Issuu on Google+

Les Belges se qualifient sur le fil

BELGIQUE 1-0 RUSSIE

N° 2393 Lundi 23 juin 2014 — Prix 20 DA

www.maracanafoot.com

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

CORÉE DU SUD 2-4 ALGÉRIE

ILS L’ONT FAIT, LES HOMMES...

MERCI, MERCI, MERCI !

GROUPE B

PROGRAMME D’AUJOURD’HUI

Australie - Espagne Pays-Bas - Chili

-

17 h 17 h

Cameroun - Brésil Croatie - Mexique

GROUPE A -

21 h 21 h


02 Equipe nationale

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

Fiche Technique Stade : Beira-Rio de Porto Alegre Assistance nombreuse Arbitres : Rooldan assisté de Diaz et Lescano Avertissements : Lee Yong (55’), Han (69’)(Corée), Bougherra (67’)(Alg) Buts : Slimani (26’), Halliche (28’), Djabou (38’), Brahimi (62’)(Alg), H M Son (50’), J C Koo (72’)(Cor)

Corée du Sud 2 – 4 Algérie

Les Verts euphoriques !

UNE PREMIÈRE POUR L’ALGÉRIE EN COUPE DU MONDE !

CORÉE DU SUD :

Par son large succès réalisé face à la Corée du Sud, l’Algérie est devenue le premier pays africain à inscrire autant de buts lors d’un match de phase finale de Coupe du Monde. C’est dire que les Feghouli et compagnie viennent de marquer l’histoire du football algérien et africain et mondial à la fois.

ALGÉRIE :

DJABOU, L’HOMME PROVIDENTIEL DES VERTS !

Jun , Yun, Kim, Son, Park ( SW Kim 57’), Lee Yong (Lee K H 64’), Koo Jacheal, Han (Ji 78’), Ki, Lee, Hong Entr : Myungbo M’Bolhi,Mandi, Mesbah, Halliche, Bougherra (Belkalem 90’), Medjani, Bentaleb, Brahimi (Lacen 77’),Djabou (Ghilas 73’), Feghouli ,Slimani Entr : Halilhodzic

Audacieux, courageux et surtout efficaces, les Verts ont créé la sensation en s’imposant sur le score de 4 buts à 2 face à la Corée du Sud, dans un match de folie et riche en rebondissements. L’entame de la rencontre fut en la faveur des Algériens qui n’ont pas attendu le fameux round d’observation. La première alerte a été donnée par Feghouli, à la 2’, qui a bénéficié d’une belle balle venant du côté gauche, mais il a raté le cadre. Lors des dix premières minutes, on a eu droit à une équipe algérienne plus volontaire et surtout audacieuse, surtout que les Djabou et Brahimi ont donné du fil à retordre aux défenseurs coréens, qui ont fait l’objet d’une grosse pression. A la 9’, suite à un corner bien botté par Djabou, ce dernier dépose le ballon sur la tête de Slimani, qui était bien embusqué dans la surface, mais son coup de tête ratera de peu le cadre. La réplique des Coréens fut timide, par l’intermédiaire de Sungyueng Ki, mais son corner était sans danger pour la défense algérienne. Quelques minutes plus tard, Djabou, bien servi par Slimani, à l’entrée de la surface, tentera sa chance, mais son tir passera largement à côté du cadre du gardien Jung (19’). Deux minutes après, suite à une belle combinaison sur le côté droit entre Feghouli et Mandi, ce dernier s’infiltre dans la surface, centre à ras de terra, un défenseur dégage sur Medjani, mais ce dernier manque le cadre. Mais à la 26’, suite à une belle relance en profondeur de Medjani, Slimani prendra de vitesse deux défenseurs coréens, et ouvre la marque. Un but qui a libéré les Algériens, qui ont dou-

Finalement, ceux qui ne cessaient de réclamer la titularisation d’Abdelmoumène Djabou dans le onze de départ n’avaient pas tort, et pour cause, le petit lutin n’a pas eu besoin de temps pour faire valoir son potentiel, et surtout sa capacité de d’apporter le plus et de contribuer dans la métamorphose du jeu de l’équipe nationale algérienne. Et rien qu’à voir sa prestation fournie hier, face à la Corée du Sud, où il fut passeur décisif et surtout buteur, cela confirme que Vahid Halilhodzic a bien fait de céder à la pression.

blé la mise, deux minutes plus tard, par l’intermédiaire de Halliche, sur un corner de Djabou, il sautera plus haut que tout le monde, et ajoute le second but. Déboussolés, les Coréens ont tenté de réagir, en pressant très haut la défense algérienne, mais c’était sans compter sur la ténacité des Bougherra et consorts. En face, les Verts sont restés concentrés sur le sujet, tout en procédant par contres, et à la 38’, Djabou, bien servi par Slimani, en pleine surface de réparation, ne s’est pas fait prier pour aggraver la marque et enfoncer l’équipe adverse, et ce, au grand bonheur des supporters algériens qui ont fait vibrer le stade Beira-Rio de Porto Alegre. Et c’est avec une avance de trois buts que la bande à Vahid Halilhodzic a rejoint les vestiaires. A la reprise, les Coréens n’ont pas fait dans les détails, ils ont d’ailleurs démontré un visage différent par rapport à celui de la première période. Et il ne fallait attendre que cinq petites minutes pour voir la Corée réduire le score, par le biais de son attaquant H M Son. Les Algériens ont répliqué par Halliche, mais la tête de ce dernier est allée mourir dans les bras du gardien Jung (52’). Une minute plus tard, les Coréens ont remis ça, toujours par H M Son, qui a donné sur son coéquipier dont le coup de tête est passé juste

à côté des buts de Mbolhi. Tenant à tout prix à revenir au score, les Coréens ont mis les bouchées doubles en attaque, et Ki est passé tout près de marquer par une frappe magistrale, mais Mbolhi a étalé tout sa classe pour dévier le ballon en corner (60’). Mais deux minutes après, suite à une belle remise de Feghouli, Brahimi s’infiltre dans la surface adverse, et ne trouvera aucune peine pour battre le gardien et inscrire un quatrième but pour l’Algérie. Refusant d’abdiquer, les Coréens n’ont pas lâché prise, et ils ont réussi à ajouter un second but grâce à l’attaquant Koo, qui a profité d’une remise de son coéquipier Hong

pour battre le gardien algérien. Le reste de la partie verra des Coréens très offensifs, puisqu’ils ont mis le paquet pour revenir au score, mais en vain, car il y avait en face un bloc très soudé qui a refusé de céder à la pression dont il a fait l’objet. Cette précieuse et large victoire réalisée par les protégés de Vahid Halilhodzic a permis à l’Algérie de préserver ses chances de passer au prochain tour, surtout en cas de succès lors du dernier match qui se jouera jeudi prochain, à Curitiba, face à la Russie, qui s’est fait battre hier par la Belgique. Youcef Rekhroukh.

ARSÈNE WENGER A SUIVI LE MATCH

Parmi les présents hier au stade Beira-Rio de Porto Alegre, il y avait Arsène Wenger, l’actuel entraineur du club anglais d’Arsenal. Le technicien français a suivi avec attention le match Algérie-Corée du Sud. Il était d’ailleurs très sollicité par les journalistes qui étaient présents sur le lieu pour couvrir le match.

DOMENECH, ANTAR YAHIA ET GUEDIOURA ONT SOUTENU LES VERTS VIA TWITTER

Le match qui a mis aux prises l’Algérie à la Corée du Sud a été suivi de très près et avec une grande ferveur de la part des spécialistes du ballon rond. A l’instar de l’ex-sélectionneur de l’équipe de France, Raymond Domenech, qui n’a pas hésité à soutenir les Verts, en particulier son ami, Vahid Halilhodzic, en lui souhaitant bonne chance et la victoire, par le biais du réseau social, Twitter. Idem pour l’ex-international, Antar Yahia, ainsi qu’Adlène Guedioura, qui n’ont pas raté l’occasion de soutenir les Verts en leur envoyant un message de soutien, quelques minutes avant le début de la rencontre.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

BELLE PARTIE DE MANDI

Titularisé à la place de Mehdi Mostefa, l’arrière latéral droit, Aissa Mandi n’a pas déçu, puisqu’il a fourni une assez bonne prestation tout au long de la rencontre. En plus, il a apporté un grand soutien à l’attaque, surtout grâce à son entente avec Sofiane Feghouli.

DJABOU ÉLU L’HOMME DU MATCH PAR LA FIFA Buteur et passeur décisif, Abdelmoumène Djabou s’est vu décerner le titre d’homme du match, par la FIFA. Une distinction amplement méritée pour le sociétaire du Club Africain.

MANDI, MESBAH, DJABOU, BRAHIMI ET SLIMANI DANS LE ONZE DE DÉPART Comme il fallait s’y attendre, le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a procédé à cinq changements, en décidant de lancer d’entrée Mesbah et Mandi sur les côtés gauche et droit. Brahimi dans l’animation du jeu en lieu et place de Taider, qui avait déçu lors de la première rencontre. Alors que Djabou, tant réclamé comme titulaire, il a été aligné sur le côté gauche de l’attaque, pour épauler Slimani qui a joué en pointe, à la place de Soudani. Y. R.


Equipe nationale 03

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

AUTOUR DU MATCH... AUTOUR DU MATCH... AUTOUR Les portes du stade ouvertes à 17h00 SECONDE DÉSIGNATION

Les portes du stade de Beira Rio ont été ouvertes à partir de 17H0. Les supporters algériens sont arrivés très tôt au stade, comme d’habitude.

LES BRÉSILIENS EN FORCE AU STADE

les Brésiliens suivent tous les matches du Mondial avec un grand intérêt. On l’avait déjà remarqué lors du premier match disputé par les Verts contre la Belgique mardi passé à Belo Horizonte et cela s’est confirmé hier à Porto Alegre où l’on a vu beaucoup de Brésiliens qui ont tenu à aller au stade pour découvrir les sélections d’Algérie et de Corée du Sud.

BALADE DES JOUEURS ALGÉRIENS DEVANT L’HÔTEL

Les joueurs algériens ont effectué une petite balade hier matin à proximité de l’Hôtel de ville, lieu de résidence des Fennecs à Porto Alegre. pour décompresser un peu avant leur rendez vous contre la Corée du Sud.

ILS ONT SUIVI LA PREMIÈRE MI-TEMPS DU MATCH RUSSIE – BELGIQUE

Les coéquipiers de Aissa Mandi ont vu la première mi-temps du match Russie-Belgique à l’Hôtel de ville avant de prendre le bus en direction du stade Beira Rio pour disputer leur rencontre contre la Corée du Sud. L. K.

DÉPART DEMAIN POUR CURITIBA

C’est demain, en fin de journée, que les Verts s’envoleront pour la ville de Curitiba, où se déroulera le troisième match qu’ils joueront face à la Russie. Il est à retenir que cette ville se trouve à 300 km de Sorocaba, où est hébergée l’équipe nationale algérienne depuis sa venue au Brésil, le 7 juin dernier.

SAIFI ET ABOUTRIKA PRÉSENTS

Parmi les présences de marque lors de la rencontre d’hier, l’on notera celle de l’ancien international et capitaine de l’EN, Rafik Saifi, ainsi que la star égyptienne et capitaine des Pharaons, Mohamed Aboutrika.

LES SUPPORTERS PALESTINIENS ONT SOUTENU LES VERTS

BOUGHERRA A RÉUNI SES COÉQUIPIERS

Se trouvant sous une grosse pression, à l’instar de tous ses coéquipiers, le capitaine Madjid Bougherra a tenu à apaiser la tension, et ce, en réunissant ses camarades à la veille de la rencontre. Lors de cette réunion, The Magik a tenu à sensibiliser les troupes, en leur rappelant qu’ils avaient un bon coup à jouer face aux coréens, a condition de faire de leur mieux pour venir à bout de leur adversaire du jour. Et comme à son habitude, Bougherra n’a pas omis d’évoquer le soutien des nombreux supporters algériens qui se sont déplacés jusqu’au Brésil pour soutenir leur équipe du cœur, ainsi que tout le peuple qui est derrière les Verts, qui ont pour objectif d’atteindre le second tour de cette Coupe du Monde.

DU MATCH...

DU REFEREE ALGÉRIEN

Haimoudi pour Costa Rica-Angleterre

La FIFA a désigné l’arbitre de centre algérien Djamel Haimoudi qui sera assisté par son compatriote Abdelhak Etchiali et du Marocain Redouane Achik pour officier la rencontre Costa Rica – Angleterre du groupe D prévue mardi à 17H00 à Belo Horizonte. C’est la seconde fois que Haimoudi officie dans le Mondial brésilien après avoir arbitré le match Hollande -Australie remporté par les Néerlandais sur le score de 3-2. L. K.

Beaucoup de supporters algériens sont restés à Florianopolis Beaucoup de supporters algériens sont

restés à Florianopolis lieu de résidence de la majorité des supporters des Verts venus avec le Touring Club d’Algérie à cause de la longue distance séparant cette ville de Porto Alegre et qui est de 600 km. Le bus qui a emmené les autres suppor-ters a mis 7 heures pour arriver à Porto Alegre. L. K.

RETOUR CE MATIN À SOROCABA

L’équipe nationale algérienne qui a disputé hier son second match dans cette Coupe du monde, face à la Corée du Sud, quittera ce matin la ville de Porto Alegre, en direction de Sorocaba, où se trouve son camp de base, où elle a pris ses quartiers depuis sa venue au pays de la samba.

UNE SÉANCE DE DÉCRASSAGE AU MENU

Une fois arrivés dans leur camp de base, les Verts ont effectué une légère séance d’entraînement, consacrée au volet de la récupération.

LES SUPPORTERS ARGENTINS EN FORCE

Ce qui est à retenir du match d’hier, c’est la forte présence des supporters de l’Argentine, qui sont présents en masse dans la ville de Porto Alegre, qui va accueillir le prochain match de leur sélection nationale. Mais ce qui a retenu notre attention, c’est qu’une bonne partie des Argentins ont pris fait et cause pour l’équipe nationale, car ils ont LES été conquis par l’ambiance créée CORÉENS par les fans algériens. Ce qui a PLUS NOMBREUX donné lieu à de belles images.

Présents en force au pays de la HALILHODZIC A EXIGÉ QUE samba, les Palestiniens qui vivent à ÉE Porto Alegre n’ont pas raté le pasSA FEMME NE SOIT PAS TRANSPORT sage de l’équipe nationale algéDES JOUEURS odzic S ILLE FAM LES C AVE rienne afin de la soutenir lors de national, Vahid Halilh Encore une fois, le sélectionneur ant son match qu’elle a joué hier à nouvelle sortie inattendue, en exige des Porto Alegre. Ils ont d’ailleurs créé a surpris par une ortée avec les familles que sa femme ne soit pas transp de la une folle ambiance avec les fans es nsabl respo les é étonn a joueurs. Une condition qui algériens qui ont pris d’assaut la indiscréenne de football. Mais selon des ville où s’est déroulée la rencontre Fédération algéri Vahid Halilhodzic a eu peur pour sa que d’hier entre l’Algérie et la Corée du tions, il s’avère la seconde au cas où l’Algérie chuterait pour Sud. Y. R. femme, surtout cette Coupe du monde. dans suite fois de

QUE LES ALGÉRIENS

Contrairement aux supporters algériens dont leur nombre n’a pas dépassé les 3 000, les supporters coréens sont plus nombreux que leurs homologues algériens, et le match d’hier a été suffisant pour le prouver, puisqu’ils ont pris d’assaut le stade Beira-Rio de Porto Alegre.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

IMPORTANT DISPOSITIF SÉCURITAIRE

Pour le match d’hier, un important dispositif sécuritaire a été déployé, notamment dans les alentours du stade Beira-Rio qui a abrité la rencontre. Mais il faut dire que la très bonne organisation, où rien n’a été laissé au hasard, a fait que tout s’est bien passé, et aucun dépassement ni le moindre problème ne se sont produits. Y. R.

RAOURAOUA S’EST RÉUNI AVEC L’ÉQUIPE ET A EXIGÉ LES TROIS POINTS

Afin de motiver ses troupes et de les encourager pour le match face à la Corée du Sud, le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, s’est réuni avec toute son équipe, samedi soir, au camp de base de l’EN. Et selon les échos qui nous sont parvenus, le boss de la FAF a rappelé à ses joueurs ainsi qu’au sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, que rien n’était encore perdu, et que l’Algérie avait encore une chance de passer au prochain tour de la Coupe du monde, surtout en cas de succès face aux Coréens. D’ailleurs, Raouraoua a mis l’accent sur le volet de la motivation en sommant le groupe de se battre à fond afin de tirer profit de la rencontre d’hier, et de la boucler par une victoire. Y. R.


04 Equipe nationale

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

LE

MATCH VU D’ORAN

El Bahia s’enflamme

Le match décisif d’hier, à Porto Allègre, a capté l’attention de toute la population oranaise, comme l’Algérie toute entière. Dès le matin, les discussions, un peu partout, que ce soit dans les cafés, sur les lieux de travail ou dans les transports urbains, n’avaient trait que pour l’équipe nationale et ses chances de succès. La composition de la formation qui débuta la rencontre, donnée la veille par l’entraîneur national, a eu sa part de commentaires, mais tous ceux que nous avions rencontrés estimaient qu’Halilhodzic avait fait un bon choix.

l’habitude de fêter l’équipe nationale sur sa grosse moto. Cela n’a pas empêché des groupes de jeunes enfants, dont l’âge ne dépassait pas treize ans, de faire la fête dans le quartier de Gambetta, à coups de tambours et de vuvuzela, certainement comme dans plusieurs quartiers populaires de la ville. A une demi-heure du coup d’envoi, le centre de la ville commençait à être déserté et seules de rares voitures portaient le drapeau national. La prudence était de mise.

ENTRE ESPOIR ET PESSIMISME

Ayant constaté qu’à chaque fois que la fête se déroule avant la rencontre, l’équipe nationale fait de mauvais résultats, les jeunes supporters ont changé d’habitude. «On ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Suivons la rencontre, en étant de tout cœur avec les nôtres et faisons la fête après. Nous nous sommes préparés et nous espérons que Dieu exaucera notre désir», nous explique Nabil, un jeune qui a

Beaucoup de supporters étaient très inquiets de l’issue de ce match, en raison de plusieurs paramètres que nous explique un jeune joueur du club FCO, Saadedine : «Face à la Belgique, nous avons vu des joueurs complètement cuits physiquement dans la dernière demi-heure de jeu. Cela veut dire que la plupart d’entre eux sont incapables de soutenir un rythme élevé. Et quand on a vu Russie-Corée et la vitesse de mouvement des Coréens, on reste pessimiste quant aux possibilités des nôtres de

soutenir un tel rythme». Du côté des éternels optimistes qui pourraient parier une victoire contre l’Argentine ou la Hollande, comme Sid Ahmed, jeune vendeur de poisson, «nous avons une équipe plus forte techniquement que nos adversaires et elle

pourra trouver le chemin des filets. Avec le changement des deux latéraux et l’incorporation de Djabou qui avait fait un très bon match amical contre la Roumanie, nos chances de succès seront plus grandes». M.T.

19H55 : L’hymne national est écouté dans toutes les maisons dans un silence religieux. Pas un bruit au dehors, si ce n’est celui d’un véhicule qui passait en trombe. Le café du coin fait salle pleine. Beaucoup d’habitants avaient réservé leur place, voulant suivre la rencontre dans une ambiance et une solidarité conviviale. 20H00 : Le match débute : dans le café, chacun retient son souffle. C’est le moment de curiosité, ponctué par un grand ho ! quand Djabou allume la première mèche. Les langues commencent à se délier : «Ils jouent mieux», déclare un spectateur. Puis c’est le silence. 20HO8 : La tête de Slimani, sur corner de Djabou, passe à côté : «Oh ! Moins cinq !», s’écrie un autre. 20H12 : la Corée obtient son premier corner, un client ferme les yeux : «Je ne veux pas voir». Heureusement, MBolhi est à la parade et ce même spectateur en profite pour recommander un thé à la menthe. Ici, tous les spectateurs, clients fidèles, sont obligés de consommer. 20H18 : Djabou tente sa chance : «Au moins aujourd’hui ils tirent au but. A force de le faire, ils finiront par marquer», s’écrie un trentenaire. Il n’avait certainement pas tort, parce que les Algériens étaient bien dans le match et allaient souvent mettre à contribution la défense renforcée des Asiatiques. 20H26 : Slimani ouvre le score : les clients du café se lèvent comme un seul homme, en criant : « Il y est !» Aux alentours, c’est des cris de joie, des youyous, des bruits de pétards, les sonorités des vuvuzela. Puis, une accalmie de quelques secondes avant que n’éclate une véritable hystérie après le

2ème but de Halliche. C’est l’allégresse générale : les femmes et les enfants sortent aux balcons pour montrer leur joie. La fête va commencer. 20H30 : La peur et la hantise sont dépassées. Certains allument des cigarettes. Les langues se délient : on participe au match. 20H36 : Djabou marque, la salle exulte. «C’est ça l’Algérie !» s’écrie quelqu’un. One Two Three, Viva l’Algérie» répliquent les autres. Sur tous les visages, rayonnaient la joie et le bonheur de voir un autre visage de l’équipe nationale. «Celle-là, oui, elle nous rappelle la grande équipe de 82», me dit mon voisin de table, soudeur de son état. 20H46 : La mi-temps. Les consommateurs sortent du café pour se dégourdir les jambes. Leurs visages respirent la joie. Commence l’analyse de cette première période de jeu qui a réconcilié les Algériens avec leur équipe nationale et avec ce sacré Bosniaque d’Halilhodzic. Dans le quartier, quelques jeunes décident de profiter de la pause pour défiler en voitures. Klaxons, pétards. Des maisons aussi sortent de jeunes voisins pour partager leur joie. Au loin, une sirène de police ou d’ambulance. Les policiers veillent au grain et les pompiers, ainsi que le SAMU, sont mobilisés. Car, à quelques heures du coup d’envoi du premier match, il y eut plusieurs accidents de voitures à Oran. 21H00 : Reprise du match, chacun rejoint sa place 21H07 : La Corée réduit l’écart. Consternation et quelques commentaires : «Ils sont déjà fatigués ?». «Pourquoi ne continuent-ils pas de jouer comme en première mi-temps ?». Attention au doute.

