son argent (285 millions de centimes), Hadjar, l’ex-ailier droit mobiste, qui a pris une partie de son dû qu’il réclame depuis des années (20 millions de centimes), est attendu normalement pour aujourd’hui à Béjaia. Selon le trésorier du club, Karim Bachiri, «le dossier régularisation des joueurs de la CRL est pris en considération par la direction, le cas contraire va influer négativement sur le dossier qu’on est en train de préparer pour postuler à une place dans la future FLP».

Il empochera 70 millions L’ex-Chélifien du MOB, Hedjar, va Photo : Maracana

«

otre dossier est déjà prêt, mais faute d’autorisation de la DRAG, nous n’avons pas pu tenir cette assemblée le moment opportun, maintenant, je pense qu’on est fin prêts pour l’organiser après-demain (entretien fait le dimanche) », nous a déclaré le boss koubéen. Cette assemblée sera consacrée pour la discussion du projet de l’adhésion du club banlieusard au professionnalisme des clubs annoncé récemment par le président de la fédération M. Raouraoua. Une première dans notre pays qui débutera la saison footballistique prochaine. Après avoir rempli tous les formulaires nécessaires, le secrétaire du RCK chargé de déposer le dossier d’adhésion auprès de la Direction de la jeunesse et des

17

sports s’est rendu avant-hier à l’instance concernée, et dans sa valise un dossier bien ficelé qui répond à toutes les conditions exigées par la FAF.

L’assemblée se tiendra au cercle du club

Après de longues hésitations sur le lieu où devra se tenir l’assemblée générale devront discuter ce projet de professionnalisme, des propositions sont faites pour désigner le siège de l’APC de Kouba, ou l’enceinte du stade Benhaddad. Finalement, la direction du RCK a décidé d’opter pour un autre lieu, celui du cercle de Kouba qui sera ouvert à cette occasion. Pour rappel, cet endroit est fermé

depuis un bon moment. Interrogé sur les personnes qui prendront part à ce rendez-vous, Mecheri nous a avoué que seules les gens concernés seront présents : «Les membres de l’assemblée, les adhérents actifs et les représentants des sponsors seront les seuls habilités à prendre part à cette assemblée».

Le RCK en SPA dès la saison prochaine

L’assemblée générale de demain sera consacrée au projet de professionnalisme annoncé par la FAF, les clubs qui voudront participer à cette première dans notre football national devront remplir un cahier des charges dicté par

cette même instance. Parmi les conditions essentielles exigées par la fédération : celle de faire du club une entreprise commerciale (SARL, EURL, SPA). De ce fait, le RCK doit choisir lequel de ces cartels doit y adhérer. Selon toujours le président koubéen: «Le RCK est plus proche d’une société par actions (SPA)». Une option qui permettra aux responsables et les fans de cette banlieue d’Alger de participer à l’évolution et l’essor de leur club favori. En tous les cas, une chose est certaine, c’est tout le monde à Kouba qui adhérera a cette initiative, afin de voir le Raed regagner sa place parmi les équipes de l’élite du championnat national.

repartir avec les 70 millions de centimes restants. En faisant un petit constat, on se rend facilement compte du mal du MOB, selon les observateurs. Un mal qui réside en particulier dans la mauvaise gestion des directions, chacune d’elles tirant à boulets rouges sur les précédentes. Elles empreintent malheureusement le même chemin, en laissant derrière elles des dettes injustifiées au vu des sommes faramineuses que le MOB continue de payer, sans aucune contrepartie de la part des joueurs. Ces derniers, signataires de contrats juteux sans jouer, à l’instar de Ghoul, alors que d’autres ont empoché des chèques sans même être retenu dans l’effectif, à l’image de Kial. Sans oublier ceux repartis avec la totalité de la prime de signature alors qu’ils ne la méritent pas pour insuffisance technique (niveau faible pour quelques uns et tout juste moyen pour beaucoup), ou pour blessures pour les joueurs recrutés pour leur nom, alors que sur le terrain les joueurs du cru étaient plus rentables pour le club. L. C.


18

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Finale de la coupe d’Algérie - juniors filles JS Awzellaguen 29 - GS Pétroliers 25

Sacrées filles d’Awzellaguen !

C

Idris Hassaoui (président de la JSA) : «Je dédie cette coupe à Kemmiche Makhlouf»

“Franchement, j’avais foi en mon équipe, je suis très ému et content, car on méritait largement ce sacre après les avoir battues en championnat ; dommage qu’on m’a poussé à sortir avec un carton rouge, mais nos filles étaient à la hauteur, je les remercie beaucoup. Concernant le résultat technique, je n’ai jamais douté, malgré le retour en force du GSP en seconde période, car je connais bien les capacités de mes athlètes ; je profite de cette occasion pour remercier le grand public qui s’est déplacé en force, merci à la presse, à la DJS, à l’APC d’Awzellaguen, aux parents des athlètes, aux entraîneurs ainsi que notre ligue de wilaya. Je tiens à dédier cette coupe à une personne qui est très estimée dans le domaine sportif à Ighzer Amokrane, en l’occurrence Kemmiche Makhlouf, qui est souffrant actuellement.”

La coupole du complexe olympique Mohamed Boudiaf d’Alger a abrité, dans l’aprèsmidi de samedi dernier, la finale de la coupe d’Algérie de handball juniors filles et a mis aux prises les filles de la JS Awzellaguen à celles du GS Pétroliers, dans une bonne ambiance, avec la présence des élus locaux, du chef de la daïra d’Awzellaguen et du DJS.

ette finale, qui est la seconde consécutive entre les deux équipes, a tenu toutes ses promesses. Les Kabyles de la JSA l’ont entamée comme il se doit et ce sont elles qui ont inquiété la gardienne algéroise à plusieurs reprises en menant au score depuis le début de la rencontre jusqu’à la fin, 7-2 à la 10’, jusqu’à 13-5 à la 25’, avant d’achever la première mi-temps sur le score de 15-9 sous les applaudissements du nombreux public qui a fait le déplacement de la Soummam pour soutenir la JSA. On peut signaler la bonne prestation de la gardienne de la JSA,

DIVISIONS INFÉRIEURES

Djerroud Lyazid : «Nous avons démontré que la JSA a sa place dans l’échiquier du handball national»

Bekka, qui, à elle seule, a découragé les attaquantes algéroises par ses arrêts décisifs, sans oublier le bon rendement des Akrour, Aït Braham, Ladjemi et Djabour. La seconde partie a démarré sur le même rythme et avec la même volonté des Béjaouies qui voulaient tuer la rencontre, et l’écart atteindra 9 points à la 35’ (19-10), avant qu’elles ne cèdent un peu de terrain à cause de la fatigue. A la 45’, le score n’était que de 21-19 ; le réveil des Algéroises a déstabilisé un peu le jeu des Kabyles et l’écart a été ramené à 1 point (22-21), avant

que les filles de Lyazid Djerroud ne puisent les ressources nécessaires pour reprendre les choses en main et accroître l’écart qui a atteint à la fin de la partie 4 points (29-25). Après cette belle victoire, la JSA a démontré qu’elle est une véritable pépinière de championnes, et avec laquelle il faudra compter à l’avenir. En plus de la consécration collective, Bekka a décroché le titre de la meilleure gardienne du match, alors que sa coéquipière Ladjemi a récolté, quant à elle, le titre de la meilleure joueuse de la rencontre Z. H.

