Issuu on Google+

www.maracanafoot.com

Dimanche 28 FŽvrier 2010 - N¡ 1049 - Prix 20 DA

BELLOUMI «BATTRE L’ANGLETERRE, C’EST POSSIBLE !»

RIEN DE GRAVE POUR MANSOURI

Sa•fi et Istres sÕimposent contre Ch‰teauroux 1er but de la saison de Zarabi Abderaouf avec N”mesÉ JŽr™me Valcke, SG de la FIFA «L’AFRIQUE DU SUD, CE N’EST PAS L’ANGOLA»

Point de presse Raouraoua-Sa‰dane

QUE DIRONTILS ? LIGUE DES CHAMPIONS

COUPE DE LA CAF

JSK 3 - FORCES ARMÉES GAMBIENNES 0

CRB 2 - TERSANA (LIBYE ) 1

Les Kabyles passent sans difficultŽ

Qualification mŽritŽe


02

JUMELLES

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

LAROUM SUPERVISERA SLOVÉNIE QATAR

BALLE AU CENTRE Par ALI BOUACIDA

CONNAISSEZVOUS MEROUANA ? Amel Baladiat Merouana. C’est où ça ? C’est le club de foot d’un village niché aux confins des Aurès, surgissant d’une route qui serpente entre Batna et Sétif. C’est un lieu-dit à l’image de toutes les bourgades anonymes parsemées dans cet immense pays qu’on croit connaître et qu’on découvre chaque saison par la grâce justement du football. D’ailleurs, n’est-ce pas la coupe d’Algérie qui a mis soudain sous les feux de la rampe des cités perdues qui n’auraient jamais émergé si ce ne fut leur exploit. Qui connaît Béni Thour, Hamma Loulou, Haï Djebel… autrement que par leur brusque et fulgurant passage en coupe ? Or si cette équipe de Merouana n’a pas particulièrement brillé en coupe, elle occupe une très bonne place au classement de la D2, surclassant du coup des clubs autrement plus chevronnés comme le CSC, le MOC, la JSMS… Lors de la récente journée, elle a battu nettement la grande ASMO et ce n’est pas peu quand on compare les itinéraires des deux formations. Il se trouve juste que notre paysage sportif est constitué de beaucoup de clubs anonymes aux gigantesques potentialités et dès qu’ils ont l’occasion de s’exprimer, ils étalent un talent et une constance déroutantes. Ceci pour dire tout le chemin qui reste à faire pour aider sérieusement ces formations de l’arrière-pays qui, d’une manière générale, viennent scintiller le temps d’une saison, l’espace d’une coupe avant de disparaître, happés par l’esprit mercantile et cette nouvelle conception de «marketing» qui veut qu’on ne prête qu’aux riches. Les sponsors choisissent minutieusement leurs supports par les clubs les plus connus et si l’on peut tolérer qu’ils ne font pas du social, il convient quand même de leur reprocher de ne miser que sur les gagnants et qu’ils ne viennent pas nous raconter qu’ils « investissent en la jeunesse » comme ils se plaisent à le répéter. Mais le grand reproche est à faire à l’endroit de toutes les autorités en charge de la chose sportive qui semblent oublier la géographie même de ce grand pays, se cantonnant souvent à ne gérer — quand elles gèrent — les clubs les plus huppés. Il est intolérable que deux ou trois clubs occupent constamment le devant de la scène et bénéficient de toutes les largesses alors que la majorité des équipes se battent pour leur survie malgré des parcours plus qu’honorables. Voilà pourquoi il ne faut se faire aucune illusion sur cette fougueuse équipe de Merouana, qui, malgré son parcours, va finir par sombrer dans l’anonymat comme beaucoup d’autres clubs qui ont fini par rendre l’âme faute de moyens. Nous pensons particulièrement à Aïn M’lila, Collo, l’US Chaouia et cette historique ES Guelma qui végète dans les divisions inférieures. L’AB Merouana s’achemine lentement vers l’anonymat malgré ses bons résultats. C’est le grand malentendu de notre football. A. B.

L’arbitrage algérien à l’honneur

Boualem Laroum, membre de la Direction technique nationale, sera présent lors du match international amical qui opposera la Slovénie, futur adversaire de l’équipe nationale en Coupe du monde, au Qatar, et qui aura lieu mercredi prochain à Ljubljana, la capitale slovène. Laroum s’envolera mardi 2 mars et sera de retour le 4 mars, il sera pris en charge dans le cadre de la réciprocité par la Fédération de football de Slovénie.

Aït Djoudi pourrait quitter l’AS Khroub L’entraîneur, Azzedine Aït Djoudi, actuellement en poste à l’AS Khroub, pourrait quitter l’Algérie dans les prochains jours pour le Royaume du Maroc. En effet, un manager marocain vient de prendre contact avec lui à l’effet de prendre en main le club de l’OC Safi, club qui évolue en Division I. Ayant déjà entraîné des clubs marocains, Aït Djoudi serait très intéressé par les offres du club de Safi : «Effectivement, j’ai eu dernièrement une offre intéressante du Maroc et comme je suis lié avec l’AS Khroub, j’ai demandé à l’émissaire du club marocain un temps de réflexion».

Deux derbies en 24 heures à Rouiba ! La programmation de la 24e journée du championnat de Division I, nous propose deux derbies algérois en l’espace de 24 heures. En effet, le match USMA-CRB constituera la première affiche qui se déroulera vendredi prochain au mini-complexe sportif de Rouiba. La seconde affiche verra la confrontation USMH-MCA le lendemain, samedi sur la même pelouse. Deux belles affiches en perspective qui attireront les amoureux du beau football.

HIS LES HARRAC BATNA À nt à Batna, les MALMENnaÉteuSrs de l’USMH en déplaceme du de supporters

nde mpag Selon des acco lmenés. Une ba ur déconcentrer les is ont été ma po trée au joueurs harrach a usé de tous les moyens ôtel et à leur en ctiles tna Chabab de Ba et ce depuis leur arrivée à l’h de proje s jet de t is ch bje rra l’o stade ont fait joueurs ha ulé la pelouse du rades de Djabou stade. Les cama en plastique dès qu’ils ont fo es ill ute bo s et autre bre de Batna. du 1er-Novem

Mohamed Bichari, arbitre international, vient d’arbitrer de belle manière le match entre le Club Africain de Tunisie et le FC Sahel du Niger. L’arbitre Bichari aurait officié cette rencontre comptant pour la Champions League africaine de fort belle manière, selon la presse tunisienne.

Negrèche renvoyé de Blida Le joueur émigré de l’USM Blida, Tany Negrèche, qui a réintégré le club blidéen après avoir fugué en France dès la 2e journée de championnat pour, disait-il, non respect des engagements financiers par le président Mohamed Zaïm, vient de se faire renvoyer par le président du club blidéen. Ce joueur qui a réclamé son dû financier et menacé le club de saisir la FAF, aurait déjà pris attache avec la FIFA, chose dont le président Mohamed Zaïm a été informé, et ce dernier de déléguer un proche pour signifier au joueur qu’il est indésirable à Blida. Le joueur se trouve chez sa famille à Alger et compte demander une audience au président de la FAF, Mohamed Raouraoua.

TANZANIE : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ÉLECTIVE DE LA FÉDÉRATION AUJOURD’HUI John Nchimbi aspire au poste de président de la Fédération tanzanienne de football (TFF), lui qui en est le deuxième vice-président ainsi que le secrétaire général, Frederick Mwakalebela, à l’occasion de l’assemblée générale élective de l’instance fédérale tanzanienne prévue aujourd’hui. Ainsi, il sera en lice contre Ramadhan Nassib qui a été critiqué par plusieurs membres de sa propre

équipe qui lui reprochent, entre autres, que les clubs de première division ne soient pas effectivement représentés dans le processus de prise de décision de la TFF. « Il faudrait donc du renfort qu’a toujours refusé l’actuel président », déclare Nchimbi qui poursuit que « plusieurs appels ont été faits pour changer quelques décisions, en vain. Il est grand temps maintenant que nous formions un comité fort qui

prenne des décisions raisonnables». De son côté, le SG, Frederick Mwakalebela, a déclaré son intention de postuler au plus haut poste de l’instance fédérale. «Je crois que j'ai mené la TFF pacifiquement. Il est maintenant prudent de partir avec un casier judiciaire vierge », a déclaré Mwakalebela qui veut devenir président pour les quatre prochaines années.


EQUIPE NATIONALE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

03

Gros soucis en vue pour lÕAlgŽrie ? La Coupe d’Afrique des Nations 2010 en Angola serait en voie de créer des soucis à l’équipe nationale de football. Selon France Football, suite aux incidents qui ont émaillé la demi-finale EgypteAlgérie, Nadir Belhadj et Faouzi Chaouchi pourraient se voir sévèrement sanctionnés par la Confédération africaine de football. Si ce sera le cas, Nadir Belhadj et Faouzi Chaouchi pourraient rater le 1er tour de la Coupe du monde, après l'estimation par la Confédération africaine de football (CAF) d’une sanction possible pour les expulsions des deux Fennecs. Cette éventuelle sanction

serait en rapport avec le match face à l'Egypte et les trois cartons rouges distribués par l'arbitre béninois, Bonaventure Coffi Codjia. Ainsi, Belhadj pourrait être suspendue pour quatre matches, tandis que Chaouchi pourrait faire face à une peine encore plus grande, en raison de son petit coup de tête donné à l'arbitre du match. La décision de la CAF sera prise lors d'une audition au Caire, avec la présence des deux joueurs. Cette affaire rebondit alors que le président de la FAF, M. Raouraoua, dans une déclaration faite lundi 1er février, avait démenti les

informations sur les probables suspensions des joueurs Belhadj et Chaouchi au prochain Mondial. Le 31 janvier, un responsable de la CAF, cité par Reuters, avait indiqué que la CAF annoncera des mesures disciplinaires à l’encontre de Faouzi Chaouchi et Nadir Belhadj le mois prochain : «Le gardien et le latéral gauche des Verts risquent de rater le Mondial, après avoir reçu un carton rouge pendant le match Algérie-Egypte», avait déclaré ce responsable, qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat. De son côté, M. Raouraoua avait affirmé, depuis Luanda, alors qu’il venait de quitter une réunion de la

CAF, qu’«aucun joueur de l’équipe nationale ne sera suspendu (…). Les suspensions ne concernent pas le Mondial. Les suspensions se purgent dans la même compétition», avait expliqué le président de la FAF. Halliche a déjà purgé sa suspension lors du match Nigeria-Algérie pour la troisième place ; quant à Belhadj et Chaouchi, ils devaient purger leurs suspensions à l’occasion des matchs de qualification à la prochaine CAN qui débuteront en septembre prochain. «C’est à cette occasion que nos joueurs purgeront leurs suspensions», avait ajouté M. Raouraoua.

«BATTRE L’ANGLETERRE, C’EST POSSIBLE !» Cet ŽtŽ, lÕAlgŽrie fera son grand retour sur la sc•ne internationale en prenant part ˆ la Coupe du monde 2010. Pour parler de ce grand ŽvŽnement, personne nÕest mieux placŽ que Lakhdar Belloumi. Le meilleur joueur algŽrien de tous les temps sÕest exprimŽ, sans concession, ˆ Goal.com. Quand on est AlgŽrien et quÕon est mordu du foot, on ne peut pas ne pas conna”tre Lakhdar Belloumi. Pourquoi ? Parce que cÕest tout simplement le meilleur footballeur que lÕAlgŽrie ait enfantŽ. Beaucoup Žvoqueront les Madjer, Mekhloufi, Zidane et autres, mais cÕest bien lui, ce natif de Mascara, qui a hissŽ le plus haut les couleurs de lÕAlgŽrie. En 1981, il fut dÕailleurs le premier AlgŽrien ˆ remporter le Ballon dÕOr Africain et au classement des meilleurs joueurs africains du XXe si•cle, il sÕest classŽ quatri•me derri•re Roger Milla, George Weah et Abedi PelŽ. Autant de distinctions qui dŽmontrent ses qualitŽs hors normes. La rŽdaction de Goal.com a interviewŽ ce grand champion et ce fut bien sžr un immense honneur. LÕentretien a englobŽ son parcours personnel, mais aussi lÕŽquipe nationale algŽrienne dÕaujourdÕhui et dÕhier. DŽcouvrez-le en exclusivitŽ. ÇCETTE SELECTION RESSEMBLE BEAUCOUP A CELLE DE NOTRE EPOQUEÈ Pour commencer, M. Belloumi, comment évaluezvous l’équipe nationale ? Au classement mondial FIFA, elle est 31e. Cela reflète-t-il son niveau actuel ? Peut-on dire qu’elle est digne de la sélection des années 80 dans laquelle vous jouiez ? C’est une très bonne équipe et les derniers résultats l’ont prouvé, je pense. En se qualifiant pour la Coupe du monde, elle a réalisé un très grand accomplissement. Il n’est nul besoin donc d’en débattre. De plus, on a retrouvé au sein de cette équipe l’état d’esprit qu’il y avait à l’époque. Les joueurs se donnent à fond pour le maillot national, et c’est ce qui est gratifiant. Donc, pour répondre à

votre question, je dirais que oui, cette équipe a un très bon niveau. En parlant de l’équipe des années 80 et celle d’aujourd’hui, trouvez-vous des similitudes, des points communs ? Oui, il y a des similitudes. Beaucoup même. Mais la différence réside dans les repères collectifs. A notre époque, c’était mieux. Je dirais même qu’à ce momentlà, on était irréprochables dans ce domaine. La sélection d’aujourd’hui manque encore de cohésion. Mais ça se travaille. Comment ?

ÇON PEUT BATTRE LÕANGLETTERE, COMME ON A BATTU LÕALLEMAGNE EN 1982È En multipliant les stages et les matches amicaux. Avec le temps, ça viendra. Et l’avantage que l’équipe d’aujourd’hui possède, c’est d’avoir beaucoup de joueurs expatriés, ceux qui évoluent en Europe. A notre époque, il n’y en avait pas. Vous avez disputé deux Coupes du monde, pouvezvous nous dire ce que cela représente pour un Algérien ? C’est une énorme fierté. Après l’équipe du FLN des années 50, le football algérien a progressé et c’est notre équipe qui a eu l’honneur d’atteindre le sommet. On a écrit en lettres d’or l’histoire de notre football. Voilà ce que cela représente. Votre sélection a battu l’Allemagne lors du Mondial 82, pensez-vous que l’équipe d’aujourd’hui peut rééditer le même exploit face à l’Angleterre ? Pourquoi pas ? Surtout que l’équipe d’Angleterre est, je le crois, inférieure à l’équipe d’Allemagne d’autrefois. L’exploit est tout à fait possible, même si sur le papier je dois admettre que cela paraît compliqué. Quels sont les atouts de l’équipe actuelle et ses faiblesses ? Les atouts, je l’ai dit, c’est de posséder des joueurs professionnels, aguerris au football européen. Dans le foot moderne, c’est un grand plus. Pour ce qui est des faiblesses, il est clair qu’il faut enco-

re se perfectionner en termes de jeu collectif. Avoir plus d’automatismes. Par ailleurs, je dirais qu’on manque d’un grand buteur. Durant la CAN, nous avons souvent vu des défenseurs monter et pallier les carences de l’attaque. Il faut remédier à cela. Que pouvez nous dire à propos de Rabah Saâdane, vous qui avez évolué sous ses ordres ? C’est un brave type. Je crois que ce n’est pas la peine de le présenter. Il est connu et possède l’expérience pour diriger notre équipe. Je crois même que c’est la personne idéale pour ce poste. Qui peut se vanter d’avoir participé à trois Coupes du monde ? Et en tant que meneur d’hommes, il n’y a rien à dire. Il est irréprochable. Pensez-vous que les Verts actuels feront mieux que l’équipe des années 80, c'est-à-dire atteindre les huitièmes de finale de la

ÇPOUR rENTRER DANS LÕHISTOIRE, IL FAUDRA FRANCHIR LE PREMIER TOURÈ Coupe du monde ? C’est ce qu’on espère de tout cœur. Pour dépasser l’équipe des années 80 en termes de notoriété, il faudra le faire : atteindre le deuxième tour du Mondial. Ce n’est qu’ainsi qu’elle rentrera dans l’histoire. Une victoire contre l’Angleterre, aussi prestigieuse soit-elle, ne suffira pas. Il faudra franchir le premier tour. Parlons un peu de vous si vous le voulez bien. Vous avez un très grand palmarès. Quel est la plus grande fierté de votre carrière ? Et aussi quel est votre plus grand regret ? Bon, en premier, c’est bien sûr le Ballon d’Or africain que j’ai reçu en 1981. Sur le plan personnel, c’est mon plus grand accomplissement, surtout que j’étais le premier Algérien à l’obtenir. Ensuite, il y a ce succès contre l’Allemagne. Le fait d’y avoir participé, cela reste grandiose et inoubliable et c’est le plus grand moment de l’histoire du football algérien. En termes de regrets, je n’en ai qu’un : les nombreuses blessures que j’ai eues. C’est la seule tache noire. Il y en a qui souligneront que je n’ai pas joué à l’étranger. Mais cela ne peut pas

être un regret, car c’est le destin qui en a voulu ainsi.

ÇPELŽ MÕA DIT UN JOUR : ÔÔTÕES UN PETIT BRŽSILIEN, TOIÕÕÈ Malgré votre talent hors normes, vous n’avez pu vous expatrier... Etait-ce un choix ? Bon, au début des années 80, la loi du pays interdisait aux joueurs de s’expatrier. Ensuite, il y a des facteurs qui ont fait que je n’ai pas pu partir. J’ai été contacté par les plus grands clubs européens, comme la Juve, mais je n’ai pas pu y aller à cause d’une grave blessure au genou. Mais bon, la vie est faite ainsi. Comme je l’ai dit, ce n’est pas un regret. Vous avez joué un match avec la sélection mondiale à New-York. Pelé vous aurait dit : «You’re a great player» (Vous êtes un grand joueur). Est-ce vrai ? Oui, c’est vrai. A la mi-temps du match, il est venu dans notre vestiaire. Il m’a chatouillé les che-

veux en souriant et en me disant «t’es un petit Brésilien, toi». Il faut dire que j’avais fait pas mal de gestes techniques et il les a remarqués, et j’avais aussi marqué un but durant ce match. C’est une fierté personnelle que d’avoir reçu un compliment de la part du Roi Pelé. Pour finir, M. Belloumi, estce que cela vous plairait de prendre un jour les rênes de la sélection algérienne ? J’ai déjà eu le grand honneur de diriger la sélection. C’était en tant qu’assistant en 2004. Maintenant, si on fait appel à moi, j’irai en courant. Qui peut refuser les couleurs nationales ? Pour moi, ça serait une énorme fierté, comme ça l’est pour tout entraîneur algérien. Si on me contacte, je répondrai oui sans hésiter. Merci beaucoup M. Belloumi. Je vous remercie de la part de toute notre rédaction Goal.com. Mais de rien, veuillez transmettre mes salutations à votre rédaction et à vos lecteurs. Goal.com, B. Naïm


04

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

MANSOURI SE BLESSE Yazid Mansouri est venu s'ajouter vendredi à la longue liste des blessés du FC Lorient. Le capitaine de l’équipe nationale s’est blessé à la cheville et ne s'est pas entraîné avec son club. Il devait effectuer un contrôle médical hier matin pour être fixé sur sa situation, avant de rejoindre la sélection nationale pour le match face à le Serbie. Outre le manque de compétition, voilà que Mansouri en vient à se blesser à l’entraînement. Pour rappel, Yazid Mansouri fait partie du lot des joueurs de l’EN qui n’ont pas tellement été alignés au sein de leur clubs depuis la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations en Angola, qui s’est achevée le 31 janvier dernier. Comme nous l’avions rapporté à travers nos colonnes, Mansouri et d’autres joueurs du groupe de Rabah Saâdane ne bénéficient pas de temps de jeu suffisant et régulier avec leurs clubs. Mis sur le banc des remplaçants ou écartés pour des raisons qui n'ont rien à voir avec leur niveau actuel, plusieurs internationaux algériens sont confrontés à un réel problème, alors que la coupe du monde approche.

Elie Baup prŽconise la formation s’assurer un bel de faire le pari de la formation pour Le coach conseille aux Maghrébins l’Algérie, a-t-il affirde et ie Tunis la de c, Maro du ll avenir. « Je connais bien le footba rs en Europe ll maghrébin envoie beaucoup de joueu mé au quotidien El-Watan, le footba reb, la formation doit prendre une place Magh Au Qatar. au e comm ent, ou au Moyen-Ori jeunes. Les er une véritable stratégie envers les plus importante. En ce sens, il faut adopt f naturel. ont de vraies aptitudes dans le jeu offensi qui rs joueu des a y Il nt. existe s talent mantes ». Dans rs avec des équipes nationales perfor Il est possible d’avoir de super joueu une sélecis s’est déclaré prêt à prendre en charge le même entretien, le technicien frança nt où le Maroc attend de mome Au uré. struct bien est s’il tion africaine, voire un club ne après le ie on prépare la succession de Saâda désigner un sélectionneur et où en Algér à un petit clin d’œil. ble ressem Baup de ation Mondial, la déclar

L'équipe d'Angleterre de football, adversaire de l’équipe nationale de football en coupe du monde, disputera son dernier match de préparation pour le Mondial contre le Japon. Cette ultime confrontation se jouera le 30 mai, à Graz, à l’issue de son stage prévu en altitude en Autriche. La rencontre aura lieu en milieu d’après-midi, pour pouvoir être diffusée à la télévision japonaise. L'Angleterre, versée dans le groupe C avec la Slovénie, l'Algérie et les Etats-Unis, se préparera à Irdning (sud-est) du 17 au 29 mai. Ce stage sera entrecoupé par un autre match le 23 ou le 24 mai à Wembley contre un adversaire qui reste à désigner. Le 4 juin, le Japon affrontera la Côte d’Ivoire, en Suisse.

Abedi PelŽ : «JE VOTE LA CÔTE D’IVOIRE»

« L’AFRIQUE DU SUD, CE N’EST PAS L’ANGOLA » nisé la Coupe du monde de rugby. Ce pays a l’expérience pour organiser un tel événement et se donne les moyens de rassurer. Concrètement, quels sont les derniers détails qui restent à régler avant le début du tournoi ? Le plus gros du travail reste à faire sur le stade de Soccer City, à Johannesburg. Il faut aussi qu’on améliore la qualité de nos pelouses. A la Coupe des Confédérations, les terrains n’étaient pas en très bon état. Après, il peut y avoir d’autres imprévus. En ce moment, j’ai l’impression que c’est un peu comme si vous aviez une voiture et que vous deviez vous assurer qu’elle fonctionne. Voilà où nous en sommes. Avez-vous croisé Raymond Domenech ces derniers jours ? Oui je l’ai rencontré hier (lundi, Ndlr) lors d’un dîner très sympa. Raymond était en pleine forme ! Il avait l’air plutôt confiant par rapport aux échéances qui l’attendent.

Jérôme Valcke, les événements survenus à la Coupe d’Afrique des Nations peuvent-ils avoir des conséquences sur le Mondial en Afrique du Sud ? L’enclave de Cabinda en Angola, ce n’est pas l’Afrique du Sud. En Afrique du Sud, la situation politique n’est pas tendue. Ici, il y a plutôt une violence basique avec des cambriolages et des attaques à main armée. Mais en 1995, l’Afrique du Sud avait orga-

Football de haut niveau

Amical: Angleterre - Japon le 30 mai en Autriche

JŽr™me Valcke, SG de la FIFA

RencontrŽ en Afrique du Sud en exclusivitŽ pour RMC Sport, JŽr™me Valcke, le secrŽtaire gŽnŽral de la FIFA , Žvoque les prŽparatifs de la prochaine Coupe du Monde.

EQUIPE NATIONALE

On est quasiment à J-100 avant le début de la Coupe du Monde. Qu’estce que cela vous inspire ? Moi, j’attends le 11 juillet (date de la finale, Ndlr). Plus on se rapproche de la Coupe du monde, plus on évitera d’en parler. Maintenant, il faut qu’elle commence. Il y a trop d’excitation autour de l’événement. J’ai vraiment hâte qu’elle débute. Vous travaillez quotidiennement avec Joseph Blatter, le président de la FIFA, sur cet événement. Comment vous répartissez-vous le travail ? Je dois avouer qu’il m’a donné les clefs de cette coupe du Monde. C’est une belle marque de confiance de sa part. Après, je ne veux surtout pas prendre la lumière à sa place.

A Abidjan dans le cadre de la tournŽe dÕexplication du programme officielle dÕhospitalitŽ de la Fifa, Abedi PelŽ a rŽaffirmŽ sa confiance aux ElŽphants de C™te dÕIvoire malgrŽ le mauvais parcours en Coupe dÕAfrique des Nations "Angola 2010". Abedi Pelé, pensez-vous qu’une équipe africaine a les moyens de jouer le haut du tableau en Afrique du Sud ? J’ai toujours affirmé que le tour de l’Afrique est arrivé de remporter la coupe du monde. Parce que par rapport aux autres années, le football africain a un plus au volume au niveau tactique, technique et mental. Je crois que les équipes africaines sont prêtes à lutter avec les sélections européennes et sudaméricaines. Je suis convaincu que nous pouvons jouer le haut du tableau et gagner cette coupe du monde que nous attendons tous. Le Ghana l’a réussi chez les moins de 20 ans. C’est vrai que ce n’est pas le même niveau, mais personne n’y croyait également à ce niveau et une équipe africaine l’a fait. Au niveau des seniors, l’Afrique a les moyens de remporter le trophée mondial en Afrique du Sud. Parmi les 6 équipes qui représenteront l’Afrique, laquelle voyez-vous dans le haut du tableau ? Je pense être l’un des premiers à l’avoir dit. La Côte d’Ivoire a les individualités nécessaires pour gêner les équipes européennes et sud-américaines qui seront à la coupe du monde. Mais il n’y a pas que des individualités qui feront la différence. Il faut également avoir de l’envie, avoir une grosse faim de vaincre. Il y a aussi la force mentale qu’il faut avoir et beaucoup de concentration pour réaliser un bon tournoi. La Côte d’Ivoire a atteint un niveau de maturité tant mental que physique pour faire de grandes choses. En tout cas parmi les 6 pays africains, je vote la Côte d’Ivoire. Il peut y avoir des

surprises comme le Ghana l’a fait en Coupe d’Afrique. Mais le grand favori côté africain, c’est la Côte d’Ivoire. Mais il ne faut pas oublier que les Eléphants sont logés dans un groupe difficile avec le Brésil, le Portugal et la Corée du Nord. Pensez-vous que l’Afrique du Sud réunit toutes les garanties nécessaires pour accueillir la Coupe du Monde sur le sol africain ? L’Afrique du Sud a déjà fait ses preuves et elle a démontré à plusieurs reprises qu’elle est prête à accueillir la coupe du monde sur le sol africain. C’est une coupe du monde qui sera organisée comme jamais le monde ne l’a connue. C’est vrai qu’au début quand nous avons gagné le droit de l’organiser, il y a plusieurs bruits négatifs qui ont couru. Mais c’est toujours ainsi que l’Afrique veut réussir quelque chose. Je viens d’Afrique du Sud et je peux vous assurer que tout est prêt pour la fête. Les stades, le transport, la sécurité tout est en ordre. Avec la coupe des confédérations et les deux tirages au sort, l’Afrique du Sud a montré qu’elle a les moyens de bien organiser cet événement. Nous n’attendons plus que le jour J pour le prouver à la face du monde. Avez-vous préparé le terrain à vos enfants qui sont tous des footballeurs ? Non. Je n’ai pas prévu que mes enfants jouent au football. Je ne suis pas leur manager. Nous avons juste essayé de donner une bonne éducation. Maintenant ce qu’il en résulte n’est pas aussi mauvais. Mais jouer au football, c’est avant tout leur choix. Aujourd’hui eux tous jouent au football, certains sont même en sélection nationale. Mais c’est juste le début il ne faut pas s’emballer car ils sont encore jeunes. J’espère qu’ils auront une grande carrière mais il faut être attentif. Ce que je ne souhaite pas c’est qu’ils aient envie de devenir comme leur père. Cela créera forcément une confusion. Ils doivent être eux-mêmes pour réussir dans le football. Source:Sportivoire.ci


EQUIPE NATIONALE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

05

Point de presse Raouraoua-Sa‰dane

QUE DIRONT-ILS ? n point de presse est prévu aujourd’hui à partir de 10h 30 au centre de presse du stade du 5Juillet avec le président de la Fédération algérienne de football (FAF), M. Mohamed Raouraoua et l’entraîneur de l’équipe nationale, Rabah Saâdane et le sujet principal de ce point de presse, qui arrive à la veille du match amical Algérie-Serbie, sera axé essentiellement sur la préparation de l’équipe nationale pour le prochain mondial prévu du 11 juin au 11 juillet prochain en Afrique du Sud. Mais, d’habitude et à la veille d’un match de l’équipe nationale, c’est le staff technique et quelques joueurs qui animent un point de presse pour discuter des préparatifs dudit match, mais aujourd’hui, la présence du premier responsable de l’instance fédérale algérienne change quelque peu les donnes. On n’évoquera donc pas trop ce match amical, mais, il serait sûrement question de beaucoup d’à-côtés et plus particulièrement du choix des joueurs. On assiste depuis avant le match contre l’Egypte, à une liste très élargie des joueurs d’origine algérienne évoluant à l’étranger et susceptibles de faire partie de cette équipe nationale algérienne surtout avec cette possibilité ouverte par la Fédération internationale de football pour la régularisation de la situation de certains joueurs ayant une double nationalité à opter pour leur pays de choix. Les derniers noms en date sont ceux de Mohamed Chakouri (Charleroi-Belgique), Sofiane Mbolhi (Slavia Sofia), Adlane

U

Abdoun a jouŽ la totalitŽ du match Concernant le milieu de terrain international du FC Nantes, en l’occurrence Djamel Abdoun, ce dernier qui est l’une des pièces maîtresses de l’équipe, a joué d’entrée de nouveau avant-hier soir, face à Nîmes. Abdoun a disputé la totalité de la rencontre, et s’est distingué comme à l’accoutumée, avec ses passes lumineuses, et ses débordements tantôt de la gauche, et tantôt de la droite, sans oublier ses frappes qui ont failli faire mouche. Abdoun et ses partenaires, qui menaient au score dès la 11’, n’ont pas su comment préserver cet avantage. Puisqu’ils ont encaissé coup sur coup deux buts, en seconde période et ce, en l’espace de 3 minutes. Le but d’égalisation à la 60’, par l’autre Algérien Zarabi Abderaouf, avant que Boli ne double la mise et offre la victoire à Nîmes. Le FC Nantes de Djamel Abdoun occupe après cette nouvelle défaite, la 15e place avec 31 points dans son compteur.

Sa•fi et Istres sÕimposent contre Ch‰teauroux L’attaquant algérien Rafik Saïfi retrouve petit à petit ses forces, et joue de plus en plus, régulièrement, avec sa nouvelle équipe Istres. Avant-hier soir, lors du match de la 26e journée de L2, ayant mis aux prises son équipe à celle de Châteauroux, l’international algérien a été titularisé d’entrée par son entraîneur Henri Stambouli. Saïfi s’est acquitté de son rôle comme il se doit, et a contribué de fort belle manière, au succès de son équipe. Rafik Saïfi a cédé sa place, à un quart d’heure de la fin du match, à son équipier El Brazi. Istres s’est imposé au finish sur le résultat net de deux buts à zéro, avec deux réalisations signées, respectivement, par Rivière (12’) et Ciaravino (82’). Les coéquipiers de Rafik Saïfi occupe l’avant-dernière place, avec 26 points dans leur compte. Le reste du parcours s’annonce pour eux des plus difficiles, dans l’espoir d’assurer le maintien, A. M. en L2 française.

Guedioura (Wolverthamton-Angleterre). C’est presque devenu une «mode» à chaque fois, la presse nationale fait sortir un nouveau nom dans la perspective de voir s’il intéresserait Rabah Saâdane qui a bien fait remarquer à plusieurs reprises que «les portes de l’équipe nationale sont toujours ouvertes. Y compris pour les joueurs exclus dont Lemouchia qui avait quitté précipitamment ses coéquipiers en pleine compétition de la CAN 2010 en Angola. Ce problème de choix va bien être discuté entre les journalistes et les deux responsables, chacun selon le champ de ses responsabilités. Le déplacement et tout ce qui concerne le séjour des Verts en Afrique du Sud aura aussi une part de discussion dans ce point de presse animé par Saâdane et Raouraoua. Mais, sur ce dernier sujet, c’est le président de la FAF qui doit intervenir pour livrer tout ce qui touche à la participation des Verts en Afrique du Sud. Le sujet du préparateur physique futur qui ferait partie du staff technique serait également un sujet qui pourrait être discuté par les deux concernés. La relation presse-EN-FAF devrait aussi être discutée pour éviter les interférences et les mauvaises interprétations des responsabilités. Il est évident que des sujets surprises pourraient également faire partie des sujets de ce point de presse qui tombe à pic à quelques mois du début de l’aventure des Verts en terre sud-africaine. Saïd Ben @@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e? @@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e? @@@@@@@@ @@@@@@@@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@@@@@@@e?@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@ @@@@@@@@ @@h? @@ @@@@@@@@e? @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@ @@ @@h? @@ @@ @@ @@h? @@ @@ @@ @@h? @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@g ?@@ @@ @@ @@g ?@@ @@ @@ @@g ?@@ @@ @@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@ ?@@@@@@@@ ?@@ @@@@@@@@ @@g ?@@ @@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@ ?@@@@@@@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@ @@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@

1ER BUT DE LA SAISON DE ZARABI ABDERAOUF AVEC NÎMES…

L’ex-international, Abderaouf Zarabi, qui était absent des terrains depuis un bon bout de temps, suite à une blessure contractée à l’épaule, ce qui a d’ailleurs nécessité une opération chirurgicale, a fait un retour salvateur et tonitruant, avec son équipe Nîmes. Zarabi, l’ex-joueur du NAHD, s’est illustré de fort belle manière en contribuant à la victoire finale de son équipe, face à son homologues du FC Nantes, en s’imposant par 2 buts à 1. C’est à l’occasion du match comptant pour la 26e journée de la ligue deux française, ayant mis aux prises, l’équipe de Nîmes, drivée pour rappel, par l’ancien sélectionneur national Jean Michel Cavalli, contre celle du FC Nantes, où évolue l’international algérien Djamel Abdoun. Menés au score par le FC Nantes, Zarabi a réussi à remettre les pendules à l’heure en égalisant à la 60’ de la rencontre, suite à un joli service de son équipier Moukandjo. Les gars de Nîmes ont rajouté un second but, celui de la victoire, ce qui leur permet de s’approcher de plus en plus du haut du tableau, et ne sont qu’à une seule longueur du 3e au classement, le FC Metz, qui disputera son match demain lundi. C’est la première réalisation de Zarabi Abderaouf avec son équipe Nîmes et ce, depuis l’entame de cette saison footballistique.