21H18 : Au 4ème but de Brahimi, le public lance un sonore « OUAAAAAIIIIIS ! ». « C’est ça notre jeu ! Merci Wahid de l’avoir enfin compris», commente un ancien sportif. « Merci aux joueurs », lui répond quelqu’un et un troisième met tout le monde d’accord : « Merci à tous ». 21H29 : 2ème but des Coréens. Mon voisin de table a un grincement de dents et une grimace qui en dit long sur son état d’âme. «Ils commencent à être fatigues. C’est le moment des changements, s’il (Halilhodzic ) veut qu’on gagne», me dit-il. 21H34 : Le coach a dû lire dans ses pensées, Ghilès remplace Brahimi. «C’est risqué de changer un milieu de terrain par un attaquant. Mais bon, peut-être qu’il va marquer», déclare celui qui se trouvait près du téléviseur. 21H 38 : Slimani est blessé. Le doute commence à s’installer. «Allah Isselekha Ala Kheir» s’écrie quelqu’un. Silence total, personne ne lui répond. Tout le monde suit scrupuleusement la fin de match, dans la peur de voir les Coréens marquer et faire douter nos joueurs. 21H47 : 4 minutes de temps additionnel. «Ça va être long», s’exclame quelqu’un. Réplique d’un autre : «je suis comme une femme en instance d’accoucher». 21H52 : Fin du match. Première victoire depuis 42 ans. C’est l’euphorie dans les rues de mon quartier. Dans le café, les gens sautent de joie, crient à tue-tête : Viva l’Algérie, comme une onomatopée. 21H55 : La fête dans la ville Sitôt le match terminé, c’est un spectacle que nous n’avions pas vu depuis la victoire d’Oum Dorman. Comme s’ils s’étaient préparés pour cette victoire, les Oranais sont

sortis dans les rues. Des dizaines de voitures pavoisées de vert et blanc se sont formées en cortèges et au sons d’ininterrompus klaxons, se dirigeaient vers le boulevard de l’ALN (Front de mer). Des familles entières, avec leurs progénitures, sortirent aussi dans les rues. Les youyous fusent de toutes les maisons. Bref, c’est la fête dans la ville, une fête qui n’a pas eu lieu mardi dernier. Mais le dicton ne dit-il pas : rien ne sert de courir, il faut partir à point ? Les Verts viennent enfin de se mettre en branle. La Russie n’a qu’à bien se tenir.

LA PRUDENCE ÉTAIT DE MISE

UN MATCH INTERDIT AUX CARDIAQUES

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

RÉACTIONS SUR LE VIF

Hamid : «C’est une très bonne équipe que nous avions eu le plaisir de voir. Elle a pris l’ascendant sur son adversaire car c’était la seule option pour espérer garder une petite chance pour accéder au 2ème tour. Mais avec cette victoire, les portes du prochain tour sont ouvertes et je suis certain qu’ils nous feront encore plaisir contre la Russie. Un match nul nous suffira. Je suis confiant après avoir vu cette belle prestation». Hacina, femme mariée, avec son mari et ses enfants : «Ils sont forts nos joueurs. Ils ont fait une grande mi-temps et c’est normal que, fatigués, ils soient revenus en arrière. Ils iront loin s’ils continuent à jouer comme ça», termine t-elle en lançant un youyou strident. Il est certain que la fête continuera jusqu’a une heure tardive de la nuit, surtout que les jeunes scolarisés sont déjà en vacances. Une nuit agitée, qui ne déplaira qu’aux vieilles personnes et aux malades qui ne pourront pas fermer l’œil. M .T


Mondial-2014 05

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Fiche Technique Stade : Maracanã Arbitre : Brych Felix Avts : Glushakov (38’) Russie ; Witsel (54’), Alderweireld (73’) Belgique. Buts : Origi (88’) Belgique.

BELGIQUE :

Courtois, Alderweireld,Vermaelen (Vertonghen 32’), Kompany, Van Buyten, Witsel, De Bruyne, Fellaini, Lukaku (Origi 57’), Hazard, Mertens (Mirallas 75’). Ent : Wilmots

Belgique 1-0 Russie

Les Belges se qualifient au forceps

RUSSIE :

Akinfeev, Kozlov, (Eshchenko 62’), Ignachevich, Bérézoutski, Kombarov, Glushakov, Shatov (Dzagoev 84’), Fayzulin, Kanunnikov, Kokorin, Samedov (Kerzhakov 88’). Ent : Capello

Tenue en échec par la Corée du Sud lors du premier match (1-1), le troisième et le dernier adversaire des Verts dans la Groupe H, en l’occurrence la Russie, devrait se racheter face aux Diables Rouges. Ces derniers ont entamé cette compétition par une victoire face aux coéquipiers de Sofiane Feghouli. Les Belges semblent plus entreprenants dans cette rencontre en essayant de prendre les choses en main. Dès l’entame de la partie, les Diables Rouges pressent leur adversaire à l’image de cette première alerte d'Alderweireld à la 6’ de jeu, qui sert Hazard bien placé à l'entrée de la surface de réparation mais la défense russe, bien en placée, écarte le danger. Huit minutes plus tard, une belle accélération de De Bruyne qui remonte le terrain et décale Mertens sur le côté droit. L'ailier de Naples effectue un centre, alors qu'il pouvait tirer directement, mais voit son ballon renvoyé par le défenseur Ignashevich. Les Belges montrent de belles choses offensivement dans cette première mi-temps, mais les contres des protégés de Capello étaient tout de même très dangereux. A dix minutes de la fin de cette première partie, Mertens, sur une action en contre, élimine Kombarov sur le côté droit avant d’effectuer un centre-tir mais le gardien dévie difficilement le cuir en corner. A la 44’ de jeu, les Russes ont failli ouvrir la marque suite à un bon centre de Kanunnikov sur la tête de Kokorin au point de penalty mais son ballon passe à côté du poteau gauche de Courtois. Bien organisés, les Russes ont eu les meilleures occasions dans une première période où les Belges ont encore déçu. Seul Mertens s'est montré à son avantage. Et sur ce score de zéro partout que l’arbitre Brych Felix siffle la fin de cette première période. Très tranquille, la seconde période est

repartie sur le même tempo qu'en première période. A la 53’ de jeu, Glushakov récupère un centre venu du côté droit, frappe de l'extérieur du gauche, mais voit son tir passer au-dessus de la barre transversale. Les changements opérés par les deux coachs ne donnent rien pour le moment. A la 59’, Hazard tente de combiner avec Origi dans la surface, mais Akinfeev récupère tranquillement le ballon. Dans ce dernier quart-heure, les Russes enchaînent avec les offensives afin d’ouvrir la marque mais sans arriver à franchir la ligne défensive des Diables Rouges. A la 76’, Eshchenko trouve Glushakov à l'entrée de la surface qui contrôle et frappe du droit mais son ballon part dans le décor. A la 84’, sur un coup franc direct, l'ancien Lillois et Stéphanois tente sa chance à ras de terre mais le cuir heurte le poteau droit d'Akinfeev. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, le nouvel entrant à la place de Lukaku, en l’occurrence Origi, libère les siens. Le Lillois décale sur le côté gauche pour Hazard qui fixe Berezoutski et remet la balle en retrait pour Origi. Ce dernier et sans poser beaucoup de questions propulse la balle sous la barre du gardien d’Akinfeev. Les deux minutes additionnées par l’homme en

noir de la rencontre ne donnent aucun changement. Sans jamais avoir été maîtres de la situation, les Belges ont accéléré dans les derniers instants de la partie pour arracher une deuxième victoire en deux matches dans ce Mondial. Les Russes n'ont pas démérité et voient la qualification pour les 8es se compromettre. Lors de la prochaine journée, jeudi, les Diables Rouges affronteront la Corée du Sud tandis que les Russes joueront contre les poulains de Vahid Halilhodzic.

CAPELLO : «NOUS N’AVONS PAS D’AUTRES CHOIX QUE DE BATTRE L’ALGÉRIE»

la «Bien sûr que j'y crois» à la qualification, a dit le sélectionneur de n'auRussie, Fabio Capello, après la défaite contre la Belgique. Mais nous équipe son si rons pas d'autre choix que de battre l'Algérie». Selon l'Italien, joué avons «nous que parce c'est minutes dernières 5 a perdu dans les rentrer pour gagner le match, nous avons pris un contre, c'est tout. J'ai fait en Alan Dzagoev parce que je pensais qu'on allait gagner, nous étions l'artrain de nous créer des occasions dangereuses». Il a refusé d'évoquer nous l'arbitre, de parler pas n'aime je bitrage. «L’arbitre peut se tromper, avons commis nous-mêmes des erreurs, s'il y en a eu, il faut les du Sud accepter». Capello a rappelé qu'au premier match, contre la Corée du pre(1-1) son équipe «avait payé le prix des débutants, subi la pression 12 ans depuis Mondial premier ce mier match». Pour lui, «l'important dans comest qu'il nous aide à comprendre le niveau qu'il faut pour jouer ces d'abord pétitions» dans l'optique du Mondial-2018 à domicile, «mais il y a jugeant l'Euro-2016», a-t-il précisé. Enfin, Capello «respecte les opinions» rythme, grand à joué le match moyen mais a parlé «d'un grand match, intensité». grande

HAZARD, L’HOMME DU MATCH

Dans ce match très fermé entre deux équipes qui évoluaient assez bas, on pressentait qu'un exploit individuel pourrait faire la différence. Et à ce jeu, les Belges peuvent se féliciter de compter Eden Hazard dans leurs rangs. Le joueur de Chelsea a pourtant traversé la première mi-temps comme une ombre, touchant peu de ballons et laissant le duo De Bruyne-Mertens animer le jeu belge et créer les rares occasions des Diables Rouges. Il a fallu attendre la toute fin de match pour qu'Hazard prenne les choses en main. D'abord auteur d'un superbe numéro dans la surface russe conclu par une frappe non cadrée, il a ensuite mis Eschenko dans le vent d'une accélération impressionnante pour offrir le but de la victoire à Origi d'une passe en retrait bien sentie. Si Marc Wilmots doit certainement attendre plus de lui, il peut déjà lui dire merci.

WILMOTS : «LA MISSION EST ACCOMPLIE»

«La mission est accomplie, a expliqué, soulagé, Marc Wilmots. Ça a été dur face une équipe russe qui nous attendait. Le match a été très tactique et les changements ont encore fait la différence. On l’a vu avec Divock Origiet Kevin Mirallas, qui a touché le poteau. Les joueurs étaient fatigués, il faisait chaud. Après 65 minutes, les Russes avaient déjà des crampes. Ce n’était pas un match facile mais on a encore réussi à gagner à l’arraché». «Origi a été le libérateur mais il faut également souligner le travail de Romelu Lukaku. Aujourd’hui Divock parvient à finir le travail, c’est très bien. Il est sur une bonne dynamique, il a 19 ans. C’était l’invité-surprise de la liste, personne ne le connaissait vraiment avant que je le sélectionne et maintenant tout le monde sait qui c’est» s’est encore félicité le coach des Diables Rouges.

ORIGI : «UN MOMENT SPÉCIAL DANS MA CARRIÈRE»

«Je crois qu’aujourd’hui, c’est un moment spécial dans ma carrière. Je vais garder ça dans la tête toute ma vie. C’est la victoire de toute l’équipe. Hazard sent bien le jeu. Je suis resté en retrait et après c’était facile de la mettre au fond. C’est lui qui a fait tout le boulot. C’est vraiment spécial. Je pense que je vais réaliser plus tard.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mondial-2014 06

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Groupe B  AUSTRALIE – ESPAGNE CE SOIR À 17H

Un match pour laver l'affront et affronter l'avenir

L'Espagne, éliminée prématurément du  Mondial-2014, espère faire une dernière fois honneur à son statut de championne en titre ce soir contre l'Australie à  Curitiba  (17h00 algérienne) lors d'un ultime match sans enjeu entre deux équipes  qui peuvent déjà se tourner vers les échéances futures. « Bien finir », tel est l'objectif affiché  par  les Espagnols après la désillusion de deux déroutes rédhibitoires face aux Pays-Bas (5-1) puis contre le Chili (2-0). A l'Arena da Baixada, la portée du match face à l'Australie est essentiellement symbolique: éviter le camouflet de la dernière place du  groupe  B, consoler des

supporteurs dépités et repartir du Brésil avec un goût légèrement moins amer dans la bouche. En temps normal, la sélection N.1 au classement Fifa ne devrait ne faire qu'une bouchée des  Australiens, classés au 62’ rang. Sauf que  les temps ont changé et que le règne de la Roja  sur le football  mondial, scandé par les sacres à l'Euro-2008, au Mondial-2010 et à l'Euro-2012, a brusquement pris fin. Après sa défaite mercredi contre le Chili, l'Espagne a essayé de trouver les raisons qui l'ont conduite à cette déchéance. Un début de polémique a même éclaté lorsque le milieu  Xabi Alonso  a évoqué un

RE POSTECOGLOU : «NOT R NI VE RE DE T OBJECTIF ES ATRE ANS» QU DANSmei de, les lleures nations du mon

« Face à trois des pas marquer nous n'allions même e gens pensaient que le sélectionneur Ang processus. un but », s'est félicité entamons à peine ce qu'on nous Postecoglou. « Nous et ans tre qua nir dans reve de est if ject L'ob sur la pelouse ». craigne avant d'entrer

possible manque de «  faim  » et d'envie de la part du groupe espagnol, avant de revenir sur ses propos. Gagner contre l'Australie, même pour du beurre, serait la meilleure manière de démontrer que l'appétit est toujours là.

UN MATCH MONUMENTAL

Car de leur côté, les Australiens ne comptent pas laisser filer cette rencontre, qui peut leur permettre de prendre date sur la scène internationale après avoir bousculé tour à tour le Chili (3-1) puis les Pays-Bas (3-2). Pour une Espagne blessée, à l'inverse, cette rencontre a tout d'un traquenard. Mais

TIM CAHILL : «SI NOUS BATTONS L'ESPAGNE, CE SERA L'UN DES PLUS GRANDS MOMENTS DE L'HISTOIRE AUSTRALIENNE » Les « Aussies » seront toutefois privés de leur expérimenté buteur Tim Cahill, suspendu pour deux cartons jaunes. « Ce dernier match est monumental. Si nous battons l'Espagne, ce sera l'un des plus grands moments de l'histoire australienne », a jugé l'attaquant, auteur de deux buts lors de ce Mondial, dont une volée fabuleuse contre les Pays-Bas.

PAYS-BAS - CHILI

AUJOURD’HUI À

La première place pour éviter le Brésil

Les Pays-Bas et le Chili se disputent  la première place  du  groupe  B ce soir à partir de 17h à Sao Paulo avec le souci de vouloir éviter le Brésil en 8es de finale. Si comme le buteur néerlandais Robin van Persie « s'y attend », Neymar et ses équipiers terminent en tête de leur groupe, Néerlandais et Chiliens vont tout  faire pour  éviter  la deuxième place de leur poule. Grâce à leur meilleure différence de buts, les Oranje qui évolueront ce soir pour la première fois en orange durant ce Mondial peuvent se contenter d'un partage.

VAN PERSIE SUSPENDU 

«  Mais ce serait une erreur de spéculer sur un match nul, c'est le meilleur moyen de perdre », prévient le défenseur central Ron Vlaar. Les Néerlandais, qui avaient évolué en 5-3-2 lors de leurs deux premières rencontres

face à l'Espagne (5-1) et l'Australie (3-2), devraient revenir à un plus traditionnel 4-3-3. « J'ai l'impression que mes joueurs se trouvent plus facilement dans ce système qu'ils connaissent depuis leur plus jeune âge », justifie Louis van Gaal, confronté à l'absence pour suspension de Van Persie. L'attaque néerlandaise devrait être emmenée par Arjen Robben, déjà auteur de trois buts comme Van Persie, de Jeremain Lens et Memphis Depay ou Klaas-Jan Huntelaar. Van Gaal, qui doit aussi se passer de Bruno Martins Indi (commotion) en défense, n'est pas le seul à être confronté à des problèmes d'effectif. Son alter ego chilien Jorge San Paoli ne sait pas encore s'il pourra compter  sur les  services de ses milieux de terrain Arturo Vidal et Charles Aránguiz, tous deux sortis sur blessure lors de la victoire face à l'Espagne (2-0).Vidal a reçu un coup sur un tendon

elle peut aussi permettre à la Roja de terminer sur une note un peu plus positive: c'est l'occasion de donner aux remplaçants du temps de jeu et de rendre hommage à certains cadres dont il n'est pas sûr qu'ils restent en sélection, comme le Barcelonais Xavi (34 ans) ou le Madrilène Xabi Alonso (32 ans). Et ce sera aussi l'occasion pour le sélectionneur Vicente del Bosque, qui est sous contrat jusqu'à l'Euro2016 mais a dit réfléchir à son futur, d'ébaucher dès maintenant un nécessaire rajeunissement au profit de joueurs d'avenir, comme le milieu Koke (22 ans).

17H

RAUL ALBIOL : «GAGNER POUR LE PAYS»

«Nous devons gagner pour ne pas finir derniers du groupe. Nous représentons un pays, un maillot. Il faut tout donner et gagner. Nous sommes la sélection espagnole. Nous aurions aimé jouer pour la qualification, nous jouerons pour l’honneur », a déclaré le défenseur espagnol Raul Albiol, au sujet du match Australie-Espagne entre deux équipes déjà éliminées.

PIQUÉ INCERTAIN

Gerard Piqué a mis fin à son entraînement avant le reste du groupe espagnol avanthier samedi en se plaignant des adducteurs. Sa participation cet après-midi au dernier match de la Roja contre l'Australie est incertaine. Et si la Coupe du Monde de Gerard Piqué se résumait à une rencontre catastrophique contre les Pays-Bas, dès la deuxième journée de la compétition (5-1) ? Rien n’est moins sûr. Relégué sur le banc au profit de Javi Martinez contre le Chili (0-2), le défenseur central du Barça pourrait manquer le dernier match de la Roja au Brésil, contre l’Australie qui se jouera cet après-midi à partir de 17h. En effet, la Fédération espagnole a annoncé samedi que l’intéressé avait dû écourter sa séance d’entraînement en raison d’une gêne au niveau des adducteurs. Des exa-mens devraient déterminer si le défenseur barcelonais pourra ou non postuler à une place de titulaire contre l’Australie, dans un match sans enjeu.

LE CHILI AVEC GUTIERREZ ET VALDIVIA ?

Comme Aranguiz et Vidal sont également sous le coup d'un carton jaune et menacés de manquer le huitième de finale s'ils en prenaient un second face aux Néerlandais, le sélectionneur Jorge Sampaoli pourrait décider de les laisser au repos. Felipe Gutierrez, le milieu de terrain du FC Twente aux Pays-Bas, et Jorge Valdivia seraient alors appelés à jouer les roues de secours. Ces petits tracas ne sont pas parvenus à éroder l'optimisme ambiant dans le camp chilien, où l'on parle ouvertement d'une victoire finale.

JORGE VALDIVIA : «NOTRE OBJECTIF N’ÉTAIT PAS DE BATTRE L’ESPAGNE MAIS D’ARRIVER EN FINALE»

d'Achille et Aranguiz s'est fait une légère entorse à un genou. Ils se sont entraînés à l'écart de leurs coéquipiers vendredi.

ROBBEN : « JOUER LE BRÉSIL EN 8ES ? C’EST TROP TÔT »

«  Je rêve de rencontrer le Brésil au Brésil. Mais pas si

tôt dans la compétition. Plus tard, beaucoup plus tard », a déclaré Robben vendredi en  conférence de presse. «  Ce n'est pas que je trouve le Brésil plus dangereux que le Mexique (autre adversaire potentiel en 8e, ndlr). Brésil et Mexique, c'est chou-vert et vert-chou. Mais prendre le Brésil maintenant, c'est trop tôt », a-t-il ajouté.