“Je suis très content de cette consécration que je dédie à ma fille qui fête aujourd’hui son anniversaire. Avec ce résultat, nous avons démontré que la JSA a sa place dans l’échiquier du handball national malgré le manque de moyens, comparativement au GSP ; je peux avancer dès maintenant que le rendez-vous est pris dans 2 à 3 ans pour prendre le trophée chez les seniors dames. Nous avons démontré aussi avec ce résultat - la seconde coupe consécutive - n’est pas le fruit du hasard ,et qu’un grand travail se fait au niveau de notre association ; il ne faut pas oublier que la majorité de nos joueuses sont en période d’examens universitaires et c’est très difficile de travailler dans ces conditions-là. Je remercie la presse qui nous a honoré par sa présence et toutes les personnes qui nous ont soutenus.”

Bekka : «On méritait cette coupe»

“Je suis très contente aujourd’hui d’avoir décroché cette coupe contre l’une des meilleures équipes, nous avons travaillé durement depuis le début de saison et je pense qu’on la méritait. Je remercie beaucoup mes entraîneurs et tous les responsables du club qui nous ont mises dans de bonne conditions, en espérant que ce n’est que le début d’une nouvelle ère.” Propos recueillis par Zahir Hamour

PUBLICITÉ RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE MÉDÉA Service de l’exploitation et de l’entretien des infrastructures de base

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE AÏN DEFLA DAÏRA D’EL AMRA COMMUNE D’EL AMRA

AVIS D’ADJUDICATION Le président de l’Assemblée populaire communale de la commune d’El Amra lance un avis d’adjudication aux enchères publiques de 8 chambres froides d’une superficie de 475 m2 sises à El Amra centre pour une période d’une année sur la mise à prix suivante : - 08 chambres froides : 661.000,00 DA/annuel Les demandes d’admission accompagnées des pièces réglementaires exigées par les cahiers des charges seront reçues au secrétariat général.

-

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ Conformément aux dispositions de l’article 43, alinéa 2 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002, modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 du 11/09/2003, modifié et complété par le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics, la Direction des travaux publics de la wilaya de Médéa informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offres national ouvert relatif à l’acquisition de 03 balayeuses mécaniques sur budget de wilaya année 2009, lancé dans le journal suivant : el Biled en date du 14/04/2010. Qu’à l’issue de l’évaluation des offres, le marché est attribué provisoirement au soumissionnaire suivant :

- Dossier à fournir : * Demande signée et légalisée * Extrait de rôle légalisé * Attestation administrative signée par le receveur * Une copie du registre du commerce légalisée * Photocopie CNI légalisée * Mise à jour CASNOS légalisée * Chèque visé portant le montant du cautionnement provisoire. Les cahiers de charges pourront être retirés tous les jours ouvrables contre la somme de 2.000,00 DA. N. B. : Les enchères publiques seront organisées à 10h au siège de l’APC d’El Amra 10 jours à compter de la date de la première parution dans les quotidiens nationaux. Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010 - ANEP 810 222

Désignation Entreprise des travaux attributaire

Lot 01 : SARL Acquisition TAUPAG zone de d’activité 03 Saoula Alger balayeuses mécaniques

Note technique /40 pts

Note financière /60pts

Note globale /100 pts

Montant en DA

Délai

21,25

60

81,25 (Mieux disant)

12.477.718,34

03 mois

Les soumissionnaires qui contestent le choix opéré peuvent introduire un recours auprès de la commission des marchés de la wilaya de Médéa dans un délai de 10 jours à compter de la première parution de cet avis dans les quotidiens nationaux ou le Bomop, conformément à l’article 101 du décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 03-301 du 11/09/2003 modifié et complété par le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008 portant réglementation des marchés publics. Maracana N° 1120 — Dimanche 23 Mai 2010 - ANEP 809 958


L’Algérie à la première place du championnat d’Afrique cadets (garçons) ATHLÉTISME

L'Algérie qui a terminé première chez les garçons et à la deuxième place chez les dames, au classement général du Championnat d'Afrique cadets d'athlétisme (région nord) qui se sont déroulées au stade annexe du complexe olympique MohamedBoudiaf (Alger), Deux athlètes algériens ont assuré a priori leur participation aux Jeux olympiques de la jeunesse à Singapour. Ainsi, l’Algérie a remporté un total de 45 médailles (11 or, 16 argent et 18 bronze) à l'issue des épreuves de ce championnat d'Afrique cadets d'athlétisme.

Deux athlètes algériens dans la discipline de la marche prendront part aux JO de la Jeunesse. Mais il faudrait néanmoins les résultats finaux des qualifications des quatre autres régions du continent (Est, Centre, Ouest et Sud). C’est à l’issue de toutes les épreuves que la Confédération africaine d'athlétisme va classer les meilleurs résultats dans toutes les disciplines au nombre de 17, pour procéder à la sélection de l'équipe d'Afrique qui représentera le continent à Singapour aux JO de la Jeunesse prévus du 14 au26

août prochain. Les noms des athlètes africains devront être communiqués à la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) au plus tard le 31 mai prochain. Pour revenir aux championnats d’Afrique cadets, la première place est revenue à la Tunisie avec 14 médailles d'or, 10 d'argent et 10 de bronze. Quant au Maroc, il a obtenu 11 médailles d'or, 9 d'argent et 2 médailles de bronze alors que la Libye s'est contentée d'une seule médaille de bronze alors que la Libye s'est contentée d'une seule médaille de bronze. Saïd Ben

BASKET-BALL Le GS Pétroliers champion d’Algérie

Le GS Pétroliers est champion d’Algérie à l’issue du 2e tournoi "Play-off" (messieurs) qui a pris fin samedi dernier à Hydra, à l'issue de sa victoire sur le CRB Dar Beida (75-71).

RÉSULTATS

43e journée: NB Staoueli - ASPTT Alger TBB Blida - CRB Dar Beida GS Pétroliers - WA Boufarik

44e journée : WA Boufarik - NB Staoueli ASPTT Alger - TBB Blida CRB Dar Beida - GS Pétroliers 45e journée: NB Staoueli - TBB Blida WA Boufarik - CRB Dar Beida GS Pétroliers - ASPTT Alger Classement: 1. GS Pétroliers 2. CRB Dar Beida 3. WA Boufarik -. NB Staoueli 5. TBB Blida 6. ASPTT Alger

Pts 10 9 7 7 6 3

88-82 71-76 66-58 74-62 81-80 71-75

J 5 5 5 5 5 5.

Le GS Pétroliers remporte le titre Comme leurs coéquipiers chez les hommes, les joueurs du GS Pétroliers ont

arraché le titre de championnes d’Algérie à l'issue du 2e tournoi "Play-off" disputé à Staoueli, après avoir disposé de l'ASPTT Alger (71-70).

