Page 1

www.maracanafoot.com

Dimanche 4 Avril 2010 - N° 1079 - Prix 20 DA

Belfodil : «MON CHOIX, J’EN DISCUTERAI AVEC MA FAMILLE»

La Kabylie en liesse EN L’ABSENCE DE LA DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE

DÉSORMAIS, C’EST AUX JOUEURS DE CHOISIR ECH CHERGUI : «Je dédie cette qualification aux supporters»

TOUT POUR SE RELANCER EN CHAMPIONNAT

KAROUF : «Le match face au MCEE sera le tournant en championnat pour nous»

JSMB

La 3 place en point de mire e

BOULEMDAÏS : «L’OBJECTIF EST LARGEMENT ATTEINT …»

MCA

Une semaine déterminante pour le Mouloudia

USMH

Les joueurs réclament la deuxième tranche BOUALEM : «JE VEUX RESTER À L’USMH»

L’info continue sur www.maracanafoot.com


02

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

BALLE AU CENTRE

ECLAIRCIES D ’AVRIL

Par ALI BOUACIDA

En ces journées rayonnantes d’Avril, ne faut-il pas ranger cet arsenal de plumes aigries sujettes toujours à critiquer plus et à diagnostiquer notre football comme étant presque agonisant ? Nous avons vu une JSK conquérante livrer un football de haute facture face à une équipe tunisienne qui est loin d’émarger chez les amateurs. Un match plein, agréable et d’un haut niveau technique. L’autre grosse pointure du football national, l’ESS a rempli avec brio son contrat avec un score sans appel. L’équipe nationale a, elle, gagné cinq places au classement de la FIFA et nous demeurons optimistes malgré les incertitudes sur la composition définitive du groupe que l’entraîneur national s’évertue à « prospecter » encore, défiant ainsi l’échéance très proche du mondial. Nous avions pris l’habitude de déplorer le niveau du football ainsi que des multiples avatars qui le minent. L’absence de formation, le mépris manifeste envers les petites catégories, la violence et la corruption font donc partie du quotidien de notre sport favori et quand une éclaircie surgit comme ça dans le ciel d’avril, nous nous remettons à espérer au printemps. Il faut dire que les magnifiques prestations de la JSK et de l’ESS font l’effet de camouflets à noter incurable pessimisme et il nous faut admettre nous être trompé de diagnostic : nous sommes heureux de pouvoir de temps en temps nous planter de la sorte et nous souhaitons toujours faire fausse route quant à l’appréciation de nos clubs. Finalement cela ne se passe pas si mal et au point de vue continental, notre football arrive quand même à se frayer une place plus qu’honorable. Nous faisons donc notre mea culpa en toute humilité et devant les succès retentissants de Tizi et de Sétif, continuer à fustiger notre championnat et le traiter de faible, c’est assurément faire montre de mauvaise foi. Bien sûr, nous continuerons à parler de formation, ce talon d’Achille de notre football, du manque de stades, de violence, de dirigeants incompétents…tout en restant réalistes car ces embellies qui nous viennent de Kabylie et des Hauts-plateaux ne doivent en aucun cas nous faire perdre de vue l’essentiel : beaucoup de travail reste à faire. Pour l’heure, nous savourons ces triomphes comme l’arrivée de deux superbes hirondelles dans le ciel plombé de notre football. Nous en avons bien besoin. Comme quoi, nos clubs sont capables de déplacer des montagnes. A. B.

JUMELLES

AS Radieuse : 12e tournoi “Printemps foot ”

BELLOUMI, KOUICI ET MEGHARIA HONORENT LES JEUNES TALENTS

Ambiance de fête ce jeudi au stade de proximité Abdelkader-Reguig de Maraval à Oran et engouement populaire pour le beau spectacle que présentait l’association Radieuse à l’occasion des finales du tournoi “Printemps foot” en clôture à sa 12e édition. Des finales qui se sont terminées en apothéose dans un très bon climat. Des milliers d’amoureux du beau jeu ont savouré le spectacle technique présenté par les acteurs des finales, dans toutes les catégories, à savoir les benjamins, les minimes et les seniors. La récompense a été à la hauteur de la prestation puisqu’ils ont reçu des cadeaux de valeur parmi lesquelles des téléphones portables, des DVX , des équipements sportifs. Ces finales demeureront dans l’histoire du sport de proximité de la région Ouest, car elles ont été vraiment à la hauteur des espérances du nombreux public. Trois finales et un grand match de gala qui a réuni les anciens internationaux à l’image des Belloumi, Kouici et autre Megharia qui ont rappelé aux jeunes et aux moins jeunes, l’état merveilleux dans lequel évoluait notre football national. Ces internationaux ont aussi donné une leçon de savoir-vivre et de maîtrise aux jeunes les poussant à faire preuve de travail et d’hygiène de vie pour aspirer à mieux dans leur carrière footballistique. Les vainqueurs de cette 12e édition de “Printemps foot” ont eu pour nom en benjamins, l’école de l’AS Radieuse qui a battu Nadi El Hillal de Bouira sur le score de 4 buts à 2 avec les buteurs Ryad, Hoceina (2), Hamani du côté de la Radieuse et Amokrane, Bourrabah. Dans la catégorie minimes, l’école du CMB Bab-ElOued a fait souffrir l’école de la Radieuse, mais le match n’a pas connu de vainqueur avec un score final de 2 buts partout. L’entraîneur de Bab El Oued, Kouhil, ex-joueur du CRB, a été très content de la manière dont les dirigeants de la Radieuse ont reçu sa formation. “J’ai été agréablement surpris par le niveau de réception et l’engouement populaire des responsables de la Radieuse et du public oranais. J’avais des échos de la Radieuse et de ses événements, mais cette réception a dépassé tout ce que je pensais. Ce tournoi a été une grande réussite grâce au savoir-faire de cette association qui a des gens bourrés d’expérience et de sagesse”.

RAOURAOUA DE RETOUR À ALGER...

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, après avoir effectué la mission de superviser en France des joueurs susceptibles d’intégrer l’équipe nationale est de retour à Alger.

... Il présidera la réunion du bureau fédéral

Aussi, Mohamed Raouraoua présidera la réunion du bureau fédéral prévue après demain mardi au siège de la Fédération.

LA MISE EN GARDE DE LA LNF

La Ligue nationale de football met en garde les clubs contre toutes manœuvres ou influences lors des derniers matchs de cette fin de saison en rappelant une des dispositions des règlements généraux : «Est considérée comme tentative d'influence sur le cours du championnat toute équipe seniors qui au cours des cinq (05) dernières journées du championnat n’aura pas aligné au moins huit (08) joueurs ayant été inscrits auparavant sur les feuilles de matchs des dix (10) dernières rencontres au moins des précédentes de la phase retour» Cette mise en garde est d’une grande importance pour une fin de championnat à la régulière

YAHIACHERIF, UN NOVICE !

Nous ne savons pas quelle mouche a piqué le joueur kabyle Yahia-Cherif, lors du match qui a opposé la JSK au Club Africain comptant pour la Champions ligue africaine. En effet, ayant déjà reçu un carton jaune de la part de l’arbitre marocain, il enleva son maillot après avoir inscrit un but ce qui lui valut un 2e carton jaune synonyme d’expulsion laissant par la même occasion ses coéquipiers terminer le match à 10. Nous avons même vu le garde-matériel Samir essayer de l’empêcher d’enlever son maillot

EN A ’

STAGE À 10 PARTIR DU RIL AdV u

En prévision ce fa match retour u v ré p e à la Liby l ri le 17 av prochain, l’entraîneur Abdelhak Benchikha s regroupera se r ti ar p joueurs à de samedi prochain. Ce eu stage aura li au Centre national de t regroupemen s n io ct le sé des es ip u et des éq et nationales Ben Aknoun militaires de u départ pour la ’a durera jusqu ne. Il est à signaler en y b li capitale dront pas eurs ne pren abouche u jo x eu que d eB d it e, il s’ag part à ce stag blessé et Metref t (MCA) qui es u pour cette d en sp capitale (ESS) su épart pour la 15 d e L e. tr n udi renco prévu pour je libyenne est n. avril prochai

UN CHAMPIONNAT PROFESSIONNEL SAISON 2010/2011 : RÉALITÉ OU UTOPIE

Tous les sportifs se posent la question pour savoir si réellement un championnat professionnel aura lieu la saison 2010/2011. Sachant que pour l’instant aucun cahier des charges n’est disponible, nous ne voyons pas comment un championnat professionnel verrait le jour la saison prochaine. Toutefois, ce qui est sûr, c’est que les clubs algériens ne pourront plus participer aux compétitions internationales à partir de 2011. Alors, Messieurs les responsables, retroussez-vous les manches!


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

EQUIPE NATIONALE

EN L’ABSENCE DE DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE

03

DÉSORMAIS, C’EST AUX JOUEURS DE CHOISIR

D

epuis plus d’une année déjà, la carrière internationale de nombreux joueurs évoluant dans les championnats français et ayant la double nationalité est relancée. En année, l’équipe nationale s’est hissée de manière impressionnante, jusqu’à arracher la qualification en coupe du monde. Dès lors, l’équipe nationale est devenue le centre de convergence pour beaucoup de jeunes joueurs d’origine algérienne qui aspirent à porter le maillot des Verts. L’équipe nationale Algérienne est revenue dans le ghota mondial et, donc, il est tout à fait normal que l’on se bouscule à la porte de la sélection. La conjoncture est favorable, elle devrait être bénéfique pour toutes les équipes nationales, à la seule condition que la FAF se penche sérieusement sur cet aspect.

Pour le Mondial 2010 et pour plus tard

Cet intérêt pour la sélection nationale est diversement apprécié par les milieux du football en Algérie et chacun a son opinion sur la conjoncture. Mais aussi en France où le DTN de la fédération française a réagit. Une réaction dans laquelle Gérard Houiller « dévoile sa pensée », plutôt empreinte d’inquiétude, au sujet de ce que les médias français n’ont pas hésité à qualifier de « bataille de plus en plus intense »… Notamment lorsqu’on sait que des joueurs qui ont joué en équipe de France espoirs, tels Mourad Meghni, Hassan Yebda et Djamel Abdoun ont fait leur choix et opté pour l’Algérie. D’autres joueurs disposant

de la double nationalité ont déjà exprimé franchement leur choix de jouer avec l’Algérie. Dans le même temps, le sélectionneur Rabah Saadane et le président de la FAF effectuent, depuis plus d’une semaine, une tournée en Europe pour superviser de nouveaux joueurs pour renforcer l’EN pour le Mondial 2010, mais aussi en perspective de l’après coupe du monde.

Désormais, deux choix possibles

C’est dire que l’« offensive » de la FAF a mis en branle les milieux du football français. Il y a une réalité du terrain qui s’avère incontournable. L’Algérie retrouve la coupe du monde après vingt-quatre années d’absence. L’hibernation ou la traversée du désert –appelons-le comme on veut- de l’équipe nationale Algérienne a été longue. En chemin, que de temps et de talents perdus. Autres temps, autres réalités et les joueurs Algériens évoluant dans les championnats européens, plus particulièrement en France n’auront plus un seul, mais deux choix possible pour décider dans quelle sélection jouer. Le DTN du football français estime que les joueurs sont maîtres de leurs choix : « La décision de choisir revient aux joueurs », a-t-il déclaré à un confrère. Hassen Yebda raconte une anecdote : « La loi de la FIFA qui nous permettait de jouer pour l’Algérie venait de passer. (...) J’ai eu Mourad Meghni au téléphone et je lui ai dit : "Qu’est-ce tu en penses ?" Comme on avait déjà parlé tous les deux depuis longtemps de cette éventualité, on

s’est dit qu’il fallait saisir l’occasion sans réfléchir », a-t-il avoué.

Le choix du cœur

Après tout, c’est un choix du cœur. Porter les couleurs de l’Algérie est un moment très attendu et souhaité par beaucoup de jeunes joueurs évoluant en France. Quelques-uns ont répondu on ne peut plus franchement à la question relative à leur désir d’intégrer l’équipe nationale Algérienne juste parce qu’il y a la coupe du monde. L’exemple le plus édifiant étant Ryad Boudebouz qui a clairement signifié : « Je suis à disposition du coach algérien. S’il veut m’appeler maintenant ou après la Coupe du monde, je répondrai présent. Maintenant, je ne veux pas que les personnes pensent que mon désir de représenter l’Algérie est lié au Mondial sud-africain, c’est faux. Si on venait à m’appeler après la coupe du monde, aucun problème, j’irai ». Clair, net et précis ! Boudebbouz, Feghouli et Fabre ont choisi la sélection Algérienne ; d’autres comme Brahimi, Belfodil, Bellaïd ou encore Tafer réfléchissent.

Ce n’est qu’un juste retour

Toutefois, M. Houiller étant en charge de la DTN de son pays –et les équipes nationales en sont partie intégrante- outre qu’il pense que « la France est devenue un centre de formation pour l’Algérie, ne cache pas ce qu’il pourrait recommander à un jeune footballeur de 18 ans d’origine Algérienne : « « Pour un Tafer par exemple qui a fait toutes

UN EXEMPLE PARMI TANT D’AUTRES

ses classes en France et qui sera bientôt chez les moins de 21 ans, je serai surpris qu’il joue pour l’Algérie. Toutefois, le dernier mot lui revient. […] Si vous me dites demain que Tafer deviendra international algérien, je lui dirai : « Attends un peu ». C’est comme ça ! Il est né en France, il a été formé en France, donc... ». « J’ai dit que pour un joueur jeune de 17 ou 18 ans qui veut jouer pour l’Algérie, je trouve cela choquant, contrairement à ceux qui ont perdu l’espoir de jouer en équipe de France A. Je pense que les jeunes peuvent attendre encore, ils ont tout l’avenir devant eux. Voilà, c’est mon avis et je dis ce que je pense ». « Désormais, les deux Fédérations (ndlr : la FAF et la FFF) s’apprêtent à livrer de nombreuses batailles pour conquérir le cœur des joueurs concernés par ce choix », peut-on lire dans les médias français.

La «Mondialisation» dans les deux sens

Zinédinne Zidane aurait-il opté pour l’équipe de France si l’Algérie était Mondialiste ? Nous n’en savons rien, peutêtre que la question lui sera posée un jour. Quoi qu’il en soit, ceux qui voudront porter le maillot Algérien auront cette possibilité. Néanmoins, il faudrait, à présent mettre toutes les chances de son côté pour constituer la meilleure équipe nationale possible. Une sélection performante, solide et inscrite dans la durée. Dans les années 1980, l’ossature de l’EN était constituée de joueurs locaux renforcés par des pros évoluant eu France. La tendance est inversée aujourd’hui et, une fois n’est pas de coutume, l’Algérie devrait profiter au maximum de la « Mondialisation » qui, force est de le constater, fonctionne malheureusement dans un seul sens : Sud-Nord. L’Algérie, à l’instar de bien d’autres pays du Sud, est depuis bien longtemps le « Centre de Formation » de la France et d’autres pays européens qui y recrutent médecins, architectes, biologistes, informaticiens, etc. Mais, en l’absence d’une direction technique nationale à la Fédération algérienne de football (FAF), tout porte à croire que le retard sera difficile à combler pour les mois à venir. Même si la FAF, par la voie de son président, M. Raouraoua, a déclaré que l’après coupe du monde a déjà commencé !.» Abdou Seghouani

Belfodil : «MON CHOIX, J’EN DISCUTERAI AVEC MA FAMILLE»

A 18 ans, Ishak Belfodil, le nouvel attaquant prodige de l’Olympique Lyonnais, est suivi par la sélection algérienne. Né à Sétif, le jeune joueur a été retenu avec l’équipe de France des Moins de 17 ans. Avant de porter un jour le maillot de la sélection de son pays natal ? Suivi par l’Algérie, l'attaquant francoalgérien Ishak Belfodil a déclaré jeudi à RMC Sport que, pour le moment, il se concentre sur ses performances en club, se limitant à affirmer qu ’ « il y a plus expérimenté » que lui pour renforcer l’EN Algérienne. Ishak Belfodil, le sélectionneur algérien, Rabah Saâdane, s'est rendu en Europe pour superviser un certain nombre de joueurs. Vous a-t-il contacté ? Personne ne m’a appelé. Des journalistes algériens se sont entretenus avec mes parents pour mieux me connaître, mais je n’ai eu aucun contact avec un membre de la Fédération. Après, je ne crois pas trop à une convocation avec l’équipe d’Algérie. Il y a plein d’autres joueurs plus expérimentés devant moi.

Vous êtes né en Algérie. Pour l’heure, vous évoluez avec la France des Moins de 17 ans. Avez-vous pris une décision concernant votre avenir international ? Franchement, non. Je me concentre d’abord sur ma carrière en club et j’essaie de franchir les étapes les unes après les autres. Quand je suis avec les jeunes en équipe de France, je donne le maximum pour qu’on gagne. Après, le jour où je devrais faire un choix, j’en discuterai longuement avec ma famille. Pour l’instant, je suis indécis.

Vous êtes arrivé à Lyon l’été dernier en provenance de Clermont. Comment jugez-vous votre première saison en Ligue 1 avec l’Olympique Lyonnais ? Tout va très bien pour moi. En début de saison, j’ai commencé par m’entraîner et jouer avec la CFA où je pensais vraiment faire toute la saison. Finalement, je suis entré en jeu assez souvent même si dernièrement, c’est un peu moins le cas. C’est normal, je suis encore jeune (il a fêté ses 18 ans le 12 janvier, ndlr), je suis dans un grand club et il faut parfois accepter de jouer moins. Le coach compte sur moi, c’est l’essentiel. Il m’avait dit de m’accrocher et de bien travailler. C’est ce que j’ai fait et je suis vraiment ravi de jouer avec les pros. RMC Sport


04

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

LIGUE DES CHAMPIONS

La Kabylie en liesse JSK

L

es supporters des Jaune et Vert sont aux anges et ce, après que leur équipe favorite eut réussi à tenir sa promesse en battant le Club Africain et de passer au dernier tour de la Ligue des champions d’Afrique. A vrai dire, les supporters kabyles misaient sur les trois points de la rencontre, malgré la difficulté de la tâche qui attendait les capés d’Alain Geiger. Certains d’entre eux nous ont déclaré : «On a senti une certaine détermination et une volonté farouche des joueurs à faire un bon résultat, même si l’adversaire est très difficile à manier.» Et d’ajouter : «Nous sommes confiants quant au travail accompli par le nouveau coach, le Suisse Alain Geiger et ses collaborateurs, qui ont fait un travail énorme pour redresser la barre et donner un autre visage au club.» Un autre supporter reprend le relais, en nous disant : «J’estime que la venue d’Alain Geiger à la barre technique du club a été bénéfique pour l’équipe qui ne cesse de progresser de jour en jour. Je peux vous dire que personne ne s’y attendait au train où allaient les choses.» Ainsi, les fans kabyles

APRÈS LA QUALIFICATION

connus pour être très exigeants, attendent beaucoup de leur équipe favorite qui, selon eux, à tous les moyens pour rebondir à nouveau et faire en sorte de rendre le sourire à ses nombreux admirateurs. Du coup, il semble bien que la machine kabyle est bien huilée et que Geiger ainsi que les joueurs sont décidés à repartir du bon pied et redonner espoir aux fans. Désormais, les Canaris du Djurdjura pensent à bien gérer les rencontres

GEIGER : «ON A ÉTÉ SUPÉRIEURS AU CLUB AFRICAIN»

qui leur restent, à commencer par celle de ce mardi face au MC El Eulma dans le jardin de ce dernier et devant ses supporters. A cet effet, ils estiment que l’équipe a réussi à dépasser le blocage psychologique qui les avait quelque peu

Accosté juste après la fin du match qui a vu les Canaris l’emporter face au Club Africain (1-0) au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou, le premier responsable de la barre technique de la JSK, Alain Geiger, nous a déclaré être heureux de la prestation de ses joueurs ainsi que de la qualité qui était séduisante à plus d’un titre. «Cette qualification est motivante dans la mesure où elle nous permet de nous transcender psychologiquement et envisager l’avenir sous de bons auspices. On a réussi le match qu’il ne fallait pas rater ; comme vous le savez, ce n’est pas facile de battre le CA», nous a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «Je considère que les rencontres à venir, en championnat, coupe et Ligue des champions d’Afrique seront plus âpres et plus disputées, que ce soit à Tizi ou ailleurs», poursuit-il. Propos recueillis par Aberkane Saïd

Ech Chergui : «Je dédie cette qualification aux supporters»

Après la brillante qualification au dernier tour de la Ligue des champions d’Afrique face aux Clubistes du Tunis vendredi passé, le meneur de jeu des Canaris, en l’occurrence Driss Ech Chergui, estime que lui et ses coéquipiers sont déterminés à ne pas céder le passage à n’importe quelle équipe, et qu’isl comptent aborder la suite du championnat avec force, en commençant par la rencontre de la 27e journée du championnat, qui va les opposer au MC El Eulma. Ech Chergui nous a déclaré que seule la victoire les intéresse, en promettant au public kabyle de revenir avec un probant résultat.

