Issuu on Google+

BOUDEBOUZ : «Vahid a fait beaucoup

GUEDIOURA :

de bien à la sélection»

Di Carlo : «Belfodil ? Il a de grandes qualités, mais… »

www.maracanafoot.com

J-1

«Au départ, je ne voulais pas trop y aller en Equipe nationale…»

N° 2340 Mercredi 30 avril 2014 — Prix 20 DA

LES CANARIS EN QUÊTE D’UNE 6e ÉTOILE

USMA

KHOUALED : «ENCORE UN EFFORT ET LE TITRE EST ACQUIS»

BOUCHERIT :

«GAGNER LA COUPE AVEC LE MOULOUDIA RESTE PARTICULIER»

Le Mouloudia veut sa

YAHIA CHERIF : «J’ESPÈRE REMPORTER UNE SECONDE COUPE D’ALGÉRIE»

7

e

CRB

KHELILI : «NE SURTOUT PAS BAISSER LES BRAS»

COUPE

MADI : BOUALI «Je soutiendrai à fond mes équipiers»

«Je veux gagner cette 4e finale AOUEDJ : de ma carrière»  GAOUAOUI : «Le match se jouera sur un détail»

AMROUCHE : «C’est le mental qui fera la différence»

AÏT DJOUDI : «UNE FINALE NE SE JOUE PAS, ELLE SE GAGNE»

USMH

LEMANE :

BABOUCHE

«On fera tout pour réjouir nos supporters»

«FAITES PREUVE D’UNE GRANDE CONCENTRATION SI VOUS VOULEZ GAGNER CETTE COUPE»

«JE VEUX DES GARANTIES»


02 EQUIPE NATIONALE

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

FINALE COUPE D’ALGÉRIE J-1

JSK-MCA

La Kabylie retient son souffle AÏT DJOUDI :

club qui y ont élu leur quartier général. Les rues de la ville, où les couleurs de l’équipe sont déployées aux quatre vents, vivent au rythme de l’événement. Les trottoirs sont Le coach de la JS Kabylie, Azzedine envahis par des vendeurs de fanAït Djoudi, se dit "confiant" puisque ions, tee-shirts, casquettes, son équipe "ne jure que par la victoire", malgré le standing du MC Alger, écharpes et autres bibelots frappés un adversaire qui compte déjà six aux couleurs de la JSK, louée par trophées dans cette épreuve à son des chansons diffusées à grands palmarès. "Notre optimisme provient renforts de décibels par des discdu fait que nous restons sur une victoire dans cette épreuve, contrairejockeys. ment à l'adversaire qui reste sur une A. S.

«UNE FINALE NE SE JOUE PAS, ELLE SE GAGNE»

L’OPÉRATION DE LA VENTE DES BILLETS S’EST DÉROULÉE DANS DE BONNES CONDITIONS

L’opération de la vente des billets d’entrée au stade Tchaker, a débuté, comme prévu, hier matin. Cette opération que tout le monde craignait à Tizi Ouzou, en raison de la polémique, s’est déroulée dans de bonnes conditions, malgré quelques bousculades et de la pression qu’il y avait aux alentours du stade du 1erNovembre qui a été pris d’assaut par des milliers de supporteurs de la JSK. En effet, comme nous l’avions déjà rapporté dans l’édition d’hier, plusieurs supporteurs de la JSK ont passé la nuit à côté du stade du pour être les premiers servis. En effet, comme il fallait s’y attendre, dès l’aube, un véritable rasde-marée humain s’est rué à Tizi Ouzou pour acheter les fameux billets, ce qui a suscité une grande polémique avant même leur vente. En effet, pour éviter tout débordement ou éventuels dérapages lors de la vente, les services de l’ordre de la wilaya de Tizi Ouzou ont mis en place un dispositif de sécurité impressionnant et ont mis en place un très bon plan pour assurer le bon déroulement de la vente des billets qui s’est déroulée dans de bonnes conditions, même si ce n’est pas tout le monde qui a réussi à se procurer le fameux sésame en raison du nombre limité des billets (12 000 pour chaque équipe). «On n’a presque pas fermé l’œil. On était là à 4h du matin pour acheter les billets, car il était hors de question de rater une telle finale. Dieu merci, on a réussi à les acheter et nous sommes contents d’assister à la finale et d’encourager l’équipe. La JSK mérite plus que ça et on espère seulement que nos sacrifices ne soient pas vaines» nous a déclaré un groupe de supporteurs.

L

défaite. Donc, ce sera à eux d'avoir peur de la JSK et non le contraire", a expliqué l'entraîneur à l'APS. "En plus, une finale ne se joue pas, elle se gagne. C'est en tout cas avec cet état d'esprit que nous allons aborder notre match contre le Mouloudia et pour nous, mise à part la victoire, aucun autre scénario n'est envisageable", a-til encore fait savoir.

a finale de la Coupe d’Algérie entre la JSK et le Mouloudia polarise l’actualité en Kabylie, qui ne parle que de cette finale tant attendue entre deux grands clubs algériens. A deux jours seulement de cette finale, les supporteurs de la JSK, dans les quatre coins du pays, notamment dans les villages et les communes de la Kabylie, se préparent activement pour envahir le stade Tchaker de Blida, afin de donner un coup de pousse aux poulains d’Aït Djoudi qui ont besoin du soutien de leurs fidèles supporteurs. Ainsi donc, plusieurs quartiers de la ville de Tizi Ouzou et presque toutes les communes de Kabylie, sont ornées des couleurs du club. Des drapeaux géants et des

banderoles sont accrochés dans les bâtiments et dans chaque quartier. Au fur et à mesure que s’approche le jour de la finale de la coupe d’Algérie de football, demain jeudi à Blida entre la JS Kabylie au MC Alger, l’effervescence gagne en intensité et s'empare des supporters du club phare du Djurdjura, qui se mobilisent pour apporter leur soutien à leur équipe. A Tizi Ouzou, fief traditionnel des adeptes des "Canaris", une ambiance de fête s’installe progressivement en l’honneur de Dame Coupe. Au niveau des différents quartiers de la cité des Genêts, les inconditionnels de la JSK s’affairent, depuis samedi, à peaufiner les préparatifs de cet événement sportif majeur pour hon-

orer Dame coupe comme il se doit. Ce "clasico" est sur toutes les lèvres ces jours- ci, tant cette finale entre deux clubs, connus pour leur rivalité sportive, est inédite dans les annales du football algérien et promet d’être palpitante à plus d’un égard, tant sur le terrain que sur les gradins, et au niveau du moindre recoin du pays où la JSK et le MCA comptent des supporters. La ville est pavoisée aux couleurs vert et jaune. Une banderole géante frappée, en filigrane, à l’effigie du défunt Matoub Lounes, supporter invétéré de la JSK, est accrochée sur le fronton du musée de wilaya, ex-Hôtel de Ville, dont la placette constitue un point de convergence par excellence des supporters du

AOUEDJ : «ON FERA TOUT POUR FAIRE PLAISIR À NOS SUPPORTERS»

L’Oranais de la JSK dit qu’ils feront tout pour procurer de la joie aux supporteurs :  «Nous sommes déterminés à remporter la finale, car nous avons les moyens de gagner. On a une très bonne équipe qui a déjà fait ses preuves cette saison. J’espère que nous serons dans notre jour et atteindrons notre objectif. On sait bien que les supporteurs seront en masse au rendez-vous et des échos de l’ambiance qui règne à Tizi Ouzou, nous parviennent chaque jour. Ils seront d’un grand atout pour nous et nous promettons de nous donner à fond pour gagner cette coupe . J’ai déjà remporté une finale avec la sélection militaire en Egypte et c’est moimême qui avait inscrit le but de la victoire et je ferai tout pour refaire le coup demain pour vivre les mêmes sensations avec la JSK» A. S.

MADI : «Je soutiendrai à fond mes équipiers»

Le milieu de terrain, Aymen Madi, sera absent pour la finale de la Coupe d’Algérie face au MCA vu qu’il souffre d’une entorse à la cheville. Néanmoins, il sera avec son cœur avec ses équipiers qu’il compte soutenir à fond. Il souhaite que son équipe gagne le trophée afin de satisfaire le merveilleux public de la JSK qui ne cesse d’encourager leur équipe. Joint par nos soins, il nous a parlé de cette finale et de ses regrets de rater ce grand rendez-vous face au vieux club algérois .

Alors Aymen où en est votre état de santé ? Je vais mieux merci. Je continue à soigner ma blessure vu que je souffre ces derniers temps de la cheville. J’espère retrouver les terrains dans les plus brefs délais car c’est très difficile d’être loin de son équipe. Je ne lésinerai pas sur les efforts car je veux revenir le plus tôt possible pour aider mon club dans les matchs importants qui l’attendent. Le fait de rater la finale est un peu difficile pour vous, n’est-ce pas!? Croyez-moi, ça me fait très mal de ne pas prendre

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

part à cette finale face au MCA. J’aurai souhaité jouer ce match malheureusement cette blessure m’empêche de participer. C’est le destin et je prends mon mal en patience. Mon souhait c’est de voir mes équipiers gagner cette coupe. On croit savoir que vous rendrez visite à vos équipiers…Comment se présente pour vous le match en lui-même ? Il s’agit d’une finale de la coupe et le match sera très difficile pour les deux équipes. Cependant la victoire sera de notre côté. On a réalisé un très bon parcours et gagner cette coupe sera juste une récompense pour les efforts de toute une saison. Je compte sur mes équipiers pour réaliser la victoire et dédier cette coupe à nos merveilleux supporters. Vos équipiers comptent tout faire pour vous offrir le trophée… L’esprit du groupe reste le point fort de la JSK cette saison et le club a vécu souvent une grande ambiance. Je souhaite une grande réussite à mes équipiers lors de cette finale qu’ils joueront jeudi. Inch’Allah, ils réaliseront un match plein et ils gagneront Dame coupe. Ce sera formidable d’offrir ce trophée à notre public qui est en Or. On vous laisse le soin de conclure… Je saisis cette occasion pour remercier tous ce qui m’ont soutenu, à savoir les dirigeants, les membres du staff technique, mes équipiers. Je suis animé d’une grande volonté pour revenir en force pour satisfaire tout le monde. Entretien réalisé par A. S.


Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 03

COUPE D’ALGÉRIE J-1

LES CANARIS EN QUÊTE D’UNE 6e ÉTOILE

AMROUCHE : «C’EST LE MENTAL QUI FERA LA DIFFÉRENCE»

L’ancien joueur de la JSK des années 90, Rezki Amrouche, nous parle dans cet entretien sur cette finale. Il dit, comme la plupart des spécialistes, que cette finale se jouera sur un petit détail «!c’est une grande finale entre deux grandes équipes, qui ont de l’expérience dans ce genre d’événement. Ça sera une finale difficile pour les deux équipes, qui sont aussi spécialistes en coupe. J’espère que le public Algérien sera gratifié par un bon spectacle qui sera à la hauteur de cette affiche, car on a tendance à assister à des finales moins attractifs ces dernières années. C’est clair que ce genre de matchs se jouent généralement sur des situations standards, soit par un coup franc , ou bien une balle arrêtées. L’équipe la mieux concentrée et plus déterminées durant le match remportera cette finale. Pour le Mouloudia, ils ont Hachoud, qui est fort en balles arrêtées, ainsi Djalit et Bougueche en attaque, ainsi que des joueurs d’expérience tels Besseghir, Aksas pour ne citer que ceux la. La JSK peut aussi compter sur la force des balles arrêtées de Rial, Yesli et son attaquant Ebossé et la fougue de ses jeunes, qui peuvent faire la différence. La plupart des jeunes de la JSK n’ont pas joué déjà une finale, même s’il y a des joueurs d’expérience, ce qui les motivera pour gouter à ce sacre inch’Allah. Voila pour résumer, le match se jouera sur un geste individuel et on s’attend à de bons duels inch’Allah. Je souhaite que la JSK l’emportera, car je suis un ancien joueur et c’est tout à fait normal que j’aie un penchant pour la JSK.

ENTRAINEMENT HIER MATIN SUR LE STADE PRINCIPAL

Les coéquipiers d’Asselah, ont effectué une autre séance , hier matin, sur le stade principal de Tchaker, afin de se familiariser avec cette pelouse qui abritera la finale. Le staff technique a programmé des exercices techniques pour voir le degré de la préparation de chaque élément et avoir une idée plus claire sur les onze rentrants.

Demain soir à Blida, au stade Mustapha-Tchaker plus précisément, la JS Kabylie et le MC Alger se retrouveront pour la troisième fois de la saison, cette fois-ci pour le compte de la finale de la 50e édition de la Coupe d’Algérie.

U

n rendez-vous inédit qui promet du spectacle que ce soit sur le terrain où dans les gradins. Après l’ambiance de l’équipe nationale, la ville des Roses va vibrer demain au rythme de Dame coupe, à l’occasion de la finale entre deux formations mythiques du football algérien. Blida, cette ville, qui est devenue le théâtre des grands rendez-vous footballistiques, abritera demain jeudi à partir de 16h30 un big match qui va, pour la troisième fois cette saison, opposer le club phare du Djurdjura aux Algérois du MC Alger. Un rendez-vous qui s’annonce palpitant et indécis entre deux vieilles connais-

sances. Tous les regards seront donc braqués sur la ville des Roses où deux rivalités s’affrontent pour la première fois dans leur histoire à ce stade très avancé de la compétition. Ce rendez-vous, le troisième cette saison entre les deux clubs, s’annonce âprement disputé, et les 22 acteurs sur le terrain vont se livrer une vraie bataille durant 90 minutes pour s’offrir le titre. Quelque chose de grand va se passer dans quelques heures du côté de la ville des Roses. Si les Kabyles d’Azzedine Aït Djoudi ont réussi à infliger aux Algérois un 3 à 0, lors du dernier face-à-face entre les deux équipes en championnat, les poulains de Fouad Bouali aborderont ce rendez-vous avec la ferme intention de prendre leur revanche même si la compétition n’est pas la même. Poussé par un public kabyle en or, le club phare du Djurdjura aura une belle carte à jouer demain. L’entraîneur Azzedine Aït Djoudi qui semble bien gérer son groupe, affecté par cette défaite inattendue, a mis ses

hommes dans de bonnes conditions psychologiques tout en leur permettant de trouver les ressources nécessaires pour répondre présent face aux hommes de Fouad Bouali qui misent sur le même objectif. Les Jaune et vert, qui restent sur une

défaite, veulent rectifier le tir et revenir demain avec une sixième étoile. Les coéquipiers d’Ebossé sont plus que jamais déterminés à aller chercher ce trophée sur les terres blidéennes. Une mission qui ne s’annonce guère facile pour les camarades du capitaine Ali Rial, mais pas aussi impossible. Avec l’apport impressionnant du douzième homme, le club phare du Djurdjura pourra atteindre son objectif, en s’imposant de nouveau face à son rival mouloudéen. Certes, les débats s’annoncent très disputés, mais vu le bon état d’esprit qui anime le groupe, il sera vraiment difficile d’imaginer les Canaris perdre à Blida. Vainqueur du détenteur du trophée, l'USM Alger, au stade Omar-Hamadi en 16es de finale, le club phare du Djurdjura tentera de refaire le coup demain contre le MC Alger au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Toujours en course pour la deuxième place du championnat de Ligue 1, qualificative à la Ligue des champions d'Afrique, les camarades du capitaine Ali Rial aborderont ce rendezvous avec un léger ascendant psychologique sur leur adversaire qui éprouve quelques difficultés sur le plan offensif. R. S.

LES GUICHETS DU STADE DU 1ER-NOVEMBRE PRIS D’ASSAUT TÔT LE MATIN L’opération de la vente des billets de la finale de la Coupe d’Algérie

entre le MC Alger et la JS Kabylie a eu bel et bien lieu hier au stade du 1er -Novembre de Tizi Ouzou. Concernant le quota réservé à la JS Kabylie, ills étaient sur place dès les premières heures de la journée d’hier, les inconditionnels des Jaune et Vert ont crée une ambiance extraordinaire tout au tour du stade de Tizi Ouzou. Des centaines de supporters de cette formation phare du Djurdjura ont pris d’assaut les guichets du stade du 1er-Novembre, hier matin, pour l’achat des billets de la finale de cette très populaire compétition nationale, prévue demain au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Entamée à 9h, le quota mis en vente s’est écoulé en l’espace de quelque temps seulement, alors qu’une grande partie des inconditionnels des Jaune et Vert ne s’était pas procuré le fameux sésame.

Gaouaoui : «Le match se jouera sur un détail»

L’ex-gardien international, Lounès Gaouaoui, nous parle dans cet entretien de la grande finale de la Coupe d’Algérie demain entre le MCA et la JSK. Il estime que ce match se jouera sur de petits détails. Gaouaoui souhaite que son club de toujours remporte le titre. Il nous a parlé également de la finale de la Coupe perdue en 2004 face à l’USMA. Alors Lounès une finale de coupe d’Algérie MCA-JSK comment voyez-vous ce rendezvous!? C’est un grand match qui opposera deux grands clubs du championnat national. Ce match sera une grande partie du football demain. La coupe a toujours un charme particulier et j’estime que le match de demain ne sera pas différent. J’ai déjà disputé des finales de la Coupe d’Algérie et de la CAF et croyezmoi que jouer une finale de la coupe a toujours un charme particulier. La rencontre sera très difficile n’est-ce pas!? Exactement. Les matchs de coupe ont un goût particulier car les matchs sont souvent serrés. Ce genre de

match se joue souvent sur de petits détails et même de petits clubs ont réussi à faire sortir de grands dans la compétition de la coupe. C’est ça le charme de la coupe et même pour le match de demain, je devine qu’il se jouera sur un petit détail aussi. Pour ceux qui ne le savent pas, vous avez raté trois finales de la coupe d’Algérie notamment celle de 2004 où vous étiez titulaire, vous vous souvenez certainement de cette finale… Effectivement, j’ai raté trois fois la Coupe d’Algérie. Je me souviens très bien de cette finale en 2004 que nous avons perdue par penalties. Nous avons réussi un grand match ce jour-là, toutefois, on n’était pas chanceux dans la série des tirs au but. La chance a souri à l’USMA qui a gagné par 6 penalties à 5 si mes souvenirs sont bons. On possédait à l’époque une grande équipe ce qui nous a permis de gagner la coupe de la CAF à trois reprises. Le fait de jouer six ans de suite avec presque le même effectif nous a permis de gagner trois coupes de la CAF. En tant qu’ex-gardien international, quels sont les conseils que vous donnerez à Asselah ou Mazari en prévision de cette finale!? Je leur demande d’être lucide et de se concentrer tout au long de la rencontre. Ce sont deux très bons gar-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

diens qui possèdent beaucoup de qualités. Je les connais et celui qui jouera doit être concentré car comme je vous l’ai dit ce genre de match se joue sur de petits détails. On vous laisse le soin de conclure… J’espère qu’on assistera à une grande partie de football demain et que le meilleur gagne. Il s’agit d’une finale de la coupe d’Algérie et mon souhait c’est d’assister à une grande fête de football. Que ce match soit une grande fête! Entretien réalisé par Ali S.

ULTIME SÉANCE CET APRÈS-MIDI

Les Canaris effectueront leur dernière séance d’entrainement cet après midi , en principe à Béni Messous. Une dernière séance qui sera une occasion pour mettre les derniers réglages et donner les derniers consignes aux joueurs. A la fin de la séance, le staff technique communiquera la liste des 18 joueurs concernés par le match, sachant qu’il y 21 joueurs actuellement en regroupement. Donc, il y aura deux éléments qui seront sacrifiés.


04 MOBILIS LIGUE UNE

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

COUPE D’ALGÉRIE J-1

LORS D’UNE CONFÉRENCE DE PRESSE TENUE HIER À BLIDA

JSK-MCA

BOUCHERIT : «REMPORTER LA COUPE AVEC LE MOULOUDIA EST PARTICULIER»

Antar Boucherit, qui avait perdu la Coupe d’Algérie en 2007 contre le Mouloudia d’Alger, quand il évoluait sous les couleurs de l’USMA, espère que cette fois-ci, il ne sera pas privé d’une consécration. « Je n’ai toujours pas digéré la perte de la Coupe d’Algérie en 2007 face au Mouloudia, mais j’espère que ce jeudi, j’aurai l’honneur de la remporter avec le doyen des clubs algériens, car ce sera très particulier de gagner un titre avec ce grand club ».

YAHIA CHERIF : «J’ESPÈRE GAGNER UNE SECONDE COUPE D’ALGÉRIE»

Pour Sid Ali Yahia Cherif, qui a déjà gagné la Coupe d’Algérie avec la JS Kabylie en 2011, ce sera un match très spécial pour lui, étant donné qu’il va retrouver son ancienne équipe. Mais comme il représente actuellement le Mouloudia d’Alger, il tient à ce que sa première expérience avec ce club soit bouclée par une Coupe d’Algérie. «C’est vrai que j’ai déjà eu l’honneur de gagner la Coupe d’Algérie en 2011 avec la JSK, mais je suis convaincu que ce sera complètement différent avec le Mouloudia, surtout que c’est ma première saison avec ce club. Et personnellement, j’espère étoffer mon palmarès par une seconde Coupe d’Algérie et graver mon nom dans l’histoire du doyen des clubs algériens ». Propos recueillis par Youcef R.

BOUALI

«Je veux gagner cette 4e finale de ma carrière»  Le premier responsable technique du Mouloudia d’Alger, Fouad Bouali, a tenu hier matin un point de presse au quartier général de l’équipe mouloudéenne, sis à l’hôtel des Roses de Blida.

A

ccompagné de son adjoint Pascal Faure et de Sid Ali Yahia Cherif, le conférencier s’est penché sur la finale que jouera son équipe demain face à la JSK. Tout en réitérant son souhait de remporter cette Coupe avec le doyen des clubs algériens, Fouad Bouali a avoué la difficulté de la mission de son équipe qui sera confrontée à un gros morceau. «Ce qui est certain, c’est qu’on aura droit à une belle finale qui va mettre aux prises deux grandes équipes du championnat. Ce sera, d’ailleurs, l’occasion pour que l’on concrétise notre objectif qui consiste à remporter cette Coupe d’Algérie, surtout que le Mouloudia l’a perdue l’année passée. D’ailleurs, mes joueurs sont déterminés à faire de leur mieux pour terminer cette partie dans la peau du vainqueur, surtout qu’ils tiennent à se racheter de la finale perdue l’année passée face à l’USMA. Donc, l’idéal serait de gagner ce match et offrir le trophée au Mouloudia et à son merveilleux public».

«CE SERA UN VRAI GÂCHIS DE PERDRE CETTE FINALE APRÈS TANT DE SACRIFICES»

Comme à son habitude, Fouad Bouali jouera la carte de la motivation, en soulignant le fait que toute l’équipe se doit de se donner à fond pour remporter cette Coupe, surtout que le parcours fut dur pour que le Mouloudia ait pu atteindre cette finale. «On a consentis de gros efforts pour atteindre cette finale, et rien qu’en se rappelant des matchs difficiles que nous avons joués, notamment en déplacement, cela est largement suffisant pour motiver toute l’équipe pour qu’elle aille au bout de son objectif. Cela me mène à dire que tout le

monde est mobilisé pour remporter cette Coupe, surtout que les joueurs seront les acteurs de cet événement de grande envergure, et c’est à eux de faire ce qu’il faut sur le terrain du stade Tchaker pour battre la JSK et offrir au Mouloudia une septième Coupe d’Algérie. Pour moi, ce sera un vrai gâchis de perdre cette finale après tant de sacrifices», a lancé le coach des Vert et Rouge.

«CETTE FINALE SE JOUERA SUR DES DÉTAILS»

«Face à l’importance de cette rencontre, il est certain qu’aucune équipe ne prendra de risques, et je m’attends d’ailleurs à un match difficile et serré, et ce sera difficile de faire la différence de manière aisée. Mais je dirai que cette finale se jouera sur des détails, et j’espère que mon équipe réussira à trouver la faille le plus tôt possible pour que la suite de la partie soit plus facile et non pas le contraire», soulignera Fouad Bouali qui s’attend à ce que ses attaquants répondent présents lors de ce rendez-vous capital pour le Doyen,*

«ÇA NE SERT À RIEN DE PENSER À LA FINALE DE L’ANNÉE PASSÉE»

Interpellé au sujet de la finale perdue l’année passée par le Mouloudia, l’entraîneur de ce dernier a tenu à faire baisser la pression en évitant de revenir sur ce qui s’était passé lors de la dernière finale animée par le MCA. «Concernant la finale de l’année passée, je préfère ne pas en parler, surtout que je n’étais pas dans l’équipe, donc ça ne sert à rien de parler de cette finale perdue. Comme nous avons une finale à jouer face à la JSK,! nous sommes concentrés uniquement sur cette rencontre et rien d’autre, surtout que nous sommes si près du but, et on n’a pas le droit de le rater.»