…ET MEHDI MOSTEFA S’IMPOSE COMME TITULAIRE INDISCUTABLE

L’autre joueur algérien de Nîmes, qui est en train de s’affirmer de match en match, n’est autre que l’arrière droit Mehdi Mostefa. Ce joueur de qualité a bel et bien confirmé son statut de titulaire. Depuis l’entame de la saison, Mostefa Mehdi, ce Franco-algérien, n’a raté aucun match, et en championnat, et en coupe de la ligue ou en coupe de France. Il totalise 30 matchs dans ses jambes. L’entraîneur, qui n’est autre que Jean Michel Cavalli, le considère comme l’un des cadres de l’équipe, et ne peut se séparer de ses services. Cet arrière droit, âgé à peine de 27 ans, pourra être d’un apport considérable pour la sélection nationale, si bien sûr Saâdane fait appel à lui et le convoque, surtout quand on sait que la nécessité de renforcer le couloir droit de la défense est plus qu’indispensable. A. Moussi

ENTRÉE EN STAGE DES VERTS AUJOURD’HUI C’est aujourd’hui que débute le stage des Verts en perspective du match amical de mercredi prochain entre l’Algérie et la Serbie à 19h 15 au stade du 5-Juillet. Seulement, pour la journée d’aujourd’hui, il ne faut pas s’attendre à voir les professionnels présents puisqu’ils seront opérationnels avec leur club respectif avant de rejoindre les Verts demain. Et c’est la raison pour laquelle, le coach national Rabah Saâdane n’avait prévu qu’une simple séance légère aujourd’hui alors que la séance principale aura lieu demain sur la pelouse du 5-Juillet avec l’ensemble des 20 joueurs convoqués à l’exception de Rafik Halliche qui était incertain en raison d’une blessure aux adducteurs. Halliche serait bien présent, mais il doit passer des examens avec le staff médical des Verts pour s’enquérir de l’état de sa blessure au genou. Mardi, soit la veille du match amical, les Verts s’entraîneront au stade de Beni Messous pour céder le terrain du 5-Juillet à leurs visiteurs, les Serbes. S.B.

La Serbie au grand complet face ˆ l'AlgŽrie, le 3 mars Le sélectionneur de la Serbie, Radomir Antic, a convoqué 23 joueurs pour le match amical face à l'Algérie, prévu le 3 mars au stade du 5-Juillet à 19h15, a annoncé vendredi la Fédération serbe de football. Parmi les 23 joueurs retenus, trois évoluent dans le championnat de Serbie, dont le gardien de Novi, Sad Zeljko Brkic, qui effectuera à cette occasion son baptême du feu. Le milieu Bosko Jankovic (Genoa/ITA), éloigné des terrains depuis six mois en raison d'une blessure à un genou, a été rappelé par son sélectionneur Radomir Antic. Le coach serbe a convoqué toutes les grandes vedettes de l'équipe à l'instar de Nemanja Vidic (Manchester United/ANG), Dejan Stankovic (Inter Milan/ITA) et Branislav Ivanovic (Chelsea/ANG).


06

LIGUE DES CHAMPIONS

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

JSK 3 - FORCES ARMÉES GAMBIENNES 0

Comme ˆ lÕentra”nement Fiche technique Stade : 1er-Novembre.Tizi Ouzou Affluence : Moyenne Arbitres : Osmane Sidibé, Diarra Bala, Traoré Foucine Avertissements : Chérif El Ouazzani (45) (JSK), Sambou (33’), I.Konay (45+2) (FAG) Buts : Oussalah (23’), Meftah (s.p 49’), Seguer (84’) (JSK)

JSK: Hadjaoui, Meftah, Oussalah, Belkalem, Coulibaly, Chérif El Ouazzani (Douicher 62’), Maroci, Tedjar (Ziti 73’), Azuka, Hamiti, Aoudia (Seguer 62’). Entraîneur : Geiger

FAG: N’Goum, Djabang, Sima, Mana, Sambou (Jajné 62’), M.Konay, Gay, Far (Jobé 39’), Djalou (Diarboé 46’), I.Konay, Sama. Entraîneur : Aladjie Fay e stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou a abrité hier dans l’après midi, le match retour du 1er tour de la Ligue des champions africaine. Les Kabyles, qui ont réussi l’essentiel, lors du match aller, en s’imposant sur le score de deux buts à un, ont accueilli leurs homologues gambiens dans le but de confirmer leur suprématie. Les capés de Geiger ont pris d’assaut le camp de l’équipe des Forces Armées. D’ailleurs, ils se sont procuré plusieurs occasions de but. Tout d’abord à la 9’, et sur un centre de Meftah, Azuka, d’une jolie reprise, a failli ouvrir la marque. Six minutes plus tard, Tedjar botte un coup franc des 25m, mais le cuir est capté par le gardien N’Goum. Les Lions du Djurdjura

L

ne lâchent rien, et après le ratage de Hamiti à la 21’, où le défenseur Sambou dégage en catastrophe, alors que le ballon se dirigeait vers les bois, Oussalah parvient à libérer l’équipe et à faire éclater les tribunes, en signant un but hors pair et d’anthologie à la 23’. Sur un centre millimétré de Fares Hamiti, l’arrière gauche des Jaune te Vert, d’une jolie reprise de volée, envoie le cuir au fond des filets, en laissant pantois le keeper gambien, lequel n’a vu que du feu sur cette action. Les Lions du Djurdjura auraient pu aggraver la marque, mais la chance leur a fait défaut. Azuka, d’un puis-

sant tir à la 28’, mais la balle percute la barre transversale. Le même joueur a failli doubler la mise à la 31’, mais le cuir est passé à côté. C’est sur ce résultat d’un but à zéro en faveur des Kabyles que la première période s’est achevée. De retour des vestiaires, les camarades de Said Belkalem ont mis les bouchées doubles, en accentuant la cadence et le rythme. Leurs efforts furent récompensés par un penalty obtenu à la 50’, suite au fauchage du milieu de terrain Tedjar, par le défenseur Sambou dans la surface de vérité. La sentence fut exécutée avec succès par le capitaine Meftah

==AZUKA TITULAIRE

Affluence moyenne

L’attaquant de la JSK, le Nigérian Isu Azuka, a de nouveau retrouvé sa place de titulaire, avec le onze kabyle. Azuka de nouveau joue aux côtés de l’autre joueur étranger, Idrissa Coulibaly. Ce n’est qu’en compétition africaine que les deux joueurs peuvent être alignés ensemble, dans le onze rentrant, sachant qu’en compétition nationale, le règlement ne permet pas de faire jouer qu’un seul joueur.

==YAHIA CHÉRIF REMPLAÇANT

Concernant Yahia Chérif, qui a joué d’entrée face au MCA, mardi dernier, il s’est retrouvé cette fois-ci remplaçant, en cédant sa place, à son équipier le Nigérian Isu Azuka. La baisse de forme de l’ex-attaquant du RC Kouba en est la raison principale, ayant poussé, le coach Alain Geiger, de le laisser sur le banc des remplaçants.

==KADRI REPRÉSENTANT DE LA FAF

Le président de la Ligue de football de Tizi Ouzou, Rabah Kadri, a été désigné comme représentant de la Fédération algérienne de football, pour le match d’hier, ayant opposé la JSK à l’équipe gambienne des Forces Armées, dans le cadre du 1er tour de la Ligue des champions africaine.

==OUSSALAH SIGNE SON 1ER BUT DE LA SAISON

L’arrière gauche kabyle, l’expérimenté Nassim Oussalah, s’est illustré hier après midi, lors du mach retour JSK-FAG. Le Bougiote s’est permis le luxe en signant un but d’anthologie à la 23’, d’une jolie reprise, en ne laissant aucune chance au gardien des Forces Armées pour capter le cuir. C’est la première réalisation de la saison pour le petit lutin des Jaune et Vert.

==AKKOUCHE ET BELABBES NON CONVOQUÉS

Le coach des Lions du Djurdjura, Alain Geiger, n’a pas retenu sur la liste des 18, deux éléments et non des moindres. Il s’agit de l’attaquant de pointe Yacine Akkouche et du défenseur axial, Farid Belabbes. Si pour le dernier cité, ce n’est pas une première, ce n’est pas le cas pour Yacine Akkouche qui a payé cash sa baisse de forme. Aberkane.K

60 ENFANTS DE LA PÉPINIÈRE SPORTIVE DE DRÂA BEN KHEDDA AU STADE Quelque 60 enfants de la Pépinière sportive de Drâa Ben Khedda ont tenu à se déplacer au stade de Tizi Ouzou, pour supporter l’équipe phare de la Kabylie. Ces enfants encadrés par leurs responsables ont pris place dans les tribunes, et ces bambins âgés entre 6 à 10 ans, n’ont pas cessé d’encourager les camarades de Mohamed Rabie Meftah, et ce, dans une ambiance particulière. Un grand bravo, et pour ces petits enfants, qui sont l’avenir du sport roi, pas uniquement en Kabylie, mais en Algérie, ainsi que de leurs dirigeants qui veillent sur eux, et qui font de leur mieux pour leur inculquer les techniques de la balle ronde. A. K.

Mohamed Rabie, lequel offre le 2e but à son équipe. Les protégés de Geiger ont continué à presser l’adversaire, en multipliant les actions l’une derrière l’autre. Ils sont finalement parvenus à secouer les filets des Forces Armées Gambiennes, à la 84’. Sur un centre du virevoltant attaquant Hamiti, le rentrant Mohamed Seguer surgit comme un beau diable et, d’une jolie tête plongeante, triple la mise. Les Lions du Djurdjura auront comme futur adversaire, en 16es de finale de cette prestigieuse compétition, le représentant du football tunisien le Club Africain. Aberkane Kaci.

UNE MINUTE DE SILENCE À LA MÉMOIRE DE ALI TOUNSI Les deux équipes ont observé une minute de silence, avant le coup d’envoi de la partie, à la mémoire de feu Ali Tounsi, assassiné, il y a trois jours.

Les supporters de la JSK, certainement déçus par le dernier semi-échec concédé à domicile, face au Mouloudia d’Alger, ne se sont pas déplacés, en grand nombre hier au stade de Tizi Ouzou. Le public des Jaune et Vert n’était pas nombreux dans les tribunes. Il y avait environ 4 000 à 5 000 supporters qui ont tenu à assister à ce match international, ayant opposé leur équipe favorite la JSK à celle des Forces Armées Gambiennes.

Les FAG sur le terrain, 45 minutes avant le dŽbut de la rencontre L’équipe adverse de la JSK, les Forces Armées Gambiennes, a foulé la pelouse du stade du 1er-Novembre, 45 minutes avant le coup d’envoi de la rencontre. Une façon de s’adapter davantage à l’état de cette pelouse synthétique, pour qu’ils puissent aborder le match dans les meilleures conditions possibles.

Les Kabyles ˆ 14h 15 sur le terrain Quant aux camarades de Mohamed Rabie Meftah, ces derniers ont pénétré sur la pelouse, à un quart d’heure avant le coup de starter de cette manche retour. Un accueil chaleureux leur a été réservé par leurs supporters qui n’étaient pas en grand nombre hier au stade de Tizi Ouzou.

Le wali de Tizi Ouzou prŽsent Le premier magistrat de la wilaya de Tizi Ouzou a tenu à être présent hier au stade. Le wali de la capitale du Djurdjura a suivi cette manche retour, entre la JSK et les FAG, à partir de la tribune officielle, rénovée, il y quelques jours.


LIGUE DES CHAMPIONS

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

07

JSK Il est de plus en plus marginalisŽ

Y a-t-il un cas Belabbes ? Alors, y a-t-il un cas Belabbes ? On le saura dans les prochains jours.

De plus en plus que la saison avance, un joueur, et non des moindres, est marginalisŽ. Il sÕagit du dŽfenseur axial, Farid Belabbes. Ce joueur, pŽtri de qualitŽs, se trouve dans une mauvaise situation, qui nÕest pas du tout faite pour arranger ses affaires. Belabbes, lÕexjoueur du MC Oran, qui a eu un temps de jeu plus ŽlevŽ la saison derni•re, ne bŽnŽficie plus de la confiance de ses entra”neurs, et ce, depuis lÕentame de lÕexercice footballistique.

M•me en grande forme, il est hors des 18

is à part quelques apparitions, le stoppeur de charme de la JSK est mis aux oubliettes et ne gagne plus l’estime du staff technique. Pourtant, Belabbes a bel et bien prouvé qu’il a des potentialités et des capacités qui lui permettent de s’imposer et de faire partie du onze kabyle. Certes, des joueurs comme Belkalem ou Berchiche ont aussi des qualités. La concurrence est rude entre ces trois joueurs, et c’est Belkalem et Berchiche qui bénéficient actuellement de la confiance de l’entraîneur Alain Geiger. Mais ce qui est étonnant, c’est que ce joueur n’est pas en baisse de forme, ou blessé. Belabbes, qui s’entraîne d’arrache-pied aux entraînements, attend toujours un signe de l’entraîneur pour retrouver sa place parmi le onze : «Je ne comprends rien à ma situation. Je me contente de m’entraîner, au même titre que les autres joueurs du groupe. J’attends un signe de l’entraîneur pour retrouver ma place de titulaire», déclarait-il, avant d’ajouter : «Certes, cette situation m’inquiète et ne m’arrange guère, mais que voulez-vous que je fasse. J’espère que ça va changer dans les prochains jours. C’est tout ce que j’ai à dire.» Cet élément de valeur, qui était sur le point de quitter le club au mercato dernier, a finalement changé d’avis en décidant de continuer l’aventure avec le club, tout en espérant que sa situation va s’améliorer. Mais en vain, cela n’a pas été le cas, puisque Farid Belabbes est de plus en plus marginalisé.

M

Ce qui est étonnant et surprenant en même temps, c’est que ce joueur est en possession de toutes ses forces physiques et techniques, mais cela reste insuffisant. Farid Belabbes ne sait plus à quel saint se vouer et préfère prendre son mal en patience, en attendant des jours meilleurs. Il est en excellente forme et s’entraîne au même titre que les autres joueurs du club, mais à chacune des sorties, ce joueur se trouve soit sur le banc des remplaçants ou en dehors de la liste des convoqués. Certes, cela dépend des choix de l’entraîneur, qui est seul habilité à prendre une décision. Avec les qualités que possède Belabbes, ce dernier mérite de faire partie non seulement des 18, mais du onze rentrant. Même le président Mohand Chérif Hannachi a tout fait pour le dissuader de ne pas partir au mercato hivernal. Le joueur a finalement pris la décision de rester jusqu’à la fin de saison, mais apparemment, rien ne va pour lui et sa situation ne prête guère à l’optimisme, ou à de meilleurs jours ; bien au contraire, il risque de ne plus faire partie des 18, même lors des prochaines sorties de l’équipe kabyle. Au train où vont les choses, ce joueur risque de sortir de son mutisme et d’afficher clairement sa colère. Mais on en est pas encore là, et Farid Belabbes devra patienter et s’entraîner davantage pour espérer regagner la confiance d’Alain Geiger.

Vers son dŽpart ˆ la fin de saison Cette situation dans laquelle se trouve le défenseur axial kabyle, Farid Belabbes, ne plaide guère pour que ce dernier prolonge son bail. Vu qu’il est de plus en plus marginalisé et qu’il est hors de la liste des joueurs convoqués ces derniers temps, cela va certainement pousser le joueur à changer d’air dès le baisser de rideau de cette saison foot-

ballistique. Farid Belabbes, qui sera libre de tout engagement au mois juin prochain, aura l’embarras du choix pour choisir le club où il aura la chance de s’illustrer et de rebondir de nouveau. Son grand potentiel lui permettra, à coup sûr, de s’engager avec une équipe à la hauteur des ses aspirations. D’ailleurs, n’était le refus de Hannachi de le libérer, Belabbes aurait peut-être quitté le club phare de la Kabylie lors du mercato hivernal. De toutes les manières, et selon des sources proches du joueur, ce dernier a pris la ferme décision de quitter l’équipe kabyle dès la fin de cet exercice. Même si le parcours est encore long et que plusieurs matchs attendent les Jaune et Vert, Belabbes est décidé à partir et à changer d’air. Aomar Moussi

Driss Ech-Chergui n’a rien de grave contractée au niveau des adducteurs lors du match de coupe d’Algérie face à l’AS Protection civile et ce, comptant pour les 16es de finale en début de deuxième mitemps, ce qui a d’ailleurs nécessité sa sortie, le staff médical lui a accordér une semaine de repos afin qu’il se rétablisse pour les prochains rencontres. Driss Ech- Chergui n’a rien de grave, le joueur se dit très soulagé, comme il a tenu à nous l’exprimer dans l’entretien qu’il nous a accordé.

Il sera pr•t pour le derby kabyle

lors que l’on a annoncé que le meneur de jeu des Canaris du Djurdjura, Driss EchChergui, allait être éloigné des terrains pour une semaine, en raison d’une b l e s s u r e

A

Le meneur de jeu de la JSK, le Nîmois Driss Ech Chérgui, pourra reprendre du service avec ses coéquipiers dès la reprise, après avoir été éloigné des terrains pour une semaine. D’ailleurs, il en a profité pour faire un saut en France et aller voir sa famille (Nîmes) ; ce dernier compte revenir à la compétition cette semaine et ce, en prévision du match derby kabyle face à la JSMB au stade du 1er Novembre de TiziOuzou. Donc, le joueur sera prêt pour ce rendez-vous kabyle ce week-end, et il veut contribuer au succès avec ses coéquipiers, et aller de l’avant dans ce championnat national Nedjma.

Le match de lÕASPC, le traquenard Avec du recul, les responsables du staff technique des Canaris du Djurdjura auraient sans doute mieux fait de ne pas

incorporer Ech-Chergui contre le l’AS Protection civile d’Alger. Pour l’instant, le staff médical fait de son mieux pour ne pas connaître une affaire «Boussefiane bis» qui, rappelons-le, avait senti des douleurs en match aller de la Ligue des champions d’Afrique face aux FA gambiennes. EchChergui doit donc se muscler davantage et améliorer sa capacité physique avant de refaire son apparition sur le terrain.

Soulagement dans le camp kabyle Cette nouvelle a réjoui et soulagé la grande famille de la JSK. Les supporters, les joueurs, les dirigeants et le staff technique sont tout contents et soulagés de constater que Driss Ech-Chergui n’a rien de grave et qu’il pourra reprendre du service avec le groupe dès la reprise des entraînements après la rencontre du match retour de la Ligue des champions d’Afrique face aux Forces armées gambiennes. Le poids d’Ech-Chergui dans l’échiquier kabyle est l’une des raisons qui ont laissé apparaître des signes d’inquiétude chez la grande famille des Jaune et Vert. Ce joueur, pétri de qualités, pourra même prendre part au prochain match de championnat qui attend les Kabyles au stade du 1er Novembre de TiziOuzou. Alain Geiger pourra donc compter sur ses services. Aberkane K.

SAIDI BLESSÉ Le milieu récupérateur des Canaris, en l’occurrence l’enfant prodige de Béjaïa, Lyes Saïdi, n’a pas été retenu par le staff technique du club pour le match d’hier contre les Forces armées gambiennes et ce, dans le cadre du match retour de la Ligue des champions d’Afrique, à cause d’une blessure. En effet, Saïdi a contracté une blessure au niveau des adducteurs lundi dernier au cours de la séance d’entraînement effectuée au stade du 1er Novembre, et cela avant la rencontre du Mouloudia d’Alger.

QUATRE JOURS DE REPOS Après avoir contracté une blessure au niveau des adducteurs lors d’une séance d’entraînement effectuée au stade du 1er Novembre, le kiné du club lui a accordé quatre jours de repos afin qu’il soit rétabli pour les prochaines rencontres.

IL SE CONTENTERA D’UN TRAVAIL SPÉCIFIQUE Sur conseil du médecin du club, Guillou, le milieu récupérateur kabyle, Lyes Saïdi qui s’est blessé lors d’une séance d’entraînement au stade du 1er Novembre, va suivre un programme spécifique. Il aura à effectuer des séances en solo, avant de reprendre du service avec le reste du groupe dans quelques jours. Aberkane K.


08

COUPE DE LA CAF

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

CRB 2 - TERSANA (LIBYE) 1

Qualification mŽritŽe Fiche technique Stade : du 20-Août Affluence : Nombreuse Arbitres : Avertissements : Akniouène (18’) Aoued (63’) (CRB), Imed El Hassan (20’), Mohamed Mesbah (66’) (Tersana) Buts : Kraoua (28’) (Tersana) Younès (35’), Boushaba (47’) (CRB)

CRB : Ousserir, Boukedjane, Akniouène, Mammeri, Aksas, Lahmar, Aoued, Gherbi (Berradja 46’), Alex (Boushaba 46’), Younès, Saïbi (Slimani 73’). Entraîneur : Henkouche

TERSANA : Hakem Aouf, Imed El Hassan, Mohamed Makhlouf, Mohamed Ambi, Ahmed Mesbah, Mohamed Farès, Domba Palico, Anis Azem, Oualid El Medouk, Ahmed Kraoua, Sagouri. Entraîneur : Salah Eddine

es Belouizdadis ont entamé la partie avec fougue et volonté devant une bonne équipe libyenne bien en place tactiquement. Dans le premier quart d’heure, les camarades de Younès, bien positionnés sur le terrain, monopolisent le ballon, mais usent de fioritures, ce qui permet à la défense libyenne de se regrouper et de récupérer beaucoup de balles. Face au double rideau imposé par les Libyens, les Belouizdadis opèrent par les couloirs, Akniouène et Boukedjane en

L

défense, Younès et Gherbi en attaque, ces derniers multiplient les centres au premier et au second poteaux cherchant la tête de Saïbi, mais le gardien et la solide défense des Libyens repoussaient les assauts des Belouizdadis. Younès, dans un grand jour, a été un véritable poison pour la défense adverse, mais par manque de soutien, il ratera beaucoup d’occasions. Contre toute attente et au plus fort de la domination belouizdadie, les Libyens ouvrent le score sur une action anodine. Une action de jeu à trois permet à l’avant-centre Kraoua, libre de ses mouvements et sans marquage dans l’axe, de prendre à défaut Ousserir d’une balle placée en pleine lucarne. Silence de cathédrale dans les travées du 20-Août. Les Belouizdadis repartent à l’attaque et dominent leurs adversaires. Sept minutes plus tard, Younès remet les pendules à l’heure, suite à un centre précis d’Akniouène, il surgit pour mettre la balle au fond des filets du gardien libyen. On jouait la 35’ et tout était à refaire pour les Belouizdadis devant une équipe accrocheuse, bien répartie dans les zones de jeu et qui a mis en difficulté Ousserir le gardien belouizdadi. En seconde période, Henkouche procède a deux changements notables : Boushaba et Berradja font leur entrée et redonnent du punch à l’équipe. D’ailleurs, la première attaque belouizdadie est concrétisée par un deuxième but. On jouait la 47’ lorsque sur un contre de Berradja, Younès reçoit une balle à l’entrée des 18 mètres, et tire en force, la balle est déviée par un défenseur qui prend à contrepied son gardien de but. A 2 à 1, les

Belouizdadis accélèrent et pressent les Libyens qui, eux, se sont concentrés au milieu de terrain et n’opèrent que par de longues balles en profondeur sans grand danger pour l’axe belouizdadi composé de Mammeri et Aksas. Les Belouizdadis dominent et surclassent leurs adversaires, mais n’arrivent pas à aggraver la marque, malgré une multitude d’occasions nettes de scorer. Younès, Boushaba et Slimani, qui a remplacé Saïbi, en ont raté, à eux trois, une demi-douzaine. Les visiteurs ne faisaient que défendre leur périmètre, car le milieu de terrain belouizdadi ratissait toutes les balles et donnait de belles opportunités aux attaquants d’aggraver la marque, mais ces

derniers fléchissent dans le dernier quart d’heure. Des buts immanquables ont été ratés par Slimani et Younès, déconcertants de nonchalance et de facilité dans le jeu devant le gardien libyen. Le dernier quart d’heure de la rencontre était totalement à l’avantage des Belouizdadis. Le manque de conviction et la nonchalance de certains joueurs inquiétera plus d’un supporter. A ce niveau de la compétition, les Belouizdadis ont vraiment manqué de combativité et de rigueur dans les trois lignes de jeu, particulièrement celle offensive. Les Belouizdadis se sont certes, qualifiés pour le prochain tour, mais sans vraiment convaincre. Djamel T.

Kerbadj : «CETTE VICTOIRE ME SATISFAIT» «Je suis satisfait par la qualification de mon équipe devant une équipe libyenne qui n’était pas facile à jouer. Cette qualification va permettre à mon équipe de continuer sur sa lancée dans le championnat national. Seulement, mes joueurs sont soumis à une lourde charge en compétition puisque nous avons joué cinq matches en un temps très réduit. Avec le staff technique, nous allons gérer cette situation avec beaucoup de précaution pour préparer le prochain match qui, comme vous le savez, est un derby face à nos amis de l’USMA. Sincèrement, je suis satisfait pour mes joueurs qui ont fourni de gros efforts ces derniers temps. Je pense que l’équipe est sur la bonne voie et nous allons tout faire pour qu’elle travaille dans la sérénité voulue». D. T.

WAT

«J’ai envie actuellement d’enchaîner avec des matchs en championnat» Comment se passent les choses pour vous durant cette petite trêve, après le report du match face aux canaris ? L’ambiance est formidable au sein du groupe, surtout que l’équipe reste sur une brillante victoire en coupe d’Algérie. Les bons résultats aident à faire en sorte que tout se passe bien. On espère que cela va continuer. Mais dans le football, tout est fragile, il faut se remettre en question en permanence. Peut-on parler d’un nouvel état d’esprit au sein du groupe widadi, après la récente qualification en huitième de finale en dame coupe ? Je ne pense pas que nous étions dans une mauvaise passe pour parler d’un vrai renouveau, surtout que depuis le début de saison, nous sommes relativement sereins. Je ne sais pas si on a un nouvel état d’esprit mais la défaite en championnat face à l’ASO Chlef a eu des conséquences positives. C’est dans les moments difficiles qu’on voit la solidité d’un groupe. On a réussi à se remettre dans le droit chemin et à gagner le match suivant, ce qui témoigne d’une solidité et d’une osmose. Maintenant, il faut que cela dure. Avec cette victoire, vous avez en tout cas trouvé le moyen de passer quelques jours en paix? Oui, c'est normal. Nous n’étions pas vraiment flamboyants face aux chélifiens à l’extérieur, en revenant avec une piètre

défaite ce jour là. Donc c'est sûr que cette victoire va nous faire du bien moralement. Nous allons pouvoir mieux récupérer et bien préparer le prochain match très décisif face à l’USMB en championnat, qui devra tout faire pour empocher les trois points de la victoire dans son propre jardin, afin de s’éloigner un peu de la zone rouge. Une remise en question a-t-elle été

effectuée après le revers face à Chlef? C’est souvent le cas au sein du groupe, que ce soit après les défaites ou mêmes les victoires, afin d’essayer de trouver les lacunes dans notre jeu et s’appuyer d’avantage sur nos points forts. Il y a toujours des défaites qui construisent, où on apprend beaucoup plus par rapport aux victoires. Après chaque victoire, chaque défaite, chaque match, il est nécessaire d’avoir une remise en cause, de se remettre en question pour avancer, pour aller plus haut. C’est la base du travail. Selon vous, l’équipe widadie a-t-elle des certitudes ? L’équipe se construit au fil des rencontres. Après la défaite face à Chlef, c’était dur de relever la tête mais c’est après ce genre d’épreuves que l’on voit sur qui on peut compter. On a rien lâché et on continue d’avancer. Faire de belles choses ensemble, comme face à Bentelha en coupe d’Algérie, est la preuve que nous avons suffisamment de potentiel pour viser encore et toujours les premiers rôles cette saison. Vous étiez titulaire en coupe. Une belle opportunité pour vous de prouver que vous êtes toujours prêt à apporter votre savoir faire à l’équipe, n’est ce pas ? Je n’ai pas vraiment d’autres choix que de réussir de belles performances durant la dame coupe, car le coach m’aligne seulement dans cette compétition, alors que c’est

mon équipier Djemilli, qui est le titulaire en championnat, mais cela ne m’a pas empêché et malgré le manque de compétition, de sortir le grand jeu et de contribuer dans la qualification de mon club en huitième de finale de la dame coupe. Est-ce que cette féroce concurrence avec le portier Djemilli, vous aide-telle à progresser ? C’est toujours bénéfique pour le club d’avoir deux portiers prêts pour préserver la baraque sans le moindre problème. Maintenant, on n'a pas le droit de se relâcher, car on est obligé de travailler énormément à l'entraînement pour progresser et pour montrer de quoi on est capable. En match, c'est la même chose. Cette émulation est saine et importante car elle permet de nous booster de plus en plus, pour se retrouver sur le terrain le jour du match. Avez-vous des chances de postuler désormais à une place de titulaire, même en championnat, dès le weekend prochain, face à l’USMB ? Je l’espère de toute façon, car quand on fait appel à moi, je me donne à fond pour le collectif. L’entraîneur a vu ma prestation en coupe, et c’est le seul à pouvoir trancher dans cette affaire, même si j’ai une terrible envie de ne pas me contenter uniquement des matchs de coupe mais de prouver aussi de quoi je suis capable d’apporter à l’équipe durant les matchs de championnat. Arslane. B


DIVISION UNE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

09

NAHD 0 - MCA 2

LE 7E TITRE TEND LES BRAS AU MOULOUDIA Fiche technique Stade : Rouiba Arbitres : Douala, Salouadji et Rachedi. Buts : Bouguèche 10’ et Amroune 90’ pour le MCA Avertissements : Zeddam 12’ pour le MCA. Braham-Chaouch 12’ et Moumène 52’ pour le NAHD.

MCA : Zemmamouche, Besseghir, Baabouche, Harkat, Zeddam, Koudri, Hadjadj (Boudebouda 71’), Attafen (Mokdat 68’), Boumechra, Derrag (Amroune 87’), Bouguèche. Entraîneur : Bracci

NAHD : Asselah, Belamri (Mazari 34’), AliHouari, Abbas, Khellili, Oudni, Moumène, Harrouche, Boussefiane (Derardja 46’), Braham-Chaouch, Rebbih. Entraîneur : Mihoubi.

simplement enflammé les tribunes du stade de l’OPOW de Rouiba quasiment acquises à la cause des supporters mouloudéens qui ont par la même, annoncé leur grand retour. On croyait, que cette ouverture du score allait d’un côté, donner des idées aux Vert et Rouge pour aller chercher d’autres buts, et de l’autre, inciter les Husseindéens à réagir pour essayer de revenir à la marque. Mais rien de cela ne s’est réellement produit durant les minutes restantes où on a assisté à une vraie bataille au niveau du milieu de terrain. Les Mouloudéens de François Bracci ont, d’ailleurs, opté pour la prudence en gérant copieusement les minutes restantes en préférant répliquer par des contres rapides amorcés à chaque fois par l’attaquant Mohamed Derrag. Les Sang et Or quant à eux, voulaient certes, remettre les pendules à l’heure le plus tôt possible, mais sans toutefois se montrer dangereux devant la cage du gardien Mohamed Lamine Zemmamouche. Lors de la deuxième période, on a vu un Mouloudia déce-

vant qui n’a fait que gérer les débats en laissant l’entière initiative à la formation du NAHD qui a, d’ailleurs, failli niveler la marque à maintes reprises, notamment, par l’intermédiaire de Braham-Chaouch (69’) et Derardja (74’). Et au moment où tous les Mouloudéens craignaient un éventuel but égalisateur des Sang et Or, le jeune remplaçant Mohamed Amroune met fin au suspense en ajoutant un 2e but contre toute attente. Un but synonyme de délivrance pour les Moulouéens et de coup de grâce pour les Nahdistes qui viennent une nouvelle fois de se compliquer davantage, une situation déjà inespérée. Grâce à cette nouvelle victoire, le Mouloudia d’Alger prend tout simplement le large en portant à 4 points son écart sur le 2e du classement, la JSM Béjaïa, qui a été tenue en échec à domicile par l’USM Annaba (2/2). Par contre, le NAHD se dirige doucement mais sûrement vers le palier inférieur au grand désarroi de la famille nahdiste. Mounir B.

Braham-Chaouch : ÇLa rŽussite nous a compl•-

tement abandonnŽsÈ

Le MCA a finalement eu son aller retour face au NAHD sans toutefois faire des Žtincelles car lÕadversaire mŽritait nettement mieux lors de ce derby algŽrois.

«Comme vous l’avez tous vu, notre équipe méritait nettement mieux que cette défaite au vu de la physionomie du match. Je pense, qu’aujourd’hui, la réussite nous a complètement abandonnés. Notre situation au classement va se compliquer davantage, mais il faut se battre jusqu’au bout car, mathématiquement parlant, le NAHD n’est pas encore en D2.» M. B.

es Vert et Rouge du MCA sont directement passés à l’acte en se mettant dès les premières minutes en évidence grâce au buteur-maison Hadj Bouguèche. En effet, on jouait la 10e minute lorsque le natif d’Arzew surgit de nulle part pour ouvrir la marque en suivant parfaitement le tir puissant de son partenaire Salim Boumechra. Un but qui a tout

Bracci : «Quel soulagement !»

L

«Tout d’abord, je tiens à féliciter mes joueurs pour cette victoire ô combien précieuse. On a, certes, beaucoup souffert face à une équipe du NAHD qui ne voulait pas baisser les bras même en encaissant le premier but. Il est vrai, qu’aujourd’hui, on n’a pas été vraiment brillants, mais le plus important dans ce genre de match piège, c’est la victoire. C’est un vrai soulagement pour nous tous. Je tiens aussi à dire que je suis désolé pour cette équipe du NAHD qui ne mérite pas cette position et ce sort cruel.» M. B.