« Battre l'Espagne n'était pas notre objectif principal. Notre objectif principal, comme les autres sélections, c'est d'arriver en finale et gagner  », a ainsi souligné Jorge Valdivia.

JAMAIS LE CHILI N'A PARU AUSSI FORT SUR LE PAPIER

Aujourd'hui la formation sud-américaine a en Vidal (Juventus) et Alexis Sanchez (Barcelone) deux joueurs de très haut niveau mondial, mais elle compte aussi sur un groupe de grognards mercenaires évoluant en Italie, Angleterre, Espagne, Suède ou au Brésil. Les Néerlandais doivent donc s'attendre à souffrir.«  Le Chili est impressionnant depuis le début du tournoi. Méfiance », disait vendredi Ron Vlaar.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mondial - 2014 07

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Groupe A :

CAMEROUN – BRÉSIL CE

SOIR À

Les Lions jouent pour défendre LEUR HONNEUR

21H

RALF MUTSCHKE (CHEF DE LA SÉCURITÉ DE LA FIFA) :

«Ça sent le match truqué»

Ce soir à 21h00 heure algérienne, le Cameroun affrontera le Brésil dans le  cadre  de Déjà éliminé sans même jouer le la  Coupe du monde  2014. troisième match, le Cameroun jouera quand Première de son groupe avec 4 même contre le Brésil pour essayer de sauver points et une meilleure difl’honneur et ne pas sortir avec trois défaites, férence de buts que le comme en 2010. La FIFA a fait savoir que ce Mexique, la sélection brési- match est considéré comme « très risqué » au lienne devra s’imposer avec la niveau de la corruption dont il pourrait soufmanière face au Cameroun frir. « Il existe une vulnérabilité », a pour s’assurer  la première affirmé Ralf Mutschke, chef de la sécurité de place. Elle devrait y parvenir la Fifa, au journal brésilien Folha de São face à des Lions qui n’ont d’inPaulo. En effet, les Brésiliens, qui comptent domptables que le nom. quatre points, ne sont pas encore qualifiés et le Littéralement balayés par la nombre de buts que pourraient encaisser les Croatie (0-4), les Camerounais Lions Indomptables pourrait être décisif. Une sont d’ores et déjà éliminés et fraude qui pourrait rapporter des millions joueront ce match pour d’euros aux parieurs impliqués dans ces défendre l’honneur de la patrie. « arrangements ».

LES COMPOSITIONS PROBABLES :

BRÉSIL : Julio César, Dani Alves, Thiago Silva, David Luiz, Marcelo, Luiz Gustavo, Paulinho, Oscar, Neymar, Bernard, Fred. CAMEROUN: Itandje, Djeugoué, Nkoulou, Chedjou, Bédimo, Enoh, Mbia, Song, Moukandjo, Aboubacar, Choupo-Moting.

JULIO CÉSAR BLESSÉ AU DOS ?

Le gardien de but de la Seleção, Julio César, n’était pas présent durant la séance d’entraînement de vendredi et les premiers doutes concernant son état physique ont vu le jour hier. La CBF a expliqué que cette absence était programmée afin que le portier effectue un renforcement musculaire mais d’autres sources parlent de douleurs aux lombaires. Le gardien de but de Toronto souffre de douleurs chroniques aux lombaires depuis plusieurs années et son absence serait due à une nouvelle alerte. Avant le début de la préparation à cette Coupe du monde, le médecin de la Seleção, José Luiz Runco, avait indiqué que le portier devait faire attention avec ce problème et que seul le repos pouvait le soulager. Reste donc à savoir s’il sera d’attaque ce soir pour garder sa cage face au Cameroun.

NEYMAR N’AFFRONTERA PAS SON POTE ALEXANDER SONG Neymar et Alexander Song ne se croiseront pas ce

soir sur la pelouse de l’Arena Amazonia de Manaus. Les deux joueurs du Barça sont potes dans la vie. Le Camerounais a été expulsé contre la Croatie et ne pourra pas être aligné pour ce match.

CROATIE - MEXIQUE

CE SOIR À

21H

UNE FINALE POUR LE MEXIQUE NE LA QUALIFICATION DOIT PAS PERDRE

La Croatie affrontera le Mexique ce soir à partir de 21h, dans le cadre de la Coupe du monde 2014. Ce match comptant pour la troisième journée du Groupe A est capital. En effet, le Mexique tient la pole position pour la qualification en huitièmes de finale. La donne est simple : si le Mexique s’impose ou fait match nul, il sera qualifié. En revanche, si la Croatie gagne,

c’est elle qui décrochera son billet pour les huitièmes.

LA CROATIE PEUT LE FAIRE !

Cette équipe de Croatie a du talent, c’est indéniable ! Malgré sa défaite dans le match d’ouverture face au Brésil (1-3), la sélection entraînée par Niko Kovac avait laissé entrevoir son potentiel mais n’avait pas été

aidée par un arbitrage fort contestable. Elle a confirmé ses moyens face au Cameroun, se montrant sans pitié (4-0). Une victoire très importante sur le plan comptable et pour la confiance, avant d’aborder cette petite finale face au Mexique. Pas de calcul possible pour les Croates : afin de se qualifier pour les huitièmes de finale, il faudra gagner !

Le Mexique aborde cette finale pour la qualification en position de force. Après avoir battu le Cameroun (1-0) et fait match nul contre le Brésil (0-0), « El Tri » peut se contenter d’un match nul ce lundi pour décrocher sa qualification. Est-ce pour autant une bonne chose ? Il n’est jamais facile d’aborder ce genre de match, sans savoir si l’on doit jouer son jeu à fond ou se replier pour préserver le score.

KOVAC:«LE MEXIQUE,NOTRE FINALE»

« Nous n’avons pas bien commencé la rencontre face au Cameroun, mais nousnoussommesrepris en contrôlant mieux la possession du ballon,

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

analysait après la rencontre le sélectionneur Niko Kovac. L’efficacité a été au rendez-vous. Si le Cameroun n’a pas évolué à son meilleur niveau, c’est en partie à cause de nous. Cette victoire est déjà derrière nous, le plus dur est à venir. Le match contre le Mexique sera notre finale ».

MARQUEZ:«ONA TRAVAILLÉDURET ONNEVEUTPAS TOUTGÂCHERCE SOIR»

« On sait qu’on n’a pas le droit de s’arrêter en si bon chemin. On a travaillé très dur lors de nos deux derniers  matchs  et on ne veut pas tout gâcher contre la Croatie  »,

analyse le défenseur, qui a remporté le championnat d’ouverture 2013 et celui de clôture 2014 au Mexique. « On s’attend toujours à affronter de grosses équipes. La Croatie a beaucoup de joueurs talentueux et elle possède un excellent entrejeu. Les joueurs de couloir sont très rapides, ils savent pousser leurs débordements jusqu’au bout pour centrer. Il y a aussi un attaquant redoutable et certains des meilleurs milieux de terrain du monde. C’est une grande équipe, donc ça ne sera pas facile. Il va falloir donner le meilleur de nousmêmes pour prendre au moins un point et accéder au tour suivant ».


08 Mondial-2014

Groupe F

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

NIGERIA 1-0 BOSNIE

Le Nigeria élimine la Bosnie et se rapproche des huitièmes

Après la terne prestation du Nigeria face à l’Iran lundi (0-0), on ne donnait pas cher de la peau des Super Eagles face à la Bosnie. Sauf que les Nigérians ont montré un tout autre visage samedi soir, à l’Arena Pantanal de Cuiaba, pour finalement s’imposer (1-0) et complètement se relancer dans la course aux huitièmes de finale. Pourtant, la Bosnie et son incontournable buteur Edin Dzeko pensaient avoir fait le plus dur, croyant ouvrir le score à la 21’ de jeu. Mais le but de l’attaquant de Manchester City était refusé pour un hors-jeu totalement inexistant. Pas de quoi décourager les Bosniens qui ont alors multiplié les incursions dans la surface nigériane, sans parvenir à marquer, à cause d’un solide Enyeama, le gardien de Lille, mais aussi en raison de tirs bien approximatifs. 

SAFET SUSIC FÉLICITE LE NIGERIA

L’entraîneur bosniaque, SafeT Susic, a félicité le Nigeria à l’issue de sa victoire de 1-0 devant son équipe et a déclaré que le but inscrit par le Nigeria n’était pas contestable. Il a estimé que le Nigeria va décrocher sa qualification vu que l’Argentine va certainement mettre au repos certains de ses cadres après avoir assuré sa qualification et la première place du groupe. Susic a déclaré que l’équipe nigériane mérite la victoire car elle avait la faveur des pronostics d’avant-match et que son équipe n’a pas montré le niveau de jeu affiché dans le match qui l’a opposé à l’Argentine.

Stephen Keshi : Je n’ai jamais douté»

LES BLACK STARS FONT PLUS QUE JEU ÉGAL AVEC LES ALLEMANDS-

LÖW : «UNE ACCÉLÉRATION TERRIBLE EN SECONDE PÉRIODE »

Le sélectionneur de l’Allemagne, Joachim Löw, a expliqué comment le match face au Ghana (2-2) avait basculé en seconde période avec «une accélération terrible». «En première période, on

voulait être discipliné et compact. On savait qu’il ne serait pas possible de courir 90 minutes par cette chaleur. Donc la première période a été plutôt tactique. Et puis en seconde période, on a tout à coup vu une accélération terrible. Ç’a été une succession de coups des deux côtés et tout le monde a eu sa chance de gagner. On a mené, mais le Ghana a vraiment tout donné».

APPIAH : «APRÈS LE BUT ALLEMAND JE SAVAIS QUE MES JOUEURS ALLAIENT SE BATTRE»

James Appiah, le sélectionneur du Ghana, constatait que son équipe était dans une situation difficile après son nul contre l’Allemagne (2-2). «C’était un bon match, disputé. Jouer contre l’Allemagne est toujours dur, on a fait de notre mieux, on a eu des occasions. Mais contre une telle équipe, quand vous ne saisissez pas les occasions, vous risquez

Avec cette victoire, les Nigérians prennent une belle option pour les huitièmes de finale. S’ils finissent deuxièmes de leur poule, ils pourraient alors défier la France, à condition que les Bleus terminent en tête de leur groupe. Les Bosniens quant à eux sont d’ores et déjà éliminés de cette Coupe du monde.

Auteur d’une prestation terne contre l’Iran (0-0), le Nigéria était attendu au tournant lors de sa deuxième sortie contre la Bosnie-Herzégovine (1-0). Les Super Eagles ont fait l’essentiel, avant d’affronter l’Argentine leader du groupe F avec 6pts, à deux longueurs derrière les protégés du « Big Boss » Keshi qui dit n’avoir jamais douté de la qualification en 8es de finale. «Tout le monde est heureux en Afrique de l’Ouest. Le Ghana a fait un bon résultat. Nous avons gagné. C’est une bonne chose pour le continent. J’ai aimé la combativité dont nous avons fait preuve. Je n’ai jamais douté de notre qualification pour les huitièmes », a lâché Stephen Keshi, le sélectionneur des champions d’Afrique en titre, sur le site de la FIFA. En huitièmes de finale, le Nigeria devrait être l’adversaire de la France.

Groupe G 

Après leur défaite face aux Etats-Unis 2-1, les Ghanéens ont tenu la dragée haute aux Allemands qui ont dû concéder le match nul 2-2 samedi au stade Castelao de Fortaleza dans le Groupe G. Après l’ouverture du score de Mario Götze à la 51ème minute, le joueur de l’OM André Ayew ramène les deux équipes à égalité trois minutes plus tard Puis Asamoah Gyan va faire chavirer de bonheur tous les supporteurs ghanéens en redonnant l’avantage aux siens à la 63ème minute. Mais c’était sans compter sur l’entrée en jeu de Miroslav Klose.

UN FRANCENIGERIA EN HUITIÈMES ?

des problèmes. Ça ne va pas être facile, on n’a qu’un point. On a encore un match à jouer, on ne sait jamais, la qualification est possible. Après le but allemand, je savais que mes joueurs allaient se battre».

KLOSE ÉGALE LE RECORD DE RONALDO!

L’Allemand Miroslav Klose a égalé le record du nombre de buts marqués en Coupe du monde en inscrivant un 15e goal contre le Ghana, avanthier samedi à Fortaleza. Klose, qui dispute son quatrième Mondial, rejoint le Brésilien Ronaldo, auteur lui aussi de 15 buts, en trois Coupes du monde (1998, 2002, 2006).Ronaldo avait également battu le record lors d’un match contre le Ghana (3-0) en 2006. Réserviste, Miroslav Klose, 36 ans, est entré en jeu à la 69e minute, alors que la Mannschaft était menée 1-2. Trois minutes après son entrée, il a réussi à remettre les pendules à l’heure pour son équipe.

L’ARGENTINE N’A PAS ÉTÉ AU NIVEAU ET L’IRAN AURAIT PU OBTENIR UN PENALTY

Le début d’une demi-heure dominée par les Argentins et durant laquelle le gardien iranien a tout repoussé. A commencer par la frappe enroulée d’Agüero qui semblait promise à la lucarne (22e). C’était sans compter sur la parade main opposée du portier iranien. Alors la tête sous l’eau, l’Iran a pu compter sur son gardien mais aussi sur l’incroyable maladresse des Argentins. Avec seulement quatre tirs cadrés sur vingt et une tentatives, l’efficacité n’était pas au rendez-vous. Heureusement pour l’Albiceleste, côté iranien non plus. Très solides, les joueurs de Carlos Queiroz auraient mérité mieux, vu la qualité de leur bloc défensif et de leur capacité à se projeter vers l’avant. Leur envie aurait même pu leur permettre d’inscrire leur premier but en Coupe du monde depuis 1998. Mais Sergio Romero a repoussé les tentatives de Ghoochanneijhad (52e, 86e) - dont une incursion dans la surface aurait sans doute mérité un penalty (70e) -  mais surtout la tête lobée de Dejagah (67e), tout proche de tromper le gardien argentin.  Séduisant, l’Iran aura tenu jusqu’à la 91’ minute. Dommage, il y avait quatre minutes de temps additionnel. Et surtout Lionel Messi. A l’entrée de la surface, La Pulga s’est débarrassée sur un pas de Ghoochanneijhad avant d’envoyer une merveille de frappe enroulée dans le petit filet gauche de Haghighi (91’). Le deuxième but du Barcelonais dans ce Mondial. Le deuxième décisif. Mais, pour l’Argentine comme pour Messi, il faudra faire mieux pour rêver d’une troisième étoile.

MESSI : «NOUS NE MONTRONS PAS CE DONT NOUS SOMMES CAPABLES»

Lionel Messi a admis que l’Argentine «ne montrait pas ce dont elle était capable» après la pénible victoire sur l’Iran (1-0). «Nous ne montrons pas ce dont nous sommes capables, mais je crois que nous allons y parvenir au fil des matches. Nous sommes les premiers à savoir que nous n’obtenons pas ce que nous cherchons. Aujourd’hui nous avons eu beaucoup de mal car ils étaient bien regroupés derrière. Nous avons beaucoup souffert de la chaleur. En première période, nous avons eu de nombreuses occasions de but, puis en seconde période ils se sont lâchés et ça a été leur tour d’en avoir».

CARLOS QUEIROZ : «MESSI A ÉTÉ FANTASTIQUE, PAS L’ARBITRE»

Carlos Queiroz, le sélectionneur de l’Iran, tout en rendant hommage à Lionel Messi, a critiqué l’arbitrage après la défaite contre l’Argentine (1-0). «Messi a été fantastique, mais pas l’arbitre (le Serbe Milorad Mazic). Je n’ai pas compris, il devait avoir vu que c’était un penalty (en seconde période). Il était à cinq mètres de l’action, il n’y a aucune possibilité pour qu’il n’ait pu le voir. J’ai le droit de dire cela et j’espère seulement que je ne vais pas être puni pour dire la vérité ».

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mondial-2014 09

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Equateur : Pas de plan anti-Benzema

GROUPE E

L’

HITZFELD

Equateur ne fera pas de marquage individuel sur Karim Benzema lors du dernier match du groupe E contre la France, mercredi à Rio (21h00). «Marquage individuel ? Non, sur personne», a répondu le sélectionneur d’El Tri, Reinaldo Rueda, lorsqu’il lui a été demandé si l’attaquant français (3 buts, deux passes décisives) ferait l’objet d’une attention particulière. «Il faut faire un match intelligent, avec beaucoup d’application. Nous ne savons pas comment la France va l’aborder, si elle va changer quelques hommes puisqu’elle est pratiquement qualifiée», a-t-il ajouté. «L’équipe

française a un style différent de la Suisse et du Honduras. Il nous faudra du caractère et de l’application pour nous en sortir», a-t-il dit. L’équipe d’Equateur devrait être à peu de choses près celle qui a battu le Honduras vendredi (2-1). «Nous allons voir comment les joueurs se portent, mais on peut espérer conserver la même équipe».

DE ROSSI INCERTAIN CONTRE L’URUGUAY

Le milieu de la Nazionale Daniele de Rossi, touché à une cuisse, a passé des radios au centre hospitalier  de Natal. Le Romain est incertain pour le match décisif des

LE DOIGT D’HONNEUR DE MARADONA AU PATRON DE LA FÉDÉRATION

Italiens demain mardi contre l’Uruguay,  rapporte la  Gazzetta dello Sport.

fronter la Suisse. Rooney s’excuse

Comme la plupart  des  joueurs des autres sélections, les français aiment partager leur quotidien sur Twitter  pendant la Coupe du monde. Parmi eux, Paul Pogba a choisi une manière originale en se mettant en scène, ainsi que les membres de sa famille, sous forme de dessins humoristiques. On retrouve ainsi le milieu de la Juventus déguisé en James Bond et «prêt pour la mission» avant d’af-

Sur sa page  Facebook  auprès des supporters desThree Lions  pour le piètre parcours de leur sélection au Brésil : «Totalement dévasté par l’élimination. En abordant chaque match, nous avions une grande confiance en nous, mais malheureusement, cela n’a pas marché. Toutes mes excuses aux supporters qui ont fait le déplacement et à ceux qui étaient  à la maison  de ne pas avoir fait mieux que cela !»

QUAND POGBA SE PREND POUR JAMES BOND

L’ATTAQUANT ANGLAIS WAYNE ROONEY S’EST EXCUSÉ

«LA SUISSE A PERDU CONTRE UNE ÉQUIPE AU SOMMET»

Diego Maradona a eu un geste obscène pour le président de la Fédération argentine, samedi soir lors de son émission à la TV. L’ancienne star de l’Albiceleste s’était fait traiter de «porte-poisse» par Julio Grondona après le match gagné sur le fil par les Argentins contre l’Iran, samedi (1-0). Le patron de la fédé avait relevé que le but de Messi avait été inscrit (90e+1) au moment où Maradona, qui assistait à la rencontre dans le stade de Belo Horizonte, avait quitté la tribune. «Pauvre stupide. C’est le mérite de Messi, et non pas parce que je suis parti, a réagi l’ancien sélectionneur de l’Albiceleste (20082010). Je tiens à dire (à Grondona) que tout ce que je possède, je l’ai gagné avec mon travail, alors que lui l’a acheté avec la FIFA», a-t-il ajouté, en accompagnant sa réplique d’un doigt d’honneur.

défaite, je suis confiant sur le fait que nous allons battre le Honduras et atteindre les huitièmes de finale. Pourquoi vos joueurs manquaient-ils de gaz? Je ne crois pas qu’ils manquaient de gaz. On est bien entrés dans le match, et après un tel coup double, c’est dur pour tout joueur ou toute équipe qui le reçoit. Je veux pas dramatiser; on n’a pas perdu contre une équipe moyenne, mais contre une équipe au sommet.