Quel est votre sentiment après cette brillante qualification en Ligue des champions d’Afrique face au Club Africain ? Cette qualification au dernier tour de la Ligue des champions d’Afrique, acquise au forceps face au Club Africain, est amplement méritée, et ce, sans diminuer de la valeur de notre adversaire. On a eu la mainmise sur le match et on pouvait inscrire plus de buts. Mais l’essentiel à été fait, c’est-àdire qu’on a engrangé les trois points de la victoire et qu’on est qualifiés pour le prochain tour ; maintenant, place au travail

afin de préparer en conséquence le prochain match de championnat face au MC El Eulma pour le compte de la 27e journée. Pensez-vous que l’équipe a les moyens de réussir un bon parcours en Ligue des champions d’Afrique ? La Ligue des champions d’Afrique a un goût particulier, c’est une compétition continentale qui est totalement différente du championnat national ou la coupe d’Algérie, du fait qu’on ignore sur quel adversaire on risque de tomber, mais cela ne va nous empêcher de la jouer à fond, avec l’intention d’aller le plus loin possible. Pour ce qui est du championnat, je pense que rien n’est encore perdu dans cette compétition, car on va avoir tout le retour pour se racheter. A 48h seulement de votre prochain match de championnat face au MC El Eulma, pensez-vous que vous serez au rendez-vous pour réussir un bon résultat ? Je pense qu’on s’est préparés pour attaquer la suite du parcours en force. Que ce soit le championnat, la coupe d’Algérie ou la Ligue des champions d’Afrique, je crois qu’on est tous animés d’une volonté de fer pour revenir d’El Eulma avec un meilleur résultat. Donc, l’erreur n’est pas permise. On est conscients de la lourde tâche qui nous attend, et on saura comment procéder pour revenir avec un bon résultat. Moi et mes coéquipiers sommes animés d’une grande volonté, et le bon état d’esprit qui règne au sein du groupe plaide pour un retour en force de la JSK. Le match qui nous attend ce mardi est très important pour

nous, et on n’a pas le droit à l’erreur. Seule un probant résultat nous intéresse, et on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour empocher les trois point de la victoire, même si on jouera dans leur jardin ; je pense que les choses sont claires : si on veut retrouver le podium, il faut revenir avec un très bon résultat. Comment voyezvous cette chaude empoignade face au MC El Eulma ce mardi ? Franchement, après notre qualification au prochain tour de la Ligue des champions d’Afrique face au CA, les joueurs sont déterminés à continuer sur cette lancée, et pour la rencontre qui va nous opposer au MC El Eulma pour le compte de la 27e journée du championnat national de Division I, je pense que la victoire est tout simplement impérative et les joueurs le savent très bien. On a

émoussés en début de la saison. Les fans voient d’un œil optimiste l’avenir du club et qu’il est en mesure de tout rafler sur son passage.

Les joueurs libérés psychologiquement

C’est le soulagement total chez les joueurs kabyles après leur qualification au dernier tour de La ligue des champions d’Afrique. Les partenaires de Lamara Douicher se sont libérés psychologiquement et partiront de nouveau sans aucune pression pour le prochain match de championnat face au MC El Eulma contre lequel il faut impérativement gagner afin de ne pas compromettre leur début de longue course pour le titre. Reste à confirmer maintenant cette dynamique et ce sentiment de gagnants. Aberkane Saïd

qui nous incitent à viser les trois points et le groupe est décidé à classer le dossier des Eulmis en réalisant une belle victoire. Il est évident que notre adversaire du jour ne va pas se présenter devant son public pour faire de la simple figuration sur le terrain ou apprécier les décors, mais nos joueurs savent exactement ce qu’ils auront à faire pour mettre tous les kabyles d’accord. Un dernier mot pour conclure… Je pense qu’on est fin prêts pour le rendez-vous de ce mardi après notre brillante qualification en Ligue des champions d’Afrique. Nous, les joueurs, on va faire de notre mieux pour revenir avec un résultat positif d’El Eulma. Même si la tâche ne sera pas facile, on doit faire le nécessaire et aller jusqu’au bout de la rencontre ; en football, tout reste possible. Entretien réalisé par Aberkane Saïd


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

DIVISION UNE

05

Tout pour se relancer en championnat JSK

A 48H DU MATCH FACE AU MC EL EULMA

La bande à Geiger, qui a bénéficié d’une journée de repos, reprendra le chemin des entraînements aujourd’hui.

A

uréolés par leur qualification au dernier tour avant la phase des poules en Ligue des champions africaine, les joueurs sont animés d’une volonté de fer et s’apprêtent à reprendre du service avec force, et avec le plus grand sérieux possible afin d’être au mieux de leur forme le jour de la rencontre face au MC Eu Eulma. A deux jours seulement du rendez-vous qui les attend ce mardi à El Eulma, les partenaires de Mohamed Rabie Meftah sont décidés à continuer sur leur lancée. Le coach Alain Geiger et ses collaborateurs, Karouf et Amrouche, s’attelleront sur les dernières retouches pour permettre au groupe d’être fin prêt et d’aplomb ce mardi face aux gars d’El Eulma. Cette rencontre, qui revêt une grande importance, s’annonce palpitante et très chaude. Les deux équipes, qui restent sur un match nul chacune lors des matchs de mise à jour contre, respectivement, le WAT pour la JSK et l’ESS pour le MCEE, tenteront chacune de son côté de procurer de la joie et du bonheur à son public. Les Eulmis, qui ont tenu en échec leurs voisins de l’Entente de Sétif, ne comptent pas rater cette occasion en abordant cette rencontre avec la ferme intention et la seule conviction de s’offrir les trois points de la victoire. Les capés de Khezzar qui auront l’avantage du terrain et du public partent avec les faveurs des pronostics. Mais cela ne veut nullement dire que les trois points sont déjà acquis, car en face d’eux il y aura un adversaire qui n’est plus à présenter. La JSK, qui veut se relancer en championnat, est plus que jamais décidée à

vaincre et à rebondir de nouveau et retrouver sa place sur le podium. Chose qui ne sera pas facile à concrétiser, mais vu le bon état d’esprit qui anime le groupe et la bonne ambiance qui règne, tout porte à croire que les coéquipiers de Coulibaly seront au rendez-vous et s’offriront la victoire finale. Les joueurs sont motivés et affichent une forme éblouissante, ce qui est rassurant. Même le staff technique est optimiste et confiant quant aux chances de son équipe de faire tomber le MCEE sur son terrain et devant ses supporters. Alors, les Kabyles parviendront-ils à arracher la victoire ? Réponse ce mardi à l’issue de ce match comptant pour la 27e journée du championnat.

Le titre est toujours jouable

Reprise aujourd’hui

Les Lions du Djurdjura ne veulent guère abdiquer et croient toujours en leurs

La reprise des entraînements est prévue pour aujourd’hui, dimanche. Les partenaires de Nassim Oussalah sont appelés à reprendre du service cet après-midi.

L

a bande à Geiger aura une ultime séance d’entraînement demain matin, avant de rejoindre la ville d’El Eulma, dans l’après-midi, et ce, en prévision du match de la 27e journée du championnat national de Division I qui l’attend ce mardi au stade d’El Eulma face aux capés de Khezzar.

Départ à El Eulma demain après-midi

Les coéquipiers de Lamara Douicher, qui auront une ultime séance de travail demain matin, rejoindront El Eulma dans l’après-midi. Les dirigeants kabyles qui croient toujours aux capacités de l’équipe de remporter le titre, veulent mettre les joueurs dans les meilleures conditions, et ce, afin qu’ils abordent ce match décisif qui les opposera au MCEE avec tous leurs atouts et avec force.

chances de remporter le titre de champion d’Algérie. Il reste 30 points en jeu, et les partenaires de Mohamed Amine Aoudia estiment qu’ils sont capables de renverser la situation. Pour atteindre cet objectif, les protégés de Geiger devront cravacher dur aux entraînements et pendant les sorties qui leur restent avant le baisser du rideau de cette saison footballistique 2009-2010. Pour y parvenir, les Yahia Chérif, Coulibaly, Maroci, Tedjar et consorts devront sortir le grand jeu ce mardi face au MCEE, en abordant la rencontre avec comme seule idée et finalité de remporter la victoire. Si les camarades de Meftah parviennent à battre leurs homologues du MCEE, ils pourront largement espérer jouer le titre, car tout reste possible. Il suffit à la bande à Geiger d’enregistrer trois à quatre victoires de suite, et que la course au titre soit relancée.

Karouf : «Le match face au MCEE sera le tournant en championnat pour nous»

Hamiti et Chérif El Ouazzani de retour

Les deux joueurs, Hamiti et Chérif El Ouazzani, qui ont raté le match retour du second tour de la Ligue des champions africaine disputé avanthier contre le Club Africain, seront de retour à la compétition. Ils rejoueront, à l’occasion du match de la 27e journée du championnat, qui va opposer leur équipe à celle du MC El Eulma. Hamiti qui était blessé, est totalement rétabli et est apte pour le service. Quant à Chérif El Ouazzani Si Abdennour, ce dernier, suspendu en compétition africaine, fera son retour parmi le onze kabyle ce mardi face au MC El Eulma. Le retour de ces deux joueurs, considérés comme cadres de l’équipe, ne fera que du bien et aux joueurs et au staff technique. Vu le poids de ces deux joueurs dans l’équipe, leur retour à la compétition va donner du tonus et boostera davantage leurs camarades pour réaliser l’objectif recherché, à savoir revenir du stade d’El Eulma avec la totalité des points. Une éventuelle victoire qui permettra aux coéquipiers de Hamiti et de Chérif El Ouazzani de se relancer dans la course au titre. A.M

CONDOLÉANCES

Farouk Seba, directeur de la publication et le collectif du quotidien Maracana, très attristés par le décès du frère de leur ami ALI AMMOURA, (membre du bureau) de la Ligue de football de la wilaya de Tizi Ouzou, lui présentent ainsi qu’à toute la famille Ammoura leurs sincères condoléances et les prient de croire en leur profonde sympathie. Que Dieu Le Tout-Puissant accueille le défunt en Son Vaste Paradis. “A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons”

L’équipe phare de la Kabylie, qui est habituée à jouer les premiers rôles, ne va certainement pas déroger à cette règle et ne va en aucun cas abdiquer ou lâcher prise ; bien au contraire, les joueurs, les dirigeants, le staff technique et les supporters y croient dur et sont tous unanimes à penser que la JSK est capable de rebondir à la seule condition de gagner contre le MC El Eulma d’El Hadi Khezzar. Les Kabyles, qui vont reprendre les entraînement aujourd’hui, auront une ultime séance demain matin avant de rallier la ville d’El Eulma dans l’après-midi, et ce, en prévision du match de la 27e journée du championnat prévu, pour rappel, ce mardi à 15h au stade d’El Eulma face au MCEE local. Aomar Moussi

Contacté avant-hier soir, l’entraîneur adjoint des Lions du Djurdjura, Mourad Karouf, estime que la qualification réussie face au Club Africain est amplement méritée, et que les joueurs se sont acquittés comme il se doit de leur mission.

«

J

’estime que nos joueurs ont réalisé un match plein, surtout en première période, avec l’inscription de ce but. On aurait pu d’ailleurs marquer d’autres buts, mais la finition a fait défaut à nos joueurs. Yahia Chérif, qui était dans son jour, aurait pu éviter le deuxième carton qui lui coûté l’expulsion. C’est une erreur d’inexpérience, mais qui va lui servir de leçon à l’avenir», déclaret-il d’emblée, avant d’ajouter : «En seconde mi-temps, on a essayé de gérer notre avantage acquis en première période. L’équipe du Club Africain a jeté toutes ses forces dans l’unique objectif d’égaliser, mais nos joueurs étaient bien en place. Ils sont à féliciter pour ce bon rendement présenté durant toute la rencontre.» A une question relative aux deux prochains matchs qui les

attendent en championnat face au MCEE et en coupe contre l’USM Annaba, notre interlocuteur croit dur comme fer aux capacités de son équipe de réussir de bons résultats contre ces deux équipes et ce, même si la mission s’annonce difficile : «On aura deux séances d’entraînement à effectuer à Tizi-Ouzou avant de rallier la ville d’El Eulma ce lundi. On pense beaucoup plus au match de championnat qui va nous opposer au MCEE. Ce sera une rencontre très importante pour nous, dans la mesure où le résultat final déterminera notre sort en championnat. On fera tout notre possible pour revenir à la maison avec les trois points de la victoire, et rien d’autre, car ce sera le tournant en championnat», avant de conclure : «Si on parvenais à gagner ce mardi contre le MCEE, on va se relancer dans la course au titre. Il reste 30 points en jeu, donc tout est possible et il suffit pour nous d’enchaîner avec trois ou quatre victoires consécutives pour se relancer dans le championnat. On est confiants et on y croit toujours. Après le match face au MCEE, on aura à penser au prochain match de coupe d’Algérie qui va nous mettre aux prises aux Annabis.» Propos recueillis par A. Moussi


06

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

DIVISION UNE

Une semaine déterminante pour le Mouloudia MCA

En l’espace de 3 jours seulement, le Doyen des clubs algériens va livrer deux matchs d’une grande importance. Deux matchs tout simplement décisifs. Le premier ce mardi à Khroub face à l’ASK locale comptant pour la 27e journée du championnat. Quant au second, il est prévu pour vendredi à l’occasion des quarts de finale de la coupe d ’Algérie où le Mouloudia d’Alger rendra visite au CA Batna.

KAMEL ABDELWAHAB, L’HOMME DE L’OMBRE

Beaucoup de Mouloudéens ne le connaissent pas, mais c’est quelqu’un qui fait un travail gigantesque touchant à tout ce qui est administratif. C’est un monsieur très modeste qui fait tout en douceur sans faire trop de bruit et qui n’est jamais médiatisé. Il s’agit tout simplement du secrétaire général du MC Alger, Kamel Abdelwahab et non pas Abderrahmane Atallah le SG de la section football. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le sympathique Abdelwahab n’a jamais quitté la villa de Chéraga et ce, depuis l’année 2001 lorsque l’Association Al Mouloudia avait pris les rênes de la section football. Il était le proche confident du Docteur Messaoudi et le voilà toujours dans son bureau du rez-dechaussée de la villa où il s’occupe des affaires administratives du club en général. Pas plus tard que cette fin de semaine, le MCA a reçu une correspondance de la FIFA concernant l’affaire de Robert Nouzaret l’ancien entraîneur du club. La bonne nouvelle, est que le Doyen des clubs algériens a cette fois-ci, eu gain de cause grâce à l’intelligence et le savoir-faire de cet administrateur rusé qui ne lâche absolument rien. Et grâce aux compétences de Kamel Abdelwahab, le Mouloudia d’Alger va prochainement empocher 34.000 euros. “Sacré « Ammi Abdelwahab ! M. B.

C

oncrètement parlant, une éventuelle victoire à Khroub, mettra le MCA de François Bracci sur orbite et le placera dans la meilleure position possible pour décrocher son 7e titre de champion de son histoire. D’ailleurs, la grande famille mouloudéenne mise énormément sur cette sortie importante que ce soit joueurs, différents staffs, dirigeants ou supporters qui com-

mencent déjà à rêver quant à la consécration finale. C’est pour cela que la mobilisation a déjà atteint son apogée dans les rangs des Vert et Rouge. Pour le match de coupe d’Algérie, les partenaires de Mohamed Derrag préfèrent tout d’abord aborder le dossier de l’AS Khroub avant de se consacrer exclusivement au déplacement de Batna. « Le mieux serait de parler du match de coupe juste après la

fin du match de championnat contre l’ASK. Il ne faut surtout pas brûler les étapes chose qui pourra nous jouer un très mauvais tour. Donc, restons concentrés sur le championnat et après on verra pour la coupe », nous dira le défenseur Hamza Zeddam. Cependant, quoi qu’il arrive, une semaine explosive attend les hommes de François Bracci qui seront sûrement, au rendez-vous avec l’histoire connais-

sant l’importance de l’enjeu des deux prochaines rencontres prévues toutes les deux à l’est du pays. D’ailleurs, il est utile de signaler que la délégation du MCA qui s’envolera demain à destination de Constantine par avion, passera les deux jours à Khroub avant de prendre jeudi prochain le chemin vers la capitale des Aurès Batna où aura lieu CAB-MCA acte III. M. B.

BRACCI : «DÉSORMAIS, J’AURAIS BESOIN D’UNE ÉQUIPE DE GUERRIERS » L’entraîneur français du MC Alger, François Bracci croit dur comme fer que son équipe est en mesure de décrocher ce fameux titre de champion. Il l’a même fait savoir à ses joueurs tout en leur demandant de rester très vigilants et surtout, très concentrés sur le reste du parcours.

Alors coach, c’est visiblement la dernière ligne droite concernant la course au titre n’est-ce pas ? En effet, c’est comme on dit, le sprint final où on se doit de sortir le grand jeu pour ne rien laisser au hasard. La bonne nouvelle est que tout le monde est conscient et chacun sait ce qu’il doit faire prochainement. Me concernant, j’ai entièrement confiance en cette équipe qui nous fait tous rêver. Peut-on comprendre que François Bracci y croit ? Ecoutez, le Mouloudia occupe une belle première place avec 9 longueurs d’avance sur le deuxième. Cette équipe a prouvé à maintes reprises qu’elle avait du mental et de l’ambition. Elle a également confirmé plusieurs fois qu’elle pouvait relever n’importe quel défi y compris les plus difficiles. Donc, comment voulez-vous que je ne crois pas en ce Mouloudia ? Tout ce qui nous reste à faire, c’est de maintenir le rythme jusqu’à la ligne d’arrivée sans se soucier de tout ce qui se passe derrière. C’est, d’ailleurs, pour cette raison précise que je vous ai demandé de ne plus me parler des autres équipes et je vous remercie du fond du cœur de votre compréhension. Beaucoup pensent que le tournant du titre sera le prochain déplacement à Khroub, estce votre avis en tant que premier responsable de la barre technique ? Moi je sais une chose, si on aura l’oppor-

tunisme de gagner ce match très important, je peux vous dire que le titre de champion ne nous échappera quoi qu’il arrive. C’est pour cela, que j’ai longtemps discuté avec les joueurs en leur inculquant l’idée de se mettre sérieusement au travail même si c’est déjà fait depuis le début de l’exercice en cours. Une évidence puisque ces joueurs ne ménagent aucun petit effort que se soit à l’entraînement ou lors de la compétition officielle et les résultats déjà réalisés peuvent largement en témoigner. Justement, comment voyez-vous ce fameux sprint final qui s’annonce tout de même explosif selon un avis unanime ? Comme vous le dîtes si bien, cette dernière ligne droite s’annonce très intense où l’erreur est

strictement interdite. Pour cela, il faut faire preuve d’un peu plus de sacrifices et de détermination et je dirai même, que désormais, j’aurai besoin d’une équipe de guerriers et je suis certain que ce Mouloudia en est capable. Et comme le hasard fait bien les choses, ce mardi notre équipe aura une belle occasion pour prouver à tout le monde que le titre de champion lui revient de droit après un aussi beau parcours. Revenons maintenant à la malédiction des blessures qui s’acharne sur vos joueurs, quel commentaire faites-vous làdessus ? C’est ça le football et c’est ça les risques du métier. Je ne vous cache pas que je suis entièrement désolé pour notre capitaine Babouche qui vient de contracter une blessure au mauvais moment. Mais je sais qu’il est costaud et qu’il a les ressources nécessaires pour revenir le plus tôt possible. Une certitude, le Mouloudia aura beaucoup besoin de ses services. Pour les autres joueurs, je pense que Boumechra et Besseghir seront bientôt avec nous tout en espérant de même pour Koudri qui subit des soins intensifs et qui fait preuve de beaucoup de détermination. Et le cas Mokdad qui vient de perdre son père ? Je profite de l’occasion pour présenter une nouvelle fois mes sincères condoléances à Mokdad et à toute sa famille. Ensuite, je vous annonce dès aujourd’hui qu’il n’y a aucun cas Mokdad car ce joueur professionnel n’entend guère rater les deux prochaines sorties décisives contre l’AS Khroub et le CA Batna. C’est vraiment courageux de sa part et personnellement, je compte beaucoup sur lui comme je l’ai récemment déclaré. Optimiste donc pour le reste du parcours ? Si c’était le contraire, j’aurai depuis longtemps plié bagages. Je suis en train de revivre une nouvelle belle aventure avec ce grand club et son merveilleux public et j’espère de tout cœur terminer la saison avec un beau titre qui nous fera un immense plaisir à tous. Entretien réalisé par Mounir B.


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

DIVISION UNE

Harizi : «A Batna pour les 3 points» Le milieu offensif blidéen Harizi Abdelkader était parmi les joueurs les plus touchés par le dernier semiéchec concédé par son équipe face au CRB lors de la 26e journée du championnat national Nedjma division Une. Néanmoins, l’exBelouizdadi de l’USMB a retrouvé le moral, il est prêt pour le match de ce mardi à Batna.

Comment vous sentez-vous sur le plan personnel ? Je suis au mieux de ma forme et au service de l’équipe, nous avons une fin de saison avec des matches qui ne s’annoncent pas de tout repos, je travaille sérieusement et je suis fin prêt pour répondre à toute attente. Selon vous, qu’est-ce qui n’a pas marché lors de la dernière

rencontre face au CRB ? Au départ on était armés d’une volonté de fer, l’ensemble des joueurs était décidé à réaliser un grand match et enchaîner une deuxième victoire après celle obtenue face au MCO. D’ailleurs, on a bien débuté la rencontre, c’est le manque d’efficacité et de réalisme qui nous a fait défaut, ce qui ne nous a pas permis de conclure les occasions créées. Votre prochaine sortie ce sera face au MSPB, que pensez-vous de cette rencontre ? C’est une rencontre capitale pour la suite du parcours que nous devons négocier au maximum de nous-mêmes . On se concentrera davantage sur cette rencontre. Comment se présentet-elle pour vous ? Ce sera difficile comme les précédentes rencontres, le MSPB est dans une mauvaise passe, il reste sur un échec face à l’USM Annaba, il va falloir se méfier et puis nous

07

Le mutisme des attaquants inquiète le coach

USMB

jouerons cette rencontre en dehors de nos bases devant un public batnéen unis pour la même cause. Toutefois on est armé d’une grande volonté afin de revenir à la maison avec les trois points de la victoire pour se relancer en championnat.

