Page 1

USMAn-JSK

QUAND IL NE RESTE QUE LA COUPE !

AOUDIA : «JE LAISSERAI LES SENTIMENTS AUX VESTIAIRES»

RAOURAOUA ET SAÂDANE INVITÉS

LE MCA OUBLIE KHROUB ET SE TOURNE VERS BATNA

CAB-MCA

www.maracanafoot.com

REBIH : «NOUS L’ AURONS CETTE COUPE !»

Jeudi 8 Avril 2011 - N° 1083 - Prix 20 DA

Halliche : «Il nous faut améliorer notre cohésion»

BELHADJ À LA ROMA

ZIANI QUITTE WOLFSBURG

EST-CE LE BON CHOIX ?

STAGE EN SUISSE ET EN ALLEMAGNE L’info continue sur www.maracanafoot.com


02

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

LES GRANDS CHANTIERS DU SPORT Une commission spéciale pour réfléchir et réorganiser le paysage sportif national et particulièrement le football en veillant notamment à généraliser sa pratique tout en jetant les bases du professionnalisme. C’est donc ce que vient de décider le ministre de la Jeunesse et des sports. Vaste programme et nous supposons qu’il faudra bien plus que quelques réunions pour définir ne serait-ce que les contours de la nouvelle configuration sportive. Parce que le professionnalisme outrepasse dans sa pratique l’application d’une législature fut-elle la plus complète et c’est un état d’esprit auquel devront s’accommoder tous les gérants des clubs appelés désormais à agir en tant que managers. L’une des premières contraintes de ce nouveau dispositif, concerne la gestion financière des clubs qui doit être radicalement transformée, voire bouleversée dans plusieurs de ses volets dont le sponsoring qui devient ainsi la principale source puisque toute subvention étatique devrait logiquement disparaître. Or, à ce sujet, il ya eu un débat très intéressant sur la chaine 3 ( 6 avril) où lors d’une émission économique, les invités ont discuté sur l’argent du foot et le sponsoring en évoquant ce qu’ils appellent judicieusement “l’industrie du sport”. Nous constatons alors que nous importons l’écrasante majorité de nos équipements, de la paire de chaussures jusqu’aux filets du but, toutes disciplines confondues. Cette situation, qui traduit le profond degré de dépendance vis-àvis de l’étranger, interpelle sur un point au moins, celui de booster le sport par la mise à disposition de toute la logistique. L’importation de biens d’équipements par son coût, réduit considérablement la pratique sportive. A titre d’exemple, le célèbre équipementier Puma en signant un contrat d’exclusivité avec l’équipe nationale, a raflé la mise et, tenez-vous bien, le maillot algérien caracole en tête de ventes à…Paris où il s’est littéralement arraché à 75 euros pièce! Pour dire les sommes considérables susceptibles d’être générées par le sport. Et cela les gérants des clubs doivent définitivement l’admettre, eux qui voient les maillots de leurs équipes ainsi que tous les supports faire l’objet d’ostentatoires contrefaçons. En s’imposant comme les propriétaires incontournables de leur label, ils peuvent à loisir commercialiser leur image de marque et générer ainsi de précieuses rentrées d’argent pour leurs clubs. Pour l’heure, nous n’en sommes pas là et ces balbutiements sur le professionnalisme ne doivent pas occulter l’immense chantier qui attend les instances sportives : la formation. A. B.

Tournoi International à Cannes en juin

JUMELLES

LES ALGÉRIENS D’ESPOIR FUTSAL PRÉSENTS

L’édition 2010 du Tournoi International de Futsal Cannes Côte d’Azur, la quatrième du nom, sera jouée au Gymnase des Mûriers fin juin. Le 4e Tournoi International de Futsal de Cannes est une compétition qui débutera le samedi 26 et le dimanche 27 juin. A l’affiche, un plateau pour le moins alléchant : les champions de Tunisie (la goulette Futsal) et les champions d'Algérie (AJS Constantine) ainsi qu’Espoir Futsal (ALG), Players Sud (LUX), Lyon Footzik (69) et Bastia Futsal (champion de Corse 2010). A noter aussi que le tournoi sera parrainé comme chaque année par Wilfried Gohel, Eric Bauthéac et Steven Paulle. En outre, une vente aux enchères se tiendra au cours de l’événement. Des maillots de joueurs professionnels seront à acquérir et les fonds récoltés seront reversés à AEH (Aide aux Enfants d’Haïti), dans le but de construire une nouvelle école à Haïti. Alors que l’été et les vacances viennent de commencer, le Cannes Futsal comptera sur de nombreux spectateurs, des amateurs de foot aux simples curieux, pour venir encourager les sportifs présents.

Match amical de préparation

Futsal – Un championnat national 2010/2011

En match amical, mercredi après-midi, à Osaka, la sélection de Serbie, composée de joueurs évoluant dans le championnat serbe, s'est facilement imposée 3-0 face au Japon. Dragan Mrdja, l'attaquant de Novi Sad, a marqué les deux premiers buts (15e et 23e). Le milieu de terrain du Partizan Belgrade, Nemanja Tomic a inscrit, quant à lui, le troisième et dernier but de son pays sur un coup franc des 30 mètres (60e).

Inscrite dans le cadre du lancement de la pratique de Futsal (football en salle) en Algérie, l’amicale des anciens internationaux que dirige Ali Fergani a été chargée par la FAF, avec le concours de trois ligues régionales : Alger, Oran et Annaba de lancer un tournoi national. Cette décision a été prise lors de la dernière réunion du bureau fédéral de la FAF, tenue mardi. Les dates et les lieux de déroulement de ce tournoi n’ont pas encore été fixés. Cependant, la fédération de football a insisté sur le fait que cette initiative «sera la préfiguration du championnat» d’Algérie de Futsal qui sera lancé dès la saison prochaine 2010/2011.

LA SERBIE BAT LE JAPON 3-0

Saison 2010/2011

UN TOURNOI NATIONAL POUR COMMENCER

COUP D’ENVOI, LE 7 AOÛT

Le début du championnat national de Division Une de la saison 2010/2011 est fixé au 7 août prochain. Pour la nouvelle saison, qui verra la réinstauration d'une première division à 16 clubs, et une division II à trois groupes de quatorze clubs chacun, la période d'enregistrement a été fixée du 1e juin au 31 juillet 2010. L'instance fédérale a, toutefois rappelé aux clubs que le recrutement ou le renouvellement des licences pour les joueurs étrangers n'est pas autorisé. Seuls les joueurs sous contrat initial dûment enregistré à la LNF seront qualifiés jusqu'à l'expiration de leur contrat. Concernant les effectifs, la FAF a décidé que les clubs ont le droit d'enregistrer pour la saison prochaine 25 joueurs au maximum, dont deux joueurs seniors en 1re année. Par ailleurs, les clubs qui n'ont pas assaini leur situation vis-à-vis de la Commission des résolutions des litiges seront interdits de recrutement pour la saison 2010.

LES ARBITRES AURONT DES OREILLETTES À PARTIR DE 14 AVRIL

La commission d'arbitrage de la FAF procédera le 14 avril prochain à la remise des oreillettes d’arbitrage pour les arbitres de l’élite. Pour assurer une bonne maîtrise de ce nouveau matériel utilisé dans les grandes compétitions internationales, la Commission fédérale d'arbitrage a prévu une journée de formation. Cette mesure s'inscrit dans le processus de modernisation de l'arbitrage algérien pour lui permettre d'être au diapason du niveau international.

Intemp é ries au Bré

LE MARACANA sil La pelouse du INONDÉ mythique stade carioca de M et ses vestiair

arac es co se sont abattues mplètement inondés à la suite ana était sous l'eau mardi sur la métropo des pluies dilu le de 95 personne vi s dans l'Etat de brésilienne lundi et qui ont ca ennes qui Rio de Janeiro. usé la mort

Coupe d’Algérie

Brésil

LES JOUEURS AUTORISÉS À ÉCRIRE SUR TWITTER

La Fédération brésilienne de football (CBF) a donné son feu vert aux joueurs de la sélection nationale pour qu'ils publient, sous certaines conditions, des commentaires sur le site de micro-blogs Twitter pendant la Coupe du Monde 2010, a indiqué samedi le journal Folha de Sao Paulo. "Les athlètes vont pouvoir écrire sans problème. La seule restriction que nous posons est qu'ils n'évoquent pas des sujets internes à la sélection. C'est la même consigne donnée aux athlètes lorsqu'ils s'expriment par d'autres moyens de communication", selon les propos d'un respondable de la communication de la Fédération, Rodrigo Paiva, rapportés par le quotidien. Parmi les joueurs vedettes de la sélection brésilienne, au moins trois sont actifs sur Twitter: Kaka (Real Madrid), Luis Fabiano (FC Séville), et Gilberto Silva (Panathinaikos).

TIRAGE AU SORT DES DEMI-FINALES CE DIMANCHE La Commission d’organisation de la coupe d’Algérie organisera le tirage au sort des demifinales de la compétition seniors, ce dimanche 11 avril 2010, à 15h, au siège de la FAF. Les présidents des clubs qualifiés sont cordialement invités à assister au tirage au sort. Les demi-finales de la coupe d’Algérie sont programmées pour le mardi 20 avril. Trois matchs des quarts de finale de la Coupe d’Algérie se joueront ce vendredi ; le match ES Sétif-USM

Programme des quarts de finale :

Bel-Abbès, prévu le 13 avril.

n Vendredi 9 avril, à 18h A Batna : CA Batna – MC Alger A Annaba : USM Annaba – JS Kabylie A Chlef : ASO Chlef – ICS Tlemcen. n Mardi 13 avril, à 19h ES Sétif – USM Bel-Abbès.


03

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

MONDIAL

2010 STAGES DE PRÉPARATION DES VERTS

CE SERA EN SUISSE ET EN ALLEMAGNE

La sélection nationale de football effectuera deux stages de préparation avant son départ pour l’Afrique du Sud. Le premier se déroulera en Suisse et le second en Allemagne, en mai et juin prochains. C’est ce qu’a annoncé la fédération algérienne de football sur son site web hier. Le premier stage devrait se dérouler en altitude en Suisse, très fort probablement à Crans Montana dans le canton de Valais. Ce stage est prévu du 18 au 28 mai sera ponctué par un match amical contre l'Irlande le 28 mai à Dublin. Les Verts bénéficieront après ce stage, de deux jours de repos avant de reprendre la préparation avec un deuxième stage, celui-ci étant prévu du 31 mai jusqu'au 5 juin et sera ponctué par un match amical contre les Emirats arabes unis très probablement en Allemagne aussi. Pour ce qui concerne le départ de la délégation algérienne pour l'Afrique du Sud, il est prévu le 6 juin à bord d'un avion de la compagnie nationale Air Algérie. D'autre part, le sélectionneur national, Rabah Saâdane, animera au mois de mai une conférence de presse. En Afrique du Sud lors du Mondial 2010, l'Algérie évoluera dans le groupe C avec l'Angleterre, la Slovénie et les Etats-Unis.

HALLICHE : «NOTRE COHÉSION LAISSE À DÉSIRER !» Le défenseur central de l’équipe nationale et du Nacional Medeire, club de la 1re division portugaise, Rafik Halliche, est convaincu des chances de l ’Algérie en coupe du monde. Il y croit dur comme fer. : «J’y crois et nous pouvons créer la surprise», a déclaré l’ancien joueur du NAHD à Afrik.com.

I

l a, par ailleurs, estimé que l’équipe nationale de football «est capable de créer la surprise» en Afrique du sud : «On va jouer le tout pour le tout. L’Angleterre est clairement la grande favorite du groupe.

Mais, derrière, il y a de la place. Nous allons jouer du mieux que nous pouvons», a-t-il argumenté. Agé de 23 ans, Rafik Halliche est un défenseur qui connaît une progression sensible au niveau international. Au terme d’une Coupe d’Afrique pleine de promesses, le défenseur de l’équipe nationale, prêté par Benfica au CD Nacional Madeire, se dit ambitieux. Dans un entretien publié hier, il a évoqué la Coupe d’Afrique des nations, disputée en janvier dernier, en Angola. Il parle également des chances de l’équipe nationale en Coupe du monde. Et, naturellement, il aborde avec prudence son avenir de joueur professionnel et ses ambitions pour les années à venir. Revenant sur la CAN2010, il affirme que «Nous avons échoué techniquement dans notre objectif, à savoir

de jouer collectif. Certes, nous avons de bons joueurs au sein de l’équipe nationale. Il y a de bonnes individualités. Mais, nous ne parvenons pas à jouer en équipe, en cohésion. Le jeu collectif de l’équipe nationale d’Algérie laisse à désirer. Mais au final, je dois dire franchement que notre performance n’est pas si mauvaise.» Concernant les nouveaux joueurs, susceptibles de renforcer les rangs de l'équipe nationale, en prévision de la Coupe du monde, Halliche estime qu'ils seront les bienvenus. «Franchement, je ne connais pas vraiment les nouveaux. Si le coach juge qu’ils peuvent apporter quelque chose, pourquoi pas ?! Je n’ai rien contre. Au contraire ! Ce renfort peut apporter le plus qu’il nous manque. Ces arrivées sont les bienvenues», a-t-il ajouté. A propos de la demi-

finale jouée et perdue face à l’Egypte en Angola, Rafik Halliche est affirmatif que le match «a clairement été faussée par l’arbitre qui a été incorrect. On ne méritait pas de perdre de cette manière, comme ça... Franchement, j’estime que mon carton n’était pas mérité. C’est dommage parce que l’arbitrage africain est une nouvelle fois pointé du doigt. Il faut vraiment que cela s’améliore. Prêté pour la deuxième saison de rang par son club d'origine, Benfica Lisbonne, au Nacional Madeira, l'ancien joueur du NA Hussein Dey a indiqué qu'il ne se décidera sur son avenir qu’après le Mondial. "Je veux d’abord me concentrer sur la fin de saison. On verra par la suite. Pour le moment, je me concentre sur ce que je fais. Après le Mondial, je déciderais de mon avenir", a-t-il conclu. Abdou Seghouani

L’UNE DES PRIORITÉS DE ZIANI EST DE QUITTER L’ ALLEMAGNE

La Bundesliga n'attire plus Ziani. Le charme n'a pas opéré pour lui à Wolfsburg. Ziani n'entre pas dans les plans de son nouvel entraîneur. Pour l'international algérien, un retour en 27 minutes, c’est le temps de jeu de Karim Ziani depuis le début de l’année 2010 avec Wolfsburg. Et cela ne semble pas prêt de s’arranger, alors que l’on s’approche de la coupe du monde en Afrique du Sud. L’arrivée d’un nouvel entraîneur à la tête des Wolves, LorenzGünther Köstner, n’a pas donné l’occasion à Ziani de s’imposer définitivement en Allemagne. Aujourd’hui, la situation est intenable, comme nous l’a confirmé l’agent

du joueur, Karim Aklil. «C’est l’incompréhension qui règne dans la stratégie sportive du club. Il n’y a aucun problème avec le club ni les dirigeants. Le nouvel entraîneur ne compte pas sur lui», explique-t-il. «C’est plus politique que sportif, il préfère s’appuyer sur les joueurs qui ont gagné le titre la saison dernière». Du coup, un départ est plus que souhaité, même si «Wolfsburg ne veut pas le laisser partir. Mais, même si le prochain entraîneur veut le garder, la confiance s’est rompue». Il y a quelques jours, on avait annoncé l’intérêt de trois clubs : Monaco, Rennes et Paris.

«Quelques clubs français m’ont contacté, des clubs de première partie du tableau. L’une des priorités de Karim est de rentrer en France», nous a confié Karim Aklil. «Des discussions auront prochainement lieu avec Wolfsburg. Karim veut retrouver le plaisir de jouer et tout ce qu’il a perdu en Allemagne». Il ne serait donc pas surprenant de voir l’international algérien revenir gambader sur les pelouses de la Ligue 1 après cet intermède très mitigé en Bundesliga. Le club qui saura offrir le challenge sportif le plus intéressant emportera la mise. A. S.

EST-CE LA BONNE DÉCISION ? BELHADJ VEUT TENTER L’AS ROME

Parti soigner ses adducteurs dans une clinique au Qatar, Nadir Belhadj a regagné son club, Portsmouth où il doit reprendre les entraînements cette semaine. L’international algérien s’était blessé le 24 mars dernier aux adducteurs, lors d’une séance d’entraînement avec son club. Parce qu’il n’a plus d’argent, Portsmouth va mal. A l’inverse, les choses semblent aller pour le mieux pour Nadir Belhadj. Parce qu’il a été auteur d’une saison jusqu’ici très convaincante, il fait l’objet des convoitises. Pendant qu’il était aux soins, Belhadj a «affolé la Russie». Les recruteurs qui s’étaient jusque-là limités à venir l’observer, ont en effet décidé de frapper à la porte de Portsmouth. Ainsi, deux clubs russes cherchent à s’offrir les services de Nadir Belhadj : le CSKA et le Spartak Moscou ont proposé cinq millions d’euros pour le convaincre. Le mercato en Russie vient de

reprendre... Désireuse de s’attacher, elle aussi, les services du défenseur latéral gauche de l’équipe nationale, l’AS Roma, selon la presse anglaise, serait disposée à mettre 7 millions d’euros sur la table pour atteindre son objectif et faire signer le joueur. Sans perdre de vue que, dans le même temps, les Ecossais du Celtic de Glasgow et le FC Barcelone ont toujours un œil sur lui. Belhadj va-t-il jouer la carte de la prudence et s’engager avant la coupe du Monde ? Ou bien va-t-il prendre le risque d’attendre le Mondial pour mieux décider ensuite ? Va-til aussi décider de tourner le dos aux propositions russes ? La question mérite d’être posée. Cependant, dans l’entourage du joueur, on croit savoir qu’on a repoussé les offres venues de Russie. Conseiller un joueur, un proche, c’est bien. Mais lui faire croire qu’il peut prendre la place d’un

joueur comme Riise, n’est pas tout à fait indiqué. Le joueur n’est visiblement pas vraiment chaud pour aller jouer en Russie. Le nouveau prétendant qui pourrait mettre tout le monde d’accord, l’AS Roma, serait prêt à miser près de 7 millions d’euros pour s’offrir le gaucher de Portsmouth. Une destination bien plus ensoleillée et qui pourrait avoir les faveurs du joueur. «Dans le cas où il opterait pour cette alternative, serait-ce la bonne décision pour Belhadj ?», s’interrogent les observateurs. Une récente expérience, celle de Karim Ziani, devrait donner à réfléchir au joueur de l’équipe nationale. Aller dans un club pour être «planqué» n’est pas la solution la plus indiquée pour un joueur professionnel de la dimension de Nadir Belhadj. «Il faut bien peser le pour et le contre avant de prendre une décision finale», estiment les observateurs. Abdou Seghouani


04

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010 A DEUX MOIS DU MONDIAL

GUENDOUZ : «LA SITUATION EST INQUIÉTANTE» L’ ex-capitaine du NAHD et de l’équipe nationale, Mahmoud Guendouz, avec son franc-parler vient encore une fois relever les lacunes qu’il a constatées dans la gestion de la préparation de la phase finale de la Coupe du monde.

D

ans une déclaration à un confrère, l’ex-libéro n’est pas allé par quatre chemins : «A suivre la manière dont on prépare le mondial, il y a de quoi se révolter. On est en train de former une équipe

nationale par internet. On n’a plus besoin d’un entraîneur national.» Mahmoud Guendouz s’étonne de l’engouement des joueurs qui évoluent à l’étranger pour faire partie de l’équipe nationale en vue du Mondial : «Tout le monde veut jouer la Coupe du monde en annonçant qu’ils sont Algériens, je parle de ces joueurs de l’autre rive de la Méditerranée qu’on a contactés pour rejoindre la sélection nationale. C’est inacceptable. Ces joueurs ne doivent pas déclarer leur algérianité rien que pour leur intérêt. S’il n’y avait pas la coupe du monde auraient-ils accepté de porter le maillot national ? J’en doute fort ?», résume Mahmoud Guendouz. L’ancien défenseur remet en cause le classement établi par la FIFA : «Certains se vantent du classement de notre équipe nationale à

ITALIE TOTTI POURRAIT ÊTRE DU VOYAGE Francesco Totti n'a plus joué avec la sélection italienne depuis longtemps. Mais il pourrait revenir

pour disputer une dernière grande compétition, la Coupe du monde 2010. Interrogé par Canal Plus TV, le meneur de jeu italien de l'AS Roma n'a pas écarté l'idée de revenir jouer pour l'équipe nationale italienne. "Je ne sais pas si je vais revenir parce que je n'ai pas encore parlé à Lippi et puis je dois savoir où j'en suis au niveau de la forme. Puis je dois voir si l'équipe veut de moi, donc c'est une chose après l'autre". Le meilleur passeur du Mondial 2006 pourrait être d'une aide précieuse. En juillet 2007, il avait pourtant annoncé sa retraite internationale. Depuis un an, le joueur de la Roma a effectué plusieurs déclarations dans la presse pour émettre le souhait de revenir au sein de la Squadra Azzura. Jusqu'à présent, Marcello Lippi est resté insensible. Mais Totti et la Roma réalisent une belle saison. Le milieu de terrain pourrait vivre une fin de saison extraordinaire s'il remportait le scudetto et participait à la Coupe du monde en Afrique du Sud.

AFRIQUE DU SUD

Emile Baron forfait

Le gardien de but de l'Afrique du Sud, Emile Baron, ne participera pas à la prochaine Coupe du monde organisée dans son pays, en juin prochain. Le joueur de Supersport united, triple champion d'Afrique du Sud en titre, s'est blessé à l'épaule et doit se faire opérer prochainement. Le club de Pretoria l'a annoncé mercredi. Le futur adversaire de la France, dans le groupe A devra donc composer sans l'un de ses meilleurs gardiens. Baron, qui était en lice pour le poste de numéro un de la sélection, s'était blessé, le mois dernier lors d'un entraînement avec les Bafana Bafana. Le gardien sud-africain doit subir une intervention chirurgicale et ne sera pas remis avant le début de la Coupe du monde.

AFSUD :

l’échelle FIFA. Or, la composante de cette équipe nationale est essentiellement composée de joueurs évoluant à l’étranger. Donc, il y a une contradiction flagrante quand on sait que notre championnat est d’un niveau très faible. Non, il y a trop de mauvaises choses. A notre époque, le problème de l’effectif de l’équipe nationale ne se posait même pas. Les joueurs locaux étaient pétris de qualités et il n’y avait pas de différence entre les locaux et les joueurs évoluant à l’étranger.» A deux mois du coup d’envoi de la Coupe du monde, Mahmoud Guendouz semble pessimiste quant au travail qui se fait actuellement. «On ne sait même pas qui va être retenu avec ces joueurs blessés et ceux qui ne jouent pas avec leurs clubs en Europe. On a beaucoup de joueurs qui sont blessés et d’autres qui sont remplaçants dans leurs clubs. C’est inquiétant même si on suppose que ces joueurs blessés se rétablissent et ceux qui ne jouent pas dans leurs clubs retrouvent leur place de titulaire, il leur sera difficile de suivre le rythme d’une compétition de très haut niveau telle la Coupe du monde. Il se pourrait que les joueurs puisent dans leurs ressources pour jouer avec hargne et volonté.» Mahmoud Guendouz a encore remis en relief ses principes et sa vision du football national en confiant à notre confrère : «Rien ne changera ma vision du football national. Il faut tout revoir avec les hommes qui aiment leur pays et veulent du bien à notre football. J’ai été insulté par des compatriotes qui ne connaissent rien au football et des trabendistes. Je suis écœuré. Même si l’équipe nationale réussit un bon parcours en coupe du monde, il faut avouer que c’est grâce au travail réalisé par les clubs européens qui nous alimentent en joueurs.»

=MEXIQUE :

2010 Plus loin, Mahmoud Guendouz fustige les responsables qui ont pris la décision de délocaliser l’équipe nationale du stade du 5Juillet : «Pourquoi voudrait-on priver le public de voir son équipe nationale ? Est-ce qu’ils n’ont plus besoin du public algérien ? Cette décision de ne plus jouer les matchs amicaux a été prise après la lourde défaite face à la Serbie.» Il préconise une refonte totale du football national : «Avant de parler de professionnalisme, il faut assainir la situation, d’abord notre football. Tout se vend et tout s’achète dans notre championnat. Il faut procéder à un grand nettoyage des opportunistes, des saboteurs et des gens malhonnêtes. Ce n’est qu’à ce prix qu’on parlera de professionnalisme. A mon avis, il faut une autre réforme telle celle de 1977 qui a beaucoup donné au football national. Pourquoi ne pas s’inspirer du passé ? Pourtant il a eu beaucoup de bonnes choses.» Pour conclure, Mahmoud Guendouz s’en prend aux actuels dépositaires du football national : «Je suis persuadé que tous ceux qui ont la même vision que moi, par rapport à notre football, seront écartés à jamais. On ne leur fera pas appel pour des conseils, des orientations, ou une implication directe dans la gestion de notre football. C’est que nous dérangeons les tenants de la médiocrité…» Synthèse de Djamel T.