«J’OPTERAI POUR LES JOUEURS LES PLUS EN FORME»

En répondant à une question relative au onze de départ qui abordera le rendez-vous de

demain, Fouad Bouali n’est pas allé par quatre chemins, et il s’est contenté de dire: «À l’instar de tous mes joueurs, je veux gagner cette quatrième finale de ma carrière, ce qui fait que j’opterai pour les joueurs les plus en forme lors de cette finale que tout le monde veut gagner. Ce qui est certain, c’est que l’équipe type est dans ma tête, et je l’annoncerai lors de la dernière réunion technique que je tiendrai la veille de la rencontre.»,

«J’AI PASSÉ AU CRIBLE LA JSK, ET J’AI MON IDÉE SUR CETTE ÉQUIPE»

Tout en indiquant que cette finale sera une petite finale entre le Mouloudia et la JSK qui se sont rencontrés à deux reprises en championnat, où chaque équipe a remporté une manche, Fouad Bouali confiera au parterre de journalistes présents lors de sa conférence de presse qu’il a déjà sa petite idée sur son adversaire de ce jeudi, et qu’il a préparé son plan d’attaque pour que le Mouloudia puisse avoir le dernier mot.! «J’ai passé au crible cette équipe de la JSK, et je connais ses points forts ainsi que ses points faibles, ce qui fait que j’ai une idée bien précise sur cet adversaire qui ne sera pas facile à manier, mais j’espère que mes joueurs sauront comment tirer leur épingle du jeu. Mais comme j’ai mis l’accent sur l’aspect psychologique tout au long de la préparation de cette finale, j’espère que mon équipe tiendra le coup car ce facteur jouera un rôle important dans ce genre de confrontations. !En tout cas, j’espère que mes joueurs, notamment les attaquants, réussiront à débloquer la situation pour mener le Mouloudia vers une consécration qui demeure un objectif commun», a conclu Fouad Bouali lors de sa conférence. Youcef R.

BABOUCHE

L’EX-CAPITAINE DU MOULOUDIA MONTRE LA VOIE À SES ANCIENS CAMARADES

«FAITES PREUVE D’UNE GRANDE CONCENTRATION SI VOUS VOULEZ GAGNER CETTE COUPE !»

Pour l’un des acteurs de la finale de la saison passée, et celui qui a remporté les deux précédentes coupes d’Algérie avec le Mouloudia d’Alger, qui n’est autre que l’ex-capitaine, Reda Babouche, ce dernier espère que ses anciens coéquipiers soient à la hauteur des attentes lors du rendezvous de demain, et de faire le maximum pour offrir au Mouloudia un septième trophée. «Ce sera un match difficile pour les deux équipes, surtout pour la JSK qui sort d’une lourde défaite face au RCA, et il est certain que le fait d’avoir encaissé quatre buts lors de cette rencontre, cela affectera les joueurs de la JSK. Mais comme il s’agit d’une finale, on aura certainement droit à un match équilibré entre les deux équipes qui vont animer cette rencontre, étant donné qu’il y aura un trophée à la clé, donc il faut s’attendre à

un match très engagé des deux côtés. En tout cas, je pense que l’équipe qui sera la mieux concentrée sur son sujet aura le dernier mot», a indiqué Babouche dont sa suspension est sur le point de prendre fin. Interrogé sur le détail qui pourrait faire la différence lors de cette finale inédite, l’ex -international sommera les joueurs de faire preuve de concentration et d’une rage de vaincre pour venir à bout de la coriace équipe de la JSK. «Pour ce genre de confrontations, il n’y a pas de conseils à donner, surtout quand on sait que le Mouloudia dispose d’un groupe expérimenté. Toutefois, je dirai aux joueurs de faire preuve d’une grosse concentration du début jusqu’à la fin de la finale, car dans le football, il ne faut en aucun cas laisser place au hasard, surtout que jouer une finale de Coupe d’Algérie avec le

Mouloudia d’Alger est un événement particulier, notamment pour les jeunes joueurs qui composent l’effectif mouloudéen, mais j’espère qu’ils seront à la hauteur des attentes et offriront une septième Coupe d’Algérie au doyen des clubs algériens». Pour conclure son intervention, Réda a mis l’accent sur le soutien des supporters mouloudéens qui jouera un grand rôle lors de cette huitième finale que jouera le Mouloudia. «Les supporters du Mouloudia n’ont plus besoin d’être présentés, puisqu’ils ont confirmé à maintes reprises leur fidélité à leur équipe du cœur. Et je ne doute pas qu’ils vont se déplacer en masse à Blida pour soutenir le club lors de cette finale tout au long de cette rencontre, et cela aura inévitablement un impact plus que positif sur le groupe mouloudéen!». Y. R.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 05

FINALE COUPE D’ALGÉRIE J-1 IL JOUERA DEMAIN SA HUITIÈME FINALE

JSK-MCA ULTIME SÉANCE AUJOURD’HUI À L’ANNEXE DU STADE TCHAKER

L’équipe du Mouloudia d’Alger effectuera cet après-midi, sa dernière séance d’entraînement sur la pelouse du terrain annexe du stade Mustapha-Tchaker de Blida. Cette séance de travail se déroulera à huis clos, car le staff technique mouloudéen tient à garder au secret son plan d’attaque avec lequel il tient à remporter la Coupe d’Algérie. Pour rappel, même lors de la séance d’hier après-midi, les coéquipiers de Hocine Metref se sont entraînés sur le terrain principal qui abritera la finale.

LA LISTE DES 18 SERA ANNONCÉE CE SOIR

Concernant la liste des 18 joueurs qui seront convoqués pour la finale, elle sera connue ce soir, à l’issue de la dernière séance de travail qui se déroulera sur le terrain annexe du stade Mustapha-Tchaker.

UNE PREMIÈRE POUR FAURE, ZEGHDANE, BELLAID, FABRE, DIBI ET LAVASSA

Contrairement à un bon nombre de joueurs qui ont déjà pris part à une finale de coupe d’Algérie. Les Bellaid, Zeghdane, Dibi, Lavatsa ainsi que Fabre et l’entraîneur adjoint Pascal Faure, s’apprêtent à vivre cet événement de grande envergure pour la première fois. Ils sont tous impatients de voir de plus près l’ambiance qu’il y aura au stade Mustapha-Tchaker de Blida.

Le Mouloudia veut sa septième ETOILE

Il y a une année, jour pour jour, le Mouloudia perdait sa septième finale de Coupe d’Algérie face à l’USM Alger.

la saison passée. Et rien qu’à voir la grosse détermination et surtout la rage de vaincre dont ils font preuve, cela reflète que les Vert et Rouge tiennent à concrétiser l’objectif d’offrir au Mouloudia et surtout à ses supporters, la septième Coupe d’Algérie de son histoire.

L

e Mouloudia d’Alger alignera demain sa seconde finale de suite, et la huitième de son histoire, face à la JS Kabylie, au stade MustaphaTchaker de Blida. Cette finale inédite qui mettra aux prises les deux clubs les plus titrés du pays, s’annonce plus que décisive pour les Vert et Rouge qui ne jurent que par la victoire qui sera sy-nonyme de sacre, et ce, afin de se racheter de la finale perdue le 1er mai 2013. Les joueurs sont conscients de la lourde responsabilité qui pèse sur leurs épaules, tout en sachant qu’ils n’auront pas la mission facile face à une équipe de la JSK qui carbure bien cette saison, et qui vise à son tour une sixième Coupe d’Algérie. Les Aksas et consorts font preuve d’une grosse détermination pour venir à bout des Canaris et mener le Mouloudia vers une nouvelle consécration en Coupe d’Algérie, sept ans après que Fodil Hadjadj l’eut fait en inscrivant le but victorieux face à l’USM Alger.

GAGNER POUR OUBLIER LA FINALE DE L’ANNÉE PASSÉE

Contrairement aux Boucherit, Yahia Cherif et Zeghdane qui joueront leur première finale avec le Mouloudia d’Alger, les

BOUALI A GALVANISÉ SON GROUPE ET VEUT SON PREMIER TITRE

anciens, à l’instar des Bouguèche, Djallit, Djemili et autres Ghazi et Hachoud tiennent à ce que cette finale soit la bonne, et se termine par une victoire qui leur permettra de décrocher leur pre-

mier titre avec le doyen des clubs algériens. D’ailleurs, les joueurs sont tous unanimes par rapport à un rachat lors de cette finale, car ils savent très bien que l’unique option qui effacera la débâcle de

De son côté, l’entraîneur Fouad Bouali qui jouera sa seconde finale de Coupe d’Algérie en tant qu’entraîneur, puisqu’il avait perdu celle de l’exercice 2007/2008, face à la JSM Béjaïa, quand il était à la tête de la barre technique du Widad de Tlemcen. Et comme cette finale est l’occasion idéale pour qu’il décroche son premier titre dans sa carrière d’entraîneur, le natif de Tlemcen espère un heureux dénouement au coup de sifflet final qui sera donné par l’arbitre Mohamed Bichari. Pour ce rendez-vous, il a mis les bouchées doubles sur l’aspect psychologique, car il sait très bien que ce facteur jouera un rôle déterminant dans ce genre de rendez-vous. Et vu que personne ne pourra nier le fait que Bouali se débrouille assez bien quand il s’agit de travail psychologique, il a su comment motiver son groupe et le mettre d’ores et déjà dans le bain de la finale qui se jouera demain à partir de 16 h 30. Youcef R.

L’OPÉRATION A DÉBUTÉ TRÈS TÔT HIER MATIN

10.000 BILLETS ÉCOULÉS EN UN TEMPS RECORD

C

omme prévu, l’opération de vente des billets de la finale de la Coupe d’Algérie s’est faite hier matin, au niveau de trois guichets du stade Omar-Hamadi de Bologhine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette opération tant attendue par les supporters du Mouloudia d’Alger s’est faite dans de très bonnes conditions, sans que le moindre incident ne soit survenu, ce qui est rare surtout quand on sait qu’il s’agit d’une finale qui sera animée par le club le plus populaire du pays. D’ailleurs, ceux qui s’attendaient à la répétition de la même pagaille que celle de l’année passée, ont eu droit à un tout autre scénario, ce qui a étonné même le service d’ordre qui n’ont pas eu du pain sur la planche, bien au contraire. Et il faut dire que le choix fait par le président du Mouloudia, Boudjemâa Boumella en désignant six employés du club pour se charger de la vente des billets, aura été judicieux, surtout que les concernés ont fait preuve d’une grande efficacité, malgré la lourde responsabilité dont ils ont hérité.

supporters étaient déjà sur place, mobilisés dans les alentours des guichets du stade Omar-Hamadi de Bologhine, et les premiers arrivés étaient les premiers servis, mais chaque supporter n’avait droit qu’à cinq billets, pas plus. Contrairement à l’année passée, qui a vu une énorme pagaille au niveau des guichets du stade du 5-Juillet cette année, on a eu droit à un tout autre scénario, caractérisé par une meilleure organisation, bien que le nombre de billets mis en vente dans les guichets du stade Omar-Hamadi de Bologhine était de 10  000. Mais tout s’est bien passé, puisque aucun incident ou accrochage entre les supporters et les forces de l’ordre déployés dans les alentours du stade, n’a été signalé.

LES VENTES ONT DÉBUTÉ À 7 H ET PRIS FIN À 9 H 15

Bien que la direction du Mouloudia d’Alger n’ait eu droit qu’à un quota de 12 000 billets, à l’instar de son homologue, la JSK, ce qui est à retenir, c’est que sur les 12  000 billets obtenus, il n’y a eu que 10  000 qui ont été vendus hier. La cause est simple, sur ordre du président Boudjemâa Boumella, il a été

Alors qu’elle était prévue vers 8 h 30, la direction mouloudéenne a préféré prendre les devants, en avançant l’horaire du lancement des ventes à 7 h du matin. Malgré cela, les

LES 2.000 BILLETS RESTANTS SERONT DISTRIBUÉS ENTRE LA SONATRACH, LES SPONSORS, LES JOUEURS, AINSI QUE LES EMPLOYÉS DU CLUB

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

décidé de laisser 2 000 billets de côté, afin de les distribuer pour les employés de la Sonatrach, à l’instar des membres du conseil d’administration, ainsi que les proches des dirigeants du club. Pour le reste, il est prévu de donner trois billets pour chaque joueur, sans oublier les sponsors majeurs du club, à l’instar de Djezzy et l’équipementier Joma. Une fois que toutes ces parties auront obtenu leur part de billets, le reste sera réparti entre les actuels employés de la villa, soit ceux qui s’occupent des différentes catégories du club.

1.400 DA LE PRIX DU BILLET AU MARCHÉ NOIR !

Ce n’est un secret pour personne : à chaque fois qu’il y a un événement de cette envergure, les opportunistes ne ratent jamais l’occasion pour se faire des sous. Ce qui est le cas actuellement, puisqu’une bonne partie des revendeurs à la sauvette se sont procurés un bon nombre de billets pour les revendre pour les supporters qui n’ont pas eu la chance d’acheter des tickets hier dans les guichets du stade Omar-Hamadi de Bologhine. Et selon les échos qui nous sont parvenus, le prix des billets a atteint la barre des 1  400 DA au marché noir, et tout laisse croire que ce prix pourrait augmenter à l’approche de la finale. Youcef R.


06 MOBILIS LIGUE UNE

USMA

MAZOUZI RÉTABLI

Le gardien Mazouzi qui avait un petit bobo au doigt, s’est complètement rétabli de cette petite blessure, d’ailleurs, il s’est entrainé le plus normalement du monde avec le groupe lors de la séance de reprise de lundi après midi.

UNE AMBIANCE FORMIDABLE AUX ENTRAINEMENTS

Les résultats positifs de l’équipe, qui s’est rapprochée du titre de champion d’Algérie, se sont répercutés sur l’ambiance du groupe. Les joueurs travaillent dans la joie et la sérénité, ce qui a permis au staff technique d’appliquer facilement, son programme . Les coéquipiers de Djediat sont décidés à continuer sur cette voie pour battre tous les records.

DU TECHNICOTACTIQUE AU MENU

La séance d’entrainement effectuée hier à Bologhine, a été réservée au volet technico tactique. L’équipe effectuera ce matin une autre séance, également à Bologhine. A. L.

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

Velud

bien parti pour rester A l’approche de la fin de saison, beaucoup de spéculations tournent autour de l’avenir de l’entraineur Hubert Velud, mais ce dernier n’a pour le moment pas tranché sur son avenir sportif, mais selon nos informations, il est bien parti pour continuer l’avenir à l’USMA, surtout si on prend en considération son parcours exceptionnel, depuis qu’il a pris en main la barre technique des Rouge et Noir.

C

e qui renforce la thèse de son maintien c’est sa dernière déclaration faite à l’issue du match remporté contre le CRBAF, samedi dernier, où il a révélé qu’il a discuté avec le vice-président Rebouh Haddad sur son avenir sportif et sur la possibilité de rempiler, mais que pour l’instant, rien n’a été fait d’une manière officielle. En confirmant les discussions avec la direction des Rouge et Noir, il est clair que les intentions des responsables usmistes se dirigeant vers la stabilité, surtout lorsque l’on sait, qu’ils ont un projet sérieux qu’ils veulent le concrétiser à l’avenir, et qui est celui de disputer une champion’s league africaine, la saison

prochaine, mais cette ernière, demande des moyens humains et financiers. Maintenir Vélud dans son poste reste une des priorités des responsables de l’USMA, eu égard aux compétences du technicien Français, qui a prouvé sa valeur et son savoir faire depuis qu’il a intronisé la barre technique usmiste avant la fin de l’année passée.

LES EXIGENCES DU TECHNICIEN FRANÇAIS

Lorsqu’il a succédé à son compatriote Rolland Courbis, au mois de novembre passé, l’ex entraineur de l’ESS n’était pas en position de force, surtout qu’il était sans club. En acceptant de signer jusqu’au mois de juin pour un salaire de 13000 euros, Hubert Vélud savait qu’il avait un grand challenge à relever et qu’il était primordial pour lui de relever le défi. Progressivement, la mayonnaise a pris forme et les résultats n’ont pas tardé à arriver. Réussissant une série extraordinaire de victoires, les Usmistes se retrouveront en tête du classement, qu’ils ne vont plus lâcher. A 5 journées de la fin de la saison, les Usmistes ont presque assuré le titre du championnat, puisqu’ils devancent leur poursuivant immédiat

l’ESS, de 11 points, une marge sécurisante qui leur permet d’envisager la suite du parcours avec sérénité. Lorsque Vélud a pris l’équipe, son objectif était de qualifier l’USMA pour la champion’s league africaine, c’est-à-dire décrocher la seconde place en fin de saison, mais le coach français a réussi beaucoup plus, en insufflant un nouveau élan à l’équipe qui est sur une voie royale pour arracher le championnat. Pour Vélud, tout effort mérite une revalorisation de salaire, c’est pour cela qu’il veut tout d’abord, revoir son salaire, à la hausse, et avoir aussi, l’effectif qu’il faut pour bien aborder, la champion’s league africaine.

TOUT VA S’ÉCLAIRCIR DANS LES PROCHAINS JOURS

Pour ce qui est de Vélud , on devrait voir plus clair dans les prochains jours, mais tout porte à croire, qu’un accord sera trouvé entre lui et la direction usmiste, ce qui lui permettrait de poursuivre l’aventure avec l’USMA, un club qui a beaucoup d’ambitions et qui veut jouer toutes ses chances dans la champion’s league africaine, la saison prochaine. Amine Larbi

Khoualed : «Encore un effort et le titre est acquis» Le capitaine de l’USMA, Nacer Khoualed, reste l’un des pions essentiels de la formation des Rouge et Noir. L’international considéré comme le joueur le plus ancien de l’équipe a beaucoup contribué cette saison dans le parcours formidable des Algérois. Il nous parle, dans cet entretien du secret de la réussite de son équipe et de son rendement constant durant la saison. Avec la victoire décrochée contre le CRBAF, est ce qu’on peut dire que l’USMA est championne ? Mathématiquement, on n’est pas encore champions, il nous reste encore 4 points à engranger pour assurer cet objectif. Vous avez quand même une avance confortable de 11 points sur l’ESS, ce qui vous met à l’abri de toute mauvaise surprise ?

Je dirai que nous avons 90% de chances pour décrocher le titre, il suffit maintenant de gérer les prochaines rencontres pour assurer le sacre. Justement, comment expliquez-vous le parcours formidable de cette saison ? Au début de saison, on s’est mis comme objectif, le titre. Lors de la phase aller, les choses étaient un peu serrées, puisqu’en plus de l’ESS, il y avait la JSK et le MCA qui jouaient les premiers rôles, mais à la phase retour, on a appuyé sur le champignon pour faire la différence. Comme on dit, l’appétit vient en mangeant, on a réussi à prendre le large sur nos poursuivants immédiats. En tant que capitaine et le joueur le plus ancien de l’équipe, quel est le secret de cette réussite ? Je pense qu’en plus de la qualité de notre effectif, l’esprit de solidarité et la détermination des joueurs ont contribué à ce par-

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

cours formidable, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, on joue de la même façon et avec le même état d’esprit . Il ya également la touche incontestable de Vélud ? L’entraineur Vélud a poursuivi le travail de Courbis, car il ne faut pas oublier qu’il a offert la saison dernière la coupe d’Algérie et la coupe arabe à l’équipe. Pour revenir à Vélud, je pense qu’il a su libérer les joueurs et apporter son expérience. Sa touche est visible, il faut également mettre en valeur le travail des autres membres du staff technique, en l’occurrence, Dziri, Zeghdoud et Belmellat . Vous allez accueillir ce samedi le MCO. Comment se présente ce match ? Il se présente sous de bons auspices. On est en train de le préparer sérieusement dans le but de décrocher la victoire et poursuivre ainsi notre belle série. Entretien réalisé par Amine Larbi


MOBILIS LIGUE UNE 07 DANS LE CAS OÙ CHAREF DÉCIDERAIT DE PARTIR Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

LES HARRACHIS veulent Djamel Menad

Certains dirigeants de l’USMH ne veulent pas rester les bras croisés pour bien préparer la saison prochaine, et pour cela, ils ont commencé à entamer des pourparlers avec les joueurs en fin de contrat pour essayer de les convaincre à rempiler. A noter que le nombre de ces joueurs a atteint le chiffre sept, ce qui constitue l’ossature de l’équipe.

A

ussi, le sujet ô combien important, du coach Charef, lequel on donne partant, ce qui a obligé les responsables du club harrachi à s’assurer de la décision de leur entraineur, pour la saison prochaine, mais sa reponse tarde toujours à venir, lui qui ne cesse de donner des signes à vouloir quitter le club. Et face à cette situation, les dirigeans harrachis préparent déjà un plan B, en cas où Charef quitterait le club en fin de saison, afin de préserver la sérénité du groupe, et du coup, certains annoncent le nom de Djamel Menad, pour le remplcer, lui qui a purgé sa suspension et sera prêt à prendre les commandes du club,

mais tout dépendra de la décision de Charef. D’un autre côté, la direction harrachie, aimerait bien associer un adjoint à Charef s’il envisagerait de rempiler, surtout, quand il s’agit de décisions administratives, d’ailleurs , c’est ce qui a beaucoup fragilisé la position de Laib, auaparavant, devant les supporters et les joueurs. Une affaire, donc, à suivre de prés.

Mais comme tout le monde le sait, l’entraineur en chef harrachi, exerce trop de pression sur l’administration, et ce, à l’approche de chaque fin de saison, en parlant d’eventuels contacts avec d’autres clubs, histoire de mettre les dirigeants de l’USMH, devant le fait accompli, mais il finira toujours par rester, car il ne trouvera pas un club, autre que l’USMH, qui lui donnerait toute cette liberté de manoeuvre, que ça soit sur les choix de joueurs ou sur les lieux de préparation. Lotfi S.

LE CRB RÉITÈRE SON INTÉRÊT POUR LEMANE

Selon des sources très bien informées des affaires courantes des Jaune et Noir, le CRB a, encore une fois, émis le voeu de recruter le gardien harrachi, Limane, qui sera en fin de contrat à partir de juin prochain, une chose qui a poussé les dirigeants harrachis, à entrer en pourparlers directs avec le gardien en question, et essayer de le convaincre, pour rempiler avec les Jaune et Noir, pour la saison prochaine. Mais la situation dudit joueur, au sein de l’USMH, lui qui ne joue pratiquement plus, en présence de Doukha, faciliterait son départ, et selons des échos, Lemane aurait exigé une place de titulaire, pour rester Harrachi.

Lemane : «Je veux des garanties»

EN AMICAL

USMH 4 - BEN AKNOUN 3 Les poulains de Chare

f ont surpa tion de Benaknoun, sur le score ssé hier en amical, la formaune rencontre qui s’est jouée au de quatre buts à trois, dans les buts harrachis ont été inscr stade de Lavigerie. En effet, Younes, Belkaroui sur penalty, its, respectivement, par cette belle confrontation amica Hatabi et El-Amali. A noter que er son prochain match du chamle, a permis au club, de préparpionnat, face au MCA .

Quel est l’état de votre blessure ? Mon état de santé s’est beaucoup amélioré, je ne ressens plus de douleurs et je serai de retour aux entrainements, trés prochainement. Seriez-vous présent face au MCA ? Non je ne le pense pas, je veux revenir en puissance, et donc, je ne veux pas m’aventurer, tout se décidera la semaine prochaine et le dernier mot revient au staff médical et l’entraineur en chef, aussi, je crois qu’il est tôt de parler de ma participation pour cette rencontre. On a su que vous aviez discuté avec les dirigeants de l’USMH, avez-vous abouti à un accord ? Oui j’ai rencontré un dirigeant de l’USMH et on a parlé sur ma prolongation de contrat, et me concernant, j’étais clair, je ne suis pas contre l’idée de rempiler, mais j’ai des conditions, à

EL-AMALI EN MENEUR DE JEU À LA PLACE DE BOUMECHRA

Cette rencontre a connu, aussi, l’absence du meneur de jeu, Salim Boumechra, qui s’est absenté hier pour des raisons personnelles, et du coup, le coach a choisi El-Amali, pour l’animation du jeu .

LES TUNISIENS AFFIRMENT QUE BELKAROUI A SIGNÉ POUR TROIS ANS AU PROFIT DU CLUB AFRICAIN

CHAREF POURRA-T-IL QUITTER LE CLUB ?

Le deuxième gardien des Jaune et Noir, Lemane, qui est sur les tablettes du CRB, a affirmé qu’il n’est pas contre l’idée de rester au sein du club harrachi, mais à condition, qu’il soit rassuré, en ayant toutes les garanties concernant sa titularisation, la saison prochaine et ajoute qu’il est temps pour lui de jouer comme titulaire pour ne pas revivre les précédents scénarios.

