Issuu on Google+

«Cela fait deux ans que je pense à l’EN» Fouad Kadir

Podium en vue ! Mardi 6 Avril 2010 - N° 1081 - Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

DEUX ÉQUIPES ENTRE ENJEU ET DÉFI

JSMB-USMH

BELKHEIR : «L’essentiel, ce sont les trois points»

MEBARAKOU : «On saura comment les surprendre»

ASK-MCA

ESS-NAHD

HENDOU REMPLACERA GHERBI

SÉTIF VEUT SE RAPPROCHER DU LEADER

MOULOUDIA, ATTENTION VIRAGE DANGEREUX !

MCEE-JSK

BOUDEBOUDA : «Tant que les joueurs sont conscients…

LES KABYLES VEULENT RESTER DANS LA COURSE

GANA : «Nous n’avons plus COULIBALY : «Un succès fera rien à perdre» plaisir à nos supporters»

L’info continue sur www.maracanafoot.com


02

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

BALLE AU CENTRE

PRIMES ET SACHETS NOIRS

Par ALI BOUACIDA

La nouvelle organisation du championnat des deux divisions va introduire des changements majeurs notamment en ce qui concerne cette fameuse prime de signature dont on annonce la disparition pure et simple. En effet, le professionnalisme qui deviendra opérationnel dès la saison prochaine va, en régularisant les joueurs et en les «fonctionnarisant», mettre fin à de grandes iniquités, celles-là qui font les différences criantes entre clubs de la même division. Il est, en effet, absurde qu’un club nanti puisse s’offrir les services d’un joueur en mettant le paquet alors qu’un autre démuni, se rabat sur le terroir et recrute d’illustres inconnus, simplement parce qu’il n’a pas de gros chèque à offrir. Nous avons assisté ces dernières décennies à une véritable privatisation du football national où des présidents prospectent la perle rare, le sachet noir en bandoulière tandis que d’autres s’en remettent à leur bonne étoile et découvrent dans le meilleur des cas, un jeune prodige pour renforcer l’attaque ou la défense. Ainsi s’est instaurée de facto une véritable bourse où les vedettes sont naturellement plus cotées. A chaque début de saison, c’est le marché aux stars qui s’emballe et entre le maquignon qui chine au marché aux bestiaux, jaugeant et soupesant la belle bête, et le président parcourant les stades et les stages ciblant le buteur idéal, la différence est ténue. Cette situation a même donné lieu à de grandes rivalités, voire de gros accrochages entre boss de clubs qui se livrent ainsi d’impitoyables combats pour débaucher tel joueur ou tel autre comme dans une vente aux enchères. Cependant, si cette mesure va mettre fin aux sordides marchandages, elle ne résout pas pour autant les problèmes des inégalités, simplement parce que cela reste visible dans les salaires et primes : on ne va nous dire que le montant octroyé aux joueurs de l’ESS ou de l’USM Annaba, par exemple, serait le même que celui des joueurs de l’ASK ? Comme quoi, il existera toujours des subterfuges pour contourner cette mesure censée donner leurs chances à tous les clubs et le joueur convoité optera toujours pour le mieux-disant. A moins que les instances fédérales élaborent une grille de salaires commune à tous les clubs et là aussi, il restera le montant des primes que chacun pourra accorder, selon sa trésorerie et ses bienfaiteurs tout à faits libres, d’offrir l’argent qu’ils veulent…Pour dire la difficulté à niveler le football par l’argent, deux domaines qui ont toujours fait bon ménage au point où toute comptabilité est très difficile à contrôler. Il reste aussi que le professionnalisme, ce n’est pas uniquement une affaire de primes de signatures, sinon tout un paysage à bouleverser. Mais cela est un autre débat. Nous y reviendrons.

A. B.

JUMELLES

L’arbitrage algérien en deuil

ZOUBIR BENGANIF N’EST PLUS

L'ancien arbitre international algérien, Zoubir Benganif est décédé dans la matinée de ce lundi à l'âge de 82 ans des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille. Officier de l’ALN, considéré comme l'un des meilleurs "Sifflets algériens" après l’Indépendance (années 1960 et 1970), M. Benganif a accompli une grande carrière internationale en tant qu’arbitre. Avec, notamment une phase finale de la Coupe du Monde des moins 20 ans, en Tunisie en 1977. Il était régulièrement appelé par la CAF pour diriger des rencontres des compétitions africaines de clubs et sélections. Benganif avait arbitré la finale de la Coupe d'Algérie 1972, entre Hamra Annaba et l'USM Alger au stade du 5-Juillet. Il a également était l'un des arbitres assistants, avec Abdelkader Aouissi, de la première finale de Coupe d'Algérie, en 1963 : ES Sétif - ES Mostaganem (1-1), dirigée par Ahmed Khelifi. En décembre 2005, la Confédération africaine de football (CAF) lui a décerné l'ordre de mérite en argent pour services rendus au football africain. En février 2010, son épouse avait alerté l’opinion publique que M. Benganif «traverse une période effroyable» du fait de sa santé. Elle avait ajouté : «En tant que son épouse, je suis profondément déçue par l’absence de considération de la part aussi bien de la fédération de football que celle des moudjahahidine. Aucun membre du ministère ou de la fédération ne s’est soucié de sa subite absence et, c’est ce qui m’attriste le plus». Mme Benganif, en toute dignité, avait argumenté son appel de détresse pour l’arbitre international algérien : «Je ne souhaite pas une reconnaissance pour le service accompli, c’était son devoir de citoyen algérien, mais au moins une visite amicale, une visite de courtoisie qui aurait dû – j’en suis certaine – faire rejaillir cette flamme qui l’a toujours animé». Le défunt a été enterré hier, à Bougara, près de Blida. Maracana se joint au deuil de la famille Benganif et s’incline devant la mémoire du défunt.

Arbitres-présidents de club

C’EST LA GUERRE !

MSPB

LES JOUEURS LIBÉRÉS AVANT LE MATCH DE BLIDA

Hier après la séance d’entraînement la majorité des joueurs titulaires a été libérés par le président Zidani. Ce dernier a recommandé à l’entraîneur d’aligner les joueurs juniors, aujourd’hui face à l’USM Blida. Cette décision n’a pas plu à 3 joueurs titulaires, qui ont eux, aussi, demandé à être dispensés de ce match. Il est à rappeler que l’équipe blidéenne est condamnée à gagner à Batna - pour se tirer de la mauvaise place qu’elle occupe actuellement - face au Mouloudia de Batna, mathématiquement reléguée en division II. Les arbitres et les présidents semblent avoir déclaré une guerre sans merci en cette fin de saison. En effet, plusieurs présidents de clubs sont montés au créneau pour fustiger et insulter même des arbitres. Ces derniers, qui se sont sentis touchés dans leur dignité, viennent de riposter en déclarant qu’ils traineraient ces présidents devant les tribunaux. Les arbitres Haïmoudi et Achouri et les présidents Kerbadj et Serrar se sont donné rendez-vous au tribunal. Que stipulent les règlements généraux de la FAF dans ce cas de figure ?

MEFTAH ALLUME LA MÈCHE !

En annonçant son départ pour la JSMB, le défenseur de la JSK, Rabie Meftah semble avoir mis le feu dans l’entourage du club du président Hannachi. En effet, plusieurs lecteurs nous ont fait part, hier, de leur étonnement quant à la déclaration à notre journal de Meftah, qui nous avait déclaré que c’est sa dernière saison à la JSK. Cette information a fait l’effet d’une bombe parmi les supporters des deux clubs kabyles. Il a signalé que la réglementation est claire à ce sujet; elle stipule qu’un joueur en fin de contrat a le droit de négocier avec tous les clubs y compris celui avec lequel il est signataire et ce, trois mois avant l’expiration de son contrat.

LE FUSIBLE DE SERRAR !

Le président de l’ESS, Abdelhakim Serrar, vient de faire un aveu de taille : “Effectivement, j’ai contacté des entraîneurs pour remplacer l’actuel pour des raisons financières”. Et de poursuivre : “En football, l’entraîneur est un fusible qu’on peut changer à tout moment...”. Quand un entraîneur de football, cadre des sports de surcroît, devient malgré lui un “fusible”, c’est que quelque chose ne tourne pas rond dans le monde de la balle... ronde !

MAROCI PISTÉ PAR UN CLUB TUNISIEN

Le milieu de terrain de la JS Kabylie, Tayeb Maroci, serait pisté par un grand club tunisien. Selon une source crédible, un manager tunisien aurait pris langue avec un proche du joueur à Alger. Il aurait demandé à ce proche de le mettre en contact avec Tayeb Maroci pour une éventuelle entrevue. En fin de contrat, le joueur Maroci ne manque pas de contact ces derniers temps, et il se pourrait qu’il opte pour la Tunisie dès la fin de la saison.


EQUIPE NATIONALE

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

03

Les autres faiblesses de la sélection

I

l ne faut surtout pas croire que les faiblesses de l’équipe nationale se limitent uniquement à celles visibles et vérifiables sur le rectangle vert au cours d’un match de football. Sur le plan technique trois défaites - face au Malawi, à l’Egypte et, enfin, face à la Serbie - ont suffi pour déclencher l’état d’alerte au sein du staff et de la FAF qui se sont immédiatement affairés à chercher des solutions éventuelles en perspective de la Coupe du monde en Afrique du Sud. Après la CAN, l’entraîneur national, M. Rabah Saadane, a révélé :«Nous n'avons pas de doublure au niveau du secteur défensif de la même valeur que les autres compartiments, il faut travailler d'une manière rationnelle loin de toute pression.» Les décisions sont prises, notamment dans l’opération de renforts de l’effectif qui est engagée, la domiciliation des prochains stages, etc. Et le reste devrait suivre.

Se qualifier au Mondial 2014 au Brésil

ALORS QUE L’EN EST EN QUÊTE DE RENFORTS

d’autres défaillances restent toujours en suspens. Le but de ce constat n’est pas de revenir ou de critiquer inutilement ce qui est engagé pour solutionner les problèmes de l’heure, mais de mettre le doigt sur tous les facteurs qui doivent constituer les «voies et moyens» de la réussite d’une sélection nationale de football. Force est de constater que beaucoup de choses encore font défaut ou bien ont besoin, elles aussi, d’être renforcées, consolidées. Il ne faut pas perdre de vue que le plus important aujourd’hui, à notre sens, c’est de poursuivre sur la dynamique de qualification de l’équipe nationale, la maintenir au niveau où elle se trouve. L’objectif principal serait de tout mettre en œuvre pour une qualification pour la Coupe d’Afrique des nations 2012 et la Coupe du monde, en 2014, au Brésil.

dressé une conclusion claire et franche : «Ne nous voilons pas la face, il nous reste beaucoup à faire pour atteindre le haut niveau du football. Nous devons encore travailler sans relâche pour constituer une équipe nationale forte, performante et compétitive. Pour le moment, nous sommes en train de revenir !», avait déclaré le président de la FAF aux journalistes. Après avoir fait le tour des places les plus prestigieuses du football, M. Raouraoua sait de quoi il parle. Une qualification en coupe du monde ne doit pas, en effet, constituer une finalité.

Lors de son point de presse, le 1er mars dernier au stade du 5-Juillet, M. Mohamed Raouraoua avait

YAZID MANSOURI

Les rapports staff technique-EN-médias

Un centre digne de ce nom pour l’EN

Ce qui fait le plus défaut, c’est la sérénité nécessaire à la préparation de l’équipe nationale, notamment depuis le dernier stage à Alger, tenu la veille du match d’application face à la Serbie. Un court séjour, mais tout de même marqué par quelques interférences et détails qui ont gâché le bon déroulement du travail à faire, voire gêné les joueurs durant leur repos, concen-

tration et récupération. A la fois pour le sélectionneur et pour les joueurs qui ont eu à subir quelques désagréments… L’enceinte idéale doit être un centre de préparation qui leur soit propre, qui mettrait nos internationaux dans les meilleures conditions. Un centre doté de tout : terrains, moyens de récupération, détente, soins, loisirs, etc. En Italie, l’EN est allée à Coverciano, dans le centre de regroupement de la fédération italienne... parce qu’elle n’a pas où aller en Algérie. Il faut préciser que ce type d’installation fait cruellement défaut au sport algérien de haut niveau, d’une manière générale. Pour rappel, en 2004, la FAF a investi 1 milliard de centimes dans le fameux stade du COA à Tikjda (1800 m d’altitude) pour aller se préparer, six ans plus tard, dans les Alpes suisses. C’est dire qu’elle n’a rien reçu en retour…

Le Centre de Sidi Moussa

L’absence d’un terrain digne de ce nom pour que l’équipe nationale puisse s’entraîner tranquillement fait cruellement défaut. Jusqu’à quand ? Si l’on veut que l’équipe nationale reste performante, au moins au niveau continental, il est judicieux, dès aujourd’hui, de la doter du minimum syndical : son terrain d’entraînement. En attendant un centre en bonne et due forme. Il y a un mois, M. Raouroua a parlé du centre de Sidi Moussa qui sera bientôt opérationnel. Selon le président de la FAF, la formule actuelle ne convient pas aux perspectives envisagées par la FAF. La conjoncture étant que le ministère de la Jeunesse et des Sports soit attentif aux besoins du football, plus particulièrement à ceux qui

peuvent se poser à l’équipe nationale, la FAF cherche à acquérir le Centre de Sidi Moussa et a proposé qu’il soit cédé à la fédération. «Nous sommes en contacts avec le ministère de la Jeunesse et des Sports pour trouver le cadre adéquat pour sa gestion», confirme M. Raouraoua. Un cadre adéquat sur lequel il faut rapidement trancher.

Les rapports staff technique-EN-médias

Sur ce chapitre, il y a beaucoup à dire. Et, surtout, à faire. Le staff technique de l’équipe nationale de football s’est montré par une caractéristique bien à lui depuis la Coupe d’Afrique des nations en Angola : il cède à la panique. Dès qu’il y a une défaite, l’entraîneur devient hermétique, impénétrable. Le jour d’après, l’EN remporte une victoire et revoilà M. Saadane et le reste de la troupe qui retrouvent langue. Aujourd’hui, la communication a pris une nouvelle dimension. On peut investir, certes, dans une victoire, comme en faisant match nul, ou en concédant une défaite. Cependant, il faut une stratégie pour cela. C’est toujours bon et rassurant d’écouter M. Saadane parler d’un fonctionnement professionnel de l’EN, à l’instar de ce qui se fait au sein d’autres sélections au niveau mondial. Cependant, le travail du staff technique doit se faire par des entraîneurs, tandis que la communication doit rester l’affaire de professionnels du domaine. L’Algérie étant un pays qui produit plus qu’une quarantaine de quotidiens, a besoin d’être alimentée. Et ce n’est pas forcément négatif de communiquer. Ni pour l’entraîneur ni pour ses adjoints, encore moins pour les joueurs. Abdou S.

Un Mondialiste fêté par ses fans Rémois

Il n’en demeure pas moins que

Il est né à Revin, a grandi à Reims. Yazid Mansouri, capitaine de l'équipe de foot d'Algérie, a été fêté dimanche par ses fans qui lui ont souhaité le meilleur pour la Coupe du monde en Afrique du Sud.

S'

il n'y a qu'un Rémois qui participera à la prochaine Coupe du monde de football, ce sera lui. Yazid Mansouri, 32 ans, milieu de terrain du FC Lorient, est l'emblématique capitaine des Fennecs, la sélection nationale algérienne de football. Quand il entre ce dimanche après-midi salle Rossini à Reims, il est accueilli par un ton nerre d'applaudissements mêlés de youyous, les cris de joie poussés par des supportrices. L'hymne «One, two, three, viva l'Algérie» est entonné par les fans du footballeur, et chacun tente d'immortaliser l'événement avec son téléphone portable. Des photos du numéro 6 de l'équipe d'Algérie sont projetées sur écran, des drapeaux algériens sont déployés. Thé à la menthe, danses et pâtisserie orientale sont offerts aux 200 convives. Yazid Mansouri doit vaincre sa timidité

naturelle pour remercier Makhlouf Chalal, président de l'association des étudiants algériens de Reims qui a pris l'initiative d'organiser cette fête à l'honneur de l'enfant prodige.

Fidèle à la cité des sacres

Entré en fin de match samedi soir en Ligue 1 lors de la rencontre Grenoble-Lorient, le milieu terrain n'a pas raté le rendez-vous avec ses fans marnais : « Je suis moins doué avec le micro qu'avec un ballon… Cela me fait chaud au cœur. Je ne m'attendais pas à être honoré ainsi, en présence de mes parents, de mes proches, de mes potes d'enfance. Merci pour votre soutien. J'espère qu'on vous le rendra sur le terrain, inch' Allah. » La qualification pour le Mondial était attendue depuis vingt-quatre ans en Algérie. La victoire en match de barrage contre l'Égypte, au Soudan en novembre, a donné lieu à des scènes de liesse inimaginables de l'autre côté de la Méditerranée. Reims, qui a vu grandir Yazid Mansouri, voulait à son tour fêter son héros. Nombre de personnalités politiques ont compris l'importance du footballeur du quartier des Epinettes de Reims aux yeux de la communauté algérienne de France. Adeline Hazan la maire de Reims, Kamel Retieb, le consul d'Algérie à Metz, le député algérien Rafik Hassani, la

conseillère générale Sabrina Ghallal… sont là pour le féliciter de vive voix alors que Berbère TV filme. «Vous êtes un message pour les jeunes générations. Prenez exemple sur Yazid. Le sport comme les études peuvent ouvrir des portes. On peut combiner les deux pour réussir sa vie », souligne le consul. Aïssa et Secoura Mansouri, les parents de Yazid, sont émus. Ils ont quitté leur village dans le massif du Djurdjura, en Kabylie, pour venir s'installer dans un premier temps à Revin dans les années 70. Aïssa, aujourd'hui à la retraite, était magasinier à l'usine Arthur-Martin. C'est d'ailleurs à Revin qu'est né Yazid, le 25 février 1978. Cinq ans plus tard, la famille de sept enfants déménage à Reims, ville qu'elle ne quittera plus. Yazid joue alors au Stade de Reims. « Il était vraiment passionné. Tous les week-ends, nous le suivions avec la glacière », se souvient Secoura Mansouri. Il intègre ensuite le S.C. Tinqueux avant de rejoindre le centre de formation du Havre. Malgré cet exil précoce dans l'ouest de la France et les 65 rencontres internationales avec l'Algérie, Yazid Mansouri ne manque jamais de revenir régulièrement à Reims, se ressourcer auprès des siens. Reims est chère à son cœur. Au point qu'il vient d'acheter une maison dans les environs pour s'y installer à la fin de sa carrière sportive.


04

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

«Cela fait deux ans que je pense à l’EN» Fouad Kadir est un meneur de jeu ou “numéro dix'' à l'ancienne, formé à Martigues. Après un passage raté à l'ESTAC où il n'a jamais eu l'opportunité de montrer son talent, il se relancera à l'AS Cannes où il parviendra réellement à lancer sa carrière. Après une première demisaison, il réalisera deux grosses saisons en National avant de monter de palier en s'engageant avec Amiens en Ligue 2. Là encore, il réalise deux belles saisons avant de quitter le club relégué en National. Mis à l'essai à l'intersaison par Valenciennes, il finira par séduire Philippe Montanier qui lui offrira un contrat. Après des débuts difficiles et une période d'adaptation en Ligue I et une grande partie du temps passée sur le banc des remplaçants, il recevra sa chance en cours de saison et continue depuis lors d'engranger du temps de jeu après avoir su saisir sa chance.

FOUAD KADIR :

EQUIPE NATIONALE

Bonjour Fouad Kadir, on parle de toi comme éventuel renfort pour l’équipe nationale, as-tu des contacts avec le staff technique ? Bonjour, au jour d’aujourd’hui, je n’ai pas eu de contacts concrets, j’ai lu que le coach Saâdane m’aurait mis dans sa liste des 35, mais je n’ai eu personne du staff technique. L’approche de la Coupe du monde fait sortir beaucoup de prétendants du bois ; les comprends-tu supporters qui parlent d’opportunisme ? Je le comprends. C’est normal de se poser la question, mais pour ma part, j’ai été sélectionné en espoirs, j’ai toujours été à la disposition de la sélection algérienne ; d’ailleurs, je suis un peu déçu de ne pas avoir été appelé avant, car j’ai fait deux belles saisons à Amiens en Ligue II. J’aurais aimé être appelé avant. Maintenant, avant ou après la Coupe du monde, ça sera avec fierté que je porterai le maillot des Verts. Moi, je veux venir pour aider, pour mouiller le maillot de la sélection nationale, pour représenter mon pays au mieux. Tu peux nous rappeler ton passage en espoirs ? C’était un regroupement de jeunes espoirs algériens évoluant en France en 2004-2005. C’était Tasfaout et Ighil qui nous encadraient à l’époque, nous avions fait un match face a une sélection d’Ile de France. Succinctement, pourrais-tu nous résumerton parcours footballistique ? Tu es passé par des centres de formation ? Non, je n’ai pas fait de centre de formation. Toute ma jeunesse j’étais à Martigues ; ensuite, je suis passé dans un petit club amateur de Gignac, puis je me suis retrouvé au Stade de Beaucaire en division Honneur. Ensuite, ce fut Troyes pendant 1 an et demi avec la CFA. Après, j’ai été à Cannes avec Ghilas où j’ai fait deux ans et demie en National. J’ai fait deux ans à Amiens en Ligue II avant de rejoindre la Ligue I cette année

avec Valenciennes.

sans soucis.

En parlant du VA FC, comment expliques-tu ton faible temps de jeu cette saison, malgré quelques prestations convaincantes ? C’est tout simplement parce que j’arrivais de Ligue II, d’un niveau inférieur avec un groupe en place et avec des joueurs qui avaient pas mal de matches en L1 et un nom aussi, comme on dit. J’étais un peu inconnu, même si le coach me suivait en L2, je pense que c’est surtout dû à cela. Après, c’était à moi de faire mes preuves ; pendant 6 mois, je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu, c’était difficile mentalement, je n’ai rien lâché et ça commence à payer, j’ai plus de temps de jeu, ça se passe bien car je fais de bonnes prestations.

Une question qui attise souvent la curiosité des Algériens, de quelle région es-tu originaire ? Je suis stayfi (Sétifien ndlr), de Sétif même. Mon père est un fana de l’Aigle noir, j’ai cité l’Entente de Sétif bien entendu.

Tes ambitions ? Essayer de percer pendant une ou deux saisons en L1 puis après, essayer l’étranger, si possible l’Espagne, un championnat qui me conviendrait vu mon style de jeu en passes courtes. Pour en revenir à l’EN, tu es un milieu, un secteur très concurrentiel en sélection... Bien sûr. Quand on voit les joueurs qui composent ce milieu, il est évident que la concurrence est rude. Pour ma part, je suis milieu axial, aussi bien défensif, qu’offensif, je suis relativement polyvalent pour ce poste-là. Je peux jouer devant la défense ou derrière l’attaquant,

As-tu des contacts avec des cadres de l’EN ? Plus trop, j’en avais à travers Kamel Ghilas, j’ai aussi connu Ziani et Saïfi à Troyes. J’étais en CFA, ils évoluaient en pro, mais sinon, pas trop de contacts depuis. Comment as-tu vécu l’épopée de la qualification ? J’ai suivi cela en détail. J’étais fier des matchs et surtout du bouquet final face à l’Egypte et la rencontre au Soudan. Tu pourrais nous donner ton point de vue sur les forces et faiblesses de l’EN ? Ce n’est pas trop mon rôle, mais de façon générale, on a de très bons joueurs, on n’a rien à envier aux autres équipes. La faiblesse serait, peut-être, le manque d’expérience, c’est la première Coupe du monde pour tous les joueurs. C’est cela qui fera peut-être la différence face à une équipe comme l’Angleterre, qui joue la CM tout le temps. On a tout de même nos chances pour le second

tour ? Je pense sincèrement que la seconde place est prenable, pas simplement par rapport aux adversaires en face, mais vu notre qualité de jeu. Ce n’est pas un défi insurmontable. Il ne faut pas, bien sûr, y aller la fleur au fusil et faire n'importe quoi, mais j’y crois à cette seconde place. Que ce soit en juin prochain ou plus tard, une Coupe du monde est quelque chose de possible pour toi, tu pensais pouvoir un jour entrevoir ce rêve ? Cela fait deux ans que je pense à l’EN depuis mes performances à Amiens où j’ai enchaîné les matchs. A cet instant-là, je pensais vraiment être appelé. J’ai toujours gardé la flamme pour jouer avec l’EN, pas nécessairement une Coupe du monde, les qualifications pour la Coupe d’Afrique ou la CAN sont des objectifs. Tout joueur professionnel aspire à porter le maillot de son pays. Un dernier mot pour les supporteurs algériens ? Qu’ils continuent a être derrière l’EN comme ils l’ont toujours été. On a vraiment une ferveur incomparable et un public exceptionnel, c’est ce qui fait aussi la force des Verts. Merci Fouad. Merci à vous. Entretien réalisé par FM DZfoot.com


DIVISION UNE

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

05

Le titre passe par une victoire au Khroub ASK-MCA

C’est aujourd’hui l’heure de vérité pour les Vert et Rouge du MC Alger pour confirmer leur statut de grand favori pour le titre de champion à l’occasion de leur voyage épineux à Khroub où ils auront en face une équipe locale qui lutte farouchement pour sa survie en D1.