BLANCO AMBASSADEUR

Le vétéran de la sélection mexicaine, Cuauhtémoc Blanco devait se faire nommer lundi ambassadeur de la ville de Mexico City. Cuauhtémoc Blanco, 37 ans, disputera certainement le Mondial 2010 en Afrique du Sud (le troisième de sa carrière après France 98 et Corée du Sud-Japon 2002) et pendant le Mondial, il sera l'ambassadeur officiel de Mexico City. La ville organise, en effet, une grande campagne de promotion à l'occasion de la Coupe du monde avec la mise en place d'une «fan fest» en plein cœur de la capitale pendant l'épreuve pour suivre les matchs de la « Tri. » Cuauhtémoc Blanco associe donc son image à ces festivités.

e RETOUR CHALEUREUX Mthethwa rassur AU PAYS Les Bafana Bafana, après un camp d'entraînement au Brésil et un match amical au Paraguay, sont rentrés en Afrique du Sud et ont été acclamés à leur descente d'avion. Les Bafana Bafana sont de retour en Afrique du Sud après plusieurs semaines de préparation pour le Mondial au Brésil. Les hommes de Carlos Alberto Parreira ont été acclamés par leurs supporters à l'aéroport international Tambo de Johannesburg. Le président de la Fédération sud-africaine de football était présent, Kirsten Nematandani, a déclaré : « La préparation de l'équipe continue bien. Le camp au Brésil a été un succès, nous allons continuer avec un autre camp en avril en Allemagne et un dernier au pays en mai.»

MONDIAL

du leader à rassurer après la mort e Nathi Mthethwa a tenu gène Terre ain Eu ric -af ner sud ika e afr lic Po iste la rém Le ministre de mort du leader ext La e. nch Bla d n'affectera pas le re Su Ter du e ue extrémiste afrikaner Eugèn ner des tensions entre Blancs et Noirs en Afriq s. Nathi Mthethwa s'est asion nistre de la Police du pay mi Blanche, qui pourrait occ le s e ain ric -af sud s dia aux mé résultats ne notre politiqu Mondial 2010, a indiqué us commençons à voir les t l'occasion pour des agitano ce, pla en s mi ns pla montré ferme : «Avec les urtre de Terre Blanche soi orités craignent que le me tre avant et pendant la contre le crime. » Les aut communautés blanches et noires l'une contre l'au r les (mouvement de résistance teurs de tenter de monte ti de Terre Blanche, l'AWB déclaré à l'Associated Press par du s ble nsa po res des a Coupe du monde. L'un Blanche serait vengé et e a déjà promis que Terre vos équipes de foot dans un pays de meurtres. Ne afrikaner), Andre Visagi ez ervenu les nations : "Vous envoy sident Jacob Zuma est int : «Nous allons prévenir tion pour elles".» Le pré plus tec des n pro d'u de té ez do ass s pas pay un vez s t le Mondial dan dan faites pas ça si vous n'a pen nt ero ici off s ier .000 polic pour appeler au calme. 41 monde. au ité nal mi cri de haut taux


Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

MONDIAL

2010

Dennis Rommedahl, vous êtes revenu dans le championnat néerlandais l'été dernier. Comment se passe votre séjour à l'Ajax ? Amsterdam est vraiment une ville magnifique. Toutes les cultures du monde sont représentées ici, ce qui rend la vie au quotidien très enrichissante. L'Ajax compte actuellement quatre points de retard sur le leader Twente Enschede. Pouvez-vous encore espérer décrocher le titre de champion des Pays-Bas ? Rien n'est perdu, nous en sommes convaincus. Nous croyons en nos chances. Si nous gagnons les

05

ROMMEDAHL : «J'AI HÂTE D'Y ETRE» Dennis Rommedahl a disputé les dix matches du Danemark dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Si l'ancien ailier du PSV et de l'Ajax n'a pas trouvé le chemin des filets dans ces préliminaires, son statut de titulaire au sein de l'équipe dirigée par Morten Olsen ne fait pour autant aucun doute. L'international danois de 31 ans brille aussi par son expérience. Depuis ses débuts à Lyngby, en L1 danoise, en 1995, Rommedahl a tout connu ou presque, ce qui fait de lui l'un des membres les plus aguerris des Danish Dynamites, au même titre que Christian Poulsen, Jon Dahl Tomasson ou encore Thomas Sorensen. En Afrique du Sud, le natif de Copenhague croisera la route des Pays-Bas, son pays d'adoption. Après avoir porté les couleurs du PSV Eindhoven et du RKC Waalwijk entre 1997 et 2004, le Danois a rejoint l'Ajax Amsterdam en 2007. Pour FIFA.com, Rommedahl revient sur ses objectifs avec l'Ajax et le Danemark, mais aussi sur ce match très spécial qui l'attend cet été en Afrique du Sud.

prochains matches, nous terminerons la saison sur la première marche du podium. Quel regard portez-vous sur vos performances, à titre individuel ? Je suis plutôt satisfait, même si je sais que je peux faire encore mieux. Je suis particulièrement content d'avoir pu aider l'équipe dans des moments difficiles. Cela m'a permis de prendre un rôle de plus en plus important au sein du groupe. Vous avez rejoint le PSV Eindhoven à 18 ans et vous avez remporté quatre titres de champion des Pays-Bas. Cette première étape hors de votre pays d'origine a-t-elle beaucoup compté dans votre parcours ? Avec le recul, je me rends compte que j'ai fait le meilleur choix. J'ai beaucoup progressé au PSV, sportivement et humainement. Cela m'a tout de suite mis sur de bons rails. Ce fut une expérience inestimable pour moi. Vous avez ensuite rejoint Charlton. Quels souvenirs gardez-vous de votre passage en Angleterre ? Je suis très heureux d'avoir eu la

chance de jouer en Premier League. Je pense sincèrement qu'il s'agit du meilleur championnat au monde. J'ai beaucoup appris là-bas aussi et tout cela m'a permis de continuer à progresser. Parlons un peu de l'équipe du Danemark. Cela fait maintenant près de dix ans que vous êtes international. Estce quelque chose compte pour vous ? Oui, je suis très fier d'être resté aussi longtemps au plus haut niveau. C'est un grand honneur pour moi de pouvoir représenter mon pays dans le monde entier. Vous avez disputé les dix matches du Danemark dans les qualifications pour la Coupe du monde de la FIFA 2010. Comment voyez-vous votre rôle en équipe nationale ? Je fais partie des joueurs les plus expérimentés, donc j'essaie d'aider les plus jeunes en leur apportant quelques conseils, sur le terrain comme en dehors. Mon unique préoccupation est de faire en sorte que l'équipe soit la plus performante possible. Morten Olsen est à la tête de l'équipe nationale depuis dix

ans. Quel genre d'entraîneur est-il et quelle est sa part de responsabilité dans les bons résultats du Danemark ? C'est le meilleur technicien que j'ai connu ! Il prend le temps de discuter avec chacun et il connaît le football sur le bout des doigts. Il fait le maximum pour aider chaque joueur à progresser. En retour, nous donnons tous le meilleur de nous-mêmes à chaque sortie de l'équipe nationale. Vous allez disputer cet été votre deuxième Coupe du monde de la FIFA cet été, après avoir participé à Corée/Japon 2002. Quels sont vos objectifs dans ce tournoi ? Nous sommes tombés dans un groupe très difficile mais nous espérons pouvoir accéder aux huitièmes de finale. Si nous passons le premier tour, nous aurons à cœur de créer la surprise. De toute façon, dans les matches à élimination directe, tout est possible. Vous affronterez les PaysBas, le Japon et le Cameroun au premier tour. Que pensezvous de vos adversaires ? Evidemment, les Pays-Bas n'ont pas de secret pour moi. En

revanche, je connais moins le Japon et le Cameroun. De toute façon, je suis sûr que notre entraîneur nous donnera toutes les informations utiles pour battre ces deux équipes. On peut dire que les PaysBas sont en quelque sorte votre seconde patrie. Comment allez-vous aborder cette rencontre face à la sélection néerlandaise ? Comme je vous l'ai dit, je connais très bien le football néerlandais. J'ai joué avec et contre de nombreux internationaux. Certains sont même devenus de bons amis. Je m'attends donc à vivre un match riche en émotions. Mais que nos supporters se rassurent : je compte bien tout faire pour que la victoire revienne au Danemark ! Dernière question : qu'attendez-vous de cette première Coupe du monde de la FIFA organisée sur le continent africain ? Je m'attends à vivre un grand et beau tournoi, comme à chaque fois. Je suis très enthousiaste à l'idée de découvrir l'Afrique du Sud. J'ai vraiment hâte d'y être ! In fifa.com

Alcaraz : "DANS LE DERNIER CARRÉ" Rendre à César ce qui lui appartient, Antolín Alcaraz le fait sans se faire prier, et avec le sourire de la gratitude en prime. "La réussite de cette équipe, c’est le mérite du coach", annonce-t-il au micro de FIFA.com lorsqu’on évoque la bonne santé du Paraguay, qualifié pour la Coupe du monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.

=NIGERIA

Onuoha lec ? sélectiot cetntensaiasonbave

Impressionnan s Nednum Manchester City, l'Anglai ander la dem t ntô bie ait Onuoha pourr dans ce nationalité nigérianne. Né re à l'âge ter gle An pays mais arrivé en de 23 ans a de sept ans, le défenseur anglais. irs déjà joué avec les Espo ectionné sél été ore Mais il n'a pas enc demanà ge son et lo pel Ca par Fabio ur po e ann der la nationalité nigéri au r ipe tic par de avoir la chance Mondial 2010.

A

ppelé pour la première fois en sélection en novembre 2008, le défenseur central du Club Bruges doit sa carrière sous le maillot albirrojo à Gerardo Martino. Mais son analyse dépasse la louange intéressée et fournit des éléments d’explication à la meilleure campagne qualificative d’un Paraguay qui, pour la première fois depuis l’adoption du nouveau format qualificatif, a passé la barre des 30 points. "Si ce groupe est uni, solidaire et complémentaire, avec une vraie amitié qui va plus loin que le terrain, c’est grâce à lui. Psychologiquement, il est très fort avec les joueurs". Membre permanent du groupe élargi choisi par le sélectionneur argentin pour amener les Guaranis en Afrique du Sud, le défenseur de 28 ans est un fervent adepte de la méthode Martino : "Il a pris les bonnes décisions en faisant de la forme du moment le facteur principal. Il fait jouer les meilleurs, sans hésiter à mettre les stars sur le banc quand ils sont moins bien. Il a aussi

eu l’intelligence d’amener de nouveaux joueurs en sélection, ce qui donne plus de solutions en cas de blessure ou de méforme des cadres. Il fait un travail d’observation énorme et va chercher des joueurs dans tous les championnats, comme Enrique Vera en Equateur par exemple. Cela a accru la concurrence."

La médaille et son revers

Et la formule a fait son effet. Le Paraguay a engrangé dix victoires en qualifications et, en fin de compte, décroché sa place en Afrique du Sud sans trop souffrir. Si les Albirrojos peuvent se targuer de participer à leur quatrième phase finale consécutive, ils doivent maintenant gérer le revers de la médaille : la pression d’une attente populaire énorme. "Tout le monde au pays nous voit enfin passer le cap des huitièmes de finale. Les espérances sont très grandes car pour les médias paraguayens, notre groupe n’est pas très relevé et derrière l’Italie, on doit passer", nous explique Alcaraz, qui même sans expérience de l’événement mondial connaît parfaitement ses caractéristiques. "Il y a toujours des surprises en Coupe du monde, où chaque équipe qualifiée est très solide, grand nom ou pas. Il faudra absolument mettre tous les adversaires sur le même plan". Pour garder les crampons sur terre et éviter tout excès de confiance, l’ancien stoppeur de Beira Mar peut compter sur Martino qui rappelle, à propos de la Nouvelle-Zélande et de la Slovaquie, "qu’il n’y a plus d’adversaires faciles. Un

statut de favori se confirme sur le terrain". Autre motif d’inquiétude, le Paraguay devra probablement se passer de Salvador Cabañas, meilleur buteur en qualifications avec six réalisations. "Son absence serait une grosse perte", confirme Alcaraz, préoccupé.

"On peut aller loin"

Conscient que la force de frappe constitue la principale différence avec les cuvées albirrojas précédentes, avec des artilleurs tels que Roque Santa Cruz, Óscar Cardozo ou Nelson Haedo Valdez, Alcaraz se permet de fixer un objectif élevé. "Le dernier carré est possible, mais une fois encore il faut être sûr de nos forces sans les surestimer", avance le défenseur qui a débuté en Argentine au Racing Club. "La confiance au sein de l’équipe est très grande et je sais qu’on va aller loin. Jusqu'où, je ne sais pas. Mais on a les outils pour aller en demifinale, j’en suis aussi persuadé". Alcaraz et ses coéquipiers seront rapidement fixés sur la faisabilité de cet objectif. Lors du match d’ouverture du Groupe F, ils affronteront l’Italie, championne du monde en titre. "Je préfère les jouer d’entrée, plutôt que lors du dernier match s’ils ont besoin de points pour passer. Car jouer l’Italie dans un match décisif pour eux, ce serait un très gros souci…", conclut le prévoyant Antolín. Mais jouer un Paraguay en pleine confiance pourrait aussi être un gros souci pour l’Italie… In fifa.com


06

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

QUAND ON A QUE LA COUPE USMAn-JSK

Les Kabyles, qui ont disputé avant-hier après-midi un match comptant pour la 27e journée du championnat, au stade Messaoud Zeggar d’El Eulma face au MCEE local, et qui ont laissé des plumes en s’inclinant petitement sur le score d’1 but à 0, devront se remettre au travail en oubliant vite cette défaite et en se concentrant sur le match de coupe qui les attend dans moins de 24 heures au stade du 19 Mai contre l’USM Annaba.

L

es camarades de Mohamed Rabie Meftah, qui se trouvent depuis hier à El Hadjar, et qui se sont entraînés sur place auront droit à une ultime séance aujourd’hui avant d’en découdre avec l’équipe des Tuniques rouges, demain après- midi. Cette empoignade sera certainement très ardue, et ne manquera pas d’attirer un nombreux public. Les protégés d’Alain Geiger, qui replongeront dans le bain de la compétition populaire, tenteront de mettre à profit ces séances de travail qui vont précéder le match pour bien peaufiner leur préparation d’avant-match, et être fin

prêts pour cette grande bataille qui les attend face aux Annabis. Le groupe sera, sauf surprise de dernière minute, au grand complet et affiche une grande détermination, et n’attend que cette rencontre pour confirmer ses réelles intentions et arracher la qualification au carré d’as. Les Yahia Chérif, Douicher, Maroci, Aoudia et consorts, qui ont enregistré un revers avant-hier à El Eulma lors de la rencontre comptant pour la 27e journée du championnat national de Division I, comptent rebondir et effacer d’un seul trait cette défaite, en renouant avec le succès dès demain après-midi contre l’USMAn en coupe d’Algérie. L’ensemble du groupe est animé d’une volonté d’acier et il est décidé plus que jamais à relever le défi et continuer son aventure en coupe, car il ne lui reste que cette compétition pour sauver sa saison. L’état d’esprit qui anime le groupe prouve, si besoin est, que ce dernier n’attend que cette rencontre qui va l’opposer aux Annabis pour signer le grand retour de la JSK en coupe d’Algérie. Certes la mission des Kabyles s’annonce d’ores et déjà ardue, mais vu la confiance qu’affichent ces derniers, une victoire reste réalisable et surtout dans leurs cordes. Les camarades de Tayeb Maroci sont très sereins et croient dur comme fer en leurs

Tedjar rappelé Belkalem convoqué en EN A’

Comme nous l’avions rapporté dans notre édition d’hier, le milieu de terrain offensif des Lions du Djurdjura, Sâad Tedjar, qui affiche une forme éblouissante, est rappelé officiellement par le sélectionneur national Abdelhak Benchikha en EN A’.

L

es prestations de l’ex-joueur du PAC n’ont pas laissé indifférent le coach des Verts, lequel n’a pas hésité un seul instant pour rappeler le milieu de terrain kabyle. Un autre joueur qui est en train de confirmer de jour en jour et de match en match son grand talent fera lui aussi partie du contingent qui aura à en découdre avec les

chances de s’offrir le ticket qualificatif et de continuer sa marche vers le sacre final. Le staff technique kabyle, à sa tête le Suisse Alain Geiger, fera le nécessaire pour préparer sa bande et ce, sur tous les plans afin de remporter la victoire qui ne lui fera que du bien et va la pousser à continuer la suite de la saison sous les meilleurs auspices et dans de bonnes conditions. Les joueurs kabyles sont déterminés à ne pas rater cette aubaine et n’ont qu’une une seule idée en tête, vaincre et aller encore de l’avant et pourquoi pas remporter ce trophée qui n’a pas été remporté par la JSK depuis 19 94.

Gare à l’élimination

Les partenaires de Hadjaoui, qui n’ont pas été à la hauteur des aspirations de leur large public lors du dernier match de championnat qui les a mis aux prises aux Eulmis, comptent se racheter et de fort belle manière demain face aux Annabis. Les Kabyles, qui n’ont que la coupe d’Algérie pour sauver leur saison, doivent redoubler d’efforts et jeter toutes leurs forces dans cette compétition. Le match de demain sera celui du rachat, mais aussi de la réconciliation avec le public, lequel était déçu et n’a pas compris la piètre prestation présentée par son équipe favorite face au MCEE. Les joueurs savent désormais ce qui les attend ce demain après-midi au stade du 19 Mai d’Annaba et comptent aborder cette rencontre en force, en pliant le match dès le premier half. C’est le même tempo qui se dégage du côté du

COUPE D’ALGÉRIE

!

staff technique kabyle. Les joueurs et le staff technique sont plus que jamais mobilisés et déterminés à réaliser leur objectif, à savoir la victoire et à la clé la qualification au dernier carré, avant d’accéder à la finale. Cette équipe de l’USMAn, drivée par Abdelkader Amrani et qui s’est inclinée elle aussi avant-hier au stade Omar Hamadi contre l’USM Alger, fera tout son possible pour se racheter aux yeux de son public en battant la JSK. Les camarades de Maroci ne veulent en aucun cas céder à la pression, ou se présenter sur la pelouse en victimes expiatoires ; bien au contraire, ils feront tout pour ne pas rater cette sortie. Les Lions du Djurdjura de Geiger savent ce qui les attend demain après-midi et sont conscients de la lourde tâche et aussi de la difficulté de cette rencontre des 1/4 de finale de Dame coupe. Les partenaires de Mohamed Rabie Meftah ne jurent que par la qualification qui, à leurs yeux, est la seule solution pour qu’ils puissent entrevoir la suite de la saison sous de bons auspices et avec beaucoup plus de confiance. Les Chérif El Ouazzani, Meftah et consorts croient durement en leurs capacités de pouvoir réaliser un succès face aux Annabis et atteindre le dernier carré de cette compétition populaire. Il ne reste que la coupe pour les Kabyles pour sauver leur saison. Alors, gare à l’élimination qui pourra avoir des répercussions néfastes sur la suite du parcours de l’équipe. Aomar Moussi

La JSK au grand complet à Annaba

Libyens le 17 de ce mois au stade de Tripoli pour le compte du match retour des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations des locaux qui aura lieu en 2011. Il s’agit du jeune défenseur Saïd Belkalem qui est en train de progresser et gagner en expérience. C’est une grande première Le staff technique kabyle, qui a aligné un onze complètement remanié face au MCEE, pourra compter sur les services des cadres pour le stoppeur kabyle.

….Chérif El Ouazzani écarté

Un autre joueur de la JSK, qui faisait partie de la sélection nationale des locaux, en l’occurrence Si Abdennour Chérif El Ouazzani, et qui est en baisse de forme ces derniers temps, vient d’être écarté du groupe par le coach Abdelhak Benchikha. Chérif El Ouazzani cède ainsi sa place à son équipier Sâad Tedjar, lequel vient d’être rappelé en sélection. Le milieu défensif des Lions du Djurdjura devra cravacher dur et travailler davantage pour pouvoir regagner la confiance de l’entraîneur de l’EN A’. AM

L

de l’équipe ménagés avant-hier.

es Ech-Chergui, Tedjar, Coulibaly, Hamiti et Maroci seront alignés d’entrée demain après-midi face aux Annabis, lors du match comptant pour les 1/4 de finale de Dame coupe. Coulibaly, qui était suspendu face au MCEE, retrouvera sa place dans l’axe central de la JSK, aux côtés de son équipier Saïd Belkalem. Au milieu du terrain, pas moins de trois joueurs feront leur retour dans le onze rentrant. Il s’agit de Maroci, Ech-Chergui et Tedjar, lesquels avaient été ménagés avant-hier contre les Eulmis. En attaque, c’est le revenant Hamiti qui sera à coup sûr associé à Mohamed Amine Aoudia. En parallèle, plusieurs joueurs seront sacrifiés face aux gars de l’USM Annaba. Belabbes et Ziti retrouveront le banc des remplaçants, de même pour Chérif El Ouazzani ou Douicher. Yahia Chérif, Seguer et Nessakh, eux aussi seront sacrifiés. Donc, pas moins de six joueurs seront remis sur le banc des remplaçants contre les Annabis, et d’autres, comme souligné en haut, reprendront leurs places. Les Kabyles, qui misent beaucoup sur la coupe d’Algérie, comptent aborder cette rencontre de demain avec tous leurs atouts afin de parvenir à arracher la qualification et aller encore de l’avant dans cette compétition populaire qu’ils veulent remporter coûte que coûte. A. Moussi


COUPE D’ALGERIE

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

07

CAP SUR LA COUPE D’ALGÉRIE USMAn-JSK

Après leur

qualification au troisième tour de la Ligue des champions d ’Afriqueaux dépens du Club Africain, les Canaris du Djurdjura lorgnent à présent vers la coupe d’Algérie qui les verra croiser le fer avec les Rouge et Blanc annabis.

L

a qualité de l’adversaire a incité Geiger à préparer ses joueurs de la meilleure façon qui soit, car les Canaris veulent vraiment aller le plus loin possible dans cette épreuve populaire. Sitôt la reprise entamée, l’entraîneur aurait exigé de ses joueurs d’oublier la rencontre du MC El Eulma et de ne se concentrer que sur la prochaine rencontre face à l’USM Annaba qui carbure à plein régime en championnat de Division I, comme l’atteste la place qu’il occupe au classement général. Geiger, qui sait que le match face aux poulains de Amrani ne sera pas une simple balade de

santé, a tenu à mettre ses éléments en garde contre un éventuel excès de zèle et de prendre la rencontre très au sérieux. En plus clair, il leur a demandé de confirmer les deux résultats acquis dans cette même compétition face respectivement à la Protection civile, puis devant le CR Belouizdad.

Un seul mot d’ordre : se qualifier

Les poulains d’Alain Geiger, qui ont pris la direction d’Annaba juste après le match face au MC El Eulma, rencontre comptant pour la 27e journée du championnat national Nedjma, son appelés demain à croiser le fer avec l’USM Annaba et ce, dans le cadre des 1/4 de finale du Dame coupe. Une rencontre qui revêt une grande importance pour les Canaris qui ne jurent que par la victoire et qu’ils reviendront à Tizi-Ouzou avec une autre qualification en poche, ce qui va les motiver pour les prochaines confrontations. Ce qui les pousse le plus, c’est qu’ils vont jouer sans complexe et que la pression sera du côté de l’adversaire qui jouera devant son public. Ceci, bien sûr, sera un avantage pour les Canaris. A cet effet, les hommes d’Alain Geiger, que nous avons joints au téléphone, ne jurent que par la qualification contre l’USM Annaba, car d’après eux, se qualifier

aux demi-finales de la coupe d’Algérie pourra les encourager davantage pour continuer sur cette belle lancée qu’ils ont débutée en cette phase retour du championnat, et affronter les Aigles noirs de l’ES Sétif, à Tizi-Ouzou, avec un bon état d’esprit. De même, le premier responsable du club, le président Mohand Chérif Hannachi, a tenu à adresser à ses poulains un message

leur demandant de faire le maximum pour arracher cette qualification aux demi-finales de la coupe d’Algérie qui reste impérative pour les Canaris du Djurdjura. Aberkane S.