USMH

leur tête, avoir des garanties sur ma situation dans le club, la saison prochaine, car je ne veux plus rester sur le banc, et je veux faire partie de l’équipe type de l’USMH. Apparemment, le CRB aimerait bien vous recruter, n’est-ce pas ? Tout à fait, j’ai eu des contacts avec ce préstigieux club, et d’autres clubs, aussi, mais pour moi, la priorité va toujours pour mon club de toujours, l’USMH, malgré que l’offre du CRB reste intéressante, car je veux, d’abord, voir avec mon club et ensuite on verra mieux. On peut dire que vous seriez Harrachi la saison prochaine ? Je l’espère bien, mais tout dépendra aussi des négociations entre mon manager et les dirigeants de l’USMH et je souhaite que les deux parties trouveront un terrain d’entente. Entretien réalisé par Lotfi S.

HENDOU REVIENT ET AMADA SUR LE BANC Jaune et contexte, le milieu de terrain des

Dans le même u parmi l’effectif type, avec Noir, à savoir Hendou, est reven n, tandis qu’Amada, est Ait Ouameur dans la récupératioqui confirme qu’Amada ne resté sur le le banc, une chosei le groupe qui affrontera le sera, probablement pas, parm journée de ligue un. Mouloudia, lors de la prochaine

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Selon la presse tunisienne, proche du club africain, l’axe central harrachi, à savoir Hichem Belkaroui, aurait signé un contrat de trois ans, au profit du club africain, afin de couper la route aux autres clubs, qui veulent enrôler ce joueur en question, ce qui rendra la relation très tendue, entre le joueur et son administration, surtout que ce dernier est toujours lié par contrat avec l’USMH, et ce, jusqu’à 2015. Seulement , on croit savoir que Belkaroui est trés décidé à changer d’air. Donc, un autre scénarion comme celui de Bounedjah, est en vue.

ZIANE ET AMER YAHIA TOUJOURS ABSENTS

Il faut savoir aussi que les deux joueurs harrachis, Ziane et Amer Yahia, n’ont pas joué la rencontre amicale face à Benaknoun, en raison de leurs blessures respectives, et ne seront donc pas d’attaque contre les Mouloudéens.

LE MANAGER DE AZZI ET LEMANE A NÉGOCIÉ AVEC BENSEMRA

Le manager de Azzi et Lemane, Bensemra, est entré en pourparlers directs avec les dirigeants harrachis, qui veulent dores et déjà discuter avec leurs joueurs, en fin de contrats, pour ne pas commettre les même erreurs de la saison passée .


08 MOBILIS LIGUE UNE

LES DIRIGEANTS PRÉPARENT DÉJÀ LA SAISON PROCHAINE

JSMB

LA PRÉPARATION DE CRB AIN FEKROUN A DÉBUTÉ HIER

Appelés à effectuer un périlleux déplacement ce week-end à Aïn M’Lila pour affronter les tortues de CRB Aïn Fekroun, les Verts et Rouge de la JSMB ont déjà entamé les préparatifs de cette rencontre depuis la matinée d’hier, samedi, avec le programme qui est mis en place par le staff technique sous la houlette du coach Lahcène Hamouche. Ce dernier tentera de bien préparer son équipe et de procéder aux réglages nécessaires afin que l’équipe puisse livrer un bon rendement et réussir un bon résultat et ce, bien que la tâche s’annonce difficile devant une équipe qui vise le même objectif et qui évoluera sur son terrain.

HAMOUCHE DEMANDE DE RENOUER AVEC LES BONS RÉSULTATS

Lors de la séance de la reprise effectuée dans un climat morose suite à la défaite concédée face à la JS Saoura, samedi dernier, le coach de la JSMB, en l’occurrence Hamouche, a tenu à miser sur le volet psychologique en demandant aux joueurs de fournir un bonne prestation lors de la prochaine rencontre et de renouer avec les bons résultats et ce, afin de quitter la dernière place. Mieux encore, le coach de la JSMB tente de remobiliser ses troupes pour réussir un bon résultat en dépit de la difficulté de la tâche qui attend les camarades de Zafour.

LES JEUNES JOUEURS ESPÈRENT BÉNÉFICIER DE LEURS CHANCES

Par ailleurs, les jeunes éléments n’ont pas caché leur vœu de bénéficier de la chance pour les cinq prochaines rencontres où ils comptent relever le défi pour réussir de bons résultats et permettre à leur équipe de quitter la zone des turbulences et se permettre de prouver leurs capacités. Le coach Hamouche devrait opter pour cette nouvelle stratégie en misant beaucoup sur les jeunes, surtout que l’équipe a perdu ses chances pour le maintien. Soit une manière de se préparer pour la saison prochaine avec les joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe. S.A.S.

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

A cinq journées de la fin de l’exercice actuel, les Béjaouis de la JSM Béjaia sont déjà en vacances puisque la défaite concédée lors de la précédente journée a scellé lors sort en championnat de cette saison où les chances de leur maintien demeurent minimes car, ils ont besoin d’un miracle pour éviter le purgatoire.

D

evant une telle situation, les dirigeants de la JSM Béjaia doivent tourner la page et penser à la saison prochaine pour entamer les préparatifs et se permettre de bâtir une équipe qui sera en mesure de réaliser les objectifs tracés. Ainsi donc, le président Tiab est plus que jamais interpellé pour entamer les négociations avec les cadres, et surtout de libérer les éléments qui n’ont pas donné des satisfactions cette saison. De ce fait, et vu les

L

défis qui attendent l’équipe à l’avenir, il est quasiment impératif de se tourner vers la saison prochaine à travers la mise en place d'un nouveau dispositif pour réussir à atteindre les objectifs qui seront tracés d’ici-là.

CONVAINCRE LES CADRES DE L’ÉQUIPE EN PRIORITÉ

Ainsi donc, alors que les prochaines rencontres restantes demeurent sans objectif pour les Béjaouis qui n’auront pas une chance de se maintenir vu la position qu’ils occupent actuellement au classement général, voilà que les dirigeants béjaouis seront appelés à convaincre d’abord les cadres de rester afin d’éviter des mauvais scénarios comme cela a été le cas lors de la saison dernière. De ce fait, le président Tiab qui n’a pas été satisfait du parcours de son équipe cette saison doit changer de politique de trouver de meilleurs éléments qui

seront en mesure de donner un plus à l’équipe. D’ailleurs, une grande partie des cadres de l’équipe se trouvent en fin de contrat et les dirigeants doivent réagir et vite pour éviter la saignée à travers l’entame des négociations avec les joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe.

Les dirigeants semblent conscients de la tâche qui les attend pour cet été qui s’annonce déjà chaud, vu que les dirigeants auront beaucoup à travailler pour éviter un autre mauvais scénario pour la saison prochaine.

ASSURER UN BON RECRUTEMENT ET ÉVITER DE MAUVAISES AFFAIRES

Toutefois, vu les résultats mitigés réalisés cette saison qui vient d’engendrer la relégation de l’équipe en ligue deux, voilà que certains joueurs seront libérés et ce, après avoir été incapables de donner ce qui est attendu d’eux. Mieux encore, les joueurs en question n’ont pas donné le rendement escompté et les dirigeants ne semblent pas satisfaits de leur prestation. Pour cela, ils comptent procéder à la leur libération durant cet été et procéder au renforcement de l’effectif par des joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe. S.A.S.

Par ailleurs, en évoquant la saison prochaine, le boss béjaoui est appelé à changer la politique de recrutement, en procédant à un recrutement de qualité et ce, en évitant les mauvaises transactions comme cela a été le cas l’été dernier. Mieux encore, la direction n’aura pas droit à l’erreur cette fois-ci étant donné qu’un bon recrutement s’impose pour éviter la descente aux enfers et se permettre de réaliser les objectifs tracés.

CERTAINS JOUEURS DOIVENT ÊTRE LIBÉRÉS

UNE REPRISE TIMIDE

a reprise des entrainements effectuée par les Verts et Rouge de la JSMB a été amoindrie par l’absence de plusieurs éléments pour des raisons inconnues. D’ailleurs, vu la défaite concédée lors de la précédente journée, les Béjaouis n’ont pas eu le moral de se préparer pour la suite du parcours surtout que l’équipe a perdu ses chances pour le maintien. Malgré cela, le coach Hamouche tente d’assurer une bonne préparation pour que les joueurs soient à la hauteur et éviter une troisième défaite consécutive.

DES ABSENCES À LA PELLE

La séance de la reprise effectuée hier au stade de l’Unité Maghrébine a été marquée par plusieurs absences, où pas moins de 13 joueurs ont manqué à la séance d’hier. Il s’agit de Coulibaly, Agoune, Niati, Meddahi, Saighi, Tatem, Laribi, Louhoungou, Ait Fergane, Boukmacha, Megateli, Challali et Bouziani. Par ailleurs, l’attaquant

en ligue 1, après la défaite concédée face à la JS Saoura, il n’en demeure pas moins que des joueurs refusent d’abdiquer à cinq journées seulement de la fin de saison. De ce fait, ils comptent fournir des efforts supplémentaires pour renouer avec les bons résultats dès la prochaine journée face au CRB Aïn Fekroun et refusent de céder. De ce fait, ils ne veulent pas laisser le relâchement gagner leur équipe et comptent fournir plus d’efforts à l’avenir.

Belgherbi a repris les entrainements après plusieurs semaines d’absence.

UN HUISSIER DE JUSTICE POUR CONSTATER LES ABSENCES

Devant ces absences à la pelle, la direction béjaouie a réagi vite en dépêchant un huissier de justice pour constater l’absence de ces

derniers, surtout que les raisons demeurent injustifiées et ce qui permettra au président Tiab de prendre les mesures nécessaires envers les absences.

DES JOUEURS REFUSENT D’ABDIQUER

Bien que la formation de la JSM Béjaia a perdu presque toutes ses chances pour réaliser le maintien

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

HAMOUCHE COMPTE ALIGNER PLUSIEURS JEUNES FACE AU CRBAF

Ayant donné des satisfactions lors de la rencontre de samedi dernier face à la JS Saoura, en dépit de la défaite concédée par son équipe sur le score lourd de (1/4), le premier responsable de la barre technique en l’occurrence Lahcène Hamouche compte renouveler sa confiance à ces jeunes qui ont donné des satisfactions. S.A.S.


Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 09

Mettre un terme à la fébrilité CRB en déplacement

MCEE - CRB PROGRAMMÉ À 18H

avant-hier une correspondance de la part de la commission de résolution des litiges, l’informant que son ancien meneur de jeu, Mohamed Amine Aoued, actuellement au MCO, a déposé une requête auprès d’elle. Ceci, afin de réclamer ses arriérés au Chabab, qui s’élèvent, selon ces papiers, à 600 millions de centimes. Malek, qui ne sait plus à quel saint se vouer, affirme qu’il ne payera le moindre centime, dans la mesure où dans la passation de consignes entre lui et son prédécesseur, Gana, aucun papier ne se trouve concernant cet argent de Aoued, ni même celui de Youcef Saîbi, qui, quant à lui réclame 450 millions de centimes. Pour Malek, «Toutes les dettes justifiées ont été réglées».

Après la victoire acquise face au CSC, c’est désormais le calme qui revient dans la maison du Chabab, d’autant que l’équipe a franchi un grand pas pour assurer son maintien en élite.

S

eulement, et risque de le répéter, le staff technique insiste pour dire que rien n’est encore assuré, et que les joueurs doivent garder les pieds sur terre, au risque de revenir à la case de départ. Et pour se faire, il faudra aller confirmer cela dès ce samedi, lors du déplacement chez le MCEE, pour le compte de la 27e journée de championnat. Toutefois, et en dépit de la qualité de l’adversaire, la difficulté de la tâche pour les Belouizdadis réside dans le fait que l’équipe a montré toutes ses limites, cette saison, en déplacement, et c’est d’ailleurs, l’équipe la plus faible dans ce sens, avec seulement un seul point ramené depuis l’entame de la saison, et ce fut face au CABBA, lors de la phase-aller (1-1). Et c’est pour cela, justement, que le staff technique, conduit par Yahi et Henkouche, veut mettre tous les moyens à la disposition des joueurs pour revenir, pourquoi pas, avec une victoire, de ce déplacement, qui sera la première pour l’équipe cette saison en

déplacement, et la plus importante depuis l’entame. Les deux coachs ne veulent nullement entendre parler d’avantage pour leurs joueurs ou même pour l’adversaire, en témoignent les propos qu’ils ont tenus avec leurs capés. Ils leur ont fait savoir que l’un des facteurs qui peuvent jouer un mauvais tour aux équipes, n’est autre que l’excès de zèle. Un message qui semble bien passer chez les joueurs, d’autant plus qu’ils estiment à l’unanimité qu’ils seront mis devant rude épreuve, ajoutant, dans ce même ordre d’idées, qu’ils ne se focalisent que sur le rectangle vert et la manière avec laquelle il faudra contrer les Eulmis, intraitables, pourtant, à domicile. Meguehout et consorts

Le meneur de jeu du Chabab, Ammar Ammour, a réintégré le groupe, hier, lors de la séance d'entraînement qui s'est tenue au stade 20-Août. Le joueur, qui souffrait de blessure, s'est entraîné le plus normalement avec le groupe, et n'a ressenti aucune douleur. Sauf rebondissement, donc, il sera de prêt pour le rendez-vous de ce samedi face au MCEE. M. R.

AOUED RÉCLAME SES 600 MILLIONS

La direction du Chabab a reçu

LA PRIME DU CSC APRÈS LE MCEE

A en croire une source au fait des affaires du club belouizdadi, la prime de la dernière victoire face au CSC sera versée dans les comptes des joueurs, tout juste après le match face au MCEE, ce samedi. On attend, en effet, du côté de la direction, à ce que les joueurs aient une bonne réaction face aux Eulmis pour revenir avec un bon résultat de ce périple, et, en même temps, prendre les deux primes à la fois. Jusqu’à l’heure, le montant exact de la prime de la victoire face aux Constantinois n’a encore pas été dévoilé, même si des sources affirment qu’elle sera de l’ordre de 10 millions de centimes M. R.

KHELILI : «NE SURTOUT PAS BAISSER LES BRAS» Le défenseur du Chabab affirme avoir tiré un grand ouf de soulagement après la victoire face au CSC. Toutefois, il met en garde contre tout relâchement, en indiquant que les choses ne doivent surtout pas s’arrêter en si bon chemin, d’autant que le maintien n’est encore pas assuré définitivement.

AMMOUR RÉINTÈGRE LE GROUPE

ne veulent nullement rater l’occasion de ce samedi pour remporter leur premier match en dehors de leurs bases et assurer, par là, et d’une manière presque définitive, leur maintien en élite. Le staff technique, qui a entamé hier la préparation de cette rencontre, devra encore patienter pour arrêter son 11 de départ, et ce, du fait que plusieurs joueurs souffrent encore de blessures et leur participation n’est encore pas confirmée. Des jours de dur labeur attendent les joueurs, qui doivent faire preuve de courage et d’abnégation s’ils veulent vraiment aller de l’avant.

Un mot sur cette victoire face au CSC ? Ce qu’il faut dire, c’est que c’est une rencontre tombe vraiment à pic pour nous, dans la mesure où nous sommes, actuellement, en pôle position pour assurer notre maintien, au regard de ce qui s’est passé dans les autres rencontres de cette journée, je ne vous cache pas qu’il y avait une grande pression sur les joueurs, qui vient d’être dégagée, ainsi, par cette importante victoire. Mais vous avez, quand même, souffert pour y arriver, n’est-ce pas ?

Ecoutez, avoir cette lourde responsabilité de sauver un club comme le CRB de la relégation, n’est pas chose facile. Les joueurs se sont donnés à fond, mais il ne faut pas oublier que nous avions en face de nous une équipe très accrocheuse du CSC. Nous avons quand même réussi à faire l’essentiel, à savoir, empocher les trois points, qui nous ont permis de franchir déjà un grand pas vers le maintien. Comment avez-vous trouvé votre association avec Harkat ? Tout est allé dans le bon sens, surtout que nous avions déjà évolué ensemble. C’est un joueur d’expérience qui rend souvent des services à notre équipe. Il est vrai qu’il a été expulsé, mais je pense qu’il ne le méritait pas. L’essentiel c’est que l’équipe en a tiré profit au final, et les trois points sont restés chez nous. Maintenant, il faudra penser à l’avenir. L’heure sera à la confirmation face au MCEE ?

C’est clair que cette rencontre sera encore plus difficile, face à une équipe du MCEE qui n’est encore pas en vacances. Seulement, ce que je dirai, c’est qu’il y aura moins de pression, puisque, désormais, notre destin est entre nos mains. On part d’un principe, qui est, que tout point sera bon à prendre, et on sera à El Eulma avec l’intention de revenir, au moins, avec un point dans notre escarcelle. Ce sera donc l’heure de la confirmation pour nous. Ne craignez-vous pas de tomber dans le piège de la facilité ? Pour ne rien vous cacher, c’est le point qui nous préoccupe le plus. Il faudra se mettre dans la tête que le maintien n’est encore pas assuré, et qu’il faudra, de ce fait, ne rien laisser passer si on veut vraiment officialiser notre maintien. Le plus dur est fait, et il faudra, ainsi donc, persévérer, pour confirmer et sortir, une fois pour toute, la tête de l’eau. Entretien réalisé par Mohamed Rahim

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Selon la Ligue de Football Professionnel, le match de la prochaine journée entre le MCEE et le CRB, aura lieu ce samedi à partir de 18h, au stade Messaoud Zougari d’El Eulma. Le match des U21, quant à lui, aura lieu à partir de 13h, au stade Harch. Toutefois, certains supporters du Chabab, qui devront faire le déplacement, affirment qu’il aurait été préférable de programmer ce match à partir de 15h, comme cela se faisait auparavant, afin de leur de regagner la capital un peu plus tôt. Mais malgré cela, ils ne ménageront aucun effort pour se présenter le jour J, et apporter main d’aide à l’équipe, qui va devoir se donner à fond pour revenir avec un bon résultat, important dans sa course au maintien.

UN MATCH DE SUSPENSION POUR HARKAT

Comme attendu, la commission de discipline de la LFP a infligé une sanction d’un match ferme au défenseur du Chabab, Sofianer Harkat, après le carton rouge qui lui avait été infligé par Haïmoudi, face au CSC. Le défenseur belouizdadi sera, donc, absent face au MCEE, ce samedi, mais fera son retour lors du derby face à l’USMA, une semaine plus tard.

UNE AMENDE POUR JET DE FUMIGÈNES

Dans son rapport d’avanthier, la CD de la Ligue de football professionnel a sanctionné le Chabab avec une amende de 30 000 DA, pour utilisation de fumigènes lors du match face au CSC. Et il faut dire que cela devient coutumier à chaque fois que le Chabab évolue chez lui, avec ces fameux craquage à la 62e minute (le chiffre 62 représente l’année de la création du CRB). M. R.


10 MOBILIS LIGUE UNE

CSC

MAIZA OUT !

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

Les Vert et Noir appréhendent l’Arbaa

Décidément, la défense clubiste continue à compter ses blessés. Maintenant, c’est au tour de Maiza d’être out pour une vingtaine de jours. Ainsi, contre le RCA, la défense des Vert et Noir sera privée de Berthé, Maiza, Belakhdar et…Boulahia. Alors que va faire Simondi ?

BENTOBAL : «JE N’AI PAS CONTACTÉ GARZITTO»

ESS

Joint par téléphone, suite aux rumeurs faisant état de contacts établis entre Bentobal et l’ex-entraineur des Vert et Noir, le président nous a affirmé qu’il était derrière une piste locale et qu’il divulguerait son nom prochainement. Nous y reviendrons… A. Z.

Les camarades de Maiza ont repris le chemin des entrainements et se préparent, activement, à cette rencontre contre le RCA, pour le compte de la 26e journée du championnat de ligue 1.

«C’

est un match difficile qui nous attend et que nous devons préparer soigneuse-

Madoui : «On a franchi un grand pas vers la deuxième place»

L’entraîneur de l’ESS, Madoui Kheireddine, était aux anges après la victoire de son équipe contre le MOB sur le score de 3 buts à 2. Il estime que ce succès met l’Entente de Setif à l’abri et la rapproche davantage de la deuxieme place cette saison. «C’est une victoire très importante pour nous. Je suis satisfait du score, mais aussi du rendement du groupe. Les joueurs ont été à la hauteur et ils ont fourni un grand match. D’ailleurs, ils sont à remercier pour les efforts qu’ils ont consentis. Ils m’ont dit avant le match qu’ils vont arracher la victoire et ils sont parvenus à atteindre leur objectif. Je suis vraiment fier d’eux. A présent, on a fait un grand pas vers la deuxième place, mais on doit continuer à arracher de bons résultats lors des prochaines sorties afin de chasser complètement le doute», a déclaré le coach des Noir et Blanc.

«LES RÉSULTATS DE NOS POURSUIVANTS NE M’INTÉRESSENT PAS»

Questionné à propos des résultats des concurrents directs pour la deuxième place, en l’occurrence, la JSK et MCA, Madoui déclare que les résultats de ces équipes ne l’intéressent pas. «Les résultats de nos poursuivants directs ne m’intéressent pas. Je veux voir mon équipe réussir de bons résultats et produire surtout un bon jeu durant le reste du parcours. Maintenant, on doit oublier cette victoire et se concentrer sur notre travail afin d’enchaîner un autre résultat probant lors du prochain match contre la JSS.»

«JE NE PEUX PAS SATISFAIRE 25 JOUEURS»

A la fin de la rencontre, le joueur Tiaiba Mohamed était très déçu de ne pas avoir joué contre le MOB. D’ailleurs, au coup de sifflet final, il a quitté le terrain le premier. A ce propos, le driver de l’ESS avance : «L’équipe se compose de 25 joueurs. Je ne peux pas les faire jouer tous dans un match. Du coup, je ne peux pas aussi tous les satisfaire. En ce qui concerne Tiaiba, je comprends parfaitement sa déception. Il voulait jouer cette rencontre, mais comme je viens de vous les dire, je ne peux pas incorporer 25 éléments sur le terrain. A chaque fois, on essaye d’être juste avec tout le monde et composer le meilleur onze possible.»

CHAMPIONS LEAGUE / L’ESS DANS LE GROUPE B

l’ES Sétif, représentant algérien, évoluera dans le groupe B lors de la phase de poules de la ligue des champions d’Afrique, à l’issue du tirage au sort effectué hier au siège de la CAF au Caire (Egypte). Le représentant algérien jouera aux côtés de l’ES Tunis, du CS Sfax (Tunisie) et du Ahly Benghazi (Libye). Le groupe A comprend : Al Hilal (Soudan), TP Mazembe (RD Congo), AS Vita (RD Congo), et Zamalek (Egypte). Programme des matches de l’ES Sétif : 16, 17 ou 18 mai 2014 : ES Tunis- ES Sétif 23, 24 ou 25 mai 2014 : ES Sétif- CS Sfax 6, 7 ou 8 juin 2014 : ES Sétif- Ahly Benghazi 25, 26 ou 27 juillet 2014 : Ahly Benghazi- ES Sétif 8, 9 ou 10 août 2014 : ES Sétif- ES Tunis 22, 23 ou 24 août 2014 : CS Sfax- ES Sétif

ment, afin de ne pas connaître les mésaventures du passé. Nous sommes concentrés sur ce match que nous ne devons pas rater» a affirmé Bahloul, un joueur polyvalent qui a rendu de grands services à son équipe, notamment, dans les moments difficiles. Cependant, on a l’impression que les poulains de Simondi redoutent cette équipe du RCA. Et dans ce contexte, notre interlocuteur poursuivra  : «Le RCA est une équipe qui pratique du beau football et

recèle en son sein des éléments de qualité. Il faut s’en méfier et être prudents en défense pour ne pas se laisser surprendre.» L’autre élément conforte ce constat est, sans conteste, sa large victoire face à l’une des grosses pointures de cette ligue 1, la JSK en l’occurrence. Une victoire qui a donné à réfléchir à Simondi qui n’a plus le droit à l’erreur, au risque de précipiter son départ de quelques semaines. Certains observateurs sportifs rétorqueront,

à ce propos que «Simondi risque de partir du club plus tôt que prévu. C’est pour cela qu’un fauxpas lui est interdit s’il veut continuer à la barre technique jusqu’à la fin de la saison.» A quelques jours du match contre le RCA, les Vert et Noir accentuent leur préparation et redoublent d’efforts, en vue de faire un bon résultat face à une équipe solide et qui force le respect. Abdelkader Z.