D’

ailleurs, tous les Mouloudéens s’accordent à dire que cette nouvelle sortie s’annonce très difficile et ce, à commencer par l’entraîneur François Bracci qui nous dira : «Tous les matchs restants du championnat auront un aspect de coupe d’Algérie. On sait très bien qu’aucune équipe ne va nous offrir de cadeaux et c’est à nous d’aller chercher ces fameux points qui nous permettront de terminer champions. La première étape sera le match de ce mardi contre l’AS Khroub, un club qui lutte pour son maintien qui va à coup sûr nous causer d’énormes difficultés. Maintenant, si on ambitionne réellement de

ONZE RENTRANT

Bracci garde l’équipe qui a affronté l’USMH Hormis les absences de Babouche et Koudri dues essentiellement à des blessures au genou, l’entraîneur François Bracci aura en main tout son effectif, surtout après le retour du milieu de terrain Mokdad qui a récemment perdu son père. Ainsi, on retrouvera la même équipe qui a disputé le derby algérois face à l’USM Harrach mardi dernier, à savoir Zemmamouche dans les bois. Besseghir, Boudebouda, Harkat et Zeddam en défense. Bouchema, Mokdad, Boumechra et Attafen au milieu. Derrag et Bouguèche en attaque. Cependant, un ou deux changements ne sont pas à écarter notamment, en défense ou en milieu de terrain. En effet, puisque le coach mouloudéen songe à confier la récupération des balles au défenseur axial Harkat en incorporant à nouveau la nouvelle recrue Megherbi dans l’axe en compagnie de Zeddam. Le jeune Daoud a aussi des chances de débuter la rencontre d‘aujourd’hui après avoir eu l’aval du staff médical en sachant que ce jeune milieu récupérateur était l’un des joueurs clés de l’ancien entraîneur, Alain Michel en l’occurrence. Malheureusement pour Daoud, une vilaine blessure contractée l’été dernier en Pologne lors du stage de l’intersaison l’a tout simplement éloigné des terrains durant plus de 8 longs mois. M. B.

décrocher le titre, la victoire est plus que vitale et tout le monde le sait », nous dira le technicien corse du MCA. C’est pour dire que la mission des Algérois s’annonce des plus extrêmes mais aucunement impossible connaissant les potentialités de cette équipe qui a déjà prouvé à plusieurs reprises qu’elle ne reculait devant rien. Le match d’aujourd’hui sera une occasion pour la confirmation où les partenaires de Hadj Bouguèche se doivent une nouvelle fois de sortir le grand jeu en tâchant par là

même de faire preuve de la même rage de vaincre et la même abnégation. En d’autres termes, les hommes de Bracci sont contraints de tenir le choc et ce, quoi qu’il arrive car derrière, les autres prétendants n’attendent qu’un éventuel faux pas du Mouloudia pour réduire l’écart surtout, l’ES Sétif qui joue à domicile face au NAHD et qui compte aussi 4 matchs en moins dont deux at home face au CABBA et l’USMB. Normalement, les joueurs du MCA ainsi que leur entraîneur connaissent tous ces petits détails et savent désormais quoi faire pour, non seulement garder leur 9 points d’écart (par rapport à la JSMB), mais aussi, se rapprocher davantage de leur 7e titre de champion. Enfin, il est utile de rappeler que lors du match aller au 5-Juillet, les deux équipes se sont séparées sur le score de parité de un but par tout (1-1). Mounir B.

Départ hier vers Cons tantine

La délégation du Moulo udia d’Alger s’est envolé hie Constantine avant de ral lier la ville de Khroub par r à 18h à destination de route en effectuant quelq kilomètres. A noter que ue 30 le MCA restera deux jou rs supplémentaires au Kh préparera le match de cou roub où il pe d’Algérie prévu vendre di prochain à Batna face CAB local. C’est dire qu e les relations entre le Mo au uloudia et l’AS Khroub simplement parfaites et sont tout ce n’est pas le résultat de la rencontre d’aujourd’hu les changer. i qui va

BOUDEBOUDA : «TANT QUE LES JOUEURS SONT

CONSCIENTS…

A l’instar de tous ses partenaires, le défenseur polyvalent des Vert et Rouge estime que le Mouloudia est en mesure de tenir le choc au cours de ce déplacement difficile.

Pour rentrer directement dans le vif du sujet, comment appréhendez-vous cette nouvelle sortie qui s’annonce tout de même très difficile face à une ASK qui lutte pour sa survie parmi l’élite ? Justement, cette rencontre s’avère très difficile pour les deux équipes et non seulement pour le Mouloudia. Je pense que chaque équipe vise les trois points pour améliorer son classement et c’est suffisant pour s’attendre à un match très disputé et très intense. Nous concernant, on ne va pas se poser trop de questions car le plus important désormais, c’est de glaner le maximum possible de points qui nous permettront de maintenir le cap jusqu’à la ligne d’arrivée. Et comment allez-vous vous y prendre pour sortir indemne de ce match piège ? Par la même manière qu’on a abordé toutes les rencontres précédentes. Avec beaucoup de détermination, la même solidarité sur le terrain et le même état d’esprit. Je pense que cette nouvelle mission est loin d’être impossible et c’est à nous de prouver qu’on est dignes de remporter ce fameux titre. D’après ce que je suis en train de remarquer sur les visages de mes camarades, il y a vraiment de quoi rester très optimistes quant au résultat final de ce match difficile. Et tant que les joueurs sont conscients, il n’y a rien à craindre pour ce Mouloudia.

M. B.

Ne craignez-vous pas une éventuelle pression torride au cours de cette rencontre vu l’importance de l’enjeu pour les deux clubs ? Pression ou pas, il faut y aller et peu importe toutes les autres considérations et ce, à commencer par cette fameuse pression. D’ailleurs, permettez-moi d’ajouter un truc. Allez-y… A mon avis, tous les joueurs du Mouloudia se sont habitués à toutes les pressions possibles que ce soit à domicile ou en déplacement. Donc, pas de soucis pour cette nouvelle sortie car le groupe n’a désormais qu’un seul objectif en tête : aller de l’avant sans se poser trop de questions et sans se soucier de tout ce qui se passe derrière. A priori, la défense mouloudéenne sera, à coup sûr, très sollicité ce mardi à Khroub, êtes-vous prêts pour relever ce nouveau défi ? Bien évidemment ! Toute l’équipe est prête et non seulement le compartiment défensif. Nous les défenseurs, on fera exactement notre devoir sur le terrain tout en comptant sur nos camarades en attaque pour faire l’essentiel. Pour être sincère avec vous, je sens que le Mouloudia va réaliser quelque chose de spécial ce mardi d’après cette grande motivation qui anime tous les joueurs. Un mot pour vos supporters… Mouloudéens, soyez nombreux au stade de Khroub car votre présence nous donnera des ailes sur le terrain. De notre part, on fera de notre mieux pour vous offrir le meilleur résultat possible. Entretien réalisé par Mounir B.


06

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

DIVISION UNE

Une victoire pour remonter sur le podium MCEE-JSK

La formation des Jaune et Vert qui s’est déplacée hier matin à El Eulma, a effectué sur place une séance de décrassage. Les Kabyles ont pris leurs quartiers à l’hôtel Errif et ont été mis dans de bonnes conditions.

et sont armés d’une volonté d’acier pour relever le défi en venant à bout de la bande à Khezzar qui n’est pas facile à manier sur son terrain et devant ses supporters. Seule la victoire pourra permettre aux capés d’Alain Geiger de se relancer en championnat et de reprendre leur place parmi le trio de tête.

A

uréolés par leur dernier succès arraché haut la main contre le Club Africain en Ligue des champions africaine, les partenaires de Maroci aborderont la rencontre d’aujourd’hui avec plus de confiance et un moral d’acier. Ce match comptant pour la 27e journée du championnat national de Division I, qui va les opposer aux Eulmis sera certes difficile, mais vu le bon état d’esprit dans lequel se trouvent les camarades de Sâad Tedjar, un résultat positif est possible. Les Yahia Chérif, Coulibaly, Ziti et compagnie sont décidés à ne pas lâcher prise en championnat. Ils se présenteront sur le terrain d’El Eulma avec la ferme conviction et intention d’empocher les trois points qui seront mis en jeu. Les gars de Babya, qui ont réussi le partage des points face à leurs voisins de l’Entente de Sétif en faisant 0 à 0, sont déterminés à continuer sur cette lancée en tentant de battre la JSK. Les débats seront très chauds entre les 22 acteurs, et chaque équipe tentera de son côté de s’adjuger et de s’offrir la victoire finale. Les Eulmis veulent s’éloigner de la zone rouge ;

Les joueurs déterminés à s’offrir les trois points

quant aux Kabyles, ils comptent bien se relancer en championnat, en reprenant leur place sur le podium. Chose qui ne sera guère facile à se concrétiser, sachant qu’en face il y aura un adversaire qui ne se laissera pas avoir facilement. Les partenaires de Saïd Belkalem doivent se méfier de cette coriace équipe du MCEE. Geiger et ses deux collaborateurs comptent apporter des

changements dans le onze rentrant, en faisant tourner l’effectif. Le staff technique kabyle va essayer de faire reposer quelques cadres de l’équipe, et ce, en prévision du match de coupe d’Algérie prévu ce vendredi au stade d’Annaba contre l’équipe locale, l’USMAn. Les joueurs qui seront appelés à jouer d’entrée cet après-midi contre le MCEE affichent une grande détermination

Messaoud Zeggar.

battu à l’aller (2-0). Les joueurs de Babya, qui ont été battus à la régulière ce jour-là, n’ont toutefois pas compris les raisons qui ont poussé leurs homologues de la JSK à se montrer aussi agressifs à leur encontre. N’ayant pas apprécié l’hostilité des responsables, ainsi que des joueurs de la JSK, les Eulmis veulent leur rendre la monnaie de la pièce sur le rectangle vert.

Les Eulmis ne jurent que par la victoire

Le MCEE, qui a réussi de récolter un précieux point de son déplacement il y a 10 jours a Sétif, renouera aujourd'hui après une mini-trêve avec la compétition nationale, où il recevra la JSK, dans une rencontre à 6 points puisque les deux équipes jurent que par la victoire la JSK, pour réduire l'écart du trio de tête et le MCEE pour s'éloigner de la zone rouge et éviter les calculs de fin de saison.

A

vrai dire, cette rencontre est décisive contre la JSK, les joueurs du Mouloudia d'El Eulma, qui ont pris conscience de l’importance de l’échéance, ne jurent que par la victoire. Il faut dire que plusieurs raisons poussent les coéquipiers du capitaine Belhamel à ne penser qu’au succès à l’occasion de la réception des poulains du technicien suisse Geiger, aujourd'hui à partir de 15h au stade

Mettre un terme à 40 jours de disette

Cela fait exactement 40 jours que le Mouloudia d’Eulma n’a plus gagné le moindre match en championnat. Le dernier succès des Rouge et Vert remonte au 26 février lorsque les coéquipiers de Mellouli, auteur de l'unique but, avaient battu l’USM Alger. Depuis cette date, les Eulmis sont en train de collectionner les défaites, quelques matchs nuls aussi, sans pour autant réussir à arracher le moindre succès. Une situation qui distille le doute dans la bâtisse de SaintArnaud. C’est pourquoi un succès est plus que jamais primordial face à la JSK aujourd'hui.

Prendre une revanche sur la JSK

Assurer le maintien

Alors qu’on pensait que le maintien n’allait être qu’une simple formalité pour les Rouge et Vert, vu le parcours de l’équipe durant la phase aller, l’équipe n’a cessé d’accumuler des contre-performances dès la phase retour, régressant de manière inquiétante au classement général, au point où le doute s’est installé. Pour chasser ce doute, les Eulmis n’ont d’autre alternative que de gagner le match de cet après-midi. Les trois points devront assurer presque le maintien. En tout cas, un succès contre la JSK devra les libérer sur le plan mental. Yasser M

Boudjelida : «On n’a pas droit au faux pas»

Comment se déroule la préparation en prévision de votre prochain match face à la JSK ? La préparation se déroule plutôt bien. Après une journée de repos, on a repris le chemin des entraînements dans une ambiance bon enfant. On est en train d’apporter les derniers correctifs nécessaires durant cette période avant le jour du match. De toutes les façons, on est bien motivés afin de réussir notre match face à la JSK. Après presque deux semaines de préparation, êtes-vous prêts pour la reprise ? Oui, je pense qu’on est prêts à renouer avec la compétition. On a effectué une bonne préparation durant cette mini-trêve. On

Le Mouloudia d’El Eulma a une revanche à prendre contre cette équipe de la JSK qui l’a

était soumis à un travail chargé et bien étudié et je pense qu’avec tout cela, on ne peut être que prêts pour le match de demain. En tout cas, les joueurs sont déterminés et motivés à réussir un grand match. Comment voyez-vous cette rencontre face à la JSK ? Nous allons recevoir la JSK et on est conscients que nous n’avons plus droit à l’erreur. Le faux pas est interdit. Nous devrons gagner coûte que coûte pour espérer améliorer notre classement. Les Kabyles vont sans doute vouloir nous surprendre, mais nous ne comptons pas leur en laisser l’occasion. Nous avons été tenus en échec face a l'USMH lors de notre dernier match à domicile et

nous sommes donc tenus par l’obligation du rachat et n’importe comment, nous n’avons plus le droit de céder des points à domicile. La JSK, qui semble avoir la forme actuellement, peut vous poser bien des problèmes ; y pensezvous ? Certes, comme je viens de vous le dire, la JSK est un grand club et son parcours est là pour conforter mon opinion, mais nous aussi nous avons montré aussi qu’on est une équipe qui peut relever le défi, même dans les situations les plus difficiles. La preuve, nous avons tenu l'Entente de Sétif en échec chez elle, elle qui est le premier favori pour remporter le titre de champion. Donc, on doit con-

firmer notre résultat face à l'Entente par une victoire devant la JSK. Après les derniers faux pas à domicile, vous êtes condamnés à gagner ce match… A mon avis, il ne faut pas trop dramatiser. Certes, on a perdu des points précieux sur notre terrain, mais cela ne veut pas dire qu’on était mauvais ; la chance joue un rôle aussi. Pour revenir à votre question, nous, au MCEE, on a toujours joué pour la victoire et demain on jouera pour gagner, comme d’habitude. Battre la JSK nous permettra de récupérer les points perdus à domicile et améliorer notre classement pour assurer notre maintien. Yasser M

L’ensemble des joueurs est décidé à relever le défi. Les Yahia Chérif, Douicher, Chérif El Ouazzani, Ziti, Oussalah et compagnie sont conscients de la difficulté de leur mission et savent pertinemment qu’ils auront affaire à un adversaire qui aura à cœur de confirmer son dernier résultat enregistré au stade 8 Mai 45 contre l’ESS. Les Kabyles, qui se sont éloignés du podium, ne veulent pas céder encore du terrain ; bien au contraire, ils comptent se relancer dans la course au titre. Pour atteindre cet objectif, les joueurs doivent sortir le grand jeu cet après-midi afin de prétendre à la victoire, chose qui ne sera guère facile à se concrétiser. Le rendement présenté par les Jaune et Vert samedi dernier en est la meilleur illustration et prouve que ces derniers sont capables de faire sensation cette fois-ci en championnat. Les coéquipiers de Mohamed Amine Aoudia ne jurent que par le succès, car seul ce résultat pourra les remettre sur orbite en championnat. Les joueurs kabyles croient dur comme fer en leurs capacités et sont décidés à ne pas rater ce match en s’offrant les points qui seront mis en jeu. Aomar Moussi

ILS CROISERONT LE FER AVEC LE PETRO ATLETICO D’ANGOLA

Un dur morceau pour les Kabyles ==

Les partenaires de Meftah, qui ont arraché brillamment le billet qualificatif au troisième tour face au Club Africain, auront comme adversaire, avant de passer à la phase des poules, le représentant du football angolais, le Petro Atletico. Une équipe qui n’est plus à présenter et qui a fait sortir de la compétition le grand Raja de Casablanca, et ce, après avoir pris l’avantage sur cet adversaire en aller-retour (1 à 1 à Casa et 1 à 0 à Luanda).

= = L’aller à Tizi-Ouzou entre le 23 et le 25 avril

Le match aller entre les deux équipes aura lieu entre le 23 et le 25 avril prochain. Cette première confrontation qui opposera les Kabyles à leurs homologues du Petro Atletico sera d’une grande importance pour les capés de Geiger, lesquels doivent sortir le grand jeu afin d’espérer s’imposer avec un score plus large, qui leur permettra d’entrevoir la manche retour dans de bonnes conditions et avec beaucoup plus d’assurance.

Le retour entre le 7 et le 9 mai à Luanda ==

Quant à la manche retour, elle aura lieu deux semaines après le match aller. Le match retour se jouera entre le 7 et le 9 mai, à l’Estadio da Cidadela, sis dans la capitale angolaise, Luanda, d’une capacité de 6 0000 supporters. Les Lions du Djurdjura doivent donc faire le plein à domicile, car leur mission ne sera guère facile au match retour face à cet adversaire de taille qui est difficile à manier sur son terrain et devant son large public. A. M.


Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

07

Les Canaris survoleront-ils El Eulma ?

DIVISION UNE

JSK

Après sa brillante qualification décrochée vendredi dernier face au Club Africain pour le prochain tour de la Ligue africaine au stade du 1er Novembre de TiziOuzou, la JSK va se retremper dans la compétition du championnat national.

L

es Lions du Djurdjura son appelés aujourd’hui à en découdre avec la formation du MC El Eulma en dehors de leurs bases, et ce, pour le compte de la 27e journée du championnat national Nedjma Division I. Les poulains d’Alain Geiger, qui viennent de se qualifier au 3e tour de la Ligue des champions africaine face au CA, vont se concentrer maintenat sur le championnat, en redoublant d’efforts pour remonter au classement. Donc, les choses sont désormais claires et les joueurs doivent faire preuve de beaucoup plus de professionnalisme et d’engagement pour retrouver le podium. Les Lions du Djurdjura, qui ont gagné en confiance après leur dernier résultat positif enregistré face au CA, sont conscients de la tâche qui les attend aujourd’hui face au MCEE, et n’ont pas droit à l’erreur. Ils sont appelés à refaire surface en championnat en damant le pion à leurs adversaires, en commençant par leurs homologues du MC El Eulma. D’ailleurs, les joueurs se sont tous mis d’accord pour négocier à bon escient les prochaines échéances, en essayant de faire le plein, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Certes, la

mission des Maroci, Douicher et consorts sera délicate face au MCEE cet après-midi, surtout qu’en football rien n’est impossible, alors il suffit juste d’y croire et à condition bien sûr que les joueurs kabyles redoublent d’efforts et évitent de refaire les erreurs des matchs précédents, comme cela a été le cas face au Mouloudia et la JSM Béjaïa à domicile, où ils auraient pu empocher les trois points de la victoire. Malheureusement pour

Berchiche parmi le groupe

eux, c’est le contraire qui s’est produit avec deux nuls au finish. Le coach Alain Geiger doit encore trouver la solution idoine pour revenir de l’extérieur avec la totalité des points et ce, dès aujourd’hui en allant chercher la victoire à El Eulma. La rencontre ne sera pas du tout facile devant une équipe eulmie qui veut bien confirmer sa bonne santé devant le club

N’ayant pas été convoqué pour le match retour de la Ligue des champions d’Afrique face au Club Africain, le joueur axial des Canaris du Djurdjura, l’enfant de Beni Douala, Koucaïla Berchiche en l’occurrence, qui a raté la dernière séance d’entraînement en raison d’une affaire personnelle, était de retour lors de la reprise de dimanche pour préparer en conséquence avec ses coéquipiers le prochain match de son équipe. Il était du voyage avec le groupe à El Eulma pour en découdre avec la formation locale pour le compte de la 27e journée du championnat national Nedjma Division I. Aberkane S.

Coulibaly : «Un succès fera plaisir à nos supporters»

Joint au téléphone avant-hier juste après la séance d’entraînement effectuée dans l’après-midi, le libero de charme des Canaris, le Malien Idrissa Coulibaly, qui été l’homme du match face au Club Africain au stade du 1er Novembre de TiziOuzou, Coulibaly estime que lui et ses coéquipiers sont déterminés à ne pas rater cette sortie face au MC El Eulma cet après-midi, et ce, pour le compte pour la 27e journée du championnat national Nedjma de Division I.

Tout d’abord, comment est l’ambiance au sein de l’effectif après la brillante qualification au troisième tour de la Ligue des champions d’Afrique face au Club Africain ? Une bonne ambiance règne au sein du groupe après notre belle qualification au troisième tour de la Ligue des champions d’Afrique face au CA. Nous sommes déjà dans l’ambiance du match qui va suivre et je pense qu’on se prépare bien pour le rendez-vous d’aujourd’hui face au MC El Eulma, et ce, pour le compte de la 27e journée du championnat national Nedjma de Division I. C’est une belle qualification qui va vous permettre de vous libérer

quelque peu, sachant que vous avez des échéances très importantes en championnat qui arrivent. Etes-vous de cet avis ? Absolument, cette qualification face au Club Africain nous a apporté une certaine sérénité, c’est sûr. Vous imaginez un peu si on s’était fait éliminer par le CA ? Cela aurait été une catastrophe pour nous, mais ce n’est pas le cas, Dieu merci. Là, on est au derniers tour de la Ligue des champions d’Afrique avant la phase des poules, on aborde les prochaines échéances avec beaucoup plus de sérénité. Vous n’êtes pas sans savoir qu’on joue la phase des poules, alors cette qualification arrive au très bon moment ; on jouera ce match d’aujourd’hui avec un moral gonflé à bloc. Vous êtes appelés à rencontrer le MCEE à El Eulma cet après-midi : comment se présente pour vous cette confrontation ? Il est certain que cette rencontre sera extrêmement difficile. Le MC El Eulma, qui vient de passer une période sèche semble avoir retrouvé son efficacité et réalisé une bonne prestation lors de la dernière confrontation face à l’ES Sétif. Pour ce déplacement, je crois qu’il est inutile de vous dire qu’il est déterminant pour la suite du parcours. Mais cela ne veut pas dire que nous allons en victimes ; au contraire, on peut s’imposer. Qu’est-ce qui vous laisse penser à cette éventualité ? En fait, c’est par rapport à la ferme détermination de tous les joueurs qui veulent

revenir à la maison avec un probant résultat. Nous devons impérativement renouer avec la victoire et empocher les trois points du match et confirmer notre dernier succès au stade du 1er Novembre face au Club Africain, cela fera beaucoup de plaisir à nos supporters, qui étaient heureux de notre qualification au troisième tour de la Ligue des champions d’Afrique vendredi passé. Et qu’en est-il du titre de champion d’Algérie ? Pensez-vous que cet objectif est jouable ? On doit encore travailler dur pour aborder la suite du championnat, et ce n’est pas le moment de parler d’objectif. Il est prématuré de parler du titre. On va essayer

phare de la Kabylie et enregistrer un succès qui lui fera gagner quelques places au classement. Mais, les coéquipiers du Malien Idrissa Coulibaly ne comptent pas faire le déplacement à El Eulma pour faire de la s i m p l e figuration ; bien au contraire, leur objectif est de réussir une très bonne performance qui sera ponctuée, pourquoi pas, par une victoire, et ce, afin d’entrevoir la suite du parcours sous de bons auspices et avec un moral au beau fixe. Et pour cause, les joueurs de la JSK ont grandement besoin de résultats positifs pour retrouver la place sur le podium du championnat national. On le saura cet après-midi face au MC El Eulma. Aberkane.S

Tedjar sera de la partie

Et pour le milieu de terrain des Canaris, Saâd Tedjar, qui a étré touché lors du match retour de La ligue des champions d’Afrique face au Club Africain au niveau de la cheville et qui n’a pas pu terminer la partie, en cédant sa place à son équipier Ziti, il sera probablement de la partie aujourd’hui face au MC El Eulma. A. S.

de gérer notre parcours match par match, en tablant sur la réalisation de très bons résultats, c’est-à-dire le maximum de victoires pour gagner des places au classement. Avec le retour de notre attaquant Fares Hamiti qui était blessé lors du match aller de la Ligue des champions d’Afrique face au CA, la JSK ne sera que plus forte et vous allez le vérifier lors de nos prochaines sorties. On sera plus percutants et plus forts, c’est promis. Donc, vous êtes confiant quant à la suite du championnat ? Mais comment ne pas l’être du moment que nous avons des joueurs pétris de qualités. Nous allons faire de notre mieux pour réaliser un bon parcours lors des derniers rencontres qui nous attendent. De toutes les façons, je suis persuadé que le meilleur est à venir et je rassure nos supporters en leur disant que la JSK sera à la hauteur de leurs aspirations. Entretien réalisé par Aberkane Saïd


08

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

La deuxième place en jeu ESS-NAHD

C’est ce soir que les Sétifiens enchaîneront leur sixième rencontre de la phase retour du championnat, qui les opposera au NAHD. En voyant le classement final, on constate qu’il existe une grande différence de niveau sur le papier. Les Sétifiens occupent, actuellement, la place de dauphin, alors que les Sang et Or se trouvent dans la zone rouge, à l’avant-dernière place.