Pensez-vous que l’USMB est capable de ramener les trois de Batna ? C’est une rencontre que nous préparons convenablement, le groupe est conscient de la difficulté de la tâche et des attentes du staff technique et des supporters, nous aborderons avec toutes nos forces ce match pour revenir avec un résultat positif. Qu’avez-vous à dire à vos supporters ? Nous souhaitons qu’ils continuent à nous soutenir en ces moments difficiles pour le club, qu’ils soient patients avec nous, nous ferons le maximum pour réaliser l’objectif du club qui est le maintien. Entretien réalisé par A. Tahi

Il est à la tête de la barre technique du bluc phare de la Mitidja depuis la rencontre qu’ont livré les Vert et Blanc face au Mouloudia d’Oran, c’est-à-dire moins d’une vingtaine de jours. Seul le compartiment offensif qui le tracasse par son efficacité, c’est le maillon le plus faible de l’équipe qui a découragé son prédécesseur Kamel Mouassa, par le manque d ’ expérience et de talent de certains éléménts qui le composent.

I

l s’agit de l’entraîneur Assas Mokhtar qui est venu en pompier après le retrait du coach Kamel Mouassa dont le passage à duré sept mois après le limogeage du Portugais Fernandès qui a passé une expérience de deux mois en Algérie à la tête de la forma-

tion blidéenne, de la préparation de l’inter-saison jusqu’à la rencontre face à l’ASK comptant pour la deuxième journée du championnat de la division une. Tous les sportifs sont unanimes à dire que le mal qui persiste au sein des Vert et Blanc, c’est l’inefficacité de ses attaquants qui se créent de nombreuses occasions et n’arrivent pas à conclure durant les buts adverses. Le coach Assas, qui a commencé par instaurer un climat de confiance pour annoncer le déclic, sentait que ses joueurs avaient un blocage mental, il a essayé de mettre le train sur les rails, en commençant par un travail psychologique afin de retaper le moral des joueurs pour instaurer un climat de confiance. La première rencontre face au MCO à Tchaker (25e journée), les camarades de Herbache sortirent victorieux, tous les fans croyaient que le déclic a été déclenché

face aux Oranais, mais finalement ça n’a été qu’un feu de paille la rencontre suivante, une semaine après les Blidéens devant leur public ne furent que l’ombre d’euxmêmes devant les Belouizdadis. Au fur et à mesure du déroulement des entraînements, le coach Assas a axé son travail spécialement sur le compartiment offensif. Et lors de la rencontre amicale face à l’OMR, mardi dernier, il a mis en rotation l’ensemble de son effectif dans le but de pallier les absences pour blessures et suspensions des joueurs à la veille de l’importante rencontré face au MSP Batna. Il compte sur la volonté des joueurs de retrousser les manches afin de retrouver la sérénité et la joie de jouer et de revenir de la capitale des Aurès avec un résultat positif qui éclairera la lanterne des Blidéens pour bien voir à l’avenir. A. Tahi

REPRISE DES ENTRAÎNEMENTS HIER

Les camarades de Ghalem, après avoir bénéficié d’un jour de repos accordé par le staff technique, ont repris hier les entraînements au stade Mustapha-Tchaker en prévision de la prochaine rencontre MSPB-USMB qui aura lieu mardi prochain à Batna.

CRB

LES RELENTS D’UNE AFFAIRE PAS COMME LES AUTRES

Quand Haimoudi se « décide » à ester Kerbadj…

Le président du CRB, Mahfoud Kerbadj pourrait bien pointer son nez dans les bureaux de la ligue nationale de football afin de s ’ expliquer sur ses déclarations incendiaires concernant l’arbitrage de Djamel Haimoudi lors du récent CRB- ESS joué au stade du 20-Août. Le boss du Chabab sera entendu par les membres de la commission de discipline lesquels devront se prononcer sur la nécessité de suivre la démarche judiciaire que le referee international veut donner à l’affaire.

S

uspecté d’avoir pris partie volontairement pour que l’Entente de Sétif puisse vaincre le Chabab sur son terrain, lundi dernier en mise à jour du championnat, Djamel Haimoudi conseillé par certains présidents de clubs va porter l’affaire devant les tribunaux. Le sifflet relizanais a jugé les propos balancés par Kerbadj à travers les colonnes de certains médias « diffamatoires » et compte ester le patron du Chabab en justice. Mais qu’en est-il au juste dans cette affaire que l’arbitre international veut porter devant les tribunaux? Au sortir de la rencontre CRB-ESS, Kerbadj qui a évité de se mettre dans la tribune officielle pour s’éviter le courroux et les insultes du public belouizdadi est allé voir l’arbitre de ce classique remporté par les Sétifiens pour lui dire quelques mots. Des

formulations verbales qui ont mis en cause l’intégrité et l’honnêteté de Haimoudi coupable aux yeux de Kerbadj d’avoir offert le penalty de la victoire aux Ententistes. Mais pas seulement ça. Kerbadj qui a reçu la réplique de l’arbitre lui signifiant qu’il avait mieux à faire à s’intéresser à améliorer le jeu de son équipe au lieu de s’attaquer aux arbitres finira par user d’un ton plus ferme et a même failli en venir aux mains. L’affaire aurait pu s’arrêter à cette brûlante discussion qui n’est pas nouvelle dans les mœurs et pratiques de notre football. Un des proches de M. Kerbadj se serait manifesté quelques minutes plus tard, alors que tout le monde croyait que le calme était revenu, a usé de son arme à feu à la face de Haimoudi. Celui-ci qui s’est rappelé du « bon vieux temps » a pris acte et a tenu à

informer sa voie hiérarchique. Il a aussi averti les responsables des deux clubs que l’affaire était grave et qu’il n’allait pas se taire. Un dirigeant de l’ESS est allé le conforter dans son action de saisir la justice l’informant que le club de Serrar se portera témoin dans cette affaire. Haimoudi sera contacté le lendemain par des confrères qui voulaient confirmer son intention de porter l’affaire devant les tribunaux. L’arbitre international habituellement peu coopératif avec les médias sous prétexte qu’il est tenu par la sacro-sainte obligation de réserve lâche sa bombe. « Je dirai à Kerbadj qu’il aura à faire à la justice pour expliquer ses déclarations. J'ai déjà déposé plainte pour diffamation et accusations graves à mon encontre. Je suis touché dans ma dignité. Je voudrais bien que

l'opinion sportive soit au courant de cette affaire afin qu’elle témoigne des dérapages de certains qui tentent de justifier les mauvais résultats de leur club par la qualité de l'arbitrage », a notamment dit Djamel Haimoudi. Depuis ces déclarations la tempête s’est calmée. Le club Bélouizdadi occupé par son match retour de la coupe de la CAF s’est déplacé mercredi matin à Rabat suivi quarante-huit heures plus tard(vendredi) par son président qui a évité de faire la moindre déclaration en réaction aux propos de Haimoudi. Ce dernier était en mission en Tunisie où il a officié vendredi le match CSS- Ahly Tripoli comptant pour la même épreuve de la CAF. La FAF et la LNF ont également observé un mutisme qui en dit long sur la tournure que prendra cette affaire. Des informations avancent que les parties concernées seront convoquées cette semaine pour être entendues. Une procédure qui ne manquera pas de jouer sur les suites judiciaires que prendra cette affaire. Les instances de football ont, malgré les mises en garde adressées aux clubs à chaque exercice concernant la conduite à tenir envers les officiels, souvent privilégié le règlement de ses dossiers loin des regards indiscrets de la justice. Haimoudi qui a déjà fait les frais de telles déclarations diffamatoires, de menaces et même d’agressions fera-t-il machine arrière dans cette affaire que des observateurs très avertis mettent sur le compte de la manipulation entreprise par certains présidents de clubs qui s’agitent à chaque fin de saison aux fins de maintenir leur emprise sur les affaires du football ? Hichem Bel.


08

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

DIVISION UNE

MIHOUBI : «NOUS SOMMES

NAHD

PRÊ TS POUR AFFRONTER L’ESS»

Le coach du Nasria, Mohamed Mihoubi, nous affirmera que son équipe est prête pour affronter la formation de l’Entente de Sétif lors du prochain match de championnat qui aura lieu mardi prochain au stade du 8 Mai 1945 de Sétif.

M

Une erreur qui pourrait coûter che r à l’é quipe

LE NASRIA SE DÉPLACERA LE JOUR DU MATCH À SÉTIF

sions qui avoir retenu la leçon des dernières déci La direction du Nasria ne semble pas dé de déci ont l’équipe. En effet, les dirigeants les ont conduit à la situation actuelle de a oser opp qui ch mat , à savoir le jour du té les faire déplacer l’équipe mardi prochain inci ont qui ns raiso les sur née n n’a été don du Sang et Or à l’ESS. Aucune indicatio re nciè fina e, mais il semble que la situation dirigeants du Nasria à agir de la sort acer plus club ne peut pas se permettre de dépl le car , club est derrière cette décision ors) et seni des re ertu ouv en ront joue juniors qui de 35 joueurs (en comptabilisant les les que r note un hôtel sur place à Sétif. A en leur payant la prise en charge dans face à du match pour disputer la rencontre jour le acés Nahdistes s’étaient déjà dépl savoir à ant, prob ltat résu un é gistr enre avaient S l’USM Annaba et au cours duquel ils l’ES à face -ci fois pas vraiment évident cette out un match nul. Toutefois, cela ne sera surt es, ontr renc de e genr onne pas dans ce R. M. qui est en pleine forme et qui ne pard ie. lgér d’A pion cham de titre qu’elle joue le

MOUNDJI INCERTAIN FACE À L’ESS

Il semblerait que la blessure du jeune Moundji aux adducteurs pourrait empêcher ce dernier de jouer le prochain match face à l’ES Sétif, mardi prochain au stade du 8 Mai 1945 de Sétif. En effet, Moundji ne s’est pas encore rétabli de sa blessure et devra attendre aujourd’hui pour être fixé sur cette blessure.

SAÏDANI DOIT TRAVAILLER SA MUSCULATURE

Le jeune défenseur des juniors, Messaoud Saïdani, devrait travailler sa musculature, selon ce que nous apprendra un membre du staff technique qui nous affirmera que ce jeune est bon techniquement, mais qu’il doit quand même travailler sur le plan physique s’il souhaite faire partie à l’avenir de l’équipe des seniors.

LE STAFF A OBSERVÉ L’ESS FACE À DOUALA

Le staff technique du Nasria a observé attentivement la formation de l’Entente de Sétif lors du dernier match comptant pour la Ligue des champions d’Afrique qu’elle a disputé face à la formation camerounaise de l’AS Douala. En effet, les entraîneurs des Sang et Or ont tenté de bien observer les erreurs que pourraient faire les champions d’Algérie pour tenter d’exploiter les brèches. Toutefois, il semblerait que la faiblesse de l’adversaire n’ait pas permis au staff technique du Nasria de déceler les points faibles de cette équipe sétifienne.

ASSELAH AVEC L’ E N A ’

Le gardien du Nasria, Abdelmalek Asselah, est encore une fois convoquée en EN A’ pour prendre part au stage de préparation comptant pourle prochain match des éliminatoires du CHAN 2011 qui aura lieu face à la Libye à Tripoli. A souligner que ce match est prévu pour le 17 du mois en cours, ce qui laissera tout le temps à la bande R. M. de Benchikha pour préparer ce rendez-vous.

ihoubi nous avouera que l’équipe s’est bien préparée pour ce rendez-vous et qu’il a bien préparé l’équipe lors de cette période de trêve, que ce soit sur le plan physique ou même sur le plan tactique et psychologique. «Je sais que notre mission ne sera pas de tout repos face à cette coriace équipe de l’Entente, mais je pense que tout le monde est prêt pour relever le défi», nous avouera le coach des Sang et Or qui attend une réaction de ses poulains lors de ce match face à l’Entente. Le driver du Nasria, qui a eu à voir cette équipe de l’ESS, pense que tout reste possible et qu’il suffit de se donner à fond pour espérer réaliser un résultat probant lors de cette empoignade. Mihoubi pense que le match se jouera sur le terrain et qu’il ne faudra donc pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu.

«Le Nasria dispose de bons jeunes»

Le coach du Nasria estime, sur un autre registre, que le NAHD dispose de bons jeunes, après qu’il eut incorporé trois juniors avec les seniors et qui lui ont donné entière satisfaction. «Boutadjine, Aït Ali et Saïdani sont des jeunes qui peuvent apporter beaucoup à l’équipe à l’avenir et je peux vous dire que si je les avais pris trois mois avant, ils auraient pu jouer et gagner de la compétition pour pouvoir les préparer pour la saison prochaine», affirmera Mihoubi qui pense que le Nasria est une véritable école et qu’il faudra garder cette particularité en formant le plus de joueurs possible. Toutefois, Mihoubi pense que ces joueurs devront travailler d’arrache-pied s’ils souhaitent obtenir une chance d’être gardés à l’avenir. Raouf M.

BEN AMRI :

«ÇA SERA TRÈS DIFFICILE FACE AUX SÉTIFIENS» Le défenseur Djamel Ben Amr, estime que la rencontre face à l’ESS sera difficile, mais qu’il faudra revenir au moins avec le point du nul.

Etes-vous prêts pour ce match face à l’ESS ? On a effectué une très bonne préparation lors de cette trêve du championnat, que ce soit sur le plan physique ou autre. Le fait d’avoir joué deux matchs amicaux nous a permis aussi de travailler la cohésion entre les joueurs. Vous êtes donc décidés pour ce match face à l’Entente ? Dire qu’on est prêts pour ce match face à l’ESS et qu’on ira pour revenir avec une victoire serait prétentieux de notre part. J’avoue que la mission sera vraiment très difficile, parce qu’il ne faut pas oublier qu’on jouera face à l’une des meilleures équipes algériennes du moment et qu’elle joue cette saison pour le titre qu’elle avait remporté la saison dernière. Donc, vos chances sont minimes ? Ce n’est pas ça. C’est sûr qu’on ne se déplacera pas que pour faire du tourisme lors de ce match face à l’ESS, mais il faut dire que ce sera un match très difficile et il faudra se donner à fond sur le terrain pour tenter de revenir au moins avec le point du nul et pourquoi pas refaire le coup de Annaba. Croyez-vous au maintien ? Encore une fois, je dirais que c’est très difficile et que nos chances sont vraiment réduites, mais il n’empêche qu’il faut quand même terminer cette saison en force et tenter de prendre le maximum de points. Entretien réalisé par R. M.


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

LIGUE DES CHAMPIONS

UNE QUALIFICATION SANS EFFORTS ESS

Victorieux durant le match aller sur un score net et sans bavure 2 buts à zéro à Douala, il y a 16 jours, la bande à Zekri n’a pas trop forcé lors du match retour à domicile et devant son public pour battre l'Union de Douala 5-0 et assurer ainsi tranquillement la qualification au prochain tour. C’était l’occasion de fêter dignement leur revanche prise sur cette formation camerounaise après 29 ans.

Une première mi-temps de qualité

Souvent incapables de poser le jeu et réussir de belles entames de rencontres, les équipiers du portier Ferradji ont livré face à l'Union de Douala une première période de qualité, avec deux buts à la clé qui ont diminué forcément les ardeurs de l’équipe adversaire de repartir avec la qualification de Aïn Fouara.

Une seconde pour la gestion

onde période et aussi de ne pas recevoir le moindre carton durant cette partie. Ainsi, le coach sétifien pourra disposer de l’intégralité de son groupe pour le prochain tour. Y. M.

Idem à la première période, la seconde était nettement magistrale, où les coéquipiers de Hadj Aissa ont marqué trois autres buts , profitant de leur supériorité numérique après l'expulsion de deux joueurs de l'USD après 30 minute sde jeu , ce qui a sensiblement baissé le niveau de jeu des Suite au jeu dur des joueurs de l'Union de Sétifiens, lors de Douala, vendredi passé au stade du 8-Mai-45, la seconde péril'Entente de Sétif a perdu deux joueurs dans l'inode, les joueurs tervalle de 12 minutes, Benchadi qui est sorti de l'Entente ont blessé à la 44' a été remplacé par son coéquipier été obligé d'éviter Yakhlef Mohamed, lui aussi après 12 minutes les blessures de son entrée a été blessé et a cédé sa place surtout après la au jeune Meguenni. Ce duo devra blessure de Benchadi effectuer hier une échographie pour à une minute de la fin voir l'état de leur blessure et le de la première mi-temps , traitement qui devrait être et la sortie de Yakhlef après pris. 12 minutes de sa rentrée en sec-

Benchadi et Yakhlef blessés

QUI SERA SUR LE CHEMIN DE L’ AIGLE NOIR, L’ ASEC MIMOSAS OU LE FC ZANACO ?

Le président Serrar, que nous avons contacté hier, estime que son équipe jouera son match de championnat face au NAHD avec la ferme détermination de remporter le match et remporter les trois points de la rencontre pour avancer vers la deuxième place et réduire l'écart de points sur le leader du championnat, surtout en cas de défaite du Mouloudia à Khroub face à l'ASK mardi prochain. Le président Serrar n’a pas omis de rappeler le programme draconien qui attend son équipe, entre championnat, Coupe d’Algérie et Ligue des champions. En effet, les Sétifiens vont devoir se retrousser les manches sachant que les trois titres constituent des objectifs pour eux. «On ne négligera rien, nous avons un groupe très étoffé. Même si je reconnais que la programmation qu’il nous reste est infernale, on essayY. M. era de faire avec.»

HADJ AISSA ET DJEDIAT ALLER ET RETOUR

Le duo d'attaque Lazhar Hadj Aissa et Djediat Mouloud ont marqué les deux buts de l'aller à Douala sont arrivés à marquer deux autres buts avant-hier lors du match retour, ce qui montre la forme des deux joueurs.

L ’ALLER LE 22,23 OU 24 AVRIL, LE RETOUR LE 9 MAI

Selon le programme publié par la Confédération africaine de football en janvier dernier concernant les trois premiers tours préliminaires avant la phase des poules , le prochain match de l'Entente de ce troisième tour se déroulera au stade du 8-Mai face à l'une des deux formations, Asec Mimosas ou FC Zanaco pendant la période entre le 22, 23 et 24 mai ou la direction de l'Entente n'a pas encore fixé la date, tandis que le match retour aura lieu le 9 mai soit en Côte d'ivoire ou en Zambie.

BOUDERBAL QUALIFIÉ POUR CE TOUR ?

Avec 20 joueurs à sa disposition durant cette aventure africaine, le coach Zekri espère bien récupérer aussi le milieu de terrain Bouderbal, dès le prochain tour. Il sera officiellement qualifié à partir des huitièmes de finale.

Aujourd'hui connaîtra l'Entente l’identité de son adversaire en 1/8es de finale de cette compétition africaine, l’Aigle noir jouera donc bel et bien soit face à la formation ivoirienne d'Asec de Mimosas ou la formation zambienne du FC Zanaco, deux adversaires qui n'ont jamais croisé le chemin de l’Entente durant ses participations africaines depuis 1981, la date de la première participation de l'Entente à l'échelle continentale. Anoter que le match aller qui s'est déroulé en Zambie il y a 15 jours, s'est achevé sur une petite victoire des Zambiens sur un score de 1 à 0.

SERRAR : «ON NE NÉGLIGERA RIEN»

Et deux un pour Ferradji et Kacem

Lors de la rencontre face à l'USD, le milieu de terrain de l'Entente de Sétif, Kacem Mehdi et le gardien de but Ferradji ont marqué leur premier but, depuis leur arrivée, le premier d'un tir bolide des 20 m. et le second sur penalty.

Ferradji : «LE CHAMPIONNAT D ’ABORD, LA LIGUE DES CHAMPIONS APRÈS»

De l’avis de tous, le gardien de but de l'ESS a passé presque toute la rencontre à regarder ses camarades jouer sans pour autant qu’il soit inquiété, mis à part une ou deux occasions des Camerounais, notamment celle qu’il a si bien sortie avant l'attaquant camerounais privant les joueurs de Douala d’un but d’honneur. Cela prouve la suprématie de l'Entente face à son homologue camerounais mais Ferradji reconnaît toutefois que le chemin est encore long, d’où la nécessité de redoubler d’efforts car le prochain adversaire de l'Entente en Ligue des champions sera un gros calibre, et il est satisfait d'avoir marqué le cinquième but de son équipe. Un mot sur cette qualification réalisée sans difficultés face à cette équipe camerounaise… Tout le monde s’accorde à dire que nous avons entamé la partie sur les chapeaux de roue. Sincèrement, on ne s’attendait pas à évoluer dans ces conditions de jouer face à 8 joueurs après 30 minutes du début de la rencontre, cela a influé négativement sur la prestation complète de la rencontre. On a montré que nous étions plus adroits sur la pelouse contrairement à notre adversaire qui avait une mission difficile à surmonter qui est la défaite de deux

09

buts à zéro qu’il a concédée chez lui. Voilà, maintenant que nous sommes qualifiés au prochain tour, nous aurons tout le temps nécessaire pour préparer le dernier tour. Quel adversaire préférez-vous rencontrer au prochain tour, ASEC Mimosas ou FC Zanaco ? Il ne faut pas perdre de vue que dans ce genre de compétition, toutes les équipes se valent et chacune fera le maximum pour atteindre les poules. Cela dit, il faudra préparer ce tour convenablement, nous n'avons pas de choix sauf que nous voulons que notre déplacement se fasse par un vol spécial pour éviter la fatigue, on fera le maximum pour passer cette autre étape. Avant de reprendre avec le championnat que vous allez retrouver à partir de ce mardi, ce sera, toujours ici à Sétif, la rencontre face au NAHD, un mot là-dessus… Notre groupe renferme plusieurs joueurs, chacun sera appelé à donner le meilleur de lui-même pour la bonne marche du club appelé à jouer sur trois fronts. Nous sommes capables de courir derrière trois challenges, en championnat le MCA n’a pas pris une sérieuse avance pour que nous baissions les armes. Avec quatre rencontres en moins face au CABBA, l'USMB, JSK et USMA, nous avons largement la possibilité de revenir les taquiner de près. Entretien réalisé par Yasser M.