Un grand chantier attend les Sanafir

Bentobal, le président clubiste, a promis de métamorphoser son équipe, de lui donner cette stature de club professionnel et de lui redonner une autre dimension. Mieux, cet homme, si discret, a transformé le club en grand chantier où des projets sont, désormais, mis en place. Certains estiment que le président n’ira pas loin et n’aura pas l’appui nécessaire pour pouvoir atteindre ses objectifs, ils sont nombreux à le dire, à le penser. Ce sont des opportunistes qui n’ont pas cessé de pérorer du matin au soir. Ce sont ceux qui voient, ainsi, leurs intérêts personnels sauter en l’air, ce sont des carriéristes de…métier qui se retrouvent

délogés de cette maison qu’est le CSC. En un mot, ce sont les sbires de Boulhabib qui, il y’a peu, ont miné le club, lui ont donné une mauvaise image et lui ont confisqué son histoire. Par contre, d’autres voient, en ces projets, initiés par Bentobal, l’ère d’une nouvelle étape. Une nouvelle page qui va permettre au vieux club de la cité millénaire d’inscrire ses moments les plus intenses et d’enrichir son palmarès dans les différentes compétitions, aussi bien nationales que continentales. A. Z.

Alleg : «La victoire face au RCA est impérative» Dans l’entretien qu’il nous a accordé, Alleg revient sur la défaite contre le CRB et le prochain rendez-vous face au RCA, pour le compte de la 26e journée du championnat de ligue 1.

Est-ce que vous craignez, déjà, votre adversaire ? Non, mais on doit respecter nos adversaires et se méfier d’eux. Nous sommes en train de nous préparer pour être au rendez-vous de cette rencontre.

La défaite contre le CRB a-t-elle laissé des sequelles ? Non, pas du tout. C’est une défaite ordinaire qui peut arriver à n’importe quelle équipe. Nous avons oublié ce match et, la preuve, le moral du groupe est au beau fixe.

Selon vous, la suite du championnat sera-t-elle aussi serrée ? Absolument  ! La majorité des équipes est concernée par le championnat d’une manière ou d’une autre. De notre côté, nous allons mettre tout en œuvre pour sortir victorieux. La suite de cet exercice sera serrée.

Et comment voyez-vous ce match face au RCA ? Il est certain que ce ne sera pas une simple partie de plaisir, d’autant plus que le RCA pratique un jeu ouvert et affiche une bonne santé. Il n y’a qu’à voir la victoire contre la JSK pour avoir une idée sur la force de cette équipe.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Un dernier mot ? Contre le RCA, nous ferons de notre mieux pour réaliser le meilleur résultat possible, afin de ne pas rater le train qui mène vers le podium. C’est notre objectif de cette fin de saison. Entretien réalisé par : Abdelkader Z.


Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 11

LES U21 SE CONCENTRENT SUR LA COUPE

tion et joueurs. Il s’agissait d’éléments qui avaient pris la mauvaise habitude de « s’absenter sans autorisation ». L’information faisait état de Nessakh, Amrane, Bourzama, Aouad et aussi Kouriba. Soient deux joueurs essentiels et trois remplaçants. Nessakh, après avoir marqué le but de la victoire contre le MCEE, aurait été gommé de la liste. L’administration en veut à Aouad qui avait fait état, dans la presse, de ses difficultés au MCO et de son intention de partir. Probablement que ces trois joueurs (et d’autres) ne percevront pas la totalité de leur argent à la fin de la saison.

Le prochain rendezvous de l’équipe espoir avec la coupe d’Algérie, ce samedi contre une grosse cylindrée qui est le NAHD, occupe l’esprit des supporters et leur fait oublier temporairement le feuilleton de l’équipe senior.

«N

i nous ni les joueurs ne connaissent cette équipe du NAHD, que d’aucuns disent redoutable, mais nous sommes confiants, car nous avons une bonne équipe qui travaille avec un grand sérieux. Nous espérons qu’elle nous ramènera la coupe à Oran et pour ne pas la défavoriser , puisque Dar Beïda est la banlieue d’Alger, nous serons présents pour la soutenir », nous indique Amine, un supporter du quartier des Castors. Pour

l’heure, le duo HemhamiBenchadli prépare les coéquipiers de Fekih, de telle manière qu’ils soient performants le jour du match. Le staff technique a récupéré les 7 joueurs qui avaient été promus en senior durant la trêve, les derniers en date, Djaâdane, Chlaoua, Benchaïb et Fekih, avant hier. «C’est la semaine décisive où nous sommes en train de faire les derniers réglages », nous a déclaré lundi soir, Mohamed Hemhami.

LA FINALE DE LA COUPE SENIOR PARTAGE ORAN

Il est connu que le vrai public sportif de la capitale de l’ouest, a toujours eu une grande considération pour les deux finalistes de la coupe d’Algérie, la JSK et le MCA. Oran aime la JSK et son inamovible et sympathique président, Moh Cherif Hannachi. Elle aime aussi le club des Betrouni, Bacha, Lazzizi et autres. Les joueurs oranais ont évolué dans les deux grands clubs et les joutes de ces derniers à Oran, contre le MCO

en particulier, ont toujours été empreintes d’une grande sportivité. C’est dire que la JSK et le MCA sont toujours bien vus à Oran, avec le CRB, bien sûr. Les avis sont partagés quant à l’éventuel vainqueur. « La JSK va gagner avec un score de 2 buts à 1 ou 1 à 0 », nous diton du côté du Derb. Dans la nouvelle ville, c’est un avis opposé. «Le MCA a montré une plus grande solidarité sur le terrain et je pense qu’il aura gain de cause après prolongations », nous déclare Fayçal Meguenni, un ancien joueur de l’ASMO et du MCO.

PAS DE CONSEIL DE DISCIPLINE EN VUE

Le président Djebbari a refusé, lundi au cours d’une réunion qui avait regroupé Larbi Abdelillah, Haddou Moulay et Abdelkrim Hassani, ainsi que Lahoussine, le DG de la société, que trois joueurs soient traduits en conseil de discipline, conformément au règlement intérieur. Un règlement qui a toujours été bafoué par les deux parties, administra-

UNE STRATÉGIE QUI N’A PAS PORTÉ SES FRUITS

En pensant au conseil de discipline au moment où le championnat tire à sa fin et que l’équipe a montré qu’elle pouvait (grâce à la baraka des Saints d’Oran) se maintenir en Ligue Une, certaines sources ont laissé entendre, entraîneur en tête, que le «Mouloudia allait changer de politique et compter sur ses jeunes dès la saison prochaine ». En fait, c’est une bonne option qui peut être meilleure que celles utilisées depuis 15 ans. Mais qui va payer les frais ? Les joueurs recrutés à grand frais d’argent en début de saison, qui ont encore une année de contrat et que les dirigeants veulent mettre à la porte. Il ne faut pas être grand clerc pour savoir qu’il s’agit de Amrane, Amri Chadli, Bourzama, Aouad, Mokhtar, Benamar, Feddal et éventuellement Bouaïcha et Benyettou. Autant de monde qui n’aura que la CRL pour prétendre percevoir son dû, quelques années plus tard. M. T.

On pense déjà au CSC Les Bleu et Blanc ont repris de fort belle manière le championnat en s'imposant face à la JSKabylie ( 4 - 3 ) pour le compte de la vingt cinquième journée de ligue 1.

L

es locaux jouent le premier match à domicile aprés une longue absence. Ils devaient le fêter par un succés, mais la mission ne semblait pas du tout facile contre un adversaire difficile à manier. Même les fans des Bleu et Blanc, présents dans les tribunes du stade Ismail Maklouf, étaient un peu ''pessimistes''. Les Arbéens savaient qu'ils auront fort à faire face à un adveraire qui ne veut pas entendre parler de défaite. Les Nemdil et consorts avaient entamé la partie avec prudence pour parer au danger avant de passer carémment à

l'attaque. Ils ont désarticulé complétement l'arriére garde visiteuse, avec en prime trois buts inscrits en l'espace de vingt minutes. Ils ajoutèrent un quatriéme durant les moments forts de la domination de la JSKabylie. Cette large victoire, est le fruit de la préparation durant la longue trêve «La trêve a été bénéfique, à plus d'un titre, on a consenti des grands efforts durant tout le programme élaboré par le coach. On a aussi disputé plusieurs matches amicaux pour rester compétitifs, donc, on était bien préparés pour aborder comme il se doit le reste de la compétition», souligne Belaid. Les camarades de Zeddam vont tourner la page de la JSKabylie et se remettent au travail, en prévision du rendezvous face au CSC. Le match sera difficile face à un adversaire qui croit toujours en ses

chances, d'arracher une place sur le podium, mais les locaux, tout auréolés de leur brillant succés contre la JSKabylie, se déplaceront à Constantine pour ramener les trois précieux points pour grimper de quelques marches au classement.

REPRISE DANS UNE BONNE AMBIANCE

Les gars de la Mitidja ont consommé les deux jours de repos accordés par le staff technique, pour souffler un peu, aprés les efforts fournis contre la JSK. Ils ont repris avant hier aprés midi les entrainements, sous la direction de Chérif - El Ouazzani dans une parfaite ambiance. Les supporters n'ont pas râté l'occasion de se déplacer au stade pour suivre cette reprise et, surtout, pour féliciter les joueurs, aprés leur brillant succés.

LAZAREF BLESSÉ

El - Bahi Lazaref a contracté une blessure, qui l'empêche de continuer de s'entrainer avec le reste de ses camarades. Il se pourrait que le sympathique ElBahi sera absent pour l'importante rencontre qui mettra aux prises son équipe au CS Constantine. Il sera contraint au repos tout en poursuivant des soins, afin de remettre sur pied.

AUJOURD'HUI RCA - PAC À 16H EN AMICAL

Le stade Ismail Makhlouf "abritera'' un match amical entre le RCA et le Paradou AC, aujourd’hui, à partir de seize heures. C'est l'occasion pour le satf technique d'aligner les réservistes et les espoirs, pour jauger encore mieux leurs capacités, et s'ils donneront satisfaction, ils pourront terminer la saison avec les Amiri et consorts. A. O.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

MCO ILS ONT TOUCHÉ LA PRIME

Djebbari a fini par tenir parole. Il a versé la prime promise pour la victoire sur le MCEE, lundi en fin d’après-midi, au siège de son entreprise. C’est du moins ce que nous a déclaré le secrétaire de l’équipe. Voilà une opportunité pour que les coéquipiers de Bouterbiat gardent leur mental de batailleurs, car à Bologhine, ce sera une autre paire de manches. Benchiha est-il venu pour aider ou pour prendre la place d’Ounès ? A son arrivée à la tête de la barre technique du Moloudia, Omar Belatoui a préféré son propre staff, mais le viceprésident Larbi Abdelillah s’y est opposé en ce qui concerne l’entraîneur des gardiens, le fidèle Mohamed Ounès. Or l’arrivée impromptue de Nacer Benchiha a relégué Ounès au deuxième plan, car Benchiha, qui a déclaré «être venu au MCO bénévolement », s’occupe désormais de l’entraînement des deux gardiens. Une situation paradoxale que seuls les dirigeants du MCO savent mettre en scène.

ENTRAÎNEMENT MOROSE

Bien que les trois points acquis contre El Eulma aient ensoleillé le ciel du MCO, les joueurs ne laissent pas éclater la grande jouie au cours des entraînements. Le problème d’argent est toujours d’actualité, car certains pensent que le président Djebbari n’a pas les moyens de les régulariser et qu’ils passeront un été pas très radieux. Plusieurs joueurs ont raté la reprise de lundi, entre autres, Nessakh, Cherif Hichem, Aouad, Amrane, Benamar, Feddal et le gardien Belarbi.

RCA

KARA ABSENT À LA REPRISE Le jeune

gardien de but arbéen, Kara, était le seul absent, pour cette premiére séance d'entrainement de la semaine. Il semble que l'ex portier de l'USMAlger, n'a pas apprécié son remplacement par Fellah lors de la précédente journée. C'est pour cette raison qu'il a séché cette séance de travail, alors que certains laissent entendre qu'il a un probléme à régler et rejoindra ses camarades ce mardi.


12 EQUIPE NATIONALE

physiquement, ce qui ne lui a pas permis d’être à 100 %. Le temps était court pour rattraper ce retard, mais Belfodil a d’énormes qualités, ça, il ne faut pas l’oublier. Mesbah est aussi un grand homme», il suffit de lire ses déclarations. Quand il dit qu’il croit au maintien et qu’il luttera jusqu’à la dernière seconde pour assurer le maintien, c’est la marque des grands pour moi. En plus c’est un joueur qui a été utile en milieu de

terrain, il a montré qu’il était un grand joueur», a-t-il déclaré. Au-delà de ses déclarations, la participation de Belfodil au Mondial reste néanmoins délicate, quand on voit la montée en puissance de Ghilas et Slimani, alors que pour Djamel Mesbah, c’est une autre paire de manches, où la concurrence s’annonce féroce avec un certain Faouzi Ghoulam,!qui a pris de l’avance sur lui. M. R.

CES JOUEURS QUI PEUVENT FAIRE PARTIE DE LA LISTE DE VAHID

Russie

EQUIPE NATIONALE 13

GUEDIOURA : «Au départ, je ne voulais

le PSG (rires). Ils me voulaient à un moment, mais ça n’a pas fonctionné. A l’époque, il y avait une certaine mode où on voulait des présumés, des grands costauds. Au Red Star, il y avait beaucoup de ça et, moi, j’ai eu une croissance très tardive. C’est-à-dire qu’entre 11 et 16 ans, j’étais tout petit et un peu frêle (ndlr, son ami d’enfance qui était là le jour de l’interview rigole : «C’est vrai, je m’en rappelle». Dans le football, ça ne passait pas. J’étais un peu le technicien, mais ce n’était pas ce qu’on cherchait.

«C’EST GRÂCE À NASSER SANDJAK QUI M’A BEAUCOUP FAIT PROGRESSER»

Reconnaissant, Guedioura admet que c’est grâce à l’ancien entraîneur de la JSK et sélectionneur des Verts, Sandjak, qu’il a pu se relancer, alors qu’il était au fond du trou au bout de quelques mois sans club : «Je reste quatre, cinq mois sans club. Je m’inscris à la fac. Je voulais faire STAPS, mais vu que je me suis inscrit dans les derniers jours, il n’y avait plus de place donc je suis allé en économie et gestion. J’étais assidu. Puis, j’ai eu la chance que Nasser Sandjak de Noisy-le-Sec m’appelle pour me dire de m’entraîner avec eux. C’est un Algérien. Il connaissait mon père, on avait des amis en commun, c’est un peu la famille. Je n’avais plus trop cette envie. Tu reviens à l’ancienne en comparaison de Sedan. Tu t’entraînes, tu laves tes affaires. On s’entraînait sur du rouge. Tu tombes, tu t’arraches toute la jambe (rires). En plus, la veille de match, on faisait uniquement des exercices de têtes. C’était fait exprès pour le mental. J’ai trop appris avec ce coach. C’était Bam, Bam ! (il mime des coups de tête) ! En plus, Noisy-le-Sec, tu n’as que des costauds, ça rentre dedans ! Je m’en rappelle, j’avais du mal à porter mes affaires tellement elles étaient mouillées et sales. Ma mère m’embrouillait car elle ne pouvait pas mettre ça à la machine à laver. Il fallait que je les lave d’abord (rires). Mais tout de suite, je retrouve cette envie. Ce club a été un tournant, une super aventure. Et c’est grâce à Nasser qui m’a beaucoup fait progresser. Je fais mes matchs, en milieu offensif. On arrive en trente-deuxième de finale de la Coupe de France contre Auxerre. Ils mènent 1-0 alors qu’on fait le jeu. Je me rappelle que j’ai été élu homme du match par RMC ou je ne sais

quoi. Mais je n’ai toujours pas de propositions, j’étais peut-être un peu compliqué.

«C’ÉTAIT UN HONNEUR POUR MOI DE FAIRE DÉPLACER UN DIRECTEUR SPORTIF DE SERIE A»

L’international algérien a aussi abordé son passage au club belge de Courtrai et à Charleroi, où il avait joué à presque tous les postes, ainsi que le transfert avorté en Italie, où il garde un goût amer : «A Courtrai, quand je te dis que j’ai fait tous les postes, c’est que je changeais semaine après semaine. Après six mois, je ne m’entends pas trop avec l’entraîneur. Il m’a fait jouer tous les postes : attaquant, arrière droit, arrière gauche... Un « utility player » comme on dit ici. On s’est un peu embrouillé, pareil avec mon agent. Charleroi me voulait. John Collins (ndlr, l’ancien international écossais champion de France avec Monaco), le manager, m’a mis direct dans le bain. Premier match, capitaine ! C’était un peu difficile car capitaine vis-à-vis d’un groupe en place, mais ça s’était bien passé. Franchement, Collins était entraîneur, mais il pouvait encore jouer avec nous. Malheureusement, il n’a pas continué après. J’étais un peu dégoûté car je voulais qu’il reste. Il m’a fait progresser, m’a responsabilisé. Et, même si je ne savais pas que j’allais aller en Angleterre un jour – même si tu l’espères -, il m’a donné un coup d’avance. Quand je suis arrivé, sa mentalité, je la connaissais. Ça m’a permis de m’adapter rapidement et c’était grâce à lui. J’aimerais bien le revoir. C’est un homme droit, bon. Avec cette bonne saison, j’attire les regards de pas mal de clubs. Chievo Verone me veut. Ils font une offre. Le directeur sportif dit : «Je n’étais jamais venu en Belgique, c’est la première fois. C’était un honneur pour moi de faire déplacer un directeur sportif de Serie A. Il me voulait absolument, mais ça ne s’est pas fait. A ce moment-là, j’ai été un peu naïf avec mon agent on va dire… Cette deuxième année, j’ai alterné le capitanat avec un ancien qui jouait plus ou moins. Ça commençait à ne pas aller : embrouilles avec l’entraîneur – ce qui arrive -, l’ambiance… Charleroi était un club spécial avec les Bayat. Très spécial. J’arrivais à saturation. Vraiment à saturation. Et là, Wolverhampton se prononce. Mon coéquipier Mujangi Bia était parti une semaine avant moi en prêt. Ils voulaient que je fasse un essai. J’y vais, je leur dis : «Pas d’essai.» En Angleterre, ils aiment bien ça. Finalement, je signe en prêt. Et c’est là que ça va très, très, très vite».

«J’ÉTAIS LOIN, DANS UNE AUTRE GALAXIE ! JE VOIS GERRARD EN VRAI !»

Prochaine destination, l’Angleterre, à Wolverhampton où Adlène Guedioura, avoue avoir le sentiment d’atterrir sur une autre galaxie, avec un premier match face à Steven Gerrard et Kuyt : «Je viens un dimanche. Je fais des tests physiques, la visite médicale. Je signe le prêt avec option pour trois ans si Wolverhampton veut. Je reviens le lendemain à l’entraînement, le coach, Mick McCarthy, vient me voir : « Tu ne vas pas t’entraîner avec nous, tu vas faire des tests physiques pour voir comment tu es. Tu viendras demain au match, tranquille. » Moi, tellement j’étais excité, j’avais tout dans la tête, je ne voyais que des étoiles. Je dis : « Ecoutez coach, je suis bien physiquement. On s’est entraîné, c’était dur.» En

Enfin, le milieu de terrain de Crystal Palace avoue avoir eu du mal à dire oui à l’Equipe nationale, non pas parce qu’il ne voulait pas porter le maillot des Fennecs, mais qu’il se sentait mal vis-à-vis des joueurs qui avaient fait la campagne de qualification et qui n’étaient pas retenus pour le Mondial sudafricain : «Ils m’ont appelé avant la Coupe du Monde, où on m’avait dit qu’on est intéressés par mon profil chez les Verts. On n’a pas encore fait la liste, mais tu fais partie des targets. Au départ, je ne voulais pas trop y aller. Ça peut paraître bizarre mais certains ont fait toutes les qualifications et n’allaient pas y aller. Je me sentais mal visà-vis d’eux. Puis j’ai accepté, c’était une trop grande fierté. Première sélection contre l’Irlande, puis cette Coupe du Monde, où j’étais encore dans un autre monde. C’est une période qui est allé à 3.000 à l’heure. Quand on jouait au foot-caddy, on se disait : «Je suis Roberto Baggio, etc. Je lui disais, tu vas voir, je vais faire une Coupe du Monde avec l’Algérie en 2006. On ne s’est pas qualifiés, ça aurait pu être mieux, mais sept nouveaux sélectionnés, c’était trop. Il fallait créer une osmose en peu de temps. Ça nous a servi d’expérience. On va y aller en 2014 et on sait quelles erreurs ne sont plus à commettre. Pour notre génération, ça faisait 24 ans qu’on n’y avait pas été. C’était quelque chose d’exceptionnel. La qualification contre l’Egypte, c’était un truc de fou. Même là contre le Burkina Faso, c’était… J’étais blessé, je suis parti au stade. Les trois jours avant, l’Algérie nous célébrait… Toi qui aime le foot, les supporters, va voir un match un jour en Algérie! ». Synthèse M’hamdi Ramzi

« TOI QUI AIME LE FOOT, VA VOIR UN MATCH UN JOUR EN ALGÉRIE »

fait, pendant la trêve en Belgique on était allé au Portugal. Il me demande à quand remonte mon dernier match. Pas que j’ai menti, mais on avait fait une opposition entre nous. Je lui dis donc : «On a fait un match la semaine dernière. Il pensait que c’était un match officiel. Je lui dis que je suis prêt, que j’ai envie de m’entraîner. Il fait : «Bon, attends.» McCarthy mettait l’équipe type la veille ou le jour-même, donc on savait qui jouait, mais on ne connaissait pas les remplaçants. Il les annonçait juste avant le match. Et là : «Tac, tac, tac, guééédwera (il n’arrivait pas à dire mon nom). » Who ! Dans ma tête, crise de panique (rires). Comme quand tu as froid. Toute l’excitation… Quand il dit ça, il sort du vestiaire. J’étais face à la porte du vestiaire. Quand il l’ouvre, je vois Gerrard et Kuyt passer. Je suis sur une autre planète. J’étais loin, dans une autre galaxie ! Je vois Gerrard en vrai ! On fait match nul et il me fait rentrer dix minutes. Premier ballon, coup d’épaule avec Gerrard, je n’oublierai jamais ça ! Powaaa ! Je me rappelle, il s’était énervé et j’ai checké la main avec lui (rires). Ça ne pouvait pas mieux commencer. Derrière, je fais une autre rentrée et ensuite mon premier match titulaire contre Tottenham. Homme du match, on gagne 10. McCarthy me dit de passer dans son bureau. «Je vais lever l’option d’achat direct, ne t’inquiète pas !» J’ai fait le match contre Chelsea, Manchester, tout s’enchaîne. Quand j’ai signé à Wolverhampton, tout le monde me disait : «Vous allez descendre.» On était avant-dernier ou dernier. Au final, on fait 15e. Je marque un but à la dernière journée contre Sunderland. Fou, fou, fou».

pas trop y aller en Equipe nationale…»

Dans la première partie d’une longue interview accordée à la presse anglaise, le milieu de terrain algérien, Adlène Guedioura revient sur ses premiers pas en football, les galères rencontrées tout au long de sa carrière et l’Equipe nationale avec qui il réalise un rêve de gamin.