La Suisse « n’a pas perdu contre une équipe moyenne, mais contre une équipe au sommet », a estimé son sélectionneur Ottmar Hitzfeld au lendemain du lourd revers face à la France (5-2) dans le Mondial-2014. Comment était votre équipe après cette défaite? L’équipe était évidemment extrêmement déçue. Chaque joueur était plein d’espoir, on avait l’objectif de battre la France, même si on savait dans

quelles conditions elle était, quels résultats elle a eus pendant la préparation. On savait que la tâche était rude, et il aurait fallu savoir exploiter les contres et se projeter plus vite vers l’avant. Quand on reçoit un double coup en deux minutes, et qu’on ouvre le jeu parce qu’on doit attaquer, le 30 est devenu plus proche que le 2-1. On a eu l’opportunité de faire 2-1 avec deux, trois occasions, ça n’est malheureusement pas arrivé. Puis on a pris le but du 3-0 peu avant la mitemps, ce qui est toujours dur à encaisser, pour n’importe quelle équipe. Pourtant, on avait bien commencé dans le premier quart d’heure, sûrement mieux que face à l’Equateur, mais le double coup nous a rendu nerveux, et je le comprends. Quand on reçoit ce genre de double coup

dans un match aussi important, c’est très dur. Maintenant on doit regarder devant nous, et nous allons préparer le match du Honduras en visionnant des vidéos. Pourquoi les cadres ont-ils failli? Je ne veux pas parler des cas individuels, c’est en tant qu’équipe qu’on n’a pas fait la performance, nous avons tous ensemble fait des erreurs. Chaque joueur a le potentiel de s’améliorer, on va analyser tout ça. Cette équipe peut-elle réagir après une telle débâcle? Je fais confiance à l’équipe. On a déjà connu un scénario horrible contre l’Islande, mais l’équipe l’avait bien surmonté, elle s’était concentrée pour le match contre la Norvège et en avait ramené un bon résultat. Malgré la

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Pourquoi est-ce Senderos et non Schär qui a remplacé Von Bergen? Nous avons quatre défenseurs centraux top, je dois décider. J’ai pris ma décision parce que Von Bergen joue axe gauche et que Senderos a souvent joué à gauche en club ou avec nous. Si j’avais fait entrer Schär, ça aurait contraint Djourou à glisser à gauche et ça aurait fait un deuxième changement. Pourquoi avoir titularisé Seferovic plutôt que Drmic? Seferovic m’avait donné une bonne impression à l’entraînement. Il peut jouer en pivot, alors que Drmic joue plus dans la profondeur, c’était important contre la France de pouvoir tenir le ballon. Lors du 3e match vous retrouvez le Honduras, comme en 2010 (0-0)... Contre le Honduras, que l’Espagne n’avait battu que 1-0, il fallait qu’on gagne 2-0. On a raté quelques occasions, mais je suis convaincu qu’on a un potentiel offensif supérieur désormais. On a déjà marqué 4 buts dans cette Coupe du monde, je suis convaincu qu’on peut encore en marquer deux.


10 Mondial-2014

UNE

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

SEMAINE ET DEMIE APRÈS LE DÉBUT DU

MONDIAL

Les étoiles ont déjà répondu présent !

Depuis maintenant une semaine et demie, la Coupe du Monde au Brésil a officiellement ouvert ses portes. S’il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’issue finale de la compétition, certaines stars qui étaient attendues au tournant lors de cet évènement planétaire ont déjà répondu présent. Entre classe, charisme et actions décisives, bon nombre d’artistes nous ont déjà régalés depuis l’ouverture des hostilités brésiliennes. Le tout, pour le plus grand bonheur de tous les observateurs de la planète ronde et des amoureux de football en général.

Neymar, Rodriguez et Pirlo,

MESSI,

le sauveur

A tout seigneur, tout honneur. Commençons donc avec l’actuel meilleur joueur du monde, Lionel Messi. Si l’Argentine s’est montrée plus que poussive au cours des deux premiers matches de son Mondial avec des victoires au forceps contre la Bosnie (2-1) et l’Iran (1-0), les hommes d’Alejandro Sabella ont trouvé leur salut en une seule et unique option : passer le cuir à leur capitaine. Avec un rush magique de 30 mètres pour son entrée dans la compétition et une  frappe chirurgicale  au buzzer dans le deuxième match, le prodige barcelonais a déjà marqué la compétition de son empreinte. Critiqué pour son rendement  en Coupe  du monde jusque-là, l’Argentin a su faire taire toutes les critiques en 180 minutes. Qualifié pour les huitièmes de finale, nul doute que «Leo» voudra briller de mille feux le plus longtemps possible au cours de ce Mondial pour enfin ramener un titre majeur à son pays qui en attend un désespérément depuis maintenant 28 ans. Jusqu’au 13 juillet ? 

Robben et Van Persie, les Hollandais volants Autres stars à avoir illuminé ce début de compétition, cette fois-ci un duo, celui composé de Robin Van Persie et Arjen Robben. Avec trois buts pour chacun d’entre eux, les Pays-Bas possèdent sans aucun doute la paire d’attaquants la plus dévastatrice de ce Mondial. Après avoir fait voler en éclats les défenses de l’Espagne et de l’Australie, le Bavarois et le Mancunien voudront s’assurer de décrocher la première place du groupe B face au Chili ce soir. En échouant en finale lors de la Coupe du monde 2010, les troupes de Louis Van Gaal ont décidé de ne pas faire dans la demi-mesure en terre auriverde. Jusqu’ici, cela se voit… Et avec deux joueurs d’un tel talent au sommet de leur art au même moment, les Néerlandais se placent bien comme l’épouvantail à éviter à tout prix.

LES ARTISTES

Trois autres joueurs ont illuminé ces premières journées de compétition de tout leur talent : Neymar pour le Brésil, James Rodriguez pour la Colombie et Andrea Pirlo pour l’Italie. Le premier cité a répondu présent au meilleur des moments. Epié par tout un pays, Neymar sait pertinemment que tous les espoirs de succès de la Seleçao reposent sur ses épaules et même s’il paraît vraiment isolé dans le dispositif brouillon de Scolari, le Barcelonais se démène comme un  beau diable. Tranchant et décisif, Neymar est la satisfaction auriverde de cette Coupe du monde. De son côté, tous les voyants sont au vert pour James Rodriguez. Comme son homologue brésilien, le joueur de l’AS Monaco a déjà trouvé le chemin des filets à deux reprises avec la Colombie. Mais plus important, les Cafeteros apparaissent réellement comme l’équipe poil à gratter de la compétition avec un collectif bien huilé et une ferveur populaire qui la suit par-delà les frontières. Enfin, notons également le début de Mondial impressionnant du vétéran italien : Andrea Pirlo. Toujours aussi inspiré et fin techniquement, le Transalpin est le dépositaire du jeu de la Squadra Azzura. Il faudra cependant qu’il se montre encore plus décisif au cours de la prochaine rencontre de l’Italie face à l’Uruguay  dans une  rencontre qui s’annonce déjà exceptionnelle et qui verra forcément l’une de ces deux sélections quitter le Brésil prématurément.

BENZEMA, MÜLLER ET SUAREZ, LES REVENANTS

Il faut noter que cette édition 2014 de la Coupe du monde semble particulièrement bien réussir aux buteurs. En inscrivant un triplé face au Portugal, le Bavarois Thomas Müller a été le premier à dégainer. Aligné dans un rôle de faux neuf par Joachim Löw, le numéro 13 de la Mannschaft est bien décidé à prouver que l’Allemagne peut briller sans avant-centre de métier. Histoire de faire comprendre à ses détracteurs une bonne fois pour toutes que malgré son style « old-school », Müller fait bien partie de la race des plus grands. De son côté Karim Benzema impressionne également à la pointe de l’attaque française avec trois buts en deux matchs. Celui qui était qualifié de roue de secours de l’époque de Mourinho au Réal Madrid a bien évolué et joue désormais dans la cour des avants-centres les plus redoutés de la planète. En parlant d’avant-centre, le meilleur d’entre eux est certainement l’Uruguayen Luis Suarez. Absent pour le premier match de la Celeste, le joueur de Liverpool a mis l’Angleterre à terre à lui tout seul lors du second. Auteur d’un doublé plein de rage et de sang-froid, El Pistolero n’en finit plus d’impressionner et avec un Suarez au sommet de son art, l’Uruguay est capable de tout.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mobilis Ligue Une 11

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

CHETTAL, FRIOUI

ET

BEKAKCHI

L’USMA renie ses enfants

En se lançant dans une grande opération de recrutement dite d’envergure, les dirigeants algérois ont oublié l’essentiel, la formation.

E

n effet, cela fait plusieurs années que l’académie usmiste est louée de toutes parts pour les joueurs qu’elle sort et qui font les beaux jours des U21. Cependant, pour voir ces jeunes monter et s’imposer chez les seniors, la donne est tout simplement bien différente et pour cause. Mis à part Ferhat et Baiteche à un degré moindre, les autres jeunes joueurs de l’USMA vivent un véritable calvaire et ont été obligés d’aller voir ailleurs pour dénicher du temps de jeu avec des fortunes diverses. Si pour certains, ils ont trouvé leur compte en pliant bagage et en rejoignant d’autres cieux que ce soit en Ligue1 ou bien en Ligue 2, d’autres sont actuellement

au creux de la vague et attendent de connaitre un sort qui pour le moment se dirige tout droit vers l’inconnu. Trois joueurs des plus doués des U21 promus par l’ancien entraîneur, Rolland Courbis, sont en train de vivre une situation bien délicate avec leur club de toujours. Il s’agit de Chettal, Frioui et Bekakchi. Souvent cités comme étant les futurs piliers de l’équipe première, les trois concernés n’ont eu que très peu d’occasions de s’exprimer cette saison et les seules apparitions à leur actif datent du temps de l’entraîneur actuel de Montpellier. Une situation qui n’arrange pas du tout les concernés qui veulent coute que coute quitter le club de la capitale et rejoindre l’une des formations qui les convoitent durant cette intersaison. On s’est intéressés, cas par cas, aux joueurs cités.

CHETTAL, UN DIAMANT BRUT DÉTRUIT

est celui du jeune Djamel Chettal. Ce pur produit de l’équipe a été propulsé en équipe première au début de la saison précédente suite à son excellent parcours avec les jeunes catégories du club. Lancé par Courbis, le joueur a très vite répondu aux attentes en montrant une grosse disponibilité et une bonne efficacité devant les buts. fin technicien, le staff technique misait grandement sur lui pour qu’il soit un élément important de l’équipe lors de la saison. Cependant, suite au départ de Courbis, il a entamé une descente aux enfers puisque Velud ne comptait pas du tout sur lui. Un diamant brut qui a été détruit.

FRIOUI, LE MARGINALISÉ

L’autre joueur a pour nom Samy Frioui. Auteur de débuts très prometteurs avec les A pour son premier derby face à El Harrach, la jeune perle de l’USMA a gagné la confiance de son coach et a été reconduit à plusieurs reprises. Cependant, le départ de Courbis

lui aura été fatal puisqu’une fois Velud installé, il est devenu personna non grata au sein de l’USMA. Convoité par plusieurs formations, le joueur se heurte au refus de ses dirigeants de le libérer.

BEKAKCHI, L’ESPOIR PERDU ?

Lui aussi a fait ses débuts face à El Harrach et a été crédité d’une excellente prestation face à l’USMH. Dur et maitre dans les airs, le joueur croyait qu’il allait avoir l’occasion de confirmer et de gagner une place dans la composante. Cependant, son rêve va vite tourner au cauchemar lorsqu’il se retrouve à chaque match éloigné des 18 et se contente de suivre ses camarades à la télé. Une grosse perte pour les joueurs et une position de l’USMA incompréhensible puisqu’elle joue carrément avec l’avenir des trois joueurs. Pitoyable. A. L.

Haddad rencontrera Metref à son retour du Brésil Le premier cas qui nous intéresse

Hocine Metref pourrait signer son retour au sein de la formation de l’USMA la saison prochaine. Le nom du joueur a été coché parmi les éléments que vise à recruter la direction usmiste.

P

our l’instant, la question du recrutement de Metref reste en suspens étant donné que Rebbouh Haddad se trouve actuellement au Brésil. Ce n’est que lorsque le premier responsable de l’USMA sera

de retour au pays que les choses avanceront pour le milieu de terrain. Formé au sein de la formation de Soustara le retour au bercail de Metref ne devrait être qu’une question de temps. D’après des sources proches de la direction usmsite, cette dernière qui est sur le point de boucler son recrutement, souhaite que Metref fasse partie des joueurs recrutés cet été. Rebbouh Haddad compterait d’ailleurs rencontrer le joueur dès son retour du Brésil pour négocier les termes du contrat qui liera le joueur au club. Pour l’instant, rien n’a encore été entrepris, mais les choses devraient évoluer dans les prochaines semaines. Metref devra donc

attendre le retour de Rebbouh Haddad pour pouvoir s’engager avec le club qui l’a formé. Le joueur ne cache pas son envie de re-porter le maillot Rouge et Noir une nouvelle saison. A 30 ans, le chevronné Metref pourrait signer son retour à l’USMA, surtout que le club cherche des joueurs dans son poste et qui ont le profil de l’ex-milieu du MCA. Il faut dire que son expérience sera un atout pour la formation de Soustara qui aura besoin de joueurs chevronnés qui pourront apporter un plus au jeu des Usmsites, notamment avec la Ligue des champions que disputera l’USMA cette année. A.L.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

USMA

REBBOUH DE RETOUR MARDI

Plusieurs dossiers attendent le premier responsable des Rouge et Noir, Rebbouh Haddad. Ce dernier a décidé d’avancer son retour du Brésil pour traiter les différents dossiers qu’il a sur sa table. Alors que son retour devait avoir lieu en même temps que l’EN, Rebbouh Haddad a avancé son retour pour mardi. Ceci en raison des différents dossiers qui l’attendent. En effet, la première de ces raisons, est le cas des trois joueurs libérables, à savoir Rabti, Frioui et Bekakchi qui veulent sceller leur avenir et soit obtenir leur libération soit rester à l’USMA. Egalement, Rebbouh Haddad doit régler une affaire d’une extrême importance. Il s’agit du cas Belaïli que les Tunisiens ne comptent pas laisser partir sans lui faire payer son départ. Haddad doit faire face aux responsables de l’ES Tunis afin de régler définitivement cette affaire et permettre à Belaïli de s’engager sans crainte avec l’USMA. Le troisième dossier que doit traiter rapidement Haddad est celui de Ziaya. Ce dernier verra son contrat toucher à son terme au mois de janvier 2015, et la direction qui ne souhaite pas laisser filer comme ça son joueur, va tenter de le convaincre de prolonger ou bien lui vendre sa libération. D’après des proches de la direction, cette dernière souhaite signer un avenant avec l’attaquant usmiste afin que le club puisse bénéficier d’indemnités de transfert. Enfin, le premier responsable de l’USMA devrait rencontrer Metref en vue de recruter le désormais ex-joueur du MCA. En avançant son retour, Rebbouh Haddad a vu l’intérêt de l’USMA. Sachant que certains dossiers doivent être traités dans l’immédiat, il a donc décidé de rentrer mardi et en finir avec les sujets en suspens. A .L.


12

JSK

SI AMMAR : «JE SUIS CONSCIENT DE CE QUI M’ATTEND»

Le jeune attaquant Si Ammar, qui a paraphé un contrat avec la JS Kabylie, nous a confirmé qu’il est conscient de la difficulté de la mission qui l’attend. La nouvelles recrue des Jaune et Vert semble être déterminée à apporter un plus au groupe. «J’ai choisi la JS Kabylie et je suis conscient de la lourde tâche qui m’attend. J’ai beaucoup rêvé de cette signature. C’est un rêve qui se réalise pour moi. Maintenant, je dois travailler sérieusement pour s’imposer. Je promets aux supporters de la JS Kabylie de donner le meilleur de moimême pour honorer la confiance placée en moi. J’ai beaucoup rêvé également d’une participation à une coupe d’Afrique. L’heure est venue pour moi afin de donner une autre dimension à ma carrière de footballeur », nous a-t-il dit. Le joueur se montre en confiance à quelques jours seulement du début des préparatifs, en prévision de la saison prochaine. «Je sais que ma mission ne s’annonce pas aussi facile pour moi, mais avec la participation de tout le monde je serai à la hauteur. Je ne laiserai rien au hasard pour réaliser une bonne aventure à la JS Kabylie », nous a-t-il affirmé. R.S.

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

CHOIX DE L’EFFECTIF, PRÉPARATION ET OBJECTIFS

Les grands chantiers du nouvel entraîneur

La mission du nouvel entraineur de la JS Kabylie, ne s’annonce pas du tout repos. En effet, avec le remaniement de l’effectif, la préparation de la nouvelle saison, les objectifs du club qui sont revus à la hausse, le prochain staff technique aura du pain sur la planche.

M

ême si officiellement la JS Kabylie n’a toujours pas mis la main sur le nouvel entraineur, ce qui attend ce dernier n’est pas vraiment une chose aisée. Plusieurs dossiers devraient êtres traités incessamment, soit avant le stage d’Evian, prévu au début du mois prochain. Il y a mille et une choses à réaliser pendant cette période qui précède le retour sur les terrains. Les objectifs de cette formation phare de Djurdjura étant connus pour le prochain exer-

cice footballistique. Celui qui succédera à Azzedine Ait Djoudi aura comme objectif le titre du championnat d’Algérie et aller le plus loin possible dans la ligue des champions d’Afrique.

AVEC QUEL STAFF DÉBUTER ?

C'est l'une des grandes interrogations que les inconditionnels des Jaune et Vert se posent en ce moment. Avec quel staff technique le club phare de Djurdjura amorcera la saison prochaine ? Où plutôt avec quel entraineur en chef, l’entraineur adjoint Farid Zemiti travaillera au cours de sa seule saison à la JS Kabylie? Le président Hannachi qui voulait maintenir certains membres de l’ancien staff technique, ne s’est pas encore fixé définitivement sur la composante du staff technique. Le premier responsable de cette formation phare de Djurdjura qui a procédé d’abord à l’installation de l’adjoint avant l’entraineur en chef, est appelé à trouver un entraineur qui ne travaillera pas forcément avec son propre staff. Ce qui n’est pas une chose facile du moment que la plus part des entraineurs préfèrent travailler avec leur staff technique.

RÉUSSIR UNE BONNE PRÉPARATION

Le principal défi du nouvel entraineur, reste la réussite d’une bonne préparation en prévision de la prochaine saison qui s’annonce d’ores et déjà très difficile. La direction du club semble tout finaliser pour ce stage qui sera effectué à

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Evian en France. Le nouvel entraineur aura donc comme mission principale la préparation de l’équipe en prévision de la prochaine saison. Conscients de l’importance de réussir une bonne préparation, les dirigeants de cette formation phare de Djurdjura ne veulent rien laisser au hasard. Une fois arrivée à Evian, le lieu de stage, la JS Kabylie devra disputer plusieurs matches amicaux. Histoire de permettre aux joueurs de rester compétitifs avant la reprise du championnat. Le prochain staff technique sera appelé à établir un programme de préparation qui va avec les objectifs du club lors du prochain exercice.

CHOISIR D’ABORD L’ÉQUIPE TYPE

Avant de penser aux objectifs qui seront assignés au nouveau staff technique, le choix de l’équipe type, qui constituera l’ossature du groupe lors du prochain exercice. Avec le remaniement de l’effectif à plus de 80%, le nouvel entraineur aura certainement du pain sur la planche pour faire son choix. Plusieurs joueurs ont été recrutés pendant ce mercato, et d’autres ont été maintenus dans leurs postes. Ce qui rendra la mission du staff technique difficile, surtout que l’entraineur en chef ne connait pas le groupe. Et donc, dans ce chantier, tout dépendra du nouvel entraineur et de sa méthode de travail. Le président Hannachi luimême a confirmé qu’il a fait un bon recrutement. Cela exigera, selon ses dires, un technicien de renommée. «Je ferai tout pour trouver un bon entraineur pour ce bon groupe. J’ai promis une grande équipe. Je tiens mes promesses. La JS Kabylie fera mal la saison prochaine », a indiqué le boss kabyle. R. S.


Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Mobilis Ligue Une 13

Ebossé sollicité de toutes parts en Europe

Le meilleur buteur de la JSK et du championnat de Ligue 1 risque de ne pas faire long feu en Algérie, avec les nombreuses sollicitations en Europe.

L’

une des meilleures opérations réalisées par les responsables de la JSK est incontestablement le recrutement, l’été dernier, de l’avant-centre camerounais Albert Ebossé. En effet, ce dernier demeure l’une des plus grandes satisfactions de la formation kabyle, en résolvant un problème récurrent au sein de la formation des Canaris, celui de la stérilité offensive de l’équipe, en inscrivant 17 buts en championnat et deux autres en coupe d’Algérie, décrochant ainsi haut la main le titre de meilleur buteur du championnat saison 2013/2014. Une performance qui a poussé la direction de la JSK à songer sérieusement à prolonger le contrat de l’enfant de Douala, lui qui avait signé l’été dernier pour un contrat de deux saisons qui expire au mois de juin 2015. Des performances qui ont poussé le boss de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, à insister ces derniers jours auprès du joueur et

de son manager pour une prolongation de contrat en raison des performances d’Ebossé. Néanmoins et aux dernières nouvelles, le chargé d’affaires du Camerounais, en l’occurrence Sylvain Honnang, ne serait pas chaud à l’idée de faire rempiler son poulain à la JSK, pour la sim-

ple raison que les performances d’Albert Ebossé ont dépassé nos frontières, intéressant plusieurs clubs européens qui commencent à se renseigner sur le joueur en vue d’un recrutement dès cet été.

Camerounais plus d’une saison, il faut dire que le boss de la JSK aurait aimé lier le joueur avec un contrat de longue durée et faire bénéficier son team des dividendes du transfert en Europe du joueur.