RÉSULTATS

43e journée: ASPTT Alger - OC Alger GS Pétroliers - CR Hussein-Dey Exempt: USA Batna 44e journée : OC Alger - GS Pétroliers CR Hussein-Dey - USA Batna Exempt: ASPTT Alger 45e journée: USA Batna - OC Alger GS Pétroliers - ASPTT Alger Exempt: CR Hussein-Dey

Pts 8 6 6 6 3

L'IRBB Arréridj et l'AU Annaba accèdent en Super-Division TOURNOI BARRAGES

L'IRBB Arréridj et l'AU Annaba ont arraché leur accession en SuperDivision de basketball, alors que le CRB Témouchent et le COBB Oran

72-59 76-53

61-78 70-37

46-86 71-70 J 4 4 4 4 4

rétrogradent au palier inférieur, à l'issue du tournoi "Barrages" d'accession à (messieurs) disputé du 20 au 22 mai ridj. Bordj Bou Arré

Résultats complets

41e journée: COBB Oran - AU Annaba IRBB Arréridj - CRB Témouchent

53-80 70-56

42e journée: CRB Témouchent - COBB Oran IRBB Arréridj - AU Annaba

71-80 65-71

43e journée: CRB Témouchent - AU Annaba COBB Oran - IRBB Arréridj Classement: 1. IRBB Arréridj 2. AU Annaba 3. COBB Oran 4. CRB Témouchent

CHAMPIONNAT NATIONAL DE VOLLEY-BALL

L’ES Sétif domine

87-86 76-81 65-41 par défaut

CHAMPIONNAT FÉMININ "PLAY-OFF'':

Classement: 1. GS Pétroliers 2 . ASPTT Alger -. OC Alger -. CR Hussein-Dey 5. USA Batna

19

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

OMNISPORTS

L'ES Sétif a réalisé un parcours sans faute lors du 1er tournoi "Play-off" comptant pour le championnat national de volleyball (messieurs) disputé du 20 au 22 mai à Sétif, en remportant ses trois matches devant respectivement le NRBB Arréridj (3-0), le GS Pétroliers (3-2) et l'USM Blida (3-0). Le 2e tournoi sera organisé par le GSP à Douéra les 10, 11 et 12 juin prochain pour clore le championnat d'Algérie de la saison 2009-2010. R.S.

RÉSULTATS

419e journée GS Pétroliers - USM Bli da ES Sétif - NRBB Arreridj

420e journée: USM Blida - NRBB Arrer idj GS Pétroliers - ES Sétif

421e journée : ES Sétif - USM Blida NRBB Arreridj - GS Pé troliers Classement: 1. Etoile de Sétif 2. GS Pétroliers 3. USM Blida 4.NRBB Arreridj

Pts 38 37 36 34

1-3 3-0 3-0 2-3 3-0 1-3 J 21 21 21 21

80-90 68-69 Pts 6 5 4 3

J 3 3 3 3

CYCLISME (TOUR D'ITALIE)

Nibali file dans la descente

L'Italien Vincenzo Nibali (Liquigas), auteur d'un grand numéro de descendeur, remporte la 14e étape du Tour d'Italie, à Asolo. L'Espagnol David Arroyo (Caisse d'Epargne) revêt le maillot rose de leader au terme de cette étape de 205 km qui s'est jouée dans le Monte Grappa. Vincenzo Nibali a distancé ses compatriotes Michele Scarponi et Ivan Basso, ainsi que le champion du monde australien Cadel Evans, dès le début de la descente à 40 km de l'arrivée. Nibali a ensuite préservé une avance de 23 secondes sur Basso, Scarponi et Evans. Le Kazakh Alexandre Vinokourov, qui n'a pu tenir le rythme du quatuor jusqu'au sommet du Monte Grappa, a pris la cinquième place, à plus d'une minute et demie. A la peine dans le Monte Grappa, David Arroyo a terminé l'étape à 2 minutes 25 secondes, au niveau de son compatriote Carlos Sastre, lequel n'a pu suivre Vinokourov dans la descente. Le porteur du maillot rose au départ de Ferrare, l'Australien Richie Porte, a lâché prise. Il a perdu près de 5 minutes. Au classement général, Arroyo précède désormais Porte de 39 secondes. A 30 ans, il endosse son premier maillot rose dans le Giro qu'il a terminé à la dixième place en 2007 et en 2009. Quant à Nibali, 25 ans, il enlève son premier succès d'étape dans le Tour d'Italie. Il a porté pendant trois jours le maillot rose après le succès de sa formation dans le contre-la-montre par équipes (4e étape) avant de le perdre sur chute dans l'étape de Montalcino. Le Giro arrive au Monte Zoncolan. Une ascension de 10,1 km à 11,9%, terme de la 15e étape longue de 222 km.


20

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

L'Inter dans l'histoire

L'Inter Milan de José Mourinho a réussi un retour fracassant au sommet du football mondial en remportant la Ligue des champions contre le Bayern Munich (2-0) samedi à Madrid, signant un fabuleux triplé après avoir gagné le championnat et la Coupe.

D

eux buts de l'Argentin Diego Milito (35, 70) ont donné à l'Inter le trophée que son club attendait depuis 45 ans et son doublé en C1 en 1964 et 1965, les années du "catenaccio" d'Helenio Herrera. Son lointain successeur, "Mou" a remporté sa deuxième C1, après sa victoire à la tête du FC Porto en 2004, et conforté l'idée qu'il était le "Special One". Les cinq étages bleus et noirs du stade n'ont pas manqué de chanter le nom de l'entraîneur portugais. Il a remporté le duel des maîtres tacticiens grandes gueules contre son mentor, Louis van Gaal, avec qui il avait appris le métier à Barcelone à la fin des années 1990. Et il a gagné dans un stade Santiago-Bernabeu qui l'attend peut-être, tant le Real Madrid lui fait les yeux doux pour l'année prochaine.

Doublé de Milito

Le Portugais rejoint Ernst Happel (Feyenoord 1970 et Hambourg 1983) et Ottmar Hitzfeld (Dortmund 1997 et Bayern 2001), les seuls jusqu'alors à avoir remporté la C1 à la tête de deux clubs différents. Son Inter a débloqué le match grâce à un but d'"El Principe" Milito, sur une action menée à deux avec Wesley Sneijder, où la charnière munichoise, Daniel van Buyten/Martin Demichelis, a paru aussi lente que deux pétroliers à la manoeuvre. La faiblesse du Bayern était bien là. Le but a été initié par un dégagement du gardien Julio Cesar: déviation de la tête de Milito, remise en profondeur de Sneijder, et ballon piqué au-dessus de Butt. Le Bayern tenait