«AU PSG ILS ME VOULAIENT À UN MOMENT, MAIS ÇA N’A PAS FONCTIONNÉ»

Le joueur de Crystal Palace commence par le commencement, c’est-à-dire ses premiers pas à La Roche-sur-Yon, où il avait baigné dans une atmosphère de football, dès son jeune âge : «Je suis né à La Roche-sur-Yon. Mon père jouait là-bas, en D2 à l’époque. Puis, il est parti au Portugal où on est resté un an et demi. C’était un n°9 à l’ancienne, le vrai attaquant de pointe. Ensuite, on est revenu dans la banlieue parisienne et c’est là que j’ai commencé le foot. Mon père ne m’a pas poussé, c’est venu naturellement. Je me souviens qu’à l’école, ils te donnaient une fiche sur laquelle tu dois noter ce que tu veux faire. Choix 1 : footballeur. Choix 2 : footballeur (rires). J’ai toujours été baigné là-dedans et j’ai toujours aimé ça. Quand je sortais de l’école, on faisait des foot tous ensemble au quartier. Dès qu’on arrêtait le foot, j’allais à l’entraînement faire du foot (rires). On a même inventé le «foot-caddy.» C’était des caddys d’Auchan ou Carrefour. On les posait, on les mettait à la verticale et il fallait marquer dans le but. On jouait trois contre trois ou quatre contre quatre car on n’avait pas de terrain à cette époque-là. Techniquement, il fallait bien viser pour marquer. Petit, je jouais dix. Tu demandes à tous les Algériens où ils veulent jouer, ils te répondent : « Avec le numéro dix dans le dos». Même Madjid (Bougherra, défenseur central et capitaine de l’équipe nationale) jouait dix (il explose de rire). J’ai commencé dans mon petit club jusqu’à l’âge de 13/14 ans avant de partir au Red Star pendant trois saisons. Je suis allé au Racing ensuite. J’ai fait tous les clubs de Paris sauf

Wilmots : «Januzaj n’a reçu aucune assurance de faire partie des 23 au Mondial»

Adnan Januzaj pourrait croiser la route de Nani, son équipier à ManU, lors de la Coupe du monde brésilienne. Marc Wilmots lui donnera en tout cas sa chance de plaider son dossier lors du stage de Genk. «Je voulais d’abord avoir une vraie conversation, calme et sereine, que je n’aurais pas pu avoir dans le contexte de son éclosion de début de saison. On était encore à 4 mois et demi de la Coupe du monde et rien ne pressait. Avec Adnan et son père, on a parlé pendant un peu plus de trois heures. Je leur ai expliqué à tous les deux que je savais pertinemment le sujet ultra sensible pour une famille qui s’est expatriée en Belgique mais qui gardait forcément ses attaches dans son pays d’origine. Les choses étaient bien claires entre nous : il n’a reçu aucune assurance de ma part concernant une place dans le noyau pour le Mondial. Seul le terme sélectionnable est sorti de ma bouche. Adnan et son entourage ont été très réceptifs et ont enregistré le message 5 sur 5. Dans ce contexte, personne n’a mis la pression sur personne. Seule la date limite de la réponse a été imposée par mes soins pour des questions pratiques : je souhaitais une décision pour le 30 avril au plus tard afin de savoir à quoi m’en tenir par rapport à ma présélection à rentrer à la Fifa pour le 13 mai. Passé cette deadline, on avait convenu ensemble qu’Adnan n’entrerait éventuellement en ligne de compte que pour le début des qualifications à l’Euro 2016, qui débutent en septembre par le déplacement en Israël. Finalement, les choses ont été éclaircies plus vite que prévu et j’ai pu communiquer sur le fait que le joueur se mettait à la disposition de l’équipe nationale belge. Je l’ai vu en match à plusieurs reprises, j’aimerais maintenant le voir vivre au quotidien, explique Wilmots. Je l’intégrerai donc à coup sûr dans la liste des 30 présélectionnés pour la Coupe du monde. Et il fera partie des 26 ou 27 éléments qui partiront en stage à Genk puis en Suède. Je préfère restreindre légèrement le noyau pour des questions de facilité de travail mais Januzaj sera là. La vérité viendra ensuite du terrain et il devra gagner sa place comme tout le monde. Car je le répète, je ne fonctionne pas avec des garanties. Ce qui est sûr c’est que le garçon a un profil très intéressant en l’absence de Christian Benteke : peu le savent, mais en équipe réserve de MU, il a souvent évolué comme nº9. Sa polyvalence est un atout », a-t-il déclaré.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le journal anglais The Telegraph, a «zoomé» dans son édition d’hier, sur 5 joueurs qui font le bonheur de leurs clubs respectifs et qui pourraient apporter un plus à l’Equipe nationale, pour peu que le sélectionneur national prenne le risque de chambouler une sélection avec certains éléments qui sont en marge dans leur formation et qui ne bénéficient plus ou pas de la confiance de leurs entraîneurs. Le cas de Mehdi Abeid, qui est cité comme un exemple de continuité, où il a gravi les échelons depuis son prêt par Newcastle l’été dernier au Panathinaikos, avec qui il a d’ailleurs gagné la Coupe de Grèce, il y a de cela quelques jours et qui peut être une solution en milieu de terrain. Inconnu au bataillon, Ahmed Kashi, qui n’a pas été trop médiatisé en Algérie, a été l’un des grands artisans du retour en Ligue 1 du FC Metz. Agé de 25 ans, Kashi peut lui aussi apporter un plus chez les Verts, même s’il a déclaré dernièrement qu’il ne pensait pas faire partie de la sélection, maintenant, mais il se mettait à la disposition du sélectionneur. Lui, il est connu et reconnu en Tunisie, il s’agit de l’attaquant de l’Etoile du Sahel, Baghdad Bounedjah. Meilleur buteur avec 12 réalisations cette saison avec son club, Bounedjah, malgré sa jeunesse, est lui aussi l’avenir de l’Equipe nationale. Enfin, Riyad Mahrez, qui a participé activement à la montée historique du club anglais de Leicester, sera d’ores et déjà présent pour le prochain stage des Verts, mais à l’image du désormais Belge, Adnane Januzay, il n’est pas assuré de faire partie des 23 au Brésil. Mahrez, qui a été supervisé plusieurs fois par Noureddine Kourichi, devrait d’abord s’intégrer dans le groupe et prouver toute la confiance placée en lui. Enfin, il faut dire qu’Halilhodzic a retenu les leçons du passée (Mondial 2010) où Rabah Saâdane avait chamboulé complètement son équipe, en convoquant pour la première pas moins de 8 joueurs. La suite, tout le monde la connaît. M. R.

SUR DÉCISION DE FABIO CAPELLO

Le match face à la Slovaquie délocalisé

Quand on disait que Capello était un homme à poigne, on ne s’est pas trompé. En effet, alors que tout était prêt pour accueillir la sélection russe à Kazan pour le match amical du 26 mai prochain face à la Slovaquie, le sélectionneur italien, en a décidé autrement. En effet, Capello a décidé personnellement de délocalisé la rencontre à Saint-Pétersbourg dans le stade Petrovsky, en raison du mauvais état de la pelouse. «Nous sommes tous en colère» Pour le directeur du stade du Kazan Arena, Minnahmetov, ce retournement de situation est incompréhensible de la part du sélectionneur de la Russie : «Pourtant les assistants de Capello sont venus évaluer la pelouse, qui est en très bon étant. Que puis-je dire ? Nous sommes tous très en colère», a-t-il déclaré. M. R.

IL REVIENT SUR SES PREMIERS PAS AVEC L’EQUIPE NATIONALE

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

«Il faut attaquer ce KASHI, ABEID,

«VAHID A FAIT BEAUCOUP DE BIEN À LA SÉLECTION»

Enfin, concernant Vahid Halilhodzic, Boudebouz, estime qu’incontestablement, le Bosnien a apporté un plus à la sélection. Son exigence et sa compétence ont apporté une rigueur et un fond de jeu aux Verts qui marquent plus et encaissent moins : «C'est quelqu'un de très exigeant et de très compétent. Depuis qu'il est arrivé, Vahid a fait beaucoup de bien à la sélection. On joue mieux, on marque plus de buts et on en prend moins. On sait que Vahid est quelqu'un de spécial dans la vie mais aussi longtemps qu'il apporte quelque chose à la sélection... c'est le plus important» conclut-t-il. M’hamdi Ramzi

Mondial sans avoir peur BOUNEDJAH et de manière relâchée» ET MAHREZ

D

«ON CRAINT LA BELGIQUE CAR C'EST DEVENU UNE TRÈS BONNE ÉQUIPE»

et autres, sont les favoris en puissance et qu’il ne faudra surtout pas aborder ce premier match la peur au ventre. Il a en outre estimé que le niveau des quatre équipes annonce une lutte acharnée pour la qualification et qu’il ne faudra surtout pas avoir peur pour ne pas avoir de remords, comme ce fut le cas en 2010. «On craint la Belgique car c'est devenu une très bonne équipe. Il y a Eden Hazard qui fait une très grande saison. Il y a d'autres très grands joueurs aussi comme Witsel, Fellaini... C'est une très bonne équipe mais il ne faudra pas avoir peur. Les quatre équipes de notre groupe peuvent passer au deuxième tour. Il faut juste ne pas avoir de remords car une Coupe du Monde, cela va très vite. Quand on voit la manière dont l'Algérie a obtenu sa qualification, elle doit jouer sans avoir peur».

Di Carlo : «Belfodil ?

escendu en flammes par les médias italiens, Ishak Belfodil a reçu le soutien du désormais ex-entraîneur de Livourne, où il est revenu sur le recrutement du joueur, dont il dit beaucoup de bien, alors que la presse pense tout le contraire et le donne «au fond du tro». Domenico Di Carlo admet que la lutte pour le maintien sera très très difficile, mais il a confiance dans ses ex-joueurs de faire le nécessaire pour se sauver! : «Pour moi tout peut arriver. Mathématiquement, Livourne n’est pas encore condamnée. Pour ce qui est du recrutement de Belfodil, je dirais qu’on savait très bien que faire venir un joueur au mercato hivernal était risqué, du fait qu’automatiquement, il n’avait pas suffisamment de temps de jeu et il n’était pas frais physiquement et apte pour jouer dès sa venue. Donc, pour l’avoir eu sous ma coupe, je peux vous dire qu’Ishak Belfodil est une acquisition importante pour le club, mais c’est dommage qu’il soit arrivé à court

Il a de grandes qualités, mais…»

D

A propos des chances des Verts de passer ce premier tour, tant espéré par les joueurs et les Algériens, Boudebouz dira que les Diables Rouges, avec les Hazard, Fellaini

ans un entretien accordé à la presse belge, le milieu de terrain algérien de Bastia, Ryad Boudebouz, estime que contrairement au Mondial sudafricain, où les joueurs étaient un peu «timorés» et «choqués» par l’évènement planétaire, du fait que l’Algérie était absente de ce rendez-vous planétaire depuis 24 ans, cette fois-ci, les joueurs qui forment le groupe actuel ont les moyens de faire quelques chose, même si le principal obstacle s’appel la Belgique, qui reste le favori numéro 1. «!En 2010, on a joué de manière timorée. On était un peu choqués de l'événement. Avec plus d'expérience et de maturité, il faut attaquer cette Coupe du Monde sans avoir peur et jouer de manière relâchée. Avec la qualité des joueurs qui forment le groupe algérien, il y a moyen de faire quelque chose».

RYAD BOUDEBOUZ


14 PUBLICITÉ

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE KHENCHELA DAIRA D’EL-HAMMA COMMUNE DE TAMZA

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT Le président de l’assemblée populaire communale de la commune de TAMZA lance un avis d’appel d’offres national ouvert pour la réalisation de projet suivant : * - Aménagement urbain cité VSA tamza travaux trottoirs - * Entreprise et qui ont un certificat de qualification et de classement catégorie 02 (Deux) et plus, activité principale travaux publics retirée les cahiers des charges auprès du bureau de secrétaire général contre le paiement de la somme(3.000.00 Da). Les offres doivent être accompagnées des pièces suivantes: 03 OFFRE TECHNIQUE : - Instruction aux soumissionnaires signée et cachetée, - Une déclaration à souscrire, - Déclaration de probité datée et portant le cachet du soumissionnaire, - Cahiers des charges (C.C.A.G./ C.P.S. / C.P.C), - Un planning de réalisation des travaux avec une déclaration fixant le délai de réalisation, - Une copie légalisée des certificats de qualification et classification catégorie 02 (Deux) et plus, activité principale travaux publics, - Une copie du registre du commerce, légalisée par le CNRC, - Une copie extrait de rôles en cours de validité (dernier 03 mois) légalisée, - Une copie de la carte fiscale légalisée, - Une attestation de mise à jour (CNAS, CASNOS, CACOBATH) légalisée, - Le casier judiciaire n°03 du gérant légalisé, - Liste du matériel à utiliser pour la réalisation du projet, propriété de l’entreprise - joindre les pièces justificatives (cartes grises) légalisée, - Les références professionnelles (attestation de bonne exécution ou PV de réception) légalisée, - Liste des moyens humains cadre et main d’oeuvre légalisée, - Bilans financiers des années 2010-2011-2012, - Statut particulier de l’entreprise (SARL-EURL), - Certificat des dépôts des comptes sociaux légalisé. 04 OFFRE FINANCIÈRE : - Lettre de soumission signée et cachetée, - Bordereau des prix unitaires signé et cacheté, - Devis quantitatif et estimatif signé et cacheté. Les offres techniques et financières doivent être remises dans deux enveloppes séparées et portant pour la première la mention «offre technique» et pour la seconde «offre financière» et dans une enveloppe extérieure fermée et strictement anonyme qui doit porter la mention : AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERTE SOUMISSION À NE PAS OUVRIR Ainsi que la mention qui porte l’intitulé du projet objet de la soumission. La date limite de dépôt des offres est fixée à 10 jours à compter de la première parution de ce présent avis dans les quotidiens nationaux et dans le bulletin officiel de l’opérateur public (BOMOP). Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant 100 jours, à partir de la date limite de dépôt des offres. Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance publique d’ouverture des plis qui aura lieu le jour correspondant à la date limite des dépôts des offres (jour ouvrable) au siège de l’APC de tamza à 14h00. N.B : - Si la date de dépôt des offres coïncide avec un jour férié la date d’ouverture se fera le premier jour ouvrable du premier semaine suivant à la même heure. - Toute entreprise qui ne parvient pas à obtenir le cahier des charges peut déposer un recours auprès de monsieur le Wali de la wilaya ou appeler par téléphone au bureau chargé des marchés publics au secrétariat général de la wilaya.

Maracana N°2340—Mercredi 30 avril 2014 - ANEP N° 120 235

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE ASSEMBLÉE POPULAIRE COMMUNALE DE HAMMAM MELOUANE

Avis d’appel d’appel national restreint N°02/2014 Un avis d’appel d’offres national restreint N°02/2014 est lancé pour la réalisation du projet suivant : «RÉALISATION D’UNE ÉCOLE PRIMAIRE TYPE *D* MAGTAA LAZREG» commune de Hammam Melouane Seules Entreprises qualifiées et spécialisées peuvent retirer le cahier des charges, auprès de l’Assemblée Populaire Communale de HAMMAM MELOUANE daïra de BOUGARA de la wilaya de Blida sur présentation du certificat de qualification en cours de validité copie conforme certifiée légalisée catégorie III et plus en bâtiment comme activité principale. Les entreprises intéressées peuvent retirer le cahier des charges auprès du bureau des marchés de l’APC de Hammam Melouane contre le paiement de la somme de 3.000,00 DA. Non remboursable. 1- OFFRE TECHNIQUE : - Règlement de l’appel d’offres dûment paraphé et signé, - Déclaration à souscrire + Déclaration de probité dûment remplie et signée et paraphée, - Cahier des prescriptions spéciales (C.P.S) paraphé et signé, - Copie légalisée du certificat de qualification et classification professionnelles en cours de validité : Catégorie 3 ou plus exigée en bâtiment comme activité principale, - Dossier parafiscal (Attestations de mise à jours en cours de validité CNAS, CASNOS et CACOBATH), - Extrait de rôles en cours de validité, apuré, - Statut pour les entreprises dotées de la personnalité morale, - Casier judiciaire du signataire de la soumission en cours de validité (copie originale), - Extrait du registre du commerce (nouvelle immatriculation) photocopie légalisée, - Le bilan de l’entreprise pour les trois dernières années certifiés par un commissaire aux comptes est service des impôts (copies légalisées), - Délai et planning prévisionnel des travaux, - Attestations de bonne exécution délivrées par un maître d’ouvrage public, - Liste des moyens humains visés par CNAST, avec diplômes et CV pour les cadres (DAS) (copies légalisées), - Liste des moyens matériels à déployer pour le projet y compris les pièces justificatives (cartes grises et police d’assurance pour le matériel roulant, factures d’achat pour le matériel non roulant, contrat de location notarié en cas de location), - Récépissé de dépôt des comptes sociaux pour les entreprises agissant en société (copie légalisée), - Le numéro d’identification fiscal (NIF). 2- OFFRE FINANCIÈRE : - Lettre de soumission dûment remplie et signée et paraphée, - Bordereau des prix unitaires dûment rempli et signé et paraphé, - Devis quantitatif et estimatif dûment rempli et signé et paraphé. Les offres accompagnées des pièces réglementaires décrites à l’article 51 du décret N°10-236 du 07/10/2010 modifié et complété devront être déposées au siège DE L’ASSEMBLÉE POPULAIRE COMMUNALE DE HAMMAM MELOUANE. Sous double enveloppe cachetée et anonyme. L’enveloppe extérieure devra porter la mention indiquant le projet : «A MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE POPULAIRE COMMUNALE DE HAMMAM MELOUANE» «APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° «RÉALISATION D’UNE ÉCOLE PRIMAIRE TYPE D MAGTAA LAZREG» «SOUMISSION À NE PAS OUVRIR» La durée de préparation des offres est fixée à 21 jours à compter de la première parution de l’avis d’appel d’offres sur les quotidiens nationaux ou BOMOP. La date de dépôt des offres est fixée le dernier jour de la dernière date de la durée de préparation des offres avant 12H00. Si ce jour coïncide avec jour férié ou jour de repos légal la durée de préparation des offres est prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant. L’ouverture des plis aura lieu le même jour du dépôt des offres à 14H00 en séance plénière au siège DE L’ASSEMBLÉE POPULAIRE COMMUNALE DE HAMMAM MELOUANE. Si cette date coïncide avec jour férié ou un week-end le dépôt et l’ouverture se fera le jour suivant. La durée de validité des offres est de trois mois augmenté de la durée de préparation des offres.

Maracana N°2340—Mercredi 30 avril 2014 - ANEP N° 120 157

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME DIRECTION DE L’URBANISME ET D’ARCHITECTURE ET DE LA CONSTRUCTION WILAYA DE BÉCHAR NIF : 080 172 010 84

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT N°382 INTITULÉ DE L’OPÉRATION : VRD tertiaires habitat rural groupé NUMÉRO DE L’OPÉRATION : La Direction de l’Urbanisme d’Architecture et de la Construction de la wilaya de Béchar lance un avis d’appel d’offres restreint pour la réalisation de : Réalisation d’un réseau d’A.E.P. aux lotissements 273 lots de l’habitat rural à Mazzer à la commune d’Igli. Les entreprises intéressées par le présent avis et qualifiées à la catégorie II et plus - travaux d’hydraulique peuvent retirer le cahier des charges contre le paiement de deux mille dinars (2000.00 DA) auprès de : C.A.U. TADJ MUSTAFA N°262 Cité ELDJIHANI BÉCHAR Tél : 05 57 50 76 73 Pour plus de détail, l’ensemble des soumissionnaires est invité à consulter les dispositions de cahier des charges. Les plis doivent être présentés obligatoirement selon les prescriptions contenues dans le cahier des charges, sous peine d’irrecevabilité et doivent déposer sous double enveloppes anonyme adressées A Monsieur le Directeur de l’Urbanisme et de la Construction de la wilaya de Béchar Adresse : sis n° 12 boulevard cl Chabou wilaya de Béchar Et comportant la mention «Soumission à ne pas ouvrir», (Avis d’appel d’offre national restreint) et indiquer le projet considéré. L’offre technique dans un pli fermé, anonyme et ne

porte que la mention «OFFRE TECHNIQUE» qui se compose de : 1- La déclaration à souscrire selon le joint au cahier des charges dûment renseignée, signée, datée et cachetée, 2- Le cahier des charges signé, rempli soigneusement, signé, cacheté et daté aux endroits réservés, 3- La copie de l’extrait du casier judiciaire du soumissionnaire valide au moins jusqu’à la date de l’ouverture des plis, 4- La copie des statuts de l’entreprise (SARL, EURL, SNC…), 5- La copie de l’état des références professionnelles avec les attestations de bonne exécution des maîtres d’ouvrages ou les PV(S) de réception définitive avec une copie des devis quantitatif et estimatif des projets similaires de même nature, 6- Une copie de l’état des moyens humains de l’entreprise destinés au projet, suivant les déclarations CNAS (DAS), CACOBAT (en présentant les diplômes et les attestations, …etc.), 7- Une copie de la liste des moyens matériels de l’entreprise destinés au projet, accompagné des cartes grises et assurances validée jusqu’à la fin de validité des offres au nom de l’entreprise, pour les moyens roulants et le PV de l’huissier de l’année en cours pour les autres moyens, 8- une copie de l’attestation de dépôt du compte social pour les personnes morales (SARL, EURL, SNC…) délivrée par les antennes locales du registre du commerce, 9- Une copie légalisée du certificat de qualification professionnelle (Activité principale travaux hydraulique catégorie II et plus) valide jusqu’à la fin de validité des offres, 10- Une copie du registre du commerce, 11- Une copie de la carte d’identification fiscale, 12- Une copie de l’extrait de rôles de validité jusqu’à la date d’ouverture des plis, 13- Une copie des bilans des trois (03) dernières années

(2011-2012-2013) certifiés par le comptable, 14- Une copie des mises à jour (CASNOS, CNASAT, CACOBATH), en cours de validité à la date d’ouverture des plis, 15- Un planning des travaux détaillants les différentes phases de réalisation, 16- Une déclaration de probité selon le modèle joint au cahier des charges dûment renseignée, signée et cachetée par la personne habilitée à engager l’entreprise. L’offre financière dans un pli fermé, anonyme et ne porte que la mention «OFFRE FINANCIÈRE» qui se compose de : - La lettre de soumission selon le modèle joint au cahier des charges dûment renseignée, signée, cachetée et datée par la personne habilitée à l’engager l’entreprise, - Bordereau des prix unitaires rempli soigneusement et ne porte aucune surcharge dûment signé et cacheté et daté, - Devis quantitatif et estimatif rempli, signé, cacheté et daté. • La date des dépôts des offres est fixée à (21) vingt et un jours, à midi (12:00) jour de la date de dépôt des offres à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux et ou dans le BOMOP qui est tacitement reportée au premier jour ouvrable si cette date coïncidera avec les week-end ou jours fériés. • L’ouverture des plis sera effectuée en présence des soumissionnaires (selon la capacité d’accueil de la salle de réunion), le jour correspondant à la date des dépôts des offres à 14h00 qui est tacitement reportée au premier jour ouvrable si cette date coïncidera avec les week-end ou jours fériés. • Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres durant (03) trois mois - la durée de préparation des offres à partir de la date de dépôt des offres (111 jrs).

Maracana N°2340—Mercredi 30 avril 2014 - ANEP N° 120 176

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


MOBILIS LIGUE UNE 15

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

CES BLESSURES QUI N’EN FINISSENT PAS Après le retour de Nemdil Zahir, Rahal Faouzi et Nehari Youcef à la compétition, du côté du MOB et des fans de ce dernier, on estime que les blessures feront désormais partie du passé, mais ce n’est pas le cas, puisque l’ex-joueur espoir de l’USMA avec qui il a remporté le championnat 2012/2013 et qui est actuellement sous un prêt d’une année au profit des Crabes, Betrouni, s’est blessé.

B

etrouni Réda a contracté une blessure lors du stage effectué par l’équipe dans la région de Tipaza du 28 Mars dernier au 05 Avril en cours. Ce joueur a fait l’impasse sur le dernier match de son équipe face à l’ESS, et le coach voudrait bien le récupérer, quoiqu’il n’est pas habitué à jouer comme titulaire. Ces derniers jours et depuis le match amical de Village Moussa qui a précédé la rencontre de samedi passé, Chebana avait contracté une

POURQUOI PAS SIDIBÉ ?

Il a joué face au CRB comme défenseur central. Le malien Sidibé Soumaila est un joueur polyvalent qui peut s’adapter à des postes différents en défense. A cet effet, le staff technique peut aussi mettre ce joueur dans l’axe, avec Baâouali, et les deux joueurs sont aussi des défenseurs centraux. Sidibé, non seulement est devenu un titulaire dans l’échiquier de Amrani, mais aussi est un joueur qui donne le plus attendu de lui sur le terrain.

là la deuxième fois de la saison que le club encaisse trois buts et plus, puisqu’il y avait le match aller face à l’USMA. C’est pour dire qu’aujourd’hui, l’absence de cet élément aura déçu tout le monde, surtout le staff technique qui comptait bien entendu récupérer cet élément face à l’ASO.

«JE SUIS TRÈS DÉÇU»

blessure au mollet du pied droit, qui l’a éloignée du groupe pour la quatrième fois de la saison.

LA DÉSILLUSION

Chez ledit joueur, à savoir Chebana, cette blessure est venue au mauvais moment, c’est-à-dire au moment où l’équipe a besoin de tous ses éléments pour donner un plus et où ledit joueur a estimé qu’il aurait bien voulu être dans le groupe pour au moins l’aider sur le plan défensif. Il faut dire que son absence a déjà pesé à maintes reprises, où face aux capés de Boualem Charef (USMH) pour le compte de la 14e journée, la défense a encaissé deux buts, avec la paire Bouamria-Baâouali dans l’axe de la défense, face aux capés

de Abas (CRBAF) pour le compte de la 21e journée, il y avait la paire Bouamria-Sidibé comme charnière centrale, mais la défense en a encaissé aussi deux buts, face aux capés du duo Henkouche et Yahi (CRB), c’était la paire Bouamria-Baâouali qui était incorporée et qui a fait un bon travail, si ce n’est le but de Bouggy l’Egyptien à la 69’ qui a donné l’avantage aux Belouizdadis et dont la faute incombe aussi au gardien Berrefane qui n’a pas couvert l’angle comme il faut. Enfin face aux capés de Madoui samedi passé pour le compte de la 25e journée, ou c’était Nehari-Bouamria qui étaient chargés de jouer dans la charnière centrale mais que le club a encaissé en tout rois buts, et c’est

Il a effectué une échographie dans la matinée d’hier et on nous a informés que c’était dans une clinique privée. Une échographie qui a montré que ledit joueur doit se reposer encore et ne pas brusquer sa blessure (déchirure). On l’a contacté dans la matinée d’hier et ledit joueur (Chebana) dira : «Sincèrement cette blessure est venue au mauvais moment. J’aurais bien voulu être dans le groupe pour aider l’équipe, mais cette blessure ne me le permet pas. Je suis d’autant plus déçu car cette blessure me pousse à rater encore un match qui est plus que décisif. J’espère seulement que mes coéquipiers puissent relever le défi d’aller chercher cette victoire face à l’ASO que le Mouloudia jouera chez lui et devant nos fans», nous dira-t-il non sans grande amertume et déception. Nassim.S

AMRANI FACE A DEUX CHOIX

Maintenant que le natif de la ville d’Aïn M’lila ne sera pas de la partie et ratera son deuxième match successif, le coach Amrani sera devant une situation où il est obligé de se passer des services de son défenseur central qui est l’un de ses éléments-clés. A cet effet, on parlera ci-dessous sur les trois variantes qu’il pourra utiliser dans ce cas de figure.