MONTPELLIER ET NANTES SUR LES RANGS

UNE CLAUSE LIBÉRATOIRE DE 300.000 EUROS

Les performances d’Ebossé, relativement très médiatisé en Europe par son manager et chargé d’affaires, ne sont pas restés sans écho, puisque plusieurs sites spécialisés évoquait il y a quelques mois l’intérêt de plusieurs clubs turcs et de Ligue 2 française, alors qu’il est question désormais de formations de la Ligue 1 française qui lorgnent carrément du côté de l’avant-centre camerounais. En effet, le manager d’Ebossé aurait déjà été approché par plusieurs formations européennes, dont des clubs de Ligue 1 française à l’image de Nantes et Montpellier. Un intérêt persistant qui expliquerait d’ailleurs le fait que le manager du meilleur buteur de la JSK et du championnat de Ligue 1 d’Algérie, ne veut plus désormais parler de prolongement du contrat d’Ebossé avec les Canaris, alors qu’il n’était pas contre, il y a quelques semaines. Une situation qui ne sera pas pour arranger les affaires de Hannachi qui tient à Ebossé sur lequel il compte énormément pour la prochaine saison en championnat, mais aussi en Ligue des champions d’Afrique. Outre le fait que Hannachi veut avoir le

Voulant à tout prix garder son avant-centre, le boss de la JSK et histoire de faire fuir tout intérêt des formations étrangères, du moins pas avant qu’il ne fasse prolonger son contrat, avait annoncé que la libération d’Albert Ebossé coûterait pas moins d’un million d’euros. Un chiffre exagéré et dissuasif, puisque à en croire ceux qui sont au fait des termes du contrat de l’avant-centre camerounais, ces derniers évoqueraient une clause libératoire qui ne dépasserait pas les 300 000 euros. Une somme dérisoire pour certaines formations, notamment celles de la Ligue 1 française, qui peuvent aisément se permettre de débourser cette somme en guise de prime de transfert. Une somme que la direction de la JSK ne semble pas vouloir divulguer, elle qui ne s’attendait pas visiblement à de telles performances du Camerounais, Albert Ebossé, qu’elle ne veut sous aucun prétexte voir quitter le club, sans en faire bénéficier grandement la JSK, d’où toute cette histoire de million d’euros et l’insistance pour le prolongement de son contrat. Said A.

Ferrahi : «Content d’avoir signé à la JSK et je promets beaucoup de buts»

Après la signature de son contrat, le joueur Ferrahi Rachid s’est exprimé à la presse et n’a pas caché sa joie de s’être engagé avec la JSK. «Le contact entre moi et la direction s’est vite établi et je n’ai pas hésité à donner mon accord à Hannachi. La JSK est un grand club qui ne se refuse pas. Le club a un projet sportif motivant et le fait de jouer la Ligue des champions, la saison prochaine, est une bonne chose pour nous. Je suis naturellement content d’avoir opté pour la JSK, avec qui je veux gagner des titres et progresser davantage. Les dirigeants de la JSK m’ont fait confiance en m’engageant et je ferai de mon mieux pour être à la hauteur de cette confiance. Je suis un attaquant ambitieux et je promets de former un bon duo avec le Camerounais Ebossé et marquer le maximum de buts pour réjouir les supporteurs de la JSK à qui je demande leur soutien, comme ils le font toujours», a déclaré Ferrahi, après la signature de son contrat.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

JSK

Hannachi confiant en la réussite du stage

Ayant une riche expérience sur les terrains du football, le président Hannachi assure que ce stage de 35 jours n’aura aucune répercussion négative sur les joueurs, qui trouveront tous ce dont ils auront besoin dans ce centre qu’il a visité en personne et dont il s’est dit émerveillé par les installations. Le boss reste persuadé que ce stage sera une réussite sur tous les plans et demandera aux joueurs de faire des sacrifices et des efforts pour réussir ce stage et assurer une bonne préparation sur tous les plans pour débuter la saison en force. Il y a lieu de signaler, en fin, que la direction entamera les procédures d’obtention du visa ces jours ci, après avoir récupéré presque tous les passeports des joueurs, dont plusieurs ont des visas Schengen en cours de validité jusqu’au mois de septembre. A.S


14 Mobilis Ligue Une

ESS

REPRISE AUJOURD’HUI A 18H

L’entraineur de l’ESS, Madoui Kheireddine, entamera sa saison dès aujourd'hui avec le retour au 8-Mai 45, qu'il a quitté lors du dernier match de la Ligue des champions face au Ahly Benghazi, il y a plus de 20 jours. Un retour aujourd'hui pour une première séance d'entraînement qui annoncera le début officiel de la préparation. Madoui devra se réunir avec son staff, pour le partage des tâches. Un grand projet pour Madoui qui devra rebâtir une grande équipe, lui donner une identité et un fond de jeu. Une équipe décimée à qui il devra beaucoup travailler le côté psychique pour réinstaurer la solidarité entre les joueurs, motiver les anciens et mettre en confiance les plus jeunes, un grand défi en perspective puisqu'il devra construire une équipe compétitive pour les prochaines saisons. De son côté, la direction de l'ESS est toujours en négociations avec les joueurs susceptibles de renforcer ses rangs. La fin de semaine sera chargée pour la direction, surtout avec le début de la préparation et les exigences des joueurs et du staff technique. Y.M

ASO LE STAGE AURA LIEU AU MAROC

Les camarades de Zaoui reprendront demain au stade Boumezrag où le staff technique tâtera le pouls de ses poulains une quinzaine de jours avant d’entrer en regroupement en plein Ramadhan au CNFD où les installations sont impeccables. Le stage estival qui aura lieu au Maroc débutera le 1er août et sera clos le 12 du même mois.

NANA N’IRA NULLE PART

Le Béninois Nana sera toujours chélifien malgré l’offre qui a été faite à son manager par un club suisse.

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Du biquotidien à partir de demain L

e travail devra commencer dès demain lorsque le staff technique augmentera la charge avec deux séances par jour, la première à 9h du matin et la seconde vers 18h. Ce rythme devra continuer durant toute la première semaine avant un repos d'un jour, qui coïncidera avec le premier jour de Ramadhan.

TOUAHRI LIBÉRÉ POUR 200 MILLIONS

D'après Hamar, le deuxième joueur de l'ESS qui a été libéré cette saison, c'est Touahri Amine, qui devra rallier la JSS contre la somme de 200 millions. Ce joueur qui était loin des espérances sétifiennes, la saison écoulée, devra signer a la JSS étant le premier à être porté sur la liste des joueurs libérés cette saison.

LES JOUEURS ATTENDUS À 17H

Les joueurs de l'ESS sont attendus au centre de préparation des équipes nationales de Sétif à partir de 17h, où ils entameront leur premier stage. Après une prise de contact, la première séance commencera à 18h.

AMOKRANE A SIGNÉ UN CONTRAT DE QUATRE ANS

Le jeune espoir Amokrane a signé son premier contrat en sénior. Il était très heureux de signer un tel contrat professionnel, qui est de quatre

saisons et qui lui permettra de jouer en équipe première. Le joueur fait partie des onze joueurs promus cette saison.

DAHAR SÉTIFIEN POUR DEUX ANS

C’est désormais officiel. Le milieu de terrain Dahar Merouane est le nouveau joueur de l’ESS. Il s’est engagé hier pour deux saisons au profit du club setifien. Comme rapporté par nos soins dans ces mêmes colonnes, le milieu de terrain Dahar a négocié avec les dirigeants de l’ESS juste après la fin de la saison écoulée. Après avoir trouvé un terrain d’entente avec eux, puisqu’ils ont répondu à ses exigences, le joueur en question est retourné en Tunisie pour régler quelques affaires personnelles. Comme il fallait s’y attendre, c’est hier matin que le joueur est revenu à Sétif. Une fois arrivé, il s’est

déplacé à l’hôtel Zidane pour signer son nouveau contrat qui le liera avec le club phare de la capitale des hauts plateaux, puisqu’il a donné son accord définitif aux dirigeants ententistes avant son retour à Tunis. Selon une source proche du dossier, Dahar Merouane a paraphé un contrat de deux saisons. Il est donc lié avec le club ententiste jusqu’en juin 2016. Ayant enfin officialisé son arrivée à l’ESS après une dizaine de jours d’attente, Dahar est la neuvième recrue du club lors de ce mercato estival. Rappelons que Dahar devait rejoindre la formation sétifienne lors du dernier mercato hivernal, mais un problème administratif avait fait capoter cette affaire et le joueur a dû attendre l’ouverture du mercato estival pour s’engager officiellement avec l’ESS. Y. M.

Lagraa : «Impatient d'entamer la préparation»

Vous allez reprendre les entrainements demain en fin d'après-midi, êtes-vous prêt ? Oui, je le suis, j'ai passé 20 jour de vacances qui m'a fait beaucoup de bien sur le plan mental et m'a aidé à oublier la saison épuisante qu'on a passée. J'ai pu me ressourcer et, maintenant, j'ai hâte de commencer la préparation qui semble bien partie avec Madoui connu pour sa rigueur et son sérieux. Le staff technique a insisté pour commencer cette semaine et disposer de tout l'effectif, qu'en pensez-vous ?

C'est normal, l'entraineur veut commencer à temps son travail et ne pas avoir du retard, c'est une preuve qu'il veut réussir sa préparation. Je crois que ça nous aidera beaucoup de commencer tôt cette saison et ainsi pouvoir bien entamer la compétition. Les joueurs doivent l'aider dans cet objectif. Donc, vous serez présent à la reprise... Evidemment que je serais présent, je donne beaucoup d'importance au travail et j'ai de grandes ambitions pour faire une grande saison. Je suis conscient que je ne pour-

rais le faire sans une bonne préparation, c'est pour cette raison que je serais le premier à me présenter afin de prouver mes intentions. Le premier stage sera le plus dur pour vous, n'est-ce pas ? C'est tout à fait normal car le premier stage est toujours plus dur puisqu'il vient après une période d'arrêt, de plus, il concerne plus le volet physique et ça coïncidera avec la première partie du mois de Ramadhan. C'est pour cette raison qu'il faut essayer de se reposer au maximum après chaque entrainement pour pouvoir récupérer et être prêt à l'effort suivant. Avec l'effectif actuel en défense, pensez-vous avoir une chance de jouer titulaire cette saison ? Avec Madoui, il n'y a pas de titulaire, le plus en forme à la fin de chaque semaine sera sur le terrain, c'est un principe qu'il faut accepter. Il faut essayer de défendre ses chances chaque semaine, car il y aura une grande concurrence entre les jeunes et je dois aussi être à la hauteur et prouver que j'ai ma place. Entretien réalisé par Yasser M.

Hamzaoui : «La concurrence ne m’effraie pas»

Ayant terminé la saison avec brio dans les buts de l’équipe, Hamzaoui, qui a repris confiance, compte aller dans la même voie pour tenter d’arracher la place de numéro un.

Aligné lors des derniers matches, vous avez brillé de mille feux… Je ne vous cache pas que j’ai donné le meilleur de moi-même en étant confiant en mes possibilités. J’avais à prouver quelque chose et je crois que je l’ai fait. Un mot sur le recrutement du club cette saison ? Que ce soit les jeunes ou ceux

que l’on connaît depuis des saisons, ils ont tous un bon niveau. Des éléments comme Madouni, Sedkaoui et NaitYahia ont fait leurs preuves avant d’arriver chez nous, espérons qu’ils mettront cette expérience au profit du club. Je leur souhaite la grande réussite parmi nous. Selon vous, l’ASO fera-telle mieux ? Sincèrement oui et je ne vois pas pourquoi pas ne pas être optimiste. Tout y est, de l'expérience et de la fougue dans un effectif qui est très équilibré. Il est vrai que la richesse de l'effectifpeut réjouir mais il faut aussi redoubler d'efforts pour ne rien laisser au hasard. Il y a aussi un staff de qualité dont un grand entraîneur qui a réussi à offrir son premier titre de champion au club. Nous avons les moyens de réussir un

bon parcours et nous le ferons. La concurrence battra son plein aussi… Sur ce plan, je ne vous le fais pas dire. Tous les compartiments ont connu un renfort de choix et de ce fait, la concurrence sera rude. Je vais travailler avec le sérieux adéquat pour me frayer un chemin et réussir. Concernant les gardiens de but, elle a toujours été loyale mais je vous promets que je lutterai de toutes mes forces pour être le numéro un.

Serait-ce facile, selon vous ? Ce ne sera pas facile avec la présence de Daif et Abdou Salhi mais ce dont je suis sûr c’est que la concurrence sera farouche entre nous tous, ce qui donnera plus de piment au travail. Entretien réalisé par Z. Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mobilis Ligue Une 15

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Finalement le jeune NaïtSlimani n’aura pas été loin du Mouloudia, puisqu’il a signé, avant-hier, un contrat de 2 ans avec l’équipe asémiste.

ASMO

Le recrutement bat son plein

U

n renfort judicieux pour la formation oranaise qui possède, désormais, en l’ancien buteur du Widad de Tissemsilt, un élément plein de talent, doublé d’un joueur ayant le sens du but. NaïtSlimani, que nous avions contacté hier, semblait satisfait de son choix.

«LA PRÉSENCE DE MOUASSA M’A POUSSÉ À CHOISIR L’ASMO»

L’enfant de Tissemsilt était heureux de n’avoir franchi qu’une petite rue pour se retrouver d’El Hamri à la Ville Nouvelle. «Franchement, je ne regrette pas de me retrouver à l’ASMO. Il y a des dirigeants qui ont une autre philosophie que celle en vigueur au MCO. En plus, j’aurais la faculté de travailler avec l’un des meilleurs entraîneurs d’Algérie, qui ne tient compte que du travail et de la valeur de ses joueurs, Kamel Mouassa. Donc, je suis satisfait de mon choix et j’espère être à la hauteur de la confiance des dirigeants qui viennent de me recruter ».

BELAÏD, 5E RECRUE

Pour pallier le départ de Bensaci, dont la direction n’en voulait plus, malgré ses bonnes capacités sportives, la direction asémiste vient d’enrôler le défenseur gauche du RC Arba, Belaïd. Le manager général, Houari Benamar, a pris avec Belaïd , la traditionnelle photo souvenir.

BOUDEMAGH LIBÉRÉ

en ayant appris la signature de Boudemagh, l’entraîneur Kamel Mouassa a pris son téléphone et informé la direction du club, que ce genre de joueurs âgés (Boudemagh a 34 ans), n’entrait pas dans sa vision d’une future équipe de l’ASMO, conquérante et

avide de succès. Merouane et Moumouh, qui savent que seul l’entraîneur sera la cible des supporters, sont revenus à la raison et résilié, à l’amiable, le contrat liant Zemmouchi à l’ASMO. « Nous ne voulons pas imposer à l’entraîneur des joueurs qui ne lui conviennent pas», a commenté le manager général, Houari Benamar.

MOUASSA RENCONTRERA LES DIRIGEANTS AUJOURD’HUI

L’entraîneur asémiste, qui n’a toujours pas été régularisé, devait arriver hier à Oran, venant de la capitale. L’ex technicien de la JSK et de l’USMA, entre autres, rencontrera les deux principaux dirigeants ce lundi,

avant de réunir son staff pour préparer le début des entraînements, fixé au mercredi et aussi établir le programme de cette préparation d’avant-saison.

LES ÉMIGRÉS ARRIVERONT JEUDI

A défaut de joueurs africains proposés par le manager Leo, qui tardent à donner de leurs nouvelles, c’est ce jeudi que doivent atterrir à l’aéroport Ahmed-Benbella, deux éléments franco-algériens, parmi ceux prospectés par le bras droit de Moumouh, Fodil Dob. Il est certain que le recrutement de l’ASMO sera clôturé dans les cas où ces deux joueurs, un défenseur axial et un attaquant de pointe donneraient satisfaction. Ali B.

Quel avenir pour Belatoui ?

Il est un fait que la réunion du conseil d’administration du Mouloudia d’Oran, tenue avant-hier soir à l’hôtel Meridien, a mis les choses au clair entre le président Belhadj Ahmed et les autres membres du conseil qui ne veulent plus n’être que des faire-valoir.

décidé d’indemniser Belatoui, lequel quitte l’ouest du pays pour la première fois de sa carrière de joueur et d’entraîneur : il vient de prendre la direction de Boussaâda où il sera l’entraîneur du Amal local qui évolue en deuxième Ligue.

LE RECRUTEMENT ÉTUDIÉ

U

n proche d’un membre nous a avoué que « les membres du conseil se sont sentis comme des employés face aux agissements personnels de leur patron. Or, ils se considèrent comme des partenaires, étant actionnaires eux aussi, surtout que Baba, qui est en train de recruter à droite et à gauche, sans leur consentement, ne le fait pas avec son argent personnel, mais avec celui du Mouloudia, car en fin de compte, tout l’argent qui sera utilisé, y compris peut-être son séjour au Sheraton d’Alger, sera comptabilisé au compte du Mouloudia. Le club sera redevable à Baba, comme il le fut à Djebbari et ces dettes, comme pour Djebbari, pourraient être transformées en actions. C’est pourquoi il est dans l’obligation d’en référer à ses partenaires du CA ».

D’IMPORTANTES DÉCISIONS PRISES

La question de l’entraîneur, pion aussi important que les joueurs, a pris un certain temps avant qu’il ne soit tranché. Trois noms étaient pressentis, celui de Cherif El Ouazzani, incontournable dans la

vie actuelle du MCO, et celui des deux Français qui ont déjà officié en Algérie, Cavalli avec l’équipe nationale et Alain Geiger. Belhadj Ahmed, sur conseils de son bras droit en matière de recrutement, le manager Raouf Zarabi, voulait avoir l’ancien patron de l’équipe nationale, avec lequel il a rendezvous aujourd’hui à Alger. Une façon de montrer aux supporters qu’il fait tout pour « remodeler » le MCO. Les autres membres du CA, sans Djebbari actuellement au Brésil sur invitation de la FAF, souhaitaient Cherif El Ouazzani, un technicien issu du Mouloudia, qui connait la maison et qui a une grande capacité de travail. Les derniers résultats de l’ancien demi de l’équipe nationale avec le RC Arba, ont été un argument de taille pour influencer le

patron du MCO. Mais le président en exercice a reporté le point relatif à la désignation d’un entraîneur au mardi.C’est en effet durant la soirée de cette journée, que se réunira le conseil d’administration pour entériner aussi bien le recrutement de l’entraîneur, que toutes les décisions afin de permettre à l’équipe de commencer à préparer la nouvelle saison. Le conseil a aussi traité du cas de l’entraîneur actuel, Omar Belatoui, qui a un contrat qui se termine en juin 2015. Baba et certains membres du CA, ont souhaité que ce technicien, qui a sauvé l’équipe de la relégation deux saisons de suite, n’avaient pas eu l’autorité indispensable pour faire face aux problèmes qu’a connu l’équipe la saison dernière. Finalement, le conseil a

Il est notoire que le président du Mouloudia n’a pas recruté de grands noms capables redonner un meilleur visage. Au temps de sa splendeur, le MCO ne recrutait pas plus de 2 à 3 joueurs par saison, ce qui avait donné une certaine stabilité à la formation pour lui permettre de jouer les premiers rôles. Belloumi et Bensaoula, une certaine saison, Djelly, l’arrière gauche de l’ASO, auparavant, Abdelhafid Tasfaout ensuite, Meçabih et enfin Daoud Bouabdallah. Depuis la fin des années 9O, avec l’avènement des managers officieux puis ceux officiels, c’est une moyenne de 16 recrutements par an qu’effectue le club oranais.

AOUEDJ ÉCHAPPE À BABA

Le président Belhadj avait pensé un moment à Sid Ahmed Aouedj, mis sur la liste des libérés par la JSK. Le fantasque joueur du milieu de terrain aurait même eu un contact avec un proche de Baba. Mais il semble que certains ont dissuadé le boss du Mouloudia de récupérer l’enfant de Mers El Kebir, pour le fait qu’il ait « abandonné » le MCO l’été dernier, malgré les sollicitations de l’ex président Djebbari. De son côté, il est certain que l’ex international olympique ne souhaite pas revivre les saisons difficiles de ses débuts dans le professionnalisme. Miloud Touadjine

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

MCO L’ORGANISATION

ADMINISTRATIVE ÉTAIT AUSSI À L’ORDRE DU JOUR

BENMIMOUN NOUVEAU MANAGER GÉNÉRAL

Garder Lahoussine en qualité de directeur général et Haddou Moulay comme manager, ont été aussi traités au cours de ce conseil. L’ancien arrière gauche de l’USMA était devenu indésirable en raison du travail improductif pour le MCO, qu’il avait à deux reprises sous la direction de Djebbari. Restait Habib Benmimoun, membre du conseil, ancien entraîneur du club et qui y avait déjà effectué cette fonction. C’est ce dernier qui a été choisi par ses pairs. « Habib est un élément qui connaît bien le MCO et le football en général. En plus, il est membre du conseil d’administration et de ce fait, va défendre les intérêts du club mieux que quiconque », nous a déclaré Hafid belabbès. Signalons que Benmimoun sera assisté par un autre ancien manager du MCO, Seddik Abdenour


16 Mobilis Ligue Une

MOB

LA

LES DEUX STAGES AURONT LIEU EN PLEIN RAMADHAN

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

NOUVELLE SAISON SE PRÉSENTE SOUS DE MEILLEURS AUSPICES

Les Crabes ont mis leur bleu de chauffe

Dans le programme donné par le coach Amrani, lors de la conférence de presse organisée après l’installation d’Amine Ghimouz comme DTS du club, il a été annoncé que le club effectuera deux stages de préparation, le premier aura lieu à Ain Témouchent et le deuxième à Tunis. Et bien, ces deux stages auront lieu durant la période du Ramadhan. Le premier vraisemblablement du 1er ou du 2 juillet jusqu’au 14 ou le 14 du même mois soit à Ain Témouchent, ou à Tipaza (Selon la disponibilité) et le deuxième tout juste après et ce sera entre le 17 et le 25 ou le 26 du même mois de juillet. C’est-à-dire que l’équipe retournera au pays avant la fête de l’Aid El Fitr.