pourtant un peu plus et un peu mieux le ballon, et l'Inter ne procédait guère que par longs ballons. Milito a ensuite signé le doublé, comme Pipo Inzaghi lors de la dernière victoire milanaise en C1, quand l'AC Milan a battu Liverpool (2007). Le dernier membre du trident offensif, Samuel Eto'o, qui avait marqué lors de chacune de ses deux finales avec le Barça (2006 et 2009), n'a pas réussi un grand match, mais le voilà triple champion d'Europe. En toute fin de match, le mythique Marco Materazzi, seul Italien sur le terrain, a eu droit à quelques minutes de jeu en remplacement de Milito. Les deux joueurs ont eu droit à un triomphe. Zanetti, 700e match et la coupe Au Bayern, Arjen Robben a été brillant, comme d'habitude. Il a créé des brèches, a cru égaliser sur une frappe dans la lucarne détournée par Julio Cesar (65). Juste après la reprise, une puissante frappe de Thomas Müller avait déjà failli faire mouche, mais le gardien brésilien veillait (46). Le sens du combat et le souffle offensif du Bayern n'ont pas suffit, et la créativité de Franck Ribéry, suspendu, a manqué. Le farceur était bien là, libéré du stage de l'équipe de France, mais sur le terrain, Arjen Robben, l'autre créateur munichois, n'a pas pu débloquer la situation. L'Inter prive du coup le géant bavarois, également vainqueur cette saison de sa coupe et de son championnat, du même triplé déjà réalisé par Manchester United (1999), le FC Barcelone (2009) et, dans une moindre mesure le Celtic Glasgow (1967) et le PSV Eindhoven (1988). Cerise sur le gâteau, après le FC Barcelone en 2009, les Nerrazzuri auront le privilège de représenter l'Europe à la prochaine Coupe du Monde des Clubs de la FIFA qui se déroulera en décembre prochain à Abou Dabi. Et pour fêter son 700e match avec l'Inter, "El Capitano" Javier Zanetti a quant à lui soulevé dans le ciel la Coupe aux grandes oreilles.

Eto'o, premier «double triplé» rope

mpionnat avec l'Inter qui a signé le triplé Cha Sacré samedi soir champion d'Eu soir dans edi pions, Samuel Eto'o est rentré sam s il est d'Italie-Coupe d'Italie-Ligue des cham mai s pion cham des dans une finale de Ligue quant l'histoire. Il n'a pas inscrit de 3e but l'atta é, pass L'an ifs. écut cons deux triplés . devenu le premier joueur à réaliser C1) Roile FC Barcelone (Liga-Coupe du camerounais avait déjà tout raflé avec

Supercoupe d’Europe Inter-Atletico le 27 août

queur de oppose chaque année à Monaco le vain haine Depuis 2000, la Supercoupe d'Europe proc la de re ertu ouv En pa. de la Ligue Euro la Ligue des champions au gagnant ch aura lieu ontrera donc l'Atletico Madrid. Ce mat renc n Mila er l'Int ne, saison européen etsk (1-0). Don u batt t II. L'an passé, Barcelone avai le 27 août prochain au Stade Louis de 2000 : ion vers e vell nou la is é ce trophée depu Une seule équipe italienne a remport ). (1-0 ille en 2007 (3-1) et contre Porto l'AC Milan qui s'était imposé sur Sév

Mourinho, un génie contesté

Certains disent de lui que c'est un génie, un maître tacticien sans rival. D'autres préfèrent critiquer son arrogance et son football souvent peu spectaculaire.

U

ne chose est sûre, José Mourinho, le technicien portugais de l'Inter Milan, vainqueur samedi soir de la Ligue des champions (2-0 contre le Bayern) ne laisse personne de marbre. «The Special One». L'homme à part. Le surnom, qu'il s'est autoattribué, lui sied à merveille. José Mourinho, coach de l'Inter Milan, est aujourd'hui un personnage incontournable de la planète football. Prétentieux, voire hautain, et provocateur dans l'âme, le technicien portugais fait beaucoup parler de lui. En bien comme en mal. Sa grande gueule et son arrogance en font même le client préféré de la presse spécialisée. Son accrochage avec Victor Valdés, le gardien du Barça, au coup de sifflet final de la demi-finale retour de la Ligue des champions, a fait le tour de toutes les télés du monde. Euphorique, il exprime alors sa rage en courant dans tous les sens sur la pelouse du Camp Nou. Il saute partout. Le point levé. Au nez et à la barbe de Barcelonais déconfits par une élimination cruelle (1-3, 1-0). Mais l'image en dit long. Son Inter n'a pas été transcendante, comme souvent. Sur les deux matches, elle a même effectué 1 000 passes de... moins que son adversaire. Mais il a encore gagné. Comme toujours, ou presque. Samedi soir, contre le Bayern, le scénario a été à peu de choses près, identique.

Mourinho, un palmarès en or

INTERNATIONALE

L'efficacité au détriment du glamour

Les Allemands ont eu 70 % de possession de balle. Ils ont eu la maîtrise globale du jeu. Mais ils ont aussi connu toutes les peines du monde à s'approcher du but de Julio César. La faute à un bloc-équipe intériste (sans aucun joueur italien) solide et parfaitement huilé. La patte Mourinho. On ne s'étonne d'ailleurs même plus de voir Eto'o, à droite, ou Pandev, à gauche, défendre comme de vrais latéraux. C'est sa marque de fabrique. Défendre avant tout, à dix, bloquer le jeu adverse, et exploser en contre, comme il l'avait fait à Porto ou Chelsea par le passé. Pas des plus glamour, mais ô combien efficace. Celui qui a débuté sa carrière professionnelle par un poste de soigneur, sans avoir jamais joué en pro, s'est forgé au fil des années un des plus beaux palmarès du ballon rond. Six titres de champion, neuf coupes nationales, une Coupe de l'UEFA et désormais deux Ligues des champions (*). Rien que ça.Mourinho a d'ailleurs noirci samedi soir deux nouvelles pages du grand livre de l'histoire du football. En devenant d'abord le troisième entraîneur à remporter deux C1 avec deux clubs différents (après Ernst Happel et Ottmar Hitzfeld). En permettant ensuite à l'Inter d'être le premier club italien, le sixième en Europe, à signer un prestigieux triplé Coupe-Championnat-Ligue des champions. Le tout à 47 ans, après tout juste dix années de coaching. Et avant de rejoindre, très certainement, le grand Real Madrid. On dit que l'histoire ne retient que les vainqueurs. Alors elle se souviendra longtemps de lui. Peut-être pas comme l'entraîneur le plus aimé, mais certainement comme le plus efficace. - Bruno Rodrigues.

- Champion du Portugal (Porto, 2003 et 2004) - Champion d'Angleterre (Chelsea, 2005 et 2006) - Champion d'Italie (Inter, 2009 et 2010) - Deux Coupes du Portugal (2003, 2004) - Une Coupe d'Angleterre (2007) - Une Coupe d'Italie (2010) - Deux Coupes de la Ligue anglaise (2005, 2007) - Une SuperCoupe du Portugal (Porto, 2003) - Une SuperCoupe d'Italie (2008) - Un Community Shield (Chelsea, 2005) - Une Coupe de l'UEFA (Porto 2003) - Deux Ligues des champions (Porto, 2004, Inter, 2010) - Deux finales perdues de Ligue des champions (Chelsea, 2005, 2007)


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

21

Enfant : il tousse encore ! La toux est un mécanisme physiologique qui n'est pas toujours synonyme d'infection. Pour la soigner, il faut avant tout chercher à comprendre ce qui la provoque.

administrés sans prescription médicale. Humidifiez l'air de sa chambre et nettoyez régulièrement son nez avec un spray d'eau de mer. Mais attention : si la toux grasse s’accompagne de sifflements ou que votre bébé est tellement "encombré" qu’il refuse de s’alimenter ou qu’il vomit, il faut consulter rapidement car il peut s’agir d’une bronchiolite.