AOUDIA : «JE LAISSERAI LES SENTIMENTS AUX VESTIAIRES»

Contacté avant-hier juste après le match face au MC El Eulma, le joueur Mohamed Aoudia nous a déclaré que c’est avec un pincement au cœur qu’il se retrouvera demain face à son ancien club. Il estime que le match ne sera pas une partie de plaisir et que le meilleur gagne. Aoudia se dit déterminé et ce, à l’image de ses coéquipiers, pour revenir de leur déplacement à Annaba avec un bon résultat pour se qualifier aux demi-finales du Dame coupe.

Vous êtes appelés à vous ressaisir de votre faux pas concédé à l’extérieur face au MC El Eulma en championnat mardi dernier, n’est-ce pas ? Oui, la défaite de mardi dernier face au MC El Eulma est restée en travers de la gorge. Nous aurions pu gagner ou revenir au moins avec le match nul, mais ce jour-là la chance nous a tourné le dos. Donc, notre mission ne sera pas facile et nous sommes dans l’obligation de ne pas rater la rencontre qui nous attend demain face à l’USM Annaba, et ce, pour le compte des quarts de finale de Dame coupe. Malgré le fait que notre mission sera ardue, surtout que l’USM Annaba reste sur une défaite en dehors de ses bases lors de la précédente journée face à l’USMA, nous n’avons pas le droit à l’erreur lors de cette rencontre et nous tenterons le tout pour le tout pour arracher la qualification et rendre le sourire à nos supporters.

D’aucuns reconnaissent que la JSK réalise ces derniers temps de bien belles performances. Votre avis ? Absolument, surtout que ces résultats nous les avons acquis face à des adversaires pas du tout faciles à jouer, notamment sur leur terrain. Mais nous nous sommes présentés à chaque fois avec la ferme intention de réaliser un bon résultat. Nous n’avons, à aucun, moment douté de nos capacités. Dieu merci, nos efforts été récompensés et ces performance nous permettent d’entrevoir nos prochains rendez-vous sous de bons. Ce qui est très important pour la suite de notre parcours. Avouez tout de même que cela n’a pas été facile du tout… Ce fut en effet très difficile. Nous avons eu affaire à des adversaires qui jouaient à domicile et devant leurs supporters. Cela veut dire que le moindre faux pas leur était interdit. En plus, parfois en a subi de fortes pressions avant et pendant le match. Cela dit, nous sommes restés sereins et concentrés.

A 24h seulement de votre match des 1/4 de finale de Dame coupe face à l’USMAn, pensez-vous que vous serez au rendez-vous pour revenir avec la qualification ? Je pense qu’on s’est préparés pour attaquer la suite du parcours en force. Je crois aussi qu’on est tous animés d’une volonté de fer pour revenir en force en coupe. Donc, l’erreur n’est pas permise. On est tous conscients de la lourde tâche qui nous attend, et on saura comment procéder pour refaire surface et repartir du bon pied. Moi et

mes coéquipiers sommes animés d’une grande volonté et le bon état d’esprit qui règne au sein du groupe plaide pour un retour en force de la JSK. Le match qui nous attend demain est très important pour nous, et on n’a pas le droit à l’erreur. Seule la qualification nous intéresse et on fera tout notre possible pour revenir avec. On jouera à l’extérieur, on doit faire le maximum pour passer au prochain tour..

Comment voyez-vous cette affiche face à votre ancien club ? J’avoue que c’est un moment assez particulier, chargé d’émotions puisque je vais me retrouver face à mon ancien club. Mais à présent, je porte et je défends les couleurs de la JSK et comme tel, je me donnerai à fond, sans aucun état d’âme afin de permettre à mon équipe de s’imposer. Il est très important pour nous de rester sur la bonne dynamique des précédentes rencontre et oublier le revers subi à El Eulma. De toutes les façons, nous allons nous déplacer à Annaba avec la ferme conviction de ne pas revenir bredouilles à Tizi-Ouzou. Vous paraissez optimiste, mais vous reconnaissez la difficulté de votre tâche en affrontant l’USM Annaba... Ecoutez, nous allons jouer un match de foot et nous serons onze dans chaque camp. Personnellement, j’ai une grande confiance dans les capacités de mon équipe de faire un grand match et il est certain qu’on fera un bon résultat pour revenir à TiziOuzou avec le billet qualificatif

pour les demi-finales de Dame coupe. Qu’appréhendezvous à la veille de ce match ? Rien. Je reconnais toutefois que ce sera une rencontre extrêmement difficile. L’USM Annaba qui, pour l’instant, occupe la même place que nous en championnat, fera tout pour arracher la qualification. Donc, nous devrons être meilleurs que notre adversaire pour revenir avec le meilleur résultat possible. Vous reconnaissez donc que votre tâche sera extrêmement difficile. Croyez-vous pouvoir vous en sortir ? En reconnaissant la valeur de notre adversaire, cela ne veut nullement dire que l’USM Annaba n’aura aucune chance. Sportivement parlant, je pense que la rencontre sera équilibrée, bien qu’elle se déroule sur le terrain de notre adversaire. Mais on fera tout pour arracher la qualification et revenir à la maison avec un moral au beau fixe. Entretien réalisé par Aberkane Saïd


08

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

COUPE D’ALGERIE

FAVORABLE AUX ANNABIS USMAn-JSK

L’une des rencontres les plus attendues de ces 1/4 de finale entre l’USMAnnaba et la JSKabylie tiendra certainement ses promesses. Un match qui drainera sûrement une assistance nombreuse. Les fans annabis veulent assurer la qualification au prochain tour. Annaba se présentera avec des arguments costauds en s’organisant parfaitement sur le terrain et en étant volontaires. L’USMAnnaba s’est qualifiée aux 1/4 de finale en éliminant deux sociétaire de la Division I, à savoir le MCEE sur le score (1-0), et le CABBA sur le score sans appel de (3-1). C’est à partir de la ces résultats que les Annabis ont affiché leurs intentions dans le parcours de la compétition de Dame coupe. Est-ce que les hommes d’Alain Geiger iront-ils au bout d’une équipe bônoise qui a pratiquement battu toutes les meilleures équipes du championnat. Les camarades de Boubakeur Rebih n’ont jamais enregistré de défaite à domicile et demeurent jusque-là imbattables au stade du 19 Mai 1956. Les camarades de Aoudia doivent faire attention car les gars de Sidi Brahim sont au summum de leur forme et capables de survoler la JSK. Amar Aït-Bara

QUE LE MEILLEUR GAGNE !

Soumis à un programme intense suite à des compétitions internationales, les joueurs kabyles sont fatigués par les voyages, et surtout par le rythme des compétitions. Contrairement à eux, les Annabis joueront un match de coupe d’Algérie à Annaba et 2 matches de championnat à domicile. Ces derniers prépareront bien ces matches et pourront faire facilement la différence.

L

es Kabyles sont un dur morceau et il faut préparer spécialement ce match pour se qualifier aux demifinales. Les camarades de Gasmi sont capables de relever le défi et se qualifier au prochain tour. Cette rencontre de coupe s’annonce passionnante et indécise entre deux équipes qui caracolent dans les premières loges, avec 40 points chacune. Ceci est une explication entre deux clubs aux meilleures attaques. Une opportunité pour Annaba qui joue à domicile d’asseoir sa suprématie affichée cette saison et sera plus réaliste. Les Annabis sont décidés à arracher la victoire pour se qualifier au prochain tour et faire plaisir à leurs fans. Les Tuniques rouges auront à confirmer leur bonne

santé, même s’ils affronteront des Kabyles classés à la même position avec un total de 40 points et une 6e place. Les Annabis ne semblent pas près de céder et affichent déjà une grande volonté pour arracher la qualification. Le coach Amrani a déjà apporté quelques correctifs sur sa composante en misant beaucoup plus sur le volet physique et psychologique afin que ses joueurs soient à la hauteur. Face à la JSK, le coach Amrani aura des arguments à faire valoir en bénéficiant de la disponibilité de tous les joueurs qui affichent déjà une grande volonté à réaliser un bon résultat. En effet, tous les joueurs sont prêts pour cette confrontation et cela est une bonne chose pour le staff technique afin que l’équipe soit au top et arrache le ticket de la qualification. Enfin, officielle-

ment, l’axe central annabi sera renforcé par Abdeslam Chérif et Benchergui (qui étaient blessés) ; avec la récupération de ces deux joueurs, l’axe central ne flottera plus et sera une assurance pour le gardien Ouadah. Soit un retour salutaire de ces joueurs qui ne cessent de s’illustrer avec l’USM Annaba et sont des éléments indispensables dans l’échiquier de cheikh Amrani. Cette rencontre s’annonce importante pour les gars de Bouna qui doivent assurer un résultat probant à domicile, surtout que l’adversaire affichera d’emblée ses intentions de bien négocier ce match. Les Kabyles ne viendront pas à Annaba en touristes et ils joueront le jeu comme ils ont l’habitude de le faire. L’USMAnnaba est avertie et devra faire le maximum pour éviter de tomber dans le piège de

RAOURAOUA ET SAÂDANE INVITÉS

la JSK. Les camarades du capitaine Mehdi Bouder devront être sur leurs gardes pour bien négocier cette rencontre qui déterminera la qualification aux demi-finales. Annaba jouit d’un capital expérience non négligeable dans ce genre de compétition et peut aller le plus loin possible. La partie sera certainement plaisante et le fair-play sera présent, sachant que ces deux équipes pratiquent un bon football ; alors que le meilleur gagne ! Les gars de Tizi-Ouzou veulent à tout prix rester dans la course des compétitions de la coupe d’Algérie, mais les gars de la Seybouse réalisent une saison honorable et veulent mettre à profit la venue de la JSK pour se qualifier au prochain tour. Amar Aït-Bara

Selon des sources proches du club bônois, le boss du club fétiche des Annabis, Aïssa Menadi, a invité officiellement Mohamed Raouraoua et Rabah Saâdane à assister vendredi prochain à la rencontre USMAn-JSK pour la qualification aux 1/2 finales de la coupe d’Algérie.

DE QUOI À PEUR MENADI ?

S’agit-il d’une simple invitation, ou a-t-il des doutes sur l’arbitrage et son impartialité ? Une chose est sûre, tout cela est fait exprès, et Menadi veut l’arbitrage parallèle de Raouraoua, président de la FAF. Nous avons appris également que d’autres invités feront le déplacement à Annaba pour assister à cette rencontre entre Annabis et Kabyles. Des sources sûres avancent que Menadi a peur des magouilles de Hannachi et surtout de l’arbitrage maison.

REBIH : «NOUS L’ AURONS CETTE COUPE !»

Le virevoltant attaquant annabi, Boubekeur Rebih, estime que la rencontre USMAn-JSK est difficile et qu’il est impossible de faire un pronostic. Cependant, il dira que Annaba part avec les faveurs du pronostic et ceci grâce à l’avantage du terrain et du public.

Comment s’annonce cette rencontre USMAn-JSK ? Je peux dire que cette rencontre sera difficile et qu’elle sera très disputée puisqu’elle se jouera en une seule fois. La JSK est une équipe difficile à manier, et il serait impossible d’avancer un pronostic, sauf qu’on part avec l’avantage du terrain et de notre cher public qui nous soutiendra jusqu’à la fin. Que pensez-vous de la JSK ? Notre adversaire, la JSK, est classée comme l’USMAnnaba, donc on s’équivaut. La composante de la JSK est riche en joueurs de talent, avec une défense solide et un gardien, en l’occurrence Hadjaoui, intraitable ; donc, on aura affaire à un gros morceau, il ne faut rien laisser au hasard. Quel est le mental des joueurs avant la confrontation ? Plutôt bien, les joueurs savent que la tâche est difficile, mais pas insurmontable. L’USMAnnaba reste une équipe solide et

perfectible, nous demeurons sereins. Nous sommes conscients, sachant que la qualification se joue en une seule fois. Comment allez-vous appréhender ce match ? Nous l’appréhendons avec beaucoup de sérieux, de vigilance et de rigueur. La JSK est en ce moment fatiguée ; d’ailleurs, la rencontre face au MCEE a été perdue par manque de fraîcheur. Cette rencontre est une finale avant terme et le vainqueur aura la coupe d’Algérie, pourvu que le fair-play prime. Comment allez-vous jouer lors de ce match ? Nous laisserons l’initiative à notre adversaire et on en procédera par des contres, car notre attaque est rapide et la défense kabyle est lente. D’ailleurs, de nombreux joueurs titulaires n’ont pas été alignés face l’USM Alger mardi dernier. Ces derniers ont été forcés au repos pour être frais face à la JSK, entre autres Maïza, Zazou, Rebih, Benchergui et d’autres. Le dernier mot... J’espère que nous nous qualifierons pour le prochain tour de la coupe d’Algérie, puisqu’on a eu un bon parcours dans cette compétition. Par faute de la première place, nous jouerons à fond la coupe qu’on dédiera, Incha’Allah à nos chers supporters. Entretien réalisé par Amar Aït Bara

SOUS LE SIGNE DE LA REVANCHE

L

a rencontre USMAn-JSK comptant pour les 1/4 de finale de la coupe d’Algérie se jouera sur fond de revanche pour les gars de la Seybouse. En effet, lors de la 14e journée du championnat, la JSK avait donné une correction à Annaba en la battant sur le score 4 à 0 au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou. Les regards des puristes de la balle ronde seront braqués ce week-end sur le stade du 19 Mai 1956 qui accueillera la grande rencontre entre l’USM Annaba et la JSKabylie. La confrontation qui débutera à 18 heures s’annonce indécise et drainera certainement la grande foule. A domicile, Annaba tentera d’asseoir sa suprématie, surtout sur son gazon et part avec l’avantage du terrain et en jouant devant son public exigeant. La pression sera du côté annabi dont les joueurs n’ont pas le droit à l’erreur. Les protégés de cheikh Amrani partent avec un avantage psychologique certain sur les Canaris de la JSK, surtout qu’ils évoluent at-home. Amrani devra mettre en garde ses joueurs contre tout excès de confiance pour évier une mauvaise surprise face à un adversaire certes fatigué, mais qui ne cédera pas aussi facilement. Mais Annaba est auteur d’une honorable saison, en témoigne sa 6e position au classement général. Annaba est invincible à domicile et n’a enregistré aucune défaite chez elle, et reste sur une série de 5 matches sans défaite, série toujours en cours. Les camarades de Djamel Benchergui sont unanimes à dire que la confrontation de ce week-end face aux Kabyles constitue un autre défi pour eux et ils veulent à tout prix réussir un autre exploit, d’autant que tous les ingrédients sont réunis pour réussir la qualification. Toutefois, la tâche ne sera pas aussi facile devant une solide formation kabyle. Le staff technique annabi a axé son travail sur le plan psychologique et a demandé à ses joueurs de prendre cette rencontre comme n’importe quelle rencontre du championnat et oublier que c’est un match de coupe qui se joue en un seul match et qu’il y aura un vainqueur et un vaincu. Les Annabis sont imprenables à domicile et difficiles à manier même à l’extérieur, et s’ils se qualifient pour les 1/2 finales, ils réchaufferont l’atmosphère. Annaba est une solide formation qui a le vent en poupe, avec une série de 5 matches sans échec, donc un team au parcours digne. Toutefois, les Kabyles sont dans l’obligation de défendre le prestige du club en soignant leur jeu. Le pronostic et difficile, mais en coupe tout est permis, car la Dame coupe a ses caprices. Amar Aït Bara


Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

PLACE À LA COUPE

COUPE D’ALGERIE

09

CAB-MCA

Il n’y a eu ni vengeance ni représailles à Oran, tout s’est très b i e n déroulé avant, pendant et après la rencontre, que ce soit pour le match des juniors ou celui des seniors, les Batnéens ont eu droit a un bon accueil, on ignore si l’absence du président Nezzar et de son manager général a été pour quelque chose pour que les choses se calment ou c’était joué sur un coup de bluff pour mettre la pression et déstabiliser les Chaouis, bon gré, mal gré. Ce MCO-CAB dont on a beaucoup parlé s’est terminé dans un fair-play total, le CAB en a profité pour glaner un

précieux point qui pourra peser lourd dans la balance du maintien et le MCO est désormais sur la liste des prétendants à la relégation. Pour le Chabab de Batna, les joueurs semblent confirmer leur retour en forme amorcé depuis l’arrivée de Biskri, désormais, c’est la qualification pour les 1/2 finale de la coupe d’Algérie qui est en ligne de mire pour les Batnéens, le CAB accueillera le MCA ce vendredi et veut à tout prix battre le leader auréolé par sa victoire au Khroub. A Batna, on ne parle que de ce CAB-MCA le stade du 1erNovembre sera très certainement archicomble, les fans cabistes rêvent d’une autre finale en coupe d’Algérie, pour y arriver les camarades du revenant Aribi doivent venir à bout du MCA qu’ils connaissent parfaitement pour l’avoir mis à rude épreuve au stade de

Rouiba, Biskri et ses joueurs sont déterminés à éliminer le Mouloudia.

Karboua Malchanceux

Dès leur retour d’Alger, mercredi matin, les joueurs sont entrés en mise au vert à l’hôtel du stade du 1er-Novembre-54, une séance de décrassage et de massage étaient au menu l’après-midi après la sieste obligatoire.

Boukhlouf et Bourahli ménagés

La direction du club a octroyé la prime du match nul ramené d’Oran à 30.000 DA, les joueurs percevront leur argent après le

Sur les six joueurs menacés par le troisième carton jaune, seul Karboua en a écopé un, ainsi il sera suspendu contre le MCA ce vendredi. Ce sera Chebana qui prendra sa place dans l’axe.

Biskri a bien fait tourner son effectif contre le MCO. Il a ménagé le duo d’attaque Boukhlouf et Bourahli, pour bien les préparer pour le match du MCA d’une part et leur éviter le troisième carton d’autre part.

LE MCA OUBLIE KHROUB ET SE TOURNE VERS LE CAB

Après avoir franchi avec brio l’obstacle de l’AS Khroub en championnat grâce à sa belle victoire (2-0), le Mouloudia d’Alger est appelé à bien négocier un autre dossier aussi difficile qui n’est autre que le match des quarts de finale de la coupe d’Algérie prévu demain en fin d’après-midi au stade du 1erNovembre de Batna face au CAB local. Mieux encore, les Vert et Rouge veulent surtout confirmer le fameux dicton (jamais deux sans trois) face à cette équipe cabiste après les deux victoires en championnat (2-1 au 1er -Novembre) et (2-1 à Rouiba). Tous les Mouloudéens avouent que la tâche de leur équipe s’annonce des plus extrêmes contre une équipe revancharde qui souhaite vivement mettre un terme à la suprématie mouloudéenne en comptant sur l’avantage du terrain et l’appui du public pour faire la différence. Conscients de la difficulté de la mission, les hommes de François Bracci ambitionnent sérieusement de

Mise au vert mercredi

30.000 DA de prime

match de vendredi où ils espèrent gagner une autre prime, celle de la qualification aux 1/2 finales.

CAB-MCA à 150 dinars

Le prix du ticket d’entrée pour CABMCA est fixé à 150 dinars les gradins, la tribune est réservée aux abonnés et aux invités d’honneurs. La vente des billets débutera jeudi après-midi aux guichets du stade du 1er-Novembre-54, un quota est laissé aux Chnaoua pour qui le virage sud est réservé exclusivement.

BENHACENE : «NOUS PARTONS AVEC L’ AVANTAGE DU TERRAIN»

W. Y.

«C’est un match de coupe. Les deux équipes doivent faire le jeu pour se qualifier, l’adversaire ne pourra pas nous attendre derrière et jouer ses contres, car on va être très patients, l’avantage du terrain ne doit pas nous enflammer».

ARIBI : «LE MORAL EST AU BEAU FIXE»

«Avec le nul ramené d’Oran, le groupe a confirmé son retour à son meilleur niveau, le moral est au beau fixe, on va se donner à fond pour se qualifier. Le MCA n’est plus une surprise, on connaît bien comment ils opèrent, on doit rester calmes et ne pas se presser de marquer pour ne pas laisser de brèches pour les contres».

BOUKHLOUF : «ON EST MOTIVÉS»

«On est très motivés et très déterminés pour la qualification, on connaît très bien les points forts et les points faibles du MCA, l’important pour nous c’et de ne pas se précipiter, c’est un match de coupe, on a tout le temps pour se qualifier».

BABOUCHE : «NOUS SOMMES SUR LA BONNE VOIE»

décrocher cette fameuse qualification d’autant plus que le moral est au beau fixe après toutes les performances réalisées jusqu’à présent et ce, à commencer par la victoire de Khroub qui a vraiment mis les camarades de Zemma sur orbite pour aller conquérir leur 7e titre de champion. Toutefois, la méfiance s’impose contre ce CAB qui revient en force et qui a, d’ailleurs, failli revenir d’Oran

avec une belle victoire n’était-ce le gardien du MCO Benhamou qui était dans un état de grâce. A priori, ce petit détail ne va sans doute pas échapper au coach français qui est appelé à trouver la meilleure formule possible pour boucler cette expédition de l’Est par la meilleure des façons et une qualification pour les demi-finales fera entièrement l’affaire. Mounir B.

«Le groupe est uni et solidaire, ça fait quatre matches où l’équipe joue mieux. Ce CAB-MCA va prouver que nous sommes sur la bonne voie, notre détermination à décrocher cette qualification est grande, on est tous conscients que nous devons éviter de vouloir à tout prix marquer et s’exposer aux contres, on a bien vu et revu les dernière rencontres du MCA, on sait comment on doit agir».

FEZZANI : «C’EST UNE OCCASION D’ENTRER DANS L’HISTOIRE»

«Ce sera une très bonne occasion pour nous d’entrer dans l’histoire du club si on se qualifie aux demi-finales, notre adversaire a des qualités et des défauts, c’est à ça qu’on va s’en tenir, on doit être prudents et patients en même temps. Le terrain ne va pas avantager le MCA, il est difficile à jouer, ce sera un autre avantage pour nous».

ATTAFEN : «TOUT POUR REVENIR AVEC LA QUALIFICATION»

A entendre les dires du milieu de terrain Bilel Attafen, la tâche s’annonce très difficile mais aucunement impossible à Batna.

Avant de parler de ce deuxième déplacement de suite, ne pensez-vous pas que le Mouloudia a normalement franchi un grand pas vers le titre de champion ? Il est vrai que la victoire de Khroub nous rapproche de plus en plus du titre, mais

c’est encore tôt pour dire qu’on est presque champions. En d’autres termes, il faut garder les pieds sur terre et rester très concentrés sur le reste du parcours afin de ne rien laisser au hasard. Selon un avis unanime, cette nouvelle victoire, intervient au bon moment pour confirmer à tout le monde que le Mouloudia n’a nullement volé sa première place. D’ailleurs, je confirme les déclarations du coach qui a indiqué que ce n’était pas évident de gagner face à une équipe plus que jamais menacée par la relégation. Dieu merci, on a eu l’honneur de le faire grâce à la volonté de fer de tous les joueurs. Je remercie aussi notre merveilleux public qui a joué un rôle important au Khroub. Maintenant, place à la coupe d’Algérie où un match capital vous attend à Batna contre une équipe que vous avez déjà battue à deux reprises en championnat. Comment voyez-vous les choses ? Tout d’abord, je tiens à vous dire que les matchs de coupe ne ressemblent guère à ceux

du championnat. D’ailleurs, même les matchs de championnat ne se ressemblent pas. C’est pour dire que ce vendredi, ce sera une autre affaire et une autre rencontre contre le CA Batna qui n’a qu’un seul souci, prendre sa revanche sur le Mouloudia. Inch’Allah, on tâchera de tenir une nouvelle fois le choc et personnellement, je reste très optimiste quant à la qualification. Je peux vous dire qu’on fera tout pour revenir avec. Ne craignez-vous pas l’effet de la fatigue après le récent marathon effectué avec, à la clé, deux matchs explosifs contre l’USMH et l’ASK ? Ecoutez, fatigue ou pas, on est contraints de bien négocier ce match de coupe car le doublé passe inévitablement par une victoire à Batna. D’ailleurs, si on veut vraiment tout rafler cette saison, il est primordial de faire preuve de beaucoup de sacrifices et les joueurs le savent très bien et ne sont pas prêts à lâcher prise dans une étape aussi cruciale. Entretien réalisé par Mounir B.