SIX À HUIT MATCHES AMICAUX AU PROGRAMME Les Crabes auront donc entre six et huit semaines de travail au maximum. Durant ces semaines, le staff technique compte sur des matches amicaux, contre des équipes plus huppées et des adversaires de hauts calibres. Déjà, ce n’est pas par pur hasard s’il a souhaité que le deuxième stage de préparation se déroulera en Tunisie et plus exactement dans la capitale ou à Sousse, et ce pour permettre au groupe d’affronter des équipes de cette region de la capitale, qui jouent en ligue 1 et 2 Tunisienne. Quant au stage d’Ain Témouchent, il sera consacré pour une préparation physique intense, avec un ou deux matches amicaux, pour voir à l’œuvre les éléments nouveaux qui ont rejoint le club durant cette période d’intersaison 2014/2015. N. S.

C’est donc hier que les Vert et Noir de la Soummam avaient débuté la préparation d’intersaison, avec une première prise de contact entre les nouveaux et les anciens et entre le nouvel adjoint d’Amrani, Boussaâda Abdelouahab, qui était arrivé hier vers midi à Bejaia.

C

ette première séance de la saison sportive 2014/2015, devait être suivie par bon nombre de supporters venus des quatre coins de la vallée de la Soummam découvrir le Mouloudia de Bejaia, dans sa nouvelle version, surtout que comme on le sait bien, le club a vu un remaniement dans son ossature à hauteur de 45%

et pourra même atteindre les 60% d’ici quelques heures, voire quelques jours, puisque d’autres joueurs devaient rejoindre le groupe et compléter l’effectif déjà en place. Certes, le recrutement n’était pas aussi fameux, puisque cinq éléments sur les huit recrutés ne sont pas connus, mais ce sera avec le temps que tout le monde découvrira les qualités techniques de chaque nouvel élément venu donner un plus à l’équipe et faire oublier les joueurs qui étaient là les saisons précédentes et qui ne sont plus là, car ayant été libérés ou partis de leur propre gré. En tous les cas, c’est bien parti pour une nouvelle saison qui sera assurément chargée de par les challenges dont le club sera appelé à s’engager, mais surtout les objectifs qui auraient changé, à savoir jouer pour une place meilleure que celle de la saison écoulée où le club avait terminé à la 11ème place et aller loin en coupe, où pour rappel, le club a été éliminé aux 16èmes de finale de la saison écoulée.

TRAVAIL PHYSIQUE INTENSE

Pour toutes les équipes qui débutent la préparation d’intersaison, elles auront besoin d’au moins 45

DU BIQUOTIDIEN À PARTIR DE MERCREDI

Cela dit, les joueurs seraient soumis à du biquotidien à partir de ce mercredi. Une séance la matinée à partir de 08 h du matin, et une autre l’après-midi à partir de 18 h. Le staff technique se basera beaucoup plus sur le physique, avant de passer à d’autres aspects importants dans l’équipe.

jours, soient de six à huit semaines de travail, avant qu’elles ne soient prêtes pour le début de la compétition officielle. Comme chez nous, la première journée du championnat 2014/2015 aura lieu le 16 Août prochain, soit après le mois sacré du carême, les clubs doivent affûter leurs armes avec un travail qui consiste à bosser les trois aspects de l’équipe, entre autres physiques, technique et tactique et enfin faire du technico-tactique la dernière ligne droite. Au MOB aussi, ce sera le cas, et le nouveau préparateur physique, Abdelouahab Boussaâda appelé par Amrani pour le seconder, aura du pain sur la planche. En effet, un travail physique intense caractérisera les séances de ce début de la préparation d’intersaison 2014/2015. En effet, le nouveau préparateur physique aura à tracer un programme intense de telle sorte à permettre à tous les joueurs de trouver la forme et être prêts dans moins de deux mois d’intervalle.

LE MOIS DE RAMADHAN SERA TRÈS CHARGÉ

D’après les échos qui nous sont

parvenus du coach adjoint d’Amrani, le staff technique ne ménagera sur aucun effort pour mettre les joueurs dans de bonnes dispositions physiques et tactiques, surtout. A cet effet, un programme chargé est déjà élaboré dans ce sens afin que tous les joueurs soient mis dans le même pied d’égalité et où chacun aura la charge qui le convient en termes de résistance et ses capacités d’endurance. Cela dit, ce sera difficile de maintenir le rythme surtout que la plupart des séances d’avant le début de la compétition officielle se dérouleront durant le mois sacré du Ramadhan. Mais le staff technique va trouver certainement des solutions à même de permettre à tous les joueurs de travailler dans la sérénité. Il y’aura aussi l’aspect cohésion que le groupe doit travailler, surtout avec le remaniement de l’effectif qui est à un niveau assez considérable, et que le staff technique devra faire de l’amalgame entre anciens et nouveaux une priorité. Nous y reviendrons… Nassim. S.

UNE SEULE SÉANCE POUR HIER, AUJOURD’HUI ET DEMAIN

Puisqu’il s’agit de début de la préparation d’intersaison, le staff technique aura programmé une seule séance pour les journées d’hier, aujourd’hui (Lundi) et demain (Mardi). Des séances légères qui permettraient aux membres du staff technique de prodiguer aux joueurs des exercices de réveil musculaire. Il faut dire que les première séances doivent être légères, afin de ne pas brusquer l’état physique des joueurs, quoique les joueurs devaient suivre un programme spécifique chez eux durant la période de congé.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Mobilis Ligue Une 17

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

Zvunka élabore sa feuille de route

Il ne reste désormais que quelques heures avant que les Belouizdadis ne reprennent le chemin des entraînements, avec une équipe new look.

L

date fixée pour la reprise des entraînements, qui a été fixée, rappelons-le, à partir de 17h au niveau de la forêt de Bouchaoui. Zvunka, réputé pour ne jamais badiner avec la discipline, insiste sur la présence de tout le groupe dans cette première séance de l’intersaison.

RÉUNION DU STAFF TECHNIQUE AVANT LA REPRISE

Par Mohamed R.

es membres du staff technique, à savoir Zvunka, Yahi, Bourzag et Dikimèche, devront mettre une stratégie de travail afin de permettre à ce que la préparation se déroule comme il se doit et pour voir, enfin, l’équipe prête pour le début de la compétition. Et pour que cela se passe comme souhaitée, le staff technique insiste sur un point, qu’il juge important, à savoir celui lié à la communication. Zvunka veut mettre ses joueurs à l’aise, et cela afin de leur permettre de bien adopter sa politique de travail. Le coach français, voudra aussi installer une certaine concurrence afin de pousser chacun à se donner au maximum, et cela sera, donc, bénéfique pour l’équipe qui devra s’attendre à une saison très longue, avec comme objectif de permettre à l’équipe de retrouver son lustre d’antan. Tous les joueurs devront, donc, se donner au maximum, et cela afin de permettre à ce que la détermination soit conjuguée dans le bon sens pour porter, ensuite, l’équipe vers le haut de la marche, l’objectif dont tout le monde veut atteindre au Chabab. Le technicien français, qui découvre le championnat algérien pour la première fois, devra tester plusieurs variantes durant cette période de préparation, lui qui aime jouer la carte de la polyvalence. L’ambition, donc, de Zvunka et ses collaborateurs est de tout mettre en œuvre, afin de permettre à ce que l’équipe

puisse réaliser une saison à la hauteur des attentes et monter une équipe capable de jouer carrément pour le titre. Pour lui, le fait de disposer d’un amalgame entre des joueurs jeunes, et d’autres expérimentés, est une recette gagnante, puisque cela va donner plus d’homogénéité et d’efficacité à l’équipe. A vrai dire, et sans vouloir le montrer, Zvunka annonce déjà la couleur, et veut mettre ses joueurs devant leurs responsabilités. Pour lui, son équipe a les moyens, matériels et humains afin d’aspirer réaliser une grande saison, et permettre, ainsi donc, au club cher au président Malek de retrouver son

lustre d’antan. Mais comme il nous l’avait déjà déclaré lors de sa dernière conférence de presse, personne ne peut arriver à atteindre un objectif tout seul. Ceci, comme pour dire que celui qui détient le titre de Coupe de France en 2009 avec Guingamp insiste pour que tout le monde se mettre la main dans la main pour se frayer le chemin escompté.

LE COACH CE MARDI À ALGER

Ayant rejoint la France après avoir signé son contrat avec le Chabab, pour une durée d’une année, l’entraîneur Victor Zvunka est attendu ce mardi à Alger, soit la veille de

LA PISTE GASMI ABANDONNÉE Voyant que le joueur demandait cher, la direction du Chabab aurait, selon nos sources, mis une croix sur la piste du désormais exattaquant de l’USMA, Ahmed Gasmi. Ce dernier, approché par un proche du club, était chaud à l’idée d’endosser le maillot rouge et blanc, avant que sa piste ne tombe à l’eau, après avoir constaté du côté des dirigeants que le salaire du joueur dépasse les 150 millions, soit le seuil qu’ils avaient fixé pour le recrutement. Il faut dire, donc, que cette piste de l’attaquant de pointe est toujours un casse-tête pour les Belouizdadis, ce qui a poussé certains à dire que la direction a fauté en signifiant la libération à Dahmane, alors que l’équipe n’a encore pas assuré son remplaçant. M. R.

En attendant l’arrivée du coach Victor Zvunka en Algérie et la reprise des entraînements, prévue au préalable pour mercredi prochain, les membres du staff technique devront se réunir dans les heures à venir. Cela servira, ainsi, de mettre en place les grandes lignes du travail et de la préparation. Initiés par Zvunka, ce conclave devra aussi servir pour définir la tâche de chacun des membres, pour qu’il n’y ait aucun conflit durant les jours à suivre. Ce qu’il faut dire, c’est que lors de leurs premières rencontres, à Alger, les quatre membres du staff technique, Zvunka, Yahi, Bourzag et Dikimèche affichaient une parfaite entente.

L’INVITATION ADRESSÉE À L’ATTAQUANT SUISSOCAMEROUNAIS

Comme rapporté auparavant par nos soins, le choix de Zvunka pour la pointe de l’attaque, serait porté sur un attaquant suisse, d’origine camerounaise, dont le nom n’a pas été dévoilé par la direction. Dans l’après-midi d’avant-hier, le président Malek a envoyé une invitation au joueur en question, afin qu’il entame les procédures nécessaires pour l’obtention de son visa. Selon les informations en notre possession, il est fort probable qu’il signe sans passer par des essais. M. R.

CRB

TIZA FILE VERS L’ASMO

Le latéral gauche du Chabab, Amine Tiza, pourrait débarquer dans l’oust du pays, plus précisément au niveau du nouveau promu, l’ASMO. Selon les informations en notre possession, le joueur en question aurait tout conclu avec les responsables asémistes, et attend juste de recevoir sa lettre de libération de la part des responsables du Chabab pour s’engager avec à la bande à Kamel Mouassa.

MAÂMERI RECONTACTÉ ?

Alors qu’on le donnait signataire dans son club formateur, le WA Boufarik, voilà que des indiscrétions reparlent, du côté du Chabab, de la piste de Karim Maâmeri. Ce dernier, selon les mêmes sources, aurait été approché par un membre influent au sein du club, pour lui faire part de son désir de le voir prendre la dernière licence qui reste, parmi les 25 autorisées. Ce qui est sûre, c’est que cette piste ne fait pas l’unanimité au sein du club, d’autant que l’équipe renferme déjà deux arrière latéraux droits, en l’occurrence le jeune Mechti, ainsi que la nouvelle recrue du RCA, Nemdil. M. R.

Reprise des entraînements jeudi RCA

Comme c'était prévu, la reprise des entrainements aura lieu ce jeudi au stade Ismail Makhouf, à partir de dix huit heures.

accord commun, de programmer une assemblée générale, au début de la semaine prochaine. En plus des bilans moral et financier, un appel sera lancé aux industriels de la ville pour venir en aide au RCA. Les supporters souhaitent que cette fois les hommes d'affaires et autres, doivent apporter une aide précieuse à leur équipe, vu que c'est la seule formation qui représente la Mitidja au palier supérieur.

Par Mohamed R.

P

our ce premier entrainement d'inter-saison, le vieux stade de l'Arba accueillera certainement du monde. Les supporters qui attendaient depuis plus d'un mois pour découvrir les nouvelles recrues, seront présents en force. Ils auront l'occasion de les voir de plus prés et pourront discuter avec et même prendre des photos souvenirs. Au mois de Ramadhan, les entrainements débuteront juste aprés la priére de Tarawih.

GUECHI APPROCHÉ

Le défenseur du CABatna, Guechi, a été approché derniérement par un

UN RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERA INSTAURÉ

dirigeant arbéen, pour lui montrer l'intêret de son équipe qui veut l'engager. On estime que le Batnéen est intéressé de tenter une aventure avec Ezzerga, mais reste à savoir si son club employeur lui facilitera la tâche pour changer d'air. Il faut attendre les prochaines journées

pour connaitre si cet excellent élément rejoindrait les Bleu et Blanc.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PRÉVUE EN DÉBUT DE SEMAINE

Les dirigeants ont décidé, d'un

La direction est entrain de préparer un règlement intérieur, dont une copie sera remise à chaque joueur. Tout sera mentionné sur le document qui doit être respecté ( retard aux entrainements , absences sans autorisation et tout ce qui s'en suit). Les fautifs seront séverement sanctionnés par des ponctions sur salaire , et même le renvoi définitif. M. R.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

UN ATTAQUANT BENINOIS DANS LE VISEUR

Un proche de la formation du RCA a recommandé un jeune attaquant Beninois à la direction du club, il leur a fait savoir que cet élément remplit toutes les conditions requises, en ayant un bon gabarit, rapide et doté de tirs puissants. On laisse entendre qu'une invitation sera envoyée à ce joueur en question, dans les tout prochains jours, pour passer des tests car le staff technique ne va pas s'aventurer à lui signer de contrat sans l'avoir vu à l'oeuvre. M. R.


18 Mobilis Ligue Deux

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

JSMB La démission du bureau du CSA

entérinée

LES SUPPORTERS SOULAGÉS

Après l’annonce de la démission des membres du Club sportif amateur, les nombreux fans qui se trouvaient au parking du stade de l’Unité Maghrébine n’ont pas caché leur soulagement en apprenant que les membres de l’AG ont accepté à l’unanimité la démission du président du CSA, en l’occurrence Hafid Tiab, et son bureau étant donné que cela permettra d’élire un nouveau bureau qui sera en mesure de s’imposer au sein du CA et de mener le club à bon port.

LES JOUEURS ATTENDENT LEUR ARGENT

Sur un autre volet, la majorité des joueurs que nous avons interrogés ont tenu à afficher leur inquiétude quant à la situation catastrophique que traverse le club actuellement, notamment les cadres de l’équipe qui ne savent plus à quel sain se vouer. Mieux encore, ils attendent toujours la régularisation de leur situation financière avec plusieurs salaires impayés. Si certains avaient préféré changer d’air et aller opter pour certains clubs qui ont sollicité leurs services, il n’en demeure pas moins que certains d’entre eux attendent toujours de voir encore plus clair avec la prochaine AGE cruciale quant à l’avenir du club. S.A.S.

Comme il fallait s’y attendre, c’est dans l’après-midi de samedi dernier que l’Assemblée générale ordinaire du CSA/JSMB s’est tenue au salon d’honneur du complexe de l’Unité Maghrébine après avoir été reportée à deux reprises pour diverses raisons.

D

’ailleurs, les membres de CSA se sont retrouvés dans l’obligation de tenir cette AGO après le forcing exercé par les supporters qui ont tenu un sit-in devant le siège de la wilaya récemment, pour exiger la tenue de cette AGO et le départ des membres du CSA. Chose faite, puisque c’est sur l’insistance du premier responsable de la wilaya de Béjaia, en l’occurrence Hamou Ahmed Touhami, qui a reçu une délégation des supporters et qui a exigé la tenue de cette AGO afin d’éclaircir les choses à propos de l’avenir du club.

LE VŒU DES SUPPORTERS EXHAUCÉ

Ainsi, en présence de plusieurs membres de l’Assemblée générale de la JSMB mais aussi des supporters qui sont décidés à aller jusqu’au bout de leurs revendications pour pousser les membres du club sportif amateur vers la porte de sortie, la démission de ces derniers a été acceptée à l’unanimité par les membres présents après que le président du CSA, en l’occurrence Hafid Tiab, a rédigé une démission écrite sur demande du représentant de la DJS. Ayant déjà informé les

instances concernées à propos de leur démission, les membres de l’AG ont entériné le départ des membres du CSA à l’unanimité et répondent ainsi favorablement au vœu des nombreux fans qui n’ont pas lâché en décidant de pousser les membres de club amateur vers la démission après que le club a payé les frais d’une saison catastrophique avec une relégation en Ligue 2.

INSTALLATION D’UNE COMMISSION POUR LE RECUEIL DES CANDIDATURES

Après que les membres de l’AG ont accepté la démission du CSA, à sa

tête le président Hafid Tiab, il a été décidé d’installer une commission pour le recueil des candidatures en prévision de l’Assemblée générale élective qui aura lieu samedi prochain au salon d’honneur du complexe de l’Unité Maghrébine. Cette commission composée de cinq personnes aura la tâche de préparer l’AG élective pour élire un nouveau bureau du CSA, qui aura la mission de préparer l’équipe pour la saison prochaine surtout que le club accuse un grand retard en matière de préparation.

LE PRÉSIDENT TIAB DANS L’EMBARRAS

Néanmoins, alors que la JSMB a été gérée jusque-là par le conseil d’administration, voilà que le président Boualem Tiab se retrouve déjà dans l’embarras dans la mesure où il aura la tâche de gérer le club actuellement et de préparer la saison prochaine. De ce fait, après le retrait des membres du CSA, le président du conseil d’administration se retrouve devant la réalité du terrain où il doit impérativement préparer la nouvelle saison avec l’opération de recrutement, où le club accuse un grand retard. S.A.S.

DÉJÀ DEUX CANDIDATS POUR LA PRÉSIDENCE DU CSA

Après que les membres de l’AG de la JSMB ont officialisé la démission du président Hafid Tiab et de son bureau, et l’installation de la commission de recueil des candidatures, deux personnes ont déposé leurs dossiers pour la présidence de cette structure. Il s’agit de Djamal Bouchetta et Fayçal Alloui, qui ont présenté leurs candidatures, en attendant d’autres personnes probablement au cours de la semaine pour l’AG élective qui aura lieu samedi prochain au même lieu et à la même heure.

LE CLUB N’A PAS DE TEMPS À PERDRE

Après la démission des membres du CSA et en attendant la désignation d’un nouveau président dans les prochains jours, la JSM Béjaïa n’aura pas de temps à perdre étant donné que le temps presse et que les dirigeants doivent accélérer les démarches pour rattraper le retard. De ce fait, il est impératif que les membres de l’AG procèdent à l’élection d’un nouveau président pour débloquer la situation.

USMB Les Blidéens dans l'expectative

En cette période mouvementée que vit le club, dans les milieux sportifs blidéens, les discussions n’évoquent que cette situation et les solutions à même d’éviter à l’USMB de sombrer complètement.

C

oncernant les anciens joueurs de l'USMB, à savoir les Zouani, Zane, Khezrouni et autre Bacha, ces derniers clament leur attachement pour leur club, disant qu'ils sont intéressés par la direction de l'USMB. Ils sont en train de s'organiser et sont décidés à ne pas laisser tomber leur club, qui vit des moments difficiles en cette période. Tout ce qui a bruité dans la rue blidéenne, n'était que des affabulations colportées par-ci par-là,

DOUIDÈNE PROPOSÉ AUX COMMANDES DU CLUB

touchant le groupe des anciens joueurs, dont Khezrouni Mohamed et Bacha Mohamed, qui ont été approchés pour en savoir plus sur leur probable installation dans l'administration du club.