T

outefois, le foot n’est pas une science exacte. Ce genre de statistiques ne doit jamais être pris en considération, surtout lorsqu’on connaît le style de jeu que développe l’adversaire. En effet, les Nahdistes sont connus pour leur jeu plaisant face aux grandes équipes du championnat. Le staff sétifien compte donc sensibiliser les joueurs pour ne pas sous-estimer les Nahdistes qui patinent depuis le début de saison. Cette rencontre est donc plus qu’importante pour l'Entente de Sétif. Dans un premier temps, l’objectif est d’espérer une bonne réaction des joueurs par rapport au dernier échec en championnat enregistré à Sétif face au MCEE, qui n’est toujours pas digéré. En second lieu, il sera question de maintenir cette invincibilité à domicile, vu que l'Entente n'a perdu qu'une seul rencontre face au WAT et quatre matches nuls (CRB, USMA, ASO et MCEE) sur 11 rencontres jouées à Sétif. En troisième lieu, le

retour du public au 8-Mai 1945 constitue, lui aussi, une source de motivation pour les joueurs, qui pourront enfin se réconcilier avec le 12e homme.

Des changements en vue

En prévision de cette rencontre, le staff technique, à sa tête le technicien Zekri Noureddine, prévoit de faire pas mal de changements au niveau du onze de départ. Après avoir bien observé la prestation de ses joueurs lors de la précédente rencontre face à l’USD, Zekri a, en tête, son onze type de ce soir. Il a jugé utile d’apporter quelques retouches, suite aux absences de quelques jours, à l'image de duo suspendu (Laifaoui et Hemani) et le trio blessé (Raho, Yakhlef et Benchadi), à commencer par la droite

Serrar devait se réunir, hier, avec les joueurs

Serrar a choisi de motiver ses joueurs en leur versant la totalité des deux primes et ce, à la veille du match de championnat face au NAHD. Une source très proche de la maison sétifienne nous a révélé que le premier responsable du club, Serrar Abdelhakim, avait l’intention de se réunir avec ses joueurs hier après-midi. L’objet de la réunion concerne les primes de matches des deux rencontres importantes qu’a disputées l'Entente, en l’occurrence celle du CRB et du l'Union de Douala. Pour rappel, la prime de la victoire face au CRB devait être versée avant le match retour face à l'Uunion de Douala. Toutefois, le boss sétifien a souhaité la reporter afin de motiver davantage ses joueurs. Il a eu bien raison puisqu’elle sera jumelée avec celle de la qualification au 3e tour de la Ligue des champions. Serrar a choisi donc de motiver ses joueurs en leur versant la totalité des deux primes et ce, à la veille du match de championnat, suivie de la mise à jour du championnat face à l'USM Al, vendredi prochain. Yasser M.

ZOUBIRI : “NOUS SERONS CHAMPIONS” En accueillant le NAHD, vous aurez une belle occasion d’enchaîner une seconde victoire consécutive, n’est-ce pas ? Bien évidemment, notre objectif est de gagner ce match. Ce qui nous permettra de rester sur notre lancée et prouver que nous avons une équipe qui aura son mot à dire dans ce championnat. Aussi, cela nous permettra de réduire l'écart sur le leader actuel qui sera en déplacement au Khroub. Face au NAHD, nous sommes bien décidés à offrir une nouvelle victoire à nos supporters. Justement, le fait de jouer à domicile vous met dans de bonnes dispositions pour glaner les trois points…

BERGUIGA A REPRIS EN SOLO

de la défense où Zoubiri remplacera Raho blessé et à gauche, Metref remplacera Yakhlef blessé. En plus du compartiment défensif, Zekri a l’intention de redonner une touche supplémentaire au niveau du milieu de terrain. A ce sujet, c’est Kacem qui est pressenti pour débuter le match de ce soir. Jouer l'intégralité de match face à l’USD, Kacem a montré de grandes qualités, ce qui lui a fait gagner des points aux yeux de son coach. D’autres changements sont à prévoir en attaque, avec la probable participation d’entrée de jeu du duo Hadj Aissa-Kadri, pour espérer plus d’efficacité devant. Yasser M.

Détrompez-vous, on ne prépare pas un match en raisonnant de la sorte. Vous savez, on s’attend à ce que notre mission soit difficile face à un adversaire qui aura à cœur de se racheter de sa dernière défaite à domicile. Je crois que nous devons descendre de notre nuage et ne penser qu’à la victoire. N’avez-vous pas peur de tomber dans le piège de la facilité ? C’est le piège à éviter à tout prix. On ne doit pas se voiler la face, car gagner 5 à zéro face à l'Union Douala ne veut rien dire. Ce qui compte, c’est le nombre de victoires que nous remporterons à l’issue de la saison. Entretien réalisé par Y. M.

L'attaquant Berguiga Hamid, recruté au mercato hivernal, qui n'a pas joué jusqu'à présent, a repris dimanche soir les entrainements en solo. Il doit, travailler seul pendant 15 jours avant de rejoindre le groupe. Y. M.

=LES MINIMES ET LES JUNIORS ENSEMBLE À KHEMIS MELIANA

Qualifiés pour les demi-finales de la Coupe d’Algérie, les minimes et les juniors de l’Entente devront croiser les jeunes talents du Mouloudia de Saïda dans les deux catégories vendredi prochain, à Khemis Meliana au stade Belkbir. Les juniors qui joueront à 13h et les minimes à 11h, devront rallier cette ville par bus jeudi prochain, afin d’y passer la nuit. Ils espèrent y revenir, l’après-midi, avec deux qualifications pour la grande finale de la Coupe d’Algérie.

=LE FC ZANACO PROCHAIN ADVERSAIRE DE L'ENTENTE EN LIGUE DES CHAMPIONS

L’Entente de Sétif a connu, dimanche soir, son prochain adversaire en Ligue des champions africaine. Il s’agit du représentant de la Zambie, le FC Zanaco. Ce dernier qui a tenu en échec l’ASEC Mimosas à Abidjan, après s’être imposé chez lui, au match aller 1-0 à Lusaka, a fait match nul à Abidjan 1-1. A signaler que pour ce 3e et dernier tour préliminaire avant la phase des poules, les coéquipiers de Raho Slimane joueront le match aller, à Sétif, le 23 avril et le match retour, le 08 mai prochain à Lusaka. Y. M.

DIVISION UNE La seconde tranche de transfert de Ziaya bientôt dans les caisses du club

L’attaquant, Abdelmalek Ziaya, qui fait les beaux jours de l’Ittihad de Djeddah, rapporte gros pour l'ESS. L’Entente qui a empoché 450 000 euros comme première tranche de transfèrt de l'exattaquant de l'Entente, devrait recevoir dans les prochains jours la somme de 150 000 euros comme seconde tranche et la troisième tranche, qui devrait être versée au mois de juillet prochain, comporte la même somme que la seconde.

PUBLICITE RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya de Tipasa Adresse : cité Administrative AU1 (Tipasa) Tél : 024 47 78 11

2e AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 106/2010 L’Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya de Tipasa lance un 2e avis d’appel d’offres national restreint pour la réalisation des travaux de voiries et réseaux divers des projets : 1) 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot A 2) 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot B Les entreprises justifiant d’une classification catégorie II et plus bâtiment, travaux publics et hydraulique principale ou secondaire intéressées par le présent avis d’appel d’offres, peuvent retirer le cahier des charges auprès de l’OPGI sis à cité Administrative AU1 wilaya de Tipasa, département finances et comptabilité contre paiement d’une somme de 2.500,00 DA. La date limite de dépôt des offres est fixée au 26/04/2010 à 12h30. Les offres doivent être déposées ou envoyées à Monsieur le directeur général de l’OPGI à l’adresse suivante : Cité Administrative AU1 wilaya de Tipasa Et devront comprendre séparément l’enveloppe de l’offre technique et l’enveloppe de l’offre financière, sous enveloppe grand modèle anonyme, portant la mention suivante : «Soumission à ne pas ouvrir» 2e avis d’appel d’offres national restreint relatif à la réalisation des travaux de voiries et réseaux divers du projet n° ……… • Projet…………… Logements sociaux locatifs à ………… Les offres doivent être obligatoirement accompagnées des pièces suivantes : I- Offre technique doit contenir : - La déclaration à souscrire (remplie et signée) - Statut de l’entreprise éventuel (dans le cas d’une SARL, EURL ou SNC) - Les références professionnelles fournies par les maîtres de l’ouvrage antérieurs pour des travaux similaires réalisés - Un extrait de rôle de l’année en cours - Attestations de mise à jour CNAS, CASNOS, CACOBATPH (photocopie légalisée) - Planning des travaux - Le CPS parties A et B, chaque page doit être signée et cachetée - L’instruction aux soumissionnaires qui doit obligatoirement être signée et paraphée - Casier judiciaire des signataires du dossier datant de moins de trois (03) mois - Copie du registre du commerce légalisée - Certificat de qualification et de classification professionnelles catégorie II et plus bâtiment, travaux publics et hydraulique principale ou secondaire - Certificat de dépôt des comptes sociaux (dans le cas d’une SARL, EURL ou SNC) - La liste des moyens matériels destinés à l’exécution du projet - Liste des moyens humains II- Offre financière : - Bordereau des prix unitaires signé - Devis quantitatif et estimatif signé - Lettre de soumission remplie et signée L’ouverture des plis technique et financière aura lieu le 26/04/2010 à 13h30 au siège de la Direction de l’OPGI de Tipasa, correspondant à la date limite de dépôt des offres. Les entreprises peuvent assister à la séance d’ouverture des plis qui se tiendra à la date et l’heure citées ci-dessus. N. B. : Les pièces accompagnant les soumissions doivent être lisibles, en cours de validité et légalisées.

Maracana N° 1081 - Mardi 6 Avril 2010 - ANEP 802 938


Le Nasria seul et contre tous ! ESS-NAHD

Le Nasr d’Hussein-Dey dispute un match très difficile cet après-midi face au champion sortant, l’Entente se Sétif et risque de laisser des plumes.

E

n effet, plusieurs paramètres font que les Sang et Or sont vraiment en danger lors de ce match, surtout que l’équipe se déplace le jour du match, en plus de l’absence de quelques joueurs. Il faut savoir qu’il y a deux joueurs suspendus, à savoir le gardien, Abdelmalek Asselah et le défenseur Sofiane Abbas. Il y a également deux joueurs blessés, le milieu de terrain Ali Moumèn et son coéquipier qui joue dans le même compartiment, à savoir le jeune Moundji. Tout cela fait que l’équipe part désavantagée par rapport à l’équipe locale qui bénéficiera des facteurs du stade et du public. Le coach Mihoubi, et malgré cela, a sa propre conception quant à ce match et estime qu’il peut revenir avec un

IL REMPLACE SAOUDI

A

insi, le dirigeant Sofiane Bouderouaya a été désigné par ses pairs, président de section football en remplacement de Kamel Saoudi qui s’est retiré depuis quelque temps du club et n’assistait plus à ses réunions, en plus du fait qu’il ne se déplaçait pas avec l’équipe. Bouderouaya était jusque-là simple dirigeant, mais il était le plus actif d’entre tous les autres dirigeants, d’autant plus

Moundji forfait

Pour sa part, le jeune Moundji ne devrait pas jouer ce match face à l’Entente et est déclaré forfait, car il ne s’est pas rétabli de sa blessure aux adducteurs. Moundji ratera donc cette rencontre au même titre que Moumèn qui avait mis un plâtre et qui ne pourra pas être aligné aussi lors de ce match.

Les joueurs et les staffs technique et administratif payés résultat probant. Il devrait de ce fait aligner une équipe défensive, avec un axe central à trois joueurs, quatre joueurs au milieu et probablement un seul attaquant qui pourrait être

Bouderouaya désigné président de section football

Le bureau directeur du Nasria s’est réuni avanthier soir pour décider d’une nouvelle mesure, à savoir effectuer quelques changements dans le bureau.

09

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

DIVISION UNE

que c’est lui qui payait les mises aux vert et les déplacements de l’équipe et qu’il est très respecté par les joueurs. Tous le monde à Hussein-Dey estime que cela a été un bon choix, d’autant plus que ce dernier pourra préparer la saison prochaine, puisqu’il faut des dirigeants qui puissent avoir une aura auprès des joueurs pour monter une bonne équipe. R. M.

Siouane. Le coach du Nasria pense qu’il est possible de revenir avec un bon résultat de ce périlleux déplacement. R. M.

Mekkaoui : «J’attends la convocation de Benchikha»

Ayant eu vent de sa probable convocation en EN A’, le défenseur du Nasria, Zinedine Mekkaoui, affirmera qu’il attend avec impatience la convocation du sélectionneur, Abdelhak Benchikha pour prendre part au match retour des éliminatoires du CHAN 2011 à Tripoli face à la Libye.

M

ekkaoui, qui rappellera qu’il a fait toutes les sélections en jeunes, estime qu’il est en droit d’attendre d’être convoqué en seniors et fera en sorte de donner un plus à la sélection. Toutefois, et au cas où il ne serait pas con-

voqué, il ne s’inquiètera nullement et continuera à travailler le plus normalement du monde pour gagner ensuite la confiance du staff technique. A noter que Benchikha compte faire appel à ce joueur pour remplacer Babouche, blessé, lors du match face à l’USMH, surtout après la blessure de son remplaçant, à savoir, le joueur de l’ESS, Yekhlaf. R. M.

Gana : «Nous n’avons plus rien à perdre» Le milieu de terrain du Nasria, Ismaïl Gana, pense que son équipe est capable de revenir avec un résultat probant de ce déplacement à Sétif, même s’il avoue que la mission sera vraiment difficile face au champion sortant.

Etes-vous complètement rétabli de votre blessure au genou ? En effet, je pense que je suis guéri, surtout que j’ai suivi des soins intensifs et que le médecin du club m’a aidé à retrouver ma forme. Donc, vous serez présent pour ce match face à l’ESS ? Effectivement, je devrais être prêt à jouer si l’entraîneur me fait confiance. Je pense que je peux jouer normalement, car je ne ressens

aucune douleur de quelque nature que ce soit. Je veux vraiment aider mon équipe à revenir avec un résultat probant de ce déplacement à Sétif.

Comment voyez-vous ce match face à l’Entente ? Il faut avouer que ça sera vraiment un match très difficile, puisqu’il s’agit du champion sortant et qui souhaite cette saison jouer les premiers rôles et garder son titre. Il faut s’attendre donc à ce que l’Entente se rue sur notre cage pour tenter de marquer et remporter la victoire. Toutefois, on ne se présentera pas en victimes expiatoires et on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour revenir avec un résultat probant de ce déplacement. Croyez-vous qu’il est possible de faire un bon résultat à Sétif ?

Comme je l’ai dit, ça sera vraiment très difficile, mais il faut quand même y croire et se donner à fond pour tenter de créer la sensation et pourquoi pas revenir avec un résultat probant. Je pense qu’on n’a plus rien à perdre maintenant avec cette situation qu’on vit et cette place qu’on occupe au classement général. Vous serez diminués aussi puisque plusieurs absences sont enregistrées ? Oui, il y a deux suspendus et deux autres blessés et il s’agit de joueurs titulaires. Mais, je pense que les joueurs qui les remplaceront se donneront à fond aussi et feront tout pour être à la hauteur de la confiance placée en eux. Je reste confiant qu’on fera un bon match malgré tous les paramètres qui sont contre nous. Entretien réalisé par Raouf M.

La direction du Nasria a procédé, avant-hier, au payement des joueurs qui sont régularisés de la sorte et qui ont une paie. Même les membres du staff technique et administratif ont obtenu également une mensualité, même si certains en devaient trois. A noter que c’est le dirigeant, Sofiane Bouderouaya, qui a régularisé tout le monde.

Aït Ali et Boutadjine convoqués

Le coach Mohamed Mihoubi a convoqué deux jeunes joueurs pour ce match face à l’ESS, à savoir l’attaquant Aghiles Aït Ali et le défenseur Walid Boutadjine. Ainsi, le premier est convoqué pour la première fois, alors que le deuxième l’est pour la seconde fois, après avoir fait partie des 18 lors du match face au MCO au stade Zioui.

La direction a loué quelques chambres pour la sieste

La direction du Nasria a procédé à la location de quelques chambres dans un hôtel à Sétif pour que les joueurs puissent faire la sieste, juste après leur arrivé dans la capitale des Hauts-Plateaux, étant donné que le match se jouera l’après-midi. A rappeler que l’équipe se rendra à Sétif le jour du match et jouera face à l’ESS à 18h.

Bouderouaya : «C’est une lourde responsabilité»

Le nouveau président de section football du Nasria, Sofiane Bouderouaya, a indiqué que sa nomination à ce poste était une lourde responsabilité pour lui et qu’il n’est pas facile de présider aux destinées du Nasria dans la situation actuelle que traverse le club. Il indiquera qu’il souhaite être aidé dans sa tâche pour pouvoir tenter de réaliser quelque chose de positif pour le club à l’avenir. R. M.


10

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

Quelle équipe face à Chlef ? CRB-ASO

A

l’heure où nous mettons sous presse, le staff technique du Chabab ne s’était pas encore prononcé sur les joueurs à convoquer pour la rencontre de cet après-midi face à l’ASO Chlef. La formation de Mohamed Henkouche, rentrée à Alger dimanche en fin d’aprèsmidi, s’est entraînée hier aprèsmidi à partir de 16h à la forêt Bouchaoui. De nombreux joueurs ont brillé par leur absence. Henkouche qui était resté injoignable hier matin ayant décidé de laisser au repos la plupart des éléments qui ont pris part à la rencontre de samedi dernier, à Rabat, contre les FAR en coupe de la CAF. Donc, pour le rendez-vous de cet après-midi, c’est l’indécision concernant l’effectif devant être aligné face à l’ASO Chlef, équipe qui avait administré une bonne déculottée lors de la manche aller jouée au stade Boumezrag de Chlef. Un 5-0 qui restera gravé dans les mémoires belouizdadies. Une raclée qui a coïncidé avec la seconde apparition sur le banc du CR Bélouizdad de Abdelkader

Iaiche lequel avait entamé la succession de Henkouche par un succès étriqué devant l’USM Blida. Il est certain que le coach du CRB présentera la meilleure composante possible. Il y va de la crédibilité d’un club dont la notoriété a été quelque peu froissée au lendemain de la défaite concédée face aux Sétifiens au stade du 20-Août. C’était la troisième après celles essuyées face au CAB et à la JSK (en coupe

d’Algérie). La venue de l’ASO, équipe qui a toujours su présenter une bonne opposition aux gars de Laâqiba sera l’occasion espérée par les supporters du Chabab de se délecter aux joies d’un nouveau succès des siens en championnat ? A voir l’état d’esprit qui a prévalu lors du match de samedi dernier en coupe de la confédération africaine, la réponse ne peut être que par l’affirmatif. Hichem Bel

Amal Atbara adversaire du CRB en 8es de finale

DES «LÉOPARDS» AU MENU DES BÉLOUIZDADIS

L’Amal Atbara, club soudanais créé en 1946, n’a de félin que le nom. Dans son long parcours dans le football du Soudan dominé outrageusement par ElMerrikh, Al Hilal ou bien Al-Mourada, cette formation qui vient de sortir le meilleur club du Mozambique, Costa Del Sol, des seizièmes de finale de la coupe de la CAF, n’est en fait que l’actuelle lanterne rouge (14e au classement) du championnat soudanais. Amal Atbara a joué cinq rencontres dans le challenge national, n’a remporté que deux points (deux nuls) et a concédé trois défaites. Sa présence dans cette compétition continentale n’est qu’une promotion à l’africaine, en quelque sorte. Les équipes citées plus haut ayant déjà réservé leur place dans les compétitions continentales, Amal Atbara n’est autre que l’un des demi-finalistes de la dernière édition de la coupe du Soudan où cet ensemble a été étrillé par Al Hilal (0-3). Les deux succès remportés cette sai-

L

son par les « Léopards » du Nil l’ont été en coupe de la CAF face respectivement à l’ATRACO du Rwanda (2-0) et le Costa Del Sol du Mozambique (4-2), tous deux sur le terrain fétiche d’Amal Atbara. En déplacement à Kigali et à Maputo cette formation a été battue (2-0 au Rwanda et 3-2 au Mozambique) ne se qualifiant que grâce aux tirs au but (11-10 face à l’ATRACO) ou bien sur le fil grâce au but inscrit à l’extérieur. Ce qui fait pour autant de lui cet adversaire que le Chabab doit sous-estimer. L’avantage de jouer la seconde manche en Algérie demeure important même s’il faut relativiser sachant que les Soudanais ont réussi à inscrire deux buts aux Mozambicains de Costa Del Sol, un exploit en terre africaine que même les grands clubs du Soudan n’ont pu réaliser depuis qu’ils sont engagés dans les épreuves de la CAF. H. B.

BENDAHMANE ET AKSAS INCERTAINS

Deux pièces-maîtresses de l’équipe belouizdadie ne devraient pas être alignées cet après-midi contre les Chéliffiens. Il s’agit de Lounès Bendahmane et Mohamed Amine Aksas. Ces deux joueurs se seraient mis sur le dos leur coach ainsi que leurs coéquipiers. Ces derniers n’ont pas, en effet, aimé le comportement de ce duo lors du match de samedi dernier à Rabat contre les FAR. Bendahmane n’aurait pas apprécié le fait qu’il ne soit coché sur la feuille du match parmi le onze rentrant alors que Aksas, sonné par le tir de son gardien qui a ricoché sur sa tête, a décidé de ne plus revenir en seconde mi-temps. Une attitude que les autres joueurs ainsi que le staff technique et dirigeant n’ont pas appréciée. Dès lors, les spéculations allaient bon train hier. Les joueurs allaient-ils répondre présents lors de la séance d’entraînement programmée à la forêt Bouchaoui ? Seront-ils retenus pour le rendezvous de cet après-midi ? Autant d’incertitudes qui mettent en péril la stabilité toute relative née au lendemain de l’exploit réussi en terre marocaine. Une chose est certaine, néanmoins, l’épisode de Rabat a mis à nu les clivages qui couvaient au sein de l’équipe. H. B.

AKSAS INDÉSIRABLE ?

Ce serait la véritable raison du non-retour sur le terrain en seconde mi-temps du match FAR-CRB de samedi passé. Touché à la tête par le cuir dégagé en force par Fellah, Aksas n’était pas revenu lors de la seconde mi-temps. Tout le monde pensait que cette décision est le fruit d’une blessure où d’un problème de santé du joueur. Selon des sources proches de l’équipe belouizdadie, le nonretour de Aksas parmi l’équipe est le résultat de la décision des joueurs de ne plus reprendre la partie si Aksas était encore maintenu dans l’effectif. La raison : l’ancien défenseur de l’ESS, de retour au Chabab durant le mercato hivernal, a usé de tous les mots pour fustiger ses camarades pendant toute la durée de sa présence sur le terrain et même sur le terrain menant aux vestiaires. A telle enseigne que les principaux cadres de l’équipe sont allés demander à Henkouche de remplacer Aksas. Ce dernier se serait enfermé au retour de l’équipe à l’hôtel dans sa chambre et a même fait l’impasse sur le dîner. L’intervention de Kerbadj n’aura fait qu’apaiser la tension durant le petit déjeuner du dimanche pris dans la précipitation étant donné que la délégation devait rallier Casablanca pour prendre son vol sur Alger. H. B.