10

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

La trêve aurait été bénéfique USMA

On prépare Annaba

L

e championnat étant en trêve, les Usmistes n’ont plus joué un match officiel depuis le derby du Mouloudia qui s’est disputé le 23 mars dernier. De ce fait, les gars de Soustara observent une période d’arrêt. Cela dit, les Rouge et Noir renoueront avec la compétition après-demain, en recevant la formation de l’USM Annaba, pour le compte de la 27e journée du championnat national. Il faut dire que cette période de trêve a été bénéfique pour la bande à Saâdi, non pas sur le plan technique, tactique ou physique, mais c’est plutôt sur le plan moral que les Usmistes ont profité de cette trêve. En effet, avec un peu de recul, une crise était survenue au lendemain de la défaite contre le Mouloudia, d’autant plus que cette dernière les a éliminés de la coupe une semaine auparavant. A ce moment, l’USMA a connu une sale période, et les spéculations et les critiques fusaient de partout, et on a même évoqué le limogeage du staff technique, ainsi qu’un certain nombre de joueurs. Cela dit, tout est rentré dans l’ordre et la trêve a permis à l’équipe d’évacuer la pression qui régnait autour du club, car après le Mouloudia, les Usmistes voulaient prendre un peu de repos, histoire de mettre les points sur les i. Aujourd’hui, l’entraîneur Saâdi et son staff sont toujours maintenus, ce qui est bon pour la stabilité du club. Aussi, il faut rappeler cette décision prise par le coach de Soustara de compter sur les jeunes pour terminer la saison. D’autre part, il faut souligner que les protégés de Saâdi sont en train de préparer le match d’après-demain face à l’USM Annaba, eux qui veulent à coup sûr se racheter des débâcles subies lors des précédentes rencontres et pourquoi pas se récon-

cilier avec les supporters dans la mesure où le match aura lieu dans l’antre de Bologhine.

Il y aura beaucoup de changements

Afin de préparer le match de ce mardi face aux Tuniques rouges de Annaba, le staff technique des Rouge et Noir, à sa tête Noureddine Saâdi, a opté pour un match amical entre l’équipe seniors et l’équipe juniors. Cela prouve en effet les intensions du driver usmiste qui compte focaliser son travail sur les jeunes pour ce qui reste de la saison. Il est vrai que Saâdi a déjà mis dans le bain plusieurs éléments issus de la catégorie junior, mais il n’en demeure pas moins que le coach veut percer dans sa politique du rajeunissement, d’autant qu’une occasion s’est présentée, à savoir le fait qu’il ne reste plus aucun objectif pour le club, ce qui lui permettra de jouer sans pression. Par conséquent, tout le monde s’attend à des changements dans la composant qui sera convoquée pour le match de mardi contre l’USMAn. En effet, il faut s’attendre à voir beaucoup de jeunes parmi le onze rentrant, à l’image de Sayah, Mehdi Benaldjia, Saïdoune, Tatem et Meklouche. Par ailleurs, le match d’application disputé contre les juniors pourrait donner des idées à l’entraîneur Noureddine Saâdi, lui qui a adulé deux joueurs qui n’avaient pas encore eu la chance d’intégrer les rangs de l’équipe première, et qui sont Baïtèche et Bettiaf. Ces derniers ont brillé de mille feux et peuvent être convoqués pour le match de mardi. Amine Tirmane

DZIRI DÉCLARE FORFAIT

Le métronome de l’USM Alger, Bilel Dziri en l’occurrence, n’est pas sûr de jouer le match face à l’USM Annaba prévu pour après-demain au stade de Bologhine. Selon une source proche du staff médical, le joueur qui n’a pas encore repris les entraînements et n’est pas encore apte à reprendre la compétition. Le capitaine usmiste n’est donc pas rétabli à 100% de sa blessure à la cuisse contractée lors du derby du Mouloudia. Un coup dur pour l’entraîneur Saâdi qui devra trouver une solution dans l’animation, sachant que l’autre maître à jouer, Hocine Achiou, n’est pas lui aussi encore rétabli.

HIER, ENTRAÎNEMENT À 15 HEURES

Contrairement à ce qui était prévu, les Rouge et Noir se sont entraînés hier après-midi. En effet, le staff technique avait programmé la séance à 10h30, avant de changer l’horaire à la dernière minute. La séance d’entraînement des partenaires de Billel Benaldjia a débuté donc à partir de 15 heures. A. T.

DIVISION UNE

Bekrar : «LA PRIORITÉ EST AU MAINTIEN» MCEE

Comment se déroule la préparation pour la prochaine confrontation contre la JSK ? Elle se déroule dans une bonne ambiance. On a bien travaillé la semaine passée où nous avons clôturé les séances d’entraînement par un match amical que nous avons joué jeudi dernier face au CABBA. Je pense qu’il y a une meilleure stabilité dans le jeu. Une rencontre qui nous a permis de corriger les lacunes constatées lors des précédentes rencontres Comment s’est déroulé ce match ? Le résultat technique de cette joute n’est pas important. Ce qui compte, c’est de continuer à bosser et préparer soigneusement le prochain match, tout en travaillant les automatismes et les parfaire pour le reste du parcours. Cette partie nous a permis de travailler le volet offensif où on a été très entreprenants devant. D’aucuns considèrent que le prochain rendez-vous face à la JSK est capital… Pour cette empoignade, on n’a pas d’autre alternative que de gagner afin de jouer le reste de la saison plus à l’aise et sans pression. A mon avis, c’est le match du maintien. Si on bat la JSK, on pourra dire que le MCEE a sauvé sa saison. Donc, vous êtes prêts à glaner les trois points… Bien sûr, tous les joueurs sont conscients de la mission qui les attend. On n’a pas le droit de passer à côté. Il faudra jouer avec les tripes pour sortir vainqueurs de cette confrontation. Si vous arrivez à battre la JSK, pensez-vous que l’équipe pourra prétendre mieux qu’au maintien ? Pour le moment, la priorité est d’assurer le maintien. Il faut aller étape par étape. Une victoire réglerait vos soucis financiers, puisque le président a déclaré que dès que le maintien sera assuré, il régularisera les joueurs. Qu’en

pensez-vous ? On a tellement parlé de ce sujet, sans qu’il y ait du concret. Je préfère ne pas l’évoquer pour le moment. On verra après. Sur un plan personnel, avez-vous l’intention de quitter le club en fin de saison ? A présent, ce qui m’importe le plus, c’est que le Mouloudia assure sa survie parmi l’élite. Ce n’est qu’en fin de saison que je me prononcerai. Contrairement à ce que certains prétendent, je n’ai pas l’esprit ailleurs ; au contraire, je suis très concentré sur ce que je fais. Si priorité il y a, je la donnerai au Mouloudia. Entretien réalisé par Yasser M.

Babya attend les Canaris

N’ayant gagné qu’une seule rencontre en cette phase retour, les Eulmis devront obligatoirement mettre un terme à cette série d’insuccès afin de s’éloigner de la zone dangereuse et assurer par la même leur maintien. Après avoir battu l'USMA, les Eulmis sont appelés à prendre le meilleur sur la formation de la ville des Genêts. Un match qui s’annonce compliqué, du moment que la JSK joue pour les trois premières place du classement du championnat. Il faut dire aussi que la JSK a tenu en échec le WAT (1-1) chez ce dernier. Un résultat considéré comme un véritable avertissement pour cette équipe du Mouloudia appelée à bien préparer ce match afin de se mettre à l’abri de toute mauvaises surprise.

Match de la revanche

Cette confrontation aura un parfum de revanche pour les poulains de Khezzar qui ont été battus par la JSK au stade du 1er Novembre lors de la phase aller. Si, sur le terrain, la victoire de la JSK ne souffre aucune contestation, les responsables du Mouloudia n’ont toutefois pas apprécié le comportement de leurs homologues de la JSK qui les ont mal accueillis sous un prétexte imaginaire. C’est ainsi que les Eulmis veulent rendre la monnaie de la pièce aux Kabyles de la JSK par un succès qui les sauvera, mais aussi qui enfoncera la JSK.

Khezzar mobilise ses joueurs

L’entraîneur Khezzar El Hadi s’est réuni avec ses joueurs samedi en marge de la reprise des entraînements et les a exhortés à se concentrer désormais sur le prochain match contre la JSK pour le compte de la

28e journée. Khezzar leur a demandé de jouer sans complexes et à se donner fond durant tous les matchs qui restent, à commencer par celui de mardi prochain contre la formation de la JSK et ce, même si la situation de l’équipe est très compliquée après les résultats mitigés enregistrés ces dernières journées. La mission de l’équipe est difficile à El Eulma et, de ce fait, tout le monde exige un résultat probant face à l’un des prétendants au sacre. C’est pour cette raison que l’entraîneur Khezzar a demandé à ses poulains d’évoluer sans pression pour réaliser la victoire face à la JSK.

L’ a rgent après JSK

L’importance de l’échéance de mardi prochain a fait oublier aux joueurs, l’espace de quelques jours, ce vulgaire problème de sous. En effet, les coéquipiers de Mahfoudi Abdenour ont décidé de ne plus aborder ce problème financier avant ce match contre la JSK. Ils veulent gagner cette confrontation afin d’aborder ce sujet en position de force. Il faut dire aussi que le président du Mouloudia était clair en annonçant que l’argent était tributaire du maintien. Yasser M

La reprise au complet

Le MCEE a repris les entraînements hier au stade Messaoud Zeggar. Après un jour de repos à l'issue de leur match amical face au CABBA, tous les joueurs étaient présents, même ceux qui ne sont pas concernés par cette rencontre face à la JSK, en raison de suspension, comme Mahfoudi et Belhadj. Ce qui montre le sens de responsabilité chez les camarades de Mahfoudi.


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

DIVISION UNE

11

Les joueurs réclament la deuxième tranche avant la rencontre de Béjaïa USMH

LES HARRACHIS À L’HÔTEL TABET

Les poulains de Charef vont passer la nuit de lundi à mardi à l’hôtel Tabet de Béjaia, avant d’affronter la JSMB, pour un match comptant pour la 27e journée du championnat national Nedjma de division une. Les dirigeants de l’USMH veulent mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles, afin qu’ils abordent cet important rendezvous, avec tous leurs atouts et leurs forces.

LES JOUEURS PERCEVRONT LA PRIME À L’HÔTEL

Cette fois-ci c’est officiel, les joueurs de l’USMH vont percevoir une prime à l’hôtel à Béjaia. Une façon de motiver les joueurs pour qu’ils se transcendent contre les gars de Yemma, ce mardi.

HENDOU DE RETOUR

Le milieu de terrain de l’USMH, Karim Hendou, qui n’a pas pris part au dernier match face au MCA, pour cause de suspension, sera de retour à la compétition dès la prochaine rencontre. Hendou retrouvera sa place de titulaire, ce mardi à l’occasion du match de la 27e journée du championnat, qui va opposer l’USM El Harrach à la JSM Béjaia. Hendou prendra la place de Gherbi, lequel est suspendu pour ce match, après avoir pris un carton jaune pour contestation de décision.

L ’AGO PRÉVUE LE MOIS PROCHAIN

Selon des sources plus proches des affaires courantes du club, l’assemblée générale ordinaire aura lieu le mois prochain. Une AGO qui sera consacrée à la présentation des deux bilans moral et financier de l’USMH de l’année 2009. L. S.

Boualem et Abdat n’ont perçu aucun sous depuis leur arrivée au club au mercato dernier. Une situation qui ne fait que compliquer les choses pour l’équipe harrachie, appelée à affronter la JSMB dans moins de 48heures au stade de l’Unité maghrébine de Béjaia. Là où vont les choses, la situation risque de perdurer. Les joueurs ont ras le bol et veulent du concret. D’ailleurs, ils comptent en parler au président Mohamed Laib et tirer tout au clair afin qu’il puissent attaquer cette chaude empoignade qui va les opposer aux gars de Yemma Gouraya sous de meilleurs auspices et avec un moral au beau fixe. Alors, les doléances des coéquipiers de Benabderahmane auront-elles un écho favorable auprès de la direction du club ? Les joueurs le sauront avant ce match face à la JSMB. L. S.

A

pparemment, les choses ne se présentent pas sous de bons auspices, dans la maison de l’USM El Harrach. Les joueurs veulent que les responsables les règlent sur le plan financier, en leur octroyant la deuxième tranche de la prime de signature. Les coéquipiers de Naili, qui ont attendu longtemps, n’ont rien vu venir. C’est pour cette raison que ces derniers ont décidé d’agir en exigeant texto de l’administration de leur octroyer la deuxième tranche, et ce, avant même d’en découdre avec la JSMB pour le compte de la 27e journée du championnat. Les dirigeants

sont dans une mauvaise posture, et ne savent pas à quel saint se vouer. Les caisses du club sont vides et les subventions de la DJS, de Sonatrach et de Sonelgaz tardent à être versées. Selon un dirigeant : «Cette situation n’arrange guère nos affaires, et les joueurs sont impatients de percevoir la deuxième tranche de la prime de signature» et qui enchaîne : «On est obligés de bouger pour ramasser cet argent et faire face à cette situation critique qui pénalise le club ». Certains joueurs n’ont pas encore touché la totalité de la première tranche, et les nouvelles recrues à l’image de Doukha,

CHAREF VEUT SA REVANCHE

L’entraîneur des Jaune et Noir Boualem Charef, qui a comblé le vide par un match amical contre le NAHD, se prépare activement pour contrer l’équipe de la JSMB. Charef a déclaré à ses joueurs qu’il veut avoir sa revanche, en allant à Béjaia avec la ferme intention de revenir à la maison avec les points de la victoire. Le coach de l’USMH n’est pas près d’oublier les deux défaites concédées contre cet adversaire, en championnat au stade Lavigerie et cette amère élimination en coupe d’Algérie, avec une lourde défaite (6 à 1), et demande à ses joueurs de se transcender ce mardi, pour arracher un meilleur résultat possible au stade de l’Unité maghrébine de Béjaia. L. S.

MEBARAKOU

«PAS SÛR DE JOUER FACE À LA JSMB»

Le défenseur axial de l’USMH risque de rater le prochain match de championnat qui va opposer son club à celui de la JSMB au stade de l’Unité maghrébine ce mardi. Le joueur, qui souffre d’une blessure, saura, aujourd’hui, s’il va prendre part à cette rencontre ou pas. Mebarakou nous a déclaré ce qui suit : « Je ne peux me prononcer, si je vais participer au match face à la JSMB ou non. Me concernant, j’aimerai bien être de la partie, mais tout dépendra de l’avis du staff médical. Il est fort probable que je rate ce match ». Donc, l’absence de Mebarakou face aux gars de Yemma Gouraya se précise de plus en plus, et tout va s’éclaircir aujourd’hui. Propos recueillis par Lotfi S.

BOUALEM : «JE VEUX RESTER À L’USMH» Le milieu de terrain harrachi Boualem Hamia affirme qu il veut rester à l’USMH pour la saison prochaine surtout qu’il a trouvé l’environnement idéal, afin de relancer sa carrière après des moments difficiles vécus à l ASMO. Le concerné a même déclaré que cette équipe harrachie lui a permis de rebondir, et de retrouver toutes ses sensations. Boualem nous parle aussi des résultats enregistrés par son équipe, qui leur ont permis de rester dans le sillage des équipes du haut du tableau.

Selon les observateurs, vous étiez l’un des meilleurs joueurs sur le terrain, lors du match ayant opposé votre équipe à celle du MCA… Dieu merci, j’ai réussi à relever le défi en accomplissant mon rôle sur le terrain comme il se doit. Dommage qu’on n’a pas eu le gain de ce match, mais bon, il faut regarder devant. On a du chemin à parcourir, et on essayera de corriger les erreurs commises lors des précédents matchs, tout en tentant d’améliorer notre rendement collectif pour pouvoir réaliser des résultats positifs. Apparemment, l’administration du club compte bien vous garder dans l’effectif du club la saison pour prochaine. Qu’en pensez-vous? Pour moi les choses sont claires, je veux rester à

l’USMH la saison prochaine. Depuis ma venue, je n’ai trouvé aucun problème, je me suis intégré rapidement et je me sens, plus que jamais harrachi. On a un bon groupe et on vit bien ensemble nous les joueurs. Je saisis l’occasion pour transmettre un message aux dirigeants de l’ASMO, afin de ne pas me bloquer la saison prochaine, en me libérant définitivement au profit de l’USMH. Mais vous êtes lié à l’ASMO par un contrat qui court jusqu’à l’année 2012 … Oui je sais, mais les dirigeants de l’USMH trouveront certainement un terrain d’entente avec ceux de l’ASMO. Je me sens bien là où je suis actuellement et je veux bien continuer l’aventure avec l’USMH. J’espère de tout cœur que tout va s’arranger, une fois la saison ter-

minée, et que je pourrai rester à El Harrach. C’est là mon souhait le plus cher.

prochaine Votre rencontre sera contre la JSMB un club qui a infligé à l’USMH le plus lourd score depuis le début de saison. Comment se présente pour vous ce match ? On va entamer cette rencontre comme on a l’habitude de le faire. Je pense que la JSMB renferme de bons joueurs, mais cela ne veut nullement dire qu’on va se présenter en victimes expiatoires au stade de l’Unité maghrébine, bien au contraire, on fera tout notre possible, pour revenir de Béjaia avec un meilleur résultat possible. On est déterminés à réaliser un probant résultat face à la JSMB Entretien réalisé par Lotfi.S


La 3 place en point de mire e

C’est, donc, ce mardi, qu’aura lieu l’importante confrontation entre Béjaouis et Harrachis. Une rencontre, tant attendue, par tous les observateurs sportifs, car elle mettra aux prises deux équipes qui postulent à une place au podium : “C’est un match important pour les deux équipes dont les chances de terminer sur le podium, sont, vraiment, grandes …”, nous a-t-on dit.

DIVISION 212 Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

JSMB

E

n effet, une victoire de l’une ou l’autre équipe, la placerait en pole position et lui donnerait beaucoup de chance pour s’accaparer ce poste tant convoité : “Il n’est pas dit que le vainqueur va terminer en 3e position. Loin de là, car le championnat est encore long et tout peut arriver. Seulement, les portes seront grandement ouvertes, en cas de victoire, pour viser carrément la 3e place…”, nous ont avoué certains dans les milieux béjaouis qui n’ont pas hésité à ajouter : “Il n’y a pas de doute. La victoire sera du ressort des Vert et Rouge qui n’ont pas droit à l’erreur, ni au faux pas, s’ils ne veulent pas décevoir, une fois de plus, leurs milliers de supporters. Ils ont eu tout le temps pour préparer cette rencontre et Menad est conscient de la mission qui attend ses poulains. On lui fait, pleinement confiance …”. Toujours est-il qu’à 48 heures de ce rendez-vous pour la 3e place, les Béjaouis auront affûté leurs armes, se sont, donc, bien préparés pour accueillir une équipe harrachie coriace à souhait, décidée à faire un résultat pour prouver que le nul enregistré devant le leader n’était pas un fait d’un pur hasard… Mais, les protégés de Menad vont-ils l’entendre de cette oreille ? Sûrement pas ! Abdelkader Z

DEGHICHE :

«ON N’A JAMAIS PARLÉ DE TITRE …» Infatigable, ce milieu de terrain ne cesse de faire des prouesses et d’apporter les solutions adéquates, à son équipe, dans les moments les plus difficiles :

Comment voyez-vous la suite du parcours ? Difficile et c’est maintenant que le plus dur reste à faire, c’est-à-dire, préserver notre position. Un mot sur le prochain rende-vous harrachi ? C’est un match qui mettra aux prises deux équipes aspirant à la 3e place. Aussi, il sera sans aucun doute, difficile. Cependant nous sommes décidés à ne pas laisser passer cette occasion pour renouer avec le succès à domicile. Et ce signe indien ? On l’a, à plusieurs fois, expliqué, les

équipes qui se déplacent à Béjaïa ne font pas le jeu et préfèrent se contourner en défense. Ce qui nous gêne, énormément. Contre El Harrach, on essayera de faire le maximum pour sortir victorieux et garder ainsi notre 3e place. On dit que le titre n’est plus à l’ordre du jour … Exact, d’ailleurs, on n’a jamais parlé de titre. Maintenant, si l’occasion s’était présentée, on ne l’aurait pas repoussée. D’ailleurs, qui ne veut pas du titre ? Et la 3e place, qu’en pensez-vous ? Elle est jouable mais, là aussi, on ne doit pas faire une fixation. Nous avons effectué un bon parcours, c’est l’essentiel, on va jouer pleinement nos chances. Allez-vous rempiler pour la saison prochaine ? Actuellement, je ne pense qu’au championnat, sincèrement, je suis concentré sur la JSMB, pour la suite, on verra. Entretien réalisé par Abdelkader Z.


13

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

Quand le futur pense au … présent ! JSMB

BOULEMDAÏS

«L’OBJECTIF EST LARGEMENT ATTEINT …»

TOUT COMPTE FAIT, CET ATTAQUANT, DE GRANDE ENVERGURE, SEMBLE RETROUVER, PETIT À PETIT, SES REPÈRES, APRÈS UN PASSAGE À VIDE QUI AURA IRRITÉ MENAD. BOULEMDAÏS, RÉPOND À NOS INTERROGATIONS. Alors que devient Hamza ? Je m’entraîne d’arrache-pied pour être tout le temps au top. Mais pas titulaire apparemment ? Là, c’est une question de choix qui revient à l’entraîneur. Seul lui peut trancher et juger si son élément est apte à jouer tel match ou non.