BOUGUÈCHE, BOUCHEMA ET DERRAG AVEC LES A’

En restant toujours dans le cadre des sélections nationales, trois autres joueurs mouloudéens feront de même, mais cette fois-ci, avec la sélection A’ (joueurs locaux) entraînée par Abdelhak Benchikha. Le stage de la sélection nationale A' est prévu du 28 février au 4 mars prochain à Alger en vue des prochaines échéances officielles. Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, a fait appel pour ce regroupement à vingt deux (22) joueurs. Un stage, qui sera ponctué par un match amical face au Lichtenstein le 3 mars prochain à 14h au stade de Koléa. Les partenaires de Derrag préparent leur match contre la Libye comptant pour le premier tour des éliminatoires du championnat d'Afrique des nations (CHAN-2011) dont la phase finale aura lieu au Soudan. L'Algérie affrontera la Libye le 13 mars prochain à 16h au stade du 5-Juillet à Alger en match aller, tandis que le retour aura lieu entre le 26 et le 28 mars 2010 à Tripoli.

Asselah mettra le NAHD dans une situation difficile Le portier du Nasr dÕHussein Dey, Abdelmalek Asselah, sera absent pour une pŽriode relativement longue du 7 au 13 mars prochain, et ce, en raison de sa participation avec la sŽlection nationale AÕ, drivŽe par Abdelhak Benchikha, au stage puis au match aller comptant pour les Žliminatoires de la CHAN 2011 et qui aura lieu le 13 mars prochain au stade du 5-Juillet dÕAlger face ˆ la sŽlection libyenne. ette situation sera un véritable cassetête pour le NAHD et son staff technique qui trouvera certainement des difficultés pour le remplacer pour le prochain match du championnat face au CA Batna, et qui s’annonce décisif pour l’équipe. Le staff technique aurait souhaité garder avec lui le portier titulaire, surtout avec la situation difficile que l’équipe est en train de vivre ces derniers temps, mais puisqu’il ne peut pas protester, sachant que l’EN reste prioritaire, il devra faire avec et trouver une autre solution pour le remplacer.

C

Nat•che sera son rempla•ant Et comme l’autre keeper, Badredine Abdouni, est en convalescence après la blessure qui l’a contraint à porter le plâtre à sa jambe droite, c’est sans aucun doute, l’autre gardien, Abderaouf Natèche, qui sera le portier numéro un lors de la durée de l’absence d’Asselah. C’est donc pour cette raison que le coach, Mihoubi, l’avait incorporé lors du match de Coupe d’Algérie face à l’ASO Chlef, malgré le fait qu’Asselah était apte à jouer. Il voulait, sans doute, le préparer à l’éventualité de l’absence du premier gardien de l’équipe. Natèche, qui est passé à côté lors du match face à l’ASO, aura l’occasion de se ressaisir et de revenir en force lors des prochaines rencontres.

Ouchen, deuxi•me gardien Puisque Asselah sera avec l’EN A’ et qu’Abdouni est blessé, le coach du Nasria aura un autre problème à régler, celui du deuxième gardien qu’il faudra désigner pour les prochains matchs du championnat. A ce propos, on croit savoir que Mihoubi compte faire appel au jeune gardien des juniors, Massinissa, Ouchen, le neveu du

légendaire gardien des Sang et Or, Saïd Ouchen. Celui-ci fait des matchs honorables avec les juniors et se dit prêt à ce nouveau défi, même s’il a l’habitude d’être choisi pour figurer sur le banc des remplaçants comme cela a été le cas, la saison dernière. Nous apprenons que la réponse des responsables de l’APC de Belouizdad pour ce qui est de la demande introduite par les dirigeants du NAHD pour recevoir lors des prochains matchs du championnat qui attendent l’équipe est attendue pour aujourd’hui. Cela veut dire que les Nahdistes seront fixés sur le stade où se joueront les prochaines empoignades, toutes décisives, dans lesquelles l’équipe aura à recevoir, ce qui lui permettra de se préparer en conséquence. Il faut savoir que tout le monde souhaite que le Nasria reçoive au stade du 20-Août, surtout que l’équipe s’est retrouvée dans cette enceinte, contrairement au stade Zioui qui n’aide pas le NAHD à développer son jeu, ce qui l’a conduit à plusieurs défaites à R. M. domicile.

LÕargent des sponsors arrive

LES JOUEURS SOULAGÉS !

Tout porte à croire que la situation financière du MC Alger connaîtra un dénouement positif dès les prochains jours. C’est en tout cas, les dernières informations recueillies du côté de la villa de Chéraga, le siège social du vieux club algérois. Ainsi, on croit savoir que l’argent de certains sponsors devrait arriver au plus tard, ce jeudi. Il s’agit notamment, de l’enveloppe de Djezzy et celle du nouveau sponsor, Opel. Selon une source proche de la direction des Vert et Rouge, environ 3 milliards de centimes vont incessamment renflouer les caisses du MCA au grand bonheur des dirigeants et surtout, des joueurs qui attendent avec impatience ce dénouement positif. Il est utile de rappeler que les partenaires du capitaine Réda Babouche attendent la régularisation de leur 2e tranche de la prime de signature. Certains joueurs attendent même la régularisation de la partie restante de la première tranche à l’instar de Bouguèche, Boumechra, Babouche et consorts. Hadjadj, quant à lui, attend non seulement les fameux 600 millions outre la première tranche de la prime de signature. Normalement, la somme attendue par la direction du président Amrous suffit largement pour satisfaire tous les créanciers. Ce qui est sûr, c’est que les joueurs de l’entraîneur François Bracci se disent soulagés et n’attendent que le passage à l’acte des dirigeants qui n’arrêtent pas de leur promettre de les régulariser dès l’arrivée du renfort financier. Mounir B.

LE P/APC DEMANDE À DÉLÉGUER UN MEMBRE DU COMITÉ DES SUPPORTERS Par ailleurs, on croit savoir aussi que le P/APC de Belouizdad a demandé aux dirigeants du club de déléguer un membre du comité des supporters et ce, pour convaincre les élus de l’APC que les fans de ce club ne créeront pas la zizanie lorsque l’équipe jouera ses matchs dans ce stade comme cela a été le cas par le passé, quand il y a eu quelques échauffourées entre eux et des habitants des cités avoisinantes du stade.

SEDKAOUI : «JE SUIS PRÊT ET JE N’ATTENDS QUE LE FEU VERT DU MÉDECIN» Le milieu de terrain défensif, Kaci Sedkaoui, nous avouera qu’il est prêt pour un retour à la compétition et qu’il s’entraîne très sérieusement, même s’il le fait seul. En effet, Sedkaoui nous avouera qu’il s’entraîne à raison de deux séances par jour. «Je m’entraîne avec le ballon et je fais dans le renforcement musculaire pour raffermir le muscle», nous dira le joueur Sang et Or. Sedkaoui nous affirmera qu’il attend de voir le médecin le 4 mars prochain et que c’est ce dernier qui décidera de son sort et lui avouera s’il pourra oui ou non être au rendez-vous et commencer à s’entraîner avec le groupe avant de rejouer avec l’équipe. Sedkaoui nous indiquera qu’il est très peiné de la situation que traverse son club et qu’il aurait voulu être avec son équipe pour tenter de sortir de cette situation très difficile. R. M.


10

DIVISION UNE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

CAB 2 - USMH 3 Les dirigeants harrachis persistent et signent

El Harrach surprend Fiche technique Stade du 1er novembre Batna Affluence : nombreuse Arbitres : Necib, Bahloul, Guedjati Avertissements : Bourahli (av) (30’), Daira (65’), Messadia (80’) (CAB) Aouameur (73’) (USMH) Buts : Messadia (34’), Bourahli (64’) (CAB) Hanitser (33’), Hendou (43’), Boualem (86’) sur penalty

CAB: Aouiti, Soualah, Daira, Kerboua, Aribi, Rasmal, Bensaci (Fezzani 45’), Boukhlouf (Benhacène 45’), Kab, Messaadia, Bourahli. Entraîneur : Bouarrata

USMH: Doukha, Gherbi (Djeghbala 72’), Hanitser (Benaï 74’), Hendou, Abdat, Aouameur, Benaderrahmane, Naili, Boualem, Bouchenal, Djabou (Briki 88’). Entraîneur : Charef

omme attendu, la rencontre CAB-USMH a drainé la foule, même si la gratuité de l’entrée a été pour quelque chose, ça été un grand plaisir de constater le retour en masse du public au stade du 1erNovembre-54. Dès l’échauffement des deux équipes, on a senti

C

que le match débuta avec un vent favorable à l’USMH, les deux équipes évoluent en 4-4-2, le jeu est ouvert, la première occasion à la 13’ sur une action individuelle de Djabou ponctuée par un tir audessus de la cage de Aouiti (16’) sur coup franc de bensaci Daïra seul face à Doukha qui rate lamentablement sur le contre, Hendou sert idéalement Hanitser, mais ce dernier lève trop sa balle, le jeu s’anime, Bourahli est fauché, Bensaci exécute le coup franc à ras du poteau gauche de Doukha qui sauve in extremis en corner. Le jeu est plaisant, chaque équipe pouvait marquer et c’est ce qui est arrivé à la 33’ lorsque Hanitser profite d’un mauvais renvoi de la défense pour ouvrir le score, c’est le 1 à 0. Dès la remise en jeu, Boukhlouf part sur le flanc droit et adresse un centre, Bourahli laisse passer sur Messadia qui égalise à la 34’, c’est le délire dans les gradins. 35’ Kab lance Messadia en profondeur, Doukha sort loin de sa cage, mais Messadia rate lamentablement un deuxième but, l’USMH réagit à la 43’, le ballon part de Naïli sur Djabou qui dévie sur Hendou qui se retrouve face à Aouiti et marque le second but, c’est le 2 à1 mérité pour les Harrachis. La première mi-temps fut sifflée sur cette victoire de l’USMH (1-2), une mi-temps plaisante. En seconde période, on s’attendait à ce que Bouarrata apporte les correctifs nécessaires dans l’axe de la défense où,

Kerboua était perdu et au milieu de terrain où Bensaci était dépassé, contre toute attente c’est le meilleur Cabiste qui est sorti, à savoir Boukhlouf pour céder sa place à Fezzani et Bensaci a cédé la sienne à Benhacène. Le CAB revient ainsi en 4-3-3 pour tenter d’équilibrer ses compartiments, quant à l’USMH, Charef a maintenu le même dispositif et les mêmes joueurs. Le jeu baissa un peu de rythme et d’animation notamment du côté du CAB où la sortie de Boukhlouf a fait mal, il a fallu attendre la 64’ pour assister à l’égalisation du CAB par l’omniprésent Bourahli qui, intelligemment, met le ballon hors de portée de Doukha, c’est le 2 à 2. La partie s’anime de nouveau, Hanitser sort après un choc avec Kerboua, Benaï le remplace, Guerbi laisse sa place à Djeghbala, le CAB prend le jeu et tente de forcer la décision, l’USMH reste dangereuse par Djabou et Abdat très remuants. A la 40’ de jeu, Djabou déborde sur le côté gauche et sert Boualem qui reprend du plat du pied, la balle heurte Daïra, l’arbitre siffle un penalty pas évident, Boualem chargé de le tirer le marque imparablement c’est le 23. Le CAB réagit et Bourahli a failli égaliser si ce n’était le brio de Doukha à la 87’, les Batnéens tentent le tout pour le tout et prennent des risques mais les Harrachis résistent jusqu’à la fin et obtiennent une victoire méritée devant le CAB. W. Y.

«ON AFFRONTERA LE MOULOUDIA À ROUIBA» Les dirigeants de l’USMH persistent, signent et campent sur leur position. Ils veulent que le club accueille le MC Alger, lors du match comptant pour la 24e journée, au stade de Rouiba au lieu de celui du 5-Juillet. Les incidents, qui ont émaillé le match aller, sont la principale raison qui a poussé les responsables harrachis à prendre une telle décision. Le président Laib et ses collaborateurs ne comptent pas lâcher prise et font le forcing pour que ce derby soit programmé au stade de Rouiba et ce, afin de sécuriser les supporters, car à leurs yeux, il n’est pas à écarter de voir les incidents de la manche aller se reproduire une nouvelle fois. «On ne veut pas que nos supporters revivent la même situation que celle

vécue lors du match aller au stade du 5-Juillet où il y avait des blessés parmi notre galerie», nous déclare un dirigeant du club avant d’ajouter: «Cette fois, c’est notre équipe qui va recevoir. On demande à ce que ce match retour soit domicilié au stade de Rouiba dans l’unique but d’éviter à notre public d’autres incidents et ce, afin de mieux les sécuriser.» Selon notre source, les responsables des Jaune et Noir comptent solliciter les responsables de la Ligue pour programmer cette rencontre dans l’enceinte de ce stade. Les prochains jours nous renseigneront davantage si le match USMHMCA aura lieu à Rouiba ou au 5Juillet. Nous y reviendrons… L. S.

Lemane de retour dans deux semaines Le gardien de but de l’USMH, Lemane, qui a subi une opération au niveau de son épaule, sera de retour à la compétition dans deux semaines. Cet élément clé de l’équipe est actuellement soumis à un programme que lui a tracé le kiné du club. Il est en rééducation et il ne tardera pas à reprendre du service et à retrouver les terrains et la compétition. Ce n’est qu’une question de deux semaines, comme l’a tenu à nous le confirmer le kiné du club. Lemane réintégrera le groupe dans 15 jours. Une bonne nouvelle et pour le staff technique et pour l’équipe, qui a grandement besoin de ses services.

Zouak aux soins L’arrière gauche de l’USMH, Mohamed Zouak, qui souffre d’une élongation, et ce, depuis le match disputé contre le NAHD, se trouve actuellement en soins, sous l’œil vigilant du kiné du club. Pour rappel, le joueur n’a pas pris part au dernier match joué contre le CA Batna et ce, pour motif de suspension. Selon le kiné du club, Zouak ne tardera pas à retrouver tous ses moyens et ses forces. C’est une question de quelques jours, et Zouak réintégrera le groupe et rejouera de nouveau. Lotfi S.

ASK 4 - ASO 1

Sur un triplé de Zerrouki L

Fiche technique

Stade : Abed-Hamdani Affluence : Moyenne Arbitres : Boumaza, Aïssaoui, Zeghad Avertissements : Sellama (33’), ASO Buts : Zerrouki (34’, 48’ et 59’), Daoudi (66’) (ASK), Messaoud (61’) (ASO)

ASK : Belhani, Rezig, Djebaret, Arrar, Ziad, Gil N’Gomo, Naït Yahia (Si Hadj 68’), Khaled, Mahdaoui (Djebbar 72’), Douadi (Naamoune 76’), Zerrouki. Entraîneur : Aït Djoudi

ASO : Gaouaoui, Hosni (Ali Hadj 50’), Mekioui, Sellimi, Ziane Cherif, Sellama, Bentayeb, Zaouche, Gherbi (Sidibé 60’), Messaoud (Belhani 75’), Soudani. Entraîneur : Slimani

es Khroubis ne voulaient en aucun cas rater l’occasion pour arracher les trois points de la victoire afin de s’éloigner de la zone peu reluisante place qu’ils occupent actuellement au classement. Ils s’installèrent dès le coup d’envoi dans le camp chéliffien où Gaouaoui dut intervenir à plusieurs reprises pour que sa cage reste inviolée. Mais les locaux désirant à tout prix s’imposer continuent à dominer les débats afin de trouver la faille. On jouait la 34’ de jeu et sur une belle action collective, Zerrouki, bien placé, d’un tir puissant fusille Gaouaoui. Cette réalisation donna des ailes aux locaux pour essayer encore de corser l’addition et terminer la première mi-temps avec un score sécurisant. Malgré tous leurs efforts, ils ne purent tromper une nouvelle fois Gaouaoui, toujours à la parade. Les Chéliffiens n’ont eu que deux occasions durant ces premières quarante-cinq minutes de jeu sans résultat. Les locaux regagnent

CondolŽances Nous avons appris avec une grande tristesse, le décès du père de M. Abdelkrim Medouar, président de l’ASO Chlef à l’age de 80 ans. En cette douloureuse épreuve, Farouk Seba, directeur, ainsi que l’ensemble du collectif rédactionnel et technique lui Maracana présentent leurs sincères condoléances et l’assurent de leur profonde sympathie. «A Dieu nous appartenons et à lui nous Revenons.»

ainsi les vestiaires avec l’avantage d’un but, ils espèrent en ajouter d’autres en seconde mi-temps. Les spectateurs pensaient que les Chéliffiens reviendront en force dès le retour des vestiaires pour égaliser. Ils tentèrent une ou deux timides attaques sans danger pour le gardien Belhani. Les locaux dans une forme époustouflante réussissent à inscrire un second but toujours par Zerrouki sur action personnelle. Cette

seconde réalisation dérouta un peu les Chéliffiens, laissant ainsi le soin aux camarades de Mehdaoui de faire cavalier seul sur le terrain et plantèrent un troisième but toujours par Zerrouki à la 59’. Les Chéliffiens sortirent un peu de leur coquille pour essayer de réduire la marque, ils obtiennent un corner à la 66’ bien botté de la droite donnant un cafouillage monstre. Messaoud, à l’affût, réussit à tromper la vigilance de Belhani à la 66’

de jeu donnant un petit espoir à son équipe de revenir à la marque. Ils essayèrent d’attaquer sans pouvoir marquer un autre but, ce fut au contraire les locaux qui les assommèrent par un quatrième but à la 66’ par Douadi sur action personnelle. La partie s’est achevée sur ce score sans appel (4-1) en faveur de l’ASK ce qui lui permet d’espérer pour le reste du parcours afin de remonter la pente. Lamine B.

Résultats de la 23e journée MCA-NAHD MCO-CABBA JSMB-USMAn MCEE-USMA CAB-USMH Equipes 1 MC Alger 2 JSM Béjaïa 3 JS Kabylie 4 USM El Harrach 5 USM Annaba 6 WA Tlemcen — CR Belouizdad — MC Oran 9 CA Bordj Bou Arreridj 10 ES Sétif 11 ASO chlef 12 USM Alger — CA Batna 14 MC El Eulma 15 AS Khroub 16 USM Blida 17 MSP Batna 18 NA Hussein Dey

2-0 0-0 2-2 1-0 2-3 Pts 44 40 38 36 35 33 33 33 32 31 29 27 27 26 25 20 16 13

J 23 23 22 23 23 22 22 23 23 18 23 22 23 22 22 22 22 23

ASK-ASO ESS-USMB REPORTÉ WAT-JSK REPORTÉ

CRB/MSPB G 12 11 11 10 09 09 09 09 08 08 08 06 07 07 06 04 03 02

N 08 07 05 06 08 06 06 06 08 07 05 09 06 06 07 08 07 07

P 03 05 06 07 06 07 07 08 07 03 10 07 10 09 09 10 13 14

4-1

JOUÉ LE 23 BP 35 28 28 29 25 26 27 21 26 24 24 26 19 21 22 13 16 13

BC 16 19 15 24 25 23 28 23 26 16 22 23 26 24 27 21 36 29

Diff 19 09 13 05 00 03 -01 -02 00 08 02 03 -07 -03 -05 -08 -20 -16


DIVISION UNE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

11

JSMB 2 - USMAn 2

La mauvaise affaire des BŽjaouis Fiche technique Stade : L’Unité maghrébine Affluence : Nombreuse Arbitres : Bouheni, Hebia et Mezroua Avertissements : Belakhdar (61’) (JSMB), Remache (21’), Imari (75’) (USMAn) Buts : Belkheir (21’ sp, 48’) (JSMB), Ali Ghechi (38’), Bensaïd (80’) (USMAn)

JSMB: Cedric, Megatli, Belakhdar, Zafour, Mehaia (Boulaînceur 90’), Hamlaoui, Zerdab (Boukemacha 68’), Deghiche, Boulemdais, El Hadi Adel, Belkheir (Belatrache 77’). Entraîneur : Menad

USMAn: Ouadah, Benchergui, Remache (Bensaïd 55’), Ali Ghechi, Hebaïche, Abdesslam, Boudar, Tebbal, Hamami (Dif 68’), Imari, Loucif (Boucherit 65’). Entraîneur : Amrani

affiche de la vingt-troisième journée du championnat, entre les locaux de la JSM Béjaïa et les visiteurs de l’USM Annaba, a tenu toutes ses promesses. En effet, cette rencontre revêt un cachet particulier, puisqu’elle oppose le dauphin du championnat qui comptabilise 38 points et le quatrième, Annaba, avec 34 points. La première période s’est soldée sur le score de parité de un but partout. Pourtant, ce sont les locaux de Béjaïa qui ouvrent la marque sur penalty. Boulemdaïs pénètre dans la surface de réparation, et est fauché par le défenseur bônois Remache,

l’arbitre n’hésite pas à accorder un penalty aux gars de Yemma Gouraya, et c’est Belkheir qui transforme le penalty en but (21’). Quelques minutes après, ou plus précisément à la 38’, les Annabis mènent un contre par Abdeslam qui centre pour le défenseur Ali Ghechi qui, d’une tête piquée, remet les pendules à l’heure. Il est à signaler que juste avant l’égalisation de l’USMAn, l’attaquant bougiote Boulemdaïs a failli à deux reprises corser l’addition, mais le gardien Ouadah a gagné les deux duels. C’est ainsi que l’arbitre met fin au débats de la première période, avec ce score

nul, un résultat qui n’arrange pas pour le moment les affaires de la JSMB, surtout qu’à ce moment-là, le leader du championnat, le Mouloudia d’Alger mène à Rouiba devant le NAHD. Lors de la seconde période, les Béjaouis entrent avec la ferme intention de remporter le gain du match, et Belkheir aggrave la marque en reprenant un centre de Belakhdar. Belkheir réussit ainsi un doublé et son sixième but de la saison. Les locaux ne veulent pas en rester là, au contraire, ils continuent à dominer leur visà-vis afin de tuer le match, mais contre toute attente, ce sont les Bônois qui parviennent à

égaliser de nouveau par l’intermédiaire de Bensaïd qui crucifie le gardien Cedric sur un tir contré par le défenseur Mehaia qui trompe son propre gardien. Le reste du temps a été marqué par la totale domination de la JSMB, mais les Annabis mènent de temps à autre des contre-attaques sans pouvoir pour autant marquer un troisième but. L’arbitre siffle la fin de la rencontre, à la grande déception des Béjaouis qui ratent là une occasion de se rapprocher du fauteuil de leader, alors que le Mouloudia n’a pas raté l’occasion de filer vers le haut en battant le NAHD. Abdelkader Z.

«LE PLUS DUR RESTE À FAIRE…» Ce latŽral gauche semble avoir gagnŽ la confiance de son entra”neur. CÕest Belakhdar que nous avons rencontrŽ et qui a bien voulu rŽpondre ˆ nos questions. La JSMB a pris de l’ampleur. Y a-t-il un secret à cela ? Non, il n’y a aucun secret. C’est par le travail, la discipline instaurée et la stabilité ainsi que la richesse de l’effectif que ce club est devenu, aujourd’hui, parmi les meilleurs en Algérie. Vous aspirez au titre, maintenant, n’estce pas ? Oui, c’est vrai. Lorsque l’on constate notre parcours, on se dit qu’on peut arracher le titre. Mais on préfère être réalistes, car par les temps qui courent, c’est un risque d’en parler. C’est-à-dire ? S’il n’y aura pas d’autres facteurs extra-sportifs, on peut aspirer au titre. Et pour cela, il faudrait gérer toute cette période intelligemment. Mais, nous sommes confrontés à plusieurs paramètres. C’est pour cela, qu’actuellement, il est préférable de ne pas évoquer le titre. Le plus dur reste à faire. Mais quel est votre objectif, alors ? Vous savez, notre objectif est d’atteindre une place sur le podium. Nous ferons le maximum pour cela. Maintenant, si le titre nous sourit, on ne va pas lui tourner le dos. Dans quelques jours, vous serez confrontés à la JSK. Peut-on dire que ce

sera le tournant pour vous ? Pour nous, le match contre la JSK est ordinaire comme tous le autres. Il est vrai que ce sera le derby de la région, et comme chaque derby, il a son petit charme. Mais, de là à dire que ce sera le tournant, je pense que c’est un peu exagéré. Le championnat est encore long et nous continuerons à gérer match par match, quel que soit le résultat du derby. Que pensez-vous de la JSK ? C’est une grande équipe. Et même si elle est en pleine mutation, c’est une équipe qui continue à jouer les premiers rôles et aspire au titre. Et là aussi je dirais que l’aspect de la stabilité y est pour beaucoup. Belakhdar, vous avez raté le penalty de la qualification. Qu’est-ce que cela vous a fait ? Bien entendu, une sorte de déception et de tristesse, mais le football est ainsi fait. Parfois, on rate dans des moments cruciaux. Il y a de grands joueurs dans le monde qui ratent des penaltys dans des matchs importants. Et les exemples sont légion. Seriez-vous prêt à revivre l’expérience ? Oui, mais cette fois-ci je marquerai. On dit que vous êtes indétrônable à votre poste. Un commentaire ? Indétrônable, non. Mais je fais le maximum pour gagner la confiance du coach. J’essaye d’être à la hauteur et je continuerai à mouiller mon maillot jusqu’à l’ultime seconde. Entretien réalisé par Abdelkader Z.


12

DIVISION UNE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

JSMB - USMA Un club qui a tout pour rŽussir (Acte III et fin)

DES JOUEURS CHEVRONNƒS saison écoulée, ne peut que s’en réjouir d’avoir un groupe solide qui défend du mieux qu’il peut les couleurs du club cher à la Vallée de la Soummam.

LE TERRAIN DE L'UMA EST UN VRAI BIJOU !

La JSMB poss•de actuellement lÕun des meilleurs effectifs de la Nationale I, avec des joueurs qui ont fait les beaux jours des autres Žquipes par le passŽ. ommençons par la défense, où rien que pour les trois dernières saisons, des noms étaient venus pour porter les couleurs Vert et Rouge, à l’image de Mounir Zeghdoud, que beaucoup n’attendaient pas à voir à la JSMB, après une riche carrière où ledit joueur a porté les couleurs de l’USM Aïn Beida et de l’USM Alger. Il y a aussi Brahim Zafour, un défenseur axial qui n’est plus à présenter, lui qui a fait l’essentiel de sa carrière au sein de la JSK, avec laquelle il a gagné des trophées,

C

entre autres le championnat, la coupe d’Algérie et la coupe de la CAF. Ce joueur a beaucoup donné et donne encore pour cette équipe de la JSMB, d’autant plus qu’il a démontré à plusieurs reprises qu’il n’est pas fini. Ajouté à ce dernier, trois autres joueurs, et pas des moindres, qui ont pour noms, Adel Messali, Amar Belakhdar et Amine Megatli qui sont là et donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre, et il n’est pas fortuit s’ils sont des titulaires indiscutables, eux qui ne cèdent leur place que lorsqu’ils sont suspendus ou blessés. Il ne faut pas oublier aussi les Bouchetta Khaled et Meddour Hafidh qui ont fait les beaux jours de cette équipe, eux qui ont contribué à ramener le premier trophée remporté par la JSMB, la coupe d’Algérie, version 2007/2008. Passons au milieu, des joueurs

comme Deghiche, Hamlaoui, Zerdab, Belatrèche et Boukemcha peuvent faire rêver n’importe quel président, d’autant plus que ces joueurs sont pétris de qualités techniques intéressantes, et qui peuvent être utiles davantage pour la formation chère à Yemma Gouraya. L’attaque n’est, du reste, pas négligée, et où l’on retrouve trois buteurs-maison, qui ont pour noms, Yanick N’Djeng (8 buts), Hamza Boumemdaïs (6) et Mohamed Lamine Belkheir (3). Ces trois joueurs peuvent frapper à tout moment, surtout à l’extérieur, où ils arrivent, à l’image de toute l’équipe, à trouver des brèches. Cela, sans oublier les jeunes comme Aouras Lamine et Rafik Boulainseur. En tout état de cause, la direction du club, et en renouvelant les contrats au tout début de saison à quatorze joueurs formant l’ossature de la

Il y a de cela moins d’une année, la JSMB souffrait d’infrastructures, entre autres l’état du terrain de l’Unité maghrébine de Béjaïa, qui, au fil des années, pouvait être utilisé à tout sauf à une rencontre de foot. Ce qui fait que la JSMB, et même si lors des trois dernières saisons a achevé souvent les exercices précédents (2006/2007, 2007/2008 et 2008/2009) en trombe, il n’en demeure pas moins qu’elle a raté beaucoup de points à domicile à cause, justement, de l’état lamentable de la pelouse, surtout en période hivernale où le stade de l’UMA devenait un vrai champ de patates. Depuis, la nécessité de doter ce terrain d’une pelouse synthétique est devenue la priorité des priorités de ceux qui sont censés gérer le stade Opow, et ce, afin de permettre aux deux clubs phares de la wilaya à recevoir leurs adversaires comme il se doit. A cet effet, et dans l’optique de retaper ce terrain, les deux clubs étaient obligés de s’exiler à Bouira (Stade Opow), pour la JSMB, et à Tizi-Ouzou (stade du 1er Novembre) pour le MOB. Un exil qui n’a pas été bénéfique pour les Béjaouis, qui ont perdu pas moins de sept points sur le terrain de Bouira (deux nuls face au MCEE et le MSPB et une défaite devant l’USMB). Mais, depuis le retour de cette équipe à Béjaia pour retrouver son terrain fétiche, les résultats ont suivi et la JSMB a réussi de belles choses sur ce nouveau terrain. Comme quoi, le stade de l’Unité maghrébine est comme un bijou qu’il faudra entretenir comme il se doit afin de permettre au club d’aller toujours de l’avant, au lieu d’aider les autres équipes qui viennent pour défendre. Rahib.M

Des hommes dans les coulisses en train de progresser à vu d’œil : «Djabaret est un grand gardien. Depuis qu’il est à la JSMB, il ne cesse de progresser. Son expérience et son savoir-faire plaident pour lui et s’il est actuellement le n°2, viendra le jour où il sera titulaire», dira de lui son entraîneur Tifour. De son côté, l’élément en question ne semble pas s’impatienter. Et dans ce contexte, il vient de nous affirmer récemment : «Je travaille d’arrachepied pour devenir le n°1 à la JSMB. Je suis prêt à toute éventualité. D’ailleurs, depuis mon arrivée chez les Vert et Rouge, je travaille pour être prêt.» Et il suffit de voir ses arrêts dignes des grands gardiens pour dire et affirmer que la JSMB possède en ce gardien un grand rempart.

Meha•a de retour

Le gardien de but n¡2 ˆ la JSMB, Djabaret Yacine, ne cesse dÕattirer lÕattention des observateurs sportifs lors des sŽances dÕentra”nement.

E

n effet, mis quelque peu en retrait, étant de nature réservé et timide, cet excellent gardien du temple a su se conserver et est

Après une sérieuse blessure qui l’aura éloigné des stades pendant longtemps, revoilà Mehaïa qui retrouve, petit à petit, la joie de jouer. Face à l’USMB et, en l’absence de Messali, il était dans l’axe en compagnie de Zafour. Et même s’il n’avait pas fourni une grande partie, il est quand même de retour, en attendant que la forme lui revienne.

Belatreche retrouve sa forme Voilà un milieu de terrain qui retrouve sa forme, après un passage à vide qui a contraint l’entraîneur à le mettre sur le banc des remplaçants. Mais, avec le sérieux qu’on lui connaît, le travail continu et son expérience, le revoilà, aujourd’hui, qui revient et qui se fait violence, au même titre que les autres pour être, à chaque rencontre, titulaire à part entière.

Boualem Tiab : la passion dÕun homme patient ! Quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse des éloges, on ne dira jamais assez sur ce qu’est en train de faire B. Tiab pour la JSMB. Par sa passion pour le football, par son amour au club, par ses présences dans les moments difficiles et par ses propos encourageants et réconfortants, il a su donner confiance, sérénité et stabilité au club. C’est Boualem Tiab, le big boss béjaoui qui, après avoir façonné la JSMB, a réussi à lui donner une dimension digne des grosses pointures. En dépit de son âge et de sa maladie, B. Tiab est resté jeune, dynamique et surtout attaché au club qu’il a … confectionné. Qui dit mieux ? ! Abdelkader Z.


REFLEXION

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

13

DE LÕARGENT POUR LE DƒVELOPPEMENT Par Jalil A. Le moins que lÕon puisse dire, cÕest que depuis son retour ˆ la t•te de la FŽdŽration algŽrienne de football (FAF), en fŽvrier 2009, Mohamed Raouraoua a fait de celle-ci une instance peut-•tre pas immensŽment riche, mais certainement au compte en banque bien fourni. l est sûr que la réussite de l’équipe nationale a été pour beaucoup dans cette embellie financière, mais il ne faudrait pas négliger le rôle joué par le président de la FAF qui a su vendre son «produit» à un moment où il n’était pas du tout acquis qu’il réaliserait les performances qui ont été les siennes. Il faut rappeler que le prédécesseur de Mohamed Raouraoua, Hamid Haddadj, avançait sur une corde raide pour tenir ses engagements. Il avait, par exemple, eu à gérer une FAF qui avait été privée de subvention annuelle par le ministère de la Jeunesse et des Sports en 2007, pour cause de nonconformité de ses statuts avec les dispositions du décret 05-405 relatif aux Fédérations sportives. Ce n’était pas par excès de zèle que Hamid Haddadj avait traîné la patte au sujet de cette mise en conformité. Le décret était dans le collimateur de la FIFA et si la FAF s’y était conformée, c’est tout le football algérien qui aurait été suspendu à l’échelle internationale. A l’époque, la FAF recevait 35 milliards de centimes de subvention annuelle. Imaginez un peu le manque à gagner qui avait été le sien au moment où les différentes équipes nationales avaient des échéances à respecter. Il avait fallu jongler avec les textes pour que chacun s’en sorte à son avantage. La FAF avait fini par accepter de se mettre en conformité avec le décret relatif aux Fédérations sportives offrant, ainsi, une issue favorable au MJS qui ne perdait pas la face mais n’en avait pas moins expurgé le texte de certaines dispositions qui auraient pu être refusées par la FIFA. Cependant, la FAF n’a jamais récupéré les 35 milliards de la subvention de 2007 qui sont autant d’argent qui n’aura pas servi le football algérien. C’est cette année-là que l’équipe nationale avait été éliminée de la CAN 2008 par la Guinée et si sponsor il y avait, il n’y en avait qu’un seul de déclaré, un opérateur de téléphonie mobile. En somme, les Verts n’attiraient pas les annonceurs tellement leurs résultats n’étaient pas enthousiasmants.