L

a toux sèche est un réflexe vital, souvent occasionné par l'irritation des voies respiratoires. Si votre bébé tousse, c'est avant tout parce que certains récepteurs de sa muqueuse respiratoire choisissent de se protéger contre un agresseur. Symptôme d’une irritation des voies respiratoires, la toux sèche survient souvent la nuit et ne s’accompagne d’aucune sécrétion. En hiver, cette irritation peut être simplement provoquée par l’air trop sec de votre logement : il suffit d’humidifier l’air de la chambre de votre tout-petit et les quintes de toux nocturnes disparaitront comme elles étaient venues. En revanche, si elle persiste, il est important de consulter le médecin qui recherchera certains "signes d’accompagnement" (un problème digestif, un éventuel retard de croissance...) pour déterminer ce qui provoque ces quintes de toux. Car cela peut aller du reflux gastrooesophagien à l'asthme ou à l’oxyurose (les vers intestinaux). Evitez, donc, de lui donner du sirop antitussif car cela masquerait les symptômes sans pour autant traiter la cause ! Une

GRASSE C’est le classique "rhume qui descend sur les bronches". Au cours de la rhino, les sécrétions nasales tombent au fond de la gorge de votre bébé et le font tousser, surtout lorsqu'il est en position allongée. Cette toux s'accompagne parfois d’un peu de fièvre. La rhino dégénérant, les bronches réagissent en sécrétant des mucosités dont votre essaye de se débarrasser en toussant puis en déglutissant. Cette fois, le recours à un sirop antitussif risquerait tout simplement de stopper cette évacuation naturelle et de provoquer un encombrement bronchique. Et ne croyez pas pour autant bien faire en optant pour un sirop fluidifiant sans en parler au médecin, car ces médicaments ne devraient jamais être

vigilance qui s’impose d’autant plus que beaucoup de ces sirops sont souvent contre-indiqués chez les tout-petits. PENSEZ AU BILAN ORL Une toux chronique, qui cesse puis reprend, doit être prise au sérieux. Une consultation médicale ORL approfondie permettra d’en déterminer la cause : foyer infectieux qui s’est développé, corps étranger "inhalé" par inadvertance et qui est allé se nicher dans les bronches, sinusite latente ou tout simplement allergie (surtout s’il y a des antécédents familiaux). Une chose est sûre, elle n’est sûrement pas "d’origine nerveuse" car ces toux spasmodiques concernent surtout les enfants de plus de 10 ans. SA TOUX EST PLUTÔT

Natte de pâte feuilletée

Falafel

-

INGREDIENTS 500g de pois chiches 80g de farine 1 bouquet de persil haché 3 gousses d’ail 1 oignon 1c.à.c de cumin 1c.à.c de piment doux Huile pour friture Sel, poivre

PREPARATION TEMPS DE PREPARATION : 90 mn - Faire tremper les pois chiches lavés dans

l’eau froide pendant au moins 12 heures, puis égoutter. - Mettre les pois chiches trempés dans une cocotte, ajouter de l’eau et le sel .porter à ébullition et laisser cuire à feu doux pendant une heure et demie. Egoutter. - Mixer les pois chiches, le persil haché, l’oignon haché, les gousses d’ail. - Mélanger dans un saladier la purée de pois chiches avec la farine, le piment doux, le cumin. Saler, poivrer. Former de ce mélange des petites boules de forme d’abricot. - Faire frire dans l’huile chaude jusqu’à ce qu’elles soient un peu dorées.

ET SI C'ÉTAIT UNE LARYNGITE ? Une toux déchirante qui ressemble à des aboiements et réveille votre bébé au beau milieu de la nuit est le signe d’une laryngite. Le son très particulier de cette toux rauque permet de la reconnaître dès la première quinte ! Habituellement sans gravité, la laryngite peut rapidement dégénérer chez les tout-petits car leur larynx déjà étroit, peut être rétréci plus encore par l’inflammation, ce qui les empêche de respirer. Première chose à faire : asseoir Bébé sur vos genoux dans la salle de bains, tous robinets d’eau chaude ouverts, car l’air chaud et humide décongestionne les voies respiratoires. Deuxième impératif : appeler le médecin de garde qui mettra en route un traitement, le plus souvent à base de cortisone, pour éviter la récidive.

-

INGREDIENTS 4 petits suisses sans sucre 120g de farine 120g de beurre Un peu de sel 1 sachet de levure pâtissière Un peu de graines de sésames grillées

PREPARATION - Mettre la farine tamisée dans un récipient et creuser un puit, ajouter le beurre ramolli et les petits suisses, la levure et le sel, mélanger bien

jusqu’à ce que la préparation soit homogène. - Rouler la pâte entre vos mains et former une boule, filmer-la dans du papier sulfurisé et laisser reposer 30 minutes. - Former des boudins avec la pâte de 30cm de long, on prend 2 boudins pour façonner une natte, continuer l’opération jusqu’à l’épuisement des boudins, disposer-les sur une plaque recouverte de papier cuisson, décorerles avec les graines de sésames grillées - Faire cuire dans un four moyennement chaud. - Disposer-les sur un plat.


22

Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 448

JEUX-DETENTE SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N° 447

BLA GUES

L e p r o f e s s e u r d e m a n d e a T ot o d e c o n j ug u er l e v e r b e m a n g e r ˆ l a p re m i  r e p e r s o n n e d u p rŽ s e n t , d u f u t u r e t d u p as s Ž c o m p o s Ž T o t o d i t : - E u h . .. . j e m a n g e , j e ma n g e ra i e u h , e u h ... J ' A I PL US F A I M ! ! !

DEVI NETTE

Q u el le di f f Ž r e nc e y a t 'il e nt r e u n p a pi llo n et un ŽlŽphant ? L e p a p i l l o n p e u t s e p o s e r s u r l ' Žl Ž p h a n t , m a i s p a s l'ŽlŽphant sur le papillon !

L E CO MB L E

Q u e l e s t l e c om b le po u r u n s e r r ur i e r ? C ' e s t d '  t r e m i s ˆ l a p or t e .