METTRE BAÂOUALI À CÔTÉ DE BOUAMRIA

On l’a dit, la non-incorporation de l’enfant de Rouiba face à l’ESS a étonné plus d’un. En effet, il parait clairement que la paire Nehari-Bouamria a montré qu’elle n’est pas complémentaire et pour preuve, l’ESS a marqué trois buts en l’espace de 32 minutes. Ce qui veut dire que le coach Amrani conscient que cette paire prendra du temps pour s’y adapter pensera à une autre paire, en mettant Baâouali à côté de l’enfant de Bouira, l’exjoueur de l’ASMO.

Un milieu de terrain passif

Lors du dernier match perdu à domicile, il faut dire que les Harrachis ont réussi l’essentiel, à savoir conquérir l’entre-jeu puisque le quatuor chélifien aligné dans ce secteur n’a pu rivaliser avec les Amada et consorts qui ont été plus entreprenants et encore plus souples dans leurs mouvements.

L

a lenteur des joueurs chélifiens a facilité les choses pour leurs adversaires qui ont réussi à plusieurs reprises à arriver à mettre en danger le gardien de but, Abdou Salhi, qui a réussi à annihiler plusieurs de leurs tentatives.

IGHIL AVAIT-IL VRAIMENT D’AUTRES SOLUTIONS DANS CE CONTEXTE ?

Irrité par le comportement de ses joueurs, Ighil a semblé abattu, lui qui a avoué que son équipe n’a rien fait pour gagner face à un adversaire qui a mérité sa victoire. Ighil, qui fait de son mieux pour composer le onze, trouve beauxcoup de difficultés pour le faire car l’effectif chélifien n’est pas aussi riche que ne le pensent

certains. L’entraîneur de l’ASO l’a avoué bien avant ce match. Il est vrai que les jeunes promus cette saison peuvent être une solution mais le résultat sera encore négatif et cela donnera à perdre et le match et la confiance de ces jeunes avec lesquels Ighil compte aller doucement, eux qui ne saisissent pas à bon escient les occasions et les chances qui leur sont offertes.

L’ÉQUIPE S’EST MISE À L’ABRI À L’ALLER

Du côté des supporters, plus sages, on estime que si l’ASO n’est pas menacée c’est en grande partie grâce aux résultats engrangés à l’aller et surtout en raison du parcours des huit matches sans défaite qui ont permis à l’équipe de postuler au podium. Comme quoi, le travail de fourmi de réunir le maximum de points en hiver a bien servi sinon, l’équipe aurait connu le pire.

A QUI LA FAUTE ALORS ?

Les observateurs font endosser la faute à la direction du club qui a raté l’opération de recrutement car certains joueurs recrutés au mercato estival ont déçu plus d’un à l’instar de Tedjar et Daif pour ne parler que de ces deux

éléments. Le premier souvent blessé n’a pu relever la tête même s’il est doté d’une belle technique alors que le second a contracté une blessure et fait face à une terrible concurrence de ses deux cadets, à savoir Salhi et Hamzaoui, qui sont meilleurs que lui actuellement. Le ratage du recrutement a continué puisque la direction de l’ASO n’a ramené aucun joueur au mecato d’hiver pour espérer continuer sur sa lancée à la reprise. Le manque d’argent et la rareté de bons joueurs aidant, Ighil s’est trouvé dans une situation d’impuissance en ayant été obligé de puiser dans le cru où les jeunes alignés manquaient terriblement de métier mais surtout d’inspiration. Hormis les Naâs, Boussaid et surtout Salhi, aucun jeune n’est sorti du lot et pourtant, ils sont légion dans l’effectif de cette sison.

UN MATCH AMICAL EN VUE

Dans les coulisses du staff technique, on pense à un match amical qui aura lieu avant le départ de l’équipe à Béjaia. Via ce match, Ighil aura une meilleure idée sur les joueurs qu’il alignera face au MOB dans un match qui s’annonce des plus difficiles, l’adversaire ne se laissant sûrement pas faire chez lui, lui qui a fait tomber les grands ce la ligue 1 cette saison. Z. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

MOB

ZAIDI DANS LES BUTS FACE À L’ASO ?

Avec les quatre buts que le natif de Tizi-Ouzou, Mourad Berrefane en l’occurrence a encaissés face à la JSMB et l’ESS, il va falloir s’attendre à ce que le coach Amrani donne sa chance à l’enfant de Relizane, Zaidi Mustapha en l’occurrence. Ce dernier qui a joué seulement dix matches depuis le début de la saison en cours, et même s’il a encaissé dix buts sur les vingt-huit que la défense avait encaissés depuis le début de saison, il aura de fortes chances de jouer ce samedi face à l’ASO.

TAIRI LE PRÉPARE...

Pour rappel, au match aller entre les gars d’El Asnam et ceux de la Soummam au stade Boumezrag de Chlef, c’était Berrefane qui était dans les bois, et ce dernier a encaissé deux buts par Deham à la 50’ et Boussaid à la 83’. Tairi Mourad, le coach des gardiens du MOB prépare donc Zaidi de telle sorte à ce que ce dernier puisse garder sa cage vierge.

...ET COMPTE SUR LUI

Ceux qui connaissent le gardien Zaidi, affirment qu’il peut rendre service à l’équipe, de par ses arrêts reflexes où il excelle souvent, quoique dans la plupart des cas, les buts qu’il a encaissés ne sont pas totalement de sa faute, mais les changements opérés souvent pour cause de blessures ou de suspension n’ont pas apporté un plus ou presque. En tous les cas, le staff technique des Crabes compte beaucoup sur ce gardien qui peut rendre d’énormes services au club. N. S. 

ASO SALVE DE CRITIQUES SUR IGHIL

Même l’entraîneur de l’ASO n’a pas échappé aux critiques des fans du club qui lui reprochent le style de jeu du onze chélifien qui est toujours porté vers la prudence voire une vigilance quelque peu exagérée mais surtout un manque de création flagrant. L’exsélectionneur national qui fait confiance à des joueurs de métier espérant d’eux un meilleur rendement a quand même été déçu par la prestation de ces derniers. Dans ce cas précis, les «Djawarih» estiment qu’il devait changer de donne, lui qui ne cesse d’apporter du nouveau à l’équipe en y injectant des jeunes qui veulent profiter de l’occasion et bousculer leurs aînés. Z. Zitoun


16 MOBILIS LIGUE DEUX 27E JOURNÉE

USMMH-WAT 1-0 Fiche technique Stade : 5-Juillet de Hadjout, match à huis clos Arbitres : Bouzerar, Kadem et Allaoua But : Rabta (75’) USMMH Averts : Mebarki (44’), Aguid (46’) WAT, Rabta (50’), Khiter (64’) USMMH

USMMH :

Boukacem, Yaghni, Rebah, Khaled Bouzar, Hamidi, Karim Bouzar, Labani, Benmalek, Hamadou (Khiter 60’), Siouane (Louz 46’), Rabta (Mezazig 78’). Entrs : LazaziBoumachouk

WAT :

Benmoussa, Aguid (Tebal 83’), Layati, Mebarki, Messaoudi, Dif (Belarbi 60’), Sidhoum, Yalaoui, Abdelaoui (Touil 83’), Tiouili, Zerguine. Entrs: Yadel-Kher ris

27E JOURNÉE

USMB-MCS 3-2 Fiche technique Stade : Des Frères-Brakni (Blida) Affluence : huis clos Arbitres : Bouchama, Bourahla et Bezzah Avertissements : Belhocine (14'), Meklouche (79'), Bedrane (90' +3') (USMB) ; Med-Rabah (40'), Aloui (69') (MCS) Buts : Meklouche (17'), Noubli (49') (USMB) Hammiche (SP 15'), Zenou (66') (MCS)

USMB :

Litim, Naamani, Aibout, Belhocine, Bedrane, Tsama, Meklouche (Kaid 89'), Noubli, Hamia (Benabdi 76'), Boudina (Bendiaf 83'), Belhaoua Entraîneur : Benchouia

MCS :

Alaoui, Hadjari (Souar 76' ), Youssef, Merouane, Felroul, Baouche, Kebaili ( Boukhari 82'), Zenou, Fouaz, Med Rabah, Hammiche (Kais 46') Entraîneur : Hadjar

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

DOUCHE FROIDE BITAM DÉLIVRE LES SIENS DES WIDADIS À HADJOUT

Alors que les Hadjoutis restaient sur une victoire à l’extérieur, face au MSPB (0-2) et les Widadis à domicile face à un concurrent direct à l’accession, l’USMB en l’occurrence (1-0), on s’attendait à une partie ouverte où plus le WAT avait besoin de sortir le grand jeu pour rester dans le bon wagon des formations qui visent la montée en Ligue 1 la saison prochaine. On peut dire qu’on a été un peu déçus par une première mitemps décevante, avec des occasions ratées de part et d’autre. Ainsi, c’est les locaux qui déclencheront les hostilités où Hamadou se procure une occasion en or pour ouvrir le score. En effet, seul dans la surface de réparation, le joueur rate lamentablement son tir qui passe à côté (3’). La réplique des visiteurs ne se fait pas attendre, et quatre minutes plus tard, Yalaoui, très en jambe, rate lui aussi l’immanquable où son tir passe à côté (7’). Une minute plus tard, Tiouili revient à la charge d’un tir puissant qui oblige le keeper Boukacem d’étaler toute sa classe pour sortir le ballon (8’). C’est à partir de ce moment que le

jeu devient plus hâché, où il fallait attendre la 32e minute pour avoir une véritable occasion de la part des locaux, par l’intermédiaire de Benmalek, dont le tir passe légèrement au-dessus de la transversale (32’). Zerguine aurait pu lui aussi donner l’avantage pour le WAT, mais le gardien hadjouti, Boukacem, bien placé annihile l’occasion (34’). L’USMMH aurait pu se faire surprendre dès la reprise où Tiouli aurait pu donner l’avantage aux Tlemcéniens, suite à une tête rageuse, mais heureusement que Belkacem, d’une belle détente, sort le ballon in extremis (56’). Les Hadjoutis parviendront à ouvrir le score, après une belle échappée sur le flanc droit de Rabta qui se présente seul devant le gardien et dans un angle impossible, marque un magnifique but pour les siens (75’). C’est sur cette victoire que l’arbitre du match siffle la fin de la partie où l’USMMH enchaîne par une deuxième victoire consécutive, face à des Widadis qui compromettent sérieusement leurs espoirs d’accession.

Dès l’entame de la partie, les Batnéens se ruent à l’attaque et dominent largement les débats. Les Merouanis, regroupés en défense, subissent les attaques mais ne plient pas. A la 20e minute, les Batnénes ratent une occasion nette d’ouvrir la marque par Djarbou qui rate sa reprise suite à un excellent service de Fezzani, la balle sera dégagée sur la ligne de but par Leblalta. Les Merouanis laissent passer l’orage et mettent la défense en alerte par Khennab qui profite d’une hésitation entre le gardien Methezem et son défenseur Cherifi pour servir son coéquipier Hammam mais ce dernier rate lamentablement. Les Batnéens reprennent leur domination mais sans parvenir à prendre en défaut une solide défense de Merouna. Malgré les consignes de l’entraîneur de Latrèche à partir de la main courante, les attaquants batnéens n’arrivent pas à trouver les filets du gardien de Merouana par manque de concentration et un excès de précipitation flagrant. Les hommes de Bouzidi bien en place physiquement et tactiquement préservent leur cage vierge jusq’au coup de sifflet de la pause citron. De retour des vestiaires, le Chabab local continue à dominer les débats et à faire le jeu sans se précipiter en affichant une grande patience. Et ce fut ainsi jusqu’à la 70e minute où Bouragaâ, après un exploit individul s’infiltre sur le côté gauche et sert son coéquipier Djarbou qui rata lamentablement un but tout fait. Quelques minutes plus tard, soit à la 79e minute, sur une balle en profondeur, Ouanas le remplaçant prend la défense du CAB de vitesse et se présente seul face au gardien Metha zem, mais, il croise trop son tir et se voit rater un but. La délivrance pour les Cabistes est

27E JOURNÉE

CAB-ABM 1-0 Fiche technique Stade du 1er-Novembre. Affluence : nombreuse. Arbitres : Abid Charef, Tanem, et Boulfelfel. Avts : Dekhnet (70’) (CAB), Khennab (54’) (ABM) Buts : Abdelmalek Bitam (83’) (CAB)

CAB :

Methazem, Bitam, A. Rezak, Djarbou, Fezzani, Bouragaâ, Cherifi (Merazga 69’, Selmi 78’), Ghaciri, Kebia (Debih 56’), Bitam A. Malek, Hadjidj, Dekhinet. Entrs : Latrèche-Benamar

ABM :

Zeghba, Aouf, Khenab, Hanadache, Leblalta, Abaza, Mebarki, Benzekri, Hamam (Ouanas 75’), Boukhalfa, Khaoua (Louanes 46’). Ent : Bouzidi arrivée enfin à la 83e minute. En effet, le CAB bénéficie d’un coup franc à la limite rde la surface de réparation de l’ABM, Bitam se charge d’exécuter la sentance et place magistralement le cuir au-dessus du mur et au fond des filets du gardien Zeghba. Le reste de la partie a été géré jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. W. Y.

SAIDA MÉRITAIT MIEUX

Les Blidéens, qui ont perdu tout espoir à l'accession, veulent terminer au moins parmi les quatre ou cinq premiers. Ils ont tenté le tout pour le tout pour trouver d'entrée le chemin des filets adverses, mais se sont heurtés à un adversaire très coriace. Les gars de la ville des Eaux minérales, qui n'ont pas encore assuré leur maintien, optèrent pour la prudence. Ils se sont déplacés à Blida avec un bon résultat et pour l'arracher, il fallait opter pour la prudence et mener des contres dangereux pour essayer de prendre à défaut l'arrière-garde locale. Les Blidéens acculent les visiteurs dans leur dernier retranchement sans résultat. Les poulains de Hadjar, qui opèrent par de très rapides contreattaques, parviennent à ouvrir la marque sur pénalty à la 15 ' par Hammiche. Piqués dans leur amour-propre, les Blidéens réagissent vite, deux minutes après, Meklouche égalise à la grande joie de ses coéquipiers. Les locaux con-

LE HUIS CLOS RESPECTÉ

Exceptés les dirigeants, les accompagnateurs et les journalistes munis d'une accréditation qui sont autorisés, sinon personne ne franchira la porte d'entrée du stade, le service d’ordre veille au huis clos. Mais une rencontre sans la présence des spectateurs pour encourager leur favori manque un peu de saveur.

tinuent à harceler la défense du Mouloudia mais cette dernière résiste bien à toutes les tentatives. Et c’est sur le score d'un but dans chaque camp que l'arbitre renvoie les acteurs pour le repos d'un quart d'heure avant de reprendre du service. Les Blidéens, qui abordent en force la reprise, ajoutent un second but par l'intermédiare de Noubli sur un excellent service d'un camarade. Les Saidis, qui ne baissent pas les bras, se ruent en direction des buts trouvant Litim à la reception. On joue la 57' Meklouche adresse un tir puissant des trente mètres oblig-

eant Aloui à étaler toute sa classe pour capter le cuir. 66' Baouche échappe à ses anges gardiens, arrive au niveau du poteau du corner, effectue un centre en retrait et Zenou, bien placé, égalise. Les Vert et Blanc inscrivent un troisième but sur pénalty (79') par Hamia. Les visiteurs se ruent en direction des buts adverses pour remettre les pendules à l'heure en vain, la défense blidéenne bien organisée ne laisse rien passer. Au vu de leur prestation durant toute la rencontre, les Mouloudéens méritent au moins le partage des points. Tahi Ahmed

KHALDI DANS LES TRIBUNES

Le président du Mouloudia de Saida, Khaldi, a accompagné son équipe à Blida. Il a pris place dans la tribune officielle pour suivre la partie en compagnie des dirigeants. Sa présence était des plus bénéfiques pour ses joueurs. Ces derniers avaient abordé en force la rencontre donnant des frissons froids aux Blidéens. T. A.

Publicité RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière Direction de la Santé et de la Population de la wilaya de Blida Etablissement public hospitalier de Blida NIF / 099709019218711

AVIS D’INFRUCTUOSITÉ

Conformément aux dispositions du décret présidentiel n°10-236 du 07 Octobre 2010 modifié et complété, l’Etablissement Public Hospitalier de Blida porte à la connaissance de l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offre restreint n°03/2014 relatif à l’approvisionnement de l’EPH DE BLIDA en : Lot unique : Oxygène médical paru dans les journaux quotidiens, que l’appel d’offre en question a été déclaré infructueux.

Maracana N°2340—Mercredi 30 avril 2014 - ANEP N°120 293

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

27E JOURNÉE

USMBA-NAHD 1-1

Fiche technique

Stade : 24-Février-1956 Affluence : Nombreuse Arbitres : Arab, Bazine, Moukar Avertissements : Belkaid (21'), Tchiko (23'), Achiou (69') USMBA Expulsions : Ghazali ( 50' ) USMBA , Alali ( 50' ) et Boussaid ( 59') NAHD -Buts : Ouznadji ( 38' ) (USMBA), Hérida ( 43' ) (NAHD)

USMBA :

Farradji, Benayada, Bengorine, Khali, Belkaid, Tchiko (Bounoua 48')-Achiou -Abassi (Ghriche 46' )- Ghazali, Belkheir, Ouznadji Entraineur : Bira

NAHD :

Mokrani, Khiter, Aliouane, Alali, Khelaf, Herida, Abdeslem (Boussaid 46'), Bendebka, Hafid- Hemani (Legraâ 63')Benyahia Entraineur : Ifticène

27E JOURNÉE

ASMO-USMAN 1-0

Fiche technique Stade : Bouakeur Affluence : nombreuse Arbitres : Benbaraham, Semsoum, Yahi. Avert : Tabti (56’), El Bahari (90’) (ASMO) ; Bakhti (51’) (USMAn) Expu. : Chetti (35’ et 72’) Buts : El Bahari (89’) (ASMO)

ASMO :

Bouhedda, Youcef Yacine (El Bahari 75’), Zidane, Benayada, Barka (Abed 85’), Tahar, Boudoumi, Tabti (Aissaoui 61’), Bentiba, Balegh, Benkablia. Ent : Mouassa

USMAn :

Rahmani, Amari, Boutabiat, Bouzidi, Loucif, Kritess (Sahnoun 50’), Chetti, Bakhti (Boulhabib (83’), Harrat, Hassini, Asnoune (Doghmani 59’). Ent : Mezlini

Un précieux point pour J le Nasria

MOBILIS LIGUE DEUX 17

Boussaâda assure le maintien

Les Bel-Abessiens voulaient arracher coûte que coûte les trois points de la victoire pour s'installer confortablement en tête du tableau et devancer en même temps leurs poursuivants de plusieurs points. Ils ont pris d'emblée le match en main mettant en difficulté la défense visiteuse. Les Achiou et compagnie déchaînés finiront pas trouver le chemin des filets à la 19' par Ghazali. Le stade explose suite à cette belle réalisation. Mais l'arbitre tout prêt de l'action la refuse pour on ne sait quelle raison. La décision de l'homme en noir ne les a pas découragés continuant de presser les Husseins-Déens dans leur camp. Ils obtiendront un peznalty dans le dernier quart du premier half. Achiou, chargé de le botter, voit son tir bloqué par le portier Mokrani. Les Bel-Abéssiens ne baissent pas les bras, font pression sur les visiteurs et finiront par trouver la faille à la 38' par Ouznadji en reprenant magistralement de la tête un centre en retrait. Alors qu'ils ne restait que deux minutes pour la fin de la première mi-temps, Hérida remet les pendule à l'heure d'une joilie tête. Et c’est sur le score nul ( 1 -1 ) que l'arbitre met fin à cette première période de jeu. Sermonnés par leur entraineur durant la pause, les Khali et compagnie pressent d'entrée les Nahdistes dans leur camp. Malheureusement, tous leurs essais échouèrent à la grande déception de leurs milliers de supporters. Ils se sont contentés en fin de compte du partage des points. Les Algérois qui se sont déplacés à SBA pour repartir avec le meilleur résultat ont reussi à l'obtenir et gardent en même temps leurs chances intactes pour l'accession. M. B.

ouant sans pression, les visiteurs ont mené la vie dure aux Boussaâdis dans la première demi-heure de jeu ratant à plusieurs reprises d’ouvrir la marque. Une équipe Mostaganémoise jeune, alerte et combative à donné du fil a retordre au locaux. Ces derniers jouant sous une grande pression ont dominé d’une manière stérile et, par excès de précipitation et un manque de concentration flagrant, ils ont mis hors du cadre plusieurs balles de buts. Les Boussaâdis ont déçu leurs supporters par le nombre d’occasions ratées lamentablement. Aussi, il est souligné que le gardien de Mostaganem Guetarri à fourni une belle prestation. Il s’est opposé à plusieurs actions des Boussaâdis ce qui a donné plus de confiance à ses camarades. Les Boussaâdis, malgré une domination territoriale dans les dernières minutes de la première mi-temps, le score reste inchangé jusqu’au coup de sifflet de la pause citron. Tout s’est joué en seconde mi-temps dans cette rencontre sans enjeu pour les Mostaganemois. En effet les Boussaâdis dominent et ouvrent la marque par Soltatni à la 49e minute. Après ce premier but, les Mostaganémois baissent les bras et se font surprendre 6 minutes plus tard par Messaoudi qui, d’un tir croisé, aggrave la marque. Dix minutes plus tard, c’est au tour du capitaine Tabchache d’alourdir le score en inscrivant le 3e but. Six minutes plus tard, Messaoudi, encore lui, ajoute le 4e but pour son équipe. A partir de là il n’y avait qu’une seule équipe sur le terrain à savoir les Boussaâdis qui baissent le rythme et font circuler le balle sans conviction, ce qui a permis aux Mostaganémois de bénéficier d’un pénalty et de sauver l’honneur en toute fin de match. Par cette victoire, les Boussaâdis assurent définitivement leur maintien en ligue 2. L. D.

27E JOURNÉE

ABS-ESM 4-1 Fiche technique Stade : Abdelatif Mokhtar. Affluence : faible. Arbitres : Rahmine, Babouche, Saadallah Buts : Soltani (49’), Messaoudi (55’ et 70’), Tabchache (64’) (ABS), Henni (90’ sp) ESM

ABS :

Meziane, Bekhi, Cherfaoui, Meddour, Nouara (Bourenane (46’), Kherroubi, Nezouani (Guermazi 51’), Tabchache Madene, Soltani, Laâraf Ent : Belaribi

ESM :

Guetarni (Yahia 53’), Benmoussi, Nail-Mohamed (Dahmene 53’), Maâmar, Madi, Benamer, Sari, Guenad, Ait Ali, Benmerssi, Henni Ents : Blidi et Touati

Une victoire tirée par les cheveux L es Asemistes sous pression entame la partie face à un potentiel relégable et prennent les choses en main en pressant les Annabis dans leur périmètre. Malgré plusieurs occasions nettes de scorer, les Balegh, Talbi et Benkablia ratent plusieurs balles de but. Dominant en long et en large, les hommes de Mouassa n’arrivent pas à ouvrir la marque. Les Annabis bien en place défendent bien leur périmiètre et jouent par des contres mais sans inquiéter le gardien Bouhedda et sa défense. A la demi-heure de jeu, l’entraineur Mouassa repositionne ses joueurs et les Asemistes accèlerent et prennent à la gorge les Annabis. Ces derniers ne cèdent pas et résistent en optant pour un jeu ultra défensif. Malgré les attaques dangereuses orchestrées par Balegh, Talbi et Benkabli les Asemistes n’arrivent pas à surprendre l’excellent gardien de but Annabi Rahmani. Les Annabis ne voulant pas se découvrir, ferment tous les espaces et mettent les Asemistes en difficultés. Alors que l’on s’acheminait vers la fin de la première période, l’attaquant Balegh rate l’immanquable face au gardien Rahmouni envoyant une balle de but dans les décors alors qu’il

U-21 ASMO 5 USMAN 0

Les U-21 Asemistes ont frappé fort, encore une fois. En effet après avoir battu la semaine passée leurs homologues de Boussaâda par le score sans appel de 5 buts à 1, ils récidivent face aux jeunes Annabis sur le score de 5 buts à zero.