I

On se montrait rŽticent au dŽbut C’est dire que la situation financière de la FAF n’était gère reluisante au moment où Mohamed Raouraoua était revenu aux commandes du football algérien. Ce dernier savait que le championnat national et ses clubs ne représentaient pas un gage de sécurité dans le domaine tant la compétition en question était médiocre. Il n’y avait que l’équipe nationale qui pouvait fédérer et donner un souffle nouveau au football algérien, à le rendre plus crédible. Avouons que lorsque les Verts avaient débuté l’aventure des qualifications à la Coupe du monde et à la CAN 2010, il n’y avait guère foule qui se pressait pour venir soutenir financièrement ce sport et son équipe

nationale. Quand celle-ci avait dépassé la première phase des qualifications en terminant première dans un groupe où on trouvait le Sénégal, la Gambie et le Liberia, l’hésitation était toujours de mise, car les Verts n’avaient pas tellement été rassurants durant cette première phase des qualifications. Il reste qu’un opérateur de téléphonie mobile avait tenté sa chance et avait décidé de s’ériger en partenaire officiel de la FAF dans sa campagne de soutien à l’équipe nationale. Cet opérateur était venu, avec un très beau pactole, prendre la place de celui qui était en place, mais qui n’avait pas augmenté sa quote-part. Il se trouve que les Verts se sont métamorphosés lors de la seconde et ultime phase des qualifications à la Coupe du monde et à la CAN de 2010. Leur jeu s’était renforcé et leur manière d’évoluer sur le terrain était celle de gars décidés à aller le plus loin possible dans cette compétition. Le succès a, ainsi, appelé le succès et cette équipe moribonde deux années plus tôt s’est mise à drainer dans son sillage des milliers de fans. Cet engouement populaire n’a pas manqué d’inciter les opérateurs économiques à venir frapper à la porte de la FAF en vue d’apporter leur soutien aux Verts. Soutien financier s’entend. En termes d’image, l’équipe nationale s’est transformée en un extraordinaire vecteur publicitaire. Elle est partout à la télévision, on ne cesse de parler d’elle sur toutes les chaînes de radio, les journaux en font leurs grosses manchettes de Une et les murs et le rues de toutes les villes d’Algérie sont remplis de posters à l’effigie des Verts. Même l’Etat y est allé de sa contribution avec une aide de 50 milliards de centimes allouée à la Fédération algérienne de football. Il est vrai que cette équipe a réussi là où tous les poli-

tiques ont échoué : unir le peuple derrière le drapeau du pays et ses symboles. Ce que l’Algérie a vécu le 19 novembre dernier, au lendemain de la victoire de l’équipe nationale contre son homologue d’Egypte et de sa qualification pour la Coupe du monde de 2010, à Khartoum, avait atteint le niveau de liesse qu’avait connue le pays en juillet 1962 lors de son accession à l’indépendance.

CÕest la base quÕil faudra aider Il a donc plu des dinars sur la FAF qui n’avait jamais vu ses caisses être renflouées de la sorte. Et dire qu’il y a à peine deux ans cette même FAF jouait à l’équilibriste pour pouvoir payer un stage à une de ses équipes nationales. Il faut, maintenant, se demander ce que cette Fédération va faire de tout cet argent. C’est une erreur que de croire qu’il va aller aux joueurs et aux différents staffs de l’équipe nationale. Il est certain que ces derniers ont une belle part du trésor dont a bénéficié la FAF à la suite des exploits des Verts. Mais pour aussi importantes que sont les primes versées, il y aura toujours une part non négligeable que la FAF va utiliser à d’autres fins. Ce que les gens ignorent, c’est que cette Fédération s’occupe certes des équipes nationales, mais elle a, aussi, en charge le développement de la discipline ainsi que la mise en place d’une politique de formation et de recyclages dans divers domaines. L’aide au développement passe obligatoirement par un soutien accru aux ligues de football. Ce sont celles-ci et les clubs qui représentent la base du système. Sans eux, il ne saurait y avoir de football en Algérie et la Fédération n’existe que par eux et pour eux. Il n’est un secret pour personne que certaines ligues de wilaya activent qu’avec le strict minimum. Attendre des résultats probants de

leur part ne serait que pure utopie lorsqu’on pense que certaines directions techniques de wilaya ne disposent d’aucun moyen didactique, voire que d’un nombre ridicule de ballons. Ces ligues ont un besoin urgent de moyens, surtout financiers, pour arrêter des actions et tenter de les mener à bien. On peut dire que l’Etat, par l’entremise du ministère de la Jeunesse et des Sports, est le premier à être concerné par l’aide que doivent recevoir les ligues, mais la Fédération ne peut rester en retrait. D’ailleurs, l’argent qu’elle recevait au titre de la subvention annuelle entrait dans le cadre de la refondation du football, un plan préparé par la FAF et soumis au gouvernement. Et dans ce plan il était également question des clubs dont on sait qu’ils se débattent dans des problèmes inextricables, notamment en matière de finances. Et si les clubs vivotent, c’est tout le système qui est ébranlé, avec comme ultime étape l’équipe nationale qui ne pourra pas aligner que les bonnes performances. Or, tout ce qui est fait dans le football, c’est pour l’équipe nationale, ambassadeur du pays dans les joutes internationales. Une équipe nationale à propos de laquelle il faudra se souvenir que c’est grâce à des joueurs issus de notre émigration qu’elle a réussi à se qualifier au Mondial et à la CAN. Ce sont ces joueurs-là qui ont permis à la FAF de se refaire une santé grâce à l’argent amassé à la suite de leurs exploits. Ce sont ces joueurs qui contribuent, d’une manière indirecte, à l’aide qui sera prodiguée aux ligues et aux clubs. La Fédération aura, ainsi, réussi le tour de force de… fédérer même nos forces de l’extérieur pour un seul et unique objectif : bien représenter le pays. On ne peut pas dire qu’elle assw, pour le moment, échoué. J. A.


14

DIVISION UNE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

MCO 0 - CABBA 0

MCEE 1 - USMA 0

Les Hamraoua accrochŽs

Les Eulmis dominent et gagnent

Fiche technique Stade : Zabana Affluence : Faible Arbitres : D’bichi, Merabtine, Chérifi Avertissements : Kaïd (58’), Sebbah (67’) (MCO); Linares (85’), Boucetta (86’), Belloucif (80’) (CABBA)

MCO : El Ghoul, Boussaâda, Bengoreine, Kechamli, Ouasti, Kaïd (Zemit 80’), Sebbah, Benatia, Chaib (Bechari 55’), Berramla (Medjahed 85’), Meddahi. Entraîneur : Maâtallah

CABBA : Dali, Hachoud, Linares, Boussebta, Belloucif, Derrahi (Illoul 89’), Ammour, Bakha, Bouharbit (Delali 61’), Bentayeb, Zaouaoua. Entraîneur : Abbès es Oranais ont pris d’emblée le match en main en inquiétant à maintes reprises la défense visiteuse sans pouvoir la tromper une seule fois. Combien de fois les Sebbah, Chaïb et Berramla se sont retrouvés bien placés dans la surface de réparation, mais toutes leurs tentatives échouèrent dans les décors au grand regret des supporters. Les visiteurs, pour leur part, ne vont pas se contenter de se défendre uniquement, ils répliquent par des contres dangereux et sont près d’ouvrir le score à la 13’ de jeu. Zaouaoua, à la limite des 20 mètres, envoie un tir puissant obligeant El Ghoul à étaler toute sa classe pour préserver sa

L

cage. Ayant senti le danger venir, les Hamraoua appuient sur l’accélérateur et ratent deux nettes occasions de scorer. La suite de cette première manche n’apportera aucun changement au tableau d’affichage. A leur retour des vestiaires, les joueurs de Maâtallah, qui semblent décidés à sortir victorieux de cette empoignade, dominent les visiteurs. Malheureusement, tous les essais des attaquants ont été annihilés par le gardien de but Dali qui n’en demandait pas tant. Devant ces ratages, les supporters traitent les joueurs de tous les noms d’oiseaux. Les joueurs déstabilisés et touchés dans leur amour-propre, perdent leurs repères sur le terrain. Ils essayent de mener des contres dangereux, sans pour autant inquiéter la défense visiteuse bien regroupée autour de Belloucif. Les gars de Bordj Bou Arréridj reprennent ensuite confiance et ratent de peu le K.-O à la 85’ de jeu où sur une action collective Zaouaoua, seul devant El Ghoul, trouve le moyen de mettre le cuir dans les décors. Il privera ainsi son équipe de repartir avec les trois points de la victoire et d’améliorer sa position au classement général. Miloud T.

EN JUNIORS 1 4 - CABjunBiorAs du MCO er de rideau, les

En lev ore posés sur un sc MCO se sont im la formation du nt va large (4-1) de CABBA. M. T.

Fiche technique Stade : Messaoud Zeggar Affluence : Record Arbitres : M. Abid Charef, Belekehal et Boulfelfel Avertissements : Belhamel (52’) (MCEE), Hamidi (54’) (USMA) But : Mellouli (39’) (MCEE)

MCEE: Mouyet, Mahfoudi, Rennane, Belhamel, Mellouli, Bourenane, Bouzidi, Ghodbane (Bouhafer 90+2), Rezig, Mongolo (Camara 86’), Bekrar. Entraîneur : Khezzar

USMA: Abdouni, Benayada, Cheklam, Rial, Layati, Ghazi, Khoualed, Dziri (Hammoum (75’), Ouznadji, Nibié (Hamidi 46’), Deham (Annani 66’). Entraîneur : Saâdi

a rencontre de la vingt-troisième journée entre le MC El Eulma et l’USM Alger, a drainé la grande foule au stade d’El Eulma, d’autant plus que l’entrée a été gratuite pour les supporters eulmis. Ce sont les Usmistes d’Alger qui ouvrent les hostilités par Ghazi dès l’entame du match, qui se retrouve seul devant le gardien Mouyet, mais ce dernier gagne le duel. Quelques minutes après, c’est au tour d’Ouznadji de provoquer la défense locale, mais son tir passe à coté. Cela dit, cela a servi de leçon aux Eulmis, qui depuis, sont montés d’un cran pour répliquer et tenter d’ouvrir la marque. Et ce sera chose faite, puisque les locaux accentuent les attaques, et dominent les gars de Soustara qui ne font que défendre, jusqu’à cinq minutes de la fin de la première période, où les défenseurs algérois ont fléchi, ce dont profitera Mellouli pour ouvrir la marque en faveur du MCEE, après avoir repris de la tête un centre de Bekrar, à la grande joie du très

L

nombreux public présent au stade. La première partie du match s’est achevée sur cet avantage, certes par la plus petite des marges, mais qui demeure très précieux pour les locaux, devant une équipe de l’USM Alger qui a bien entamé la partie avant de céder. Lors de la seconde période, on a vu une équipe d’El Eulma dominer de bout en bout les débats face aux Usmistes méconnaissables et qui confirment leur faiblesse à l’extérieur. Pis encore, les locaux aggravent la marque, mais l’arbitre Abid Charef le refuse pour position de hors-jeu. Et c’est sur ce score d’un but à zéro que l’arbitre met fin aux débats, au grand bonheur des Eulmis qui enregistrent leur première victoire depuis la dix-septième journée, une victoire qui permet aux poulains du nouvel entraîneur Khezzar de souffler un peu. Yasser M.

OUZNADJI RETROUVE SA PLACE DE TITULAIRE Cela fait un bail qu’on n’a pas vu l’attaquant usmiste Nouri Ouznadji faire son apparition au tant que titulaire. Hier, face au MCEE, l’entraîneur Noureddine Saâdi a fait confiance à son joueur, alors que c’est le jeune Saïd Sayah qui a été sacrifié.

AFFLUENCE RECORD La rencontre de championnat entre le MCEE et l’USM Alger a attiré la grande foule au stade Messaoud-Zeggar. En effet, la direction du stade et celle du club ainsi que l’APC d’El Eulma ont pris en charge l’entrée des supporters ainsi que leur transport.

USMB

Boukacem : «LE PLUS EN FORME JOUERA» Le gardien n¡2 blidŽen, Boukacem Khaled, qui a eu lÕoccasion de garder la cage blidŽenne ˆ cinq reprises cette saison, lors des trois derni•res rencontres, a ŽtŽ relŽguŽ au second plan. Un repos mérité et à la clé une prime de match pour fêter le Mouloud, c’est l’idéal n’est-ce pas ? Cette prime ce sera une bouffée d’oxygène, on a fêté avec nos proches le Mouloud Ennabaoui dans une bonne ambiance familiale et profiter de rencontrer des amis et demain nous reprendrons le chemin des entraînements comme à l’accoutumée pour préparer la prochaine rencontre face au WAT. Que pensez-vous de cette rencontre face au WAT samedi prochain ? C’est une rencontre comme toutes les précédentes, elle n’a pas de cachet particulier, le WAT est en verve, il occupe une bonne place au classement général, nous sommes motivés et déterminer à empocher les trois points de la victoire pour améliorer quelque peu notre position au classement.

On sent aux séances d’entraînement que la qualification aux 8es de finale a remotivé le groupe ? Bien sûr, cette qualification aux huitièmes de finale nous a fait du bien et surtout qu’on avait pris notre revanche sur la JSMB, cela nous a galvanisés à travailler sérieusement dans une ambiance bon enfant, on n’a pas goûté à la victoire depuis la 10e journée face au MSPB, par ce déclic, le groupe est décidé à se surpasser et ne plus concéder de point à Tchaker. Courir deux lièvres à la fois, est-ce que ce n’est pas risqué ? Pour l’instant ce qui nous préoccupe le plus c’est le maintien de l’équipe parmi l’élite, on sait que le parcours est encore long et parsemé d’embûches et lors de l’épreuve de Dame coupe, on essayera d’aller le plus loin possible, toute performance sera bonne. La concurrence ne vous gêne-t-elle pas ? Personnellement comme annoncé précédemment, je suis venu à l’USMB pour apprendre aux côtés de mon coéquipier Ghalem, ce dernier et mon entraîneur Hamened m’ont aidé énormément dans ma tâche, la concurrence c’est une stimulation

pour tout joueur de travailler davantage cela permettra à l’équipe de réaliser de bons résultats. Comment voyez-vous la suite du parcours ? La dure bataille attend toutes les équipes, chacune à un objectif à atteindre, il ne faut pas plier les genoux à domicile et négocier le maximum de points de l’extérieur et le tour est joué.

Un mot pour conclure… Je dirais bravo aux supporters pour leur soutien face à la JSMB (coupe, nous souhaitons qu’ils soient toujours à nos côtés pour nous pousser à la victoire, les prochaines rencontres sont déterminantes pour le maintien, rendre la joie aux fans passe par des victoires, qui chacun de nous apportera une pierre à l’édifice. Entretien réalisé par A. Tahi

LA PRIME PERÇUE Suite aux revendications des joueurs de leurs impayés, certains d’entre eux allaient même boycotter les entraînements, mais grâce au coach Mouassa qui a su maintenir la situation, la direction blidéenne a jugé utile de verser aux joueurs le montant de la prime du match face à Béjaïa.

REPRISE DIMANCHE À 15H Le chemin des entraînements à Mustapha-Tchaker, et ce, après avoir bénéficié d’un repos de trois jours, accordé par le coach Mouassa, ce qui a permis aux joueurs de passer la fête du Mouloud auprès de leurs proches. A la prochaine rencontre, l’USMB devra en découdre dans quelques jours à Tchaker avec le Widad de Tlemcen pour le compte de la 24e journée du championnat national Nedjma division une. La participation de l’ESS à la Champions League africaine a contraint l’USMB au repos forcé, aujourd’hui. Cette dernière était à la recherche d’un sparring-partner pour meubler ce vide, aucune équipe n’était disponible.


DIVISION UNE

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

15

ESS Huit rencontres en 24 jours

UN MARATHON ATTEND L'ENTENTE Loin du rŽsultat technique de la rencontre d'hier, que l'Entente a disputŽ dans le cadre du match retour du premier tour prŽliminaire de la Ligue des champions africaine face a la formation congolaise des Diables noirs, l'Entente, qui bŽnŽficiera de 5 jours de rŽcupŽration pour reprendre son souffle avant d'encha”ner 8 rencontres consŽcutives dans les diffŽrentes compŽtitions (championnat et coupe d'AlgŽrie, Champions League africaine). Le dŽbut sera le 6 mars prochain face au MSPB en championnat pour le compte de la 24e journŽe. ar la suite, les Ententistes ne bénéficieront d’aucun répit car ils auront à préparer leur match retard face a l'ASK prévu pour le 9 mars prochain, trois jours après un match en retard face au voisin, le MCEE. Après ses trois rencontres en championnat, l'Entente disputera un match, le 16 mars prochain, dans le cadre des 8es de finale de la coupe d'Algérie, pour ensuite enchaîner avec le match aller du second tour de la Ligue des champions africaine face à l’équipe camerounaise de l'US Douala, le 20 mars prochain (en cas de qualification). Dès son retour au pays, l'Entente disputera 3 rencontres en une semaine : le 23 face au CRB, le 26 l'USMA, et le 30 juillet face à la JSK. Ainsi, c’est un marathon qui attend les poulains de Zekri dans les jours à venir et qu’ils doivent négocier convenablement, car l'Entente, qui veut se relancer en championnat, est appelée à défendre son titre de champion d’Algérie,

P

sans parler de la coupe d'Algérie et la Champions League africaine où le club veut aller le plus loin possible afin de représenter dignement le football algérien. « Certes, un programme chargé nous attend dans les jours à venir, ce qui ne sera pas facile à gérer. Mais il vaut mieux pour nous de jouer plusieurs rencontres dans un court laps de temps que de rester sans le moindre match dans les jambes durant une quinzaine de jours. Cependant, on va essayer de gérer toutes ces rencontres l’une après l’autre afin qu’on puisse les négocier convenablement », dira Zekri.

Le coach va faire tourner son effectif Pour parer à toute mauvaise surprise, l’entraîneur sétifien va faire tourner son effectif afin de laisser se reposer certains de ses éléments, qui risquaient l’épuisement. Le fait

AVANT-DERNIER MATCH DE SANCTION POUR DJEDIAT Hier, le milieu de terrain de l'Entente, Djediat Miloud, a purgé son avant-dernier match de sanction à l’occasion de la rencontre qui a opposé son équipe aux Diables noirs du Congo - Brazzaville dans le cadre du match retour du premier tour préliminaire de la Ligue des champions africaine. En effet, ce dernier a écopé d’une suspension de quatre matchs suite au comportement qui a été le sien envers son entraîneur, face aux Diables noirs, en n'acceptant pas d'être remplaçant. Avec le retour de Djediat, qui sera apte à reprendre la compétition dès le match de championnat face à l'ASK, cela va sans aucun doute offrir plus de solutions à Zekri au milieu de terrain et en attaque, lorsqu’on sait que Djediat est un élément polyvalent dans cette zone stratégique où il peut même évoluer comme meneur de jeu. Seulement, Djediat sera soumis à une rude concurrence pour reprendre sa place au milieu sachant que Delhoum et Metref ont déjà gagné leur place dans l’équipe, sans parler de Bouazza qui, lui aussi, essaye de s’imposer comme titulaire à part entière. Cependant, pour les postes de meneur de jeu et de deuxième attaquant, Djediat n’a qu’un seul concurrent : Hadj Aïssa au poste de meneur de jeu et Hemani en attaque. Le premier est en forme et paraît inamovible, c'est dur de la remplacer par n'importe quel joueur a l'Entente; le second, lui, joue de malchance et pourrait perdre sa place s'il n'arrive pas à marquer dans les prochaines rencontres. Yasser M.

que Zekri ait un riche effectif, lui permettra de le faire tourner et donner leur chance à certains éléments qui piaffent d’impatience de prouver de quoi ils sont capables sur le terrain. Les joueurs en question vont sans aucun doute donner le meilleur d’euxmêmes afin de gagner la confiance de leur entraîneur. De son côté, le président

Abdelhakim Serrar, bien qu'il ait confiance en son équipe, s’est opposé à cette programmation, et sait que les joueurs vont puiser dans leurs ressources pour réaliser les résultats escomptés. Ainsi, cette série de matchs successifs sera déterminante pour les Ententistes. Yasser M.

LE PROGRAMME COMPLET Voici le programme de mois de mars que la Ligue nationale de football a établi pour l'Entente de Sétif, qui devrait disputer 8 rencontres en 24 jours. MSPB-ESS le 6 mars (championnat) ESS-ASK le 9 mars (mise à jour du championnat) ESS-MCEE le 12 mars (mise à jour du championnat) Match coupe le 16 mars (1/8e tour de la coupe d'Algérie) US Douala – ESS le 21 mars (match aller du 2e tour préliminaire Ligue des champions) CRB-ESS le 23 mars (mise à jour du championnat) USMA – ESS le 26 mars (mise à jour du championnat) JSK - ESS le 30 mars (mise à jour du championnat).

L'ENTENTE A FÊTÉ HIER SON 100E MATCH CONTINENTAL L'Entente de Sétif a joué hier, face aux Diables noirs, sa 100e rencontre à l'échelle continentale toutes compétitions confondues (Ligue des champions arabe, coupe de la CAF, Champions League africaine et coupe afro-asiatique).

Raho, La•faoui, Hadj A•ssa, Metref et Yakhlef ont ralliŽ la capitale hier ˆ la fin de la rencontre Raho, Laïfaoui, Metref, Yekhlef et Hadj Aïssa se sont rendus à Alger par route, hier soir, dès la fin de la rencontre face aux Diables noirs. Les deux premiers cités devront disputer une rencontre amicale avec les A contre la Serbie, alors que le trio restant jouera avec les locaux un match amical face au Liechtenstein. Les deux rencontres auront lieu le 3 mars prochain.

Djezzy, seul sponsor maillot Les équipiers de Yakhlef Mohamed ont joué hier face aux Diables noirs avec le logo de l’opérateur téléphonique Djezzy. Comme ce fut le cas lors du match aller. A noter qu'il est le seul et unique sponsor majeur des Sétifiens durant cette compétition africaine. Yasser M.

Repos de deux jours A l'issue de leur match hier face aux Diables noirs, les joueurs de l'Entente de Sétif ont bénéficié de 2 jours de repos. En effet, les Sétifiens ne reprendront le chemin des terrains que mardi à 18h au stade du 8-Mai 45. Une façon de décompresser avant de se déplacer, le 6 mars prochain à Batna, pour affronter le MSPB dans le cadre du championnat national (24e journée), dans un match qui s'annonce compliqué.

BELKAID ET BENCHIHA REJOIGNENT SÉTIF Le milieu de terrain, Farouk Belkaïd, a rejoint hier matin la ville de Sétif, après qu'il eut été autorisé à quitter Sétif, jeudi soir, pour régler quelque problèmes personnels. Dans le même contexte, l'entraïneur des gardiens de but, Benchiha, a rejoint Sétif vendredi soir après avoir passé quelques jours cher lui à Oran, en raison du décès de sa mère. Y. M.


16

SUPER D2

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

RCK

La confirmation es Koubéens continuent sur leur série de victoires après celle de la précédente journée arrachée face à l’US Biskra à domicile sur le score de 2 à 1. Ils enchaînent une autre avant-hier toujours sur leur terrain, mais ils ont souffert le martyre pour engranger les trois points devant le CR Témouchent. Cette équipe s’est déplacée à Kouba pour démontrer que la seconde place qu’elle occupe au classement n’est pas le fruit du hasard. Le ssystème de jeu a compliqué la tâche aux locaux. Ces derniers devaient attendre le dernier quart d’heure pour inscrire l’unique but sur penalty qui sera d’ailleurs celui de la victoire qui les propulse en dixième position. Ce deuxième succès consécutif ne fait que stimuler davantage les Koubéens pour les matchs à venir, ils sont déterminés à rester sur cette courbe ascendante jusqu’au terme de la saison pour la terminer en apothéose. Les Vert et Blanc regrettent énormément les points perdus à domicile, s’ils les avaient engrangé, le RC Kouba serait peut-être classé en tête du tableau ou dauphin de cette division. «On a concédé plus de dix points devant des équipes qui n’avaient rien d’un foudre de guerre. Si on les avait comptabilisés on aurait occupé confortablement le fauteuil de leader avec plusieurs longueurs sur nos poursuivants» estime Assad. Avec la joie de jouer, retrouvée, après une période de disette, les Koubéens semblent maintenant bien partis et personne ne pourrait les accrocher. «Maintenant que la situation est débloquée, le groupe joue sans pression, on est capables de faire un retour en force dans la compétition», ajoute-t-il. Avec leurs capacités, les Koubéens sont plus que confiants pour atteindre le haut du tableau.

L

Contre le CRT, Krimo Khelidi était au four et au moulin en plus de son rôle de défenseur offensif où il a réussi à neutraliser le rapide attaquant Mouffok. Il effectua aussi des montées spectaculaires en attaque pour aider ses coéquipiers à surprendre l’arrière-garde visiteuse.

REPRISE AUJOURD’HUI avec leur équipe lorsque cette dernière était en tête du tableau, mais depuis que les Vert et blanc firent une chute libre au classement, les rencontres du RCK ne sont suivies que par une poignée d’inconditionnels. Peut-être qu’avec le sursaut d’orgueil des camarades de Belhani les gradins du vieux stade de Kouba seront garnies par une foule nombreuse.

toutes parts par son vis-à-vis témouchentois. L’attaquant visiteur créa un grand danger sur le flanc gauche, ce qui a contraint l’entraîneur à le faire remplacer par Assad. Et depuis l’incorporation de ce dernier, la défense koubéenne trouvera plus d’assises et put contrer les incursions dangereuses des visiteurs.

L’ex-gardien de but de l’OM Ruisseau, Abderaouf Belhani, s’est distingué une fois de plus, il a réalisé une belle partie contre le CRT. Sa présence dans les buts ne fait que donner plus d’assurance pour son compartiment défensif.

Plusieurs absences Le RCK était amputé avant-hier contre le CRT par quatre éléments et non des moindres pour raisons diverses. Laroui était obligé de puiser parmi les réservistes pour les remplacer, ils ont quand même bien tenu leur rôle. Leur prestation a donné satisfaction au staff technique ce qui va le pousser à leur faire confiance à l’avenir.

Le CR Témouchent était accompagné par une vingtaine de supporters qui ont fait le long trajet par route pour encourager leur équipe. Mais ils étaient déçus par la défaite à laquelle ils ne s’attendaient pas, ils espéraient que les joueurs de Bencheriet arrachent au moins le point du nul.

Le RCK nÕattire plus les supporters

Le défenseur latéral koubéen, Ould Zemirli , était avant-hier dans un jour débordé de

Ould Zemirli en mŽforme

Les KoubŽens nes mp co tent sur les jeu s du RC

Il semble que les dirigeant le passé en Kouba feront comme par club seuls és au intégrant les jeunes form et Blanc. garants de l’avenir des Vert que leur équipe C’était avec leur produit on dans une terminait toujours la sais . A rappeler que Une sion divi en tion posi du RCK jouent les cadets et les juniors n’a qu’à puiles premiers rôles , le staff r les intégrer ser de ces catégories pou avec les séniors. A. O.

Belhani impressionne

Madi rempla•ant Le milieu de terrain offensif, Aymen Madi, a été incorporé en seconde mi-temps à la place de Benyahia. Malgré le manque de compétition, le petit lutin koubéen a quand même laissé une bonne impression. Ali Oukili

Khelidi : «NOUS SOMMES SUR LA BONNE VOIE» Le joueur Khelidi, dans une forme éblouissante ces dernières semaines, laisse entendre que son équipe, qui a renoué avec la victoire, pourrait remonter en force dans le classement. «Nous avons connu des moments difficiles où on n’arrive même pas des fois à obtenir le point du nul à domicile. Maintenant le groupe a retrouvé la joie de jouer et les bons résultats sont là pour le prouver. Je pense qu’on va continuer à enchaîner d’autres succès pour faire oublier à nos supporters nos précédents déboires et se reconciler en même temps avec eux», dira-t-il. Les Koubéens sont appelés maintenant à garder cette même dynamique pour se hisser au tableau. «Les joueurs ont maintenant repris confiance peuvent redoubler des efforts à l’avenir pour prouver que le RC Kouba mérite mieux au classement» ajoute-t-il. Au prochain match, le RCK aura comme adversaire l’USM Sétif, la rencontre se déroulera au stade du 8-Mai-45, Sétif. «Ce sera difficile devant l’USMS en quête de victoire pour s’éloigner de la mauvaise position qu’elle occupe pour le moment. Mais cela ne va pas nous empêcher d’aller à Sétif pour arracher une troisième victoire consécutive» conclura Khelidi. Avec les joueurs de la trempe de Benyahia, Maïdi, Madi, Amrane le RC Kouba est en mesure de ramener des résultats positifs en déplacement.

Laroui : «PRÉCIEUSE VICTOIRE»

L’entraîneur koubéen, Abdelmalek Laroui, estime que son équipe mérite la victoire au vu des efforts fournis par ses éléments tout au long de la partie. «Le groupe voulait enchaîner une autre victoire après celle obtenue contre l’USB pour remonter au tableau. Malgré

L’attaquant Hanifi était avant-hier l’élément le plus en vue de son équipe en réalisant une excellente partie. Il a donné du fil à retorde à la défense témouchentoise qui a éprouvé des difficultés à le maîtriser. D’ailleurs, l’arrière central visiteur, pour le neutraliser, l’a crocheté dans la surface de réparation. L’arbitre n’a pas hésité à désigner le point de penalty, transformé par le même joueur et offrit par la même occasion la victoire à son équipe. «Nous avons sué pour glaner les points mis en jeu face à une équipe du CRT jouant très regroupée. Cette victoire va nous donner plus de mordant pour les prochains rendez-vous», dira-til.

KHELIDI AU FOUR ET AU MOULIN

Une vingtaine de supporters du CRT

Les supporters, qui au début de saison faisaient le plein du stade Benhaddad et se déplaçaient même

HANIFI EN FORME

le jeu défensif de l’adversaire, les joueurs ont pu glaner les trois points de la victoire», dira-t-il. Pour ce qui est du reste du parcours, il ajoute : «Tous les matches seront difficiles où les équipes menacées surtout feront de leur mieux pour fuir leur position. Notre

équipe essayera de bien les négocier afin de terminer la saison dans une bonne position.» Maintenant, reste à confirmer si les Koubéens vont arracher d’autres victoires et récupérer les points perdus…

A. O.

Les joueurs koubéens ont bénéficié d’un jour de repos accordé par le staff technique pour souffler un peu. Ils reprendront ce jour le service en prévision de la prochaine journée où ils auront à effectuer un difficile déplacement à Sétif pour affronter l’USMS.

DEMAIN PROGRAMMATION D’UN MATCH AMICAL Continuant sur sa série de matchs amicaux pou parfaire les automatismes de ses joueurs, Laroui a programmé une rencontre amicale, ce lundi, contre une équipe de superdivision qui se déroulera dans la matinée à Kouba.

LES TÉMOUCHENTOIS MÉCONTENTS DE L’ARBITRAGE DE M. HALLALCHI Les dirigeants du CRT étaient très en colère en fin de rencontre envers l‘arbitre M. Hallalchi qui, selon eux, a privé leur équipe au moins du partage des points. Ils estiment que l’homme en noir a omis de siffler plusieurs coupsfrancs pour le CRT et leur refusant un penalty valable en première mi-temps. «Je me demande pourquoi l’arbitre a fermé les yeux sur le penalty que tout le monde a vu sauf lui. Il nous a privés d’un nul méritoire, malgré cette défaite nous sommes devancés que de trois points seulement par l’actuel leader. Le groupe est appelé à réagir par des résultats positifs pour garder un espoir afin de jouer le titre», souligne le président du CRT.

LES JOUEURS ÉTAIENT INCONSOLABLES Les joueurs de Témouchent étaient inconsolables en fin de partie suite à la défaite concédée contre le RCK, et surtout le penalty refusé par l’arbitre. Les dirigeants ont eu du mal pour leur faire oublier cet échec. «Ils étaient très affectés par cette courte défaite qu’ils n’auraient pas concédé si l’arbitre avait désigné le point de penalty», confirme le président. Les Témouchentois ont fait de leur mieux pour repartir avec un bon résultat sans pouvoir l’obtenir en fin de compte. A. O.


SUPER D2

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

17

MOB

Coup de gueule

LE «ROI» EST NU

disait UBU et rien ne pourra plus jamais cacher sa nudité…» c’est à peu près ce qui est arrivé à l’entraîneur mobiste, sans que celui-ci soit un roi mais, un pseudo-éducateur dont les propos arrogants et bas qu’il nous a tenus sont l’apanage d’un véritable voyou. Comment, donc, comprendre un comportement d’un entraîneur dont la mission a été vouée à l’échec et nous incite, nous, journalistes, à affirmer le contraire ou, à défaut de cela, ne pas en parler et ne pas prononcer son … nom. Une véritable imposture qui défie la réalité et qui voit, en nous, une menace de ses privilèges ou ses désirs d’en acquérir. Pour notre part, on ne peut qu’être déçu par un tel comportement que nous qualifions, d’ailleurs, de «chahut de gamins». Abdelkader Z.

Apr•s le nul contre le Paradou

LÕŽcart se É creuse !! Aussi paradoxal que cela puisse para”tre, le nul ramenŽ de Paradou nÕaura servi ˆ rien, puisque lÕŽcart entre la lanterne rouge et lÕŽquipe classŽe juste avant, se creuse et devient de 9 points au lieu deÉ 8 ! Cependant, ce nul pourrait •tre un dŽclic ŽphŽm•re, car les protŽgŽs de Zekri nous ont habituŽs ˆ cela. e partage de points contre une équipe qui aspire, timidement, et sans y croire, à l’accession, même s’il n’aura servi à rien, en fin de compte, aura prouvé, toutefois et une fois de plus, que les Vert et Noir possèdent des éléments de talent et que s’ils étaient bien encadrés, ils seraient sortis du marasme dans lequel se trouve leur équipe depuis l’entame de la compétition. Sursaut d’orgueil, déclic, réveil, tous les mots sont justes mais, tous, sont éphémères, car le club ne possède aucune base solide sur laquelle il peut se reposer et aspirer à remonter la pente. Le nul contre le Paradou aura servi, cependant, à Zekri de se démener, tout comme il aura servi à certains membres du directoire de pouvoir justifier leur confiance à l’entraîneur jusqu’à la fin de la saison.