Une victoire pour s’approcher du haut du tableau

es Chéliffiens veulent profiter de la mauvaise passe qu’accusent actuellement les Belouizdadis en championnat pour revenir avec les trois points de la victoire. Un succès pour les joueurs de Slimani ne fera que grimper l’ASO parmi les premiers au classement et pourront disputer une joute internationale la saison prochaine. Les Belouizdadis qui ont retrouvé le sourire après avoir brillamment arraché la qualification pour les huitièmes de finale de la CAF sont de plus en plus motivés. Ils ne pénètreront sur le terrain qu’avec une seule et unique idée dans la tête, celle de s’imposer pour se réconcilier avec leurs supporters. Ces derniers seront nombreux à garnir les tribunes du vieux stade du 20Août-55 pour leur donner de la voix afin de gagner. Un autre résultat que celui de la victoire ne fera que dégringoler le CRB dans une position peu reluisante position au

classement et éprouvera des difficultés pour remonter la pente. Les Chéliffiens sont au courant que la mission sera difficile face à un adversaire décidé plus que jamais à ne plus concéder aucun point à domicile pour ne pas le regretter par la suite. Ils se déplaceront à Alger pour ne pas retourner bredouilles à la maison. Un bon résultat ne fera que confirmer leur retour en forme ces derniers temps en s’imposant à Béjaïa face à la JSMB. Pourtant

cette formation n’est pas facile à manier sur son terrain et s’est inclinée devant les Chéliffiens. Les Zaoui et consorts regrettent énormément les points perdus à domicile. S’ils les avaient comptabilisés l’ASO serait classée pour le moment parmi le groupe de tête. Les Chéliffiens veulent remporter une deuxième victoire au stade du 20-Août-55 après celle réalisée en coupe contre le NAHD (3-2). Mais la partie ne sera pas facile cette fois

DIVISION UNE

devant le CRB qui ne va pas se laisser faire devant ses supporters. Ces derniers ne vont plus lui pardonner un autre faux pas, s’ils ne veulent pas jouer la suite de la compétition devant les gradins vides. Par ailleurs, les supporters chéliffiens seraient nombreux à effectuer le déplacement pour soutenir leur équipe afin que les joueurs se défoncent sur le terrain pour s’imposer. Hocine S.

SLIMANI : «NOUS OPTERONS POUR LA PRUDENCE»

L’entraîneur chéliffien estime que son équipe aura fort à faire devant le CRB qui ne veut pas rater l’occasion pour renouer avec la victoire après un passage à vide. «Le CRB tout auréolé de sa qualification contre les FAR pour le compte de la CAF sera motivé. Ses joueurs se donneront à fond pour empocher les trois points. On doit opter pour la prudence face à cet adversaire porté par ses milliers de supporters» souligne-t-il. Pour les Chéliffiens, le plus important c’est de ne pas revenir les mains vides de leur virée algéroise. «On essayera de surprendre les Bélouizdadis par des contres rapides afin de réaliser un bon résultat. Les Chéliffiens qui ont réussi ces derniers temps leur sortie à l’extérieur tenteront de le refaire face au CRB. «Nous avons un groupe solide, il l’a d’ailleurs confirmé plusieurs fois hors de ses bases et pourquoi pas devant les Bélouizdadis» ajoute-t-il. Les gars de Laâquiba toujours marqués par la cinglante défaite de l’aller (5-0) jurent de prendre leur revanche.

BOUSSAID BLESSÉ

Le défenseur latéral Boussaid n’est pas encore remis de sa blessure, il est toujours aux soins et sera indisponible pour la rencontre face au CRB.

ZAOUCHE DE RETOUR

Le demi-offensif Zaouche rétabli de sa blessure s’est entraîné avec le reste de ses coéquipiers en prévision du match contre le CRB. Slimani compte l’aligner pour apporter un plus à son équipe pour obtenir un bon résultat.

ZAOUI, LE GRAND ABSENT

Mis à part Zaoui souffrant toujours d’une blessure et qui sera absent, Slimani pourrait disposer du reste de son effectif pour cette confrontation. H. S.


Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

DIVISION UNE

Saâdi compte relooker son équipe USMA-USMAn

C’est aujourd’hui, à partir de 14 heures, qu’aura lieu le match de championnat entre les deux USMA, celle d’Alger et d’Annaba.

U

n match très difficile pour les Usmistes, sachant que leur adversaire, l’USMAn, est considérée comme l’une des meilleures équipes du championnat cette saison. De ce fait, les gars de Soustara auront fort à faire face aux Tuniques rouges qui veulent certainement profiter de la mauvaise passe des Rossoneris pour empocher les trois points de la victoire, et ce, dans le but de se rapprocher davantage du podium. D’autre part, les Algérois, après avoir subi une crise sans précédent, veulent se racheter en arrachant le gain du match, d’autant plus que le match se déroulera à domicile, dans l’antre de Bologhine. Vu l’importance de cette empoignade et surtout sa difficulté, tout le monde s’interroge sur l’effectif qui va être aligné par l’entraîneur usmiste, Noureddine Saâdi. Dans ce contexte, on croit savoir que le coach Saâdi compte remanier son effectif, et surtout se baser sur les jeunes éléments. Seulement, on

ne sait pas encore si le coach tient vraiment à cette optique, ou bien va-t-il chercher le résultat en alignant des joueurs plus expérimentés, tels Ouznadji, Hamidi et autres Cheklam. Cependant, selon les dernières séances d’entraînement, on a pu constater que le premier responsable de la barre technique de Soustara tient beaucoup à ce rajeunissement. Parmi les preuves qui laissent entendre que Saâdi va remanier son effectif, c’est le fait qu’il a programmé un match d’application contre l’équipe juniors la semaine précédente, et aussi le fait d’avoir promu un autre jeunot de talent, à savoir le meneur de jeu Karim Baïtèche, sur qui il a dit beaucoup de bien, au point où il l’a comparé à Billel Dziri. Au final, on peut présumer que l’entraîneur en chef de l’USM Alger Noureddine Saâdi, va aligner un amalgame de joueurs jeunes, et d’autres un peu plus anciens, à l’image de Khoualed, Rial, et Ghazi, ce qui

Meklouche, Sayah et Mehdi Benaldjia, des solutions pour l’animation

DJEMAOUNI : «Déterminés à ramener un bon résultat»

MSPB-USMB

Dans quelles conditions avezvous préparé cette rencontre face au MSP Batna ? Nous avons travaillé dans des conditions normales dans la mesure où nous sommes conscients de l’importance de la mission qui nous attend. Le travail des dernières séances d’entraînement était fait pour combler les erreurs commises face au CRB. Cela suppose-t-il que ce semiéchec est déjà oublié ? Absolument, car la page de cette

MIS À PART DZIRI ET ACHIOU

Le groupe au complet

Pour le match de la vingt-septième journée qui aura lieu cet après-midi au stade de Bologhine et qui opposera l’équipe locale de l’USM Alger à celle de l’USM Annaba, le coach Saâdi n’a que l’embarras du choix pour composer son onze rentrant, et convoquer ses meilleurs éléments. En effet, mis à part deux absences de taille dans l’animation, à savoir celles de Billel Dziri et Hocine Achiou, tout le monde était présent aux dernières séances d’entraînement qui précèdent la rencontre d’aujourd’hui. De ce fait, le premier responsable de la barre technique de Soustara bénéficiera de l’ensemble de son effectif, y compris ceux qui reviennent de blessure, à l’image de Hamza Aït Ouameur qui sera d’attaque pour affronter l’USMAn. Par ailleurs, le staff technique a promu un autre joueur, Karim Baïtèche, qui est, pour rappel, un très bon milieu de terrain offensif alors qu’il a relégué trois juniors, à savoir Benmohamed, Rébéka et Zitouni.

Billel Benaldjia, Saïdoune et Aït Ouameur pour une place

En ce qui concerne le milieu de terrain défensif, là aussi le coach Noureddine Saâdi a l’embarras du choix. En effet, le driver usmiste dispose de quatre joueurs qui peuvent aisément assurer la tâche de récupération. Ces quatre éléments ne sont autres que Billel Benaldjia, Saïdoune, Ghazi et le revenant Aït Ouameur. Parmi ces éléments, figure un seul joueur qui est sûr de jouer, à savoir Karim Ghazi. Les autres vont devoir se disputer une seule place afin d’épauler Ghazi dans la récupération et la construction. A. T.

Par ailleurs, et en ce qui concerne l’absence de taille des deux maîtres à jouer de l’équipe, à savoir Billel Dziri et Hocine Achiou, l’entraîneur Saâdi tient ses pièces de rechange. Et ce sont certainement des jeunes qui vont les remplacer, puisque les Sayah, Mehdi Benaldjia et autres Meklouche se trouvent dans une bonne forme. D’autre part, il est attendu aussi que Karim Baïtèche, nouvellement promu, fasse sa première apparition avec l’équipe fanion en match officiel, lui qui a laissé une forte impression lors du match d’application entre juniors et seniors.

Le Blidéen Djemaouni Antar affirme que le groupe est décidé à en finir avec les mauvais résultats enregistrés jusqu’i ci. Pour lui, il n’est pasquestion de ne pas revenir avec les trois points de la victoire.

veut dire que le coach usmistes utilisera certainement les meilleurs et les plus en forme. Amine Tirmane

11

rencontre nous l’avons tournée, ceci pour la simple raison qu’il nous reste neuf autres matches à jouer avant le baisser du rideau du championnat.

Alors, comment voyez-vous le match d’aujourd’hui face au Mouloudia de Batna ? Il sera sans aucun doute des plus difficiles puisqu’il nous mettra aux prises avec une équipe qui est pratiquement reléguée et qui jouera sans pression. Pour notre part, nous allons à Batna pour tenter de ramener un bon résultat qui nous permettra de retrouver le moral. Votre équipe sera amoindrie face au MSPB ; Defnoun suspendu et d’autres blessés, un commentaire ? Certes, nous serons amoindris certainement par l’absence du défenseur axial Defnoun, mais notre effectif renferme de bons défenseurs prêts à pallier cette défection, et qui sont en mesure d’assurer la stabilité et l’assurance derrière, ce qui poussera l’équipe à réaliser un bon

résultat.

Il paraît que votre coach vous a mis en garde en vous rappelant l’importance de ce match ? C’est exact, nous sommes conscients de l’importance de ce match et que notre adversaire ne va pas nous faire de cadeaux ; nous devons être sur nos gardes dès l’entame de la partie jusqu’à l’ultime seconde du match. Le dernier mot ? j’espère que nous serons dans un jour faste, car le groupe est déterminé à revenir avec un résultat positif, surtout que nous avons besoin de points pour être à l’abri de la relégation. Entretien réalisé par A. Tahi

L’USMB évoluera en 3-5-2

En manque de résultats depuis pas mal de temps, le premier responsable de la barre technique blidéen songe, d’après nos informations, à apporter quelques changements dans le schéma tactique en vue de cette rencontre face au Mouloudia de Batna. C’est ainsi que le coach Assas compte adapter un schéma plutôt défensif, le 3-5-2. Belahouel, Sibié et Zemmouchi composeront la charnière défensive ; au milieu, on aura le duo HerbacheBelloucif, alors que Oussaad et Chebira seront dans les couloirs et Harizi en meneur de jeu. L’attaque, quant à elle, sera composée de Ezeitchel et Djahel. Le staff technique compte sur les chevauchées et la technique du Tchadien et la vivacité de Djahel pourrait mettre en difficulté la défense du Babya.

Ghalem : «Un sursaut d’orgueil à Batna»

«Certes, le MSP Batna sera difficile à manier à domicile, mais nous aussi nous avons un devoir à accomplir envers nos supporters qui attendent de nous un bon résultat» ; ces propos du gardien de but n° 1 blidéen illustrent parfaitement le désir des Vert et Blanc de se racheter face au Mouloudia de Batna après leur semi-échec face aux Belouizdadis à domicile. L’USMB doit revenir de la capitale des Aurès avec un résultat positif qui lui donnerait la sérénité et la confiance qu’elle a perdues après les dernières contre-performances. A. Tahi

USMB-SAM, -U17 (cades) en 1/2 finale de la coupe d’Algérie

L’équipe cadette de l’USMB affrontera son homologue du SAM pour le compte de la demi-finale de la coupe d’Algérie des -U17 au stade de Chlef. Le vainqueur de cette rencontre jouera la finale entre le vainqueur du match ASO-USMAn.


DIVISION 212 Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

La 3 place en jeu e

JSMB-USMH

C’est, aujourd’hui, qu’aura lieu l’une des rencontres les plus importantes, de par son enjeu, de cette 27e journée. Importante, car il sera question de la 3e place. En effet, le vainqueur se mettra en orbite pour cette place, alors que le vaincu risque de sortir définitivement de la course.

C’

est dire que cette confrontation s’avère, donc, capitale pour les deux formations même si, pour les béjaouis, l’objectif aura été atteint; dans la mesure où Djamel Menad a réussi à redonner âme à l’équipe, à relever le défi et remettre son groupe en course, parfois même, pour le titre; alors qu’à son arrivée, tout le monde ne cherchait que le maintien. Cependant, pour les Vert et Rouge, cette rencontre revêt une importante capitale, car en cas de victoire, l’équipe prendrait une sérieuse option pour la 3e place et lui donnerait du tonus ainsi que beaucoup plus de chance, afin d’atteindre le podium. Mieux encore, les protégés de Menad écarteraient, à leur tour, un sérieux concurrent. Mais, pour tout cela, il faudrait gagner devant ElHarrach. Dans ce contexte, le coach béjaoui

semble clair et précis : «Il n’y a d’autres alternatives que la victoire, si on veut rester en course pour cette «3e place…», avant de s’interroger : «D’ailleurs, avons-nous le choix ?». Un match, donc, qui s’annonce disputé, serré et plein de rebondissements, tant pour les béjaouis que pour les harrachis qui, apparemment, ne feront pas de ce déplacement dans la capitale des Hammadites, une

simple virée touristique, mais bel et bien une manière de prendre, d’abord, une revanche, puis et, surtout, faire le résultat qu’attendent d’eux tous leurs supporters, dont une partie sera, à n’en pas douter, du voyage : «Il est sûr que l’équipe harrachie se déplacera pour faire un résultat, mais, nous, de notre côté, on mettra tout le paquet pour sortir victorieux de cette importante confrontation», affirme t-on du côté de la

Belkheir : «L’essentiel, ce sont les trois points

Il semble avoir retrouvé toute sa forme, le plaisir de marquer et la joie de jouer. Cet attaquant de métier est devenu titulaire à part entière, après avoir traversé des moments difficiles, dûs à une blessure. Aujourd’hui, ce buteur qui ne donne pas l’air, affûte ses armes et se dit prêt à reconquérir le cœur des béjaouis. Dans cet entretien, Belkheir parle de ce match qu’il qualifie d’important, de la suite du parcours ainsi que des chances de son équipe quant à atteindre une place au podium. Du régal avec Amine Belkheir, il y en aura sûrement même, lors de cette rencontre contre ElHarrach : Alors, comment voyez-vous ce match devant l’USMH ? C’est un match important pour les deux équipes, car elles postulent, toutes les deux, à la 3e place. Seulement, nous, on n’a pas le choix et la victoire est impérative, si on veut rester en course pour atteindre le podium. Avez-vous une idée sur votre adversaire ? A vrai dire, notre adversaire s’est métamorphosé. Ce n’est plus,

l’équipe qu’on a rencontré à deux reprises, soit en championnat ou, en coupe d’Algérie. C’est pour cela, que cette confrontation sera serrée et disputée à plus d’un titre. Est-ce que cela veut dire que la suite du parcours sera dure ? Comme je l’ai toujours dit, elle sera difficile. Aussi, il nous faut gérer match par match et, sans faire trop de calculs. Il ne faut pas oublier qu’on est revenu de loin après un début de saison, à

la limite, chaotique. Que signifie pour vous la troisième place ? C’est une question d’honneur. Ce sera alors la récolte du fruit d’un travail de longue haleine, depuis le retour de Menad. Si on remonte à l’entame de la compétition, personne n’avait donné cher pour nous voir, terminer la saison dans les premières loges du classement. je crois qu’on s’estime heureux si aujourd’hui on aspire à la troisième place. En tout cas, qu’on se le dise, nous ferons le maximum pour la décrocher cette place sur le podium. Vous ne craignez pas le spectre des faux pas à domicile ? Contre El-Harrach, on va renouer avec le succès à domicile, c’est une certitude. On n’a pas le choix. A l’aller, vous avez inscrit un but à El Harrach. Allezvous récidiver ? Oui, pourquoi pas ! l’essentiel, ce sont les trois points. Et mon bonheur sera plus grand encore, si j’arrive à marquer et faire gagner mon équipe. Qu’avez-vous à dire aux supporters ? Je leur dit de venir nombreux et de nous soutenir, comme ils l’ont toujours fait, d’être patients et de porter tout haut leur équipe, jusqu’à l’ultime seconde. On ne va pas les décevoir. C’est important pour la ville de Béjaïa. Entretien réalisé par Abdelkader Zoughaïlech.

JSMB. Ainsi, les béjaouis ont affûté leurs armes, se sont bien préparés pour cette rencontre et semblent, même, décidés à l’emporter, pour la troisième fois cette saison, face à une équipe qui revient en force et qui, à son tour, est décidée à leur barrer le chemin du podium, dans leur propre fief. Menad et sa troupe vont-ils l’entendre de cette oreille ? Abdelkader Z.

ILS ONT MARQUÉ À L’ALLER : EL-HADI ADEL ET BELKHEIR VONT-ILS RÉCIDIVER ? Lors du match aller, au stade Lavigerie, les Béjaouis avaient remporté une précieuse victoire face à une équipe harrachie, amorphe et, quelque peu, à la recherche de ses repères. El-Hadi Adel et Belkheir ont été, alors, les buteurs de cette rencontre qui avait alors ouvert la voie aux Béjaouis à une longue série d’invincibilité… En dehors de leurs bases. Les deux joueurs ont réussi à tromper la vigilance de la défense harrachie et auraient pu, même, inscrire d’autres buts. Aujourd’hui, vontils récidiver et signer l’une des victoires des plus importantes, à leur équipe, dans une rencontre ou l’enjeu est de taille ou, la troisièmee place se profile, déjà, à l’horizon pour l’éventuel vainqueur ? Pour Belkheir, avec qui on s’est entretenu, l’essentiel est de gagner ce match. Son bonheur, dira-t-il, sera double, s’il parvient, bien entendu, à marquer. Alors que les défenseurs harrachis soient prudents et vigilants face à une attaque où ces deux éléments ont la soif de marquer !! A. Z.


13

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

Deux équipes entre enjeu et défi

UN RÉSULTAT POSITIF S’IMPOSE POUR LES HARRACHIS

JSMB-USMH

Voilà un match qui promet beaucoup, de par son importance, son enjeu et le défi qu’il véhicule. Un match entre deux équipes qui postulent à cette troisième place, tant convoitée. Un match entre deux formations presque d’égale valeur, visant les mêmes objectifs; même si, du côté béjaoui, cette 3e place n’a aucune signification, du moment qu’elle n’est plus synonyme d’une participation à une coupe continentale. Aussi, ne serait-ce que pour relever le défi et prouver que les Vert et Rouge demeurent une des meilleures équipes du moment, capable de rivaliser avec n’importe quelle autre formation : «Certes, El-Harrach est une équipe qui a retrouvé sa force et qui veut rattraper le temps perdu. Aussi, il faudrait s’en méfier et être vigilants, à tous les points de vue…», nous disent les joueurs béjaouis, avant d’ajouter : «Pour nous, l’enjeu n’est pas de taille, mais nous sommes décidés à relever le défi, même si notre objectif initial était de bâtir une équipe conquérante. C’est-à-dire, qu’on l’a largement atteint, du moment que nous avons remis l’équipe sur rails, depuis

longtemps». Cependant, du côté harrachi, l’enjeu est important. Parvenir à remonter la pente et devenir un candidat potentiel pour la trisième place, a suscité chez les poulains de Charef, un engouement tel que celle-ci est devenue un défi à relever : «Gagner ce match pour les harrachis revêt une grande importance dans la mesure ou cela les mettrait en pôle position pour atteindre le podium», nous ont avoué certains puristes qui enchaîneront d’ailleurs : «Cependant, les Vert et Rouge ne semblent pas aussi tendues que cela. Et même si l’enjeu n’est pas aussi important que pour l’adversaire, il n’en demeure pas moins que c’est une occasion pour Menad et compagnie de renouer contact avec les victoires domicile et, par la même, se débarrasser d’un concurrent gênant…». Un match, donc, où l’enjeu sera de taille pour les Harrachis, eux qui convoitent, passionnément cette troisième place et, un défi à relever pour les Béjaouis, eux qui pensent, déjà, au titre de la saison prochaine sans occulter l’importance de cette rencontre. A. Z.

POURQUOI MENAD VEUT CE MATCH ?

«Avons-nous le choix ? La victoire contre El-Harrach est impérative», a déclaré, tout récemment, le coach béjaoui. Des propos qui en disent long sur le intentions réelles de Menad à vouloir, à tout prix, les trois points de ce match. Mais, aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’entraîneur des Vert et Rouge qui ne semble nullement emballé par cette question de la 3e place, veut, d’abord et avant tout, gagner ce match et mettre fin à ce signe indien qui le poursuit à domicile, depuis longtemps et qui a fait perdre à son équipe la course pour la … 2e place, à défaut d’un titre que personne n’a osé … fixer comme objectif : «Maintenant que la seconde place est loin, nous visons la troisième. Ce qui ne sera pas facile, dans la mesure où la JSK, l’USMH et, à un degré moindre, l’USMAnnaba, la convoitent», dira Menad avant de préciser : «Du moment que la troisième place n’est plus qualificative à une coupe continentale; on va, désormais, se préparer pour la saison prochaine et là, on visera, carrément, le titre ou, à défaut de cela, la 2e place …». Toujours est-il que Djamel Menad veut terminer cet exercice en apothéose et, une victoire contre El-Harrach lui ouvrirait, grandement, les porte du podium, donnerait droit aux supporters de jubiler et, serait, une fois de plus, une gifle à tous ceux qui estiment que la JSMB n’a pas l’envergure d’une grande équipe. A. Z.

Les Harrachis affrontent cet après-midi au stade de l’Unité maghrébine de Béjaia, la JSMB pour le compte de la 27e journée du championnat national de Division Une.

L

es coéquipiers de Billal Naili, auront certes la tâche lourde, mais ils croient dur comme fer en leur bonne étoile. Les Jaune et Noir ne veulent en aucun cas, rater cette troisième empoignade qui va les mettre aux prises aux gars de Yemma Gouraya. Après avoir enregistré deux défaites, la première en championnat au stade

Lavigerie et la seconde en chez l’entraîneur adjoint coupe d’Algérie à Bejaia, Bechouche, qui estime que les Harrachis comptent « Les joueurs sont coneffacer d’un seul trait ces scients de cette lourde tâche deux revers, en rectifiant le qui les attend, mais ils tir, ils voudraient tant s’im- sauront comment faire face, poser ou à défaut revenir en arrachant un bon résultat, avec le point du match nul pour effacer les deux de la ville des Hammadites. défaites concédées contre ce Haniched l’entraîneur des même adversaire, surtout gardiens de but nous dira à celui de la Coupe, où on ce sujet: « C’est une ren- avait essuyé une raclée au contre à ne pas rater. Certes sens propre du terme ». Les on aura affaire à un adver- joueurs de leur coté, ne saire qui n’est plus à présen- jurent que par un résultat ter, mais on saura comment positif, et sont animés d’une le contrer et le tenir en grande volonté, leur seul échec sur son terrain et mot d’ordre est le suivant : devant ses supporters ». revenir de Bejaia avec un Lotfi S. C’est le même son de cloche probant résultat. L’équipe probable Doukha, Aouameur, Zouak, Mebarakou, Benabderahmane, Naili, Hendou, Boualem, Djabou, Hanitser Aissaoui.