DAOUD : «TRÈS HEUREUX D ’AVOIR RETROUVÉ LA COMPÉTITION»

Après une absence de presque 8 mois, le jeune milieu récupérateur, Farid Daoud, a renoué avec la compétition officielle en prenant part aux 15 dernières minutes du dernier match contre l’AS Khroub. Un retour qui a vraiment réjoui le jeune Kabyle des Vert et Rouge. «Je suis tout simplement très heureux d’avoir retrouvé le chemin de la compétition officielle. Pour ne rien vous cacher, j’attendais ce moment avec impatience et Dieu merci, je peux, enfin, exhalé un grand ouf de soulagement après cette longue attente », nous dirat-il. Un retour qui intervient au bon moment après les défections de Hamza Koudri et Réda Babouche qui sont toujours aux petits soins.


10

AVANTAGE : CHLEF Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

COUPE D’ALGERIE

ASO-ICS TLEMCEN

Les Chéliffiens n’ont pas continué sur leur série de victoire pour se placer parmi les premiers, ils tombèrent ce jour devant une formation bélouizdadie décidée à renouer avec la victoire.

L’

le reste de la rencontre. Même scénario en début de la seconde période, les bélouizdadis exercent une forte pression sur leur vis-à-vis pour corser l’addition. Ils ajoutèrent une deuxième réalisation par Bousbaha suite à une belle combinaison de toute la ligne d’attaque. Après ce but, les chélifiens sortirent de leur coquille en allant porter le danger à leur tour dans le camp adverse. Mais toutes leurs tentatives ne purent prendre à défaut l’excellent gardien de but

erreur commise durant la rencontre par les Chéliffiens c’était de se regrouper en défense pour essayer de repartir avec le point du nul. Cette situation a permis aux Belouizdadis de faire une terrible pression sur eux et d’arriver à trouver le chemin des filets avant la pause. Le défenseur Mohamed Rabah affolé par les attaquants locaux trompe malencontreusement son gardien de but. Portés par leurs supporters, les Belouizdadis ratèrent de nombreuses occasions de scorer et prendre en même temps une marge sécurisante pour

ZAOUI DE RETOUR

Fellah. Par cette défaite, l’ASO se soit stopper par le CRB après sa belle série de victoires. Les chélifiens doivent oublier maintenant cette défaite et penser au match de coupe qui les mettra aux prises demain face à l’ISCTlemcen club évoluant en division inférieure. Les joueurs ont repris hier le chemin des entraînements en prévision de cette rencontre comptant pour les quart de finale de cette édition. Les supporters chélifiens qui rêvent de trophée seront en grand nombre au

Le défenseur central Samir Zaoui absent contre le CRB à cause d’une blessure sera de retour ce vendredi face à l’ISCT pour le compte des quarts de finale de la coupe d’Algérie.

MESSAOUD SERA PRÉSENT

Mohamed Messaoud, contraint de céder sa place face au CRB à une vingtaine de minutes de la fin de partie suite à une légère blessure, sera présent contre l’ISCT.

MESSAOUD : «NOUS PASSERONS CE TOUR»

Le buteur chéliffien Mohamed Messaoud estime que son équipe sera confrontée à une formation de l’ISCT qui se donnera à fond pour se qualifier. «Les Tlemcéniens feront tout pour nous surprendre, il faut être vigilants et les prendre très au sérieux. Nous sommes décidés à passer ce tour pour aller le plus loin possible dans cette épreuve en souhaitant décrocher le trophée» estime-t-il.

ZAOUCHE : «Ne pas sous-estimer l’ISCT»

Pour le milieu de terrain, Zaouche et ses coéquipiers ne doivent pas sous-estimer l’ISCT même si cette équipe évolue en division inférieure. «En coupe, il n’y a pas de petites ou grandes équipes, on ne doit pas sous-estimer les Tlemcéniens pour ne pas le regretter en fin de compte, dira t-il. Les Chéliffiens se préparent dans de bonnes conditions en vue de ce match» nous avons tourné la page du CRB, ce n’était qu’un incident de parcours. On s’active à travailler pour battre l’ISCT et passer au tour suivant», ajoute-il. Les supporters ne pensent qu’a la qualification, les joueurs ne doivent pas les décevoir.

L’

stade Mohamed Boumezraf pour encourager leur favori à e surpasser pour passer ce cap. La rencontre s’annonce d’ores et déjà difficile pour les locaux face à cet adversaire décidé à créer la surprise ce week-end. Les chelifiens qui avaient souffert le martyr lors des huitième de finale à domicile face à l’ESGhozlane pour passer ce tour prendront au sérieux les tlemceniens. Ayant l’avantage d’évoluer sur leur terrain et l’apport de leurs supporters les locaux partiront

SLIMANI : «IL FAUT SORTIR LE GRAND JEU»

DJABOU VA REMPILER

USMH

période, nous avons mal joué et laisser beaucoup d’espace aux Béjaouis surtout au niveau du milieu de terrain» dira un proche du club.

Le mérite de Doukha

Par ce résultat, il faut mettre en évidence la performance du gardien Doukha, qui il faut le dire, était dans son grand jour. Par son placement, et ses réflexes, il a évité à son équipe une défaite, il a été sur toutes les balles des attaquants béjaouis, il a gagné tous les duels aériens donc le mérite du nul décroché à Béjaïa revient sans conteste au gardien Doukha.

La paire Benabderrahmane - Abdat n’a pas fonctionné

central composé de L’axe Benabderrahmane et Abdat n’a pas fonctionné comme il se doit surtout en deuxième période. Ce duo n’ayant pas l’habitude d’évoluer ensemble n’était pas complémentaire ce qui a donné

Abdelmoumen Djabou compte rempiler à l’USMH à défaut d’un contrat en Europe, selon un proche du club harrachi. La transaction se fera dès le dernier match de la saison, et financièrement, on parle d’une somme de 700 millions de centimes. Il est à signaler que le contrat qu’il a signé avec l’USMH, à titre de prêt, arrivera à terme le 31 décembre prochain.

Medouar demande aux joueurs d’oublier cet échec

Juste après la fin de la rencontre, le président Abdelkrim Medouar s’est réuni avec les joueurs pour leur demander d’oublier cette défaite. Ils doivent penser, d’ores et déjà, au match de coupe de ce vendredi face à l’ISCT afin d’arracher la qualification. Les camarades de Gaouaoui sont appelés à ne pas rater ce rendez-vous pour ne pas décevoir leur public. Hocine S.

L’entraîneur Ahmed Slimani nous a déclaré que la défaite contre le CRB n’a pas affecté le groupe pour les prochains rendez-vous : «Les joueurs ont essayé de réaliser un bon résultat et se sont même créé de nombreuses occasions. Les Belouizdadis, qui étaient plus volontaires, méritent leur victoire. Les joueurs doivent maintenant se concentrer sur le match de coupe face à l’ISCT pour arracher le billet des demi-finales», souhaite t-il. Les Messaoud et consorts sont appelés à sortir le grand jeu pour venir à bout de la coriace formation tlemcénienne qui se déplacera à Chlef pour les piéger.

CHAREF CRITIQUÉ

entraîneur en chef Boualem Charef a été critiqué pour ses choix tactiques face à la JSMB, surtout en seconde période. On lui reproche de ne pas avoir su gérer la deuxième mi-temps sur le plan du choix tactique, mais aussi sur le repositionnement de ses joueurs. L’USMH a failli revenir de Béjaïa avec les 3 points sans que personne crie au scandale, tellement qu’elle a dominé les débats en première mi-temps, réussissant même à scorer par deux fois. Le premier quart d’heure de la seconde mi-temps a vu des joueurs harrachis méconnaissables par rapport à la première période. Les reproches faits à Charef c’est d’avoir permis à ses joueurs de reculer et de faire un seul bloc défensif ce qui a donné l’occasion aux Béjaouis de maîtriser le milieu de terrain. Et à partir de là, les attaques béjaouies ont été élaborées et ont fini par voir la défense harrachie s’affoler et encaissé deux buts. «Je pense qu’on a très bien joué en première mi-temps, mais en seconde

légèrement favoris pour arracher le billet des demi finale. La défaite contre le CRB serait-elle bénéfique pour les chélifiens pour garder leur pied sur terre après une série de victoires réalisées lors des précédentes journées. Elle va pousser maintenant les joueurs à mieux gérer les matches à venir pour réagir par des résultats positifs.

l’occasion aux Béjaouis de concentrer leur jeu dans cette zone et d’ailleurs c’est dans l’axe que les Béjaouis ont trouvé la solution pour inscrire deux buts.

Mebarakou écarté à la dernière minute

A la surprise générale, l’entraîneur en chef Boualem Charef a écarté à la dernière minute le défenseur axial Mebarakou, car celui-ci se plaignait d’une blessure à la cuisse malgré qu’il était sur la liste des 18, l’entraîneur Charef n’a pas voulu prendre de risque, pour le bien du joueur. L. S.

DJABOU ET HANITSER EN EN A’ Les deux joueurs harrachis

Abdelmoumen Djabou et Sofiane Hanitser seront en stage avec l’équipe nationale A’ qui prépare le match retour face à la Libye. Ce stage débutera samedi 10 avril et durera jusqu’au lendemain du match prévu le 17 avril à Tripoli en Libye.

BENOMAR : «ON A GÂCHÉ LES 3 POINTS…»

L’entraîner zu-adjoint Hassan Benomar affirme que son équipe a gâché les 3 points de la victoire à Béjaïa. Vous avez réalisé une belle opération, malgré que vous étiez proche d’une victoire ? Tout à fait, on a bien géré la première mi-temps avec deux buts inscrits et dans le vestiaire nous avons averti les joueurs sur le retour en force des Béjaouis et nous leur avons dit de jouer rigoureusement pour les maintenir hors de notre périmètre les 20 premières minutes. Malheureusement, notre milieu récupérateur Hendou a eu un brusque malaise ce qui a fragilisé l’axe central. Pour moi, nous avons grignoté un bon point mais nous avons laissé filer les points de la victoire. Vos joueurs n’ont pas vraiment cru en leurs moyens, non ? Oui, je pense que les joueurs présents sur le terrain ont eu beaucoup de mal à se concentrer car mentalement, ils avaient toujours en tête la défaite de 6 à 2 en coupe d’Algérie. Mais je crois que la confiance est revenue parmi le groupe. Pouvez-vous nous faire un bilan depuis le début de cette saison ? Je peux vous dire qu’il y a très longtemps que notre équipe n’était pas aussi solide et performant que cette saison. Je peux même vous dire que les objectifs du début de saison ont été jusque-là largement atteints. Un dernier mot … Je suis très satisfait par le travail que nous réalisons. Nous avons su monter une équipe solide, redoutable à l’extérieur et intraitable à domicile malgré quelques passages à vide nous avons toujours redressé la situation et sommes revenus en force grâce à un esprit sain et à des valeurs humaines. Entretien réalisé par Lotfi S.


11

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

DIVISION UNE

LES SETIFIENS À L’ ASSAUT DE SOUSTARA USMA-ESS

Tout auréolés de leur dernière qualification en coupe de la Ligue des champions africaine obtenue dans leur jardin le week-end dernier et leur victoire en championnat face au NAHD mardi passé, les Sétifiens devront renouer avec les mises à jour de leurs rencontres en retard et ce, à partir de demain après-midi, face à l'USMA.

L

es camarades de Laïfaoui, qui ont repris hier le chemin des entraînements, devront rallier ce soir par avion la capitale où ils prendront leurs quartiers. Les poulains de Zekri Noureddine effectueront ce matin leur dernière séance d'entraînement sur la pelouse de stade 8 Mai 45 à partir de 10h, histoire de préparer leur sortie face à l'USMA. Demain, l’entraîneur Zekri, et dans le souci d’avoir sous sa coupe les joueurs les plus en forme à l’occasion du

YAKHLEF : «SE BATTRE À FOND»

Dispensé de la dernière confrontation face au NAHD, le latéral gauche, Yakhlef Mohamed, pourrait sans surprise retrouver sa place dans le onze dès demain après- midi face à l'USMA. Il estime que son équipe ralliera la capitale avec la ferme intention de réaliser un résultat positif. A peine le temps de savourer la qualification en coupe d’Afrique et la victoire face au NAHD en championnat, que vous êtes appelés à enchaîner avec une autre rencontre dans la compétition nationale ; il va sans dire que le groupe est motivé plus que jamais… Franchement, on n’a même pas senti le temps passer. A peine trois jours après notre dernier match face à l'Union de Douala, nous avons joué hier face au NAHD, et voilà que nous sommes appelés à nous déplacer demain à Alger en prévision du match de vendredi face à l'USMA. Je ne vous fais pas

déroulement de ce match qui compte beaucoup pour les Ententistes, souhaite sérieusement récupérer Laïfaoui, Yakhlef et

savoir que le groupe est animé d’une bonne volonté de bien négocier le match et d’aller carrément réaliser la victoire, comme nous l’avions fait face au CRB il y a moins de dix jours.

Il se pourrait que vous retrouverez le onze, vous qui avez raté le match face au NAHD en raison de votre blessure… C’est très possible. Pour le moment, je ne pourrais vous affirmer cela, ce choix relève exclusivement des prérogatives du staff technique. La seule chose que je sais, c’est que je suis rétabli de ma blessure après deux jours de repos et je dois être présent aujourd'hui lors de la séance de reprise, et que je suis prêt à retrouver ma place dans le onze

Serrar songe à garder ses cadres pour la saison prochaine

S

elon une source proche du président Serrar, ce dernier aurait confié à son entourage qu’il usera de tout son poids pour trouver les moyens nécessaires pouvant lui permettre de maintenir son équipe et garder l’ossature actuelle, notamment les joueurs en fin de contrat et qui feront l’objet de plusieurs convoitises à l’intersaison, tout en la renforçant par certains éléments l’été prochain. Serrar a argumenté sa politique par le fait que l'Entente, et dans le cas où elle arrachait en ce mois d’avril sa qualification aux poules, il mettra tous les moyens pour aller le plus loin possible dans cette prestigieuse coupe du continent africain. Yasser M.

Raho, pour jouer cette rencontre au complet. Sachant que le centre-avant Hemani, qui a purgé sa suspension mardi passé face

type et me donner encore à fond avec mes partenaires sur le terrain afin de réaliser un résultat probant. Nous continuons à gérer notre fin de saison match par match, sans nous soucier des résultats que réalisent les autres. Nous savons pertinemment que la saison n’est pas encore terminée et qu’on a encore un bon coup à jouer.

L’effectif connaîtra un remaniement partiel en raison de la fatigue. Un mot là-dessus ? C’est normal que certains joueurs veulent bien se reposer encore plus, après tous les énormes efforts fournis vendre-

di passé en coupe d’Afrique et avant-hier face au NAHD. A mon avis, cela ne constituera pas un obstacle pour notre entraîneur pour composer son équipe. Il y a bien d’autres joueurs qui sont là, prêts à prendre une place et prouver que l'ESS peut compter sur leurs services. Sur ce point, tout va bien et il n’y a aucun problème, nous travaillons tous dans l’intérêt du groupe.

Vous avez été convoqué pour entrer en stage avec l'équipe nationale A' dès ce samedi ; quel est votre commentaire ? Je pense que ce n'est pas la première fois que je suis convoqué ; maintenant, j'ai l'habitude. Lors de ce stage, nous devrons travailler d'arrache-pied pour réaliser un bon résultat qui nous permettra de nous qualifier et, Inchallah, nous retournerons de Libye avec la qualification dans nos valises. Entretien realisé par Yasser M.

PROGRAMME DE LA MISE À JOUR Equipes 1 MC Alger 4 ES Sétif 2 JSM Béjaïa 3 USM El Harrach — WA Tlemcen 6 JS Kabylie — USM Annaba 8 ASO Chlef —CR Belouizdad 10 USM Alger 11 MC Oran 12 CA Bordj Bou Arréridj 13 MC El Eulma 14 CA Batna 15 USM Blida 16 AS Khroub 17 NA Hussein Dey 18 MSP Batna

Pts 54 44 43 42 41 40 40 38 38 36 35 34 33 31 28 26 17 16

au NAHD, ne pourra, selon les dernières nouvelles, reprendre la compétition à l’heure actuelle, du moins pour demain, lui qui ne s’est pas totalement rétabli de sa blessure à la cuisse. C’est le même cas aussi pour le milieu de terrain Bouderbel qui est sorti mardi dernier après seulement 13 minutes de jeu, ne peut pas jouer en raison de sa blessure. Néanmoins, ces absences semblent ne pas porter préjudice aux plans du technicien Zekri qui a affirmé il y a quelques jours qu’il dispose d’un contingent important, et que chaque joueur peut prétendre à une place dans le onze à n’importe quel moment. En tout cas, les Sétifiens sont déterminés à jouer toutes leurs cartes face aux Usmistes qu’ils ont tenus en échec à l’aller sur le score de 2 buts partout. Le coach de l'Entente a tenu à nous faire savoir, lors d’une brève discussion avant-hier soir, qu’il souhaite vraiment refaire le coup de CRB. Une chose est sûre, les Sétifiens sont plus que jamais motivés pour poursuivre leur chemin sans faute jusqu’au sacre final. Yasser M.

19 JOUEURS RETENUS

Excepté les deux défenseurs Raho et Benchadi, le milieu de terrain Boudderbel, blessé, Hemani suspendu par le coach et blessé, le staff technique de l'Entente a décidé de prendre avec lui 19 joueurs. Il a opté pour cette formule pour éviter toute mauvaise surprise de dernière minute.

LA LISTE DES CONVOQUÉS:

Chaouchi, Ferradji, Delhoum, Zoubiri, Yakhlef, Metref, Laïfaoui, Diss, Belkaïd, Lemmouchia, Francis, Djediat, Hadj Aïssa, Kacem, Meguenni, Kadri, Bouazza, Benchaïra et Kaddour. Yasser M.

USMA-ESS Vendredi à 14h30 au stade Omar Hamadi

J 27 23 27 27 27 25 27 27 27 26 27 26 27 27 26 26 27 27

G 15 12 11 11 11 11 10 11 10 09 09 08 08 08 06 06 03 03

N 09 08 10 09 08 07 10 05 08 09 08 10 09 07 10 08 08 07

P 03 03 06 07 08 07 07 11 09 08 10 08 10 12 10 12 16 17

BP 40 33 32 37 34 29 29 30 29 31 23 29 25 23 18 23 16 16

BC 17 17 24 27 29 17 27 26 30 26 28 31 28 31 23 38 36 43

Diff +23 +16 +08 +10 +05 +12 +02 +04 -01 05 -05 -02 -03 -08 -05 -15 -20 -27


DIVISION 212 Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

la 3 place… menacée ! e

JSMB

APRÈS LE NUL CONTRE L’USMH

Les Vert et Rouge n’arrivent toujours pas à chasser le signe indien. Face à El-Harrach, ce sont deux autres précieux points ratés qui, dans un avenir proche, pèseront, lourdement, dans le décompte final.

d’Algérie. Tout y était, sauf ce scénario que personne n’arrive à expliquer, ni à élucider pour en faire d’une fête, un fiasco. «Détrompez-vous, on a fait une excellente deuxième mi-temps», dira, cependant Menad, en dépit d’une déception qui se remarquait à l’œil nu. En fait, les Béjaouis se

sont démenés comme de beaux diables, avec de belles phases de jeu, mais la finition laissait à désirer : «Ce sont toujours les mêmes erreurs, ce manque d’efficacité», avouera le coach béjaoui avant d’ajouter : «J’ai eu des frayeurs et j’avais vraiment perdu tout

espoir». Ainsi donc, après ce nul, la 3e place est désormais, menacée et les Béjaouis risquent même de ne pas terminer la saison sur le podium : «Tout est permis, dans la mesure où plusieurs équipes se trouvent presque regroupées», nous a-t-on dit. C’est dire que toute cette série de

N’JENG : «LE COACH A SU TROUVER LES MOTS JUSTES À LA MI-TEMPS» N’jeng, l’auteur du 1er but béjaoui, aura été l’auteur du nul des Vert et Rouge face à l’USMH. C’est grâce à lui que El Hadi Adel a réussi à revenir à la marque. Dans cet entretien, il nous fait part de ses impressions sur cette rencontre et des chances de son équipe sur la suite du parcours :

Vos impressions sur cette rencontre. Pour moi, c’est un nul positif, dans la mesure o, on est revenu après avoir été mené à la marque. Je peux dire, aussi, qu’à la mitemps, le coach à su dire les mots justes, ce qui nous a remobilisés. D’ailleurs, on a fait un excellente deuxième mi-temps. A 2 à 0, est-ce que vous avez désespéré ? Non, pas du tout. En football, il y a 90 minutes à jouer. Donc, je savais qu’on allait remonter la pente. Il fallait y croire simplement. On pouvait même gagner. Après ce nul, peut-on dire que la 3e place s’est envolée ? Tout reste jouable. Il reste 7 matches, il faut savoir les gérer. Justement, comment voyezvous la suite du parcours ? Elle sera difficile, à plus d’un titre,

car les équipes qui postulent pour la 3e place se sont regroupées. On va essayer de négocier chaque match et sans faire trop de calcul.

Mais vous avez perdu trop de points à domicile ? On va essayer de les récupérer à l’extérieur. Nous avons fait un bon parcours en dehors de nos bases. Il va y avoir une trêve de 18 jours. Comment allez-vous la gérer ? Pour moi, ce n’est pas bien. Elle n’est pas venue au bon moment. Seulement, on va essayer de combler tout cela par des matches amicaux. Entretien réalisé par A. Z.

VERT ET ROUGE, VERT ET NOIR : LA GUÉGUERRE DES DEUX … RIVES ! Entre les sup

porters Vert et Rouge et les Crabes, rie n ne va plus ! En effet, un gra nd nombre de supporters mobistes, ayant assisté à la rencontre face à El-Harra ch, n’a pas manqué de provo quer les supporters de la JSMB, notamment, en applaudissant les deux bu ts harrachis. C’est la guégu erre qui reprend de plus belle entre les supporters des deux rives… Mais à qui servir ait tout cela ? A. Z.

L’AMBITION … Coup de gueule

P

ourtant, toutes les conditions étaient réunies pour que les camarades de Cedric, fassent une grande rencontre. Deux jours auparavant, les joueurs se sont retirés dans l’enceinte des Hammadites pour se concentrer sur le match, loin du brouhaha de la ville. Point de blessés, point de suspendus, tous les joueurs étaient donc d’aplomb pour affronter ces Harrachis, battus à l’aller et étrillés en coupe

semi-échecs concédés à domicile, risque de priver les Vert et Rouge d’une place au podium. Du CRB à l’USMH, en passant par le MCA, l’USMAn et l’ASO, ce sont des points perdus qui auront toute leur répercussion dans le décompte finale, pour une équipe qui, faut-il le souligner, n’était pas loin pour jouer le titre. C’est dire aussi que Menad n’aura pas trouvé les solutions adéquates pour mettre fin à ce signe indien, ayant stoppé l’ascension fulgurante de son équipe, depuis qu’il est à la tête de la barre technique. Quelle explication peut-on apporter à tout cela ? Quels sont les tenants et les aboutissants de ces semi-échecs à répétition et qui en tirent profit ? Des questions qui supposent des réflexions et qui font que la JSMB soit confrontée à de sérieux problèmes et qui, seul, le coach béjaoui est capable d’en déduire et trouver leurs solutions. Et le plutôt serait le mieux pour lui, pour l’équipe et son avenir proche ! Abdelkader Z.

En annonçant que dans chaque compartiment, il lui faut deux joueurs, le coach béjaoui semble avoir été clair vis-àvis des dirigeants du club. Son ambition ne se limite plus à jouer pour une place honorable mais bel et bien pour le titre, pour la saison prochaine. Mieux encore, Menad qui estime que son équipe doit être renforcée, donne l’impression d’avoir une idée sur la composante des éléments à enrôler et ceux qui feront l’objet d’une libération. Tout compte fait, Djamel Menad est de plus en plus imbu de l’idée du renouvellement de son équipe. N’a-t-il pas parlé, un jour de Marocci ? N’a-t-il pas fait l’éloge de Djabou ? C’est dire que l’ambition de Menad est grande et si, le coach béjaoui est en train de voir grand, l’on se demande si le message serait bien perçu par les Tiab, en premier lieu et si les dirigeants du club phare de la cité des Hammadites, ne verraient pas d’un mauvais œil, l’ambition, de plus en plus grande de leur entraîneur qui, faut-il le souligner, reste soutenu par les supporters … A. Z.


13

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

EL-HADI ADEL BOURREAU DES HARRACHIS ?