M

ême si Menad et sa compagnie semblent avoir tranché sur toutes les questions, concernant le titre et le podium et même si, une place honorable leur suffit pour boucler cet exercice; il n’en demeure pas moins que tous sont décidés à marquer de leurs empreintes cette saison, en lettres … d’or. En effet, si la question du titre n’est plus à l’ordre du jour et si les arguments avancés aurait convaincu plus d’un, Menad et sa troupe semblent cependant déterminés à terminer sur le … podium, sachant que personne, à

Comment voyez-vous le match contre El Harrach ? Il sera difficile car il oppose deux équipes qui s’intéressent à la 3e place. Donc, aucune équipe ne laissera passer cette occasion.

présent, ne leur force la main : “Nous avons réussi à mettre en marche la machine béjaouie, tel était notre objectif. Maintenant que nous sommes parmi les premiers, on essayera de terminer sur le podium si jamais l’occasion se présente”, semblait dire Menad à chaque fois que la question du titre ou à défaut des premières loges. Maintenant que les objectifs du prochain exercice ont été déclarés clairement et que le titre serait le point de mire pour cette équipe béjaouie, Menad le futuriste évoque le présent et l’exercice en cours : “Nous

sommes en train de gérer match par match sans aucun calcul. Si une place au podium venait à se présenter, on ne la repousserait pas”, ne cessait de répéter Menad à chaque fois que l’occasion lui était donnée. Le coach béjaoui a, désormais, clarifié ses priorités. Le futur d’abord pour le titre ou à défaut de cela une place synonyme de participation en coupe continentale pour la saison prochaine et puis le présent pour une place au podium. Qui dit mieux ? ! A. Z

Vous appréhendez ce match, n’est-ce pas ? On ne sous-estime aucune équipe. Pour notre part, on est décidés à faire le maximum pour sortir victorieux et éliminer un adversaire de taille et concurrent qui peut nous créer d’autres problèmes. Sans la 3e place, pensezvous que la JSMB ait atteint son objectif ? Tout à fait, rappelez-vous, avant la venue de Menad, où était l’équipe, Dieu merci, on est parmi les 5 premières, c’est déjà important pour nous, l’objectif

ATTENTION AU FAUX PAS !

Tous les regards seront braqués ce mardi au stade de l’Unité Maghrébine où va se dérouler une rencontre importante opposant les Béjaouis aux Harrachis. Une rencontre qualifiée d’explosive, car l’enjeu sera de taille tant pour l’une que pour l’autre équipe. Pour nous, ce sera un match comme tous les autres. Seulement on n’a pas droit à un autre faux pas qui cette fois-ci hypothéquerait toutes nos chances d’aspirer à une place au podium”, nous a-t-on confié du côté béjaoui. C’est dire que la confrontation entre Béjaouis et Harrachis sera sans aucun doute pleine et palpitante et les camarades de Cedric, malgré leurs parcours satisfaisant, veulent terminer la saison en apothéose; c’est-à-dire parmi les 3 premiers. “Cela va s’avérer quelque peu difficile pour nous, car plusieurs équipes postulent à cette 3e place. Aussi, la confrontation contre El Harrach est d’une importance de taille, d’autant plus que les

Harrachis, après le nul flatteur contre le Mouloudia, veulent continuer sur leur lancée, afin de nous devancer…”, dira Belakhdar qui poursuivra : “Toutefois, pour nous, il nous est interdit de rater cette aubaine d’accueillir un tel concurrent qu’on peut éliminer de la

route…”. Ainsi, donc, pour les deux équipes, rater ce rendez-vous, c’est peutêtre, rater la 3e place. Et même si c’est un peu trop tôt de l’attester, il n’en demeure pas moins que le vainqueur aura le mérite d’avoir perturbé la sérénité du … vaincu. Alors, gare au faux pas ! A. Z.

MARACANA RECRUTE CORRESPONDANTS DANS LES VILLES SUIVANTES : BÉJAÏA, AKBOU, SIDI AÎCH, EL KSEUR ET AMIZOUR ENVOYEZ VOS CANDIDATURES PAR E-MAIL À

hebdomaracana@yahoo.fr

est largement atteint Pensez vous atteindre la 3eme place ? Tout est possible, le championnat est encore long et le football n’est pas une science exacte. Il faut éviter, les faux pas à domicile et récolter le maximum de points. Entretien réalisé par Abdelkader Z.


14

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

Confirmer le renouveau CAB

Le déplacement du CA Batna à Oran pour y affronter le MCO local sera un autre test pour les poulains de Biskri qui sont appelés à confirmer le renouveau amorcé lors des dernières journées; les Batnéens se doivent de rentrer avec un résultat positif du stade de Zabana pour continuer sur leur lancée, un échec à Oran compliquera un peu plus leur situation au classement surtout que les autres équipes concernées par la rélégation joueront à domicile comme l’ASK et le MCEE alors que l’USMB se déplacera à Batna pour jouer le Mouloudia local dans un match que l’on annonce déjà acquis aux visiteurs.

L

e MCO-CAB de ce mardi ne sera pas de tout repos pour les Cabistes, les Oranais semblent avoir annoncé la couleur en refusant d’avancer l’horaire de la rencontre et surtout en proférant des intimidations que le président du CAB a pris très au sérieux : “On a contacté les services de

sécurité de la ville d’Oran pour demander une prise en charge sécuritaire avant, pendant et après la rencontre” Il est à rappeler que lors du match aller à Batna qui s’est déroulé à huis clos, le président Elimam n’avait pas apprécié qu’on lui interdise la main courante, il a imputé cete décision aux dirigeants

NEZZAR : «NOTRE SORT EST ENTRE NOS MAINS»

Le boss du CAB semble très préoccupé par le déplacement d’Oran et les 1/4 de finale de la coupe d’Algérie qui se joueront en l’espace de quatre jours, Nezzar veut que son équipe fasse un bon résulat à Oran et se qualifie aux 1/2 finale. C’est beaucoup plus la prochaine journée qui aura lieu mardi qui le tient à cœur, il nous en parle : Votre déplacement à Oran s’annonce périlleux … C’est un match comme les autres, il est vrai que ça va être difficile, mais ce sera pour les deux équipes une rencontre de football et reste une rencontre de football tout peut y arriver, il suffit que l’équipe se donne à

fond comme elle l’a fait ces derniers matches.

On vous a refusé l’avancement d’horaire, pourquoi ? Le refus du MCO ne nous a pas surpris, c’est peut-être pour nous mettre mal à l’aise, car ils savent que 72 heures après on a un match contre le MCA en coupe d’Algérie. Ce n’est pas grave, on va passer une nuit supplémentaire. On a parlé de joueurs juniors contre le MCO, le confirmez-vous ? Je vous confirme qu’on ira à Oran avec la meilleure équipe possible pour revenir avec un bon résultat, le maintien demeure notre priorité. Beaucoup d’encre a coulé concernant le probable arrangement du MSPBUSMB, qu’en ditesvous ? Beaucoup d’nformations circulent dans ce sens, mais pour nous on

estime que notre sort est entre nos mains, peu importe ce qui va se passer dans les autres matches, l’histoire et l’opinion retiendront ce qui va se passer.

Pensez-vous que le CAB se maintienne ? Absolument, on a quatre rencontres à domicile ainsi que le derby, je pense qu’à travers ces rencontres on peut assurer notre maintien, en plus on est capables de récolter quelques petits points. Accordez-vous de l’intérêt à la coupe ? Tout à fait, on a la chhance de jouer chez nous ce 1/4 de finale qui peut nous ouvrir la porte des 1/2 finales, ce sera historique pour le club car après la finale de 1997 jamais le CAB n’est parvenu en 1/2 finale, vous comprenez pourquoi on accorde de l’intérêt à ce match. Prenez-vous

cette

cabistes, pourtant la réglementation est claire dans ce cas. La situation du MCO n’étant pas reluisante, les Oranais semblent vouloir mettre la pression sur leurs adversaires en évoquant des subterfuges, on espère quand même que la raison l’emportera pour évier tout dérapage. W. Y

CABrencontre MCA comme revanche ? Quelque part oui, car lors du match retour à Rouiba, le MCA a été aidé par l’arbitrage c’était une injustice que les joueurs veulent réparer pour prouver qu’ils n’ont rien à envier à leurs adversaires, on espère seulement que cette fois-ci l’arbitrage sera à la hauteur, car on n’est pas près d’accepter une autre injustice. Qu’espérez-vous pour cette fin de saison ? Je suis en fin de mandat, j’ai réussi à remettre l’équipe en première division, je souhaite lui assurer le maintien et jouer une autre finale de coupe d’Algérie où tout sera possible. Je souhaite aussi que le CAB entre de plain-pied dans l’ère du professionnalisme et que l’on a en face un grand club. Entretien réalisé par W. Yefsah.

DIVISION UNE MCO

Les supporters ont peur du match de Batna

Même si les joueurs ont repris l’entraînement au complet hier samedi, mis à part Bengoreine suspendu et Balagh blessé qui sera absent de mardi, les fans du Mouloudia ont peur que le match contre le CAB tourne au désastre et ressemble comme deux gouttes d’eau à la réception de l’USM Annaba durant la phase aller. Cela parce que le président, qui avait promis de régulariser ses joueurs à la fin du mois de mars, a fait volte-face et leur a déclaré qu’ils ne recevront leur dû qu’une fois le maintien assuré. C'est-à-dire après les matchs face au CAB et l’USMH au cas où les coéquipiers de Kechamli battent les hommes de Boualem Charef dans leur antre. Sinon, ce délai sera reporté à la prochaine victoire. Cette décision a laissé planer le doute dans l’esprit de certains joueurs qui ont désormais peur de ne pas recevoir leur dû et d’être poussés à ester leur club, comme l’ont fait d’autres joueurs avant eux. Du coup, les supporters craignent que “les joueurs lèvent le pied. Car la décision de Kacem Elimam est une arme à double tranchant, surtout après ses récentes déclarations au travers desquels on pouvait comprendre que les cadres actuels de l’équipe pourraient ne pas figurer dans la composition de l’équipe de l’année prochaine. Le boss du MCO, qui avait déclaré, lors de la conférence de presse improvisée à la fin des travaux de la dernière AGO, qu’il « quitterait le club à la fin de la saison, en le laissant dans une bonne position » paraît être revenu sur sa décision et compte bien continuer à diriger ce grand club qui n’est finalement qu’une formation comme tant d’autres. Le match contre Batna ce mardi risque d’être un match à bouleversements. M. Touadjine

Condoléances Très touchés par le décès de Mouhab Amar, ancien entraîneur de la section boxe du CRBBK, Farouk SEBA, directeur du quotidien Maracana ainsi que le collectif, tiennent à présenter à sa famille leurs sincères condoléances et prient Dieu le Tout-Puissant d’accorder sa miséricorde au défunt. “A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons”. Très touché par le décès de Mouhab Amar, ancien entraîneur de la section boxe du CRBBK, Farid SEBA, président d’APC de Bordj El Kiffan, tient à présenter à sa famille ses sincèrs condoléances et prient Dieu le Tout Puissant d’accorder sa miséricorde au défunt; “A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons”

Très touché par le décès de Mouhab Amar, ancien entraîneur de la section boxe du CRBBK, Mme Samia Benmaghsoula, tient à présenter à sa famille ses sincèrs condoléances et prient Dieu le Tout Puissant d’accorder sa miséricorde au défunt; “A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons” Très touché par le décès de Khelil Ali, fleuriste à Bordj El Kiffan, Farouk SEBA, directeur du quotidien Maracana ainsi que le collectif, tiennent à présenter à sa famille leurs sincères condoléances et prient Dieu le Tout-Puissant d’accorder sa miséricorde au défunt. “A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons”.


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

15

À L’HEURE DES JUBILÉS DIVISION UNE

USMAn

Le 52e anniversaire de la création de l’équipe de l’ALN et du FLN coïncidera à la journée du 12 avril prochain. Et à cette occasion, les autorités de la ville de Annaba veulent fêter cet événement comme il se doit en rendant un vibrant hommage à Ali Doudou, ex-portier de la glorieuse équipe de football de l’Armée nationale de libération et du Front national.

C

ette manifestation a été organisée en guise de reconnaissance à Ali Doudou pour sa contribution à la consécration et à la défense de ce dernier aux couleurs nationales et des idéaux et l’indépendance de l’Algérie. Des figures emblématiques ont été conviées à ce jubilé dont des anciennes gloires de l’équipe de l’ALN et du FLN. Des anciens joueurs feront le voyage à Bône La Coquette pour partager les moments de plaisir avec Ammi Ali, Soukhane, Ibrir, Zouba, Makhloufi, Maouche, Kermali, Bouricha, et tant d’autres viendront pour rendre hommage à cet homme aux valeurs sûres. Il est à préciser que les internationaux de l’épopée de Gijon, à savoir Belloumi, Merezkane,

Dahleb, Fergani, Guendouz et les autres feront également le déplacement à Annaba pour partager les moments forts avec cet homme qui a tout donné sans en prendre. Ali Doudou a mis tout son art aux services de la course de l’Algérie. Agé de 83 ans, Ali Doudou possède une longue et riche carrière footballistique riche en événements et tribulations, et qui s’étale sur 35 années. Sa carrière fut débutée à l’USM Bône puis il suivra le même destin que ses camarades comme Zitouni, le défunt Brahim Saïd, Bentifour et les autres, cela s’est passé en 1958, alors qu’il débuta réellement en 1945. En Tunisie, tous ses joueurs formeront la légendaire équipe du FLN, qui est appelée avant l’équipe de l’ALN et qui était com-

posée de Krimo, Zerrar, Chentir et les autres. C’est en 1963 que Ali Doudou remporta le championnat d’Algérie avec l’USM Bône. En 1968, ce dernier mit fin à sa carrière de footballeur pour se consacrer à la formation des jeunes. Doudou est très affecté et heureux à la fois par ce geste, mais sans cela fier de porter les couleurs de l’Algérie qu’il aime plus que tout au monde. «Ammi Ali» se retrempera sûrement dans les souvenirs et l’époque où il a réalisé des exploits avec l’équipe de l’ALN dans les pays africains ou européens. Bien que retraité, Ali Doudou suit toujours les rencontres de football, et il est ravi que le football a été hissé au plus haut rang. Pour information, Doudou a été honoré à maintes

reprises que ce soit par des associations où les autorités de la ville de Annaba qu’il remercie vivement. Ali Doudou est heureux et félicite le bon comportement de ses amis, ses anciens coéquipiers et bien sûr les autorités de la ville de Annaba. Doudou coule des jours heureux, et fait du jardinage, mais il se fait de plus en plus rare, car il souffre d’une arthrose au genou. Ce vétéran est très respecté à la ville de Bône car il a gravé son nom sur les pages de l’histoire du football national. Cette ancienne gloire du football national ne s’éteint jamais, et Ammi Ali a dédié toutes ses archives au musée du football au stade Chabou-Abdelkader. Amar Aït Bara

Les Chéliffiens pensent au CRB ASO

Les supporters chéliffiens ne cessent de parler ces derniers jours que des deux importantes rencontres que va livrer leur équipe.

échéances.

Slimani axe son travail sur le compartiment offensif

L

a première face au CRB qui se déroulera au stade du 20-Août-55 pour le compte de la vingt-septième journée. Les Chéliffiens qui ont humilié les Belouizdadis à l’aller sur le score de 5-0 sont attendus de pied ferme par leurs adversaires. Ces derniers n’ont pas oublié cette cuisante défaite et feront tout pour laver cet affront devant leurs supporters qui attendent une vive réaction des camarades de Ousserir. Les Messaoud et consorts auront fort à faire ce mardi face à une formation belouizdadie qui ne veut en aucun cas rater ce rendez-vous. Les Chéliffiens sont appelés à sortir le grand jeu pour espérer revenir avec un bon résultat dans leurs bagages et confirmer leur retour en force dans la compétition. Ensuite les inconditionnels pensent aussi au match des quarts de finale de la coupe d’Algérie mettant aux prises l’ASO à l’ISC Tlemcen club évoluant en division inférieure. Cette formation a atteint ce stade de la compétition en éliminant le WA Mostaganem, ce sera un dur morceau pour l’ASO. Cette rencontre ASO-ISCT se déroulera au stade Mohamed-Boumezrag ce week-end. En jouant à domicile et devant leurs supporters, les Chéliffiens partiront légèrement favoris pour arracher le billet pour les demifinales. Mais comme en coupe tout est possible, les camarades de Messaoud doivent

Durant les deux dernières séances d’entraînement, Slimani a axé son travail sur l’attaque pour que les Biaga et cie soient plus adroits à l’avenir. Les observateurs ont constaté le manque de réussite de la ligne offensive chéliffienne depuis le début de saison. Les attaquants arrivent à se créer de nombreuses occasions dont la plupart échouent dans les décors. être vigilants pour ne pas se faire piéger par la suite. Ces inconditionnels, qui seront présents en force, ne rêvent que du trophée, ils ne vont pas leur pardonner d’être éliminés par ce petit poucet. Les joueurs sont donc avertis à faire l’impossible pour se qualifier au prochain tour et les faire rêver pour le reste de cette édition.

Slimani s’est réuni avec les joueurs

Slimani a discuté avec ses joueurs pour les prévenir de prendre très au sérieux le CRB qui essayera de renouer avec la victoire après ses récents échecs. Il leur a demandé aussi de ne plus penser à leurs bons résultats et de se concentrer aux prochaines

Zaoui incertain ?

Le défenseur international Samir Zaoui que tous les supporters espéraient voir lors de la rencontre contre les juniors était absent. Zaoui ressent toujours des douleurs à la cuisse, il n’a pas pu prendre part à ce match. Il serait possible qu’il ne soit pas retenu pour la confrontation contre le CR Amar Aït Bara Belouizdad.

Abbou : «On est sur la bonne voie»

Pour le milieu de terrain Abbou après le passage obligé, son équipe est revenue en force dans la compétition et les résultats sont là pour le prouver. Pour ce qui est du prochain rendez-vous face au CR Belouizdad, il estime que son équipe est en mesure de ramener les trois points de la victoire et fera de même pour le reste de la compétition afin de la terminer parmi les premiers. «Nous avons connu des moments difficiles où nous n’avons récolté que des déboires devant des équipes qui n’avaient rien d’un foudre de guerre. Ces échecs nous ont précipité dans une peu reluisante position mal accueillie par tous les Chéliffiens», dira-t-il. Par la suite les camarades de Messaoud ont pu relever le défi en réussissant de fort belle manière à remonter jusqu’à la sixième place. «Nous espérons aller toujours de l’avant pour s’accrocher au peloton de tête et disputer une joute continentale la saison prochaine», souhaite-t-il. Pour ce qui est du match de coupe d’Algérie face à l’ISC Tlemcen, il ajoute : «Ce sera un match difficile face à cet adversaire qui se jettera corps et âme dans la bataille pour créer la surprise, on doit le prendre au sérieux pour continuer notre aventure afin d’offrir le trophée tant convoité par tous les Chéliffiens. Les supporters rêvent toujours de voir leur équipe remporter la coupe d’Algérie pour la fêter comme il se doit. H. S.


16

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

SUPER D2

Les jeunes y croient toujours PAC

Les Pacistes pourront-ils continuer sur leur série victorieuse jusqu’au terme de la saison pour s’offrir le titre de champion de la Superdivision II, ou bien ils vont lâcher prise pour les sept matches restants et se faire distancer par la suite, par le MCS, l’ASMO et le CSC prétendant en force à l’accession?

L

e Paradou renferme de talentueux jeunes éléments dans la plupart, qui jouent pour la première fois en seniors, ont bousculé la hiérarchie. Alors qu’avant l’entame de la compétition, ces inconditionnels pensaient que les jeunots de Bouhellal seront une proie facile pour ses adversaires. «Ce n’était pas facile de démarrer le championnat de la Superdivision II avec des juniors face à des formations expérimentées. Les jeunes avaient fait leur début timidement dû à leur manque d’expérience mais ils se sont ressaisis par la suite en réalisant de bons résultats…», dira Bouhellal. Même si le Paradou ne retrouvera pas l’élite cette saison, il a quand même relevé le défi. «Nous avons un groupe soudé qui est en train d’étonner plus d’un pour sa réussite alors que personne ne s’y attendait. Pour nous, l’accession n’est pas notre priorité, le plus important c’est de terminer parmi le groupe de tête», ajoute-t-il. Les dirigeants pacistes pensent, d’ores et déjà, à la saison prochaine, leur équipe sera plus compétitive capable de jouer l’accession. «Si ce n’était pas les faux pas à domicile devant des formations pourtant largement à notre portée le

Paradou serait installé solidement en tête de classement», estime Kedjour.

Reprise hier à Bouchaoui

Les camarades de Ouali ont bénéficié de trois jours de repos pour souffler un peu des efforts fournis durant toute la dernière semaine. Ils ont repris hier du service à Bouchaoui, ont manqué à l’appel plusieurs joueurs retenus avec l’équipe juniors qui participe au tournoi international de Nantes.

Arabet : «Nous avons un groupe soudé»

Le milieu de terrain Réda Arabet estime que la position qu’occupe actuellement son équipe n’est pas le fruit du hasard mais celui du travail. Le Paradou dont la moyenne d’âge de son effectif ne dépasse pas les 20 ans est sur la bonne voie et dire qu’avant la compétition, les gens pensaient

7 nul à domicile SAM

e

Le nul qui a sanctionné les débats qui ont mis aux prises le club phare de la ville des Oranges au CR Témouchent pour le compte de la 28e journée de D 2 et le 7e du genre entre les deux formations depuis l’indépendance, le SAM a gagné huit duels et en a perdu cinq autres.

Mecheri rate le 2e penalty de la saison

Le meneur de jeu samiste, en l’occurrence Mecheri Belahouel, (spécialiste des coups de pied de réparation puisqu’il a inscrit 10 penaltys durant les huit précédentes saisons, vient de louper son deuxième penalty de la saison vendredi

dernier face au CR Témouchent après celui raté également face à l’USMBA (19e journée: pour rappel, le premier penalty raté remonte au mois de novembre 2002, c’était contre le GC Mascara, pour rappel, ce sont les gardiens qui se sont illustrés face aux tirs puissants du n° 11 samiste.

La défense reste toujours intra î table à domicile

La défense qui a encaissé 5 buts au stade Ouali-Mohamed face à l’ES Mostaganem (4e journée) n’a encaissé aucun autre but durant les 13 autres rencontres jouées à domicile.