C

Sur un autre plan, les membres du directoire s’attellent à la restructuration du club et, en premier lieu, des membres de l’AG, ou une nouvelle liste verra le jour. L’AG même après la fin de ce championnat, sera l’ occasion pour les membres du directoire de présenter leur bilan ainsi que les postu-

lants, s’il y en aura et qui seront capables de gérer dans l’intérêt du club. C’est dire qu’en l’absence de résultats sur le terrain et malgré tous les «on dit» par-ci, par-là, les membres du directoire font de leur mieux pour que le club soit prêt aux prochains rendez-vous. Abdelkader Z.

SAM

CSC

Radja : «ON NE MÉRITAIT PAS DE PERDRE»

Le CSC ne pense quÕau derby

LÕattaquant Radja Abdelkader auteur du deuxi•me but contre lÕOMA revient sur la dŽfaite de vendredi dernier et estime que son Žquipe va se battre pour arracher la victoire face ˆ lÕUS Biskra. Après la défaite face à l’OMA, peut-on dire que les choses vont vraiment mal au SAM ? Il était facile de dire pour ceux qui étaient au stade Kerbouci que nous avons réalisé une belle prestation surtout en première période où nous avons dominé notre sujet et pu inscrire de jolis buts en l’espace de 13 minutes, malheureusement ça n’a pas été le cas pendant la deuxième mi-temps où notre adversaire a pu revenir au score avant de le remonter et remporter la victoire. Cela veut-il dire que cette équipe de l’OMA ne vous était pas supérieure ? Absolument pas, il n’y a qu’à comptabiliser le nombre de fois, où elle a été dangereuse, elle a tout simplement eu plus de réussite que nous, cette défaite nous ne le méritons pas puisqu’on aurait pu tuer le match vu le nombre incalculable d’occasions qu’on a ratées. Vous avez eu, à l’occasion de

ce match, effectué votre retour après la suspension, cela a dû vous faire plaisir n’est-ce pas ? J’aurai aimé que mon retour coïncide avec une belle performance, cela n’a pas été le cas et je le déplore, le coach m’a fait confiance et j’ai tout donné pour être à la hauteur de cette confiance, je pense que ma prestation a été satisfaite. Votre équipe accueillera vendredi prochain l’US Biskra, l’idée sera de renouer avec la victoire n’est-ce pas ? Evidemment sur ce plan, il est utile de renouer avec le succès pour se dégager de la zone dangereuse et se placer au milieu du tableau, lorsque vous jouez avec une bonne équipe comme l’US Biskra, il y a plus de motivation, je sais que les Biskris vont se déplacer à Mohammadia pour tenter un bon résultat on doit faire preuve de vigilance tout au long du match pour empêcher notre adversaire à réaliser son objectif. Un mot pour conclure ? Je lance un appel à notre cher public pour qu’il soit auprès de nous comme il a toujours été surtout que le reste du parcours sera extrêmement dur. Entretien réalisé par A. Oussama

• LES CADETS REJOIGNENT CES JUNIORS AUX 8ES DE FINALE Les cadets du SA Mohammadia ont arraché vendredi dernier leur billet de qualification aux 8es de finale de la coupe d’Algérie aux dépens de leurs homologues de la JS Saoura, la rencontre déroulée à Naâma s’est terminée sur un score vierge et c’est grâce aux séries de penaltys que les jeunes Samistes se sont qualifiés au prochain tour, et rejoindront leurs aînés juniors dans ce stade de compétition et recevront sur leur terrain les cadets de l’AS Khroub le 12 mars prochain. Alors que les juniors feront le même jour le déplacement au stade du 20-Août de la capitale pour affronter le CRB.

près la déconvenue à domicile de la journée précédente face à la formation de La Mekerra, qui soldée par une défaite, le CSC était appelé à se déplacer à Skikda, où un match difficile l’attendait et où on ne donnait pas cher de sa peau, voilà qu’il nous surprend en ramenant un précieux nul dans ses bagages en marquant deux buts à l’extérieur ; à vrai dire, les poulains de

A

Rouas ont bien négocié ce match, chaque fois qu’ils étaient menés au score, ils ont pu trouver les ressources nécessaires pour revenir et égaliser, et auraient même pu corser la note n’était le manque de concentration devant les buts et l’excès de précipitation. Le CSC n’est qu’à cinq points du leader, les trois prochaines journées, il les jouera à Constantine ; il recevra le PAC, ensuite il jouera face au

MOC, pour terminer, toujours à Hamlaoui, contre la formation de l’AB Merouana ; donc, pas moins de neuf points possibles à glaner et se repositionner, avec l’incorporation des jeunes du cru qui commencent à donner satisfaction. Les Sanafir arrivent à sortir plus ou moins la tête de l’eau et s’accrochent toujours à leur objectif de début de saison. Mohamed L. B.

LEKHAL : «ON JOUERA NOS CHANCES À FOND» Encore un jeune dŽfenseur du cru qui a su sÕaffirmer. Il a ŽtŽ utilisŽ ˆ maintes reprises, tant™t dans lÕaxe tant™t comme latŽral droit et sÕen est sorti ˆ merveille. TitularisŽ cette semaine ˆ Skikda, il a bien voulu nous livrer ses impressions ˆ chaud. Alors, vous êtes sans doute content du résultat ? Absolument, d’autant plus qu’on a marqué deux buts à l’extérieur et qui nous ont permis de ramener ce précieux point à la maison ; oui, je

suis content pour moi et pour l’équipe, ce résultat est venu à point nommé nous relancer encore dans la course au titre. Vous allez affronter dans les prochaines journées trois formations prétendantes, qu’en est-il des préparatifs ? Aucune préparation spécifique, on est conscients de ce qui nous attend. Il suffit de prendre chaque match par ses spécificités et jouer en fonction de l’adversaire du jour, sans penser au prochain, et nous demandons à notre public de venir en masse nous soutenir, nous en avons tellement besoin. Comment expliquez-vous

que vous perdez beaucoup de points à Hamlaoui ? Vous savez, notre équipe est constituée de beaucoup de jeunes qui manquent d’expérience à ce niveau de la compétition, mais ils commencent à s’affirmer de match en match, à l’image de mes camarades Aïche, Boulaouidet et Chettih, mais je dois vous assurer qu’on jouera nos chances à fond pour l’accession. Que voulez-vous ajouter ? Je lance un appel à notre public pour venir en nombre au stade, notamment lors du derby et on ne les décevra pas, Inch’Allah. Entretien réalisé par Mohamed L. B.


18

SUPER D2

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

ASMO

Boussouar : «L’ASMO C’EST SÉRIEUX» Apr•s plus de trois semaines dÕabsence pour cause de nonrŽgularisation totale de son dž, le milieu de terrain asŽmiste est de nouveau parmi ses coŽquipiers depuis un peu plus dÕune semaine et travaille dÕarrachepied pour •tre au top lors du prochain match ˆ Oran face ˆ la JSM Skikda. Les supporters, qui vous aiment bien, pensaient que vous aviez définitivement abandonné le club… Pas du tout. J’avais pris mes distances parce que je n’avais pas été régularisé, comme stipulé dans le contrat. C’est un geste normal de la part d’un joueur professionnel qui n’a que le football pour vivre. Comment s’est fait votre retour ? Quand l’ASMO est venue jouer à Baraki contre le WRB, j’ai rendu une visite de courtoisie à ceux que je considérais comme mes anciens coéquipiers. Le président de section, Larbi Oumamar, qui est le dirigeant le plus important dans l’association, a profité de cette occasion pour me parler et m’inciter à revenir, car il considère que je suis un joueur sérieux et un pion important dans l’équipe. D’ailleurs, personne n’a à se plaindre de mon comportement ou de mon rendement depuis

que je suis à Oran. Et l’argent ? Il m’a donné sa parole que cela va être résolu dans les meilleurs délais. Certes, je sais que l’ASMO a des difficultés financières, mais du moment que cela va se régler, je n’ai pas à m’en plaindre. Et avec l’entraîneur, comment ça se passe ? Monsieur Medjahed a été clair avec moi et avec Oumamar. Pour lui, il a lancé dans le bain des jeunes qui lui donnent satisfaction et il m’a demandé de travailler d’arrachepied pour revenir à mon niveau physique. A partir de là, rien ne s’oppose à ce que je revienne dans le onze titulaire. Cela suppose-t-il que vous serez présent face à Skikda ? Je l’espère, car la défaite de mes camarades à Merouana m’a vraiment fait de la peine. J’aurais souhaité qu’on continue à garder notre invincibilité. Avec un peu plus de concentration en deuxième mi-temps, on aurait pu garder notre cage vierge. Mais que voulez-vous, le sport est ainsi fait.

Un mot sur le classement de votre équipe et ses objectifs... Nous ne sommes pas loin du leader et nous sommes capables de jouer les trouble-fêtes. Avec un peu de chance et beaucoup de travail, on pourra poser notre candidature pour le titre, car si mes coéquipiers ramènent une victoire de Merouana, ce qui est à leur portée, nous ne serons qu’à 3 encablures du leader, et ce sera jouable. Retournons à votre carrière, serezvous la saison prochaine toujours asémiste ? Monsieur Oumamar, qui pense déjà à la prochaine saison au cours de laquelle l’ASMO aura dès le départ comme objectif le titre, m’a donné une assurance. Mais cela dépendra du coach aussi et de l’argent. Si le club aura plus de moyens financiers que cette saison pour pouvoir croire en cet objectif, je resterai parce qu’il y a à l’ASMO une ambiance et un groupe qu’on ne trouve pas ailleurs. D’ailleurs, je crois que c’est là le secret de sa réussite. Entretien réalisée par M. Touadjine

FIN DE SÉRIE POUR LES ORANAIS Les camarades de Bouhedda viennent de tomber en terre aurésienne. La belle série commencée avec le jeune entraîneur Medjahed Nabil est donc terminée et il faut au jeune coach revoir sa copie et penser à intégrer les «anciens» qui ont plus d’expérience que les juniors. Et si certains de ces jeunes capés ont cru être arrivés à bon port, les «Mérouanais» viennent de leur démontrer le contraire, et du coup les pousser à se remettre en question et travailler davantage, car quelles que que soient les raisons de cette défaite, subie en deuxième mitemps, il est certain que seul le travail paie et que les Chaouti et consorts ont encore besoin d’apprendre. Pour vendredi prochain et malgré le fait que l’objectif n’est que de «monter une équipe compétitive pour la saison prochaine», le but sera de gagner, afin de ne pas se mettre à dos les quelques dizaines de supporters qui restent attachés à l’équipe. Mais là, c’est une autre histoire. M. Touadjine

PublicitŽ

WO¶FA°Ç WO©ÇdIL´b°Ç W´dzÇe¹°Ç W´üuNL¹°Ç

WO¶FA°Ç WO©ÇdIL´b°Ç W´dzÇe¹°Ç W´üuNL¹°Ç

×Çu¬_Ç : W´™è Ébàààà´d¡ : ÉdzÇÏ êdAL°Ç ÌUº°Ç : W´bK¡

×Çu¬_Ç W´™è bF§ êbO§ W·K® ÉdzÇÏ wK« êbO§ sO« W´bK¡

2010/01 r®ü ÉÏèbº± WOM©è WB®UM± s« æšààààà«Å SNC, SARL, EURL, SPA

`àààààààààML°Ç sààààààààà« æšàààààààààààààààààààààààà«Å Xààààààààà®RL°Ç ‹UIHB∞« rOEM¢ sLC∑L∞« 2002/07/24 w≠ Œ¸RL∞« 02/250 rƸ wßUzd∞« ÂußdL∞« vK´ «¡UM° ULOß ô Ë 2008/10/26 w≠ Œ¸RL∞« 338/08 rƸ ÂußdL∞U° ‰bFL∞« Ë rL∑L∞« Ë ‰bFL∞« Ë WO±uLF∞« .tM± 43 …œUL∞« w≠ Œ¸RL∞« WO∞UL∞« Ë WOMI∑∞« ÷ËdF∞« rOJ∫¢ Ë rOOI∑∞ W¥bK∂∞« WMπK∞« ŸUL∑§« vK´ «¡UM° WMπK∞« fOz¸ Ë ÍdAL∞« ÃU∫∞« W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ bOº∞« sKF¥ 2010/02/11 ”d∫∞« …“dH± dI± Wß«¸œ WMLC∑L∞« Ë …œËb∫L∞« WOM©u∞« WBÆUML∞U° oKF∑L∞« XÆRL∞« `ML∞« s´ dzUB∂∞« WO±u¥ Ë 2010/01/10 a¥¸U∑° Maracana WO±uO° …¸œUB∞« Ë ÍdAL∞« ÃU∫∞U° ÍbK∂∞« : w∞U∑∞« u∫M∞« vK´ p∞– Ë 2010/01/ 17 v∞≈ 11 s± : a¥¸U∑° ¸UO∑î≈ q±«u´ WºßRL∞«

UOMI¢ q≥R± ÷d´ qÆ√ -

“Uπ≤ù« …b±

÷dF∞« mK∂±

----- Ü 220 000 .00

UNO∞≈ bMºL∞« W∞ËUIL∞« “Uπ≤ù«

WOKLF∞« Ê«uM´

UN∂•UB∞ ‹Uß«¸b∞« V∑J± WAzU´ gOMî

…“dH± dI± Wß«¸œ ÍbK∂∞« ”d∫∞« ÍdAL∞« ÃU∫∞U°

.Êö´ù« «c≥ ¸ËbÅ a¥¸U¢ s± ¡«b∑°« ÂU¥√ 10 ‰öî ÊuFD∞« ÂbI¢

Maracana N° 1049 - Dimanche 28 Février 2010 __ ANEP 799 056

ÍuMF± hª® ‹«– ‹UØdA∞ u≥ U± Vº• Qualification qO≥Q∑∞« …œUN® ◊ËdA∞« d∑≠b° tOK´ ’uBM± Registre du commerce ͸Uπ∑∞« qπº∞« Casier judiciaire WO∞bF∞« o°«uº∞« …œUN® Références professionnelles WOMNL∞« l§«dL∞« “Uπ≤ù« jDª± Planning prévisionnel d’exécution des travaux

Liste matériels œU∑F∞« WLzUÆ -

W¥dA∂∞« ‹UO≤UJ±ù« WLzUÆ Liste des moyens humains

: wK¥U± vK´ Íu∑∫¥ : w∞UL∞« ·dE∞« Quittance b¥bº∑∞« qÅË bNF∑∞« W∞U߸ ◊ËdA∞« d∑≠œ ¸UFß_« ‰Ëb§ Ë Íd¥bI∑∞« Ë wLJ∞« nAJ∞« q±UF∑L∞« ·d© s± wCL± Ë ¡uKL±( W¥Ëb•u∞« )bÆUF∑L∞« : WE•ö± ‚œUB± ÊuJ¢ Ê√ Vπ¥ qÅ_« o∂© ozU£u∞« lOL§ UNOK´ v∞≈ Uß 08:00 s± «¡«b∑°≈ 2010 ”¸U± 09 Âu¥ œb• ÷ËdF∞« Ÿ«b¥ù Âu¥ dîPØ Uß 12:00 fH≤ s± Uß 14 W´Uº∞« vK´ ÷ËdF∞« `∑≠ ÊuJ¥ Ë ÂuO∞« WºK§ ¸uC∫∞ ¡U´b∑ß≈ W°U∏L° Êö´ù« «c≥ bF¥ ÷ËdF∞« `∑≠ U±u¥ sOFº¢ …bL∞ ÷ËdF∞U° sO±eK± ÊËbNF∑L∞« vI∂¥ .÷ËdF∞« Ÿ«b¥≈ a¥¸U¢ s± )90(

W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ bOº∞« sKF¥ “Uπ≤ù …œËb∫± WOM©Ë WBÆUM± s´ wK´ ÍbOß sO´ : WO∞U∑∞« l¥¸UAL∞« : WO∞U∑∞« WOz«b∑°ù« ”¸«bL∞« W≤UOÅ -1 kOH∫∞« b∂´ ·Ëdî“ W߸b± : 01 rƸ WB• s¥b∞« w∫± Íb®«¸ W߸b± : 02 rƸ WB• bL∫± VOFØ W߸b± : 03 rƸ WB• ‚«“d∞« b∂´ ‚UFI´ W߸b± : 04 rƸ WB• sJß l± Íb¥d° V∑J± “Uπ≤≈ -2 ÂUºÆ√ 03 + 1 √ Ÿu≤ w߸b± lLπ± ¡UM° -3 w±«e∞≈ sJß + WOFOßu¢ WM¥bL∞U° ¸b∂∞« w• j°d¥ d∂F± “Uπ≤≈ -4 V∫ß rNMJL¥ Êö´ù« «cN° sOL∑NL∞« sO∞ËUIL∞« Ê≈ ÊËRA∞« Ë WO∞UL∞« W∫KB± s± ◊ËdA∞« d∑≠œ ¸UM¥œ n∞√ mK∂± l≠œ q°UI± W¥bK∂K∞ W¥œUB∑Æù« ) Ãœ 1 000 .00( Ídz«e§ w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ W≤U±√ Èb∞ ÷ËdF∞« Ÿœu¢ vK´ Íu∑∫¥ oKG± Ë ‰uNπ± ÃËœe± ·d™ w≠ ÍbK∂∞« ÷dF∞« Ë w∞UL∞« ÷dF∞U° sOÅUî sOKBHM± sO≠d™ : WO∞U∑∞« …¸U∂F∞« ô≈ qL∫¥ ô wMI∑∞« W¥bK∂∞ ÍbK∂∞« w∂FA∞« fKπL∞« fOz¸ : b‡‡‡Oº∞« v∞≈ )ŸËdAL∞« dØ– l±( - `∑H¥ ô - wK´ ÍbOß sO´ ͸Uº∞« rOEM∑K∞ UI∂© …bFL∞« ÷ËdF∞« o≠d¢ : w∞U∑∞UØ w≥ Ë ozU£u∞U° ‰uFHL∞« : WO∞U∑∞« ozU£u∞« qLA¥ : wMI∑∞« ·dE∞« »U∑∑ØùU° `¥dB¢ WOzU∂§ t∂A∞« Ë WOzU∂π∞« ozU£u∞« ) Extrait de rôle, CACOBATPH, CASNOS, CNAS( W∂ºM∞U° WO´UL∑§ù« ‹U°Uº∫∞« Ÿ«b¥≈ …œUN® -

Maracana N° 1049 - Dimanche 28 Février 2010 __ ANEP 799 054


DIVISIONS INFERIEURES

Maracana N¡ 1048 Ñ Samedi 27 FŽvrier 2010

RŽgionale II, GA, 19e journŽe

JS Ighil Ouazzoug 1 - JS Akbou 2

Bonne opŽration du leader et son dauphin

Ces Akbouciens comme on les aime

Il para”t que le leader actuel du groupe A de la R II ne veut rien l‰cher, tout comme son poursuivant immŽdiat. n effet, et pour le compte de la 19e journée, les deux équipes ont gagné à l'extérieur. Le leader face aux banlieusards d’Ighil Ouazzoug, sur le score de 2 buts à 1, alors que les littoraux n’ont fait qu’une bouchée des Olympiens d’El Kseur, que les hommes de Mourad Adrar ont battus sur le score large de 3 à 0. L’écart entre les deux équipes reste de cinq points, suivies de la JS Azzazga qui, grâce à sa victoire à domicile devant le Soummam Sport de Sidi Aïch, remonte à la troisième place et ce, à la faveur de la défaite de la JSIO à domicile devant le leader. Ce dernier rétrograde à la 5e place, puisque l’ES Azzefoun qui était avant à cette place, et en gagnant devant l’ASC El Hachimia, gagne une place (4e), alors que le MC Bouira, tenu en échec à domicile par les communards de Tizi-Ouzou, reste à la 6e place. Dans le bas du tableau, les deux meilleures opérations sont à mettre à l’actif de Draâ El Mizan qui est allée damer le pion aux maillotins de la JSM’C, ce qui permet à l’un des représentant de la wilaya de Tizi-Ouzou de remonter à la dixième place, occupée avant par le Chabab de Kherrata qui a subi une défaite en déplacement face aux Olympiens d’Akbou. Ces derniers réalisent donc la deuxième

E

meilleure opération des équipes du bas du classement, puisque cette victoire lui permet de céder l’avant-dernière place au classement aux Hachimites. R. M.

RÉSULTAT

S COMP

LETS JS Ighil Oua zz JS Azzazga oug 1 - JS Akbou 2 1 OS El Kseur - SS Sidi Aïch 0 0 ORB Akbou - JS Tichy 3 2 USM Draâ Be - CRB Kherrata 0 ES Azefoun n Khedda 1 - OCA 1 4 - ASC El H MC Bouira achimia 0 0JS M’Chdel CRB Tizi Ouzou 0 lah 1 - ES D raâ El Mizan 2

:

Classement : Points 1-JS Akbou 42 2- JS Tichy 37 3-JS Azzazga 32 4-ES Azzefoun 31 (-1 match) 5-JS Ighil Ouazzoug 30 6-MC Bouira 29 7-SS Sidi Aïch 26 8-CRB Tizi-Ouzou 25 9-USM Draâ Ben Khedda 23 10-ES Drâa El Mizan 22 11-CRB Kherrata 20 -OC Azzazga 20 13-ORB Akbou 19 14-JS M’Chedallah 18 15- ASC El Hachimia 17 16-OS El Kseur 15 (-1 match)

19

Deux nuls en dŽplacement, une victoire ˆ domicile et une autre en dŽplacement, tels sont les rŽsultats enregistrŽs par le leader actuel de la RŽgionale II depuis le dŽbut de la phase retour. uit points sur douze possibles, ce n’est pas rien, surtout pour une phase retour qui s’annonce de plus en plus difficile, d’autant plus que la JS Akbou est devenue depuis un bon moment l’équipe à battre. Qu’à cela ne tienne, les capés de Khodir Aït Mehdi, le coach de l’actuel chef de file, ont réussi à battre une équipe de la JSIO qui, pourtant, et de par son classement d’avant cette journée (3e), était bien partie pour infliger au leader sa première défaite de la manche retour, mais c’est le contraire qui est arrivé avec une équipe d’Akbou qui, même si elle était menée au score durant le premier half (1-0), il n’en demeure pas moins qu’en deuxième mi-temps les camarades de Mechroub ont réussi à égaliser, puis à renverser la vapeur avec un deuxième but signé Benamsili. Une deuxième réalisation qui a permis à son équipe de revenir chez elle avec la totalité des points mis en jeu. Une victoire salutaire qui laisse le leader avec cinq points d’avance par rapport au deuxième, Tichy en l’occurrence. Ce qui dénote on ne peut plus clairement que la lutte pour l’acquisition de

H

ce fameux ticket de la R I sera serrée entre les deux antagonistes, et si c’est le cas, ça sera la Vallée de la Soummam qui sortira vainqueur, avec pourquoi pas une troisième équipe qui goûtera aux joies du palier supérieur, la R I, après l’ORB Akbou (avant la rétrogradation de ce dernier au terme de l’exercice 2008/2009) et l’US Oued Amizour qui est en train de jouer les premiers rôles dans ce présent championnat. R. M.

ORB Akbou 2 - CRB Kherrata 0

LES AKBOUCIENS RESPIRENT Une semaine apr•s avoir cŽdŽ les trois points en dŽplacement face aux littoraux de Tichy, le deuxi•me club de la coquette ville dÕAkbou, lÕORBA en lÕoccurrence, soit une Žquipe mal classŽe, et en recevant pour le compte de cette 19e journŽe les gars du Chabab de Kherrata, ont

rŽussi ˆ lÕemporter sur un score de 2 buts ˆ 0, un score suffisant pour empocher les trois points de la victoire, mais qui laisse toutefois les Olympiens dans le bas du tableau (13e avec 19 points).

C

e qui fait que cette équipe ne doit pas dormir sur ses lauriers, d’autant plus que pas moins de six

équipes retrouveront le championnat honneur de leur ligues respectives (Ligues de wilaya), et les gars de l’ORBA savent à quoi s’en tenir, d’autant plus qu’il ne reste pas grandchose pour la fin du championnat, c'est-à-dire onze journées. Ce qui fait que cette équipe d’Akbou doit réagir positivement dans les matches à venir, au risque de voir son avenir compliqué et où il sera difficile de trouver une issue ou une solution adéquate.

En tout cas, la victoire de vendredi dernier galvanisera assurément davantage les Olympiens pour la suite du championnat, et là, il faut dire que si ces derniers n’arrivent pas à garder leur place dans le palier de la RII, ça serait la deuxième fois que le club rétrograderait. C’est ce qu’on ne souhaite pas à cette équipe, mais d’ici la fin du championnat, beaucoup de choses peuvent surgir, que ce soit dans le bon ou dans le mauvais sens. Pour toutes ces raisons, l’ORBA

doit agir avant que cela ne soit trop tard. Quant aux gars de Kherrata, même si cette énième défaite de la saison les met dans une situation peu enviable, il n’en demeure pas moins qu’ils sont mieux lotis que les Akbouciens, mais il va falloir que les littoraux relèvent eux aussi la tête, et ce n’est pas en perdant des places comme cela qu’on peut sauver sa tête d’une descente en Division Honneur de wilaya. R. M

CA FrŽha - KaratŽ Do

BABOU ROSA, CHAMPIONNE D'ALGÉRIE CÕest une athl•te en pleine progression, et qui sÕamŽliore de jour en jour. Ses performances en sont la meilleure illustration. près avoir dominé des années durant la compétition au niveau local et même régional, la karatéka, Rosa Babou, du CA Fréha, s'est distinguée cette fois-ci à l'échelle nationale. L'athlète, qui est la fierté de la wilaya de Tizi Ouzou, s'est offert rien moins que le titre de championne d'Algérie lors du championnat national qui s'est déroulé la semaine écoulée à Jijel. Rosa Babou s'est illustrée en dominant toutes ses adversaires. Pour plus d'un des accompagnateurs de l'équipe du CAF à Jijel, le titre est fortement mérité pour cette jeune karatéka qui n'est âgée que de 17 ans. D'aucuns lui prédisent d'ailleurs un avenir radieux dans la discipline. Rosa, elle, préfère garder les pieds sur terre et ne pas brûler les étapes. «Qui va doucement, arrive sûrement», voulait-elle dire. L'enfant de Fréha cache plein d'ambitions, avec une volonté d’aller toujours de l'avant. La particularité de cette sportive hors normes, c'est qu'elle ne s'avoue jamais vaincue.

A

Convaincue que seul le travail paye, elle redouble d’efforts après chacun de ses rares échecs durant sa jeune carrière. Elle a, après avoir quelque peu raté sa sortie lors du championnat national, qui a eu lieu en 2007 à Batna, terminé la compétition à la troisième place. Une place plutôt honorable, mais loin de convaincre l'enfant de Fréha qui s'est promis de se ressaisir dans ses prochaines participations en faisant mieux. C'est que Rosa Babou veut toujours être la meilleure, «c'est son tempérament, même lorsqu'il s'agit de ses études», dira son père. Elle est du genre à ne pas lâcher prise aussi facilement. Grâce à son abnégation, elle a fini ainsi par avoir ce qu'elle désirait. Trois ans plus tard, Rosa Babou est revenue pour gagner haut la main la première place qu'elle a convoitée. Pour elle, c'est un rêve qui se réalise. Au train où vont les choses, cette karatéka est promise à un avenir radieux, il suffit juste aux responsables locaux de lui venir en aide, en la prenant en charge comme il se doit afin qu’elle progresse davantage et faire parler d’elle, pourquoi pas à l’échelle arabe ou africaine. C’est tout le mal qu’on souhaite à Babou Rosa. Aberkane Kaci


20

OMNISPORTS

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

ATP de Duba•

Championnat national de lutte

Djokovic face à Youzhny en finale

Les athl•tes de la sŽlection nationale dominent

N.2 mondial, Novak Djokovic jouera sa premi•re finale de l'annŽe face ˆ Mikhail Youzhny ˆ Duba•, o• le Serbe est tenant du titre. es retrouvailles qui s'annoncent chaudes entre lui et le Russe, 15e mondial, qui reste sur une victoire à Rotterdam la semaine dernière... Novak Djokovic, le N.2 mondial contraint de disputer à nouveau trois sets pour écarter Marcos Baghdatis et obtenir sa place en finale du tournoi de Dubai, a intérêt à se montrer plus entreprenant d'entrée samedi face au Russe Mikhail Youzhny s'il veut conserver son titre. "J'ai mal joué aujourd'hui, a d'ailleurs reconnu Djokovic, seul membre du Top 10 mondial encore en lice. Je me suis battu avec mon service. Et quand on n'a pas d'avantage sur sa propre mise en jeu, c'est difficile de jouer contre Marcos qui s'est montré très agressif aujourd'hui." Le Chypriote, seulement 37e mondial, s'est en effet battu sur toutes les balles et a logiquement pris le premier set au jeu décisif

D

(7/2). Comme en 8e et en quart de finale, Djokovic donc dût jouer trois sets et serrer le jeu pour finalement l'emporter (6-7, 6-3, 6-4), sans jamais retrouver sa qualité de jeu habituelle. "On peut ne pas bien se sentir à certains tournois tout en parvenant à gagner. C'est mon cas ici et je crois que j'ai de la chance. Je sais aussi que les gens s'aperçoivent de ma frustration. Ce n'est pas facile et je ne veux pas non plus qu'ils sachent ce qui se passe dans ma tête", a ajouté le Serbe à propos de ses gestes d'énervement et de ses cris. Djokovic a intérêt à retrouver son efficacité au service face à Youzhny, 15e mondial, qui l'a battu en demi-finale à Rotterdam. D'autant que le Russe, qui a très bien servi, a passé moins de temps sur le court en venant à bout du revenant autrichien Jurgen Melzer en deux sets 7-5, 7-6 (7/4). "J'ai perdu plusieurs finales avant (quatre), et celle-ci je veux la gagner", a prévenu le Russe, à la recherche du sixième titre de sa carrière, qui serait le premier cette année. Djokovic a déjà remporté 16 tournois dont le dernier, à l'Open de Paris en salle, en 2009.

Volley-ball

Fin de carrière pour le Brésilien Nalbert ait sa ipe du Brésil a annoncé qu’il arrêt Nalbert, l’ancien capitaine de l’équ nce au plus haut niveau, le Brésilen prése de s année euf dix-n s Aprè carrière. , l'ex e un terme à sa carrière. Dans le passé la Nalbert (37 ans) a décidé de mettr de 300 reprises, a remporté trois fois ) et capitaine brésilien, sélectionné à plus (2002 e , une fois le championnat du mond Ligue mondiale (2001, 2003 et 2004) à Athènes. 2004 en ique olymp d’or ille méda une fois la

HANDBALL

1/8e de finale de la Coupe dÕAlgŽrie (messieurs) RÉSULTATS PARTIELS : CRB Baraki - AB Barika HBC El-Biar - CRB Mila GS Boufarik - O.El-Oued MC Saida - JSE Skikda WCB Oued Sly - CRBB Arreridj TR Segus - C.Chelghoum-Laid RC Boumerdes - JS Kabylie

22-23 36-27 22-18 24-21 (a.p.) 22-47 23-29 23-25

AU MOMENT OÙ ON MET SOUS PRESSE : Ain-Taya : GS Pétrolier - CRBEE Alger-Centre.

Les lutteurs de la sélection nationale seniors (gréco-romaine et libre) ont dominé la première journée disputée vendredi dernier à la salle omnisports OMS de Hammamet (Alger) alors que la seconde et dernière journée se déroulent au moment où on met sous presse. Ainsi, les athlètes de la sélection algérienne (civils et militaires) ont brillé durant la première journée de luttes associées dans les deux spécialités (gréco-romaine et libre) en remportant 13 médailles (5 or, 3 argent et 5 bronze). De leur côté, les lutteurs de la ligue d'Alger ont imposé brillamment leur rythme durant cette journée dans les deux spécialités (gréco-romaine et libre),

Tournoi de tennis ˆ Mekn•s

LAMINE OUAHAB EN DEMI-FINALE Le tennisman algŽrien Lamine Ouahab, 157e joueur mondial, a dŽcrochŽ vendredi son billet pour les demi-finales du tournoi de Mekn•s (Maroc), 2e Žtape du circuit international Mohammed VI de tennis. uahab a battu l'Espagnol Pablo Carreno-Busta, en deux sets (6-4, 6-0). Pour la seconde fois de suite, Lamine Ouahab (162e mondial) jouera donc une demi-finale d'un Challenger. Après Tanger, c'est à Meknès qu'il se produira et, cette fois-ci encore, contre le même adversaire, l'Ukrainien Oleksandr Dolgopolov. En effet, les deux joueurs ont gagné leur quart de finale. Lamine s'est imposé en douceur aux dépens d'un qualifié, l'Espagnol Pablo Carreno-Busta (477e), (6-4, 6-0). Dolgopolov a défait, de son côté, l'Espagnol Ivan Navarro. Entre l'Algérien et l'Ukrainien, ce sera tout simplement une revanche du Challenger de Tanger. Lamine, fatigué par la programmation qui cherchait à rattraper le retard suite aux intempéries,

O

Key rejoint Sauber Sauber, fondateur de l'équipe helvétique. "Il vient d'une petite équipe et sait comment travailler avec un budget limité. Avec nous, il va profiter d'opportunités techniques de haut niveau." "Il était temps de passer à autre chose", a confié James Key. "La première fois que je suis allé à Hinwil, j'ai compris de suite l'opportunité qui s'offrait à moi. La soufflerie, le superordinateur, les machine-outils et l'expertise du team m'a vraiment convaincu. Il y a un potentiel significatif chez Sauber, et dans ce monde de la F 1 qui évolue beaucoup, je pense que l'équipe est bien placée."

Tiger Woods perd Gatorade Tiger Woods perd un troisième sponsor depuis les révélations dans la presse de ses relations extra-conjugales. Depuis décembre, ses contrats avec la firme de conseil Accenture et l'opérateur téléphonique AT&T se sont arrêtés. C'est maintenant au tour de la marque de boissons énergisantes Gatorade d'annoncer son retrait. "Nous ne voulons plus de rôle pour Tiger dans nos efforts marketing et avons mis fin à nos liens", indique un porteparole de Gatorade, une filiale de Pepsico. "Toutefois, notre partenariat avec la Fondation caritative Tiger Woods continuera", ajoute-t-il.