C’est le 4e but de El-Hadi Adel contre El-Harrach lors de cette saison. En effet, le Béjaoui, qui a inscrit un but à l’aller, a réussi le doublé en coupe d’Algérie, avant de marquer, ce mardi, privant ainsi les Harrachis d’une victoire certaine. Serait-il devenu le bourreau de l’USMH ? Tout porte à le croire !

JSMB

DANS UN POINT DE PRESSE, MENAD AFFIRME :

“DANS CHAQUE COMPARTIMENT, IL ME FAUT DEUX JOUEURS”

C’

est un entraineur quelques peu déçu , mais lucide, que nous avons rencontré, un coach qui a essayé d’analyser le nul et d’émettre les conclusions qui s’imposent, sans tirer, la sonnette d’alarme mais, aussi, sans essayer de dire que tout va bien. Dans ce point de presse et, en dépit d’un nul harassant venu au moment ou l’équipe avait un grand besoin de points, de succès, surtout Menad brosse le tableau de la situation actuelle, fait part des perspectives d’une équipe qu’il voit dans l’avenir et des éventuels changements à apporter. Sans rien dire, l’ex-baroudeur de l’EN aura presque tout dévoilé : Donnant ses impressions sur le match, le coach béjaoui dira : «L’équipe a présenté deux visages. En première mi-temps, lorsque les joueurs ont eu un grand nombre d’occasions raté et par la suite, c’est l’équipe qui se fait avoir en deux occasions seulement. Je ne vous cache pas, que

j’ai eu des frayeurs et j’avais perdu tout espoir» avant d’ajouter : «En seconde période, les joueurs on été touchés dans leur amourpropre et cela a donné des résultats. Ils se sont remobilisés. Nous sommes revenus de loin. On pouvait même marquer plus de deux buts. C’est dommage, on a toujours le même problème. On reste à la recherche d’une solution rapide, à domicile. Il nous manque du génie, il y a un manque de buteur racé». Et de conclure : «La défense a supporté le poids du match».

«Le milieu est lent…»

Evoquant les différents compartiments, Menad dira, à propos du milieu de terrain: «J’ai un milieu lent, dans la relance, puis, en récupération. Il faut un renfort judicieux», avant d’enrichir : «Il faut opérer un changement à 100% dans ce compartiment». Mais le coach béjaoui ne s’ar-

HERBACHE : «JE NE DÉCEVRAI PAS MON COACH» USMB

Le milieu récupérateur blidéen, Herbache Billel se confie à nous. Malgré qu’il ne disposât pas de toutes ses forces physiques dues à une blessure, il a participé à la rencontre face au MSPB pour donner de la main à ses coéquipiers qui viennent de retrouver le goût de la victoire. Qu’en est-il de cette blessure ? Cette blessure à la cheville m’a éloigné seulement de la rencontre amicale jouée face à l’OMR. J’avais repris le travail rapidement et retrouver ma forme pour aider mon équipe lors de la dernière rencontre face au MSPB qui était importante et que l’on ne devait pas perdre. Dans l’ensemble vous avez réalisé une belle prestation ?

Tout cela me rend heureux, non seulement d’avoir contribué à la victoire de mon équipe avec mes camarades, mais défendre crânement les couleurs blidéennes et réussir incha’Allah le maintien parmi l’élite. Pouvez-vous nous relater ce match MSPB-USMB ? C’était une rencontre difficile pour les deux équipes; les Batnéens bien que relégables ne voulaient pas céder le pas dans leur fief, tandis que l’USMB, toujours en course pour assurer le maintien en division une, a profité de l’occasion et réussi de revenir avec les trois points de la victoire qui auront leur importance lors du décompte final. Cette victoire va vous permettre de respirer un peu. Vous attendiezvous à revenir avec la victoire. Vous savez, on ne peut rien avancer tant qu’un match n’est pas terminé, la réalité du terrain est toujours différente. Bien que le MSPB soit rajeuni, ce match n’a pas été

facile pour nous. Nous avons entamé la rencontre avec la ferme intention de gagner, sinon ça aurait été une catastrophe devant nos supporters. Une importante rencontre vous attend prochainement face à à l’USMA MustaphaTchaker. Un commentaire ? C’est une rencontre que nous devons préparer sérieusement et l’aborder pour rester sur cette dynamique de victoires, malgré que notre mission ne sera pas de tout repos durant la formation usmiste, le groupe est motivé et déterminé de ne pas baisser pied jusqu’à l’ultime seconde de la fin du championnat. La conclusion. Ce groupe est plus que jamais conscient de la tâche qui l’attend, nous avons définitivement classé le doute de notre esprit et tenter de retrouver notre sérénité et gagner en confiance pour la suite du parcours. Entretien réalisé par A. Tahi

rêtera pas là, puisqu’il avouera, concernant tous les autres compartiments : «Dans chaque compartiment, il nous faut deux joueurs. C’est-à-dire renouveler l’équipe». Sur les chances de la JSMB de terminer en 3e position, Djamel Menad fera part : «Trop de points ont été perdus à domicile. Il faut les récupérer à l’extérieur et gérer match par match. Tout reste jouable».

A propos de la trêve, l’entraîneur des Vert et Rouge avouera : «On va essayer de combler le vide par des matches amicaux. Cela va être pénible, mais on doit s’y faire». Et de la liste des joueurs ciblés, Menad répondra : «Certes, on a une idée, mais on ne peut rien dire en ce moment. C’est encore trop tôt, avant de nous avancer…». A. Z.

UNE VICTOIRE PRÉCIEUSE L’USMB, qui restait sur un semi-échec, concédé face au CRB, devait réagir au plus vite pour ne pas compliquer davantage sa situation pour cette saison. Pour cela, les Vert et Blanc se rachetèrent en allant contre toute attente remporter les trois points de la victoire hors de leurs bases, au stade de l’OPOW du 1er-Novembre 54 de Batna. Une victoire qui arrange beaucoup les Blidéens devant la formation du Mouloudia local. Les poulains de Assas Mokhtar ont opté avec une tactique offensive bien menée par le duo Ezeïtcheïl-Boutabout, mais en privilégiant la prudence.

LES BLIDÉENS DÉCIDÉS PLUS QUE JAMAIS Les défenseurs Belahouel et Zemmouchi ce duo a donné

plus d’assurance au rempart défensif, bien soutenu par les latéraux Chebira et Sibié avec le gardien de but Ghalem qui confirme de match en match, ont retrouvé les ressources nécessaires pour résister devant les assauts des jeunes batnéens. Sans oublier de citer les hommes du milieu du terrain Herbache, Belloucif et Harizi, ratissant toutes les balles et bloquant les couloirs pour ne pas laisser d’espaces aux Noir et Blanc. Cette victoire ramenée de la capitale des Aurès permet aux camarades de Zemmouchi de respirer temporairement avant de rencontrer l’USMA et attendre le résultat de l’autre rencontre qui mettra aux prises le CAB à l’ASK pour le compte de la 28e journée de championnat Nedjma division une.

SÉANCE DE DÉCRASSAGE HIER Le staff technique blidéen a programmé pour la journée

d’hier dans la matinée à Tchaker, une séance légère pour permettre à ses joueurs de se dégager de l’harassant déplacement à Batna, les camarades de Chebira bénéficieront de quelques jours de repos avant d’entamer le travail en prévision de la prochaine rencontre face à l’USMA à Tchaker.

LES U20 DOMINENT LE MSPB Les camarades de Benyamina, le jeune gardien de but

blidéen ont pris le meilleur sur leurs homologues du MSPB sur le score d’un but à zéro pour le compte de la 27e journée de championnat. A. Tahi


14

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

DIVISION UNE

LE NASRIA SE RÉSIGNE À LA «DESCENTE» NAHD

NATÈCHE MEILLEUR ÉLÉMENT

Le gardien, Abderaouf Natèche et malgré le fait qu’il ait encaissé trois buts lors du match face à l’ESS, a été, parmi tous ses coéquipiers le meilleur joueur sur le terrain, en raison des grands efforts fournis et qui lui ont permis d’arrêter plusieurs balles dangereuses et qui se dirigeaient droit vers les filets.

AÏT ALI S’ILLUSTRE ET AVAIT SIGNÉ POUR CINQ ANS

Le jeune, Aghilas Aït Ali, s’est illustré lors de ce match face à l’ESS et qui est le premier match qu’il dispute avec les seniors du Nasria, lui, qui est encore junior et qui n’a que 19 ans. En effet, Aït Ali a raté de belles occasions de scorer en début du match, surtout lors de l‘une d’entre elles, où il s’était présenté seul face au portier international, Chaouchi. Par ailleurs, il est à noter que la direction et avant le départ de l’équipe vers Sétif avait fait signer au jeune, Aït Ali, un contrat de cinq ans et qui permettra à l’équipe de former bien cet élément qu’on dit talentueux et qui pourrait être à la hauteur à l’avenir si on lui fait confiance. R. M.

Il semble que les joueurs du Nasria sont maintenant résignés à descendre en DII, après cette énième défaite face à l’Entente de Sétif, cette fois-ci sur le stade du 8-Mai-1945. En effet, les gars d’Hussein Dey savent que les choses sont pratiquement faites et qu’il leur sera difficile de garder espoir, étant donné que le classement de l’équipe est loin d’être ras-

saison prochaine, en faisant incorporer quelques jeunes et qui peuvent être l’avenir du club», dira le coach du Nasria, qui pense, par exemple, que des jeunes comme Aït Ali peuvent donner un plus dans un avenir proche et c’est pour cette raison qu’il commence à le faire incorporer dès maintenant. R. M.

MEKKAOUI : «IL NE FAUT PAS SE FIER AU SCORE»

Le latéral gauche pense que le NAHD aurait pu faire un meilleur résultat, n’était quelques circonstances, en avouant que la situation de l’équipe est vraiment difficile.

Que pensez-vous de cette défaite ? Que voulez-vous que je vous dise, on s’attendait à ce que le match soit d’une telle difficulté, surtout qu’il s’agissait d’affronter l’ESS qui joue le titre et qui est décidée à le garder après l’avoir déjà remporté la saison dernière.

IL FAIT VOLTE-FACE

SAOUDI AFFIRME QU’IL N’EST PAS QUESTION QU’IL SE RETIRE

L’ancien président de section football, Kamel Saoudi, a surpris tout le monde, y compris les autres dirigeants, en annonçant qu’il ne se retire pas de son poste de président de section dont il s’était désisté au profit de Sofiane Bouderouya. En effet, Saoudi avouera qu’il compte rester jusqu’à la fin de la saison dans ce poste pour lequel il a été élu en début de saison. «Je suis chargé d’une mission et je ne compte pas me dérober», indiquera Saoudi qui avoue qu’il avait accepté dans un premier temps de laisser ce poste à Bouderouya, mais qu’il a changé d’avis maintenant, surtout qu’il avait vécu quelques problèmes dans le carde professionnel et qu’il les a réglés maintenant. «Je tiens à dire que tous les dirigeants sont à la même enseigne et que nous avons tous mis nos propres fonds pour aider le club à s’en sortir», dira Saoudi qui ajoutera que c’est lui qui a ramené ces dirigeants et que le groupe doit continuer jusqu’à la fin de la saison et ensuite celui qui désirera continuer qu’il le fasse et celui qui souhaite se retirer aura le choix de le faire aussi. Saoudi affirmera que ce n’est pas le poste qui l’attire, surtout que le club vit une situation très difficile, mais qu’il ne veut surtout pas qu’on le traite de traitre s’il venait à se retirer maintenant et c’est pour cette raison qu’il compte continuer jusqu’à la fin de saison. R. M.

Et de 6 pour Belhamel

L'unique but inscrit par le MCEE dans les filets de Hadjaoui , le portier de la JSK, par le capitaine du MCEE , Laïd Belhamel a été le sixième dans son compte depuis le début de saison .

Farid Mellouli suspendu

Ayant écopé du troisième carton jaune, avant-hier face à la JSK, le défenseur central du MCEE, Farid Mellouli, sera suspendu automatiquement face à l'USMAN.

Karaoui de retour

Le milieu de terrain du MCEE, le Franco-algérien, Amir Karaoui, a fait son retour à la compétition avant-hier face à la JSK où il a été incorporé en seconde période à la place de Belhamel, après une absence de plus de deux mois en raison de blessure.

Hadiouche et Ghodbane sortent blessés

Les deux attaquant du MCEE, Hadiouche et Ghodbane sont sortie blessés face à la JSK, ils devront effectuer ce matin une échographie pour voir l'état de leur blessure et le traitement nécessaire.

8 millions de prime

surant. Le moral des joueurs étant précaire, il était logique que l’équipe perde à Sétif. L’entraîneur, Mohamed Mihoubi, pense que le NAHD était pratiquement hors circuit depuis le match face au MCO, et le semi-échec concédé à domicile. «Je crois qu’il est illusoire de croire qu’on peut s’en sortir et c’est pour cette raison que je commence à préparer la

La direction de MCEE a fixé la prime de la victoire d'avant-hier face à la JSK, de 8 millions que les joueurs devront percevoir avant le match de l'USMAN. Y. M.

Mais qu’est-ce qui fait que vous vous êtes inclinés sur ce score lourd ? Je crois qu’il ne faut pas trop se fier au score, puisqu’on avait bien débuté le match. On a bien fait circuler le ballon durant les 30 premières minutes, mais nous avons ensuite été surpris par un but qui nous a quelque peu déstabilisés. Nous avons ensuite été cueillis à froid, avec un deuxième but en deuxième période. L’arbitre a fait le reste en nous déstabilisant avec cette histoire de penalty accordé puis refusé qui nous a quelque peu coupé les jambes.

Croyez-vous que les joueurs sont affectés moralement ? Je pense que tout le monde était conscient de la difficulté de la tâche bien avant cette rencontre et de ce fait, il ne fallait pas se faire trop d’illusions. Ce serait vraiment un miracle si on arrive à nous en sortir et à assurer le maintien et c’est pour cela que l’équipe joue maintenant sans pression. Le staff technique saisit l’occasion, d’ailleurs, pour mettre dans le bain des jeunes qui seront préparés pour la saison prochaine. Pensez-vous que cela est une bonne chose que de mettre dans le bain des jeunes maintenant ? Oui, tout à fait, j’estime que le club doit se préparer à l’avenir et à la relève et c’est maintenant qu’il faut préparer l’équipe de demain. Vous n’avez pas été retenu par le sélectionneur national, Benchikha, avec l’EN A’, ne trouvez-vous pas que cela est injuste, étant donné que l’équipe sera privée de Babouche ? Je n’ai aucun commentaire à faire à ce sujet,

étant donné que le sélectionneur national a le droit de faire appel à qui il veut, mais j’avoue que je voulais bien faire partie de l’équipe et participer au match face à la Libye, mais on n’obtient pas toujours ce qu’on souhaite. Entretien réalisé par Raouf M.

UN GRAND PAS VERS LE MAINTIEN

L

MCEE

e MCEE a réalisé une bonne affaire dans le championnat de la première division puisqu’il a réussi à gagner son match à domicile pour la seconde fois depuis le début de la phase retour après celui gagné face à l'USMA, le 27 février dernier, puisque le dernier match gagné par le MCEE à domicile lors de la phase aller remonte au 15 décembre dernier face à l'ASK. Avec ce succès, il a retrouvé la 13e place au classement avec 33 points. Le plus important c’est

que cette victoire a permis aux protégés de Khezzar de réduire l'écart sur les équipes du milieu de classement à 3 points qui ouvrent les portes du maintien aux camarades de Mellouli qui ont tenu parole. Les Eulmis devront aborder les prochaines rencontres du championnat surtout celles qui se jouent à El Eulma avec la même volonté et la détermination pour réaliser leurs objectifs le plus tôt possible et éviter les calculs de la fin de saison et les coulisses en même temps.

Khezzar : «MON ÉQUIPE MÉRITE LA VICTOIRE»

Après la victoire face à la JSK, le coach du MCEE, El Hadi Khezzar était très content de cette performance de son équipe. Il nous dira : «Je suis satisfait de mon équipe car elle a joué un match plein et nous avons dominé le match durant les 90 minutes. Je pense que ce succès était mérité. La prochaine rencontre face à l'USMAn sera très difficile pour les deux équipes mais on ne doit pas rater ce match.» Yasser M.


Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

DIVISION UNE

15

LES HAMRAOUA À L’ENTRÉE DE LA SPIRALE MCO

L

e nul arraché par les Batnéens dans un match où ils ont paru plus sereins et plus complets que leurs adversaires, fait aujourd’hui nourrir la crainte, après l’espoir de glaner les trois points qu’on lisait sur le visage aussi bien des joueurs que du président avant la rencontre. Le Mouloudia avait besoin impérativement des trois points pour pouvoir négocier les 7 matchs restants avec plus de sérénité. Mais voilà que Biskri et ses joueurs ont fait tomber les hommes de Maâttalah de haut. Et encore, le Mouloudia a failli laisser plus de plumes, n’était cet arrêt réflexe du gardien Benhamou à la 57’ de jeu. Dans les vestiaires, les coéquipiers de Chaïb Tewfik, entré en deuxième mitemps faisaient grise mine. Il est vrai que le reste du parcours sera éreintant sur le double plan psychologique et physique.

Le no comment de Maâttalah

L’entraîneur mouloudéen est passé à la vitesse supérieure. S’il ne pouvait, avant ce mardi, se soustraire aux interviews de nos collègues de la radio et de la télévision, il avait pour habitude de renvoyer la presse écrite vers le président Kacem Elimam. Avant-hier, il est sorti furtivement du vestiaire mouloudéen et s’est adressé aux nombreux confrères qui l’attendaient, ainsi que nous mêmes, avec ces termes : «Ma aândi ma n’goul». Certains y ont vu une sorte de démission ou de mise en congé. Mais personne n’a pu nous dévoiler ce qui s’était dit entre le président et son coach dans le vestiaire.

Climat confraternel dans les vestiaires

Malgré tout ce qui s’était dit avant le match et le service renforcé qui se trouvait dans la tribune latérale, il y avait un climat amical dans les vestiaires avant la rencontre. Le président Elimam et son entraîneur Maâttalah devisaient tranquillement avec le

SUPER D2 SUPER D2

président de section du CAB et le coach Biskri. Il est vrai que l’absence du président batnéen Nezzar a calmé les esprits. A la fin de la rencontre, et malgré le semi-échec des Hamraoua, les Batnéens n’ont eu aucun problème de quelque ordre que ce soit et

sont repartis tranquillement vers l’hôtel Président où ils avaient passé la nuit. Ils sont repartis par avion vers Alger avant de retourner hier dans la capitale des Aurès.

Le motus des joueurs

Mis à part le portier Benhamou Mohamed, qui a commenté la rencontre face au parterre de journalistes présents, le reste des joueurs a voulu garder une certaine réserve et éviter de parler de quoi que ce soit. Leur leitmotiv était : “Que voulez-vous, on n’a pas eu de chance. Allah Ghaleb !»

Bengoreine dans la tribune

L’arrière gauche, suspendu par la LNF, est venu voir ses coéquipiers en découdre avec le CAB. Il était déçu. «C’est un match moyen. Ils n’étaient pas dans leur jour. Ils ont raté deux bonnes occasions en première mi temps, ça leur a joué sur le moral et c’est

ce qui a fait la différence.» Sur la possibilité de salut de son équipe, il estime «qu’ils vont recevoir trois fois ici à Oran et il leur suffit d’une victoire pour que tout rentre dans l’ordre.» Quant à sa convocation en équipe nationale A’, il pense que «cette convocation me remonte le moral. J’étais dans la liste des 30. C’est le choix de l’entraîneur. Je souhaite être titularisé et participer à un bon résultat en Libye. Je m’entraîne sérieusement pour être au top.»

L’opposition en branle

L’opposition fait de nouveau parler d’elle. Il y avait ce mardi une banderole sur le bareaudage de la tribune latérale sur laquelle on pouvait lire : “Les Hamraoua solidaires de Mezaïr”. Les mauvais résultats mettent le président Kacem Elimam dans l’embarras et l’opposition se prépare à la prochaine AGO, qu’elle jure qu’elle sera différente de la première dans son verdict. M. Touadjine

BERRAMLA : «CET ENTRAÎNEUR M’EN VEUT !» L’ ex-milieu de terrain de l ’ASMO et dela JSK fait vraiment une saison mi-figue mi-raisin au MCO. D’abord «boycotté» par Mezouar et ses amis durant toute la première partie du championnat, le voilà avec des problèmes avec son entraîneur Abdelkader Maâttalah. Ecoutons-le. Berramla, expliquez-nous ce résultat que vos supporters n’attendaient pas... Je ne sais pas pourquoi cela ne marche pas comme on le désire. Je ne comprends pas

SUPER D2

SUPER D2

SUPER D2

où se situe la faille. Voilà un match où l’on nous donnait gagnants sur le papier, et tout est allé de travers. On a raté des buts immanquables, on n’a pas su contourner la solide paire centrale défensive du CAB, on n’a pas mis en difficulté le gardien ; bref, on a fait tout de travers. L’équipe n’a pas tourné en deuxième mi-temps. Pourquoi ? Est-ce la pression ? Pas du tout, tout n’était pas normal. D’ailleurs, comment voulez-vous qu’il y ait une pression dans un stade presque vide ? Comment expliquez-vous votre remplacement ? Sincèrement, je n’y comprends rien. Depuis que cet entraîneur est venu, c’est moi qu’il remplace en premier, à tel point que dès que je vois qu’il va y avoir un

SUPER D2

SUPER D2

remplacement, je me prépare à sortir. C’est éprouvant sur le plan mental et ça coupe toute ma volonté de bien faire. Parce que je suis le plus gentil ? A priori, je n’ai aucun problème avec lui et je ne comprends pas pourquoi il s’acharne sur moi. Avec Hadj Mansour, je jouais toute la partie et depuis que celui-là est venu, c’est moi son souffre-douleur ! On sent que vous êtes mal à l’aise, comparativement au temps où vous étiez à la JSK et avant à l’ASMO ? C’est vrai. Depuis le début de la saison, je ne me suis pas senti à l’aise. Le Berramla que vous avez vu cette saison n’est pas le vrai Berramla et vivement que la saison s’achève. Entretien réalisé par Miloud Touadjine

SUPER D2

SUPER D2

BEKHA : «FAUX PAS INTERDIT À MOSTAGANEM» USB

Le latéral gauche de l'US Biskra s'est confié à nous après la séance d'entraînement. Il a d'abord tenu à s'excuser auprès des supporters et cela au nom de ses coéquipiers suite aux mauvais résultats enregistrés depuis l'entame de la phase retour. Il nous dira que ce match face à Mostaganem a une importance capitale et qu'en aucune façon il ne faut rater ce rendez-vous. Concernant l'avenir, il ne doute pas un seul instant que son équipe arrivera à redresser la barre très vite.

Tout d'abord, décrivez-nous l'ambiance à l'entraînement... Que voulez-vous que je vous dise ? Nous travaillons très dur et je ne vous cache pas que nous sommes, nous les joueurs, dans une période de doute après les mauvais résultas enregistrés par notre équipe depuis un certains temps ; en plus de cela, nous nous entraînons sans notre coach, Houhou, qui a été limogé dernièrement par notre président. En somme, la situation au sein de l'équipe est précaire.

Parlons de la dernière défaite, celle face à Béjaïa. Est-elle méritée? Elle est surtout amère et elle n'est pas du tout méritée. Cette équipe de Béjaïa ne nous a pas été supérieure. Nous nous sommes créé des occasions, mais la chance, encore une fois, n'a pas été de notre côté. Toute l'équipe a fourni beaucoup d'efforts, mais ils ont été vains. Votre staff technique vous a reproché, vous les défenseurs, de commettre trop de fautes. Qu'avezvous à dire à ce sujet? Nous comprenons parfaitement que le staff technique nous fasse des remarques à nous les défenseurs, du moment que l'équipe encaisse des buts qui nous coûtent des défaites. Il est vrai qu'il y a beaucoup de travail à faire en ce qui concerne le placement et tout ce qui touche à la cohésion. Nous faisons beaucoup d'efforts à l'entraînement pour corriger tout cela. Peut-on s'attendre à une réaction de votre part lors des prochains matches ? Nous n'avons pas d'autre choix que de tout faire pour gagner des points. C'est presque une question de survie, car c'est maintenant qu'il faut enregistrer des victoires et

améliorer notre position au classement général et fuir cette zone dangereuse.