MOTS CROISÉS N° 448 A

B

C

D

E

F

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

G

H

I

J

K

L

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 447

HORIZONTALEMENT 1 - Insinuations 2 - Princesse lagique Bête de la vieille Europe 3 - Véhicule de légende 4 - Crie comme un cerf - Lichen grisâtre - Il vaut le césium 5 - Quatre saisons Comprimai 6 - Sigle pour vieux chanteurs - Enjoué 7 - Racine condimentaire - N'acceptai pas les faits 8 - Partisan - Abimés 9 - Remettrai sur son siège - Habitant de bocal 10- Cochonneries

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Directrice chargée de la diffusion Cyriel Seba Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur en chef Mustapha Ouail

VERTICALEMENT A - Intronisa Exceptionnel B - Toujours placée à l'est C - Accessoires pour le chef D - Monsieur à Bristol Amincit E - Fignola son tissu Centre de dépression F - Et pas les autres - Prix du silence - Pouffé G - Nuance faciale Abattis H - Roi de théâtre - Placé par le maître I - Fait le rat J - Donc à payer Agripper K - Patrie d'Abraham Lieu de vieilles noces Objet de jeu d'enfant L - Mimosas réactifs

Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction Aomar Moussi Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger

Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion, Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

06:00 EuroNews 06:45 Ludo 09:45 Flubber 11:15 Plus belle la vie 11:40 Consomag 12:25 12/13 : Journal national 12:50 Météo 13:00 Tennis 14:55 Le jardinier d'Argenteuil 16:35 En course sur France 3 16:50 Slam 17:25 Des chiffres et des lettres 18:00 Questions pour un champion 18:35 18:30 aujourd'hui 18:55 19/20 : Edition nationale 19:58 Météo 20:10 Plus belle la vie 20:35 Des femmes enchaînées, des femmes déchaînées 22:05 Post-scriptum 22:20 Météo 22:23 La minute épique 22:25 Soir 3 22:50 Roberto Alagna

06:00 M6 Music 07:00 Météo 07:05 M6 Clips 07:20 Météo 07:25 M6 Kid 07:40 Disney Kid Club 08:30 Météo 08:35 M6 boutique 09:50 Météo 09:55 Absolument stars 11:10 Un gars, une fille 11:40 Charmed 12:45 Le 12.45 12:55 Charmed 13:40 Météo 13:45 Une famille 2 en 1 15:40 D&CO, une semaine pour tout changer 18:50 100% Mag 19:40 Scènes de ménages 19:43 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 50 ans qui ont changé notre quotidien 22:30 Zone interdite

06:40 Télé-achat 06:40 Télé-achat 09:40 Tellement people 08:40 Flipper 10:25 09:30Tellement Flipper people 10:20Tellement Les sorciers de Waverly people : Tori 11:10 Place Spelling 10:45 Les sorciers de Waverly 12:15 Tellement people : la quotiPlace dienne 11:10 Sonny

CA P RI CO RN E

Vous saurez utiliser habilement votre pouvoir de persuasion pour obtenir ce que vous voulez de quelqu'un qui ne vous est pourtant pas très favorable. C'est la bonne occasion de chercher à aller plus loin dans les négociations que vous avez entreprises.

Les choses changeront très vite au cours de la journée. Attention vous êtes dans une période de transition. Cela peut se répercuter sur votre environnement amical ou familial. Montrez de l'énergie autour de vous en réorganisant vos fréquentations.

Ce ne serait pas la peine de vous battre si vous n'aviez pas une certaine conviction quant aux résultats. Les événements vous donneront raison de vouloir ne pas douter et de croire en vous. Tout est possible si vous savez faire valoir vos capacités.

S CO RP I O N

T A UR E AU

B A LAN CE

Vous ferez très attention à tout ce qui se dit autour de vous. Vous risquez de glaner l'information précieuse qui vous manque pour mener à bien une action performante dans les affaires. Une reprise ne vous laisserait pas dans l'indifférence.

Détermination et courage sont vos mots d'ordre et la récompense à votre dévouement ne tardera pas à venir. Vous vous sentez capable de grandes choses toutes proches de l'exploit. Votre dynamisme vous tire en avant. Vous connaîtrez la joie intense de la tâche accomplie.

Une décision importante est à prendre dans une affaire personnelle qui vous intrigue. Votre attitude obstinée sera un gage de bonne volonté. Ne vous précipitez pas à la légère dans cette affaire de cœur. Si vous voulez pouvoir aboutir ne brusquez pas les choses. Restez calme.

Les problèmes de communication qui auraient pu survenir vont s'envoler. Vous aurez l'occasion de discuter sérieusement. Si vous avez du mal à vous faire comprendre, prenez votre temps, respirez profondément puis parlez calmement et vous serez écouté.

-Vous aurez la chance de pouvoir trouver le temps de vous occuper de certaines questions pratiques que vous laissiez en suspens. Vous avez beaucoup à faire et il faut commencer tout de suite si vous ne voulez pas prendre de retard. Armez-vous de patience et de courage.

N'accordez pas votre pécieux temps à ceux qui ne sont pas sincères ou qui vous cachent la vérité. Essayez de ne pas juger mais cela ne vous empêche pas pour autant de ne pas vous mettre d'accord avec eux.

G E ME A UX

S AG ITA IR E

Si vos projets financiers rencontraient un obstacle aujourd'hui, vous serez sans doute vraiment dégoûté. Pour que cela soit seulement du temporaire, ne baissez surtout pas les bras et battez-vous. Vous pouvez vous attendre à ce que les choses avancent très vite maintenant.

BƒLIER

V E RS E A U

-Vous risquez de faire une nouvelle rencontre financière intéressante. Pourtant cette personne ne semble guère vouloir entrer dans le cercle de vos relations. Vous devrez faire une démarche peu courante pour sympathiser. C'est néanmoins de bonne augure pour vous.

P OI S S O N

taine Bonaventure vient d'interroger le propriétaire d'un bateaurestaurant amarré sur les quais de Seine, le corps de ce dernier est retrouvé à fond de cale, une balle dans le coeur. En même temps que le cadavre, la police découvre une suspecte. Quand il aperçoit son visage, Bonaventure est frappé de stupeur : il s'agit d'un sosie parfait de Soeur Thérèse. Tout porte à croire qu'il s'agit de l'auteur du coup de feu. Prétendant s'appeler Monique, la suspecte parle comme un charretier et montre une profonde hostilité pour tout ce qui touche à la religion. Troublé par la ressemblance, Bonaventure organise une confrontation entre Monique et Soeur Thérèse...

Pénurie de logements, exode rural, révolution technologique, chocs pétroliers, explosion des banlieues ou réchauffement climatique : en cinquante ans, sous la pression des événements, la façon d'habiter a radicalement changé. Faire l'histoire du logement, c'est un peu dessiner un portrait de la France au fil des ans. Ce documentaire propose de raconter ces bouleversements successifs à travers quelques destins particuliers. Parmi ceux-ci, retour sur une des premières familles qui a choisi de s'installer dans la «Cité des 4000», à la Courneuve, dans les années 60. Portrait d'une jeune Alsacienne élue «fée du logie française» au Salon des arts ménagers. Plus récemment, une mère de famille emménage dans une HLM écolo pilote.