MEBARAKOU : «On saura comment les surprendre» Comment se présente pour vous, ce match face aux gars de Yemma Gouraya ? Ce sera une rencontre à haut risque pour nous, devant une très bonne formation de la JSMB qui possède beaucoup de joueurs de qualité. Pour nous, on va essayer de rester bien en place, surtout durant la première mi-temps et essayer de ne pas prendre de buts. Je crois qu’on peut les surprendre, et à nos attaquants de faire preuve de plus de réalisme à l’approche des buts. Nous devons profiter de la lourdeur des défenseurs béjaouis, pour inscrire des buts et pourquoi pas, revenir à la maison avec les trois points de la victoire.

Qu’en est-il de votre blessure ? Dieu merci, je suis rétabli de ma blessure, je peux tenir ma place face aux Bejaouis. J’ai réintégré le groupe, dès la séance de reprise. Je peux rassurer le public harrachi que Mebarakou sera bel et bien de la partie. On fera tout pour revenir à la maison avec un résultat positif, et confirmer par voie de conséquence notre bonne santé.

Votre équipe reste sur une série de bons résultats, quel est le secret de cette réussit ? Le seul secret de cette réussite, est le travail. On forme un groupe soudé et solidaire, qui s’entraîne dans de

HENDOU REMPLACERA GHERBI

bonnes conditions et avec le plus grand sérieux possible. En plus, j’estime que l’USMH a un bon fond de jeu et on n’a rien à envier aux autres équipes du haut du tableau, qui jouent pour le titre. Un dernier mot pour conclure ? On va tout faire pour réaliser un résultat positif à Bejaia, c’est dans nos cordes. On va prouver à notre adversaire que les deux revers concédés en championnat à Lavigerie et en Coupe d’Algérie, ne sont qu’un simple accident de parcours. Un résultat positif s’impose face à la JSMB. Entretien réalisé par Lotfi S.

Le milieu de terrain harrachi, Karim Hendou retrouvera sa place de titulaire cet aprèsmidi face à la JSMB. Asent la semaine dernière contre le Mouloudia d’Alger, Hendou revient donc et remplace Gherbi suspendu pour contestation de décision

BOUSSENINA ET BOULLA OFFRENT 200 MILLIONS AU CLUB

Selon une source autorisée de l’USMH, Boussenina et Boulla, sont venus en aide au club, en offrant 200 millions de centimes. Une bouffée d’oxygène pour le club, ce qui va permettre aux joueurs de percevoir les deux primes de matchs (Le nul réussi face au MCEE, et la victoire enregistrée contre l’ASK).

CHAREF MET EN GARDE SES JOUEURS

Le coach des Jaune et Noir, Boualem Charef, ne veut en aucun cas rater la rencontre de cet après midi face à la JSMB. L’entraîneur de l’USMH s’est réuni avec ses joueurs, il les a exhorté de rester concentré durant toute la partie. Boualem Charef à mis en garde ses joueurs contre toute forme de facilité, et ce, afin d’éviter d’encaisser des buts, surtout dans le premier quart d’heure. Le coach harrachi exige de ses joueurs, de jouer très haut en pressant l’adversaire dans ses derniers retranchements, préconisant par là même une stratégie offensive qui pousserait les défenseurs de la JSMB, à commettre des erreurs. L. S.


14

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

BERRAMLA : «C’est un match que nous devons gagner» MCO-CAB

«On s’est préparés convenablement et dans un bon climat. Nous savons tous que notre victoire est impérative, pour nous défaire de la pression qui nous étouffe.

Mattalah. Pour sa part, Houari El Ghoul prendra son mal en patience sur le banc de touche. M. Touadjine

N

ous sommes dans l’obligation de renouer avec les bonnes traditions qui consistaient à gagner nos matches à domicile. Certes, le CAB, qui a fait une remontée spectaculaire, ne vient pas à Oran en victime, bien au contraire, il sera décidé à faire un bon résultat. A nous de savoir le contrer et surtout lui marquer des buts décisifs. Nous avons le moral et j’espère que nos supporters seront très nombreux, pour nous soutenir durant les 90 minutes.»

Madjid ou Boumaza sur le flanc gauche

Ce n’est qu’à la dernière minute que Mattallah choisira celui qui remplacera Bengoreine. Le coach n’a rien voulu révéler à ce sujet. Il se pourrait que Boumaza joue sur le coté droit de la

Equipe probable : Benhamou, Sebbah,Boussaada, Kechamli, Ouasti, Benatia, Sebbah, Z’mit, Berramla, Chaib, El Bahari, Meddahi

SEBBAH : «Nous ferons tout pour gagner»

defense et Boussada dans le falnc opposé, c'est-à-dire arrière gauche. A moins qu’une autre chance ne soit donnée au jeune Madjid, qui évoluera alors sur le flanc gauche de la défense.

El Bahari veut marquer

L’attaquent porte-bonheur des Hamraoua, Nacerdine El Bahari, espère continuer sur sa bonne lancée depuis son

BENHACENE : «ON EST

TRANQUILLES» En l’absence d’Aribi, c’est Benhacene qui a pris le brassard de capitaine. Le costaud milieu de terrain du CAB a retrouvé sa forme et sa place de titulaire en sa qualité de meneur de jeu. Il nous parle de l’état d’esprit du groupe et du match du MCO.

On a beaucoup parlé de ce MCO-CAB notamment de menaces des Oranais, qu’en dites-vous ? Pour nous, joueurs, tout ce qui se dit ne nous intéresse pas, dans nos têtes, on est tranquilles, notre rôle c’est d’aller jouer un match sur le terrain, le reste ce n’est pas notre affaire. Pensez-vous qu’on tente de vous mettre la pression ?

UN SUPERVISEUR POUR ASK-MCA

Profitant du match ASK-MCA, Biskri a délégué un de ses collaborateurs pour se rendre à El Khroub pour suivre et les Khroubis et les Mouloudéens. Le MCA viendra vendredi à Batna pour les 1/4 de finale de la coupe d’Algérie, alors que l’ASK sera le prochain adversaire du CAB en championnat, un coup double pour Biskri.

retour. Il compte marquer le but décisif contre le CAB, un but qui permettra à son équipe de glaner les trois points mis en jeu.

Benhamou reconduit

Benhamou a joué avec les «titulaires» lors du match d’application. Cela suppose qu’il gardera les bois, car jouissant de la confiance et du président Kacem Elimalm et de l’entraîneur Abdelkader

C’est tout à fait normal qu’on tente de nous mettre la pression, on est habitué, ça fait partie de notre métier. Comment voyez-vous ce match contre le MCO ? Ca sera un match difficile pour les deux équipes. C’est le terrain qui va nous départager et que le meilleur gagne. Accordez-vous plus d’intérêt à ce match d’Oran ou à celui de la coupe vendredi face au MCA ? On accorde de l’importance aux deux, mais pour le moment, c’est le match face au MCO qui passe en priorité, il ne faut pas brûler les étapes, on aura le temps de penser au MCA. On vous laisse le mot de la fin. On espère revenir avec un bon résultat d’Oran et réussir notre maintien en division Une, c’est notre objectif. Quant à la coupe nous avons une bonne chance d’aller en finale, Incha’Allah. Entretien réalisé par Wahab Y.

AN NEZZAR SE PRIVEisioD’nOR que celle

C’est une sage déc CAB qui prise par le président du re priver vient de décider de se fai , une ran d’O du déplacement sion cca l’o er nn do pas façon de ne sa de re à ceux qui veulent fai e. air aff e un a présence à Zaban

«C’est un match qui sera compliqué, vu la position des deux formations. Notre objectif est de gagner. Nous ferons tout pour obtenir les trois points de la victoire. Sur ma position sur le terrain, cela dépendra de mon entraîneur. Je suis un joueur polyvalent et si le coach pense que ma place sera sur le flanc droit, je n’y verrai aucun inconvénient parce que je suis au service de l’équipe. Mais mon poste de prédilection reste celui de milieu de terrain, car j’aime défendre et attaquer. J’ai travaillé dur toute la semaine, pour être prête ce mardi.»

DIVISION UNE

La victoire pour les Hamraoua est impérative

Les poulains de Abdelkader Mattallah ont peaufiné, hier, leur préparation, en vue d’avoir tous les atouts de leur côté pour battre les visiteurs batnéens.

M

algré leur problème sous-jacent relatif à la régularisation financière, la préparation pour ce match s’est déroulé dans de bonnes conditions et, au vu des deux dernières séances, les joueurs sont sereins et surtout motivés à se surpasser. Tout l’effectif était présent, mis à part Balagh et Kaïd blessés et Bengoreine suspendu. Même le défenseur Boumaza, renvoyé, il y a quatre semaines, a été rappelé, le jeune défenseur Madjid n’ayant pas suffisamment d’expérience pour ces joutes difficiles. Le coach Mattalah, est rassuré quant à l’état physique de son latéral droit Boussada, au cours du léger match d’application d’hier, ultime séance qui a permis de faire les derniers réglages et choisir les 18 éléments qui seront sur la feuille de route cet après-midi. Les supporters, dont quelquesuns étaient au stade hier, ont fait savoir aux joueurs, qu’ils attendaient d’eux la victoire et seulement la victoire et qu’aucun faux pas ne leur serait toléré, devant un adversaire qui se trouve, lui aussi, à la croisée de son destin et qui vient à Oran pour assurer un résultat positif, un résultat qui lui permettra de gagner quelques places au classement et de mieux gérer le reste de son parcours. Conscients de cette difficile situation, les coéquipiers de Benatia savent qu’ils n’ont aucun droit à l’erreur et leur seul souhait est que leur attaque, appelée à être plus efficace, trouvera le chemin des filets. El Bahari a promis de faire bouger le tableau d’affichage. Le tout Oran sportif le souhaite. M. Touadjine.

Les joueurs relèvent le défi

Les camarades d’Aribi se sont réunis entre eux avant la séance d’entraînement du dimanche pour se donner le mot et se mettre d’accord que les querelles entre dirigeants du CAB et MCO ne les concernent ni de près ni de loin; la peur que les Oranais veulent leur faire installer pour les rendre vulnérables doit changer de camp. Bourahli and co ont bien compris que le MCO tente de leur mettre la pression coûte que coûte pour leur venir à bout. Pour les poulains de Biskri cela est un signe de doute des Hamraoua qui ne semblent pas sereins en ce moment. Un message que les Batnéens ont compris. «On est en Algérie et en division une, avoir peur parce qu’il y a eu des déclarations est une aberration. Oran est la deux-

ième ville d’Algérie, on a confiance, rien ne nous arrivera, les débats auront lieu sur le terrain et non en dehors», nous a déclaré Boukhlouf. On estime que cette rencontre MCO-CAB dont on a beaucoup parlé du côté extra-sportif mérite qu’on lui accorde sa juste place footballistique. C’est une rencontre entre deux équipes qui cherchent à assurer leur maintien parmi l’élite et quand on parle d’élite, il faut le mériter à tous points de vue. Alors qu’on nous épargne de se focaliser sur des sujets de bas niveau, car c’est vraiment honteux d’entendre des dirigeants parler de représailles et d’insécurité alors que l’on est à quelques mois du professionnalisme. W. Y.

WAT-CABBA JSMB-USMH MCO-CAB ASK-MCA USMA-USMAn MSPB-USMB MCEE-JSK CRB-ASO ESS-NAHD

PROGRAMME DE LA 27E JOURNÉE Equipes 1 MC Alger 2 JSM Béjaïa 3 ES Sétif — USM El Harrach 5 JS Kabylie — USM Annaba 7 ASO Chlef — WA Tlemcen 9 CR Belouizdad 10 CA Bordj Bou Arréridj — MC Oran 12 USM Alger 13 CA Batna — MC El Eulma 15 AS Khroub 16 USM Blida 17 NA Hussein Dey 18 MSP Batna

Pts 51 42 41 41 40 40 38 38 35 34 34 33 30 30 26 25 17 16

J 26 26 22 26 24 26 26 26 26 25 26 25 26 26 25 25 26 26

G 14 11 11 11 11 10 11 10 09 08 09 08 08 07 06 05 03 03

N 09 09 08 08 07 10 05 08 08 10 07 09 06 09 08 10 08 07

P 03 06 03 07 06 06 10 08 09 07 10 08 12 10 11 10 15 16

BP 38 30 30 35 29 28 30 31 27 28 23 29 23 24 23 16 16 16

BC 17 22 17 25 16 25 24 28 30 28 28 25 31 28 36 23 33 41

Diff +21 +08 +13 +10 +13 +03 +06 +03 -03 00 -05 04 -08 -04 -13 -07 -17 -25


15

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

SUPER D2

Maïdi : «Je serai prêt face au SAM» RCK

Absent lors de la dernière rencontre qui a opposé le CSC à son club le RCK au stade Hamlaoui de Constantine à cause d’une blessure ,l’ attaquant du RC Kouba Maidi Saadeddine semble confiant du reste du parcours pour son équipe, en effet interrogé à la fin de la séance d’entraînement d’hier au stade Benhaddad, il ne nous cache pas son optimisme pour une suite favorable pour lui et son groupe à quelques journées avant le baisser du rideau de cette saison footballistique. Alors que le club banlieusard affrontera samedi prochain le SA Mohammadia, dans un match qui rentre dans le compte de la 29e journée du championnat super DII, Maidi nous confirme qu’il est totalement prêt pour cette rencontre qui sera de grande importance. Il nous avoue aussi que ce match sera amplement disputé entre les deux équipes. Quelle lecture faites-vous du dernier match contre le CSC ? Le match était plus facile qu’on croyait, mes coéquipiers ont fait une belle prestation dans cette rencontre. En effet, ils pouvaient revenir au moins avec un point mais par manque de chance, le match nous a échappé à quatre minutes de sa fin.

Justement, vous avez abdiqué vos camarades lors de cette rencontre à cause d’une blessure, où on est avec ? Hamdoulah, je suis tout à fait rétabli, avec le repos qui m’a été offert je crois je suis au plein forme et je serai complètement prêt pour le prochain match contre le SAM. Maintenant que j’ai récupéré toute ma force, le meilleur est à venir. Croyez-vous que votre absence a influencé négativement sur le rendement de votre équipe ? L’équipe du RCK n’est pas composée uniquement des individualités, notre groupe est uni, alors même si j’étais absent l’entraîneur avait d’autres solutions en mains, peut-être avec mon expérience, j’aurai pu apporter un plus. En tout cas, notre manière de jouer ne se focalise pas sur tel ou tel joueur. En perdant ce match, vos chances de remonter dans le classement sont diminuées, n’est-ce pas ? Vous avez raison, à quelque journées de la fin de la saison, on est toujours au milieu du tableau, et pourtant notre objectif dès l’arrivée de l’entraîneur Laroui était d’acquérir une place honorable, je veux dire une quatrième ou cinquième position, mais avec ce faux pas à Constantine on complique d’avantage notre situation vis-à-vis du classement général, cependant rien n’empêche que les rencontres à venir seront prometteuses pour nous. C’est le troisième match que vous perdiez à la fin de chaque rencontre, selon vous quelles sont les causes ?

Je pense le manque d’expérience nous conduit à chaque fois que nous jouons à l’extérieur de perdre aux dernières minutes, comme vous le savez notre équipe se compose pratiquement des jeunes joueurs à limage, d’Amokrane, Kadour…,ajouté a cela le manque de concentration des défenseurs, encore je dirai peut être la pression que nous avons subi à l’occasion de chèque déplacement qu’on a effectué a joué un rôle dans ces échecs. Comment voyez-vous votre prochain match face au SAM ? Le prochain match ne sera pas facile face au SAM, surtout après le nul qu’il a enregistré à domicile face au CRT, on attend un adversaire coriace qui essaye de garder sa place en super DII. Ce que nous concerne, on va prendre au sérieux cette jeune équipe et cravacher sur le terrain pour arracher les trois points de la victoire. Un dernier mot pour conclure… Je pense le match contre le SAM sera la clé pour le reste de notre parcours, maintenant que la fin de la saison se rapproche on doit

travailler dur pour assurer une place parmi les meilleurs, je crois aussi que c’est le moment de réfléchir pour la saison Entretien réalisé par prochaine… H. Ait Benali

Reprise des entraînements dimanche dernier

Les camarades de Nabil Hamouda, après avoir bénéficié d’une journée de repos accordée par le staff technique, ont repris les entraînements dimanche passé au stade Benhaddad à Kouba en prévision du prochain match face au SAM samedi prochain, pour le compte de la 29’ journée du championnat super DII.

Chouaib était absent

L’attaquant koubéen Chouaib Abdelouahid a manqué la séance d’entraînement de dimanche passé, à cause d’une blessure au niveau de la cheville lors du dernier match face au SCS, une blessure qui l’a obligé de céder sa place à son camarade Aliouene à la 46e minute.

Deux matches décisifs au menu PAC

Les camarades de Ouali s’activent à préparer deux rencontres qu’ils vont disputer en l’espace de trois jours. La première les mettra aux prises à l’ESM pour le compte de la mise à jour du calendrier de la vingt-septième journée.

gation. «On est appelés à disputer deux matches décisifs en l’espace de soixante-douze heures, ce sera difficile pour les joueurs pour relever ce défi qui va essayer tout de même à bien les négocier pour rester toujours à l’affût du MCS», espère Chellali. Les Pacistes restent optimistes pour le reste de la compétition pour la terminer en beauté.

E

lle se déroulera aujourd’hui au stade CommandantFarradj à Mostaganem et sera difficile pour les Pacistes devant cet adversaire qui vise le titre lui aussi. Pour ce rendez-vous, le Paradou, qui récupéra tous ses éléments qui ont participé au tournoi international de Nantes pourrait réaliser un bon résultat. Tout auréolés de leur dernière victoire face au leader le MC Saïda sur le score de 1-0, les Jaune et Bleu sont décidés à enchaîner une autre à Mostaganem. La seule chose semble inquiéter le staff technique pour ce match c’est la fatigue des joueurs qui ont participé au tournoi de Nantes. Ces derniers ont livré cinq matches en trois jours ce qui pourrait se répercuter sur leur rendement pour cette importante rencontre.

Kedjour suspendu

Le défenseur axial Billal Kedjour expulsé contre le MC Saïda sera le grand absent face à l’ES Mostaganem. Bouhellal va certainement le remplacer par le junior Benyounès qui a laissé une bonne impression lors des dernières rencontres. «Huit juniors qui composent l’effectif seniors ont pris part à ce tournoi international en disputant de nombreux matches en trois jours. Ils n’auront même pas le temps de récupérer des efforts fournis durant cette manifestation pour être bien prêts contre l’ESM estime Adjaoud. Les Pacistes partiront quand même pour réaliser un bon résultat. Et s’ils arrivent à le faire, ils pourront jouer le titre

car tout reste possible pour les Algérois. Ils doivent aussi gérer les matches à domicile et glaner le maximum de points à l’extérieur pour que le rêve soit permis. Après le match de Mostaganem, le Paradou recevra ce vendredi 16 avril le WR Bentalha à Boudouaou. Les joueurs seront exténués, pourront-ils tenir le coup face à Bentalha en quête de victoires pour fuir la zone de relé-

Ferchichi relégué au banc des remplaçants

Le gardien de but Ferchichi n’est plus titularisé depuis le retour en forme de Mounir Benmedour. Ce dernier ne cesse de s’affirmer au fil des rencontres et détrône par la même occasion Ferchichi. Il se contente pour le moment du banc de touche, mais ne désespère pas qu’il retrouve par la suite sa place. Pour y parvenir il doit consentir

d’énormes sacrifices à chaque séance d’entraînement.

Déplacement aujourd’hui à Mostaganem

Les Pacistes se déplaceront aujourd’hui par route à Mostaganem pour croiser le fer à l’ESM . Ils prendront leurs quartiers dans un hôtel de la ville qu’ils ont tenu au secret pour bien se concentrer bien sur la rencontre. Ils reprendront la route sur Alger juste après le match tout en espérant qu’ils l’effectueront avec la victoire dans leurs bagages.

Les juniors de retour

L’équipe du Paradou qui a participé au grand tournoi de Nantes regroupant plusieurs formations européennes s’est classé 11e sur les 12 participants. Résultats PAC 0 - J. A. Carquefou 0 PAC 0 - Guingamp 2 PAC 0 - Sélection , pays de la Loire 1 PAC 0 - FC Twente 0 PAC 0 - Auxerre 1 PAC 2 - O. Marseille 1 Ali Oukili


16

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

SUPER D2

Benali : “Je me sens d’attaque” Entre le maintien et la relégation, les avis sont partagés SAM

Le milieu récupérateur samiste, Salim Benali, qui fut le grand absent, vendredi dernier, face au CRT Benali, a repris les entraînements dimanche dernier avec le groupe. Rencontre à la fin de la séance, il affirme qu’il sera opérationnel samedi face au RCK.

Comment vous sentez-vous à trois jours du match face au RCK ? Sans le moindre souci en prenant part à tous les exercices, je ne vous cache pas que c’est encourageant sur le plan mora,l car j’ai

vraiment envie de renouer avec la compétition. J’ai d’ailleurs fait savoir à l’entraîneur que je me sentais prêt et peut compter sur mes services.

Si on comprend bien, vous serez d’attaque pour le match ? De mon côté, tout est Ok, reste à savoir quelle sera la décision de l’entraîneur, seul maître à bord. Ce que j’essaye de dire c’est que si l’entraîneur me sollicite, je répondrai présent à la sollicitation car je me sens rétabli. Votre blessure n’est donc pas si grave que ça. C’est une blessure contractée à la cheville qui m’a coûté un seul

OMA

match, celui de vendredi dernier contre le CRT. Je ne vous cache pas que je suis vraiment soulagé de cette guérison rapide.

Et comment se présente pour vous ce match face au RCK ? C’est un match ouvert à tous les scénarii. J’espère qu’on va faire un bon match comme nous l’avons fait lors de la plupart de nos déplacements. Vous visez la victoire ? Du moment que le match se jouera chez eux je peux vous dire que le partage des points nous satisfait mais si l’occasion se présente pour revenir avec le gain du match, on A. Oussama ne la ratera pas.

Promotion de 4 juniors en équipe senior

Le SA Mohammadia qui axe son programme d’action sur le volet de formation vient de faire la promotion de quatre nouveaux juniors en équipe fanion. Il s’agit du gardien Aïdoudi, du défenseur Kenniche et Allali et l’attaquant Zeltaf. Pour rappel, le staff technique samiste a fait participer depuis le début de saison pas moins de 8 juniors, à l’image de Demou Abdelghani, Gougi Abdelkader, Benyetou Mohamed, Bouhadi Kada, Hamia Mohamed-Amine, Dardib Sofiane, Gariche Riad et Chakroune Ali. Le volume du jeu de ces derniers a dépassé 12000 minutes en équipe senior et le SAMohammadia est actuellement la première équipe au classement des clubs en ce qui concerne la participation des joueurs U20 en équipe senior. A noter qu’après les quatre nouveaux juniors, le nombre s’élève maintenant à 12 joueurs issue de cette catégorie. A. Oussama

Mesbah retrouve la forme

prestation face au CRT vendredi Le défenseur latéral, Annouar Mesbah, était l’auteur d’une très belle à l’occasion du match derby retour son ré enregist dernier, lui qui souffrait auparavant d’une blessure avait de jeu. Ce retour en forme épingle son tirer su a il où latéral, e d’arrièr face au CRT et a retrouvé son poste stabiliser davantage sa veut qui de Mesbah arrangera certainement les affaires de l’entraîneur Osmane res, à savoir SAM 1 rencont s dernière 5 les sur but seul défense, puisque cette dernière n’a encaissé qu’un a Oussam A. . 0 0-CRT SAM ; 1 1-SAM JSMS ; 0 0-PAC SAM - USB 0; ABM 0-SAM 0 25;-

Zernadji : «On corrigera nos lacunes»

A six journées seulement, avant le baisser de rideau sur la compétition, l ’ O lympique d’Arzew est sur du charbon ardent.