Peut-on dire que dorénavant il y aura un tout nouvel état d'esprit? C'est sûr et il ne peut en être autrement. Que ce soit face à Mostaganem ou l'ASMO, nous avons au moins fait jeu égal avec nos adversaires. D'un autre côté, il nous faut faire preuve de solidarité. Nous resterons unis et c'est ensemble que nous remonterons au classement. Quel est le message que vous voulez transmettre aux supporters ? Tout d'abord, je tiens, au nom de mes coéquipiers, à présenter nos excuses suite aux dernières contre-performances. Nous comprenons le désarroi dans lequel se trouvent nos supporters et le message que nous aurons à leur transmettre, nous le leur ferons parvenir à partir du terrain et cela dès ce samedi face à l'ES Mostaganem. Entretien réalisé par Salim Seghouane

Lakhdari de retour

, sera de retour Le défenseur central biskri, Adel Lakhdari, suspendu pour deux matches der dans la Abdelka Bekha de sur le terrain face à l'ES Mostaganem ; il sera aux côtés charnière centrale.


16

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

SUPER D2

La subvention tarde MOB

L

a direction du MO Béjaia table sur une entrée rapide de la subvention de l’APC de Béjaia. Le retard que fait cette dernière pour arriver dans les caisses du club commence à l’inquiéter sérieusement, après le rappel du président de la ligue Nationale avant-hier, lors de son exposé au siège de la FAF sur le déroulement des compétitions, que gère l’instance qu’il préside, et qui a trait aux clubs qui n’ont pas encore assaini leur situation vis à-vis de la commission de résolution des litiges, sous peine de perdre le droit au recrutement le prochain exercice. L’avertissement de la ligue est pris en considération par la direction du MOB qui, par

LA DIRECTION DU MOB S’IMPATIENTE

l’entremise d’un de ces membres, en l’occurrence, Mustpha Bouchebah, nous a confié que le MOB a agi dans la légalité et elle prendra ses responsabilité pour assainir une situation antérieure qui rentre dans le passif qu’elle doit assumer. «Tous le monde sais que la somme due au 11 ex-joueurs du MOB est le résultat de la gestion des anciens bureaux qui ont pris les destinées du club. Ces joueurs non payés ont été recrutés dans leur majorité à l’époque des ex-présidents Laklak, Rezki et Bennai. On les prendra en charge, c’est sûr, mais dès l’entrée de l’argent qui fait défaut en ce moment». Et d’ajouter : «On va les convier pour essayer de trouver un arrangement

avec eux, individuellement pour clore ce chapitre une fois pour toutes». Bouchebah, est très déçu de ne pas utiliser cette manne financière dans la régularisation de la situation financière de l’équipe qui se bat pour le maintien. La direction ne compte baisser les bras, quant à la récupération de ses droits, vis-à-vis des joueurs qui boudent l’équipe depuis un bon moment, nous a dit, Bouchebah. «En appliquant les résolutions de la Chambre de résolution des litiges (CRL) concernant les 11 ex-joueurs du MOB qui réclament la baguette somme de 1,4 milliard de centimes, on est en droit de réclamer l’argent versé aux 9 joueurs qui boycottent le club, et j’espère, que l’in-

ZEKRI PARLE DU MATCH DE L'ASMO

stance en charge du dossier (CRL) se penche le plus vite possible pour étudier le dossier qu’on a déposé contre les joueurs récalcitrants. Ces derniers ont causé un grâce préjudice au club, ils refusent de restituer l’argent pris, ni même de reprendre le chemin des entraînements. Ainsi, on attend à ce que la CRL tranche en notre faveur.» Cela dit, le club que dirige Arab Bennai veut régler cette épineux problème avant de rendre son mandat qui va expirer la fin du mois en cours, et cela reste tributaire des subventions de l’APC et Sonatrach, sans oublier le choix des négociateurs qui seront chargés du dossier des 11 ex-joueurs du MOB. Lyes Chekal

«JE ME SUIS HABITUÉ AUX DÉFECTIONS DE JOUEURS» Il dit que ce n’est pas nouveau pour lui de compter des absences en nombre à chaque match, c’est fréquent d’enregistrer une moyenne de 6 joueurs out par match. C’est le coach du MOB, Hocine Zekri qui le dit dans cet entretien accordé à Maracana à deux jours du match ô combien difficile face au dauphin l ’ASMO .

Encore des défections dans le groupe. Ca ne s’arrange pas pour vous, apparemment ? Puisque vous le dites. Personnellement, j’ai pris l’habitude à ce décor, puisque qu’à chaque match, depuis que je suis à la tête de ce club, j’ai une moyenne de 6 joueurs hors service. Donc, ce n’est pas nouveau pour moi, je me suis habitué à cette situation puisque je travaille avec les moyens du bord. Mais cette fois, vous aurez en plus une absence de taille, en l’occurrence Kamel Marek, suspendu face à l’ASMO ? On dit qu’un malheur n’arrive jamais seul. En plus des blessés, et surtout le calibre de l’adversaire, ne l’oublions pas, l’ASMO revient fort et joue carrément le titre. Je me vois privé de

l’élément le plus expérimenté du groupe et qui a le plus de matches dans les jambes. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, un coup dur certes, car on va jouer sans l’un de nos atouts, mais on doit faire avec surtout qu’il n’avait pas à parler à l’arbitre assistant. Je dirais que c’est une sanction gratuite, qui très mal tombée pour nous. Ce n’est pas évident de lui trouver sitôt un remplaçant, non ? C’est sûr, mais quand on n’a pas le choix, on doit faire avec. D’ailleurs, je pense décaler peut-être Djouder au milieu de terrain, ou carrément responsabiliser le jeune Betrouni. En tous les cas, le moment voulu vous allez découvrir la formule idoine qui s’avérera peut-être la bonne. Bouali a déclaré dans l’entretien qu’il nous a accordé hier, qu’il se sent prêt pour l’ASMO... Si on arrive à le récupérer ça fera un de moins à l’infirmerie, c’est une bonne nouvelle. Moi, je travaille avec un staff médical habilité à autoriser ou non un joueur blessé. Concernant le cas Bouali, au même titre que ses coéquipiers, Bensalem et Boulakhmir, on les a soumis à un travail spécifique avant qu’ils intègrent le groupe. Maintenant que c’est fait, je pense qu’on pourra compter sur Bouali, comme récupérateur du fait que je ne peux l’utiliser dans son poste de prédilection, comme libero, car il risque de rechuter en cas de contact

sévère. Un état des lieux pas du tout reluisant à deux jours du match face à l’ASMO. A ce stade, tous les matches sont difficiles, c’est connu à chaque fin de saison. La pression monte d’un cran que cela soit pour les équipes qui jouent le titre ou celles qui jouent la relégation. On ne fait pas du tout de calcul, et d’ailleurs c’est l’un des secrets de notre réussite jusqu'à maintenant. Il n’y a pas que le match de l’ASMO, on va recevoir encore le CSC et le MCS, qui jouent le titre, sans oublier les deux périlleux déplacements à Mohammadia pour jouer contre le SAM et Hadjout, donc je pense qu’avec un tel programme ça ne va être du gâteau. Alors que l’ASMO a réussi bien à Béjaia, avez-vous une idée sur votre adversaire ? Un match ne ressemble jamais à un autre et la réussite de l’ASMO par le passé face au MOB ne veut pas dire qu’elle va encore gagner, d’ailleurs on fera de notre mieux pour la déloger de la place de dauphin qu’elle occupe. Le mot de la fin. Je dis que la clé de notre réussite samedi ça sera notre cher public. C’est le véritable douxième homme, il a confiance dans ce jeune groupe, avec ses encouragements on pourra faire quelques choses face à l’ASMO . Entretien réalisé par L. C.

BENAÏ ARAB : «L’INSTABILITÉ A RUINÉ LE MOB…»

Le président du directoire, Benaï Arab que nous avons rencontré, a essayé de nous donner un aperçu sur la situation du club, à quelques journées de la fin d’un exercice lassant pour tous les Mobistes :

Où en est la situation du club ? Nous sommes en train de poursuivre l’opération de restructuration. Tout comme on est en train d’épurer la situation financière à laquelle nous sommes confrontés…

Et les dettes des joueurs ? Effectivement, c’est un problème épineux. 1, 5 milliard sont à négocier et il faut qu’on les paye si on veut que le MOB recrute d’autres joueurs pour la saison prochaine. Seulement, nous sommes en train de négocier avec les joueurs pour épurer toutes les situations possibles. Donc, c’est une situation difficile, n’est-ce pas ? On a hérité d’une situation difficile. Et

c’est dur de s’en sortir. Dieu merci, on essaye de faire de notre mieux pour gérer comme il se doit cette situation si critique. Et selon vous, elle est due à quoi, cette situation ? A l’instabilité, la manipulation et la malhonnêteté des gens.

C’est-à-dire ? Le MOB a connu diverses fortunes et diverses phases qui ne lui ont pas permis d’évoluer. C’est pour cela que maintenant, on ne laissera plus jamais le club entre les mains des aventuriers. Et si les membres de l’AG votent pour cet aventurier ?

Justement, on est en train d’épurer les membres de l’AG. Nous avons établi un règlement intérieur et les conditions qui vont asseoir à la bonne manche de cette AG. Soyez-plus explicite ? Si dans le futur, un industriel se présentera, on est là pour l’aider. Mais si, quelqu’un d’autres parmi ceux qui ont voulu la mort du club, la route lui sera barrée.

Seriez-vous candidat à la présidence du club ? Non, je ne pourrai pas postuler à ce poste, mais je resterai fidèle au club et je continuerai à aider le club tant que je pourrais. Entretien réalisé par Abdelkader Z.


SUPER D2

ALLER DE L’ AVANT

Le Paradou composé en majeure partie par des juniors qui viennent de prendre part au tournoi international de Nantes pourront-ils tenir le coup face au WRB.

I

PAC

ls seront certainement exténués par la fatigue due aux nombreuses rencontres livrées en trois jours qui pourrait se répercutés sur leur rendement. En plus l’adversaire lut-

A CHACUN SA MI-TEMPS ESM 1 - PAC 1

Stade complexe Mohamed Saâd Affluence : faible Arbitres : Mecib, Bahloul, Guedjati Avertissements : Touaoula (83’) (ESM), Sid (64’), Ouhadda (67’) (PAC) Buts : Touaoula (31’) (ESM), El Orfi (83’) (PAC) ESM : Belarbi, Yazid, Kechaïri, Benouameur, Boulemdaïs, , Guerime (Bouloufa 80’), Farrahi, Madouni, Touaoula, Boukemacha, Boudjenah (Berrah 68’). Entraîneur : Heddane PAC : Benmeddour, Sid, Ouali, Benyounès, Fellouli, Klehnemer, El Orfi, Messaoudi, Arabet (Miaz 46’), Ouhadda (Nekkache 81’), Benachour (Hamidi 71’). Entraîneur : Bouhellal

C

17

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

ette rencontre ESM-PAC rentre dans le cadre de la mise à jour du calendrier. Les Mostaganémois voulaient à tout prix les trois points de la victoire pour garder leur chance intacte pour la course au titre. Ils exercent d’emblée une forte pression sur les Algérois où Benmeddour dut étaler toute sa

classe pour sauver sa cage. Mais il dut s’avouer vaincu à la 31’ de jeu sur une action individuelle de Touaoula qui n’a trouvé aucune peine à le battre d’un joli tir en coin. Encouragés par cette réalisation, les camarades de Madouni ratèrent par la suite de nombreuses occasions. La première mi-temps s’achève sur le score de 1-0 en faveur des locaux qu’ils ont dominés copieusement. Sermonnés par leur entraîneur durant la pause, les visiteurs ont montré un meilleur visage dès l’entame de la seconde période de jeu. Ils donnèrent du fil à retordre aux locaux les obligeant à se replier en défense pour aérer leur camp. Les Algérois ratèrent de peu de revenir à la marque à la 65’ de jeu par Ouhadda. Ce dernier, seul face au gardien, Belarbi trouve le moyen d’envoyer le cuir dans les décors au grand regret de ses coéquipiers. Les Pacistes continuent à dominer leur vis-à-vis et se voient récompenser à la 83’ par El Orfi qui égalise d’un puissant tir dès dix-huit mètres. Ils auraient pu même ajouter un second but par Hamidi dans les dernières minutes de jeu si ce n’était pas l’intervention énergique de Belarbi. La partie prit fin sur le score nul (1-1) qui arrange les affaires du Paradou pour la suite de la compétition. N. Daouadji

SID : «ON DOIT CONFIRMER FACE AU WRB»

Mohamed Sid estime que son équipe confirmera son retour en force dans la compétition devant le WR Bentalha. Pour lui, un succès mettra le Paradou en confiance pour la course à l’accession malgré la présence de Saïda, du CSC… Ce samedi, on aura fort à faire devant le WRB qui veut continuer son aventure dans cette division. Pour notre part, on fera tout pour que les trois points de la victoire restent à Boudouaou et continuer sur notre lancée», estime-t-il. Les Pacistes gardent toujours une lueur d’espoir pour faire partie la saison prochaine de la cour des grands.

MOUFFOK : «REVENIR AVEC UN POINT»

SAM

Le libéro samiste Mouffouk Brahim (25 ans) qui a été l’homme du match face au CR Témouchent se dit prêt à affronter le RC Kouba et fournir la même prestation comme celle de la journée précédente. Suivons-le.

Tout le monde s’accorde à dire que vous êtes l’homme en forme de l’équipe. Qu’en pensez-vous ? C’est très gentil d’entendre cela, ça me fait énormément plaisir mais sincèrement, je ne suis pas le seul joueur qui se donne à fond sur le terrain. Tout le monde est motivé, moi je fais juste mon boulot suivant les consignes de mon entraîneur et je suis au service de mes coéquipiers. Quel commentaire pourriez-vous faire sur le dernier match de votre équipe face au CRT ? Je crois qu’on a un peu exagéré quand on a voulu faire croire que nous avons fait un mauvais match, je ne partage pas cet avis et je ne comprends d’ailleurs pas tout le tapage qui a été fait autour de ce match, je pense sincèrement que nous avons fait une bonne prestation malgré le mauvais état de la pelouse. Si nous avons pu concrétiser une seule occasion parmi celles que nous avons ratées sans compter le penalty le match aurait eu une autre tournure et personne n’aurait trouvé à redire, malheureusement, il y a eu un manque de réussite. Le SAM est-il en mesure de réaliser un bon résultat samedi prochain face au RCK ? On va y aller pour cela, on doit coûte que coûte revenir au moins avec le partage de points. Le schéma défensif sera-t-il l’idéal pour vous ? Pas du tout, il faut jouer l’offensive pour déjouer le plan tactique de l’équipe koubéenne comme on dit,w la meilleure défense c’est l’attaque. Entretien réalisé par A. Oussama

DÉPART VENDREDI MATIN

En prévision de leur match comptant pour la 29e journée du championnat de seconde division prévu ce samedi contre le RCK, les Samistes prendront vendredi matin la route vers la capitale. Leur retour est prévu juste après la fin du match.

LE GROUPE AU COMPLET

Pour la première fois cette saison, le staff technique du SA Mohammadia a travaillé avec l’ensemble du groupe, tout au long de la semaine à l’exception du défenseur axial Meziane Abdelkader qui est toujours en convalescence. Tous les joueurs se sont entraînés ensemble, sauf surprise de dernière minute, Osmane aura tous ses éléments sous la main face à Kouba, il aura l’embarras du choix pour composer son onze rentrant. A. O.

tant pour sa survie dans cette division se jettera corps et âme dans la bataille pour engranger les trois points. C’est une confrontation difficile pour les Jaune et Bleu devant une formation de Bentalha qui ne veut pas rater cette occasion pour freiner leur formidable ascension. Les coéquipiers de Ouali savent que leur sortie ne va pas être une partie de plaisir mais ils feront tout pour confirmer leur bonne santé affichée jusqu’ici. Pour eux seule la victoire compte pour rattraper l’actuel leader le MCS Saïda. «Notre tâche ne sera pas de tout repos face à un adversaire en quête de victoires pour s’éloigner de la zone de turbulence. Nous tenterons d’arracher les trois points pour rester toujours collés aux trousses du MCS et attendre le moindre faux pas pour récupérer le fauteuil de leader», souhaite Fellouli. Les Hydratis sont obligés de glanés le maximum de points s’ils veulent vraiment arracher le titre. Par ailleurs, le derby opposant le Paradou à Bentalha se déroulera samedi au stade communal de Boudouaou. Pour cette confrontation l’entraîneur Kamel Bouhellal disposera de tous ses éléments, il aura l’embarras du choix pour composer le onze rentrant. Ali Oukili

FERCHICHI : «JE NE SUIS PAS DÉCOURAGÉ»

Le gardien de but Rachid Ferchichi, qui a perdu ces derniers temps sa place de titulaire au profit de Benmedour, n’est pas affecté. Depuis que Benmedour s’affirme de jour en jour, l’entraîneur a mis Ferchichi sur le banc de touche. «Je ne suis pas découragé par la décision du staff technique de ne pas m’aligner parmi le onze type. Je continue toujours à bosser durement aux entraînements pour garder toujours la forme», dira-t-il. Il laisse entendre que ce sera sa dernière année avec le Paradou avec lequel il en a passé tant. Pour le moment, il ne veut pas nous révéler sa nouvelle destination. «J’ai eu plusieurs contacts des formations de l’élite et de la superdivision 2. Je vais étudier les propositions afin de choisir l’équipe qui me jugera à ma juste valeur», ajoute-til. Pour le moment, il se concentre pour le reste de la compétition en souhaitant que le Paradou retrouve l’élite en fin de parcours.

LA PARTICIPATION DES JUNIORS AU TOURNOI DE NANTES

TIBOUTINE : «C’est une bonne expérience»

Les juniors du Paradou étaient passés à côté de leur sujet au tournoi international de Nantes. «Les conditions climatiques ne nous ont pas permis de développer convenablement notre système de jeu, contrairement à nos adversaires habitués à évoluer sur des terrains lourds. Je pense que c’est une bonne expérience, on tâchera de mieux faire à l’avenir», dira-t-il. Les Pacistes n’ont récolté qu’une seule victoire durant ce tournoi de trois jours où avaient pris part de nombreuses équipes françaises. Ali Oukili

DIVISIONS INFERIEURES

AGO, LIGUE RÉGIONALE DE FOOTBALL (LRF ANNABA)

BILANS APPROUVÉS À L’ U NANIMITÉ

La maison des jeunes Saouli-Abdelkader a abrité lundi dernier l’assemblé générale ordinaire de la Ligue régionale de football de Annaba AGO/LRF. Sur les 83 membres de la ligue 53 étaient présents donc le quorum atteint. L'ordre du jour de cette AGO, l’approbation des bilans moral et financier avec la désignation d’un commissaire aux comptes. Après la lecture des bilans un débat sain et fraternel a débuté avec le renouvellement des mandats des commissaires aux comptes. Les bilans approuvés à l’unanimité les débats furent fructueux. Le bilan financier 2010 a été également présenté et la partie divers a été entamée où le volet formation des jeunes a été au menu. C’est surtout les débats relatifs au volet compétition qui ont été très animés et chaque membre de l’assemblée générale a donné son point de vue et également des idées sur l’aspect organisationnel sans omettre d’aborder des infrastructures existantes. Les présents ont également parlé des dettes des clubs et le manque d’infrastructures, et surtout des subventions. Aussi les présents ont abordé le problème des jeunes footballeurs qui estiment que le championnat de la catégorie benjamins est perturbé, donc un désordre dans la gestion du football dans la région de Annaba et les wilayas avoisinantes. Les membres de l’AG ont décidé de mettre en place une nouvelle méthode de coordination entre toutes les ligues de wilaya de football et la ligue régionale LNF et LRF. C’est à l’issue de cette AGO qu’il a été décidé de créer une académie de football, et l’organisation des protégés de Bouhellal des membres de l’AG décédés dont on citera : Boutefouchet Yazid, Gasmi Kamel, Biyoud Mohamed et Keblouti Mohamed Salah, que Dieu les accueille en Son Vaste Paradis. Amar Aït-Bara


18

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

Mezioudène (président de section de la JS Tadmaït)

DIVISIONS INFERIEURES

Division Honneur-10e journée /US Sidi Belloua – JS Boukhalfa

Les Bellouis attendent de «Nous croyons tous à l’accession» pied ferme la JS Boukhalfa Accosté juste après la

rencontre de samedi dernier entre la JS Tadmaït et son homologue du CRB Mekla, le dynamique président de la JS Tadmaït, Hamid Mezioudène, a répondu sans détour à nos questions, en brossant un tableau sur la situation de son club, le parcours des jeunes et celui des seniors en Division Honneur du championnat de Tizi-Ouzou, ainsi que sur d’autres points énumérés dans cet entretien qu’il a accordé à Maracana.

Tout d’abord, un commentaire sur la rencontre que vous venez de remporter ? Nous nous sommes fixés comme objectif la victoire, nous avons dominé toute la partie et, Dieu merci, la réussite ne nous a pas fait défaut puisqu’en première mi-temps nous menions déjà par deux buts d’avance. Le groupe a montré une grande solidarité sur le terrain et a été récompensé. Quel est votre constat en tant que président de la JS Tadmaït sur le parcours de l’équipe fanion, à

quelques journées seulement de la fin du championnat Promotion Honneur ? Après 24 matches joués, l’équipe seniors occupe la quatrième place, avec 46 points dans son compteur. Notre équipe est composée de jeunes et des quelques cadres et joueurs d’expérience. Notre parcours est mifigue, mi-raisin et nos joueurs auraient pu faire mieux. De toutes les façons, nous comptons terminer le championnat à une place honorable et pourquoi pas décrocher l’accession en Régional II Vous paraissez optimiste quant à l’accession de votre équipe, vous y croyez vraiment ? Bien sûr que j’y crois. D’ailleurs, nous y croyons tous ici à Tadmaït parce que nous avons de grandes chances de coiffer au poteau Ifflissen. Comme je viens de le dire, le calendrier nous est plus favorable par rapport à Ifflissen. Nous n’avons jamais baissé les bras, et ce, même quand le LCI avait neuf points d’avance sur nous. Nous n’avons pas perdu espoir parce qu’on était sûr que le leader allait faire des faux pas. Chaque équipe passe par un passage à vide. C’était le cas pour

nous et, Dieu merci, nous avons retrouvé nos marques en cette fin de saison, contrairement aux années précédentes. Mais pour espérer jouer l’accession, il vous faut gagner à Fréha, ce qui ne sera pas facile… Ce sera certainement très dur, mais notre détermination à remporter ce match est encore plus forte que la tâche qui nous attend face au CAF. Nous sommes convaincus que nous avons un très bon coup à jouer à Fréeha et que nous avons les moyens de revenir à la maison avec les trois points de la victoire. La saison tire à sa fin, comment voyez-vous le prochain exercice pour la JS Tadmaït ? C’est prématuré d’en parler, il faut attendre la fin de la saison, après on fera les bilans. La JS Tadmaït est une grande école de football qui mérite d’évoluer dans un palier supérieur. Toutes les personnes qui peuvent apporter un plus à l’équipe sont les bienvenues et je leur lance un appel pour venir en aide à ce club qui leur appartient. Merci pour Maracana et longue vie. Entretien réalisé par Aberkane Saïd

Le stade d’Oukil Ramdane de TiziOuzou abritera ce samedi un match choc entre deux équipes qui se connaissent parfaitement. La rencontre mettra aux prises l’US Sidi Belloua, qui veut s’offrir les trois points pour gagner encore des places au classement, à la JS Boukhalfa qui se présentera au stade d’Oukil Ramdane de Tizi-Ouzou avec la ferme intention de rafler la mise, en empochant les trois points de la victoire qui seront mis en jeu pour remonter au classement et s’éloigner davantage de la zone rouge. Les protégés de Chabane Dahleb, qui ont fait un match plein lors de la précédente journée face à la JS Tala Tgana et sont parvenus à revenir à la maison avec la totalité des points. Ils vont en découdre, demain vendredi, avec un autre gros morceau pour le compte de la 25e journée du championnat, Promotion Honneur de la wilaya de Tizi-Ouzou. Les gares de la JS Boukhalfa vont rendre visite aux Rejaounis, où cet adversaire les attend de pied ferme, ce qui prouve que la tâche des coéquipiers de Abassene ne sera guère facile. D’ailleurs, l’entraîneur de la JSB que nous avons joint au téléphone a reconnu de la difficulté de cette rencontre. «Après avoir livré un match plein la semaine dernière, où mes joueurs ont su comment renverser la vapeur, on aura encore une fois à affronter un autre gros morceau,

l’US Sidi Belloua, et on sait d’avance ce qui nous attend», déclare-til. Et d’enchaîner : «On joue pour notre maintien en Division Honneur et je pense que le championnat est très long ; il nous reste sept matchs pour terminer cette saison, les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend, en commençant par ce match de l’US Sidi Belloua. Nous comptons jouer le tout pour le tout, en essayant de rafler la mise lors de ces septs matchs qui restent», avant de conclure : «Je reste confiant et même persuadé que mes joueurs vont se surpasser, car ils ont du caractère et, Inchallah, on arrivera ensemble à faire un bon parcours avec l’US Sidi Belloua dans ce palier. C’est promis, on va relever ce défi, c’est dans nos cordes.» Les visiteurs de la JS Boukhalfa seront certes soumis à rude épreuve, mais ils sauront comment se transcender et revenir à la maison avec un résultat positif. Les coéquipiers de Aïmene sont décidés à ne pas rater cette occasion, même si leur mission s’annonce des plus difficiles. Ces dernier ne jurent que par la victoire, et estiment que ce n’est plus le moment de baisser les bras ; bien au contraire, l’état d’esprit qui anime le groupe, surtout pour le match spectaculaire réussi le week-end passé, leur a donné des ailes et les pousse à bien négocier les trois points de la Aberkane S. rencontre.