Horoscope

C AN CE R

Alors que le capi-

06:30 Télématin 09:04 Dans quelle éta-gère 09:05 Des jours et des vies 09:30 Amour, gloire et beauté 09:55 C'est au programme 10:55 Météo 2 11:00 Motus 12:50 Emissions de solutions 13:50 Soyons Claire ! 13:55 Consomag 14:00 Toute une histoire 14:55 Tennis 18:56 CD'aujourd'hui 18:59 Point route 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:55 Image du jour : Roland Garros 20:30 Soyons Claire ! 20:31 Tirage du Loto 20:35 The Closer : L.A. enquêtes prioritaires 21:19 D'art d'art 21:20 The Closer : L.A. enquêtes prioritaires 22:04 Eclats de Croisette 22:05Un oeil sur la planète 23:50Expression directe 23:52Dans quelle éta-gère 23:55Journal de la nuit

LIO N

06:20 Zoé Kézako 06:30 Zoé Kézako 06:45 TFou 08:25 Météo 08:30 Téléshopping 09:20 Le destin de Lisa 09:40 Le destin de Lisa 10:30 Le destin de Lisa 11:00 Météo 11:05 Le protecteur 11:55 Petits plats en équilibre 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:50 Trafic info 13:55 Arlette 15:40 Beethoven 3 19:10 La roue de la fortune 19:50 La prochaine fois, c'est chez moi 19:55 Météo 20:35 C'est ma Terre 20:38 Courses et paris du jour 20:39 Moments de bonheur 20:45 Soeur Thérèse.com 22:30 New York, section criminelle 23:15New York, section criminelle

V I E RG E

07h00 : Journal télévisé (1er 07h00 : Journal télévisé (1er édition) édition) 07h15 : Sabahiat (Télématin) 07h15 :: Qaryat Sabahiat 10h00 El (Télématin) Ilm Wa 10h00 : Moughamarat Farid Khayal 10h30 :: Ouyoun El-Assil Aâliya 10h30 12h00 :: Min Firqat Mozart 11h15 Waqiouna 12h30 : Dragon IbtikaratBall 12h15 13h00 : El-Azraq Journal télévisé 12h30 El-Kabir( édi13h00 Journal télévisé tion du: 13h) (13h30 édition: du 13h) Rebeca 13h30 Fernanda 15h00 : Luisa Long métrage 15h00 : Azizi El-Mouchahid d'animation 16h30 dank 16h30 :: Slam Kaasse el fadaa 17h00 : Indjazat 17h00 : El-AâlemBachariya baina yadak 17h30 : El-Moustahlik 17h30 : El-khal wa raihane 18h00 : Journal télévisé 18h00 : Journal télévisé ( édi( édition Amazigh) tion Amazigh) 18h20 : Hadith Dini 18h20 : Haoula aâlem 18h30 : Moutaât El-Maida 19h00 :: Bit Ikhetar 19h00 Djadisoualek 20h00 :: Journal Journal télévisé télévisé ( édi20h00 tion du 20h) ( édition du 20h) 21h00 :: Taraa Min Waqiouna 21h00 Maa tara 1.2.3. viva 22h00 : Film l'algerie 23h30 : Varietes musicales 23h00 : Film algerien

LUNDI

12:45 11:35Friends Sonny 12:25Stargate American Dad ! 13:15 SG-1 12:50 American Dad ! 14:00 Stargate SG-1 13:15 Stargate SG-1 14:45 Stargate SG-1 14:00 Stargate SG-1 15:40 dents SG-1 de la mer 2 14:45Les Stargate 15:35Stargate Tellement vrai 18:00 SG-1 19:00Stargate Les dossiers 18:45 SG-1de «Vis ma vie» : la quotidienne 19:30 Stargate SG-1 19:35 Friends 20:35 Les dents de la mer 3 20:35 A nous quatre, Cardinal A la recherche du grand 22:20 ! 22:15 Les quatre Charlots amour mousquetaires 23:55 Tellement vrai

23

Nuages épars. 20°

Le doute pourrait s'immiscer entre vous et une personne qui vous est

proche. Votre anxiété vous rend impatient mais vous aurez la chance d'avoir pour vous la clémence de ceux qui vous entourent.

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 03 h 48 El-Dohr 12 h 44 El-Assar 16 h 36 El-Maghreb 19 h 58 El-Icha’a 21 h 33

LE SAVIEZ-VOUS ? COMMENT COMPTER LES POINTS AU BOWLING ? NOMBRE DE QUILLES TOMBÉES : Au premier lancer de chaque frame, vous obtenez un nombre de points en fonction du nombre de quilles que vous aurez fait tomber. Si vous faites tomber toutes les quilles dés le premier lancer, vous aurez 10 points et ceci sera appelé un strike. S’il reste des quilles debout après le premier lancer, vous aurez le droit à un second lancer et le total des quilles qui tomberont sera ajouté à votre premier lancer. Si vous faites tomber le reste des quilles à ce deuxième lancer, vous aurez 10 points et ceci sera appelé un spare. Au bout de 10 frames, si vous réussissez à faire un strike ou un spare, vous aurez le droit à 1 ou 2 lancer supplémentaires. POINTS SUPPLÉMENTAIRES : En plus du nombre de quilles que vous aurez fait tomber, vous

aurez le droit à des points de bonus en cas de strike ou de spare : Si vous faites un strike, vos deux prochains lancers seront additionnés aux 10 quilles déjà tombées. Si vous faites un spare, votre prochain lancer sera additionné aux 10 quilles déjà tombées Il faut donc faire le plus gros score possible après un spare ou un strike pour marquer facilement des points. Le score maximal est de 300 et vous ne pourrez l’obtenir qu’en faisant 12 strikes à la suite (même à la Wii, je n’ai jamais réussi à faire plus que 282 ^^).Enfin dans le tableau des scores, vous aurez surement remarqué que de temps en temps vous avez des chiffres du premier lancer qui sont surlignés ou entourés, cela signifie que vous avez fait tomber les quilles en configuration « split« , c’est à dire que des quilles se retrouvent isolées à droite et à gauche et qu’il vous sera très difficile de faire un spare avec cette configuration.


Maracana N° 1121 — Lundi 24 Mai 2010

Reflexion

24

Les problèmes de la domiciliation

g Par Djalil Ahmed

L’information a été répercutée et reproduite, mais elle n’a pas eu l’importance voulue. Il s’agit des nouvelles dispositions règlementaires introduites par le Bureau fédéral de la FAF, notamment celles concernant les critères pour accéder d’une division à l’autre. Les règlements du football algérien ont été, cette saison, scindés en plusieurs parties selon le palier de compétition.

C’

est ainsi que les divisions 1 et 2 ont leur propre règlementation, de même que le championnat inter-régions et les divisions inférieures. En attendant, bien sûr, d’élaborer ceux du football professionnel lorsque celui-ci sera appliqué chez nous. Dans chacun des textes que nous venons d’évoquer, il y a des articles consacrés à la domiciliation des clubs, à savoir les stades dans lesquels ils sont appelés à recevoir leurs adversaires. Les règlements posent certaines conditions pour que ces stades puissent accueillir des rencontres officielles. On y parle de terrain, de vestiaires, de tribunes, de capacité d’accueil du stade, de commodités sanitaires, de tribune officielle, de tribune de presse, d’éclairage pour les matches en nocturne (pour les D1 et D2),…