Gymnastique

La Chine va perdre sa médaille de bronze de l'épreuve féminine par équipe décrochée aux jeux Olympiques de Sydney en 2000, se voyant sanctionnée pour avoir menti sur l'âge d'une de ses athlètes. Le comité exécutif de la FIG a décidé d'annuler tous les résultats de Dong Fangxiao aux Jeux de Sydney, après avoir découvert qu'elle était âgée de 14 ans au moment de la compétition. Selon le règlement, une gymnaste doit avoir au minimum 16 ans révolus dans l'année des jeux Olympiques pour

pouvoir y participer. "La gymnaste était inscrite auprès du CIO, de la FIG et de sa fédération nationale sur la base de documents d'identité qui indiquaient qu'elle était née le 20 janvier 1983, impliquant qu'elle aurait eu 17 ans lors des Jeux Olympiques de Sydney", précise la fédération. Mais la FIG a découvert lors des jeux Olympiques de Pékin en 2008, que la gymnaste, alors secrétaire au saut, est enregistrée sur les listes officielles avec une date de naissance au 23 janvier 1986.

avait perdu (6-2, 7-5). Classé 101e mondial, Dolgopolov est tout près d'ouvrir la porte du Top 100. Un Top 100 qui est l'objectif de carrière professionnelle de Lamine Ouahab. En double, Lamine et l'Espagnol Adrian Menendez-Maceiras ont perdu au premier tour face à Harsh Mankad (IND) - Adil Shamasdin (CAN), 76(4) 57 12-10. Après Meknès, le MTT se poursuivra à Rabat, dotation de 50 000 dollars (8-13 mars) et Marrakech, dotation de 125 000 dollars (15-20 mars). R. S.

Formule 1

Golf

La Chine perd le bronze des J.O. 2000

en remportant 12 médailles (2 or, 5 argent et 5 bronze). Cette compétition se déroule avec la participation de près de 160 lutteurs représentant 10 ligues de wilayas du pays. Cette manifestation sportive qui se poursuit au moment où on met sous presse, permettra au staff technique national, entre autres, d'évaluer le niveau technique général de la discipline et de sélectionner de nouveaux éléments susceptibles de renforcer la sélection algérienne dans la perspective des prochaines échéances, selon les responsables de la Fédération de luttes associées (FALA). Siheme G.

A peine son dŽpart de Force India officialisŽ, James Key a ŽtŽ annoncŽ mercredi par Sauber comme rempla•ant de Willy Rampf ˆ la direction technique. n bon dénicheur de talents, Peter Sauber vient de recruter un jeune directeur technique afin d'organiser la succession de Willy Rampf, 56 ans, dans les murs depuis douze ans. Mercredi, l'écurie basée à Hinwil a officialisé l'arrivée de James Key, 38 ans, qui prendra ses fonctions le 1er mars. "Malgré son jeune âge, James a plus d'une décennie d'expérience en Formule 1 et sa voiture de 2009 a été une sorte de révélation", a expliqué Peter

E

Webber : " La Formule 1 est folle" Mark Webber (Red Bull) profite des ultimes tests de prés-saison à Montmelo pour tirer la sonnette d'alarme. Certaines écuries véhiculent de l'amateurisme... La situation en Formule 1 est "complètement folle", avec deux nouvelles écuries, Virgin et Lotus, distancées vendredi du reste du peloton et deux autres, USF1 et Campos, qui pourraient ne pas participer au premier Grand Prix à Bahreïn, a commenté Mark Webber (Red Bull). "J'ai toujours été convaincu qu'il fallait plutôt de la qualité que de la quantité (en F1). Aucun de nous ne serait d'accord d'avoir trois ou quatre écuries de niveau GP2 sur la grille avec nous. C'est ce que nous ne voulons pas", a déclaré l'Australien.


Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

Vitamine D : Faut -il en prendre en supplŽment ?

Il y a cinquante ans, la vitamine D était surtout prescrite pour soigner le rachitisme. Aujourd’hui, ce trouble de la croissance a disparu, car les petits en prennent préventivement dès la naissance. Et c’est plus tard dans la vie que se pose la question de savoir si nous en avons assez. De plus en plus d’études suggèrent en effet que les bienfaits de cette vitamine ne se limitent pas à notre squelette.

- Moins de cancers en Floride (plus ?ensoleillée) que dans le Montana ou dans l’État de New York ; - Idem pour la mortalité après un cancer du côlon, plus faible chez les personnes ayant un taux élevé. En revanche, aucune étude n’a encore démontré qu’une prise supplémentaire de vitamine D pouvait diminuer le risque de cancer. Peut-être parce que les doses utilisées étaient trop faibles. Malgré tout, la Société canadienne du cancer recommande aux adultes d’en prendre l’hiver pour diminuer les risques de cancer de la prostate, du sein et du côlon. VITAMINE D: CONTRE LES INFECTIONS D’autres études explorent son action immunomodulatrice (régulation de l’immunité), dans le but de prévenir le diabète et les maladies inflammatoires de l’intestin. Et des équipes allemande et autrichienne ont montré qu’un faible taux pouvait augmenter le risque d’infarctus.

Peu présente dans l’alimentation, la vitamine D est surtout fabriquée par la peau, sous l’effet du soleil. C’est pourquoi les populations du Nord en sont moins pourvues et souffrent davantage d’ostéoporose. Sa fonction essentielle est en effet d’assurer, en facilitant l’absorption du calcium, une bonne minéralisation des os et des dents. Sa synthèse cutanée diminuant avec l’âge, les médecins s’accordent sur la nécessité d’en donner en supplément l’hiver aux personnes âgées.

Si tous ces effets bénéfiques demandent confirmation, la tendance, en Amérique du Nord, est de la prescrire à des doses plus élevées que par le passé. Chez nous, ce n’est pas encore le cas. Mais n’oublions pas que c’est en hiver que notre taux de vitamine D est le plus bas et que, parfois, un petit coup de pouce serait salutaire pour doper les défenses de l’organisme. Car elle aide aussi à lutter contre les infections. Et donc contre la grippe !

VIAMINE D: UNE ARME ANTICANCER Un effet antiprolifératif de la vitamine D a été démontré en laboratoire. Et des observations allant dans ce sens sont publiées régulièrement : - Deux fois moins de ? cancers du sein dans un groupe de 1 700 femmes chez celles qui avaient plus de vitamine D (50 nanogrammes par ml).

VITAMINE D: LES CONTRE-INDICATIONS Le taux de vitamine D dans le sang doit être au moins de 30 nanogrammes par ml. Une supplémentation en vitamine D est prescrite sur ordonnance du médecin. Elle est contre-indiquée en cas de calculs rénaux, d’hyperparathyroïdie…

On le sait, la vitamine D est bonne pour les os. Mais on lui pr•te aussi des vertus protectrices contre les infections, certains cancers et m•me le diab•te. QuÕen est-il exactement et faut-il en prendre en supplŽment ?

O26K ?O2@@6K? O2@@@@@@@@6Kh?O2@@@@@@@@@@6K? O2@@@@@@@@@@@@@6K?e?O2@@@@@@@@@@@@@@6X? W2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X ?W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X? ?7@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1? @@@@@@@@@@@@@@6X J@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@L @@@@@@@@@@@@@@@1 7@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1 @@@@@@@@@@@@@@@@ ?J@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@L? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?7@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@L @@@@@@@@@@@@@@@@ ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)K? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?W2@@@@@@@@@@?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@eI4@@@@@@6K '@@6K? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?&@@@@@@@@@@5?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X??@@@@@@@6X V'@@@@@@@6K? @@@@@@@@@@@@@@@@ ?O2@@@f?@@@@@@@@@H?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1??@@@@@@@@)X?e?@@@6K ?N@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@ ?O2@@@@@@@f?@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@@1?e?@@@@@@@@6K? @@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@ W2@? @@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@5??@@@@@@@@@5?f?@@@@@@@@@6K @@@@@@@@@5 @@@@@@@@@@@@@@@@ ?O&@@L ?O2@@@@?e@@@@@@@@L?e?3@@@@@@@@f?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0Y??@@@@@@@@@H?f?@@@@@@@@@@@@@@@@@6K @@@@@@@@@H @@@@@@@@@@@@@@@@L?g?O2@@@@@@@@@@1 ?W2@@@@@@@@?e@@@@@@@@1?e?N@@@@@@@@f?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?fJ@@@@@@@@@g?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X ?J@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@1?f?O2@@(MI4@@@@@@@ ?&@@@@@@@@@?e@@@@@@@@@?f@@@@@@@@L?e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?f7@@@@@@@@@g?@@@@@@@@@@(M?@@@@@@@)X? ?7@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@?e?W2@@@(Ye?I'@@@@@ ?@@@@@@@@Le3@@@@@@@@?f@@@@@@@@1?e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@@gJ@@@@@@@@@(Ye@@@@@@@@1? ?@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@?e?7@@@@H?fV'@@@@ O2@@@@6Kg?@@@@@@@@1eN@@@@@@@@?f@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@g7@@@@@@@@@H??J@@@@@@@@@?g?O2@@@@@6K?@@@@@@@@@5? @@@@@@@@@@@@@@@@@?eJ@@@@@L?f?V'@@@he?W2@@@@@@@@@6Xf?@@@@@@@@@e?@@@@@@@@Lf3@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0M?@@@@@@@@@5g@@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?f?W2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@H? @@@@@@@@@@@@@@@@@??W&@@@@@1?gN@@@L?hW&@@@?I'@@@@@)X?e?3@@@@@@@@e?@@@@@@@@1fN@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@Hg@@@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@?fW&@@@@@@@V4@@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@??7@@@@@@@?g?3@@1?g?W&@@@@??N@@@@@@)Xe?N@@@@@@@@e?@@@@@@@@@f?@@@@@@@@Le?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@e?J@@@@@@@@@?g@@@@@@@@@He?@@@@@@@@@5?f7@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@?g?N@@@?gW&@@@@@?e@@@@@@@1f@@@@@@@@L??3@@@@@@@@f?@@@@@@@@1e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?f?J@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@H?e?J@@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@?h3@@?g7@@@@@@?e@@@@@@@@L?e@@@@@@@@1??N@@@@@@@@f?@@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@?f?7@@@@@@@@@?eJ@@@@@@@@@f?7@@@@@@@@H?e@@@@@@@@@@f?W2@@@@@@@6Kg @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@LhN@@?g@@@@@@@?e@@@@@@@@1?e@@@@@@@@@?e@@@@@@@@L?e?3@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@He?@@@@@@@@@5?f?@@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@f@@@@@@@@@5fW&@@@@@@@@@@6Kf @@@@@@@@@@@@@@@@@?J@@@@@@@@1h?@@Lg@@@@@@@Le3@@@@@@@@?e3@@@@@@@@?e@@@@@@@@1?e?N@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@Le?@@@@@@@@@H?f?@@@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@fJ@@@@@@@@@f@@@@@@@@@Hf7@@@@@@(MI4@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@?7@@@@@@@@@h?@@@g@@@@@@@1eN@@@@@@@@?eN@@@@@@@@?e@@@@@@@@@?f@@@@@@@@L??@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@1eJ@@@@@@@@@g?@@@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@f7@@@@@@@@@e?J@@@@@@@@@?f@@@@@@@He?I'@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@?@@@@@@@@@@ @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e?@@@@@@@@Le3@@@@@@@@?f@@@@@@@@1??@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@e7@@@@@@@@@gJ@@@@@@@@@H?e@@@@@@@@@5f@@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?f@@@@@@@LfN@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@?3@@@@@@@@@ @@@@@@@@e?@@@@@@@@Le?@@@@@@@@1eN@@@@@@@@?f@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@g7@@@@@@@@@f@@@@@@@@@Hf@@@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@?f@@@@@@@1f?3@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@?N@@@@@@@@@L? @@@@@@@@e?@@@@@@@@1e?@@@@@@@@@e?@@@@@@@@Lf3@@@@@@@@??@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?J@@@@@@@@@@g@@@@@@@@@@e?J@@@@@@@@@?f@@@@@@@@@He?@@@@@@@@@5?f@@@@@@@@L?e?N@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@@1?h?O2@@(e@@@@@@@@L??3@@@@@@@@e?3@@@@@@@@e?@@@@@@@@1fN@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@W&@@@@@@@@@5g@@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?e?J@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@H?f3@@@@@@@)Xf@@@5 @@@@@@@@@@@@@@@@@??@@@@@@@@@@?f?O2@@@@@(Ye@@@@@@@@1??N@@@@@@@@e?N@@@@@@@@e?@@@@@@@@@fJ@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@Hg@@@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@?e?7@@@@@@@@@?eJ@@@@@@@@@gN@@@@@@@@1f@@@H @@@@@@@@@@@@@@@@@L?@@@@@@@@@@??W2@@@@@@@@@f@@@@@@@@@?e@@@@@@@@f@@@@@@@@L??@@@@@@@@@e?W&@@@@@0Me?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0?'@@@@@@@@?g@@@@@@@@@He?@@@@@@@@@5?e?@@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@g?3@@@@@@@@L?e@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@1?@@@@@@@@@@??&@@@@@@@@@@1?e3@@@@@@@@?e@@@@@@@@f@@@@@@@@1??@@@@@@@@@@@?&@@0Mg?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?eV'@@@@@@@?O2@@?J@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@H?e?@@@@@@@@@5?e@@@@@@@@@@g?N@@@@@@@@)Xe@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@?3@@@@@@@@@Lf@@@@@@@@@?eN@@@@@@@@?e@@@@@@@@f@@@@@@@@@?J@@@@@@@@@@@hf?3@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@?e?V4@@@@@@@@@@@W&@@@@@@@@@?eJ@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@H?e@@@@@@@@@@h3@@@@@@@@1e@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@?N@@@@@@@@@1f@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@Le@@@@@@@@f3@@@@@@@@W&@@@@@@@0M ?N@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@5?g?I4@@@0M?@@@@@@@@@@@@?e7@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@f@@@@@@@@@5e?W-XeN@@@@@@@@@L?@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@1e3@@@@@@@fN@@@@@@@@@@@@@0M ?J@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@Y? ?@@@@@@@@@@@@?e@@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@e?J@@@@@@@@@He?7@1e?3@@@@@@@@)Xf @@@@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@?e?3@@@@@@@@eN@@@@@@5f?3@@@@@@@0M? O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? I4@@@@@@@L?J@@@@@@@@@@f?@@@@@@@@@e?7@@@@@@@@@?e?@@@e?V'@@@@@@@@1f @@@@@@@@@@@@@@@@@@e@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@Le?N@@@@@@@@e?@@@@@@Hf?V4@@@@0M? ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? ?I4@@@?7@@@@@@@@@5f?3@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@?e?@@@fN@@@@@@@@@L?e @@@@@@@@@@@@@@@@@@e3@@@@@@@@@L?e3@@@@@@@@1f3@@@@@@@e?@@@@@5? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K ?@@@@@@@@@@Yf?N@@@@@@@5e?@@@@@@@@@@?e?@@@f?3@@@@@@@@1?e @@@@@@@@@@@@@@@@@@eN@@@@@@@@@1?eN@@@@@@@@@fV'@@@@@@L?J@@@@(Y? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K I4@@@@@?f3@@@@@@HeJ@@@@@@@@@5?e?@@@f?N@@@@@@@@@?e @@@@@@@@@@@@@@@@@@e?@@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@f?V'@@@@@)?&@@@0Y ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? ?I@?fV'@@@@@??O&@@@@@@@@@H?eJ@@@g3@@@@@@@@Le @@@@@@@@@@@@@@@@@@e?3@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@gV4@@@@@@@@0M O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K? ?V4@@@@@@@@@@@@@@@@@f7@@@L?fN@@@@@@@@1e @@@@@@@@@@@@@@@@@@e?N@@@@@@@@@?e?@@@@@@@@@L?gI4@@0M ?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?hf?I4@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@1?f?@@@@@@@@@e @@@@@@@@@@@@@@@@@@f3@@@@@@@@?e?3@@@@@@@@1? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K ?I4@@@@@@@@@f@@@@@Lf?@@@@@@@@@e @@@@@@@@@@@@@@@@@@fN@@@@@@@@Le?N@@@(MI'@@? O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6Khf?I4@@@@@@@e@@@@@)X?e?@@@@@@@@5e @@@@@@@@@@@@@@@@@@f?3@@@@@@@1e?J@@(YeV4@?hfO2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6Khf?I4@e@@@@@@)Ke?@@@@@@@@He @@@@@@@@@@@@@@@@@@f?V'@@@@@@@eO&@(Y?he?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?hf@0M?I4@@@@@@@@@@@@5?e @@@@@@@@@@@@@@@@@@gV4@@@@@@@@@@@Yf?O2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?hfI4@@@@@@@@@0Y?e @@@@@@@@@@@@@@@@@@L?h@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K?h?I4@@0M?g @@@@@@@@@@@@@@@@@@)?2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6K @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6Khf @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6Kg @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)?

Cernes : opŽrationn camouflage Si votre regard broie du noir, voici quelques conseils pour redynamiser votre regard.

Pour parfaire votre opération camouflage et avoir bonne mine, appliquez toujours votre fond de teint après l'anticernes, et la poudre en dernier (en évitant les ridules sous les yeux : elle les souligne).

L'anticernes fait partie des produits basiques de mise en beauté, pour masquer et accessoirement couvrir les zones d'ombre du visage. Légèrement plus épais que le fond de teint, préférez-le en tube ou en stick. Mieux vaut choisir un anticernes un demi-ton plus clair que votre carnation : trop foncé, il risque d'accentuer le cerne et de le faire ressortir. Trop clair, il ne le camouflera pas suffisamment.

QUATRE RECETTES ANTICERNES - Le concombre : hâchez finement la chair d'un concombre pelé et épépiné, étendez sur une gaze et mettez au réfrigérateur 5 à 10 minutes, le temps de refroidir le tout. Appliquez sur les yeux une dizaine de minutes. - La glace : pour un coup de jeune avant de sortir, enveloppez deux glaçons dans deux lingettes propres et déposez-les sur les yeux pendant quelques minutes. Attention à ne pas poser la glace à même la peau, elle brûle ! - Le sommeil : en vous couchant tôt cinq jours sur sept, vous augmentez vos chances d'avoir un regard frais et reposé. - Les plantes : les extraits d'hamamélis, de vigne rouge, de marron d'Inde et d'arnica utilisés ont de grandes vertus décongestionnantes et tonifiantes, elles améliorent ainsi la microcirculation, y compris celle des yeux. Vous les trouverez en infusions dans les herboristeries, ou en gélules en pharmacie.

UNE BONNE APPLICATION On pose l'anticernes au doigt (du bout du majeur) ou au pinceau dans le coin interne de l'œil et on l'étire tout le long du cerne en remontant vers les cils inférieurs. Tapotez tout doucement avec la pulpe du doigt pour fondre le produit à la peau. Attention : si vos cernes sont bruns, choisissez un ton ivoire ou jaune plutôt qu'une teinte rosée qui les ferait paraître gris. S'ils sont plutôt bleuviolacé, optez pour un ton jauneorangé, car ces teintes annulent les couleurs bleutées.

ET AS TU CE S TR UC S ET Danser pour •tre toujours de bonne humeur

Brownie extra Chocolat

Pour être toujours de bonne humeur, c'est simple : choisissez votre musique préférée et dansez ! Dès que vous avez chaud, ouvrez la fenêtre et dansez encore une petite minute. Le mouvement rythmique et enjoué, aide à chasser le stress accumulé et vous allez vous sentir vite en pleine forme.

Calmez les bržlures avec du citron Vous venez de vous brûler la langue avec un plat trop chaud ? Frottez-la avec du jus de citron. INGRÉDIENTS : 200g de chocolat noir 150g de noix de pékan 125g de beurre 150g de sucre en poudre 3 œufs 70g de farine PRÉPARATION :

Préchauffez le four a 150°c. Mélangez le beurre fondu et le sucre pour obtenir une pâte lisse et onctueuse. Ajoutez les oeufs et la farine et mélangez à nouveau. Ajoutez le chocolat fondu et les noix concassées. Versez la préparation dans un moule beurré et mettez au four 25 minutes.

21

Mieux dormir apr•s le d”ner Après un dîner riche, couchezvous sur le côté gauche : dans cette position, l'Esophage est plus haut que l'estomac ce qui empêche les reflux acides et vous permettra de mieux dormir.