Publicité

Publicite

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L’HABITAT DIRECTION DE L’URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DES MARCHÉS Conformément aux dispositions du décret présidentiel portant réglementation des marchés publics, la Direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya de M’sila informe l’ensemble des participants à l’appel d’offres national paru dans ¸«d•_« ‹uÅ en date du 21/01/2010» et dans le quotidien Marcana du 20/01/2010. Qu’à l’issue de l’évaluation et de l’analyse des offres, le marché a été attribué à l’entreprise citée dans le tableau ci-dessous et selon les critères de choix prévus dans les cahiers des charges relatifs aux marchés. N°

Nom du soumissionnaire

Projet

Montant en DA

Délai

Observation

22

Djaraf Slimane

Réalisation des travaux de revêtement tranche à Houari Boumediène commune de Ouled Derradj

7.504.445,00

3 mois

Moins disant

18

Oulimi Samir

Réalisation des travaux de revêtement tranche à Moudjahed partie sud Bou-Saâda

6.668.240,00

2 mois

Moins disant

21

Djerraf Slimane

Réalisation des travaux de revêtement tranche à 208 logts commune de Ouled Addi Guebala

7.374.440,00

3.5 mois

Moins disant

13

Oulmi Samir

Réalisation des travaux de revêtement tranche à Zigout Youcef commune de Berhoum

11.423.320,00

2.5 mois

Moins disant

N. B. : Tout soumissionnaire qui conteste le choix opéré par les services contractants peut introduire un recours dans les dix jours à compter de la publication du présent avis d’attribution provisoire auprès de la commission des marchés de la wilaya de M’sila conformément à l’article présidentiel n° 02/250 du 24/07/2002 modifié et complété par le décret présidentiel n° 08/338 du 26/10/2008. Maracana N° 1083 - Jeudi 8 Avril 2010 - ANEP 803 668

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE CHLEF DAÏRA DE BENI HAOUA COMMUNE DE BENI HAOUA

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT Le président de l’Assemblée populaire de la commune de Beni Haoua lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour la réalisation de projet inscrit à la commune de Beni Haoua : - Réalisation 03 classes à Titaouiène Les entreprises qualifiées et intéressées par le présent avis d’appel d’offres peuvent retirer le cahier des charges auprès du service équipement de la commune de Beni Haoua contre paiement d’un montant de 3.000,00 DA. Les offres doivent être obligatoirement accompagnées des documents légalisés en cours de validité, à savoir : 1- Offre technique : - Déclaration à souscrire - Copie légalisée du registre du commerce nouveau - Casier judiciaire - Certificat de qualification et de classification bâtiment - Certificat de bonne exécution délivré par les services contractants - Liste du matériel avec les pièces justificatives (photocopie des cartes grises légalisée) - Liste des moyens humains visée par la CNAS en cours de validité - Pièces para-fiscales (CNAS, CASNOS, CACOBATH) - Pièces fiscales (extrait de rôle) - Carte d’immatriculation fiscale - Planning d’exécution des travaux - Bilan financier de l’année 2008 - Cahier des charges (l’offre technique) doit être complet, daté, signé et caché par le cocontractant sinon l’offre sera rejetée - Devis quantitatif et estimatif

- Lettre d’engagement - Bordereau des prix unitaires Les entreprises intéressées peuvent obtenir les information supplémentaires auprès du service de l’équipement de la commune de Beni Haoua. Les entreprises peuvent retirer les cahiers des charges auprès du service de l’équipement de la commune dans un délai de 10 jours qui suivent la première parution du présent avis dans les journaux nationaux ou Bomop. La date de dépôt des offres est fixée à 10h du matin du dixième (10e) jour qui correspond au dernier jour qui donne le choix de retirer les cahiers des charges, dans une enveloppe extérieure qui contiendra deux (02) enveloppes séparées, l’une comportant clairement “offre technique” et l’autre portant clairement «offre financière» anonyme et portant la mention : «Avis d’appel d’offres ouvert pour……» «Soumission à ne pas ouvrir» A Monsieur le président de l’Assemblée populaire communale de Beni Haoua Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 90 jours à compter de la date limite de dépôt des offres. Les soumissionnaires sont cordialement invités à assister à la séance d’ouverture des offres technique et financière qui se tiendra au siège de la commune à 11h du matin du même jour de la date limite de dépôt des offres.

Maracana N° 1083 - Jeudi 8 Avril 2010 - ANEP 803 656


Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

LA PRESSE CRIE AU GÉNIE !

INTERNATIONALE

Auteur d'une nouvelle prestation géniale, Lionel Messi fait les gros titres de tous les journaux sportifs. Lionel Messi ne laisse jamais indifférent. Avant-hier soir, sa prestation géniale couronnée de quatre réalisations face à Arsenal, n'a pas seulement fait chavirer le Camp Nou, elle a aussi déchaîné la presse mondiale. Tour d'horizon. Lionel Messi «l'extraterrestre». Auteur d'un triplé face à Saragosse le 21 mars dernier, le lutin argentin avait déjà fait la Une de tous les journaux. Mardi soir face à Arsenal, ses dribles chaloupés, sa rapidité balle au pied

APRÈS LA GROSSE PERFORMANCE DE MESSI

et son aisance face au but ont une nouvelle fois fait couler beaucoup d'encre. Pour l'Espagnol Cadena Ser, c'est «Messi et ses Messias» qui ont envoyé Barcelone en demi-finales. Avant de souligner : «L'Argentin est le meilleur joueur de la planète et deviendra, si ce n'est pas encore le cas, le plus grand joueur de l‘ histoire». Même constat de l'autre côté des Alpes. Messi est tout simplement «stratosphérique», «un extraterrestre, un surdoué», peut-on lire dans les colonnes de La Gazetta dello sport. Le quotidien allemand Bild est lui aussi sous le charme du «magicien». Messi fait l'unanimité Et même le très madrilène As ne tarit pas d'éloges, titrant un «Messi Messi Messi Messi», comme pour mettre encore plus en lumière les quatre buts du Ballon d'Or 2009 face aux Gunners d'Arsène Wenger. Pour As, Messi est même «une arme létale», pour les défenses adverses. Outre-Manche, le Sun titre symboliquement «Messiah»… Tandis que l'Américain ESPN, toujours très avare question football, préfère tabler sur le caractère «très simple» du joueur qui à lui seul «a détruit Arsenal». «C'est le notre» Mais à quelques semaines de la Coupe du Monde, c'est l'Amérique latine et particulièrement la presse argentine qui en parle le mieux. Pour La Nacion, «Le monde est à ses pieds. […] Son talent n'a pas de limite». Olé va plus loin. Pour lui, il n'y a pas de doute : «Messi est un Argentin. Ce n'est pas important de savoir si il est comme Diego [Maradona] ou non. C'est un démon !» Avant de préciser à qui l'avait oublié : «C'est le notre !». Même l'ennemi brésilien, plus obnubilé par les plus pluies diluviennes qui touchent le pays et qui ont inondé le célèbre Maracana, a un petit mot pour le «crack». Et c'est au quotidien O'Globo de se demander si Messi fait «du football ou du cinéma», tant l'Argentin a fait son show sur la pelouse du Camp Nou.

BRESIL : LES JOUEURS AUTORISÉS À ÉCRIRE SUR TWITTER

La Fédération brésilienne de football (CBF) a donné son feu vert aux joueurs de la sélection nationale pour qu'ils publient, sous certaines conditions, des commentaires sur le site de micro-blogs Twitter pendant la Coupe du Monde 2010, a indiqué samedi le journal Folha de Sao Paulo. "Les athlètes vont pouvoir écrire sans problème. La seule restriction que nous posons est qu'ils n'évoquent pas des sujets internes à la sélection. C'est la même consigne donnée aux athlètes lorsqu'ils s'expriment par d'autres moyens de communication", selon des propos d'un respondable de la communication de la Fédération, Rodrigo Paiva, rapportés par le quotidien. Parmi les joueurs vedettes de la sélection brésilienne, au moins trois sont actifs sur Twitter: Kaka (Real Madrid), Luis Fabiano (FC Séville), et Gilberto Silva (Panathinaikos).

AFRIQUE DU SUD : UNE DÉFAITE QUI FAIT TÂCHE

L'Afrique du Sud, adversaire de la France dans le groupe A du Mondial-2010, a été battue 2-1 par une équipe de remplaçants de Santos lors d'un match amical disputé samedi soir à Sao Paulo. Le but sud-africain a été marqué par Mphela, alors que Marcelo et Breitner ont inscrits les buts de Santos. L'Afrique du Sud, dirigée par le Brésilien Carlos Alberto Parreira, avait fait match nul (1-1) au Paraguay mercredi soir. Il reste aux Bafana Bafana un autre stage en avril en Allemagne puis le rassemblement en mai en Afrique du Sud pour hausser leur niveau de jeu avant le match d'ouverture du Mondial contre le Mexique le 11 juin. Ils affronteront ensuite l'Uruguay et la France dans le groupe A.

ALLEMAGNE : L’ A380 DE LA LUFTHANSA POUR LE MONDIAL 2010

Le Clasico en toile de fond

La presse espagnole préfère de son côté lier la prestation du Barcelonais au fameux clasico de samedi prochain, crucial pour le titre. Le pro-Catalan Mundo Deportivo prévient : «Messi si si si se rapproche de Madrid», relayant toutefois la pensée de l'Argentin : «Ce sera difficile de rééditer

19

l'exploit à Madrid». L'autre Catalan, Sport préfère quant à lui savourer : «Ne dites plus football, dites Messi». Les pro-Madrilènes de Marca soulignent quant à eux la prestation du «Roi du football». As précisant même que «Messi fait peur». Cristiano Ronaldo et les siens sont prévenus.

UN AUTRE PORTUGAIS VEUT DOMINER LE FOOTBALL MONDIAL

Présenté comme le futur successeur de Cristiano Ronaldo à Manchester United, Luis Carlos Almeida da Cunha dit Nani a mis du temps à s’imposer dans les rangs mancuniens, notamment en raison de blessures récurrentes. Regonflé à bloc depuis le départ de la star portugaise au Real Madrid, l’ancien joueur du Sporting Portugal est en train de réaliser sa meilleure saison sous les ordres de Sir Alex Ferguson. Et son ambition est désormais à la hauteur de la réputation qui le suit depuis le début de sa carrière, comme en attestent ses déclarations au Manchester Evening News : « Je veux devenir l’un des meilleurs joueurs du monde et je vais continuer à travailler dur pour y parvenir. J’ai beaucoup d’ambitions. J’espère marquer plus de buts et aider le club à remporter des trophées ». La sélection de Corée du Nord s'entraînera au Zimbabwe avant la Coupe du monde, du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud, a annoncé mercredi le ministre du Tourisme zimbabwéen. "Ils nous ont écrit pour nous dire qu'ils allaient venir, mais nous Le milieu international égyptien Hosni Abdne connaissons pas encore la Rabo a décidé d’enterrer la hache de guerre date de leur séjour", a déclaré à et de tourner la page du conflit opposant les l'AFP Walter Mzembi, dont le Pharaons aux Fennecs. Le joueur de 25 ans pays jouxte l'Afrique du Sud. supportera l’équipe Algérienne lors du "Nous travaillons actuellement Mondial sud-africain. « Nous sommes des avec l'ambassade de Corée du Arabes, a déclaré à le joueur du Ahli Dubaï à Nord" au sujet des équipements MTN Football. Je pense qu’il serait inappronécessaires, a-t-il ajouté, en prié de supporter l’Angleterre ou les Etatsprécisant souhaiter attirer Unis contre l’Algérie. d'autres équipes dans son pays J’espère qu’ils (les Algériens) réaliseront de autour de la compétition. belles choses en Afrique du Sud et honPendant la Coupe du monde, la oreront le football africain et arabe. » Corée du Nord sera basée à L’ancien joueur du RC Strasbourg avait Johannesburg, selon la notamment disputé la seconde mi-temps du Fédération internationale de match décisif disputé et perdu par l’Egypte à football. Omdurman (Soudan) face à l’Algérie (0-1), le 18 novembre dernier.

EGYPTE : HOSNI ABDRABO FAN DES FENNECS !

COREE DU NORD : DIRECTION LE ZIMBABWE

MAROC : LA PISTE GERETS SE PRÉCISE L’actuel entraîneur d’Al Hilal serait sur le point de s’engager avec la sélection Marocaine. En effet, de sources sures, l’ex entraîneur de l’Olympique de Marseille, aurait trouvé un accord avec la Fédération Royale Marocaine de Football et ce, sur un contrat de quatre ans. Il aura pour objectif premier de qualifier l'équipe nationale du Maroc pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations qui se tiendra au Gabon et en

Guinée Equatoriale (2012), il aura également la lourde tâche d’emmener les coéquipiers de Marouane Chamakh à la prochaine Coupe du Monde qui aura lieu au Brésil (2014), qualification qui échappe aux Marocains depuis le mondial Français en 1998. Cependant, Eric Gerets est lié à son club Al Hilal jusque la saison prochaine, il devra prochainement s’entretenir avec les dirigeants de son club pour que celui-ci rejoigne, au plus vite, des Lions de l’Atlas en quête de renouveau.

BRÉSIL LE STADE MARACANA INONDÉ

La pelouse du mythique stade carioca de Maracana était sous l'eau hier et ses vestiaires complètement inondés à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la métropole brésilienne lundi et qui ont causé la mort de 95 personnes dans l'Etat de Rio de Janeïro. Le Maracana, construit pour le Mondial de foot de 1950, et considéré comme le plus grand stade du monde, s'est transLe premier vol commercial de l'avion géant A380 de formé en une immense piscine pleine d'une eau marron et les dégâts rendent improbable la tenue du match du Groupe 8 Lufthansa emmènera l'équipe nationale de football en de la Coupe Libertadores prévu mercredi soir entre le club local de Flamengo et Universidad de Chile. Le Maracana, Afrique du Sud pour la Coupe du monde le 6 juin, a qui accueillait à ses débuts quelque 200 000 spectateurs mais a vu sa capacité réduite dans les années 1990, est annoncé mercredi la première compagnie aérienne alleen cours de rénovation en vue du Mondial 2016 qui se disputera au Brésil. Les travaux commencés mande. En plus de l'équipe et de la délégation de la début mars doivent permettre une évacuation du stade en 8 minutes, selon les exigences de Fédération allemande de football (DFB), environ 150 supporteurs la FIFA, contre 20 à 30 minutes actuellement. Le coût de la rénovation se privilégiés seront à bord du vol Francfort - Johannesburg, selon un monte à quelque 246 millions d'euros environ. communiqué.


20

Lagerbäck et le Nigeria y croient Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

INTERNATIONALE

Lars Lagerbäck est le 23ès sélectionneur étranger à s'asseoir sur le banc du Nigeria depuis l'Anglais John Finch en 1949. Petite nouveauté, le Suédois est cependant le premier Scandinave à officier au pays des Super Eagles. Dès le mois de février, la Fédération nigériane de football (NFF) a été littéralement assaillie par les candidatures prestigieuses. Considéré au mieux comme un outsider, Lagerbäck a finalement devancé de grands noms comme Sven-Göran Eriksson ou Glenn Hoddle. De toute évidence, l'ancien sélectionneur de la Suède a su trouver les mots justes pour convaincre ses nouveaux employeurs. Sani Lulu, le président de la NFF, voit déjà en lui le Special One nigérian. "L'assurance et le sérieux du sélectionneur vont avoir un impact très positif sur nos joueurs", prédit-il. Dans un entretien exclusif accordé à FIFA.com, Lars Lagerbäck nous parle de ses projets, de ses impressions et dévoile ses ambitions à l'aube de cette première expérience africaine. Vous voilà aujourd'hui sélectionneur du Nigeria. Etes-vous satisfait de travailler avec la Fédération nigériane de football (NFF) ? J'ai été très impressionné par l'hospitalité dont tout le monde a fait preuve à mon égard. Depuis mon arrivée, j'ai rencontré des gens très enthousiastes. J'ai vécu des moments fantastiques ici. On a dit beaucoup de choses agréables à mon sujet mais la franchise a également été de mise. La Fédération nigériane de football a réalisé de l'excellent travail en mettant en place une série de matches amicaux. De cette façon, l'équipe restera active. Cela va me permettre de me faire rapidement une idée sur le niveau des joueurs. Je pense que nous pouvons réussir quelque chose d'intéressant, malgré le peu de temps dont nous disposons. Le football nigérian traverse actuellement une période difficile. Peut-on dire que vous arrivez aux commandes alors que l'équipe nationale se trouve au creux de la vague ? Toutes les équipes ont leurs problèmes. Le plus important, c'est d'avoir des joueurs talentueux à sa disposition. D'après ce que j'ai pu voir, les Super Eagles n'ont rien à envier aux autres de ce côté-là. Les Nigérians possèdent tous les atouts nécessaires pour réussir au plus haut niveau, c'est une évidence. Une fois que les ingrédients de base sont là, il faut s'interroger sur l'attitude des joueurs. Sont-ils vraiment prêts à tout donner pour l'équipe ? Sont-ils prêts à se sacrifier pour atteindre leurs objectifs ? Que signifie pour eux le fait d'être appelé en équipe nationale ? Ont-ils les ressources nécessaires pour répondre aux attentes du public ? Ont-ils la volonté de se surpasser en toutes circonstances pour aider l'équipe à progresser ? Ceux qui possèdent les qualités techniques indispensables et qui répondront correctement à ces questions auront toujours une place dans mon équipe. Les supporters et les médias reprochent à certains internationaux de ne pas donner le meilleur d'euxmêmes en sélection. Comment comptezvous motiver vos joueurs à quelques semaines du coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA ? Tout footballeur qui se respecte doit être fier de porter les couleurs de son pays, quelle que soit la compétition. Je vais rencontrer les joueurs séparément et tenter de leur faire comprendre qu'être appelé en sélection devrait toujours être considéré comme un honneur et un plaisir. Même s'ils gagnent beaucoup d'argent en Europe, ils devraient toujours répondre présent pour défendre leur pays. Je vais faire mon possible pour leur faire passer le message car je veux qu'ils partagent mon enthousiasme. De toute façon, si je m'aperçois que l'un d'entre eux n'est pas prêt à se battre pour gagner sa place, je ne me donnerai pas la peine de le convoquer. Avez-vous déjà en tête les noms des joueurs qui figureront sur votre liste

pour la Coupe du Monde de la FIFA en Afrique du Sud ? J'ai un peu suivi les matches du Nigeria en Angola et j'ai également visionné d'autres rencontres en vidéo. Il me semble que je sais déjà pas mal de choses sur cette équipe. Il est encore un peu tôt pour dire qui sera du voyage et qui restera à la maison, mais je peux d'ores et déjà vous dire que je compte mettre l'accent sur la technique individuelle. Je vais aussi m'intéresser de près au championnat du Nigeria et aux autres compétitions car je ne veux exclure personne du champ de mes recherches. Je vais établir une première liste, à partir de laquelle je choisirai les meilleurs joueurs pour la Coupe du Monde. Un sélectionneur ne peut jamais promettre à un joueur qu'il jouera la Coupe du Monde. Certains d'entre eux ne fouleront peut-être même pas les terrains en Afrique du Sud. Trois ou quatre semaines avant la Coupe du Monde, nous allons nous retrouver en stage. Parmi tous les joueurs convoqués, certains ne seront pas retenus et d'autres ne joueront pas, tout simplement parce que d'autres seront plus performants. Ce n'est pas évident de modifier une équipe qui gagne. Pour eux, cette expérience risque d'être difficile. Cela fait partie des choses qu'un footballeur doit se préparer à vivre avant une compétition de cette importance. Quels signaux attendez-vous des

traînement et progresser.

joueurs que vous appellerez pour savoir que vous ne vous êtes pas trompé ? Pour moi, il est essentiel que les joueurs soient conscients des exigences propres au métier de footballeur. Ils doivent savoir quoi faire, sur le terrain comme en dehors. Pour se faire comprendre, on peut utiliser les statistiques. Par exemple, un ailier qui n'effectue qu'un centre correct sur cinquante tentatives doit se poser des questions. En clair, si vous êtes ailier dans mon équipe et que vous ne réussissez qu'un seul centre sur cinquante, vous n'avez pas votre place sur le terrain. Pour revenir dans l'équipe, il va falloir travailler dur à l'en-

Le capitaine Nwankwo Kanu a-t-il encore un rôle à jouer en sélection ? J'aimerais beaucoup travailler avec lui. C'est une sorte de légende vivante. Pendant la Coupe du Monde 2002, nous avions rencontré le Nigeria avec la Suède. A l'époque, c'était un joueur fantastique. Malheureusement, le temps n'épargne personne et même les plus grandes stars finissent par accuser le poids des ans. Mais avant de vous dire si Kanu fera partie ou non de mon équipe, je dois le rencontrer. Ce n'est qu'après m'être entretenu avec tous les candidats que je pourrai former mon équipe. Quand ce sera fait, je serai en mesure de vous répondre. En tout cas, en ce qui me concerne, Kanu reste un grand joueur, peut-être le plus grand de l'histoire du Nigeria. Quelle formation comptez-vous adopter pendant la Coupe du Monde de la FIFA ? Bien entendu, j'ai ma propre philosophie mais la première tâche d'un sélectionneur consiste à tirer le meilleur parti des talents à sa disposition. Avant de choisir une formation, il faut déjà savoir quels joueurs iront en Afrique du Sud. Nous avons joué en 4-5-1 et en 4-4-2. Quand vous affrontez les meilleures équipes au monde, et la Suède appartient sans aucun doute à cette

catégorie, il faut choisir sans état d'âme le système le plus adapté. C'est ce que je compte faire avec les Super Eagles. Dans un premier temps, je vais donc étudier l'équipe afin de déterminer le schéma qui nous conviendra le mieux. Le Nigeria va-t-il réussir une belle Coupe du Monde de la FIFA ? Si je n'en étais pas convaincu, je ne serais pas là aujourd'hui ! Malgré les délais extrêmement serrés, je crois sincèrement que je peux apporter beaucoup à cette équipe. Nous n'avons pas énormément de temps pour nous préparer mais nous allons trouver des solutions. J'espère avoir au moins trois semaines de stage pour travailler avec les joueurs. En trois semaines, on peut faire pas mal de choses. Je suis très optimiste. La NFF vous a demandé d'atteindre au moins les demi-finales. Cela vous semble réaliste ? Je pense vraiment que le Nigeria peut aller très loin. La Suède est un pays relativement petit mais à l'époque où je dirigeais l'équipe nationale, j'avais toujours la certitude que nous pouvions battre n'importe quel adversaire. Si les joueurs ou l'entraîneur n'ont pas confiance en leurs moyens, ce n'est même pas la peine de prendre part à une compétition. A ce niveau, il ne faut penser qu'à la victoire. Je crois que le Nigeria a les moyens de réussir quelque chose de très intéressant en Afrique du Sud.


Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

Quel produit de soin pour sa peau de bébé ?

Hydrater, protéger, apaiser, nourrir... les actifs de son lait ou de sa crème de soin n'ont pas tous les mêmes propriétés. Alors prenez le temps de lire la composition de ses "produits de beauté" !