MISE AU POINT DE KHAZROUNI ET BACHA

Les deux anciens joueurs blidéens, en l'occurrence Khezrouni et Bacha, ont nié catégoriquement leurs intentions d'intégrer la direction du club. Ils ont déclaré ne pas pouvoir supporter ce lourd fardeau, n'ayant pas la consistance financière appropriée et suffisamment aisée, pour faire face aux charges engendrées par le club, tout au long d'une saison. Ces vieilles gloires qui sont vraiment attachés aux couleurs du club, sont écœurés par cette léthargie que vit leur club mais tiennent à démentir tous ces ragots. «Les gens avancent n'importe quoi, jamais l'idée ne m'a effleuré l'esprit d'être parmi les

investisseurs de la SSPA/USMB, mes moyens financiers ne me permettent pas une pareille aventure. A l'instar de mes camarades (anciens joueurs ), j'apporterai ma contribution aux côtés des supporters et je sensibiliserai les

industriels pour soutenir le club financièrement et, dans un autre registre, je mettrais mes connaissances dans le domaine technique au profit du club, dans la mesure où il en aura besoin», nous dira Mohamed Khezrouni.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Selon une source crédible, proche du groupe des entrepreneurs et industriels de la région de Blida, il s'avère que ces derniers ne sont pas restés les bras croisés, suite à la crise que traverse le club blidéen. Depuis le retrait de Mohamed Zaïm de la présidence du club, ce dernier est livré à lui-même. La sonnette d'alarme est tirée, pour éviter au club de sombrer complètement. Le groupe du CEIMI songe à désigner Douidène Mohamed à la tête de la société sportive par actions de l'USMB, ce dernier a même reçu des garanties des opérateurs économiques tels Zraimi, Mateseki, Zahaf et autre Djeguaguen, d'y investir. Cependant, le patron de l'établissement hôtelier «El Ansar» a demandé un temps de reflexion, pour prendre une décision. T. A.


Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE BISKRA DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS

Avis d’attribution provisoire de convention DTP / NIF : 408015000007086 Entreprise NIF : 099934046233580

CABBA

Publicité

Mobilis Ligue Deux 19

Le plan de sauvetage du Ahly

Conformément à l’article 49 alinéa 02 du decret presidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 portant reglementation des marchés publics modifié et completé. La direction des travaux publics de la wilaya de Biskra informe que la convention « lot N°01 : Climatisation du siège DTP ». dans le cadre de l’operation : « ETUDE ET RÉALISATION ET EQUIPEMENT SIEGE DTP ET LOGEMENT DE FONCTION » Objet de l’appel d’offre paru dans le journal « El-Youm et Maracana » le : 25/02/2014 à été attribué provisoirement à l’entreprise SARL UPAC ELECTRONICSBORDJ BOU Arréridj pour un montant en TTC de : 3 553 400, 00 DA et un délai de Quinze (15) jours Note Technique

Lots n°01

65

Entreprise

SARL UPAC ELECTRONICS

MONTANT (DA)

Délai

en TTC

3 533 400.00

15 jours

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014 - ANEP N°129 774 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS WILAYA DE M’SILA DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS

MISE EN DEMEURE 02 Suite à l’apparition du la première mise en demeure dans les quotidiens nationaux Le Temps et El Hayet El Arabia en date du 17/05/2014, l’entreprise algérienne des travaux Routiers et hydraulique EATRH «Marbout Bachir» sise à 22 Rue Mohamed Boubzari - Jijel, titulaire du marché N°06/2013 du 12/03/2013 et visé par le comité de wilaya des marchés publics sous le numéro 33 en date du 30/01/2013, relatif aux travaux de : Renforcement de la RN 45 entre M’sila et carrefour Bir Souid (RN40/RN45) sur 15 km Lot : Réalisation séparateur simple paroi en béton légèrement armé est mise en demeure pour la deuxième fois de reprendre les travaux et de renforcer le chantier par les moyens matériels et humains, sous huitaine, à partir de la première parution de cet avis dans la presse nationale. Faute de quoi, une résiliation à tort exclusif sera prononcée à l’encontre de l’entreprise, conformément à la réglementation en vigueur. Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014 - ANEP N°130 233

Le CABBA se trouve dans l’impasse, à l’heure où son équipe, n’a jamais, autant, semblé en crise depuis près de 10 ans. Pourtant, les spécialistes ont un plan pour parvenir à reconstruire le club.

C

omment parvenir à reconstruire et repanser une équipe dans la difficulté, sans la possibilité de recruter ? Voilà tout le casse-tête qui s’offre aux prochains dirigeants du club. A l’heure où les Bordjiens n’ont jamais semblé autant dans la tourmente après leur relégation, pour la deuxième fois, en L2, le nouveau boss Bordjien doit vite trouver des solutions pour éviter un autre naufrage, la saison prochaine.Certains connaisseurs du football bordjien avancent un plan simple en cinq points, qui pourrait permettre de redresser le club :

1. AVOIR UNE DIRECTION BIEN EN PLACE

Le problème majeur du CABBA pour la saison prochaine, est bien évidemment son interdiction de recrutement jusqu’à la fin de la saison 2014-2015. Une sanction qui pourrait être appliquée dès que le club commence à se former. Plusieurs joueurs, une dizaine, selon nos informations, ont déposé des recours auprès de la ligue pour réclamer leurs salaires, et s’ils ne seront pas payés, le club ne pourra pas recruter. Dans ce cas, le CABBA devra faire preuve de roublardise et éplucher le rapport pour y trouver une faille et s’y engouffrer. Une faille qui pourrait se trouver dans le recrutement rapide sans plus attendre avant que la sanction ne tombe. Mais pour agir, il faut constituer une direction et surtout un président. L’intervention du wali est nécessaire dans le cas de l’équipe Bordjienne. Imposer une personnalité charismatique et qui sait gérer un club de L2. Une personne respectée, aimée, crainte et servie par tout le milieu sportif.

2. RÉGLER LE PROBLÈME FINANCIER

Le club est miné par des dettes qui apparaissent à chaque instant et les ressources se minimisent au maximum. Trop de dépenses et une gestion opaque. Les dirigeants doivent trouver un bon gestionnaire et des

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

sponsors pour régler définitivement ce problème qui revient à chaque saison. Revoir aussi toute la comptabilité et faire une étude du budget.

3. TROUVER UN NOUVEL ENTRAÎNEUR

L’objectif est simple pour le prochain président, il s’agit tout simplement de trouver le nouvel entraîneur. La question se pose alors quant au profil du futur entraîneur Bordjien. Trois propositions s’opposent: certains souhaitent un coach dont la philosophie se rapproche de celle de la L2, c’est-à-dire un entraîneur Bordjien. Le nom de Zohir Benâaniba apparait alors en tête. Mais en face, certains avancent la nécessité d’avoir un entraîneur plus médiatique et charismatique, à l’image de Rachid Belhout ou un autre de la L1. Le troisième choix, avec peu d’adeptes, est celui d’un entraîneur étranger. Entre choisir la continuité et la nouveauté, c’est peut-être là que se jouera l’avenir du CABBA.

4. REVOIR TOUT L’EFFECTIF

Bien sûr, nous sommes toujours dans la perspective où l’interdiction de recruter du CABBA ne serait pas prononcée ou que le club Bordjien aurait trouvé une parade. Quoi qu’il en soit, et même si l’interdiction est imposée, le Ahly doit déjà se projeter sur l’avenir et dresser une liste des joueurs nécessaires pour rebâtir une équipe compétitive. Tout devrait s’organiser, une nouvelle fois, autour des anciens joueurs. C’est donc tout le 11 de départ du CABBA qui pourrait être considérablement rajeuni.

5. DU MÉNAGE DANS LES VESTIAIRES.

Bien évidemment, si le CABBA cherche à se reconstruire un 11 de départ, c’est parceque l’actuel n’offre pas satisfaction. Cet été risque donc d’être le grand ménage dans le vestiaire Bordjien où plusieurs gros cadres pourraient faire rapidement leurs valises. De quoi laisser le champ libre aux nouveaux arrivants et aux jeunes espoirs de jouer en L2. Si les Bordjiens veulent tourner rapidement la page de cette saison d’ores et déjà ratée, ils vont devoir compter sur un coup de pouce du destin et des autorités car le chantier qu’ils s’apprêtent à débuter, pourrait vite s’apparenter à un chemin plein d’embuches. Imad B.


20 Division Amateurs

RCK

MADOUR DE RETOUR

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

ALORS QUE SID ET MADOUR SONT DE RETOUR

Baha en contacts avancés avec trois joueurs de Ligue 1

Aussitôt assuré de rester à la tête du RCK, le président koubéen, Samir Beha, a commencé l’opération recrutement pour préparer la saison prochaine. Le défenseur central Madour qui avait signé dans un premier temps avec l’USM Blida est finalement revenu à son ancien club le RCK. En effet, le président Beha a su trouver les mots justes pour convaincre son poulain de revenir au RCK. Ce dernier a préféré finalement renouveler pour un autre bail avec son club de toujours. Reste maintenant à savoir qu’elle sera la réaction des responsables du club Blidéens quat au dénouement de cette affaire. S.D

SAM BERAMLA RELANCÉ

La piste du milieu défensif du RC Relizane, Beramla, qui a fait toutes ses classes au Mouloudia d’Oran, a été de nouveau relancée par le président Mokhtari qui a décidé en fin de compte d’enrôler le joueur pour étoffer le milieu de terrain. En effet, le boss samiste veut à tout prix monter une équipe conquérante pour contenter le public et l'inciter à venir en masse lors de la saison prochaine. Une saison qui sera sans aucun doute très disputée avec la relégation de l'ES Mostaganem, sans oublier les grosses cylindrées de ce palier qui ont souvent joué les premiers rôles, à l'image de l'OM Arzew, la JSM Tiaret, l'USM Remchi et le RCB Oued Rhiou. AOUN LAID Boualem

E

n effet, Beha nous a révélé être en contacts avancés avec trois anciens joueurs du Raed qui évoluent à la Ligue 1 Mobilis; « Etant donné que je vais rester au RCK, dans la mesure où personne ne s’est présenté pour prendre la direction du club, je dois faire le nécessaire pour mettre en place une équipe compacte et solide qui saura relever le défi la saison prochaine et et capable surtout de réaliser l’accession. A cet effet, je vous annonce officiellement que Brahim Sid est de retour au club, après une expérience avec l’ASO Chlef. Pour ce qui est de

Madour, qui avait signé un précontrat à Blida, on l’a convaincu de revenir pour aider le club la saison prochaine. Il a été convaincu par mon discours et il sera avec nous dans les jours à venir », souligne Beha, avant d’ajouter :« Vous savez, je suis un enfant de Kouba, et ça me fait mal de voir le club dans cette division. Donc, je vais faire l’impossible pour redorer le blason du RCK. Je vais tenter de faire revenir les enfants du club. Des joueurs d’expérience qui vont apporter une plus-value à l’équipe. Déjà je suis en contact avec trois anciens joueurs de Kouba qui évoluent en Ligue 1. Si Dieu le veut, ils seront avec nous pour aider le club à accéder. Ce sont des enfants de Kouba qui aiment le RCK, et ça leur fait mal de voir un tel club se retrouve dans une situation pareille ». En outre, s’agissant de l’identité du nouvel entraîneur

de Kouba, appelé à succéder à M. Benlaredj, Samir Beha nous a affirmé : «;Nous n’avons pas réussi à trouver un terrain d’entente avec Boudjaaran. Les négociations ont été interrompues lorsqu’on a évoqué le côté financier. Mais je ne perds pas espoir de le faire venir à Kouba. Au cas échéant, on relancera la piste Boufennara qui est toujours d’actualité », espère-t-il. Par ailleurs, le président du RCK lance un appel à tous les Koubéens à s’unir et à mettre la main dans la main pour redorer le blason de ce prestigieux club. « Je lance un appel à tous les amoureux du club de mettre la main dans la main pour aider le club à se sortir de cette situation délicate. Il faut mettre de côté les conflits personnels et penser beaucoup plus à l’avenir du club », lance le président koubéen. Sofiane D.

Vers L’opération recrutement l’élargissement du bureau entamée exécutif

Les dirigeants samistes ont commencé l'opération recrutement dans la plus grande discrétion, même si on a pu avoir quelques noms de joueurs contactés. Les responsables du club phare de la ville des Oranges, à leur tête Mokhtari Hachemi, veulent procéder lentement mais sûrement afin de constituer une équipe performante et compétitive lors du prochain Championnat national amateurs. Certes, on a commencé l'opération recrutement et on a établi des contacts avec pas mal de joueurs. «Mais je n’en dirai pas plus tant qu'il n'y a rien d'officiel, dira le présient Mokhtari. D'ici la semaine prochaine quand les con-

tacts seront officialisés, je vous donnerai avec plaisir la liste des joueurs recrutés». Par ailleurs, on vient d'apprendre d'une source bien informée que les dirigeants samistes ont pu convaincre l'ex-entraîneur du SCMO, en l’occurrence Laoufi Salem, de driver l'équipe orange en prévision de la saison 2014/2015. Les bons résultats enregistrés par le technicien avec le SCMO ont plaidé en sa faveur. La même source indique également que la reprise des entraînements qui était dans un premier temps fixée pour le 22 juin aurait été reportée au 1er juillet, soit le troisième jour du mois sacré... A.L.B.

Après bon nombre de consultations menées avec des personnalités de la ville de Sidi Thameur, le président Méguireche Azzouz compte élargir son bureau pour une meilleure représentation. A en croire certaines sources qui connaissent le monde du foot, les personnes contactées auraient donné leur accord. En contrepartie, le club devra jouer les premiers rôles la saison prochaine. Tout donc semble baigner, toutes les conditions adéquates étant réunies pour aller loin.

LE POSTE DE SECRETAIRE GÉNÉRAL, UNE ÉNIGME

Jusqu'à présent, le patron des Verts n’a pas trouvé de successeur potentiel. Cela risque de compromettre la préparation des dossiers des contrats, etc. Ce poste, rappelons-le, était occupé par le nouveau président durant plus de 25 années sans interruption. Pour l’amour du sport le plus populaire au monde, recherchons un secrétaire général pour le club, S.V.P !

UN «KING» POUR L’ÉQUIPE

Dans les annales du football à Bou Saâda, jamais un «King» n’a été recruté durant la création de toutes les équipes qui se sont succédé. Cette idée est l’œuvre du nouveau coach Belatoui Omar qui insiste sur la nécessité de la présence d’un «Toubib» au sein du club. Selon lui, cette acquisition sera un gros atout pour les joueurs. Belatoui compte rallier la cité du «Soleil et du Bonheur» aujourd’hui. L.D.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

ABS DÉPARTS ET RECRUTEMENTS

L’ex-joueur du RC Kouba Si Tahar qui était sur les tablettes du président n’a pas réussi à se mettre d’accord avec ce dernier puisqu’il a décliné l'offre du club. Ainsi il ne porteras pas les couleurs des Verts. Dommage ! Par ailleurs, le milieu de terrain Kebaili du MC Saida a officiellement paraphé son contrat avec l’ABS, surtout que ce dernier est libre de tout engagement. De source digne de foi, le défenseur du MOC Lemaïci fera partie de l’effectif d’El Amal où il complétera la charnière centrale avec ses nouveaux coéquipiers Bouffa, Kheroubi et Cherfaoui. Le stoppeur de charme Boukerche du MOC sera également bousaâdi cette saison, lui qui a déjà endossé le maillot vert durant la saison 2012/2013. Pour conclure, notons que le nouvel entraineur Belatoui Omar animera aujourd’hui une conférence de presse devant les différents médias de la wilaya. Nous y reviendrons longuement dans nos prochaines éditions. Lograda Djillani


Publicité

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

21

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE BATNA DIRECTION DE LA CULTURE

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT N°05/14 Un avis d’appel d’offres national restreint est lancé en vue de réaliser les travaux de réhabilitation de la maison de la culture de Batna : Opération : Extension et réhabilitation de la maison de la culture de Batna Lot : Réhabilitation de la maison de la culture de Batna Les entreprises qualifiées en BÂTIMENT activité principale de catégorie deux (04) et plus intéressées, peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de la Culture de la wilaya de Batna, sise au Pôle Sportif et Culturel K’chida Batna, Tél : 033 86 66 66. Le soumissionnaire préparera trois (03) enveloppes, la première enveloppe L1 est destinée à l’offre Technique. La deuxième enveloppe L2 est destinée à l’offre Financière. La troisième enveloppe L contiendra les deux enveloppes L1 et L2 sur lesquelles il sera porté respectivement les mentions «OFFRE TECHNIQUE» et «OFFRE FINANCIÈRE» avec l’identification et l’adresse du soumissionnaire. L’enveloppe extérieure anonyme ne devra comporter que la mention : «A NE PAS OUVRIR - APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT» Opération : Extension et réhabilitation de la maison de la culture de Batna Lot : Réhabilitation de la maison de la culture de Batna L’enveloppe L sous pli cacheté sera adressée à Monsieur le Directeur de la Culture de la wilaya de Batna, Pôle Sportif et Culturel K’chida Batna. Le dossier de soumission doit être accompagné des pièces réglementaires :

Offre technique : 1- La déclaration à souscrire dûment signée et établie selon le modèle du cahier des charges, 2- La déclaration de probité, 3- L’instruction aux soumissionnaires signée avec la mention (lu et approuvé) portant sa paraphe sur chaque page, 4- Les états de renseignement selon le modèle remis dans le cahier des charges comprenant le CPC, le CPT et le CPS signé par le soumissionnaire, 5- Copie légalisée du registre de commerce du soumissionnaire. L’activité inscrite sur le registre de commerce doit correspondre aux travaux demandés. (Légalisation doit être auprès du CNRC du lieu d’inscription), 6- Numéro d’identification fiscale (NIF) en copie légalisée, 7- Copie légalisée du certificat de qualification et de classification du soumissionnaire (en cours de validité), 8- L’extrait du casier judiciaire du signataire de la soumission pour la personne physique ou le directeur gérant lorsqu’il s’agit de société (copie originale), 9- Copie originale de l’extrait de rôle ou photocopie légalisée apuré ou avec échéancier de paiement (en cours de validité). Portant la mention NON INSCRIT AU FICHIER NATIONAL DES FRAUDEURS. 10- Copie légalisée des attestations de mise à jour CNAS, CASNOS, 11- L’attestation de mise à jour CACOBATPH en copie originale (en cours de validité), 12- Copie légalisée attestation des références professionnelles du soumissionnaire (attestation de bonne exécution), 13- Copie certifiée conforme des bilans financiers des années 2011-2012-2013 ou attestation chiffre d’affaires délivrées par les impôts,

14- Copie légalisée du statut de l’entreprise et modificatifs (éventuels), 15- Liste des moyens humains d’encadrement à mobiliser pour le projet appuyée par copie légalisée de la CNASAT ou DAS + Diplôme, 16- Liste des moyens matériels à plus une copie certifiée conforme des cartes grises, 17- Délai de réalisation dûment justifié par un planning soigneusement établi, 18- Copie légalisée du certificat de dépôt des comptes sociaux (pour l’ensemble des personnes morales), 19- Cahier des clauses administratives générales. Offre financière : 1- Lettre de soumission dûment signée et établie selon modèle du cahier des charges, 2- Le bordereau des prix unitaires dûment rempli et signé par le soumissionnaire, 3- Le devis quantitatif et estimatif dûment rempli et signé par le soumissionnaire. Les soumissionnaires doivent déposer leur offre le 15ème jour à partir de la première parution de l’avis d’appel d’offre sur les quotidiens nationaux ou le BOMOP à 09h30. L’ouverture des plis des offres techniques et financières se fera le jour même correspondant à la date de dépôt des offres, en séance publique à 10h00 au siège de la Direction de la Culture de la wilaya de Batna, sise au Pôle Sportif et Culturel K’chida Batna et en présence des soumissionnaires désireux d’y assister. Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant. Toute offre parvenue en retard ou non conforme à la réglementation ne sera pas prise en considération. La durée de validité des offres fixée à 105 jours.

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014 - ANEP N°130 145 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D’AIN DEFLA DAIRA DE BATHIA COMMUNE DE BATHIA NIF : 098444319080311

AVIS D’APPEL D’OFFRE NATIONAL RESTREINT N°03/2014 La commune de BATHIA représentée par le Président de l’Assemblée Populaire lance un avis d’appel d’offre national restreint pour la réalisation de l’opération suivante : 01 : Amèrement de la route relie entre Bathia et Sidi Khaled à distance 2.5 km Les entreprises qualifiées spécialisées dans le domaine des travaux publics comme activité principale de quatrième (04) degré et plus et intéressées par le présent avis d’appel d’offres peuvent retirer les cahiers des charges de l’opération auprès de la commune de BATHIA (service d’équipement et travaux neufs) contre paiement de la somme de 1.500.00 DA. Et déposer leurs offres au niveau de la commune dans un délai ne dépassant pas vingt et un (21) jours à partir de la date de la première parution du présent avis dans la presse nationale, ou BOMOP sous enveloppe principale scellée anonyme, portant la mention suivante : A Monsieur le Président d’APC de la commune de BATHIA - Wilaya d’Ain Defla (OFFRE NATIONAL RESTREINT N°03/2014 - A NE PAS OUVRIR) Pour réalisation de l’opération : …………………………… Cette enveloppe principale abritera deux autres enveloppes scellées, qui contiennent conformément aux dispositions de l’article 07 de l’instruction aux soumissionnaires : - L’enveloppe «Offre technique» : - La déclaration à souscrire, - La déclaration de probité, - Références professionnelles (attestations de bonnes exécutions), - Statut de l’entreprise, - Une copie de registre du commerce, - Une copie des bilans fiscaux des trois (03) dernières années (2010-2011-2012), - Une copie de l’extrait de rôles, - Une copie des attestations de mise à jour «CNAS, CASNOS, CACOBATPH» en cours de validité, - Une copie du casier judiciaire du soumissionnaire, - Une copie de l’attestation du dépôt légal des comptes sociaux pour les sociétés commerciales dotées de la personnalité morale de droit algérien, - Une copie du certificat de qualification et de classification professionnelles de l’entreprise, - Une copie de la carte d’immatriculation fiscale, - La liste des moyens humains, - La liste des moyens matériels accompagnée des pièces justificatives, - Le planning de réalisation, - Une copie des références bancaires, - Une copie de cahier des charges. - L’enveloppe «Offre financière» : - La lettre de soumission, - Le bordereau des prix unitaires, - Le devis quantitatif et estimatif. N.B. : Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant cent onze (111) jours à compter de la date de la première parution du présent avis dans la presse nationale, ou BOMOP, à (14H00). L’ouverture des plis aura lieu en séance publique au siège de l’APC à 14H30 du dernier jour de dépôt des offres. Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu’au jour ouvrable suivant. Par conséquent, les soumissionnaires sont invités à y assister.