Le public revient

Le public qui a assisté à la rencontre SAM-CRT vendredi passé au stade Ouali-Mohamed est considéré comme le plus nombreux depuis la 4e jourée face à l’ES Mostaganem. Ce retour progressif est dû certainnement aux bonnes prestations de l’équipe phare de la ville des Oranges, ces derniers temps realisées à l’extérieur malheureusement pour eux la pelouse du stade qui sert à tout sauf au football ne permet pas à cette jeune équipe samiste de lui gratifier un beau spectacle comme ça été le cas face à l’ES Mostaganem lors de la 21e journée 0-1, l’AB Merouana 25e journée, enfin, la JSMS 27e (1-1). A. O

qu’il ne fera que de la simple figuration. «Avec une formation où les 85% de ses éléments sont des juniors, personne ne lui accordait la moindre chance de tenir le coup dans cette division. On avait eu des difficultés durant les premières rencontres de se faire humilier par des adversaires plus aguerris que nous. Malgré leur expérience nous avons réussi à leur tenir tête et les faire même douter», souligne-t-il. Les Pacistes ont repris confiance par la suite en écrasant tout sur leur passage, en occupant la tête du classement durant des semaines. «Nous étions sur une courbe ascendante en occupant même le poste de leader. Mais nous avons connu un petit passage à vide, nous avons perdu de nombreux points ce qui nous a fait dégringoler à la quatrième place», ajoute-t-il. Pour les dirigeants, ce fléchissement était dû à la fatigue des joueurs après les efforts consentis durant la phase aller. Les joueurs n’étaient nullement affectés par cette situation, ils continuèrent à bosser sérieusement aux entraînements pour se ressaisir. «Nous avons réagi ensuite par des résultats positifs et nous retrouver pour le moment en seconde position distancés de deux longueurs par le leader», affirme-t-il. Les Pacistes sont maintenant décidés à ne pas baisser les bras pour tout le reste de ce parcours pour le terminer dans une excellente position.

Infirmerie vide

Pour le moment, aucun joueur n’est blessé, Bouhellal peut compter sur tout son effectif pour bien préparer le match contre l’ESM. Cette rencontre est prévue le 13 de ce mois au stade commandant Ferradj-Mostaganem pour le compte de la 28e journée. Ali Oukili

Gougui : “Le SAM a les moyens de se ressaisir”

Le défenseur latéral samiste, Gougui Abdelkader, qui a été sur le banc de la touche contre le CRT vendredi dernier retrouvera sans aucun doute sa place dans le onze du départ samedi prochain contre le RCK, rencontre après la fin du match, il estime qu’en dépit de l’état de la pelouse, son équipe a tiré son épingle de jeu, même si le nul a sanctionné la rencontre qui a opposé le SAM au CRT.

Vos impressions après le nul concédé face au CRT… Un peu déçu étant donné que nous avons raté le coach d’autant plus que nous avons dominé notre adversaire une grande partie du temps, vous avez constaté qu’en plus du penalty raté, on a reussi à exercer une grande pression sur notre adversaire et nos attaquants ont loupé un nombre incalculable d’occasions de scorer mais je dirais un point est toujours bon à prendre.

Après une bonne entame de la seconde phase, votre équipe n’arrive pas à s’imposer à domicile… Croyez-moi personne n’est capable de donner une explication dans laquelle se trouve notre équipe ces derniers temps, surtout quand on joue à domicile, on ne sait pas ce qui nous arrive. Malgré le mauvais état de la pelouse, nous développons du bon jeu mais à chaque fois l’efficacité nous fait défaut. Je pense plutôt au blocage psychologique, je pense que l’équipe a les moyens de se ressaisir au prochain match. Justement, comment voyezvous le prochain match face au RCK ? Jouer hors de nos bases ce n’est pas toujours facile mais si vous l’avez remarqué, le SAM joue mieux en déplacement, on va y aller avec l’intention de ramener un bon resultat. Comment apprendez-vous l’avenir du SAM ? Grignoter le maximum de points pour terminer le championnat avec un classement honorable. Entretien réalisé par A. Oussama


SUPER D2

Un second revers au dernier moment du match RCK

Après le bon résultat enregistré lors de la précédente journée au stade Benhaddad à Kouba face a l’USMMH, le RCK est effondré une fois de plus dans l’échec des dernières minutes du match.

L

es Koubéens en déplacement à Constantine pour affronter le CSC pour le compte de la 28’ journée du championnat DII, n’ont pas pu aligner une deuxième victoire.

Les locaux ont bel et bien commencé la première mi-temps, en effet dés le coup d’envois du match, ils succédèrent une série d’occasions offensives dangereuses, par l’intermédiaire de Lakehal, Derbal et Bokous, heureusement, le gardien Belhani était à chaque fois bien positionné pour sauver son camp. Les coéquipiers de Nabil Hamouda eux aussi essayaient de créer quelques occasions, alors à la 26’ minute du jeu, Amrane a failli ouvrir la marque par une tête suite à un centre du côté gauche de Hanifi, le gardien du CSC intervient et sauve son équipe d’un but

réel. On joue la 38’ minute, une faute commise par le défenseur Constantinois sur Maidi, ce dernier s’encharge de l’effectuer, un joli tir de 30 mètres, trouve pour la deuxième fois le gardien Dif qui transforme le cuir à un corner. A deux minutes de la fin du premier half, Bokous côté CSC avait le premier but aux pieds lorsque se présente face à face au gardien du RCK, mais son tir rate le filet et sort pour un six mètres en faveur de Belhani. C’est avec ce score de zéro par tout que s’achève la première partie, en tous les cas, une belle prestation pour les Koubéens mais sans efficacité. Au retour des vestiaires, les joueurs du CSC reviennent sur le terrain décidés et déterminés a renverser le déroulement des faits, bien en place sur le terrain, les sanafirs vont se jeter dans l’attaque pour ouvrir le score, mais en face se trouve une solide défense Koubéens. Les poulains de Laroui qui croyaient réussir l’essentiel et revenir avec un point de Constantine se font surprendre par Khellaf qui réussit a ouvrir la marque à la 86’ minute, juste après ce but, Amrane essayait de réaliser un travail individuel mais sans parvenir, puisque le dernière défenseur du CSC est bien placé pour mettre le cuir en touche. C’est ainsi que l’arbitre Aouina annonce la fin du match sur le score de 1 à 0 en faveur du CSC, sur un sentiment de frustration et de déception chez les camarades de Salim Hanifi. Hillal. Ait Ben Ali

On entretient l’espoir ASMO

La victoire tirée par les cheveux sur une équipe, somme toute, moyenne de l’USM Sétif, malgré la bonne volonté de ses jeunes joueurs, lesquels au fond, n’ont pas démérité, permet aux dirigeants, aux supporters qui étaient assez nombreux et aux joueurs, staff technique y compris, d’entretenir l’espoir de se retrouver la saison prochaine en nationale une.

L

es Oranais, diminués par plusieurs absences pour des raisons diverses, comme Tahar, le remuant milieu de terrain, entré à la dernière minute de jeu, tout comme son compère Bouraba qui a chauffé le banc de touche durant 70’. Cela, en plus de l’absence du défenseur central Belghalia écarté de ce match. le coach Medjahed a voulu ménager son équipe en laissant au repos certains cadres, sur lesquels il compte pour le grand choc de vendredi prochain à Béjaïa contre le MOB, une équipe que l’ASMO a toujours battu au stade Bouakeul mais devant laquelle elle s’est toujours inclinée à Béjaïa.

Retour du public

Ils étaient environ un millier de supporters à être venus encourager leur équipe, qui leur fait miroiter des lendemains

17

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

Un minibureau pour un objectif maxi OMA

Désormais, les tâches du nouveau bureau désigné par son président, sont connues :

Président : Messaoudi Mohamed 1er vice-président : Benabdellah Mohamed 2e vice-président : Benzina Youcef Secrétaire général : Ould Chikh Mohamed Trésorier général : Mekhatria Mustapha En revanche, les autres, à l’image de Sahli Mohamed, Benchohra Boutbal, Amri Nabil, Addi Aissa et Lalmi Mohamed, ces éléments ne sont pas admis par la DJS, sur le fait qu’ils ne soient pas conformes avec la liste officielle des membres de l’AG, a-t-on appris d’une source bien informée. Le bureau a été réduit à sa moitié, à l’effet de travail pour un objectif maximum du maintien, devenu à force des choses, difficile à atteindre pour ne pas dire impossible, du moment qu’en football, tout est possible.

Brik va-t-il réussir son pari ?

Comment le nouveau coach, Brik, peut-il atteindre son objectif, celui du maintien, alors qu’à la veille, de son premier match officiel, son message a été mal codé ou mal perçu, par son joueur, en l’occurrence, Benmeghit, l’une des pièces maitresses de l’équipe ? Une question qui se pose par de nombreux supporters : «L’entraineur a fait connaissance avec l’ensemble de ses joueurs. Pourtant, Benmeghit s’est présenté en sa qualité d’attaquant. Au moment où le coach a remis des gilets à ses attaquants, façon de les différencier dans un exercice d’application de leurs coéquipiers défenseurs, L’ex-Unioniste de Blida n’a rien reçu, le distinguant dans le compartiment offensif. Ce qui a provoqué son courroux. Alors, il a carrément quitté le stade, sans l’autorisation de personne, encore moins de son entraîneur», nous dira un proche du joueur.

Pas de passations de consignes entre les deux présidents

Jusqu’au jour d’aujourd’hui, la passation de consignes, entre le président sortant, Boulilef, et son successeur, Messaoudi, n’a pas eu lieu. Cette situation ressemble à celle du bureau ayant subi le retrait de confiance, sous la présidence du premier boss cité ci-dessus, maintenant que plusieurs d’entre eux refont surface, sous Messaoudi, le problème serait moindre.

Saïda biâada, la super D2 ghalia

heureux. Certes, nous n’avons plus le grand public des années 80, mais devant le vide des gradins depuis le match contre le MCS, (dernière journée de l’aller), cette “grande poignée” de fans faisait plaisir à voir, ce que n’ont pas manqué de signaler les joueurs. Il est à rappeler que c’est peut-être aussi en raison de la diminution du prix des billets ( ramené de 200 à 100DA) que certains ont fait le déplacement.

1er match pour le junior Hamoudi

Le jeune Hamoudi, milieu offensif de l’équipe juniors a été appelé à la dernière minute pour pallier la blessure de Tahar.

Pour son premier match, ce jeune garçon s’est comporté assez convenablement et aurait même pu ouvrir le score à la 49’, s’il avait eu un peu plus de sang-froid. Son entraîneur ne tarit pas d’éloges sur lui et pense «qu’il sera la saison prochaine un des éléments clés d’El Djemaïa ».

Reprise demain

Pour préparer le périlleux déplacement à Béjaia où elle en découdra avec l’équipe du MOB, laquelle a à assurer son maintien dans ce palier, l’ASMO sera demain aux entraînements au stade Habib-Bouakeul. Le coach a prévenu ses joueurs : il n’acceptera aucune absence non justifiée. M. Touadjine

La situation actuelle de l’OMA répond parfaitement à la citation populaire, dans l’ouest du pays : « Saida Biâada, oulmachina ghalia : Le trajet vers Saida est loin, le ticket du train est cher : dans ce cas de figure, Saida biâada (loin) de réaliser un résultat probant, la super D2 est chère, c'est-à-dire le maintien qui ne peut se réaliser qu’avec des sacrifices et du travail. D’autre part, les poulains de Messaoudi ont quitté Arzew à destination de Saida, en fin de journée de jeudi : «Nous allons passer la nuit à Hamam Rabi, distant de la ville, d’environ 10 km.» a déclaré le boss olympien. Du côté de la rue, à Arzew, ce lieu de regroupement n’offre plus les mêmes commodités que dans le passé, en vue d’assurer une sérénité au groupe» ont-ils suggéré. «A cela vient s’ajouter la perturbation dans laquelle baigne tout le groupe , notamment, avec les changements à tous les niveaux. Alors, il ne faut pas croire au miracle de revenir avec un résultat probant, de Saida» ont-ils conclu Abdenour Abderrahmane


18

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

DIVISIONS INFÉRIEURES

Le leader rate l’occasion de creuser l’écart 24E JOURNÉE DU CHAMPIONNAT DE LA RÉGIONALE II/GROUPE A

La 24e journée de la Régionale II, dans son groupe A, n’a rien apporté de nouveau concernant les équipes de tête du classement, où le leader, la JS Akbou, a raté une occasion en or de creuser l’écart en recevant son poursuivant immédiat, la JS Tichy, dans l’affiche de la journée et qui s’est terminée sur le score de 0 partout.

L

es camarades de Yamine Seddaoui n’ont pas profité de l’avantage du terrain et du public pour s’assurer la victoire qui allait leur ouvrir

grandes les portes de l’accession. Les Akbouciens trébuchent ces derniers temps en concédant leur 4e faux pas de suite, y compris la correction de la semaine passée à

Azzefoun sur le score de 3 à 0. Le 3e au classement, à savoir l’ES Azzefoun, n’a pas profité du score du leader et de son dauphin en se contentant d’un seul point lors de son déplacement à Azzazga contre l’OCA, alors que la seconde équipe de cette ville, la JSA en l’occurrence, qui occupait la 4e place a été vaincue à M’Chedallah sur le score de 2 à 1. La surprise de la journée s’est produite à Béjaïa où la JSIO s’est fait piéger chez elle par le MC Bouira sur le score de 3 à 2 et rétrograde ainsi à la 5e place avec 37 points au compteur. La lanterne rouge, à savoir l’OS El Kseur, s’est fait sévèrement corriger à Draâ El Mizan sur le score de 4 à 0. Z. H.

Honneur/match avancé de la 24e journée JSB Amizour 2 - ARB Barbacha 0

La JSBA assure l’essentiel

La Jeunesse Sportive d’Amizour n’a pas raté l’occasion, en recevant son voisin de l’ARB Barbacha, pour le compte du match avancé de la 24e journée, pour glaner les 3 points de la rencontre et s’octroyer la 4e place, temporairement, avec 37 points, en attendant le déroulement des autres rencontres ; son adversaire du jour plonge de plus en plus dans les profondeurs du classement en occupant la 11e place, avec seulement 19 points, Z. H. synonyme de rétrogradation pour la saison prochaine.

Publicité

Classement

Pts

1- JS Akbou 48 2- JS Tichy 45 3-ES Azzefoun 41 4-JS Azzazga 38 5-JSI Ouazzoug 37 6- SSS Aïch 35 7- CRB Tizi Ouzou 33 (-1) -MCB 33 8-OCA 29 9-ASCElH 28 10-CRBKherrata 26 -ES DEl M 26 13 ORB Akbou 25 (-1) USM Draâ Ben Khedda 25 15 JS M 20 16 OS ELK 18

Résultats de la 24e journée CRB TO - ORB A(hier) ES Draâ EM 4 - OS ELK 0 JSA 0 - JST 0 ASC EH 2 - CRB Kh 0 JS M’Ch 2 - JS A 1 JSIO2 - MCB 3 SSSA4 - USM DBKh 1 OCA 1 - ESA 1

Publicite

WO∂FA∞« WO©«dIL¥b∞« W¥dz«eπ∞« W¥¸uNLπ∞«

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya de Tipasa Adresse : cité Administrative AU1 (Tipasa) Tél : 024 37 78 11

WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE D’EL HARRACH -------------------------------------------

2e AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 106/2010

WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE D’EL HARRACH COMMUNE DE OUED SMAR N° 470/SG/2010

AVIS D’INFRUCTUOSITÉ DE L’AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N° 45/2010 Conformément aux dispositions de l’article 43 alinéa 02 du

décret présidentiel n° 02-250 du 24/07/2002 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété par le décret présidentiel n° 3-301 du 11/09/2003 et le décret présidentiel n° 08-338 du 26/10/2008, le président de l’Assemblée populaire communale de Oued Smar informe tous les soumissionnaires ayant participé à l’avis d’appel d’offres national restreint n° 245/2010 n° 45/SG/2010 du 14/02/2010. - Rénovation du réseau d’éclairage public au niveau Beaulieu centre. Ont été déclarés infructueux, l’opération conformément à l’article 19 du cahier des charges. Maracana N° 1079 - Dimanche 4 Avril 2010 - ANEP 802 906

L’Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya de Tipasa lance un 2e avis d’appel d’offres national restreint pour la réalisation des travaux de voiries et réseaux divers des projets : 1) 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot A 2) 100/200 logements sociaux locatifs à Damous îlot B Les entreprises justifiant d’une classification catégorie II et plus bâtiment, travaux publics et hydraulique principale ou secondaire intéressées par le présent avis d’appel d’offres, peuvent retirer le cahier des charges auprès de l’OPGI sis à cité Administrative AU1 wilaya de Tipasa, département finances et comptabilité contre paiement d’une somme de 2.500,00 DA. La date limite de dépôt des offres est fixée au 26/04/2010 à 12h30. Les offres doivent être déposées ou envoyées à Monsieur le directeur général de l’OPGI à l’adresse suivante : Cité Administrative AU1 wilaya de Tipasa Et devront comprendre séparément l’enveloppe de l’offre technique et l’enveloppe de l’offre financière, sous enveloppe grand modèle anonyme, portant la mention suivante : «Soumission à ne pas ouvrir» 2e avis d’appel d’offres national restreint relatif à la réalisation des travaux de voiries et réseaux divers du projet n° ……… • Projet…………… Logements sociaux locatifs à ………… Les offres doivent être obligatoirement accompagnées des pièces suivantes : I- Offre technique doit contenir : - La déclaration à souscrire (remplie et signée) - Statut de l’entreprise éventuel (dans le cas d’une SARL, EURL ou SNC) - Les références professionnelles fournies par les maîtres de l’ouvrage antérieurs pour des travaux similaires réalisés - Un extrait de rôle de l’année en cours - Attestations de mise à jour CNAS, CASNOS, CACOBATPH (photocopie légalisée) - Planning des travaux - Le CPS parties A et B, chaque page doit être signée et cachetée - L’instruction aux soumissionnaires qui doit obligatoirement être signée et paraphée - Casier judiciaire des signataires du dossier datant de moins de trois (03) mois - Copie du registre du commerce légalisée - Certificat de qualification et de classification professionnelles catégorie II et plus bâtiment, travaux publics et hydraulique principale ou secondaire - Certificat de dépôt des comptes sociaux (dans le cas d’une SARL, EURL ou SNC) - La liste des moyens matériels destinés à l’exécution du projet - Liste des moyens humains II- Offre financière : - Bordereau des prix unitaires signé - Devis quantitatif et estimatif signé - Lettre de soumission remplie et signée L’ouverture des plis technique et financière aura lieu le 26/04/2010 à 13h30 au siège de la Direction de l’OPGI de Tipasa, correspondant à la date limite de dépôt des offres. Les entreprises peuvent assister à la séance d’ouverture des plis qui se tiendra à la date et l’heure citées ci-dessus. N. B. : Les pièces accompagnant les soumissions doivent être lisibles, en cours de validité et légalisées.

Maracana N° 1079 - Dimanche 4 Avril 2010 - ANEP 802 938


=CHAMPIONNAT NATIONAL D’HIVER DE NATATION :

LE GSP, L’ ASPTTA ET L’USMA ONT LUTTÉ COURAGEUSEMENT

VOLLEY-BALL

Championnat national : 17e journée MESSIEURS Résultats: ES Bethioua - ES Sétif NRBB Arreridj - GS Pétroliers Reportés : RC M'Sila - PO Chlef (9 avril) USM Blida - MB Bejaia (23 avril)

t dominé les épreuves et de l’ASPTT Alger on ger Al i SM l’U de ses discipline alors que Tiz Les nageu at national d’hiver de la titres chez les messieurs nn pio am ch du s ne ini fém les n Turck se sont partagés lger). Ouzou, l’ASPTTA et Aï cine de Bab Ezzouar (A pis la à tée pu dis ée rn jou e tit ièr rn (pe de ion et tat 3e na la lors de d'hiver de marchampionnat d'Algérie 3 avril dernier) ont été Les compétitions de ce au rs ma 31 (du rs jou 4 sur s la r lée pa éta s t bassin) se son , dont deux réalisé que eaux records nationaux quées par quatre nouv papillon (1'01"29) ainsi 0m 10 rie égo cat la ns da ). lla Fe .39 nageuse Benaceur et du 50m brasse (34 quatre nages (1'04"50) titres, il s’agit de dans la catégorie 100m ach rage pour arr er les cou ec av té lut t on es uip Des éq i Ouzou. S.B. l’ASPTT sans oublier Tiz l’USMA, du GSP et de

Dames:

34. 39 34. 76 36. 10

100 m N.L: 1- Fella Benaceur (ASPTT Alger) 2- Fella Hadj Amar (Sahel El Biar) 3- Malia Meghazi (USM Alger) 200 m papillon: (ASPTT Alger) 1- Baya Bennouar 2- Fatma Serir (USM Alger) 3- Hadayet Benzeghir (Ain Turck) 400 m 4 nages: 1- Lydia Yefsah 2- Malia Meghazi 3- Ines Belhadri Relais 4x200 NL: 1- USM Alger 2- ASPTT Alger 3- Sahel El Biar

L'

Classement : 1. GS Pétroliers 2. Etoile de Sétif 3. USM Blida -. NRBB Arreridj 5. ES Bethioua 6. MB Bejaia 7. PO Chlef 8. O.Médéa 9. RC M'Sila - .WO Rouiba

RÉSULTATS DE LA 3È JOURNÉE

50 m brasse: 1- Meriem Lamri (USM Alger) (R. d'Algérie) 2- Lydia Yefsah (USM Alger) 3- Hinde Yaddi (WA Tlemcen)

(USM Alger) (USM Alger) (Ain Turk Oran)

19

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

OMNISPORTS

57. 26 59. 65 59. 86 2: 28. 57 2: 38. 17 2: 39. 23 5: 07.39 5:12.85 5: 22.58 8:55.47 9:02.28 9:17.48

Messieurs:

50 m brasse: 1- Nabil Kebbab (Tizi Ouzou) 2- Amine Sahnoun (GS Petrolier) 3- Walid Hirreche (USM Alger)

28. 14 30. 67 30. 73

100 m NL: 1- Nabil Kebbab (Tizi Ouzou) 2- Oussama Sahnoun (ISTS Constantine) 3- Mbarek Mahrez (GS Petrolier)

48. 92 52. 09 52.50

200 m papillon: 1- Chemseddine Hadj Abderrahmane (ASPTT Alger) 2- Hacène Zitouni (USM Alger) 3- Islam Chaabane (USM Alger)

2:09.85 2:10.79

400 m 4 nages: 1- Yughurta Haddad (Ain Turk-Oran) (ASPTT Alger) 2- Ismail Ramzi 3- Hacène Zitouni (USM Alger)

4:32.55 4:59.19 4:39.25.