LE TABLEAU D’AFFICHAGE FONCTIONNEL

Le tableau électronique du stade Bouakeul vient d’être mis en fonction.

était face-à-face au gardien Annabi. Malgré le forcing des Oranais, le score reste inchangé jusqu’au coup de sifflet de la pause citron. En seconde période, le même scénario se repète. Une équipe oranaise qui domine à outrance et l’équipe Annabie ne fait que défendre espérant décrocher le point du nul. Tour à tour, Talbi, Benkablia et Bentiba ratent l’immanquable devant le jeune gardien de Annaba Rahmani. En cette seconde mi-temps, les Oranais ont assiégé la défense des Annabis mais le ballon ne voulait pas pénétrer dans les

filets du gardien Rahmani. Suite à une domination à outrance, le remplaçant Oranais Aissaoui est fauché en pleine surface de reparation mais l’arbitre Benbrahm ne siffle pas le pénalty et la partie s’arrête suite aux réclamations des Oranais. La remise en jeu donne lieu à un pressing haut des Oranais qui multiplient les variantes de jeu pour trouver la faille, mais sans succès. Il a fallu que l’entraineur Mouassa procède au changement de Youcef par Bahari Barka par Abde et Tabti par Aissaoui pour que le jeu offensif devienne plus fluide et les actions plus tran-

chantes. D’ailleurs, c’est sur l’une des occasions offensives dans les dernières minutes du match que le rentrant El Bahari trouve la faille suite à un long centre de Benayada. Il saute plus haut que les défenseurs Annabis et de la tête catapulte le cuir au fond des filets du gardien Rahmani. Par ce but il délivre ses coéquipiers mais aussi les milliers de supporters. Quelques minutes après, l’arbitre Benbraham siffle la fin de la rencontre sur une précieuse victoire des Oranais qui les place en position de leader du groupe. A. B.

RÉSULTATS DE LA 27E JOURNÉE

Rencontres

Résultats

USC-MSPB OM-ASK ASMO-USMAn CAB-ABM USMBA-NAHD USMB-MCS ABS-ESM USMMH-WAT Equipes 1. USM BEL ABBES 2. ASM ORAN 3. NA HUSSEIN DEY 4. O MEDEA 5. US CHAOUIA 6. USM BLIDA 7. WA TLEMCEN 8. A. BOU SAÂDA 9. MC SAIDA 10. AB MEROUANA 11. AS KHROUB 12. USMM HADJOUT 13. CA BATNA 14. MSP BATNA 15. USM ANNABA 16. ES MOSTAGANEM

2-0 1-0 1-0 1-0 1-1 3-2 4-1 1-0 Pts 48 48 47 44 44 43 40 37 34 34 33 33 31 27 25 08

J 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27 27

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

G 13 12 12 12 13 12 11 09 09 09 09 10 07 05 05 03

N 09 12 11 08 05 07 07 09 07 07 06 05 10 12 11 02

P 05 03 04 07 09 08 09 09 11 11 12 12 09 10 11 22

BP 39 27 21 29 27 33 21 28 24 21 34 23 19 13 13 14

BC 20 14 16 19 23 24 16 25 27 24 29 30 24 22 28 51

Diff 19 13 05 10 04 09 05 03 -03 -03 05 -07 -05 -09 -15 -37


RCK

18 MOBILIS LIGUE DEUX

OUGHLISSE :

«On croit toujours à l’accession»

Absent face à Kaouche, l’attaquant du Raed de Kouba estime que malgré le semi-échec face à l’USMC, samedi, les chances de Kouba restent intactes. Pour Oughliss, il faudra toujours y croire, tant que l’espoir demeure.

Encore une fois, le RCK laisse filer une bonne occasion de s’approcher de cette 1ère place, en étant forcé au partage de points sur le terrain de Kaouche, un commentaire? Dommage! Nous avons voulu reprendre le championnat par un succès face à l’USMC, mais au bout de trente minutes, on se fait suspendre par cette expulsion, ce n’est pas facile de jouer plus de soixante minutes amoindris car ça a complètement changé la donne. Malgré notre bon début dans ce match, le carton rouge de Maâmeche nous a carrément sciés les jambes. Mais ce point n’est pas suffisant pour vous, surtout que vous jouez l’accession ? Exactement, nous avons voulu empocher les trois points, mais tous ces paramètres ont joué en notre défaveur. Mais il n’en demeure pas moins que mes

SAM

Maracana N°2340 — Mercredi 30 avril 2014

coéquipiers qui étaient sur le terrain ont donné le meilleur d’eux mêmes face à l’USMC, mais au final le résultat n’a pas suivi. Vous n’avez pas pris part à cette rencontre, mais vous l’avez sûrement suivi sur les nerfs ? Et comment! Je voulais tellement prendre part à ce match, mais bon, j’étais comme un fou, je voulais tellement que mes coéquipiers s’en sortent avec une victoire face à Kaouche, mais comme je vous ai expliqué, l’expulsion inéxpliquée de Maâmeche a tout faussé pour nous. Franchement, après ce match nul, vous y croyez toujours à la montée ? Oui tant que nos chances sont toujours intactes, même si elles sont minimes, on doit y croire. Nous devrons jouer tous nos matchs à fond, avec l’espoir de voir nos concurrents faire des faux- pas. L’écart est maintenant remonté à six points, ce qui est beaucoup, je l’avoue, mais notre mission n’est pas impossible aussi. Reste maintenant que notre destin n’est pas entièrement entre nos mains, car on doit attendre les résultats de nos concurrents directs pour cette accession. Entretien réalisé par Sofiane D.

BENLAREDJ EXHORTE SES JOUEURS À PLUS D’EFFORTS

Malgré le faux- pas enregistré à Kaouche face à la formation de l’USMC, l’entraineur du RC Kouba, Mohamed Benlaredj pense toujours que l’accession reste jouable pour ses joueurs, et il leur a fait savoir lundi lors de la séance de la reprise au stade Benhadad de Kouba. Le coach Koubéen avait tenu à rassurer sa troupe en motivant ses joueurs, et leur demandant de continuer à jouer à fond les cinq rencontres qui restent du championnat et ne pas baisser les bras. En fait, Benlaredj craint un certain relâchement de la part de ses joueurs, surtout après le match nul de Chéraga, qui les met derrière à six longueurs du leader, l’ESMK. A cinq journées du terme, les Koubéens doivent, non seulement, faire un sans- faute en gagnant toutes leurs rencontres, et attendre des faux pas des équipes du peloton. Soit une mission des plus délicates pour les hommes de Benlaredj. Mais l’entraineur du RCK ne veut pas que ses joueurs se démotivent, c’est pour cette raison qu’il veut que ses poulains ne lâchent pas prisen et cen jusqu’à la dernière journéen tant que mathématiquement, ils ne sont pas définitivement écartés de la course au titre. Mais il n’en demeure pas moins que pour espérer encore accéder, il faudra réaliser un carton plein en cinq matchs et espérer des faux pas de la part des autres équipes du peloton. S. D.

BENADA : Oublier Benbadis «Je n'ai jamais et penser à l'US Remchi discuté le choix des entraîneurs»

La dernière sortie des Oranges, n'a pas été à la hauteur, puisqu’ils se sont inclinés à Sidi Bel Abbes face au CRB Benbadis, mais ils se sont remis avant-hier au travail, en effectuant leur première séance de la semaine au stade Ouali-Med.

Pour le jeune milieu offensif samiste, Benada Réda, la concentration pour le prochain match face à l'US Remchi est de mise, malgré la situation de l'équipe.

U

ne séance qui s'est déroulée dans une ambiance morose et c'est ce qui était attendu après une prestation tout juste moyenne, face au CRBB, ponctuée par une défaite difficile à digérer, mais attendue dans la mesure où les poulains de Bordji, n'ont rien fait pour réaliser un meilleur résultat, avant d'entamer le travail, nous avons su d'une source bien informée, que les camarades de Feragui, auraient été surnommés par les membres du staff technique, pas du tout contents. Ces derniers auraient demandé à leurs joueurs d'oublier cette contre-performance et penser à la prochaine rencontre face à l'USRemchi, qui s'annonce déjà importante, du moment que les Samistes seront dans l'obligation de gagner, pour d'une part, maintenir l'écart qui les sépare du premier relégable et de l'autre, pour se réconcilier avec leurs supporters qui ne leur pardonneront certainement pas en cas d'un autre échec.

YACHBA POURRAIT JOUER ARRIÈRE GAUCHE

Pour éviter les erreurs du match précédent, l’entraîneur du SAM pense à quelques solutions pour tenter de remplacer certains éléments qui ont été quelque peu loin du niveau souhaité, lors de la confrontation avec le

RCR, notamment en défense, ainsi, on apprend que le premier responsable de la barre technique devait faire confiance à Yachba Sofiane au poste d'arrière gauche, puisque le N° 31 samiste avait joué à ce poste lors de la phase aller du présent exercice. A. L. B.

Comment préparezvous le match face à l'USRemchi? On s'y prépare le plus sérieusement possible avec la sérénité voulue, car nous devons gagner même si ne sera pas facile face à un adversaire qui se porte bien, comme en témoigne sa troisième place au classement général. Depuis quelques temps vous n’êtes pas

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

titulaire, cela ne vous dérange t-il pas ? Je respecte le choix du coach et j’essaierai d'apporter le meilleur de moi même, lorsque je suis aligné, je n'ai jamais discuté le choix des entraîneurs , si le coach estime que je peux apporter un plus il n'hésite à m’aligner, car c'est le premier responsable et il est le plus apte à prendre la décision qu'il voit utile à l'équipe. Comment voyez-vous cette fin du championnat ? Toutes les rencontres seront difficile que ce soit pour les équipes du tête ou celles qui luttent pour le maintien , en ce qui nous concerne nous allons tout faire pour engranger le maximum de points possibles afin de terminer l'exercice avec un classement honorable. Entretien réalisé par A. L. B.


DIVISIONS INFÉRIEURES 19

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

BEJAIA / HONNEUR (26E JOURNÉE)

Statu quo en tête !

Trente-trois buts à l’actif des attaquants lors de cette 26e journée du championnat de la division Honneur qui n’a apporté aucun changement en tête du classement, puisque les équipes formant le trio de tête ont tous gagné. Qui arrêtera donc l’Espérance de Timezrit ?

(7e). Le dauphin, l’OSEK, aura également une mission un peu plus délicate que l’USM Béjaia (3e) puisqu’il aura à lui rendre visite lors de la prochaine journée. T. H.

C

e sera vraiment difficile surtout que les matchs se suivent et se ressemblent pour le leader. En effet, avanthier vendredi, les gars d’Ath Yemel ont frappé fort en s’imposant sur un score sans appel de 11 à 0 face à la modeste formation d’Ath Smail. Une victoire qui permet à l’ES Timezrit de rester aux commandes et de garder son fauteuil. Pour sa part, l’Olympique d’El Kseur, qui recevait les Montagnards de Barbacha, n’a pas raté l’occasion de battre l’adversaire sur un score de 2-0 et reste toujours aux aguets à un petit point du leader. L’USM Béjaia continue son ascension en battant, à Amizour, la JSBA sur le score de 3 à 0. Idem pour la formation de Tazmalt, le SRBT, qui est revenu avec les points du match de son déplacement chez la lanterne rouge, l’O Melbou en l’occurrence qui continue de broyer son

pain noir. Les Littoraux sont, d’ores et déjà, condamnés par le purgatoire. Pour sa part, l’équipe phare de Seddouk, le RCS reprend goût aux victoires grâce à un franc succès aux dépens de son hôte de cette journée, le NC Béjaia sur le score de 3 buts à 1. Très large succès du nouveau promu l’US Soummam, face au CRB Souk El Tenine sur le score très révélateur de quatre buts à un 4-2. Victoire laborieuse de la JS Béjaia lors du second chaud derby de Béjaïa qui

l’opposait aux banlieusards d’Ighil Ouazoug par deux buts à un (2-0). L’AS Taassast a eu le dernier mot lors de son derby face aux Pompiers de Béjaïa (2-0). A quatre journées du tomber de rideau, cela va se jouer selon les observateurs lors de la prochaine journée avec deux affiches, le leader, l’ES Timezrit fera un périlleux déplacement où ils pourraient laisser des plumes lors de ce déplacement face à la coriace formation du CRB Souk El Tenine

CLASSEMENT 1-ES Timezrit 2-OS El Kseur 3-USM Béjaia 4-SRB Tazmalt 5-RC Seddouk 6-US Soummam 7-CRB Souk El Tenine 8-JS Béjaia 9-NC Béjaia 10-JSB Amizour 11-JS Ighil Ouazoug 12- CS Protection Civile 13-ARB Barbacha 14- US Aït Smail 15-AS Taassast 16-O Melbou

68 67 55 50 43 43 38 33 31 26 25 24 23 18 18 14

BEJAIA / HONNEUR (26E JOURNÉE) RÉSULTATS JS Ighil Ouazzoug  -  JS Béjaia OS El Kseur  - ARB Barbacha ES Timezrit  -  US Aït Smaïl O Melbou  -  SRB Tazmalt US Soummam  -  CRB S.E.Tenine RC Seddouk  -  NC Béjaia JSB Amizour  -  USM Béjaia CS Protection Civile - AS Taassast

0-2  2-0 11-0 1-2 4-2   3-1 0-3 0-2

Pré-Honneur GA - 27e journée 

Pré-Honneur GB - 27e journée

Rien n’arrête Tigzirt

Souk el Tenine tombe face à Tizi Gheniff

Cette 27e journée du pré-Honneur de Tizi Ouzou, groupe A, a été amputée de deux matchs qui ne se sont pas joués et qui sont programmées ultérieurement respectivement entre JSC Sidi Namane - AT Mechtras et le leader FC Ouadhias - AS Kantidja.

P

our les autres rencontres, Assi Youcef a pris le dessus sur Aït Toudert par quatre buts à zéro. L’O Tizi Ghennif, qui prétend à l’accession, est revenu avec un précieuse victoire de son déplacement à Souk el Tenine face au dauphin qui a raté

une occasion en or de se rapprocher de la tête du classement. Le CS Frikat a été battu par Kempouda par deux buts à zéro, alors que la JSE Mouldiouène a corrigé Bounouh par quatre buts à un. K. A. LES RÉSULTATS : ES Assi Youcef 4 - 2 USC Aït Touddert JSC Sidi Namane - AT Mechtras (MNJ) FC Ouadhias - AS Kantidja (MNJ) CS Frikat 0 - 2 US Kemouda IRB Souk el Tenine 0 - 2 O Tizi Gheniff JSE Mouldiouène 4 - 1 IRB Bounouh Exempt : US Tafoughalt 

Publicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE TIZI-OUZOU COMMUNE DE BENI YENNI NIF N° : 096315529189804

Le leader de ce groupe, l’ES Tigzirt, ne rate aucune occasion pour engranger des victoires.

C

ette fois-ci, c’est au tour de l’IRB Yakouren qu’ils ont battu par un score de trois buts à un, prenant ainsi une option pour l’accession pour leur première année seulement en seniors. Le poursuivant le JSC Ouacif est allé aussi chercher les trois points face à Sidi Belloua, alors que Sikh Oumeddour était exempt lors de cette journée. L’US Taala Athmane est revenue de Fréha avec un match face à la JS Tala Tgana local. Le Hendou Azazga a damé le pion à Bouhinoun sur son stade par un score

sans appel de huit buts à un. L’O Nath Irathen a atomisé la jeune formation d’Aït Yahia par trois buts à zéro. Le CA Fréha a été encore une fois accroché à domicile par la nouvelle formation d’Oumellil qui lui a imposé le nul deux partout. K. A. LES RÉSULTATS : US Sidi Belloua 0 - 1 JSC Ouacif JS Tala Tgana 2 - 2 US Tala Athmane O Nath Yirathen 3 - 0 Aït Yahia Union Sport US Bouhinoun 1 - 8 HC Azazga CA Freha 2 - 2 CS Oumlil IRB Yakouren 1 - 3 ES Tigzirt O Makouda -ES Nath Irathen (Victoire de l’OM sur tapis vert

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE DU MARCHÉ Conformément aux dispositions du décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, l’Assemblée Populaire Communale de Béni Yenni, informe l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’offre lancé en date du 11/03/2014 relatif aux : Travaux d’aménagement au niveau du siège de l’APC de Beni Yenni Entreprise retenue

Montant (TTC) DA

Délai

NIF

Note Tech / 60 Pts

Note finan / 40 Pts

ETB/TCE LOUKKAD Boubaker

9 969 043,50

04 Mois

099715004200168

42,60

40

Note globale Observation

82,60

Mieux disant

Les soumissionnaires qui contestent ce choix peuvent introduire un recours dans les dix (10) jours à compter de la première publication de l’avis dans la presse nationale auprès de la Commission Communale des Marchés, conformément à l’article 114 du décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des Marchés Publics, modifié et complété. Les soumissionnaires qui sont intéressés à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évaluation de leurs offres techniques et financières peuvent se rapprocher de la Commune au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de publication de l’avis d’attribution provisoire, et ce, en application des dispositions de l’article 25 du décret présidentiel n°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des Marchés Publics, modifié et complété.

Maracana N°2340—Mercredi 30 avril 2014 - ANEP N°120 303

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20 INTERNATIONALE

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

AUJOURD’HUI À 19H45

Cette ATTENTION AU deuxième finale retour SORCIER MOURINHO de la Ligue des Champions S'il y a un stade dans la phase à élimination 2013/14 s'annonce directe où il est préférable d'affronter une particulièrement disputée entre équipe entraînée par José Mourinho, c'est Chelsea et l'Atletico Madrid. bien en demi-finale. Car le technicien porAprès le 0-0 de l'aller, bien malin tugais n'a jamais été éliminé en huit qui peut dire laquelle des deux quarts de finale et a été sacré lors des équipes obtiendra son deux finales qu'il a disputées, avec précieux sésame pour Porto en 2004 et l'Inter Milan en 2010. Lisbonne. D'ailleurs, chez Le "Mou", qui détient désormais le certains opérateurs de record du nombre de demi-finales en marché, une cote C1 devant "Sir Alex" Ferguson en a identique est donc perdu cinq; un motif d'espoir proposée pour la pour celui-ci qui tirera Chelsea venqualification en dredi. Mais sous les ordres du désorfinale de l'une ou mais "happy one", ce Chelsea en de l'autre des 2 reconstruction a montré face au Paris équipes... SG qu'il avait du coffre et pouvait ren-

Vicente-Calderon, est suspendu pour accumulation de cartons jaunes et son absence dans l'entre-jeu madrilène risque de peser. Pour le remplacer, Diego Simeone devrait aligner comme récupérateurs Tiago et Mario Suarez. L'autre inconnue est la titularisation ou non du Turc Arda Turan, en balance avec David Villa pour une place dans l'animation offensive. Si Turan joue, Raul Garcia devrait lui laisser son aile pour glisser en soutien de Diego Costa en pointe.

Chelsea: Schürrle et la jalousie des rivaux

verser des situations compromises (1-3, 2-0). Seuls risques, qu'Eden Hazard ne soit pas remis à temps de sa blessure au mollet et que l'accumulation des matches à enjeux, les Blues luttant pour le titre en championnat, pèse au final trop lourd.

GARE À L'INVITÉ-SURPRISE

Jusqu'où s'arrêtera l'Atletico de Thibaut Courtois et Toby Alderweireld ? Bien malin qui pourra le dire, tant les hommes transcendés par le bouillant Diego Simeone continuent d'étonner. Leaders de la Liga, devant le Barça et le Real, ils viennent de priver les Catalans d'une 7e demi-finale de rang en C1. Et au vu des deux matches en quart de finale, leur qualification n'est pas volée, tant ils sont parvenus à museler le jeu et les stars catalanes Messi, Iniesta et consort, tout en bonifiant d'un réalisme confondant leurs occasions de buts (1-0, 1-1), le tout sans Diego Costa, leur avant-centre révélation de la saison espagnole, blessé. Une foi inébranlable semble accompagner le parcours de ces solides Colchoneros qui renouent 40 ans après avec les demifinales et qui rêvent déjà d'une finale comme en 1974, perdue face au... Bayern Munich. Gabi suspendu. Le capitaine des "Colchoneros" Gabi, averti à l'aller au stade

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Vainqueur de Liverpool (2-0) à Anfield Road et revenu dans la course au titre, lors de la 36e journée de Premier League, Chelsea est toutefois loin de faire l’unanimité en raison des choix tactiques défensifs de José Mourinho. André Schürrle ne voit qu'une explication à ces critiques : la convoitise. "Si des gens nous regardent et disent « Chelsea ne peut pas jouer », même quand nous gagnons, c’est juste parce qu’ils sont jaloux", a ainsi expliqué l'attaquant allemand, lundi, rapporte The Telegraph. "Gagner est ce qui compte. C'est la chose la plus importante. Vous pouvez jouer un football parfait, beaucoup de combinaisons à une touche, et vous perdez." Obligé de se soumettre aux consignes de son entraîneur portugais, l'ancien joueur du Bayer Leverkusen avoue même qu'il apprécie son nouveau rôle. "C'est bien pour moi, parce que c'est quelque chose dont j'ai manqué en Allemagne, le travail défensif."

Atletico: La tournée d'été déjà prévue

L'Atlético Madrid a présenté lundi sa future tournée estivale en Amérique. Diego Costa et Radamel Falcao étaient présents. L'ancien joueur des Rojiblancos avait fait le déplacement à Vicente Calderon en temps qu'ambassadeur de Monaco. Le club de la principauté effectura, lui aussi, une tournée dans le Nouveau Monde durant l'intersaison. Les Colchoneros se déplaceront de l'autre coté de l'Atlantique pour deux matches amicaux. Le premier, aux Etats-Unis, opposera les Madrilènes aux San José Earthquakes de MLS, le 27 juillet, et le deuxième, au Mexique, verra les Espagnols se frotter au Club América de Mexico le 30 juillet. Ce match sera pour les hommes de Diego Simeone une occasion de jouer dans l'un des temples du football mondial, le stade Azteca, qui avait notamment accueilli les finales des Coupes du monde 1970 et 1986 et avait été le théâtre des deux buts les plus réputés de l'histoire, a savoir la "main de Dieu" et le "cerf-volant cosmique" de Maradona, lors du quart de finale face à l'Angleterre en 86 resté dans les mémoires.


Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

SERIE A

LA JUVENTUS

INTERNATIONALE 21

TOUCHE AU BUT

En s'imposant à Sassuolo (1-3) ce lundi, la Juventus Turin a effectué un grand pas vers le titre. Menés au score à la surprise générale par le 17e de Serie A, les hommes d'Antonio Conte sont parvenus à renverser la vapeure grâce à des réalisations signées Tevez (35'), Marchisio (58') et Llorente (76'). Une victoire ô combien importante dans la course au titre de champion d'Italie, puisque la Juventus Turin conserve par la même occasion son bagage de huit points d'avance sur l'AS Roma. Et ce à seulement trois journées de la fin du championnat.

PSG : DUGARRY ET LE "CLOWN" VERRATTI

Entré en jeu à la place de Yohan Cabaye à une demi-heure du coup de sifflet final dimanche à Sochaux (1-1), Marco Verratti (21 ans, 28 matchs en Ligue 1 cette saison) n'a pas brillé dans le Doubs, loin de là. Ce qui lui a valu de sérieuses critiques de la part de Christophe Dugarry, pas tendre à l'égard du Parisien. "Verratti est rentré et a fait le clown pendant une demi-heure. Sincèrement, je n'ai pas compris. Il doit faire profil bas, à lui de se reprendre en main. S'il a mal vécu la concurrence de Cabaye, c'est bien dommage et cela veut peut-être dire que psychologiquement il est fragile. Il ne devrait pas avec le talent qu'il a… C'est problématique pour son avenir car il est Italien et avec le départ de Pirlo, il va sans doute être responsable de l'une des meilleures nations du football avec la Squadra…. Pour l'instant, on lui laisse des chances mais quand on voit son comportement et ses performances, il doit faire mieux", estime le consultant de Canal+. Rappelons que Verrati n'a pas assuré sa place parmi les 23 Italiens qui disputeront le Mondial.