E

n effet, dans chaque coin de rue, les cafés maures, tout le monde discute de l’avenir de l’équipe, dans la super D2. : «Les chances du maintien sont très minimes, par rapport au calendrier», nous dira, Benyebka, un fervent supporter Cet avis est partagé par certains, mais d’autres sont plus optimistes : «Après la défaite avec l’ASMO, la chance de

Merabet de retour

Benyebka a fait savoir à la Avant de remettre le tablier, Merabet président, à l’effet, avant de conpresse qu’il a posé ses conditions au nicien : «Je me suis entendu tech e tinuer son travail, avec un autr ailler avec un autre entraîneur, à avec le président Messaoudi, de trav Sinon, je peux continuer, seul, le condition qu’il soit de haut niveau. onque», a-t-il lancé. quic de boulot, au lieu d’être l’adjoint l a réclamé son dû, il a quitté qu’i puis res, nciè Pour des raisons fina nce du poste, la nouvelle direcles Bleu et Blanc. Par rapport à la vaca abet, en l’occurrence, Brik. Mer de ur tion a fait appel au successe le même Merabet, a été rappelé Pour renforcer la barre technique, la fin de la compétition. pour le seconder, à six journées de

Benmeghit suspendu par la direction

USB

L'arrière droit des Vert et Noir biskri, Nadjib, nous parle du parcours catastrophique et la guigne des mauvais résultats enregistrés depuis la phase retour de son équipe ainsi que sa vision de la suite du championnat qui s'annonce très difficile puisque son équipe va disputer des matches face à des équipes menacées par la relégation ou face à celles qui jouent le podium. Il estime que son team reviendra en force à partir du prochain match qui les opposera à Mostaganem.

Avec un peu de recul, qu'avez-vous à nous dire sur la défaite un peu surprenante face au dernier du classement? Nous sommes partis à Bejaia avec la ferme intention de glaner les trois points de la rencontre. Je

pense qu'on a fourni notre meilleure prestation depuis le match face au leader saïdi. On s’est créé plusieurs occasions de scorer qu'on n'a pas pu concrétiser. On méritait un résultat meilleur que celui qu'on a réalisé. Ce match, on l'a oublié et on pense à la prochaine rencontre face à Mostaganem qui reste notre dernière chance; soit la victoire ou le purgatoire.

Ce sera un match très important et très difficile. L'ES Mostaganem est en train de faire un très bon résultat; en plus cette équipe joue cette saison le podium. Elle tentera sûrement de continuer sur sa lancée. On n'a pas de calcul à faire, on doit récolter les trois points de ce match. On doit récupérer les points qu'on a perdus face au CSC et au MOB.

Mais comment expliquezvous cette inefficacité devant les buts? Je pense que c'est dû à la précipitation, d'un côté est au manque de concentration, de l'autre. Avec du travail, on essayera de corriger nos erreurs lors des prochaines rencontres surtout les matches que nous allons disputer à Biskra. Le temps n'est pas à notre avantage,mais nous allons les jouer avec beaucoup de détermination pour sortir de cette zone des turbulences.

Vous êtes optimiste ? On a fait un début tout juste moyen en championnat. On doit récolter le maximum de points des matches qui restent à jouer à Biskra pour continuer à lutter afin de sauver notre saison et quitter cette position de relégable.

Votre prochain adversaire s'appelle l'ES Mostaganem. Comment se présente pour vous ce match?

Et comment voyez-vous le reste des matches qui vous restent à jouer? Les matches deviennent de plus en plus difficiles. En tous les cas, je suis convaincu qu'avec un peu de chances et beaucoup de travail, l'équipe reviendra comme avant. Entretien réalisé par Salim Seghouane

maintien a été évaporée. Nous avons la possibilité de gagner, contre l’USMBA et l’USMS, à Arzew. Cependant, les autres rencontres, en déplacement, avec la JSMS, le MOC et l’ABM, ainsi que le PAC, chez nous, le résultat probant relève d’une utopie», pronostiquée un groupe de fans avec une amertume. En revanche, d’autres amoureux du club ne sont pas découragés, et préfèrent une autre version : «Malgré la situation actuelle de l’équipe, je garde une lueur d’espoir, pour le maintien», a tenu à exprimer son point de vue, Abdeka, un supporter de la cité les Plateaux. Abdenour Abderrahmane

Comme nous l’avons annoncé dans l’une de nos précédentes livraisons, Benmeghit a quitté une séance d’entraînement, sans l’autorisation de quiconque, sur le fait que son entraîneur ne lui remette un gilet, en qualité d’attaquant le différenciant de ses coéquipiers défenseurs. Alors, il a juré de ne pas effectuer le déplacement, avec l’équipe, jeudi passé, à Saida. Car, initialement prévu, le jeudi, à 16 heures, le départ a eu lieu finalement une heure trente après. La cause du retard est connue, ils attendaient l’arrivée de Benmeghit. Finalement, il a préféré rester à Arzew. Devant ce comportement, il semblerait que la direction soit derrière sa suspension, en attendant d’autres éléments.

Le maintien s'annonce un peu difficile USMS

U

En effet, à six encablures de la fin du championnat, l'USM Sétif devra cravacher dur pour s'en sortir.

n peu comme les autres saisons, le scénario se répète où les Grenats ne purent s'en tirer qu'au terme des dernières rencontres. Le sauvetage n'a été réussi que grâce aux autres équipes menacées qui se sont fait accrocher. C'est cela le gros problème quand le sort de l'équipe dépend des autres résultats. Espérons que le scénario se répétera jusqu'à la fin avec au bout le maintien en D2 qui reste toutefois possible tant qu'il y a des points à grignoter. A priori, les adversaires ne seront pas faciles. Des adversaires aux destins diamétralement opposés avec ceux qui jouent pour l'accession et d'autres pour le maintien, pour dire que ça s'annonce ardu pour les protégés de Khalfa. En tout cas, les Rouge et Blanc se trouvent devant le fait accompli et doivent redoubler d'efforts, car, à partir de la prochaine journée, chaque point de perdu dirigera le club un peu plus vers le purgatoire. Ainsi, les protégés de Khalfa sont avertis et ne doivent perdre aucun point, à commencer par ce samedi en accueillant les gars de Bentalha. Y. M.


Les jeunes y croient toujours AU MOB, ON NE PERD JAMAIS ESPOIR …

A

six journées de la fin du championnat, le Mouloudia de Béjaia ne compte pas baisser les bras et continue à se battre jusqu'à la fin et par n’importe quel moyen pour assurer son maintien. « Le MOB a réussi l’objectif du maintien ces trois dernières années, pourquoi pas encore cette fois-ci » dira, un fan du club rencontré hier en marge de la séance de reprise, un état d’esprit que partage avec lui la majorité des Crabes, connus par leur fidélité aux Vert et Noir, cher aux habitants de la wilaya de Béjaia. Ce qui veut dire que le

représentant de la ville des Hammadites en D2, qui a souffert de l’instabilité administrative, staff technique, et surtout du manque de moyens financierss ces dernières années, continuera le combat jusqu'à la fin, et c’est grâce à sa force juvénile qui compose actuellement le groupe que le MOB n’a pas abdiqué. Il ne le fera certainement pas, alors que les jeunes y croient en leur étoile. Un groupe, qui a tué l’espoir des Mocistes pour un retour à la course au titre, délogé le CR Témouchent du poste de dauphin, réduit l’écart qui le sépare des

MOB

deux concurrents pour le maintient, un point de l’OMA et quatre points par apport à l’USB , ne va pas s’arrêter en si bon chemin, même si la mission qui les attend sera encore plus difficile, au vu de la suite du programme de la compétition qui n’arrangera pas à coup sûr les affaires des coéquipiers du fidèle, Kamel Marek, qui vont recevoir des équipes qui jouent pour l’accession, à commencer par le nouveau dauphin, l’ASMO, samedi au stade de l’Unité maghrébine . Chekal lyes

AISSANI : «ON DOIT BATTRE L’ ASMO POUR TERMINER EN FORCE» L’objectif de ne plus perdre à domicile se dessine au fil des matches, avec cette victoire sur l’USB. N’est-ce pas ? Effectivement, on prend goût aux victoires chez nous, c’est un signe de bonne santé, cela fait tout de même trois victoires d’affilée, c’est très bon pour le moral. Même si j’avoue que ce n’était pas aussi facile à réaliser sur le terrain, et c’est grâce à la volonté de tous que le MOB réapprend à gagner à domicile en attendant de faire mieux en déplacement . Vous étes dans l’obligation de confirmer samedi face à l’ASMO qui revient en force, ëtes-vous prêts ? Du moment que nous avons fait changer d’avis à des personnes qui nous avaient condamnés pour le purgatoire depuis belle lurette, et cela grâce aux résultats positifs enregistrés, avec des victoires enregistrées face à des équipes du haut du tableau, je pense qu’on est capable de continuer sur la lancée. C’est sûr que ça va être encore plus difficile pour cette fin de sai-

son avec des matchs à haut risque face à des équipes qui jouent l’accession, à l’image de l’ASMO, mais, nous on joue sans calculs avec, bien évidement, l’objectif de gagner tous nos matchs à Béjaia. On comprend là que l’ASMO ne vous fait pas peur ? Je respecte beaucoup cette équipe qui reste une grande école du football, mais samedi, on sera dans l’obligation de la battre et la déloger de la seconde place pour espérer quitter pour la première fois la lanterne rouge, surtout que nous aurons l’avantage du terrain et particulièrement le public qui sera notre atout majeur. Revenons à votre rendement personnel, comment le jugezvous ? Je ne peux être juge et partie, mais je pense que le fait que le coach me renouvelle sa confiance ces derniers temps, cela veut dire quelque part que je me débrouille pas mal, en plus des encouragements que je reçois de mes coéquipiers et surtout des supporters. Donc, je dirais que je me sens

bien dan ma peau, je continue à travailler car le chemin est encore long pour un jeun gardien qui débute. Justement, les Crabes parlent de toi au futur, ils disent que tu gardes aussi bien les bois que Bezouir. C’est flatteur, n’est-ce pas ? Et, comment, ça me va droit au cœur, mais, personnellement je garde les pieds sur terre. On ne peut me comparer à un Bézouir qui reste un exemple de réussite pour nous les jeunes gardiens, avec lui j’ai beaucoup appris, il y est pour beaucoup dans ma progression, surtout pour le placement dans les bois et le calcul de la trajectoire du ballon lors des sorties. Ainsi, je peux dire qu’il n’ y a pas lieu de comparaison entre nous, du moins en ce moment, mais ce qui est sûr, c’est que je continuerais à travailler dur pour être le bon gardien que souhaitent voir les Crabes . Entretien réalisé par Chekal Lyes

Battre le PAC pour rester en course ESM

En fin de compte, la Ligue nationale vient de programmer le match en retard entre l’ESM et le PAC pour ce mercredi après avoir prévu le déroulement de cette rencontre préalablement le 13 de ce mois.

C

17

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

SUPER D2

ette nouvelle programmation n’a pas été sans provoquer le mécontentement des responsables du club mostaganémois car pour eux affronter le PAC le 7 de ce mois ou le 13 ne ressout pas le problème afférent à celui de faire participer l’équipe à trois rencontres en l’espace de 10 jours d’autant que ceux-ci auront à effectuer un

long déplacement à Biskra juste après le match face au PAC. Les Espérantistes qui restent dans l’espoir de jouer le titre et de surcroît l’accession estiment que la fédération est allée au-delà du respect de la réglementation et de l’éthique sportive et que celle-ci est revenue sur la décision de la précédente programmation en constatant qu’elle venait de commettre une erreur en autorisant le PAC a répondre à une invitation au détriment du championnat national dans une période qui n’est pas propice à ce genre de participation officieuse. Quoi qu’il en soit les faits sont là et cette situation ne profite en réalité ni à l’ESM tout comme le Paradou qui lui-même joue pour l’accession. Il devient dès lors

évident de se poser la question pourquoi les responsables du PAC ont-ils accepté de participer à un tournoi sans intérêt alors qu’il était utile et impératif de se concentrer sur le championnat ? La rencontre se déroulera donc ce mercredi, période inhabituelle pour le déroulement des rencontres du championnat national. Ne pouvait-on pas avancer le match au mardi au même jour des matchs prévus pour la division une ? Ce genre de décision émanent de la ligue nationale a eu également des répercussions ailleurs chez les présidents des clubs en lice pour la course au titre qui ont désapprouvé ce cas de situation qui suscite des inquiétudes. Bendaouadji N.

1,2 MILLIARD, DE L’APC, BIENTÔT DANS LES CAISSES DU MOB

Les caisses du MOB seront renflouées bientôt avec l’entrée de la subvention allouée par l’APC de Béjaia dans le cadre des subventions allouées aux associations sportives pour l’exercice actuel. Ce sera donc une affaire de jour selon un officiel du club. «On attend avec impatience la réception de la subvention de l’APC (1,2 milliard de centimes) pour régler des situations financières antérieures.

11 EX-JOUEURS DU MOB RÉCLAMENT LEUR DÛ

La subvention que va encaisser prochainement le MOB ne séjournera pas longtemps dans le compte du club, puisqu’elle ira directement aux 11 ex-joueurs de l’équipe qui ont eu gain de cause auprès de la CRML qui dépend de la Ligue nationale, qui a sommé le club de les payer dans les plus brefs délais, faute de quoi, le MOB sera sévèrement sanction (rétrogradation).

2,5 MILLIONS DE CENTIMES, PRIME DE MATCH

Les capés de Zekri recevront chacun 2,5 millions de centimes en guise de récompense pour la victoire enregistrée face à l’USB, une prime qui a éte revue à la hausse après une petite protestation du groupe qui a refusé la somme proposée initialement par la direction c'est-à-dire 2 millions de centimes, alors qu’elle s’attendait à 3 millions. En coupant la poire en deux, la réaction rapide de la direction était salutaire, selon nos sources.

UNE REPRISE SOUS DE BONS AUSPICES

La reprise des entraînements du MOB s’est bien déroulée, avec une ambiance bon enfant, les gars du président Benai avaient le sourire large, eux qui ont réussis à gagner encore une fois face à un adversaire qui joue sa survie en D2, ayant accompli leur mission de belle manière , et repris leur souffle après un repos de deux jours, les Béjaouis se sont donc remis au travail sereinement pour être pris ce jour samedi face à l’ASMO qui a réussi à Béjaia . L. C.

Les Oranais peaufinent leur préparation ASMO

E

n vue de mettre fin au signe indien qui les a vu se faire toujours battre à Bejaia par le MOB, les hommes de Medjahed ont repris leur s séances d’entraînement avec la ferme conviction de bien se préparer à ce rendez-vous délicat à plus d’un titre. Les coéquipiers de Benmessaoud savent qu’ils ne doivent perdre aucun point, en prévision d’une course effrénée vers la première place du podium et qu’ils doivent se méfier de leur adversaire du jour qui lutte pour sa

survie dans ce palier de la division 2. Travail physique combiné avec des phases tactiques ont été l’ingrédient des protégés de Oumamar qui pourront bénéficier pour ce match de leur remuant milieu de terrain Bourouis, suspendu la semaine dernière. Les Oranais, bien que craignant leurs homologues béjaouis, ne partiront pas moins vers la capitale des Hammadites avec un moral relevé et la conviction de pouvoir faire quelque chose dans ce championnat. M. Touadjine

Medjahed : «Nous sommes l’équipe à battre»

Le coach des Oranais, qui fait un superbe travail depuis sa venue à la tête de la formation, sait que toutes les équipes veulent abattre ce jeune groupe qui fait des merveilles jusqu’alors.

«T

out le monde veut nous faire tomber, mais nos jeunes résistent et j’en suis heureux. Nous jouons match par match, car il est difficile de gérer la compétition en totalité, chaque vendredi nous ramenant ses surprises. Les joueurs sont sereins, ils sont appliqués aux entrainements et ils sont décidés à ramener un bon résultat de Béjaia. Je sais que le MOB, qui est une grande équipe qui ne mérite pas sa place actuelle et qui souffre depuis trois saisons au moins, cherchera la victoire à tout prix. Mais, nous ne nous déplaçons pas en victime expiatoire. J’ai une équipe qui joue bien au football et qui sait se surpasser. Je suis heureux que le championnat se termine sur ce rythme, car s‘il n’y avait aucun enjeu, nos jeunes ne travailleraient pas sérieusement aux entraînements et ne se donneraient pas à fond durant les matchs. C’est psychologique. » M. T.


18

L

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

HONNEUR DE TIZI-OUZOU/ 24E JOURNÉE ES NATH IRATHEN 1 - DC BOGHNI 8

Le DC Boghni assure la place de dauphin

e club du sud da la wilaya de TiziOuzou, le Djurdjura Club de Boghni, qui s’est déplacé pour le compte de la 24e journée du champio n n a t Honneur de Tizi-Ouzou à Larbaâ Nath Irathen, pour affronter la formation locale, n’a pas raté l’occasion pour revenir à la maison avec la totalité des points mis en jeu. Les coéquipiers de Marzouk Heddadi ont réussi un parcours époustouflant durant cette saison footballistique, en arrivant même par moments à concurrencer le leader, le LC Ifflissen. Cette jeune équipe de DC Boghni, qui s’est fixé comme objectif au début de l’exercice de jouer pour une place au

Publicité

milieu, a dépassé toutes ses intentions en jouant carrément pour une place sur le podium. Les matchs se succédant, les Noir et Blanc de Boghni carburaient à plein régime et enchaînaient avec de bons résultats, ce qui leur a permis d’entrevoir la suite de leur parcours avec beaucoup plus de confiance et d’assurance. Les gars de Boghni n’ont à aucun moment baissé les bras ; bien au contraire, ils se sont défoncés comme de vrais lions, en continuant à croire en leurs chances de finir le

championnat en apothéose. D o n c , c h o s e promise, chose faite puisque les camarades d e Haddadi, qui restent sur une c o u r b e ascendante, v o n t recevoir, pour le compte de la 25e journée, le leader du championnat, le LC Ifflicen en l’occurrence. Le club des sudistes de Boghni s’est bien acquitté de sa mission en revenant à la maison avec le plein. Une victoire, synonyme d’une position sur le podium, juste derrière le leader, le LC Ifflicen. Les Noir et Blanc de Boghni souhaitent vivement que cette place de dauphin pourra leur ouvrir grandes les portes de l’accession en Régionale II. Aberkane S.

Un précieux point pour le leader

XÆR± `M± s´ Êö‡‡‡‡‡´≈

oKF∑L∞« 2002/07/24 w≠ Œ¸RL∞« 250/02 rƸ wßUzd∞« ÂußdL∞« s± WO≤U∏∞« …dIH∞« 43 …œUL∞« ÂUJ•√ vC∑IL° .2003/09/11 w≠ Œ¸RL∞« 301/03 rƸ wßUzd∞« ÂußdL∞U° rL∑L∞« Ë ‰bFL∞« Ë WO±uLF∞« ‹UIHB∞« rOEM∑° …¸U∂πL∞« W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ sKF¥ WO±u¥ Ë „U∂A∞« WO±uO° UNM´ sKFL∞« Ë 2009/12/28 a¥¸U∑° 04 rƸ WOM©u∞« WBÆUML∞« ZzU∑≤ s´ Ÿu{u± ŸËdALK∞ XÆRL∞« `ML∞« r¢ )WO∞UL∞« Ë WOMI∑∞«( ÷ËdF∞« rOOI¢ Ë qOK∫¢ bF° Maracana : w∞U∑∞« ‰Ëbπ∞« w≠ sO∂± u≥ ULØ WO∞U∑∞« WºßRLK∞ WBÆUML∞« mK∂L∞«

WºßRL∞« rß«

L

e match était certes à l’avantage des locaux, lesquels se sont procurés plusieurs opportunités de but, mais en vain, sans parvenir à les transformer en réalisations. Les visiteurs, de leur côté, ont bien tenu le coup en résistant et en annihilant toutes les tentatives des gars de NRB Beni Douala et en parvenant, en fin de compte, à repartir à la maison avec un point précieux qui aura sûrement des répercussions positives sur le moral des joueurs et ce résultat pourra même constituer un déclic pour les Pirates d’Ifflissen, lesquels ont grandement besoin de points pour s’éloigner davantage du dauphin et entrevoir l’avenir dans les meilleures conditions possibles. Les locaux, quant à eux, ont été déçus par ce semi-échec concédé at home. D’ailleurs, même leurs

WOKLF∞« rß«

dN®√ 10 Ãœ 21 173 958 .00

Publicite

WKOºL∞« W¥ôË ¸Ëdß s° …dz«œ ·UO{u° bL∫± W¥bK°

XÆRL∞« `ML∞« s´ Êö‡‡‡‡‡‡‡´≈

2002/02/24 w≠ Œ¸RL∞« 02/250 wßUzd∞« ÂußdL∞« s± 02 …dI≠ 43 …œUL∞« ÂUJ•_ UIO∂D¢ Œ¸RL∞« 338/08 rƸ wßUzd∞« ÂußdL∞U° rL∑L∞« Ë ‰bFL∞« WO±uLF∞« ‹UIHB∞« rOEM¢ sLC∑L∞« .2008/10/26 w≠ WBÆUML∞« s´ Êö´ù« bF° Ë ·UO{u° bL∫± W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ Ê≈ vK´ «¡UM° Ë Maracana …b¥d§ Ë œö∂∞« …b¥dπ° 2010 ÍdHO≠ 06 a¥¸U∑° WMKFL∞« ’Uª∞« 2010 ”¸U± 22 w≠ Œ¸RL∞« dC∫L∞« Ë 2010 ”¸U± 01 w≠ Œ¸RL∞« ÷ËdF∞« rOOI¢ dC∫± : ŸËdA± “Uπ≤S° WIKF∑L∞« WBÆUML∞U° jßË ·UO{u° bL∫L° »dAK∞ W∫∞UB∞« ÁUOL∞« WJ∂® lOßu¢ : w∞U∑∞« ‰Ëbπ∞« Vº• Áö´√ ¸uØcL∞« ŸËdALK∞ XÆRL∞« `ML∞« s´ sKF¥ ¸UO∑î≈ dÅUM´ ◊UI≤ ŸuLπ± “Uπ≤ù« ‰U§¬ WºßRL∞« wMI∑∞« nKL∞«

Ë ÷d´ qÆ√ w≠u∑º±

supporters ont affiché leur colère vis-à-vis des joueurs qui, selon eux, ont trop sous-estimé cette équipe du LC Ifflissen et en payant concédant ce nul croyant que le match était gagné d’avance, ce qui s’est répercuté négativement sur le rendement des joueurs du NRB Beni Douala qui ne s’attendaient pas à être tenus en échec par cette modeste formation d’Ifflissen, mais en football rien n’est impossible. Un match n’est jamais gagné d’avance et la réalité du terrain l’a démontré avec ces deux points perdus à domicile et devant son public par le club du Beni Douala. Alors, aux joueurs du NRB Beni Douala de se concentrer sur leur sujet en évitant dorénavant de tomber dans le piège de la facilité et de respecter leurs adversaires, quel que soit leur rang. Aberkane S.

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞« WHKπ∞« W¥ôË q°ù« sO´ …dz«œ …¸U∂πL∞« W¥bK° 10/121 : rƸ

“Uπ≤ù« …b±

NRB BENI DOUALA 0 - LC IFFLISSEN 0

Le club du LC Ifflissen, qui occupe la 1re place du championnat Honneur de TiziOuzou, qui s’est rendu samedi dernier au stade du Beni Douala pour en découdre avec la formation locale du NRB Beni Douala pour le compte de la 24e journée du championnat, est parvenu à réussir un coup d’éclat en arrachant un précieux point en dehors de ses bases. La partie s’est achevée comme elle avait commencé, c’est-à-dire sur le score vierge de 0 à 0 partout.

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞«

WE•ö±

DIVISIONS INFÉRIEURES

mK∂L∞«

WºßRL∞«

ŸËdAL∞«

Âöº∞« b∂´ Ë WF°U∑± ŸËdA± qO´ULß« W¥bK° dI± “Uπ≤≈ dDA∞«( …¸U∂πL∞« )Y∞U∏∞«

WMπ∞ Èb∞ rN≤uF© r¥bI∑∞ s¥bNF∑LK∞ q§√ dîPØ ÂU¥√ 10 `ML¢ .Êö´ù« «c≥ ¸ËbÅ a¥¸U¢ s± ¡«b∑°« WB∑ªL∞« ‹UIHB∞«

Maracana N° 1081 - Mardi 6 Avril 2010 - ANEP 803 129

÷d´ sº•√ w∞U±

46

Âu¥ 90

WJ∂® lOßu¢ Ãœ 6 932 812 .77 ‹U•d≠ wA∂Æ W∫∞UB∞« ÁUOL∞« bL∫L° »dAK∞ jßË ·UO{u°

Èb∞ sFD° ÂbI∑¥ Ê√ ¸UO∑îù« «cN∞ ÷¸UF± bNF∑± Í√ ÊUJ±S° dA≤ a¥¸U¢ s± «¡«b∑°« ÂU¥√ …dA´ q§√ w≠ ‹UIHBK∞ W¥bK∂∞« WMπK∞« .WO±uO∞« bz«dπ∞« w≠ Êö´ù« «c≥ Maracana N° 1081 - Mardi 6 Avril 2010 - ANEP 803 224


Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

OMNISPORTS

Natation Championnat national d’hiver (Petit bassin 25m) :

LE GSP ET L'AS PTTA VAINQUEURS

PETIT BASSIN 25M : le GSP et

l'AS PTTA vainqueurs du Championnat national d'hiver de natation

L

e Groupement sportif des Pétroliers d'Alger (GSP) (Messieurs) et l'AS PTTA (Dames) ont remporté le titre du Championnat national d'hiver de natation (petit bassin 25m) qui s'est clôturé samedi à la piscine de Bab Ezzouar (Alger). Les compétitions de ce Championnat d'hiver dominées par le GSP avec 19 médailles (9 en or, 4 en argent et 6 en bronze), ont été animées par 250 nageurs dont 113 nageuses représentant 36 clubs inscrits dans 13 Ligues sportives. La 2e place (Messieurs) est revenue au CCN (Tizi Ouzou) avec 7 médailles d'or suivi du (RTAET) (Oran) avec une médaille d'or, quatre en argent et deux en bronze.