2:07.56

= TENNIS- (MIAMI)

Finale aujourd’hui Andy Roddick -Tomas Berdych

Américain Andy Roddick, finaliste qui a été si malheureux lors du tournoi d'Indian Wells il y a deux semaines, va devoir se rattraper aujourd’hui en finale à Miami face au Tchèque Tomas Berdych. Fort de sa victoire probante contre Rafael Nadal en demi-finale, l'Américain peut remporter un deuxième titre à Miami (après 2004). Son parcours plus facile, et donc sa fraîcheur, son expérience, son début de saison et son bilan face au Tchèque: beaucoup de choses plaident en faveur de Roddick. Roddick n'a concédé qu'un seul set en route pour la finale, face à Nadal, abandonnant seulement deux fois son service et sauvant 13 balles de break sur 15. A part Nadal, Roddick n'a pas eu de tête de série à rencon-

trer. Face à l'Espagnol, il a su sortir de son jeu habituel, n'hésitant pas à jouer servicevolée, même sur deuxième balle, pour le mettre sous pression. Le tableau de chasse du Tchèque est éloquent: il a éliminé trois joueurs du Top 11 mondial, Roger Federer (N.1) en sauvant une balle de match, Fernando Verdasco (N.11) et Soderling (N.7). Sa demi-finale face au Suédois, réglée en 1h08 min, ne l'aura certainement pas marqué physiquement mais ses matches de près de trois heures contre Federer et Verdasco si. Il est le premier Tchèque à atteindre la finale depuis Ivan Lendl (en 1989). Roddick affiche 28 titres au compteur, dont 1 du Grand Chelem (US Open 2003), et 20 autres finales. Il est le troisième plus titré des joueurs en activité, derrière l'intouchable Roger Federer (62 titres) et Rafael

=FORMULE 1 : La

ATHLÉTISME

Okagbare MPM 2010 à la longueur La Nigériane Blessing Okagbare a établi la meilleure performance mondiale de l'année à la longueur avec un bond à 6,88m., vendredi à Austin. Okagbare, 21 ans, médaillée de bronze aux jeux Olympiques de Pékin avec 6,91m. , a réussi ce saut à son troisième essai. La précédente MPM était détenue avec 6,47 m par l'Australienne Jacinta Boyd depuis le 19 février à Perth. Le record du monde de la discipline est toujours la propriété de la Soviétique Galina Chistiakova: 7,52 m depuis le 11 juin 1988 à Leningrad. Nadal (38). Son année phare remonte à 2003, qu'il a finie N.1 mondial, avec 6 titres. Berdych compte 5 titres, dont le plus important à Paris-Bercy en 2005 (Masters 1000). A noter que le Tchèque est un des rares sur le circuit à s'être imposé sur toutes les surfaces: terre battue (2 fois), dur, herbe, indoor. Enfin, chez les dames, Venus Williams tentait au moment où on mettait sous presse de perpétuer la dynastie des Williams, une famille royale à Miami, en accrochant un quatrième titre à son palmarès, qui serait le neuvième pour les "sisters". L'aînée des soeurs Williams, tête de série N.3, affrontait la Belge Kim Clijsters (N.14), qui rentrera dans le Top 10 mondial si elle s'impose. R.S.

pole inattendue

La pluie qui s'est abattue sur le circuit de Sepang a bouleversé la hiérarchie lors des essais qualificatifs du Grand Prix de Malaisie. Les Ferrari n'ont pas dépassé la Q 1, Lewis Hamilton non plus et Jenson Button n'a pas participé à la Q 2. Sur la grille de départ, on trouvera l'Australien Mark Webber en pole position. La très mauvaise opération des quatre pilotes de McLaren et de Ferrari est une aubaine pour le spectacle. Puisqu'ils partiront en fin de grille, ils devront multiplier les dépassements pour remonter dans la hiérarchie. La course n'en sera que plus vivante. Surtout que devant, personne ne les attendra. L'Australien Mark Webber (Red Bull) occupera la pole position du troisième Grand Prix de la saison. Sur la première ligne, il aura pour voisin l'Allemand Nico Rosberg (Mercedes). La deuxième ligne sera 100% allemande avec Sebastian Vettel (Red Bull) et Adrian Sutil (Force India). Les Ferrari et les McLaren réalisent la très mauvaise opération du jour donc, Fernando Alonso (Ferrari) partira de la 19e place ; Lewis Hamilton (McLaren), 20e et Felipe Massa (Ferrari), 21e.

3-2

Pts 31 30 29 29 26 25 23 19 17 17

J 17 17 16 17 17 16 16 16 16 16.

VOLLEY-BALL SUR SABLE : Ghard a ïa accueille le tournoi national

Plus d'une centaine de participants représentant quinze wilayas du pays, prennent part depuis vendredi dernier à Ghardaïa, au tournoi national de volley-ball sur sable qui se poursuivra jusqu’à aujourd’hui. Cette manifestation sportive est organisée par la fédération algérienne du sport pour tous et de proximité (FASTP) en collaboration avec la Direction de la jeunesse et des sports (DJ S). Elle se déroule dans le lit de l'oued M'Zab am énagé pour la circonstance, et qui concerne aus si bien les filles que les garçons. Un duo de jou eurs ou joueuses de chaque wilaya sera opposé à un autre sur un terrain sableux en phase élim inatoire avant de passer aux phases des quarts de finale, demi-finale et finale. R. S.

BASKET-BALL 11e journée du Championnat de Super-Division + Play-off: Résultats : NB Staoueli - ASPTT Alger NA Hussein-Dey - CSM Constantine (a.prol) CRB Dar Beida - WA Boufarik TBB Blida - GS Pétrolier Classement : 1. GS Pétroliers 2. WA Boufarik -. CRB Dar Beida 4. NB Staoueli - . ASPTT Alger 6 . TBB Blida 7. CSM Constantine 8. NA Hussein-Dey

Pts 20 19 19 16 16 15 14 13

+ Play-Down: Résultats : CRM Birkhadem - WB Ain-Bénian. USMM Hadjout - COBB Oran AB Skikda - O.Batna Exempt: CRB Témouchent Classement : 1. O.Batna 2. CRM Birkhadem -. USMM Hadjout 4. AB Skikda 5. CRB Témouchent 6. COBB Oran -. WB Ain-Bénian

Pts 19 16 16 13 12 11 11

84-87 70-69 74-67 78-71 J 11 11 11 11 11 11 11 11

59-70 77-70 60-73 J 10 10 10 9 9 9 9.


20

L'

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010 Real Madrid

Pellegrini : «PAS DE SOUCI AVEC LASS»

entraineur du Real Madrid a démenti tout conflit avec Lassana Diarra. Le Français fera son retour demain à Santander après deux semaines d'absence, officiellement pour blessure. C'est la première fois que Manuel Pellegrini, l'entraineur du Real Madrid s'exprime sur sa supposée brouille avec Lassana Diarra. Le milieu de terrain aurait mal pris le fait d'être remplacé à la mitemps du match contre Gijon il y a deux semaines. Vexé, le Français se serait senti désigné responsable de la première mi-temps laborieuse du Real. «Avec Lass, je n'ai aucun problème, lance le coach chilien. Il a été remplacé une seule fois à la mi temps sur toute la saison. Je ne crois pas que cela signifie qu'il a perdu de l'importance dans le groupe et donc qu'il ne veut pas continuer ici. Pour moi c'est une erreur d'interprétation. Je n'ai pas non plus noté de changement d'attitude de sa part», poursuit Pellegrini. Tout de même, le Français ne s'est pas présenté au lendemain de ce match à l'habituelle causerie du coach chilien avant l'entrainement. Ce que tous les joueurs du Real font, blessés ou non. Le Français ne s'est pas entrainé normalement durant ces deux semaines officiellement à cause d'une gas-

tro-entérite puis d'une blessure à la cheville. Il n'est pas non plus allé au repas organisé par tous les joueurs mercredi soir dans un restaurant de la capitale espagnole.

Fin de saison et puis s'en va ?

Au-delà de l'épisode de Gijon, Lassana Diarra n'apprécierait pas le poste où le fait jouer Manuel Pellegrini. «Son placement a été exactement le même du premier au dernier match qu'il a joué cette saison», clame Pellegrini. Ce qui n'est pas tout à fait exact puisque que contre Gijon, Diarra a évolué sur le côté gauche du losange du milieu de terrain alors qu'il a toujours occupé le côté droit cette saison. «C'est un joueur très important pour nous. Son implication n'a pas changé», rappelle Pellegrini qui ne veut pas se couper du Français d'ici à la fin de la saison. Il semble tout de même que l'avenir de Lassana Diarra s'écrive loin de la capitale espagnole. Son agent doit rencontrer Jorge Valdano, le manager général du Real, ces prochains jours alors que l'on parle de l'Inter comme possible destination. Auprès des dirigeants, il n'a jamais fait l'unanimité. D'ailleurs, l'une des priorités du recrutement estival est au milieu de terrain où les noms de Fabregas et Silva reviennent avec insistance.

Wenger remet Domenech en place Arsenal :

Après avoir qualifié le staff médical d'Arsenal d'irresponsable pour avoir fait jouer William Gallas (32 ans, 26 matchs en Premier League cette saison, 3 buts) mercredi dernier en Ligue des Champions face au FC Barcelone (2-2), un match au cours duquel le défenseur français s'est de nouveau blessé au mollet, Raymond Domenech s'est fait reprendre de volée par Arsène Wenger. Le manager des Gunners a répondu aux critiques du sélectionneur de l'équipe de France. "Je ne lui ai pas parlé après la rencontre. Nous devons tout d'abord nous préoccuper des intérêts d'Arsenal. L'équipe de France, c'est quelque chose d'important. Mais Arsenal l'est tout autant, et puis il est payé par le club, pas par l'équipe de France. Nous avons le droit d'utiliser nos joueurs s'ils s'estiment prêts à jouer", a fait savoir Wenger dans les colonnes du Daily Mail, rappelant ainsi que c'est Gallas lui-même qui s'était déclaré apte à disputer cette rencontre.

CHELSEA FRAPPE UN GROS COUP FACE À MU ! Angleterre :

A l'occasion du choc de la 33e journée de Premier League, Chelsea a frappé un grand coup en s'imposant 2-1 à Old Trafford ce samedi. Dès la 20e minute, d'une superbe talonnade sur une passe de Malouda, Joe Cole ouvrait le score pour les Blues. En deuxième période, à peine entré en jeu, Drogba ajoutait un second but pour les Londoniens (79e). En fin de rencontre, le jeune Italien Macheda réduisait le score pour Manchester United (81e), mais il était trop tard. Grâce à cette victoire, Chelsea reprend la tête de la Premier League aux dépens des Red Devils.

INTERNATIONALE

AC Milan :

LEONARDO CROIT AU TITRE

Malgré les trois derniers matchs de l'AC Milan qui se sont tous soldés sur des contre-performances des Milanais, Leonardo a déclaré vendredi qu'il croyait au titre. Les dernières performances en date de son équipe n'ont visiblement pas refroidi Leonardo. L'entraîneur brésilien de l'AC Milan a ainsi déclaré vendredi en conférence de presse que malgré ces dernières sorties mal négociées par les Milanais, il croit toujours au titre. «Les derniers résultats n'ont pas été bons, mais il n'empêche que nous sommes encore à seulement trois points de l'Inter et deux de la Roma qui reste sur une série incroyable. Nous allons avoir la possibilité de préparer un seul match par semaine, tandis que l'Inter est toujours en course en Ligue des Champions et en Coupe d'Italie, et la Roma en Coupe d'Italie. Tout est ouvert. Si on parvient à être régulier, tout peut arriver.»

O. Marseille

BEN ARFA PREND LA DÉFENSE D'HENRY

Revenu en grâce depuis le début de l'année 2010, Hatem Ben Arfa (23 ans, 23 matches de Ligue 1 cette saison, 1 but) s'apprête à vivre une fin de saison très excitante. En course pour jouer le titre de champion de France avec l'Olympique de Marseille, le milieu offensif phocéen peut toujours espérer participer à la prochaine Coupe du monde avec l'équipe de France. Il a d'ailleurs fait son retour en sélection lors du dernier France-Espagne (0-2), en mars dernier. L'ancien Lyonnais n'est pas entré en jeu et se souvient surtout des sifflets du Stade de France à l'égard de Thierry Henry. "Cela m'a fait plaisir de revenir. La préparation reste la même. Quant aux critiques, c'est abusé. Ce qui m'a marqué, ce sont les sifflets contre Thierry Henry. Cela m'a un peu choqué, vu tout ce qu'Henry a apporté à l'équipe de France. Les gens oublient trop vite. C'est de l'ingratitude", a déploré Ben Arfa en conférence de presse.

EdF : DOMENECH

DÉSIGNE SES TROIS HOMMES FORTS

Quelle que soit la performance de l'équipe de France durant la Coupe du monde, Raymond Domenech sait qu'il devra rendre son tablier à l'issue de l'épreuve. Mais cela n'empêche pas le sélectionneur tricolore de vouloir terminer sur une bonne note. Pour avoir l'adhésion totale de son groupe durant le Mondial, l'ancien entraîneur de l'Olympique Lyonnais a décidé de désigner trois tauliers, ses trois capitaines en quelque sorte, rapporte RMC. Thierry Henry, Franck Ribéry et Eric Abidal seront ainsi chargés d'être les relais de leur sélectionneur sur le terrain. Autant dire que ces troislà partent bien titulaires dans l'esprit de Domenech.

MANCINI FAIT DU PIED À LA JUVE Man City :

Arrivé à la tête de Manchester City en décembre dernier, Roberto Mancini ne semble pas trop se plaire en Angleterre. Le technicien italien songe déjà à retourner de l'autre côté des Alpes. Le manager des Citizens sait notamment qu'une place sera à prendre cet été sur le banc de touche de la Juventus Turin. "Je suis prêt à retourner en Italie dès que possible. Je ne sais pas encore quand car tout va très vite en football. J'ai pris plaisir à changer de pays mais il est temps pour moi de revenir tôt ou tard. En ce qui concerne la Juventus, la Juve reste la Juve. L'équipe traverse une période difficile mais ce club a une histoire et un prestige incomparables", a indiqué Mancini dans les colonnes de la Nazione. Reste à savoir comment il pourrait être accueilli par les tifosi bianconeri, lui qui a passé de longues années sur le banc de l'Inter Milan, l'ennemi juré de la Vieille Dame.


Je fais quoi avec mes cheveux secs?

Difficiles à discipliner, les cheveux secs sont responsables d’un inconfort majeur. Comment rectifier ce terrain désagréable ? Et pourquoi utiliser des produits pour cheveux secs ? Avec un aspect de paille, ils sont rêches au toucher, ternes, cassants, fourchus, difficiles à coiffer et à démêler, particulièrement électriques… Ne cherchez pas davantage, vous avez les cheveux secs ! Deux raisons possibles : un déficit constitutionnel au niveau de la sécrétion sébacée ou une agression temporaire. SECS EN RÉACTION À… Un excès de soleil, d’eau de mer, d’eau chlorée, de shampooings trop détergents, de permanentes, de brushings trop chauds, de brossages intensifs, de décolorations ou de colorations… figurent parmi les causes les plus fréquentes d’agression occasionnant une sécheresse capillaire. La première mesure consiste donc à supprimer la ou les causes. SECS PAR NATURE Les cheveux dits « normaux » sont correctement lubrifiés par le sébum.

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

6 secrets pour des cheveux lisses

Une chevelure brillante et disciplinée en un tour de main ? Rien de plus facile en suivant nos six conseils.

1. Choisissez votre shampooing en fonction de la nature de vos cheveux et pensez aux formules spécial brillance. Prenez le temps de bien masser votre cuir chevelu pour activer la circulation sanguine. Pour le dernier rinçage, diluez, dans un litre d'eau tiède, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans lequel vous aurez fait macérer de la lavande et de la camomille. Cheveux brillants garantis ! Les écailles sont aplaties et bien imbriquées les unes dans les autres. Mais lorsque le cuir chevelu et les cheveux sont insuffisamment protégés et lubrifiés, les conséquences ne passent pas inaperçues. Particulièrement lisse, le cuir chevelu devient facilement irritable. Il perd de sa souplesse provoquant un inconfort cutané, des tiraillements et des squames (pellicules sèches). Les cheveux deviennent secs, cassants et ternes. Ils présentent alors une porosité et une fragilité accrue avec souvent des pointes qui fourchent. Les écailles se soulèvent rendant les cheveux vulnérables. COMMENT AGISSENT LES PRODUITS «CHEVEUX SECS» ? Shampooings, masques, baumes… « spéciaux cheveux secs » vont venir restaurer le film hydrolipidique, protéger les cheveux et leur apporter les éléments nutritifs essentiels. Les shampooings vont contenir des bases lavantes très douces et des agents antistatiques pour faciliter le brossage et le démêlage. En cas de cheveux secs, il est conseillé d’utiliser un shampooing nourrissant et réparateur une à deux fois par semaine. Pour une cure intensive, il est bienvenu de compléter le traitement par un masque hydratant de façon hebdomadaire ou, pour un entretien, par un soin après-shampooing hydratant sans rinçage.

21

2. Adepte du brushing ? Commencez par lever bien haut les mèches sur la tête avec une brosse ronde pour redresser le plus possible les racines pendant le séchage et n'hésitez-pas à changer de direction en séchant certaines mèches de l'avant vers l'arrière et d'autres latéralement. 3. Adepte des plaques lissantes ? Préférez un appareil avec des plaques en céramique plutôt qu'en aluminium car cette matière permet aux cheveux de

glisser sans accrocher. 4. Utilisez un soin protecteur. A la longue, le passage répété des plaques lissantes ou de la brosse fragilise la chevelure. Pour limiter la casse, il suffit d'appliquer au préalable un soin protecteur. Les soins thermo-actifs sont les plus intéressants car leurs ingrédients réagissent à la chaleur. 5. Préparez en douceur. Avec une noisette de produit lissant, peignez vos cheveux pour les raidir. Attachez-les ensuite en queue de cheval, pointes vers l'intérieur ou séchez-les en les détendant à la brosse. 6. Apprenez les bons gestes. Pour un lissage optimal avec des plaques, utilisez votre fer à très haute température (220°c idéalement) et imprimez le mouvement tout en glissant sur les longueurs des racines à la pointe. Ainsi vous n'aurez pas à repasser plusieurs fois sur les mêmes mèches. Si vous prégérez utiliser une brosse, relevez tous vos cheveux sur la tête et séchez d'abord ceux du dessous. Une fois que le brushing est terminé, reprenez les pointes pour leur donner du ressort.

Cheveux : comment les rendre plus souples?

Raides comme la justice, nos cheveux manquent de volume et ne nous offrent pas d’autres perspectives qu’un carré bourgeois. Les assouplir n’est pas une guerre perdue d’avance, mais il faut choisir ses armes. - Osez la permanente légère ou la traditionnelle mise en plis. Ceci étant, il ne faut pas trop attendre de ces techniques car sur des cheveux très raides, l’effet ne dure pas. Et multiplier les techniques a tendance à abîmer fortement le cheveu. - Evitez tous les produits hydratants et nutritifs car les cheveux raides sont rarement secs. Bien au contraire, gavés de lipides, ils s’alourdissent et donc… se raidissent davantage. Cheveux raides: pour les assouplir il est possible de les boucler en faisant des papillotes avec des mouchoirs en papier. On prend une mèche de cheveux et on l’enroule autour du mouchoir que l’on noue ensuite comme une papillote. Et ainsi de suite sur toute la chevelure. On laisse poser toute la

nuit. Le matin, on détache les papillotes, on se coiffe avec les doigts et le résultat est là : ça boucle! Sur des cheveux milongs ou longs, on peut aussi faire une tresse africaine le soir, à dénouer le matin. LA COUPE QU'IL ME FAUT Plus un cheveu raide prend de longueur, plus il se raidit. La solution consiste donc à opter pour une coupe courte et dégradée sans excès.

Bouchées Parmentières Les Pancakes du P'tit Dejeuner

INGRÉDIENTS : Pour environ 8 pancakes * 200 g de farine * 2 œufs * 25 cl de lait * 1 cuillérée à soupe de sucre * 1 pincée de sel * 1 sachet de levure PRÉPARATION Dans une terrine, mélanger la farine et la levure, puis ajouter le sucre et la pincée de sel.pancakes 31 Faire un puits au milieu de la préparation.

Battre les œufs à part puis les incor porer dans la première préparation. Avec un fouet, mélanger les œufs aux autres ingrédients progressivement. Ajouter le lait petit à petit et mélanger en même temps. Laisser reposer 30 min environ. Faire chauffer la poêle puis la graisser pancakes41 Déposer 1 petite louche de pâte dans la poêle et faire cuire chaque côté environ 2 min. Déguster avec du sirop d'érable, du miel, du sucre, de la confiture, de la pâte à tartiner...