JEUX-DETENTE MOTS FLÉCHÉS N° 376

SOLUTIONS MOTS FLÉCHÉS N°375

?@@?hW(M? @@ ?@@? ?W(M @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e?W(M ?W(M @@ ?@@?f?@e.Y @@ ?@@? ?.Y? @@ ?@@?e@?h@?e?@?@?@ @@ ?@@?e@?h@? @@ ?@@? ?@ @@ ?@@?e@?he@? @@ ?@@?e?.Y?g@?h?.Y? @@ ?@@?f?@ @@ ?@@? @@ ?@@?e@?h@?f?@?@ @@ ?@@?e@?h@? @@ ?@@?hf)X )Xhe@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?eW2@@?W26X?@@6X?W2@6X?@@6X?hf@@ ?@@?e?@6X?@@?@@@@@6X?W26X?W26X?hf@@ ?@@?e@W-Xe@6X?@@6X?@?@?@?W26X?@@he@@ ?@@?e@@6Xe@6X?@?W2@6X?@??@?@@?hf@@ ?@@?e?@6X?W2@@?@)?@?W26X?W2@6X?@)he@@ ?@@?e@?@@6X?W2@@?@?W2@@?@@6X?W26X?W2@@?f@@ ?@@?eW26X?W26X?@?@@@@@6X?W26X @@ ?@@?e7<?@?7YV1?@?B1?7<?B1?@?B1?hf@@e?W2@ ?@@?fV1?@H?@??@?B1?7YV1?7YV1?hf@@e?W2@ ?@@?e@(R1e?V1?@?B1?@?@?@?7YV1?@Hhe@@e?W2@ ?@@?e@?B1e?V1?@?7<?B1?@??@?@H?hf@@e?W2@ ?@@?fV1?*U?e@H?@?7<I/?7<?B1?@Hhe@@e?W2@ ?@@?e@?@?B1?*U?e@?7<?@?@?B1?7YV1?*U?g@@e?W2@ ?@@?e7YV1?7<I/?@?@??@?B1?7YV1 @@e?W26X? ?@@?e@??@?@@@@?@??@?@e?@?@e@?@@he@@e?*@@ ?@@?eW2@@?@e@??@e@?@@@@?@@@@?hf@@e?*@@ ?@@?e@H?@?W2@@?@??@?@?@?@?@@@@?@?he@@e?*@@ ?@@?e@??@?W2@@?@?@?e@?@??@?@e@@he@@e?*@@ ?@@?eW2@@?V46X?@??@?@f@?e@?@?he@@e?*@@ ?@@?e@?@??@?V46X?@?@??@?@e@?@@@@?V46X?f@@e?*@@ ?@@?e@@@@?@f@?@??@e@?@@@@ @@e?*@@1? ?@@?e3=?@?3X?e@??@?3=?C5?@e@?hf@@e?N@@ ?@@?e*U?@?@e@??@e@?3Xe?3X? @@e?N@@ ?@@?e@??@?*U?@?@?C5?@?@?@?3X?e@?he@@e?N@@ ?@@?e@?C5?*U?@?@?3=?C5?3=?@?@ @@e?N@@ ?@@?e*U?@e?S,?3L?@?3=O.?3=?C5?3Lhe@@e?N@@ ?@@?e@?@??@e?S,?@?3=?@?@e@?3Xf?S,?f@@e?N@@ ?@@?e3Xe?3=O.?@?@??@e@?3X @@e?N@@5? ?@@?eV4@@?V4@e@??@?V4@0Y?@e@?hf@@f@@ ?@@?eV4@@?@e@??@e@?V4@??V4@ @@f@@ ?@@?e@??@?V4@@?@@0Y?@?@?@?V4@e@?he@@f@@ ?@@?e@@0Y?V4@@?@?V4@0Y?V4@@?@ @@f@@ ?@@?eV4@@?@@0Y?V/?@?V40Y?V4@0Y?V/he@@f@@ ?@@?e@?@??@?@@0Y?@?V4@@?@e@?V4@??@@0Y?f@@f@@ ?@@?eV4@??V40Y?@?@??@e@?V4@? @@f@@H? ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? I@ @@f@@ ?@@? @@f@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e@@@@@@ ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@e3@@@@H ?@@? @@eN@@@5? ?@@?e@?h@? @@eN@@@5? ?@@? @@eN@@@5? ?@@?f?@?@ @@eN@@@5? ?@@? @@eN@@@5? ?@@?f?@ @@eN@@@5? ?@@? @@eN@@@5? ?@@? @@e?3@@H? ?@@?e@?h@? @@e?3@@H? ?@@? @@e?3@@H? ?@@?f?@ @@e?3@@H? ?@@? @@e?3@@H? ?@@?f?@ @@e?3@@H? ?@@? @@e?3@@H? ?@@?eW26X?W26X?@@e@6X?W2@@ @@e?N@5 ?@@?e@@6X?W26X?@?W2@@?W26X? @@e?N@5 ?@@? @@e?N@5 ?@@?eW2@@?@?W2@@?W26X?W2@@? @@e?N@5 ?@@? @@e?N@5 ?@@?eW2@@?W26X?e@@?W26X?@??@?W26X?@@?W2@@?@@e?N@5 ?@@? @@e?N@5 ?@@?e7<I/?7YV1?@He?V1?*U @@f(Y ?@@?e@?B1?7YV1?@?7<?@?7YV1? @@f(Y ?@@? @@f(Y ?@@?e7<?@?@?*U?e7YV1?*U? @@f(Y ?@@? @@f(Y ?@@?e7<?@?7YV1?e@H?7YV1?@??@?7YV1?@H?*U?e@@f(Y ?@@? @@f(Y ?@@?e@?e?@@@@?@??W2@@?V46X @@ ?@@?e@??@?@@@@?@?@??@?@@@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@??@?@?V46X?@@@@?V46X? @@ ?@@? @@ ?@@?e@??@?@@@@?e@??@@@@?3=C5?@@@@?@??V46X?@@ ?@@? @@ ?@@?e3=O.?3X?e@??*U?@?eS, @@ ?@@?e@?C5?3X?e@?3=?@?3X? @@ ?@@? @@ ?@@?e3=?@?@e?S,?3Xf?S,? @@ ?@@? @@ ?@@?e3=?@?3X?f@??3X?eN@@H?3X?e@?e?S,?@@ ?@@? @@ ?@@?eV40Y?V4@e@??V4@@?@@0Y @@ ?@@?e@@0Y?V4@e@?V4@@?V4@ @@ ?@@? @@ ?@@?eV4@@?@?@@0Y?V4@??@@0Y? @@ ?@@? @@ ?@@?eV4@@?V4@f@??V4@e?@@??V4@e@??@@0Y?@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? ?@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?heW(M? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@? @@ ?@@?g?@e.Y @@ ?@@? @@ ?@@? ?@ @@ ?@@?f?@?@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? )X?)X?he@@ ?@@? @@ ?@@? ?@ @@ ?@@?f?@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@?@@@@@6X?@@@@@6X?W2@6X?@@6Xhe@@ ?@@?e@@6X?@?W26X?W26X?W26X?@)?@)?W26Xg@@ ?@@? @@ ?@@?eW2@@?@@??@6X?@@6X?W2@@ @@ ?@@?eW2@@?@?W26X?@??@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@?@??@?B1?@??@?B1?7<?B1?@?B1he@@ ?@@?e@?B1?@?7YV1?7<I/?7YV1?@H?@H?7YV1g@@ ?@@? @@ ?@@?e7<?@?@H?eV1?@?B1?7<?@ @@ ?@@?e7<?@?@?7YV1?@??@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@?@??@e@?@??@e@?@?e@?@??@?@@?g@@ ?@@?e@??@?@?@@@@?@?e?@@@@?@??@e@@@@g@@ ?@@? @@ ?@@?e@??@?@eW2@@?@e@?@??@ @@ ?@@?e@??@?@?@@@@?@??@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@?@??@e@?@??@e@?3=?C5?@??@he@@ ?@@?e@?C5?@?3X?e3=O.?3X?e3L?3L?3Xh@@ ?@@? @@ ?@@?e3=?@?@e*U?@?@e@?3=?@ @@ ?@@?e3=?@?@?3X?e3=?@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@?@??@e@?@??@e@?V4@0Y?@??@he@@ ?@@?e@@0Y?@?V4@eV40Y?V4@eV/?V/?V4@?g@@ ?@@? @@ ?@@?eV4@@?@eV4@@?@e@?V4@@ @@ ?@@?eV4@@?@?V4@eV4@@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?e@M @@ ?@@? @@ ?@@?fI@ @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@?hf?W.? @@ ?@@? @@ ?@@? W. @@ ?@@? @@ ?@@? ?@g@? @@ ?@@? @@ ?@@?f?@ @@ ?@@?hf?.Y?f@?g@?he@@ ?@@? @@ ?@@?eW. .Y @@ ?@@? @? @@ ?@@? ?@ @X@@ ?@@? @@ ?@@?f?@ @@ ?@@? @? @@ ?@@? @@ ?@@?e7H @@ ?@@? @@ ?@@?eW26X?@@6X?W2@@?@e@?@?@@?W2@6X?@@6X?@@@@ ?@@?e@@?W2@6X?@?@e@6X?@??@?@@@@@6X?W26X?e@@ ?@@?eW2@@?W26X?W2@@ @@ ?@@?eW2@@?@e@?W26X?W2@@?W2@6X?@?W2@@?W26X?@@ ?@@? @@ ?@@?e@L?W2@6X?W2@@?W2@@?W26X? @@ ?@@?e@@@@@6X??@6X?@@?@?@@6X @@ ?@@?e7YV1?@?B1?7<?@?@e@?@?@H?7<?B1?@?B1?@?@@ ?@@?e@H?7<?B1?@?@e?V1?@??@?@e@?B1?7YV1?e@@ ?@@?e7<?@?7YV1?*U @@ ?@@?e*Ue?@e@?7YV1?7<?@?7<?B1?@?*Ue?7YV1?@@ ?@@? @@ ?@@?e@@?7<?B1?*U?e*Ue?7YV1? @@ ?@@?e@??@?B1?eV1?@H?@?@?B1 @@ ?@@?e@@@@?@e@?@??@?@e@?@?@??@e?@?@e@?@?@@ ?@@?e@??@e?@?@?@?W2@@?@??@?@e@??@?@@@@?e@@ ?@@?e@??@?@@@@?V46X @@ ?@@?eV46X?@e@?@@@@?@e@?@?e@?@?V46X?@@@@?@@ ?@@? @@ ?@@?e@H?@e?@?V46X?V46X?@@@@? @@ ?@@?e@??@e@?W2@@?@e@?@??@ @@ ?@@?e3Xe?@e@?3=?@?3=?@?@?@??3=?C5?@e@?3X@@ ?@@?e@??3=?C5?3X@?*U?@?3=?@?@e@??@?3X?f@@ ?@@?e3=?@?3X?fS, @@ ?@@?fS,?3=?@?3Xe?3=?@?3=?C5?@?eS,?3X?e@@ ?@@? @@ ?@@?e@??3=?C5e?S,?eS,?3X? @@ ?@@?e@??@e@?*U?@?@e@?@??@ @@ ?@@?eV@6K?@e@?V@@@?V@@@?@?@??V@@@Y?@e@?V@@@ ?@@?e@??V@@@Y?V@@?V@@@?V@@@?@e@??@?V@6K?e@@ ?@@?eV@@@?V@6KO2@@Y @@ ?@@??O2@@Y?V@@@?V@6K?V@@@?V@@@Y?@W2@@Y?V@6K?@@ ?@@? @@ ?@@?e@??V@@@YO2@@YO2@@Y?V@6K? @@ ?@@?e@??@e@?V@@@?@e@?@??@ @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ @? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? @@@@@@ ?@ @? @@@@@@ ?@ @? @@@@@@ ?@ @? ?@ @? @@@@@@ ?@ @? @@@@@@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? 3@@@@H ?@ @? 3@@@@H ?@ @? 3@@@@H ?@ @? ?@ @? 3@@@@H ?@ @? 3@@@@H ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? N@@@5? ?@ @? N@@@5? ?@ @? N@@@5? ?@ @? ?@ @? N@@@5? ?@ @? N@@@5? ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?3@@H? ?@ @? ?3@@H? ?@ @? ?3@@H? ?@ @? ?@ @? ?3@@H? ?@ @? ?3@@H? ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?N@5 ?@ @? ?N@5 ?@ @? ?N@5 ?@ @? ?@ @? ?N@5 ?@ @? ?N@5 ?@ ?@@? ?@ @? (Y ?@ @? (Y ?@ @? (Y ?@ @? ?@ @? (Y ?@ @? (Y ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?J@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?he?@?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?g?@g@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?he?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?g?@g@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@6Xe@6X?W2@@?@?@@6X?W26Xhf@@f@K @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@e@6X?@@6X?@@?W26X @@f@K @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?B1e?V1?7<?@?@?@?B1?7YV1hf@@f@@6K @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<?@?@e?V1?@?B1?@H?7YV1 @@f@@6K @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?W2@@?@??@?@?@e@?@@@@hf@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@?W2@@?@??@?@e@@@@ @@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?C5?*U?@?3=?@?@?@e@?3X @@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=?@?@?*U?@?@?C5?@e3X @@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?V4@@?V4@@?@?@e@?V4@?hf@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV4@@?@?V4@@?@@0Y?@eV4@? @@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fI@ @@f@@0M @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?h@?e?@ @?@?f@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @?@?@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?h@?f?)X?he@?@?f@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?hf)Xh@?@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@W-Xe@6X?@@6X?@?@)?@??@?W26X?@?@?W26X@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW26X?@@6X?@)e@6X?@?@?@?W26Xhe@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@(R1e?V1?@?B1?@?@H?@??@?7YV1?@?@?7YV@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7YV1?@?B1?@He?V1?@?@?@?7YV1he@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@H?@?W2@@?@??@?@?@e@??@?@@@@?@?@?@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@@@?@e@?@??W2@@?@?@?@?@@@@he@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?*U?@?@?C5?@?3L?3=?@?3X?e@?@?3Xe@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3Xe?@e@?3L?*U?@?@?@?@?3Xhf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?V@@@?@@@Y?@?V)KV@@@?V@6K?@?@?V@6X@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV@6K?@e@?V)KV@@@?@?@?@?V@6Khe@@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @@ ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @@e?W26X?W2@6X?@??@?@?W26X?@??@?@@?g?@@?e?@K? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @@e?7<I/?7<?B1?@??@?@?7YV1?@??@?@H?g?@@?e?@@6K? ?@ @? ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@@@@@ @@e?@f@?e@?@??@?@?@@@@?@??@?@h?@@?e?@@@@6X? ?@ @? ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? 3@@@@H @@e?3=O.?3=?C5?3=?@?@?3X?e3=?@?@h?@@@@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? N@@@5? @@e?V40Y?V4@0Y?V4@@?@?V4@eV4@@?@h?@@?e?@@@@0Y? ?@ @? ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?3@@H? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ @? ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?N@5 @@ ?@@?e?@M? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? (Y @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@?@? ?@h?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@?@? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?eW26X?W2@@?@@6X?W2@6X?@?@@?f?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7<?@?e7YV1?*U?e@?B1?7<?B1?@?@H?f?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?e@@@@?V46X?@??@?@e?@?@?@g?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?3=?@?e3Xf?S,?@?C5?3=?C5?@?@g?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@@?eV4@??@@0Y?@@0Y?V4@0Y?@?@g?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ W. ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ @?g.Y ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f@6X?@@?@@?@?@??@?W26X?W26Xhe?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f?V1?@H?@H?@?@??@?7YV1?7YV1he?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?@??@e@?3=C5?@@@@?@@@@he?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?*U?@?@??@e@?N@@H?3X?e3Xhf?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?J@? ?@ @? @@e?V@@@?@??@e@??@@??V@6K?V@6Khe?@@? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?hf?W(M @@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@?e@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?he@??.Y? @@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?h)X @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@6Xe@6X?@)?W26X??@6X?@e@?he@@f@K @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@6X?@@?@?W26X?W26X? @@f@K @? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?B1e?V1?@H?7YV1?eV1?@e@?he@@f@@6K @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?B1?@H?@?7YV1?7YV1? @@f@@6K @? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?W2@@?@??@@@@?W2@@?@e@?he@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@e@?@@@@?@@@@? @@f@@@@6X @? ?@ ?@@@@@@? @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?C5?*U?@?3L?3X?e*U?@?3=?@?he@@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?C5?@e@?3Xe?3X? @@@@@@@@@@@, @? ?@ ?3@@@@H? @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?V4@@?V/?V4@eV4@@?V4@@?he@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?@e@?V4@??V4@ @@f@@@@0Y @? ?@ ?N@@@5 @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ @? ?@ ?@@?e@M @@f@@0M @? ?@ 3@@H @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ N@5? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ ?(Y? @? ?@ @? ?@ ?@@? @?W.hf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?)X?e7Hhf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@@6X?W2@6X?@@?@)?@?@Lhf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e*Ue?@?B1?7<?B1?@H?@H?@?@@hf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV46X?@e@?@?e@?@??@e@?@Hhf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fS,?@?C5?3=?C5?@??3L?@?@?hf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?@@0Y?V4@0Y?@??V/?@?@?hf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?g?@ @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@ @? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@ @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?@@?@@6X?@?W26X?@@?he@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?@H?@?B1?@?7YV1?@H?he@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@@@@?@??@e@?@?@@@@?@hf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=?@?3X?e@??@e@?@?3Xe?@hf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV4@@?V4@e@??@e@?@?V4@??@hf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?hf@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?g?@?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?hf@?f?)X? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?g?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@e@6X?@?@??@?@)? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@6X?@?@?W2@@?W2@@?W26X?@@e@6X?W2@@e@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e*Uf?V1?@?@??@?@H? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?B1?@?@?*U?e*Ue?7YV1?@He?V1?*Uf@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV46X?W2@@?@?@??@?@ @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@?@?V46X?V46X?@@@@?@??W2@@?V46Xe@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fS,?*U?@?@?3=?@?3L? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?C5?@?@e?S,?eS,?3X?e@??*U?@?eS,e@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@??O2@@Y?V@@@?@?V@@@?V)K @@ @? ?@ @? J@ ?@@?e@@@Y?@?@W2@@YO2@@Y?V@6K?@??V@@@W2@@Ye@@ @? ?@ @? ?@ @? J@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? @@ ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? @@ ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ @? @@e?)X?he?)X? ?@@? @@ ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@ @? @@e?@)?W2@6X?@??@?@)?W26X ?@@?e?@K?he@@ ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@ @? @@e?@H?7<?B1?@??@?@H?7YV1 ?@@?e?@@6K?h@@ ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?e@?@??@?@e@@@@ ?@@?e?@@@@6X?f@@@@@@ ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ @? @@e?3L?3=?C5?3=?@?3L?3X ?@@@@@@@@@@@,?f3@@@@H ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?@ @? @@e?V/?V4@0Y?V4@@?V/?V4@? ?@@?e?@@@@0Y?fN@@@5? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M?g?3@@H? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@?e?@M?h?N@5 ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? (Y ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@?@h?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@hf?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@?@h?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X?W2@6X?@??@?@e@?W26X?@?@?W26X?e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?W26X?@?W26X?@@6X?W26X?W26X?W2@@? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?7<?B1?@??@?@e@?7YV1?@?@?7YV1?e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?*U?e7<I/?@?7YV1?@?B1?7<I/?7YV1?*U?e ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@?e@?@??@?3=C5?@@@@?@?@?@@@@?e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?V46X?@?e?@?@@@@?@??@?@f@@@@?V46X? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?3=?C5?3=?@?N@@H?3Xe?@?@?3X?f?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f?S,?3=O.?@?3X?e@??@?3=O.?3Xf?S,? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?V4@0Y?V4@@e@@eV4@??@?@?V4@f?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@0Y?V40Y?@?V4@e@??@?V40Y?V4@??@@0Y? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@?g?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@?g?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?W26Xe?@e@6X? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7<?@?7YV1e?@e?V1? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@@@@e?@?W2@@? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?3=?@?3Xf?@?*U?@? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@@?V4@?e?@?V4@@? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?W.?he?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ @?he?.Y?he?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X?W2@6X?@?W2@@?@@6X?W26X?W26X?W2@@?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f?@e?W26X?@@?@@?W26X ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?7<?B1?@?7<?@?@?B1?7YV1?7YV1?*Ue?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f?@e?7YV1?@H?@H?7YV1 ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@?e@?@?@??@?@e@?@@@@?@@@@?V46X?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f?@e?@@@@?@??@e@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@?C5?3=?C5?@?3=?@?@e@?3Xe?3X?fS,?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@f?@e?3X?e@??@e3X ?@@? ?@ @? J@ @? @@e?@@@Y?V@@@Y?@?V@@@?@e@?V@6K?V@6KO2@@Y?@@? ?@ @? ?@ ?J@? ?@ ?J@? @@f?@e?V@6K?@??@eV@6K ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? ?@@?f?@ @@ @? @@ @? ?@@? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? ?@@?f?@ @@ @? @@ ?)X? ?@@? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? ?@@?eW2@@e@6X?@@6X?W2@@? @@f@K @? @@e?@@6X?W2@6X?@@?@)?@?W2@6X?@@6Xh?@@?e?@K? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? ?@@?e7<?@e?V1?@?B1?*U? @@f@@6K @? @@e?@?B1?7<?B1?@H?@H?@?7<?B1?@?B1h?@@?e?@@6K? ?@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? ?@@?e@??@?W2@@?@??@?V46X? @@f@@@@6X @? @@e?@e@?@?e@?@??@e@?@?e@?@??@h?@@?e?@@@@6X? ?@ ?@@@@@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@@@@@? ?@@?e3=?@?*U?@?@??@e?S,? @@@@@@@@@@@, @? @@e?@?C5?3=?C5?@??3L?@?3=?C5?@??@h?@@@@@@@@@@@,? ?@ ?3@@@@H? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?3@@@@H? ?@@?eV4@@?V4@@?@??@?@@0Y? @@f@@@@0Y @? @@e?@@0Y?V4@0Y?@??V/?@?V4@0Y?@??@h?@@?e?@@@@0Y? ?@ ?N@@@5 @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?N@@@5 ?@@? @@f@@0M @? @@e?@M? ?@@?e?@@0M? ?@ 3@@H @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ 3@@H ?@@? @@f@M @? @@ ?@@?e?@M? ?@ N@5? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ N@5? ?@@? @@ @? @@ W.hf?@@? ?@ ?(Y? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?(Y? ?@@? @@ @? @@g@?@? .Yhf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@g@?@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@e?W2@@?e?@6X?@@6X?@@6X?W26X?W26Xg?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@e?7<?@?fV1?@?B1?@?B1?7YV1?7YV1g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@e?@e@?eW2@@?@e@?@??@?@@@@?@@@@g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@e?3=?@?e*U?@?@e@?@??@?3X?e3Xh?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@e?V4@@?eV4@@?@e@?@??@?V4@eV4@?g?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?h?/X? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?h?V/? @@ ?@@?hf?@?@he?@hf@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e)X @@ ?@@? ?@he?@hf@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@)?@@?W26X?W2@@? @@ ?@@?e@@6X?W2@6X?@?@?W2@@?eW2@@?W26X?g@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@H?@H?7YV1?*U? @@ ?@@?e@?B1?7<?B1?@?@?*U?f7<?@?7YV1?g@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@@@@?V46X? @@ ?@@?e@??@?@e?@?@?@?V46X?e@??@?@@@@?g@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3L?@e3Xf?S,? @@ ?@@?e@?C5?3=?C5?@?@e?S,?e3=?@?3X?h@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV/?@eV4@??@@0Y? @@ ?@@?e@@0Y?V4@0Y?@?@?@@0Y?eV4@@?V4@h@@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?e@M @@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e?W.? W.hf@@ ?@@? @@ ?@@? ?@ @@ @? @@h@?e?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e?.Y? .Yhf@@ ?@@? @?@? @@ ?@@? )Xhf?)X?f@@ @? @@hf?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @? @@ ?@@?eW2@@?W2@6X?@e@?@)?@?W26X?@@6X?@)?f@@ @? @@e?@e@?@?W2@@?W26X?@@e@6X?hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW26X?@@6X?W26X?@@?@??@?W26X?he@@ ?@@?eW2@@e@6X?@@6X?W2@@?@?@?W26X?@@?g@@ ?@@?e*Ue?7<?B1?@e@?@H?@?7YV1?@?B1?@H?f@@ @? @@e?@e@?@?7<?@?7YV1?@He?V1?hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7YV1?@?B1?7YV1?@H?@??@?7YV1?he@@ ?@@?e*Uf?V1?@?B1?7<?@?@?@?7YV1?@H?g@@ ?@@?eV46X?@e?@?@e@?@??@?@@@@?@??@?@g@@ @? @@e?3=C5?@?@??@?@@@@?@??W2@@?hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@@@?@e@?@@@@?@e3=C5?@@@@?he@@ ?@@?eV46X?W2@@?@??@?@e@?@?@?@@@@?@h@@ ?@@?fS,?3=?C5?3=?@?3L?@?3X?e@??@?3L?f@@ @? @@e?N@@H?@?3=?@?3X?e@??*U?@?hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3Xe?@e@?3Xe?@eN@@H?3X?hf@@ ?@@?fS,?*U?@?@??@?3=?@?@?@?3Xe?@h@@ ?@@??O2@@Y?V@@@Y?V@@@?V)X@?V@6K?@??@?V)Kf@@ @? @@f@@e@?V@@@?V@6K?@??V@@@?hf?@@? ?@ @? J@ @? ?@ ?@@?eV@6K?@e@?V@6K?@e?@@??V@6K?he@@ ?@@??O2@@Y?V@@@?@??@?V@@@?@?@?V@6K?@h@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?@ @?hf?@@? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?@ )Xg@?hf?@@? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?@W-X??@6X?@e@?@)e?W2@@?W26Xh?@@?e?@K? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?@(R1?eV1?@e@?@He?7<?@?7YV1h?@@?e?@@6K? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? ?@ ?@@@@@@? @? ?@ @? @@e?@H?@?W2@@?@e@?@?e?@e@?@@@@h?@@?e?@@@@6X? ?@ @? @@@@@@ ?@ @? @@@@@@ ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ ?3@@@@H? @? ?@ @? @@e?@e@?*U?@?3=?@?3Le?3=?@?3Xhe?@@@@@@@@@@@,? ?@ @? 3@@@@H ?@ @? 3@@@@H ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? ?@ ?N@@@5 @? ?@ @? @@e?@e@?V4@@?V4@@?V/e?V4@@?V4@?h?@@?e?@@@@0Y? ?@ @? N@@@5? ?@ @? N@@@5? ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?@ 3@@H @? ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ @? ?3@@H? ?@ @? ?3@@H? ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?@ N@5? @? ?@ @? @@ ?@@?e?@M? ?@ @? ?N@5 ?@ @? ?N@5 ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?(Y? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? (Y ?@ @? (Y ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@h@?hf?@hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@ ?@hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@6X?e@??@6X?@@@@@6X?@@6X?W26Xf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e?V1?e@?eV1?@e@?B1?@?B1?7YV1f?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?W2@@?e@?W2@@?@e@??@?@e@?@@@@f?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?*U?@?e@?*U?@?@e@??@?@?C5?3Xg?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@?V4@@?e@?V4@@?@e@??@?@@0Y?V4@?f?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@hf@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W.?@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7H? )Xe?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@L?@?@@6X?W26X?@@@@@6X?W26X?@@6X?@)e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@?@?@?B1?7YV1?@??@?B1?7YV1?@?B1?@He?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@H?@?@??@?@@@@?@??@e@?@@@@?@e@?@?e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@??@?3X?e@??@e@?3Xe?@e@?3Le?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@??@?V4@e@??@e@?V4@??@e@?V/e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ W. ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ .Y ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?@@e@6X?@??@?W26X? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7<?@?@He?V1?@??@?7YV1? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@??W2@@?3=C5?@@@@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?3=?@?@??*U?@?N@@H?3X? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ ?J@? ?@ @? ?@ @? @@e?V@@@?@??V@@@??@@??V@6K? ?@@? ?@ @? J@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@?e?W(M @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@?e?.Y?he?@ @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@?eW26X?@@6X?@??@?@?W2@@?W26X?@@?h@@f@K @? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?W26X??@6X?@e@?eW2@@?W26X?he?@@?e?@K? ?@ ?@@? @@ ?@@?e7YV1?@?B1?@??@?@?*U?e7YV1?@H?h@@f@@6K @? ?@ @? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?7YV1?eV1?@e@?e7<?@?7YV1?he?@@?e?@@6K? ?@ ?@@? @@ ?@@?e@@@@?@e@?@??@?@?V46X?@@@@?@he@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@? @? ?@ @? @@e?@@@@?W2@@?@e@?e@??@?@@@@?he?@@?e?@@@@6X? ?@ ?@@? @@ ?@@?e3Xe?@?C5?3=?@?@e?S,?3Xe?@he@@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ ?3@@@@H? @? ?@ @? @@e?3X?e*U?@?3=?@?e3=?@?3X?hf?@@@@@@@@@@@,? ?@ ?@@? @@ ?@@?eV4@??@@0Y?V4@@?@?@@0Y?V4@??@he@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ ?N@@@5 @? ?@ @? @@e?V4@eV4@@?V4@@?eV4@@?V4@hf?@@?e?@@@@0Y? ?@ ?@@? @@ ?@@?g?@M? @@f@@0M @? ?@ @? ?@ 3@@H @? ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ N@5? @? ?@ @? @@ ?@@?e?@M? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?(Y? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@6XgW2@@6X ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7<?I/?)X?e7<eB1 ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?3=?e?@)?e@?e?@?@@@@@6X?W26X?@@f?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@6X?@H?e@?e?@?@e@?B1?7YV1?@Hf?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@gB1?@f@?e?@?@e@??@?@@@@?@?f?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?/K?C5?3L?e3=eC5?@e@??@?3X?e@?f?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?V4@0Y?V/?eV4@@0Y?@e@??@?V4@e@?f?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@? @@ ?@@?hW(M?fW(M? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@?f?@e.Yg.Yf?@ @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W.? @?hf?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@?f?@g)X @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7H? @?hf?@@? ?@ ?@@?eW26X?@@@@@6X?@@6X?W26X?@@?W26X?@e@?@@@@ ?@@?eW2@@?W26X?@)?W26X?@@?@?W2@6Xhe@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@L??@6X?W26X?W26Xe?W2@@?W26Xh?@@? ?@ ?@@?e7YV1?@e@?B1?@?B1?7YV1?@H?7YV1?@e@?@?@@ ?@@?e7<?@?7YV1?@H?7YV1?@H?@?7<?B1he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@@?eV1?7<I/?7YV1e?7<?@?7YV1h?@@? ?@ ?@@?e@@@@?@e@??@?@e@?@@@@?@e@@@@?@e@?@?@@ ?@@?e@??@?@@@@?@??@@@@?@??@?@e?@?@@?g@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@H?W2@@?@f@@@@e?@e@?@@@@h?@@? ?@ ?@@?e3Xe?@e@??@?@?C5?3Xe?@e3Xe?3=?@?@?@@ ?@@?e3=?@?3X?e3L?3X?e@??@?3=?C5he@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e*U?@?3=O.?3Xf?3=?@?3Xhe?@@? ?@ ?@@?eV4@??@e@??@?@@0Y?V4@??@eV4@??V4@@?@?@@ ?@@?eV4@@?V4@eV/?V4@e@??@?V4@0Yhe@@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@eV4@@?V40Y?V4@?e?V4@@?V4@?h?@@? ?@ ?@@? ?@M? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@h?W.? ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@??.Y? ?@@? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@g@? ?@@? ?@ ?@@?e@@?@e@?W2@@?W2@@?W26X @@ ?@@?e@@?W26X?@@e@6X? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?W26X ?@@? ?@ ?@@?e@H?@e@?*Ue?*U?e7YV1 @@ ?@@?e@H?7YV1?@He?V1? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?7<?@?7YV1 ?@@? ?@ ?@@?e@??@e@?V46X?V46X?@@@@ @@ ?@@?e@??@@@@?@??W2@@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?@@@@ ?@@? ?@ ?@@?e@??3=?@?eS,e?S,?3X @@ ?@@?e@??3X?e@??*U?@? @@ @? ?@ @? ?@ @? ?@ @? @@e?3=?@?3X ?@@? ?@ ?@@?e@??V@@@W2@@YO2@@Y?V@6K @@ ?@@?e@??V@6K?@??V@@@? @@ ?J@? ?@ @? ?@ @? J@ @? @@e?V@@@?V@6K ?@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? @@ ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @? ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@ ?@ ?@@? ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? @? ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@ ?@ ?@@? ?@ @@ @? ?@ @? @@h)X?)X? ?@@? ?@ ?@@? @? ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? @@ ?@ ?@@?eW2@@?@@??@6X?@@6X?W2@@ @@f@K @? ?@ @? @@f@6X?@)?@)??@6X?W2@@?@??@?W26X?g?@@?e?@K? ?@ ?@@? @? ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ @? @@ ?@ ?@@?e7<?@?@H?eV1?@?B1?7<?@ @@f@@6K @? ?@ @? @@f?V1?@H?@H?eV1?7<?@?@??@?7YV1?g?@@?e?@@6K? ?@ ?@@? @? ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ @? @@@@@@ ?@ ?@@?e@??@?@eW2@@?@e@?@??@ @@f@@@@6X @? ?@ @? @@e?W2@@?@??@eW2@@?@e@?@??@?@@@@?g?@@?e?@@@@6X? ?@ ?@@@@@@? @? ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ @? 3@@@@H ?@ ?@@?e3=?@?@e*U?@?@e@?3=?@ @@@@@@@@@@@, @? ?@ @? @@e?*U?@?3L?3L?*U?@?3=?@?3=?@?3X?h?@@@@@@@@@@@,? ?@ ?3@@@@H? @? ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ @? N@@@5? ?@ ?@@?eV4@@?@eV4@@?@e@?V4@@ @@f@@@@0Y @? ?@ @? @@e?V4@@?V/?V/?V4@@?V4@@?V4@@?V4@h?@@?e?@@@@0Y? ?@ ?N@@@5 @? ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ @? ?3@@H? ?@ ?@@?fI@ @@f@@0M @? ?@ @? @@ ?I@? ?@@?e?@@0M? ?@ 3@@H @? ?@ ?@@?f?@M? ?@ @? ?N@5 ?@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? @@ ?@@?e?@M? ?@ N@5? @? ?@ ?@@? ?@ @? (Y ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? @@h?W.? ?@@? ?@ ?(Y? @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@? @@ @? ?@ @? @@h?.Y?f@? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@? @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@6X?W26X? @@ @? ?@ @? @@f@6X?W26X?@@?@?W26X?@@6X?@@6X?W26X?e?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@?eV1?7<I/? @@ @? ?@ @? @@f?V1?7YV1?@H?@?7YV1?@?B1?@?B1?7YV1?e?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@?W2@@?@ @@ @? ?@ @? @@e?W2@@?@@@@?@e@?@@@@?@e@?@??@?@@@@?e?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@?*U?@?3=O.? @@ @? ?@ @? @@e?*U?@?3Xe?@e@?3Xe?@e@?@??@?3X?f?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@?V4@@?V40Y? @@ @? ?@ @? @@e?V4@@?V4@??@e@?V4@??@e@?@??@?V4@f?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?hf)Xe?)X? @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@@6X?W26X?@)?@?@)? @@ @? ?@ @? @@e?W26X?W2@6X?@@6X?W26X?@??@?@@?h?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@?B1?7YV1?@H?@?@H? @@ @? ?@ @? @@e?7<I/?7<?B1?@?B1?7<I/?@??@?@H?h?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@@@@?@??@?@ @@ @? ?@ @? @@e?@f@?e@?@??@?@f@??@?@e@@g?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@?C5?3X?e3L?@?3L? @@ @? ?@ @? @@e?3=O.?3=?C5?@??@?3=O.?3=?@?@he?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@@0Y?V4@eV/?@?V/? @@ @? ?@ @? @@e?V40Y?V4@0Y?@??@?V40Y?V4@@?@he?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@M @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?g?@ ?@ @@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?g?@ @@ @? ?@ @? @@e?)X?he)X ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?eW26X?@W-X?W26X?@@@@@6X?@?@@6X?h@@ @? ?@ @? @@e?@)?W26X?@@6X?@)?W26X? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e7<I/?@(R1?7YV1?@e@?B1?@?@?B1?h@@ @? ?@ @? @@e?@H?7YV1?@?B1?@H?7YV1? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e?@H?@?@@@@?@e@??@?@?@e@?h@@ @? ?@ @? @@e?@e@@@@?@e@?@??@@@@? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?e3=O.?@e@?3Xe?@e@??@?@?@e@?h@@ @? ?@ @? @@e?3L?3Xe?@e@?3L?3X? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ ?@@?eV@@Y?@e@?V@6K?@e@??@?@?@e@?h@@ @? ?@ ?J@? @@e?V)KV@6K?@e@?V)KV@6K? ?@@? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?W.?@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @?f@@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?7H? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@L?@?W2@@ ?@@?e?@K? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@@@@6X?W2@6X?W2@@?@e@?W26X?@@?@?W26X@@f@Khe?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@@?@?*U ?@@?e?@@6K? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?B1?7<?B1?7<?@?@e@?7YV1?@H?@?7YV@@@f@@6Kh?@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@H?@?V46X ?@@?e?@@@@6X? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@?@?e@?@??@?@e@?@@@@?@e@?@@@@@@f@@@@6Xf?@@@@@@? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@e@?eS, ?@@@@@@@@@@@,? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@?3=?C5?3=?@?3=?@?3Xe?@e@?3Xe@@@@@@@@@@@,f?3@@@@H? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@e@?@@0Y ?@@?e?@@@@0Y? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@e@?V4@0Y?V4@@?V4@@?V4@??@e@?V4@?@@f@@@@0Yf?N@@@5 @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? I@ @@f@@0Mh3@@H @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?e?@M? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@f@MheN@5? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@g?W.?g?W.? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?(Y? @? ?@ @? ?@ ?@@? @@g?.Y?g?.Y? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?)X? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@@?W26X?@@6X?W26X?@)?W26X?@@?h?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@H?7YV1?@?B1?7YV1?@H?7YV1?@H?h?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@e@@@@?@e@?@@@@?@e@@@@?@he?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@e3Xe?@?C5?3Xe?3L?3Xe?@he?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@e?@eV4@??@@0Y?V4@??V/?V4@??@he?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@he?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?/X?hf@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?hf@?he?V/?hf@@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @?@?g@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @?g@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW26X?@e@?@?@@?W26X?e?@6Xhf@@e?@@?W26X?W26X?@@?W2@6X?W2@@?@??@?W26X??@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e?@6X?@@6X?@@6Xe@6X?@@?W26X?@?@?W2@@e@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<I/?@e@?@?@H?7YV1?fV1hf@@e?@H?7YV1?7<I/?@H?7<?B1?7<?@?@??@?7YV1?J@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fV1?@?B1?@?B1e?V1?@H?7YV1?@?@?*Uf@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e?@e@?@?@??@@@@?eW2@@hf@@e?@e@@@@?@f@??@e?@?@e@?@??@?@@@@?@@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@e@?@??@?W2@@?@??@@@@?@?@?V46Xe@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=O.?3=?@?@?@??3X?f*U?@hf@@e?@e3Xe?3=O.?@??3=?C5?3=?@?3=?@?3X?eN@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e*U?@?@?C5?@?C5?*U?@?@??3X?e@?@?eS,e@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV40Y?V4@@?@?@??V4@fV4@@hf@@e?@eV4@??V40Y?@??V4@0Y?V4@@?V4@@?V4@e?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV4@@?@@0Y?@@0Y?V4@@?@??V4@e@?@?@@0Ye@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?I@?he?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?g?@M?e@M @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?W.? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?@?@?h@?@? @@h@?@?@??.Y? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@h@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?@?@?he@? @@he@?@? ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@h@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e@W-X?@e@?@?@?W26X @@e?@e@?@?@?@?W26X?W26X?W2@@hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?e@?W26X?@e@??@6X?W2@@?W26X@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e@(R1?@e@?@?@?7YV1 @@e?@e@?@?@?@?7YV1?7YV1?*U ?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?e@?7YV1?@e@?eV1?7<?@?7YV@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e@H?@?@e@?@?@?@@@@ @@e?3=C5?@?@?@?@@@@?@@@@?V46Xhf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@@@@?e@?@@@@?3=C5?W2@@?@e@?@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e@??@?3=?@?@?@?3X @@e?N@@H?@?@?@?3Xe?3X?fS,hf?@@? ?@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=?@?3X?f@?3Xe?N@@H?*U?@?3=?@?3Xe@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@?e@??@?V@@@?@?@?V@6K @@f@@e@?@?@?V@6K?V@6KO2@@Yhf?@@? ?@ @? J@ @? ?@ ?@@?eV@@@?V@6K?e@?V@6Ke@@eV@@@?V@@@?V@6X@@ @? J@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@?e@? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? @@e?@g@?e?@g@? ?@@? ?@ ?@@?e@? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? @@hf)Xh@? ?@@? ?@ ?@@?e@??@K? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?@@??@6X?@e@??@6X?W2@@?W26Xhe?@@?e?@K? ?@ @? @@ ?@ @? @@e?@?@@6X?@?@)?@e@6X?@?W26X?W2@@?g?@@?e?@K? ?@ ?@@?e@??@@6K? ?@ ?@@? @? ?@ @? @@e?@H?eV1?@e@?eV1?7<?@?7YV1he?@@?e?@@6K? ?@ @? @@ ?@ @? @@e?@?@?B1?@?@H?@e?V1?@?7YV1?*U?h?@@?e?@@6K? ?@ ?@@??J@??@@@@6X? ?@ ?@@@@@@? @? ?@ @? @@e?@eW2@@?3=C5?W2@@?@e@?@@@@he?@@?e?@@@@6X? ?@ @? @@@@@@ ?@ @? @@e?@?@e@?@?@??@?W2@@?@?@@@@?V46X?g?@@?e?@@@@6X? ?@ ?@@??'@@@@@@@@,? ?@ ?3@@@@H? @? ?@ @? @@e?@e*U?@?N@@H?*U?@?3=?@?3Xhf?@@@@@@@@@@@,? ?@ @? 3@@@@H ?@ @? @@e?@?@e@?@?3L?@?*U?@?@?3Xf?S,?g?@@@@@@@@@@@,? ?@ ?@@??V+M?@@@@0Y? ?@ ?N@@@5 @? ?@ @? @@e?@eV4@@e@@eV4@@?V4@@?V4@?he?@@?e?@@@@0Y? ?@ @? N@@@5? ?@ @? @@e?@?@e@?@?V/?@?V4@@?@?V4@??@@0Y?g?@@?e?@@@@0Y? ?@ ?@@?f?@@0M? ?@ 3@@H @? ?@ @? @@ ?I@? ?@@?e?@@0M? ?@ @? ?3@@H? ?@ @? @@ ?@@?e?@@0M? ?@ ?@@?f?@M? ?@ N@5? @? ?@ @? @@ ?@@?e?@M? ?@ @? ?N@5 ?@ @? @@ ?@@?e?@M? ?@ ?@@? ?@ ?(Y? @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? (Y ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X??@6X?@@@?@?W26X?W2@@hf?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?eV1eW5?@?7YV1?*U ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?W2@@?W.Y?@?@@@@?V46Xhf?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?*U?@?7Y??@?3X?fS,hf?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?V4@@?@@@?@?V4@e@@0Yhf?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?W.?f?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?7H? ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?W26Xe?@L??@6X?@?@@?W26Xh?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?*U?e7YV1e?@@?eV1?@?@H?7YV1h?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?V46X?@@@@e?@H?W2@@?@?@e@@@@h?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@f?S,?3Xf?@e*U?@?@?@e3Xhe?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@0Y?V4@?e?@eV4@@?@?@eV4@?h?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@hf?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@h)X?)X?hf?@hf?@@? ?@ @? ?@ @? @@ ?@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@f@6X?@)?@)?W26X?@@6X?W2@@?@@?W26Xf?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@@6X??@6X?@@6X?@@6X?W26X?@@?W2@6X?@@6X@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@f?V1?@H?@H?7YV1?@?B1?7<?@?@H?7YV1f?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@?B1?eV1?@?B1?@?B1?7YV1?@H?7<?B1?@?B@@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?W2@@?@??@e@@@@?@e@?@??@?@e@@@@f?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?W2@@?@e@?@??@?@@@@?@??@e?@?@e@@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?*U?@?3L?3L?3Xe?@e@?3=?@?@e3Xg?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?*U?@?@?C5?@?C5?3X?e@??3=?C5?@e@@@? ?@ ?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?V@@@?V)KV)KV@6K?@e@?V@@@?@eV@6Kf?@@? ?@ @? ?@ @? @@e?@e@?V@@@?@@@Y?@@@Y?V@6K?@??V@@@Y?@e@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?W(M @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? @@ ?@@? ?.Y?hfW26X@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? @@ ?@@? .MB@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? ?)X? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? @@ ?@@?e@@6X?@e@?@@@@@6X?W26X?@@?W2@6X?fJ@@@f@K @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@?e@@?W26X?W26X?@@?@??@?@)?W26X?W2@@?f@@f@K @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? @@ ?@@?e@?B1?@e@?@??@?B1?7YV1?@H?7<?B1?f*U@@f@@6K @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@?e@H?7YV1?7<I/?@H?@??@?@H?7YV1?*U?g@@f@@6K @? ?@ @? ?@ ?@@? ?@@? @@ ?@@?e@??@?@e@?@??@e@?@@@@?@e@?e@?fN@@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@? ?@@?e@??@@@@?@?e?@e@??@?@e@@@@?V46X?f@@f@@@@6X @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@? ?@@? @@ ?@@?e@??@?3=?@?@??@e@?3Xe?@e3=?C5?e/KC@@@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ ?3@@@@H? ?@@?e@??3X?e3=O.?@e3=?@?3L?3Xf?S,?f@@@@@@@@@@@, @? ?@ @? ?@ ?3@@@@H? ?@@? @@ ?@@?e@??@?V4@@?@??@e@?V4@??@eV4@0Y?eV40Y@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ ?N@@@5 ?@@?e@??V4@eV40Y?@eV4@@?V/?V4@??@@0Y?f@@f@@@@0Y @? ?@ @? ?@ ?N@@@5 ?@@? @@ ?@@? @@f@@0M @? ?@ @? ?@ 3@@H ?@@? @@f@@0M @? ?@ @? ?@ 3@@H ?@@? @@ ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ N@5? ?@@? @@f@M @? ?@ @? ?@ N@5? ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?(Y? ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?(Y? ?@@? @@ ?@@?f?@ ?@f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?f?@ ?@f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?eW2@@?@e@?eW26X?W2@6X?@e@?@@6X?@?W2@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?e7<?@?@e@?e7<I/?7<?B1?@e@?@?B1?@?7Y?@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?e@??@?@e@?e@?e?@e?@?@e@?@??@?@?@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?e3=?@?3=?@?e3=O.?3=?C5?3=?@?@?C5?@?3X?@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@?eV4@@?V4@@?eV40Y?V4@0Y?V4@@?@@0Y?@?V4@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @?h@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?@@?W2@6X?@??@?@@6X?W26X?W2@@?f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<?@?@H?7<?B1?@??@?@?B1?7YV1?*U?g@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@e@?e@?@??@?@e@?@@@@?V46X?f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=?@?@e3=?C5?3=?@?@?C5?3Xf?S,?f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eV4@@?@eV4@0Y?V4@@?@@0Y?V4@??@@0Y?f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?fI@ ?@M? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?hf?/X? @@ ?@@? @?f@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@he?@ @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?he@??V/? @@ ?@@? ?)X?he)Xe@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?f?@he?@ @@ @? ?@ @? ?@ ?@@?he@? @@ ?@@?eW2@@?W2@6X?@e@?W2@@?@)?@@e@6X?@?@)e@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?eW2@@?W26X?eW2@@?W26X?@??@?@?@h@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@@?W26X?@?W26X?@e@?W26X?W2@@?h@@ ?@@?e*Ue?7<?B1?@e@?*Ue?@H?@He?V1?@?@He@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e7<?@?7YV1?e7<?@?7YV1?@??@?3T5h@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@H?7YV1?@?7YV1?@e@?7YV1?*U?he@@ ?@@?eV46X?@e?@?@e@?V46X?@e@??W2@@?@?@?e@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@?@@@@?e@??@?@@@@?@??@?S@Uh@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??@@@@?@?@@@@?3=C5?@@@@?V46X?h@@ ?@@?fS,?3=?C5?3=?@?eS,?3L?@??*U?@?@?3Le@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e3=?@?3X?f3=?@?3X?e3=?@?7R1h@@ @? ?@ @? ?@ ?@@?e@??3X?e@?3Xe?N@@H?3Xf?S,?h@@ ?@@??O2@@Y?V@@@Y?V@@@W2@@Y?V)X@??V@@@?@?V)K?@@ @? J@ @? ?@ ?@@?eV@@@?V@6K?eV@@@?V@6K?V@@@?@?@h@@ @? ?@ ?J@? ?@ ?@@?e@??V@6K?@?V@6Ke@@eV@6KO2@@Y?h@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@? ?@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @? ?@ O&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?@@? ?@ @? @@fW(M? ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? ?@ ?@@? @@ @? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@f.Yhe@? ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? ?@ ?@@?e@? @@ @? @@ ?@ ?@@?e@? ?@ @? @@ ?@@? ?@ @? @@ ?@ @? ?@ ?@@?e@? @? @@ ?@ ?@@?e@??@K? ?@ @? @@e?W26X?W26X?@@?@?@@e@6X? ?@@?e? h @@ h h h h h h h h h h h h h h h h