Les premières semaines, pas de problème : la peau de votre bébé, encore gorgée de toutes vos hormones, est naturellement grasse. Ce qui provoque même chez certains des poussées d’acné du nourrisson. Mais, petit à petit, le pH de sa peau devient plus acide. Moins résistante, la couche cornée (la partie supérieure de sa peau), devient plus sensible aux agressions extérieures comme celle du savon de l'urine, des selles acides ou tout simplement du vent. La glycérine. C’est un actif hydratant dans le sens où elle est très hydrophile et se gorge d'eau… qu'elle maintient dans la peau. Dans certaines crèmes hydratantes, elle est couplée à de la vaseline et ce duo vaseline-glycérine compense parfaitement les déficits en eau des peaux sèches, par la formation d’un film protecteur imperceptible à la surface de la peau. Le cold cream. C’est une formule traditionnelle de la Pharmacopée française élaborée à partir de cire d'abeille, d’huile d’amande douce et d’eau de rose. Appelé aussi "cérat cosmétique", il était auparavant préparé par le pharmacien à la demande du médecin. Le Cold Cream existe en tant que soin à part entière mais il est également incorporé en tant que principe actif antidessèchement dans des laits ou

crèmes pour nourrir et adoucir la peau. Les propriétés de la formule originelle se conjuguent aujourd'hui avec des qualités cosmétiques supérieures apportant un meilleur agrément d'utilisation. Le beurre de karité. Originaire d’Afrique, c’est un merveilleux actif dans le traitement de la peau sèche. Son pouvoir de pénétration exceptionnel, sa richesse en insaponifiables et en vitamines A et E en font un produit particulièrement nutritif et réparateur. L’amande douce. De ce fruit, on extrait une huile très riche en acides gras essentiels qui aide à renforcer la barrière cutanée. Elle contient de la vitamine E naturelle, qui contribue aussi à protéger la peau des agressions extérieures.

CRUMBLE DE TOMATES

Pour 2 personnes : * 4 grosses tomates du jardin, * 2 petits oignons, * 3 ou 4 c. à soupe de crème fraîche semi-épaisse, * 40 à 50 g de fromage de chèvre, * 100 g de farine * sel * 60 g de beurre mou. Préparation: Plonger les tomates 10 secondes dans une casserole d'eau bouillante, afin que leur peau s'enlève plus facilement. Dans une poêle, faire suer les oignons émincés dans un peu de matière grasse. Ajouter ensuite les tomates tranchées, assaisonner et

laisser cuire à feu doux quelques minutes. Pendant que les tomates cuisent, préparer la pâte à crumble. Mélanger la farine, le sel et le beurre mou, à la main, afin d'obtenir une pâte sablonneuse. Quand les tomates vous semblent bien fondues et que leur jus s'est évaporé (s'il en reste vraiment trop, le prélever et le jeter), ajouter la crème fraîche semi-épaisse et le chèvre émietté et mélanger. Verser la préparation dans un moule en grès, et parsemer le dessus de pâte de crumble. Cuire à four 205-210°C pendant environ 20 minutes.

Les soins qui réparent Comme le film hydrolipidique, qui régule l'hydratation et lutte contre les agressions microbiennes, n'a pas encore atteint sa maturité, la peau de votre tout-petit peut facilement être sujet aux rougeurs, aux tiraillements voire à l'eczéma. Les eaux thermales. Apaisantes, les sources d’eau thermale possèdent une composition unique et constante qui permet d’élaborer des produits de soin aux vertus anti-irritantes, démontrées par de nombreux travaux scientifiques. Leurs qualités cicatrisantes protègent et soignent les peaux altérées des bébés "atopiques", c’est-à-dire souffrant d’eczéma. Et comme elles sont faiblement minéralisées, les eaux thermales ne dessèchent pas la

21

peau des tout-petits. Le calendula. Egalement appelé « souci des jardins », il est connu depuis le Moyen-Age pour ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. A l’époque, les moines l’utilisaient en cataplasmes pour soigner les brûlures et les plaies profondes ! Aujourd’hui, il est sans conteste l'actif de prédilection pour les gammes de produits bébé. Riche en bêta carotène ou provitamine A, capable de restaurer l’équilibre physiologique de la peau, l’extrait de calendula a des qualités apaisantes et adoucissantes qui diminuent les rougeurs et calment les irritations, rendant douceur et souplesse à la peau fragile du bébé. L’avoine. Comme le germe de blé, c’est une graminée dont les multiples ressources thérapeutiques sont connues depuis l’antiquité, à la fois pour ses qualités nutritives et anti-irritantes. L’une des 80 variétés d’avoine, dite avoine Rhealba, a été choisie pour ses qualités apaisantes et anti-irritantes : d’une grande pureté, elle répare les peaux très irritées des bébés atopiques. Sans paraben. Les molécules regroupées sous le nom de "paraben" (methyl, propyl, ethyl, isobutyl...) garantissent la longue conservation des produit de soin et l’absence de germes. Les produits de toilette ne dépassant pas la barrière cutanée, il y a peu de risque que leurs composants pénètrent dans l'organisme de votre bébé. Toutefois, ces conservateurs chimiques peuvent provoquer des intolérances ou des allergies cutanées chez ceux qui ont la peau sensible, dans ce cas, mieux vaut opter pour un produit clairement indiqué "sans paraben".

CAVIAR D'AUBERGINES A LA TOMATE

INGRÉDIENTS: - 2 aubergines - 6 tomates - 1 oignon - 1gousse d'ail - 1 piment - 1càs de persil - 2càs de cumin - 2càs d'huile d'olive - sel et poivre PRÉPARATION : Les aubergines en dés et les mettre dans une casserole d'eau bouillante et salée pendant 15mn et une fois cuit, égoutter et réserver

Mettre l'huile à chauffer dans une poêle et ajouter l'oignon, l'ail et le piment que vous aurez coupés finement, faire cuire à feu doux pendant 5mn Découper les tomates en dés et les ajouter à la cuisson et laisser cuire pendant 10mn en mélangeant Puis ajouter les aubergines et écraser le tout à la fourchette, ajouter le persil, le cumin, saler et poivrer et faites cuire à feu doux durant 20mn en mélangeant pour que la préparation ne brûle pas Disposer dans un plat creux et server chaud ou tiède


22

JEUX-DETENTE

Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 409

SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N° 408

BLAGUES - Dis Papa, pourquoi Maman, elle court en zig-zag ? - Ta gueule !! Passe moi les cartouches... - Maman, maman, je ne veux plus dormir avec mon petit frere. - Tais-toi ! Je t'ai déjà dit qu'on avait pas assez d'argent pour l'enterrer.

DEVINETTE Pourquoi les Hollandais mettent-ils leurs antennes paraboliques dans les caves ? Pour capter les Pays-Bas.

LE COMBLE Quel est le comble du magicien? Oublier sa baguette chez le boulanger.

MOTS CROISÉS N° 409 A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 408

HORIZONTALEMENT 1 - Envahissante et incontrôlable 2 - Briserais la glace 3 - Caractère de voix eraillée - Café léger 4 - Blonde de pub Disposeras de tes biens 5 - Donner une troisième façon à la terre Vaisseau principal 6 - Le noir rapporte le jaune - Muse de poète - A compter désormais 7 - Trés ressemblante si elle l'est toute Etain du chimiste 8 - Propos rapporté Flétrissure 9 - Ne reconnaissons pas - Récentes 10- Choisis - Installera sur un siège

VERTICALEMENT A - Créateur de monstre B - Montrer sans vergogne - Poil protecteur C - Etablir des liens Terme d'affection D - Attitude répétitive Deviendrons E - Couchera de force F - Fougère des murailles G - Bovins du passé Poissons à sang chaud H - Et pas ailleurs Arbustes à haie I - Appuyée - Douille J - Passage alpin Symbole féminin K - Soutes - Marque d'infinitif L - Elargi à l'extrémité Lanceuse de navettes

Aomar Moussi, Ali Oukili Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

06:00 M6 Music 07:00 Météo 07:05 M6 Clips 07:20 Météo 07:25 M6 Kid 07:40 Disney Kid Club 08:30 Météo 08:35 M6 boutique 09:50 Météo 09:55 Absolument stars 11:10 Un gars, une fille 11:35 La petite maison dans la prairie 12:45 Le 12:45 12:50 La petite maison dans la prairie 13:40 Météo 13:45 Un bébé pas comme les autres 15:45 Le cap des amoureux 17:50 Un dîner presque parfait 18:50 100% Mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 Bones 21:30 Bones 22:20 Bones 23:05 Bones 23:55 Bones

06:40Télé-achat 06:40 Télé-achat 09:45Une nounou pas comme les 08:40 Flipper 09:30 Flipper autres 10:20 Les sorciers Waverly and thede Geek 11:10Beauty Place 11:55Elimidate 10:45 Les sorciers de Waverly 12:45Friends Place 11:10 Sonny 13:10Friends 11:35 Sonny 13:40Duo de maîtres 12:25 American Dad ! 14:25Stargate SG-1 12:50 American Dad ! 13:15 Stargate vrai SG-1 15:15Tellement 14:00 Stargate SG-1 17:10Jonas 14:45 Stargate SG-1 17:35Friends 15:35 Tellement vrai 18:10Stargate SG-1 de «Vis 19:00 Les dossiers ma vie» : la quotidienne 18:55Stargate SG-1 19:35 Friends 19:50Tellement people : la quoti20:35 A nous quatre, Cardinal dienne ! 22:15 Les quatre vraiCharlots 20:35Tellement mousquetaires 22:25Blown Away

SCORPION

CAPRICORN

Vous avez un virage difficile de votre vie à négocier. Mais la chance va surgir brusquement au moment où vous vous y attendez le moins. Tout va vite changer si vous avez la sagesse de saisir les belles opportunités qui vous sont offertes. Ne laissez pas votre chance s'envoler.

SAGITAIRE

TAUREAU

Le moral sera bon, mais il faut le préserver. Attachez vous à agir de façon positive. Dans certaines circonstances une attitude déterminée est primordiale. C'est capital de montrer que vous ne redoutez pas de vous mesurer à ceux que vous redoutez. On vous craindra.

Vous vous empêchez inutilement de goûter aux joies qui vous sont offertes ce qui vous empêche d'être parfaitement heureux. Ne soyez pas aussi méfiant envers les sentiments sincères que l'on vous manifeste. Une plus grande confiance en vous serait profitable à tous.

Vous risquez d'avoir des relations difficiles avec les autres. Mais vous allez pouvoir vous exprimer. Profitez-en pour dire ce que vous pensez. C'est l'opportunité à saisir car vous avez acquis l'expérience nécessaire pour avoir le droit de parler ouvertement et on vous écoutera.

On va vous surprendre agréablement. Une personne que vous connaissez bien vous fera une nouvelle proposition que vous serez tenté d'accepter. Vous retrouvez goût à la vie à l'annonce de cette heureuse information. Cela pourrait transformer radicalement votre vie.

Des problèmes dans vos relations amicales pourraient survenir si vous ne prenez pas garde à ce que vous dites. Faites largement preuve de discrétion. Gardez le silence sur un point de vue qui paraît discutable. Les choses vont très nettement s'améliorer.

Des relations un peu troubles se nouent dans votre dos. Vous savez qu'il n'y a rien à craindre mais néanmoins sachez garder un œil attentif sur cette affaire car vous saurez le moment venu pour renvoyer la balle. A bon entendeur, salut !

Vous faites preuve de beaucoup d'imagination. Vous cherchez de nouvelles sources d'énergie pour être au mieux de votre forme. Attention de ne pas faire d'abus de stimulants, si vous ressentez de la fatigue, reposez-vous et n'hésitez pas à consulter.

Vous liez connaissance avec une personne qui pourrait avoir une influence très favorable sur le déroulement de votre vie personnelle. Remettez votre orgueil à sa place et n'hésitez pas à lui demander de l'aide. La chance sera là tout près, vous pourriez très bien réussir.

Une difficile négociation s'engage sur un terrain qui paraît mouvant et vous savez survoler les événements avec élégance. Vous pourriez récolter prochainement les fruits d'une semence intelligemment répandue dans diverses directions. Ne vous impatientez pas.

GEMEAUX

B L IE R

VERSEAU

Un joueur de basket-ball universitaire est retrouvé mort sous les gradins du terrain. Le malheureux a été écrasé. Brennan et Booth procèdent à l'interrogatoire d'un grand nombre de suspects, allant de sa soeur à son entraîneur, en passant par sa petite amie et un joueur un peu moins talentueux, qui tire profit de sa disparition. Maintenant que la star de l'équipe est morte, il aura enfin une chance de faire ses preuves. Mais s'agit-il d'un mobile suffisant pour faire de ce joueur le principal succès ? L'enquête est par ailleurs l'occasion pour Booth de rencontrer un ancien joueur qu'il admire, reconverti en agent de sécurité sur le campus...

Une ambiance des plus agréables vous charmera. Attendezvous à connaître une agréable surprise vous concernant. Tous les espoirs vous sont permis à condition de ne pas commettre de bévues. Restez néanmoins sur vos gardes car on vous attend au coin du bois.

BALANCE

Vous aurez la grande forme physique et aurez ainsi toutes les armes pour résoudre une situation qui ne vous satisfaisaitt pas ou qui perdurait sans évoluer. Vous méritez mieux que ça dans la vie. Mettez en valeur vos qualités personnelles qui sont uniques.

JEUDI

Nuages épars. 21°

LE SAVIEZ-VOUS ?

POISSON

06:00 EuroNews 06:45 Ludo 08:30 Ludo vacances 11:10 Plus belle la vie 11:35 Consomag 11:40 12/13 : Titres / Météo 13:00 Nous nous sommes tant aimés 13:30 En course sur France 3 13:45 Inspecteur Derrick 14:50 Keno 15:00 Questions au gouvernement 16:35 Culturebox 16:40 Slam 17:10 Un livre, un jour 17:20 Des chiffres et des lettres 17:50 Questions pour un champion 18:30 18:30 aujourd'hui 19:58 Météo 20:08 Fred et Jamy à la découverte des défenses de l'organisme 20:10 Plus belle la vie 20:35 Un secret 22:22 La minute épique 22:25 Soir 3 22:50 Ce soir (ou jamais !) 23:55 Tout le sport

Horoscope

CANCER

Un homme est retrouvé mort, assassiné, le jour de son mariage avec la riche héritière d'un puissant groupe. Emmenés par Fred, ami de la famille et témoin des événements, les membres du RIS cherchent à découvrir qui avait intérêt à commettre ce meurtre. Parallèlement, Sagnac est toujours aux prises avec l'enquête sur son père. Toutes les preuves accusent désormais Jean-Louis Sagnac d'avoir tué sa compagne, Justine Delmat...

06:00 Les Z'amours 06:25 Point route 06:30 Télématin 09:04 Dans quelle éta-gère 09:05 Des jours et des vies 09:30 Amour, gloire et beauté 09:55 C'est au programme 10:55 Météo 2 11:00 Motus 11:30 Les Z'amours 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:50 Météo 2 13:55 Consomag 14:05 Toute une histoire 15:15 Comment ça va bien ! 17:15 Paris sportifs 17:20 Brigade des mers 18:05 CD'aujourd'hui 18:15 En toutes lettres 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:50 Fred et Jamy à la découverte du système immunitaire 19:51 Météo 2 20:30 Emission de solutions 20:31 Météo 2 20:35 Envoyé spécial 22:45 La France des camps, 1938-1946

LION

06:00 Prudence Petitpas 06:30 TFou 08:30 Téléshopping 09:20 Le destin de Lisa 10:30 Le destin de Lisa 11:05 Météo 11:08 La ferme Célébrités en Afrique 11:55 Petits plats en équilibre 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Perdues dans la tourmente 17:25 Monk 19:05 Le juste prix 19:50 La prochaine fois, c'est chez moi 20:35 C'est ma Terre 20:38 Courses et paris du jour 20:40 Météo des neiges 20:45 R.I.S. Police scientifique 21:35 R.I.S. Police scientifique 22:25 R.I.S. Police scientifique 23:25 Ça va s'Cauet

VIERGE

09h30 : el ghaib (09) rediff 07h00 : Journal télévisé (1er 10h10 : haoula el aalem (29) édition) 10h30 : mozart (23) 07h15 :: culture Sabahiat (Télématin) 11h00 club ''rediff'' 10h00 :: journal Moughamarat Farid 12h00 en français 10h30 : El-Assil +météo 12h00 : doumou'e Firqat Mozart 12h25 el warde 12h30 : Ibtikarat (27) 13h00 : rafif Journal ( édi13h35 oua télévisé ikrima (07) 14h20 événements géotion du: 13h) graphiques 13h30 : Rebeca 15h00 : la kinémétrage ''2 éme ptie et Long fin'' d'animation 16h30 le viking (30) 16h30 :: vic Kaasse el fadaa 16h50 : sabeq oua laheq II 17h00 : El-Aâlem baina yadak (46) 17h30 : El-khal wa raihane 17h30 : el chems el fedhia (01) 18h00 : Journal télévisé ( édi18h00 : journal en amazigh tion Amazigh) 18h20 : el ghaib (10) 18h20 : Haoula aâlem 19h00 : journal en français 19h00 : Ikhetar soualek +météo 20h00 :: médi Journal télévisé ( édi19h30 mag tion du 20h) 20h00 : journal en arabe 21h00 :: afrique Min Waqiouna 20h50 au coeur 22h00 : weekend 1.2.3. vivafoot (rediff) 21h45 l'algerie 22h50 : d'zair show ''nabiha karaouli-nassim sidi said'' 23h00 : Film algerien

23

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05 h 30 El-Dohr 12 h 52 El-Assar 16 h 28 El-Maghreb 19 h 16 El-Icha’a 20 h 36

Pourquoi dit-on "apprendre par coeur" ? Cette expression est née au Moyen Âge. Depuis l’Antiquité, le coeur était souvent considéré comme le siège de l’intelligence, de la mémoire et des sensations (sans doute à cause de l’accélération du rythme cardiaque lors des émotions fortes).Pour le philosophe grec Aristote (384 à 322 avant Jésus-Christ), le coeur était le siège de l’intelligence. La plupart des découvertes sur le cerveau ont été faites aux 19e et 20e siècles.


Maracana N° 1083 — Jeudi 8 Avril 2010

CHABAB-SUPPORTERS,

24

le divorce est consommé CRB

Le Chabab est au repo s. La rencontre gagnée contre l’ASO, mardi dernier, a mis fin à tro is semaines d’intenses et répétés efforts fourni s par les protégés de Henkouch e. C’ était le ur huitième confrontatio n depuis le 5 mars dernier et derby face aux Rouge et Noir de Soustara. En huit rencontres (USM Alge r, JS Kabylie, FAR de Rabat, USM Blida, USM Annaba, ES Sétif, FA Rabat et ASO Chlef), so it un match tous les tro is jours et demi environ, les Bélouizdadis ont dépensé de l’énergie et ont connu des momen ts de joie, de peine et beaucoup de doutes.

S

ur le plan chiffré, le CRB a connu trois défaites (USM Alger, JS Kabylie en coupe et l’ESS), fait trois nuls (USM Blida, USM Annaba et FAR de Rabat à Rabat) et remporté deux matches (FAR à Alger et l’ASO), bilan qui a remonté les fans du club contre leur équipe désormais boycottée. La preuve a été donnée ce mardi à l’occasion de la venue des Chéliffiens ou les gradins étaient quasi désertés. La qualification en huitièmes de finale de la Coupe de la confédération africaine des poulains de Henkouche avait pourtant laissé entrevoir une réconciliation entre les fans et leur team. Il n’en fut rien puisque le stade du 20-Août a paru comme cette cathédrale dépeuplée de ses fidèles. Les responsables, technique et administratif, du club de Laâqiba n’ont pas trouvé mieux pour expliquer la situation par les effets de la programmation. Le CRB, qui a demandé à ce que la rencontre contre l’ASO soit jouée en semi-nocturne afin de permettre aux supporters de venir en nombre a été rabrouée par les responsables de la ligue qui ont exigé le respect de l’horaire initial (15h) sans justifier leur refus. Seulement, Kerbadj et les membres de son bureau feignent oublier que le match CRB- ESS autrement plus captivant sur le papier a été suivi par quelque 3 000 spectateurs dont une bonne partie représentant le club de Aïn Fouara. Il

Aksas et Bendahmane devant le conseil de discipline Le coach du CRB, Mohamed Henkouche, a transmis son rapport à la direction du club au sujet des comportements des joueurs Aksas et Bendahmane lors du déplacement de l’équipe au Maroc. Kerbadj, qui a reçu la requête de son entraîneur, devrait convoquer les deux éléments incriminés la semaine prochaine afin qu’ils s’expliquent sur leur comportement.

Henkouche s ’ expliquera

Les déclarations faites à la presse par Aksas au sujet du traitement peu orthodoxe de Henkouche envers les joueurs feront également l’objet d’étude auprès de la commission de discipline du Chabab. H. B.

semble bien que la lune de miel entretenue à l’entame de la phase retour soit bel et bien terminée étant donné que l’objectif de la coupe de la CAF n’est qu’illusoire.

Cinq jours pour se ressourcer

Le staff bélouizdadi, en premier, est conscient que l’effectif actuel du CRB n’est pas en mesure de faire un long chemin dans cette épreuve qui recommande un maximum d’atouts. Pour Henkouche, d’abord, il s’agira d’une aventure. «Ce n’est pas sérieux de fixer un tel objectif en pleine compétition. C’est une épreuve très éprouvante. Nous avons déjà franchi deux étapes et une troisième nous attend avant d’atterrir dans les poules. Les Libyens et les Marocains ont été des écueils plus ou moins difficiles. L’équipe soudanaise dont nous n’avons aucune information fiable si ce n’est son classement en championnat ne sera pas un obstacle facile à franchir. Ce qui ne sera, si l’on parvient à passer cet obstacle, que le début de la vraie compétition. Le tour des poules qui se jouera juste au sortir du Mondial risque de perturber notre préparation. Il y aura des joueurs qui partiront et d’autres qui arriveront. Ce n’est pas évident de jouer une telle compétition sans une préparation conséquente et avec un effectif r o d é » ,

Les U20 près d’une nale nouvellCeR Bfeli ouizdad

u Les juniors d i (11h) une partie ed m sa ce stade joueront ur saison. Le El le e d te an rt o ur imp erradji de So Mohamed-D a, en effet, la demi, cueiller Ghozlane ac d’Algérie entre le CRB e p u re iè co n e d er ison d finale heureux la sa finaliste mal et le CABBA. Une con , T A ré W p t men contre le été soigneuse en battant a i u q n o ti ta fron abab jeunes du Ch x parée par les A rappeler que les deu i. d ip ar m am en ch l’ASO t rencontrées n so à se sé o es p ip t im équ es habab s’étai onnat et le C idj (0-4). Actuels 4 ér rr A u o B is j dad Bord t les Belouiz au classemen adversaire qui se un affronteront zone rouge malla s an d at éb d l méritoire nu n so gré ce n ce m le T e ramené d mardi (0-0). H. B.

explique le coach bélouizdadi qui préfère se concentrer sur le programme de son équipe en cette fin de saison où, à ses yeux, il y a un coup à jouer pour briguer une place parmi les cinq du haut du classement. « Il ne reste désormais que sept matches et chaque rencontre est une bataille qu’il faudrait gagner», souligne Henkouche qui se dit satisfait de son équipe. « Il y a des gens qui trouvent normal que notre formation dispute autant de matches en si peu de temps. Non seulement ce n’est pas humain mais je dois insister sur le fait que ce calendrier nous empêche de s’atteler à l’amélioration de notre qualité de travail et celle, par conséquent, de notre jeu. Je sais que les supporters aiment que leur club gagne à tous les coups en y apportant une touche spectaculaire. Cela dit, il y a des paramètres qu’on ne maîtrise pas en raison de cette frénésie de matches à répétition. Surtout que nous n’avons pas les moyens de récupération adéquats.» Les joueurs ont bénéficié de cinq jours de repos en vue de se ressourcer pour la suite de la saison. Lundi, Henkouche voudrait bien récupérer l’ensemble de son effectif pour préparer le déplacement au Soudan dans les meilleures conditions possibles. A commencer par le duo Bendahmane-Aksas qui n’est pas en odeur de sainteté avec le technicien bélouizdadi. Hichem Bel.

=REPRISE LUNDI PROCHAIN

Au repos depuis mardi, les joueurs du CRB devront retrouver le terrain et les entraînements à partir de lundi prochain en vue de préparer leur rencontre de la Coupe de la confédératio n face aux Soudanais d’Amal Atbar a programmée entre le 23 et 25 avril cou rant.

=LE MATCH CONTRE LA JSK REPORT É

La qualification du CR Bé louizdad et de la JS Kabylie aux huitiè mes de finale de leurs épreuves continent ales poussé la Ligue nationale respectives a de football à reporter cette rencontre à une date ultérieure. La LNF qui est en train de chercher des dates pour caser le match en retard JSK-ESS aura du mal pour ce énième match rep à faire autant orté en raison des engagements des clu bs algériens dans les coupes africaines. H. B.

maracanafoot1083  

maracanafoot1083