POUR LA VIANDE: - 350g de boeuf hachée - 1oeuf - 1 petit oignon hache finement - 1 CS de chapelure - 1/2 bouquet de persil haché finement - 1/4 cc carvi en poudre - 1/4 cc coriandre en poudre - Sel et poivre POUR LA FARCE : - 500 gr de pommes de terre - 50 ml de crème fleurette - 4 portions de fromage crémeux - Sel, poivre - une poignée de parmesan râpé. POUR LA SAUCE TOMATE: - 3 Belles tomates pelées - 1/2 CS d' huile neutre - Sel et poivre

- 1 CC de Basilic et 4 Gousses d'ail PRÉPARATION : - Dans un saladier mélanger la viande hachée, avec l'oignon et persil hachés, l'oeuf et la chapelure, sel et épices. - Former des boules, et creuser les au centre comme sur la photo. - Déposer les dans un plat allant au four sur la sauce tomate que vous auriez préparée à l'avance . - Faire cuire les pommes de terre a l'eau bouillante, les écraser en purée, leur ajouter la crème liquide, fromage, saler et poivrer. - Former des boules avec cette purée, placer les au centre de la viande (j'ai utilisé une poche a douille). - Saupoudrer de parmesan râpé. - Faire cuire dans un four préchauffé a 200° 30 minutes - Servir bien chaud aussitôt.


22

JEUX-DETENTE

Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010 MOTS FLÉCHÉS N° 408

SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N° 407

LA B LAGUE U n ga r s en tr e da n s un b ar , et d em a n de : - Q u el q u' u n a ur a i t -i l pe r d u u n gr o s ro u lea u d ' a r g e n t , a v e c u n Ž l a st i q u e e nr o u l Ž a u to u r ? U n c l i e nt s ' ap p r o c h e et d i t : - C 'e s t mo i, c 'e s t ˆ moi ! - T e n e z , j ' a i r e t r o u v Ž l ' Ž l a st i q u e . . .

LE COMB LE

Q u e l e s t l e c om b l e d e l 'Ž l e c t ri c ie n : - N e pas  t re au c ourant

D EV INE TT E

C o m me n t s o r ti r d u c a si n o av ec u n e p et i te fo r t u ne ?

Y en t r er a v ec un e g r o ss e f o r t un e!

MOTS CROISÉS N° 408 A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 407

VERTICALEMENT A - Cui-cui B - Réduira à peu de chose C - Spectacle à domicile - Forte à la pression D - Cordonnée Coefficient personnel E - Femme de la côte - Bourde F - Personnel - Coup sur la caisse - Support de balle G - Inoccupé - Parfois bécasse H - Tout petit avion Séché et fumé I - Terre en mer - Filiforme J - Devenues règlementaires K - Voie prés du canal - Disparu - Convient L - Bien sûr, elles profitent de leurs

HORIZONTALEMENT 1 - Chiffon à faire fumer pour déchiffonner 2 - Totalement éblouies 3 - Sans cheveux Atmosphère trés britannique 4 - Malheureuse infante - Cri de dédain Caché 5 - Coincé - Cantines rapides - Ferraille bulgare 6 - Blindera - Fera de l'effet 7 - Poursuivre Locataire d'une poche d'avare 8 - Préfixe novateur Distendue 9 - Pipée - Gonfle 10- Pamphlet - Influas

Aomar Moussi, Ali Oukili Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

06:00 M6 Music 07:00 M6 boutique 07:30 Absolument stars 09:30 M6 Kid 11:55 Turbo 13:15 Météo 13:20 Accès privé 17:25 66 Minutes 18:45 D&CO 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:30 Sport 6 20:35 La minute de l'économie 20:40 Astérix et les Vikings 22:05 Les douze travaux

06:20 Télé-achat 06:40 Télé-achat 08:20 En mode VIP 08:40 Flipper 08:50 Le fantôme du cinéma 09:30 Flipper 10:20 Hannah Montana 10:20 Les sorciers de Waverly 10:45 Hannah Montana Place 11:10 Les sorciers de Waverly 10:45 Les sorciers de Waverly Place Place 11:35 Les sorciers de Waverly 11:10 Sonny Place 11:35 Sonny 12:25 American Dad ! 12:25 American Dad ! 12:50 American Dad ! 12:50 American Dad ! 13:15 Stargate SG-1 13:15 Stargate SG-1 14:00 Stargate SG-1 14:00 Stargate SG-1 14:45 Stargate SG-1 14:45 Stargate SG-1 15:45 Tellement vrai 15:35 Tellement vrai 19:00 Les dossiers de «Vis ma 19:00 Les dossiers de «Vis vie» : la quotidienne ma vie» : la quotidienne 19:35 Friends 19:35 Friends 20:35 L'histoire sans fin II : un 20:35 A nous quatre, Cardinal nouveau chapitre

d'Astérix

! 22:25 L'histoire sans fin III : retour Les quatre Charlots à22:15 Fantasia

23:35 Enquête exclusive

mousquetaires 23:55 Tellement People

B A LAN CE

Votre forme atteint des sommets vertigineux. Veillez néanmoins à rester lucide à l'approche d'un événement qui pourrait provoquer une profonde contrariété. Un excès d'enthousiasme serait contraire au bon déroulement prévu.

Des réactions imprévisibles à votre égard vont vous contrarier quelque peu. Ne vous formalisez pas trop. Préparez-vous à des jours meilleurs car, malgré cela, la situation s'améliore de jour en jour. Le plus difficile est passé.

S A GI T A I R E

TA U R E A U

Une réelle occasion de chance imprévue va se présenter à vous dans des circonstances imprévisibles. Ne faites pas la fine bouche si vous voulez vraiment profiter d'un moment inoubliable. Votre cercle d'amis s'agrandit. Vous vous sentez en bonne compagnie.

S C OR P IO N

C A P R IC OR N

Profitez de votre forme pour prendre votre envol vers de nouveaux horizons. Vous avez déjà trop attendu. Vous semblez maintenant tout à fait disponible pour entreprendre une mission à laquelle vous pensez depuis longtemps. Mettez toutes les chances de votre côté

Il est urgent d'assumer vos responsabilités dans la vie de tous les jours. Vous avez un potentiel de chances exceptionnel qui est inexploité. Prenez le mort par les dents car la chance va vous sourire. Ne laissez pas encore passer la belle occasion qui va se présenter.

Saisissez la belle occasion qui va se présenter à vous. Attendez-vous à connaître de meilleures relations avec une personne proche de vous. Vous serez sûr de ne pas être déçu. C'est le moment d'intervenir et d'essayer de faire bouger les choses.

Vous pouvez avoir cette certitude que c'est maintenant que va venir votre tour de chance ! A n'en pas douter vous allez pouvoir profiter pleinement de retombées positives d'une action personnelle. Vous auriez tort de refuser d'y croire. Surtout en de telles circonstances.

Vous partirez à la découverte d'un être que vous connaissez mal et qui excite votre curiosité. Des relations privilégiées pourraient naître d'un entretien confidentiel en tête à tête. C'est votre tour de chance de pouvoir ainsi communiquer avec aisance et efficacité.

On s'intéresse beaucoup trop à vous en ce moment et vous ne voulez pas en profiter. Vous ne voulez pas vous laissez projeter en avant. Cependant, il serait bon de vous laissez guider vers le succès. Vous apprécierez sans doute cette nouvelle ambiance de vie avec satisfaction.

De bonnes nouvelles vous arrivent enfin. Profitez de cette opportunité pour vous situer face aux propositions qu'on pourrait vous faire. Vous traversez une phase bénéfique que vous pouvez transformer en réussite sans précédent. N'hésitez pas à entreprendre.

VE R SE AU

BƒLIER

Une ancienne relation pourrait vouloir se rapprocher à nouveau de vous. Mais vos sentiments amicaux à son égard sont difficiles à ranimer. Soufflez sur les braises et la flamme se rallumera d'elle-même. Une bouffée de printemps vous procure beaucoup de satisfaction.

G E ME A UX

Vous allez devoir penser sérieusement à embrasser une autre carrière que celle à laquelle vous vous destiniez. C'est un signe de moral excellent. Envisager une telle mutation comporte certains risques importants. Il convient donc d'apporter un sérieux complément de réflexion.

PO I S S O N

06:00 EuroNews 06:35 Ludo 09:00 Bunny Tonic 10:55 C'est pas sorcier 11:20 Expression directe 11:30 Météo 11:35 La vie d'ici : magazines et documentaires de votre région 12:50 30 millions d'amis 13:30 Faits divers, le mag 14:25 Côté maison 14:55 Keno 15:00 En course sur France 3 15:20 Les grands du cirque 17:10 Des chiffres et des lettres, le championnat 17:55 Questions pour un super champion 18:50 19/20 : Edition nationale 19:58 Météo 20:10 Zorro 20:35 Inspecteur Frost 22:10 Météo 22:13 La minute épique 22:15 Soir 3 22:40 Années 70 : la France se déshabille

Le petit village gaulois qui résiste encore et toujours à l'envahisseur s'apprête à recevoir de la visite. Goudurix, le neveu du chef Abraracourcix, vient de Lutèce pour un séjour en Armorique qui doit faire de lui un homme. Astérix et Obélix sont chargés de cette délicate mission, alors que le jeune homme s'avère être un vantard peureux et paresseux. Pendant ce temps, des guerriers vikings ont choisi de mettre le cap vers la Gaule, pour découvrir la peur, un sentiment qu'ils ignorent mais qui, d'après leur mage, donnerait des ailes. Ils trouvent en Goudurix leur «champion de la peur», et l'enlèvent. Astérix et Obélix partent aussitôt pour la Scandinavie...

Horoscope

C AN CE R

Le docteur Langston effectue son premier jour au sein de l'équipe des experts. Il pense que ce premier contact avec son nouvel emploi se déroulera sans encombres. Les faits semblent lui donner raison puisque ses collègues et lui sont tout d'abord appelés pour un simple cambriolage. Mais tout se complique lorsque les agents doivent intervenir sur un homicide et un incendie criminel. La victime, le propriétaire d'un local de gymnastique, a été retrouvée calcinée chez elle. Les indices et les analyses démontrent qu'il a été tué avant que le feu ne se déclare. Des problèmes financiers et personnels lui avaient valu d'avoir beaucoup d'ennemis...

06:05 C COM-ç@ 06:30 C COM-ç@ 06:55 Samantha Oups ! Série TV Comédie (5 mn) 07:00 Thé ou café 08:05 Rencontres à XV 08:30 Sagesses bouddhistes 08:45 Islam 09:15 A Bible ouverte 09:30 Orthodoxie 10:00 Présence protestante 11:00 Messe de Pâques 12:30 Les enclos paroissiaux 12:55 Les héros de la biodiversité 13:00 Journal 13:20 13h15, le dimanche... 14:05 Météo 2 14:15 Vivement dimanche 17:30 Stade 2 18:45 Point route 18:50 Vivement dimanche prochain 19:55 L'agenda du week-end 20:30 Combles de rêve 20:31 Météo 2 20:35 Les tontons flingueurs 22:20 Clin d'oeil vacances 22:25 Faites entrer l'accusé 23:50 Journal de la nuit

L I ON

06:00 Prudence Petitpas 06:30 TFou 09:45 Météo 09:47 F1 à la Une 09:55 Formule 1 12:02 Météo 12:04 Attention à la marche ! 12:55 Un parrain pour réussir 13:00 Journal 13:20 Du côté de chez vous 13:25 Walker, Texas Ranger 14:15 Life 15:10 Monk 17:00 Les experts : Miami 17:55 Combien ça coûte ?, l'hebdo 18:50 Sept à huit 19:50 Tous les marchés du monde 19:55 Là où je t'emmènerai 20:35 Du côté de chez vous 20:37 Les prénoms en musique 20:39 Courses et paris du jour 20:45 Les experts 21:30 Les experts 22:20 Les experts 23:15 A.I., Intelligence artificielle

V I E RG E

07h00 : Journal télévisé 07h00 : Journal télévisé (1er 07h15 édition): Sabahiat (Télématin) 10h00 El-Sâada 07h15 : Ardhe Sabahiat (Télématin) 10h00 : Moughamarat Farid 10h30 : El-Rahil 10h30 : El-Assil 11h00 : Documentaire 12h00 : Firqat Mozart 12h00 : Alef Soual 12h30 : Ibtikarat 12h30 13h00 :: Djaichouna Journal télévisé ( édition du: 13h) 13h00 Journal télévisé 13h30 :: Luisa Rebeca 13h30 Fernanda 15h00 : Long métrage 15h00 : Azizi El-Mouchahid d'animation 16h30 16h30 :: El-djawal Kaasse el fadaa 17h00 : Aâlem El-hacharat El-Aâlem baina yadak 17h30 :: El-Bia El-khalWa waElraihane 17h30 18h00 : Journal télévisé ( édiMoudjetamaa tion Amazigh) 18h00 télévisé 18h20 :: Journal Haoula aâlem 18h30 : Aâlem Saïrat 19h00 Ikhetar soualek 20h00 : Ikhetar Journalsoualek télévisé ( édi19h00 tion du 20h) 20h00 : Journal télévisé 21h00 : Min Waqiouna 21h00 : Iqtissadouna 22h00 : 1.2.3. viva 22h00 : Film arabe l'algerie 23h40 de chant 23h00 : Concert Film algerien

23

DIMANCHE Nuages épars. 21°

LE SAVIEZ-VOUS ?

HORAIRES DES PRIÈRES El-Fadjr 05 h 30 El-Dohr 12 h 52 El-Assar 16 h 28 El-Maghreb 19 h 16 El-Icha’a 20 h 36

Pourquoi dit-on "107 ans" pour dire "très longtemps" ? L’expression "107 ans" est souvent utilisée comme synonyme de "très longtemps" : "attendre pendant 107 ans", "mettre 107 ans à faire quelque chose", etc. Cette expression fait référence aux guerres de Cent Ans et de Sept Ans [1]. La "guerre de Cent Ans" fut une période de 116 ans de conflits (de 1337 à 1453) entre la France et l’Angleterre, pour la succession du royaume de France, que revendiquait alors l’Angleterre. La "guerre de Sept Ans" (1756-1763) opposa de nombreux pays européens, et principalement la France à l’Angleterre, pour la suprématie coloniale en Amérique du Nord et aux Indes.


Maracana N° 1079 — Dimanche 4 Avril 2010

LES CALCULS DE FIN DE SAISON…

Reflexion

QUAND LA TRICHERIE ÉTAIT ÉRIGÉE EN SYSTÈME

Par Jalil A.

24

Alors que la fin de saison footballistique approche à grands pas, l’heure est aux calculs, estimations et pronostics concernant les divers challenges mis en jeu. Parmi ces challenges figure en bonne place la lutte pour le maintien, aussi bien en Division I qu’en Divisio n II. Si dans le premier cas, tout était entendu d’avance, à savoir que les clubs classés aux trois dernières places en fin de saison iront faire un tour en Division II, dans le second cas, la lutte pour le maintien a pris une tournure qui vire au drame.

E

n effet, au tout début de la saison, la Fédération algérienne de football avait pondu un communiqué parlant des modalités d’accession et de rétrogradation entre différentes Divisions. Ce communiqué indiquait que sur les 18 clubs composant cette Division, seul celui qui terminera premier accédera en Division supérieure. Pendant ce temps, les trois derniers de la Division I intégreront le championnat de DII. Une DII qui sera scindée en trois groupes de 14 clubs chacun la saison prochaine. Pour cela, la FAF prévoyait de faire accéder 21 clubs, à savoir les 7 premiers de chacun des trois groupes du championnat interrégions. Et pour atteindre le nombre exact de 14 clubs par groupe, la FAF avait décidé de faire accéder le meilleur des trois clubs classés 8e des trois groupes du championnat interrégions, le meilleur étant déterminé au meilleur goal-average.

On joue comme on veut

Tout semblait aller pour le mieux quand la Ligue nationale a, récemment, diffusé un communiqué sur son site internet dans lequel elle indiquait que les modalités d’accession et de rétrogradation avaient été arrêtées par la FAF après concertation avec les présidents de club et qu’elles prévoyaient que les deux derniers clubs de la Division II seront relégués en Division inférieure la saison prochaine. Inutile de dire que cette annonce a provoqué un véritable séisme au sein de ce championnat de DII. Comment penser autrement quand des clubs qui jouaient pour le plaisir, sans craindre de descendre en Division interrégions, se voient maintenant placés sous la menace d’une rétrogradation dans cette Division. C’était comme si la FAF et la LNF venaient de leur donner un coup de poignard dans le dos. Cependant, le problème n’est pas aussi facile que cela. Effectivement, il semblerait que la FAF n’a pas pris cette décision sur un coup de tête. Depuis le début de la saison, il s’est avéré que des clubs ne jouaient pas le jeu d’une manière honnête. Ces derniers, sachant qu’ils ne descendraient pas quels que soient leurs résultats, se sont mis à monnayer leurs matches aux clubs concernés par la lutte pour l’accession en Division I. Des présidents de club seraient, donc, allés voir les responsables de la FAF pour leur dire de

revoir leur copie et de prévoir une relégation de clubs de la division II vers le championnat interrégions. A la suite de quoi, la FAF a demandé aux présidents de club de la Division II de se réunir et de lui faire connaître la solution qu’ils jugent la plus adéquate. La réunion a eu lieu et sur les 18 présidents de club de la Division II, seulement 6 se sont opposés à toute idée de rétrogradation. Pour eux, il fallait s’en tenir aux modalités arrêtées en début de saison. La FAF n’a, donc, fait que suivre la majorité et imposé que deux clubs de la Division II allaient être rétrogradés en Division interrégions en fin de saison. Il faut dire que proposer un championnat sans relégation chez nous n’obéit à aucune logique tellement ceux qui dirigent les clubs, à l’exception de rares présidents, ne sont pas trop empreints de l’esprit et de l’équité sportifs. II y a quelques saisons de cela, vers la fin des années 90, Aziz Derouaz, alors ministre de la Jeunesse et des Sports, avait mis en place un championnat de la Division I sans relégation sur deux ans. Il visait, à travers cette initiative, à encourager les clubs à faire confiance à leurs jeunes éléments, de les intégrer dans leur équipe fanion sans aucune crainte puisqu’il n’y avait pas de relégation. L’opération n’avait duré qu’une seule saison car les clubs n’avaient pas joué le jeu. Nombre d’entre eux s’amusaient à vendre des matches aux clubs qui jouaient pour le titre de champion d’Algérie.

Où sont les jeunes ?

De toutes les manières, accession ou pas, ce n’est pas cela qui avait rendu leurs lettres de noblesse aux jeunes catégories. Les clubs continuaient toujours à faire confiance à leurs joueurs âgés. Ces clubs qui ne jouent pas le jeu sont devenus légion chez nous et c’est pour lutter contre eux que la FAF a changé certaines dispositions de la règlementation du football. Il y

a deux saisons de cela, le CAB Bordj Bou Arréridj avait, pratiquement, les deux pieds en Division II, du fait de son catastrophique classement. Lors des deux dernières journées son sort état scellé au vu du programme qui l’attendait, à savoir se déplacer à Bologhine pour y affronter une USM Alger, 4e du classement général et invaincue chez elle depuis le début de la saison, puis recevoir, à Bordj, la JS Kabylie auréolée d’un titre de champion d’Algérie qu’elle venait de conquérir. Or, les Bordjiens avaient eu une énorme veine puisque ces deux adversaires n’avaient pas daigné aligner leur équipe type contre eux. L’USMA estimait qu’une victoire n’ajouterait rien à sa gloire et ne pouvait améliorer son classement alors que la JSK savait qu’avec ses dix points d’avance sur son second, son voyage dans les Bibans ressemblait à un voyage d’agrément. Autant, pour elle, d’y envoyer son équipe de réservistes. Résultat des comptes, le CABBA avait fini par gagner ces deux matches où on le donnait perdant et était parvenu à se maintenir en Division I, au grand dam du MC Oran et de l’OM Ruisseau qui avaient accompagné le WA Tlemcen en Division II. A propos de l’OMR, il était doublement en colère, trahi qu’il avait été par la Ligue nationale, par l’arbitre Benbaka et par le délégué qui n’avaient pas jugé utile de lui donner match gagné face au WAT puisque cet arbitre avait arrêté cette confrontation avant son terme suite à un envahissement de terrain. Ce sont donc les plaisanteries de mauvais goût de l’USMA et de la JSK qui avaient incité la FAF à procéder à l’amendement de certaines dispositions des règlements du football algérien. C’est ainsi que les règlements datant de septembre 2009 indiquent que : «Est considérée comme tentative d’influence sur le cours du championnat toute équipe seniors qui, au cours des cinq (05) dernières journées du championnat, n’aura pas aligné au

moins huit (08) joueurs ayant été inscrits auparavant sur les feuilles de match des dix (10) dernières rencontres au moins des précédentes journées de la phase retour du championnat». Ces équipes sont passibles de perdre le match en question et de se voir défalquer trois points de leur total. En outre, leur président encourt deux années de suspension et la FAF les soumet au paiement de 1 million de dinars. Avec une telle menace, les responsables de club vont réfléchir à deux fois avant d’aligner une équipe de réservistes dans un match officiel. Il faut jouer le jeu jusqu’à l’ultime minute, même si on est hors course de tout challenge. Le même constat se fait pour les clubs qui se déplacent avec seulement onze joueurs, demandent à cinq d’entre eux de simuler une blessure pour sortir définitivement du terrain et obliger de la sorte l’arbitre à mettre fin au match. Cela est arrivé en Division I en 2000 quand le Chabab de Belouizdad avait été sacré champion d’Algérie. Lors du dernier match de la saison, le CRB devait recevoir l’USM Blida, une équipe blidéenne qui lui en voulait depuis le match aller pour une histoire d’incidents. Les dirigeants du club blidéen avaient alors envoyé un effectif de onze joueurs à Alger et cinq de ces joueurs étant sortis pour «blessure» avaient obligé l’arbitre à arrêter le match au bout de 30 minutes de jeu. Le but de l’USMB était de gâcher la fête du CRB et elle y était, partiellement, parvenue. Depuis, la FAF a revu sa copie et prévoit maintenant de faire perdre le match au club en question mais aussi de le rétrograder en Division inférieure. On n’a plus vu de tels plaisantins agir comme ils le faisaient. Une chose est sûre, bien des choses ont changé dans le championnat algérien de football, mais ce n’est pas pour autant qu’il est devenu plus attrayant. Cela est une autre histoire où il est surtout question de J. A. bricolage au niveau des clubs.

maracanafoot1079  

maracanafoot1079

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you