Formule 1 :

VETTEL RÉCOMPENSÉ

L'homme en forme de ce début de saison finit par l'emporter. Malchanceux lors des deux premières manches de la saison à Bahreïn et en Australie, Sebastian Vettel remporte le Grand Prix de Malaisie. Il devance son coéquipier chez Red Bull Mark Webber, auteur de la pole position, et son compatriote Nico Rosberg (Mercedes).

A

près avoir laissé filer, pour des problèmes mécaniques, deux victoires lui tendant les bras lors des deux premiers Grand Prix de la saison, Sebastian Vettel s'adjuge la victoire à Sepang. Un succès qui s'est construit en deux actes. Premier acte : le départ. Troisième temps des qualifications, le pilote allemand a pris le meilleur départ. Au premier virage, il était passé en tête devant son coéquipier, Mark Webber, auteur de la pole position. Deuxième acte : les stands. L'Australien choisit de rentrer le premier aux stands. Une stratégie qui aurait dû lui permettre de dépasser Vettel. Mais une erreur d'un de ses mécaniciens a prolongé son arrêt de quelques secondes, le faisant rentrer en piste juste derrière Vettel.

Mi-lourds : HOPKINS

L'

Cette compétition qui a duré quatre jours (du 31 mars au 3 avril) a été marquée par six nouveaux records nationaux dont quatre réalisés par la nageuse Benaceur Fella dans les catégories 100 m papillon (1'01"29), 100 m Quatre nages Dames (1'04"50), 50 m nage libre 26''58) et 200 m Quatre nages (2' 21"06). Le nageur Kebbab Nabil a battu le record du 100 m Quatre nages Messieurs avec 0'56"29 alors que la nageuse Yefasah Lydia a battu le record du 200 m brasse avec 2'35"03. Selon les techniciens présents durant cette compétition le niveau technique de celle-ci a été jugé «acceptable». Des nageurs et nageuses de 12 clubs des Ligues des wilayas d'Alger, six d'Oran, quatre de étif, deux de Skikda, Boumerdes, Tlemcen, Constantine et enfin une seule équipe de Bejaia, Jijel, Relizane, Bouira, Ouargla et Tipaza ont participé à ces joutes. R. S.

Troisième, l'Allemand Nico Rosberg a réalisé une course sérieuse du début à la fin. Le quatrième est une surprise avec le Polonais Robert Kubica. Sixième au départ, le pilote Renault a réussi un excellent départ pour glaner de précieux points. Autre pilote à avoir doublé initialement deux adversaires, le septuple champion du monde Michael Schumacher, parti 8e, n'a pas connu la même réussite. Sa Mercedes l'a lâché durant le 10e tour alors qu'il était 6e. Depuis le début de la saison, Michael Schumacher n'a jamais été en mesure de se mêler à la lutte pour les premières places. A 41 ans, il effectue un début de saison mitigé, qui l'a vu terminer 6e et 10e des deux premières courses, à Bahreïn et en Australie. Cinquième, Adrian Sutil (Force India) a résisté à Lewis Hamilton (McLaren) tout le dernier tiers de la course. Le champion 2008, parti 20e après des qualifications perturbées par la pluie samedi, a été l'un des grands animateurs de la course, tout comme l'autre McLaren de Jenson Button (8e) et les deux Ferrari. Felipe Massa, parti 21e, termine 7e, alors que Fernando Alonso a dû abandonner à quelques boucles de la fin. L'Espagnol Jaime Alguersuari (Toro Rosso), 9e, marque les premiers points de sa carrière, juste devant Nico Hülkenberg (Williams).

A PATIENTÉ 17 ANS

Américain Bernard Hopkins (45 ans) a pris sa revanche sur son compatriote Roy Jones Jr (41 ans), le battant largement aux points à l'unanimité des juges (117110,117-110,118-109) lors d'un combat en 12 reprises, catégorie mi-lourds, sans titre en jeu, samedi soir à Las Vegas. Pour le titre vacant IBF des moyens en 1993 à Washington, Jones avait nettement dominé Hopkins également aux points. Les deux vétérans qui souhaitaient cette revanche depuis plusieurs années, ont tous deux effectué une carrière impressionnante. Hopkins avait été ainsi le premier boxeur à avoir unifié le titre de champion du monde des poids moyens des quatre principales catégories (WBA, WBC, IBF et WBO) en battant par KO à la 9e reprise son compatriote Oscar de la Hoya le 18 septembre 2004. Roy Jones Jr a été plusieurs fois champion du monde dans quatre catégories différentes, des poids moyens aux poids lourds, remportant notamment une quarantaine de victoires par KO sur plus de 60 combats.

Cyclisme : LE

19

15E TOUR DE TIPASA REMPORTÉ PAR CHAABANE REDOUANE (GSP)

Le coureur cycliste Chaabane Redouane du Groupe sportif des pétroliers, a remporté samedi dernier le 15e tour cycliste de Tipasa en terminant premier devant Nabil Bave d’Ain Benian et Azzedine Laagueb, son propre coéquipier au GSP.

C

hez les juniors, la première place est revenue à Fayçal Hamza du SOVAC d’Alger qui était suivi, respectivement, par Billel Kaci de Boufarik et de Hocine Lebdi d’Ain Témouchent. 125 coureurs représentant plusieurs clubs issus d’une dizaine de wilayas du pays ont pris part à cette compétition. S. B.

ADOPTION DES BILANS MORAL ET FINANCIER

Karaté :

Finalement et après plusieurs heures de débats houleux, les membres de l'assemblée générale ordinaire (AGO) de la Fédération algérienne de Karaté (FAK), ont adopté samedi dernier les bilans moral et financier de l'exercice 2009 et ce, en présence du représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Ces bilans ont été approuvés par 38 membres contre 35. Le président de la FAK a brossé un état des lieux de la discipline, tout en lançant un appel à la tutelle pour l'aider à concrétiser le programme mis en oeuvre par l'actuel bureau fédéral. Selon le président de la Fédéraiton "le karaté national a réalisé durant l'exercice 2009 des résultats plus que positifs, durant lequel nous avons récolté 67 médailles dans des compétitions officielles et des tournois internationaux", a précisé le premier responsable de l'instance fédérale. R. S.

Gymnastique :

ORAN (FILLES) ET SAIDA (GARÇONS) S’IMPOSENT À ORAN

Les gymnastes filles d'Oran filles et garçons de Saida ont remporté la 2e phase du championnat régional de gymnastique artistique, disputée samedi à la salle des Frères Missoum de Hai Sidi El Houari d'Oran.

C

hez les garçons, les premières places ont été remportées par les jeunes d'Oran dans les six après (le sol, le cheval d'arçon, les anneaux, le saut, les barres parallèles et la barre fixe). Chez les filles, cette compétition a été nettement dominée par les éléments de la ligue de Saida qui se sont illustrés dans les quatre épreuves disputées dans cette phase régionale (la barre asymétrique, la poutre, le sol et le saut de cheval).

Boxe:

LE BRITANNIQUE HAYE CONSERVE SON TITRE

samedi soir à Manchester son titre de Le Britannique David Haye a conservé par A en battant l'Américain John Ruiz champion du monde des lourds WB son iné de 29 ans a dom abandon à la 9e reprise. Le Londonien tapis au cours au fois trois t oyan l'env e, adversair bat. du com


20

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

Liverpool - TORRES

Manchester United SUPPORTER... LE REAL ET LE BARÇA SUR EVANS ? D'ARSENAL

A cinq journées de la fin de la Premier League, trois équipes sont encore en lice pour décrocher le titre de champion. Le leader Chelsea compte à l'heure actuelle deux points d'avance sur Manchester United et trois sur Arsenal. L'attaquant du Liverpool FC Fernando Torres (26 ans, 22 matches de Premier League cette saison, 18 buts) espère que les Gunners seront sacrés en fin de saison. "J'aimerais qu'Arsenal soit champion. Il a le meilleur calendrier des trois. (…) Wenger mériterait de remporter ce titre. Il doit être imité pour le travail accompli au cours de toutes ces saisons", a confié sur Canal+ l'attaquant espagnol des Reds qui luttent de leur côté pour accrocher la quatrième place du classement, qualificative pour le tour préliminaire de la prochaine Ligue des Champions.

Manchester City :

S Mancini : "JE SUI ICI" TER S E R E D X U E R U E H

ne qu'il n’avait aucu lonnes du Mirror, co r te les es ns ch da an é «M qu di e. a in hain Roberto Mancini er Manchester City la saison proc ulais partir intention de quitt spécial. Je n’ai jamais dit que je vo qué r ici», a indi City est un club is heureux de reste pour Turin. Je su i met fin aux rumeurs. le coach qu

Barcelone : IBRAHIMOVIC

L'

attaquant suédois du FC Barcelone,

Zlatan Ibrahimovic, qui avait marqué les deux buts du Barça face aux Anglais d'Arsenal mercredi en quart de finale de la Ligue des Champions (2-2), sera absent mardi pour le match retour au Camp Nou. "Ibra souffre d'une petite déchirure" au mollet droit "qui l'empêchera de disputer le match", a annoncé le club qui ne précise pas si le joueur serait remis pour le décisif "clasico" contre le Real Madrid, samedi, en championnat d'Espagne. Ibrahimovic, 28 ans, a ressenti un élancement à la jambe droite samedi aprèsmidi et a dû céder sa place à la

ABSENT CONTRE ARSENAL

dernière minute à Bojan face à l'Athletic Bilbao (victoire 4-1). L'entraîneur Pep Guardiola, qui doit déjà remodeler sa défense du fait des suspensions de Gerard Pique et Carles Puyol, sera donc probablement amené à revoir aussi son attaque. Thierry Henry, ménagé samedi, et Bojan, auteur d'un doublé contre Bilbao, sont candidats, de même que Pedro.

Henry gêné aux tendons ?

Italie : TOTTI

Une nouvelle fois, l'attaquant du Barça, Thierry Henry (32 ans, 16 matchs et 3 buts en Liga cette saison), n'a pas joué ce week-end. Malgré la blessure de Zlatan Ibrahimovic, l'entraîneur catalan Pep Guardiola a préféré se passer des services de l'international français contre l'Athletic Bilbao (4-1). Selon le tacticien espagnol, Henry est "gêné aux tendons d'Achille". Aura-t-il récupéré mardi, pour la venue d'Arsenal au Camp Nou ?

POURRAIT REVENIR EN SÉLECTION

Les Italiens en rêvent. Francesco Totti (Photo Presse-Sports) pourrait bien revenir en sélection nationale afin de disputer la Coupe du monde 2010. Au micro de Canal Plus TV, le numéro 10 de la Roma s'est exprimé à ce sujet : «Je ne sais pas si je vais revenir parce que je n'ai pas encore parlé à Lippi (le sélectionneur) et puis je dois savoir où j'en suis au niveau de la forme. Puis je dois voir si l'équipe veut de moi, donc c'est une chose après l'autre». Avec la Nazionale, il a été sélectionné à 58 reprises, pour 9 buts inscrits. En 2006, il est devenu champion du monde face à la France. En 2000, il avait également disputé la finale de l'Euro. Lors du prochain Mondial, en Afrique du Sud, l'Italie retrouvera, dans le groupe F, le Paraguay, la Nouvelle-Zélande et la Slovaquie.

Désireux de renforcer leur défense centrale en vue de la saison prochaine, le Real Madrid et le FC Barcelone auraient jeté leur dévolu sur le même joueur. Selon le journal anglais People, les deux gros bras de la Liga souhaiteraient engager Jonny Evans (22 ans, 15 matches de Premier League cette saison), en fin de contrat avec Manchester United en juin 2011. L'international nord-irlandais n'aurait toujours pas trouvé d'accord avec les Red Devils en vue d'une éventuelle prolongation, en raison de prétentions salariales à priori trop élevées.

INTERNATIONALE

Hambourg

GUERRERO ALLUME UN SPECTATEUR

L'attaquant de Hambourg, José Paolo Guerrero (26 ans, 6 matchs et 4 buts en Bundesliga cette saison), risque une lourde suspension pour avoir envoyé une bouteille d'eau dans la tête d'un spectateur samedi, au terme du match nul (0-0) concédé face à Hanovre. Pour son deuxième match après plus de six mois d'absence sur blessure, l'attaquant péruvien n'a pas supporté les insultes racistes proférées par l'individu à sa sortie de la pelouse. "Peu importe les insultes, une telle réaction est inacceptable. Il sera sanctionné en interne", a grondé son entraîneur Bruno Labbadia.

Bayern :

MAGATH : "INUTILE DE PENSER AU TITRE"

D'après Felix Magath, son équipe aurait du mal à conquérir le titre de champion d'Allemagne après sa défaite samedi à domicile (2-1) devant le Bayern Munich dans le cadre de la 29e journée. "Après un tel match, aucun de mes joueurs ne doit plus s'embêter à penser au titre", a déclaré l'entraîneur de Schalke 04 après la deuxième défaite en dix jours de son équipe. "Cette défaite est méritée. On n'a pas été assez vers l'avant, on a été trop prudent, on leur a montré trop de respect", a-t-il regretté. Schalke 04, leader avec deux points d'avance sur le Bayern avant cette rencontre, a pourtant joué en supériorité numérique pendant près de 50 minutes avec l'exclusion d'Hamit Altintop.

Kevin Kuranyi, auteur de son 18e but de la saison, a toutefois estimé qu'il ne fallait "pas penser au titre". "C'est trop tôt pour cela, nous n'avons pas atteint notre objectif de la saison, qui est la qualification pour l'Europe". "On a perdu trop de ballons et manqué de clairvoyance quand ils étaient réduits à dix. C'est là qu'on voit qu'on manque encore d'expérience par rapport au Bayern et qu'on a encore des choses à apprendre", a souligné le co-leader du classement des buteurs. Le Bayern Munich ne compte qu'un point d'avance sur Schalke 04 avant les cinq dernières rencontres de la saison et se rend le 10 avril à Leverkusen, 3e, tandis que le club du bassin de la Ruhr affronte Hanovre (17e).

Real

M. PELLEGRINI "ON PEUT GAGNER"

Programmé samedi à Santiago Bernabeu pour la 31e journée de Liga, le Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone pourrait décider du sort du championnat espagnol. Les deux équipes ��tant à égalité au classement, le vainqueur prendra en effet un ascendant comptable et psychologique indéniable. "Je ne crois pas qu'il y ait de favori. Les deux équipes sont dans une bonne période avec beaucoup de victoires et dans ce match, c'est celui qui se trompera le moins qui l'emportera. On doit récupérer les points perdus au Camp Nou. Je suis sûr qu'on peut gagner", a lancé l'entraîneur madrilène Manuel Pellegrini dans les colonnes de Marca.

Arsenal : WENGER

DONNE LES CLÉS DU JEU À NASRI

Francesc Fabregas étant blessé, le manager d'Arsenal, Arsène Wenger, compte donner les clés du jeu de son équipe au milieu de terrain Samir Nasri (22 ans, 21 matchs et 2 buts en Premier League cette saison), mardi soir à Barcelone, lors du quart de finale retour de la Ligue des Champions. Une grande responsabilité pour l'international français, après le résultat nul concédé à l'aller (2-2). "Le problème actuellement est que nous sommes courts. Une nouvelle blessure pourrait nous faire très mal. J'aurais aimé avoir Cesc à 100%, mais nous n'avons pas le choix, et nous devons compenser. Je dois trouver un bon équilibre dans notre jeu pour rendre la vie difficile au Barça. Mais Nasri est un des joueurs qui peut créer. Il sera important parce qu'il mènera notre jeu", a programmé Wenger.


Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

La myopie s'opère très bien

gents et ou trop « longs ». Pour rétablir leur vision, il faut amincir leur cornée. Pour cela, les chirurgiens utilisent le laser. L’opération dure 10 minutes (15 à 20 minutes avec l’installation au bloc) pour un oeil. Elle ne nécessite ni hospitalisation, ni anesthésie générale. Des gouttes endorment localement l’œil. Le patient ne souffre pas, même s’il peut ressentir de petites pressions désagréables pendant l’acte.

Il est toujours agité

Bouger dans tous les sens est un acte naturel pour les enfants. Mais l’agitation dont il fait preuve nous semble quelquefois exagérée. Comment réagir ?

Deux techniques dominent

Exit lunettes et lentilles de contact : les myopes peuvent retrouver une vision parfaite grâce à la chirurgie ! Tous les détails de cette opération avec Thomas Bouaziz, chirurgien ophtalmologiste à Champigny-sur-marne (94).

N

euf fois sur dix, les personnes opérées de la myopie se passeront toute leur vie de verres correcteurs. Une perspective de confort qui fait rêver tous les porteurs de lunettes et de lentilles ! Votre décision est prise ? Prenez rendez-vous avec un chirurgien ophtalmologiste qui pratique ce genre d’opération en cabinet, en clinique ou à l’hôpital. Pour en trouver un, rien ne vaut le bouche à oreille ou quelques coups de fil aux spécialistes de votre quartier. Lors du premier rendez-vous, le chirurgien vérifie que vous remplissez bien un certain nombre de critères : - Vous avez entre 18 et 45 ans. « Je conseille même d’attendre deux ans de plus que la majorité, question de maturité pour être sûr de son choix », précise le Dr Bouaziz. Quant aux personnes de plus de 45 ans, leur presbytie (la diminution de la vue de près touche tout le monde à cet âge) va petit à petit compenser leur myopie. Si elles préfèrent

quand même se débarrasser de leur trouble de loin, elles peuvent opter pour la chirurgie mais devront porter des lunettes pour lire. À noter : des techniques chirurgicales pour corriger la myopie et la presbytie en même temps se développent actuellement. - Votre myopie est stable depuis au moins deux ans. À savoir : plus la myopie est forte (supérieure à 8 dioptries), plus il sera difficile de proposer une chirurgie. - Vous ne présentez pas d’autre trouble visuel comme le glaucome, l’amblyopie, un décollement rétinien ni de pathologie grave générale de type inflammatoire (par exemple une polyarthrite rhumatoïde). - Votre rétine ne révèle pas de problème particulier, la cornée est assez épaisse et supporte la chirurgie. Ces facteurs se décèlent grâce à un fond d’œil et une topographie cornéenne. À noter : les tarifs s’élèvent à au moins 1000 euros (pour un oeil). La Sécurité Sociale ne prend rien en charge et seules certaines mutuelles prévoient un remboursement. Mais, si l’on tient compte du prix des lunettes et des lentilles (entretien compris !), et du confort apporté, l’investissement financier vaut largement le coup.

La myopie s'opère au laser

Les myopes ont des yeux trop conver-

- La PKR consiste à gratter la surface de la cornée puis à appliquer le laser. L’œil cicatrise tout seul. Il convient particulièrement aux patients dont la myopie n’est pas trop forte. Il peut provoquer quelques douleurs dans les jours qui suivent l’opération (soulagées par une lentille protectrice) et nécessite d’attendre 2 ou 3 semaines pour récupérer une vision parfaite. -Le Lasik, le plus utilisé, permet au médecin de « découper un capot » dans l’épaisseur de la cornée, d’appliquer le laser puis de reposer le capot. Les deux yeux sont de plus en plus souvent opérés en même temps. Les résultats sont optimaux dès le lendemain. Inconvénient : l’opération est un peu plus longue et plus délicate que le PKR et empêche à long terme la pratique de sport violent.

Petits pains aux chocolats INGRÉDIENTS : -250 g de farine -150 ml de lait -30 g de sucre -1 cuil. à c. de levure déshydratée. -1 cuil. à c. de sel -110 g de beurre -8 barres de chocolat -1 jaune d’œuf PRÉPARATION : Mettez tous les ingrédients, sauf le beurre dans le pétrin. Laissez pétrir jusqu’à avoir une boule homogène. Emballez-la dans du film alimentaire et laissez reposer toute la nuit au frigo. Le lendemain, étalez la pâte sur un plan fariné en un grand carré d’1 cm d’épaisseur Déposez le beurre froid au centre et rabattez chaque coin de pâte sur le beurre, soudez les bords.

Peu de complications

Hormis quelques désagréments sécheresse oculaire fréquente, présence d’un halo (un flou visuel autour des lumières vives dans l’obscurité) rare- les complications post-opératoires graves touchent moins de 1% de patients. Les plus forts myopes peuvent un jour connaître un léger retour des troubles, réopérables si la cornée le permet. Restent quelques précautions à prendre dans les semaines qui suivent l’opération : ne pas s’exposer au soleil sans protection, éviter les bains et les sports violents, mettre des gouttes antiinflammatoires et anti-biotiques quotidiennement. Par la suite, il faudra continuer à se rendre régulièrement chez son ophalmo. En effet, même si la vision est rétablie, l’œil reste myope et mérite donc d’être surveillé de près.

Tapez la pâte avec votre rouleau à pâtisserie puis étalez-la en un long rectangle puis pliez la pâte en 3 en portefeuille. Emballez la pâte dans un film alimentaire et mettez-la 30 au frais. Renouvelez l’opération 2 fois. Etalez la pâte et découpez 8 rectangles d’environ. Déposez une barre de chocolat et rabattez les côtés. Placez les petits pains sur une plaque recouverte d’une feuille de cuisson, Espacés les petits pains. Laissez lever 2 h dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air. Chauffer le four à 210°. Badigeonner les petits pains de jaune d'oeuf et enfourner pour environ 30 Min. Laisser refroidir et Jetez-vous dessus. Ils sont délicieux!!!!

21

Bouger : une preuve d’existence

Dès son plus jeune âge, votre enfant a besoin de se dépenser. Cette "agitation" est pour lui une preuve de son existence. Elle est aussi le moyen de se signaler à ses parents. Il se dit : « J’ai l’impression de ne pas exister, donc je m’agite. Plus je bouge, plus on me regarde. On me gronde même, mais au moins je commence à exister. » Mais attention, cette volonté d’attirer l’attention peut vite devenir un engrenage relationnel négatif. Il est donc important de signaler que l’on reste toujours à son écoute tout en lui apprenant à accepter une relative solitude. De la même manière, un bébé qui ne voit plus sa maman, partie préparer le repas dans la cuisine, va se mettre à pleurer. Pour lui redonner une paix intérieure, lui faire accepter cette "séparation momentanée" sans qu’il s’en inquiète, il suffira simplement de lui dire : « Maman est ici, juste à côté et te prépare à manger ».

Digérer les expériences

Apprenez à votre enfant à devenir autonome. Accompagnez-le dans ses découvertes. Il a besoin de vos explications pour que chacune d’elles soit absorbée, digérée, intégrée. Dans le cas contraire, il ne pourra pas passer à autre chose. Il sera inquiet, se rappellera cette angoisse qu’il a eue en découvrant une expérience trop précoce, trop dangereuse ou trop excitante. Vous lui éviterez ainsi la peur de rester seul, peur qu’il manifesterait par une agitation toujours plus forte. Acquérir cette sérénité intérieure lui permettra d’être plus calme, l’aidera à se construire par rapport aux autres.