OM: LE VÉLODROME SERA TERMINÉ AOÛT les EN din a confirmé lundi que

Jean-Claude Gau e étaient bien sur le travaux du Stade Vélodrom e est quasiment stad "Le . inés term re d’êt t poin ugurer au mois d'août, fini. Nous pourrons l'ina on. Nous délibérerons pour la reprise de la sais ciation avec les ensuite sur le loyer, en négo t sûrement nous dire dirigeants du club, qui von tel ou tel joueur à ter qu'ils ne pourront pas ache le maire de Marseille, cause de cela", explique ence. Prov La dans les colonnes de

INKOOM AVANCE AU COUP PAR COUP

À ce stade, on voit mal ce qui pourrait empêcher Samuel Inkoom de disputer la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. International depuis six ans, le latéral de 24 ans a relancé sa carrière en club au meilleur moment. Pilier de la sélection sacrée championne du monde U-20 en 2009, il a également pris part aux deux matches à élimination directe des Black Stars en Afrique du Sud. À chaque fois, les Ghanéens ont fait durer le suspense bien au-delà du temps réglementaire. Leur extraordinaire victoire 2:1 sur les États-Unis en huitième de finale est encore dans toutes les mémoires. Malheureusement, leur échec face à l'Uruguay aussi... Joueur polyvalent, Inkoom peut évoluer à droite, à gauche ou même en milieu de terrain. Ses montées font souvent souffler un vent de panique dans les défenses adverses. "Nous savons que nous ne sommes pas les plus forts, mais nous n'avons qu'une idée en tête : faire mieux qu'en Afrique du Sud", annonce-t-il à FIFA.com. "Nos ambitions sont réalistes. Nous n'allons pas nous laisser déborder par notre enthousiasme. Nous sommes prêts à travailler dur pour réaliser notre rêve au Brésil." Malgré son jeune âge, Inkoom est conscient de la difficulté de la tâche qui attend le Ghana dans le Groupe G, au sein duquel évolueront également l'Allemagne, le Portugal et les États-Unis. "Nos adversaires sont redoutables. Il suffit de consulter le classement mondial pour voir que les

Allemands et les Portugais figurent sur le podium", admet-il. "On ne peut pas sous-estimer les Américains non plus. Toutes ces équipes ont du talent. De notre côté, nous savons qu'il faudra donner 100 % et même davantage à chaque match pour obtenir un résultat."

JEUNESSE ET EXPÉRIENCE

Après avoir atteint les huitièmes de finale en 2006, le Ghana s'est invité en quarts de finale quatre ans plus tard en Afrique du Sud. Inkoom espère évidemment voir cette progression régulière se confirmer au Brésil. Les Black Stars ne manquent pas d'atouts, à commencer par l'énorme expérience accumulée par certains de leurs internationaux. "Nous aussi, nous avons des qualités", estime-t-il. "Michael Essien, Sulley Muntari, Asamoah Gyan et d'autres jouent un rôle très important, sur le terrain et en dehors. Il y a un bon équilibre entre jeunesse et expérience au sein du groupe. Je pense que ce mélange peut nous permettre d'aller loin." Inkoom souhaite bien évidemment partager ses propres expériences au plus haut niveau avec ses coéquipiers. Pourtant, son ascension vertigineuse vers les sommets semblait avoir subi un coup d'arrêt il y a encore quelques mois. Vétéran de la Ligue des champions de l'UEFA 2010/11 avec le FC Bâle, il a vu sa cote dégringoler suite à son transfert au Dnipro Dnipropetrovsk. En mal de temps de jeu en Ukraine, il s'est relancé en prêt à Platanias.

FRANCHIR UN NOUVEAU PALIER

Grâce à sa recrue hivernale, le promu a bouclé sa première saison parmi l'élite grecque en quatorzième position. "Aujourd'hui, je suis l'homme le plus heureux du monde, car ma carrière est de nouveau sur de bons rails", se réjouit Inkoom. "J'ai vécu des choses vraiment difficiles durant mon passage à Dnipro. Je me suis donné à fond pendant chaque seconde passée sur le terrain et à l'entraînement. Je voulais jouer à nouveau. C'était tout ce qui m'intéressait. Le football est mon métier, mais aussi et surtout ma passion. Dieu doit avoir entendu mes appels." La prochaine étape de sa carrière l'amènera à participer pour la deuxième fois à la plus prestigieuse des compétitions. Il y a quatre ans, le Ghana aurait pu devenir le premier pays africain à atteindre les demi-finales de la Coupe du Monde. Tout s'est joué sur un tir au but… Loin de se laisser abattre par ce coup du sort, Inkoom assure que l'Afrique ne tardera pas à franchir un nouveau palier. "Au Brésil, les pays africains auront à cœur de prouver qu'ils ne sont pas là pour faire de la figuration", prévient-il. "Nous aussi, nous avons du talent et de grands joueurs comme Samuel Eto'o, Didier Drogba, Yaya Touré et beaucoup d'autres, qui réalisent des choses extraordinaires. Nos championnats progressent, nos internationaux évoluent au plus haut niveau partout dans le monde et particulièrement dans de grandes compétitions européennes. Il nous faut maintenant mettre tous ces éléments à profit pour plaider la cause de l'Afrique."

ALVES: "BEAUCOUP DE RACISME BILBAO: LAPORTE CIBLÉ PAR LE BARÇA CONTRE LES ÉTRANGERS"

Daniel Alves s’est exprimé sur Radio Globo pour revenir sur sa réaction, au cours du match Villarreal-Barcelone dimanche soir, en mangeant la banane lancée par un spectateur. Le Brésilien a regretté le racisme en Espagne et espère que l’auteur de ce geste sera puni. "Il y a beaucoup de racisme contre les étrangers, a déclaré le Brésilien. Ils se vendent comme l’un des premiers pays du monde mais sur certains points, ils sont arriérés. La Fifa doit prêter attention à ces choses. Si je pouvais, je publierais une photo (du lanceur de banane, ndlr) pour qu’il récolte la honte qu’il mérite", a déclaré le joueur du Barça.

Le FC Barcelone aurait ciblé le Français de l'Athletic Bilbao, Aymeric Laporte, selon Sport.es. Les Catalans sont à la recherche d'un défenseur et ce n'est pas un secret. Après de vaines tentatives pour s'arracher les services du Parisien Thiago Silva et avoir exploré de nombreuses pistes non-fructueuses telles que David Luiz, Jan Verthongen ou encore Eliaquim Mangala, le Barca aurait fait du Tricolore, âgé de 20 ans, sa cible principale pour renforcer son arrière garde. En effet, le jeune défenseur central intéresserait fortement les Blaugrana en quête d'un remplaçant à Carles Puyol, qui a programmé sa retraite en fin de saison. Josep Maria Bartomeu, le président de Barcelone, serait prêt a débourser les 35 millions de la clause libératoire de Laporte. Avec la très certaine signature de Marc-André Ter Stegen, pour pallier le départ de Victor Valdés, la bande à Messi miserait donc de nouveau sur un jeune joueur plein de promesses.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22 OMNISPORTS

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

VOLLEY-BALL

OKBA GOUGAM, PRÉSIDENT DE LA FAVB :

«Notre objectif est de booster le volley-ball !»

L

e président de la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB), Okba Gougam a jugé «indispensable» le renouvellement des différents staffs techniques des sélections nationales de la discipline, avant l'entame des prochaines échéances internationales. «Après les tournois continentaux (hommes et dames), qualificatifs au Mondial, on s'est donné le temps d'examiner les bilans des différentes équipes nationales. Résultat : le bureau fédéral a décidé de procéder au renouvellement de l'ensemble des staffs techniques, à l'exception de celui des seniors dames, et donner le temps nécessaire au directeur technique national (DTN) pour nous faire ses propositions», a déclaré Gougam. En effet, le DTN, Mouloud Tlemçani a effectué une large consultation et auditionné plusieurs techniciens susceptibles d'être retenus au sein des futurs staffs techniques nationaux. Il devra remettre des propositions au bureau fédéral en vue de la désignation des futurs staffs techniques.

«Le DTN devrait avoir finalisé ses choix et va nous le soumettre dans les prochains jours. Je n'ai aucune idée sur les noms retenus. Je sais par contre, qu'il y aura des techniciens qui seront récupérés», a indiqué le premier responsable de la FAVB, expliquant que cette opération de renouvellement des staffs techniques «s'inscrit dans la politique de la fédération de relancer les différentes sélections, surtout les jeunes catégories». Le renouvellement ne touchera pas seulement les staffs techniques, mais également l'encadrement travaillant à la fédération, avec la venue d'un nouveau DTN et un nouveau secrétaire général. «A vrai dire, ce sera un redéploiement d'effectif et un réaménagement au niveau des directions permanentes de la fédération. On s'est donné le temps qu'il faut pour arriver à ce constat. J'espère que ce changement va nous permettre de répondre aux attentes des adeptes de la discipline, mieux prendre en charge les activités de la fédération et surtout booster le volley-

ball en lui donnant un nouveau souffle», a souhaité Okba Gougam. Afin de fournir à la Direction technique nationale, les meilleures conditions de travail et les moyens adéquats pour mener à bien ses activités, celle structure déménagera prochainement vers de nouveaux locaux au niveau du Centre de volley-ball à Beaulieu (El Harrach). «Cette infrastructure sera le centre névralgique de nos activités futures. Disposant d'une salle et de trois terrains, ce Centre sera le lieu permanent de préparation des équipes nationales», a assuré le président de la FAVB. Outre ces nouveautés, de nouvelles structures seront mises en place. Il y aura une direction de contrôle, une commission chargée de suivre et d'organiser les différents tournois et compétitions internationaux, une commission de communication, et une structure chargée de gérer la discipline de beach-volley. « L'année 2014 sera celle des circuits qui auront lieu au niveau de plusieurs villes. On aura aussi le ‘’Beach noc-

VOILE

CHAMPIONNAT DU MONDE DE VOILE (BYTE CII)

Le véliplanchiste Amine Guedmine qualifié aux JOJ-2014

L

e véliplanchiste algérien Amine Guedmine a obtenu sa qualification pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), prévus à Nanjing en Chine du 16 au 28 août 2014, en remportant la deuxième place au championnat du monde de voile (Byte CII) qui a pris fin dimanche à Riva Del Garda (Nord Italie). Visiblement saitisfait de cette qualification, le président de la Fédération algérienne de voile (FAV), Mohamed Atbi, a déclaré : «Je félicite Amine Guedmine pour le résultat obtenu en Italie. C'est la première performance jamais réalisée par un athlète algérien dans cette spécialité de

voile qui demande beaucoup de technique.» Pour le patron de l'instance fédérale, «Amine Guedmine vient de prouver qu'en Algérie, on peut obtenir de résultats positifs dans cette spécialité qui se pratique sur un bateau très spécifique». «Cette spécialité de Byte CII (dériveur une personne) se pratique sur un bateau spécifique, plus petit et plus léger par rapport au Laser. Le Byte II est une des classes olympiques pour la course en voile», a-t-il expliqué. Les championnats du monde de voile (Byte CII) se sont déroulés du 21 au 27 avril à Riva Del Garda (Nord de l'Italie). S.B.

TIR SPORTIF

prévu pour les quatre week-ends du mois d'août prochain», a conclu Okba Gougam. S.B.

NATATION

CHAMPIONNAT MILITAIRE INTER-ÉCOLES

84 nageurs dont 17 filles en lice à Rouiba

Q

uatre-vingt-quatre (84) nageurs, dont 17 filles, représentant 12 équipes, sont entrés en lice lundi, à l'ENPEI de Rouiba, pour disputer le championnat national militaire interécoles, pour la saison 2013-2014. La compétition s'étalera sur deux jours, lundi et mardi, à commencer par les éliminatoires des épreuves individuelles/hommes, sur 50 mètres avec obstacles, qui auront lieu dans la matinée. Les finales auront lieu un peu plus tard dans l'après-midi. La 2e journée de la compétition sera consacrée au relais (4x100) hommes, et au 50 mètres (nage libre) pour les dames. Lors de l’édition précédente, le titre de champion d'Algérie a été décroché par l'Ecole Technique de l'Intendance de Blida (1re Région Militaire) qui va essayer, cette année encore, de défendre son titre. Les douze écoles militaires, qui participent à ce championnat

national de natation sont : l'Ecole d'Application des Troupes Spéciales (Biskra 4e RM), Ecole Supérieure de Matériel (El Harrach, 1re RM), l'Académie Militaire de Cherchell (1re RM), l'Ecole Militaire Polytechnique de Bordj El Bahri (1re RM), l'Ecole d'application des Troupes Maritimes de Jijel (5e RM), Ecole des Sous-officiers des Forces Maritimes de Mostaganem (2e RM), l'Ecole Supérieure des Techniques d'Aviation de Dar El Beida (1re RM), l'Ecole Supérieure de la Défense Aérienne du Territoire de Réghaïa (1re RM), l'Ecole Supérieure de la Gendarmerie Nationale des Isser (1re RM), l'Ecole Supérieure de l'Administration Militaire d'Oran (2e RM), l'Ecole Nationale Préparatoire des Etudes Ingénieur de Rouiba (1ère RM), et enfin, l'Ecole Technique de l'Intendance de Blida (1re RM). S. B.

DOPAGE

La Russe Shobukhova suspendue

A Chenoua, les 2 et 3 mai L

LA COUPE D’ALGÉRIE DE TIR AUX PLATEAUX

L

turne’’ au cours du mois de ramadhan qui sera organisé dans quatre villes, en plus du ‘’Beach-place’’

a Coupe d'Algérie de tir sportif, dans la spécialité du tir aux plateaux, aura lieu sur deux journées de compétitions, ce vendredi et samedi (2 et 3 mai), dans l’enceinte du stand de tir de Chenoua, à l’ouest de Tipasa. Une participation de plus d’une centaine de tireurs, représentants treize wilayas (Alger, M’sila, Boumerdès, Oum ElBouaghi, Blida, Médéa, Tipasa, Tizi-Ouzou, Djelfa,

Batna, Tiaret, Oran et Sétif) est prévue par les organisateurs de la Fédération algérienne de tir sportif (FATS). Elle concernera les spécialités du trap, double-trap et le skeet olympique. La première journée sera réservée aux épreuves éliminatoires dans les trois spécialités, trap, double trap et skeet olympique, tandis que les finales ont été programmées pour la dernière journée, samedi. S. B.

a Russe Lilya Shobukhova, 36 ans, trois fois victorieuse au marathon de Chicago (2009-2010-2011) et qui a également remporté celui de Londres en 2010, a été suspendue deux ans pour dopage, a annoncé mardi sa fédération nationale. Son passeport biologique présentait des courbes hématologiques anormales. La suspension prend effet à compter du 24 janvier 2013 et tous ses titres ou records lui sont

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

retirés depuis le 9 octobre 2009, a précisé la fédération russe. S. B.


Jeux-Détente 23

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014 1

1

2

3

4

5

7

6

9 10 11 12

8

Animée par : K.MANCER

N°272

2

N°272

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Horizontalement

1.Cordage servant à soulager un esparCentimètre. 2.Mortier-Cantatrice de renom. 3.Délicatesse-Frère de Moïse. 4.GratuitementQui offense la religion. 5.Ivette-Ville de Norvège-Urus. 6.Du nezInflamation de l’oreille. 7.Préposition-Coiffures portées par certains dignitaires-De naissance. 8.Supporte-Nom donné à divers sommets. 9.Estima-Repas léger. 10.Commission de la Santé et de la sécurité au travail-Alliage de fer et de carbone. 11.Ville de Pérou-D’une couleur entre le bleu et le vertExécuté.12.Né-Créances.

Verticalement 1.Brodequin-Après. 2.Roi de hongrie-Prétend (se)-Cobalt. 3.Grain ,profits-Haute récompense cinématographique. 4.Ville d’Italie-Première vertèbre cervical. 5.Conjonction-Ancienne

contrée de l’Asie Mineure-Voile d’avant sur les voiliers modernes. 6.ici, en ces lieux-Ligne d’intersection des deux versants. 7.Marchera-Actrice italienne née en 1934-Rad. 8.Rit un peuCarreau. 9.région habitée jadis par les Édomites-père d’Ésaü. 10.Intrant-Pst. 11.Curriculum vitae-Impératrice d’OrientBénéficiée. 12.flux-Explicite.

N°272

1 2 3 5 8 6 9 1 9

9 7 3 1 8 4 2

3 7 2

3 1 9 4 4 8 2 8 5

1 6 5

Calcul

544

3

9

13

25

Les mots Tirage1

S

S

L

Tirage2

Q

9

A

G

I

O

R

E

Maximum : 9 lettres

C

E I L A O S Maximum : 10 lettres

T

U

EXERCICES POUR AMELIORER SA MEMOIRE Renforcer votre mémoire de travail (Niveau 1)

FOOT EN QUESTIONS

42. ENTENTE CORDIALES

Trois citations, un mot en blanc ...... Lequel? Un indice : c’est un mot composé.

VRAI OU FAUT

Il n’y a pas de bonheur parfait ! dit l’homme quand sa ....... mourut et qu’on lui présenta la note des Jérôme K.Jérôme

Aux dernière étrennes, j’ai offert une chaise à ma ............... Aux prochaines, je la ferai.

Le stade Azteca de Mexico est la seule enceinte à avoir accueilli deux finales de Coupe du monde.

Pierre Doris

Quand un homme est assez heureux pour avoir une ............... très bien conservée, il lui est facile de la tenir pendant un certain temps en échec, pour peu qu’il connaisse quelque jeune célibataire

Honoré de Balzac

U

10

P

T

S

9

Complétez la pyramide, sachant que le nombre d’une case est égal à la somme des deux nombres qui se trouvent dans les deux cases située au-dessous.

4 3 2 1

E

1

S

S

A

O

L

N S

E

5

C

T

A

N

V

I

A

T

B

O

A

B

2

C

T

U

S

L

T E

E I L

O

N E R

S S

N A

I

A

A I

7

A A

E T

O I

S I

S M

R

O

S

D

N

8

T T

C

C

L

R

T

S

S

O

C

6

S

S

E

N

E

R

A

S 5

D

S

R

E

A

4

E

S

A I

S

S

S

E R

3

P

T

S

S

T

I

S

E

9

I S P

S T

U P

E

R

S

P

E

N E R

X

S C

E

S

I

N

10

E

E

S

I

S

U V

11 12

E E

R A M

2 8 1 5 6 3 7 4 9 6 4 7 1 8 9 2 5 3 5 3 9 4 7 2 1 6 8 4 6 2 3 1 8 9 7 5 8 7 5 9 4 6 3 2 1 9 1 3 7 2 5 6 8 4 3 9 4 2 5 7 8 1 6 7 5 8 6 9 1 4 3 2 1 2 6 8 3 4 5 9 7

Sudoku

O M O S U S I M E H B O N T O R P A

I O M U M M E D P I S A E T U S D O B E G E

F M P A N E T H E R O T E R N S E R A U R O R S O C R E E R C L E E S I S M T P T A A S S A G I R E T A G D I T E U R E N E R E

Mots fléchés

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

6

A

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

7

R

C

Foot en questions Vrai Tirage 2 LOQUACITES Tirage 1 GLOSSAIRE calcul : 13+3=16 25+9=34 34*16=544

Directrice de la rédaction Cyriel Seba Directeur technique Laïd Kalila Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur Djamel Touafek

O

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba

S

Des chiffres & des lettres

Jeux d’esprit

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

I

72

S

N°2

11

Solutions :

12

courageux.

8

pompes funèbres.

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : ALDP Diffusion : ALDP e-mails :

maracanajournal@gmail.com redaction@journalmaracana.com contact@journalmaracana.com


24

Balle au centre Par : Ali Bouacida

«C

aravane touristique pour jeunes» cʼest lʼintitulé de la belle opération lancée par le ministère de la Jeunesse et des Sports en vue de faire découvrir à des milliers de jeunes âgés entre 18 et 30 ans, cette immense Algérie que beaucoup ne connaissent pas. Faute de moyens. Et aussi faute dʼun marketing offensif capable de bien vendre lʼimage de lʼAlgérie. Par conséquent, les jeunes qui ont les moyens - et les moins jeunes dʼailleurs - préfèrent partir à la découverte dʼautres horizons, que ce soit dans des pays voisins ou en Europe. Nos propres contrées sont méconnues faute dʼune

L'Équipe nationale féminine en stage au CTN

ue sa L’équipe nationale féminine contin ns de la préparation pour les qualificatio bieCoupe d’Afrique des nations, Nami se ida 2014. Les camarades de Laifa Nach national préparent au Centre technique onde la FAF à Sidi Moussa avant d’affr ire en ter l’équipe féminine de Côte d’Ivo ain. amical aujourd’hui et le 3 mai proch

Maracana N°2340— Mercredi 30 avril 2014

LA CARAVANE DE L’ESPOIR

bonne communication alors que lʼAlgérie demeure un pays à multiples facettes, avec des sites fabuleux que ce soit sur le littoral, dans le grand Sud ou dans ses montagnes ou encore dans certaines de ses villesmusées où on peut à loisir découvrir les civilisations tout en se promenant, comme Constantine, Tlemcen, Boussaâda, Timimoun…Ainsi, en prenant cette belle initiative, le MJS fait dʼune pierre, plusieurs coups. Dʼabord, il contribue à relancer le tourisme local dans un pays lourdement concurrencé par ses voisins. Ensuite, il contribue à soustraire des milliers de jeunes aux tentations morbides qui les guettent dans leurs quartiers, les

voyages en groupe étant surtout un excellent moyen de rompre lʼisolement et la solitude, ces mauvais conseillers. Enfin, il jette les passerelles entre jeunes de plusieurs régions et il y a à parier que des habitants de Biskra et de Sidi Bel Abbès ne se seraient jamais rencontrés sʼil nʼy avait cette caravane. Ainsi des jeunes chômeurs sillonneront le pays en étant encadrés par des psychologues qui sʼévertueront sûrement à leur enseigner le «vivre-ensemble», cette convivialité qui nous fait cruellement défaut. Il nʼy a quʼà voir avec quelle animosité et quelle violence, les galeries des clubs de foot cohabitent dans les stades. Ce rejet de

Début de la 3e session du stage pour les entraîneurs préparateurs physiques

La Fédération algérienne de football organise au Centre technique national de Sidi Moussa un stage de formation pour les entraîneurs préparateurs physiques dont la troisième session des cours a débuté sous la houlette de M. Georges Cazorla, membre de la cellule de recherche de la FFF. Ce stage qui prendra fin aujourd’hui, comprendra des théoriques et pratiques. Il y a lieu de noter que plus de 100 candidats ont pris part à cette troisième session de formation.

lʼautre provient de sa méconnaissance: si on ne connait pas lʼautre, on sʼen méfie et on finit par le percevoir comme lʼennemi. Ces échanges interrégionaux ne peuvent que contribuer à combattre cet état dʼesprit basé sur le grand malentendu. En partant à la découverte de lʼautre, on apprend à le respecter et à lʼapprécier. Voilà donc une heureuse initiative qui nous rappelle le bon vieux temps des auberges de jeunesse où nous posions nos sacs durant ces lointaines années 70…Il faudra peut-être songer à élargir cette expérience aux dirigeants des clubs et aux adultes. Ils se haïront moins. A. B.

TORCHE humaine en Pologne

Cette semaine en Pologne, les fans du Zaglebie Lubin qui avaient fait le déplacement à Wroclaw pour y affronter le Slask Wroclaw (1-0, journée 1 des play-offs relégation), ont eu la peur de leur vie lorsqu’ils ont vu l’un des leurs prendre feu. En effet, alors qu’il se trouvait perché sur un grillage avec un fumigène, un fan visiteur a vu un De nombreux joueurs du monde entier se sont montrés solidaires envers Dani Alves, victime d'un R ALGE CRS local l���asperger de bombe À LES IVOIRIENNES SONT acte raciste à Villarreal. Le club de la banlieue de Valence a logiquement pris ses responsabilités. Côte de ine lacrymogène, ce qui a évidemment fémin nale L'Équipe natio d'une L'image a fait le tour du monde et est partagée abondamment sur les réseaux sociaux. Villarreal a dirigé la flamme vers lui. Plus de d’Ivoire est arrivée lundi. Forte a diffusé un communiqué officiel suite à l'acte raciste dont a été victime Dani Alves. Le «lanceur de ation peur que de mal cependant, vingtaine de personnes, la délég la com- banane» a été identifié «à l'aide des forces de sécurité et de supporters du club». Il est tout simple- puisque la presse polonaise indique été accueillie par la présidente de FAF, la ment «radié à vie du Madrigal» (stade de Villarreal). Le club de la banlieue de Valence a également de in fémin all que le supporter s’en est sorti footb mission du exprimé ses «profonds regrets7 et «condamne» cet incident à connotation raciste. indemne. Mme Fertoul Radia.

Le «lanceur de banane» exclu à vie

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Journal maracana 30 04 2014