Un article et des questions

Les textes sont une chose, la réalité une autre, à savoir que s’il fallait appliquer à la lettre les dispositions de ces articles, il n’y aurait pas beaucoup de clubs qui

joueraient dans leurs stades. Et même, on pourrait dire, dans les stades dans leur ensemble. On vous livre, tel quel, l’article 67 des règlements généraux du championnat des divisions 1 et 2 : 1. Les rencontres des divisions une et deux doivent se dérouler dans des stades homologués et remplissant les conditions suivantes : a. D'une capacité d'accueil de 10.000 spectateurs au minimum pour les clubs de la division nationale une et de 8.000 spectateurs au minimum pour les clubs de la division nationale deux. b. D'un terrain de jeu avec une pelouse en gazon naturel ou artificiel en bon état. c. D'installations dépendantes : - Vestiaires joueurs : au moins quatre (04) - Vestiaires d'arbitres : au moins deux (02) - Salle de contrôle anti-dopage équipé d'un réfrigérateur - Salle de presse. 2. Les stades des clubs de la division 1 doivent disposer d'une installation d'éclairage réglementaire à 1200 lux (normes FIFA) avec une source d'approvisionnement de substitution (groupe électrogène) permettant le bon déroulement des matches en nocturne. 3. Les stades doivent disposer aussi de toutes les installations nécessaires à la retransmission télévisée des matches, comprenant notamment : - Une aire de stationnement des autos-cars régie avec les alimentations électriques spécifiques et autonomes assurant la sécurité des intervenants. 4. Si ces conditions ne sont pas remplies, la ligue fixe d'office la domiciliation sur un stade dûment homologué. Nous n’inventons rien, c’est bien écrit dans les règlements en question. Posons-nous, alors, la question de savoir combien de clubs de la division 1 ont des stades qui répondent aux critères de cet article ? Il y en a, certainement, mais ils doivent se compter sur les doigts d’une seule main.

Combien de stades en Algérie disposent d’éclairage pour les matches en nocturne développant 1200 lux de luminosité, soit les normes imposées par la Fifa ? Cela veut dire que la grosse majorité des clubs de ce championnat ne doit pas jouer dans son stade. Pourtant, la Ligue nationale a bien permis au NAHD et à l’USM El Harrach de jouer dans des stades tout justes bons pour abriter des confrontations de championnats de wilaya avec tout le respect que l’on doit à ces petits clubs. Et nous ne visons pas seulement que ces deux clubs de la division 1. Il y en a d’autres qui sont susceptibles d’être refusés par la Ligue nationale. D’abord combien de stades en Algérie disposent d’éclairage pour les matches en nocturne développant 1200 lux de luminosité, soit les normes imposées par la Fifa ? Aucun. Pas même le stade du 5-Juillet. Par conséquent, la Ligue nationale ne doit pas programmer de matches en nocturne chez nous. Combien de stades disposent de salles de contrôle anti-dopage équipées d’un réfrigérateur ? Aucun. Combien de stades ont une tribune et une salle de presse ? Quelques uns seulement pour ne pas dire un seul, le stade du 5Juillet, qui souvent voit sa tribune de presse envahie par des gens qui n’ont rien à voir avec la corporation.

A quand une structure de contrôle et de gestion ?

Admettons que la Ligue nationale veuille appliquer, d’une manière stricte, la règlementation. Comment ferait-elle pour domicilier un club dans un stade qui luimême ne répond pas à tous les critères édictés ? L’Algérie dispose-t-elle de suffisamment de stades pour se permettre un tel privilège (car c’est bien d’un privilège qu’il s’agit) ? Absolument pas. En fait, il s’agit d’une règlementation faite pour des choses qui n’existent pas. C’est aussi clair que cela. Depuis des années, l’accent est mis sur cette

carence en infrastructures sportives. Il y a trop de clubs pour peu de terrains. En outre, de nombreux stades datent de l’époque coloniale et ne répondent plus aux critères de la haute compétition. Même certains de ceux qui ont été construits de l’indépendance à nos jours ont des problèmes d’homologation. En fait la Ligue nationale fait avec et ferme les yeux. Elle ne peut faire autrement quand on sait que des clubs n’ont même pas de stades à eux (exemple du Mouloudia d’Alger et du Paradou AC). C’est pourquoi la décision prise par le Bureau fédéral, lors de sa réunion du 6 avril dernier, risque de se heurter à pas mal de problèmes quand ce n’est pas de la contestation. Effectivement, avec cette nouvelle disposition, l’accession ne se gagne plus sur le terrain. En plus d’avoir terminé à une place qui vous offre l’accession, il faudra prouver que vous disposez d’un stade qui réponde aux normes édictées par la règlementation. Certes, cette mesure ne commencera à être appliquée qu’à partir de la saison 20112012, elle n’en constitue pas moins un sujet qui mérite le débat. Il faut bien comprendre que la FAF est tenue selon les directives de la Fifa à imposer à tous les clubs, de n’importe quelle division, des stades où il existe un minimum de confort et surtout un maximum de sécurité. Elle le fait en sachant bien que chez nous, les infrastructures ne répondent pas, dans leur majorité, à ces conditions. Comment pourra-telle, demain, interdire à un club, qui a gagné le droit d’évoluer à un palier supérieur, d’accéder parce que son stade ne répond pas aux critères de domiciliation ? S’il faut appliquer strictement la règlementation, il n’y aura pas beaucoup de clubs qui vont accéder. Et on ne trouvera même pas d’autres clubs pour les remplacer parce que eux aussi n’ont pas les infrastructures adéquates.

Ce que l’on remarque c’est que dans la nouvelle règlementation, le Bureau fédéral n’a pas parlé de gestion des clubs. Pourtant, c’est un sujet sur lequel elle devrait se pencher puisque la loi 04-10 sur le sport et le décret exécutif 05405 relatif aux Fédérations sportives, lui donnent le droit de prévoir une structure chargée de contrôler la gestion, notamment financière, des clubs. Cette structure pourrait être habilitée à interdire à un club d’accéder au palier supérieur s’il ne dispose pas d’assez d’argent pour financer sa participation dans ce championnat. En France, une telle structure existe, la DNCG (Direction nationale de contrôle et de gestion), et elle a, par le passé, interdit à des clubs comme Avignon ou Gueugnon d’accéder en division 1 parce qu’ils n’avaient pas les ressources nécessaires pour se prendre en charge dans cette compétition. La FAF ne le fait pas parce qu’elle ne veut pas se mettre à dos les dirigeants de clubs. Mais il se pourrait qu’elle le fasse un jour, certainement quand le professionnalisme sera mis en place et appliqué. Dans ce cas, elle risquerait d’ouvrir une nouvelle brèche de contestations, comme pour les infrastructures sachant que jamais un club n’acceptera qu’on lui interdise une accession qu’il a gagnée sur le terrain au prix de maints efforts, de sueur et de stress. On ouvre ici le débat sur le cahier des charges sans lequel rien ne pourra se faire, un cahier des charges que chaque club sera tenu de respecter. Après tout, le football est un spectacle, et qui dit spectacle dit un minimum de confort et de sécurité. Mais chez nous, on vous rétorquera que même les salles de spectacle officielles ne répondent pas à tous les critères de confort et de sécurité. Cependant, comme il faudra bien commencer un jour à s’aligner sur la normalité, la FAF a, peut- être introduit une nouvelle forme de voir les choses en la matière. J. A.


maracanafoot1121