Apprendre à gérer les émotions

En tant que parents, vous avez la nécessité de l’empêcher de s’exciter. Plus il est petit, moins il est capable de trouver en lui les ressources de s’apaiser. A vous de l'aider à gérer ses émotions en ayant recours à des phrases, certes un peu usées, mais pleines de bon sens. Par exemple, dites-lui « qu’on ne peut pas avoir tout, tout de suite », « qu’on ne peut pas tout faire, même si on en a très envie », « qu’il faut penser aux autres quand on agit »…

Tadjine aux pruneaux INGRÉDIENTS : 1 Kg de gigot d'agneau 500 g de pruneaux 100 g d'amandes mondées 1 oignon coupés en petits dés 1 bâton de cannelle 1 cuillère à café. de cannelle en poudre 2 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger 1 cuillère à soupe de miel Huile d'olive Sel, poivre PRÉPARATION : - Dans un autocuiseur mettre l'agneau, l'oignon, l'huile d'olive, le sel,

le poivre, le gingembre et le bâton de cannelle. - Faire revenir sur feu doux pendant 5 minutes en remuant de temps en temps. - Couvrir d'eau et faire cuire à couvert 40 minutes. Ajouter la cannelle en poudre et faire diluer le miel dans la sauce. - Laver les pruneaux et les mettre à cuire avec la viande pendant une dizaine de minutes. - Rajouter un peu d'eau si besoin. Verser l'eau de fleur d'oranger et laisser réduire la sauce. - 15 minutes avant de servir, faire dorer les amandes dans de l'huile chaude.


22

JEUX-DETENTE

Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 409

SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N° 408

LA B LAGUE Un représentant arrive devant une maison, sonne à la grille d'entrée mais personne ne répond. Il voit sur la grille un panneau: ATTENTION, PERROQUET MÉCHANT! Il rigole et pousse la grille pour aller vers la maison. Arrivé sur le perron, il voit, en effet, un perroquet perché sur la balustrade d'une fenêtre. Le perroquet penche la tête, le regarde et se met à crier : REX attaque !

COMBLE

Quel est le comble du jardinier ? C'est de raconter des salades !

D EV IN ETT E

Pourquoi les vaches ne parlent pas ? C'est marqué la ferme.

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 408

MOTS CROISÉS N° 409 HORIZONTALEMENT

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction

1 - Qui n'est jamais pareil 2 - Pas trés ponctuelles - Adresse toute proche 3 - Personne bien placée - Dieu des zéphyrs 4 - Thermes de l'Ariège - Marcherai à l'aventure 5 - Entrais en action Phase de satellite 6 - Peigne - L'argent du physicien 7 - Profilés - Préférés 8 - Tontes - Aigre 9 - Mot de congé - Fis de fines plaisanteries 10 -Marque distinctive - Outil de nettoyage d'orfèvre

VERTICALEMENT A - Ensemble d'ustensiles en cuivre B - Métal inaltérable Profession C - Endosse - Pas notées du tout D - Mit hors de lui E - Surplus militaire Poème lyrique F - Cessera d'évoluer (se) G - Fis une seconde fois - Pièce d'antan H - Il vaut bien le fer - Montrera sa joie I - Graveleuses Déesse de fellah J - Idéal d'avare Provoqua des sourires K - Brouillerai L - Fin de somme Placée chez le notaire

Aomar Moussi, Ali Oukili Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

06:00 M6 Music 07:00 Météo 07:05 M6 Clips 07:20 Météo 07:25 M6 Kid 07:40 Disney Kid Club 08:30 Météo 08:35 M6 boutique 09:50 Météo 09:55 Absolument stars 11:10 Un gars, une fille 11:35 La petite maison dans la prairie 12:45 Le 12:45 12:50 La petite maison dans la prairie 13:40 Météo 13:45 Avec les yeux du coeur 15:45 Une mère pour Anna 17:50 Un dîner presque parfait 18:50 100% Mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:40 Nouvelle star 23:05 Nouvelle star : quand l'émission s'enflamme

06:40 Télé-achat 06:40 Télé-achat 09:45 Granny Boom 08:40 Flipper 11:10 09:30Beauty Flipperand the Geek 11:55 10:20Elimidate Les sorciers de Waverly PlaceFriends 12:45 10:45Friends Les sorciers de Waverly 13:10 Place 13:40 Duo de maîtres 11:10 Sonny 14:25 Stargate SG-1 11:35 Sonny 15:15 Tellement vrai 12:25 American Dad ! 17:10 12:50Jonas American Dad ! 17:35 13:15Friends Stargate SG-1

S C O RP I ON

C A P R IC O RN

Il y aurait beaucoup à dire sur un sujet qui vous préoccupe. Regardez-y à deux fois avant de prendre position. Vous avez raison de vouloir en parler publiquement mais vous savez aussi que toute vérité n'est pas toujours bonne à dire surtout en de telles circonstances.

Votre pouvoir de persuasion vous permet d'obtenir ce que vous voulez. C'est le bon moment pour demander un entretien car on sera à votre égard dans de bonnes dispositions d'esprit. Vous réussirez à convaincre de l'utilité d'un projet qui vous concerne personnellement.

Un événement ou un désaccord pourrait vous atteindre au cour d'une rencontre amicale. Faites preuve de patience et de compréhension. Restez calme et regardez les choses sous leur vrai jour et ce sera pour vous une journée réussie.

Vous subissez une légère baisse de régime ce qui n'a rien de dramatique en soi. Vous vous ressaisissez facilement car vous avez la chance inouie de pouvoir garder votre calme face à une provocation arrogante. Votre victoire sera facile mais non sans gloire.

Vous avez suffisamment la grande forme pour vous sortir de votre routine journalière. Il faut aller franchement de l'avant. Il n'y a aucune raison de douter de vous car toutes les chances sont de votre côté si vous savez saisir la nouvelle opportunité qui va se présenter.

Vous serez sensible à l'opinion de quelqu'un pour qui vous avez beaucoup de considération. Les relations superficielles que vous avez eues jusque-là vont s'améliorer. Une attitude trop rigide pourrait provoquer une rupture, soyez souple et saisissez la chance qui vous est offerte.

Votre énergie sera à son maximum car vous aurez la chance de pouvoir recharger facilement vos batteries. Vous aurez l'occasion de passer un moment agréable en bonne compagnie. Evitez tout conflit éventuel car cela pourrait entamer votre potentiel d'énergie.

G E M EA U X

Votre honnêteté ne sera pas mise en cause malgré des ragots colportés decidelà. Faites le point avec la personne qui vous semble concernée par cette affaire. De bonnes occasions se présentent à vous et vous êtes sensible à certaines propositions sérieuses.

B LIER

VE R SE AU

MARDI

14:00Stargate StargateSG-1 SG-1 18:10 14:45Stargate StargateSG-1 SG-1 18:55 15:35 Tellement vrai 19:50 Tellement people : la quoti19:00 Les dossiers de «Vis dienne ma vie» : la quotidienne Listener 20:35 19:35The Friends 21:20 Listener 20:35The A nous quatre, Cardinal 22:15 Stargate SG-1 ! 22:15Stargate Les quatre Charlots 23:05 SG-1 mousquetaires 23:55 Stargate SG-1

Une décision importante vous concernant pourrait bien se prendre sans vous prochainement. Vous pensez devoir vous préparer pour en connaître tous les détails. C'est bien inutile car on vous annoncera la bonne nouvelle avant les autres. Vous aurez certaines satisfactions.

S A G IT A IR E

T A U RE A U

Vous aurez beaucoup de choses à faire. Heureusement la grande forme est là. Vous pourrez compter sur l'aide efficace d'une personne qui voudra vous aider. Acceptez son offre et encouragez-la car vous allez pouvoir compter longtemps sur sa coopération active.

Une quarantaine de candidats sont encore en lice lors de cette dernière séance d'auditions, au théâtre du Trianon. Quasiment en situation de concert, chacun d'eux interprètera une chanson en français, accompagné d'une bande orchestre, non seulement devant le jury, mais aussi devant un public de plus de 400 personnes. A l'issue de ces passages sur scène, le jury, composé de Lio, Philippe Manoeuvre, André Manoukian et Marco Prince, retiendra une vingtaine d'apprentis chanteurs, dont il épluchera la prestation à la loupe. Puis, en tête à tête, le jury recevra chacun des candidats pour lui signifier sa qualification ou non, en argumentant ce choix, car pour la première émission en direct du Pavillon Baltard, ils ne seront plus que quinze.

Il y a des instants décisifs dans la vie où il faut savoir faire un choix. On ne sait pas ce qu'il convient de faire ou de ne pas faire. C'est sans doute le moment d'envisager des changements déterminants ou même repartir à zéro. Pour vous, fort heureusement, le moral reste bon.

B A LAN CE

Il y aurait beaucoup à dire sur un sujet qui vous préoccupe. Regardez-y à deux fois avant de prendre position. Vous avez raison de vouloir en parler publiquement mais vous savez aussi que toute vérité n'est pas toujours bonne à dire surtout en de telles circonstances.

P OI S S O N

06:00 EuroNews 06:45 Ludo 08:30 Ludo vacances 11:10 Plus belle la vie 11:35 Consomag 13:00 Nous nous sommes tant aimés 13:30 En course sur France 3 13:45 Inspecteur Derrick 14:40 Keno 14:50 Sénat info 15:00 Questions au gouvernement 16:35 Culturebox 16:40 Slam 17:10 Un livre, un jour 17:20 Des chiffres et des lettres 17:50Questions pour un champion 18:30 18:30 aujourd'hui 20:08 Fred et Jamy à la découverte des défenses de l'organisme 20:10 Plus belle la vie 20:35 Louis la Brocante 22:05 Météo 22:08 La minute épique 22:10 Ce soir (ou jamais !) 22:30 Soir 3 22:55 Ce soir (ou jamais !)

Horoscope

C AN CE R

Nick doit recevoir une greffe de moelle épinière. Son frère Matty est le donneur. Pendant que le docteur Wilson se prépare à effectuer l'opération, il apprend que Matty est tombé malade. Comme il est le seul donneur compatible, l'équipe médicale doit faire son possible pour le guérir au plus vite, sinon la greffe ne pourra pas avoir lieu à temps pour sauver Nick, dont l'état de santé est de plus en plus alarmant. De son côté, Foreman fait face aux conséquences de son erreur. Quant à House, il a quelques soucis avec Hector, son nouvel animal de compagnie, qui se montre difficile à discipliner...

06:00 Les Z'amours 06:29 Point route 06:30 Télématin 09:04 Dans quelle éta-gère 09:05 Des jours et des vies 09:35 Amour, gloire et beauté 09:55 C'est au programme 10:55 Météo 2 11:00 Motus 11:30 Les Z'amours 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:50 Météo 2 13:55 Consomag 14:00 Expression directe 14:05 Toute une histoire 15:15 Comment ça va bien ! 17:15 Paris sportifs 17:20 Brigade des mers 18:05 CD'aujourd'hui 18:15 En toutes lettres 19:00 N'oubliez pas les paroles 19:50 Fred et Jamy à la découverte du système immunitaire 20:30 Emission de solutions 20:35 Rendez-vous en terre inconnue 22:15 Plein 2 ciné 22:25 Les infiltrés

LION

06:30 TFou 08:25 Météo 08:30 Téléshopping 09:20 Le destin de Lisa 09:40 Le destin de Lisa 10:10 Le destin de Lisa 10:30 Le destin de Lisa 11:08 La ferme Célébrités en Afrique 11:55 Petits plats en équilibre 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Pour le coeur d'un enfant 17:25 Monk 18:15 La ferme Célébrités en Afrique 19:05 Le juste prix 19:50 La prochaine fois, c'est chez moi 20:36 C'est ma Terre 20:38 Courses et paris du jour 20:45 Dr House 21:30 Dr House 22:20 Dr House 23:20 Enquêtes et révélations

V I E R GE

07h00 : Journal télévisé 07h00 : Journal télévisé (1er (1er édition) édition) 07h15 : Sabahiat (Télématin) 07h15 : Sabahiat (Télématin) 10h00 El-SâadaFarid 10h00 :: Ardhe Moughamarat 10h30 : El-Rahil 10h30 : El-Assil 11h15 Djoughafia 12h00 :: Dhawahir Firqat Mozart 12h00 : Alef Soual 12h30 Ibtikarat 12h30 Aâdjiba ( édi13h00 : Aâdjalet Journal télévisé tion du: 13h) 13h00 Journal télévisé Rebeca (13h30 édition: du 13h) 15h00 : Luisa Long métrage 13h30 Fernanda d'animation 15h00 : Mulan (El-Qalb 16h30 : Kaasse el fadaa Choudjaa) 17h00 :: El-djawal El-Aâlem baina yadak 16h30 17h30 : El-khal wa raihane 17h00 : Aâlem El-hacharat 18h00 : Journal télévisé ( édi17h30 : Maouid Mâa Eltion Amazigh) Qanoun 18h20 : Haoula aâlem 18h00 : Journal télévisé 19h00 : Ikhetar soualek (20h00 édition: Amazigh) Journal télévisé ( édi18h30 Sâa Riyadia tion du: 20h) 20h00 télévisé 21h00 :: Journal Min Waqiouna (22h00 édition: du 20h) 1.2.3. viva 21h00 : Fi Dairati Daoue l'algerie 23h00 : Dam El Houb Film algerien

23

Nuages épars. 21°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05 h 30 El-Dohr 12 h 52 El-Assar 16 h 28 El-Maghreb 19 h 16 El-Icha’a 20 h 36

Pourquoi y a-t-il du brouillard ? Le brouillard est composé, comme les nuages, de fines gouttelettes d’eau en suspension dans l’air. Ces gouttelettes se forment par condensation : quand l’air est humide et qu’il y a un refroidissement, la vapeur d’eau contenue dans l’air passe de l’état gazeux à l’état liquide. C’est le même phénomène qui se produit lorsqu’on sort un paquet du congélateur. Le brouillard apparaît souvent à la fin de la nuit, quand il n’y a pas de vent et que l’air se refroidit au contact du sol froid.


Maracana N° 1081 — Mardi 6 Avril 2010

24

«JE SUIS FIER DE CE QUE J ’AI FAIT JUSQUE-LÀ» MEHDI KERROUCHE :

SI LE PORTUGAL A ÉTÉ LA TERRE D'ACCUEIL DE LA LÉGENDE RABAH MADJER, D'AUTRES JOUEURS ALGÉRIENS SONT ACTUELLEMENT DANS LES RANGS DE DIFFÉRENTES FORMATIONS DE CE CHAMPIONNAT, COMME L'INTERNATIONAL RAFIK HALLICHE AU NACIONAL MADEIRA. A NAVAL, EN PLUS DE L'AUTRE ALGÉRIEN OMAR BELLAGRA, MEHDI KERROUCHE EST ARRIVÉ CETTE SAISON DANS CE PAYS, CE QUI NE L'A PAS EMPÊ CHÉ DE SE FAIRE REMARQUER EN INSCRIVANT DEPUIS LE DÉBUT DU CHAMPIONNAT CINQ BUTS. ENTRETIEN AVEC CET ATTAQUANT QUI A CONNU LE CHAMPIONNAT ALGÉRIEN ET L'USM ALGER DURANT SA CARRIÈRE.

Mehdi, peux-tu te présenter ? Je m’appelle Mehdi Kerrouche, j’ai 24 ans, je suis né à Dechy. Je suis avant-centre et j’évolue actuellement en première Division portugaise, à Naval 1° de Maio. Peux-tu nous résumer ton parcours footballistique ? J’ai joué tout d’abord en étant jeune au FC Les Epis qui est le club de mon quartier (dans le Nord de la France), à 12 ans je suis arrivé au SC Guesnain, puis à 18 ans au SC Douai où, au bout de 6 mois, j’ai intégré l’équipe première seniors qui était en CFA. Ensuite, je suis parti à l’AC Cambrai où je suis resté un an et demi avec, notamment, une qualification aux 32es de finale de coupe de France face à l’OM. J’ai enchaîné en Division II belge, au KSK Renaix. Ensuite, je suis parti à l’USMA, avant de revenir en France, au GFCO Ajaccio. J'ai signé cette année à Naval 1° de Maio en Liga portugaise. Lorsque tu évoluais à tes débuts à Cambrai, tu as été l'auteur d'un but face l'OM. En gardes-tu des souvenirs ? Oui, c’était donc en 1/32es de finale de la coupe de France. Je peux vous dire qu'à ce moment-là, j’étais vraiment heureux et fier, car ce but nous a tout d'abord permis d’égaliser, mais a également récompensé tous mes efforts effectués durant ce match. De plus, il y avait la grosse équipe en face avec Ribéry, Cissé, Nasri, Niang, Carrasso, Taiwo ou encore Cana. Tu es donc passé dans ta carrière par l'USM Alger, comment se sont déroulés les premiers contacts avec ce club ? Un ami qui connaissait le président Allik m'a dit que l’USMA était en stage de préparation à Lisses. Il lui a donc proposé mes services afin d'effectuer un essai avec l’équipe, et vu que j’étais en fin de contrat avec mon club Renaix et que je ne voulais pas prolonger, j’ai décidé de rejoindre l’équipe algéroise en stage. J’ai fait dix jours d'entraînement avec eux, en effectuant également trois matchs amicaux lors desquels j'ai marqué à chaque rencontre. Le club avait donc décidé de me faire signer. Tu es donc resté un an en Algérie, quels souvenirs gardes-tu de cette expérience et penses-tu que ton passage a été réussi dans cette équipe ? Mon expérience en Algérie a été très posi-

tive, pour moi, car j'ai gagné en maturité, en confiance et en expérience. Je peux même vous dire que cela me sert beaucoup dans le club dans lequel j'évolue actuellement au Portugal. J'ai signé dans l'une des plus grandes formations d'Algérie qui est l'USMA, dans laquelle j'ai joué aux côtés de grands joueurs tels que Dziri, Bourahli, Achiou, Ammour, qui ont été internationaux. Je garde aussi de belles images lorsque j'évoluais dans des stades pleins à craquer. Avec la ferveur des supporters algériens que tout le monde connaît, n'importe quel joueur en garderait de bons souvenirs. Tu jouais la saison dernière en CFA et tu as signé derrière en première Division portugaise. Comment se sont effectuées ces négociations pour revenir dans le monde professionnel ? Ayant fait une très bonne saison avec le Gazelec d'Ajaccio (ndlr : 8 buts inscrits en 14 matchs), plusieurs clubs de Ligue II française et de Division II portugaise avaient des vues sur moi. J’ai opté pour Naval car ce club possède la réputation d’être un bon tremplin, sans négliger le fait qu'il y a neuf Français qui sont sous contrat ici, il faut avouer que ce paramètre a beaucoup pesé dans mon choix. Tu évolues en attaque, quelles sont tes qualités sur un terrain ? Mes principales qualités se situent davantage dans la finition devant le but. J'ai aussi une bonne lecture du jeu, le sens de l'anticipation, du déplacement et une appréciable qualité technique, qui me sert pour les contrôles de balles et les remises. Pour revenir à cette saison, tu as inscris cinq buts depuis le début de saison. Comment s'est déroulée ton intégration dans ce nouveau pays ? Je suis juste fier du travail réalisé depuis mon départ de l'USMA. Dans le foot, seul le travail paie, et Elhamdoullah, ca marche bien pour moi en ce moment. Mais il n'est pas question de se relâcher car rien n'est jamais acquis dans ce métier. C'est flatteur d'être parmi les meilleurs buteurs du championnat, surtout que les joueurs qui sont devant moi jouent dans de grands clubs qui jouent les premiers rôles, avec donc plus de possibilités de briller logiquement. Maintenant, c'est vrai que c'est un avantage d'avoir dans l'équipe des joueurs français qui sont au club depuis deux ou trois saisons et

qui connaissent très bien la ville. Sans oublier non plus le fait qu'ils parlent couramment le portugais, donc pour l'intégration cela m’a beaucoup facilité les choses, que ce soit avec les partenaires ou le coach lorsqu'il me donne des consignes. Avec le travail à l'entraînement et l'aide de mes coéquipiers, mais surtout l'aide d'Allah, dès mes premiers matchs avec l'équipe, j'ai réussi à marquer et aider mon équipe à gagner des matchs et des points importants en vue du maintien. Cela étant tout de même non négligeable pour être vraiment bien incrusté dans le groupe. Tu avais bien démarré ta saison et tu connais actuellement un coup de frein ; as-tu une explication ? C’est vrai que j’ai effectué un début de saison remarquable, qui m’a valu d’être le titulaire au poste d’avant-centre dans mon club avec de nombreux buts inscrits et la délivrance de passes décisives, que ce soit en championnat ou en coupe. Mais dernièrement, une blessure aux adducteurs m’a freiné dans ma progression, en m’éloignant des terrains quelque temps. Depuis un mois, ça va mieux, et même si par moments je ressens une petite douleur, je suis en pleine possession de mes moyens. Toutefois, entretemps, l’équipe a connu de bons résultats ; donc, le coach ne change pas son onze pour le moment, je travaille maintenant d’arrache-pied aux entraînements afin de récupérer ma place. Tu seras toujours à Naval la saison prochaine ou tu as déjà des envies d'ailleurs ? C’est encore trop tôt pour parler de mon avenir, mais c’est vrai qu’avec la saison que j’ai effectuée et les buts que j’ai inscrits, beaucoup de clubs se sont manifestés en vue de la saison prochaine. L'avantage pour ces derniers étant surtout que j’ai signé pour un an, donc si un club me formule une offre intéressante, je serai libre. Mais, pour le moment, je ne me prends pas la tête sur ce sujet et je laisse le soin à mon agent de s’occuper de cela. Chaque chose en son temps, nous étudierons toutes les offres en fin de saison. Parlons maintenant de la sélection algérienne ; qu'as-tu pensé de son parcours à la CAN et quel serait ton pronostic pour la Coupe du monde ? J'ai suivi avec beaucoup d'attention le parcours de la sélection et je pense que l’on a fait un bon parcours, car être demi-finaliste alors que l’on n’a pas participé aux deux dernières CAN est déjà flatteur. En ce qui concerne le prochain Mondial, je pense qu'en gardant cette humilité et cette détermination qui nous caractérisent, on peut bien figurer en Coupe du monde. Concernant mon pronostic, je dirais que l'Angleterre reste le favori du groupe et je pense que

l’Algérie pourra rivaliser avec les deux autres équipes (Slovénie et Etas-Unis) afin d'arracher ce billet qualificatif pour le second tour. Ce sera difficile, mais tout à fait jouable pour notre sélection nationale. De ton côté, est-ce un objectif de pouvoir rejoindre cette sélection ? Oui, bien sûr. Depuis tout petit, je rêve d'être en sélection. C'est d'ailleurs le souhait de tout footballeur algérien à vrai dire. Le fait d'être cité comme un éventuel renfort m'honore, car cela prouve que mon travail depuis le début de saison est reconnu. Maintenant, c'est vrai que les Verts possèdent de grands attaquants tels que Ghezzal, Saïfi, Djebbour, mais si le sélectionneur M. Saadane fait appel à moi, ce serait avec grand honneur que je répondrai présent pour porter haut et fièrement les couleurs de mon pays. Personne ne peut imaginer à quel point je désire porter le maillot de l’équipe nationale. Cela ne pourrait que me rendre fier car j’aurais réalisé mon rêve. As-tu déja eu des contacts avec la FAF ou le sélectionneur durant cette saison ? Oui, j’ai eu des contacts avec la FAF, par le biais de son président M. Raouraoua, qui m'a appelé personnellement. Je dois vous avouer que cela m’a rempli de joie et rendu fier. Maintenant, je peux vous assurer que je vais faire le maximum avec mon club pour que le jour où M. Raouraoua me rappelle ce sera pour m’annoncer ma convocation avec l’EN. As-tu des connaissances parmi les joueurs de la sélection A actuelle ? Je les connais de réputation et de nom, je connais aussi leur jeu sur le bout des doigts. Bien que nous ayons des amis en commun, je n'en côtoie aucun. Pour rester sur l'Algérie, de quelle ville proviens-tu et as-tu eu l'occasion d'y retourner depuis ton départ de l'USMA ? Je suis originaire de Tlemcen, je peux vous dire que je retourne en Algérie chaque été afin de voir la famille et les amis avec toujours autant de plaisir. Tu suis toujours les résultats de cette équipe et plus généralement du championnat ? As-tu un favori ? En effet, je suis toujours le championnat algérien et surtout l’USMA où j’ai encore beaucoup d’amis. Mais, malheureusement, cela ne se passe pas très bien cette année, comme avec la récente défaite concédée sur le score de 2 buts à 1 face au MCA. Le favori reste pour moi le MCA, au vu de sa première place et ses neuf points d’avance sur la JSMB, je pense donc que le MCA ira au bout. Pour finir, si on te demandait ton club préféré ? Ton joueur modèle ? Mon club préféré est le Barça. Regarder cette équipe jouer sur un terrain est tout simplement exceptionnel. Ça me donne personnellement beaucoup de plaisir à les suivre. Concernant mon joueur modèle, c'est Ronaldo, le «vrai» (rires). Entretien réalisé par Farid A. In.dzfoot.com


maracanafoot1081