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014 - ANEP N°130 221

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE BORDJ BOU ARRERIDJ DAIRA DE DJAAFRA COMMUNE DE DJAAFRA N° fiscal : 098434155068807

Avis d’appel d’offres national restreinte N°02/2014 Le président de l’APC de la commune de Djaafra lance un avis d’appel d’offres national pour l’exécution des travaux : Renforcement route reliant Chekbou-Ouchanen Seghira. Les soumissionnaires intéressés par le présent avis, qualifiés dans le domaine (Travaux publics) catégorie (03) et plus, peuvent retirer le dossier d’appel d’offres au niveau du siège de la commune de Djaafra contre paiement de la somme de 2.000.00 DA. Les offres doivent être déposées auprès de la commune de Djaafra à l’adresse indiquée cidessus dans deux (02) enveloppes fermées comprenant l’une offre technique et l’autre offre financière, l’enveloppe extérieure doit être anonyme ne porte que la mention : Avis d’appel d’offres national restreinte portant : ……… Nom du projet ………… A NE PAS OUVRIR Les offres doivent être accompagnées des pièces réglementaires, à savoir : 1 - L’OFFRE TECHNIQUE : - L’instruction aux soumissionnaire, signée et cachetée, - La déclaration à souscrire, signée et cachetée, - La déclaration de probité, - Certificat de qualification et de classification dans le domaine (Travaux publics) catégorie 03 et plus (photocopie légalisée), - Les attestations de mise à jour (CNAS, CASNOS, CACOBATH) (photocopie légalisée), - Statut de l’entreprise (dans le cas d’une SARL - EURL……) - Un extrait de casier judiciaire du soumissionnaire (daté de moins de 03 mois) (photocopie légalisée), - Un extrait de rôle daté de moins de 03 mois (photocopies légalisées), - Registre de commerce (photocopie légalisée), - Le bilan fiscal de l’exercice (2011-2012-2013) (photocopie légalisée), - Références professionnelles de l’entreprise dans le domaine (photocopie légalisée), - Liste des moyens matériels établie par un huissier de justice avec cartes grises lisibles et légalisée ou facture d’achat avec certificat d’assurance (photocopie légalisée), - Liste des moyens humains, - L’attestation de dépôt légal des comptes sociaux, pour les sociétés (photocopie légalisée), - Le numéro d’identification fiscale (NIF) (photocopie légalisée). 2 - L’OFFRE FINANCIÈRE : - Lettre de soumission remplie, signée et cachetée, - Le bordereau des prix unitaire signé et cacheté, - Le devis quantitatif et estimatif signé et cacheté. - La durée de préparation des offres est fixée à 21 jours à compter de la date de la 1ère parution du présent avis dans les quotidiens nationaux et ou le BOMOP. - Les offres seront déposées au siège de la commune de Djaafra au dernier jour de la durée de préparation des offres avant 13.30h - L’ouverture des plis (techniques et financiers) se fera en séance unique et publique à (14h00) en date du : dernier jour de la durée de la soumission au siège de la commune de Djaafra. - La durée de validité des offres est 03 trois mois + la durée de préparation des offres.

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014 - ANEP N°130 207

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22 Omnisport

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

BOXE

LUTTES ASSOCIEES LE PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DE LUTTES ASSOCIÉES (FALA), RABAH CHEBBAH :

Coupe d’Afrique des Nations à East London

« Le niveau est bon chez les jeunes, il faut continuer ! »

L’Algérie conserve sa couronne pour la 3e fois d’affilée

L’équipe nationale de boxe offre à l’Algérie une troisième Coupe d’Afrique des nations, après celles remportées en 2010 à Alger et en 2012 au Botswana. Nos pugilistes ont fait une grosse impression en terminant la CAN-2014 avec pas moins de sept médailles, dont 5 en or et 2 de bronze. Plus clairement, aucun de nos boxeurs qualifiés en finale n’a laissé passer sa chance. Tous ont gagné ! La coupe d’Afrique de boxe a donc été clôturée samedi soir à East London en Afrique du Sud. L’Algérie a frappé très fort en obtenant cinq médailles d’or avec cinq boxeurs qualifiés aux finales, devant l’Afrique du Sud (4 or, 1 argent et 2 de bronze) et les Seychelles (1 or et 1 de bronze). Les médailles d’or ont été l’œuvre de : Mohamed Flissi (52 kg), Abdelkader Chadi (64 kg), Sofiane Tabi (69 kg), Hichem Kalaouar (81 kg) et Chouia Bouloudinet (91 kg). Mohamed Grimes (+91 kg) et Litim Khalil (56 kg) sont médaillés de bronze. Dans la catégorie des 52 kg, Mohamed Flissi, vicechampion du monde, n'a trouvé aucune difficulté pour se débarrasser de son adversaire du jour, le boxeur du Lesotho, Mokhoto Morokere. Le natif de Boumerdès, élu meilleur boxeur de cette 5e édition de coupe d’Afrique, a battu son adversaire par KO après seulement 45 secondes de combat. De son côté, Chadi Abdelkader, champion d’Afrique en titre au palmarès éloquent, a obtenu sa médaille d’or face au Camerounais Smaila Mahaman (3-0). Après un début de combat très serré entre les deux boxeurs qui se connaissent bien, le boxeur algérien s'est montré beaucoup plus à l'aise par rapport à son adversaire qui n'arrivait pas à suivre le rythme imposé par le capitaine de la sélection algérienne. Sofiane Tabi (69 kg) donne l’avantage à l’Algérie. Avec les deux victoires de Flissi et Chadi, l’Algérie comptait, à ce moment de la soirée des finales deux médailles d’or, à égalité avec l’Afrique du Sud, avant le duel opposant Sofiane Tabi au Sud-Africain Mbengue Thulani. Le boxeur sud-africain, soutenu par un public acquis à sa cause, avait la possibilité de don-

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 10, Rue Balzac - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

ner l’avantage au tableau général des médailles à son pays, mais c’était sans compter sur l’expérience de Tabi Sofiane. Le premier round a tourné à l’avantage du boxeur algérien qui a su déstabiliser d’entrée son adversaire, ne laissant aucune brèche au Sud-Africain, surpris par la force de frappe de Sofiane Tabi. Au deuxième round, l’Algérien a continué à travailler, faisant subir toutes les souffrances du monde au Sud-Africain qui s’est blessé à l’arcade gauche, ce qui a conduit le médecin du ring à déclarer l’Algérien vainqueur. En fait, grâce à la victoire de Sofiane Tabi, l’Algérie a pu remporter le titre africain sans enter dans des calculs de dernière minute. Le quatrième duel opposant Hichem Kalaouar au Tunisien El Mekacheri Yahia dans la catégorie des 81 kg, a été d’un niveau très relevé vu la rivalité qui existe entre les deux boxeurs. Le Tunisien, donné favori avant le début du combat, s’est retrouvé face à un Kalaouar des grands jours. En menant au premier round, El Mekacheri a lâché prise dans les deux derniers rounds. L’Algérien Chouaib Bouloudinet (91 kg), dernier finaliste de cette journée, a terminé son duel l’opposant au Marocain Azzouzi Amine par KO au second round. Shiraz Benomar Résultats des Algériens : Dames • Nawel Halou (57 kg) : médaille d'argent Houria Triki (60 kg) : médaille d'argent Souhila Bouchène (51 kg) : médaille de bronze. Hommes • Mohamed Flissi (52 kg) : médaille d’or Abdelkader Chadi (64 kg) : médaille d’or Sofiane Tabbi (69 kg) : médaille d’or Hicham Kaalouar (81 kg) : médaille d'or Chouaib Bouloudinats (91 kg) : médaille d’or Mohamed Grimes (+91 kg) : médaille de bronze Khalil Litim (56 kg) : médaille de bronze. Directeur de la publication-gérant Farouk Seba Directrice de la rédaction Cyriel Seba Directeur technique Laïd Kalila Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur Djamel Touafek

Le championnat d’Algérie de luttes associées des minimes garçons s’est tenu le week-end dernier, à Oran, en deux journées de compétitions ardues et très disputées dans les deux styles (libre et gréco-romaine). Figurant en bonne place du calendrier 20132014 de la Fédération algérienne des luttes associées (FALA), ce championnat a été marqué par la participation de 186 lutteurs de la catégorie minime, qui ont représenté leurs clubs issus de 13 ligues. La présence des techniciens de la FALA, à leur tête le DTN, Aït El-Hocine a incité les jeunes à s’appliquer et à faire le maximum d’efforts pour taper dans l’œil des sélectionneurs. On a relevé les efforts réalisés dans certaines régions qui commencent à produire de bons athlètes, telles Blida et Oran et qui viennent bousculer les clubs traditionnels comme ceux des wilayas de Bordj Bou Arreridj, Annaba ou Alger. Les deux journées de compétitions ont été également suivies par le président de la fédération, M. Rabah Chabbah, qui est également le trésorier général du Comité olympique algérien (COA). M. Chebbah a bien voulu s’entretenir avec nous, à l’issue du championnat. «Je suis doublement satisfait. D’abord par la bonne organisation de ce championnat et, ensuite, par l’émergence de nouveaux talents. La Ligue oranaise est à féliciter pour sa réussite dans l’organisation faite dans de bonnes conditions. J’estime que le niveau technique est appréciable et que nous avons

une bonne relève de jeunes talents. A nous de bien les prendre en charge et sérieusement. A terme, des échéances internationales sont proches, tels les Jeux africains de la jeunesse d’Alger, en 2018. Ainsi que les JO de la jeunesse de la même année, en Russie. Je suis heureux de constater aujourd’hui que le niveau technique de la lutte progresse dans certaines régions, désormais bien représentées. C’est donc de bon augure pour l’avenir de cette discipline qui a véritablement besoin de prendre une nouvelle dimension. Nous avons les jeunes pour cela et nous allons, avec les clubs et les ligues, continuer à œuvrer pour un développement harmonieux et durable de la lutte. Nous avons matière à travailler et je suis très optimiste quant à l’avenir de notre sport.» Shiraz B.

VOLLEY-BALL Coupe d’Algérie 2014 juniors garçons

RC M’sila remporte le trophée

Les volleyeurs juniors garçons du RC M’sila se sont adjugé la Coupe d’Algérie 2014, en s’imposant en finale face au Nadi Zerouak de Médéa sur le score de 3 sets à 0, disputée samedi après-midi, à la salle omnisport de Beaulieu OuedSmar. L’équipe de M’sila s’est imposée sur des scores de 25/15, 25/22 et 25/18. C’est grâce à son maître à jouer — l’homme de cette finale —, le capitaine d’équipe Aymen Aimeur, que le RC M’sila a réussi en grande partie son succès samedi dernier. Aymen a, en effet, survolé par sa puissance et sa détente la défense de la formation de Zerouak. M’sila remporte ainsi le premier set (25-15) et les joueurs poursuivent sur leur lancée un second set qui ressemblait fort au précédent, avec un peu plus de résitance de la part de Zerouak (25-22). A partir de ce moment, il ne restait plus aux M’silis que de s’appliquer et d’aller attaquer comme ils l’avaient fait depuis le début pour conclure un match qu’ils ont largement dominé. Le 3e set est, en effet, remporté sur le score de 25/18. La remise du trophée, médailles et diplômes aux vainqueurs, a eu lieu sur place, et a été rehaussée par la présence de Mehdi

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Aberkane, vice-président de la FAVB, Abdelaziz Tahir, DJS de la wilaya de M’sila, le président d’APC de M’sila Abdellah Briki, ainsi que les membres de la FAVB. La finale de la coupe d’Algérie 2014 devait se jouer à la salle Harcha Hacène, en ouverture de celle des séniors, entre le RC M’Sila et l’ASV Blida. Elle a finalement été reportée en raison des réserves formulées sur la non qualification d’un joueur qui a été aligné lors du match de la demi-finale ASV Blida - Nadi Zerouak. Les réserves formulées par le club de Zerouak ont été confirmées par la Commission spécialisée de la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB) qui a donné gain de cause au Nadi Zerouak. Shiraz B. Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : ALDP Diffusion : ALDP e-mails :

maracanajournal@gmail.com redaction@journalmaracana.com contact@journalmaracana.com


Courses hippiques 23

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

TURF

ZEMMOURI VICTORY : Nous sommes certainement en présence du participant le plus faible de cette rencontre qui ne représente aucun intérêt aux yeux des pronostiqueurs. Barré.

Petit Haras de sauver l’honneur dans cette épreuve où les autres rivaux sont décidés à tout ramasser !

VORTEX D’ANJOU : C’est un trotteur extrêmement SANTOSUBITO : Ce redoutable chasseur de titres est un remuant qui a tendance à foncer dans le tas sans aucune hésitation. Et, très souvent, ça paye cash. coursier très fort au départ des élastiques et qui a tendance à terminer en roue libre dès l’arrivée. THAIS GRANDBOIS : Conservant intégralement sa force VICKY DE LA POTEL : On a cru un moment en un coup de nuisance, cette trotteuse est appelée à jouer les prede rein ravageur qui la remettrait en situation de compéti- miers rôles, mais gare à l’excès de confiance ! tion, malheureusement elle a raté le coche. VEGA : Partant du 3e élastique, au même titre que la majorité des favoris aux accessits, il lui appartient donc TORNADE DE BOISNEY : En comparaison avec les de mettre la gamme et le tour est joué ! favoris de l'épreuve, cette cavale ne fait pas, à première vue, le poids. Elle est donc à revoir pour plus tard. TOPAZE DE TROULAY : Sa carte de visite richement constellée de haut faits d’armes la place sur la rampe de VALINE DE NGANDA : Continuant à ruminer son foin lancement pour une très belle conquête. A cocher donc.  noir, c’est tout juste une présence qui ne représente VIOLINE LEGRAND : N’arrivant toujours pas à retrouver aucun intérêt particulier pour ses concurrents. son légendaire punsh, elle est par conséquent en nette TANIA DE CACENI : Peut-être que son cas serait serieu- perte d’efficacité. J’hésite è lui faire confiance. sement envisagé à la seule condition qu’elle se décide à SOLENZARA DE JUHEL : Le couronnement suprême jeter toutes ses forces dans la bataille et sans calcul ! est à portée de son sulky pour peu qu’elle s’applique correctement sous la conduite de son efficace driver. THOR DE LA MOTTE : C’est l’unique chance pour le Quarté : 13. 11. 2. 10 Quinté : 13. 11. 2. 10. 9

NOS PRÉFÉRÉS

les éventuels : 9. 8 les éventuels : 8. 7

ZEMMOURI - AUJOURD’HUI PRIX : VIKING DES ROCS - TROT ATTELE 350.000 DA - 2300 M - DEPART : 16 H 00 - QUARTE - QUINTE N°

PROPRIÉTAIRES

ENTRAINEURS

CHEVAUX

DST

DRIVERS

01

A.DOGHMANE

A.BENHABRIA

VICTORY

2300

A.BENHABRIA

02

AEK.MERIMI

MS.CHABANE

SANTOSUBITO

2300

A.SAHRAOUI

03

M.BOUDJEMAA

B.SLIM

VICKY DE LA POTEL

2300

F.BOUKHENOUFA

04

LE PETIT HARAS

H.AGUENOU

TORNADE DE BOISNEY

2300

R.FILIRI

05

R.REBBAH

MS.CHABANE

VALINE DE NGANDA

2325

A.ZERROUQUI

06

LE PETIT HARAS

H.AGUENOU

TANIA DE CACENI

2325

H.AGUENOU

07

LE PETIT HARAS

H.AGUENOU

THOR DE LA MOTTE

2325

S.FILIRI

08

A.TEKOUK

S.MEZIANI

VORTEX D’ANJOU

2350

S.MEZIANI

09

A.TEKOUK

S.MEZIANI

THAIS GRANDBOIS

2350

S.MEZIANI

10

W.KADRI

B.FOUZER

VEGA

2350

SA.FOUZER

11

Y.MEZIANE

Y.MEZIANI

TOPAZE DE TROULAY

2350

Y.MEZIANI

12

A.TIAR

A.TIAR

VIOLINE LEGRAND

2350

R.FEKHARDJI

13

AEK.MERIEM

MS.CHABANE

SOLENZARA DE JUHEL

2350

A.BENAYAD

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


24

Maracana N°2393— Lundi 23 juin 2014

De nos envoyés spéciaux au Brésil : Farouk Seba, Laid Kalila et Youcef Rekhroukh

IL ÉTAIT AUX ANGES APRÈS L’EXPLOIT DE SON ÉQUIPE

Halilhodzic : «Maintenant, place à la Russie !»

«Après le match contre la Belgique, il fallait que l’on change de joueurs car on a vu que les joueurs étaient très fatigués à l’issue de la rencontre qu’ils avaient livrée face aux Belges. Personne ne s’attendait à ce que je fasse tous ces changements pour ce match face à la Corée du Sud. Certes, j’ai touché à l’amour propre de certains joueurs et ce, pas pour leur faire du mal, mais pour le bien de l’équipe et afin de réaliser un bon résultat lors de ce second match face à la Corée du Sud, chose faite, puisqu’on s’est imposés. Je suis sûr que vous, les journalistes, vous avez été très surpris par l’incorporation de Djabou et Brahimi, mais le résultat a fini par me donner raison. Je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui ne sont pas contentes de

cette large victoire, et surtout une certaine presse qui n’a fait que me dénigrer depuis mon arrivée à la tête de l’équipe nationale. Il y a aussi quelque chose qui m’a beaucoup touché, c’est qu’on s’est même attaqué à ma famille, chose que je n’accepte pas. Je tiens à vous signaler que lorsque je suis venu en Algérie, l’équipe était classée à la 52ème place, et qui n’arrivait même pas à se qualifier pour le CAN. Alors qu’aujourd’hui, nous sommes actuellement premiers sur le continent africain d’après les échos que j’ai eus. Et encore mieux, nous étions à la 27ème place, mais aujourd’hui on occupe la 22ème position, ce qui n’est pas rien. Je n’oublierai pas de rendre hommage aux joueurs et surtout aux sup-

porters algériens qui m’ont toujours soutenu, depuis mon arrivée en Algérie ».

«JE DÉDIE CETTE VICTOIRE AUX SUPPORTERS ET À UNE CERTAINE PRESSE»

«Maintenant, on doit penser au prochain match que l’on jouera contre la Russie et oublier cette victoire réalisée face à la Corée du Sud. On sait que ça sera difficile pour nous, mais nous ferons tout pour réaliser un autre bon résultat pour que l’on se qualifie au second tour de ce Mondial, car on tient à offrir la qualification aux supporters algériens et à une partie de la presse algérienne, car je dirai que ce n’est pas toute la presse locale qui m’a attaqué».

MEDJANI : «Une fierté pour nous»

« C’est une grande et surtout précieuse victoire que nous avons réalisée face à la Corée du Sud. Il est vrai que personne ne s’attendait à une telle victoire, surtout qu’elle s’est faite avec l’art et la manière, notamment en première période, où nous avons dominé les débats. Certes, on a fini par encaisser deux buts en seconde période, mais le plus important c’est que nous n’ayons pas craqué face à la grosse pression dont on a fait l’objet, car les Coréens ont tout fait pour revenir au score, mais on a tenu bon. C’est un honneur pour nous d’avoir offert à l’Algérie une telle victoire en phase finale de Coupe du monde, chose qui ne s’était pas faite depuis 32 ans, et ça fait un grand plaisir d’avoir rééditer l’exploit de l’équipe de 1982.» Y. R.

ARSÈNE WENGER : «L’équipe d’Algérie m’a impressionné»

«J’avoue que j’ai été impressionné par cette jeune équipe d’Algérie qui aura sorti le grand jeu lors de ce match face à la Corée du Sud. On a eu droit à un beau spectacle, et surtout beaucoup de buts, mais je pense que cette victoire est amplement méritée pour l’Algérie qui dispose d’une équipe talentueuse et qui est capable de créer la sensation lors de ce Mondial. Il ne faut pas oublier que vous avez eu affaire à une très grande équipe coréenne qui, malheureusement pour elle, est passée à côté de son sujet lors de ce match. J’ai constaté aussi qu’il y a de la qualité dans le jeu de cette équipe algérienne, avec des joueurs talentueux, et j’espère que l’Algérie passera au second tour, car au vu de ce match, elle mérite ça.»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Journal maracana 23 06 2014