g h g h h h

g

h h h h

h h

g g g

h g

h h g g

g g g

h h h h h h h

h

h h h

h h h h h

h h h h h h h

h

h h

g

h h

h h

h h h h h

h h

h h h h h

22

Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

h

h h h

g g g g g g g

h h

g g g g g

h h h h

h h h h h h h

h h

h h h h h h

h h

h h

h h h h h h h h h h h

h h

h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

g g g g g

h h

h h h h

h h g h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h h

h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h

h h

h h

h h

h h h h h h h h

h h

h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h

h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h g h h h h

h h h h h

h h

h h h h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h

h h

h h

h h

h h

h h h h h h

h h

h h

h h h h h

h h h h

g g g g

h h h h

h h h h h h h

h h

h h

h h

h h h h h

g g g g h g g h g h g h h h h h

h h

h h h h h h h

h h h h h h h h

h h h h

h h

g g g g g

h h h h

h h h

g h h h h h h h

h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

g g g g g

h h h h h h h h h h h h

h h h h

h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h

h h

h h

h h

h h

h h

h h

h h h h h

h h h h h h

h h

g g g g g

h h h h h h h h h h h h

h h

h h h g h h g h g h g h h h h h

g h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h

h h

h h

h h h h

g g g g

h h h h h h

g g

h h h h h h h h h h

g

h h h h h h

h h h

h h h h

h h h h

h h h h h h h h h h h

h

h h h h h h h h h h h

h h

h h h

h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h h h

g g g g

h h h h h h h h h h h

h h h h

h h

h

h h h h

g g g g g

h h h h h h h h h h h

h h h h

h

h h

h h h h h h h h h h h

h h

h h h h h h h h h h h

h h h

h h h h

h h h h h h h

h h

g g g g g g g g

h h h

h h

h h

h h

h

h h

h h

h h h h h h

h h

g g g g g

h

h h

h h h h

h h

h h h h h h

h h

h h

h h

h h h h h h

h h h h h h h

h h

h h h h

h h

h h h h

h h h h

h

h h h h g h h g g g h h h h h h

h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h

h h

h h

h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h

h h

h h

h h h h h h h h h h h h

h h

h h h h h h h h h h h h

g g g g

h h h g h h h

h h

h h h h h

h h h h h h h h h h h

h

h h h h h

h h

h h

g g g g g

h h h h h h h h h h

h h

g g g g g g g g

h

h h h h h h h h h h h h

h h

h h

h h

h h

h h h g h h h h h h h h

h h

h h

h h

g h h h h h h h

h h h h h h h h h h h h

g g

h h

h h

h h

h h h

g g g g g

g g

g g g g

h h h h h h h h h h h h

h h

h h h h h h h h h h h h

g g g g g

h h h h h h h h h h

h h

h h

h h

h h h h h

h h

h h

h h h

h h

g g g g h g h h g h h g g g g

h h h

h h h h g g g g g g

h h

h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h

g g g g

g h g h g h g h g h g h g h g h h h h h

h h

g g g g g g h

g g g g g g g g g g g g

h h h h h h h

h h h h h h h h h h h

h h

g g g g g

g g g g g g h h h h

h

h h h h

h h h h h h h

h h

g g g g g

g g g g g g g g g g g g

h h h h

h h h h

h h h h h h h h h h h h

g g g g g

g g g g g g g g g g g g

h h h h h

h h

h h h h h h h h h h

h h h h h h h h h h

h h g h h h h h h h h h

h h h h

h h h h h h h h h h h h

g h h h h h h h

h h h h h h h h h h h

h h h h h h

h h h

h h

h h h h h h

h h h

h h h

h h

h h

g g g g h g g h h g g h h h h h

h h h h h h h h h h h h

h h h h h

g g g g g

h h h h h h h h h h

h h h h h h

h

h h h h

LA BLAGUE Un matin en classe, l'institutrice demande aux Žl•ves : - Qu'est-ce que la poule donne ? Une petite fille rŽpond : - Elle donne des oeufs... - C'est bien Mathilde, maintenant qu'estce que la ch•vre donne ? Un autre gentil petit Žl•ve rŽpond : - Elle donne du lait de ch•vre. - C'est tr•s bien, maintenant qu'est-ce que la vache donne ? L'Žl•ve le plus instruit de la clas se rŽpond : - Elle donne des le•ons et des devoirs...

h h

h

h

h h h h h h h

h h

h

LE COMBLE

h h

g g h h h h g

h h h h h h h h h

h

h h h h h

g h h h g

h

h h h h h

Que e e omb e pou un p o e eu de gŽog aph e ? C e de pe d e e no d

h h g h h

g g g g

DEVINETTE

h h h h h h g g g g

g

h

h h

Pou quo mon v e de ma hŽma que e

h h

h

g

g

a de p ob •me

MOTS CROISÉS N° 376 A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

e?

h h h h h

Pa e qu

g g

SOLUTIONS MOTS CROISÉS N° 375

HORIZONTALEMENT 1 - Service portuaire 2 - Manifestation bruyante du destrier 3 - Vengeance de truite - C'est moi, étendu sur un divan - Eau d'audomarois 4 - Chercheraient de façon indiscrète 5 - Rapporteur souvent inconnu - Il n'est pas trés large - Lettre de matheux 6 - Et parfois abusait Amiral américain 7 - Habitants de bocal - Un peu folle 8 - Qui représente un certain nombre Chemin de haleur 9 - Temps de règne Riras doucement, mais à l'ancienne 10- Bien que suivant une ligne, ferait de nombreux tours et détours

VERTICALEMENT A - Sournoises B - Changeons d'atmosphère - Gibier de vieux gaulois C - Bandage sous pression - Se montrer trés attaché D - Paralysé par l'autorité E - Bien à toi - Lieu de culture F - Virtuose - Erbium au labo - Graisse de sanglier G - Beau col pour un alpin - Il est gros pour un vainqueur H - Non pour un militaire - Guide de mine I - Effervescence Confondre J - Bordure du Pertuis d'Antioche - Fera la peau lisse K - Absence d'importance - Brésilien pas trés rapide L - Profession - Cité des Pays-Bas

@@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e? @@@@@@@@e? @@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ @@@@@@@@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@ @@h? @@

@@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 - 0770 94.97.55 Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Bureau de liaison 79, boulevard Bougara - El-Biar - Alger

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice chargée du marketing Samia Benmaghsoula Rédacteur en chef Mustapha Ouail Chargé de la rédaction Touafek Djamel Rédaction

Aomar Moussi, Ali Oukili Directeur technique Laïd Kalila Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59

Photos : Maracana

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : SIA Diffusion : Echourouk Diffusion e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr

@@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@ @@

@@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@g ?@@ @@@@@@@@ ?@@@@@@@@ @@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@?e@@@@@@@@e?@@@@@@@@ ?@@@@@@@@


Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrier 2010

06:00 JO : Hockey sur glace 06:30 Ludo

06:00 M6 Music

09:00 Bunny Tonic

07:00 M6 boutique

10:15 Retour à Vancouver

08h45 «Littel Men» Ainestain 06:40 Télé-achat 10h00 08:40 «Comme Flipper Chiens et Chats» 09:30 Flipper ou « CATS and DOGS» 10:20 Les sorciers de Waverly 12h00 Place «NESS… NESSMA»

07:30 Absolument stars

11:50 Expression directe 11:55 Météo

09:30 M6 Kid

12:50 30 millions d'amis

11:55 Turbo

13:30 Faits divers, le mag

13:15 Météo

10:45 «J LesA sorciers de Waverly 13h30 D» - ( O’clone ) Place 14h30 «WYATT EARP» 11:10 Sonny

14:25 Côté maison 14:55 Keno

13:20 Recherche appartement

15:00 En course sur France 3

ou maison

15:20 D.O.S. : Division des

15:25 Les surprenants des-

opérations spéciales 17:05 Des chiffres et des

17:20 66 Minutes

17:55 Questions pour un

18:45 D&CO

18:48 Voile

19:45 Le 19.45

23:33 La minute épique

20:30 Sport 6

23:35 Soir 3 23:55 L'énigme René Bousquet

Vous allez connaître une agréable nouvelle qui vous fait du bien. C'est la chance car une de vos connaissances proche changera d'attitude avec vous. Vous vous sentez rassuré, alors prenez le temps de lui parler avec sincérité pour mettre les choses à plat.

Dimanche

20:40 Capital 23:10 Enquête exclusive

mousquetaires 02h15 «NESS… NESSMA» @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X @@ @@@@f@@ @@@1 @@ @@@@f@@ @@@@ @@ @@@@f@@ @@@@ @@ @@@@f@@ @@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X @@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@, @@ W@@@(Y @@ ?W&@@(Y? @@ W&@@(Y @@ ?O&@@(Y? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(Y @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(Y? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(Y @@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0Y? @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X @@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@, @@hf@@f@@@? W@@@(Y @@hf@@f@@@? ?W&@@(Y? @@hf@@f@@@? W&@@(Y @@f@@@@@@@@@@f@@@? ?O&@@(Y? @@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(Y @@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(Y? @@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(Y @@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@0Y? @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@e?J@@@5 @@f@@@@f@@f@@@@f@@eW&@@(Y @@f@@@@f@@f@@@@f@@?W&@@(Y? @@f@@@@f@@f@@@@f@@W&@@(Y @@f@@@@f@@f@@@@f@@@@@(Y? @@f@@@@f@@f@@@@f@@@@(Y @@f@@@@f@@f@@@@f@@@(Y? @@f@@@@f@@f@@@@f3@(Y @@f@@@@f@@f@@@@fV+Y? @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@e?J@@@5 @@f@@@@f@@eW&@@(Y @@f@@@@f@@?W&@@(Y? @@f@@@@f@@W&@@(Y @@f@@@@f@@@@@(Y? @@f@@@@f@@@@(Y @@f@@@@f@@@(Y? @@f@@@@f3@(Y @@f@@@@fV+Y? @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@ 3@@@@@@@@@ V4@@@@@@@@ I4@@@@@@

BALANCE SCORPION

SAGITAIRE

Vos doutes au sujet de la réalisation de votre projet seront morts face à votre détermination. La forme physique sera là et vous fournirez facilement tous les efforts pour terminer votre entreprise dans de bonnes conditions. Votre bien-être physique détermine votre moral. Les exercices physiques ne vous enthousiasment pas trop et pourtant il ne serait pas superflu de vous obliger à faire quelques mouvements matinaux, c'est excellent pour la forme. Et vous savez aussi que c'est bon pour le moral. Vous en profiteriez doublement.

@@@@@@@@@@@@@@ @?h@?e@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@ @?h@ @?@@@@@@@?@?@@ @@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@ @?@?f@?@?@? @?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@? @?@@@@@@@?@ @?@?f@?@ @?@?@@@?@?@?@? @?@?@?@?@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@? @?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@?@?e@?@? @?@?@@@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@@@?@?@?@? @?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@? @?@?@@@?@?@ @?@?f@?@?@? @?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@?@?f@? @?@@@@@@@?@@@? @@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@? @?@?f@?@ @?@@@@@@@?@ @?h@?e @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @?h@ @@@@@@@@@@@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @?@@@@@?@?@ @?@@@@@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?e@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?@?@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@?e@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?@@@@@?@ @?@?g@ @?@?g@ @?@@@@@@@?@ @?@@@@@@@?@ @?g@?@ @?g@?@ @@@@@@@@@@@ @?h@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@ ?@h?@ @?@@@@@@@?@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@ ?@@@?@@@@@@@?@ @?@?f@?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@ ?@?@?@f?@?@ @?@?@@@?@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@ ?@?@?@?@@@?@?@ @?@?@?@?@?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@?@?@e?@ ?@?@?@?@?@?@?@ @?@?@@@?@?@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@?@?@?@@@ ?@?@?@?@@@?@?@ @?@?f@?@ @?@@@@@@@?@?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f?@?@f ?@?@?@f?@?@ @?h@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@@@?@@@@@ @@?@?@@@@@@@?@ ?@h?@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@@@@@

HORAIRES DES PRIéRES El-Fadjr 06 h 02 El-Dohr 13 h 02 El-Assar 16 h 10 El-Maghreb 18 h 42 El-Icha’a 19 h 58

19:00 Les dossiers de «Vis 21h30 «L O S T» ma vie» : la quotidienne ( 19:35 Episodes: 7 et 8 ) Friends 20:35 A nous quatre, Cardinal 23h30 Foot-ball européen ! 01h15 22:15 «Foot-ball Les quatreChannel» Charlots

Quelque chose d'important va survenir ce qui clarifiera certains points primordiaux dans votre vie. Mais comme le moral est bon vous n'aurez qu'à vous féliciter de ce qui arrive. Faites très attention à votre forme. Ne vous fatiguez pas trop et évitez les abus trop fréquents. Vous allez connaître une certaine impatience de partir. Organisez-vous le plus sérieusement possible si vous voulez vraiment profiter de l'opportunité qui vous est offerte. Réfléchissez sérieusement à cette proposition. Ne pas confondre vitesse et précipitation.

BƒLIER

CAPRICORNE TAUREAU

GEMEAUX

Prenez garde à vous défendre car une personne à qui vous êtes redevable va essayer de vous tendre un piège et de vous nuire. Méfiezvous. Cela vous porterait préjudice, alors soyez fort et ne vous laissez pas aller. Défendez-vous avec patience. Défendez vos intérêts.

15:35 «NESS… Tellement NESSMA» vrai 20h00

19:40 Météo

19:55 Vancouver 2010

C'est une question qui vous trouble depuis un certain temps qui trouvera sa réponse si vous savez traiter ce dilemme avec franchise. Grâce à votre forme et votre bon sens vous trouvez le bon moyen de choisir entre des risques inutiles et la sécurité. Vous jouerez sur du velours.

13:15 «BAB Stargate 19h00 EL SG-1 HARA» 14:00 Stargate SG-1 Saison 1 14:45 Stargate SG-1

sous de la mode

lettres, le championnat super champion

11:35 «NESS… Sonny 16h30 NESSMA» 12:25 American Dad ! 18h00 «J A D» 12:50 American Dad !

Vous aurez toutes les chances d'être la vedette. Et pourtant vous n'avez aucune intention de vous montrer au grand jour ! C'est l'occasion pour vous d'indiquer ce que sont vraiment vos sentiments. Attendezvous d'ailleurs à ce que cela soit réciproque.

Une idée révolutionnaire que l'on vous suggère audacieusement finit par faire son chemin. Ce n'est pas un mal car vous ferez des découvertes enrichissantes que vous ne soupçonniez pas sur quelqu'un qui vous était parfaitement inconnu il n'y a pas si longtemps.

VERSEAU

Au sommaire : Grippe A : à qui a vraiment profité le vaccin ? Retour sur ce qui devait être l'épidémie de l'année, la grippe A, une maladie qui a finalement fait moins de morts qu'une grippe saisonnière. Un bébé à tout prix : enquête sur le marché de la grossesse En France, les délais pour une fécondation in vitro sont longs. C'est pourquoi, chaque année, des milliers de couples partent se faire suivre dans des cliniques à l'étranger.Affaire de famille : quand l'ADN rapporte gros Pour 300 ou 400 euros, des sociétés basées en Suisse, en Belgique ou aux Etats-Unis proposent de faire des tests ADN permettant de vérifier une filiation.Nouveaux médicaments : révélation sur les cobayes humains Louer son corps pour tester un nouveau médicament peut rapporter jusqu’à 150 euros par jour.

Vous aurez la chance avec vous et vous saurez choisir entre les nombreux projets qui vous tiennent tant à cœur. Ce n'est pas le moment d'hésiter, mais ne vous laissez pas distraire par une mauvaise proposition qui risquerait de remettre en question votre bon choix.

Vous allez faire de grands progrès et un excellent travail d'approche vers quelqu'un que vous tenez en grande estime. Il est très important que vous vous rendiez compte par vous-même du chemin que vous avez parcouru. N'hésitez pas à poser les questions qui vous interpellent.

POISSON

L'assistant du shérif Jeffrey McKeen annonce qu'un officier de police a été touché ommettant de préciser que la victime est Warrick. Grissom entend l'appel et se précipite sur les lieux. Découvrant le corps de son ami, il oublie les procédures pour tenter de l'aider, en vain. McKeen, qui assiste à la scène, est prêt à intervenir. Catherine, Nick et Brass arrivent également et trouvent Grissom couvert de sang. McKeen livre à Brass sa version des faits et donne la description du véhicule de Daniel Pritchard...

Horoscope Vous vous sentiriez inutile si vous n'aviez rien à faire, Essayer de passer en priorité une charge qui vous contrarie surtout que la forme est bonne si vous savez profiter des événements, Attention au surmenage, qui veux aller loin ménage sa monture,

CANCER

l&apos;algerie 21h00 : Dr House 23h00 :: El-Ousboue Film algerienEl-Riyadi 22h30

06:05 C COM-ç@ 06:30 C COM-ç@ 06:50 Samantha Oups ! 07:00 Thé ou café 08:05 Rencontres à XV 08:30 Sagesses bouddhistes 08:45 Islam 09:15 A Bible ouverte 09:30 Chrétiens orientaux : foi, espérance et traditions 10:00 Présence protestante 10:30 Le jour du Seigneur 10:55 Messe 11:50 C'est aussi de l'info 12:55 L'agenda du week-end 13:00 Journal 13:20 13h15, le dimanche... 14:05 L'agenda du week-end 14:06 Météo 2 14:10 Vivement dimanche 17:15 Voile 17:30 Stade 2 18:19 Image des Jeux 18:20 Point route 18:25 JO : Ski de fond 20:30 Emission de solutions 20:35 Ceux qui restent 22:05 Voile 22:10 Faites entrer l'accusé 23:30J ournal de la nuit 23:45 Histoires courtes

LION

El-roussi 17h00 : El-Aâlem baina yadak 17h30 :: El-djawal El-khal wa raihane 16h30 18h00 : Journal télévisé ( édi17h00 : El-Aâlem baina yadak tion Amazigh) 17h30 El-Salama 18h20 :: Tariq Haoula aâlem 18h00 télévisé 19h00 :: Journal Ikhetar soualek 20h00 :: Emission Journal télévisé ( édi18h30 tion du 20h) 18h45 : Irchadat tibiya 21h00 : Min Waqiouna 20h00 télévisé 22h00 :: Journal 1.2.3. viva

06:30 TFou 10:20 Météo 10:25 Auto Moto 11:00 My Téléfoot 11:05 Téléfoot 12:02 Météo 12:04 Attention à la marche ! 13:00 Journal 13:20 Météo 13:22 Du côté de chez vous 13:25 Walker, Texas Ranger 14:15 Life 15:10 Monk 17:00 Les experts : Manhattan 17:55 Combien ça coûte ?, l'hebdo 18:50 Sept à huit 19:50 Tous les marchés du monde 19:54 Là où je t'emmènerai 19:55 Météo 20:30 Du côté de chez vous 20:35 Les prénoms en musique 20:39 Courses et paris du jour 20:40 Météo 20:45 Les experts 22:20 Les experts 23:15 Terminator 3 : le soulèvement des machines

VIERGE

07h00 : Journal télévisé 07h00 : Journal télévisé (1er 07h15 : Sabahiat édition) 10h00 Farid 07h15 :: Moughamarat Sabahiat (Télématin) 10h30 10h00 :: El-Assil Moughamarat Farid 10h30 :: Documentaire El-Assil 11h15 12h00 : Firqat Mozart 12h00 : Alef Soual 12h30 : Ibtikarat 12h30 Aâdjiba ( édi13h00 :: Aâdjalet Journal télévisé 13h00 Journal télévisé tion du: 13h) 13h30 :: Rebeca Rebeca 13h30 15h00 : Long métrage 15h00 : Emission d&apos;animation 16h00 Rawaie El-Sair ka 16h30 :: Min Kaasse el fadaa

23

Nuageux 17¡ / 18¡

LE SAVIEZ-VOUS ?

?W2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 7@@@ @@f@@@@ @@ @@@@ @@f@@@@ @@ @@@@ @@f@@@@ @@ @@@@ @@f@@@@ @@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ W2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@ *@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@ V'@@@X @@ ?V'@@)X? @@ V'@@)X @@ ?V'@@)K? @@ V'@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?V'@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ V'@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?V4@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@ @@@@f@@f@@@@f@@hg @@@@f@@f@@@@f@@hg @@@@f@@f@@@@f@@hg @@@@f@@f@@@@f@@hg W2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@ *@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@ V'@@@X ?@@@f@@hf@@ ?V'@@)X? ?@@@f@@hf@@ V'@@)X ?@@@f@@hf@@ ?V'@@)K? ?@@@f@@@@@@@@@@f@@ V'@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@ ?V'@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@ V'@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@ ?V4@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ 3@@@L?e@@f@@@@f@@f@@@@f@@ V'@@)Xe@@f@@@@f@@f@@@@f@@ ?V'@@)X?@@f@@@@f@@f@@@@f@@ V'@@)X@@f@@@@f@@f@@@@f@@ ?V'@@@@@f@@@@f@@f@@@@f@@ V'@@@@f@@@@f@@f@@@@f@@ ?V'@@@f@@@@f@@f@@@@f@@ V'@5f@@@@f@@f@@@@f@@ ?V+Yf@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ 3@@@L?e@@f@@@@f@@ V'@@)Xe@@f@@@@f@@ ?V'@@)X?@@f@@@@f@@ V'@@)X@@f@@@@f@@ ?V'@@@@@f@@@@f@@ V'@@@@f@@@@f@@ ?V'@@@f@@@@f@@ V'@5f@@@@f@@ ?V+Yf@@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@ @@@@@@@@@5 @@@@@@@@0Y @@@@@@0Me

POURQUOI A-T-ON UN PRƒNOM ET UN NOM ? À l’époque romaine, les gens avaient trois noms : le prénom, le nom du clan et le surnom. Ce système fut appliqué dans tout l’Empire romain (dont la Gaule) jusqu’à la chute de l’Empire au 5e siècle. César avait pour nom "Caius Julius Caesar" : Caius était son prénom, Julius était le nom de sa famille, et Caesar était son surnom (dont l’origine est mal connue) Par la suite, et jusqu’au 11e siècle, les gens ne portaient qu’un seul nom. À partir du O2@@@@@@ W2@@@@@@@@ 7@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@ @@f@@@@fW-X? @@f@@@@f7@)X @@f@@@@f@@@)X? @@f@@@@f@@@@)X @@f@@@@f@@@@@)X? @@f@@@@f@@V'@@)X @@f@@@@f@@?V'@@)X? @@f@@@@f@@eV'@@)X @@f@@@@f@@e?N@@@1 @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@fW-X? @@f@@@@f@@f@@@@f7@)X @@f@@@@f@@f@@@@f@@@)X? @@f@@@@f@@f@@@@f@@@@)X @@f@@@@f@@f@@@@f@@@@@)X? @@f@@@@f@@f@@@@f@@V'@@)X @@f@@@@f@@f@@@@f@@?V'@@)X? @@f@@@@f@@f@@@@f@@eV'@@)X @@f@@@@f@@f@@@@f@@e?N@@@1 @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@6X? @@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X @@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X? @@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X @@f@@@@@@@@@@f@@@? ?I'@@)X? @@hf@@f@@@? V'@@)X @@hf@@f@@@? ?V'@@)X? @@hf@@f@@@? V@@@)X @@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@, @@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0Y @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@ @@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@6X? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X? @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@)X @@ ?I'@@)X? @@ V'@@)X @@ ?V'@@)X? @@ V@@@)X @@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@, @@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0Y @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@f@@f@@@@f@@f@@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@f@@@@@@@@@@f@@@@f@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ @@ @@@@f@@ @@@@ @@ @@@@f@@ @@@@ @@ @@@@f@@ @@@@ @@ @@@@f@@ @@@5 @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@(Y @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@0Y?

11e siècle, on prit l’habitude d’ajouter des surnoms aux noms, pour pouvoir les distinguer. Ces surnoms désignaient par exemple le nom du père, un lieu, un titre, un métier, ou encore une particularité physique. Ils étaient souvent transmis de père en fils, et devinrent peu à peu les noms de famille que nous connaissons. En France, l’attribution des noms et prénoms a été réglementée à plusieurs reprises. Par exemple, en 1474, Louis XI interdit de changer de

nom sans une autorisation royale. En 1539, François Ier rendit obligatoire la tenue de registres de naissance, et cette tâche fut confiée aux curés. L’Église donna pour consigne qu’on attribut à chaque nouveau-né le prénom d’un saint, qui lui servirait de modèle ou de protecteur. Aujourd’hui, et depuis la loi de 1993, les parents français peuvent choisir tout type de prénom pour leur enfant, à condition de ne pas lui porter préjudice. @@@@@@6Ke @@@@@@@@6X @@@@@@@@@1 @@@@@@@@@@ @@@@@@@@@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ @@@@f@@ ?W-Xf@@@@f@@ W&@1f@@@@f@@ ?W&@@@f@@@@f@@ W&@@@@f@@@@f@@ ?W&@@@@@f@@@@f@@ W&@@(Y@@f@@@@f@@ ?W&@@(Y?@@f@@@@f@@ W&@@(Ye@@f@@@@f@@ 7@@@H?e@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@ ?W-Xf@@@@f@@f@@@@f@@ W&@1f@@@@f@@f@@@@f@@ ?W&@@@f@@@@f@@f@@@@f@@ W&@@@@f@@@@f@@f@@@@f@@ ?W&@@@@@f@@@@f@@f@@@@f@@ W&@@(Y@@f@@@@f@@f@@@@f@@ ?W&@@(Y?@@f@@@@f@@f@@@@f@@ W&@@(Ye@@f@@@@f@@f@@@@f@@ 7@@@H?e@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ ?W2@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@ W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@ ?W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@ W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@ ?W&@@(M? ?@@@f@@@@@@@@@@f@@ W&@@(Y ?@@@f@@hf@@ ?W&@@(Y? ?@@@f@@hf@@ W&@@@Y ?@@@f@@hf@@ *@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@ V4@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@ @@@@f@@f@@@@f@@hg @@@@f@@f@@@@f@@hg @@@@f@@f@@@@f@@hg @@@@f@@f@@@@f@@hg ?W2@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@ W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ W&@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?W&@@(M? @@ W&@@(Y @@ ?W&@@(Y? @@ W&@@@Y @@ *@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@ V4@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@f@@f@@@@f@@f@@@@f@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@f@@@@f@@@@@@@@@@f@@ @@@@ @@f@@@@ @@ @@@@ @@f@@@@ @@ @@@@ @@f@@@@ @@ 3@@@ @@f@@@@ @@ V'@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ?V4@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@f@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


224 Maracana N¡ 1049 Ñ Dimanche 28 FŽvrierDIVISION 2010

La formation de haut niveau

LE FOOTBALL TEL QUE JE LE VIS Par Hamid Zouba Si on considère, aujourd'hui, l'état de notre football, en particulier sur le plan de la performance, nous sommes obligés de reconnaître que tout est encore à faire pour égaler les 6 ou 7 nations africaines de football. Nous devons absolument sortir des discours stériles et opposer la complexité de la réalité et la nécessité de l'efficacité au bon sentiment et aux réunions sans intérêt. Une certaine politique se révèle très efficace pour avancer : c'est sueur au front et manches retroussées. Si les consciences ne sont pas réveillées par des décisions immédiates de création des centres de formation, et laisser la situation en l'état, toutes les perspectives d'avenir se trouveront compromises. Pour avancer dans ce projet, il faut

PUBLICITÉ

bien analyser ce qui a évolué à l'intérieur, à l'extérieur du terrain et déterminer ce qui est essentiellement prioritaire : pour savoir ce que nous devons faire et comment le faire. La situation exige un examen approfondi, et des avis doivent être sollicités sur la procédure pratique à mettre en place, avec la mise en route des dispositions visant à la fois les court, moyen et long termes. Cela signifie qu'il n'est plus possible de retarder le démarrage du projet formation. Si nous voulons conquérir le mérite de faire partie des grandes nations de football, nous devons préparer tous les besoins que cette perspective exige. C'est ce que nous voulons dire quand nous insistons sur la mise en place d'une politique technique nationale dont la nécessité de créer les centres de formation dans les clubs, eux qui auront comme but d'assurer les progrès réels à un grand nombre de jeunes footballeurs. Nos préoccupations dans ce domaine, nous les adressons aux responsables politiques, aux instances sportives, aux dirigeants de clubs, aux enseignants et aux entraîneurs et nous leur disons que la formation des jeunes footballeurs concerne l'avenir qualitatif du football national à un haut niveau. Comme il est clair que la formation est le principal centre de gravité de nos écrits, mais autour de cet enjeu majeur, nous nous sommes interrogés : peut-on espérer la mise en place des centres de formation au regard de tous les facteurs qui retardent ce projet ? Notre regard est tourné vers 2017, et nous nous demandons quand

allons-nous nous mettre au travail pour qu'à cette date puisse sortir une promotion de joueurs formés dans chaque club de première division ? Deux raisons importantes à cela : la première doit nous permettre de réduire l'écart qui nous sépare aujourd'hui du haut niveau, la seconde, nous forcer à nous accrocher à l'évolution dans ce domaine particulier, celui de fournir des joueurs de qualité et renouveler les effectifs. Une remarque à ce sujet pour dire : y a-t-il une différence entre les étrangers et nos propres possibilités pour entamer un travail de formation ? Cette interrogation nous a obligés à chercher ce qu'il y a dans les mots : savoir - pratique - expérience. Finalement, le savoir le plus sûr, n'est-ce pas celui qu'on arrive à construire nous-mêmes, en reformulant ce que l'on sait à partir de notre expérience et de notre perception ? Si ce sont les étrangers qu'il faut attendre pour former nos joueurs, quand allons nous savoir ? Pour faire progresser le football national, nous devons effectuer un retour aux sources, faire en sorte d'assimiler l'héritage technique des hommes du football qui nous ont précédés, eux qui ont fait les beaux jours des clubs algériens et étrangers, et ont même réussi à briller, pour quelques-uns, en sélection étrangère. En disant cela, nous voulons revenir aux origines de notre jeu et aux qualités qui nous appartiennent en propre afin d'exploiter notre potentiel en connaissance de cause, en nous appuyant, bien sûr, sur les moyens modernes de prospection, d'évaluation, de sélection et de forma-

tion. Nous voulons savoir d'où nous vient ce jeu, ses principales qualités, puis ce qu'il faut lui adjoindre comme capacités pour permettre à nos jeunes footballeurs d'être plus efficaces, en luttant à armes égales contre leurs adversaires. Nous devons savoir où nous allons en prenant la responsabilité de former nos jeunes footballeurs. On ne peut laisser la formation au gré de chacun. L'innovation est dans la recherche d'une action cohérente pour mettre en valeur les capacités de nos jeunes talents. Notre souci est de réunir toutes les données afin de mieux nous représenter les fondements des capacités de nos jeunes talents pour que nos formateurs puissent aller à la conquête de l'immense potentiel (caché) que l'on perçoit à peine… Quel style de football jouons-nous aujourd'hui ? Dans nos clubs aujourd'hui, les dirigeants devraient considérer sérieusement les changements intervenus dans les mentalités ainsi que leurs relations avec les entraîneurs, les joueurs et le public. Une remise en ordre est exigée à l'intérieur du club pour une clarification des engagements concernant le respect et la défense des intérêts de ce dernier — le goût du travail bien fait —, la fidélité, la volonté d'atteindre les objectifs du club. On ne peut continuer à accueillir les joueurs qui arrivent dans les clubs avec un langage et des moyens d'une époque révolue. Pour les dirigeants, au même titre que les entraîneurs et les joueurs, des modifications importantes sont nécessaires dans leur comportement et dans la gestion des affaires du club pour se vêtir d'un nouveau

dynamisme organisé afin d'améliorer tous ses aspects. Cela doit relever d'un ensemble de capacités complémentaires où le culturel, l'intellectuel et le physique se confondent pour intervenir efficacement dans les performances techniques du club. Tous ces efforts et cette transformation d'esprit doivent retenir l'attention du président de club et de ses collaborateurs afin de mieux saisir le rôle de chacun dans le développement du club d'abord et du football national ensuite. Il faut sans doute que l'ensemble de l'édifice football soit révisé, et qu'il ne suffise pas de se contenter de quelques résultats, quoique très importants, de l'équipe nationale pour un replâtrage de circonstance. Nous devons remodeler l'ensemble de l'activité sans rien perdre de tous les acquis, de toutes les forces disponibles, mais au contraire en les réactivant et en les enrichissant sans cesse. Nous devons partir de l'idée qu'il ne s'agit pas seulement de développer la pratique du football, mais de nous préparer à aller vers ce qui a été notre formule au départ : former des joueurs de haut niveau capables de faire partie des équipes très ambitieuses en compétitions officielles. Beaucoup de faits montrent que nous sommes arrivés à un stade où il convient d'engager des moyens nouveaux pour changer les pratiques existantes sur le terrain et en dehors, et éliminer ce qui est dépassé car produit en fonction de nécessités ou de connaissances aujourd'hui périmées ou H. Z. dépassées.


maracanafoot1049